Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-1230 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-064 hits on 1789-0710 hits on 1789-0810 hits on 1789-099 hits on 1789-109 hits on 1789-117 hits on 1789-12116 hits on 1790-016 hits on 1790-024 hits on 1790-036 hits on 1790-041 hits on 1790-058 hits on 1790-067 hits on 1790-073 hits on 1790-085 hits on 1790-098 hits on 1790-107 hits on 1790-112 hits on 1790-127 hits on 1791-014 hits on 1791-024 hits on 1791-034 hits on 1791-0410 hits on 1791-051 hits on 1791-067 hits on 1791-077 hits on 1791-087 hits on 1791-098 hits on 1791-104 hits on 1791-114 hits on 1791-1225 hits on 1792-018 hits on 1792-0210 hits on 1792-037 hits on 1792-048 hits on 1792-0510 hits on 1792-068 hits on 1792-075 hits on 1792-085 hits on 1792-094 hits on 1792-105 hits on 1792-1114 hits on 1792-127 hits on 1793-017 hits on 1793-027 hits on 1793-039 hits on 1793-045 hits on 1793-055 hits on 1793-069 hits on 1793-0711 hits on 1793-0819 hits on 1793-0914 hits on 1793-108 hits on 1793-1112 hits on 1793-121 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-124 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-123 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-122 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-121 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
41 - 50 sur 82 volumes
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 3 résultats
    • Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      - search term matches: (36)

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 231
      Locuteur: Jean Debry
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 avril 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 avril 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée.
      Locuteur: Léonetti
      , député du département de la Corse, prête le serment individuel prescrit par la Constitution. , député du département de la Corse, prête le serment individuel prescrit par la Constitution.
      Locuteur: Léonetti
      2° Lettre d'une députation de citoyens du district de Reims qui demande à être admise samedi soir à la barre. 2° Lettre d'une députation de citoyens du district de Reims qui demande à être admise samedi soir à la barre.
      Locuteur: Cazes
      , au nom du comité de Mvisiân, fait Un rapport (1) et présente un projet (t) de décret sur l'église et l'oratoire de la paroisse Saint-Pierre de Toulouse; il s'exprime ainsi : , au nom du comité de Mvisiân, fait Un rapport (1) et présente un projet (t) de décret sur l'église et l'oratoire de la paroisse Saint-Pierre de Toulouse; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Cazes
      ...le décret du 29 août dernier, relatif à la circonscription , des paroisses de Toa-louse rendu d'après un arrêté du di...
      ... l'évêque et le directoire du district, la paroisse de Saint-Pierre conserve toute l'étendue de son territoire ; mais lé service en est...
      Messieurs, par le décret du 29 août dernier, relatif à la circonscription , des paroisses de Toa-louse rendu d'après un arrêté du directoire du département, concerté entre l'évêque et le directoire du district, la paroisse de Saint-Pierre conserve toute l'étendue de son territoire ; mais lé service en est transféré dans l'église ci-devant conventuelle des dominicains.
      Locuteur: Léonetti
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des l... Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes :
      Locuteur: Léonetti
      1° Lettres du sieur de Beaufort par laquelle cet artiste expos...
      ...r il a établi en France une manufacture de eristauxfins et qu'il a ainsi procuré à...
      1° Lettres du sieur de Beaufort par laquelle cet artiste expose que le premier il a établi en France une manufacture de eristauxfins et qu'il a ainsi procuré à l'industrie et au commerce national les plus grands avantages. Il demande une r...
      Locuteur: Léonetti
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de liquidation.)
      ...e oratoire. Dans une assemblée générale de la paroisse, tenue le 27 septembre dernier, les citoyens qui la composent ont arrêté de s'adresser au département, pour lui demander de prendre en considération les motifs qui les portent à réclamer contre la disposition du décret du 29 août, qui les intéresse, et de les taire changer par un nouveau décret qui leur assigne pour église de paroisse la même église des ci (1) Bibliothèque nat... ...du même décret, l'église ci-devant conventuelle des Chartreux, est désignée comme oratoire. Dans une assemblée générale de la paroisse, tenue le 27 septembre dernier, les citoyens qui la composent ont arrêté de s'adresser au département, pour lui demander de prendre en considération les motifs qui les portent à réclamer contre la disposition du décret du 29 août, qui les intéresse, et de les taire changer par un nouveau décret qui leur assigne pour église de paroisse la même église des ci (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative: Division du royaume, n° 2.
      présidence de m. bfgot de préameneu, vice-président. présidence de m. bfgot de préameneu, vice-président.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 232
      Locuteur: Cazes
      ...endue, que son vaisseau à une forme qui la rend plus propre aux services d'une paroisse, que sa construction, la magnificence de son autel et ses décorations l'emportent de beaucoup sur celle des Dominicains, qui... ...Chartreux est plus centrale, située dans une rue bien plus vaste et bien plus étendue, que son vaisseau à une forme qui la rend plus propre aux services d'une paroisse, que sa construction, la magnificence de son autel et ses décorations l'emportent de beaucoup sur celle des Dominicains, qui, quoique plus vaste est moins éclairée, mais surtout très mal distribuée et peu...
      Locuteur: Cazes
      ...artreux a été toujours considérée comme la première église et 4 église mère de celle de Saint-Pierre, à raison du ci-devant droit,de patronage qu'avaient et exerçaient les Chartreux sur la cure de Saint-Pierre. 2° Que cette même église des Chartreux a été toujours considérée comme la première église et 4 église mère de celle de Saint-Pierre, à raison du ci-devant droit,de patronage qu'avaient et exerçaient les Chartreux sur la cure de Saint-Pierre.
      Locuteur: Cazes
      Les habitants de cette paroisse, pour solliciter cette modification dans la loi du 29 août, se sont adressés aux différents corps administratifs de Toulouse, et ont obtenu les 8 et 14 du mois dernier, les avis de la municipalité et du district, confirmés ...
      ...qui tend à justifier leur pétition et à la faire accueillir.
      Les habitants de cette paroisse, pour solliciter cette modification dans la loi du 29 août, se sont adressés aux différents corps administratifs de Toulouse, et ont obtenu les 8 et 14 du mois dernier, les avis de la municipalité et du district, confirmés par l'arrêté du département du 15, qui tend à justifier leur pétition et à la faire accueillir.
      Locuteur: Cazes
      C'est d'après le rapport de ces différents avis que votre comité de division, à qui la pétition avait déjà été .renvoyée le 17...
      ...et a cru devoir vous proposer le projet de décret suivant :
      C'est d'après le rapport de ces différents avis que votre comité de division, à qui la pétition avait déjà été .renvoyée le 17 octobre aernier, n'a aperçu aucun inconvénient à l'adopter, et a cru devoir vous proposer le projet de décret suivant :
      Locuteur: Cazes
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, relativement à la pétition délibérée en assémblée générale des citoyens composânt la paroisse de Saint-Pierre de Toulouse, le 25 septembre dernier, qui tend à faire modifier, en ce qui la concerne, les dispositions du décret du 29 août dernier, sur la désignation de l'église et de l'oratoire de cette paroisse, vu les avis des corps administratifs de la ville de Toulouse et du département de la Haute-Garonne, sous la date des 8, 14 et 15 février dernier, d... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, relativement à la pétition délibérée en assémblée générale des citoyens composânt la paroisse de Saint-Pierre de Toulouse, le 25 septembre dernier, qui tend à faire modifier, en ce qui la concerne, les dispositions du décret du 29 août dernier, sur la désignation de l'église et de l'oratoire de cette paroisse, vu les avis des corps administratifs de la ville de Toulouse et du département de la Haute-Garonne, sous la date des 8, 14 et 15 février dernier, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Cazes
      . La paroisse de Saint-Pierre de Toulouse aura pour église principale, sous le même titre de Saint-Pierre, l'église des ci-devant Chartreux de la même ville, désignée pour oratoire par ... . La paroisse de Saint-Pierre de Toulouse aura pour église principale, sous le même titre de Saint-Pierre, l'église des ci-devant Chartreux de la même ville, désignée pour oratoire par le décret du 29 août dernier.
      Locuteur: Cazes
      ...ret du 29 août pour l'église principale de cette paroisse, rentrera dans la classe des biens qui sont à la disposition de la nation. « Art. 3, L'église des Dominicains, désignée par le décret du 29 août pour l'église principale de cette paroisse, rentrera dans la classe des biens qui sont à la disposition de la nation.
      Locuteur: Cazes
      ...le surplus des dispositions relatives à la circonscription de la même paroisse, qui ne sont pas révoquée... « Art. 4. Le décret du 29 août dernier sera exécuté pour le surplus des dispositions relatives à la circonscription de la même paroisse, qui ne sont pas révoquées par le présent décret. »
      Locuteur: Cazes
      Un de MM. les secrétaires, donne lecture d'un...
      ...ciers municipaux d'Arpajon, département de Seine-et-Oise, qui rendent hommage à la bravoure, au civisme et à la bonne conduite de la garde nationale, que quelques personnes
      Un de MM. les secrétaires, donne lecture d'une lettre des officiers municipaux d'Arpajon, département de Seine-et-Oise, qui rendent hommage à la bravoure, au civisme et à la bonne conduite de la garde nationale, que quelques personnes
      Locuteur: Cazes
      , l'an IV de la liberté. , l'an IV de la liberté.
      Locuteur: Cazes
      « Quoique beaucoup de personnes sachent que ce n'est point Ar...
      ...département, ont cru que c'était contre la ville du même nom, dans le département de Seine-et-Oise, que ce décret avait été ...
      « Quoique beaucoup de personnes sachent que ce n'est point Arpajon près Paris qui ait mérité ce décret, il en est encore beaucoup, et l'expérience nous l'a prouvé, qui sans faire attention au nom du département, ont cru que c'était contre la ville du même nom, dans le département de Seine-et-Oise, que ce décret avait été lancé.
      Locuteur: Cazes
      « 11 est de notre devoir, Monsieur le Président, de retirer une erreur qui, accréditée dans...
      ...rquée et si peu méritée; nous prendrons de occasion de vous rappeler une lettre que, nous avons eu l'honneur de vous écrire le 28 mars dernier 2) par laquelle nous vous marquions que la bonne contenance et obéissance de ces braves citoyens-soldats nous avait préservés de l'orage qui depuis quelque temps grondait autour de nous; et nous pouvons même vous assurer, Monsieur le Président, de leur plus entier dévouement au maintien de la loi et qu'ils sont prêts à verser leur sang pour la défendre.
      « 11 est de notre devoir, Monsieur le Président, de retirer une erreur qui, accréditée dans quelques esprits, jette et pourrait jeter sur notre ville et sur notre garde nationale, une défaveur si marquée et si peu méritée; nous prendrons de occasion de vous rappeler une lettre que, nous avons eu l'honneur de vous écrire le 28 mars dernier 2) par laquelle nous vous marquions que la bonne contenance et obéissance de ces braves citoyens-soldats nous avait préservés de l'orage qui depuis quelque temps grondait autour de nous; et nous pouvons même vous assurer, Monsieur le Président, de leur plus entier dévouement au maintien de la loi et qu'ils sont prêts à verser leur sang pour la défendre.
      Locuteur: Cazes
      ...us vous en conjurons, vu cette identité de nom entre notre ville et celle du département du Cantal, donner communication de notre lettre à l Assemblée nationale et rendre par ce moyen justice aux habitants de notre cité, dont nous partageons avec raison la peine. « Veuillez, nous vous en conjurons, vu cette identité de nom entre notre ville et celle du département du Cantal, donner communication de notre lettre à l Assemblée nationale et rendre par ce moyen justice aux habitants de notre cité, dont nous partageons avec raison la peine.
      Locuteur: Cazes
      ...fficiers municipaux, gaffaut, procureur de la commune. » « Signé : Gautron; maire, Gambart, Chaligne, officiers municipaux, gaffaut, procureur de la commune. »
      Locuteur: Cazes
      ... Permettez-nous, Monsieur le Président, de vous adresser un exemplaire de l'éloge funèbre prononcé par le curé constitutionnel de notre ville, au service que nous avons fait célébrer, le 27 mars dernier, pour honorer la mémoire du vertueux maire d'Ëtampes, et... « P. S. Permettez-nous, Monsieur le Président, de vous adresser un exemplaire de l'éloge funèbre prononcé par le curé constitutionnel de notre ville, au service que nous avons fait célébrer, le 27 mars dernier, pour honorer la mémoire du vertueux maire d'Ëtampes, et auquel a assisté le bataillon. »
      Locuteur: Gouvion
      ...nu parla prudence du corps municipal et la fermeté ae la garde nationale, Actuellement les malve...
      ...les cantons, que l'Assemblée a improuvé la conduite de cette commune. Vous sentez quelle influ...
      ...oir. Je prie l'Assemblée d'ordonner que la garde nationale d'Arpajon sera admise à la barre mardi prochain. Cet honneur fera ...
      ...troubles qui ont agité toutes les municipalités; l'ordre y a toujours été maintenu parla prudence du corps municipal et la fermeté ae la garde nationale, Actuellement les malveillants répandent dans tous les cantons, que l'Assemblée a improuvé la conduite de cette commune. Vous sentez quelle influence fâcheuse cela pourrait avoir. Je prie l'Assemblée d'ordonner que la garde nationale d'Arpajon sera admise à la barre mardi prochain. Cet honneur fera cesser tous les propos injurieux que l'on répand sur une garde nationale qui a t...
      Locuteur: Cazes
      ...t sont nombreux, et principalement pris de ce que : Les motifs du changement qu'ils sollicitent sont nombreux, et principalement pris de ce que :
      Locuteur: Cazes
      projet de decret. projet de decret.
      Locuteur: Cazes
      (L'Assemblée ajourne la seconde lecture à huitaine.) (L'Assemblée ajourne la seconde lecture à huitaine.)
      Locuteur: Cazes
      ont néanmoins affecté de confondre avec celle d'Arpajon, départe... ont néanmoins affecté de confondre avec celle d'Arpajon, département du Cantal, dissoute par décret du 31 mars dernier.
      Locuteur: Cazes
      ...l, il a été rendu un décret qui dissout la garde nationale d'Arpajon. ... nom du comité des Douze, sur les troubles survenus dans le département du Cantal, il a été rendu un décret qui dissout la garde nationale d'Arpajon.
      (L'Assemblée décrète que la garde nationale (1) Archives nationales...
      ...Voy. ci-après- cette lettre aux annexes de la séance, page 252.
      (L'Assemblée décrète que la garde nationale (1) Archives nationales. Carton C1 147, feuillpC, 216, , (2) Voy. ci-après- cette lettre aux annexes de la séance, page 252.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 233
      Locuteur: Gouvion
      d'Arpajon, département de Seine-et-Oise, sera admise mardi matin à la barre.) d'Arpajon, département de Seine-et-Oise, sera admise mardi matin à la barre.)
      Locuteur: Gouvion
      ... au centre des troubles, le département de Seine-et-Oise avait arrêté qu'on y enverrait 400 hommes. La municipalité a écrit au directoire du département que, forte de sa seule garde nationale, elle répendai... Je demande encore à faire une seule observation. Comme Arpajon se trouve au centre des troubles, le département de Seine-et-Oise avait arrêté qu'on y enverrait 400 hommes. La municipalité a écrit au directoire du département que, forte de sa seule garde nationale, elle répendait que son marché serait toujours tranquille, et qu'elle désirait n'avoir aucune ...
      Locuteur: Gouvion
      ...ne séance extraordinaire pour continuer la discussion du rapport sur les invalides. (L'Assemblée décrète cette motion.) Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 5 avril, au matin, dont la rédaction est adoptée. Un membre demande qu'il y ait ce soir une séance extraordinaire pour continuer la discussion du rapport sur les invalides. (L'Assemblée décrète cette motion.) Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 5 avril, au matin, dont la rédaction est adoptée.
      Locuteur: Gouvion
      Un de M\l. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 5 avril, au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de M\l. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 5 avril, au soir, dont la rédaction est adoptée.
      Locuteur: Gouvion
      .... Amelot, commissaire du roi, préposé à la caisse de l'extraordinaire, fasse parvenir à l'Assemblée nationale un état de tous les arrêtés des corps administratifs, rendus sur des demandes en distraction de biens nationaux, et de tous ceux par lesquels il aurait été st... Un membre : Je demande que M. Amelot, commissaire du roi, préposé à la caisse de l'extraordinaire, fasse parvenir à l'Assemblée nationale un état de tous les arrêtés des corps administratifs, rendus sur des demandes en distraction de biens nationaux, et de tous ceux par lesquels il aurait été statué définitivement. (L'Assemblée décrète cette motion.)
      Locuteur: Laureau
      Malgré la liberté des personnes et des biens, ov continue à imprimer sur ces derniers des taches de servitudes. Des fermiers de droits ci-devant seigneuriaux attaquent...
      ...des amèndes ces propriétaires jouissant de leurs biens. Esclaves de la lettre, ils attendeut une loi qui abolisse expressément le droit féodal la pêche, comme si la destruction la féodalité n'avait pas détruit ce droit ...
      ...ncevoir, d'après l'esprit bien sensible de la loi, que le propriétaire n'a jamais pu être dépouillé du droit naturel de pêcher sur son fonds que par une exclus...
      Malgré la liberté des personnes et des biens, ov continue à imprimer sur ces derniers des taches de servitudes. Des fermiers de droits ci-devant seigneuriaux attaquent en justice les particuliers qui pêi hent dans les eaux qui coulent sur leurs fonds, et des juges peu instruits condamnent à des amèndes ces propriétaires jouissant de leurs biens. Esclaves de la lettre, ils attendeut une loi qui abolisse expressément le droit féodal la pêche, comme si la destruction la féodalité n'avait pas détruit ce droit avec les autres. Il faut leur rappeler littéralement, puisqu'ils n'ont pas voulu le concevoir, d'après l'esprit bien sensible de la loi, que le propriétaire n'a jamais pu être dépouillé du droit naturel de pêcher sur son fonds que par une exclusion féodale. Il faut que ces juges sachent
      Locuteur: Laureau
      Sue l'application de ces principes a dû se faire u jour de la destruction de la féodalité ; que les eaux appartiennent au propriétaire de l'héritage sur lequel elles passent, et...
      ...it, et qui a incontestablement le droit de pêcher et de faire pêcher chez lui.
      Sue l'application de ces principes a dû se faire u jour de la destruction de la féodalité ; que les eaux appartiennent au propriétaire de l'héritage sur lequel elles passent, et lé poisson à ce propriétaire qui le nourrit, et qui a incontestablement le droit de pêcher et de faire pêcher chez lui.
      Locuteur: Laureau
      La pêche seule des rivières navigables fait exception et appartient à l'Etat, par la raison que l'Etat entretient son bassin, et paye les frais ae réparation et de navigation. Je demande que ces principes soient reconnus par une décision formelle de l'Assemblée. La pêche seule des rivières navigables fait exception et appartient à l'Etat, par la raison que l'Etat entretient son bassin, et paye les frais ae réparation et de navigation. Je demande que ces principes soient reconnus par une décision formelle de l'Assemblée.
      Locuteur: Foissey
      Je demande la parole pour une motion d'ordre. Dans le département de Lot-et-Garonne, des chanoines de Saint-Jean-de-Latran Je demande la parole pour une motion d'ordre. Dans le département de Lot-et-Garonne, des chanoines de Saint-Jean-de-Latran
      Locuteur: Foissey
      ...averti. J'ai voulu connaître l'histoire de l'abbaye, voici ce que j'ai appris. L'abbaye de Clairac existe, peu importe depuis quel temps, mais elle était à la ...ssent. encore d'un bien ecclésiastique. Le îasard m'a mis dans le cas d'en être averti. J'ai voulu connaître l'histoire de l'abbaye, voici ce que j'ai appris. L'abbaye de Clairac existe, peu importe depuis quel temps, mais elle était à la
      Locuteur: Foissey
      disposition du roi de France. Un certain Jean Thibaut, chanoine de Saint-Jean-de-Latran, venu en France à la suite du cardinal Alexandre de Médicis, trouva moyen d'obtenir d'Henri IV, en 1604, la donation de l'abbaye de Clairac en faveur du chapitre de Saint-Jean-de-Latran, ce chapitre en jouit encore auj...
      ...nances du royaume. Le véritable produit de l'abbaye est aujourd'hui un objet de plus de 70,000 livres.
      disposition du roi de France. Un certain Jean Thibaut, chanoine de Saint-Jean-de-Latran, venu en France à la suite du cardinal Alexandre de Médicis, trouva moyen d'obtenir d'Henri IV, en 1604, la donation de l'abbaye de Clairac en faveur du chapitre de Saint-Jean-de-Latran, ce chapitre en jouit encore aujourd'hui. 11 en fait administrer les revenus par un économe français, conformément aux anciennes ordonnances du royaume. Le véritable produit de l'abbaye est aujourd'hui un objet de plus de 70,000 livres.
      Locuteur: Foissey
      ...lement en diligence vers le département de Lot-et-Garonne pour obtenir une indemnité à raison des pertes que la suppression des dîmes fait essuyer au chapitre. J'ose croire, messieurs, que la justice et la sagesse de l'Assemblée éviteront à l'économe de Saint-Jean-de-Latran la peine de suivre une aussi singulière action Quan...
      ...en n'empêche dès ce moment que le biens de l'abbaye de Clairac soient mis à la disposition de la nation. J'ai reconnu qu'il n'y a rien, ni dans les clauses de la donation, ni dans les causes qui y ont ...
      ...aire perdre les droits imprescriptibles de la France sur ces biens. Je fais donc la motion expresse que l'Assemblée déclare que les biens de l'abbaye de Cjlairac appartenant au chapitre de Saint-Jean-de-Latran sont à la disposition de la nation ; qu'en conséquence ces mêmes bi...
      ...istrict d'Agen, et qu'il sera procédé à la vente, s'il y échoit, des biens dont l'...
      ... formes prescrites parles décrets, sous la surveillance des commissaires du roi, a...
      ...omaines nationaux. Je demande le renvoi de ma motion au comité des domaines pour e...
      ...uit par l'extinction des dîmes. Aussi l'économe du chapitre actuel est-il actuellement en diligence vers le département de Lot-et-Garonne pour obtenir une indemnité à raison des pertes que la suppression des dîmes fait essuyer au chapitre. J'ose croire, messieurs, que la justice et la sagesse de l'Assemblée éviteront à l'économe de Saint-Jean-de-Latran la peine de suivre une aussi singulière action Quant à moi, mon opinion et j'ose lep roposer dès ce moment à l'Assemblée nationale, est que rien n'empêche dès ce moment que le biens de l'abbaye de Clairac soient mis à la disposition de la nation. J'ai reconnu qu'il n'y a rien, ni dans les clauses de la donation, ni dans les causes qui y ont donné lieu, qui ait pu faire perdre les droits imprescriptibles de la France sur ces biens. Je fais donc la motion expresse que l'Assemblée déclare que les biens de l'abbaye de Cjlairac appartenant au chapitre de Saint-Jean-de-Latran sont à la disposition de la nation ; qu'en conséquence ces mêmes biens seront administrés comme les autres domaines nationaux, notamment par le département du Lot-et-Ga-ronne, et par le district d'Agen, et qu'il sera procédé à la vente, s'il y échoit, des biens dont l'aliénation est permise dans les formes prescrites parles décrets, sous la surveillance des commissaires du roi, administrateurs des domaines nationaux. Je demande le renvoi de ma motion au comité des domaines pour en faire le rapport incessamment.
      Locuteur: Lacuée
      J'appuie les observations de M. Foissey. Il s'agit ae réunir aux domaines de la nation des revenus consi (érables ; et d'ailleurs la conduite anticivique du chargé des affaires du chapitre de Saint-Jean-de-Latran sollicite une prompte décision. J'appuie les observations de M. Foissey. Il s'agit ae réunir aux domaines de la nation des revenus consi (érables ; et d'ailleurs la conduite anticivique du chargé des affaires du chapitre de Saint-Jean-de-Latran sollicite une prompte décision.
      Locuteur: Lacuée
      (L'Assemblée renvoie la motion de M. Foissey au comité des domaines charg... (L'Assemblée renvoie la motion de M. Foissey au comité des domaines chargé d'en faire incessamment le rapport.)
      Locuteur: Lequinio
      demande à faire, à la séance de demain, une motion d'ordre sur les fina... demande à faire, à la séance de demain, une motion d'ordre sur les finances.
      Locuteur: Collet
      Etant chargé de faire l'hommage à l'Assemblée nationale, au nom de plusieurs secrétaires de départements et de disctricts, d'une somme de 2,280 livres; jé la supplie de vouloir bien me permettre quelques courts détails sur l'objet de cet hommage. Etant chargé de faire l'hommage à l'Assemblée nationale, au nom de plusieurs secrétaires de départements et de disctricts, d'une somme de 2,280 livres; jé la supplie de vouloir bien me permettre quelques courts détails sur l'objet de cet hommage.
      Locuteur: Collet
      Au commencement du mois de juillet dernier, MM. Guérinet, secrétaire général du département de l'Indre, Demonferrand, Marchant, Cluis,...
      ...un, deChâtillon, deLachâtre.d'Argenton, de Blanc et de Châteauroux, formèrent le projet qu'ils communiquèrent au directoire de leur département, et qui en fût aussi a...
      ...tements et districts à une souscription de 60 livres pour chacun, à l'effet de faire, par , un fonds suffi-
      Au commencement du mois de juillet dernier, MM. Guérinet, secrétaire général du département de l'Indre, Demonferrand, Marchant, Cluis, Bru-net, Desjardins et Pinon, secrétaires des «listricts d'Issoudun, deChâtillon, deLachâtre.d'Argenton, de Blanc et de Châteauroux, formèrent le projet qu'ils communiquèrent au directoire de leur département, et qui en fût aussi accueilli, d'engager tous leurs confrères des autres départements et districts à une souscription de 60 livres pour chacun, à l'effet de faire, par , un fonds suffi-
      Locuteur: Laureau
      ...maines fera incessamment un rapport sur la pécha dans les eaux du royaume.) (L'Assemblée décrète que le comité des domaines fera incessamment un rapport sur la pécha dans les eaux du royaume.)

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 234
      Locuteur: Collet
      sant pour solder, au compte de tous une compagnie de volontaires'qui aurait été placée, sous l'agrément de l'Assemblée et du rai, dans la partie de l'Empire où la Constitution eût été dans le cas d'épro... sant pour solder, au compte de tous une compagnie de volontaires'qui aurait été placée, sous l'agrément de l'Assemblée et du rai, dans la partie de l'Empire où la Constitution eût été dans le cas d'éprouver les plus périlleuses atteintes.
      Locuteur: Collet
      ... particulières, ne purent que regretter de n'être pas à même de concourir à la souscription qui leur était présentée ;...
      ...nies puissent être employées au service de la patrie ; et c'est le montant de ces souscriptions que j'ai l'honneur, Messieurs, de vous présenter pour cet emploi.
      ...te. Mais plusieurs d'entre eux ayant déjà manifesté leur civisme par des preuves particulières, ne purent que regretter de n'être pas à même de concourir à la souscription qui leur était présentée ; et dès lors, le projet proposé est resté sans exécution. Ceux qui ont souscrit n'en ont pas moins désiré que leurs souscriptions réunies puissent être employées au service de la patrie ; et c'est le montant de ces souscriptions que j'ai l'honneur, Messieurs, de vous présenter pour cet emploi.
      Locuteur: Collet
      ...il en sera fait mention honorable ; que la lettre et la liste qui y est jointe seront insérées ...
      ...eur Guérinet, secrétaire du département de l'Indre, chargé d'en envoyer copie à tous ceux dont les noms se trouvent sur la liste.)
      (L'Assemblée accepte l'offre que contient cette lettre, décrète qu'il en sera fait mention honorable ; que la lettre et la liste qui y est jointe seront insérées au procès-verbal, et que l'extrait du procès-verbal sera envoyé au sieur Guérinet, secrétaire du département de l'Indre, chargé d'en envoyer copie à tous ceux dont les noms se trouvent sur la liste.)
      Locuteur: Collet
      Suit la teneur de ces deux pièces : Suit la teneur de ces deux pièces :
      Locuteur: Collet
      « Au commencement de juillet, nous proposâmes à tous les secrétaires de départements et de districts, une souscription de 60 livres chacun, à l'effet de faire un fonds sufiisant pour solder a nos dépens une compagnie de volontaires qui serait placée, sous l'agrément de l'Assemblée nationale constituante et du roi, dans la partie de l'Empire où la Constitution éprouverait les plus forte... « Au commencement de juillet, nous proposâmes à tous les secrétaires de départements et de districts, une souscription de 60 livres chacun, à l'effet de faire un fonds sufiisant pour solder a nos dépens une compagnie de volontaires qui serait placée, sous l'agrément de l'Assemblée nationale constituante et du roi, dans la partie de l'Empire où la Constitution éprouverait les plus fortes atteintes.
      Locuteur: Collet
      ...illie avec plaisir; mais le patriotisme de la majorité de nos confrères les a engagés à servir la patrie d'une autre manière, ainsi que la plupart d entre eux nous l'ont annoncé....
      ...onneur d'offrir à l'Assemblée nationale la somme de 2,280 livres, montant des souscriptions de ceux de nos confrères qui se sont réunis à nous, en la priant de vouloir bien en faire l'emploi que sa s...
      « Cette proposition, monsieur, a été accueillie avec plaisir; mais le patriotisme de la majorité de nos confrères les a engagés à servir la patrie d'une autre manière, ainsi que la plupart d entre eux nous l'ont annoncé. Notre projet ne pouvant, par cette raison, se réaliser, permettez, Monsieur le Président, que nous ayons l'honneur d'offrir à l'Assemblée nationale la somme de 2,280 livres, montant des souscriptions de ceux de nos confrères qui se sont réunis à nous, en la priant de vouloir bien en faire l'emploi que sa sagesse lui suggérera.
      Locuteur: Collet
      Dulalé.................. District de La Flèche................................1... Dulalé.................. District de La Flèche................................18 août —..........1 60
      Locuteur: Collet
      Sage................. Département de la Gorrèze....................20 août—....... Sage................. Département de la Gorrèze....................20 août—...................60
      Locuteur: Collet
      Congnaud.....;...... Département de la Vendée......................Idem.......... Congnaud.....;...... Département de la Vendée......................Idem..................................60
      Locuteur: Collet
      ...offre ne pouvant, messieurs, qu'exciter de votre partie plus vif intérêt, je deman...
      ...orable au procès-verbal avec insertion, de leurs noms, et qu'extrait de ce procès-verbal soit envoyé au secrétaire général du département de l'Indre, pour en être par lui adossé copie à tous ceux de ses confrères qui ont souscrit.
      Leur projet et leur offre ne pouvant, messieurs, qu'exciter de votre partie plus vif intérêt, je demande qu'il en soit fait mention honorable au procès-verbal avec insertion, de leurs noms, et qu'extrait de ce procès-verbal soit envoyé au secrétaire général du département de l'Indre, pour en être par lui adossé copie à tous ceux de ses confrères qui ont souscrit.
      Locuteur: Collet
      , Van IVde la liberté, , Van IVde la liberté,
      Locuteur: Collet
      ...ecrétaires des districts et département de l'Indre, « Les secrétaires des districts et département de l'Indre,
      Locuteur: Collet
      Lepoële............... District de Bourges........... ..........22 juillet... Lepoële............... District de Bourges........... ..........22 juillet 1791................60 1.
      Locuteur: Collet
      Ghapplain............ District de Lamballe.....................9 août....... Ghapplain............ District de Lamballe.....................9 août........................60
      Locuteur: Collet
      Dulert................ District de Vervins................................... Dulert................ District de Vervins....................................Idem..........................60
      Locuteur: Collet
      Gayet.................... District de Charolles............... ..11 août........ Gayet.................... District de Charolles............... ..11 août.......................60
      Locuteur: Collet
      Durand............... District de Revel.......................13 août....... Durand............... District de Revel.......................13 août.... .............60
      Locuteur: Collet
      Callon .............. District de Pont-Audemer........................17 ... Callon .............. District de Pont-Audemer........................17 août......................60
      Locuteur: Collet
      Gaultier............. District de Sémur-en-Auxois.............Idem.......... Gaultier............. District de Sémur-en-Auxois.............Idem..................60
      Locuteur: Collet
      Babillat.............. District de Vézelise...........................Idem... Babillat.............. District de Vézelise...........................Idem..................................60
      Locuteur: Collet
      Collardon...,..,....... District de Bourges........................Idem....... Collardon...,..,....... District de Bourges........................Idem...................60
      Locuteur: Collet
      Duchet............... District de Montluçon................................. Duchet............... District de Montluçon..............................Idem..................60
      Locuteur: Collet
      ..................... District de Longwy.........................Idem....... ..................... District de Longwy.........................Idem..................60
      Locuteur: Collet
      Faure................ District de Saint-Jean-d'Angély...................I... Faure................ District de Saint-Jean-d'Angély...................Idem..................60
      Locuteur: Collet
      Bal and............ 1 District de Toul.........................Idem......... Bal and............ 1 District de Toul.........................Idem................................60
      Locuteur: Collet
      Gras................. District de Montbrison................Idem............ Gras................. District de Montbrison................Idem.................................60;
      Locuteur: Collet
      Brivejard............ District de Tulle..................................... Brivejard............ District de Tulle....................................Idem........................60
      Locuteur: Collet
      Judius............... District de Saint-Géré............. Idem-............. Judius............... District de Saint-Géré............. Idem-........................60
      Locuteur: Collet
      Ganachaud........... District de Challans....................25 août....... Ganachaud........... District de Challans....................25 août............................60
      Locuteur: Collet
      Mahé................ District de Ros....................................... Mahé................ District de Ros.........................................Idem....................60
      Locuteur: Collet
      Giboin.............. District de Niort..................................... Giboin.............. District de Niort..................................Idem..........................60
      Locuteur: Collet
      Brun................. District de Barjols................................... Brun................. District de Barjols.................................Idem...........................60
      Locuteur: Collet
      Quès................ District de Prades;................................... Quès................ District de Prades;...................................Idem..............................60
      Locuteur: Collet
      Boyer................ District de.......................................8... Boyer................ District de.......................................8 septembre....... .....60
      Locuteur: Collet
      Pochon.............. District de Mâcon..................................... Pochon.............. District de Mâcon......................................4 octobre...................60
      Locuteur: Collet
      Duval................ District de Chollet.,................ 20 janvier 17... Duval................ District de Chollet.,................ 20 janvier 179?..............60
      Locuteur: Collet
      Guérinet........... Département de l'Indre............................Idem... Guérinet........... Département de l'Indre............................Idem........................60

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 235
      Locuteur: Collet
      Cluis."............... District de La Châtre................................I... Cluis."............... District de La Châtre................................Idem.60
      Locuteur: Collet
      ...à Ghàteauroux, ce 1er mars 1792 l'an IV de la liberté. Certifié conforme, à Ghàteauroux, ce 1er mars 1792 l'an IV de la liberté.
      Locuteur: Collet
      Je demande à l'Assemblée la permission de lui représenter qu'il serait avantageux...
      ...ins départements le nombre des brigades de gendarmerie nationale, dont l'augmentation n'ajouterait rien aux dépenses de l'Etat par la suppression des colonels. Je demande que le comité militaire soit chargé de s'en oceu per.
      Je demande à l'Assemblée la permission de lui représenter qu'il serait avantageux d'augmenter dans certains départements le nombre des brigades de gendarmerie nationale, dont l'augmentation n'ajouterait rien aux dépenses de l'Etat par la suppression des colonels. Je demande que le comité militaire soit chargé de s'en oceu per.
      Locuteur: Collet
      Lettre des députés extraordinaires de La Rochelle qui demandent leur admission à la barre \ cette lettre est ainsi conçue :... Lettre des députés extraordinaires de La Rochelle qui demandent leur admission à la barre \ cette lettre est ainsi conçue : (1).
      Locuteur: Collet
      « Chargés par nos concitoyens de La Rochelle de venir exprimer à l'Assemblée nationale ...
      ...ous vous prions, Monsieur le Président, de nous obtenir d'être admis à la barre, à la séance de demain.
      « Chargés par nos concitoyens de La Rochelle de venir exprimer à l'Assemblée nationale leur dévouement ét leurs vœux; nous vous prions, Monsieur le Président, de nous obtenir d'être admis à la barre, à la séance de demain.
      Locuteur: Collet
      « Les députés extraordinaires de la ville de La Rochelle. « Les députés extraordinaires de la ville de La Rochelle.
      Locuteur: Collet
      ...Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de demain soir.) (L'Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de demain soir.)
      Locuteur: Collet
      ...tre des volontaires du second bataillon de la Charentey qui demandent leur admission ... 2° Lettre des volontaires du second bataillon de la Charentey qui demandent leur admission à ia barre; cette lettre est ainsi conçue : (2)
      Locuteur: Collet
      « Une députation du second bataillon de la Charente desirerait que l'Assemblée nat...
      ...ndre compte aux représentants du peuple de leur mission.
      « Une députation du second bataillon de la Charente desirerait que l'Assemblée nationale voulut bien lui donner une heure pour être admis à la.barre pour rendre compte aux représentants du peuple de leur mission.
      Locuteur: Collet
      ...Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de demain soir.). (L'Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de demain soir.).
      Locuteur: Le Président
      ...u jour appelle le rapport sur l'arriéré de la marine. . L'ordre du jour appelle le rapport sur l'arriéré de la marine.
      Locuteur: Ichon
      Je demande que la discussion du projet de décret sur la suppression des congrégations séculières ait la priorité ; rien n'est plus urgent pour ...
      ...(Applaudissements.} (L'Assemblée adopte la proposition de M. Ichon.) En conséquence :
      Je demande que la discussion du projet de décret sur la suppression des congrégations séculières ait la priorité ; rien n'est plus urgent pour l'ordre public. (Applaudissements.} (L'Assemblée adopte la proposition de M. Ichon.) En conséquence :
      Locuteur: Gaudin
      (de Luçon), au nom du comité de l'instruction publique, soumet à la discussion le projet de décret sur la suppression des congrégations séculière... (de Luçon), au nom du comité de l'instruction publique, soumet à la discussion le projet de décret sur la suppression des congrégations séculières ; il est ainsi conçu : (1)
      Locuteur: Gaudin
      projet de décret Pour la suppression des congrégations séculière... projet de décret Pour la suppression des congrégations séculières»
      Locuteur: Gaudin
      ...elques établissements, les réclamations de plusieurs villes pour les renouveler, l'impuissance où sont les corps enseignants de pouvoir les rétablir, par conséquent l'inutilité de ces corps; considérant, d'un autre côté, le danger de laisser subsister plus longtemps les au...
      ...vent plus qu'à apporter des obstacles à la chose publique, après avoir décrété l'u...
      ...ées les études dans les congrégations séculières, leur cessation absolue dans quelques établissements, les réclamations de plusieurs villes pour les renouveler, l'impuissance où sont les corps enseignants de pouvoir les rétablir, par conséquent l'inutilité de ces corps; considérant, d'un autre côté, le danger de laisser subsister plus longtemps les autres congrégations séculières qui sont restées, sans fonctions et qui ne servent plus qu'à apporter des obstacles à la chose publique, après avoir décrété l'urgence, décrète définitivement g
      Locuteur: Gaudin
      ...porations connues en France sous le nom de congrégations séculières ecclésiastiques, telles que celles des Prêtres de l'Oratoire, de Jésus, de la Doctrine chrétienne, de la Mission de France ou de Saint-Lazare, des Eudistes, de Saint-Joseph, de Saint-Sulpice, de Saint-Nicola&-du-Chardonnet, du Saint-E...
      ...tins, du Saint-Sacrement; les sociétés, de Sorbonne et de Navarre; les congrégations laïques, tel...
      ...Hermites du Mont-Valérien, des Hermites de Sénard, des Hermites de Saint-Jean-Baptiste, de tous les autres Frères hermites, des Fr...
      .... Frères cordonniersj les congrégations de filles, telles qu-e celles de la Sagesse, des Ecoles chrétiennes, des Vatelotes, de Sainte-Agnès, de l'Union chrétienne, de la Providence, _
      . Les corporations connues en France sous le nom de congrégations séculières ecclésiastiques, telles que celles des Prêtres de l'Oratoire, de Jésus, de la Doctrine chrétienne, de la Mission de France ou de Saint-Lazare, des Eudistes, de Saint-Joseph, de Saint-Sulpice, de Saint-Nicola&-du-Chardonnet, du Saint-Esprit, dés Missions étrangères, des Missions du clergé,, des Mulotins, du Saint-Sacrement; les sociétés, de Sorbonne et de Navarre; les congrégations laïques, telles que celles des Frères des Ecoles-chrétiennes, des Hermites du Mont-Valérien, des Hermites de Sénard, des Hermites de Saint-Jean-Baptiste, de tous les autres Frères hermites, des Frères tailleurs, des. Frères cordonniersj les congrégations de filles, telles qu-e celles de la Sagesse, des Ecoles chrétiennes, des Vatelotes, de Sainte-Agnès, de l'Union chrétienne, de la Providence, _
      Locuteur: Collet
      Marchant............. District de Châtillon.....................Idem. 60 Marchant............. District de Châtillon.....................Idem. 60
      Locuteur: Collet
      Pinon............... • District de Chàteauroux.....................Idem.60 Pinon............... • District de Chàteauroux.....................Idem.60
      Locuteur: Collet
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des l... Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes :
      Locuteur: Collet
      Les membres composant la députation. Les membres composant la députation.
      ...es congrégations séculières d'hommes et de femmes, ecclésiastiques ou laïques, aut...
      ... éteintes et supprimées à dater du jour de la publication du présent décret (1) Voy. ...
      ...u 10 février 1792, page 360, le rapport de M. Gaudin.
      « Et généralement toutes les congrégations séculières d'hommes et de femmes, ecclésiastiques ou laïques, autres que celles uniquement vouées au service des hôpitaux et au soulagement des m...
      ...ation qu'elles existent en France,; soit qu'elles en comprennent plusieurs, sont éteintes et supprimées à dater du jour de la publication du présent décret (1) Voy. Archives parlementaires, 1"série, t. XXXVIII, séance du 10 février 1792, page 360, le rapport de M. Gaudin.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 236
      Locuteur: Lecoz
      J'ai demandé la parole sur l'article 1er parce que l'objet qu'il renferme demande l'attention la plus sérieuse. 11 est des suppressions ...
      ...uis donner mon assentiment. (Murmures ) La Constiiution est encore, pour ainsi dire, environnée de ruines; voulez-vous détruire encore? La religion et l'humanité n'ont pas de plus grands fléaux que les conquérants. L'esprit de Conquête et l'esprit d'innovation sont le germe de la destruction des Empires; des législateurs, amis de l'humanité, examinent, avant de renverser un établissement public, quels sont les motifs de Je détruire; enfin ils examinent si l'on peut mettre à la place quelque chose de meilleur.
      J'ai demandé la parole sur l'article 1er parce que l'objet qu'il renferme demande l'attention la plus sérieuse. 11 est des suppressions qui me paraissent bien vues et justement prononcées ; mais il en est d'autres auxquelles, du moins, pour le moment, je ne puis donner mon assentiment. (Murmures ) La Constiiution est encore, pour ainsi dire, environnée de ruines; voulez-vous détruire encore? La religion et l'humanité n'ont pas de plus grands fléaux que les conquérants. L'esprit de Conquête et l'esprit d'innovation sont le germe de la destruction des Empires; des législateurs, amis de l'humanité, examinent, avant de renverser un établissement public, quels sont les motifs de Je détruire; enfin ils examinent si l'on peut mettre à la place quelque chose de meilleur.
      Locuteur: Gaudin
      « Dans la huitaine après la publication du présent décret, il sera ...
      ...on publique, soit qu'ils y eussent déjà de l'emploi, soit qu'ils se proposent d'y ...
      « Dans la huitaine après la publication du présent décret, il sera ouvert en chaque municipalité un registre où viendront s'inscrire tous ceux qui voudront se consacrer à l'instruction publique, soit qu'ils y eussent déjà de l'emploi, soit qu'ils se proposent d'y en obtenir.
      Locuteur: Gaudin
      « Art. 6. Un mois après l'ouverture de l'inscription, le registre sera clos et...
      ...avis des districts, pour £tre procédé à la nomination aux places vacantes; et cependant lés directoires de département ne seront point astreints à...
      « Art. 6. Un mois après l'ouverture de l'inscription, le registre sera clos et envoyé au directoire du d- partement, avec les observations des municipalités et l'avis des districts, pour £tre procédé à la nomination aux places vacantes; et cependant lés directoires de département ne seront point astreints à choisir uniquement dans ces listes.
      Locuteur: Gaudin
      de laisser subsister plus longtemps les au...
      ...vent plus qu'à apporter des obstacles à la chose publique, après avoir décrété l'u...
      de laisser subsister plus longtemps les autres congrégations séculières qui sont restées sans fonctions et qui ne servent plus qu'à apporter des obstacles à la chose publique, après avoir décrété l'urgence, décrète définitivement :
      Locuteur: Gaudin
      ...porations connues en France sous le nom de congrégations séculières ecclésiastiques, telles que celles : des Prêtres de l'oratoire de Jésus, de la Doctrine chrétienne, de la la mission de France ou de Saint-Lazare, des Eudistes, de Saint-Joseph, de Saint-Sulpice, de Saint-Nicolâs-du-Ghardonnet, du Saint-E...
      ...otins, du Saint-Sacrement; les sociétés de Sorbonne et de Navarre; les congrégations laïques, tel...
      ...Hermites du Mont-Valérien, des Hermites de Sénard, des Hermites de Saint-Jean-Baptiste, de tous les autres frères hermites, des Fr...
      ...s Frères cordonniers; les congrégations de filles, telles que celles de la Sagesse, des Ecoles chrétiennes, des Vatelotes, de Samte-Agnès, de l'Union chrétienne, de la Providence,
      . Les corporations connues en France sous le nom de congrégations séculières ecclésiastiques, telles que celles : des Prêtres de l'oratoire de Jésus, de la Doctrine chrétienne, de la la mission de France ou de Saint-Lazare, des Eudistes, de Saint-Joseph, de Saint-Sulpice, de Saint-Nicolâs-du-Ghardonnet, du Saint-Esprit, des Missions étrangères, des Missions du dergé, des Mulotins, du Saint-Sacrement; les sociétés de Sorbonne et de Navarre; les congrégations laïques, telles que celles des Frères des écoles chrétiennes, des Hermites du Mont-Valérien, des Hermites de Sénard, des Hermites de Saint-Jean-Baptiste, de tous les autres frères hermites, des Frères tailleurs, des Frères cordonniers; les congrégations de filles, telles que celles de la Sagesse, des Ecoles chrétiennes, des Vatelotes, de Samte-Agnès, de l'Union chrétienne, de la Providence,
      Locuteur: Gaudin
      ...es congrégations séculières d'hommes et de femmes, ecclésiastiques ou laïques, aui...
      ... éteintes et supprimées à dater du jour de la publication du présent décret. »
      « Et généralemènt toutes les congrégations séculières d'hommes et de femmes, ecclésiastiques ou laïques, aui res que celles uniquement vouées au service des hôpitaux et au soulagement des ...
      ...nation qu'elles existent en France, soit qu'elles en Comprennent plusieurs, sont éteintes et supprimées à dater du jour de la publication du présent décret. »
      Locuteur: Lecoz
      ...es congrégations vouées à l'instruction de la jeunesse sont-elles contraires à la Constitution? Les congrégations pacifiqués,; les congrégations vouées à l'instruction de la jeunesse sont-elles contraires à la Constitution?
      Locuteur: Ichon
      La Constitution supprime toutes les corpor...
      ...que soit leur objet; ce n'est donc plus de la suppression de droit que nous devons nous occuper, mais seulement des moyens de l'effectuer. Discuter le premier article, ce serait violer la Constitution. Je demande que, si personne n'en attaque la réfaction, il soit mis sur-le-champ aux...
      La Constitution supprime toutes les corporations, quel que soit leur objet; ce n'est donc plus de la suppression de droit que nous devons nous occuper, mais seulement des moyens de l'effectuer. Discuter le premier article, ce serait violer la Constitution. Je demande que, si personne n'en attaque la réfaction, il soit mis sur-le-champ aux voix.
      Locuteur: Lecoz
      ... qu'il en résultât un grand préjudice à la société. Je distingue donc parmi les co...
      ...qui doivent être conservées, les Frères de la doctrine chrétienne (Rires); cette congrégation est de la plus grande utilité pour la classe
      ...e moment les fonctions d'instruction publique, ne sauraient être supprimées sans qu'il en résultât un grand préjudice à la société. Je distingue donc parmi les congrégations qui doivent être conservées, les Frères de la doctrine chrétienne (Rires); cette congrégation est de la plus grande utilité pour la classe
      Locuteur: Gaudin
      .... 2. Demeurent exceptées provisoirement de cette suppression, les maisons de charité des deux sexes et toutes les pe...
      ...t juger nécessaires. Mais aucune partie de l'enseignement public ne pourra leur être laissée, non plus qu'à aucune espèce de congrégation régulière, sans cependant ...
      ...présent sur les pensionnats des maisons de filles actuellement existantes.
      « Art. 2. Demeurent exceptées provisoirement de cette suppression, les maisons de charité des deux sexes et toutes les personnes attachées au service des pauvres et au soulagement des malades, sauf les dispositions que les corps administratifs ont jugé ou pourraient juger nécessaires. Mais aucune partie de l'enseignement public ne pourra leur être laissée, non plus qu'à aucune espèce de congrégation régulière, sans cependant rien préjuger quant à présent sur les pensionnats des maisons de filles actuellement existantes.
      Locuteur: Gaudin
      « Art. 3. Les directoires de département nommeront provisoirement aux places de professeurs vacantes, de manière à ce que l'instruction publique... « Art. 3. Les directoires de département nommeront provisoirement aux places de professeurs vacantes, de manière à ce que l'instruction publique souffre le moins d'interruption possible.
      Locuteur: Gaudin
      ...trairement destituées, seront employées de préférence. ...personnes attachées maintenant à l'instruction publique ou qui auraient été arbitrairement destituées, seront employées de préférence.
      Locuteur: Gaudin
      ...ront leurs noms, leur âge, leurs années de service, l'indication des parties qu'elles enseignent et recevront de chaque individu sa déclaration qu'il est dans l'intention de seretirerou de continuer son service. .... 5. A cet effet, lés municipalités dresseront un état desdites personnes, prendront leurs noms, leur âge, leurs années de service, l'indication des parties qu'elles enseignent et recevront de chaque individu sa déclaration qu'il est dans l'intention de seretirerou de continuer son service.
      Locuteur: Gaudin
      ...es ou admises nouvellement à l'exercice de l'enseignement public seront tenues de prêter le serment civique, si elles ne ...
      ... que comme individus et seront obligées de quitter tout costume qui pourrait rappeler l'idée de corporation.
      « Art 7. Toutes les personnes maintenues ou admises nouvellement à l'exercice de l'enseignement public seront tenues de prêter le serment civique, si elles ne l'ont pas fait encore. Dans tous les cas, elles ne pourront être employées que comme individus et seront obligées de quitter tout costume qui pourrait rappeler l'idée de corporation.
      Locuteur: Gaudin
      ...rt. 8. D'après l'arrêté des directoires de département, l'Assemblée nationale statuera sur les secours à donner aux maisons de charité des deux sexes, attachées au se...
      ...t l'enseignement, perdraient une partie de leurs moyens d'existence. »
      « Art. 8. D'après l'arrêté des directoires de département, l'Assemblée nationale statuera sur les secours à donner aux maisons de charité des deux sexes, attachées au service des pauvres et des malades qui, en cessant l'enseignement, perdraient une partie de leurs moyens d'existence. »
      Locuteur: Gaudin
      ...usieurs membres demandent que le projet de décret soit discuté article par article... Plusieurs membres demandent que le projet de décret soit discuté article par article.
      Locuteur: Gaudin
      (L'Assemblée décide que le projet de décret sera disculé article par article... (L'Assemblée décide que le projet de décret sera disculé article par article.)
      Locuteur: Gaudin
      ...orteur, donne lecture du considérant et de l'article 1er qui sont ainsi conçus : , rapporteur, donne lecture du considérant et de l'article 1er qui sont ainsi conçus :
      Locuteur: Gaudin
      ...elques établissements, les réclamations de plusieurs villes pour les renouveler, l'impuissance où sont les corps enseignants de pouvoir les rétablir, par conséquent l'inutilité de ces corps; considérant, d'un autre côté... ...ées les études dans les congrégations séculières, leur cessation absolue dans quelques établissements, les réclamations de plusieurs villes pour les renouveler, l'impuissance où sont les corps enseignants de pouvoir les rétablir, par conséquent l'inutilité de ces corps; considérant, d'un autre côté, le danger
      Locuteur: Albitte
      L'Assemblée vient de décréter que l'on discuterait article par article. On prie l'opinant de passer aux amendements qu'il a à faire ... L'Assemblée vient de décréter que l'on discuterait article par article. On prie l'opinant de passer aux amendements qu'il a à faire sur l'article 1er.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 237
      Locuteur: Lecoz
      la moins aisée. Dans beaucoup de cantons, et même dans des petites ville... la moins aisée. Dans beaucoup de cantons, et même dans des petites villes, ce sont ces Sociétés qui donnent aux enfants les notions élémentaires. En les...
      Locuteur: Marant
      J'observe qu'il est de la plus grande nécessité de.supprimer promptement la congrégation que M. l'opinant veut cons... J'observe qu'il est de la plus grande nécessité de.supprimer promptement la congrégation que M. l'opinant veut conserver, parce que c'est un foyer d'aristocratie. (Applaudissements.) On y recomma...
      Locuteur: Marant
      ...e : J'observe que l'article 3 du projet de décret a pour objet de charger les directoires de département de nommer provisoirement aux places vacantes et de pourvoir à ce que l'instruction ne soit point interrompue jusqu'au moment de l'établissement des écoles primaires. J'ajoute qu'il est extrêmement urgent de supprimer ces congrégations, qui porten...
      ...t'dans l'esprit des enfants , le poison de l'aristocratie et du fanatisme. Je demande donc que toute discussion sur le prrincipe de la suppression des congrégations séculière...
      Un membre : J'observe que l'article 3 du projet de décret a pour objet de charger les directoires de département de nommer provisoirement aux places vacantes et de pourvoir à ce que l'instruction ne soit point interrompue jusqu'au moment de l'établissement des écoles primaires. J'ajoute qu'il est extrêmement urgent de supprimer ces congrégations, qui portent dans les campagnes, et infiniment'dans l'esprit des enfants , le poison de l'aristocratie et du fanatisme. Je demande donc que toute discussion sur le prrincipe de la suppression des congrégations séculières et régulières soit interdite.
      Locuteur: Lagrévol
      ...ser un amendement. Rien ne prouve mieux la nécessité de supprimer les congrégations que toutes ... Je demande à proposer un amendement. Rien ne prouve mieux la nécessité de supprimer les congrégations que toutes les plaintes portées contre elles. J'en ajouterai une.
      Locuteur: Lagrévol
      L'article Ier excepte de la suppression actuelle les congrégations ...
      ...ent des malades. Cette disposition, par la manière dont el.e était rédigée, donner...
      ...rs autres congrégations échapperaient à la suppression. Dans les départements méri...
      ...ulièrement, il existe des congrégations de filles sous le vocable et la protection miséricordieuse de Saint-Joseph, qui-pourraient fort bien se prévaloir de cette disposition. Ces filles, qui savent un peu lire et écrire, profitent de ce petit avantage qu'elles ont sur beau...
      L'article Ier excepte de la suppression actuelle les congrégations qui se sont Vouées au soulagement des malades. Cette disposition, par la manière dont el.e était rédigée, donnerait lieu à des interprétations aux moyens desquelles plusieurs autres congrégations échapperaient à la suppression. Dans les départements méridionaux, dans le mien particulièrement, il existe des congrégations de filles sous le vocable et la protection miséricordieuse de Saint-Joseph, qui-pourraient fort bien se prévaloir de cette disposition. Ces filles, qui savent un peu lire et écrire, profitent de ce petit avantage qu'elles ont sur beau-
      Locuteur: Lagrévol
      ■ d'apothicaire ou même de chirurgien; enfin, elles sont parvenues...
      ...er comme utiles. J'ai honte, Messieurs, de vous dire l'usage qu'elles ont fait de cette confiance, usurpée; d'accord avec...
      ..., Messieurs, si vous laissiez subsister la dernière partie de l'article du co-
      ■ d'apothicaire ou même de chirurgien; enfin, elles sont parvenues à se faire considérer comme utiles. J'ai honte, Messieurs, de vous dire l'usage qu'elles ont fait de cette confiance, usurpée; d'accord avec les prêtres réfractaires, elles les ont aidés à étendre le fanatisme; et j'ose assurer que peut-être elles ont plus fait à cet égard que les prêtres. Hé bien, Messieurs, si vous laissiez subsister la dernière partie de l'article du co-
      Locuteur: Lagrévol
      ...mine malfaisante, qui ne manquerait pas de se mettre à l'abri de l'exception; et dans beaucoup d'endroits, les corps administratifs seraient obligés de la reconnaître : vous manqueriez donc votr...
      ... donc que l'on substitue à cette partie de l'article une disposition générale qui autorise les départements à pourvoir, de la manière la plus convenable; au service des hôpiiau...
      ...usage des hôpitaux et des malades, vous conserveriez, sans le vouloir, Cette vermine malfaisante, qui ne manquerait pas de se mettre à l'abri de l'exception; et dans beaucoup d'endroits, les corps administratifs seraient obligés de la reconnaître : vous manqueriez donc votre but, Messieurs, sans compter que vous laisseriez encore survivre les congrégations. Je demande donc que l'on substitue à cette partie de l'article une disposition générale qui autorise les départements à pourvoir, de la manière la plus convenable; au service des hôpiiaux et au soulagement des malades dans les campagnes.
      Locuteur: Torné
      , évêque de Bourges (1). Je vais proposer à l'Assem...
      ...malades; le troisième à changer le mode de remplacement établi en attendant le déc...
      ...nt sur cet article. Je demanderai enfin la suppression des costumes du clergé sécu...
      , évêque de Bourges (1). Je vais proposer à l'Assemblée quatre amendements. Le premier porte sur le considérant qui, je crois, doit...
      ...er aussi les congrégations vouées au service des hôpitaux et au soulagement des malades; le troisième à changer le mode de remplacement établi en attendant le décret définitif sur l'enseignement public; le quatrième est relatif au septième ar...
      ...s motifs autant que l'Assemblée voudra bien me permettre d'anticiper un amendement sur cet article. Je demanderai enfin la suppression des costumes du clergé séculier comme des costumes du clergé régulier. (Ap-plaudisssemenls.)
      Locuteur: Marant
      (L'Assemblée ferme la discussion générale et passe à la discussion des articles.) (L'Assemblée ferme la discussion générale et passe à la discussion des articles.)
      Locuteur: Goupilleau
      ...ent à proposer sur l'article 1er, c'est de changer le mot Mulotins, car ce n'est p... Je n'ai, Messieurs, qu'un simple amendement à proposer sur l'article 1er, c'est de changer le mot Mulotins, car ce n'est pas le nom que portent les Frères du Saint-Esprit, qui sont dans mon département ...
      Locuteur: Albitte
      ... l'on supprime aussi toutes les espèces de pénitents et de pénitentes. Je demande que l'on supprime aussi toutes les espèces de pénitents et de pénitentes.
      Locuteur: Torné
      ...venant que le rapport du comité respire la saine philosophie, j'y remarque, ainsi ... En convenant que le rapport du comité respire la saine philosophie, j'y remarque, ainsi que dans le projette décret, trois imperfections principales :
      Locuteur: Torné
      ...ister les corporations dans les maisons de charité des deux sexes, sous prétexte de leur utilité publique, quoiqu'il fût possible de conserver cette utilité sans corporatio... 2° Il a mal à propos laissé subsister les corporations dans les maisons de charité des deux sexes, sous prétexte de leur utilité publique, quoiqu'il fût possible de conserver cette utilité sans corporation.
      Locuteur: Torné
      ...s ecclésiastiques et religieux, au lieu de généraliser cette doctrine autant qu'el... 3° Il ne présente qu'une doctrine partielle sur les costumes ecclésiastiques et religieux, au lieu de généraliser cette doctrine autant qu'elle en était susceptible.
      Je conviens, Messieurs, que la saine politique vous commande la dissolution des congrégations séculière...
      ...s'applique également à ces.deux espèces de corps. Ce qu'est une obstruction dans le corps humain, une corporation de citoyens l'est dans un corps politique. (Applaudissements.) Les membres de chaque corps vivent dans je ne sais quelle communication d'intérêts, d'opinions et de sentiments qu'on appelle esprit de corps, et l'esprit particulier est ordi...
      ...Les individus tiennent d'autant moins à la patrie, qu'ils se sont plus attachés au...
      ...nts.) Us sont d'autant moins les sujets de la loi publique, qu'ils sont plus soumis a...
      ...solé se trouve en opposition avec celui de l'Etat, il est bien dangereux que l'act...
      Je conviens, Messieurs, que la saine politique vous commande la dissolution des congrégations séculières, comme Celle des ordres religieux. Le même principe s'applique également à ces.deux espèces de corps. Ce qu'est une obstruction dans le corps humain, une corporation de citoyens l'est dans un corps politique. (Applaudissements.) Les membres de chaque corps vivent dans je ne sais quelle communication d'intérêts, d'opinions et de sentiments qu'on appelle esprit de corps, et l'esprit particulier est ordinairement une diversion faite à l'esprit public. « Les individus tiennent d'autant moins à la patrie, qu'ils se sont plus attachés au petit tout dont ils sont membres. (Applaudissements.) Us sont d'autant moins les sujets de la loi publique, qu'ils sont plus soumis au règlement religieux dont ils juré l'observance; et toutes les fois que leur régime isolé se trouve en opposition avec celui de l'Etat, il est bien dangereux que l'acte (1) Bibliothèque nationale. Assemblée législative, Me36, n° 67.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 238
      Locuteur: Torné
      ...gâtions enseignantes, il vous a dit que la nation devait naturellement attendre de leur situation des efforts qui répondra...
      ...vous les a peintes, comme ayant éprouvé la plus prompte décadence, et par la disette des sujets, et par la chute des études, comme ruinées par tous les rincipes de dissolution, comme désorganisées
      ...rès où le rapporteur a rendu quelque témoignage à l'ancien mérite des congré- j gâtions enseignantes, il vous a dit que la nation devait naturellement attendre de leur situation des efforts qui répondraient à leur ancienne célébrité, mais que cette espérance avait été absolument trompée. On vous les a peintes, comme ayant éprouvé la plus prompte décadence, et par la disette des sujets, et par la chute des études, comme ruinées par tous les rincipes de dissolution, comme désorganisées
      Locuteur: Torné
      sacré de la profession religieuse ne l'emporte sur ... sacré de la profession religieuse ne l'emporte sur le contrat social. (Applaudissements.)
      Locuteur: Torné
      ...out ce qui reste encore dans le royaume de corporations religieuses r c'est notre ...
      ...le veut ainsi, avec autant d'empire que de sagesse, mais pensons que les principal...
      ...s dissoudre, sont celles des éducateurs de la jeunesse française; et que ce sont ici ...
      ... faire sans balancer un tel sacrifice à la Constitution; mais que pour 1 honneur d...
      ...ce douloureux. Souvenons-nous que c'est que nous avons appris à bégayer les langues, la littérature ancienne et moderne, les sciences et la religion de nos pères ; s'il nous faut briser çê berceau touchant de notre enfance littéraire, ne le brisons...
      ...nts), prononçons cette dissolution avec la sévérité du législateur, mais qu elle p...
      Supprimons donc tout ce qui reste encore dans le royaume de corporations religieuses r c'est notre Constitution qui le veut ainsi, avec autant d'empire que de sagesse, mais pensons que les principales des congrégations que nous allons dissoudre, sont celles des éducateurs de la jeunesse française; et que ce sont ici des disciples qui vont frapper un grand coup sur leurs anciens maîtres. Il faut sans doute faire sans balancer un tel sacrifice à la Constitution; mais que pour 1 honneur du Corps législatif, il paraisse du moins faire en cela un sacrifice douloureux. Souvenons-nous que c'est que nous avons appris à bégayer les langues, la littérature ancienne et moderne, les sciences et la religion de nos pères ; s'il nous faut briser çê berceau touchant de notre enfance littéraire, ne le brisons pas du moins avec atrocité (Applaudissements), prononçons cette dissolution avec la sévérité du législateur, mais qu elle paraisse du moins nous attrister comme citoyens. (Applaudissements.)
      Locuteur: Torné
      Qu'il paraît éloigné, Messieurs, de la sage modération d'un Corps législatif, ...
      ...on publique. Ces • Congrégations dignes de notre reconnaissance et de nos regrets, on les insulte en les frappant de mort, et votre comité paraît avoir voul...
      Qu'il paraît éloigné, Messieurs, de la sage modération d'un Corps législatif, le rapport que vous a fait le comité d'instruction publique. Ces • Congrégations dignes de notre reconnaissance et de nos regrets, on les insulte en les frappant de mort, et votre comité paraît avoir voulu les faire périr avec ignominie,
      Locuteur: Torné
      ...s reproduit dans le préambule du projet de décret qui vous a été proposé; mais puis-je me taire, quand je vois Ge projet d'un de vos notables décrets prêt a recevoir le sceau de l'immortalité? Si je laissais subsister sans réclamation une tache de cette espèce, ne serait-ce pas compromettre également la dignité de l'Assemblée et l'honneur de ces corps? J'aurais gardé le silence sur ce vice du rapport, s'il ne se fut pas reproduit dans le préambule du projet de décret qui vous a été proposé; mais puis-je me taire, quand je vois Ge projet d'un de vos notables décrets prêt a recevoir le sceau de l'immortalité? Si je laissais subsister sans réclamation une tache de cette espèce, ne serait-ce pas compromettre également la dignité de l'Assemblée et l'honneur de ces corps?
      Locuteur: Torné
      ...ris un essor glorieux et qui promettait de les élever à une grande hauteur dans la carrière dès lettres, des sciences et de l'enseignement public; mais qui ne sait...
      ....), despotisé lui-même par le fanatisme de la Cour de France, du Vatican, et d'une société célèbre qui s'arma contre ses rivales, de la foudre des deux cours à la fois. (Applaudis semen ts.)
      Ces congrégations avaient pris un essor glorieux et qui promettait de les élever à une grande hauteur dans la carrière dès lettres, des sciences et de l'enseignement public; mais qui ne sait à quel point cet essor fut contenu et suffoqué par le poids du despotisme épiscopal (Applaudissements.), despotisé lui-même par le fanatisme de la Cour de France, du Vatican, et d'une société célèbre qui s'arma contre ses rivales, de la foudre des deux cours à la fois. (Applaudis semen ts.)
      Locuteur: Torné
      ...reusement le goût des études et le zèle de l'enseignement ont survécu dans ces cor...
      ...était rétabli avec majesté. Le démon ae la controverse, exorcisé par le souffle de la philosophie, n'obsédait plus les corps ...
      ...sons d'institution naguère exaltées par de ridicules questions de controverse, et la religion, dégagée ae cette rouille scholastique qui la déshonore, y prenait déjà le ton de la raison, affichait le mépris de l'ergotisme, s'essayait dans la pratique de la tolérance, et la nouvelle génération, dans ces corps ens...
      ...lement les connaissances et les talents de l'ancienne.
      Heureusement le goût des études et le zèle de l'enseignement ont survécu dans ces corps, à l'horreur des persécutions religieuses, et ce vaste ressort, délivré du poids immense qui le comprimait, s'était rétabli avec majesté. Le démon ae la controverse, exorcisé par le souffle de la philosophie, n'obsédait plus les corps enseignants. Une brillante jeunessé avait changé en autant d'académies élémentaires cés maisons d'institution naguère exaltées par de ridicules questions de controverse, et la religion, dégagée ae cette rouille scholastique qui la déshonore, y prenait déjà le ton de la raison, affichait le mépris de l'ergotisme, s'essayait dans la pratique de la tolérance, et la nouvelle génération, dans ces corps enseignants, avait déjà surpassé très sensiblement les connaissances et les talents de l'ancienne.
      Locuteur: Torné
      ...é, Messieurs, ne s'esWl pas assez défié de la commune illusion qui exagère, aux yeux mêmes de l'homme éclairér le mérite des institutions de son temps, et la médiocrité des modernes? Votre comité, Messieurs, ne s'esWl pas assez défié de la commune illusion qui exagère, aux yeux mêmes de l'homme éclairér le mérite des institutions de son temps, et la médiocrité des modernes?
      Locuteur: Torné
      Voulez-vous savoir la cause de cette illusion, même dans un savant ? La voici : Voulez-vous savoir la cause de cette illusion, même dans un savant ? La voici :
      Locuteur: Torné
      ... sa jeunesse, qu'avec l'inexpérience et la candeur ae son âge. Cette impression lu...
      ...s vieux ans, et il juge alors les mœurs de son temps avec une sévérité dictée par de longues observations et par un grand us...
      C'est l'illusion du vieillard qui vante les vieux temps dont il n'a jugé, dans sa jeunesse, qu'avec l'inexpérience et la candeur ae son âge. Cette impression lui reste dans ses vieux ans, et il juge alors les mœurs de son temps avec une sévérité dictée par de longues observations et par un grand usage des hommes.
      Locuteur: Torné
      Si la marche des instituteurs publics paraissait ne suivre que de loin le progrès des connaissances humai...
      ...re, qu'une introduction méthodique dans la carrière des sciences. Aussi, Messieurs...
      Si la marche des instituteurs publics paraissait ne suivre que de loin le progrès des connaissances humaines, c'est que le meilleur enseignement dans les écoles publiques ne doit être qu'un enseignement élémentaire, qu'une introduction méthodique dans la carrière des sciences. Aussi, Messieurs, dans les corps dont je vous
      Locuteur: Torné
      Le voici, Messieurs, ce préambule de décret que votre sensibilité ne manquera pas de repousser : Le voici, Messieurs, ce préambule de décret que votre sensibilité ne manquera pas de repousser :
      Locuteur: Torné
      ...puissance où sont les corps enseignants de pouvoir les rétablir, par conséquent, l'inutilité de ces corps, décrète ce qui suit, etc. » ...grégations séculières, leur cessation absolue dans quelques établissements, l'impuissance où sont les corps enseignants de pouvoir les rétablir, par conséquent, l'inutilité de ces corps, décrète ce qui suit, etc. »
      Locuteur: Torné
      ...ion juste et loyale, et le moindre vice de ces expressions est d être inconsidérée... ...ans ce considérant, non, rien n'est digne du langage dés représentants d'une nation juste et loyale, et le moindre vice de ces expressions est d être inconsidérées.
      Locuteur: Torné
      ...éloges ne tombent que sur l'ancien état de ces précieuses sociétés ; ils ne parais... ...quelques éloges, consolants et vagues,'ces inculpations flétrissantes, mais ces éloges ne tombent que sur l'ancien état de ces précieuses sociétés ; ils ne paraissent en relever l'éclat que pour jeter plus d'inconsidération dans leur état mod...
      Locuteur: Torné
      ...des objets principaux, comme incapables de pourvoir à leurs établissements, enfin ...
      ...tion suffisamment justifiée par maximes de droit public, et qu'il s'est montré injuste de peur de paraître ingrat, quand il lui était fac...
      ... comme déchirées par des divisions intestines, dont le serment civique était un des objets principaux, comme incapables de pourvoir à leurs établissements, enfin comme livrées à une licence qu'on ne peut plus contenir. C'est ainsi que votre c...
      ...et à méconnaître le service des corps enseignants que pour justifier une dissolution suffisamment justifiée par maximes de droit public, et qu'il s'est montré injuste de peur de paraître ingrat, quand il lui était facile d'éviter également l'une et l'autre apparence.
      Locuteur: Torné
      ... vrai que ces congrégations ont éprouvé de fâcheuses vicissitudes ; mais le mal n'... Il est vrai que ces congrégations ont éprouvé de fâcheuses vicissitudes ; mais le mal n'était pas dans leur sein, il avait des causes étrangères à leur propre régime.
      Locuteur: Torné
      ...e hauteur, parce qu'alors il les voyait de très bas. Comme cette grande opinion de ses anciens maîtres lui reste encore, i...
      ...s que les anciens, parce qu il les voit de très haut. (Applaudissements.)
      Pendant qu'il était élève, il voyait ses maîtres à une grande hauteur, parce qu'alors il les voyait de très bas. Comme cette grande opinion de ses anciens maîtres lui reste encore, il croit voir les instituteurs modernes tombés beaucoup plus bas que les anciens, parce qu il les voit de très haut. (Applaudissements.)

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 239
      Locuteur: Torné
      ...tablissement public, c'est-à-dire l'art de lire dans tous les livres. Le jeune élève sorti des mains de ses instituteurs, comme l'enfant que sa boatae cesse de tenir par la lisière, avait appris à marcher et pouvait de lui -même se" porter partout où le pous... parle, l'éducation était-elle devenue tout ce qu'elle pouvait être dans un établissement public, c'est-à-dire l'art de lire dans tous les livres. Le jeune élève sorti des mains de ses instituteurs, comme l'enfant que sa boatae cesse de tenir par la lisière, avait appris à marcher et pouvait de lui -même se" porter partout où le poussait l'instinct du talent et l'impulsion du génie.
      Locuteur: Torné
      ... succès des deux congrégations, lorsque la Révolution française, dont le propre a été de tout détruire pour tout régénérer, a do...
      ...deux corps enseignants une secousse qui , comme partout ailleurs, aurait fini pa...
      Tel était le succès des deux congrégations, lorsque la Révolution française, dont le propre a été de tout détruire pour tout régénérer, a donné à ces deux corps enseignants une secousse qui , comme partout ailleurs, aurait fini par être à jamais heureuse.
      Locuteur: Torné
      ...êcher qu'on le secoue; ouvdésespérant e la conserver, en ont laissé flotter les rênes. La jeunesse, l'amie née de la liberté, capable d'un ardent amour de La patrie, lie cœw bouillant de civisme, aurait pu se livrer aux troubles d'une anarchie domestique, suite nécessaire de l'anarchie générale; mais, dans ces temps de crise, elle s'est fait une loi de son devoir ? elle a obéi d'elle-même à la voix de la raison et de l'honneur ; et quoique assurée qu'elle ...
      ...lle a consacré généreusement au service de la patrie, la dernière année de son existence politique-, comme le pieux mourant consacre à la divinité, Les derniers j«urs de sa vie et jusqu'à son diernier soupir. ...
      Sour empêcher qu'on le secoue; ouvdésespérant e la conserver, en ont laissé flotter les rênes. La jeunesse, l'amie née de la liberté, capable d'un ardent amour de La patrie, lie cœw bouillant de civisme, aurait pu se livrer aux troubles d'une anarchie domestique, suite nécessaire de l'anarchie générale; mais, dans ces temps de crise, elle s'est fait une loi de son devoir ? elle a obéi d'elle-même à la voix de la raison et de l'honneur ; et quoique assurée qu'elle aillait perdre son état, elle a consacré généreusement au service de la patrie, la dernière année de son existence politique-, comme le pieux mourant consacre à la divinité, Les derniers j«urs de sa vie et jusqu'à son diernier soupir. (Applaudissements y
      Locuteur: Torné
      ...ans cet interrègne du régime intérieur, la décence des mœurs s'est maintenue, aucun scandale n'a souillé la gloire de ces. congrégations. Elles ont prouvé que l'habitude de ses devoirs peut longtemps tenir lieu à une jeunesse bien née, la police domestique et des supérieurs qui... Bans cet interrègne du régime intérieur, la décence des mœurs s'est maintenue, aucun scandale n'a souillé la gloire de ces. congrégations. Elles ont prouvé que l'habitude de ses devoirs peut longtemps tenir lieu à une jeunesse bien née, la police domestique et des supérieurs qui en étaient chargés.
      Locuteur: Torné
      Le relus de prêter le serment civique a obligé, il ...
      ... petit. Il est bien rare que des hommes de lettres soient susceptibles de fanatisme et qu'ils se déclarent contre la liberté. L'empire des' lettres a pris le nom de république, et le génie du littérateur ne sait s'abaisser que devant la loi. (Applaudissements.)
      Le relus de prêter le serment civique a obligé, il est vrai, quelques professeurs à discontinuer l'enseignement, mais ce nombre a été bien petit. Il est bien rare que des hommes de lettres soient susceptibles de fanatisme et qu'ils se déclarent contre la liberté. L'empire des' lettres a pris le nom de république, et le génie du littérateur ne sait s'abaisser que devant la loi. (Applaudissements.)
      Locuteur: Torné
      D'autre part, un grand nombre de professeurs n'ont quitté l'enseignement que pour courir au secours de la patrie qui les appelait impérieusement autour des sièges épiscopaux. C'est qu'ils ont propagé dans le clergé l'amour de la Constitution, et qu'ils ont opposé des dignes ' puissantes aux progrès du fanatisme et de l'esprit de faction : or, il est évident que cette ...
      ...'auxiliaires que ces corps ont fourni à la Révolution lui a été infiniment plus utile que. ne lui a été nuisible le petit nombre de confiances malheureusement égarées.
      D'autre part, un grand nombre de professeurs n'ont quitté l'enseignement que pour courir au secours de la patrie qui les appelait impérieusement autour des sièges épiscopaux. C'est qu'ils ont propagé dans le clergé l'amour de la Constitution, et qu'ils ont opposé des dignes ' puissantes aux progrès du fanatisme et de l'esprit de faction : or, il est évident que cette multitude d'auxiliaires que ces corps ont fourni à la Révolution lui a été infiniment plus utile que. ne lui a été nuisible le petit nombre de confiances malheureusement égarées.
      Locuteur: Torné
      Sont-ce , Messieurs, des sociétés qu'il faille d...
      ...lennel? IJn citoyen loyal se garde bien de donner à l'honnête instituteur de ses enfants, un congé flétrissant, et c...
      Sont-ce , Messieurs, des sociétés qu'il faille dissoudre en les décriant et méritent-elles qu'on ajoute l'injure et l'injuste dénigration à l'anéantissement solennel? IJn citoyen loyal se garde bien de donner à l'honnête instituteur de ses enfants, un congé flétrissant, et ce procédé pourrait être celui d'une grande nation !
      Locuteur: Torné
      ...) je sais qu'un barbare, quoique membre de l'Assemblée constituante, n'a pas rougi de lui proposer une manière de donner aux anciens éducateurs de la nation française des récompenses à peine dignes de valets de collège : mais ce n'est pas celui qui reçoit l'injure qui en est avili, c'est celui qui la fait. L'Assemblée constituante, en repo...
      ... soit fondé sur • des bases plus dignes de la nation que vous représentez. De la parcimonie, en ce qui concerne l'éducation, ce serait pour la France un opprobre, et je ne sais quel présage du retour de la barbarie.
      Je sais qu'un barbare (car quelle autre qualification pourrais-je lui donner) je sais qu'un barbare, quoique membre de l'Assemblée constituante, n'a pas rougi de lui proposer une manière de donner aux anciens éducateurs de la nation française des récompenses à peine dignes de valets de collège : mais ce n'est pas celui qui reçoit l'injure qui en est avili, c'est celui qui la fait. L'Assemblée constituante, en repoussant ce projet odieux, vous a laissé, Messieurs, le soin d'en adopter un autre, qui soit fondé sur • des bases plus dignes de la nation que vous représentez. De la parcimonie, en ce qui concerne l'éducation, ce serait pour la France un opprobre, et je ne sais quel présage du retour de la barbarie.
      Locuteur: Torné
      Je reproche encore au projet de décret de votre comité, d'avoir laissé subsister ...
      ...dissoudre une fois pour toutes, jusqu'à la dernière ces cor-, porations incompatibles avec ...
      ...n est temps, tout Ce qui nous en reste, de quelque utilité qu'elles soient dans l'...
      ..., le Corps législatif fasse connaître à la nation toùj; ce qu'il lui en a coûté de se résoudre à ce sacrifice.
      Je reproche encore au projet de décret de votre comité, d'avoir laissé subsister comme corporation les personnes des 2 sexes qui sont attachées au service des pauvres et au soulagement des malades. Pourquoi ne pas dissoudre une fois pour toutes, jusqu'à la dernière ces cor-, porations incompatibles avec une Constitution libre? Faisons disparaître, il en est temps, tout Ce qui nous en reste, de quelque utilité qu'elles soient dans l'Empire, mais consolons-les par nos regrets, et qu'en les supprimant lés dernières, le Corps législatif fasse connaître à la nation toùj; ce qu'il lui en a coûté de se résoudre à ce sacrifice.
      Locuteur: Torné
      Avant toutes choses, suivons la gradation des décrets de l'Assemblée constituante sur les costumes de toute espèce. Elle donna aux costumes de ses membres la première attention. On sait que le légi...
      ...en mettant entre les 3 ci-devant ordres de l'Etat, de grandes différences dans les costumes, avait voulu désigner et maintenir de grandes différences dans leur existence...
      ...istinctions ne servirent qu'à accélérer la dissolution des trois ordres.
      Avant toutes choses, suivons la gradation des décrets de l'Assemblée constituante sur les costumes de toute espèce. Elle donna aux costumes de ses membres la première attention. On sait que le législateur provisoire, en mettant entre les 3 ci-devant ordres de l'Etat, de grandes différences dans les costumes, avait voulu désigner et maintenir de grandes différences dans leur existence eivile et politique, mais ces distinctions ne servirent qu'à accélérer la dissolution des trois ordres.
      Locuteur: Torné
      Bientôt un certain nombre de députés secoua le joug de cette loi destructive de la première base sur laquelle devait reposer la Constitution française; le président, ayant consulté sur cela le vœu de l'Assemblée, elle décida que chacun dev... Bientôt un certain nombre de députés secoua le joug de cette loi destructive de la première base sur laquelle devait reposer la Constitution française; le président, ayant consulté sur cela le vœu de l'Assemblée, elle décida que chacun devait sur cet objet, comme sur tous les autres, conserver sa liberté.
      Locuteur: Torné
      ...89, l'Assemblée constituante fit un pas de plus dans cette doctrine, et décréta qu...
      ...par les places qu'ils occuperaient dans la salle de ses séances, ni par le rang ni la préséance dans les cérémonies publiques...
      En octobre 1789, l'Assemblée constituante fit un pas de plus dans cette doctrine, et décréta que ses membres ne seraient plus distingués, ni par aucun costume particulier, ni par les places qu'ils occuperaient dans la salle de ses séances, ni par le rang ni la préséance dans les cérémonies publiques.
      Locuteur: Torné
      ...hefs, nantis d'une autorité menacée par la liberté générale, em ont appesanti le j... Quelques chefs, nantis d'une autorité menacée par la liberté générale, em ont appesanti le joug
      Locuteur: Torné
      Deux causes, à la vérité, ont dépeuplé en partie certains... Deux causes, à la vérité, ont dépeuplé en partie certains collèges, mais ce n'est nullement comme on a voulu le persuader ni une lâche dé...
      Locuteur: Torné
      ...et du comité : c'est le troisième objet de ce discours. 11 me reste un grand amendement à proposer au projet du comité : c'est le troisième objet de ce discours.
      Locuteur: Torné
      ...ous annonce, Messieurs, un commencement de vues sur les- costumes religieux, en défendant aux professeurs de le porter dans les chaires de l'enseignement comme pouvant rappeler l...
      ...une doctrine bien plus étendue? Tâchons de suppléer à cette insuffisance.
      L'article 7 vous annonce, Messieurs, un commencement de vues sur les- costumes religieux, en défendant aux professeurs de le porter dans les chaires de l'enseignement comme pouvant rappeler l'idée d'une corporation religieuse ; mais qui ne voit avec étonnement que le rapporteur se soit arrêté au commencement d'une doctrine bien plus étendue? Tâchons de suppléer à cette insuffisance.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 240
      Locuteur: Torné
      ...'il subsistait encore un certain nombre de corporations dont l'existence avait été prorogée par la nécessité publique. Le moment d'abolir ...
      ...car l'Assemblée conslituante regorgeait de costumes très opposés à un dépouillement qui eût été un hommage rendu à la dissolution des corporations religieuse...
      ...cette profanation du vêtement sacré, et la noblesse jurant alors par un rabat comme par son...
      ...llut, pour calmer les esprits, ajourner la question.
      ...it pas encore venu, et qu'il n'était pas favorable : il n'était pas venu, puisqu'il subsistait encore un certain nombre de corporations dont l'existence avait été prorogée par la nécessité publique. Le moment d'abolir tous les costumes n'était pas favorable, car l'Assemblée conslituante regorgeait de costumes très opposés à un dépouillement qui eût été un hommage rendu à la dissolution des corporations religieuses : alors le fanatisme poussant des.cris effroyables sur cette profanation du vêtement sacré, et la noblesse jurant alors par un rabat comme par son épée, il fallut, pour calmer les esprits, ajourner la question.
      Locuteur: Torné
      ...r par des décorations certaines classes de fonctionnaires publics, il a été égalem...
      ...rès avoir supprimé les vœux monastiqués de l'un et de 1 autre sexe, il en a aboli les costume...
      ... formels. Chaque religieux, dit ensuite la loi, sera libre de se vêtir comme bon lui semblera.
      Quoi qu'il en soit, si le Corps législatif a cru devoir distinguer par des décorations certaines classes de fonctionnaires publics, il a été également attentif à supprimer les costumes des corporations, à mesure qu'il en prononçait l'extinction absolue. Bientôt, après avoir supprimé les vœux monastiqués de l'un et de 1 autre sexe, il en a aboli les costumes par des décrets formels. Chaque religieux, dit ensuite la loi, sera libre de se vêtir comme bon lui semblera.
      Locuteur: Torné
      ...que religieux sera-t-il pour cela libre reprendre le costume aboli ? Convenez, Messieurs, que ce serait une interprétation étrangement dérisoire de ce décret, ce serait une plaisante loi ...
      ...n costume, permettrait une ligne après, de le conserver. Si l'Assemblée constituan...
      ...è aurait prévenu cette évasion ridicule de sa loi,ven décrétant que les costumes des religieux seraient prohibés, au lieu de décréter qu'ils seraient abolis. Où en ...
      ...en garde contre d'absurdes commentaires de la loi ?
      Chaque religieux sera-t-il pour cela libre reprendre le costume aboli ? Convenez, Messieurs, que ce serait une interprétation étrangement dérisoire de ce décret, ce serait une plaisante loi que celle, qui après avoir aboli un costume, permettrait une ligne après, de le conserver. Si l'Assemblée constituante eût pu s'attendre à une pareille subtilité, n'en doutez pas, Messieurs, ellè aurait prévenu cette évasion ridicule de sa loi,ven décrétant que les costumes des religieux seraient prohibés, au lieu de décréter qu'ils seraient abolis. Où en serait donc lé législateur, s'il devait se tenir en garde contre d'absurdes commentaires de la loi ?
      Locuteur: Torné
      Maintenant que la législature est purgée de cét essaim de privilégiés et qu'elle a peu de membres, qui, sur cette question soient... Maintenant que la législature est purgée de cét essaim de privilégiés et qu'elle a peu de membres, qui, sur cette question soient juges dans leur propre cause, maintenant que les dernières corporations vont di...
      Locuteur: Torné
      Nulle bonne Constitution, la nôtre surtout, ne souffre aucune corpor...
      ...me ayant toutes plus ou moins un esprit de corps, nuisible à l'esprit public. Un E...
      ...res d'individiis réunis avec les formes de la loi, et sous ses yeux mais elle ne conn...
      Nulle bonne Constitution, la nôtre surtout, ne souffre aucune corporation particulière. Elle les regarde comme ayant toutes plus ou moins un esprit de corps, nuisible à l'esprit public. Un Etat bien organisé connaît bien des associations libres d'individiis réunis avec les formes de la loi, et sous ses yeux mais elle ne connaît pas d'autre
      Locuteur: Torné
      ...embres étant égaux par essence, c'est à la loi seule à créer les distinctions civiques, qui en élèvent certains au-dessus de leurs semblables. L'ordre politique dem...
      ...tenir, des fonctions publiques. C'est à la société à choisir les hommes qui doiven...
      ...soins, tous les autres citoyens restent de niveau.
      Dans cette vaste société, tous les membres étant égaux par essence, c'est à la loi seule à créer les distinctions civiques, qui en élèvent certains au-dessus de leurs semblables. L'ordre politique demande, pour se maintenir, des fonctions publiques. C'est à la société à choisir les hommes qui doivent les remplir pendant qu'elle tient ceux-ci à des hauteurs graduées suivant ses besoins, tous les autres citoyens restent de niveau.
      Locuteur: Torné
      Il n'est donc qu'une manière de diviser le corps entier de la nation française : c'est de le diviser en fonctionnaires publics et... Il n'est donc qu'une manière de diviser le corps entier de la nation française : c'est de le diviser en fonctionnaires publics et en simples citoyens. Toute autre différence n'en serait pas une dans l'ordre po...
      Locuteur: Torné
      ...public cesse-t-il un instant l'exercice de son auguste mandat, sort-il du lieu que lui a désigné la société pour y déployer son autorité populaire, le signe de son pouvoir doit cesser aussitôt qu'il cesse lui-même de l'exercer, et jusqu'au moment qu'il en reprendra l'usage. La volonté générale qui tient avec effort l'homme public au-dessus de ses semblables, pendant qu'il est en fo...
      ... qu'elles finissent, le replongent dans la masse des citoyens. L'égalité se rétabl...
      ...même dans tous les intervalles où cesse la nécessité de la rompre pour l'intérêt public. Alors con...
      ...ce serait ajouter au ridicule le mépris de la loi, qui, hors ies moments courts où l'...
      Mais l'homme public cesse-t-il un instant l'exercice de son auguste mandat, sort-il du lieu que lui a désigné la société pour y déployer son autorité populaire, le signe de son pouvoir doit cesser aussitôt qu'il cesse lui-même de l'exercer, et jusqu'au moment qu'il en reprendra l'usage. La volonté générale qui tient avec effort l'homme public au-dessus de ses semblables, pendant qu'il est en fonctions, du moment qu'elles finissent, le replongent dans la masse des citoyens. L'égalité se rétablit d'elle-même dans tous les intervalles où cesse la nécessité de la rompre pour l'intérêt public. Alors conserver des marques d'une supériorité constante, ce serait ajouter au ridicule le mépris de la loi, qui, hors ies moments courts où l'homme public est son ministre, se plaît à le confondre avec des égaux. pi
      Locuteur: Torné
      ...sociation particulière qui» sans l'aveu de la loi, se donne des signes distinctifs, annonce une sorte de schisme politique, il se forme alors dans la grande société, une société particulièr...
      ...culier qui se détache à certains égards de 1 esprit public, et qui pourrait bien l...
      Toute association particulière qui» sans l'aveu de la loi, se donne des signes distinctifs, annonce une sorte de schisme politique, il se forme alors dans la grande société, une société particulière qui s'en^ isole et qui présente l'apparence d'un démembrement du corps social, cVst le symbole d'un esprit particulier qui se détache à certains égards de 1 esprit public, et qui pourrait bien lui être contraire en des points essentiels.
      Locuteur: Torné
      ...ssent des signes extérieurs d'isolement de la société générale, sans les déclarer en même temps, hors de la société, comme des superfé-tations monstrueuses? La Constitution ne reconnaît pas de prêtres, comment reconnaîtraitTelle uné...
      ...politique. Le prêtre, qui est tout dans la théocratie, n'est aux yeux d'un gouvernement libre, rien de plus qu'un citoyen. (Applaudissements.)...
      ...istre d'un culte que par les sectateurs de sa croyance, et seulement dans le lieu ...
      ... le prêtre, loin des autels, n'est rien de plus qu'un citoyen, déclarons-le éligib...
      ...compatible avec des fonctions publiques de toute espèce- Murmurerez-vous, ingrats, quand en échange de costume frivole qu'on vous enlève,
      ...rait-on souffrir que le clergé séculier ou des congrégations particulières portassent des signes extérieurs d'isolement de la société générale, sans les déclarer en même temps, hors de la société, comme des superfé-tations monstrueuses? La Constitution ne reconnaît pas de prêtres, comment reconnaîtraitTelle unécorporation sacerdotale? (Applaudissements.) Cette dignité dans l'ordre religieux n'en est pas une dans l'ordre politique. Le prêtre, qui est tout dans la théocratie, n'est aux yeux d'un gouvernement libre, rien de plus qu'un citoyen. (Applaudissements.) 11 n'est reconuu comme^ministre d'un culte que par les sectateurs de sa croyance, et seulement dans le lieu et au moment où il en célèbre les mystères. Si le prêtre, loin des autels, n'est rien de plus qu'un citoyen, déclarons-le éligible à toutes les places : que sa possession privée ne soit pas, plus qu'une autre, incompatible avec des fonctions publiques de toute espèce- Murmurerez-vous, ingrats, quand en échange de costume frivole qu'on vous enlève,
      Locuteur: Torné
      ...dministratifs, ni pour les législateurs de l'Empire. ...s dans l'ordre judiciaire, sans en déterminer aucun pour les membres des corps administratifs, ni pour les législateurs de l'Empire.
      Locuteur: Torné
      Convient-il, Messieurs, de 'laisser subsister des exceptions de cette espèce? C'est ce que vous décider... Convient-il, Messieurs, de 'laisser subsister des exceptions de cette espèce? C'est ce que vous déciderez dans votre sagesse.
      Locuteur: Torné
      De l'abolition du costume propre aux ci-de... De l'abolition du costume propre aux ci-devant corporations régulières, à l'abolition du costume propre au clergé et aux c...
      Locuteur: Torné
      ...re qui n'a pas au fond, bien s'en faut, la frivolité qu'elle paraît avoir. Posons d'abord les principes sur cette matière qui n'a pas au fond, bien s'en faut, la frivolité qu'elle paraît avoir.
      Locuteur: Torné
      corporation, que la corporation générale des citoyens. corporation, que la corporation générale des citoyens.
      Locuteur: Torné
      ...ion qui puisse faire discerner le genre de leur autorité et leur assurer le respect du peuple qui les a investis d'une partie de ses pouvoirs. Distinguons, je le veux, nos fonctionnaires par quelque décoration qui puisse faire discerner le genre de leur autorité et leur assurer le respect du peuple qui les a investis d'une partie de ses pouvoirs.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 241
      Locuteur: Torné
      ...rgé séculier ou d'une classe quelconque de religieux qui s'obstinerait à se distinguer de la niasse nationale, par un costume total ou partiel que la nation n'aurait pas établi. Un tel costume, adopté de l'autorité privée des costumés, ne se-r...
      ... du contrat social, et contre l'égalité de cèux/(fui l'ont juré?
      ...près ces principes, que rien ne Saurait affaiblir, que faudrait-il penser du clergé séculier ou d'une classe quelconque de religieux qui s'obstinerait à se distinguer de la niasse nationale, par un costume total ou partiel que la nation n'aurait pas établi. Un tel costume, adopté de l'autorité privée des costumés, ne se-rait-il pas un attentat contre l'unité du contrat social, et contre l'égalité de cèux/(fui l'ont juré?
      Locuteur: Torné
      ...tresdu culte catholique; non, en ce cas même, le clergé séculier ne pourrait se maintenir dans l'usage public de son costume, sans blesser l'esprit de Constitution. Ce costume, dans une supp...
      ...e serait encore au clergé que ce qu'est la médaille au juge de paix, l'écharpe à l'officier municipal,...
      ...ur des églises: comme celui des organes de la loi l'est dans l'enceinte des tribunaux...
      Je veux bien attribuer, pour un moment, ce caractère auxjministresdu culte catholique; non, en ce cas même, le clergé séculier ne pourrait se maintenir dans l'usage public de son costume, sans blesser l'esprit de Constitution. Ce costume, dans une supposition aussi favorable, ne serait encore au clergé que ce qu'est la médaille au juge de paix, l'écharpe à l'officier municipal, le panache au juge constitutionnel. Tous devraient également déposer leurs marq...
      ...ment sacré du fonctionnaire ecclésiastique devrait être concentré dans l'intérieur des églises: comme celui des organes de la loi l'est dans l'enceinte des tribunaux.
      Locuteur: Torné
      ...rgé séculier est bien loin, d'une part, de former une corporation qu'il faille distinguer de la masse des citoyens par un vêtement part...
      ...art, d'avoir, dans l'Etat, le caractère de fonctionnaire public, et qu'il est loin...
      ...uent, du droit d'être décoré par l'Etat de quelque distinction civique. Aucune religion ne peut se qualifier de la religion de l'Etat. Constitution française place sur la même ligne les ministres de tous les cultes ; ils seraient tous des...
      ...'être; ils seraient tous fonctionnaires de l'Etat, si quelqu'un d'eux pouvait s'en arroger le titre. Le eu lté que la nation salarie, ne reçoit d'elle que l'...
      ...és pour exercer le culte catholique que la Constitution ne connaît ni ne méconnaît...
      ...fait que remplir l'obligation d'assurer la subsistance des citoyens appauvris, subsistance que toute autre secte, dépouillée de ses biens, aurait obtenue de l'équité nationale. Quel est donc, aux veux de l'Etat, le caractère des ministres de tous les cultes? Ce ne peut être, Messieurs, que le caractère de fonctionnaires privés, établis par diverses classes de croyants, dont chacune n'est qu'une section nationale, et dont aucune n'est la nation.
      Mais que le clergé séculier est bien loin, d'une part, de former une corporation qu'il faille distinguer de la masse des citoyens par un vêtement particulier; (l'autre part, d'avoir, dans l'Etat, le caractère de fonctionnaire public, et qu'il est loin, par conséquent, du droit d'être décoré par l'Etat de quelque distinction civique. Aucune religion ne peut se qualifier de la religion de l'Etat. Constitution française place sur la même ligne les ministres de tous les cultes ; ils seraient tous des ministrés constitutionnels, si ^quelqu'un d'eux pouvait l'être; ils seraient tous fonctionnaires de l'Etat, si quelqu'un d'eux pouvait s'en arroger le titre. Le eu lté que la nation salarie, ne reçoit d'elle que l'indemnité des domaines qu'elle a repris pour sauver l'Etat. Mais cette indemnilé n'est pas une délégation nationale donnée aux prêtres sermentés pour exercer le culte catholique que la Constitution ne connaît ni ne méconnaît; elle ne fait que remplir l'obligation d'assurer la subsistance des citoyens appauvris, subsistance que toute autre secte, dépouillée de ses biens, aurait obtenue de l'équité nationale. Quel est donc, aux veux de l'Etat, le caractère des ministres de tous les cultes? Ce ne peut être, Messieurs, que le caractère de fonctionnaires privés, établis par diverses classes de croyants, dont chacune n'est qu'une section nationale, et dont aucune n'est la nation.
      Locuteur: Torné
      ..., et où serait, par con-quent, le droit de le porter, hors les cas et les lieux où...
      ... les cérémonies publiques, il se revête de ce qu'il appelle ses ornements et qu'il s'en décore au pied des autels : la Constitution ne l'empêche, coçime elle n'empêchera pas les ministres de chaque autre espèce de culte de se vêtir à leur manière dans leurs cérémonies. Quelqu'un de ces hommes à fonctions surnatu-
      Où serait donc aujourd'hui le caractère légal du costume ecclésiastique, et où serait, par con-quent, le droit de le porter, hors les cas et les lieux où chaque ministre du culte doit en remplir les fonctions? Que dans nos temples et dans les cérémonies publiques, il se revête de ce qu'il appelle ses ornements et qu'il s'en décore au pied des autels : la Constitution ne l'empêche, coçime elle n'empêchera pas les ministres de chaque autre espèce de culte de se vêtir à leur manière dans leurs cérémonies. Quelqu'un de ces hommes à fonctions surnatu-
      Locuteur: Torné
      ...els? Il peut tout aussi peu porter dans la société toutes les distinctions sacerdo...
      ...ermettrait dans sa.propre maison. Quand la loi dépouille ses ministres des décorations qu'elle leur a données, la religion défendrait-elle aux siens de quitter les leurs, elle qui est essentiellement auxiliaire de la loi? Quand celle-ci proscrit un vêtement la religion ne peut le maintenir, parce qu'il est impossible qu'en fait de police, il y ait quelque combat entre les lois de l'Eglise et celles de l'Etat. (Applaudissements.) Une nàtion ...
      ...m du ciel, c'est joindre le blasphème à la rébellion. Qu'elles disparaissent donc à jamais de la cité, ces distinctions que la cité n'a point établies .Cessez pour to...
      ...ste sainte séparée des profanes, cessez de vous en distinguer autrement que par de plus grandes vertus.
      ...ies, oserait-il se décorer dans sa propre maison, comme il l'est au pied des autels? Il peut tout aussi peu porter dans la société toutes les distinctions sacerdotales qu'il se permettrait dans sa.propre maison. Quand la loi dépouille ses ministres des décorations qu'elle leur a données, la religion défendrait-elle aux siens de quitter les leurs, elle qui est essentiellement auxiliaire de la loi? Quand celle-ci proscrit un vêtement la religion ne peut le maintenir, parce qu'il est impossible qu'en fait de police, il y ait quelque combat entre les lois de l'Eglise et celles de l'Etat. (Applaudissements.) Une nàtion qui se police, ne connaît pas d'autorité supérieure, et contrarier "* ses règlements au nom du ciel, c'est joindre le blasphème à la rébellion. Qu'elles disparaissent donc à jamais de la cité, ces distinctions que la cité n'a point établies .Cessez pour toujours, vous qui prétendez être une caste sainte séparée des profanes, cessez de vous en distinguer autrement que par de plus grandes vertus.
      Locuteur: Torné
      ...slateur, comme une mesure commandée par de grandes vues-politiques, tandis qu'aux yeux de 1 homme superficiel, elle ne présente qu'une frivole question de toilette. (Applaudissements.) C'est ainsi, que l'Assemblée nationale y verra la matière d'un décret vraiment digne de son attention et de sa sagesse. ... ainsi, Messieurs, que l'abolition du costume ecclésiastique se présente au législateur, comme une mesure commandée par de grandes vues-politiques, tandis qu'aux yeux de 1 homme superficiel, elle ne présente qu'une frivole question de toilette. (Applaudissements.) C'est ainsi, que l'Assemblée nationale y verra la matière d'un décret vraiment digne de son attention et de sa sagesse.
      Locuteur: Torné
      Il n'est donc pas possible d'en douter, la suppression de toutes les corporations religieuses entraîne nécessairement celle de leur costume, et le costume ecclésiastique peut tout aussi peu survivre à la dissolution de la caste sacerdotale. Comment laisser subsister des signes perpétuels de corporations éteintes à perpétuité? Ne serait-ce pas poser le principe en myope dont la vue ne peut s'étendre jusqu'àsa conséqu...
      ...Après avoir anéanti tous les corps dont la religion avait encombré l'Etat, en lais...
      ...s, si après le décret qui aurait frappé de mort jusqu'à la dernière de nos corporations, on en voyait encore l...
      ...plaudissements.) Qui ne frissonnerait à la vue de çes espèces ae revenants, (Nouveaux app...
      ...ne remarquerait, dans ces restes hideux de corporations, autant de pierres d'attente, de contre-révolution et d'intolérance?
      Il n'est donc pas possible d'en douter, la suppression de toutes les corporations religieuses entraîne nécessairement celle de leur costume, et le costume ecclésiastique peut tout aussi peu survivre à la dissolution de la caste sacerdotale. Comment laisser subsister des signes perpétuels de corporations éteintes à perpétuité? Ne serait-ce pas poser le principe en myope dont la vue ne peut s'étendre jusqu'àsa conséquence immédiate? Ne méritons pas le reproche d'etre incohérents et décousus dans ...
      ...es courtes, des théories incomplètes et ae l'inconséquence. (Applaudissements.) Après avoir anéanti tous les corps dont la religion avait encombré l'Etat, en laisserions-nous subsister les symboles? Certes, si après le décret qui aurait frappé de mort jusqu'à la dernière de nos corporations, on en voyait encore le costume vaguer dans nos villes et dans nos campagnes, qui ne croirait voir errer des ombres 1 (Rires et applaudissements.) Qui ne frissonnerait à la vue de çes espèces ae revenants, (Nouveaux applaudissements) et qui ne remarquerait, dans ces restes hideux de corporations, autant de pierres d'attente, de contre-révolution et d'intolérance?
      Locuteur: Torné
      Voyez la défaveur qu'a jetée la Constitution sur les restes encore subs...
      ...ne paraisse bientôt aussi déplacé, hors de nos temples. Quand la loi ne le proscrirait pas formellement,...
      ...il pût lutter longtemps contre l'esprit"de la Constitution ?
      Voyez la défaveur qu'a jetée la Constitution sur les restes encore subsistants des costumes religieux, depuis qu'ils sont abolis par les décrets. Ne cr...
      ...tures ? (Rires et applaudissements.) Craignez que le costume du clergé séculier ne paraisse bientôt aussi déplacé, hors de nos temples. Quand la loi ne le proscrirait pas formellement, crovez-vous qu'il pût lutter longtemps contre l'esprit"de la Constitution ?
      Locuteur: Torné
      Noq, Messieurs, non, ce n'est point la liberté . des habits que je propose de restreindre, ce sont Noq, Messieurs, non, ce n'est point la liberté . des habits que je propose de restreindre, ce sont
      Locuteur: Torné
      on vous rend toute la latitude des droits que dispensent les ... on vous rend toute la latitude des droits que dispensent les élections populaires. (Applaudissements).
      Locuteur: Torné
      ...ut-être le clergé séculier tentera-t-il de justifier son costume en prétendant qu'...
      ...es du culte catholique, en leur qualité de fonctionnaires publics.
      Peut-être le clergé séculier tentera-t-il de justifier son costume en prétendant qu'il en faut un à des ministres du culte catholique, en leur qualité de fonctionnaires publics.
      Locuteur: Torné
      ...se, si on étend jusque sur les costumes la gêne et les entraves? N'allez-vous pas ...
      ...lois prohibitives, même pénales, contre la liberté des vêtements, la seule peut-être que nous ayons solideme...
      ...onc cette liberté tant vantée, que nous assure, dit-on laConstitu-tution française, si on étend jusque sur les costumes la gêne et les entraves? N'allez-vous pas proposer encore des lois prohibitives, même pénales, contre la liberté des vêtements, la seule peut-être que nous ayons solidement conquise.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 242
      Locuteur: Torné
      ...lle pas cru qu'aprèsavoir aboli l'ordre de la noblesse,elle ne devaitpluslaissersubsister les livrées ni les armoiries?Ce qu'étaient à la ci-devant noblesse ces signes caractéristiques d'une caste distinguée, la croix pectorale portée en société ne l'est-elle pas à l'évêque. Ce rabat et la calotte au prêtre, le froc et le cordon au moine, le voile et la guimpe à la religieuse? Après l'extinction des corp...
      ... ; non, il ne pourraient plus continuer de se travestir ainsi, sans ressembler à ces costumes de théâtre qui nous rappellent d'anciens peuples dont la langue, les mœurs et le gouvernement on péri dans l'abîme de l'antiquité. Qu'il ne soit donc pas plu...
      ...es deux ordres privilégiés qu'à l'autre de démentir sans cesse aux yeux du peuple,...
      ... permettez pas plus à l'un qu'à l'autre de ces ordres de se montrer en public, vêtu de manière qu'il paraisse avoir survécu à l'anéantissement prononcé par la loi, ou comme menaçant de reprendre une vie nouvelle, qu'il ne leur soit pas même permis de se couvrir d'un costume nouveau qui ne serait qu'une manière d'éluder la loi en feignant de s'y soumettre. Ecouteriez-vous alors l'insidieuse réclamation de la liberté des habits?
      Dites-moi encore, Messieurs, l'Assemblée constituante n'a-t-elle pas cru qu'aprèsavoir aboli l'ordre de la noblesse,elle ne devaitpluslaissersubsister les livrées ni les armoiries?Ce qu'étaient à la ci-devant noblesse ces signes caractéristiques d'une caste distinguée, la croix pectorale portée en société ne l'est-elle pas à l'évêque. Ce rabat et la calotte au prêtre, le froc et le cordon au moine, le voile et la guimpe à la religieuse? Après l'extinction des corps dont les membres étaient ainsi décorés ou défigurés ; non, il ne pourraient plus continuer de se travestir ainsi, sans ressembler à ces costumes de théâtre qui nous rappellent d'anciens peuples dont la langue, les mœurs et le gouvernement on péri dans l'abîme de l'antiquité. Qu'il ne soit donc pas plus permis à l'un des deux ordres privilégiés qu'à l'autre de démentir sans cesse aux yeux du peuple, sa dissolution constitutionnelle; ne permettez pas plus à l'un qu'à l'autre de ces ordres de se montrer en public, vêtu de manière qu'il paraisse avoir survécu à l'anéantissement prononcé par la loi, ou comme menaçant de reprendre une vie nouvelle, qu'il ne leur soit pas même permis de se couvrir d'un costume nouveau qui ne serait qu'une manière d'éluder la loi en feignant de s'y soumettre. Ecouteriez-vous alors l'insidieuse réclamation de la liberté des habits?
      Locuteur: Torné
      S'il plaisait aujourd'hui à la ci-devant noblesse de se donner un costume distinct, la loi pourrait-elle tolérer cet outrage fait à la Constitution? iNe faudrait-il pas alors de deux choses l'une : ou supprimer ce cos...
      ... répressive ou permettre à tout citoyen de s'en décorer? Mais une soutane, un froc...
      ...duisante pour avoir des imitateurs dans la société, il ne reste plus, vous le voye...
      ...endre contre L'habit ecclésiastique que de le proscrire avec sévérité.
      S'il plaisait aujourd'hui à la ci-devant noblesse de se donner un costume distinct, la loi pourrait-elle tolérer cet outrage fait à la Constitution? iNe faudrait-il pas alors de deux choses l'une : ou supprimer ce costume orgueilleux par une loi répressive ou permettre à tout citoyen de s'en décorer? Mais une soutane, un froc, unsca-pulaire (liires), n'étant pas d'une invention assez séduisante pour avoir des imitateurs dans la société, il ne reste plus, vous le voyez, Messieurs, d'autre mesure à prendre contre L'habit ecclésiastique que de le proscrire avec sévérité.
      Locuteur: Torné
      Dans le premier cas, la liberté des habits doit avoir ;-ans dou...
      ...mitée que par des considérations graves de décence, de mœurs et d'ordre public ; hors ces cas la liberté des habits ne pourrait, j'en conviens, être modifiée sans attentat à la liberté individuelle. C'est surtout dan...
      ... une grande nation un retour éclatant à la liberté, que chaque individu doit porter la liberté du vêtement jusque dans le palais du faste et de l'orgueil, jusque sous les yeux des mon...
      ...in du Corps législatif. C est le propre de l'homme libre d'allier constamment la négligence des habits à la fierté du maintien. (Applaudissements.)
      Dans le premier cas, la liberté des habits doit avoir ;-ans doute une latitude qui ne peut être limitée que par des considérations graves de décence, de mœurs et d'ordre public ; hors ces cas la liberté des habits ne pourrait, j'en conviens, être modifiée sans attentat à la liberté individuelle. C'est surtout dans ce beau moment où il se fait dans une grande nation un retour éclatant à la liberté, que chaque individu doit porter la liberté du vêtement jusque dans le palais du faste et de l'orgueil, jusque sous les yeux des monarques et jusque dans le sein du Corps législatif. C est le propre de l'homme libre d'allier constamment la négligence des habits à la fierté du maintien. (Applaudissements.)
      Locuteur: Torné
      ...s corporations anéanties par le souille de la liberté, permettre qu'ils rappellent sa...
      ... public éclairé des souvenirs insipides de ces corps multipliés qui de toutes parts obstruaient l'Empire, ce ne serait pas maintenir la liberté des vêtements, mais ce serait menacer constamment les citoyens du retour de la superstition et du tauatisme.
      Mais permettre que des costumes singuliers survivent à des corporations anéanties par le souille de la liberté, permettre qu'ils rappellent sans cesse au peuple ignorant des souvenirs dangereux, et au public éclairé des souvenirs insipides de ces corps multipliés qui de toutes parts obstruaient l'Empire, ce ne serait pas maintenir la liberté des vêtements, mais ce serait menacer constamment les citoyens du retour de la superstition et du tauatisme.
      Locuteur: Torné
      ...e public, restreignent en plusieurs cas la liberté des vêtements ordinaires, et des ennemis secrets de la liberté crieront au meurtre, quand il f...
      ...onstitutionnels au t'ond, barbares dans la forme, dangereux dans leurs elfets, et qui semb eront dire sans cesse à la Constitution: elles vivent encore sous ...
      ...en empire... Quoi! ce serait attenter à la liberté individuelle, que de ne plus permettre à des membres des cor...
      ...uence par le signe extérieur d'un reste de vie ou d'en per-petuer le deuil par ce ...
      Quoi! des lois prohibitives commandées pour l'ordre public, restreignent en plusieurs cas la liberté des vêtements ordinaires, et des ennemis secrets de la liberté crieront au meurtre, quand il faudra proscrire des costumes inconstitutionnels au t'ond, barbares dans la forme, dangereux dans leurs elfets, et qui semb eront dire sans cesse à la Constitution: elles vivent encore sous ce manteau, ces corporations mal éteintes par votre souffle impuissant, et craignez le jour où elles reprendront leur ancien empire... Quoi! ce serait attenter à la liberté individuelle, que de ne plus permettre à des membres des corporations anéanties d'en perpétuer l'influence par le signe extérieur d'un reste de vie ou d'en per-petuer le deuil par ce souvenir d'une extinction déplorable.
      Locuteur: Torné
      Voyez, Messieurs, voyez en combien de manières la loi conservatrice de la décence et des mœurs restreint la liberté des habits à l'égard du simple ... Voyez, Messieurs, voyez en combien de manières la loi conservatrice de la décence et des mœurs restreint la liberté des habits à l'égard du simple citoyen et vous ne voulez pas qu elle puisse proscrire, pour des raisons d'Etat,...
      Locuteur: Torné
      ...e, permettrait-on à l'un des deux sexes de faire indifféremment l'usage habituel du costume de 1 un et de l'autre. Souffrirait-on que des citoyen...
      ... Souffrirait-on qu'un prêtre allât dans la société, revêtu de sts habits d'église? Voudriez-vous, Messieurs, que ceux de vos collègues qui sont juges ou municipaux, vinssent sous vos yeux se parer de leurs panaches ou de leurs écharpes sous prétexte de la liberté des habits? Avez-vous laisse aux membres de la force armée la faculté d'assister en armes aux assembl...
      ...des habits iaisse-t-elle, dans un temps de révolution, à chaque citoyen, la liberté des cocardes? La police n'aurait-elle pas le droit d'interdire au citoyen une forme de vêtement qui, par des nudités, put
      Dites-moi, je vous prie, permettrait-on à l'un des deux sexes de faire indifféremment l'usage habituel du costume de 1 un et de l'autre. Souffrirait-on que des citoyens portassent communément un masque dans ta société ou dans des lieux d'asseinblee? Souffrirait-on qu'un prêtre allât dans la société, revêtu de sts habits d'église? Voudriez-vous, Messieurs, que ceux de vos collègues qui sont juges ou municipaux, vinssent sous vos yeux se parer de leurs panaches ou de leurs écharpes sous prétexte de la liberté des habits? Avez-vous laisse aux membres de la force armée la faculté d'assister en armes aux assemblées populaires? Celte liberté des habits iaisse-t-elle, dans un temps de révolution, à chaque citoyen, la liberté des cocardes? La police n'aurait-elle pas le droit d'interdire au citoyen une forme de vêtement qui, par des nudités, put
      Locuteur: Torné
      compromettre la décence et les mœurs? Pour-rail-on opposer la liberté des habits à la saine politique qui, en certains cas, f...
      ...e vêtement du citoyen peut-être l'objet de tant de sages pr hibitions sans attenter à la liberté individuelle, que sera-ce du costume religieux par lui-même, susceptible de tant d'abus?
      compromettre la décence et les mœurs? Pour-rail-on opposer la liberté des habits à la saine politique qui, en certains cas, ferait des lois sompluaires? Et si le simple vêtement du citoyen peut-être l'objet de tant de sages pr hibitions sans attenter à la liberté individuelle, que sera-ce du costume religieux par lui-même, susceptible de tant d'abus?
      Locuteur: Torné
      ...conserver dans l'intérieur des couvents de l'un et de l'autre sexe; peut-être pour soustraire ceux qui le porteront à la surveillance municipale, invoqueront-ils l'inviolabilité de l'asile domestique; ce serait , diront-ils, une inquisition domiciliaire, qui est hautement proscrite par le retour de la liberté (I). ...ant l'espoir d'en maintenir l'usage public, feront-ils quelques efforts pour le conserver dans l'intérieur des couvents de l'un et de l'autre sexe; peut-être pour soustraire ceux qui le porteront à la surveillance municipale, invoqueront-ils l'inviolabilité de l'asile domestique; ce serait , diront-ils, une inquisition domiciliaire, qui est hautement proscrite par le retour de la liberté (I).
      Locuteur: Torné
      ...s ici le vêtement dont l'unique but est de couvrir sa personne, du costume total o... Distinguons ici le vêtement dont l'unique but est de couvrir sa personne, du costume total ou partiel dont le but principal est d'afficher une distinction politique, ou d'a...
      C'est ainsi que la Constitution a de faux amis, qui s'occupent à y chercher ...
      ...tisme puisse tourner contre elle, comme la religion a ses faux dévots qui lâchent, par des entorses données à sa morale, de se justifier eux-mêmes des passions favorites. (1) En prononçant mon discours à la tribune, j'ai omis cette objection, ei la réponse que j'y fais dans les pages sui...
      ...>iiseours, un orateur a sollicité, avec la plus vive sensibilité, en faveur d.s religieuses, l'exception dunt il s'agit, et que je la crois autant nuisible à leur propre bon...
      C'est ainsi que la Constitution a de faux amis, qui s'occupent à y chercher des armes que le fanatisme puisse tourner contre elle, comme la religion a ses faux dévots qui lâchent, par des entorses données à sa morale, de se justifier eux-mêmes des passions favorites. (1) En prononçant mon discours à la tribune, j'ai omis cette objection, ei la réponse que j'y fais dans les pages suivantes, parce que j'ai espéré qu'elle ne me serait p int faite; mais comme après m»n >iiseours, un orateur a sollicité, avec la plus vive sensibilité, en faveur d.s religieuses, l'exception dunt il s'agit, et que je la crois autant nuisible à leur propre bonheur qu'aux
      firiucipes de cette matière, j'ai cru devoir établir ... firiucipes de cette matière, j'ai cru devoir établir daus e dis tours imprimé, le fragment qùo je n'ai point prononcé.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 243
      Locuteur: Torné
      S'il est absurde que la loi conserve le costume d'une corporati...
      ...e déshonorer, permettre des infractions de sa loi, à condition qu'elles seraient s...
      ...mplaisance privée, peut-il être l'objet de l'indulgence d'uneloi publique? Lorsque...
      ...proposer d'en subordonner l'exécution à la fantaisie de quelques individus? Ainsi, des corporat...
      ...s cloîtres peuvent être autant d'asiles de la volonié monastique, impénétrables à la volonté générale; ou si vous croyez que l'auiorité de la loi peut atteindre ces corporations mon...
      S'il est absurde que la loi conserve le costume d'une corporation religieuse qu'elle a mise au néant, pourquoi le conserver sans utilité publique, dans un lieu plutôt que dans un autre? Le législateur pourrait-il, sans se déshonorer, permettre des infractions de sa loi, à condition qu'elles seraient secrètes? Ce qui pourrait être l'effet d'une complaisance privée, peut-il être l'objet de l'indulgence d'uneloi publique? Lorsque cette loi est commandée par des considérations d'ordre et d'intérêt public, est-ce à des législateurs qu'on peut proposer d'en subordonner l'exécution à la fantaisie de quelques individus? Ainsi, des corporations religieuses anéanties, les ont partout ou ne les ont nulle part? S'il pouva...
      ..., si vous pouviez avoir une autre opinion, vous jugeriez donc, Messieurs, que les cloîtres peuvent être autant d'asiles de la volonié monastique, impénétrables à la volonté générale; ou si vous croyez que l'auiorité de la loi peut atteindre ces corporations monastiques, jusqu'au fond des monastères, pourquoi y laisseriez-vous subsister l'i...
      Locuteur: Torné
      Est-ce à la mort, à la vraie mort que vous avez entendu condam...
      ..., c'est-à-dire à une certaine apparence de mort qui laisse néanmoins dans le cœur un reste de vie capable, avec certains procédés, de se répandre de nouveau dans tous les membres? Si vous ...
      ...agonie? Voulez-vous laisser aux ennemis de votre Constitution l'espoir que l'amiti...
      ...hyxiés par vos décrets, seront rendus à la vie par une contre-révolution miraculeuse? Voulez-vous leur laisser l'idee que le peu de membres, échappés à la loi qui a paralysé la presque totalité des corps, leur promet le retour de la chaleur animale et du mouvement, s'ils sont heureusement électrisés par le feu de la guerre civile?
      Est-ce à la mort, à la vraie mort que vous avez entendu condamner les corporations religieuses, ou à une simple asphyxie, c'est-à-dire à une certaine apparence de mort qui laisse néanmoins dans le cœur un reste de vie capable, avec certains procédés, de se répandre de nouveau dans tous les membres? Si vous avez voulu éteindre irrévocablement et sans réserve les associations incompatibl...
      ...ffaiblissement progressif, et toutes les apparences d'une longue et douloureuse agonie? Voulez-vous laisser aux ennemis de votre Constitution l'espoir que l'amitié conserve autour du lit des mourants, d'une crise qui peut encore les sauver? Voulez-vous nourrir en eux l'attente incivique, que ces corps simplement asphyxiés par vos décrets, seront rendus à la vie par une contre-révolution miraculeuse? Voulez-vous leur laisser l'idee que le peu de membres, échappés à la loi qui a paralysé la presque totalité des corps, leur promet le retour de la chaleur animale et du mouvement, s'ils sont heureusement électrisés par le feu de la guerre civile?
      Locuteur: Torné
      On ne vous propose pas de perfectionner cette loi, mais de la mutiler. Ce n'est pas un amendement sag...
      ...'on vous demande. Ce n'est pas l'esprit de la loi qu'on veut modilipr dans des circon...
      ...ans toute son étendue, c'est un article de votre loi qu'on veut opposer à son espr...
      On ne vous propose pas de perfectionner cette loi, mais de la mutiler. Ce n'est pas un amendement sage qu'on veut vous faire adopter, c'est un pas rétrograde qu'on vous demande. Ce n'est pas l'esprit de la loi qu'on veut modilipr dans des circonstances où elle serait inapplicable dans toute son étendue, c'est un article de votre loi qu'on veut opposer à son esprit, c'est le principe qu'on veut vous faire altérer par une inconséquence éclata...
      Locuteur: Torné
      ... les religieux qui voudraient continuer la vie commune, pourraient être réunis dans un même couvent, quoiqu'étant membres de différents ordres : une pareille dispos...
      ...re. .Ce serait donc alors autoriser par la loi, dans la même enceinte, un mélange de costumes aussi dangereux que bizarre.
      L'Assemblée constituante a décrété que les religieux qui voudraient continuer la vie commune, pourraient être réunis dans un même couvent, quoiqu'étant membres de différents ordres : une pareille disposition serait nécessaire pour les religieuses qui voudraient continuer à vivre dans le cloître. .Ce serait donc alors autoriser par la loi, dans la même enceinte, un mélange de costumes aussi dangereux que bizarre.
      Locuteur: Torné
      ...ompatibles ? Ce que seraientdansuntemps de révolution et de guerre civile, des porteurs de diverses cocardes qu'on aurait jetés en...
      ... ne pas prévoir qu'un des grands moyens de prévenir les excès de cette antipathie monastique dansl'intér...
      ...s les âmes un redoublement d'aigreur et de haine. C'est surtout dans les couvents de filles, de ces êtres qui s'impressionnent si vivem...
      ...es costumes serait une source eternelle de discorde, et un germe fécond de querelles également vives et frivoles. ...
      ...ur des individus déjà si malheureux par la dissolution du corps auquel ils apparte...
      ...barbare? Quel que puisse être le regret de la religieuse qui se depouillera de son habit par obéissance à la loi de l'Etat, elle serait bien plus malheureuse par les troubles continuels de sa vie domestique. Son imagination exaltée par la mysticité jugerait mal de son bonheur : que dis-je, elle le sacri...
      ... devoir qui l'attache à son costume, si la loi de l'Etat, toujours supérieur en discipline à ia loi de l'Eglise, ne venait calmer les alarmes de sa conscience; mais dépouillez-la au nom de la loi, et ce dépouillement ne sera plus p...
      ...era une félicité durable et solide dans la paix domestique, qui serait impossible dans la rivalité des costumes et des instituts.
      ...ieux faire, quand on voudrait .détruire les uns par les autres, ces costumes incompatibles ? Ce que seraientdansuntemps de révolution et de guerre civile, des porteurs de diverses cocardes qu'on aurait jetés ensemble dans le préau d'une même prison, des religieux à différents costumes le s...
      ...ànt mêlés dans un cloître commun. 11 faudrait bien peu connaître les hommes pour ne pas prévoir qu'un des grands moyens de prévenir les excès de cette antipathie monastique dansl'intérieurdes monastères, serait d'en bannir des costumes qui, par leurs yeux, porteraient infailliblement dans les âmes un redoublement d'aigreur et de haine. C'est surtout dans les couvents de filles, de ces êtres qui s'impressionnent si vivement par les yeux, que Ja diversité des costumes serait une source eternelle de discorde, et un germe fécond de querelles également vives et frivoles. Pourriez-vous, Messieurs, exposer ainsi le bonheur des individus déjà si malheureux par la dissolution du corps auquel ils appartenaient? Pourriez-vous exposer votre loi au double reproche d'être en même temps baroque et barbare? Quel que puisse être le regret de la religieuse qui se depouillera de son habit par obéissance à la loi de l'Etat, elle serait bien plus malheureuse par les troubles continuels de sa vie domestique. Son imagination exaltée par la mysticité jugerait mal de son bonheur : que dis-je, elle le sacrifierait au devoir qui l'attache à son costume, si la loi de l'Etat, toujours supérieur en discipline à ia loi de l'Eglise, ne venait calmer les alarmes de sa conscience; mais dépouillez-la au nom de la loi, et ce dépouillement ne sera plus pour elle qu'une amertume passagère, pendant qu'elle trouvera une félicité durable et solide dans la paix domestique, qui serait impossible dans la rivalité des costumes et des instituts.
      Locuteur: Torné
      Laquelle des deux mesures et donc la plus favorable au bonheur individuel de...
      ... substituer dans Wrs maisons des signes de divers ordres- quelquefois ennemis, sou...
      ...r l'abolition i.es ccstumes, éteindrait la mésintelligence (^.es ordres peur n'en ...
      ... même société vivant en famille? Est-ce la mesure qui condamnerait les religieuses...
      ...it au moins cette austérité pharisaïque de la masse de sacrifices inséparables de la clôture? Est-ce la
      Laquelle des deux mesures et donc la plus favorable au bonheur individuel des religieuses? est-ce celle qui laisserait substituer dans Wrs maisons des signes de divers ordres- quelquefois ennemis, souvent rivaux, toujours disparates ou celle qui, par l'abolition i.es ccstumes, éteindrait la mésintelligence (^.es ordres peur n'en faire qu'une même société vivant en famille? Est-ce la mesure qui condamnerait les religieuses à conserver un vêtement incommode et malsain, où celle qui retrancherait au moins cette austérité pharisaïque de la masse de sacrifices inséparables de la clôture? Est-ce la
      Locuteur: Torné
      Quant à moi qui ne cherche dans la Constitution que la pureté des principes et la rigueur des conséquences, je ne conçois...
      ...ostume ecclésiastique et religieux dans la société, vous pourriez l'autoriser dans le cloître, sans la plus grossière inconséquence.
      Quant à moi qui ne cherche dans la Constitution que la pureté des principes et la rigueur des conséquences, je ne conçois pas, Messieurs, comment, après avoir prohibé le costume ecclésiastique et religieux dans la société, vous pourriez l'autoriser dans le cloître, sans la plus grossière inconséquence.
      Locuteur: Torné
      ...ement l'exception qu'on vous propose, à la grande loi qui aurait prohibé les costu... Tel est, Messieurs, l'effet qu'aurait probablement l'exception qu'on vous propose, à la grande loi qui aurait prohibé les costumes religieux.
      Locuteur: Torné
      ...erait en contradiction perpétuelle avec la loi Plutôt que d'adopter une mesure partielle qui serait en contradiction perpétuelle avec la loi
      Locuteur: Torné
      ...-vous pas devoir supprimer tcute maison de retraite pour des religieux et pour des...
      ...omme annuelle qui serait représentative de l'habitation gratuite dans un couvent, ...
      ...aut maintenant, prouver l'inconséquence de l'exception qu'on voudrait faire en fav...
      générale, ne croiriez-vous pas devoir supprimer tcute maison de retraite pour des religieux et pour des religieuses quelconques, en indemnisant celles-ci doutle traitement est déjà si mince, par une somme annuelle qui serait représentative de l'habitation gratuite dans un couvent, et qui leur servirait à payer un loyer? C'est ainsi que vous seriez justes sans ...
      ... humains et complaisants sans inconséquence. Nous reviendrons à celte idée; il faut maintenant, prouver l'inconséquence de l'exception qu'on voudrait faire en faveur des costumes renfermés dans les cloîtres.

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 244
      Locuteur: Torné
      mesure qui obligerait les religieuses de suivre la règle de saint Augustin avec l'habit de saint François, et d'être dans leur pra... mesure qui obligerait les religieuses de suivre la règle de saint Augustin avec l'habit de saint François, et d'être dans leur pratique en contradiction perpétuelle avec leur vêtement ou celle qui, faisant évan...
      Locuteur: Torné
      onheur, pendant que la première ferait acheter une satisfactio...
      ...et momentanée au prix d'une vie entière de troubles et de^dissensions monastiques. . . ""
      onheur, pendant que la première ferait acheter une satisfaction frivole et momentanée au prix d'une vie entière de troubles et de^dissensions monastiques. . . ""
      Locuteur: Torné
      Allons plus loin : la loi défend la publicité des costumes religieux, même dans l'opinion, de ceux qui voudraient le maintenir daiïs le secret des cloîtres. Eh bien! c'est à ceux- quë je veux prouver que la publicité du costume dés religieuses subsiste encore dans la clôture, et qu'il est, par conséquent, comme ailleurs, compris dans la prohibition de la loi. Car, outre que la solennité du décret qui excepterait les cloîtres de la prohibition générale des costumes religieux en rendrait la conservation très solennelle, n'est-il ...
      ...r serait pour des religieuses une sorte de place publique par laquelle elles commu...
      ...emier des approches du second, mais non de ses regards ; et c'est précisément aux regards publics qu'il importe de le soustraire, ou bien il nous faut con...
      ...ndre illusoire notre propre loi, même à la rendre ridicule, en faisant d'un costum...
      Allons plus loin : la loi défend la publicité des costumes religieux, même dans l'opinion, de ceux qui voudraient le maintenir daiïs le secret des cloîtres. Eh bien! c'est à ceux- quë je veux prouver que la publicité du costume dés religieuses subsiste encore dans la clôture, et qu'il est, par conséquent, comme ailleurs, compris dans la prohibition de la loi. Car, outre que la solennité du décret qui excepterait les cloîtres de la prohibition générale des costumes religieux en rendrait la conservation très solennelle, n'est-il pas vrai que le dehors du parloir serait pour des religieuses une sorte de place publique par laquelle elles communiqueraient à tous les citoyens ? Et qu'importe qu'elles ne puissent pas aller a...
      ...er à ses yeux. Une grille entre ce costume et le public peut bien garantir le premier des approches du second, mais non de ses regards ; et c'est précisément aux regards publics qu'il importe de le soustraire, ou bien il nous faut consentir à rendre illusoire notre propre loi, même à la rendre ridicule, en faisant d'un costume prétendu clandestin le secret du public.
      Locuteur: Torné
      ...e sa barbe, selon qu'il voudrait sortir de son couvent ou y rentrer? Le bénédictin...
      ...rendrait donc tour à-tour le soulier et la sandale, chaque cellule devrait donc contenir la double garde-robe de l'homme du monde et de l'ânachorète. Le citoyen qui aurait pie...
      ...n monastère, en l'en voyant sortir avec la parure à la mode, ne croirait-il pas voir l'acteur ...
      ...e public étonné ne croirait-il pas voir la métamorphose de la chenille en papillon, et c'est jpar uné...
      ...osées dans l,a tribune des législateurs de la France au xvme siècle.
      Le capucin, par exemple, pourrait-il quitter ou reprendre sa barbe, selon qu'il voudrait sortir de son couvent ou y rentrer? Le bénédictin devrait donc se montrer tondu dans son couvent, et dans le monde, en. perruque. Le carme déchaussé prendrait donc tour à-tour le soulier et la sandale, chaque cellule devrait donc contenir la double garde-robe de l'homme du monde et de l'ânachorète. Le citoyen qui aurait pieusement visité le religieux dans son monastère, en l'en voyant sortir avec la parure à la mode, ne croirait-il pas voir l'acteur sortir dès coulisses avec sa' décoration théâtrale? Ce public étonné ne croirait-il pas voir la métamorphose de la chenille en papillon, et c'est jpar uné loi, Messieurs, qu'on voudrait vous faire créer ces étranges chrysalides, ou pl...
      ...t douloureux d'avoir à repousser par le ridicule, des opinions sérieusement proposées dans l,a tribune des législateurs de la France au xvme siècle.
      Locuteur: Torné
      ...eu pour des religieuses qui Vivent dans la clôture. Je conviens qu'elles échappero...
      ...nts, et les religieuses seraient tenues de conserver la bizarre diversité des leurs ?
      Ces inconvénients, me dira-t-on, ne peuvent avoir lieu pour des religieuses qui Vivent dans la clôture. Je conviens qu'elles échapperont au ridicule des travertissements qui dégraderaient les religieux : mais c'est...
      ...égraderions notre loi. Quoi ! les hommes vivraient sans costume dans leurs couvents, et les religieuses seraient tenues de conserver la bizarre diversité des leurs ?
      Locuteur: Torné
      ...cipe, ne pourrait être qu'une exception de capriee, mais fût-ce une expression dictée par le sentiment plutôt que par la raison, elle n!en serait pas moins indi... principe, ne pourrait être qu'une exception de capriee, mais fût-ce une expression dictée par le sentiment plutôt que par la raison, elle n!en serait pas moins indigne du législateur.
      Locuteur: Torné
      ...ieuses qui auront persisté à vivre dans la clôture au mélange de leurs costumes avec d'autres costumes d...
      ...tamorphoser le législateur en supérieur de monastère, oU en directeur des conscien...
      ...raison d'altérer les principes qui sont la base de la loi des costumes, ni d'en mettre certai...
      ...res. Lé législateur est toujours occupé de deux grands objets, du bonheur des indi...
      ...jouissances personnelles et du maintien de l'ordre public. Il les concilie autant qu'il le peut, mais avec-l'attention de ne jamais pourvoir au premier de ces besoins aux dépens du second; jamais il ne sacrifie ni n'amende sa loi, par de puériles complaisances, ou par une sens...
      ..., et jamais il ne Subordonne au bonheur de fantaisie de quelques particuliers, l'intérêt public...
      Assujettir les religieuses qui auront persisté à vivre dans la clôture au mélange de leurs costumes avec d'autres costumes disparates dans une même maison* et en faire une loi monastique, Ce serait métamorphoser le législateur en supérieur de monastère, oU en directeur des consciences qui commande une austérité. Est-ce pour le bonheur des individus que vous fe...
      ...qu'il y eût pour ces individus quelque chose à gagner en bonheur, serait-ce une raison d'altérer les principes qui sont la base de la loi des costumes, ni d'en mettre certains articles, sous prétexte d'amendement, en contradiction avec tous les autres. Lé législateur est toujours occupé de deux grands objets, du bonheur des individus et du bien général; du maintien des jouissances personnelles et du maintien de l'ordre public. Il les concilie autant qu'il le peut, mais avec-l'attention de ne jamais pourvoir au premier de ces besoins aux dépens du second; jamais il ne sacrifie ni n'amende sa loi, par de puériles complaisances, ou par une sensibilité privée, et jamais il ne Subordonne au bonheur de fantaisie de quelques particuliers, l'intérêt public qu'il veut opérer par une loi générale.
      Locuteur: Torné
      On me dira peut-être qu'en soumettant à la surveillance municipale les religieuess qui, au mépris de la loi, conserveraient dans leur couvent l...
      ... sont à jamais proscrites par le retour de la liberlé^et l'on me reprochera de proposer, sous une Constitution libre u...
      On me dira peut-être qu'en soumettant à la surveillance municipale les religieuess qui, au mépris de la loi, conserveraient dans leur couvent leur ancien costume, j'autorise les visites domiciliaires qui sont à jamais proscrites par le retour de la liberlé^et l'on me reprochera de proposer, sous une Constitution libre une loi in-quisitoriale qui tend à violer l'indépendance doihestique.
      Locuteur: Torné
      ...s où nombre d'individus sont réunis par la loi ? Qui ne voit que la même loi qui a formé l'établisse^ ment public, peut le mettre sous la surveillance des corps administratifs e...
      ...autoriser à y maintenir le bon ordre et la paix, les faire présider aux assemblées, exiger que les règlements de l'association soient faits sous leurs yeux, et leur attribuer le droit de veiller à léur exécution.
      ...uée aux domiciles privés des citoyens ne s'étend pas à des établissements publics où nombre d'individus sont réunis par la loi ? Qui ne voit que la même loi qui a formé l'établisse^ ment public, peut le mettre sous la surveillance des corps administratifs et municipaux, qu'elle peut autoriser à y maintenir le bon ordre et la paix, les faire présider aux assemblées, exiger que les règlements de l'association soient faits sous leurs yeux, et leur attribuer le droit de veiller à léur exécution.
      Locuteur: Torné
      Combien de fois, l'ancien gouvernement n'a-t-il pa...
      ...mmission n'était-elle pas établie avant la Ré- . volution pour réformer les abUs i...
      ...t-ils pas ouvrir avec empire les portes de tous les ( cloîtres, celles des archive...
      ...procureurs généraux des ci-devant cours de parlement ne portaient-ils pas des regards de surveillance sur les désordres domestiq...
      ...pport à l'ordre public et jusqu'au fond de ces cachots monastiques où la barbarie Claustrale précipitait les mal...
      ...scendez vivants dans le tombeau vengeur de l'autorité claustrale.
      Combien de fois, l'ancien gouvernement n'a-t-il pas envoyé des commissaires pour présider aux chapitres généraux des ordres monastiques! Une commission n'était-elle pas établie avant la Ré- . volution pour réformer les abUs intérieurs des monastères,- et ces commissaires ne se faisaient-ils pas ouvrir avec empire les portes de tous les ( cloîtres, celles des archives, des églises, des prisons et des lieux d'assemblée. Les procureurs généraux des ci-devant cours de parlement ne portaient-ils pas des regards de surveillance sur les désordres domestiques qui pouvaient avoir quelque rapport à l'ordre public et jusqu'au fond de ces cachots monastiques où la barbarie Claustrale précipitait les malheureux avec cet adieu cruel : Allez en paix, descendez vivants dans le tombeau vengeur de l'autorité claustrale.
      Locuteur: Torné
      Tout cela, me dira-t-on, est de l'ancien régime, mais la raison n'était pour rién dans l'ancien ...
      ...ouveau régime a été en cela l'imitateur de l'ancien, quelle réponse aurez-vous à me faire, et que de-
      Tout cela, me dira-t-on, est de l'ancien régime, mais la raison n'était pour rién dans l'ancien régime, et si je vous montre que le nouveau régime a été en cela l'imitateur de l'ancien, quelle réponse aurez-vous à me faire, et que de-
      Locuteur: Torné
      Êas une mesure durable d'ordre, de paix et de Êas une mesure durable d'ordre, de paix et de
      Locuteur: Torné
      ...n'entraînerait-elle pas d'inconvénients de difficultés et d'indécence! ...rver d ans l'intéri eur des couvents d'hommes : combien cette exception frivole n'entraînerait-elle pas d'inconvénients de difficultés et d'indécence!

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 245
      Locuteur: Torné
      ...titreIer : que les religieux transférés de plusieurs monastères dans un seul, seront tenus de faire, sous la présidence d'un officier municipal, un ...
      ...ixer les heures des offices, des repas, de la clôture des portes et généralement (remarquez bien les termes) tous les autres objets de leur police intérieure : qu'une expédition de ce règlement sera déposée dans le jour au greffe du district, et à celui de la municipalité, qui sera tenue de veiller à son exécution. Retenez bien, ...
      Ce décret dit encore, à l'égard des religieux article 22 du titreIer : que les religieux transférés de plusieurs monastères dans un seul, seront tenus de faire, sous la présidence d'un officier municipal, un règlement pour fixer les heures des offices, des repas, de la clôture des portes et généralement (remarquez bien les termes) tous les autres objets de leur police intérieure : qu'une expédition de ce règlement sera déposée dans le jour au greffe du district, et à celui de la municipalité, qui sera tenue de veiller à son exécution. Retenez bien, Messieurs, ces dernières expressions.
      Locuteur: Torné
      ...freindre en chargeant les municipalités de veiller à l'exécution d'un règlement monastique, sur tous les objets de la police intérieure des couvents ; et vou...
      ...liaires, en chargeant les municipalités de veiller à l'exécution de votre loi, d'une loi d'Etat, sur la prohibition des costumes dans l'intérie...
      ...ens à l'abri des visites domiciliaires, n'a cru, ni déroger à cette loi, ni l'enfreindre en chargeant les municipalités de veiller à l'exécution d'un règlement monastique, sur tous les objets de la police intérieure des couvents ; et vous craindrez d'autoriser les visites domiciliaires, en chargeant les municipalités de veiller à l'exécution de votre loi, d'une loi d'Etat, sur la prohibition des costumes dans l'intérieur même des monastères?
      Locuteur: Torné
      ...lle vient très certainement d'une bévue de leur part sur la manière d'entendre la loi qui prohibe les visites domiciliaires. Elles sont interdites, sans doute, à la curiosité des particuliers, à l'avidité du fisc, aux recherches arbitraires de la police, à toute inquisition relative à ...
      ...urement domestiques, et qui n'ont point de rapport à l'ordre ni à l'intérêt public; mais qui oserait contester à la police le droit de veiller à ce que le domicile du citoyen...
      ...ion d'une loi relative à des règlements de famille, ni le rendez-vous des factieux...
      ...s familles appelleraient nécessairement la sollicitude, tendraient à compromettre ...
      ...cipalité attentive à ses devoirs, et si la surveillance municipale peut pénétrer j...
      ...mestiques, pour y maintenir l'exécution de la loi, quel droit de plus n'aura-t-elle pas à surveiller l'i...
      ...issement public, qui n'existant que par la loi, ne peut se perpétuer que par elle, et par l'attention de la police à en surveiller le régime intéri...
      ...eurs du costume religieux, quand il est concentré dans le secret des cloîtres? Elle vient très certainement d'une bévue de leur part sur la manière d'entendre la loi qui prohibe les visites domiciliaires. Elles sont interdites, sans doute, à la curiosité des particuliers, à l'avidité du fisc, aux recherches arbitraires de la police, à toute inquisition relative à des actes purement domestiques, et qui n'ont point de rapport à l'ordre ni à l'intérêt public; mais qui oserait contester à la police le droit de veiller à ce que le domicile du citoyen ne soit, ni le foyer d'un désordre public, ni l'infraction d'une loi relative à des règlements de famille, ni le rendez-vous des factieux, ni l'asile des accusés? Oui, toutes les espèces d'actes secrets qui dans les familles appelleraient nécessairement la sollicitude, tendraient à compromettre l'ordre ou l'intérêt public, ou qui seraient des contraventions à une loi domiciliaire d'une municipalité attentive à ses devoirs, et si la surveillance municipale peut pénétrer jusque dans les asiles domestiques, pour y maintenir l'exécution de la loi, quel droit de plus n'aura-t-elle pas à surveiller l'intérieur d'un établissement public, qui n'existant que par la loi, ne peut se perpétuer que par elle, et par l'attention de la police à en surveiller le régime intérieur?
      Locuteur: Torné
      Mais je ne crois pas à des pronostics de troubles populaires pour d'aussi frivol...
      ...efois par des querelles monastiques sur la forme d'un capuchon, ou sur la question de savoir si le vœu de pauvreté permet aux religieux la propriété, ou ne lui laisse que l'usufruit de sa soupe.
      Mais je ne crois pas à des pronostics de troubles populaires pour d'aussi frivoles intérêts ; heureusement, nous ne sommes plus dans un siècle oùl'ordre pubiicpuisse être troublé comme autrefois par des querelles monastiques sur la forme d'un capuchon, ou sur la question de savoir si le vœu de pauvreté permet aux religieux la propriété, ou ne lui laisse que l'usufruit de sa soupe.
      Locuteur: Torné
      ...s que les prêtres sermentés résistent à la loi qui, par la forme des vêtements, doit les confondre avec les citoyens. Ce sont des enfants de la Constitution. Ils n'hésiteront pas à lu...
      ...ostume que ses bases réprouvent, et que la religion subordonne à la loi de l'Etat.
      Je ne crains pas que les prêtres sermentés résistent à la loi qui, par la forme des vêtements, doit les confondre avec les citoyens. Ce sont des enfants de la Constitution. Ils n'hésiteront pas à lui faire loyalement le sacrifice d'un costume que ses bases réprouvent, et que la religion subordonne à la loi de l'Etat.
      Locuteur: Torné
      ...e pas quitter paisiblement leur habit à la voix du législateur qui le relègue dans nos temples, et à la voix de l'Evangile qui commande d'obéir au légi... ...êtres insermentés, ceux d'entre eux dont l'erreur est paisible, pourraient-ils ne pas quitter paisiblement leur habit à la voix du législateur qui le relègue dans nos temples, et à la voix de l'Evangile qui commande d'obéir au législateur quand il organise ou qu'il police un Empire.
      Locuteur: Torné
      Il existe, sans doute, un grand nombre de prêtres que la haine de la Constitution a rendus factieux: mais cr...
      ... en conservant ce costume qui leur sert de levier pour soulever le peuple? Certes, s'il faut en croire la chronique du royaume, ils ne sont pas e...
      Il existe, sans doute, un grand nombre de prêtres que la haine de la Constitution a rendus factieux: mais croyez-vous qu'ils le fussent moins en conservant ce costume qui leur sert de levier pour soulever le peuple? Certes, s'il faut en croire la chronique du royaume, ils ne sont pas en retard, et puisqu'ils n'en seraient pas moins perturbateurs du repos public, i...
      Locuteur: Torné
      Après tant de preuves, avez-vous encore quelque doute sur la justice ou sur la sagesse des prohibitions du costume, même enseveli dans la retraite? Il vous reste, en ce cas, une...
      ...us ainsi au premier coup d'œil; mais en la considérant avec plus d'attention, elle vous paraîtra plus propre à assurer tout à la fois le bonheur des individus et l'ordr...
      ...gieux, ni aux religieuses aucune maison de retraite.
      Après tant de preuves, avez-vous encore quelque doute sur la justice ou sur la sagesse des prohibitions du costume, même enseveli dans la retraite? Il vous reste, en ce cas, une mesure à prendre,qui tranchera toutes les difficultés, c'est celle que je vous ...
      ...je n'avais craint qu'elle vous parût extrême; peut-être, en effet, en jugerez-vous ainsi au premier coup d'œil; mais en la considérant avec plus d'attention, elle vous paraîtra plus propre à assurer tout à la fois le bonheur des individus et l'ordre public. Elle consiste à décréter qu'il ne restera ni aux religieux, ni aux religieuses aucune maison de retraite.
      Locuteur: Torné
      Ce serait , sans doute, un acte de rigueur pour des religieuses déjà faibl...
      ...et votre humanité ne les dédommageaient de la perte du logement gratuit qu'elles aura...
      ...é dans un couvent, par une augmentation de traitement qui las mette en état de payer un loyer. Ce supplément, à mon avis, devrait"être pour chaque religieuse de 100 livres par année, et de 50 livres pour chaque sœur converse ou ...
      Ce serait , sans doute, un acte de rigueur pour des religieuses déjà faiblement dotées par les décrets, si votre justice et votre humanité ne les dédommageaient de la perte du logement gratuit qu'elles auraient trouvé dans un couvent, par une augmentation de traitement qui las mette en état de payer un loyer. Ce supplément, à mon avis, devrait"être pour chaque religieuse de 100 livres par année, et de 50 livres pour chaque sœur converse ou donnée.
      Locuteur: Torné
      ...diquées, pour s'y réunir et y continuer la vie commune, qu'ils auront préférée, il... ... y verrez qu'aussitôt que les religieux seront arrivés dans les maisons à eux indiquées, pour s'y réunir et y continuer la vie commune, qu'ils auront préférée, ils choisiront entre eux un supérieur et un économe, dans une assemblée qui sera p...
      Locuteur: Torné
      ...eligieuses qui auraient été transférées de plusieurs couvents dans un seul, se tro... Même disposition à l'égard des religieuses qui auraient été transférées de plusieurs couvents dans un seul, se trouve dans l'article 26 du titre II du même décret.
      Locuteur: Torné
      On nous menace de grands troubles publics, si nous toucho...
      ...nt voulu écarter des prêtres toute idée de sédition et de fanatisme. Le clergé serait donc tout à...
      ... lac fabuleux, dans lequel il suffisait de jeter une pierre, pour exciter dans
      On nous menace de grands troubles publics, si nous touchons au costume ecclésiastique et religieux, et chose remarquable, ce sont les mêmes hommes qui, jusqu'à présent, ont voulu écarter des prêtres toute idée de sédition et de fanatisme. Le clergé serait donc tout à coup devenu comparable à Ce lac fabuleux, dans lequel il suffisait de jeter une pierre, pour exciter dans
      Locuteur: Torné
      ...insi, ce serait, à mon avis, une raison de plus de lui enlever, avec son costume, une de ses grandes ressources pour agiter l'at... les airs un grand orage; s'il en était ainsi, ce serait, à mon avis, une raison de plus de lui enlever, avec son costume, une de ses grandes ressources pour agiter l'atmosphère politique et soulever les peuples.
      Locuteur: Torné
      Ne craignez pas, Messieurs, de surcharger la nation par cet acte mi-pa... Ne craignez pas, Messieurs, de surcharger la nation par cet acte mi-partie de justice et de bienfaisance. La nation vendra chèrement une

      Séance du vendredi 6 avril 1792, au matin

      page 252
      a la séance de l'assemblée nati a la séance de l'assemblée nati
      Adresse ( 2) du corps municipal de la ville d'Ar-pajon, chef-lieu de canton, département de Seine-et-Oise, à VAssemblée nationale. ... Adresse ( 2) du corps municipal de la ville d'Ar-pajon, chef-lieu de canton, département de Seine-et-Oise, à VAssemblée nationale. '
      ... agitent et déchirent l'Empire, grâce à la ferme et bonne contenance de notre garde nationale dont les dignes chefs donnent l'exemple, nous jouissons de la paix et de la tranquillité dans l'enceinte de nos murs ; que par le secours de ces braves citoyens-soldats nous avons la satisfaction d'avoir, jusqu'à présent, ...
      ...ncursions dont nos voisins, depuis plus de 6 semaines, n'ont cessé d'être infestés. Mais nous ne vous le dissimulerons pas, pères de la patrie, pour maintenir cet ordre et la bonne harmonie qui règne parmi nous et ...
      ...allu inviter les' fermiers cultivateurs de notre canton, qui se sont prêtés à garnir nos marchés et à diminuer le prix du blé dont la tête ne passe [plus maintenant, 24 à 25...
      ...former l'Assemblée nationale, qu'au milieu des troubles cruels et désastreux qui agitent et déchirent l'Empire, grâce à la ferme et bonne contenance de notre garde nationale dont les dignes chefs donnent l'exemple, nous jouissons de la paix et de la tranquillité dans l'enceinte de nos murs ; que par le secours de ces braves citoyens-soldats nous avons la satisfaction d'avoir, jusqu'à présent, su préserver notre lieu du fléau des incursions dont nos voisins, depuis plus de 6 semaines, n'ont cessé d'être infestés. Mais nous ne vous le dissimulerons pas, pères de la patrie, pour maintenir cet ordre et la bonne harmonie qui règne parmi nous et nos concitoyens il nous a fallu inviter les' fermiers cultivateurs de notre canton, qui se sont prêtés à garnir nos marchés et à diminuer le prix du blé dont la tête ne passe [plus maintenant, 24 à 25 livres le septier.
      ...ience et le cri général, permettez-nous de vous le dire, législateurs, il nous semble que ce devrait être le taux où dans ce moment de crise devrait être limitée l'ambition d...
      ... l'exportation même d'un pays à l'autre de cette denrée de première nécessité, et nous pensons que ce serait le vrai moyen de ramener le calme dans les cœurs émus et dans les esprits égarés par les ennemis de la paix et de la Constitution, que nous ayant juré de maintenir de tout notre pouvoir nous sommes tous résolus à soutenir même au péril de notre vie.
      D'après cette expérience et le cri général, permettez-nous de vous le dire, législateurs, il nous semble que ce devrait être le taux où dans ce moment de crise devrait être limitée l'ambition du spéculateur pour l'exportation même d'un pays à l'autre de cette denrée de première nécessité, et nous pensons que ce serait le vrai moyen de ramener le calme dans les cœurs émus et dans les esprits égarés par les ennemis de la paix et de la Constitution, que nous ayant juré de maintenir de tout notre pouvoir nous sommes tous résolus à soutenir même au péril de notre vie.
      ... permettons, indiquer aux représentants de la nation la marche qu'ils ont à tenir, leur sagesse et leurs lumières "sublimes nous répondent de notre bonheur même dans la circonstance critique où se trouve la France, mais faible organe que nous som...
      ...ple, notre pure intention est seulement de joindre nos prières à tant d'autres que...
      Nous ne prétendons pas, Monsieur le Président, par cette réflexion que nous nous permettons, indiquer aux représentants de la nation la marche qu'ils ont à tenir, leur sagesse et leurs lumières "sublimes nous répondent de notre bonheur même dans la circonstance critique où se trouve la France, mais faible organe que nous sommes d'une mince portion d'un grand peuple, notre pure intention est seulement de joindre nos prières à tant d'autres que nous savons vous être adressées et tendre au même but.
      ...né : gautron, maire; caffaut, procureur de la commune ; Gambart, Perrot, Chaligne, of... Signé : gautron, maire; caffaut, procureur de la commune ; Gambart, Perrot, Chaligne, officiers municipaux.
      , l'an IVe de la liberté. , l'an IVe de la liberté.
      ...dresse peut mériter un regard favorable de Heureux! oui mille fois heureux! si notre adresse peut mériter un regard favorable de
      ... Voy. ci-dessus, même séance, page 232, la lellre des officiers municipaux d'Arpaj... (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 232, la lellre des officiers municipaux d'Arpajon dans laquelle on fait allusion à cette adresse.
      l'Assemblée nationale par l'interprète de son Président, à qui nous sommes entièr... l'Assemblée nationale par l'interprète de son Président, à qui nous sommes entièrement et respectueusement dévoués.
    • Séance du dimanche 1 avril 1792

      - search term matches: (421)

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 49
      Locuteur: Laureau
      Messieurs, je demande la permission à l'Assemblée de lui donner lecture d'une lettre des administrateurs du directoire du département de V Yonne au sujet des troubles qui viennent d'éclater dans ce. département et dans celui de la Nièvre; la voici : (1) ( Messieurs, je demande la permission à l'Assemblée de lui donner lecture d'une lettre des administrateurs du directoire du département de V Yonne au sujet des troubles qui viennent d'éclater dans ce. département et dans celui de la Nièvre; la voici : (1) (
      Locuteur: Laureau
      j%.Xfl>us nous empressons de vous instruire des détails d'un événement qui nous a obligé de mettre en usage la force armée. j%.Xfl>us nous empressons de vous instruire des détails d'un événement qui nous a obligé de mettre en usage la force armée.
      Locuteur: Laureau
      « Nous avons renvoyé la requête du sieur Peinier au district d'...
      ...s exhortations paternelles aux citoyens de ces municipalités pour les inviter à rentrer dans l'ordre et le respect à la loi. Elle allait être adressée, lorsque...
      ...é dépêché par le directoire du district de Clamecy, qui nous a remis une lettre portant que le 27 de ce mois, matin, les flotteurs de Ûoulanges-sur-Yonne,Lucy-sur-Yonne et Grain se sont réunis à Clamecy au nombre de 400 avec l'intention d'emporter la tête du sieur Peinier qu'ils avaient appris les avoir dénoncés au département, que la municipalité prévenue de cet attroupement et de son onjet avait placé le sieur Peinier dans le lieu le plus secret de la maison d'arrêt et avait requis le commandant de la garde nationale pour repousser les sédi...
      « Nous avons renvoyé la requête du sieur Peinier au district d'Auxerre, qui a, sur l'invitation du directoire du département, rédigé nos exhortations paternelles aux citoyens de ces municipalités pour les inviter à rentrer dans l'ordre et le respect à la loi. Elle allait être adressée, lorsque nous avons reçu un Courrier qui nous a été dépêché par le directoire du district de Clamecy, qui nous a remis une lettre portant que le 27 de ce mois, matin, les flotteurs de Ûoulanges-sur-Yonne,Lucy-sur-Yonne et Grain se sont réunis à Clamecy au nombre de 400 avec l'intention d'emporter la tête du sieur Peinier qu'ils avaient appris les avoir dénoncés au département, que la municipalité prévenue de cet attroupement et de son onjet avait placé le sieur Peinier dans le lieu le plus secret de la maison d'arrêt et avait requis le commandant de la garde nationale pour repousser les séditieux.
      Locuteur: Laureau
      « La garde ne s'est trouvée composée que de 60 hommes, et 6 à 700 factieux, un nombre de flotteûrs de Clamecy s'étaient reunis à l'attroupement se sont portés à l'Hôtel commun, armés de crocs, de fusils, de bûches. Les officiers municipaux les ont inutilement sommés de se retirer. Le commandant de la garde nationale a voulu tenter de les diviser et a fait avancer sa troupe...
      ...divisée, environnée, et se sont emparés de leurs armes, les ont dépouillés de leurs habits et ne leur ont laissé que leur chemise. La plupart des gardes nationaux ont pensé être les victimes de cette fureur et plusieurs d'entre eux n...
      ... où ils s'étaient réfugiés et même dans la rivière. Un officier municipal, porté au milieu de l'attroupement par l'excès de son zèle, a reçu un Coup de baïonnette jugé mortel. Les séditieux armés des armes de la garde nationale et revêtus des habits ont parcouru les différentes rues de la ville Comme en triomphe sans qu'aucun ci-toven ait osé s'opposer à de telles horreurs ; et ont annoncé en se ...
      ...é donnés, par le directoire du district de Clamecy, en nous invitant à prendre les mesures de rigueur les plus promptes, pour prévenir la nouvelle invasion de leur territoire dont le projet leur éta...
      ...avait eu un autre qui avait eu pour but de démolir la maison d'un sieur Le-aoux, marchand de bois, et que le projet avait eu un comm...
      ...s mu-jlicipalités" s'étaient rendus sur la place publique de Goulanges où ils avaient fait l'élection d'un capitaine de flotteurs dont ils avaient dressé procès-verbal qui a été porté devant le juge de paix pour être revêtu de sa signature, ce qu'il a refusé.
      « La garde ne s'est trouvée composée que de 60 hommes, et 6 à 700 factieux, un nombre de flotteûrs de Clamecy s'étaient reunis à l'attroupement se sont portés à l'Hôtel commun, armés de crocs, de fusils, de bûches. Les officiers municipaux les ont inutilement sommés de se retirer. Le commandant de la garde nationale a voulu tenter de les diviser et a fait avancer sa troupe, mais à l'instant les factieux l'ont divisée, environnée, et se sont emparés de leurs armes, les ont dépouillés de leurs habits et ne leur ont laissé que leur chemise. La plupart des gardes nationaux ont pensé être les victimes de cette fureur et plusieurs d'entre eux n'y ont échappé qu'en se précipitant par les fenêtres des maisons où ils s'étaient réfugiés et même dans la rivière. Un officier municipal, porté au milieu de l'attroupement par l'excès de son zèle, a reçu un Coup de baïonnette jugé mortel. Les séditieux armés des armes de la garde nationale et revêtus des habits ont parcouru les différentes rues de la ville Comme en triomphe sans qu'aucun ci-toven ait osé s'opposer à de telles horreurs ; et ont annoncé en se retirant qu'ils préparaient Une scène,plus sanglante pour dimanche prochain. Tels sont les détails affligeants qui nous ont été donnés, par le directoire du district de Clamecy, en nous invitant à prendre les mesures de rigueur les plus promptes, pour prévenir la nouvelle invasion de leur territoire dont le projet leur était annoncé. Nous devons, pour l'ordre des faits, vous instruire qu?avant l'attroupement du 27, il y en avait eu un autre qui avait eu pour but de démolir la maison d'un sieur Le-aoux, marchand de bois, et que le projet avait eu un commencement d'exécution, et qu'enfin pour se préparer à ces horreurs, les flotteurs des mu-jlicipalités" s'étaient rendus sur la place publique de Goulanges où ils avaient fait l'élection d'un capitaine de flotteurs dont ils avaient dressé procès-verbal qui a été porté devant le juge de paix pour être revêtu de sa signature, ce qu'il a refusé.
      Locuteur: Laureau
      ...venir le pillage et le massacre annoncé de la ville de Clamecy. Nous avons reçu la lettre du directoire du district de Clamecy le mercredi 28, neuf heures du ...
      ... syndic a requis le commandant général, de donner des ordres pour faire arriver le 30 soir, à Goulanges, un nombre suffisant de hussards en détachement à Ton-
      ...rrêter les progrès d'une fermentation qui existait depuis trop longtemps, et prévenir le pillage et le massacre annoncé de la ville de Clamecy. Nous avons reçu la lettre du directoire du district de Clamecy le mercredi 28, neuf heures du matin ; sur-le-champ le procureur-général syndic a requis le commandant général, de donner des ordres pour faire arriver le 30 soir, à Goulanges, un nombre suffisant de hussards en détachement à Ton-
      ... s'est manifesté dans les municipalités de Coulanges-sur-Yonne, Lucy-sur-Yonne, Gr...
      ... alarmante. Les flotteurs qui composent la majeure partiè des citoyens de ces quatre municipalités ont déclaré qu'ils exigeaient une augmentation de salaires pour tous les travaux qui s'exécutaient sur les ports, à l'occasion la fabrication dés trains et de leur conduite à Paris. Il paraît qu'ils...
      ... le sieur Peinier, commis des marchands de bois. Ils ont commencé par sceller la barre des perthuis de Crain pour empêcher qu'aucun train ne p...
      ...our et fait défense à tous les ouvriers de travailler sur les ports; le sieur Peinier s'est présenté à Grain pour faire lever la barre et procurer ïava-lage d'un train ...
      ...vie a été menacée et il a été contraint de se retirer. Le sieur Peinier a dénoncé ...
      ...rs attroupés ayant vu quelques ouvriers de l'intérieur des terres travailler ; ils...
      ...ient maltraités, ieté leurs outils dans la rivière et fait jurer qu'ils ne reparaî...
      « Depuis dix ou douze jours il s'est manifesté dans les municipalités de Coulanges-sur-Yonne, Lucy-sur-Yonne, Grain et Mailly-le-Château une insurrection alarmante. Les flotteurs qui composent la majeure partiè des citoyens de ces quatre municipalités ont déclaré qu'ils exigeaient une augmentation de salaires pour tous les travaux qui s'exécutaient sur les ports, à l'occasion la fabrication dés trains et de leur conduite à Paris. Il paraît qu'ils se sont expliqués avec le sieur Peinier, commis des marchands de bois. Ils ont commencé par sceller la barre des perthuis de Crain pour empêcher qu'aucun train ne pût couler. Ils ont battu le tambour et fait défense à tous les ouvriers de travailler sur les ports; le sieur Peinier s'est présenté à Grain pour faire lever la barre et procurer ïava-lage d'un train qui y était retenu; sa vie a été menacée et il a été contraint de se retirer. Le sieur Peinier a dénoncé ces faits à l'Administration, et a ajouté que . le même jour qu'il avait voulu tenter l'ouverture du perthuis, les flotteurs attroupés ayant vu quelques ouvriers de l'intérieur des terres travailler ; ils étaient allés à leur rencontre, les avaient maltraités, ieté leurs outils dans la rivière et fait jurer qu'ils ne reparaîtraient pas sur les ports à peine d'être exposés à des excès plus graves. (1) Ar...
      présidence de m. lemontey, ex-président. présidence de m. lemontey, ex-président.
      La séance est ouverte à neuf heures dumati... La séance est ouverte à neuf heures dumatin.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 50
      Locuteur: Laureau
      ...s difficiles : jetez enfin les yeux sur la surface de la France ; voyez les provinces en feu, l'insurrection dans 19 départements et la révolte s'annon-çant partout; pensez-vous aux craintes, aux frayeurs des citoyens de tous les états à la vue de ces dangers menaçants ? Ahl ne dites pas que vous n'avez pas de moyens:; si j'avais ceux de l'Assemblée nationale, le désordre eût ...
      ...une fois ; mais il n'eût pas été teinté de le faire une autre. N'est-ce pas se moquer que de dire que c'est aux tribunaux à punir? Quoi ! des tribunaux puniront dans la même ville les gardes nationaux ou les amis de la Constitution! où sont donc leurs forces...
      ...us considérer cet état qu'avec douleur; la liberté n'y est que celle du brigandage...
      ...ité ; il ne nous restera plus qu'un sol ruiné, des édifices incendiés, parce que la vertu ou la fermeté manquent aux administrateurs de l'Empire ; quant à moi, qui ne veux pas avoir à me reprocher la ruine de ma patrie, je demande, comme remède uni...
      ...ionales des départements voisins en cas de réyolte seulement ; 2° que les municipa...
      ...andages^ commis par les troupes sorties de leur sein ; 3" que l'on ne renvoie pas ...
      ...'est pas assez que d'encourager un département qui fait son devoir dans ces temps difficiles : jetez enfin les yeux sur la surface de la France ; voyez les provinces en feu, l'insurrection dans 19 départements et la révolte s'annon-çant partout; pensez-vous aux craintes, aux frayeurs des citoyens de tous les états à la vue de ces dangers menaçants ? Ahl ne dites pas que vous n'avez pas de moyens:; si j'avais ceux de l'Assemblée nationale, le désordre eût pu se montrer une fois ; mais il n'eût pas été teinté de le faire une autre. N'est-ce pas se moquer que de dire que c'est aux tribunaux à punir? Quoi ! des tribunaux puniront dans la même ville les gardes nationaux ou les amis de la Constitution! où sont donc leurs forces pour punir ? Je ne péux plus considérer cet état qu'avec douleur; la liberté n'y est que celle du brigandage ; nous n'avons ni impôts, ni ordre, ni autorité ; il ne nous restera plus qu'un sol ruiné, des édifices incendiés, parce que la vertu ou la fermeté manquent aux administrateurs de l'Empire ; quant à moi, qui ne veux pas avoir à me reprocher la ruine de ma patrie, je demande, comme remède unique : 1° Que les directoires puissent requérir les gardes nationales des départements voisins en cas de réyolte seulement ; 2° que les municipalités et les communes seront déclarées responsables des brigandages^ commis par les troupes sorties de leur sein ; 3" que l'on ne renvoie pas sans cesse au Pouvoir exécutif. (Murmures.).
      Locuteur: Laureau
      aerre, et 6e brigades de gendarmerie nationale, îl a pareillemen...
      ...champ dans tous ces endroits. .Réponses de toutes les municipalités #iême tes plus...
      ...Four, 600 gardes nationales, 100 Sommes de eavaJjerie et a pièces de canon seront rendus à Goulanges ; 1 commissaires de l'Administration sont nommés pour veill...
      ...s réquisitions prescrites par l'article de la loi du 3 août 1791. Nous notes flattons...
      ...ent à soulever le peuple. Les officiers de sûreté dont, l'action était pamlysée par le défaut de forces, seront excités far nos commissa...
      ...uteurs du trouble peuvent être livrés à la justice des tribunaux.
      aerre, et 6e brigades de gendarmerie nationale, îl a pareillement requis les gardes nationales d'Auxerre, Joigny, Tonnerre, Avallon, . . . V. . ...
      ...y., Gou-lange-les-Vineaises et Vézelay. Nous avons dépêché des courriers sur-le-champ dans tous ces endroits. .Réponses de toutes les municipalités #iême tes plus éloignées le 29 dix heures du Hisatin avec l'assurance des forces requises et d'un plus grand nombre s'il en est besoin. Le 30 Four, 600 gardes nationales, 100 Sommes de eavaJjerie et a pièces de canon seront rendus à Goulanges ; 1 commissaires de l'Administration sont nommés pour veiller au logement et subsistances et faire 'toutes réquisitions prescrites par l'article de la loi du 3 août 1791. Nous notes flattons que cette force imposante fera reatrer les reèelfes dans l'ordre et que le zèle qu'elle a témoigné sera, une grande leçon pour les malveillants qui cherchent à soulever le peuple. Les officiers de sûreté dont, l'action était pamlysée par le défaut de forces, seront excités far nos commissaires à remplir les fonctions -qui leur sont confiées, et nous aurons obtenu tout le succès que nous en attendons, si les auteurs du trouble peuvent être livrés à la justice des tribunaux.
      Locuteur: Laureau
      Il est temps, Messieurs, de prendre une mesure sévère, et c'est ce que le département de l'Yonne attend de votre justice. Si l'Assemblée nationale, à la nouvelle des premiers désordres qui se sont manifestés, et des premiers attroupements de brigands, eût usé de moyens rigoureux et non de demi-mesures propres à augmenter l'audace, les départements de l'Yonne et de la Nièvre n'auraient pas à gémir sur les m...
      ...perfides 1 on veut épargner une poignée de séditieux, et on expose 100,000 personn...
      ...habitants d'un Empire aux craintes et à la frayeur du pillage et des incendies, lie. département de l'Yonne, ce département si sage, où les citoyens ont le- bon esprit de vouloir la paix, et de la vouloir fortement, a donné en cette occasion de nouvelles preuves; de sa sagesse et de son courage; sans attendre que le leu q...
      ...espace d'un jour, les gardes nationales de ses sept distrites "se sont rassemblées et ont marché au secours de leurs voisins; c'est ainsi qu'au seul nom de révolte et de sédition, vous les verrez toujours vole...
      ...ui aiment l'ordre, qui ont le sentiment de l'ordre et de la justice, sont toujours courageux ; le d...
      ...jours dee séditieux et des incendiaires la. justice, qu'on devrait en faire partou...
      Il est temps, Messieurs, de prendre une mesure sévère, et c'est ce que le département de l'Yonne attend de votre justice. Si l'Assemblée nationale, à la nouvelle des premiers désordres qui se sont manifestés, et des premiers attroupements de brigands, eût usé de moyens rigoureux et non de demi-mesures propres à augmenter l'audace, les départements de l'Yonne et de la Nièvre n'auraient pas à gémir sur les maux dont ils sont les victimes. Combien les ménagements sont perfides 1 on veut épargner une poignée de séditieux, et on expose 100,000 personnes à en être les victimes; on expose tous lés habitants d'un Empire aux craintes et à la frayeur du pillage et des incendies, lie. département de l'Yonne, ce département si sage, où les citoyens ont le- bon esprit de vouloir la paix, et de la vouloir fortement, a donné en cette occasion de nouvelles preuves; de sa sagesse et de son courage; sans attendre que le leu qui était sur sa frontière vint se répandre dans son sein, il se révolte dans son berceau; dans l'espace d'un jour, les gardes nationales de ses sept distrites "se sont rassemblées et ont marché au secours de leurs voisins; c'est ainsi qu'au seul nom de révolte et de sédition, vous les verrez toujours voler au danger : ne craignez pas pour les sucr cès; les hommes qui aiment l'ordre, qui ont le sentiment de l'ordre et de la justice, sont toujours courageux ; le département fera toujours dee séditieux et des incendiaires la. justice, qu'on devrait en faire partout ailleurs.
      Locuteur: Laureau
      conduite ; et je fais la motion expresse que mention honorabte soit faite de la conduite ferme et prudente du directoire du département de l'Yonne, ainsi que dû zèle des gardes n... conduite ; et je fais la motion expresse que mention honorabte soit faite de la conduite ferme et prudente du directoire du département de l'Yonne, ainsi que dû zèle des gardes nationaux des districts ae ce département.
      Locuteur: Laureau
      le demande que Ton renvoie au comité de législation ces trois propositions et qu'il soit fait-mention honorable ae la conduite des corps administratifs du département de l'Yonne. le demande que Ton renvoie au comité de législation ces trois propositions et qu'il soit fait-mention honorable ae la conduite des corps administratifs du département de l'Yonne.
      Locuteur: Roux-Fasillac
      L'Assemblée ne peut pas décréter la mention honorable avant d'être instruit...
      ...s officielles. Je demande l'ajournement de la mention honorable jusqu'après le rappor...
      L'Assemblée ne peut pas décréter la mention honorable avant d'être instruite des faits par des pièces officielles. Je demande l'ajournement de la mention honorable jusqu'après le rapport du comité des Douze;
      Locuteur: Daverhoult
      ...Barthélémy Co-chelet , ci-devant député de Gharleville à l'Assemblée nationale constituante et actuellement juge du tribunal de district, s'étant mis à la tête d'une manufacture d'armes qui travaille pour la garde nationale, fait hommage des prémices de ses travaux, consistant en un faisceau d'armes. Je vous demande la permission de lire l'adresse (1) qu'il envoie à l'Ass... M. Pierre - Barthélémy Co-chelet , ci-devant député de Gharleville à l'Assemblée nationale constituante et actuellement juge du tribunal de district, s'étant mis à la tête d'une manufacture d'armes qui travaille pour la garde nationale, fait hommage des prémices de ses travaux, consistant en un faisceau d'armes. Je vous demande la permission de lire l'adresse (1) qu'il envoie à l'Assemblée.
      Locuteur: Daverhoult
      ...destal à 5 pans, supporté par 5 griffes de lion, est un obélisque à 5 faces ; devant chacune, une arme de garde national, de chaque grade, est accrochée à une gueule de lton, la pyramide es% surmontée d'un faisceau : du milieu s'élève la hache d'armes sur laquelle est posé le bonnet de la liberté; sur la face du devant est cette inscription ; « Description du monument présenté à l'Assemblée nationale. Sur un piédestal à 5 pans, supporté par 5 griffes de lion, est un obélisque à 5 faces ; devant chacune, une arme de garde national, de chaque grade, est accrochée à une gueule de lton, la pyramide es% surmontée d'un faisceau : du milieu s'élève la hache d'armes sur laquelle est posé le bonnet de la liberté; sur la face du devant est cette inscription ;
      Locuteur: Daverhoult
      « Aux représentants de la nation : « Par A. P. B. Cochelet, ex-député de Gharleville « à l'Assemblée nationale C... « Aux représentants de la nation : « Par A. P. B. Cochelet, ex-député de Gharleville « à l'Assemblée nationale Constituante, r Juge du tribunal du district;
      Locuteur: Laureau
      ...avec une lettre qui ae contient que peu de détails. Nous comptons sur votre attach... « Nous nous sommes bornés à adresser nos arrêtés à l'Assemblée nationale, avec une lettre qui ae contient que peu de détails. Nous comptons sur votre attachement à notre Administration pour lui en donner connaissance;; nous lui ferons p...
      Locuteur: Roux-Fasillac
      (^Assemblée ajourne la mention honorable après le rapport ae s... (^Assemblée ajourne la mention honorable après le rapport ae son comité des Douze, auquel le renvoi des pièces est décrété.)
      « Macs l'an IV» de la liberté. (1) Archives nationales,. Cart... « Macs l'an IV» de la liberté. (1) Archives nationales,. Carton C 147, feuille C, 218.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 51
      Locuteur: Daverhoult
      ...nt : .sur le devant une espin-gole; sur la lace à droite, un fusil .d'enfant; sur celle à gauche, un fusil de cadet; sur les deux autres faces, un fusil d'officier et un fusil de garde national, les baïonnettes sont dirigées de manière que leurs pointes aboutissent sous le bonnet de la liberté. « Les armes sont : .sur le devant une espin-gole; sur la lace à droite, un fusil .d'enfant; sur celle à gauche, un fusil de cadet; sur les deux autres faces, un fusil d'officier et un fusil de garde national, les baïonnettes sont dirigées de manière que leurs pointes aboutissent sous le bonnet de la liberté.
      Locuteur: Daverhoult
      « Représentants de la Nation. « Représentants de la Nation.
      Locuteur: Daverhoult
      ...is une Constitution libre, je m'efforce de la maintenir, en appliquant les lois, en fabriquant des armes : Je vous offre ce faisceau de fusils de garde national, pour tous les âges, pou...
      ...nez les faire déposer dans les archives de la Nation, pour que dans le dépôt des lois...
      ...nument du droit imprescriptible qu'il a de veiller à sa sûreté, de résister à l'oppression; pour qu'il se ...
      ... pour qu'il n'oublie jamais qu'armé par la nature et par la loi, il doit n'employer ses armes que pour défendre les droits de l'humanité et faire exécuter les lors.
      « Après avoir coopéré à donner au peuple français une Constitution libre, je m'efforce de la maintenir, en appliquant les lois, en fabriquant des armes : Je vous offre ce faisceau de fusils de garde national, pour tous les âges, pour tous les grades; et une espingole, cette arme redoutable aux brigands, qui peut le devenir à nos ennemis, daignez les faire déposer dans les archives de la Nation, pour que dans le dépôt des lois qui assurent au peuple,, Egalité, Propriété, Liberté, il existe un monument du droit imprescriptible qu'il a de veiller à sa sûreté, de résister à l'oppression; pour qu'il se rappelle sans cesse que ce n'est que par les armes qui lui ont recouvré ses droits qu'il peut les conserver; pour qu'il n'oublie jamais qu'armé par la nature et par la loi, il doit n'employer ses armes que pour défendre les droits de l'humanité et faire exécuter les lors.
      Locuteur: Daverhoult
      « Représentants de la Nation, vous partagerez la gloire dès fidèles représentants de communes de 1789 ! Ils ont déelaré les Droits de l'homme, créé la Cbnstitution : vous lui imprimerez le m...
      ...t les pouvoirs constitués, en vérifiant la dette publique, en l'assurant par la perception des impôts, en distribuant d...
      ...organisant les écoles nationales. C'est que les enfants de la patrie se formeront aux devoirs de citoyens, aux fonctions d'homme pu-élic...
      ... à 1 esclavage, -et au fanatisme. C'est qu'en leur •inspirant la vertu de l'iégalité, passion de la liberté, l'amour de la patrie, la soumission aux lois, on régénérera la nation, on lui préparera des officiers de santé, de morale, des hommes de loi, des magistrats, des juges, des législateurs, chérissant la Constitution, avec candeur et avec pure...
      « Représentants de la Nation, vous partagerez la gloire dès fidèles représentants de communes de 1789 ! Ils ont déelaré les Droits de l'homme, créé la Cbnstitution : vous lui imprimerez le mouvement politique, en harmonisant les pouvoirs constitués, en vérifiant la dette publique, en l'assurant par la perception des impôts, en distribuant des secours aux classes indigentes, en organisant les écoles nationales. C'est que les enfants de la patrie se formeront aux devoirs de citoyens, aux fonctions d'homme pu-élic, comme autrefois ils s'y façonnaient à 1 esclavage, -et au fanatisme. C'est qu'en leur •inspirant la vertu de l'iégalité, passion de la liberté, l'amour de la patrie, la soumission aux lois, on régénérera la nation, on lui préparera des officiers de santé, de morale, des hommes de loi, des magistrats, des juges, des législateurs, chérissant la Constitution, avec candeur et avec pureté.
      Locuteur: Ramel
      exprime à l'Assemblée ses' regrets sur la mort de son collègue et ami, M. Dapiïf-Montbrun...
      ...département du Lot. ïl prie l'Assemblée de payer aux restes d'un de ,ses membres le tribut dû à son civisme et à ses vertus et de nommer des commissaires pour assister au convoi funèbre de ce député. • (L'Assemblée désigne une députation de vingt-
      exprime à l'Assemblée ses' regrets sur la mort de son collègue et ami, M. Dapiïf-Montbrun, député du département du Lot. ïl prie l'Assemblée de payer aux restes d'un de ,ses membres le tribut dû à son civisme et à ses vertus et de nommer des commissaires pour assister au convoi funèbre de ce député. • (L'Assemblée désigne une députation de vingt-
      Locuteur: Ramel
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une pétition de plusieurs citoyens de la ville d'Amas relative à quelques troubl... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une pétition de plusieurs citoyens de la ville d'Amas relative à quelques troubles religieux qiui se so&t élevés dans cette municipalité.
      Locuteur: Henry
      (du Cantal),, au nom du comité de division, fait la seconde lecture d'un projet de décret sur la circonscription des paroisses de ville d'Aurillac; ce projet est ainsi c... (du Cantal),, au nom du comité de division, fait la seconde lecture d'un projet de décret sur la circonscription des paroisses de ville d'Aurillac; ce projet est ainsi conçu (!) :
      Locuteur: Henry
      « Art. 2, La paroisse de Saint-Etienne, située dans le faubourg du même nom, sera transférée dans l'église de Saint-'Giraud. « Art. 2, La paroisse de Saint-Etienne, située dans le faubourg du même nom, sera transférée dans l'église de Saint-'Giraud.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...cé entre autres faits, en annonçant que la patrie était en danger, que les citoyens et la municipalité de Bressuire, département des Deux-Sévres,...
      ...nt et exigeaient.même le rétablissement de leur ancien curé. Cependant, j'ai en mam une pièce authentique revêtue de 154 signatures qui prouve que jamais ce...
      ... le rapport du ministre mérite beaucoup de créance. Jé demandé que, lorsqu'on discutera le compte d'administration de ce ministre, il soit tenu de déposer les pièces authentiques sur la foi desquelles il a consigné ce fait da...
      ...u'il soit fait mention au procès-verbal de la pétition des habitants de Bressuire. {Applaudissements dans les t...
      ...ompte général qu'il a rendu le 18 février dernier sur l'état fdu royaume, a avancé entre autres faits, en annonçant que la patrie était en danger, que les citoyens et la municipalité de Bressuire, département des Deux-Sévres, demandaient et exigeaient.même le rétablissement de leur ancien curé. Cependant, j'ai en mam une pièce authentique revêtue de 154 signatures qui prouve que jamais ces citoyens n'ont fait une semblable demande. Si tous les autres faits contenus dans ce rapport sont aussi exacts, le rapport du ministre mérite beaucoup de créance. Jé demandé que, lorsqu'on discutera le compte d'administration de ce ministre, il soit tenu de déposer les pièces authentiques sur la foi desquelles il a consigné ce fait dans son rapport et qu'il soit fait mention au procès-verbal de la pétition des habitants de Bressuire. {Applaudissements dans les tribunes.}
      Locuteur: Daverhoult
      ...mande qu'il soit fait mention honorable de cette adresse au procès-verbal et que l... Je demande qu'il soit fait mention honorable de cette adresse au procès-verbal et que l'Assemblée veuille bien décréter que le faisceau d'armes sera déposé aux archive...
      Locuteur: Daverhoult
      ... dicté par le patriotisme et l'amour èe la liberté, fille décrète qu'il en sera fa... (L'Assemblée accepte cet hommage, dicté par le patriotisme et l'amour èe la liberté, fille décrète qu'il en sera fait mention honorable, que le trophée d'armes sera déposé aux archives et qu'extr...
      Locuteur: Ramel
      ...e membres pour assister aux funérailles de M. Dupuy-Montbrun.) quatre membres pour assister aux funérailles de M. Dupuy-Montbrun.)
      Locuteur: Ramel
      ((L'Assemblée renvoie cette pétition à commission des Donze.) ((L'Assemblée renvoie cette pétition à commission des Donze.)
      Locuteur: Henry
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, décrète ce qui suit : L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Henry
      ... paroisses actuellement existantes dans la ville d'Aurillac sont conservées. . :Les deux paroisses actuellement existantes dans la ville d'Aurillac sont conservées.
      Locuteur: Henry
      ... dans l'église des ci-devant cordeliers de ladite ville. « Art. 3u 11 sera établi une succursale dans l'église des ci-devant cordeliers de ladite ville.
      Locuteur: Henry
      « Art. 4. Les deux paroisses et la succursale auront pour limites celles q... « Art. 4. Les deux paroisses et la succursale auront pour limites celles que le directoire du département du Cantal a proposées dans son arrêté du 19 janv...
      Locuteur: Henry
      « Art. 5. L'église paroissiale de Saint-Etienne sera incessamment mise en... « Art. 5. L'église paroissiale de Saint-Etienne sera incessamment mise en vente par le directoire du district d'Aurillac. »
      Locuteur: Henry
      (L'Assemblée ajourne la troisième lecture à huitaine.) (L'Assemblée ajourne la troisième lecture à huitaine.)
      Locuteur: Mouysset
      ... secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative à différentes par... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative à différentes parties des dépenses du coite, sur lesquelles il est important que l'Assemblée pren...
      soumet à la décision de l'Assemblée une question relative aux d...
      ... XX,, séance du 22 mars 1792, page 336, la première lecture de ce projet do dêcict.
      soumet à la décision de l'Assemblée une question relative aux droits féo- (1) Voy. Archives parlementaires., 1" série, t. XX,, séance du 22 mars 1792, page 336, la première lecture de ce projet do dêcict.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 52
      Locuteur: Prouveur
      ...aux. Il demande un décret interprétatif de l'article 2 du décret du 29 septembre 1...
      ... féodaux et censuels. Cet article, dans la coutume du Hainaut et de Valenciennes, paraît soumettre encore les biens de ces provinces aux entraves de la féodalité, tandis que le but de la loi a été de les en affranchir, en ce qui concerne l...
      daux. Il demande un décret interprétatif de l'article 2 du décret du 29 septembre 1790, portant que dans les lieux ou les biens allodiaux sont régis par des statuts particuliers, ces statuts particuliers régissent les biens ci-devant féodaux et censuels. Cet article, dans la coutume du Hainaut et de Valenciennes, paraît soumettre encore les biens de ces provinces aux entraves de la féodalité, tandis que le but de la loi a été de les en affranchir, en ce qui concerne les aliénations ou autres dispositions.
      Locuteur: Prouveur
      (L'Assemblée renvoie l'examen de la question posée par M. Prouveur au comit... (L'Assemblée renvoie l'examen de la question posée par M. Prouveur au comité féodal.)
      Locuteur: Prouveur
      ...ttre des administrateurs du département de la Charente, en date du 27 mars, qui demandent si l'exécution l'article 23 de la seconde section de la loi du 29 septembre dernier, relative au renouvellement des officiers de la garde nationale, qui doit avoir lieu le deuxième dimanche de mai, aura lieu cette année ou sera prorogée jusqu'à l'année prochaine 1793. La garde nationale vient de s'organiser, et il en résulterait pour les cultivateurs une perte de. -temps précieuse s'il fallait faire un... 1° Lettre des administrateurs du département de la Charente, en date du 27 mars, qui demandent si l'exécution l'article 23 de la seconde section de la loi du 29 septembre dernier, relative au renouvellement des officiers de la garde nationale, qui doit avoir lieu le deuxième dimanche de mai, aura lieu cette année ou sera prorogée jusqu'à l'année prochaine 1793. La garde nationale vient de s'organiser, et il en résulterait pour les cultivateurs une perte de. -temps précieuse s'il fallait faire une nouvelle réélection.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      2° Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, gui adressé à l'Assemblée l'éta...
      ...ui en sont susceptibles, conformément à la loi du 22 août 1790. Cette lettre est a...
      2° Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, gui adressé à l'Assemblée l'état des retraites nxées aux officiers supérieurs qui en sont susceptibles, conformément à la loi du 22 août 1790. Cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      « J'ai l'honneur de vous annoncer ci-joint l'état des retra...
      ...t susceptibles, conformément aux termes de la loi du 22 août 1790. Ces officiers n'ayant la plupart que cela pour fortune, vous jugerez sans doute a propos de faire donner par 1 Assemblée nationale ...
      « J'ai l'honneur de vous annoncer ci-joint l'état des retraites à accorder aux officiers supérieurs qui en sont susceptibles, conformément aux termes de la loi du 22 août 1790. Ces officiers n'ayant la plupart que cela pour fortune, vous jugerez sans doute a propos de faire donner par 1 Assemblée nationale les ordres nécessaires pour que leur sort soit fixé le plus promptement possible...
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      3° Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, relative aux employés de l'artillerie et à quelques additions qu...
      ...du comité militaire, sur l'organisation de cette partie du service de la guerre.
      3° Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, relative aux employés de l'artillerie et à quelques additions qui paraissent nécessaires au projet du comité militaire, sur l'organisation de cette partie du service de la guerre.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      4° Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, du 27 mars, qui fait part à l'Assemblée des réclamations des veuves de plusieurs officiers supérieurs et des d... 4° Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, du 27 mars, qui fait part à l'Assemblée des réclamations des veuves de plusieurs officiers supérieurs et des droits qu'elles ont à obtenir des pensions. Il demande des secours provisoires po...
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      Il est édifiant sans doute de voir le ministre delà guerre s'intéresser au sort des veuves d'un maréchal-de-camp, d'un brigadier, etc. Cependant je...
      ...ttention. Ainsi, en demandant le renvoi de la lettre du ministre au comité de liquidation, je demande également le re...
      ...uves des militaires qui ont bien mérité de la patrie.
      Il est édifiant sans doute de voir le ministre delà guerre s'intéresser au sort des veuves d'un maréchal-de-camp, d'un brigadier, etc. Cependant je remarque que le sort dès veuves des militaires qui ont vieilli dans des grades inférieurs sollicite également votre attention. Ainsi, en demandant le renvoi de la lettre du ministre au comité de liquidation, je demande également le renvoi des pétitions des veuves des militaires qui ont bien mérité de la patrie.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      (L'Assemblée renvoie la léttre du ministre de la guerre au comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie la léttre du ministre de la guerre au comité de liquidation.)
      Locuteur: Tartanac
      ... faites pour l'exécution du décret du 9 de ce mois, relatif aux subsistances. L'ac...
      ...des qui agitent les habitants des bords de la Loire, m'avaient déterminé à faire un nouvel approvisionnement de 30,000 setiers que j'ai achetés à Londr...
      .... Ces 30,000 setiers seront distribués, de cette manière : 15,000 à Nantes, 10,000...
      ...mpte à l'Assemblée nationale, le 23 mars dernier (1), des opérations qu'il avait faites pour l'exécution du décret du 9 de ce mois, relatif aux subsistances. L'achat des 100 mille setiers qu'il avait ordonné à Amsterdam, Londres et Gênes est ...
      ...esquels ils sont destinés. Les besoins qui m'ont été manifestés, et les inquiétudes qui agitent les habitants des bords de la Loire, m'avaient déterminé à faire un nouvel approvisionnement de 30,000 setiers que j'ai achetés à Londres, parce que c'est le pays où les blés sont au plus bas prix. Ces 30,000 setiers seront distribués, de cette manière : 15,000 à Nantes, 10,000 à Bordeaux, 5,000 à Bayonnè, et i'espère qu'ils ne tarderont pas d'arriver à le...
      Locuteur: Tartanac
      « Sur le fonds de 12 millions de. secours que l'Assemblée avait accordé,...
      ...ux départements qui avaient des besoins de subsistances, il reste la somme de 2,230,000 livres dont il n'a pas encore été disposé. 11 s'agit de savoir quel emploi on doit faire de cette somme. Doit-on s'en servir pour augmenter l'approvisionnement ? Doit-on la tenir en réserve pour faire des avances aux départements qui, ayant besoin de grains, n'auraient pas le moyen de fournir aux frais de transport?
      « Sur le fonds de 12 millions de. secours que l'Assemblée avait accordé, par un décret du 27 janvier dernier, aux départements qui avaient des besoins de subsistances, il reste la somme de 2,230,000 livres dont il n'a pas encore été disposé. 11 s'agit de savoir quel emploi on doit faire de cette somme. Doit-on s'en servir pour augmenter l'approvisionnement ? Doit-on la tenir en réserve pour faire des avances aux départements qui, ayant besoin de grains, n'auraient pas le moyen de fournir aux frais de transport?
      Locuteur: Tartanac
      « Je prié instamment l'Assemblée de me faire connaître ses intentions à cet...
      ...obtenir une décision prompte, parce que de cette décision dépend la suite des dispositions et des réponses ...
      ...înerait nécessairement des retards dans la distribution des secours, dès que les b...
      « Je prié instamment l'Assemblée de me faire connaître ses intentions à cet égard, et je réitère mes instances pour obtenir une décision prompte, parce que de cette décision dépend la suite des dispositions et des réponses à donner aux départements qui réclament des secours en argent, et que l'incertitude entraînerait nécessairement des retards dans la distribution des secours, dès que les blés seront arrivés dans nos ports.
      Locuteur: Prouveur
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des l... Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes :
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      Je supplie l'Assemblée de prendre ui.e détermination sur-le-champ... Je supplie l'Assemblée de prendre ui.e détermination sur-le-champ.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      « Signé : de grave. » « Signé : de grave. »
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de militaire.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de militaire.)
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de liquidation.)
      Locuteur: Tartanac
      La discussion du rapport sur lès secours à... La discussion du rapport sur lès secours à accorder aux départements pour les pauvres est toujours retardée. Je demande qu...
      Locuteur: Tartanac
      (L'Assemblée ajourne cette discussion à de-. main.) (L'Assemblée ajourne cette discussion à de-. main.)
      Locuteur: Tartanac
      5° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative aux achats de grains; cette lettre est ainsi £onçue : 5° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative aux achats de grains; cette lettre est ainsi £onçue :

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 53
      Locuteur: Tartanac
      6° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, sur les troubles du département de Loir-et-Cher et les craintes relatives au même objet pour la tranquillité du département du Loiret; ... 6° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, sur les troubles du département de Loir-et-Cher et les craintes relatives au même objet pour la tranquillité du département du Loiret; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Tartanac
      « Le département du Loiret, voisin de celui de Loir-et-Cher, vient de me faire part de ses craintes sur la communication de ses troubles. Les rassemblements qui so...
      ...un dangereux exemple pour les habitants de ce canton. Ils sont continuellement exc...
      ...les se sont manifèstés dans le district de Beaugency, le- département du Loiret a été obligé d'envoyer un détachement de troupes de ligne, et le président a écrit au ministre de la guerre pour l'engager à faire tout ce q...
      ...le pour envoyer dans le départe- ' ment de Loir-et-Cher une force suffisante pour ...
      ...assemblements. J'ai cru devoir, à cause de la gravité des faits, en; informer l'Assemblée nationale et la prier de prendre en considération cette lettre e...
      ...a été écrite par mon prédécesseur le 24 de ce mois. ••^ik Je suis avec respect, et...
      « Le département du Loiret, voisin de celui de Loir-et-Cher, vient de me faire part de ses craintes sur la communication de ses troubles. Les rassemblements qui sont très considérables, et qu'il assure être déjà portés à 6,000 hommes, sont d'un dangereux exemple pour les habitants de ce canton. Ils sont continuellement excités à se réunir. Des troubles se sont manifèstés dans le district de Beaugency, le- département du Loiret a été obligé d'envoyer un détachement de troupes de ligne, et le président a écrit au ministre de la guerre pour l'engager à faire tout ce qui sera possible pour envoyer dans le départe- ' ment de Loir-et-Cher une force suffisante pour dissiper les rassemblements. J'ai cru devoir, à cause de la gravité des faits, en; informer l'Assemblée nationale et la prier de prendre en considération cette lettre et celle qui a été écrite par mon prédécesseur le 24 de ce mois. ••^ik Je suis avec respect, etc.,
      Locuteur: Tartanac
      7° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative aux troubles caus...
      ...flottage du bois, dans les départements de la Nièvre et de l'Yonne (2), cette lettre est ainsi con...
      7° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative aux troubles causés par les ouvriers employés au flottage du bois, dans les départements de la Nièvre et de l'Yonne (2), cette lettre est ainsi conçue (3) :
      Locuteur: Tartanac
      ...usqu'ici à les calmer et à les empêcher se livrer, à des excès, on a fait en sorte de d,e les désintéresser dans leurs prétentions. Les marchands de bois ont consenti à une augmentation de prix, j'ignore encore si cette condesce...
      ...ont portés en dernier lieu, un marchand de bois a eu.sa maison pillée à Clamecy et...
      ...u'il a été soustrait à leurs violences, la garde nationale qui y a été envoyée a été désarmée. Le département de la Nièvre demande avec instance un renfort de troupes de ligne ; je transmets cette demande à M. le ministre de la guerre en le priant de faire son possible pour procurer à ce d...
      venus jusqu'ici à les calmer et à les empêcher se livrer, à des excès, on a fait en sorte de d,e les désintéresser dans leurs prétentions. Les marchands de bois ont consenti à une augmentation de prix, j'ignore encore si cette condescendance rera cesser lès désordres auxquels ils se sont portés en dernier lieu, un marchand de bois a eu.sa maison pillée à Clamecy et c'est avec peine qu'il a été soustrait à leurs violences, la garde nationale qui y a été envoyée a été désarmée. Le département de la Nièvre demande avec instance un renfort de troupes de ligne ; je transmets cette demande à M. le ministre de la guerre en le priant de faire son possible pour procurer à ce département le secours qui lui est nécessaire.
      Locuteur: Tartanac
      « J'ai l'honneur de soumettre à la décision de l'Assemblée nationale la question de savoir si les pensions retenues suivant les lois canoniques, en suite de résignation ou permutation de bénéfice doivent accroître le traitement du résignataire par la mort du résignant décédé depuis la fixation de ce traitement. « J'ai l'honneur de soumettre à la décision de l'Assemblée nationale la question de savoir si les pensions retenues suivant les lois canoniques, en suite de résignation ou permutation de bénéfice doivent accroître le traitement du résignataire par la mort du résignant décédé depuis la fixation de ce traitement.
      Locuteur: Tartanac
      ...ifférents départements, un grand nombre de réclamations de la part des résignataires sur lesquelles l... « Il existe à ce sujet, dans différents départements, un grand nombre de réclamations de la part des résignataires sur lesquelles les corps administratifs ne peuvent statuer, le cas n'étant prévu par aucune loi.
      Locuteur: Tartanac
      y® Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, relative à la retenue du dixième qui a été faite sur ...
      ...'état-major, déplacés postérieurement à la loi du mois de février 1791.
      y® Lettre de M. de Grave, ministre de la guerre, relative à la retenue du dixième qui a été faite sur les appointements des anciens officiers d'état-major, déplacés postérieurement à la loi du mois de février 1791.
      Locuteur: Tartanac
      Plusieurs membres : Le renvoi au comité de l'ordinaire des finances. Plusieurs membres : Le renvoi au comité de l'ordinaire des finances.
      Locuteur: Tartanac
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de l'ordinaire des finances pour en faire ... (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de l'ordinaire des finances pour en faire son rapport incessamment.)
      Locuteur: Tartanac
      ...r a écrit à l'Assemblée nationale le 24 de ce mois (1), pour l'informer des troubles qui existaient dans le déparlement de Loir-et-Cher, et des rassemblements nom... « Mon prédécesseur a écrit à l'Assemblée nationale le 24 de ce mois (1), pour l'informer des troubles qui existaient dans le déparlement de Loir-et-Cher, et des rassemblements nombreux
      Locuteur: Tartanac
      ...més pour empêcher le passage es bateaux de grains destinés aux départements méridi... 3ui s'y étaient .formés pour empêcher le passage es bateaux de grains destinés aux départements méridionaux.
      Locuteur: Tartanac
      « Le département de l'Yonne dans le ressort duquel les même...
      ...ieu le long du cours du flottage, vient de convoquer les gardes nationales de plusieurs municipalités, et il les a fait partir hier 30 de ca mois; au nombre de 671 hommes avec 5 'Canons en tête, pour...
      « Le département de l'Yonne dans le ressort duquel les mêmes mouvements ont lieu le long du cours du flottage, vient de convoquer les gardes nationales de plusieurs municipalités, et il les a fait partir hier 30 de ca mois; au nombre de 671 hommes avec 5 'Canons en tête, pour se porter sur les lieux où les troublés existent et pour rétablir l'ordre.
      Locuteur: Tartanac
      « J'ai cru de mon devoir de rendre compte à l'Assemblée nationale de ces faits, ainsi que des mesures qui on... « J'ai cru de mon devoir de rendre compte à l'Assemblée nationale de ces faits, ainsi que des mesures qui ont été prises pour y remédier.
      Locuteur: Tartanac
      8° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative aux pensions retenues suivant les lois canoniques, en suite de résignation et de permutation de bénéfice ; cette lettre est ainsi conçu... 8° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, relative aux pensions retenues suivant les lois canoniques, en suite de résignation et de permutation de bénéfice ; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      Locuteur: Tartanac
      « Je supplie l'Assemblée nationale de vouloir bien prononcer. « Je supplie l'Assemblée nationale de vouloir bien prononcer.
      Locuteur: Tartanac
      « Le ministre de Vintérieur, « Le ministre de Vintérieur,
      Locuteur: Tartanac
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de législation.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de législation.)
      ...ttage des bois pour l'approvisionnement de Paris dans la partie du département de la Nièvre et de celui de l'Yonne que ce flottage parcourt, sont en fermentation. Les administrateurs de la municipalité de Paris chargés de la surveillance des approvisionnements de la capitale se sont fréquemment adressés à...
      ...ottage. Les soins des deux départements de la Nièvre et et de l'Yonne étaient par- (1) Voy. Archives ...
      « Depuis longtemps les ouvriers employés au flottage des bois pour l'approvisionnement de Paris dans la partie du département de la Nièvre et de celui de l'Yonne que ce flottage parcourt, sont en fermentation. Les administrateurs de la municipalité de Paris chargés de la surveillance des approvisionnements de la capitale se sont fréquemment adressés à mon prédécesseur pour faire cesser les obstacles que ces ouvriers mettaient au flottage. Les soins des deux départements de la Nièvre et et de l'Yonne étaient par- (1) Voy. Archives parlementaires, lr* série, t. XL, séance du 26 mars 1792. page 486.
      ...) Voy. ci-dessus, même séance, page 49, la lettre lne par M. Laureau. (2) Voy. ci-dessus, même séance, page 49, la lettre lne par M. Laureau.
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de l'ordinaire des finances.) (1) Archives... (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de l'ordinaire des finances.) (1) Archives nationales. Carton Dm, n" 370.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 54
      Locuteur: Tartanac
      10°' Lettre de M. Clavière, ministre des contributions...
      ...ce qu'ayant à opter entre les fonctions de représentant du peuple, où l'appelle la démission de M. Monne-ron, et celles de ministre des contributions publiques, i...
      10°' Lettre de M. Clavière, ministre des contributions publiques, par laquelle il annonce qu'ayant à opter entre les fonctions de représentant du peuple, où l'appelle la démission de M. Monne-ron, et celles de ministre des contributions publiques, il choisit ces dernières fonctions; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      Locuteur: Tartanac
      « M. Monneron, membre de la députation de Paris à l'Assemblée nationale, ayant do...
      ...é comme premier suppléant à opter entre la fonction honorable de représentant du peuple français, et le ...
      « M. Monneron, membre de la députation de Paris à l'Assemblée nationale, ayant donné sa démission (2), je suis appelé comme premier suppléant à opter entre la fonction honorable de représentant du peuple français, et le ministère que le roi m'a confié.
      Locuteur: Tartanac
      ...onctures actuelles ne me laisseront pas la liberté du choix. La place la plus périlleuse et la plus difficile impose des devoirs plus ...
      ...nt, enchaîner l'homme dévoué au service de la patrie.
      « Les conjonctures actuelles ne me laisseront pas la liberté du choix. La place la plus périlleuse et la plus difficile impose des devoirs plus sévères ; et celle qui est soumise à une immédiate responsabilité me paraît devoir, en ce moment, enchaîner l'homme dévoué au service de la patrie.
      Locuteur: Tartanac
      ...eux, Monsieur, en renonçant à l'honneur de siéger dans l'Assemblée nationale, de voir occuper la place qui m'y était destinée, par un ci...
      ...tingué par ses.lumières, ses talents et la libéralité de ses principes, que par son zèle et son dévouement à la Constitution.
      « Je m'estime heureux, Monsieur, en renonçant à l'honneur de siéger dans l'Assemblée nationale, de voir occuper la place qui m'y était destinée, par un citoyen respectable, non moins distingué par ses.lumières, ses talents et la libéralité de ses principes, que par son zèle et son dévouement à la Constitution.
      Locuteur: Becquey
      (L'Assemblée adopte la proposition de M. Bec-qaey.) (L'Assemblée adopte la proposition de M. Bec-qaey.)
      Locuteur: Becquey
      11° Lettredusieur Charles-Gaspard de Foustaing, qui demande à être entendu comme défenseur officieux du sieur de Manneville, lequel a été mandé à la barre par décret du 24 janvier 1792; ce... 11° Lettredusieur Charles-Gaspard de Foustaing, qui demande à être entendu comme défenseur officieux du sieur de Manneville, lequel a été mandé à la barre par décret du 24 janvier 1792; cette lettre est ainsi conçue (3) :
      Locuteur: Becquey
      à la suite de l'affaire des 84 prisonniers de cette ville (1). à la suite de l'affaire des 84 prisonniers de cette ville (1).
      Locuteur: Becquey
      « Octogénaire, infirme, assujetti par la maladie d'une épouse digne de ses soins, et foreé de suivre un procès contre un adversaire a...
      ... une lettre qui prouve son obéissance à la loi. L'Assemblée satisfaite de cette soumission à paru regarder l'affa...
      ...e du jour, mais comme il n'y a point eu de décision lormelle, M. de Manneville la supplie ou de le dispenser de la comparution ou de permettre que je le représente en cette...
      « Octogénaire, infirme, assujetti par la maladie d'une épouse digne de ses soins, et foreé de suivre un procès contre un adversaire aujourd'hui résidant en Flandres, il n'a pu sur-le-champ se rendre à Paria; mais il s'est empressé d'écrire une lettre qui prouve son obéissance à la loi. L'Assemblée satisfaite de cette soumission à paru regarder l'affaire comme finie, en passant aussitôt à l'ordre du jour, mais comme il n'y a point eu de décision lormelle, M. de Manneville la supplie ou de le dispenser de la comparution ou de permettre que je le représente en cette circonstance.
      Locuteur: Becquey
      « A la barre comme partout, Monsieur le Présid...
      ... son faible procurateur, nous tâcherons de mériter l'estime de l'Assemblée par nos vœux ardents et sincères pour le bonheur de la patrie.
      « A la barre comme partout, Monsieur le Président, ce vénérable vieillard et moi, son faible procurateur, nous tâcherons de mériter l'estime de l'Assemblée par nos vœux ardents et sincères pour le bonheur de la patrie.
      Locuteur: Becquey
      ...: Le lieutenant-colonel Charles Gaspard de foustaing, chevalier de Saint-Louis, citoyen actif, éligible de la section des Enfants-Rouges. Signé : Le lieutenant-colonel Charles Gaspard de foustaing, chevalier de Saint-Louis, citoyen actif, éligible de la section des Enfants-Rouges.
      Locuteur: Tartanac
      Un membre : Je profite de l'occasion pour demander que lorsqu'un des membres de l'Assemblée sera décédé, MM. les secrét...
      ...épartement, afin que celui-ci prévienne de suite le suppléant appelé par son rang ...
      Un membre : Je profite de l'occasion pour demander que lorsqu'un des membres de l'Assemblée sera décédé, MM. les secrétaires soient chargés d'en instruire le procureur général syndic du département, afin que celui-ci prévienne de suite le suppléant appelé par son rang au remplacement.
      Locuteur: Becquey
      ... en correspondance avec les directoires de département. C'est pourquoi je demande ...
      ...un extrait du procès-verbal au ministre de l'intérieur, qui le fera parvenir au pr...
      Je ne crois pas que les secrétaires puissent être en correspondance avec les directoires de département. C'est pourquoi je demande que MM. les secrétaires soient chargés d'envoyer un extrait du procès-verbal au ministre de l'intérieur, qui le fera parvenir au procureur général syndic du département.
      Locuteur: Becquey
      « J'ai l'honneur de vous envoyer ci-jointes, Monsieur, les deux lettres successives que M. de Manneville a eu celui de vous adresser (2). « J'ai l'honneur de vous envoyer ci-jointes, Monsieur, les deux lettres successives que M. de Manneville a eu celui de vous adresser (2).
      Locuteur: Becquey
      Paris, rue de Beriy, n° 34. » Paris, rue de Beriy, n° 34. »
      « M. de Manneville, chevalier de Saint-Louis et citoyen très estimé des environs de Caen, a été mandé à la barre de l'Assemblée nationale (1) Archives nati... « M. de Manneville, chevalier de Saint-Louis et citoyen très estimé des environs de Caen, a été mandé à la barre de l'Assemblée nationale (1) Archives nationales. Carton C 146, feuille C, 208.
      ...ssus, séance du 31 mars 1192, .page 14, la démission de M. Monneron. (2) Voyez ci dessus, séance du 31 mars 1192, .page 14, la démission de M. Monneron.
      ...ttiez un défenseur officieux, un chargé de pouvoirs pour paraître à la barre, votre décret ne serait point rem... Si vous admettiez un défenseur officieux, un chargé de pouvoirs pour paraître à la barre, votre décret ne serait point rempli. Vous (1) Voy. Archivés parlementaires, lra série, t. XXXVII, séance du 24 j...
      ...47, feuille C4 218. Une première lettre de M. de Manneville a déjà été lue dans la séance du 21 février 1792. (Voy. Archiv... ...) Voici ces deux lettres : elles se trouvent aux Archives nationales. Carton C 147, feuille C4 218. Une première lettre de M. de Manneville a déjà été lue dans la séance du 21 février 1792. (Voy. Archives parlementaires, 1" série, t. XXXVIII, page 727.)
      ... appris avec surprise que par le décret de l'Assemblée nationale du 24 du mois dernier, j'étais mande à la barre; sur de ma conduite qui est irréprochable, je m'y rendrais sans aucaue inquiétude, mais mon âge de 76 ans, des infirmités graves et habituelles que la saison a encore augmentées ne me permet...
      ...ésident, d'obtenir qu'il me soit permis de me présenter à l'Assemblée par un procu...
      « J'ai appris avec surprise que par le décret de l'Assemblée nationale du 24 du mois dernier, j'étais mande à la barre; sur de ma conduite qui est irréprochable, je m'y rendrais sans aucaue inquiétude, mais mon âge de 76 ans, des infirmités graves et habituelles que la saison a encore augmentées ne me permettent pas d'exécuter le décret ; je vous supplie, Monsieur le Président, d'obtenir qu'il me soit permis de me présenter à l'Assemblée par un procurateur qui vous présentera ma justification, qui je crois tous paraîtra complète...
      « Étant attaqué depuis le commencement de l'iiivex d'une maladie grave et opiniâtre qui me réduit à l'impossibilité physique de me rendre à la barre de l'Assemblée, et désirant vivement dissiper des soupçons que la calomnie seule a pu élever contre moi, ...
      ... peut me refuser cette grâce conforme à la loi et qui devient nécessaire dans la triste position où je me trouve.
      « Étant attaqué depuis le commencement de l'iiivex d'une maladie grave et opiniâtre qui me réduit à l'impossibilité physique de me rendre à la barre de l'Assemblée, et désirant vivement dissiper des soupçons que la calomnie seule a pu élever contre moi, je vous siap-plie instamment d'obtenir d'elle que je puisse me justifier par un procurateur ; on ne peut me refuser cette grâce conforme à la loi et qui devient nécessaire dans la triste position où je me trouve.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 55
      Locuteur: Lecointre
      avez mandé M. Manneville à la barre, pour, par l'organe de votre Président, lui faire telle ou tel...
      ...prendre, ne pourrait point satisfaire à la loi que vous avez rendue. Je demande qu...
      ...votre décision, M. Manneville soit tenu de se rendre en personne à la barre et qu'on passe à l'ordre du. jour...
      avez mandé M. Manneville à la barre, pour, par l'organe de votre Président, lui faire telle ou telle question. Le défenseur officieux, malgré tout son talent, et toutes les communications qu'il aurait pu prendre, ne pourrait point satisfaire à la loi que vous avez rendue. Je demande qu'en persistant dans votre décision, M. Manneville soit tenu de se rendre en personne à la barre et qu'on passe à l'ordre du. jour.
      Locuteur: Mouysset
      12° Lettre du président du tribunal de Beîtey, relative à la question de savoir si le directeur du juré devait d... 12° Lettre du président du tribunal de Beîtey, relative à la question de savoir si le directeur du juré devait dresser l'acte d'accusation contre quatre officiers arrêtés pour cause d'émigrati...
      Locuteur: Mouysset
      ... sieur Lallemant„ professeur des écoles de mathématiques de la ville de Reims, sur la proposition faite par M. Chappe de faire passer à très grande distance, da... 13° Lettre du sieur Lallemant„ professeur des écoles de mathématiques de la ville de Reims, sur la proposition faite par M. Chappe de faire passer à très grande distance, dans un temps très court, des avis à des distances très éloignées ; cette lettre e...
      Locuteur: Mouysset
      « Je vous prie de vouloir bien faire part de la lettre suivante à l'Assemblée nationale... « Je vous prie de vouloir bien faire part de la lettre suivante à l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Mouysset
      mission de lui faire parvenir ceux qui se sont offerts à moi : Je lui demande de plus, ïe temps de retoucher le mémoire où ils furent reçus au moment de leur découverte, parce qu'il ne gaufrai...
      ...dans son état actuel ; mais je tâcherai de faire en sorte que le délai n'aille pas a» delà die la quinzaine de Pâqaes.
      mission de lui faire parvenir ceux qui se sont offerts à moi : Je lui demande de plus, ïe temps de retoucher le mémoire où ils furent reçus au moment de leur découverte, parce qu'il ne gaufrait paraître dans son état actuel ; mais je tâcherai de faire en sorte que le délai n'aille pas a» delà die la quinzaine de Pâqaes.
      Locuteur: Mouysset
      ...NT, professent des écoles mathématiques de la, vMile de Rehns. » « Signé : LALLEMANT, professent des écoles mathématiques de la, vMile de Rehns. »
      Locuteur: Mouysset
      14° Lettre dies commissaires de la Trésorerie nationale, relative aux recr...
      ...se sont enrôlés pour le 80e régiment, à la subsistance desquels il faut cependant ...
      14° Lettre dies commissaires de la Trésorerie nationale, relative aux recrutements'. Ils annoncent que hommes au del'à du complet, se sont enrôlés pour le 80e régiment, à la subsistance desquels il faut cependant pourvoir. Ils demandent un décret qui les y autorise et ils rendent compte des o...
      Locuteur: Mouysset
      ...rétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 3-1 mars 1792, au mati... Un des MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 3-1 mars 1792, au matin.
      Locuteur: Mouysset
      ...e relativementau décret rendu en faveur de Mme Simonneau et adopte la rédaction du procès-verbal.) (L'Assemblée décrète l'urgence relativementau décret rendu en faveur de Mme Simonneau et adopte la rédaction du procès-verbal.)
      Locuteur: Mouysset
      Un de MM. les secrétaires. Voici une pétition du 1er bataillon du département de l'Oise, q,ui demande la gloire de concourir au maintien de la tranquillité de l'Empire et .au soutien des lois, et d'...
      ... est suivie d'une attestation honorable de la discipline, du patriotisme et du zèle d...
      Un de MM. les secrétaires. Voici une pétition du 1er bataillon du département de l'Oise, q,ui demande la gloire de concourir au maintien de la tranquillité de l'Empire et .au soutien des lois, et d'être euvoyé dans les colonies, pour y rétablir l'ordre. Cette pétition est suivie d'une attestation honorable de la discipline, du patriotisme et du zèle des bataillons, signée par l'officier général qui commande à Saint-Omer.
      Locuteur: Tronchon
      (L'Assemblée adopte la proposition de M. Tron-chon.) (L'Assemblée adopte la proposition de M. Tron-chon.)
      Locuteur: Mouysset
      , secrétaire, continuant la lecture des lettres, adresses et pétiti... , secrétaire, continuant la lecture des lettres, adresses et pétitions.
      Locuteur: Mouysset
      ...semblée renvoie cette lettre au comité, de législation^) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité, de législation^)
      Locuteur: Mouysset
      , l'an IVe die la .liberté. , l'an IVe die la .liberté.
      Locuteur: Mouysset
      ...cemment.hommage à l'Assemblée nationale de moyens tendant à faire passer, en un te... ...ient d'être annoncé dans les papiers publics que M. Chappe, physicien, a fait récemment.hommage à l'Assemblée nationale de moyens tendant à faire passer, en un temps très court et à des distances très grandes, des avis, des ordres et même un ...
      Locuteur: Mouysset
      ..., moi-même, j'ai découvert dans le sein de l'a nature des moyens qui pourraient, si je ne me trompe, mettre l'homme en état : 1° de se faire lire par un correspondant, placé à une distance immense de lui, au moment même où il lui écrirait du fond de son cabinet, et au fur et à mesure que les caractères s'écliapperaient du bout de sa plume, si je puis m'expnmer ainsi ; en état, 2° de recevoir par un procédé semblable, tout...
      ...espondant pourrait ensuite avoir besoin de lui faire passer (a).
      « Il y a déjà du temps que,, moi-même, j'ai découvert dans le sein de l'a nature des moyens qui pourraient, si je ne me trompe, mettre l'homme en état : 1° de se faire lire par un correspondant, placé à une distance immense de lui, au moment même où il lui écrirait du fond de son cabinet, et au fur et à mesure que les caractères s'écliapperaient du bout de sa plume, si je puis m'expnmer ainsi ; en état, 2° de recevoir par un procédé semblable, toutes les réponses que son correspondant pourrait ensuite avoir besoin de lui faire passer (a).
      Locuteur: Mouysset
      (L'Assemblée décrète le renvoi de cette lettre au comité de l'ordinaire des financés.) (L'Assemblée décrète le renvoi de cette lettre au comité de l'ordinaire des financés.)
      Locuteur: Mouysset
      ...nce aurait dû être porté relativement à la veuve Simonneau (1). Un membre observe que le -décret d'urgence aurait dû être porté relativement à la veuve Simonneau (1).
      Locuteur: Tronchon
      Je demande la mention honorable au procès-verbal et l... Je demande la mention honorable au procès-verbal et le renvoi au pouvoir exécutif pour prendre cette pétition en considération.
      ... M. Chappe. Cependant, comme les moyens de ee physicien et l'es miens pourraient b...
      ...pas les mêmes, je demande à l'Assemblée la per- (,1) Archives nationales. Carton D...
      ... voit, remplirait parfaitement et exactement toutes les conditions annoncées par M. Chappe. Cependant, comme les moyens de ee physicien et l'es miens pourraient bien n'être pas les mêmes, je demande à l'Assemblée la per- (,1) Archives nationales. Carton Dxxxviii, n° 3.,
      ... me sont connus ; d'ailleurs, un membre de l'Assemblée M. Bournel pourrait lui-mêm...
      ...z pour s'en souvenir aujourd'hui. (Note de M. Lallemant.)
      ...es preuves même écrites, qu'il y a déjà fouit mois, pour le moiws §ue ces moyens me sont connus ; d'ailleurs, un membre de l'Assemblée M. Bournel pourrait lui-même attester m'avoir entendu lui en dire un mot, en septembre dernier, savoir lors...
      ... Reims pour se rendre à Paris, supposé toutefois que ce mot lait pu frapper assez pour s'en souvenir aujourd'hui. (Note de M. Lallemant.)
      ...décrets, fait un rapport sur une erreur de copiste qui a été commise dans ta rédaction de Vacte d'accusation contre (1) Voy. éi-d...
      ...tin, page 15, le décret rendu en faveur de Mm" Simonneau.
      , au nom dw comité des décrets, fait un rapport sur une erreur de copiste qui a été commise dans ta rédaction de Vacte d'accusation contre (1) Voy. éi-dessus, séance du 31 mars 1792, au matin, page 15, le décret rendu en faveur de Mm" Simonneau.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 56
      Locuteur: Jouffret
      Messieurs, M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice,,a écrit à l'Assemblée une lettre dans laquelle il rend compte de la question qui lui a été soumisè par le commissaire du roi près la haute cour nationale, relativement à une erreur qui s'est glissée dans la rédaction de l'article 4 de l'acte d'accusation portée contre M. De...
      ... le 21 janvier 1792, a prié le ministre de la justice de la consulter à ce sujet. Cette erreur est plutôt une faute de copiste, qu'une faute véritable puisqu'...
      ... fait matériel constaté par les pièces. La rectification semblerait donc très faci...
      ...ès l'interrogatoire subi, il est permis de toucher à la base fondamentale du procès. Votre comi...
      ..., mais qu'elle se trouve également dans la minute du procès-verbal.
      Messieurs, M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice,,a écrit à l'Assemblée une lettre dans laquelle il rend compte de la question qui lui a été soumisè par le commissaire du roi près la haute cour nationale, relativement à une erreur qui s'est glissée dans la rédaction de l'article 4 de l'acte d'accusation portée contre M. Delessart (1). Cet article porte sur une lettre écrite par ce ministre le 21 janvi...
      ...et le commissaire jugeant que l'Assemblée avait voulu parler d'une lettre écrite le 21 janvier 1792, a prié le ministre de la justice de la consulter à ce sujet. Cette erreur est plutôt une faute de copiste, qu'une faute véritable puisqu'elle porte sur un fait matériel constaté par les pièces. La rectification semblerait donc très facile." Cependant, il s'est élevé quelques doutes. L'acte d'accusation est porté pa...
      ...ts, ce serait supposer qu'après un acte d'accusation porté contre un accusé, après l'interrogatoire subi, il est permis de toucher à la base fondamentale du procès. Votre comité n'a pas cru devoir prendre cette responsabilité. C'est à l'Assemblée à décide...
      ...t pas seulement du copiste qui a transcrit l'acte envoyé aux grands-procurateurs, mais qu'elle se trouve également dans la minute du procès-verbal.
      Locuteur: Becquey
      ... rien changer à un acte qui a déjà fait la base d'un interrogatoire subi par M. Delessart, il suffit de déclarer dans le procès-verbal qu'il y a eu erreur de date, afin que dans le cas où l'accusé voudrait argumenter de ce qu'il y a 1791 au lieu 1792, vos grands procurateurs puissent ... L'Assemblée ne pleut rien changer à un acte qui a déjà fait la base d'un interrogatoire subi par M. Delessart, il suffit de déclarer dans le procès-verbal qu'il y a eu erreur de date, afin que dans le cas où l'accusé voudrait argumenter de ce qu'il y a 1791 au lieu 1792, vos grands procurateurs puissent détruire facilement cet argument avec votre procès-verbal. Je demande donc que l...
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      J'appuie la motion de M. Becquev. Une erreur de date qui consiste à avoir mis l-année 1791 au lieu de l'année 1792, ne me paraît pas dénature... J'appuie la motion de M. Becquev. Une erreur de date qui consiste à avoir mis l-année 1791 au lieu de l'année 1792, ne me paraît pas dénaturer un fait qui d'ailleurs peut être prouvé contre l'accusé.
      Locuteur: Vergniaud
      ... étonnant qu'on retarde aussi longtemps la décision de l'Assemblée. Une question aussi simple ne doit pas être décidée par des subtilités de palais. (Applaudissements.) Ily a cette...
      ...semblée nationale faisant les fonctions de jury et un jury ordinaire, que celui-ci...
      ...t qu'elle ne cesse pas d'avoir le droit de porter tous les décrets d'accusations q...
      ...peut en rendre un nouveau, ou y ajouter de nouveaux griefs. A plus forte raison, quand il n'existe qu'une simple erreur de date, peut-elle rendre un décret pour la rectifier. Il me semble donc que ce qu'il y a de plus simple, c'est de décréter que l'erreur' sera rectifiée..
      Il est bien étonnant qu'on retarde aussi longtemps la décision de l'Assemblée. Une question aussi simple ne doit pas être décidée par des subtilités de palais. (Applaudissements.) Ily a cette différence entre l'Assemblée nationale faisant les fonctions de jury et un jury ordinaire, que celui-ci n'a ledroit d'accuser que sur un crime dénoncé, tandis qu'au contraire 1 Assemblée nationale peut, à chaque instant, se constituer jury, et qu'elle ne cesse pas d'avoir le droit de porter tous les décrets d'accusations qu'elle croit nécessaires pour l'intérêt public. Si ' aonc une erreur se trouve dans un acte d'accusation, elle peut en rendre un nouveau, ou y ajouter de nouveaux griefs. A plus forte raison, quand il n'existe qu'une simple erreur de date, peut-elle rendre un décret pour la rectifier. Il me semble donc que ce qu'il y a de plus simple, c'est de décréter que l'erreur' sera rectifiée..
      Locuteur: Vergniaud
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des décrets sur l'objet de la lettre écrite le 27 mars dernier, par le ministre de la justice, tendant à la rectification d'une erreur de date qui s'est glissée dans l'acte d'ac...
      ...r sera rectifiée, et en conséquence que la date du 21 janvier 1792 sera substituée...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des décrets sur l'objet de la lettre écrite le 27 mars dernier, par le ministre de la justice, tendant à la rectification d'une erreur de date qui s'est glissée dans l'acte d'accusation porté contre le sieur Delessart, décrète que cette erreur sera rectifiée, et en conséquence que la date du 21 janvier 1792 sera substituée à celle du 21 janvier 1791, portée audit acte d'accusation. »
      Locuteur: Saladin
      ...ue vous avez reçu, les éclaircissements de M. Duport sur une dénonciation faite co...
      ...rait fait dans 3 jours (i). Le ministre de la justice annonça que le lendemain le com...
      ...ant il les a fait attendre pendant près de 8 jours. Le rapport est prêt; j'offre de le faire après-demain mardi. Je l'aurai...
      ...ute cette semaine, ne m'avaient empêché de réunir le comité de législation.
      Le 13 mars dernier, lorsque vous avez reçu, les éclaircissements de M. Duport sur une dénonciation faite contre lui, vous avez ordonné que le rapport serait fait dans 3 jours (i). Le ministre de la justice annonça que le lendemain le comité aurait son mémoire et les pièces justificatives, et cependant il les a fait attendre pendant près de 8 jours. Le rapport est prêt; j'offre de le faire après-demain mardi. Je l'aurais déjà fait, si les séances du soir, qui ont eu lieu toute cette semaine, ne m'avaient empêché de réunir le comité de législation.
      Locuteur: Charlier
      ... erreur, il y aura un chef d'accusation de moins contre M. Delessart. Je demande, ... Je m'oppose à l'ordre du jour. Si l'Assemblée ne corrige pas cette erreur, il y aura un chef d'accusation de moins contre M. Delessart. Je demande, en conséquence, que l'Assemblée déclare qu'il y a erreur et qu'elle a entendu pa...
      Locuteur: Charlier
      de janvier 1791, puisqu'alors il n'était p... de janvier 1791, puisqu'alors il n'était pas ministre, mais qu'il l'a écrite le 11 janvier 1792. Je ne vois pas d'inconvén...
      Locuteur: Mouysset
      ...ccusation, vous avez fait les fonctions de jurés : or, je vous le demande, souffri...
      ...interrogatoire?... (Vorateur entre dans de longs développements, sa voix est couve...
      Je demande l'ordre du jour. En rendant votre décret d'accusation, vous avez fait les fonctions de jurés : or, je vous le demande, souffririez-vous qu'un jury, après avoir porté un acte d'accusation, se permît d'y faire des changements (Murmures), surtout après un interrogatoire?... (Vorateur entre dans de longs développements, sa voix est couverte par le bruit.)
      Locuteur: Vergniaud
      Un membre : Le rapport du comité de législation sur M. Duport n'est pas enc... Un membre : Le rapport du comité de législation sur M. Duport n'est pas encore fait. Je demande qu'il soit fait demain.
      Locuteur: Saladin
      Je demande la parole. Je demande la parole.
      Locuteur: Le Président
      Vous n'avez pas la parole; d'autres membres l'Ont avant vo... Vous n'avez pas la parole; d'autres membres l'Ont avant vous.
      Locuteur: Saladin
      insiste avec violence pour avoir la parole ; on lui cède la parole. insiste avec violence pour avoir la parole ; on lui cède la parole.
      ... évident que M. Delessart n'a pas écrit la réponse à M. Kaunitz au mois (1) Voy. A...
      ...ce du 29 mars 1792, au matin, page 652, la lettre du ministre de l'intérieur, ett. xxxîx, séance du 14 m...
      Il est bien évident que M. Delessart n'a pas écrit la réponse à M. Kaunitz au mois (1) Voy. Archives parlementaires, 1r" série, t. XL, séance du 29 mars 1792, au matin, page 652, la lettre du ministre de l'intérieur, ett. xxxîx, séance du 14 mars 1792, page 693, le décret d'accusation contre M. Delessart.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 57
      Locuteur: Champion
      sur le ministre de la justice. Je demande que ce premier rapport soit mis à l'ordre du jour avant celui de M. Sàladin. sur le ministre de la justice. Je demande que ce premier rapport soit mis à l'ordre du jour avant celui de M. Sàladin.
      Locuteur: Lostalot
      ...département des Basses-Pyrénées regorge de recrues ; il en arrive de toutes parts. Je demande le renvoi de lettre que m'écrit le directoire, au co...
      ...aire cesser les enrôlements et prévenir la dépopulation des départements et les embarras qui résultent déjà dans les régiments de la trop grande concurrencé dès recrues.
      Le département des Basses-Pyrénées regorge de recrues ; il en arrive de toutes parts. Je demande le renvoi de lettre que m'écrit le directoire, au comité militaire, pour faire cesser les enrôlements et prévenir la dépopulation des départements et les embarras qui résultent déjà dans les régiments de la trop grande concurrencé dès recrues.
      Locuteur: Lostalot
      (L'Assemblée adopte la proposition de M. Los-talot. (L'Assemblée adopte la proposition de M. Los-talot.
      Locuteur: Gossuin
      ...esse serait pré-judiçiable aux intérêts de l'Etat, les signataires de ces adresses seront sûrement satisfaits...
      ...islatif, n'ignorant pas leur amour pour la Constitution et le repos des citoyens, la lecture entière en était superflue. I «Le comité se contente de vous dire, Messieurs, ue les Français demandent la guerre contre les espotes ; ils applaudissent à l'assiduité de vos travaux, et surtout à la vigueur de vos décrets. Les armées occupent leurs ...
      ... courage ; les enrôlements pour l'armée de ligne se multiplient ; les volontaires ...
      ...nt tous en faire partie. On se félicite de l'envoi de l'ex-ministre des affaires étrangères à...
      ...ttrés Vous communiquent leurs idées sur la perfection des lois ; enfin les ouvrier...
      ...arche lente vers les importantes affaires soù^ misés à votre zèle et à votre sagesse serait pré-judiçiable aux intérêts de l'Etat, les signataires de ces adresses seront sûrement satisfaits d'apprendre que lé Corps législatif, n'ignorant pas leur amour pour la Constitution et le repos des citoyens, la lecture entière en était superflue. I «Le comité se contente de vous dire, Messieurs, ue les Français demandent la guerre contre les espotes ; ils applaudissent à l'assiduité de vos travaux, et surtout à la vigueur de vos décrets. Les armées occupent leurs postes avec courage ; les enrôlements pour l'armée de ligne se multiplient ; les volontaires nationaux voudraient tous en faire partie. On se félicite de l'envoi de l'ex-ministre des affaires étrangères à Orléans. Des citoyens lettrés Vous communiquent leurs idées sur la perfection des lois ; enfin les ouvriers vous assurent gue leur délassement est d'assister aux fêtes civiques qui ont e...
      Locuteur: Gossuin
      ...riment les directoires des départements de la Loire-Inférieure, du Lot et de la Manche ; « Tels sont, Messieurs les sentiments que vous expriment les directoires des départements de la Loire-Inférieure, du Lot et de la Manche ;
      Locuteur: Gossuin
      « Les Sociétés des amis de la Constitution d'An-tibes, Dieppe, Boulog... « Les Sociétés des amis de la Constitution d'An-tibes, Dieppe, Boulogne-sur-Mer, Issoire, Mar-mande et Vannes :
      Locuteur: Gossuin
      « La Société des élèves de la Constitution séante au collège national de Saintes (1) ; « La Société des élèves de la Constitution séante au collège national de Saintes (1) ;
      Locuteur: Gossuin
      ...es volontaires nationaux du département de la Haute-Garonne, le deuxième bataillon des volontaires du département de l'Aude ; « Le premier nataillon des volontaires nationaux du département de la Haute-Garonne, le deuxième bataillon des volontaires du département de l'Aude ;
      Locuteur: Gossuin
      ...t, celui des volontaires du département de la Vendée, les cavaliers du quatrième régiment, et la garde nationale de Villiers-Saint-Benoît. « Le bataillon des volontaires du Loiret, celui des volontaires du département de la Vendée, les cavaliers du quatrième régiment, et la garde nationale de Villiers-Saint-Benoît.
      Locuteur: Gossuin
      ...e sieur Bonnet, ex-député, fait hommage de son travail sur le vœu nouveau du peupl...
      ... le sieur Denière, d'une carte générale de la Constitution ; le sieur Grange, vicaire épiscopal du département de l'Isère, d'un sermon civique, ayant pour titre : la Religion chrétienne vengée par la Constitution; le sieur Litais, d'un manuscrit contenant l'apologie de la Constitution et de l'Assemblée constituante ; et le sieur ...
      ...titulé ; le Mystère des droits .féodaux -, voilée ou Recherches sur l'origine et...
      « Des ouvrages vous sont dédiés ; le sieur Bonnet, ex-député, fait hommage de son travail sur le vœu nouveau du peuple français; le sieur Denière, d'une carte générale de la Constitution ; le sieur Grange, vicaire épiscopal du département de l'Isère, d'un sermon civique, ayant pour titre : la Religion chrétienne vengée par la Constitution; le sieur Litais, d'un manuscrit contenant l'apologie de la Constitution et de l'Assemblée constituante ; et le sieur Michullet d'un écrit intitulé ; le Mystère des droits .féodaux -, voilée ou Recherches sur l'origine et sur les abus des droits féodaux conservés.
      Locuteur: Gossuin
      « Enfin, la municipalité d'Avignon sollicite avec instance l'organisation de tous les pouvoirs qui doivent régir et ... « Enfin, la municipalité d'Avignon sollicite avec instance l'organisation de tous les pouvoirs qui doivent régir et protéger le comtat.
      Locuteur: Gossuin
      ...fait mention honorable au procès-verbal de ces différentes adresses, pétitions et ...
      ...s ». • (L'Assemblée décrète l'insertion de ce rapport au procès-verbal et la mention honorable des adresses). .
      « Votre comité propose qu'il soit fait mention honorable au procès-verbal de ces différentes adresses, pétitions et ouvrages patriotiques, et le rénvoi aux comités compétents ». • (L'Assemblée décrète l'insertion de ce rapport au procès-verbal et la mention honorable des adresses). .
      Locuteur: Cambon
      , au nom du comité de l'ordinaire des finances, fait la troisième lecture (2) d'un projet de décret relatif aux pièces délivrées par le bureau de comptabilité, qui doivent être soumises au droit d'enregistrement; ce projet de décret est ainsi conçu : , au nom du comité de l'ordinaire des finances, fait la troisième lecture (2) d'un projet de décret relatif aux pièces délivrées par le bureau de comptabilité, qui doivent être soumises au droit d'enregistrement; ce projet de décret est ainsi conçu :
      Locuteur: Cambon
      ...tionale, après avoir entendu son comité de l'ordinaire des finances, délibérant sur un projet de décret dont la leeture a été faite aux séances des 8 février, 25 mars, et à celle de ce jour, après avoir arrêté être en état de décider définitivement décrète que les ...
      ...és aux parties prenantes, par le bureau de comptabilité, seront sur papier timbré,...
      ...egistres et livres servant audit bureau de comptabilité, ainsi que les' récépissés...
      ...x comptables, ne seront assujettis ni à la formalité du timbre, ni à l'enregistrem...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu son comité de l'ordinaire des finances, délibérant sur un projet de décret dont la leeture a été faite aux séances des 8 février, 25 mars, et à celle de ce jour, après avoir arrêté être en état de décider définitivement décrète que les certificats d'emplois pour tenir lieu d'immatriculés, les expéditions et extraits délivrés aux parties prenantes, par le bureau de comptabilité, seront sur papier timbré, et sujets à l'enregistrement; mais les comptes et leurs doubles, les mémoires, soumissions, états ou bordereaux, les journaux, registres et livres servant audit bureau de comptabilité, ainsi que les' récépissés et reconnaissances des comptes et pièces* certificats, expéditions ou extraits qui y seront délivrés, soit à l'agent du Trésor public, soit aux comptables, ne seront assujettis ni à la formalité du timbre, ni à l'enregistrement. »
      Locuteur: Champion
      (L'Assemblée accorde la priorité au rapport sur les secours à a... (L'Assemblée accorde la priorité au rapport sur les secours à accorder aux 83 départements.)
      Locuteur: Gossuin
      ...us met sous les yeux plusieurs adresses de félicitations qui vous sont envoyées de... « Le comité des pétitions vous met sous les yeux plusieurs adresses de félicitations qui vous sont envoyées depuis quelques jours.
      Locuteur: Gossuin
      « Les directoires de districts de Mussidan et de Sarlat ; les municipalités de Bergerac, de Gouze, Lyon, Perpignan et Rennes ; « Les directoires de districts de Mussidan et de Sarlat ; les municipalités de Bergerac, de Gouze, Lyon, Perpignan et Rennes ;
      Locuteur: Le Président
      ...ue sur 380 votants, pèrsonne n'a obtenu la majorité absolue pour la présidence. annonce que sur 380 votants, pèrsonne n'a obtenu la majorité absolue pour la présidence.
      Locuteur: Cambon
      ...L'Assemblée décrète qu'elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret). (L'Assemblée décrète qu'elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret).
      ...Voy. ci-après cette adresse aux annexes de séance, page 67. ...e Bayle, administrateurs du directoire du département des Bouches-du-Rhône, (1) Voy. ci-après cette adresse aux annexes de séance, page 67.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 58
      Locuteur: Cambon
      ...x administrateurs des Bouches-du-Rhône, de paraître à la barre le l*r avril, a excité en nous deux sentiments que nous nous .glorifions de manifester devant vous, l'obéissance à ...
      ...tant en route le même jour, et le désir de nous justifier aux yeux fun Empire dont...
      ...résentants. Nous- vous. Tendrons compte de noire conduite pendant les troubles d'Arles, nous aurons l'honneur de vous représenter que les premiers pas dans la carrière de l'administration, sont inévitablement chancelants; que d'ans le commencement de leur exercice, les nouveaux administrat...
      ...ns à celle des anciens, sont nécessités de ne prendre des déterminations qu'après s'être préalablement instruits de tout ce qui a précédé; et certes, quelq...
      ...is me soustraire à ces inquiétudes, que la méfiance que m'inspirait l'opinion publ...
      M. Archier. Le décret qui a ordonné aux administrateurs des Bouches-du-Rhône, de paraître à la barre le l*r avril, a excité en nous deux sentiments que nous nous .glorifions de manifester devant vous, l'obéissance à vos ordres en nous mettant en route le même jour, et le désir de nous justifier aux yeux fun Empire dont vous êtes les représentants. Nous- vous. Tendrons compte de noire conduite pendant les troubles d'Arles, nous aurons l'honneur de vous représenter que les premiers pas dans la carrière de l'administration, sont inévitablement chancelants; que d'ans le commencement de leur exercice, les nouveaux administrateurs, sans vouloir asservir leurs opinions à celle des anciens, sont nécessités de ne prendre des déterminations qu'après s'être préalablement instruits de tout ce qui a précédé; et certes, quelques jours ne suffisent point ponr se mettre au courant des affaires. L'Assemblée...
      ...onné que les administrations ne seraient renouvelées que par moitié; je ne pouvais me soustraire à ces inquiétudes, que la méfiance que m'inspirait l'opinion publique fortement prononcée contre quelques anciens membres du directoire, ne pouva...
      Locuteur: Cambon
      ...ctoire, le Ie* janvier, l'état menaçant de la ville d'Arles me donna des craintes, et...
      ...et j'invoque ici leur témoignage ; plus de vingt fois j'ai représenté que les cano...
      ...e caractère d'une ville rebelle. Autant de fois M. VIHardy m'a répondu que mes cra...
      ...ons n'étaient point faits pour inspirer la moindre inquiétude; qu'il y avait d]àil...
      ...ls, que cette ville était aux principes de la Constitution; que chaque citoyen ayant le droit, par la Constitution, d'être armé, une ville ne...
      ...vait cassé l'arrêté du directoire, pour la désarmer, et rendait ses administrateurs resr ponsables pour avoir provoqué la marche des gardes nationales contre cet...
      ...vel obstacle à cfiritérieuTes démarches de cette nature, que le maintien de la tranquillité publique dans ïa ville d'A...
      Dès mon arrivée au directoire, le Ie* janvier, l'état menaçant de la ville d'Arles me donna des craintes, et éveilla ma sollicitude ; mes collègues le savent, et j'invoque ici leur témoignage ; plus de vingt fois j'ai représenté que les canons dont ses murs étaient hérissés, portaient le caractère d'une ville rebelle. Autant de fois M. VIHardy m'a répondu que mes craintes étaient chimériques, que ces canons n'étaient point faits pour inspirer la moindre inquiétude; qu'il y avait d]àilleurs des commissaires civils, que cette ville était aux principes de la Constitution; que chaque citoyen ayant le droit, par la Constitution, d'être armé, une ville ne pouvait en être privée sans blesser les principes constitutionnels ; qu'une proclamation dit roi, en septembre, qui avait cassé l'arrêté du directoire, pour la désarmer, et rendait ses administrateurs resr ponsables pour avoir provoqué la marche des gardes nationales contre cette ville, mettait un nouvel obstacle à cfiritérieuTes démarches de cette nature, que le maintien de la tranquillité publique dans ïa ville d'Arles était pleinement dévolu aux commissaires civils.
      Locuteur: Cambon
      mande, il fat chargé de ce soin par le département. 8 jours apr...
      ...interpellai le procureur général syndic de nous faire le rapport des instructions qu'il devait avoir reçues, ensuite de la lettre que le directoire l'avait chargé...
      ...n ne lui avait pas été confié; mais sut la certitude que donna le directoire de ma réquisition, et de l'exécution dont il était chargé, il re...
      ... le même jour. C'était alors à peu près la première semaine février.
      mande, il fat chargé de ce soin par le département. 8 jours après, ou environ, le directoire du département du Gard nous ayant instruits des sollicitudes qu'inspirait Arles, j'interpellai le procureur général syndic de nous faire le rapport des instructions qu'il devait avoir reçues, ensuite de la lettre que le directoire l'avait chargé d'écrire. Il répondit que ce soin ne lui avait pas été confié; mais sut la certitude que donna le directoire de ma réquisition, et de l'exécution dont il était chargé, il rejeta son inaction sur un ouhli, et promit d'écrire le même jour. C'était alors à peu près la première semaine février.
      Locuteur: Cambon
      ...idélité, était bien propre à surprendre la religion de l'Assemblée nationale, du pouvoir exécu... ...un des commissaires civils, dont le rapport fait avec autant d'adresse que d'infidélité, était bien propre à surprendre la religion de l'Assemblée nationale, du pouvoir exécutif, et du directoire du département.
      Locuteur: Cambon
      Le second était coalisé avec le parti de la Chiffonne. Un trait suffit pour le prou...
      ...té d'électéur; lui qui avait été rejeté de l'assemblée électorale du département, ...
      Le second était coalisé avec le parti de la Chiffonne. Un trait suffit pour le prouver. En effet, s'il n'eût été l'adhérent des principes des chif-fonnistes, eût-il été se présenter à l'assemblée électorale d'Arles en qualité d'électéur; lui qui avait été rejeté de l'assemblée électorale du département, eût-il été nommé président d'une assemblée d'où les électeurs patriotes avaient ...
      Locuteur: Cambon
      ...er ses projets dans l'ombre du mystère, la clameur publique ne l'a-t-elle pas désigné à haute voix comme indigne de la confiance? Faut-il s'étonner après cela...
      ...ation obligeait dans les premiers temps de recourir aux connaissances que pouvaien...
      ...pris un arrêté pour priver les opinants de la faculté du droit de faire inscrire leurs dires dans le verb...
      ...nous sommes élevés contre cette mesure. La chose publique n'a pu que souffrir de la méfiance qu'oût pu concevoir les admini...
      Quelque soin qu'il ait pris à cacher ses projets dans l'ombre du mystère, la clameur publique ne l'a-t-elle pas désigné à haute voix comme indigne de la confiance? Faut-il s'étonner après cela que l'on ait cherché à nous amuser, à nous tromper, nous que l'inexpérience dans l'administration obligeait dans les premiers temps de recourir aux connaissances que pouvaient nous fournir les anciens. N'est-ce pas dans une pareille intention que l'on a pris un arrêté pour priver les opinants de la faculté du droit de faire inscrire leurs dires dans le verbal? M. Bayle et moi nous sommes élevés contre cette mesure. La chose publique n'a pu que souffrir de la méfiance qu'oût pu concevoir les administrés contre un directoire dont ils ont jugé quelques membres disposés à ne pas ...
      Locuteur: Cambon
      Quand la pétition relative à la cassation du district d'Arles m'a été r...
      ...posé à mettre au grand jour les. torts, de ceux qui avaient coopéré à cette nomina...
      ...s électeurs patriotes, si en conformité de ma demande au directoire du district j'avais, reçu le verbal de l'élection : mais fes membres de ce directoire ont apparemment, senti combien il leur importait de soustraire cette pièce et de retarder les éclaircissements de nos doutes en laissant ma lettre sans r...
      Quand la pétition relative à la cassation du district d'Arles m'a été remise pour en faire le rapport, j'étais disposé à mettre au grand jour les. torts, de ceux qui avaient coopéré à cette nomination, en refusant d'admettre l'es électeurs patriotes, si en conformité de ma demande au directoire du district j'avais, reçu le verbal de l'élection : mais fes membres de ce directoire ont apparemment, senti combien il leur importait de soustraire cette pièce et de retarder les éclaircissements de nos doutes en laissant ma lettre sans réponse.
      Locuteur: Cambon
      Les communes de Pertuis, de Châteaurenard et de Salon, après plusieurs réclamations con...
      ...élections municipales, en nécessitèrent la cassation. Je fus chargé par le directoire de me
      Les communes de Pertuis, de Châteaurenard et de Salon, après plusieurs réclamations contre leurs élections municipales, en nécessitèrent la cassation. Je fus chargé par le directoire de me
      Locuteur: Cambon
      mandés à la barre par décret du 13 mars 1792, (1). ...
      ...aux troubles d'Arles, sont introduits à la barre et prennent successivement la parole.
      mandés à la barre par décret du 13 mars 1792, (1). pour être entendus le premier avril sur leur conduite relativement aux troubles d'Arles, sont introduits à la barre et prennent successivement la parole.
      Locuteur: Cambon
      Tel est, Messieurs, le premier fruit de mes inquiétudes, et les notions infidèl... Tel est, Messieurs, le premier fruit de mes inquiétudes, et les notions infidèles qui me furent données.
      ... qu'ils avaient laissé cette ville dans la plus parfaite tranquillité. Malgré cett...
      ...irectoire, en reprenant tous les droits de surveillance, fut instruit plus particulièrement par les administrations de cette ville. Je requis le procureur général syndic d'enjoindre au procureur syndic de district de nous faire part de la situation de cette ville : plusîèurs membres appuyant ma - (1) Voy. Archives parlementaires, lr» ...
      ...missaires civils nous annoncèrent qu'ils avaient rétabli le calme dans Arles, et qu'ils avaient laissé cette ville dans la plus parfaite tranquillité. Malgré cette' assurance, je crus nécessaire que le directoire, en reprenant tous les droits de surveillance, fut instruit plus particulièrement par les administrations de cette ville. Je requis le procureur général syndic d'enjoindre au procureur syndic de district de nous faire part de la situation de cette ville : plusîèurs membres appuyant ma - (1) Voy. Archives parlementaires, lr» série, t. XXXIX, séance au 13 mars 1792, page 629.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 59
      Locuteur: Cambon
      ...oyage que je fis alors ne me permit pas de me procurer les nouvelles instructions que je recherchais sur la ville d'Arles et dont il ne m'est pas permis de vons offrir de plus amples nations. Quant à ce qui a p...
      ...et doivent vous donner un compte fidèle de ce qui s'est passé depuis le mois de septembre jusqu'au 26 février.
      ...s villes, pour assister à ce? nouvelles élections. Je partis le 10 février. Le voyage que je fis alors ne me permit pas de me procurer les nouvelles instructions que je recherchais sur la ville d'Arles et dont il ne m'est pas permis de vons offrir de plus amples nations. Quant à ce qui a précédé l'époque du -26 février, les anciens membres du directoire qui sont ou qui devraient être ici présents, peuvent et doivent vous donner un compte fidèle de ce qui s'est passé depuis le mois de septembre jusqu'au 26 février.
      Locuteur: Cambon
      ...ais d'avoir les mêmes droits à l'estime de mes concitoyens. Le conseil a fait 3 so...
      ...ayant entendu le rapport que je lui fis de ma conduite dans une mission Où à la suite d'assassinats, il paraissait bien difficile de calmer les esprits excessivement aigris et passionnés par le fiel de la vengeance, et où néanmoins sans recourir an secours de la force publique dont je ne voulus pas user, préférant de n employer que la force plus imposante, plus active, de la persuasion et de la confiance, je parvins à terminer paisiblement ces élections et à opérer autour de la même table la réunion des citoyens des deux partis, r...
      ... depuis et dont les citoyens ne cessent de se féliciter; le directoire, dis-je, donna des preuves de sa satisfaction en applaudissant à mon ...
      ...témoignage public, ainsi que MM. Goutard, Bayle, Perrin et Payan, que je ne cessais d'avoir les mêmes droits à l'estime de mes concitoyens. Le conseil a fait 3 sommations aux 4 membres du directoire absents. Elles sont toutes restées sans réponse. 4 jours après, le directoire ayant entendu le rapport que je lui fis de ma conduite dans une mission Où à la suite d'assassinats, il paraissait bien difficile de calmer les esprits excessivement aigris et passionnés par le fiel de la vengeance, et où néanmoins sans recourir an secours de la force publique dont je ne voulus pas user, préférant de n employer que la force plus imposante, plus active, de la persuasion et de la confiance, je parvins à terminer paisiblement ces élections et à opérer autour de la même table la réunion des citoyens des deux partis, réunion qui n'a pas été altérée depuis et dont les citoyens ne cessent de se féliciter; le directoire, dis-je, donna des preuves de sa satisfaction en applaudissant à mon zèle, dont le succès a fait ma plus dbuee consolation.
      Locuteur: Cambon
      C'est à cette époque que la ville d'Arles, s'étayant de la crainte d une incursion de la part des Marseillais dans leur ville, f...
      ...e réquisition au commandant des troupes de ligne à Avignon, pour lui demander 2 escadrons de dragons. Le directoire de district de Tarascon nous écrivit pour nous annonce...
      ...ourriers au directoire du district et à la municipalité d'Arles, pour leur enjoindre de retirer leur réquisition; au commandant...
      ...s.de ligne à Avignon, pour lui défendre de laisser entrer aucun détachement de dragons dans l'enceinte -de notre département, à moins qu'il n'eut ...
      ...u pouvoir exécutif; et aux commissaires de la même ville, avec invitation de requérir ce commandant de ne donner aucune suite à la réquisition des Artésiens.
      C'est à cette époque que la ville d'Arles, s'étayant de la crainte d une incursion de la part des Marseillais dans leur ville, fit, par For-gane des 3 administrations réunies, une réquisition au commandant des troupes de ligne à Avignon, pour lui demander 2 escadrons de dragons. Le directoire de district de Tarascon nous écrivit pour nous annoncer qu'il venait d'être averti par les 3 administrations d'Arles, que 3 eseadrons ...
      ...Arles. Il nous envoya copie d« leurs lettres. Nous expédiâmes sur-le-champ des courriers au directoire du district et à la municipalité d'Arles, pour leur enjoindre de retirer leur réquisition; au commandant des troupes.de ligne à Avignon, pour lui défendre de laisser entrer aucun détachement de dragons dans l'enceinte -de notre département, à moins qu'il n'eut des ordres particuliers du pouvoir exécutif; et aux commissaires de la même ville, avec invitation de requérir ce commandant de ne donner aucune suite à la réquisition des Artésiens.
      Locuteur: Cambon
      Cest alors que le district et la municipalité d'Arles nous écrivirent qu...
      ...ion n'avait été faite que pour le salut de la Constitution, qu'ils ne nous en avaient pas instruits parce qu'il n'y avait plus de directoire supérieur;. que F urgence q....
      ... y avait lieu à retirer les 2 escadrons de dragons. Jugez de
      Cest alors que le district et la municipalité d'Arles nous écrivirent que cette réquisition n'avait été faite que pour le salut de la Constitution, qu'ils ne nous en avaient pas instruits parce qu'il n'y avait plus de directoire supérieur;. que F urgence q.ui les avait portés à cette •mesure n'existant plus, ils allaient écrire au commandant pour lavertir qu'il y avait lieu à retirer les 2 escadrons de dragons. Jugez de
      Locuteur: Cambon
      l'insubordination de cette ville à ne compter pour rien notre ordre dans cette dernière démarche, et de sa perfidie à alléguer que les troubles survenus le 26 à Aix sont la cause de leur armement, tandis que depuis le 8 septembre elle ne cesse de s'en occuper. l'insubordination de cette ville à ne compter pour rien notre ordre dans cette dernière démarche, et de sa perfidie à alléguer que les troubles survenus le 26 à Aix sont la cause de leur armement, tandis que depuis le 8 septembre elle ne cesse de s'en occuper.
      Locuteur: Cambon
      ...ctivité d'après les mouvements hostiles de cette ville. Le conseil de département envoya 2 commissaires dans ...
      ...ui l'avoisment, avec ordre d'aller dans la ville d'Arles, s'ils le jugeaient prudent, pour se rendre compte de ce cpii s'y passait. 11 notifia cette mesure au Mistriet et à la municipalité,- avec injonction à chacune de ces administrations d'envoyer un de ses membres auprès de nos commissaires de Tarascon, pour leur donner tous les écl...
      ... Nos commissaires n'auraient pas manqué de se rendre d'ans Arles, mais le danger d...
      ... d'une guerre civile qu'il était urgent de prévenir d'une autre manière. Ils se contentèrent de les inviter pendant 3 fois à envoyér au...
      ...rs refusé, sous des prétextes frivoles, de communiquer avec nos commissaires par l'intermédiaire 2 de leurs membres. Nous aurons l'honneur de mettre sous vos yeux le rapport détaillé qu'ils firent de leur mission, et que nous communiquâmes...
      Notre sollicitude ne pouvait manquer d'o-btenir un nouveau degré d'activité d'après les mouvements hostiles de cette ville. Le conseil de département envoya 2 commissaires dans les ville® qui l'avoisment, avec ordre d'aller dans la ville d'Arles, s'ils le jugeaient prudent, pour se rendre compte de ce cpii s'y passait. 11 notifia cette mesure au Mistriet et à la municipalité,- avec injonction à chacune de ces administrations d'envoyer un de ses membres auprès de nos commissaires de Tarascon, pour leur donner tous les éclaircissements qui pouvaient leur être nécessaires. Nos commissaires n'auraient pas manqué de se rendre d'ans Arles, mais le danger d'y être retenus prisonniers, comme tons ceux qu'on détenait illégalement pour se...
      ... comme imprudente une démarche; dont les suites eussent pu embraser tout le Midi d'une guerre civile qu'il était urgent de prévenir d'une autre manière. Ils se contentèrent de les inviter pendant 3 fois à envoyér auprès d'eux un administrateur du district et un officier municipal. Ils ont toujours refusé, sous des prétextes frivoles, de communiquer avec nos commissaires par l'intermédiaire 2 de leurs membres. Nous aurons l'honneur de mettre sous vos yeux le rapport détaillé qu'ils firent de leur mission, et que nous communiquâmes immédiatement à l'Assemblée nationale et au ministre.
      Locuteur: Cambon
      C'est alors que la municipalité d'Arles, soit pour augmenter la masse de ses fonds soit pour favoriser un débarquement de troupes étrangères sur les bords du Rhône, requit le commandant du fort Saint-Louis de livrer au porteur de ses ordres les canons de cette forteresse. Une telle démarche étaitplusqu'ineonstitutïonneîle,c'était un crime de ïèse-nation. Cet exemple m'inspira de l'inquiétude ; j'écrivis aussitôt en ma qualité de procureur général syndic, dont je rempl...
      ...ctions en remplacement depuis l'absence de M. Jaubert, au directoire de district de Martigny, pour l'inviter à prendre tous...
      ...s qui seraient en son pouvoir à l'effet de prévenir le désarmement par surprise de l'important fort de Bouc, qui n'était gardé que par quelque...
      C'est alors que la municipalité d'Arles, soit pour augmenter la masse de ses fonds soit pour favoriser un débarquement de troupes étrangères sur les bords du Rhône, requit le commandant du fort Saint-Louis de livrer au porteur de ses ordres les canons de cette forteresse. Une telle démarche étaitplusqu'ineonstitutïonneîle,c'était un crime de ïèse-nation. Cet exemple m'inspira de l'inquiétude ; j'écrivis aussitôt en ma qualité de procureur général syndic, dont je remplissais alors les fonctions en remplacement depuis l'absence de M. Jaubert, au directoire de district de Martigny, pour l'inviter à prendre tous les moyens qui seraient en son pouvoir à l'effet de prévenir le désarmement par surprise de l'important fort de Bouc, qui n'était gardé que par quelques invalides.
      Locuteur: Cambon
      La connaissance des troubles arrivés à Aix ce jour- accéléra mon retour dans cette ville et La connaissance des troubles arrivés à Aix ce jour- accéléra mon retour dans cette ville et
      Locuteur: Cambon
      ...es assez à temps pour prévenir l'entrée de ce détachement dans notre département. ...
      ...ntane, alors à Toulon, pour l'instruire de ce qui se passait.
      Ces mesures furent prises assez à temps pour prévenir l'entrée de ce détachement dans notre département. Nous écrivîmes en même temps à M. Barbantane, alors à Toulon, pour l'instruire de ce qui se passait.
      Locuteur: Cambon
      ...t ne s'être mis que dans un simple état de défense, se portèrent a des actes offen...
      ...nt dés secours; nous requîmes M. Goiney de fournir un détachement de gardes nationales cantonnés à Salon, pour garantir de pareilles excursions les villages dont les alarmes étaient si justes-; mais il refusa de les calmer, en n'ordonnant pas le trans...
      Dès ce moment les Artésiens, qui prétendaient ne s'être mis que dans un simple état de défense, se portèrent a des actes offensifs ; ils allèrent dans un moulin enlever les farines, exercèrent des vexations...
      ...nt les villages voisins, dont les habitants, effrayés par ces menaces, réclamèrent dés secours; nous requîmes M. Goiney de fournir un détachement de gardes nationales cantonnés à Salon, pour garantir de pareilles excursions les villages dont les alarmes étaient si justes-; mais il refusa de les calmer, en n'ordonnant pas le transport du détachement demandé.
      Locuteur: Cambon
      ...e n'ai pas manqué d'avertir le ministre de l'intérieur de tout ce qui se passait, d'ans le temps où le conseil d'administration avait l'honneur de vous mettre sous les yeux les mêmes faits : les lettres de ce ministre vous en rendront témoignage... Je n'ai pas manqué d'avertir le ministre de l'intérieur de tout ce qui se passait, d'ans le temps où le conseil d'administration avait l'honneur de vous mettre sous les yeux les mêmes faits : les lettres de ce ministre vous en rendront témoignage. Celles que j'écrivis au ministère dans le même temps, et que j'aurai également...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 60
      Locuteur: Cambon
      neur de vous représenter, vous feront juger not...
      ...s directoires des départements du Gard, de la Drôme, les commissaires civils à Avigno...
      ...ous les moyens convenables pour ramener la tranquillité dans notre département. g ...
      ... inviter ceux du département du Gard et de la Drôme, et les commissaires civils à Avignon, à envoyer auprès de nous à Aix, 2 de leurs membres et un commissaire civil d...
      ..., mais ils ne voulurent pas que le lieu de l'entrevue fût à Aix, ils proposèrent A...
      neur de vous représenter, vous feront juger notre conduite ultérieure et ses motifs. Il nous invite à veiller spécialement sur Arles, et à nous concerter avec les directoires des départements du Gard, de la Drôme, les commissaires civils à Avignon, pour prendre avec eux tous les moyens convenables pour ramener la tranquillité dans notre département. g Nous envoyâmes sur-le-champ à Avignon, à Nîmes et a Valence, un administrateur du directoire, pour inviter ceux du département du Gard et de la Drôme, et les commissaires civils à Avignon, à envoyer auprès de nous à Aix, 2 de leurs membres et un commissaire civil d'Avignon. Cette mesure ne fut pas pleinement accueillie. Ils consentirent bien à communiquer avec nous, mais ils ne voulurent pas que le lieu de l'entrevue fût à Aix, ils proposèrent Avignon comme le plus convenable.
      Locuteur: Cambon
      ...onçaient s'y faire. Mais le patriotisme de nos gardes nationales qui brûlaient d'impatience de ne plus voir cette ville lever une tête...
      ...nous fit trouver dans leur obéissance à la loi un moyen salutaire de calmer leur agitation.
      ...jours croissant, à raison des préparatifs hostiles que nos commissaires nous annonçaient s'y faire. Mais le patriotisme de nos gardes nationales qui brûlaient d'impatience de ne plus voir cette ville lever une tête rebelle, nous fit trouver dans leur obéissance à la loi un moyen salutaire de calmer leur agitation.
      Locuteur: Cambon
      Le conseil arrêta de rappeler aux gardes nationales de tout le département l'article 46 de la loi du 3 août 1791, qui veut que les" c...
      ...s gardes nationales, soient mis en état de réquisition permanente. Cette mesure, s...
      ..., et à attendre paisiblement les fruits de nos opérations concertées avec les départements voisins pour rétablir la tranquillité dans Arles,, opéra le meil...
      ... avait été nommé 2 commissaires chargés de se concerter avec les commissaires des départements du Gard, de la Drôme, et avec les commissaires civils, avec pouvoir 4e requérir la force publique pour leur sûreté per-. sonnelle. La ville de Marseille fut autorisée à armer 6 allèg...
      ... les Bouches-du-Rhône contre l'invasion de Barbarèsques, dont une descente, devenu...
      ...vait introduire dans l'empire le fléatu de la peste.
      Le conseil arrêta de rappeler aux gardes nationales de tout le département l'article 46 de la loi du 3 août 1791, qui veut que les" citoyens inscrits sur le rôle des gardes nationales, soient mis en état de réquisition permanente. Cette mesure, soutenue d'une nouvelle adresse aux citoyens, pour les inviter à s'en rapporter à notre zèle et à notre activité, et à attendre paisiblement les fruits de nos opérations concertées avec les départements voisins pour rétablir la tranquillité dans Arles,, opéra le meilleur effet. Pour parvenir à ce but, il avait été nommé 2 commissaires chargés de se concerter avec les commissaires des départements du Gard, de la Drôme, et avec les commissaires civils, avec pouvoir 4e requérir la force publique pour leur sûreté per-. sonnelle. La ville de Marseille fut autorisée à armer 6 allèges pour protéger les Bouches-du-Rhône contre l'invasion de Barbarèsques, dont une descente, devenue aisée par le désarmement du fort Saint-Louis, pouvait introduire dans l'empire le fléatu de la peste.
      Locuteur: Cambon
      ...trie, un sentiment d'humanité en faveur ces infortunés, dont quelques-uns étaient exposés par leur fuite à manquer de tout, nous a déterminés à leur accorder...
      ...Notre sensibilité n'a eu qu'à regretter de ne pas pouvoir leur faire oublier leurs persécutions, et leur prouver que la Constitution n'a fait des Français qu'une famille de frères.
      ...atriotes, chassés d'Arles,-et réfugiés à Bèaucaire, fussent rentrés dans leur patrie, un sentiment d'humanité en faveur ces infortunés, dont quelques-uns étaient exposés par leur fuite à manquer de tout, nous a déterminés à leur accorder un: léger secours. Notre sensibilité n'a eu qu'à regretter de ne pas pouvoir leur faire oublier leurs persécutions, et leur prouver que la Constitution n'a fait des Français qu'une famille de frères.
      Locuteur: Cambon
      ...lus qu'à mettre sous vos yeux le verbal de la dernière nuit où nous avons assisté à la séance administrative; il servira à vou... 11 ne nous reste plus qu'à mettre sous vos yeux le verbal de la dernière nuit où nous avons assisté à la séance administrative; il servira à vous faire connaître toutes nos opérations.
      Locuteur: Cambon
      ...mon serment, comme à mes devoirs ; fort de mes principes et de la droiture de mes intentions, je réclame de votre équité la punition dés coupables, s'il en est dans le directoire, et la justification complète de ceux qui, confondus injustement dans de... Fidèle à mon serment, comme à mes devoirs ; fort de mes principes et de la droiture de mes intentions, je réclame de votre équité la punition dés coupables, s'il en est dans le directoire, et la justification complète de ceux qui, confondus injustement dans des inculpations trop
      Locuteur: Cambon
      généralisées, n'ont jamais perdu la confiance de leurs concitoyens. Persuade qu'imposant...
      ...je saurai m'élever au-dessus des traits de la calomnie, et triompher de l'imposture; me dirigeant toujours dans la voie de mes devoirs, je ne perdrai jamais de vue que je doié bientôt rentrer dans la classe des citoyens, et servir la patrie en prenant les armes pour sa déf...
      ... employer d'autre devant les défenseurs de la liberté, et après avoir juré moi-même de vivre libre ou de mourir !
      généralisées, n'ont jamais perdu la confiance de leurs concitoyens. Persuade qu'imposant silence aux médisants, je saurai m'élever au-dessus des traits de la calomnie, et triompher de l'imposture; me dirigeant toujours dans la voie de mes devoirs, je ne perdrai jamais de vue que je doié bientôt rentrer dans la classe des citoyens, et servir la patrie en prenant les armes pour sa défense. J'ai parlé le langage d'un homme libre et vrai, pouvais-je en employer d'autre devant les défenseurs de la liberté, et après avoir juré moi-même de vivre libre ou de mourir !
      Locuteur: Cambon
      M. Perrin. Je vais, en peu de mots, continuer le compte que mon collègue vient de rendre, en le reprenant au 1er septembr...
      ...des troubles d'Arles. J'aurai l'honneur de vous dire que le directoire rendit alors un arrêté qui ordonnait le désarmement de cette ville; arrêté sage, puisqu'il éta...
      ...u décret que vous avez rendu il y a peu de jours, et qui aurait pour toujours déco...
      ...illance sur Arles, en décrétant l'envoi de 3 commissàires que le pouvoir exécutif choisit, mais que la confiance publique repoussa. Le di1 rectoire, ainsi dépouillé de sa surveillance n'a pu la reprendre qu'à l'époque du départ des c...
      ...eur ouvrage, ont paru vouloir engourdir la vigilance du directoire, en lui écrivan...
      ...aires civils surtout, qui, après 3 mois de séjour à Arles, lui ont écrit une lettr...
      ...surer sur sa situation. C'était alors à la fin de janvier, ma sollicitude n'avait pas, à ...
      M. Perrin. Je vais, en peu de mots, continuer le compte que mon collègue vient de rendre, en le reprenant au 1er septembre, première époque des troubles d'Arles. J'aurai l'honneur de vous dire que le directoire rendit alors un arrêté qui ordonnait le désarmement de cette ville; arrêté sage, puisqu'il était conformé au décret que vous avez rendu il y a peu de jours, et qui aurait pour toujours déconcerté les manœuvres -des ennemis du bien public, si le pouvoir exécutif n'en av...
      ...i Feffet en le cassant: et si l'Assemblée constituante n'avait paralysé sa surveillance sur Arles, en décrétant l'envoi de 3 commissàires que le pouvoir exécutif choisit, mais que la confiance publique repoussa. Le di1 rectoire, ainsi dépouillé de sa surveillance n'a pu la reprendre qu'à l'époque du départ des commissaires qui, pour mieux consommer leur ouvrage, ont paru vouloir engourdir la vigilance du directoire, en lui écrivant pour le rassurer sur Lla situation d'Arles. Ainsi, si quelque responsabilité d...
      ...oir exécutif, qui arrêta les mesures du directoire, en y substituant des commissaires civils surtout, qui, après 3 mois de séjour à Arles, lui ont écrit une lettre pour le rassurer sur sa situation. C'était alors à la fin de janvier, ma sollicitude n'avait pas, à cette époque, pu se manifester.
      Locuteur: Cambon
      Etonné de ne recevoir aucune lettre du district, je ne cessai de faire part de mes craintes au directoire, qui, sur la réquisition de M. Ar-chier, que j'appuyai avec chaleur, chargea le procureur général syndic de s'informer de l'état de la ville d'Arles, et de lui en rendre compte sans délai. Les no...
      ... l'Administration pour lui annoncer que la ville d'Arles faisait faire à Saint-Chamas, une quantité de farine très considérable, je fis sur-le-champ écrire au district de Marseille, pour certifier le fait. Ce district nous répondit que la quantité de farine que l'on faisait n'excédait pas celle que l'on y faisait chaque année, à la même époque, et qu'il veillera de près à tout ce qui pourrait intéresser la chose publique.
      Etonné de ne recevoir aucune lettre du district, je ne cessai de faire part de mes craintes au directoire, qui, sur la réquisition de M. Ar-chier, que j'appuyai avec chaleur, chargea le procureur général syndic de s'informer de l'état de la ville d'Arles, et de lui en rendre compte sans délai. Les nouvelles qu'il en rapporta après une seconde réquisition, furent encore rassurantes. Cependant, une lettre ayant été écrite à l'Administration pour lui annoncer que la ville d'Arles faisait faire à Saint-Chamas, une quantité de farine très considérable, je fis sur-le-champ écrire au district de Marseille, pour certifier le fait. Ce district nous répondit que la quantité de farine que l'on faisait n'excédait pas celle que l'on y faisait chaque année, à la même époque, et qu'il veillera de près à tout ce qui pourrait intéresser la chose publique.
      Locuteur: Cambon
      La clameur publique augmentait cependant contre l'administration de la ville d'Arles, l'Administration ne rece...
      ...our avoir enfin un rapport exact et sûr de tout ce qui se passait. Cette motioû ne...
      ...éclarai alors qu'il fallait les charger de s'informer de la situation de la ville d'Arles, et de vous en rendre compte sans délai. C'était du 10 au 15 février, nous en- écrivîmes tout de suité au ministre de l'intérieur, en nous plaignant amèremen...
      La clameur publique augmentait cependant contre l'administration de la ville d'Arles, l'Administration ne recevant aucune nouvelle satisfaisante. Je demandai qu'on y envoyât des comr missaires pour avoir enfin un rapport exact et sûr de tout ce qui se passait. Cette motioû ne fut accueillie que quelques jours après que le directoire nomma des_ commissaires pour compléter le rôle des impositions; je déclarai alors qu'il fallait les charger de s'informer de la situation de la ville d'Arles, et de vous en rendre compte sans délai. C'était du 10 au 15 février, nous en- écrivîmes tout de suité au ministre de l'intérieur, en nous plaignant amèrement sur ce
      Locuteur: Cambon
      J'ai l'honneur de. mettre sous vos yeux 2 rapports qui vo...
      ...es criminelles des moteurs des troubles de cette ville.
      J'ai l'honneur de. mettre sous vos yeux 2 rapports qui vous ont été déjà communiqués, et qui constatent les vexations exercées dans Arles, et les manœuvres criminelles des moteurs des troubles de cette ville.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 61
      Locuteur: Cambon
      A cette même époque la commune d'Arles annonça qu'elle avait 6...
      ... directoire combien il serait dangereux de laisser s'organiser dans Arles une trou...
      ...lait, au contraire-, l'en retirer, pour la mettré avec des volontaires des autres districts et de celui de Marseille, dont le patriotisme connu su...
      ...veau directoire contre quelques membres de l'ancien, réclamations qui ne peuvent n...
      ...des contributions publiques, faite hors de raison, arrivée à l'Administration par ...
      A cette même époque la commune d'Arles annonça qu'elle avait 600 volontaires pour former un bataillon, elle demândait au département des commissaires pour les organiser ; j'observai pour lors au directoire combien il serait dangereux de laisser s'organiser dans Arles une troupe devenue suspecte à tous les départements, qu'il fallait, au contraire-, l'en retirer, pour la mettré avec des volontaires des autres districts et de celui de Marseille, dont le patriotisme connu surveillerait sa conduite ; cette opinion prévalut mais Arles ne présenta plus alo...
      ...'Assemblée nationale relativement aux réclamations qui ont été faites par le nouveau directoire contre quelques membres de l'ancien, réclamations qui ne peuvent nullement me concerner, car le directoire sait combien je me suis élevé contre l'ouverture d'une lettre du ministre des contributions publiques, faite hors de raison, arrivée à l'Administration par un courrier extraordinaire, le samedi, et qui ne fut connue au directoire que le...
      Locuteur: Cambon
      Enfin, Messieurs; j'ai l'honneur de vous rendre mon compte avec cette fermeté qui dédaigne la calomnie et avec cette satisfàction int...
      ...nête éprouve lorsqu'elle peut montrer à la nation entière l'accord parfait de ses principes et de ses actions avec le serment qu'elle a fait de mourir mille fois plutôt que de souffrir qu'on porte attente à la Constitution.
      Enfin, Messieurs; j'ai l'honneur de vous rendre mon compte avec cette fermeté qui dédaigne la calomnie et avec cette satisfàction intime qu'une âme franche et honnête éprouve lorsqu'elle peut montrer à la nation entière l'accord parfait de ses principes et de ses actions avec le serment qu'elle a fait de mourir mille fois plutôt que de souffrir qu'on porte attente à la Constitution.
      Locuteur: Cambon
      M. Payan. Sur la nouvelle officielle que j'ai eue delà l...
      ...u directoire du département dés Bouches-de-Rhône, Comparaîtront le 1er avril 1792, à la barre de l'Assemblée nationale, pour y rendre compte de leur conduite, je me suis empressé d'obéir, et je parais devant vous, Mès-sieurs, avéc la fermete d'un homme libre, et avec le respect qui est dû aux représentants de la nation.
      M. Payan. Sur la nouvelle officielle que j'ai eue delà loi du 13 mars dernier, portant que les administrateurs du directoire du département dés Bouches-de-Rhône, Comparaîtront le 1er avril 1792, à la barre de l'Assemblée nationale, pour y rendre compte de leur conduite, je me suis empressé d'obéir, et je parais devant vous, Mès-sieurs, avéc la fermete d'un homme libre, et avec le respect qui est dû aux représentants de la nation.
      Locuteur: Cambon
      ...rapport immédiat avec ceux qui viennent de vous être donnés par M. Archier, mon collègue, sur la conduite du directoire du département, et je me bornerai à vous rendre compte de quelques faits, "dont les uns me concer... Je n'entrerai point dans les détails, qui seraient les mêmes Où qui auraient un rapport immédiat avec ceux qui viennent de vous être donnés par M. Archier, mon collègue, sur la conduite du directoire du département, et je me bornerai à vous rendre compte de quelques faits, "dont les uns me concernent particulièrement et les autres ne peuvent être rendus que par moi.
      Locuteur: Cambon
      Dès la première séance à laquelle j'assistais, je ne dissimulai pas à plusieurs de mes collègues, qu'une des grandes raiso...
      ...tion, que j'y étais venu avec le projet de l'obliger, s'ils me secondaient, à donner sa démission; qu'en conséquence, je proposais de former un comité où nous ferions appeler le sieur Villardv, et que , je me chargerai de lui signifier, qu'ayant perdu la confiance du public et la nôtre, nous ne pouvions plus communique...
      Dès la première séance à laquelle j'assistais, je ne dissimulai pas à plusieurs de mes collègues, qu'une des grandes raisons que j'avais pour ne pas accepter ma nomination au directoire, était celle d'y voir siéger un membre qui déshonorait l'Administration, que j'y étais venu avec le projet de l'obliger, s'ils me secondaient, à donner sa démission; qu'en conséquence, je proposais de former un comité où nous ferions appeler le sieur Villardv, et que , je me chargerai de lui signifier, qu'ayant perdu la confiance du public et la nôtre, nous ne pouvions plus communiquer avec lui. Cette proposition, qui fut généralement accueillie, demeura néanmoin...
      Locuteur: Cambon
      Je ne perdis pas mon objet de vue. Le sieur Villardy n'avait pas paru...
      ...t. Je priai le procureur général syndic de me faire connaître les dispositions du public et celles du directoire, et de rengager à donner sa démission. Le procureur général syndic ne s'acquitta point de sa commission, mais à la première apparition du sieur Villardy, au lieu des.séances, je lui adressai la parole en ces termes : * « Je ne crois ...
      ...u midi au nord, vous êtes regardé comme la bête noire du département, que l'opinio...
      ...ns le directoire, un vernis que dix ans de bonne conduite n'effaceront pas». Si le sieur Villardy avait eu quelque reste de pudeur, en vain il eût balancé, après u...
      ...riéz-vous, législateurs, il se contenta de me répondre qu'il savait tout cela. Quo...
      ...l'accuse, et il ne se met pas en devoir de se justifier. Il vous appartient, Messieurs, de juger les conséquences d une pareille i...
      ...'un citoyen fonctionnaire public, digne de foi, qui a vu lui-même au bureau de la poste, 15 ou 18 lettres, séparées du paquet de l'Administration, à l'adresse du sieur Villardy, timbrées de Goblentz, Worms et d'autres villes d'Al...
      ..., l'on concevra sans peihe que, lorsque de tels meneurs se trouvent a la tête d'un directoire, la machine publique se. trouve toujours entravée. On ne doit plus être étonné de ce que les administrations ne marchent ...
      Je ne perdis pas mon objet de vue. Le sieur Villardy n'avait pas paru depuis plusieurs jours au diréctoire, et je ne savais pas son logement. Je priai le procureur général syndic de me faire connaître les dispositions du public et celles du directoire, et de rengager à donner sa démission. Le procureur général syndic ne s'acquitta point de sa commission, mais à la première apparition du sieur Villardy, au lieu des.séances, je lui adressai la parole en ces termes : * « Je ne crois pas pouvoir vous dissimuler, Monsieur, que du midi au nord, vous êtes regardé comme la bête noire du département, que l'opinion publique, fortement prononcée contre vous, aurait dû vous éclairer sur le parti qui vous restait à prendre, et que vous laisserez après vous, dans le directoire, un vernis que dix ans de bonne conduite n'effaceront pas». Si le sieur Villardy avait eu quelque reste de pudeur, en vain il eût balancé, après un pareil avertissement à donner sa démission. Eh bien, le croi-riéz-vous, législateurs, il se contenta de me répondre qu'il savait tout cela. Quoi! le sieur Villardy sait que l'opinion publique l'accuse, et il ne se met pas en devoir de se justifier. Il vous appartient, Messieurs, de juger les conséquences d une pareille insouciance et si l'on- ajoute à tous ces faits celui des intelligences secrètes ...
      ...oins suspecte, si elle n'est pas criminelle, comme il conste par le témoignage d'un citoyen fonctionnaire public, digne de foi, qui a vu lui-même au bureau de la poste, 15 ou 18 lettres, séparées du paquet de l'Administration, à l'adresse du sieur Villardy, timbrées de Goblentz, Worms et d'autres villes d'Allemagne; si, dis-je, on ajoute tous ces faits, l'on concevra sans peihe que, lorsque de tels meneurs se trouvent a la tête d'un directoire, la machine publique se. trouve toujours entravée. On ne doit plus être étonné de ce que les administrations ne marchent pas ou marchent mal.
      Locuteur: Cambon
      ...e, était mieux que toute autre à portée de connaître l'incivisme de la majeure partie des Arlésiens, et des pr... ...dans un voyage, contre cette ville et notamment à Nîmes, qui, comme ville voisine, était mieux que toute autre à portée de connaître l'incivisme de la majeure partie des Arlésiens, et des préparatifs hostiles qui se faisaient dans leurs murs. Ce directoire me répondit q...
      Locuteur: Cambon
      qu'il ne faisait pas retirer de cette ville les 1,500 fusils qui étaien... qu'il ne faisait pas retirer de cette ville les 1,500 fusils qui étaient destinés pour Antibes.
      Locuteur: Cambon
      ... en avant, les instantes sollicitations de mes collègues ne me permirent pas de persister dans mon refus. Je les prévins alors que des affaires de commèrce contractées à Beaucaire, et de...
      ...partis d'Aix, le 27 décembre, et je fus de re-
      ...oint accepter cette place; malgré les puissantes considérations qui furent mises en avant, les instantes sollicitations de mes collègues ne me permirent pas de persister dans mon refus. Je les prévins alors que des affaires de commèrce contractées à Beaucaire, et des affaires domestiques nécessitaient impérieusement mon retour chez moi et ensui...
      ... et à Nîmes. Je demandai un congé d'environ un mois 1/2, qui me fut accordé; je partis d'Aix, le 27 décembre, et je fus de re-

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 62
      Locuteur: Cambon
      ..., tous les renseignements possibles sur la situation alarmante de cette ville, pour, sur leur rapport, êt...
      ...jie reçus une lettre contenant beaucoup de détails, sur la conduite des Arlésiens.; je la communiquai au directoire et au procure...
      ... me fournir relativement à .Arles, afin de me mettre à même de connaître, s'il était possible, la vérité des faits articulés contre elle dans cette lettre. Quelques-unes de ces pièces m'ont été remises 2 jours après la demande que j'en avais faite. D'autres ...
      ...les que j'ai reçues ne contiennent rien de satisfaisant. Des adresses de la ville d'Arles contre Nîmes et Marseille, ou protestations de fidélité à la loi, auxquelles personne ne croit, quel...
      ...n substance à quoi se réduit le conteau de ces pièces desquelles je n'ai pu tirer ...
      ...ter à l'effet d'y établir l'assiette des contributions, et d'y prendre, en outre, tous les renseignements possibles sur la situation alarmante de cette ville, pour, sur leur rapport, être pris telle mesure igue les circonstances exigeraient. Le 22 février, jjie reçus une lettre contenant beaucoup de détails, sur la conduite des Arlésiens.; je la communiquai au directoire et au procureur général syndic, auquel je demandai toutes les pièces qu'il pourrait me fournir relativement à .Arles, afin de me mettre à même de connaître, s'il était possible, la vérité des faits articulés contre elle dans cette lettre. Quelques-unes de ces pièces m'ont été remises 2 jours après la demande que j'en avais faite. D'autres m'ont été promises, mais je ne les ai pas reçues. Celles que j'ai reçues ne contiennent rien de satisfaisant. Des adresses de la ville d'Arles contre Nîmes et Marseille, ou protestations de fidélité à la loi, auxquelles personne ne croit, quelques réponses insignifiantes du procureur-syndic du district à des questions que lui faisait le procureur général syndic. Voilà à peu près, en substance à quoi se réduit le conteau de ces pièces desquelles je n'ai pu tirer aucune clarté.
      Locuteur: Cambon
      ...s •collègues^ obligé; ensuite comme eux de faire une très longue absence, je n'ai ...
      ... A peine avons-nous été dans l'exercice de nos nouvelles fonctions, que nous avons cru devoir nous occuper de la situation de la ville d'Arles. J'ai été- témoin souvent de leur sollicitude comme eux l'ont été de la mienne. Nos craintes, nous l'avouons, passaient pour autant de chimères aux yeux de quelques administrateurs anciens; ils nous disaient que l'étai de la ville d'Arles ne pouvait donner lieu à ...
      M. Lxdutàrd. Législateurs, appelé à l'administration en même temps que mes •collègues^ obligé; ensuite comme eux de faire une très longue absence, je n'ai pour moi d'autres motifs que ceux qu'ils viennent d'énoncer. A peine avons-nous été dans l'exercice de nos nouvelles fonctions, que nous avons cru devoir nous occuper de la situation de la ville d'Arles. J'ai été- témoin souvent de leur sollicitude comme eux l'ont été de la mienne. Nos craintes, nous l'avouons, passaient pour autant de chimères aux yeux de quelques administrateurs anciens; ils nous disaient que l'étai de la ville d'Arles ne pouvait donner lieu à des inquiétudes.
      Locuteur: Cambon
      ...d'accorder quelque confiance à ceux que la loi elle-même nous indiquait; je me fla...
      ...criminelles que celles dont on accusait la ville d'Arles, ne pouvaient se soutenir...
      ...coupable, car telle est l'idée que j'ai de la Constitution française,, que j'ai 1 int...
      ...'elle finira bientôt par compter autant de disciples qu'il y a d'hommes sur la terre.
      ... notre administration ce ne fut peut-être pas un mal, et même c'était un devoir d'accorder quelque confiance à ceux que la loi elle-même nous indiquait; je me flattais moi-même que des intentions aussi criminelles que celles dont on accusait la ville d'Arles, ne pouvaient se soutenir longtemps; je me plaisais à croire que le patriotisme finirait bientôt par purifier cette terre coupable, car telle est l'idée que j'ai de la Constitution française,, que j'ai 1 intime conviction qu'elle n'a rien à craindre des efforts des insensés qui conspirent contre elle, et qu'elle finira bientôt par compter autant de disciples qu'il y a d'hommes sur la terre.
      Locuteur: Cambon
      ...ontributions, fussent également chargés de prendre sur la situation de cette ville les renseignements les plus... ...ollègues, que les commissaires envoyés â Arles, pour procéder à l'assiette des contributions, fussent également chargés de prendre sur la situation de cette ville les renseignements les plus exacts*,. Cette mesure ne fut pas exécutée par ïa maladie survenue à l'un des c...
      Locuteur: Cambon
      Tel est, législateurs, le langage de la vérité, Tel est, législateurs, le langage de la vérité,
      Locuteur: Cambon
      ...ous vous devons, le seul qui soit digne de la sainteté du lieu où nous sommes admis. ... le seul que nous vous devons, le seul qui soit digne de la sainteté du lieu où nous sommes admis. Qui, nous vous le disons avec confiance, nous interrogeons notre cœur et notre c...
      Locuteur: Cambon
      ...ts et des principes qui nous ont mérité la confiance de nos concitoyens, il ne nous reste que le désir sincère d'acquérir chaque jour de nouveaux droits à l'estime publique. C'est notre ambition, notre unique espérance....
      ... les sentiments qui nous possèdent pour la Constitution que nous savons bien devoir être immortelle. Il est bien doux pour nous de pouvoir les manifester dans ce temple auguste de la justice et de la liberté, ces sentiments qui font notre bonheur et notre gloire, nous jurons de leur être fidèles, et nulle puissance a...
      Forts des sentiments et des principes qui nous ont mérité la confiance de nos concitoyens, il ne nous reste que le désir sincère d'acquérir chaque jour de nouveaux droits à l'estime publique. C'est notre ambition, notre unique espérance. Tels sont les sentiments qui nous possèdent pour la Constitution que nous savons bien devoir être immortelle. Il est bien doux pour nous de pouvoir les manifester dans ce temple auguste de la justice et de la liberté, ces sentiments qui font notre bonheur et notre gloire, nous jurons de leur être fidèles, et nulle puissance au monde ne nous force à changer.
      Locuteur: Cambon
      M. Pierre Bayle. Votre décret du 13 de ce mois me mande à la barre, j'ignore quels sont les chefs d'...
      ...moi. Entré au directoire, le 15 du mais de décembre dernier, les 15 premiers jours...
      ... pour fixer mon établissement dans Aix, de manière que ce n'est qu'après Noël que ...
      ...our mieux dire, que je me suis opposé à la plupart des .actes du directoire- J'ai ...
      ...nt tant que d'accepter dans des moments de révolution des places administratives, ...
      ...r sa fortune, sa vie même pour le salut de la patrie et de la Constitution..
      M. Pierre Bayle. Votre décret du 13 de ce mois me mande à la barre, j'ignore quels sont les chefs d'accusation accumulés contre le directoire dont je suis membre, mais j'ose assurer avec courage que, quels qu'ils soient, aucun ae peut se diriger contre moi. Entré au directoire, le 15 du mais de décembre dernier, les 15 premiers jours furent à peu près perdus, soit pour régler mes affaires à Marseille, soit pour fixer mon établissement dans Aix, de manière que ce n'est qu'après Noël que j'ai Commencé à concourir réellement aux actes du- directoire ou, pour mieux dire, que je me suis opposé à la plupart des .actes du directoire- J'ai cru qu'en faisant tant que d'accepter dans des moments de révolution des places administratives, il fallait savoir sacrifier sa fortune, sa vie même pour le salut de la patrie et de la Constitution..
      Locuteur: Cambon
      ... l'on m'interroge sur l'arrêt qui casse la délibération de Marseille sur les accaparements, je rép...
      ... d'y avoir concouru, je m'y suis oppose de toutes mes forces, et je dépose à cet e...
      ...ar M. Verdet, président, dont on refusa la transcription au procès-verbal, en donn...
      Si l'on m'interroge sur l'arrêt qui casse la délibération de Marseille sur les accaparements, je réponds que loin d'y avoir concouru, je m'y suis oppose de toutes mes forces, et je dépose à cet effet, mon opinion,, signée par M. Verdet, président, dont on refusa la transcription au procès-verbal, en donnant effet rétroactif à, un arrêté qui défend l'insertion des opinions.
      Locuteur: Cambon
      ...nterroge sur le refus d'autorisation, à la commune de Marseille, pour l'achat des piques et des fusils, je réponds qu'aucun de nos collègues ne niera les efforts que ... Si l'on m'interroge sur le refus d'autorisation, à la commune de Marseille, pour l'achat des piques et des fusils, je réponds qu'aucun de nos collègues ne niera les efforts que je fis pour que cette commune fut autorisée à en acheter au moins une partie.
      Locuteur: Cambon
      Si l'on m interroge sur la lettre en. date du 4 janvier, écrite au ministre de la> guerre, je réponds que quelques membres anciens étaient peut-être dans l'usage de ne point faire part des lettres de ce genre aux nouveaux venus, et j'ignor...
      ... que par hasard, en. parcourant un jour la copie des lettres, que celle- me tomba sous la main-Elle parvint à l'a. connaissance de quelques personnes peut-être par mon ca...
      Si l'on m interroge sur la lettre en. date du 4 janvier, écrite au ministre de la> guerre, je réponds que quelques membres anciens étaient peut-être dans l'usage de ne point faire part des lettres de ce genre aux nouveaux venus, et j'ignore qui Ta écrite, qui l'a signéeî et ce ne fut que par hasard, en. parcourant un jour la copie des lettres, que celle- me tomba sous la main-Elle parvint à l'a. connaissance de quelques personnes peut-être par mon canal, parce que ma langue n'est pas politique, et alors je crus mon honneur intér...
      Locuteur: Cambon
      ...ine le compte que f avais à vous rendre de ma conduite, pendant le peu de jours que j'ai passés dans le directoir... C'est ici, Messieurs^ que se termine le compte que f avais à vous rendre de ma conduite, pendant le peu de jours que j'ai passés dans le directoire, m'en rapportant au surplus à celui que vous a rendu M. Archier, mon collègue,...
      Locuteur: Cambon
      ...ations des élections municipales, germe de troubles dans un temps de révolution.; je prédis au directoire qu... ...les affaires d'Aubagne, je réponds que je me suis toujours élevé contre les cassations des élections municipales, germe de troubles dans un temps de révolution.; je prédis au directoire qu'il y aurait du désordre à Au bagne, si les élections, quoique irrégulières, n'é...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 63
      Locuteur: Cambon
      ...mes le procureur général du département de prendre à ce sujet tous les renseignements les plus exacts. Il est certain pourtant que la principale faute de cette affaire vient du pouvoir exécutif...
      ... imposé, Arles, depuis 6, mois serait à la Constitution.
      je réponds que je n'ai cessé d'en parler à mes collègues, et que nous chargeâmes le procureur général du département de prendre à ce sujet tous les renseignements les plus exacts. Il est certain pourtant que la principale faute de cette affaire vient du pouvoir exécutif. Si le roi n avait pas eassé l'arrêté sage du 7 septembre, s'il n'avait pas envoyé dans Arles des agents qui lui en ont imposé, Arles, depuis 6, mois serait à la Constitution.
      Locuteur: Cambon
      ...iers événements qui se sont passés dans la ville (TAix, les procès-verbaux prouven...
      ...en satisfaisante en me déléguant auprès de vous.
      Quant à ce qui regarde les derniers événements qui se sont passés dans la ville (TAix, les procès-verbaux prouvent mes démarches. Ma conscience me dit que j?ai fiait mon devoir et le conseil m'en a donné une preuve bien satisfaisante en me déléguant auprès de vous.
      Locuteur: Duhem
      J'observe à l'Assemblée que M. de Narbonne a déjà reçu des deux comités de surveillance et militaire réunis la communication des pièces relatives à so... J'observe à l'Assemblée que M. de Narbonne a déjà reçu des deux comités de surveillance et militaire réunis la communication des pièces relatives à son affaire. Je demande, attendu qu'il est en correspondance avec les comités, que...
      Locuteur: Duhem
      (L'Assemblée ordonne la lecture de la lettre.) (L'Assemblée ordonne la lecture de la lettre.)
      Locuteur: Duhem
      ...apport hier. Aujourd'hui j'ai l'honneur de lui adresser celui auquel j'attache une...
      ...usser. Je supplie l'Assemblée nationale de; m'entendre demain à la barre. J'approcherai: d'elle avec confiance, en me souvenant de la justice qu'elle a toujours daigné me re...
      ...erai, j'ose le dire, que sous le régime de la liberté, les accusations peuvent servir...
      ...s comptés qui m'ont été demandés par l'Assemblée, et dont il lui a été fait le rapport hier. Aujourd'hui j'ai l'honneur de lui adresser celui auquel j'attache une responsabilité dans l'opinion (f). En faisant' connaître l'esprit qui a dirigé ...
      ...-être répondu d'avance aux inculpations que je ne me croy ais pas destiné à repousser. Je supplie l'Assemblée nationale de; m'entendre demain à la barre. J'approcherai: d'elle avec confiance, en me souvenant de la justice qu'elle a toujours daigné me rendre ; et l'éprouverai, j'ose le dire, que sous le régime de la liberté, les accusations peuvent servir à obtenir l'estime publique.
      Locuteur: Duhem
      (L'Assemblée décrète que M. de Narbonne sera admis à la barre demain à midi et renvoie son comp... (L'Assemblée décrète que M. de Narbonne sera admis à la barre demain à midi et renvoie son compte d'administration au. comité militaire.)
      Locuteur: Duhem
      ...gien des armées française*, est admis à la barre et donne lecture de la pétition suivante : (1) Le sieur Cazaubiel, ancien chirurgien des armées française*, est admis à la barre et donne lecture de la pétition suivante : (1)
      Locuteur: Duhem
      ...it que je fusse autorisé à prendre dans la pharmacie de l'hôpital les remèdes secondaires dont ... « Il conviendrait que je fusse autorisé à prendre dans la pharmacie de l'hôpital les remèdes secondaires dont je fais usage pour cette maladie, et qu'on donnât aux malades une nourriture sai...
      Locuteur: Duhem
      « Quant à la dépense des remèdes particuliers, à Dieu ne plaise que je la sollicite de la nation; je demande au contraire à ce qu... « Quant à la dépense des remèdes particuliers, à Dieu ne plaise que je la sollicite de la nation; je demande au contraire à ce qu'elle me soit absolument personnelle.
      Locuteur: Duhem
      ...irurgien des armées françaises, docteur de la faculté de médecine de Caen* « Signé : cazaubiel, ancien chirurgien des armées françaises, docteur de la faculté de médecine de Caen*
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire et lui accorde lës honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde lës honneurs de la séance.
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée renvoie la pétition de M. CazauMel au comité des secours publi... (L'Assemblée renvoie la pétition de M. CazauMel au comité des secours publics.)
      Locuteur: Cambon
      ...s réponses sont toutes prêtes. Je dirai la vérité, rien que la vérité, toute la vérité; je ne connais que ce langage. ...toutes les questions que vous jugerez nécessaires, je ne demande aucun délai, mes réponses sont toutes prêtes. Je dirai la vérité, rien que la vérité, toute la vérité; je ne connais que ce langage.
      Locuteur: Le Président
      ...blée examinera le compte que vous venez de lui rendre de votre conduite; elle vous permet de vous retirer. ...nt aux administra>-leurs du département des Bouches-du-Rhône. Messieurs^ l'Assemblée examinera le compte que vous venez de lui rendre de votre conduite; elle vous permet de vous retirer.
      Locuteur: Bréard
      ...rectoire au comité des pétitions chargé de cette affaire. Je demande le renvoi des justifications des membres du directoire au comité des pétitions chargé de cette affaire.
      Locuteur: Le Président
      ...is communiquer à l'Assemblée une lettre de M. Louis de Narbonne. Je dois communiquer à l'Assemblée une lettre de M. Louis de Narbonne.
      Locuteur: Duhem
      Plusieurs membres : La lecture! La lecture ! Plusieurs membres : La lecture! La lecture !
      Locuteur: Duhem
      Un de MM. les secrétaires donne lecture, de cette lettre qui est ainsi conçue :. Un de MM. les secrétaires donne lecture, de cette lettre qui est ainsi conçue :.
      Locuteur: Duhem
      « Le bonheur de l'humanité étant l'unique objet de vos travaux et de vos soins* j'ose espérer que vous daignerez nfaccorder votre attention sur un projet de guérison d'une des plus cruelles maladi... « Le bonheur de l'humanité étant l'unique objet de vos travaux et de vos soins* j'ose espérer que vous daignerez nfaccorder votre attention sur un projet de guérison d'une des plus cruelles maladies qui affligent l'humanité, les scrofules, écrouelleSj ou humeurs froides„
      Locuteur: Duhem
      « Animé du désir de me rendre utile, ie viens vous offrir de faire l'essai d'une méthode de traitement qui me parait devoir être pl...
      ...et noita-mer des commissaires à l'effet de choisir dans un des hôpitaux de Paris 12 personnes attaquées de cette cruelle maladie, afin de pouvoir commencer le traitement au plus...
      « Animé du désir de me rendre utile, ie viens vous offrir de faire l'essai d'une méthode de traitement qui me parait devoir être plus heureuse et plus sûre que celles qu'on a employées jusqu'à présent; j'ose me flatter, Messieurs, que vous voudrez bién approuver mon zèle et noita-mer des commissaires à l'effet de choisir dans un des hôpitaux de Paris 12 personnes attaquées de cette cruelle maladie, afin de pouvoir commencer le traitement au plus tôt.
      Signé : de Narbonne. (1) Voy. ci-après a»î annexes de la séance, page 68, le compte de l'Administration de M. de Narbonne. Signé : de Narbonne. (1) Voy. ci-après a»î annexes de la séance, page 68, le compte de l'Administration de M. de Narbonne.
      La ci-devant baronne d'Aelders, Hollandaise, accompagnée de quelques autres dames, est admise à la barre. Après un long éloge des vertus f...
      ...s en imagination, elle prie l'Assemblée de prendre en considération l'état d'avili...
      ...ts politiques,, et réclament pour elles la pleine jouissance des droits naturels d...
      ...mes. Les femmes ont partagé les dangers de la Révolution ; pourquoi ne participeraien...
      ...bres enfin, et les femmes sont esclaves de mille préjugés. Elles demandent donc v ...
      ...nt déclarées majeures à 21 ans ; 3° que la liberté politique et (1 y Archives nati...
      La ci-devant baronne d'Aelders, Hollandaise, accompagnée de quelques autres dames, est admise à la barre. Après un long éloge des vertus féminines, après avoir soutenu que les femmes égalent les hommes en courage, en talent, et les surpassent presque toujours en imagination, elle prie l'Assemblée de prendre en considération l'état d'avilissement auquel se trouvent réduites les femmes, quant aux droits politiques,, et réclament pour elles la pleine jouissance des droits naturels dont elles ont été privées par une longue oppression. Pour arriver à cet but, ell...
      ...n dès jeunes personnes du sexe soit fondée sur les mêmes bases que celle des hommes. Les femmes ont partagé les dangers de la Révolution ; pourquoi ne participeraient-elles pas à leurs avantages. Les hommes sont libres enfin, et les femmes sont esclaves de mille préjugés. Elles demandent donc v l® que ï'Assem-blee nationale accorde une éducation morale et nationale aux filles; 2° qu'elles soient déclarées majeures à 21 ans ; 3° que la liberté politique et (1 y Archives nationales. Carton Dxxxvui, a* 3.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 64
      Locuteur: Le Président
      ...itera, dans les lois qu'elle est chargé de faire, tout Ce qui pourrait exciter leu...
      ...urs larmes et leur accordé les honneurs de la séancé.
      répond aux pétitionnaires que l'Assemblée évitera, dans les lois qu'elle est chargé de faire, tout Ce qui pourrait exciter leurs regrets et leurs larmes et leur accordé les honneurs de la séancé.
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée renvoie la pétition aux Comités de législation et d'instruction publique r... (L'Assemblée renvoie la pétition aux Comités de législation et d'instruction publique réunis.)
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
      Locuteur: Le Président
      Un pétitionnaire est admis à la barre et présente à l'Assemblée des moyens pour détruire la mendicité et soulager l'indigence» Il demande en outre qu'il soit élevé un monument à la gloire de la nation. Un pétitionnaire est admis à la barre et présente à l'Assemblée des moyens pour détruire la mendicité et soulager l'indigence» Il demande en outre qu'il soit élevé un monument à la gloire de la nation.
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance, i I (L'Assemblée renvoielâ péti... répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance, i I (L'Assemblée renvoielâ pétition au comité des secours publics.)
      Locuteur: Le Président
      Le sieur de Moret est admis à la barre et présente une pétition en faveur des anciens officiers de l'armée de ligne qui, ont Je mieux mérité de la patrie. Le sieur de Moret est admis à la barre et présente une pétition en faveur des anciens officiers de l'armée de ligne qui, ont Je mieux mérité de la patrie.
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire et lui accordé les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accordé les honneurs de la séance.
      Locuteur: Le Président
      Urt pétitionnaire est admis à la barre et présente une pétition sûr les'...
      ...nvoi d'une escadre sous le commandement de M. d'Estaing.
      Urt pétitionnaire est admis à la barre et présente une pétition sûr les'secours à accorder à Saint-Domingue. Il demande l'envoi d'une escadre sous le commandement de M. d'Estaing.
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire et lui accorde lés honneurs de la séance.) '; répond au pétitionnaire et lui accorde lés honneurs de la séance.) ';
      Locuteur: Le Président
      , Une députation de vétérans est admise à la barre. , Une députation de vétérans est admise à la barre.
      Locuteur: Le Président
      Vorateur de la députation demande un décret additionne...
      ... outre, qu'il soit établi une compagnie de. vétérans dans èhaqué municipalité du royaume et que les ci-devant cent-suisses de la garde du roi soient adoptés par l'Assemblée pour faire partie de sa garde.
      Vorateur de la députation demande un décret additionnel pour que ceux d'entre eux qui n'ont pas 60 ans puissent néanmoins rester dans leurs bataillons respectifs. Il réclame, en outre, qu'il soit établi une compagnie de. vétérans dans èhaqué municipalité du royaume et que les ci-devant cent-suisses de la garde du roi soient adoptés par l'Assemblée pour faire partie de sa garde.
      Locuteur: Le Président
      ...tionnaires ét leur accorde les honneurs de la séance. : (L'Assemblée renvoie lés dive... répond aux pétitionnaires ét leur accorde les honneurs de la séance. : (L'Assemblée renvoie lés diverses pétitions au comité militaire.)
      Locuteur: Le Président
      M. Joseph Chaliërofficier municipal'de la ville de Lyon, est admis à la barre. 11 s exprime ainsi : M. Joseph Chaliërofficier municipal'de la ville de Lyon, est admis à la barre. 11 s exprime ainsi :
      Locuteur: Le Président
      ...térieur n'arrêtera les hautes destinées de la France : ce vaste Empire dont vous tene... gères a accru notre courage. Maintenant rien d'extérieur n'arrêtera les hautes destinées de la France : ce vaste Empire dont vous tenez les rênes, doit devenir le plus florissant du monde.
      Locuteur: Le Président
      Cependant le Midi et le Nord de la France sont embrasés par tout le fanati...
      ...nt privilégiés, le despotisme militaire de tant de factions n'en font qu'une, que soutienn...
      Cependant le Midi et le Nord de la France sont embrasés par tout le fanatisme des prêtres, l'aristocratie des ci-devant privilégiés, le despotisme militaire de tant de factions n'en font qu'une, que soutiennent et protègent encore les corps administratifs.
      Locuteur: Le Président
      Mais le bruit de ces fantômes appelle le jour pour lés f...
      ...e sagesse éclairée nous a déjà garantis de leur influence. Ce ne sont donc plus qu...
      ... sourdement et qui déjouent quelquefois la surveillance la plus active.
      Mais le bruit de ces fantômes appelle le jour pour lés faire disparaître, et votre sagesse éclairée nous a déjà garantis de leur influence. Ce ne sont donc plus que les coups portés dans l'ombre qui peuvent nous être funestes ; ce sont ces menées secrètes, ces conjurations qui se préparent sourdement et qui déjouent quelquefois la surveillance la plus active.
      Locuteur: Le Président
      ...eurs, les dangers auxquels sont exposés la ville de Lyon, le péril qui la menace exige enfin toute 1 attention du...
      ...toujours partagée entre un grand nombre riches privilégiés et oppresseurs et un beaucoup plus grand nombre de pauvres, écrasés par le poids des charges, avilis par celui de l'humiliation. '
      Tels sont, Messieurs, les dangers auxquels sont exposés la ville de Lyon, le péril qui la menace exige enfin toute 1 attention du Corps législatif : rînmensément peuplée, Lyon fut toujours partagée entre un grand nombre riches privilégiés et oppresseurs et un beaucoup plus grand nombre de pauvres, écrasés par le poids des charges, avilis par celui de l'humiliation. '
      Locuteur: Le Président
      Les premiers s'indignèrent de ce que d'autres osaient avec eux contempler Za déclaration des droits de Vhomme et du citoyen ; la haine de l'égalité fut la source des troubles de Lyon, ces troubles commencèrent avec la Révolution; ils ont continué, ils existent encore par le dessein et l'espoir de rétablir l'ancien régime. Les premiers s'indignèrent de ce que d'autres osaient avec eux contempler Za déclaration des droits de Vhomme et du citoyen ; la haine de l'égalité fut la source des troubles de Lyon, ces troubles commencèrent avec la Révolution; ils ont continué, ils existent encore par le dessein et l'espoir de rétablir l'ancien régime.
      Locuteur: Le Président
      Officier municipal de la ville de Lvon, je viens dénoncer aux pères de la patrie le directoiré du département de Rhône-et-Loire, comme le fauteur dès troubles qui nous agitent, de la défiance qui nous entoure, de la misère qui nous accable. ; Officier municipal de la ville de Lvon, je viens dénoncer aux pères de la patrie le directoiré du département de Rhône-et-Loire, comme le fauteur dès troubles qui nous agitent, de la défiance qui nous entoure, de la misère qui nous accable. ;
      Locuteur: Le Président
      ...irigent le pouvoir exécutif, il est peu de moyens que ce directoire n'ait tentés ou soutenus pour renverser la Constitution et nous rejeter dans les -... Evidemment coalisé avec ceux qui dirigent le pouvoir exécutif, il est peu de moyens que ce directoire n'ait tentés ou soutenus pour renverser la Constitution et nous rejeter dans les -fers.
      Locuteur: Le Président
      ...rectoire, mais dont le vigilant civisme de la mu- > nicipalité fit incarcérer l'auteu... ...ut le royaume, il osa même publier cet infâme projet que ne dénonça jamais le directoire, mais dont le vigilant civisme de la mu- > nicipalité fit incarcérer l'auteur. Des hommes pervers, en mesure avec le tribunal, pour protéger les aristocrate...
      Locuteur: Le Président
      ...us cette vice-présidence que fut tramée la conspiration de Guillin, qui devait inonder de sang la ville de Lyon, si la municipalité ne l'eût découverte à prop...
      ...'Olivier, malgré les pièces ostensibles de leur projet de contre-révolution, produites par la municipalité.....H; a, par un arrêté in...
      C'est cependant" sous cette vice-présidence que fut tramée la conspiration de Guillin, qui devait inonder de sang la ville de Lyon, si la municipalité ne l'eût découverte à propos. Depuis, cette époque le directoire a donné une protection ouverte à ses propres agents dans l'affaire d'Im-bert et d'Olivier, malgré les pièces ostensibles de leur projet de contre-révolution, produites par la municipalité.....H; a, par un arrêté indécent et scandaleux, détruit l'effet combiné d'un plan d'économie et forcé la c...
      Locuteur: Le Président
      Le sieur Delépine est admis à la barre et présente à l'Assemblée un prem... Le sieur Delépine est admis à la barre et présente à l'Assemblée un premier mémoire sur les impositions, afin d'en hâter le recouvrement et un autre mém...
      Locuteur: Le Président
      ...ée renvoie le premier mémoire au Comité de l'ordinaire des finances et le second à... (L'Assemblée renvoie le premier mémoire au Comité de l'ordinaire des finances et le second à celui des assignats et monnaies.)
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée renvoie la pétition au comité militaire.) (L'Assemblée renvoie la pétition au comité militaire.)
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée renvoie la pétition au comité colonial.) (L'Assemblée renvoie la pétition au comité colonial.)
      ...és nous ont fait sentir notre force, et la coalition des puissances étran- (1) Bib... Les projets des émigrés nous ont fait sentir notre force, et la coalition des puissances étran- (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, n-4°, Lb3\ n° 10460,

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 65
      Voilà, représentants du peuple, la position dans laquelle nous sommes. Le conseil général de la commune de Lyon appelle à vous de cès actes illégaux, vexatoires, inconstitutionnels. (1) Que l'on nomme à Lyon : Mandats de la caisse patriotique. Voilà, représentants du peuple, la position dans laquelle nous sommes. Le conseil général de la commune de Lyon appelle à vous de cès actes illégaux, vexatoires, inconstitutionnels. (1) Que l'on nomme à Lyon : Mandats de la caisse patriotique.
      ...s, le 23 au mois dernier, les habitants de la ville de Coulanges-sur-Yonne, occupés en partie ...
      ...r du bois destiné à l'approvisionnement de Paris, prétendirent que le salaire qu'i...
      ...oy. ci-après cette pétition aux annexes de la séance, page 77.
      Messieurs, le 23 au mois dernier, les habitants de la ville de Coulanges-sur-Yonne, occupés en partie ou presque tous à préparer du bois destiné à l'approvisionnement de Paris, prétendirent que le salaire qu'ils avaient reçu jusqu'alors n'était pas suffisant. A cet égard j observerai qu'i...
      ...çu une augmentation; mais ils s attroupèrent pour demander cette augmenta- (!) Voy. ci-après cette pétition aux annexes de la séance, page 77.
      ...) Vôy. ci-dessus, même séance, page 49, la lettre des administrateurs du département de l'Yonne lue par M. Laureau. (2) Vôy. ci-dessus, même séance, page 49, la lettre des administrateurs du département de l'Yonne lue par M. Laureau.
      (2) La municipalité est munie du véritable éch... (2) La municipalité est munie du véritable échantillon.
      (3) On n'entend parler que de ceux qui se trouvaient dans le ministère au mois de janvier 1792. (3) On n'entend parler que de ceux qui se trouvaient dans le ministère au mois de janvier 1792.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 66
      Un de MM. les secrétaires donne lecture de diverses lettres des officiers municipaux de la ville d'Arles mandés à la barre. Un de MM. les secrétaires donne lecture de diverses lettres des officiers municipaux de la ville d'Arles mandés à la barre.
      La première est du sieur Jacques Rousseau,...
      ...licite des secours pour faire le voyage de Paris.
      La première est du sieur Jacques Rousseau, maître coutelier. Il expose que Vivant au jour le jbur, ses épargnes ont été consommées.dans des maladies qu'il a éprouvées. 11 sollicite des secours pour faire le voyage de Paris.
      La seconde est au sieur Gavaudan, cultivateur. II est âgé de 56 ans et vit de sa journée. Ses forces ne lui permettent pas de faire le voyage de Paris à pied et il trahirait sès sentim...
      ... il demande que l'Assemblée le dispense de venir à Paris.
      La seconde est au sieur Gavaudan, cultivateur. II est âgé de 56 ans et vit de sa journée. Ses forces ne lui permettent pas de faire le voyage de Paris à pied et il trahirait sès sentiments s il mendiait en route; il demande que l'Assemblée le dispense de venir à Paris.
      La troisième est du sieur Guibert. Il expose que les officiers municipaux de la ville d'Arles n'ont reçu que le 24 mars le décret qui les mande à la barre. Il ajoute qu'il n'a pas cru devoir quitter son poste avant de connaître officiellement le décret. Il ... La troisième est du sieur Guibert. Il expose que les officiers municipaux de la ville d'Arles n'ont reçu que le 24 mars le décret qui les mande à la barre. Il ajoute qu'il n'a pas cru devoir quitter son poste avant de connaître officiellement le décret. Il demande une prorogation du délai fixé.
      ...emie du soir, le décret qui les mandé à la barre. Ils se sont aussitôt disposés à partir; mais ils craignent que la difficulté de trouver des voitures ne contrarie leur ... ... d'Arles, du 24 mars. Ils annoncent qu'ils ont reçu, le 24 mars, à 6 heures et demie du soir, le décret qui les mandé à la barre. Ils se sont aussitôt disposés à partir; mais ils craignent que la difficulté de trouver des voitures ne contrarie leur soumission pendant quelques jours (Murmures). Ils prient l'Assemblée d'excuser u...
      ... l'Assemblée l'extrait du procès-verbal de la séance du 24 relative à l'exécution du ... ... Bouches-du-Rhône, signée du président seul, en date du 25 mars. Ils adressent à l'Assemblée l'extrait du procès-verbal de la séance du 24 relative à l'exécution du décret du 14. Ils annoncent, en outre, que tout le département est en mouvement,...
      « Aujourd'hui 24 mars 1792, l'an IV0 de la liberté, l'assemblée administrative du ... « Aujourd'hui 24 mars 1792, l'an IV0 de la liberté, l'assemblée administrative du département des Bùuches-du-Rhône, èxtraordinairement convoquée, est entrée en sé...
      « Les'citoyens de la ville d'Aix sont venus réclamer de nouveau de marcher contre les ennemis de la Constitution. « Les'citoyens de la ville d'Aix sont venus réclamer de nouveau de marcher contre les ennemis de la Constitution.
      « Un grand nômbre d'officiers de la garde nationale de Marseille sont venus présenter leurs 'services au département pour le maintien de la Constitution, et M. le président de l'assemblée les a invités à assister à la séance. « Un grand nômbre d'officiers de la garde nationale de Marseille sont venus présenter leurs 'services au département pour le maintien de la Constitution, et M. le président de l'assemblée les a invités à assister à la séance.
      ... le procureur-syndic ayant connaissance de la démission que M. Martin, dit Dandré, a donné de sa place de président de « L'assemblée^ ouï le procureur-syndic ayant connaissance de la démission que M. Martin, dit Dandré, a donné de sa place de président de
      « Il a été fait lecture du décret de l'Assemblée nationale du 14 ce mois, sanctionné le 17. « Il a été fait lecture du décret de l'Assemblée nationale du 14 ce mois, sanctionné le 17.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 67
      « Le conseil, usant de la faculté accordée par le décret du 14 de ce mois, sanctionné le 17, a délibéré de nommer au scrutin individuel, et à la pluralité absolue, 9 membres du conseil, pour remplir les fonctions administratives, et de dési-ner un des membres pour remplir la place de procureur général syndic. « Le conseil, usant de la faculté accordée par le décret du 14 de ce mois, sanctionné le 17, a délibéré de nommer au scrutin individuel, et à la pluralité absolue, 9 membres du conseil, pour remplir les fonctions administratives, et de dési-ner un des membres pour remplir la place de procureur général syndic.
      3° Lettre des officiers municipaux de la ville de Beaucaire; ils adressent à l'Assemblée ...
      ...is, officier municipal d'Arles, mandé à la barre de l'Assemblée; cette lettre est ainsi con...
      3° Lettre des officiers municipaux de la ville de Beaucaire; ils adressent à l'Assemblée un extrait d'un procès-verbal relatif à quelques mouvements du peuple contre le sieur Douis, officier municipal d'Arles, mandé à la barre de l'Assemblée; cette lettre est ainsi conçue :
      , l'an IVe de la liberté. , l'an IVe de la liberté.
      ...des gens accoutumés à parler le langage de la calomnie. ...it d'un procès-verbal dressé par nous sur un fait qui pourrait être exagéré par des gens accoutumés à parler le langage de la calomnie.
      ... arrêté leurs brigandages. Ils ont pris la route de Villefort. Le drapeau de la loi flotte aujourd'hui dans la ville d'Arles. Les 500 familles que nous avions dans nos murs partent à l'instant de la maison commune. Elles sont venues remercier la municipalité de Beaucaire de ce qu'elle a fait pour elles. ...tion quelques métairies; mais nos gardes nationaux, quoique en petit nombre, ont arrêté leurs brigandages. Ils ont pris la route de Villefort. Le drapeau de la loi flotte aujourd'hui dans la ville d'Arles. Les 500 familles que nous avions dans nos murs partent à l'instant de la maison commune. Elles sont venues remercier la municipalité de Beaucaire de ce qu'elle a fait pour elles.
      « Hier, la municipalité a tenu sur les fonds baptismaux la fille d un patriote arlésien. Le patrio...
      ...ttendrissante. L'enfant a reçu les noms de Marie-Madeleine-Beaucaire-Fidèle. M. le...
      « Hier, la municipalité a tenu sur les fonds baptismaux la fille d un patriote arlésien. Le patriotisme le plus pur a présidé à cette cérémonie attendrissante. L'enfant a reçu les noms de Marie-Madeleine-Beaucaire-Fidèle. M. le maire a prêté pour elle le serment civique.
      ...solé cette contrée, vous paraisse digne de votre approbation. Fidèles à notre serment nous assurerons, au péril de nos jours, le triomphe de la loi et de la vérité. ...ous désirons, législateurs, que notre conduite dans toutes les crises qui ont désolé cette contrée, vous paraisse digne de votre approbation. Fidèles à notre serment nous assurerons, au péril de nos jours, le triomphe de la loi et de la vérité.
      ...igné : Le maire et officiers municipaux de la ville de Beaucaire. » (Applaudissements.) « Signé : Le maire et officiers municipaux de la ville de Beaucaire. » (Applaudissements.)
      ...vignon, ont péri à 25 pas sous les murs de cette ville; qu'il n'y a qu un seul capitaine de sauvé; le commandant du 2e bataillon, M...
      ... Arles. Cet événement funeste a répandu la consternation dans
      ... compagnies des volontaires du département du Gard, embarqués à Villeneuve-lès-Avignon, ont péri à 25 pas sous les murs de cette ville; qu'il n'y a qu un seul capitaine de sauvé; le commandant du 2e bataillon, M. Paulion, et tous les officiers, ont été engloutis. Ce détachement allait à Arles. Cet événement funeste a répandu la consternation dans
      « Signé : Le procureur de la commune de Beaucaire. » « Signé : Le procureur de la commune de Beaucaire. »
      ...xtrait des registres des procès-verbaux de la municipalité de Beaucaire, l'an IVe de la liberté. Extrait des registres des procès-verbaux de la municipalité de Beaucaire, l'an IVe de la liberté.
      « Le 28 du mois de mars, 6 heures du soir, M. Bonafoux a a...
      .... Douis, son parent, officier municipal de la ville d'Arles, mandé à la barre de l'Assemblée, était dans sa maison; que ...
      ...ps municipal s'est porté sur-le-champ à la maison du sieur Bonafoux ; il l'a trouv...
      ...gistrats qu'il a choisis a fait place à la fureur. M. Douis a été transféré de , sans aucun obstacle, à la maison commune, sous le bras de M. le maire et de M. le procureur de la commune, environné du corps municipal.
      « Le 28 du mois de mars, 6 heures du soir, M. Bonafoux a annoncé que M. Douis, son parent, officier municipal de la ville d'Arles, mandé à la barre de l'Assemblée, était dans sa maison; que le peuple menaçait d'enfoncer les portes, et que ses jours étaient en danger. Sur cette représentation, le corps municipal s'est porté sur-le-champ à la maison du sieur Bonafoux ; il l'a trouvée, en effet, sur le point d'être forcée; mais à son approche le respect pour les magistrats qu'il a choisis a fait place à la fureur. M. Douis a été transféré de , sans aucun obstacle, à la maison commune, sous le bras de M. le maire et de M. le procureur de la commune, environné du corps municipal.
      ...l, le peuple s'est borné à demander que la marche de M. Douis fût surveillée, pour qu'il n'é... « Sur les représentations du corps municipal, le peuple s'est borné à demander que la marche de M. Douis fût surveillée, pour qu'il n'échappât point au glaive des lois. Nous avons promis, que nous allions nous conce...
      ...ustice aux sentiment d'humanité comme à la modération que les patriotes artésiens ...
      ...s d'entre eux environner le sieur Douis de leur propre corps.
      « Le corps municipal rend justice aux sentiment d'humanité comme à la modération que les patriotes artésiens ont manifestés dans cette occasion. Il les a entendu dire qu'ils ne voulaient se venger que pàr des bienfaits. (Applaudissements.) Et il a vu plusieurs d'entre eux environner le sieur Douis de leur propre corps.
      (L'Assemblée décrète le renvoi de toutes ces pièces aux comités des pétitions et de surveillance réunis, déjà chargés de tout ce qui a rapport aux troubles de la ville d'Arles.) (L'Assemblée décrète le renvoi de toutes ces pièces aux comités des pétitions et de surveillance réunis, déjà chargés de tout ce qui a rapport aux troubles de la ville d'Arles.)
      a la séance de l'assemblée nationale législative du . a la séance de l'assemblée nationale législative du .
      Adresse (2) de la société des élèves de la Constitution, séante au collège national de Saintes. Adresse (2) de la société des élèves de la Constitution, séante au collège national de Saintes.
      ... qu'a fait naître l'importante question de la guerre, écoutez la voix des nourrissons de la patrie. » Dans le choc des opinions contraires qu'a fait naître l'importante question de la guerre, écoutez la voix des nourrissons de la patrie.
      ... tyrans conjurés font retentir l'Europe de leurs clameurs homicides; enhardis par la ien-teur de votre sagesse, ils ont mis le comble à ...
      ...porter des mains sur les saintes tables de la Constitution du peuple français; mais s...
      « Les tyrans conjurés font retentir l'Europe de leurs clameurs homicides; enhardis par la ien-teur de votre sagesse, ils ont mis le comble à leur audace effrénée, en osant porter des mains sur les saintes tables de la Constitution du peuple français; mais semblable à l'arche du
      ...ation, a arrêté d'élire au scrutin et à la pluralité absolue des suffrages, un président pour en remplir la fonction. l'administration, a arrêté d'élire au scrutin et à la pluralité absolue des suffrages, un président pour en remplir la fonction.
      ...es ont été successivement proclamés, et la séance a été levée. » « Ces membres ont été successivement proclamés, et la séance a été levée. »
      ...rmes. Elles eussent désiré qu'un piquet de gardes nationales les eût reconduites d...
      ...avions reçu à cet effet, aucune, espèce de réquisition.
      ...s, ce que nous leur avons répondu. Cette séparation s'est faite au milieu des larmes. Elles eussent désiré qu'un piquet de gardes nationales les eût reconduites dans leurs foyers; mais nous n'avions reçu à cet effet, aucune, espèce de réquisition.
      toute la contrée. On ignore si ce malheur est l'... toute la contrée. On ignore si ce malheur est l'effet d'un complot.
      « Fait à la maison commune... » « Fait à la maison commune... »
      (La séance est levée à trois heures.) (La séance est levée à trois heures.)
      « La Constitution ou la mort. « La Constitution ou la mort.
      ...essus, même séance, page 37, le rapport de M. Gossuin où cette adresse est cilée. (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 37, le rapport de M. Gossuin où cette adresse est cilée.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 68
      peuple de Dieu, cette loi sacrée frappera de terreur et de mort, l'impie qui oserait la peuple de Dieu, cette loi sacrée frappera de terreur et de mort, l'impie qui oserait la
      ...er par un attouchement sacrilège. Pères de la patrie, voilà l'instant de déployer la majesté nationale; faites briller à leurs yeux le glaive destructeur de la tyrannie, et vous les verrez tremblants et éperdus fuir devant l'étendard de la liberté, comme les hiboux à l'aspect de la lumière. Votre inflexible fermeté fera ...
      ...s trônes chancelants, tous les despotes de la terre, et leur fera respecter une Constitution qu'ont juré de maintenir au péril de leur vie, 25 millions d'hommes libres ; mais il manque quelque chose à la perfection de cet admirable édifice dont les basés re...
      .... Tel est, législateurs, l'unique objet de nos vœux, telle est en ce moment l'attente de tous les citoyens de l'Empire, qui voient dans cette importante partie de vos travaux, l'égide de la Constitution, et le bonheur des races f...
      souiller par un attouchement sacrilège. Pères de la patrie, voilà l'instant de déployer la majesté nationale; faites briller à leurs yeux le glaive destructeur de la tyrannie, et vous les verrez tremblants et éperdus fuir devant l'étendard de la liberté, comme les hiboux à l'aspect de la lumière. Votre inflexible fermeté fera pâlir d'effroi, sur leurs trônes chancelants, tous les despotes de la terre, et leur fera respecter une Constitution qu'ont juré de maintenir au péril de leur vie, 25 millions d'hommes libres ; mais il manque quelque chose à la perfection de cet admirable édifice dont les basés reposent fièrementsurla Déclaration desdroits del'homme ; c'est le plan d'éducation nationale, le complément du Code politique des Français. Tel est, législateurs, l'unique objet de nos vœux, telle est en ce moment l'attente de tous les citoyens de l'Empire, qui voient dans cette importante partie de vos travaux, l'égide de la Constitution, et le bonheur des races futures.
      ...yeux sur tous les collèges qui couvrent la surface de l'Empire ; voyez ces asiles des lettres...
      ... voyez les prêtres séditieux enlevant à la patrie par leurs discours fanatiques la plupart de ses nourrissons, et semant dans leurs jeunes cœurs les germes de l'incivisme et de l'intolérance, le plus terrible dés flé...
      ... gémissements se perdent parmi les cris de rage des factieux ; et le mal, sous la sauvegarde de l'impunité, fait des progrès effrayants. Légis-teurs, la postérité a les yeux ouverts sur vous; ne trompez pas son attente; hâtez-vous de faire paraître le nouveau plan d'éducat...
      ...nne cette désertion, mais l'incertitude de l'époque de l'institution nationale. La plupart des parents craignent d'engager...
      ...le dirigeant vers l'utilité publique et connaissance du droit commun des nation...
      ...rtir les avantages moraux- et physiques de la Société. Hâtez-vous donc, législateurs, de répondre au vœu le pliis ardent de la patrie ; hâtez-vous d'immortaliser vos ...
      ...ent unique. Si vos prédécesseurs ont eu la gloire d'élever l'édifice de la Constitution, vous aurez celle de l'avoir affermi sur les bases inébranlables de la Science et de la vertu,
      « Jetez un moment les yeux sur tous les collèges qui couvrent la surface de l'Empire ; voyez ces asiles des lettres si fréquentés autrefois, presque déserts aujourd'hui : voyez les prêtres séditieux enlevant à la patrie par leurs discours fanatiques la plupart de ses nourrissons, et semant dans leurs jeunes cœurs les germes de l'incivisme et de l'intolérance, le plus terrible dés fléaux. Cette tendre mère en gémit en vain ; ses gémissements se perdent parmi les cris de rage des factieux ; et le mal, sous la sauvegarde de l'impunité, fait des progrès effrayants. Légis-teurs, la postérité a les yeux ouverts sur vous; ne trompez pas son attente; hâtez-vous de faire paraître le nouveau plan d'éducation, et vous verrez dans un instant tous les collèges se repeupler. Car ce n'est pas seulement le fanatisme sacerdotal qui occasionne cette désertion, mais l'incertitude de l'époque de l'institution nationale. La plupart des parents craignent d'engager leurs enfants dans une carrière longue et pénible, ils espèrent que 4a nouvelle organisation, en abrégeant lé cours ennuyeux des études ordinaires, et en le dirigeant vers l'utilité publique et connaissance du droit commun des nations, en fera mieux ressortir les avantages moraux- et physiques de la Société. Hâtez-vous donc, législateurs, de répondre au vœu le pliis ardent de la patrie ; hâtez-vous d'immortaliser vos travaux par ce monument unique. Si vos prédécesseurs ont eu la gloire d'élever l'édifice de la Constitution, vous aurez celle de l'avoir affermi sur les bases inébranlables de la Science et de la vertu,
      « Saintes, département de la Charente-Inférieure, le 12 mars 1792. L'an IVe de la liberté des Français. « Saintes, département de la Charente-Inférieure, le 12 mars 1792. L'an IVe de la liberté des Français.
      a la séance de l'assemblée nationale législative du di... a la séance de l'assemblée nationale législative du dimanche 1er
      COMPTE de VAdministration de M. de Narbonne, ex-ministre de la guerre (2). COMPTE de VAdministration de M. de Narbonne, ex-ministre de la guerre (2).
      ...ionale a décrété que les ministres hors de place rendraient leurs comptes avant de s'éloigner de, Paris; il n'y a point, à cet égard, de mode fixé : j'ai donc pu me décider pour la méthode qui me paraissait embrasser le ...
      ...erne mon administration. Il suffit pour la comptabilité que l'Assemblée nationale a. le droit d'exiger, de prouver quel est l'emploi des fonds qui m'ont été confiés. Les comités de l'ordinaire et de l'extraordinaire des finances feront à ...
      ... m'être permis, d'être, surtout, occupé de démontrer que j'ai bien servi la chose publique pendant mon ministère.
      L'Assemblée nationale a décrété que les ministres hors de place rendraient leurs comptes avant de s'éloigner de, Paris; il n'y a point, à cet égard, de mode fixé : j'ai donc pu me décider pour la méthode qui me paraissait embrasser le mieux tout ce qui concerne mon administration. Il suffit pour la comptabilité que l'Assemblée nationale a. le droit d'exiger, de prouver quel est l'emploi des fonds qui m'ont été confiés. Les comités de l'ordinaire et de l'extraordinaire des finances feront à l'Assemblée le rapport des pièces relatives à cet objet : mais il doit m'être permis, d'être, surtout, occupé de démontrer que j'ai bien servi la chose publique pendant mon ministère.
      Peu inquiet de ma comptabilité, dont j'avais remis le soin à un homme plus capable que moi de s'en occuper utilement (3), c'est à une...
      ...noncer à l'Assemblée nationale, lorsque la discussion de cet objet aurait été à l'ordre au jour, on verra, dis-je, que la responsabilité me paraît s'étendre, non...
      Peu inquiet de ma comptabilité, dont j'avais remis le soin à un homme plus capable que moi de s'en occuper utilement (3), c'est à une responsabilité d une plus haute importance, peut-être, que j'attache l'approbation que j'ose ambitionner. On verra, dans une opinion que je comptais prononcer à l'Assemblée nationale, lorsque la discussion de cet objet aurait été à l'ordre au jour, on verra, dis-je, que la responsabilité me paraît s'étendre, non seulement aux fautes qu'on aurait pu faire, mais au bien qu'on aurait négligé.
      ...jet qui a dû fixer mon attention, c'est la nécessité d'organiser l'administration intérieure du département de la guerre, de manière à s'assurer de l'exécution prompte et exacte des détails qui intéressent et le bien général et la justice particulière. Si le ministre voulait se charger de tous les détails, il faudrait que les c...
      ... et l'hommé, qu'une trop grânde terreur de la responsabilité empêcherait de confier à ses agents tout ce qu'il n'es...
      ...mêmè, finirait par se rendre inhabile à la conception et à l'exécution des grandes...
      ...é par les, chefs des différents bureaux de mon département, et par l'établissement...
      ...les talents et l'amitié me commandaient la confiance. MM. d'Arson, Man-son, Berthi...
      ... toutes les affaires particulières dont la décision est soumise au ministre ; ils ...
      ...ntent sans cesse, ne peut jamais valoir la discussion contradictoire et approfondie de neuf hommes très instruits dans chacune des parties de l'art militaire, discussion défini-
      Le premier objet qui a dû fixer mon attention, c'est la nécessité d'organiser l'administration intérieure du département de la guerre, de manière à s'assurer de l'exécution prompte et exacte des détails qui intéressent et le bien général et la justice particulière. Si le ministre voulait se charger de tous les détails, il faudrait que les commis s'occupassent des devoirs des ministres ; et l'hommé, qu'une trop grânde terreur de la responsabilité empêcherait de confier à ses agents tout ce qu'il n'est pas nécessaire qu'il exécute lui-mêmè, finirait par se rendre inhabile à la conception et à l'exécution des grandes affaires. J'ai été bien heureusement secondé par les, chefs des différents bureaux de mon département, et par l'établissement d'un comité composé d'hommes, dont les talents et l'amitié me commandaient la confiance. MM. d'Arson, Man-son, Berthier, d'Arblay, d'Abancourt, Saint-Fief, Saint-Honoré, Dédelay et Brueys, discutaient toutes les affaires particulières dont la décision est soumise au ministre ; ils ont toujours signé avant moi les marchés que j'ai passés. Le temps, nécessaireme...
      ...peut donner le ministre à l'examen des difficultés d'administration qui se présentent sans cesse, ne peut jamais valoir la discussion contradictoire et approfondie de neuf hommes très instruits dans chacune des parties de l'art militaire, discussion défini-
      (3) M. Gau, directeur dés fonds de la guerre. (3) M. Gau, directeur dés fonds de la guerre.
      (Suit iîri grand nonibre de signatures.) (Suit iîri grand nonibre de signatures.)
      ...essus, même séance, page 63, ;Ia lettre de M. de Narbonne, par laquelle il transmet cè c... (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 63, ;Ia lettre de M. de Narbonne, par laquelle il transmet cè compte à l'Assemblée;
      (2) A Paris, de. l'imprimerie do Du Pont. Hôtel de Bretonvilliers, isle Saint-Louis. (2) A Paris, de. l'imprimerie do Du Pont. Hôtel de Bretonvilliers, isle Saint-Louis.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 69
      ...eux objets m'ont occupé : le complément de l'Organisation de l'armée, et les moyens d'assurer les préparatifs pour la guerre. J'ai été ministre 3 mois, et pendant ce temps deux objets m'ont occupé : le complément de l'Organisation de l'armée, et les moyens d'assurer les préparatifs pour la guerre.
      ...aux Lukner et Rochambeau avaient appelé la confiance nationale ; l'Assemblée n'hésita point, sur la proposition du roi, à leur accorder les...
      ...able avantage en les recevant maréchaux de France, à la tête de l'armée, de resserrer encore, par la reconnaissance, les nœuds qui , les attachaient à la patrie qu'ils allaient servir.
      Les talents et le patriotisme des généraux Lukner et Rochambeau avaient appelé la confiance nationale ; l'Assemblée n'hésita point, sur la proposition du roi, à leur accorder les premiers nonneurs militaires. J'ai e.u l'inestimable avantage en les recevant maréchaux de France, à la tête de l'armée, de resserrer encore, par la reconnaissance, les nœuds qui , les attachaient à la patrie qu'ils allaient servir.
      ... octobre, une loi qui a prorogé l'effet de celle du 6 août, qui assujettissait tous les officiers à une revue de rigueur en présence des officiers munic...
      ...enues que successivement au département de la guerre dans les derniers jours de janvier et dans le mois de février. C'est d'après elles que le tra...
      ... au moment où j'ai quitté le ministère, la nomination des places d'officiers supérieurs et de capitaines, données, soit à l'anciennet...
      ...ers retirés, était absolument terminée. La nomination des lieutenants l'était pres...
      ...onc assurer qu'en tout ce qui a dépendu de moi, la loi du 11 décembre a eu sa parfaite exé...
      ...rme, j'ai presque achevé, dans l'espace de 2 mois, ce travail dont, il paraissait impossible de prescrire le, terme.
      Il a été rendu, en date du 11 octobre, une loi qui a prorogé l'effet de celle du 6 août, qui assujettissait tous les officiers à une revue de rigueur en présence des officiers municipaux. Ces revues, qu'il était indispensable d'attendre pour commencer ce travail, ne sont parvenues que successivement au département de la guerre dans les derniers jours de janvier et dans le mois de février. C'est d'après elles que le travail a été suivi avec un zèle qui ne s est point ralenti; ét au moment où j'ai quitté le ministère, la nomination des places d'officiers supérieurs et de capitaines, données, soit à l'ancienneté sur toute l'armée, soit à des officiers retirés, était absolument terminée. La nomination des lieutenants l'était presque en totalité, et j'avais déjà commencé le travail dés sous-lïeutenants. Enfin, i'avais nommé à seize cents emplois vacants dans l'armée. Je puis donc assurer qu'en tout ce qui a dépendu de moi, la loi du 11 décembre a eu sa parfaite exécution ; puisqu'il a été pourvu au remplacement des emplois qui ont vaqué jusqu'...
      ... loi, et qu'ayant trouvé une immense et difficile nomination à faire au rang d'arme, j'ai presque achevé, dans l'espace de 2 mois, ce travail dont, il paraissait impossible de prescrire le, terme.
      ... absolument nécessaire, pour pourvoir à la défense extérieure et à l'ordre dans l'intérieur, de porter, au complet l'armée, dont le déficit était de cinquante et un mille hommes. Après avo...
      ... sans succès, écrit aux administrateurs de département et aux commissaires ordonnateurs des guerres pour presser le travail, la levée et l'envoi des auxiliaires aux régiments incomplets, je me hâtai de fixer les regards de l'Assemblée sur ce besoin instant. J'av...
      Il était absolument nécessaire, pour pourvoir à la défense extérieure et à l'ordre dans l'intérieur, de porter, au complet l'armée, dont le déficit était de cinquante et un mille hommes. Après avoir à plusieurs reprises, sans succès, écrit aux administrateurs de département et aux commissaires ordonnateurs des guerres pour presser le travail, la levée et l'envoi des auxiliaires aux régiments incomplets, je me hâtai de fixer les regards de l'Assemblée sur ce besoin instant. J'avais d'abord pensé que le mode le
      plus sûr de recrutement eût été de permettre aux volontaires nationaux de s'enrôler dans l'armée; les observations de l'Assemblée développèrent les inconvéni...
      ...oyen; elle le rejeta, et prit pour base de son opération, l'augmêntation du prix dans les engagements et Ta diminution du temps de service, idées que ie lui avais aussi soumises. Le Succès de ce plan prouve que l'Assemblée a. mieux...
      ... puisqu'en conservant, dans son entier, la force si précieuse des gardes nationales, elle n'en a pas moins fourni aux régiments de ligne les recrues qui leur étaient indispensables. J'ai pressé de tous mes efforts ce travail important s...
      plus sûr de recrutement eût été de permettre aux volontaires nationaux de s'enrôler dans l'armée; les observations de l'Assemblée développèrent les inconvénients que présentait ce moyen; elle le rejeta, et prit pour base de son opération, l'augmêntation du prix dans les engagements et Ta diminution du temps de service, idées que ie lui avais aussi soumises. Le Succès de ce plan prouve que l'Assemblée a. mieux choisi que moi, puisqu'en conservant, dans son entier, la force si précieuse des gardes nationales, elle n'en a pas moins fourni aux régiments de ligne les recrues qui leur étaient indispensables. J'ai pressé de tous mes efforts ce travail important sur lequel je n'ai aucun résultat à présenter, mais dont le succès ne peut plus ê...
      ...hes des manœuvres, rédigé par les soins de mon prédécesseur, a été imprimé et envoyé, ainsi que celui de discipline (1), à tous les régiments ae...
      ...dministration des régiments, aux revues de commissaires des guerres, aux revues d'inspection, ainsi qu'au service de campagne,' sont à l'impression; et d'ic...
      ...tion. J'étais occupé des règlements sur la tenue des cours martiales, afin d'établ...
      ...mité dans les procédures militaires, et de fixer, sur des bases stables, la dépense qu'elles occasionnent : enfin, j'avais réuni tous les matériaux pour la formation d'un Code militaire qui aurai...
      Le règlement sur l'exercice et les planches des manœuvres, rédigé par les soins de mon prédécesseur, a été imprimé et envoyé, ainsi que celui de discipline (1), à tous les régiments ae l'armée et aux gardes nationaux. Tous les règlements relatifs a l'administration des régiments, aux revues de commissaires des guerres, aux revues d'inspection, ainsi qu'au service de campagne,' sont à l'impression; et d'ici au 1er avril, l'armée devait recevoir tout ce qui tient à son instruction. J'étais occupé des règlements sur la tenue des cours martiales, afin d'établir, d'après les décrets, l'uniformité dans les procédures militaires, et de fixer, sur des bases stables, la dépense qu'elles occasionnent : enfin, j'avais réuni tous les matériaux pour la formation d'un Code militaire qui aurait embrassé toutes les lois et les règlements relatifs à l'armée.
      Le travail, long, détaillé et minutieux de la liquidation des émoluments arriérés des...
      ...es, a été entièrement fini dans le mois de février.
      Le travail, long, détaillé et minutieux de la liquidation des émoluments arriérés des officiers des états-majors des places, a été entièrement fini dans le mois de février.
      ...ensions ou gratifications accordées par la loi du 9 octobre dernier aux sous-officiers et soldats de la garde parisienne soldée, ont exigé un t...
      ...et effet deux mille trois cents brevets de payement. Les états détaillés et nominatifs en ont été remis à la trésorerie nationale.
      Les pensions ou gratifications accordées par la loi du 9 octobre dernier aux sous-officiers et soldats de la garde parisienne soldée, ont exigé un travail très long; ét il à été expédié à cet effet deux mille trois cents brevets de payement. Les états détaillés et nominatifs en ont été remis à la trésorerie nationale.
      Mon premier soin a été de terminer tout ce qui avait été préparé ... Mon premier soin a été de terminer tout ce qui avait été préparé par mon prédécesseur,
      Eour l'entière organisation de l'armée. Le nom-re des officiers généraux me parut insuffisant. Je sollicitai de l'Assemblée nationale leur augmentation. 8 lieutenants généraux, et 12 maréchaux de camp qu'elle accorda, furent aussitôt nommés et répartis dans lès différentes divisions de l'armée. Eour l'entière organisation de l'armée. Le nom-re des officiers généraux me parut insuffisant. Je sollicitai de l'Assemblée nationale leur augmentation. 8 lieutenants généraux, et 12 maréchaux de camp qu'elle accorda, furent aussitôt nommés et répartis dans lès différentes divisions de l'armée.
      ..., qui a senti l'indispensable nécessité de m'accorder un délai, jusqu'au 1er avril... ...l'entravaient, et dont j'ai rendu un compte tlétaillé à l'Assemblé» natio-. nale, qui a senti l'indispensable nécessité de m'accorder un délai, jusqu'au 1er avril; je me bornerai à rappeler les faits suivants :
      On a apporté la même célérité pour régler les indemnité...
      ...s, et l'état en a été également remis à la trésorerie nationale.
      On a apporté la même célérité pour régler les indemnités accordées aux officiers des états-majors supprimés, et l'état en a été également remis à la trésorerie nationale.
      Une très grande partie des pensions de retraite accordées aux officiers généra...
      ...es régiments provinciaux et des troupes de ligne, a été réglée: cette tâche immens...
      Une très grande partie des pensions de retraite accordées aux officiers généraux, à ceux des régiments provinciaux et des troupes de ligne, a été réglée: cette tâche immense, qui, chaque jour, se renouvelle, n'a pu être achevée sous mon ministère.
      La nomination et répartition des secrétair... La nomination et répartition des secrétaire écrivains et des adjudants des places, a été entièrement faite-
      Je m'occupais de l'organisation des commissaires des guerres, et du soin de donner à leurs nouvélles fonctions tout... Je m'occupais de l'organisation des commissaires des guerres, et du soin de donner à leurs nouvélles fonctions toute l'activité dont elles sont susceptibles.
      ...armement et l'équipement des bataillons de volontaires, les réparations d'armes et... J'ai constamment pressé l'armement et l'équipement des bataillons de volontaires, les réparations d'armes et toutes les dispositions qui pouvaient concourir à leur bien-être ; j'ai, d'aprè...
      (1) L'examen de ce règlement ayant été renvoyé an comit...
      ...fère à son rapport, peur prouver le peu de fondément des réclamations auxquelles i...
      (1) L'examen de ce règlement ayant été renvoyé an comité militaire, -je m'en réfère à son rapport, peur prouver le peu de fondément des réclamations auxquelles il a donné lieu.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 70
      Si l'organisation de l'armée destinée à la défense extérieure est nécessaire pour faire respecter le vceu de la nation et Celui du roi, celle de la force intérieure, chargée de protéger l'exécution de la loi et plus spécialement consacrée au maintien de l'ordre et à la conservation des Si l'organisation de l'armée destinée à la défense extérieure est nécessaire pour faire respecter le vceu de la nation et Celui du roi, celle de la force intérieure, chargée de protéger l'exécution de la loi et plus spécialement consacrée au maintien de l'ordre et à la conservation des
      ...elativement à une organisation complète de la gendarmerie nationale, avaient porté mo...
      ...nt qui en avait moins que ce nombre, et de conserver l'excédent à ceux qui en possédaient davantage. Le comité militaire de l'Assemblée nationale ayant été de cet avis, je demandai, par une lettre-c...
      ...force qui peut déjà suffire au maintien de l'ordre. Aussitôt que les premiers résu...
      ... par les départements, et l'on s'occupa de l'expédition des commissions à tous ceu...
      ...lissaient les conditions prescrites par la loi, et ae la formation des contrôles. Ce travail a été retardé, parce qu'une foule de sous-officiers et de gendarmes ne présentant pas les titres exigés par la loi, il en est résulté une correspondan...
      ...ltipliée avec les départements, souvent de nouvelles nominations, et conséquemment de nouveaux examens. Cependant, malgré ces...
      ... moment où j'ai quitté l'administration de la guerre, il y en avait quarante-six, don...
      ...les choix qui restent à rectifier. J'ai de plus fait compléter les compagnies servant près le Corps législatif et les tribunaux de la capitale, et après avoir fait disposer, conformément à la loi du 8 janvier dernier, tous les matériaux nécessaires à l'organisation complète de quinze cent soixante de ces brigades, établies principalement d...
      ...ettre ces matériaux au comité militaire de l'Assemblée nationale. Enfin l'organisa...
      ... département, et elle donnera une masse de treize cent vingt-six brigades, de sorte qu'il n'y en aura plus que deux c...
      es difficultés qui s'étaient multipliées relativement à une organisation complète de la gendarmerie nationale, avaient porté mon prédécesseur à proposer à l'Assemblée nationale d'organiser provisoirement quinze brigades dans chaque département qui en avait moins que ce nombre, et de conserver l'excédent à ceux qui en possédaient davantage. Le comité militaire de l'Assemblée nationale ayant été de cet avis, je demandai, par une lettre-circulaire, les renseignements et les pièces nécessaires à cette organisation provisoire, qui assure à chaque département une force qui peut déjà suffire au maintien de l'ordre. Aussitôt que les premiers résultats me furent parvenus, je fis vérifier les titres d'admission des sujefs nommés par les départements, et l'on s'occupa de l'expédition des commissions à tous ceux qui- remplissaient les conditions prescrites par la loi, et ae la formation des contrôles. Ce travail a été retardé, parce qu'une foule de sous-officiers et de gendarmes ne présentant pas les titres exigés par la loi, il en est résulté une correspondance très multipliée avec les départements, souvent de nouvelles nominations, et conséquemment de nouveaux examens. Cependant, malgré ces difficultés, sur soixante-douze départements dont le travail m'était parvenu au moment où j'ai quitté l'administration de la guerre, il y en avait quarante-six, dont les commissions étaient expédiées, sauf les choix qui restent à rectifier. J'ai de plus fait compléter les compagnies servant près le Corps législatif et les tribunaux de la capitale, et après avoir fait disposer, conformément à la loi du 8 janvier dernier, tous les matériaux nécessaires à l'organisation complète de quinze cent soixante de ces brigades, établies principalement dans les lieux où il y a une administration ou un tribunal, j'ai fait remettre ces matériaux au comité militaire de l'Assemblée nationale. Enfin l'organisation provisoire qui doit être ineessammeut terminée, présente déjà une force respectable dans chaque département, et elle donnera une masse de treize cent vingt-six brigades, de sorte qu'il n'y en aura plus que deux cent trente-quatre à établir pour l'organisation définitive.
      ...ts pour assurer l'exécution des décrets de l'Assemblée nationale compris dans la loi du 10 juillet. L'objet de ma correspondance, à cet égard, avec les corps administratifs, a été de faire effectuer la remise des bâtiments ou établissements ...
      ... militaire/Les principales dispositions de la loi que je viens citer, chargent le ministre de la guerre désigner les bâtiments, terrains ou emplacements jugés utiles au service de l'armée, de constater le nombre et la nature des établissements militaires à conserver, et enfin de faire connaître à l'Assemblée nationale la quantité de biens nationaux qu'il
      J'ai fait tous mes efforts pour assurer l'exécution des décrets de l'Assemblée nationale compris dans la loi du 10 juillet. L'objet de ma correspondance, à cet égard, avec les corps administratifs, a été de faire effectuer la remise des bâtiments ou établissements précédemment affectés au service militaire/Les principales dispositions de la loi que je viens citer, chargent le ministre de la guerre désigner les bâtiments, terrains ou emplacements jugés utiles au service de l'armée, de constater le nombre et la nature des établissements militaires à conserver, et enfin de faire connaître à l'Assemblée nationale la quantité de biens nationaux qu'il
      ...ra nécessaire d'affecter au département de la guerre pour compléter les établissement...
      ...ient été prises, pour me mettre en état de communiquer ces renseignements à l'Asse...
      ... établissements déjà existants; que sur la frontière, il devait être déterminé par...
      ...ans l'intérieur, il devait être combiné de manière à ce que les troupes pUssent assurer l'exécution de la loi et maintenir l'ordre public. C'est ...
      ...ulaires adressées a MM. les commandants de divisions, le 29 février dernier, je les ai pressés de faire connaître les changements qu'ils ...
      ...ue, par d'autres lettres-circulaires, à la même époque, j'ai prescrit aux directeurs du génie, de l'artillerie et aux commissaires ordonnateurs de s'occuper avec la plus grande activité de la confec* tion des procès-verbaux qu'ils étaient chargés de recueillir. Après avoir reçu tous les r...
      ...ablissements militaires à conserver, et la quantité de biens nationaux dont il eût été convenable de faire usage pour compléter ces établiss...
      sera nécessaire d'affecter au département de la guerre pour compléter les établissements dans les places où ils sont insuffisants. Après m'être fart rendre compte des mesures qui avaient été prises, pour me mettre en état de communiquer ces renseignements à l'Assemblée nationale, j'ai cru devoir d'abord fixer l'emplacement des troupes. J'ai pensé que cet emplacement ne devait pas être subordonné aux convenances des établissements déjà existants; que sur la frontière, il devait être déterminé par des motifs purement militaires, et que, dans l'intérieur, il devait être combiné de manière à ce que les troupes pUssent assurer l'exécution de la loi et maintenir l'ordre public. C'est d'après ces principes, que je me suis constamment refusé à transformer en casernes, sur des demandes particulières, des bâtiments nationaux; que, par des lettres-circulaires adressées a MM. les commandants de divisions, le 29 février dernier, je les ai pressés de faire connaître les changements qu'ils pouvaient avoir à proposer à l'ancien emplacement des troupes; et que, par d'autres lettres-circulaires, à la même époque, j'ai prescrit aux directeurs du génie, de l'artillerie et aux commissaires ordonnateurs de s'occuper avec la plus grande activité de la confec* tion des procès-verbaux qu'ils étaient chargés de recueillir. Après avoir reçu tous les renseignements, les premières dispositions devaient me conduire à un travail géné...
      ... habituel des troupes: et j'aurais ensuite facilement déterminé le nombrë des établissements militaires à conserver, et la quantité de biens nationaux dont il eût été convenable de faire usage pour compléter ces établissements.
      Preparatifs de la querre. Preparatifs de la querre.
      ...s m'ont reproché d'avoir voulu donner à la nation l'impulsion de la guerre. Rien ne sert les négociations qui tendent à la paix comme de se montrer décidé à la guerre. L'armée désorganisée ne pouvait être ralliée qu'au nom des dangers et de la gloire; la nation elle-même, déchirée par des trou...
      ...t un moment sus-* pendues, èt le signal de la guerre était la trêve (le la haine. Peut-être aussi la liberté a-t-elle besoin d'être acquise par des combats, et prend-elle un caractère de licence, quand de véritables périls ne trempent pas les â...
      ... sont les hommes dignes du nom glorieux de patriotes. Mais ces considérations trop hypothétiques pour qu'on puisse décider la guerre à cause d'elles, ne sont pas ent...
      ...i m'ont fait proposer au roi d'ordonner de grands préparatifs. Je les regardai
      ...uelques personnes ont condamné les préparatifs que j'ai faits en tout genre ; ils m'ont reproché d'avoir voulu donner à la nation l'impulsion de la guerre. Rien ne sert les négociations qui tendent à la paix comme de se montrer décidé à la guerre. L'armée désorganisée ne pouvait être ralliée qu'au nom des dangers et de la gloire; la nation elle-même, déchirée par des troubles toujours renaissants, devait chercher à se réunir contre des ennemis communs; nos divisions intestines semblaient un moment sus-* pendues, èt le signal de la guerre était la trêve (le la haine. Peut-être aussi la liberté a-t-elle besoin d'être acquise par des combats, et prend-elle un caractère de licence, quand de véritables périls ne trempent pas les âmes, n'anéantissent pas les méfiances, et n'apprennent pas à connaître quels sont les hommes dignes du nom glorieux de patriotes. Mais ces considérations trop hypothétiques pour qu'on puisse décider la guerre à cause d'elles, ne sont pas entrées dans les motifs ,qui m'ont fait proposer au roi d'ordonner de grands préparatifs. Je les regardai
      ...crit aux officiers généraux commandants de divisions, d'en faire, avec le plus gra...
      ...ion générale, d'examiner leur tenue, et de s'occuper des moyens de rendre leur instruction plus prompte et...
      les ordres du roi, écrit aux officiers généraux commandants de divisions, d'en faire, avec le plus grand soin, l'inspection générale, d'examiner leur tenue, et de s'occuper des moyens de rendre leur instruction plus prompte et plus parfaite.
      ...ns générales au succès desquelles tient la possibilité d'entrer en campagne, si le... J'ai évité les détails pour ne m'occu per que des opérations générales au succès desquelles tient la possibilité d'entrer en campagne, si les circonstances l'ordonnaient.
      J'aurais pu parler d'une foule de décisions relatives aux conseils de discipline, aux réclamations, sans nomb... J'aurais pu parler d'une foule de décisions relatives aux conseils de discipline, aux réclamations, sans nombre, bien ou mal fondées, aux désertions, aux démissions forcées des officiers et...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 71
      d'abord comme un moyen de relever la dignité de U nation aux yeux des étrangers, et de nous préserver de l'invasion insensée des Français mécont...
      ...j'ai lu au conseil pour proposer au roi la réquisition qui a été faite à l'électeur de Trêves, le 15 décembre. C'est d'après les ordres de sa majesté et les décrets de l'Assemblée nationale que j'ai pu exécu...
      d'abord comme un moyen de relever la dignité de U nation aux yeux des étrangers, et de nous préserver de l'invasion insensée des Français mécontents. J'ai développé mon opinion dans un mémoire que j'ai lu au conseil pour proposer au roi la réquisition qui a été faite à l'électeur de Trêves, le 15 décembre. C'est d'après les ordres de sa majesté et les décrets de l'Assemblée nationale que j'ai pu exécuter les différentes mesures que je vais détailler.
      L'armée avait ordre de se porter au pied de guerre,1 mais l'incomplet était tel que, d'après la forcé des régiments, on ne pouvait fair... L'armée avait ordre de se porter au pied de guerre,1 mais l'incomplet était tel que, d'après la forcé des régiments, on ne pouvait faire aucune disposition certaine.
      ... des armées du Nord un nombre déterminé de troupes disponibles, et sa majesté a ap...
      ...à huit cent douze hommes, en y joignant la compagnie de grenadiers du second bataillon; que chaque régiment de 3 escadrons en formât 2 de cent cinquante hommes, et enfin que chaque régiment de 4 en formât .3 également de cent cinquante hommes.
      J'ai cru devoir proposer au roi des mesures qui donnassent aux trois généraux des armées du Nord un nombre déterminé de troupes disponibles, et sa majesté a approuvé que chacun des premiers bataillons d'infanterie lût porté à huit cent douze hommes, en y joignant la compagnie de grenadiers du second bataillon; que chaque régiment de 3 escadrons en formât 2 de cent cinquante hommes, et enfin que chaque régiment de 4 en formât .3 également de cent cinquante hommes.
      Les troupes nécessaires à la sûreté de nos ports, n'ont point eu d'autres dest...
      ...re respecter les lois, et pour protéger la circulation des grains et les propriété...
      Les troupes nécessaires à la sûreté de nos ports, n'ont point eu d'autres destinations. Quelques régiments, ont été placés dans l'intérieur pour y faire respecter les lois, et pour protéger la circulation des grains et les propriétés.
      Cinq cent mille sacs de grains dans nos magasins, sept millions de rations de fourrages assurent la subsistance de deux cent cinquante mille hommes pendant un an, et de soixante mille chevaux pendant quatre m...
      ...es, étaient continuellement ravivés par de nouveaux achats, et j'avais donné des ordres pour les presser avec toute l'activité et la prudence que les circonstances exigent....
      ...s au zèle et à l'intelligence des chefs de cetj,e administration. Les embarras, du moment n'ont été pour eux qu'une occasion de donner de nouvelles preuves de leur attachement à la chose publique.
      Cinq cent mille sacs de grains dans nos magasins, sept millions de rations de fourrages assurent la subsistance de deux cent cinquante mille hommes pendant un an, et de soixante mille chevaux pendant quatre mois. Les magasins distribués par échelons sur toutes nos frontières, étaient continuellement ravivés par de nouveaux achats, et j'avais donné des ordres pour les presser avec toute l'activité et la prudence que les circonstances exigent. Je dois ici des éloges au zèle et à l'intelligence des chefs de cetj,e administration. Les embarras, du moment n'ont été pour eux qu'une occasion de donner de nouvelles preuves de leur attachement à la chose publique.
      La fourniture de la viande avait été assurée La fourniture de la viande avait été assurée
      pour les 3 armées, de manière qu'elles pussent entrer en campagne au 10 mars ; trois mille bœufs, pour la plupart tirés de l'étranger, et déjà rendus dans les points indiqués, attestent la célérité avec laquelle ce service a été... pour les 3 armées, de manière qu'elles pussent entrer en campagne au 10 mars ; trois mille bœufs, pour la plupart tirés de l'étranger, et déjà rendus dans les points indiqués, attestent la célérité avec laquelle ce service a été dirigé.
      ... décret du 17 février, avait ordonné, à la suite des armées, des approvisionnements de chemises, bas, souliers, eaux-de-vie, vinaigres, ètc. Au moyen des mesur...
      ...mises, cent mille paires ae bâs, autant souliers, et trente mille sacs à distribution : je m'étais également assure de la fourniture des eaux-de-vie et vinaigres.
      L'Assemblée nationale, par son décret du 17 février, avait ordonné, à la suite des armées, des approvisionnements de chemises, bas, souliers, eaux-de-vie, vinaigres, ètc. Au moyen des mesures que j'ai prises, il sera incessamment livré» dans les trois principaux-magasins des trois armées, cinquante mille chemises, cent mille paires ae bâs, autant souliers, et trente mille sacs à distribution : je m'étais également assure de la fourniture des eaux-de-vie et vinaigres.
      Les magasins de Châlons, Cambrai, Metz et Strasbourg, a...
      ...onnements nécessaires pour le campement de cent cinquante mille hommes ; pareilles...
      ...gnan, peuvent suffire pour le campement de douze mille hommes dans chaque partie. La confection des effets de campement continuant toujours, on; sera...
      Les magasins de Châlons, Cambrai, Metz et Strasbourg, au moyen des envois faits dans chacun, renferment tous les approvisionnements nécessaires pour le campement de cent cinquante mille hommes ; pareilles précautions ont été prises pour les armées des Pyrénées et des Alpes; et les expéditions actuellement en route pour Grenoble et pour Perpignan, peuvent suffire pour le campement de douze mille hommes dans chaque partie. La confection des effets de campement continuant toujours, on; sera à portée, d'un moment à l'autre, d'àjouter à ces moyens,; s'ils étaient insuffi...
      Les ordres donnés au mois d'août de porter toutes les troupes à cheval au complet de guerre, exigeant tout à coup une levée de cinq mule chevaux, et les remplacements de l'armée en demandant aussi trois mille,...
      ...ces en France, que pour diminuer celles de nos ennemis, de tirer de l'étranger une grande partie de cette remonte : mais les inconvénients résultés de la mesure adoptée au mois d'avril précédent, de charger les corps de ces achats, mesure qui avait occasionne subitement, par la concurrence, une hausse énorme dans le ...
      ... France, et pour le 15 du mois prochain la totalité des huit mille chevaux devait ...
      ...ement. Je sais qu'il y aura un excédent de huit cents à mille chevaux, sur les hui...
      Les ordres donnés au mois d'août de porter toutes les troupes à cheval au complet de guerre, exigeant tout à coup une levée de cinq mule chevaux, et les remplacements de l'armée en demandant aussi trois mille, il avait été jugé nécessaire, tant pour ménager nos ressources en France, que pour diminuer celles de nos ennemis, de tirer de l'étranger une grande partie de cette remonte : mais les inconvénients résultés de la mesure adoptée au mois d'avril précédent, de charger les corps de ces achats, mesure qui avait occasionne subitement, par la concurrence, une hausse énorme dans le prix des chevaux, avait déterminé M. Duportail à les confier à un seul entrepreneur. Déjà sept mille chevaux sont rendus en France, et pour le 15 du mois prochain la totalité des huit mille chevaux devait l'être également. Je sais qu'il y aura un excédent de huit cents à mille chevaux, sur les huit mille qui avaient été commandés : j'avais or-
      ..., à trente mille hommes, dont six mille de cavalerie; pour l'armée du^Centre, vinat-cinq mille hommes, dont cinq mille cinq cents de cavalerie, et pour l'armée du Rhin, à vingt-huit mille, dont six mille de cavalerie. ...usement nécessaire, les troupes disponibles se porteraient, pour l'armée du Nord, à trente mille hommes, dont six mille de cavalerie; pour l'armée du^Centre, vinat-cinq mille hommes, dont cinq mille cinq cents de cavalerie, et pour l'armée du Rhin, à vingt-huit mille, dont six mille de cavalerie.
      Indépendamment de ces armées, environ cinquante mille hom...
      ...former 2 corps, l'un sur les frontières de Piémont, l'autre vers les Pyrénées.
      Indépendamment de ces armées, environ cinquante mille hommes se trouvent à portée d'être réunis pour former 2 corps, l'un sur les frontières de Piémont, l'autre vers les Pyrénées.
      Les dispositions de mon prédécesseur et l'activité de l'Administration ont assuré tout ce qui...
      ...er en campagne, et le roi était en état de faire agir les armées aux époques que l...
      Les dispositions de mon prédécesseur et l'activité de l'Administration ont assuré tout ce qui était nécessaire pour entrer en campagne, et le roi était en état de faire agir les armées aux époques que les circonstances devaient déterminer.
      Les principaux agents du directoire de l'habillement ayant abandonné les fonct...
      ...e mon administration, l'objet principal de. mes inquiétudes; cependant les mesures...
      ...eur pour y suppléer, m'ont mis à portée de compléter l'habillement des hommes d'au...
      ...issent journellement, les remplacements de 1791 à 1792, à compte desquels il va êt...
      Les principaux agents du directoire de l'habillement ayant abandonné les fonctions dont ils étalent chargés, cette partie a été, pendant toute mon administration, l'objet principal de. mes inquiétudes; cependant les mesures qui avaient été prises par mon prédécesseur pour y suppléer, m'ont mis à portée de compléter l'habillement des hommes d'augmentation, et d'assurer, par des soumissions qui se remplissent journellement, les remplacements de 1791 à 1792, à compte desquels il va être expédié environ moitié à chaque régiment.
      ...ements mettent le gouvernement à portée de ne pas retarder d'un moment l'envoi des... ...ats d'effets d'habillement à l'usage des troupes des colonies ; ces approvisionnements mettent le gouvernement à portée de ne pas retarder d'un moment l'envoi des troupes nécessaires aux colonies.
      ...s principaux dépôts. Tous les officiers de santé et employés sont nommés, mais j'a...
      ...viter une dépense inutile, il convenait de ne leur donner l'ordre de se rendre à leur poste que lors du rass...
      ...que armée; et les approvisionnements eh tout genre sont rassemblés dans les trois principaux dépôts. Tous les officiers de santé et employés sont nommés, mais j'ai cru que, pour éviter une dépense inutile, il convenait de ne leur donner l'ordre de se rendre à leur poste que lors du rassemblement des armées.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 72
      ...rer les premiers remplacements à faire. La célérité avec laquelle les achats devai...
      ...it jugé nécessaire d'établir des dépôts de remonte à Lunéville et à Séez pour y recevoir les chevaux, leur donner le temps de se refaire avant de les envoyer au corps, et garder ceux qu...
      donné qu'ils fussent reçus pour assurer les premiers remplacements à faire. La célérité avec laquelle les achats devaient être faits ne permettant pas d'espérer que les chevaux pussent être tous d'un âge propre au service, mon prédécesseur avait jugé nécessaire d'établir des dépôts de remonte à Lunéville et à Séez pour y recevoir les chevaux, leur donner le temps de se refaire avant de les envoyer au corps, et garder ceux qui seraient encore trop jeunes pour faire campagne. Cette mesure m'a paru si sage...
      Les services de l'artillerie, des vivres et des hôpitaux, ainsi que ceux des équipages de l'armée, exigeaient pour cent cinquante mille hommes, un total de vingt mille chevaux. Des marchés ont été passés pour les deux premiers services à titre de loyer, et pour les deux derniers, par achat au compte de l'Etat ; la totalité de ces chevaux, ainsi que des voitures, ca...
      ...ns ces parties èssentielles du service, la marche des armées.
      Les services de l'artillerie, des vivres et des hôpitaux, ainsi que ceux des équipages de l'armée, exigeaient pour cent cinquante mille hommes, un total de vingt mille chevaux. Des marchés ont été passés pour les deux premiers services à titre de loyer, et pour les deux derniers, par achat au compte de l'Etat ; la totalité de ces chevaux, ainsi que des voitures, caissons, et harnais nécessaires, existe ou sera levée pour le 1er avril; ainsi rien n'arrêtera dans ces parties èssentielles du service, la marche des armées.
      Les places de Givet et Landau sont approvisionnées ch...
      ...itions, subsistances, denrées et effets de toute espèce, de manière à pouvoir soutenir un siège de trois mois sans avoir recours à l'intérieur : j'étais occupé à mettre sur le même pied la ville de Perpignan.
      Les places de Givet et Landau sont approvisionnées chacune en munitions, subsistances, denrées et effets de toute espèce, de manière à pouvoir soutenir un siège de trois mois sans avoir recours à l'intérieur : j'étais occupé à mettre sur le même pied la ville de Perpignan.
      ...es, soit des fabriques nationales, soit de l'étranger, mais ces marchés restaient sans exécution : on avait acquis la certitude que les manufactures de France ne pourraient jamais, par leurs ...
      ...entir à quelques sacrifices, plutôt que de s'exposer à voir manquer le service.
      Des marchés avaient été passés pour se procurer des armes, soit des fabriques nationales, soit de l'étranger, mais ces marchés restaient sans exécution : on avait acquis la certitude que les manufactures de France ne pourraient jamais, par leurs fournitures, remplacer le déficit très considérable qui se trouvait dans les mag...
      ...: il a donc fallu nécessairement avoir recours aux fabriques étrangères, et consentir à quelques sacrifices, plutôt que de s'exposer à voir manquer le service.
      ...jà expédié quatre ou cinq mille armes à la réception desquelles on procède ; et, d...
      ...eu d'espérer que lés livraisons seront, de mois en mois, et plus fortes et plus pr...
      A Liège, le travail est en grande activité ; lts fabricants ont déjà expédié quatre ou cinq mille armes à la réception desquelles on procède ; et, d'après lès avis, on a lieu d'espérer que lés livraisons seront, de mois en mois, et plus fortes et plus promptes.
      ..., très instruit dans cette partie, pour la diriger et la suivre : les dispositions sont telles, qu'il sera livré dans les ports de France au moins huit mille fusils par mois, exécutés sur le modèle français de 1777, à la garniture près, qui sera en cuivre. ...rdonné une fabrication fort considérable, on a fait passer un officier supérieur, très instruit dans cette partie, pour la diriger et la suivre : les dispositions sont telles, qu'il sera livré dans les ports de France au moins huit mille fusils par mois, exécutés sur le modèle français de 1777, à la garniture près, qui sera en cuivre.
      ...ne à Moulins, où l'on fabriquera tout à la fois des armes à feu et des armes blanc...
      ...d'autant mieux être accueilli, que loin de nuire aux autres manufactures, il augme...
      ...ustrie nationale en ce genre, parce que la ville de Moulins renfermant un grand nombre d'ou...
      ...ellement existantes, on a adopté le projet présenté par un citoyen d'en élever une à Moulins, où l'on fabriquera tout à la fois des armes à feu et des armes blanches. Cet établissement devait d'autant mieux être accueilli, que loin de nuire aux autres manufactures, il augmente, au contraire, l'industrie nationale en ce genre, parce que la ville de Moulins renfermant un grand nombre d'ouvriers déjà accoutumés à travailler lé fer, on peut très utilement les diriger v...
      Il était encore nécessaire de pourvoir de sabres les sous-officiers et grenadiers tant des troupes de ligne, que des gardes nationaux : des fournisseurs de Paris avaient d'abord été chargés de ce travail par une adjudication au raba...
      ...s auquel avaient été portés ces sabres, la grandç difficulté de se procurer des armes, et l'augmentatio...
      ...s ces fournisseurs dans l'impossibilité de remplir leurs engagements, il a fallu, ...
      Il était encore nécessaire de pourvoir de sabres les sous-officiers et grenadiers tant des troupes de ligne, que des gardes nationaux : des fournisseurs de Paris avaient d'abord été chargés de ce travail par une adjudication au rabais; mais le prix trop bas auquel avaient été portés ces sabres, la grandç difficulté de se procurer des armes, et l'augmentation survenue dans le prix des matières, ayant mis ces fournisseurs dans l'impossibilité de remplir leurs engagements, il a fallu, après avoir perdu environ trois mois, reporter cette fabrication dans différente...
      L'époque de mon ministère était le temps le moins f...
      ...mises dans le meilleur état ae défense. La plupart étaient négligées depuis longte...
      ...allu pourvoir à toutes les frontières à la fois ; l'inquiétude était générale, et les craintes de la multitude ont trop souvent contrarié les dispositions des gens de l'art.
      L'époque de mon ministère était le temps le moins favorable aux travaux des fortifications. Je n'ai pu que terminer les disposition...
      ... croire cependant que, dans une seule campagne, toutes nos places aient pu être mises dans le meilleur état ae défense. La plupart étaient négligées depuis longtemps, les fonds extraordinaires qu'on y a destinés, n'ont été accordés que fort t...
      ... les bois et les autres matériaux n'ont pu être rassemblés que peu à peu. Il a fallu pourvoir à toutes les frontières à la fois ; l'inquiétude était générale, et les craintes de la multitude ont trop souvent contrarié les dispositions des gens de l'art.
      J'ai passé des marchés pour près de deux cent soixante mille fusils. J'ai passé des marchés pour près de deux cent soixante mille fusils.
      ..., il se trouve encore dans les magasins de Malgré les pertes considérables qu'on a éprouvées, il se trouve encore dans les magasins de
      ... des renouvellements qu'on a été obligé de faire pour tous les régiments qui en av...
      ...t d'un armement d'un assez grand nombre de bataillons de volontaires nationaux.
      ...ls d'infanterie, dont cent quatre mille neufs, du modèle Se 1777, indépendamment des renouvellements qu'on a été obligé de faire pour tous les régiments qui en avaient besoin, et d'un armement d'un assez grand nombre de bataillons de volontaires nationaux.
      ...abord été fournies, on avait jugé utile de ne pas le faire sur-le-champ, afin que ...
      ...que à laquelle on leur en aurait fourni de neuves.
      ...llons des gardes nationales pour le renouvellement des armes qui leur avaient d'abord été fournies, on avait jugé utile de ne pas le faire sur-le-champ, afin que ces armes ne se trouvassent pas en mauvais état au moment où les volontaires nationaux auraient été obligés d'entrer en campagne, époque à laquelle on leur en aurait fourni de neuves.
      ...ont été mises à l'abri d'une entreprise de vive force, de manière à ôter toute idée de les attaquer autrement que par un siège...
      ...rdonnées, et celles que je me proposais de faire exécuter.
      ... ces obstacles, nos places les plus exposées, depuis Dunkerqué jusqu'à Belfort, ont été mises à l'abri d'une entreprise de vive force, de manière à ôter toute idée de les attaquer autrement que par un siège en règle. 11 suffira, à cet égard, d'y jeter un coup d'oeil rapide, en indiquant en même temps les dispositions que j'ai ordonnées, et celles que je me proposais de faire exécuter.
      ...t remplir leur objet : ainsi des masses de terre suffisent à présent pour couvrir ... ...t, dans les circonstances où nous sommes, que d'ouvrages qui puissent promptement remplir leur objet : ainsi des masses de terre suffisent à présent pour couvrir des vues du dehors, les parties les plus exposées, et pour doubler les feux des ...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 73
      ...rs garantie dans les progrès successifs de l'attaque, puisqu'elles ont une communication souterraine et une retraite assurée avec la place. ...lir rapidement des lunettes en terré, tirant d'élles-mêmes une défense tou-. iours garantie dans les progrès successifs de l'attaque, puisqu'elles ont une communication souterraine et une retraite assurée avec la place.
      ... dispositions générales me dispenseront de répéter les mêmes détails ordonnés, ou ...
      ...nt compte, le 11 Janvier, des résultats de mon voyage. J[ajouterai seulement que d...
      ... génie, j'avais ordonné les préparatifs de semblables ouvrages à Lille, Dunkerque,...
      ...harlemont, Metz, Landau, Strasbourg, et la continuation de ceux de Besançon.
      Ces deux dispositions générales me dispenseront de répéter les mêmes détails ordonnés, ou que je me disposais à faire exécuter dans nos principales places. Je ne répétera...
      ...ant lé développement des frontières, ce que j'ai dit à l'Assemblée, en lui rendant compte, le 11 Janvier, des résultats de mon voyage. J[ajouterai seulement que depuis mes observations, confirmées par l'avis des généraux et des officiers du génie, j'avais ordonné les préparatifs de semblables ouvrages à Lille, Dunkerque, Bergues, Saint-Omer, Valenciennes, Condé, Mau-beuge, Charlemont, Metz, Landau, Strasbourg, et la continuation de ceux de Besançon.
      Le camp retranché de Maubeuge va recevoir ses derniers moyens de défense, dès que la saison le permettra; celui de Sedan, que j'avais approuvé lors de mon passage, commence à se former; les ... Le camp retranché de Maubeuge va recevoir ses derniers moyens de défense, dès que la saison le permettra; celui de Sedan, que j'avais approuvé lors de mon passage, commence à se former; les terrains nécessaires ont été acquis, et les fonds pour les premiers travaux ont ...
      A Metz,-la continuation des ouvrages sur le front de la citadelle a été suivie, autant que la rigueur de la saison a pu le permettre, et j'ai donné les ordres les plus positifs pour y occuper la hauteur dominante par deux lunettes construites successivement, et dont la plus importante puisse être, en peu de mois, portée à son plus haut degré de défense. A Metz,-la continuation des ouvrages sur le front de la citadelle a été suivie, autant que la rigueur de la saison a pu le permettre, et j'ai donné les ordres les plus positifs pour y occuper la hauteur dominante par deux lunettes construites successivement, et dont la plus importante puisse être, en peu de mois, portée à son plus haut degré de défense.
      La frontière de l'Est occupe en général une étendue de pays où les neiges interrompent les travaux en hiver, et dans la majeure partie de l'année. J'ai examiné les projets et disposé les travaux de la prochaine campagne, non pour fortifier à la fois tout ce qui mérité de l'être, mais pour assurer du moins les principales communications. Telle est celle de Genève à Lyon, très mal défendue par le seul fort de l'Ecluse, et où il est indispensable de faire un établissement résistant. Le poste de Pierre-Ghâtel est dèstiné à être renfor...
      ...ner vers cette partie où le Rhône cesse de former la barrière du royaume.
      La frontière de l'Est occupe en général une étendue de pays où les neiges interrompent les travaux en hiver, et dans la majeure partie de l'année. J'ai examiné les projets et disposé les travaux de la prochaine campagne, non pour fortifier à la fois tout ce qui mérité de l'être, mais pour assurer du moins les principales communications. Telle est celle de Genève à Lyon, très mal défendue par le seul fort de l'Ecluse, et où il est indispensable de faire un établissement résistant. Le poste de Pierre-Ghâtel est dèstiné à être renforcé, pour dominer vers cette partie où le Rhône cesse de former la barrière du royaume.
      ...ue par le fort Barraux, où j'ai reconnu la nécessité de construire des ouvrages détachés, tant pour éclairer les avenues de la place, que pour occuper les points dominants. La ville de Grenoble, surtout,; a attiré mon attention. Ce centre de forces et d'approvisionnements ne serait bientôt plus une place de guerre, si on continuait à la regarder avec la même indifférence sous les rapports déf... L'importante vallée du Grésivaudan n'est fermée que par le fort Barraux, où j'ai reconnu la nécessité de construire des ouvrages détachés, tant pour éclairer les avenues de la place, que pour occuper les points dominants. La ville de Grenoble, surtout,; a attiré mon attention. Ce centre de forces et d'approvisionnements ne serait bientôt plus une place de guerre, si on continuait à la regarder avec la même indifférence sous les rapports défensifs. Je me disposais à faire restaurer son enceinte et ses dehors avec l'appa...
      ... vues dont je disposais l'exécution sur la frontière de l'Est, me restreignant, pour le moment,...
      ...ble d'achever prompt ement. ; Les côtes de la Méditerranée présentent peu de points à défendre. L'importance de celui de
      Telles sont les vues dont je disposais l'exécution sur la frontière de l'Est, me restreignant, pour le moment, aux seuls ouvrages qu'il était possible d'achever prompt ement. ; Les côtes de la Méditerranée présentent peu de points à défendre. L'importance de celui de
      ...e des dispositions que j'avais ajouté à la défense des Pyrénées, pour calmer les c...
      ...s état, qu'à ceux qui n'ont aucune idée de fortifications ni d'art militaire ; mai...
      ...tachées sont tracées, et indépendamment de leur utilité, elles en imposeront à l'opinion. J'ai ordonné aussi ne rien négliger aux places et postes é...
      ...Port-Vendre, que l'opinion si prononcée de M. de Vauban, pour préférer ce dernier port, et en faire une tête de frontières : je me suis contenté d'en o...
      J'ai rendu compte à l'Assemblée des dispositions que j'avais ajouté à la défense des Pyrénées, pour calmer les craintes prématurées qu'on avait conçues dans cette partie. A Perpignan, non seul...
      ... rectifier les ouvrages existants qui, d'ailleurs, ne peuvent paraître en mauvais état, qu'à ceux qui n'ont aucune idée de fortifications ni d'art militaire ; mais déjà des pièces détachées sont tracées, et indépendamment de leur utilité, elles en imposeront à l'opinion. J'ai ordonné aussi ne rien négliger aux places et postes élevés sur les montagnes, dès qu'on pourra, en approcher. Je n'ai vu dans Collioure et le Port-Vendre, que l'opinion si prononcée de M. de Vauban, pour préférer ce dernier port, et en faire une tête de frontières : je me suis contenté d'en ordonner les opérations préliminaires.
      Quoique les côtes de l'Océan ne présentent pas un danger aus...
      ...is d'y maintenir l'activité des travaux de défense, en continuant ceux qui sont déjà commencés, principalement aux dehors de Rochefort, à la Rochelle et à Brest.
      Quoique les côtes de l'Océan ne présentent pas un danger aussi prochain, je me proposais d'y maintenir l'activité des travaux de défense, en continuant ceux qui sont déjà commencés, principalement aux dehors de Rochefort, à la Rochelle et à Brest.
      La rade. de Cherbourg et lë port du Havre sont des objets distincts, qui; indépendamment de toute guerre prochaine, exigent encore ...
      ...ommerce sollicite vivement l'achèvement de la nouvelle enceinte du Havre. Quant à Che...
      ...hanger à ce qui existe, il né reste-que la possibilité de restreindre ce qu'on projetait quant au port, qui Semble devoir accompa-pagner la rade. Ce port n'est qu'un objet subséquent, et sur lequel je me proposais de. récla^-mer l'attention de l'Assémblëe nationale pour combiner préalablement l'utilité de ce projet avec les ressources de nos finances.
      La rade. de Cherbourg et lë port du Havre sont des objets distincts, qui; indépendamment de toute guerre prochaine, exigent encore des travaux considérables. L;intérêt du commerce sollicite vivement l'achèvement de la nouvelle enceinte du Havre. Quant à Cherbourg, tout le monde sait qu'on a fait une entreprise vaste, et que je regarde,...
      ...ourvoir a sa défense. Sans doute on a exagéré les moyens, mais ne pouvant rien changer à ce qui existe, il né reste-que la possibilité de restreindre ce qu'on projetait quant au port, qui Semble devoir accompa-pagner la rade. Ce port n'est qu'un objet subséquent, et sur lequel je me proposais de. récla^-mer l'attention de l'Assémblëe nationale pour combiner préalablement l'utilité de ce projet avec les ressources de nos finances.
      Tel est le résumé de mes dispositions sur les forteresses, dans le plan général de la défense du royaume. Je n'ai rien arrêté...
      ...iciers auxquels cette partie des forces de l'Etat est particulièrement confiée. Au...
      Tel est le résumé de mes dispositions sur les forteresses, dans le plan général de la défense du royaume. Je n'ai rien arrêté, qu'en combinant l'avis des généraux d'armée, avec ceux des officiers auxquels cette partie des forces de l'Etat est particulièrement confiée. Aux premiers ap-
      ...s rendre presque imprenables, il suffit de leur procurer une résistance de quatre ou cinq mois, terme de Ja saison pendant laquelle elles sont a...
      .... C'est ainsi qu'on peut fixer le degré de, force nécessaire à Briançon et à Mont-...
      Pour s'assurer des places des Hautes-Alpes et les rendre presque imprenables, il suffit de leur procurer une résistance de quatre ou cinq mois, terme de Ja saison pendant laquelle elles sont accessibles à une armée. C'est ainsi qu'on peut fixer le degré de, force nécessaire à Briançon et à Mont-Dauphin.
      Toulon m'a engagé à ajouter de nouveaux fonds à ceux déjà accordés, ét...
      ...éfense. Amibes,, sous le double rapport de place maritime et frontière, exige des accroissements de force que j'avais approuvés.
      Toulon m'a engagé à ajouter de nouveaux fonds à ceux déjà accordés, ét à disposer, pour cette, année, tout ce qui peut tendre à perfectionner les nouveaux ouvrages qui entourent cette place, et ne suffisent pas encore à sa défense. Amibes,, sous le double rapport de place maritime et frontière, exige des accroissements de force que j'avais approuvés.
      Le fond du golfe de Lyon, très dangereux pour une escadre, n'exige que peu de précautions, en les proportionnant aux moyens d'attaque. Le' principal port de Cette n'ayant point d'enceinte, j'y ai ...
      ..., en masquant les deux avenues étroites de cette ville, et ils peuvent être termin...
      Le fond du golfe de Lyon, très dangereux pour une escadre, n'exige que peu de précautions, en les proportionnant aux moyens d'attaque. Le' principal port de Cette n'ayant point d'enceinte, j'y ai ordonné des retranchements qui peuvent en tenir lieu, en masquant les deux avenues étroites de cette ville, et ils peuvent être terminés cette année.
      ...Pyrénées, à Navarreins, Saint-Jean-pied-de-Port et Bayonne, où j'ai approuvé de nouveaux ouvrages destinés à occuper le...
      ...et l'on va travailler à fortifier celui de Saint-Béat.
      Les travaux ont été continués vers les Basses-Pyrénées, à Navarreins, Saint-Jean-pied-de-Port et Bayonne, où j'ai approuvé de nouveaux ouvrages destinés à occuper les hauteurs dont cette place est tellement dominée, que, sans une telle extension...
      ...i fait reconnaître aussi les postes à occuper dans les passages des montagnes ; et l'on va travailler à fortifier celui de Saint-Béat.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 74
      ...i des armées, et les approvisionnements de tout genre qu'elles exigent pour remplir leur objet. Quant à la disposition particulière des ouvrages de chaque place, aux moyens de lui procurer le degré de force qui lui est'destiné, en un mot, à...
      ...tes rendus par les inspecteurs généraux de ce corps. J'ai formé, en conséquence, le comité des foriifications prescrit par la loi du 10 juillet. L'utilité et la nécessité d'un pan il établissement ne ...
      ...ties, et je dois avouer qu'il m'a servi de guide dans toutes les dispositions que ...
      ...je suis redevable à un membre distingué de ce comité; la confiance particulière que je lui ai témoignée, par une longue habitude et par la connaissance de ses talents, a toujours été d'accord av...
      ...ombinaisons générales, les ressources des places considérées comme points d'appui des armées, et les approvisionnements de tout genre qu'elles exigent pour remplir leur objet. Quant à la disposition particulière des ouvrages de chaque place, aux moyens de lui procurer le degré de force qui lui est'destiné, en un mot, à toutes les combinaisons purement défensives et locales, je ne pouvais être mieux éclairé que par les officiers mêmes du corps du génie, en profitant des comptes rendus par les inspecteurs généraux de ce corps. J'ai formé, en conséquence, le comité des foriifications prescrit par la loi du 10 juillet. L'utilité et la nécessité d'un pan il établissement ne sauraient être trop senties, et je dois avouer qu'il m'a servi de guide dans toutes les dispositions que j'avais arrêtées à cet égard. Je n'oublierai pas non plus les secours dont je suis redevable à un membre distingué de ce comité; la confiance particulière que je lui ai témoignée, par une longue habitude et par la connaissance de ses talents, a toujours été d'accord avec l'opinion publique.
      Persuadé que la simplicité d'une administration est la base de toute comptabilité, je me proposais d'établir pour chaque service des règles uniformes de comptabilité qui missent le ministre à portée de rendre chaque jour à l'Assemblée nationale le compte exact de ses opérations ; cet ordre déjà établi ...
      ...ipes, et m'en renvoyer l'extrait le 1er de chaque mois. Par ce moyen, l'Assemblé nationale eut pu connaître chaque mois la dépense exacte de mon département pendant le mois précéde...
      Persuadé que la simplicité d'une administration est la base de toute comptabilité, je me proposais d'établir pour chaque service des règles uniformes de comptabilité qui missent le ministre à portée de rendre chaque jour à l'Assemblée nationale le compte exact de ses opérations ; cet ordre déjà établi dans mes bureaux avait été transmis aiix commissaires des guerres, pour monter, à compter du premier janvier dernier, leur travail sur les mêmes principes, et m'en renvoyer l'extrait le 1er de chaque mois. Par ce moyen, l'Assemblé nationale eut pu connaître chaque mois la dépense exacte de mon département pendant le mois précédent.
      Les réclamations générales de l'armée sur la perle des assignats m'avaient déterminé...
      ...ndant, arrêté avec MM. les commissaires de la trésorerie nationale, des mesures pour ...
      Les réclamations générales de l'armée sur la perle des assignats m'avaient déterminé à proposer à l'Assemblée nationale des mesures qui pussent lui rendre cette perte moins sensible. J'avais, en attendant, arrêté avec MM. les commissaires de la trésorerie nationale, des mesures pour déterminer le numéraire à payer à chaque corps.
      Enfin, pour mettre à même de juger de toutes les opérations, ou terminées, ou entamées pendant mon ministère, je finis par la liste des décrets rendus par l'Assemblé... Enfin, pour mettre à même de juger de toutes les opérations, ou terminées, ou entamées pendant mon ministère, je finis par la liste des décrets rendus par l'Assemblée nationale durant ce temps.
      Loi qui charge les commissaires de la trésorerie nationale de remettre au ministre de la guerre vingt millions pour les préparatifs de la guerre. Loi qui charge les commissaires de la trésorerie nationale de remettre au ministre de la guerre vingt millions pour les préparatifs de la guerre.
      Décret qui ordonne que le ministre de la guerre soit tenu de veiller à tout ce qui concerne l'habill... Décret qui ordonne que le ministre de la guerre soit tenu de veiller à tout ce qui concerne l'habillement des gardes nationales, et d'en rendre compte incessamment à l'Assemblée.
      ...on des gardes nationales du département de la Manche. Loi relative à l'organisation du 2e bataillon des gardes nationales du département de la Manche.
      Loi portant que la maison des capucins de la ville de Belfort et dépendances, seront employées à l'établissement de l'hôpital de cette ville. Loi portant que la maison des capucins de la ville de Belfort et dépendances, seront employées à l'établissement de l'hôpital de cette ville.
      En exécution de ce décret, il a été remis au comité militaire un tableau de la répartition de quinze centa brigades,que l'article 2 ordonne de placer dans tous les départements. En exécution de ce décret, il a été remis au comité militaire un tableau de la répartition de quinze centa brigades,que l'article 2 ordonne de placer dans tous les départements.
      ...lel7 janvier au commissaire ordonnateur de la division, pour qu'il eût à se conformer aux dispositions de ce décret. Le ministre a écrit lel7 janvier au commissaire ordonnateur de la division, pour qu'il eût à se conformer aux dispositions de ce décret.
      Le ministre de l'intérieur aura donné communication de cette loi au département, et le commissaire des guerres de la division rendra compte de ce qui aura été fait à ce sujet. Le ministre de l'intérieur aura donné communication de cette loi au département, et le commissaire des guerres de la division rendra compte de ce qui aura été fait à ce sujet.
      ...TAIRE, RENDUES PENDANT L'ADMINISTRATION DE M. DE NARBONNE. RELATIVES AU MILITAIRE, RENDUES PENDANT L'ADMINISTRATION DE M. DE NARBONNE.
      ...ée quant à l'artil-cement des officiers de l'ar- lerie et au géuie. L'opcra-mée, d... Loi relative au rempla- Exécutée quant à l'artil-cement des officiers de l'ar- lerie et au géuie. L'opcra-mée, dont les places se tion est parfaitement as-trouvent vacantes. sise, et les rempl...
      ... officiers supérieurs et des capitaines de toutes les armes, sont arrêtées, et bea... des officiers supérieurs et des capitaines de toutes les armes, sont arrêtées, et beaucoup d'expéditions faites et parties.
      ... ont eu lieu à Perpignan, le 15 du mois de novembre 1791. Décret relatif aux troubles qui ont eu lieu à Perpignan, le 15 du mois de novembre 1791.
      ...e aux moyens d'organiser définitivement la gendarmerie nationale. Loi relative aux moyens d'organiser définitivement la gendarmerie nationale.
      M. de Narbonne seratou" jours fier d'avoir appelé l'attention de l'Assemblée nationale et du roi sur une... M. de Narbonne seratou" jours fier d'avoir appelé l'attention de l'Assemblée nationale et du roi sur une pareille récompense.
      Il a été rendu compte de l'emploi de cette somme tous les 15 jours, conformé... Il a été rendu compte de l'emploi de cette somme tous les 15 jours, conformément au décret.
      Le placement de brigades dans tous les chefs-lieux d'administration et de juridiction ordonné par les articles 3 ...
      ...n à l'exécution des autres dispositions de cette loi. On a remis, au surplus, au c...
      Le placement de brigades dans tous les chefs-lieux d'administration et de juridiction ordonné par les articles 3 et 4 s'exécute à mesure qu'on fait l'expédition des commissions pour chaque département; on ne porte pas moins d'attention à l'exécution des autres dispositions de cette loi. On a remis, au surplus, au comité militaire un grand nombre d'observations auxquelles ont donné lieu les dif...
      ...e ministre a satisfait aux dispositions de ce décret; il a même annoncé qu'il avai...
      ...embre, il avait écrites aux commandants de divisions et aux départements.
      Dans le rapport fait à l'Assemblée le 22 février 1792, le ministre a satisfait aux dispositions de ce décret; il a même annoncé qu'il avait été assez heureux pour les prévenir, et a lu à l'Assemblée les circulaires que, dès le 15 décembre, il avait écrites aux commandants de divisions et aux départements.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 75
      ...spend l'adjudication définitive du bail de la ci-devant école militaire. Loi qui suspend l'adjudication définitive du bail de la ci-devant école militaire.
      ...anterie, ci-devant Champagne, le défaut de précaution pour la défense de Navarreins, et le départ pour l'Espagne de M. du Chilleau. Décret concernant le 71e régiment d'infanterie, ci-devant Champagne, le défaut de précaution pour la défense de Navarreins, et le départ pour l'Espagne de M. du Chilleau.
      Loi relative aux bataillons de volontaires nationaux, formés pour la défense de la patrie. Loi relative aux bataillons de volontaires nationaux, formés pour la défense de la patrie.
      ...er cette opération, dont le succès fait la gloire et l'espérance de la nation. ... février tout était parti, et toutes les mesures avaient éié prises pour accélérer cette opération, dont le succès fait la gloire et l'espérance de la nation.
      Décret, qui renvoie au pouvoir exécutif la pétition des so!dats du 31erégiment, à l'effet de vérifier les plaintes pur eux articulées contre le sieur de Behague, et qui ordonne qu'il sera déli... Décret, qui renvoie au pouvoir exécutif la pétition des so!dats du 31erégiment, à l'effet de vérifier les plaintes pur eux articulées contre le sieur de Behague, et qui ordonne qu'il sera délivré à chacun des pétitionnaires trois sols par lieue, pour se rendre dans leur m...
      Décret qui ordonne au ministre de la guerre de donner sés vues sur le nombre des bataillons de volontaires qu'il convient de mettre sur pied, pour assurer la frontière du Nord et maintenir la tranquillité dans les départements méri... Décret qui ordonne au ministre de la guerre de donner sés vues sur le nombre des bataillons de volontaires qu'il convient de mettre sur pied, pour assurer la frontière du Nord et maintenir la tranquillité dans les départements méridionaux.
      Loi Relative à la gratification accordée aux sous-officiers et soldats de la garde soldée parisienne qui ont pris le... Loi Relative à la gratification accordée aux sous-officiers et soldats de la garde soldée parisienne qui ont pris leur retraite.
      Décret qui enjoint au ministre de la guerre de rendre compte ince-samment de l'état actuel du remplacement des offic... Décret qui enjoint au ministre de la guerre de rendre compte ince-samment de l'état actuel du remplacement des officiers.
      Décret qui renvoie au pouvoir exécutif la lettre du sieur Hébert, qui propose l'achat de dix mille fusils, à raison de 10 liv. 10 sols la pièce. Décret qui renvoie au pouvoir exécutif la lettre du sieur Hébert, qui propose l'achat de dix mille fusils, à raison de 10 liv. 10 sols la pièce.
      La conduite ordonnée a été payée sur-le-ch...
      ...es s ldats réclamants du 31° régiment : la plupart se sont engagés; et l'on n'a pa...
      ...plaintes qu'ils nt articulées contre M. de Behague.
      La conduite ordonnée a été payée sur-le-champ à tous les s ldats réclamants du 31° régiment : la plupart se sont engagés; et l'on n'a pas connaissance qu'ils aient donné suite aux plaintes qu'ils nt articulées contre M. de Behague.
      ...ants fussent examinés sur les principes de la Consiitution, lesquels doivent faire partie de leur instruction. Il a été donné ordre pour que, conformément au décret, les aspirants fussent examinés sur les principes de la Consiitution, lesquels doivent faire partie de leur instruction.
      ...M. Hébert puisse remplir convenablement la fourniture qu'il a proposée. Sa soumission, quant au prix, n'est pas argent de France, mais florins de Brabant. On doute que M. Hébert puisse remplir convenablement la fourniture qu'il a proposée. Sa soumission, quant au prix, n'est pas argent de France, mais florins de Brabant.
      Loi relative au mode de recrutement et engagement des troupes de ligne de l'armée française. Loi relative au mode de recrutement et engagement des troupes de ligne de l'armée française.
      ...à l'augmentation des officiers généraux de l'armée. Loi relative à l'augmentation des officiers généraux de l'armée.
      Loi relative à la composition du 2° bataillon des gardes nationales volontaires du département do la Seine-Inférieure. Loi relative à la composition du 2° bataillon des gardes nationales volontaires du département do la Seine-Inférieure.
      Loi concernant la formation, l'organisation et la solde des bataillons des gardes nationa... Loi concernant la formation, l'organisation et la solde des bataillons des gardes nationales volontaires.
      ...n faveur des sous-r,fliciers et soldats de 1 armée française, qui seraient passés ... Loi portant amnistie en faveur des sous-r,fliciers et soldats de 1 armée française, qui seraient passés en pays étrangers avant le l8r juin 1789.
      ...e 30 janvier une proclamation, en vertu de ce décret ; elle a été envoyée au nombre de 12 exemplaires à chaque département. Le roi a rendu le 30 janvier une proclamation, en vertu de ce décret ; elle a été envoyée au nombre de 12 exemplaires à chaque département.
      ...ordres précis pour compléter les moyens de défense et d'armements de Bayonne et de tous les postes des frontières d'Espagn...
      ...an tes munitions y ont été transportées de Nantes et de Bordeaux; maintenant l'arsenal de Douai vient d'y expédier des alfùts.
      Précédemment au décret, et dès le 7 janvier, on avait donné des. ordres précis pour compléter les moyens de défense et d'armements de Bayonne et de tous les postes des frontières d'Espagne. Depuis.d'aboudan tes munitions y ont été transportées de Nantes et de Bordeaux; maintenant l'arsenal de Douai vient d'y expédier des alfùts.
      ... compagnies excédant le nombre fixé par la loi : ces compagnies, conformément à la loi citée ci-contre, ont été incorporée... Ce bataillon avait 2 compagnies excédant le nombre fixé par la loi : ces compagnies, conformément à la loi citée ci-contre, ont été incorporées dans un 3° bataillon levé depuis.
      ...loi a été adressée à tous les régiments de l'armée. Cette loi a été adressée à tous les régiments de l'armée.
      ...it possiblo, l'armement et l'équipement de ces bataillons. On a donné les ordres les plus précis pour accélérer, autant qu'il serait possiblo, l'armement et l'équipement de ces bataillons.
      Loi relative à la viande à délivrer aux troupes dans leur... Loi relative à la viande à délivrer aux troupes dans leurs garnisons.
      Loi relative à une augmentation de traitement à accorder aux gens de guerre qui entreronten campagne. Loi relative à une augmentation de traitement à accorder aux gens de guerre qui entreronten campagne.
      Les états en ont été ar rêtés et remisa la trésorerie nationale. Les états en ont été ar rêtés et remisa la trésorerie nationale.
      ... envoyée le 4 mars à tous les régiments de l'armée. L'adjudication au rabais, pour...
      ...épartements; elle a dû avoir lieu le 15 de mars, partout où les circonstances loca...
      Cette loi a été envoyée le 4 mars à tous les régiments de l'armée. L'adjudication au rabais, pour cette fourniture, a été annoncée dans tous les départements; elle a dû avoir lieu le 15 de mars, partout où les circonstances locales ne s'y sont point opposées.
      ... un compte très détaillé à, l'Assemblée de cette opération, qui présente des diffi... Le ministre a rendu un compte très détaillé à, l'Assemblée de cette opération, qui présente des difficultés sans nombre.
      L'exécution de cette loi ne peut avoir lieu que lors de l'entree des troupes en campagne. Mais il a été préparé un règlement en exécution de cette loi. L'exécution de cette loi ne peut avoir lieu que lors de l'entree des troupes en campagne. Mais il a été préparé un règlement en exécution de cette loi.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 76
      ...glement du 1er janvier 1792, concernant la police et discipline de l'infanterie. Règlement du 1er janvier 1792, concernant la police et discipline de l'infanterie.
      Règlement pour la fourniture des chevaux de bât et voitures. Règlement pour la fourniture des chevaux de bât et voitures.
      Règlement pour la fourniture de la viande dans les garnisons. Règlement pour la fourniture de la viande dans les garnisons.
      Ordonnancé dés manœuvres de la cavalerie. Ordonnancé dés manœuvres de la cavalerie.
      ...ns toutes les armes, et présidés par M. de Noailles dont les talents et le patriotisme appartiennent si utilement à la cause de la Constitution. ...es ordonnances sont à peine finies; je les dois aux soins d'officiers choisis dans toutes les armes, et présidés par M. de Noailles dont les talents et le patriotisme appartiennent si utilement à la cause de la Constitution.
      Après avoir présenté le tableau de toutes les lois, dont la strictë exécution a été mon premier obj...
      ...je dois, pour réunir sous un même point de vue tous les faits de mon administration, rappeler ici les de...
      Après avoir présenté le tableau de toutes les lois, dont la strictë exécution a été mon premier objet et mon premier devoir, je dois, pour réunir sous un même point de vue tous les faits de mon administration, rappeler ici les demandes que j'ai présentées à 1 Assemblée, et dont j'ai fréquemment sollicité les...
      La formation des légions destinées à admet...
      ...particulière, telles, enfin, que le vœu de tous les militaires les réclame. L'Assemblée a déjà entendu la lecture du rapport présenté par son com...
      La formation des légions destinées à admettre des étrangers, et soumises par conséquent à une discipline particulière, telles, enfin, que le vœu de tous les militaires les réclame. L'Assemblée a déjà entendu la lecture du rapport présenté par son comité militaire sur cet objet;
      On voit, par ce' tableau exact de mon administration, que la plupart de ces opérations n'auraient pu être accom...
      ...par elle seule que j'ai pu faire le peu de bien qui a honoré mon administration; et si de grands dégoûts éloignent de la carrière ministérielle, il faut le dire...
      On voit, par ce' tableau exact de mon administration, que la plupart de ces opérations n'auraient pu être accomplies, si l'Assemblée nationale n'avait pas décrété les dispositions dont je lui ai réprésenté l'utilité. C'est par elle seule que j'ai pu faire le peu de bien qui a honoré mon administration; et si de grands dégoûts éloignent de la carrière ministérielle, il faut le dire cependant aux hommes honnêtes et courageux, en ne se lassant pas des premiers o...
      Ce qu'il m'eût été précieux d'obtenir de l'Assemblée, c'était qu'elle se montrât...
      ...urs du régiment d'Alsace et le régiment de la Couronne; il a dû prendre les mesures qui ont réussi pour dissiper les émeutes de Noyon, d'Evreux, et faire rendre au régiment d'Ernest la justice qui lui était due. Il en coûte de risquer sa popularité, quand toutes vos opi7 nions vous séparent du parti qui la brave, quand elle est votre seule force contre vos propres ennemis ; mais il faut que la patrie soit sauvée avant que de songer a fixer lés réputations.
      Ce qu'il m'eût été précieux d'obtenir de l'Assemblée, c'était qu'elle se montrât sévère contre tous les actes d'indiscipline..Oui, je croirai toujours qu'un min...
      ... contre le régiment d'Artois en garnison à Rennes, et contre les soldats déserteurs du régiment d'Alsace et le régiment de la Couronne; il a dû prendre les mesures qui ont réussi pour dissiper les émeutes de Noyon, d'Evreux, et faire rendre au régiment d'Ernest la justice qui lui était due. Il en coûte de risquer sa popularité, quand toutes vos opi7 nions vous séparent du parti qui la brave, quand elle est votre seule force contre vos propres ennemis ; mais il faut que la patrie soit sauvée avant que de songer a fixer lés réputations.
      Le compte que je viens de rendre, date du moment où j'ai quitté l...
      ... Il importe peut-être que les officiers de l'armée qui sont attachés à la Constitution, par l'intime conviction que le roi la veut sincèrement, sachent qu'en m'éloighant de sa personne, il est loin d'avoir voulu ...
      ...able à celles qui amusaient les loisirs de L'ancien régime, est parvenue à persuader au roi de me retirer sa confiance. C'est à ma vie à le convaincre, de la vérité de mon attachement : mais ce qui presse po...
      ...ral, c'est que ma disgrâce soit séparée de toute idée politique ; et le choix de mon successeur doit servir à le démontr...
      Le compte que je viens de rendre, date du moment où j'ai quitté le ministère : j'apprends que depuis, plusieurs officiers ont abandonné leurs emplois, ou donné leur démission. Il importe peut-être que les officiers de l'armée qui sont attachés à la Constitution, par l'intime conviction que le roi la veut sincèrement, sachent qu'en m'éloighant de sa personne, il est loin d'avoir voulu désavouer ce que j'avais dit en son nom dans le voyage fait, par son ordre, sur les frontières. Une intrigue très semblable à celles qui amusaient les loisirs de L'ancien régime, est parvenue à persuader au roi de me retirer sa confiance. C'est à ma vie à le convaincre, de la vérité de mon attachement : mais ce qui presse pour le bien général, c'est que ma disgrâce soit séparée de toute idée politique ; et le choix de mon successeur doit servir à le démontrer.
      ...on pays et pour le roi, a été d'essayer la Constitution dans mon département, et d'arriver à prouver qu'avec de simples décrets d'exécution, cette part... Mon Unique plan, quand j'ai accepté le ministère, en me dévouant pour mon pays et pour le roi, a été d'essayer la Constitution dans mon département, et d'arriver à prouver qu'avec de simples décrets d'exécution, cette partie du gouvernement pourra marcher coristitutionnelle-ment. Si j'ai fait les prem...
      Loi relative aux officiers Les états de secours ré- Loi relative aux officiers Les états de secours ré-
      d'état-major des,places de glés en vertu de cçtle loi, d'état-major des,places de glés en vertu de cçtle loi,
      ...e, citadelles, châteaux ont été remis à la trésorerie guerre, citadelles, châteaux ont été remis à la trésorerie
      ...tes militaires nationale, supprimés par loi du 10 juillet 1791. et autres postes militaires nationale, supprimés par loi du 10 juillet 1791.
      ... d'après ce décret, ments des offieiërs de l'ar- qui ne peut avoir son en- concernant les remplace- accéléré, d'après ce décret, ments des offieiërs de l'ar- qui ne peut avoir son en-
      aux décrets de VAssemblée nationale. aux décrets de VAssemblée nationale.
      ... 1792, sur le décret concernant le mode de recrutement. Proclamation du roi du 30 janvier 1792, sur le décret concernant le mode de recrutement.
      ...glement du 1er janvier 1792, concernant la •police et discipline des troupeis à ch... Règlement du 1er janvier 1792, concernant la •police et discipline des troupeis à cheval.
      ...it jour, concernant l'administration et la comptabilité des troupes achevai. Règlement dudit jour, concernant l'administration et la comptabilité des troupes achevai.
      Idem, concernant le cÔrps royal de l'artillerie. Idem, concernant le cÔrps royal de l'artillerie.
      ..., concernant l'avancement des officiers de ce corps. Règlement dudit jour, concernant l'avancement des officiers de ce corps.
      Trois règlements pour le campement de toutes armes. Trois règlements pour le campement de toutes armes.
      1° L'augmentation de 8 commissaires des 1° L'augmentation de 8 commissaires des
      ...rres tient le premier rang dans l'ordre de ces demandes, et n'est pas moins urgent... guerres tient le premier rang dans l'ordre de ces demandes, et n'est pas moins urgente ni moins nécessaire que celle des officiers généraux., i.Tous -les détails con...

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 77
      ...le calme se rétablir par la'seule force de la loi. ëi j'ai obtenu cette estime, loin ...
      ...nt encouragés par le prix qui doit être la récompense d'une longue vie.
      ...es, qui, témoins des longs malheurs qu'entraîne une révolution, aspirent à voir le calme se rétablir par la'seule force de la loi. ëi j'ai obtenu cette estime, loin que ma carrière soit finie, elle commence ; et jeune encore, mes premiers pas sont encouragés par le prix qui doit être la récompense d'une longue vie.
      a la séance de l'assemblée nationale législative du di... a la séance de l'assemblée nationale législative du dimanche 1er
      pétition (2) du conseil général de commune de Lyon à VAssemblée nationale. pétition (2) du conseil général de commune de Lyon à VAssemblée nationale.
      ... mars mil sept cent quatre-vingt-douze, de la liberté l'an quatre, en l'hôtel commun de la ville de Lyon, dans la séance publique du conseil général de la commune où,étaient : - M. Vitèt, maire; | Ce jourd'hui mardi 6 mars mil sept cent quatre-vingt-douze, de la liberté l'an quatre, en l'hôtel commun de la ville de Lyon, dans la séance publique du conseil général de la commune où,étaient : - M. Vitèt, maire;
      ...s municipaux; M. Champagneux, procureur la commune; MM. Henry, Ailegret, Sallier, ... ...nge, Bonnard, Ghalon, Rivaux, Morenas, Curet, Picard, Gleize et Lafond, officiers municipaux; M. Champagneux, procureur la commune; MM. Henry, Ailegret, Sallier, Paccalet, Cor-réard, Billiemas, Gravier, Jorel, Frappa, Burdin, Bourget, Viallet...
      ... donné lecture d'une lettre écrite le 2 de ce mois, aux officiers municipaux de cette ville, par M. Cahier, ministre de l'intérieur, qui annonce deux proclamat...
      ...ux arrêtés du directoire du département de Rhône-et-Loire, des 23 et 26 janvier de...
      ...lier et Champagneux, et qui désapprouve la part que la municipalité à prise à la défense de ces deux officiers municipaux, regardan...
      ...n'intéressent qu'eux seuls, et qu'ainsi la municipalité ne pouvait réclamer contre...
      M. Vitet, maire, a donné lecture d'une lettre écrite le 2 de ce mois, aux officiers municipaux de cette ville, par M. Cahier, ministre de l'intérieur, qui annonce deux proclamations du roi, confirmatives des deux arrêtés du directoire du département de Rhône-et-Loire, des 23 et 26 janvier dernier, contre MM. Ghalier et Champagneux, et qui désapprouve la part que la municipalité à prise à la défense de ces deux officiers municipaux, regardant que les faits qui leur sont imputés n'intéressent qu'eux seuls, et qu'ainsi la municipalité ne pouvait réclamer contre les deux arrêtés du directoire.
      ...ononcé puisque, loin d'être étrangère à la municipalité, celle concernant le sieur...
      ...sieur Chalier remplissait les fonctions de police qui lui avaient été spécialement déléguées par la loL
      ...is aucune connaissance des détails "des deux affaires sur lesquelles lè roi a prononcé puisque, loin d'être étrangère à la municipalité, celle concernant le sieur Meynis est le propre fait du corps municipal lui-même, et qu'en faisant une visite chez le sieur Lacroix, le sieur Chalier remplissait les fonctions de police qui lui avaient été spécialement déléguées par la loL
      Considérant que la proposition faite à mu-nicipàlitéjl'abandonner les sieurs Champagneux et Cnalier, répugne à la justice et à l'honneur : A la justice, parce que, en se déclarant étrangère à la condamnation qui frappe deux de ses membres, la municipalité se rendrait complice de leur perte ; Considérant que la proposition faite à mu-nicipàlitéjl'abandonner les sieurs Champagneux et Cnalier, répugne à la justice et à l'honneur : A la justice, parce que, en se déclarant étrangère à la condamnation qui frappe deux de ses membres, la municipalité se rendrait complice de leur perte ;
      ...andonnant 2 collègues qui n'ont agi que de concert avec elle et pour rintérêt public, elle trahirait le caractère le plus auguste de la nation française, la loyauté ; A l'honneur, parce qu'en abandonnant 2 collègues qui n'ont agi que de concert avec elle et pour rintérêt public, elle trahirait le caractère le plus auguste de la nation française, la loyauté ;
      Considérant que le projet des ennemis de la patrie est de diviser la municipalité en dispersant ses membres,...
      ... autour d'elle et rassure tous les amis de la Constitution;
      Considérant que le projet des ennemis de la patrie est de diviser la municipalité en dispersant ses membres, pour n'avoir plus à combattre une administration qui, par son zèle et son patriotisme, rallie autour d'elle et rassure tous les amis de la Constitution;
      Considérant qu'avec la conviction d'une conscience pure et irr...
      ...té ne peut désapprouver les efforts que la munici-palité de Lyon est en droit de faire pour parvenir à la révocation des deux arrêtés du directoi...
      Considérant qu'avec la conviction d'une conscience pure et irréprochable, aucune, autorité ne peut désapprouver les efforts que la munici-palité de Lyon est en droit de faire pour parvenir à la révocation des deux arrêtés du directoire du département, contraires aux règles et à l'équité ;
      Que la résistance à l'oppression est au premier rang de l'Acte constitutionnel, que la municipalité .se voyant opprimée,par le...
      ...ononce et désigne ceux qui ont manqué à la loi ;
      Que la résistance à l'oppression est au premier rang de l'Acte constitutionnel, que la municipalité .se voyant opprimée,par le directoire du département a porté des plaintes qui nécessitent que l'Assemblée nationale prononce et désigne ceux qui ont manqué à la loi ;
      ...ficier municipal suppléant le procureur de la commune, que le conseil général de la commune persiste à ses précédentes déli...
      ...e au Corps législatif pour lui demander la justice la plus prompte. Fait à Lyon les jour et a...
      11 a été arrêté,) après avoir ouïvM. Vingtriér, officier municipal suppléant le procureur de la commune, que le conseil général de la commune persiste à ses précédentes délibérations et adresses relatives aux arrêtés du directoire du département des 25 ...
      ...use pour les sieurs Chalier et Champagneux, et arrêté qu'il sera fait une adresse au Corps législatif pour lui demander la justice la plus prompte. Fait à Lyon les jour et an susdits. Extrait collationné.
      Appel formé par le conseil général de la commune de Lyon, à VAssemblée nationale, de deux proclamations dû roi, portant confirmation des arrêtés du directoire de département de Rhône-et-Loire, dans les affaires Lacro...
      ...er et Champagneux, officiers municipaux de lu ville de Lyon.
      Appel formé par le conseil général de la commune de Lyon, à VAssemblée nationale, de deux proclamations dû roi, portant confirmation des arrêtés du directoire de département de Rhône-et-Loire, dans les affaires Lacroix et Meynis, contre les sieurs Chalier et Champagneux, officiers municipaux de lu ville de Lyon.
      Législateurs, le conseil général de la commune de Lyon ne présenterait à l'Assemblée nationale que l'expression de sa douleur, s'il pouvait douter de sa justice. Législateurs, le conseil général de la commune de Lyon ne présenterait à l'Assemblée nationale que l'expression de sa douleur, s'il pouvait douter de sa justice.
      Rigide observateur de la loi, il s'est adressé au pouvoir exécutif pour obtenir la répression de deux arrêtés du département de Rnôné-et-Loire, des 25 et 26-janvier dernier, portant permission de prendre à partie les sieurs Chalier et ...
      ...x». officiers municipaux, et prononçant la suspension du sieur Chalier.
      Rigide observateur de la loi, il s'est adressé au pouvoir exécutif pour obtenir la répression de deux arrêtés du département de Rnôné-et-Loire, des 25 et 26-janvier dernier, portant permission de prendre à partie les sieurs Chalier et Champagneux». officiers municipaux, et prononçant la suspension du sieur Chalier.
      Lé conseil de la commune n'a vu dans les décisions du directoire que l'oubli de toutes les formes indiquées par la Constitution, il a vu que la fausse application des lois dont il s'e...
      ...vàrica-teurs qui devaient être livrés à la sévérité des lois.
      Lé conseil de la commune n'a vu dans les décisions du directoire que l'oubli de toutes les formes indiquées par la Constitution, il a vu que la fausse application des lois dont il s'est étayé, paraîtrait servir des haines et des passions particulières, en prodigu...
      ...rrêtés aux sieurs Ghalier et Champagneux, toutes les épithètes réservées aux prévàrica-teurs qui devaient être livrés à la sévérité des lois.
      Le conseil de la commune, en rendant de justes éloges au zèle et au patriotisme de ces deux officiers municipaux, qui n'avaient agi qu'au nom de la municipalité et pour l'intérêt Le conseil de la commune, en rendant de justes éloges au zèle et au patriotisme de ces deux officiers municipaux, qui n'avaient agi qu'au nom de la municipalité et pour l'intérêt
      ...ssus, même séance, page 64, le discours de M. Joseph Chalier. (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 64, le discours de M. Joseph Chalier.

      Séance du dimanche 1 avril 1792

      page 78
      Il fallait donc, Messieurs, d'après la lettre du ministre, que la municipalité vît avec indifférence, deux de ses membres, agissant en, son nom, écrasés sous la coupe de deux arrêtés du directoire, punis et déshonorés, pour prix de leur dévouement à la chose publique, servir de triomphe aux ennemis de la Constitution que notre ville recèle. Il fallait donc, Messieurs, d'après la lettre du ministre, que la municipalité vît avec indifférence, deux de ses membres, agissant en, son nom, écrasés sous la coupe de deux arrêtés du directoire, punis et déshonorés, pour prix de leur dévouement à la chose publique, servir de triomphe aux ennemis de la Constitution que notre ville recèle.
      ... donc en crimes les cris et les accents de la liberté; forts de notre conscience, fermes dans nos principes, rien ne pourra nous ébranler. Le conseil de la commune de Lyon s'élèvera contre la violation des droits sacrés de la justice et de la vérité. Qu'on transforme donc en crimes les cris et les accents de la liberté; forts de notre conscience, fermes dans nos principes, rien ne pourra nous ébranler. Le conseil de la commune de Lyon s'élèvera contre la violation des droits sacrés de la justice et de la vérité.
      La cause des sieurs Chalier et Champagneux est inséparable de la municipalité; on ne punit pas des membr...
      ...oppression du directoire est sans doute de frapper de ses arrêtés les membres individuels de la municipalité, pour .en paralyser le cor...
      La cause des sieurs Chalier et Champagneux est inséparable de la municipalité; on ne punit pas des membres, quand tout le corps a agi; mais le système d'oppression du directoire est sans doute de frapper de ses arrêtés les membres individuels de la municipalité, pour .en paralyser le corps.
      La municipalité, Messieurs, mettra sous vos yeux toutes les pièces qui justifient la pureté de la conduite des sieurs Chalier et Champagn... La municipalité, Messieurs, mettra sous vos yeux toutes les pièces qui justifient la pureté de la conduite des sieurs Chalier et Champagneux, que le directoire a convertie en crimes.
      Le conseil de la commune sollicite avec confiance de la justice de l'Assemblée nationale, de se faire représenter, tant la requête du sieur Lacroix, que l'arrêté ...
      ...rer jusqu'à l'évidence, que l'intrigue, la passion, et des vues coupables et perfides ont rédigé la requête du sieur Lacroix, que l'arrêté ...
      Le conseil de la commune sollicite avec confiance de la justice de l'Assemblée nationale, de se faire représenter, tant la requête du sieur Lacroix, que l'arrêté du directoire qui l'a suivie. Ces deux pièces suffiront à démontrer jusqu'à l'évidence, que l'intrigue, la passion, et des vues coupables et perfides ont rédigé la requête du sieur Lacroix, que l'arrêté du directoire n'a pas craint d'accueillir.
      ...er au pouvoir exécutif, pour en obtenir la réformation des deux arrêtés du directo... public, a cru devoir s'adresser au pouvoir exécutif, pour en obtenir la réformation des deux arrêtés du directoire, ses plaintes ont été re-
      Soussées, la religion du roi surprise, et l'accès Soussées, la religion du roi surprise, et l'accès
      u trône fermé à la vérité. u trône fermé à la vérité.
      ...le n'usât pas du droit sacré qui permet la résistance à l'oppression, il fallait q... | Il fallait qu'elle n'usât pas du droit sacré qui permet la résistance à l'oppression, il fallait que, portant ses justes plaintes aU roi d'un peuple fibre, elle empruntât le lang...
      Il fallait enfin, qu'abreuvée de dégoûts, pour se soustraire à tant de Vexations, elle se bornât, sans doute, ...
      ... son poste, et servît ainsi les projets de nv.s ennemis.
      Il fallait enfin, qu'abreuvée de dégoûts, pour se soustraire à tant de Vexations, elle se bornât, sans doute, à abandonner son poste, et servît ainsi les projets de nv.s ennemis.
      Sûrs de Votre justice, Messieurs, quel que soit... Sûrs de Votre justice, Messieurs, quel que soit le nombre des ennemis dont nous sommes environnés, nous déjouerons leurs projet...
      Mourir pour la Constitution, c'est avoir vécu avec gloire pour la patrie et la liberté. Mourir pour la Constitution, c'est avoir vécu avec gloire pour la patrie et la liberté.
    • Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      - search term matches: (392)

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 100
      Locuteur: Becquey
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 2 avril 1792 au matin, dont la rédaction est adoptée. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 2 avril 1792 au matin, dont la rédaction est adoptée.
      Locuteur: Becquey
      1 Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant pas intérim les fonctions de ministre de la justice, qui observe que la formation de la liste des jurés éprouve des difficultés...
      ...ements; que ces difficultés proviennent de ce que cette liste doit être faite, d'après le texte de la loi, dans chaque chef-lieu de district, et que cet inconvénient dispa...
      1 Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant pas intérim les fonctions de ministre de la justice, qui observe que la formation de la liste des jurés éprouve des difficultés dans quelques départements; que ces difficultés proviennent de ce que cette liste doit être faite, d'après le texte de la loi, dans chaque chef-lieu de district, et que cet inconvénient disparaîtrait en-
      Locuteur: Becquey
      2° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, qui prie l'Assemblée d'interpr... 2° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, qui prie l'Assemblée d'interpréter l'article 1er du décret du 21 septembre 1791, relatif aux gardes du commerc...
      Locuteur: Becquey
      3° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de . la justice, qui fait part à l'Assemblée de certaines pièces adressées à M. Duport,parle commissaire du roi près le tribunal de district de Tours, et l'invite à décider bientôt s'...
      ...oiipçonné d'enrôlement, qui est l'objet de cette procédure.
      3° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de . la justice, qui fait part à l'Assemblée de certaines pièces adressées à M. Duport,parle commissaire du roi près le tribunal de district de Tours, et l'invite à décider bientôt s'il y a lieu à accusation, ou non contre le sieur Pierre Chassagne, soiipçonné d'enrôlement, qui est l'objet de cette procédure.
      Locuteur: Becquey
      4° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, qui fait part à l'Assemblée qu'il a trouvé dans les papiers de M. Duport une lettre du commissaire du roi près le tribunal du district de Grandvilliers, département de l'Oise, contenant des observations impo...
      ... qu'éprouve l'administration judiciaire de la police municipale, correctionnelle et de sûreté. Il prie l'Assemblée de prendre ces observations en grande cons...
      4° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, qui fait part à l'Assemblée qu'il a trouvé dans les papiers de M. Duport une lettre du commissaire du roi près le tribunal du district de Grandvilliers, département de l'Oise, contenant des observations importantes sur les obstacles qu'éprouve l'administration judiciaire de la police municipale, correctionnelle et de sûreté. Il prie l'Assemblée de prendre ces observations en grande considération.
      Locuteur: Becquey
      5° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui prétend que la diversité des poids et des mesures est ce qui s'oppose principalement à la libre circulation des grains dans le royaume. 11 propose en conséquence, à l'Assemblée, de décréter un moyen provisoire pour faire...
      ... jusqu'à ce que l'Académie des sciences de Paris ait fait son travail sur le mode ...
      5° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui prétend que la diversité des poids et des mesures est ce qui s'oppose principalement à la libre circulation des grains dans le royaume. 11 propose en conséquence, à l'Assemblée, de décréter un moyen provisoire pour faire cesser cette diversité, jusqu'à ce que l'Académie des sciences de Paris ait fait son travail sur le mode définitif.
      Locuteur: Becquey
      ...tant emparée des esprits : elle servait de prétexte aux malveillants de tous les partis, pour exciter le peuple à la révolte, et le rappeler au despotisme, à travers toutes les horreurs de l'anarchie et de la guerre civile. Aujourd'hui je dois anno...
      ...nements, qui m'ont été fournis, donnent la plus grande probabilité que la France a autant de blé qu'il lui en faut pour nourrir les ...
      « Une inquiétude générale sur les subsistances, s'étant emparée des esprits : elle servait de prétexte aux malveillants de tous les partis, pour exciter le peuple à la révolte, et le rappeler au despotisme, à travers toutes les horreurs de l'anarchie et de la guerre civile. Aujourd'hui je dois annoncer à 1 Assemblée, que leurs espérances seront infailliblement déçues. Les renseignements, qui m'ont été fournis, donnent la plus grande probabilité que la France a autant de blé qu'il lui en faut pour nourrir les 83 dépar-
      Locuteur: Becquey
      Un de MM. les secrétaires, donne lecture des ... Un de MM. les secrétaires, donne lecture des lettres suivantes :
      Locuteur: Becquey
      tièrement, si la confection en était confiée aux soins d... tièrement, si la confection en était confiée aux soins des municipalités.
      Locuteur: Becquey
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de législation.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de législation.)
      Locuteur: Becquey
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de commerce pour en faire incessamment le ... (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de commerce pour en faire incessamment le rapport.)
      Locuteur: Becquey
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de surveillance.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de surveillance.)
      Locuteur: Becquey
      ...emblée renvoie cette lettre aux comités de commerce et d'instruction publique réun... (L'Assemblée renvoie cette lettre aux comités de commerce et d'instruction publique réunis.)
      Locuteur: Becquey
      ...mande que le pouvoir exécutif soit tenu de rendre compte incessamment de l'état où se trouve, à cet égard, le tr... Un membre demande que le pouvoir exécutif soit tenu de rendre compte incessamment de l'état où se trouve, à cet égard, le travail commencé depuis longtemps par l'Académie des sciences.
      Locuteur: Becquey
      60 Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui fait part à l'Assemblé...
      ...a reçus au sujet des approvisionnements de grains; cette lettre est ainsi conçue :
      60 Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui fait part à l'Assemblée des renseignements satisfaisants qu'il a reçus au sujet des approvisionnements de grains; cette lettre est ainsi conçue :
      PRÉSIDENCE DE M. DORIZY. PRÉSIDENCE DE M. DORIZY.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 101
      Locuteur: Becquey
      ...endant une année. Des vaisseaux chargés de cette denrée, pour une somme de 7 millions, sont abordés à la fois dans 7 de nos ports, 4 de l'Océan et 3 de la Méditerranée : il est impossible que ce... tements pendant une année. Des vaisseaux chargés de cette denrée, pour une somme de 7 millions, sont abordés à la fois dans 7 de nos ports, 4 de l'Océan et 3 de la Méditerranée : il est impossible que ces nouveaux convois n'en fassent pas baisser le prix par les mesures prises pour ...
      Locuteur: Becquey
      7° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui adresse à l'Assemblée ...
      ... jusqu'au 21 mars dernier, en exécution de la loi du 14, pour approvisionner les divers départements du royaume, et la prie de lui faire connaître son intention sur l'emploi qu'il doit faire du resté de la somme que l'Assemblée constituante avait mis entre les mai|is du ministre de l'intérieur, pour venir au secours des différents départements dépourvus de subsistances.
      7° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui adresse à l'Assemblée le détail des achats qu'il a faits en grains jusqu'au 21 mars dernier, en exécution de la loi du 14, pour approvisionner les divers départements du royaume, et la prie de lui faire connaître son intention sur l'emploi qu'il doit faire du resté de la somme que l'Assemblée constituante avait mis entre les mai|is du ministre de l'intérieur, pour venir au secours des différents départements dépourvus de subsistances.
      Locuteur: Le Président
      Les volontaires du département de l'Allier, en garnison à Epernon, demandent à l'Assemblée nationale la faveur d'être employés pour aller rétablir l'ordre et la paix à Saint-Domingue. Les volontaires du département de l'Allier, en garnison à Epernon, demandent à l'Assemblée nationale la faveur d'être employés pour aller rétablir l'ordre et la paix à Saint-Domingue.
      Locuteur: Merlet
      1° Lettre de plusieurs citoyens de la ville de Nantes qui demandent d'être admis à la barre pour présenter, au nom de cette ville, l'état ou elle se trouve par suite de ses relations avec les colonies et prier l'Assemblée de recevoir une offre qu'il se proposent de faire à la nation. 1° Lettre de plusieurs citoyens de la ville de Nantes qui demandent d'être admis à la barre pour présenter, au nom de cette ville, l'état ou elle se trouve par suite de ses relations avec les colonies et prier l'Assemblée de recevoir une offre qu'il se proposent de faire à la nation.
      Locuteur: Merlet
      ...Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de ce soir.) (L'Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de ce soir.)
      Locuteur: Merlet
      ...istrateurs du directoire du département de Paris pour demander leur admission à la barre. 2° Lettre des administrateurs du directoire du département de Paris pour demander leur admission à la barre.
      Locuteur: Merlet
      ...'Assemblée décrète qu'il seront admis à la séance de ce soir.): (L'Assemblée décrète qu'il seront admis à la séance de ce soir.):
      Locuteur: Jean Debry
      ...e vous a proposé d'augmenter d'un tiers la solde du soldat. Cette proposition a excité notre reconnaissance. Mais, dans la crise présente, il serait honteux pour ...
      ...er ce superflu; tandis que des milliers de malheureux, dans chaque département, souffrent dans la plus horrible misère, tandis que les fi...
      ...es nécessitent, tandis que des millions de braves citoyens et citoyennes accourent au secours de l'Etat, les uns en abandonnant ce qu'ils avaient / de plus cher pour lui faire le sacrifice de leur vie, les autres en déposant sur l'autel de la patrie les fruits de leur économie, et une partie même de leur nécessaire.
      « Représentants, votre comité militaire vous a proposé d'augmenter d'un tiers la solde du soldat. Cette proposition a excité notre reconnaissance. Mais, dans la crise présente, il serait honteux pour nous d'accepter ce superflu; tandis que des milliers de malheureux, dans chaque département, souffrent dans la plus horrible misère, tandis que les finances sont dans un épuisement que les circonstances augmentent sans cesse par les dépenses extraordinaires qu'elles nécessitent, tandis que des millions de braves citoyens et citoyennes accourent au secours de l'Etat, les uns en abandonnant ce qu'ils avaient / de plus cher pour lui faire le sacrifice de leur vie, les autres en déposant sur l'autel de la patrie les fruits de leur économie, et une partie même de leur nécessaire.
      Locuteur: Jean Debry
      « Témoins tous les jours de ces généreux dévouements, nous en sommes frappés d'admiration. L'ambition de sauver la patrie nous anime tous, et nous offrons les sacrifices qui dépendent de nous. « Témoins tous les jours de ces généreux dévouements, nous en sommes frappés d'admiration. L'ambition de sauver la patrie nous anime tous, et nous offrons les sacrifices qui dépendent de nous.
      Locuteur: Jean Debry
      ...ent vertueux et invincibles : pour prix de la victoire, toute autre récompensé qu'une épée arrachée des mains de l'ennemi, était pour eux un signe de déshonneur. ...es soldats romains n'eurent que le simple nécessaire, et du fer sur eux, ils furent vertueux et invincibles : pour prix de la victoire, toute autre récompensé qu'une épée arrachée des mains de l'ennemi, était pour eux un signe de déshonneur.
      Locuteur: Jean Debry
      « Fiers de notre liberté comme les Romains, courageux autant qu'eux, nous méprisons comme eux la récompense pécuniaire, comme nous méprisons la mort. « Fiers de notre liberté comme les Romains, courageux autant qu'eux, nous méprisons comme eux la récompense pécuniaire, comme nous méprisons la mort.
      Locuteur: Jean Debry
      ...s d'être récompensés d'une action avant de l'avoir faite! celui qui la demande est un lâche qui se vend; celui qui la souffre par son silence, se rend coupab... « Quel ridicule pour nous d'être récompensés d'une action avant de l'avoir faite! celui qui la demande est un lâche qui se vend; celui qui la souffre par son silence, se rend coupable.
      Locuteur: Jean Debry
      ...ner qu'une fois notre vie pour défendre la liberté ; mais, avant ce terme, nous devons à la patrie tous les secours qu'elle a le droit d'attendre de nous. « Nous ne pouvons donner qu'une fois notre vie pour défendre la liberté ; mais, avant ce terme, nous devons à la patrie tous les secours qu'elle a le droit d'attendre de nous.
      Locuteur: Jean Debry
      « Retirez donc, représentants, la proposition d'augmenter notre solde ; nous ne voilions pas vendre à l'enchère le prix de nos services et de notre vie; nous avons des vertus, nous aimons la liberté, c'est tout ce qu'il faut pour sauver, la patrie. Nous le jurons entre vos mains : la France sera libre, ou nous périrons tou... « Retirez donc, représentants, la proposition d'augmenter notre solde ; nous ne voilions pas vendre à l'enchère le prix de nos services et de notre vie; nous avons des vertus, nous aimons la liberté, c'est tout ce qu'il faut pour sauver, la patrie. Nous le jurons entre vos mains : la France sera libre, ou nous périrons tous. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Becquey
      ...emblée renvoie cette lettre aux comités de commerce et de l'ordinaire des finances réunis.) (L'Assemblée renvoie cette lettre aux comités de commerce et de l'ordinaire des finances réunis.)
      Locuteur: Merlet
      ...r le même objet; c'est en effet le chef de l'armée seul que ces demandes peuvent c...
      ...'adresse des volontaires du département de l'Allier, soit honorablement mentionnée...
      Le 3e bataillon du département du Nord a écrit au pouvoir exécutif pour le même objet; c'est en effet le chef de l'armée seul que ces demandes peuvent concerner. Je demande que l'adresse des volontaires du département de l'Allier, soit honorablement mentionnée au procès-verbal, mais renvoyée au pouvoir exécutif.
      Locuteur: Merlet
      ...le dans son procès-verbal du dévouement de ces braves soldats-citoyens et renvoie ... (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable dans son procès-verbal du dévouement de ces braves soldats-citoyens et renvoie leur demande au pouvoir exécutif.)
      Locuteur: Merlet
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des l... Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres et adresses suivantes :
      Locuteur: Merlet
      ...ral des Arts-et-Métiers.qui sollicitent la même faveur. 3° Lettre des artistes composant le point central des Arts-et-Métiers.qui sollicitent la même faveur.
      Locuteur: Merlet
      ...n membre : Je demande qu'il n'y ait pas de séance dimanche prochain, jour de Pâques. Un membre : Je demande qu'il n'y ait pas de séance dimanche prochain, jour de Pâques.
      Locuteur: Bouestard
      ...çais, un feu électrique dont il importe de communiquer les étincelles, quand elles... n existe dans le cœur jde tous les Français, un feu électrique dont il importe de communiquer les étincelles, quand elles éclatent par des actes d'un aussi généreux dévouement.
      Locuteur: Bouestard
      ...mande qu'il soit fait mention honorable de cette adresse avec insertion au procès-... Je demande qu'il soit fait mention honorable de cette adresse avec insertion au procès-verbal ; je demande en outre qu'elle soit imprimée et

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 102
      Locuteur: Brival
      J'ajoute à la demande du préopinant celle de l'envoi de l'adresse a l'armée. Ce trait de désintéressement de la part des soldats est d'autant plus intéressant à connaître, qu'il contraste avec la conduite de presquè tous les officiers de l'état-major de l'armée, qui tirent un bénéfice sur l'a... J'ajoute à la demande du préopinant celle de l'envoi de l'adresse a l'armée. Ce trait de désintéressement de la part des soldats est d'autant plus intéressant à connaître, qu'il contraste avec la conduite de presquè tous les officiers de l'état-major de l'armée, qui tirent un bénéfice sur l'argent envoyé aux soldats. (Murmures.)
      Locuteur: Brunck
      J'appuie la demande d'impression et de la mention honorable ; mais je m'oppose à l'envpi .à l'armée. Une renonciation de, cette nature n'a de mérite, que lorsqu'elle est un acte spo...
      ... offertes par les autres régiments, que de les provoquer, que de mendier, pour, ainsi dire, ces tributs patriotiques, par l'envoi de cette adresse aux différents corps de l'armée. (Applaudissements).
      J'appuie la demande d'impression et de la mention honorable ; mais je m'oppose à l'envpi .à l'armée. Une renonciation de, cette nature n'a de mérite, que lorsqu'elle est un acte spontané ; et; ce serait déprécier d'avance les renonciations du même genre qui pourront être offertes par les autres régiments, que de les provoquer, que de mendier, pour, ainsi dire, ces tributs patriotiques, par l'envoi de cette adresse aux différents corps de l'armée. (Applaudissements).
      Locuteur: Louis Hébert
      ...L'Assemblée passé à l'ordre du jour sur la proposition de M. Hébert, décrète qu'il sera fait (L'Assemblée passé à l'ordre du jour sur la proposition de M. Hébert, décrète qu'il sera fait
      Locuteur: Brémontier
      ...tribut d admiration que mérite un trait de ce genre ; mais ce sérait en diminuer l...
      ...d'ordonner l'envoi à tous les régiments de l'armée. Tous peuvent être dans une semblable disposition ; car elle n'étonne point de la part des soldats français; mais vous ne devez point la provoquer, et ce serait la provoquer d'ordonner l'envoi, la distribution de cette adresse aux divers régiments qui....
      ...nt l'armée. Je supplie même l'Assemblée de considérer que cet envoi pourrait produ...
      ...t, C'ést sous ce rapport que je demande la question préalable sur l'envoi à l'armé...
      ...s-offiçiers et soldats du régiment en garnison à Strasbourg ; vous lui devez le tribut d admiration que mérite un trait de ce genre ; mais ce sérait en diminuer le prix que d'ordonner l'envoi à tous les régiments de l'armée. Tous peuvent être dans une semblable disposition ; car elle n'étonne point de la part des soldats français; mais vous ne devez point la provoquer, et ce serait la provoquer d'ordonner l'envoi, la distribution de cette adresse aux divers régiments qui. com-r posent l'armée. Je supplie même l'Assemblée de considérer que cet envoi pourrait produire un effet tout contraire à celui que vous propose^; car, en donnant à cet act...
      ...ûrement pas l'intention do contraindre les régiments à un pareil désintéressement, C'ést sous ce rapport que je demande la question préalable sur l'envoi à l'armée.).
      Locuteur: Brémontier
      1° Lettre, de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, qui fait passer à l'Assemblée la note des décrets sanctionnés par le roi... 1° Lettre, de M. Roland, ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, qui fait passer à l'Assemblée la note des décrets sanctionnés par le roi'ou dont Sa Majesté, aordonné l'exécution.
      Locuteur: Brémontier
      Suit la teneur de cette note : Suit la teneur de cette note :
      Locuteur: Brémontier
      Le ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, a l'honneur d'adresser à M. le Président de l'Assemblée nationale, la note des décrets sanctionnés par le roi... Le ministre de l'intérieur, faisant par intérim les fonctions de ministre de la justice, a l'honneur d'adresser à M. le Président de l'Assemblée nationale, la note des décrets sanctionnés par le roi, ou dont Sa Majesté a ordonné l'exécution.
      Locuteur: Brémontier
      Décret relatif à la confection des rôles des contributions foncière et mobilière de 1791, et 1792. Décret relatif à la confection des rôles des contributions foncière et mobilière de 1791, et 1792.
      Locuteur: Brémontier
      Décret portant aliénation de domaines nationaux à la municipalité de Poitiers, pour 1,738,304 liv. .13:s. £ ... Décret portant aliénation de domaines nationaux à la municipalité de Poitiers, pour 1,738,304 liv. .13:s. £ d,
      Locuteur: Brémontier
      Décret qui suspend de ses fonctions et mande à la barre le sieur Rivière, procureur général syndic du département de la Lozère. Décret qui suspend de ses fonctions et mande à la barre le sieur Rivière, procureur général syndic du département de la Lozère.
      Locuteur: Brémontier
      ...ret relatif aux troubles du département de la Lozère. Décret relatif aux troubles du département de la Lozère.
      Locuteur: Brémontier
      Décret qui autorise un versement de 3 millions dans la caisse de la municipalité de Paris, pour venir au secours de caisse dite Maison de secours. Décret qui autorise un versement de 3 millions dans la caisse de la municipalité de Paris, pour venir au secours de caisse dite Maison de secours.
      Locuteur: Bouestard
      ...n extrait du procès-verbal soit -envoyé de suite à ce brave régiment. distribuée et qu'un extrait du procès-verbal soit -envoyé de suite à ce brave régiment.
      Locuteur: Louis Hébert
      ...ter tous les officiers des états-majors de l'armée. Si le préopinant a des preuves... Messieurs, on vient d'insulter tous les officiers des états-majors de l'armée. Si le préopinant a des preuves, qu'il en donne. Je demande qu'il soit rappelé à rordre. Il est affreux d'insul...
      Locuteur: Louis Hébert
      mention honprable de cette adresse^ avec insertion au procès...
      ...un extrait du procès-verbal sera envoyé de suite au 58 régiment d'artillerie.),
      mention honprable de cette adresse^ avec insertion au procès-verbal et, qu'un extrait du procès-verbal sera envoyé de suite au 58 régiment d'artillerie.),
      Locuteur: Brémontier
      ...te qu'il n'y-a Pas w&ft à délibérer sût la motion du renvoi à l'armée. (L'Assemblée décrète qu'il n'y-a Pas w&ft à délibérer sût la motion du renvoi à l'armée.
      Locuteur: Brémontier
      Un de MM: les secrétaires donne lecture des l... Un de MM: les secrétaires donne lecture des lettres suivantes :
      Locuteur: Brémontier
      ...élai accordé aux entrepreneurs dû canal de Juines et d'Essonne. Décret qui proroge le délai accordé aux entrepreneurs dû canal de Juines et d'Essonne.
      Locuteur: Brémontier
      Décret relatif aux Certificats de prestation de serment civique des commis et employés ... Décret relatif aux Certificats de prestation de serment civique des commis et employés dans tous les bureaux. £
      Locuteur: Brémontier
      ... envoyer des forces-dans le département de Séine-et-Oise. Décret qui autorise le pouvoir exécutif à envoyer des forces-dans le département de Séine-et-Oise.
      Locuteur: Brémontier
      ...rovisoire, et dans le jour, d'une somme de 500,000 livres pour le même objet. Décret qui ordonne un versement provisoire, et dans le jour, d'une somme de 500,000 livres pour le même objet.

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 103
      Locuteur: Brémontier
      31 mars 1792. Décret qui charge la caisse de l'Extraordinaire du payement ior avril ... 31 mars 1792. Décret qui charge la caisse de l'Extraordinaire du payement ior avril 1792.
      Locuteur: Brémontier
      des capitaux compris dans la 17e série de l'emprunt de 125 millions. des capitaux compris dans la 17e série de l'emprunt de 125 millions.
      Locuteur: Brémontier
      ...avril 1792. Décret relatif aux troubles de la ville de Clamecy et des com- avril 1792. munes v... ior avril 1792. Décret relatif aux troubles de la ville de Clamecy et des com- avril 1792. munes voisines.
      Locuteur: Brémontier
      Paris, le 3 avril 1792, l'an IVe de la liberté. Paris, le 3 avril 1792, l'an IVe de la liberté.
      Locuteur: Brémontier
      2° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui donne connaissance à l...
      ...aite au département du Lot, par 2 curés de la ville de Gahors, dont; les paroisses ont été sup...
      ...s offrent d'abandonner les maisons dont la jouissance leur est conservée par l'article 7 du décret du 18 octobre 1790, si la nation veut s'obliger à leur payer, pen...
      2° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, qui donne connaissance à l'Assemblée d'une proposition faite au département du Lot, par 2 curés de la ville de Gahors, dont; les paroisses ont été supprimées, et qui sont devenus vicaires épis-cbpaux. Ces 2 ecclésiastiques offrent d'abandonner les maisons dont la jouissance leur est conservée par l'article 7 du décret du 18 octobre 1790, si la nation veut s'obliger à leur payer, pendant leur vie, l'intérêt à 4 0/0 du prix des ventes.
      Locuteur: Brémontier
      ...e.de M. Amelot, commissaire du roi près la çaitfce de l'extraordinaire, par laquelle il annon...
      ... ses bureaux ont rapporté le Certificat la prestation de leur serment civique, à l'exception de 8 qui, pour raison maladie, n'ont pas pu se lé procurer en...
      5° Lettre.de M. Amelot, commissaire du roi près la çaitfce de l'extraordinaire, par laquelle il annonce à l'Assemblée que tous les commis employés dans ses bureaux ont rapporté le Certificat la prestation de leur serment civique, à l'exception de 8 qui, pour raison maladie, n'ont pas pu se lé procurer encore.'
      Locuteur: Brémontier
      , l'an IVe de la liberté. , l'an IVe de la liberté.
      Locuteur: Sedillez
      Les citoyens de la ville de Nemours se sont toujours signalés par u...
      ...t pour les lois. Depuis le commencement de la Révolution* la plus grande tranquillité a été constamm...
      ...istratifs, des officiers municipaux, et de tous les habitants. Aussitôt que ces citoyens ont appris l'outrage fait à la Constitua tions et aux lois dans la personne du maire d'Etamçes, ils ont unanimement voté une fête expiatoire et funèbre à la mémoire de ce digne fonctionnaire public; ils m'on...
      ...ndre compte à l'Assemblée nationale* Je -> pose sur le bureau un exemplaire du p...
      ..., qui contient les détails intéressants cette cérémonie vraiment civique. ,
      Les citoyens de la ville de Nemours se sont toujours signalés par un patriotisme éclairé, par leur respeot pour les lois. Depuis le commencement de la Révolution* la plus grande tranquillité a été constamment entretenue dans cette ville, par les soins et le zèle des corps administratifs, des officiers municipaux, et de tous les habitants. Aussitôt que ces citoyens ont appris l'outrage fait à la Constitua tions et aux lois dans la personne du maire d'Etamçes, ils ont unanimement voté une fête expiatoire et funèbre à la mémoire de ce digne fonctionnaire public; ils m'ont chargé d'en rendre compte à l'Assemblée nationale* Je -> pose sur le bureau un exemplaire du procès** verbal, qui contient les détails intéressants cette cérémonie vraiment civique. ,
      Locuteur: Sedillez
      ...fait mention honorable au procès-Verbal de la conduite de la commune de Nemours.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable au procès-Verbal de la conduite de la commune de Nemours.)
      Locuteur: Becquey
      , Le directoire du département de la Haute-Marne a pris, le 11 de ce mois, un arrêté infiniment sage pour...
      ...les plus sages pour assurer l'exécution de la loi, maintenir l'ordre et la paix et garantir cette contrée des désordres qui affligent beaucoup d'autres parties de l'Empire. Le directoire a organisé provisoirement la gendarmerie, nationale ; mais cet arrêté, d'une grande utilité pour le département de la Haute-Marne, doit être examiné par la commission que vous avez créée pour vou...
      ...nniez à l'administration du département de la Haute-Marne les témoignages de satisfaction que son zèle et son dévoue...
      , Le directoire du département de la Haute-Marne a pris, le 11 de ce mois, un arrêté infiniment sage pour prévenir les troubles qui se manifestaient dans cé département. Cet arrêté contient les mesures les plus actives et les plus sages pour assurer l'exécution de la loi, maintenir l'ordre et la paix et garantir cette contrée des désordres qui affligent beaucoup d'autres parties de l'Empire. Le directoire a organisé provisoirement la gendarmerie, nationale ; mais cet arrêté, d'une grande utilité pour le département de la Haute-Marne, doit être examiné par la commission que vous avez créée pour vous présenter les mesures nécessaires pour réprimer les troubles du royaume. Je demande donc qu'il lui soit renvoyé; je demande aussi que vous donniez à l'administration du département de la Haute-Marne les témoignages de satisfaction que son zèle et son dévouement lui méritent, et qu'il en soit fait mention honorable au procès-verbal.
      Locuteur: Becquey
      ...semblée renvoie l'arrêté du département de la Hàute-Marne à la commission des Douze et décrète qu'il s... (L'Assemblée renvoie l'arrêté du département de la Hàute-Marne à la commission des Douze et décrète qu'il sera fait mention honorable au pro-
      Locuteur: Brémontier
      ...ce des gardes des 1er avril 1792» ports de Paris. 30 mars 1792. Décret qui proroge jusqu'au 1er mai le service des gardes des 1er avril 1792» ports de Paris.
      Locuteur: Brémontier
      ...s 1792. Décret relatif aux billets dits de confiance, de secours patrio- 1er avril 1792. 30 mars 1792. Décret relatif aux billets dits de confiance, de secours patrio- 1er avril 1792.
      Locuteur: Brémontier
      tiques, et tous autres, et à la vérification des caisses patriotiques. tiques, et tous autres, et à la vérification des caisses patriotiques.
      Locuteur: Brémontier
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de division.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de division.)
      Locuteur: Brémontier
      3° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur, 3° Lettre de M. Roland, ministre de l'intérieur,
      Locuteur: Brémontier
      4° Lettre de M. Clavière, ministre des contributions publiques, qui appelle l'attention de l'Assemblée sur plusieurs mémoires qui ...
      ...sés par son prédécesseur, dans les mois de novembre, décembre et février derniers, relatifs aux droits de timbre et d'enregistrement à percevoir ...
      4° Lettre de M. Clavière, ministre des contributions publiques, qui appelle l'attention de l'Assemblée sur plusieurs mémoires qui lui ont été adressés par son prédécesseur, dans les mois de novembre, décembre et février derniers, relatifs aux droits de timbre et d'enregistrement à percevoir sur certains actes.
      Locuteur: Brémontier
      ...ssemblée renvoie cette lettre au comité de l'extraordinaire des finances). (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de l'extraordinaire des finances).
      Locuteur: Brémontier
      60 Lettre de M. Esperou, d&putê du département du Ta... 60 Lettre de M. Esperou, d&putê du département du Tarn, qui demande un congé ; cette lettre est ainsi conçue : (1)
      « Des affaires de famille de la plus grande con^ séquence, sollicitant momentanément ma présence chez moi, me forcent de demander à l'Assemblée nationale un con... « Des affaires de famille de la plus grande con^ séquence, sollicitant momentanément ma présence chez moi, me forcent de demander à l'Assemblée nationale un congé d'un mois. (1) Archives nationales, Carton C 146, feuille C1 208.

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 104
      Locuteur: Brémontier
      tie, succède la seule, la véritable noblesse, la seule digne d'un peuple libre, celle de...
      ...et un honorable dévouement aux intérêts de la grande famille française. (Applaudissem...
      tie, succède la seule, la véritable noblesse, la seule digne d'un peuple libre, celle des vertus, et un honorable dévouement aux intérêts de la grande famille française. (Applaudissements.)
      Locuteur: Brémontier
      ...m'a paru devoir être mise sous les yeux de l'Assemblée nationale, non pour motiver...
      ...r que l'Assemblée connaisse les progrès de l'esprit public, et du dévouement honorable à l'amour de l'ordre et de la tranquillité.
      ...s lettres adressées à votre comité des assignats et monnaies, il en est une qui m'a paru devoir être mise sous les yeux de l'Assemblée nationale, non pour motiver une loi, mais pour que l'Assemblée connaisse les progrès de l'esprit public, et du dévouement honorable à l'amour de l'ordre et de la tranquillité.
      Locuteur: Brémontier
      Une dame Bouilliaud (1), citoyenne de cette ville, rue de Chartres, atteste qu'étant vendredi dernier à la halle, le bruit se répandit que la Maison de secours était en faillite, et que le sieur Guillaume, administrateur de la caisse, s'était évadé dans la nuit. Une dame Bouilliaud (1), citoyenne de cette ville, rue de Chartres, atteste qu'étant vendredi dernier à la halle, le bruit se répandit que la Maison de secours était en faillite, et que le sieur Guillaume, administrateur de la caisse, s'était évadé dans la nuit.
      Locuteur: Brémontier
      La consternation qu'occasionna cette nouvelle s'accroissait par les insinuations de plusieurs malveillants : « il n'y a point de cautionnement, disaient-ils, aucun bill... La consternation qu'occasionna cette nouvelle s'accroissait par les insinuations de plusieurs malveillants : « il n'y a point de cautionnement, disaient-ils, aucun billet ne sera payé, et chacun perdra ceux dont il est porteur. »
      Locuteur: Brémontier
      Plusieurs femmes de la halle, effrayées, se proposèrent de ne plus recevoir en payement aucun de ces billets; la dame Bouilliaud leur observa qu'il fall...
      ...ue 1 Assémblée nationale eût statué sur la manière de les faire disparaître de la circulation. « J'en ai, dit-elle, en leur montrant plusieurs de ces billets ; et pour vous rassurer, je vous payerai, ce que j'achète en billets de 5 livres, parce que, vous me rendrez le surplus en billets de secours. Si l'émission en est aussi con...
      ...onnement soit insuffisant, c'est à nous de les faire disparaître insensiblement, e...
      ... convint, et le calme se rétablit. Mais la dame Bouilliaud fit plus ; elle leur proposa de réduire successivement par un petit sac...
      ...sols, pour être échangés ensuite contre de la monnaie de billon; et voici le moyen qu'elle leur ...
      Plusieurs femmes de la halle, effrayées, se proposèrent de ne plus recevoir en payement aucun de ces billets; la dame Bouilliaud leur observa qu'il fallait toujours les recevoir jusqu'à ce que 1 Assémblée nationale eût statué sur la manière de les faire disparaître de la circulation. « J'en ai, dit-elle, en leur montrant plusieurs de ces billets ; et pour vous rassurer, je vous payerai, ce que j'achète en billets de 5 livres, parce que, vous me rendrez le surplus en billets de secours. Si l'émission en est aussi considérable qu'on le dit, et que le cautionnement soit insuffisant, c'est à nous de les faire disparaître insensiblement, en évitant l'embarras où l'Assemblée nationale se trouverait, ainsi que nous-mêmes, si on les refusait dans ce moment-ci. » On en convint, et le calme se rétablit. Mais la dame Bouilliaud fit plus ; elle leur proposa de réduire successivement par un petit sacrifice volontaire,.les billets de40, 30,20 et 10 sols, pour être échangés ensuite contre de la monnaie de billon; et voici le moyen qu'elle leur indiqua %
      Locuteur: Brémontier
      « Voilà un billet de 40 sols, je vous le donne pour 39 sols,...
      ...mencera, ajouta-t-elle, par les billets de -40 sols; ceux-ci épuisés, on fera la même chose pour ceux de 30 sols, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils soient tous réduits à 40 sols; et alors si les fonds de cautionnement sont suffisants, le rembo...
      ...sinon nous en supposerons graduellement la réduction jusqu'au taux où on pourra le...
      « Voilà un billet de 40 sols, je vous le donne pour 39 sols, et demi; vous ferez une barre derrière ce billet pour marquer les 2 liards que ...
      ...ez ; et c'est ainsi que successivement ces billets se trouveront réduits. On commencera, ajouta-t-elle, par les billets de -40 sols; ceux-ci épuisés, on fera la même chose pour ceux de 30 sols, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'ils soient tous réduits à 40 sols; et alors si les fonds de cautionnement sont suffisants, le remboursement aura lieu, sinon nous en supposerons graduellement la réduction jusqu'au taux où on pourra les rembourser. »
      Locuteur: Brémontier
      Les femmes de la halle agréèrent la proposition. « Notre commerce en souffr...
      ...lles; il ne nous faudra qu'une plume et de l'encre pour faire des barres. »
      Les femmes de la halle agréèrent la proposition. « Notre commerce en souffrira peu, disaient-elles; il ne nous faudra qu'une plume et de l'encre pour faire des barres. »
      Locuteur: Brémontier
      ...fait mention honorable au procès-verbal de la conduite de la dame Bouilliaud.) (L'Assemblée^ décrète qu'il sera fait mention honorable au procès-verbal de la conduite de la dame Bouilliaud.)
      Locuteur: Brémontier
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une...
      ...istrateurs du directoire du département de Paris qui prient l'Assemblée de prendre en considération les besoins excessivement urgents du service de la gendarmerie nationale destinée à la garde des prisons ; cette lettre est ai...
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre des administrateurs du directoire du département de Paris qui prient l'Assemblée de prendre en considération les besoins excessivement urgents du service de la gendarmerie nationale destinée à la garde des prisons ; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      Locuteur: Brémontier
      , l'an V de la liberté. , l'an V de la liberté.
      Locuteur: Brémontier
      ...cessé, Messieurs, d'appeler l'attention de l'Assemblée nationale, sur les besoins ...
      ... delà gendarmerie nationale, destinée à la garde des prisons. Les fatigues de ce service augmentant journellement, la maladie et le découragement lui enlèven...
      ... jour. Nous avons l'honneur, Messieurs, de vous adresser à ce sujet la copie d'une lettre qui vient de nous être adressée par l'un des capitaines de ces compagnies.
      « Nous n'avons cessé, Messieurs, d'appeler l'attention de l'Assemblée nationale, sur les besoins excessivement urgents du service delà gendarmerie nationale, destinée à la garde des prisons. Les fatigues de ce service augmentant journellement, la maladie et le découragement lui enlèvent des hommes chaque jour. Nous avons l'honneur, Messieurs, de vous adresser à ce sujet la copie d'une lettre qui vient de nous être adressée par l'un des capitaines de ces compagnies.
      Locuteur: Brémontier
      « Vous sentirez à quel point la tranquillité publique est intéressée à ...
      ...ent possible, et nous croyons qu'il est de notre devoir de solliciter dessus, votre activité et votre zèle po...
      « Vous sentirez à quel point la tranquillité publique est intéressée à ce que le rapport dont vous êtes chargé relativement à ce service soit fait le plus promptement possible, et nous croyons qu'il est de notre devoir de solliciter dessus, votre activité et votre zèle pour le bien public.
      Locuteur: Lacuée
      ..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre une somme de 400,000 livres à' la disposition du ministre de la guerre pour les besoins des Invalides r... , au nom du comité militaire, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre une somme de 400,000 livres à' la disposition du ministre de la guerre pour les besoins des Invalides retirés à l'Hôtel; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Becquey
      ...ouement patriotique deè administrateurs de ce département.) cès-verbal du zèle et du dévouement patriotique deè administrateurs de ce département.)
      Locuteur: Brémontier
      « Messieurs du comité militairê de l'Assemblée nationale, « Messieurs du comité militairê de l'Assemblée nationale,
      Locuteur: Brémontier
      ... composant le directoire du département de Paris, « Les administrateurs composant le directoire du département de Paris,
      Locuteur: Brémontier
      « Signé : La Rochefoucauld, Germain, Gar-nier, Davou... « Signé : La Rochefoucauld, Germain, Gar-nier, Davout, AnSon, Beaumetz, Brousse. »
      Locuteur: Brémontier
      ...ire, sur cet objet, est prêt et propose de décréter que ce rapport sera mis à l'ordre du jour de jeudi soir. Un membre observe que le rapport du comité militaire, sur cet objet, est prêt et propose de décréter que ce rapport sera mis à l'ordre du jour de jeudi soir.
      ...t public qui se propage dans une classe de la société, si longtemps comptée pour rien, et cependant si estimable. A la noblesse de hasard, à la noblesse de parchemin, que notre Constitution a sagement anéan- (1). Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 134 la lettre écrite au comité, des assignats et monnaies par la dame Bouilliaud. Tel est, Messieurs, l'esprit public qui se propage dans une classe de la société, si longtemps comptée pour rien, et cependant si estimable. A la noblesse de hasard, à la noblesse de parchemin, que notre Constitution a sagement anéan- (1). Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 134 la lettre écrite au comité, des assignats et monnaies par la dame Bouilliaud.
      ...ès les secours que vous avez accordés à la caisse des Invalides, vous n'imaginiez pas être obligés de donner encore des secours provisoires à...
      ...issement. Cependant les administrateurs de la caisse ont besoin de 800,000 livres pour acquitter l'arriéré...
      ... les pièces et l'état général à l'appui de la demande des administrateurs, pense que vous devez accorder aux Invalides un secours de 400,000 livres, parce qu'il espère que vous voudrez bien terminer, sous peu de jours, le reste de L'orga^-nisation; en conséquence, il m'a chargé de vous proposer le décret suivant : (1) A...
      Messieurs, d'après les secours que vous avez accordés à la caisse des Invalides, vous n'imaginiez pas être obligés de donner encore des secours provisoires à cet établissement. Cependant les administrateurs de la caisse ont besoin de 800,000 livres pour acquitter l'arriéré qu'ils disent indispensable. Votre comité, qui a vu les pièces et l'état général à l'appui de la demande des administrateurs, pense que vous devez accorder aux Invalides un secours de 400,000 livres, parce qu'il espère que vous voudrez bien terminer, sous peu de jours, le reste de L'orga^-nisation; en conséquence, il m'a chargé de vous proposer le décret suivant : (1) Archives, nationales. Carton C 147» feuille C4 216»

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 105
      Locuteur: Lacuée
      ...ite que les fonds accordés dans le mois de novembre, pour la subsistance et l'entretien des Invalide...
      ...d'être consommés; et considérant que si de nouveaux fonds n'étaient pas mis, pour cet objet, à la disposition du ministre de la guerre, cet établissement pourrait éprouver des embarras qu'il est de son devoir de prévenir sans délai, décrète qu'il y a ...
      « L'Assemblée nationale, instruite que les fonds accordés dans le mois de novembre, pour la subsistance et l'entretien des Invalides retirés à l'Hôtel, sont sur le point d'être consommés; et considérant que si de nouveaux fonds n'étaient pas mis, pour cet objet, à la disposition du ministre de la guerre, cet établissement pourrait éprouver des embarras qu'il est de son devoir de prévenir sans délai, décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Lacuée
      « La Trésorerie nationale tiendra, à la disposir tion du ministre de la guerre, une somme de 400,000 livres, destinée à être versée dans la caisse de l'hôtel des Invalides, et pour la subsistance des militaires qui y sont r... « La Trésorerie nationale tiendra, à la disposir tion du ministre de la guerre, une somme de 400,000 livres, destinée à être versée dans la caisse de l'hôtel des Invalides, et pour la subsistance des militaires qui y sont retirés.
      Locuteur: Lacuée
      « L'administration actuelle de l'Hôtel rendra compte de l'emploi de cette somme, ainsi que de toutes celles qu'elle a précédemment reçues 15^ours après la publication du présent décret. » « L'administration actuelle de l'Hôtel rendra compte de l'emploi de cette somme, ainsi que de toutes celles qu'elle a précédemment reçues 15^ours après la publication du présent décret. »
      Locuteur: Laureau
      ...s qui ont eu lieu dans les départements de l'Yonne et de la Nièvre (1) sont apaisés.. J'annonce à l'Assemblée que les troubles qui ont eu lieu dans les départements de l'Yonne et de la Nièvre (1) sont apaisés..
      Locuteur: Granet
      (de Toulon), au nom du comité de marine, fait un rapport et présente un projet de décret relatif à la juridiction des prud'aommes-pê-cheursde... (de Toulon), au nom du comité de marine, fait un rapport et présente un projet de décret relatif à la juridiction des prud'aommes-pê-cheursdes villes d'Antibes, Bandai et Saint-Nazaire ; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Granet
      ...nger, endurcis par l'habitude, pour qui la simplicité, la frugalité, l'égalité sont des vertus hé...
      ...r un élément rigoureux, les tempêtes et la mort pour atteindre au fond des mers une portion précieuse de notre subsistance; des hommes qui, pass...
      ...our du peuple français aux institutions de la nature et de la liberté d'un droit que le despotisme av...
      ...traçait dans un siècle corrompu l'image de nos antiques vertus.
      Messieurs, des hommes éprouvés par le danger, endurcis par l'habitude, pour qui la simplicité, la frugalité, l'égalité sont des vertus héréditaires et des lois domestiques ; des hommes qui bravent sur un élément rigoureux, les tempêtes et la mort pour atteindre au fond des mers une portion précieuse de notre subsistance; des hommes qui, passant tour à tour d'une profession nécessaire à un métier périlleux, alimentent nés marchés et peuplent nos flottes;,les pêcheurs, en un mot, jouissaient avant le retour du peuple français aux institutions de la nature et de la liberté d'un droit que le despotisme avait respecté, que leur franchise avait conservé, et qui retraçait dans un siècle corrompu l'image de nos antiques vertus.
      Locuteur: Granet
      ...l'Assemblée constituante, prêta l'appui de son éloquence à la naïveté de leur langage. Mirabeau en présentant ces hommes simples et utiles à l'Assemblée constituante, prêta l'appui de son éloquence à la naïveté de leur langage.
      Locuteur: Granet
      11 leur obtint la confirmation de leur ancienne juridiction, dont presque tous les pêcheurs de la Méditerranée ont successivement réclamé... 11 leur obtint la confirmation de leur ancienne juridiction, dont presque tous les pêcheurs de la Méditerranée ont successivement réclamé et obtenu l'extension en vertu du décret général du
      Locuteur: Granet
      ...tant « qu'il sera accordé sur les côtes de la Méditerranée de pareils établissements de juridictions de prud'hommes à tous les ports qui en feront présenter la demande par les municipalités et corps ... 8 décembre 1790, portant « qu'il sera accordé sur les côtes de la Méditerranée de pareils établissements de juridictions de prud'hommes à tous les ports qui en feront présenter la demande par les municipalités et corps administratifs des lieux. »
      Locuteur: Granet
      9 avril suivant: et ceux de Cette et du quartier des classes et étangs de la même ville, comprenant les lieux de Mèze, Bouzigues, Balarue, Fon-tignan, V... 9 avril suivant: et ceux de Cette et du quartier des classes et étangs de la même ville, comprenant les lieux de Mèze, Bouzigues, Balarue, Fon-tignan, Villeneuve-lez Maguellones et Perols, par l'article 3 du même décret.
      Locuteur: Granet
      ...es par les pêcheurs d'Antibes, par ceux de Bandol et de Saint-Nazaire. La pétition de la municipalité d'Antibes, du 8 avril 1791...
      ...rectoire du département qui l'a appuyée de son avis.
      Postérieurement à ces décrets, il a été formé 3 nouvelles demandes par les pêcheurs d'Antibes, par ceux de Bandol et de Saint-Nazaire. La pétition de la municipalité d'Antibes, du 8 avril 1791, nous a été transmise par le directoire du département qui l'a appuyée de son avis.
      Locuteur: Granet
      La demande de la commune de Bandol est du 12 décembre 1790; celle de la municipalité de Saint-Nazaire, du 25 avril 1791 ; et l'...
      ...le 21 décembre suivant, par le district de Toulon, et nous ont été adressées par l...
      La demande de la commune de Bandol est du 12 décembre 1790; celle de la municipalité de Saint-Nazaire, du 25 avril 1791 ; et l'une et l'autre sont appuyées, le 21 décembre suivant, par le district de Toulon, et nous ont été adressées par le directoire du département le 10 février a'a-près, avec son avis;
      Locuteur: Granet
      ... Saint-Nazaire, département du Var, sur la demande du directoire du département; considérant qu'en exécution de la loi du ...considération les pétitions des patrons pêcheurs des villes d'Antibes, Bandol et Saint-Nazaire, département du Var, sur la demande du directoire du département; considérant qu'en exécution de la loi du
      Locuteur: Granet
      12 décembre 1790, il est à la fois juste et pressant de faire jouir les pêcheurs desdites ville...
      ...rder a tous ceux qui sont sur les côtes de la Méditerranée, décrète qu'il y a urgence...
      12 décembre 1790, il est à la fois juste et pressant de faire jouir les pêcheurs desdites villes du droit que l'Assemblée; constituante a voulu accorder a tous ceux qui sont sur les côtes de la Méditerranée, décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Le Président
      ...n d'un vice-président. Sur 365 votants, la majorité absolue était de 183. Personne n'a obtenu la majorité absolue ; il y aura lieu de Voici le résultat du scrutin pour l'élection d'un vice-président. Sur 365 votants, la majorité absolue était de 183. Personne n'a obtenu la majorité absolue ; il y aura lieu de
      Locuteur: Lacuée
      ...ionale, après avoir entendu le rappport de son comité militaire, et rendu le décre... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rappport de son comité militaire, et rendu le décret d'urgence, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Granet
      Les pêcheurs de Marseille donnèrent l'exemple; ceux de Cassis obtiennent leur demande par décret du 12 décembre 1790, ceux de Toulon, par décret du 9 janvier 1791 ; ceux de Cannes, par décret du 4 mars 1791 ; ceu...
      ...sau, par décret du 9 du même mois; ceux de Saint-Tropez, par l'article 2 du décret...
      Les pêcheurs de Marseille donnèrent l'exemple; ceux de Cassis obtiennent leur demande par décret du 12 décembre 1790, ceux de Toulon, par décret du 9 janvier 1791 ; ceux de Cannes, par décret du 4 mars 1791 ; ceux d'Agde Serignan et Gruissau, par décret du 9 du même mois; ceux de Saint-Tropez, par l'article 2 du décret du
      Locuteur: Granet
      ... les mêmes ; les formes sont remplies ; la loi déjà rendue pour tous les ports doi... Les titres sont les mêmes ; les formes sont remplies ; la loi déjà rendue pour tous les ports doit être appliquée à ceux dont il s'agit.
      Locuteur: Granet
      ...ce, votre comité vous propose le projet de décret suivant : En conséquence, votre comité vous propose le projet de décret suivant :
      Locuteur: Granet
      ...e nationale^ après avoir ouï son comité de marine, et décrété 1'tirgence, « L'Assemblée nationale^ après avoir ouï son comité de marine, et décrété 1'tirgence,
      Locuteur: Granet
      ...crète qu'il sera établi une juridiction de prud'hommes-pêcheurs dans chacun des ports d'Antibes, de Bandol et de Saint-Nazaire, pour exercér, conforméme... « Décrète qu'il sera établi une juridiction de prud'hommes-pêcheurs dans chacun des ports d'Antibes, de Bandol et de Saint-Nazaire, pour exercér, conformément aux dispositions du décret du 8 décembre 1790, sanctionné le 12 du même mois....
      Jugés par leurs pairs, électeurs de leurs juges, ils étaient en quelque sorte les précurseurs de la Constitution; et Mirabeau, qui en fut l...
      ...nt à pareil ]our l'âme, à peine séparée de sa dépouille encore fumante, planait su...
      ...le contemple avec intérêt les destinées de la France ; (1) Voy. ci-dessus, séance du dimanche 1er avril 1792, page 65, la lettre lue par M. Laureau, et page 49, ...
      ... Douze sur les troubles des département de l'Yonne et de la Nièvre.
      Jugés par leurs pairs, électeurs de leurs juges, ils étaient en quelque sorte les précurseurs de la Constitution; et Mirabeau, qui en fut le prophète et l'architecte, Mirabeau dont à pareil ]our l'âme, à peine séparée de sa dépouille encore fumante, planait sur cette tribune, et respire peut-être sous ces voûtes sacrées, d'où elle contemple avec intérêt les destinées de la France ; (1) Voy. ci-dessus, séance du dimanche 1er avril 1792, page 65, la lettre lue par M. Laureau, et page 49, le rapport du comité des Douze sur les troubles des département de l'Yonne et de la Nièvre.

      Séance du mardi 3 avril 1792, au matin

      page 106
      Locuteur: Carez
      ...ous présenterait incessamment un projet de décret pour fixer la forme des assignats de 25 livres, de 10 livres et de ceux au-dessous de 5 livres, et l'Assemblée a paru désirer connaître avec certitude l'état de leur fabrication et l'époque où l'émiss...
      ...s et des assignats. Je vais donc,'avant de vous faire la description de ceux dont il vous reste à arrêter la forme, vous dire maintenant l'état actuel de leur fabrication. Les obligations contractées à terme fixe pour la fourniture du papier, me serviront de base pour en indiquer l'achèvement, et ...
      ... employer une quantité a'imprimèries et de presses proportionnées aux livraisons d...
      Messieurs, vous avez décrété que votre comité des assignats et monnaies vous présenterait incessamment un projet de décret pour fixer la forme des assignats de 25 livres, de 10 livres et de ceux au-dessous de 5 livres, et l'Assemblée a paru désirer connaître avec certitude l'état de leur fabrication et l'époque où l'émission pourra en être faite. Ce ne sont pas des promessès et des phrases que vous demandez, mais des certitudes et des assignats. Je vais donc,'avant de vous faire la description de ceux dont il vous reste à arrêter la forme, vous dire maintenant l'état actuel de leur fabrication. Les obligations contractées à terme fixe pour la fourniture du papier, me serviront de base pour en indiquer l'achèvement, et cetté base est d'autant plus certaine qu'on peut facilement employer une quantité a'imprimèries et de presses proportionnées aux livraisons du papier.
      Locuteur: Carez
      La totalité du papier des assignats de 25 livres doit être fournie dans 8 jour...
      ...inaires. Cet incident a causé un retard de 3 semaines. J'estime que la gravure et le procédé de la multiplication des planches de cuivre, ne permettront pas de commencer l'impression ayant le 15 de ce mois; mais elle peut être terminée d...
      La totalité du papier des assignats de 25 livres doit être fournie dans 8 jours. Celui exécuté par des proCédésnOuveaux n'ayant pas produit l'effet qu'on devait en attendre, il a fallu renoncer à en faiFè usage et reprendre les procédés ordinaires. Cet incident a causé un retard de 3 semaines. J'estime que la gravure et le procédé de la multiplication des planches de cuivre, ne permettront pas de commencer l'impression ayant le 15 de ce mois; mais elle peut être terminée dans 20 jours.
      Locuteur: Carez
      Le fabricant de papier dés assignats de 10 livres s'est soumis à; fournir' 500 ...
      ...en livraisons successives dans l'espace de 6 semaines. Mais la gravure des ornements, du texte et de la taille-douce; n'étant pas fort avancée,...
      ...e l'impression ne commen-cêra pas avant la fin du mois. Ainsi, dans le courant de mai, le Trésor public peut être fourni suffisamment d'assignats de 25 et de 10 livres.
      Le fabricant de papier dés assignats de 10 livres s'est soumis à; fournir' 500 rames le 1er avril, et le reste en livraisons successives dans l'espace de 6 semaines. Mais la gravure des ornements, du texte et de la taille-douce; n'étant pas fort avancée,'j'estime que l'impression ne commen-cêra pas avant la fin du mois. Ainsi, dans le courant de mai, le Trésor public peut être fourni suffisamment d'assignats de 25 et de 10 livres.
      Locuteur: Carez
      La première livraison de papier pour les coupures de 50 sols doit se faire le 15, pour celles de 25, 15 et 10 sols, le 1er mai. Ainsi, e...
      ...'il ne soit apporté aucun obstacle pour la gravure, l'impression des différentes coupures confiées à divers imprimeurs, la fabrication pourra être en grande activité dans le mois de mai, et la huitième partie de chaque coupure, c'est-à-dire, une masse...
      ...aux départements dans le cours du môis1 de juin et successivement. (Murmures.) Mes...
      ...e vous trompe? (Murmures ;) je vquS dis la chose telle qu'elle est. S'il était possible que l'activité des artistes pût égaler la juste impatience que nous éprouvons .tous, vous seriez bientôt en état de mettre fin aux inquiétudes et' aux embarras que fait éprouver, dans les départements, la disette des monnaies détail. (Murmures.)
      La première livraison de papier pour les coupures de 50 sols doit se faire le 15, pour celles de 25, 15 et 10 sols, le 1er mai. Ainsi, en supposant qu'il ne soit apporté aucun obstacle pour la gravure, l'impression des différentes coupures confiées à divers imprimeurs, la fabrication pourra être en grande activité dans le mois de mai, et la huitième partie de chaque coupure, c'est-à-dire, une masse d'assignats d'environ 48 millions, pourra être distribuée aux départements dans le cours du môis1 de juin et successivement. (Murmures.) Messieurs, voulez-vous que je vous trompe? (Murmures ;) je vquS dis la chose telle qu'elle est. S'il était possible que l'activité des artistes pût égaler la juste impatience que nous éprouvons .tous, vous seriez bientôt en état de mettre fin aux inquiétudes et' aux embarras que fait éprouver, dans les départements, la disette des monnaies détail. (Murmures.)
      Locuteur: Carez
      ...nt d'éclairer l'Assemblée nationale sur la situation de cette fabrication, afin de la mettre en état de prendre sur ce point.les mesures que lu...
      ...er dés perndes combinaisons des ennemis de notre liberté.
      qu'il était important d'éclairer l'Assemblée nationale sur la situation de cette fabrication, afin de la mettre en état de prendre sur ce point.les mesures que lui dictera sa sagesse, pour n'être pas sans secours au moment où cette monnaie po...
      ...fier les départements, et consoler les citoyens d'une longue privation, fruit amer dés perndes combinaisons des ennemis de notre liberté.
      Locuteur: Carez
      , rapporteur. Mais était-il prudent de renoncer aux moyens offerts, de multiplier les difficultés et d'effraye...
      ...acteur ? Le comité pouvait-il sacrifier sécurité dés citoyens à quèlque célérité de plus, dans un moment où l'avidité et l'...
      ...iplié les contrefaçons ? N'était-il pas de son devoir de s'écarter de la route trop familière à ces contrefacteu...
      ...élèbres? Il est possible que les essais de ces arts nouveaux n'aient pas toujours répondu à l'attente de ceux qui les ont employés; mais pourrait:0n, sans injustice; mettre sur le compte de qui que ce soit, les accidents imprévus que le. comité s'est empressé de réparer ? Il est bien plus aisé d'élever des clameurs que d'en tarir la source. II est bien plus aisé de crier au feu que d'étein