Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-1230 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-064 hits on 1789-0710 hits on 1789-0810 hits on 1789-099 hits on 1789-109 hits on 1789-117 hits on 1789-12116 hits on 1790-016 hits on 1790-024 hits on 1790-036 hits on 1790-041 hits on 1790-058 hits on 1790-067 hits on 1790-073 hits on 1790-085 hits on 1790-098 hits on 1790-107 hits on 1790-112 hits on 1790-127 hits on 1791-014 hits on 1791-024 hits on 1791-034 hits on 1791-0410 hits on 1791-051 hits on 1791-067 hits on 1791-077 hits on 1791-087 hits on 1791-098 hits on 1791-104 hits on 1791-114 hits on 1791-1225 hits on 1792-018 hits on 1792-0210 hits on 1792-037 hits on 1792-048 hits on 1792-0510 hits on 1792-068 hits on 1792-075 hits on 1792-085 hits on 1792-094 hits on 1792-105 hits on 1792-1114 hits on 1792-127 hits on 1793-017 hits on 1793-027 hits on 1793-039 hits on 1793-045 hits on 1793-055 hits on 1793-069 hits on 1793-0711 hits on 1793-0819 hits on 1793-0914 hits on 1793-108 hits on 1793-1112 hits on 1793-121 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-124 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-123 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-091 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-122 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-121 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 sur 82 volumes
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 3 résultats
    • Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      - search term matches: (91)

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page
      La lecture des adresses est ajournée à la séance de demain soir. La lecture des adresses est ajournée à la séance de demain soir.
      ...ne dêputation du conseil du département de la Loire-Inférieure, du directoire du district et du conseil général de la commune, de la garde nationale et des amis de la Constitution c!e la ville Nantes, est reçue et prononce le discou... Une dêputation du conseil du département de la Loire-Inférieure, du directoire du district et du conseil général de la commune, de la garde nationale et des amis de la Constitution c!e la ville Nantes, est reçue et prononce le discours suivant :
      « Messieurs, le conseil du département de la Loire-Inférieure, le directoire de district, le conseil général de la commune ; à eux jointes, par leurs pétitions, la garde nationale et la société des amis de la Constitution de la ville de Nantes, nous ont députés vers vous, pou...
      ...er justice d'un prélat rebelle aux lois de son pays.
      « Messieurs, le conseil du département de la Loire-Inférieure, le directoire de district, le conseil général de la commune ; à eux jointes, par leurs pétitions, la garde nationale et la société des amis de la Constitution de la ville de Nantes, nous ont députés vers vous, pour vous demander justice d'un prélat rebelle aux lois de son pays.
      « Le sieur Gharles-Eutrope de La Laurencie, absent depuis six mois de son diocèse, y revient au moment où s'y...
      ... qui vous a été dénoncée par le conseil de département. Cette criminelle adresse, annoncée comme étant l'ouvrage du clergé de Nantes, n'est heureusement que celui des membres gangrenés de ce corps. Deux anciens membres de cette Assemblée lont signée. Déserteurs de la cause de la patrie, ils se parent d'un titre qui sera, dans tous les temps, un monument de leur lâcheté ët de leur perfidie.
      « Le sieur Gharles-Eutrope de La Laurencie, absent depuis six mois de son diocèse, y revient au moment où s'y répand, avec profusion, une prétendue adresse à l'Assemblée nationale, qui vous a été dénoncée par le conseil de département. Cette criminelle adresse, annoncée comme étant l'ouvrage du clergé de Nantes, n'est heureusement que celui des membres gangrenés de ce corps. Deux anciens membres de cette Assemblée lont signée. Déserteurs de la cause de la patrie, ils se parent d'un titre qui sera, dans tous les temps, un monument de leur lâcheté ët de leur perfidie.
      ...tées, venait enfin reconnaître l'empire de la raison ; qu'il cédait à cette convictio... ...e croire aux bons citoyens que ce prélat, abjurant des erreurs déjà trop manifestées, venait enfin reconnaître l'empire de la raison ; qu'il cédait à cette conviction
      ...qu'il était subjugué par cette tendance de tous les esprits vers les principes que...
      ...il allait donner à son clergé l'exemple de la soumission aux lois, que vous avez créées pour notre commun bonheur. M. de La Laurencie, le lendemain de son arrivée eu notre ville, parcourut t...
      ...mains avaient déjà tracé des caractères de réprobation ; elles avaient signé le mê...
      ...e vos décrets, une déclaration formelle de méconnaître l'autorité souveraine de la nation, et de lui en opposer une étrangère: système m...
      ...at dans l'Etat, qui éleverait au-dessus de la nation une puissance qui a pris sa sour...
      intime qui naît du concours général des opinions; qu'il était subjugué par cette tendance de tous les esprits vers les principes que vous avez consacrés, et qu'il allait donner à son clergé l'exemple de la soumission aux lois, que vous avez créées pour notre commun bonheur. M. de La Laurencie, le lendemain de son arrivée eu notre ville, parcourut toUs les quartiers à pied, et montra ainsi une grande popularité; ses mains distribuaient d'abondantes aumônes, mais ces mêmes mains avaient déjà tracé des caractères de réprobation ; elles avaient signé le même jour une protestation contre vos décrets, une déclaration formelle de méconnaître l'autorité souveraine de la nation, et de lui en opposer une étrangère: système monstrueux, proscrit par les principes du contrat social, qui mettrait un Etat dans l'Etat, qui éleverait au-dessus de la nation une puissance qui a pris sa source en elle, qui émane d'elle, et qu'une convention peut faire disparaître et ané...
      ...u parmi eux que pour y lever l'etendard la rébellion, pour se faire environner des...
      ...ien public, pour voir se grouper autour de lui cette horde de mécontents pour qui la liberté est un supplice, et qui frémiss...
      ...rent des moyens qui pouvaient ramener à de meilleurs principes celui qui ne s'étai...
      ...retour. Ils pensèrent qu'une dêputation de tous les corps, qui irait exprimer au s...
      ...vaient tous les citoyens du département de le voir concourir à l'exécution du décret con-•cernant la constitution civile tiu clergé, pourrai...
      ... concitoyens furent indignés, lorsqu'ils apprirent que leur évêque n'était revenu parmi eux que pour y lever l'etendard la rébellion, pour se faire environner des ennemis du bien public, pour voir se grouper autour de lui cette horde de mécontents pour qui la liberté est un supplice, et qui frémissent en voyant lés nations s'affranchir du joug des tyrans. Les corps administrat...
      ...s que pouvaient produire uûe résistance, une désobéissance si marquées, s'occupèrent des moyens qui pouvaient ramener à de meilleurs principes celui qui ne s'était écarté, qui ne s'était peut-être égaré que parce qu'il avait cédé à l'importunité et à l'obsession des perfides conseillers qui l'avaient approché depuis son retour. Ils pensèrent qu'une dêputation de tous les corps, qui irait exprimer au sieur évêque le désir qu'avaient tous les citoyens du département de le voir concourir à l'exécution du décret con-•cernant la constitution civile tiu clergé, pourrait lui faire abandonner des projets mal conçus et si nuisibles à l'ordre public,
      présidence de M. alexandre de lameth. présidence de M. alexandre de lameth.
      La séance est ouverte à six heures du soir... La séance est ouverte à six heures du soir.
      L'Assemblée renvoie à demain la lecture des procès-ver baux. L'Assemblée renvoie à demain la lecture des procès-ver baux.
      « La dêputation a eu lieu en effet. Les dépu... « La dêputation a eu lieu en effet. Les députés ont eu pour le prélat tous les égards que mérite le caractère dont il est re...

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 2
      Locuteur: Le Président
      ...ssemblée nationale, lorsqu'elle a conçu la grande et difficile entreprise de fonder une Constitution libre sur la ruine de tous le& abus, ne s'est pas dissimulé l...
      ...t seul dictées ; mais elle a compté sur la puissance de la vérité, sur le génie d une nation libre, d'une nation digne de la connaître et de la défendre, et son attente n'a pas été tr...
      « L'Assemblée nationale, lorsqu'elle a conçu la grande et difficile entreprise de fonder une Constitution libre sur la ruine de tous le& abus, ne s'est pas dissimulé les obstacles que les intérêts particuliers opposeraient à des résolutions que l'intérêt du peuple aurait seul dictées ; mais elle a compté sur la puissance de la vérité, sur le génie d une nation libre, d'une nation digne de la connaître et de la défendre, et son attente n'a pas été trompée.
      Locuteur: Le Président
      ...érêt les témoignages d'attachement pour la Constitution qtie donnent en ce moment ...
      ...s et les administrateurs du département de, la Loire-inférieure. Elle comptait sur leu...
      « L'Assemblée nationale ne peut voir sans intérêt les témoignages d'attachement pour la Constitution qtie donnent en ce moment les habitants et les administrateurs du département de, la Loire-inférieure. Elle comptait sur leur patriotisme ; elle applaudit à leur zèle.
      Locuteur: Le Président
      « Aujourd'hui que le nouvel ordre de choses est presque entièrement établi, aujourd'hui que la nation qui l'a soutenu avec tant d'énergie commence à recueillir le fruit de ses nouvelles institutions, l'Assemblée nationale lui doit de prendre toutes les mesures qui en assur...
      ...te et paisible, et qui, en décourageant de vaines résistances, éloigneront de nous des troubles dont on semble vouloi...
      ...rme delà plus heureuse des révolutions. La conduite passée de l'Assemblée nationale vous répond de sa conduite à venir. La justice a dicté ses lois ; sa fermeté l...
      « Aujourd'hui que le nouvel ordre de choses est presque entièrement établi, aujourd'hui que la nation qui l'a soutenu avec tant d'énergie commence à recueillir le fruit de ses nouvelles institutions, l'Assemblée nationale lui doit de prendre toutes les mesures qui en assureront l'exécution prompte et paisible, et qui, en décourageant de vaines résistances, éloigneront de nous des troubles dont on semble vouloir souiller le terme delà plus heureuse des révolutions. La conduite passée de l'Assemblée nationale vous répond de sa conduite à venir. La justice a dicté ses lois ; sa fermeté les maintiendra.
      Locuteur: Le Président
      ...donne l'impression tant du discours que de la réponse, leur insertion au présent procès-verbal; que la minute de ce discours, ensemble les pièces y mentionnées au nombre de dix, pièces que la députation a mises au moment; même sur ... (L'Assemblée ordonne l'impression tant du discours que de la réponse, leur insertion au présent procès-verbal; que la minute de ce discours, ensemble les pièces y mentionnées au nombre de dix, pièces que la députation a mises au moment; même sur le bureau, seront renvoyées au comité des recherche s, pour, par ce comité, réun...
      Locuteur: Le Président
      L'objet de la séance extra- L'objet de la séance extra-
      été infructueuse. Le sieur de La Laurencie nous a déclaré formellement « qu'il ne reconnaissait pas l'autorité de l'Assemblée nationale dans les matières ecclésiastiques; qu'il s'opposait à la suppression de son chapitre, à toute union et réunion de cures à son église cathédrale, et que le serment civique qu'il avait prononcé devant la commune assemblée, ne le liait que pour... été infructueuse. Le sieur de La Laurencie nous a déclaré formellement « qu'il ne reconnaissait pas l'autorité de l'Assemblée nationale dans les matières ecclésiastiques; qu'il s'opposait à la suppression de son chapitre, à toute union et réunion de cures à son église cathédrale, et que le serment civique qu'il avait prononcé devant la commune assemblée, ne le liait que pour les, choses étrangères à sa juridiction épiscopale ».
      « Le soir de ce même jour, pendant que le conseil de département et les députés des différen...
      ... en commun sur le parti qu'il convenait de prendre dans une circonstance si diffic...
      ...ux mille citoyens étaient ou présents à la séance, ou obstruaient les avenues du lieu où elle se tenait. La morosité du prélat avait pénétré tous l...
      ...sentiment vif et profond d'indignation; la fermeté et la prudence des administrateurs, qui ont porté la parole en ce moment difficile, ont pu s...
      « Le soir de ce même jour, pendant que le conseil de département et les députés des différents corps et compagnies délibéraient en commun sur le parti qu'il convenait de prendre dans une circonstance si difficile; des cris tumultueux se font entendre; on demande l'arrestation du sieur évêque, et qu'il soit amené devant l'Assemblée nationale : deux mille citoyens étaient ou présents à la séance, ou obstruaient les avenues du lieu où elle se tenait. La morosité du prélat avait pénétré tous les cœurs d'un sentiment vif et profond d'indignation; la fermeté et la prudence des administrateurs, qui ont porté la parole en ce moment difficile, ont pu seules le préserver d'une funeste catastrophe.
      « La fermentation était à son comble ; on voulait nous arracher des paroles de proscription ; le péril a paru si immin... « La fermentation était à son comble ; on voulait nous arracher des paroles de proscription ; le péril a paru si imminent, que l'évêque qui en a été averti, est parti sur-le-champ vers les neuf heur...
      « Cet événement était ignoré de l'Assemblée. Les administrateurs sont p...
      ...eur courage et leur patience, à ramener la délibération sur une dénonciation que f...
      ...naires. Nous avons été honorés du choix de nos concitoyens, et nous venons, Messieurs, vous supplier de décréter que le procès soit fait et parfait au sieur évèque de Nantes, comme coupable de forfaiture, et cela devant le tribunal ...
      ... d'indiquer : que ledit évêque soit mis de suite en état d'arrestation ; que, dès que la forfaiture aura été jugée et la destitution du siège prononcée comme su...
      ...'un nouvel évêque, et qu'il en sera usé de la même manière à l'égard des curés réfrac...
      « Cet événement était ignoré de l'Assemblée. Les administrateurs sont parvenus, par leur courage et leur patience, à ramener la délibération sur une dénonciation que feraient à l'Assemblée nationale des députés extraordinaires. Nous avons été honorés du choix de nos concitoyens, et nous venons, Messieurs, vous supplier de décréter que le procès soit fait et parfait au sieur évèque de Nantes, comme coupable de forfaiture, et cela devant le tribunal qu'il vous plaira d'indiquer : que ledit évêque soit mis de suite en état d'arrestation ; que, dès que la forfaiture aura été jugée et la destitution du siège prononcée comme suite nécessaire, le procureur général syndicsOitautorisé à convoquer le corps électoral qui procédera à l'élection d'un nouvel évêque, et qu'il en sera usé de la même manière à l'égard des curés réfrac-taires à vos décrets.
      ...aujourd'hui impérieusement commandées ; la tranquillité publique en dépend, le sort de la Constitution y est attaché ; car, ne vo...
      ...on empire dans notre ci-devant province de Bretagne; , plus que partout ailleurs, le monstre ...
      ...ste, impuissante aujourd'hui, pense que la religion et ses ministres peuvent devenir les instruments de sa vengeance : elle pense que le fanatisme va armer les peuples, qu'il portera la désolation et la mort dans des contrées que vos bienfait...
      ...lauriers que vous avez cueillis et dont la nation s'empressera de ceim'fe vos fronts, à l'époque heureuse ou vous lui annoncerez que la Constitution est
      Ces mesures, rigoureuses en apparence, sont aujourd'hui impérieusement commandées ; la tranquillité publique en dépend, le sort de la Constitution y est attaché ; car, ne vous y trompez point, Messieurs, ne croyez pas que des prêtres turbulents et facti...
      ...s verrez les ci-devant nobles, les ex-privilégiés. L'aristocratie avait établi son empire dans notre ci-devant province de Bretagne; , plus que partout ailleurs, le monstre était redoutable : au moment où il paraissait nous mettre à l'abri des coups du despotisme, il en appesantissait le jougsurnos têtes. Unecaste, impuissante aujourd'hui, pense que la religion et ses ministres peuvent devenir les instruments de sa vengeance : elle pense que le fanatisme va armer les peuples, qu'il portera la désolation et la mort dans des contrées que vos bienfaits ont vivifiées : elle veut voir se transformer en noirs cyprès les lauriers que vous avez cueillis et dont la nation s'empressera de ceim'fe vos fronts, à l'époque heureuse ou vous lui annoncerez que la Constitution est
      ...ujourd'hui trop éclairés; ils ont voulu la Révolution, ils l'ont faitéi ils la veulent encore, ils l'achèveront. Ils sont soumis à la religion de leurs pères, mais ils ne veulent pas que la cupidité et l'ambition abusent de cette religion sainte pour maintenir de...
      ...tes sont toujours renaissantes; abattez la-dernière : vos triomphes sont assurés ; la nation jouit enfin delà liberté et du b...
      ...ire refouler les siècles, nous ramener aux temps delà Ligue 1 Les peuples sont aujourd'hui trop éclairés; ils ont voulu la Révolution, ils l'ont faitéi ils la veulent encore, ils l'achèveront. Ils sont soumis à la religion de leurs pères, mais ils ne veulent pas que la cupidité et l'ambition abusent de cette religion sainte pour maintenir des usurpa-, tions et perpétuer des abus: c'est l'hydre dont5 les têtes sont toujours renaissantes; abattez la-dernière : vos triomphes sont assurés ; la nation jouit enfin delà liberté et du bonheur.
      ...itions que nous vous v adressons au nom de cinq cent mille citoyens. Les habitants de l'antique Armorique ne veulent pas que l'accomplissement d'une révolution prescrite par la raison et l'humanité, soit retardé par une poignée de conspirateurs, par des pygmées qu'un so...
      ...er du sang des Français cette terre que la liberté a revendiquée, qu'elle va fécon...
      « Tels sont. Messieurs, les vœux que nous-formons ; telles sont les pétitions que nous vous v adressons au nom de cinq cent mille citoyens. Les habitants de l'antique Armorique ne veulent pas que l'accomplissement d'une révolution prescrite par la raison et l'humanité, soit retardé par une poignée de conspirateurs, par des pygmées qu'un souffle peut détruire, et qui, cependant, ne consultant que leur rage et leur désespoir, voudraient faire arroser du sang des Français cette terre que la liberté a revendiquée, qu'elle va féconder, où elle veut établir son temple, et d'où elle régnera sur l'univers entier....
      ...et député extraordinaire du département de la Loire-Inférieure. Signé: cornet, membre et député extraordinaire du département de la Loire-Inférieure.
      ...médecin et procureur-syndic du district de Nantes. Julien lefebvre, médecin et procureur-syndic du district de Nantes.

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 3
      Locuteur: Voidel
      Messieurs, la religion est la base de la moralité de nos actions : essentiellement bienfaisa...
      ...able et salutaire; : c'est dans le cœur de l'un et dans la conscience de l'autre qu'elle place son tribunal et qu'elle exerce son empire. Amie de l'ordre et de la société, indépendante des hommes, des t...
      ...assions, elle dompte tous les préjugés. La superstition, le fanatisme peuvent bien l'obscurcir, la*défigurer même; ils ne peuvent pas la changer. J'ai- cru, Messieurs, devoir c...
      ...Cet éclatant et sincère hommage rendu à la religion de mes pères, un rapport dans lequel je serai forcé de m'élever contre les crimes de ceux qui l'enseignent, qui la calomnient par leur conduite, qui la font paraître haïssable aux yeux des hommes superficiels ou corrompus qui ne la connaissent pas et qui De voient eu elle que les égarements ae se...
      Messieurs, la religion est la base de la moralité de nos actions : essentiellement bienfaisante et juste, elle offre à l'homme vertueux les plus touchantes consolations dans le malheur; elle oppose au méchant un frein redoutable et salutaire; : c'est dans le cœur de l'un et dans la conscience de l'autre qu'elle place son tribunal et qu'elle exerce son empire. Amie de l'ordre et de la société, indépendante des hommes, des temps et des lieux, éter-nelle comme sondivin auteur, elletriomphede toutes les passions, elle dompte tous les préjugés. La superstition, le fanatisme peuvent bien l'obscurcir, la*défigurer même; ils ne peuvent pas la changer. J'ai- cru, Messieurs, devoir commencer, par Cet éclatant et sincère hommage rendu à la religion de mes pères, un rapport dans lequel je serai forcé de m'élever contre les crimes de ceux qui l'enseignent, qui la calomnient par leur conduite, qui la font paraître haïssable aux yeux des hommes superficiels ou corrompus qui ne la connaissent pas et qui De voient eu elle que les égarements ae ses ministres.
      Locuteur: Voidel
      ...eur avait mérité le respect, l'amour et la confiance des peuples. Ceux-ci, saintemement prodigues et voulaut honorer la religion dans la personne de ses premiers ministres, déposèrent leurs fortunes aux pieds de ces hommes, qui consacraient leur vie à 1 instruction et à la pauvreté. Ces premières libéralités, fruit de la ferveur qu'excite une religion naissant... Les vertus des premiers pasteurs, et surtout leur charité éprouvée leur avait mérité le respect, l'amour et la confiance des peuples. Ceux-ci, saintemement prodigues et voulaut honorer la religion dans la personne de ses premiers ministres, déposèrent leurs fortunes aux pieds de ces hommes, qui consacraient leur vie à 1 instruction et à la pauvreté. Ces premières libéralités, fruit de la ferveur qu'excite une religion naissante, furent sans aucun danger; elles retournaient à leur première et véritable des...
      Locuteur: Voidel
      ... croyait avoir tout fait, lorsque après la vie la plu3 criminelle, on mourait sous un fro...
      ...tenues par ceux qui en profitaient; par les peuples furent corrompus, les prêtr...
      ..., et le vice entra dans le sanctuaire à la suite de l'opulence.
      ...nt à ses ministres de3 possessiens temporelles; on multiplia les fondations : on croyait avoir tout fait, lorsque après la vie la plu3 criminelle, on mourait sous un froc ; une absolution était le prix d'un domaine, et les plus grands crimes se rachetaient par une amende au profit d'une église. Ces coupables extravagances étaient entretenues par ceux qui en profitaient; par les peuples furent corrompus, les prêtres enrichis, et le vice entra dans le sanctuaire à la suite de l'opulence.
      Locuteur: Voidel
      ...les conseils des princes furent remplis de ces hommes jusques- simples et modestes; l'ambition corromp...
      ...t paisibles qui constituent les devoirs de leur état, l'éclat suborneur qui environne les cours. Le titre respectable de successeurs des apôtres ne leur suffit ...
      ...consistance politique ; ils affectèrent la suprématie sur les puis--sances de la terre, abusèrent criminellement d'une m...
      ...nt spirituelle, firent servir au succès de leurs passions des armes qu'ils ont enf...
      ...tisme, tous les fléaux qui pendant tant de siècles et de tant de manières, ont désolé l'Empire; de cette longue rebellion contre les lois,...
      Les tribunaux, les conseils des princes furent remplis de ces hommes jusques- simples et modestes; l'ambition corrompit leurs mœurs; ils substituèrent aux vertus douces et paisibles qui constituent les devoirs de leur état, l'éclat suborneur qui environne les cours. Le titre respectable de successeurs des apôtres ne leur suffit plus; ils voulurent et ils obtinrent une consistance politique ; ils affectèrent la suprématie sur les puis--sances de la terre, abusèrent criminellement d'une mission purement spirituelle, firent servir au succès de leurs passions des armes qu'ils ont enfin rendues ridicules : delà, les excommunications, les interdits, les dissension...
      ...es, les guerres civiles, les hérésies, les schismes, toutes les horreurs du fanatisme, tous les fléaux qui pendant tant de siècles et de tant de manières, ont désolé l'Empire; de cette longue rebellion contre les lois,? à laquèlle votre juste sévérité doit enfin mettre un terme.
      Locuteur: Voidel
      Ouvrez, Messieurs, les fastes de votre histoire; reportez-vous au dixièm...
      ...ttentats soutenus par les mêmes moyens; la religion invoquée par ses ministres pou...
      ...fanatisme près d'expirer sons les coups de la religion et de la raison.
      Ouvrez, Messieurs, les fastes de votre histoire; reportez-vous au dixième siècle; et dans l'énu-mération des délits dont j'ai à vous entretenir, vous verrez les mêmes attentats soutenus par les mêmes moyens; la religion invoquée par ses ministres pour perpétuer les plus honteux abus, et l'agonie convulsive du fanatisme près d'expirer sons les coups de la religion et de la raison.
      Locuteur: Voidel
      ...arquable et qui seul découvre le secret de la ligue : « Dans « tous les temps, mais p... Elle contient «enfin ce passage remarquable et qui seul découvre le secret de la ligue : « Dans « tous les temps, mais particulièrement dans ce-« lui-ci, dit l'évêque, il est nécessaire que nous « soy...
      Locuteur: Le Président
      ordinaire de ce soir est un rapport des comités réunis des rapports, ecclésiastique, de Valiénation des biens nationaux, et des recherches, sur les protestations de divers évêques et chapitres du royaume,...
      ... {ait à leur égard sans le consentement de l'évêque de Rome (1).
      ordinaire de ce soir est un rapport des comités réunis des rapports, ecclésiastique, de Valiénation des biens nationaux, et des recherches, sur les protestations de divers évêques et chapitres du royaume, contre ce qui s'est {ait à leur égard sans le consentement de l'évêque de Rome (1).
      Locuteur: Voidel
      Considérez-la dans son berceau, suivez-la dans ses progrès, consultez-la surtout dans ce livre (3), qui, bien mé...
      ...ile du clergé : partout elle recommande la paix, partout elle prêche le respect et la soumission pour les lois : voilà ce qui...
      Considérez-la dans son berceau, suivez-la dans ses progrès, consultez-la surtout dans ce livre (3), qui, bien médité, suffirait seul à l'instruction et au bonheur des hommes, et dont vous n'av...
      ...ts, dans votre Constitution, et surtout dans votre décret sur l'organisation civile du clergé : partout elle recommande la paix, partout elle prêche le respect et la soumission pour les lois : voilà ce qui lui appartient.
      Locuteur: Voidel
      ...ue s'est formée contre l'Etat et contre la religion, entre quelques évêques, quelques chapitres et quelques curés. La religion en est le prétexte; l'intérêt ...
      ...apprendre à les mépriser, le façonner à la révolte, dissoudre tous les liens du contrat social; exciter la guerre: voilà les moyens; et les faits ...
      Une ligue s'est formée contre l'Etat et contre la religion, entre quelques évêques, quelques chapitres et quelques curés. La religion en est le prétexte; l'intérêt et l'ambition en sont le motif. Montrer au peuple par une résistance combinée, qu'on peut impunément «braver les lois; lui apprendre à les mépriser, le façonner à la révolte, dissoudre tous les liens du contrat social; exciter la guerre: voilà les moyens; et les faits vont le prouver.
      Locuteur: Voidel
      ...cé, dans une lettre du ci-devant évêque de Tréguier aux curés de ce diocèse. Après avoir déclaré qu'il r...
      ...ue lettre du pontife deftome à l'évêque de Saint-Léon ; il est concu en ces termes...
      Ce plan se trouve tracé, dans une lettre du ci-devant évêque de Tréguier aux curés de ce diocèse. Après avoir déclaré qu'il regardera personnellement comme intrus les évêques et curés qui seraient nommés d...
      ...e communiquera pas avec eux m divinis. Il cite ensuite le fragment d'une prétendue lettre du pontife deftome à l'évêque de Saint-Léon ; il est concu en ces termes : « Ani-mum intérim in te nostrum rapit doctrinœ inte~ aiitas; merito enim cons...
      ... un don fait à l'Eglise. L'ignorance et la superstition des siècles suivants amenè...
      ...es furent étouffées, les saines maximes de la religion foulées aux pieds : on (1) Voy. aux Annexes de la séance, p. 16 et suiv., plusieurs des p...
      ...aux hommes vertueux qui le recevaient, fut considéré par leurs successeurs comme un don fait à l'Eglise. L'ignorance et la superstition des siècles suivants amenèrent d'autres idées, ou plutôt les dénaturèrent toutes. Toutes les lumières furent étouffées, les saines maximes de la religion foulées aux pieds : on (1) Voy. aux Annexes de la séance, p. 16 et suiv., plusieurs des pièces dénoncées à l'Assemblée nationale et renvoyées antérieurement aux comités ...
      ...mes où il a été annexé au procès-verbal de ta séance du 26 novembre 1790. Cette version diffère sensiblement de celle du Moniteur, ... impressions ordonnées par l'Assemblée nationale et nous l'insérons dans les termes où il a été annexé au procès-verbal de ta séance du 26 novembre 1790. Cette version diffère sensiblement de celle du Moniteur,

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 4
      Locuteur: Voidel
      La protestation est suivie de la formule de serment par lequel, entre autres choses...
      ...que des membres qqi eussent fait preuve de noblesse.
      La protestation est suivie de la formule de serment par lequel, entre autres choses,les chanoines s'engageaient à ne recevoir parmi eux que des membres qqi eussent fait preuve de noblesse.
      Locuteur: Voidel
      ... fût uniforme, il leur envoie un modèle de protestation que plusieurs ont signée, ...
      ...mais même le concours du souverain dans la division des diocèses. Voici cette pièc...
      leur conduite fût uniforme, il leur envoie un modèle de protestation que plusieurs ont signée, et qui exclut non seulement le droit absolu, mais même le concours du souverain dans la division des diocèses. Voici cette pièce :
      Locuteur: Voidel
      ...ecteurs, curés et prêtres des paroisses de... évêché de Tréguier, considérant que c'est à l'autorité ecclésiastique seule qu'il appartient de fixer les bornes du territoire de chaque pasteur, de lui donner la succession apostolique, la mission légitime et l'autorité spiritue...
      ...au gouvernement d'une paroisse, suivant la forme présentée par le décret du 12 jui...
      « Nous soussignés, recteurs, curés et prêtres des paroisses de... évêché de Tréguier, considérant que c'est à l'autorité ecclésiastique seule qu'il appartient de fixer les bornes du territoire de chaque pasteur, de lui donner la succession apostolique, la mission légitime et l'autorité spirituelle ; déclarons que nous regarderons comme intrus tout ecclésiastique promu à l'épiscopat ou au gouvernement d'une paroisse, suivant la forme présentée par le décret du 12 juillet dernier, et que nous ne communiquerons point avec eux in divinis jusqu'à ce...
      Locuteur: Voidel
      ...ques réfractaires ne s'expliquent pas à la vérité en termes aussi absolus : plus réservés ou plus adroits, ceux de Soissons, de Dijon, de Verdun et de Nantes, se bornent à protester contre l...
      ...rant qu'ils attendent, pour se décider, la réponse du pontife romain à la lettre que le roi, dit-on, lui a écrite...
      Les autres évêques réfractaires ne s'expliquent pas à la vérité en termes aussi absolus : plus réservés ou plus adroits, ceux de Soissons, de Dijon, de Verdun et de Nantes, se bornent à protester contre l'incompétence du souverain, en déclarant qu'ils attendent, pour se décider, la réponse du pontife romain à la lettre que le roi, dit-on, lui a écrite.
      Locuteur: Voidel
      ...rs, que les rebelles, uniformes quant à la résistance, en varient les effets au gré de leurs diverses passions, de leurs craintes, ou de leurs espérances. Vous allez voir, au surplus, Messieurs, que les rebelles, uniformes quant à la résistance, en varient les effets au gré de leurs diverses passions, de leurs craintes, ou de leurs espérances.
      Locuteur: Voidel
      Ear le directoire du département de Rbône-et- oire de se rendre dans son diocèse, où il n'a pas encore paru, au mépris de votre décret, des canons et de la discipline générale de l'Eglise, s'est tiré d'embarras en ne r... Ear le directoire du département de Rbône-et- oire de se rendre dans son diocèse, où il n'a pas encore paru, au mépris de votre décret, des canons et de la discipline générale de l'Eglise, s'est tiré d'embarras en ne répondant pas.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi M. l'évêque de Beauvais, membre de cette Assemblée, pressé par le directoire du département de l'Oise de donner ses ordres pour la prompte exécution,dans son diocèse, du décret sur la constitution civile du clergé, la formation de sa cathédrale en paroisse, la suppression et réunion des cures, la nomination de ses vicaires, a répondu que ne prévoyant pas le terme de votre session, il ne pouvait en assigner un à son re-tour. Mais le 14 octobre, la cure de Puisièux a vaqué dans le district de Senlis; le 22 M. l'évêque de Beauvais y a nommé le sieur Quignon, qu... Ainsi M. l'évêque de Beauvais, membre de cette Assemblée, pressé par le directoire du département de l'Oise de donner ses ordres pour la prompte exécution,dans son diocèse, du décret sur la constitution civile du clergé, la formation de sa cathédrale en paroisse, la suppression et réunion des cures, la nomination de ses vicaires, a répondu que ne prévoyant pas le terme de votre session, il ne pouvait en assigner un à son re-tour. Mais le 14 octobre, la cure de Puisièux a vaqué dans le district de Senlis; le 22 M. l'évêque de Beauvais y a nommé le sieur Quignon, qui en a pris possession le 27, suivant les anciennes formes.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi M. l'évêque de Lisieux proteste que jusqu'à la réponse du pontife de Rome ail roi, il n'Obéira pas au décret...
      ...uillet est inconciliable avec les bases de hiérarchie divine de l'Eglise.
      Ainsi M. l'évêque de Lisieux proteste que jusqu'à la réponse du pontife de Rome ail roi, il n'Obéira pas au décret : le lien, dit-il qui l'attache à ses diocésains, ne peut être rompu que par un...
      ... sa démission libre et librement acceptée par le pape ; que votre décret du 12 juillet est inconciliable avec les bases de hiérarchie divine de l'Eglise.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi M. l'évêque de Dijon annonce qu'il est dans l'intention d'exercer, provisoirement la juridiction épiscopale sur les seuls et...
      ...uer ue nouveau, lorsqu'il sera instruit de la réponse
      Ainsi M. l'évêque de Dijon annonce qu'il est dans l'intention d'exercer, provisoirement la juridiction épiscopale sur les seuls et mêmes lieux qui y ont été soumis jusqu'ici, sauf à s'expliquer ue nouveau, lorsqu'il sera instruit de la réponse
      Locuteur: Voidel
      ... pape, qui a été consulté sur le projet de la nouvelle organisation du clergé. du pape, qui a été consulté sur le projet de la nouvelle organisation du clergé.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi M. l'évêque de Nantes, par une lettre datée de Paris le 16 octobre et adressée au directoire du département de la Loire-Inférieure, après avoir annoncé qu'il a lu la signification du décret , qui lui a été faite le 5 à son palais, proteste contre la suppression du chapitre et de l'office canonial, l'érection de sa cathédrale en paroisse, et la réunion de plusieurs autres cures à celle- ; toutes ces opérations, dit-il, ne pouvant se faire que par la puissance ecclésiastique, et suivant le... Ainsi M. l'évêque de Nantes, par une lettre datée de Paris le 16 octobre et adressée au directoire du département de la Loire-Inférieure, après avoir annoncé qu'il a lu la signification du décret , qui lui a été faite le 5 à son palais, proteste contre la suppression du chapitre et de l'office canonial, l'érection de sa cathédrale en paroisse, et la réunion de plusieurs autres cures à celle- ; toutes ces opérations, dit-il, ne pouvant se faire que par la puissance ecclésiastique, et suivant les formes canoniques.
      Locuteur: Voidel
      Vous ne la trouverez pas, Messieurs, dans, les protestations de la plupart des chapitres. Vous ne la trouverez pas, Messieurs, dans, les protestations de la plupart des chapitres.
      Locuteur: Voidel
      Celui de Lyon, par exemple, après avoir exposé que par les "principes constitutifs de tout siège épiscopal dans l'église cath...
      ...édral, qui est essentiellement le sénat de l'évêque, suivant la tradition apostolique et les conciles; ...
      ... canoniques ; qu'investi par le concile de Trente de la juridiction spirituelle pour le gouvernement du dioGèsé pendant la vacance du siège, il ne peut être dépouillé de cette prérogative que par une loi nouvelle de l'Eglise, qui abrogerait son ancienne d...
      ...uru au pape pour lui soumettre {le plan de la nouvelle Constitution du clergé, déclar...
      ... mesures prises par le roi, il attendra la décision du saint-siège dans une matière qui tient aussi essentiellement à la religion, et à l'autorité spirituelle de l'Eglise.
      Celui de Lyon, par exemple, après avoir exposé que par les "principes constitutifs de tout siège épiscopal dans l'église catholique, il ne s'en érige point sans chapitre cathédral, qui est essentiellement le sénat de l'évêque, suivant la tradition apostolique et les conciles; que le chapitre ne peutpasêtre détruit plus que le siège épiscopal, et ni l'un ni l'autre que parla puissance ecclésiastique, et en vertu des formes canoniques ; qu'investi par le concile de Trente de la juridiction spirituelle pour le gouvernement du dioGèsé pendant la vacance du siège, il ne peut être dépouillé de cette prérogative que par une loi nouvelle de l'Eglise, qui abrogerait son ancienne discipline ; que le roi ayant recouru au pape pour lui soumettre {le plan de la nouvelle Constitution du clergé, déclare que, par respect pour le pontife et par déférence aux mesures prises par le roi, il attendra la décision du saint-siège dans une matière qui tient aussi essentiellement à la religion, et à l'autorité spirituelle de l'Eglise.
      Locuteur: Voidel
      ...ensuite une discussion diplomatique sur la nature et l'étendue de ses possessions temporelles. Le chapitre établit ensuite une discussion diplomatique sur la nature et l'étendue de ses possessions temporelles.
      Locuteur: Voidel
      Il représente qu'il a été investi de la souveraineté de Lyon en 984, par Burchard II, fils de l'empereur Conrad; qu'en 1167et 1173,l'archevêque et le chapitre acquirent la portion desouveraineté qui restait entre les mains des comtes de Forez, et que de les chanoines prirent le titre de comtes de Lyon ; qu'ils furent confirmés dans la souveraineté par diplômes de l'empereur Frédéric, de 1157 et 1184 ;qu'en 1307,la souveraineté fut cédée à Philippe le Bel par deux traités connus sous le.no m de grande et petite Philippiques, à charge...
      ...convention réciproque, obligatoire pour la nation ; qu'en conséquence, fondés sur ...
      ...être faits des droits, biens et revenus de l'Eglise, et arrête que jusqu'à ce qu'il en soit empêché par la force physique, il continuera ses fonct...
      Il représente qu'il a été investi de la souveraineté de Lyon en 984, par Burchard II, fils de l'empereur Conrad; qu'en 1167et 1173,l'archevêque et le chapitre acquirent la portion desouveraineté qui restait entre les mains des comtes de Forez, et que de les chanoines prirent le titre de comtes de Lyon ; qu'ils furent confirmés dans la souveraineté par diplômes de l'empereur Frédéric, de 1157 et 1184 ;qu'en 1307,la souveraineté fut cédée à Philippe le Bel par deux traités connus sous le.no m de grande et petite Philippiques, à charge que l'archevêque et le chapitre seraient conservés dans leur possession, droits et réserves j que ces traités forment une convention réciproque, obligatoire pour la nation ; qu'en conséquence, fondés sur toutes les lois divines et humaines, ils protestent contre le décret du 12 juillet et s'opposent a toute vente, échange ou aliénatiou qui pourraient être faits des droits, biens et revenus de l'Eglise, et arrête que jusqu'à ce qu'il en soit empêché par la force physique, il continuera ses fonctions canoniales.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi M.l'évêque métropolitain de Lyon, averti Ainsi M.l'évêque métropolitain de Lyon, averti
      Locuteur: Voidel
      Ainsi M. l'évêque de Soissons. assure que, hors le cas d'une...
      ...ner les mains à l'extension des limites de son diocèse, sans commeitre le crime d'...
      ...serve, qu'elle a été faite dans le sein de cette Assemblée, sans exciter de réclamations.
      Ainsi M. l'évêque de Soissons. assure que, hors le cas d'une absolue nécessité, il ne peut donner les mains à l'extension des limites de son diocèse, sans commeitre le crime d'intrusion; que, quant au serment civiquèr il le réduira aux manières politiques seulement, et qu'il est d'autant plus fondé à faire cette réserve, qu'elle a été faite dans le sein de cette Assemblée, sans exciter de réclamations.
      Locuteur: Voidel
      ...s, dans les protestations dont je viens de vous rendre compte, qu'il n'y est parlé en aucune manière de l'aliénation n des domaines nationaux ;...
      ... après ce que nous avons vu et entendu, de soupçonner les évêques d'indifférence sur cet objet, il faut leur savoir gré de cette réserve.
      Vous avez pu remarquer, Messieurs, dans les protestations dont je viens de vous rendre compte, qu'il n'y est parlé en aucune manière de l'aliénation n des domaines nationaux ; et comme il n'est pas possible, après ce que nous avons vu et entendu, de soupçonner les évêques d'indifférence sur cet objet, il faut leur savoir gré de cette réserve.
      Locuteur: Voidel
      Ces chimériques prétentions de propriété ont Ces chimériques prétentions de propriété ont

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 5
      Locuteur: Voidel
      ...rieusement combattues, qu'on est étonné de les voir encore se représenter. Le ci-devant chapitre de Lyon n'a pas, à cet égard, de meilleurs titres que beaucoup d'autres ...
      ... ils n'ont pu prévaloir contre l'empire de cette raison éternelle, qui réclame la suppression des fonctions inutiles et l'application de leurs salaires à des objets d'utilité g...
      été .si savamment discutées et si victorieusement combattues, qu'on est étonné de les voir encore se représenter. Le ci-devant chapitre de Lyon n'a pas, à cet égard, de meilleurs titres que beaucoup d'autres chapitres et églises du royaume, et ils n'ont pu prévaloir contre l'empire de cette raison éternelle, qui réclame la suppression des fonctions inutiles et l'application de leurs salaires à des objets d'utilité générale.
      Locuteur: Voidel
      Le chapitre de la collégiale de Saint-Brieuc, non moins rebelle que les autres, mais de meilleure foi, ne s'est point attaché à cette absurde discussion de compétence de l'Assemblée nationale; et dans deux protestations successives, il s'est borné à la revendication de ses biens, parce que, dit-il, chaque chanoine avait juré de défendre de tout son pouvoir les droits de son Eglise. Celui de la cathédrale, après avoir aussi-protesté pour la conservation de ses biens, s'élève contre Je choix des ministres de la religion par le peuple; choix, dit-il, trop exposé aux factions de la cabale, au jeu de l'intrigue, aux méprises de l'ignorance, à des vues personnelles, à...
      ...erse ou ébranle dans toutes ses parties la constitution divine de l'Eglise. La primauté du siège de Rome est méconnue, con-tinue-t-il; tous les liens de juridiction qui forment l'unité de l'épiscopat sont rompus;, les évêques n...
      ... en matière essentielle, que sur l'avis de leur conseil, ce qui les met dans la.dépendance de ceux-ci ; l'évêque n'aura plus que son avis particulier dans la nouvelle circonscription des paroisses : par l'effet seul de la puissance civile, les anciennes limites...
      ... ; et les droits des chapitres, pendant la vacance des sièges, sont, en vertu d'un...
      ...mpétente, et contre le vœu d'une partie de l'Assemblée nationale, et surtout des é...
      Le chapitre de la collégiale de Saint-Brieuc, non moins rebelle que les autres, mais de meilleure foi, ne s'est point attaché à cette absurde discussion de compétence de l'Assemblée nationale; et dans deux protestations successives, il s'est borné à la revendication de ses biens, parce que, dit-il, chaque chanoine avait juré de défendre de tout son pouvoir les droits de son Eglise. Celui de la cathédrale, après avoir aussi-protesté pour la conservation de ses biens, s'élève contre Je choix des ministres de la religion par le peuple; choix, dit-il, trop exposé aux factions de la cabale, au jeu de l'intrigue, aux méprises de l'ignorance, à des vues personnelles, à l'aveugle hasard, et qui renverse ou ébranle dans toutes ses parties la constitution divine de l'Eglise. La primauté du siège de Rome est méconnue, con-tinue-t-il; tous les liens de juridiction qui forment l'unité de l'épiscopat sont rompus;, les évêques ne pourront plus rien décider en matière essentielle, que sur l'avis de leur conseil, ce qui les met dans la.dépendance de ceux-ci ; l'évêque n'aura plus que son avis particulier dans la nouvelle circonscription des paroisses : par l'effet seul de la puissance civile, les anciennes limites des sièges sont déplacées ; et les droits des chapitres, pendant la vacance des sièges, sont, en vertu d'un simple décret politique, transportés à des prêtres d'institution nouvelle : en....
      ...itre proteste contre le décret du 42 juillet, comme rendu par une puissance incompétente, et contre le vœu d'une partie de l'Assemblée nationale, et surtout des évêques.
      Locuteur: Voidel
      Le chapitre de Vannes avait aussi protesté à l'imitation des autres-chapitres; il avait arrêté la continuation de ses fonctions canoniales, et les avait ...
      ...ée du département, par une adresse du 4 de ce mois, vous a annoncé, Messieurs, que...
      ...ouvel ordre établi, s'occupait du choix de ses vieaires, et avait pourvu provisoirement au service de sa paroisse cathédrale. Le département,...
      ...ur du chapitre; et comme il nous a paru la mériter par la promptitude de, son repentir, nous ne le comprendrons pas dans la sévérité du décret que ndus aurons l'honneur de vous présenter. L'erreur d'un moment pe...
      ...t sous ce dernier rapport que s'annonce la conduite du chapitre de Quimper, dont je vais vous parler.
      Le chapitre de Vannes avait aussi protesté à l'imitation des autres-chapitres; il avait arrêté la continuation de ses fonctions canoniales, et les avait en effet continuées. Mais l'assemblée du département, par une adresse du 4 de ce mois, vous a annoncé, Messieurs, que le chapitre avait cessé ses fonctions le 3, et que l'évêque, disposé à concourir au changement qu'exige le nouvel ordre établi, s'occupait du choix de ses vieaires, et avait pourvu provisoirement au service de sa paroisse cathédrale. Le département, en conséquence, réclame votre indulgence en faveur du chapitre; et comme il nous a paru la mériter par la promptitude de, son repentir, nous ne le comprendrons pas dans la sévérité du décret que ndus aurons l'honneur de vous présenter. L'erreur d'un moment peut être excusée; le crime seul mérite d'être puni; et c'est sous ce dernier rapport que s'annonce la conduite du chapitre de Quimper, dont je vais vous parler.
      Locuteur: Voidel
      M. l'évêque de Quimper est' mort le 30 septembre. Pendant la maladie qui a terminé ses jours, il avait, dit-on, la tête si peu libre, qu'il n'a pas pu rec...
      ...rements; il a été enterré le 5. Ce jour- même, après ses obsèques, deux ou trois chanoines en sentinelle à la porte de la sacristie, appelèrent les recteurs qui s'étaient rendus à la cérémonie, et leur présentèrent à signe...
      ...des prétendus sentiments du feu évêque. La pièce n'était pas signée de lui ni écrite de sa main ; mais elle était signée par. c...
      M. l'évêque de Quimper est' mort le 30 septembre. Pendant la maladie qui a terminé ses jours, il avait, dit-on, la tête si peu libre, qu'il n'a pas pu recevoir les derniers sacrements; il a été enterré le 5. Ce jour- même, après ses obsèques, deux ou trois chanoines en sentinelle à la porte de la sacristie, appelèrent les recteurs qui s'étaient rendus à la cérémonie, et leur présentèrent à signer une déclaration des prétendus sentiments du feu évêque. La pièce n'était pas signée de lui ni écrite de sa main ; mais elle était signée par. ceux qui mendiaient d'autres signa-.
      Locuteur: Voidel
      tures, et écrite de la main du sieur Cogny. Soixante-deux, tant recteurs que vicaires, la signèrent, les uns après l'avoir lue, les autres sur la foi de ceux qui les avaient précédés. Cette pi...
      ...hiérarchique établi par Jésus-Christ, à la discipline générale de l'Eglise, et contre 1 envahissement des...
      ...es conséquences, semblerait interrompre la communion entre les évêques et le pape, qui anéantit la juridiction que les évêques ont de droit divin sur les pasteurs du second ordre, qui défend l'émission des vœux solennels de la religion, qui suspend la perpétuité des louanges dans les basiliques, qui sape les fondements de la monarchie en dépouillant le monarque de ses droits les plus légitimes; elle est terminée par la demande d'un concile national.
      tures, et écrite de la main du sieur Cogny. Soixante-deux, tant recteurs que vicaires, la signèrent, les uns après l'avoir lue, les autres sur la foi de ceux qui les avaient précédés. Cette pièce informe fut remise au directoire du département, comme Texnression des senti...
      ...lle renferme une protestation contre les prétendues atteintes portées à l'ordre hiérarchique établi par Jésus-Christ, à la discipline générale de l'Eglise, et contre 1 envahissement des biens du clergé : contre une Constitution qui, dans ses conséquences, semblerait interrompre la communion entre les évêques et le pape, qui anéantit la juridiction que les évêques ont de droit divin sur les pasteurs du second ordre, qui défend l'émission des vœux solennels de la religion, qui suspend la perpétuité des louanges dans les basiliques, qui sape les fondements de la monarchie en dépouillant le monarque de ses droits les plus légitimes; elle est terminée par la demande d'un concile national.
      Locuteur: Voidel
      Le chapitre de Quimper ne s'est pas contenté, Messieurs, d'être l'éditeur-des œuvres posthumes de M. l'évêque; il a voulu protester solen...
      ...ître et mépriser ouvertement les drqils de la nation, appeler le despotisme en garantie de ses prétendues propriétés; vous y trouverez la bassesse et la cupidité invoquant la tyrannie, le secret enfin de cette coupable association des prêtres avec les cours, qui depuis tant de siècles a fait le malheur des peuples et la honte de la religion.
      Le chapitre de Quimper ne s'est pas contenté, Messieurs, d'être l'éditeur-des œuvres posthumes de M. l'évêque; il a voulu protester solennellement en son nom. Vous allez le voir, dans ce second acte, parler le langage des esclaves, méconnaître et mépriser ouvertement les drqils de la nation, appeler le despotisme en garantie de ses prétendues propriétés; vous y trouverez la bassesse et la cupidité invoquant la tyrannie, le secret enfin de cette coupable association des prêtres avec les cours, qui depuis tant de siècles a fait le malheur des peuples et la honte de la religion.
      Locuteur: Voidel
      ...roi n'avait convoquée que. pour l'aider de»ses conseils sur les objets qu'il jugerait à propos de lui mettre sous les yeux, et lui présenter les doléances de ses peuples 1 Mais la sanction dont le décret est revêtu, nous arrête. Au nom de votre maître et le nôtre, nous ne savon... « Voilà donc ce que nous devions attendre d'une Assemblée que le roi n'avait convoquée que. pour l'aider de»ses conseils sur les objets qu'il jugerait à propos de lui mettre sous les yeux, et lui présenter les doléances de ses peuples 1 Mais la sanction dont le décret est revêtu, nous arrête. Au nom de votre maître et le nôtre, nous ne savons qu'obéir, nous;révérons en lui le dépositaire unique du pouvoir suprême qui n'...
      Locuteur: Voidel
      « Nous cédons à la force, à ce pouvoir qui brise tout et n...
      ...possibilité absolue où vous nous mettez de satisfaire à- nos obligations les plus ...
      ... du clergé, et en particulier des biens de l'église de Quimper, que nous devions conserver et ...
      ... nous était confiée par toutes les lois de l'Eglise et de l'Etat, et dont les saints canons nous défendent, sous des peines grlèves, de permettre ou de tolérer l'usurpation par un coupable si...
      ...re tes usurpateurs dans un grand nombre de. conciles. ,
      « Nous cédons à la force, à ce pouvoir qui brise tout et ne respecte rien; nous protestons hautement contre l'impossibilité absolue où vous nous mettez de satisfaire à- nos obligations les plus indispensables; nous déclarons que nous n'y renonçons pas; que nous ne faisons q...
      ...en permettent le libre exercice; nous protestons contre l'envahissement desbiens du clergé, et en particulier des biens de l'église de Quimper, que nous devions conserver et transmettre à nos successeurs tels que nous les avions reçus; biens dont l'administration nous était confiée par toutes les lois de l'Eglise et de l'Etat, et dont les saints canons nous défendent, sous des peines grlèves, de permettre ou de tolérer l'usurpation par un coupable silence; biens epfin, dont il n'est aucune puissance temporelle qui puisse s'emparer sans encourir les anathèmes fréquemment prononcés contre tes usurpateurs dans un grand nombre de. conciles. ,
      Locuteur: Voidel
      ...présentèrent pour mettre le, scellé sur la salle capitulaire, voici ce que, en con... Lorsque les administrateurs du directoire du département se présentèrent pour mettre le, scellé sur la salle capitulaire, voici ce que, en consé* quence d'une délibération du chapitré, leur répondit l'un des rebelles :
      Locuteur: Voidel
      « Mais nous'nè pouvons pas renoncer à la ju- « Mais nous'nè pouvons pas renoncer à la ju-

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 6
      Locuteur: Voidel
      ...ons que nous ne pouvons pas consentir à la suppression des vicaires généraux que n...
      ...mmés pour exercer en notre nom, pendant la vacance du siège, la juridiction épiscopale dans le diocèse;...
      ... avons confiés, et nous leur enjoignons de les exercer jusqu'à ce que le siège de Quimper soit pourvu d'un pasteur légiti...
      ...astiques que vous voudriez substituer à la place de nos vicaires généraux et des autres off...
      ...ment du diocèse; nous déclarons nuls et de nul effet tous les actes de juridiction épiscopale qu'ils prétendraient exercer en vertu des décrets de l'Assemblée nationale absolument incomp...
      « Nous vous déclarons que nous ne pouvons pas consentir à la suppression des vicaires généraux que nous avons nommés pour exercer en notre nom, pendant la vacance du siège, la juridiction épiscopale dans le diocèse; nous déclarons continuer a ces messieurs tous les pouvoirs que nous leur avons confiés, et nous leur enjoignons de les exercer jusqu'à ce que le siège de Quimper soit pourvu d'un pasteur légitime; nous déclarons intrus, sans titre et sans pouvoir, les ecclésiastiques que vous voudriez substituer à la place de nos vicaires généraux et des autres officiers par nous nommés pour le gouvernement du diocèse; nous déclarons nuls et de nul effet tous les actes de juridiction épiscopale qu'ils prétendraient exercer en vertu des décrets de l'Assemblée nationale absolument incompétente en matière spirituelle. »
      Locuteur: Voidel
      ... tant curés que vicaires du département de la Loire-Inférieure (1), ont également protesté contre ce décret et contre la prétendue incompétence de l'Assemblée nationale; ils demandent que la religion catholique soit déclarée la seule religion de l'Etat; ils sollicitent une adhésion de cœur et d'esprit à la coupable protestation faite par une partie de cette Assemblée, le 19 avril, sur le dé... Cent trois, tant curés que vicaires du département de la Loire-Inférieure (1), ont également protesté contre ce décret et contre la prétendue incompétence de l'Assemblée nationale; ils demandent que la religion catholique soit déclarée la seule religion de l'Etat; ils sollicitent une adhésion de cœur et d'esprit à la coupable protestation faite par une partie de cette Assemblée, le 19 avril, sur le décret du 13, déclaration qui fut le signal delà révolte des ecclésiastiques.
      Locuteur: Voidel
      ...dans leur résultat, servent les projets de la ligue. ...s générales et combinées se joignent des faits qui paraissent isolés, mais qui, dans leur résultat, servent les projets de la ligue.
      Locuteur: Voidel
      ...insi un sieur Dupré, Ci-devant chanoine de la cathédrale Tours, se fait éditeur de libelles. Ainsi un sieur Dupré, Ci-devant chanoine de la cathédrale Tours, se fait éditeur de libelles.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi le' sieur La Vallée, prêtre habitué d'une paroisse de Rouen, ^prêche contre l'émission des as... Ainsi le' sieur La Vallée, prêtre habitué d'une paroisse de Rouen, ^prêche contre l'émission des assignats, et l'aliénation des ci-devant biens ecclésiastiques.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi le curé de Noort-Pesne damne impitoyablement ceux ...
      ... prêteront aux opérations préliminaires de cette vente; il déclare que ni lui, ni les évêques, ni le pape, même au moment de la mort, ne peuvent donner l'absolution d'...
      Ainsi le curé de Noort-Pesne damne impitoyablement ceux qui acquerront des domaines nationaux, et ceux mêmes qui se prêteront aux opérations préliminaires de cette vente; il déclare que ni lui, ni les évêques, ni le pape, même au moment de la mort, ne peuvent donner l'absolution d'un pareil crime.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi un sieur Le Vasseur, curé près de Péronne, engage le peuple à s'armer contre la perception des impôts, à massacrer les commis, et promet de marcher à sa tête. Ainsi un sieur Le Vasseur, curé près de Péronne, engage le peuple à s'armer contre la perception des impôts, à massacrer les commis, et promet de marcher à sa tête.
      Locuteur: Voidel
      ...upable, si, après vous avoir entretenus de tant de désordres, je ne vous disais pas que dans cette subversion de principes religieux et d'idées sociales...
      ...ter aux sollicitations, à l'intrigue, à haine de leurs confrères et des prélats ; des pr...
      CependaHt* Messieurs, je me croirais coupable, si, après vous avoir entretenus de tant de désordres, je ne vous disais pas que dans cette subversion de principes religieux et d'idées sociales, il s'est trouvé des hommes qui ont su résister aux sollicitations, à l'intrigue, à haine de leurs confrères et des prélats ; des prêtres enfin vraiment dignes du caractère dont ils sont revêtus.
      Locuteur: Voidel
      Le sieur Douhet, chanoine de la cathédrale de Vannes, n'a voulu prendre aucune part à la rébellion du chapitre, et a désavoué sa... Le sieur Douhet, chanoine de la cathédrale de Vannes, n'a voulu prendre aucune part à la rébellion du chapitre, et a désavoué sa protesta-tion.
      Locuteur: Voidel
      Le sieur Nusse, curé et maire de Chavignon,. dans le diocèse de Soissons, prêtre respectable, et zélé citoyen,-dans un mémoire rempli de patriotisme et d'érudition, servant de réponse à la protestation de son évêque, lui a démontré que vous avi... Le sieur Nusse, curé et maire de Chavignon,. dans le diocèse de Soissons, prêtre respectable, et zélé citoyen,-dans un mémoire rempli de patriotisme et d'érudition, servant de réponse à la protestation de son évêque, lui a démontré que vous aviez pu et dû réformer le clergé. "
      Locuteur: Voidel
      Le .curé de Saint-Gyr de Laon a protesté de. son attachement inviolable à la Constitution. Le .curé de Saint-Gyr de Laon a protesté de. son attachement inviolable à la Constitution.
      Locuteur: Voidel
      ...embres, dont était composé: le chapitre de Saint-Jean de Lyon, huit seulement avaient signé la protestation publiée sous le nom du cha...
      ...'eux, a retiré sa signature et désavoué la protestation.
      Sur trente-deux membres, dont était composé: le chapitre de Saint-Jean de Lyon, huit seulement avaient signé la protestation publiée sous le nom du chapitre ; le sieur Gourcy, l'un d'eux, a retiré sa signature et désavoué la protestation.
      Locuteur: Voidel
      ...zèle actif, au patriotisme éclairé et à la sage fermeté des corps administratifs /des départements de Maine-et-Loire, Rhône-et-Loire, Loire-I...
      ...tes-du-Nord, du Morbihan, du Finistère, de l'Aisne et de l'Oise, des districts de Quimperlé, Vienne, Pont-Croix, Pontivy, Nantes, Savenay, Broons, la Tour-du-Pin et Guingamp; des municipalités de Soissons, Saint-Brieuc, Rouen, Lyon et ...
      ...es, proclamations,, ils n'ont rien omis de tout ce qui pouvait procurer l'exécution de la loi ; cependant ils accusent la lenteur de votre justice; ils appellent à grands cris la vengeance des lois sur la tête des coupables ; ils vous disent qu...
      ...emples, et que si vous voulez maintenir la Constitution, vous devez, par une loi s...
      Je dois aussi rendre un témoignage éclatant au zèle actif, au patriotisme éclairé et à la sage fermeté des corps administratifs /des départements de Maine-et-Loire, Rhône-et-Loire, Loire-Inférieure, Gôtes-du-Nord, du Morbihan, du Finistère, de l'Aisne et de l'Oise, des districts de Quimperlé, Vienne, Pont-Croix, Pontivy, Nantes, Savenay, Broons, la Tour-du-Pin et Guingamp; des municipalités de Soissons, Saint-Brieuc, Rouen, Lyon et Quimper. Informations, ordonnances, adresses, proclamations,, ils n'ont rien omis de tout ce qui pouvait procurer l'exécution de la loi ; cependant ils accusent la lenteur de votre justice; ils appellent à grands cris la vengeance des lois sur la tête des coupables ; ils vous disent qu'il faut des exemples, et que si vous voulez maintenir la Constitution, vous devez, par une loi sévère, forcer les factieux à rentrer dans l'ordre, et les rebellés à l'obéissanc...
      Locuteur: Voidel
      ...ssieurs, d'entrer dans l'examen et dans la discussion des reproches que font les mécontents à la loi constitutionnelle du 12 juillet. Quand la volonté publique s'est exprimée, les in...
      ...re plus longtemps que vous avez attaqué la religion, détruit la hiérarchie de l'Eglise, rompu l'unité de l'épiscopat, interrompu la communion avec le pontife de Rome ; que l'autorité ecclésiastique seule, ou avec le concours de la puissance civile, a pu changer les limi...
      ..., ordonner une nouvelle circonscription de cures, leur suppression et leur union ; la suppression des chapitres, et leurs droits de juridiction pendant la vacance des sièges ; il ne faut pas qu'ils puissent parler davantage de la nécessité d'un concile ; censurer le refus de déclarer la religion catholique la seule religion de l'Etat, et se récrier contre le prétend...
      Vos comités auraient peut-être pu se dispenser, Messieurs, d'entrer dans l'examen et dans la discussion des reproches que font les mécontents à la loi constitutionnelle du 12 juillet. Quand la volonté publique s'est exprimée, les individus doivent obéir : mais il faut encore leur ôter ce prétexte ; il ne faut pas qu'ils puissent dire plus longtemps que vous avez attaqué la religion, détruit la hiérarchie de l'Eglise, rompu l'unité de l'épiscopat, interrompu la communion avec le pontife de Rome ; que l'autorité ecclésiastique seule, ou avec le concours de la puissance civile, a pu changer les limites des diocèses, ordonner une nouvelle circonscription de cures, leur suppression et leur union ; la suppression des chapitres, et leurs droits de juridiction pendant la vacance des sièges ; il ne faut pas qu'ils puissent parler davantage de la nécessité d'un concile ; censurer le refus de déclarer la religion catholique la seule religion de l'Etat, et se récrier contre le prétendu vice des choix populaires.
      Locuteur: Voidel
      ... devons exercer sur le diocèse, pendant la vacance du siège. ridiction spirituelle que nous devons exercer sur le diocèse, pendant la vacance du siège.
      Locuteur: Voidel
      Le chapitre de Laon paraît aussi avoir protesté contre...
      ...e il ne m'a été remis que des fragments de pièces relatives à cet objet, il m'est impossible de vous en rendre un compte détaillé.
      Le chapitre de Laon paraît aussi avoir protesté contre le décret du 12 juillet; mais comme il ne m'a été remis que des fragments de pièces relatives à cet objet, il m'est impossible de vous en rendre un compte détaillé.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi le curé de Cambon proteste publiquement en chaire contre les décrets de l'Assemblée nationale sanctionnés par l... Ainsi le curé de Cambon proteste publiquement en chaire contre les décrets de l'Assemblée nationale sanctionnés par le roi.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi le curé de Condé imite ces criminelles extravaganc... Ainsi le curé de Condé imite ces criminelles extravagances.
      Locuteur: Voidel
      Ainsi un sieur Cahouet, curé de Cbartret, dispose et excite au refus de... Ainsi un sieur Cahouet, curé de Cbartret, dispose et excite au refus des impôts, une partie des citoyens du Gâtinais.
      Locuteur: Voidel
      ..., dans sa sagesse, aura jugé convenable de faire une réforme, non dans ... : je demande s'il n'est pas absurde d'imaginer que, lorsque le Corps législatif, dans sa sagesse, aura jugé convenable de faire une réforme, non dans
      ... sacrées, qui ne devraient retentir que de paroles de paix, d'amour de l'ordre, de la charité, du respect des lois; c'est de ces tribunes que partent les anathèmes, les cris de guerre et ne révolte; et ce ne serait pas le renversement de l'ordre social 1 et ce ne serait pas une'confédération contre la religion que ces sacrilèges excès désho... C'est des tribunes sacrées, qui ne devraient retentir que de paroles de paix, d'amour de l'ordre, de la charité, du respect des lois; c'est de ces tribunes que partent les anathèmes, les cris de guerre et ne révolte; et ce ne serait pas le renversement de l'ordre social 1 et ce ne serait pas une'confédération contre la religion que ces sacrilèges excès déshonorent ! (1) Voy. cette protestation, Archives parlementaires, I. XVII, p. 179.

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 7
      Locuteur: Voidel
      ...encore qu'on supprima une des paroisses de Metz,' et qu on en destina l'église à être rasée, pour élever sur ses ruines un palais fastueux au prélat : le tout pour la plus grande gloire de la religion, l'édification et l'intérêt du...
      ...acraient ces iniquités sous le prétexte de l'utilité publique. Et qui peut ignorer...
      ...taient, entre les mains des despotes et de leurs lâches courtisans, une arme empoi...
      Il-ya fort peu d'années encore qu'on supprima une des paroisses de Metz,' et qu on en destina l'église à être rasée, pour élever sur ses ruines un palais fastueux au prélat : le tout pour la plus grande gloire de la religion, l'édification et l'intérêt du peuple ; et cependant, tout cela se faisait par des formes canoniques; des prêtres faibles ou des prélats corrompus consacraient ces iniquités sous le prétexte de l'utilité publique. Et qui peut ignorer que ces formes canoniques étaient, entre les mains des despotes et de leurs lâches courtisans, une arme empoisonnée avec laquelle ils multipliaient ou perpétuaient les abus?
      Locuteur: Voidel
      ... culte, mais dans des objets d'ordre et de police extérieure; lorsque celte réform...
      ...issance étrangère ; si ce ne serait pas admettre deux Etats, deux souverainetés, une perpétuelle opposition de vues et d'intérêts, le veto uliramontain et la presque nullité du pouvoir national, po...
      ..., et voyons Ce qu'a produit ce concours de puissances tant vanté. Les évêques de Rome, pendant leur séjour à Avignon, peuplèrent d'évêchés la Provence, le Dau-phiné et le Languedoc. Etait-ce pour l'intérêt du peuple, pour la gloire de la religion ? Non ; c'était pour se faire ...
      ...ne exacte résidence ; ils proscrivaient la pluralité des bénéfices. Comment ces lo...
      ...une ou plusieurs abbayes. C'est du fond de la Savoie que, depuis un an, M. l'évêque métropolitain de Paris veille sur son diocèse. C'est de Paris que l'évêque de Nanles communique avec le sien ; celui de Lyon n'a pas encore vu sa cathédrale.
      le dogme, non dans l'enseignement, non dans le culte, mais dans des objets d'ordre et de police extérieure; lorsque celte réforme aura"été approuvée par le roi, elle ne puisse cependant s'opérer sans l'intervention d une puissance étrangère ; si ce ne serait pas admettre deux Etats, deux souverainetés, une perpétuelle opposition de vues et d'intérêts, le veto uliramontain et la presque nullité du pouvoir national, pour faire ce qui est bon, juste et utile? Consultons l'expérience des siècles passés, et voyons Ce qu'a produit ce concours de puissances tant vanté. Les évêques de Rome, pendant leur séjour à Avignon, peuplèrent d'évêchés la Provence, le Dau-phiné et le Languedoc. Etait-ce pour l'intérêt du peuple, pour la gloire de la religion ? Non ; c'était pour se faire des créatures. Les conciles généraux et particuliers commandaient aux prélats une exacte résidence ; ils proscrivaient la pluralité des bénéfices. Comment ces lois étaient-elles observées? Avant votre décret, il n'y avait -peut-être pas en France un seul évêque qui n'eut .une ou plusieurs abbayes. C'est du fond de la Savoie que, depuis un an, M. l'évêque métropolitain de Paris veille sur son diocèse. C'est de Paris que l'évêque de Nanles communique avec le sien ; celui de Lyon n'a pas encore vu sa cathédrale.
      Locuteur: Voidel
      Le terme de tant de scandales est heureusement arrivé : ce que les conciles, les pontifes de Rome, le clergé, les rois n'avaient pu faire, vous l'avez fait, Messieurs; la nation s'est levée dans sa puissance ; ...
      ...ous mépriserez d'odieuses clameurs ; et la loi punira ceux jue la raison n'aura pu soumettre.
      Le terme de tant de scandales est heureusement arrivé : ce que les conciles, les pontifes de Rome, le clergé, les rois n'avaient pu faire, vous l'avez fait, Messieurs; la nation s'est levée dans sa puissance ; elle a dit : Je veux que cette réforme se fasse, et elle s'est faite. Vous mépriserez d'odieuses clameurs ; et la loi punira ceux jue la raison n'aura pu soumettre.
      Locuteur: Voidel
      ...nge et effrayant contraste on est forcé de remarquer entre le divin fondateur de la religion catholique, et ceux qui ont reçu de lui la mission de l'enseigner 1 C'est du sein de la pauvreté, c'est du fond d'une étable qu...
      ...enseignez les hommes : et c'est du fond de leurs palais que ses successeurs veulen...
      ...ations! Il s'est environné d'apôtres et de disciples ; il leur a donné un chef : voilà la hiérarchie de l'Eglise. Nous avons des évêques et des eurés ; nous reconnaissons l'évêque de Rome pour le centre de l'unité, pour le chef de l'Eglise ; nous voulons que nos évêques...
      ... sacre, lui écrivent en signe d'union : la hiérarchie est donc conservée ; l'unité, la commu-
      Quel étrange et effrayant contraste on est forcé de remarquer entre le divin fondateur de la religion catholique, et ceux qui ont reçu de lui la mission de l'enseigner 1 C'est du sein de la pauvreté, c'est du fond d'une étable qu'il leur a dit : allez, enseignez les hommes : et c'est du fond de leurs palais que ses successeurs veulent gouverner les nations! Il s'est environné d'apôtres et de disciples ; il leur a donné un chef : voilà la hiérarchie de l'Eglise. Nous avons des évêques et des eurés ; nous reconnaissons l'évêque de Rome pour le centre de l'unité, pour le chef de l'Eglise ; nous voulons que nos évêques, après leur sacre, lui écrivent en signe d'union : la hiérarchie est donc conservée ; l'unité, la commu-
      Locuteur: Voidel
      ...ppose pour un instant; mais M. l'évêque de Soissons avoue que, dans le Cas d'une absolue nécessité, il peut exercer la juridiction sur un territoire étranger. N'est-il donc pas d'une absolue nécessité de maintenir la paix publique et de donner au peuple l'exemple de l'obéissance aux lois? On ne peut, dit M. l'évêque de Lisieux, faire des actes de juridiction dans mon diocèse, qu'après ...
      ...e. Comment! votre démission peut rendre la paix à la France, et vous êtes encore évêque? Après tant de sacrifices offerts à l'ambition, vous ne savez donc pas en faire à la patrie? Que n'imitez-vous M. l'évêque de Saint-Malo?Il avait les mêmes idées que vous sur la suprématie de la puissance ecclésiastique; il n'a pas désobéi ; il s'est échappé aux regrets de ses diocésains; il a rempli le plus saint de ses devoirs.
      ...ne loi politique n'a pas pu déplacer les limites des diocèses. Eh bien! je le suppose pour un instant; mais M. l'évêque de Soissons avoue que, dans le Cas d'une absolue nécessité, il peut exercer la juridiction sur un territoire étranger. N'est-il donc pas d'une absolue nécessité de maintenir la paix publique et de donner au peuple l'exemple de l'obéissance aux lois? On ne peut, dit M. l'évêque de Lisieux, faire des actes de juridiction dans mon diocèse, qu'après ma démission volontaire. Comment! votre démission peut rendre la paix à la France, et vous êtes encore évêque? Après tant de sacrifices offerts à l'ambition, vous ne savez donc pas en faire à la patrie? Que n'imitez-vous M. l'évêque de Saint-Malo?Il avait les mêmes idées que vous sur la suprématie de la puissance ecclésiastique; il n'a pas désobéi ; il s'est échappé aux regrets de ses diocésains; il a rempli le plus saint de ses devoirs.
      Locuteur: Voidel
      ... encore, doivent être gouvernés pendant la vacance des sièges, et le concile de Trente a confié ce droit aux chapitres ...
      ...e croire, sans doute on n'aura pas lieu de regretter les chapitres.
      Les diocèses, dit-on encore, doivent être gouvernés pendant la vacance des sièges, et le concile de Trente a confié ce droit aux chapitres des cathédrales. Il a bien fallu que le concile employât les instruments qui exi...
      ...; ils seront nommés par les évêques; et s'ils sont bien choisis, comme on doit le croire, sans doute on n'aura pas lieu de regretter les chapitres.
      Locuteur: Voidel
      On vous reproche encore de n'avoir oas déclaré solennellement, dans votre décret du 13 avril, que la religion catholique était la seule religion de l'Etat. Il est vrai, vous n'avez pas vo...
      ...s les citoyens le droit qu'ils tiennent de la nature : la liberté des opinions religieuses^ Mais vous avez fait bien plus pour la religion de vos pères : vous avez déclaré que, pour...
      ...vez toudroyé les abus qui avaient causé la scission de nos malheureux concitoyens ; vous avez ...
      ... religieuse, qui doit montrer un jour à la terre les heureux effets d'une sage tol...
      On vous reproche encore de n'avoir oas déclaré solennellement, dans votre décret du 13 avril, que la religion catholique était la seule religion de l'Etat. Il est vrai, vous n'avez pas voulu donner des armes au fanatisme ; vous avez voulu conserver à tous les citoyens le droit qu'ils tiennent de la nature : la liberté des opinions religieuses^ Mais vous avez fait bien plus pour la religion de vos pères : vous avez déclaré que, pour elle seule, vous seriez une dépense publique ; vous avez toudroyé les abus qui avaient causé la scission de nos malheureux concitoyens ; vous avez ainsi préparé leur réunion et le règne d'une confraternité politique et religieuse, qui doit montrer un jour à la terre les heureux effets d'une sage tolérance.
      Locuteur: Voidel
      ...usqu'ici a été élu par le peuple; et si la France entière avoir dû élire le successeur de M. l'évêque de Quimper, elle n'aurait pas pu en nommer... ...proche enfin, Messieurs, le vice des choix populaires. Eh bien! un seul évêque jusqu'ici a été élu par le peuple; et si la France entière avoir dû élire le successeur de M. l'évêque de Quimper, elle n'aurait pas pu en nommer un qui fût préférable à M. l'abbé Expilly.
      Locuteur: Voidel
      Ministres de la religion! cessez de vous envelopper de prétextes; avouez votre faiblesse: vous...
      ...regrettez ces prérogatives, ces marques de distinction et de prétendue prééminence, tou3 ces hochets de la vanité qui dégradaient la maison du Seigneur. Songez que la Révolution a fait de nous des hommes; que nous ne prostituer...
      ... que nous n'encenserons plus les idoles de l'orgueil ; qu'il faut enfin que tous les citoyens de l'Empire courbent la tête devant la majesté des lois. A force de vertus, forcez-nous au respect : vous n'avez plus que ce moyen de l'obtenir. Oubliez vos antiques erreurs...
      Ministres de la religion! cessez de vous envelopper de prétextes; avouez votre faiblesse: vous regrettez votre antique opulence; vous regrettez ces prérogatives, ces marques de distinction et de prétendue prééminence, tou3 ces hochets de la vanité qui dégradaient la maison du Seigneur. Songez que la Révolution a fait de nous des hommes; que nous ne prostituerons plus notre admiration; que nous n'encenserons plus les idoles de l'orgueil ; qu'il faut enfin que tous les citoyens de l'Empire courbent la tête devant la majesté des lois. A force de vertus, forcez-nous au respect : vous n'avez plus que ce moyen de l'obtenir. Oubliez vos antiques erreurs, renoncez
      Locuteur: Voidel
      M. l'évêque de Soissons, dans sa protestation, s'élève...
      ...ons. Eh bien 1 Messieurs, il écrit cela de Villeneuve, maison de célestins, qu'il a fait supprimer et do...
      M. l'évêque de Soissons, dans sa protestation, s'élève avec force, contre les suppressions. Eh bien 1 Messieurs, il écrit cela de Villeneuve, maison de célestins, qu'il a fait supprimer et dont il jouit.
      Locuteur: Voidel
      ...'années qu'on supprima plusieurs titres de bénéfices, pour augmenter les prébendes des ci-devant chanoines nobles de Bouxièrés. Il y a fort peu d'années qu'on supprima plusieurs titres de bénéfices, pour augmenter les prébendes des ci-devant chanoines nobles de Bouxièrés.
      Locuteur: Voidel
      nion, la succession apostoliques sont reconnues ... nion, la succession apostoliques sont reconnues et consacrées.
      Locuteur: Voidel
      ...oix populaires! Mais vous ne parlez pas de ceux qui se faisaient ci-devant par des... Vous parlez des choix populaires! Mais vous ne parlez pas de ceux qui se faisaient ci-devant par des ministres, des commis, des valets, des femmes.....Pardonnez! j'en ai déjà trop ...

      Séance du vendredi 26 novembre 1790, au soir

      page 8
      Locuteur: Voidel
      ...e vendus; car, malgré tous vos efforts, la nation sait la confiance qu'elle se doit à elle-même ; que la garantie d'un grand peuple est plus sûr...
      ...elle n'oubliera pas que le premier acte de puissance que ses représentants ont fait en son nom, a été d'assurer la solidité de ses engagements.
      à vos préjugés, ne pensez plus à ces biens qui vous avaient perdus; ils vont être vendus; car, malgré tous vos efforts, la nation sait la confiance qu'elle se doit à elle-même ; que la garantie d'un grand peuple est plus sûre que vos prédictions : elle n'oubliera pas que le premier acte de puissance que ses représentants ont fait en son nom, a été d'assurer la solidité de ses engagements.
      Locuteur: Voidel
      ...une prompte soumission le peuple irrité de votre résistance. Le décret que je vais... Il en est temps encore; désarmez par une prompte soumission le peuple irrité de votre résistance. Le décret que je vais présenter est moins pour vous une loi sévère, qu'une mesure d'indulgence.
      ...e puisse être, à. l'exception toutefois de ceux qui sont membres de l'Assemblée nationale, se rendront dans...
      ...cèses et cures respectifs dans le délai de quinze jours pour ceux qui sont en France, et de six semaines pour ceux qui sont chez l'étranger; le tout à dater de la publication du présent décret.
      ...ervés, et qui en sont absents, pour quelque cause et sous quelque prétexte que ce puisse être, à. l'exception toutefois de ceux qui sont membres de l'Assemblée nationale, se rendront dans leurs diocèses et cures respectifs dans le délai de quinze jours pour ceux qui sont en France, et de six semaines pour ceux qui sont chez l'étranger; le tout à dater de la publication du présent décret.
      « Art. 2. Dans la huitaine à dater de cette publication, tous les évêques et ...
      ...lement, s'ils ne l'ont pas encore fait, de veiller avec soin sur les fidèles des d...
      ...qui leur sont confiés, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée n...
      ... fait le serment ci-dessus le prêteront de la même manière et en la même forme dans la quinzaine qui suivra leur arrivée dans ...
      « Art. 2. Dans la huitaine à dater de cette publication, tous les évêques et curés actuellement présents dans leurs diocèses et cures jureront solennellement, s'ils ne l'ont pas encore fait, de veiller avec soin sur les fidèles des diocèses et cures qui leur sont confiés, d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi, de maintenir de tout leur pouvoir la Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceptée par le roi ; et ceux des absents qui n'auraient pas fait le serment ci-dessus le prêteront de la même manière et en la même forme dans la quinzaine qui suivra leur arrivée dans leur diocèse ou cure.
      ...t le serment ci-devant prescrit un jour de dimanche, à lai fin de la messe, savoir : les évêques, dans l'égl...
      ... des conseils généraux, des communes et de tous les fidèles. A cet effet, lesdits ...
      ...t archevêques et les curés seront tenus de déclarer par écrit, et au moins vingt-quatre heures d'avance. au greffe de la municipalité, le jour auquel ils leront...
      « Art. 3. Les évêques, les ci-devant archevêques et les curés prêteront le serment ci-devant prescrit un jour de dimanche, à lai fin de la messe, savoir : les évêques, dans l'église épis-copale, et les curés, dans l'église paroissiale, en présence des municipalités, des conseils généraux, des communes et de tous les fidèles. A cet effet, lesdits évêques, ci-devant archevêques et les curés seront tenus de déclarer par écrit, et au moins vingt-quatre heures d'avance. au greffe de la municipalité, le jour auquel ils leront leur serment.
      « Art. 4. Il sera dressé procès-verbal de la prestation dudit serment par le maire, ...
      ...al sera écrit par le greffier, et signé de l'évêque ou du curé, du maire, des autr...
      « Art. 4. Il sera dressé procès-verbal de la prestation dudit serment par le maire, lequel procès-verbal sera écrit par le greffier, et signé de l'évêque ou du curé, du maire, des autres officiers municipaux, des notables qui seront présents, et du greffier.
      «Art. 5. Les évêques et curés, membres de l'Assemblée nationale, et tous ceux qui, pour cause de maladie où autre légitime empêchement, ne pourront se rendre sur les lieux pour la prestation dudit serment, pourront sati...
      ...ialement fondé à cet effet, et à charge de le réitérer en personne dès que les emp...
      «Art. 5. Les évêques et curés, membres de l'Assemblée nationale, et tous ceux qui, pour cause de maladie où autre légitime empêchement, ne pourront se rendre sur les lieux pour la prestation dudit serment, pourront satisfaire au décret en le faisant prêter par un procureur spécialement fondé à cet effet, et à charge de le réitérer en personne dès que les empêchements auront cessé.
      ...ourvu à leur remplacement, comme en cas de vacance, suivant les formes prescrites ...
      ...II du décret du 12 juillet: dernier sur la constitution civile du clergé; à l'effet de quoi lé maire sera tenu, dans la huitaine après l'expiration desdits délais, de dénoncer le défaut de prestation de serment, savoir : de la part de Uévêque, au procureur général syndic du dér-partement, et de celle du curé, au procureur syndic du d...
      ...ndant en ce cas garants et responsables de leur négligence tant le maire que le pr...
      ...hevêques et les curés seront réputés avoir renoncé à leurs offices^ et il sera pourvu à leur remplacement, comme en cas de vacance, suivant les formes prescrites par le titre II du décret du 12 juillet: dernier sur la constitution civile du clergé; à l'effet de quoi lé maire sera tenu, dans la huitaine après l'expiration desdits délais, de dénoncer le défaut de prestation de serment, savoir : de la part de Uévêque, au procureur général syndic du dér-partement, et de celle du curé, au procureur syndic du district; l'Assemblée rendant en ce cas garants et responsables de leur négligence tant le maire que le procureur général syndic et le procureur syndic.
      ...t, soit en refusant d'obéir aux décrets de l'Assemblée nationale, acceptés ou sanc...
      ...positions à l'exécution desdits décrets de l'Assemblée nationale, acceptés ou sanc...
      ... roi, ' ils seront non seulement privés de leurs traitements ou pensions, mais encore déclarés déchus des droits de citoyens français, incapables d'aucune ...
      ...reXI du décret du 12 juillet concernant la constitution civile du clergé, sauf plus . grandes peines, suivant l'exigence et la gravité des cas, s'il y échet, à l'effet de quoi leur procès leur sera fait, et la forfaiture jugée par le tribunal de district de leur résidence, à la forme de droit, à la requête de l'accusateur public, sur la dénonciation soit du procureur général ...
      ...it du procureur syndic, ou da procureur de la commune, lesquels seront respectivement responsables de leur négligence à dénoncer les faits qu...
      ...as où tes évêques, ci-devant archevêques et les curés manqueraient à leur serment, soit en refusant d'obéir aux décrets de l'Assemblée nationale, acceptés ou sanctionnés par le roi, soit en formant ou excitant des op-^ positions à l'exécution desdits décrets de l'Assemblée nationale, acceptés ou sanctionnés par le roi, ' ils seront non seulement privés de leurs traitements ou pensions, mais encore déclarés déchus des droits de citoyens français, incapables d'aucune fonction publique. En conséquence, il sera pourvu à leur remplacement suivant les formes prescrites par le titreXI du décret du 12 juillet concernant la constitution civile du clergé, sauf plus . grandes peines, suivant l'exigence et la gravité des cas, s'il y échet, à l'effet de quoi leur procès leur sera fait, et la forfaiture jugée par le tribunal de district de leur résidence, à la forme de droit, à la requête de l'accusateur public, sur la dénonciation soit du procureur général syndic, soit du procureur syndic, ou da procureur de la commune, lesquels seront respectivement responsables de leur négligence à dénoncer les faits qui viendront à leur connais- sance.
      ...urbateurs du repos public, et punis par la privation de leurs traitements, et autres peines s'i... ...quelques-unes des fonctions qui y étaient attachées seront poursuivis comme perturbateurs du repos public, et punis par la privation de leurs traitements, et autres peines s'il y échet.
      ...Art. 10. L'Assemblée nationale approuve la conduite des corps administratifs des départements de Maine-et-Loire, Rhône-et-Loire, Loire-I...
      ...tes-du-Nord, du Morbihan, du Finistère, de l'Aisne et de l'Oise, de la Gironde et de l'Hérault, des districts de Quimper, Vienne, Pontivy, Pont-Croix, Nantes, Saveuay, Broons, la Touf-du-Pin, Guingamp, des municipalités de Ghâteauvieux, Soissons, Saint-Brieuc, R...
      ...ique qu'ils ont montré pour l'exécution de. la loi. Elle leur recommande, ainsi qu'à t...
      ...nistratifs et municipalités du royaume, de veiller exactement à l'exécution du pré...
      « Art. 10. L'Assemblée nationale approuve la conduite des corps administratifs des départements de Maine-et-Loire, Rhône-et-Loire, Loire-Inférieure, Gôtes-du-Nord, du Morbihan, du Finistère, de l'Aisne et de l'Oise, de la Gironde et de l'Hérault, des districts de Quimper, Vienne, Pontivy, Pont-Croix, Nantes, Saveuay, Broons, la Touf-du-Pin, Guingamp, des municipalités de Ghâteauvieux, Soissons, Saint-Brieuc, Rouen, Lyon et Quimper, et le zèle patriotique qu'ils ont montré pour l'exécution de. la loi. Elle leur recommande, ainsi qu'à tous les autres corps administratifs et municipalités du royaume, de veiller exactement à l'exécution du présent décret.
      PROJET DE DÉCRET. PROJET DE DÉCRET.
      ...du le rapport qui lui a été fait au nom de ses comités ecclésiastique, des rapport... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport qui lui a été fait au nom de ses comités ecclésiastique, des rapports, d'aliénation et des recherches réunis, décrète ce qui suit :
      « Art. 6. A défaut de prêter le' serment ci-dessus prescrit d... « Art. 6. A défaut de prêter le' serment ci-dessus prescrit dans le délai déterminé, lesdits
      « Art. 9. Seront de même poursuivis et punis comme perturba...
      ... ou exciter des oppositions aux décrets de l'Assemblée nationale sanctionnés par l...
      « Art. 9. Seront de même poursuivis et punis comme perturbateurs du repos public toutes personnes ecclésiastiques ou laïques qui se coaliseront pour former ou exciter des oppositions aux décrets de l'Assemblée nationale sanctionnés par le roi.
      « Art. 11. Elle charge son président de se retirer dans le jour vers le roi, pour le prier de lui accorder sa sanction et de donner les ordres convenables pour sa p... « Art. 11. Elle charge son président de se retirer dans le jour vers le roi, pour le prier de lui accorder sa sanction et de donner les ordres convenables pour sa plus prompte exécution. »
    • Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      - search term matches: (60)

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 598
      Locuteur: D'André
      ment des administrateurs du département de la Mayenne. ment des administrateurs du département de la Mayenne.
      Locuteur: D'André
      Adresse des officiers municipaux de la ville de Conches, qui, vivement affectés d'une inculpation calomnieuse qui leur a été faite de la part du département de l'Eure, d'avoir non seulement négligé les moyens de faire percevoir les impôts indirects, m... Adresse des officiers municipaux de la ville de Conches, qui, vivement affectés d'une inculpation calomnieuse qui leur a été faite de la part du département de l'Eure, d'avoir non seulement négligé les moyens de faire percevoir les impôts indirects, mais encore d'avoir favorisé, en quelque sorte, une prétendue insurrection qui ex...
      Locuteur: D'André
      Adresse des officiers municipaux de la ville de Rhedon, qui exposent que TinstaIJatibn de leurs juges de district a été faite, mais qu'ils n'ont pu voir sans inquiétude qu'ils aient différé de prononcer sur l'admission de M. Jau, maire de la commune, à la place de commissaire du roi, jusqu'après avoir reçu de nouvelles instructions de Sa Majesté. Ils font le plus grand éloge du patriotisme et du zèle éclairé de M. Jau, et supplient avec instance l'Assemblée de permettre qu'un substitut par intérim puisse remplir les fonctions attachées à la place de commissaire du roi, jusqu'à ce que M. J... Adresse des officiers municipaux de la ville de Rhedon, qui exposent que TinstaIJatibn de leurs juges de district a été faite, mais qu'ils n'ont pu voir sans inquiétude qu'ils aient différé de prononcer sur l'admission de M. Jau, maire de la commune, à la place de commissaire du roi, jusqu'après avoir reçu de nouvelles instructions de Sa Majesté. Ils font le plus grand éloge du patriotisme et du zèle éclairé de M. Jau, et supplient avec instance l'Assemblée de permettre qu'un substitut par intérim puisse remplir les fonctions attachées à la place de commissaire du roi, jusqu'à ce que M. Jau ait acquis le'temps d'exercice prescrit par les décrets.
      Locuteur: Mougins de Roquefort
      ...resse des juges du tribunal du district de Salon en Provence, dans laquelle ils déclarent qu'ils ont consacré ies premiers moments de leur existence judiciaire à étrè les in...
      ...iments des citoyens qui les ont honorés de leur confiance et de la reconnaissance dont ils sont eux-mêmes pénétrés pour les immortels travaux. de l'Assemblée.
      présente une adresse des juges du tribunal du district de Salon en Provence, dans laquelle ils déclarent qu'ils ont consacré ies premiers moments de leur existence judiciaire à étrè les interprètes des sentiments des citoyens qui les ont honorés de leur confiance et de la reconnaissance dont ils sont eux-mêmes pénétrés pour les immortels travaux. de l'Assemblée.
      Locuteur: Mougins de Roquefort
      Moi, Nicolas-Michel Jolivet, secrétaire de la légation de France et chargé des affaires de France près Son Altesse Mer le prince»évêque4 de Liège, je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roir de maintenir de tout mou pouvoir la Moi, Nicolas-Michel Jolivet, secrétaire de la légation de France et chargé des affaires de France près Son Altesse Mer le prince»évêque4 de Liège, je jure d'être fidèle à la nation, à la loi et au roir de maintenir de tout mou pouvoir la
      Locuteur: D'André
      ex-président, en l'absence de M. Pétion, occupe le fauteuiL ex-président, en l'absence de M. Pétion, occupe le fauteuiL
      Locuteur: D'André
      ...é des membres du directoire du district de Gex, portant qu'à compter du 1er juin 1790, le traitement de chaque administrateur du directoire de Ce district; porté, par les décrets de l'Assemblée, à 900 livres, demeure rédu... Arrêté des membres du directoire du district de Gex, portant qu'à compter du 1er juin 1790, le traitement de chaque administrateur du directoire de Ce district; porté, par les décrets de l'Assemblée, à 900 livres, demeure réduit et fixé à 600 livres ; qué le traitement du procureur-syndic, fixé à 1,600 li...
      Locuteur: D'André
      ...osant le conseil général du département de l'Eure, qui, pour détruire les soupçons...
      ...ements, supplient l'Assemblée hationale de fixer le jour ou deux députés de chaque département se rendront dans ia ...
      Adresse des membres composant le conseil général du département de l'Eure, qui, pour détruire les soupçons injurieUx que les ennemis du bien public veulent jeter sur le patriotisme des administrateurs des départements, supplient l'Assemblée hationale de fixer le jour ou deux députés de chaque département se rendront dans ia capitale, pour déposer à ses pieds l'hommage d'une adhésion absolue à ses décret...
      Locuteur: Mougins de Roquefort
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. Jolivet, secrétaire de légation, et chargé des affaires de France près de M, l'évêque de Liège. Gette lettre, adressée à M. le p... Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. Jolivet, secrétaire de légation, et chargé des affaires de France près de M, l'évêque de Liège. Gette lettre, adressée à M. le président, renferme copie du serment civique dudit sieur Jolivet.
      PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSÏDENT. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSÏDENT.
      La séance est ouverte à six heures et demi... La séance est ouverte à six heures et demie du soir.
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévoue- (1) C... Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresse de félicitation, adhésion et dévoue- (1) Cette séance est incomplète Moniteur,

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 599
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ...nt sa lecture : « Je demanderais à Dieu la grâce d'être le premier martyr, soit pour la foi, soit pour le roi, etc. Signé : le marquis de Laqueuille, député de la noblesse de Riom aux Etats libres et généraux de France, retiré de l'Assemblée depuis l'expiration de mes pouvoirs. » , continuant sa lecture : « Je demanderais à Dieu la grâce d'être le premier martyr, soit pour la foi, soit pour le roi, etc. Signé : le marquis de Laqueuille, député de la noblesse de Riom aux Etats libres et généraux de France, retiré de l'Assemblée depuis l'expiration de mes pouvoirs. »
      Locuteur: Regnaud
      ( de Saint-Jean d'Angély ). Les électeurs de Rochefort, département de la Charente-Inférieure, ont élu juges l'an...
      ...le second, procureur-syndic du district de Rochefort; l'Assemblée a renvoyé la dénonciation qui lui en avait été faite, à son comité de Constitution, qui s'est contenté d'écri...
      ...ie département, suivant une lettre d'un de ses membres, a confirmé l'élection du l...
      ...re du département. Je demande le renvoi de cette affaire au comité de Constitution, pour en rendre compte le ...
      ( de Saint-Jean d'Angély ). Les électeurs de Rochefort, département de la Charente-Inférieure, ont élu juges l'ancien lieutenant général et le lieuteqànt criminel; le premier, membre du directoire du département ; le second, procureur-syndic du district de Rochefort; l'Assemblée a renvoyé la dénonciation qui lui en avait été faite, à son comité de Constitution, qui s'est contenté d'écrire pour avertir le département et le district que les deux élections étaient nul...
      ...e les personnes, membres du directoire, eussent donné leur démission; cependant ie département, suivant une lettre d'un de ses membres, a confirmé l'élection du lieutenant général, membre du directoire du département. Je demande le renvoi de cette affaire au comité de Constitution, pour en rendre compte le plus tôt possible.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ...emblée d'une adresse du conseil général de la commune de Riom, département du Puy-de-Dôme, qui est ainsi conçue : fait part à l'Assemblée d'une adresse du conseil général de la commune de Riom, département du Puy-de-Dôme, qui est ainsi conçue :
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ...enfait, quelle a été notre indignation, de voir qu'un de ceux qui a reçu, dans nos murs, le caractère auguste de représentant de la nation, a dirigé contre ce décret une p...
      ...tes ies feuilles périodiques dévouées à la cause anti-populaire, notamment celle q...
      ...timents que M. Laqueuille n'a pas rougi de rendrè publics. En voyant ce monument d...
      ...délire, lé conseil général delà commune de Riom s'est rappelé, avec un regret amer, que le nom de M. Laqueuille occupait une place honora...
      ...é une marque éclatante d'attachement et de confiance, en lui accordant des lettres de citoyen de Riom.
      « Livrés aux sentiments que nous inspirait ce nouveau bienfait, quelle a été notre indignation, de voir qu'un de ceux qui a reçu, dans nos murs, le caractère auguste de représentant de la nation, a dirigé contre ce décret une protestation scandaleuse et vraiment impie 1 Toutes ies feuilles périodiques dévouées à la cause anti-populaire, notamment celle qui porte le titre hypocrite et mensonger d'ami du roi, sont dépositaires des sentiments que M. Laqueuille n'a pas rougi de rendrè publics. En voyant ce monument du plus coupable délire, lé conseil général delà commune de Riom s'est rappelé, avec un regret amer, que le nom de M. Laqueuille occupait une place honorable dans ses registres; que les admipistrateurs auxquels nous avons succédé, lui avaient donné une marque éclatante d'attachement et de confiance, en lui accordant des lettres de citoyen de Riom.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      « La commune de Riom croit cependant devoir déclarer que la conduite criminelle de M. La- « La commune de Riom croit cependant devoir déclarer que la conduite criminelle de M. La-
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ... qu'elle regarde comme concitoyens ceux- seulement qui chérissent et respectent ...
      ...pris et à l'exécration ceux qui, semant de fuaeste^ maximes, cherchent à ébranler ...
      queuille a brisé les rapports plus étroits qui l'attachaient à elle ; qu'elle regarde comme concitoyens ceux- seulement qui chérissent et respectent ies principes immuables et éternels sqr lesquels vous avez fondé notre Constitut...
      ...rve sa pitié pour les insensés qui en méconnaissent les bienfaits, el voue au mépris et à l'exécration ceux qui, semant de fuaeste^ maximes, cherchent à ébranler cet édifice immortel.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      « Le conseil général de la commune de Riom représente à l'Assemblée nationale que M. Laqueuille, député de la ci-devant sénéchaussée d'Auvergne, a, dans plusieurs écrits, abjuré lé caractère de représentant de la nation. Il renouvelle cette abjuration dans la coupable protestation que nous vous dénonçons. Le conseil général de la commune de Riom supplie l'Assemblée nationalè de peser dans sa sagesse si la déclaration publique et réitérée de M. Laqueuille qu'il n'entend plus remplir ses fonctions de député, ne nécessite pas son remplacement par le suppléant le plus anciennement nommé. La conduite de M. Laqueuille a le caractère d'une véri...
      ...ercer ses fonctions, ou une déclaration de l'impossibilité de les rémplir.
      « Le conseil général de la commune de Riom représente à l'Assemblée nationale que M. Laqueuille, député de la ci-devant sénéchaussée d'Auvergne, a, dans plusieurs écrits, abjuré lé caractère de représentant de la nation. Il renouvelle cette abjuration dans la coupable protestation que nous vous dénonçons. Le conseil général de la commune de Riom supplie l'Assemblée nationalè de peser dans sa sagesse si la déclaration publique et réitérée de M. Laqueuille qu'il n'entend plus remplir ses fonctions de député, ne nécessite pas son remplacement par le suppléant le plus anciennement nommé. La conduite de M. Laqueuille a le caractère d'une véritable démission, puisqu'une démission n'est autre Chose qu'un refus d'exercer ses fonctions, ou une déclaration de l'impossibilité de les rémplir.
      Locuteur: De Cazalès
      Il n'est pas de la dignité de l'Assemblée d'entendre des protestation... Il n'est pas de la dignité de l'Assemblée d'entendre des protestations.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ...oyez que M. Laqueuille préfère Iq titre de représentant d'une corporation qui n'existe plus à celui de représentant de la nation. Des protestations sous son nom ont été distribuées dans le sein de cette Assemblée et répandues dans les p...
      ...protestations contre toutes les parties de la Constitution, lorsqu'ils ont yu qu'il a...
      ...t,.' Il a déclaré renoncer à l'exercice de ses fonctions ; or, la nation ne doit point conserver fa mission de celui qui refuse d'en remplir les fonct...
      Vous voyez que M. Laqueuille préfère Iq titre de représentant d'une corporation qui n'existe plus à celui de représentant de la nation. Des protestations sous son nom ont été distribuées dans le sein de cette Assemblée et répandues dans les provinces. Ses concitoyens ont eu quelques moments d'espérance, lorsqu'il a prêté...
      ...vique ; mais quelle a été leur Surprise lorsqu'ils ont vu qu'il renouvelait ses protestations contre toutes les parties de la Constitution, lorsqu'ils ont yu qu'il avait parjuré lt,.' Il a déclaré renoncer à l'exercice de ses fonctions ; or, la nation ne doit point conserver fa mission de celui qui refuse d'en remplir les fonctions, kp département a droit à une représentation complète... M. Laqueuille a vo...
      Locuteur: Mougins de Roquefort
      ...e nationale et acceeptée par le roi, èt de défendre auprès de M. le prince-évêque de Liège, de ses ministres ét agents, les Français qui se trouveront dans ses Etats. A l'hôtel de France, à Liège, lé 14 décembre 1790, e... Constitution décrétée par l'Assemblée nationale et acceeptée par le roi, èt de défendre auprès de M. le prince-évêque de Liège, de ses ministres ét agents, les Français qui se trouveront dans ses Etats. A l'hôtel de France, à Liège, lé 14 décembre 1790, et muni du sceau delà légation. Signé : JoLIVET.
      Locuteur: Mougins de Roquefort
      ...resse des juges du tribunal du district de Clamecy, département de ia Nièvre, contenant les sentiments de leur reconnaissance pour l'Assemblée na... Un membre fait lecture d'une adresse des juges du tribunal du district de Clamecy, département de ia Nièvre, contenant les sentiments de leur reconnaissance pour l'Assemblée nationale, et une adhésion formelle à ses décrets, sanctionnés ou acceptés par le ...
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ... qui se flattait d'armer l'ignorance et la superstition coptré votre sublime ouvra... ...ous avez réduit à l'impuissance cette ligue effrayante d'urte partie du clergé," qui se flattait d'armer l'ignorance et la superstition coptré votre sublime ouvrage. Ils vont disparaître pour jamais, ces abus qui déshonoraient notre religion....
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ...té précieuse a réuni tous les Français, de pareils titres sont sans doute inutiles... « Aujourd'hui qu'une égalité précieuse a réuni tous les Français, de pareils titres sont sans doute inutiles pour nous lier par une douce fraternité.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      « L'intérêt général demande que la représentation nationale soit complète;...
      ...erait violé, si M. Laqueuille pouvait à la fois refuser d'obéir à ses devoirs, et empêcher que le vidé qu'il laisse dans la représentation, fût rempli.
      « L'intérêt général demande que la représentation nationale soit complète; et cet intérêt serait violé, si M. Laqueuille pouvait à la fois refuser d'obéir à ses devoirs, et empêcher que le vidé qu'il laisse dans la représentation, fût rempli.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ...Je déclare que le décret au 17 novembre de l'Assemblée qui se dit nationale est impie, attentatoire à l'autorité et aux libertés de l'Eglise gallicane, et à l'autorité du chef visible de l'Eglise, etc...; et si l'Assemblée qui se dit nationale renouvelait les siècles de persécution...» (Il s'élève des murmure... ajoute : Voici comment s'exprime M. Laqueuille : « Je déclare que le décret au 17 novembre de l'Assemblée qui se dit nationale est impie, attentatoire à l'autorité et aux libertés de l'Eglise gallicane, et à l'autorité du chef visible de l'Eglise, etc...; et si l'Assemblée qui se dit nationale renouvelait les siècles de persécution...» (Il s'élève des murmures du côté droit.)
      Locuteur: De Cazalès
      (L'Assemblée décide que la lecture sera continuée.) (L'Assemblée décide que la lecture sera continuée.)

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 600
      Locuteur: Alexandre de Lameth
      ...raires. Cependant je ne suis pas d'avis de sacrifier à l'intérêt de remplacer M. Laqueuille les principes sur lesquels vous avez établi la liberté nationale. Vous avez regardé le...
      ...entes provinces comme les représentants de la nation entière; il n'appartient pas à la commune de Riom de demander le changement de son député. Vous pourriez acquiescer à la demande de cette ville, si M. Laqueuille avait don...
      ...e; mais, au contraire, elle est motivée de manière que vous ne pourriez l'accepter...
      ...ue parce que les pouvoirs qu'il a reçus de la noblesse sont expirés. Il a forfait à la Révolution, mais cela ne donne pas à la commune de Riom le droit de le faire remplacer. Je demande que, sans faire attention à l'extrait de j'Ami du roi, qu'il est scandaleux d'av...
      ...ir ordonné l'insertion au procès-verbal de l'adresse de la commune de Riom.
      ...opinant, et j'ai toujours regardé comme coupables ceux qui en professent ae contraires. Cependant je ne suis pas d'avis de sacrifier à l'intérêt de remplacer M. Laqueuille les principes sur lesquels vous avez établi la liberté nationale. Vous avez regardé les députés des différentes provinces comme les représentants de la nation entière; il n'appartient pas à la commune de Riom de demander le changement de son député. Vous pourriez acquiescer à la demande de cette ville, si M. Laqueuille avait donné légalement sa démission, si cette démission était pure et simple; mais, au contraire, elle est motivée de manière que vous ne pourriez l'accepter sans consacrer une protestation contre vos décrets, car M. Laqueuille ne cesse ses fonctions que parce que les pouvoirs qu'il a reçus de la noblesse sont expirés. Il a forfait à la Révolution, mais cela ne donne pas à la commune de Riom le droit de le faire remplacer. Je demande que, sans faire attention à l'extrait de j'Ami du roi, qu'il est scandaleux d'avoir lu dans cette Assemblée, car l'Ami du roi est le plus grand ennemi du roi; j...
      ...ttention à ces protestations scandaleuses, on passe à l'ordre du jour, après avoir ordonné l'insertion au procès-verbal de l'adresse de la commune de Riom.
      Locuteur: Girot-Pouzol
      ... nationale en lui supposant l'intention de rétablir les siècles de persécution; il a voulu faire croire au peuple que la religion était perdue... Mais ce qu'il y a de plus révoltant, c'est la déclaration qu'il fait que les décrets de l'Assemblée dite nationale sont impies, attentatoires à l'autorité et aux libertés de l'Kglise gallicane, etc. Ainsi il met sa volonté au-dessus de la volonté de la nation ; conduite aveugle ou criminelle qui mériterait d'être punie de peines sévères si l'excès de la démence ne faisait son excuse... Je con...
      ...emande que l'adresse du conseil général de la commune de Riom soit insérée dans le procès-verbal...
      calomnié l'Assemblée nationale en lui supposant l'intention de rétablir les siècles de persécution; il a voulu faire croire au peuple que la religion était perdue... Mais ce qu'il y a de plus révoltant, c'est la déclaration qu'il fait que les décrets de l'Assemblée dite nationale sont impies, attentatoires à l'autorité et aux libertés de l'Kglise gallicane, etc. Ainsi il met sa volonté au-dessus de la volonté de la nation ; conduite aveugle ou criminelle qui mériterait d'être punie de peines sévères si l'excès de la démence ne faisait son excuse... Je conclus à ce que M. Laqueuille soit remplacé par son suppléant, dont les pouvoirs ont été vérifiés, et je demande que l'adresse du conseil général de la commune de Riom soit insérée dans le procès-verbal.
      Locuteur: Branche
      J'appuie la demande d'insertion au procès-verbal de l'adresse de la commune de Riom, afin qu'on sache bien que les commettants de M. Laqueuille, au nom desquels il affecte de faire ses coupables protestations, ne p... J'appuie la demande d'insertion au procès-verbal de l'adresse de la commune de Riom, afin qu'on sache bien que les commettants de M. Laqueuille, au nom desquels il affecte de faire ses coupables protestations, ne partagent nullement ses sentiments.
      Locuteur: Branche
      ...l'ordre du jour, et ordonne l'insertion de l'adresse de la commune de Riom au procès-verbal.) (L'Assemblée passe à l'ordre du jour, et ordonne l'insertion de l'adresse de la commune de Riom au procès-verbal.)
      Locuteur: Camus
      ...ès ia signature ils seront déposés dans la caisse à trois clefs, dont l'établissem...
      ...nt mois, en présence des commissaires à la caisse de l'extraordinaire, pour être délivrés ensuite au trésorier de l'extraordinaire, suivant les dispositi...
      ... pour êire signés par les personnes que le roi a commises à cet effet; et qu'après ia signature ils seront déposés dans la caisse à trois clefs, dont l'établissement a été décrété le 7 décembre présent mois, en présence des commissaires à la caisse de l'extraordinaire, pour être délivrés ensuite au trésorier de l'extraordinaire, suivant les dispositions du même décret. »
      Locuteur: Camus
      L'ordre du jour est la discussion du projet de décret relatif au bail des messageries. L'ordre du jour est la discussion du projet de décret relatif au bail des messageries.
      Locuteur: Camus
      ...e question pour s'occuper immédiatement de Ja discussion sur la liquidation des offices ministériels . Plusieurs membres demandent qu'on ajourne cette question pour s'occuper immédiatement de Ja discussion sur la liquidation des offices ministériels .
      Locuteur: Gillet-la-Jacqueminière
      , rapporteur, soumet à la discussion les articles proposés par les comités de finance, d'impositions, d'agriculture et de commerce, et militaire, comme prélimina...
      ...ssageries. Ces articles sont relatifs à la diminution du tarif des voitures d'eau, ordonnée par le décret du 22 août de cette année, et aux indemnités dues tant aux fermiers qu'aux sous-fermiers pour la suppression des privilèges accordés par...
      , rapporteur, soumet à la discussion les articles proposés par les comités de finance, d'impositions, d'agriculture et de commerce, et militaire, comme préliminaires au nouveau bail des messageries. Ces articles sont relatifs à la diminution du tarif des voitures d'eau, ordonnée par le décret du 22 août de cette année, et aux indemnités dues tant aux fermiers qu'aux sous-fermiers pour la suppression des privilèges accordés par les anciens baux.
      Locuteur: Malouet
      ... une des précédentes séances un rapport de ministre, au lieu de celui que le comité du rapport devait v...
      ...serait une inconséquence dangereuse que de vous occuper des détails du service des...
      ...s; vous ne pouvez pas plus vous occuper de ces détails que de tous les contrats, de tous les marchés particuliers qui se font journellement pour le service du département de la guerre, de celui de la marine, et de tous les autres départements. Ces détails sont hors de votre compétence et hors de vos moyens... L'entreprise des messager...
      J'aiété étonné d'avoir entendu dans une des précédentes séances un rapport de ministre, au lieu de celui que le comité du rapport devait vous faire sur cet objet... Ce serait une inconséquence dangereuse que de vous occuper des détails du service des messageries; vous ne pouvez pas plus vous occuper de ces détails que de tous les contrats, de tous les marchés particuliers qui se font journellement pour le service du département de la guerre, de celui de la marine, et de tous les autres départements. Ces détails sont hors de votre compétence et hors de vos moyens... L'entreprise des messageries devait sans doute vous intéresser; aussi avez-vous, le 22 août, résilié le b...
      Locuteur: Regnaud
      (de Saint-Jean-d'Angély). Le décret du 22 a...
      ...vier. Les entrepreneurs ont eu le droit de vendre pour cette époque tout ce qui se...
      ...eurs, et par cette raison je m'oppose à la prorogation... Je combats également la seconde proposition qui vous est faite,...
      ...il s'agit d'un grand marché dans lequel la nation est partie contractante, c'est a...
      ...itions, surtout en ce moment où le mode de la responsabilité des ministres n'est pas ...
      ... Je demande que le ministre soit chargé de vous présenter un nouveau projet de bail.
      (de Saint-Jean-d'Angély). Le décret du 22 août a résilié ie bail des messageries pour le 1er janvier. Les entrepreneurs ont eu le droit de vendre pour cette époque tout ce qui sert à leur exploitation ; vous n'avez pas celui d'annuler ces marchés. Vous ne pouvez donc proroger le bail sans payer des indemnités considérables aux entrepreneurs, et par cette raison je m'oppose à la prorogation... Je combats également la seconde proposition qui vous est faite, celle qui consiste à renvoyer au pouvoir exécutif pour qu'il fasse arbitrairement le nouveau bail. Lorsqu'il s'agit d'un grand marché dans lequel la nation est partie contractante, c'est au Corps législatif à en arrêter définitivement les conditions, surtout en ce moment où le mode de la responsabilité des ministres n'est pas détermiué... Je demande que le ministre soit chargé de vous présenter un nouveau projet de bail.
      Locuteur: Dedelley
      ...ssemblée nationale ne doit pas livrer à la cupidité des enchères l'entreprise des ...
      ...sidérable est obligé, pour se défrayer, de rançonner levoya-geur ; l'entreprise échoue, l'administration est obligée de venir à son secours, et le tout tombe à la charge du Trésor public. Vous devez enf...
      (ci-devant Delley-d Agier). L'Assemblée nationale ne doit pas livrer à la cupidité des enchères l'entreprise des messageries. L'entrepreneur qui passe un bail trop considérable est obligé, pour se défrayer, de rançonner levoya-geur ; l'entreprise échoue, l'administration est obligée de venir à son secours, et le tout tombe à la charge du Trésor public. Vous devez enfin examiner ia question relativement à l'impôt. L'entrepreneur, qui ne pouvait t...
      Locuteur: Camus
      propose le projet de décret suivant qui est adopté : propose le projet de décret suivant qui est adopté :
      Locuteur: Camus
      La question préalable est demandée sur cet... La question préalable est demandée sur cette proposition, mise aux voix et adoptée.
      Locuteur: Camus
      En conséquence, la discussion est ouverte sur l'affaire de... En conséquence, la discussion est ouverte sur l'affaire des messageries.

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 601
      Locuteur: Dedelley
      à 3 millions la fraude annuelle des postes et messageries... Il est aussi de l'intérêt, de l'économie et de la sûreté du service, de ne pas confier l'entreprise des message...
      ...entreprise témérairement souscrite dans la chaleur des enchères, à vexer le voyageur et à tromper la surveillance publique. Ne" donnez aux e...
      ...judiciable à l'intérêt du fisc d'isoler la régie des messageries de celle des douanes, etc. Je demande donc...
      ...temps nécessaire pour examiner en grand la question. Quand vous devriez indemniser les anciens entrepreneurs de la prorogation du bail, vous auriez encore fait un grand bien à la nation.
      à 3 millions la fraude annuelle des postes et messageries... Il est aussi de l'intérêt, de l'économie et de la sûreté du service, de ne pas confier l'entreprise des messageries à des compagnies particulières qui, n'ayant qu'une existence précaire, cherchent toujours, pour soutenir une entreprise témérairement souscrite dans la chaleur des enchères, à vexer le voyageur et à tromper la surveillance publique. Ne" donnez aux entrepreneurs qu'un bénéfice honnête, mais assUrez-leur ce bénéfice... Vous examinerez ensuite s'il n'est pas préjudiciable à l'intérêt du fisc d'isoler la régie des messageries de celle des douanes, etc. Je demande donc que vous vous donniez tout le temps nécessaire pour examiner en grand la question. Quand vous devriez indemniser les anciens entrepreneurs de la prorogation du bail, vous auriez encore fait un grand bien à la nation.
      Locuteur: Barnave
      ...iques. Il n'appartient qu'à l'Assemblée de faire cette loi ; le pouvoir exécutif la fera exécuter. ...x des places et le port des ballots dans les messageries et autres voitures publiques. Il n'appartient qu'à l'Assemblée de faire cette loi ; le pouvoir exécutif la fera exécuter.
      Locuteur: De Cazalès
      ...ons que M. Regnaud vous a faites contre la prorogation du bail des messageries que...
      ...if n'aura plus rien à faire qu'à donner la préférence au soumissionnaire qui fera ...
      ...idéré relativement à l'impôt, n'est pas de la compétence de l'administration. Tout ce qui a rapport à la matière de l'impôt appartient essentiellement et e...
      ...plaudit.) Je lui propose donc le projet de décret suivant :
      Il n'y a point d'autre réponse aux observations que M. Regnaud vous a faites contre la prorogation du bail des messageries que l'impérieuse loi des messageries. Gomment, en effet, d'ici au 1er janvier, décr...
      ...s examiner, les adopter?... Lorsque votre règlement sera fait, le pouvoir exécutif n'aura plus rien à faire qu'à donner la préférence au soumissionnaire qui fera les offres les plus avantageuses. Cependant le bail des messageries, considéré relativement à l'impôt, n'est pas de la compétence de l'administration. Tout ce qui a rapport à la matière de l'impôt appartient essentiellement et exclusivement à l'Assemblée nationale. (On applaudit.) Je lui propose donc le projet de décret suivant :
      Locuteur: De Cazalès
      ... ordonne à ses comités d'agriculture et de commerce, et des finances, de lui présenter sous huitaine un projet de décret relatif à la fixation du tarif des messageries. Lé t...
      ...vantageuses à l'intérêt public, et sauf la ratification de l'Assemblée nationale.
      « L'Assemblée nationale ordonne à ses comités d'agriculture et de commerce, et des finances, de lui présenter sous huitaine un projet de décret relatif à la fixation du tarif des messageries. Lé tarif étant fixé, l'adjudication du bail des messageries 3era faite par le minist...
      ...nnaires dont les offres seront le plus propres à assurer le service et le plus avantageuses à l'intérêt public, et sauf la ratification de l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Le Chapelier
      de réduire à trois mois la prorogation des baux actuels. de réduire à trois mois la prorogation des baux actuels.
      Locuteur: Le Chapelier
      Cet amendement est adopté et la proposition de M. de Cazalès est décrétée en ces termes : Cet amendement est adopté et la proposition de M. de Cazalès est décrétée en ces termes :
      Locuteur: Le Chapelier
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités des finances, d'imposition, militaire, d'agriculture et de commerce, ordonne à son comité d'imposition de lui faire, sous huit jours, un rapport relatif à l'établissemeut des messageries et à la fixation du tarif ; le tarif fixé, l'ad...
      ...lus avantageuses au Trésor public, sauf la ratification du Corps législatif.
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités des finances, d'imposition, militaire, d'agriculture et de commerce, ordonne à son comité d'imposition de lui faire, sous huit jours, un rapport relatif à l'établissemeut des messageries et à la fixation du tarif ; le tarif fixé, l'adjudication du bail des messageries sera faite par le ministre des finances, publ...
      ...eux qui offriront les conditions les plus propres à assurer le service, et les plus avantageuses au Trésor public, sauf la ratification du Corps législatif.
      Locuteur: Le Chapelier
      ...port qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des domaines nationaux, de la soumission faite le 28 juillet 1790, par la municipalité du Bourg-l'Abbaye, canton et district de Pithiviers, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par le conseil général de la commune dudit lieu du Bourg-l'Abbaye, p...
      ...ux, ceux dont l'état se trouve annexé à la minute du procès-verbal de ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier ;
      « L'Assemblée nationale, sur le rapport qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des domaines nationaux, de la soumission faite le 28 juillet 1790, par la municipalité du Bourg-l'Abbaye, canton et district de Pithiviers, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par le conseil général de la commune dudit lieu du Bourg-l'Abbaye, pour, en conséquence du décret du 14 mai 1790, acquérir, entre autres domaines nationaux, ceux dont l'état se trouve annexé à la minute du procès-verbal de ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier ;
      Locuteur: Le Chapelier
      « Déclare vendre à la municipalité du Bourg-l'Abbaye les bien...
      ...ar le décret du 14 mai, et pour le prix de 30,688 livres 7 s., payable de la manière déterminée par le même décret. ...
      « Déclare vendre à la municipalité du Bourg-l'Abbaye les biens ci-dessus mentionnés, aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 mai, et pour le prix de 30,688 livres 7 s., payable de la manière déterminée par le même décret. »
      Locuteur: Le Chapelier
      ...port qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des do -maines nationaux, de la soumission faite le 9 juillet 1790, par la municipalité de Sermaises, canton de Sermaises, district de Pithiviers, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par conseil général de la commune dudit lieu de Sermaises, le 9 juillet 1790, pour, en ...
      ...ux, ceux dont l'état se trouve annexé à la minute du procès-verbal de ce jour ; ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier ;
      « L'Assemblée nationale, sur le rapport qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des do -maines nationaux, de la soumission faite le 9 juillet 1790, par la municipalité de Sermaises, canton de Sermaises, district de Pithiviers, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par conseil général de la commune dudit lieu de Sermaises, le 9 juillet 1790, pour, en conséquence du décret du 14 mai 1790, acquérir, entre autres domaines nationaux, ceux dont l'état se trouve annexé à la minute du procès-verbal de ce jour ; ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier ;
      Locuteur: Barnave
      2° Il est question de recevoir des soumissions pour un bail. ... 2° Il est question de recevoir des soumissions pour un bail. —C'est le fait du pouvoir exécutif.
      Locuteur: Barnave
      ... donc que les soumissions et conditions de ce bail soient présentées à l'Assemblée... 3° Le revenu des messageries est une sorte d'impôt. Il faut donc que les soumissions et conditions de ce bail soient présentées à l'Assemblée nationale avant d'être signées, parce qu'il n'appartient qu'à elle d'établir l'...
      Locuteur: Rewbell
      ...es finances, le comité d'agriculture et de commerce vous présenterait un règlement...
      ...ront faire leurs offres en connaissance de cause.
      ...vez décrété, le 22 août, que, d'après les instructions données par le ministre des finances, le comité d'agriculture et de commerce vous présenterait un règlement particulier pour l'exploitation du service des messageries. Ce n'est que lorsque ce règlement sera fait que quand le tarif sera décrété, que les soumissionnaires pourront faire leurs offres en connaissance de cause.
      Locuteur: Le Chapelier
      ...l 1791 les baux et sous-baux existants, la nouvelle compagnie ne devant entrer en ... « L'Assemblée nationale proroge jusqu'au lor avril 1791 les baux et sous-baux existants, la nouvelle compagnie ne devant entrer en jouissance qu'à cette époque. »
      Locuteur: Le Chapelier
      ...rticle 8 du décret du 22 août, seront à la charge des nouveaux fermiers. ...d'ajouter que, pour libérer le Trésor public, les indemnités déterminées par l'article 8 du décret du 22 août, seront à la charge des nouveaux fermiers.
      Locuteur: Le Chapelier
      ...t l'Assemblée adopte les quatre projets de décrets suivants portant vente de biens nationaux à diverses municipalité... Le comité d'aliénation présente et l'Assemblée adopte les quatre projets de décrets suivants portant vente de biens nationaux à diverses municipalités :

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 602
      Locuteur: Mougins
      ...êts personnels. Mais l'Etat n'exige pas la ruine absolue d'une classe de citoyens qui» sans un remboursement effectif et réel, ne trouverait dans la nouvelle Constitution que la honte et le désespoir. Vous avez consacré dans la Déclaration des droits ce principe éter...
      ...t U serait imparfait s'il était borné à la seule évaluation du titre de la finance, parce que ces offices comprennent avec le titre la pratique ou la clientèle que chaque individu a fixée s...
      ... réunis forment essentiellement le prix de ces offices.
      prême où doivent se briser tous les intérêts personnels. Mais l'Etat n'exige pas la ruine absolue d'une classe de citoyens qui» sans un remboursement effectif et réel, ne trouverait dans la nouvelle Constitution que la honte et le désespoir. Vous avez consacré dans la Déclaration des droits ce principe éternel que « les propriétés sont un droit inviolable ét sacré ». Or vous toucheriez...
      ...demnité due à ces officiers n'avait pas pour objet un rem-bùursement légitime, et U serait imparfait s'il était borné à la seule évaluation du titre de la finance, parce que ces offices comprennent avec le titre la pratique ou la clientèle que chaque individu a fixée successivement à son titre par son travail, son zèle, ses soins. Ces deux objets réunis forment essentiellement le prix de ces offices.
      Locuteur: Mougins
      S'il était possible de les priver d'un remboursement légitime, vous entendriez pousser à des pères de familles ce cri de douleur et de désespoir: « La Constitution nous a ruinés ! » Vous les exposeriez à verser des larmes de sang. S'il était possible de les priver d'un remboursement légitime, vous entendriez pousser à des pères de familles ce cri de douleur et de désespoir: « La Constitution nous a ruinés ! » Vous les exposeriez à verser des larmes de sang.
      Locuteur: Le Chapelier
      « Déclare vendre à la municipalité de Sermai-ses les biens mentionnés dans le...
      ...ar le décret au 14 mai, et pour le prix de 66,559 livres 18 s,, payable de la manière déterminée par le même décret. ...
      « Déclare vendre à la municipalité de Sermai-ses les biens mentionnés dans ledit état, aux charges^ clauses et conditions portées par le décret au 14 mai, et pour le prix de 66,559 livres 18 s,, payable de la manière déterminée par le même décret. »
      Locuteur: Le Chapelier
      ...port qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des domaines nationaux, de la soumission faite le 9 avril 1790, par la municipalité d'Orléans, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par le conseil général de la commune dudit lieu d'Orléans, pour, en ...
      ...ationaux, ceux dont l'état est annexé à la minute du procès-verbal de Ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites deSdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois...
      « L'Assemblée nationale, sur le rapport qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des domaines nationaux, de la soumission faite le 9 avril 1790, par la municipalité d'Orléans, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par le conseil général de la commune dudit lieu d'Orléans, pour, en conséquence du décret du 14 mai 1790, acquérir, entre autres domaines nationaux, ceux dont l'état est annexé à la minute du procès-verbal de Ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites deSdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois mai dernier;
      Locuteur: Le Chapelier
      t Déclare vendre à la municipalité d'Orléans les biens compri...
      ...ar le décret du 14 mai, et pour le prix de 2,149,615 1. 4 s. d. payable de la manière déterminée par le même décret. ...
      t Déclare vendre à la municipalité d'Orléans les biens compris dans ledit état, aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 mai, et pour le prix de 2,149,615 1. 4 s. d. payable de la manière déterminée par le même décret. »
      Locuteur: Le Chapelier
      ...port qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des domaines nationaux, de la soumission faite le 14 septembre 1790, par la municipalité de Meupg-sur-Loire, canton ét district du même lieu, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par le conseil général la commune dudit lieu de Meung-sur-Loire, le 5 juillet 1790, pou...
      ...ationaux, peux dont l'état est annexé à la minute du procès-verbal de ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier;
      « L'Assemblée nationale, sur le rapport qui lui a été fait, par son comité de l'aliénation des domaines nationaux, de la soumission faite le 14 septembre 1790, par la municipalité de Meupg-sur-Loire, canton ét district du même lieu, département du Loiret, en exécution de la délibération prise par le conseil général la commune dudit lieu de Meung-sur-Loire, le 5 juillet 1790, pour, en conséquence du décret du 14 mai 1790, acqpérir, entre autres domaines nationaux, peux dont l'état est annexé à la minute du procès-verbal de ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier;
      Locuteur: Le Chapelier
      « Déclare vendre à la municipalité de Meung-sur-Loire les biens compris dans ...
      ...ar le décret du 14 mai, et pour le prix de 288,502 liv. 7" s. 10 d., payable de la manière déterminée par le même décret. ...
      « Déclare vendre à la municipalité de Meung-sur-Loire les biens compris dans ledit état, aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 mai, et pour le prix de 288,502 liv. 7" s. 10 d., payable de la manière déterminée par le même décret. »
      Locuteur: Tellier
      propose, au nom des comités de Constitution et de judicature :' 1° un mode de liquidation fondé sur les évaluations faites en exécution de l'édit de 1771, rectifiées de la manière qui sera indiquée par la suite de la discussion; 2° une indemnité particulière aux titulaires qui justifieront de contrats ou autres actes authentiques, ...
      ...rs accessoires à un prix excédant celui de l'évaluation; le tout sauf différents prélèvements pour les droits de centième denier, pour les r01es, débets...
      propose, au nom des comités de Constitution et de judicature :' 1° un mode de liquidation fondé sur les évaluations faites en exécution de l'édit de 1771, rectifiées de la manière qui sera indiquée par la suite de la discussion; 2° une indemnité particulière aux titulaires qui justifieront de contrats ou autres actes authentiques, portant ces offices et leurs accessoires à un prix excédant celui de l'évaluation; le tout sauf différents prélèvements pour les droits de centième denier, pour les r01es, débets et recouvrements, etc.
      Locuteur: Mougins
      ...tériels utiles à l'Etat; il était juste de le consommer. Le salut public est la loi su- Vous avez jugé le sacrifice des offices ministériels utiles à l'Etat; il était juste de le consommer. Le salut public est la loi su-
      Locuteur: Mougins
      ...vantage; c'est l'exercice qui constitue la véritable profession du pouvoir, qui fait naître la clientèle, qui en forme toute la cousis* tance. Cette clientèle, qui a été le seul objet de l'acquisition de l'officier ministériel, a éprouvé, comm...
      ... tellement certain qu'il n'existe point de procureur dans le royaume qui n'ait env...
      ...ins. Ces offices ont été donnés à titre de dot, transmis par succession, et c'est toujours la valeur commerciale qui a été la base de ces contrats.
      Le titre ne présente en lui-même aucun bénéfice, aucun avantage; c'est l'exercice qui constitue la véritable profession du pouvoir, qui fait naître la clientèle, qui en forme toute la cousis* tance. Cette clientèle, qui a été le seul objet de l'acquisition de l'officier ministériel, a éprouvé, comme toutes les propriétés territoriales, des augmentations progressives, et le bén...
      ...ances donnent toujours à tout ce qui se trouve dans le commerce social. Cela est tellement certain qu'il n'existe point de procureur dans le royaume qui n'ait envisagé son office comme le champ qu'il pouvait agrandir ou améliorer, comme un patrimoine qu'il laissait à sa famille, une propriété disponible entre ses mains. Ces offices ont été donnés à titre de dot, transmis par succession, et c'est toujours la valeur commerciale qui a été la base de ces contrats.
      Locuteur: Mougins
      Plusieurs mutations de ces mêmes offices qui ont eu lieu dans la ci-devant province de Provence prouvent que la clientèle fixe le principal prix de l'office. Je propose un projet de décret en ces termes : Plusieurs mutations de ces mêmes offices qui ont eu lieu dans la ci-devant province de Provence prouvent que la clientèle fixe le principal prix de l'office. Je propose un projet de décret en ces termes :
      Locuteur: Mougins
      ...unaux du royaume sera réglé sur Je pied de la valeur marchande desdits offices, d'apr... ...te que le remboursement des offices ministériels existants près les anciens tribunaux du royaume sera réglé sur Je pied de la valeur marchande desdits offices, d'après l'avis des départements. » (On applaudit.)
      Locuteur: Guillaume
      ... décrété que nul ne pourrait être privé de ses propriétés que sous les deux conditions suivantes: 1° si la nécessité l'exige évidemment; 2° sous la condition d'une juste et préalable indemnité. Je ne puis m'écarter de ce principe ; je vous le mettrai sans cesse sous les yeux dans la discussion que j'entreprends sur la liquidatiou des offices. La première condition est remplie par le d...
      ...prime les offices ministériels; quant à la seconde, si le -
      Vous avez décrété que nul ne pourrait être privé de ses propriétés que sous les deux conditions suivantes: 1° si la nécessité l'exige évidemment; 2° sous la condition d'une juste et préalable indemnité. Je ne puis m'écarter de ce principe ; je vous le mettrai sans cesse sous les yeux dans la discussion que j'entreprends sur la liquidatiou des offices. La première condition est remplie par le décret qui supprime les offices ministériels; quant à la seconde, si le -
      Locuteur: Le Chapelier
      L'ordre du jour est la discussion du rapport sur la liquidation des offices ministériels. L'ordre du jour est la discussion du rapport sur la liquidation des offices ministériels.
      Locuteur: Mougins
      Le mode de remboursement proposé est suffisant. Il...
      ...ntielles qui existent entre les offices de magistrature et les offices ministériel...
      ...que propriété : c'était sur l'assurance leur produit qu'ils avaient formé des é...
      Le mode de remboursement proposé est suffisant. Il faut saisir les nuances essentielles qui existent entre les offices de magistrature et les offices ministériels ; les premiers avaient des prérogatives personnelles, au lieu que les seconds ...
      ... que leurs offices. Les uns ne perdent rien ; ceux-ci se voient enlever leur unique propriété : c'était sur l'assurance leur produit qu'ils avaient formé des établissements, contracté des obligations, soUtenu leur existence sociale.

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 603
      Locuteur: Guillaume
      ...... Bans les premières pages du rapport de vos comités on s'attendrit sur le sort ...
      ...des officiers ministériels le sacrifice de leur état, la raison et la justice veulent aussi que les avantages d'un meilleur ordre de choses ne prennent pas leur source dans une foulé de malheurs particuliers. » C'est d'après ...
      ...non seulement du prix des offices, mais de la valeur des accessoires. On convient que les plus fortes évaluations faites en exécution de l'édit de 1771 sont encore extrêmement faibles......
      ...s que je vais discuter. A ïa jouissance de 1 office il faut ajouter celle de la pratique, qui presque toujours en décuplait la valeur. Ils étaient chargés, en vertu de leurs titres, et de la défense officieuse et de la défense légale de leurs concitoyens.
      dommagemeut n'a pas été préalable, il doit du moins être juste... Bans les premières pages du rapport de vos comités on s'attendrit sur le sort d'une foule d'individus dépouillés et livrés à une incertitude cruelle. « S'il est vrai, y est-il dit, que le bonheur général exige des officiers ministériels le sacrifice de leur état, la raison et la justice veulent aussi que les avantages d'un meilleur ordre de choses ne prennent pas leur source dans une foulé de malheurs particuliers. » C'est d'après ce principe que je pense que les procureurs ont droit à être remboursés, non seulement du prix des offices, mais de la valeur des accessoires. On convient que les plus fortes évaluations faites en exécution de l'édit de 1771 sont encore extrêmement faibles... Que deviendront les officiers ministériels supprimés? Que leur reste-t-il ? Que leur est-il dû? Telles sont les questions que je vais discuter. A ïa jouissance de 1 office il faut ajouter celle de la pratique, qui presque toujours en décuplait la valeur. Ils étaient chargés, en vertu de leurs titres, et de la défense officieuse et de la défense légale de leurs concitoyens.
      Locuteur: Guillaume
      ...semblée nationale a détruit le titre et la pratique, elle doit donc indemniser les titulaires ae la valeur de l'un et de l'autre. Jamais la restitution, jamais le retrait n'ont pu...
      ...aires ; jamais le débiteur n'a pu faire la loi à ses créanciers. Lorsque deux propriétés étaient indivisibles, le retrait de l'une ne pouvait se faire sans Je retrait de l'autre. Si les retraits ont été supprimés, les règles immuables de la justice, qui leur servaient de règles, ne le sont pas. Le procureur su...
      ...ituation particulière; il est dépouillé de sa pratique, de sa clientèle; il est condamné à une cru...
      ...stiques, vous avez donné aux titulaires de quoi subsister ; en détruisant la féodalité vous avez ordonné le rembours...
      ... n'ont eu probablement pour origine que la force èt l'usurpation. On vous donne po...
      ... fortes évaluations faites en exécution de l'édit de 1771 ; on vous propose de payer comme indemnité la moitié du prix de la pratique; on ajoute que les plus fortes évaluations de 1771 sont encore infiniment faibles, et...
      ...déclarations anciennes parce que l'édit de 1771 ayant ordonné que les déclarations seraient prises pour base de l'imposition, on sait qu'elles ont été faites sur un taux beaucoup inférieur à la valeur des offres. Oui, sans doute, quo...
      ...clarations fussent indiquées comme base de remboursement des offices, elles sont b...
      ...ent-ils jamais espérer un remboursement de la part d'un gouvernement inique et despote ? Devaient-ils s'attendre à la suppression de leurs offices, qui ne pouvait être l'effet que d'une régénération totale ? Est-ce sur de telles déclarations que vous devez calculer la valeur des offices ministériels? n'est comme si, en dépouillant un cultivateur de son champ, vous*ne vouliez lui rembourser que ce qu'il aurait, avant la récolte, cru devoir en retirer.
      L'Assemblée nationale a détruit le titre et la pratique, elle doit donc indemniser les titulaires ae la valeur de l'un et de l'autre. Jamais la restitution, jamais le retrait n'ont pu être arbitraires ; jamais le débiteur n'a pu faire la loi à ses créanciers. Lorsque deux propriétés étaient indivisibles, le retrait de l'une ne pouvait se faire sans Je retrait de l'autre. Si les retraits ont été supprimés, les règles immuables de la justice, qui leur servaient de règles, ne le sont pas. Le procureur supprimé se trouve dans une situation particulière; il est dépouillé de sa pratique, de sa clientèle; il est condamné à une cruelle inactivité... Lorsque vous avez supprimé les corporations ecclésiastiques, vous avez donné aux titulaires de quoi subsister ; en détruisant la féodalité vous avez ordonné le remboursement même des droits qui n'ont eu probablement pour origine que la force èt l'usurpation. On vous donne pour base les plus fortes évaluations faites en exécution de l'édit de 1771 ; on vous propose de payer comme indemnité la moitié du prix de la pratique; on ajoute que les plus fortes évaluations de 1771 sont encore infiniment faibles, et on croit faire grâce aux officiers ministériels 1 et on leur retient le droit d...
      ...ortionnel pendant vin^t ans ! Le piège est connu ; on prend pour évaluation les déclarations anciennes parce que l'édit de 1771 ayant ordonné que les déclarations seraient prises pour base de l'imposition, on sait qu'elles ont été faites sur un taux beaucoup inférieur à la valeur des offres. Oui, sans doute, quoique ces mêmes déclarations fussent indiquées comme base de remboursement des offices, elles sont beaucoup trop faibles ; et, en effet, les titulaires pouvaient-ils jamais espérer un remboursement de la part d'un gouvernement inique et despote ? Devaient-ils s'attendre à la suppression de leurs offices, qui ne pouvait être l'effet que d'une régénération totale ? Est-ce sur de telles déclarations que vous devez calculer la valeur des offices ministériels? n'est comme si, en dépouillant un cultivateur de son champ, vous*ne vouliez lui rembourser que ce qu'il aurait, avant la récolte, cru devoir en retirer.
      Locuteur: Guillaume
      et de les rembourser sur le pied des déclarat...
      ...ette hypothèse et ce qu'on vous propose de faire relativement aux procureurs. Vous avez aujourd'hui les plus puissants motifs de présumer l'exactitude des déclarations que font les citoyens, tant pour la contribution patriotique que pour toutes les autres impositions, dont ils connaissent la nécessité et l'emploi, tandis que dans ...
      ...rs ministériels n'ont eu pour objet que de se soustraire à l'avidité oppressive d'...
      ..... Si Je gouvérnement français, au lieu de vendre des offices, eût, comme celui d'...
      ...iétaires en Jes remboursant sur le pied de la valeur primitivè ? Ne devrait-il pas payer l'augmentation de valeur que ces terres auraient acquise par la culture? Par la même raison, popvez-vous aujourd'hui vous croire dispensés de payer l'augmentation de valeur que les offices ont acquise dans...
      ...et d'indemniser le titulaire du produit de sa pratique, qui est comme un champ dont l'pffipier ministériel a acquis le fonds par la finance de son office, et qu'il a fertilisé par so...
      ...ied d'une valeur ancienne, inférieure à la valeur actuelle, c'est dépouiller le titulaire de sa propriété... Je conclus que les offices soient remboursés sur la valeur actuelle, et que l'indemnité soit équivalente à la valeur actuelle, et je propose, en conséquence, le projet de décret suivant :
      et de les rembourser sur le pied des déclarations patriotiques? Encore y a-t-il une grande différence entre ce que vous feriez dans cette hypothèse et ce qu'on vous propose de faire relativement aux procureurs. Vous avez aujourd'hui les plus puissants motifs de présumer l'exactitude des déclarations que font les citoyens, tant pour la contribution patriotique que pour toutes les autres impositions, dont ils connaissent la nécessité et l'emploi, tandis que dans leurs déclarations les anciens offieiers ministériels n'ont eu pour objet que de se soustraire à l'avidité oppressive d'une administration dissipatrice... Si Je gouvérnement français, au lieu de vendre des offices, eût, comme celui d'Amérique, vehdn des terres incultes, pourrait-il aujourd'hui eq dépouiller les propriétaires en Jes remboursant sur le pied de la valeur primitivè ? Ne devrait-il pas payer l'augmentation de valeur que ces terres auraient acquise par la culture? Par la même raison, popvez-vous aujourd'hui vous croire dispensés de payer l'augmentation de valeur que les offices ont acquise dans le commerce, et d'indemniser le titulaire du produit de sa pratique, qui est comme un champ dont l'pffipier ministériel a acquis le fonds par la finance de son office, et qu'il a fertilisé par son travail?... Accorder unè demi-indemnité, c'est n'en accorder aucune ; rembourser un office sur le pied d'une valeur ancienne, inférieure à la valeur actuelle, c'est dépouiller le titulaire de sa propriété... Je conclus que les offices soient remboursés sur la valeur actuelle, et que l'indemnité soit équivalente à la valeur actuelle, et je propose, en conséquence, le projet de décret suivant :
      Locuteur: Guillaume
      ...e nationale dérète que, pour parvenir à la liquidation du remboursement et des ind...
      ...stériels supprimés par son décret du 16 de ce mois, ces officiers seront divisés e...
      ...e et ainsi que le proposent les comités de Constitution et de judicature,
      Art. 1er. L'Assemblée nationale dérète que, pour parvenir à la liquidation du remboursement et des indemnités dus aux officiers ministériels supprimés par son décret du 16 de ce mois, ces officiers seront divisés en plusieurs classes, delà manière et ainsi que le proposent les comités de Constitution et de judicature,
      Locuteur: Guillaume
      « Art. 2. La liquidation du remboursement dû à ces o...
      ...bles, si mieux ils n'aiment sur le pied de de leurs contrats ; ce qu'ils seront tenus d'opter dans trois mois ; faute de quoi, leur liquidation sera faite sur l...
      « Art. 2. La liquidation du remboursement dû à ces officiers sera faite sur ie prix commun des contrats des dix dernières années, déduction faite des deux plus fortes et des deux moins considérables, si mieux ils n'aiment sur le pied de de leurs contrats ; ce qu'ils seront tenus d'opter dans trois mois ; faute de quoi, leur liquidation sera faite sur le prix commun.
      Locuteur: Guillaume
      (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain soir.) (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain soir.)
      Locuteur: Guillaume
      ...ment. Vous serait-il permis aujourd'hui de dépouiller tous les citoyens de leurs propriétés ... est,entre les mains du titulaire, un cnamp qu'il cultive et fertilise journellement. Vous serait-il permis aujourd'hui de dépouiller tous les citoyens de leurs propriétés
      Locuteur: Le Président
      lève la séance à dix heures. lève la séance à dix heures.
      A LA SÉANCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE DU 20 DÉCEMBRE 17... A LA SÉANCE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE DU 20 DÉCEMBRE 1790
      Nota.—Par suite d'une erreur de mise en pages le discours prononcé par M. Guillaume, dans la séance du 17 décembre (voy. plus haut, ... Nota.—Par suite d'une erreur de mise en pages le discours prononcé par M. Guillaume, dans la séance du 17 décembre (voy. plus haut, page 525),. n'a été reproduit que par l'analyse du Moniteur. Nous réparons cette...

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 604
      Mais il ne suffit pas de ces sages précautions pour l'avenir. De la régénération de l'ordre judiciaire sont déjà sortis de nouveaux tribunaux et les justiciables ... Mais il ne suffit pas de ces sages précautions pour l'avenir. De la régénération de l'ordre judiciaire sont déjà sortis de nouveaux tribunaux et les justiciables attendent avec impatience que vous donniez le mouvement à ces juridictions natio...
      ...ez l'intérêt personnel, sous les dehors de la justice, vous proposer tour à tour tant... C'est ici que vous verrez l'intérêt personnel, sous les dehors de la justice, vous proposer tour à tour tantôt une concurrence plus ou moins grande, tantôt une exclusion plus ou moins circ...
      Voyez d'abord sur la même ligne et les ci-devant procureurs de tous les anciens tribunaux, et les avocats de tout Je royaume, et tous les anciens ju... Voyez d'abord sur la même ligne et les ci-devant procureurs de tous les anciens tribunaux, et les avocats de tout Je royaume, et tous les anciens juges.
      ...ront : qu'ayant perdu leur ancien état, la nation doit les employer dans les fonctions qui exigent des gens de pratique; ils ajouteront, qu'indépendamment de leur aptitude, ils ont des droits à la confiance publique puisqu'ils sont même appelés à remplir les fonctions de juge; et vous verrez qu'ils croiront fa... Les anciens juges et les avocats vous diront : qu'ayant perdu leur ancien état, la nation doit les employer dans les fonctions qui exigent des gens de pratique; ils ajouteront, qu'indépendamment de leur aptitude, ils ont des droits à la confiance publique puisqu'ils sont même appelés à remplir les fonctions de juge; et vous verrez qu'ils croiront faire grâce aux anciens officiers ministériels, en bornant leur proposition à une ...
      ... qu'aucune considération ne peut servir de prétexte à cette réunion ; car les anci...
      ...ur état, trouvent dans le remboursement de leurs charges un avantage pécuniaire plus grand que dans l'exercice de leurs anciennes fonctions; car les avoc...
      ...e, n'exerçaient à proprement parler que la défense officieuse, à laquelle ils auront toujours le droit de se livrer ;
      Ils ajouteront : qu'aucune considération ne peut servir de prétexte à cette réunion ; car les anciens juges, en perdant leur état, trouvent dans le remboursement de leurs charges un avantage pécuniaire plus grand que dans l'exercice de leurs anciennes fonctions; car les avocats, dans leur profession libre et glorieuse, n'exerçaient à proprement parler que la défense officieuse, à laquelle ils auront toujours le droit de se livrer ;
      ...uvelles fonctions, qu'une faible partie de celles qu'il exerçait autrefois. Les terme de notre décret indiquent cette restriction, et votre comité de Constitution vous en promet d'autres encore dans la réformation du code civil. Mais déjà ne suffit-il pas, pour écarter la concurrence'des avocats, que les nouvel...
      ...prennent, dans leur institution, aucune de celles qui leur appartenaient? Rappelez...
      ...ffet, Messieurs, que d'après les termes de votre décret l'officier ministériel ne ...
      ... en sorte qu'il ne tient point ce droit de défense du titre de ses fonctions.
      tandis que le procureur ne trouvera, dans ses nouvelles fonctions, qu'une faible partie de celles qu'il exerçait autrefois. Les terme de notre décret indiquent cette restriction, et votre comité de Constitution vous en promet d'autres encore dans la réformation du code civil. Mais déjà ne suffit-il pas, pour écarter la concurrence'des avocats, que les nouvelles fonctions décrétées ne comprennent, dans leur institution, aucune de celles qui leur appartenaient? Rappelez-vous, en effet, Messieurs, que d'après les termes de votre décret l'officier ministériel ne pourra défendre sa partie qu'en vertu d'un pouvoir spécial comme le défenseur officieux, c'est-à-dire comme tout autre citoyen : en sorte qu'il ne tient point ce droit de défense du titre de ses fonctions.
      ...ppel; on vous dira que les juridictions de première instance, quoique supprimées, ...
      ...s, et sont remplacées par les tribunaux de district, au lieu que les parlements on...
      ...més sans remplacement; et l'on conclura de que les officiers, dont les tribunaux e...
      ...re les procureurs des juridictions territoriales et les procureurs des cours d'appel; on vous dira que les juridictions de première instance, quoique supprimées, ont été reconstituées, et sont remplacées par les tribunaux de district, au lieu que les parlements ont été supprimés sans remplacement; et l'on conclura de que les officiers, dont les tribunaux existent sous une autre dénomination, doivent être préférés.
      ...vos lois mêmes, qui donnent aux parties la faculté de se faire juger en dernier ressort devan...
      ... fort court aux parties pour recourir à la voie, souvent abusive, de l'appel des jugements.
      Mais on répondra d'abord : que les appels seront restreints par vos lois mêmes, qui donnent aux parties la faculté de se faire juger en dernier ressort devant le premier juge ou par des arbitres, et qui ne laissent qu'un délai fort court aux parties pour recourir à la voie, souvent abusive, de l'appel des jugements.
      ...qu'une partie presque imperceptible, en la comparant à la masse des affaires de première instance. ...ent divisée dans les nouveaux tribunaux, qu'il ne s'en trouve dans chaque siège qu'une partie presque imperceptible, en la comparant à la masse des affaires de première instance.
      Opinion de M. Guillaume et projet de décret Opinion de M. Guillaume et projet de décret
      ...'ose le dire, le sort, l'existence même de vos tribunaux. ...ngue discussion, vous avez enfin décrété l'institution à laquelle est attaché, j'ose le dire, le sort, l'existence même de vos tribunaux.
      ... institution salutaire, dont vous venez de jeter les bases, sera sans doute perfec...
      ...dmis aux fonctions d'avoués, et le mode de cette admission.
      Cette institution salutaire, dont vous venez de jeter les bases, sera sans doute perfectionnée par des lois réglementaires qui détermineront, pour l'avenir, et les qualités nécessaires pour être admis aux fonctions d'avoués, et le mode de cette admission.
      ...quels vous confierez ces fonctions pour la première fois? Voilà, Messieurs, ce que... Or, quels seront les citoyens auxquels vous confierez ces fonctions pour la première fois? Voilà, Messieurs, ce que vous avez à régler en ce moment.
      ...t je me suis bien volontiers rendu près de vous et dont je serai toujours le défen...
      ...'injustice contre cette première classe de praticiens, reprocher aux avocats de les avoir exclus de l'admission aux places de judicature et d'administration et se pl...
      ...e, d'un autre côté, ces officiers ministériels, je veux dire les procureurs, dont je me suis bien volontiers rendu près de vous et dont je serai toujours le défenseur officieux, crier à l'injustice contre cette première classe de praticiens, reprocher aux avocats de les avoir exclus de l'admission aux places de judicature et d'administration et se plaindre d'une concurrence qui, dans cette occasion, tendrait à y faire partager l...
      Ces officiers observeront : que la concurrence est d'autant moins proposab...
      ...cats, ni les anciens juges n'avaient eu la moindre prétention aux fonctions instrumentaires auxquelles vous avez restreint la postulation.
      Ces officiers observeront : que la concurrence est d'autant moins proposable que jamais les avocats, ni les anciens juges n'avaient eu la moindre prétention aux fonctions instrumentaires auxquelles vous avez restreint la postulation.
      ...s doute, que les matières qui formaient la compétencedes tribunaux d'exception son...
      ...ou du moins qu'elles ont été enlevées à la juridiction contentieuse et confiées au...
      Les officiers des juridictions ordinaires diront, sans doute, que les matières qui formaient la compétencedes tribunaux d'exception sont anéanties comme ces tribunaux, ou du moins qu'elles ont été enlevées à la juridiction contentieuse et confiées aux corps administratifs.
      ...urront, je crois, opposer que l'égalité de leur position avec celle de tous les autres officiers qui leur donn...
      ...ement droit d'attendre, je ne dirai pas de votre générosité, mais des principes mêmes que vous avez consacrés dans le préambule de votre Constitution.
      A cette vérité, les officiers des tribunaux d'exception ne pourront, je crois, opposer que l'égalité de leur position avec celle de tous les autres officiers qui leur donne, en effet, un droit égal à votre justice. Mais cette raison ne peut s'appliquer qu'aux indemnités qu'ils ont également droit d'attendre, je ne dirai pas de votre générosité, mais des principes mêmes que vous avez consacrés dans le préambule de votre Constitution.
      ... auxquels vous avez attribué une partie de leurs anciennes fonctions, ils élèveront entre eux des questions de préférence. ... restreindrez, autant qu'il vous sera possible, le nombre des nouveaux officiers auxquels vous avez attribué une partie de leurs anciennes fonctions, ils élèveront entre eux des questions de préférence.
      Et les procureurs de première instance ne manqueront pas de dire qu'ils ont toujours été, Et les procureurs de première instance ne manqueront pas de dire qu'ils ont toujours été,

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 605
      Cette raison de possession, vous la verrez ensuite invoquée entre les procureurs de première instance eux-mêmes, relativement à leurs tribunaux respectifs. Les procureurs de chacune des villes, où vous avez établi des tribunaux, demanderont la préférence dans les lieux de leurs domiciles, et combattront ainsi l... Cette raison de possession, vous la verrez ensuite invoquée entre les procureurs de première instance eux-mêmes, relativement à leurs tribunaux respectifs. Les procureurs de chacune des villes, où vous avez établi des tribunaux, demanderont la préférence dans les lieux de leurs domiciles, et combattront ainsi les officiers dont les anciens tribunaux auront été réunis à ceux-ci.
      ... l'âge même sera invoqué comme un droit de préférence entre ceux qui se trouveront...
      ...'officier plus jeune opposera le besoin de travailler, et que les justiciables pré...
      ...t qu'on recherche leur expérience. Dans la vérité, tous veulent conserver celui da...
      Enfin, Messieurs, l'âge même sera invoqué comme un droit de préférence entre ceux qui se trouveront dans une position d'ailleurs égale, et dont'le nombre excédera celui fixé. L'officier plus jeune opposera le besoin de travailler, et que les justiciables préféreront son activité, tandis que d'autres diront qu'on recherche leur expérience. Dans la vérité, tous veulent conserver celui dans lequel leur confiance est placée, et chaque citoyen craint, dans un changemen...
      ... vous craignez sans doute avec moi, que la plupart des officiers qui, dans les tribunaux de leurs domiciles, sont en possession de la confiance et des affaires de leurs concitoyens, ne veuillent plus co... Ici, vous commencez à voir, Messieurs, ce qu'exige l'intérêt public; et vous craignez sans doute avec moi, que la plupart des officiers qui, dans les tribunaux de leurs domiciles, sont en possession de la confiance et des affaires de leurs concitoyens, ne veuillent plus continuer des fonctions dont l'ancien titre a disparu, et qui se trouvent restrein...
      ... l'ancien curé dans l'une des paroisses de la division. paroisse, vous avez conservé l'ancien curé dans l'une des paroisses de la division.
      Mais ces considérations de justice, érigées en principes par vos d...
      ...ionnaires, ne sont pas les seuls motifs de ma détermination. Ici l'intérêt public parle encore plus haut que la justice envers les officiers.
      Mais ces considérations de justice, érigées en principes par vos décrets relatifs à d'autres fonctionnaires, ne sont pas les seuls motifs de ma détermination. Ici l'intérêt public parle encore plus haut que la justice envers les officiers.
      ...vent aucun retard dans l'administration de la justice, et qu'ils ressentent tout de suite l'heureuse influence du choix de leurs juges; leur intérêt, dis-je, exig...
      ...ers qui sont actuellement en possession de la confiance des citoyens et au courant de leurs affaires, puissent en continuer l...
      ...'abord, pour mettre les tribunaux en activité, pour que les justiciables n'éprouvent aucun retard dans l'administration de la justice, et qu'ils ressentent tout de suite l'heureuse influence du choix de leurs juges; leur intérêt, dis-je, exige que les officiers qui sont actuellement en possession de la confiance des citoyens et au courant de leurs affaires, puissent en continuer l'instruction et les faire juger.
      Or, les officiers de première instance ont actuellement la confiance des citoyens dans leurs tribu... Or, les officiers de première instance ont actuellement la confiance des citoyens dans leurs tribunaux respectifs, et ils suivent les affaires commencées, qui doivent alimenter l...
      ...essieurs, quelle satisfaction pour vous de trouver ainsi, dans le bien public et dans la justice, des motifs qui puissent vous servir de base, quand vous êtes forcés de prononcer entre des milliers de citoyens, qui tous, au premier coup d'oeil, semblent avoir un droit égal à des restes de fonctions, qui peuvent, non pas dédommager ceux auxquels vous les attribuez, de l'état qu'ils perdent, non pas les mett...
      ...r ancien état, mais pourvoir du moins à la subsistance de leur famille, et les garantir des funes...
      Ehl Messieurs, quelle satisfaction pour vous de trouver ainsi, dans le bien public et dans la justice, des motifs qui puissent vous servir de base, quand vous êtes forcés de prononcer entre des milliers de citoyens, qui tous, au premier coup d'oeil, semblent avoir un droit égal à des restes de fonctions, qui peuvent, non pas dédommager ceux auxquels vous les attribuez, de l'état qu'ils perdent, non pas les mettre dans le cas d'acquitter les engagements contractés relativement à leur ancien état, mais pourvoir du moins à la subsistance de leur famille, et les garantir des funestes effets du désespoir.
      La position de ces officiers nous touche sans doute, e...
      .... Mais, Messieurs, le bieu public exige la restriction douloureuse que je propose ; et je n'ai pas besoin de vous peindre les inconvénients d'un trop grand nombre de fonctionnaires, surtout dans l'instruct...
      La position de ces officiers nous touche sans doute, et vous voudriez pouvoir conserver à tous les fonctions que je réclame pour quelques uns d'entre eux. Mais, Messieurs, le bieu public exige la restriction douloureuse que je propose ; et je n'ai pas besoin de vous peindre les inconvénients d'un trop grand nombre de fonctionnaires, surtout dans l'instruction des procès.
      ... pour ne pas violenter en quelque sorte la confiance publique, et pour éviter la nécessité d'accorder une préférence ou tout paraît égal, je vous proposerai...
      ... des officiers fixés pour les tribunaux de chaque ville, et dans le cas où les off...
      ...'une même ville excéderaient ce nombre, de leur laisser à tous la faculté d'accepter, ou de refuser des fonctions dans les tribunaux de leur ville, sauf la réduction au fur et à mesure de leur décès ou de leurs démissions.
      Cependant, pour ne pas violenter en quelque sorte la confiance publique, et pour éviter la nécessité d'accorder une préférence ou tout paraît égal, je vous proposerais, quel que soit le nombre des officiers fixés pour les tribunaux de chaque ville, et dans le cas où les officiers actuels d'une même ville excéderaient ce nombre, de leur laisser à tous la faculté d'accepter, ou de refuser des fonctions dans les tribunaux de leur ville, sauf la réduction au fur et à mesure de leur décès ou de leurs démissions.
      et qu'ils sont seuls en possession de ces sortes d'affaires. et qu'ils sont seuls en possession de ces sortes d'affaires.
      ...gé dans une ville où il n'y avait point de cour de justice, et conséquemment point de procureurs ; et j'entend3 queiques-uns ...
      ...veau tribunal comprend l'ancien ressort de leurs fonctions.
      ...autre difficulté s'élever entre eux sur le territoire d'un nouveau tribunal, érigé dans une ville où il n'y avait point de cour de justice, et conséquemment point de procureurs ; et j'entend3 queiques-uns d'entre eux objecter pour l'exclusion des autres, que %ce nouveau tribunal comprend l'ancien ressort de leurs fonctions.
      Les procureurs attachés aux tribunaux de première instance sont donc ceux que je...
      ... non pas d'employer exclusivement, mais de préférer dans les villes de leurs domiciles respectifs, sans autre ...
      ...ifs; ensuite ceux dont l'ancien ressort de première instance se trouverait compris...
      Les procureurs attachés aux tribunaux de première instance sont donc ceux que je vous propose, non pas d'employer exclusivement, mais de préférer dans les villes de leurs domiciles respectifs, sans autre réduction entre eux que celles résultant des démissions volontaires ou des décès progressifs; ensuite ceux dont l'ancien ressort de première instance se trouverait compris dans le nouveau tribunal où ils voudraient se fixer; puis les procureurs du tri...
      Cette exclusion des uns et cet ordre de préférence entre les autres que je fais...
      ...yeux par le rapprochement que j'ai fait de leurs droits à ces fonctions, et de leurs intérêts réduits au point de justice.
      Cette exclusion des uns et cet ordre de préférence entre les autres que je fais concourir aux nouvelles fonctions, sont déjà sans doute justifiés à vos yeux par le rapprochement que j'ai fait de leurs droits à ces fonctions, et de leurs intérêts réduits au point de justice.
      ...ans les nouvelles paroisses; et, en cas de division d'une ...ans leurs fonctions; ceux des paroisses réunies ont été préférés pour vicaires dans les nouvelles paroisses; et, en cas de division d'une
      ...l; mais encore qu'il connaisse les lois de localité qui peuvent régir certains dro... ...'intérêt public exige enfin non seulement que l'officier soit instruit en général; mais encore qu'il connaisse les lois de localité qui peuvent régir certains droits, et qu'il soit propre au plus grand nombre des affaires dont il est chargé.
      En raison de ces relations, ils sont entourés de justiciables en état d'apprécier leurs ... En raison de ces relations, ils sont entourés de justiciables en état d'apprécier leurs mœurs et leurs talents, et pour lesquels ils ne peuvent être dangereux.
      ...ger les affaires, conformément aux lois de localité dans les cas particuliers. ...urs fonctions dans le même lieu, pourront mieux que des officiers étrangers diriger les affaires, conformément aux lois de localité dans les cas particuliers.
      Le même respect pour la confiance des cito- Le même respect pour la confiance des cito-

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 606
      ... certainement aucune difficulté : C'est de donner aui fonctionnaires conservés ou ...
      ...justiciables seraient obligés d'avoir à la fois autant d'officiers ministériels qu'il y aurait de tribunaux,
      ...e gênée sans une nécessité absolue, nie font proposer uné chose qui n'êproU-vera certainement aucune difficulté : C'est de donner aui fonctionnaires conservés ou restitués dans chaque ville, le droit d'exercer leurs fonctions dans toutç ville...
      ... vous avez cru devoir diviser les juges du district en plusieurs tribunaux, les justiciables seraient obligés d'avoir à la fois autant d'officiers ministériels qu'il y aurait de tribunaux,
      parce due les relations de chaque citoyen s'étendent nécessairemen...
      ...ifici,ers. deviendrait alors une source proçès de compétence. Je vous patrie, commis vous...
      ...ës conflits quë je veux prévenir. Enfin la réunion ne présente pas rpême l'apparen...
      ...tion des procès, laquelle est étrangère la plaidoirie, ne seront pas même obligés de prendre des précautions pour se trouver...
      parce due les relations de chaque citoyen s'étendent nécessairement à tous les quartiers. Outre quèvous ne pouyezforcër un citoyen à diviser ainsi...
      ...faires qui se poursuivraient ëji même temps. Et puis 1 intérêt particulier dés oifici,ers. deviendrait alors une source proçès de compétence. Je vous patrie, commis vous voyez, Contre mon intérêt personnel, puisque comme avocat aux cqnSeils, je suis attaché au tribunal auquel Se-raient portés cës conflits quë je veux prévenir. Enfin la réunion ne présente pas rpême l'apparence d'un inconvénient, parcé que lès officiers, restreints dans leurs fonctions à l'instruction des procès, laquelle est étrangère la plaidoirie, ne seront pas même obligés de prendre des précautions pour se trouver aux audiences des différents tribunaux.
      ...ents motifs, et l'intérêt que vous avez ditoinUër, jutant que vous le pourrez j...
      ... procureurs, conduisent naturellement à nécessité d'adopter les dispositions contenues dans ië projet décret, dont jé vais, Messieurs, avoir l'honneur vous faire lecture :
      Ces différents motifs, et l'intérêt que vous avez ditoinUër, jutant que vous le pourrez justement, fès indemnités dues aux ci-devânt procureurs, conduisent naturellement à nécessité d'adopter les dispositions contenues dans ië projet décret, dont jé vais, Messieurs, avoir l'honneur vous faire lecture :
      ...istériels, institués prés des tribunaux de district pour l'instruction des procès,...
      ... d'avoués, conformément au décret du 16 de ce mois. Leur nombre seraQxépourcbaquë ...
      ... législatif, sur l'avis des directoires de district et de département, qu'ils sefont tenus d'envoyer dans quinzaine de la publication du présent décret, et ces o...
      . Les officiers ministériels, institués prés des tribunaux de district pour l'instruction des procès, y exerceront leurs fonctions sous le titré d'avoués, conformément au décret du 16 de ce mois. Leur nombre seraQxépourcbaquë district, par le Corps législatif, sur l'avis des directoires de district et de département, qu'ils sefont tenus d'envoyer dans quinzaine de la publication du présent décret, et ces officiers ne pourront exercer leurs fonctions que dans l'étendue du district auxq...
      Art. 2, Les conditions et le mode de l'admission de cèS offlçiers seront déterminés par un ...
      ...s cours et tribunaux joyaux d'ap-pçi et de première instance, non compris les tribunaux d'exception; et ce dans l'ordre, de la manière et sous les restrictions ci-apr...
      Art. 2, Les conditions et le mode de l'admission de cèS offlçiers seront déterminés par un décret particulier. Mais, quant à présent, seront admis aux fonctions d'avoués tous les ci-devant procureurs des cours et tribunaux joyaux d'ap-pçi et de première instance, non compris les tribunaux d'exception; et ce dans l'ordre, de la manière et sous les restrictions ci-après.
      Art, 3- Dans trois mois à compter de la publication du présent décret, tous les procureurs ci-dessus désignés seront tenus de déclarer s'ils entendent accepter les f...
      ...nt les exercer, pour ensuite ie tableau de ceç officiers être fait et arrêté confo...
      Art, 3- Dans trois mois à compter de la publication du présent décret, tous les procureurs ci-dessus désignés seront tenus de déclarer s'ils entendent accepter les fonctions d'avoués, et ce aU greffe dq directoire du district dans lequel ils yoti-dront les exercer, pour ensuite ie tableau de ceç officiers être fait et arrêté conformément à ce qui Va être réglé.
      4rt. 4. Si la npm^re de ces officiers, qui auront fait dés décl... 4rt. 4. Si la npm^re de ces officiers, qui auront fait dés déclarations, était supérieur a celui.
      ...çaient ci-devant dans l'ancien tribunal de première instance la ville de district, sauf la réduction entré eux, mais progressivement, et au fur et ë, mesure de leurs détnissions ou de leur décès ; ensuite, seront préférés, ...
      ...us, les procureurs des autres tribunaux de première instance, dont l'an' cien ress...
      ...ent se fixèr ; et enfin, les procureurs de l'ancien tribunal d'appel dont dépendait le territoire. Lorsque, dans l'une ces deux dernières classes, il y aura c...
      ...érés ou lés plus âgés, en cas d'égalité de temps d'exercice.
      fixé pour uri district, seront préférés d'abord tous les procureurs qui exerçaient ci-devant dans l'ancien tribunal de première instance la ville de district, sauf la réduction entré eux, mais progressivement, et au fur et ë, mesure de leurs détnissions ou de leur décès ; ensuite, seront préférés, jusques à concurrëtice du nombre fixé seulement, dans le cas où ce nombre ne serait pas complété par ceux ci-dessus, les procureurs des autres tribunaux de première instance, dont l'an' cien ressort se trouverait compris, en tout ou en partie, dans le territoire du tribUnal où ils voudraient se fixèr ; et enfin, les procureurs de l'ancien tribunal d'appel dont dépendait le territoire. Lorsque, dans l'une ces deux dernières classes, il y aura concurrence entre les individus, les plusàhciens officiers en exercice seront préférés ou lés plus âgés, en cas d'égalité de temps d'exercice.
      ...rvu aux places qui resteront à remplir, de la manière qui aura été réglée pour Pà-* v...
      ...ant fait leur déclaration dans le délai de trois mois, dans un autre district, aur...
      ...claration dans un district, est au contraire inférieur à celui fixé} il sera pourvu aux places qui resteront à remplir, de la manière qui aura été réglée pour Pà-* venir, un mois après l'avis qui en aura été donné au directeur du département ; e...
      ...tefois après les premiers enregistrés qui seront préférés, les officiers qui, ayant fait leur déclaration dans le délai de trois mois, dans un autre district, auront été du nombre excédant, et non reçus.
      Art. 6. Dans la huitaine qui suivra l'expiration de trois mois accordés ci-dessus pohr les déclarations, les directoires de district seront tenus de former et d'arrêter d'après les règles ...
      ...eurs fonctions dans leurs dictricts, et de l'envoyer aux tribunaux dans lesquels i...
      ...er dans l'auditoire. Dans le même délai de huitaine, les directoires dont le tableau ne sera pas complet à défaut de déclarations, en donneront avis au dire...
      ...nt le nombre des déclarations faites et de celles qui restent à faire.
      Art. 6. Dans la huitaine qui suivra l'expiration de trois mois accordés ci-dessus pohr les déclarations, les directoires de district seront tenus de former et d'arrêter d'après les règles prescrites par l'article 4, le tableau des avoués qui devront exercer leurs fonctions dans leurs dictricts, et de l'envoyer aux tribunaux dans lesquels ils devront exercer, en l'adressant aux commissaires du roi, qui les feront enregistrer dans leurs tribunaux respectifs, et ensuite afficher dans l'auditoire. Dans le même délai de huitaine, les directoires dont le tableau ne sera pas complet à défaut de déclarations, en donneront avis au directoire du département, conformément à l'article 5 ci-dessus, en indiquant le nombre des déclarations faites et de celles qui restent à faire.
      ; Art. 7. Jusqu'à la formation et à la publication des tableaux ci-dessus, tous les ci-devant procureurs de première instance exerceront provisoirement les fonctions d'avoués dans les tribunaux de leurs anciens territoires respectifs, s... ; Art. 7. Jusqu'à la formation et à la publication des tableaux ci-dessus, tous les ci-devant procureurs de première instance exerceront provisoirement les fonctions d'avoués dans les tribunaux de leurs anciens territoires respectifs, soit que ces anciens territoires se trouvent divisés en plusieurs nouveaux tribun...
      ...s, toutes les affaires commencées avant la publication du présent décret» les ci-d...
      ...tation définitive, seront réputés avoir de leurs parties dans les anciens pouvoirs qu'ils en auraient reçus, outre le mandat de faire l'instruction, celui de ies défendre verbalement et par écrit. Mais par la suite il leur faudra, poiir cotte défen...
      ...ir spécial, conformément au déçj^ du 16 de ce mois; duquel pouvoir ils ne seront n...
      Art. 8. Dans, toutes les affaires commencées avant la publication du présent décret» les ci-devant procureurs qUi exerceront les fonctions d'avoués provisoirement ou sur acceptation définitive, seront réputés avoir de leurs parties dans les anciens pouvoirs qu'ils en auraient reçus, outre le mandat de faire l'instruction, celui de ies défendre verbalement et par écrit. Mais par la suite il leur faudra, poiir cotte défense» un pouvoir spécial, conformément au déçj^ du 16 de ce mois; duquel pouvoir ils ne seront nean-
      PROJET DE DECRET. PROJET DE DECRET.

      Séance du lundi 20 décembre 1790, au soir

      page 607
      moins tenus de justifier qu'en cas de désaveu 4e la part de leurs parties? à la charge par eux seulement d'être garants de l'existence de ce pouvoir envers les autres parties. moins tenus de justifier qu'en cas de désaveu 4e la part de leurs parties? à la charge par eux seulement d'être garants de l'existence de ce pouvoir envers les autres parties.
    • Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      - search term matches: (6)

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 734
      Locuteur: Hurault
      , curé de Broyés, député de la, Marne, monte à la tribune et dit: , curé de Broyés, député de la, Marne, monte à la tribune et dit:
      Locuteur: Hurault
      « Animés parle désjr de manifester la soumission la plus entière à la loi que youa ayess portée dans vpire sa...
      ...erment civique que vous aveî5 déjà reçu de plusieurs de nos confrères. Bien rassurés d'ailleurs, selon que vOqs l'avez tant de fois répété; qu'il n'avait jamais été et ne sera jamais dans votre intention de touç|ier en ripn au gnirituel 9» réglan...
      ...du clergé,nous venons jurer, et ie jure de veiller avec soin sur les fidèles de la paroisse confiée à mes agios, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout jpoo pouvoir la cqpstUutipn décrétée par l'Assemblée na...
      « Animés parle désjr de manifester la soumission la plus entière à la loi que youa ayess portée dans vpire sagesse, nous venons vous offrir le Serment civique que vous aveî5 déjà reçu de plusieurs de nos confrères. Bien rassurés d'ailleurs, selon que vOqs l'avez tant de fois répété; qu'il n'avait jamais été et ne sera jamais dans votre intention de touç|ier en ripn au gnirituel 9» réglant ta constitution civile du clergé,nous venons jurer, et ie jure de veiller avec soin sur les fidèles de la paroisse confiée à mes agios, d'être fidèle à la nation, à la loi et au roi, et de maintenir de tout jpoo pouvoir la cqpstUutipn décrétée par l'Assemblée nationale ét acceptée par le foi, »
      Locuteur: Hurault
      La Porterie, curé de benao^ député du département des Landes... La Porterie, curé de benao^ député du département des Landes ;
      Locuteur: Hurault
      Bécherel, curé de gaiqt-Loup, député du département de la Manche; Bécherel, curé de gaiqt-Loup, député du département de la Manche;
      Locuteur: Vieillard
      ...omité des rapports, décrète, qu'attendu cessation des fonctions judiciaires de la municit palité de Toulouse, par l'effet des décrets concernant la nouvelle organisation des tribunaux,san...
      ... par le décret du 26 juillet dernier, à la municipalité de Toulouse, relativement aux troubles qui...
      ...tinuée devant le tri» bunal du district de Toulouse; à l'effet de quoi les minutes de toutes les procédures laites à cet égard, devant les officiers municipaux de ladite ville, seront transportées au gr...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu son comité des rapports, décrète, qu'attendu cessation des fonctions judiciaires de la municit palité de Toulouse, par l'effet des décrets concernant la nouvelle organisation des tribunaux,sanc* tionnés par le roi, l'information attribuée, par le décret du 26 juillet dernier, à la municipalité de Toulouse, relativement aux troubles qui ont eu lieu à Mon tau ban, sera continuée devant le tri» bunal du district de Toulouse; à l'effet de quoi les minutes de toutes les procédures laites à cet égard, devant les officiers municipaux de ladite ville, seront transportées au greffe dudit tribunal. »
      Locuteur: Le Président
      ... premiers membres présents à 1.4 séance de ce jour, à me-ure. qu'ils sont entrés dans la salie. [Qn applaudit). Cette députation... ...nce que, pour composer cette députation i il a fait inscrire les noms des trente premiers membres présents à 1.4 séance de ce jour, à me-ure. qu'ils sont entrés dans la salie. [Qn applaudit). Cette députation est composée comme suit *.
      Locuteur: Hurault
      ... noms suivent se présentent également à la tribune èt prêtèpt le seront dans les t... MM. les ecclésiastiques dont les noms suivent se présentent également à la tribune èt prêtèpt le seront dans les termes prescrits pur ie décret du 27 novembre 1790,
      Locuteur: Hurault
      ... curé des Riceys, député du département de l'Aube; Blugct, curé des Riceys, député du département de l'Aube;
      Locuteur: Hurault
      Diot, curé de Li»mi»sur-G'mçbe( député du département du Fas-de-Gal^Mt Diot, curé de Li»mi»sur-G'mçbe( député du département du Fas-de-Gal^Mt
      Locuteur: Hurault
      Ruello, curé de Loudéac, député du dép»rte-meut des Côt... Ruello, curé de Loudéac, député du dép»rte-meut des Côtes-du Nord;
      Locuteur: Hurault
      Ratier, curé de Bropns, député du département des Côtes... Ratier, curé de Bropns, député du département des Côtes-du-Nord;
      Locuteur: Hurault
      Estin, prieur de Marmoutiers, député du * parlement d'Indr^eL^oire. Estin, prieur de Marmoutiers, député du * parlement d'Indr^eL^oire.
      Locuteur: Bouche
      Je demande que les noms de MM. les ecclesiasti'iues qui viennent de prêter le serment soient inscrits datis... Je demande que les noms de MM. les ecclesiasti'iues qui viennent de prêter le serment soient inscrits datis le procès-verbal.
      Locuteur: Le Président
      ..., les procès-verbaux ont gardé ie^ noms de tous ceux qui les oui prêtés. ...ndu aucune motion pour cela; depuis le premier jour où les serments ont commencé, les procès-verbaux ont gardé ie^ noms de tous ceux qui les oui prêtés.
      Locuteur: Vieillard
      Il propose, en conséquence, le projet de décret suivant qui est adopté sans disc... Il propose, en conséquence, le projet de décret suivant qui est adopté sans discussion :
      Locuteur: Vernier
      ...emblée, d'après les lettres et mémuireg de M- le contrôleur général, de l'état, pur aperçu, des fonds variables...
      ...nnée 1790. il en ré-mite que le montant de ces dépenses pour solder l'année 1700, sera au moins, d'après les aoerçus, de 6,100,218 liv. 18 s, 8d. » et que l'insuffisance de recette sera de 3,368,4801. 2 sous.
      , au nom du comité des finances, rend compte à l'Assemblée, d'après les lettres et mémuireg de M- le contrôleur général, de l'état, pur aperçu, des fonds variables ? t des fonds libres des. anciens pays d'élection, et pays con* quis, et des dépenses à acquitter pour solder l'année 1790. il en ré-mite que le montant de ces dépenses pour solder l'année 1700, sera au moins, d'après les aoerçus, de 6,100,218 liv. 18 s, 8d. » et que l'insuffisance de recette sera de 3,368,4801. 2 sous.
      Locuteur: Vernier
      ...t ta reine 4 l'occasion du premier jour de l'an. L'Assemblée arrête qu'il y aura ce çoir une députation, chez le roi et ta reine 4 l'occasion du premier jour de l'an.
      Locuteur: Le Président
      ...tiiteau, Vafin, Jo$. I^ançelot, recteur de R' tbiers»,, B on, Latyl, prêtre de l'Oratoire, A1 m and, secrétaires. MM. Màitiiteau, Vafin, Jo$. I^ançelot, recteur de R' tbiers»,, B on, Latyl, prêtre de l'Oratoire, A1 m and, secrétaires.
      Locuteur: Le Président
      ...x), J)umans, Maroïles, curé ; Laireyre, De Gboiseul-Pràslfn fils, Jley, Darnatidat...
      ...-gmol, Dieuzie ; Baery, Picard, Goupil^ De Maubec, Bouché junior, Gérard (de Bretagne), Renaud fde p lint-Jean-d'Angély), Gos-phi, Vernier, De Lêpeaux, Pilastre, de Vau-dréiiit, L'abbé Coûter, Rolland, Dumoustier, Boussion, Ctiristin, De Louverny, De Clapiers.
      MM- Bouche (d'Àix), J)umans, Maroïles, curé ; Laireyre, De Gboiseul-Pràslfn fils, Jley, Darnatidat, D'Ail'y, Bertheroeu, D'Bsta-gmol, Dieuzie ; Baery, Picard, Goupil^ De Maubec, Bouché junior, Gérard (de Bretagne), Renaud fde p lint-Jean-d'Angély), Gos-phi, Vernier, De Lêpeaux, Pilastre, de Vau-dréiiit, L'abbé Coûter, Rolland, Dumoustier, Boussion, Ctiristin, De Louverny, De Clapiers.
      Locuteur: Le Président
      ...m in séance, je vais prendre les ordres de rAssemblée. Plusieurs membres demandent s'il y aura dem in séance, je vais prendre les ordres de rAssemblée.
      Locuteur: Le Président
      ...embre. Pour bien finir l'année, et pour la bieu commencer, il faut une séance extr... Un membre. Pour bien finir l'année, et pour la bieu commencer, il faut une séance extraordinaire ce soir et une demain.
      Locuteur: Gossin
      , au nom du comité de Constitution, lait le rapport, suivant, rçlatff à iéta.blis-sement de tribunaux de ôommerve dans tes vi$tes maritimes du, ... , au nom du comité de Constitution, lait le rapport, suivant, rçlatff à iéta.blis-sement de tribunaux de ôommerve dans tes vi$tes maritimes du, royaume :
      Locuteur: Gossin
      ...ssieurs, les villes maritimes réclament la Messieurs, les villes maritimes réclament la
      Un de MM, les secrétaire fait leçttyré du procès verbal de la séance de la yeilie au matin, qqi est adopté. Un de MM, les secrétaire fait leçttyré du procès verbal de la séance de la yeilie au matin, qqi est adopté.
      ...xpose que l'Assemblée n'avait renvoyé à la municipalité de Tdtiloubç la counaissa ce et l'instruction de Y affaire de Montauban, que parce que le tribunakde district de cette première ville n'était pas encore eu activité; mais aujourd'hui qu'il y est, la poursuite de cette affaire doit lui être rendue. (1)... , au nom du comité des rapports, expose que l'Assemblée n'avait renvoyé à la municipalité de Tdtiloubç la counaissa ce et l'instruction de Y affaire de Montauban, que parce que le tribunakde district de cette première ville n'était pas encore eu activité; mais aujourd'hui qu'il y est, la poursuite de cette affaire doit lui être rendue. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur.
      présidence de m, d'anphé» présidence de m, d'anphé»
      La séance est ouverte & neuf heqr§s et 4em... La séance est ouverte & neuf heqr§s et 4emie du matiq.

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 735
      Locuteur: Gossin
      ...d'un district, des affaires qui exigent la plus grande célérité dans l'expédition,...
      ...le n'existait pas, occasionnerait, avec la ruine de nos ports, le mécontentement général de toutes les nations commerçantes; cet in...
      ... villes continentales elles-mêmes : car la prospérité de leur commerce est étroitement liée à ce...
      ...rce maritime; mais une vaine prétention de supériorité les égare.
      ...culier en est le motif : ces villes voudraient attirer, au centre du territoire d'un district, des affaires qui exigent la plus grande célérité dans l'expédition, et qui, si elle n'existait pas, occasionnerait, avec la ruine de nos ports, le mécontentement général de toutes les nations commerçantes; cet intérêt, particulier est sans doute mal combiné pour les villes continentales elles-mêmes : car la prospérité de leur commerce est étroitement liée à celle du commerce maritime; mais une vaine prétention de supériorité les égare.
      Locuteur: Gossin
      Leur pétition est fondée sur la nécessité évidente de régler le contentieux relatif aux trans...
      ...imes et aux engagements que le commerce de mer ou la navigation font naître à chaque instant ; c'est l'intérêt, non seulement de l'Empire, mais encore celui de toutes les na tions que ces contestatio...
      ...urs, par vos décrets sur l'organisation de l'ordre judiciaire, de régler la partie administrative dont les amirautés étaient ci-devant chargées; ceci comprend la réception des capitaine-!, le lestage e...
      ...s quais; enfin, tout ce qui a rapport à la police contentieuse des pêches et de la navigation, et en général ce qui est nécessaire pour maintenir l'ordre et la hiérarchie dans cette partie delà force...
      Leur pétition est fondée sur la nécessité évidente de régler le contentieux relatif aux transactions maritimes et aux engagements que le commerce de mer ou la navigation font naître à chaque instant ; c'est l'intérêt, non seulement de l'Empire, mais encore celui de toutes les na tions que ces contestations soient jugées, qu'elles le soient promptement et par des juges in>truits ; vous vous êtes réservé, Messieurs, par vos décrets sur l'organisation de l'ordre judiciaire, de régler la partie administrative dont les amirautés étaient ci-devant chargées; ceci comprend la réception des capitaine-!, le lestage et le délestage dans les ports, l'établissement des maîtres et sergents des quais; enfin, tout ce qui a rapport à la police contentieuse des pêches et de la navigation, et en général ce qui est nécessaire pour maintenir l'ordre et la hiérarchie dans cette partie delà force publique.
      Locuteur: Gossin
      Mais, Messieurs, la partie contentieuse, vous l'avez attribuée aux tribunaux de commerce et elle se lie si fréquemment aux objets de police et d'administration, que la distinction à établir ne peut I être que d'après un examen approfondi de tout ce qui compose l'attribution actuelle des amirautés, et nous ne craignons pas de vous dire que cet examen devant produire de nouvelles vues et de nouvelles mesures dans l'institution dé...
      ...ussion; mais en attendant son résultat, la conséquence de vos décrets est qu'il soit établi des tribunaux de commerce partout où il existait des ami...
      Mais, Messieurs, la partie contentieuse, vous l'avez attribuée aux tribunaux de commerce et elle se lie si fréquemment aux objets de police et d'administration, que la distinction à établir ne peut I être que d'après un examen approfondi de tout ce qui compose l'attribution actuelle des amirautés, et nous ne craignons pas de vous dire que cet examen devant produire de nouvelles vues et de nouvelles mesures dans l'institution déjà faite et celles à décréter, les hommes les plus exercés dans les affaires maritimes doivent être appelés à cette discussion; mais en attendant son résultat, la conséquence de vos décrets est qu'il soit établi des tribunaux de commerce partout où il existait des amirautés.
      Locuteur: Gossin
      ...raires,jusju'à l'installation des juges de commerce qui seront élus conformément a...
      ...nt installés et prêteront ser uent dans la forme établie par les lois sur l'organisation de l'ordre judiciaire.
      ...tes dans ces villes, continueront leurs fo ic-tions, nonobstant tous usages contraires,jusju'à l'installation des juges de commerce qui seront élus conformément aux décrets : ils seront installés et prêteront ser uent dans la forme établie par les lois sur l'organisation de l'ordre judiciaire.
      Locuteur: Corentin Le Floch
      ...'ordre du jour est un rapport du comité de la marine sur les classes des gens de mer. L'ordre du jour est un rapport du comité de la marine sur les classes des gens de mer.
      Locuteur: Defermon
      ...d'accorder à ceux qui se consacreront à la profession de marin. Proposer de conserver le régime des classes, c'est proposer de continuer une conscription; mais le comité y a été déterminé par la nature même du service. Il exige, eu effet, des hommes accoutumés à la mer et à la manœuvre des vaisseaux de ligne. La France peut porter le nombre de ses vaisseaux, en temps de guerre, jusqu'à quatre-vingts, sans y c...
      ...g des côtes, quoique étrangers à l'état de maiins, et encore fut-on obligé d'employer des moyens de rigueur pour ce recrutement. Le seul moyen de faire cesser cet état de choses consiste à accorder des encouragements au commerce maritime; la France ne saurait veiller avec trop de soin sur cette branche précieuse de sa force extérieure.
      , rapporteur, expose à l'Assemblée les avantages qu'il paraît nécessaire d'accorder à ceux qui se consacreront à la profession de marin. Proposer de conserver le régime des classes, c'est proposer de continuer une conscription; mais le comité y a été déterminé par la nature même du service. Il exige, eu effet, des hommes accoutumés à la mer et à la manœuvre des vaisseaux de ligne. La France peut porter le nombre de ses vaisseaux, en temps de guerre, jusqu'à quatre-vingts, sans y comprendre les petits bâtiments, frégates, etc... Pour armer sa marine, les homme...
      ...s guerres : il lui a fallu prendre ceux des livières et ceux qui habitent le long des côtes, quoique étrangers à l'état de maiins, et encore fut-on obligé d'employer des moyens de rigueur pour ce recrutement. Le seul moyen de faire cesser cet état de choses consiste à accorder des encouragements au commerce maritime; la France ne saurait veiller avec trop de soin sur cette branche précieuse de sa force extérieure.
      Locuteur: Gossin
      substitution des tribunaux de commerce aux amirautés que vous avez su... substitution des tribunaux de commerce aux amirautés que vous avez supprimées.
      Locuteur: Gossin
      ...ssieurs, pour supprimer tous ces sujets de contestations qui ruinent les villes par des frais de dêputation, et embarrassent l'exécution de vos décrets constitutionnels, que votre...
      ...ette loi, outre l'avantage que je viens de vous exposer, en produira un autre digne de votre sagesse ; c'est celui d'éloigner tous prétextes de demandes d'établissements de plusieurs tribunaux de commerce dans un même di-trict.
      C'est, Messieurs, pour supprimer tous ces sujets de contestations qui ruinent les villes par des frais de dêputation, et embarrassent l'exécution de vos décrets constitutionnels, que votre comité croit devoir vous proposer une loi générale que vous avez déjà implicitement prononcée, lorsque les assemblées administratives vous en présentent le vœu; cette loi, outre l'avantage que je viens de vous exposer, en produira un autre digne de votre sagesse ; c'est celui d'éloigner tous prétextes de demandes d'établissements de plusieurs tribunaux de commerce dans un même di-trict.
      Locuteur: Gossin
      ...our des villes maritimes, des tribunaux de commerce, quoique déjà il y en ait un é...
      ...t disconvenir que quoique les tribunaux de commerce soient véritablement les justices de paix pour les commerçants, et que, sous...
      ...prétextes pourraient être fondés sur l'exemple que vous donnerez en décrétant, pour des villes maritimes, des tribunaux de commerce, quoique déjà il y en ait un établi dans les villes continentales et territoriales, situées dans les districts dont elles dépendent^ on ne peut disconvenir que quoique les tribunaux de commerce soient véritablement les justices de paix pour les commerçants, et que, sous ce rapport,
      Locuteur: Gossin
      elles n'aient rien que de favorable, cependant tout établissement...
      ... lorsque vous accorderez deux tribunaux de commerce dans un district où se trouve une ville maritime et une ville continentale de commerce; le décret, rendu sur ce rapport, préviendra tous abus de pé ition3 de ce genre, parce qu'il sera rendu expres...
      ...t établi des amirautés. Voici le projet de décret :
      elles n'aient rien que de favorable, cependant tout établissement est vicieux quand il ne peut se soutenir, ni remplir le but pour lequel vous l'avez créé; aussi lorsque vous accorderez deux tribunaux de commerce dans un district où se trouve une ville maritime et une ville continentale de commerce; le décret, rendu sur ce rapport, préviendra tous abus de pé ition3 de ce genre, parce qu'il sera rendu expressément pour les villes maritimes et les ports où l'on avait établi des amirautés. Voici le projet de décret :
      Locuteur: Gossin
      ...rès avoir enten lu le rapport du comité de Constitution, décrète qu'il sera établi des tribunaux de commerce dans les villes maritimes où i... « L'Assemblée nationale, après avoir enten lu le rapport du comité de Constitution, décrète qu'il sera établi des tribunaux de commerce dans les villes maritimes où il existe des amirautés. »
      Locuteur: Gossin
      (Ce projet de décret est adopté.) (Ce projet de décret est adopté.)
      Locuteur: Gossin
      ...semblée décrète l'impression du rapport de M. Gossin.) (L'Assemblée décrète l'impression du rapport de M. Gossin.)
      Locuteur: Gossin
      , au nom du comité de Constitution, préseute ensuite un projet de décret ainsi ooiièu : , au nom du comité de Constitution, préseute ensuite un projet de décret ainsi ooiièu :
      Locuteur: Gossin
      ...près avoir entendu le rapport du comité de Constitution, sur les pétitions des assemblées administratives des départements de l'Aube, de l'Eure et du Morbihan, décrète ce qui s... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport du comité de Constitution, sur les pétitions des assemblées administratives des départements de l'Aube, de l'Eure et du Morbihan, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Gossin
      « Il sera établi des tribunaux de commerce dans les villes de Troyes et de Chartres; « Il sera établi des tribunaux de commerce dans les villes de Troyes et de Chartres;
      Locuteur: Gossin
      « Il sera nommé trois juges de paix dans le canton de Lorieut, un dans celui de Cette, département de l'Hérault, district de Montpellier. « Il sera nommé trois juges de paix dans le canton de Lorieut, un dans celui de Cette, département de l'Hérault, district de Montpellier.
      Locuteur: Gossin
      « Les limites de le irs juridictions sero it déterminées par les assemblées administratives de leurs départements respectifs. » « Les limites de le irs juridictions sero it déterminées par les assemblées administratives de leurs départements respectifs. »
      Locuteur: Corentin Le Floch
      ...puté du département du Morbihan, abseut de l'Assemblée par congé du 28 avril derni... , député du département du Morbihan, abseut de l'Assemblée par congé du 28 avril dernier, se présente pour constater son retour.

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 736
      Locuteur: Defermon
      « Les professions maritimes sont la navigation dans l'armée navale ou sur l...
      ...ommerce, pour tous ceux qui font partie de l'équipage en qualité d'officiers, ou dans toute autre qualité; la navigation et la pêche en mer, sur les côtes, ou dans les rivières jusqu'où remonte la marée: et pour celles où il n'y a pas de marée, jusqu'à l'endroit où les bâtiments de mer peuvent remonter ; le service sur l...
      ... ou chaloupes dans des rades; les états de charpentier de navire, perceur, pou-lieur, calfat, voi...
      « Les professions maritimes sont la navigation dans l'armée navale ou sur les bâtiments du commerce, pour tous ceux qui font partie de l'équipage en qualité d'officiers, ou dans toute autre qualité; la navigation et la pêche en mer, sur les côtes, ou dans les rivières jusqu'où remonte la marée: et pour celles où il n'y a pas de marée, jusqu'à l'endroit où les bâtiments de mer peuvent remonter ; le service sur les pataches, les bacs et bateaux ou chaloupes dans des rades; les états de charpentier de navire, perceur, pou-lieur, calfat, voilier, cordier et tonnelier, établis dans les ports, villes et lieux maritimes.
      Locuteur: De La Galissonnière
      demande qu'on excepte de la disposition de l'article 3 les pontonniers faisant le service public des bacs, afin de maintenir les communications des villes... demande qu'on excepte de la disposition de l'article 3 les pontonniers faisant le service public des bacs, afin de maintenir les communications des villes, bourgs ou grands chemins.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...e 3, puis les autres articles du projet de décret sont adoptés dans les termes sui... L'article 3, puis les autres articles du projet de décret sont adoptés dans les termes suivants :
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Les pêcheurs, haleurs de Seine, bateliers et mariniers des bacs ...
      ...es arsenaux aura lieu dans tous les cas de guerre ou de préparatifs de guerre; mais une fois seulement en temps de paix pour une campagne d'un an.
      « Les pêcheurs, haleurs de Seine, bateliers et mariniers des bacs et bateaux, et autres bâtiments sur les étangs, lacs, canaux et rivières dans l'...
      ...yaume, seront aussi classés; leur obligation au service public sur mer et dans les arsenaux aura lieu dans tous les cas de guerre ou de préparatifs de guerre; mais une fois seulement en temps de paix pour une campagne d'un an.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...au moins un an, et auront atteint l'âge de 18 ans, seront inscrits sur les rôles d...
      ...ns leur grade, au service public à tour de rôle.
      ...uront embrassé quelques-unes des professions maritimes, qui les auront exercées au moins un an, et auront atteint l'âge de 18 ans, seront inscrits sur les rôles des classes, et seront appelés, chacun dans leur profession et dans leur grade, au service public à tour de rôle.
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Les gens de mer seront appelés sur la flotte, les ouvriers naviguant sur la flotte ou dans les arsenaux, et les ouv...
      ...grades qu'ils auront obtenus aux revues de désarmement du vaisseau sur lequel ils ...
      « Les gens de mer seront appelés sur la flotte, les ouvriers naviguant sur la flotte ou dans les arsenaux, et les ouvriers non naviguant dans le3 arsenaux seulement, pour y servir chacun dans son état, et dans les grades qu'ils auront obtenus aux revues de désarmement du vaisseau sur lequel ils auront fait leur dernière campagne.
      Locuteur: De La Galissonnière
      comme matelot de manœuvre, et fait en cette qualité deux... comme matelot de manœuvre, et fait en cette qualité deux campagnes, sera censé avoir renoncé à sa profession d'ouvrier.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...ous aucune autre dénomination que celle de mousse, novice ou aspirant. ...cera à naviguer, ne pourra s'embarquer et être inscrit sur le rôle d'équipage, sous aucune autre dénomination que celle de mousse, novice ou aspirant.
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Tous les hommes de professions maritimes qui ne seront pas...
      ...les ordres seront donnés, seront libres de s'embarquer sur les navires marchands et bateaux de pêche, ou d'aller dans les différents p...
      ...royaume travailler, et s'y embarquer, à la charge seulement de faire inscrire leurs mouvements sur la matricule des classes de leur quartier et de celui où ils se rendront, et sur leurs livrets, qui leur serviront de passeports. Et à l'égard de ceux qui s'embarqueront sur les bâtiments de commerce ou de pêche, la formalité de l'enregistrement sur le rôle d'équipage, et la tenue de ce registre, auront lieu comme par le p...
      « Tous les hommes de professions maritimes qui ne seront pas actuellement commandés pour le service, ou qui ne seront pas dans le cas d'être compris dans les levées dont les ordres seront donnés, seront libres de s'embarquer sur les navires marchands et bateaux de pêche, ou d'aller dans les différents ports et arsenaux du royaume travailler, et s'y embarquer, à la charge seulement de faire inscrire leurs mouvements sur la matricule des classes de leur quartier et de celui où ils se rendront, et sur leurs livrets, qui leur serviront de passeports. Et à l'égard de ceux qui s'embarqueront sur les bâtiments de commerce ou de pêche, la formalité de l'enregistrement sur le rôle d'équipage, et la tenue de ce registre, auront lieu comme par le passé.
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Tous ceux qui auront atteint l'âge de 56 ans seront dispensés de l'obligation au service ; et ceux qui v...
      ...imes seront déclassés, par le fait seul de leur déclaration et renonciation, un an...
      ...e seront pas reçus à ies faire en temps de guerre ou de préparatifs de guerre. ~
      « Tous ceux qui auront atteint l'âge de 56 ans seront dispensés de l'obligation au service ; et ceux qui voudront renoncer aux professions maritimes seront déclassés, par le fait seul de leur déclaration et renonciation, un an après les avoir faites ; mais ne seront pas reçus à ies faire en temps de guerre ou de préparatifs de guerre. ~
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Tous les citoyens âgés de 24 ans, de professions maritimes dans chaque syndi...
      ...ent formés, s'assembleront au chef-lieu de leur territoire, et en présence des officiers municipaux : ils éliront leur syndic dans la forme prescrite par les décrets de l'Assemblée nationale, pour l'élection ...
      ...ême temps ; ils procéderont ensuite, et de la même manière, à l'élection d'un suppléa...
      ...emplacer le syndic, en cas d'absence ou de maladie.
      « Tous les citoyens âgés de 24 ans, de professions maritimes dans chaque syndicat, tels qu'ils se trouvent formés, s'assembleront au chef-lieu de leur territoire, et en présence des officiers municipaux : ils éliront leur syndic dans la forme prescrite par les décrets de l'Assemblée nationale, pour l'élection des maires et pour le même temps ; ils procéderont ensuite, et de la même manière, à l'élection d'un suppléant, pour remplacer le syndic, en cas d'absence ou de maladie.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...feront en même temps dans les syndicats de chaque quartier. « Ces élections se feront en même temps dans les syndicats de chaque quartier.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...il ne sait lire et écrire, et n'est âgé de plus de 40 ans, et s'il n'a au moins 36 mois de navigation ou de service dans les arsenaux. Il sera tenu de résider dans l'étendue du syndicat. « Nul ne pourra être élu syndic, s'il ne sait lire et écrire, et n'est âgé de plus de 40 ans, et s'il n'a au moins 36 mois de navigation ou de service dans les arsenaux. Il sera tenu de résider dans l'étendue du syndicat.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...s registres où seront inscrits les gens de mer de leur quartier. Ils recevront les ordres de l'administration sur l'époque des levée...
      ...elles doivent être composées, en feront la répartition entre les différents syndicats de leur quartier, et adresseront les ordres particuliers aux syndics chargés de leur exécution. Ils surveilleront la complabilité des payements à faire dans chaque quartier aux gens de mer qui l'habitent. Ils seront chargés de la correspondance avec l'administration de la marine, exigée par ses différentes fonc...
      ... établis dans les quartiers seront conservés. Ils tiendront les matricules et les registres où seront inscrits les gens de mer de leur quartier. Ils recevront les ordres de l'administration sur l'époque des levées, et le nombre des hommes dont elles doivent être composées, en feront la répartition entre les différents syndicats de leur quartier, et adresseront les ordres particuliers aux syndics chargés de leur exécution. Ils surveilleront la complabilité des payements à faire dans chaque quartier aux gens de mer qui l'habitent. Ils seront chargés de la correspondance avec l'administration de la marine, exigée par ses différentes fonctions. Enfin à eux
      Locuteur: Defermon
      ...teur, présente en conséquence un projet de décret qui est mis en discussion. , rapporteur, présente en conséquence un projet de décret qui est mis en discussion.
      Locuteur: Defermon
      ...seront classés, et, dès lors, dispensés de tout autre service public. ...eront obligés au service public sur mer ou dans les arsenaux : à cet effet, ils seront classés, et, dès lors, dispensés de tout autre service public.

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 737
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...es levées. Ils seront également chargés de l'ex>-pédition et délivrance des rôles d'équipages, et de la certification de tous lès extraits des pièces nécessaires pour constater l'état .des gens de mer, et leurs conventions avec leurs ar... appartiendront lès : ordres relatifs aux départs des levées. Ils seront également chargés de l'ex>-pédition et délivrance des rôles d'équipages, et de la certification de tous lès extraits des pièces nécessaires pour constater l'état .des gens de mer, et leurs conventions avec leurs armateurs.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...des classes tiendra un rôle particulier de tous ceux qui, n'ayant pas atteint l'âge de 18 ans, exercent des professions mariti...
      ... appelés, d'après leurs vœu, au service de i'armée navale, comme mousses, novices ...
      « Le commissaire des classes tiendra un rôle particulier de tous ceux qui, n'ayant pas atteint l'âge de 18 ans, exercent des professions maritimes, ou iqui, désirant embrasser ces professions, eu feront déclaration pour être appelés, d'après leurs vœu, au service de i'armée navale, comme mousses, novices ou aspirants.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...s n'y; soient point appelés;par le tour de rôle,.pourront en faire la demande au commissaire de , Iqur quartier, avant les ordres de levée. Il tiendra un registre de ces demande?, et ceux qui les auront faites seront commandés de préférence pour. sfervir dans le grade et la paye qu'ils auront acquis, sans qu'on p...
      ...er, dans aucun cas, le nombre d'hommes';de chaque.grade Vou chaquepays eXi'gié par les besoins du'service. II ne sera ordonné de levée, que pour compléter, dans chaque ...
      :« Les marins qui voudront faire leservicp public, quoiqu'ils n'y; soient point appelés;par le tour de rôle,.pourront en faire la demande au commissaire de , Iqur quartier, avant les ordres de levée. Il tiendra un registre de ces demande?, et ceux qui les auront faites seront commandés de préférence pour. sfervir dans le grade et la paye qu'ils auront acquis, sans qu'on puisse outrepasser, dans aucun cas, le nombre d'hommes';de chaque.grade Vou chaquepays eXi'gié par les besoins du'service. II ne sera ordonné de levée, que pour compléter, dans chaque classe, les besoins du service.
      Locuteur: De La Galissonnière
      J « Le syndic.tiendra un extrait de la matricule dii éôirimiss'arrë poùr Son syndicat ; ét aussitôt qu'il aura tÊÇd rorâre de levée, il fera* l'indicai-tion 'dès hommes qui dévront la composer, aux termes de l'article 4, et féia publier de suite l'ordre et l'indication. J « Le syndic.tiendra un extrait de la matricule dii éôirimiss'arrë poùr Son syndicat ; ét aussitôt qu'il aura tÊÇd rorâre de levée, il fera* l'indicai-tion 'dès hommes qui dévront la composer, aux termes de l'article 4, et féia publier de suite l'ordre et l'indication.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ... réclame contre l'indication du syndic, la réclamation. séra portée, sans délai, devant la municipalité du chef-lieu, qui entendra...
      ...et lé syndic, et prononcera do 'suite ; de façon qu'enj admettant la réclamation, la inêine déci^idn ordonnera et indiquera ...
      « Si quelqu'un réclame contre l'indication du syndic, la réclamation. séra portée, sans délai, devant la municipalité du chef-lieu, qui entendra le plaignant, celui; qu'il prétendra devoir lui être substitué et lé syndic, et prononcera do 'suite ; de façon qu'enj admettant la réclamation, la inêine déci^idn ordonnera et indiquera lé remplacement. '
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...e réclamation quatre jours francs après la publication des ordres de levée et l'indicatiola du syndic. La levée formée, ceux qui la composeront seront assujettis à la subordination prescrite par les ordonnances de l'armée navâley « Il ne sera reçu aucune nouvelle réclamation quatre jours francs après la publication des ordres de levée et l'indicatiola du syndic. La levée formée, ceux qui la composeront seront assujettis à la subordination prescrite par les ordonnances de l'armée navâley
      Locuteur: De La Galissonnière
      En cas de refus ou retardement à l'exécution des ordres du commissaire, si c'est de la part du syndic, 41 en sera personnellement responsable, et-si c'est de la part des hommes de service, la municipalité sera tenue' de prêter main-forte à la première réquisition du syndic, à peine... En cas de refus ou retardement à l'exécution des ordres du commissaire, si c'est de la part du syndic, 41 en sera personnellement responsable, et-si c'est de la part des hommes de service, la municipalité sera tenue' de prêter main-forte à la première réquisition du syndic, à peine aussi d'en répondre.
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Tous les citoyens de professions maritimes de chaque syndicat, lors de l'assemblée au lieu ordinaire, et devan...
      ...ions qu'ils croiront utiles à l'intérêt de leur syndicat, sifr les inégalités de répartition de levée.
      « Tous les citoyens de professions maritimes de chaque syndicat, lors de l'assemblée au lieu ordinaire, et devant , les officiers municipaux, après avoir fait leur élection;: arrêteront les; réclamations qu'ils croiront utiles à l'intérêt de leur syndicat, sifr les inégalités de répartition de levée.
      Locuteur: De La Galissonnière
      « Tous les syndics de chaque quartier s'assembleront dans la quinzaine, après leur élection, devant-... « Tous les syndics de chaque quartier s'assembleront dans la quinzaine, après leur élection, devant- le directoire du district où est situé le chef-lieu du quartier, et en présence...
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...uartier a été chargé d'une contribution de levée au-dessus 4e: ses forces ; que la conduite du commissaire ou autres chefs...
      ...étition, et l'adresseront au directoire de leur département et au ministre de la marine, pour mettre le pouvoir exécutif...
      « Si, dans cette assemblée* les syndics reconnaissent que leur quartier a été chargé d'une contribution de levée au-dessus 4e: ses forces ; que la conduite du commissaire ou autres chefs* ou quelques dispositionsréglementaires ont donné lieu à des plaintes légitimes, ils formeront leur pétition, et l'adresseront au directoire de leur département et au ministre de la marine, pour mettre le pouvoir exécutif, et au besoin, le Corps législatif en état: d'y pourvoira
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...asses, d'intendant général des classes, de commissaire général des classes, de chefs des classes, et officiers d'arron...
      ...pprimées ; il sera accordé des pensions de retraite, ou le retour au service, à ce...
      ...u 1er janvier prochain, les places d'inspecteurs généraux et:particuliers des classes, d'intendant général des classes, de commissaire général des classes, de chefs des classes, et officiers d'arrondissements sont supprimées ; il sera accordé des pensions de retraite, ou le retour au service, à ceux qui en seront susceptibles.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...Les officiers qui ont quitté le service de la marine, pour être attachés à celui des classes, seront traités, pour leurs pensions de retraites, comme s'ils, avaient continué de servir dans le grade qu'ils avaient avant de quitter le service de la marine. « Les officiers qui ont quitté le service de la marine, pour être attachés à celui des classes, seront traités, pour leurs pensions de retraites, comme s'ils, avaient continué de servir dans le grade qu'ils avaient avant de quitter le service de la marine.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...pourront concourir pour être admis dans la nouvelle organisation du corps de la marine, conformément à ce qui sera pres... « Ils pourront concourir pour être admis dans la nouvelle organisation du corps de la marine, conformément à ce qui sera prescrit.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...officiers qui ayaient quitté le service de la mer avant d'être employés dans les classes ajouteront au temps de service qu'ils avaient en quittant, cel...
      ...ne retraite proportionnée à cette somme de services et au grade qu'ils remplissaient avant de quitter la marine.
      « Les officiers qui ayaient quitté le service de la mer avant d'être employés dans les classes ajouteront au temps de service qu'ils avaient en quittant, celui pendant lequel ils auront été employés dans les classes, et recevront une retraite proportionnée à cette somme de services et au grade qu'ils remplissaient avant de quitter la marine.
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...sent décret pour le classement des gens de mer s'exécutera sans distinction dans t... « Tout ce qui est prescrit par le présent décret pour le classement des gens de mer s'exécutera sans distinction dans toutes les parties du royaume ; l'Assemblée nationale supprimant tout privilège, ...
      Locuteur: De La Galissonnière
      ...cirdre du jour est un rapport du comité de marine sur Vavancement des gens de mer. L'cirdre du jour est un rapport du comité de marine sur Vavancement des gens de mer.
      Locuteur: De Noailles
      ...vation relative à l'avancement laissé à la discrétion des capitaines ; il ;demande que l'avancement ne puisse être porté pour la paye qu'au douzième de l'équipage. fait une observation relative à l'avancement laissé à la discrétion des capitaines ; il ;demande que l'avancement ne puisse être porté pour la paye qu'au douzième de l'équipage.
      Locuteur: Defermon
      ..., présente, au nom du comité, un projet de décret qui est mis en discussion.. , rapporteur, présente, au nom du comité, un projet de décret qui est mis en discussion..
      Locuteur: De Noailles
      Les divers articlès du projet de décret sont adoptés cpmme suit : - Les divers articlès du projet de décret sont adoptés cpmme suit : -

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 738
      Locuteur: De Noailles
      ...L'âge d,e dix an». Il y aura deux payes de mousse; la haute paye ne sera accordée qu'au mousse âgé de 14 ans, et qui aura 12i mois de navigation. « Nul ira pourra être embarqué comme mousse avant L'âge d,e dix an». Il y aura deux payes de mousse; la haute paye ne sera accordée qu'au mousse âgé de 14 ans, et qui aura 12i mois de navigation.
      Locuteur: De Noailles
      ... être embarqué comme novice avant l'âge de 16 ans accomplis, il ne pourra être fait matelot qu'après 12. mois de service de novice, saut l'exception portée dans l'...
      ...lorsqu'il aura été jugé bon matelot par la capitaine du vaisseau sur lequel il aura, fait sa dernière campagne de novice.
      Nul ne pourra être embarqué comme novice avant l'âge de 16 ans accomplis, il ne pourra être fait matelot qu'après 12. mois de service de novice, saut l'exception portée dans l'article suivant, et seulement lorsqu'il aura été jugé bon matelot par la capitaine du vaisseau sur lequel il aura, fait sa dernière campagne de novice.
      Locuteur: De Noailles
      « Tout mousse, à l'âge de 16 ans accomplis,, sera novice de droit; et s'il avait alors 24 mois de navigation et qu'il fût jugé bon matelot, on pourra lui en donner le titre et la paye. Cet avancement ue pourra être fai...
      ...equel il aura fait sa dernière campagne de mousse.
      « Tout mousse, à l'âge de 16 ans accomplis,, sera novice de droit; et s'il avait alors 24 mois de navigation et qu'il fût jugé bon matelot, on pourra lui en donner le titre et la paye. Cet avancement ue pourra être fait que par le. capitaine du vaisseau, sous lequel il aura fait sa dernière campagne de mousse.
      Locuteur: De Noailles
      « y aura trois payes de matelots. Ils commenceront par la basse paye, et ne pourront être avancés...
      ...à l'autre, qu'ils n'aient fiait 4& mois de navigation sur les vaisseaux de l'Etat dans la paye immédiatement inférieure. Les mate...
      ... services l'avancement, dont leur temps de navigation les reudra susceptibles.
      « y aura trois payes de matelots. Ils commenceront par la basse paye, et ne pourront être avancés d'une paye à l'autre, qu'ils n'aient fiait 4& mois de navigation sur les vaisseaux de l'Etat dans la paye immédiatement inférieure. Les matelots ne pourront obtenir que par leurs bons services l'avancement, dont leur temps de navigation les reudra susceptibles.
      Locuteur: De Noailles
      ...nt,, depuis l'âge ue 16 ans, quatre ans de navigation pour le commere, seront appelés au secviee public à la seconde paye de matelot. «> Les matelots qui, sans avoir servi pour L'Etat, auraient,, depuis l'âge ue 16 ans, quatre ans de navigation pour le commere, seront appelés au secviee public à la seconde paye de matelot.
      Locuteur: De Noailles
      « Il sera accordé des suppléments de solde à tous les premiers maîtres et au pilote côtier de chaque, vaisseau : ces. suppléments seront réglés suivant la force des vaisseaux» et la classe à laquelle appartiendra le premier maître ;, ils, ne seront payes que pendant la durée des campagnes, sans que les maîtr... « Il sera accordé des suppléments de solde à tous les premiers maîtres et au pilote côtier de chaque, vaisseau : ces. suppléments seront réglés suivant la force des vaisseaux» et la classe à laquelle appartiendra le premier maître ;, ils, ne seront payes que pendant la durée des campagnes, sans que les maîtres, qui, en, auront joui, puissent y prétendre lorsqu'iJs: seront embarqués sur ...
      Locuteur: De Noailles
      « Tout homme ayant 18 ans, et six mois de navigation comme novice, sojtsurles vaisseaux de l'Etat, soit sur les bâtiments de commerce, ne pourra être appelé que com... « Tout homme ayant 18 ans, et six mois de navigation comme novice, sojtsurles vaisseaux de l'Etat, soit sur les bâtiments de commerce, ne pourra être appelé que comme matelot.
      Locuteur: De Noailles
      ... ne pourra être fait officier-marinier, de quelque classe que ce soit, s'il n'a 12 mois de navigation, à ia haute paye de matelot « Nul ne pourra être fait officier-marinier, de quelque classe que ce soit, s'il n'a 12 mois de navigation, à ia haute paye de matelot
      Locuteur: De Noailles
      ...é employés pendant une année en qualité de maîtres d'équipage sur un bâtiment de commerce, de treute nommes au moins d'équipage, et qui auront reçu de leurs capitaines un certificat de capacité, ne pourront être appelés au service de l'État daus une qualité inférieure à celle de quartier-maitre. « Ceux qui auront été employés pendant une année en qualité de maîtres d'équipage sur un bâtiment de commerce, de treute nommes au moins d'équipage, et qui auront reçu de leurs capitaines un certificat de capacité, ne pourront être appelés au service de l'État daus une qualité inférieure à celle de quartier-maitre.
      Locuteur: De Noailles
      ...nt du vaisseau choisira pour ie service de gabiers, parmi les matelots, ceux qu'il...
      ...res, et il sera- attribué un supplément de paye à ceux qui. seront spécialement chargés de ce service, seulement pendant le temps ...
      « Le commandant du vaisseau choisira pour ie service de gabiers, parmi les matelots, ceux qu'il y jugera les plus propres, et il sera- attribué un supplément de paye à ceux qui. seront spécialement chargés de ce service, seulement pendant le temps qu'ils; le rempliront
      Locuteur: De Noailles
      ...ura quatre grades d'officiers mariniers de manœuvre : premier maître, second maîtr... « Il y aura quatre grades d'officiers mariniers de manœuvre : premier maître, second maître, contre-maître et quartier-maître; troispayes dans
      Locuteur: De Noailles
      le premier de ce grade, deux dans le second et dans l... le premier de ce grade, deux dans le second et dans le troisième, et six dans le qtjalrième.
      Locuteur: De Noailles
      ...artier-maître, s'il n'a fait douze mors de service, en qualité de gabier, sauf l'exception portée dans l'... «iNutne pourra être fait quartier-maître, s'il n'a fait douze mors de service, en qualité de gabier, sauf l'exception portée dans l'article 8.
      Locuteur: De Noailles
      ...ès avoir navigué au moins six mois dans la paye immédiatement inférieure, ni passe... ...er-marinier ne pourra pai-venir, dans chaque grade, d'une paye à l'autre, qu'après avoir navigué au moins six mois dans la paye immédiatement inférieure, ni passer d'un grade à un autre, qu'après avoir été employé six mois à fa haute paye du ...
      Locuteur: De Noailles
      ...sés, trois grades d'officièrs-mariniérs de canonnage, maîtres, seconds maîtres et ... « Il y aura pour Îe3 gens classés, trois grades d'officièrs-mariniérs de canonnage, maîtres, seconds maîtres et aides-canonniers, et trois payes dans le premier grade, quatre dans le second, s...
      Locuteur: De Noailles
      ...aufont deujx ans d,e service en qualité de matelots-canoniuers sur les vaisseaux de l'Etat, ou dans les écoles des ports. « Ne pourront être faits aides-canonniers, que ceux qui aufont deujx ans d,e service en qualité de matelots-canoniuers sur les vaisseaux de l'Etat, ou dans les écoles des ports.
      Locuteur: De Noailles
      ...être fait aide, qu'il n'ait trois* ans: de service pour l'état, dont une année au moins de navigation ; et pour les deux années restantes, ie temps de service dans les ports ne sera compté-que pour moitié de sa durée effective. « Nul ouvrier ne pourra être fait aide, qu'il n'ait trois* ans: de service pour l'état, dont une année au moins de navigation ; et pour les deux années restantes, ie temps de service dans les ports ne sera compté-que pour moitié de sa durée effective.
      Locuteur: De Noailles
      « Il sera accordé un supplément de paye, aux ouvriers qui justifieront,. p...
      ... qu'ils réunissent les deux professions de calfat et de charpentier.
      « Il sera accordé un supplément de paye, aux ouvriers qui justifieront,. par uiù certificat^ du directeur des constructions, qu'ils réunissent les deux professions de calfat et de charpentier.
      Locuteur: De Noailles
      « Il y aura trois payes de pilotes, côtiers. Les pilotes côtiers n...
      ...'autre, qu'ils n'aient fait trente moiS;de navigation dans ia paye inférieure.
      « Il y aura trois payes de pilotes, côtiers. Les pilotes côtiers ne pourront passer d'uue paye à l'autre, qu'ils n'aient fait trente moiS;de navigation dans ia paye inférieure.

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 739
      Locuteur: De Noailles
      r IF y aura huit payes de timoniers ; ceux de lit j#tre hante uurôhf te titré de chefs de; la ti-mo lérte. La paye sera graduée de Fa première à la dernière, ceux de la plus basse ne pourront être pris Épie p...
      ...atelots qui auront an1 m'Oins | 24 mors navigation en qualité'de matelots, et ; qui auront fait preuve de capacité par un ser- j vice de six mo s au moins à la timonerie sur j tes Vaisseaux de l'Etat5. Ifs ne pourront passer j é'une paye à f^aut're qu'après avoir au moins 12 mois de navigation dans la payéf immédiatement inférieure.
      r IF y aura huit payes de timoniers ; ceux de lit j#tre hante uurôhf te titré de chefs de; la ti-mo lérte. La paye sera graduée de Fa première à la dernière, ceux de la plus basse ne pourront être pris Épie parmi les' matelots qui auront an1 m'Oins | 24 mors navigation en qualité'de matelots, et ; qui auront fait preuve de capacité par un ser- j vice de six mo s au moins à la timonerie sur j tes Vaisseaux de l'Etat5. Ifs ne pourront passer j é'une paye à f^aut're qu'après avoir au moins 12 mois de navigation dans la payéf immédiatement inférieure.
      Locuteur: De Noailles
      ...elots qui, ayant navigué' trénfe mois à la haute paye'sur les vaisseaux l'Etat, n'auront point été faits offici...
      ...rs,. pourront être employés en qualité1 de matelots1 vétéran ts.
      * Les matelots qui, ayant navigué' trénfe mois à la haute paye'sur les vaisseaux l'Etat, n'auront point été faits officiers mariniers oii tirtro- j niers,. pourront être employés en qualité1 de matelots1 vétéran ts.
      Locuteur: De Noailles
      «' lf f aura déux payes de vétérans;, on ne pourra étVe'életé d'il...
      ...tre1, 'qu'après dix-huiJt mois au moins navigation sur les vaisseaux ' l'Etat d'ans la paye inférieure.
      «' lf f aura déux payes de vétérans;, on ne pourra étVe'életé d'il ne paye' ci Fliutre1, 'qu'après dix-huiJt mois au moins navigation sur les vaisseaux ' l'Etat d'ans la paye inférieure.
      Locuteur: De Noailles
      « Four toutes les augmentations de paye efles avancements de grades,, chacun dès* ^fffêiérà de Péta t-major,.dés principaux maîtres, fera la liste de ceux dont il proposera l'aVancemetit. G...
      ...ourra'comp rendre un plus grand1 nombre de sujets que celui dont raVancemeiit pour...
      « Four toutes les augmentations de paye efles avancements de grades,, chacun dès* ^fffêiérà de Péta t-major,.dés principaux maîtres, fera la liste de ceux dont il proposera l'aVancemetit. Ghaq'ue liste ne pourra'comp rendre un plus grand1 nombre de sujets que celui dont raVancemeiit pourra être ordonné: le capitaine ne pourra choisir que parmi les sujets* proposés s...
      Locuteur: De Noailles
      « Tout commandant vaisseatl'de l'Etat,.après Un an campagne, et ail retour de chaque campagne, fera' une' revue touS les tioïiimes soi) équipage; et, sur les listes' dés officiers l'état-major et dés idaltres, désignera...
      ...erbal, enregistre sur lës déti'x rôles. La paye sera'accordée du moment de celte révuè; mais à l'exception dés pro...
      ... ne pourront', sous ce prétexte, cesser remplir les premières fonctions.
      « Tout commandant vaisseatl'de l'Etat,.après Un an campagne, et ail retour de chaque campagne, fera' une' revue touS les tioïiimes soi) équipage; et, sur les listes' dés officiers l'état-major et dés idaltres, désignera"ceux qu'il jugera dignes' d'avancement ; il én-sera dressé procès-verbal, enregistre sur lës déti'x rôles. La paye sera'accordée du moment de celte révuè; mais à l'exception dés promotions faites en remplacement des places vacantes, ceux qui'auront été a'vancés en grade ne pourront', sous ce prétexte, cesser remplir les premières fonctions.
      Locuteur: Anson
      ...eW. Mes&iéur&, t&rtdis que votre comité de mendicité s'oçcupe, avec le-zèle le plus éclairé', dû'soulagement de cette élaféSë'ïF hom-mes qui' fuie rit lé travail1 et la peine, parcè qri'e souvent parmi eux le trouvé rtiêléé la Vertu malheureuse, et que, dans tôûs le...
      ...s"r'e£oriiVna^dable'efricorë", composée ces citoyens malneùreutf q'ulj àu milieu de^Mvâùx, et d'aris^ l^ObscuVi'té dèTetir#...
      ...eridérit, én ^ô\riis^ant, de'la^di'aTif de leurs pasteiirs', le suDpléiherit nécessUiVe à la1 subsistance léUVs fani'illeé. Céttê portidh dej nos...
      ...ue', etJ | presque dévenué tecTihiqué,i de v'quvres\ a* un patrimoine différent célui dés hôpitaux et.des; I dépôts d'e mendicixe... 11 est ébuï'jibsé'dé1 rentes' ) de plusieurs natures, qui s,e perçoivent au nom \ dés curés ou ^^municip'aliîés. Ml le" maire de Paris, par uné lettre tou'cliarité, a p...
      ...mats~ nouss avons jrèhSë' que le cérclé rios devoirs1 s'étendait'à"" tout'lé royaume,, et nous avons ^à porté nos vues sur l'uriivërsàlhé* cette partie1 suùïfràrite* de jfos concitoyens : nous ne tardiÉ-bos p...
      ...ét précis* sur ce" rèSpectiîble domaine de la pauvreté. w . ,
      , rapporteW. Mes&iéur&, t&rtdis que votre comité de mendicité s'oçcupe, avec le-zèle le plus éclairé', dû'soulagement de cette élaféSë'ïF hom-mes qui' fuie rit lé travail1 et la peine, parcè qri'e souvent parmi eux le trouvé rtiêléé la Vertu malheureuse, et que, dans tôûs lescas, l'humtfrtitëles" recommande à nos soins, vqtrecomité des finances cherché à ràssedalifér dï& lûtflfëfèî.êÊdeffééfejjùrç sur' une autré claisSë,,pIus"r'e£oriiVna^dable'efricorë", composée ces citoyens malneùreutf q'ulj àu milieu de^Mvâùx, et d'aris^ l^ObscuVi'té dèTetir# cliétifs asiles, àtleridérit, én ^ô\riis^ant, de'la^di'aTif de leurs pasteiirs', le suDpléiherit nécessUiVe à la1 subsistance léUVs fani'illeé. Céttê portidh dej nos frères, cô'rin'ûè sous le nonï générique', etJ | presque dévenué tecTihiqué,i de v'quvres\ a* un patrimoine différent célui dés hôpitaux et.des; I dépôts d'e mendicixe... 11 est ébuï'jibsé'dé1 rentes' ) de plusieurs natures, qui s,e perçoivent au nom \ dés curés ou ^^municip'aliîés. Ml le" maire de Paris, par uné lettre tou'cliarité, a p'roVoqué' notre sollicitude £ cet égard ; mats~ nouss avons jrèhSë' que le cérclé rios devoirs1 s'étendait'à"" tout'lé royaume,, et nous avons ^à porté nos vues sur l'uriivërsàlhé* cette partie1 suùïfràrite* de jfos concitoyens : nous ne tardiÉ-bos pâs à' VSus oïfri/ des détails exacts ét précis* sur ce" rèSpectiîble domaine de la pauvreté. w . ,
      Locuteur: Anson
      ...ès aùjourd'litii. un moyen' d accélérer la joûlisâhce'd'udè RorUQ l'de' ; cet usufruit, si peu susceptible, pa... ...b, nous avoiis cru entréf dahs vos vues blëriflti-sautès', en vous présentant, dès aùjourd'litii. un moyen' d accélérer la joûlisâhce'd'udè RorUQ l'de' ; cet usufruit, si peu susceptible, par sa nature, du ^ plus léger rètard. (
      Locuteur: Anson
      ...atfêeàf I a l'uné"dès'dèfniêrës'lettres l'àlphabet, OU au i moins" à u ri é^i l...
      ...année 1790,. seront' payées dès"le mois de janViér prochain. Ga sI une légère avance de qÏÏèlquès nidis, jui est d'autarU plus ...
      ...e, que le mbis'de jàuviér'éèt cëliif où la ligueur de la saison ac roît lé nombre deà^ beroins ; la somme ne va' pas à cinq^Cent mille livr...
      ...avec1 laquelle le payenie it des rentes de 1790 vient d'être annoncé, a prévéuu le...
      ...u y eu r^, ' soïîl acqîi î tteèfs' presque "les dernfër&Vp'ârcë'qu'ellès sbhV platfêeàf I a l'uné"dès'dèfniêrës'lettres l'àlphabet, OU au i moins" à u ri é^i lét ire" fort tardive; éllès étaient rë-j léguéès àflà lèTtr^ avec tous"lés établ...
      ... Nous vous' pl,opdso'us'dë"décréter" qué^lés rentes dues aU'x pùuvres,» pour* l'année 1790,. seront' payées dès"le mois de janViér prochain. Ga sI une légère avance de qÏÏèlquès nidis, jui est d'autarU plus raisoniialile, que le mbis'de jàuviér'éèt cëliif où la ligueur de la saison ac roît lé nombre deà^ beroins ; la somme ne va' pas à cinq^Cent mille livres; elle ne~dérangera point'le calcul Ordinaire des fonds à faire : car rexâclïtude avec1 laquelle le payenie it des rentes de 1790 vient d'être annoncé, a prévéuu lellemèut les aésirs et
      Locuteur: De Noailles
      « Les avancements de grades autorisés pari^ar-ticle précédent, après un ah. de c'amp.'iguê, ne pourr ut', jamais être ...
      ...ite dès sujets, dans toutes les classes l'équipage, et1 sans' ètle* assujettis"...
      « Les avancements de grades autorisés pari^ar-ticle précédent, après un ah. de c'amp.'iguê, ne pourr ut', jamais être portes": en totaliié qu'au douzième aUiplus du nombre des hommes dèi'é-quipage du vaisseau, pris indistinctement, suivant le mérite dès sujets, dans toutes les classes l'équipage, et1 sans' ètle* assujettis"- àv attcùne proportion entre eflër; et dans>lé§icaslde cami pagne d'un moindre ...
      Locuteur: De Noailles
      « Chaque.. l^slàttaré\prorioncçr^-sùr.- la pro»-portion établie par l'article pVéç... « Chaque.. l^slàttaré\prorioncçr^-sùr.- la pro»-portion établie par l'article pVéçédêht', et l'augmentera ou dHnîbuera~,. suivant»ks" besoins' du service et l'ètà...
      Locuteur: De Noailles
      commandant de vaisgest f omettra auBuréàiï dë3 armements' lés pVoc^-vérfrjïui de^ aVànCéïriéhts qu'il aurtf faits. Le co... commandant de vaisgest f omettra auBuréàiï dë3 armements' lés pVoc^-vérfrjïui de^ aVànCéïriéhts qu'il aurtf faits. Le commrssaifé Vérifiera' Si fé fértfns ét fes sérvïéeS d> s iWmnïes âvan'cés sônt co...

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 740
      Locuteur: Martin
      « M. le président, en qualité* de président de l'assemblée du ci-devant ordre de la noblesse du Ci-devant bailliage, d'Alençon, qui eut lieu le 3 août 1789, par ordre du roi, sur la réquisition des sieurs de Vrigny et de Chailloué, députés- aux Etats généraux, et sur la convocation du Ci-devant lieutenant gén...
      ...assemblée, ;qui n'eut d'autre objet que de donner des pouvoirs illimités à ses députés, de réclarner cobire un imprimé intitulé : Protestation de M. de Vrigny contre le décret de VAssemblée nationale du i9 juin dernier, dans lequèl on lit que les pouvoirs dés rieurs de Vrigny et de Chailloué étaient limitèi à Un ah de" duréè, ce qui les a obligés de se retirer de l'Assemblée nationale, le premier mai d...
      « M. le président, en qualité* de président de l'assemblée du ci-devant ordre de la noblesse du Ci-devant bailliage, d'Alençon, qui eut lieu le 3 août 1789, par ordre du roi, sur la réquisition des sieurs de Vrigny et de Chailloué, députés- aux Etats généraux, et sur la convocation du Ci-devant lieutenant général dudit bailliage, je me dois, ainsi qu'à Ceux qui composaient cette assemblée, ;qui n'eut d'autre objet que de donner des pouvoirs illimités à ses députés, de réclarner cobire un imprimé intitulé : Protestation de M. de Vrigny contre le décret de VAssemblée nationale du i9 juin dernier, dans lequèl on lit que les pouvoirs dés rieurs de Vrigny et de Chailloué étaient limitèi à Un ah de" duréè, ce qui les a obligés de se retirer de l'Assemblée nationale, le premier mai dernier?
      Locuteur: Martin
      ...mposaient l'assemblée du enlevant ordre de la noblesse du ci-devant bailliage d'Aleuçon, de joindre ici (à copie fidèle des pouvoirs qu'elle a adressés à cette époque àux sieurs de Vrigny et de Chailloué) lesquels sont conçus en ces ... ...rité des .-faits,; j'ai cru me: devoir,à moi-même,, ainsi qu'aux ^membres qui composaient l'assemblée du enlevant ordre de la noblesse du ci-devant bailliage d'Aleuçon, de joindre ici (à copie fidèle des pouvoirs qu'elle a adressés à cette époque àux sieurs de Vrigny et de Chailloué) lesquels sont conçus en ces termes :
      Locuteur: Martin
      « L'ordre de la noblesse clu bailliage d'Alen-c çon, désirant toujours donner de nouvelles « preuves. de son respect, et de son attachement à « ia ;personne de son auguste monarque, et de « ses voeux constants pour lé bonheur général «rdu royauméét latranquillité de la patrie/ et de « sa confiance dans la sagesse et les vues patrio-« tiques de l'Assemblée nationale, donne à ses « dé...
      ...tion ni restriction[; et leur « enjoint de se rendre à. l'Assemblée nationale, « p...
      ...r-« mément au vobu sincère ét perpétuel de l'or-« dre, de donner ies. preuves les plus certaines « de son,,patriotisme et de son amour pour, le « bien général et particulier de tous les citoyens.
      « L'ordre de la noblesse clu bailliage d'Alen-c çon, désirant toujours donner de nouvelles « preuves. de son respect, et de son attachement à « ia ;personne de son auguste monarque, et de « ses voeux constants pour lé bonheur général «rdu royauméét latranquillité de la patrie/ et de « sa confiance dans la sagesse et les vues patrio-« tiques de l'Assemblée nationale, donne à ses « députés aux Etats..généraux, soit conjointe-« tement, soitséparément, des pouvoirs généraux « et sans aucune limitation ni restriction[; et leur « enjoint de se rendre à. l'Assemblée nationale, « pour y travailler au bonheur commun, confor-« mément au vobu sincère ét perpétuel de l'or-« dre, de donner ies. preuves les plus certaines « de son,,patriotisme et de son amour pour, le « bien général et particulier de tous les citoyens.
      Locuteur: Martineau
      ... lectijire à l'Assemblée d'utië^le'ilre^de M. Bailly, maire de Pàfts, qui annonce l'adjudication et vente de plusieurs ; maisons nationales. ,iis'créiâiris, fait lectijire à l'Assemblée d'utië^le'ilre^de M. Bailly, maire de Pàfts, qui annonce l'adjudication et vente de plusieurs ; maisons nationales.
      Locuteur: Fisson-Jaubert
      ...qui S'est élevée entre le directoire du -partement de . la Gironde et celui du district de Bordeaux. Le directoire du district a fàit procéder à l'estimation et à l'adjudication de biens nationaux, sans consulter le dire...
      ...rtement et nonobstant les, réclamations de cette dernière administration, qui invoquait contre le district lés décrets de l'Assemblée nationale sur la Hiérarchie des pouvoirs administratifs.
      , au nom du'càniïté d'àliê-nalion,iend compté à l'Assemblée d'une cohtentation qui S'est élevée entre le directoire du -partement de . la Gironde et celui du district de Bordeaux. Le directoire du district a fàit procéder à l'estimation et à l'adjudication de biens nationaux, sans consulter le directoire du département et nonobstant les, réclamations de cette dernière administration, qui invoquait contre le district lés décrets de l'Assemblée nationale sur la Hiérarchie des pouvoirs administratifs.
      Locuteur: Martin
      Un de MM. les secrétaires fait lecture , à ^Assemblée de la lettre suivante que M. Leveneur, màréchal de campet administratèUi' du département de l'Orné, a Adressée à M. le président de ^Assemblée nationale : Un de MM. les secrétaires fait lecture , à ^Assemblée de la lettre suivante que M. Leveneur, màréchal de campet administratèUi' du département de l'Orné, a Adressée à M. le président de ^Assemblée nationale :
      Locuteur: Martin
      « Extrait de la délibération de l'ordre de la « Extrait de la délibération de l'ordre de la
      Locuteur: Martin
      ...rgane, d'exposer à rassemblée nationale la vérité des faits sur lésquéls elle aurait pu être induite en erreur par l'énoncé de notre déparé. ...voir, âïhsiqu'à moi-même qui ai été 'en cette occasion leur interprète et leur organe, d'exposer à rassemblée nationale la vérité des faits sur lésquéls elle aurait pu être induite en erreur par l'énoncé de notre déparé.
      Locuteur: Martin
      ...Je voussupplie, Monsieur le Président, 'de vouloir bien mettre sous ses yeux Cet exposé1 simple et fidèle qui est l'expression de vérité. « Je voussupplie, Monsieur le Président, 'de vouloir bien mettre sous ses yeux Cet exposé1 simple et fidèle qui est l'expression de vérité.
      Locuteur: Anson
      les espérances de vos créanciers, que le nqmbre des quitt...
      ...vec con fiance que nôus avons l'honneur de vops proposer le décret suivant, qu'on ...
      les espérances de vos créanciers, que le nqmbre des quittances adressées d'avance aux,payeurs, suivant l'usuee, est très inférieur, jusqu'à présent, à çé .qu,'il pourrait être rigoureusement. C'est dope avec con fiance que nôus avons l'honneur de vops proposer le décret suivant, qu'on pourra regarder comme lès Etrennes des pauvres.
      Locuteur: Anson
      projet de decret. projet de decret.
      Locuteur: Anson
      « L'Assemblée nationale/sur lé rapport sôh comité des finances, décrète quéljes, payeurs de rentes acquitteront, dès'ié,^ois de janvier 1791, toutes les rentes de. Tannée117$Qi, employées dans leurs éta... « L'Assemblée nationale/sur lé rapport sôh comité des finances, décrète quéljes, payeurs de rentes acquitteront, dès'ié,^ois de janvier 1791, toutes les rentes de. Tannée117$Qi, employées dans leurs états au profit des pauvres. »
      Locuteur: Anson
      (Ce projet de décret est adopté.) (Ce projet de décret est adopté.)
      Locuteur: Bégouen
      prend occasion de représenter prend occasion de représenter
      Locuteur: Bégouen
      â'u'il y. a très longtemps que la mtaniCipàlitè du â'u'il y. a très longtemps que la mtaniCipàlitè du
      Locuteur: Bégouen
      ...it des acquisitions et qu'il est étonné de ne point |es voir paraître. aVre a fait des acquisitions et qu'il est étonné de ne point |es voir paraître.
      Locuteur: Fisson-Jaubert
      ...directoire du dépàrtemént pour le louer de sa modération. ... chargé d'écrire au direcfoirè du district pour lui rappeler ses , torts, et au directoire du dépàrtemént pour le louer de sa modération.
      Locuteur: Martin
      detnândè le renvoi de cètte affaire au comité de Constitution, detnândè le renvoi de cètte affaire au comité de Constitution,
      Locuteur: Martin
      (La.motioh de M. Martin est adoptée1.) - (La.motioh de M. Martin est adoptée1.) -
      Locuteur: Martin
      ...original si^'pé par , toùS, lés membres de « l'ordré présents, 'dont plusieurs ont... V L'original si^'pé par , toùS, lés membres de « l'ordré présents, 'dont plusieurs ont déclaré, au' «nomdeS mémbréjs absents désignés' dans , le « prbcès-vèrbal, qu'i...
      Locuteur: Martin
      « Les commettants de M. de Vrigny, qui verront l'énoncé de l'imprimé ci-dessus, ne seront pas peu ...
      ...iiiÔii ne tout ce qu'il pouvait y avbir de res'trictifët de'; limitatif dans ses premiers pouvoirs et qu'au contraire ii y ait vu l'obligation se' rètirer de l'Assembléenâtionaie lë premier mai der...
      « Les commettants de M. de Vrigny, qui verront l'énoncé de l'imprimé ci-dessus, ne seront pas peu 'étOnnëâ çrae d^tTees, mots"; dés pouvoirs générdiiiç, sans aucune limitation ni restriètion,, il n'ait pas vu, ainsi qù^éux, 1,'àbpliiiÔii ne tout ce qu'il pouvait y avbir de res'trictifët de'; limitatif dans ses premiers pouvoirs et qu'au contraire ii y ait vu l'obligation se' rètirer de l'Assembléenâtionaie lë premier mai derniér.
      Locuteur: Martin
      « SignéLeveneur, maréchal de camp et administrateur de l\Qrne, séant à Alençon. » , « SignéLeveneur, maréchal de camp et administrateur de l\Qrne, séant à Alençon. » ,
      Locuteur: Martin
      ...crite en entier, dans lè prôcès-ver-bal de ce jour.) (L'Assembléë décrète que cette1 lettre Sera imprimée et inscrite en entier, dans lè prôcès-ver-bal de ce jour.)
      Locuteur: Martin
      ...ort ducomité d'aliénation reldtwément à la prorogation du' délai à accorder raùx m... L'ordre du jour est un rapport ducomité d'aliénation reldtwément à la prorogation du' délai à accorder raùx municipalités, pour rapporter les désignations, estimations oU évaluations des bi...
      Locuteur: Martin
      noblesse du bailliage d'Alençon, du 3 août noblesse du bailliage d'Alençon, du 3 août

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 741
      Locuteur: Ramel-Nogaret
      ...tionaux, n'ont pu envoyer assez à temps la désignation et l'évaluation de ces biens. Elles demandent un nouveau d... ... avaient fait, dans le délai prescrit, leurs soumissions d'acquérir des biens nationaux, n'ont pu envoyer assez à temps la désignation et l'évaluation de ces biens. Elles demandent un nouveau délai. Le comité propose aussi d'expliquer plus en détail que ne l'a fait l'Assem...
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      fait observer que ce projet de décret ne s'explique pas sur les munici...
      ...s, parce qu'elles n'ont pas eu le temps de faire procéder à l'estimation de tous les biens qu'elles voulaient acqué...
      ...ulaient employer. Il donne pour exemple la municipalité de Glermont-Ferrand, qui a fait des soumis...
      ...on 4 millions et qui peut avoir intérêt de compléter ses soumissions ou d'en effec...
      fait observer que ce projet de décret ne s'explique pas sur les municipalités qui, ayant fait des soumissions avant le 15 septembre dernier, ont produ...
      ...ment des désignations et pro luit des estimations inférieures à leurs soumissions, parce qu'elles n'ont pas eu le temps de faire procéder à l'estimation de tous les biens qu'elles voulaient acquérir ou pour toutes les sommes qu'elles voulaient employer. Il donne pour exemple la municipalité de Glermont-Ferrand, qui a fait des soumissions pour 8 millions et qui n'a pu se procurer des procès-verbaux d'estimation avant l'expiration du dernier délai que pour environ 4 millions et qui peut avoir intérêt de compléter ses soumissions ou d'en effectuer une plus grande partie.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      « Dans le cas où, par le défaut de désignations suffisantes ou autrement, ...
      ... municipalités différentes, le bénéfice de la vente appartiendra à celle qui réunira ...
      ...10 octobre dernier, pour jouir du droit de priorité.
      « Dans le cas où, par le défaut de désignations suffisantes ou autrement, les mêmes objets seraient adjugés à deux municipalités différentes, le bénéfice de la vente appartiendra à celle qui réunira les conditions prescrites par le décret du 10 octobre dernier, pour jouir du droit de priorité.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      « Tous acquéreurs de biens nationaux, soit sur l'adjudicatio...
      ...alités, feront leurs payements, ou dans la cais-e de l'extraordinaire, ou dans "celle des districts, aux conditions et en la forme prescrite par les précédents décr...
      ...ns nationaux situés dans le département de Paris, d'en verser le prix directement dans la caisse de l'extraordinaire aux termes fixés, et de rapporter au receveur des districts, le duplicata de leurs quittances; les mêmes disposition...
      « Tous acquéreurs de biens nationaux, soit sur l'adjudication directe des corps administratifs, soit' sur les reventes dés municipalités, feront leurs payements, ou dans la cais-e de l'extraordinaire, ou dans "celle des districts, aux conditions et en la forme prescrite par les précédents décrets; seront tenus cepéndant les adjudicataires des biens nationaux situés dans le département de Paris, d'en verser le prix directement dans la caisse de l'extraordinaire aux termes fixés, et de rapporter au receveur des districts, le duplicata de leurs quittances; les mêmes dispositions seront observées par ceux qui exer eront le rachat des droits féodaux, et autr...
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...es des municipalités diviseront chacune de leurs obligations en deux portions ou coupons; la première contiendra les quinze seizièmes de la somme à payer, et la seconde le seizième alloué aux municipa... « Les adjudicataires sur les reventes des municipalités diviseront chacune de leurs obligations en deux portions ou coupons; la première contiendra les quinze seizièmes de la somme à payer, et la seconde le seizième alloué aux municipalités.
      Locuteur: Ramel-Nogaret
      ...mité propose, en conséquence, un projet de décret qui est mis en discussion. Le comité propose, en conséquence, un projet de décret qui est mis en discussion.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...er les désignations jusqu'à concurrence de leurs soumissions; ...par addition à l'article premier que les municipalités pourront faire ou compléter les désignations jusqu'à concurrence de leurs soumissions;
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      Le projet de décret est adopté dans les termes suiva... Le projet de décret est adopté dans les termes suivants : ,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...usieurs municipalités ont été empêchées de faire usage des délais qui leur ont été...
      ...é instruites trop tard des prorogations de ces mêmes délais, soit parce que les dé...
      ...ations les ont mis dans l'impossibilité suivre les procédures prescrites; que, ...
      ...istratifs, surchargés d'un grand nombre de travaux, depuis l'époque de leur création, n'ont pu surveiller avec...
      ...eurs toutes difficultés sur l'exécution de ses précédents décrets et ceux qu'elle ...
      ...aveur des municipalités, ouï le rapport de son comité d'aliénation, décrète ce qui...
      « L'Assemblée nationale, considérant que plusieurs municipalités ont été empêchées de faire usage des délais qui leur ont été successivement accordés pour rapporter les désignations, estimations ou évaluat...
      ...s soumissions antérieurement au 15 septembre dernier, soit parce qu'elles ont été instruites trop tard des prorogations de ces mêmes délais, soit parce que les débordements des rivières et les inondations les ont mis dans l'impossibilité suivre les procédures prescrites; que, d'autre part, lés différents corps administratifs, surchargés d'un grand nombre de travaux, depuis l'époque de leur création, n'ont pu surveiller avec l'activité nécessaire toutes les opérations relatives à cet objet; voulant néan...
      ...i pourront y prétendre, des avantages qu'elle leur a assurés, et prévenir d'ailleurs toutes difficultés sur l'exécution de ses précédents décrets et ceux qu'elle rend journellement sur l'aliénation des domaines nationaux en faveur des municipalités, ouï le rapport de son comité d'aliénation, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      fait aux dispositions de l'article précédent, lorsque, après avo...
      ...actes et procès-verbaux aux directoires de district, en auront obtenu le visa, et ...
      fait aux dispositions de l'article précédent, lorsque, après avoir envoyé leurs désignations au comité d'aliénation, elles auront remis tous les actes et procès-verbaux aux directoires de district, en auront obtenu le visa, et retiré un certificat au plus tard le 1®P mars 1791.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...ls les, enchères seront déjà ouvertes à la diligence des procureurs-syndics. ...squels des particuliers auraient fait des soumissions antérieures, ou sur lesquels les, enchères seront déjà ouvertes à la diligence des procureurs-syndics.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      « Lorsque les directoires de district auront visé et vérifié les éva... « Lorsque les directoires de district auront visé et vérifié les évaluations et estimations des biens nationaux, ils les enverront, avec les pièces ...
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...rs des biens nationaux, quelle que soit la classe desdits biens, jouiront des facu...
      ...et du 14 mai 1790, pourvu néanmoins que la première séance d'enchère ait eu lieu a...
      « Les acquéreurs des biens nationaux, quelle que soit la classe desdits biens, jouiront des facultés accordées pour les payements par l'article 5du litre 111 du décret du 14 mai 1790, pourvu néanmoins que la première séance d'enchère ait eu lieu avant le 15 mai 1791; rAssemblée.nationale dérogeant, quant à cë, aux disposition...

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 742
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...t emplacements vacants dans les villes, de? maisons d'habitation et d^s locaux m d...
      ... part qu'eue? soient situées, sera payé de la manière et dan* l^s termes prescrits pour les Jji-ens de ia première classe, par l'article 3 dùdit décret, pour IeS Biens de la première classe.
      et 4 f^u décret dn 3 ^pvejCQbre; néanmoins le prix d(es bâtiments et emplacements vacants dans les villes, de? maisons d'habitation et d^s locaux m dépendant, quelque part qu'eue? soient situées, sera payé de la manière et dan* l^s termes prescrits pour les Jji-ens de ia première classe, par l'article 3 dùdit décret, pour IeS Biens de la première classe.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...ers des biens nationaux pour y affirmer la sincérité de leurs baux, ils pourront se servir du m...
      ...icile des fermiers et spus-fermiers, ou de la situation du cbef-lieu de 1 établissement.
      ...reurs syndics auront à citer devant les directoires les fermiers ou sousrfery miers des biens nationaux pour y affirmer la sincérité de leurs baux, ils pourront se servir du ministère des greffiers des munifcipalUés du dot micile des fermiers et spus-fermiers, ou de la situation du cbef-lieu de 1 établissement.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...les l'Assemblée nationale s'est réservé de statuer ce qu'il appartiendra, seront tenus d'en remettre l'état et fournir la déclaration aux directoires des districts, au plus tard le jour indiqué pour la première enchère, s'ils sont mis en vei...
      ...pourront être aliénés, comme le surplus tous ceux qui appartiennent à nation.
      ...fondations acquittées dans les églises paroissiales, et sur l'aliénation desquelles l'Assemblée nationale s'est réservé de statuer ce qu'il appartiendra, seront tenus d'en remettre l'état et fournir la déclaration aux directoires des districts, au plus tard le jour indiqué pour la première enchère, s'ils sont mis en vei.te ; et faute par: eux d'y avoir satisfait, les biens pourront être aliénés, comme le surplus tous ceux qui appartiennent à nation.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...nt du pjrifc entier des jsqiïsxbàux,. à la charge par eus de laisser annuellement le dixième de leur produit au fermier principal, pour lui tenir lieu de toutes indemnités. » m Les a^jtidiçat^ires des bien s nationaux sous-affermés jouiront du pjrifc entier des jsqiïsxbàux,. à la charge par eus de laisser annuellement le dixième de leur produit au fermier principal, pour lui tenir lieu de toutes indemnités. »
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      Suit la liste des ministres, agents, résidents et pbargés {i 3ffqire$ de France dans les pays étrangers, qui put... Suit la liste des ministres, agents, résidents et pbargés {i 3ffqire$ de France dans les pays étrangers, qui put pïôié le serment ordonné par l'Assemblée nationale :
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      près les princes et Etats du cercle de la Basse-Saxe, près les princes et Etats du cercle de la Basse-Saxe,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      % Bét epaer, iniflistre du roi pr4^ la Diète générale de l'Empire, auquel estjpipt celui du sieu... % Bét epaer, iniflistre du roi pr4^ la Diète générale de l'Empire, auquel estjpipt celui du sieur Bérenger, son sëcrétaîre.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ft). Gaillard, pftargé des affaires de France près la République i(è flloli^pde. ft). Gaillard, pftargé des affaires de France près la République i(è flloli^pde.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. Roza, agent de France» adjoint et en survivance à la résidence La Haye. M. Roza, agent de France» adjoint et en survivance à la résidence La Haye.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. Auzillon de $ 'rville, chargé de la distribution des. fond* politiques et a... M. Auzillon de $ 'rville, chargé de la distribution des. fond* politiques et attaché à l'ambassade dti roi, en Suisse,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. Schleich, commis de la trésorerie du rpi en Suisse. M. Schleich, commis de la trésorerie du rpi en Suisse.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...inger, chargé des affaires du roi» prés la République de Valais. M. Helslinger, chargé des affaires du roi» prés la République de Valais.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ... Président annonce l'ordre du jqpr pour la Séance extraordinaire de ce soir et pour celle do demain matin, M. le Président annonce l'ordre du jqpr pour la Séance extraordinaire de ce soir et pour celle do demain matin,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la niumcipali'é de îïemours, pour la somn A la niumcipali'é de îïemours, pour la somn
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de A la municipalité de
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de fie lion 3,294 I. 40 S. * d, A la municipalité de fie lion 3,294 I. 40 S. * d,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de Bois-Commun,...,..,. 95,399 1. 4 9 d. A la municipalité de Bois-Commun,...,..,. 95,399 1. 4 9 d.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      fin de MM. les secrétaires donne lecture à V^S... fin de MM. les secrétaires donne lecture à V^St semblée ^e làJettre suivante écrite par Monlpoprin, ministre des affdrês étran...
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      « Monsieur le Président, j'ai l'honneur de vous envoyer le serment ciyique d'une p...
      ...'ont pas apposé à leur serment le sceau de leur secrétariat, ainsi que cela **st prescrit par le cret de l'Assemblée nationale, c'est parce que ...
      « Monsieur le Président, j'ai l'honneur de vous envoyer le serment ciyique d'une partie des ministres et autres employés du roi en pays étrangers; j'y ai joint une liste certifiée par moi. S'ils n'ont pas apposé à leur serment le sceau de leur secrétariat, ainsi que cela **st prescrit par le cret de l'Assemblée nationale, c'est parce que pareil sceau n'a pas été en usage jusqu'à pré^ept; mais Sa Mijeslé vient d'en or...
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...stre •pléQ}ppt£flihupP> près l'électeur de tyayepce, M, O-Kelly, ministre •pléQ}ppt£flihupP> près l'électeur de tyayepce,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      % de Vergenne»^ miqi§tre plé|i|ipp|èptiaire,... % de Vergenne»^ miqi§tre plé|i|ipp|èptiaire, prés ; r^j eptiçûi' dp TTièvi-^.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ... sieurs ^qpas et Kentzmger, secrétaires de M. ue Vergénnes. A celui-ci sont joints ceurç des sieurs ^qpas et Kentzmger, secrétaires de M. ue Vergénnes.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...istre plénipotentiaire près l'é-lecteur de Cologne, avec çeJui du si^ur Murialla, ... M. Colhert, ministre plénipotentiaire près l'é-lecteur de Cologne, avec çeJui du si^ur Murialla, secrétaire,
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. Gandolphe, chargé des affaires de France M. Gandolphe, chargé des affaires de France
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. de Mon'e^Pi ministre plénipotentiaire près... M. de Mon'e^Pi ministre plénipotentiaire près l'éjecté, r ppl?tjn.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. Maratray de Cussy, près le duc des Deux-Ponts. M. i, à Franpfprt,. M. Hirsinger^ près rétecleur de Saxe. M. L iquiante^eçrétj^ire dB légat... M. Maratray de Cussy, près le duc des Deux-Ponts. M. i, à Franpfprt,. M. Hirsinger^ près rétecleur de Saxe. M. L iquiante^eçrétj^ire dB légatiQ/i p$s l'élge-teurpalatjn.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      1$. de BwM^say, agent du Pr||L les fïtats géné... 1$. de BwM^say, agent du Pr||L les fïtats généraux des provinçes-D nies dés Pays-Bas.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M, Sainf-Çeorge Vérac, ambassadeur du roi Pfè^ le corps... M, Sainf-Çeorge Vérac, ambassadeur du roi Pfè^ le corps helvétiques
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. Meyer, secrétaire de ^'ambassadeur du roi en Suisse- M. Meyer, secrétaire de ^'ambassadeur du roi en Suisse-
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. GriYelly, aumônier (le l'ambassade de France en Suisse. M. GriYelly, aumônier (le l'ambassade de France en Suisse.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      M. ^roette, trésorier4e la guerre, et attaché à l'ambassade du fQi... M. ^roette, trésorier4e la guerre, et attaché à l'ambassade du fQi en puisse?
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...emblée ordonne que les différents actes de çes serments seront déposés ^tux archiv... (l'Assemblée ordonne que les différents actes de çes serments seront déposés ^tux archives natioojde$.)
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...bres du comité Ç aliénation pro* posent de vendre des biens nationaux à diverses m... iPlusieurs membres du comité Ç aliénation pro* posent de vendre des biens nationaux à diverses municipalités.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      me de............... 163,127 1. 14 g. 2 d. me de............... 163,127 1. 14 g. 2 d.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A ia municipalité de A ia municipalité de

      Séance du vendredi 31 décembre 1790, au matin

      page 743
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de Saint-Denis-Sain t -Flo - A la municipalité de Saint-Denis-Sain t -Flo -
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de Rouen..;............. 1,152,322 1. 17 s... A la municipalité de Rouen..;............. 1,152,322 1. 17 s. 1 d.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municioalité de Neuilly-Saiïrt-Front.... 45,103 î. 15 i... A la municioalité de Neuilly-Saiïrt-Front.... 45,103 î. 15 ii 2 d.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de Tarascon............. 918,849 1. 6 s. 3... A la municipalité de Tarascon............. 918,849 1. 6 s. 3 d.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité de Cartignies............ 94,864 i. 10 s. ... A la municipalité de Cartignies............ 94,864 i. 10 s. » d.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      A la municipalité d'Aine......... .... 16,81... A la municipalité d'Aine......... .... 16,819 1. »
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      ...u'il est plus au long porté aux décrets de vente et états d'estimations respectifs* annexés à ia minute du procès-verbal de ce jour. Le tout ainsi qu'il est plus au long porté aux décrets de vente et états d'estimations respectifs* annexés à ia minute du procès-verbal de ce jour.
      Locuteur: Gaultier-Biauzat
      (La séance est levée à trois heures.) (La séance est levée à trois heures.)
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 1 résultat
    • Séance du vendredi 14 janvier 1791

      - search term matches: (164)

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 216
      Locuteur: Rouche
      fait la motion qu'un exemplaire in-4° du procès-verbal des séances de l'Assemblée soit incessamment délivré à chacun de ses membres. L'Assemblée nationale décr...
      ...otion et accorde à l'imprimeur un délai de quinzaine pour commencer cette livraiso...
      fait la motion qu'un exemplaire in-4° du procès-verbal des séances de l'Assemblée soit incessamment délivré à chacun de ses membres. L'Assemblée nationale décrète cette motion et accorde à l'imprimeur un délai de quinzaine pour commencer cette livraison.
      Locuteur: Camus
      au nom du comité d'aliénation, propose la vente de biens nationaux à différentes municipalités du département de Saône-et-Loire. Il présenté le projet d... au nom du comité d'aliénation, propose la vente de biens nationaux à différentes municipalités du département de Saône-et-Loire. Il présenté le projet du décret suivant :
      Locuteur: Camus
      ...oumissions faites par les municipalités de Chalon-sur-Saône, de Cuisery, Tour-mes, Gergy, Saint-Martin-...
      ..., Pontoux, MarnayetChaigny, département de Saône-et-Loire, en exécution des délibérations prises par le conseil général de leur commune, pour, en conséquence du d...
      ...naux ceux dont les états sont annexés à la minute du procès-verbal de ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier ;
      ...ort qui lui a été fait par son comité d'aliénation des domaines nationaux, des soumissions faites par les municipalités de Chalon-sur-Saône, de Cuisery, Tour-mes, Gergy, Saint-Martin-des-Champs, Pontoux, MarnayetChaigny, département de Saône-et-Loire, en exécution des délibérations prises par le conseil général de leur commune, pour, en conséquence du décret du 14 mai 1790, acquérir entre autres domaines nationaux ceux dont les états sont annexés à la minute du procès-verbal de ce jour, ensemble des évaluations ou estimations faites desdits biens, en conformité de l'instruction décrétée le 31 dudit mois de mai dernier ;
      Locuteur: Camus
      « A la municipalité de Chalon-sur-Saône, pour « A la municipalité de Chalon-sur-Saône, pour
      Locuteur: Camus
      la somme de........................355,6131. 6 s. 2... la somme de........................355,6131. 6 s. 2 d.
      Locuteur: Camus
      la somme de........................78,186 8 6 » la somme de........................78,186 8 6 »
      Locuteur: Camus
      pour la somme de..............180,220 » » pour la somme de..............180,220 » »
      Locuteur: Camus
      la somme de............ 37,914 » » la somme de............ 37,914 » »
      Locuteur: Camus
      « A celle de Sain t-Martin-des-Champs pour la somme « A celle de Sain t-Martin-des-Champs pour la somme
      Locuteur: Camus
      la somme de..................3,865 8 » la somme de..................3,865 8 »
      Locuteur: Camus
      la somme de..............13,904 » » la somme de..............13,904 » »
      Locuteur: Camus
      la somme de..........................124,238 18 la somme de..........................124,238 18
      Locuteur: Camus
      « Le tout payable de la manière déterminée par le même décret, ...
      ...décrets particuliers qui sont annexés à la minute du procès-verbal de ce jour.»
      « Le tout payable de la manière déterminée par le même décret, et suivant les décrets particuliers qui sont annexés à la minute du procès-verbal de ce jour.»
      Locuteur: Camus
      ...ar le décret du 14 mai, et pour le prix de, ...dre les biens ci-dessus mentionnés, aux charges, clauses et conditions portées par le décret du 14 mai, et pour le prix de,
      Locuteur: Camus
      « A celle de Cuisery pour « A celle de Cuisery pour
      Locuteur: Camus
      « A celle de Tourmes « A celle de Tourmes
      Locuteur: Camus
      « A celle de Gergy pour « A celle de Gergy pour
      Locuteur: Camus
      de............................64,112 8 » de............................64,112 8 »
      Locuteur: Camus
      A celle de Pontoux pour A celle de Pontoux pour
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des deux séances de la veille qui sont adoptés. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des deux séances de la veille qui sont adoptés.
      PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ, EX-PRÉSIDENT.
      La séance est ouverte à neuf heures et dem... La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 217
      Locuteur: Camus
      informe l'Assemblée de la rapidité avec laquelle les ventes de biens nationaux se font dans plusieurs ... informe l'Assemblée de la rapidité avec laquelle les ventes de biens nationaux se font dans plusieurs départements depuis les derniers décrets relatifs à leur aliénation.
      Locuteur: Le Président
      J'ai reçu de M. le ministre de la justice une note contenant la liste des décrets auxquels le roi a acc... J'ai reçu de M. le ministre de la justice une note contenant la liste des décrets auxquels le roi a accordé sa sanction ; voici cette note :
      Locuteur: Le Président
      « 1° A trente décrets de l'Assemblée nationale, des 1, 5, 6, „7, 8, 9 et 29 décembre, relatifs à la vente' des biens nationaux aux municipalités de Tours, Neuville-aux-Loges, Friguicourt,... « 1° A trente décrets de l'Assemblée nationale, des 1, 5, 6, „7, 8, 9 et 29 décembre, relatifs à la vente' des biens nationaux aux municipalités de Tours, Neuville-aux-Loges, Friguicourt, Orléans, Dijon, Lux, Gemeaux, Genlis, Spoy, Rungis, Bourges, Jugières, Paris, M...
      Locuteur: Le Président
      « 2° Au décret, du 27 du même mois de décembre, relatif à la création d'un régiment d'infanterie et d'un régiment de cavalerie de trois escadrons ; « 2° Au décret, du 27 du même mois de décembre, relatif à la création d'un régiment d'infanterie et d'un régiment de cavalerie de trois escadrons ;
      Locuteur: Le Président
      ...u décret, du même jour, relatif, tant à la suppression du conseil de la marine et des places de directeurs et d'intendants des bureaux de la marine, qtf'à l'organisation de ses bureaux; « 4° Au décret, du même jour, relatif, tant à la suppression du conseil de la marine et des places de directeurs et d'intendants des bureaux de la marine, qtf'à l'organisation de ses bureaux;
      Locuteur: Le Président
      ... les rentes perpétuelles actuellement à la charge de l'Etat, tant celles constituées sur le ... « 5° Au décret du même jour, concernant les rentes perpétuelles actuellement à la charge de l'Etat, tant celles constituées sur le clergé, sur les pays d'Etat pour le compte du roi, qu'autres affectées ci-devant...
      Locuteur: Le Président
      « Le ministre de la justice transmet à M. le Président les doubles minutes de ces décrets, sur chacune desquelles est la sanction du roi. « Le ministre de la justice transmet à M. le Président les doubles minutes de ces décrets, sur chacune desquelles est la sanction du roi.
      Locuteur: Briois-Beaumetz
      ...une affaire dont tout nous fait une loi de vous entretenir sans délai. Il est doux...
      ...emettre sous les yeux un nouvel exemple de cette prédilection avec laquelle les hommes d'un mérite rare ont aimé à choisir la France pour leur patrie adoptive, considérant la capitale de ce bel empire comme la métropole de l'univers savant ; mais la France, déjà si bien traitée par la nature, offrira désormais au génie l'attrait le plus digue de lui, la liberté et l'estime inappréciables d'un...
      ...il a rompu toutes les servitudes. C'est de M. de la Grange que nous avons à vous entretenir, et le nom de cet incomparable géomètre est au-dessus de tout éloge. M. de la Grange né à Turin d'une famille françai...
      ...ric II ; il y jouissait d'un traitement de nuit mille livres. Après la mort du roi de Prusse, l'impératrice de Russie et le roi Naples firent à M. de la Grange les offres les plus avantageuses...
      ...u comité des finances. Votre comité des pensions a renvoyé à celui des finances une affaire dont tout nous fait une loi de vous entretenir sans délai. Il est doux d'avoir à vous remettre sous les yeux un nouvel exemple de cette prédilection avec laquelle les hommes d'un mérite rare ont aimé à choisir la France pour leur patrie adoptive, considérant la capitale de ce bel empire comme la métropole de l'univers savant ; mais la France, déjà si bien traitée par la nature, offrira désormais au génie l'attrait le plus digue de lui, la liberté et l'estime inappréciables d'un peuple qui a secoué tous les préjugés,comme il a rompu toutes les servitudes. C'est de M. de la Grange que nous avons à vous entretenir, et le nom de cet incomparable géomètre est au-dessus de tout éloge. M. de la Grange né à Turin d'une famille française d'origine, fut attiré à Berlin par Frédéric II ; il y jouissait d'un traitement de nuit mille livres. Après la mort du roi de Prusse, l'impératrice de Russie et le roi Naples firent à M. de la Grange les offres les plus avantageuses pour le fixer dans leurs Etats. Il
      Locuteur: Briois-Beaumetz
      préféra le séjour de la France, et laissa pressentir ses intent...
      ...truit par son ministre des dispositions de l'illustre géomètre, lui fit offrir un traitement annuel de 6,000 livres, que M. de la Grange accepta. A son arrivée, le roi l...
      ...une somme de4,000 livres pour les frais de son déplacement, et le philosophe non m...
      ...bien ; mais il ne faut plus qu'on parle de moi.
      préféra le séjour de la France, et laissa pressentir ses intentions à notre ambassadeur. Le roi, instruit par son ministre des dispositions de l'illustre géomètre, lui fit offrir un traitement annuel de 6,000 livres, que M. de la Grange accepta. A son arrivée, le roi lui fit remettre une somme de4,000 livres pour les frais de son déplacement, et le philosophe non moins sensible à cette attention qu'il n'avait pas sollicitée, que modéré dans ses désirs, répondit à l'ami qui lui apportait l'ordonnance : Voilà qui est bien ; mais il ne faut plus qu'on parle de moi.
      Locuteur: Briois-Beaumetz
      ...comité des pensions a trouvé le mémoire de M. de la Grange parmi la foule de ceux qui lui ont été remis ; mais il a ...
      ...nt le nom du pétitionnaire, mais encore la nature de l'engagement pris par l'Etat. Il a regardé la pension de M. de la Grange comme un traitement donné à un s...
      ...pensé que d'après l'article 2 du décret de 14 août dernier, c'était à votre comité des finances à vous faire le rapport de cette affaire. Votre comité des finance...
      ...s même confondre le traité fait avec M. de la Grange avec les simples grâces pécuniaires accordées aux gens de lettres ; celles-ci ne sont que des enc...
      Votre comité des pensions a trouvé le mémoire de M. de la Grange parmi la foule de ceux qui lui ont été remis ; mais il a distingué aussitôt non seulement le nom du pétitionnaire, mais encore la nature de l'engagement pris par l'Etat. Il a regardé la pension de M. de la Grange comme un traitement donné à un savant pour des travaux actuels utiles à l'Etat, et il a pensé que d'après l'article 2 du décret de 14 août dernier, c'était à votre comité des finances à vous faire le rapport de cette affaire. Votre comité des finances a pensé qu'on ne pouvait pas même confondre le traité fait avec M. de la Grange avec les simples grâces pécuniaires accordées aux gens de lettres ; celles-ci ne sont que des encouragements accordés au génie et au talent pour les services qu'ils rendent à l'...
      Locuteur: Briois-Beaumetz
      ... delà Grange,au contraire, est en droit de réréclamer l'exécution d'un contrat synallagmatique, par lequel il reçoit, de la part de la nation, un traitement annuel de 6,000 livres, et de la sienne, il est venus'établir en France, renonçant au séjour de Berlin,aux avantages dont il y jouissai...
      ...eurs Couronnes se disputaient l'honneur de lui offrir. Aucun traité ne nous a paru...
      ... ; aucun ne peut être plus avantageux à la France, puisqu'en échange de ses dons, elle reçoit des lumières, le ...
      M. delà Grange,au contraire, est en droit de réréclamer l'exécution d'un contrat synallagmatique, par lequel il reçoit, de la part de la nation, un traitement annuel de 6,000 livres, et de la sienne, il est venus'établir en France, renonçant au séjour de Berlin,aux avantages dont il y jouissait, et à ceux que plusieurs Couronnes se disputaient l'honneur de lui offrir. Aucun traité ne nous a paru plus sacré que celui-ci ; aucun ne peut être plus avantageux à la France, puisqu'en échange de ses dons, elle reçoit des lumières, le plus grand présent qu'un nomme puisse faire à ses semblables.
      Locuteur: Briois-Beaumetz
      « L'Assemblée nationale, ouï le rapport de son comité des finances, décrète que Joseph-Loui3_ de la Grange continuera de jouir, sa vie durant," d'un traitement annuel de 6,000 livres, à lui accordé par le brev...
      ...t 1787 ; charge son comité des finances de comprendre cette somme dans l'état des ...
      « L'Assemblée nationale, ouï le rapport de son comité des finances, décrète que Joseph-Loui3_ de la Grange continuera de jouir, sa vie durant," d'un traitement annuel de 6,000 livres, à lui accordé par le brevet en date du 20 juillet 1787 ; charge son comité des finances de comprendre cette somme dans l'état des dépenses publiques.»
      Locuteur: L'abbé Hurault
      Messieurs, si vous avez la douleur de voir plusieurs ecclésiastiques fonctionnaires publics se refuser ou montrer peu de zèle à se soumettre à la loi du serment civique, vous avez d'une autre part lieu de vous féliciter de l'empressement d'un grand nombre à obéi... Messieurs, si vous avez la douleur de voir plusieurs ecclésiastiques fonctionnaires publics se refuser ou montrer peu de zèle à se soumettre à la loi du serment civique, vous avez d'une autre part lieu de vous féliciter de l'empressement d'un grand nombre à obéir à votre décret.
      Locuteur: L'abbé Hurault
      ...rocès-verbal qui nous a été adressé par la municipalité de Sézanne, département de la Marne, pour le communiquer à l'Assemblé...
      ...ressement le plus patriotique du clergé de cette ville à se soumettre à ses décret...
      Voici un procès-verbal qui nous a été adressé par la municipalité de Sézanne, département de la Marne, pour le communiquer à l'Assemblée ; elle y reconnaîtra l'empressement le plus patriotique du clergé de cette ville à se soumettre à ses décrets, notamment à celui du serment civique.
      Locuteur: Le Président
      « Le roi a donné sa sanction, le 15 de ce mois: « Le roi a donné sa sanction, le 15 de ce mois:
      Locuteur: Le Président
      ...elatif aux travaux à faire dans le port de Cherbourg ; « 3a Au décret, du 29, relatif aux travaux à faire dans le port de Cherbourg ;
      Locuteur: Le Président
      ...au jugement du sieur Trouard, ci-devant de Riolles ; « 6° Au décret, du 18 du même mois, relatif au jugement du sieur Trouard, ci-devant de Riolles ;
      Locuteur: L'abbé Hurault
      ... principal du collège; M. Moutier, fils de mon collègue, chapelain de Saint-Nicolas, l'ont ... ont prêté le serment : M. Meslet, curé; M. Seraine, l'un des vicaires; M. Vitu, principal du collège; M. Moutier, fils de mon collègue, chapelain de Saint-Nicolas, l'ont

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 218
      Locuteur: L'abbé Hurault
      fait précéder d'un discours analogue à la circonstance, où respiraient également la religion et le patriotisme. Avec eux étaient des chanoines et chapelains de Saint-Nicolas, des prêtres habitués, de... fait précéder d'un discours analogue à la circonstance, où respiraient également la religion et le patriotisme. Avec eux étaient des chanoines et chapelains de Saint-Nicolas, des prêtres habitués, des religieux bernardins, bénédictins et autres.
      Locuteur: L'abbé Hurault
      Je demande qu'en témoignage de satisfaction de cette nouvelle preuve de soumission, de zèle et de patriotisme dont la ville de Sézanne donne l'exemple, l'Assemblée or... Je demande qu'en témoignage de satisfaction de cette nouvelle preuve de soumission, de zèle et de patriotisme dont la ville de Sézanne donne l'exemple, l'Assemblée ordonne qu'il en soit fait mention honorable dans le procès-verbal.
      Locuteur: Lebrun
      ...omité des finances, propose d'autoriser la municipalité de Paris à signer les contrats de constitution ou de reconstitution de rentes sur l'Etat. Il demande également que le comité de Constitution soit tenu de proposer incessamment la nouvelle forme qui doit être employée dans les grosses de ces sortes de contrats- au nom du comité des finances, propose d'autoriser la municipalité de Paris à signer les contrats de constitution ou de reconstitution de rentes sur l'Etat. Il demande également que le comité de Constitution soit tenu de proposer incessamment la nouvelle forme qui doit être employée dans les grosses de ces sortes de contrats-
      Locuteur: Lebrun
      « L'Assemblée nationale décrète que la municipalité actuelle de Paris commettra trois de ses membres pour signer les contrats de rentes, constitués ou reconstitués sur ... « L'Assemblée nationale décrète que la municipalité actuelle de Paris commettra trois de ses membres pour signer les contrats de rentes, constitués ou reconstitués sur l'Etat.
      Locuteur: Lebrun
      « Charge son comité de Constitution de lui proposer la nouvelle forme qui doit être employée d... « Charge son comité de Constitution de lui proposer la nouvelle forme qui doit être employée dans les grosses des contrats. »
      Locuteur: Lebrun
      L'ordre du jour est la discussion du projet de décret sur l'organisation de la marine militaire, L'ordre du jour est la discussion du projet de décret sur l'organisation de la marine militaire,
      Locuteur: Gualbert
      ...propose d'admettre,comme aspirants dans la marine, tous les jeunes citoyens qui se présenteront avec les connaissances de mathématiques et d'astronomie, de mécanique, etc., qui sont nécessaires pour l'art de la navigation. Je pense avec lui que ces p...
      ...es indistinctement à toutes les classes de citoyens; mais je crois qu'il est juste...
      ...'on veut leur assurer un avancement, et de ne les admettre aux places vacantes, qu...
      Tout d'abord,il vous propose d'admettre,comme aspirants dans la marine, tous les jeunes citoyens qui se présenteront avec les connaissances de mathématiques et d'astronomie, de mécanique, etc., qui sont nécessaires pour l'art de la navigation. Je pense avec lui que ces places doivent être ouvertes indistinctement à toutes les classes de citoyens; mais je crois qu'il est juste d'en limiter le nombre, si l'on veut leur assurer un avancement, et de ne les admettre aux places vacantes, qu'après des examens publics et au concours.
      Locuteur: Gualbert
      ...mande qu'on n'admette sur les vaisseaux de l'Etat que ceux qui auront l'instruction particulièrement nécessaire à la marine militaire, ceux qui auront fait l'exercice continuellement actif des vaisseaux de guerre. La France est la seule puissance maritime à laquelle on ...
      ...liance qu'on voudrait faire aujourd'hui de la marine marchande et de la marine militaire. Vous n'auriez sur les vaisseaux de l'Etat que les offi^ ciers qui n'auraient pu obtenir la confiance des armateurs, le service de la marine marchande étant plus avantageux pour le spéculateur que celui de la marine militaire/ Ajoutez à cet inconvénient l'injustice d'exclure les enseignes de l'avancement. .. La disposition qui vous est proposée d'adm...
      ...instruction théorique, qui n'a pas même la connaissance de la boussole, peut-il exercer utilement les...
      Je demande qu'on n'admette sur les vaisseaux de l'Etat que ceux qui auront l'instruction particulièrement nécessaire à la marine militaire, ceux qui auront fait l'exercice continuellement actif des vaisseaux de guerre. La France est la seule puissance maritime à laquelle on ait proposé l'alliance qu'on voudrait faire aujourd'hui de la marine marchande et de la marine militaire. Vous n'auriez sur les vaisseaux de l'Etat que les offi^ ciers qui n'auraient pu obtenir la confiance des armateurs, le service de la marine marchande étant plus avantageux pour le spéculateur que celui de la marine militaire/ Ajoutez à cet inconvénient l'injustice d'exclure les enseignes de l'avancement. .. La disposition qui vous est proposée d'admettre les quartiers-maîtres aux places d'officiers me paraît infiniment juste; mais l'homme qui n'a point d'instruction théorique, qui n'a pas même la connaissance de la boussole, peut-il exercer utilement les fonctions d'officier ? Il me semble qu'on pourrait lui en donner le grade et le...
      Locuteur: Gualbert
      On propose de faire parvenir au grade de lieutenants de marine militaire, les capitaines de la marine marchande qui auront 24 ans de service; cette disposition, comme je l'...
      ...s fait perdre leurs rangs aux officiers de l'armée ; je. ne sais pas pourquoi on vous présente un projet aussi injuste pour la marine. Aussi les membres du comité de marine n'ont pour laplu-
      On propose de faire parvenir au grade de lieutenants de marine militaire, les capitaines de la marine marchande qui auront 24 ans de service; cette disposition, comme je l'ai déjà dit, est injuste envers les enseignes. Il faut que leur avancement soit invariablement réglé; c'est le seul moyen d'entretenir l'émulation. L'Assemblée n'a pas fait perdre leurs rangs aux officiers de l'armée ; je. ne sais pas pourquoi on vous présente un projet aussi injuste pour la marine. Aussi les membres du comité de marine n'ont pour laplu-
      Locuteur: De Vaudreuil
      (1). Messieurs, la faiblesse de mon organe étant cause que je suis obligé de forcer ma voix pour me faire entendre, je ne puis parler que fort peu de temps de suite. Je me contenterai de vous dire ce que je pense sur quelques parties de cette organisation ; et lorsqu'on discutera chaque partie du projet de décret, présenté par le comité de marine, si je m'aperpois que ceux qui a...
      ...pas été assez combattues, je demanderai la parole pour défendre mon opinion.
      (1). Messieurs, la faiblesse de mon organe étant cause que je suis obligé de forcer ma voix pour me faire entendre, je ne puis parler que fort peu de temps de suite. Je me contenterai de vous dire ce que je pense sur quelques parties de cette organisation ; et lorsqu'on discutera chaque partie du projet de décret, présenté par le comité de marine, si je m'aperpois que ceux qui auront parlé auront eu des idees différentes des miennes et qui n'auront pas été assez combattues, je demanderai la parole pour défendre mon opinion.
      Locuteur: Lebrun
      Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro... Un de MM, les secrétaires fait lecture du projet présenté par le comité (1),
      Locuteur: Gualbert
      ...observations très courtes sur le projet de décret qui vous a été présenté hier par votre comité de marine. Messieurs, je me bornerai à faire quelques observations très courtes sur le projet de décret qui vous a été présenté hier par votre comité de marine.
      Locuteur: Gualbert
      ...men, et qui compteront plusieurs années de navigation. ...nsuite d'admettre au grade d'officiers tous les aspirants qui auront subi un examen, et qui compteront plusieurs années de navigation.
      Locuteur: Gualbert
      ... comité n'a consulté que deux officiers de marine : le comité militaire avait pris les conseils de soixante officiers distingués. ...s qui y sont restés ont été d'un avis contraire à celui qui vous est proposé. Ce comité n'a consulté que deux officiers de marine : le comité militaire avait pris les conseils de soixante officiers distingués.
      Locuteur: Gualbert
      Je demande que le comité soit tenu de consulter des officiers généraux, et de soumettre à un nouvel examen le projet de décret qu'il vous a présenté, à l'effet de proposer ensuite un nouveau projet de décret plus favorable aux intérêts de l'Etat, et plus analogue aux principes ... Je demande que le comité soit tenu de consulter des officiers généraux, et de soumettre à un nouvel examen le projet de décret qu'il vous a présenté, à l'effet de proposer ensuite un nouveau projet de décret plus favorable aux intérêts de l'Etat, et plus analogue aux principes manifestés par l'Assemblée sur l'organisation militaire.
      On propose, en second lieu, de supprimer les corvettes ; et moi, je crois que les élèves feront plus de progrès en six mois sur les corvettes, ...
      ...nt dans dix-huit mois sur les vaisseaux de ligne. Je pense aussi qu'il faudrait pa...
      ...aux emploient deux mois, par exemple, à la navigation d'Amérique; ils s'établissen...
      ...er 1791, au matin, page 193, le rapport de M. de Champagny et le projet de décret du comité.
      On propose, en second lieu, de supprimer les corvettes ; et moi, je crois que les élèves feront plus de progrès en six mois sur les corvettes, toujours en activité, qu'ils n'en feraient dans dix-huit mois sur les vaisseaux de ligne. Je pense aussi qu'il faudrait payer les aspirants : ne le pas faire, serait éloigner les citoyens pauvres, qui a...
      ... service sur les vaisseaux marchands inutile pour former les. élèves. Les vaisseaux emploient deux mois, par exemple, à la navigation d'Amérique; ils s'établissent ensuite pendant quatre mois dans un magasin. Les officiers passent ce temps, s...
      ...erait en pure perte pour les élèves,.... (1) Voyez ci-dessus, séance du 13 janvier 1791, au matin, page 193, le rapport de M. de Champagny et le projet de décret du comité.
      Je pense que la marine nationale doit être composée d'u...
      ...isse y avoir toujours alternativement à la mer, en temps de paix ou dans les départements, deux tiers des lieutenants et enseignes de vaisseaux et l'autre tiers à se reposer...
      Je pense que la marine nationale doit être composée d'un nombre suffisant d'officiers pour qu'il puisse y avoir toujours alternativement à la mer, en temps de paix ou dans les départements, deux tiers des lieutenants et enseignes de vaisseaux et l'autre tiers à se reposer chez eux. (i) Nous empruntons ce discours au Journal logo* graphique, t. XX, p....

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 219
      Locuteur: De Vaudreuil
      ... marine doit être fort exercée en temps de paix, soit sur des escadres d'évolution...
      ... nos colonies ou sur le grand banc et à la côte de Terre-Neuve, pour protéger les pêches, ...
      ...ées le long des côtes pour le transport de tout ce qui approvisionne les ports.
      Cette marine doit être fort exercée en temps de paix, soit sur des escadres d'évolution, soit sur des frégates en station dans nos colonies ou sur le grand banc et à la côte de Terre-Neuve, pour protéger les pêches, et sur des flûtes et ga-barres employées le long des côtes pour le transport de tout ce qui approvisionne les ports.
      Locuteur: De Vaudreuil
      Les élèves étant la pépinière des officiers de la marine, on ne peut avoir trop d'attenti...
      ...des surveillants qui eussent l'autorité de les punir et même de les renvoyer à leurs parents, s'ils étaient trop vieux pour espérer de les corriger.
      Les élèves étant la pépinière des officiers de la marine, on ne peut avoir trop d'attention à leurs mœurs et à leurs études. C'est pourquoi je voudrais qu'on leur donnât des surveillants qui eussent l'autorité de les punir et même de les renvoyer à leurs parents, s'ils étaient trop vieux pour espérer de les corriger.
      Locuteur: De Vaudreuil
      Je désirerais qu'il y eût un capitaine de vaisseau, deux lieutenants et deux ense...
      ...nder et les surveiller à terre, et qu'à la mer, un officier de l'état-major fût chargé de les surveiller,
      Je désirerais qu'il y eût un capitaine de vaisseau, deux lieutenants et deux enseignes pour les commander et les surveiller à terre, et qu'à la mer, un officier de l'état-major fût chargé de les surveiller,
      Locuteur: De Vaudreuil
      L'âge de 16 à 18 ans me paraît le plus convenabl...
      ...es à l'étude des sciences nécessaires à la marine.
      L'âge de 16 à 18 ans me paraît le plus convenable pour les recevoir ; ils auraient eu le temps d'avoir leur éducation formée dans les collèges ; ce qui les rendrait beaucoup plus propres à l'étude des sciences nécessaires à la marine.
      Locuteur: De Vaudreuil
      ... moyen le plus propre pour les former à la manœuvre. Mon avis est que les élèves soient faits enseignes de vaisseau après 48 mois de navigation dans la marine militaire. ...ne corvette d'école pour les jeunes élèves, me paraît devoir continuer, étant le moyen le plus propre pour les former à la manœuvre. Mon avis est que les élèves soient faits enseignes de vaisseau après 48 mois de navigation dans la marine militaire.
      Locuteur: De Vaudreuil
      Lorsque la guerre se déclarerait, les deux cents premiers élèves seraient faits enseignes de vaisseau, sans examen ; mais lorsque leur rang viendrait pour être faits lieutenants de vaisseau, ils seraient obligés d'en sub... Lorsque la guerre se déclarerait, les deux cents premiers élèves seraient faits enseignes de vaisseau, sans examen ; mais lorsque leur rang viendrait pour être faits lieutenants de vaisseau, ils seraient obligés d'en subir un.
      Locuteur: De Vaudreuil
      Au moyen de cette augmentation dans le nombre des officiers de la marine, je crois que l'on ne serait pas obligé d'avoir recours aux places de commerce. Je pense qu'il est très dange...
      ...x corps ensemble et qu'on doit éloigner de l'esprit militaire celui du commerce; l...
      Au moyen de cette augmentation dans le nombre des officiers de la marine, je crois que l'on ne serait pas obligé d'avoir recours aux places de commerce. Je pense qu'il est très dangereux d'amalgamer ces deux corps ensemble et qu'on doit éloigner de l'esprit militaire celui du commerce; le désir des richesses ne peut que lui nuire.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Messieurs, votre comité de marine ne renferme plus que deux hommes de mer ; il ne peut être que com- plètement ignorant sur l'organisation de la marine. Aussi a-t-on remarqué une extrême différence entre le préambule du rapport et la conclusion. Le comité a dédaigné de prendre l'avis des gens instruits et ex...
      ...ue défectueux. Je n'entreprendrai point de le discuter en entier; ce serait une tâ...
      ...rticle sur lequel je ne puis m'empêcher de vous présenter des observations.
      Messieurs, votre comité de marine ne renferme plus que deux hommes de mer ; il ne peut être que com- plètement ignorant sur l'organisation de la marine. Aussi a-t-on remarqué une extrême différence entre le préambule du rapport et la conclusion. Le comité a dédaigné de prendre l'avis des gens instruits et expérimentés, il n'a consulté que des hommes intéressés. Son plan ne peut donc être que défectueux. Je n'entreprendrai point de le discuter en entier; ce serait une tâche trop pénible et trop difficile ; mais il est un article sur lequel je ne puis m'empêcher de vous présenter des observations.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ... marchands pourraient devenir officiers de la marine militaire, c'est-à-dire que sur ...
      ...fficiers militaires toujours prêts pour la guerre. Le rapporteur de votre comité vous a dit avec raison que...
      ... et l'expérience pouvaient seuls donner la connaissance des manœuvres militaires, ...
      ...il parlait, qu'il fallait admettre dan3 la marine militaire les officiers de commerce, comme si d'une école mauvaise...
      ... principalement cette concurrence entre la marine marchande et la marine militaire que je vais discuter.
      Il résulterait du projet, que tous les officiers marchands pourraient devenir officiers de la marine militaire, c'est-à-dire que sur 5,550 officiers marchands, il y aura 5,550 bons officiers militaires toujours prêts pour la guerre. Le rapporteur de votre comité vous a dit avec raison que l'exercice et l'expérience pouvaient seuls donner la connaissance des manœuvres militaires, et il a conclu, sans doute contre son avis, et d'après les idées des autres membres au nom desquels il parlait, qu'il fallait admettre dan3 la marine militaire les officiers de commerce, comme si d'une école mauvaise on pouvait jamais tirer des sujets instruits. C'est principalement cette concurrence entre la marine marchande et la marine militaire que je vais discuter.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      La marine marchande a toujours é>té étrangère à la guerre. L'art de l'abordage ne peut s'apprendre que par ...
      ...s vaisseaux marchands exige un surcroît de précautions contre la tempête, précautions qui nuisent dans les manœuvres de la guerre, et qui fait contracter aux mate...
      ...les fonctions des deux marines? Lorsque la guerre oblige de réunir les vaisseaux marchands, il n'y a pas de plus grand embarras que de les tenir réunis. L'inquiétude de l'abordage l'emporte sur la crainte de tomber entre les mains de l'ennemi. Aussi les Anglais ont-ils tou...
      ...nations différentes... Les spéculations de commerce sont presque l'unique but de l'officier marchand ; elles sont une partie essentielle de son instruction. L'officier militaire s...
      ...nne plus d'expérience que quatre années de navigation n'en donnent à l'ofhcier mar...
      La marine marchande a toujours é>té étrangère à la guerre. L'art de l'abordage ne peut s'apprendre que par une longue expérience. Le petit nombre d'hommes d'équipage des vaisseaux marchands exige un surcroît de précautions contre la tempête, précautions qui nuisent dans les manœuvres de la guerre, et qui fait contracter aux matelots une mauvaise habitude. Peut-on dire que des hommes qui ont des habitudes si différentes sont propres à exercer également bien toutes les fonctions des deux marines? Lorsque la guerre oblige de réunir les vaisseaux marchands, il n'y a pas de plus grand embarras que de les tenir réunis. L'inquiétude de l'abordage l'emporte sur la crainte de tomber entre les mains de l'ennemi. Aussi les Anglais ont-ils toujours établi une distinction entre les deux marines, et les ont-ils séparées par des dénominations différentes... Les spéculations de commerce sont presque l'unique but de l'officier marchand ; elles sont une partie essentielle de son instruction. L'officier militaire s'occupe uniquement des manœuvres militaires; une campagne lui donne plus d'expérience que quatre années de navigation n'en donnent à l'ofhcier marchand.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...esprit mercantile:ne s'introduisît dans la marine militaire, qui ne doit avoir pour but que la gloire et la défense de la patrie. L'amour des richesses rend insensible à l'honneur, et détruit l'effet de l'influence des grands exemples... Les capitaines qui auront la confiance des négociants, préféreront servir dans la marine marchande ; ceux qui seront reje...
      ...es seuls qui brigueront des places dans la marine militaire. Les capitaines qui auront de la réputation dans les places de commerce ne quitteront pas leur état pour prendre un grade inférieur dans la marine militaire. Votre premier objet d...
      ...ils ne partageront pas les spéculations de la marine marchande: celle-ci doit-elle partager les récompenses de la marine militaire ? Après avoir servi l'...
      ...n a craint, surtout dans tous les temps et chez toutes les nations, c'est que l'esprit mercantile:ne s'introduisît dans la marine militaire, qui ne doit avoir pour but que la gloire et la défense de la patrie. L'amour des richesses rend insensible à l'honneur, et détruit l'effet de l'influence des grands exemples... Les capitaines qui auront la confiance des négociants, préféreront servir dans la marine marchande ; ceux qui seront rejetés par les armateurs seront les seuls qui brigueront des places dans la marine militaire. Les capitaines qui auront de la réputation dans les places de commerce ne quitteront pas leur état pour prendre un grade inférieur dans la marine militaire. Votre premier objet doit être d'entretenir l'émulation dans vos escadres et parmi vos élèves. Les off...
      ...aires ne pourront prétendre qu'à l'honneur, premier mobile des grandes actions; ils ne partageront pas les spéculations de la marine marchande: celle-ci doit-elle partager les récompenses de la marine militaire ? Après avoir servi l'Etat avec distinction
      Locuteur: De Vaudreuil
      ...itaines, 600 lieutenants, 400 enseignes de vaisseaux seraient suffisants en temps de paix. Il faudrait sur tous les bâtiment...
      ...ui ne serait qu'une fort petite dépense de plus.
      Je pense que 120 capitaines, 600 lieutenants, 400 enseignes de vaisseaux seraient suffisants en temps de paix. Il faudrait sur tous les bâtiments y armer beaucoup d'officiers, ce qui ne serait qu'une fort petite dépense de plus.
      Locuteur: De Vaudreuil
      ...ps d'élèves dans les trois départements de Brest, Toulon et Rochefort. On peut les... Je pense qu'il convient d'avoir un corps d'élèves dans les trois départements de Brest, Toulon et Rochefort. On peut les appeler soit élèves, soit aspirants ; mais le mot « élèves » me paraît mieux dé...
      Locuteur: De Vaudreuil
      ...r dans chaque département trois maîtres de mathématiques, parmi lesquels il y en aurait au moins un en état de donner des cours publics de physique et d'astronomie : un maître de langue anglaise serait aussi fort nécessaire, ainsi qu'un maître de dessin. ...r qu'un commencement d'étude dans les mathématiques, il conviendrait d'entretenir dans chaque département trois maîtres de mathématiques, parmi lesquels il y en aurait au moins un en état de donner des cours publics de physique et d'astronomie : un maître de langue anglaise serait aussi fort nécessaire, ainsi qu'un maître de dessin.
      Locuteur: De Vaudreuil
      Il serait convenable de donner aux maîtres d'équipages et aux maîtres pilotes le titre d'enseigne de vaisseau. Il serait convenable de donner aux maîtres d'équipages et aux maîtres pilotes le titre d'enseigne de vaisseau.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 220
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...rs des escadres doivent-ils être privés de leur avancement, unique récompense que vous leur décernez ? Vous avez le corps de marine le plus instruit de l'Europe ; n'allez pas le rendre le plu...
      ...détruisant l'émulation... Je me réserve de vous proposer dans un autre moment un projet de décret.
      les officiers des escadres doivent-ils être privés de leur avancement, unique récompense que vous leur décernez ? Vous avez le corps de marine le plus instruit de l'Europe ; n'allez pas le rendre le plus ignorant en détruisant l'émulation... Je me réserve de vous proposer dans un autre moment un projet de décret.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...arler un moment d'un mémoire publié par la marine marchande. Je ne me permettrai pas de répondre aux diatribes indécentes qu'il...
      ...ra temps, l'inculpation qui est faite à la marine militaire d'avoir employé les armes, qui lui étaient confiées pour la défense de la patrie, à vexer les négociants. Je défie de citer un seul fait de ce genre, appuyé de preuves. J'ai servi pendant vingt-trois ans dans la marine; j'ai toujours vu la marine militaire fournir des secours d'hommes et de vivres au commerce, et protéger sa navi...
      ...gtemps dans les rades et dans les ports de commerce, ce qui rendrait les officiers militaires plus habiles dans l'art de protéger les convois.
      Je dois vous parler un moment d'un mémoire publié par la marine marchande. Je ne me permettrai pas de répondre aux diatribes indécentes qu'il renferme; mais je réfuterai, quand il en sera temps, l'inculpation qui est faite à la marine militaire d'avoir employé les armes, qui lui étaient confiées pour la défense de la patrie, à vexer les négociants. Je défie de citer un seul fait de ce genre, appuyé de preuves. J'ai servi pendant vingt-trois ans dans la marine; j'ai toujours vu la marine militaire fournir des secours d'hommes et de vivres au commerce, et protéger sa navigation. Il serait à désirer seulement qu'elle séjournât plus longtemps dans les rades et dans les ports de commerce, ce qui rendrait les officiers militaires plus habiles dans l'art de protéger les convois.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Voici le projet de décret que je propose : (1) Voici le projet de décret que je propose : (1)
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Le corps des officiers de la marine militaire sera entretenu par l'E...
      ...nir à l'armement des vaisseaux en temps de guerre.
      Le corps des officiers de la marine militaire sera entretenu par l'Etat et sera toujours assez nombreux pour fournir à l'armement des vaisseaux en temps de guerre.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...r: enseignes, lieutenants et capitaines de vaisseau, chefs d'escadre, amiraux et vice-amiraux ; et à la suite il sera placé une classe d'élèves de la marine, égale en nombre au quart de la totalité des officiers des différents g... Art. 2. Le corps sera partagé en différents grades,savoir: enseignes, lieutenants et capitaines de vaisseau, chefs d'escadre, amiraux et vice-amiraux ; et à la suite il sera placé une classe d'élèves de la marine, égale en nombre au quart de la totalité des officiers des différents grades.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Art. 3v Tous recevront une solde de l'Etat, mais tout commerce leur sera ri...
      ... tant qu'ils seront attachés au service de la marine militaire.
      Art. 3v Tous recevront une solde de l'Etat, mais tout commerce leur sera rigoureusement interdit tant qu'ils seront attachés au service de la marine militaire.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...s différents grades sera réglé à raison de ce qui est nécessaire tant pour le comm...
      ...uatre justes quarts sur chaque vaisseau de ligne et sur chaque frégate, et deux su...
      ...ou enseignes, et environ 170 capitaines de vaisseau.
      Art. 4. Le nombre total des officiers des différents grades sera réglé à raison de ce qui est nécessaire tant pour le commandement des vaisseaux, que pour fournir quatre justes quarts sur chaque vaisseau de ligne et sur chaque frégate, et deux sur les moindres bâtiments. Ainsi 80 vaisseaux, 80 frégates ou 80 autres bâtiments exigent 800 lieutenants ou enseignes, et environ 170 capitaines de vaisseau.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Art. 5. En temps de guerre le nombre des officiers pourra être augmenté de 120, en accélérant graduellement l'avan...
      ...s, leurs utiles et honorables fonctions de maîtres.
      Art. 5. En temps de guerre le nombre des officiers pourra être augmenté de 120, en accélérant graduellement l'avance des élèves, et en accordant au premier maître le grade d'officier, sans cependant quitter leurs honorables fonctions, leurs utiles et honorables fonctions de maîtres.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...ées pour être admis aux places d'élèves de marine, seront : 1° De n'avoir aucune infirmité ou difformité corporelle essentielle; 2° d'être âgé de 14 ans accomplis et non de 18 ans; 3° pour se présenter à un examen au concours, de savoir l'arithmétique, la géométrie et les éléments de mécanique, comme une preuve de l'intelligence de l'élève ; 4° d'avoir une fortune suffis...
      ...mer une éducation honnête et les moyens de paraître avec décence chez les différen...
      Art. 6. Les conditions exigées pour être admis aux places d'élèves de marine, seront : 1° De n'avoir aucune infirmité ou difformité corporelle essentielle; 2° d'être âgé de 14 ans accomplis et non de 18 ans; 3° pour se présenter à un examen au concours, de savoir l'arithmétique, la géométrie et les éléments de mécanique, comme une preuve de l'intelligence de l'élève ; 4° d'avoir une fortune suffisante pour faire présumer une éducation honnête et les moyens de paraître avec décence chez les différentes nations étrangères.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...eront réglés ainsi qu'il suit : L'élève de la marine, après 6 ans de service, 48 mois de mer, sera tenu de subir un nouvel examen public sur les mathématiques, la tactique navale, la mécanique et l'artillerie, Art. 7. Les avancements seront réglés ainsi qu'il suit : L'élève de la marine, après 6 ans de service, 48 mois de mer, sera tenu de subir un nouvel examen public sur les mathématiques, la tactique navale, la mécanique et l'artillerie,
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      et sur les principes de la construction et de l'astronomie, à compter du jour où les 48 mois de mer et les 6 ans de service auront été accomplis : s'il ne peut satisfaire à cet examen, il sera tenu de remplacer ce qui lui manquera de théorie par 3 ans de service d'élève : pendant ces 3 ans, il aura le droit de se représenter, s'il a acquis l'instruc...
      ... : mais le temps employé à l'étude et à la théorie ne comptera jamais, ni pour les...
      ... On passera du grade d'enseigne à celui de lieutenant. Dans le cas de remplacement pour les grades inférieurs...
      ...endant y être admis qu'il n'ait 24 mois de mer. Le roi pourra choisir un tiers des enseignes hors rang pour leur conférer le grade de lieutenant. On suivra la même règle pour faire des capitaines de vaisseau ; mais le roi aura le droit de choisir la moitié hors de rang parmi ceux qui auront commandé. Les officiers généraux de tout grade seront entièrement à la nomination du roi; mais nul ne pourra o...
      et sur les principes de la construction et de l'astronomie, à compter du jour où les 48 mois de mer et les 6 ans de service auront été accomplis : s'il ne peut satisfaire à cet examen, il sera tenu de remplacer ce qui lui manquera de théorie par 3 ans de service d'élève : pendant ces 3 ans, il aura le droit de se représenter, s'il a acquis l'instruction prescrite pour prendre rang avec les nouveaux promus : mais le temps employé à l'étude et à la théorie ne comptera jamais, ni pour les décorations, ni pour les retraites. On passera du grade d'enseigne à celui de lieutenant. Dans le cas de remplacement pour les grades inférieurs, nul ne pourra cependant y être admis qu'il n'ait 24 mois de mer. Le roi pourra choisir un tiers des enseignes hors rang pour leur conférer le grade de lieutenant. On suivra la même règle pour faire des capitaines de vaisseau ; mais le roi aura le droit de choisir la moitié hors de rang parmi ceux qui auront commandé. Les officiers généraux de tout grade seront entièrement à la nomination du roi; mais nul ne pourra obtenir cette dignité qu'il n'ait commandé soit une escadre ou une armée.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...officiers le commandement des vaisseaux de l'Etat, et il pourra le leur retirer pa... Art. 8. Le roi seul conférera aux officiers le commandement des vaisseaux de l'Etat, et il pourra le leur retirer par un ordre simple.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      ...vaisseau ou une division, aura autorité de démonter un capitaine commandant un vaisseau sous ses ordres, et aussi de pourvoir au commandement qui viendra à vaquer ; mais après la campagne il sera tenu un conseil de guerre pour juger la conduite du capitaine qui aura été démo... Art. 9. L'officier général commandant en chef une escadre un vaisseau ou une division, aura autorité de démonter un capitaine commandant un vaisseau sous ses ordres, et aussi de pourvoir au commandement qui viendra à vaquer ; mais après la campagne il sera tenu un conseil de guerre pour juger la conduite du capitaine qui aura été démonté.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Art. 10. Il sera, pour la formation des élèves aux évolutions de la mer, armé une corvette; et le temps qu'ils serviront dessus leur sera compté pour temps de mer. Art. 10. Il sera, pour la formation des élèves aux évolutions de la mer, armé une corvette; et le temps qu'ils serviront dessus leur sera compté pour temps de mer.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Art. 11. Les élèves de la marine auront des écoles dans les trois ports de Brest, Toulon, Ro-chefort, où ils seron... Art. 11. Les élèves de la marine auront des écoles dans les trois ports de Brest, Toulon, Ro-chefort, où ils seront tenus d'assister régulièrement.
      Locuteur: De loynes de La Coudraye
      Art. 12. Le roi sera prié de donner des ordres au ministre de la marine à l'effet de faire rédiger une ordonnance conformément aux principes que je viens de développer. Art. 12. Le roi sera prié de donner des ordres au ministre de la marine à l'effet de faire rédiger une ordonnance conformément aux principes que je viens de développer.
      Locuteur: De Sillery
      ...m'attendais pas que le projet du décret de la marine serait si promptement discuté. J... (1). Messieurs, je ne m'attendais pas que le projet du décret de la marine serait si promptement discuté. J'ai seulement classé quelques idées qui devaient être les éléments d'un ouvrage ...
      Locuteur: De Sillery
      Le rapport que M. de Ghampagny vous a fait sur l'organisation de la marine, a mérité, à juste titre, les suffrages de l'Assemblée. J'adopte la plupart des idées qu'il vous a développées avec autant de sagesse que d'énergie; mais je me permettrai de faire observer au comité de la marine, que plusieurs des articles du décret replacent encore la marine commerçante dans le même état où... Le rapport que M. de Ghampagny vous a fait sur l'organisation de la marine, a mérité, à juste titre, les suffrages de l'Assemblée. J'adopte la plupart des idées qu'il vous a développées avec autant de sagesse que d'énergie; mais je me permettrai de faire observer au comité de la marine, que plusieurs des articles du décret replacent encore la marine commerçante dans le même état où elle était autrefois.
      ...amations sans nombre arrivent du Havre, de Saint-Malo, de Cherbourg (1) Ce projet de décret n'a pas été inséré au Moni- (1) Le discours de M. de Sillery est incomplet au teur. • Monite... Ce projet est déjà parvenu dans les ports les plus voisins; et des réclamations sans nombre arrivent du Havre, de Saint-Malo, de Cherbourg (1) Ce projet de décret n'a pas été inséré au Moni- (1) Le discours de M. de Sillery est incomplet au teur. • Moniteur.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 221
      Locuteur: De Sillery
      Je me permettrai de dire aux officiers de la marine commerçante que j'ai trouvé quelques-unes de leurs demandes exagérées; et décidé à c...
      ...é par le comité, je supplie l'Assemblée de me permettre quelques réflexions prélim...
      ...alement les dangers qu'il y aurait pour la chose publique, en confondant les deux ...
      Je me permettrai de dire aux officiers de la marine commerçante que j'ai trouvé quelques-unes de leurs demandes exagérées; et décidé à combattre le décret proposé par le comité, je supplie l'Assemblée de me permettre quelques réflexions préliminaires qui prouveront qu'en désirant ne jamais m'éloigner des bases constitutionnelles que vous avez décrétées je connais également les dangers qu'il y aurait pour la chose publique, en confondant les deux corps ensemble, ainsi que plusieurs mémoires que j'ai lus en forment le vœu.
      Locuteur: De Sillery
      Qui plus que le commerce de France est intéressé à la parfaite organisation de cette armée qui doit le protéger et le ... Qui plus que le commerce de France est intéressé à la parfaite organisation de cette armée qui doit le protéger et le défendre?
      Locuteur: De Sillery
      ... hommes égaux et également susceptibles de tous les emplois civils et militaires, est la base fondamentale de l'organisation de tous les corps. L'immortel décret que vous avez prononcé, qui rend tous les hommes égaux et également susceptibles de tous les emplois civils et militaires, est la base fondamentale de l'organisation de tous les corps.
      Locuteur: De Sillery
      ...ur l'admission des sujets dans le corps de la marine, nul n'est en droit de se plaindre. Lorsque cette loi admirable aura été respectée pour l'admission des sujets dans le corps de la marine, nul n'est en droit de se plaindre.
      Locuteur: De Sillery
      La marine militaire, la marine commerçante forment ensemble un ...
      ... désigne, dans mon système, sous le nom de marine de France; et chacun, dans ce grand ensemb...
      La marine militaire, la marine commerçante forment ensemble un seul corps que je désigne, dans mon système, sous le nom de marine de France; et chacun, dans ce grand ensemble, doit y remplir les fonctions auxquelles il s'est le plus particulièrement at...
      Locuteur: De Sillery
      ... destine à remplir un emploi utile dans la société, est le maître du choix qu'il veut faire; aucun obstacle ne doit l'empêcher de se livrer à la profession qu'il veut suivre : mais chacune de ces professions exige une instruction p...
      ...qu'il a adopté, est, sans doute, l'égal de celui qui en professe un autre; mais cette subordination, nécessaire pour la parfaite harmonie du tout, classe chaqu...
      Chacun des citoyens, au moment où il se destine à remplir un emploi utile dans la société, est le maître du choix qu'il veut faire; aucun obstacle ne doit l'empêcher de se livrer à la profession qu'il veut suivre : mais chacune de ces professions exige une instruction particulière et des apprentissages différents. Chacun dans le genre qu'il a adopté, est, sans doute, l'égal de celui qui en professe un autre; mais cette subordination, nécessaire pour la parfaite harmonie du tout, classe chaque individu dans un poste moralement égal et politiquement subordonné.
      Locuteur: De Sillery
      ...anciennes offenses, et voit avec colère la marque de la chaîne qui l'accablait. ...ts rigoureux; et l'homme rendu libre, d'esclave qu'il était, se ressouvient des anciennes offenses, et voit avec colère la marque de la chaîne qui l'accablait.
      Locuteur: De Sillery
      La Constitution française a nivelé tous les citoyens; il ne faut donc plus considérer la marine militaire, actuellement existante, que sous le même point de vue où elle sera dans quarante années, où tous les individus qui la composeront auront été constitutionnell... La Constitution française a nivelé tous les citoyens; il ne faut donc plus considérer la marine militaire, actuellement existante, que sous le même point de vue où elle sera dans quarante années, où tous les individus qui la composeront auront été constitutionnellement admis.
      Locuteur: De Sillery
      ...ion les officiers les plus expérimentés de l'Europe. La théorie et la pratique sont d'absolue nécessité dans ...
      ... ; et le citoyen qui se destine à l'art de la navigation, prend,, à cette époque, si j'ose me servir de cette expression, possession de l'univers, et ses connaissances doivent...
      ...ette instruction est indispensablement nécessaire, puisque nous avons en opposition les officiers les plus expérimentés de l'Europe. La théorie et la pratique sont d'absolue nécessité dans ce métier savant ; et le citoyen qui se destine à l'art de la navigation, prend,, à cette époque, si j'ose me servir de cette expression, possession de l'univers, et ses connaissances doivent être aussi étendues que
      Locuteur: De Sillery
      Je suis irrévocablement de l'opinion que rien n'est plus aisé à concilier. La marine militaire et la marine commerçante s'estiment et s'aime...
      ...res qui ont des détails différents dans la maison paternelle ; il est de notre devoir d'écouter leurs représentations, de les instruire de leurs véritables intérêts. Les combats ...
      ...qui est juste, ce qui est utile à toute la société : quel est le citoyen qui peut ...
      ...re des prétentions particulières, quand la nation les a toutes proscrites? Je ne d...
      ...dération que nous avons jurée, ils vont la renouveler entre eux. Examinons leurs r...
      ...respectives, voyons ce qui peut blesser la marine commerçante dans le décret propo...
      ...ue nous croirons nécessaires. Aspirants de,la marine.
      Je suis irrévocablement de l'opinion que rien n'est plus aisé à concilier. La marine militaire et la marine commerçante s'estiment et s'aiment mutuellement ; l'une ne peut rien sans l'autre ; elles se soutiennent réciproquement ; ce sont des frères qui ont des détails différents dans la maison paternelle ; il est de notre devoir d'écouter leurs représentations, de les instruire de leurs véritables intérêts. Les combats d'amour-propre sont le partage des peuples esclaves ; mais une nation libre ne doit consulter que l'intérêt public; elle doit peser dans sa sagesse ce qui est juste, ce qui est utile à toute la société : quel est le citoyen qui peut oser faire combattre des prétentions particulières, quand la nation les a toutes proscrites? Je ne doute pas que nos braves marins ne donnent ce grand exemple: cette sainte fédération que nous avons jurée, ils vont la renouveler entre eux. Examinons leurs réclamations respectives, voyons ce qui peut blesser la marine commerçante dans le décret proposé par le comité, et discutons sans passion les amendements que nous croirons nécessaires. Aspirants de,la marine.
      Locuteur: De Sillery
      ...doit être particuliêremen t respectée : la loi que vous devez faire est de prescrire que nul citoyen ne pourra être admis, dans le corps des aspirants de la marine, qu'à l'âge de quinze ans, et après avoir subi un exam...
      ...nécessaires. Quelle est l'inquiétude et la crainte des navigateurs commerçants ? j...
      ...re connaître. Si le corps des aspirants de la marine est toujours permanent daus les trois grands ports de l'Etat, ainsi que par le passé, il en r...
      ...rents ports, qui se destinent au métier de la mer, ne pourront, sans de grands frais, envoyer leurs enfants aux écoles nécessaires, où ils seront obligés de les entretenir, vu la nullité des appointements; que peu seront en état de faire cette dépense ; et que le corps de la marine sera recruté, comme autrefois, par les enfants des gens riches et en état de faire les frais de leur instruction ; qu'il ne restera de ressources aux enfants des marins qui s...
      ...ns les différents ports du royaume, que de les faire naviguer sur les vaisseaux de commerce, et pour lors vous voyez que c...
      ... les intérêts. C'est sur ce premier grade que l'égalité entre tous les citoyens doit être particuliêremen t respectée : la loi que vous devez faire est de prescrire que nul citoyen ne pourra être admis, dans le corps des aspirants de la marine, qu'à l'âge de quinze ans, et après avoir subi un examen préalable sur les connaissances théoriques nécessaires. Quelle est l'inquiétude et la crainte des navigateurs commerçants ? je vais vous les faire connaître. Si le corps des aspirants de la marine est toujours permanent daus les trois grands ports de l'Etat, ainsi que par le passé, il en résultera que les parents des jeunes gens des différents ports, qui se destinent au métier de la mer, ne pourront, sans de grands frais, envoyer leurs enfants aux écoles nécessaires, où ils seront obligés de les entretenir, vu la nullité des appointements; que peu seront en état de faire cette dépense ; et que le corps de la marine sera recruté, comme autrefois, par les enfants des gens riches et en état de faire les frais de leur instruction ; qu'il ne restera de ressources aux enfants des marins qui sont établis dans les différents ports du royaume, que de les faire naviguer sur les vaisseaux de commerce, et pour lors vous voyez que ce n'est pas sans quelque raison que cet article les alarme.
      Locuteur: De Sillery
      Je vous propose de substituer aux articles qui ont rapport aux aspirants de la marine ceux que je vais avoir l'honneur de vous lire. _ Il vous sera facile d'obse...
      ...s autres prérogatives honorifiques, que la marine militaire peut et doit obtenir, deviennent les propriétés de tous les citoyens, et que chacun d'eux ...
      ... mérite et ses talents, aucun n'a droit de s'en plaindre.
      Je vous propose de substituer aux articles qui ont rapport aux aspirants de la marine ceux que je vais avoir l'honneur de vous lire. _ Il vous sera facile d'observer que je ne m'écarte pas un moment du décret constitutionnel qui doit être no...
      ...t que, cette règle ayant été respectée pour l'admission dans le corps, toutes les autres prérogatives honorifiques, que la marine militaire peut et doit obtenir, deviennent les propriétés de tous les citoyens, et que chacun d'eux pouvant les obtenir par son mérite et ses talents, aucun n'a droit de s'en plaindre.
      Locuteur: De Sillery
      et de Nantes, et il y a lieu de croire qu'elles sont générales dans tous les ports de France. et de Nantes, et il y a lieu de croire qu'elles sont générales dans tous les ports de France.
      Locuteur: De Sillery
      Navigateurs de père en fils, ils doivent avoir l'espérance de défendre leur patrie par leur courage, ... Navigateurs de père en fils, ils doivent avoir l'espérance de défendre leur patrie par leur courage, après l'avoir enrichie par leur industrie.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 222
      Locuteur: De Sillery
      ...serait également ridicule à un officier de la marine marchande d'être jaloux de son ami qui a embrassé la profession militaire, comme le paraîtrait un charpentier de vaisseau, qui serait jaloux du voilier. ...ers, des calfats. Chacun v remplit le talent et le métier qu'il a adopté, et il serait également ridicule à un officier de la marine marchande d'être jaloux de son ami qui a embrassé la profession militaire, comme le paraîtrait un charpentier de vaisseau, qui serait jaloux du voilier.
      Locuteur: De Sillery
      Avec la sage précaution crue je vous propose d'...
      ...admission des jeunes gens dans le corps de la marine militaire, j'éteins toutes les h...
      ...s prétentions. Én effet, lorsqu'un père de famille destinera un de ses enfants au commerce, l'autre au service de la marine militaire, que nos flottes partiront de France, et seront escortées par des escadres la nation, et que les marins commandant les vaisseaux de commerce, pourront dire: Mon frère, mon père commande tel vaisseau de guerre qui m'escorte, chaque individu t...
      Avec la sage précaution crue je vous propose d'adopter pour 1 admission des jeunes gens dans le corps de la marine militaire, j'éteins toutes les haines et calme toutes les prétentions. Én effet, lorsqu'un père de famille destinera un de ses enfants au commerce, l'autre au service de la marine militaire, que nos flottes partiront de France, et seront escortées par des escadres la nation, et que les marins commandant les vaisseaux de commerce, pourront dire: Mon frère, mon père commande tel vaisseau de guerre qui m'escorte, chaque individu travaillera pour le bien général.
      Locuteur: De Sillery
      . Dans tous les ports de France, depuis Dunkerque jusqu'à Bayonn...
      ...Cette jusqu'à Antibes, où les vaisseaux de deux cents tonneaux et au-dessus peuven...
      ...itoyens pourront apprendre les éléments de la navigation, et se mettre en état de subir l'examen nécessaire pour être admis dans le corps des aspirants de la marine. De ta mariné.
      . Dans tous les ports de France, depuis Dunkerque jusqu'à Bayonne, et depuis Cette jusqu'à Antibes, où les vaisseaux de deux cents tonneaux et au-dessus peuvent être construits et armés, il sera établi une école d'hydrographie gratuite, où les enfants des citoyens pourront apprendre les éléments de la navigation, et se mettre en état de subir l'examen nécessaire pour être admis dans le corps des aspirants de la marine. De ta mariné.
      Locuteur: De Sillery
      Art. 3. La municipalité de chacun des ports de France aura une inspection suivie sur l...
      ... mois, au ministre ayant le département de la marine, la liste nominative des sujets qui y sont ...
      Art. 3. La municipalité de chacun des ports de France aura une inspection suivie sur les écoles d'hydrographie établies dans leur havre, et ils enverront, chaque mois, au ministre ayant le département de la marine, la liste nominative des sujets qui y sont instruits.
      Locuteur: De Sillery
      ...emplacement pour le corps des aspirants de la marine, le ministre annoncera, dans tous les ports de France, l'examen public qui doit se faire pour juger delà capacité et de l'instruction de chaque individu. Art. 4. Lorsqu'il faudra un remplacement pour le corps des aspirants de la marine, le ministre annoncera, dans tous les ports de France, l'examen public qui doit se faire pour juger delà capacité et de l'instruction de chaque individu.
      Locuteur: De Sillery
      Art. 6. Suivant le nombre de sujets nécessaires pour compléter le corps des aspirants de la marine, le ministre, qui aura la liste de chaque école, proportionnera la quantité des sujets que chaque école do...
      ...ans tous les ports, il tiendra une note de ceux qui auront fourni au remplacement,...
      Art. 6. Suivant le nombre de sujets nécessaires pour compléter le corps des aspirants de la marine, le ministre, qui aura la liste de chaque école, proportionnera la quantité des sujets que chaque école doit fournir. Et si le nombre des sujets n'était pas assez considérable pour que l'on pût en prendre dans tous les ports, il tiendra une note de ceux qui auront fourni au remplacement, pour que les autres ports y participent à leur tour au remplacement suivant*
      Locuteur: De Sillery
      ...une corvette armée qui sera en rade, où la moitié des aspirants sera de service pendant huit Art. 8. Il y aura constamment dans les quatre ports une corvette armée qui sera en rade, où la moitié des aspirants sera de service pendant huit
      Locuteur: De Sillery
      Art. 13. Les aspirants de la première classe auront cinquante livres d'appointements par mois; ceux de la seconde classe quarante, et ceux de la troisième classe trente. Art. 13. Les aspirants de la première classe auront cinquante livres d'appointements par mois; ceux de la seconde classe quarante, et ceux de la troisième classe trente.
      Locuteur: De Sillery
      Les aspirants sont à l'école de leur art et ne peuvent parvenir au grad...
      ...ître d'équipage est un citoyen qui,dans la profession qu'il a embrassée, e6t parve...
      ...ui n'est encore rien. Cette utile leçon de subordination est encore un grand avantage, et nul corps n'a plus besoin que la marine d'un apprentissage sévère à cet égard. Officiers de mdriné.
      Les aspirants sont à l'école de leur art et ne peuvent parvenir au grade d'officier qu'après avoir soutenu un examen très rigoureux. Le maître d'équipage est un citoyen qui,dans la profession qu'il a embrassée, e6t parvenu au premier grade ; il doit paraître au moins irrégulier qu'il fût commandé par un jeune homme qui n'est encore rien. Cette utile leçon de subordination est encore un grand avantage, et nul corps n'a plus besoin que la marine d'un apprentissage sévère à cet égard. Officiers de mdriné.
      Locuteur: De Sillery
      C'est avec peine que je vois le comité de la marine proposer de rétablir le grade d'enseigne que nous a... C'est avec peine que je vois le comité de la marine proposer de rétablir le grade d'enseigne que nous avions sagement aboli.
      Locuteur: De Sillery
      Les jeunes gens qui se destinent à la marine, et qui sont obligés à des école...
      ...surveillance exacte, passent rapidement de cet état subordonné à un état d'indépen...
      ...ur grade n'étant chargés d'aucun détail de confiance dans les vaisseaux, j'ai souvent vu des jeunes gens qui avaient montré de grands talents, devenir des officiers très médiocres, par la seule raison qu'ils cessaient d'être surveillés, et qu'ils n'avaient aucun emploi de confiance à remplir.
      Les jeunes gens qui se destinent à la marine, et qui sont obligés à des écoles continuelles et à une surveillance exacte, passent rapidement de cet état subordonné à un état d'indépendance au moment où ils sont faits enseignes ; et par leur grade n'étant chargés d'aucun détail de confiance dans les vaisseaux, j'ai souvent vu des jeunes gens qui avaient montré de grands talents, devenir des officiers très médiocres, par la seule raison qu'ils cessaient d'être surveillés, et qu'ils n'avaient aucun emploi de confiance à remplir.
      Locuteur: De Sillery
      Quand notre brave Suffren entra dans la rade de la Praia, en ne consultant que la gloire des armes françaises et le succès de sa campagne, ne sauva-t-ii pas, par cet...
      ...s hollandais et français au delà du cap de Bonne-Espérance?. Un vieil officier aur...
      Quand notre brave Suffren entra dans la rade de la Praia, en ne consultant que la gloire des armes françaises et le succès de sa campagne, ne sauva-t-ii pas, par cette action, les établissements hollandais et français au delà du cap de Bonne-Espérance?. Un vieil officier aurait continué sa route, en consultant ses iustructions.
      Locuteur: De Sillery
      ...ésence des cinq plus anciens capitaines de navires du port. ...drographie, devant les ofhciers municipaux et les corps administratifs, et en présence des cinq plus anciens capitaines de navires du port.
      Locuteur: De Sillery
      .... Les aspirants seront, dans les écoles de Toulon, Brest» Rochefort et Lorient, pa... Art. 7. Les aspirants seront, dans les écoles de Toulon, Brest» Rochefort et Lorient, partagés en trois classes, et ils monteront successivement d'une classe dans l'aut...
      Locuteur: De Sillery
      ...ps que l'autre moitié suivra les écoles de théorie. Ils se renouvelleront toutes l...
      ...eurs instructions pratiques, le service de l'équipage.
      joursj dans le temps que l'autre moitié suivra les écoles de théorie. Ils se renouvelleront toutes les semaines; et ils feront, dans ce bâtiment, uniquement destiné à leurs instructions pratiques, le service de l'équipage.
      Locuteur: De Sillery
      ...re élevé au grade d'officier qu'au bout de six années d'école et après avoir fait au moins trois campagnes sur les vaisseaux de l'Etat. Art. 10. Nul aspirant ne pourra être élevé au grade d'officier qu'au bout de six années d'école et après avoir fait au moins trois campagnes sur les vaisseaux de l'Etat.
      Locuteur: De Sillery
      ...spirants sera commandé par un capitaine de vaisseau, qui aura sous ses ordres un l... Art. 12. Lecorpsdes aspirants sera commandé par un capitaine de vaisseau, qui aura sous ses ordres un lieutenant en premier et un lieutenant en second.
      Locuteur: De Sillery
      ...édiatement après les maîtres principaux de l'équipage, ne me parait pas pouvoir êt... L'article du décret où je fixe le rang des aspirants immédiatement après les maîtres principaux de l'équipage, ne me parait pas pouvoir être raisonnablement contredit.
      Locuteur: De Sillery
      Voici les inconvénients de ce grade. Voici les inconvénients de ce grade.
      Locuteur: De Sillery
      ...ermédiaire entre le poste d'aspirant et de lieutenant retarde trop l'avancement, e...
      ...il faut pouvoir commander les vaisseaux de ligne à 30 ans, c'est l'âge de l'audace ; et il en faut dans ce métier...
      D'ailleurs ce grade intermédiaire entre le poste d'aspirant et de lieutenant retarde trop l'avancement, et lorsqu'un sujet est instruit, il faut l'avancer rapidement ; et ainsi que vous l'a si parfaitement démontré M. le rapporteur, il faut pouvoir commander les vaisseaux de ligne à 30 ans, c'est l'âge de l'audace ; et il en faut dans ce métier hasardeux.
      Locuteur: De Sillery
      Je ne puis, Messieurs, me dispenser de vous faire eu ce moment une courte obse... Je ne puis, Messieurs, me dispenser de vous faire eu ce moment une courte observation ; mais

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 223
      Locuteur: De Sillery
      elle naît du sujet, et depuis plus de trente ans t j'ai toiyours désiré la faire en bon lieu : j'en ai l'occasion ... elle naît du sujet, et depuis plus de trente ans t j'ai toiyours désiré la faire en bon lieu : j'en ai l'occasion et j'en veux profiter.
      Locuteur: De Sillery
      Si vous daignez jeter les yeux sur la liste des ministres qui ont uirigé la marine depuis trente années, vous ne po...
      ... on donnait hardiment tous les arsenaux de France à diriger, toutes les colonies à...
      ...rance et leur impéritie, ont mis nombre de fois l'Etat à deux doigts de la perte.
      Si vous daignez jeter les yeux sur la liste des ministres qui ont uirigé la marine depuis trente années, vous ne pourrez concevoir quel esprit d'aveuglement présidait à ces choix bizarres : on donnait hardiment tous les arsenaux de France à diriger, toutes les colonies à présider, toutes les campagnes et les instructions des généraux à combiner et à...
      ...re port, que le port Saint-Paul, ou le port Saint-Bernard, et qui, par leur ignorance et leur impéritie, ont mis nombre de fois l'Etat à deux doigts de la perte.
      Locuteur: De Sillery
      Gomment un ministre de la marine ose-t-ij fixer à un officier de mer ce qu'il doit faire à mille lieues de la France 1 J'aimerais autant qu'il ordonnât au vent de souffler, à telle époque, de la partie du nord. Gomment un ministre de la marine ose-t-ij fixer à un officier de mer ce qu'il doit faire à mille lieues de la France 1 J'aimerais autant qu'il ordonnât au vent de souffler, à telle époque, de la partie du nord.
      Locuteur: De Sillery
      La nation veut opérer tel mouvement dans t...
      ...es forces nécessaires, elle vous honore de sa confiance, et s'en repose sUr votre ...
      La nation veut opérer tel mouvement dans telle partie du monde, elle vous confié les forces nécessaires, elle vous honore de sa confiance, et s'en repose sUr votre honneur.
      Locuteur: De Sillery
      ...prends acte, Messieurs, et vous demande la parole un jour sur l'organisation des bureaux de la marine, je pourrai vous donner à ce suj... Je prends acte, Messieurs, et vous demande la parole un jour sur l'organisation des bureaux de la marine, je pourrai vous donner à ce sujet quel* ques détails qui ne vous sont pas connus, et dont il est nécessaire que...
      Locuteur: Malouet
      (1). Messieurs, membre de Votre comité, j'ai concouru au travail ...
      ...les dispositions : je me proposais donc de vous soumettre quelques observations sur le projet de décret; mais je crois devoir m'explique...
      ...érités senties, et du jugement réfléchi de tous les bons, esprits, mais du mouveme...
      ... contradiction. -- Déjà les discussions de votre comité ont été transmises dans to...
      ...'arrêtèrent jamais, et je dirai jusqu'à la fin tout ce que je crois juste et utile...
      (1). Messieurs, membre de Votre comité, j'ai concouru au travail qui vous est présenté, sans en admettre toutes les dispositions : je me proposais donc de vous soumettre quelques observations sur le projet de décret; mais je crois devoir m'expliquer en cet instant sur un nouveau plan qui vous a été proposé dans des mémoires di...
      ...ssance qu'on appelle aujourd'hui l'opinion publique, non celle qui résulte des vérités senties, et du jugement réfléchi de tous les bons, esprits, mais du mouvement impétueux des volontés et des intérêts dominants qui repoussent avec empire toute contradiction. -- Déjà les discussions de votre comité ont été transmises dans tous les ports, et on y signale les prétendus ennemis des navigateurs. — Ces considérations ne m'arrêtèrent jamais, et je dirai jusqu'à la fin tout ce que je crois juste et utile.
      Locuteur: Malouet
      Le corps militaire de la marine a été jusqu'à présent privilégié : un intervalle immense séparait ses officiers de ceux de la marine marchande ; ceux-ci n'ont longtemps servi sur les vaisseaux de l'Etat qu'en qualité de matelots ou d'aides-pilotes. Dans la dernière guerre, en les appelant moment...
      ...uxiliaires, on a créé pour eux le grade de sous-lieutenant de vaisseaux dans lequel ils restaient sans avancement. C'est dans l'armée de terre comme dans celle de mer et dans toutes les fonctions publiques, cette distinction humiliante pour la classe la plus nombreuse de la nation* qui a le plus accéléré et motivé le redressement de tous les griefs.
      Le corps militaire de la marine a été jusqu'à présent privilégié : un intervalle immense séparait ses officiers de ceux de la marine marchande ; ceux-ci n'ont longtemps servi sur les vaisseaux de l'Etat qu'en qualité de matelots ou d'aides-pilotes. Dans la dernière guerre, en les appelant momentanément en qualité d'officiers auxiliaires, on a créé pour eux le grade de sous-lieutenant de vaisseaux dans lequel ils restaient sans avancement. C'est dans l'armée de terre comme dans celle de mer et dans toutes les fonctions publiques, cette distinction humiliante pour la classe la plus nombreuse de la nation* qui a le plus accéléré et motivé le redressement de tous les griefs.
      Locuteur: Malouet
      Mais assurés maintenant de l'égalité politique, la réparation des anciennes injustices peut-elle avoir d'autre mesure que celle même de l'intérêt général ; et après avoir mis sur la même ligne tous les citoyens, pouvons-n...
      ...rine nationale, sans aucune distinction de marine militaire ou de marine du commerce ?
      Mais assurés maintenant de l'égalité politique, la réparation des anciennes injustices peut-elle avoir d'autre mesure que celle même de l'intérêt général ; et après avoir mis sur la même ligne tous les citoyens, pouvons-nous confondre aussi tous les services, toutes les fonctions? devez-vous, comme on vous le propose, n'établir qu'une seule marine nationale, sans aucune distinction de marine militaire ou de marine du commerce ?
      Locuteur: Malouet
      C'est la première question à décider avant d'entrer dans les détails de l'organisation, et c'est celle que je v... C'est la première question à décider avant d'entrer dans les détails de l'organisation, et c'est celle que je vais traiter,
      Locuteur: Malouet
      La plus étonnante conception de l'esprit humain, est sans doute d'avoir...
      ...aux vents et aux flots dans l'espérance de leur commander, et le chef-d'œuvre de l'art est d'y réussir assez souvent, po...
      ...egarder comme un malheur d'être victime de cette audace. Mais si les hommes avaient imaginé la navigation comme un moyen de plus de s'attar quer et de se détruire ; si cet art sublime était nécessairement lié à celui de la guerre, il n'y aurait pas de plus détestable et de plus folle invention ; tout nous indiqu...
      ... que des besoins mutuels et des projets de secours, de lumière et de communication entre les peuples, formèr...
      ...t encore aujourd'hui l'objet éminent et la fin naturelle de la navigation. Le premier mouvement des hommes qui se rencontrent dans les vastes déserts de l'océan, sera toujours de s'aborder en frères et de se secourir en amis, quand ils ne crain...
      La plus étonnante conception de l'esprit humain, est sans doute d'avoir osé se confier aux vents et aux flots dans l'espérance de leur commander, et le chef-d'œuvre de l'art est d'y réussir assez souvent, pour qu'on puisse regarder comme un malheur d'être victime de cette audace. Mais si les hommes avaient imaginé la navigation comme un moyen de plus de s'attar quer et de se détruire ; si cet art sublime était nécessairement lié à celui de la guerre, il n'y aurait pas de plus détestable et de plus folle invention ; tout nous indique, au contraire, que des besoins mutuels et des projets de secours, de lumière et de communication entre les peuples, formèrent les premiers navigateurs. Tel est encore aujourd'hui l'objet éminent et la fin naturelle de la navigation. Le premier mouvement des hommes qui se rencontrent dans les vastes déserts de l'océan, sera toujours de s'aborder en frères et de se secourir en amis, quand ils ne craindront pas respectivement d'être attaqués en ennemis.
      Locuteur: Malouet
      ...s différents points du globe, sollicite la paix entre les hommes par la raison qu'elle est toujours en guerre avec les éléments, et qu'elle a besoin de recueillir contre eux toutes ses forces... Ainsi cette profession, vouée plus particulièrement aux relations sociales des différents points du globe, sollicite la paix entre les hommes par la raison qu'elle est toujours en guerre avec les éléments, et qu'elle a besoin de recueillir contre eux toutes ses forces.
      Locuteur: Malouet
      ...ordes transforment un vaisseau en place de guerre, c'est par une véritable violation des mœurs, des habitudes et de l'intérêt des navigateurs. — On ne saurait donc confondre en principe la navigation commerciale et la force maritime armée, encore que les mê... Ainsi lorsque nos passions, nos sanglantes discordes transforment un vaisseau en place de guerre, c'est par une véritable violation des mœurs, des habitudes et de l'intérêt des navigateurs. — On ne saurait donc confondre en principe la navigation commerciale et la force maritime armée, encore que les mêmes hommes puissent alternativement remplir les deux destinations-
      Locuteur: De Sillery
      ... objet mérite votre attention ; formons de bons officiers, et que les ministres do... Cet objet mérite votre attention ; formons de bons officiers, et que les ministres dorénavant se bornent à leur dire :
      Locuteur: Millet
      ...e l'impression du discours et du projet de décret de M. de Sillery. (Gette motion est adoptée.) Je demande que l'Assemblée décrète l'impression du discours et du projet de décret de M. de Sillery. (Gette motion est adoptée.)
      Locuteur: Malouet
      ... aucune expérience ne vous présenterait la garantie. neuves dont aucune expérience ne vous présenterait la garantie.
      Locuteur: Malouet
      ...ens et des Carthaginois, jusqu'à celles de nos temps modernes, sur les vaisseaux d'Alexandre, sur ceux de Ghar-lemagne, qui défendait par des vaisseaux armés les côtes de ses vastes Etats, de l'embouchure de l'Elbe jusqu'à celle du Rhône, comme sur les escadres de Louis XIV, on a toujours distingué les Depuis les flottes des Phéniciens et des Carthaginois, jusqu'à celles de nos temps modernes, sur les vaisseaux d'Alexandre, sur ceux de Ghar-lemagne, qui défendait par des vaisseaux armés les côtes de ses vastes Etats, de l'embouchure de l'Elbe jusqu'à celle du Rhône, comme sur les escadres de Louis XIV, on a toujours distingué les
      L organisation du corps militaire de la marine doit être, comme toute autre opé...
      ... législatif, considérée sous le rapport de l'intérêt général ; il n'est ici ni esprit, ni intérêt de corps, ni aucun préjugé qui puisse vous...
      ... à réformer, nous devons nous préserver de tout entraînement vers des idées absolument (1) Le discours de M. Malouet est inconiplet au Moniteur.
      L organisation du corps militaire de la marine doit être, comme toute autre opération du Corps législatif, considérée sous le rapport de l'intérêt général ; il n'est ici ni esprit, ni intérêt de corps, ni aucun préjugé qui puisse vous en imposer : mais aussi, frappés des abus que nous avons à réformer, nous devons nous préserver de tout entraînement vers des idées absolument (1) Le discours de M. Malouet est inconiplet au Moniteur.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 224
      Locuteur: Malouet
      hommes qui formaient l'équipage de ceux qui composaient la garnison. Ou appelait chez les anciens ...
      ...premiers mariniers, et les autres, gens de guerre : les deux professions n'avaient rien de commun que les périls. — Nous avons conservé de cette dénomination ce qu'on appelle encore aujourd'hui la garnison des vaisseaux, uniquement composée de soldats et un corps de canonniers, exclusivement consacrés au service du canon, mais depuis la conquête du nouveau monde, les armement...
      ..., ont associé plus fréquemment les gens de mer aux exercices militaires et à toute...
      hommes qui formaient l'équipage de ceux qui composaient la garnison. Ou appelait chez les anciens et même chez les modernes, les premiers mariniers, et les autres, gens de guerre : les deux professions n'avaient rien de commun que les périls. — Nous avons conservé de cette dénomination ce qu'on appelle encore aujourd'hui la garnison des vaisseaux, uniquement composée de soldats et un corps de canonniers, exclusivement consacrés au service du canon, mais depuis la conquête du nouveau monde, les armements des flibustiers et ensuite ceux des corsaires, ont associé plus fréquemment les gens de mer aux exercices militaires et à toutes les manœuvres des combats.
      Locuteur: Malouet
      Je suis donc loin de penser que les navigateurs soient étrangers aux talents et aux manœuvres de la guerre, et que le courage qui brave les...
      ...nférieur à celui qui se présente au feu de l'ennemi : mais je dis que, pour rempli...
      ... sur les corsaires ou sur les vaisseaux de guerre; il faut avoir recherché, de préférence à toute autre, cette destination qui est absolument différente de celle du commerce et de la navigation marchande.
      Je suis donc loin de penser que les navigateurs soient étrangers aux talents et aux manœuvres de la guerre, et que le courage qui brave les tempêtes soit inférieur à celui qui se présente au feu de l'ennemi : mais je dis que, pour remplir ce service avec succès, il faut y êlre exercé, il faut en avoir pris les habitudes, et l'esprit et les mœurs, ou sur les corsaires ou sur les vaisseaux de guerre; il faut avoir recherché, de préférence à toute autre, cette destination qui est absolument différente de celle du commerce et de la navigation marchande.
      Locuteur: Malouet
      ... veulent abolir toute distinction entre la marine militaire et celle du commerce, ...
      ...spécieuses; et d'abord il est essentiel de remarquer que, parmi les navigateurs ma...
      ... hommes distingués, également propres à la guerre et à la navigation; et qu'il ne s'agit plus, comme autrefois, d'éloigner de tels hommes des grades et des honneurs militaires. Il leur serait sans doute permis de s'indigner en se souvenant que La Bourdonnais, commandant dans l'Inde une...
      ...ris Madras, n'avait encore obtenu, dans la marine royale, que le grade subalterne de lieutenant de frégate. Cet homme célèbre, que l'histo...
      ...miraux, se trouve encore dans les états de la marine à la suite des lieutenants de vaisseaux. Mais qu'est-ce que prouve ce...
      ...nds? Il prouve qu'ils y acquirent, dans la première jeunesse, les connaissances na...
      ...ssitôt qu'ils purent suivre l'impulsion de leur génie qui les portait à la guerre, ils abandonnèrent les mœurs, le...
      Ceux qui veulent abolir toute distinction entre la marine militaire et celle du commerce, défendent leur système par des raisons spécieuses; et d'abord il est essentiel de remarquer que, parmi les navigateurs marchands, il y a aujourd'hui et il y a toujours eu des hommes distingués, également propres à la guerre et à la navigation; et qu'il ne s'agit plus, comme autrefois, d'éloigner de tels hommes des grades et des honneurs militaires. Il leur serait sans doute permis de s'indigner en se souvenant que La Bourdonnais, commandant dans l'Inde une escadre triomphante après avoir battu les Anglais et pris Madras, n'avait encore obtenu, dans la marine royale, que le grade subalterne de lieutenant de frégate. Cet homme célèbre, que l'histoire place déjà au rang des plus grands amiraux, se trouve encore dans les états de la marine à la suite des lieutenants de vaisseaux. Mais qu'est-ce que prouve cet exemple et celui des marins illustres, tels que Jean Bart et Duguay-Trouin, sortis des vaisseaux marchands? Il prouve qu'ils y acquirent, dans la première jeunesse, les connaissances nautiques, et qu'aussitôt qu'ils purent suivre l'impulsion de leur génie qui les portait à la guerre, ils abandonnèrent les mœurs, les habitudes et les spéculations du commerce pour n'y revenir jamais.
      Locuteur: Malouet
      ...vaisseau marchand il peut se développer de grands talents pour la guerre maritime, et que tout accès doit leur être ouvert dans la carrière militaire. ...vent donc démontrer qu'une vérité non contestée, c'est que dans l'équipage d'un vaisseau marchand il peut se développer de grands talents pour la guerre maritime, et que tout accès doit leur être ouvert dans la carrière militaire.
      Locuteur: Malouet
      ...is doit-on en conclure qu'un seul corps de marine puisse suffire à la guerre comme au commerce, que tous les officiers propres à la navigation soient également propres à la guerre, que l'une et l'autre destinatio...
      ...'est ce qui se trouve enfin démenti par la pratique dans toutes les marines de l'Europe.
      Mais doit-on en conclure qu'un seul corps de marine puisse suffire à la guerre comme au commerce, que tous les officiers propres à la navigation soient également propres à la guerre, que l'une et l'autre destination soient identiques? c'est ce qui ne me paraît pas juste; c'est ce qu'aucun marin célèbre n'a jamais avancé; c'est ce qui se trouve enfin démenti par la pratique dans toutes les marines de l'Europe.
      Locuteur: Malouet
      ...ervir en leur qualité sur les vaisseaux de guerre, qu'ainsi il est inutile d'avoir...
      ...lier d'officiers entretenus sous le nom de marine militaire, lorsqu'on est obligé de le recruter pendant la guerre par les navigateurs du commerce.
      ...écuter les mêmes manœuvres; qu'enfin les officiers marchands sont appelés pour servir en leur qualité sur les vaisseaux de guerre, qu'ainsi il est inutile d'avoir un corps particulier d'officiers entretenus sous le nom de marine militaire, lorsqu'on est obligé de le recruter pendant la guerre par les navigateurs du commerce.
      Locuteur: Malouet
      Il est bien certain que sur un vaisseau de guerre, comme sur un vaisseau marchand, l'équipage manœuvrant ne peut être composé que de matelots, et que les connaissances comm...
      ...s nautiques sont les moyens nécessaires de la navigation; que tous les jours et dans ...
      Il est bien certain que sur un vaisseau de guerre, comme sur un vaisseau marchand, l'équipage manœuvrant ne peut être composé que de matelots, et que les connaissances comme les instruments nautiques sont les moyens nécessaires de la navigation; que tous les jours et dans tous les instants du jour il faut en faire usage, au lieu que les combats n'arri...
      Locuteur: Malouet
      ...s que serait une armée navale dépourvue de canonniers, de fusiliers, d'officiers mariniers et d'officiers supérieurs, accoutumés à la discipline et aux manœuvres de guerre? — Que l'on suppose un vaisseau monté par les meilleurs hommes de mer, mais dont aucun ne serait familier...
      ...les événements d'un combat; —je dis que la bravoure la plus intrépide n'empêcherait pas un tel équipage de succomber sous Je feu de l'ennemi.
      Mais que serait une armée navale dépourvue de canonniers, de fusiliers, d'officiers mariniers et d'officiers supérieurs, accoutumés à la discipline et aux manœuvres de guerre? — Que l'on suppose un vaisseau monté par les meilleurs hommes de mer, mais dont aucun ne serait familier aux exercices et aux commandements militaires, inhabiles au maniement des armes et aux manœuvres rapides que nécessitent les événements d'un combat; —je dis que la bravoure la plus intrépide n'empêcherait pas un tel équipage de succomber sous Je feu de l'ennemi.
      Locuteur: Malouet
      Les matelots, quoique moyen principal de la guerre maritime, ne peuvent donc y être employés que comme auxiliaires des gens de guerre, quand ils ne sont pas eux-mêmes...
      ...t des officiers supérieurs, consacrés à la discipline et aux manœuvres militaires.
      Les matelots, quoique moyen principal de la guerre maritime, ne peuvent donc y être employés que comme auxiliaires des gens de guerre, quand ils ne sont pas eux-mêmes exercés dans cet art ou dirigés par des officiers mariniers et des officiers supérieurs, consacrés à la discipline et aux manœuvres militaires.
      Locuteur: Malouet
      Et que l'on ne croie pas résoudre la difficulté en disant que toute la marine nationale formera désormais le corps militaire, dont la moindre partie sera à la charge de l'Etat? Et que l'on ne croie pas résoudre la difficulté en disant que toute la marine nationale formera désormais le corps militaire, dont la moindre partie sera à la charge de l'Etat?
      Locuteur: Malouet
      ...e s'il y a une alliance naturelle entre la marine commerciale et la marine militaire, ce sont cependant néc...
      ...s officiers, les mœurs et les habitudes de la guerre dénatureront les mœurs et les ha...
      Je réponds que s'il y a une alliance naturelle entre la marine commerciale et la marine militaire, ce sont cependant nécessairement deux destinations différentes; et qu'en y employant indifféremment les mêmes officiers, les mœurs et les habitudes de la guerre dénatureront les mœurs et les habitudes du commerce, à son grand détriment, et réciproquement.
      Locuteur: Malouet
      Pour juger de cette influence alternative, il suffit d'observer la différence d'occupation et de régime du marin militaire et du marin c... Pour juger de cette influence alternative, il suffit d'observer la différence d'occupation et de régime du marin militaire et du marin commerçant.
      Locuteur: Malouet
      Les uns et les autres sont, pendant la traversée, également occupés de manœuvres nautiques; mais sur un vaisseau de guerre, même pendant la paix, l'exercice du canon, celui de la mousqueterie, s'exécutent régulièrement; la discipline militaire s'observe avec ponctualité, la dignité du commandant est maintenue, le...
      ...les mêmes exercices se répètent jusqu'à la fin de la campagne. Sur un vaisseau marchand, il n'est question d'aucun de ces détails, la manœuvre des voiles et celle du gouvernail, les observations méridiennes, l'estimation de la route occupent toute la traversée : arrivés dans les rades, les fonctions de l'officier marchand cessent d'appar-
      Les uns et les autres sont, pendant la traversée, également occupés de manœuvres nautiques; mais sur un vaisseau de guerre, même pendant la paix, l'exercice du canon, celui de la mousqueterie, s'exécutent régulièrement; la discipline militaire s'observe avec ponctualité, la dignité du commandant est maintenue, les subalternes sont soumis à une subordination plus imposante, les élèves ou aspirants sont astreints à des études journalières : arrivés dans les rades, les mêmes exercices se répètent jusqu'à la fin de la campagne. Sur un vaisseau marchand, il n'est question d'aucun de ces détails, la manœuvre des voiles et celle du gouvernail, les observations méridiennes, l'estimation de la route occupent toute la traversée : arrivés dans les rades, les fonctions de l'officier marchand cessent d'appar-
      Locuteur: Malouet
      ...nnaissances nautiques que les officiers de vaisseaux ; que les uns ...pour le commerce ; que les officiers marchands sont obligés d'avoir les mêmes connaissances nautiques que les officiers de vaisseaux ; que les uns
      Locuteur: Malouet
      ...pprentissage, où se conservera ce dépôt de discipline, de manœuvre et d'habitude militaire, si ce... Or, je demande où se fera cet apprentissage, où se conservera ce dépôt de discipline, de manœuvre et d'habitude militaire, si ce n'est dans un corps militaire?

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 225
      Locuteur: Malouet
      tenir à la navigation, deviennent celles d'uu comm...
      ..., c'est dans un magasin qu'il commande; il devient un spéculateur intelligent pour les intérêts de son armateur ou pour sa fortune propre. Le prix des denrées, les conditions utiles de vente et d'achat, la correspondance des commettants, celles ...
      ...es, les recouvrements, les stipulations de fret et d'assurance : voilà ses occupat...
      ... que j'entende ravaler, par cet exposé, la profession des navigateurs commerçants;...
      ... qu'il n'y a d'utile et d'honorable que la profession des armes? c'est au législateur surtout qu'il appartient de proscrire de telles erreurs; mais il doit se garder aussi de ravir à l'homme de guerre cette opinion qui lui est chère de la prééminence de son état; car il n'y aurait plus d'armé...
      ... l'on parvenait à détruire le fanatisme de l'honneur.
      tenir à la navigation, deviennent celles d'uu commerçant ; alors ce n'est plus sur un vaisseau, c'est dans un magasin qu'il commande; il devient un spéculateur intelligent pour les intérêts de son armateur ou pour sa fortune propre. Le prix des denrées, les conditions utiles de vente et d'achat, la correspondance des commettants, celles des commissionnaires, les recouvrements, les stipulations de fret et d'assurance : voilà ses occupations. Et qu'on ne pense pas que j'entende ravaler, par cet exposé, la profession des navigateurs commerçants; qui pourrait être assez insensé pour croire qu'il n'y a d'utile et d'honorable que la profession des armes? c'est au législateur surtout qu'il appartient de proscrire de telles erreurs; mais il doit se garder aussi de ravir à l'homme de guerre cette opinion qui lui est chère de la prééminence de son état; car il n'y aurait plus d'armée redoutable, si l'on parvenait à détruire le fanatisme de l'honneur.
      Locuteur: Malouet
      Et n'est-ce pas une considération de justice, que celle qui nous fait placer...
      ... public, et parmi eux ceux qui retirent de leur dévouement plus de peines et de dangers que de profit? Sans doute, le gouvernement doi...
      ...téger tous les efforts, tous les succès de l'industrie; mais il est juste qu'il environne de plus d'honneur le zèle généreux, qui n'est souvent que l'amour de la renommée, mais dont la vanité même a de nobles et d'utiles effets.
      Et n'est-ce pas une considération de justice, que celle qui nous fait placer au premier rang les hommes dévoués au service public, et parmi eux ceux qui retirent de leur dévouement plus de peines et de dangers que de profit? Sans doute, le gouvernement doit honorer et protéger tous les efforts, tous les succès de l'industrie; mais il est juste qu'il environne de plus d'honneur le zèle généreux, qui n'est souvent que l'amour de la renommée, mais dont la vanité même a de nobles et d'utiles effets.
      Locuteur: Malouet
      ...l'esprit militaire s'emparât subitement de leurscomptoirset de leurs navires? que l'indépendance et la fierté de cette possession en tout ce qui ne tien...
      ... l'autorité qu'il importe aux armateurs de conserver sur les capitaines de leurs navires? Croit-on que les uns et ...
      ...ivement gênés dans leurs relations; que la dignité d'un officier de l'Etat se plierait à la déférence nécessaire au préposé d'un pa...
      ...t dans tous ces officiers particuliers, la dignité nécessaire des officiers de l'Etat ?
      ... intérêts du commerce et des armateurs. Croyez-vous qu'il pût leur convenir que l'esprit militaire s'emparât subitement de leurscomptoirset de leurs navires? que l'indépendance et la fierté de cette possession en tout ce qui ne tient pas à l'ordre du service, s'accommodassent avec l'autorité qu'il importe aux armateurs de conserver sur les capitaines de leurs navires? Croit-on que les uns et les autres ne se trouveraient pas respectivement gênés dans leurs relations; que la dignité d'un officier de l'Etat se plierait à la déférence nécessaire au préposé d'un particulier? Ou, si cela arrivait, retrouveriez-vous également dans tous ces officiers particuliers, la dignité nécessaire des officiers de l'Etat ?
      Locuteur: Malouet
      ...'y eût-il que ce seul inconvénient dans la réunion en un seul corps de tous les navigateurs, il suffirait, je ...
      ...'avoir une quantité immense d'officiers de marine, sans traitement et sans emploi,...
      ...ommerce; car on compte aujourd'hui près de six mille capitaines marchands, au gran...
      ...e nous n'ayons pas cinq mille bâtiments de commerce : ainsi, en faisant tous ces capitaines officiers de vaisseaux, vous auriez habituellement plus de trois mille officiers sans emploi.
      Je ne sais si je me trompe, mais n'y eût-il que ce seul inconvénient dans la réunion en un seul corps de tous les navigateurs, il suffirait, je crois, pour faire abandonner ce système. Remarquez maintenant quel autre inconvénient ce serait d'avoir une quantité immense d'officiers de marine, sans traitement et sans emploi, même dans le commerce; car on compte aujourd'hui près de six mille capitaines marchands, au grand et au petit cabotage, quoique nous n'ayons pas cinq mille bâtiments de commerce : ainsi, en faisant tous ces capitaines officiers de vaisseaux, vous auriez habituellement plus de trois mille officiers sans emploi.
      Locuteur: Malouet
      toute sa force : la servitude des navigateurs, pendant la guerre, n'était compensée par aucun des...
      ... ils avaient droit, et nous sommes loin de défendre cette insigne injustice. Mais en la réparant, en assignant aux officiers du...
      ...dès cet instant dans une parité absolue de grades et d'avancement, tant qu'ils serventsur les vaisseaux de l'Etat; en leur laissant les moyens de s'y consacrer tout à fait; s'ils rede-v...
      ...s, n'abandonnent-ils pas volontairement la carrière militaire ? et est-il juste alors qu'ils restent en parité de droits, avec ceux qui la poursuivent sans interruption ? Sans do...
      ...si une ressource honorable pour eux que de servir utilement la patrie, quand la suspension du commerce les laisse sans ...
      ...ès ce moment en partage des honneurs et de tous les avantages du corps militaire, qu'ont-ils de moins que ceux qui sont exclusivement voués au service public? La même voie d'avancement est ouverte aux ...
      ...autres. Ceux qui arrivent plus tard sur la flotte, qui ont été livrés jusqu'alors ...
      ...r des actions d'éclat, percer les rangs de ceux qui les précèdent; et-il serait véritablement injuste de mettre sur la même ligne les jours employés au soin de sa fortune, et ceux consacrés à défendre la fortune publique.
      toute sa force : la servitude des navigateurs, pendant la guerre, n'était compensée par aucun des avantages auxquels ils avaient droit, et nous sommes loin de défendre cette insigne injustice. Mais en la réparant, en assignant aux officiers du commerce le rang d'ofliciers militaires, aussitôt qu'ils remplissent un service public, en les mettant dès cet instant dans une parité absolue de grades et d'avancement, tant qu'ils serventsur les vaisseaux de l'Etat; en leur laissant les moyens de s'y consacrer tout à fait; s'ils rede-viennentcommerçants, n'abandonnent-ils pas volontairement la carrière militaire ? et est-il juste alors qu'ils restent en parité de droits, avec ceux qui la poursuivent sans interruption ? Sans doute, l'armée navale peut être utilement recrutée par les officiers marchands; mais n'est-ce pas aussi une ressource honorable pour eux que de servir utilement la patrie, quand la suspension du commerce les laisse sans emplois? et lorsqu'ils entrent dès ce moment en partage des honneurs et de tous les avantages du corps militaire, qu'ont-ils de moins que ceux qui sont exclusivement voués au service public? La même voie d'avancement est ouverte aux uns comme aux autres. Ceux qui arrivent plus tard sur la flotte, qui ont été livrés jusqu'alors aux travaux et aux spéculations commerciales, ne peuvent, que par des actions d'éclat, percer les rangs de ceux qui les précèdent; et-il serait véritablement injuste de mettre sur la même ligne les jours employés au soin de sa fortune, et ceux consacrés à défendre la fortune publique.
      Locuteur: Malouet
      ...ncore cette objection sous les rapports de l'analogie des deux services : pourquoi...
      ...élément, et qui enfin deviennent hommes de guerre aussitôt qu'on en a besoin? Graduez, ajoute-t-on, les modes de service et d'avancement, mais qu'il n'y ait qu'un seul corps ; qu'on ne distingue plus la marine militaire et celle du commerce.
      Je reprends encore cette objection sous les rapports de l'analogie des deux services : pourquoi deux corps, pourquoi des distinctions si marquantes entre des hommes qui doivent avoir en général les mêmes connaissances, qui vivent sur le même élément, et qui enfin deviennent hommes de guerre aussitôt qu'on en a besoin? Graduez, ajoute-t-on, les modes de service et d'avancement, mais qu'il n'y ait qu'un seul corps ; qu'on ne distingue plus la marine militaire et celle du commerce.
      Locuteur: Malouet
      ...'est pas l'identité ; que ce qu'ils ont de ressemblant n'anéantit pa3 ce qu'ils ont de différent, et que parce qu'un marin mil...
      ...eur ait les connaissances nécessaires à la guerre de mer : mais aussitôt qu'il les possède, ...
      ...ors il ne s'agit plus, comme ci-devant, de lui en contester les honueurs, de le tenir à une distance humiliante des ...
      ...tions militaires; alors il est officier de l'armée, prenant rang du premier jour de son service, concourant à tous les remp...
      ...eur navigation soit comptée pour moitié de celle sur les vaisseaux de guerre : mais ce qui n'est pas juste, c...
      ...nt sur les vaisseaux du commerce; c'est de ne former qu'un seul corps de marine, dans lequel on ne pourrait conserver, dans leur intégrité, ni les habitudes de la guerre ni celles du commerce.
      ...r, mes premières observations, et j'ajouterai que l'analogie des deux services n'est pas l'identité ; que ce qu'ils ont de ressemblant n'anéantit pa3 ce qu'ils ont de différent, et que parce qu'un marin militaire doit être bon navigateur, il ne s'ensuit pas que tout navigateur ait les connaissances nécessaires à la guerre de mer : mais aussitôt qu'il les possède, aussitôt même qu'il en remplit le service, alors il ne s'agit plus, comme ci-devant, de lui en contester les honueurs, de le tenir à une distance humiliante des grades et des décorations militaires; alors il est officier de l'armée, prenant rang du premier jour de son service, concourant à tous les remplacements ; et comme son expérience acquise sur les bâtiments du commerce est un véritable titre, je trouve juste, comme le demandent les capitaines marchands, que leur navigation soit comptée pour moitié de celle sur les vaisseaux de guerre : mais ce qui n'est pas juste, ce qui serait funeste au commerce comme à l'armée navale, c'est qu'on pût avancer en grades militaires, en naviguant seulement sur les vaisseaux du commerce; c'est de ne former qu'un seul corps de marine, dans lequel on ne pourrait conserver, dans leur intégrité, ni les habitudes de la guerre ni celles du commerce.
      Locuteur: Malouet
      Je n'ai pas encore attaqué la plus forte raison qu'on puisse alléguer... Je n'ai pas encore attaqué la plus forte raison qu'on puisse alléguer pour réunir en un seul corps militaire et commercial tous les navigateurs.
      Locuteur: Malouet
      ...irait-on, s'opère partiellement pendant la guerre, et la preuve que vous y croyez propres les of...
      ...ommerce, c'est que vous les appelez sur la flotte, c'est que vous les employez com...
      Cette réunion, dirait-on, s'opère partiellement pendant la guerre, et la preuve que vous y croyez propres les officiers du commerce, c'est que vous les appelez sur la flotte, c'est que vous les employez comme officiers militaires, quand le nombre des entretenus est épuisé. Or, est-il j...
      Locuteur: Malouet
      Les auteurs de ce système en présentent les avantages en proposant pour l'avenir de ne recevoir comme capitaines et officie... Les auteurs de ce système en présentent les avantages en proposant pour l'avenir de ne recevoir comme capitaines et officiers sur les bâti-

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 226
      Locuteur: Malouet
      vice. Le corps de la marine fut privilégié, il ne l'est plus...
      ... à exciter les préventions du peuple et de ses représentants contre un corps milit...
      ... noble. Vous n'avez détruit, Messieurs, de la noblesse que ses chimères; mais la mémoire des grandes actions, celle des services rendus, la statue élevée à Rousseau, comme celle de Duguay-Trouin (1), confirment la noblesse héréditaire, pour les enfants dignes de leurs pères, et il n'y eut jamais que c...
      ...ie des vertus et des talents qui obtint de justes et durables hommages.
      vice. Le corps de la marine fut privilégié, il ne l'est plus; mais son institution modifiée doit être maintenue ; son instruction perfection...
      ...e, quoiqu'elle appartienne à l'ancien régime. Il n'y a ni générosité, ni justice à exciter les préventions du peuple et de ses représentants contre un corps militaire, parce qu'il était noble. Vous n'avez détruit, Messieurs, de la noblesse que ses chimères; mais la mémoire des grandes actions, celle des services rendus, la statue élevée à Rousseau, comme celle de Duguay-Trouin (1), confirment la noblesse héréditaire, pour les enfants dignes de leurs pères, et il n'y eut jamais que cette généalogie des vertus et des talents qui obtint de justes et durables hommages.
      Locuteur: Malouet
      ...désormais les sciences mathématiques et la théorie de la navigation deviendraient familières à t... ...mmerce, que ceux qui auront passé par le grade et les examens d'aspirant; ainsi désormais les sciences mathématiques et la théorie de la navigation deviendraient familières à tous les navigateurs.
      Locuteur: Malouet
      ...l est utile qu'il y ait un grand nombre de marins, qu'une éducation plus soignée, ...
      ...t; il est utile que dans cette quantité de candidats les plus distingués se consac...
      ...ent un honorable emploi sur les navires de commerce ; mai3 il serait dangereux d'interdire tous autres moyens de parvenir à ceux qui se consacrent à la navigation commerciale; es auteurs du nouveau système remarquent eux-mêmes que la pratique de la mer, la connaissance des manœuvres sont plus importantes que la plus savante théorie, ce qui est vrai surtout pour la marine marchande ; pourquoi interdire a...
      ...ude, pourquoi lui interdire l'espérance de commander des navires marchands, lorsque, dans le plan de votre comité, il peut conserver celle de devenir amiral ?
      ...ion a été saisi par votre comité, mais il en a rejeté ce qui serait dangereux. Il est utile qu'il y ait un grand nombre de marins, qu'une éducation plus soignée, des connaissances plus approfondies rendent propres au commandement; il est utile que dans cette quantité de candidats les plus distingués se consacrent au service militaire, et que les autres trouvent un honorable emploi sur les navires de commerce ; mai3 il serait dangereux d'interdire tous autres moyens de parvenir à ceux qui se consacrent à la navigation commerciale; es auteurs du nouveau système remarquent eux-mêmes que la pratique de la mer, la connaissance des manœuvres sont plus importantes que la plus savante théorie, ce qui est vrai surtout pour la marine marchande ; pourquoi interdire au simple matelot, au jeune homme qui débute comme mousse et non comme aspiran t, qui ne peut suffire aux frais des premières années d'étude, pourquoi lui interdire l'espérance de commander des navires marchands, lorsque, dans le plan de votre comité, il peut conserver celle de devenir amiral ?
      Locuteur: Malouet
      ...ervations, à l'appui du nouveau système de marine, une censure amère du corps mili...
      ...lement existant. Ce n'est pas le moment de relever tous les torts qui résulteraien...
      ...ue vous avez effacées; mais c'est celui de remarquer qu'il n'est peut-être pas en Europe de corps plus instruit que celui de la marine de France; les talents qui s'y sont développés dans la dernière guerre, les succès qu'ils ont ...
      ...dis qu'on soutient aussi légèrement que la science de la tactique navale est un épouvantai! dont...
      ...ine ; ce corps, dont l'activité pendant la dernière guerre n'est pas contestée, ci...
      ...iers distingués par leurs connaissances de tactique. Ah ! réformons les abus ; mais ne renversons pas les principes que la raison et l'expérience ont consacrés ! ...
      ...mpatibles avec toute autre profession ; la discipline ne veut point de relâche; les mœurs, l'esprit militaire ...
      ...ais point anéantir, ne permettent point de spéculation mercantile, repoussent tout...
      C'est avec peine que j'ai vu au nombre des observations, à l'appui du nouveau système de marine, une censure amère du corps militaire actuellement existant. Ce n'est pas le moment de relever tous les torts qui résulteraient de3 préjugés des distinctions que vous avez effacées; mais c'est celui de remarquer qu'il n'est peut-être pas en Europe de corps plus instruit que celui de la marine de France; les talents qui s'y sont développés dans la dernière guerre, les succès qu'ils ont obtenus, sont encore au-dessus des fautes et des revers : et cependant tandis qu'on soutient aussi légèrement que la science de la tactique navale est un épouvantai! dont on se sert pour éloigner des grades les navigateurs marchands, le corps militaire dont l'instruction est plus soignée depuis quinze ans que celle d'aucune autre marine ; ce corps, dont l'activité pendant la dernière guerre n'est pas contestée, cite lui-même avec éloge le petit nombre d'officiers distingués par leurs connaissances de tactique. Ah ! réformons les abus ; mais ne renversons pas les principes que la raison et l'expérience ont consacrés ! Ceux d'un bon régime militaire sont incompatibles avec toute autre profession ; la discipline ne veut point de relâche; les mœurs, l'esprit militaire qu'il faut surveiller et contenir, mais point anéantir, ne permettent point de spéculation mercantile, repoussent toute autre subordination que celle du ser-
      Locuteur: Malouet
      ...décrète qu'il y aura un corps militaire de la marine entretenu ; que ce corps sera composé de mate-lots-canonniers, officiers, marini... Je conclus à ce que l'Assemblée nationale décrète qu'il y aura un corps militaire de la marine entretenu ; que ce corps sera composé de mate-lots-canonniers, officiers, mariniers, aspirants, enseignes, lieutenants, capitaines, Contre-amiraux, vice-amiraux...
      Locuteur: Malouet
      Tous les jeunes gens, au-dessous de l'âge de dix-huit ans, qui voudront débuter dans la navigation en qualité d'aspirant de la marine, en auront la faculté, en subissant un premier examen sur les éléments de la navigation. Tous les jeunes gens, au-dessous de l'âge de dix-huit ans, qui voudront débuter dans la navigation en qualité d'aspirant de la marine, en auront la faculté, en subissant un premier examen sur les éléments de la navigation.
      Locuteur: Malouet
      Les élèves de la première et de la seconde classe seront admis aux écoles ...
      ...seignés, mais non entretenus aux dépens de l'Etat.
      Les élèves de la première et de la seconde classe seront admis aux écoles militaires établies dans les grands ports; ils y seront soumis à une inspection militaire, ét enseignés, mais non entretenus aux dépens de l'Etat.
      Locuteur: Malouet
      Les aspirants de la seconde classe, qui auront quatre années de navigation, un an au moins sur les vaisseaux de l'Etat, pourront être choisis par les a... Les aspirants de la seconde classe, qui auront quatre années de navigation, un an au moins sur les vaisseaux de l'Etat, pourront être choisis par les armateurs, pour commander leurs navires sans être reçus capitaines.
      Locuteur: Malouet
      ...té reçus capitaines sans être aspirants de la marine, et ceux desdits aspirants de la seconde classe, qui auront commandé des...
      ...rvir en cette qualité sur les vaisseaux de l'Etat.
      Les navigateurs qui auront été reçus capitaines sans être aspirants de la marine, et ceux desdits aspirants de la seconde classe, qui auront commandé des navires marchands, au grand ou un petit cabotage pendant douze mois, auront le ...
      ...nesde vaisseau, et en recevront le brevet aussitôt qu'ils seront appelés pour servir en cette qualité sur les vaisseaux de l'Etat.
      Locuteur: Malouet
      ...s marchands serviront sur les vaisseaux de l'Etat, savoir : les seconds comme aspirants de la première classe, et les lieutenants comme aspirants de la seconde classe. Tous les autres navigateurs employés en qualité d'officiers sur les navires marchands serviront sur les vaisseaux de l'Etat, savoir : les seconds comme aspirants de la première classe, et les lieutenants comme aspirants de la seconde classe.
      Locuteur: Malouet
      ...pinière commune pour tous les officiers de l'armée navale et du commerce ; mais nous ne pouvons adopter celui de confondre absolument les deux services, et je m'éloigne même, d'après ce principe, de deux dispositions du comité qui multiplient les grades d'enseignes et celui de lieutenants surnuméraires, en ce que je...
      ...rouve juste d'élever au rang d'officier de l'armée tous les capitaines de navire ; mais le brevet et le titre ne ...
      ...vent en cette qualité sur les vaisseaux de l'Etat.
      Nous adoptons donc le plan d'une instruction commune, d'une pépinière commune pour tous les officiers de l'armée navale et du commerce ; mais nous ne pouvons adopter celui de confondre absolument les deux services, et je m'éloigne même, d'après ce principe, de deux dispositions du comité qui multiplient les grades d'enseignes et celui de lieutenants surnuméraires, en ce que je ne saurais accorder des grades militaires qu'à des services militaires : je veux, je trouve juste d'élever au rang d'officier de l'armée tous les capitaines de navire ; mais le brevet et le titre ne peuvent appartenir qu'à ceux qui servent en cette qualité sur les vaisseaux de l'Etat.
      Locuteur: Malouet
      ...a trois classes d'aspirants, on passera de l'une à l'autre, au concours, après des examens successifs et une année de navigation dans chaque classe. Il y aura trois classes d'aspirants, on passera de l'une à l'autre, au concours, après des examens successifs et une année de navigation dans chaque classe.
      Locuteur: Malouet
      Ceux des capitaines de navire qui ont été employés militaireme...
      ...commandé peudant douze mois des navires de 150 tonneaux et au-dessus, obtiendront dès à présent le brevet d'enseigne de vaisseau ; ils seront admis au concours...
      Ceux des capitaines de navire qui ont été employés militairement comme auxiliaires, et ceux qui ont commandé peudant douze mois des navires de 150 tonneaux et au-dessus, obtiendront dès à présent le brevet d'enseigne de vaisseau ; ils seront admis au concours pour remplir les places vacantes d'enseignes entretenus.
      Le grade de lieutenant de vaisseau ne pourra (1) Le roi a fait él...
      ...e statue à M. Duguay-Trouin et une à M. de LaGalisson-niére.,
      Le grade de lieutenant de vaisseau ne pourra (1) Le roi a fait élever, il y a quelques années, une statue à M. Duguay-Trouin et une à M. de LaGalisson-niére.,

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 227
      Locuteur: Malouet
      ...entretenus, après avoir rempli en temps de paix les conditions de service prescrit, ne pouvaient être compris, à défaut de places vacantes, dans la classe des lieutenants de vaisseau entretenus, ils seront faits l...
      ... et s'ils ont servi cinq années pendant la guerre sur les vaisseaux deï'Etat en qu...
      ...ers, il leur sera accordé en demi-paye, la moitié du traitement dont jouiront les ...
      ...é, ou au choix du roi, être placés dans la classe des entreténus.
      Si les enseignes non entretenus, après avoir rempli en temps de paix les conditions de service prescrit, ne pouvaient être compris, à défaut de places vacantes, dans la classe des lieutenants de vaisseau entretenus, ils seront faits lieutenants surnuméraires; et s'ils ont servi cinq années pendant la guerre sur les vaisseaux deï'Etat en qualité d'officiers, il leur sera accordé en demi-paye, la moitié du traitement dont jouiront les entretenus, jusqu'à ce qu'ils puissent, par rang d'ancienneté, ou au choix du roi, être placés dans la classe des entreténus.
      Locuteur: Malouet
      ...En ce que je ne fais pas nécessairement de tout officier du commerce un officier de la marine militaire, mais j'assUre également à tout navigateur, à tout capitaine de navire qui servira militairement, la perspective d'honneur et les avantages ...
      ...c les deux services, lorsque ta raison, la justice et l'intérêt même du commerce l...
      ...le mérite, lorsqu'il est utile et juste de les faire valoir l'un par l'autre,
      ...ns que leur inclination dirige particulièrement vers le service militaire, — 2° En ce que je ne fais pas nécessairement de tout officier du commerce un officier de la marine militaire, mais j'assUre également à tout navigateur, à tout capitaine de navire qui servira militairement, la perspective d'honneur et les avantages auxquels il a droit. — Je distingue donc les deux services, lorsque ta raison, la justice et l'intérêt même du commerce le commandent. — Je les réunis, ou plutôt j'en cumule les titres et le mérite, lorsqu'il est utile et juste de les faire valoir l'un par l'autre,
      Locuteur: Goupil de Préfeln
      ...emblée décrète l'impression du discours de M. Malouet (Cette motion est adoptée.) (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.) Je demande que l'Assemblée décrète l'impression du discours de M. Malouet (Cette motion est adoptée.) (La suite de la discussion est renvoyée à la séance de demain.)
      Locuteur: Le Président
      M. Gault, membre de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, à la suite de l'Assemblée nationale, demande un congé de six semaines pour se rendre à Rennes da... M. Gault, membre de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, à la suite de l'Assemblée nationale, demande un congé de six semaines pour se rendre à Rennes dans sa famille.
      Locuteur: Barnave
      ...gé qui vous est demandé : mais 1a forme de la demande exige une observation importante. L'auteur y prend la qualité de membre de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, assemblée que vous avez...
      ...ci; mais à 2,t)00 lieues, il est facile de s'en servir pour faire croire aux colonies à une espèce de renonciation tacite de l'Assemblée à un décret formel et pour exciter de nouveaux troubles. Cette désignation er...
      ...e s'est glissée dans les procès-verbaux de quelques-unes des séances précédentes. ...
      ...uisse s'élever à cet égard aucun doute. De cette façon, on détruira toute impression con- traire qu'on aurait voulu induire de la fausse qualification qu'aurait pu prend...
      ...urait pu être donnée à quelques membres de la ci-devant assemblée coloniale de Saint-Domingue. (Cette motion est adopt...
      ...port du comité des finances sur Taperçu de la dépense des trois premiers mois de 1791 (1).
      Je ne mets aucun obstacle au congé qui vous est demandé : mais 1a forme de la demande exige une observation importante. L'auteur y prend la qualité de membre de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, assemblée que vous avez dissoute par votredécret du 12 octobre» Ces méprises sont peu importantes ici; mais à 2,t)00 lieues, il est facile de s'en servir pour faire croire aux colonies à une espèce de renonciation tacite de l'Assemblée à un décret formel et pour exciter de nouveaux troubles. Cette désignation erronée est d'autant .plus dangereuse qu'elle s'est glissée dans les procès-verbaux de quelques-unes des séances précédentes. Je demande donc que mon observation soit rapportée dans leprocès-verbal et que l'Assemblée manifeste ses intentions d'une manière si précise qu'il ne puisse s'élever à cet égard aucun doute. De cette façon, on détruira toute impression con- traire qu'on aurait voulu induire de la fausse qualification qu'aurait pu prendre ou qui aurait pu être donnée à quelques membres de la ci-devant assemblée coloniale de Saint-Domingue. (Cette motion est adoptée et le congé est accordé.) L'ordre du jour est un rapport du comité des finances sur Taperçu de la dépense des trois premiers mois de 1791 (1).
      Locuteur: Lebrun
      ...ettre sous vos yeux l'aperçu spéculatif de la dépense publique dans les trois premiers mois de cette annëe. rapporteur. Je viens mettre sous vos yeux l'aperçu spéculatif de la dépense publique dans les trois premiers mois de cette annëe.
      Locuteur: Lebrun
      Une partie, îa plus grande partie de cette dépense, n'appartient point à l'a...
      ...nouveau, vous avez bien prévu, et toute la France a dû prévoir qu'il y aurait nue ...
      ...oyance a anticipés. Ce n'est point avec de vains ménagements que nous devons vous ...
      ...ment est irrévocablement arrêté, et par la nature des choses, et par sagesse de vos décrets.
      Une partie, îa plus grande partie de cette dépense, n'appartient point à l'année 1791. Placés entre les débris d'un régime nouveau, vous avez bien prévu, et toute la France a dû prévoir qu'il y aurait nue langueur inévitable dans les recouvrements, des accroissements momentanés dans les dépenses; vous entendrez donc sans inquiétude des détails que votre prévoyance a anticipés. Ce n'est point avec de vains ménagements que nous devons vous exposer le tableau d'une situation que vous pouyezchanger, dont le changement est irrévocablement arrêté, et par la nature des choses, et par sagesse de vos décrets.
      Locuteur: Lebrun
      ...esoins présumés des trois derniers mois de 1790 devait élever la dépensé à 132,342,000 liv, au-dessus la recette effective. Au 1er octobre dernier il n'y avait dans la caisse nationale qu'environ 8 millions,...
      ...ez fournis jusqu'au 31 décembre ont été de 124,095,000 livres. Il restait dans le ...
      ...V* janvier 29,018,000 livres, dont prés de 16 millions en numéraire. Les dépenses ont donc été réellement de 29,247,000 livres au-dessous de l'évaluation portée dans l'aperçu spécu...
      Les besoins présumés des trois derniers mois de 1790 devait élever la dépensé à 132,342,000 liv, au-dessus la recette effective. Au 1er octobre dernier il n'y avait dans la caisse nationale qu'environ 8 millions, soit en numéraire réel, soit en valeurs équivalentes. Les secours que vous avez fournis jusqu'au 31 décembre ont été de 124,095,000 livres. Il restait dans le Trésor public au V* janvier 29,018,000 livres, dont prés de 16 millions en numéraire. Les dépenses ont donc été réellement de 29,247,000 livres au-dessous de l'évaluation portée dans l'aperçu spéculatif.
      Locuteur: Lebrun
      ... payées par les Américains, les retards de nombre de pensionnaires qui n'ont point encore ré...
      ...e le calcul des événements et le calcul de la prévoyance; cependant toutes les rentes de 1789, toutes celles du moins qui se son...
      ...es eu entier. Le payement des arrérages de 1790 est entamé ; quelques capitaux ont...
      ...r public d,es répétitions à exercer sur la caisse de l'extraordinaire.
      ...es avait prévues, quelques recouvrements inespérés, tels que les3,700,000 livres payées par les Américains, les retards de nombre de pensionnaires qui n'ont point encore réclamé ce qui leur était dû sur 1789, ce que vous les aviez autorisés à toucher pour 1790, ont produit cette différence entre le calcul des événements et le calcul de la prévoyance; cependant toutes les rentes de 1789, toutes celles du moins qui se sont présentées, ont été acquittées eu entier. Le payement des arrérages de 1790 est entamé ; quelques capitaux ont été remboursés, et laissent au Trésor public d,es répétitions à exercer sur la caisse de l'extraordinaire.
      Locuteur: Malouet
      ...es non entretenus, qu'après cinq années de navigation, en leur qualité, sur les vaisseaux de l'Etat ou sur les corsaires; et cette condition de service militaire sera nécessaire pour que les années de navigation sur les navires marchands comptent pour moitié de celles employées au service de l'Etat dans l'oh-* tention des grades, ... être conféré aux enseignes non entretenus, qu'après cinq années de navigation, en leur qualité, sur les vaisseaux de l'Etat ou sur les corsaires; et cette condition de service militaire sera nécessaire pour que les années de navigation sur les navires marchands comptent pour moitié de celles employées au service de l'Etat dans l'oh-* tention des grades, récompenses et décorations militaires.
      Il ne reste à fournir à la marine, sur sa dépense fixe de 40,500,000 livres, que 3,580,0001* environ 9 millions à la guerre, quelques objets de la liste civile sur les premiers mois de 1790, et antérieurement au décret qui Ta séparée de la dépense publique, et tout cela par la nécessité inéyitable de ces arrièrements qui existeront dans to...
      ...arrièrements qui doit vous faire sentir la sagesse de l'institution rigoureuse d'une caisse uniques, le danger, la perte réelle qui naîtraient de la division, de l'insubordination ues caisses. Cest cel...
      ...é qui doit soumettre toutes les parties de la recette et de la comptabilité à l'empire d'un seul ordonnateur, sous l'inspection suprême, sous la surveillance (1) Ce rapport n'est pas t...
      Il ne reste à fournir à la marine, sur sa dépense fixe de 40,500,000 livres, que 3,580,0001* environ 9 millions à la guerre, quelques objets de la liste civile sur les premiers mois de 1790, et antérieurement au décret qui Ta séparée de la dépense publique, et tout cela par la nécessité inéyitable de ces arrièrements qui existeront dans tous les temps et sur toutes les caisses. C'est cette loi dés arrièrements qui doit vous faire sentir la sagesse de l'institution rigoureuse d'une caisse uniques, le danger, la perte réelle qui naîtraient de la division, de l'insubordination ues caisses. Cest celte indispensable loi qui vous rappellera toujours à ce principe d'unité qui doit soumettre toutes les parties de la recette et de la comptabilité à l'empire d'un seul ordonnateur, sous l'inspection suprême, sous la surveillance (1) Ce rapport n'est pas tout à. fait complet au Moniteur.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 228
      Locuteur: Lebrun
      Je commence par la recette générale, jusqu'ici contrariée ...
      ... par les erreurs des contribuables, par la crainte des receveurs, par la fluctuation des principes, par les reta...
      ...on, atténuée enfin par les vices et par la ruine même de l'ancien régime.
      Je commence par la recette générale, jusqu'ici contrariée dans plusieurs parties, par les erreurs des contribuables, par la crainte des receveurs, par la fluctuation des principes, par les retards dans l'imposition, atténuée enfin par les vices et par la ruine même de l'ancien régime.
      Locuteur: Lebrun
      ...débris d'un établissement qui s'écroule de tous côtés, il faut se hâter ou de la détruire ou d'en relever quelque ruine. Son existence ne fait plus qu'altester...
      ...nce des lois et tromper les peuples sur la soumission qu'ils doivent à vos décrets...
      On n'ose plus, Messieurs, asseoir des calculs ni des espérances sur les débris d'un établissement qui s'écroule de tous côtés, il faut se hâter ou de la détruire ou d'en relever quelque ruine. Son existence ne fait plus qu'altester l'impuissance des lois et tromper les peuples sur la soumission qu'ils doivent à vos décrets.
      Locuteur: Lebrun
      ...vaux envahissent cette nouvelle branche de commerce, trompent nos citoyens, et aff...
      ...trière, elle s'accroît chaque jour pour la ruine du royaume, pour la corruption des mœurs nationales et la perte de l'esprit public.
      ... et livrent notre numéraire à l'étranger. Depuis Brest jusqu'à Dunkerque, nos rivaux envahissent cette nouvelle branche de commerce, trompent nos citoyens, et affament le royaume d'un argent déjà trop resserré pour nos besoins. En vain les départements, les districts, les municipalités s'arment contre cette fraude meurtrière, elle s'accroît chaque jour pour la ruine du royaume, pour la corruption des mœurs nationales et la perte de l'esprit public.
      Locuteur: Lebrun
      ... permanente du Corps législasif. Jusque-, Messieurs, ce tableau vous offre du moins les fruits de l'économie et la certitude d'une administration sévère e...
      ...étails n'étaient pas le dernier produit de nos anciens désordres.
      active et permanente du Corps législasif. Jusque-, Messieurs, ce tableau vous offre du moins les fruits de l'économie et la certitude d'une administration sévère et sévèrement éclairée. Je vais Vous en présenter uu autre qui serait moins consolant, si vous n'en aviez d'avance aperçu tous les détails, si tous ces détails n'étaient pas le dernier produit de nos anciens désordres.
      Locuteur: Lebrun
      ...aluées, pendant les trois premiers mois de cette année, qu'à 16,300,000 livres. Cette évaluation, Messieurs, je la crois trop faible. Vous avez mis un ter...
      ...le et les administrations subordonnées, la rentrée des impositions arriérées, celle du remplacement de la gabelle à des droits divers, que vous avez supprimés, marqueront les progrès de l'ordre nouveau que vous avez établi ; 1,800,000 livres existaient dans la caisse des recettes générales, et ont été versées dans le Trésor public. La stagnation d'une pareille somme dans un...
      ...ulière, et dans des temps plus heureux, la stagnation constante d'une somme plus forte vous démontre la sagesse des mesures que vous avez prise...
      ...es ci-devant pays d'Etat donneront plus de 4 millions; elles en donneront 6, si la Bourgogne, qui doit plus de 2 millions d'arriérés, tient l'engageme...
      Les impositions directes des anciens pays d'élection et pays conquis ne sont évaluées, pendant les trois premiers mois de cette année, qu'à 16,300,000 livres. Cette évaluation, Messieurs, je la crois trop faible. Vous avez mis un terme à l'exercice languissant et intermittent des receveurs particuliers et des re...
      ...espérer, une harmonie plus confiante, plus entière entre l'administration générale et les administrations subordonnées, la rentrée des impositions arriérées, celle du remplacement de la gabelle à des droits divers, que vous avez supprimés, marqueront les progrès de l'ordre nouveau que vous avez établi ; 1,800,000 livres existaient dans la caisse des recettes générales, et ont été versées dans le Trésor public. La stagnation d'une pareille somme dans une caisse particulière, et dans des temps plus heureux, la stagnation constante d'une somme plus forte vous démontre la sagesse des mesures que vous avez prises en supprimant d'inutiles intermédiaires. Les impositions des ci-devant pays d'Etat donneront plus de 4 millions; elles en donneront 6, si la Bourgogne, qui doit plus de 2 millions d'arriérés, tient l'engagement que semblent avoir pris ses administrateurs, et que nous garantissent leur zè...
      Locuteur: Lebrun
      ...nciens pays d'élection; il faut étendre la même disposition aux ci-devant pays d'E...
      ...t sont encore affectées à des arrérages de rentes constituées pour le compte de l'Etat, au remboursement des capitaux de leurs emprunts, à des dépenses locales;...
      ...recettes seront faites par le trésorier de chaque district, pressées, surveillées ...
      ...gogne, en Bretagne et en Languedoc tout de qui devait être payé en Languedoc, en B...
      ...tout ce qui devait être payé à Paris, à la caisse de l'extraordinaire tout ce qui devait êtr...
      ...avenir, son activité distincte séparée. La ferme générale produira peut-être dans ...
      ...me aux fonctions des receveurs généraux et des receveurs particuliers dans les anciens pays d'élection; il faut étendre la même disposition aux ci-devant pays d'Etats. Les anciennes impositions des ci-devant pays d'Etats étaient et sont encore affectées à des arrérages de rentes constituées pour le compte de l'Etat, au remboursement des capitaux de leurs emprunts, à des dépenses locales; mais cette affectation ne sera point intervertie. Les recettes seront faites par le trésorier de chaque district, pressées, surveillées par chaque département. On payera en Bourgogne, en Bretagne et en Languedoc tout de qui devait être payé en Languedoc, en Bretagne, en Bourgogne; on payera au Trésor public tout ce qui devait être payé à Paris, à la caisse de l'extraordinaire tout ce qui devait être remboursé, et dès ce moment, chaque administration aura pour le passé, comme pour l'avenir, son activité distincte séparée. La ferme générale produira peut-être dans les trois premiers mois 6,500,000 livres.
      Locuteur: Lebrun
      ...t toujours leur tarif, et il est urgent de le décréter, dût-il être imparfait; pui...
      ... vous avez voulu qu'il y eût des droits de traites; puisqu'il existe une administr...
      ...u'il faut pour l'appui, pour l'économie de cette administration, la réunir à d'autres perceptions, à d'autr...
      ...rs, que nous vous avons présenté l'idée de l'associer à l'administration des poste...
      ..., elles se contrarient. Quelle que soit la surveillance, quelle que soit la délicatesse et la sévérité du directoire des postes, les postes seront l'éternel véhicule de la contrebande, si vous ne les incorporez à la régie chargée de la détruire.
      Les traites attendent toujours leur tarif, et il est urgent de le décréter, dût-il être imparfait; puisque enfin vous avez voulu qu'il y eût des droits de traites; puisqu'il existe une administration des traites; puisque des établissements dispendieux sont déjà formés sur n...
      ...il faut qu'ils entrent immédiatement en activité. L'expérience vous démontrera qu'il faut pour l'appui, pour l'économie de cette administration, la réunir à d'autres perceptions, à d'autres entreprises. 11 y a déjà longtemps, Messieurs, que nous vous avons présenté l'idée de l'associer à l'administration des postes. Séparées, elles se gênent, elles se tourmentent, elles se contrarient. Quelle que soit la surveillance, quelle que soit la délicatesse et la sévérité du directoire des postes, les postes seront l'éternel véhicule de la contrebande, si vous ne les incorporez à la régie chargée de la détruire.
      Locuteur: Lebrun
      La régie générale des aides, tout expirant...
      ...t, a encore du produit et présente plus de 20 millions de recouvrements à faire, mais qui s'évano...
      ...rçu, dans les trois premiers mois, plus de 5 millions dans le Trésor national. La régie des domaines nous promet un peu plus de 5 millions, et c'est promettre peut-êtr...
      ...rets n'en ont soumis l'acquisition qu'à de modiques droits. Les autres transaction...
      ...procédures sont encore suspendues entre la chute des anciens tribunaux et la formation complète des nouveaux tribuna...
      La régie générale des aides, tout expirante qu'elle est, a encore du produit et présente plus de 20 millions de recouvrements à faire, mais qui s'évanouiront avec elle, si vous en prononcez l'anéantissement. Elle versera, par aperçu, dans les trois premiers mois, plus de 5 millions dans le Trésor national. La régie des domaines nous promet un peu plus de 5 millions, et c'est promettre peut-être plus qu'elle ne pourra effectuer. Tout se porte sur les biens nationaux, et vos décrets n'en ont soumis l'acquisition qu'à de modiques droits. Les autres transactions entre les citoyens languissent; les procédures sont encore suspendues entre la chute des anciens tribunaux et la formation complète des nouveaux tribunaux que vous avez créés.
      Locuteur: Lebrun
      ...ommenceront dans tout ie royaume ; mais la perception ne sera vraiment active qu'a...
      ...istrement, il vous présentera un revenu de 48 à 50 millions. Je ne veux ni affaibl...
      ...ion sera plutôt au-dessous qu'au-dessus de mes calculs. Ce sera toujours des biens...
      ...des biens nationaux, qui seront vendus. La Révolution fera longtemps encore sentir...
      ...ions; les esprits, frappés d'une espèce de stupeur, n'oseront d'abord se livrer au...
      ...er à leurs spéculations. Mon devoir est de vous défendre des illusions, et de vous roidir d'avance contre toutes les ...
      En février, commenceront les droits d'enregistrement ; ils commenceront dans tout ie royaume ; mais la perception ne sera vraiment active qu'au mois d'avril. C'est en avril encore que commencera le timbre, et le timbre lui...
      ..., ses tergiversations ; mais enfin il s'établira; et réuni avec le droit d'enregistrement, il vous présentera un revenu de 48 à 50 millions. Je ne veux ni affaiblir, ni exagérer vos espérances, mais je crois que pendant les deux premières années, celte administration sera plutôt au-dessous qu'au-dessus de mes calculs. Ce sera toujours des biens nationaux, et presque rien autre chose que des biens nationaux, qui seront vendus. La Révolution fera longtemps encore sentir ses ondulations; les esprits, frappés d'une espèce de stupeur, n'oseront d'abord se livrer aux grandes entreprises ni s'abandonner à leurs spéculations. Mon devoir est de vous défendre des illusions, et de vous roidir d'avance contre toutes les difficultés qui nous attendent encore dans notre longue et périlleuse carrière.
      Locuteur: Lebrun
      Depuis que la question sur la vente exclusive du tabac se discuta devant vous, la contrebande s'accrédite, elle devient u... Depuis que la question sur la vente exclusive du tabac se discuta devant vous, la contrebande s'accrédite, elle devient une profession. Ceux qui
      Locuteur: Lebrun
      La loterie royale donnera 1,800,000 livres; elle donnera davantage, si vous en décrétez la conservation : en la décrétant, vous la mettrez sous la garde des lois; vous réprimerez, comme ... La loterie royale donnera 1,800,000 livres; elle donnera davantage, si vous en décrétez la conservation : en la décrétant, vous la mettrez sous la garde des lois; vous réprimerez, comme des

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 229
      Locuteur: Lebrun
      .... Ce serait trop ajouter à l'immoralité de cette institution, que d'appeler, par notre indolence, la cupidité des étrangers et les fraudes de nos propres citoyens. Nous aurions déjà invoqué la sévérité de vos décrets contre une foule d'agents qui trafiquent de l'ignorance et de la misère du peuple, si nous n'avions pas cru devoir attendre la décision qui fixera le sort de cet établissement. ...aient encore des délits publics quand ils n'attaqueraient pas un revenu national. Ce serait trop ajouter à l'immoralité de cette institution, que d'appeler, par notre indolence, la cupidité des étrangers et les fraudes de nos propres citoyens. Nous aurions déjà invoqué la sévérité de vos décrets contre une foule d'agents qui trafiquent de l'ignorance et de la misère du peuple, si nous n'avions pas cru devoir attendre la décision qui fixera le sort de cet établissement.
      Locuteur: Lebrun
      Les messageries attendent la nouvelle organisation que votre sagesse...
      ...t-elles n'y être jamais comptées I Loin de calculer sur ce genre de produit, vous encouragerez partout la liberté qui doit le détruire. Vous regarderez comme l'époque de notre prospérité celle où le voyageur n...
      ...nt situés, que vous pouvez être le lien de communication entre les différentes parties de l'Europe. Un si beau ciel, tant de monuments, tant de jouissances, des mœurs jadis douces, jusqu'à la faiblesse, mais qui désormais seront fortes, franches et généreuses comme la liberté! Les citoyens de tous les pays voudront encore, comme autrefois, voir la France; ils voudront s'y arrêter quelqu...
      Les messageries attendent la nouvelle organisation que votre sagesse a déterminée; nous ne les comptons point dans les revenus publics, et pussent-elles n'y être jamais comptées I Loin de calculer sur ce genre de produit, vous encouragerez partout la liberté qui doit le détruire. Vous regarderez comme l'époque de notre prospérité celle où le voyageur ne payera plus qu'au citoyen, et ne lui payera que des salaires ou des consommati...
      ...aient sur nos frontières s'offrir aux marchandises étrangères. Vous êtes tellement situés, que vous pouvez être le lien de communication entre les différentes parties de l'Europe. Un si beau ciel, tant de monuments, tant de jouissances, des mœurs jadis douces, jusqu'à la faiblesse, mais qui désormais seront fortes, franches et généreuses comme la liberté! Les citoyens de tous les pays voudront encore, comme autrefois, voir la France; ils voudront s'y arrêter quelques instants, et il ne tiendra désormais qu'à nous qu'ils veuillent s'y fixer san...
      Locuteur: Lebrun
      La régie des poudres et salpêtres ne verse...
      ... remplira ses magasins et nos arsenaux. La caisse de Poissy ne fait plus guère que rembourser les fonds d'avance de ses régisseurs; et dans quelques mois elle vous livrera un établissement dégagé de toute dette, un établissement que vous ...
      ...r encore dans vos revenus, ou dans ceux de la municipalité de Paris. Les affinages demandent toujours un compte de clerc à maître. Ils ne sont pas absolum...
      La régie des poudres et salpêtres ne versera rien, mais elle éteindra des dettes, mais elle remplira ses magasins et nos arsenaux. La caisse de Poissy ne fait plus guère que rembourser les fonds d'avance de ses régisseurs; et dans quelques mois elle vous livrera un établissement dégagé de toute dette, un établissement que vous pourrez compter encore dans vos revenus, ou dans ceux de la municipalité de Paris. Les affinages demandent toujours un compte de clerc à maître. Ils ne sont pas absolument sans produit, mais le fermier les garde et renvoie le Trésor public à son ca...
      Locuteur: Lebrun
      La contribution patriotique doit encore, sur le premier tiers, 7,687,000 livres. La caisse de l'extraordinaire versera par mois 5 mil...
      ...recettes particulières, quelques débets de comptable rendront à peu près un millio...
      ... le duc des Deux-Ponts. Tous ces objets de recette, et ce qui était en caisse au 3...
      La contribution patriotique doit encore, sur le premier tiers, 7,687,000 livres. La caisse de l'extraordinaire versera par mois 5 millions, ainsi que vous l'avez décrété, pour balancer les revenus nationaux qui lui sont affectés. Quelques recettes particulières, quelques débets de comptable rendront à peu près un million; et dans cette somme je comprends 300,000 livres qui seront payées par le duc des Deux-Ponts. Tous ces objets de recette, et ce qui était en caisse au 31 décembre, sont évalués, pour les trois premiers mois, à 99,123,000 livres, et ...
      Locuteur: Lebrun
      La dépense est bien loin de cette recette ; vous en connaissez les ... La dépense est bien loin de cette recette ; vous en connaissez les divers éléments, une grande partie est déjà déterminée par vos décrets.
      Locuteur: Lebrun
      La liste civile, les maisons des princes o...
      ... public le payement des rentes viagères de
      La liste civile, les maisons des princes ont des limites qu'elles ne déborderont pas. Je dois vous observer que vous avez assigné sur le Trésor public le payement des rentes viagères de
      Locuteur: Lebrun
      ... une mesure économique pour lui et pour la nation, de les assigner sur la même caisse, qui payera les intérêts de la dette publique. ...s; elles s'élèvent aujourd'hui à environ 850,000 liv. Ce serait une mesure sage, une mesure économique pour lui et pour la nation, de les assigner sur la même caisse, qui payera les intérêts de la dette publique.
      Locuteur: Lebrun
      ...faires étrangères ont une dépense fixe; la guerre, la marine ne roulent encore que sur des aperçus. On a évalué la guerre à 7 millions par mois, indépenda...
      ...r toute l'année 1791. On a porté encore la marine à 40,500,000 liv., 3,375,000 liv. par mois, et on ne croit pas que ni la marine, ni la guerre s'écartent beaucoup de cette estimation. Plus de dettes désormais quipèsentsur les départements; et dans le système général de l'Europe, rien encore qui fasse craindre une fluctuation dans la dépense.
      Les affaires étrangères ont une dépense fixe; la guerre, la marine ne roulent encore que sur des aperçus. On a évalué la guerre à 7 millions par mois, indépendamment des 4 millions que vous avez affectés aux fortifications à réparer, dépense successive, etqui se prolongera au moins sur toute l'année 1791. On a porté encore la marine à 40,500,000 liv., 3,375,000 liv. par mois, et on ne croit pas que ni la marine, ni la guerre s'écartent beaucoup de cette estimation. Plus de dettes désormais quipèsentsur les départements; et dans le système général de l'Europe, rien encore qui fasse craindre une fluctuation dans la dépense.
      Locuteur: Lebrun
      ...ui vont être rétablies, soit payée dans la même époque. Ces différents objets formeront pour les six premiers mois la sommed'environ 235 mil lions. Mais les ...
      ...act et ponctuel. On peut donc n'évaluer la dépense des trois premiers mois qu'à 10...
      ... ou 117, si vous y ajoutez ce qui reste de rentes de 1789 et de pensions non réclamées.
      ...remiers mois 1791. Vous voudrez sans doute que toute l'année 1791 des pensions qui vont être rétablies, soit payée dans la même époque. Ces différents objets formeront pour les six premiers mois la sommed'environ 235 mil lions. Mais les payements seront plus lents dans les trois premiers; et d'ailleurs, le créancier dort quand le débiteur est exact et ponctuel. On peut donc n'évaluer la dépense des trois premiers mois qu'à 100 millions, à 115 ou 117, si vous y ajoutez ce qui reste de rentes de 1789 et de pensions non réclamées.
      Locuteur: Lebrun
      Vous seriez effrayés de cette masse de dépenses, si vous ne vous rappeliez pas...
      ...ccablait; qu'en accélérant l'extinction de cet arriéré, vous ranimez les contributions, vous rendez la vie au commerce, des capitaux à l'industrie, à la culture ; au peuple, des salaires et du...
      ...pour les autres citoyens, ni salut pour la Constitution.
      Vous seriez effrayés de cette masse de dépenses, si vous ne vous rappeliez pas que tout entière elle appartient à l'arriéré, qu'en l'acquittant vous libérez le présent d'un ancien fardeau qui l'accablait; qu'en accélérant l'extinction de cet arriéré, vous ranimez les contributions, vous rendez la vie au commerce, des capitaux à l'industrie, à la culture ; au peuple, des salaires et du travail ; du travail, son véritable besoin, sans lequel il n'existe ni bonheur ni espérance pour lui, ni sûreté pour les autres citoyens, ni salut pour la Constitution.
      Locuteur: Lebrun
      ...ont reçu des secours, et ils est permis de penser que 50 millions suffiront à la dépense effective qui se fera dans les ...
      ...nus affermés formeront dans les caisses de districts, et bientôt dans la caisse de l'extraordinaire, une masse de recette qui compensera les versements q...
      ...éjà par l'expérience, rappellera tout à la règle et àl'exactitude.
      ...ieuses ont joui, en 1790, des revenus dont ils étaient en possession ; d'autres ont reçu des secours, et ils est permis de penser que 50 millions suffiront à la dépense effective qui se fera dans les trois premiers mois. Les dîmes, les revenus affermés formeront dans les caisses de districts, et bientôt dans la caisse de l'extraordinaire, une masse de recette qui compensera les versements que nous vous demanderons dans le Trésor public. Jusqu'i i cette recette a dû êtr...
      ...endra partout l'activité ; et le travail des directoires, mûri par le temps et déjà par l'expérience, rappellera tout à la règle et àl'exactitude.
      Locuteur: Lebrun
      ...s, envers les religieux qui n'ont point de fonctions publiques. Cette double dépen... ...le du culte, celle des pensions dont l'Etat est chargé envers les ecclésiastiques, envers les religieux qui n'ont point de fonctions publiques. Cette double dépense, nous l'avons évaluée à 140 millions par année. Si elle eût été toute entière...

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 230
      Locuteur: Lebrun
      Les dépenses premières de l'ordre judiciaire, tes dépenses des di...
      ... que vous allez créer pour 1791. Jusque- les administrations sont sans revenus e...
      ... frais intermédiaires soient portés sur la masse commune. Mais, et ce sera une sag...
      ... n'est qu'à cette époque que commencera la véritable économie, que les administrat...
      ...contiendra dans les bornes du besoin et de la nécessité.
      Les dépenses premières de l'ordre judiciaire, tes dépenses des districts et des départements, tes dépenses d'administration ont été fixées à $,50...
      ...r l'année. 1701 que cet ordre nouveau doit commencer, et avec le système général que vous allez créer pour 1791. Jusque- les administrations sont sans revenus et sans moyens; il faut donc que l'établissement premier et les frais intermédiaires soient portés sur la masse commune. Mais, et ce sera une sage, une nécessaire opération, il faudra que toutes ees avances soient restituées par tes départements. Ce n'est qu'à cette époque que commencera la véritable économie, que les administrations seront vraiment épurées, qu'une censure sévère et toujours vigilante les contiendra dans les bornes du besoin et de la nécessité.
      Locuteur: Lebrun
      ...ous sontconnues exigeront dans le cours de ces trois mois 32,147,000 L; 3,700,000 livres de plus achèveront d'éteindre tout ce qui restera de cette ancienne lèpre de la finance. Peut-être quelques receveurs g... Des anticipations qui vous sontconnues exigeront dans le cours de ces trois mois 32,147,000 L; 3,700,000 livres de plus achèveront d'éteindre tout ce qui restera de cette ancienne lèpre de la finance. Peut-être quelques receveurs généraux ne pourront pas faire face à leurs engagements. Ce hasard a été calculé ...
      Locuteur: Lebrun
      ... chaussées réclameront 252,0001., reste de la dépense qui leur avait été fixée pour 1...
      ...ésenterons sur cette partie les besoins de 1791. Si nos espérances se réalisent, s...
      Les ponts et chaussées réclameront 252,0001., reste de la dépense qui leur avait été fixée pour 1790; bientôt nous vous présenterons sur cette partie les besoins de 1791. Si nos espérances se réalisent, si Je calme public vient ranimer les travaux, les 15 millions que vous avez accor...
      Locuteur: Lebrun
      ...cours ordinaire des choses qu'une somme de travaux publics qu'on puisse exécuter: ...
      ...vité, quand te commerce et tes arts ont de la Vigueur, les bras manquent aux entrepri...
      ...r sur les fortunes particulières et sur la véritable propriété de l'Etat. C'est donc cette activité dans ...
      ...nous devons réveiller par toutes sortes de moyens, surtout par les plus puissants de tous tes moyens, l'exécution des lois, le rétablissement de l'ordre, 1e retour de la paix et de la sécurité. Alors, fiez-vous au génie de la nation, à cette ardeur qui la tourmente, à cette impatience des obstacles, à ces charmes puissants de tous nos maux, l'espérance et l'illusio...
      ...n Hollande : voilà l'énumération rapide de tous les objets que comprend ce trop long chapitre de dépenses.
      Il n'est dans le cours ordinaire des choses qu'une somme de travaux publics qu'on puisse exécuter: quand l'industrie particulière est en activité, quand te commerce et tes arts ont de la Vigueur, les bras manquent aux entreprises, et les travaux publics ne feraient que peser sur les fortunes particulières et sur la véritable propriété de l'Etat. C'est donc cette activité dans tous tes genres que nous devons réveiller par toutes sortes de moyens, surtout par les plus puissants de tous tes moyens, l'exécution des lois, le rétablissement de l'ordre, 1e retour de la paix et de la sécurité. Alors, fiez-vous au génie de la nation, à cette ardeur qui la tourmente, à cette impatience des obstacles, à ces charmes puissants de tous nos maux, l'espérance et l'illusion. Des dépenses à solder, des dépenses courantes, et qui toutes vous sont connues, à payer à leurs époques, des remboursements à Gênes et èn Hollande : voilà l'énumération rapide de tous les objets que comprend ce trop long chapitre de dépenses.
      Locuteur: Lebrun
      ...dre que tout ce qui én reste fût payé à la caisse de Pextraordinairé, puisqu'en effet le Tré... ...ont point sur 1791, ils appartiennent tous à 1790. Peut-être serait-il dans l'ordre que tout ce qui én reste fût payé à la caisse de Pextraordinairé, puisqu'en effet le Trésor public en a déjà payé une année entière en 1790.
      Locuteur: Lebrun
      Nous avons craint surtout, Messieurs, de vous tromper par des calculs atténués; nous avons placé les bornes à la plus grande distance, et l'évaluation p... Nous avons craint surtout, Messieurs, de vous tromper par des calculs atténués; nous avons placé les bornes à la plus grande distance, et l'évaluation porte à 207,518,000 livres, le secours extraordinaire que le Trésor public pourra...
      Locuteur: Lebrun
      ...s et leurs causes, qu'il me soit permis de m'arrêter sur tes véritables dépenses de 1791, d'en mesurer encore l'étendue; d'éclairer, si je puis, de presser du moins votre patriotisme sur la détermination des impôts et des moyens qui doivent la remplir. Nous avons fixé cette dépense à 528 millions» en supposant que 40 millions de plus fournis par les revenus des biens ... Après vous avoir développé nos besoins et leurs causes, qu'il me soit permis de m'arrêter sur tes véritables dépenses de 1791, d'en mesurer encore l'étendue; d'éclairer, si je puis, de presser du moins votre patriotisme sur la détermination des impôts et des moyens qui doivent la remplir. Nous avons fixé cette dépense à 528 millions» en supposant que 40 millions de plus fournis par les revenus des biens nationaux.
      Locuteur: Lebrun
      ... dans les départements, ni les dépenses de la justice, ni la prestation nécessaire pour l'entretien et la réparation des routes. Nous avons suppo...
      ... vous avez décrété, depuis, 15 millions de secours généraux. Nous croyons toujours...
      ...nt rigoureusement exacts. Si le travail de vos autres comités ne dérange pas des b...
      ...et c'est tout ce que vous pouvez exiger de votre comité.
      ... avons prévenu que celte fixation n'embrassait, ni tes dépenses d'administration dans les départements, ni les dépenses de la justice, ni la prestation nécessaire pour l'entretien et la réparation des routes. Nous avons supposé que vous cumuleriez avec tes capitaux tes portions d'intérêt qui seront dus pour 1791, aux diverses créances que vous éteindrez dans cette année; enfin, vous avez décrété, depuis, 15 millions de secours généraux. Nous croyons toujours que nos calculs sont rigoureusement exacts. Si le travail de vos autres comités ne dérange pas des bases dont leur marche jusqu'ici nous a garanti l'exactitude; si l'on peut nous sauver tes hasards et les événements imprévus, j'oserai, moi, répondre des évaluations, et c'est tout ce que vous pouvez exiger de votre comité.
      Locuteur: Lebrun
      ...ôt sont tous dressés, vous présenteront la partie de la dépense qui n'est point entrée dans not...
      ...yen, qui attend avec inquiétude te sort de la Constitution, n'en voit pas les fondeme...
      ...parfaitement égal à votre dépense. Loin de vous la funeste idée de vouloir tout à l'heure constituer, répa...
      ...ositions qui correspondent exactement à la totalité de vos besoins. Ce n'est pas ce que je vous demande, ce n'est pas ce qu'attendent de votre sagesse ceux qui veulent la fin de vos travaux, et le dénouement heureux de notre longue et douloureuse entreprise.
      Des tableaux, qui bientôt sont tous dressés, vous présenteront la partie de la dépense qui n'est point entrée dans notre fixation, et que vos décrets ont rejetée sur tes départements. Mais tout cela...
      ...'heure, des impositions déterminées ne sont pas réparties et assises; si 1e citoyen, qui attend avec inquiétude te sort de la Constitution, n'en voit pas les fondements irrévocablement fixés dans rétablissement d'un revenu public. Je ne dis pas, Messieurs, un revenu parfaitement égal à votre dépense. Loin de vous la funeste idée de vouloir tout à l'heure constituer, répartir, asseoir des impositions qui correspondent exactement à la totalité de vos besoins. Ce n'est pas ce que je vous demande, ce n'est pas ce qu'attendent de votre sagesse ceux qui veulent la fin de vos travaux, et le dénouement heureux de notre longue et douloureuse entreprise.
      Locuteur: Lebrun
      ...ain sûre, appuient un véritable système de finances. Qu'aucune partie de ce système ne blesse dans la racine de la prospérité publique. Que de vains égards, des considérations de cir... Que faut-il donc? il faut que des bases posées d'une main sûre, appuient un véritable système de finances. Qu'aucune partie de ce système ne blesse dans la racine de la prospérité publique. Que de vains égards, des considérations de circonstance ne fassent pas fléchir tes principes, et ne mettent pas vos successeur...
      Locuteur: Lebrun
      Vous avez décrété un secours général de 15millionS délivres» et de ces 15 millions de livres 6,640,000 livres portent sur les... Vous avez décrété un secours général de 15millionS délivres» et de ces 15 millions de livres 6,640,000 livres portent sur les trois premiers mois 1791.
      Locuteur: Lebrun
      ...s pour des besoins imprévus et un fonds de caisse de 20 millions. Mais le tableau spéculatif suppose et comprend dans cette somme 1,200,000 livres pour des besoins imprévus et un fonds de caisse de 20 millions.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 233
      ... deux conférences, n'estpas entièrement la même que j'ai lue dans la tribune. Or non seulement je n'ai pas v...
      ...et si elle est bonne, que l'approbation de plusieurs de mes collègues m'a autorisé à îe croire....
      ... et cacheté le dépôt, et il n'est sorti de leurs mains que pour passer dans celles de l'imprimeur de l'Assemblée nationale. Il était important, dans une matière aussi délicate, de ne pas laisser le choix à la critique entre ce que j'ai dit et ce qu...
      ...omité ecclésiastique a désiré l'aveu que l'adresse, approuvée par le comité dans deux conférences, n'estpas entièrement la même que j'ai lue dans la tribune. Or non seulement je n'ai pas voulu, pour lui plaire, dire cette fausseté ; mais j'ai dû constater, si mon adresse est mauvaise, que j'ai eu des censeurs trop indulgents ; et si elle est bonne, que l'approbation de plusieurs de mes collègues m'a autorisé à îe croire. J'ai déposé mon manuscrit sur le bureau ; MM. les secrétaires en ont paraphé, signé et cacheté le dépôt, et il n'est sorti de leurs mains que pour passer dans celles de l'imprimeur de l'Assemblée nationale. Il était important, dans une matière aussi délicate, de ne pas laisser le choix à la critique entre ce que j'ai dit et ce que je n'ai pas dit.
      ...e sur parole ceux qui ont cru devoir ou la méconnaître ou la censurer. On a blâmé un discours, en ef...
      ...en l'avait tenu ; et je le plaçais dans la bouche d'un impie. On a suppose qu'en parlant de la feuille des bénéfices, j'avais attaqué ...
      ...I est vrai que je n'ai pas fait l'éloge de la feuille des bénéfices; mais, en disant qu'elle avait donné souvent de très mauvais choix, j'ai parlé seulement de quelques prélats. Enfin, on a supposé que je prêchais l'hérésie et la violence ; je le croirais si l'Assemblée l'avait pensé de même, et je me serais sur-le-champ rétr...
      ...elle d'un homme qu'on a accusé lui-même de n'être pas orthodoxe, j'en appelle àu p...
      ...dresse pour que ceux qui ne l'ont pas entendue, ne soient pas obligés d'en croire sur parole ceux qui ont cru devoir ou la méconnaître ou la censurer. On a blâmé un discours, en effet très répréhensible, si un bon citoyen l'avait tenu ; et je le plaçais dans la bouche d'un impie. On a suppose qu'en parlant de la feuille des bénéfices, j'avais attaqué tous les prélats. II est vrai que je n'ai pas fait l'éloge de la feuille des bénéfices; mais, en disant qu'elle avait donné souvent de très mauvais choix, j'ai parlé seulement de quelques prélats. Enfin, on a supposé que je prêchais l'hérésie et la violence ; je le croirais si l'Assemblée l'avait pensé de même, et je me serais sur-le-champ rétracté. Mais n'ayant éprouvé qu'une attaque individuelle d'un homme qu'on a accusé lui-même de n'être pas orthodoxe, j'en appelle àu public : c'est à lui à prononcer.
      On nous reproche d'avoir refusé de décréter (1) Je livre cette adresse à l...
      ...lus reproché, c'est qu'il est difficile de m'en-tendre, et je conviens que, pour ê...
      On nous reproche d'avoir refusé de décréter (1) Je livre cette adresse à l'impression ; car ce qu'on m'a le plus reproché, c'est qu'il est difficile de m'en-tendre, et je conviens que, pour être jugé, il faut êtro entendu.
      Enfin, l'impression de cette adresse serait indispensable, ne ...
      ...s double que me prête ce journal. (Note de l'auteur.)
      Enfin, l'impression de cette adresse serait indispensable, ne fût-ce que pour empêcher qu'elle ne fût jugée d'après 1 e. journal tachygraphiqu...
      ...i hérétique ni absurde : or, je serais facilement tout cela d'après le galimatias double que me prête ce journal. (Note de l'auteur.)

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 240
      a la séance de l'assemblée nationale du 14 janvier 179... a la séance de l'assemblée nationale du 14 janvier 1791
      Nota. — M. de Viefville des Essarts, député du département de l'Aisne, fit imprimer et distribuer à tous les membres de l'Assemblée un travail sur l'organisation de la marine qui fait partie des documents parlementaires de l'Assemblée nationale et c'est à ce tit... Nota. — M. de Viefville des Essarts, député du département de l'Aisne, fit imprimer et distribuer à tous les membres de l'Assemblée un travail sur l'organisation de la marine qui fait partie des documents parlementaires de l'Assemblée nationale et c'est à ce titre que nous l'insérons ci-dessous (1).

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 241
      Idées sur Vorganisation de la marine et sur les changements et réform...
      ...ptible dans différentes parties, par M. de Vief-ville des Essarts, député du département de l'Aisne (1).
      Idées sur Vorganisation de la marine et sur les changements et réformes dont elle est susceptible dans différentes parties, par M. de Vief-ville des Essarts, député du département de l'Aisne (1).
      Les circonstances et quelques rapports de liaison m'ayant facilité les moyens de connaître l'organisation de la marine, d'en remarquer les abus et d'en méditer la réforme, je soumets à l'Assemblée nationale les résultats de mes réflexions. Les circonstances et quelques rapports de liaison m'ayant facilité les moyens de connaître l'organisation de la marine, d'en remarquer les abus et d'en méditer la réforme, je soumets à l'Assemblée nationale les résultats de mes réflexions.
      Il suffit de jeter les yeux sur la dernière ordonnance de la marine, du mois de janvier 1786, qui a fixé les forces navales du royaume, et de les reporter ensuite sur la liste des officiers de ce corps que l'on publie chaque année, pour être frappé de l'excessive quantité d'officiers généraux, et de leur surabondance, comparativement au n... Il suffit de jeter les yeux sur la dernière ordonnance de la marine, du mois de janvier 1786, qui a fixé les forces navales du royaume, et de les reporter ensuite sur la liste des officiers de ce corps que l'on publie chaque année, pour être frappé de l'excessive quantité d'officiers généraux, et de leur surabondance, comparativement au nombre des vaisseaux. Elle est telle, qu'il serait possible d'en mettre un sur ch...
      La marine de France est fixée, par cette ordonnance, à 80 vaisseaux de ligne, divisés en 9 escadres de 9 vaisseaux chacune, et d'un certain nombre de frégates, cutters, corvettes, lougres e...
      ...ète, et elle ne doit l'être qu'en temps de guerre. Il est bon seulement que les choses soient disposées de manière qu'elle puisse être complétée a...
      ...e les circonstances l'exigent. En temps de paix, elle n'a guère besoin que de 60 vaisseaux; elle n'en a même pas actu...
      La marine de France est fixée, par cette ordonnance, à 80 vaisseaux de ligne, divisés en 9 escadres de 9 vaisseaux chacune, et d'un certain nombre de frégates, cutters, corvettes, lougres et autres bâtiments légers ; mais elle est rarement complète, et elle ne doit l'être qu'en temps de guerre. Il est bon seulement que les choses soient disposées de manière qu'elle puisse être complétée aussitôt que les circonstances l'exigent. En temps de paix, elle n'a guère besoin que de 60 vaisseaux; elle n'en a même pas actuellement un pareil nombre en état d'être armés, et son armement total n'emploier...
      Voilà, strictement, le besoin réel de la marine dans la classe supérieure des officiers, non co...
      ...yés aux Indes et en Amérique en qualité de gouverneurs,mais qui sontor-dinairement pris parmi les capitaines de vaisseau.
      Voilà, strictement, le besoin réel de la marine dans la classe supérieure des officiers, non compris deux ou trois employés aux Indes et en Amérique en qualité de gouverneurs,mais qui sontor-dinairement pris parmi les capitaines de vaisseau.
      (1) Je m'étais proposé de discuter le plan général de l'organisation de la marine et d'en donner un qui aurait emb...
      ...t suivi, me trouvant encore hors d'état de travailler, il m'est devenu impossible de remplir mon projet. Je suis donc forcé de me borner à présenter mes idées : je me fais un devoir de les rendre publiques et de les soumettre à l'examen et au travail au comité, me réservant de leur donner le développement dont elles...
      ...u comité, lorsque ma santé me permettra de m'y rendre, soit à l'Assemblée nationale, lors de la nouvelle discussion qui s'ouvrira. (Note de l'auteur. )
      (1) Je m'étais proposé de discuter le plan général de l'organisation de la marine et d'en donner un qui aurait embrassé le civil et le militaire; mais étant incommodé depuis quelque temps, n'ayant pu assister au rapport du comité, ni aux discussions qui ont suivi, me trouvant encore hors d'état de travailler, il m'est devenu impossible de remplir mon projet. Je suis donc forcé de me borner à présenter mes idées : je me fais un devoir de les rendre publiques et de les soumettre à l'examen et au travail au comité, me réservant de leur donner le développement dont elles sont susceptibles, soit au comité, lorsque ma santé me permettra de m'y rendre, soit à l'Assemblée nationale, lors de la nouvelle discussion qui s'ouvrira. (Note de l'auteur. )
      (2) Les Anglais n'ont pas de commandants dans les ports d'arsenaux ; c'est le capitaine de port qui y commande, qui fait exécuter, sur qui roule toute la besogne. En France, nous avons commanda...
      ...culiers, et tous également bien payés : , c'est un seul homme.
      (2) Les Anglais n'ont pas de commandants dans les ports d'arsenaux ; c'est le capitaine de port qui y commande, qui fait exécuter, sur qui roule toute la besogne. En France, nous avons commandants, directeurs généraux, directeurs particuliers, et tous également bien payés : , c'est un seul homme.
      ... on en compte quatre, ainsi qu'on vient de l'observer ; et il est rare qu'il y en ...
      ...très avancé, ou parce que le traitement de cet officier, lorsqu'il est employé à la mer, est très considérable ; car, outre...
      Autrefois, il n'y avait qu'un vice-amiral : aujourd'hui on en compte quatre, ainsi qu'on vient de l'observer ; et il est rare qu'il y en ait un d'employé, soit parce que l'on ne parvient à ce grade que dans un âge très avancé, ou parce que le traitement de cet officier, lorsqu'il est employé à la mer, est très considérable ; car, outre 24,000 livres d'appointements, il lui est passé 160 livres par jour en suppléme...
      ...st un point essentiel delà constitution de la marine, indispensable pour la comptabilité et la détermination de la dépense, que le nombre d'officiers de tous les grades soit invariablement fixé en temps de paix ; qu'on ne voie plus ce corps suje...
      ...ernelles variations que chaque mutation de ministre lui a fait éprouver, et qui, depuis 25 ans, est le jouet constant de leurs caprices, chacun d'eux a laissé u...
      ... que le successeur a détruite, soit par la crainte de ne point laisser {de preuve de son ministère, soit par l'intention de corriger son prédécesseur.
      Il paraît juste, et c'est un point essentiel delà constitution de la marine, indispensable pour la comptabilité et la détermination de la dépense, que le nombre d'officiers de tous les grades soit invariablement fixé en temps de paix ; qu'on ne voie plus ce corps sujet à ces éternelles variations que chaque mutation de ministre lui a fait éprouver, et qui, depuis 25 ans, est le jouet constant de leurs caprices, chacun d'eux a laissé une ordonnance que le successeur a détruite, soit par la crainte de ne point laisser {de preuve de son ministère, soit par l'intention de corriger son prédécesseur.
      Mais au lieu de 100, la liste en porte 130, 40 chefs de division, 70 en activité, et 20 en non-activité. Il s'en trouve donc 30 de supplément à laisser éteindre, ou à met...
      ...ivité, en leur accordant les deux tiers de leurs appointements.
      Mais au lieu de 100, la liste en porte 130, 40 chefs de division, 70 en activité, et 20 en non-activité. Il s'en trouve donc 30 de supplément à laisser éteindre, ou à mettre hors d'activité, en leur accordant les deux tiers de leurs appointements.
      Cent majors de vaisseau paraissent également suffisant...
      ...upérieures portant du 18. (Ils sont sur la liste, ils ont le rang de lieutenants-colonels ; il n'y a conséqu...
      Cent majors de vaisseau paraissent également suffisants, un pour chaque vaisseau : les dix-neuf restant pour les détails et le commandement des frégates supérieures portant du 18. (Ils sont sur la liste, ils ont le rang de lieutenants-colonels ; il n'y a conséquemment rien à changer à cet égard.)
      Plus, ,500 lieutenants de vaisseau (ils sont également sur la liste)] mais on pense qu'il convient de les diviser en deux classes pour le rang, ainsi qu'ils le sont pour les appointements: la première, quia 1,600 livres, continuera de jouir du rang de major ; la seconde, qui a 1,050 livres, sera mise au rang de capitaine d'infanterie. Plus, ,500 lieutenants de vaisseau (ils sont également sur la liste)] mais on pense qu'il convient de les diviser en deux classes pour le rang, ainsi qu'ils le sont pour les appointements: la première, quia 1,600 livres, continuera de jouir du rang de major ; la seconde, qui a 1,050 livres, sera mise au rang de capitaine d'infanterie.
      Il est en effet hors des règles de la subordination et de l'émulation du système militaire, que d...
      ... gens, encore écoliers après six années de navigation en qualité d'élèves, passent tout à coup au grade supérieur de major d'infanterie. C'est trop abaisser ce rang, qu'un officier de terre n'obtient qu'après de très longs services. Il est bon, d'aill...
      Il est en effet hors des règles de la subordination et de l'émulation du système militaire, que des. jeunes gens, encore écoliers après six années de navigation en qualité d'élèves, passent tout à coup au grade supérieur de major d'infanterie. C'est trop abaisser ce rang, qu'un officier de terre n'obtient qu'après de très longs services. Il est bon, d'ailleurs, d'établir une gradation qui les
      (1) Ce traitement de table, fixé par ordonnance da 1768, primitivement dû à la prodigalité du feu duc de Choi-seul, semble devoir être réduit, n...
      ... les officiers généraux employés, chefs de division, capitaines commandants, et officiers de tous les rangs. On est fondé à croire que i la réduction provisoire, décrétée le 26 ju...
      (1) Ce traitement de table, fixé par ordonnance da 1768, primitivement dû à la prodigalité du feu duc de Choi-seul, semble devoir être réduit, non seulement pour le vice-amiral, mais aussi pour tous les officiers généraux employés, chefs de division, capitaines commandants, et officiers de tous les rangs. On est fondé à croire que i la réduction provisoire, décrétée le 26 juillet, restera définitive.
      ...fficiers généraux commandants des ports de Brest, Toulon, Rochefort et Lorient (en...
      ...rnier port n'exige-t-il qu'un capitaine de vaisseau pour commandant et celui de Rochefort ne paraît-il pas susceptible d'être conservé), on aura un total de quatorze officiers généraux (2).
      Qu'on ajoute quatre officiers généraux commandants des ports de Brest, Toulon, Rochefort et Lorient (encore ce dernier port n'exige-t-il qu'un capitaine de vaisseau pour commandant et celui de Rochefort ne paraît-il pas susceptible d'être conservé), on aura un total de quatorze officiers généraux (2).
      Que l'on en admette, si l'on veut,10 de supplément, ce qui portera le nombre à ... Que l'on en admette, si l'on veut,10 de supplément, ce qui portera le nombre à 24, 2 vice-amiraux, 8 lieutenants généraux et 14 chefs d'escadre. C'est sûrement...
      Mais, au lieu de 24, il s'en trouve 62, 4 vice-amiraux, ...
      ...t 42 chefs d'escadre. Il y en a donc 38 de surérogation à laisser éteindre auparavant qu'il soit fait de promotion,ou plutôt à mettre hors d'activité ; et en leur laissant les deux tiers de leurs appointements, on y gagnera un ti...
      Mais, au lieu de 24, il s'en trouve 62, 4 vice-amiraux, 16 lieutenants généraux et 42 chefs d'escadre. Il y en a donc 38 de surérogation à laisser éteindre auparavant qu'il soit fait de promotion,ou plutôt à mettre hors d'activité ; et en leur laissant les deux tiers de leurs appointements, on y gagnera un tiers, et le remplacement plus prompt d'officiers plus utiles.
      ..., on pense également que 100 capitaines de vaisseau suffisent pour le commandement de 81 vaisseaux de ligne et le service des ports. Les 40 premiers seront chefs de division, ayant le rang de brigadier des armées du roi (ils le son... Si l'on a pensé que 24 officiers généraux suffisaient, on pense également que 100 capitaines de vaisseau suffisent pour le commandement de 81 vaisseaux de ligne et le service des ports. Les 40 premiers seront chefs de division, ayant le rang de brigadier des armées du roi (ils le sont), et tous seront en activité dans les ports.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 242
      M. le maréchal de Castries a créé, par l'ordonnance de 1786, 840 sous-lieutenants de vaisseau, destinés à compléter l'armement en temps de guerre. Ce nombre n'est point complet; on a jugé convenable de ne pas le remplir pendant la paix, et il n'y en a environ que 450 portés sur la liste. M. le maréchal de Castries a créé, par l'ordonnance de 1786, 840 sous-lieutenants de vaisseau, destinés à compléter l'armement en temps de guerre. Ce nombre n'est point complet; on a jugé convenable de ne pas le remplir pendant la paix, et il n'y en a environ que 450 portés sur la liste.
      On pourrait, lors de la guerre, prendre ce supplément d'officie...
      ...indécemment comme matelots. Le ministre de la marine demanderait, au mois de janvier de chaque année, à toutes les chambres de commerce du royaume un état de tous les capitaines de nayire, reçus au grand cabotage et au loug cours dans chaque port. En marge de cet état, il serait fait mention de l'ancienneté, du mérite, de la nature des campagnes de chacun, s'ils sont à la mer ou à terre ; et, de tous ces états particuliers, serait for...
      ...aurait le plus voyagé et acquis le plus de connaissances, pour les y employer de préférence.
      On pourrait, lors de la guerre, prendre ce supplément d'officiers parmi les capitaines les plus expérimentés des navires marchands, qu'on a, jusqu'ici, fait marcher indécemment comme matelots. Le ministre de la marine demanderait, au mois de janvier de chaque année, à toutes les chambres de commerce du royaume un état de tous les capitaines de nayire, reçus au grand cabotage et au loug cours dans chaque port. En marge de cet état, il serait fait mention de l'ancienneté, du mérite, de la nature des campagnes de chacun, s'ils sont à la mer ou à terre ; et, de tous ces états particuliers, serait formé un état général sur lequel seraient apostillés ceux qui auraient été jugés pr...
      ...p loyés sur les vaisseaux du roi, avec indication des parties dumonde où chacun aurait le plus voyagé et acquis le plus de connaissances, pour les y employer de préférence.
      ...t sans distinction avec les lieutenants de vaisseau de la seconde classe. - Ainsi, et d'après les états annuels des chambres de commerce, lorsque la guerre viendrait à se déclarer, on commanderait à l'instant les capitaines de navires marchands, portés sur la liste d'emploi. ce ne serait qu'alors que l'Etat les solderait. A la paix; ils retourneraient à leurs foncti...
      ...ui se seraient distingués resteraient à la solde de l'Etat.
      ...ur ; ils seraient employés eu qualité d'officiers surnuméraires, concurremment et sans distinction avec les lieutenants de vaisseau de la seconde classe. - Ainsi, et d'après les états annuels des chambres de commerce, lorsque la guerre viendrait à se déclarer, on commanderait à l'instant les capitaines de navires marchands, portés sur la liste d'emploi. ce ne serait qu'alors que l'Etat les solderait. A la paix; ils retourneraient à leurs fonctions; il leur serait décerné les. récompenses qu'ils auraient méritées ; et ceux d'entre eux qui se seraient distingués resteraient à la solde de l'Etat.
      ...l honore le commerce, en fait une école de navigation pour la marine militaire, et tend à n'avoir que...
      ... expérimentés, les 450 sous-lieutenants de nouvelle création deviennent inutiles.
      ...ce projet qui, sous tous les rapports, me paraît utile et avantageux, en ce qu'il honore le commerce, en fait une école de navigation pour la marine militaire, et tend à n'avoir que des officiers expérimentés, les 450 sous-lieutenants de nouvelle création deviennent inutiles.
      ...ès ce moment, en leur laissant le tiers de leurs appointements, les dispenser de tout service dans les ports ; en conséquence, leur donner la permission de naviguer pour le commerce, où ils continueront de s instruire, jusqu'à ce que la guerre oblige de les rappeler au service de rEtat. Comme ils coûtent 450,000 livres environ, ce serait une économie de 300,000 livres. On peut, dès ce moment, en leur laissant le tiers de leurs appointements, les dispenser de tout service dans les ports ; en conséquence, leur donner la permission de naviguer pour le commerce, où ils continueront de s instruire, jusqu'à ce que la guerre oblige de les rappeler au service de rEtat. Comme ils coûtent 450,000 livres environ, ce serait une économie de 300,000 livres.
      ... des canonniers bourgeois classés, dont la marine a toujours été très satisfaite. ...
      ...se d'excellents marins que l'ordonnance de 1786 a détruite, et qu'on ne cesse de regretter. Il paraît bien difficile de suppléer avantageusement pour l'Etat à cette classe d'hommes distingués, chers à la marine sous tous les titres, réputés les premiers canonniers de l'Europe qui, de retour d'une campagne, rentraient dans ...
      On observe ici que le service des canonniers militaires se faisait autrefois par des canonniers bourgeois classés, dont la marine a toujours été très satisfaite. C'était une pépinière précieuse d'excellents marins que l'ordonnance de 1786 a détruite, et qu'on ne cesse de regretter. Il paraît bien difficile de suppléer avantageusement pour l'Etat à cette classe d'hommes distingués, chers à la marine sous tous les titres, réputés les premiers canonniers de l'Europe qui, de retour d'une campagne, rentraient dans leurs foyers, ne coûtaient rien au gouvernement et étaient toujours prêts à marc...
      ...serait-il plus juste et plus convenable de traiter en tout les sous-lieu-tenants de port comme les sous-lieutenants de vaisseau,avec qui ils ont rapport ; en conséquence, de leur accorder le même sort, c'est-à-dire la permission de naviguer sur les bâtiments de commerce, en conservant le tiers de leurs appointements jusqu'à ce qu'il y ... Peut-être, cependant, serait-il plus juste et plus convenable de traiter en tout les sous-lieu-tenants de port comme les sous-lieutenants de vaisseau,avec qui ils ont rapport ; en conséquence, de leur accorder le même sort, c'est-à-dire la permission de naviguer sur les bâtiments de commerce, en conservant le tiers de leurs appointements jusqu'à ce qu'il y ait lieu à leur remplacement.
      La partie des officiers d'administration pour la comptabilité est encore susceptible de réduction, particulièrement dans les ch... La partie des officiers d'administration pour la comptabilité est encore susceptible de réduction, particulièrement dans les chefs.
      ...s, des classes et pêches, toutes places de résidence à Paris, d'une très grande dé...
      ...té réelle, ne peuvent jamais échapper à la réforme. De simples chefs de bureau suffisent dans chaque partie, sa...
      ...re au ministre; et l'économie résultant de leur suppression pourra procurer à la marine un bâtiment de plus tous les ans, ce qui est préférabl...
      Les intendants généraux des armées navales, des fonds, des classes et pêches, toutes places de résidence à Paris, d'une très grande dépense pour l'Etat, sans utilité réelle, ne peuvent jamais échapper à la réforme. De simples chefs de bureau suffisent dans chaque partie, sans qu'il soit besoin d'intermédiaires pour les comptes à rendre au ministre; et l'économie résultant de leur suppression pourra procurer à la marine un bâtiment de plus tous les ans, ce qui est préférable et vaut infiniment mieux.
      ...es inspecteurs généraux et particuliers de la marine militaire doivent subir la même réforme que les intendants générau...
      ...oin d'inspecteurs en titre ; ces sortes de places ne doivent avoir de durée que le terme de leur utilité. Lorsqu'une tournée sera jugée né-cessaireet qu'il sera question de faire une inspection ou vérification de...
      ...ui seront payés seulement pour le temps de leurs tournées, et dont le
      Les inspecteurs généraux et particuliers de la marine militaire doivent subir la même réforme que les intendants généraux et particuliers. Il n'est pas besoin d'inspecteurs en titre ; ces sortes de places ne doivent avoir de durée que le terme de leur utilité. Lorsqu'une tournée sera jugée né-cessaireet qu'il sera question de faire une inspection ou vérification des troupes, des classes, etc., il sera nommé instantanément des officiers généraux ou commissaires, qui seront payés seulement pour le temps de leurs tournées, et dont le
      ...idence à pouvoir les faire juger dignes de l'occuper, mette dans une évidence à pouvoir les faire juger dignes de l'occuper,
      ...tte création, à charge à l'Etat pendant la paix, a été mal vue et mal combinée. Mais cette création, à charge à l'Etat pendant la paix, a été mal vue et mal combinée.
      téressant de les rétablir. Pourquoi, en effet, ne se rapprocherait-on pas de l'ancienne forme pour rendre au service... téressant de les rétablir. Pourquoi, en effet, ne se rapprocherait-on pas de l'ancienne forme pour rendre au service ces hommes précieux, en réduisant en proportion le corps d'infanterie des canon...
      Le corps des officiers de port, rendu sédentaire depuis l'ordonnance de 1786, ne partageant plus le service de mer, est trop nombreux; il peut être réduit de moitié dans les grades de lieutenant et sous-lieutenant : ils son... Le corps des officiers de port, rendu sédentaire depuis l'ordonnance de 1786, ne partageant plus le service de mer, est trop nombreux; il peut être réduit de moitié dans les grades de lieutenant et sous-lieutenant : ils sont 48; ce serait 12 dans chaque grade à supprimer.
      ...nts des ports et arsenaux et des places de commerce peuvent et doivent être suppri... Les intendants des ports et arsenaux et des places de commerce peuvent et doivent être supprimés, comme à charge et inutiles.
      ...un commissaire général dans chaque port de département, faisant les mêmes fonctions en l'absence l'un de l'autre; c'est un double emploi. L'inte...
      .... Il sera chargé, à ce titre seulement, de toutes les fonctions d'intendant auxque...
      Il y a un intendant et un commissaire général dans chaque port de département, faisant les mêmes fonctions en l'absence l'un de l'autre; c'est un double emploi. L'intendant peut être supprimé, et le commissaire général, qui coûte moitié moins, et ...
      ...rvient à ce rang que par ancienneté et une longue expérience, doit être conservé. Il sera chargé, à ce titre seulement, de toutes les fonctions d'intendant auxquelles il est habitué; et en cas d'absence, il sera suppléé par le plus ancien com...
      Les places de commerce déBordeaux, du Havre, de Lorient, de Dunkerque, etc., ont chacune un commiss...
      ...nt ministérielles : il ne faut pas même de commissaire générai, un commissaire ordonnateur suffit pour Lorient, et de simples commissaires eu chef pour les a...
      Les places de commerce déBordeaux, du Havre, de Lorient, de Dunkerque, etc., ont chacune un commissaire général qui a le titre d'intendant, et, pour cette seule cause, un suppléme...
      ...arseille, qui n'est pas moins important, n'en a point; ce sont des grâces purement ministérielles : il ne faut pas même de commissaire générai, un commissaire ordonnateur suffit pour Lorient, et de simples commissaires eu chef pour les autres places.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 243
      Les officiers de la marine, fixés aux classes, devraient avoir ces places pour retraite, de même gue les officiers du service de terre ont les majorités; mais on leur d... Les officiers de la marine, fixés aux classes, devraient avoir ces places pour retraite, de même gue les officiers du service de terre ont les majorités; mais on leur donne d'abord leur retraite, et ensuite, par supplément, les appointements attach...
      ...pas suffisamment payées pour tenir lieu de retraite, et qu'il soit jugé utile de les conserver, il faut les augmenter; il en coûtera beaucoup moins que d'accorder la retraite, plus, ces places en sus. Si les chefferies des classes ne paraissent pas suffisamment payées pour tenir lieu de retraite, et qu'il soit jugé utile de les conserver, il faut les augmenter; il en coûtera beaucoup moins que d'accorder la retraite, plus, ces places en sus.
      ... pas plus nécessaire que dans les ports de département, et partout ailleurs où il ...
      ...importantes, telles que Saint-Domingue, la Martinique et l'Ile-de-France, et des commissaires ordonnateurs en chef, ou de simples commissaires pour les autres su...
      ...ne grande économie et un meilleur ordre de comptabilité (2). Ces officiers d'admin...
      ... plus instruits, choisis par ancienneté de service dans leurs corps, sont formés p...
      ...abitude d'expérience, qui aide l'esprit de toutes les connaissances locales; leur ...
      ...et réduit; ils seraient payés en raison de leurs occupations et de l'importance des lieux. La différence des traitements est abusive,...
      ...t pas l'objet d'une plus grande étendue de travail»
      Le titre d'intendant, au surplus, n'y paraît pas plus nécessaire que dans les ports de département, et partout ailleurs où il vient d'être supprimé. Des commissaires généraux pour les colonies les plus importantes, telles que Saint-Domingue, la Martinique et l'Ile-de-France, et des commissaires ordonnateurs en chef, ou de simples commissaires pour les autres suppléeraient avantageusement les intendants. Il en résultera une grande économie et un meilleur ordre de comptabilité (2). Ces officiers d'administration secondaires, étant généralement plus instruits, choisis par ancienneté de service dans leurs corps, sont formés par une longue habitude d'expérience, qui aide l'esprit de toutes les connaissances locales; leur nombre serait fixé et réduit; ils seraient payés en raison de leurs occupations et de l'importance des lieux. La différence des traitements est abusive, lorsqu'elle n'est pas l'objet d'une plus grande étendue de travail»
      ...re également déterminé sur l'importance de la colonie ; ces places ne doivent plus être à l'avenir un objet de spéculation pour y relever ou y faire s...
      ...es principaux établissements, en fixant la totalité de leurs appointements et traitements depu...
      Le traitement des gouverneurs doitéire également déterminé sur l'importance de la colonie ; ces places ne doivent plus être à l'avenir un objet de spéculation pour y relever ou y faire sa fortune. Ils seraient suffisamment payés, dans les principaux établissements, en fixant la totalité de leurs appointements et traitements depuis
      (2) Il faut quitter cette routine de forme, à laquelle on met beaucoup trop d'importance ; rendre la comptabilité la plus simple possible, surtout rapproche... (2) Il faut quitter cette routine de forme, à laquelle on met beaucoup trop d'importance ; rendre la comptabilité la plus simple possible, surtout rapprocher les termes des payements arriérés qui favorisent les erreurs et doubles emploi...
      ... l'accroissement successif des dépenses de la marine, qui n'ont jamais eu de fixité. ...es et les postes soldés sont les principales causes auxquelles on peut attribuer l'accroissement successif des dépenses de la marine, qui n'ont jamais eu de fixité.
      Au commissaire-ordonnateur de la Guadeloupe et ses dépendances, appointe... Au commissaire-ordonnateur de la Guadeloupe et ses dépendances, appointements et frais idem.......... 18,000
      Aux commandants de la marine de Brest et de Toulon, pour tout généralement quelconque, appointements, traitements et frais de bureau, à Aux commandants de la marine de Brest et de Toulon, pour tout généralement quelconque, appointements, traitements et frais de bureau, à
      Aux gouverneurs de la Martinique Aux gouverneurs de la Martinique
      (11 n'y a que la colonie de Saint- (11 n'y a que la colonie de Saint-
      ...onctions et les traitements cesseront à la fois (1). titre, les fonctions et les traitements cesseront à la fois (1).
      ...urs, doivent être réduits, et les frais de bureau d'une extension arbitraire, abso... ...e grande réforme; le pouvoir des intendants, leur traitement, celui des gouverneurs, doivent être réduits, et les frais de bureau d'une extension arbitraire, absolument fixés.
      La meilleure administration, d'une surveillance facile, est la plus uniforme; c'est celle dont toutes ... La meilleure administration, d'une surveillance facile, est la plus uniforme; c'est celle dont toutes les parties s'enchaînent mutuellement ; et l'on ne voit pas, dans l'administrati...
      ...ies civiles et militaires,fquoiqueayant la même surveillance, le même travail, que... Les chefs et presque tous les individus soudoyés par l'Etat dans toutes les parties civiles et militaires,fquoiqueayant la même surveillance, le même travail, que leur existence soit peu variée, y sont payés différemment, sans qu'on puisse ap...
      ... classes jouit, outre les appointements de son grade, de 12,000 livres de supplément pour son inspection, sans comprendre les frais de bureau. (1) L'inspecteur général des classes jouit, outre les appointements de son grade, de 12,000 livres de supplément pour son inspection, sans comprendre les frais de bureau.
      L'inspecteur, général des troupes, de même. L'inspecteur, général des troupes, de même.
      ...llance, leur activité, leurs soins, que de tenir table ouverte. 50,000 livres et au-dessus. Il vaut mieux qu'ils représentent par leur surveillance, leur activité, leurs soins, que de tenir table ouverte.
      ...andants en second et particuliers, dont la plupart ne sont pas obligés à la représentation, peuvent et doivent être... Les commandants en second et particuliers, dont la plupart ne sont pas obligés à la représentation, peuvent et doivent être également réduits, ainsi que les chefs des différentes parties civiles et milit...
      ...lerais les appointements et traitements de tous les officiers civils : Voici comment je réglerais les appointements et traitements de tous les officiers civils :
      A chacun des commissaires-généraux de Brest et de Toulon, pour appointements et frais de A chacun des commissaires-généraux de Brest et de Toulon, pour appointements et frais de
      Au commissaire - ordonnateur de Au commissaire - ordonnateur de
      Aux commissaires en chef de Bordeaux, du Havre, de Marseille, Dun-kerque, Cherbourg, pour ... Aux commissaires en chef de Bordeaux, du Havre, de Marseille, Dun-kerque, Cherbourg, pour idem, chacun.............................. 7,000
      iraitements et frais de bureau..... 25,000 iraitements et frais de bureau..... 25,000
      A celui de Saint-Domingue, à cause de l'étendue de sa juridiction, pour A celui de Saint-Domingue, à cause de l'étendue de sa juridiction, pour
      les frais de déplacement............ 30,000 les frais de déplacement............ 30,000
      Nos autres établissements de peu d'importance n'ont besoin que d'anc...
      ...crivains principaux, à qui il suffirait de donner 3 à 4,000 livres, excepté pour l...
      ...qui est régi par une compagnie, chargée de toutes les dépenses, et dont 1 économie peut servir de modèle pour nos moindres établissements...
      Nos autres établissements de peu d'importance n'ont besoin que d'anciens commis faisant les fonctions d'écrivains principaux, à qui il suffirait de donner 3 à 4,000 livres, excepté pour le Sénégal, mais qui est régi par une compagnie, chargée de toutes les dépenses, et dont 1 économie peut servir de modèle pour nos moindres établissements.
      ...mbreux, et leur nombre doit être réduit de concert avec le ministre, de même que celui des écrivains principaux... ...dans les colonies, comme ailleurs, ne sont pas trop payés, mais ils sont trop nombreux, et leur nombre doit être réduit de concert avec le ministre, de même que celui des écrivains principaux et ordinaires.
      ...réductions seraient un objet d'économie de plus de 400,000 livres. Toutes ces réductions seraient un objet d'économie de plus de 400,000 livres.
      ...et commandants particuliers, en suivant la même proportion dans la réduction des sous-ordres : ...ment ce que j'estimerais devoir être accordé, pour traitements, aux gouverneurs et commandants particuliers, en suivant la même proportion dans la réduction des sous-ordres :
      Au commandant de Lorient, pour Au commandant de Lorient, pour
      Au gouverneur de Saint-Domingue, pour idem................. Au gouverneur de Saint-Domingue, pour idem..........................50,000
      et de l'Ile-de-France, à chacun..... 40,000 et de l'Ile-de-France, à chacun..... 40,000

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 244
      Au gouverneur de la Guadeloupe Au gouverneur de la Guadeloupe
      Tous les autres lieux de peu d'importance n'ont besoin que d'un capitaine de détachement, èt un petit supplément d'appointements, proportionné à la valeur du lieu, suffit. ~ Il doit en être de même de l'article des consulats, A l'énormité du traitement d'un grand nombre de consuls, chargés d'affaires, agents généraux et particuliers, se joignent l'inutilité de plusieurs, et une disparité injuste dan... Tous les autres lieux de peu d'importance n'ont besoin que d'un capitaine de détachement, èt un petit supplément d'appointements, proportionné à la valeur du lieu, suffit. ~ Il doit en être de même de l'article des consulats, A l'énormité du traitement d'un grand nombre de consuls, chargés d'affaires, agents généraux et particuliers, se joignent l'inutilité de plusieurs, et une disparité injuste dans leurs traitements, à laquelle il est impossible d'assigner d'autre cause que l...
      • Les consuls de Cadix, Lisbonne, Gênes, Naples et Amste...
      ...on y tient un agent chargé des,affaires de 'la marine et du commerce, qui reçoit 24,000 livres de traitement, et 6,000 livres qu'on lui r...
      • Les consuls de Cadix, Lisbonne, Gênes, Naples et Amsterdam (ici c'est un commissaire général, mais le titre n'y fait rien, puisque ses...
      ...Bassora', sont payés comme des ambassadeurs; £t à "Madrid, outre l'ambassadeur, on y tient un agent chargé des,affaires de 'la marine et du commerce, qui reçoit 24,000 livres de traitement, et 6,000 livres qu'on lui rembourse pour les présents -annuels.
      Ceux de l'Amérique septentrionale reçoivent éga...
      ...habitent. Le*commerce ne rend pas, dans la plupart, ce qu'il coûte en représentati...
      Ceux de l'Amérique septentrionale reçoivent également des sommes énormes pour les lieux qu'ils habitent. Le*commerce ne rend pas, dans la plupart, ce qu'il coûte en représentation.
      Dans la plupart des lieux, un simple agent, pri...
      ...ais qui y sont établis, peut tenir lieu de consul, et en remplir les fonctions avëc un simple traitement de 2,000 livres, plus ou moins, selon l'importance des relations et du commerce de l'endroit.
      Dans la plupart des lieux, un simple agent, pris parmi les négociants français qui y sont établis, peut tenir lieu de consul, et en remplir les fonctions avëc un simple traitement de 2,000 livres, plus ou moins, selon l'importance des relations et du commerce de l'endroit.
      * Ainsi le chargé des affaires de la marine et du. commerce à Madrid est inu...
      ...ns intermédiaire : ce n'est pas un port de mer où les affaires sont minutieuses et...
      * Ainsi le chargé des affaires de la marine et du. commerce à Madrid est inutile ; l'ambassadeur peut faire l'un et l'autre sans intermédiaire : ce n'est pas un port de mer où les affaires sont minutieuses et journalières.
      .... Un consul payé 6,000 livres, au lieii de 16,000 que celui' actuel reçoit-,• sera...
      ... l'ambassadeur, parce que c'est un port de mer; mais nous retranchons la représentation, qui ne convient qu'à l'...
      ... besoin d'un vice-consul, et encore moins d'un juge conservateur et d'un hôpital. Un consul payé 6,000 livres, au lieii de 16,000 que celui' actuel reçoit-,• sera bien traité. (Nous admettons ici un consul avec l'ambassadeur, parce que c'est un port de mer; mais nous retranchons la représentation, qui ne convient qu'à l'ambassadeur.) 1
      (Tous les frais de consulat des ports du commerce du Levant et des côtes de Barbarie, dans la Méditerranée, sont à la charge de la chambre de commerce de Marseille.) (Tous les frais de consulat des ports du commerce du Levant et des côtes de Barbarie, dans la Méditerranée, sont à la charge de la chambre de commerce de Marseille.)
      ...le ne fait pas sur cet objet,en Europe, la sixième partie de notre dépense. ...le commerce est beaucoup plus étendu que le nôtre, emploie fort peu d'agents :elle ne fait pas sur cet objet,en Europe, la sixième partie de notre dépense.
      Nos consuls et agents dans la majeure partie des lieux, surtout dans ...
      ...ns un ambassadeur, peuvent se dispenser de la représentation; elle n'est pas utile à. l'objet de leur mission.
      Nos consuls et agents dans la majeure partie des lieux, surtout dans ceux où nous avons un ambassadeur, peuvent se dispenser de la représentation; elle n'est pas utile à. l'objet de leur mission.
      Un nouvel objet de suppression a dû encore, depuis longtemps, frapper l'attention du gouvernement. Le port de Rochefort, construit avec faste par Louis XIV, malgré toutes les difficultés que la nature y opposait, et dont le séjour ma...
      ...e peuvent y être entièrement armés, que la rivière n'a pas assez de fond pour leur tirant d'eau, qu'on est obligé de les descendre de la rivière sans leur artillerie, par conséquent sans défense; de sorte qu'en temps de guerre (nous l'avons vu dans celle de 1744 et la suivante) un seul vaisseau ennemi, en s...
      ...te des sommes immenses en entretien, et la nature y a constamment surmonté l'art e...
      ...ssant sa situation, ne sente l'avantage de sa suppression. On peut le réunir à ceux de Brest et de Lorient ; ce qui ajouterait à plusieurs avantages célui bien important de rapprocher l'ensemble de nos forces dans l'Océan, dont la disjonction nous a été si souvent funes...
      Un nouvel objet de suppression a dû encore, depuis longtemps, frapper l'attention du gouvernement. Le port de Rochefort, construit avec faste par Louis XIV, malgré toutes les difficultés que la nature y opposait, et dont le séjour malsain, pestilentiel, occasionné par les marais qui l'entourent, a fait périr et ...
      ...ropre à former un département, d'autant que les vaisseaux qui y sont renfermés ne peuvent y être entièrement armés, que la rivière n'a pas assez de fond pour leur tirant d'eau, qu'on est obligé de les descendre de la rivière sans leur artillerie, par conséquent sans défense; de sorte qu'en temps de guerre (nous l'avons vu dans celle de 1744 et la suivante) un seul vaisseau ennemi, en station à l'île d'Oléron, a pu et peut encore empêcher tous les vaisseaux renferm...
      ...n sortir. II est donc non seulement inutile, mais à charge et dangereux ; il coûte des sommes immenses en entretien, et la nature y a constamment surmonté l'art et les dépenses qu'on y a faites. Il n'est personne qui, connaissant sa situation, ne sente l'avantage de sa suppression. On peut le réunir à ceux de Brest et de Lorient ; ce qui ajouterait à plusieurs avantages célui bien important de rapprocher l'ensemble de nos forces dans l'Océan, dont la disjonction nous a été si souvent funeste.
      . Aux commandants particuliers de Sainte-Lucie, Cayenne, l'Ile Bourbon, à... . Aux commandants particuliers de Sainte-Lucie, Cayenne, l'Ile Bourbon, à chacun................... 15,000
      Pondichéry a été évacué; il n'y a plus de troupes, par conséquent point de commandant militaire. Pondichéry a été évacué; il n'y a plus de troupes, par conséquent point de commandant militaire.
      L'Angleterre ne paye pas de frais de consulat en France, ou * du moins peu de chose ; et nous tenons chez eux des age... L'Angleterre ne paye pas de frais de consulat en France, ou * du moins peu de chose ; et nous tenons chez eux des agents qui sont payés jusqu'à 20,000 livres, et dans des ports où l'on ne voit pas ...
      Un consul à qui l'on payerait, à cause de l'importance du lieu-, pour ses appointements et traitement, 10,000 livres, au lieu de 24,000 livres qu'on lui donne, suffirai... Un consul à qui l'on payerait, à cause de l'importance du lieu-, pour ses appointements et traitement, 10,000 livres, au lieu de 24,000 livres qu'on lui donne, suffirait.
      Naples, 6,000' livres au lieu de 15,000. Naples, 6,000' livres au lieu de 15,000.
      Amsterdam. 6,000 livres au lieu de 15,200. Amsterdam. 6,000 livres au lieu de 15,200.
      Hambourg, 6",ÛÔ0 au lieu de 8,500. Hambourg, 6",ÛÔ0 au lieu de 8,500.
      ...Saint-Pétersbourg, 6,000 livres au lieu de 8, 9 et 17,000. Stockolm, Elseneur, Saint-Pétersbourg, 6,000 livres au lieu de 8, 9 et 17,000.
      ...rionale), à chacun 6,000 livres au lieu de 8, 12 et 20,000. ...mont, New-York, Charles-Town, Philadelphie, Portsmouth» (dans l'Amérique septentrionale), à chacun 6,000 livres au lieu de 8, 12 et 20,000.
      Maroc, 10,000 livres au lieu de 19,000. Maroc, 10,000 livres au lieu de 19,000.
      Bassora, 8,000 livres au lieu de 14,000. Bassora, 8,000 livres au lieu de 14,000.
      Londres, 10,000 livres au lieu de 20,000. Londres, 10,000 livres au lieu de 20,000.
      Dublin, 8,000 livres au lieu de 16,000. Dublin, 8,000 livres au lieu de 16,000.
      ...Liverpool et Cork, 4,000 livres au lieu de 8 et de 9,000. Bristol, Edimbourg, Liverpool et Cork, 4,000 livres au lieu de 8 et de 9,000.
      ...ieurs, et à tous ceux où nous avons peu de relations de commerce, il faut y retrancher le titre de consul ; de simples agents, payés depuis 2,000 jusq...
      ...uppléera le consul, en cas d'absence ou de maladie.
      Quant aux autres ports inférieurs, et à tous ceux où nous avons peu de relations de commerce, il faut y retrancher le titre de consul ; de simples agents, payés depuis 2,000 jusqu'à 3,000 livres, selon l'importance du commerce, suffisent ; et partout où il y a un consul, un vice-consul n'est pas absolument nécessaire; un négociant désigné suppléera le consul, en cas d'absence ou de maladie.
      ...re à une grande économie. Le commandant de ce département, l'intendant, les directions, toute l'administration de comptabilité deviendraient inutiles, puisque les ports de réunion désignés ont l'ensemble des off...
      ...es les parties, qu'un plus grand nombre de vaisseaux n'oblige pas de les augmenter. Enfin, un article qui pe...
      ...e suppression,impérieusement exigée sous tous les rapports, nous conduirait encore à une grande économie. Le commandant de ce département, l'intendant, les directions, toute l'administration de comptabilité deviendraient inutiles, puisque les ports de réunion désignés ont l'ensemble des officiers nécessaires dans toutes les parties, qu'un plus grand nombre de vaisseaux n'oblige pas de les augmenter. Enfin, un article qui peut offrir le plus d'économie, c'est l'appro-

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 245
      ...s qui, par une prédilection qui suppose la faveur, obtiennent les adjudications des fournitures des arsenaux ; tout cela s'arrange de manière que nul autre ne se présente po...
      ...s, parce qu'on sait que c'est une porte de succession, qui tient à des arrangement...
      ...s en loi. Le nouveau fournisseur craint la rigidité, les difficultés des recettes ...
      ...ens faciles à employer, qui l'empêchent de se mettre en concurrence.
      visionnement des ports. Ce sont toujours les mêmes personnes qui, par une prédilection qui suppose la faveur, obtiennent les adjudications des fournitures des arsenaux ; tout cela s'arrange de manière que nul autre ne se présente pour les rabais, parce qu'on sait que c'est une porte de succession, qui tient à des arrangements, à des motifs intéressés que l'habitude et le temps ont presque passés en loi. Le nouveau fournisseur craint la rigidité, les difficultés des recettes et les retards des payements ; tous moyens faciles à employer, qui l'empêchent de se mettre en concurrence.
      ...s pour des particuliers favorisés ; que la concurrence soit admise ; que chacun pu...
      ...ports ; qu'il suffise à l'adjudicataire de donner caution valable de remplir ses engagements, de satisfaire à toutes les clauses et conditions de son adjudication, alors il se présenter...
      Qu'on détruise cet usage ; que les entreprises ne soient plus des successions pour des particuliers favorisés ; que la concurrence soit admise ; que chacun puisse se présenter aux enchères ; que les adjudications soient annoncées, publiée...
      ...éterminées six mois après les fournitures faites et passées en recette dans les ports ; qu'il suffise à l'adjudicataire de donner caution valable de remplir ses engagements, de satisfaire à toutes les clauses et conditions de son adjudication, alors il se présentera des concurrents aux adjudications, et le bénéfice des rabais deviendra incalcu...
      ...ions, on est donc autorisé à croire que la dépense de la marine, eu égard à ses forces actuelles... D'après ces observations, on est donc autorisé à croire que la dépense de la marine, eu égard à ses forces actuelles, peut encore être réduite. Une simple comparaison va en établir l'évidence.-
      La marine de France est à celle d'Angleterre, à peu ...
      ...ents légers ne sont même guère que dans la proportion d'un à cinq, parce que le commerce de cette île étant considérable pour les c...
      ...ui sont nécessaires et qui sont chargés de droits, elle a besoin d'avoir continuel...
      ...illes en station et d'être armée contre la contrebande.
      La marine de France est à celle d'Angleterre, à peu près comme deux sont à cinq. Les bâtiments légers ne sont même guère que dans la proportion d'un à cinq, parce que le commerce de cette île étant considérable pour les comestibles qui lui sont nécessaires et qui sont chargés de droits, elle a besoin d'avoir continuellement des flottilles en station et d'être armée contre la contrebande.
      ...ots en activité ; à peine en avons-nous la moitié. Sa marine coûte 54 millions, par conséquent la dépense de Elle a toujours vingt mille matelots en activité ; à peine en avons-nous la moitié. Sa marine coûte 54 millions, par conséquent la dépense de
      (1) On observe que la régie des vivres, dont le bail va finir...
      ...ncore l'occasion d'une grande économie. La ration qu'elle fournit aux gens de mer revient à près de 18 sons ; et il semble possible de traiter à de meilleures conditions, à 16 sous au plu...
      (1) On observe que la régie des vivres, dont le bail va finir, présente encore l'occasion d'une grande économie. La ration qu'elle fournit aux gens de mer revient à près de 18 sons ; et il semble possible de traiter à de meilleures conditions, à 16 sous au plus.
      la nôtre, portée dans ce moment au-dessus de 46 millions, compris l'extraordinaire, ... la nôtre, portée dans ce moment au-dessus de 46 millions, compris l'extraordinaire, est donc proportionnellement trop forte.
      ...voir est une source intarissable d'abus de toute espèce, d'insouciance et de mépris pour les lois, d'injustices et de faveurs dans la distribution des places, d'intrigues et de corruption pour les obtenir, de désordre dans la dépense ; ...ant que, dans l'ordre social et politique, l'arbitraire laissé aux agents du pouvoir est une source intarissable d'abus de toute espèce, d'insouciance et de mépris pour les lois, d'injustices et de faveurs dans la distribution des places, d'intrigues et de corruption pour les obtenir, de désordre dans la dépense ;
      Considérant qu'il ne peut y avoir de bonne Constitution que celle dont les l...
      ... impérieusement à ceux qui sont chargés de leur dépôt, en règlent la conduite, le3 placent dans l'heureuse impuissance de ne pouvoir impunément y substituer leur...
      Considérant qu'il ne peut y avoir de bonne Constitution que celle dont les lois reposent sur des bases fixes et immuables, commandent impérieusement à ceux qui sont chargés de leur dépôt, en règlent la conduite, le3 placent dans l'heureuse impuissance de ne pouvoir impunément y substituer leur volonté ;
      Considérant qu'un tel ordre de choses,si désirable dans les toutes par...
      ...ospérité ; que sous ce rapport et celui de l'économie politique, il devient essentiel de fixer irrévocablement tout ce qui tient au régime et à l'organisation de la marine ; de substituer un ordre fixe et durable à l...
      ...nistériel qui a régné jusqu'à présent ; de retrancher^ supprimer les grades, place...
      ...lle fixité dans toutes les parties, que la dépense comme l'ordre de la comptabilité deviennent invariables, a ...
      Considérant qu'un tel ordre de choses,si désirable dans les toutes parties qui constituent un grand Empire, l'est surtout dans celles établies pour sa conservation et qui constituent sa force et sa prospérité ; que sous ce rapport et celui de l'économie politique, il devient essentiel de fixer irrévocablement tout ce qui tient au régime et à l'organisation de la marine ; de substituer un ordre fixe et durable à l'arbitraire ministériel qui a régné jusqu'à présent ; de retrancher^ supprimer les grades, places, pouvoirs, autorités et objets inutiles ; d'établir une telle fixité dans toutes les parties, que la dépense comme l'ordre de la comptabilité deviennent invariables, a décrété et décrète ce qui suit :
      Art. 3. Il sera incessamment pourvu à la retraite de deux vice-amiraux, huit lieutenants gén...
      ...sept chefs d'escadre, trente capitaines de vaisseau et douze lieutenants de port, qui se trouvent en supplément et ...
      Art. 3. Il sera incessamment pourvu à la retraite de deux vice-amiraux, huit lieutenants généraux, vingt-sept chefs d'escadre, trente capitaines de vaisseau et douze lieutenants de port, qui se trouvent en supplément et au delà du nombre fixé par l'article précédent.
      ...ûtes du roi. On y trouverait l'avantage de joindre l'économie à l'instruction des ...
      ...,qu'ils connaissent peu ; d'employer et de former un plus grand nombre de matelots : on épargnerait un fret qu'il...
      ... Danois, que les fournisseurs emploient de préférence, parce qu'ils coûtent moins,...
      ...e transport en serait fait, pour les objets qui en sont susceptibles, par les flûtes du roi. On y trouverait l'avantage de joindre l'économie à l'instruction des officiers, en les faisant ainsi naviguer dans les mers du Nord,qu'ils connaissent peu ; d'employer et de former un plus grand nombre de matelots : on épargnerait un fret qu'il faut payer aux Hollandais, Suédois, Danois, que les fournisseurs emploient de préférence, parce qu'ils coûtent moins, en ce qu'ils naviguent avec plus d'économie.
      ...un côté, serait regagné avantageusement de l'autre. ...es officiers, on en armera moinsl Par ce moyen, ce que l'on dépenserait plus, d'un côté, serait regagné avantageusement de l'autre.
      ... les réductions et réformes qu'on vient de lui soumettre, voici le projet de décret que je proposerais : projet de décret. Dans ces circonstances, et où l'Assemblée nationale jugerait à propos d'adopter les réductions et réformes qu'on vient de lui soumettre, voici le projet de décret que je proposerais : projet de décret.
      ...nt et demeureront fixées à 81 vaisseaux de ligne, divisés en 9 escadres de 9 vaisseaux chacune, ainsi qu'il est porté par l'ordonnance du mois de janvier 1786. . Les forces navales du royaume seront et demeureront fixées à 81 vaisseaux de ligne, divisés en 9 escadres de 9 vaisseaux chacune, ainsi qu'il est porté par l'ordonnance du mois de janvier 1786.
      ...rt. 2. Le nombre d'officiers militaires de tous les rangs et de tous les grades sera et demeurera irrév... Art. 2. Le nombre d'officiers militaires de tous les rangs et de tous les grades sera et demeurera irrévocablement fixé ainsi qu'il suit :
      Cent capitaines de vaisseau, dont les quarante premiers seront chefs de division. Cent capitaines de vaisseau, dont les quarante premiers seront chefs de division.
      Cent majors de vaisseau. Cent majors de vaisseau.
      Cinq cents lieutenants de vaisseau. Cinq cents lieutenants de vaisseau.
      Douze lieutenants de port. Douze lieutenants de port.
      ...ucun cas être augmenté, même en qualité de surnuméraire. (1) Sans que ce nombre puisse en aucun cas être augmenté, même en qualité de surnuméraire. (1)
      ...upérieur à celui qu'ils occuperont lors de leur retraite. ...qui se retireront dorénavant du service ne pourront plus prétendre à un gracie supérieur à celui qu'ils occuperont lors de leur retraite.
      ...dans le nombre des capitaines et majors de vaisseau. (1) Les directeurs et sous-directeurs des ports et arsenaux sont compris dans le nombre des capitaines et majors de vaisseau.

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 246
      Art. 5. Les cinq cents lieutenants de vaisseau seront divisés en deux classes : la première,ayant 1,600 livres d'appointements et le rang de major d'infanterie; la seconde, ayant 1,050 livres et le rang de capitaine d'infanterie. Art. 5. Les cinq cents lieutenants de vaisseau seront divisés en deux classes : la première,ayant 1,600 livres d'appointements et le rang de major d'infanterie; la seconde, ayant 1,050 livres et le rang de capitaine d'infanterie.
      Art. 6. Les sous-lieutenants de vaisseau, du nombre des huit cent quara...
      ... susénoncée, qui se trouvent portés sur la liste d'activité, ainsi que les douze sous-lieutenants de port de supplément, cesseront d'y être employés. Ils seront et demeureront dispensés de tout service dans les ports; il leur sera permis de naviguer pour le commerce, où ils continueront de s'instruire jusqu'à ce que les circonstances exigent ou permettent de les remettre en activité, leur laissant cependant le tiers de leurs appointements, et le temps de leur service continuant de leur compter.
      Art. 6. Les sous-lieutenants de vaisseau, du nombre des huit cent quarante créés par l'ordonnance susénoncée, qui se trouvent portés sur la liste d'activité, ainsi que les douze sous-lieutenants de port de supplément, cesseront d'y être employés. Ils seront et demeureront dispensés de tout service dans les ports; il leur sera permis de naviguer pour le commerce, où ils continueront de s'instruire jusqu'à ce que les circonstances exigent ou permettent de les remettre en activité, leur laissant cependant le tiers de leurs appointements, et le temps de leur service continuant de leur compter.
      Art. 7. A l'avenir, en cas de guerre qui nécessitera le besoin d'un s...
      ...res marchands ; en conséquence, au mois de janvier de chaque année, il sera fourni au ministre de la marine, par toutes les chambres de commerce du royaume, un état de tous les capitaines de navire reçus au grand cabotage et au lo...
      ...isé en plusieurs colonnes, fera mention de l'ancienneté, du mérite, de la nature des campagnes de chaque capitaine, s'ils sont à la mer ou à terre ; et de tous ces états particuliers sera formé ...
      ...x aura le plus voyagé et acquis le plus de connaissances.
      Art. 7. A l'avenir, en cas de guerre qui nécessitera le besoin d'un supplément d'officiers, ce supplément sera pris parmi les capitaines les plus expérimentés des navires marchands ; en conséquence, au mois de janvier de chaque année, il sera fourni au ministre de la marine, par toutes les chambres de commerce du royaume, un état de tous les capitaines de navire reçus au grand cabotage et au long cours dans chaque port. Cet état, divisé en plusieurs colonnes, fera mention de l'ancienneté, du mérite, de la nature des campagnes de chaque capitaine, s'ils sont à la mer ou à terre ; et de tous ces états particuliers sera formé un état général, sur lequel seront inscrits ceux des capitaines qui auront été j...
      ...és sur les vaisseaux du roi, avec indication des parties du monde où chacun d'eux aura le plus voyagé et acquis le plus de connaissances.
      ...tances l'exigeront, ceux des capitaines de navires marchands, portés sur la liste d'emploi, seront commandés ; ils ...
      ...t sans distinction avec les lieutenants de la seconde classe. Et lorsque leur service...
      ...inueront d'être employés et resteront à la solde de l'Etat.
      Art. 8. Lorsque les circonstances l'exigeront, ceux des capitaines de navires marchands, portés sur la liste d'emploi, seront commandés ; ils serviront en qualité d'officiers surnuméraires, concurremment et sans distinction avec les lieutenants de la seconde classe. Et lorsque leur service cessera d'être utile, ils retourneront à leurs fonctions ; mais ceux d'entre eux qui se seront distingués continueront d'être employés et resteront à la solde de l'Etat.
      Art. 10. Le traitement personnel de table des officiers commandant à la mer, ainsi que des passagers à leur bor...
      ...éralement quelconques, aux trois quarts de ce qui leur est accordé par l'ordonnance de 1786 ; en conséquence, le décret provis...
      Art. 10. Le traitement personnel de table des officiers commandant à la mer, ainsi que des passagers à leur bord au compte du roi, sera et demeurera dorénavant fixé, pour tous les rangs et grades généralement quelconques, aux trois quarts de ce qui leur est accordé par l'ordonnance de 1786 ; en conséquence, le décret provisoire du 26 juillet restera définitif.
      ...dants des ports et arsenaux, des places de commerce, soit en exercice ou ayant seu...
      ...es inspecteurs généraux et particuliers de la marine militaire et des classes, sont e...
      ...s colonies, des armées navales, des fonds, des classes et des pêches ; les intendants des ports et arsenaux, des places de commerce, soit en exercice ou ayant seulement le rang; ensemble les intendants particuliers des colonies, les inspecteurs généraux et particuliers de la marine militaire et des classes, sont et demeureront supprimés: îl sera pourvu incessamment à leur retraite,s'il y a li...
      Dans les colonies importantes de Saint-Domingue, la Martinique, l'Ile-de-France, par des commissaires généraux. Dans les colonies importantes de Saint-Domingue, la Martinique, l'Ile-de-France, par des commissaires généraux.
      Dans celle de la Guadeloupe et ses dépendances, par un c... Dans celle de la Guadeloupe et ses dépendances, par un commissaire-ordonnateur.
      Art. 14. Lorsqu'il sera jugé nécessaire de faire une inspection ou vérification de...
      ...seront payés seulement pour le temps et la durée de leurs fonctions.
      Art. 14. Lorsqu'il sera jugé nécessaire de faire une inspection ou vérification des troupes, des classes, etc., il sera nommé instantanément des officiers généraux, ou commissaires, qui seront payés seulement pour le temps et la durée de leurs fonctions.
      ...omies que j'ai cru pouvoir s'opérer par la nouvelle organisation de la marine. Telles sont les réformes, suppressions, réductions et économies que j'ai cru pouvoir s'opérer par la nouvelle organisation de la marine.
      ... rapport des dépenses du département ae la marine, fait à l'Assemblée nationale pa...
      ...ront certainement pas échappé au comité de marine, ou qu'il suffit de lui indiquer pour qu'il en fasse le sujet de ses délibérations.
      Il en est encore beaucoup d'autres qui se remarquent facilement d'après le rapport des dépenses du département ae la marine, fait à l'Assemblée nationale par le comité des finances, mais qui n'auront certainement pas échappé au comité de marine, ou qu'il suffit de lui indiquer pour qu'il en fasse le sujet de ses délibérations.
      ...s-canon-niers des classes sous le titre de canonniers-bour-geois, supprimés par l'effet de l'ordonnance de 1786, seront et demeureront rétablis su... Art. 9. Les maîtres seconds et aides-canon-niers des classes sous le titre de canonniers-bour-geois, supprimés par l'effet de l'ordonnance de 1786, seront et demeureront rétablis sur le même pied où ils étaient auparavant ladite ordonnance, et il sera fait une ...
      ...és, savoir : dans les deux grands ports de Brest et de Toulon, par deux commissaires généraux; dans le port de Lorient, par un commissaire-ordonnateur; dans les ports de commerce de Bordeaux, du Havre, de ûunkerque, Cherbourg et Marseille, par de simples commissaires en chef. et colonies seront remplacés, savoir : dans les deux grands ports de Brest et de Toulon, par deux commissaires généraux; dans le port de Lorient, par un commissaire-ordonnateur; dans les ports de commerce de Bordeaux, du Havre, de ûunkerque, Cherbourg et Marseille, par de simples commissaires en chef.
      Dans toutes les autres, par de simples commissaires en chef. Les trait...
      ...ls commissaires seront réglés en raison de l'importance du lieu de leur emploi, et fixés avec le miDisfre ...
      Dans toutes les autres, par de simples commissaires en chef. Les traitements desquels commissaires seront réglés en raison de l'importance du lieu de leur emploi, et fixés avec le miDisfre du département, ainsi que les traitements et le nombre des commissaires ordinair...
      Art. 15. Lorsqu'il sera question de l'approvisionnement des ports pour tout... Art. 15. Lorsqu'il sera question de l'approvisionnement des ports pour toutes les fournitures des arsenaux^ les adjudications ne pourront être faites qu'au...
      Art. 17. Le port de Rochefort est et demeure supprimé et réuni à ceux de Brest et de Lorient. Il sera en conséquence donné d... Art. 17. Le port de Rochefort est et demeure supprimé et réuni à ceux de Brest et de Lorient. Il sera en conséquence donné des ordres et pris les mesures nécessaires pour opérer et consommer très incessam...
      Ainsi l'article de dépense des gardiens, portiers, rondier...
      ...t fondé à croire qu'il peut être réduit de 150,000 livres au moins.
      Ainsi l'article de dépense des gardiens, portiers, rondiers, pour les vaisseaux et magasins, canotiers et gabariers, porté pour 424,808 li...
      ...cile qu'il ne renferme pas d'abus. Le détail sur cet objet est nécessaire; on est fondé à croire qu'il peut être réduit de 150,000 livres au moins.
      La mauvaise régie des hôpitaux est sensible; la plus simple comparaison suffit pour con... La mauvaise régie des hôpitaux est sensible; la plus simple comparaison suffit pour convaincre

      Séance du vendredi 14 janvier 1791

      page 247
      ...e les administrateurs en usent mal; que la surveillance est trop négligée ; que ceux qui en sont chargés ne la font pas, on la font mal ; qu'il faut changer entièrement le régime de cette administration, fixer ce qu'il convient de payer pour chaque malade, sous une insp... que les administrateurs en usent mal; que la surveillance est trop négligée ; que ceux qui en sont chargés ne la font pas, on la font mal ; qu'il faut changer entièrement le régime de cette administration, fixer ce qu'il convient de payer pour chaque malade, sous une inspection rigoureuse, attentive et surveillante.
      On voit, dans l'île de Tabago, une commission établie depuis la paix pour liquider les dettes de l'Etat, qui coûte près de 19,000 livres chaque année. Cette somme est peut-être au-dessus de l'intérêt du principal que l'on ne paye...
      ...uverneur, ou quelques principaux agents de l'administration pouvaient être chargés de ces objets, sans qu'il eût été besoin d'établir cette singulière commission, En général la dépense de l'état militaire de cette colonie et de toutes les parties de son administration est au-dessuS de son importance actuelle, j
      On voit, dans l'île de Tabago, une commission établie depuis la paix pour liquider les dettes de l'Etat, qui coûte près de 19,000 livres chaque année. Cette somme est peut-être au-dessus de l'intérêt du principal que l'on ne paye pas. Le commissaire-ordonnateur, le gouverneur, ou quelques principaux agents de l'administration pouvaient être chargés de ces objets, sans qu'il eût été besoin d'établir cette singulière commission, En général la dépense de l'état militaire de cette colonie et de toutes les parties de son administration est au-dessuS de son importance actuelle, j
      ...les mieux administrés, pour l'économie, la propreté et les soins. On remarque, à cet égard, que les hôpitaux confiés aux femmes sont les mieux administrés, pour l'économie, la propreté et les soins.
      Les frais de régie des vivres,portés à 624,500 livre...
      ...uction. Il est d'autant plus nécessaire de détailler cet article que cette partie est grevée de pensions qu'il convient d'examiner.
      Les frais de régie des vivres,portés à 624,500 livres, sont énormes et paraissent susceptibles d'une forte réduction. Il est d'autant plus nécessaire de détailler cet article que cette partie est grevée de pensions qu'il convient d'examiner.
      ...ers qui les dirigent. Il est nécessaire de les faire surveiller par des personnes ... ...iers entretenus par le roi dans nos colonies ne sont avantageux qu'aux particuliers qui les dirigent. Il est nécessaire de les faire surveiller par des personnes qui ne soient pas soumises à l'administration.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 5 résultats
    • Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      - search term matches: (121)

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 204
      Adresse de la société des amis de la Constitution établie à Anduze, qui exprime avec énergie les sentiments d'admiration, de reconnaissance et de dévouement, dont elle est pénétrée, pou... Adresse de la société des amis de la Constitution établie à Anduze, qui exprime avec énergie les sentiments d'admiration, de reconnaissance et de dévouement, dont elle est pénétrée, pour l'Assemblée nationale : elle fait une pétition d'armes.
      ...urs composant le directoire du district de Belley, qui dénoncent un écrit antipatr...
      ...ans ce district et dans tout le diocèse Genève, à la pariie de France, intitulé Lettre pastorale de Monseigneur Vévêque et prince de Genève. Ils apprennent que, malgré les ...
      ...grand nombre des fonctionnaires publics de leur arrondissement a déjà prêté le ser...
      Adresse des administrateurs composant le directoire du district de Belley, qui dénoncent un écrit antipatriotique répandu dans ce district et dans tout le diocèse Genève, à la pariie de France, intitulé Lettre pastorale de Monseigneur Vévêque et prince de Genève. Ils apprennent que, malgré les déclarations qui terminent cette lettre, le plus grand nombre des fonctionnaires publics de leur arrondissement a déjà prêté le serment sans réclamation.
      Adresse de la société des amis de la Constitution, établie à Vezelise, qui annonce que le curé de la communauté de Marthemont a fait le sacrifice d'une somme de 500 livres qui lui est due par l'Etat, en faveur des habitants de sa paroisse, en arrière à la subvention de 1789, d'une somme de 277 livres. Adresse de la société des amis de la Constitution, établie à Vezelise, qui annonce que le curé de la communauté de Marthemont a fait le sacrifice d'une somme de 500 livres qui lui est due par l'Etat, en faveur des habitants de sa paroisse, en arrière à la subvention de 1789, d'une somme de 277 livres.
      Adresse de la société des amis de la Constitution, séante à Mont-de-Marsan, aux citoyens du dépàrtemént des Landes, pour leur faire sentir l'excellence et la sublimité de la constitution civile du clergé. Adresse de la société des amis de la Constitution, séante à Mont-de-Marsan, aux citoyens du dépàrtemént des Landes, pour leur faire sentir l'excellence et la sublimité de la constitution civile du clergé.
      Adresse de la société des amis de la Constitution, séante à Nantes, qui expo...
      ... moyen d'assurer le calme intérieur, et de déjouer les ennemis de la nation, est de casser par un décret toute l'armée de ligne, de la recréer aussitôt après le plan d'organi...
      Adresse de la société des amis de la Constitution, séante à Nantes, qui expose que le seul moyen d'assurer le calme intérieur, et de déjouer les ennemis de la nation, est de casser par un décret toute l'armée de ligne, de la recréer aussitôt après le plan d'organisation militaire par l'Assemblée.
      Adresse des amis de la Constitution de Lisieux, qui font des observations sur ... Adresse des amis de la Constitution de Lisieux, qui font des observations sur l'organisation mili-litaire.
      Adresse de M. Brie-Serrant, qui fait hommage à l'Assemblée de plusieurs projets de ports et de canaux, et lui soumet quelques observations relatives au bien public et à la perfection de la Constitution. Adresse de M. Brie-Serrant, qui fait hommage à l'Assemblée de plusieurs projets de ports et de canaux, et lui soumet quelques observations relatives au bien public et à la perfection de la Constitution.
      Adresse des officiers municipaux de Bonpère, district de la Châteigneraye ; de Bouillon ville, district de Pont-à-Mousson ; de Sainî-Médard-d'Exci-deuil, département delà Dordogne; de Saint-Jean-du-Gard, district, d'Alais; des villes de Cahuzac, de Vertus, d'Avesnes, de Saint-Pourçain, qui envoient les procès...
      ...par les curés et fonctionnaires publics de ces différentes paroisses, au milieu des acclamations et des transports de leurs paroissiens. Ces officiers munici...
      Adresse des officiers municipaux de Bonpère, district de la Châteigneraye ; de Bouillon ville, district de Pont-à-Mousson ; de Sainî-Médard-d'Exci-deuil, département delà Dordogne; de Saint-Jean-du-Gard, district, d'Alais; des villes de Cahuzac, de Vertus, d'Avesnes, de Saint-Pourçain, qui envoient les procès-verbaux du serment civique prêté par les curés et fonctionnaires publics de ces différentes paroisses, au milieu des acclamations et des transports de leurs paroissiens. Ces officiers municipaux se répandent en éloges les
      PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT.
      La séance est ouverte à six heures, et dem... La séance est ouverte à six heures, et demie du soir.
      Un de MM. les secrétaires faitlecture des adr... Un de MM. les secrétaires faitlecture des adresses suivantes :
      Adresse de 2,316 citoyens de Lyon, qui demandent l'abolition de toutes les maîtrises, jurandes et corpo... Adresse de 2,316 citoyens de Lyon, qui demandent l'abolition de toutes les maîtrises, jurandes et corporations qui eutravent l'industrie et l'exercice des arts.

      Séance du mardi 15 février 1791, au soir

      page 205
      Locuteur: Moutier
      ...ques fonctionnaires publics du district de Sézanne ont satisfait à la loi du 26 décembre dernier, en prêtant ... J'ai l'honneur d'annoncer à l'Assemblée que tous les ecclésiastiques fonctionnaires publics du district de Sézanne ont satisfait à la loi du 26 décembre dernier, en prêtant le serment civique. (Applaudissements.)
      Locuteur: Moutier
      ...ires publics ecclésiastiques, au nombre de cinquante-six, dans le district d'Is-sur-Til, département de la Côte-d'Or, ont prêté le serment civique... Un membre annonce que les fonctionnaires publics ecclésiastiques, au nombre de cinquante-six, dans le district d'Is-sur-Til, département de la Côte-d'Or, ont prêté le serment civique. (Applaudissements.)
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      ...ants-colonels ne seront faits maréchaux de camp que lorsque, après avoir pris rang à la suite ne tous les colonels, ils en sero...
      ...grades, auront une véritable ancienneté de service et conséquemment un titre de ju4e préférence pour le grade de maréchal de camp; mais ils trouvent ee décret sévèr...
      ...urs successeurs; dans un moment où, sur la foi des anciennes ordonnances, des lieu...
      ...s n'ont continué à consacrer leur vie à la patrie, avec persévérance, que dans la confiance qu'ils ont dû avoir, que le' grade de colonel, intermédiaire entre celui de maréchal de camp et le leur, ne l'était que pour la subordination militaire et n'olfrait pas uu obstacle à leur avancement; que dans la confiance enfin qu'ils ont dû avoir que...
      ...ir avec lequel ils ont vécu et prolongé de longs services; espoir dont ils se trouvent déchus, en appliquant les probabilités de la vie humaine, à la nouvelle carrière que les nouveaux décr...
      Ils représentent que le décret du 23 septembre, qui établit que les lieutenants-colonels ne seront faits maréchaux de camp que lorsque, après avoir pris rang à la suite ne tous les colonels, ils en seront devenus les plus anciens, est sage pour l'aveuir, parce qu'à Taveuir les colonels, parvenus par tous les grades, auront une véritable ancienneté de service et conséquemment un titre de ju4e préférence pour le grade de maréchal de camp; mais ils trouvent ee décret sévère, dans un moment où les colonels n'ont pas encore les titres qu'auront leurs successeurs; dans un moment où, sur la foi des anciennes ordonnances, des lieutenants-colonels n'ont continué à consacrer leur vie à la patrie, avec persévérance, que dans la confiance qu'ils ont dû avoir, que le' grade de colonel, intermédiaire entre celui de maréchal de camp et le leur, ne l'était que pour la subordination militaire et n'olfrait pas uu obstacle à leur avancement; que dans la confiance enfin qu'ils ont dû avoir que, dans un temps donué, ils obtiendraient le titre d'officier général : espoir avec lequel ils ont vécu et prolongé de longs services; espoir dont ils se trouvent déchus, en appliquant les probabilités de la vie humaine, à la nouvelle carrière que les nouveaux décrets offrent à leur avancement, lis sollicitent donc un décret additionnel qui le...
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      ...i maintenant, Messieurs, les réflexions de votre comité sur cet objet digne de votre attention, puisqu'il touche une c...
      ...ble avant ge d'être composée d'hommes à la fois vieux militaires et promus par leu...
      ...offrent à votre intérêt le double titre de l'ancienneté et du talent.
      Voici maintenant, Messieurs, les réflexions de votre comité sur cet objet digne de votre attention, puisqu'il touche une classe précieuse d'officiers, qui a le double avant ge d'être composée d'hommes à la fois vieux militaires et promus par leur mérite et qui, par conséquent offrent à votre intérêt le double titre de l'ancienneté et du talent.
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      ...d'abord que sur le principe qui a servi de base à votre décret sur l'avancement, il n'était pussible de rien objecter; car il ne peut pas être mis en doute si la hiérarchie militaire sera suivie de grade en grade. Une mesure qui favorise... Votre comité militaire a reconnu d'abord que sur le principe qui a servi de base à votre décret sur l'avancement, il n'était pussible de rien objecter; car il ne peut pas être mis en doute si la hiérarchie militaire sera suivie de grade en grade. Une mesure qui favorise les talents et qui mette à même d'arriver au grade supérieur, avant que
      Locuteur: Moutier
      ...s réclamations des lieutenants-colonels de Varmée. L'ordre du jour est un rapport du comité militaire sur les réclamations des lieutenants-colonels de Varmée.
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      ...uveau mode d'avancement. Je suis chargé de vous faire connaître l'opinion du comité sur ces réclamations, et de vous présenter le projet de décret qu'il a cru convenable de vous soumettre. d'un des décrets rendus sur le nouveau mode d'avancement. Je suis chargé de vous faire connaître l'opinion du comité sur ces réclamations, et de vous présenter le projet de décret qu'il a cru convenable de vous soumettre.
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      Les lieutenants-colonels de l'armée ont observé, pour ceux actuelle...
      ...aient, avaient cependant pourvu au sort de cette classe utile d'officiers, et leur...
      ...u-tenants-colonels parvenaient au grade de maré-[ chai de camp, sans avoir passé par celui de colonel; et que même, depuis le 17 mars...
      ...ue déterminée pour l'obtention du grade de maréchal de camp, était fixée à vingt années de service effectif dans celui de lieutenant-colonel.
      Les lieutenants-colonels de l'armée ont observé, pour ceux actuellement en activité dans ce grade, que les anciennes ordonnances, toutes imparfaites qu'elles étaient, avaient cependant pourvu au sort de cette classe utile d'officiers, et leur offraient un avenir certain et avantageux, en ce qu'antérieurement au 17-mars 1788, les lieu-tenants-colonels parvenaient au grade de maré-[ chai de camp, sans avoir passé par celui de colonel; et que même, depuis le 17 mars 1788, l'époque déterminée pour l'obtention du grade de maréchal de camp, était fixée à vingt années de service effectif dans celui de lieutenant-colonel.
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      ...bre dernier puis-« sent prendre le rang de leur brevet de lieute-« nant-colonel parmi les colonels, pour être farts « maréchaux de camp, en comptant deux années « de major pour une de lieutenant-colonel. » « Que les lieutenants-colonels au service à l'é-« poque du décret uu 23 septembre dernier puis-« sent prendre le rang de leur brevet de lieute-« nant-colonel parmi les colonels, pour être farts « maréchaux de camp, en comptant deux années « de major pour une de lieutenant-colonel. »
      Locuteur: Alexandre de Beauharnais
      ...s réclamations des lieutenants-colonels de l'armée, et des motifs sur lesquels ils... Tel est le précis des réclamations des lieutenants-colonels de l'armée, et des motifs sur lesquels ils les fondent.
      Adresses des curés de Longueil-Sainte-Marcel de Plassac, près Blaye, de Savance, département des Basses-Pyrénées ; de Saint-Mars-en-Brie, et de Plancher, près Autun, qui expriment «né admiration respectueuse pour la constitution civile du clergé, et s'emp... Adresses des curés de Longueil-Sainte-Marcel de Plassac, près Blaye, de Savance, département des Basses-Pyrénées ; de Saint-Mars-en-Brie, et de Plancher, près Autun, qui expriment «né admiration respectueuse pour la constitution civile du clergé, et s'empressent d'annoncer à l'Assemblée qu'ils ont prêté le serment civique selon les f...
      ...ait le sieur d'Artaise-Feucher, citoyen de Paris, des recherches qu'il a faites sur les vrais 'principes et les droits de la société. Ce citoyen se félicite de la part que l'Assemblée nationale a prise à ses malheurs, et de tout ce qu'il a fait lui-même pour la liberté publique. « Je n'ai point atten...
      ...'attaquer ; dès 1786 j'ai eu le courage de lever le voile derrière lequel des femmes et des valets ne rougissaient pas de se partager audacieusement les dépouill...
      Hommage que fait le sieur d'Artaise-Feucher, citoyen de Paris, des recherches qu'il a faites sur les vrais 'principes et les droits de la société. Ce citoyen se félicite de la part que l'Assemblée nationale a prise à ses malheurs, et de tout ce qu'il a fait lui-même pour la liberté publique. « Je n'ai point attendu, dit-il, que le despotisme fût sans cachot, pour l'attaquer ; dès 1786 j'ai eu le courage de lever le voile derrière lequel des femmes et des valets ne rougissaient pas de se partager audacieusement les dépouilles du peuple. »
      Adresse des amis de la Constitution de la ville de Perpignan, qui prient l'Assemblée nationale de vouloir bien fixer un traitement aux prêtres de l'arien Roussillon, dont le revenu ne s...
      ...Ils sollicitent pour ces pasteurs, dont la position fâcheuse les affecte, le traitement de 700 livres accordé aux religieux mendia...
      Adresse des amis de la Constitution de la ville de Perpignan, qui prient l'Assemblée nationale de vouloir bien fixer un traitement aux prêtres de l'arien Roussillon, dont le revenu ne se porte pas à 1,000 livres. Ils sollicitent pour ces pasteurs, dont la position fâcheuse les affecte, le traitement de 700 livres accordé aux religieux mendiants.
      Le curé de Saint-Jean-de-Gardoningue, district d'Olan, département du Gard, et le maire de cette ville, également chers à tous les...
      ...isés en opinions religieuses, ont donné la douce satisfaction de les voir, dans cette circonstance, oubliant la diversité de leur culie, accourir et se confondre dans l'église pour y jouir de l'auguste cérémonie de la prestation du serment civique. Cette he...
      ...a ménagé au curé et au maire l'occasion de prononcer deux discours où respirent les sentiments les plus purs de religion, de patriotisme et de tolérance.
      Le curé de Saint-Jean-de-Gardoningue, district d'Olan, département du Gard, et le maire de cette ville, également chers à tous les citoyens du canton, quoique divisés en opinions religieuses, ont donné la douce satisfaction de les voir, dans cette circonstance, oubliant la diversité de leur culie, accourir et se confondre dans l'église pour y jouir de l'auguste cérémonie de la prestation du serment civique. Cette heureuse réunion a ménagé au curé et au maire l'occasion de prononcer deux discours où respirent les sentiments les plus purs de religion, de patriotisme et de tolérance.
      ... je suis chargé par le comité militaire de vous taire part des réclamations que les lieutenants-colonels de l'armée ont adressées à l'Assemblée nationale, sur la disposition (1) Le Moniteur ne donne qu'une analyse de ce rapport. rapporteur (1). Messieurs, je suis chargé par le comité militaire de vous taire part des réclamations que les lieutenants-colonels de l'armée ont adressées à l'Assemblée nationale, sur la disposition (1) Le Moniteur ne donne qu'une analyse de ce rapport.
      ...s sur le patriotisme et le zèle éclairé de leurs pasteurs. plus flatteurs sur le patriotisme et le zèle éclairé de leurs pasteurs.
      ...x fonctionnaires publics quelque marque de sa satisfaction de leur conduite dans cette circonstance, ... L'Assemblée, voulant donner à ces deux fonctionnaires publics quelque marque de sa satisfaction de leur conduite dans cette circonstance, ordonne, l'impression du discours qu'ils ont prononcé l'un et l'autre, et une me...