Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-124 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-092 hits on 1789-102 hits on 1789-113 hits on 1789-126 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-051 hits on 1790-061 hits on 1790-071 hits on 1790-082 hits on 1790-091 hits on 1790-101 hits on 1790-111 hits on 1790-1227 hits on 1791-012 hits on 1791-020 hits on 1791-033 hits on 1791-046 hits on 1791-051 hits on 1791-062 hits on 1791-073 hits on 1791-084 hits on 1791-092 hits on 1791-103 hits on 1791-116 hits on 1791-1223 hits on 1792-016 hits on 1792-0212 hits on 1792-0318 hits on 1792-0411 hits on 1792-059 hits on 1792-0613 hits on 1792-0712 hits on 1792-089 hits on 1792-094 hits on 1792-1010 hits on 1792-1116 hits on 1792-1246 hits on 1793-0125 hits on 1793-0228 hits on 1793-0332 hits on 1793-0430 hits on 1793-0532 hits on 1793-0633 hits on 1793-0733 hits on 1793-0832 hits on 1793-0930 hits on 1793-1031 hits on 1793-1132 hits on 1793-128 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-123 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-122 hits on 1798-011 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-121 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-122 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
71 - 72 sur 72 volumes
  • Tome 81 : Du 6 au 19 décembre 1793 affichant 10 sur 20 résultats tout afficher
    • Séance du vendredi 6 décembre 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 1
      Séance du 16 frimaire, l'an n de la République française, une et ^indivi... Séance du 16 frimaire, l'an n de la République française, une et ^indivisible. Séance du matin.
      ...citoyen Louis-Xavier Ruffier, canonnier de la garde nationale d'Avignon, blessé de deux coups de balle à la bataille de Sarian, et qui, trois jours après, eut ...
      ... emporté par un biscayen sous les murs, de Carpentras, témoigne à la Convention na...
      ...il n'en est pas moins animé par l'amour de la liberté; qu'il sut maîtriser sa douleur pour retourner au champ de bataille : il rappelle les vexations qu...
      ...à l'armée sous Toulon, demande l'examen de ses comptes et certificats, le remboursement de ses avances, et une place dans les ateliers de la République, où il pourra encore serv...
      Le citoyen Louis-Xavier Ruffier, canonnier de la garde nationale d'Avignon, blessé de deux coups de balle à la bataille de Sarian, et qui, trois jours après, eut le poignet emporté par un biscayen sous les murs, de Carpentras, témoigne à la Convention nationale qu'il n'en est pas moins animé par l'amour de la liberté; qu'il sut maîtriser sa douleur pour retourner au champ de bataille : il rappelle les vexations que lui a fait éprouver son ancien tyran, ainsi qu'à sa femme et à ses quatre enfants. Il dit avoir fait des avances pour fournir des fusils à l'armée sous Toulon, demande l'examen de ses comptes et certificats, le remboursement de ses avances, et une place dans les ateliers de la République, où il pourra encore servir par les connaissances qu'il a acquises dans la partie des armes.
      Le directeur général provisoire de la liquidation instruit la Convention n...
      ...e, employé supprimé des ci-devant États de Bretagne, lui écrit qu'ayant acquis les...
      ... d'être à charge à l'État, lorsque tant de bons citoyens ont vraiment besoin de ses secours; en conséquence il renonce à une pension que dix-sept années de service lui donnaient droit de prétendre.
      Le directeur général provisoire de la liquidation instruit la Convention nationale que le citoyen Lefebvre, employé supprimé des ci-devant États de Bretagne, lui écrit qu'ayant acquis les moyens d'exister, il se ferait un reproche d'être à charge à l'État, lorsque tant de bons citoyens ont vraiment besoin de ses secours; en conséquence il renonce à une pension que dix-sept années de service lui donnaient droit de prétendre.
      ... lettre du directeur général provisoire de la liquidation (2). Suit la lettre du directeur général provisoire de la liquidation (2).
      Le directeur général provisoire de la liquidation, au citoyen Président de la Convention nationale. Le directeur général provisoire de la liquidation, au citoyen Président de la Convention nationale.
      « Paris, le 12 frimaire l'an II de la République française, une et indivis... « Paris, le 12 frimaire l'an II de la République française, une et indivisible.
      « Je crois qu'il est de mon devoir de donner connaissance à la Convention nat... « Je crois qu'il est de mon devoir de donner connaissance à la Convention nationale du désintéressement d'un bon citoyen, dont la modestie relève encore le m...
      « Le citoyen Lefebvre, employé supprimé de la trésorerie des ci-devant Etats de Bretagne, m'annonce qu'ayant actuelleme...
      ...nonce à la .pension que dix-sept années de services lui donnaient droit
      « Le citoyen Lefebvre, employé supprimé de la trésorerie des ci-devant Etats de Bretagne, m'annonce qu'ayant actuellement les moyens d'exister, il renonce à la .pension que dix-sept années de services lui donnaient droit
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 2V (1J et (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 1. (2) Archive... (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 2V (1J et (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 1. (2) Archives nationales, carton G 283, dossier 811.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 2
      ...omposant le 12e bataillon du Doubs, 1er de nouvelle levée du district de Besançon, se hâtent de vous demander acte de ce que les premiers, ils ont manifesté-les principes qui, sans douce, sont dans le cœur de tous les Français combattant avec eux sous les drapeaux de la République. Réunis la lre décade de frimaire; pour célébrer le jour du repos, ils ont juré de ne reconnaître désormais d'autre religion que l'amour de la patrie, d'autre culte que celui de la liberté. Ce serment a été suivi des cris mille fois répétés de : Vive la République! vive la Conventio... « Les républicains composant le 12e bataillon du Doubs, 1er de nouvelle levée du district de Besançon, se hâtent de vous demander acte de ce que les premiers, ils ont manifesté-les principes qui, sans douce, sont dans le cœur de tous les Français combattant avec eux sous les drapeaux de la République. Réunis la lre décade de frimaire; pour célébrer le jour du repos, ils ont juré de ne reconnaître désormais d'autre religion que l'amour de la patrie, d'autre culte que celui de la liberté. Ce serment a été suivi des cris mille fois répétés de : Vive la République! vive la Convention nationale!
      de prétendre, et il me prie d'annuler les ... de prétendre, et il me prie d'annuler les pièces qu'il a déposées pour établir ses services.
      ...son approbation, et je crois remplir un de mes deVO'iïs en la lui faisant connaîtr... « La Convention nationale pensera sans doute qu'une semblable conduite mérite son approbation, et je crois remplir un de mes deVO'iïs en la lui faisant connaître. .** ;
      « Je joins ici copie de la lettre du-.citoyen Lefebvre. Par le résultat de la Liqerictat'km sa pension devait être de 382 liv. -l'O.sV. * « Je joins ici copie de la lettre du-.citoyen Lefebvre. Par le résultat de la Liqerictat'km sa pension devait être de 382 liv. -l'O.sV. *
      Copie de lu lettre 'écrite pçvr'le citoyen Lefebvre au directeur général, provisoire de la liquidation, le 5 fripMforb,\l ).' * Copie de lu lettre 'écrite pçvr'le citoyen Lefebvre au directeur général, provisoire de la liquidation, le 5 fripMforb,\l ).' *
      ...oyé à la trésorerie des ci-devant Etats de Bretagne, j'ai remis il y a plus d'un a...
      ...les pièces nécessaires à la liquidation de ma pension. Mais actuellement que j'ai d'autres moyens de subsister, je me ferais un reproche d'être à charge à l'Etat lorsque tant de bons citoyens ont vraiment besoin de ses secours. Je vous prie donc de retirer du bureau du citoyen Viot les pièces de ma liquidation et de les annuler, et vous m'obligerez sensib...
      ...d'accélérer la liquidation des pensions de mes confrères. J'attends ce service de votre amitié et vous pouvez être sûr de toute ma reconnaissance.
      «'En qualité d'employé à la trésorerie des ci-devant Etats de Bretagne, j'ai remis il y a plus d'un an dans vos bureaux les pièces nécessaires à la liquidation de ma pension. Mais actuellement que j'ai d'autres moyens de subsister, je me ferais un reproche d'être à charge à l'Etat lorsque tant de bons citoyens ont vraiment besoin de ses secours. Je vous prie donc de retirer du bureau du citoyen Viot les pièces de ma liquidation et de les annuler, et vous m'obligerez sensiblement si vous voulez lui recommander d'accélérer la liquidation des pensions de mes confrères. J'attends ce service de votre amitié et vous pouvez être sûr de toute ma reconnaissance.
      ...ministrateurs du directoire du district de Sarre-Libre annoncent à la Convention nationale^ qu'ils viennent de vendre un de ces biens situés dans une contrée où les Autrichiens poussent de fréquentes patrouilles; que néanmoins c...
      ...en 46 lots, estimés en total à la somme de 56,344 livres, a été porté, à l'enchère, à celle de 179,565 livres, et a trouvé un plus nombreux concours d'amateurs que toutes les ventes de biens nationaux qui l'ont précédé.
      Les administrateurs du directoire du district de Sarre-Libre annoncent à la Convention nationale^ qu'ils viennent de vendre un de ces biens situés dans une contrée où les Autrichiens poussent de fréquentes patrouilles; que néanmoins ce bien divisé en 46 lots, estimés en total à la somme de 56,344 livres, a été porté, à l'enchère, à celle de 179,565 livres, et a trouvé un plus nombreux concours d'amateurs que toutes les ventes de biens nationaux qui l'ont précédé.
      ...teurs et procureur syndic du directoire de Sarrelibre (3). Suit la lettre des administrateurs et procureur syndic du directoire de Sarrelibre (3).
      ...ectoire et procureur syndic du district de Sarrelibre, au Président de la Convention nationale. Les administrateurs du directoire et procureur syndic du district de Sarrelibre, au Président de la Convention nationale.
      « Sarrelibre, le 11 frimaire, l'an II de la République une et indivisible. « Sarrelibre, le 11 frimaire, l'an II de la République une et indivisible.
      ...atellites du despotisme dans une partie de ce district, nous ne poursuivons pas mo... ...re, témoins des ravages qu'ont exercés et qu'exercent encore journellement les satellites du despotisme dans une partie de ce district, nous ne poursuivons pas moins avec chaleur la vente des biens des scélérats émigrés; et la confiance qu'y ...
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 2. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 2.
      « Nous venons de vendre un de ces biens situé dans une contrée où les troupes autrichiennes poussent de fréquentes patrouilles, néanmoins, ce b...
      ...en 46 lots, estimés ensemble à la somme de 56.344 livres, a été porté à l'enchère à celle de 179.565 livres et a trouvé un concours ...
      « Nous venons de vendre un de ces biens situé dans une contrée où les troupes autrichiennes poussent de fréquentes patrouilles, néanmoins, ce bien divisé en 46 lots, estimés ensemble à la somme de 56.344 livres, a été porté à l'enchère à celle de 179.565 livres et a trouvé un concours d'amateurs infiniment plus nombreux que toutes les ventes des bienfr nationaux q...
      « Comme l'empressement de nos frères sans-culottes à acquérir de ces biens nous a paru mériter d'être connu de la Convention, nous vous le transmettons et vous prions de l'assurer de notre entier dévouement à seconder de, toutes nos forces ses glorieux travaux... « Comme l'empressement de nos frères sans-culottes à acquérir de ces biens nous a paru mériter d'être connu de la Convention, nous vous le transmettons et vous prions de l'assurer de notre entier dévouement à seconder de, toutes nos forces ses glorieux travaux.
      ...républicains du directoire du. district de Sarrelibre. . « Les administrateurs républicains du directoire du. district de Sarrelibre.
      ...sant le 12e bataillon du Doubs, premier de nouvelle levée du district de Besançon, annoncent à la Convention nat...
      ...iers ils ont célébré, sous les drapeaux de la République, la fête de la première décade de frimaire; ils ont juré de ne reconnaître d'autre religion que l'amour de la patrie, d'autre culte que celui de la liberté, aux cris mille fois répétés de : Vive la République! vive la Conventio...
      Les républicains composant le 12e bataillon du Doubs, premier de nouvelle levée du district de Besançon, annoncent à la Convention nationale que les premiers ils ont célébré, sous les drapeaux de la République, la fête de la première décade de frimaire; ils ont juré de ne reconnaître d'autre religion que l'amour de la patrie, d'autre culte que celui de la liberté, aux cris mille fois répétés de : Vive la République! vive la Convention nationale!
      « Du cantonnement de Neudorf, le 10 frimaire, an II de la République. « Du cantonnement de Neudorf, le 10 frimaire, an II de la République.
      ...insi les tyrans ne peuvent plus espérer de régner sur la France, puisque les préju... « Ainsi les tyrans ne peuvent plus espérer de régner sur la France, puisque les préjugés qui, seuls, leur donnèrent un pouvoir absurde sur l'espoir affaibli des peup...
      ...l [17 frimaire an II (samedi 7 décembre 1793), p. 267, coî. 1] et d'après les Annale...
      ...du 17 frimaire an II( samedi 7 décembre 1793), p. 1540, col. 2].
      (1) Applaudissements, d'après le Mercure universel [17 frimaire an II (samedi 7 décembre 1793), p. 267, coî. 1] et d'après les Annales patriotiques et littéraires [n° 340 du 17 frimaire an II( samedi 7 décembre 1793), p. 1540, col. 2].

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 3
      (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 6e jour de la 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 6e jour de la 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793).
      « Nos institutions feront plus de bien à l'humanité que le fer des tyrans ne lui a fait de mal. Déjà la statue des lois est élevée...
      ...ant aux vieillards, que la nature et la constitution nous font un devoir d'honorer, une juri...
      « Nos institutions feront plus de bien à l'humanité que le fer des tyrans ne lui a fait de mal. Déjà la statue des lois est élevée sur les débris du trône, le fanatisme s'enfuit, la philanthropie lui succède. A...
      ...qui lui promette des citoyens vertueux, bien plus que des savants; soit en confiant aux vieillards, que la nature et la constitution nous font un devoir d'honorer, une juridiction sur les mœurs, soit en instituant pour la vertu modeste des récompenses ...
      ...ie captif, atteindront bientôt un degré de gloire et de bonheur auquel ne s'éleva jamais aucun ...
      ...ables, où l'on n'a pour autel que celui de la patrie, où la grande famille ne conn...
      du despotisme et du joug des préjugés qui retinrent trop longtemps leur génie captif, atteindront bientôt un degré de gloire et de bonheur auquel ne s'éleva jamais aucun peuple. Heureux et mille fois heureux le pays où la religion consiste à vivre en paix avec ses semblables, où l'on n'a pour autel que celui de la patrie, où la grande famille ne connaît d'autre temple que la nature et communique sans interprètes avec l'Etre supr...
      ... toutes les forces ramassées des tyrans de l'univers ; qu'il envisage les récompen...
      ...l n'aura plus qu'à répandre les marques de sa reconnaissance. Alors, représentants...
      ...onne; qu'il se représente les destinées brillantes d'un peuple qui aura combattu toutes les forces ramassées des tyrans de l'univers ; qu'il envisage les récompenses qui attendent les amis constants du peuple français, lorsque la paix, ayant affermi sa liberté, il n'aura plus qu'à répandre les marques de sa reconnaissance. Alors, représentants fidèles, il burinera vos noms sur l'airain pour les offrir à la vénération des ...
      ...osant le 12e bataillon du Doubs, le 1er de nouvelle levée du district de Besançon, jurent de ne connaître désormais d'autre religion que l'amour de la patrie, d'autre culte que celui de la liberté. « Les républicains composant le 12e bataillon du Doubs, le 1er de nouvelle levée du district de Besançon, jurent de ne connaître désormais d'autre religion que l'amour de la patrie, d'autre culte que celui de la liberté.
      ... En cantonnement à Neudorf, le 10e jour de la lre décade de frimaire, l'an II de la République. » « En cantonnement à Neudorf, le 10e jour de la lre décade de frimaire, l'an II de la République. »
      ...e à la Convention nationale les lettres de maîtrise de perruquier que les citoyens Bernard et Sauque, de la commune de Grasse, y ont dépo- L'Administration du département du Var envoie à la Convention nationale les lettres de maîtrise de perruquier que les citoyens Bernard et Sauque, de la commune de Grasse, y ont dépo-
      sées avec renonciation au remboursement de leur créance. sées avec renonciation au remboursement de leur créance.
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (2). Compte rendu du Bulletin de la Convention (2).
      ...épartement du "Var envoient les lettres de maîtrise de perruquier des citoyens Bernard et Suqu...
      ...asse, et qui renoncent au remboursement de la finance.
      Les administrateurs du département du "Var envoient les lettres de maîtrise de perruquier des citoyens Bernard et Suque, demeurant à Grasse, et qui renoncent au remboursement de la finance.
      ...orps constitués et la Société populaire de Baugency adressent à la Convention nati...
      ...ur s'opposer à l'incursion des brigands de la Vendée et à n'en laisser échapper au...
      Les administrateurs du district, les corps constitués et la Société populaire de Baugency adressent à la Convention nationale l'extrait d'une délibération qu'ils ont prise le 12 frimaire, par laquelle ils ont arrêté les mesures les plus vigoureuses et les plus promptes pour s'opposer à l'incursion des brigands de la Vendée et à n'en laisser échapper aucun.
      ...rs du district, des corps constitués et de la Société populaire de Beaugency (4). Suit la lettre des administrateurs du district, des corps constitués et de la Société populaire de Beaugency (4).
      Les administrateurs du district de Beaugency, au citoyen Président de la Convention nationale. Les administrateurs du district de Beaugency, au citoyen Président de la Convention nationale.
      « Beaugency, le 12 frimaire l'an II de la République française, une et indivis... « Beaugency, le 12 frimaire l'an II de la République française, une et indivisible.
      ...tifs, la Société populaire et le comité de surveillance. ...une délibération prise ce jour-d'hui dans notre sein, entre les corps administratifs, la Société populaire et le comité de surveillance.
      ...t, quel en est l'objet; si les brigands de la Vendée se portent sur nous, ils recevront la juste punition de leurs crimes, nous sommes décidés à n'e... « Tu reconnaîtras, citoyen Président, quel en est l'objet; si les brigands de la Vendée se portent sur nous, ils recevront la juste punition de leurs crimes, nous sommes décidés à n'en laisser échapper aucun et nous espérons qu'aidés des braves républicains qui n...
      ...es délibérations du conseil du district de Beaugency (5). Extrait du registre des délibérations du conseil du district de Beaugency (5).
      ...ermanente du douze frimaire l'an second de la République française une et indivisi... Séance publique et permanente du douze frimaire l'an second de la République française une et indivisible, où étaient les citoyens com-
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 2. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 2.
      (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 3. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 3.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 4
      ...il du district, ceux du conseil général de la commune de Beaugency, des membres de la Société populaire, des membres du comité de surveillance, l'adjudant major de la garde nationale et le commandant de la gendarmerie. posant le conseil du district, ceux du conseil général de la commune de Beaugency, des membres de la Société populaire, des membres du comité de surveillance, l'adjudant major de la garde nationale et le commandant de la gendarmerie.
      ...lier Lerond; administrateur du district de Blois et Déby, officier municipal de la même commune se sont présentés au di...
      ...trateurs du département du Loir-et-Cher de tout préparer pour que le pont de Blois soit coupé dès qu'ils seront inst...
      ...f du département sous la responsabilité de sa tête de miner une ou deux arches du pont afin de les faire sauter à la nouvelle de leur arrivée à Montoire.
      Ce jour, les citoyens Chevalier Lerond; administrateur du district de Blois et Déby, officier municipal de la même commune se sont présentés au directoire et ont mis sous ses yeux trois pièces, dont l'une est une copie collati...
      ... veulent se porter sur Blois par Montoire et Vendôme, ils requerrent des administrateurs du département du Loir-et-Cher de tout préparer pour que le pont de Blois soit coupé dès qu'ils seront instruits que les brigands seront à Montoire et Vendôme, que des courriers les avertiront à temps. Ils requerront, en outre, l'ingénieur en chef du département sous la responsabilité de sa tête de miner une ou deux arches du pont afin de les faire sauter à la nouvelle de leur arrivée à Montoire.
      ...ressée par le directoire du département de Loir-et-Cher au directoire du district qui l'invite à prendre en conséquence de l'instruction que contient la première, toutes les mesures de circonstance nécessaires dans l'espèce ... L'autre pièce est une lettre adressée par le directoire du département de Loir-et-Cher au directoire du district qui l'invite à prendre en conséquence de l'instruction que contient la première, toutes les mesures de circonstance nécessaires dans l'espèce présente.
      De suite, après différents discours analog... De suite, après différents discours analogues à l'objet, il a été, sur les conclusions du procureur syndic, adopté success...
      ...tures se rendant d'Orléans sur la route de Mer seront arrêtées pour être en statio... 1° Toutes voitures se rendant d'Orléans sur la route de Mer seront arrêtées pour être en station jusqu'à nouvel ordre;
      ...ligences, voitures publiques, courriers de la Convention nationale et des autorités constituées et courriers de la poste aux lettres auront libre passa... 2° Les diligences, voitures publiques, courriers de la Convention nationale et des autorités constituées et courriers de la poste aux lettres auront libre passage, leurs passeports préalablement visés; mêmes dispositions pour les voyageurs ...
      ...nt assujettis à être rangés sur la rive de la Loire du côté de la Sologne; deux commissaires seront à l'instant chargés de surveiller ce service; 3° Les bateaux placés dans le ressort du district seront assujettis à être rangés sur la rive de la Loire du côté de la Sologne; deux commissaires seront à l'instant chargés de surveiller ce service;
      ...l qui, actuellement, ne sont pas auprès de l'Administration seront appelés le plus... 5° Les membres du conseil qui, actuellement, ne sont pas auprès de l'Administration seront appelés le plus tôt possible pour se rendre à leur poste;
      6° Le chef de légion sera également appelé le plus tô... 6° Le chef de légion sera également appelé le plus tôt possible;
      7° Le citoyen Baschet Baudry, juge de paix et membre du conseil général de la commune, accompagnera les commissaires de Blois se .rendant auprès du directoire ...
      ...ertera avec eux pour toutes les mesures de sûreté et précautions nécessaires dans la circonstance présente; extrait le concernant de l'arrêté lui sera adressé le plus tôt possible à Orléans, pour justifier de ses pouvoirs et ne pas désemparer d'aup...
      ...ment pour être perpétuellement à portée de transmettre tant
      7° Le citoyen Baschet Baudry, juge de paix et membre du conseil général de la commune, accompagnera les commissaires de Blois se .rendant auprès du directoire du département du Loiret, à Orléans, et se concertera avec eux pour toutes les mesures de sûreté et précautions nécessaires dans la circonstance présente; extrait le concernant de l'arrêté lui sera adressé le plus tôt possible à Orléans, pour justifier de ses pouvoirs et ne pas désemparer d'auprès le directoire du département pour être perpétuellement à portée de transmettre tant
      de la part du directoire du département qu...
      ...edit citoyen Baschet Baudry sera chargé de l'article quatre du présent ;
      de la part du directoire du département que du comité central do it sera parlé ci-après, toutes les instructions et corres...
      ...r accélérer les mouvements à diriger dans la position actuelle, par conséquent ledit citoyen Baschet Baudry sera chargé de l'article quatre du présent ;
      ...ervice l'exigera avec le comité central de Beaugency afin qu'à tout instant il exi...
      ...es autorités constituées du département de Loir-et-Cher et du Loiret les relations...
      ...nstitués à Blois, et correspondront perpétuellement et autant que le besoin du service l'exigera avec le comité central de Beaugency afin qu'à tout instant il existe entre les autorités constituées du département de Loir-et-Cher et du Loiret les relations nécessaires dans la circonstance présente;
      9° Le conseil général de la commune de Beaugency mettra sur-le-champ en réquisition tous les chevaux qui sont dans l'enceinte de ladite commune afin de les tenir prêts au besoin; 9° Le conseil général de la commune de Beaugency mettra sur-le-champ en réquisition tous les chevaux qui sont dans l'enceinte de ladite commune afin de les tenir prêts au besoin;
      ...ne proclamation des corps constitués et de la Société populaire réunis; elle porte...
      ...sera pas dans sa maison pour la défense de la liberté et de l'égalité dans les vingt-quatre heures de sa publication, sera réputé émigré et p...
      10° Il sera fait à l'instant une proclamation des corps constitués et de la Société populaire réunis; elle portera que tout habitant qui ne sera pas dans sa maison pour la défense de la liberté et de l'égalité dans les vingt-quatre heures de sa publication, sera réputé émigré et puni comme tel.
      Copie de laquelle proclamation sera envoyée ce j... Copie de laquelle proclamation sera envoyée ce jour au directoire du département et à la Convention ;
      11° Tous les draps de lit chez les fripiers seront mis en réq...
      ...commissaires seront chargés à l'instant de cette mission ;
      11° Tous les draps de lit chez les fripiers seront mis en réquisition, ainsi que la poudre et les balles chez les marchands; deux commissaires seront chargés à l'instant de cette mission ;
      ... directoire, lequel comité sera composé de deux membres du directoire et du procureur syndic, de deux membres du conseil général de la commune, de deux de la Société populaire et d'un du comité de surveillance. 13° Il sera à l'instant formé un comité central dans le local" du directoire, lequel comité sera composé de deux membres du directoire et du procureur syndic, de deux membres du conseil général de la commune, de deux de la Société populaire et d'un du comité de surveillance.
      Et de ce comité central émaneront les ordres ...
      ...a faire à l'effet d'assurer les mesures de sûreté convenables dans la position act...
      Et de ce comité central émaneront les ordres nécessaires pour les dispositions qu'il conviendra faire à l'effet d'assurer les mesures de sûreté convenables dans la position actuelle.
      ...nt les mesures convenables pour assurer de la manière la plus surveillante le service de la garde nationale de Beaugency; 16° Il sera pris à l'instant les mesures convenables pour assurer de la manière la plus surveillante le service de la garde nationale de Beaugency;
      17° Le commandant de la gendarmerie sera invité à l'instant de tenir la brigade prête à toutes réquisi... 17° Le commandant de la gendarmerie sera invité à l'instant de tenir la brigade prête à toutes réquisitions;
      ...s et citoyens nommés, _pour leur servir de pouvoirs, chacun pour les objets les co... ... Des extraits du présent seront expédiés le plus tôt possible aux administrateurs et citoyens nommés, _pour leur servir de pouvoirs, chacun pour les objets les concernant;

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 5
      ...es, carton C 285, dossier 834. Bulletin de la Convention du 6e jour de la 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). (2) Archives nationales, carton C 285, dossier 834. Bulletin de la Convention du 6e jour de la 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793).
      ...ans la circonstance présente, sera prié de rester à Beaugency où il sera plus néce...
      ...es connaissances locales qu'à son poste de membre du conseil général du départemen...
      populaire, pouvant être très utile à ses concitoyens en cette ville dans la circonstance présente, sera prié de rester à Beaugency où il sera plus nécessaire vu ses connaissances locales qu'à son poste de membre du conseil général du département et que l'administration supérieure sera invitée d'accéder à cet arrangement
      ...Chevalier, Lerond et Deby, commissaires de Blois. ...rtement qu'à la Convention. Semblable expédition sera aussi remise aux citoyens Chevalier, Lerond et Deby, commissaires de Blois.
      Les citoyens de la Montagne-île-Républicaine, ci-devant Saint-Martin-île-de-Ré, écrivent à la Convention nationale que les traits de barbarie et de férocité exercés sur leurs mandataires et leurs guerriers par les infâmes agents de l'imbécile George et du scélérat Pitt, ...
      ...la vengeance est, dans leur île, le cri de tous les Républicains; ils invitent la ...
      ... les effets en argent ont pris la route de la Monnaie, où ils deviendront plus uti...
      Les citoyens de la Montagne-île-Républicaine, ci-devant Saint-Martin-île-de-Ré, écrivent à la Convention nationale que les traits de barbarie et de férocité exercés sur leurs mandataires et leurs guerriers par les infâmes agents de l'imbécile George et du scélérat Pitt, leur ont inspiré tant d'horreur, que la vengeance est, dans leur île, le cri de tous les Républicains; ils invitent la Convention à ne pas abandonner le gouvernail que le vaisseau ne soit rendu au po...
      ...isme n'existe plus dans leur île; leurs ci-devant églises sont dépouillées; tous les effets en argent ont pris la route de la Monnaie, où ils deviendront plus utiles sous tous les rapports.
      Suit la lettre des citoyens de la Montagne, île républicaine, ci-devant Saint-Martin-île-de-Bé(2). Suit la lettre des citoyens de la Montagne, île républicaine, ci-devant Saint-Martin-île-de-Bé(2).
      ...épublicaine, ci-devant Saint-Martin-île-de-Ré, le 6 frimaire, l'an II de la République, une et indivisible. « La Montagne, île républicaine, ci-devant Saint-Martin-île-de-Ré, le 6 frimaire, l'an II de la République, une et indivisible.
      « Les traits de barbarie et de férocité exercés sur nos mandataires et nos guerriers par les infâmes agents de l'imbécile George et du scélérat Pitt, ...
      ...que la vengeance est ici le premier cri de tous nos républicains.
      « Les traits de barbarie et de férocité exercés sur nos mandataires et nos guerriers par les infâmes agents de l'imbécile George et du scélérat Pitt, nous ont inspiré tant d'horreur, que la vengeance est ici le premier cri de tous nos républicains.
      « Pères de la patrie, n'abandonnez pas le gouverna...
      ...faction que nous en tirerons sera digne de nous et proportionnée aux crimes de nos ennemis. Procurez à nos phalanges guerrières les moyens de faire une descente en Angleterre, et Lo...
      ... délibéré notre ruine, deviendra le heu de leur supplice et de leur tombeau.
      « Pères de la patrie, n'abandonnez pas le gouvernail que le vaisseau ne soit rendu au port. Dirigez notre courage et notre ressentiment, et vous verrez que la satisfaction que nous en tirerons sera digne de nous et proportionnée aux crimes de nos ennemis. Procurez à nos phalanges guerrières les moyens de faire une descente en Angleterre, et Londres, cette nouvelle Carthage, où ils ont délibéré notre ruine, deviendra le heu de leur supplice et de leur tombeau.
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 3. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 3.
      ...ant églises ont été changées en temples de vérité, après avoir été dépouillées de tous les emblèmes de la superstition. Tous les effets en arg...
      ... à ces mêmes églises, ont pris la route de la Monnaie où ils deviendront plus util...
      île; il a été terrassé sans retour. Nos ci-devant églises ont été changées en temples de vérité, après avoir été dépouillées de tous les emblèmes de la superstition. Tous les effets en argent appartenant à ces mêmes églises, ont pris la route de la Monnaie où ils deviendront plus utiles sous tous les rapports. « Salut et fraternité.
      ...oyens composant la Société républicaine de la Montagne. » « Les citoyens composant la Société républicaine de la Montagne. »
      Les citoyens de Bourg, département du Bec-d'Ambès, anno...
      ...ils ont reçus des cannibales stipendiés de Pitt et de Cobourg : ils ajoutent que l'espoir de tous les bons citoyens n'a d'autre appu...
      ... leur ne sera pas vain. La municipalité de cette commune envoie une croix de Saint-Louis.
      Les citoyens de Bourg, département du Bec-d'Ambès, annoncent à la Convention nationale que la liberté et le républicanisme sont affermi...
      ... l'amour et la reconnaissance des bons citoyens les dédommagent des outrages qu'ils ont reçus des cannibales stipendiés de Pitt et de Cobourg : ils ajoutent que l'espoir de tous les bons citoyens n'a d'autre appui que la Montagne; que le leur ne sera pas vain. La municipalité de cette commune envoie une croix de Saint-Louis.
      ... lettre des administrateurs du district de Bourg, du conseil général de la commune et du comité de surveillance dudit lieu (2). Suit la lettre des administrateurs du district de Bourg, du conseil général de la commune et du comité de surveillance dudit lieu (2).
      Les administrateurs du district de Bourg, le conseil général de la commune et le comité de surveillance dudit lieu, d la Conventio... Les administrateurs du district de Bourg, le conseil général de la commune et le comité de surveillance dudit lieu, d la Convention nationale.
      ...partement du Bec-d'Ambès, le 6 frimaire de la 2e année de la République française, une et indivis... « Bourg, département du Bec-d'Ambès, le 6 frimaire de la 2e année de la République française, une et indivisible.
      ...ce département par les soins et le zèle de vos commissaire - Ysabeau et Tallien, e...
      ...r une mission si digne des commissaires de la Montagne. Les traîtres se réjouiraie...
      ...mais les citoyens qui mettent au-dessus de tout le salut de la patrie en seraient inconsolables.
      « La liberté et le républicanisme sont affermis dans ce département par les soins et le zèle de vos commissaire - Ysabeau et Tallien, et les patriotes, électrisés par leurs discours énergiques et leur présence, s'alarment du bruit qui se répand qu'ils vont quitter une mission si digne des commissaires de la Montagne. Les traîtres se réjouiraient sans doute, mais les citoyens qui mettent au-dessus de tout le salut de la patrie en seraient inconsolables.
      ...) restent donc parmi nous, ces colonnes de la liberté; l'amour et la reconnaissanc...
      ...ils ont reçus des cannibales stipendiés de Pitt et de Cobourg. Ils étoufferont dans leur antr...
      ...ssins. Citoyens représentants, l'espoir de tous les bons citoyens n'a d'autre appu...
      « Qu'ils (sic) restent donc parmi nous, ces colonnes de la liberté; l'amour et la reconnaissance des bons citoyens les dédommageront des outrages qu'ils ont reçus des cannibales stipendiés de Pitt et de Cobourg. Ils étoufferont dans leur antre, tous ces tigres altérés du sang des patriotes, que des listes fatales (et sur...
      ...comme ayant déjoué leurs manœuvres) avaient déjà désignés aux poignards des assassins. Citoyens représentants, l'espoir de tous les bons citoyens n'a d'autre appui que la Montagne, le nôtre ne sera pas vain. »
      (1) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 9. (1) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 9.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 6
      (3) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 68 jour de la 2«-décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). (3) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 68 jour de la 2«-décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793).
      Le corps mwiicipal de la commune de Bourg, au Le corps mwiicipal de la commune de Bourg, au
      citoyen Président de la Convention nationale (1). citoyen Président de la Convention nationale (1).
      ...-d'Ambès, le nonidi 9 frimaire, l'an II de la République française^ une et indivis... Bourg, département du Bec-d'Ambès, le nonidi 9 frimaire, l'an II de la République française^ une et indivisible.
      « Nous venons de recevoir à l'instant une croix de Saint-Louis qui nous a été adressée par un vieux militaire de notre commune, détenu dans la maison d'arrêt. Nous nous empressons de vous faire parvenir cette prétendue déc...
      ...lus souvent, était prodiguée aux valets de» tyrans. ^Nous exécrons les valets et l...
      « Nous venons de recevoir à l'instant une croix de Saint-Louis qui nous a été adressée par un vieux militaire de notre commune, détenu dans la maison d'arrêt. Nous nous empressons de vous faire parvenir cette prétendue décoration militaire qui, lie plus souvent, était prodiguée aux valets de» tyrans. ^Nous exécrons les valets et les tyrans, tout notre amour, toute notre confiance et tous nos respects sont pou...
      ...publicains composant le corps municipal de la commune de Bourg. « Les Républicains composant le corps municipal de la commune de Bourg.
      La Société populaire de Mont-de-Marsan s'élève avec force contre la cas...
      ...ention nationale décrète que les riches de toutes les villes en insurrection paieront les frais de la guerre et des mesures qu'il aura fal...
      La Société populaire de Mont-de-Marsan s'élève avec force contre la caste des riches qui voulait lier la France avec des chaînes d'or; elle demande que la Convention nationale décrète que les riches de toutes les villes en insurrection paieront les frais de la guerre et des mesures qu'il aura fallu prendre pour les ramener à leur devoir.
      ...on au « Bulletin » et renvoyé au comité de Salut public (2) . Insertion au « Bulletin » et renvoyé au comité de Salut public (2) .
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (3). Compte rendu du Bulletin de la Convention (3).
      ...orgueilleuses, dit la Société populaire de Mont-de-Marsan; et une nouvelle caste, celle de...
      ... des chaînes d'or. I es grands théâtres de l'opulence, tels que Lyon, Bordeaux, Marseille et Toulon, ont été les principaux foyers de l'insurrection. Décrétez que les riches, de toutes les villes en insurrection paieront lés frais de la guerre et des mesures qu'il aura fal...
      Vous avez foudroyé deux castes orgueilleuses, dit la Société populaire de Mont-de-Marsan; et une nouvelle caste, celle des riches, prétendait s'élever sur léurs débris et lier la France avec des chaînes d'or. I es grands théâtres de l'opulence, tels que Lyon, Bordeaux, Marseille et Toulon, ont été les principaux foyers de l'insurrection. Décrétez que les riches, de toutes les villes en insurrection paieront lés frais de la guerre et des mesures qu'il aura fallu prendre pour les ramener à leur devoir.
      Renvoyé au comité de Salut public. Renvoyé au comité de Salut public.
      La Société républicaine de Tonnay-Boutonne, département de la Charente-Inférieure, remercie la Con...
      ...les travaux, et surtout le dessèchement de ce fangeux marais. Elle ne veut plus respirer que l'air pur de cette montagne de la liberté; ses derniers cris seront ceux de : Vive la Montagne chérie ! vive la Rép...
      La Société républicaine de Tonnay-Boutonne, département de la Charente-Inférieure, remercie la Convention nationale des bons et salutaires effets que lui font ressentir ses pénibles travaux, et surtout le dessèchement de ce fangeux marais. Elle ne veut plus respirer que l'air pur de cette montagne de la liberté; ses derniers cris seront ceux de : Vive la Montagne chérie ! vive la République une et indivisible !
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 4. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 4.
      (4) Procès-verbaux de la Convention, t; 27, p. 4. (4) Procès-verbaux de la Convention, t; 27, p. 4.
      Suit Vadresse de la société populaire de Tonnay-Boutonne (1). Suit Vadresse de la société populaire de Tonnay-Boutonne (1).
      « Tonnay-Boutonne, le 19e jour de brumaire, l'an II de la République, une et indivisible. « Tonnay-Boutonne, le 19e jour de brumaire, l'an II de la République, une et indivisible.
      ..., que nous devons la disparition du sol de la liberté de ees différentes langues de marais infects qui existaient auprès de vous et qui", insensiblement, auraient ... ...utes vos veilles, à votre Bublime énergie qui caractérise les vrais républicains, que nous devons la disparition du sol de la liberté de ees différentes langues de marais infects qui existaient auprès de vous et qui", insensiblement, auraient empoisonné la République entière.
      ...mençons à respirer l'air pur et salubre de cette superbeet, tout à la fois, fbrte ...
      ...Montagne, que nous nommons iei Montagne de la Liberté et de l'Égalité. Nous avons tous juré que nou...
      ...nts et nous saurons1 mourir plut®!; que de les violer.
      ...un marais qui, sans vous, nous eût fait tomber tous en corruption. Déjà nous commençons à respirer l'air pur et salubre de cette superbeet, tout à la fois, fbrte etterrible Montagne, que nous nommons iei Montagne de la Liberté et de l'Égalité. Nous avons tous juré que nous ne voulions désormais respirer'd'autre air que celui qui nous sera soufflé par elle, . Nous vous réitérons ici nos serments et nous saurons1 mourir plut®!; que de les violer.
      « Fbrts de nos sentiments, vous apprendrez, ' cito...
      ...ants, que nos derniers cris seront ceux de : Vive la Montagne ! vive la République...
      « Fbrts de nos sentiments, vous apprendrez, ' citoyens représentants, que nos derniers cris seront ceux de : Vive la Montagne ! vive la République, une et indivisible f vive la liberté et V égalité !
      « La Société républicaine de Tonnay - Boutonne et sans-culottide, district de Saint-Jean-d' Angely, département de la Charente-Inférieure. « La Société républicaine de Tonnay - Boutonne et sans-culottide, district de Saint-Jean-d' Angely, département de la Charente-Inférieure.
      ...Dumoulin, administrateur du département de la Dordogne, fait part à la Convention ...
      ... l'esprit public est élevé à la hauteur de la Révolution; qu'il n'y a plus de clergé, plus de fanatisme; que l'or et l'argent roulent...
      Le citoyen Dumoulin, administrateur du département de la Dordogne, fait part à la Convention nationale que dans ce département l'esprit public est élevé à la hauteur de la Révolution; qu'il n'y a plus de clergé, plus de fanatisme; que l'or et l'argent roulent; que tout le monde brigue l'honneur d'avoir à soi des assignats républicains et...
      « Périgueux, le 2 de frimaire, l'an II de la République une et indivisible. « Périgueux, le 2 de frimaire, l'an II de la République une et indivisible.
      ...as sans plaisir que dans le département de la Dordogne l'esprit public est élevé, fort et bon. Plus de clergé, plus de fanatisme. L'or et l'argent roulent, to... « L'Assemblée nationale n'apprendra sans doute pas sans plaisir que dans le département de la Dordogne l'esprit public est élevé, fort et bon. Plus de clergé, plus de fanatisme. L'or et l'argent roulent, tout le nurade brigue l'honneur d'avoir à soi des assignats républicains. Frappez,...
      (2j Procès-verbaux de: kr Convention, t. 27f p. 4. (2j Procès-verbaux de: kr Convention, t. 27f p. 4.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 7
      « Lis, et fais lire le proeès-verbal de la Société républicaine, quarante ci-de... « Lis, et fais lire le proeès-verbal de la Société républicaine, quarante ci-devant prêtres ont abjuré. Ils renoncent à Satan, à ses pompes et à ses oeuvres. V...
      « Je te salue de cœur. « Je te salue de cœur.
      ...Dumoulin, administrateur du département de la Dofdogne. » « Dumoulin, administrateur du département de la Dofdogne. »
      Extrait du registre des séances de la Société républicaine de Périgueux (1). Extrait du registre des séances de la Société républicaine de Périgueux (1).
      Présidence de Lanxade. Présidence de Lanxade.
      Séance du 24 brumair-e, l'an second de la République. Séance du 24 brumair-e, l'an second de la République.
      Le procès-verbal de la veille a été lu et approuvé. Le procès-verbal de la veille a été lu et approuvé.
      ...remonté à la tribune, il a fait lecture de la lettre -suivante : Dumoulin a demandé la parole, et étant remonté à la tribune, il a fait lecture de la lettre -suivante :
      ... L'opinion enchaîna mon enfance au char de la superstition. L'opinion déchire le voile, mes yeux s'ouvrent, et la lumière de la raison m'éclaire. Ils ont fui ces pr...
      ... l'esclavage. Recevez-les, que le feu • de la vérité les consume.
      « L'opinion enchaîna mon enfance au char de la superstition. L'opinion déchire le voile, mes yeux s'ouvrent, et la lumière de la raison m'éclaire. Ils ont fui ces prestiges, et me voilà Tendu à moi-même. Citoyens, c'est au milieu du peuple que j...
      ..., o'est dans votre sein •que je dépose des chaînes qui longtemps me tinrent dans l'esclavage. Recevez-les, que le feu • de la vérité les consume.
      ... je n'ai plus qu'un désir, c'est celui •de devenir membre de votre société. Voilà, -citoyens, voilà ... « Citoyens, je n'ai plus qu'un désir, c'est celui •de devenir membre de votre société. Voilà, -citoyens, voilà mon vœu.
      ... par la folie) ont succédé à la lecture de cette lettre; la joie du sentiment élec...
      ...œurs, quand1 Pierre Pontard, accompagné de sa femme, est entré dans l'assemblée, l...
      ...el les a accueillis, et Lanxade, organe de la société, leur a donné le baiser frat...
      ... toujours l'adorateur et le prédicàteur de l'éternelle vérité. « Si je l'ai si lon...
      ...nnue, a-t-il dit, ce n'est pas la faute de mon cœur; mais comment, jeune encore, résister aux sophismes seolastiques ; nourri de théologie, échauffé par le merveilleux,...
      Les applaudissements (non ceux provoqués par la folie) ont succédé à la lecture de cette lettre; la joie du sentiment élecfcrisait tous les cœurs, quand1 Pierre Pontard, accompagné de sa femme, est entré dans l'assemblée, l'amour fraternel les a accueillis, et Lanxade, organe de la société, leur a donné le baiser fraternel. Pontard a pris la parole, et après avoir témoigné . à ses frères sa recon...
      ...ur apprendre que, dégagé entièrement des langes qui le ceignaient, il était pour toujours l'adorateur et le prédicàteur de l'éternelle vérité. « Si je l'ai si longtemps méconnue, a-t-il dit, ce n'est pas la faute de mon cœur; mais comment, jeune encore, résister aux sophismes seolastiques ; nourri de théologie, échauffé par le merveilleux, je ne pouvais être, citoyens, qu'un prêtre. Recevez donc mon abjuration solenne...
      Les cris de Vive la République ! vive la Vérité! se... Les cris de Vive la République ! vive la Vérité! se sont spontanément fait entendre : les plus vifs applaudissement y ont succédé.
      ... « Je demande, . a-t-il dit, que le feu de la vérité les dévore, el que le préside...
      ...st reçue avec transport, et les lettres de prêtrise de Brothier sont réduites en cendres.
      ...rêtre Brothier; et, présentant à l'assemblée les chaînes qui le tinrent captif : « Je demande, . a-t-il dit, que le feu de la vérité les dévore, el que le président les livre aux flammes. » Sa proposition est reçue avec transport, et les lettres de prêtrise de Brothier sont réduites en cendres.
      i triomphantes de cette guerre à mort qu'ont provoquée le...
      ...t brisés. Ah ! quel saint ministère que de prêcher à l'homme l'amour de l'homme. Principe éternel des vertus so...
      ...es les âmes, viens occuper dans le cœur de l'homme l'espace qu'occupait le préjugé...
      ...ifiés, soient admis au rang des membres de la société, sans autre épreuve, pourvu ...
      ...ndé en principe, que tout prêtre membre de la société qui, dans huit jours, ne vie...
      ...re son abjuration, sera rayé du tableau de l'assemblée; et je demande en outre que nul homme de caste sacerdotale, ne soit admis s'il n...
      i triomphantes de cette guerre à mort qu'ont provoquée les préjugés. 11 n'est plus d'asile pour eux quand le sceptre et l'encensoir sont brisés. Ah ! quel saint ministère que de prêcher à l'homme l'amour de l'homme. Principe éternel des vertus sociales, viens enflammer toutes les âmes, viens occuper dans le cœur de l'homme l'espace qu'occupait le préjugé. Je fais la motion que Brothier et tous ceux qui, comme lui, se seront purifiés, soient admis au rang des membres de la société, sans autre épreuve, pourvu toutefois qu'ils ne soient pas notoirement connus pour mauvais citoyens. » La de...
      ...adhérant, a-t-il dit, à la motion du préopinant, il faut ajouter, et ceci est fondé en principe, que tout prêtre membre de la société qui, dans huit jours, ne viendra pas faire son abjuration, sera rayé du tableau de l'assemblée; et je demande en outre que nul homme de caste sacerdotale, ne soit admis s'il n'a rempli ce soin préalable. La motion et l'amendement ont été universellement a...
      Bardet fait la motion que l'hymne de la liberté soit chanté en action de grâces : l'assemblée y applaudit, et Doat, de Bergerac, est invité par le président à remplir cette tâche. Les cris chers et sacrés de liberté, de patrie, d'égalité et de sainte Montagne, sauveurs du peuple, on...
      ...u pour , prêter son serment ; il a juré de maintenir la liberté et l'égalité, et de mourir pour les défendre.
      Bardet fait la motion que l'hymne de la liberté soit chanté en action de grâces : l'assemblée y applaudit, et Doat, de Bergerac, est invité par le président à remplir cette tâche. Les cris chers et sacrés de liberté, de patrie, d'égalité et de sainte Montagne, sauveurs du peuple, ont fait retentir les voûtes du temple. C'est dans ce moment que l'homme régénéré (Brothier) a paru pour , prêter son serment ; il a juré de maintenir la liberté et l'égalité, et de mourir pour les défendre.
      ...la tribune : Citoyens, dit-il, je viens de comparaître devant les corps constitués...
      ...es yeux, si je ne déclarais au tribunal de l'opinion, que je ne suis plus prêtre. ...
      ...es devoirs sacrés, d'aimer ma patrie et de mourir pour sa défense. les applaudisse...
      ...'inspire à des républicains le triomphe de la nature.
      Espic, vicaire épiscopal, monte à la tribune : Citoyens, dit-il, je viens de comparaître devant les corps constitués; j'ai renoncé publiquement au traitement que m'accordait la loi; mais cette renonciation pécuniaire ne serait rien à mes yeux, si je ne déclarais au tribunal de l'opinion, que je ne suis plus prêtre. Non, citoyens, je ne le suis plus, dès que je suis homme et citoyen. Je jure d'en remplir les devoirs sacrés, d'aimer ma patrie et de mourir pour sa défense. les applaudissements couvrent ces aveux et l'assemblée se livre à la joie qu'inspire à des républicains le triomphe de la nature.
      ...ronner cette mémorable séance, l'épouse de Pontard est admise, aux acclamations, a... Pour couronner cette mémorable séance, l'épouse de Pontard est admise, aux acclamations, au rang des membres; elle donne le serment aux mains du président, qui lui donne ...
      Sur la proposition de plusieurs membres, il demeure arrêté que le procès-verbal de cette séance sera imprimé, envoyé à la ...
      ...és populaires. Dumoulin demeure: chargé de la rédaction.
      Sur la proposition de plusieurs membres, il demeure arrêté que le procès-verbal de cette séance sera imprimé, envoyé à la Convention et aux sociétés populaires. Dumoulin demeure: chargé de la rédaction.
      Arrête, de plus, que sa séance s'ouvrira à l'avenir par l'hymne de la liberté. Arrête, de plus, que sa séance s'ouvrira à l'avenir par l'hymne de la liberté.
      La Société populaire de Bouchain rend hommage aux pères de la patrie qui, du sommet de la sainte Montagne, ont foudroyé le trô... La Société populaire de Bouchain rend hommage aux pères de la patrie qui, du sommet de la sainte Montagne, ont foudroyé le trône et le tyran; elle félicite la Convention nationale sur ses travaux, l'invite ...

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 8
      « Imperturbables au milieu des cris de triumvirat, de dictature qui sourdement échappent aux ...
      ...es Français sont au leur. Réunis autour de leur Constitution, ils sont tous levés pour la défendre e...
      ...etour son extinotion, les couvrir seuls de cette gloire, leur attacher l'humanité entière par le sentiment de la reconnaissance.
      « Imperturbables au milieu des cris de triumvirat, de dictature qui sourdement échappent aux factieux, dont chaque jour lé glaive ae la loi diminue et le nombre et l'audace, restez immuablement à votre poste; les Français sont au leur. Réunis autour de leur Constitution, ils sont tous levés pour la défendre et faire triompher la liberté. Les hommes libres triompheront, car la suprême justice ne les laisse si longtemps aux prises avec la tyrannie que pour assurer sans retour son extinotion, les couvrir seuls de cette gloire, leur attacher l'humanité entière par le sentiment de la reconnaissance.
      ...s; que leur église est devenue un lycée de civisme, et demande les bustes de Le Peletier et de Marat. se sont déprêtrisés; que leur église est devenue un lycée de civisme, et demande les bustes de Le Peletier et de Marat.
      Suit Vadre8se de la Société populaire de Bou-éhain (2). Suit Vadre8se de la Société populaire de Bou-éhain (2).
      ...la Société populaire et révolutionnaire de Bouchain, à la Convention nationale Les républicains composant la Société populaire et révolutionnaire de Bouchain, à la Convention nationale
      ...tyran n'est plus; hommage à vous, pèreB de la patrie, qui, du sommet de la sainte Montagne les avez, foudroyés. La liberté tonne* de toute part ; ne déposez pas ses foudres... - « Le trône a disparu et le tyran n'est plus; hommage à vous, pèreB de la patrie, qui, du sommet de la sainte Montagne les avez, foudroyés. La liberté tonne* de toute part ; ne déposez pas ses foudres vengeresses que le dernier traître, le dernier tyran n'aient expié leurs forfai...
      ... neutralité est si nuisible aux progrès de l'esprit de la Révolution, tremble également; nous ... ... persécuteurs acharnés, leurs impassibles dénonciateurs ; que le modéré, dont la neutralité est si nuisible aux progrès de l'esprit de la Révolution, tremble également; nous anéantirons, nous écraserons ces insectes politiques.
      ... placer à côté des crimes commis autour de nous par les satellites des despotes, l... ...ésolent nos contrées serait peut-être réaffliger vos cœurs tendres et paternels; placer à côté des crimes commis autour de nous par les satellites des despotes, les progrès que font même dans une ville qu'ils entourent, le civisme, la raison ...
      « Impatients de secouer le joug ridioule de la superstition, contents de Voir le peuple s'éclairer et provoquer ...
      ...pocrisie, les citoyens Delsart, vicaire de cette ville, d'Huissier, curé de Mastaing, Bailleul, curé d'Haspres, sont venus au milieu de nous renoncer à leurs fonctions sacerdotales et nous jurer de ne plus prêcher désormais que les principes purs de la religion naturelle.
      « Impatients de secouer le joug ridioule de la superstition, contents de Voir le peuple s'éclairer et provoquer lui-même l'extinction d'un culte qui ne consistait que dans le charlatanisme et l'hypocrisie, les citoyens Delsart, vicaire de cette ville, d'Huissier, curé de Mastaing, Bailleul, curé d'Haspres, sont venus au milieu de nous renoncer à leurs fonctions sacerdotales et nous jurer de ne plus prêcher désormais que les principes purs de la religion naturelle.
      ...Nous avons applaudi à la déprêtrisation de ces vertueux citoyens, et nous en preno...
      ...isance sur leur sort et sur l'inutilité de leurs talents sacerdotaux. Leur exemple...
      ...oyage bienheureux des saints et saintes de cette ville
      « Nous avons applaudi à la déprêtrisation de ces vertueux citoyens, et nous en prenons l'occasion d'appeler votre justice et votre bienfaisance sur leur sort et sur l'inutilité de leurs talents sacerdotaux. Leur exemple ne sera pas sans fruit, bientôt nous vous annoncerons le voyage bienheureux des saints et saintes de cette ville
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 4. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 4.
      ...ivisme-. Sa chaire ne retentit plus que de la morale sainte de la religion naturelle et de la vérité. « En attendant, notre 'église est devenue le lycée du civisme-. Sa chaire ne retentit plus que de la morale sainte de la religion naturelle et de la vérité.
      ... soit décoré par des idoles plus dignes de vénération, envoyez-nous .. les portraits de Lepeletier, de Marat, ces deux illustres martyrs de la liberté; alors entourés, applaudis p...
      ...es amis, nous les placerons sur l'autel de l'inutile Christ.
      « Pour que son sanctuaire soit décoré par des idoles plus dignes de vénération, envoyez-nous .. les portraits de Lepeletier, de Marat, ces deux illustres martyrs de la liberté; alors entourés, applaudis par le peuple, dont ils furent les amis, nous les placerons sur l'autel de l'inutile Christ.
      Le comité de correspondance de la Société populaire de Nemours écrit qu'apprenant que le soupçon plane sur la tête de Métier, délégué par le représentant du peuple Dubouchet dans le département de Seine-Inférieure [Seine-et-Marne], cett... Le comité de correspondance de la Société populaire de Nemours écrit qu'apprenant que le soupçon plane sur la tête de Métier, délégué par le représentant du peuple Dubouchet dans le département de Seine-Inférieure [Seine-et-Marne], cette Société doit un témoignage authentique sur le caractère républicain qu'il a dé...
      Suit la lettre du comité de correspondance de la Société populaire de Nemours (2). Suit la lettre du comité de correspondance de la Société populaire de Nemours (2).
      « Nemours," le 11 frimaire, l'an II de la République une et indivisible. « Nemours," le 11 frimaire, l'an II de la République une et indivisible.
      « La Sooiété populaire de Nemours apprend que le soupçon plane sur la tête de Métier,, délégué du représentant du peuple Dubouchet dans le département de Seine-et-Marne; qu'une première dénonciation qui a tourné à la honte de ses ennemis, parce que non seulement so...
      ...eurs, n'a servi qu'à aiguiser le stylet de ses détracteurs. Ils se réunissent, nou...
      ...e nous lui devons le bien inappréciable de la régénération d'une société de frères qui, animés par ses discours éne...
      « La Sooiété populaire de Nemours apprend que le soupçon plane sur la tête de Métier,, délégué du représentant du peuple Dubouchet dans le département de Seine-et-Marne; qu'une première dénonciation qui a tourné à la honte de ses ennemis, parce que non seulement son innocence a éclaté, mais que sa conduite politique a reçu les éloges des législateurs, n'a servi qu'à aiguiser le stylet de ses détracteurs. Ils se réunissent, nous dit-on, pour lui porter des coups plus assurés. Ignorant le sujet des nouvelle...
      ..., et nous le lui rendons hautement. Nous ajouterons, en ce qui nous concerne, que nous lui devons le bien inappréciable de la régénération d'une société de frères qui, animés par ses discours énergiques, professent publiquement les principes du républicanisme le plus pur.
      ...sident, secrétaire et membres du comité de -correspondance de la Société populaire de Nemours. « Les président, secrétaire et membres du comité de -correspondance de la Société populaire de Nemours.
      Les sans-culottes de la commune de Moissaa font passer à la Convention nat... Les sans-culottes de la commune de Moissaa font passer à la Convention nationale le procès-
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 9
      verbal de la fête funèbre qu'ils ont célébrée en l'honneur de Beauvais, Marat, Lepelletier et autres martyrs de la liberté, qu'ils jurent de venger; et demandent vengeance du crime... verbal de la fête funèbre qu'ils ont célébrée en l'honneur de Beauvais, Marat, Lepelletier et autres martyrs de la liberté, qu'ils jurent de venger; et demandent vengeance du crime commis par les Anglais envers la République-
      Suit la lettre des sans-culottes de la commune de Moissac (2). Suit la lettre des sans-culottes de la commune de Moissac (2).
      Les sans-culottes de la commune de Moissac, à la Convention nationale. Les sans-culottes de la commune de Moissac, à la Convention nationale.
      ...ves et les agents des despotes viennent de faire périr sur l'infâme gibet que vous aviez proscrit, Beauvais, le représentant de la nation française. « Un crime atroce vient d'être commis. Les traîtres, les lâches, les esclaves et les agents des despotes viennent de faire périr sur l'infâme gibet que vous aviez proscrit, Beauvais, le représentant de la nation française.
      ...race infâme reçoivent du premier peuple de l'univers qui se vanta d'être libre le ...
      ...s, guerre éternelle à ce peuple indigne de la liberté pour le punir de l'outrage qu'ils ont fait à Beauvais, au mépris de l'humanité et du droit de tous les peuples policés.
      « Que le scélérat Pitt et sa race infâme reçoivent du premier peuple de l'univers qui se vanta d'être libre le châtiment qu'ils ont bien mérité pour toutes les horreurs qu'ils lui font commettre, que la masse du peuple anglais nous livre ces monstres, ou bien, législateurs, guerre éternelle à ce peuple indigne de la liberté pour le punir de l'outrage qu'ils ont fait à Beauvais, au mépris de l'humanité et du droit de tous les peuples policés.
      « Tels sont les vœux du bon peuple de Moissac, tels sont les accents de douleur qu'il fait retentir sur les cendres du vertueux Beauvais et de son infortuné compagnon, dont il honore le républicanisme et le courage.C'est du champ de Mars que les citoyens vous les adressent, c'est en célébrant la pompe funèbre de ce martyr de la liberté qu'ils jurent de venger Beauvais et tous les patriotes c... « Tels sont les vœux du bon peuple de Moissac, tels sont les accents de douleur qu'il fait retentir sur les cendres du vertueux Beauvais et de son infortuné compagnon, dont il honore le républicanisme et le courage.C'est du champ de Mars que les citoyens vous les adressent, c'est en célébrant la pompe funèbre de ce martyr de la liberté qu'ils jurent de venger Beauvais et tous les patriotes contre lesquels les despotes oseraient porter leur rage criminelle.
      ... Société montagnarde et révolutionnaire de Moissac, à la Convention nationale. La Société montagnarde et révolutionnaire de Moissac, à la Convention nationale.
      de Van II de la République française, une, de Van II de la République française, une,
      L'an deuxième de la République une, indivisible et impérissable, et le premier de la mort du tyran, du vingt-sept brumaire, la Société montagnarde de Moissac, assemblée dans le lieu ordinaire de ses séances, le président a annoncé que les corps constitués de cette commune attendaient les membres de la Société populaire pour former le cortège qui devait se rendre au Champ de Mars et y L'an deuxième de la République une, indivisible et impérissable, et le premier de la mort du tyran, du vingt-sept brumaire, la Société montagnarde de Moissac, assemblée dans le lieu ordinaire de ses séances, le président a annoncé que les corps constitués de cette commune attendaient les membres de la Société populaire pour former le cortège qui devait se rendre au Champ de Mars et y
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5.
      célébrer la fête funèbre de Beauvais, Marat, Le Peletier et autres martyrs de la liberté ! célébrer la fête funèbre de Beauvais, Marat, Le Peletier et autres martyrs de la liberté !
      ...ortège a commencé par un corps nombreux de la garde nationale précédé d'une musiqu...
      ... sa suite, les corps constitués décorés de leurs marques distinctives devançaient ...
      ...défilait après elle, et un grand nombre de citoyennes formaient le cortège. Plusieurs hymnes en l'honneur de la liberté communiquaient l'enthousiasm...
      ...défilé dans la salle et sont arrivés en bon ordre devant la maison commune. Le cortège a commencé par un corps nombreux de la garde nationale précédé d'une musique funéraire dont les accents lugubres inspiraient la vénération et le regret ; à sa suite, les corps constitués décorés de leurs marques distinctives devançaient la Société montagnarde. La municipalité défilait après elle, et un grand nombre de citoyennes formaient le cortège. Plusieurs hymnes en l'honneur de la liberté communiquaient l'enthousiasme; le roulement des tambours couverts d'un crêpe noir annonçait la tristesse, ta...
      ...st dans cet ordre qu'on arrive au Champ de Mars. Là, s'élevait un mausolée négligemment (sic) couvert d'un drap funèbre et entouré de cyprès. Sur cette tombe, était une urne d'où la fumée odoriférante de l'encens qu'on y brûlait se condensait ...
      ...it éclater leurs sentiments sur la mort de ces hommes courageux dont nous déplorio...
      ...ssentir la privation avec d'autant plus de force qu'ils nous ont montré dans ces illustres pères de la patrie des droits à notre reconnaiss...
      ...nt, présent à la fête, a invité, au nom de la République, tous les modérés, tous c...
      ... spéculent sans pudeur sur le détriment de la chose publique ; la vengeance et la ...
      ...le du fanatisme tombe devant les rayons de la liberté. Plus de grâce pour les aristocrates, plus de pardon pour les parjures. Il a beaucoup parlé de ce digne représentant de la nation française, du brave Beauvais,...
      ...é à la sollicitude nationale. Il a juré de venger les mânes de tous les martyrs républicains. Ce même ...
      ...e, par la Société et par les compagnies de la première réquisition qui ont assisté...
      C'est dans cet ordre qu'on arrive au Champ de Mars. Là, s'élevait un mausolée négligemment (sic) couvert d'un drap funèbre et entouré de cyprès. Sur cette tombe, était une urne d'où la fumée odoriférante de l'encens qu'on y brûlait se condensait dans les airs. Quelques citoyens ont fait éclater leurs sentiments sur la mort de ces hommes courageux dont nous déplorions la perte, et nous en ont fait ressentir la privation avec d'autant plus de force qu'ils nous ont montré dans ces illustres pères de la patrie des droits à notre reconnaissance et des grandes vertus à imiter. Entre autres, un administrateur du département, présent à la fête, a invité, au nom de la République, tous les modérés, tous ceux qui étaient encore tièdes pour la Révolution, à prendre cet élan patriotique- qui fait distinguer le vertueux montagnard d'avec ces êtres cupides qui spéculent sans pudeur sur le détriment de la chose publique ; la vengeance et la terreur sont à l'ordre du jour (a-t-2 dit), que le voile du fanatisme tombe devant les rayons de la liberté. Plus de grâce pour les aristocrates, plus de pardon pour les parjures. Il a beaucoup parlé de ce digne représentant de la nation française, du brave Beauvais, qui a attendu la mort à son poste et que la rage des vils satellites du despote anglais a enlevé à la sollicitude nationale. Il a juré de venger les mânes de tous les martyrs républicains. Ce même serment a été répété par tous les corps constitués, par la garde nationale, par la Société et par les compagnies de la première réquisition qui ont assisté à la cérémonie.
      Le cortège a repris le chemin de la maison commune. Lorsqu'il est arrivé...
      ...ue le souvenir profond des rares vertus de ce défenseur de nos droits a fait place aux cris réitérés de Vive la République, vive la Montagne, le cortège est parvenu en bon ordre sur la place de l'Unité. Tous les citoyens se sont retirés et la Société est rentrée dans le lieu de ses délibérations. Le président a ajour...
      Le cortège a repris le chemin de la maison commune. Lorsqu'il est arrivé à la rue appelée Beauvais, on a chanté l'hymne sacré où l'indignation française...
      ...les féroces anglais. Après que ces couplets ont été répétés plusieurs fois, et que le souvenir profond des rares vertus de ce défenseur de nos droits a fait place aux cris réitérés de Vive la République, vive la Montagne, le cortège est parvenu en bon ordre sur la place de l'Unité. Tous les citoyens se sont retirés et la Société est rentrée dans le lieu de ses délibérations. Le président a ajourné à sept heures du soir l'assemblée, après quoi la séance a été levée.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 10
      La Société républicaine et sans-culotte de Fré-vent, département du Pas-de-Calais, s'exprime ainsi : « Nous avions remis entre vos mains le soin de notre bonheur, et jamais nous n'en avon...
      ... 70 livres 16 sols en argent; elle prie de lui envoyer pareille somme en assignats...
      La Société républicaine et sans-culotte de Fré-vent, département du Pas-de-Calais, s'exprime ainsi : « Nous avions remis entre vos mains le soin de notre bonheur, et jamais nous n'en avons désespéré; le peuple triomphera, ses ennemis seront anéantis; sa force les éto...
      ...t chacun travaille à l'envi pour y satisfaire : elle envoie 240 livres en or, et 70 livres 16 sols en argent; elle prie de lui envoyer pareille somme en assignats, ses moyens ne lui permettant pas d'en faire don à la patrie.
      ...ange, renvoyé au comité des inspecteurs de la salle (1). Mention honorabïe, insertion au « Bulletin » et, pour l'échange, renvoyé au comité des inspecteurs de la salle (1).
      Le conseil général de la commune de Saint-Girons, département de l'Ariège, fait passer à la Convention n...
      ...pris pour faire détruire dans l'étendue de son arrondissement tous les signes exté...
      ...t les faire remplacer par les attributs de la liberté.
      Le conseil général de la commune de Saint-Girons, département de l'Ariège, fait passer à la Convention nationale un arrêté qu'il a pris pour faire détruire dans l'étendue de son arrondissement tous les signes extérieurs du culte et les faire remplacer par les attributs de la liberté.
      Suit la lettre du conseil général de là commune de Saint-Girons (3). Suit la lettre du conseil général de là commune de Saint-Girons (3).
      La municipalité de Saint-Girons cm citoyen La municipalité de Saint-Girons cm citoyen
      Président de la Convention nationale.. Président de la Convention nationale..
      ^Saint-Girons, au département de l'Ariège, le 27 brumaire de l'an II de la République française, une et indivis... ^Saint-Girons, au département de l'Ariège, le 27 brumaire de l'an II de la République française, une et indivisible.
      « Le conseil général de notre commune a pris aujourd'hui et fai...
      ...tion que désormais dans toute l'étendue de notre arrondissement les emblèmes de la liberté seront substitués aux attrib...
      « Le conseil général de notre commune a pris aujourd'hui et fait exécuter sur-le-champ l'arrêté dont nous vous adressons un collationné. Le peuple a applaudi à ses mesures. Veuillez bien dire à la Convention que désormais dans toute l'étendue de notre arrondissement les emblèmes de la liberté seront substitués aux attributs que le charlatanisme sacerdotal faisait respecter par la crédulité des âmes ...
      ... des délibérations du Conseil municipal de la commune de Saint-Girons. Extrait des délibérations du Conseil municipal de la commune de Saint-Girons.
      ...i. vingt-septième jour du deuxième mois de l'an II de la République française, une et indivis... Ce jourd'hui. vingt-septième jour du deuxième mois de l'an II de la République française, une et indivisible.
      Le conseil général de la commune assemblé, séance du soir. Le conseil général de la commune assemblé, séance du soir.
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5.
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 5.
      ...re prétexte qui peut donner aux ennemis de la chose publique des moyens pour arrêt...
      ...eurs trames liberticides. Les querelles de religion ont été, dans tous les temps, les foyers de dissensions intestines ; il faut non se...
      ...enir l'existence. Le meilleur moyen est de proscrire tout ce qui, dans l'extérieur...
      ...out, rien ne peut choquer les individus de toutes les religions. Chacun conserve p...
      ...elé se verra dans l'impuissance absolue de nuire à la chose publique; alors que la- chose publique, loin de nuire à aucune religion, en assurera au...
      moindre prétexte qui peut donner aux ennemis de la chose publique des moyens pour arrêter ou ralentir l'ardeur des patriotes qui se portent en masse contre eux, en les occupant à contenir au dedans leurs trames liberticides. Les querelles de religion ont été, dans tous les temps, les foyers de dissensions intestines ; il faut non seulement en étouffer le germe, mais encore en prévenir l'existence. Le meilleur moyen est de proscrire tout ce qui, dans l'extérieur, peut rappeler les attributs d'un culte quelconque. Alors la sainte égalité planant sur tout, rien ne peut choquer les individus de toutes les religions. Chacun conserve pour la sienne la liberté que la loi lui garantit, et le monstre, du fanatisme ainsi muselé se verra dans l'impuissance absolue de nuire à la chose publique; alors que la- chose publique, loin de nuire à aucune religion, en assurera au contraire le plus libre exercice. -
      ...ministration supérieure avec invitation de l'adopter pour toutes les communes du d... ...e que, pour généraliser cette mesure* l'arrêté qui sera rendu soit envoyé à l'administration supérieure avec invitation de l'adopter pour toutes les communes du district. K
      ...l a arrêté en conséquence, comme mesure de salut public, de faire détruire sur-le-champ, en présence d'un officier municipal et de deux notables, toutes statues* croix et...
      ...se diviseront dans les-divers quartiers de l'arrondissement, de manière que dans chacun il y ait un off...
      Le conseil a applaudi unanimement à cette motion; il a arrêté en conséquence, comme mesure de salut public, de faire détruire sur-le-champ, en présence d'un officier municipal et de deux notables, toutes statues* croix et autres signes qui se trouvent au dehors et annoncent le culte catholique; qu'à ces fins, les membres du conseil général se diviseront dans les-divers quartiers de l'arrondissement, de manière que dans chacun il y ait un officier municipal et deux notables qui président aux opérations qui vont se faire,...
      ...é au district avec invitation d'en user de même dans toutes les communes qui en dé... Arrête encore qu'un expédié du présent sera envoyé au district avec invitation d'en user de même dans toutes les communes qui en dépendent.
      ...lationné du présent et du procès-verbal de son exécution sera envoyé à la Conventi... Arrête enfin qu'un collationné du présent et du procès-verbal de son exécution sera envoyé à la Convention nationale.
      Dudit jour, vingt-sept du second mois de l'an II de la République, même séance, sont rentré...
      ...fficiers municipaux et notables chargés de présider à l'exécution de l'arrêté précédent, qui ont dit l'avoir exécuté dans les divers quartiers de la commune ; ils ont fait porter deux coqs de fer qui se trouvaient sur deux diverses...
      Dudit jour, vingt-sept du second mois de l'an II de la République, même séance, sont rentrés dans la salle les citoyens officiers municipaux et notables chargés de présider à l'exécution de l'arrêté précédent, qui ont dit l'avoir exécuté dans les divers quartiers de la commune ; ils ont fait porter deux coqs de fer qui se trouvaient sur deux diverses croix.
      ...ême instant, un membre a fait la motion de placer dans chaque lieu où était une cr...
      ...placés les divers attributs ou emblèmes de la liberté, auxquelles" fins on utilisera les coqs de fer qui viennent d'être portés dans la ...
      ...njoignant une pique surmontée du bonnet de la liberté.
      Le conseil a applaudi à leur zèle. Dans le même instant, un membre a fait la motion de placer dans chaque lieu où était une croix, un piedestal sur lequel seront placés les divers attributs ou emblèmes de la liberté, auxquelles" fins on utilisera les coqs de fer qui viennent d'être portés dans la salle en leur enjoignant une pique surmontée du bonnet de la liberté.
      Le conseil, le procureur de la commune en** tendu, a arrêté à l'una... Le conseil, le procureur de la commune en** tendu, a arrêté à l'unanimité la motion.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 11
      ...éance publique et permanente du II juin 1793, l'an second de la République française, sur les six heures de l'après-midi. Séance publique et permanente du II juin 1793, l'an second de la République française, sur les six heures de l'après-midi.
      La Société montagnarde et républicaine de Langogne, département de la Lozère, félicite la Convention natio...
      ...e le procès-verbal, dressé à l'approche de Chartier dans le département de la Lozère, qui constate que les citoyens •du district de Langogne se levèrent en masse pour marc...
      La Société montagnarde et républicaine de Langogne, département de la Lozère, félicite la Convention nationale snr ses travaux, l'invite à rester à son poste, et lui adresse le procès-verbal, dressé à l'approche de Chartier dans le département de la Lozère, qui constate que les citoyens •du district de Langogne se levèrent en masse pour marcher contre le scélérat et sa horde fanatique.
      Suit l'adresse de la Société montagnarde et républicaine de Langogne (2). Suit l'adresse de la Société montagnarde et républicaine de Langogne (2).
      La Société montagnarde et républicaine de la ville La Société montagnarde et républicaine de la ville
      de Langogne, département de la Lozère, à la de Langogne, département de la Lozère, à la
      ...e temps heureux où le ^républicain sort de cet état d'incertitude dans lequel il avait vécu pendant quatre années de révolution. Une assemblée constituante est appelée pour réparer les malheurs de la France, elle no as donne l'espéranee...
      ...mblée législative la remplace; l'aurore de la liberté commence à dissiper les ténèbres de l'esclavage, le tyran cBt renversé de uon trône, enfermé dans une maison d'ar...
      ...x qui, après avoir surpris la confiance de leurs commettants, viennent tramer des complots liberticides et forger encore de nouvelles chaînes. A l'instant, de la Montagne sainte sortent ces foudres ...
      ...sa femme impudique, et font disparaître de la surface d'une terre libre les protecteurs de l'esclavage.
      « Il est enfin arrivé ce temps heureux où le ^républicain sort de cet état d'incertitude dans lequel il avait vécu pendant quatre années de révolution. Une assemblée constituante est appelée pour réparer les malheurs de la France, elle no as donne l'espéranee d'une régénération prochaine; mais ses opérations combinées par l'intrigue, dir...
      ...dans son choix, et lui font un devoir d'appeler d'autres représentants. Une assemblée législative la remplace; l'aurore de la liberté commence à dissiper les ténèbres de l'esclavage, le tyran cBt renversé de uon trône, enfermé dans une maison d'arrêt, et le peuple français est souverain. La Convention nationale paraît; il se glisse dans son sein quelques êtres intrigants et ambitieux qui, après avoir surpris la confiance de leurs commettants, viennent tramer des complots liberticides et forger encore de nouvelles chaînes. A l'instant, de la Montagne sainte sortent ces foudres terribles qui écrasent le despote et sa femme impudique, et font disparaître de la surface d'une terre libre les protecteurs de l'esclavage.
      ..., ces décrets salutaires que vous venez de rendre vivifient nos âmes, puisqu'ils n...
      ...re sollicitude paternelle, non contente de remédier aux maux politiques, s'occupe encore de nos besoins physiques. La loi du maximum des denrées que vous venez de décréter, déconcerte l'avarice et aRsur...
      ...uple. En un mot, législateurs, le salut de la République n'est plus incertain, c'e...
      ...me encore vos travaux et vous sollicite de rester à votre poste jusqu'à la fin de la guerre. Tel est le vœu que vous expr...
      ... la Société montagnarde et républicaine de la ville de Langogne. Quoique située à l'extrémité du département de la Lozère, notre contrée a toujours été inaccessible aux atteintes de la malveillance et elle a toujours prés...
      ... attenter à notre liberté, les citoyens de notre district se levèrent en masse
      « Braves Montagnards, recevez nos bénédictions, ces décrets salutaires que vous venez de rendre vivifient nos âmes, puisqu'ils nous assurent notre liberté. "Votre sollicitude paternelle, non contente de remédier aux maux politiques, s'occupe encore de nos besoins physiques. La loi du maximum des denrées que vous venez de décréter, déconcerte l'avarice et aRsure du pain à la classe indigente du peuple. En un mot, législateurs, le salut de la République n'est plus incertain, c'est vous- qui l'avez réalisé, c'est vous aussi qui en éterniserez la base. La nation entière réclame encore vos travaux et vous sollicite de rester à votre poste jusqu'à la fin de la guerre. Tel est le vœu que vous exprime aujourd'hui la Société montagnarde et républicaine de la ville de Langogne. Quoique située à l'extrémité du département de la Lozère, notre contrée a toujours été inaccessible aux atteintes de la malveillance et elle a toujours présenté aux conspirateurs une activité repoussante. Lorsque l'infâme Charrier voulut attenter à notre liberté, les citoyens de notre district se levèrent en masse
      ...seul aussi dont nous tâcherons toujours de nous rendre dignes. ...ng des vrais sans-culottes; c'est le seul titre que nous ambitionnons, c'est le seul aussi dont nous tâcherons toujours de nous rendre dignes.
      ...e du district d-e Langogne, département de la Lozère. Extrait des registres des arrêtés et délibérations du directoire du district d-e Langogne, département de la Lozère.
      « Il n'est aucun de vous qui n'ait pris lecture du rapport fait, le 5 de ce mois, à la Convention nationale, par...
      ...sins, réunis à Mende. Quelques passages de cette adresse paraissent annoncer l'entier département de la. Lozère en état de rébellion; vous connaissez cependant l'énergie et le zèle qu'ont montrés les citoyens de ce district pour déjouer les complots des rebelles; je pense donc qu'il serait de notre devoir de dissiper, par tous les moyens possibles...
      ...rrait faire concevoir contre le civisme de nos administrés. »
      « Il n'est aucun de vous qui n'ait pris lecture du rapport fait, le 5 de ce mois, à la Convention nationale, par les commissaires des départements voisins, réunis à Mende. Quelques passages de cette adresse paraissent annoncer l'entier département de la. Lozère en état de rébellion; vous connaissez cependant l'énergie et le zèle qu'ont montrés les citoyens de ce district pour déjouer les complots des rebelles; je pense donc qu'il serait de notre devoir de dissiper, par tous les moyens possibles, les impressions défavorables que cet exposé pourrait faire concevoir contre le civisme de nos administrés. »
      ..., considérant combien il serait injuste de confondre le district de Langogne, avec ceux qui ont été le foye... Sur quoi, le directoire, considérant combien il serait injuste de confondre le district de Langogne, avec ceux qui ont été le foyer et le théâtre des insurrections;
      Considérant que les gardes nationaux de son arrondissement, qui ont été les pre... Considérant que les gardes nationaux de son arrondissement, qui ont été les premiers à marcher contre les rebelles, n'ont pas peu contribué à les dissiper et à...
      ...ettre en activité les gardes nationales de ces communes; ...te ont été par lui employés, tant pour appeler du secours d'ailleurs, que pour mettre en activité les gardes nationales de ces communes;
      ... qu'il serait rédigé un précis sommaire de ses opérations, et de la conduite qu'il a tenue pendant les troubles qui ont agité une partie de ce département;, que ce tableau serait de suite adressé à la Convention nationale et rendu public par la voie de l'impression; qu'à cet effet,.le citoyen Teissier, l'un de ses membres, demeure chargé de se transporter sans délai à la ville du... Le procureur syndic entendu, il a été arrêté qu'il serait rédigé un précis sommaire de ses opérations, et de la conduite qu'il a tenue pendant les troubles qui ont agité une partie de ce département;, que ce tableau serait de suite adressé à la Convention nationale et rendu public par la voie de l'impression; qu'à cet effet,.le citoyen Teissier, l'un de ses membres, demeure chargé de se transporter sans délai à la ville du Puy, pour surveiller ladite im-
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 7. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 7.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 12
      pression, au nombre de trois cents exemplaires. pression, au nombre de trois cents exemplaires.
      ...ectoire et procureur syndic du district de Langogne, département de la Lozère, à la Convention nationale. Les membres composant le directoire et procureur syndic du district de Langogne, département de la Lozère, à la Convention nationale.
      « Langogne, le 12 juin 1793 « Langogne, le 12 juin 1793
      , l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
      ...usse aussi inopinée que terrible, vient de se faire sentir dans quelques districts de la Lozère; mais les lâches qui y ont do...
      ...rassemblés. Prévenus qu'un attroupement de rebelles, formé dans la municipalité de Juliangçs, canton du Malzieu, district de Saint-Chély, avait enlevé, d'entre les mains de la gendarmerie, deux prêtres réfractair...
      ...idence dans ce district, un détachement de 150 gardes nationaux, composé de citoyens de cette ville et de quelques communes du canton de Grand-Rieu.
      « Une secousse aussi inopinée que terrible, vient de se faire sentir dans quelques districts de la Lozère; mais les lâches qui y ont donné lieu ont presque aussitôt été détruits ou dispersés que rassemblés. Prévenus qu'un attroupement de rebelles, formé dans la municipalité de Juliangçs, canton du Malzieu, district de Saint-Chély, avait enlevé, d'entre les mains de la gendarmerie, deux prêtres réfractaires, nous avions déjà fait avancer, pour le dissiper, avec les trois brigades en résidence dans ce district, un détachement de 150 gardes nationaux, composé de citoyens de cette ville et de quelques communes du canton de Grand-Rieu.
      ...ordres que le directoire du département de la Lozère avait transmis au citoyen Las...
      ...quelques heures après, l'administration de Saint-Chély lui fait part des dangers d...
      ...asion prochaine du scélérat Charrier et de sa horde fanatique.
      « Cette force armée se disposait à rentrer dans ses foyers, d'après les ordres que le directoire du département de la Lozère avait transmis au citoyen Lassé, notre commissaire, en lui annonçant que la tranquillité et le calme le plus parfait régnaient dans Mende, lorsque quelques heures après, l'administration de Saint-Chély lui fait part des dangers dont son district était menacé par l'invasion prochaine du scélérat Charrier et de sa horde fanatique.
      ...hissent la Margeride, volent au secours de leurs frères, pour partager leur péril ... ...te nouvelle, nos phalanges républicaines partent sans hésiter, gravissent, franchissent la Margeride, volent au secours de leurs frères, pour partager leur péril ou leur gloire.
      « Dès cet instant, Charrier en état de révolte devient pour nous un ennemi qu'il était pressant d'écraser, pour éviter de tomber sous ses coups meurtriers; il était urgent d'employer toutes les mesures de précaution et de sûreté que la loi mettait à notre dispo...
      ...annoncer le danger que courait la cause de la liberté, dans les lieux qui avoisine...
      ...e dans toutes nos communes; dans celles de la Haute-Loire et de l'Ardèche, tous les bons citoyens se pr...
      ... pour réunir dans notre ville une force de 1200 républicains.
      « Dès cet instant, Charrier en état de révolte devient pour nous un ennemi qu'il était pressant d'écraser, pour éviter de tomber sous ses coups meurtriers; il était urgent d'employer toutes les mesures de précaution et de sûreté que la loi mettait à notre disposition. Notre premier soin fut donc d'annoncer le danger que courait la cause de la liberté, dans les lieux qui avoisinent cette malheureuse contrée. A ce cri d'alarme, le toscin sonne dans toutes nos communes; dans celles de la Haute-Loire et de l'Ardèche, tous les bons citoyens se pressent, se rallient, se rassemblent, et quelques heures suffisent pour réunir dans notre ville une force de 1200 républicains.
      ...ntrefaites, l'on apprend que les villes de Marvejols et Mende sonc successivement ...
      ... âmes, que tous les combattants brûlent de désir et jurent d'exterminer l'ennemi c...
      « Sur ces entrefaites, l'on apprend que les villes de Marvejols et Mende sonc successivement tombées au pouvoir des révoltés. Les craintes redoublent, la consternation sembl...
      ...le patriotisme prenant le dessus, la vue du danger électrise si soudainement les âmes, que tous les combattants brûlent de désir et jurent d'exterminer l'ennemi commun.
      de nos murs : c'est dans cet instant de crise que l'élan du républicanisme se fait vivement sentir ; o'est alors que l'énergie de l'homme libre prend de nouvelles ailes; nous ne balançons pas ...
      ...e nécessaire; assistés des commissaires de la Haute-Loire, nous parcourons les rangs, nous parlons au nom de la loi, et, après avoir distribué le reste des munitions de guerre qui étaient en notre pouvoir, no...
      de nos murs : c'est dans cet instant de crise que l'élan du républicanisme se fait vivement sentir ; o'est alors que l'énergie de l'homme libre prend de nouvelles ailes; nous ne balançons pas à nous porter partout où nous croyons notre présence nécessaire; assistés des commissaires de la Haute-Loire, nous parcourons les rangs, nous parlons au nom de la loi, et, après avoir distribué le reste des munitions de guerre qui étaient en notre pouvoir, nous avançons, déterminés à faire la plus vigoureuse résistance, ou à périr au pos...
      « Représentants, le sacrifice de nos vies était nécessaire, les ménager,...
      ... : nous n'avions pas à défendre le lieu de nos séances, d'où nous avions eu soin de soustraire et mettre en sûreté les papiérs les plus précieux de notre administration.
      « Représentants, le sacrifice de nos vies était nécessaire, les ménager, nous eussions été parjures : nous n'avions pas à défendre le lieu de nos séances, d'où nous avions eu soin de soustraire et mettre en sûreté les papiérs les plus précieux de notre administration.
      « Cependant, un -détachement de gendarmerie, envoyé à la découverte, re...
      ...surer les esprits et rétablir le calme. De nouvelles forces et de l'artillerie nous arrivent de la Haute-Loire; notre armée divisionnaire reçoit à chaque instant de nouveaux renforts, elle s'accroît au point que le jeudi 30 mai, elle se trouve forte de 3,000 hommes d'infanterie et 300 hommes de cavalerie, en y comprenant les gardes nationales de notre arrondissement qui, sur nos réqui...
      « Cependant, un -détachement de gendarmerie, envoyé à la découverte, rentre bientôt, vient rassurer les esprits et rétablir le calme. De nouvelles forces et de l'artillerie nous arrivent de la Haute-Loire; notre armée divisionnaire reçoit à chaque instant de nouveaux renforts, elle s'accroît au point que le jeudi 30 mai, elle se trouve forte de 3,000 hommes d'infanterie et 300 hommes de cavalerie, en y comprenant les gardes nationales de notre arrondissement qui, sur nos réquisitions, étaient accourues se joindre à nous.
      « Comptant sur le courage de cette cohorte invincible, l'on ne perd point de temps, l'expédition est projetée, l'att...
      ...he, vole vers Mende, tandis que l'armée de Saint-Chély, ayant avec elle nos brigades de gendarmerie et notre premier détachement, qui marchait le second en ordre de bataille, s'étaient déjà emparés de cette ville que les conjurés avaient év...
      « Comptant sur le courage de cette cohorte invincible, l'on ne perd point de temps, l'expédition est projetée, l'attaque combinée, le départ ordonné, et, sur les deux heures du matin, cette colonne formidable, bravant les neiges et les frimas, se met en marche, vole vers Mende, tandis que l'armée de Saint-Chély, ayant avec elle nos brigades de gendarmerie et notre premier détachement, qui marchait le second en ordre de bataille, s'étaient déjà emparés de cette ville que les conjurés avaient évacuée quelques instants auparavant.
      ...nt, citoyens représentants, les mesures de salut public que nous a dictées, dan» c... « Telles sont, citoyens représentants, les mesures de salut public que nous a dictées, dan» cette pénible crise, le besoin impérieux des circonstances.
      ...ées; les subsistances devinrent l'objet de nos plus vives sollicitudes, et malgré la disette des grains qu'une privation de récolte pendant deux années consécutives a nécessitée dans ce district, le patriotisme de nos concitoyens nous a fourni des resso...
      ...ntes, non seulement pour alimenter plus de 10,000 hommes qui ont passé et repassé ...
      ...s au quartier général établi à la ville de Mende; et nous n'avons cessé cet envoi que lorsque le général en chef de l'armée républicaine nous a prévenus qu...
      « Mais, il en était d'une autre nature, qui ne devaient point être négligées; les subsistances devinrent l'objet de nos plus vives sollicitudes, et malgré la disette des grains qu'une privation de récolte pendant deux années consécutives a nécessitée dans ce district, le patriotisme de nos concitoyens nous a fourni des ressources suffisantes, non seulement pour alimenter plus de 10,000 hommes qui ont passé et repassé et même stationné en cette ville, mais encore pour faire transporter journellement des convoi» considérables au quartier général établi à la ville de Mende; et nous n'avons cessé cet envoi que lorsque le général en chef de l'armée républicaine nous a prévenus que les vivres abondaient et que les dépôts étaient suffisamment pourvus.
      « D'après ce tableau fidèle de nos opérations dirigées par le zèle le ...
      ...plus pur, approuvé par les commissaires de la Haute-Loire et de l'Ardèche, qui n'ont cessé de nous environner de leurs lumières, quel n'a pas été notre ...
      ...s l'adresse faite à la Convention, le 5 de ce mois, par les commissaires des dépar...
      « D'après ce tableau fidèle de nos opérations dirigées par le zèle le plus ardent et le patriotisme le plus pur, approuvé par les commissaires de la Haute-Loire et de l'Ardèche, qui n'ont cessé de nous environner de leurs lumières, quel n'a pas été notre étonnement et notre surprise en lisant, dans l'adresse faite à la Convention, le 5 de ce mois, par les commissaires des départements voisins, réunis à Mende : « Le tocsin « sonnait dans presque toutes les ...

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 13
      ...er ni nous abattre; forts du témoignage de notre conscience, connaissant les senti...
      ...s jamais qu'ils deviennent les victimes de l'erreur. Cette contrée déjà trop célèb...
      ...âtez-vous donc, citoyens représentants, de nous en donner qui nous assurent à jamais la paix et le bonheur de la République. Faites cesser l'anarchie...
      ...entrent dans la poussière avec le reste de la France : nous sommes debout, et nous jurons de ne nous rasseoir qu'après que la Constitution que vous nous préparez, établie sur les bases de la liberté et de l'égalité, aura été sanctionnée par le ...
      ...Représentants, l'on peut nous calomnier, nous avilir, mais jamais nous déconcerter ni nous abattre; forts du témoignage de notre conscience, connaissant les sentiments et les principes qui animent nos concitoyens, nous ne permettrons jamais qu'ils deviennent les victimes de l'erreur. Cette contrée déjà trop célèbre par ses calamités et ses infortunes mérite encore d'être distinguée par sa parfaite soumission aux lois. Hâtez-vous donc, citoyens représentants, de nous en donner qui nous assurent à jamais la paix et le bonheur de la République. Faites cesser l'anarchie qui nous déchire; que les factieux et les désorganisateurs tremblent et rentrent dans la poussière avec le reste de la France : nous sommes debout, et nous jurons de ne nous rasseoir qu'après que la Constitution que vous nous préparez, établie sur les bases de la liberté et de l'égalité, aura été sanctionnée par le peuple souverain.
      « de la Lozère en signe de contre-révolution. » Et plus loin : « Il fallait prendre des mesures « de précaution envers tout un département « où Charrier comptait autant de complices qu'il « renferme d'habitants.... « de la Lozère en signe de contre-révolution. » Et plus loin : « Il fallait prendre des mesures « de précaution envers tout un département « où Charrier comptait autant de complices qu'il « renferme d'habitants. »
      « Le citoyen Bertrand, président de l'administration du district de Langogne et vice-président du comité ce...
      ...ux commissaires réunis que les passages de l'adresse ci-dessus citée paraissaient inculper et déclarer en état de rébellion toutes les communes de la Lozère; qu'on ne pouvait cependant^ sans injustice, s'empêcher de faire des exceptions; que le district de Langogne, qu'il représentait comme comm...
      ...ette circonstance une conduite à l'abri de tout reproche, ce qui fut attesté par les commissaires présents de la Haute-Loire et de l'Ardèche qui avaient été à portée d'en...
      ...t exprimer l'exception, que le district de Langogne pouvait être fondé à demander,...
      ...ue d'ailleurs les autorités constituées de ce district sauraient bien justifier des mesures de précautions qu'elles auraient prises, a...
      ...'elles auraient remarqués dans l'esprit de leurs concitoyens.
      « Le citoyen Bertrand, président de l'administration du district de Langogne et vice-président du comité central établi à Mende, observe qu'ayant exposé aux commissaires réunis que les passages de l'adresse ci-dessus citée paraissaient inculper et déclarer en état de rébellion toutes les communes de la Lozère; qu'on ne pouvait cependant^ sans injustice, s'empêcher de faire des exceptions; que le district de Langogne, qu'il représentait comme commissaire, avait tenu dans cette circonstance une conduite à l'abri de tout reproche, ce qui fut attesté par les commissaires présents de la Haute-Loire et de l'Ardèche qui avaient été à portée d'en juger; il fut passé à l'ordre du jour, motivé sur ce que la modification insérée dans la rédaction, contre laquelle il réclamait, paraissait suffisamment exprimer l'exception, que le district de Langogne pouvait être fondé à demander, quoiqu'il n'y fût pas nominativement désigné ; que d'ailleurs les autorités constituées de ce district sauraient bien justifier des mesures de précautions qu'elles auraient prises, ainsi que du zèle et des bonnes dispositions qu'elles auraient remarqués dans l'esprit de leurs concitoyens.
      « Ces mesures de précaucions étaient sans doute nécessaires pour les districts qui ont été les foyers de la révolte et qui ont trempé dans les c...
      ...rier. Mai3 l'orage dissipé, le triomphe de la vérité doit éclater, et nous compromettrions l'intérêt de nos administrés si nous n'annoncions à ...
      ...'à notre voix tous les gardes nationaux de ce district se sont levés, et ont march...
      ...éfie qui que ce soit d'avancer qu'aucun de nos concitoyens ait été, l'on ne dit pa...
      ...s révoltés, pas même un seul volontaire de notre recrutement, puisqu'ils sont tous...
      ...pleinement justifié par les certificats de décharge accordée aux conducteurs.
      « Ces mesures de précaucions étaient sans doute nécessaires pour les districts qui ont été les foyers de la révolte et qui ont trempé dans les complots du liberticide Charrier. Mai3 l'orage dissipé, le triomphe de la vérité doit éclater, et nous compromettrions l'intérêt de nos administrés si nous n'annoncions à la République entière qu'à notre voix tous les gardes nationaux de ce district se sont levés, et ont marché contre les rebelles; et l'on défie qui que ce soit d'avancer qu'aucun de nos concitoyens ait été, l'on ne dit pas reconnu, mais soupçonné d'intelligence avec les révoltés, pas même un seul volontaire de notre recrutement, puisqu'ils sont tous parvenus à leur destination, ainsi qu'il en est pleinement justifié par les certificats de décharge accordée aux conducteurs.
      ...taillon des Basses-Alpes, avec d'autres de l'Ardèche et de la Drôme, suivis de l'entière gendarmerie de ce dernier département, volaient au secours des patriotes de la Lozère, nous nous empressâmes de les contremander, en leur annonçant nos... « Ayant appris que le 4e bataillon des Basses-Alpes, avec d'autres de l'Ardèche et de la Drôme, suivis de l'entière gendarmerie de ce dernier département, volaient au secours des patriotes de la Lozère, nous nous empressâmes de les contremander, en leur annonçant nos ressources,
      ... rétrogradèrent, le regret dans le cœur de ne pouvoir partager nos triomphes. ...s rebelles. Dociles à la voix des autorités constituées, ces braves républicains rétrogradèrent, le regret dans le cœur de ne pouvoir partager nos triomphes.
      ...s éloges les mieux mérités à nos frères de l'Ardèche et de la Haute-Loire, ils ont scrupuleusement...
      ...ment fourni des vivres et des munitions de guerre, que nous nous sommes empressés de faire parvenir à l'armée. Nous sommes, ...
      ...vables à son administration d'une somme de 15,000 livres qu'elle nous a avancée po...
      « Nous devons les éloges les mieux mérités à nos frères de l'Ardèche et de la Haute-Loire, ils ont scrupuleusement respecté et fait respecter nos personnes et nos propriétés : ce dernier département aura éternellement des droits à notre reconnaissance; il nous a journellement fourni des vivres et des munitions de guerre, que nous nous sommes empressés de faire parvenir à l'armée. Nous sommes, en outre, redevables à son administration d'une somme de 15,000 livres qu'elle nous a avancée pour subvenir à nos besoins les plus pressants.
      « La municipalité de cette ville nous a parfaitement bien se...
      ...s critiques, distinguent les vrais amis de la liberté.
      « La municipalité de cette ville nous a parfaitement bien secondés : elle a montré cette force, cette énergie et cette précision qui, dans les circonstances les plus critiques, distinguent les vrais amis de la liberté.
      ...d'un courage et d'une fermeté au-dessus de leur sexe. ...ont débarrassées des prêtres qui les subjuguaient, ont pareillement fait preuve d'un courage et d'une fermeté au-dessus de leur sexe.
      « Les citoyens de cette ville se sont empressés de nous ouvrir leurs bourses ; ils nous on...
      ...reillement reçu des secours pécuniaires de la ville de Pradelles. Nous vous demandons une somme de 100,000 livres pour faire face aux enga...
      ...recevrez incessamment le compte général de nos dépenses : nous nous occupons à le ...
      « Les citoyens de cette ville se sont empressés de nous ouvrir leurs bourses ; ils nous ont fait des prêts civiques ; nous avons pareillement reçu des secours pécuniaires de la ville de Pradelles. Nous vous demandons une somme de 100,000 livres pour faire face aux engagements personnels que nous avons contractés et pour réintégrer les caisses publiques. Vous recevrez incessamment le compte général de nos dépenses : nous nous occupons à le dresser.
      ...ectoire et procureur syndic du district de Langogne, « Par les citoyens membres du directoire et procureur syndic du district de Langogne,
      « Mende, le 22 mai 1793 « Mende, le 22 mai 1793
      , l'an second de la République française. , l'an second de la République française.
      ...Hier, il est parti d'ici un détachement de 200 hommes d'infanterie et 20 gendarmes...
      ...évenir les suites. Ce matin, 100 hommes de la garde nationale de Florac doivent se rendre ici, aujourd'hui et demain, deux compagnies de celles des cantons du Collet et du Yial...
      ... pour donner la chasse dans le district de Saint-Chély. Il serait prudent que vous...
      ...suivis ne se réfugient dans le district de Langogne.
      « Hier, il est parti d'ici un détachement de 200 hommes d'infanterie et 20 gendarmes qui se portent sur le canton du Malzieu, où deux prêtres avaient été arrêtés, e...
      ...evés par le peuple. Il semble même qu'il y avait un mouvement dont il fallait prévenir les suites. Ce matin, 100 hommes de la garde nationale de Florac doivent se rendre ici, aujourd'hui et demain, deux compagnies de celles des cantons du Collet et du Yiallas; toute cette force se réunira peut-être pour donner la chasse dans le district de Saint-Chély. Il serait prudent que vous prissiez des mesures pour empêcher que les poursuivis ne se réfugient dans le district de Langogne.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 14
      « Le Chaylar, le 26 mai 1793 « Le Chaylar, le 26 mai 1793
      , l'an second de la République française. , l'an second de la République française.
      « J'ai l'honneur de vous prévenir que j'ai reçu la réponse ...
      ...t, à la lettre que j'avais eu l'honneur de lui écrire, pour lui rendre compte de mes démarches, laquelle porte que je do...
      ...lusieurs détachements. Les dispositions de cet ordre m'ont fait naître l'idée, apr...
      ...tat-major, d'engager la garde nationale de Grand-Rieu et celle de Saint-Symphorien de se retirer, attendu que nous étions gên...
      ...ssembler. Au moment où cet ordre venait de s'exécuter, j'ai reçu un nouvel ordre du directoire du district de Saint-Chély de faire marcher le corps de troupe que vous m'avez confié sur cette ville, attendu que de nouveaux troubles, survenus du côté de Nasbinals, exigent de prompts secours. J'ai communiqué cet ordre à l'état-major de la force armée, ainsi qu'au commandant de la gendarmerie; après nous être concertés ensemble sur les dispositions de notre départ, nous sommes convenus qu'i...
      « J'ai l'honneur de vous prévenir que j'ai reçu la réponse du directoire du département, à la lettre que j'avais eu l'honneur de lui écrire, pour lui rendre compte de mes démarches, laquelle porte que je dois me retirer avec la force armée qui m'est confiée, et me borner à faire des perquisitions, en divisant la troupe en plusieurs détachements. Les dispositions de cet ordre m'ont fait naître l'idée, après en avoir conféré avec l'état-major, d'engager la garde nationale de Grand-Rieu et celle de Saint-Symphorien de se retirer, attendu que nous étions gênés ici, pour faire concher environ 150 hommes d'infanterie que j'avais pu rassembler. Au moment où cet ordre venait de s'exécuter, j'ai reçu un nouvel ordre du directoire du district de Saint-Chély de faire marcher le corps de troupe que vous m'avez confié sur cette ville, attendu que de nouveaux troubles, survenus du côté de Nasbinals, exigent de prompts secours. J'ai communiqué cet ordre à l'état-major de la force armée, ainsi qu'au commandant de la gendarmerie; après nous être concertés ensemble sur les dispositions de notre départ, nous sommes convenus qu'il s'effectuerait à trois heures du matin.
      ...t moi sommes décidés à périr plutôt que de perdre la confiance dont vous nous avez... ...s suites d&ces démarches, mais quel qu'en soit le résultat, nos frères d'armés et moi sommes décidés à périr plutôt que de perdre la confiance dont vous nous avez honorés.
      ... serait peut-être nécessaire, citoyens, de rassembler promptement un second détach...
      ...ut très pressant que vous fassiez faire de suite la distribution des piques dans toutes les municipalités de votre ressort; et je ne dois point vous...
      ...bler 400 hommes s'il m'eût été possible de les armer.
      « Il serait peut-être nécessaire, citoyens, de rassembler promptement un second détachement pour être prêt à partir au premier ordre ; mais il est surtout très pressant que vous fassiez faire de suite la distribution des piques dans toutes les municipalités de votre ressort; et je ne dois point vous laisser ignorer que j'aurais pu rassembler 400 hommes s'il m'eût été possible de les armer.
      « Le commissaire chargé de la conduite de la tforce armée du district de Langogne, « Le commissaire chargé de la conduite de la tforce armée du district de Langogne,
      « Mende, le 4 juin 1793 « Mende, le 4 juin 1793
      Le général en chef de Varmée républicaine de la Lozère, aux citoyens administrateurs du district de Langogne. Le général en chef de Varmée républicaine de la Lozère, aux citoyens administrateurs du district de Langogne.
      ... par le citoyen Lassé, adjudant général de Varmée républicaine de la Lozère, au citoyen Jalbert, procureur général syndic de ce département. Lettre écrite par le citoyen Lassé, adjudant général de Varmée républicaine de la Lozère, au citoyen Jalbert, procureur général syndic de ce département.
      « Marvejols, le 3 juin 1793 « Marvejols, le 3 juin 1793
      ...le 2 du courant, à tous les commandants de la force armée qui se portait vers Mende, vous leur annoncez que la faction soélérate de Charrier vient d'être dissipée par les braves gardes nationales du Cantal, de la Haute-Loire et de Saint-Chély; je ne puis m'empêcher de vous témoigner ma surprise et mon étonnement de ce qu'il n'est point fait mention du brave détachement de Langogne que j'avais l'honneur de commander. Il était oependant impossibl...
      ...'il a été le premier à voler au secours de Saint-Chély et je puis vous assurer que j'aurais conduit à cette expédition 800 hommes de ce district que j'avais rassemblés et d...
      « Par la lettre que vous avez adressée, le 2 du courant, à tous les commandants de la force armée qui se portait vers Mende, vous leur annoncez que la faction soélérate de Charrier vient d'être dissipée par les braves gardes nationales du Cantal, de la Haute-Loire et de Saint-Chély; je ne puis m'empêcher de vous témoigner ma surprise et mon étonnement de ce qu'il n'est point fait mention du brave détachement de Langogne que j'avais l'honneur de commander. Il était oependant impossible d'ignorer qu'il a été le premier à voler au secours de Saint-Chély et je puis vous assurer que j'aurais conduit à cette expédition 800 hommes de ce district que j'avais rassemblés et dont je licenciai une partie, lorsque vous m'annonçâtes, par votre réponse en dat...
      ...é, je puis certifier que le détachement de Langogne et les brigades de gendarmerie de ce district, commandées par le citoyen ...
      ...t-Chély, Charrier, qui n'était qu'à peu de distance de cette ville, fût venu l'attaquer, nous,...
      ...ce, malgré les alarmes qu'on ne cessait de répandre : elle a campé deux jours avec les troupes du Cantal et de la Haute-Loire, qui arrivèrent le lende...
      .« Pour rendre justice à la vérité, je puis certifier que le détachement de Langogne et les brigades de gendarmerie de ce district, commandées par le citoyen Langlade, ont été les plus exposés; car si, dès notre arrivée à Saint-Chély, Charrier, qui n'était qu'à peu de distance de cette ville, fût venu l'attaquer, nous, nous trouvions seuls pour la défendre ; ma troupe fit néanmoins bonne contenance, malgré les alarmes qu'on ne cessait de répandre : elle a campé deux jours avec les troupes du Cantal et de la Haute-Loire, qui arrivèrent le lendemain, et enfin entra dans Mende tambour battant, mèche allumée.
      ...me transportai à Chanao avec ma colonne de 2,000 hommes, dirigée par le général Ri...
      ...es canons, armes, munitions et drapeaux de Charrier.
      « Le lendemain, je me transportai à Chanao avec ma colonne de 2,000 hommes, dirigée par le général Richard, dont je pris le commandement après l'accident funeste dont il a été victi...
      ...'armée, accompagné du citoyen Bertrand cadet, nous nous emparâmes les premiers des canons, armes, munitions et drapeaux de Charrier.
      ... mais pour vous prouver que le district de Langogne, qui a infiniment concouru au triomphe de cette expédition, doit pareillement par... ...anciés que je vous, donne ne sont point pour justifier ma conduite particulière, mais pour vous prouver que le district de Langogne, qui a infiniment concouru au triomphe de cette expédition, doit pareillement partager la gloire du succès.
      « L'adjudant général de Varmée républicaine d& la Lozère, « L'adjudant général de Varmée républicaine d& la Lozère,
      ...missaires, députés par les départements de VArdèche et de la Haute-Loire, à Varmée républicaine de la Lozère, en faveur du district de Langogne. Certificat des commissaires, députés par les départements de VArdèche et de la Haute-Loire, à Varmée républicaine de la Lozère, en faveur du district de Langogne.
      ...commissaires députés par le département de l'Ardèche, pour nous transporter dans celui de la Lozère, relativement aux trou- — ble...
      ...iendra que l'administration du district de Langogne a été la première à annoncer à celle de l'Ardèche l'em-.
      Nous soussignés, commissaires députés par le département de l'Ardèche, pour nous transporter dans celui de la Lozère, relativement aux trou- — bles qu'y a excités le scélérat Charrier, certifions et attestons à tous qu'il appartiendra que l'administration du district de Langogne a été la première à annoncer à celle de l'Ardèche l'em-.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 15
      2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). Archives nationales, carton C 283, dossier 799. Aulard : Recueil des actes et de la correspondance du comité de Salut public, t. 9, p. 124. 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). Archives nationales, carton C 283, dossier 799. Aulard : Recueil des actes et de la correspondance du comité de Salut public, t. 9, p. 124.
      ...ent qui menaçait la Lozère, et que lors de notre passage audit Langogne, nous avons été témoins de l'activité, vigilance et des mesures sa...
      ...mbres du directoire et procureur syndic de ce district ont employées dans ces circ...
      brasement qui menaçait la Lozère, et que lors de notre passage audit Langogne, nous avons été témoins de l'activité, vigilance et des mesures sages que les membres du directoire et procureur syndic de ce district ont employées dans ces circonstances périlleuses.
      ...Convention nationale sous la date du 12 de ce mois contient le narré le plus fidèle de ses opérations, et que non seulement la...
      ... dans la plus haute considération, afin de ne point confondre ce district avec ceux de la Lozère, qui ont pu seconder les projets de Charrier et de sa troupe révoltée.
      Certifions enfin que le mémoire détaillé que cette administration adresse à la Convention nationale sous la date du 12 de ce mois contient le narré le plus fidèle de ses opérations, et que non seulement la plus grande foi doit y être ajoutée, mais encore qu'il doit être mis dans la plus haute considération, afin de ne point confondre ce district avec ceux de la Lozère, qui ont pu seconder les projets de Charrier et de sa troupe révoltée.
      ...ait en repassant à Langogne, le 13 juin 1793 Fait en repassant à Langogne, le 13 juin 1793
      , l'an second de la République française. , l'an second de la République française.
      ...trateurs et commissaires du département de la Haute-Loire soussignés, certifions l...
      ...sés par les administrateurs du district de Langogne, dans leur adresse à la Conven...
      Nous administrateurs et commissaires du département de la Haute-Loire soussignés, certifions la sincérité des faits exposés par les administrateurs du district de Langogne, dans leur adresse à la Convention nationale, comme en ayant été témoins et coopérateurs.
      Au Puy, le 14 juin 1793 Au Puy, le 14 juin 1793
      , l'an second de la République française. - , l'an second de la République française. -
      ...soins des veuves et orphelins indigents de la patrie, une rente de 27 livres et deux années d'arrérages; ils prient le président de la Convention nationale de faire retirer le contrat de cette rente du bureau de correspondance à Paris. ... et son épouse, marchands épiciers à Dunkerque, abandonnent pour subvenir aux besoins des veuves et orphelins indigents de la patrie, une rente de 27 livres et deux années d'arrérages; ils prient le président de la Convention nationale de faire retirer le contrat de cette rente du bureau de correspondance à Paris.
      ...on au « Bulletin » et renvoyé au comité de liquidation (1). Mention honorable, insertion au « Bulletin » et renvoyé au comité de liquidation (1).
      ... mouvement à Amiens, qu'ils ont répandu de l'argent et placé aux portes des personnes affidées; une douzaine de ces agents sont arrêtés, le peuple a le... ...euple Dumont écrit à la Convention nationale que des prêtres ont voulu tenter un mouvement à Amiens, qu'ils ont répandu de l'argent et placé aux portes des personnes affidées; une douzaine de ces agents sont arrêtés, le peuple a les yeux ouverts; tous les projets des malveillants seront anéantis; toutes les au...
      départements de la Somme, du Pas-de-Calais départements de la Somme, du Pas-de-Calais
      et de VOise, à la Convention nationale. et de VOise, à la Convention nationale.
      « Le 3e jour de la 2e décade du 3e mois (frimaire) de l'an II de la République française, une et indivis... « Le 3e jour de la 2e décade du 3e mois (frimaire) de l'an II de la République française, une et indivisible et impérissable.
      fi) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 6. fi) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 6.
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t..27, p. 6. (2) Procès-verbaux de la Convention, t..27, p. 6.
      (3) Bulletin- de la Convention du 6e jour de la (3) Bulletin- de la Convention du 6e jour de la
      effet répandu avec profusion de l'argent et placé aux portes des person...
      ... incarcéré en ce moment, a eu la bêtise de croire qu'il allait me prendre dans un ...
      effet répandu avec profusion de l'argent et placé aux portes des personnes aflfidées; ils ont essayé, par des injures et des calomnies, à égarer l'opin...
      ...mouvement violent sur lequel ils fondaient leurs folles espérances ; l'un d'eux, incarcéré en ce moment, a eu la bêtise de croire qu'il allait me prendre dans un piège ; il me dit : « Tu as été insulté à la porte par la garde nationale, c'est...
      « Tel fut le langage de cet hypocrite que je démasquai au peuple et qui attend maintenant la punition de son crime; une douzaine des agents sont...
      ... j'espère que bientôt en suivant le fil de cette nouvelle machination on découvrir...
      ...secret d'où part le coup. C'en est fait de la vermine ecclésiastique, le peuple a ...
      ...qués, n'ont pu trouver qu'une vingtaine de pauvres diables qu'ils ont enivrés. Il ...
      ...ir, -se débat, c'est chez eux le délire de la mort.
      « Tel fut le langage de cet hypocrite que je démasquai au peuple et qui attend maintenant la punition de son crime; une douzaine des agents sont arrêtés et j'espère que bientôt en suivant le fil de cette nouvelle machination on découvrira le cabinet secret d'où part le coup. C'en est fait de la vermine ecclésiastique, le peuple a les yeux ouverts, et ces animaux noirs, aujourd'hui démasqués, n'ont pu trouver qu'une vingtaine de pauvres diables qu'ils ont enivrés. Il faut leur pardonner cette dernière extravagance : qui se sent mourir, -se débat, c'est chez eux le délire de la mort.
      ... je l'espère, achèvera l'anéantissement de tous les projets. ..., laissé tomber l'injure. J'ai déployé une sévérité contre les malveillants qui, je l'espère, achèvera l'anéantissement de tous les projets.
      ...munique à l'Assemblée la lettre du fils de Chevalier qui, dans la séance d'hier, fit passer sa démission de député à la Convention nationale; ce citoyen demande que, vu l'état de maladie physique et morale où son pére ...
      ...e lui permet pas d'assister aux séances de la Convention, elle lui permette de retourner au sein de sa famille, pour recevoir le traitement...
      ...en bonne forme, sans attendre l'arrivée de son suppléant, que le comité des décret...
      Un membre [Philippeaux (1)] communique à l'Assemblée la lettre du fils de Chevalier qui, dans la séance d'hier, fit passer sa démission de député à la Convention nationale; ce citoyen demande que, vu l'état de maladie physique et morale où son pére se trouve réduit, et qui ne lui permet pas d'assister aux séances de la Convention, elle lui permette de retourner au sein de sa famille, pour recevoir le traitement nécessaire à son état, constaté par procès-verbal en bonne forme, sans attendre l'arrivée de son suppléant, que le comité des décrets est chargé d'appeler.
      Suit la pétition de Chevalier fils (3). Au citoyen Président de la Convention nationale. Suit la pétition de Chevalier fils (3). Au citoyen Président de la Convention nationale.
      « Paris, 16 frimaire de l'an II de la République française, une et indivis... « Paris, 16 frimaire de l'an II de la République française, une et indivisible.
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 6. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 6.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 16
      (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 6e jour de la 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). D'autre part, 1 e Journal de la Montagne [n° 24 du 17e jour du 3e mois de l'an II (samedi 7 décembre 1793), p. 189, col. 2] et le Journal de Perlet [n° 441 du 17 frimaire an II (samedi 7 décembre 1793), p. 50] rendent compte de la pétition de la commune de Gournay et du don patriotique delà commune de Montivilliers dans les termes suivants ... (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 6e jour de la 2e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 6 décembre 1793). D'autre part, 1 e Journal de la Montagne [n° 24 du 17e jour du 3e mois de l'an II (samedi 7 décembre 1793), p. 189, col. 2] et le Journal de Perlet [n° 441 du 17 frimaire an II (samedi 7 décembre 1793), p. 50] rendent compte de la pétition de la commune de Gournay et du don patriotique delà commune de Montivilliers dans les termes suivants :
      ...des décrets pour écrire à son suppléant de venir le remplacer. Cette mesure, conforme à la loi, ne remplit qu'à demi le vœu de mon père et de sa famille; elle le retient toujours ici jusqu'à l'arrivée de son suppléant qui, peut-être, ne sera ici que dans un mois. Le motif de cette loi suppose que les membres qui se font remplacer sont encore en état de remplir leurs fonctions à l'Assemblée; mais la triste situation de mon père, qui devient de plus en plus fâcheuse, le rend incapable de remplir aucune fonction que ce puisse ê...
      ...sence, tandis que s'il lui était permis de s'en retourner tout de suite chez lui, on lui administrerait d...
      renvoyée au bureau des décrets pour écrire à son suppléant de venir le remplacer. Cette mesure, conforme à la loi, ne remplit qu'à demi le vœu de mon père et de sa famille; elle le retient toujours ici jusqu'à l'arrivée de son suppléant qui, peut-être, ne sera ici que dans un mois. Le motif de cette loi suppose que les membres qui se font remplacer sont encore en état de remplir leurs fonctions à l'Assemblée; mais la triste situation de mon père, qui devient de plus en plus fâcheuse, le rend incapable de remplir aucune fonction que ce puisse être. Son séjour ici est donc aussi inutile que sa présence, tandis que s'il lui était permis de s'en retourner tout de suite chez lui, on lui administrerait des secours d'autant plus efficaces qu'ils seraient plus prompts et à son gré.
      ...ions que je te prie, citoyen Président, de mettre sous les yeux de la Convention, je sollicite son indulgence en faveur de mon père et la prie de décréter qu'après avoir entendu les motifs de la demande du citoyen Chevalier, l'un de ses membres, député du département de la Sarthe, elle reçoit sa démission et ...
      ...des décrets pour écrire à son suppléant de venir le remplacer.
      « Par ces considérations que je te prie, citoyen Président, de mettre sous les yeux de la Convention, je sollicite son indulgence en faveur de mon père et la prie de décréter qu'après avoir entendu les motifs de la demande du citoyen Chevalier, l'un de ses membres, député du département de la Sarthe, elle reçoit sa démission et la renvoie au surplus au bureau des décrets pour écrire à son suppléant de venir le remplacer.
      « Munis de ce décret, qui servirait de sauf-conduit à mon père, nous le remmèn... « Munis de ce décret, qui servirait de sauf-conduit à mon père, nous le remmènerons promptement prendre son air natal dont il a le plus grand besoin.
      ...itoyensLafond, oncle etneveu, marchands de vin pour l'approvisionnement de Paris, exposent^ dans une adresse, qu'i...
      ...ionnaire des sans-cu-lottes à une somme de 15,000 livres, payable sur-le-champ, à ...
      ...s, ces citoyens demandent la suspension de la nouvelle taxe-
      Les citoyensLafond, oncle etneveu, marchands de vin pour l'approvisionnement de Paris, exposent^ dans une adresse, qu'ils viennent d'être taxés par le comité révolutionnaire des sans-cu-lottes à une somme de 15,000 livres, payable sur-le-champ, à peine d'être poursuivis révolu-tionnairement ; d'après les contributions qu'ils ont déjà versées et les pertes qu'ils ont éprouvées, ces citoyens demandent la suspension de la nouvelle taxe-
      ...vention nationale décrète la suspension de la taxe et le renvoi au comité de Salut public (1). Sur la motion d'un membre, la Convention nationale décrète la suspension de la taxe et le renvoi au comité de Salut public (1).
      ... sur les citoyens, dans toute l'étendue de la République, par des comités, révolut...
      ...résor national, par les administrations de district, chacune en ce qui les concern...
      ...omptables jusqu'à l'apurement définitif de leur recette (3). »
      « La Convention nationale décrète que les taxes faites sur les citoyens, dans toute l'étendue de la République, par des comités, révolutionnaires ou soi-disant tels, ou par des autorités incompétentes à cet effet, seront versées, pour la partie perçue, dans le trésor national, par les administrations de district, chacune en ce qui les concerne dans leur arrondissement, qui en poursuivront sous leur responsabilité la remi...
      ...iers seront responsables auprès des administrations et seront poursuivis comme comptables jusqu'à l'apurement définitif de leur recette (3). »
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 7. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 7.
      (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 7. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 7.
      Une députation de la Société populaire de la commune de Gournai (Gournay), département de la Seine-Inférieure, et des républicain...
      ...er son poste avant d'avoir purgé le sol de la liberté : « Soyez toujours montagne,...
      ...es à jamais- » Ils déposent sur l'autel de la patrie le produit d'une souscription...
      ...l'armement et équipement des défenseurs de nos droits naturels et imprescriptibles...
      ...12 grains en or; des épaulettes, fleurs de lis et galons en or; 3° 31 habits, 11 casques, 21 sabres. 12 fusils de calibre, 27 gibernes, 21 paires de guêtres, 2 vestes, 2 culottes, 4 paires de bas, 7 paires de souliers, 5 chemises, 1 caisse-tambour ...
      .... Mais ils représentent qu'ils manquent de subsistances. Un membre de la municipalité de Montivilliers y ajoute 51 livres et une pièce étrangère qu'il vient de recevoir.
      Une députation de la Société populaire de la commune de Gournai (Gournay), département de la Seine-Inférieure, et des républicains des communes qui l'avoisinent, l'administration du district et la municipalité dudit Gournai (Gournay) invitent la Convention à ne pas abandonner son poste avant d'avoir purgé le sol de la liberté : « Soyez toujours montagne, disent-ils, et nous sommes sûrs d'être libres à jamais- » Ils déposent sur l'autel de la patrie le produit d'une souscription, pour servir à l'armement et équipement des défenseurs de nos droits naturels et imprescriptibles, consistant : 1° en 5,561 liv. 12 sols; 2° en 6 marcs 2 onces 3 gros d'argenterie et 1 once 2 gros 12 grains en or; des épaulettes, fleurs de lis et galons en or; 3° 31 habits, 11 casques, 21 sabres. 12 fusils de calibre, 27 gibernes, 21 paires de guêtres, 2 vestes, 2 culottes, 4 paires de bas, 7 paires de souliers, 5 chemises, 1 caisse-tambour en cuivre et un habillement complet; lesquels effets ont été déposés au district. Mais ils représentent qu'ils manquent de subsistances. Un membre de la municipalité de Montivilliers y ajoute 51 livres et une pièce étrangère qu'il vient de recevoir.
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (2). Compte rendu du Bulletin de la Convention (2).
      La Société républicaine de Gournay, département de la Seine-Inférieure, invite la Conventi... La Société républicaine de Gournay, département de la Seine-Inférieure, invite la Convention à rester à son poste. Elle dépose le
      Compte rendu du Journal de la Montagne. Compte rendu du Journal de la Montagne.
      ...té populaire, la commune et le district de Gournay, département de la Seine-Inférieure, déposent le produit d'une souscription ouverte pour les frais de la guerre. Les offrandes en bijoux, arg...
      ...habits et linge attestent le dévouement de ce canton à la cause de la liberté. « Nous sacrifierons notre v...
      ...trie, dit l'orateur, mais nous manquons de subsistances et nous vous prions de venir promptement à notre secours. »
      La Société populaire, la commune et le district de Gournay, département de la Seine-Inférieure, déposent le produit d'une souscription ouverte pour les frais de la guerre. Les offrandes en bijoux, argent, assignats, armes, habits et linge attestent le dévouement de ce canton à la cause de la liberté. « Nous sacrifierons notre vie pour la patrie, dit l'orateur, mais nous manquons de subsistances et nous vous prions de venir promptement à notre secours. »
      ...orable, insertion au Bulletin et renvoi de la demande à la Commission ministériell... Mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi de la demande à la Commission ministérielle des subsistances.
      Compte rendu du Journal de Perlet. " Compte rendu du Journal de Perlet. "
      « Une députation de la Société populaire de Gournay appelle l'attention de la Convention nationale sur la pénurie ... « Une députation de la Société populaire de Gournay appelle l'attention de la Convention nationale sur la pénurie des subsistances qui se fait sentir dans cette commune.
      « La commune de Montivilliers offre à la République deu...
      ...s et montés, avec un assez grand nombre de chemises, bas, souliers, sabres et guêt...
      « La commune de Montivilliers offre à la République deux cavaliers armés, équipés et montés, avec un assez grand nombre de chemises, bas, souliers, sabres et guêtres, etc.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 17
      ...mement et à l'équipement des défenseurs de la patrie; il consiste : 1° en 5,650 1....
      ...ne montre en or, des épaulettes, fleurs de lis et galons en or; 4° 31 habits, 11 casques, 29 sabres, 12 fusils de calibre, 27 gibernes, 21 paires de guêtres, 2 vestes, 2 culottes, 4 paires de bas, 7 paires de souliers, 5 chemises, une caisse de tambour en cuivre et un habillement com...
      ... déposés à l'administration du district de Gournay.
      produit d'une souscription qu'elle a ouverte pour servir à l'armement et à l'équipement des défenseurs de la patrie; il consiste : 1° en 5,650 1. 6 s. 6 d., dont 1.696 1. 11 s. en assignats; 2° en 3,954 1. 19 s. 6 d. en numéraire; 3° en 6 marcs 2 onces 3 gros d'argenterie; en or, 1 once 2 gros 12 grains, une montre en or, des épaulettes, fleurs de lis et galons en or; 4° 31 habits, 11 casques, 29 sabres, 12 fusils de calibre, 27 gibernes, 21 paires de guêtres, 2 vestes, 2 culottes, 4 paires de bas, 7 paires de souliers, 5 chemises, une caisse de tambour en cuivre et un habillement complet. Tous ces effets sont déposés à l'administration du district de Gournay.
      La Société populaire de Fère-en-Tardenois a déposé sur l'autel de la patrie 600 chemises, 100 livres en argent, une quantité considérable de linge pour le service des hôpitaux mili... La Société populaire de Fère-en-Tardenois a déposé sur l'autel de la patrie 600 chemises, 100 livres en argent, une quantité considérable de linge pour le service des hôpitaux militaires, des chaussons, un sabre, etc.; elle invite la Convention nationale à res...
      ...commissaire des guerres Beauchêne écrit de Bitche qu'après la victoire remportée s... Le commissaire des guerres Beauchêne écrit de Bitche qu'après la victoire remportée sur les Autrichiens on a ramassé ce qui restait d'eux dans les fossés et sous les...
      Suit la lettre de Beauchêne (3). Au citoyen Président de la Convention nationale. Suit la lettre de Beauchêne (3). Au citoyen Président de la Convention nationale.
      « Bitohe, ce 5 frimaire, l'an II de la République. « Bitohe, ce 5 frimaire, l'an II de la République.
      ...ns ramassé ce qui nous est resté d'eux, de passable. En les recueillant le matin, ...
      ...ponts gardés et environnés d'un bosquet de baïonnettes.
      « Après la victoire remportée sur les Autrichiens, nous avons ramassé ce qui nous est resté d'eux, de passable. En les recueillant le matin, comme des champignons, les uns dans les fossés sans pouvoir bouger, les autres étaient sous des ponts gardés et environnés d'un bosquet de baïonnettes.
      (1| Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 8. (1| Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 8.
      (2) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 9. (2) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 9.
      ...e remeroie bien sincèrement le ministre de la guerre de m'avoir envoyé de la place de Longwy à celle de Bitche, où il m'a fallu, pour y arriver...
      ...s passages. Quand cette place sera hors de danger, qu'il m'envoie dans une autre o...
      ...is pouvoir y servir ma patrie aveo plus de succès en qualité de militaire qu'en celle de commissaire des guerres.
      « Je remeroie bien sincèrement le ministre de la guerre de m'avoir envoyé de la place de Longwy à celle de Bitche, où il m'a fallu, pour y arriver, braver le danger du blocus, et tromper les espions prussiens qui m'attendaient dans tou3 les passages. Quand cette place sera hors de danger, qu'il m'envoie dans une autre ou à l'armée. Je crois pouvoir y servir ma patrie aveo plus de succès en qualité de militaire qu'en celle de commissaire des guerres.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 24
      Locuteur: Gossuin
      Les comités de Salut public et de la guerre, m'ont chargé de vous présenter un. projet de loi, qui a pour but de défendre aux capitaines, lieutenants et...
      ...ns, et étalent à la vue un luxe indigne de vrais républicains. Vous allez avoir un...
      ...officiers d'infanterie n'ont pas besoin de chevaux. On en laissera à ceux à qui il...
      Les comités de Salut public et de la guerre, m'ont chargé de vous présenter un. projet de loi, qui a pour but de défendre aux capitaines, lieutenants et sous-lieutenants d'infanterie d'entretenir des chevaux à leur service; ces chevaux embarrassent la marche des bataillons, et étalent à la vue un luxe indigne de vrais républicains. Vous allez avoir une cavalerie nombreuse; il faut, dès ce moment, prévoir vos besoins et économiser les fourrages. Tous les officiers d'infanterie n'ont pas besoin de chevaux. On en laissera à ceux à qui ils sont nécessaires pour leurs fonctions; mais on ne doit leur permettre que le n...
      Locuteur: Gossuin
      donne lecture du projet de loi. donne lecture du projet de loi.
      Locuteur: Letourneur
      ...otes qui, à cause do leurs blessures et de leur âge, ne peuvent faire le service q...
      ... pense pas que nous devions nous priver de bons officiers par une parcimonie mal e...
      ...paraît que l'objet est trop général. Il y a d'excellents officiers et très patriotes qui, à cause do leurs blessures et de leur âge, ne peuvent faire le service qu'à cheval ; je ne pense pas que nous devions nous priver de bons officiers par une parcimonie mal entendue; je^demande un article additionnel à cet égard.
      Locuteur: Gossuin
      ...question a été examinée par les comités de Salut public et de la guerre; ils ont pensé que les offici...
      ...u sauraient se procurer des certificats de chirurgien. Il faut que la Convention s...
      ...ment journellement trente mille rations de fourrage. Au surplus, je ne m'oppose pas au renvoi de la proposition de Letourneur, au comité.
      Cette question a été examinée par les comités de Salut public et de la guerre; ils ont pensé que les officiers d'infanterie, pour obtenir des chevaux, prétendraient avoir 45 ans, ou sauraient se procurer des certificats de chirurgien. Il faut que la Convention sache que les chevaux des officiers d'infanterie consomment journellement trente mille rations de fourrage. Au surplus, je ne m'oppose pas au renvoi de la proposition de Letourneur, au comité.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 25
      Locuteur: Bourdon
      ...s détails nécessaires. Tous les membres de la Convention, qui ont été envoyés près-des armées, doivent sentir l'importance de mon observation. ...n, et ne pourront donner leurs soins aux subsistances, aux campements, à tous les détails nécessaires. Tous les membres de la Convention, qui ont été envoyés près-des armées, doivent sentir l'importance de mon observation.
      Locuteur: Génissieu
      La proposition de Gossuin avait déjà été faite; elle avai...
      ...tend ses ravages sur toutes les parties de la République, souvent un officier d'in...
      ...vements? J'appuie la demande du rapport de l'article.
      La proposition de Gossuin avait déjà été faite; elle avait donné lieu à une discussion très approfondie, et avait été rejetée par la ques...
      ...erai d'ajouter une réflexion à celles déjà faites. Dans un moment où la guerre étend ses ravages sur toutes les parties de la République, souvent un officier d'infanterie est chargé du commandement d'un détachement, comment voulez-vous qu'il s'en acquitte, s'il est à pied? Le moyen qu'il parcoure les rangs et dirige tous les mouvements? J'appuie la demande du rapport de l'article.
      Locuteur: Gossuin
      ... reproduire dans un moment où il s'agit de mettre sur pied une nombreuse cavalerie...
      ... fissent journellement une consommation de 30,000 rations de fourrages. En vous présentant l'article...
      ...la proposition n'ait été précédemment rejetée; mais votre comité a cru devoir la reproduire dans un moment où il s'agit de mettre sur pied une nombreuse cavalerie. Il a cru que, dans les circonstances, il était monstrueux et funeste à la chose publique que les .officiers d'infanterie fissent journellement une consommation de 30,000 rations de fourrages. En vous présentant l'article qui excite des réclamations, il n'a pas cédé à d'autres motifs : maintenant je ...
      Locuteur: Gossuin
      L'objection de Bourdon porte à faux; car jamais les officiers d'infanterie n'ont été obligés de marcher avec leur havresaç; la loi leur accorde 50 livres de poids dans les charrois de l'armée. Quant à ce qu'a dit Genissieu, de l'officier qui serait chargé d'un détac...
      ...fois, il faut pourvoir à la subsistance de la nouvelle cavalerie que vous allez av...
      L'objection de Bourdon porte à faux; car jamais les officiers d'infanterie n'ont été obligés de marcher avec leur havresaç; la loi leur accorde 50 livres de poids dans les charrois de l'armée. Quant à ce qu'a dit Genissieu, de l'officier qui serait chargé d'un détachement, la loi accorde également un cheval à tout commandant en chef; ainsi, à c...
      ...ont à leur disposition lorsqu'ils commanderont un détachement. Mais, encore une fois, il faut pourvoir à la subsistance de la nouvelle cavalerie que vous allez avoir.
      Locuteur: Merlin
      ...oir du succès contre nos ennemis, c'est de mettre dans notre conduite la plus grande simplicité. C'est lorsque à la tête de nos armées se trouvaient des aristocrates, qui avaient de belles voitures, et jusqu'à 50 chevaux,...
      ...ns toutes et particulièrement à l'armée de la Vendée, nous avons dû la plupart de nos défaites à l'immense quantité de chevaux, de femmes, de chariots que ces armées traînaient après elles, et nous fûmes obligés de prendre un arrêté pour retirer les chev...
      Le moyen d'avoir du succès contre nos ennemis, c'est de mettre dans notre conduite la plus grande simplicité. C'est lorsque à la tête de nos armées se trouvaient des aristocrates, qui avaient de belles voitures, et jusqu'à 50 chevaux, que le^ officiers rougissaient d'aller à pied. J'ai acquis aussi quelque expérience dans les armées; dans toutes et particulièrement à l'armée de la Vendée, nous avons dû la plupart de nos défaites à l'immense quantité de chevaux, de femmes, de chariots que ces armées traînaient après elles, et nous fûmes obligés de prendre un arrêté pour retirer les chevaux aux officiers d'infanterie.
      Locuteur: Merlin
      ...ivent abandonner toutes les jouissances de la mollesse. ...archaiert à pied comme les soldats ; sous le régime républicain, les Français doivent abandonner toutes les jouissances de la mollesse.
      Locuteur: Merlin
      ...vent un cheval; car leur fonction étant de porter la caisse et les papiers, ils ne... Un Membre. Je demande qu'au moins les quartiers-maîtres conservent un cheval; car leur fonction étant de porter la caisse et les papiers, ils ne peuvent les abandonner sur une charrette.
      Locuteur: Gossuin
      -( 6 décembre 1793 présentons est pour les retirer aux cap... -( 6 décembre 1793 présentons est pour les retirer aux capitaines et aux lieutenants .
      Locuteur: Gossuin
      Le projet de décret est adopté en ces termes : Le projet de décret est adopté en ces termes :
      Locuteur: Gossuin
      ... autre membre [Le Tourneur (1)] propose de renvoyer au comité de la guerre l'examen de la proposition de passer un cheval aux officiers qu'un gr...
      ...statées mettraient dans l'impossibilité de faire leur service à pied.
      Un autre membre [Le Tourneur (1)] propose de renvoyer au comité de la guerre l'examen de la proposition de passer un cheval aux officiers qu'un grand âge, des infirmités ou blessures constatées mettraient dans l'impossibilité de faire leur service à pied.
      Locuteur: Gossuin
      Au nom du comité de la guerre, un membre [Gossuin, rapporte... Au nom du comité de la guerre, un membre [Gossuin, rapporteur (3)] fait encore adopter le N décret suivant :
      Locuteur: Gossuin
      ...tionale, après avoir entendu son comité de la guerre, décrète : « La Convention nationale, après avoir entendu son comité de la guerre, décrète :
      Locuteur: Gossuin
      ...e des troupes à cheval, des charrois ou de l'artillerie, suivant l'arme ou le trai... « Les chevaux amenés par les déserteurs étrangers seront employés au service des troupes à cheval, des charrois ou de l'artillerie, suivant l'arme ou le trait auxquels ils seront propres, et leur seront payés suivant l'estimation, à dire...
      Locuteur: Gossuin
      ...ter les chevaux des déserteurs, à peine de confiscation desdits chevaux (4). » ...out militaire ou employé dans les armées, et généralement à tout citoyen, d'acheter les chevaux des déserteurs, à peine de confiscation desdits chevaux (4). »

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 26
      Locuteur: Gossuin
      ...s, plus sages en pareil cas, se servent de nos chevaux pour compléter leurs cadres...
      ...chetés à dire d'experts, pour le compte de la République, et soient employés dans les cadres de notre cavalerie. Qu'il soit défendu, sous peine de confiscation, à tout militaire d'acheter de ces chevaux.
      ...s les achètent à vil prix, et souvent même ne les payent pas du tout. Nos ennemis, plus sages en pareil cas, se servent de nos chevaux pour compléter leurs cadres : faisons comme eux; qu'à l'avenir, les chevaux amenés parles déserteurs, soient achetés à dire d'experts, pour le compte de la République, et soient employés dans les cadres de notre cavalerie. Qu'il soit défendu, sous peine de confiscation, à tout militaire d'acheter de ces chevaux.
      Locuteur: Gossuin
      ...uin, rapporteur (1)1 au nom des comités de Salut public et de la guerre, propose le décret suivant, q... Le même membre [Gossuin, rapporteur (1)1 au nom des comités de Salut public et de la guerre, propose le décret suivant, qui est adopté :
      Locuteur: Gossuin
      ...n nationale décrète, sur la proposition de ses comités de Salut public et de la guerre, que Ichon, Guimbertaut [Guimberteau] et Pfliéger se rendront, en qualité de réprésentants du peuple, au lieu et place de Lakanal, Guille-mardet et Bentabole, le premier à l'armée de l'Ouest, le second à l'armée des Côtes de Cherbourg, le troisième à l'armée des P...
      ...présentants sont investis, à cet effet, de tous les pouvoirs déterminés par lesdit...
      « La Convention nationale décrète, sur la proposition de ses comités de Salut public et de la guerre, que Ichon, Guimbertaut [Guimberteau] et Pfliéger se rendront, en qualité de réprésentants du peuple, au lieu et place de Lakanal, Guille-mardet et Bentabole, le premier à l'armée de l'Ouest, le second à l'armée des Côtes de Cherbourg, le troisième à l'armée des Pyrénées-Orientales, pour y surveiller l'exécution des lois des 3, 6 et 27 brumai...
      ...oupes à cheval, et l'encadrement des chevaux dans les différentes armées. Ces représentants sont investis, à cet effet, de tous les pouvoirs déterminés par lesdites lois (2)».
      Locuteur: Gossuin
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics, décrète... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Gossuin
      ...yé par la trésorerie nationale, à titre de secours provisoire, la somme de 150 livres à l'épouse du citoyen Mélisart, capitaine au corps des chasseurs de la section de l'Unité, que le sort des armes a fait tomber au pouvoir de l'ennemi, et qui est détenu dans les pr... « Il sera payé par la trésorerie nationale, à titre de secours provisoire, la somme de 150 livres à l'épouse du citoyen Mélisart, capitaine au corps des chasseurs de la section de l'Unité, que le sort des armes a fait tomber au pouvoir de l'ennemi, et qui est détenu dans les prisons autrichiennes.
      Locuteur: Gossuin
      « Il sera payé celle de 100 livres, également à titre de secours provisoire, à la veuve du citoy... « Il sera payé celle de 100 livres, également à titre de secours provisoire, à la veuve du citoyen Jacques, capitaine dans le même corps, et qui a perdu la vie en combattant po...
      Locuteur: Gossuin
      Suit le rapport de Gollombel (2). Suit le rapport de Gollombel (2).
      Locuteur: Gossuin
      ...t le despotisme du cloître que l'erreur de plusieurs siècles avait consacrés, après être rentrée dans les droits que la sagesse de vos lois a rendus à tous les individus ...
      ...Mélisart (sic), capitaine des chasseurs-de la section de l'Unité; elle vient de donner le jour à deux jumeaux républica...
      ...i partageait avec son épouse les fruits de son économie, viennent de lui manquer dans le moment où ils lui d...
      ...le plus nécessaires. Ce brave défenseur de la patrie est au pouvoir de l'ennemi, il a été fait prisonnier et il languit maintenant dans les prisons de Tournay. La femme Mélizart réclame des ...
      D'abord la première, après avoir secoué le joug et le despotisme du cloître que l'erreur de plusieurs siècles avait consacrés, après être rentrée dans les droits que la sagesse de vos lois a rendus à tous les individus qui composent la grande famille, a donné son cœur et sa main au citoyen Mélisart (sic), capitaine des chasseurs-de la section de l'Unité; elle vient de donner le jour à deux jumeaux républicains, mais les secours du citoyen Mélisart, qui partageait avec son épouse les fruits de son économie, viennent de lui manquer dans le moment où ils lui deviennent le plus nécessaires. Ce brave défenseur de la patrie est au pouvoir de l'ennemi, il a été fait prisonnier et il languit maintenant dans les prisons de Tournay. La femme Mélizart réclame des secours ; elle y a droit.
      Locuteur: Gossuin
      ...ine dans le même corps, a eu le malheur de perdre son mari dans une affaire. Elle ...
      ...ionales. En conséquence, je suis chargé de vous présenter le projet de décret suivant :
      La citoyenne veuve Jacques, lorsqu'il vivait,, capitaine dans le même corps, a eu le malheur de perdre son mari dans une affaire. Elle réclame aussi la justice et la bienfaisance nationales. En conséquence, je suis chargé de vous présenter le projet de décret suivant :
      Locuteur: Gossuin
      (Suit le projet de décret.) (Suit le projet de décret.)
      Locuteur: Gossuin
      ...ntion nationale décrète que le ministre de l'intérieur lui rendra compte (4), dans trois jours, de l'emploi des fonds mis à sa disposition...
      ...euves, femmes et enfants des défenseurs de la patrie, et des indigents en général,...
      ... les réparations des ponts et chaussées de la République, et renvoie à ses comités...
      « La Convention nationale décrète que le ministre de l'intérieur lui rendra compte (4), dans trois jours, de l'emploi des fonds mis à sa disposition pour le soulagement des veuves, femmes et enfants des défenseurs de la patrie, et des indigents en général, et dans huit jours, des fonds qui ont été mis à sa disposition pour les réparations des ponts et chaussées de la République, et renvoie à ses comités des secours et des finances, pour en faire un rapport dans la décade, les propo...
      Locuteur: Gossuin
      ... outils déposés en nantissement au Mont-de-Piété seront remis, sans aucune restitution de l'argent prêté, au porteur de la reconnaissance; les bijoux, dentelles et autres objets de luxe sont formellement exceptés de cette disposition. « 1° Le linge, les vêtements et les outils déposés en nantissement au Mont-de-Piété seront remis, sans aucune restitution de l'argent prêté, au porteur de la reconnaissance; les bijoux, dentelles et autres objets de luxe sont formellement exceptés de cette disposition.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 27
      Locuteur: Gossuin
      certificat du comité de bienfaisance de leur commune ou section, qui attestera ... certificat du comité de bienfaisance de leur commune ou section, qui attestera leur indigence et civisme.
      Locuteur: Gossuin
      ...e seront reçues que jusqu'à concurrence de cette somme, sauf au porteur à parfaire... « 3° Les reconnaissances qui excéderaient 50 livres ne seront reçues que jusqu'à concurrence de cette somme, sauf au porteur à parfaire le surplus.
      Locuteur: Gossuin
      ...également aux mêmes comités la question de savoir s'il est utile au bien général de conserver les établissements connus sous la dénomination de Mont-de-Piété (1). » « La Convention renvoie également aux mêmes comités la question de savoir s'il est utile au bien général de conserver les établissements connus sous la dénomination de Mont-de-Piété (1). »
      Locuteur: Léonard Bourdon
      .... Les établissements connus sous le nom de Mont-de-Piété sont engorgés des effets de cette classe respectable du peuple, qui...
      ..., et qui, par les combinaisons perfides de l'aristocratie, n'en a pu retirer tout ...
      ...lle en devait attendre. Plusieurs pères de famille, n'ayant ni bois ni pain, ont é...
      ...ouille des femmes des braves défenseurs de la patrie. Je demande que la Convention...
      ...on rendra ces effets, jusqu'à la valeur de 50 livres, aux citoyens qui fourniront ...
      ...t prêté. Au milieu des travaux pénibles de la Convention, il est doux pour elle de pouvoir prendre des mesures pour soulag...
      L'hiver approche et s'annonce d'une manière rigoureuse. Les établissements connus sous le nom de Mont-de-Piété sont engorgés des effets de cette classe respectable du peuple, qui a le plus servi la révolution, et qui, par les combinaisons perfides de l'aristocratie, n'en a pu retirer tout le fruit qu'elle en devait attendre. Plusieurs pères de famille, n'ayant ni bois ni pain, ont été forcés d'engager leurs vêtements pour en procurer à leurs épouses, à leurs enfants. On y voit la dépouille des femmes des braves défenseurs de la patrie. Je demande que la Convention décrète qu'on rendra ces effets, jusqu'à la valeur de 50 livres, aux citoyens qui fourniront un certificat d'indigence, sans autre rétribution que l'argent prêté. Au milieu des travaux pénibles de la Convention, il est doux pour elle de pouvoir prendre des mesures pour soulager l'indigence.
      Locuteur: Charlier
      ...es les fois qu'on parle à la Convention de bienfaisance et d'humanité, on est fcûr d'exciter l'intérêt des membres et de la Convention entière; mais il faut bien prendre garde aux propositions de ce genre. Il faut que le législateur se défie de son propre cœur; car, au nom de la bienfaisance et de l'humanité, il pourrait rendre une loi ... Toutes les fois qu'on parle à la Convention de bienfaisance et d'humanité, on est fcûr d'exciter l'intérêt des membres et de la Convention entière; mais il faut bien prendre garde aux propositions de ce genre. Il faut que le législateur se défie de son propre cœur; car, au nom de la bienfaisance et de l'humanité, il pourrait rendre une loi désastreuse.
      Locuteur: Charlier
      La proposition de Léonard Bourdon doit être considérée so...
      ...s aux infortunés. J'entends dire autour de moi que cette distribution n'a pas eu H...
      ...ue la Convention se fasse rendre compte de l'exécution de son décret. Je demande donc que le projet de Bourdon, qui peut contenir d'excellente...
      ...comité des finances, et que le ministre de l'intérieur, entre les mains duquel il a été versé des fonds de bienfaisance, soit tenu de rendre compte, par écrit, de la distribution des fonds.
      La proposition de Léonard Bourdon doit être considérée sons plusieurs rapports. D'abord, sous celui des finances; il faut savoir comment ...
      ...ra. Déjà vous avez décrété qu'il serait distribué dans chaque section des secours aux infortunés. J'entends dire autour de moi que cette distribution n'a pas eu Heu. Eh bien ! il faut que la Convention se fasse rendre compte de l'exécution de son décret. Je demande donc que le projet de Bourdon, qui peut contenir d'excellentes vues, mais qui mérite d'être médité, soit renvoyé à l'examen du comité des finances, et que le ministre de l'intérieur, entre les mains duquel il a été versé des fonds de bienfaisance, soit tenu de rendre compte, par écrit, de la distribution des fonds.
      Locuteur: Bourdon
      (de l'Oise). J'appuie le renvoi de la proposition de Léonard Bourdon, et je demande, par addition, le renvoi au même comité de la question de savoir s'il est utile au peuple de laisser subsister ces établissements, q... (de l'Oise). J'appuie le renvoi de la proposition de Léonard Bourdon, et je demande, par addition, le renvoi au même comité de la question de savoir s'il est utile au peuple de laisser subsister ces établissements, qui sont un véritable privilège d'usuriers.
      Locuteur: Charlier
      ...i intéressante que l'autre, et Bourdon (de l'Oise) a dit une grande vérité en sout...
      ...out pour ma motion relative au ministre de l'intérieur.
      La seconde proposition est aussi intéressante que l'autre, et Bourdon (de l'Oise) a dit une grande vérité en soutenant que ces établissements sont un véritable privilège d'usure. J'appuie donc le renvoi des deux propositions au Comité des finances, et j'insiste surtout pour ma motion relative au ministre de l'intérieur.
      Locuteur: Charlier
      ...r le renvoi, et sur la proposition même de Léonard Bourdon. On demande la question préalable, et sur le renvoi, et sur la proposition même de Léonard Bourdon.
      Locuteur: Fayau
      ...Bourdon? Que les citoyens qui n'ont pas de quoi se procurer le nécessaire puissent...
      ...ibution que les sommes reçues. Les Mont-de-Piété sont entre les mains de la République. Qu'importe à la République de remettre aux indigents des chemises, des jupons, etc., ou de leur donner, sur des certificats d'indi...
      ...s infortunés, et qui mérite au moins un examen approfondi. Qu'a demandé Léonard Bourdon? Que les citoyens qui n'ont pas de quoi se procurer le nécessaire puissent retirer leurs effets sans autre rétribution que les sommes reçues. Les Mont-de-Piété sont entre les mains de la République. Qu'importe à la République de remettre aux indigents des chemises, des jupons, etc., ou de leur donner, sur des certificats d'indigence, les sommes nécessaires pour retirer ces effets.
      Locuteur: Fayau
      J'appuie donc le renvoi de la proposition de Léonard Bourdon. Je ne m'oppose pas à l'examen de celle de Bourdon (de l'Oise). Il est bon de constater par un rapport l'utilité de ces établissements. Quant à l'injonctio... J'appuie donc le renvoi de la proposition de Léonard Bourdon. Je ne m'oppose pas à l'examen de celle de Bourdon (de l'Oise). Il est bon de constater par un rapport l'utilité de ces établissements. Quant à l'injonction proposée par Charlier, elle doit être décrétée sur-le-champ; car, lorsque la C...
      Locuteur: Fayau
      ...tion décrète le renvoi des propositions de Léonard Bourdon et de Bourdon (de l'Oise), et ordonne au ministre de l'intérieur de rendre compte par écrit de la distribution des fonds mis à sa disp... La Convention décrète le renvoi des propositions de Léonard Bourdon et de Bourdon (de l'Oise), et ordonne au ministre de l'intérieur de rendre compte par écrit de la distribution des fonds mis à sa disposition pour les secours publics.
      Locuteur: Fayau
      ... (1)] fait un rapport, au nom du comité de législation, sur un arrêté du 23 Juille... Un membre [Bézard, rapporteur (1)] fait un rapport, au nom du comité de législation, sur un arrêté du 23 Juillet dernier, pris par le directoire du département du Tarn.
      Locuteur: Fayau
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation sur l'arrêté du directoire ...
      ...u prêtre Labat, qui ordonne le paiement de son traitement, quoiqu'il n'ait pas prêté le serment de liberté et égalité prescrit par le décr...
      ... que la Convention relève Labat du laps de temps qui s'est écoulé entre la publication du décret et la prestation de son serment,
      « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation sur l'arrêté du directoire du département du Tarn, pris le 23 juillet dernier en faveur du prêtre Labat, qui ordonne le paiement de son traitement, quoiqu'il n'ait pas prêté le serment de liberté et égalité prescrit par le décret du 14 août 1792, dans le délai fixé, et dans lequel le directoire demande que la Convention relève Labat du laps de temps qui s'est écoulé entre la publication du décret et la prestation de son serment,

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 28
      Locuteur: Fayau
      levé du laps de temps écoulé avant sa prestation de serment, levé du laps de temps écoulé avant sa prestation de serment,
      Locuteur: Fayau
      ...l'ordre du jour, motivé sur l'existence de la loi du 14 août 1792 (1). » « Passe à l'ordre du jour, motivé sur l'existence de la loi du 14 août 1792 (1). »
      Locuteur: Fayau
      ...le, rapporteur (2)], au nom des comités de Salut public, d'agriculture, commerce, ... Un autre membre [Venaille, rapporteur (2)], au nom des comités de Salut public, d'agriculture, commerce, ponts et chaussées, fait adopter e décret suivant :
      Locuteur: Fayau
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités de Salut public et d'agriculture, commerce...
      ...aussées, réunis; considérant que l'état de dégradation de toutes les routes et ponts de la République, et particulièrement des ...
      ...es plus actives pour les mettre en état de bonne réparation à l'ouverture de la campagne prochaine; que les moyens e...
      ...uffisants, par la mauvaise organisation de l'Administration des travaux publics ; ...
      ...e des armées, des convois militaires et de l'artillerie puisse se faire avec la plus grande activité sur tous les "points de la République, décrète ce qui suit :
      « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de Salut public et d'agriculture, commerce, ponts et chaussées, réunis; considérant que l'état de dégradation de toutes les routes et ponts de la République, et particulièrement des départements frontières et des côtes, nécessitent les mesures les plus promptes et les plus actives pour les mettre en état de bonne réparation à l'ouverture de la campagne prochaine; que les moyens employés jusqu'à présent n'offrent que des résultats trop lente et trop insuffisants, par la mauvaise organisation de l'Administration des travaux publics ; voulant enfin mettre en activité toutes les ressources possibles, afin que le service des armées, des convois militaires et de l'artillerie puisse se faire avec la plus grande activité sur tous les "points de la République, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Fayau
      ...cs seront faits et entretenus aux frais de la République, à compter du 1er nivôse ... « Tous les travaux publics seront faits et entretenus aux frais de la République, à compter du 1er nivôse : en conséquence, tous les grands chemins, ponts et levées seront faits et entre...
      Locuteur: Fayau
      « Toutes les troupes de libre disposition pourront être employé... « Toutes les troupes de libre disposition pourront être employées au service des travaux publics-
      Locuteur: Fayau
      « Nota. Renvoyé au comité de la guerre pour l'organisation du travai... « Nota. Renvoyé au comité de la guerre pour l'organisation du travail et l'emploi des bataillons.
      Locuteur: Fayau
      ...l sera mis à la disposition du ministre de l'intérieur, jusqu'à concurrence de la somme de 25 millions, pour être employée en réparations des routes et ponte de la République. « Il sera mis à la disposition du ministre de l'intérieur, jusqu'à concurrence de la somme de 25 millions, pour être employée en réparations des routes et ponte de la République.
      Locuteur: Fayau
      ...a liquidation faite par les directoires de district, visée par ceux de département, sur les mémoires arrêtés p... ... entrepreneurs des travaux publics, au 1er nivôse prochain, leur sera payé sur la liquidation faite par les directoires de district, visée par ceux de département, sur les mémoires arrêtés par les ingénieurs en chef.
      Locuteur: Fayau
      ...réparations à faire aux routes et ponte de leur arrondissement : ils y joindront l...
      ... à la Convention nationale, avec l'avis de la commission centrale des ponte et cha...
      ...chef enverront au conseil exécutif provisoire l'état estimatif, par aperçu, des réparations à faire aux routes et ponte de leur arrondissement : ils y joindront l'état des réparations qui ont été faites depuis un an, et des sommes qui y ont été employées : ces états seront divisés par districts. Le conseil exécutif les enverra à la Convention nationale, avec l'avis de la commission centrale des ponte et chaussées, le 20 nivôse prochain.
      Locuteur: Fayau
      ...eront faites le décadi qui suivra celui de la publication, par lès directoires de district, en présence de l'ingénieur ordinaire de la partie de l'ouvrage qui fera l'objet de l'adjudication. ...dications des matériaux pour les routes, et des ouvrages d'art pour les ponte, seront faites le décadi qui suivra celui de la publication, par lès directoires de district, en présence de l'ingénieur ordinaire de la partie de l'ouvrage qui fera l'objet de l'adjudication.
      Locuteur: Fayau
      ...s et des fournitures, d'après les états de situation dressés par les ingénieurs ordinaires, sur le certificat de l'ingénieur en chef, et le mandat du dé... ... Us seront payés par les receveurs des districts, au fur et à mesure des ouvrages et des fournitures, d'après les états de situation dressés par les ingénieurs ordinaires, sur le certificat de l'ingénieur en chef, et le mandat du département.
      Locuteur: Fayau
      « Les ingénieurs en chef feront de fréquentes tournées sur les routes et l... « Les ingénieurs en chef feront de fréquentes tournées sur les routes et les ateliers pour accélérer les travaux.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 29
      Locuteur: Fayau
      « Les Administrations de district rendront compte, le 1er de chaque mois, du progrès des réparations et de l'état des routes, à celles de département, qui surveilleront l'ensemb... « Les Administrations de district rendront compte, le 1er de chaque mois, du progrès des réparations et de l'état des routes, à celles de département, qui surveilleront l'ensemble des travaux, et prononceront définitivement sur toutes les difficultés, d'apr...
      Locuteur: Fayau
      ... routes et ponts qu'ils auront occasion de parcourir. ...euple près les armées et dans les départements inspecteront tous les travaux des routes et ponts qu'ils auront occasion de parcourir.
      Locuteur: Fayau
      ...Les ingénieurs ne pourront se distraire de leurs travaux, excepté pour les objets ... « Les ingénieurs ne pourront se distraire de leurs travaux, excepté pour les objets relatifs au service des armées.
      Locuteur: Fayau
      « Chaque Administration de département rendra compte au conseil exécutif, et justifiera de l'emploi des fonds qu'elle a reçus ou i... « Chaque Administration de département rendra compte au conseil exécutif, et justifiera de l'emploi des fonds qu'elle a reçus ou imposés et employés, jusqu'au 1er nivôse; elles rétabliront dans les caisses d'où...
      Locuteur: Fayau
      ...s. Le conseil exécutif n'accordera plus de fonds faisant partie des 20 millions at... « En conséquence les dispositions du décret du 22 février dernier sont rapportées. Le conseil exécutif n'accordera plus de fonds faisant partie des 20 millions attribués, à cette époque, aux réparations des routes et ponts.
      Locuteur: Fayau
      ...a compte à la Convention, et justifiera de l'emploi de ces 20 millions, au 20 nivôse; ainsi que de toutes les opérations successives qu'il... « Le conseil exécutif rendra compte à la Convention, et justifiera de l'emploi de ces 20 millions, au 20 nivôse; ainsi que de toutes les opérations successives qu'il aura suivies, relativement à l'exécution du présent décret (1). »
      Locuteur: Fayau
      Compte rendu du Journal de Perlet (2). Compte rendu du Journal de Perlet (2).
      Locuteur: Barère
      ... mettre entre les mains des jeunes gens de la première levée. ...ce des bras ; que d'ailleurs il n'y avait pas dans les ateliers 600,000 fusils à mettre entre les mains des jeunes gens de la première levée.
      Locuteur: Merlin
      (de Thionville) a dit que le peuple françai... (de Thionville) a dit que le peuple français, républicain, devait être soldat et agricole ; qu'il devait tour à tour manier...

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 30
      Locuteur: Merlin
      Un membre du comité de Saint public [Maxi-milien Robespierre (... Un membre du comité de Saint public [Maxi-milien Robespierre (1)] propose le décret suivant, qui est adopté :
      Locuteur: Merlin
      ... nom dn peuple français, et le maintien de la tranquillité publique, décrété : ...nationale, considérant ce qu'exigent d'elle les principes qu'elle a proclamés au nom dn peuple français, et le maintien de la tranquillité publique, décrété :
      Locuteur: Merlin
      ...e des autorités constituées et l'action de la force publique se renfermeront, à ce...
      ...r ce qui les concerne, dans les mesures de police et sûreté publique.
      « La surveillance des autorités constituées et l'action de la force publique se renfermeront, à cet égard, chacune pour ce qui les concerne, dans les mesures de police et sûreté publique.
      Locuteur: Merlin
      ...ux lois répressives, ni aux précautions de salut public contre les prêtres réfraet...
      ...ux qui tenteraient d'abuser du prétexte de la religion, pour compromettre la cause de la liberté.
      ...ention, par les dispositions précédentes, n'entend déroger, en aucune manière, aux lois répressives, ni aux précautions de salut public contre les prêtres réfraetaires ou turbulents, et contre tous ceux qui tenteraient d'abuser du prétexte de la religion, pour compromettre la cause de la liberté.
      Locuteur: Merlin
      ...prétexte d'inquiéter le patriotisme, et de ralentir l'essor de l'esprit public. « Elle n'entend pas non plus fournir, à qui que ce soit, aucun prétexte d'inquiéter le patriotisme, et de ralentir l'essor de l'esprit public.
      Locuteur: Merlin
      ...n invite tous les bons citoyens, au nom de la patrie, à s'abstenir de toutes disputes théologiques ou étrangè...
      ...rêts du peuple français, pour concourir de tous leurs moyens au triomphe de la République et à la ruine de ses ennemis.
      « La Convention invite tous les bons citoyens, au nom de la patrie, à s'abstenir de toutes disputes théologiques ou étrangères aux grands intérêts du peuple français, pour concourir de tous leurs moyens au triomphe de la République et à la ruine de ses ennemis.
      Locuteur: Merlin
      « L'adresse, en forme de réponse aux manifestes des rois ligués ...
      ...imée par les ordres des administrations de district, pour être répandue et affichée dans l'étendue de chaque district. Elle sera lue, ainsi que le présent déeret, au plus prochain jour de décadi, dans les assemblées de commune on de section, par les officiers municipaux o...
      « L'adresse, en forme de réponse aux manifestes des rois ligués contre la République, décrétée par la Convention nationale le 15 frimaire, sera réimprimée par les ordres des administrations de district, pour être répandue et affichée dans l'étendue de chaque district. Elle sera lue, ainsi que le présent déeret, au plus prochain jour de décadi, dans les assemblées de commune on de section, par les officiers municipaux ou par les présidents des sections (2). »
      Locuteur: Robespierre
      est à la tribune. Hier, à ïa fin de la séance (4), « vous avez, dit-il, chargé le comité de Salut public de vous présenter aujourd'hui un projet de loi sur les moyens d'assurer le libre e...
      ...bservation préalable; je me contenterai de vous lire le projet de décret. » (Il le Ut.)
      est à la tribune. Hier, à ïa fin de la séance (4), « vous avez, dit-il, chargé le comité de Salut public de vous présenter aujourd'hui un projet de loi sur les moyens d'assurer le libre exercice des cultes. Je ne vous ferai aucune observation préalable; je me contenterai de vous lire le projet de décret. » (Il le Ut.)
      Locuteur: Robespierre
      ...près avoir entendu le rapport du comité de Salut public, décrète : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport du comité de Salut public, décrète :
      Locuteur: Robespierre
      ... Humbert, muni d'un passeport du comité de Salut public pour remplir une mission e... « Que le citoyen Humbert, muni d'un passeport du comité de Salut public pour remplir une mission en pays étranger, se rendra à sa destination.
      Locuteur: Robespierre
      ...orité nationale l'arrêté du département de la Haute-Saône, en date dn 12 frimaire, qui l'a empêché de remplir-la mission qui lui avait été confiée, en vertu d'un arrêté du comité de Salut public (2). » « Improuve, déclare nul et attentatoire à l'autorité nationale l'arrêté du département de la Haute-Saône, en date dn 12 frimaire, qui l'a empêché de remplir-la mission qui lui avait été confiée, en vertu d'un arrêté du comité de Salut public (2). »
      Locuteur: Barère
      Il me reste à vous proposer un projet de déoret, relatif à une mauvaise mesure prise par le département de la Haute-Saône. Voici le fait : le Comi...
      ...n secrète et importante; lé département de la Haute-Saône l'a fait arrêter paroe q...
      ...t été adopté auparavant, le département de la Haute-Saône ,eût encouru une grande punition. Aujourd'hui* le comité se contente de vous proposer de décréter s
      Il me reste à vous proposer un projet de déoret, relatif à une mauvaise mesure prise par le département de la Haute-Saône. Voici le fait : le Comité envoyait en Suisse un citoyen chargé d'une mission secrète et importante; lé département de la Haute-Saône l'a fait arrêter paroe qu'il ne lui a pas semblé assez patriote. Citoyens, si Fon entrave ainsi nos opér...
      ...ernement central s'établira-t-il? Si le décret que vous avez rendu avant-hier eût été adopté auparavant, le département de la Haute-Saône ,eût encouru une grande punition. Aujourd'hui* le comité se contente de vous proposer de décréter s
      Locuteur: Barère
      2° Que la conduite du département de la Haute-Saône est impTouvée. 2° Que la conduite du département de la Haute-Saône est impTouvée.
      Locuteur: Barère
      Le même membre [Barère] donne lecture de plusieurs lettres relatives aux mouvements des armées de la République contre les ennemis du dehors et de l'intérieur. Le même membre [Barère] donne lecture de plusieurs lettres relatives aux mouvements des armées de la République contre les ennemis du dehors et de l'intérieur.
      Locuteur: Barère
      Les représentants à Varmée de la Moselle à la Gonvëntion nationale (1... Les représentants à Varmée de la Moselle à la Gonvëntion nationale (1).
      Locuteur: Barère
      ...neberg, 11 frimaire an II (1er décembre 1793). « Schôneberg, 11 frimaire an II (1er décembre 1793).

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 31
      Locuteur: Barère
      ...n, nous n'aurions à vous entretenir que de nouveaux succès. S'ils n'ont pas répondu à oe qu'un plan hardi, digne de nos braves soldats, mais habilement concerté, devait nous promettre, les troupes de la République, bien loin d'éprouver le ...
      ... espérer que leur bravoure triompherait de tous les obstacles, si l'attaque, -diri...
      ...ordres du général en -chef. Trois jours de suite la colonne de Hoche j'est présentée devant Kaiser ilautern; trois jours de suite, elle a fait des prodiges de valeur, mais toujours infructueusement, parce qu'elle attaquait seule. Celle de gauche, qui devait tourner la droite de l'ennemi, au lieu de se Tendre le 8 à Otterberg, suivant les...
      ...avait reçus le commandant, se rapprocha de celle du oentre, que commandait le géné...
      ...bataillons pour aller tourner la droite de l'ennemi ; cette colonne, qui -eût dû a...
      eussent suffi pour entrer dans Kaiserslaaïtern, nous n'aurions à vous entretenir que de nouveaux succès. S'ils n'ont pas répondu à oe qu'un plan hardi, digne de nos braves soldats, mais habilement concerté, devait nous promettre, les troupes de la République, bien loin d'éprouver le plus léger échec, ont au contraire battu l'ennemi partout où il a osé se montrer...
      ...s pendant tout l'hiver à une position presque inaccessible. Elles devaient même, espérer que leur bravoure triompherait de tous les obstacles, si l'attaque, -dirigée sur trois points différents, eût eu lieu en même temps suivant les ordres du général en -chef. Trois jours de suite la colonne de Hoche j'est présentée devant Kaiser ilautern; trois jours de suite, elle a fait des prodiges de valeur, mais toujours infructueusement, parce qu'elle attaquait seule. Celle de gauche, qui devait tourner la droite de l'ennemi, au lieu de se Tendre le 8 à Otterberg, suivant les ordres qu'en avait reçus le commandant, se rapprocha de celle du oentre, que commandait le général Hoche, et y fut jointe le soir. Le 9, le général détacha une seconde fois, sous les ordres du général Ambert, plusieurs bataillons pour aller tourner la droite de l'ennemi ; cette colonne, qui -eût dû attaquer avec nous le même jour, s'égara dans les bois et revint pendant la nuit ...
      Locuteur: Barère
      « Celle de droite, venant du côté de Landstuhl, après s'être battue pendant ...
      ...it perdre a donné à l'ennemi, fort léjà de 30,000 hommes, eelui d'en recevoir enco...
      ...pièces d'artillerie donnèrent le signal de notre côté. Les ennemis y répondirent p...
      .... On s'aperçut même, malgré la vivacité de leur feu la veille, qu'ils avaient, pendant la nuit, élevé de nouvelles batteries. Le feu se continua de part et d'autre avec la plus grande vivacité pendant plus de deux heures, et notre brave artillerie ...
      ...ntendant faire aucune diversion du côté de la colonne de droite, ne voulut pas exposer à une perte trop considérable les troupes de la République en attaquant un ennemi fo...
      ...oubles des siennes. Le général, n'ayant de munitions que ce qui lui était nécessai...
      ...ntageux pour la République que la prise de Kaiserslautern, ne fait pas moins d'hon...
      ...ayant voulu l'inquiéter, le 4e régiment de
      « Celle de droite, venant du côté de Landstuhl, après s'être battue pendant deux jours, n'arriva pas au lieu indiqué; le général en ignore les motifs. Le temps préicieux que ces contretemps noua ont fait perdre a donné à l'ennemi, fort léjà de 30,000 hommes, eelui d'en recevoir encore 10,000 pendant la nui* du 9 au 10. Telle -était la situation des deux armées, lorsque la colonne du général a commencé l'attaque hier à 7 heures du matin. 22 pièces d'artillerie donnèrent le signal de notre côté. Les ennemis y répondirent par un nombre au moins double. On s'aperçut même, malgré la vivacité de leur feu la veille, qu'ils avaient, pendant la nuit, élevé de nouvelles batteries. Le feu se continua de part et d'autre avec la plus grande vivacité pendant plus de deux heures, et notre brave artillerie l'eût soutenu encore longtemps malgré l'inégalité du nombre des bouches à feu, s...
      ...mée, rangée en bataille, témoignait la plus grande ardeur ; mais le général, n'entendant faire aucune diversion du côté de la colonne de droite, ne voulut pas exposer à une perte trop considérable les troupes de la République en attaquant un ennemi fortement retranché et qui lui opposait des forces presque doubles des siennes. Le général, n'ayant de munitions que ce qui lui était nécessaire pour sa retraite, crut devoir l'ordonner et l'exécuta en présence d'un ennemi...
      ...ure des convois. Nous devons même assurer que ce mouvement, sans doute moins avantageux pour la République que la prise de Kaiserslautern, ne fait pas moins d'honneur au talent du général qui l'a dirigé; Routes les troupes marchaient dans le ...
      ...ussées. Elles le prouvèrent pendant toute la retraite, et, la cavalerie ennemie ayant voulu l'inquiéter, le 4e régiment de
      Locuteur: Barère
      cavalerie la chargea de la manière la plus brillante et leur {s... cavalerie la chargea de la manière la plus brillante et leur {sic) fit sentir qu'ils ne pouvaient en rase campagne résister aux Français.
      Locuteur: Barère
      ... le général a envoyé l'ordre à Taponier de mener sa colonne à Deux-Ponts ; nous ne pouvons vous donner aucun détail de cette dernière, le général n'en ayant r... ...ette nuit camper à Schoneberg, d'où elle part ce matin pour se rendre à Limbach; le général a envoyé l'ordre à Taponier de mener sa colonne à Deux-Ponts ; nous ne pouvons vous donner aucun détail de cette dernière, le général n'en ayant reçu aucune nouvelle.
      Locuteur: Barère
      ...rtirons demain pour nous rendre au sein de la Convention, bien convaincus qu'en di... ... l'armée marchait à Schoneberg; ils n'ont resté qu'un instant avec nous. Nous partirons demain pour nous rendre au sein de la Convention, bien convaincus qu'en différant notre retour jusqu'à leur arrivée nous n'avons fait que remplir votre in...
      Locuteur: Barère
      Les représentants à Varmée de la Moselle à la Convention nationale (1... Les représentants à Varmée de la Moselle à la Convention nationale (1).
      Locuteur: Barère
      ...ux-Ponts, 12 frimaire an II (2 décembre 1793). « Deux-Ponts, 12 frimaire an II (2 décembre 1793).
      Locuteur: Barère
      ...ner hier des détails sur les mouvements de la colonne du général Taponier, que le ...
      ...la bravoure qui caractérisa les troupes de la République pendant toute eette expéd...
      ... 300,000 livres, qui marchait à la tête de sa division, ne se fût égaré et ne fût tombé dans les mains de l'ennemi.
      « Nous n'avons pu vous donner hier des détails sur les mouvements de la colonne du général Taponier, que le général en chef ignorait encore lui-même. Elle s'est battue pendant trois jours avec la bravoure qui caractérisa les troupes de la République pendant toute eette expédition.-Taponier n'a pu néanmoins, suivant ce qu'il a dit à Hoche, tourner Kaiser...
      ... l'ennemi ait osé le suivre. Il n'aurait rien perdu, si le trésoT, consistant en 300,000 livres, qui marchait à la tête de sa division, ne se fût égaré et ne fût tombé dans les mains de l'ennemi.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 32
      Locuteur: Barère
      ...nt eux qui doivent contribuer aux frais de la guerre, et les maisons somptueuses de ces vils égoïstes nous eussent répondu de la taxe qui leur était imposée, s'ils n... ...opérer avec la même facilité ; tous les riches propriétaires sont émigrés; ce sont eux qui doivent contribuer aux frais de la guerre, et les maisons somptueuses de ces vils égoïstes nous eussent répondu de la taxe qui leur était imposée, s'ils n'y eussent satisfait.
      Locuteur: Barère
      « La colonne de Hoche est partie ce matin de Schoneberg pour se rendre à Limbach; nous l'avons accompagnée et nous nous sommes de là rendus à Deux-Ponts pour y conférer ... « La colonne de Hoche est partie ce matin de Schoneberg pour se rendre à Limbach; nous l'avons accompagnée et nous nous sommes de là rendus à Deux-Ponts pour y conférer avec nos collègues, que nous n'avions vus hier qu'un instant.
      Locuteur: Barère
      ...ns aujourd'hui pour nous rendre au sein de la Convention, heureux si, en déposant entre les mains de nos successeurs un grand pouvoir, l'usage que nous en avons fait a répondu à la pureté de nos intentions qui a dirigé toutes nos opérations, et au désir de contribuer au bonheur d'une grande nation qui nous a inveftis de sa confiance. « Ici se termine notre mission et nous partons aujourd'hui pour nous rendre au sein de la Convention, heureux si, en déposant entre les mains de nos successeurs un grand pouvoir, l'usage que nous en avons fait a répondu à la pureté de nos intentions qui a dirigé toutes nos opérations, et au désir de contribuer au bonheur d'une grande nation qui nous a inveftis de sa confiance.
      Locuteur: Barère
      Les représentants aux armées du Rhin et de la Les représentants aux armées du Rhin et de la
      Locuteur: Barère
      Moselle au comité de Salut public (1). Moselle au comité de Salut public (1).
      Locuteur: Barère
      ... leur marche vers les armées du Rhin et de la Moselle; que la première occupe de bonnes positions ; la seconde, ayant fait l'attaque de Kaiserslautern, a été forcée à la retra...
      ...river par un autre plan à la délivrance de Landau. Lorsque l'armée aura pris de nouvelles dispositions, ils repasseront à l'armée du Rhin. — Ils parlent de la perte de Burcy, général (2) ; leur choix se fixa...
      ... Ils disent enfin que le payeur général de la division a fait faire dix marches et...
      ...ues mesures à Strasbourg pour y soutenir l'essor révolutionnaire, ils ont dirigé leur marche vers les armées du Rhin et de la Moselle; que la première occupe de bonnes positions ; la seconde, ayant fait l'attaque de Kaiserslautern, a été forcée à la retraite sur Limbach, Deux-Ponts, Hornbach et Blieskastel. Ils ignorent les combinaisons ultérieures pour arriver par un autre plan à la délivrance de Landau. Lorsque l'armée aura pris de nouvelles dispositions, ils repasseront à l'armée du Rhin. — Ils parlent de la perte de Burcy, général (2) ; leur choix se fixa sur Hatry (3) pour lui succéder. Ils disent enfin que le payeur général de la division a fait faire dix marches et contre-marches à la caisse jusqu'à ce qu'elle ait été prise par l'ennemi. »
      Locuteur: Barère
      Le représentant chargé de la levée de chevaux à Tours au comité de Salut public (4). Le représentant chargé de la levée de chevaux à Tours au comité de Salut public (4).
      Locuteur: Barère
      de j'ai cru devoir prendre relativement aux bateaux de la Loire, qu'il était important de faire couler poux éviter que la trahiso... de j'ai cru devoir prendre relativement aux bateaux de la Loire, qu'il était important de faire couler poux éviter que la trahison ne les livre aux brigands et ne favorise un passage qu'il faut éviter à quelqu...
      Locuteur: Barère
      ...vous disais que nous n'avions pas alors de nouvelles alarmantes sur leur marche; c...
      ...e avait perdu 300 hommes. Les nouvelles de cette nuit confirment cet avantage. On ...
      ...ils se reploieraient du côté du Mans et de Blois, pour les arrêter, s'il est possible, en attendant que l'armée de Mayence, qui les poursuit, et celle d'Angers, qui les suivra de même, aient pu les atteindre. Dans tous...
      ...faites partout pour empêcher le passage de la Loire.
      « Je vous disais que nous n'avions pas alors de nouvelles alarmantes sur leur marche; celles d'hier ne sont pas moins bonnes, puisqu'on m'a annoncé que la Flèche avait été évacuée et que la horde catholique avait perdu 300 hommes. Les nouvelles de cette nuit confirment cet avantage. On m'annonce même que l'armée d'Angers a fait une sortie et que les brigands sont cernés. J'ai donné les ordres les plus précis, dans le cas où ils se reploieraient du côté du Mans et de Blois, pour les arrêter, s'il est possible, en attendant que l'armée de Mayence, qui les poursuit, et celle d'Angers, qui les suivra de même, aient pu les atteindre. Dans tous les cas, les dispositions sont faites partout pour empêcher le passage de la Loire.
      Locuteur: Barère
      ...ns ont renouvelé encore hier le serment de s'ensevelir plutôt sous les murs de cette ville que de se rendre. Tours est en sûreté; l'énergie est au point que tous les citoyens ont renouvelé encore hier le serment de s'ensevelir plutôt sous les murs de cette ville que de se rendre.
      Locuteur: Barère
      J'ai fait de concert avec le général Desclo-zeaux, d...
      ...es du matin, et j'ai eu la satisfaction de voir tous les citoyens se rendre en arm...
      ...llons, et, si j'en juge par la célérité de ce mouvement inattendu, vous pouvez être tranquilles sur le sort de cette ville. On vous a dit qu'elle étai...
      ...que j'ai vu du patriotisme, du courage, de l'énergie de tous les citoyens ne peut se rendre; il...
      ...re là, pour en bien juger. Le bataillon de Loir-et-Cher, les détachements des dist...
      ...ns cette commune, ainsi que des troupes de ligne, n'ont pas moins montré de célérité et de zèle» et tout me confirme que le règne des brigands ne peut désormais être de longue durée.
      J'ai fait de concert avec le général Desclo-zeaux, dont je ne puis trop vous faire l'éloge sous tous les rapports, battre la générale hier à 5 heures du matin, et j'ai eu la satisfaction de voir tous les citoyens se rendre en armes et très promptement aux postes qui avaient été désignés, les administrateurs étaient à la tête des bataillons, et, si j'en juge par la célérité de ce mouvement inattendu, vous pouvez être tranquilles sur le sort de cette ville. On vous a dit qu'elle était en pleine contre-révolution, c'est une calomnie atroce, dont vous devez la venger. Ce que j'ai vu du patriotisme, du courage, de l'énergie de tous les citoyens ne peut se rendre; il aurait fallu, comme moi, être là, pour en bien juger. Le bataillon de Loir-et-Cher, les détachements des districts qui sont arrivés dans cette commune, ainsi que des troupes de ligne, n'ont pas moins montré de célérité et de zèle» et tout me confirme que le règne des brigands ne peut désormais être de longue durée.
      Locuteur: Barère
      ...des fusils, et il serait bien important de nous en procurer. Mais il nous manque des canons et des fusils, et il serait bien important de nous en procurer.
      Locuteur: Barère
      Il est midi; je n'ai pas reçu de nouvelles ultérieures; dès que j'en aur...
      ...que et mort aux brigands ï Voilà le cri de toute notre petite armée.
      Il est midi; je n'ai pas reçu de nouvelles ultérieures; dès que j'en aurai, je vous en ferai part. Vive la République et mort aux brigands ï Voilà le cri de toute notre petite armée.
      Locuteur: Barère
      Je viens de faire un tour sur les ouvrages do forti... Je viens de faire un tour sur les ouvrages do fortifications; j'ai vu avec une satisfaction bien douce tous les jeunes écoliers du ...

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 33
      Locuteur: Barère
      ...on, à ses collègues composant le comité de Salut public de la Convention nationale (1). Saliceti, représentant du peuple près l'armée dirigée contre Toulon, à ses collègues composant le comité de Salut public de la Convention nationale (1).
      Locuteur: Barère
      ...ier général d'Ollioules, le 10 frimaire de l'an II de la République une et indivisible. « Au quartier général d'Ollioules, le 10 frimaire de l'an II de la République une et indivisible.
      Locuteur: Barère
      ...mence à sentir qu'il lui sera difficile de tenir dans Toulon aussitôt que nos batt...
      ...t le jour, il a réuni une grande partie de ses foroes, il s'est porté sur l'aile gauche de l'armée de la République et avant que nous en euss...
      ...uartier général, il s'était déjà emparé de nos avant-postes et même de la nouvelle batterie.
      « L'ennemi commence à sentir qu'il lui sera difficile de tenir dans Toulon aussitôt que nos batteries dirigées contre Malbousquet joueront; aussi a-t-il fait' ce matin un grand effort pour s'en emparer. Avant le jour, il a réuni une grande partie de ses foroes, il s'est porté sur l'aile gauche de l'armée de la République et avant que nous en eussions reçu avis au quartier général, il s'était déjà emparé de nos avant-postes et même de la nouvelle batterie.
      Locuteur: Barère
      ...sur les lieux, nous avons rallié le peu de monde que nous avons pu, l'ennemi a été...
      ...ncertaine, mais la bravoure des soldats de la République l'a décidée du côté de la cause de la justice et de la raison. La batterie et tous les post...
      ...té forcé, la baïonnette dans les reins, de rentrer dans Toulon. Il a eu environ 400 hommes tués, presque tous Anglais, beaucoup de blessés et 200 prisonniers parmi lesque...
      ... dans Toulon, un colonel espagnol, aide de camp du général Gravina et plusieurs autres officiers de marque.
      « Je me suis rendu avec le général Dugom-mier sur les lieux, nous avons rallié le peu de monde que nous avons pu, l'ennemi a été attaqué vigoureusement; il a résisté, la victoire a été un instant incertaine, mais la bravoure des soldats de la République l'a décidée du côté de la cause de la justice et de la raison. La batterie et tous les postes ont été repris, l'ennemi mis en déroute a été forcé, la baïonnette dans les reins, de rentrer dans Toulon. Il a eu environ 400 hommes tués, presque tous Anglais, beaucoup de blessés et 200 prisonniers parmi lesquels le général anglais Ohara, commandant en chef dans Toulon, un colonel espagnol, aide de camp du général Gravina et plusieurs autres officiers de marque.
      Locuteur: Barère
      ...rable; elle se réduit à une quarantaine de tués et 100 blessés. Le général Dugommi... « Quoique le combat ait été bien chaud, notre perte n'est pas considérable; elle se réduit à une quarantaine de tués et 100 blessés. Le général Dugommier et l'adjudant général Cer-voni ont été légèrement blessés; le général (sic) M...
      Locuteur: Barère
      ...ue j'espère d'avoir sous peu le plaisir de vous annoncer. « "Vive la République ! ... « Cette victoire, citoyens collègues, est le prélude d'une bien plus éclatante que j'espère d'avoir sous peu le plaisir de vous annoncer. « "Vive la République ! Ça ira !
      Locuteur: Barère
      ...ous trouverez ci-joint copie, ainsi que de la réponse du général Dugommier (2). » ...e anglais. Il est porteur d'une lettre du général des foroes britanniques dont vous trouverez ci-joint copie, ainsi que de la réponse du général Dugommier (2). »
      Locuteur: Barère
      ...ral d'Ollioules, le 7 frimaire, l'an II de la République française. « Au quartier général d'Ollioules, le 7 frimaire, l'an II de la République française.
      Locuteur: Barère
      plus de diriger les forces employées contre Toulon. Il est inutile de vous dire que le fardeau est pesant plu...
      ...tât en France ne consulte que son désir de la voir triompher et lorsqu'il peut s'entourer de frères d'armes qui pensent comme lui et qui contribuent avec loyauté de toutes leurs facultés au succès de l'entreprise, il ne peut hésiter de partager avec eux les travaux qu'elle exige. Votre comité de Salut public vous fera part de nos dispositions ; en attendant l'exécution, nos prières sont l'hymne de la liberté et notre refrain : Vive la R...
      plus de diriger les forces employées contre Toulon. Il est inutile de vous dire que le fardeau est pesant plus encore par les circonstances que par lui-même. Il n'est personne d'instruit qui ne le reconnaisse, mais celui qui aimait la République avant qu'elle existât en France ne consulte que son désir de la voir triompher et lorsqu'il peut s'entourer de frères d'armes qui pensent comme lui et qui contribuent avec loyauté de toutes leurs facultés au succès de l'entreprise, il ne peut hésiter de partager avec eux les travaux qu'elle exige. Votre comité de Salut public vous fera part de nos dispositions ; en attendant l'exécution, nos prières sont l'hymne de la liberté et notre refrain : Vive la République !
      Locuteur: Barère
      « Dugommier, général en chef de Varmée d'Italie et chargé de diriger les forces contre Toulon. » « Dugommier, général en chef de Varmée d'Italie et chargé de diriger les forces contre Toulon. »

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 34
      Locuteur: Barère
      ...qui est un vrai triomphe pour les armes de la République, est d'un excellent augur... « Cette action, qui est un vrai triomphe pour les armes de la République, est d'un excellent augure pour nos opérations ultérieures, car, que ne devons-nous pas attendre d'une at...
      Locuteur: Barère
      ...ne saurais trop louer la bonne conduite de tous ceux de nos frères d'armes qui ont voulu se bat... « Je ne saurais trop louer la bonne conduite de tous ceux de nos frères d'armes qui ont voulu se battre. Parmi ceux qui se sont le plus distingués, et qui m'ont le plus aidé à rall...
      Locuteur: Barère
      au nom du comité de Salut public. Citoyens, si le comité de Salut publie ne vous annonce pas tous l...
      ...ccès complets, c'est le sort inévitable de plusieurs armées agissantes à la fois sur plusieurs points de la République, qui veut qu'elles partagent entre elles les hasards de la guerre. Voici les résultats.
      au nom du comité de Salut public. Citoyens, si le comité de Salut publie ne vous annonce pas tous les jours des succès complets, c'est le sort inévitable de plusieurs armées agissantes à la fois sur plusieurs points de la République, qui veut qu'elles partagent entre elles les hasards de la guerre. Voici les résultats.
      Locuteur: Barère
      Aux armées de la Moselle et du Rhin, bravoure soutenu...
      ...mais ils sont poursuivis par les armées de la Républiques; au Midi, avantage rempo...
      Aux armées de la Moselle et du Rhin, bravoure soutenue, succès retardés ; au Nord, succès réels; à la Vendée, les brigands cherchent à rentrer dans leurs anciens repaires, mais ils sont poursuivis par les armées de la Républiques; au Midi, avantage remporté sous les murs ae Toulon. Voici les détails.
      Locuteur: Barère
      fait lecture de plusieurs lettres datées de Schumberg, les 11; et 12 frimaire, adressées au comité de Salut public par les représentants du p...
      ...affaire qui a eu lieu entre les troupes de la République commandées par le général...
      ... nous n'avons pas perdu une seule pièce de canon; pas même une voiture de transport.
      fait lecture de plusieurs lettres datées de Schumberg, les 11; et 12 frimaire, adressées au comité de Salut public par les représentants du peuple, Soubrani et Michot (Richaud); elles contiennent les détails d'une affaire qui a eu lieu entre les troupes de la République commandées par le général Hoche, et les Prussiens, dans laquelle ces derniers, beaucoup plus forts, ont o...
      ...imbach, Deux-Ponts, Hornbach. La retraite s'est faite avec le plus grand ordre : nous n'avons pas perdu une seule pièce de canon; pas même une voiture de transport.
      Locuteur: Barère
      ...brani et Michot (Richaud), près l'armée de la Moselle, contient les mêmes détails ... ...te par les représentants du peuple, Lacoste et Baudot, qui doivent remplacer Soubrani et Michot (Richaud), près l'armée de la Moselle, contient les mêmes détails que les précédents.
      Locuteur: Barère
      ...trasbourg, 11 frimaire, DiecJte général de division, commandant à Strasbourg, à Bouchotte, ministre de la guerre (1). Strasbourg, 11 frimaire, DiecJte général de division, commandant à Strasbourg, à Bouchotte, ministre de la guerre (1).
      Locuteur: Barère
      ...espace, se soDt réunies. Il est inutile de dire qu'aucun républicain n'a fui : dep... a aussi gagné du terrain; et deux divisions qui étaient séparées par quelque espace, se soDt réunies. Il est inutile de dire qu'aucun républicain n'a fui : depuis que nous avons des généraux sans-culottes, on ne connaît pas ça.
      Locuteur: Barère
      ...ques blessés que nous avons eu criaient de toutes leurs forces en entrant dans la commune de Strasbourg : Vive la République ! Ça va...
      ...e ! Enfin, on ne peut se faire une idée de leur dévouement à Ya République.
      Quelques blessés que nous avons eu criaient de toutes leurs forces en entrant dans la commune de Strasbourg : Vive la République ! Ça va, ça ira, mon sang coule! Un autre : J'ai mon bras emporté, mais je m'en /..., ça va, ça ira, et vive la République ! Enfin, on ne peut se faire une idée de leur dévouement à Ya République.
      Locuteur: Barère
      ...s à la retraite que par le grand nombre de troupes fraîches qui se présentaient pour les combattre et qui excédait leur nombre de plus de 20,000. ...ndant trois jours avec un courage au-dessus des éloges, elles ne se sont décidées à la retraite que par le grand nombre de troupes fraîches qui se présentaient pour les combattre et qui excédait leur nombre de plus de 20,000.
      Locuteur: Barère
      ...elle Vendée, Barère lit un grand nombre de lettres qui toutes s'accordent sur les ...
      ...les administrateurs composant le comité de correspondance du département d'Indre-e...
      Quant à la nouvelle Vendée, Barère lit un grand nombre de lettres qui toutes s'accordent sur les détails. Les unes sont écrites par les administrateurs composant le comité de correspondance du département d'Indre-et-Loire, à Tours; les autres par les représentants du peuple qui se trouvent dan...
      Locuteur: Barère
      ...ligés d'évacuer; plusieurs y sont péris de misère et de froid, n'ayant ni chaussures ni habits,... ...ssage sur la Loire ; qu'ils sont entrés dans la Mèche, qu'ils ont été ensuite obligés d'évacuer; plusieurs y sont péris de misère et de froid, n'ayant ni chaussures ni habits, et qu'ils menacent d'attaquer Angers,, où ils paraissent vouloir hiverner.
      Locuteur: Barère
      Le général Coumer écrit de Saumur, le 13 frimaire : Le général Coumer écrit de Saumur, le 13 frimaire :
      Locuteur: Barère
      « L'ennemi vient de se porter sur Angers, qu'il attaque sur...
      ... gronde; mais l'esprit des habitants et de la garnison est excellent, et la ville ...
      ...t en vain qu'ils veulent passer le pont de Cé, les soldats républicains sont là po...
      ...able ; il vient d'être proclamé en état de siège par un arrêté des représentants d...
      ... sur tous les points. » Voici l'extrait de la lettre du représentant du peuple, Guimberiaut, au comité de Salut public, de Tours, le 14 frimaire.
      « L'ennemi vient de se porter sur Angers, qu'il attaque sur tous les points; depuis trois heures du matin le canon gronde; mais l'esprit des habitants et de la garnison est excellent, et la ville est très bien fortifiée. Ainsi, je ne doute pas que ses tentatives ne soient vaincs; c'est en vain qu'ils veulent passer le pont de Cé, les soldats républicains sont là pour les en empêcher. Saumur est dans un état respectable ; il vient d'être proclamé en état de siège par un arrêté des représentants du peuple. Le patriotisme qui anime les habitants eu la garnison, promet une bonn...
      ... pas. Je compte bientôt pouvoir vous annoncer que les rebelles ont été repoussés sur tous les points. » Voici l'extrait de la lettre du représentant du peuple, Guimberiaut, au comité de Salut public, de Tours, le 14 frimaire.
      Locuteur: Barère
      ...nouvelle; on nous a appris l'évacuation de la Flèche. Les brigands ont fait de grandes pertes dans leur retraite. L'armée de May en ce les poursuit toujours, toutes les dispositions sont prises pour les empêcher de passer la Loire. Ce matin le général a ...
      ...n vous a représenté cette ville en état de contre-révolution, c'est une calomnie, ...
      ...contraire, d'être témoins du courage et de l'énergie de cee braves républicaine.
      « Hier nous avons reçu une bonne nouvelle; on nous a appris l'évacuation de la Flèche. Les brigands ont fait de grandes pertes dans leur retraite. L'armée de May en ce les poursuit toujours, toutes les dispositions sont prises pour les empêcher de passer la Loire. Ce matin le général a fait battre inopinément la générale, aussitôt tous les citoyens se sont rendus en armes aux différente postee, et lee administrateurs à leur tête. On vous a représenté cette ville en état de contre-révolution, c'est une calomnie, il vous aurait suffi pour vous aseurer du contraire, d'être témoins du courage et de l'énergie de cee braves républicaine.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 35
      Locuteur: Barère
      ...eureuse fécondité faisait le seul objet de leur ambition. De vrais patriotes ont en horreur tout ee ...
      ...s tyrans. Nous avons donc rejeté le nom de Lusignan, que notre ville a porté jusqu'ici, et nous lui avons donné celui de Fondecef-la-Montagne; le nom d'une fontaine célèbre par la beauté de sa source, et qui porte autour de notre commune la fertilité et l'abondance, mérite bien de remplacer celui des despotes qui l'opprimaient. Nous y joignons celui de la Montagne, et nous le devons au sentiment de reconnaissance pour l'heureuse constitution que nous a donnée la vertueuse Montagne de la Constitution. Nous sommes donc résolus, citoyens représentants, de ne point porter d'autre nom que celui de Fondecef-la-Montagne, et nous espérons ...
      ...us vous invitons, nous vous prions même de ne point abandonner votre poste avant de l'avoir entièrement consommé. Ce sont les vœux des fidèles républicains de la commune de Fondecef-la-Montagne.
      ...euples paisibles et s'emparer d'un pays qu'ils disaient sanctifié, mais dont l'heureuse fécondité faisait le seul objet de leur ambition. De vrais patriotes ont en horreur tout ee qui peut conserver l'idée du despotisme; ee sentiment était inné chez nous, citoyen» représentants, avant que vous eussiez fait tomber la tête des tyrans. Nous avons donc rejeté le nom de Lusignan, que notre ville a porté jusqu'ici, et nous lui avons donné celui de Fondecef-la-Montagne; le nom d'une fontaine célèbre par la beauté de sa source, et qui porte autour de notre commune la fertilité et l'abondance, mérite bien de remplacer celui des despotes qui l'opprimaient. Nous y joignons celui de la Montagne, et nous le devons au sentiment de reconnaissance pour l'heureuse constitution que nous a donnée la vertueuse Montagne de la Constitution. Nous sommes donc résolus, citoyens représentants, de ne point porter d'autre nom que celui de Fondecef-la-Montagne, et nous espérons que vous approuverez cette dénomination. Vous avez au reste commencé 1© bonheur des Français, nous vous invitons, nous vous prions même de ne point abandonner votre poste avant de l'avoir entièrement consommé. Ce sont les vœux des fidèles républicains de la commune de Fondecef-la-Montagne.
      Locuteur: Barère
      ... ouvriers; ils ont renouvelé le serment de vivre libres ou de mourir. Les brigands, disaient-ils, nou... ...j'y ai éprouvé une douee sensation en voyant les jeunes gens travailler avec les ouvriers; ils ont renouvelé le serment de vivre libres ou de mourir. Les brigands, disaient-ils, nous passeront sur le corps avant d'entrer dans la cité. »
      Locuteur: Barère
      Le général en chef de Varmée du Nord à la Convention national... Le général en chef de Varmée du Nord à la Convention nationale ( I).
      Locuteur: Barère
      ...ait fait attaquer quelques avant-postes de l'ennemi, que nos troupes leur avaient tué beaucoup de monde et fait 140 prisonniers. « Le général Sousham m'a annoncé qu'il avait fait attaquer quelques avant-postes de l'ennemi, que nos troupes leur avaient tué beaucoup de monde et fait 140 prisonniers.
      Locuteur: Barère
      « La municipalité de Landreeies, ainsi que le commandant, m'...
      ...ait fait rentrer dans la place beaucoup de grains, de fourrages et de bestiaux qui étaient dans le faubourg d...
      ...e cela s'était opéré sans tirer un coup de fusil; mais le défaut de voitures n'ayant pas permis d'achever c...
      « La municipalité de Landreeies, ainsi que le commandant, m'ont annoncé que le 11, on avait fait rentrer dans la place beaucoup de grains, de fourrages et de bestiaux qui étaient dans le faubourg d'Happegarde, et que cela s'était opéré sans tirer un coup de fusil; mais le défaut de voitures n'ayant pas permis d'achever cette opération, on recommença le lendemain.
      Locuteur: Barère
      Avant de vous donner connaissance de l'avantage que nous avons remporté à To...
      ...r connaissance d'une lettre qu'a reçue, de Londres, le ministre des affaires étran...
      ... annonce que le roi d' Angleterre vient de donner le commandement de l'armée qui est à Toulon, au général Ohara. On attribue beaucoup de mérite à ee général, voilà pourquoi on ...
      ... que les Français vont attaquer Toulon, de manière qu'il sera difficile de leur résister. Cette lettre annonce aus...
      Avant de vous donner connaissance de l'avantage que nous avons remporté à Toulon, je dois vous donner connaissance d'une lettre qu'a reçue, de Londres, le ministre des affaires étrangères. Elle annonce que le roi d' Angleterre vient de donner le commandement de l'armée qui est à Toulon, au général Ohara. On attribue beaucoup de mérite à ee général, voilà pourquoi on l'a nommé : car on est persuadé que les Français vont attaquer Toulon, de manière qu'il sera difficile de leur résister. Cette lettre annonce aussi que les alliés sont diviséj pour savoir s'ils brûleront nos arsenaux et nos v...
      Locuteur: Barère
      ...t acheté Toulon, réclamait l'indulgence de la nation, en faveur du général Ohara. Le comité de Salut publiera pris des mesures dont vo... Cette lettre, adressée au général français par les scélérats "qui ont acheté Toulon, réclamait l'indulgence de la nation, en faveur du général Ohara. Le comité de Salut publiera pris des mesures dont vous serez satisfaits.
      Locuteur: Barère
      ...IRE AN II AU MATIN (VENDREDI 6 DÉCEMBRE 1793.) ...VERBAL MAIS QUI SE RAPPORTENT OU PARAISSENT SE RAPPORTER A LA SÉANCE DU 16 FRIMAIRE AN II AU MATIN (VENDREDI 6 DÉCEMBRE 1793.)
      Locuteur: Barère
      pétition des citoyens de lusignan par pétition des citoyens de lusignan par
      Locuteur: Barère
      Suit le texte de cette pétition, d'après un document des... Suit le texte de cette pétition, d'après un document des Archives nationales (2).
      Locuteur: Barère
      « Lusignan, 11 frimaire l'an II de la République française, une et indivisible et le lei de la mort du tyran. « Lusignan, 11 frimaire l'an II de la République française, une et indivisible et le lei de la mort du tyran.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 36
      Locuteur: Barère
      républicaine que vous venez de nous donner pour le bonheur du genre hu...
      ...er et le montagnard refuse toute espèce de louanges, noue vous dirons donc avec ce...
      ...e qui n'est établi que sur la puissance de ce monstre. Jusqu'à quand gémirons-nous...
      ...e ? Entendez le son funèbre des cloches de la Saint-Barthélemy qui excitent les fanatiques à se noyer dans le sang de leurs frères; voyez un tyran armé d'une arquebuse donner le premier, de sa fenêtre, le signal et l'exemple du carnage; entendez les malheureuses victimes de la cruelle inquisition pousser des cris...
      ...ces maux? aux prêtres, à ces charlatans de mauvaise foi. Pendant que nous leur lai...
      ... morale, soyons assurés que le vaisseau de l'Etat sera sans cesse en danger: ne se...
      ...s obligés pour faire fleurir leur culte de heurter de front notre Constitution, de prêcher l'horreur du divorce, le plus p...
      ...s bienfaits pour tout peuple policé, et de propager d'autres principes non moins d...
      ...nous avons pris en conseil général afin de vous demander un décret qui proscrive u...
      ...s églises d'autres fonctions que celles de la raison, de la philosophie et de l'humanité, parce que trop longtemps elles ont servi de temples à la superstition et à la sotti...
      républicaine que vous venez de nous donner pour le bonheur du genre humain. La sans-culotterie ne sait pas louer et le montagnard refuse toute espèce de louanges, noue vous dirons donc avec cette mâle fierté qui caractérise le républicain : vous n'avez fait que votre devo...
      ... fille contre la mère et cependant nous salarions encore les ministres d'un culte qui n'est établi que sur la puissance de ce monstre. Jusqu'à quand gémirons-nous sous son règne ? Entendez le son funèbre des cloches de la Saint-Barthélemy qui excitent les fanatiques à se noyer dans le sang de leurs frères; voyez un tyran armé d'une arquebuse donner le premier, de sa fenêtre, le signal et l'exemple du carnage; entendez les malheureuses victimes de la cruelle inquisition pousser des cris effroyables au milieu des tortures saintement apprêtées pour elles; tournez les...
      ... les drapeaux delà révolte unis avec ceux du fanatisme : à qui devons-nous tous ces maux? aux prêtres, à ces charlatans de mauvaise foi. Pendant que nous leur laisserons une existence morale, soyons assurés que le vaisseau de l'Etat sera sans cesse en danger: ne se croient-ils pas obligés pour faire fleurir leur culte de heurter de front notre Constitution, de prêcher l'horreur du divorce, le plus précieux des bienfaits pour tout peuple policé, et de propager d'autres principes non moins dangereux, cotés dans l'arrêté ci-annexé que nous avons pris en conseil général afin de vous demander un décret qui proscrive un culte qui lutte toujours contre nos nouvelles lois qui interdisent à tout individu d'exercer dans nos églises d'autres fonctions que celles de la raison, de la philosophie et de l'humanité, parce que trop longtemps elles ont servi de temples à la superstition et à la sottise, et alors la République sera sauvée.
      Locuteur: Barère
      Le citoyen Barlétti, secrétaire de la Commission d'instruction publique, f... Le citoyen Barlétti, secrétaire de la Commission d'instruction publique, fait
      Locuteur: Barère
      hommage a la convention de nouveaux procédés typographiques (1). hommage a la convention de nouveaux procédés typographiques (1).
      Locuteur: Barère
      Suit le texte de la lettre du citoyen Barletti, d'après ... Suit le texte de la lettre du citoyen Barletti, d'après un document des Archives nationales (2).
      Locuteur: Barère
      « Paris le 16 frimaire, l'an II de la République française. « Paris le 16 frimaire, l'an II de la République française.
      Locuteur: Barère
      « De nouveaux procédés typographiques, dont ...
      ... général, épargnerait annuellement plus de 2 millions à la République, me paraisse...
      « De nouveaux procédés typographiques, dont l'usage, s'il devenait général, épargnerait annuellement plus de 2 millions à la République, me paraissent mériter d'être offerts aux représentants du peuple, et je leur en fais hommag...
      Locuteur: Barère
      ...e d'autre récompense que le succès même de cette découverte qu'on pourrait aussi r...
      ...use à l'humanité, puisqu'une diminution de moitié sur le temps du travail qu'exige...
      ...ais les imprimeurs du sacrifice pénible de leurs veilles. « Salut fraternel et rép...
      « Je n'ambitionne d'autre récompense que le succès même de cette découverte qu'on pourrait aussi regarder comme avantageuse à l'humanité, puisqu'une diminution de moitié sur le temps du travail qu'exige l'ancienne routine, dispenserait désormais les imprimeurs du sacrifice pénible de leurs veilles. « Salut fraternel et républicain.
      Locuteur: Barère
      « Secrétaire de la Commission d'instruction publique. » « Secrétaire de la Commission d'instruction publique. »
      Locuteur: Barère
      pétition du conseil général de la commune pétition du conseil général de la commune
      Locuteur: Barère
      de Bourganeuf par laquelle il demande : de Bourganeuf par laquelle il demande :
      Locuteur: Barère
      Suit le texte de cette pétition d'après un document des ... Suit le texte de cette pétition d'après un document des Archives nationales (4).
      Locuteur: Barère
      ...it des délibérations du conseil général de la commune de Bourganeuf, en permanence (1). Extrait des délibérations du conseil général de la commune de Bourganeuf, en permanence (1).
      Locuteur: Barère
      Séance publique du 24 brumaire, l'an II de la République, une et indivisible. Séance publique du 24 brumaire, l'an II de la République, une et indivisible.
      Locuteur: Barère
      ...vant on ne fît plus, dans aucune église de cette commune, aucune quête quelconque....
      ...ise aux voix, le substitut du procureur de la commune entendu,
      Un des membres a fait la motion que dorénavant on ne fît plus, dans aucune église de cette commune, aucune quête quelconque. Il a démontré que ces quêtes entretenaient le fanatisme, propageaient les princ...
      ...ent fait les maux les plus grands dans la République. Cette question ayant été mise aux voix, le substitut du procureur de la commune entendu,

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 37
      Locuteur: Barère
      ...seil général, le substitut du procureur de la commune entendu, considérant que le ...
      ...olique étant diamétralement contraire à l'Acte constitutionnel en ce que la Constitution ne regarde le mariage que comme un contrat civil favorisant la société de la sage loi du divorce comme d'un grand...
      ...os nouvelles lois ne reconnaissent plus de dimanches, de dîmes et qu'elle permettent de prendre l'argent prêté et qu'au contrai...
      ... conformité des prétendus commandements de Dieu et stipuleraient des intérêts pour...
      Le conseil général, le substitut du procureur de la commune entendu, considérant que le culte catholique étant diamétralement contraire à l'Acte constitutionnel en ce que la Constitution ne regarde le mariage que comme un contrat civil favorisant la société de la sage loi du divorce comme d'un grand bienfait pour elle; en ce que nos nouvelles lois ne reconnaissent plus de dimanches, de dîmes et qu'elle permettent de prendre l'argent prêté et qu'au contraire le culte catholique dupant les hommes faibles, précipite dans les enfers éclo...
      ...u autres dangers, divorceraient ou ne garderaient pas les ci-devant dimanches en conformité des prétendus commandements de Dieu et stipuleraient des intérêts pour argent prêté;
      Locuteur: Barère
      ...plus fait aucune quête dans les églises de cette commune; que les fonds actuelleme...
      ...n leur pouvoir aux malheureux indigents de cette commune, que copie du présent ser...
      ...es, pour la plupart, leur charlatanisme, a arrêté à l'unanimité qu'il ne serait plus fait aucune quête dans les églises de cette commune; que les fonds actuellement ramassés seraient distribués par ceux qui les ont en leur pouvoir aux malheureux indigents de cette commune, que copie du présent sera renvoyée par duplicata, une au département, par l'intermédiaire du district, e...
      Locuteur: Barère
      ...r le ouré ou autres prêtreB quelconques de cette commune, mais même à leur interdi...
      ...s ne peuvent qu'opérer le mal, la chute de la République et le renversement de la liberté et de l'égalité.
      ...se à la Convention nationale pour lui demander à être autorisé à ne plus salarier le ouré ou autres prêtreB quelconques de cette commune, mais même à leur interdire toutes fonotions ecclésiastiques, puisqu'ils ne peuvent qu'opérer le mal, la chute de la République et le renversement de la liberté et de l'égalité.
      Locuteur: Barère
      ...si d'une main hardie on ne s'empressait de terrasser èt de briser l'affreuse idole du fanatisme; ...iberté et l'égalité seraient compromises et que la République serait renversée, si d'une main hardie on ne s'empressait de terrasser èt de briser l'affreuse idole du fanatisme;
      Locuteur: Barère
      ...es, et qu'elles servissent non au culte de la superstition et de la sottise, mais bien à celui delà philosophie, de la vérité et de l'humanité. ... qu'ils fissent dans cette commune aucune fonction ecclésiastique dans nos églises, et qu'elles servissent non au culte de la superstition et de la sottise, mais bien à celui delà philosophie, de la vérité et de l'humanité.
      Locuteur: Barère
      ...onserver ces charlatans pour des motifs de politique, qu'elle sera priée de décréter, pour le bien général, que ceux de la commune qui les voudraient les payer...
      ...tendre son décret à toutes les communes de la République.
      Arrête en outre qu'au cas où la Convention voulût, dans sa sagesse, conserver ces charlatans pour des motifs de politique, qu'elle sera priée de décréter, pour le bien général, que ceux de la commune qui les voudraient les payeraient à leurs dépens, avec invitation d'étendre son décret à toutes les communes de la République.
      Locuteur: Barère
      district de plthivters pour protester de son zèle a servir la république (1). district de plthivters pour protester de son zèle a servir la république (1).
      Locuteur: Barère
      Suit le texte de cette adresse d'après un document des A... Suit le texte de cette adresse d'après un document des Archives nationales (2).
      Locuteur: Barère
      ...t le comité révolutionnaire du district de Pithiviers, à la Convention nationale. Les membres composant le comité révolutionnaire du district de Pithiviers, à la Convention nationale.
      Locuteur: Barère
      « Pithiviers, ce 14 frimaire, an II de l'ère républicaine. « Pithiviers, ce 14 frimaire, an II de l'ère républicaine.
      Locuteur: Barère
      « Depuis le moment de notre institution par le délégué du rep...
      ...du peuple Laplanche, nous n'avons cessé de travailler au succès de la Révolution. Faire arrêter les gens s...
      ...es accapareurs, annuler les certificats de civisme des fonctionnaires aristocrates...
      ... et les familles pauvres des défenseurs de la patrie aux dépens des riches égoïste...
      ...révolutionnaires : telle est l'esquisse de nos travaux. Nous éclairons le peuple d...
      ...extirper jusqu'au germe du fanatisme et de la superstition par l'arme invincible de la raison, et nous réussirons.
      « Depuis le moment de notre institution par le délégué du représentant du peuple Laplanche, nous n'avons cessé de travailler au succès de la Révolution. Faire arrêter les gens suspects, punir les accapareurs, annuler les certificats de civisme des fonctionnaires aristocrates, soulager les indigents et les familles pauvres des défenseurs de la patrie aux dépens des riches égoïstes et contre-révolutionnaires : telle est l'esquisse de nos travaux. Nous éclairons le peuple des campagnes, nous visitons les Sociétés populaires, nous avons entrepris d'extirper jusqu'au germe du fanatisme et de la superstition par l'arme invincible de la raison, et nous réussirons.
      Locuteur: Barère
      « Champagne, député de l'assemblée primaire de la commune de Pithiviers; Plans on; Fouret ; Poisson,... « Champagne, député de l'assemblée primaire de la commune de Pithiviers; Plans on; Fouret ; Poisson, président; Bonserang, secrétaire. »
      Locuteur: Barère
      ...nregistrement et des domaines du canton de cuers (var), par laquelle il demande a ... Lettre du citoyen Amic, receveur provisoire des droits d'enregistrement et des domaines du canton de cuers (var), par laquelle il demande a être maintenu définitivement dans cette place (3).
      Locuteur: Barère
      Suit le texte de la lettre du citoyen Amic, d'après un d... Suit le texte de la lettre du citoyen Amic, d'après un document des Archives nationales (4).
      Locuteur: Barère
      « Cuers, district de Solliès, département du Var, ce 5e frimaire de l'an II de la République française, une et indivis... « Cuers, district de Solliès, département du Var, ce 5e frimaire de l'an II de la République française, une et indivisible.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 38
      Locuteur: Barère
      canton, le conseil général de la commune fixa son choix sur moi pour ...
      ...s l'approbation du citoyen Escudier, un de vos commissaires près l'armée d'Italie.
      canton, le conseil général de la commune fixa son choix sur moi pour régir provisoirement ce bureau, sous l'approbation du citoyen Escudier, un de vos commissaires près l'armée d'Italie.
      Locuteur: Barère
      ...s, qu'après avoir eu l'approbation d'un de vos collègues, les citoyens régisseurs ... « J'aurais cru, citoyens représentants, qu'après avoir eu l'approbation d'un de vos collègues, les citoyens régisseurs nationaux n'auraient pas hésité à m'accorder une commission définitive, sur la d...
      Locuteur: Barère
      ... supprimées, et que ne réunissant aucun de ces titres, ils ne pouvaient m'accorder... ...ouvaient être donnés qu'à des surnuméraires ou des employés des fermes et régies supprimées, et que ne réunissant aucun de ces titres, ils ne pouvaient m'accorder cette commission.
      Locuteur: Barère
      « Je ne puis, à la vérité, produire de pareils titres, mais je puis en fournir...
      ...'avoir donné des preuves non équivoques de patriotisme, de professer le républicanisme le plus pur...
      ...hui par l'aristocratie et d'être chargé de procurer la subsistance à sept enfants que je consacre à la défense de la patrie dès qu'ils seront en état de porter les armes.
      « Je ne puis, à la vérité, produire de pareils titres, mais je puis en fournir d'autres qui ne doivent pas moins entrer en considération : ceux d'avoir donné des preuves non équivoques de patriotisme, de professer le républicanisme le plus pur, d'avoir été vexé jusqu'à aujourd'hui par l'aristocratie et d'être chargé de procurer la subsistance à sept enfants que je consacre à la défense de la patrie dès qu'ils seront en état de porter les armes.
      Locuteur: Barère
      pétition de la municipalité et de la SOciété populaire de plombières, département de la Cote-d'Or, par laquelle elles demandent que le presbytère de cette commune leur soit accordé pour la tenue de leurs séances (1). pétition de la municipalité et de la SOciété populaire de plombières, département de la Cote-d'Or, par laquelle elles demandent que le presbytère de cette commune leur soit accordé pour la tenue de leurs séances (1).
      Locuteur: Barère
      Suit la teneur de cette pétition, d'après un document des... Suit la teneur de cette pétition, d'après un document des Archives nationales (2).
      Locuteur: Barère
      ...style). Il serait donc très intéressant de procurer aux exposants une maison qui ne les mît plus dans le cas de faire de ces changements dispendieux, très incom... ...par un citoyen qui ne peut en disposer que jusqu'au 1er janvier prochain (vieux style). Il serait donc très intéressant de procurer aux exposants une maison qui ne les mît plus dans le cas de faire de ces changements dispendieux, très incommodes et nuisibles au bien public.
      Locuteur: Barère
      ...ien public par la vacance du presbytère de Plombières au moyen de la démission et de la renonciation à la prêtrise que le citoyen Charles Chaisneau, membre de la Société populaire, et ci-devant curé, vient de présenter au département de la Côte-d'Or, à la séance du 22 brumair...
      ...originairement elles ont fait les frais de ces édifices dont l'entretien a toujour...
      ...ls ont payé la présente année une somme de 900 livres pour cet objet.
      ...ant plus favorablement accueillie que les circonstances se trouvent réunies au bien public par la vacance du presbytère de Plombières au moyen de la démission et de la renonciation à la prêtrise que le citoyen Charles Chaisneau, membre de la Société populaire, et ci-devant curé, vient de présenter au département de la Côte-d'Or, à la séance du 22 brumaire. Et que, suivant votre décret du 26 brumaire, votre intention, citoyens représ...
      ...s soient employés à des établissements utiles aux communes, sans doute parce qu'originairement elles ont fait les frais de ces édifices dont l'entretien a toujours été à leur charge; notamment, ils ont payé la présente année une somme de 900 livres pour cet objet.
      Locuteur: Barère
      « Or, le presbytère de Plombières sera utile non seulement à l...
      ...ieu pour tenir ses assemblées et celles de la Société populaire, mais encore à tou...
      « Or, le presbytère de Plombières sera utile non seulement à la commune dudit lieu pour tenir ses assemblées et celles de la Société populaire, mais encore à toutes les communes du canton pour les assemblées primaires et autres qui ont souve...
      Locuteur: Barère
      ... d'abondance dont la commune se propose demander l'établissement. « Ce presbytère sera enoore essentiellement utile à rétablissement d'un grenier d'abondance dont la commune se propose demander l'établissement.
      Locuteur: Barère
      ...er particulièrement dans un chef-lieu 1 de canton. ...e sera utile à beaucoup ; d'autres usages pour des objets qui peuvent se présenter particulièrement dans un chef-lieu 1 de canton.
      Locuteur: Barère
      ...représentants, qu'il leur soit ; permis de transporter leur établissement dans : le presbytère de Plombières, à la charge par eux d'entre...
      ...ant plus pressantes qu'ils sont obligés de quitter dans un très bref délai le loca...
      « Dans ces circonstances, les exposants demandent, citoyens représentants, qu'il leur soit ; permis de transporter leur établissement dans : le presbytère de Plombières, à la charge par eux d'entretenir les bâtiment et dépendances en bon et dû état. S « Les réclamations des exposants sont d'au-! tant plus pressantes qu'ils sont obligés de quitter dans un très bref délai le local qu'ils occupent sans en avoir aucun en vue qui puisse leur convenir.
      Locuteur: Barère
      ...it à Plombières le 11 frimaire, l'an II de la République française, une ec indivis... « Fait à Plombières le 11 frimaire, l'an II de la République française, une ec indivisible, en ! assemblée générale.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 39
      Locuteur: Barère
      mande la faculté de tenir ses séances dans une maison nationale, et de former dans une autre un hospice. Il en demande le renvoi aux comités de division et de secours. mande la faculté de tenir ses séances dans une maison nationale, et de former dans une autre un hospice. Il en demande le renvoi aux comités de division et de secours.
      Locuteur: Merlin
      (de Thionville) observe que la jouissance p... (de Thionville) observe que la jouissance provisoire est autorisée. Il demande le renvoi au comité des domaines. (Décrété.)
      Locuteur: Merlin
      pétition des jeunes gens de la première réquisition du district de Fresnay-sur-sarthe par laquelle ils dem... pétition des jeunes gens de la première réquisition du district de Fresnay-sur-sarthe par laquelle ils demandent a demeurer organisés en bataillon tels qu'ils le sont maintenant (1).
      Locuteur: Merlin
      Suit le texte de cette pétition d'après un document des ... Suit le texte de cette pétition d'après un document des Archives nationales (2).
      Locuteur: Merlin
      Les républicains de la première réquisition du district de Fresnay, département de la Sarthe, aux représentants dm peuple ... Les républicains de la première réquisition du district de Fresnay, département de la Sarthe, aux représentants dm peuple français.
      Locuteur: Merlin
      « Les jeunes gens de 18 à 25 ans ont été appelés par la loi du 23 août dernier, pour se réunir au chef-lieu de leur district et s'y organiser en batai...
      ...é d'y obéir, ils se sont même empressés de remplir l'intention de la loi en se choisissant pour chefs des citoyens de la seconde réquisition connus par leur ...
      ... peuvent compter cinq, dix et vingt ans de services, dont quelques-uns ont été décorés de médaillons par la Convention, d'autres ...
      ... en ont donné des preuves dans beaucoup de circonstances. Une partie ont été secou...
      ...e la révolte des fanatiques du district de Sablé; ils ont arrêté les coupables, que le glaive de la loi punit maintenant de leurs attentats liberticides.
      « Les jeunes gens de 18 à 25 ans ont été appelés par la loi du 23 août dernier, pour se réunir au chef-lieu de leur district et s'y organiser en bataillon». Ils n'ont pas hésité d'y obéir, ils se sont même empressés de remplir l'intention de la loi en se choisissant pour chefs des citoyens de la seconde réquisition connus par leur républicanisme épuré et leurs longs services militaires. En effet, ptasieur.3 d'entre eux et des principaux chefs peuvent compter cinq, dix et vingt ans de services, dont quelques-uns ont été décorés de médaillons par la Convention, d'autres ont reçu, des blessures qui attestent leur courage. Tels sont les titres qui leu...
      ...qu'ils conserveront toujours. £uant aux soldats, ils sont tous républicains; ils en ont donné des preuves dans beaucoup de circonstances. Une partie ont été secourir nos frères d'Angers ; presque tous se sont levés en masse pour dissiper dès sa naissance la révolte des fanatiques du district de Sablé; ils ont arrêté les coupables, que le glaive de la loi punit maintenant de leurs attentats liberticides.
      Locuteur: Merlin
      ...A peine ont-ils été réunis au chef-lieu de leur district, pour s'organiser, que to...
      ...ournir des armes se sont portés du côté de Mayenne pour concourir à arrêter la marche des brigands de la Vendée. Là, le général en chef de l'armée de la Mayenne les a complimentés, eux seul...
      « A peine ont-ils été réunis au chef-lieu de leur district, pour s'organiser, que tous «eux à qui on a pu fournir des armes se sont portés du côté de Mayenne pour concourir à arrêter la marche des brigands de la Vendée. Là, le général en chef de l'armée de la Mayenne les a complimentés, eux seuls, sur la fermeté, l'ordre et le courage qu'ils ont montrés dans la retraite et ...
      Locuteur: Merlin
      de l'armée de la Mayenne, est venu, il y a quinze jours, passer la revue et les a beaucoup loués de leur bon ordre, de leur parfaite subordination et de leur zèle républicain. Il les a invités à nommer leurs conseils d'administration et de discipline, ce à quoi ils ont procédé s... de l'armée de la Mayenne, est venu, il y a quinze jours, passer la revue et les a beaucoup loués de leur bon ordre, de leur parfaite subordination et de leur zèle républicain. Il les a invités à nommer leurs conseils d'administration et de discipline, ce à quoi ils ont procédé sur-le-champ avec la plus grande prudence.
      Locuteur: Merlin
      « Huché, adjudant général chef de brigade. « Huché, adjudant général chef de brigade.
      Locuteur: Merlin
      « En considération de l'exposé ci-dessus, les jeunes républicains de la première réquisition demandent qu'aux termes de l'article 11 de la loi qui ordonne l'encadrement dans l... « En considération de l'exposé ci-dessus, les jeunes républicains de la première réquisition demandent qu'aux termes de l'article 11 de la loi qui ordonne l'encadrement dans les anciens bataillons, la Convention nationale les autorise, comme elle se le ré...
      Locuteur: Merlin
      « A Fresnay-sur-Sarthe, le primidi de la 2e décade (sic) de frimaire, l'art ll de la "République française, une et indivisible, le Ier de la mort du tyran. « A Fresnay-sur-Sarthe, le primidi de la 2e décade (sic) de frimaire, l'art ll de la "République française, une et indivisible, le Ier de la mort du tyran.
      Locuteur: Merlin
      ...e et offioiers municipaux d® la commune de Fresnay-sur-Sarthe, certifions l'énoncé de l'autre paît sincère et véritable, en foi de quoi avons signé le présent pour servir et valoir en cas de besoin. « Nous, maire et offioiers municipaux d® la commune de Fresnay-sur-Sarthe, certifions l'énoncé de l'autre paît sincère et véritable, en foi de quoi avons signé le présent pour servir et valoir en cas de besoin.
      Locuteur: Merlin
      ...une dudit Fresnay, le décadi lre décade de frimaire, l'an II de la République française une et indivisi... ( A la Maison commune dudit Fresnay, le décadi lre décade de frimaire, l'an II de la République française une et indivisible.
      Locuteur: Merlin
      « jEatton, maire; Jousselin, procureur de la commune; Martin; L'Hjermitte; Moulin... « jEatton, maire; Jousselin, procureur de la commune; Martin; L'Hjermitte; Moulinnehf.
      Locuteur: Merlin
      « Vu et approuvé par nous, membres de l'Administration du district de Fresnay, le 10 de la lre décade de l'an II de la République française, une et indivis... « Vu et approuvé par nous, membres de l'Administration du district de Fresnay, le 10 de la lre décade de l'an II de la République française, une et indivisible.
      Locuteur: Merlin
      ...ertifié le présent par nous, commandant de place à Fresnay. « Certifié le présent par nous, commandant de place à Fresnay.

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 40
      Locuteur: Merlin
      Lettre du conseil général de la commune de Laon pour annoncer que les prêtres Lettre du conseil général de la commune de Laon pour annoncer que les prêtres
      Locuteur: Merlin
      viennent en foule déposer leurs titres de prêtrise et abjurer leurs erreurs (1). viennent en foule déposer leurs titres de prêtrise et abjurer leurs erreurs (1).
      Locuteur: Merlin
      ... et sacerdotale, dit le conseil général de la commune de Laon, forcée par les circonstances et par le progrès de l'esprit public, vient en foule déposer...
      ...onstrueuse superstition entre les mains de nos dignes représentants.
      « La gent hypocrite, superstitieuse et sacerdotale, dit le conseil général de la commune de Laon, forcée par les circonstances et par le progrès de l'esprit public, vient en foule déposer les titres du mensonge et abjurer les erreurs d'une monstrueuse superstition entre les mains de nos dignes représentants.
      Locuteur: Merlin
      « On voit les ânes, semblables au mulet de la fable qui s'avançait d'un pas fier et orgueilleux, chargé de l'or et de l'argent du fisc, entrer de tous côtés dans notre ville, portant da... « On voit les ânes, semblables au mulet de la fable qui s'avançait d'un pas fier et orgueilleux, chargé de l'or et de l'argent du fisc, entrer de tous côtés dans notre ville, portant dans des paniers les vases d'or et d'argent et d'antres ornements, qui jusqu'alors...
      Locuteur: Merlin
      « Les temples de l'erreur, du mensonge et de l'imposture sont purifiés. Ils sont devenus le siège et la demeure éternelle de la raison, de la^vérité, de la franchise. » Mention honorable. « Les temples de l'erreur, du mensonge et de l'imposture sont purifiés. Ils sont devenus le siège et la demeure éternelle de la raison, de la^vérité, de la franchise. » Mention honorable.
      Locuteur: Merlin
      Poésie des ci-devant curés de Nandy et de Boissise-la-Bertrand, département de Seine-et-Marne, pour célébrer la France Poésie des ci-devant curés de Nandy et de Boissise-la-Bertrand, département de Seine-et-Marne, pour célébrer la France
      Locuteur: Merlin
      ...épublique (3). Compte rendu du Bulletin de la Convention (4). devenue république (3). Compte rendu du Bulletin de la Convention (4).
      Locuteur: Merlin
      ...n vain le dévot fanatique, Digne enfant de saint Dominique, Quoique sans habit monastique. Plus plein du fatras canonique Que de morale évangélique, En intrépide catholique, De par quelque arrêt sorbonique D'ignoranc... En vain le dévot fanatique, Digne enfant de saint Dominique, Quoique sans habit monastique. Plus plein du fatras canonique Que de morale évangélique, En intrépide catholique, De par quelque arrêt sorbonique D'ignorance scientifique, Traite son frère d'hérétique, Et croit, dans son zèle caustique,...
      Locuteur: Merlin
      L'effet d'une horrible supplique, Ou de son Agnus diabolique Le succès impatrio...
      ...gélique, Et dans un patois prophétique, De ce qu'en état anarchique Tout citoyen est schismatique, En vain de Rome l'empirique Cet énergumène cynique...
      ...olique, Dans sa piété colérique, Frémit de ce que la pratique, Jadis, hélas ! si m...
      ...e fond et devient très modique i On rit de leur humeur gothique. De la cabale monarchique On nous peint la ...
      ...manique, Forte du tyran britannique, Et de l'assassin du Mexique, Et de Pengeance bourbonique, Et de la horde despotique, Et de la canaille incivique, Soit noble, soit...
      ... avec sa pique, Et quelques bons grains de logique, Lui fera, sous très peu, la ni...
      L'effet d'une horrible supplique, Ou de son Agnus diabolique Le succès impatriotique. En vain la béate mystique, Dans une extase séraphique, Fondant en pleurs comme Monique, Craignant le courroux olympique, Se plaint d'une voix angélique, Et dans un patois prophétique, De ce qu'en état anarchique Tout citoyen est schismatique, En vain de Rome l'empirique Cet énergumène cynique, Cassé, goutteux, paralytique, Tremblant sur son trône magique, _ Quoique, dit-on, apostolique, Dans sa piété colérique, Frémit de ce que la pratique, Jadis, hélas ! si magnifique, Se fond et devient très modique i On rit de leur humeur gothique. De la cabale monarchique On nous peint la fureur comique Sous une couleur emphatique 5 Voici l'histoire véridique. L'Autriche, fine et politique, .1 ointe à l'empire germanique, Forte du tyran britannique, Et de l'assassin du Mexique, Et de Pengeance bourbonique, Et de la horde despotique, Et de la canaille incivique, Soit noble, soit théologique, Epuise toute sa tactique; Et son infâme réthorique. Rempli d'une ardeur héroïque, Le Français seul avec sa pique, Et quelques bons grains de logique, Lui fera, sous très peu, la nique, Ainsi qu'à sa petite clique. Honni soit qui dira bernique ! Qu'on nous blâm...
      Locuteur: Merlin
      Par les ci-devant curés de Nandy et de Boissise-la-Bertrand, près Mélun. Par les ci-devant curés de Nandy et de Boissise-la-Bertrand, près Mélun.
      Locuteur: Merlin
      Liste des prêtres du district de Provins Liste des prêtres du district de Provins
      Locuteur: Merlin
      ...puis le 28 brumaire jusqu'au 7 frimaire de l'an II de la république française (1). qui ont renoncé aux fonctions ecclésiastiques, depuis le 28 brumaire jusqu'au 7 frimaire de l'an II de la république française (1).
      Locuteur: Merlin
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (2). Compte rendu du Bulletin de la Convention (2).

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 41
      Locuteur: Merlin
      de prêtrise à Vadministration du district de Provins, depuis le 28 brumaire, jusqu'au 7 frimaire de l'an II de la République française. de prêtrise à Vadministration du district de Provins, depuis le 28 brumaire, jusqu'au 7 frimaire de l'an II de la République française.
      Locuteur: Merlin
      1. Firet, curé de Sourdun, 1. Firet, curé de Sourdun,
      Locuteur: Merlin
      5. Béhagues, curé de Nesle, 5. Béhagues, curé de Nesle,
      Locuteur: Merlin
      7. Lessieu, curé de Mourtery, 7. Lessieu, curé de Mourtery,
      Locuteur: Merlin
      8. Bleneau, curé de Sauln'es, 8. Bleneau, curé de Sauln'es,
      Locuteur: Merlin
      9. Perrot, curé de Saint-Brice, 9. Perrot, curé de Saint-Brice,
      Locuteur: Merlin
      10. Boucher, ex-bernardin et curé de Saint-Martin-dès-Champs. 10. Boucher, ex-bernardin et curé de Saint-Martin-dès-Champs.
      Locuteur: Merlin
      11. Pichon, curé de Cucharmoi, 11. Pichon, curé de Cucharmoi,
      Locuteur: Merlin
      12. Pigot, curé de Saint-Quirieux, 12. Pigot, curé de Saint-Quirieux,
      Locuteur: Merlin
      13. Gourié, curé de Lechelles, 13. Gourié, curé de Lechelles,
      Locuteur: Merlin
      14. Mercier, curé de Courtaçon. 14. Mercier, curé de Courtaçon.
      Locuteur: Merlin
      15. Jamourfc, curé de Vieux-Champagne, 15. Jamourfc, curé de Vieux-Champagne,
      Locuteur: Merlin
      17. Chollet, curé de Poignis. 17. Chollet, curé de Poignis.
      Locuteur: Merlin
      18. Garnier, curé de Chatenay, 18. Garnier, curé de Chatenay,
      Locuteur: Merlin
      19. Picard, curé de Rupereux, 19. Picard, curé de Rupereux,
      Locuteur: Merlin
      21. Ramond, curé de Chalantre-la-Reposée, 21. Ramond, curé de Chalantre-la-Reposée,
      Locuteur: Merlin
      22. Ozanne, curé de Béton-Basoche, 22. Ozanne, curé de Béton-Basoche,
      Locuteur: Merlin
      23. Pastelot l'aîné, curé de Monoeaux-les-Bray. 23. Pastelot l'aîné, curé de Monoeaux-les-Bray.
      Locuteur: Merlin
      24. Henry, curé de Voulton, 24. Henry, curé de Voulton,
      Locuteur: Merlin
      25. Bardin, curé de Flaix, 25. Bardin, curé de Flaix,
      Locuteur: Merlin
      26. Colas, curé de Villegruix, 26. Colas, curé de Villegruix,
      Locuteur: Merlin
      27. Palluet, curé de Sancy, 27. Palluet, curé de Sancy,
      Locuteur: Merlin
      28. Couturier, curé de Baby, 28. Couturier, curé de Baby,
      Locuteur: Merlin
      29. Biedcharreton, curé de Vulaines, 29. Biedcharreton, curé de Vulaines,
      Locuteur: Merlin
      30. Naret, curé de Cerneux, 30. Naret, curé de Cerneux,
      Locuteur: Merlin
      31. Dupont, curé de Gurcy, 31. Dupont, curé de Gurcy,
      Locuteur: Merlin
      32. Thierriat, curé de Bezalles, 32. Thierriat, curé de Bezalles,
      Locuteur: Merlin
      33. Garnot, curé de Chalmaison, a épouse et un fils, 33. Garnot, curé de Chalmaison, a épouse et un fils,
      Locuteur: Merlin
      34. Laramée, curé de Champcenets, 34. Laramée, curé de Champcenets,
      Locuteur: Merlin
      35. Dhereusson, ex-chapelain de Provins, 35. Dhereusson, ex-chapelain de Provins,
      Locuteur: Merlin
      37. Egée, curé de Rouilly. 37. Egée, curé de Rouilly.
      Locuteur: Merlin
      39. Hamard, curé de Landoy, 39. Hamard, curé de Landoy,
      Locuteur: Merlin
      40. Godeau, curé de la chapelle Saint-Sul-pice, 40. Godeau, curé de la chapelle Saint-Sul-pice,
      Locuteur: Merlin
      41. Destieux, curé de Villeneuve-le-Comte,_ 41. Destieux, curé de Villeneuve-le-Comte,_
      Locuteur: Merlin
      43. Gravet, curé de Saint-Loup, 43. Gravet, curé de Saint-Loup,
      Locuteur: Merlin
      44. Mercier, curé de Louan, 44. Mercier, curé de Louan,
      Locuteur: Merlin
      45. Larousse, desservant de Meygnand, 45. Larousse, desservant de Meygnand,
      Locuteur: Merlin
      50. Regley, curé de Saint-Martin-Chenetron, 50. Regley, curé de Saint-Martin-Chenetron,
      Locuteur: Merlin
      51. Tonnelier, ouré de Saint-Sauvear, 51. Tonnelier, ouré de Saint-Sauvear,
      Locuteur: Merlin
      52. Beignot, curé de Bousac, 52. Beignot, curé de Bousac,
      Locuteur: Merlin
      54. Pastehot, le jeune, curé de Gatins, 54. Pastehot, le jeune, curé de Gatins,
      Locuteur: Merlin
      55. Gouaix, curé de Savins, 55. Gouaix, curé de Savins,
      Locuteur: Merlin
      56. Vaulgeard, ouré de Lizinnes, 56. Vaulgeard, ouré de Lizinnes,
      Locuteur: Merlin
      57. Chenu, desservant de Sognoles, 57. Chenu, desservant de Sognoles,
      Locuteur: Merlin
      58. Thibault, curé de Luisetaines, 58. Thibault, curé de Luisetaines,
      Locuteur: Merlin
      59. Doyen, desservant de Mons, 59. Doyen, desservant de Mons,
      Locuteur: Merlin
      62. Copin, curé de Chalante-la-Petite, 62. Copin, curé de Chalante-la-Petite,
      Locuteur: Merlin
      65. Legrand, curé de Châteaubleu, 65. Legrand, curé de Châteaubleu,
      Locuteur: Merlin
      70. Lelaidier, ouré de Saint-Hillier, 70. Lelaidier, ouré de Saint-Hillier,
      Locuteur: Merlin
      71. Doyen, curé de Mouceaux-lès-Provins, et marié, 71. Doyen, curé de Mouceaux-lès-Provins, et marié,
      Locuteur: Merlin
      72. Tarin, curé de Bonnost, 72. Tarin, curé de Bonnost,
      Locuteur: Merlin
      73. Ragon, curé de Vauvillez, 73. Ragon, curé de Vauvillez,
      Locuteur: Merlin
      74. Balesdan, curé de Villegagnon. 74. Balesdan, curé de Villegagnon.
      Locuteur: Merlin
      ...ficiers du 4e bataillon des volontaires de la dordogne (1). Don patriotique des officiers du 4e bataillon des volontaires de la dordogne (1).
      Locuteur: Merlin
      Compte rendu du Bulletin de la Convention {2). Compte rendu du Bulletin de la Convention {2).
      Locuteur: Merlin
      ...entants du peuple dans les départements de la Seine-Inférieure et circonvoisins font passer à la Convention la somme de 450 livres en assignats, et 57 1. 15 s....
      ...ficiers du 4e bataillon des volontaires de la Dordogne avaient déposée dans leurs ...
      Les représentants du peuple dans les départements de la Seine-Inférieure et circonvoisins font passer à la Convention la somme de 450 livres en assignats, et 57 1. 15 s. en numéraire, que les officiers du 4e bataillon des volontaires de la Dordogne avaient déposée dans leurs mains.
      Locuteur: Merlin
      Le citoyen Charles-Nicolas de Courcy remet ses lettres de prêtrise (3). Le citoyen Charles-Nicolas de Courcy remet ses lettres de prêtrise (3).
      Locuteur: Merlin
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (4). Compte rendu du Bulletin de la Convention (4).
      Locuteur: Merlin
      Le citoyen Charles-Nicolas de Courcy a abdiqué les fonctions sacerdotales et remis ses lettres de prêtrise. Le citoyen Charles-Nicolas de Courcy a abdiqué les fonctions sacerdotales et remis ses lettres de prêtrise.
      Locuteur: Merlin
      de Nîmes (5). de Nîmes (5).
      Locuteur: Merlin
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (6). Compte rendu du Bulletin de la Convention (6).

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 42
      Locuteur: Merlin
      ...s sans-culottes campagnards du district de Morhange, département de la Moselle (1). XIV. Adresse des sans-culottes campagnards du district de Morhange, département de la Moselle (1).
      Locuteur: Merlin
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (2). Compte rendu du Bulletin de la Convention (2).
      Locuteur: Merlin
      ...0 sans-culottes oampagnards du district de Morhange, département de la Moselle, au bivouac d'Ommersheim, avant-garde de l'armée de la Moselle, prient la Convention nationale de rester à son poste jusqu'au moment où e...
      ...seconderont avec enthousiasme le succès de ses travaux en volant tous aux frontièr...
      ...Us finissent en conjurant la Convention de les conduire au port et de ne pas abandonner le gouvernail de l'Etat en d'autres mains. « C'est le vœ...
      ... la liberté, à l'égalité et au maintien de la République une et indivisible.
      3,000 sans-culottes oampagnards du district de Morhange, département de la Moselle, au bivouac d'Ommersheim, avant-garde de l'armée de la Moselle, prient la Convention nationale de rester à son poste jusqu'au moment où elle aura consolidé les bases du pacte social. Ils l'assurent qu'ils seconderont avec enthousiasme le succès de ses travaux en volant tous aux frontières, pour exterminer les féroces Autrichiens. Us finissent en conjurant la Convention de les conduire au port et de ne pas abandonner le gouvernail de l'Etat en d'autres mains. « C'est le vœu, disent-ils, d'hommes entièrement dévoués à la liberté, à l'égalité et au maintien de la République une et indivisible.
      Locuteur: Letourneur
      ...e nous devions nous priver des services de très bons officiers par une parcimonie ... ...és ou âgés, et qui ne peuvent faire leur service qu'à cheval. Je ne crois pas que nous devions nous priver des services de très bons officiers par une parcimonie malentendue. Je demande que 1a Convention ait égard à l'article additionnel que ...
      Locuteur: Gossuin
      ...question a été examinée par les comités de Salut public et de la guerre. Ils ont pensé que les offici...
      ...nq ans, ou montreraient des certificats de chirurgien. Il faut aussi que la Conven...
      ...gent journellement trente mille rations de fourrages.
      Cette question a été examinée par les comités de Salut public et de la guerre. Ils ont pensé que les officiers d'infanterie, pour obtenir des chevaux, prétendraient avoir qua-rante-cinq ans, ou montreraient des certificats de chirurgien. Il faut aussi que la Convention sache que les chevaux des officiers d'infanterie mangent journellement trente mille rations de fourrages.
      Locuteur: Gossuin
      Au reste, je ne m'oppose pa-6 au renvoi de la proposition de Letourneur. Au reste, je ne m'oppose pa-6 au renvoi de la proposition de Letourneur.
      Locuteur: Gossuin
      Le décret est rendu, et le renvoi de l'article additionnel est décrété. Le décret est rendu, et le renvoi de l'article additionnel est décrété.
      Locuteur: Gossuin
      La discussion s'engage de nouveau. La discussion s'engage de nouveau.
      Locuteur: Bourdon
      (de VOise). J'entends dire dans cette partie de l'Assemblée que la loi que l'on vous présente a pour objet de priver les officiers d'infanterie des c...
      ...vous obligez les officiers d'infanterie de marcher à pied; chargés de leurs sacs comme les soldats, comme eux...
      ...atigués «a arrivant à leur destination; de là l'impossibilité de donner leurs soins à la subsistance, au campement de l'armée et aux reconnaissances nécessaires ; ils seront obligés de se reposer. Tous les membres de la Convention envoyés en commission peuvent attester la vérité de ce que j'avance; ils savent qu'autrefoi...
      (de VOise). J'entends dire dans cette partie de l'Assemblée que la loi que l'on vous présente a pour objet de priver les officiers d'infanterie des chevaux dont ils se servent ï à ce sujet, je vous ferai quelques observations. Si vous obligez les officiers d'infanterie de marcher à pied; chargés de leurs sacs comme les soldats, comme eux ils seront fatigués «a arrivant à leur destination; de là l'impossibilité de donner leurs soins à la subsistance, au campement de l'armée et aux reconnaissances nécessaires ; ils seront obligés de se reposer. Tous les membres de la Convention envoyés en commission peuvent attester la vérité de ce que j'avance; ils savent qu'autrefois effectivement les officiers d'infanterie allaient à pied : aussi le service se...
      Locuteur: Génissieu
      ...tend ses ravages sur toutes les parties de la République, souvent un officier d'in... ... une observation à celles déjà faites par Bourdon. Dans un moment où la guerre étend ses ravages sur toutes les parties de la République, souvent un officier d'infanterie est chargé du commandement d'un, détachement; comment voulez-vous qu'il...
      Locuteur: Gossuin
      ...dans quelle circonstance, il me suffira de vous dire que le ministre de la guerre a réveillé l'attention de votre eomité sur cet objet, en lui observant que, dans un moment où il était nécessaire de créer une nombreuse cavalerie, il était monstrueux de voir des officiers d'infanterie dépenser trente mille rations de fourrages par jour. Je soumets cette co... ... cette proposition fut rejetée par la question préalable; je ne rappellerai pas dans quelle circonstance, il me suffira de vous dire que le ministre de la guerre a réveillé l'attention de votre eomité sur cet objet, en lui observant que, dans un moment où il était nécessaire de créer une nombreuse cavalerie, il était monstrueux de voir des officiers d'infanterie dépenser trente mille rations de fourrages par jour. Je soumets cette considération à votre sagesse; elle seule a déterminé l'article.
      Locuteur: Gossuin
      ... objections faites. Je dirai à Bourdon (de l'Oise) : jamais les officiers d'infanterie n'ont été obligés de porter Actuellement, je réponds aux objections faites. Je dirai à Bourdon (de l'Oise) : jamais les officiers d'infanterie n'ont été obligés de porter

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 43
      Locuteur: Gossuin
      de havresae ; la loi leur accorde cinquante livres de poids sur les charrois de l'armée. Je dirai à Genissieu que la lo...
      ...en chef ; dès lors, jamais les intérêts de la République ne peuvent être compromis...
      de havresae ; la loi leur accorde cinquante livres de poids sur les charrois de l'armée. Je dirai à Genissieu que la loi aocorde un cheval aux officiers commandant en chef ; dès lors, jamais les intérêts de la République ne peuvent être compromis; voilà ma réponse. Je termine par vous rappeler qu'il nous faut des subsistance...
      Locuteur: Letourneur
      ... auprès d'une armée, il avait cru utile de prendre un arrêté conforme au décret présenté. Bientôt, dit-il, nous fûmes obligés de le rapporter, précisément par les motifs connus par Bourdon (de l'Oise); au reste, il insiste pour le renvoi de sa première proposition, et appuie la q... observe que, nommé commissaire auprès d'une armée, il avait cru utile de prendre un arrêté conforme au décret présenté. Bientôt, dit-il, nous fûmes obligés de le rapporter, précisément par les motifs connus par Bourdon (de l'Oise); au reste, il insiste pour le renvoi de sa première proposition, et appuie la question préalable.
      Locuteur: Merlin
      ...endée, la principale cause des déroutes de nos armées était eette foule de chariots, de chevaux et de femmes qui les suivaient. Nous avons ar... oppose à cette observation le fait que partoût, et particulièrement dans la Vendée, la principale cause des déroutes de nos armées était eette foule de chariots, de chevaux et de femmes qui les suivaient. Nous avons arrêté, dit-il, que l'état-major seul pourra avoir des chevaux ; tout n'en a été q...
      Locuteur: Léonard Bourdon
      infortunée. La plupart de ceux qui ont fait de semblables dépôts sont des femmes de défenseurs de la patrie, des femmes dont les maris se...
      ...ravaux qui les alimentaient. H est donc de la justice et de la bienfaisance de la Convention nationale, de décréter que le linge, les couvertures et tous les objets de cette espèce seront rendus à ceux qui l...
      ...rapportent un certificat d'indigence et de civisme donné par leur section. Enfin, je pense que vous devez excepter de cette loi tous les objets de luxe comme bijoux et dentelles.
      infortunée. La plupart de ceux qui ont fait de semblables dépôts sont des femmes de défenseurs de la patrie, des femmes dont les maris se battent sur la frontière contre les Anglais et les Prussiens, et qui comséquemment se trouvent privées du produit des travaux qui les alimentaient. H est donc de la justice et de la bienfaisance de la Convention nationale, de décréter que le linge, les couvertures et tous les objets de cette espèce seront rendus à ceux qui les ont déposés, sans qu'ils soient tenus d'aucune restitution d'argent; je n'y mets qu'une condition : c'est qu'ils rapportent un certificat d'indigence et de civisme donné par leur section. Enfin, je pense que vous devez excepter de cette loi tous les objets de luxe comme bijoux et dentelles.
      Locuteur: Léonard Bourdon
      Au milieu des travaux pénibles de la Convention, au milieu des nombreux efforts qu'elle fait pour déjouer les complots de l'aristocratie, il sera doux pour elle, sans doute, de pouvoir se reposer en soulageant l'huma... Au milieu des travaux pénibles de la Convention, au milieu des nombreux efforts qu'elle fait pour déjouer les complots de l'aristocratie, il sera doux pour elle, sans doute, de pouvoir se reposer en soulageant l'humanité souffrante.
      Locuteur: Bourdon
      propose un projet de décret. propose un projet de décret.
      Locuteur: Charlier
      ...éresser la Convention soùs les rapports de l'humanité et de la bienfaisance, à coup sûr, on fixera, non seulement son intérêt, mais aussi celui de tous les bons citoyens. Cependant, en m...
      ...bres qui la composent doivent se défier de leur cœur.
      Toutes les fois qu'il sera question d'intéresser la Convention soùs les rapports de l'humanité et de la bienfaisance, à coup sûr, on fixera, non seulement son intérêt, mais aussi celui de tous les bons citoyens. Cependant, en même temps qu'elle pourrait céder à des sentiments bien dignes d'elle, la Convention doit prendre garde aux mesures qui s'ensuivent : les membres qui la composent doivent se défier de leur cœur.
      Locuteur: Charlier
      ...e peut être envisagée sous une infinité de rapports, et celui des finances pourrai...
      ...ns le premier ordre. Ce n'est pas assez de dire que l'on rendra les objets de telle ou telle, espèce qui ont été dépo...
      La motion qui vous-est faite peut être envisagée sous une infinité de rapports, et celui des finances pourrait être mis dans le premier ordre. Ce n'est pas assez de dire que l'on rendra les objets de telle ou telle, espèce qui ont été déposés; il faut dire encore qui paiera les secours qui avaient été donnés dans l'or...
      Locuteur: Charlier
      ...s besoins des malheureux. On dit autour de moi que cette distribution ne se fait p...
      ...le se fasse. Je demande que le ministre de l'intérieur, entre les mains duquel il a été versé des fonds pour des œuvres de bienfaisance, rende un compte sévère de la distribution de ces fonds dans toutes les parties de la République. Quant au projet de Bourdon, comme il renferme de bonnes vues, j'en demande le renvoi au ...
      ...ans les sections, et que les officiers publies s'en serviraient pour devancer les besoins des malheureux. On dit autour de moi que cette distribution ne se fait pas : eh bien î il faut qu'elle se fasse. Je demande que le ministre de l'intérieur, entre les mains duquel il a été versé des fonds pour des œuvres de bienfaisance, rende un compte sévère de la distribution de ces fonds dans toutes les parties de la République. Quant au projet de Bourdon, comme il renferme de bonnes vues, j'en demande le renvoi au comité des finances, parce qu'il a besoin d'être médité.
      Locuteur: Léonard Bourdon
      ...ppuie cependant toutes les propositions de Charlier. ...ait faire les fonds, ne s'élève tout au plus qu'à quinze cent mille livres : j'appuie cependant toutes les propositions de Charlier.
      Locuteur: Simond
      Je suis de l'avis de faire rendre compte au ministre de la distribution des fonds qui lui ont é...
      ...stion préalable sur le renvoi du projet de Bourdon au comité, et sur le projet lui...
      Je suis de l'avis de faire rendre compte au ministre de la distribution des fonds qui lui ont été remis; mais je demande expressément la question préalable sur le renvoi du projet de Bourdon au comité, et sur le projet lui-même. Si vous ne l'adoptez pas, il se fera, d'ici à votre rapport, des dépôts f...

      Séance du vendredi 6 décembre 1793

      page 44
      Locuteur: Bourdon
      (de l'Oise). Je demande à la Convention d'ajourner cette question-ci : Est-il bon de laisser au peuple l'établissement connu sous le nom de Mont-de-piété? Selon moi, c'est un véritable pr...
      ...qui est incompatible avec les principes de la République : je veux savoir s'il peu...
      ... crois qu'on peut organiser des maisons de secours plus humaines.
      (de l'Oise). Je demande à la Convention d'ajourner cette question-ci : Est-il bon de laisser au peuple l'établissement connu sous le nom de Mont-de-piété? Selon moi, c'est un véritable privilège d'usuriers, qui est incompatible avec les principes de la République : je veux savoir s'il peut être conservé. Je crois qu'on peut organiser des maisons de secours plus humaines.
      Locuteur: Charlier
      ...opositions que vous ont faites Bourdon (de l'Oise) et Léonard Bourdon. Le premier vient de vous dire une grande vérité. Le Mont-de-piété est un véritable privilège pour e...
      ...efforts momentanés contre les atteintes de la misère.
      Je demande le renvoi au comité des propositions que vous ont faites Bourdon (de l'Oise) et Léonard Bourdon. Le premier vient de vous dire une grande vérité. Le Mont-de-piété est un véritable privilège pour exercer publiquement l'usure. Il est certain qu'il pèse surtout sur les citoyens ...
      ...s qu'en les dépouillant. Il leur fait payer, par une détresse entière, quelques efforts momentanés contre les atteintes de la misère.
      Locuteur: Dubouchet
      demande le renvoi de toutes les propositions au comité. demande le renvoi de toutes les propositions au comité.
      Locuteur: Fayau
      Léonard Bourdon vous propose [de rendre aux citoyens les objets qu'ils ont déposés au Mont-de-piété, en linge et en couvertures, sans qu'ils soient obligés de faire aucune remise. On a demandé qui faisait les fonds de ce vide. Mais, observez que l'établissement du Mont-de-piété est entre les mains de la République. Léonard Bourdon vous propose [de rendre aux citoyens les objets qu'ils ont déposés au Mont-de-piété, en linge et en couvertures, sans qu'ils soient obligés de faire aucune remise. On a demandé qui faisait les fonds de ce vide. Mais, observez que l'établissement du Mont-de-piété est entre les mains de la République.
      Locuteur: Fayau
      ... linge et leurs couvertures. Je ne vois de différence que dans les moyens. L'objet...
      ...ut bien que la nation vienne au secours de ses membres infortunés. Si la Conventio...
      ...est pas un motif pour rejeter la motion de Bourdon, mais bien pour la renvoyer au ...
      ...que accorde des secours directs aux pauvres, ou qu'elle leur fasse remettre leur linge et leurs couvertures. Je ne vois de différence que dans les moyens. L'objet est toujours le même. Il faut bien que la nation vienne au secours de ses membres infortunés. Si la Convention ne se trouve pas assez éclairée, ce n'est pas un motif pour rejeter la motion de Bourdon, mais bien pour la renvoyer au comité.
      Locuteur: Fayau
      Quant à la proposition de Charlier, relative au ministre, elle do... Quant à la proposition de Charlier, relative au ministre, elle doit être adoptée sur-le-champ.
      Locuteur: Fayau
      ...au comité des finances les propositions de Léonard Bourdon et de Bourdon (de VOise). Elle enjoint au ministre de l'intérieur de rendre compte dans trois jours de la distribution des fonds de bienfaisance. La Convention renvoie au comité des finances les propositions de Léonard Bourdon et de Bourdon (de VOise). Elle enjoint au ministre de l'intérieur de rendre compte dans trois jours de la distribution des fonds de bienfaisance.
      Locuteur: Barère
      , au nom du comité de Salut public, présente les dépêches reçues des armées du Rhin, de la Vendée, de Toulon; en voici le précis : , au nom du comité de Salut public, présente les dépêches reçues des armées du Rhin, de la Vendée, de Toulon; en voici le précis :
    • Séance du vendredi 13 décembre 1793

      - search term matches: (2)

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 391
      Séance du 23 frimaire, l'an II de la République française, une et indivis... Séance du 23 frimaire, l'an II de la République française, une et indivisible.
      ...ecrétaire fait lecture du procès-verbal de la séance du 12 frimaire, la rédaction ... Un secrétaire fait lecture du procès-verbal de la séance du 12 frimaire, la rédaction en est adoptée (1).
      Le citoyen François, de la section du Temple, de Paris, dépose sur l'autel de la patrie deux notes du bureau de liquidation, dont l'une sous le n° 18,928, est de 128 livres 5 sols, prix de sa maîtrise de maçon; la seconde sous le n° 3037, de la somme de 200 livres produisant une rente de 10 livres à lui due par la communauté d... Le citoyen François, de la section du Temple, de Paris, dépose sur l'autel de la patrie deux notes du bureau de liquidation, dont l'une sous le n° 18,928, est de 128 livres 5 sols, prix de sa maîtrise de maçon; la seconde sous le n° 3037, de la somme de 200 livres produisant une rente de 10 livres à lui due par la communauté des maîtres maçons : il abandonne aussi les arrérages qui lui en sont dus depuis ...
      Le citoyen François, de la section du Temple, remet à la Convention deux bordereaux de liquidation, l'un de 128 livres, provenant de sa maîtrise de maçon, l'autre de 200 livres, principal d'une rente qu'on lui fait. Il offre encore une bourse de jetons, le tout pour être employé aux frais de la guerre. Le citoyen François, de la section du Temple, remet à la Convention deux bordereaux de liquidation, l'un de 128 livres, provenant de sa maîtrise de maçon, l'autre de 200 livres, principal d'une rente qu'on lui fait. Il offre encore une bourse de jetons, le tout pour être employé aux frais de la guerre.
      ...iété populaire, la commune et le comité de surveillance de Saint-Maximin prient la Convention nationale de laisser dans leur sein les deux représentants du peuple auxquels ils doivent le salut de cette contrée. La Société populaire, la commune et le comité de surveillance de Saint-Maximin prient la Convention nationale de laisser dans leur sein les deux représentants du peuple auxquels ils doivent le salut de cette contrée.
      ...e, les cœurs s'enflamment du feu sacré, de la sainte Montagne, et le Midi est sauv... ...: soudain Barras et Freron paraissent, les yeux se dessillent, la vérité triomphe, les cœurs s'enflamment du feu sacré, de la sainte Montagne, et le Midi est sauvé.
      ...ion au « Bulletin » et renvoi au comité de Salut public (4). Insertion au « Bulletin » et renvoi au comité de Salut public (4).
      ... du conseil exécutif provisoire, envoie de Saint-Jean-de-Mau-rienne 1,911 livres en numéraire qu... Le citoyen Chevrillon, agent du conseil exécutif provisoire, envoie de Saint-Jean-de-Mau-rienne 1,911 livres en numéraire qu'il a trouvées
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 154 (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 154
      (4) Procès-verbaux de la Convention t. 27, p. 154. (4) Procès-verbaux de la Convention t. 27, p. 154.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 392
      C'est dans le sein de cette société que le 24 juin 1793 il se fit une réunion de sociétés populaires qui mit une barrièr...
      ... le fédéralisme du Midi et le royalisme de Lyon. Une seconde réunion, faite le 7 s...
      ...le fédéralisme, et valut au département de la Drôme le décret qui déclare qu'il a bien mérité de la patrie.
      C'est dans le sein de cette société que le 24 juin 1793 il se fit une réunion de sociétés populaires qui mit une barrière inexpugnable entre le fédéralisme du Midi et le royalisme de Lyon. Une seconde réunion, faite le 7 septembre, coopéra à terrasser le fédéralisme, et valut au département de la Drôme le décret qui déclare qu'il a bien mérité de la patrie.
      chez les gardes-magasins de Montmeillan, Saint-Pierre-d'Albigny et Saint-Jean-de-Maurienne. chez les gardes-magasins de Montmeillan, Saint-Pierre-d'Albigny et Saint-Jean-de-Maurienne.
      Saint-Jean-de-Maurienne, le 15 frimaire, l'an II de la République française, une et indivis... Saint-Jean-de-Maurienne, le 15 frimaire, l'an II de la République française, une et indivisible.
      « Je vous envoie, citoyens, par la voie de la poste de Saint-Jean-de-Maurienne, la somme de dix-neuf oent onze hvres en numéraire, écus de six hvres, provenant des fonds en numéraire que j'ai trouvés chez les gardes-magasins de Montmeillan, Saint-Pierre-d'Albi-gny et Saint-Jean-de-Maurienne. A chacun desquels j'ai fait ...
      ...es remises. Ci-joint celui du directeur de la poste.
      « Je vous envoie, citoyens, par la voie de la poste de Saint-Jean-de-Maurienne, la somme de dix-neuf oent onze hvres en numéraire, écus de six hvres, provenant des fonds en numéraire que j'ai trouvés chez les gardes-magasins de Montmeillan, Saint-Pierre-d'Albi-gny et Saint-Jean-de-Maurienne. A chacun desquels j'ai fait reçu des sommes remises. Ci-joint celui du directeur de la poste.
      ...u département du Var envoie les lettres de privilèges des citoyens Jean-Henri Vida...
      ...iers à Grasse, qui font don à la patrie de la créance qu'ils avaient en cette qual...
      Le procureur général syndic du département du Var envoie les lettres de privilèges des citoyens Jean-Henri Vidal, et Jean François Roure, perruquiers à Grasse, qui font don à la patrie de la créance qu'ils avaient en cette qualité à répéter contre la nation.
      ...mbres composant la Société républicaine de Valence, département de la Drôme, écrivent que chaque décadi, i...
      ...ampagnes des missionnaires, des apôtres de la liberté, pour y prêcher la philosophie, la religion pure de la justice et de la raison, transmettre le feu sacré de la liberté, établir des sociétés populaires, et réchauffer le patriotisme de celles refroidies par le traître modéra...
      Les membres composant la Société républicaine de Valence, département de la Drôme, écrivent que chaque décadi, ils délèguent dans les campagnes des missionnaires, des apôtres de la liberté, pour y prêcher la philosophie, la religion pure de la justice et de la raison, transmettre le feu sacré de la liberté, établir des sociétés populaires, et réchauffer le patriotisme de celles refroidies par le traître modérantisme.
      Cette société vient d'équiper, de monter et d'armer deux cavaliers pour s...
      ...anciade joindre la redoutable cavalerie de Jacobins, qui sera la terreur de nos ennemis.
      Cette société vient d'équiper, de monter et d'armer deux cavaliers pour se rendre à Franciade joindre la redoutable cavalerie de Jacobins, qui sera la terreur de nos ennemis.
      ...a Convention à protéger l'établissement de sa fonderie d'artillerie, que les repré... Ces citoyens terminent en invitant la Convention à protéger l'établissement de sa fonderie d'artillerie, que les représentants du peuple dans
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 155. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 155.
      (3) Porcès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 155. (3) Porcès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 155.
      le Midi ont transférée de Ville-Affranchie à Valence. le Midi ont transférée de Ville-Affranchie à Valence.
      Suit un extrait de Vadresse de la Société républicaine de Valence, d'après le Bulletin de la Convention (2). Suit un extrait de Vadresse de la Société républicaine de Valence, d'après le Bulletin de la Convention (2).
      La Société républicaine de Valence, département de la Drôme, écrit que chaque décadi elle ...
      ...ampagnes des missionnaires, des apôtres de la liberté .pour y prêcher la philosophie, la religion pure et simple de la justice et de la raison; transmettre le feu sacré de la liberté, établir des Sociétés populaires, et y réchauffer le patriotisme de celles refroidies par le traître modérantisme. Cette Société vient d'équiper, de monter, d'armer deux cavaliers pour aller à la commune de Franciade faire partie de la redoutable cavalerie de jacobins, qui sera la terreur des ennemis. Elle avait déjà fourni 12 de ses membres pour la légion montagnarde ...
      La Société républicaine de Valence, département de la Drôme, écrit que chaque décadi elle délègue dans les campagnes des missionnaires, des apôtres de la liberté .pour y prêcher la philosophie, la religion pure et simple de la justice et de la raison; transmettre le feu sacré de la liberté, établir des Sociétés populaires, et y réchauffer le patriotisme de celles refroidies par le traître modérantisme. Cette Société vient d'équiper, de monter, d'armer deux cavaliers pour aller à la commune de Franciade faire partie de la redoutable cavalerie de jacobins, qui sera la terreur des ennemis. Elle avait déjà fourni 12 de ses membres pour la légion montagnarde qui s'est formée dans le Midi, d'après un arrêté qu'elle avait pris le 7 septemb...
      Les officiers municipaux de Louvercey (Louver-cey), district d'Evreux, applaudissent aux travaux de la Convention, l'invitent à rester à son poste, et envoient l'argenterie de leur église, pesant 3 marcs 6 onces, avec 50 livres en assignats, provenant de la vente des confessionnaux. Les officiers municipaux de Louvercey (Louver-cey), district d'Evreux, applaudissent aux travaux de la Convention, l'invitent à rester à son poste, et envoient l'argenterie de leur église, pesant 3 marcs 6 onces, avec 50 livres en assignats, provenant de la vente des confessionnaux.
      Suit la lettre des officiers municipaux de Louversey (4). Suit la lettre des officiers municipaux de Louversey (4).
      La municipalité de Louversey, canton de Conches, La municipalité de Louversey, canton de Conches,
      ... moyens que vous employez pour le salut de la Répubhque. Le fédéralisme et l'arist... ...ions hommage à Vos immortels travaux et que nous vous félicitions sur les grands moyens que vous employez pour le salut de la Répubhque. Le fédéralisme et l'aristocratie qui, naguères, levaient encore leurs têtes audacieuses dans notre canton...
      ... nous vous en conjurons, et le triomphe de la liberté que nous adorons, est assuré... ...ntinuez, dignes législateurs, à déployer autant d'énergie. Restez à votre poste, nous vous en conjurons, et le triomphe de la liberté que nous adorons, est assuré.
      « Nous vous envoyons, par la messagerie de Conches, l'argenterie de notre église, pesant trois marcs six onces, avec, en outre, la somme de 50 hvres en assignats provenant de la vente de nos confessionnaux. Persuadés que ces d... « Nous vous envoyons, par la messagerie de Conches, l'argenterie de notre église, pesant trois marcs six onces, avec, en outre, la somme de 50 hvres en assignats provenant de la vente de nos confessionnaux. Persuadés que ces diffé-
      (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 23 frimaire (vendredi ... (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention du 23 frimaire (vendredi 13 décembre 1703).
      (3) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 156. (3) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 156.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 393
      ...ier 800; Premier supplément au Bulletin de la Convention du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793). (2) Archives nationales, carton C 283, dossier 800; Premier supplément au Bulletin de la Convention du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793).
      « Les officiers municipaux de la commune de Louversey : « Les officiers municipaux de la commune de Louversey :
      ...es qui lui sont parvenues dans le cours de la seconde décade de frimaire, des adjudications d'immeubles...
      ... 3,010,197 liv. 5 s. 5 den. un excédent de 2,248,587 liv. 7 s ; le total des ventes faites jusqu'à présent est de 26,684,350 liv. 16 s., et a excédé de 13,138,796 liv. 9 s. 11 d. le produit d...
      L'administrateur provisoire des domaines nationaux écrit que, suivant les notes qui lui sont parvenues dans le cours de la seconde décade de frimaire, des adjudications d'immeubles d'émigrés ont été faites dans 58 districts. Ces adjudications se sont élevées à 5,258,784 liv. 6 s. et ont donné sur les estimations montant à 3,010,197 liv. 5 s. 5 den. un excédent de 2,248,587 liv. 7 s ; le total des ventes faites jusqu'à présent est de 26,684,350 liv. 16 s., et a excédé de 13,138,796 liv. 9 s. 11 d. le produit des estimations.
      Suit la lettre de l'administrateur provisoire des domaine... Suit la lettre de l'administrateur provisoire des domaines nationaux (2).
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 156. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 156.
      ...ire des domaines nationaux au Président de la Convention nationale. L'administrateur provisoire des domaines nationaux au Président de la Convention nationale.
      « Paris, le 21 frimaire de l'an II de la République française, une et indivis... « Paris, le 21 frimaire de l'an II de la République française, une et indivisible.
      ...res qui me sont parvenues dans le cours de la seconde décade de frimaire. Ces adjudications se sont éle...
      ...es, cinq sols cinq deniers, un excédent de deux millions deux cent quarante-huit m...
      ...les d'émigrés prononcées dans cinquante-huit districts, suivant les notes sommaires qui me sont parvenues dans le cours de la seconde décade de frimaire. Ces adjudications se sont élevées à cinq millions deux cent cinquante-huit mille sept cent quatre-vingt-quatr...
      ...s estimations, montant à trois millions dix mille cent quatre-vingt-dix-sept hvres, cinq sols cinq deniers, un excédent de deux millions deux cent quarante-huit mille cinq cent quatre-vingt-sept livres sept deniers.
      « Il résulte, tant de cet état que des six déjà remis sous les yeux de la Convention que lesdites ventes se so...
      ...quante livres seize sols, et ont excédé de treize millions cent trente-huit mille ...
      « Il résulte, tant de cet état que des six déjà remis sous les yeux de la Convention que lesdites ventes se sont élevées jusqu'à vingt-six millions six cent quatre-vingt-quatre mille trois cent cinquante livres seize sols, et ont excédé de treize millions cent trente-huit mille sept cent quatre-vingt-seize livTes neuf sols onze deniers le produit des estima...
      ...t eu lieu dans les différents districts de la République, d'après les états sommai...
      ...reçus pendant la seconde décade du mois de frimaire (1).
      ETAT des ventes d'immeubles d'émigrés qui ont eu lieu dans les différents districts de la République, d'après les états sommaires que l'administrateur des Domaines nationaux a reçus pendant la seconde décade du mois de frimaire (1).

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 394
      Mont-de-Marsan..... Mont-de-Marsan.....
      Labarthe-de-Neste... Labarthe-de-Neste...
      Pas-de-Calais Pas-de-Calais
      Puy-de-Dôme...... Puy-de-Dôme......

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 395
      (4) Bulletin de la Convention du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793). (4) Bulletin de la Convention du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793).
      ...us a confié son bonheur, ehe a le droit de l'attendre; il ne suffit pas de lui avoir donné une Constitution populaire, il lui faut aussi des lois p...
      ...ens, pouvez lui donner. Que les dangers de la patrie ne vous rebutent pas, le peup...
      ...ste que la patrie vous assigna, demeurez-y fermes et inébranlables, la patrie vous a confié son bonheur, ehe a le droit de l'attendre; il ne suffit pas de lui avoir donné une Constitution populaire, il lui faut aussi des lois populaires et vous seuls, citoyens, pouvez lui donner. Que les dangers de la patrie ne vous rebutent pas, le peuple a vu et il a tout entrepris. Tremblez, riches égoïstes, tremblez, royalistes,...
      ...agnès] (1), ci-devant vicaire épiscopal de Sens, renonce à la pension de 800 livres que la Convention a décrétée en faveur des prêtres âgés de moins de 50 ans, et qui ont renoncé à l'exercice... Le citoyen Saignés [Salagnès] (1), ci-devant vicaire épiscopal de Sens, renonce à la pension de 800 livres que la Convention a décrétée en faveur des prêtres âgés de moins de 50 ans, et qui ont renoncé à l'exercice du culte.
      Les sans-culottes de Luxeuil demandent, comme ceux de Franciade, que dans chaque chef-lieu de district il y ait un temple simple et v...
      ...e représentant la France sous l'emblème de la hberté; et que ce temple soit desservi par de vrais sans-culottes décorés d'un bonnet...
      Les sans-culottes de Luxeuil demandent, comme ceux de Franciade, que dans chaque chef-lieu de district il y ait un temple simple et vaste, dont le principal ornement soit une figure représentant la France sous l'emblème de la hberté; et que ce temple soit desservi par de vrais sans-culottes décorés d'un bonnet rouge.
      Suit un extrait de la pétition des sans-culottes de Luxeuil, d'après le Bulletin de la Convention (4). Suit un extrait de la pétition des sans-culottes de Luxeuil, d'après le Bulletin de la Convention (4).
      Les sans-culottes de Luxeuil adhèrent à la demande que font à la Convention nationale les sans-culottes de Franciade, tendant à ce que dans chaque chef-lieu de district il y ait un temple simple et v...
      ... représentant, la France sous l'emblème de la hberté; que ce temple soit desservi par de vrais sans-culottes, décorés du bonnet ...
      Les sans-culottes de Luxeuil adhèrent à la demande que font à la Convention nationale les sans-culottes de Franciade, tendant à ce que dans chaque chef-lieu de district il y ait un temple simple et vaste, dont le principal ornement soit une figure représentant, la France sous l'emblème de la hberté; que ce temple soit desservi par de vrais sans-culottes, décorés du bonnet rouge.
      La Société républicaine de la Gardelle, district de Muret, département de Haute-Garonne, applaudit aux journées des 31 mai et 2 juin et à tous les travaux de la Convention, qu'elle invite à rester ... La Société républicaine de la Gardelle, district de Muret, département de Haute-Garonne, applaudit aux journées des 31 mai et 2 juin et à tous les travaux de la Convention, qu'elle invite à rester à son poste.
      ...te commune a donné, pour les défenseurs de la patrie sortis de son sein, 84 chemises, 36 serviettes, 6 draps, 9 paires de bas, 18 paires de souliers, une paire de bottes, 2 habits, 1 veste, 1 culotte, 2 cols, 5 paires de guêtres, 5 chapeaux et 180 livres en ar... Elle annonce que cette commune a donné, pour les défenseurs de la patrie sortis de son sein, 84 chemises, 36 serviettes, 6 draps, 9 paires de bas, 18 paires de souliers, une paire de bottes, 2 habits, 1 veste, 1 culotte, 2 cols, 5 paires de guêtres, 5 chapeaux et 180 livres en argent.
      Adresse de la Société républicaine de La Gardelle, district de Murât, département de la Haute-Garonne, à la Convention natio... Adresse de la Société républicaine de La Gardelle, district de Murât, département de la Haute-Garonne, à la Convention nationale (6).
      « Du 25 brumaire, l'an II de la Répubhque, une et indivisible. « Du 25 brumaire, l'an II de la Répubhque, une et indivisible.
      (1) D'après le Bulletin de la Convention. (1) D'après le Bulletin de la Convention.
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 156. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 156.
      (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 157. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 157.
      (5). Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 157. (5). Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 157.
      « Il était temps que le tocsin de la hberté se fît entendre; jusqu'à ce j...
      ...ntagne a triomphé; elle a dit au peuple de se lever en masse, et partout le peuple...
      « Il était temps que le tocsin de la hberté se fît entendre; jusqu'à ce jour vous n'aviez pris que des demi-mesureB, et, par là, vous aviez affermi les d...
      ...ur leurs trônes. Ces temps ne sont plus, la face du globe a tourné, la sainte Montagne a triomphé; elle a dit au peuple de se lever en masse, et partout le peuple a obéi, et partout le peuple a pris les armes.
      ...'appartient qu'aux francs d'être dignes de la hberté. Eh quoi ! des Français hbres... « Marchez, marchons, hommes libres, montrons à l'univers entier qu'il n'appartient qu'aux francs d'être dignes de la hberté. Eh quoi ! des Français hbres rentreraient dans l'esclavage? Terre sacrée qui créas ces hommes pour le malheu...
      ...s, vos commissaires nous ont-ils requis de prendre les armes, que dès l'instant nous nous sommes disputé la gloire de marcher les premiers. La Gardelle avait...
      ...ur heureux d'aller partager la victoire de ses frères. Eh bien, ils le possèdent, ...
      ...s l'auraient supportée avec peine. Loin de nous l'é-goïsme. Déjà 84 chemises, 36 serviettes, 6 draps, 9 paires de bas, 18 paires de souhers, une paire de bottes, deux habits, une veste, une culotte, 2 cols, 5 paires de guêtres, 5 chapeaux et 180 hvres d'arge...
      « A peine, législateurs, vos commissaires nous ont-ils requis de prendre les armes, que dès l'instant nous nous sommes disputé la gloire de marcher les premiers. La Gardelle avait déjà fourni 32 volontaires, ce qui était beaucoup pour une si petite population; mais non, ce n'était rien, la masse des jeunes citoyens n'attendait que le jour heureux d'aller partager la victoire de ses frères. Eh bien, ils le possèdent, ce bonheur. Mais il ne suffisait pas à cette société montagnarde d'avoir donné d...
      ...e, une dette sacrée lui restait à remplir, la rude saison approchait; ses enfants l'auraient supportée avec peine. Loin de nous l'é-goïsme. Déjà 84 chemises, 36 serviettes, 6 draps, 9 paires de bas, 18 paires de souhers, une paire de bottes, deux habits, une veste, une culotte, 2 cols, 5 paires de guêtres, 5 chapeaux et 180 hvres d'argent leur ont été envoyés, et si cela ne suffit pas, donnez-nous des armes, et nos...
      ...ertes, s'il nous est aujourd'hui permis de vous parler avec la franchise qui caractérise de vrais républicains, nous pouvons vous dire que l'unité et l'indivisibilité de la République furent, dans tous les tem... ...à tous vos décrets, surtout aux journées mémorables des 31 mai, 1er et 2 juin. Certes, s'il nous est aujourd'hui permis de vous parler avec la franchise qui caractérise de vrais républicains, nous pouvons vous dire que l'unité et l'indivisibilité de la République furent, dans tous les temps, gravées dans nos cœurs. Mais encore un coup, législateurs, des armes, des ar...
      La commune de Chambon, district d'Arme-ville, département, de la Loire, envoie l'extrait d'un procès-verbal du bataillon de la garde na- La commune de Chambon, district d'Arme-ville, département, de la Loire, envoie l'extrait d'un procès-verbal du bataillon de la garde na-

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 396
      tionale de cette commune, qui atteste que Margueri...
      ...plaçant son frère, malade lors du siège de Commune-Affranchie, se comporta, pendant tonte la durée de ce siège, en véritable héroïne.
      tionale de cette commune, qui atteste que Marguerite Fournerou, femme Lerisset [on Herisset], remplaçant son frère, malade lors du siège de Commune-Affranchie, se comporta, pendant tonte la durée de ce siège, en véritable héroïne.
      La Société populaire de Florac, département de la Lozère, applaudit à la juste punitio...
      ... le même sort; elle réclame l'épurement de tontes les autorités, l'organisation d'...
      ... infâmes accapareurs; que la permanence de la guillotine comprime d'effroi tous le...
      La Société populaire de Florac, département de la Lozère, applaudit à la juste punition des députés conspirateurs, et demande que leurs complices et leurs agents éprouvent le même sort; elle réclame l'épurement de tontes les autorités, l'organisation d'un tribunal révolutionnaire dans chaque département, qui poursuive les vrais égoïstes, les marchands perfides, et les infâmes accapareurs; que la permanence de la guillotine comprime d'effroi tous les malveillante, et que la Convention reste à son poste jusqu'à la paix.
      Suit l'adresse de la Société populaire de Florac (3). Suit l'adresse de la Société populaire de Florac (3).
      La Société populaire de la commune de Florac, La Société populaire de la commune de Florac,
      département de la Lozère, à la Convention nationale. département de la Lozère, à la Convention nationale.
      « Le 14 de prairial (sic), vous avez sauvé la patr...
      ...traîtres qui voulaient la perdre; le 12 de vendémiaire, vous l'avez vengée en les livrant au glaive de la loi. Déjà plusieurs de oes monstres ont subi la peine due à leurs forfaits : il ne reste de l'infâme Messaline, qui trop longtemps a souillé le sol de la liberté, que le douloureux souvenir de ses affreuses noirceurs. Mais il ne suffit pas d'avoir frappé les ohefs de la conjuration; ils avaient des agents, des complices répandus sur la surface de la République qui, les premiers, ont te...
      ...ts doivent exciter toute la sollicitude de la Convention, comme ils provoquent not...
      ... crainte; ils ont enoore le sot orgueil de ne vouloir pas convenir qu'ils ont été ...
      ...noe la plus désastreuse sont les fruits de cette lâche vanité.
      « Le 14 de prairial (sic), vous avez sauvé la patrie en démasquant les traîtres qui voulaient la perdre; le 12 de vendémiaire, vous l'avez vengée en les livrant au glaive de la loi. Déjà plusieurs de oes monstres ont subi la peine due à leurs forfaits : il ne reste de l'infâme Messaline, qui trop longtemps a souillé le sol de la liberté, que le douloureux souvenir de ses affreuses noirceurs. Mais il ne suffit pas d'avoir frappé les ohefs de la conjuration; ils avaient des agents, des complices répandus sur la surface de la République qui, les premiers, ont tenté d'égarer le peuple. Ces agents doivent exciter toute la sollicitude de la Convention, comme ils provoquent notre surveillance. Nous ne croyons point à leur hypocrite conversion. Leurs rétractations n'ont été opérées que par la crainte; ils ont enoore le sot orgueil de ne vouloir pas convenir qu'ils ont été égarés, et le modérantisme le plus perfide, l'insouoianoe la plus désastreuse sont les fruits de cette lâche vanité.
      ...assez développée. Il faut que l'air pur de la montagne chasse tous les brouillards de notre horizon et ravive les âmes. Que l... ...s villes éclairent et surveillent ceux des campagnes où l'énergie ne serait pas assez développée. Il faut que l'air pur de la montagne chasse tous les brouillards de notre horizon et ravive les âmes. Que l'armée révolutionnaire parcoure
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 157. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 157.
      tous les points de la République. Partout elle trouvera de froids égoïstes, des marchands perfides...
      ... grand ordre du jour; que la permanence de la guillotine comprime d'effroi tous les malveillants; qu'elle soit la Méduse de la Minerve française.
      tous les points de la République. Partout elle trouvera de froids égoïstes, des marchands perfides, d'infâmes accapareurs à livrer à la vengeance populaire. Qu'un tribunal révolutionnaire, organisé dans ohaque département, mette la terreur au grand ordre du jour; que la permanence de la guillotine comprime d'effroi tous les malveillants; qu'elle soit la Méduse de la Minerve française.
      ...eprésentants, à vous occuper du bonheur de la patrie. Nous vous l'avions déjà dit,... Continuez, représentants, à vous occuper du bonheur de la patrie. Nous vous l'avions déjà dit, votre mandat ne sera rempli que lorsque vous aurez consolidé oe bonheur.
      « Les membres du bureau de correspondance, « Les membres du bureau de correspondance,
      a Florac, le 1er frimaire de l'an II do la République une, indivisib... a Florac, le 1er frimaire de l'an II do la République une, indivisible et impérissable. »
      La Société populaire de Castelnau-Barbarens, département du Ger...
      ...re, invite la Convention à ne descendre de la sainte Montagne que lorsqu'elle aura...
      La Société populaire de Castelnau-Barbarens, département du Gers, en réitérant son adhésion aux journées mémorables des 31 mai, 1er et 2 juin et 3 octobre, invite la Convention à ne descendre de la sainte Montagne que lorsqu'elle aura terrassé les traîtres et assuré la paix. « Comme toutes nos affections, dit-ell...
      ...i aux comités d'instruction publique et de division (1). Insertion au « Bulletin » et renvoi aux comités d'instruction publique et de division (1).
      Suit l'adresse de la Société populaire de Cas-télnau - Bar bar eus (2). Suit l'adresse de la Société populaire de Cas-télnau - Bar bar eus (2).
      ...gna/rds composant l'assemblée populaire de Castelnaii-Barbarens, à la Convention n... Les Montagna/rds composant l'assemblée populaire de Castelnaii-Barbarens, à la Convention nationale.
      ...uvage, nous connaissons peu les charmes de l'éloquence. Aussi ne vous fatiguerons-nous pas par de vaines déclamations. Nous adhérons de cœur et d'âme aux journées des 31 mai, ...
      ...urs heureux pour la liberté. Satisfaits de vos travaux, nous y applaudissons. Nous vous sommons de rester fermes à votre poste, de ne descendre de la sainte Montagne qu'après avoir écrasé les traîtres, les factieux de toute espèce, et avoir conquis l'univer...
      ... seulement alors, nous vous permettrons de rentrer dans vos foyers où nos bénédict...
      « Placés par la nature sur un sol agreste et sauvage, nous connaissons peu les charmes de l'éloquence. Aussi ne vous fatiguerons-nous pas par de vaines déclamations. Nous adhérons de cœur et d'âme aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et 3 octobre, jours heureux pour la liberté. Satisfaits de vos travaux, nous y applaudissons. Nous vous sommons de rester fermes à votre poste, de ne descendre de la sainte Montagne qu'après avoir écrasé les traîtres, les factieux de toute espèce, et avoir conquis l'univers à la paix et à la liberté. Alors, et seulement alors, nous vous permettrons de rentrer dans vos foyers où nos bénédictions et des lauriers impérissables vous attendent, si vous continuez d'être purs...
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 158. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 158.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 397
      ... été entravés et ils ont produit en peu de temps une Constitution vraiment démocratique, qui a été accept...
      .... Vous avez donné le plus grand exemple de justice nationale, en livrant au glaive vengeur de la loi les conspirateurs et les traître...
      ...opulaire, creusaient rapidement l'abîme de notre liberté, pour faire germer à sa p...
      ...es horribles fédéralistes. Ils ont payé de leur tête, et les tyrans coalisés en so...
      ...ous avez prises, ainsi que votre comité de Salut pubhc ont anéanti leurs sinistres...
      ...e-Affranchie, est réduite; les brigands de la Vendée sont exterminés, leurs infâmes repaires ne sont plus qu'un monceau de cendres ; l'abominable commune de Toulon, dont la perfidie sera pour jama...
      ...es 31 mai, 1er et 2 juin ont sauvé la Répubhque, vos pénibles travaux n'ont plus été entravés et ils ont produit en peu de temps une Constitution vraiment démocratique, qui a été acceptée aveo enthousiasme par tous les bons sans-culottes, et ces salutaires décrets qui assurent le bonheur du peuple français. Vous avez donné le plus grand exemple de justice nationale, en livrant au glaive vengeur de la loi les conspirateurs et les traîtres qui, sous un masque populaire, creusaient rapidement l'abîme de notre liberté, pour faire germer à sa place l'arbre sanglant du royalisme, enfant chéri des horribles fédéralistes. Ils ont payé de leur tête, et les tyrans coalisés en sont glacés d'effroi. Votre énergie, représentants du peuple, et les grandes mesures que vous avez prises, ainsi que votre comité de Salut pubhc ont anéanti leurs sinistres projets. Lyon, la rebelle, aujourd'hui Ville-Affranchie, est réduite; les brigands de la Vendée sont exterminés, leurs infâmes repaires ne sont plus qu'un monceau de cendres ; l'abominable commune de Toulon, dont la perfidie sera pour jamais en exécration à la postérité, recevra bientôt la peine due à ses forfaits, et...
      Les administrateurs du district de Nemours écrivent que les 100 communes de leur ressort sont entièrement régénérée...
      ...ssent d'offrir à la nation l'argenterie de leurs églises. Les prêtres renoncent à de vieilles erreurs. « Plus de religion, disent-ils, que la vertu; plus d'évangile, que la Constitution répubhcaine; plus de missel, que le « Bulletin de la Convention nationale. »
      Les administrateurs du district de Nemours écrivent que les 100 communes de leur ressort sont entièrement régénérées. Toutes s'empressent d'offrir à la nation l'argenterie de leurs églises. Les prêtres renoncent à de vieilles erreurs. « Plus de religion, disent-ils, que la vertu; plus d'évangile, que la Constitution répubhcaine; plus de missel, que le « Bulletin de la Convention nationale. »
      vous prions de voidoir que Castelnau-Barba-rens, notre... vous prions de voidoir que Castelnau-Barba-rens, notre petite ville, placée sur une forte élévation, se nomme désormais La Montagne-su...
      Le conseil d'administration du district de Saint-Marcellin, département de l'Isère, félicite la Convention sur ses travaux, et demande que tous les certificats de résidence accordés aux ci-devant privil...
      ... et que la liste des 20,000 signataires de la ci-devant ville de Lyon, soit rendue pubhque par la voie de l'impression.
      Le conseil d'administration du district de Saint-Marcellin, département de l'Isère, félicite la Convention sur ses travaux, et demande que tous les certificats de résidence accordés aux ci-devant privilégiés dans les communes déclarées en rébellion, et qui auraient quitté leurs dom...
      ...s et habituels pour s'y rendre, soient déclarés nuls, et leurs biens confisqués, et que la liste des 20,000 signataires de la ci-devant ville de Lyon, soit rendue pubhque par la voie de l'impression.
      ... l'ordre du jour motivé sur l'existence de la loi (1). La Convention passe à l'ordre du jour motivé sur l'existence de la loi (1).
      Suit Vadresse du conseil permanent de V administration du district de Saint-Marcellin (2). Suit Vadresse du conseil permanent de V administration du district de Saint-Marcellin (2).
      ... membres composant le conseil permanent de VAdministration du district de Saint-Marcellin, département de V Isère, aux représentants du peuple fr... Les membres composant le conseil permanent de VAdministration du district de Saint-Marcellin, département de V Isère, aux représentants du peuple français.
      « Tant de sucoès, représentants du peuple, auxque...
      ...e, exigent impérieusement la continuité de vos travaux, afin que le vaisseau de l'Etat parvienne au port sans naufrage; nous vous conjurons dono de rester à votre poste jusqu'à ce qu'il soit à l'abri de tout danger.
      « Tant de sucoès, représentants du peuple, auxquels préside votre génie révolutionnaire, exigent impérieusement la continuité de vos travaux, afin que le vaisseau de l'Etat parvienne au port sans naufrage; nous vous conjurons dono de rester à votre poste jusqu'à ce qu'il soit à l'abri de tout danger.
      « Nous ajouterons à l'expression de nos senti- « Nous ajouterons à l'expression de nos senti-
      (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 158. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 158.
      ments, qui sont ceux de tous les vrais républi* cains, une péti...
      ...insi que les communes déclarées en état de rébellion étaient l'asile et le repaire...
      ...ple. Nous demandons que les certificats de résidence dans ces communes déclarées r...
      ..., et que la hste des 20,000 signataires de la ci-devant ville de Lyon soit rendue publique par la voie de l'impression.
      ments, qui sont ceux de tous les vrais républi* cains, une pétition. Vous savez que Lyon, aujourd'hui Ville-Affranchie, ainsi que les communes déclarées en état de rébellion étaient l'asile et le repaire des ci-devant privilégiés qui quittaient leurs domiciles ordinaires pour se ren...
      ...es nouveaux Coblentz et former des complots contre la hberté et la sûreté du peuple. Nous demandons que les certificats de résidence dans ces communes déclarées rebelles, dont pourraient être porteurs les oi-devant privilégiés qui auraient qu...
      ...ire et habituel pour s'y rendre, soient déclarés nuls, et leurs biens confisqués, et que la hste des 20,000 signataires de la ci-devant ville de Lyon soit rendue publique par la voie de l'impression.
      « Saint-Marcellin, département de l'Isère, 23 brumaire, l'an II de la Répubhque française, une et indivisi... « Saint-Marcellin, département de l'Isère, 23 brumaire, l'an II de la Répubhque française, une et indivisible. »
      ...Monnot, adjudant, faisant les fonctions de quartier-maître du 5e bataillon de l'Yonne, renonce à l'indemnité qui lui est due pour la perte de ses effets lors de l'évacuation de la Belgique. Le citoyen Monnot, adjudant, faisant les fonctions de quartier-maître du 5e bataillon de l'Yonne, renonce à l'indemnité qui lui est due pour la perte de ses effets lors de l'évacuation de la Belgique.
      ...yen Monnot, adjudant, faisant fonctions de quartier-maître du 5 e bataillon de l'Yonne, au Président de la Convention nationale. Le citoyen Monnot, adjudant, faisant fonctions de quartier-maître du 5 e bataillon de l'Yonne, au Président de la Convention nationale.
      « Je t'invite de faire part à la Convention que je ne réclame rien pour la perte que j'ai faite de mes effets lors de l'évacuation de la Belgique. Je préviens le ministre de la guerre de l'abandon que je fais à la Répubhque de la somme que je devais attendre pour in... « Je t'invite de faire part à la Convention que je ne réclame rien pour la perte que j'ai faite de mes effets lors de l'évacuation de la Belgique. Je préviens le ministre de la guerre de l'abandon que je fais à la Répubhque de la somme que je devais attendre pour indemnité, à quelque somme qu'elle puisse monter. 2 « Salut et fraternité. Vive la...
      « Au camp de Fatise-sous-Maubeuge, le 18 frimaire, 2... « Au camp de Fatise-sous-Maubeuge, le 18 frimaire, 2e année répubhcaine une et indivisible. »
      200 cloches, 1 grande partie de fer, de plomb, de fonte, de cuivre, d'or, d'argenterie, de vases, de calices, de saintes et de saints et autres bam- 200 cloches, 1 grande partie de fer, de plomb, de fonte, de cuivre, d'or, d'argenterie, de vases, de calices, de saintes et de saints et autres bam-

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 398
      (2) Bulletin de la Convenlion du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793). (2) Bulletin de la Convenlion du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793).
      « Les progrès de la Révolution doivent être connus dans toutes les parties de la Répubhque. Je me hâte donc d'instruire la Convention nationale que le district de Nemours, composé de 100 communes, est entièrement régénéré....
      ...utent à l'envi l'une l'autre, la gloire de les apporter au chef-heu de district et à la société populaire et jacobine de cette commune. Les prêtres, revenus de leurs vieilles erreurs, apportent et déposent sur le bureau de cette société salutaire, leurs lettres de fainéantise et jurent de renoncer pour toujours au métier de charlatan qu'ils exerçaient depuis tant de siècles. Il n'y a plus de religion que la vertu, plus d'évangile que les droits de l'homme et la Constitution, plus d'idoles que la liberté et plus d'autels que celui de la patrie. Les églises sont converties en temple de la raison; on n'y parle plus que le langage de la vérité. Les habitants des campagnes ...
      ...res psaumes et missel que les Bulletins de la Convention nationale, ils les demand...
      ...r les lire dans leurs temples, en place de oes couplets latins qu'ils chantaient e...
      ...t qu'une seule et même famille, famille de républicains, et les cris de Vive la Bépublique! Vive la Montagne! F...
      « Les progrès de la Révolution doivent être connus dans toutes les parties de la Répubhque. Je me hâte donc d'instruire la Convention nationale que le district de Nemours, composé de 100 communes, est entièrement régénéré. Le fanatisme et la superstition ont totalement disparu; la liberté et l'égalité...
      ...es et généralement tout ce qui servait à leur culte superstitieux, elles se disputent à l'envi l'une l'autre, la gloire de les apporter au chef-heu de district et à la société populaire et jacobine de cette commune. Les prêtres, revenus de leurs vieilles erreurs, apportent et déposent sur le bureau de cette société salutaire, leurs lettres de fainéantise et jurent de renoncer pour toujours au métier de charlatan qu'ils exerçaient depuis tant de siècles. Il n'y a plus de religion que la vertu, plus d'évangile que les droits de l'homme et la Constitution, plus d'idoles que la liberté et plus d'autels que celui de la patrie. Les églises sont converties en temple de la raison; on n'y parle plus que le langage de la vérité. Les habitants des campagnes ne reconnaissent plus d'autres psaumes et missel que les Bulletins de la Convention nationale, ils les demandent à' grands cris, avec cette expression qui caractérise la joie et la sincérité, pour les lire dans leurs temples, en place de oes couplets latins qu'ils chantaient et ne comprenaient pas. Enfin il n'existe plus dans ce district qu'une seule et même famille, famille de républicains, et les cris de Vive la Bépublique! Vive la Montagne! Fraternité, liberté, égalité ou la mort! ne cessent d'être répétés.
      ... lettre des administrateurs du district de Nemours (2). Suit la lettre des administrateurs du district de Nemours (2).
      « Nemours, 28 brumaire, l'an II de la Répubhque une et indivisible. « Nemours, 28 brumaire, l'an II de la Répubhque une et indivisible.
      « Plus de 200 cloches, une grande quantité de fer, de plomb, de fonte, de cuivre, d'or, d'argent, de vases, de calices, de soleils, de saints, de saintes, de bamboohes, ete. sont à la disposition de la Répubhque, et bientôt toutes ces mat...
      ...asser au creuset et servir à la défense de la patrie.
      « Plus de 200 cloches, une grande quantité de fer, de plomb, de fonte, de cuivre, d'or, d'argent, de vases, de calices, de soleils, de saints, de saintes, de bamboohes, ete. sont à la disposition de la Répubhque, et bientôt toutes ces matières seront conduites à Paris pour passer au creuset et servir à la défense de la patrie.
      « Cicille, administrateur du district de Nemours. » « Cicille, administrateur du district de Nemours. »
      ...nation 10 liv. 7 s. qui lui restent dus de la liquidation de sa ci-devant maîtrise. Le citoyen Premiat abandonne à la nation 10 liv. 7 s. qui lui restent dus de la liquidation de sa ci-devant maîtrise.
      (1) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 148. (1) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 148.
      (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 149. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 149.
      Les administrateurs du district de Langres se plaignent de ce qu'ils n'ont reçu que le 17 frimaire un arrêté du comité de Salut pubhc du 17 vendémiaire, pour la ...
      ...es couver» tures, ce qui les a empêchés de satisfaire à cette réquisition aussi fa...
      Les administrateurs du district de Langres se plaignent de ce qu'ils n'ont reçu que le 17 frimaire un arrêté du comité de Salut pubhc du 17 vendémiaire, pour la réquisition des couver» tures, ce qui les a empêchés de satisfaire à cette réquisition aussi facilement et aussitôt qu'ils auraient voulu.
      Insertion au « Bulletin de Salut public (1). Insertion au « Bulletin de Salut public (1).
      Suit un extrait de la pétition des administrateurs du district de Langres d'après le Bulletin de la Convention (2). Suit un extrait de la pétition des administrateurs du district de Langres d'après le Bulletin de la Convention (2).
      ...ministrateurs du directoire du district de Langres, département de la Haute-Marne, observent à la Convention qu'ils ne reçoivent les lois que beaucoup de temps après qu'elles sont rendues. Us demandent la cause de ce retard, et solhoitent la Convention de corriger de pareils abus. Les administrateurs du directoire du district de Langres, département de la Haute-Marne, observent à la Convention qu'ils ne reçoivent les lois que beaucoup de temps après qu'elles sont rendues. Us demandent la cause de ce retard, et solhoitent la Convention de corriger de pareils abus.
      Renvoyé au comité de Salut pubhc. Renvoyé au comité de Salut pubhc.
      Les administrateurs du département de police de la commune de Paris font passer le total journalier des détenus dans les différentes prisons de Paris, qui est, à l'époque du 21 frimaire, de 4,325, et à celle du 22, de 4,388. Les administrateurs du département de police de la commune de Paris font passer le total journalier des détenus dans les différentes prisons de Paris, qui est, à l'époque du 21 frimaire, de 4,325, et à celle du 22, de 4,388.
      ...tres des administrateurs du département de police (4). Suit les lettres des administrateurs du département de police (4).
      « Commune de Paris, le 22 frimaire de l'an II de la Répubhque, une et indivisible. « Commune de Paris, le 22 frimaire de l'an II de la Répubhque, une et indivisible.
      « Les administrateurs du département de Police te font passer le total des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du jour d'hier. Parmi...
      ... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, mil...
      « Les administrateurs du département de Police te font passer le total des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du jour d'hier. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, militaire; d'autres sont détenus pour délits légers ; d'autres enfin sont arrêtés c...
      (1) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 159. (1) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 159.
      (3) Procès-verbaax de la Convention, t. 27, p. 159. (3) Procès-verbaax de la Convention, t. 27, p. 159.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 399
      ...u 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 340, col. 2]. Voy. d'autre part ci^après annexe n° 1, p. 419, le compte rendu de la méme discussion, d'après divers jour... (3) Moniteur universel |n° 84 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 340, col. 2]. Voy. d'autre part ci^après annexe n° 1, p. 419, le compte rendu de la méme discussion, d'après divers journaux.
      « Maison de suspicion, rue de la Bourbe,..,.......252 « Maison de suspicion, rue de la Bourbe,..,.......252
      « Les Anglaises, rue de Lourçine.....57 « Les Anglaises, rue de Lourçine.....57
      « Les Carmes, me de Vaugirard.....107 « Les Carmes, me de Vaugirard.....107
      ... remises par les conoierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les conoierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
      « Commune de Paris, le 23 frimaire de l'an II de la République une et indivisible (1). « Commune de Paris, le 23 frimaire de l'an II de la République une et indivisible (1).
      « Les administrateurs du département de polioc te font passer le total des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du jour d'hier. Parmi...
      ... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, coptre-révoliïtion. délits de police municipale, Correctionnelle, mil...
      « Les administrateurs du département de polioc te font passer le total des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du jour d'hier. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, coptre-révoliïtion. délits de police municipale, Correctionnelle, militaire; d'autres sont détenus pour délits légers; d'autres enfin sont arrêtés co...
      « Maison de suspioion, rue .de la Bourbe.............................2... « Maison de suspioion, rue .de la Bourbe.............................256
      « Les Anglaises, me de Lourçine.... 59 « Les Anglaises, me de Lourçine.... 59
      « Les Carmes, rue de Vaugirard....107. « Les Carmes, rue de Vaugirard....107.
      ... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
      ...y, commissaire des guerres près l'armée de Mayence, admis à la barre, appelle l'attention de la Convention sur 1,000 français restés...
      ... des fonds nécessaires à l'acquittement de cette dette, il a été sans cesse renvoyé des bureaux du ministre de la guerre à ceux de la trésorerie, et de ceux de la trésorerie au ministre de la guerre, sans pouvoir rien obtenir; la rigueur de la saison et la nudité de nos frères pressent cependant une décis...
      Le citoyen Chaney, commissaire des guerres près l'armée de Mayence, admis à la barre, appelle l'attention de la Convention sur 1,000 français restés dans cette plaçe, et que l'on y retient en otage des frais d'hôpitaux, d'évacua...
      ... commissaire est à Paris pour réclamer l'exécution du décret qui ordonne l'envoi des fonds nécessaires à l'acquittement de cette dette, il a été sans cesse renvoyé des bureaux du ministre de la guerre à ceux de la trésorerie, et de ceux de la trésorerie au ministre de la guerre, sans pouvoir rien obtenir; la rigueur de la saison et la nudité de nos frères pressent cependant une décision qui les rende à un état meilleur, qu'ils ont mérité par leurs services. H de...
      Un membre [Bourdon {de VOise (1)], en appuyant cette demande, se plaint de l'inertie impardonnable du ministre de la guerre et de ses bureaux, qui paraissent vouloir riv...
      ...ntion nationale décrète que le ministre de la guerre sera appelé dans le sein de la Convention, séanee tenante, pour rendre compte des causes de l'inexécution du décret qui ordonne le remboursement des sommes qui retiennent 1,000 de nos frères en captivité, comme otages, dans la ville de Mayence (2).
      Un membre [Bourdon {de VOise (1)], en appuyant cette demande, se plaint de l'inertie impardonnable du ministre de la guerre et de ses bureaux, qui paraissent vouloir rivaliser avec la Convention en n'exécutant pas ses décrets. Il demande, et la Convention nationale décrète que le ministre de la guerre sera appelé dans le sein de la Convention, séanee tenante, pour rendre compte des causes de l'inexécution du décret qui ordonne le remboursement des sommes qui retiennent 1,000 de nos frères en captivité, comme otages, dans la ville de Mayence (2).
      ...été envoyé en France pour rendre compte de la situation malheureuse de nos frères d armes restés en otage à Ma...
      ...u'à l'entière exé-oution des conditions de la capitulation; un décret ordonnait au ministre de la guerre d'envoyer des fonds pour les ...
      ... pu rien obtenir encore. On m'a promené de bureaux en bureaux. Les commis et les a...
      ... décider, m'a encore envoyé au ministre de la guerre, auquel je n'ai pu parler ;
      ...re des guerres resté à Mayence après la capitulation est admis à la barre. J'ai été envoyé en France pour rendre compte de la situation malheureuse de nos frères d armes restés en otage à Mayence jusqu'à l'entière exé-oution des conditions de la capitulation; un décret ordonnait au ministre de la guerre d'envoyer des fonds pour les ravoir. Je n'ai pu rien obtenir encore. On m'a promené de bureaux en bureaux. Les commis et les agents du ministre m'ont fait perdre 15 jours; j'ai été renvoyé à la trésorerie nationale qui, après avoir été 8 jours sans rien décider, m'a encore envoyé au ministre de la guerre, auquel je n'ai pu parler ;
      (1) D'après les divers journaux de l'époque. (1) D'après les divers journaux de l'époque.
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 160. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 160.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 400
      Locuteur: Bourdon
      (de VOise). Il est bien singulier qu'après ...
      ...l y a un décret qui ordonne au ministre de la guerre d'envoyer des fonds pour rach...
      ...licains on se taise sur une inexécution de 4 mois. (On applaudit.) Qu'est-ce donc que cette infâme bureaucratie du ministre de la guerre? Qu'est-ce donc que Bouchotte? Quel est donc son pouvoir! Est-il au-dessus de la Convention? On n'ose pas dire qu'il ...
      (de VOise). Il est bien singulier qu'après les faits qui viennent d'être dénoncés, on garde le silence ; et que quand il y a un décret qui ordonne au ministre de la guerre d'envoyer des fonds pour racheter nos républicains on se taise sur une inexécution de 4 mois. (On applaudit.) Qu'est-ce donc que cette infâme bureaucratie du ministre de la guerre? Qu'est-ce donc que Bouchotte? Quel est donc son pouvoir! Est-il au-dessus de la Convention? On n'ose pas dire qu'il laisse les lois sans exécution ! Quoi ! nous tremblerions devant Bouchotte ! (On...
      Locuteur: Bourdon
      Je demande que le ministre de la guerre soit appelé, séance tenante, ...
      ...exécution du décret qui eût rendu 1.000 de nos frères à la République.
      Je demande que le ministre de la guerre soit appelé, séance tenante, pour rendre compte du retard apporté à l'exécution du décret qui eût rendu 1.000 de nos frères à la République.
      Locuteur: Bourdon
      ...s et officiers du bataillon du district de Louhans, et a déposé sur le bureau un jour de leur paye, montant à 728 1. 15 s- : ces citoyens jurent de ne rentrer dans leurs foyers qu'après a... ...embre [Maiixt (1)], a donné lecture d'une adresse des volontaires, sous-officiers et officiers du bataillon du district de Louhans, et a déposé sur le bureau un jour de leur paye, montant à 728 1. 15 s- : ces citoyens jurent de ne rentrer dans leurs foyers qu'après avoir terrassé les tyrans, et invitent la Convention à rester à son poste jusqu'à...
      Locuteur: Bourdon
      Le même membre a ajouté qu'un soldat de ce bataillon, en lui envoyant cette adresse, lui a appris que le 10 de ce mois, lorsqu'ils étaient à l'exercice, on vint leur demander 100 hommes, armés et de bonne volonté. Tous voulaient partir. L...
      ...onde douleur était peinte sur le visage de ceux qui étaient obligés de rester. Il en est un qui offrit un assignat de 10 livres à son camarade pour aller à s...
      Le même membre a ajouté qu'un soldat de ce bataillon, en lui envoyant cette adresse, lui a appris que le 10 de ce mois, lorsqu'ils étaient à l'exercice, on vint leur demander 100 hommes, armés et de bonne volonté. Tous voulaient partir. Les capitaines furent forcés d'en prendre un certain nombre par compagnie. On distribuait à chacun des cartouches, et une profonde douleur était peinte sur le visage de ceux qui étaient obligés de rester. Il en est un qui offrit un assignat de 10 livres à son camarade pour aller à sa place; l'assignat fut rejeté avec colère et mépris.
      Locuteur: Bourdon
      ...on au « Bulletin », et charge le membre de s'informer du nom du soldat qui a refusé l'assignat de 10 livres, pour qu'il soit renvoyé au c... La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au « Bulletin », et charge le membre de s'informer du nom du soldat qui a refusé l'assignat de 10 livres, pour qu'il soit renvoyé au comité d'instruction publique (2).
      Locuteur: Bourdon
      ...s et officiers du bataillon du district de Louhans, département de Saône-et-Loire, aux citoyens représenta... Les volontaires, sous-officiers et officiers du bataillon du district de Louhans, département de Saône-et-Loire, aux citoyens représentants du peuple à la Convention nationale.
      Locuteur: Bourdon
      « Ferney- Voltaire, le 4e jour de la lre décade de frimaire de l'an II de la République une, indivisible et démoc... « Ferney- Voltaire, le 4e jour de la lre décade de frimaire de l'an II de la République une, indivisible et démocratique.
      Locuteur: Bourdon
      « Les sans-culottes du district de Louhans, requis en vertu de la loi du 23 août dernier, ont eu le bo...
      ... la victoire.- Ils déposent sur l'autel de la patrie un jour de leur paie et jurent de ne rentrer dans leurs foyers qu'après a...
      « Les sans-culottes du district de Louhans, requis en vertu de la loi du 23 août dernier, ont eu le bonheur d'être envoyés aux frontières ; ils imiteront leurs aînés, et voleront à la victoire.- Ils déposent sur l'autel de la patrie un jour de leur paie et jurent de ne rentrer dans leurs foyers qu'après avoir terrassé les tyrans.
      Locuteur: Bourdon
      ...tre poste, faites tomber sous le glaive de la loi les têtes des malveillants de l'intérieur, et sous peu une paix génér... « Pour vous, citoyens représentants, restez à votre poste, faites tomber sous le glaive de la loi les têtes des malveillants de l'intérieur, et sous peu une paix générale entre tous les peuples rendus à la liberté, assurera notre félicité.
      ...s et soldats d'un bataillon du district de Saône-et-Loire font don d'un jour de leur paie pour les frais de la guerre. (1) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 2]. D'autre part, les An...
      ...u 24 frimaire an II (samedi 14dé-cembre 1793), p. 1569, col. 2], l'Auditeur national...
      ...u 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 2] et le Mercure universel |i24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 378, col. 1] rendent compte du don patriotique du bataillon du district de Louhans dans les termes suivants:
      Un membre. Les offioiers, sous-officiers et soldats d'un bataillon du district de Saône-et-Loire font don d'un jour de leur paie pour les frais de la guerre. (1) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 2]. D'autre part, les Annales patriotiques et littéraires [n° 347 du 24 frimaire an II (samedi 14dé-cembre 1793), p. 1569, col. 2], l'Auditeur national [n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 2] et le Mercure universel |i24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 378, col. 1] rendent compte du don patriotique du bataillon du district de Louhans dans les termes suivants:
      nos braves frères, au nombre de 1.000, sont à Mayence, sans souliers, s...
      ...t. Je viens vous demander, en leur nom, de décréter qu'il sera envoyé à Mayence un...
      ...tages. Alors nous obtiendrons le départ de nos colonnes, et la République recouvre...
      nos braves frères, au nombre de 1.000, sont à Mayence, sans souliers, sans bas, sans chemises, sans argent. Je viens vous demander, en leur nom, de décréter qu'il sera envoyé à Mayence une somme en numéraire suffisante pour leurs besoins, et payer au despote autrichien le prix dont ces républicains sont les otages. Alors nous obtiendrons le départ de nos colonnes, et la République recouvrera 1.000 nouveaux défenseurs.
      On demande le renvoi de cette pétition aux comités des finances et de Salut public. On demande le renvoi de cette pétition aux comités des finances et de Salut public.
      Suit le texte de Vadresse lue par Mailly d'après Vorigin... Suit le texte de Vadresse lue par Mailly d'après Voriginal qui existe aux Archives nationales (3). (1) D'après la minute du décret qui e...
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 160. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 160.
      Un bataillon du département de Saône-et-Loire dépose, par l'organe d'un membre de la Convention, un jour de paie. Ce même bataillon, le 10 de ce mois, était à l'exercice; le commandant demande 100 hommes de bonne volonté pour une expédition contr... Un bataillon du département de Saône-et-Loire dépose, par l'organe d'un membre de la Convention, un jour de paie. Ce même bataillon, le 10 de ce mois, était à l'exercice; le commandant demande 100 hommes de bonne volonté pour une expédition contre l'ennemi. Tous veulent partir: la confusion s'en mêle; on tire àu sort; un d'e...
      Compte rendu de l'Auditeur national. Compte rendu de l'Auditeur national.
      L'un des bataillons du département de Saône-el-Loire offre à la patrie, pour les frais de la guerre, un jour de sa paie. L'un des bataillons du département de Saône-el-Loire offre à la patrie, pour les frais de la guerre, un jour de sa paie.
      ...sur le bureau a fait connaître un trait de bravoure des soldats de ce bataillon. 100 hommes sont demandés pour un coup de main très périlleux. Tous les soldats d...
      ...ait la tristesse peinte dans les traits de ceux qui n'avaient pas le bonheur d'êtr...
      Le membre qui a déposé cette offrande sur le bureau a fait connaître un trait de bravoure des soldats de ce bataillon. 100 hommes sont demandés pour un coup de main très périlleux. Tous les soldats du bataillon se présentent; tous veulent marcher; mais il n'en fallait que 100, et l'on voyait la tristesse peinte dans les traits de ceux qui n'avaient pas le bonheur d'être choisis. L'un d'eux ayant offert a son camarade 10 livres pour lui céder sa pl...

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 401
      Locuteur: Bourdon
      ...législateurs, qu'en approuvant le motif de ma demande, vous ne ferez pas difficulté d'y faire droit, ce sera un acte de justice et d'humanité dont ne manqueront sûrement pas de vous savoir gré les citoyens Guermaux e... « J'ose me flatter, citoyens législateurs, qu'en approuvant le motif de ma demande, vous ne ferez pas difficulté d'y faire droit, ce sera un acte de justice et d'humanité dont ne manqueront sûrement pas de vous savoir gré les citoyens Guermaux et Gourmez, aussitôt qu'ils en seront instruits.
      Locuteur: Bourdon
      ...aire connaître à la Convention un trait de ces braves volontaires, digne des plus ... Je dois en même temps faire connaître à la Convention un trait de ces braves volontaires, digne des plus grands éloges :
      Locuteur: Bourdon
      On demande 100 hommes pour un coup de main périlleux; tous se présentent, tou...
      ...oyait la tristesse peinte sur le visage de ceux qui n'étaient point choisis ; un de ces derniers offrit 10 livres à un de ses camarades pour qu'il lui cédât sa p...
      On demande 100 hommes pour un coup de main périlleux; tous se présentent, tous veulent voler au danger; on voyait la tristesse peinte sur le visage de ceux qui n'étaient point choisis ; un de ces derniers offrit 10 livres à un de ses camarades pour qu'il lui cédât sa place; les 10 hvres furent refusées, et le volontaire regarda cet offre comme un ...
      Locuteur: Bourdon
      ...zard, rapporteur (1)], au nom du comité de législation, a fait adopter les décrets... Un membre [Bézard, rapporteur (1)], au nom du comité de législation, a fait adopter les décrets suivants :
      Locuteur: Bourdon
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation sur la pétition des citoyens Guermaux et Gourmey (Gourmez), habitants de la ville et du district de Valenciennes, « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation sur la pétition des citoyens Guermaux et Gourmey (Gourmez), habitants de la ville et du district de Valenciennes,
      Locuteur: Bourdon
      « Décrète que les dispositions de la loi du 12 août dernier, relative aux délais accordés afin de se pourvoir contre les jugements des tr...
      ..., villes bloquées, assiégées ou en état de siège, pays envahis, et dans ceux où le...
      ... en masse pour s'opposer aux incursions de l'ennemi (2). »
      « Décrète que les dispositions de la loi du 12 août dernier, relative aux délais accordés afin de se pourvoir contre les jugements des tribunaux situés dans les départements en révolte, sont communes à ceux qui se trouvent dans les endroits occupés par l'ennemi, villes bloquées, assiégées ou en état de siège, pays envahis, et dans ceux où le peuple s'est levé en masse pour s'opposer aux incursions de l'ennemi (2). »
      Locuteur: Bourdon
      ...rs requêtes ont été admises au tribunal de cassation par jugements du bureau des r... « Leurs requêtes ont été admises au tribunal de cassation par jugements du bureau des requêtes des deux et trois septembre dernier.
      Locuteur: Bourdon
      « Ces délais sont, aux termes de ces règlements, de trois mois à compter du jour que le jug...
      ...els le demandeur en cassation est déchu de la demande, sans qu'on puisse y avoir é...
      « Ces délais sont, aux termes de ces règlements, de trois mois à compter du jour que le jugement qui permet d'assigner a été rendu, après l'expiration desquels le demandeur en cassation est déchu de la demande, sans qu'on puisse y avoir égard pour la suite.
      Locuteur: Bourdon
      ...uis le défenseur, doivent être exceptés de cette loi. Valenciennes et tout un arrondissement sont encore en ce moment au pouvoir de nos ennemis; toute communication aveo c...
      ...yens leurs jugements pour qu'aux termes de l'ordonnance y insérée ils les fassent ...
      « Les citoyens Guermaux et Gourmez, dont je suis le défenseur, doivent être exceptés de cette loi. Valenciennes et tout un arrondissement sont encore en ce moment au pouvoir de nos ennemis; toute communication aveo ce pays nous est interceptée, et il est par conséquent impossible d'envoyer aux infortunés citoyens leurs jugements pour qu'aux termes de l'ordonnance y insérée ils les fassent signifier à leurs adversaires.
      Locuteur: Bourdon
      ...ux, citoyens législateurs, comme chargé de leur confiance et de la défense de leurs intérêts, que les délais portés e...
      ...ement que l'ennemi n'est plus maître ni de Valenciennes, ni de son arrondissement.
      Je demande donc pour eux, citoyens législateurs, comme chargé de leur confiance et de la défense de leurs intérêts, que les délais portés en l'article trente du règlement du conseil, page 126, ne commençent à courir que du jour où. il sera motivé officiellement que l'ennemi n'est plus maître ni de Valenciennes, ni de son arrondissement.
      Locuteur: Bourdon
      « Grisart, homme de loi. » « Grisart, homme de loi. »
      Locuteur: Bourdon
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation [Bézard, rapporteur (1)], s...
      ...ocq et Lacourt], fermiers à Eve, canton de Plailly, district de Senlis, département de l'Oise,
      « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation [Bézard, rapporteur (1)], sur la demande des citoyens Corbie, Bailly, Boitel, Pingard, Ri cher, Duflag et Lacour [Duflocq et Lacourt], fermiers à Eve, canton de Plailly, district de Senlis, département de l'Oise,
      Locuteur: Bourdon
      ...jugements rendus contre eux par le juge de paix de Senlis, portant confiscation de leurs grains, et qu'aussitôt que le comité de législation aura acquis des renseigneme... « Décrète qu'il est provisoirement sursis à l'exécution des jugements rendus contre eux par le juge de paix de Senlis, portant confiscation de leurs grains, et qu'aussitôt que le comité de législation aura acquis des renseignements sur le fond, il sera statué définitivement par la Convention nationale (2). ...
      ...t Jean-Baptiste Gourmez, habitants l'un de la ville de Valenciennes, et l'autre, cultivateur, demeurant à Fenain, district de cette même ville, se sont pourvus contre deux jugements rendus, l'un par le tribunal de commerce du district de Valenciennes, le 24 janvier 1793, au profit du l'offre fut rejetée comme un outrage. Voyez donc, -ennemis de la liberté, de la souveraineté des peuples, à quels ho... « Les citoyens Guermaux et Jean-Baptiste Gourmez, habitants l'un de la ville de Valenciennes, et l'autre, cultivateur, demeurant à Fenain, district de cette même ville, se sont pourvus contre deux jugements rendus, l'un par le tribunal de commerce du district de Valenciennes, le 24 janvier 1793, au profit du l'offre fut rejetée comme un outrage. Voyez donc, -ennemis de la liberté, de la souveraineté des peuples, à quels hommes vous avez affaire.
      Un membre dépose un jour de paye, qu'offre un bataillon du département de Saône-et-Loire, et ajoute que ce bataillon, le 10 de ce mois, étant à taire l'exercice, le capitaine vint demander 100 hommes de bonne volonté pour une expédition contre rennemi. Cette demande occasionna de la confusion dans le bataillon ; tous voulaient y aller. Le capitaine •fut obligé de faire tirer au sort dans chaque compagnie; l'on voyait la joie peinte sur le front de ceux qui étaient désignés pour partir. Un soldat 'Offrait un assignat de 10 livres à l'un de ses camarades pour être de l'expédition; l'assignat fut repoussé a... Un membre dépose un jour de paye, qu'offre un bataillon du département de Saône-et-Loire, et ajoute que ce bataillon, le 10 de ce mois, étant à taire l'exercice, le capitaine vint demander 100 hommes de bonne volonté pour une expédition contre rennemi. Cette demande occasionna de la confusion dans le bataillon ; tous voulaient y aller. Le capitaine •fut obligé de faire tirer au sort dans chaque compagnie; l'on voyait la joie peinte sur le front de ceux qui étaient désignés pour partir. Un soldat 'Offrait un assignat de 10 livres à l'un de ses camarades pour être de l'expédition; l'assignat fut repoussé avec indignation. (Applaudissements.)
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 161. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 161.
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 161. (3} Archi... (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 161. (3} Archives nationales, carton Dm, 191 dossier Eve.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 402
      Locuteur: Bourdon
      Bs ont présenté à ce tribunal de Senlis les motifs qui leur rendaient im...
      ...qui vont être énoncés, mais le tribunal de paix, tenant à la rigueur de la loi, a condamné, le 23 brumaire, lesdits sept fermiers d'Eve à la confiscation de leur récolte, conformément à l'article 4 de la section 2 du décret du 11 septembre 1793 vieux style), lequel article 4 n'est ap...
      Bs ont présenté à ce tribunal de Senlis les motifs qui leur rendaient impossible la fourniture exigée par le procureur syndic, motifs qui vont être énoncés, mais le tribunal de paix, tenant à la rigueur de la loi, a condamné, le 23 brumaire, lesdits sept fermiers d'Eve à la confiscation de leur récolte, conformément à l'article 4 de la section 2 du décret du 11 septembre 1793 vieux style), lequel article 4 n'est apphcable qu'au cas où. l'on aurait vendu des grains ailleurs que dans des marchés...
      Locuteur: Bourdon
      ...court, tous sept fermiers à Eve, canton de Plailly, district de Senlis, département de l'Oise : ...représentent les oitoyens Corbie, Bailly, Boitel, Pingard, Richer, Duflocq et Lacourt, tous sept fermiers à Eve, canton de Plailly, district de Senlis, département de l'Oise :
      Locuteur: Bourdon
      « Que le vingt-huitième jour du mois de vendémiaire, Ier de la Répubhque française, ils ont été ass...
      ...n Quint, procureur syndic du directoire de Senlis, pour voir ordonner contre eux l...
      ...nd qu'ils ont refusé d'amener au marché de Senlis du 15 octobre (vieux Btyle), d'a...
      « Que le vingt-huitième jour du mois de vendémiaire, Ier de la Répubhque française, ils ont été assignés au nom du citoyen Quint, procureur syndic du directoire de Senlis, pour voir ordonner contre eux la confiscation des grains que ledit procureur syndic prétend qu'ils ont refusé d'amener au marché de Senlis du 15 octobre (vieux Btyle), d'après la réquisition des administrateurs du directoire du district dudit Senlis.
      Locuteur: Bourdon
      ...ts se sont présentés par devant le juge de paix de Senlis, quoique incompétent, puisqu'ils auraient dû être assignés au tribunal de paix du canton de Plailly dont ils sont justiciables. « Les requérants se sont présentés par devant le juge de paix de Senlis, quoique incompétent, puisqu'ils auraient dû être assignés au tribunal de paix du canton de Plailly dont ils sont justiciables.
      Locuteur: Bourdon
      « Et conformément à l'article 21 de ladite section qui dit : « que nul ne p...
      ...ons qui lui seront adressées, « à peine de confiscation de sa récolte prochaine, « et la semence d...
      « Et conformément à l'article 21 de ladite section qui dit : « que nul ne pourra se refuser d'exé--« outer les réquisitions qui lui seront adressées, « à peine de confiscation de sa récolte prochaine, « et la semence des terres qu'il fait valoir. »
      Locuteur: Bourdon
      « Cependant, le tribunal de paix de Senlis, sentant la rigueur de son jugement, ordonne qu'il sera sursis...
      ...s mémoires particuliers, au département de l'Oise.
      « Cependant, le tribunal de paix de Senlis, sentant la rigueur de son jugement, ordonne qu'il sera sursis à son exécution jusqu'à quinzaine, pendant lequel temps les fermiers d'Eve, condamnés, pourront se pourvoir, par des mémoires particuliers, au département de l'Oise.
      Locuteur: Bourdon
      ...s membres du directoire se sont refusés de connaître de cette affaire, sur le motif que ce n'ét...
      ...à connaître d'un jugement d'un tribunal de paix, mais au tribunal du district.
      ...t, les requérants se sont présentés audit département, séant à Beauvais, mais les membres du directoire se sont refusés de connaître de cette affaire, sur le motif que ce n'était pas à eux à connaître d'un jugement d'un tribunal de paix, mais au tribunal du district.
      Locuteur: Bourdon
      Ce tribunal de district prétend aussi, de son côté, qu'un cas de cette nature n'est pas de son ressort. Ce tribunal de district prétend aussi, de son côté, qu'un cas de cette nature n'est pas de son ressort.
      Locuteur: Bourdon
      ...r à sa justice. Ils apportent en preuve de l'impossibilité dans laquelle ils étaient de satisfaire à la réquisition du district de Senlis du 15 octobre (vieux style), les... ...ras, lesdits requérants ne peuvent avoir recours qu'à la Convention et se confier à sa justice. Ils apportent en preuve de l'impossibilité dans laquelle ils étaient de satisfaire à la réquisition du district de Senlis du 15 octobre (vieux style), les pièces ci-après qu'ils joignent au présent mémoire :
      Locuteur: Bourdon
      « 1° Un certificat de la municipalité et du conseil général d...
      ...a réquisition du directoire du distriot de Senlis, parce qu'ils n'avaient pas enco...
      « 1° Un certificat de la municipalité et du conseil général d'Eve, du 8 frimaire, qui constate que la municipalité d'Eve n'avait pas signifié aux sept fermiers requérants la réquisition du directoire du distriot de Senlis, parce qu'ils n'avaient pas encore reçu l'avis du district et que les chevaux des requérants étaient partis pour...
      Locuteur: Bourdon
      ... Un autre certificat, du huit frimaire, de la municipalité d'Eve, qui constate que...
      ...même temps requis, avant le 15 octobre, de fournir pour la commune de Paris, quatre quintaux par charrue, et ...
      « 2° Un autre certificat, du huit frimaire, de la municipalité d'Eve, qui constate que le citoyen Duflocq était en même temps requis, avant le 15 octobre, de fournir pour la commune de Paris, quatre quintaux par charrue, et que cette réquisition avait été ensuite portée à six quintaux et dix livres par ...
      Locuteur: Bourdon
      ...oyen Duflocq, font en tout dix septiers de blé. charrues qu'exploite le citoyen Duflocq, font en tout dix septiers de blé.
      Locuteur: Bourdon
      ...usqu'au 15 ootobre, cent douze quintaux de blé, ce qui remplissait les quantités exigées jusqu'à ce jour-là par le district de Senlis, indépendamment de fournitures qu'il avait faites exactement pour la réquisition ae la commune de Paris. « Le même certificat annonce que ledit Duflocq avait fourni, jusqu'au 15 ootobre, cent douze quintaux de blé, ce qui remplissait les quantités exigées jusqu'à ce jour-là par le district de Senlis, indépendamment de fournitures qu'il avait faites exactement pour la réquisition ae la commune de Paris.
      Locuteur: Bourdon
      ...du Nord qui avaient employé les chevaux de trois de ses charrues, qui partirent de chez lui le 7 octobre, temps de la semaille, et qu'elles ne sont revenu...
      ...e ledit Duflocq n'avait que les chevaux de labour d'une charrue pour faire ses semailles et le service de la ferme et des réquisitions.
      ...res dudit Duflocq avaient une réquisition pour conduire des fourrages à l'armée du Nord qui avaient employé les chevaux de trois de ses charrues, qui partirent de chez lui le 7 octobre, temps de la semaille, et qu'elles ne sont revenues que les 20, 22 et 24 octobre suivants ; ainsi que ledit Duflocq n'avait que les chevaux de labour d'une charrue pour faire ses semailles et le service de la ferme et des réquisitions.
      Locuteur: Bourdon
      ...edit Duflocq avait été obhgé d'éloigner de lui deux de ses fils, laboureurs, pour les envoyer ... « Dans le même temps ledit Duflocq avait été obhgé d'éloigner de lui deux de ses fils, laboureurs, pour les envoyer dans la première réquisition ;
      Locuteur: Bourdon
      « 3° Un certificat du 22 brumaire de ladite municipahté d'Eve, qui constate ...
      ...uisition, il n'y avait pas suffisamment de batteurs à Eve, et que ledit Duflocq av...
      ...bre (vieux style), trente-deux septiers de blé, pour la halle de Senlis, outre douze septiers, livrés le...
      « 3° Un certificat du 22 brumaire de ladite municipahté d'Eve, qui constate que malgré qu'elle eût mis tous ses ouvriers en réquisition, il n'y avait pas suffisamment de batteurs à Eve, et que ledit Duflocq avait fourni depuis le 16 septembre jusqu'au 30 octobre (vieux style), trente-deux septiers de blé, pour la halle de Senlis, outre douze septiers, livrés le 3 septembre jusqu'au 15 dudit, selon le second certificat ;
      Locuteur: Bourdon
      « 4° Un certificat du 8 frimaire, de ladite municipalité d'Eve, qui constate... « 4° Un certificat du 8 frimaire, de ladite municipalité d'Eve, qui constate que le citoyen Boitel, l'un des sept requérants, était en état d'arrestation av...
      Locuteur: Bourdon
      « Au contenu de ces certificats, les requérants ajouteront qu'ils fournissent ordinairement le marché de Dammartin, qui est dans le district de Meaux, à sept lieues de Paris, et à une petite heue d'Eve, pendant qu'ils ont quatre heues de terre à parcourir pour se rendre au marché de Senlis, et que ce transport à Senlis oc...
      ... temps la Répubhque éviterait des frais de transport, s'il était ordonné que les r...
      ...les blés en réquisition pour la commune de Paris au magasin de Dammartin.
      « Au contenu de ces certificats, les requérants ajouteront qu'ils fournissent ordinairement le marché de Dammartin, qui est dans le district de Meaux, à sept lieues de Paris, et à une petite heue d'Eve, pendant qu'ils ont quatre heues de terre à parcourir pour se rendre au marché de Senlis, et que ce transport à Senlis occupe leurs voitures pendant une journée entière et qu'il leur serait bien plus commode, et qu'en même temps la Répubhque éviterait des frais de transport, s'il était ordonné que les requérants fourniraient les blés en réquisition pour la commune de Paris au magasin de Dammartin.
      Locuteur: Bourdon
      ... une expédition du jugement du tribunal de paix de Senlis, du 23 brumaire. « Us joignent encore une expédition du jugement du tribunal de paix de Senlis, du 23 brumaire.
      Locuteur: Bourdon
      ...nt par supplier la Convention nationale de décréter que le jugement du district (sic) de Senhs du 23 brumaire soit annulé et qu'ils soient déchargés de la condamnation qu'il ordonne contre eu... « Les sept fermiers requérants concluent par supplier la Convention nationale de décréter que le jugement du district (sic) de Senhs du 23 brumaire soit annulé et qu'ils soient déchargés de la condamnation qu'il ordonne contre eux.
      Locuteur: Bourdon
      « Paris, 10 frimaire l'an 2e de la Répubhque française. « Paris, 10 frimaire l'an 2e de la Répubhque française.
      Locuteur: Bourdon
      Le citoyen Lemaire, employé au bureau de la correspondance du Le citoyen Lemaire, employé au bureau de la correspondance du

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 403
      Locuteur: Bourdon
      ... les dispositions des articles 1er et 8 de la 4e section du décret du 10 juin 1793; ...tendre par ces mots pacages, patis, palus, marais, marécages, etc., compris dans les dispositions des articles 1er et 8 de la 4e section du décret du 10 juin 1793;
      Locuteur: Bourdon
      représentant la statue de la liberté et la Déclaration des Droits de P homme. Cet ouvrage fait a la plume est le fruit de ses moments de loisir. représentant la statue de la liberté et la Déclaration des Droits de P homme. Cet ouvrage fait a la plume est le fruit de ses moments de loisir.
      Locuteur: Bourdon
      ... que le tableau sera placé dans le lien de ses séances (2). ...t an zèle dn jeune artiste, décrète (1) qu'il en sera fait mention honorable, et que le tableau sera placé dans le lien de ses séances (2).
      Locuteur: Bourdon
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation [Merlin (de Douai), rapporteur (4)], sur les retards qu'a éprouvés jusqu'à présent l'exécution de l'article 5 de la loi du 26 vendémiaire, relatif au tr...
      ...l des directeurs dn juré du département de Paris, décrète ce qui suit :
      « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation [Merlin (de Douai), rapporteur (4)], sur les retards qu'a éprouvés jusqu'à présent l'exécution de l'article 5 de la loi du 26 vendémiaire, relatif au tribunal central des directeurs dn juré du département de Paris, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Bourdon
      ...l des directeurs dn juré du département de Paris entrera en activité le 1er nivôse prochain, et le ministre de la justice sera tenu d'en certifier la ... « Le tribnnal central des directeurs dn juré du département de Paris entrera en activité le 1er nivôse prochain, et le ministre de la justice sera tenu d'en certifier la Convention nationale le 2 du même mois.
      Locuteur: Bourdon
      « Les membres de ce tribunal, à l'ouverture de leur première séance, éliront, à la majorité des voix, pour faire les fonctions de greffier, un citoyen ayant au moins 25 ... « Les membres de ce tribunal, à l'ouverture de leur première séance, éliront, à la majorité des voix, pour faire les fonctions de greffier, un citoyen ayant au moins 25 ans accomplis.
      Locuteur: Bourdon
      ...greffiers, 3 citoyens âgés pareillement de 25 ans au moins, et dont il sera respon... « Le greffier qui aura été élu par le tribunal lui présentera, pour commis-greffiers, 3 citoyens âgés pareillement de 25 ans au moins, et dont il sera responsable.
      Locuteur: Bourdon
      ...ers des tribunaux civils dn département de Paris; et à cet effet chaeun de ces tribunaux fournira, tous les mois^ un de ces huissiers au tribunal central, en o... ... tribunal central des directeurs dn juré; mais le service s'y fera par 24 huissiers des tribunaux civils dn département de Paris; et à cet effet chaeun de ces tribunaux fournira, tous les mois^ un de ces huissiers au tribunal central, en observant entre eux l'ordre du tableau.
      Locuteur: Bourdon
      ...la somme à laquelle sont réglées celles de chacun des tribunaux civils du département de Paris; elles seront acquittées sur les ... ...u juré, en papiers, registres, bois, lumière et concierges, ne pourront excéder la somme à laquelle sont réglées celles de chacun des tribunaux civils du département de Paris; elles seront acquittées sur les mêmes fonds et dans la même forme.
      Locuteur: Bourdon
      ... ne sera publié que dans le département de Paris (1). » « Le présent décret ne sera publié que dans le département de Paris (1). »
      Locuteur: Bourdon
      « Sur !a pétition de la commune de Saint-Maurice, district de Corbeil, département de Seine-Inférieure (sic), qui demande, « Sur !a pétition de la commune de Saint-Maurice, district de Corbeil, département de Seine-Inférieure (sic), qui demande,
      Locuteur: Bourdon
      ... herbages, prairies et plusieurs pièces de terre mises actuellement en labour, et ... « 2° Comment on doit considérer les herbages, prairies et plusieurs pièces de terre mises actuellement en labour, et qui, dans le principe» n'étaient que des terrains marécageux;
      Locuteur: Bourdon
      ...i un ci-devant seigneur peut, à l'égard de pareils terrains, exiger des habitants qu'ils justifient de leur ancienne jouissance; « 3° Si un ci-devant seigneur peut, à l'égard de pareils terrains, exiger des habitants qu'ils justifient de leur ancienne jouissance;
      Locuteur: Bourdon
      ...s mêmes terrains sont censés appartenir de droit à la communauté des habitante, à ...
      ... ci-devant seigneur justifie d'un titre de propriété;
      « 4° Si ces mêmes terrains sont censés appartenir de droit à la communauté des habitante, à moins que le ci-devant seigneur justifie d'un titre de propriété;
      Locuteur: Bourdon
      ...ur les lois des 28 août 1792 et 10 juin 1793. » « La Convention passe à l'ordre dn jour (2), motivé sur les lois des 28 août 1792 et 10 juin 1793. »
      ...des appointements fixés par l'article 5 de la loi du 26 vendémiaire. (1) L'auteur de la motion est Bailly, d'après la minute... « Chacun des trois commis-greffiers jouira des appointements fixés par l'article 5 de la loi du 26 vendémiaire. (1) L'auteur de la motion est Bailly, d'après la minute du décret qui se trouve aux Archives nationales, carton C 282, dossier 793.
      (21 Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 162. (21 Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 162.
      ...a point imprimé (3). (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 162. Le présent décret ne sera point imprimé (3). (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 162.
      (2) Sur le rapport de Ghambon, d'après la çùnute du décret qu... (2) Sur le rapport de Ghambon, d'après la çùnute du décret qui se trouve aux Archives nationales, nation C 282, dossier 793.
      (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 164, (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 164,

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 404
      Locuteur: Bourdon
      ...al militaire établi au quartier général de l'armée d'Itahe a rendu le jugement suivant : Vu par le tribunal militaire, l'acte d'accusation dressé par le oitoyen Laffont, officier de police militaire, le 4 octobre dernier, contre Théodore Chariot, natif de Versailles, caporal dans la compagnie des canonniers du 1er bataillon de Haute-Garonne, accusé de désertion à l'ennemi avec ses armes. Le tribunal militaire établi au quartier général de l'armée d'Itahe a rendu le jugement suivant : Vu par le tribunal militaire, l'acte d'accusation dressé par le oitoyen Laffont, officier de police militaire, le 4 octobre dernier, contre Théodore Chariot, natif de Versailles, caporal dans la compagnie des canonniers du 1er bataillon de Haute-Garonne, accusé de désertion à l'ennemi avec ses armes.
      Locuteur: Bourdon
      ...t ordonné aux directoires des districts de Delemont et Porentrui, département du Mont-Terrible, de faire procéder à l'estimation et ensuit...
      ...n-taine, et sur la lettre du directoire de ce département, à l'administrateur des ...
      ...tte, rapporteur (1)], sur la pétition du citoyen Huvelin, tendant à ce qu'il soit ordonné aux directoires des districts de Delemont et Porentrui, département du Mont-Terrible, de faire procéder à l'estimation et ensuite à l'adjudication des forges d'Undervilliers et Bellefon-taine, et sur la lettre du directoire de ce département, à l'administrateur des domaines nationaux, du 4 août dernier;
      Locuteur: Bourdon
      ...t charge le conseil exécutif provisoire de lui rendre compte, dans le mois, de l'exécution de ces lois dans le département du Mont-Te... ...otivé sur l'existence des lois relatives à l'aliénation des domaines nationaux et charge le conseil exécutif provisoire de lui rendre compte, dans le mois, de l'exécution de ces lois dans le département du Mont-Terrible (2). »
      Locuteur: Bourdon
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation [Merlin (de Douai), rapporteur (3)], sur la lettre de l'accusateur militaire du quartier général de l'armée d'Italie, du 22 brumaire, tenda...
      ...iquée à un citoyen français que le juré de jugement a déclaré convaincu de s'être enrôlé volontairement dans un corps de troupes piémontaises, et d'avoir été pr...
      p" « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation [Merlin (de Douai), rapporteur (3)], sur la lettre de l'accusateur militaire du quartier général de l'armée d'Italie, du 22 brumaire, tendante à savoir quelle peine doit être appliquée à un citoyen français que le juré de jugement a déclaré convaincu de s'être enrôlé volontairement dans un corps de troupes piémontaises, et d'avoir été pris portant les armes contre la Répubhque; ^m^
      Locuteur: Bourdon
      « Considérant que l'article 3 de la première section du titre Ier de la seconde partie du Code pénal ordinai...
      ...a les armes contre la France, sera puni de mort. »
      « Considérant que l'article 3 de la première section du titre Ier de la seconde partie du Code pénal ordinaire, décide la question en ces termes : «Tout Français qui portera les armes contre la France, sera puni de mort. »
      Locuteur: Bourdon
      ...cret ne sera point imprimé. Le ministre de la guerre en adressera, sous trois jour...
      ...ccusateur militaire du quartier général de l'armée d'Italie (4). »
      « Le présent décret ne sera point imprimé. Le ministre de la guerre en adressera, sous trois jours, une expédition manuscrite à l'accusateur militaire du quartier général de l'armée d'Italie (4). »
      Locuteur: Bourdon
      Compte rendu du Journal de Perlet (5). Compte rendu du Journal de Perlet (5).
      Locuteur: Bourdon
      Suit la lettre de Vaccusateur militaire général près Varm... Suit la lettre de Vaccusateur militaire général près Varmée d'Italie (1).
      Locuteur: Bourdon
      L'accusateur militaire au point central de l'armée d'Italie, au citoyen Président de la Convention nationale. L'accusateur militaire au point central de l'armée d'Italie, au citoyen Président de la Convention nationale.
      Locuteur: Bourdon
      mois de la Répubhque française, une et indivisi... mois de la Répubhque française, une et indivisible.
      Locuteur: Bourdon
      ... tribunal militaire du quartier général de l'armée d'Italie a été arrêté pour l'apphcation de la peine sur la déclaration d'un juré de jugement portant que Théodore Chariot n'est pas convaincu de désertion à l'ennemi, mais qu'il est convaincu de s'être enrôlé volontairement dans les t... « Le tribunal militaire du quartier général de l'armée d'Italie a été arrêté pour l'apphcation de la peine sur la déclaration d'un juré de jugement portant que Théodore Chariot n'est pas convaincu de désertion à l'ennemi, mais qu'il est convaincu de s'être enrôlé volontairement dans les troupes ennemies et d'avoir été pris les armes à la main contre la Répubhque.
      Locuteur: Bourdon
      « J'ai écrit au comité de Salut public, et je l'ai invité à faire...
      ... Convention nationale. Je l'ai instruit de cette affaire dans tous ses détails.
      « J'ai écrit au comité de Salut public, et je l'ai invité à faire son rapport sans délai à la Convention nationale. Je l'ai instruit de cette affaire dans tous ses détails.
      Locuteur: Bourdon
      ... Veuillez, citoyen Président, l'assurer de mon dévouement à la cause de la liberté et de mon zèle à remplir mes fonctions. « J'en instruis la Convention nationale par votre entremise. Veuillez, citoyen Président, l'assurer de mon dévouement à la cause de la liberté et de mon zèle à remplir mes fonctions.
      Locuteur: Bourdon
      Au nom de la République française, une et indivis... Au nom de la République française, une et indivisible,
      (5) Journal de Perlet [n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p.$106]. (5) Journal de Perlet [n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p.$106].
      ...ccusateur militaire du quartier général de l'armée d'Italie, embarrassé sur l'apphcation de la peine, le prévenu n'ayant point dése...
      ...nvention nationale, qui, sur le rapport de son comité de législation à ce sujet, passe à l'ordre...
      ... les troupes étrangères, a été pris les armes à la maiu contre la Répubhque. L'accusateur militaire du quartier général de l'armée d'Italie, embarrassé sur l'apphcation de la peine, le prévenu n'ayant point déserté, en a référé à la Convention nationale, qui, sur le rapport de son comité de législation à ce sujet, passe à l'ordre du jour, motivé sur les dispositions du Code pénal, ce délit s'y trouvant prévu...
      (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 165. (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 165.
      (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 165. (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 165.
      Vu la déclaration du juré de jugement portant : sur mon honneur et ma conscience, la déclaration du juré de jugement est : 1° que Théodore Chariot ...
      ... déserté à l'ennemi le 19 août du poste de Lan-tousque avec son sabre et son pisto...
      Vu la déclaration du juré de jugement portant : sur mon honneur et ma conscience, la déclaration du juré de jugement est : 1° que Théodore Chariot n'est pas convaincu d'avoir déserté à l'ennemi le 19 août du poste de Lan-tousque avec son sabre et son pistolet; (1) Archives nationales, carton Dm 312, dossier armee d Italie.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 405
      Locuteur: Bourdon
      2° Qu'il est oonvaineu de s'être enrôlé volontairement dans le co... 2° Qu'il est oonvaineu de s'être enrôlé volontairement dans le corps franc en Piémont ;
      Locuteur: Bourdon
      ...'accusateur militaire sur l'application de la peine, Après avoir entendu l'accusateur militaire sur l'application de la peine,
      Locuteur: Bourdon
      Considérant : 1° que le délit de s'enrôler volontairement dans les troup... Considérant : 1° que le délit de s'enrôler volontairement dans les troupes ennemies et d'être pris les armes à la main contre la Bépublique n'est pas cl...
      Locuteur: Bourdon
      2° Que ce délit est de nature à mériter peine affective; 2° Que ce délit est de nature à mériter peine affective;
      Locuteur: Bourdon
      4° Qu'à la forme de la loi du 12 mai le général d'armée ne ... 4° Qu'à la forme de la loi du 12 mai le général d'armée ne pourrait faire qu'un règlement provisoire.
      Locuteur: Bourdon
      mois de l'an II de i Répubhque française, une et indivisib... mois de l'an II de i Répubhque française, une et indivisible.
      Locuteur: Bourdon
      Question à décider par le juré de jugement dans l'affaire de Théodore Chariot, natif de Versailles, caporal dans la compagnie des canon-niers du 1er bataillon de Haute-Garonne (1); Question à décider par le juré de jugement dans l'affaire de Théodore Chariot, natif de Versailles, caporal dans la compagnie des canon-niers du 1er bataillon de Haute-Garonne (1);
      Locuteur: Bourdon
      ... déserté à l'ennemi le 19 août du poste de Lantousque, aveo son sabre et son pisto... 1° Chariot est-il convaincu d'avoir déserté à l'ennemi le 19 août du poste de Lantousque, aveo son sabre et son pistolet ;
      Locuteur: Bourdon
      2° Est-il convaincu de s'être enrôlé volontairement dans le co... 2° Est-il convaincu de s'être enrôlé volontairement dans le corps franc en Piémont ;
      Locuteur: Bourdon
      ...et ma conscience la déclaration du juré de jugement est : 1° que Théo-Charlot n'es...
      ... déserté à l'ennemi le 19 août du poste de Lantousque avec son sabre et son pistol...
      Sur mon honneur et ma conscience la déclaration du juré de jugement est : 1° que Théo-Charlot n'est pas convaincu d'avoir déserté à l'ennemi le 19 août du poste de Lantousque avec son sabre et son pistolet ;
      Locuteur: Bourdon
      2° Qu'il est convaincu de s'être enrôlé volontairement dans le co... 2° Qu'il est convaincu de s'être enrôlé volontairement dans le corps franc en Piémont ;
      Locuteur: Bourdon
      mois de l'an II de la Répubhque française, une et indivisi... mois de l'an II de la Répubhque française, une et indivisible.
      Locuteur: Bourdon
      Moisson, chef de juré; Duhil, président; Guiraud, Dumond... Moisson, chef de juré; Duhil, président; Guiraud, Dumond, juges militaires; Mouriès, greffier.
      Locuteur: Bourdon
      ...La Convention nationale, ouï le rapport de ses comités réunis, des finances et de surveillance sur les vivres, habillemen... « La Convention nationale, ouï le rapport de ses comités réunis, des finances et de surveillance sur les vivres, habillements et charrois militaires [Pierre Rivière, rapporteur (l)ï décrète :
      Locuteur: Bourdon
      ...e tiendra, à la disposition du ministre de la guerre, la somme de 2 millions pour être employée aux dépenses de l'administration des relais militaires. « La trésorerie nationale tiendra, à la disposition du ministre de la guerre, la somme de 2 millions pour être employée aux dépenses de l'administration des relais militaires.
      Locuteur: Bourdon
      ...strateur des relais militaires est tenu de produire, dans le délai de deux mois, le compte des sommes qu'il a...
      ...rement, et à en rendre compte au comité de l'examen des marchés (2). »
      « L'administrateur des relais militaires est tenu de produire, dans le délai de deux mois, le compte des sommes qu'il a reçues jusqu'à ce jour, et pièces à l'appui, entre les mains des commissaires n...
      ... des Compagnies supprimées, lesquels demeurent autorisés à les examiner provisoirement, et à en rendre compte au comité de l'examen des marchés (2). »
      Locuteur: Bourdon
      ...et secrétaires à délivrer un certificat de présence à son poste pour Pierre-François-Dominique Bonnet, député du département de l'Aude, représentant du peuple près l'a...
      ... Perpignan, où il est retenu pour cause de maladie (4). »
      ...osition d'un membre [Ramel (3)], la Convention nationale autorise les président et secrétaires à délivrer un certificat de présence à son poste pour Pierre-François-Dominique Bonnet, député du département de l'Aude, représentant du peuple près l'armée des Pyrénées-Orien-tales, à Perpignan, où il est retenu pour cause de maladie (4). »
      Locuteur: Bourdon
      ...ur appelait le renouvellement du comité de Salut pubhc (5). L'ordre du jour appelait le renouvellement du comité de Salut pubhc (5).
      Locuteur: Bourdon
      Un membre [Jay (de Sainte Foy) (6)] demande la parole sur ... Un membre [Jay (de Sainte Foy) (6)] demande la parole sur l'ordre du jour.
      « Il s'agit, dit-il, de changer le centre du mouvement révoluti... « Il s'agit, dit-il, de changer le centre du mouvement révolutionnaire, et je ne crois pas que ce soit le moment. Ce n'est que depuis quelques ...
      (2) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 166. (2) Procès-verbaux de la Convenlion, t. 27, p. 166.
      (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 27 p. 166. (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 27 p. 166.
      ...au renouvellement des membres du comité de Salut public. ...i-dessus, séance du 22 frimaire an II, au matin, p. 367, la discussion relative au renouvellement des membres du comité de Salut public.
      (6) D'après les divers journaux de l'époque. (6) D'après les divers journaux de l'époque.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 406
      Locuteur: Bourdon
      tements coalisés, étouffer la rébellion de Marseille et de Lyon, oà nous venons de vos le pins grand exemple de justice populaire qui ait jamais été do...
      ...l'ouvrage du peuple; mais, si le comité de Salut public n'eut pas dirigé son énerg...
      tements coalisés, étouffer la rébellion de Marseille et de Lyon, oà nous venons de vos le pins grand exemple de justice populaire qui ait jamais été donné. Tout cela est l'ouvrage du peuple; mais, si le comité de Salut public n'eut pas dirigé son énergie, elle eût avorté.
      Locuteur: Bourdon
      ...remarquer combien il serait impolitique de changer ce comité au moment où l'aristo...
      ...il n'y a qu'un moment, disposait encore de nos armées, de nos trésors, de l'opinion pubhque, l'aristocratie, éton...
      ...es opérations sont entamées, où le Midi de la France veut expier son égarement, en...
      ...t où toutes nos armées sont en présence de l'ennemi, et où les plus grandes expédi...
      H fait remarquer combien il serait impolitique de changer ce comité au moment où l'aristocratie qu'on n'avait point encore atteinte, l'aristocratie qui, il n'y a qu'un moment, disposait encore de nos armées, de nos trésors, de l'opinion pubhque, l'aristocratie, étonnée des fers dont elle a été accablée, tout à coup se débat et rugit; au moment ...
      ...angereux, le patriotisme exagéré et le modérantisme, au moment où les plus grandes opérations sont entamées, où le Midi de la France veut expier son égarement, en soumettant l'infâme Toulon; au moment où toutes nos armées sont en présence de l'ennemi, et où les plus grandes expéditions se préparent
      Locuteur: Bourdon
      ... qu'en changeant actuellement le comité de Salut pubhc, on dispense de toute responsabilité les membres qui le...
      ... succéderont; car, si l'on se plaignait de quelques mesures du nouveau comité, il ...
      ...ations du premier, si l'on se plaignait de l'ancien, il répondrait que ses mesures...
      ...n n'en a pas moins pour cela le pouvoir de le renouveler; car, en le prorogeant, e...
      Il fait remarquer encore qu'en changeant actuellement le comité de Salut pubhc, on dispense de toute responsabilité les membres qui le composent et ceux qui leur succéderont; car, si l'on se plaignait de quelques mesures du nouveau comité, il répondrait qu'il a suivi les opérations du premier, si l'on se plaignait de l'ancien, il répondrait que ses mesures étaient bonnes, mais qu'elles ont été mal exécutées par ses successeurs. La Convention n'en a pas moins pour cela le pouvoir de le renouveler; car, en le prorogeant, elle le renouvelle.
      Locuteur: Bourdon
      ...qui ordonne le renouvellement du comité de Salut public, et que les pouvoirs des m... Ce membre termine en demandant le rapport du décret rendu hier qui ordonne le renouvellement du comité de Salut public, et que les pouvoirs des membres qui le composent actuellement soient prorogés pendant un mois.
      Locuteur: Bourdon
      ...ominal pour le renouvellement du comité de Salut pubhc. On demande qu'il soit procédé à l'appel nominal pour le renouvellement du comité de Salut pubhc.
      Locuteur: Jay Sainte-Foy
      ...e. Est-ce lorsque ces puissances jouent de leur reste, est-ce lorsque de grandes négociations ont été entamées, est-oe lorsque Toulon est sur le point de rentrer dans le sein de la Répubhque, est-oe au moment où le Midi de la France va expier ses erreurs est-ce au moment où. les armées sont en présence de l'ennemi, où les défenseurs de la hberté vont éoraser les satellites de Pitt et de Cobourg, qu'il faut changer le centre de gravité de la Répubhque? Ne croira-t-on pas qu'il a perdu la confiance de la Convention? Ne dispensez-vous pas et l'ancien et le nouveau de toute responsabilité? Car si vous vous ... ... trahissaient la Répubhque; lorsqu'elles avaient un parti dans la Convention même. Est-ce lorsque ces puissances jouent de leur reste, est-ce lorsque de grandes négociations ont été entamées, est-oe lorsque Toulon est sur le point de rentrer dans le sein de la Répubhque, est-oe au moment où le Midi de la France va expier ses erreurs est-ce au moment où. les armées sont en présence de l'ennemi, où les défenseurs de la hberté vont éoraser les satellites de Pitt et de Cobourg, qu'il faut changer le centre de gravité de la Répubhque? Ne croira-t-on pas qu'il a perdu la confiance de la Convention? Ne dispensez-vous pas et l'ancien et le nouveau de toute responsabilité? Car si vous vous plaignez du nouveau, il vous dira, : « Les plans étaient mauvais, nous sommes ar...
      Locuteur: Jay Sainte-Foy
      Le ministre de la guerre vient rendre le compte qui lu...
      ... il avait, le 31 août, ordonné un fonds de 215,000 hvres pour les hôpitaux de cette place; qu'il avait écrit au général de l'armée du Rhin, pour qu'il fit passer ...
      ...in, pour les inviter à lever la défense de communiquer avec l'ennemi, afin que ces...
      Le ministre de la guerre vient rendre le compte qui lui avait été demandé. Il a dit que longtemps avant le décret qui avait mis des fonds à sa disposition pour l'acquit des dettes contractées à Mayence, il avait, le 31 août, ordonné un fonds de 215,000 hvres pour les hôpitaux de cette place; qu'il avait écrit au général de l'armée du Rhin, pour qu'il fit passer cet argent, et que le 26 brumaire ayant été instruit que ces fonds n'étaient pas...
      ...aux représentants du peuple Saint-Just et Lebas, commissaires près l'armée du Rhin, pour les inviter à lever la défense de communiquer avec l'ennemi, afin que ces fonds pussent passer.
      Locuteur: Jay Sainte-Foy
      Un membre [Bourdon (de VOise) {1)1 observe que l'arrêté qui défend de communiquer avec l'ennemi ne subsiste q...
      ...'ailleurs un passeport donné par le Duc de Brunswick le 19 octobre pour transporte...
      ...que, dans quinze jours, il rende compte de la terminaison de cette affaire.
      Un membre [Bourdon (de VOise) {1)1 observe que l'arrêté qui défend de communiquer avec l'ennemi ne subsiste que depuis quinze jours, et qu'il y a quatre mois que nos frères sont dans les fers. Il représente d'ailleurs un passeport donné par le Duc de Brunswick le 19 octobre pour transporter l'argent à Mayence. Il demande que le ministre envoie un agent sûr, et que, dans quinze jours, il rende compte de la terminaison de cette affaire.
      Locuteur: Jay Sainte-Foy
      ...ulement suspendu l'arrêté qui défendait de communiquer avec lni; que, d'ailleurs, ...
      ...té subsistait, il était encore possible de communiques avec Mayence par Bâle.
      ...vait se terminer, parce qu'on ne pouvait parler à l'ennemi, avaient pour cela seulement suspendu l'arrêté qui défendait de communiquer avec lni; que, d'ailleurs, lorsque cet arrêté subsistait, il était encore possible de communiques avec Mayence par Bâle.
      ...25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 1]. Voy. d'autre part, ci-après, annexe n* 2, p. 420, le compte rendu de la même discussion d'après divers journ... (2) Moniteur universel jjn° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 1]. Voy. d'autre part, ci-après, annexe n* 2, p. 420, le compte rendu de la même discussion d'après divers journaux.
      . La motion faite hier à la fin de la séance, pour renouveler le comité de Salut pubhc, est trop importante pour n...
      ...iscutée avant d'être résolue. Il s'agit de changer le centre du gouvernement révol...
      ... ne crois pas que ce soit ici le moment de prendre une pareille mesure. Ce n'est q...
      ...avons vu marcher la Révolution. L'égide de l'inviolabilité brisée sur la tête des ...
      ... à la chose pubhque. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 166.
      . La motion faite hier à la fin de la séance, pour renouveler le comité de Salut pubhc, est trop importante pour n'être pas discutée avant d'être résolue. Il s'agit de changer le centre du gouvernement révolutionnaire. Je ne crois pas que ce soit ici le moment de prendre une pareille mesure. Ce n'est que depuis l'existence du comité actuel que nous avons vu marcher la Révolution. L'égide de l'inviolabilité brisée sur la tête des députés prévaricateurs, la contre-révolution étouffée à Marseille, écrasée à Lyon, dés victoires à toutes nos armées; voilà la suite du mouvement que ce comité a imprimé à la chose pubhque. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 166.
      Un autre membre demande que le comité de Salut public soit chargé de terminer cette affaire. (1) D'après les divers journaux de l'époque Un autre membre demande que le comité de Salut public soit chargé de terminer cette affaire. (1) D'après les divers journaux de l'époque

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 407
      Locuteur: Bouchotte
      , ministre de la guerre. Je viens rendre à l'Assemblée le compte qu'elle m'a demandé au commencement de cette séanoe (3). J'espère qu'après avo...
      ... exéouter la loi qui ordonnait un envoi de fonds pour délivrer nos frères de Mayence.
      , ministre de la guerre. Je viens rendre à l'Assemblée le compte qu'elle m'a demandé au commencement de cette séanoe (3). J'espère qu'après avoir entendu les détails que je vais lui donner, elle sera convainoue que j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour exéouter la loi qui ordonnait un envoi de fonds pour délivrer nos frères de Mayence.
      Locuteur: Bouchotte
      ...né des ordres à la trésorerie nationale de faire passer à Mayence une somme de 616,000 hvres en numéraire. Informé le ...
      ...éraux et les ennemis. Le payeur général de l'armée du Rhin, à qui j'avais pareille...
      ..., adressa une pétition aux commissaires de la Convention, pour obtenir d'eux la pe...
      ...à celle qui a été faite ce matin; mais longtemps avant oette époque, j'avais donné des ordres à la trésorerie nationale de faire passer à Mayence une somme de 616,000 hvres en numéraire. Informé le 25 brumaire, que les fonds n'étaient pas encore parvenus à leur destination, j'é...
      ...is par ces deux représentants, qui défendaient toute communication entre nos généraux et les ennemis. Le payeur général de l'armée du Rhin, à qui j'avais pareillement écrit pour le même objet, adressa une pétition aux commissaires de la Convention, pour obtenir d'eux la permission qu'il désirait.
      Locuteur: Bouchotte
      Le ministre ht à l'appui de ce qu'il avance, une lettre de la trésorerie nationale, et une autre de Vilmanzy, payeur à l'armée du Rhin, qui...
      ...e que l'examen des pièces dont il vient de faire lecture, prouvera à la Convention...
      ... s'il y a du retard, il ne provient pas de sa faute.
      Le ministre ht à l'appui de ce qu'il avance, une lettre de la trésorerie nationale, et une autre de Vilmanzy, payeur à l'armée du Rhin, qui font toutes deux mention d'acoélérer les moyens d'exécution; il ajoute que l'examen des pièces dont il vient de faire lecture, prouvera à la Convention qu'il n'a rien négligé, et que, s'il y a du retard, il ne provient pas de sa faute.
      Locuteur: Bourdon
      (de VOise). Je ne vois pas que le ministre ...
      ...chacun sait que cet arrêté date au plus de quinze jours, et qu'avant on aurait pu exécuter une loi qui aurait retiré de la captivité 1,000 de nos frères; ainsi cette excuse est vain...
      (de VOise). Je ne vois pas que le ministre ait fait tout ce qu'il devait faire; il se rejette sur l'arrêté pris par Saint-Just et Lebas, mais chacun sait que cet arrêté date au plus de quinze jours, et qu'avant on aurait pu exécuter une loi qui aurait retiré de la captivité 1,000 de nos frères; ainsi cette excuse est vaine.
      Locuteur: Bourdon
      cins qui ne feraient pas même de bons palefreniers, et que les bureaux de la guerre ont placés dans nos hôpitaux. Ce retard ne peut provenir que du ministre ou de ses adjoints. cins qui ne feraient pas même de bons palefreniers, et que les bureaux de la guerre ont placés dans nos hôpitaux. Ce retard ne peut provenir que du ministre ou de ses adjoints.
      Locuteur: Bourdon
      ...is un arrêté pour empêcher nos généraux de communiquer avec les ennemis; mais je m'étonne que le ministre veuille tirer son excuse de cet arrêté, car il savait bien que l'on...
      ...e le ministre ne voulait point profiter de cette voie, nous levâmes la défense pou...
      ...it à l'Assemblée que les représentants du peuple près l'armée du Rhin avaient pris un arrêté pour empêcher nos généraux de communiquer avec les ennemis; mais je m'étonne que le ministre veuille tirer son excuse de cet arrêté, car il savait bien que l'on pouvait toujours communiquer par Bâle; cependant, oomme nous vîmes q\ie le ministre ne voulait point profiter de cette voie, nous levâmes la défense pour oet objet seulement; j'ignore pourquoi l'on n'en a pas profité.
      Locuteur: Bourdon
      (de VOise). Il est encore bon que le ministre réponde à la lettre de Brunswick qui accorde passage pour oes ... (de VOise). Il est encore bon que le ministre réponde à la lettre de Brunswick qui accorde passage pour oes fonds. La voilà :
      Locuteur: Bourdon
      fait lecture de cette lettre; elle renferme le laissez-... fait lecture de cette lettre; elle renferme le laissez-passer dont il a parlé, et quelques détails sur l'échange des prisonniers.
      Locuteur: Bouchotte
      ...nsistait à donner ordre à la trésorerie de délivrer les fonds; que cet ordre a été...
      ...'envoi, et que le reste était du devoir de La trésorerie nationale.
      . J'observe que mon devoir consistait à donner ordre à la trésorerie de délivrer les fonds; que cet ordre a été donné le 31 août dernier, que j'en ai pressé l'envoi, et que le reste était du devoir de La trésorerie nationale.
      Locuteur: Bouchotte
      Quant aux officiers de santé, j'observe encore qu'ils sont nommés par des gens de l'art, et non par le ministre ou par les bureaux de la guerre. Quant aux officiers de santé, j'observe encore qu'ils sont nommés par des gens de l'art, et non par le ministre ou par les bureaux de la guerre.
      Locuteur: Bouchotte
      ...r les lieux; quant à moi, je n'ai cessé de les presser d'exécuter la loi. Au reste, le surplus dépendait des agents qui sont sur les lieux; quant à moi, je n'ai cessé de les presser d'exécuter la loi.
      Locuteur: Bourdon
      (de VOise). Mais comment se fait-il, quand ...
      ... qui nomme les agents, c'est dono à lui de les surveiller et de les dénoncer lorsqu'ils ne font pas leur devoir; il n'y a point de juges dans un tribunal qui ne s'empressera de condamner l'agent qui, par sa néghgence...
      (de VOise). Mais comment se fait-il, quand le général prussien donne lui-même une permission pour laisser passer des fonds,...
      ...s des moyens qui les levaient ? Pour moi, je m'en prends au ministre : o'est lui qui nomme les agents, c'est dono à lui de les surveiller et de les dénoncer lorsqu'ils ne font pas leur devoir; il n'y a point de juges dans un tribunal qui ne s'empressera de condamner l'agent qui, par sa néghgence, retient depuis quatre mois nos frères à Mayence.
      Locuteur: Bourdon
      ...ne le soit pas; je demande, pour éviter de plus long retards, que le ministre pren...
      ...ures promptes pour opérer la délivrance de nos frères, et en rende compte dans hui...
      Mais enfin, il n'est pas possible que ce qui est fait ne le soit pas; je demande, pour éviter de plus long retards, que le ministre prenne des mesures promptes pour opérer la délivrance de nos frères, et en rende compte dans huit jours.
      Locuteur: Bourdon
      On demande le renvoi de cette proposition au comité de Salut publio. On demande le renvoi de cette proposition au comité de Salut publio.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...proposition et je demande que le comité de Salut public ouvre les yeux sur Vilmanz...
      ... est parvenu à se faire employer auprès de l'armée du Rhin.
      . J'appuie cette proposition et je demande que le comité de Salut public ouvre les yeux sur Vilmanzy, agent vil et bas des Lameth pendant l'Assemblée constituante» et qui depuis est parvenu à se faire employer auprès de l'armée du Rhin.
      ...25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 2]. Voy. d'autre part ci-après, annexe n° 3, p. 423, le compte rendu de la même discussion d'après divers journ... (2) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 2]. Voy. d'autre part ci-après, annexe n° 3, p. 423, le compte rendu de la même discussion d'après divers journaux
      ...ngtemps que nos malheureux frères, loin de gémir chez l'ennemi, déploieraient leur courage pour la défense de la hberté; il y a longtemps que ceux des officiers de santé qui sont retenus à Mayence avec eux, donneraient leurs soins aux défenseurs de la patrie, et que nous ne verrions plus nos frères blessés à la meroi de chirurgiens et méde- (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 168. ... eût mis à exécuter la loi, la surveillance et l'activité nécessaires, il y a longtemps que nos malheureux frères, loin de gémir chez l'ennemi, déploieraient leur courage pour la défense de la hberté; il y a longtemps que ceux des officiers de santé qui sont retenus à Mayence avec eux, donneraient leurs soins aux défenseurs de la patrie, et que nous ne verrions plus nos frères blessés à la meroi de chirurgiens et méde- (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 168.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 408
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...pporteur [Bouquier (1)] lit l'article 8 de la 3e section, ainsi conçu : Le rapporteur [Bouquier (1)] lit l'article 8 de la 3e section, ainsi conçu :
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ... les conditions ci-dessus, seront tenus de payer l'instituteur ou l'institutrice, ... « Ceux desdits pères, mères, tuteurs ou curateurs qui n'auraient pas rempli les conditions ci-dessus, seront tenus de payer l'instituteur ou l'institutrice, en conformité du tarif, et à raison du nombre d'enfants ou pupilles qu'ils leur ...
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...rimaires, en fixant toutefois é maximum de l'amende qui serait prononcée. ...s ou curateurs qui refuseraient d'envoyer leurs enfants ou pupilles aux écoles primaires, en fixant toutefois é maximum de l'amende qui serait prononcée.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      Un autre membre propose de décréter que le tribunal de police correctionnelle condamnera, pour... Un autre membre propose de décréter que le tribunal de police correctionnelle condamnera, pour la première fois, à une amende qui ne pourra excéder 300 livres.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      Pour la seconde fois, à une amende de 600 livres avec affiche du jugement qui...
      ...urs doivent être regardés comme ennemis de l'égalité.
      Pour la seconde fois, à une amende de 600 livres avec affiche du jugement qui déclarera que les pères, mères, tuteurs ou curateurs doivent être regardés comme ennemis de l'égalité.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      Pour la troisième fois, à une amende de 600 livres par chaque année jusqu'à soumission à la loi, et suspension de l'exercice des droits de citoyen. Pour la troisième fois, à une amende de 600 livres par chaque année jusqu'à soumission à la loi, et suspension de l'exercice des droits de citoyen.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...élèves en tout ou en partie, sous peine de destitution. ...e que les instituteurs ne pourront, sous aucun prétexte, tenir en pension leurs élèves en tout ou en partie, sous peine de destitution.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...u'à 6 ans accomplis, et le premier jour de chaque mois. « Les enfants ne pourront être installés dans les écoles qu'à 6 ans accomplis, et le premier jour de chaque mois.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      de la municipalité ou de la section; la confrontation faite, il ... de la municipalité ou de la section; la confrontation faite, il leur sera délivré un mandat.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...endant chaque mois auront suivi l'école de l'instituteur ou de l'institutrice, et la somme qui leur sera due : il sera signé du maire et de deux officiers municipaux, ou de deux membres du conseil général de la commune, ou par le président de la section et de deux membres du conseil de ladite section, et par le secrétaire. « Ce mandat contiendra le nombre des enfants qui pendant chaque mois auront suivi l'école de l'instituteur ou de l'institutrice, et la somme qui leur sera due : il sera signé du maire et de deux officiers municipaux, ou de deux membres du conseil général de la commune, ou par le président de la section et de deux membres du conseil de ladite section, et par le secrétaire.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      ...ruction, ne s'occuperont pas du travail de la terre, seront tenus d'apprendre une ... « Les jeunes gens qui, au sortir des écoles du premier degré d'instruction, ne s'occuperont pas du travail de la terre, seront tenus d'apprendre une science, art ou métier utile à la société.
      Locuteur: Dubois-Crancé
      « Ceux desdits jeunes gens qui, à l'âge de 20 ans accomplis, ne se seront pas conformés aux dispositions de l'article ci-dessus, seront privés, pour le reste de leurs jours, de l'exercice du plus beau de tous les droite, celui de citoyen (1). » « Ceux desdits jeunes gens qui, à l'âge de 20 ans accomplis, ne se seront pas conformés aux dispositions de l'article ci-dessus, seront privés, pour le reste de leurs jours, de l'exercice du plus beau de tous les droite, celui de citoyen (1). »
      Locuteur: Bouquier
      Ils seront tenus de déclarer à leur municipalité ou section... Ils seront tenus de déclarer à leur municipalité ou section :
      Locuteur: Bouquier
      ... être admis dans les écoles avant l'âge de 6 ans accomplis. Les enfants ne pourront être admis dans les écoles avant l'âge de 6 ans accomplis.
      ...rimestre, et à cet effet ils sont tenus de produire à la municipalité, ou à la section, un relevé de leurs registres, fait mois par mois, po... « Ils seront payés par trimestre, et à cet effet ils sont tenus de produire à la municipalité, ou à la section, un relevé de leurs registres, fait mois par mois, portant les noms et prénoms des enfants qui auront assisté à leurs leçons pendant ...
      ...imestre, et à cet effet, ils sont tenus de produire à la municipalité ou section, un relevé de leurs registres, fait mois par mois, po...
      ...leurs leçons pendant (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 169 à. 171.
      Ils seront payés par trimestre, et à cet effet, ils sont tenus de produire à la municipalité ou section, un relevé de leurs registres, fait mois par mois, portant les noms et prénoms des enfants qui auront assisté à leurs leçons pendant (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 169 à. 171.
      ...25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343 col. 1]. (2) Moniteur universel |n° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343 col. 1].

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 409
      Locuteur: Bouquier
      ... relevé sera confronté avec le registre de la municipalité; la confrontation faite... chaque mois. Ce relevé sera confronté avec le registre de la municipalité; la confrontation faite, il leur sera délivré un mandat.
      Locuteur: Bouquier
      ...ndant chaque mois, auront suivi l'école de l'instituteur ou de l'institutrice, et la somme qui lui sera due; il sera signé du maire et de deux officiers municipaux, ou de deux membres du conseil général de la commune, ou par le président de la section, et de deux membres du conseil de ladite section, et par le secrétaire. Ce mandat contiendra le nombre des enfants qui, pendant chaque mois, auront suivi l'école de l'instituteur ou de l'institutrice, et la somme qui lui sera due; il sera signé du maire et de deux officiers municipaux, ou de deux membres du conseil général de la commune, ou par le président de la section, et de deux membres du conseil de ladite section, et par le secrétaire.
      Locuteur: Bouquier
      ...ts seront payés à vue par les receveurs de district. Les mandats seront payés à vue par les receveurs de district.
      Locuteur: Bouquier
      ...ruction, ne s'oocuperont pas au travail de la terre, seront tenus d'apprendre une ... Les jeunes gens qui, au sortir des écoles du premier degré d'instruction, ne s'oocuperont pas au travail de la terre, seront tenus d'apprendre une science, art ou métier utile à la société.
      Locuteur: Bouquier
      Ceux desdits jeunes gens qui, à l'âge de 21 ans accomplis, ne se seront pas conformés aux dispositions de l'article ci-dessus, seront privés pour le reste de leurs jours,, de l'exercice du droit de oitoyen. Ceux desdits jeunes gens qui, à l'âge de 21 ans accomplis, ne se seront pas conformés aux dispositions de l'article ci-dessus, seront privés pour le reste de leurs jours,, de l'exercice du droit de oitoyen.
      Locuteur: Bouquier
      Signé : Voulland, Président; Bourdon (de VOise)y Richard, Roger-Ducos, Beverchon... Signé : Voulland, Président; Bourdon (de VOise)y Richard, Roger-Ducos, Beverchon, Chaudron-Roussau, Marie-Joseph-Chénier, secrétaires.
      Locuteur: Bouquier
      Procès-verbal d'arrestation de Biroteau et de Girey-Dupré (2). Procès-verbal d'arrestation de Biroteau et de Girey-Dupré (2).
      Locuteur: Bouquier
      Procès-verbal d'arrestation de Biroteau et de girey-dupré. Procès-verbal d'arrestation de Biroteau et de girey-dupré.
      Locuteur: Bouquier
      Département de la justice. Bureau des Décrets. Département de la justice. Bureau des Décrets.
      Locuteur: Bouquier
      « Paris, le 23 frimaire, an II de la République française, une et indivis... « Paris, le 23 frimaire, an II de la République française, une et indivisible.
      Locuteur: Bouquier
      ... brumaire (1), que les pièces du procès de Biroteau lui seraient envoyées pour être imprimées. Aussitôt après la réception de oe décret, j'en ai adressé une expédition en forme aux membres de la commission militaire établie à Bordeaux, et ils viennent de me faire parvenir les quatre pièces ci-jointes que je m'empresse de transmettre à la Convention. a La Convention nationale a ordonné, par un décret du 13 brumaire (1), que les pièces du procès de Biroteau lui seraient envoyées pour être imprimées. Aussitôt après la réception de oe décret, j'en ai adressé une expédition en forme aux membres de la commission militaire établie à Bordeaux, et ils viennent de me faire parvenir les quatre pièces ci-jointes que je m'empresse de transmettre à la Convention.
      Locuteur: Bouquier
      Extrait des minutes du secrétariat de la commission militaire séante à Bordea... Extrait des minutes du secrétariat de la commission militaire séante à Bordeaux.
      Locuteur: Bouquier
      Aujourd'hui le second jour de la première décade du deuxième mois de la deuxième année de la République française, une et indivis...
      ...nous sommes transportés dans la mai son de la citoyenne Bernadot, demeurant sur la rivière, près la porte de la Grave où étant arrivés, accompagnés d'un détachement de cavalerie et d'infanterie, avons frappé à la porte de ladite citoyenne, lui avons demandé si ...
      ...r avons déclaré que notre mission était de les arrêter : ils se sont alors levés; ...
      ...s leur avons témoigné notre éton-nement de les voir ainsi vêtus, ils ont répondu q...
      Aujourd'hui le second jour de la première décade du deuxième mois de la deuxième année de la République française, une et indivisible nous Rey et Marguerie, chargés par les repré sentants du peuple d'aller arr...
      ...nt appeler Torel et Lanout mais dont le vrai nom était Biroteau et Girey Dupré, nous sommes transportés dans la mai son de la citoyenne Bernadot, demeurant sur la rivière, près la porte de la Grave où étant arrivés, accompagnés d'un détachement de cavalerie et d'infanterie, avons frappé à la porte de ladite citoyenne, lui avons demandé si les citoyens Torel et Lanout étaient logés chez elle; à quoi elle a répondu affi...
      ...laient point, l'un Lanout, et l'autre Torel; et nous ayant répondu oui, nous leur avons déclaré que notre mission était de les arrêter : ils se sont alors levés; ils étaient couverts d'une chemise bleue, dont se servent ordinairement les matelots; et sur ce que nous leur avons témoigné notre éton-nement de les voir ainsi vêtus, ils ont répondu qu'ils étaient embarqués sur la corvette le Sans-culotte, et qu'ils devaient part...
      Locuteur: Bouquier
      ...lévite, et après avoir bu un coup d'eau-de-vie, qui était sur leur cheminée, ils nous ont suivis. Arrivés à la place de la Liberté, Biroteau, dit Torel, nous a...
      ...à la poursuite; il a été arrêté au coin de la rue Saint-Bémy, par un volontaire, à...
      Après s'être revêtus d'une mauvaise lévite, et après avoir bu un coup d'eau-de-vie, qui était sur leur cheminée, ils nous ont suivis. Arrivés à la place de la Liberté, Biroteau, dit Torel, nous a échappé à la faveur des baraques qui étaient dressées pour la foire. Une partie du détachement s'est mise aussitôt à la poursuite; il a été arrêté au coin de la rue Saint-Bémy, par un volontaire, à qui il voulait brûler la cervelle avec un pistolet qu'il avait soigneusement ca...
      Locuteur: Bouquier
      ... manqué non plus que tous les partisans de la Montagne, si nous avions été les plu... ...entre autres choses : « Je sais que la guillotine m'attend, elle ne vous eût pas manqué non plus que tous les partisans de la Montagne, si nous avions été les plus forts. »
      ...23 FRIMAIRE AN n ( VENDREDI 13 DÉCEMBRE 1793 ...ÈS-VERBAL, MAIS QUI SE RAPPORTENT OU QUI PARAISSENT SE RAPPORTER A LA SÉANCE DU 23 FRIMAIRE AN n ( VENDREDI 13 DÉCEMBRE 1793
      Le ministre de la fustice au citoyen Président de la Convention nationale. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 171. Le ministre de la fustice au citoyen Président de la Convention nationale. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 27, p. 171.
      (2) Le procès-verbal d'arrestation de Biroteau et de Girey-Dupré n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire; mais il est relaté par tous les journaux de l'époque. (2) Le procès-verbal d'arrestation de Biroteau et de Girey-Dupré n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire; mais il est relaté par tous les journaux de l'époque.
      ...1 pages in-8° Le38,n° 602. Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de VOise), t. 202, n° 6; Journal des Débal... (3) Bibliothèque nationale : 11 pages in-8° Le38,n° 602. Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de VOise), t. 202, n° 6; Journal des Débals et des Décrets, nivôse an II, n° 462, p. 61.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 410
      Locuteur: Bouquier
      Lecture à lui faite de l'arrêté des représentants du peuple relatif à l'établissement de la Commission militaire, et du décret de la Convention nationale, du 12 juillet 1793, qui le met hors de la loi. Lecture à lui faite de l'arrêté des représentants du peuple relatif à l'établissement de la Commission militaire, et du décret de la Convention nationale, du 12 juillet 1793, qui le met hors de la loi.
      Locuteur: Bouquier
      Extrait des minutes du secrétariat de la Commission militaire séant à Bordeau... Extrait des minutes du secrétariat de la Commission militaire séant à Bordeaux.
      Locuteur: Bouquier
      Au nom de la Bépublique française, une et indivis... Au nom de la Bépublique française, une et indivisible.
      Locuteur: Bouquier
      ... arrêtent que Biroteau ci-devant membre de la Convention nationale mis hors la loi...
      ...r, actuellement aétenu dans les prisons de Bordeaux, sera à l'instant traduit deva...
      Les représentants du peuple en séance à Bordeaux, arrêtent que Biroteau ci-devant membre de la Convention nationale mis hors la loi par le décret du 12 juillet dernier, actuellement aétenu dans les prisons de Bordeaux, sera à l'instant traduit devant la Commission militaire.
      Locuteur: Bouquier
      mois de l'an II de la République. mois de l'an II de la République.
      Locuteur: Bouquier
      ... Baudot ot Peyrend d'Herval, secrétaire de la Commission, commissaire des guerres. Signé : Chaudron-Roussau, C. Alex. Iza-beau, Taliien, M.-A. Baudot ot Peyrend d'Herval, secrétaire de la Commission, commissaire des guerres.
      Locuteur: Bouquier
      Extrait des minutes du secrétariat de la Commis-sion militaire, séant à Borde... Extrait des minutes du secrétariat de la Commis-sion militaire, séant à Bordeaux.
      Locuteur: Bouquier
      année de la Répubhque française. année de la Répubhque française.
      Locuteur: Bouquier
      ...e m'appelle Jean-Baptiste Biroteau, âgé de 36 ans, natif de Perpignan, et ci-devant membre de la Convention nationale. Il a répondu : Je m'appelle Jean-Baptiste Biroteau, âgé de 36 ans, natif de Perpignan, et ci-devant membre de la Convention nationale.
      Locuteur: Bouquier
      L'accusé a observé qu'en qualité de membre de la Convention, il ne pouvait pas être j... L'accusé a observé qu'en qualité de membre de la Convention, il ne pouvait pas être jugé par une Commission nommée par des délégués des représentants du peuple.
      Locuteur: Bouquier
      ... lui a été répondu que les commissaires de la Convention nationale avaient reçu d'...
      ...Commission militaire, qu'étant mis hors de la loi, chaque citoyen avait le droit de lui brûler la cervelle.
      Il lui a été répondu que les commissaires de la Convention nationale avaient reçu d'elle des pouvoirs illimités, et qu'il pouvait d'autant plus être jugé par la Commission militaire, qu'étant mis hors de la loi, chaque citoyen avait le droit de lui brûler la cervelle.
      Locuteur: Bouquier
      Réponse. Parce qu'on y jouissait de la tranquillité. Réponse. Parce qu'on y jouissait de la tranquillité.
      Locuteur: Bouquier
      ...-vous les mesures prises par la Société de la jeunesse bordelaise, qui voulait sou... D. Mais si vous aimiez tant la tranquillité, pourquoi approuvez-vous les mesures prises par la Société de la jeunesse bordelaise, qui voulait soutenir à quelque prix que ce fût la Commission populaire, et qui ne voulait pas s...
      Locuteur: Bouquier
      ...e avis, une mesure utile : vous brûliez de la voir allumer dans tout le Midi de la France; car, vous trouvant aux tribunes de la Société des Jeunes Gens de cette ville, vous demandâtes la parole et vous dîtes que vous veniez de parcourir Lyon, Marseille, Montpellier,... D. La guerre civile était donc, à votre avis, une mesure utile : vous brûliez de la voir allumer dans tout le Midi de la France; car, vous trouvant aux tribunes de la Société des Jeunes Gens de cette ville, vous demandâtes la parole et vous dîtes que vous veniez de parcourir Lyon, Marseille, Montpellier, Nîmes, Toulouse, et plusieurs autres villes; que partout on y louait le courage...
      Locuteur: Bouquier
      ...e le Sans-Culottef R. Dans quelque coin de la terre où je pourrais attendre, à l'abri de toutes poursuites, un nouvel ordre de choses. D. Où prétendiez-vous aller lorsque vous vous êtes embarqué sur la corvette le Sans-Culottef R. Dans quelque coin de la terre où je pourrais attendre, à l'abri de toutes poursuites, un nouvel ordre de choses.
      Locuteur: Bouquier
      ...e voudrais la voir assise sur des bases de justice et d'humanité. R. Je l'aime comme voiis; mais je voudrais la voir assise sur des bases de justice et d'humanité.
      Locuteur: Bouquier
      ...ondamne Jean-Baptiste, ci-devant membre de la Convention nationale, à la peine de mort, comme traître à la patrie. Jugement rendu par la Commission militaire, séant à Bordeaux, qui condamne Jean-Baptiste, ci-devant membre de la Convention nationale, à la peine de mort, comme traître à la patrie.
      Locuteur: Bouquier
      Du troisième jour de la première décade du second mois de la deuxième année de la Répubhque française, une et indivisi... Du troisième jour de la première décade du second mois de la deuxième année de la Répubhque française, une et indivisible.
      Locuteur: Bouquier
      ...er, Marguerie, Morel et Barsac, membres de la Commission. ...ment suivant, auquel ont assisté les citoyens Lacombe, président; Rey, Parmen-tier, Marguerie, Morel et Barsac, membres de la Commission.
      Du 3 brumaire, de la 2e Du 3 brumaire, de la 2e

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 411
      Locuteur: Bouquier
      nommer Jean-Baptiste Biroteau, natif de Perpignan, âgé d'environ 36 ans. nommer Jean-Baptiste Biroteau, natif de Perpignan, âgé d'environ 36 ans.
      Locuteur: Bouquier
      Lecture a été faite du décret de la Convention nationale, conçu en oes t... Lecture a été faite du décret de la Convention nationale, conçu en oes termes :
      Locuteur: Bouquier
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de Salut public, déclare que les ennemis de la liberté et de l'égalité, et les partisans de la tyrannie oppriment le peuple dans la ville de Lyon, et ont mis cette ville en état de rébellion contre la République, par le rassemblement qui a eu lieu sous le nom de congrès départemental : en conséquence,... La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de Salut public, déclare que les ennemis de la liberté et de l'égalité, et les partisans de la tyrannie oppriment le peuple dans la ville de Lyon, et ont mis cette ville en état de rébellion contre la République, par le rassemblement qui a eu lieu sous le nom de congrès départemental : en conséquence, la Convention nationale décrète :
      Locuteur: Bouquier
      « Biroteau, ci-devant membre de la Convention nationale, l'un des chefs de la conspiration qui a éclaté à Lyon, es... « Biroteau, ci-devant membre de la Convention nationale, l'un des chefs de la conspiration qui a éclaté à Lyon, est déclaré traître à la patrie, et mis hors la loi. »
      Locuteur: Bouquier
      Lecture a pareillement été faite de l'arrêté ci-après : Lecture a pareillement été faite de l'arrêté ci-après :
      Locuteur: Bouquier
      ...arrêtent que Biroteau, ci-devant membre de la Convention nationale, mis hors la lo...
      ...r, actuellement détenu dans les prisons de Bordeaux, y sera à l'instant traduit de...
      « Les représentants du peuple, en séance à Bordeaux, arrêtent que Biroteau, ci-devant membre de la Convention nationale, mis hors la loi par le déeret du 12 juillet dernier, actuellement détenu dans les prisons de Bordeaux, y sera à l'instant traduit devant la Commission militaire. »
      Locuteur: Bouquier
      De l'arrêté des représentants du peuple, en date du 10e jour de la 3e décade du mois dernier, portant : De l'arrêté des représentants du peuple, en date du 10e jour de la 3e décade du mois dernier, portant :
      Locuteur: Bouquier
      « Cette Commission sera chargée : 1° de reconnaître l'identité des personnes mises hors de la loi par les décrets de la Convention nationale, aveo oelles actuellement en arrestation, et de les faire exéeuter sur-le-champ. » « Cette Commission sera chargée : 1° de reconnaître l'identité des personnes mises hors de la loi par les décrets de la Convention nationale, aveo oelles actuellement en arrestation, et de les faire exéeuter sur-le-champ. »
      Locuteur: Bouquier
      La Commission militaire, convaincue de l'identité de la personne de Jean-Baptiste Biroteau, et d'après les ... La Commission militaire, convaincue de l'identité de la personne de Jean-Baptiste Biroteau, et d'après les lois ci-dessus rapportées, le condamne à mort, tous les biens confisqués ; ordon...
      Locuteur: Bouquier
      Fait et jugé en l'audience pubhque de la Commission militaire, en séance à Bordeaux, le 3e jour de la lre décade du 2e mois de l'an II de la Répubhque française, une et indivisi... Fait et jugé en l'audience pubhque de la Commission militaire, en séance à Bordeaux, le 3e jour de la lre décade du 2e mois de l'an II de la Répubhque française, une et indivisible.
      Locuteur: Bouquier
      ...tier, Marguerie, Morel, Barsac, membres de la Commission; Giffey, greffier. Signé : Lacombe, président; Rey, Parmen-tier, Marguerie, Morel, Barsac, membres de la Commission; Giffey, greffier.
      Locuteur: Bouquier
      ... les comptes rendus par divers journaux de l'interrogatoire de Biroteau. Suivent les comptes rendus par divers journaux de l'interrogatoire de Biroteau.
      Locuteur: Bouquier
      ...roteau, tombé à Bordeaux sous le glaive de la loi. Parmi les réponses perfides de ce conspirateur, on remarque principale...
      ...rait pas manqué, vous, et les partisans de la Montagne, si nous eussions été les p...
      l'ex-député Biroteau, tombé à Bordeaux sous le glaive de la loi. Parmi les réponses perfides de ce conspirateur, on remarque principalement celle-ci, qu'il fit aux représentants du peuple à Bordeaux : « Je sais que la guillotine m'attend; mais elle ne vous aurait pas manqué, vous, et les partisans de la Montagne, si nous eussions été les plus forts. »
      Locuteur: Bouquier
      La Convention décrète l'insertion de ces pièces au Bulletin. La Convention décrète l'insertion de ces pièces au Bulletin.
      Locuteur: Bouquier
      Compte rendu de l'Auditeur national (1). Compte rendu de l'Auditeur national (1).
      Locuteur: Bouquier
      Le ministre de la justice a fait passer à la Conventio... Le ministre de la justice a fait passer à la Convention le procès-verbal d'arrestation et l'interrogatoire du député Biroteau mis hors...
      Locuteur: Bouquier
      Le ministre de la Justice fait passer l'extrait des jugements de la Commission militaire de Bordeaux; l'Assemblée en a ordonné la l... Le ministre de la Justice fait passer l'extrait des jugements de la Commission militaire de Bordeaux; l'Assemblée en a ordonné la lecture :
      Locuteur: Bouquier
      ...ions triomphé, nous vous aurions traité de même. ^ Je sais que je vais être guillotiné; si nous eussions triomphé, nous vous aurions traité de même. ^
      Locuteur: Bouquier
      ...je voulais la voir assise sur les bases de la justice et de l'humanité. Réponse. Je l'aimais comme vous, mais je voulais la voir assise sur les bases de la justice et de l'humanité.
      Le ministre de la justice fait passer les pTocès-verbaux d'arrestation et d'interrogatoire de (1) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II(dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 2]. Le ministre de la justice fait passer les pTocès-verbaux d'arrestation et d'interrogatoire de (1) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II(dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 2].
      L'Assemblée décrète l'impression de l'extrait de ces jugements. (1) Auditeur national |n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 4]. L'Assemblée décrète l'impression de l'extrait de ces jugements. (1) Auditeur national |n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 4].
      ...u 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 1570, col. 1]. (2) Annales patriotiques et littéraires Jn° 347 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 1570, col. 1].

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 412
      Locuteur: Bouquier
      Reverchon lit le procès-verbal de l'arrestation de Biroteau et l'interrogatoire qu'il a su... Reverchon lit le procès-verbal de l'arrestation de Biroteau et l'interrogatoire qu'il a subi à Bordeaux.
      Locuteur: Bouquier
      Compte rendu du Journal de la Montagne (2). Compte rendu du Journal de la Montagne (2).
      Locuteur: Bouquier
      On donne lecture du procès-verbal de capture et de l'interrogatoire du traître Biroteau. Us n'offrent de remarquable que l'aveu qu'il fit au tribunal de Bordeaux que, si son parti avait triomphé, les députés de la Montagne auraient porté leurs têtes ... On donne lecture du procès-verbal de capture et de l'interrogatoire du traître Biroteau. Us n'offrent de remarquable que l'aveu qu'il fit au tribunal de Bordeaux que, si son parti avait triomphé, les députés de la Montagne auraient porté leurs têtes sous la guillotine. Ces pièces seront insérées au Bulletin.
      Locuteur: Bouquier
      Le ministre de la justice envoie l'extrait des jugements de la Commission établie par les représent...
      ...es fédéralistes. L'on a entendu lecture de l'arrestation de Biroteau, ex-député, et de Girey-Dupré, rédacteur du Patriote Fran...
      ...Bordeaux, sous des noms supposés, vêtus de souquenilles de matelots. Ils furent arrêtés vers les 9...
      Le ministre de la justice envoie l'extrait des jugements de la Commission établie par les représentants Tallien et Baudot, à Bordeaux, pour juger les fédéralistes. L'on a entendu lecture de l'arrestation de Biroteau, ex-député, et de Girey-Dupré, rédacteur du Patriote Français. Tous deux étaient à Bordeaux, sous des noms supposés, vêtus de souquenilles de matelots. Ils furent arrêtés vers les 9 heures du soir. Le lendemain, ils devaient s'embarquer comme matelots dans un p...
      Locuteur: Bouquier
      ...je voulais la voir assise sur les bases de la justice et de l'humanité. — Mais, lui objectèrent ses... ... juges, renverser la République? — Non, répondit-il, je l'aime comme vous, mais je voulais la voir assise sur les bases de la justice et de l'humanité. — Mais, lui objectèrent ses juges, vous eussiez fait massacrer, dites-vous, tous les députés montagnards.— ...
      Locuteur: Bouquier
      L'Assemblée ordonne l'impression de ces extraits de jugement et de ces interrogatoires, que leur longueur nous empêche de rapporter en entier. L'Assemblée ordonne l'impression de ces extraits de jugement et de ces interrogatoires, que leur longueur nous empêche de rapporter en entier.
      Locuteur: Bouquier
      des taxes sur les riches des communes de Meulan et de Corbeil, qui se sont révoltées (1). des taxes sur les riches des communes de Meulan et de Corbeil, qui se sont révoltées (1).
      Locuteur: Bouquier
      ...usset, commissaires dans le département de Seine-et-Oise, à la Convention national... Les représentants du peuple Ch. Delacroix et J.-M. Musset, commissaires dans le département de Seine-et-Oise, à la Convention nationale (2).
      Locuteur: Bouquier
      « Versailles, le 21 frimaire, l'an II de la République, une et indivisible. « Versailles, le 21 frimaire, l'an II de la République, une et indivisible.
      Locuteur: Bouquier
      ...occasionné des troubles dans la commune de Meulan; cent cinquante hommes de l'armée révolutionnaire, vingt gendarmes, quelques braves oanonniers de Mantes réunis à ceux de l'arsenal de Meulan ont à l'instant déjoué leurs com...
      ...a tranquilité publique dans le district de Corbeil, nous venons d'y former un comité de sans-culottes montagnards qui les veilleront de près. Mais ces hommes estimables qui n'...
      ...oine qu'un patriotisme brûlant, la soif de la justice et beaucoup d'enfants, doive...
      ... L'opulence aurait-elle acquis le droit de faire supporter au Trésor public les frais d'un mouvement de troupes que la malveillance seule a occ...
      ...nécessitent des mesures extraordinaires de sûreté publique devaient en payer les f...
      ...près ce principe, imposé sur les riches de Meulan une taxe de 25,000 mille livres, et une de 30,000 sur ceux du district de Corbeil. Nous vous prions, citoyens nos...
      « Les riches ont occasionné des troubles dans la commune de Meulan; cent cinquante hommes de l'armée révolutionnaire, vingt gendarmes, quelques braves oanonniers de Mantes réunis à ceux de l'arsenal de Meulan ont à l'instant déjoué leurs complots. Les riches cherchent aussi à troubler la tranquilité publique dans le district de Corbeil, nous venons d'y former un comité de sans-culottes montagnards qui les veilleront de près. Mais ces hommes estimables qui n'ont pour patrimoine qu'un patriotisme brûlant, la soif de la justice et beaucoup d'enfants, doivent-ils sacrifier tout leur temps à observer et réprimer les projets liberticides du riche insolent sans aucun espoir d'indemnité? L'opulence aurait-elle acquis le droit de faire supporter au Trésor public les frais d'un mouvement de troupes que la malveillance seule a occasionné? Nous ne l'avons pas cru. Nous avons pensé au contraire que ceux qui nécessitent des mesures extraordinaires de sûreté publique devaient en payer les frais. Nous avons, d'après ce principe, imposé sur les riches de Meulan une taxe de 25,000 mille livres, et une de 30,000 sur ceux du district de Corbeil. Nous vous prions, citoyens nos collègues, d'approuver ces mesures qui nous ont paru commandées par l'intérêt n...
      Locuteur: Bouquier
      ...délibérations du directoire du district de Corbeil. Extrait des registres des délibérations du directoire du district de Corbeil.
      Locuteur: Bouquier
      ...frimaire, troisième mois, l'an deuxième de la République française, une et indivis... Séance publique du dix-neuf frimaire, troisième mois, l'an deuxième de la République française, une et indivisible.
      (2) Journal de la Monlagne [n° 31 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 248, col. 1]. (2) Journal de la Monlagne [n° 31 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 248, col. 1].
      ...51, p. 326). En terminant, le rédacteur de ce journal ajoute : « Nous imprimerons ...
      ... furent, en effet, imprimées à la suite de la séance du 4 nivôse (nivôse an II, n°...
      ...on d'arrêtés imposan (1) Journal des Débals et des Décrets (frimaire an II, n° 451, p. 326). En terminant, le rédacteur de ce journal ajoute : « Nous imprimerons ces pièces dans un prochain numéro. » Elles furent, en effet, imprimées à la suite de la séance du 4 nivôse (nivôse an II, n° 362, p. 61) telles que nous les rapportons ci-dessus.
      ... [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 380, col. 2]. (3) Mercure universel [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 380, col. 2].
      ...t n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais on en trouve des extraits dans les comptes rendus de cette séance publiés par tous les journaux de l'époque. En outre, en marge de l'original qui existe aux Archives nati...
      ... la note suivante : « Renvoyé au comité de Salut public le 23 frimaire an II; Bourdon (de TOise), secrétaire. »
      ... du directoire, Le- (1) La lettre des représentants Ch. Delacroix et J.-M. Musset n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais on en trouve des extraits dans les comptes rendus de cette séance publiés par tous les journaux de l'époque. En outre, en marge de l'original qui existe aux Archives nationales, on lit la note suivante : « Renvoyé au comité de Salut public le 23 frimaire an II; Bourdon (de TOise), secrétaire. »
      ...présentants du peuple imposant une taxe de 25,000 livres sur les riches de Meulan. ...n, n° 152, plaquette 1234, pièce n° 4. Nous n'avons pu retrouver 1 arrêté des représentants du peuple imposant une taxe de 25,000 livres sur les riches de Meulan.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 413
      Locuteur: Bouquier
      Toutes les contributions arriérées de 1790 sont payées, toutes celles de 1791 sont acquittées, celles de 1792 le sont presque en entier, celles de 1793 ne tarderont pas. Toutes les contributions arriérées de 1790 sont payées, toutes celles de 1791 sont acquittées, celles de 1792 le sont presque en entier, celles de 1793 ne tarderont pas.
      Locuteur: Bouquier
      ... du peuple, députés dans le département de Seine-et-Oise. Étaient aussi présents, les citoyens Charles Delacroix et Musset, représentants du peuple, députés dans le département de Seine-et-Oise.
      Locuteur: Bouquier
      Un membre de l'administration a observé que l'établissement du comité révolutionnaire et les mesures de sûreté que les circonstances actuelles ...
      ...s assez considérables, telles que frais de bureau, frais de voitures, voyages et autres, et qu'il est nécessaire de pourvoir pour l'avenir au paiement de ces dépenses, qui ont été jusqu'à prése...
      Un membre de l'administration a observé que l'établissement du comité révolutionnaire et les mesures de sûreté que les circonstances actuelles exigent, nécessitent des dépenses assez considérables, telles que frais de bureau, frais de voitures, voyages et autres, et qu'il est nécessaire de pourvoir pour l'avenir au paiement de ces dépenses, qui ont été jusqu'à présent payées en majeure partie par la caisse du district, attendu l'urgence.
      Locuteur: Bouquier
      ...ovisoirement qu'il sera perçu une somme de 30,000 hvres payable en six mois; savoir, un tiers au moment de l'avertissement, un tiers après trois m...
      ...expiration desdits six mois; l'assiette de cette contribution sera faite par l'administration du district réunie au comité de surveillance révolutionnaire, qui en su...
      ...édent sera imposé sur les autres riches de ce district qui, jusqu'à présent, n'ont point ou peu fait de sacrifices pour l'avancement de la hberté.
      Arrêtent provisoirement qu'il sera perçu une somme de 30,000 hvres payable en six mois; savoir, un tiers au moment de l'avertissement, un tiers après trois mois et le dernier tiers à l'expiration desdits six mois; l'assiette de cette contribution sera faite par l'administration du district réunie au comité de surveillance révolutionnaire, qui en suivra la perception et le versement dans la caisse du district ; et dans le cas où les riches détenus ne pourraient pas faire face à ladite contribution, l'excédent sera imposé sur les autres riches de ce district qui, jusqu'à présent, n'ont point ou peu fait de sacrifices pour l'avancement de la hberté.
      Locuteur: Bouquier
      Compte rendu du Journal de Perlet (1). Compte rendu du Journal de Perlet (1).
      Locuteur: Bouquier
      Meulan a 25,000 hvres et ceux de Corbeil à 30,000 hvres. Ils demandent l'approbation de l'assemblée. Meulan a 25,000 hvres et ceux de Corbeil à 30,000 hvres. Ils demandent l'approbation de l'assemblée.
      Locuteur: Bouquier
      Renvoi au comité de Salut pubhc. Renvoi au comité de Salut pubhc.
      Locuteur: Bouquier
      Don patriotique de la commune de Vitry-sur-Seine (1). Don patriotique de la commune de Vitry-sur-Seine (1).
      Locuteur: Bouquier
      Suit un extrait de l'adresse de la commune de Vitry-sur-Seine d'après le Bulletin de la Convention (2). Suit un extrait de l'adresse de la commune de Vitry-sur-Seine d'après le Bulletin de la Convention (2).
      Locuteur: Bouquier
      Une députation de Vitry-sur-Seine, département de Paris, district de la commune d'Égalité, a été admise à la...
      ... que tous les ornements et l'argenterie de cette commune ont été déposés pour les besoins de la Répubhque.
      Une députation de Vitry-sur-Seine, département de Paris, district de la commune d'Égalité, a été admise à la barre. L'orateur informe la Convention que tous les ornements et l'argenterie de cette commune ont été déposés pour les besoins de la Répubhque.
      Locuteur: Bouquier
      Adresse des administrateurs de Bar-sur-Aube (3). Adresse des administrateurs de Bar-sur-Aube (3).
      Locuteur: Bouquier
      Tout est ici debout pour le soutien de la Répubhque. Après avoir, en 1792, fourni déjà plus de 2,000 défenseurs contre les satellites ...
      ...près en avoir envoyé 300 autres au mois de mars, une nouvelle compagnie est sortie de ce district au mois de juillet contre les rebelles de la Vendée; deux compagnies se sont ensuite rendues, au mois d'août, près l'armée de la Moselle; au mois septembre, il a fourni son contingent dans la levée de 30,000 hommes de cavalerie. Aujourd'hui un bataillon complètement organisé et formé de 11 compagnies nerveuses, n'attend qu'avec impatience l'ordre de combattre les esclaves des tyrans.
      Tout est ici debout pour le soutien de la Répubhque. Après avoir, en 1792, fourni déjà plus de 2,000 défenseurs contre les satellites des despotes, après en avoir envoyé 300 autres au mois de mars, une nouvelle compagnie est sortie de ce district au mois de juillet contre les rebelles de la Vendée; deux compagnies se sont ensuite rendues, au mois d'août, près l'armée de la Moselle; au mois septembre, il a fourni son contingent dans la levée de 30,000 hommes de cavalerie. Aujourd'hui un bataillon complètement organisé et formé de 11 compagnies nerveuses, n'attend qu'avec impatience l'ordre de combattre les esclaves des tyrans.
      ...ésentants du peuple dans le département de Seine-et-Oise, écrivent que des troubles ont été excités à Meulan par les riches de cette commune, mais qu'ils ont été diss...
      ... mesures vigoureuses qu'ils ont prises. De pareils troubles s'annonçaient à Corbei...
      ...n outre, imposé les riches malveillants de (1) Journal de Perlet |n° 448 du 24 frimaire (samedi 14 décembre 1793), p. 106]. D'autre part., le Moniteur u...
      ...25 frimaire an 11 (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 2] et le Mercure universel [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 378, col. 2] rendent compte de la lettre de Charles Delacroix et Musset dans les te...
      Charles Lacroix et J.-M. Musset, représentants du peuple dans le département de Seine-et-Oise, écrivent que des troubles ont été excités à Meulan par les riches de cette commune, mais qu'ils ont été dissipés au moyen des mesures vigoureuses qu'ils ont prises. De pareils troubles s'annonçaient à Corbeil, ils y ont établi un comité révolutionnaire. Ils ont, en outre, imposé les riches malveillants de (1) Journal de Perlet |n° 448 du 24 frimaire (samedi 14 décembre 1793), p. 106]. D'autre part., le Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an 11 (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 2] et le Mercure universel [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 378, col. 2] rendent compte de la lettre de Charles Delacroix et Musset dans les termes suivants :
      (2) Bulletin de la Convention du 3e jour de la 3e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 13 décembre 1793). (2) Bulletin de la Convention du 3e jour de la 3e décade du 3e mois de l'an II (vendredi 13 décembre 1793).
      ...s qu'ils ont prises dans le département de Seine-et-Oise. Les représentants du peuple rendent compte des mesures révolutionnaires qu'ils ont prises dans le département de Seine-et-Oise.
      150 hommes de l'armée révolutionnaire avec quelques g...
      ...plots des malveillants dans le district de Meulan; une taxe révolutionnaire de 25,000 livres a été imposée sur les riches de ce district, et une de 30,000 livres sur ceux de Corbeil.
      150 hommes de l'armée révolutionnaire avec quelques gendarmes ont déjoué les complots des malveillants dans le district de Meulan; une taxe révolutionnaire de 25,000 livres a été imposée sur les riches de ce district, et une de 30,000 livres sur ceux de Corbeil.
      Cette lettre est renvoyée au comité de Salut public. Cette lettre est renvoyée au comité de Salut public.
      ...isant au ci-devant à peu près un revenu de 900 à 1,000 hvres, ont été vendus les 13 et Charles Lacroix, dans le département de Seine-et-Oise. Ils annoncent que les riches de Meulan et de Corbeil avaient excité des troubles, ma...
      ... imposé révolu tionnairement les riches de Meulan à 25,000 livres et ceux de Corbeil à 30,000 livres.
      ...es des émigrés sont vendus, les immeubles sont en vente; 40 lots d'émigrés produisant au ci-devant à peu près un revenu de 900 à 1,000 hvres, ont été vendus les 13 et Charles Lacroix, dans le département de Seine-et-Oise. Ils annoncent que les riches de Meulan et de Corbeil avaient excité des troubles, mais qu'ils ont été bientôt apaisés par la force armée. Les représentants ont établi des comités révolutionnaires dans ces deux villes; ils ont imposé révolu tionnairement les riches de Meulan à 25,000 livres et ceux de Corbeil à 30,000 livres.
      (1) Le don patriotique de la commune de Vitry-sur-Seine n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans le Bulletin de la Convention de cette séance. (1) Le don patriotique de la commune de Vitry-sur-Seine n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans le Bulletin de la Convention de cette séance.
      (3) L'adresse des administrateurs de Bar-sur-Aube n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; nous l'empruntons au compte rendu de cette séance publié par le Moniteur uni... (3) L'adresse des administrateurs de Bar-sur-Aube n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; nous l'empruntons au compte rendu de cette séance publié par le Moniteur universel.
      ...25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 1]. (4) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 343, col. 1].

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 414
      Locuteur: Bouquier
      ...lles la donnent elles-mêmes aux ennemis de la patrie ; les prêtres ont renoncé à l...
      ...a raison vient élaguer enfin les débris de la superstition; c'est à ees faits que l'on reconnaît l'élévation de l'esprit républicain; et c'est ainsi qu...
      ...érons aux grandes et salutaires mesures de la Convention ; c'est ainsi que nous se...
      ...heu; il y a assez longtemps qu'elles annoncent inutilement la mort, il faut qu'elles la donnent elles-mêmes aux ennemis de la patrie ; les prêtres ont renoncé à leurs enrôlements ecclésiastiques; les ci-devant saints ont évacué les éghses, leurs dépouilles bientôt iront se purifier au creuset national. C'est ainsi que la raison vient élaguer enfin les débris de la superstition; c'est à ees faits que l'on reconnaît l'élévation de l'esprit républicain; et c'est ainsi que nous adhérons aux grandes et salutaires mesures de la Convention ; c'est ainsi que nous sentons leur justice et leur nécessité, que nous approuvons leur énergie salutaire...
      Locuteur: Bouquier
      ...éternelle aux despotes, punition sévère de tous traîtres et de tous conspirateurs contre la liberté; c...
      ...ministrateurs sans-culottes du district de Bar-sur-Seine.
      Continuez, fiers représentants d'un peuple qui mérite la liberté : guerre éternelle aux despotes, punition sévère de tous traîtres et de tous conspirateurs contre la liberté; c'est le vœu sacré des véritables républicains; c'est celui des administrateurs sans-culottes du district de Bar-sur-Seine.
      Locuteur: Bouquier
      Compte rendu du Bulletin de la Convention (2). Compte rendu du Bulletin de la Convention (2).
      Locuteur: Fouché
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des assignats et monnaies, d... La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des assignats et monnaies, décrète :
      Locuteur: Fouché
      ...es, pendant trois mois, à dater du jour de la remise qui sera faite de ces assignats à ceux qui en auront été ... ...ront à être admis en payement des domaines nationaux et des contributions pubhques, pendant trois mois, à dater du jour de la remise qui sera faite de ces assignats à ceux qui en auront été reconnus propriétaires.
      Locuteur: Fouché
      ...1 décembre au soir, il sera par le juge de paix, en présence du greffier du tribunal et de deux officiers municipaux du heu, procé...
      ...s, énoncés en l'article 1er. Sur chacun de ces assignats, le juge de paix mettra ces mot» qu'il souscrira de sa signature : Assignat servant de pièce de conviction, saisi sur tel prévenu et dé...
      Le 31 décembre au soir, il sera par le juge de paix, en présence du greffier du tribunal et de deux officiers municipaux du heu, procédé à l'inventaire des différents assignats démonétisés, énoncés en l'article 1er. Sur chacun de ces assignats, le juge de paix mettra ces mot» qu'il souscrira de sa signature : Assignat servant de pièce de conviction, saisi sur tel prévenu et déposé au greffe le... (Mettre ici la date du dépôt,)
      Locuteur: Fouché
      Après le jugement de chaque procès, le greffier du tribunal mettra sur chacun de ces assi^ gnats dont la restitution aura été ordonnée, ces mots qu'il souscrira aussi de sa signature : Bemis à... (le nom du pr...
      ...du... (date du jugement) ce... (la date de la remise).
      Après le jugement de chaque procès, le greffier du tribunal mettra sur chacun de ces assi^ gnats dont la restitution aura été ordonnée, ces mots qu'il souscrira aussi de sa signature : Bemis à... (le nom du propriétaire) en vertu du jugement du tribunal du... (date du jugement) ce... (la date de la remise).
      Locuteur: Fouché
      Les assignats revêtus de ces formahtés, et dont au surplus la va... Les assignats revêtus de ces formahtés, et dont au surplus la validité sera reconnue par ceux à qui ils seront présentés, seront admis en paieme...
      Locuteur: Fouché
      Lettre du ministre de l'intérieur par laquelle il annonce que... Lettre du ministre de l'intérieur par laquelle il annonce que les moyens mis a sa disposition par le décret sur la réparation des routes ne s...
      Locuteur: Fouché
      Compte rendu du Journal de Perlet (2). Compte rendu du Journal de Perlet (2).
      Locuteur: Fouché
      Le ministre de l'intérieur écrit que les moyens qui lu... Le ministre de l'intérieur écrit que les moyens qui lui sont fournis par le décret sur la réparation des routes, ne sont pas suffisant...
      (2) Bulletin de la Convenlion du 4e jour de la 3e décade du 3e mois de l'an II (samedi 14 décembre 1793). Le Moniteur universel fin0 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 3], le Journal des Débat...
      ...ersel reproduisent le texte du Bulletin de la Convenlion.
      (2) Bulletin de la Convenlion du 4e jour de la 3e décade du 3e mois de l'an II (samedi 14 décembre 1793). Le Moniteur universel fin0 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 3], le Journal des Débats et des Décrets et le Mercure universel reproduisent le texte du Bulletin de la Convenlion.
      (2) Journal de Perlel (in0 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 106], (2) Journal de Perlel (in0 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 106],
      ...ésignés dans les procédures pour servir de pièces de conviction contre les accusés, et les assignats de même nature saisis sur les (1) Le décre...
      ...er n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il est rapporté dans les comptes rendus de cette séance publiés par le Moniteur un...
      ...l. Il figure également dans le Bulletin de la Convenlion du 24 frimaire. Il est po...
      ...es des tribunaux criminels, provenant des vols faits à divers particuliers, et désignés dans les procédures pour servir de pièces de conviction contre les accusés, et les assignats de même nature saisis sur les (1) Le décret présenté par Foucher n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il est rapporté dans les comptes rendus de cette séance publiés par le Moniteur universel, le Journal des Débats et des Décrets et le Mercure universel. Il figure également dans le Bulletin de la Convenlion du 24 frimaire. Il est possible que le décret est celui-là même qui dans la séance du 22 a été renvoyé au...
      ...mités réunis. (1) La lettre du ministre de l'intérieur n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans le compte rendu de cette séance publié par le Journal de Perlel. Renvoi aux comités réunis. (1) La lettre du ministre de l'intérieur n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans le compte rendu de cette séance publié par le Journal de Perlel.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 415
      Locuteur: Fouché
      Compte rendu du Journal de Perlet (2). Compte rendu du Journal de Perlet (2).
      Locuteur: Fouché
      La lecture du procès-verbal de la séance précédente donne lieu à quelq...
      ... offioiers ou sous-offîoiers des armées de la République qui ne se trouveraient pa...
      La lecture du procès-verbal de la séance précédente donne lieu à quelques réclamations sur la manière dont est rédigé le décret concernant les offioiers ou sous-offîoiers des armées de la République qui ne se trouveraient pas à leur poste au premier nivôse prochain.
      Locuteur: Fouché
      Ce déoret est renvoyé au oomité de Salut publio pour une nouvelle rédactio... Ce déoret est renvoyé au oomité de Salut publio pour une nouvelle rédaction.
      Locuteur: Fouché
      Don patriotique des communes de Givet et Charlemont (3). Don patriotique des communes de Givet et Charlemont (3).
      Locuteur: Fouché
      ...emblée renvoie oette pétition au comité de législation, où sont déjà quelques lett... L'Assemblée renvoie oette pétition au comité de législation, où sont déjà quelques lettres du même genre, pour y faire droit incessamment.
      Locuteur: Fouché
      ...tiques et dont plusieurs ont fait dépôt de leurs lettres de prêtrise a la convention nationale (4). Liste (3) des prêtres qui ont renoncé aux fonctions ecclésiastiques et dont plusieurs ont fait dépôt de leurs lettres de prêtrise a la convention nationale (4).
      Locuteur: Fouché
      Demonchy, ex-curé de Villers-Saint-Paul, département de l'Oise. Behin, curé d'Hersin, chef-lieu de canton. Ducroch, ci-devant vicaire de Saint-Véné-rand à Laval, département de la Mayenne. Demonchy, ex-curé de Villers-Saint-Paul, département de l'Oise. Behin, curé d'Hersin, chef-lieu de canton. Ducroch, ci-devant vicaire de Saint-Véné-rand à Laval, département de la Mayenne.
      Locuteur: Fouché
      ... commissaire national, près le tribunal de Guéret. Peyrat, commissaire national, près le tribunal de Guéret.
      Locuteur: Fouché
      Houdet, ci-devant curé de Châteauthebaud, département de la Loire-Inférieure. Houdet, ci-devant curé de Châteauthebaud, département de la Loire-Inférieure.
      (2) Journal de Perlet |n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 105]. (2) Journal de Perlet |n° 448 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 105].
      ...25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 2]. D'autre part, le Mer...
      ... [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 378, col. 2] et les Annales patrio...
      ...u 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 1569, col. 2] rendent compte du don patriotique des communes de Givet et Charlemont dans les termes sui...
      (4) Moniteur universel [n° 85 du 25 frimaire an II (dimanche 15 décembre 1793), p. 342, col. 2]. D'autre part, le Mercure universel [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 378, col. 2] et les Annales patriotiques et littéraires (In0 347 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 1569, col. 2] rendent compte du don patriotique des communes de Givet et Charlemont dans les termes suivants i
      ...u 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 1570, col. 1]. D'autre part, le Me...
      ... [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 380, col. 2] rend compte de la pétition de cette jeune citoyenne dans les termes s...
      (2) Annales patriotiques et littéraires [n° 347 du 24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 1570, col. 1]. D'autre part, le Mercure universel [24 frimaire an II (samedi 14 décembre 1793), p. 380, col. 2] rend compte de la pétition de cette jeune citoyenne dans les termes suivants :
      (4) Second supplément au Bulletin de la Convention nationale de la séance du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793). (4) Second supplément au Bulletin de la Convention nationale de la séance du 23 frimaire an II (vendredi 13 décembre 1793).
      Les commîmes de Givet et de Charlemont font passer 5,623 hvres, d'u...
      ...e sont pas mentionnées au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans le compte rendu de cette séance publié par le Journal de Perlet.
      Les commîmes de Givet et de Charlemont font passer 5,623 hvres, d'une imposition fraternelle et correctionnelle mise sur les riches aristocrates. (1) Ces réclamations ne sont pas mentionnées au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans le compte rendu de cette séance publié par le Journal de Perlet.
      (3) Le don patriotique des communes de Givet et Charlemont n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans les comptes rendus de cette séance publiés par le Moniteur un... (3) Le don patriotique des communes de Givet et Charlemont n'est pas mentionné au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais il y est fait allusion dans les comptes rendus de cette séance publiés par le Moniteur universel, le Mercure universel et les Annales patriotiques et littéraires.
      Les administrateurs de Givet envoient à la Convention 5,623 li... Les administrateurs de Givet envoient à la Convention 5,623 livres provenant des contribution-3 qu'ils ont imposées sur les aristocrates.
      ...posé révolutionnairement sur les riches de Givet 5,623 livres. Les administrateurs annoncent J'envoi de cette somme. Il a été imposé révolutionnairement sur les riches de Givet 5,623 livres. Les administrateurs annoncent J'envoi de cette somme.
      ...incarcérée dans la maison paternelle et de ne pouvoir épouser celui qu'elle aime (... IX. Une jeune citoyenne se plaint d'être incarcérée dans la maison paternelle et de ne pouvoir épouser celui qu'elle aime (1).
      Champigny, ci-devant curé de Neuville-sur-Marne, département de Seine-et-Oise. (1) La lettre de cette jeune citoyenne n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire; mais il y est fait allusion dans les comptes rendus de cette séance publiés par les Annales pa... Champigny, ci-devant curé de Neuville-sur-Marne, département de Seine-et-Oise. (1) La lettre de cette jeune citoyenne n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire; mais il y est fait allusion dans les comptes rendus de cette séance publiés par les Annales patriotiques et littéraires et par le Mercure universel.
      ...eurs, je suis incarcérée dans la maison de mon père, malgré la loi qui dit que je suis libre. Je vous demande de mettre d'accord mon cœur et mon père, o... ...as riche. Quel rapport y a-t-il donc entre le sentiment et la richesse? Législateurs, je suis incarcérée dans la maison de mon père, malgré la loi qui dit que je suis libre. Je vous demande de mettre d'accord mon cœur et mon père, ou mon père avec la loi.
      ...e n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais elle figure en entier dans le Bulletin de la Convention de cette séance. (3) Cette liste n'est pas mentionnée au procès-verbal de la séance du 23 frimaire an II; mais elle figure en entier dans le Bulletin de la Convention de cette séance.

      Séance du vendredi 13 décembre 1793

      page 416
      Locuteur: Fouché
      Warnier, ex-curé d'Amilly, district de Mon-tarais Biarnoy, d'ArnouviUe. Warnier, ex-curé d'Amilly, district de Mon-tarais Biarnoy, d'ArnouviUe.
      Locuteur: Fouché
      Enguohard, ci-devant ouré de Beaune, district de Montargis. Enguohard, ci-devant ouré de Beaune, district de Montargis.
      Locuteur: Fouché
      D'Aufresne, ci-devant ouré de Miguerette. D'Aufresne, ci-devant ouré de Miguerette.
      Locuteur: Fouché
      Maillet, ci-devant curé de Croiset, département de l'Oise. Maillet, ci-devant curé de Croiset, département de l'Oise.
      Locuteur: Fouché
      ... ex-vicaires épisoo-paux du département de la Seine-Inférieure. Ivelin, Dury et François, ex-vicaires épisoo-paux du département de la Seine-Inférieure.
      Locuteur: Fouché
      Veron, ci-devant curé de Chapton, département de la Loire. Veron, ci-devant curé de Chapton, département de la Loire.
      Locuteur: Fouché
      Tabardin, ci-devant ouré de la Crouzille, département du Puy-de-Dôme. Tabardin, ci-devant ouré de la Crouzille, département du Puy-de-Dôme.
      Locuteur: Fouché
      Genin, visaire épiscopal du département de l'Allier; Genin, visaire épiscopal du département de l'Allier;
      Locuteur: Fouché
      Fesnau, oi-devant ouré de Bomilly, département de l'Eure. Fesnau, oi-devant ouré de Bomilly, département de l'Eure.
      Locuteur: Fouché
      Babet, ex-chanoine du Sépulcre de Paris. Babet, ex-chanoine du Sépulcre de Paris.
      Locuteur: Fouché
      Duoastelier, curé de Fourqueux. Duoastelier, curé de Fourqueux.
      Locuteur: Fouché
      Guérin, curé de Saint-Pierre et Grimault, curé du châte... Guérin, curé de Saint-Pierre et Grimault, curé du château Lisle-d'Oléron.
      Locuteur: Fouché
      Trannoy, oi-devant ouré de Bozey, département de l'Oise. Trannoy, oi-devant ouré de Bozey, département de l'Oise.
      Locuteur: Fouché
      ...ci-devant ouré d'Angicourt, département de l'Oise. Hen, ci-devant ouré d'Angicourt, département de l'Oise.
      Locuteur: Fouché
      Souviop, curé de Verdronne, département de l'Oise. Souviop, curé de Verdronne, département de l'Oise.
      Locuteur: Fouché
      Warée, ouré de Clermont, département de l'Oise. Warée, ouré de Clermont, département de l'Oise.
      Locuteur: Fouché
      Coquart, il fait don de son traitement. Coquart, il fait don de son traitement.
      Locuteur: Fouché
      ...devant vicaire épisoopal du département de la Sarthe. Boulanger, oi-devant vicaire épisoopal du département de la Sarthe.
      Locuteur: Fouché
      Lefèvre, ouré de Chailly, département de Seine-et-Marne. Lefèvre, ouré de Chailly, département de Seine-et-Marne.
      Locuteur: Fouché
      Poney, ouré de Flacy, département de l'Yonne. Poney, ouré de Flacy, département de l'Yonne.
      Locuteur: Fouché
      ...uf, jadis prêtre à Clermont département de la Loire. Benouf, jadis prêtre à Clermont département de la Loire.
      Locuteur: Fouché
      Duvivier, curé de Comines-Franoe, département du Nord. Duvivier, curé de Comines-Franoe, département du Nord.
      Locuteur: Fouché
      Lemanoeau, de Chinon, département d'Indre-et-Loire. Lemanoeau, de Chinon, département d'Indre-et-Loire.
      Locuteur: Fouché
      Assezat, ci-devant ouré de Fleury, département de l'Oise. Assezat, ci-devant ouré de Fleury, département de l'Oise.
      Locuteur: Fouché
      Delamarre, ci-devant curé de Damville, département de l'Eure. | Pigerre, de Dieppe. Delamarre, ci-devant curé de Damville, département de l'Eure. | Pigerre, de Dieppe.
      Locuteur: Fouché
      Moireau, vicaire de la oommune d'Issoudun. Moireau, vicaire de la oommune d'Issoudun.
      Locuteur: Fouché
      Carlier, oi-devant ouré de Yesly. Carlier, oi-devant ouré de Yesly.
      Locuteur: Fouché
      Nobret, oi-devant curé de Leuvincourt. Nobret, oi-devant curé de Leuvincourt.
      Locuteur: Fouché
      Pelletier, oi-devant curé de Saoy-aUx-Bois. Pelletier, oi-devant curé de Saoy-aUx-Bois.
      Locuteur: Fouché
      Pignaut, oi-devant ouré de Chagny, département de Saône-et-Loire. Pignaut, oi-devant ouré de Chagny, département de Saône-et-Loire.
      Locuteur: Fouché
      ... ex-prêtre, chasseur à cheval à l'armée de l'Ouest. Massé, ex-prêtre, chasseur à cheval à l'armée de l'Ouest.
      Locuteur: Fouché
      Levasseur, ouré de GondreviUe. Levasseur, ouré de GondreviUe.
      Locuteur: Fouché
      Landragin, ex-prêtre de Betel-sur-Seine. Landragin, ex-prêtre de Betel-sur-Seine.
      Locuteur: Fouché
      Gilles, de Beaucaire. Gilles, de Beaucaire.
      Locuteur: Fouché
      Billaud, oi-devant curé de Nazelles, département d'Indre-et-Loire. Billaud, oi-devant curé de Nazelles, département d'Indre-et-Loire.
      Locuteur: Fouché
      ...et, ex-prêtre, à Vinoelles, département de l'Yonne. Virlet, ex-prêtre, à Vinoelles, département de l'Yonne.
      Locuteur: Fouché
      Carton, de Cusset. Carton, de Cusset.
      Locuteur: Fouché
      Haoeart, ci-devant ouré de Trilport, près Meaux. Haoeart, ci-devant ouré de Trilport, près Meaux.
      Locuteur: Fouché
      ...llet, oi-devant professeur à l'Institut de Yienne, département de l'Isère. Gallet, oi-devant professeur à l'Institut de Yienne, département de l'Isère.
      Locuteur: Fouché
      ...Sartre, Laegre et Leban, du département de la Mayenne. Buffîn, Beveil, Sartre, Laegre et Leban, du département de la Mayenne.
      Locuteur: Fouché
      Martin, curé de Thiers; Bonnefoy et Vialle, de Thiers. Martin, curé de Thiers; Bonnefoy et Vialle, de Thiers.
      Locuteur: Fouché
      Huot, ei-devant ouré de Bourdeaux, département du Loiret. Huot, ei-devant ouré de Bourdeaux, département du Loiret.
      Locuteur: Fouché
      Jacquemard, de Corbeilles, du département du Loiret. Jacquemard, de Corbeilles, du département du Loiret.
      Locuteur: Fouché
      Beaure, de la oommune de Saint-Paul, dépar-' tement de la Haute-Yienne. Beaure, de la oommune de Saint-Paul, dépar-' tement de la Haute-Yienne.
      Locuteur: Fouché
      Pierre, ci-devant ouré de Begny. Pierre, ci-devant ouré de Begny.
      Locuteur: Fouché
      Julien, de la municipalité de l'Ermemont-la-Yillette, département ae ... Julien, de la municipalité de l'Ermemont-la-Yillette, département ae la Seine-Inférieure.
      Locuteur: Fouché
      Pérignon, oi-devant aumônier de l'hôpital militaire de Sentis, département de l'Oise; il renonce à son traitement. Pérignon, oi-devant aumônier de l'hôpital militaire de Sentis, département de l'Oise; il renonce à son traitement.
      Locuteur: Fouché
      Feray, oi-devant prêtre de la oi-devant église métropolitaine de Paris. Feray, oi-devant prêtre de la oi-devant église métropolitaine de Paris.
      Locuteur: Fouché
      ...i-devant prêtre, actuellement capitaine de la deuxième compagnie du bataillon du district de Bar-sur-Orne. Dusaulx, oi-devant prêtre, actuellement capitaine de la deuxième compagnie du bataillon du district de Bar-sur-Orne.
      Locuteur: Fouché
      Jamon, ci-devant curé de Dizieux, département de la Loire. Jamon, ci-devant curé de Dizieux, département de la Loire.
      Locuteur: Fouché
      Martin, oi-devant vicaire de l'évêque du département de l'Aisne. Martin, oi-devant vicaire de l'évêque du département de l'Aisne.
      Locuteur: Fouché
      Vaûon, de Saint-Flour. Vaûon, de Saint-Flour.
      Locuteur: Fouché
      Hubert, curé de Granzay, Cortial, curé d'Augé, Viollette, curé de Chef-Boutonne, département des Deux-Sèv... Hubert, curé de Granzay, Cortial, curé d'Augé, Viollette, curé de Chef-Boutonne, département des Deux-Sèvres.
      Locuteur: Fouché
      Ménétrier, ci-devant curé de Turgy, département de l'Aube. Ménétrier, ci-devant curé de Turgy, département de l'Aube.
      Locuteur: Fouché
      Delauney, ci-devant ouré de Mennecy. Delauney, ci-devant ouré de Mennecy.
      Locuteur: Fouché
      Lecomte, ci-devant ouré de Chenonoeaux, département d'Indre-et-Loi... Lecomte, ci-devant ouré de Chenonoeaux, département d'Indre-et-Loire.
      Locuteur: Fouché
      ...ing, actuellement président du distriot de Bellac. Charaing, actuellement président du distriot de Bellac.
      Locuteur: Fouché
      Hairlaud, de la oommune de Saint-Preuil, département de la Charente. Hairlaud, de la oommune de Saint-Preuil, département de la Charente.
      Locuteur: Fouché
      Coitnon, principal du collège de l'Unité. Coitnon, principal du collège de l'Unité.
      Locuteur: Fouché
      Cazaux, ci-devant vicaire de' Saint-Orens, département du Gers. Cazaux, ci-devant vicaire de' Saint-Orens, département du Gers.
      Locuteur: Fouché
      Mathis, ex-religieux de la commune de Mire-oourt. Mathis, ex-religieux de la commune de Mire-oourt.
      Locuteur: Fouché
      Dupuy, ci-devant curé de Lombez. Dupuy, ci-devant curé de Lombez.
      Locuteur: Fouché
      Lavigne, ci-devant curé de Pardière, département des Basses-Pyréné... Lavigne, ci-devant curé de Pardière, département des Basses-Pyrénées.
      Locuteur: Fouché
      Perdrix, ci-devant curé de Vervins, département de l'Aisne. Perdrix, ci-devant curé de Vervins, département de l'Aisne.
      Locuteur: Fouché
      Jacquemin, de la commune de Maroilly, département de Seine-et-Marne. Jacquemin, de la commune de Maroilly, département de Seine-et-Marne.
      Locuteur: Fouché
      Godelle, oi-devant curé de Cuvillers, près Cambray. Godelle, oi-devant curé de Cuvillers, près Cambray.
      Locuteur: Fouché
      Drapeyron, oi-devant vicaire de Lubersao, département de la Corrèze. Drapeyron, oi-devant vicaire de Lubersao, département de la Corrèze.
      Locuteur: Fouché
      Mivaur, ci-devant curé de Massac, district de Saint-Jean-d'Angély. Mivaur, ci-devant curé de Massac, district de Saint-Jean-d'Angély.