Résultats groupés par volume (AP + Images)

11 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-1220 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-1222 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-1238 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-1262 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-12100 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-101 hits on 1787-110 hits on 1787-1239 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121721 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-051 hits on 1789-0627 hits on 1789-0727 hits on 1789-0824 hits on 1789-0926 hits on 1789-1031 hits on 1789-1138 hits on 1789-121406 hits on 1790-0137 hits on 1790-0242 hits on 1790-0337 hits on 1790-0451 hits on 1790-0543 hits on 1790-0649 hits on 1790-0747 hits on 1790-0841 hits on 1790-0951 hits on 1790-1047 hits on 1790-1145 hits on 1790-121531 hits on 1791-0140 hits on 1791-0245 hits on 1791-0341 hits on 1791-0448 hits on 1791-0541 hits on 1791-0645 hits on 1791-0741 hits on 1791-0845 hits on 1791-0940 hits on 1791-1036 hits on 1791-1145 hits on 1791-12721 hits on 1792-0143 hits on 1792-0258 hits on 1792-0353 hits on 1792-0455 hits on 1792-0553 hits on 1792-0657 hits on 1792-0756 hits on 1792-0855 hits on 1792-0938 hits on 1792-1037 hits on 1792-1138 hits on 1792-12730 hits on 1793-0132 hits on 1793-0233 hits on 1793-0338 hits on 1793-0437 hits on 1793-0536 hits on 1793-0634 hits on 1793-0734 hits on 1793-0835 hits on 1793-0935 hits on 1793-1031 hits on 1793-1133 hits on 1793-12506 hits on 1794-013 hits on 1794-024 hits on 1794-030 hits on 1794-043 hits on 1794-051 hits on 1794-061 hits on 1794-070 hits on 1794-081 hits on 1794-091 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-12372 hits on 1795-013 hits on 1795-022 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-072 hits on 1795-081 hits on 1795-091 hits on 1795-101 hits on 1795-110 hits on 1795-12414 hits on 1796-012 hits on 1796-023 hits on 1796-031 hits on 1796-042 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-082 hits on 1796-091 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-12351 hits on 1797-010 hits on 1797-021 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-051 hits on 1797-060 hits on 1797-071 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-12246 hits on 1798-015 hits on 1798-026 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-052 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-082 hits on 1798-093 hits on 1798-100 hits on 1798-112 hits on 1798-12521 hits on 1799-011 hits on 1799-022 hits on 1799-032 hits on 1799-041 hits on 1799-051 hits on 1799-060 hits on 1799-071 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-101 hits on 1799-111 hits on 1799-12125 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-053 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-081 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-1232 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-12152 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-031 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-101 hits on 1802-110 hits on 1802-1213 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-031 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-1216 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-071 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 84 volumes
  • Tome 1 : 1789 – Introduction - états généraux - préliminaires. Cahiers des sénéchaussées et baillages [Agen - Amont] affichant 10 sur 27 résultats tout afficher
    • Introduction

      - search term matches: (12307)

      Introduction

      page 19
      « Un esclave ne doit rien, parce qu'il n'a rien en propre ; un homme de cœur sorti...
      ...proques. Le gouvernement qui appartient à un seul homme dispose de tous les autre...
      ...son intérêt ; dès lors, chaque individu a la permission tacite de s'avan- tager a...
      « Un esclave ne doit rien, parce qu'il n'a rien en propre ; un homme de cœur sortira bientôt d'un pays où le despotisme sera établi : s'il ne le-peut pas, il sera...
      ...é. Où la patrie n'est rien, on ne lui doit rien, parce que les devoirs sont réciproques. Le gouvernement qui appartient à un seul homme dispose de tous les autres pour son plaisir, sou caprice ou son intérêt ; dès lors, chaque individu a la permission tacite de s'avan- tager autant qu'il le pourra sur le souverain. En justice réglée, il ne saurait y avoir...
      ... un peuple aigri par ses malheurs, prêt à se refuser à leur exac- tion, d'impuissantes lois substituées violemment à nos lois antiques... de nouveaux magistrats, à la fois investis de l'opprobre et de le...
      ...ommande ; des provinces entières prêtes à repousser la violence par la violence, unies en- core à la couronne par l'habitude de leur atta...
      ...en France. Des dettes énormes et un crédit public anéanti, des impôts dévorants, un peuple aigri par ses malheurs, prêt à se refuser à leur exac- tion, d'impuissantes lois substituées violemment à nos lois antiques... de nouveaux magistrats, à la fois investis de l'opprobre et de leurs dignités ; un militaire éperdu, indécisentre Fordredes ministres et la voix ...
      ...rayé de la déso- béissance, mais plus effrayé encore des assistances qu'on lui commande ; des provinces entières prêtes à repousser la violence par la violence, unies en- core à la couronne par l'habitude de leur atta- chement pour leur roi, mais confédérées par leur haine et leur mépris pour les...
      ...het sans nombre achetées et sur- prises à l'autorité, souvent vendues par des cou...
      ...hen- tiques; des milliers d'infractions à la foi publique, 1 palliées par des rus...
      ... cachots ou bannis pour de misérables querelles de théologie; des lettres de cachet sans nombre achetées et sur- prises à l'autorité, souvent vendues par des cour- tisanes; deux banqueroutes ouvertes et authen- tiques; des milliers d'infractions à la foi publique, 1 palliées par des ruses de chevaliers d'industriç; nouveaux vingtièmes; augmentation de taille; réuni...
      ...nts. Le chancelier Maupeou ne tarda pas à lui montrer sur quels roseaux fragiles ...
      ...és dans tout le royaume, pour apprendre à la France entière com- s bien était red...
      ...t l'on n'était que faible- ment attaché à des corps uniquement occupés de leurs p...
      ...ple se reposait même avec la confiance de la sécurité sur le recours des Parlements. Le chancelier Maupeou ne tarda pas à lui montrer sur quels roseaux fragiles il avait * mis son appui. Ils furent tous cassés, leurs mem- bres exilés, relégués et dispersés dans tout le royaume, pour apprendre à la France entière com- s bien était redoutable la vengeance d'un ministre. On murmura dès lors, mais on n'osait encore op- poser aucune résistance, et l'on n'était que faible- ment attaché à des corps uniquement occupés de leurs prétentions ambitieuses.
      ...elieu ; la dégradante servitude succéda à la franchise du règne de Henri IV. Il v... Le despotisme avait commencé sous Richelieu ; la dégradante servitude succéda à la franchise du règne de Henri IV. Il voulut asservir jusqu'au génie. C'est lui qui persuada aux rois qu'ils pou- vaien...
      ...ant et avare Mazarin n'était pas propre à réparer le mal. Il n'avait pas, comme R... L'intrigant et avare Mazarin n'était pas propre à réparer le mal. Il n'avait pas, comme Richelieu, les vices d'un grand caractère, mais les basses passions d'une âme fau...
      ...ion. La première obligea les courtisans à d'énormes dépenses, et les conduisit à. s'avilir pour y suffire. L'intrigue mu... Deux passions funestes aux peuples dominèrent Louis XIV : le faste et l'ambition. La première obligea les courtisans à d'énormes dépenses, et les conduisit à. s'avilir pour y suffire. L'intrigue multiplia ses ressorts pour avoir de l'argent, et devint moins scrupuleuse sur le ...
      Mais la prétention de dicter des lois à l'Europe soumise, et de la courber sous le joug, le voua à des guerres interminables. De ses orgue... Mais la prétention de dicter des lois à l'Europe soumise, et de la courber sous le joug, le voua à des guerres interminables. De ses orgueilleux

      Introduction

      page 20
      ...nts en tout genre, les travaux exécutés à Brest, à Toulon, à Rocheforî, à Dunkerque, étaient déjà plus que suffis... ... l'espoir d'être enfin .vengé. Le luxe de sa cour, la magnificence de ses bâtiments en tout genre, les travaux exécutés à Brest, à Toulon, à Rocheforî, à Dunkerque, étaient déjà plus que suffisants pour dessécher le trésor royal; l'entre- tien de ses armées épuisa ce royau...
      ...t sous lui avaient, comme lui, concouru à épuiser le Trésor dans la proportion de...
      ...es finances dans un désordre effrayant. A l'époque du règne de Charles VII, les d...
      ... les révoltes des peuples les forcèrent à y renoncer. Il fallut recon- naître que cette autorité appartenait à la nation assemblée, et n'appartenait qu'à elle; ils jurèrent même à leur sacre que ce droit sacré, inaliénable, serait à jamais respecté; et ce serment eut quel...
      ...r au point de faire désirer son alliance par des princes. Ceux qui administraient sous lui avaient, comme lui, concouru à épuiser le Trésor dans la proportion de leur faveur et de leurs places ; en sorte que Golbert trouva, en 1661, les finances dans un désordre effrayant. A l'époque du règne de Charles VII, les dépenses de la cour n'avaient jamais passé 94,000 livres. C'est avec le besoin ou...
      ...tentèrent. La réclamation des gens éclairés les avertit de leurs usurpations, et les révoltes des peuples les forcèrent à y renoncer. Il fallut recon- naître que cette autorité appartenait à la nation assemblée, et n'appartenait qu'à elle; ils jurèrent même à leur sacre que ce droit sacré, inaliénable, serait à jamais respecté; et ce serment eut quelque force durant plusieurs siècles.
      ... le nom de Lom- bards, ne tardèrent pas à montrer un génie fertile en inventions ... Ces financiers, connus sous le nom de Lom- bards, ne tardèrent pas à montrer un génie fertile en inventions frauduleuses.
      ...qui s'était accru par degrés, fut porté à 7,950,000 livres. Cette somme représent... ... faire percevoir par ses délégués. Sous le règne de LouisXII, le revenu public, qui s'était accru par degrés, fut porté à 7,950,000 livres. Cette somme représentait 36 de nos millions actuels.
      A la mort de" François Ier, le fisc recev...
      ...es impositions de 3 millions, et laissa à l'Etat 26 millions grevés seulement de ...
      A la mort de" François Ier, le fisc recevait 15,730,000 livres; c'était 56 de nos millions. Sur cette somme, il fallait p...
      ...é, vertueux, appliqué, cou- rageux,éteignit pour 7 millions de rentes, diminua les impositions de 3 millions, et laissa à l'Etat 26 millions grevés seulement de 6;025,666 livres 2 sous 6 deniers de rentes, toutes charges déduites : il entrai...
      ...é publique;'la cour s'abandonna d'abord à des profusions qui n'avaient point d'ex...
      ...isc. En 1661, les impositions montèrent à 84,222,096 li- vres; mais les dettes ab...
      ...lorsque l'administration en fût confiée à Colbert.
      La retraite forcée de ce grand homme fut une calamité publique;'la cour s'abandonna d'abord à des profusions qui n'avaient point d'exemple dans la monarchie, et les ministres formèrent dans la suite, des entrepris...
      ...portaient pas. Ce double principe d'une confusion certaine ruina de nouveau le fisc. En 1661, les impositions montèrent à 84,222,096 li- vres; mais les dettes absorbaient 52,377,172 li vres : il ne restait par conséquent, pour les dépenses p...
      ...em- ment insuffisante pour les besoins de l'État. Tel était l'état des finances lorsque l'administration en fût confiée à Colbert.
      ...inistration des finances, et il réussit à rendre son travail si simple et si clair, qu'il était à la portée du roi, qui écrivait chaque m...
      ...énéraux, et les aliéna- tions montaient à 451,354,033 livres. Pendant son adminis...
      ...e les revenus et les -dettes de l'Etat pour établir un meilleur ordre dans l'administration des finances, et il réussit à rendre son travail si simple et si clair, qu'il était à la portée du roi, qui écrivait chaque mois de sa propre main le montant de la recette et de la dé- pense, et la balancé...
      ..., il trouva que les dettes en anticipations, en em- ! prunts sur les receveurs généraux, et les aliéna- tions montaient à 451,354,033 livres. Pendant son administration, il paya non-seulement ces dettes, | mais il augmenta successivement tou...

      Introduction

      page 21
      ...ima une infinité de charges oné- reuses à l'État et au peuple, diminua le nombre ...
      ...le sel, les aides, réduisit les charges à 23,735,274 livres ; elles montaient en 1661, à 52,377,184 li- vres. Il porta les revenus, qui ne s'élevaient, à la même époque de 1661, qu'à 84,200,000 livres , à 116,053,374 livres. Le trésor royal n'a...
      ...on principe était celui de Sully, c'est-à-dire de consulter l'intérêt du roi et c...
      publics, supprima une infinité de charges oné- reuses à l'État et au peuple, diminua le nombre des privilèges, iit des remises sur les- tailles, le sel, les aides, réduisit les charges à 23,735,274 livres ; elles montaient en 1661, à 52,377,184 li- vres. Il porta les revenus, qui ne s'élevaient, à la même époque de 1661, qu'à 84,200,000 livres , à 116,053,374 livres. Le trésor royal n'avait pas 32 millions de revenus quand il prit les finances : en 1683, il en avai...
      ...ouragea les sciences, le commerce et l'industrie, et les faisait tous fleurir. Son principe était celui de Sully, c'est-à-dire de consulter l'intérêt du roi et celui* des sujets. Leurs successeurs n'ont été guidés que par le besoin d'argent ...
      C'est à Colbert quela France dût les puissantes... C'est à Colbert quela France dût les puissantes ressources qui lui restèrent pour se réparer, . savoir \ les grandes manufactur...
      ...esseurs de Colbert, au lieu d'éteindre, à sou exemple, des rentes et des offices à gages, en créèrent sans mesure, puisqu'...
      ...l- lesse de Louis XIV mirent le royaume à deux doigts de sa perte.
      Les successeurs de Colbert, au lieu d'éteindre, à sou exemple, des rentes et des offices à gages, en créèrent sans mesure, puisqu'en 1715, ils avaient chargé l'État de plus de 73 millions de rentes; leur incapacité et les désastres delà vieil- lesse de Louis XIV mirent le royaume à deux doigts de sa perte.
      ... lions de rescriptions : c'était prêter à 4 cent p. cent. ... eut un besoin pressant de 8 millions ; il fut obligé de les acheter par 32 mil- lions de rescriptions : c'était prêter à 4 cent p. cent.
      ...u gouver- nement que 32.529,570 livres, à 30 livres 10 sous 6 deniers le marc. Ën... ...es charges emportaient 82,859,504 li- vres; et il ne restait pour les dépenses du gouver- nement que 32.529,570 livres, à 30 livres 10 sous 6 deniers le marc. Ëncore ces fonds étaient-ils consommés d'avance pour plus de trois années !
      ...lui. Philippe se prêtait, sans efforts, à cet expédient : malheureusement les per... ...conserver, d'augmenter même la faveur publique, alors ouvertement déclarée pour lui. Philippe se prêtait, sans efforts, à cet expédient : malheureusement les perfides confidents qui avaient usurpé trop d'empire sur ses pensées, ré- prouvèren...
      A la mort de ce prince, l'État était endetté de 2,471,000,000 de livres, l'argent étant à 27 livres le marc, ce qui ferait de nos...
      ...concevoir, il faut convenir que Colbert a trouvé d'immenses ressources dans ses. ...
      A la mort de ce prince, l'État était endetté de 2,471,000,000 de livres, l'argent étant à 27 livres le marc, ce qui ferait de nos jours plus de quatre milliards; encore est-on étonné que la dette ne soit pas p...
      ...enres et tous les revers de son règne, avec la modicité de ses revenus. Pour le concevoir, il faut convenir que Colbert a trouvé d'immenses ressources dans ses. opérations, et surtout dans le commerce qu'il ouvrit avec les quatre parties du ...
      ...nnue. Ce monarque, qui .en avait imposé à la fortune, et qui avait soutenu en gra...
      ...fond quand on n'eût plus.que sa mémoire à admirer ou à censurer et qu'on éprouva les terreurs ...
      Ce ne fut qu'aprçs la mort de Louis XIV que la plaie publique fut bien connue. Ce monarque, qui .en avait imposé à la fortune, et qui avait soutenu en grand homme les revers les plus accablants, masquait d'un fantôme de grandeur les accès de l'abîme ; mais qu'il parût profond quand on n'eût plus.que sa mémoire à admirer ou à censurer et qu'on éprouva les terreurs qui précèdent la guerre civile! Si le testament du feu roi n'avait pas été cassé...
      ... régent, voulant opérer une liquidation à peine possible, avait besoin demoyens p... Le régent, voulant opérer une liquidation à peine possible, avait besoin demoyens plus qu'or- dinaires; il saisit avec avidité le système captieux de l'Écossais La...

      Introduction

      page 22
      A la majorité de Louis XV, le gouvernemen... A la majorité de Louis XV, le gouvernement, déchargé de l'énormité du fardeau de la dette, et dirigé par la main timide e...
      ...r les remords qui auraient pu le rendre à ses devoirs. Il avait cependant un coup d'œil juste, une énergie peu commune à la noblesse française, et une par- fait... ...upteurs de son maître, toujours aux aguets avec le duc de Richelieu pour étouffer les remords qui auraient pu le rendre à ses devoirs. Il avait cependant un coup d'œil juste, une énergie peu commune à la noblesse française, et une par- faite connaissance du caractère national et de l'art de manier les hommes. Les cours...
      On a vanté les réductions qu'il avait faites...
      ...s économies, seront-elles compara- bles à sa dissipation reconnue, aux augmentati...
      ...trésor royal, il réduisit les provinces à la misère en ac- caparant tous les blés...
      On a vanté les réductions qu'il avait faites dans ses départements, mais ce fut d'abord l'effet na- turel -de la réunion des...
      ...u-dessus du né- cessaire au ministre qui n'en gère qu'un ; quand on passerait ces économies, seront-elles compara- bles à sa dissipation reconnue, aux augmentations de dépenses faites par lui ? Ne sait-on pas qu'il donnait de toutes mains ? Pour réparer le trésor royal, il réduisit les provinces à la misère en ac- caparant tous les blés, pour en faire le commercee
      ... la déprédation des finances. On évalue à S00 millions ce qu'il en a coûté à l'Etat, sous ce régne, pour les dépense...
      ... non motivés ne s'étaient jamais élevés à plus de 10 millions, et que les siens p...
      ...et l'on doit regarder la vie dissolue du roi comme une des principales causes de la déprédation des finances. On évalue à S00 millions ce qu'il en a coûté à l'Etat, sous ce régne, pour les dépenses que leur nature honteuse rendait essentiellement secrètes ; des milliers de fa...
      ...tères? Aussi le Parlement de Paris remon- tra-t-il que, sôus Louis XIV, les bons non motivés ne s'étaient jamais élevés à plus de 10 millions, et que les siens passaient déjà cent.
      ...ni aux frais de la guerre, en réduisant à deux et demi pour cent les intérêts de ... ...ir d'argent, en vola au nom du roi y il ruina tous les citoyens qui avaient fourni aux frais de la guerre, en réduisant à deux et demi pour cent les intérêts de leurs créances, soit sur les fermes, les colonies,les pays d'états, billets, etc...
      A la mort de Louis XV, le revenu public s'éle- vait à 375,331,873 livres; mais Jes engagement...
      ...utes qu'on s'était .permises, montaient à 190,858,531 livres : il ne restait donc...
      A la mort de Louis XV, le revenu public s'éle- vait à 375,331,873 livres; mais Jes engagements, malgré cette foule de banqueroutes qu'on s'était .permises, montaient à 190,858,531 livres : il ne restait donc de libre que 184,473,343 livres. Les dépenses de l'État exigeaient 210,000,000 ...
      A son avènement au trône, le jeune roi, a...
      ...orterait ses ressenti- ments intéressés à établir un nouvel ordre de choses, à briguer le titre de régénérateur : il n...
      ...égoïsme d'un vieillard courtisan, joint à la lé- gèreté et à l'esprit futile de sa jeunesse.
      A son avènement au trône, le jeune roi, auquel, par mépris pour Louis XV autant que par flatterie, les Parlements et les ...
      ... était un malheur ; courtisan disgracié de la cour de Louis XIV, on crut qu'il porterait ses ressenti- ments intéressés à établir un nouvel ordre de choses, à briguer le titre de régénérateur : il n'ap- porta au ministère que l'intrigue et la corruption, l'égoïsme d'un vieillard courtisan, joint à la lé- gèreté et à l'esprit futile de sa jeunesse.
      ...uait pas tous les talents néces- saires à sa place, l'apostropha en plein conseil...
      ...'abuser de la jeunesse du roi. La suite a prouvé que le maréchal avait raison, au...
      ...maréchal de Muy, ministre de la guerre, stoïcien sévère, mais auquel on n'attribuait pas tous les talents néces- saires à sa place, l'apostropha en plein conseil, lui reprochant de déshonorer sa vieillesse et d'abuser de la jeunesse du roi. La suite a prouvé que le maréchal avait raison, au moins dans le système du despotisme de la cour. Le roi eût été
      ... publiés par des hommes qui avaient été à même d'avoir une connaissance particuli... ...e la plupart de ces portraits dans des ouvrages imprimés avant la Révolution, et publiés par des hommes qui avaient été à même d'avoir une connaissance particulière des faits. Nous ne nous sommes servis que pour quel- ques-uns d'un ouvrage i...

      Introduction

      page 23
      ...VI monta sur le trône, il avait demandé à ce jeune monarque la levée de toutes le...
      ...lus malheureux, l'intérêt qu'on prenait à leur disgrâce aurait insensible- ment diminué, on se serait accoutumé à les voir sans robe et sans fonction. Ce...
      ...able au maintien des chambres qui lùi devaient leur existence. Si, quand Louis XVI monta sur le trône, il avait demandé à ce jeune monarque la levée de toutes les lettres de cachet, tous les membres des Parle- ments qui, dans leur exil, form...
      ... Isolés, sans titre et sans fonction, ils n'auraient osé s'assembler : n'étant plus malheureux, l'intérêt qu'on prenait à leur disgrâce aurait insensible- ment diminué, on se serait accoutumé à les voir sans robe et sans fonction. Cette démarche était un coup de parti pour le chancelier ; son défaut de prudence ...
      ...vues utiles ; mais il fallait s'exposer à déplaire pour opérer des réformes néces... ...pure, vivifiante et heureuse. Il déploya dans le ministère de la probité et des vues utiles ; mais il fallait s'exposer à déplaire pour opérer des réformes nécessaires : il déplut et se retira.
      ...eau ministre, découvert de toutes parts à l'envie, annonçant un système nouveau e...
      ...ncipes de son administration qu'il faut à un État un crédit pécuniaire, comme à un banquier, et de n'avoir pas vu que le ban- quier s'enrichit d'un crédit qu'il a l'art de faire valoir à son profit, que les emprunts actifs du ...
      ...uvernement le ruinent. Ils disent qu'il a tout soumis aux capitalistes, qu'il a négligé l'agricuiture, Ils l'accusent d...
      ...e se donner de l'aisance, Il fut nommé directeur géné- ral des finances. Ce nouveau ministre, découvert de toutes parts à l'envie, annonçant un système nouveau et un, peu de stoïcisme, dut avoir des prôneurs enthousiastes et des détracteurs ...
      ...tabli la ressource illusoire et désastreuse des emprunts ; d'avoir pris pour principes de son administration qu'il faut à un État un crédit pécuniaire, comme à un banquier, et de n'avoir pas vu que le ban- quier s'enrichit d'un crédit qu'il a l'art de faire valoir à son profit, que les emprunts actifs du banquier augmentent sa fortune, tandis que les emprunts passifs d'un gouvernement le ruinent. Ils disent qu'il a tout soumis aux capitalistes, qu'il a négligé l'agricuiture, Ils l'accusent d'ambition; et prenant pour juge la discussion ouverte entre lui et M. de Calonne...
      ...dépenses fixes; mais, comme il existait à là mort dé Louis XV un vide de 25 milli... ...du Compte rendu, qu'en 1781 les retenus de 1 Etat excédaient de 10 millions les dépenses fixes; mais, comme il existait à là mort dé Louis XV un vide de 25 millions entre la recette et la dépense, il faudrait donc que M. Neker eût remboursé,...
      A son avènement au trône, Louis XVI avait rendu un premier hommage à la justice et à l'opinion publique, en rappelant à leurs fonctions les an- ciens magistrats devenus ehers à, la France par les maux d'un long exil.... A son avènement au trône, Louis XVI avait rendu un premier hommage à la justice et à l'opinion publique, en rappelant à leurs fonctions les an- ciens magistrats devenus ehers à, la France par les maux d'un long exil. Elle acquit un nouveau degré d'énergie, lorsqu'un ministre philosophe annonça l...
      A cette lumière imprévue, cette troupe de... A cette lumière imprévue, cette troupe de trai- tants qui s'abreuvaient dans l'ombre du sang des victimes humaines^ frémi...
      ...olument neuve dans un pays monarchique, a eu tant d'influence sur le crédit et sa durée, qui a réveillé les Français de leur long asso...
      ...ur les assemblées provinciales qui leur a commu- niqué la première étincelle de l...
      ...solument nouveau : il avait été proposé à M. le duc de Choiseul qui le goûtait as...
      ...les clameurs de la finance le forcèrent à l'abandonner.
      Elle ne pouvait trop éclater : c'est le célèbre Compte rendu, dont l'idée absolument neuve dans un pays monarchique, a eu tant d'influence sur le crédit et sa durée, qui a réveillé les Français de leur long assoupissement ; c'est son mémoire sur les assemblées provinciales qui leur a commu- niqué la première étincelle de l'amour de la li- berté. Ce projet n'était pas absolument nouveau : il avait été proposé à M. le duc de Choiseul qui le goûtait assez, mais les clameurs de la finance le forcèrent à l'abandonner.
      ... du trésor royal; de préparer la nation à la liberté politique, en l'accoutumant peu à peu à traiter elle-même ses propres intérêts ... ...cker présentait un moyen facile de soulager les peuples sans diminuer la recette du trésor royal; de préparer la nation à la liberté politique, en l'accoutumant peu à peu à traiter elle-même ses propres intérêts ; de créer des hommes, en forçant les talents de se développer

      Introduction

      page 24
      ...omme qui l'empêchait d'y parvenir, tire à la hâte des copies de ce mémoire, s'emp...
      ...arle- ments, chefs de la finance, c'est-à-dire à tous ceux dont l'intérêt particulier re...
      ...loire que le Compte rendu avait procuré à son auteur lui avait donné de l'ombrage...
      ...é l'occasion qu'il cher- chait depuis longtemps d'écarter du ministère le seul homme qui l'empêchait d'y parvenir, tire à la hâte des copies de ce mémoire, s'empresse de les faire parvenir aux intendants, aux Parle- ments, chefs de la finance, c'est-à-dire à tous ceux dont l'intérêt particulier repoussait toute innovation pour l'intérêt public. M. Necker était sans appui cont...
      ...et M. de Maurepas, qui était toujours en tiers, s'était déclaré contre lui. La gloire que le Compte rendu avait procuré à son auteur lui avait donné de l'ombrage, et il ne pouvait lui pardonner de n'avoir pas fait de lui dans cet ouvrage une...
      ...libération, on lui promit cette faveur, à condition qu'il abjurerait solennelleme...
      ... point aux honneurs de la pourpre, mais à celui de faire prévaloir ses plans de f...
      ...acrant son loisir au célèbre ouvrage de l'A d-ministration des finances.
      Après une mûre et profonde délibération, on lui promit cette faveur, à condition qu'il abjurerait solennellement le calvinisme; c'est ce que le Saint-Père et le sacré collège auraient pu exiger de lui, s'il avait demandé le chapeau de cardinal. Gomme il ne prétendait point aux honneurs de la pourpre, mais à celui de faire prévaloir ses plans de finance, il quitta le ministère en 1782, empor- tant dans sa retraite les regrets du public, et en consacrant son loisir au célèbre ouvrage de l'A d-ministration des finances.
      On ne put supposer ni talent ni vertu à celui qui osa remplacer un ministre hon... On ne put supposer ni talent ni vertu à celui qui osa remplacer un ministre honoré de la confiance de la nation, et dont l'élévation était regardée comme le fr...
      ... des espérances. Il fut bientôt obligé, à son tour, de déposer un fardeau trop pe...
      ...d'ailleurs, il ne lui restait de droits à la confiance que de l'esprit et Fart de...
      ...jeune homme d'une probité reconnue, M. d'Ormesson, donna, pendant quelque temps, des espérances. Il fut bientôt obligé, à son tour, de déposer un fardeau trop pesant. Son brillant successeur, avec tous les avantages de la supé- riorité, n'av...
      ...ts de ce courageux magistrat, uniquement pour en obtenir de la faveur. Mal famé d'ailleurs, il ne lui restait de droits à la confiance que de l'esprit et Fart de l'insinuation. On fut consterné de voir M. de Galonné remplacer M. d'Ormesson, ...
      Mais il fallait à la cour un ministre fécond en ressources, habile à couvrir de palliatifs la brèche ouverte...
      ...pirituelles; il plut par sa prodigalité à ceux auxquels un am- bilieux avait prin...
      Mais il fallait à la cour un ministre fécond en ressources, habile à couvrir de palliatifs la brèche ouverte par les dissipations, et qui ne se laissât point effrayer par l'abîme : on crut...
      ...ses talents et de son audace ; il plut au roi, et le subjugua par ses manières spirituelles; il plut par sa prodigalité à ceux auxquels un am- bilieux avait principalement besoin de plaire.
      ...l'un et l'autre; ses emprunts montèrent à plus de 800 millions. Ainsi, en dix ans... ...uccesseur avait emprunté plus de 300 millions ; mais M. de Galonné les surpassa l'un et l'autre; ses emprunts montèrent à plus de 800 millions. Ainsi, en dix ans, l'Etat s'est chargé de la rente d'un capital d'un milliard 630 mil- , lions (1...

      Introduction

      page 25
      rendu, c'est-à-dire 10 millions d'excédant, et 25 mill...
      ...e déficit, en trois ans et quatre mois, à 140 millions (l)?Cela paraîtrait inconc...
      ...ficit (2), le trésor royal était ouvert à toutes les fantaisies, acces- sible à toutes les intrigues.
      rendu, c'est-à-dire 10 millions d'excédant, et 25 millions de capitaux éteints, M. de Galonné avait-il élevé le déficit, en trois ans et quatre mois, à 140 millions (l)?Cela paraîtrait inconcevable, si l'on ne savait pas qu'indépendamment des charges de l'Etat, source primitive du déficit (2), le trésor royal était ouvert à toutes les fantaisies, acces- sible à toutes les intrigues.
      ...eter au roi Rambouillet, èt Saint-GIoud à la reine ; on engageait, on échangeait ... ...princes furent liquidées; on acquitta même des créances simulées. On faisait acheter au roi Rambouillet, èt Saint-GIoud à la reine ; on engageait, on échangeait les domaines de la couronne. Jamais la cour n'avait été si bril- lante, ni le pr...
      ...des emprunts, qui tenait principalement à la confiance qu'avait inspirée M. Necke...
      ...ttendu, il fallut en ouvrir de nouveaux à des conditions plus avanta- geuses pour...
      Cependant la facilité des emprunts, qui tenait principalement à la confiance qu'avait inspirée M. Necker, ne fut plus la même lorsqu'on eut re- marqué les dissipations de son successeur. Aussi les premiers emprunts de M. de Galonné ne ren- dant point ce qu'on avait attendu, il fallut en ouvrir de nouveaux à des conditions plus avanta- geuses pour le prêteur, jusqu'à ce que les engage- ments devinssent enfin si onéreux, qu'il...
      M. de Galonné, parvenu à cette extrémité, fit convoquer les nota...
      ...rces de l'esprit ; mais on ne tarda pas à s'apercevoir que les hommes rassemblés ...
      M. de Galonné, parvenu à cette extrémité, fit convoquer les notables; il espéra imposer par l'audace, et séduire par les ressources de l'esprit ; mais on ne tarda pas à s'apercevoir que les hommes rassemblés s'électrisent puissamment, que la philosophie et la révolution d'Amérique
      ...commis des finances sous M. Des-marets, a démontré que, dans l'espace de deux siècles, on a mis forcément sur les peuples plus de 1...
      ... gements de gages et de rentes auxquels a obligé la véna- lité des charges, ét qu...
      (1) Taux auxquels les notables l'ont évalué. (2) M. Mal le t, premier commis des finances sous M. Des-marets, a démontré que, dans l'espace de deux siècles, on a mis forcément sur les peuples plus de 100 millions de .levées nouvelles et perpétuelles, pour remplir les enga- gements de gages et de rentes auxquels a obligé la véna- lité des charges, ét qui étaient doublement onéreuses, puisqu'elles éloignaient les titulaires des spéc...
      ...'il ne faut souvent qu'ouvrir une issue à l'énergie, pour qu'elle fasse une orage...
      ...les fut un coup de foudre qui tira tout à coup la na- tion étonnée de cette incro...
      avaient donné des prétentions nouvelles, et qu'il ne faut souvent qu'ouvrir une issue à l'énergie, pour qu'elle fasse une orageuse explosion. Les premiers moments de son ministère séduisirent par des promess...
      ...tait un songe flatteur; mais le réveil en fut terrible. La convocation des notables fut un coup de foudre qui tira tout à coup la na- tion étonnée de cette incroyable sécurité. M. de Galonné voulut reculer, il n'était plus temps ; il voulut ...
      L'indignation publique fut égale à la surprise lorqu'on entendit annoncer ...
      ...notables, qu'il aurait plus d'un assaut à livrer au Parlement, mina sourdement da...
      ..., de M. de Galonné, celui-ci jugea plus à propos de la supprimer que de la combat...
      L'indignation publique fut égale à la surprise lorqu'on entendit annoncer un déficit de 110 mil- lions. M. de Galonné, prévoyant, par la résistance des notables, qu'il aurait plus d'un assaut à livrer au Parlement, mina sourdement dans l'esprit du roi le faible garde des sceaux, qui lui donna bientôt lui-même oc...
      ... successeur. Sa réponse ne se trou- vant pas conforme aux vues et aux assertions, de M. de Galonné, celui-ci jugea plus à propos de la supprimer que de la combattre : mais l'ex-ministre avait envoyé en même temps au garde des sceaux un doubl...
      ...l était facile de trouver un successeur à M. de Calonne, sous le rapport de la pr... S'il était facile de trouver un successeur à M. de Calonne, sous le rapport de la probité, il ne l'était pas de lui donner un successeur qui l'égalât en talents ; e...

      Introduction

      page 26
      ...nce politique qu'il affecta n'en imposa à personne : on souleva même le voile mys...
      ...s adulations de quelques litté- rateurs à gages, quelques idées vagues d'admi- ni...
      ... il entrait dans le ministère. Il avait à peine produit un instant d'illusion que...
      ...arches, tous ses discours sur le plan combiné de son élévation fu- ture. Le silence politique qu'il affecta n'en imposa à personne : on souleva même le voile mystérieux dont il couvrait ses prétentions ; mais il louvoyait habilement sous les...
      ...orps usé par les plaisirs ; un caractère énervé, une vanité exaltée par les fades adulations de quelques litté- rateurs à gages, quelques idées vagues d'admi- nistration qu'il prenait pour un plan, des lumières et de l'expérience, tels étaient les moyens avec lesquels il entrait dans le ministère. Il avait à peine produit un instant d'illusion que ses vues courtes et inconséquentes l'avaient détruit aus- sitôt. Il proposa au ...
      ...finit par l'exil du Parlement 4e .Paris à Troyes. ...mbat d'ordres et ' de refus, d'injonctions, de remontrances et d'ar- rêtés, qui finit par l'exil du Parlement 4e .Paris à Troyes.
      ... Elle se ma- nifesta peu de jours après à l'égard des deux princes qui furent envoyés pour le même enre- gistrement, l'un à la chambre des comptes, l'autre à la cour des aides, avec une énergie qui... ...cte d'autorité fut le premier sigDal de la guerre, et décida l'opinion publique. Elle se ma- nifesta peu de jours après à l'égard des deux princes qui furent envoyés pour le même enre- gistrement, l'un à la chambre des comptes, l'autre à la cour des aides, avec une énergie qui étonna également les amis de la liberté et les fauteurs du despotisme.
      ...ré ouverte- ment contre M. de Galonné,, à l'assemblée des no- tables et aux diffé... ...ion des deux frères du roi était la même. Cependant, Monsieur, qui s'était déclaré ouverte- ment contre M. de Galonné,, à l'assemblée des no- tables et aux différentes assemblées de chambres que tint ensuite le Parlement, fut reçu dans Paris...
      ...posé sur le Pont-Neuf, ferma le passage à la multitude, et donna au prince la fac...
      ...au gouvernail. Pour cette fois, réduits à la séule vérité pour sortir d'embarras,...
      ...IV, dont la vue dut être pour lui un nouveau reproche. Un cordon de troupes, disposé sur le Pont-Neuf, ferma le passage à la multitude, et donna au prince la facilité de continuer librement sa route, après une leçon effrayante dont il eût vr...
      ...uvelassent l'absurde prétention de tenir le roi en tutelle et de porter la main au gouvernail. Pour cette fois, réduits à la séule vérité pour sortir d'embarras, ils adoptèrent l'avis d'un conseiller, M. d'Eprémesnil, qui leur représentait a...
      ...rlements ont donc rendu un service réel à l'Etat? Oui; mais il s'en faut de beauc... ... vit obligé de l'accorder ; il s'y engagea par une pro- messe solennelle. Les Parlements ont donc rendu un service réel à l'Etat? Oui; mais il s'en faut de beaucoup que leur gloire soit pure ; ils ne surent pas même pallier les motifs déterm...
      L'entêtement et la faiblesse présidant à toutes les opérations, d'imprudences en...
      ...incompétent, et le roi, en le ren- dant à la capitale, lui fit perdre pour toujou...
      L'entêtement et la faiblesse présidant à toutes les opérations, d'imprudences en imprudences il amena les chpses au point qu'il était également dangereux pour l...
      ...ème vingtième, pendant son exil, montra qu'il n'était pas moins inconséquent qu'incompétent, et le roi, en le ren- dant à la capitale, lui fit perdre pour toujours l'im- portance qu'il avait usurpée dans l'administration.

      Introduction

      page 27
      ...a une nouvelle rupture; L'arche- vêque, à qui la voie des impôts était fermée, te...
      ...gnon avait engagé Je principal ministre à entrer en né- gociation avec les membre...
      simulé des ministres et des magistrats ; la mau- vaise foi amena une nouvelle rupture; L'arche- vêque, à qui la voie des impôts était fermée, tenta celle des emprunts, et elle lui eût peut-être réussi sans la perfidie de quelques magistrats et la gau- cherie du garde des sceaux. M. de Lamoignon avait engagé Je principal ministre à entrer en né- gociation avec les membres du Parlement qui avaient le plus d'influence dans leur compagnie. Tous convinr...
      ...mes présenté des mémoires pour demander à distraire du ressort de leur cour plusi... ...eille, tout changea : on prétendit que des .membres du Parlement avaient eux- mêmes présenté des mémoires pour demander à distraire du ressort de leur cour plusieurs pro- vinces, et proposé d'y établir des conseils supé- rieurs. M. d'Eprémes...
      ...manda s'il était vrai qu'il fût- décidé à en- registrer sans prendre les voix. — ... (1 ) Quand M. de Lamoignon entra au parquet, M. Sé- guier lui- demanda s'il était vrai qu'il fût- décidé à en- registrer sans prendre les voix. — Sans doute, lui ré- pond le garde des sceaux; est-ce que vous voulez que le roi ...
      ...royale, il ne res- tait que deux partis à prendre : l'un de faire re- tourner te Toi à Versailles, et de laisser consom- mer la délibération à la pluralité de voix, puisque le Parlem... ...dant une grande majorité s'étant déclarée pour l'enregistrement, dans la séance royale, il ne res- tait que deux partis à prendre : l'un de faire re- tourner te Toi à Versailles, et de laisser consom- mer la délibération à la pluralité de voix, puisque le Parlement y attachait tant d'importance ; l'autre, d'accorder surTle-champ les États g...
      ...pendant la résistance qu'ils opposèrent à l'éta- blissement des assemblées provin...
      ...s. Encore deux lois justes et agréables à la nation, et les ministres triom- phai...
      Cependant la résistance qu'ils opposèrent à l'éta- blissement des assemblées provinciales leur donna de la défaveur ; et les scènes qui se passèrent au Palais, lor...
      ...s membres me- nacèrent la compagnie, jetèrent du ridicule sur leurs délibérations. Encore deux lois justes et agréables à la nation, et les ministres triom- phaient. Mais leur impêritie et leur audace les perdirent tous deux.
      ...aloux de partager sa gloire, se joignit à lui, et ils arrêtèrent d'opérer une rév... ...demandait plusieurs années de méditation et de travail. Le principal ministre, jaloux de partager sa gloire, se joignit à lui, et ils arrêtèrent d'opérer une révolution au mois de mai, comme on arrêtait un voyage de Compiègne ou de Fontaineb...
      Tout à coup les ordres sont donnés. Tous les Tout à coup les ordres sont donnés. Tous les

      Introduction

      page 28
      ... l'objet de leur mission. Le même jour, à la même heure, ils doivent ouvrir des p...
      ...la France. Une imprimerie était dressée à Versailles, une foule de presses y gémi...
      ...énéraux et des conseillers d'Etat partent pour les provinces, ignorant eux-mêmes l'objet de leur mission. Le même jour, à la même heure, ils doivent ouvrir des paquets cachetés qui renferment le sort de la France. Une imprimerie était dressée à Versailles, une foule de presses y gémissaient jour et nuit, et un triple rempart de bayonnettes dérobait le secret des...
      ...ait semé l'alarme. M. d'Epremesnil vint à bout de découvrir le mystère, et fit ju...
      ...s et les pairs du royaume de se refuser à tout projet qui émane- rait des presses...
      Cet appareil nouveau de despotisme avait semé l'alarme. M. d'Epremesnil vint à bout de découvrir le mystère, et fit jurer les magistrats et les pairs du royaume de se refuser à tout projet qui émane- rait des presses ministérielles.
      ...assemblent, le peuple se porte en foule à la grand'salle ; une députation solenne... ..., et le Parlement les met sous la sauve- garde du roi et de la loi. Les pairs s'assemblent, le peuple se porte en foule à la grand'salle ; une députation solennelle part pour Versailles et va supplier le roi d'écouter dans sa sagesse de meil...
      ...hache sur l'épaule, accourent au Palais à pas précipités, prêts à briser les portes en cas- de résistance...
      ...s reconnaître. Il fallut donc retourner à Versailles, éveiller le roi pour lui fa...
      ...ue l'on doit croire avoir été contraire à ses dispositions naturelles. Vers les c...
      ...uit, lorsque plusieurs bataillons sous le3 armes, précédés de leurs sapeurs, la hache sur l'épaule, accourent au Palais à pas précipités, prêts à briser les portes en cas- de résistance ; le sieur Vincent d'Agoult les commande. Il entre dans la cour des pairs et de...
      ...t montra ses ordres ; mais comme ils n'étaient que ministériels, on refusa de les reconnaître. Il fallut donc retourner à Versailles, éveiller le roi pour lui faire signer un ordre que l'on doit croire avoir été contraire à ses dispositions naturelles. Vers les cinq heures de la même nuit, les deux con-
      ...n triomphe ces deux magistrats en robe, à la tête de deux mille homme armés, reçu... seillers furent enfin enlevés. M. d'Agoult, condui- sant comme en triomphe ces deux magistrats en robe, à la tête de deux mille homme armés, reçut tout, le long de la route les témoignages de l'indi- gnation publique et contr...
      ...iolent ; il devait paraître trop odieux à la nation pour que les deux ministres x...
      ...autant qu'il était possible, les grâces à la haine publique. — Il emporta pour pr...
      Ce dernier acte de despotisme était trop violent ; il devait paraître trop odieux à la nation pour que les deux ministres xle qui il émanait conser- vassent leur place. Comme il nê leur restait plus sur ...
      ...- que obtint tout ce qu'un roi de France peut don- ner , afin de proportionner, autant qu'il était possible, les grâces à la haine publique. — Il emporta pour près de 800,000 livres de pensions et de bénéfices.
      ...on qu'elle avait des droits puis- sants à exercer, de longues réclamations à faire valoir. La volonté personnelle du...
      ...luence des ministres qui la dirigeaient à leur gré, ils ne trouvaient point d'antres juges à prendre, entre les ministres et eux, qu...
      ...eurs querel- les, ils le mirent bientôt à portée de s'instruire par lui-même de s...
      ... de la législation, ils se sont exposés à l'exa- men, à la surveillance, à la critique; et l'on vit qu'ils avaient...
      ...uissance des grands Par- lements, c'est à dire des États généraux, quoiqu'en 1484...
      ...puissamment la révolution sous laquelle ils succombèrent. Ils ont averti la nation qu'elle avait des droits puis- sants à exercer, de longues réclamations à faire valoir. La volonté personnelle du roi étant nulle devant l'influence des ministres qui la dirigeaient à leur gré, ils ne trouvaient point d'antres juges à prendre, entre les ministres et eux, que le peuple ; et forcés de le faire intervenir dans leurs querel- les, ils le mirent bientôt à portée de s'instruire par lui-même de ses droits qu'ils avaient l'air de défendre. Par leur prétention d'être partier essen- tielle de la législation, ils se sont exposés à l'exa- men, à la surveillance, à la critique; et l'on vit qu'ils avaient abusé du mot pour usurper les droits et s'attribuer la puissance des grands Par- lements, c'est à dire des États généraux, quoiqu'en 1484, aux États tenus pendant la minorité de Charles VIII, le premier président la V...
      ...Hôpital, ils ont corrompu et ce qu'il y a de plus sacré sur la terre et-1e seul b... ...ppressive progression des impôts ? Selon l'auteur de l'Éloge du chancelier de l'Hôpital, ils ont corrompu et ce qu'il y a de plus sacré sur la terre et-1e seul bien que les gouvernements puissent faire aux hommes, la justice et les lois. Cep...

      Introduction

      page 29
      C'est à M. d'Artois que l'on prétend que la Fra...
      ...e de Sens; il ouvrit les yeux ou roi et à la reine sur la situa- tion déplorable ...
      ...dre un autre dont le choix fût agréable à la nation. 11 s'offrit à aller lui-même demander sa démis- sion ; on l'arrêta en lui promettant d'avoir égard à ses représentations. Quelques personnes...
      ...vait parlé au roi. Le prélat consentait à lui abandonner en entier le département...
      ...ue. La reine voulut en vain Je préparer à cet événement; il s'était arrangé pour ...
      ...nes du gouvernement, et ne comprit rien à ces discours. 11 fallut que l'abbé de V...
      C'est à M. d'Artois que l'on prétend que la France dut être délivrée de l'archevêque de Sens; il ouvrit les yeux ou roi et à la reine sur la situa- tion déplorable des affaires du royaume, sur l'in- capacité du ministre, et la nécessité d'en prendre un autre dont le choix fût agréable à la nation. 11 s'offrit à aller lui-même demander sa démis- sion ; on l'arrêta en lui promettant d'avoir égard à ses représentations. Quelques personnes de la cour avaient déjà fait sentir au principal ministre que M. Necker était le seul homme qui pût retirer le royaume de l'abîme où il était plongé ; il en avait parlé au roi. Le prélat consentait à lui abandonner en entier le département des finances. Mais l'ancien administrateur refusa d'entrer dans le ministère tant que l'archevêque y resterait. La retraite de celui-ci fut donc résolue. La reine voulut en vain Je préparer à cet événement; il s'était arrangé pour tenir toujours les rênes du gouvernement, et ne comprit rien à ces discours. 11 fallut que l'abbé de Vermont allât les lui expli- quer le jour de Saint-Louis dans la matinée.
      ... plénière. La manière dont il travailla à soutenir cette opération fut plus honte...
      ...ême : pendant quatre mois il ne chercha qu'à tromper le roi et la nation. Toute la F...
      ...e nou- velle preuve de la vanité des réputations ; il n'imagina rien que la cour plénière. La manière dont il travailla à soutenir cette opération fut plus honteuse encore que l'opération même : pendant quatre mois il ne chercha qu'à tromper le roi et la nation. Toute la France fut instruite qu'il avait persuadé au roi que le Châtelet de Paris avait e...
      ...a reine, sur sa parole, l'avait annoncé à Mesda- (2) La reine, sur sa parole, l'avait annoncé à Mesda-
      .... M. Panchaud, qui eut beaucoup de part à une réponse de M. de Galonné au Compte ... ...'ascendant sur le roi, il favorisa constamment les ennemis de cet administrateur. M. Panchaud, qui eut beaucoup de part à une réponse de M. de Galonné au Compte rendu de M. Necker , trouva dans les bureaux du contrôleur général toutes les fa...
      ...s de division qui depuis ont mis l'État à deux doigts de sa perte ; il jeta égale...
      ...es frais d'espion- nage, etc. coûtèrent à la France plus de cent mil- lions.
      Il jeta le premier entre les trois ordres ces fu- nestes germes de division qui depuis ont mis l'État à deux doigts de sa perte ; il jeta également le plus grand désordre dans les finances par les sacrifices immenses qu'il ...
      ...s des troupes, la baisse du change, la suspension du payement des impositions, les frais d'espion- nage, etc. coûtèrent à la France plus de cent mil- lions.
      ...ne méditait que des violences. Il était à la veille de s'emparer de tout l'argent... ...uvais succès l'avaient aigri, la moindre contradiction le mettait en fureur, il ne méditait que des violences. Il était à la veille de s'emparer de tout l'argent qui était en dépôt chez les notai- res, et d'y substituer du papier. Sa retrait...
      ...x heures après, leur médecin étant venu à Bellevue, leur apporta l'arrêté de cette compagnie, et mit le comble à leur surprise et à leur indignation. (1) C'est une chose r...
      ...ous, disait-il un jour , rien de pareil à l'extravagance de ces Rretons? Ils ne f...
      ...et tant pour en demander douze qui sont à la Bastille. J'ai voulu bonnement rai- ...
      ..., il est vrai que vos compatriotes sont à la Bastille; mais on les y traite avec ...
      ...ondu, moi; que voulez-voulez qu'on dise à des animaux de cette es- pèce-là? »
      mes; deux heures après, leur médecin étant venu à Bellevue, leur apporta l'arrêté de cette compagnie, et mit le comble à leur surprise et à leur indignation. (1) C'est une chose remarquable que la prodigieuse rapidité avec laquelle le despotisme s'est enraciné dans l'esprit de ce ministre : « Concevez-vous, disait-il un jour , rien de pareil à l'extravagance de ces Rretons? Ils ne font que nous harceler de mém.oires, nous fatiguer de dépu- tations; les voilà ici cinquante et tant pour en demander douze qui sont à la Bastille. J'ai voulu bonnement rai- sonner avec eux : Messieurs, leur ai-je dit, il est vrai que vos compatriotes sont à la Bastille; mais on les y traite avec toute la distinction et tous les égards possi- bles. — Eh! monseigneur, s'est éc...
      ...mmes venus demander ici pour eux, c'est la liberté. — Ma foi, je suis resté confondu, moi; que voulez-voulez qu'on dise à des animaux de cette es- pèce-là? »

      Introduction

      page 30
      ... offrir au public quelques lois propres à balancer et à couvrir l'odieux de ce nouveau divan, ^... Comme il fallait, pour faire passer la cour plé- nière, offrir au public quelques lois propres à balancer et à couvrir l'odieux de ce nouveau divan, ^on s'empara du thavail du comité, on le tronqua, on le morcela pour le faire cad...
      Cette cour, avant de se rendre à Versailles pour le lit de justice dispo... Cette cour, avant de se rendre à Versailles pour le lit de justice disposé par M. le garde des sceaux, avait pris un arrêté vigoureux contenant une dé- ...
      On n'a jamais su au juste quel traitement lui ...
      ... royaume. Il laissa un exemple frappant à cette foule d'ambitieux qui convoitent ...
      On n'a jamais su au juste quel traitement lui avait fait la cour. Il est mort (1) avec des dettes. . 11 avait été magistrat intègre ; ministre, il boule- versa la magistrature et le royaume. Il laissa un exemple frappant à cette foule d'ambitieux qui convoitent les grandes places, sans s'embarrasser d'avoir les talents nécessaires pour les ...
      ...ice la permission de se divertir, c'est-à- dire de donner des marques publiques d...
      ...ait cet événement. Elle s'assembla donc à la place Dauphine, et promena un man- n...
      ... qui autorisait les différentes caisses à faire en papier les deux cinquièmes de ...
      ...ayant appris le départ du principal ministre, alla demander au lieutenant de police la permission de se divertir, c'est-à- dire de donner des marques publiques de la joie que lui procurait cet événement. Elle s'assembla donc à la place Dauphine, et promena un man- nequin vêtu d'une robe d'évêque, dont trois cin- quièmes étaient de satin, et les deux autres de papier, en dérision de l'arrêt du conseil du 16 août, qui autorisait les différentes caisses à faire en papier les deux cinquièmes de leurs payements. On le jugea ensuite ; il fut condamné au feu, ap- paremment com...
      (1) Le genre de mort de M. de Lamoignon a fait croire qu'elle était volontaire. I... (1) Le genre de mort de M. de Lamoignon a fait croire qu'elle était volontaire. Il fut tué par la détente d'un fusil de chasse qu'il avait en main, étant dans un...
      tumulte, et même l'affluence à la place Dauphine, en s'emparant de bon... tumulte, et même l'affluence à la place Dauphine, en s'emparant de bonne heure de cette place, et en faisant garder toutes ses avenues par de nombreux...
      ...au peuple, il ordonne dé fondre sur lui à coups de sabres, à coups de bayonnettes, ét de charger ind... Sa présence ne lui paraissant pas en imposer au peuple, il ordonne dé fondre sur lui à coups de sabres, à coups de bayonnettes, ét de charger indistinctement tout ce qui se rencontre sur son passage. Plusieurs personnes de ma...
      A la vue des morts et des blessés, le peu... A la vue des morts et des blessés, le peuple, quoique sans armes, se rallié, la fureur succède au premier désordre, et le...
      ...s, sans se permettre de faire aucun mal à ceux qui s'y trouvaient. C'était un dés... ...riers se répandent ensuite dans la ville, et brûlent divers corps de garde isolés, sans se permettre de faire aucun mal à ceux qui s'y trouvaient. C'était un désordre punissable, sans doute ; mais n'était-il pas occa- sionné par la violence ...
      ...il serait sursis pendant quarante jours à son exécution, par allusion "à son ordon- nance sur la jurisprudence c...
      ...mêlèrent dans la foule, et l'excitèrent à la vengeance. Des troupes de furieux pa...
      ...place Dauphine pour aller mettre le feu à leurs hôtels et à la maison du chevalier Dubois. ~
      ...mmencer les mômes scènes. On le brûla comme l'archevêque après avoir ordonné qu'il serait sursis pendant quarante jours à son exécution, par allusion "à son ordon- nance sur la jurisprudence criminelle. Des brigands et des hommes soudoyés par les ennemis personnels des deux ex-ministres, se mêlèrent dans la foule, et l'excitèrent à la vengeance. Des troupes de furieux partent de la place Dauphine pour aller mettre le feu à leurs hôtels et à la maison du chevalier Dubois. ~
      ...re de la guerre, arrivait de Versailles à l'instant où ces forcenés, armés de tor...
      ... de gre- nadiers qui en auraient imposé à cette multitude désarmée : on trouva pl...
      M. da Brienne, frère de l'archevêque et ministre de la guerre, arrivait de Versailles à l'instant où ces forcenés, armés de torches brûlantes, s'ap- prochaient de son hôtel. Il va sur-le-champ chercher du secours. On eût pu faire marcher un bataillon de gardes françaises et un corps de gre- nadiers qui en auraient imposé à cette multitude désarmée : on trouva plus court de la massacrer

      Introduction

      page 31
      ...ablement. Deux corps de troupes entrent à la fois par deux extrémités de la rue Saint Dominique, chargent à coups de bayonnettes tout ce qui se tro... impitoyablement. Deux corps de troupes entrent à la fois par deux extrémités de la rue Saint Dominique, chargent à coups de bayonnettes tout ce qui se trouve entre eux sans aucune distinc- tion, et couvrent le pavé de cadavres. La môm...
      ...es facultés d'un seul homme auraient pu à peine mesurer l'abîme; il fallait le co... ...es un homme qui fût riche de l'opinion publique, plutôt qu'un ministre habile. Les facultés d'un seul homme auraient pu à peine mesurer l'abîme; il fallait le concours de 25 millions d'hommes pour le combler. M. Necker fut rappelé, parce qu'...
      ...s la même forme que ceux de 1614, c'est-à-dire en nombre égal de députés de chaqu... ...nts, voulant se ménager une retraite, demandaient qu'ils fussent convo- qués dans la même forme que ceux de 1614, c'est-à-dire en nombre égal de députés de chaque ordre, et d'après un mode d'élection qui assurât l'entrée de la chambre des co...
      Le-Dauphiné venait de donner à la France un grand exemple. Il résista ...
      ...présentants délibérèrent avec cou- rage à Vizille, au milieu des bataillons do ut...
      ...nstance et leur énergie, le minis- tère à reconnaître le,droit éternel qu'ont tou...
      ...lée de Romans fut convoquée par le roi, à l'effet de dresser un plan de consti- t...
      Le-Dauphiné venait de donner à la France un grand exemple. Il résista aux violences ministé- rielles; ses représentants délibérèrent avec cou- rage à Vizille, au milieu des bataillons do ut ils étaient environnés* sous le feu de plusieurs bat- teries dirigées contre eux, et forcèrent par leur sagesse, leur constance et leur énergie, le minis- tère à reconnaître le,droit éternel qu'ont tous les peuples de régler eux-mêmes leur existence po- litique, de former des asse...
      ...ales pour discuter leurs intérêts et assurer la, tranquillité publique. L'assemblée de Romans fut convoquée par le roi, à l'effet de dresser un plan de consti- tution pour les États du [pays, dont l'ancienne forme, repoussée par l'opinion et...
      ...s misé- rables prétentions de la vanité à cet esprit de pa- triotisme, toujours é...
      ...est éclairé, s'empressèrént de renoncer à des distinctions aussi injustes qu'onér...
      ...de la province une représentation égale à celle des deux autres réunis ; que l'as...
      Les deux premiers ordres, sacrifiant les misé- rables prétentions de la vanité à cet esprit de pa- triotisme, toujours équitable lorsqu'il est éclairé, s'empressèrént de renoncer à des distinctions aussi injustes qu'onéreusès pour le peuple ; et afin d'é- tablir entre tous les citoyens cette unité d...
      ... de l'État un ensemble, arrêtè- rent que l'ordre du tiers état aurait aux États de la province une représentation égale à celle des deux autres réunis ; que l'assemblée serait une, qu'on y délibérerait par tête, et que les subsides seraient ...
      ... contre les Parlements qui commençaient à devenir suspects ; mais il crut plus sa...
      ...s notables, pour leur présenter ce nœud à couper. Les corps et les ordres l'empor...
      ... lier par leur délibération. Il eût peut- être été facile au ministre de décider contre les Parlements qui commençaient à devenir suspects ; mais il crut plus sage de faire convoquer de nou- veau les notables, pour leur présenter ce nœud à couper. Les corps et les ordres l'emportèrent encore; car, de tous le3 bureaux, celui de Mon-

      Introduction

      page 32
      ... délibération, qui fît autant d'honneur à Monsieur que les opinions connues du comte d'Artois en faisaient peu à ce dernier, fut celle que le roi et son... ... tiers état eût des représentants en nombre égal aux deux premiers ordres. Cette délibération, qui fît autant d'honneur à Monsieur que les opinions connues du comte d'Artois en faisaient peu à ce dernier, fut celle que le roi et son ministre adoptèrent.
      ...s notables avait deux points essentiels à déterminer, savoir : dans quelles propo...
      ...e la France était perdue si on touchait à leurs droits ; que les formes antiques ...
      ... de voter. Cette arrière-question resta à décider aux fyats généraux eux-mêmes ; ...
      ...otables et les Parlements travaillaient à étouffer, sous le poids de leur autorité, les récla- mations universelles, à arrêter les vues bienfai- santes du roi...
      Mais cette seconde assemblée des notables avait deux points essentiels à déterminer, savoir : dans quelles proportions territoriales ou de district on députerait, et comment voteraient les dép...
      ... la noblesse tenaient au domaine arist- ocratique des privilèges. Us crièrent que la France était perdue si on touchait à leurs droits ; que les formes antiques devaient être sacrées. Ils cabalèrenl tant que M. Necker crut faire beaucoup que...
      ...utation; mais il n'osa pas trancher la dernière conséquence au sujet de la forme de voter. Cette arrière-question resta à décider aux fyats généraux eux-mêmes ; mais pendant que les notables et les Parlements travaillaient à étouffer, sous le poids de leur autorité, les récla- mations universelles, à arrêter les vues bienfai- santes du roi et de son ministre, des écrivains philosophes remontaient aux principes des so-...
      ...enchaînait les victimes qu'il réservait à des tourments obscurs, vivant familière... ...tice d'un poignard, habitant au Plessis-les-Tours, au- dessus des cachots où il enchaînait les victimes qu'il réservait à des tourments obscurs, vivant familièrement avec le bourreau qu'il appelait son ami et son compère, et mourant au milie...
      ... Cette production porta le dernier coup à tous les genres de despotisme, et la Ré... ...re intitulé: Qu'est-ce que le tiers était qui en est la suite et le complément ? Cette production porta le dernier coup à tous les genres de despotisme, et la Révolution fut consommée dans l'opinion pu- blique (1).
      Parmi les nombreux écrits publiés à cette épo- que, le plus influènt, parce... Parmi les nombreux écrits publiés à cette épo- que, le plus influènt, parce qu'il joignait aux armes de la raison celles de l'autorité et de J'as- cendant ...
      ... perte d'un ministre qui osait préférer à leurs prérogatives les droits du grand;... ...nseil fut un coup de foudre pour les privilégiés. Ils jurèrent dans ce moment la perte d'un ministre qui osait préférer à leurs prérogatives les droits du grand;nombre, et pré- tendre que 24 millions d'hommes formaient le corps de la nation;...
      ...es provinces méridionales récla- maient à leur exemple contre le système oppres- ... ...n monument égale- ment honorable pour le prince et pour son mi- nistre. Toutes les provinces méridionales récla- maient à leur exemple contre le système oppres- seur de leur ancien gouvernement, et les trois
      (1) On trouvera à la fin de cette Introduction une no- ti...
      ...ée des principaux ouvrages qui parurent à cette époque.
      (1) On trouvera à la fin de cette Introduction une no- tice plus détaillée des principaux ouvrages qui parurent à cette époque.

      Introduction

      page 33
      ...e juste et sage représentation annoncée à la France comme devant être la base des opérations rela- tives à la convocation des États généraux. Les ...
      ...eprésentants, et en se rendant en corps à une assemblée où ils ne devaient assist...
      ...i de leur accorder, pour leur admi- nistration particulière, le bienfait de cette juste et sage représentation annoncée à la France comme devant être la base des opérations rela- tives à la convocation des États généraux. Les seigneurs des fiefs luttaient encore en Provence contre la noblesse, le tiers ét...
      ...des Etats, en ne se conformant point aux lois établies pour le nombre de leurs représentants, et en se rendant en corps à une assemblée où ils ne devaient assister que par députés : ils avaient pour eux le Parlement et l'archevêque d'Aix, et...
      ...on espéra pouvoir engager les provinces à tourner leurs efforts contre un adminis...
      ...aux Etats du Dauphiné pour les exhorter à s'unir avec eux pour la défense- des pr...
      ...t (les provinces n'étaient pré- cieuses à leurs yeux, que lorsqu'elles pouvaient être considérées comme des barrières à opposer au despotisme du gouvernement a...
      ...ges était le premier qu'on devait faire à la liberté publique.
      ...formé ensemble un pacte de défense contre le despotisme ministériel ; néanmoins on espéra pouvoir engager les provinces à tourner leurs efforts contre un administrateur qui menaçait le royaume d'une constitution libre qui était un at- tentat...
      ...stitution actuelle des Etats. Les Béarnais se laissèrent séduire, et écrivirent aux Etats du Dauphiné pour les exhorter à s'unir avec eux pour la défense- des privilèges. Cette lettre fut pour ceux-ci une nouvelle occasion de donner des preu...
      ...tre était celui de Français et de citoyens ; que les pré- rogatives des ordres et (les provinces n'étaient pré- cieuses à leurs yeux, que lorsqu'elles pouvaient être considérées comme des barrières à opposer au despotisme du gouvernement arbitraire; mais que le sacrifice des privilèges était le premier qu'on devait faire à la liberté publique.
      ...le que l'éloquence de Mirabeau commença à se développer avec le pltfs grand éclat...
      ...a l'admiration pu- blique. La noblesse, à qui il faisait ombrage, J'exclut provis...
      ... non possédant fiefs ; elle eut bientôt à se repentir de l'avoir forcé à porter Ta fougue de son génie électriqu...
      ...ger de la haine des ordres privilégiés. A Aix, la jeune bourgeoisie lui assigna une garde d'honneur ; à Marseille, sa voiture fut traînée parle...
      .... On lui destina une place particulière à la comédie ; enfin on lui posa une cour...
      ...ites d'une effervescence qui commençait à se manifester, lui écrivit le 20 mars p...
      (1) Ce fut dans les assemblées d'Aix et de Marseille que l'éloquence de Mirabeau commença à se développer avec le pltfs grand éclat, et lui concilia l'admiration pu- blique. La noblesse, à qui il faisait ombrage, J'exclut provisoirement de ses séances, en élevant une contesta- tion générale contre les non possédant fiefs ; elle eut bientôt à se repentir de l'avoir forcé à porter Ta fougue de son génie électrique dans l'assemblée des communes, où il eut toutes les occasions de se venger de la haine des ordres privilégiés. A Aix, la jeune bourgeoisie lui assigna une garde d'honneur ; à Marseille, sa voiture fut traînée parle peuple. Pendant son séjour dans cette ville, des feux de joie et des danses perpétuelles lui donnaient sous ses fenêtres le spectacle de l'allégresse publique. On lui destina une place particulière à la comédie ; enfin on lui posa une couronne sur la tête au milieu des plus vives acclamations. Devenu l'idole de ses co...
      ...elle influence, que M. de'Caraman, commandant de la province, crai- gnant les suites d'une effervescence qui commençait à se manifester, lui écrivit le 20 mars pour le supplier d'interposer l'ascendant qu'il avait sur le peuple pour calmer l...
      joindre à elles, afin d'obtenir aux États générau...
      ...ituer une foule d'intérêts particuliers à l'intérêt commun qui devait les unir.
      joindre à elles, afin d'obtenir aux États généraux une représentation particulière pour le commerce; que les membres de cette ass...
      ... ne pouvait résider que'dans leur unité, et que ce serait la rompre que de substituer une foule d'intérêts particuliers à l'intérêt commun qui devait les unir.
      ... autre circonstance, on se serait borné à demander la réforme des abus criants, e...
      ...de tous les ordres ; mais on commençait à réfléchir sur la justice et les avantag...
      ...administration uniforme et cor- rélatif à celui du royaume, la nécessité de réuni...
      ... cour, avaient, ac- coutumé les esprits à discuter les-intérêts natio- naux, à concevoir quelques principes d'indépen-...
      Dans toute autre circonstance, on se serait borné à demander la réforme des abus criants, et l'on aurait respecté une constitution si souvent consacrée par l'assentiment de tous les ordres ; mais on commençait à réfléchir sur la justice et les avantages d'une représentation proportion- nelle : la conduite des Etats de Romans, les...
      ...ernement, l'im portance d'adopter pour l'universalité des pro- vinces un plan d'administration uniforme et cor- rélatif à celui du royaume, la nécessité de réunir enfin en un seul corps toutes ces provinces qui formaient vingt nations dans u...
      ...e Bretagne, oùlaprésence des Etats et leurs con- testations fréquentes contre la cour, avaient, ac- coutumé les esprits à discuter les-intérêts natio- naux, à concevoir quelques principes d'indépen- dance politique, et les avaient préparés aux orages cfe la liberté.

      Introduction

      page 34
      ...sel, au moment où elle venait de rendre à la patrie des services signalés, crut v... La noblesse bretonne, surprise de ce mouve- ment universel, au moment où elle venait de rendre à la patrie des services signalés, crut voir dans ce concert unanime du peuple une insurrec- tion contre elle, excitée ou...
      ...its, lorsque les Etats furent convoqués à Rennes le 29 -décem- bre 1788, Le tiers...
      ...ant quelle fût con- stituée, de manière à pouvoir se lier par ses dé crets, Il la demanda, et profita, pour parvenir à son but, de la première formalité à laquelle il de- vait concourir.
      Telle était la disposition des esprits, lorsque les Etats furent convoqués à Rennes le 29 -décem- bre 1788, Le tiers état n'avait qu'un moyen de prévenir l'influence de la coalition des deux pre- miers ordres s c'était d'obtenir une représentation suffisante dans l'assemblée avant quelle fût con- stituée, de manière à pouvoir se lier par ses dé crets, Il la demanda, et profita, pour parvenir à son but, de la première formalité à laquelle il de- vait concourir.
      ...ovince dé- fendirent d'un commun accord à leurs représen- tants deprocéder à cette nomination, avant qu'on eût fait droit à leur demande; et pour déterminer plus e...
      ... de continuer, comme cela était d'usage à l'époque des élections, les pouvoirs de...
      ... nommée le troisième jour de là tenue des Etats. Toutes les communautés de la province dé- fendirent d'un commun accord à leurs représen- tants deprocéder à cette nomination, avant qu'on eût fait droit à leur demande; et pour déterminer plus efficacement l'assentiment des Etats,, elles suspendirent toutes les administrations intérieures de la province, en refusant de continuer, comme cela était d'usage à l'époque des élections, les pouvoirs de leurs députés membres des commis- sions intermédiaires qui représentaient les E...
      ...leurs efforts pour contraindre le tiers à franchir ce pas décisif. Mais celui-ci ... Aussi la noblesse et le clergé réunirent tous leurs efforts pour contraindre le tiers à franchir ce pas décisif. Mais celui-ci se maintint avec une fer- meté inébranlable dans le système d'inaction qu'il ava...
      ...r, le commandant de la province apporta à l'assemblée un arrêt du conseil qui sus... Le 7 janvier, le commandant de la province apporta à l'assemblée un arrêt du conseil qui suspendait les séances des Etats jusqu'au 3 février, et enjoignait aux députés du t...
      ...ats, et qu'il avait arrêté d'obtempérer à l'arrêt du conseil. ...état. Il répondit qu'il n'entendait prendre aucune part aux délibérations des Etats, et qu'il avait arrêté d'obtempérer à l'arrêt du conseil.
      ...avoir intimé de nou- veau sa résolution à l'assemblée, il se retira ; les deux pr... .... Mais ça serment ne produisit aucun effet sur le tiers; et la 9 janvier, après avoir intimé de nou- veau sa résolution à l'assemblée, il se retira ; les deux premiers ordres résolurent de proroger la séance, sans désemparer, jusqu'au 3 févr...
      ...d nombre des députés du tiers se rendit à Paris, persuadé que ce serait à la cour que l'on chercherait à frapper les plus grands coups. Cependan...
      ...m- munautés s'assemblaient conformément à l'arrêt du conseil, pour délibérer sur ...
      ..., avait gardé le silence, vint se mêler à la querelle, et décréta d'ajournement p...
      .... Cet arrêt, auquel ils ne jugèrent pas à propos d'obtempérer, augmenta l'erreur ...
      Le plus grand nombre des députés du tiers se rendit à Paris, persuadé que ce serait à la cour que l'on chercherait à frapper les plus grands coups. Cependant les diverses corporations et com- munautés s'assemblaient conformément à l'arrêt du conseil, pour délibérer sur le parti qu'elles devaient prendre dans des circonstances aussi difficiles. Le Parlement qui, jusqu'alors, avait gardé le silence, vint se mêler à la querelle, et décréta d'ajournement personnel les syndics des commu- nautés. Cet arrêt, auquel ils ne jugèrent pas à propos d'obtempérer, augmenta l'erreur de part et d'autre; et une étourderie de quelques parti- sans outrés des ordres ...
      ... acteurs paraissant égale- ment propres à jeter du ridicule sur les assem- blées ...
      ...res classes du peuple, pour les inviter à se rendre à une as- semblée indiquée au champ de Mo...
      ... tri- bune aux harangues. Il représenta à ses audi- teurs, avec toute l'éloquence...
      ... le pain était hors de prix. Il conclut à ce que l'as- semblée se transportât au ...
      ... prier les magistrats de mettre le pain à bon marché.
      ... bail- liage figuré par des portefaix et dés gagne-deniers en simares. Les mêmes acteurs paraissant égale- ment propres à jeter du ridicule sur les assem- blées des corps de métiers et des communautés, on résolut de les employer, Des billets furent en conséquence distribués dans les dernières classes du peuple, pour les inviter à se rendre à une as- semblée indiquée au champ de Montmorin î elles y accoururent en foule. Un laquais fut l'orateur de ces nouveaux comices, une table fut sa tri- bune aux harangues. Il représenta à ses audi- teurs, avec toute l'éloquence du genre qui leur convenait, que c'étaient les Etats qui les faisaient vivre ; ...
      ...ssemblées, qu'alors ils mourraient de faim, ce qui. n'était pas douteux, puisque le pain était hors de prix. Il conclut à ce que l'as- semblée se transportât au Palais pour déclarer au Parlement qu'elle était de l'avis de la noblesse ; et prier les magistrats de mettre le pain à bon marché.

      Introduction

      page 35
      ...également cher aux ^eux partis, parvint à leur faire accepter un ac- ... refusa d'entrer en composition. Enfin M. de Tbiard, commandant de la province, également cher aux ^eux partis, parvint à leur faire accepter un ac-
      A la première nouvelle des événements qui...
      ...fri- rent des secours, Rennes vit aussi à ses portes une troupe de partisans qui venaient donner à M. Bies-Ha, leur seigneur, deB marques ...
      A la première nouvelle des événements qui venaient de soulever Ja capitale de la province, les citoyens de tous les ordre...
      ...nir la cause commune ; les villes de Gaen, d'Angers et plusieurs autres, leur offri- rent des secours, Rennes vit aussi à ses portes une troupe de partisans qui venaient donner à M. Bies-Ha, leur seigneur, deB marques touchantes de leur affection, et lui offrir le secours de leurs bras pour venger...
      ... alarmé de tous ces mouvements, marche, à la tête de quelques troupes, à la rencontre des légions citoyennes. Qu...
      ...sement de la tranquillité, con- sentent à retourner dans leurs foyers; d'autres qui, pour n'être pas à charge à ceux qu'elles ve- naient secourir, s'ét...
      ...sent des corps de garde, et se décident à attendre les événements. Le commandant,...
      M. de Thiard» alarmé de tous ces mouvements, marche, à la tête de quelques troupes, à la rencontre des légions citoyennes. Quelques-unes, après s'être assurées du rétablissement de la tranquillité, con- sentent à retourner dans leurs foyers; d'autres qui, pour n'être pas à charge à ceux qu'elles ve- naient secourir, s'étaient fait suivre de plusieurs chariots remplis de vivres et de munitions, refu-...
      ...par les jeunes patriotes, déposent leurs armes dans les magasins, où ils établissent des corps de garde, et se décident à attendre les événements. Le commandant, ne pré- - voyant que nouveaux désastres, donna aux Etatg l'ordre ou le conseil ...
      On attribua ces désastres à l'insouciance ou à la malveillance du parlement. Tous frémissaient à l'approche de cette assemblée qui allai...
      ...fois les menaces du peuple le forcèrent à garderie silence. Le Parlement de Besan...
      On attribua ces désastres à l'insouciance ou à la malveillance du parlement. Tous frémissaient à l'approche de cette assemblée qui allait détruire leur existence politique. Deux fois celui de Gre- noble sembla vouloir revenir sur ses pas et com- mencer la guerre contre les Etats; deux fois les menaces du peuple le forcèrent à garderie silence. Le Parlement de Besançon ne fut pas plus heu- reux dans les actes de despotisme qu'il se permit contr...

      Introduction

      page 36
      arbitraire employé à protéger la liberté indivi- duelle des ... arbitraire employé à protéger la liberté indivi- duelle des citoyens.
      ...nt déclaré dans leur assem- blée, tenue à Quingey, le 1er octobre 1788, qu'ils Tous les membres de la noblesse de Franche- Comté avaient également déclaré dans leur assem- blée, tenue à Quingey, le 1er octobre 1788, qu'ils
    • Bailliage d'amont

      - search term matches: (590)

      Bailliage d'amont

      page
      ... avaient mis le plus grand empressement à obéir aux premières significations qui leur avaientété faites a des lettres de convocation ; et dans l'... ...connaissance pour la bonté d'un monarque adoré, et animés d'un égal patriotisme, avaient mis le plus grand empressement à obéir aux premières significations qui leur avaientété faites a des lettres de convocation ; et dans l'assemblée qui s'était tenue en conséquence le six du mois d'avril dernier et jou...
      ...onseil en date du quinze avril, qui les a appelés à une nouvelle assemblée. Les membres de ...
      ...oixante-cinq autres sont parti- culiers à l'ordre du clergé, qui persiste à ne les regarder que comme un supplément...
      ...e attaquée ; cependant ils ont vu avec amertume la publica- tion d'un arrêt du conseil en date du quinze avril, qui les a appelés à une nouvelle assemblée. Les membres de l'ordre du clergé, soussignés, pé- nétrés du respect le plus profond pour les or...
      ... dont les soixante-cinq premiers articles sont communs aux trois ordres et les soixante-cinq autres sont parti- culiers à l'ordre du clergé, qui persiste à ne les regarder que comme un supplément particulier.
      ...s, en conséquence, par ces pré- sentes, à nos députés auxdits Etats généraux du royaume, qui ont dû s'ouvrir à Versailles, le 27 du- dit mois d'avril,... Nous donnons, en conséquence, par ces pré- sentes, à nos députés auxdits Etats généraux du royaume, qui ont dû s'ouvrir à Versailles, le 27 du- dit mois d'avril,.les instructions et pouvoirs suivants :
      ...es , comme étant la base la plus propre à affermir la saine politique. ...romaine dans toute sa pureté et son culte, tant dans sa morale que dans ses dogmes , comme étant la base la plus propre à affermir la saine politique.
      Art. 3. Pour conserver à tous les citoyens la sûreté et la liber...
      ...r l'avenir, l'usage des lettres closes, à ,toute personne revêtue de l'autorité p...
      ...ire arrêter un domicilié sans le rendre à son juge naturel dans les vingt-quatre ...
      Art. 3. Pour conserver à tous les citoyens la sûreté et la liberté individuelle, les députés deman- deront qu'il soit arrêté par les Etats généraux une loi perpétuelle et irrévocable qui défende, pour l'avenir, l'usage des lettres closes, à ,toute personne revêtue de l'autorité publique de faire arrêter un domicilié sans le rendre à son juge naturel dans les vingt-quatre heures.
      ...- gislatif, qu'ils ne puissent attenter à la liberté ou à la propriété des personnes par aucun or... ... ministres ne puissent, sous au- cun prétexte, empêcher l'exercice du pouvoir lé- gislatif, qu'ils ne puissent attenter à la liberté ou à la propriété des personnes par aucun ordre ar- bitraire, même signé du roi.
      ...nial du serment que prononcent nos rois à leur sacre, et pour rendre vraiment , n... Art. 7. Sera suppliée, Sa Majesté, de faire changer le cérémonial du serment que prononcent nos rois à leur sacre, et pour rendre vraiment , natio- nale cette cérémonie auguste, de faire une loi, de concert avec les Etats ...
      ...aux seuls de disposer de la régence, et à cet effet le premier prince du sang ser... .... En cas de minorité ou autres cas sem- blables, il appartiendra aux Etats généraux seuls de disposer de la régence, et à cet effet le premier prince du sang sera tenu de convoquer sans délai lesdits Etats.
      ...ntir des subsides, a'èn régler l'emploi à faire,- et de vérifier l'emploi qui en ... ...demanderont la reconnais- sance du droit "qui appartient Jt la nation de con- sentir des subsides, a'èn régler l'emploi à faire,- et de vérifier l'emploi qui en aura été fait d'après les comptes rendus publics chaque année.

      Bailliage d'amont

      page 758
      ... convocations des assemblées nationales à Ve- nir, leur composition, organisation... Art. 12. Les Etats généraux régleront la forme des convocations des assemblées nationales à Ve- nir, leur composition, organisation et compétence, de telle sorte néanmoins que dans la composition numérique le ti...
      ...ce n'est dans le cas où le roi jugerait à propos de faire grâce aux accusés, conf... Art. 14. Les ministres ne pourront arrêter le cours de la justice, si ce n'est dans le cas où le roi jugerait à propos de faire grâce aux accusés, conformément aux lois du royaume.
      ...es seront responsables de leur conduite à la nation. ...ministres se seront rendus coupables dans leur administration, les- dits ministres seront responsables de leur conduite à la nation.
      ... manière que tous les citoyens trouvent à peu près les mêmes facilités d'obtenir ... ...l. Ces tribunaux seront dis- tribués dans les différentes parties du royaume, de manière que tous les citoyens trouvent à peu près les mêmes facilités d'obtenir la justice; et la compétence des tribunaux sera déterminée le plus précisément q...
      ...ieurs ordinai- res, seront remboursés ; à cet effet il sera procéd é à la liquidation des finances desdits offices, dont la masse sera réunie à la dette de l'Etat et consoli- dée avec... Tous offices de judicature, tant de cours supé- rieures que de tribunaux inférieurs ordinai- res, seront remboursés ; à cet effet il sera procéd é à la liquidation des finances desdits offices, dont la masse sera réunie à la dette de l'Etat et consoli- dée avec elle.
      ... date de la suppression de ces offices, a payé trois raillions neuf cent mille li...
      ...le de la vénalité, qu'il soit fait état à la province de trois millions neuf cent mille li- vres dans la répartition de l'impôt à établir pour ce sujet.
      ... ae Franche-Comté est effectué par la circonstance que la province, depuis 1771, date de la suppression de ces offices, a payé trois raillions neuf cent mille livres pour cet objet dont elle est créancière envers l'Etat, suivant que ce point...
      ...a remis aux députés, lesdits députés demanderont, dans le cas d'abolition générale de la vénalité, qu'il soit fait état à la province de trois millions neuf cent mille li- vres dans la répartition de l'impôt à établir pour ce sujet.
      ...yaume, les députés insisteront du moins à ce qu'elle le soit pour la Franche-Goin...
      ...on des tribunaux, en réservant toujours à la provincé sa créance de trois million...
      ...e la vénalité des offices de judicature ne serait pas déterminée pour tout le royaume, les députés insisteront du moins à ce qu'elle le soit pour la Franche-Gointé, se soumettant, ladite province, en particulier le bailliage d'Amont, au remb...
      ...offices,dans l'espace de quatre ans, avec intérêt du jour de la nouvelle formation des tribunaux, en réservant toujours à la provincé sa créance de trois millions neuf cent mille livres sur l'Etat.
      ... eaux et forêts, seront supprimés, sauf à pourvoir au rembourse- ment sur les fonds qui seraient à ce destinés par les Etats généraux, et sauf à être pourvu, tant par les Etats généraux que par les Etats provinciaux,- à la conservation et administration des f... ment les sièges et maîtrises des eaux et forêts, seront supprimés, sauf à pourvoir au rembourse- ment sur les fonds qui seraient à ce destinés par les Etats généraux, et sauf à être pourvu, tant par les Etats généraux que par les Etats provinciaux,- à la conservation et administration des forêts des domaines du roi, et de celles des communautés.
      ...s au payement des troupes qui résident, à l'acquittement des États du roi, et le ... ...es Etats soient direc- tement versés dans leur caisse, pour être ensuite employés au payement des troupes qui résident, à l'acquittement des États du roi, et le surplus être ensuite versé au trésor national.
      ...boursements, les Etats seront autorisés à faire un emprunt : le rem- boursement desdites charges sera rait à l'acquit du roi qui en a touché le prix originairement ; en con-...
      ...ité, laquelle servira progressi- vement à l'extinction des capitaux empruntés, et...
      Art. 25. Pour lesdits remboursements, les Etats seront autorisés à faire un emprunt : le rem- boursement desdites charges sera rait à l'acquit du roi qui en a touché le prix originairement ; en con- séquence, il sera passé chaque année en recette une somme équivalente aux intérêts des sommes em- pruntées, et en outre une somme annuelle dont on fixera la quotité, laquelle servira progressi- vement à l'extinction des capitaux empruntés, et ainsi de suite jusqu'à l'extinction totale d e ceux-ci.
      ... 30. Tout impôt sera fixé pour sa durée à six mois seulement au delà du jour déte...
      ...ts généraux et sans leur consentement ; à l'égard des impositions locales, les Et...
      Art. 30. Tout impôt sera fixé pour sa durée à six mois seulement au delà du jour déterminé pour la convocation des Etats généraux les plus prochains. Aucun nouvel impôt ne pourra être perçu dans l'intervalle des Etats généraux et sans leur consentement ; à l'égard des impositions locales, les Etats provinciaux auront droit d'en décider provisoirement, dans l'intervalle des ...

      Bailliage d'amont

      page 759
      ...La réduction des dettes usuraires qu'on a fait contracter à l'Etat, tant envers les nationaux qu'en... Art. 33. La réduction des dettes usuraires qu'on a fait contracter à l'Etat, tant envers les nationaux qu'envers les étrangers:
      Art. 35. Pour mettre les Etats généraux à même de calculer avec toute l'exactitude désirable les subsides à imposer à la nation, Sa Majesté sera suppliée d'a...
      ... Etats généraux pour assigner les fonds à ce nécessaires.
      Art. 35. Pour mettre les Etats généraux à même de calculer avec toute l'exactitude désirable les subsides à imposer à la nation, Sa Majesté sera suppliée d'arrêter avec les Etats généraux les dé- penses convenables pour l'entretien de sa...
      ...leur dignité ; de tous ces objets if sera dressé un état qui servira de base aux Etats généraux pour assigner les fonds à ce nécessaires.
      ...e les aliéner, soit pour toujours, soit à terme, en appli- , quant leur produit à...
      ... nationale, que de les laisser en proie à une administration onéreuse au rot.
      ... ; ils proposeront aux Etats généraux d'examiner s'il ne serait pas plus utile de les aliéner, soit pour toujours, soit à terme, en appli- , quant leur produit à'l'extinction d'une partie de la dette nationale, que de les laisser en proie à une administration onéreuse au rot.
      ...ution de l'article contenant la réforme à exiger dans les dépenses du dépar- teme...
      ...e dans cha- cune il ne soit plus établi à l'avenir qu'un seul officier pour comma...
      Art. 37. En exécution de l'article contenant la réforme à exiger dans les dépenses du dépar- tement de In guerre, les députés obtiendront celle delà multiplicité inutile des gouverneurs et com- mandants des provinces, en sorte que dans cha- cune il ne soit plus établi à l'avenir qu'un seul officier pour commander, sous le titre de gou^ verneur ou de commandant, lequel devra toujours rési...
      ...ls servent de ré- compenses pécuniaires à des officiers généraux- ou autres, une pension proportionnée à leurs be- soins réels et a leurs services sera moins oné- reuse au... ...pression fera rentrer des sommes considérables au profit du trésor national. S'ils servent de ré- compenses pécuniaires à des officiers généraux- ou autres, une pension proportionnée à leurs be- soins réels et a leurs services sera moins oné- reuse au trésor de l'Etat.
      ...t châteaux qui seront reconnus inutiles à la sûreté de l'Etat; il en résultera la...
      ...ces pensions tien- dront également lieu à l'avenir des emplois don- nés aujourd'h...
      Art. 39. L'abandon des places de guerre, cita- delles, forts et châteaux qui seront reconnus inutiles à la sûreté de l'Etat; il en résultera la suppression des états-majors qui y sont employés . Les appointements dont jouissent ces officiers se- ront convertis en pensions, et ces pensions tien- dront également lieu à l'avenir des emplois don- nés aujourd'hui pour retraite.
      ...et il sera réglé par les Etats généraux à chaque officier sup- primé un traitement en argent proportionnel à celui dont il jouissait dans son emploi... ... seront arrêtées seront exécutées sur- le-champ, télles qu'elles puissent être, et il sera réglé par les Etats généraux à chaque officier sup- primé un traitement en argent proportionnel à celui dont il jouissait dans son emploi.
      ...n ne pourra être pourvu de deux emplois à la fois, l'un nui- sant toujours aux fo... Art. 42. Dans le militaire même, on ne pourra être pourvu de deux emplois à la fois, l'un nui- sant toujours aux fonctions de l'autre.
      ...s demanderont qu'il ne, soit pas permis qu'à l'avenir aucun officier ne puisse être ... Art. 43. Les députés demanderont qu'il ne, soit pas permis qu'à l'avenir aucun officier ne puisse être cassé arbitrairement, ou perdre son emploi d'une manière qui intéresse son honne...
      ...nom de portion colonique, seront abolis à perpétuité. .... 48. Tous privilèges d'offices, notamment celui connu en Franche-Comté sous le nom de portion colonique, seront abolis à perpétuité.
      ...ats généraux seront invités de pourvoir à une nouvelle forme pour la levée des mi...
      ...on énergie, les trois ordres consentant à supporter en proportion des autres subs...
      Art. 50. Les Etats généraux seront invités de pourvoir à une nouvelle forme pour la levée des milices, moins onéreuse aux communautés et qui cependant conserve ce corps précieux et vraiment national dans toute son énergie, les trois ordres consentant à supporter en proportion des autres subsides les frais qu'occasionnera ce nouvel établissement.
      ...e, les députés ne con- sentiront jamais à ce qué ce fléau soit introduit en Franche-Comté ; sll est proposé à cet égard des arrangements en faveur de...
      ... y sont soumis, les députés pourvoiront à ce qu'il n'en résulte pas une augmentat...
      Art. 52. Si les aides et gabelles ne sont pas abolies dans tout le royaume, les députés ne con- sentiront jamais à ce qué ce fléau soit introduit en Franche-Comté ; sll est proposé à cet égard des arrangements en faveur des pays qui y sont soumis, les députés pourvoiront à ce qu'il n'en résulte pas une augmentation de subsides pour la province.
      ... exporté, mais au contraire dis- tribué à ses habitants, dans une proportion plus conforme à leurs bésoins et à la population, tou- jours en grains et ... ...t sfee que le meilleur sel provenant des salines de cette pro- vince ne soit pas exporté, mais au contraire dis- tribué à ses habitants, dans une proportion plus conforme à leurs bésoins et à la population, tou- jours en grains et jamais en pain.
      ...des fourrages est extrêmement oné- reux à la province, le roi, ne tenant compte q...
      ...a proyince plus de trois mille chevaux, à quelque service qu'ils appartiennent
      Art. 54. Comme l'impôt connu sous le nom d'exédant des fourrages est extrêmement oné- reux à la province, le roi, ne tenant compte que de cinq sols par chaque ration^ les députés de- manderont qu'en temps de paix il ne soit placé dans la proyince plus de trois mille chevaux, à quelque service qu'ils appartiennent

      Bailliage d'amont

      page 760
      ...eniers formant l'excédant de la recette à la dé- pense, et l'assigneront à des établissements des- tinés à rendre plus parfaite l'éducation et l'i... ...ndre leurs comptes par-devant les Etats provinciaux, qui fixeront l'emploi des deniers formant l'excédant de la recette à la dé- pense, et l'assigneront à des établissements des- tinés à rendre plus parfaite l'éducation et l'in- struction des quatre collèges de cette province.
      ...municipalités électives, proportionnées à la population. ...7. Qu'il soit établi dans toutes les Villes, bourgs et villages du royaume, des municipalités électives, proportionnées à la population.
      ...rononcée par la loi puissent être admis à tous emplois civils et militaires et au... Art. 60. Que les parents de ceux qui auront subi la peine prononcée par la loi puissent être admis à tous emplois civils et militaires et aux bénéfices ecclésiastiques, sans que l'infamie du criminel puisse être un motif...
      ...s demanderont que le sort des religieux à conserver soit définitivement fixé par ... Art. 62. Les députés demanderont que le sort des religieux à conserver soit définitivement fixé par les Etats généraux, vu que leur état d'insta- bilité, auquel des projets de réfo...
      ...D'aviser aux moyens de faire participer à l'impôt et aux charges publiques les re... Art. 63. D'aviser aux moyens de faire participer à l'impôt et aux charges publiques les rentiers capitalistes.
      S'ensuivent les articles particuliers à Vordre du clergé. S'ensuivent les articles particuliers à Vordre du clergé.
      ...blement la nation au souve- rain, comme à l'image de la divinité, le souve- rain à ses sujets, comme un père à sa famille, le roi et son peuple à Dieu comme au seul créa- teur et conser... La religion étant lé lien sacré qui peut seul attacher plus invariablement la nation au souve- rain, comme à l'image de la divinité, le souve- rain à ses sujets, comme un père à sa famille, le roi et son peuple à Dieu comme au seul créa- teur et conservateur des empires,
      ...tiendront de Sa Majesté, confor- mément à la demande faite par les trois ordres : Les députés obtiendront de Sa Majesté, confor- mément à la demande faite par les trois ordres :
      ...soigneusement par le mi- nistère public à leur exécution; ... fêtes seront' renouvelés, avec injonction plus expresse qu'il soit veillé plus soigneusement par le mi- nistère public à leur exécution;
      une attention plus marquée à cet objet intéres- sant dans l'ordre so... une attention plus marquée à cet objet intéres- sant dans l'ordre social.
      ...ériens des quatres terres appartenantes à la maison de Wirtemberg et situées dans... Art. 6. Les députés insisteront pour que la de- mande faite par les luthériens des quatres terres appartenantes à la maison de Wirtemberg et situées dans le Comté de Bourgogne, pour l'ad- mission de leur culte, soit entièrement rejet...
      ...é, toute personne ayant bétail pro- pre à la culture des terres paye des redevanc... ...s, de bêtes traitan tes. Dans certains cantons de la province de la Franche-Comté, toute personne ayant bétail pro- pre à la culture des terres paye des redevances de trois quartes de blé, et tous autres-restes de la féodalité.
      ...e font un jeu du paijure et qui mettent à volonté les peuples à contribution la plus onéreuse. 4° Les vexations des gardes, qui se font un jeu du paijure et qui mettent à volonté les peuples à contribution la plus onéreuse.
      ...tée, et s'en rapporteront sur cet objet à la bonté du roi et à la générosité des deux autres ordres. ... Les députés demanderont que la portion con- grue actuelle des curés soit augmentée, et s'en rapporteront sur cet objet à la bonté du roi et à la générosité des deux autres ordres.
      ...lle des vicaires commensaux soit portée à la moitié de la portion des curés, et q... 3° Que celle des vicaires commensaux soit portée à la moitié de la portion des curés, et que partie de cette somme sera.attribuée auxdits vi- caires, pour leur tenir lieu...
      ...rovinciale ecclésias- tique qui servira à l'acquit des portions congrues. 11 sera établi une caisse provinciale ecclésias- tique qui servira à l'acquit des portions congrues.

      Bailliage d'amont

      page 761
      ...droit et de fait, sans autre formalité, à la mort des titulaires, pour être le pr... pelle et autre bénéfice simple et de patronage ecclésiastique soit supprimé de droit et de fait, sans autre formalité, à la mort des titulaires, pour être le produit desdits bénéfices versé dans ladite caisse.
      ...Sj il soit fait des retenues annuelles, à raison du sixième de leurs revenus, sur... 5° Qu'indépendamment de la suppression des- dits bénéficeSj il soit fait des retenues annuelles, à raison du sixième de leurs revenus, sur les abbayes et prieurés de collation royale.
      ... que le tiers des- dites menses ne leur a été accordé qu'à la charge d'entretenir les lieux claust... Les abbés et prieurs peuvent d'autant moins se plaindre de cette disposition, que le tiers des- dites menses ne leur a été accordé qu'à la charge d'entretenir les lieux claustraux et de faire des aumônes.
      6° Que l'administration sera confiée à ud bu- reau présidé par l'ordinaire et ... 6° Que l'administration sera confiée à ud bu- reau présidé par l'ordinaire et composé de quatre autres membres de la commission intermédiaire, dont deux seron...
      ...sses des campagnes, proportionnellement à leurs besoins, soit pour secourir les c...
      ...er aux fabriques les choses convenables à la décence du culte divin et pour être employé à autres œuvres pies.
      ...l'excédant de pro- duit de cette caisse sera versé, chaque année, dans les paroisses des campagnes, proportionnellement à leurs besoins, soit pour secourir les cultivateurs qui auraient souffert d'un accident de grêle, d'in- cendie, d'inondation, d'épizootie, soit pour pro- curer aux fabriques les choses convenables à la décence du culte divin et pour être employé à autres œuvres pies.
      ...onnel au nom- bre de leurs paroissiens, a l'étendue des paroisses, à la difficulté de la desserte et au sacr... ...t tel qu'il plaira aux Etats généraux de leur accor- der, dédommagement proportionnel au nom- bre de leurs paroissiens, a l'étendue des paroisses, à la difficulté de la desserte et au sacrifice que font les curés qui ont en dîmes et en fonds plus que la portion congru...
      ...portion congrue qui leur sera attribuée à raison de cinq cents parois- siens pour... ...roissiens qui donnera droit aux curés d'avoir un ou plusieurs vicaires, avec la portion congrue qui leur sera attribuée à raison de cinq cents parois- siens pour un vicaire et de mille pour deux.
      ...ervice de deux églises seront autorisés à demander un vicaire et sa portion congr... 14° Que les curés assujettis au service de deux églises seront autorisés à demander un vicaire et sa portion congrue quand même ils n'auraient pas cinq cents paroissiens.
      ...oyen rural, assisté de deux témoins, et à la participation du décimateur dûment a... il suffira au curé d'en faire constater par-devant le doyen rural, assisté de deux témoins, et à la participation du décimateur dûment appelé, et qu'en vertu des procès-verbaux qui seront dressés sans aucune formalit...
      16° Que dans les paroisses où ii y a des villages et hameaux écartés, et qui...
      ...ces paroisses, la décision sera laissée à un commissaire choisi dans le clergé de...
      16° Que dans les paroisses où ii y a des villages et hameaux écartés, et qui méritent, par la diffi- culté de la desserte, une considération particulière, l...
      ...x et la difficulté des chemins, et que lorsque l'ordinaire sera décimateur dans ces paroisses, la décision sera laissée à un commissaire choisi dans le clergé des Etats provinciaux.
      ...astiques et surtout les curés, sou- mis à toutes les contributions pécuniaires, j... 17° Les ecclésiastiques et surtout les curés, sou- mis à toutes les contributions pécuniaires, jouiront aussi dans les villes, bourgs et communautés où ils exercent leurs fonct...
      ...ils choisiront parmi les vicaires admis à un concours canonique établi par l'or- ...
      ...cclésiastiques occupés de- puis dix ans à l'enseignement public dans les- collège...
      ...tiques seront tenus de nommer aux bénéfices cures de leur collation un sujet qu'ils choisiront parmi les vicaires admis à un concours canonique établi par l'or- dinaire, ou parmi les ecclésiastiques occupés de- puis dix ans à l'enseignement public dans les- collèges ou aux travaux du ministère, quoiqu'ils ne soient pas vicaires.
      ...our fournir au ministère évangélique et à l'éducation de la jeunesse dans les col... ...nces telles que la Fran- che-Comté, où le clergé séculier est assez nom- breux pour fournir au ministère évangélique et à l'éducation de la jeunesse dans les collèges royaux, l'enseignement public restera confié aux membres du clergé.
      ...lésiastiques employés dans le ministère à qui les infirmités ne permettraient plu...
      ...leurs fonctions, pour qu'il soit pourvu à leur subsistance.
      ...néraux seront priés de prendre en considération l'état des curés et au- tres ecclésiastiques employés dans le ministère à qui les infirmités ne permettraient plus de rem- plir leurs fonctions, pour qu'il soit pourvu à leur subsistance.
      ...rticle 15 soit suffisante pour parvenir à cette érection. ...sources suffisantes pour la portion congrue et que ia formalité indiquée par l'article 15 soit suffisante pour parvenir à cette érection.
      1° Le clergé de Franche-Comté, qui n'a eu au- cune part aux emprunts du clergé cle France, ne sera point obligé de contribuer à leur acquitte ment. 1° Le clergé de Franche-Comté, qui n'a eu au- cune part aux emprunts du clergé cle France, ne sera point obligé de contribuer à leur acquitte ment.
      2° La chambre du clergé, assemblée à Vesoul, bailliage d'Amont, proteste con...
      ... clergé aux Etats de la pro- vince, qui a exprimé, le 5 janvier dernier, des prot...
      ...te égale- ment contre la députation qui a été faite pour soutenir ladite déclarat...
      2° La chambre du clergé, assemblée à Vesoul, bailliage d'Amont, proteste contre la délibération prise par une parti du clergé aux Etats de la pro- vince, qui a exprimé, le 5 janvier dernier, des protestations contre le résultat du conseil pour la formation des Etats généraux ; proteste égale- ment contre la députation qui a été faite pour soutenir ladite déclaration et contre tout emploi de deniers que le clergé aurait pu faire relative-

      Bailliage d'amont

      page 762
      ment à cet objet, soit comme chambre ecclésias... ment à cet objet, soit comme chambre ecclésias- tique, soit comme chambre du clergé.
      3° Les Etats généraux statueront qu'à la pre- mière tenue des Etats provincia... 3° Les Etats généraux statueront qu'à la pre- mière tenue des Etats provinciaux, le receveur de la chambre ecclésiastique de Franche-Comté rendra compte de s...
      ... confor- mément au concile de Trente et à l'édit de Blois dë 1576. ...es de toute espèce, soit pour lettres testimoniales etc., soient fixés et réglés confor- mément au concile de Trente et à l'édit de Blois dë 1576.
      ...de leurs bénéfices, ils ne soient tenus à aucun droit d'amortissement ni centième... 2° Ils demandent aussi qu'en cas d'échange de quelques-uns des fonds de leurs bénéfices, ils ne soient tenus à aucun droit d'amortissement ni centième denier, si ce n'est pour le prix de la mieux-value.
      ...uvres et malades sur les fonds destinés à cet effet par les Etats généraux. ... sera suprimée dans toutes les paroisses et il sera pourvu au soulagement des pauvres et malades sur les fonds destinés à cet effet par les Etats généraux.
      ... et incertaine dans l'opinion publique, à cause des bruits et me- naces" de suppr...
      ...truction entière desdits ordres, ce qui a fait naître dans les maisons, religieus...
      ...xistence civile et religieuse, conforme à leurs règles, constitutions et établis-...
      ... Que les religieux ayant existé depuis plus de trente ans d'une manière-précaire et incertaine dans l'opinion publique, à cause des bruits et me- naces" de suppression , ou réunion de maisons, Ou même de destruction entière desdits ordres, ce qui a fait naître dans les maisons, religieuses l'affaiblissement de la discipline régulière, les Etats généraux, pour faire ...
      ...leurs crai- ntes et leurs incertitudes, en les maintenant par une loi dans une existence civile et religieuse, conforme à leurs règles, constitutions et établis- sements.
      ...reli- gieux offrent de se rendre utiles à l'Etat et à la religion, dé-la manière que le roi e... 2° Par reconnaissance de ce bienfait, les reli- gieux offrent de se rendre utiles à l'Etat et à la religion, dé-la manière que le roi et la.nation ju- geront convenir pour chaque ordre.
      3° Pour parvenir à ce but intéressant, et pour prévenir le...
      ...religieux demandent qu'ils soient remis à l'âge de seize ans, conformément au déc...
      3° Pour parvenir à ce but intéressant, et pour prévenir les mauvais effets qui sont la suite du retard des vœux, les religieux demandent qu'ils soient remis à l'âge de seize ans, conformément au décret du concile de Trente.
      4° Que tous privilèges relatifs à la quotité et répartition des impôts so...
      ...'y contribuer dans une proportion égale à celle des autres citoyens ; abolition, ...
      4° Que tous privilèges relatifs à la quotité et répartition des impôts soient abolis ; et les ordres religieux rentés consentent d'y contribuer dans une proportion égale à celle des autres citoyens ; abolition, par conséquence, de la chambre ecclé- siastique.
      ... autre condition que celle qu'il plaira à Sa Majesté; les suppliants s'en rapportent entièrement à la sagesse et aux vœux des Etats généra... ...ie partout et spé- cialement dans les terres dépendantes de ces monastères, sans autre condition que celle qu'il plaira à Sa Majesté; les suppliants s'en rapportent entièrement à la sagesse et aux vœux des Etats généraux.
      10° Qu'à mesure que les abbés ou prieurs com- me... 10° Qu'à mesure que les abbés ou prieurs com- mendataires décéderont, les religieux entreront en jouissance du tiers lot, et par...
      11° Que provisoirement et dès à présent la tota- lité des portions cong...
      ... comme de toutes autres charges, soient à la charge du tiers lot.
      11° Que provisoirement et dès à présent la tota- lité des portions congrues et l'acquit des fonda- tions, comme de toutes autres charges, soient à la charge du tiers lot.
      ... du 6 avril dernier, et demt le surplus a été et est encore Je vœu particulier de... ...t national des trois ordres dudit bailliage, émis dans la pré- cédente assemblée du 6 avril dernier, et demt le surplus a été et est encore Je vœu particulier de ladite chambre du cîergé d'Amont ; vœu que ses députés sont chargés d'appuyer d...

      Bailliage d'amont

      page 763
      ...en- tant agréé de la nation, sans égard à l'ordre dont il aura reçu le mandat : e...
      ...its députés éprouveraient des obstacles à l'obtention des demandes et pétitions d...
      ...s en même temps, pénétrés du respect dù à l'assemblée nationale, ils se sou- mettront à la décision de la pluralité, et conti- nueront d'assister à toutes les séances et délibé- rations d...
      ...ident et commissaires des trois ordres, a de nouveau été lu, approuvé et signé pa...
      ... aujourd'hui, chacun de ses députés ne puisse cesser d'être regardé comme représen- tant agréé de la nation, sans égard à l'ordre dont il aura reçu le mandat : et dans le cas où lesdits députés éprouveraient des obstacles à l'obtention des demandes et pétitions dont ils sont chargés, ils persisteront dans ces demandes avec la fer- meté et la fidélité que leurs commettants ont droit d'attendre d'eux: mais en même temps, pénétrés du respect dù à l'assemblée nationale, ils se sou- mettront à la décision de la pluralité, et conti- nueront d'assister à toutes les séances et délibé- rations des Etats généraux jusqu'à leur clôture, sans que dans aucun cas ils puissent se ...
      ...t de leur expresse volonté, le présent cahier, ayant déjà été signé par les président et commissaires des trois ordres, a de nouveau été lu, approuvé et signé par les président, commissaires et mem- bres du clergé du bailliage d'Amont.
      ... mil sept cent quatre- vingtneuf. Signé à la minute Pavoy, curé de Pu- sey, prési...
      ...se- conde. Cariage, prêtre familier. G.-A. Billotet, curé de Ghoye. Villemot, cur...
      ... Pennessière. Menetrey, vicaire en chef à Ruhans . Jacqueney, curé de Frostey-les...
      ...'Echenos-la-Méline. Poinsot, cha- noine à Rey. Jeudy,curé de Lomont. Pathioz, cur...
      ..., curé de Roche. Clerc, prêtre familier â Ve- zoul. Galmiche, curé çle Dampierre....
      ...re, vicaire. Beauchamp. Faivre, vicaire à Cendrev. Rocher,
      ...la ville de Vezoul, environ les quatre heures et demie de relevée du premier mai mil sept cent quatre- vingtneuf. Signé à la minute Pavoy, curé de Pu- sey, président de la chambre du clergé. Flavigni, chanoine et curé de Vezoul, commissaire....
      ...curé, commissaire. Dodivert,curé de Selle. S.-F. Baveret, prêtre, professeur de se- conde. Cariage, prêtre familier. G.-A. Billotet, curé de Ghoye. Villemot, curé de Lure. Devault, curé de Lioffans. Bailli, curé de Saint-Pierre-les-Méli- sey. Jean-François Georget, vicaire en chef de Pennessière. Menetrey, vicaire en chef à Ruhans . Jacqueney, curé de Frostey-les-Lure. J.-B. Brelu- que, curé de Ghargey. J.-É. Billot, curé de Saint- Madon. Pe...
      ...erney. Vuil- ler, curédeBenuans. Millerot, curé de Faverney. De La Marre, curé d'Echenos-la-Méline. Poinsot, cha- noine à Rey. Jeudy,curé de Lomont. Pathioz, curé de Vy-les-Lure. Petit Perrin, curé d'Andelarre. Co- cagne, curé de Preigney. M...
      ...commissaire. J, Lau- rènt. J.-B. Boillon, vicaire. Mouré, curé de Varogne. Daval, curé de Roche. Clerc, prêtre familier â Ve- zoul. Galmiche, curé çle Dampierre. Prieur, cha- noine et cui;é de §aint-Hippolyte. Jobin, curé de B lussant. Lambe...
      ...Huot, curé de Saint-Rhemy. Vuillers, curé deBougey et Doigney, etc. Theret, prêtre, vicaire. Beauchamp. Faivre, vicaire à Cendrev. Rocher,
      ... Sainte-Marie en Chaux. Bertin, vicaire à Veset . Bardenet-Laîné, prêtre, vicaire à Lavoncourt. Bas- vand, curé de Pin. Mar...
      ...es-Montbazon. (Joulard, prêtre familier à Baume. Jeannelle, curé de Géziers. Ver-...
      ...curé de Gontréglise. Bogillot, curé de Cromary. Revillon, prêtre. Jeudi, curé de Sainte-Marie en Chaux. Bertin, vicaire à Veset . Bardenet-Laîné, prêtre, vicaire à Lavoncourt. Bas- vand, curé de Pin. Martin, curé de Montussaint. Pierre Fèvre, curé de Vy-les-Ferrou. J.-F. Jannin, cur...
      ...D.-F. Layère, prêtre. Bourdon, curé de Saint-Albin. Quenniet, curéde Fontenois-les-Montbazon. (Joulard, prêtre familier à Baume. Jeannelle, curé de Géziers. Ver- dot, curé d'Ormoy. J. Daguenet, curé de Pusy. Beauchamp, chanoine. Jacquinot, v...
      ...E DU BAILLIAGE D'AMONT EN FRANCHE-COMTÉ A SES DÉPUTES AUX ÉTATS GÉNÉRAUX. DE DOLÉANCES DONNÉES PAR LA NOBLESSE DU BAILLIAGE D'AMONT EN FRANCHE-COMTÉ A SES DÉPUTES AUX ÉTATS GÉNÉRAUX.
      ...ns les États de la province ses députés à l'assemblée générale de la nation. L'évidence de ce droit, appuyé sur des exemples, n'a pu lui conserver un privilège utile et ...
      ...illiages pour concourir au bien commun, à la rédaction des cahiers d'instructions et à l'élec- tion des députés qui doivent ré...
      ...noblesse de Franche-Comté avait réclamé aux pieds du trône le droit de nommer dans les États de la province ses députés à l'assemblée générale de la nation. L'évidence de ce droit, appuyé sur des exemples, n'a pu lui conserver un privilège utile et précieux, et dont les abus qui ont caractérisé la plus grande partie des assem- ...
      ...îtra la justice de sa réclamation, et elle s'est présentée aux assemblées des bailliages pour concourir au bien commun, à la rédaction des cahiers d'instructions et à l'élec- tion des députés qui doivent réclamer au nom de la province les droits et les privilèges qui lui appar- tiennen...
      Réunie à la France sous Philippe le Bel, Phi- li... Réunie à la France sous Philippe le Bel, Phi- lippe le Long son fils et le roi Jean, elle en demeura indépendante et fut adminis...

      Bailliage d'amont

      page 764
      ...Comté fut encore réunie momentané- ment à la France, et c'est à cette époque que furent tenus les Etats... ... Charles VIII et Marguerite d'Autriche, fille de Marie de Bourgogne, la Franche-Comté fut encore réunie momentané- ment à la France, et c'est à cette époque que furent tenus les Etats de 1483.
      ...nt le comté de Bourgogne, quoique réuni à la France, dans les mêmes immunités, fr... Cette charte, les traités d'Arras et de Senlis maintinrent le comté de Bourgogne, quoique réuni à la France, dans les mêmes immunités, franchises et privilèges.
      ...t pas lieu. La Franche-Comté fut rendue à l'Empereur Maximilien et possédée ensui... Le mariage projeté entre Charles VIII et la prin- cesse Marguerite n'eut pas lieu. La Franche-Comté fut rendue à l'Empereur Maximilien et possédée ensuite parles rois d'Espagne. Les États généraux de Franche-Comté furent toujours in...
      ...anchises que la Franche-Comté fut cédée à Louis XIV par le traité de Nimègue, pou... C'est avec ses immunités et ses franchises que la Franche-Comté fut cédée à Louis XIV par le traité de Nimègue, pour en jouir avec les mêmes droits, souveraineté et propriété qui avaient appar- t...
      ...V prêta lors- que la province se soumit à sa domination ; jamais lestermes de ce ...
      ...s ; ils forment le lien qui les attache à la monarchie française et sont le gage de l'amour inaltérable qu'ils ont voué à leurs augustes souverains.
      ...a noblesse de Franche-Comté rappelle ici avec confiance le jserment que Louis XIV prêta lors- que la province se soumit à sa domination ; jamais lestermes de ce serment né s'effaceront du cœur des Francs-Comtois ; ils forment le lien qui les attache à la monarchie française et sont le gage de l'amour inaltérable qu'ils ont voué à leurs augustes souverains.
      ...e les droits de souveraineté que le roi a sur la Franche- Comté sont les mêmes qu... De cette courte exposition, il résulte que les droits de souveraineté que le roi a sur la Franche- Comté sont les mêmes que ceux qu'y ont exereés les anciens comtes, les ducs de Bourgogne leurs successe...
      ...mté, qui, depuis sa réunion au royaume, n'a pas cessé ae faire pour sa gloire et sa...
      ... l'État, comme elle est encore disposée à le faire à l'avenir.
      ...nces qui la composent, qu'ils doivent maintenir et assurer ceux de la Franche-Comté, qui, depuis sa réunion au royaume, n'a pas cessé ae faire pour sa gloire et sa prospérité tous les sacrifices qu'ont exigés les besoins de l'État, comme elle est encore disposée à le faire à l'avenir.
      ...nir de. Sa Majesté une charte semblable à celle de 1483, confirma- tive de ses dr...
      ...s la foi desquelles elles s'est soumise à Louis XIV
      ...que les États généraux joindront leurs supplica- tions aux siennes pour lui obtenir de. Sa Majesté une charte semblable à celle de 1483, confirma- tive de ses droits, privilèges, immunités, lois, franchises et libertés, et des capitulations sous la foi desquelles elles s'est soumise à Louis XIV
      ...ni perçus qu'ils n'aient été accor- dés à titre de don gratuit par les trois ordr... ...être légitimes pour la province de Franche-Comté, en ce qui la concerne, exigés ni perçus qu'ils n'aient été accor- dés à titre de don gratuit par les trois ordres de là province assemblés en Etats, qu'eux seuls en feront la; répartition et ...
      ... dans la forme ancienne et particulière à la Franche-Comté et composés de trois o... Que ces États seront convoqués dans la forme ancienne et particulière à la Franche-Comté et composés de trois ordres, trois chambres et trois voix du clergé, de la noblesse et du tiers-état a...
      ..., apostolique et romaine serà maintenue à l'exclusion de toutes autres religions,... ...nciennes ordonnances et aux capitulations de la province, la religion catholique, apostolique et romaine serà maintenue à l'exclusion de toutes autres religions, secte et culte qui ne pourront y être introduits, sans pré- judice cependant de...

      Bailliage d'amont

      page 765
      ...aire des Etats pourra former opposition à celles qui seraient contraires aux droi... ...dans les bailliages et autres sièges inférieurs, et que la commission" intermédiaire des Etats pourra former opposition à celles qui seraient contraires aux droits et aux privilèges de la province.
      ...primé, comme étant une atteinte directe à la propriété et une injustice en ce que...
      ...nt gardés et conservés-sont préférables à ceux des maisons religieuses.
      ...ur quart de réserve fait au profit des maisons reli- gieuses de filles, soit supprimé, comme étant une atteinte directe à la propriété et une injustice en ce que les besoins des pauvres habitants des campagnes qui les ont gardés et conservés-sont préférables à ceux des maisons religieuses.
      ... soient supprimées, et que les dépenses à faire à ce sujet soient déterminées et réglées ... ...s convois militaires, des haras, de la mendicité et autres dépenses de ce genre, soient supprimées, et que les dépenses à faire à ce sujet soient déterminées et réglées dans l'assemblée des Etats.
      ...ices pour la province soit proportionné à sa population et re- latif à celle des autres provinces du royaume. Que le nombre des bataillons milices pour la province soit proportionné à sa population et re- latif à celle des autres provinces du royaume.
      ...a province aux prix actuels et augmente à proportion de la population. Que le sel d'ordinaire continue d'être déliyré aux habitants de la province aux prix actuels et augmente à proportion de la population.
      ...aordinaire, qui aurait dû être supprimé à la paix d'Utreck, suivant -l'arrêt du c... Que le surhaussement du sel d'ordinaire et d'extraordinaire, qui aurait dû être supprimé à la paix d'Utreck, suivant -l'arrêt du conseil du 3 juin 1704, ne soit plus perçu.
      ...74, et le prix en provenant, soit rendu à la province pour être employé à ses charges locales suivant la destina-... ...ue le sel pour pain, pain de sel Rozier, porté dans le bail des fermes depuis 1774, et le prix en provenant, soit rendu à la province pour être employé à ses charges locales suivant la destina- tion et sôus l'administration des Etats.
      ...tant préjudiciable aux intérêts du roi, à ceux ae la province et de ses habitants... ...souveraineté respective sur les terres ae ce dernier situées en Franche-Comté, étant préjudiciable aux intérêts du roi, à ceux ae la province et de ses habitants, il demeurera sans exécution jusqu'à ce qu'il ait été consenti par les Etats de...
      ...détourner Jes biens et revenus affectés à l'entretien de3 collèges publics de la province et à la subsistance de leurs professeurs, et de les affecter à l'érection d'un pensionnat à Dôle et à des bourses destinées prin- cipalement à la noblesse, les députés du bailliage d...
      ...es qu'il daignera prendre pour parvenir à l'éducation de la noblesse pauvre; mais...
      ...d'autres moyens que ceux qui tendraient à dépouiller les collèges publics des- tinés à l'éducation de la jeunesse ae tous les ...
      ...llèges déjà établis dans la province et à la dotation ae ceux qu'il serait conven...
      Que comme il avait plu au roi de détourner Jes biens et revenus affectés à l'entretien de3 collèges publics de la province et à la subsistance de leurs professeurs, et de les affecter à l'érection d'un pensionnat à Dôle et à des bourses destinées prin- cipalement à la noblesse, les députés du bailliage d'Amont représenteront que la noblesse sera tou- jours pénétrée de la plus respec...
      ...ollicitude paternelle dont le roi voudra bien l'honorer et de toutes les me- sures qu'il daignera prendre pour parvenir à l'éducation de la noblesse pauvre; mais qu'elle le supplie d'employer d'autres moyens que ceux qui tendraient à dépouiller les collèges publics des- tinés à l'éducation de la jeunesse ae tous les ordres indifféremment de la noblesse et du tiers- état. En conséquence, lesdits ...
      ...a province, pour que les revenus en soient employés au soutien des différents collèges déjà établis dans la province et à la dotation ae ceux qu'il serait convenable d'établir de nouveau.
      ...s sont prêts au contraire de contribuer à l'extinction des dettes légitimes de l'Etat, à la splendeur du trône, à la gloire et à la prospérité du royaume, suivant leurs forces et leurs facultés, relativement à la situation de la province, à son produit et à son commerce et en proportion de son im... Qu'ils sont prêts au contraire de contribuer à l'extinction des dettes légitimes de l'Etat, à la splendeur du trône, à la gloire et à la prospérité du royaume, suivant leurs forces et leurs facultés, relativement à la situation de la province, à son produit et à son commerce et en proportion de son imposition ordinaire, qui doit être la base de ses contributions.
      ...nts des campagnes, autorise ses députés â déclarer ...mont, animée du désir de soulager le peuple et principalement les pauvres habitants des campagnes, autorise ses députés â déclarer

      Bailliage d'amont

      page 766
      ...nche-Comté, et comme elle y consent dès à présent autant qu'il est en elle, tpie ...
      ...e de leurs biens et proportionnellement à la fortune de chacun. '
      ...st dans la volonté formelle de consentir dans la première tenue des Etats de Franche-Comté, et comme elle y consent dès à présent autant qu'il est en elle, tpie tous dons gratuits et autres contributions qui seront accordés par lesdits Etats...
      ...s lés contribuables, sans distinction de la qualité des personnes et de la nature de leurs biens et proportionnellement à la fortune de chacun. '
      ...- sentement des Etats, que son commerce a éprouvé les pertes les plus considérables et que son agri- culture commence à déchoir. ...espèce, en vertu d'édits publiés au Parlement, d'autorité absolue et sans le con- sentement des Etats, que son commerce a éprouvé les pertes les plus considérables et que son agri- culture commence à déchoir.
      ...y parvenir lesdits députés se joindront à ceux de toutes les provinces du royaume à l'effet de sup- plier le roi d'accorder à la nation française la grande charte co... ...stration, fixer la dette réelle de l'Etat et les moyens de l'acquitter; et pour y parvenir lesdits députés se joindront à ceux de toutes les provinces du royaume à l'effet de sup- plier le roi d'accorder à la nation française la grande charte confirmative de se3 droits, fran- chises et privilèges. Ils demanderont qu'il soit...
      Qu'à l'avenir il ne pourra être fait aucun e... Qu'à l'avenir il ne pourra être fait aucun em- prunt, ni contracté aucune dette pour les besoins de l'Etat que du consenteme...
      Qu'il ne pourra être porté atteinte à la liberté d'aucun citoyen par emprison... Qu'il ne pourra être porté atteinte à la liberté d'aucun citoyen par emprisonnement, détention en un lieu circonscrit (1) en vertu de lettres closes ou d'ord...
      ...s sera dé- claré- contraire au droit et à la liberté de la na- tion ; ... par ses juges naturels ordinaires, et que tout jugement pâr commissaires choisis sera dé- claré- contraire au droit et à la liberté de la na- tion ;
      ...nstitution certaine et immuable, propre à lui assurer la considération qu'il mérite, et à conci- lier la discipline avec l'honneu...
      ...eil supprimant toute punition contraire à l'esprit national ; qu'aucun officier n...
      ...e guerre sera fixé et qu'il sera permis à l'accusé de les récuser ;
      Qu'il sera donné au militaire français une constitution certaine et immuable, propre à lui assurer la considération qu'il mérite, et à conci- lier la discipline avec l'honneur, qui en est l'âme, eil supprimant toute punition contraire à l'esprit national ; qu'aucun officier ne pourra être cassé ni privé de son emploi sans avoir été préalablement jugé par...
      ...prescrites et inva- riablement déterminées; que le nombre des juges au conseil de guerre sera fixé et qu'il sera permis à l'accusé de les récuser ;
      ...'il sera pourvu pâr de sages règlements à l'éducation de la jeunësse et à la conservation de l'instruction publiq... Qu'il sera pourvu pâr de sages règlements à l'éducation de la jeunësse et à la conservation de l'instruction publique et dés bonnes œuvrés ;
      ...ls doivent suspendre les remboursements à époque fixe, eh continuant d'en payer l... ...r faciliter racqûittemént de cette dette, et au peuple le payement de l'impôt, ils doivent suspendre les remboursements à époque fixe, eh continuant d'en payer les intérêts qui seront re- connus lé'gitinVès et s'occuper des moyens d'éita- bl...
      ...s, droits et at- tributions profiteront à l'Etat par extinction, soit par le remb... ...tat-ihajors dans les villes de l'intérieur du royaume dont l'extinction des gages, droits et at- tributions profiteront à l'Etat par extinction, soit par le remboursement des avances faîtes légitinlé- ùient par les pourvus, et qu'on fasse en...

      Bailliage d'amont

      page 767
      ...tre également supprimées ët ac- cordées à l'avenir par les Etats de chaque pro- v... ...ications parti- culières assignées sur les provinces et sur lës villes doivent être également supprimées ët ac- cordées à l'avenir par les Etats de chaque pro- vince pour récompenses de services rendus au peuple
      ...ulement des- anciens do- maines du roi, à vil prix, au préjudice de ses in- térêt...
      ...rdonnancés, doivent être an- nuités, et qu'à l'avenir lesdits domaines ne pour- ront...
      ... ont été faits, soit dans le royaume, soit dans la province depuis la réunion seulement des- anciens do- maines du roi, à vil prix, au préjudice de ses in- térêts et qui n'auraient été revêtus des formes prescrites par les ordonnancés, doivent être an- nuités, et qu'à l'avenir lesdits domaines ne pour- ront être aliénés que du consentement de la nation ;
      ...par une prudente économie, on parvienne à un meilleur ordre de choses, à soulager les peuples et à sou- tenir la gloire du nom français ; lesdits députés demanderont à se réunir à ceux des provinces qui ont les mêmes pr...
      ...e la Franche-Comté ; ils sont autorisés à faire toutes autres demandes qui seraie...
      ...demanderont enfin que par les retranche- ments nécessaires dans les dépenses et par une prudente économie, on parvienne à un meilleur ordre de choses, à soulager les peuples et à sou- tenir la gloire du nom français ; lesdits députés demanderont à se réunir à ceux des provinces qui ont les mêmes privilèges et les mêmes inté- rêts que la Franche-Comté ; ils sont autorisés à faire toutes autres demandes qui seraient de même nature et auraient le même but que les pré- cédentes.
      ... que la province de Franche-Comté nomme à l'ave- nir ses députés aux Etats généra...
      ...de ses états particuliers, conformément à sa con- stitution:
      ...nt pareillement acte, au nom de leurs commettants, de la réclamation qu'ils font que la province de Franche-Comté nomme à l'ave- nir ses députés aux Etats généraux dans le sein de ses états particuliers, conformément à sa con- stitution:
      ...-état y ont été appelés en nombre égal, à ceux des deux premiers ordres ; ils déclareront que cette infraction à l'usage ancien de l'égalité du nombre d... ...contre l'inégalité des députés pour les trois ordres et sur ce que ceux du tiers-état y ont été appelés en nombre égal, à ceux des deux premiers ordres ; ils déclareront que cette infraction à l'usage ancien de l'égalité du nombre dans les trois ordres ne pourra porter préjudice aux droits de chacun des ordres ...
      ...- testations nécessaires au maintien et à la conser- vation des usages anciens dè...
      ...eront donner acte et les renouvelleront à chaque pro- position nouvelle qui tendrait à y donner atteinte ; dans ce cas ils en ...
      ...autre manière que ce puisse être, Ceux du bailliage d'Amont émettront toutes pro- testations nécessaires au maintien et à la conser- vation des usages anciens dè la nation, s'en feront donner acte et les renouvelleront à chaque pro- position nouvelle qui tendrait à y donner atteinte ; dans ce cas ils en useront de même* si les Etats entreprenaient de changer la constitution des Etat...
      ...s et les capitulations qui l'ont réunie à la Francé, la province de la Franche-Co... souverains et par les traités et les capitulations qui l'ont réunie à la Francé, la province de la Franche-Comté ne peut être privée du droit in- preScriptible de consentir l'impôt dans ses...
      ...commettants, contre l'in- justice faite à un grand nombre de gentilshommes du bai...
      ...emblée dudit bailliage, où il avait plu à Sa Ma- jesté de les convoquer, et qui o...
      ... d'Amont demeureront encore expressément chargés de ré- clamer, au nom de leurs commettants, contre l'in- justice faite à un grand nombre de gentilshommes du bailliage d'Aval, forcés de se retirer de l'as- semblée dudit bailliage, où il avait plu à Sa Ma- jesté de les convoquer, et qui ont été privés par là du droit d'y voter, sous prétexte de leur refus de prêter u...
      M. le président a levé la séance à neuf heures du soir et a réajourné l'assemblée à neuf heures du matin, le lendethain 2 m... M. le président a levé la séance à neuf heures du soir et a réajourné l'assemblée à neuf heures du matin, le lendethain 2 mai. Signé Railliardde Grauvelle ët La Terra'de.
      ...jour 2 mai l'assemblée ayant été formée à l'heure indiquée ci-dessus, après lecture du procès-verbal de cejourd'hui qui a été approuvé ; Ledit jour 2 mai l'assemblée ayant été formée à l'heure indiquée ci-dessus, après lecture du procès-verbal de cejourd'hui qui a été approuvé ;
      M. le président a proposé de s'occuper de la nomination p...
      ...trois scru- tateurs et procéder ensuite à l'élection de trois députés aux Etats g...
      ... que tous les billets et notes relatifs à cette élection ont été brûlés, messieur...
      ...s devant le bureau , le premier scrutin a été commencé ; tous les membres de l'as...
      ... été appelés et ont déposé dans un vase à ce destiné leurs billets d'élection, dont le nombre, après le recensement qui en a été fait par messieurs les scrutateurs, s'est trouvé égal à celui des voix, M. le prince de Beaufre...
      ...ier de Vor -dre delà Toison d'Or, etc., a eu cent trente-six voix sur cent quatre...
      ...rutateurs ont été brûlés. Après quoi on a passé au second dans la même forme que ...
      ... billets, leur nombre s'est trouvé égal à celui des voix et après leur ouverture, messieurs les scrutateurs ont annoncé à l'assemblée que M . le marquis de Mouth...
      ...té pareillement brûlés. M. le président a levé la séance à une heure de relevée ët Fa continuée à trois heures de même jour. .L'assemblée formée à cette heure, il a été procédé à l'élection du troi- sième député. Le no...
      ...messieurs les scrutateurs ont fait part à l'assem- blée que le très-grand nombre ...
      ...comte de Maré- chal de Veset, président à mortier au Parlement, qui avait eu cent...
      M. le président a proposé de s'occuper de la nomination par la voix au scrutin de trois scru- tateurs et procéder ensuite à l'élection de trois députés aux Etats généraux. Le scrutin fait et vé- rifié par MM. le comte d'Hennesel, de Mongenét, ...
      ...larre , et M. le comte de Roussillon ont réuni la pluralité des suffrages. Après que tous les billets et notes relatifs à cette élection ont été brûlés, messieurs les scrutateurs ayant pris leurs places devant le bureau , le premier scrutin a été commencé ; tous les membres de l'assemblée comparants en personne ou en vertu de procurations ont été appelés et ont déposé dans un vase à ce destiné leurs billets d'élection, dont le nombre, après le recensement qui en a été fait par messieurs les scrutateurs, s'est trouvé égal à celui des voix, M. le prince de Beaufremont maré- chal des camps et armées du Roi, chevalier de Vor -dre delà Toison d'Or, etc., a eu cent trente-six voix sur cent quatre-vingt-sept formant le nom- bre complet. Les billets de ce scrutin et les notes de MM. les scrutateurs ont été brûlés. Après quoi on a passé au second dans la même forme que pour le précédent ; par le recensement des billets, leur nombre s'est trouvé égal à celui des voix et après leur ouverture, messieurs les scrutateurs ont annoncé à l'assemblée que M . le marquis de Mouthier, maréchal des camps et armées du roi, t avait cent cinquante-cinq voix. Les billets de ce ' scrutin et les notes de messieurs les scrutateurs ont été pareillement brûlés. M. le président a levé la séance à une heure de relevée ët Fa continuée à trois heures de même jour. .L'assemblée formée à cette heure, il a été procédé à l'élection du troi- sième député. Le nombre des billets s'est trouvé égal au nombre des voix ; leur ouverture faite, messieurs les scrutateurs ont fait part à l'assem- blée que le très-grand nombre des Suffrages s'étaient réunis en Faveur de M. le comte de Maré- chal de Veset, président à mortier au Parlement, qui avait eu cent soixante yoix. Les billets et notes de Messieurs les scrutateurs ont été brûlés...
      Après quoi M. le président a représenté à l'as- semblée que M. le président de Ve... Après quoi M. le président a représenté à l'as- semblée que M. le président de Veset étant le seul

      Bailliage d'amont

      page 768
      ...ité du règlement, nommer des suppléants à Messieurs de Beaufre- mont et de Mouthi...
      ...nt l'un et l'autre absents. Sur quoi on a procédé à l'élection du suppléant à donner à M. de Beaufremont. S'étant trouvé dans ...
      ...lets ont été jetés au feu et le scrutin a été recommencé. Par le recensement fait...
      ...s billets et notes ont été brûlés et on a procédé au second scrutin ; per- sonne ...
      ... par mes- sieurs les scrutateurs, et on a procédé de suite au troisième scrutin e...
      ... sur M. le baron d'Oselin deTanans, qui a eu quatre vingt-dix-huit voix et a été proclamé suppléant de M. le prince de Beaufremont, et les billets et notes relatifs à cette nomination ont été brûlés.
      ...es trois députés qu'elle avait élus qui y fût pré- sent, elle devait, en conformité du règlement, nommer des suppléants à Messieurs de Beaufre- mont et de Mouthier, qui sont l'un et l'autre absents. Sur quoi on a procédé à l'élection du suppléant à donner à M. de Beaufremont. S'étant trouvé dans le premier scrutin un billet de plus que le nombre de voix l'indiquait, ces billets ont été jetés au feu et le scrutin a été recommencé. Par le recensement fait des billets, leur nombre s'est trouvé exact, mais le nombre des voix pres- crit par le règlement ne s'étant pas trouvé réuni sur la même personne, les billets et notes ont été brûlés et on a procédé au second scrutin ; per- sonne n'ayant encore réuni un nombre de voix suffisants, lesdeux membres de l'assemblée qui en avaient obtenu le plus ont été nommés par mes- sieurs les scrutateurs, et on a procédé de suite au troisième scrutin entre ces deux membres, après avoir brûlé tous les billets et notes du dernier. Les billets de ce scrutin se sont trouvés égaux aux voix, dont la pluralité s'est réunie sur M. le baron d'Oselin deTanans, qui a eu quatre vingt-dix-huit voix et a été proclamé suppléant de M. le prince de Beaufremont, et les billets et notes relatifs à cette nomination ont été brûlés.
      Ou a passé ensuite à l'élection du suppléant de M. de Mouthi...
      ...rs ont annoncé que l'on devait procéder à un second scrutin, personne n'ayant réu...
      Ou a passé ensuite à l'élection du suppléant de M. de Mouthier ; les billets de ce scrutin se sont trouvés en nombre égal aux voix. Après leur ou- verture, MM. les scrutateurs ont annoncé que l'on devait procéder à un second scrutin, personne n'ayant réuni le nombre de suffrages requis par le règlement; les billets et notes ont été ...
      M. le président a envoyé à procéder au lende- main. trois du courant, a levé la séance à neuf heures du soir et a réajourné l'assemblée à neuf heures du matin dudit jour. Signé ... M. le président a envoyé à procéder au lende- main. trois du courant, a levé la séance à neuf heures du soir et a réajourné l'assemblée à neuf heures du matin dudit jour. Signé Railliard de Grauvelle et de La Terrade.
      ...s de mai, tous messieurs s'étant rendus à l'assemblée à l'heure indiquée le jour d'hier, après lecture du procès-verbal dudit jour qui a été approuvé, M. le président a proposé de donner suite à l'élection du suppléant de M. le mar- q...
      ...le nombre des billets s'est trouvé égal à celui des voix. Après leur ouverture, messieurs les scrutateurs ont fait part à l'assem- blée que M. Talbert de Nancray, président à mor- tier au Parlement, avait réuni cen...
      Le trois du mois de mai, tous messieurs s'étant rendus à l'assemblée à l'heure indiquée le jour d'hier, après lecture du procès-verbal dudit jour qui a été approuvé, M. le président a proposé de donner suite à l'élection du suppléant de M. le mar- quis de Mouthier, commencée le jourd'hier. On est allé au scrutin; le nombre des billets s'est trouvé égal à celui des voix. Après leur ouverture, messieurs les scrutateurs ont fait part à l'assem- blée que M. Talbert de Nancray, président à mor- tier au Parlement, avait réuni cent- deux voix. Les billets et notes de ce dernier scrutin ont été brûlés.
      ...tes, après avoir recueilli les voix, il a été déclaré que l'assemblée autorise le...
      ...sieurs les sup- pléants ont été invités à se rendre à Versailles avec MM. les députés. Ceux-ci ont été chargés d'offrir à Sa Majesté, dans les Etats généraux , l...
      ...guste personne. Ensuite M. le président a dit s'il ne convenait pas de don- ner à messieurs les députés et suppléants des...
      Toutes les élections faites, après avoir recueilli les voix, il a été déclaré que l'assemblée autorise les députés par elle nommés pour assister aux Etats généraux de proposer, remontre...
      ...de doléances compris au présent procès-verbal, et non autrement ; après quoi messieurs les sup- pléants ont été invités à se rendre à Versailles avec MM. les députés. Ceux-ci ont été chargés d'offrir à Sa Majesté, dans les Etats généraux , les senti- ments de respect, d'amour, de fidélité et de dé- vouement dont la noblesse du bailliage d'Amont est pénétrée pour son auguste personne. Ensuite M. le président a dit s'il ne convenait pas de don- ner à messieurs les députés et suppléants des ins- tructions particulières et plus détaillées sur quel- ques articles du cahi...
      ...ger. Ces instructions ont été renvoyées à MM. les commissaires pour les rédiger, s'ils le jugent à propos, avec tous pouvoirs nécessaires à cet égard. nature n'avait pas permis d'entrer dans tout le détail qu'il pouvait exiger. Ces instructions ont été renvoyées à MM. les commissaires pour les rédiger, s'ils le jugent à propos, avec tous pouvoirs nécessaires à cet égard.
      ...e Clermont-Tonnerre ayant fait remettre à l'assemblée une minute du procès- verbal qu'il a dressé conjointement avec les mem- bres...
      ...éputés des réguliers qui se sont réunis à lui de ce qui s'est passé à la séance du 27 du mois dernier et aux suivantes, il a été arrêté que ce procès-verbal serait^ remis à messieurs les députés pour faire connaître au roi et à ses ministres l'inconvénient qu'il y au...
      Ensuite M. l'abbé de Clermont-Tonnerre ayant fait remettre à l'assemblée une minute du procès- verbal qu'il a dressé conjointement avec les mem- bres du haut clergé et les députés des réguliers qui se sont réunis à lui de ce qui s'est passé à la séance du 27 du mois dernier et aux suivantes, il a été arrêté que ce procès-verbal serait^ remis à messieurs les députés pour faire connaître au roi et à ses ministres l'inconvénient qu'il y aurait d'appeler par la suite dans toutes assem- blées quelconques tous les curés ...
      ...ils n'avaient plus aucunes propositions à faire relativement aux objets pour lesq...
      ...nt été convoqués, monsieur le président a été chargé de rendre compte aux ministr...
      ...mité des ordres de Sa Majesté ; ensuite a adressé un discours à l'assemblée, et le présent procès- verbal a été clos, terminé, conclu et arrêté et ...
      ...sieur le secrétaire, et coté et paraphé à toutes les pages par mondit sieur le pr...
      Tous messieurs ayant déclaré qu'ils n'avaient plus aucunes propositions à faire relativement aux objets pour lesquels ils ont été convoqués, monsieur le président a été chargé de rendre compte aux ministres, au nom de la chambre, de ce qui s'est passé dans les assemblées tenues par la noblesse du bailliage d'Amont, en confor- mité des ordres de Sa Majesté ; ensuite a adressé un discours à l'assemblée, et le présent procès- verbal a été clos, terminé, conclu et arrêté et signé de monsieur le président, de tous messieurs les commissaires et de monsieur le secrétaire, et coté et paraphé à toutes les pages par mondit sieur le président et monsieur le secrétaire. Signé Le comte de Roussillon, le marquis de J...
      ...en usage, certifions que Me Bailly, qui a signé l'extrait ci-dessus, est avocat a...
      ...en cette qualité. Donné en notre hôtel, à Ve- soul, le 6 mai 1789.
      ...iège présidial de Vesoul, au, comté de Bourgogne, où le papier timbré n'est pas en usage, certifions que Me Bailly, qui a signé l'extrait ci-dessus, est avocat au Parlement et greffier en chef desdits sièges, que foi doit être ajoutée aux actes qu'il signe en cette qualité. Donné en notre hôtel, à Ve- soul, le 6 mai 1789.
      ...al d'Amont,en Franche-Comté, présentent à l'assemblée des Etats du royaume, convoqués par Sa Majesté à Versailles. ...ourgs et villages for mant le tiers-état du bailliage de Ve- soul siège, principal d'Amont,en Franche-Comté, présentent à l'assemblée des Etats du royaume, convoqués par Sa Majesté à Versailles.
      ...connaissance est le premier des devoirs à remplir, ils ne peuvent contenir les se... Persuadés que la reconnaissance est le premier des devoirs à remplir, ils ne peuvent contenir les sentiments de respect et de gratitude dont ils sont pénétrés; ils commencent par a...

      Bailliage d'amont

      page 769
      ...t ils ne répondent que par leurs larmes à l'hono- rable qualité de conseils et d'amis qu'il plaît à cette seconde (sic) Majesté de leur don... ...on publique, et de la régé- nération du plus bel empire qui soit sous le ciel, et ils ne répondent que par leurs larmes à l'hono- rable qualité de conseils et d'amis qu'il plaît à cette seconde (sic) Majesté de leur donner.
      ...c l'égalité de re- présentation qui lui a été accordée par Sa Majesté, ait aussi ... . Que le tiers-état, avec l'égalité de re- présentation qui lui a été accordée par Sa Majesté, ait aussi celle des suffrages avec les deux autres ordres réunis tant dans lesdits Etats g...
      ...re continué, qu'il* n'ait été renouvelé à chaque tenue desdits Etats et qu'à défaut de convocation, suivant le vœu qui en aura été pris à cette première assemblée, tous impôts c... Art. 3. Aucun impôt consenti par les prochains. Etats généraux ne pourra être continué, qu'il* n'ait été renouvelé à chaque tenue desdits Etats et qu'à défaut de convocation, suivant le vœu qui en aura été pris à cette première assemblée, tous impôts cesseront de plein droitjusqu'après ladite convocation effectuée, tous les empêch...
      ...venue. Que les- dits Etats se tiendront à Dôle ou en telle autre ville qu'ils dés... ...se pour l'éligibilité dans cet ordre, cette con- dition demeurera nulle et nou avenue. Que les- dits Etats se tiendront à Dôle ou en telle autre ville qu'ils désigneront eux-mêmes par la suite, qu'aucun juge pourvu, soit de cour supérieure e...
      ... lettres patentes et lois particulières à la province de Franche-Comté seront env... Art. 5. Toutes lois générales seront consenties par les Etats généraux, toutes lettres patentes et lois particulières à la province de Franche-Comté seront envoyées aux Etats particuliers de ladite province pour y être par eux seuls avisé ...
      ...ts par lesdits Etats, ensuite présentés à Sa Majesté pour être examinés dans son conseil, en présence et à la participation de douze commissaires ...
      ...-Jusqu'à cette décision, il sera sursis à pre- ndre aucunes délibérations définitives relativement à l'impôt et à l'emprunt.
      ...es, ainsi qu'il s'est pratiqué du passé ; ces cahiers se- ront examinés et réduits par lesdits Etats, ensuite présentés à Sa Majesté pour être examinés dans son conseil, en présence et à la participation de douze commissaires nommés par lesdits Etats, dont trois seront choisis dans l'ordre du clergé, troi...
      ...étant fait, Sa Majesté sta- tuera sur les demandes contenues dans les ca- hiers -Jusqu'à cette décision, il sera sursis à pre- ndre aucunes délibérations définitives relativement à l'impôt et à l'emprunt.
      ...tous droits de committimus, de renoncer à l'usage de toutes commissions, et de co... ...que ceux de ses juges naturels et ordinaires. Sa Majesté sera suppliée d'abolir tous droits de committimus, de renoncer à l'usage de toutes commissions, et de conserver aux Francs-Comtois leur privilège de ne pouvoir être traduits en justice...
      ...aucune cour supérieure ne puisse rendre à l'avenir des ordonnances de mandats ou ... Art. 3. Qu'aucune cour supérieure ne puisse rendre à l'avenir des ordonnances de mandats ou de veniat, et que personne ne soit tenu de comparaître par-devant elle qu'en ver...
      Art. 4. Il ne résultera à l'avenir pour les fa- milles aucune tac... Art. 4. Il ne résultera à l'avenir pour les fa- milles aucune tache ni infamie des peines qui seront prononcées contre le condamné en jus- tice, ...
      Art. 5. La presse sera libre à tous les sujets du roi, sauf l'animadve... Art. 5. La presse sera libre à tous les sujets du roi, sauf l'animadversion de la loi contre les écrits licencieux sans noms d'auteur ni d'impri- meur...
      ..., il sera dressé une charte qui formera à l'avenir la constitution française, et ... ...nsi que de tous autres que les députés aux États géné- raux voudraient y ajouter, il sera dressé une charte qui formera à l'avenir la constitution française, et de cette charte seront expédiées des lettres authentiques en grande chancellerie...
      ...onnelles, mixtes et locales, de manière qu'à l'avenir la contribution auxdites charg... ...eureront abolis pour jamais en matière d'impôts, charges publiques réelles, personnelles, mixtes et locales, de manière qu'à l'avenir la contribution auxdites charges soit toujours en proportion des propriétés et facultés respectives, et que to...

      Bailliage d'amont

      page 770
      ...d'en réformer les abus, et d'y pourvoir à moindres frais. ...néreux pour les cai- p" pagnes, Sa Majesté est suppliée d'ep changer le régime, d'en réformer les abus, et d'y pourvoir à moindres frais.
      ...s de communauté, soit particulièrement, à r^son du denier vingt de l'estimation 4...
      ... droits qui en seront susceptibles \ et à l'égard des autres qui ne pourront tomb...
      ...e l'estimation en sera faite pris égard à la valeur et au produit effectif desdits droits, depuis les vingt dernières années, à l'effet de quoi les sei- gneurs seront ...
      ...êche, pourront être rachetés par tes débiteurs résidants pu fqraiqsvsoit eu corps de communauté, soit particulièrement, à r^son du denier vingt de l'estimation 4e ceux desdits droits qui en seront susceptibles \ et à l'égard des autres qui ne pourront tomber en estimation, tels que les lots, échutes et autres de même, que l'estimation en sera faite pris égard à la valeur et au produit effectif desdits droits, depuis les vingt dernières années, à l'effet de quoi les sei- gneurs seront tenqs de représenter tous journaux et carpets de leurs terres.
      ...e de vouloir bien affranchir les ecclè§\a§Uf|ues sécu- liers et réguliers du droi... Sa Majesté étant très-humblemept suppljée de vouloir bien affranchir les ecclè§\a§Uf|ues sécu- liers et réguliers du droite d'amortissement, et de toutes espèces de formalités pour rachat de leurs droi...
      ...s aux délibéra- tions qui seroqt prises â cet effet. Us auront une voix déhbérati... ...dra s'en affranchir, tous les propriétaires ré- sidants et forains seront appelés aux délibéra- tions qui seroqt prises â cet effet. Us auront une voix déhbérative, et la délibération sera, conclue et arrêtée par la réuniqp des suffrages de ...
      ...énable, le roi et la nation ont intérêt à ce que Le domaine de la couronne étant de sa nature inaliénable, le roi et la nation ont intérêt à ce que
      ...ent sup- pliée de vouloir bien pourvoir à l'abus de la plu- ralité des bénéfices ...
      ...ro- vince et le produit du tout employé à des ateliers de charité.
      . Sa Majesté sera très-humblement sup- pliée de vouloir bien pourvoir à l'abus de la plu- ralité des bénéfices et de la noq résidence des évêques dans leurs diocèses, d'abroger (optes an- nat...
      ...ans upe caisse particulière sous le régime et gouvernement des Etats de chaque pro- vince et le produit du tout employé à des ateliers de charité.
      ...tes sur les dîmes ecclési- astiques e\x à défauf desdites dîmes, par la suppressi... Art. tes portions cqngrues des curés et vj- r caires seront augmentes sur les dîmes ecclési- astiques e\x à défauf desdites dîmes, par la suppression et réunion 4es bénéfices simples dè patronages éclésiastiqnes, et par ce moye...
      Àrt. 3. Qu'il sera incessamment procédé à la réformation des cq4es civils, crimin... Àrt. 3. Qu'il sera incessamment procédé à la réformation des cq4es civils, criminels et des coutumes.
    • Archives parlementaires. Première série. Table par ordre des matières du tome premier

      - search term matches: (57)

      Archives parlementaires. Première série. Table par ordre des matières du tome premier

      page 783
      La féodalité contribua à dégrader la royauté..... 46 La féodalité contribua à dégrader la royauté..... 46
      ...risonne les chefs; on déclare la guerre à l'Espagne....... 104 ...s conçus pour convoquer les Etats généraux sont découverts ; on exile -et on emprisonne les chefs; on déclare la guerre à l'Espagne....... 104

      Archives parlementaires. Première série. Table par ordre des matières du tome premier

      page 784
      ...utres droits d'aides, qui se perçoivent à la circulation.............. 212 ...oit de subvention par doublement de celui de jauge et courtage et de plusieurs autres droits d'aides, qui se perçoivent à la circulation.............. 212
      ...its qui seront acquit- tés uniformément à l'avenir sur les marchan- dises colonia... Sixième mémoire sur les droits qui seront acquit- tés uniformément à l'avenir sur les marchan- dises coloniales.............................. 213
      à quelques provinces, relativement à l'impôt sur le tabac...................... à quelques provinces, relativement à l'impôt sur le tabac..............................................214
      Mémoire sur les remboursements à époques fixes............................. Mémoire sur les remboursements à époques fixes...........................................229
      ...iberté du com- merce des grains, donnée à Versailles le 17 juin 1787................ Déclaration du roi pour la liberté du com- merce des grains, donnée à Versailles le 17 juin 1787................................ 238
      Lit de justice tenu à Versailles le 6 août 1787. ... 244 Lit de justice tenu à Versailles le 6 août 1787. ... 244
      Récit de ce qui s'est passé à la chambre des comptes, à la cour des aides et au Chàtelet, de Pa... Récit de ce qui s'est passé à la chambre des comptes, à la cour des aides et au Chàtelet, de Paris, les 17, 18 et 21 août 1787.............. 251
      Lit de justice tenu à Versailles le 8 mai 1788... 294 Lit de justice tenu à Versailles le 8 mai 1788... 294
      ...annoncer la déclaration du roi relative à l'ordonnance cri- minelle ................ Discours de M. le garde des sceaux pour annoncer la déclaration du roi relative à l'ordonnance cri- minelle ..................................... 297
      Discours du roi à la fin du lit de justice......... 301 Discours du roi à la fin du lit de justice......... 301

      Archives parlementaires. Première série. Table par ordre des matières du tome premier

      page 785
      ...ation du roi, du 1er mai 1788, relative à l'ordonnance criminelle................... Déclaration du roi, du 1er mai 1788, relative à l'ordonnance criminelle....................... 309
      ...et de l'exil du Parlement de Bor- deaux à Libourne............................ 33... ...e l'enlèvement de MM. Freteau et Sabathier, conseillers au Parle- ment de Paris et de l'exil du Parlement de Bor- deaux à Libourne............................ 337
      ...8, qui suspend l'exportation des grains à l'étranger... 358 Arrêt du conseil d'Et... Arrêt du conseil d'Etat, du 7 septembre 1788, qui suspend l'exportation des grains à l'étranger... 358 Arrêt du conseil d'Etat, du 23 novembre 1788, con- cernant le commerce des grains............... 359
      ...pour la dis- cussion des plans relatifs à l'amélioration des finances et l'ordre ... ... conseil d'Etat, du 15 mars 1788, portant établissement d'un comité consultatif pour la dis- cussion des plans relatifs à l'amélioration des finances et l'ordre du service du trésor royal... 359
      Discours de M. l'archevêque de Narbonne à la clô- ture de l'assemblée du clergé, ... Discours de M. l'archevêque de Narbonne à la clô- ture de l'assemblée du clergé, le 27 juillet 1788.. 386
      Discours du roi à la première séance............ 391 Discours du roi à la première séance............ 391
      ...er bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 403 Avis des commissaires du 1er bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 403
      ...2e bureau sur les ques- tions proposéés à l'examen des notables........ 414 Avis des commissaires du 2e bureau sur les ques- tions proposéés à l'examen des notables........ 414
      ...3e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 432 Avis des commissaires du 3e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 432
      ...4e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 450 Avis des commissaires du 4e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 450
      ...5e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables....... 460 Avis des commissaires du 5e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables....... 460
      ...6e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 472 Avis des commissaires du 6e bureau sur les ques- tions proposées à l'examen des notables........ 472
      Précis historique de ce qui s'est passé à Rennes depuis l'arrivée de M. le comte ... Précis historique de ce qui s'est passé à Rennes depuis l'arrivée de M. le comte de Thiard, com- mandant en Bretagne........................ 499
      Discours du syndic des procureurs à M. le comte de-Thiard..................... Discours du syndic des procureurs à M. le comte de-Thiard................................... 509

      Archives parlementaires. Première série. Table par ordre des matières du tome premier

      page 786
      ...r le garde des sceaux Lamoignon au roi, à la nation et à tous les Parlements.... 511 Arrêté du Parlement de Bretagne, du 9 mai 1788, pour dénoncer le garde des sceaux Lamoignon au roi, à la nation et à tous les Parlements.... 511
      ...la commission intermédiaire de Bretagne à M: Necker, ministre, des finances, du 2... Lettre de la commission intermédiaire de Bretagne à M: Necker, ministre, des finances, du 2 sep- tembre 1788................................. 521
      Récit des troubles qui ont eu lieu à Rennes en janvier 1789, au sujet des ré... Récit des troubles qui ont eu lieu à Rennes en janvier 1789, au sujet des réclamations du tiers; état v.-.v.v............................... 522
      ... par les notables citoyens de Grenoble, à la suite des désordres survenus dans ce...
      ...s décrétées dins le lit de justice tenu à Versailles le 8 mai 1788..................
      Supplications présentées au roi par les notables citoyens de Grenoble, à la suite des désordres survenus dans cette ville, par suite des nouvel- les lois décrétées dins le lit de justice tenu à Versailles le 8 mai 1788...................... 534
      ...ordres de la province de Dauphiné tenue à Romans en septembre 1788 et nomination ... Assemblée générale des trois ordres de la province de Dauphiné tenue à Romans en septembre 1788 et nomination de député» aux Etats généraux... 535
      ... titre : Dét- ail de ce qui s'est passé a Rennes le 26 jan- vier 1789............... ...du conseil d'Etat du roi, du 14 février 1789, qui supprime un imprimé ayant pour titre : Dét- ail de ce qui s'est passé a Rennes le 26 jan- vier 1789................................... 543
      ...our la convo- cation des Etats généraux à Versailles le 27 avril 1789............... Lettre du roi, du 24 janvier 1789, pour la convo- cation des Etats généraux à Versailles le 27 avril 1789.............................543
      ...ux Etats généraux. 593 Ministres du roi à l'époque de l'ouverture des Etats génér... Liste alphabétique des députés aux Etats généraux. 593 Ministres du roi à l'époque de l'ouverture des Etats généraux..... .............................. 608
      Résultat du conseil d'Etat du roi- tenu à Versailles Résultat du conseil d'Etat du roi- tenu à Versailles
      ...tion de commissaires pour régler ce qui a rapport à la convocation des Etats généraux......... "Arrêt du conseil d'Etat du roi portant nomination de commissaires pour régler ce qui a rapport à la convocation des Etats généraux............. 611
      ...our la convocation des Etats géné- raux à Versailles, le 27 avril 1789.............. Lettre du roi pour la convocation des Etats géné- raux à Versailles, le 27 avril 1789.................. 611
      Ordonnance à rendre par les baillis et sénéchaux de ...
      ...conde classe devront concourir avec eux à la convocation pour les Etats généraux....
      Ordonnance à rendre par les baillis et sénéchaux de la première classe, ou en leur absence, par leurs lieutenants généraux, lorsque des bailliages ou sénéchaussées de la seconde classe devront concourir avec eux à la convocation pour les Etats généraux............................... 619
      Ordonnance à rendre par tous les baillis et séné- ch... Ordonnance à rendre par tous les baillis et séné- chaux qui n'ont dans leur arrondissement au- cun bailliage ou sénéchaussée .second...
      Ordonnance à rendre par le lieutenant général ou par... Ordonnance à rendre par le lieutenant général ou particulier ou par l'officier principal d'un bail- liage ou sénéchaussée de la seco...
      Modèle de l'assignation à donner aux ecclésiasti- ques possédant ...
      ...tes, barons, châtelains et généralement à tous les nobles possédant fiefs...........
      Modèle de l'assignation à donner aux ecclésiasti- ques possédant bénéfices, et aux ducs, pairs, mar- quis, comtes, barons, châtelains et généralement à tous les nobles possédant fiefs.............. 625
      Modèle de procuration à donner par les bénéficiers, les nobles ... Modèle de procuration à donner par les bénéficiers, les nobles possédant fiefs, les veuves, les femmes possédant divisément, les filles majeure...
      Modèle de l'assignation à donner aux chapitres et communautés, ec... Modèle de l'assignation à donner aux chapitres et communautés, ecclésiastiques , séculiers et régu- liers rentés, des deux sexes....................
      Modèle de délibération à prendre pour l'élection d'un chanoine d... Modèle de délibération à prendre pour l'élection d'un chanoine député sur dix, dans les chapi- tres séculiers d'hommes, et d'un sur vingt pour t...
      Notification à faire aux maires, échevins, syndics, fa... Notification à faire aux maires, échevins, syndics, fabriciens, consuls préposés et autres représen- tants des villes, bourgs, paroiss...
      Modèle de délibération à prendre dans l'assemblée des.curés de v... Modèle de délibération à prendre dans l'assemblée des.curés de villes, par tous les ecclésiastiques engagés dans les ordres, habitués et domicil...

      Archives parlementaires. Première série. Table par ordre des matières du tome premier

      page 787
      ...ailliages et séné- chaussées, relatives à la convocation des Etats généraux......... Règlement fait par le roi pour le payement des dépenses des assemblées de bailliages et séné- chaussées, relatives à la convocation des Etats généraux................................... 629
      ...ur autoriser la séné- chaussée du Maine à envoyer cinq députations aux Etats géné... Règlement fait par le roi pour autoriser la séné- chaussée du Maine à envoyer cinq députations aux Etats généraux.......................... 653
      ...ur autoriser la séné- chaussée de Nimes à envoyer quatre députations aux Etats, g... Règlement fait par le roi pour autoriser la séné- chaussée de Nimes à envoyer quatre députations aux Etats, généraux.......................... 655
      ... pour accorder une quatrième députation à la prévôté et vicomté de Paris, extrà m... Règlement pour accorder une quatrième députation à la prévôté et vicomté de Paris, extrà muros.. 666
    • A

      - search term matches: (3)

      A

      page 789
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur la suppres... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur la suppression de divers droits d'aides, p. 212.
      Mémoire de M. de Calonne â l'assemblée des notables sur la suppres... Mémoire de M. de Calonne â l'assemblée des notables sur la suppression du droit d'ancrage sur na- vires fiançais et d'autres droits imposés sur le...
      provinciales. Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur l'établiss... provinciales. Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur l'établissement d'assem- blées provinciales, p. 201. — Edit du Roi portant création d'asse...
    • B

      - search term matches: (5)

      B

      page 789
      ...arde des sceaux, p. 320. — Ses dis ours à l'assemblée des notables en 1788, p. 39... (M. de), garde des sceaux de France, est nommé garde des sceaux, p. 320. — Ses dis ours à l'assemblée des notables en 1788, p. 392 et 482.

      B

      page 790
      ... néral des finances, p. 226. — Présente à l'assemblée des notables deux, mémoires sur le timbre et les remboursements à époque fixe, pp. 228 et 229. — Donne sa... (M.) est nommé contrôleur gé- néral des finances, p. 226. — Présente à l'assemblée des notables deux, mémoires sur le timbre et les remboursements à époque fixe, pp. 228 et 229. — Donne sa démission, p. 230.
      (Provence de). Troubles à Rennes, p. 499. — Arrêté de la noblesse... (Provence de). Troubles à Rennes, p. 499. — Arrêté de la noblesse en 1788, qui déclare infâmes ceux qui accepteraient des places dans la nouvelle...
      (M. le baron de). Ses discours à l'assemblée des notables, pp. 201, 207,... (M. le baron de). Ses discours à l'assemblée des notables, pp. 201, 207, 221.
    • C

      - search term matches: (14)

      C

      page 790
      ...a, biographie, p. 150. — Son dis- cours à la première séance de l'assemblée des nota- bles, p. 189. — Présente six mémoires à l'assemblée des notables sur les assemb...
      ...commerce des grains, la corvée, pp. 201 à 206. — Son discours à la troisième séance de l'assemblée des ...
      ..., l'impôt du tabac, la gabelle, pp. 209 à 619. — Présente à l'as- semblée des notables deux mémoire...
      (M. de). Sa, biographie, p. 150. — Son dis- cours à la première séance de l'assemblée des nota- bles, p. 189. — Présente six mémoires à l'assemblée des notables sur les assemblées provinciales, l'imposi- tion territoriale, le remboursement des dettes du clergé, la taille, le commerce des grains, la corvée, pp. 201 à 206. — Son discours à la troisième séance de l'assemblée des notables, p. 207. — Présente aux notables huit mémoires sur les tarifs douaniers...
      ...roits d'ancrage sur navires français, les droits sur les marchandises coloniales, l'impôt du tabac, la gabelle, pp. 209 à 619. — Présente à l'as- semblée des notables deux mémoires sur les domaines du Roi et sur les forêts domaniales, pp. 225 et 226. — Donne ...
      ...— Discours de M. le président (Nicolaï) à l'assemblée des notables en 1788, p. 48... ...comptes au roi relativement aux bruits répandus contre la magistrature, p. 335. — Discours de M. le président (Nicolaï) à l'assemblée des notables en 1788, p. 484.
      ...le lieutenant civil (Angran d'Alieray), à l'assem- blée des notables enl788, p. 4... ...êté pris sur L'enlè- vement des magistrats du Parlement, p 336.— Discours de M. le lieutenant civil (Angran d'Alieray), à l'assem- blée des notables enl788, p. 485.
      ...e M. de Dillon, archevêque de Narbonne. à la clôture" de l'assemblée du clergé, p... ... au roi sur l'im- pôt et la convocation des Etats généraux, p. 385. — Discours de M. de Dillon, archevêque de Narbonne. à la clôture" de l'assemblée du clergé, p. 386. — Ré- ponse du roi, p. 387. — Cahiers pour les députés du clergé anx Etat...
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur les droits qui seront acquittés uniformément à l'avenir sur les marchandises coloniale... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur les droits qui seront acquittés uniformément à l'avenir sur les marchandises coloniales, p. 213.
      ...intitulé : Détail de ce qui s'est passé à Bennes, le 26 janvier 1789, p. 543. — A... ...ne, p. 542. — Prend un arrêté sur les troubles, p. 542. — Sup- prime un imprimé intitulé : Détail de ce qui s'est passé à Bennes, le 26 janvier 1789, p. 543. — Arrêt du 20 avril 1789, sur l'importation des blés, p. 562.

      C

      page 791
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur la corvée,... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur la corvée, p. 206. — Edit du roi por- tant conversion de la corvée en une prestation en ar...
      Proteste contre l'édit relatif à la sub- vention territoriale et contre ... Proteste contre l'édit relatif à la sub- vention territoriale et contre l'édit sur le timbre, p. 252. — Proteste contre tout changement aux lois constit...
    • D

      - search term matches: (9)

      D

      page 791
      .... — Assemblée générale des trois ordres à Romans et nomination des députés aux Et... ...du conseil d'Etat pour la nouvelle formation des Etats de celte province, p. 368. — Assemblée générale des trois ordres à Romans et nomination des députés aux Etats généraux, p. 535. — Règlement fait par le roi pour la convocation des député...
      ...e bailliages et sénéchaussées relatives à la convocation des Etats généraux, p. 6... ...t fait par le roi le 30 mai 1789, pour le payement des dépenses des assemblées de bailliages et sénéchaussées relatives à la convocation des Etats généraux, p. 629. — Voy. Finances.
      ..., archevêque de Narbonne. Son discours, à l'ouverture de l'assemblée des nota- bles de 1787, p. 198. — Son discours à la dernière séance de cette assemblée, p. 236. —Son discours du 27 juillet 1788 à l'assemblée du clergé, p. 386. — Son discours~à la seconde assemblée des notables en 17... (Arthur Richard de), archevêque de Narbonne. Son discours, à l'ouverture de l'assemblée des nota- bles de 1787, p. 198. — Son discours à la dernière séance de cette assemblée, p. 236. —Son discours du 27 juillet 1788 à l'assemblée du clergé, p. 386. — Son discours~à la seconde assemblée des notables en 1788. p. 483.
      Mémoire de M. de Calonne à l'assem- blée des notables sur les doma... Mémoire de M. de Calonne à l'assem- blée des notables sur les domaines du roi, p. 222.
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur l'établiss... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur l'établissement d'un tarif uniforme aux frontières, p. 209.
      ...êque de Châlon- sur-Saône. Son discours à l'assemblée des notables de 1788, p. 48... (M. Jean-Baptiste), évêque de Châlon- sur-Saône. Son discours à l'assemblée des notables de 1788, p. 485.
    • E

      - search term matches: (19)

      E

      page 791
      ...— Lettre de la commission intermédiaire à M. Necker, p. 521, — Lettre écrite au r... commission intermédiaire au roi, p. 516. — Lettre de la commission intermédiaire à M. Necker, p. 521, — Lettre écrite au roi par la commission des Etats de Bretagne, protestant contre les édits publiés ...
      ...- dant la minorité de Louis XV, pp. 101 à 105. — Tentative du roi d'Espagne pour ...
      ...pour la con- vocationdes Etats généraux à Versailles le27 avrill789, p. 543. — Rè...
      ...tion de commissaires pour régler ce qui a rapport à la convocation des Etats généraux, p. 6...
      ... pour la convocation des Etats généraux à Versailles, p. 611.—Règlement du roi po...
      ...ées secon- daires, p. 618. — Ordonnance à rendre par les baillis ou sénéchaux del...
      ...nde classe devront con- courir avec eux à la convocation pour les Etats géné- raux, p. 619. — Ordonnance à rendre par tous les baillis ou sénéchau...
      ...ce des cas royaux, p. 622. — Ordonnance à rendre par le lieu- tenant général ou p...
      ...asse, p. 623. — Modèle de l'assignation à donner aux ecclé- siastiques possédant ...
      ...tes, barons, châtelains et généralement à tous les nobles possédant fiefs, p. 625. — Modèle de procuration à donner par les bénéficiers, les nobles ...
      ...iefs, p. 626. — Modèle de l'assignation à donner aux chapitres et communautés ecc...
      ...sexes, p. 626. — Modèle de délibération à prendre pour l'élection
      ...tats généraux, pp. 96, 97, 98. — De- mande de convocation des Etats généraux pen- dant la minorité de Louis XV, pp. 101 à 105. — Tentative du roi d'Espagne pour faire convoquer les Etats, p. 102, 103 et 104. — Le régent veut convo- quer les ...
      ...on de la noblesse de Bourgogne contre le vote par tête, p. 541. — Lettre du roi pour la con- vocationdes Etats généraux à Versailles le27 avrill789, p. 543. — Règlement fait par le roi pour l'exécution de ses lettres de convocation aux États...
      ...éputés aux Etats généraux, p. 611.—Arrêt du conseil d'Etat du roi portant nomination de commissaires pour régler ce qui a rapport à la convocation des Etats généraux, p. 611. — Lettre du Roi pour la convocation des Etats généraux à Versailles, p. 611.—Règlement du roi pour l'exécti- tion de ses lettres de convocation, p. 611. — Etat par ordre alphab...
      ...x d'épée, leurs lieutenants et pour les lieutenants des hailliages et sénéchaussées secon- daires, p. 618. — Ordonnance à rendre par les baillis ou sénéchaux delà première classe, ou en leur absence, par leurs lieutenants généraux, lorsque des bailliages ou sénéchaussées de la seconde classe devront con- courir avec eux à la convocation pour les Etats géné- raux, p. 619. — Ordonnance à rendre par tous les baillis ou sénéchaux qui n'ont dans leur arrondisse- ment aucun bailliage ou sénéchaussée secondaire ou aucune justice royale ayant la connaissance des cas royaux, p. 622. — Ordonnance à rendre par le lieu- tenant général ou particulier ou par l'officier principal d'un bailliage ou sénéchaussée de la seconde classe, p. 623. — Modèle de l'assignation à donner aux ecclé- siastiques possédant bénéfices, et aux ducs, pairs, marquis, comtes, barons, châtelains et généralement à tous les nobles possédant fiefs, p. 625. — Modèle de procuration à donner par les bénéficiers, les nobles possédant fiefs, les veuves, les femmes possédant divi- sément, les filles majeures nobles et les mineurs pro- priétaire d 's fiefs, p. 626. — Modèle de l'assignation à donner aux chapitres et communautés ecclésiastiques, séculiers et réguliers rentés des deux sexes, p. 626. — Modèle de délibération à prendre pour l'élection

      E

      page 792
      ...es deux sexes, p. 626. — Notifica- tion à faire aux maires, échevins, syndics, fa...
      ...autés, p. 626. — Modèle de déjibération à prendre dans l'assemblée des curés des ...
      ...de bailliages et sénéchaussés relatives à la convocation des Etats généraux, p. 6...
      ... — Paris (ville et vicomté de), pp. 656 à 666; — Perche (bailliage du), p. 666 ; ...
      ...tion de tous les corps et communautés ecclésiastiques régu- liers ou séculiers des deux sexes, p. 626. — Notifica- tion à faire aux maires, échevins, syndics, fabriciens, consuls, préposés et autres représentants des villes, bourgs, paroisses et communautés, p. 626. — Modèle de déjibération à prendre dans l'assemblée des curés des villes par tous les ecclésiastiques engagés dans les ordres, habitués et domicil...
      ...29. — Règle- ment fait par le roi pour le payement des dépensç's des assemblées de bailliages et sénéchaussés relatives à la convocation des Etats généraux, p. 629. — Règlement fait par le roi, concernant les suppléants, p. 631.— Rè- glement...
      ..., p. 6"4 ; — Nîmes (sénéchaussée de), p. 655; — Orange (principauté d'). p. 655; — Paris (ville et vicomté de), pp. 656 à 666; — Perche (bailliage du), p. 666 ; — Provence (comté de), p. 667; — Rivière-Verdun (pays et jugerie de), p. 669; — ...
    • F

      - search term matches: (3)

      F

      page 792
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des no- tables sur la suppr... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des no- tables sur la suppression du droit de marque des fers, p. 211.
      ...é aux nota- bles sur les remboursements à époque fixe, p. 229. — Mémoire sur l'im... ...tration des finances de France en 1789, par M. Necker, p. 175. — Mémoire présenté aux nota- bles sur les remboursements à époque fixe, p. 229. — Mémoire sur l'imposition territoriale, p. 203. — Edit du Roi sur l'imposition territoriale, p. 2...
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur les forêts... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur les forêts domaniales, p. 225.
    • G

      - search term matches: (3)

      G

      page 792
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables concernant la ... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables concernant la gabelle, p. 215.
      Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur le commerc... Mémoire de M. de Calonne à l'assemblée des notables sur le commerce des grains, p. 238. — Arrêt du conseil d'Etat qui suspend l'exportation des gr...
      ...sentée au roi par les notables citoyens à la suite des désordres sur- venus dans ... -(Ville de). Supplication présentée au roi par les notables citoyens à la suite des désordres sur- venus dans cette ville en 1788, p. 534. — Réponse du roi, p. 535. — Lettre de la ville au r...
  • Tome 2 : 1789 – États généraux. Cahiers des sénéchaussées et baillages [Angoumois - Clermont-Ferrand] affichant 10 sur 67 résultats tout afficher
    • Sénéchaussée d'angoumois

      - search term matches: (797)

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 1
      ...de la province d'Angoumois ( 1 ), remis à Messieurs Vévéque d'Angoulême, Jombert,... des doléances de Vordre du clergé de la province d'Angoumois ( 1 ), remis à Messieurs Vévéque d'Angoulême, Jombert, curé de Saint-Martin.
      ...édrale de la ville d'Angoulême, adresse à Sa Majesté ses très-humbles doléances, ... ... d'Albignac de Gastel- nau, évêque d'Angoulême, dans le chœur de l'é- glise cathédrale de la ville d'Angoulême, adresse à Sa Majesté ses très-humbles doléances, rédigées de la manière qui suit :
      ...u ministère l evangélique, se fût borné à représenter à Sa Ç Majesté les funestes effets de l'i... ...'abord il paraîtrait naturel que l'ordre du ' clergé, conformément aux devoirs du ministère l evangélique, se fût borné à représenter à Sa Ç Majesté les funestes effets de l'incrédulité; la France inondée en moins d'un siècle de livres 4 obscènes, impies ...
      ...ns de prévenir la ruine de l'Etat, prêt à - s'écrouler par l'effet d'une multitud... ...vœu de Sa Majesté, en rassemblant la nation est de rechercher avec elle les moyens de prévenir la ruine de l'Etat, prêt à - s'écrouler par l'effet d'une multitude d'abus qui se £ sont glissés dans toutes les parties de l'adminis- tration;
      ...nts devant un roi qui invite son peuple à donner le plus libre essor à la vérité, a arrêté d'une voix una- nime les article... ... de Sa Majesté, ledit ordre du clergé, pour exprimer la sincérité de ses sentiments devant un roi qui invite son peuple à donner le plus libre essor à la vérité, a arrêté d'une voix una- nime les articles qui suivent :
      ...ment sup- pliée de déclarer, comme elle l'a fait dans le résultat de son conseil du 27 décembre 1788, qu'à l'avenir aucun impôt ne pourra être con... Art. 1. Sa Majesté sera très-humblement sup- pliée de déclarer, comme elle l'a fait dans le résultat de son conseil du 27 décembre 1788, qu'à l'avenir aucun impôt ne pourra être con- senti ou prorogé que par les Etats généraux.
      ...é consentis par la nation, qui seule en a le droit imprescriptible, seront éteints à l'ouverture des Etats généraux, pour êt... ...tuellement exis- tants , sous quelque dénomination que ce soit, n'ayant point été consentis par la nation, qui seule en a le droit imprescriptible, seront éteints à l'ouverture des Etats généraux, pour être aussitôt recréés par elle.
      ... Etats généraux sera fixée par une loi, à l'époque et dans la ville qu'il conviendra à Sa Majesté d'indiquer. Art. 3. La périodicité des Etats généraux sera fixée par une loi, à l'époque et dans la ville qu'il conviendra à Sa Majesté d'indiquer.
      Art. 4. Les ministres seront à l'avenir responsables de leur gestion à la nation assemblée, et il sera délibér... Art. 4. Les ministres seront à l'avenir responsables de leur gestion à la nation assemblée, et il sera délibéré par les présents Etats sur un tribunal compétent pour les juger, en cas de pré...
      ...lles qui tiennent plus particulièrement à sa personne ; en conséquence de ce vœu,... ...s le nombre des dépenses dont elle assure la fixité, on ne distingue pas même celles qui tiennent plus particulièrement à sa personne ; en conséquence de ce vœu, qui exprime sa bienfaisance, les dépenses de chaque département, y comprises ce...
      ...t. 7. L ordre du clergé ne s'oppose pas à la liberte de la presse, pourvu qu'elle... Art. 7. L ordre du clergé ne s'oppose pas à la liberte de la presse, pourvu qu'elle soit modifiée que les écrits ne soient point anonymes, et qu'on interdise l'imp...
      ...courir, comme tous les autres citoyens, à combler le déficit, rigoureusement démo...
      ...is qui demeureront supprimés et éteints à l'époque fixée par la prochaine assemblée des Etats généraux- et renonçant à tous privilèges qui ne sont que pécunia...
      ...es classes des citoyens indistinctement a raison de leurs propriétés territoriale...
      ...lors de consolider la dette nationale préalablement examinée et reconnue, de concourir, comme tous les autres citoyens, à combler le déficit, rigoureusement démontré, par l'établissement des impôts qui seront jugés nécessaires, mais qui demeureront supprimés et éteints à l'époque fixée par la prochaine assemblée des Etats généraux- et renonçant à tous privilèges qui ne sont que pécuniaires, tous les impôts seront également répartis sur toutes les classes des citoyens indistinctement a raison de leurs propriétés territoriales, fonds de commerce et industrie.
      ...ion de la dette nationale sera renvoyée à la génération future pour que le fardea... Art. 9. Une partie de la libération de la dette nationale sera renvoyée à la génération future pour que le fardeau n'en retombe pas uniaue-ment sur la présente.
      ...y rien ajouter, modifier ou retrancher, a peine de concussion; il demande aussi l... ...ablement la perception des droits de contrôle, sans que les directeurs puissent y rien ajouter, modifier ou retrancher, a peine de concussion; il demande aussi la suppression des aides, en chargeant les Etats provinciaux du soin de simplifie...
      ... font des frais considérables, eu égard à la distance des lieux 0n SreT ^établiss... ...connue ; mais, attendu que la plupart de ceux qui sont obligés d'y avoir recours font des frais considérables, eu égard à la distance des lieux 0n SreT ^établissement de semblables dépôts en çLiiierents districts.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 2
      ...tions qui s'élèvent dans les campagnes, à raison des débats et des querelles, qui...
      ...uvement de colère, donnent souvent lieu à des procès interminables, et nourrissen...
      ...mairement, sans aucune attribution pécuniaire et sans appel, toutes les contestations qui s'élèvent dans les campagnes, à raison des débats et des querelles, qui, ne résultant que d'un mouvement de colère, donnent souvent lieu à des procès interminables, et nourrissent, au mépris de la religion et des moeurs, la haine, l'animosité et la vengeance...
      ...mmuns avec les autres ordres ; et quant à ceux qu'il doit supporter, ils seront é... ...n de ses formes, et la suppression de tous les impôts qui ne lui seraient pas communs avec les autres ordres ; et quant à ceux qu'il doit supporter, ils seront également répartis en proportion du revenu et du genre de bénéfice de chacun,
      ...au général des économats, comme onéreux à tout le clergé, et d'une faible ressour...
      ...entants des curés seront en nombre égal à ceux des autres bénéficiers.
      Art, 18. La suppression du bureau général des économats, comme onéreux à tout le clergé, et d'une faible ressource pour l'Etat, pour être remplacé par le bureau diocésain, sous le nom d'économ...
      ...er et régulier, légalement convoqué, et librement élu, et dans lequel les représentants des curés seront en nombre égal à ceux des autres bénéficiers.
      ...a voie de l'impression, sans émolument, à raison de leur charge. ...res qui la composeront seront obligés d'en publier le tableau chaque année par la voie de l'impression, sans émolument, à raison de leur charge.
      ... ne pourront contraindre les offi-eiaux à décerner des monitoires, que pour des c... rieurs de justice ne pourront contraindre les offi-eiaux à décerner des monitoires, que pour des causes graves, telles que les crimes d'Etat, les meurtres, et autres cas semblabl...
      ...uriales, auraient le droit de collation à des cures ou autres bénéfices, il y ser...
      ...qui revivra lorsqu'elles appartiendront à des catholiques.
      ...te public; et dans le cas où des non catholiques, en vertu de possessions seigneuriales, auraient le droit de collation à des cures ou autres bénéfices, il y sera pourvu par les ordinaires, sans préjudicier en aucune manière au droit cle patronage attaché auxdites possessions, et qui revivra lorsqu'elles appartiendront à des catholiques.
      ...voir en considération le sort des curés à portion congrue, affaire sur laquelle i...
      ...mande que la portion congrue soit fixée à 1,500 livres, et que cette somme soit p...
      ...ur les gros décimateurs de la paroisse, A la même loi seront assujettis les comma...
      Art. 23. Sa Majesté sera suppliée d'avoir en considération le sort des curés à portion congrue, affaire sur laquelle il sera délibéré par les États généraux ; et le corps des curés demande que la portion congrue soit fixée à 1,500 livres, et que cette somme soit payée en nature par une portion de dîmes de pareille valeur, suivant les baux de ferme, et prise sur les gros décimateurs de la paroisse, A la même loi seront assujettis les commandeurs de l'ordre de Malte pour les cures dépendantes dé leurs commanderies. Qua...
      ...nus ne seraient pas évalués pour chacun à la somme de 1,500 livres, il leur sera ... Art, 24, Quant aux curés décimateurs dont les revenus ne seraient pas évalués pour chacun à la somme de 1,500 livres, il leur sera fait un supplément par des réunions de prieurés, s'il en existe dans la paroisse...
      ...s sera amélioré en proportion de ce qui a été pratiqué par le passé. Art. 25. Le sort des vicaires amovibles sera amélioré en proportion de ce qui a été pratiqué par le passé.
      ...istants, et l'on invite le gouvernement à les rendre plus utiles. ...on demande instamment la conservation de tous les corps réguliers aujourd'hui existants, et l'on invite le gouvernement à les rendre plus utiles.
      ...n des fabriques seront aussi présentées à Sa Majesté et aux Etats généraux, comme... Art, 28, L'édification des maisons presbytérales et la dotation des fabriques seront aussi présentées à Sa Majesté et aux Etats généraux, comme un objet d'utilité publique, dont il sera nécessaire de s'occuper.
      ...et Sa Majesté sera suppliée de pourvoir à l'indemnité desdits seigneurs évêques. ...clésiastique, ainsi que de tout droit et usage onéreux aux héritiers des curés, et Sa Majesté sera suppliée de pourvoir à l'indemnité desdits seigneurs évêques.
      Art. 31, Il sera pourvu à la subsistance des curés et prêtres' sé... Art. 31, Il sera pourvu à la subsistance des curés et prêtres' séculiers infirmes par des réunions de bénéfices aux bureaux diocésains

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 3
      ...llèges, et d'ordonner qu'il soit pourvu à leur prompt rétablissement par les admi...
      ... avantageux de ne confier l'instruction qu'à des corps permanents, tels que les réguliers, en les assujettissant à la juridiction de l'ordinaire; et alors...
      ...ir l'extinction de ces corps, il serait à désirer, qu'en dérogeant à l'édit qui a fixé à vingt et un ans la profession religieuse, il fût permis de la faire à dix-huit ans ; et, relativement au coll...
      ... les pères de famille obligés d'envoyer à grands frais leurs enfants dans les col...
      ...a Majesté sera suppliée de jeter un regard attentif sur l'état déplorable des collèges, et d'ordonner qu'il soit pourvu à leur prompt rétablissement par les administrations provinciales, de concert avec les seigneurs évêques, et l'on pense qu'il serait avantageux de ne confier l'instruction qu'à des corps permanents, tels que les réguliers, en les assujettissant à la juridiction de l'ordinaire; et alors, pour prévenir l'extinction de ces corps, il serait à désirer, qu'en dérogeant à l'édit qui a fixé à vingt et un ans la profession religieuse, il fût permis de la faire à dix-huit ans ; et, relativement au collège d'Angoulême, Sa Majesté sera suppliée de considérer que depuis l'extinction du corps qui l'administrai!, les écoles sont désertes, et les pères de famille obligés d'envoyer à grands frais leurs enfants dans les collèges éloignés.
      ... ou l'agrégation du collège d'Angoulême à quelque université. ...ité, la province désire tenir de Sa Majesté le rétablissement du même privilège, ou l'agrégation du collège d'Angoulême à quelque université.
      ...i que les règlements de police relatifs à cet objet, seront renouvelés, pour être... Art, 35. Les ordonnances sur la sanctification des fêtes et dimanches, ainsi que les règlements de police relatifs à cet objet, seront renouvelés, pour être exécutés rigoureusement.
      ...e que la dette nationale du clergé, qui n'a été faite que pour le bien- de l'Etat, ... ...e du clergé, en considération du sacrifice de ses privilèges pécuniaires, demande que la dette nationale du clergé, qui n'a été faite que pour le bien- de l'Etat, fasse partie de la dette nationale, et qu'il soit maintenu d'ailleurs dans ses h...
      ...du roi, suivant la lettre de Sa Majesté à M. le Sénéchal d'Angoumois, en date du ... ...Angoulême les 16, 17, 18, 19, et jours suivants du mois de mars 1789, par ordre du roi, suivant la lettre de Sa Majesté à M. le Sénéchal d'Angoumois, en date du 24 janvier dernier, et de l'ordonnance dudit sieur sénéchal du 14 février, sur l...
      Art. 2. Ladite noblesse prescrit à ses députés de ne délibérer que par ord... Art. 2. Ladite noblesse prescrit à ses députés de ne délibérer que par ordre, avec le veto d'un ordre sur les deux autres, en observant que si la pluralit...
      ... cependant les altérations que ce droit a reçues en différents temps, rendent néc...
      ...démarche authentique des Etats généraux à ce sujet ; en conséquence, rassemblée a arrêté que la première opération des Et...
      ...ule les impôts soit authentiquement reconnu par le roi lui-môme imprescriptible, cependant les altérations que ce droit a reçues en différents temps, rendent nécessaire et convenable une démarche authentique des Etats généraux à ce sujet ; en conséquence, rassemblée a arrêté que la première opération des Etats généraux doit être de déclarer tous les impôts, actuellement existants, nuls...
      Art. 4. Lesdits députés insisteront à ce que la matière de l'impôt et des aut... Art. 4. Lesdits députés insisteront à ce que la matière de l'impôt et des autres secours nécessaires, tant aux besoins de l'Etat qu'au payement de la dette, ...
      ...a indiquée au plus tard dans trois ans, à compter de la fin des Etats prochains, et les autres tenues seront fixées à cinq ans de "distance de l'une à l'autre, s'en référant au surplus au vœ... Que l'on assure la périodicité des Etats généraux, dont la première tenue sera indiquée au plus tard dans trois ans, à compter de la fin des Etats prochains, et les autres tenues seront fixées à cinq ans de "distance de l'une à l'autre, s'en référant au surplus au vœu général des députés aux Etats généraux.
      ...néraux détermine toutes les précautions à prendre pour assurer l'exercice du pouvoir souverain, dans le cas où il y aurait lieu à la régence, et jusqu'à ce qu'elle ait é... Que l'assemblée prochaine des Etats généraux détermine toutes les précautions à prendre pour assurer l'exercice du pouvoir souverain, dans le cas où il y aurait lieu à la régence, et jusqu'à ce qu'elle ait été déférée par lesdits Etats généraux.
      ...re public, et renvoyé absous, ait droit à une indemnité qui sera payée par l'Etat... Que tout citoyen accusé par le ministère public, et renvoyé absous, ait droit à une indemnité qui sera payée par l'Etat.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 4
      ...er particulièrement le ministère public à poursuivre les ministres prévaricateurs dans l'intervalle d'une tenue à l'autre. ...de leur administration. Lesdits députés proposeront aux Etats généraux d'autoriser particulièrement le ministère public à poursuivre les ministres prévaricateurs dans l'intervalle d'une tenue à l'autre.
      ...alité ou illégalité, et ne consentiront à la payer qu'après en avoir reconnu la possibilité, sans trop nuire à la fortune publique, et en y faisant co... ...il nécessaire pour constater la dette, par l'examen le plus approfondi de sa légalité ou illégalité, et ne consentiront à la payer qu'après en avoir reconnu la possibilité, sans trop nuire à la fortune publique, et en y faisant contribuer les créanciers de l'Etat et tous capitalistes, comme les propriétaires ...
      ...lle seront versés les fonds nécessaires a la dépense de la maison de Sa Majesté; ...
      ...le, pour les revenus de l'Etat destinés à la dépense des différents départements....
      ...établir deux caisses, 1 une sous le nom de caisse des revenus du roi, dans laquelle seront versés les fonds nécessaires a la dépense de la maison de Sa Majesté; l'autre sous la dénomination de caisse nationale, pour les revenus de l'Etat destinés à la dépense des différents départements. .
      ...c le Limousin, par le peu de part qu'il a dans la distribution du moins impose, a...
      ...toutes les autres diminutions accordées à la généralité, par la lenteur avec laquelle on travaille à la confection de ses routes, tandis que les impôts que cette partie de la province paye à ce titre sont presque-entièrement porté...
      ...e de temps immémorial le haut An-goumois éprouve l'inconvénient de son union avec le Limousin, par le peu de part qu'il a dans la distribution du moins impose, annuellemeut accordée sur les tailles, et dans toutes les autres diminutions accordées à la généralité, par la lenteur avec laquelle on travaille à la confection de ses routes, tandis que les impôts que cette partie de la province paye à ce titre sont presque-entièrement portés et consommés dans le Limousin.
      ...également l'inconvénient qu'il v aurait à unir cette province avec toute autre, p...
      ... avec toutes le même désavantage quelle a eu avec le Limousin.
      Ils représenteront également l'inconvénient qu'il v aurait à unir cette province avec toute autre, parce qu'étant toujours éloignée du centre des délibérations, et toujours assurée de la minorité de voix, elle éprouverait avec toutes le même désavantage quelle a eu avec le Limousin.
      ...il n'était accordé d'Etats particuliers à aucune province de même population et d... Mais si, par des raisons que l'on ne peut prévoir il n'était accordé d'Etats particuliers à aucune province de même population et de même représentation que l'Angoumois, dans ce seul cas,
      l'Angoumois préférerait sa réunion à la Sain-tonge, plutôt qu'à toute autre province. l'Angoumois préférerait sa réunion à la Sain-tonge, plutôt qu'à toute autre province.
      ...ntes ; de manière que la même propriété a une évaluation pour l'assiette de la ta... ... capitation, les vingtièmes, tailles et accessoires, sur des évaluations différentes ; de manière que la même propriété a une évaluation pour l'assiette de la taille, et une autre pour l'assiette des vingtièmes ; ils observeront que la capit...
      ... dénomination de fonds libres, destinés à soulager ceux qui, par des pertes de ré...
      ...us est inconnu, et certainement inutile à la province.
      ...ssi qu'il demeure entre les mains des intendants une somme considérable, sous la dénomination de fonds libres, destinés à soulager ceux qui, par des pertes de récoltes ou malheurs particuliers, ne sauraient payer leurs impositions. Les modérations accordées n'en consomment qu'une faible partie. L'emploi du surplus est inconnu, et certainement inutile à la province.
      ...eront sans doute des moyens de parvenir à cette parfaite égalité ; et pour s'en é...
      ...rreurs, est celle qui sert actuellement à l'assiette des vingtièmes de tout le ro...
      ...it provisoirement employé de préférence à tous autres, sans cependant qu'à la faveur des abonnements abusifs, il p...
      ...n raison de leurs facultés. Les Etats généraux périodiques et successifs s'occuperont sans doute des moyens de parvenir à cette parfaite égalité ; et pour s'en éloigner le moins possible dans un moment aussi pressé, on croit que la base qui présente le moins d'erreurs, est celle qui sert actuellement à l'assiette des vingtièmes de tout le royaume. Les députés insisteront sur ce que ce moyen d'asseoir l'impôt soit provisoirement employé de préférence à tous autres, sans cependant qu'à la faveur des abonnements abusifs, il puisse y avoir d'inégalité frappante dans la répartition.
      ...est surchargé d'impôts, comparativement à ceux que payent les provinces voisines ; cette surcharge a pour cause principale la distraction d'un grand nombre de paroisses dont on a formé ou augmenté la généralité de la R... ...que partout ailleurs, les recherches nécessaires pour constater que l'Angoumois est surchargé d'impôts, comparativement à ceux que payent les provinces voisines ; cette surcharge a pour cause principale la distraction d'un grand nombre de paroisses dont on a formé ou augmenté la généralité de la Rochelle, sans avoir diminué l'impôt en proportion. .
      ... privilèges pécuniaires ne coûtera rien à la noblesse d'Angoumois, lorsqu'il sera... Art. 13. Le sacrifice momentané des privilèges pécuniaires ne coûtera rien à la noblesse d'Angoumois, lorsqu'il sera le vœu de Messieurs lesdé-putésde l'ordre de lanoblesseduroyaumeaux Etats génér...
      ...a noblesse, et qu'elle ne soit accordée qu'à ceux présentés par les Etats pro- ...ès-humblement suppliée d'agréer qu aucûne charge ne puisse dorénavant conférer la noblesse, et qu'elle ne soit accordée qu'à ceux présentés par les Etats pro-

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 5
      vinciaux pour de grands services rendus à leur pays, ou par des actions d'éclat faites à la guerre, d'après la présentation du g... vinciaux pour de grands services rendus à leur pays, ou par des actions d'éclat faites à la guerre, d'après la présentation du général de l'armée : sans préjudice au droit des titulaires actuels qui ont acqui...
      ...si que les emplois militaires ne soient à l'avenir conférés qu'à ceux qui auront la noblesse acquise et ... Art. 15. Ils demanderont aussi que les emplois militaires ne soient à l'avenir conférés qu'à ceux qui auront la noblesse acquise et transmissible.
      ... considérable sur les terres, il serait à propos d'en rejeter une partie sur les ... ...6. Ils observeront que, pour ne point décourager l'agriculture par un impôt trop considérable sur les terres, il serait à propos d'en rejeter une partie sur les droits d'entrée, auxquels seraient seulement assujettis les objets de consommati...
      ...nt pour l'agriculture, le plus nuisible à la liberté des citoyens. La noblesse ré... ...s aides, comme 1 impôt le plus désastreux, le plus vexatoire, le plus décourageant pour l'agriculture, le plus nuisible à la liberté des citoyens. La noblesse réclame depuis quarante ans contre cette inquisition humiliante pour tous, et flét...
      ... et le prix des transactions, arrachées à la faiblesse et commandées par la crain... ...n ne peut voir sans indignation les amendes prononcées en cas de contraventions, et le prix des transactions, arrachées à la faiblesse et commandées par la crainte, tourner au profit des fermiers généraux et de leurs employés. Le roi, afferm...
      ...nus un prétexte de vexations contraires à la liberté et à la propriété des citoyens. Ces droits, ... ...me denier, établis dans le principe sous une apparence de bien public, sont devenus un prétexte de vexations contraires à la liberté et à la propriété des citoyens. Ces droits, qui n'ont point été consentis par la nation, sont fixés sans proportion par des ...
      Les commis à la perception de ces droits se permette...
      ... de forcer par des amendes les citoyens à représenter des actes privés qui contie...
      Les commis à la perception de ces droits se permettent de violer la foi publique du dépôt dans les études des notaires, même pour les testaments des personnes vivantes, et de forcer par des amendes les citoyens à représenter des actes privés qui contiennent le secret des familles.
      ...plier les amendes et doubles droits, on a imaginé des contraventions, sous prétex...
      ...x actes, ou une estimation faite de gré à gré ou par experts.
      Pour multiplier les amendes et doubles droits, on a imaginé des contraventions, sous prétexte de fausses estimations des immeubles, tandis que les droits de centième denier doivent être perçus d.'après le prix énoncé aux actes, ou une estimation faite de gré à gré ou par experts.
      Les députés, pour couper racine à toutes ces vexations, requerront que, s...
      ...oit facile, et qui ne donnent plus lieu à l'arbitraire, ni de prétexte à la violation du secret des familles.
      Les députés, pour couper racine à toutes ces vexations, requerront que, si les besoins de l'État exigent que ces sortes d'impôts indirects soient continués, il soit dressé, pour la perception, des tarifs simples, dont la connaissance soit facile, et qui ne donnent plus lieu à l'arbitraire, ni de prétexte à la violation du secret des familles.
      ... qui pourront s'élever entre les commis à la perception et les contribuables, soi...
      ...lie pour ces matières n'étant nullement à la portée des habitants des provinces, ...
      contestations qui pourront s'élever entre les commis à la perception et les contribuables, soit attribuée aux juges royaux dans chaque province, pour être jugées sommairement et en dernier ressort ; l'ordre de la juridiction établie pour ces matières n'étant nullement à la portée des habitants des provinces, dont la plupart n'ont aucun des moyens nécessaires pour y parvenir.
      ...les doivent être décernées au mérite et à l'instruction nécessaire pour les rempl... ...al d'abolir ce moyen odieux de donner des juges aux citoyens; ces places honorables doivent être décernées au mérite et à l'instruction nécessaire pour les remplir, et il devrait y être pourvu par les États provinciaux, qui présenteraient au...
      ... et suffisants, et il doit être défendu à tous juges de rien recevoir des parties... Les appointements doivent être fixes et suffisants, et il doit être défendu à tous juges de rien recevoir des parties, directement ni indirectement, même sous prétexte de rétribution au secrétaire.
      ...e manière que la loi soit plus analogue à nos mœurs, que la procédure soit moins ... Art. 22. Il est important que les Codes civil et criminel soient réformés de manière que la loi soit plus analogue à nos mœurs, que la procédure soit moins longue, les frais diminués, les accusés mieux défendus, et la peine toujours pro...
      ...homme voulant trouver dans l'état qu'il a embrassé au moins sa subsistance, s'il ... ...iplicité produit nécessairement la quantité et la prolongation des procès, tout homme voulant trouver dans l'état qu'il a embrassé au moins sa subsistance, s'il n'y trouve pas l'augmentation de sa fortune.
      ...éduits dans les justices seigneuriales, à raison de l'étendue et de l'importance ...
      ...les campagnes, seront également réduits à une juste proportion, parce que leur tr...
      Art. 24. Que les procureurs et huissiers soient, par le même motif, réduits dans les justices seigneuriales, à raison de l'étendue et de l'importance de leur ressort. Les offices de notaires et sergents royaux, trop multipliés dans les campagnes, seront également réduits à une juste proportion, parce que leur trop grand nombre excite entre eux une jalousie toujours active, dont le malheureu...
      ...actes qui seraient utiles aux familles, à cause des frais de leur transport et de...
      ...eur des choses qu'il faudrait soumettre à leur ministère ; leur service même n'es...
      ...te manifeste aux droits des justices seigneuriales, et empêchant une infinité d'actes qui seraient utiles aux familles, à cause des frais de leur transport et de leur présence, qui excèdent souvent la valeur des choses qu'il faudrait soumettre à leur ministère ; leur service même n'est souvent que fictif, et n'en est pas moins onéreux au public, puisqu'ils en com...

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 6
      payer des droits qui reviendraient à ces huissiers. payer des droits qui reviendraient à ces huissiers.
      ...uffisant ; il sera demandé de l'étendre à six mois. ...ux mois, fixé par l'édit des hypothèques en faveur des créanciers, n'était pas suffisant ; il sera demandé de l'étendre à six mois.
      ... sont actuellement dans un état qui est à la fois inhumain et indécent ; le crime... Art. 27. Les prisons sont actuellement dans un état qui est à la fois inhumain et indécent ; le crime et l'infortune y sont également confondus, et le mélange de tous les individus ...
      .... 28. Les États généraux seront invités à examiner si les évocations, attribution...
      ...aînent que des abus qui doivent engager à les restreindre ou à les supprimer.
      Art. 28. Les États généraux seront invités à examiner si les évocations, attributions, cassations, committimus, arrêts de surséances, et lettres de répit, n'entraînent que des abus qui doivent engager à les restreindre ou à les supprimer.
      ...épôt est établi depuis plusieurs années à Angoulême : toute la province en reconn... Un semblable dépôt est établi depuis plusieurs années à Angoulême : toute la province en reconnaît l'utilité ; il ne reste, pour la perfection de cet établissement vraiment es...
      ... conservées, il importe qu'elles soient à l'avenir surveillées avec plus de soin et à moindres frais. ...l'acquittement des dettes de l'Ktat Les forêts au roi devant nécessairement être conservées, il importe qu'elles soient à l'avenir surveillées avec plus de soin et à moindres frais.
      ...et le contentieux doit en être attribué à la justice ordinaire. Les Etats provinciaux doivent être chargés de cette administration, et le contentieux doit en être attribué à la justice ordinaire.
      ...terminera sans doute les Etats généraux à soumettre cet objet important au zèle et à la vigilance des Etats provinciaux. ...uvés, la négligence barbare avec laquelle on s'en est occupé jusqu'à présent, déterminera sans doute les Etats généraux à soumettre cet objet important au zèle et à la vigilance des Etats provinciaux.
      ...s les moments de travail si nécessaires à sa subsistance, on réduise le nombre des fêtes à celui qu'exige indispensablement la sai... ...mpôts et la misère extrême du peuple semblent demander que, pour lui ménager tous les moments de travail si nécessaires à sa subsistance, on réduise le nombre des fêtes à celui qu'exige indispensablement la sainteté et la majesté du culte.
      ...n du louable et généreux projet qu'elle a formé de diminuer, autant qu'il sera possible, sans nuire à la splendeur du trône, la dépense de sa... Il est donc indispensable de supplier Sa Majesté de consommer l'exécution du louable et généreux projet qu'elle a formé de diminuer, autant qu'il sera possible, sans nuire à la splendeur du trône, la dépense de sa maison, et de supprimer toutes les places inutiles et sans fonctions.
      ...jesté sera aussi suppliée de n'accorder à l'avenir aucunes survivances aux emploi... Art. 37. Sa Majesté sera aussi suppliée de n'accorder à l'avenir aucunes survivances aux emplois, places et dignités ecclésiastiques, militaires, ou civiles. Il est injuste qu...
      Art. 40. Pour montrer à la nation entière la justice de Sa Maje...
      ...s, pensions et gratifications existants à l'époque de la publication.
      Art. 40. Pour montrer à la nation entière la justice de Sa Majesté, et pour exciter en même temps l'émulation dans tous les ordres, les députés...
      ...publié, par la voie de l'impression, un état nominatif et motivé de tous les dons, pensions et gratifications existants à l'époque de la publication.
      ...s'occuper de la lui procurer, que c'est à lui que nous devons nos jouissances et les richesses qui donnent à un Etat la supériorité sur un autre. Il...
      ...oits qui rendent une province étrangère à l'autre, et de renvoyer tous les droits...
      Art. 42. La liberté étant l'âme du commerce, on doit d'autant plus s'occuper de la lui procurer, que c'est à lui que nous devons nos jouissances et les richesses qui donnent à un Etat la supériorité sur un autre. Il paraît donc nécessaire cle supprimer toutes les entraves et les gênes qui lui v...
      ...oyaume, tels que les droits sur les fers, les cuirs, les papiers, et tous les droits qui rendent une province étrangère à l'autre, et de renvoyer tous les droits de traites aux frontières du royaume.
      ... par une loi la perception de l'intérêt à cinq pour cent, avec les retenues légal... ...r les citoyens en général d'encourager la circulation de l'argent, en autorisant par une loi la perception de l'intérêt à cinq pour cent, avec les retenues légales, sur le prêt pur et simple, par billets et obligations.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 7
      ... nation, chaque citoyen devra s'occuper à l'avenir de la chose publique. L'éducat...
      ... rechercher les moyens les plus propres à perfectionner cette branche importante ...
      ...plan d'administration proposé par Sa Majesté et demandé avec empressement par la nation, chaque citoyen devra s'occuper à l'avenir de la chose publique. L'éducation nationale devient donc plus intéressante qu'elle ne le fut jamais. Les Etats généraux seront sollicités de rechercher les moyens les plus propres à perfectionner cette branche importante dè l'administration, tant par la réforme de l'enseignement que. par le choix des...
      ...orter, pour la présentation des sujets, à la partie des Etats provinciaux qui rep... ...ation de chacune. Cette répartition faite, il paraîtrait convenable de s'en rapporter, pour la présentation des sujets, à la partie des Etats provinciaux qui représentera la noblesse.
      ...ume. On le peut facilement en affectant à ces établissements les revenus des béné...
      ...ince d'Angoumois, plus que toute autre, a besoin de cette ressource, la noblesse ...
      ... qu'il est impossible de donner un état à une infinité de demoiselles. Les député...
      ...ssi précieux, qui ne ferait que ramener à leur véritable destination les revenus ...
      ...rovinces septentrionales; il serait juste d'étendre ce bienfait sur tout le royaume. On le peut facilement en affectant à ces établissements les revenus des bénéfices inutiles, et dont les fonctions n'ont plus d'objets subsistants. La province d'Angoumois, plus que toute autre, a besoin de cette ressource, la noblesse pauvre y étant si multipliée, qu'il est impossible de donner un état à une infinité de demoiselles. Les députés solliciteront avec empressement un établissement aussi précieux, qui ne ferait que ramener à leur véritable destination les revenus de ces bénéfices.
      ...s provinciaux soient chargés de veiller à l'administration et à l'emploi des deniers patrimoniaux des v... Art. 48. Ils demanderont également que les Etats provinciaux soient chargés de veiller à l'administration et à l'emploi des deniers patrimoniaux des villes.
      ...le point d'honneur, n'est pas de nature à être vénal, moins encore que tout autre...
      ...ent qu'il ne soit accordé qu'au mérite, à la naissance et au service militaire ré...
      ...lieutenant des maréchaux de France, qui donne le droit de juger la noblesse sur le point d'honneur, n'est pas de nature à être vénal, moins encore que tout autre office, la noblesse ne pouvant et ne devant être jugée que par ses pairs : et ils demanderont expressément qu'il ne soit accordé qu'au mérite, à la naissance et au service militaire réunis.
      ...ble ù la solidité de leur construction, à la facilité de leur entretien, à l'intérêt des citoyens dont elle détrui... ...reconnue; mais leur extrême largeur dans certaines provinces est également nuisible ù la solidité de leur construction, à la facilité de leur entretien, à l'intérêt des citoyens dont elle détruit inutilement la propriété. 11 sera sollicité une nouvelle loi qui détermine une...
      ...Etats généraux le danger qu'il y aurait à laisser subsister des lieux de refuge q...
      ..., mettent les débiteurs de mauvaise foi à l'abri des poursuites de leurs créancie...
      Art. 51. Les députés représenteront aux Etats généraux le danger qu'il y aurait à laisser subsister des lieux de refuge qui, presque toujours, conire l'intérêt des mœurs et du commerce, mettent les débiteurs de mauvaise foi à l'abri des poursuites de leurs créanciers.
      ...eurs enfants au service, il sera pourvu à ce que chaque grade militaire ait des a...
      ...ur fournir de quoi vivre convenablement à ceux qui en seront pourvus, sans avoir ...
      ...'impossibilité où se trouvent beaucoup de gentilshommes sans fortune de placer leurs enfants au service, il sera pourvu à ce que chaque grade militaire ait des appointements assez considérables pour fournir de quoi vivre convenablement à ceux qui en seront pourvus, sans avoir besoin de secours de leurs parents.
      ...obligé de faire autant de preuves qu'on a de demandes particulières à former. L'inconvénient, disons même le ...
      ..., n'existera plus, et elle n'aura point à craindre les décisions arbitraires, les...
      ...us les royaumes de l'Europe, et avait lieu autrefois en France, on ne sera plus obligé de faire autant de preuves qu'on a de demandes particulières à former. L'inconvénient, disons même le danger où la noblesse est actuellement exposée de n'avoir pour juge supérieur de...
      ...seul homme, dont les travaux excèdent d'ailleurs les forces physiques et morales, n'existera plus, et elle n'aura point à craindre les décisions arbitraires, les préventions qui obsèdent un généalogiste, et dont un tribunal seul peut se gara...
      ...eront que le sort des curés et vicaires à .portion congrue devant être amélioré, ... Art 56. Lesdits députés représenteront que le sort des curés et vicaires à .portion congrue devant être amélioré, il paraîtrait naturel de leur procurer cet avantage, en prenant sur le revenu de...
      ...ngoumois, aux Etats généraux (1), remis à Messieurs Augier, négociant à Cognac; Roi, avocat a Angouleme; Marchais, assesseur a la Ilochefoucault ; Dulimbert, procureur du roi, à Confolens. du tiers-état, des sénéchaussées principale et secondaire d'Angoumois, aux Etats généraux (1), remis à Messieurs Augier, négociant à Cognac; Roi, avocat a Angouleme; Marchais, assesseur a la Ilochefoucault ; Dulimbert, procureur du roi, à Confolens.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 8
      ...ssée et siège présidial d'Angoumois, il a été procédé à la rédaction des cahiers de doléances, ... ...Roussignac et autres lieux, conseiller d'Etat, lieutenant général de la sénéchaussée et siège présidial d'Angoumois, il a été procédé à la rédaction des cahiers de doléances, plaintes et demandes desdites sénéchaussées, ainsi qu'il suit :
      ...al du tiers-état, comme la seule propre à fixer promptement les résultats des dél... ...ar tête sur toutes matières communes aux trois ordres, réclamée par le vœu général du tiers-état, comme la seule propre à fixer promptement les résultats des délibérations.
      ...rois ordres contribueront également, et à perpétuité, à tous les impôts, relativement à leurs facultés et propriétés, et renonceront en conséquence à tous les privilèges pécuniaires. Les trois ordres contribueront également, et à perpétuité, à tous les impôts, relativement à leurs facultés et propriétés, et renonceront en conséquence à tous les privilèges pécuniaires.
      La sûreté du trésor de la nation, à laquelle les Etats généraux voudront bi... La sûreté du trésor de la nation, à laquelle les Etats généraux voudront bien pourvoir, par l'établissement que leur sagesse leur dictera.
      ... et donneront annuellement la publicité à leurs comptes provisoires, par la voie ... ...ront responsables envers la nation des administrations qui leur seront confiées, et donneront annuellement la publicité à leurs comptes provisoires, par la voie de l'impression, pour être vérifiés et arrêtés par les Etats généraux.
      L'aliénation du domaine de la couronne, à titre de cens ou d'inféodation, sous la...
      ...ns les domaines où elles sont établies, à la charge par les engagistes ou proprié...
      L'aliénation du domaine de la couronne, à titre de cens ou d'inféodation, sous la réserve de la directe et confirmation des échanges faits sous le règne précédent et sous celui-ci, sous la réserve des justices royales, dans les domaines où elles sont établies, à la charge par les engagistes ou propriétaires actuels de compter delà plus-value..
      ... Etats généraux, et le produit appliqué à l'acquit de la dette nationale. ...rant enchérisseur, par les Etats provinciaux, d'après la "décision du roi et des Etats généraux, et le produit appliqué à l'acquit de la dette nationale.
      ...au vrai mérite, ou pour services rendus à l'Etat ; de réduire celles-ci à des formes modérées, et de ne plus en a... ...aux, les pensions ; de supprimer en entier celles qùi n'ont point été accordées au vrai mérite, ou pour services rendus à l'Etat ; de réduire celles-ci à des formes modérées, et de ne plus en accorder que pour causes bien légitimes, lesquelles recevront la vérification des...
      ...esse avec les modifications nécessaires à l'ordre social. La liberté de la presse avec les modifications nécessaires à l'ordre social.
      ...d'arrondissement en nombre proportionné à l'étendue et à la population, seront chargées, sous l'... Des assemblées d'arrondissement en nombre proportionné à l'étendue et à la population, seront chargées, sous l'inspection des Etats, de la répartition des impôts entre les différentes communa...
      ...elle des impositions du haut Angoumois, à cause de la surcharge qu'il éprouve, pa... Réduction de la masse actuelle des impositions du haut Angoumois, à cause de la surcharge qu'il éprouve, par le double emploi qui s'est glissé dans la taille matrice de cette partie de la...
      ...il soit procédé, parles Etats généraux, à une répartition proportionnelle entre t... Qu'il soit procédé, parles Etats généraux, à une répartition proportionnelle entre toutes les provinces.
      ...rçus par l'administration des domaines, à l'exception de ce qui a réellement trait au domaine de la couro... ...nciaux de faire régir ou supprimer, ainsi qu'ils aviseront, les autres droits perçus par l'administration des domaines, à l'exception de ce qui a réellement trait au domaine de la couronne, sous l'obligation d'en verser le produit net au trésor royal.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 9
      ...garde, péages et placages, sont invités à y renoncer, en recevant une indemnité relative à leur valeur. Les propriétaires des droits de bans, banalités, guet et garde, péages et placages, sont invités à y renoncer, en recevant une indemnité relative à leur valeur.
      ...lidaire contre les censitaires, limitée à cinq ans, et suppression de tous les abus relatifs à la perception des redevances seigneuria... L'action solidaire contre les censitaires, limitée à cinq ans, et suppression de tous les abus relatifs à la perception des redevances seigneuriales.
      ... terres adjacentes aux chemins publics, à moins qu'ils ne justifient des titres formels à cet égard. ...x seigneurs des fiefs de réclamer la propriété des arbres accrus sur le bord des terres adjacentes aux chemins publics, à moins qu'ils ne justifient des titres formels à cet égard.
      ...libre parmi ceux qui se seront attachés à l'étude des lois, et qui se seront dist... ...isse être fait que sur la présentation des Etats provinciaux, après une section libre parmi ceux qui se seront attachés à l'étude des lois, et qui se seront distingués par leur mérite et leurs bonnes mœurs.
      ...naître des lettres de change ou billets à ordre souscrits par des enfants de fami... Déclarer les juges consuls incompétents pour connaître des lettres de change ou billets à ordre souscrits par des enfants de famille, non connus ni ranges dans la classe des négociants ; autoriser les juges or...
      Qu'il soit accordé à chaque paroisse la liberté de se choisi... Qu'il soit accordé à chaque paroisse la liberté de se choisir un juge de paix amovible et un suppléant, en cas de légitime empêchement, dont...
      ... plat pays, après leur décès, est sujet à un inconvénient monstrueux et irréparab... ...n dépôt unique dans la capitale de l'Angoumois, pour les minutes des notaires du plat pays, après leur décès, est sujet à un inconvénient monstrueux et irréparable, en cas de tumulte, ruine ou incendie, et par les dépenses extraordinaires qu...
      ...us les notaires royaux soient autorisés à Que tous les notaires royaux soient autorisés à
      Fixation à quatre mois pour l'obtention des lettre...
      ...cation sur les ventes des immeubles, et à six ans pour la durée des oppositions e...
      Fixation à quatre mois pour l'obtention des lettres de ratification sur les ventes des immeubles, et à six ans pour la durée des oppositions et la connaissnnce des causes appartenant aux juges des lieux.
      ...sitions de l'édit de 1695, relativement à l'entretien des presbytères et des égli... ...ation du concordat et de toutes expéditions de cour de Rome, ainsi que des dispositions de l'édit de 1695, relativement à l'entretien des presbytères et des églises.
      ...e tous les droits pécuniaires attribués à la police sur la communauté des arts et...
      ...iques sur les maîtres, qui seront reçus à l'avenir, jusqu'au remboursement des fi...
      Suppression de la vénalité des jurandes et de tous les droits pécuniaires attribués à la police sur la communauté des arts et métiers, qui seront en corporations, régies par cles statuts et sans frais, sauf l'établissement de droits modiques sur les maîtres, qui seront reçus à l'avenir, jusqu'au remboursement des finances payées par les anciens.-
      L'administration du collège confiée à un corps ecclésiastique, et pour éviter... L'administration du collège confiée à un corps ecclésiastique, et pour éviter les difficultés sur le choix. Sa Majesté sera suppliée de l'indiquer.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 10
      En forme d'observations pour servir a toutes fins de doléances et plaintes de... En forme d'observations pour servir a toutes fins de doléances et plaintes de la ville d'Angoulême que les députés du tiers-état de ladite ville adressent au...
      ...s justiciables, se sont encore attachés à élaguer du cahier général tout ce qui n...
      ...treté trop soutenue dans les sentiments a divisé les intérêts; elle a enfin prévalu dans la rédaction, ou plu...
      ... détermine le tiers-état de cette ville à supplier monsieur Necker de prendre en ...
      ...ion le present mémoire et d'avoir égard à des plaintes et doléances dictées par l...
      ...ville capitale par l'influence des officiers, des seigneurs sur l'esprit de leurs justiciables, se sont encore attachés à élaguer du cahier général tout ce qui n'était pas contenu dans les leurs. Une opiniâtreté trop soutenue dans les sentiments a divisé les intérêts; elle a enfin prévalu dans la rédaction, ou plutôt dans la formation du cahier de la province, sans qu'il y en ait de particulier au bailliage principal d'Angoulême ; c'est ce qui détermine le tiers-état de cette ville à supplier monsieur Necker de prendre en considération le present mémoire et d'avoir égard à des plaintes et doléances dictées par le respect et la nécessité.
      ...s, on verrait souvent la majorité céder à la minorité. Un seul exemple suffira po... ...te maniéré d opiner deviendrait illusoire ; si elle pouvait être de quelque poids, on verrait souvent la majorité céder à la minorité. Un seul exemple suffira pour le démontrer : en supposant que le tiers-état soit représenté par six cents d...
      C'est à la féodalité que le tiers-état doit att... C'est à la féodalité que le tiers-état doit attribuer la prépondérance qu'ils ont eu sur lui aux assemblées générales de la nat...
      ...s qui donna le droit de noblesse, c'est-à-dire qu'il mit les uns dans 1 affranchi...
      ...ude. On se fit une honte de s'assimiler à des etres qu'on avaitprivés dudroit d'é...
      ...et des hommes devinrent esclaves: ce fut dans le principe la possession des fiefs qui donna le droit de noblesse, c'est-à-dire qu'il mit les uns dans 1 affranchissement et les autres dans la servitude. On se fit une honte de s'assimiler à des etres qu'on avaitprivés dudroit d'égalité, et lors-qu on eut une fois senti la nécessité de solder des troupes pour...
      ...sque les rois se sont toujours attachés à les restreindre, ce qui en démontre man... ...evoir que les privilèges ont été regardés comme exorbitants du droit commun, puisque les rois se sont toujours attachés à les restreindre, ce qui en démontre manifestement l'injustice et l'abus. Car s'ils eussent pris leur principe dans la c...
      ...a noblesse et le clergé se sont étudiés à éluder la disposition des lois : par ex...
      ...ans une paroisse, pour les biens sujets à l'exploitation, dans les pays où la tai...
      Plus les législateurs ont limité les exemptions, plus la noblesse et le clergé se sont étudiés à éluder la disposition des lois : par exemple, il ne peut être exercé de privilèges que dans une paroisse, pour les biens sujets à l'exploitation, dans les pays où la taille est mixte ; mais la plupart de ceux qui en jouissent l'étendent danslesgéné-...

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 11
      ...s objets semblables, ne sont assujettis à aucunes des charges réservées au tiers-état ; cette exception est opposée à la nature de la chose, ils tiennent tel... Les droits d'agriers,.de champarts, de dîmes, rentes seigneuriales, et autres objets semblables, ne sont assujettis à aucunes des charges réservées au tiers-état ; cette exception est opposée à la nature de la chose, ils tiennent tellement aux héritages, qu'ils font partie de leurs productions et qu'on les prélè...
      ...es, confiant la culture de leur domaine à des colons, les font passer pour des valets à gages! On voit journellement des fermie... Combien de gentilshommes, confiant la culture de leur domaine à des colons, les font passer pour des valets à gages! On voit journellement des fermiers de terres prendre la qualité de régisseurs par des procurations simulées, et ...
      ...imes, est donc un des principaux objets à réclamer. Le mot de taille semble annon...
      ...'y suppléer par une imposition foncière a laquelle les trois ordres seront assujettis proportionnellement à leurs biens, cle quelque nature qu'ils ...
      ...e chaque province une somme quelconque, à la prudence des Etats provinciaux, pour...
      ...lui sera assignée ; on n'aura pas alors à se plaindre de l'injustice de la distribution, sauf à taxer particulièrement les personnes dont l'état ne sera pas analogue à ces différents corps. Quant aux campagn...
      ...ur ceux dont l'industrie sera étrangère à l'agriculture, et la masse restante de ...
      ...ction de la taille, des accessoires, de la capitation, des vingtièmes et des décimes, est donc un des principaux objets à réclamer. Le mot de taille semble annoncer encore un reste de servitude qui dégrade des hommes libres, par le droit et par la raison. Sa Majesté sera très-humblement suppliée d'y suppléer par une imposition foncière a laquelle les trois ordres seront assujettis proportionnellement à leurs biens, cle quelque nature qu'ils soient ; mais comme il est juste que le commerce et les arts, ainsi que tous ceu...
      ...es de l'Etat, il conviendra pour lors dè prélever sur la masse du taux foncier de chaque province une somme quelconque, à la prudence des Etats provinciaux, pour en faire la répartition sur les propriétés fictives, les négociants, gens de mé...
      ...auté ou corporation devra répartir elle-même sur chaque indi\idu la portion qui lui sera assignée ; on n'aura pas alors à se plaindre de l'injustice de la distribution, sauf à taxer particulièrement les personnes dont l'état ne sera pas analogue à ces différents corps. Quant aux campagnes, il sera aisé de faire une taxe fixe pour ceux dont l'industrie sera étrangère à l'agriculture, et la masse restante de l'imposition foncière . sera répartie sur l£s biens réels.
      ...riablement leur époque ; ce sera donner à la monarchie un degré de puissance qui ... ...er le retour périodique des Etats généraux il sera nécessaire de déterminer invariablement leur époque ; ce sera donner à la monarchie un degré de puissance qui la rendra plus formidable au dehors, plus florissante au dedans. Cette période a...
      ...les députés solliciteront de sa justice qu'à l'avenir, il ne soit continué d'autres ... 5° D'après la volonté connue du roi, les députés solliciteront de sa justice qu'à l'avenir, il ne soit continué d'autres impôts que ceux qui auront été consentis et arrêtés dans une assemblée nationale...
      ...t, et les ministres une fois assujettis à une responsabilité qui doit être la suite de l'ordre et de l'économie à porter dans les finances, ils n'auront plus la facilité de sacrifier à la faveur, ou de céder à l'importunité. 6° En fixant la dépense ordinaire de chaque département, et les ministres une fois assujettis à une responsabilité qui doit être la suite de l'ordre et de l'économie à porter dans les finances, ils n'auront plus la facilité de sacrifier à la faveur, ou de céder à l'importunité.
      7° Les intentions que Sa Majesté a manifestées à toute la France ont autorisé les provinces à réclamer la suppression dés lettres de ...
      ...devenir leurs délateurs pour les livrer à la vindicte publique. Des familles au s...
      ...t le déshonneur et la honte se refusent à la publicité de leurs égarements par un...
      7° Les intentions que Sa Majesté a manifestées à toute la France ont autorisé les provinces à réclamer la suppression dés lettres de cachet, qui attaquent l'homme dans 8a liberté. Cette réclamation mérite néanmoin...
      ...es justement alarmés de l'inconduite de leursenfants ne peuvent raisonnablement devenir leurs délateurs pour les livrer à la vindicte publique. Des familles au sein desquelles des femmes portent le déshonneur et la honte se refusent à la publicité de leurs égarements par une procédure judiciaire. C'est donc dans de pareilles circonstances qu'on pourrai...
      8° La liberté de la presse tient à l'ordre social et au besoin d'éclairer ... 8° La liberté de la presse tient à l'ordre social et au besoin d'éclairer l'administration; elle paraît devoir être sans bornes,pour le bien, mais prohibé...
      ... nation et celui de chaque individu qui a le bien en vue; il paraît juste que la ...
      ...rges publiques et locales appartiennent à ceux qui les payent par le choix des su...
      ...'attribution ne doitpas être restreinte à ces trois objets. Sa Majesté sera très-...
      ...ts canaux où elle coule avant d'arriver à sa véritable destination.
      9° L'établissement d'Etats provinciaux est le vœu de la nation et celui de chaque individu qui a le bien en vue; il paraît juste que la répartition, la levée et la rentrée des charges publiques et locales appartiennent à ceux qui les payent par le choix des sujets sur lesquels reposent leur confiance; mais l'attribution ne doitpas être restreinte à ces trois objets. Sa Majesté sera très-humblement suppliée de donner aux Etats provinciaux une consistance qui fasse po...
      ...ans, une autre des fonds dont la masse est sensiblement altérée par les différents canaux où elle coule avant d'arriver à sa véritable destination.
      10 C'est à la suite de cet article que la ville d'... 10 C'est à la suite de cet article que la ville d'Angoulême doit implorer des bontés du roi,

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 12
      ...sement d'Etats provinciaux particuliers à la province d'Angoumois, dont le distri...
      ...outes sous le même régime, sans réunion à d'autres provinces, seront beaucoup mie...
      ...eurs intérêts sont les mêmes, qu'il n'y a aucune différence dans leur commerce no...
      l'établissement d'Etats provinciaux particuliers à la province d'Angoumois, dont le district s'étendra sur les paroisses et les enclaves intérieures hors de son ressort, ...
      ...econdaire de Cognac, comprennent environ quatre cent cinquante paroisses, qui, toutes sous le même régime, sans réunion à d'autres provinces, seront beaucoup mieux administrées, en ce que leurs intérêts sont les mêmes, qu'il n'y a aucune différence dans leur commerce non plus que dans la coutume qui les gouverne. La navigation de la Charente, les b...
      ...félicité des peuples se trouve attachée à une pareille administration. ...evant plus aisément sans discussion d'intérêt avec des provinces étrangères, la félicité des peuples se trouve attachée à une pareille administration.
      ...ement de Paris. Limoges, pays non sujet à ce droit, ressortit à Bordeaux, enfin la dissemblance va jusq...
      ...helle, quelques-unes enfin sont réunies à Poitiers.
      ...r le droit écrit. L'Angoumois où les aides ont cours est dans le ressort du Parlement de Paris. Limoges, pays non sujet à ce droit, ressortit à Bordeaux, enfin la dissemblance va jusqu'au territoire dont les productions sont différentes. Il est peu de provinces d...
      ... celle de Sain-Jean-d'Angély et de Barbezieux, toutes de la généralité de la Rochelle, quelques-unes enfin sont réunies à Poitiers.
      ...nces qu'on ne peut prévoir s'opposaient à l'exécution de ce projet, on ne cessera... ...es les parties sçus une seule administration provinciale ; mais si des circonstances qu'on ne peut prévoir s'opposaient à l'exécution de ce projet, on ne cessera de réclamer la séparation de l'élection d'Angoulême des quatre autres dépendant...
      ...places militaires, s'attache uniquement à demander la révocation du~titre d'exclusion qui l'a flétri jusqu'à ce jour. Le mérite est d...
      ...s, l'amour du bien les met en pratique. A combien de plébéiens la France ne doit-...
      ...ts peuvent faire aspirer, c'est enlever à l'Etat la richesse de ses ressources. L...
      ...s que donne la naissance, et sa préférence pour les dignités ecclésiastiques et places militaires, s'attache uniquement à demander la révocation du~titre d'exclusion qui l'a flétri jusqu'à ce jour. Le mérite est de tous les états, le germe des vertus est dans le cœur de tous les hommes, l'amour du bien les met en pratique. A combien de plébéiens la France ne doit-elle pas son salut, sa gloire'et ses lumières ! Exclure les 25/24es parties de la nation, des places où le courage, la valeur et les talents peuvent faire aspirer, c'est enlever à l'Etat la richesse de ses ressources. L'ordonnance militaire de 1777 avilit tellement le troisième ordre, qu'on croirai...
      ... de noblesse était anciennement attaché à la possession des fiefs, qui sans dGute...
      ...esque toujours la vénalité qui la donne à la fortune, dont oh aurait souvent à rougir s'il fallait en faire connaître ...
      ...s offices qui la confèrent, voudra bien à l'avenir qu'elle ne soit due qu'aux vertus patriotiques et aux dévouements à la chose publique, sans distinction d'é...
      ...rfectionnera les arts, surtout s'il n'y a plus de dérogeance dans l'exercice de c...
      12° Le titre de noblesse était anciennement attaché à la possession des fiefs, qui sans dGute n'pfaipnt nppnnrlûc! rlono lo m-lnmii/i _______: manière de la concéder, c'est presque toujours la vénalité qui la donne à la fortune, dont oh aurait souvent à rougir s'il fallait en faire connaître la source. Sa Majesté, en supprimant les offices qui la confèrent, voudra bien à l'avenir qu'elle ne soit due qu'aux vertus patriotiques et aux dévouements à la chose publique, sans distinction d'état; l'ambition de l'obtenir formera d'excellents officiers militaires et de bons magistrats ; elle honorera le commerce et perfectionnera les arts, surtout s'il n'y a plus de dérogeance dans l'exercice de ces deux dernières professions.
      13° Chaque tribunal a sa jurisprudence presque toujours en co... 13° Chaque tribunal a sa jurisprudence presque toujours en contradiction avec les lois civiles, dont les juges ne devraient être que l'organe...
      ...rix, réduire les officiers ministériels à un moindre nombre, assurer une prompte ...
      ...t chaque province fera le remboursement à des époques déterminées, et rétablir la...
      ...e que les frais de la venté et de la distribution n'excèdent pas le dixième du prix, réduire les officiers ministériels à un moindre nombre, assurer une prompte justice en fixant un bref délai pour les jugements définitifs , dégager de forme...
      ...ons, dégâts et autres objets semblables ; supprimer la vénalité des offices, dont chaque province fera le remboursement à des époques déterminées, et rétablir la magistrature dans l'honneur d'assurer gratuitement le repos et la fortune des c...
      ...ûreté des sujets ; mais combien de fois a-t-on vu de grandes erreurs devenir fatales à l'innocence ! Le Code criminel a donc besoin d'une refonte générale que Sa Majesté a déjà préparée par des modifications pro... 14° Les lois criminelles sont la sauvegarde de la vie et de la sûreté des sujets ; mais combien de fois a-t-on vu de grandes erreurs devenir fatales à l'innocence ! Le Code criminel a donc besoin d'une refonte générale que Sa Majesté a déjà préparée par des modifications provisoires.
      ... grands avantages au commerce, qu'il en a été successivement érigé dans la plupar...
      ...u royaume.La connaissance des faillites a été une de leurs attributions ; en effet, rien n'est plus analogue à la juridiction consulaire que les opéra...
      15° Les premiers établissements des juridictions consulaires ont produit de si grands avantages au commerce, qu'il en a été successivement érigé dans la plupart des villes du royaume.La connaissance des faillites a été une de leurs attributions ; en effet, rien n'est plus analogue à la juridiction consulaire que les opérations soit judiciaires, soit amiables auxquelles donne lieu l'ouverture d'une fa...

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 13
      merce ; il n'a besoin ni de juges ni d'actions, quand ...
      ...d'autres ressorts. Celle d'Angoulême en a été compétente jusqu'à l'époque de 1769...
      ...ation élevée par un négociant intéressé à l'en dépouiller, il est intervenu arrêt au Parlement de Pans qui en a renvoyé la connaissance au siège de la ...
      ...e. Les juges ordinaires ont déjà opposé à cette demande qu'elle est contraire au ...
      ...ront entre eux ; d'ailleurs cette forme n'a pas toujours paru essentielle : non-seu...
      merce ; il n'a besoin ni de juges ni d'actions, quand les parties l'exécutent elles-mêmes ; ils sont nécessaires lorque l'un ou l'autr...
      ... 1661, 16 juillet 1765 et 13 juin 1766. Quelques-unes la conservent encore dans d'autres ressorts. Celle d'Angoulême en a été compétente jusqu'à l'époque de 1769, où sur une contestation élevée par un négociant intéressé à l'en dépouiller, il est intervenu arrêt au Parlement de Pans qui en a renvoyé la connaissance au siège de la sénéchaussée. Depuis cette intervention, les frais de procédure ont absorbé pour...
      ... vente des effets mobiliers et l'homologation des concordats en fait cle faillite. Les juges ordinaires ont déjà opposé à cette demande qu'elle est contraire au cours ordinaire de la justice, en ce que les juridictions consulaires n'ont poin...
      ...; il est aisé d'y suppléer par un procureur-syndic ad hoc que les consuls choisiront entre eux ; d'ailleurs cette forme n'a pas toujours paru essentielle : non-seulement elle n'est point observée dans les sièges consulaires qui en ont conservé...
      ...ue sur des mémoires non communiqués, en a fixé le ressort à celui du bailliage où elles sont établi...
      ...te loi que les sièges royaux, où il n'y a point de consuls, connaissent des matiè...
      ... et qu'elles sont indéfiniment sujettes à l'appel.
      ...ence nécessaire de cette disposition. Mais une déclaration du roi, de 1759, rendue sur des mémoires non communiqués, en a fixé le ressort à celui du bailliage où elles sont établies, les cas prévus par l'article 17 du titre XII de l'ordonnance de 1673, néanmoins exceptés. Il résulte de cette loi que les sièges royaux, où il n'y a point de consuls, connaissent des matières de commerce et qu'elles sont indéfiniment sujettes à l'appel.
      ... pour les affaires ordinaires. C'est là qu'à la faveur des retards apportés dans les jugements, le débiteur lait la loi à son créancier ; les billets de commerce...
      ...endosseurs et les débiteurs originaires à raison de leurs différents domiciles Le...
      On y procède dans bien des cas comme pour les affaires ordinaires. C'est là qu'à la faveur des retards apportés dans les jugements, le débiteur lait la loi à son créancier ; les billets de commerce négociés éprouvent sans cesse des obstacles sur l'exécution des prononciations en garantie et solidaires contre les endosseurs et les débiteurs originaires à raison de leurs différents domiciles Le commerce ne peut cesser de demander l'abrogation de cette loi.
      ...novembre 1563 et les subséquents fixent à 500 livres le dernier ressort des jugements consulaires. Les autres, à la vérité, doivent être exécutés nonobs...
      ...ce où se trouve le débiteur. Sa Majesté a reconnu la nécessité de donner une ampl...
      L'édit du mois de novembre 1563 et les subséquents fixent à 500 livres le dernier ressort des jugements consulaires. Les autres, à la vérité, doivent être exécutés nonobstant appel; mais des arrêts de défenses bientôt obtenus arrêtent l'effet des condamnations dont la prompte exécution devient souvent nécessaire par la circonstance où se trouve le débiteur. Sa Majesté a reconnu la nécessité de donner une ampliation aux présidiaux ; les juridictions consulaires sont dans un cas bien plus ...
      ... et l'âme de sa circulation : mais il n a jamais été entendu que de pareilles dispositions pussent tourner à des usages pernicieux On ne voit que tr...
      ...avides ! Les jeunes gens sont ingénieux à se procurer de argent lorsque les passi...
      ...ont été fournis Les lettres et billets de change sont le grand ressort du négoce et l'âme de sa circulation : mais il n a jamais été entendu que de pareilles dispositions pussent tourner à des usages pernicieux On ne voit que trop les funestes effets que cette' facilite produit. Des enfants de famille, sédu...
      ...er , ne seraient pas tombés dans Ja dissolution dont savent profiter des hommes avides ! Les jeunes gens sont ingénieux à se procurer de argent lorsque les passions les maîtrisent Tout leur est bon ; le prix qu'on met aux choses ii'est rien ...
      ... dont la date est en blanc sont faciles à donner, et les ventes aux deux tiers de...
      ...nvénient; le négociant cherche toujours à faciliter la rentrée de ses fonds et Je...
      Les lettres de change dont la date est en blanc sont faciles à donner, et les ventes aux deux tiers de perte d'objets ainsi achetés et souvent repris par ceux de qui ils les tiennent...
      ...uiers, fermiers régisseurs ni gens d'affaires, souffrirait peut-être trop d'inconvénient; le négociant cherche toujours à faciliter la rentrée de ses fonds et Je? lettres de change sont souvent la seule voie dont il puisse se servir utilemen...
      ...contractés, pour les voir annuler quant à eux sans préjudice de la poursuite extraordinaire à la requete du ministère public. ...rdinaire, où ils appelleront ceux au profit desquels les engagements auront été contractés, pour les voir annuler quant à eux sans préjudice de la poursuite extraordinaire à la requete du ministère public.
      ...es amortissements ou des remboursements à faire, on peut trouver dans la masse de...
      ...recouvrements des deniers publics, qui, a mesure de leur rentrée, rempliront le v...
      ...vus fassent presser la rentrée des fonds du (iouvernement, qu'une province ait des amortissements ou des remboursements à faire, on peut trouver dans la masse des consignations de auoi y suppleer en partie, et attendre avec plus de sécurité les divers recouvrements des deniers publics, qui, a mesure de leur rentrée, rempliront le vide de ces sortes de dépôts et n'apporteront aucun retard dans la remise ou la d...

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 14
      ... aux archevêques et évêques de pourvoir à la subsistance des curés de villes, conformément à l'article 21 de l'ordonnance de Blois; ...
      ...loi. Un arrêt du conseil du 15 mai 1783 a destiné la manse des religieux de Saint...
      18° Par l'édit du mois de mai 1768, il est enjoint aux archevêques et évêques de pourvoir à la subsistance des curés de villes, conformément à l'article 21 de l'ordonnance de Blois; les supérieurs ecclésiastiques ont, depuis, obtenu la suppression de plusieurs menses conventuelles, sans en appliquer les revenus, selon les dispositions de la loi. Un arrêt du conseil du 15 mai 1783 a destiné la manse des religieux de Saint-Cibard de cette ville, ordre de Saint-Benoît ;
      A l'instruction et l'entretien des jeunes... A l'instruction et l'entretien des jeunes ecclésiastiques.
      A l'amortissement du capital d'environ 50...
      ...1,800 livres, qui ont servi de dotation à l'établissement de cette maison.
      A l'amortissement du capital d'environ 500 li vres imposées chaque année pour le complément de 1,800 livres, qui ont servi de dotation à l'établissement de cette maison.
      ... de toute justice d'assurer des secours à des pasteurs qui ont vieilli dans les p...
      ..., &ont plus que suffisantes pour donner à l'évêque diocésain l'occasion de manife...
      11 est de toute justice d'assurer des secours à des pasteurs qui ont vieilli dans les pénibles fonctions de leur ministère ; mais quoique la fondation des bourses prés...
      ...u de fruit, et cinq bourses et demie, déjà fondées dans le séminaire d'Angoulême, &ont plus que suffisantes pour donner à l'évêque diocésain l'occasion de manifester sa bienfaisance.
      ...ication faite aux curés de cette ville, à l'exception de 2,000 livres en faveur d... ...ivres de revenus provenant de la manse conventuelle.de Saint-Gibard, dont l'application faite aux curés de cette ville, à l'exception de 2,000 livres en faveur du collège, facilitera la suppression d'un casuel qui les humilie. Faute d'avoir ...
      ...s de la campagne n'est proportionnée ni à leur état, ni à leurs besoins. Plusieurs d'entre eux re...
      ...eur imposa l'obligation de les remettre à des prêtres séculiers, et à la faveur d'une légère rétribution, ils...
      ...s fois que des curés vinrent s'associer à eux en leur abandonnant les dîmes des p...
      ...mmés. C'était donner ce qui n'était pas à soi.
      La portion congrue des curés de la campagne n'est proportionnée ni à leur état, ni à leurs besoins. Plusieurs d'entre eux représentent des corps réguliers qui, avant le deuxième concile de La-tran, remplissaient les fonctions pastorales dans les cures qui leur appartenaient. Ce concile leur imposa l'obligation de les remettre à des prêtres séculiers, et à la faveur d'une légère rétribution, ils furent déchargés du soin de veiller au salut des âmes en se conservant les revenus. Les chapitres les imitèrent, toutes les fois que des curés vinrent s'associer à eux en leur abandonnant les dîmes des paroisses auxquelles ils avaient été nommés. C'était donner ce qui n'était pas à soi.
      ...ice que de porter les portions congrues à 1,500 livres ; alors les pasteurs seront à même de soutenir avec décence les fonct...
      ...vres de leurs paroisses les secours dus à l'humanité. La suppression du casuel de...
      ...uples d'autant plus juste que le casuel n'a d'autre principe que des offrandes volo...
      ...ir au principe, il n'y aurait plus de vicaires perpétuels. C'est un acte de justice que de porter les portions congrues à 1,500 livres ; alors les pasteurs seront à même de soutenir avec décence les fonctions. sublimes de leur ministère, et d'offrir aux pauvres de leurs paroisses les secours dus à l'humanité. La suppression du casuel deviendra un soulagement pour les peuples d'autant plus juste que le casuel n'a d'autre principe que des offrandes volontaires.
      19° 11 y a un si grand vide dans l'enseignement, q...
      ... au collège d'Angoulême, il ne manquait à sa célébrité que l'exécution des lettres patentes du mois de décembre 1516, qui accorde a cette ville le droit d'Université. Le p...
      19° 11 y a un si grand vide dans l'enseignement, qu'il doit être le sujet d'une réclamation générale. Lorsque les Jésuites ont été expulsés au collège d'Angoulême, il ne manquait à sa célébrité que l'exécution des lettres patentes du mois de décembre 1516, qui accorde a cette ville le droit d'Université. Le pensionnat était rempli de jeunes élèves et plus de trois cents externes fréquent...
      Quelques-uns des régents donnaient à l'enfance les premiers éléments lorsqu'... Quelques-uns des régents donnaient à l'enfance les premiers éléments lorsqu'ils furent chargés de remplacer provisoirement les Jésuites.L'édit du mois de fé...
      ...des idiômes et des accents particuliers à ces provinces. Le nombre des élèves env...
      ...tion de procurer une éducation gratuite à leurs enfants.
      ...dans cette ville l'étude des sciences et l'école des mœurs ; elle se corrigeait des idiômes et des accents particuliers à ces provinces. Le nombre des élèves envoyés dans les différentes pensions d'Angoulême était une ressource pour les habitants, qui eux-mêmes avaient la douce consolation de procurer une éducation gratuite à leurs enfants.
      C'est moins à l'administration économique des revenus qu'on devait s'appliquer qu'à former un bon collège, en le confiant à une congrégation ou corps régulier; mai...
      ...ont fait perdre le fruit de l'éducation à trois générations ; l'oisiveté a suivi de près l'abandon des écoles, la dissolution en a été la suite. Des réserves, auxquelles on s'est uniquement attaché, ont servi à construire quatre maisons et à en acquérir une autre ; des ronds ont é...
      ...caisse, et pour dégoûter tous les corps à qui le collège a été proposé, tant par monseigneur l'évêque, que par les officiers municipaux, on a laissé tomber en ruine les principaux b...
      ...istration, d'ordonner qu'il sera confié à une congrégation ou corps régulier, et ...
      ...ever sur la convenance, il sera demandé à Sa Majesté de vouloir bien indiquer le ...
      C'est moins à l'administration économique des revenus qu'on devait s'appliquer qu'à former un bon collège, en le confiant à une congrégation ou corps régulier; mais ceux qui, par état, étaient dans l'obligation de s'en occuper, sans cesse affe...
      ...t écartés des véritables intérêts de la patrie. Les opinions toujours opposées, ont fait perdre le fruit de l'éducation à trois générations ; l'oisiveté a suivi de près l'abandon des écoles, la dissolution en a été la suite. Des réserves, auxquelles on s'est uniquement attaché, ont servi à construire quatre maisons et à en acquérir une autre ; des ronds ont été placés sur le clergé. Plus de 1,000 louis sont encore en caisse, et pour dégoûter tous les corps à qui le collège a été proposé, tant par monseigneur l'évêque, que par les officiers municipaux, on a laissé tomber en ruine les principaux bâtiments, faute d'entretien. Le roi sera très-humblement supplié de prendre en considération le collège de la ville d'Angoulême, d'en supprimer l'administration, d'ordonner qu'il sera confié à une congrégation ou corps régulier, et pour éviter les débats qui pourraient s'élever sur la convenance, il sera demandé à Sa Majesté de vouloir bien indiquer le corps qui lui sera le plus agréable.

      Sénéchaussée d'angoumois

      page 15
      20° L'ordonnance militaire de 1777 a divisé les gouvernements et états-major... 20° L'ordonnance militaire de 1777 a divisé les gouvernements et états-majors en trois classes ; la première regarde les villçs de guerre, la dernière conce...
      ...de manière que, dans les villes, il n'y a qu'environ les deux cinquièmes des habi...
      ... possible d'établir des logements, tant à cause de 1 indigence bien reconnue des ...
      ...ition des offices, les emplois et les commissions, le moyen de s'en affranchir, de manière que, dans les villes, il n'y a qu'environ les deux cinquièmes des habitants chez lesquels il est possible d'établir des logements, tant à cause de 1 indigence bien reconnue des uns, de la qualité et de.l'état des autres, que des personnes du sexe où la déce...
      .... Les Etats provinciaux étant autorisés à y appliquer des fonds levés sur la province, et à donner cette fourniture par entreprise, chacun participera sans gêne, sans embarras, et à peu de frais à ce service. Plus on a de propriétés, plus on tient à l'Etat, plus on est intéressé à le soutenir, plus on doit contribuer au... ...is il en existerait encore si la fourniture de l'ustensile était faite en nature. Les Etats provinciaux étant autorisés à y appliquer des fonds levés sur la province, et à donner cette fourniture par entreprise, chacun participera sans gêne, sans embarras, et à peu de frais à ce service. Plus on a de propriétés, plus on tient à l'Etat, plus on est intéressé à le soutenir, plus on doit contribuer aux charges dont la sûreté dépend.
      ...ovince, font des marchés en sous-ordre, a un, prix très-inférieur à celui de leur bail, n épuisent pas moin... ...alescents, les entrepreneurs généraux des convois militaires qui, dans chaque province, font des marchés en sous-ordre, a un, prix très-inférieur à celui de leur bail, n épuisent pas moins les fonds appliqués au département de la guerre,
    • Baillagie d'aijxois

      - search term matches: (276)

      Baillagie d'aijxois

      page 126
      ...ux Etats généraux du royaume, convoqués à Versailles le 27 avril prochain (1). Le...
      ...mmandements étantce-lui qui nous oblige à l'amour et au respect envers l'Être sup...
      ... semblable, c'est celui qui nous oblige à la justice et à la dileclion fraternelle envers tous le...
      ...ée du 25 mars, heure de cinq'de relevée a statué que l'article qui contenait son ...
      ...rgé des bailliages de Se-mur, Avalon, Arnay-le-Duc et Saulieu, pour être porté aux Etats généraux du royaume, convoqués à Versailles le 27 avril prochain (1). Leplus grand de tous les commandements étantce-lui qui nous oblige à l'amour et au respect envers l'Être suprême, il en existe un second qui lui est parfaitement semblable, c'est celui qui nous oblige à la justice et à la dileclion fraternelle envers tous les hommes, pour établir une paix solide entre tous les ordres, concilier tous les i ntérêts et ôter toute semence.de discorde. Le clergé, dans son assemblée du 25 mars, heure de cinq'de relevée a statué que l'article qui contenait son vœu pour l'égalité des impositions entre tous les sujets du Roi, dans sa provinc...
      Art. 1er. La chambre a unanimement et par acclamation consenti...
      ...é, assemblé en Etats généraux, renonçât à tous privilèges pécuniaires en matière ...
      ... droits sacrés des propriétés attachées à leur ordre, ainsi que les distinctions dont il a toujours joui, consentant déplus, ladite chambre, à supporter par proportion toutes les con...
      Art. 1er. La chambre a unanimement et par acclamation consenti que l'ordre du clergé, assemblé en Etats généraux, renonçât à tous privilèges pécuniaires en matière d'impôts, se réservant les droits sacrés des propriétés attachées à leur ordre, ainsi que les distinctions dont il a toujours joui, consentant déplus, ladite chambre, à supporter par proportion toutes les contributions que les Etats de cette province jugeront nécessaire d'établir pour le...
      ...u son amour pour notre sainte religion, à laquelle il est spécialement dévoué par...
      ...e qui pourrait y porter atteinte, ainsi qu'à la décence et à la solennité du culte public, que nous ...
      ...réservé dans toute l'étendue du royaume à la religion catholique-apostolique et r...
      Art. 2. Nous supplions très-humblement Sa Majesté, attendu son amour pour notre sainte religion, à laquelle il est spécialement dévoué par son titre de Roi Très-Chrétien et de fils aîné de l'Eglise, de conserver-dans s...
      ...confié particulièrement en qualité de ministres des autels, et de rejeter tout ce qui pourrait y porter atteinte, ainsi qu'à la décence et à la solennité du culte public, que nous demandons être exclusivement et sans aucune innovation réservé dans toute l'étendue du royaume à la religion catholique-apostolique et romaine.
      ...conforme au vœu que le clergé de France a eu l'honneur de lui exprimer dans ses remontrances à la fin de sa dernière assemblée. ...accorder une déclaration interprétative de i'édit en faveur des non catholiques conforme au vœu que le clergé de France a eu l'honneur de lui exprimer dans ses remontrances à la fin de sa dernière assemblée.
      Art. 4. Pour parvenir à la fin du second article, Sa Majesté sera très-humblement suppliée d'accorder à l'Eglise de France, aussitôt qu'il sera possible, la tenue d'un dDnciie national, à l'effet de rétablir et d'entretenir dan... Art. 4. Pour parvenir à la fin du second article, Sa Majesté sera très-humblement suppliée d'accorder à l'Eglise de France, aussitôt qu'il sera possible, la tenue d'un dDnciie national, à l'effet de rétablir et d'entretenir dans toute vigueur la discipline ecclésiastique, d'écarter toutes les difficultés q...
      ...glée la tenue des conciles provinciaux, à des époques déterminées, pour maintenir l'exécution de ce dernier conformément à l'ancienne discipline de toutes les égl... lequel concile national serait réglée la tenue des conciles provinciaux, à des époques déterminées, pour maintenir l'exécution de ce dernier conformément à l'ancienne discipline de toutes les églises, et singulièrement de celle de France.
      ...s édits et ordonnances royaux, relatifs à cette police, soient adressés à son procureur en chaque bailliage et sénéchaussée, à l'effet de les faire distribuer à tous les curés du ressort. . Ar(t. 6. N...
      ...trône, l'autel et enfin tout ce qu'il y a de plus sacré parmi les hommes. Nous crovons donc que pour remédier à un mal aussi pressant; il est important...
      ...très-désirable aux curés, Sa Majesté sera encore suppliée de statuer que tous les édits et ordonnances royaux, relatifs à cette police, soient adressés à son procureur en chaque bailliage et sénéchaussée, à l'effet de les faire distribuer à tous les curés du ressort. . Ar(t. 6. Nous ne pouvons nous dissimuler que la dépravation des mœurs et le renversement d...
      ...épendance avec lequel on attaque en même temps la pudeur, la raison, la foi, le trône, l'autel et enfin tout ce qu'il y a de plus sacré parmi les hommes. Nous crovons donc que pour remédier à un mal aussi pressant; il est important d'en arrêter le cours par les moyens les plus prompts et les plus efficaces, qu...
      Art. 7. Rien n'est plus Essentiel à la conservation des mœurs et de la foi que de veiller à l'éducation publique de la jeunesse; le...
      ...esté d'accorder une protection spéciale à ceux qui en sont chargés, et pour donner à ces établissements plus de stabilité, d...
      Art. 7. Rien n'est plus Essentiel à la conservation des mœurs et de la foi que de veiller à l'éducation publique de la jeunesse; les sages institutions préparent aux générations futures une prospérité vertueuse et des citoyens utiles ; nous osons donc supplier Sa Majesté d'accorder une protection spéciale à ceux qui en sont chargés, et pour donner à ces établissements plus de stabilité, d'en confier la direction aux communautés séculières et régulières les plus capab...
      ...royaume : les services qu'elles rendent à l'Eglise, les ressources qu'elles procu... ...de toutes les communautés tant séculières que régulières qui subsistent dans le royaume : les services qu'elles rendent à l'Eglise, les ressources qu'elles procurent aux familles indigentes ne permettent pas de révoquer en doute leur utilité...

      Baillagie d'aijxois

      page 127
      ...rection pour les vagabonds et gens sans a veu. ...nvalides, 2.des ateliers pour occuper les pauvres valides, 3.des mainsons de correction pour les vagabonds et gens sans a veu.
      Art. 10.S'il plait à Sa Majesté d'accorder le pri-vilége que...
      ...ec les deux autes ordres, con-formément à l'article 1 -des cahiers, Sa Majesté se...
      ...es si on les conserve, seront composées à l'instar des assemblées du clergé.
      Art. 10.S'il plait à Sa Majesté d'accorder le pri-vilége que plusieure de nos prélats sollicitent pour le clergé de répartir lui-même la portion d'impôts qui lui sera assignée in verlu de ses propriétés confjointement avec les deux autes ordres, con-formément à l'article 1 -des cahiers, Sa Majesté sera très-humblement suppliée d'ordonner que les assemblées du clergé, ou ces impo...
      ...énéfices sim- ples,comme abbés, prieurs, chapelains, etc. Les chambres diocésaines si on les conserve, seront composées à l'instar des assemblées du clergé.
      ...ées, nous demandons que pour rendre pas a JuitTo Sltf^8 ne sera les impositions p...
      ...comme il est de toute néces- Siî iV-t ^ a ne- su(tlt pas encore sité de porter l'...
      ...rSvâ?t ftl! df djts ordres "'té- clergé à son assemblée générale -soit oublie et ...
      ...e cas où le clergé continuerait SoisrhïK q danf 1 une ou l'autre des ses assemblées, nous demandons que pour rendre pas a JuitTo Sltf^8 ne sera les impositions plus léga es et plus justes il soit derba.mpn'rL nomme des commissaires fait un n...
      ...é dans les proportions de S SSttfcf® Pour y discuter "les revenu respectif ; et comme il est de toute néces- Siî iV-t ^ a ne- su(tlt pas encore sité de porter l'économie dan^outes k-s S's K tousleso dres e^T^ °n assem" de ' administration et...
      ...ommée ordre Tera par et que e compte rendu par le receveur général du ressés se rSvâ?t ftl! df djts ordres "'té- clergé à son assemblée générale -soit oublie et LS , ! e( et0 résultant de la ma- distribué dans chaque diocèse ' 1 Gt io w par ...
      ...1 de ieurs rendus au Parlement de Dijon à une Chambra queles dettes duiînS rese,'... ... Eta s genéraux et sup- ments rendus par la chambre elcffi^St SUS e? ^tS^^FT"*011 de ieurs rendus au Parlement de Dijon à une Chambra queles dettes duiînS rese,'v]e exPresse composée de tous les conseillers clercs et d'autan faisant paradeI*...
      ...u peuple étant le vœu du cierge, il est à propos fmpôts ne' nourron Ah? lZ°/°gail...
      ... nécessaire d'augmenter miné pa?IesSl^n a^^ÏÏ0^,sera d6ter- es portions congrues,...
      ...t eXSftin« Hp>nîiï! • ^^^nsl'interval e à Phonnête entretien des ministres, et le...
      ...nn P°fV01r' et cet^cte consommant NotA. A la lecture de cet article les réguliers...
      ...dans les cures la convocation de^ Pfpt« â ^ '- le"ChamP' qu'ils ont cédées à l'ordinaire. Quant aux curés de nominnt...
      ...dre de Malle on ne pourra les obliger £ à se dé- K S depUteS danS le P^S COUrmettre m a se croiser, s'ils n'étaient pas profés ...
      ...3. Tout ce qui peut diminuer les charges généraux llXS "S flxees par les Etats du peuple étant le vœu du cierge, il est à propos fmpôts ne' nourron Ah? lZ°/°gailon desdits de demander la suppression dn casuel exigible, que par leset nous croyons qu'il est nécessaire d'augmenter miné pa?IesSl^n a^^ÏÏ0^,sera d6ter- es portions congrues, de sorte qu'elles suffisent eXSftin« Hp>nîiï! • ^^^nsl'interval e à Phonnête entretien des ministres, et les me«eii !;r°mptS SGCOUre' en état de venir au secours des peuples dans convnSn/...
      ...l^dmai.rement pour connaître de les lieux et les circonstances. g aQt le.n n iiinn P°fV01r' et cet^cte consommant NotA. A la lecture de cet article les réguliers ont de- ^der" par mandé qu'il leur soit permis de rentrer dans les cures la convocation de^ Pfpt« â ^ '- le"ChamP' qu'ils ont cédées à l'ordinaire. Quant aux curés de nominnt,nr ?l^nH.L ^ ^ COllsequemment la l'ordre de Malle on ne pourra les obliger £ à se dé- K S depUteS danS le P^S COUrmettre m a se croiser, s'ils n'étaient pas profés dans ApT oo n i ordre lors de leur institution, et la portion congrue blA?' 22' ...
      Art. 14 Pour parvenir plus facilement à payer fuxquefles^us ^ÏS^Ï deS P,r0vince...
      ...ra très-humblement suppliée d'appliquer à Se ffi'on Çofera oaï^^tête P°Ur ieS rep...
      ...us provenant des ordres supprimés W^SJ^ a ^ dans les derniers temps, les Antonins...
      Art. 14 Pour parvenir plus facilement à payer fuxquefles^us ^ÏS^Ï deS P,r0vinces 1 augmentation des portions congrues, Sa Majesté SmSaS^S^? ser?nt appelés dans sera très-humblement suppliée d'appliquer à Se ffi'on Çofera oaï^^tête P°Ur ieS représenter et fin les revenus provenant des ordres supprimés W^SJ^ a ^ dans les derniers temps, les Antonins, lesTam- de BÔuLïnp S rifn? deS Etatf,de la F0^'nce montins les Célestins, etc....

      Baillagie d'aijxois

      page 128
      rainel a adopter par les Etats généraux, et pour parvenir à un but si désiré, les jurisconsultes éclairés seront invités à travailler sérieusement sur cette matiè... rainel a adopter par les Etats généraux, et pour parvenir à un but si désiré, les jurisconsultes éclairés seront invités à travailler sérieusement sur cette matière importante ; en attendant cette réforme, Sa Majesté sera très-humblement supp...
      Art. 25. Il serait à désirer que l'Etat des finances permît de rembourser les charges de judica-ture, qu'à l'avenir elles ne soient plus vénales, ...
      ...mpense du mérite et des services rendus à la patrie. (Voyez à la fin de l'article 31.)
      Art. 25. Il serait à désirer que l'Etat des finances permît de rembourser les charges de judica-ture, qu'à l'avenir elles ne soient plus vénales, . et que désormais la noblesse ne fût que la récompense du mérite et des services rendus à la patrie. (Voyez à la fin de l'article 31.)
      ...iétés du clergé devant être assujetties à l'impôt commun, il est de toute justice...
      ...nds, sans être tenus comme par le passé à aucun droit d'amortissement, et de les ...
      Art. 26. Les propriétés du clergé devant être assujetties à l'impôt commun, il est de toute justice de laisser aux ecclésiastiques la liberté de faire des constructions et améliorations dans leurs fonds, sans être tenus comme par le passé à aucun droit d'amortissement, et de les délivrer de toute espèce d'entraves, tels que baux par-devant notaire et autres.
      Art. 30. Le prix excessif des bois à chauffer et a bâtir oblige l'assemblée à supplier Sa Majesté d ordonner que les ...
      ...t restreints au nombre des fourneaux et à la quantité des forêts qu'ils ont exposé au conseil devoir suffire à leur usage.
      Art. 30. Le prix excessif des bois à chauffer et a bâtir oblige l'assemblée à supplier Sa Majesté d ordonner que les propriétaires des usines seront restreints au nombre des fourneaux et à la quantité des forêts qu'ils ont exposé au conseil devoir suffire à leur usage.
      ... légitimes que cette charge occasionne, a formé également le voeu pour sa suppres...
      ... volontairement au service militaire et à la défense de l'Etat. (Voyez l'article ...
      ... province, qui connaît les abus réels qui en résultent et les sujets de plaintes légitimes que cette charge occasionne, a formé également le voeu pour sa suppression ; si néanmoins les besoins de l'Etat exigent des levées de troupes, il se t...
      ...s moyens plus utiles et moins onéreux pour procurer des sujets qui se dévoueront volontairement au service militaire et à la défense de l'Etat. (Voyez l'article 25.)
      ...e considération que nous osons rappeler à Sa Majesté le vœu que lui présentèrent ...
      ...urgogne avait l'hon-peur de lui offrir, à un officier bourguignon ; le plergé du ...
      ...ngulière de sa bravoure, que Sa Majesté a cru devoir récompenser en lui donnant l...
      Nota. C'est par cette considération que nous osons rappeler à Sa Majesté le vœu que lui présentèrent les Etats généraux dans sa province de Bourgogne en 1784 ; ils supplièrent Sa Ma...
      ...vice le demanderait, expédier le commandement du vais-peau que la province de Bourgogne avait l'hon-peur de lui offrir, à un officier bourguignon ; le plergé du bailliage d'Auxois rappelle ce vœu avec d'autant plus de confiance que ce bailliage est la patrie de M, le chevalier de Bataille, qui donna l'an passé une preuve singulière de sa bravoure, que Sa Majesté a cru devoir récompenser en lui donnant le rang de capitaine de vaisseau, ce qui le rend susceptible de la grâce que la p...
      ...ébranlable de la nation, la plus propre à sa tranquillité intérieure et à sa sûreté au dehors, la plus convenable à l'étendue de ses provinces, la plus con...
      ...age d'Auxois ne pourra jamais se prêter à rien de ce qui tendrait à altérer la forme de ce gouvernement ; i...
      Art. 32. Le gouvernement monarchique étant la constitution inébranlable de la nation, la plus propre à sa tranquillité intérieure et à sa sûreté au dehors, la plus convenable à l'étendue de ses provinces, la plus conforme au caractère de ses peuples qui,dans tous les temps, se sont distingués par leur amour et leur attachement pour leurs souverains, le clergé du bailliage d'Auxois ne pourra jamais se prêter à rien de ce qui tendrait à altérer la forme de ce gouvernement ; il y est inviolablement attaché par les devoirs les plus sacrés de l'obéissance, ...
      ...du clergé du bailliage dAuxois présente à,Sa Majesté dans l'assemblée des Etats généraux qui se tiendra à Versailles le 27 avril 1789. Telles sont les plaintes, doléances et remontrances que la chambre du clergé du bailliage dAuxois présente à,Sa Majesté dans l'assemblée des Etats généraux qui se tiendra à Versailles le 27 avril 1789.
      ...ux. Simon, Dufay, prieur de Saint-Jean, A. Gentil prieur de Forctenet, Bouillotte... Signé Piroelle, Groselier, Marandoux curé de Ribeaux. Simon, Dufay, prieur de Saint-Jean, A. Gentil prieur de Forctenet, Bouillotte curé d Armançon, Debadier doyen de Semur, Maillard, cure d'Avallon, Moreau curé...
      ...xée pour le lieu de son assemblée, elle a élu, pour comparaître et assister en la... De la noblesse du bailliage d'Auxois. Dans la salle fixée pour le lieu de son assemblée, elle a élu, pour comparaître et assister en ladite assemblée des Etats généraux, M. le marquis d'Argenteuil, maréchal de camp,...
      Art. 1er. Elle enjoint à son député de proposer aux Etats généra...
      ...nt imposés sur le même rôle, renonçan t à tous pri viléges pécuniaires.
      Art. 1er. Elle enjoint à son député de proposer aux Etats généraux du'royaume, pour loi première et fondamentale, la répartition égale et propor...
      ... suivant les propriétés et facultés de chaque citoyen des trois ordres, qui seront imposés sur le même rôle, renonçan t à tous pri viléges pécuniaires.
      ...e loi, l'ordre du tiers-état persistait à demander de voter par tête, la noblesse du bailliage d'Auxois enjoint à son député de protester contre tout ce ... Si, d après cette première loi, l'ordre du tiers-état persistait à demander de voter par tête, la noblesse du bailliage d'Auxois enjoint à son député de protester contre tout ce qui pourrait être décidé aux Etats généraux du royaUme, si, dans queique circons...
      Il s'opposera à ce que la totalité des Etats généraux s... Il s'opposera à ce que la totalité des Etats généraux soit divisée en différents bureaux dans lesquels on opinerait autrement que par o...
      ... Chaque ordre étant libre, elle enjoint à son député de maintenir le droit que de... Art. 2. Chaque ordre étant libre, elle enjoint à son député de maintenir le droit que deux ordres ne pourront lier le troisième, ainsi qu'il est constaté par les Etats ...

      Baillagie d'aijxois

      page 129
      ...ucun prétexte d emprunts ou de subsides à établir, même à proroger, soit pour assurer la dette pu...
      ...ul^6es pendant la ^ consenties generaux a mesure ^ au-
      Art. 4. De ne s'occuper, sous aucun prétexte d emprunts ou de subsides à établir, même à proroger, soit pour assurer la dette publique soit pour toute autre raison avant d'avoir assuré là constitution, et obt...
      ...is et fixés par les lois fondamentales du royaume, lesquels tSeZ^%ffré?S.et Promul^6es pendant la ^ consenties generaux a mesure ^ au-
      ... en rapportant auxdits Etats généraux P a » er le terme de cetle Périodicité. ...x seront assemblés trois ans après cette tenue ; qu'ils seront périodiques, nous en rapportant auxdits Etats généraux P a » er le terme de cetle Périodicité.
      Art. 7. Que les baux à ferme, dans les régies Art. 7. Que les baux à ferme, dans les régies
      ...sitaires des lois demeureront autorisés à en maintenir l'exécution; à punir comme concussionnaires ceux oui de que que manière que ce soit, auraient concourt a i extraction d'impôts non consentis par... ...raux. nnfS: n Queû conséquence, les parlements et autres cours souveraines, dépositaires des lois demeureront autorisés à en maintenir l'exécution; à punir comme concussionnaires ceux oui de que que manière que ce soit, auraient concourt a i extraction d'impôts non consentis par les Etats généraux et Etats particuliers de la province,
      Art. 10. Confirmer le droit qu'a la nation de se convoquer elle-même à la mort d'un roi, pour décider les cont...
      ...cevoir le serment que le Roi doit faire à la nation de la niaintemr dans ses droi...
      Art. 10. Confirmer le droit qu'a la nation de se convoquer elle-même à la mort d'un roi, pour décider les contestations qui pourraient s'élever sur la succession au trône, comme il arriva ap...
      ...égence ; réformer les abus qui se seraient établis pendant le dernier règne • recevoir le serment que le Roi doit faire à la nation de la niaintemr dans ses droits et privilèges laquelle lui prêtera ensuite le serment de fidélité!
      nrnHhii' a 1 avem.rtoute lettre de cachet soit ïl ... nrnHhii' a 1 avem.rtoute lettre de cachet soit ïl ir^ ^ aucun citoyen ne pourra être exilé de son domicile, qu'aucun officier publ...
      ...us peine, côntrequi-conque aura coopéré à l'emprisonnement, d'être déclaré incapable de posséder aucun office, d'être condamne a tous dommages etintérêts au profit de l...
      ... l'Etat ou du trône rendrait nécessaire a arreter un citoyen sans le livrer au co...
      ...quatre heures, dans une prison légale, entre les mains de ses juges naturels, sous peine, côntrequi-conque aura coopéré à l'emprisonnement, d'être déclaré incapable de posséder aucun office, d'être condamne a tous dommages etintérêts au profit de la personne lésée ; dans le cas seulement où le danger de l'Etat ou du trône rendrait nécessaire a arreter un citoyen sans le livrer au cours de la justice, ni en donner raison, les motifs en seront communiqués au cons...
      ...sera marqué oar la loi qui sera établie à cet effet. q par la ...S exposées les causes de la détention, si elle suh sistait au delà du terme qui sera marqué oar la loi qui sera établie à cet effet. q par la
      ...le des Etats de recettes et de dépenses à laqauelle sera jointe la liste des pens... Art,14.La publication annuelle des Etats de recettes et de dépenses à laqauelle sera jointe la liste des pensions, avec l'énonciation des motifs qui les auront fait accorder.
      ... des comptes, par pièces justificatives,à chaqaue tenue des Etats généraux. Art,15.La reddition publique des comptes, par pièces justificatives,à chaqaue tenue des Etats généraux.
      ... que les deniers puissent être employés a 1 extinction de la dettenationale pitaux, pour que les deniers puissent être employés a 1 extinction de la dettenationale
      ...ions, tenus d'eu' rendre compte d'abord à leurs assemblées part cullères et ensui... ...inistration» provinciales, ou aux Etats particul er lesdhs Etats, ou administrations, tenus d'eu' rendre compte d'abord à leurs assemblées part cullères et ensuite aux Etats généraux.
      Art. 18. Autoriser par une loi le prêt à ionr vnLP?rt^t lnt6rêt' conformément àT... Art. 18. Autoriser par une loi le prêt à ionr vnLP?rt^t lnt6rêt' conformément àTusage des villes de commerce, de plusieurs provinces et notamment de celles de Ë...
      ...19.Qu'il ne sera apporté aucun obstacle à la publication d'un ouvrage quelconque,... Art,19.Qu'il ne sera apporté aucun obstacle à la publication d'un ouvrage quelconque, auquel l'auteur, ou un imprimeur francais asua mis son nom, et qu'on ne procéde...
      Art. 20. Le refus à l'avenir de l'obtention et du renouvell...
      ...sif, comme préjudiciable au commerce et à l'industrie.
      Art. 20. Le refus à l'avenir de l'obtention et du renouvellement de tout privilége exclusif, comme préjudiciable au commerce et à l'industrie.

      Baillagie d'aijxois

      page 130
      ...royaume, ainsi que Sa Majesté elle même l'a reconnu dans différentes lettres patent... ...s frais d'entretien. Ces trois canaux étant d'une utilité générale pour tout le royaume, ainsi que Sa Majesté elle même l'a reconnu dans différentes lettres patentes relatives auxdits canaux, et même aux affaires de la province, il paraît de t...
      ...itions, les ventes et échanges que l'on a fait faire au roi ; demander l'annihilation de celles qui sont onéreuses à l'Etat ; demander la réforme des abus d...
      ...aient indispensables de nouveaux impôts à établir, et à percevoir par les Etats généraux, le dé...
      ...n modérant les dettes usuraires et supprimant les fictives ; examiner les acquisitions, les ventes et échanges que l'on a fait faire au roi ; demander l'annihilation de celles qui sont onéreuses à l'Etat ; demander la réforme des abus de contrôle, fixer les dépenses de chaque département, et, par des réductions rig...
      ...streindre la dépense au niveau de la recette. Mais si les besoins de l'Etat rendaient indispensables de nouveaux impôts à établir, et à percevoir par les Etats généraux, le député prendra adrefcrert-dum tout ce qui pourrait être délibéré sur cet objet et ...
      ...esse du bailliage d'Auxois, en confiant à M. le marquis d'Argenteuil ses plus chers intérêts, s'en remet à sa conscience, sa fermeté, ses lumières... ... pas contraire aux articles ci-dessus» et aux privilèges de la province, la noblesse du bailliage d'Auxois, en confiant à M. le marquis d'Argenteuil ses plus chers intérêts, s'en remet à sa conscience, sa fermeté, ses lumières, et son esprit de conciliation ; elle le charge de n'être pas moins le fidèle i...
      ... les ordonnances et canons qui obligent à résidence les bénéficiers. ...lesse du bailliage d'Auxois, proposera aux Etats généraux de remettre en vigueur les ordonnances et canons qui obligent à résidence les bénéficiers.
      ..., et qu'il ne soit plus envoyé d'argent à Rome pour bulles, dispenses, etc. Art. 3. Demandera la suppression des annates, et qu'il ne soit plus envoyé d'argent à Rome pour bulles, dispenses, etc.
      Art. 4. Qu'à l'avenir les ordres religieux, qui sont... Art. 4. Qu'à l'avenir les ordres religieux, qui sont curés primitifs, soient tenus de servir eux-mêmes leurs cures.
      Art. 5. Qu'à l'avenir on ne puisse admettre à la prêtrise que ceux qui prouveront un ... Art. 5. Qu'à l'avenir on ne puisse admettre à la prêtrise que ceux qui prouveront un revenu réel et non fictif de 150 livres.
      Art. 6. Qu'à l'avenir le quart des prébendes des cha...
      ...ales du royaume soit réservé et destiné à servir de retraite aux anciens curés.
      Art. 6. Qu'à l'avenir le quart des prébendes des chapitres et collégiales du royaume soit réservé et destiné à servir de retraite aux anciens curés.
      Art. 7. La noblesse avant accordé à ce qu'ils n'aient qu'un rôle pour les i... Art. 7. La noblesse avant accordé à ce qu'ils n'aient qu'un rôle pour les impositions, demande cependant «le pouvoir paver entre les mains des receveurs et...
      ...Majesté de ne plus accorder la noblesse à prix d'argent : on pourra l'acquérir ap... .... Le député de la noblesse d'Auxois demandera aux Etats généraux de supplier Sa Majesté de ne plus accorder la noblesse à prix d'argent : on pourra l'acquérir après trois vétérances ou trois vies, tant pour le militaire que pour la magistrat...
      ..., en la cour des chapitres, être faites à ce tribunal, et seront insérés, dans ses registres, les noms des familles qui jouissent à présent de la noblesse transmissible, d... ...t fous les membres seront pris dans l'ordre de la noblesse; pourront les preuves, en la cour des chapitres, être faites à ce tribunal, et seront insérés, dans ses registres, les noms des familles qui jouissent à présent de la noblesse transmissible, dont elles justifieront par preuves.
      Art. 10. Le député proposera qu'à l'avenir, la noblesse pourra, sans déro... Art. 10. Le député proposera qu'à l'avenir, la noblesse pourra, sans déroger, s'occuper du commerce.
      Art. 11. Qu'à l'avenir, il n'y ait qu'un commandant dans chaque province, et qu'il soit tenu à six mois de résidence. Art. 11. Qu'à l'avenir, il n'y ait qu'un commandant dans chaque province, et qu'il soit tenu à six mois de résidence.
      Art. 12. Qu'à l'avenir, il ne soit accordé de survivance à quelque emploi que ce soit. Art. 12. Qu'à l'avenir, il ne soit accordé de survivance à quelque emploi que ce soit.
      ...u'aucun membre de la noblesse ne puisse à l'avenir être nommé député de sa provin... Art. 13. Qu'aucun membre de la noblesse ne puisse à l'avenir être nommé député de sa province, s'il n'y fait sa résidence au moins trois mois par an..
      ...era Sa Majesté de vouloir bien remédier à l'instabilité des ordonnances militaires, à leur multiplicité, ainsi que de vouloir...
      ... dont les appointements sont une charge à l'Etat, et leurs diversités d'opinions,...
      Art. 15. Le député de la noblesse d'Auxois suppliera Sa Majesté de vouloir bien remédier à l'instabilité des ordonnances militaires, à leur multiplicité, ainsi que de vouloir bien diminuer le nombre des officiers généraux, dont les appointements sont une charge à l'Etat, et leurs diversités d'opinions, une source de dégoûts et de mécontentements.
      Art. 16. Demandera à Sa Majesté de vouloir bien supprimer la...
      ...oups de plat de sabre, comme contraires à l'esprit de la nation, puisque, en atta...
      Art. 16. Demandera à Sa Majesté de vouloir bien supprimer la punition de coups de plat de sabre, comme contraires à l'esprit de la nation, puisque, en attaquant l'honneur, ils flétrissent l'âme et anéantissent la bravoure.
      ... du même temps, la noblesse est acquise à un secrétaire du Roi. L'état militaire,... ...out de vingt ans, conserve les honneurs et prérogatives de sa charge; et au bout du même temps, la noblesse est acquise à un secrétaire du Roi. L'état militaire, d'après ses dangers et ses sacrifices, ne doit-il pas avoir le même droit ?

      Baillagie d'aijxois

      page 131
      .... Les curés et syndics seront autorisés à demanser un supplément au bureau généra...
      ...nce, Sa Majesté sera suppliée de laiser à la di sposition de l'adminstration des ...
      dans le cas ou les fonds de charité ne suffi-raient pas. Les curés et syndics seront autorisés à demanser un supplément au bureau général du bailliage . En conséquence, Sa Majesté sera suppliée de laiser à la di sposition de l'adminstration des provinces les fonds qu'elles lui passent pour la suppression de la mendieité.
      ...Wan^ de l'Etat, et faisant?nipToYer°es "a^d0?s/^manufactures, filatures, etc. ...disposer, autant qu'U sera possible, au service maritime, sous la dénomina-tiondWan^ de l'Etat, et faisant?nipToYer°es "a^d0?s/^manufactures, filatures, etc.
      ...enouvellent et rendent plus rigoureuse^ A?1S9ΰnrtrC ^nqueroutiersfiauddeûx ...ération tous les moyeos qui.pourront favoriser Je commerce et InHrie et qu'ils renouvellent et rendent plus rigoureuse^ A?1S9ΰnrtrC ^nqueroutiersfiauddeûx
      ...re promulgué et mis en exécution soumis a la censure de il nation, en rendant les... ...des mesures pour y pro- seraeravS3^nnt- L? ™uveau code des lois sera, avant d être promulgué et mis en exécution soumis a la censure de il nation, en rendant les projets publics par la voie de l'impression non dant un délai suffisant qui ser...
      ...its de citoyen, en cosnéquence condamné à la peine de mort portée par la loi. ...me méritant peine capitale, subira un jugement qui le déclrera déchu de tous droits de citoyen, en cosnéquence condamné à la peine de mort portée par la loi.
      ...t établi dans toutes les villes où il y a juridiction, un bureau de conciliation. Art, 28.Il demandera qu'il soit établi dans toutes les villes où il y a juridiction, un bureau de conciliation.
      ...s, labré viation des procès, la liberté à chacun de plaider sas cause. ....Il demandera la suppression des épices, et surtout des impôts qui y sont annexés, labré viation des procès, la liberté à chacun de plaider sas cause.
      ... r ê t S , ' sel qui pourront ê « S ? p a r t fflïï** Signe Le vicomte de Ghasten...
      ...arquis de Bataille. Le baron Dubois d ' a - f l ' f
      Art, 31.chambres ardentes, j u r i d S n d S L t ? r ê t S , ' sel qui pourront ê « S ? p a r t fflïï** Signe Le vicomte de Ghastenay. Damas ii'fn tigny. Constantin. Le chevalier foCar? /2 marquis de Bataille. Le baron Dubois d ' a - f l ' f

      Baillagie d'aijxois

      page 132
      ...aux Etats généraux du royaume convoqués à Versailles, le 27 avril prochain. Semur, Avallon, Arnay-Ie-Duc et Saulieu, pour être portés aux Etats généraux du royaume convoqués à Versailles, le 27 avril prochain.
      ...du tiers état n'y soient en nombre égal à ceux des deux autres ordres réunis, et ... ...proposition que l'assemblée ne soit composée de députés élus librement que ceux du tiers état n'y soient en nombre égal à ceux des deux autres ordres réunis, et que les délibérations n'y soient constamment prises en commun par lès trois ordr...
      ...e, sanctionnée dans les Etats généraux, à moins que les circonstances n'exigeasse... ...s principes de la constitution nationale ne soient établis par une loi promulguée, sanctionnée dans les Etats généraux, à moins que les circonstances n'exigeassent impérieusement des secours, qui ne pourront être alors que momentanés.
      ...tion du Roi ; la nation ne sera soumise à aucune loi qu'elle n'aurait pas consent... ...ois seront formées dans les Etats généraux, et y seront promulguées sous la sanction du Roi ; la nation ne sera soumise à aucune loi qu'elle n'aurait pas consentie.
      ...ront opposer aucune sorte de privilèges à la nation ni se soustraire à la pleine et entière exécution des décr... Art. 5. Aucunes provinces, villes ou corporations ne pourront opposer aucune sorte de privilèges à la nation ni se soustraire à la pleine et entière exécution des décrets de l'assemblée nationale, lorsqu'ils seront consacrés en lois sous la sancti...
      ...s députés concourront de tout leur zèle à séparer, distribuer et balancer les tro...
      ...t que cet heureux équilibre donne enfin à la France une constitution qui assure à jamais la stabilité des droits du monar...
      Art. 6. Les députés concourront de tout leur zèle à séparer, distribuer et balancer les trois pouvoirs, législatif, exécutif et judiciaire, de sorte que leur réunion dans une même main, dans un même corps ne puisse jamais s'opérer, et que cet heureux équilibre donne enfin à la France une constitution qui assure à jamais la stabilité des droits du monarque et de ceux du peuple français.
      ...7. Aucun impôt direct ou indirect, soit à titre d'emprunt, création d'office, ou ...
      ...es; la nation ne pourra être assujettie à aucun impôt qu'elle n'aura pas expressé...
      Art. 7. Aucun impôt direct ou indirect, soit à titre d'emprunt, création d'office, ou sous toutes autres dénominations ne pourra être accordé que dans les assemblées nationales exclusivement aux assemblées provinciales; la nation ne pourra être assujettie à aucun impôt qu'elle n'aura pas expressément accordé, et les impôts cesseront de plein droit au terme qui aura été fixé ...
      ...tablis suivant les principes ci-dessus, à peine d'être poursuivis comme concussio... ... préposés ne pourront faire la perception et recette des impôts non légalement établis suivant les principes ci-dessus, à peine d'être poursuivis comme concussionnaires.
      Art. 12. Toutes les dépenses à la charge de l'Etat seront réglées à des sommes fixes, assignées distinctement à chaque département; les ministres charg...
      ...ant dè ces fixations, seront comptables à la nation assemblée de l'emploi des fon...
      Art. 12. Toutes les dépenses à la charge de l'Etat seront réglées à des sommes fixes, assignées distinctement à chaque département; les ministres chargés de chacun de ces départements ne pourront excéder le montant dè ces fixations, seront comptables à la nation assemblée de l'emploi des fonds, et les comptes seront rendus publics par la voie de l'impression.
      ...ucune commission ne pourra être établie à l'avenir, dans quelque cas que ce soit,... Art. 18. Aucune commission ne pourra être établie à l'avenir, dans quelque cas que ce soit, pour juger les citoyens tant au civil qu'au criminel, mais ils seront jugés par...
      ... supprimés, et ne pourront être établis à l'avenir. Art. 19. Tous privilèges d e committimus demeureront supprimés, et ne pourront être établis à l'avenir.

      Baillagie d'aijxois

      page 133
      ...ts parties de terrain ayant iadis rppvî a„v de Bourgogne sera composée de députés...
      ...lîî^ foriifi^i^i V1DC^S lnté" "bre égal à celui des deux autres ordres réunis, Ké...
      Art. 23. La commission intermédiaire des Etats parties de terrain ayant iadis rppvî a„v de Bourgogne sera composée de députés des trois lions et clôtures des vi les ordres élus librement dans l'assemblée d...
      ...ngrovinSi¥fI' Etats; les députés du tiers-ordre y seront en nom- rieures lesmiPllîî^ foriifi^i^i V1DC^S lnté" "bre égal à celui des deux autres ordres réunis, KéfendaS^ eV0uîes et ne pourront être pris que dans son ordre, e communaux^ d^diS,...
      ...s villes de la province seront électifs à la pluralité officiers seront triennaux... ...mairs, echevins, syndics, secré- taires et receveurs des deniers patrimoniaux des villes de la province seront électifs à la pluralité officiers seront triennaux; ils purront néanmoins ètre pro"ogés pendant trois autres années et non cipal n...
      ... ®V2-T?Va tabIe de marbre, lesrelatives à l'administration seront attribuées à îl StL fe^fet^1168 Sra^es' Sreniers à' selcommission intermédiaire, et les af... ...T^tS^00* teJs lue sera sollicitée avec instance, toutes les affaires mnSfahi?J £ ®V2-T?Va tabIe de marbre, lesrelatives à l'administration seront attribuées à îl StL fe^fet^1168 Sra^es' Sreniers à' selcommission intermédiaire, et les affaires con XffÏÏî8ffïnadlpCt10?.8 semblables, seront suppri- tentieuses seront r...
      ...issance en sera attribuée au juge royal à l'article 136 de l'ordonnance d'ordéans... ..., claire et précis, et en cas de contestation sur l'exécution du tarif, la connaissance en sera attribuée au juge royal à l'article 136 de l'ordonnance d'ordéans, laquelle actuel, tant qu'il subsistera.
      ... aux campagnes, sauf aux Etats généraux à aviser aux moyens de rem-placer cette p... Art. 33. La levée des milices ou soldats provin-ciaux impôts les plus funestes aux campagnes, sauf aux Etats généraux à aviser aux moyens de rem-placer cette partie troupes.
      ...mble le droit de rachat de ceux engagés à quelque titre que ce soit, seront abandonnés à la nation, pour par elle en disposer, a... Art. 34. Les domaines du Roi, même les bois, ensemble le droit de rachat de ceux engagés à quelque titre que ce soit, seront abandonnés à la nation, pour par elle en disposer, anisi qu'il sera avisé dans les Etats générux.
      ...ablies, les traites foratines, greniers à sel et autres jurdictions semblables, s...
      ...nctions attribuées aux bailliages, sauf à pourvoir au remboursement effectif en a...
      ...x d'exception, tels que maitrises d'eaux et forêtsla table de marbre, les connétablies, les traites foratines, greniers à sel et autres jurdictions semblables, seront suppri-més, et leurs fonctions attribuées aux bailliages, sauf à pourvoir au remboursement effectif en ar-gent des finances des offices supprimés; l'attri-bution faile au prévôt des ma...
      ... au taux do l'ordonnance seront per-mis à l'avenir. Art.38.Les obligations ou billets attermoyés prtant intérét au taux do l'ordonnance seront per-mis à l'avenir.
      ...tité d'articles de détails qui ont paru à l'as-semblée présenter en sera faite au... ...atre bgailliages qaui com-posent ce baiiliage d'Auxois contenant use grande quantité d'articles de détails qui ont paru à l'as-semblée présenter en sera faite aux députés qui seront envoyés aux Etats généraux, comme fai-sant partie de celui-...
      ...e-rong avec le même zèle le mémoire qui a été pré-senté par l'un des membres du c...
      ...-qu'il offre aussi des vues importantes à la pros-périté de la campagne.
      Arrêté pareillement que lesdits députés appuie-rong avec le même zèle le mémoire qui a été pré-senté par l'un des membres du comité, attendu-qu'il offre aussi des vues importantes à la pros-périté de la campagne.
      Le présent cahier a été par nous arrêté en as-semblée du ti... Le présent cahier a été par nous arrêté en as-semblée du tiers-état par nous tenue en l'église des RR.PP.Carmes, ce jourd'hui 28 mars 1789....

      Baillagie d'aijxois

      page 134
      ...lans et arpentages des bois appartenant à cette communauté, faits il y a environ quarante-deux ans, il résulte q... Art. 2. Suivant les plans et arpentages des bois appartenant à cette communauté, faits il y a environ quarante-deux ans, il résulte qu'elle possède en toute propriété incommutable 562 arpents et demi de bois, dont...
      Art. 3 En 1776, il y en a eu 22 arpents de la réserve de ladite c...
      ...le pareil bois, vient d'être vendu il y a environ trois ans, 1,701 livres l'arpen...
      Art. 3 En 1776, il y en a eu 22 arpents de la réserve de ladite communanté, vendus par Messieurs de la maîtrise, sans aucunes publications ' et sous la cheminée de M. Bresse, moyennant 200 livres l'arpent ; le surplus où il est ? et le pareil bois, vient d'être vendu il y a environ trois ans, 1,701 livres l'arpent.
      ...bserve cette communauté que depuis huit à neuf ans, il lui a été enlevé de ses bois communaux au moi...
      ...tre, particulier en ladite maîtrise, en a vendu à son profit une bonne partie, qu'il jouit de l'autre, et qu'il n'a pas laissé que dW esserter et défricher...
      ...enues qui donnent l'utile et l'agréable à sa maison appelée les Champs du-Feu, re...
      Art. 4. Observe cette communauté que depuis huit à neuf ans, il lui a été enlevé de ses bois communaux au moins 50 arpents, valant chacun 1000 livres tant dans le quart de réserve que dans les coupes ordinaires; que M. Bresse maître, particulier en ladite maîtrise, en a vendu à son profit une bonne partie, qu'il jouit de l'autre, et qu'il n'a pas laissé que dW esserter et défricher une troisième partie, formant des avenues qui donnent l'utile et l'agréable à sa maison appelée les Champs du-Feu, renfermée au milieu desdits bois et des meilleurs de la communauté.
      ...rt. 5. Observe encore cette communauté, à raison de ces bois communaux, qu'ils so...
      ...nt du bétail dudit M. Bresse, qu'il n'y a eu jusqu'ici aucune poursuite de la par...
      Art. 5. Observe encore cette communauté, à raison de ces bois communaux, qu'ils sont dans la plus grande déprédation, que les taillis, tant des coupes ordinaires que de la réserve nouvellement vendue, sont rongés par la dent du bétail dudit M. Bresse, qu'il n'y a eu jusqu'ici aucune poursuite de la part du procureur du Roi, ni aucunes visites des maîtres particuliers, garde-martea...
      Art. 6. Qu en outre il en coûte à cette communauté annuellement, pour les...
      ...nt et font payer, et dont la communanté n'a jamais de quittance.
      Art. 6. Qu en outre il en coûte à cette communauté annuellement, pour les ballivages, martelages et récolement de chaque ordinaire, 136 livres au moins, non compris certains accessoires, que ces officiers s'arroge'nt et font payer, et dont la communanté n'a jamais de quittance.
      ...e communauté que ces 136 livres portées à l'article précédent ne sont que pour 36...
      ...tent deux par an, pour cette opération, à laquelle au moins depuis sept à huit ans, il n'y en a qu'un qui procède tant au ballivage de l'ordinaire à coupes, qu'au récolement de l'ordinaire...
      Art. 7. Observe cette communauté que ces 136 livres portées à l'article précédent ne sont que pour 36 arpents de bois, où Messieurs les officiers de la maîtriseront peut-être trois heures au plus ce qui ne complète pas une journée; ces officiers ,en comptent deux par an, pour cette opération, à laquelle au moins depuis sept à huit ans, il n'y en a qu'un qui procède tant au ballivage de l'ordinaire à coupes, qu'au récolement de l'ordinaire exploité parlacommunautéqui n'est point avertie, tant dans la personne des éche...
      ...Que cette communauté se trouve de temps à autre obligée de vendre quelques uns de...
      ...payer ladite somme de 136 livres portée à l'article 6 pour les journées mentionné...
      ...dite commune paye, et que pour parvenir à toutes ces sommes, il faiit que tout cela -se. passe par-devant M. Préjault, subdélégué à Àvallon, ce qui fait une autre dépense, et la communauté demande à rendre, ses comptes par-
      Art. 8. Que cette communauté se trouve de temps à autre obligée de vendre quelques uns de leurs cantons ordinaires de leurs bois pour payer ladite somme de 136 livres portée à l'article 6 pour les journées mentionnées article 7, celle de 122 livres 2 sous pour vingtième sur leurs bois communaux...
      ...e qui forme una somme totale de 554 livres 14 sous 6 deniers que annuellement ladite commune paye, et que pour parvenir à toutes ces sommes, il faiit que tout cela -se. passe par-devant M. Préjault, subdélégué à Àvallon, ce qui fait une autre dépense, et la communauté demande à rendre, ses comptes par-
      Il y a environ vingt-deux ans que ledit M. de Bresse a commencéà défricher, tant clans la rése...
      ...nt s'est opposée, et ledit M. de Bresse a proposé un échange aux-dits habitants d'une masure à lui appartenant, proche l'église du dit Aunay, pour faire un logement à mettre le recteur d'école, ce que la communauté a consenti forcément et par crainte, dont il y a un acte par-devant notaire portant en c...
      ... un arpent ou environ de bois, joignant à celui défriché par ledit Monsieur Bress...
      ...ur de 400 livres, de même ladite masure a été estimée par toutes les parties pare...
      ...ivres, ledit échange ayant été fait but à but, sans soulte de part et d'aùtre.
      Il y a environ vingt-deux ans que ledit M. de Bresse a commencéà défricher, tant clans la réserve que dans les bois communaux, pour faire bâtiments, verger, jardin et terres labourables. La communauté voyant ce défrichement s'est opposée, et ledit M. de Bresse a proposé un échange aux-dits habitants d'une masure à lui appartenant, proche l'église du dit Aunay, pour faire un logement à mettre le recteur d'école, ce que la communauté a consenti forcément et par crainte, dont il y a un acte par-devant notaire portant en contre-échange un arpent ou environ de bois, joignant à celui défriché par ledit Monsieur Bresse pour le couvrir ; cedit arpent ou environ était des communaux, pour et en valeur de 400 livres, de même ladite masure a été estimée par toutes les parties pareille somme de 400 livres, ledit échange ayant été fait but à but, sans soulte de part et d'aùtre.
      ...s habitants qu'en 1783, ledit M. Bresse a fait faire un .acte par-devant notaire, et a sa main écrit en caractères nébuleux, qu'à peine pouvait-on lire six mots dans une...
      ...stimé 50 livres, ledit échange fait but à but, suivant ledit acte fait à l'insu de ladite communauté, dont il fu...
      ...était que cet acte, n'ont voulu signer, à l'exception de quelques-uns, qui, par c...
      Art. 10. Observent lesdits habitants qu'en 1783, ledit M. Bresse a fait faire un .acte par-devant notaire, et a sa main écrit en caractères nébuleux, qu'à peine pouvait-on lire six mots dans une page, cedit acte portant échange fait avec ledit M. Bresse par ladite communaut...
      ...contre un petit jardin joignant la susdite masure, comme il est dit article 9, estimé 50 livres, ledit échange fait but à but, suivant ledit acte fait à l'insu de ladite communauté, dont il fut porté par un des gardes dudit M. Bresse par toute les maisons pour le faire signer, même dans les cabarets ; les habitants ne pouvant penser ce que c'était que cet acte, n'ont voulu signer, à l'exception de quelques-uns, qui, par crainte du garde, ont signé.
      Art. 11. Que cette communauté a présenté et signé deux requêtes contenant tous ses moyens de défense, tant à Sa Majesté qu'à sa juridiction de la table de marbre du palais, à Dijon, pour avoir raison des vexation e... Art. 11. Que cette communauté a présenté et signé deux requêtes contenant tous ses moyens de défense, tant à Sa Majesté qu'à sa juridiction de la table de marbre du palais, à Dijon, pour avoir raison des vexation et extorsions qu'elle essuie depuis plus de trente ans et singulièrement depuis p...
      Art. 12. Que cette communauté n'a d'autres ressources que d'avoir un comm... Art. 12. Que cette communauté n'a d'autres ressources que d'avoir un commissaire impartial et intelligent assisté d'un arpenteur insouciant sur le pécuni...
      Art. 14. Que ledit M. Bresse a fait naître depuis quelques années en ç...
      ... de couper les vieilles écorces ; il en a bien profité et en profite le plus, pui...
      ...res endroits ; et lorsqu'un particulier a besoin d'une pièce de bois à bâtir, qui peut-être peut valoir 3 livr...
      Art. 14. Que ledit M. Bresse a fait naître depuis quelques années en çà un arrêt qui permet de couper les vieilles écorces ; il en a bien profité et en profite le plus, puisque les plus belles ont été et sont tous les jours les siennes, particulièremen...
      ...tour des bois renfermant sadite métairie des Champs-du-Feu, ainsi que dans d'autres endroits ; et lorsqu'un particulier a besoin d'une pièce de bois à bâtir, qui peut-être peut valoir 3 livres, il faut des supplications non-seulement une ou deux fois, mais bien quelquef...

      Baillagie d'aijxois

      page 135
      loir a son garde, soit en argent, lard, blé, o...
      ...es, et aujourd'hui ledit M. Bresse lait a longer ses bâtiments audit Champ-du-Feu...
      ... indépendamment de ce 4ue dessus quatre à cinq feux, tant à sa maison à Avallon, qu'à sadite métairie des Chamns-du-Feu, ^
      loir a son garde, soit en argent, lard, blé, ou autres denrées, et aujourd'hui ledit M. Bresse lait a longer ses bâtiments audit Champ-du-Feu les plus belles pièces de bois lui sont utiles, «j!» _sait prendre sans l'agrément des habitants ledit M. Bresse entretient indépendamment de ce 4ue dessus quatre à cinq feux, tant à sa maison à Avallon, qu'à sadite métairie des Chamns-du-Feu, ^
      ...ans, ils n'ont pu avoir un garde dévoué à leurs intérêts; qu'en 1786ils en nommèr... Art. 15. Lesdits habitants observant que depuis huit, ans, ils n'ont pu avoir un garde dévoué à leurs intérêts; qu'en 1786ils en nommèrent un d'entre eux, qui fut refusé par messieurs de la maîtrise quoique capable,...
      Art- 16. L'affaire portée à la table de marbre au palais a Dijon, cette communauté avait chargé de...
      ...trahissant ses intérêts, lit un mémoire à consulter au lieu de remettre les pièces à l'avocat, qui fit une consultation, qui a occasionné le refus de l'intendant de les autoriser a soutenir leurs droits.
      Art- 16. L'affaire portée à la table de marbre au palais a Dijon, cette communauté avait chargé de sa défense un sieur Forev, procureur au Parlement de Bourgogne, qui, en trahissant ses intérêts, lit un mémoire à consulter au lieu de remettre les pièces à l'avocat, qui fit une consultation, qui a occasionné le refus de l'intendant de les autoriser a soutenir leurs droits.
      ...r la conduite de leurs procureurs, tant à Avallon qu'à Dijon, prit le parti de payer le sieur ...
      ...ureur au Parlement, rue du Urand-Polet, à Dijon ; que M. l'intendant a refusé à cette communauté la continuation de son...
      ... et son principal ministre, Mgr. Necker,à raison de tout ce que dessus et d'autre...
      Art. 17. En 1788 cette communauté ayant fait ae justes rellexions sur la conduite de leurs procureurs, tant à Avallon qu'à Dijon, prit le parti de payer le sieur Forey, de retirer de ses mains les pieces de leur instance, et de les remettre entre celles de M. Gros, procureur au Parlement, rue du Urand-Polet, à Dijon ; que M. l'intendant a refusé à cette communauté la continuation de son autorisation quoique promise par le crédit de M.Bresse, maître particulier; cette communauté se pourvut le 24 janvier dernier par-devant le seigneur Roi et son principal ministre, Mgr. Necker,à raison de tout ce que dessus et d'autre part.
      ... ouvrages, qui auraient été dispendieux a ladite communauté, un des échevins vena...
      ... au-devant de la porte dudit M. Bresse, à Avallon, a demandé ledit M. Bresse audit échevin o...
      ...trôler un acte d assemblée, lui demanda à le voir, et ledit M. Bresse l'a retenu, et en a changé les clauses, et le praticien n a jamais pu avoir sa pièce.
      ...nvier 1785, la communauté avant lait un acte d'assemblée pour empêcher plusieurs ouvrages, qui auraient été dispendieux a ladite communauté, un des échevins venant de le taire contrôler, et passant au-devant de la porte dudit M. Bresse, à Avallon, a demandé ledit M. Bresse audit échevin où il devenait- lui ayant répondu qu'il venait de faire contrôler un acte d assemblée, lui demanda à le voir, et ledit M. Bresse l'a retenu, et en a changé les clauses, et le praticien n a jamais pu avoir sa pièce.
      ...edit M. Bresse, par le changement qu'il a fait sur ledit acte, soustrait porte a I article précédent, un pont à un ruisseau qui se trouve de ladite métairie des Ghamps-du-*eu allant a Precy-le-Sec, avec un grand chemin pouf...
      ...es usurpations faites, comme il est dit a l article 9.
      Art. 19. Demande ledit M. Bresse, par le changement qu'il a fait sur ledit acte, soustrait porte a I article précédent, un pont à un ruisseau qui se trouve de ladite métairie des Ghamps-du-*eu allant a Precy-le-Sec, avec un grand chemin pouf-aller audit Précy, un aménagement et un nouveau plan de tous lesdits bois, pour que cela puisse cacher toutes les usurpations faites, comme il est dit a l article 9.
      ...res et narnais, et qui le mènent vendre à Vermenton, a deux lieues dudit Précy, et aussi les p... ...nt du village de Précy-le-Sec, aui journellement ne cessent d'y aller avec voitures et narnais, et qui le mènent vendre à Vermenton, a deux lieues dudit Précy, et aussi les particuliers dits bois.
      ... instance commencée, comme il est porté a l'article 15, que ledit M.Bresse ne cherche q£'à tendre des piege^à cette communauté, pour au'il puisse se ...
      ...près les avoir demandé audit M. Bresse, à plusieurs et différentes fois ne daigne...
      ...ette annee, qui de connaissance d'homme n'a vu de pareils froids ; c'est bien ce qu...
      ...ire demande, parce que le garde qui est à sa main est chargé de n'en échapper auc...
      puis ladite instance commencée, comme il est porté a l'article 15, que ledit M.Bresse ne cherche q£'à tendre des piege^à cette communauté, pour au'il puisse se venger soit par les cantons ordinaires pour leur chauffage; qu'après les avoir demandé audit M. Bresse, à plusieurs et différentes fois ne daigne écouter leur demande, ce qui occasionne des délits dans cesdits bois, particulièrement cette annee, qui de connaissance d'homme n'a vu de pareils froids ; c'est bien ce que cet adversaire demande, parce que le garde qui est à sa main est chargé de n'en échapper aucun sans le porter au greffe avec menace de faire vendre leurs chemises ; les can...
      Art. 22. Observation à faire tant sur la position que sur 1 in... Art. 22. Observation à faire tant sur la position que sur 1 ingratitude du terrain dudit Aûnay-la-Lôte ; ce terrain est très-mauvais, et qu'ét...
      ... sols ; crue les maisçns étant sujettes à des réparations élles sont imposées aud... ...ls et un mau- Pr°Priétaire d'une vache paye 8 sols de taille et pour un mouton 2 sols ; crue les maisçns étant sujettes à des réparations élles sont imposées audenier 25. quoique les maisonsde lacamnagne n'y soient sujettes en aucun endroit....
      Que les baux à prix d'argent payent pour taille ' l'es... Que les baux à prix d'argent payent pour taille ' l'estimation du prix desdits baux n3* finn \YeS' Ie vingtième depuis 300 livres ^OO ...
      Que lors du nouveau pied de taille, il a été donne de l'industrie à chaque particulier; quoique très-pauvre... Que lors du nouveau pied de taille, il a été donne de l'industrie à chaque particulier; quoique très-pauvres depuis 10 livres jusqu'à 3 francs ce qui feur fait une seconde taille. '
      ...reste vignerons et manœuvres! réclament a mains jçuntes la justice ordinaire de S...
      ... observation^ de leur taille, qui monte à la somme de 2161 livres 4 sols, année 1788, sans y comprendre l'a capitation qui monte à celle de 581 livres 11 sols - que du de...
      ...rd'hui il s'en troïve cent dont il y en a quarante habitants qui ne SSK sur »a taille seulement la somme V293 livres 1...
      ...cole, ainsi que J du garde, qui montent à la somme de 554 livres
      ...2laboureurs,savoir six ayant des chevaux, et les six autres avant des bœufs, le reste vignerons et manœuvres! réclament a mains jçuntes la justice ordinaire de Sa Majesté pour daigner faire droit aux observation^ de leur taille, qui monte à la somme de 2161 livres 4 sols, année 1788, sans y comprendre l'a capitation qui monte à celle de 581 livres 11 sols - que du depuis la cherté des bois, il est survenu beàS-. P d'étrangers ; avant cela il n'y avait eue soixante-cinq feux, aujourd'hui il s'en troïve cent dont il y en a quarante habitants qui ne SSK sur »a taille seulement la somme V293 livres 12 sols; il faut donc que l'excédant, qui monte ! „ asSe ^k1-'867 1?vres 12 soIs....
      ...quelle sur-1 les dro,lts seigneuriaux, journées demaîtrise, gages du recteur d'école, ainsi que J du garde, qui montent à la somme de 554 livres

      Baillagie d'aijxois

      page 136
      14 sols 6 deniers, comme il conste à l'article 8. 14 sols 6 deniers, comme il conste à l'article 8.
      ...nauté étant forcé de porter ses raisins à un pressoir banal, appartenant au seign... Art. 25. Que la communauté étant forcé de porter ses raisins à un pressoir banal, appartenant au seigneur dudit Aunay, dont ils en payent pour un marc la quantité de 30 pintes de vin...
      ...26. Le 25 janvier 1788, ledit M. Bresse à tait faire une chasse aux loups, dont i... Art 26. Le 25 janvier 1788, ledit M. Bresse à tait faire une chasse aux loups, dont il exi-
      ...ups le lièvre qui pouvait se trouver et à propos pour être tué, était utile à la cuisine dudit M. Bresse. „ Art. 27. ...
      ...sdits habitants qu'il soit tait défense à M. Bresse comme à toute sa maison, et autres par ses ordr...
      ...a maison dudit M. Bresse, et ses gardes à cheval la veille des moissons, à travers les grains dont on n ose se pla...
      ...e particulier et cela dans le bois de la communauté d'Aunay, et au défaut des loups le lièvre qui pouvait se trouver et à propos pour être tué, était utile à la cuisine dudit M. Bresse. „ Art. 27. Demandent lesdits habitants qu'il soit tait défense à M. Bresse comme à toute sa maison, et autres par ses ordres, de chasser en quelque temps que ce soit, particulièrement les mois défendus, comme il arrive tous les ans par la maison dudit M. Bresse, et ses gardes à cheval la veille des moissons, à travers les grains dont on n ose se plaindre audit M. Bresse, qui menace les habitants et les traite de gueux.
      La présente est pareille à celle qui a été présentée par les députés de la communauté d'Aunav-la-Gôte, à MM. les officiers du bailliage d'Avallo... La présente est pareille à celle qui a été présentée par les députés de la communauté d'Aunav-la-Gôte, à MM. les officiers du bailliage d'Avallon, le lundi 16 mars présent mois 1789.
    • Bailliage d'aval

      - search term matches: (218)

      Bailliage d'aval

      page 137
      ...fession de notre attachement inviolable à la constitution monarchique et à la maison régnante. ' ...nération et notre reconnaissancepour sa personne sacrée, et de renouveler la profession de notre attachement inviolable à la constitution monarchique et à la maison régnante. '
      Art. 2. D'applaudir à la convocation du tiers-état, en nombre égal à celui des deux autres ordres réunis; de... Art. 2. D'applaudir à la convocation du tiers-état, en nombre égal à celui des deux autres ordres réunis; demander que les opinions soient recueillies par tête et non par ordre, de telle s...
      ... établisse des Etats provinciaux formés à l'instar des généraux. D Art. 5. Que, dans chaque province on établisse des Etats provinciaux formés à l'instar des généraux. D
      ...tats provinciaux; ce consentement, soit à l'égard des fois générales, soit à l'égard des lois particulières, étant c... ... nulle loi particulière n'ait d'exécution qu après avoir été consentie par les Etats provinciaux; ce consentement, soit à l'égard des fois générales, soit à l'égard des lois particulières, étant constaté, les cours souveraines n'en pourront refuser r enregistrement.
      ...plus de commissions, plus-d évocations, à moins que les parties n'aient des raiso... ...a fortune et sa vie, que par les tribunaux avoués P.ar la nation ; et dès lors, plus de commissions, plus-d évocations, à moins que les parties n'aient des raisons pour les demander.
      ...rt, 9. Que les lettres de cachet soient à jamais abolies, a moins qu'elles ne soient nécessaires po... Art, 9. Que les lettres de cachet soient à jamais abolies, a moins qu'elles ne soient nécessaires pour le salut de l'Etat et l'honneur des familles; on prendra des précautions de c...
      payent à proportion de leurs biens et facultés. ... payent à proportion de leurs biens et facultés. Les sommes perçues ne sortiront des provinces que préalablement le payement de t...
      ...mpte des deniers qui peuvent et doivent à ce moment rester entre les mains des re... ...e quoi la chambre ecclésiastique, devenant inutile, sera supprimée, et rendra compte des deniers qui peuvent et doivent à ce moment rester entre les mains des receveurs.
      Art. 13. Que, conformément à ce qui s'est passé aux Etats de 1484, l... Art. 13. Que, conformément à ce qui s'est passé aux Etats de 1484, les députés soient appelés au conseil du Roi, lorsqu'on examinera leurs cahiers, ...
      ...lus authentique ; charte dont les rois, à leur sacre, jureront l'observation. ...nsentis et rédigés dans une charte scellée, signée et publiée de la manière la plus authentique ; charte dont les rois, à leur sacre, jureront l'observation.
      ...pour en diminuer l'intérêt sans manquer à la foi publique. ... l'Etat; ils assureront la dette nationale, et prendront les moyens convenables pour en diminuer l'intérêt sans manquer à la foi publique.
      ... n'y ayant que ce moyen pour faire face à tout. En conséquence, ils solliciteront... ...ssement de 1 ordre et de l'économie dans toutes les parties de 1 administration, n'y ayant que ce moyen pour faire face à tout. En conséquence, ils solliciteront vivement la suppression des places inutiles, la réduction des traitements trop ...
      ...de leur industrie, sans être assujettis à aucun acquit-à-caution, ni à aucun autre droit. ... la liberté de lever et commercer les objets provenant du revenu territorial ou de leur industrie, sans être assujettis à aucun acquit-à-caution, ni à aucun autre droit.

      Bailliage d'aval

      page 138
      a If- Sur l'abolition des loteries. a If- Sur l'abolition des loteries.
      ...stes soient dissous, attendu que les en*a-gistes ne payent point, à beaucoup près, ce que produiraient au R...
      ...nt es prenaurs de toutes réparations. f a. - Poseront la même attention sur les f...
      ...s de chaque année, le tout conformément à l'ordonnance des eaux et forêts : par c...
      ...e la religion, il soit tenu ou désavoué; que les contrats faits avec les en-gagistes soient dissous, attendu que les en*a-gistes ne payent point, à beaucoup près, ce que produiraient au Roi les domaines, s'ils étaient affermés ; en conséquence, ils voteront pour que ...
      ...s soient affermés par ses Ltats qui régleront la durée des baux, et qui chargeront es prenaurs de toutes réparations. f a. - Poseront la même attention sur les forets du Roi, dont Sa Majesté retire peu de chose; lisseront davisdeles amodier ...
      ...ettes, les pieds de réserve par chaque arpent, de faire le récollemen^ des coupes de chaque année, le tout conformément à l'ordonnance des eaux et forêts : par ce procédé on épargnerait une somme considérable, les frais de regie.
      ...réformes pour la suite, ils concourront à la nomination d'une commission qui s'oc...
      ...trop onéreuse actuellement, qui avisera à la quantité et au régime des greniers p...
      ...iotisme de ses députés,; les autorisant à opiner en conséquence comme il leur par...
      ...e première et seule tenue, et qu'il est indispensable néanmoins de préparer des réformes pour la suite, ils concourront à la nomination d'une commission qui s'occupera de la réforme des lois civiles et criminelles, qui simplifiera la forme judiciaire trop onéreuse actuellement, qui avisera à la quantité et au régime des greniers publics qui seront établis (précaution sage pour prévenir les accaparements cland...
      ... ces objets, le clergé du bailliage d'Aval s'en rapporte aux lumières et au patriotisme de ses députés,; les autorisant à opiner en conséquence comme il leur paraîtra plus convenable, ^entendant pas néanmoins que leur pouvoir puisse s étendr...
      ...ssantes barri 'res contre la mendicité. A cet effet, ils demanderont qu'il soit p...
      ...et rentes qui leur seront offerts jusqu à la concurrence de la somme qu'arbitrero...
      ... ressources aux infirmes nécessiteux : ces établissements étant une des plus puissantes barri 'res contre la mendicité. A cet effet, ils demanderont qu'il soit permis aux communautés de recevoir en dons les bâtiments, fonds et rentes qui leur seront offerts jusqu à la concurrence de la somme qu'arbitreront les Etats provinciaux, relativement aux localités, sans que, pour ces objets,...
      ...communautés soient également autorisées à acquérir et recevoir les fonds nécessai... Art. 28. Que les communautés soient également autorisées à acquérir et recevoir les fonds nécessaires pour l'entretien des maîtres et maîtresses d ecoles.
      Art. 30. Que, pour obvier à toute dilapidation, les ministres et to... Art. 30. Que, pour obvier à toute dilapidation, les ministres et toutes personnes qui manieront «s.-deniers publics, soient comptables et responsab...
      Pétitions relatives à la religion et à lu province. Pétitions relatives à la religion et à lu province.
      ...qu'on puisse en aucune manière, déroger à l'article spécial de la capitulation co...
      ..., édits et anciens usages, conformément à « la capitulation du 14 février 1668, à quoi le sou-« verain répondit accordé; ...
      ...éraux n'aura point été jugé nécessaire pour le bien du royaume; n'entendant pas qu'on puisse en aucune manière, déroger à l'article spécial de la capitulation conçue en ces termes: «Que la « religion catholique, apostolique et romaine sera «...
      ...religion seront inviola-« blement observés les ordonnances de la Franche-« Comté, édits et anciens usages, conformément à « la capitulation du 14 février 1668, à quoi le sou-« verain répondit accordé; il n'y aura aucune li-« berté de conscience permise. »
      ...es sacristies, ornements, etc., tombent à la charge des décimateurs,il soit fixé ...
      ...issent de la dîme, ne seront assujettis à cette règle que pour l'excédant de la p...
      ...reconstructions, réparations, entretien des chœurs et des clochers , ainsi que des sacristies, ornements, etc., tombent à la charge des décimateurs,il soit fixé une certaine quotité de dîmes, que percevront annuellement les procureurs de fab...
      ... et l'assurance du prix redu pour le passé ; bien entendu que les curés, qui jouissent de la dîme, ne seront assujettis à cette règle que pour l'excédant de la portion congrue.
      ...nceaux qu'on doit accorder relativement à la population et à la localité, un, par exemple, pour cinq cents communiants, ou pour une paroisse qui a double office, deux pour une paroisse de mille six cents communiants s'il n'y a pas de hameaux, ou mille quatre cents communiants, s'il y a plusieurs villages, ou enfin un tel nom... ... Qu'on détermine avec précision, s'il est possible, le nombre des vicaires commenceaux qu'on doit accorder relativement à la population et à la localité, un, par exemple, pour cinq cents communiants, ou pour une paroisse qui a double office, deux pour une paroisse de mille six cents communiants s'il n'y a pas de hameaux, ou mille quatre cents communiants, s'il y a plusieurs villages, ou enfin un tel nombre que la difficulté de la desserte sollicite raisonnablement.
      Art. 39. Que, pour obvier à l'impuissance où se trouvent nombre de pasteurs de vivre avec la décence convenable à leur état, et de soulager les nécessite... Art. 39. Que, pour obvier à l'impuissance où se trouvent nombre de pasteurs de vivre avec la décence convenable à leur état, et de soulager les nécessiteux de leurs paroisses, Sa Majesté sera sup-

      Bailliage d'aval

      page 139
      ...pris égard aux circonstances locales et à l'abandon du casuel qu'il conviendrait ... plié d'améliorer leur sort, pris égard aux circonstances locales et à l'abandon du casuel qu'il conviendrait de supprimer.
      ...ngrue, de conserver leurs fonds estimés à l'amiable ou par experts tous les dix a... Art. 40. Qu'il soit libre aux curés qui feront l'option de portion congrue, de conserver leurs fonds estimés à l'amiable ou par experts tous les dix ans ; que ceux abandonnés dans les options déjà faites, rentrent en leur pouvoir,...
      ...même demande), ils ne soient assujettis à aucune lettre d'amortissement. Les curé... ...ts dans les échanges, dans l'emploi de tous fonds (les hôpitaux compris dans la même demande), ils ne soient assujettis à aucune lettre d'amortissement. Les curés demandent, en particulier, qu'on leur accorde grangeage, portion de sel et de ...
      Art. 43. Il demande également, comme il n'a concouru en rien aux dettes du clergé de France, que même il a payé exactement son don,gratuit, il ne ... Art. 43. Il demande également, comme il n'a concouru en rien aux dettes du clergé de France, que même il a payé exactement son don,gratuit, il ne soit point compris dans les impositions qu'on lèverait pour l'acquittement de ce...
      ...ribués aux différents collèges destinés à l'éducation; et les ci-devant régisseur... Art. 49. Les biens des ex-Jésuites seront attribués aux différents collèges destinés à l'éducation; et les ci-devant régisseurs desdits biens rendront compte.
      ... emplois ou bénéfices, fermés ci-devant à leurs talents et émulation. Art. 50. Les sujets du tiers-état ne seront plus exclus des charges, emplois ou bénéfices, fermés ci-devant à leurs talents et émulation.
      ... donnera, s'il est bon de la conserver, à l'un des trois sujets présentés, qui au... Art. 51. Lorsqu'une place de judicature vaquera, ou la donnera, s'il est bon de la conserver, à l'un des trois sujets présentés, qui aura au moins trente ans, et qui, pendant seize ans, aura fréquenté le barreau ave...
      à leur droit de main-morte, et que ces derniers, selon que l'a annoncé M. de Poulmie, leur procureur f... à leur droit de main-morte, et que ces derniers, selon que l'a annoncé M. de Poulmie, leur procureur fondé, n'ont jamais refusé un abonnement pour ôter tous vestiges d'une macule si ...
      ...ar elles-mêmes, ou d'amodier la portion à leur charge, sans qu'on puisse les assujettir à une adjudication, soit générale, soit p... ...es pour chemins seront abolies, et les communautés auront la liberté de faire, par elles-mêmes, ou d'amodier la portion à leur charge, sans qu'on puisse les assujettir à une adjudication, soit générale, soit particulière.
      ... 60. Les revenus des communautés seront a leur libre administration; elles les re...
      ...es, sans cependant pouvoir les employer à d'autres fins et objets que ceux approu...
      , Art. 60. Les revenus des communautés seront a leur libre administration; elles les retiendront devers elles, sans cependant pouvoir les employer à d'autres fins et objets que ceux approuvés par la commission intermédiaire.
      ...bienfait signalé que Sa Majesté procure à la nation par la tenue de ses Etats généraux, a pensé qu'elle devait s occuper, dans so...
      ...ureux accord de tous ces titres comprît à la fois les devoirs de 1 homme, du citoyen et du sujet libre ; en conséquence, elle a déterminé ce qui suit :
      ...Roi le. témoignage de son amour, de son respect et de sa reconnaissance pour le bienfait signalé que Sa Majesté procure à la nation par la tenue de ses Etats généraux, a pensé qu'elle devait s occuper, dans son travail, du soin de consacrer les droits imprescriptibles de l'homme, les droi...
      ...ise, et les droits particuliers de la province qu elle représente, afin que l'heureux accord de tous ces titres comprît à la fois les devoirs de 1 homme, du citoyen et du sujet libre ; en conséquence, elle a déterminé ce qui suit :

      Bailliage d'aval

      page 140
      ...oir législatif appartient conjointement à la nation et au Roi. Art. 2. Que le pouvoir législatif appartient conjointement à la nation et au Roi.
      Art. 4. Que la nation a le droit d'être assemblée périodiquemen...
      ...aux, sans qu'ils puissent êtrç prorogés à un délai plus long de trois ou de cinq ans, devant être convoqués à Fune ou l'autre de ces époques, et form...
      Art. 4. Que la nation a le droit d'être assemblée périodiquement en Etats généraux, sans qu'ils puissent êtrç prorogés à un délai plus long de trois ou de cinq ans, devant être convoqués à Fune ou l'autre de ces époques, et formés par des députés nouvellement élus.
      .... Qu'eux seuls ont le droit de pourvoir à la régence, dans tous les cas : que pou...
      ...omposés des mêmes représentants députés a leur dernière tenue.
      Art. 5. Qu'eux seuls ont le droit de pourvoir à la régence, dans tous les cas : que pour lors ils se trouveront convoqués par le fait, dans le même lieu, et composés des mêmes représentants députés a leur dernière tenue.
      ...é individuelle, sauf aux Etats généraux à pourvoir à la liberté politique, dans laquelle est... Art. 6. Que la suppression des lettres de cachet assurera la liberté individuelle, sauf aux Etats généraux à pourvoir à la liberté politique, dans laquelle est comprise celle de la presse, dont ils préviendront les abus.
      Art. 9. Qu'à eux seuls appartient le droit de consen... Art. 9. Qu'à eux seuls appartient le droit de consentir l'impôt et d'en fixer la durée; de manière qu'il cesse de plein droit, au te...
      ...e les Etats particuliers seront assurés à chaque province, et organisés par les E... Art. 11. Que les Etats particuliers seront assurés à chaque province, et organisés par les Etats généraux, sur un plan, autant qu'il sera possible, uniforme pour tout le ro...
      ...te nationale, et que cet article y soit à la fois une preuve de son patriotisme e... ...rivilèges pécuniaires, seulement en matière d'impôts, soit consigné dans la charte nationale, et que cet article y soit à la fois une preuve de son patriotisme et de la justice du monarque, qui sera supplié de déclarer, en même temps, que se...
      ... par ordre, ne s'oppose cependant point à ce que l'ordre du tiers ait l'égalité d... Art. 14. L'ordre de la noblesse conservant son privilège d'opiner par ordre, ne s'oppose cependant point à ce que l'ordre du tiers ait l'égalité de l'influence dans les Etats généraux et provinciaux, pourvu que le clergé soit ...
      au tiers-état ; s'en référant au reste à la décision des Etats généraux. au tiers-état ; s'en référant au reste à la décision des Etats généraux.
      ... civil et criminel seront réformés ; et à cet effet il sera établi une commission... Art. 2. Les Godes civil et criminel seront réformés ; et à cet effet il sera établi une commission nommée par les Etats généraux.
      Art. 4. Que le prêt à intérêt au taux ordinaire soit autorisé... Art. 4. Que le prêt à intérêt au taux ordinaire soit autorisé.
      ...rs, que les cours supérieures, réduites à un nombre de membres suffisant, soient ... ...strature ; et comme il est naturel et juste que dans ses juges on trouve ses pairs, que les cours supérieures, réduites à un nombre de membres suffisant, soient composées, moitié de sujets nobles, moitié de l'ordre du tiers, en y admettant d...
      ...es et vacations seront supprimées, sauf à attribuer aux juges, pour les journées ... ...des appointements aux juges des cours et tribunaux, au moyen de quoi toutes épices et vacations seront supprimées, sauf à attribuer aux juges, pour les journées de campagne, un dédommagement modéré de leurs dépenses.

      Bailliage d'aval

      page 141
      ...dans chaque juridiction. soient réduits à un nombre suffisant ; que le nombre des... Art. 18. Que les procureurs, dans chaque juridiction. soient réduits à un nombre suffisant ; que le nombre des huissiers et sergents soit de même diminué, et que ces derniers soient obligés ...
      ... provinciaux ou d une commission nommée à cet effet par lesdits Etats. ...juges dans leurs terres, ne puissent les destituer que du consentement des États provinciaux ou d une commission nommée à cet effet par lesdits Etats.
      ...affermer les amendes de leurs justices, à peine de nullité des baux. Art. 21. Que les seigneurs ne puissent affermer les amendes de leurs justices, à peine de nullité des baux.
      ...ent responsables de leur administration à la nation assemblée : que lé compte ann... Art. 2. Que les ministres du Roi soient responsables de leur administration à la nation assemblée : que lé compte annuel des finances soit rendu public par le ministre chargé de ce département, et ...
      ...ats particuliers de chaque province, et à leurs commissions intermédiaires ; la j... ...9, soit réformée, et que la juridiction des grands maîtres soit attribuée aux Etats particuliers de chaque province, et à leurs commissions intermédiaires ; la juridiction des maîtrises et grueries, attribuée aux juges des seigneurs, sauf ra...
      ...urveillance de tous les objets relatifs à l'administration des biens des collèges...
      ...s, soit donnée aux Etats provinciaux et à leurs commissions intermédiaires, sous ...
      ... commissions émanées du conseil cessant à cet égard.
      Art. 5. Que la surveillance de tous les objets relatifs à l'administration des biens des collèges, hôpitaux, établissements, maisons de charité, chemins et travaux publics, fonds des ordres religieux supprimés, soit donnée aux Etats provinciaux et à leurs commissions intermédiaires, sous 1 autorité immédiate du souverain , toutes commissions émanées du conseil cessant à cet égard.
      ...éraux, en s'occupant des moyens propres à combler le déficit des hnances, discute...
      ...u bailliage d Aval donnant tout pouvoir à ses députés pour consentir à l'aliénation desdits domaines, en cas q...
      Art. 10. Que les Etats généraux, en s'occupant des moyens propres à combler le déficit des hnances, discutent le point de savoir s'il serait avantageux, ou non, d'aliéner les domaines de la couronne, l'ordre de la noblesse du bailliage d Aval donnant tout pouvoir à ses députés pour consentir à l'aliénation desdits domaines, en cas qu elle soit décidée aux Etats généraux.
      ...hangé des domaines qui auront été faits à vil prix, au préjudice de l'Etat, à compter depuis la minorité de Louis XV. ...s géaéraux s'occupent éya-ment du soin d'annuler les titres d'aliénation et d échangé des domaines qui auront été faits à vil prix, au préjudice de l'Etat, à compter depuis la minorité de Louis XV.
      ...e réservant que les emplois nécessaires à la dignité du trône. ...r obtenir la suppression des charges inutiles, même de celles de sa maison, en ne réservant que les emplois nécessaires à la dignité du trône.
      ...percevoir les émoluments de deux places à la foisf Art. 13. Qu'aucun citoyen ne puisse percevoir les émoluments de deux places à la foisf
      ...14. Que l'on fixe la dépense nécessaire à chaque département. Art. 14. Que l'on fixe la dépense nécessaire à chaque département.
      ...gible et désastreux des contrôles, soit à jamais détruit et remplacé par une loi ...
      ...xation des droits, toutes contestations à ce relatives attribuées aux juges ordin...
      Art. 16. Que le code inintelligible et désastreux des contrôles, soit à jamais détruit et remplacé par une loi claire et positive pour la fixation des droits, toutes contestations à ce relatives attribuées aux juges ordinaires.
      ...ivement les fonds destinés aux pensions a telle somme qu'ils trouveront convenir,... Art. 18. Qu'ils supplient Sa Majesté de réduire successivement les fonds destinés aux pensions a telle somme qu'ils trouveront convenir, et d ordonner qu'il en soit imprimé chaque année un tableau, avec les motifs de...
      ...ctuelle semblent exiger qu'on la confie à des congrégations religieuses qui y ser... ...aux s'occupent spécialement de l'éducation nationale; les vices de 1 éducation actuelle semblent exiger qu'on la confie à des congrégations religieuses qui y seraient principalement destinées.
      ...3. Les communautés ne seront autorisées a plaider que par les Etats provinciaux. Art. 23. Les communautés ne seront autorisées a plaider que par les Etats provinciaux.
      ...s lois contre la mendicité, et pourvoir a la nourriture effective et à l'emploi des pauvres. e ...s bureaux de charité générale dans tous les départements, pour faire exécuter Jes lois contre la mendicité, et pourvoir a la nourriture effective et à l'emploi des pauvres. e

      Bailliage d'aval

      page 142
      ...les parties de l'administration soumise à la surveillance des Etats provinciaux,^... Ces différents objets seront compris dans les parties de l'administration soumise à la surveillance des Etats provinciaux,^ qui y porteront les encouragements nécessaires, et assigneront les récompenses ...
      Art. 1er. Le serment de l'armée se fera à la nation et au roi. Art. 1er. Le serment de l'armée se fera à la nation et au roi.
      ... année, un plus grand nombre de soldats à leurs foyers. Art. 4. Le Roi sera supplié de rendre, pendant neuf mois de chaque année, un plus grand nombre de soldats à leurs foyers.
      ...peut, d'augmenter les maisons destinées à l'éducation mili-. taire, et d'affecter dans lesdites maisons un nombre de places à la présentation des Etats de chaque pro... ... 6. Sa majesté sera encore suppliée de conserver, d'améliorer même, et, s'il se peut, d'augmenter les maisons destinées à l'éducation mili-. taire, et d'affecter dans lesdites maisons un nombre de places à la présentation des Etats de chaque province.
      ...aux demandent qu'il ne soit plus envoyé à Rome aucune somme pour bulles, annates,... Art. 1er. Que les Etats généraux demandent qu'il ne soit plus envoyé à Rome aucune somme pour bulles, annates, dispenses et toutes permissions quelconques, et que les évêques puissent les ac...
      .... Que nul bénéficier ne puisse posséder à la fois plusieurs bénéfices, s'il en po... Art. 2. Que nul bénéficier ne puisse posséder à la fois plusieurs bénéfices, s'il en possède un rendant 10,000 livres et plus.
      ...més; que la portion congrue soit portée à 1,800 livres pour les premiers, et à 1,000 livres pour les seconds; qu'il soit pourvu à ce supplément par les dîmes et par les ... ...s en chef des campagnes, et autres droits accessoires, soient entièrement supprimés; que la portion congrue soit portée à 1,800 livres pour les premiers, et à 1,000 livres pour les seconds; qu'il soit pourvu à ce supplément par les dîmes et par les réunions des bénéfices de nomination royale ou ecclésiastique.
      ...reportées, comme dans l'ordre primitif, à la charge du clergé. Art. 5. Toutes dépenses relatives aux logements de leurs ministres, reportées, comme dans l'ordre primitif, à la charge du clergé.
      ...cal de chaque ecclésiastique soit porté à 300 livres. Art. 6. Que le titre clérical de chaque ecclésiastique soit porté à 300 livres.
      ...ées; que les religieux en soient réunis à d'autres ...les communautés religieuses, com posées de moins de douze sujets, soient supprimées; que les religieux en soient réunis à d'autres
      ...enus de la communauté supprimée destiné à la dotation des vicariats en chef dans ... ...primés et aux revenus de ceux dans lesquels ils entreront, et le surplus des revenus de la communauté supprimée destiné à la dotation des vicariats en chef dans les villages éloignés des paroisses.
      ^ Art. 1er. Qu'à l'avenir la noblesse ne puisse plus s'acquérir à prix d'argent, et qu'aucune charge ne puisse être un moyen de l'obtenir à la suite. ^ Art. 1er. Qu'à l'avenir la noblesse ne puisse plus s'acquérir à prix d'argent, et qu'aucune charge ne puisse être un moyen de l'obtenir à la suite.
      ... 4. Sa Majesté sera suppliée d'accorder à la noblesse la chasse dans les forêts d... Art. 4. Sa Majesté sera suppliée d'accorder à la noblesse la chasse dans les forêts de ses domaines, celles de ses plaisirs exceptées.
      ...rovince de Franche-Comté n'étant réunie à la France que depuis la'dernière tenue ... La province de Franche-Comté n'étant réunie à la France que depuis la'dernière tenue des Etats généraux, elle demande que sa capitulation soit ratifiée par la nation...
      ...le cas où les Etats généraux jugeraient à propos de reculer les barrières aux fro...
      ...nes, et que le prix du sel restera fixé à 15 livres le quintal.
      Art. 1«. Quedansle cas où les Etats généraux jugeraient à propos de reculer les barrières aux frontières du royaume, il sera fait un nouveau recensement de la province, qui devi...
      ...es, mais pour les bestiaux, qui forment le commerce le plus essentiel des montagnes, et que le prix du sel restera fixé à 15 livres le quintal.
      ...barrières n'aura lieu en Franche-Gomté, qu'à charge que les barrières ne s'étendront...
      ...ale, seront exempts des droits d'acquit-à-cautiou ; dans le cas où la chose serai...
      ...nt un allégement d'impôts, proportionné à la gêne à laquelle ils seront assujettis.
      Art. 2. Le reculement des barrières n'aura lieu en Franche-Gomté, qu'à charge que les barrières ne s'étendront que sur les deux lieues limitrophes de l'étranger, et que tous objets de production territoriale ou d'industrie locale, seront exempts des droits d'acquit-à-cautiou ; dans le cas où la chose serait ainsi décidée, les députés de la province .demanderont des dédommagements qui ne peuvent leur être refusés, et les habitants des deux lieues limitrophes auront un allégement d'impôts, proportionné à la gêne à laquelle ils seront assujettis.
      ...t par ses capitulations, et les autres, à titres onéreux. ...er timbré et autres offices rachetés ; exemptions dont les unes lui appartiennent par ses capitulations, et les autres, à titres onéreux.
      ...assemblée des Etats de la province soit à Dôle. Art. 6. Que la première assemblée des Etats de la province soit à Dôle.

      Bailliage d'aval

      page 143
      ment aux dispositions de Sa Majesté, à former une école militaire, pour la nob... ment aux dispositions de Sa Majesté, à former une école militaire, pour la noblesse comtoise.
      ...du droit imprescriptible que Sa Majesté a reconnu aux particuliers. ...ines et jouissent indéfiniment, sous la police des justices locales et royales, du droit imprescriptible que Sa Majesté a reconnu aux particuliers.
      ...s d'entrée des villes soient supprimés, à l'exception de ceux des hôpitaux. Art. 12. Que tous privilèges particuliers sur les octrois et droits d'entrée des villes soient supprimés, à l'exception de ceux des hôpitaux.
      Art.15. • Pu'il soit Pourvu à une nouvelle liquidation des offices de...
      ...uation faite en 1771 eJ, 11 soit pourvu à leur remboursement etteçtit. Signe aux ...
      Art.15. • Pu'il soit Pourvu à une nouvelle liquidation des offices de la chambre des comptes supprimée, suivant l'évaluation faite en 1771 eJ, 11 soit pourvu à leur remboursement etteçtit. Signe aux minutes Le comte du Saix président : Aftorgue ; le marquis de Lezay-Marnesia ; l...
      Pour expédition conforme à la minute : Pourcheresse, secrétaire. ' Pour expédition conforme à la minute : Pourcheresse, secrétaire. '
      INSTRUCTIONS ET POUVOIRS A REMETTRE AUX DÉPUTES DE LA NOBLESSE DU ... INSTRUCTIONS ET POUVOIRS A REMETTRE AUX DÉPUTES DE LA NOBLESSE DU BAILLIAGE D'AVAL.
      L'ordre de la noblesse enjoint à ses députés de se conformer à tous les articles contenus dans Je prés...
      ...n, avec le zele et la vigilance qu'elle a droit d'en attendre • en conséquence, elle leur ordonne de ne prendre part a aucune délibération des Etats généraux ...
      ...x, portant hxite de 1 impôt d'une tenue à l'autre ; l'assurance d Etats particuli...
      L'ordre de la noblesse enjoint à ses députés de se conformer à tous les articles contenus dans Je présent cahier ; d'en solliciter l'exécution, avec le zele et la vigilance qu'elle a droit d'en attendre • en conséquence, elle leur ordonne de ne prendre part a aucune délibération des Etats généraux que la nation n'ait obtenu les articles compris dans la charte nationale, princi...
      ...itraires, la suppression des lettres de cachet, la périodicité des Etats généraux, portant hxite de 1 impôt d'une tenue à l'autre ; l'assurance d Etats particuliers pour toutes les provinces, nommément pour celle de Franche-Comté.
      à ce qui est contenn dans le cahier des d... à ce qui est contenn dans le cahier des demandes et remontrances.
      La noblesse enjoint expressément à ses députés, de ne se retirer, sous auc...
      ... dans le cas où ils seraient nécessités a émettre des protestations sur le refus ...
      ...ter leur voix dans les arrêtés relatifs a cet objet, en déclarant que l'assemblée...
      ...mettant, sur tout autre obje , au zèle, à la constance et à la vigilance que 1 ordre de la noblesse â le droit d'exiger de ceux de ses membre...
      ...dont ils sont revêtus devant les mettre à l'abri, non d'une séduction que l'on ne...
      La noblesse enjoint expressément à ses députés, de ne se retirer, sous aucun prétexte, des Etats généraux; et dans le cas où ils seraient nécessités a émettre des protestations sur le refus des quatre articles ci-dessus réservés, ils déposeront purement et simplement le...
      ...de prendre part aux délibérations générales, s'abstenant seulement de faire compter leur voix dans les arrêtés relatifs a cet objet, en déclarant que l'assemblée dont ils tiennent leur pouvoir s'en est réservé le consentement; s'en remettant, sur tout autre obje , au zèle, à la constance et à la vigilance que 1 ordre de la noblesse â le droit d'exiger de ceux de ses membres qu'elle honore du dépôt de sa confiance et de ses intérêts ; leur défendant ex...
      ...e de grâces-, places, pensions et gratifications, le caractère d hommes publics dont ils sont revêtus devant les mettre à l'abri, non d'une séduction que l'on ne peut présumer, mais en rendre même l'imputation impossible. Signé sur les minut...
      Pour expédition conforme à la minute : Pourcheresse, secrétaire. Pour expédition conforme à la minute : Pourcheresse, secrétaire.
      ...du tiers-état du bailliage d'Aval séant à Lons-le-Saunier (1). Des remontrances et doléances des habitants du tiers-état du bailliage d'Aval séant à Lons-le-Saunier (1).

      Bailliage d'aval

      page 144
      une influence égale à celles du clergé et de la noblesse réun... une influence égale à celles du clergé et de la noblesse réunis; et dans toutes délibérations,les suffrages seront comptés par tête.
      ...s députés aux Etats généraux continuera à être faite par bailliage ; et les baill...
      ...ent aux Elats généraux seront autorisés à nommer un suppléant de l'ordre du tiers...
      Art. 3. L'élection des députés aux Etats généraux continuera à être faite par bailliage ; et les bailliages députant directement aux Elats généraux seront autorisés à nommer un suppléant de l'ordre du tiers, pour remplacer celui de leurs députés qui pourrait être empêché, même celui d'...
      ...pour les règlements de police, faits et à faire par les cours souveraines. ...consentis par les Etats particuliers desdites provinces. Il en sera usé de même pour les règlements de police, faits et à faire par les cours souveraines.
      ...être continué qu'il n'ait été renouvelé à chaque tenue des Etats généraux. Art. 5. Aucun impôt ne pourra être continué qu'il n'ait été renouvelé à chaque tenue des Etats généraux.
      Art. 6. A défaut de convocation des Etats généraux, suivant le vœu qu'ils auront formé à la dernière assemblée, tous impôts cess... Art. 6. A défaut de convocation des Etats généraux, suivant le vœu qu'ils auront formé à la dernière assemblée, tous impôts cesseront de plein droit, jusqu'à ladite convocation effectuée.
      ... il sera dressé une charte qui formera, à l'avenir, la constitution française ; e... Art. 8. Des sept articles ci-dessus, il sera dressé une charte qui formera, à l'avenir, la constitution française ; et de cette charte seront expédiées des lettres authentiques en grande chanceller...
      ...és aux Etats généraux ne prendront part à aucunes délibérations, que les huit pre... Art. 9. Les députés aux Etats généraux ne prendront part à aucunes délibérations, que les huit premiers articles ci-dessus n'aient été convenus et accordés, sans néanmoins, par l...
      ...i ce n'est du consentement delà cham-re à laquelle ils seront ou auront été attac... ... aux Etats généraux ne pourront recevoir aucun bénéfice, grâce, don ou ension, si ce n'est du consentement delà cham-re à laquelle ils seront ou auront été attachés.
      ...ra, dans les vingt-quatre heures, remis à ses juges naturels et ordinaires, pour ... habitant du royaume, arrêté ou emprisonné par ordre ou au nom de Sa Majesté, sera, dans les vingt-quatre heures, remis à ses juges naturels et ordinaires, pour
      ...nt très-humblement suppliée de renoncer à l'usage de toutes lettres de cachet. ...dommages et intérêts proportionnés au tort qu'elle aura ressenti, Sa Majesté étant très-humblement suppliée de renoncer à l'usage de toutes lettres de cachet.
      ...nt très-humblement suppliée de renoncer à l'usage de toutes commissions, et d'abo... ...nel, par autre tribunal que par ses juges naturels et ordinaires, Sa Majesté étant très-humblement suppliée de renoncer à l'usage de toutes commissions, et d'abolir pour jamais tous droits de c ommittimus..
      Art 5. La presse sera libre à tous les sujets du Roi, sauf l'animadve... Art 5. La presse sera libre à tous les sujets du Roi, sauf l'animadversion de la loi contre les écrits qui attaquent directement les dogmes de la rel...
      ... milice sera aboli par tout le royaume, à charge par les provinces d'aviser au re... Art. 9. Le tirage de la milice sera aboli par tout le royaume, à charge par les provinces d'aviser au remplacement. Les corvées des grandes routes seront également supprimées.
      ...tres et terriers des seigneurs, réduits à la mesure et aux poids adoptés par les ... ... uniformité de poids et de mesures; et seront les poids et mesures portés aux titres et terriers des seigneurs, réduits à la mesure et aux poids adoptés par les Etats généraux.

      Bailliage d'aval

      page 145
      Art. 15. Le prêt à intérêt au taux ordinaire sera autorisé... Art. 15. Le prêt à intérêt au taux ordinaire sera autorisé dans toute l'étendue du royaume, même en laveur des gens de mainmorte.
      ... Seront autorisés les Etats provinciaux à augmenter ou diminuer l'arrondissement ...
      ...e l'agrément de Sa Majesté, «simm'ont j,a ^ ajeste est suppliée de donner incessa...
      Art. 4. Seront autorisés les Etats provinciaux à augmenter ou diminuer l'arrondissement des sièges royaux, et ce de l'agrément de Sa Majesté, «simm'ont j,a ^ ajeste est suppliée de donner incessamment 1 edit annoncé pour la réforme des sié-ges royaux, et ce de l'agrément de ...
      Art. 6. incessamment procédé à la ré-lonnation des Godes civil, criminel et militaire, lnaî?ces' et £es chasses ; à la réformation des ÏS5 controle, et refonte d'iceux; à la correction des coutumes. Art. 6. incessamment procédé à la ré-lonnation des Godes civil, criminel et militaire, lnaî?ces' et £es chasses ; à la réformation des ÏS5 controle, et refonte d'iceux; à la correction des coutumes.
      ...' ? 0ntlls seront obligés de justifier, à ELntOUS-depens' dommages et intérêts ; ... ...e5Ji ce n'est pour juste cause SSinlf te?W* d énoncer dans l'acte de des-ÎÏSS, 5' ? 0ntlls seront obligés de justifier, à ELntOUS-depens' dommages et intérêts ; et greffe Selgneurs avoir un lieu sûr pour leur
      ...fficiers des cours sou-î2 LSÊra, réduit à moitié 5 et les places en 2 donnees aux... Art.8. Le nombr(! des officiers des cours sou-î2 LSÊra, réduit à moitié 5 et les places en 2 donnees aux officiers des bailliages et nnurvn ?nts ?U1 auront dix ans d'exercice, aient at...
      ...elle sorte qu' aprè s ce laps de tempe, à défaut de preu-ves qaue le droit ait ét... ...s tout le royaume pour toute espèce de droits seigneuriaux ou particuliers, de telle sorte qu' aprè s ce laps de tempe, à défaut de preu-ves qaue le droit ait été perҫu ou exigé, il de-meurera éteint ou supprimé.
      ...,apogées toutes annales, bulles S r î I a c o u r de Rome en matière béffiSlKH ré... proviCimfl0^,apogées toutes annales, bulles S r î I a c o u r de Rome en matière béffiSlKH réservées aux évéques • e,n sera de même des dispenses ff^'en soit le motif, lesqu...
      ...nt conc l e r | é ddu t i S S ? 1 1 e Q a U k m 0 l t i é P 0 u r le ...s que par les évéques et sans f S fér% dp m n n i r 6 0 ^ . 8 consistoriaux seront conc l e r | é ddu t i S S ? 1 1 e Q a U k m 0 l t i é P 0 u r le
      ...t. 6.11 sera procédé par les diocésains à la desunion de toutes les églises desservies par des vicaires résidents, pour éviter à plusieurs communautés les inconvénients... Art. 6.11 sera procédé par les diocésains à la desunion de toutes les églises desservies par des vicaires résidents, pour éviter à plusieurs communautés les inconvénients d'une double charge-et seront les diocésains suppliés d'établir des cures dans ...
      ... autres maisons supprimées, pourveil-er à l'emploi auquel ils sont destinés ; et ... ...nt lesdits Etats l'administration des biens, appartenant autrefois am Jesm es et autres maisons supprimées, pourveil-er à l'emploi auquel ils sont destinés ; et auront
      ... hôpitaux et maisons d'enfants trouvés, à concurrence leur1nTeVS.neCeSSaire P°Ur ... ...era augmenté, par la suppression et réunion des bénéfices simples, le revenu des hôpitaux et maisons d'enfants trouvés, à concurrence leur1nTeVS.neCeSSaire P°Ur * 'objet deDe l'Église.et proviCimfl0^,apogées toutes annales, bulles Sr î Iacou...
      ... dans la maison seigneuriale ni remplir a leur égard aucun devoir domestique a peine, en cas de contravention, de la n... ...les ils seraient attaches, et ne pourront, les gardes desdits seigneurs, resider dans la maison seigneuriale ni remplir a leur égard aucun devoir domestique a peine, en cas de contravention, de la nullité de tous leurs rapports.
      ...t s'absenter du lieu de leur résidence, à peine de la nullité des tenues de justi... .... Dès la veille ou le jour de la tenue de justice les sergents maires ne pourront s'absenter du lieu de leur résidence, à peine de la nullité des tenues de justice. 18

      Bailliage d'aval

      page 146
      ...Tous les bois des communautés, affectés à 1 affouagement de quelques usines que G...
      ...e ci-dessus, qui ne se trouveraient pas à la distance de trois lieues des villes.
      Art. 6. Tous les bois des communautés, affectés à 1 affouagement de quelques usines que Ge puisse être, salines, forges, fourneaux, verreries, etc., rentreront auxdites ...
      ...Majesté sera suppliée d'ordonner la suppression de toutes les usines de la nature ci-dessus, qui ne se trouveraient pas à la distance de trois lieues des villes.
      .... Sera suppliée Sa Majesté de consentir à la vente et aliénation de tous ses domaines, sauf et excepté ceux consacrés à ses habitations et à ses plaisirs, pour le prix en provenant être employé à l'amortissement de la dette nationale, ... Art. 1er. Sera suppliée Sa Majesté de consentir à la vente et aliénation de tous ses domaines, sauf et excepté ceux consacrés à ses habitations et à ses plaisirs, pour le prix en provenant être employé à l'amortissement de la dette nationale, et se feront les ventes d'autorité des Etats de chaque province où lesdits domai...
      ...i suppliée Sa Majesté de faire procéder à la révision de tous les contrats d'enga... Art. 2. Sera aussi suppliée Sa Majesté de faire procéder à la révision de tous les contrats d'engagements dè ses domaines, pour fixer le montant du prix des aliénations; et ledit...
      ...harges et dettes, et des fonds destinés à leur amortissement ou acquittement, de ... ...endu public l'état des finances du royaume, de ses revenus et dépenses, de ses charges et dettes, et des fonds destinés à leur amortissement ou acquittement, de l'emploi qui en aura été fait, des titres de GréanGe sur l'Etat, des noms des cr...
      ... distingués pour les pensions destinées à la récompense des différents genres de seryices, et à l'encouragement de l'agriculture, de la...
      ...mécaniques, sans que les fonds destinés à chaque département puissent être outre-...
      ...elque prétexte que ce soit, ni divertis à d'autres emplois; et chaque année, sera...
      ... par l'avis d'un comité qui sera établi à cet effet par les Etats provinciaux.
      Art. 4. Seront faits, dans chaque province, des fonds distingués pour les pensions destinées à la récompense des différents genres de seryices, et à l'encouragement de l'agriculture, de la science et des arts libéraux et mécaniques, sans que les fonds destinés à chaque département puissent être outre-passés, sous quelque prétexte que ce soit, ni divertis à d'autres emplois; et chaque année, sera imprimé et rendu public l'état de tous les dons et pensions, des noms des pensi...
      ...et ne pourront aucun don ou donation être accordés qu'autant qu'ils auront passé par l'avis d'un comité qui sera établi à cet effet par les Etats provinciaux.
      ... pour supprimer la transmission, s'il y a lieu- ' ...a Majesté sera suppliée de porter ses vues sur la cause des pensions réversibles pour supprimer la transmission, s'il y a lieu- '
      ...es par leurs /onctions, et très-onéreux à l'Etat, par les émoluments excessifs qu... ... Sa Majesté d'ordonner la réduction d'une multitude de charges et emplois inutiles par leurs /onctions, et très-onéreux à l'Etat, par les émoluments excessifs qui leur sont assignés.
      ...ucunes rentes perpétuelles ou viagères, qu'à condition qu'elles seront soumises à un terme proportionné à l'impôt qui sera jeté sur les fonds. Art. 7. Ne seront conseuties aux Etats généraux aucunes rentes perpétuelles ou viagères, qu'à condition qu'elles seront soumises à un terme proportionné à l'impôt qui sera jeté sur les fonds.
      Art. 8. Seront également soumis à la retenue tous autres effets sur le Ro... Art. 8. Seront également soumis à la retenue tous autres effets sur le Roi, les villes et le clergé, sous.quelque dénomination qu'ils soient compris,
      ... du royaume ne renonceraient pas toutes à leurs privilèges, les Etats généraux seront priés de conserver à la Franche-Comté les siens propres. Art. Dans le cas où les autres provinces du royaume ne renonceraient pas toutes à leurs privilèges, les Etats généraux seront priés de conserver à la Franche-Comté les siens propres.
      Art. 3. Il sera pourvu à ce que chaque habitant des campagnes ait une quantité de sel propoiv tionnée à ses besoins quelconques et à son bétail, sans que la crainte du vers... Art. 3. Il sera pourvu à ce que chaque habitant des campagnes ait une quantité de sel propoiv tionnée à ses besoins quelconques et à son bétail, sans que la crainte du versement puisse y faire obs'tacie.
      ...lliage, qui seront nommés pour assister à l'assemblée du bailliage principal, pro... Art. 4, Pourront, au surplus, les députés de ce bailliage, qui seront nommés pour assister à l'assemblée du bailliage principal, proposer, aviser, reconnaître et consentir les articles qu'ils trouveront convenabl...
      ...nt signer, se sont soussignés. — Signés à la 'minute Brillond, M, Vicomte maire, ...
      ...ibert Buchailïa ; Jean Ridât ; Magaud ; A. Jannin ; Tournier; F. Rabilliaud; Clau...
      ...re; Jacques Ga-? nivet ; Claude Jamiq ; A. Mazier ; A. Ponsot ; Ma-zué; Colin; Paillot; PeteJ...
      ... abus ci-dessus. Tous les députés des dites villes, bourgs et communautés, sachant signer, se sont soussignés. — Signés à la 'minute Brillond, M, Vicomte maire, vernier ; Chevillard; Gacon ; Perrin ; Courvoisier ; Ebrard; Prat M. DegouiUe ; ...
      ... Gentet ; Jacquier ; Bon* vent ; Regnaul ; Maur ; Remon ; Pierre Jacquier ; Philibert Buchailïa ; Jean Ridât ; Magaud ; A. Jannin ; Tournier; F. Rabilliaud; Claude Baron ; E. Gentet ; P.-D. Dazet ; H.-Mathieu Tournier ; Bobil-lier; Tercy ; C...
      ...; Beaupoil; Charbonnier ; Bourdon; J. Clayey; J. Robelin ; F. Bouillod ; B. Gindre; Jacques Ga-? nivet ; Claude Jamiq ; A. Mazier ; A. Ponsot ; Ma-zué; Colin; Paillot; PeteJiq; Ç.-F. Bidel; Berthet;

      Bailliage d'aval

      page 147
      ....-B. Ghevillard; Goras ; J.-G. Vaucher; A. Clave lin ; Et. Rertin ; Dumarefr; E. ...
      ...e; Humbert; Bernard, Besançon Royer; C.-A. Château ; Nicolas; Guelin fils ; Denis...
      ...e ; B. Mangin ; Chaillon ; P.-F. Fourtier; Cl.-P. Gentet; Sachon; J. Vincerot; J.-B. Ghevillard; Goras ; J.-G. Vaucher; A. Clave lin ; Et. Rertin ; Dumarefr; E. Curé ; Prost ; Lou-jaret; Imbert ; R. Nicolot; P.-F. Renaud; Noé Ponsot; J. Pons...
      ...t; M.-J. Faivre; J.-E. Romanet; Rivot; Rivot; Reaudot; Fumey ; Perreaud ; Gharole; Humbert; Bernard, Besançon Royer; C.-A. Château ; Nicolas; Guelin fils ; Denis Nojan ; P, Mas-ner; Robin; Gréa; Eugle; Gharve; Perreaud; Pierre Gampy ; Figuet...
      ...Etats particuliers de la Franche-Comté, à rassejnblé pré liminaire des députés du... ...et villages du bailliage de Lons-le-Sa-unier, manifestés sur l'organisation des Etats particuliers de la Franche-Comté, à rassejnblé pré liminaire des députés dudit bailliage, tenue le 16 mars 1789 et jours suivants, en conformité de la lett...
      ...pour obéir aux ordres de Sa Majesté, il a été délibéré et arrêté unanimement : ...veau des lettres et plan, ainsi que des vœux particuliers de chaque communauté, pour obéir aux ordres de Sa Majesté, il a été délibéré et arrêté unanimement :
      ... Lons-le-Sau-nier adhère au plan dressé à Besançon par les gens du tiers-état, su... Que le tiers-état du bailliage de Lons-le-Sau-nier adhère au plan dressé à Besançon par les gens du tiers-état, susdaté, sous lps modifications suivantes :
      ... la commission intermédiaire sera fixée à Dôle, de même que les Etats, sauf auxdits Etats à aviser, lors de leur assemblée, le lieu... 3° Que la commission intermédiaire sera fixée à Dôle, de même que les Etats, sauf auxdits Etats à aviser, lors de leur assemblée, le lieu qu'ils trouveront le plus convenable pour la tenue suivante ;
      ...au bailliage principal seront autorisés à proposer dans l'assemblée générale, et ...
      ...r une plus grande perfection, -r-Signés à la minute, ainsi qu'aux doléances précé...
      5° Au surplus, les députés au bailliage principal seront autorisés à proposer dans l'assemblée générale, et déterminer les changements et modifications dont ledit plan pourrait être jugé susceptible pour une plus grande perfection, -r-Signés à la minute, ainsi qu'aux doléances précédentes.
    • Bailliage d'avesnes

      - search term matches: (334)

      Bailliage d'avesnes

      page 148
      ...aux Etats généraux qui doivent se tenir à Versailles le 27 avril 1789 ...t ou Givet, Maubeuge, Bavay, Fumay, et Revin, pour être présenté par son député aux Etats généraux qui doivent se tenir à Versailles le 27 avril 1789
      ...Sa Majesté nous honore, désirant rendre à son cœur paternel le calme et la tranqu...
      ...s sujets concourir avec elle et l'aider à surmonter les difficultés où elle se trouve relativement à l'Etat de ses finances, et pour établir...
      ...lergé de la province du Hainaut, avons, à notre assemblée tenue à la ville d'Avesnes, le 27 avril 1789, a...
      Pénétrés de reconnaissance pour les bontés et la confiance dont Sa Majesté nous honore, désirant rendre à son cœur paternel le calme et la tranquillité dont elle se plaint d'être privée depuis si longtemps, voulant comme des fidèles sujets concourir avec elle et l'aider à surmonter les difficultés où elle se trouve relativement à l'Etat de ses finances, et pour établir, suivant ses vœux et les nôtres, un ordre constant et invariable dans toutes le...
      ...bonheur particulier et la prospérité générale du royaume, nous, les membres du clergé de la province du Hainaut, avons, à notre assemblée tenue à la ville d'Avesnes, le 27 avril 1789, arrêté et rédigé nos plaintes, doléances et remontrances en la forme suivante :
      .... Employer les religieux et religieuses à l'éducation publique. Art. 4. Employer les religieux et religieuses à l'éducation publique.
      ...ssion et la vente des livres contraires à la religion et aux bonnes mœurs soient ... Art. 5. Que l'impression et la vente des livres contraires à la religion et aux bonnes mœurs soient sévèrement prohibées.
      ...a portion congrue des curés soit portée à 2,000 livres pour ceux dont les paroiss... Art. 7. Que la portion congrue des curés soit portée à 2,000 livres pour ceux dont les paroisses sont composées de mille communianis, ou qui ont des succursales, pour subveni...
      ...cours au décimateur primitif sans égard à ...de demander la portion congrue ; dans celui des dîmes abdiquées, le curé aura recours au décimateur primitif sans égard à
      ...; que toutes les terres soient soumises à la dîme nonobstant tous privilèges et e... ...bandon, et que les curés jouissent entièrement des biens de leur ancien domaine ; que toutes les terres soient soumises à la dîme nonobstant tous privilèges et exemptions.
      ...t. 16. Que les maisons des curés soient à la charge des décimateurs nonobstant to... Art. 16. Que les maisons des curés soient à la charge des décimateurs nonobstant tout pacte ou convention contraire.
      ...ns distinction, renonçant de notre part à toute exemption et privilège contraires... Art. 18. Que toutes les propriétés foncières soient imposées sans distinction, renonçant de notre part à toute exemption et privilège contraires.
      Art. 19. Que tout impôt à consentir aux prochains Etats généraux ... Art. 19. Que tout impôt à consentir aux prochains Etats généraux soit donné par abonnement aux Etats ou assemblées de province, ensuite réparti a...
      Art. 20. Que toute imposition à mettre soit supportée par toutes les provinces de la monarchie, eu égard à leur étendue, à la fertilité de leur sol et à leur population. Art. 20. Que toute imposition à mettre soit supportée par toutes les provinces de la monarchie, eu égard à leur étendue, à la fertilité de leur sol et à leur population.

      Bailliage d'avesnes

      page 149
      ...désignera quatre notables pour assister à la reddition de leurs, comptes. ...eurs et échevins dans les bourgs et villages, soient choisis par la commune qui désignera quatre notables pour assister à la reddition de leurs, comptes.
      Art. 34. Qu'il plaise à la noblesse de renoncer généreusement à tous droits de banalité, mainmorte et a... Art. 34. Qu'il plaise à la noblesse de renoncer généreusement à tous droits de banalité, mainmorte et autres qui rappellent l'ancienne servitude.
      ...n tirera des pays étrangers pour servir à l'engrais comme fumier chaux, cendres de mer et charbon, ne sera assujetti à aucune imposition. Art. 36. Que tout ce qu'on tirera des pays étrangers pour servir à l'engrais comme fumier chaux, cendres de mer et charbon, ne sera assujetti à aucune imposition.
      ...res fonctions spirituelles, mais rendus à nos juges compétents qui sont nos évêqu... ...as traduits devant le juge séculier, pour l'administration des sacrements et autres fonctions spirituelles, mais rendus à nos juges compétents qui sont nos évêques, qui nô pourront pas nous juger sans être entendus.
      Ainsi fait et arrêté à l'assemblée générale du clergé du baill... Ainsi fait et arrêté à l'assemblée générale du clergé du bailliage d'Avesnes, par nous commissaires de ladite assemblée, ce dix-sept avril mil...
      ...nt copie sera remise au greffe du siège à Avesnes, ce dix-huit avril mil sept cen... ...par nous, lieutenant-général du bailliage d'Avesnes, les présentes doléances, dont copie sera remise au greffe du siège à Avesnes, ce dix-huit avril mil sept cent quatre-vingt-neuf. Signé Sillot.
      ...aient pas été insérés et dont le député a une pleine connaissance et à qui l'as-- semblée a donné le pouvoir le plus étendu d'ajout... ...ante, on demanda une addition au cahier général de plusieurs articles qui n'y avaient pas été insérés et dont le député a une pleine connaissance et à qui l'as-- semblée a donné le pouvoir le plus étendu d'ajouter et retrancher, selon ce que lui dicterait la prudence. Les points qui sont le...
      ...ment des curés. Les dépens de la visite à la charge de celui qui sera mal fondé d... juge royal sur le simple placement des curés. Les dépens de la visite à la charge de celui qui sera mal fondé dans sa demande ou refus.
      ...ises ou en tuiles pour mettre les curés à l'abri des incendies ; qu'ils soient ég... ... Que lesdits décimateurs soient obligés de faire couvrir les presbytères en ardoises ou en tuiles pour mettre les curés à l'abri des incendies ; qu'ils soient également tenus de faire toutes les clôtures nécessaires des cours et jardins, don...
      ... juste proportion en plaçant les doyens à de petites distances ; que la mênie vue d'aisance détermine l'archevêque à subdéléguer les doyens pour accorder de... Art. 5. Diviser les décanats dans une plus juste proportion en plaçant les doyens à de petites distances ; que la mênie vue d'aisance détermine l'archevêque à subdéléguer les doyens pour accorder des dispenses de publication de bans de mariage qui s'accordent si légèrement.
      ...e canonicats soit donné pour récompense à ceux qui auront servi utilement dans le... ... partie du vicariat soit prise parmi les doyens et curés; qu'un certain nombre de canonicats soit donné pour récompense à ceux qui auront servi utilement dans le saint ministère l'espace de vingt ans.
      Art. 8. Obliger les évêques à la résidence, mettre sans aucune except... Art. 8. Obliger les évêques à la résidence, mettre sans aucune exception le clergé régulier sous leur juridiction.
      ...rtiment de toutes les parties de terres à elles appartenantes et qui empêchent le... ...iens des maisons religieuses, faciliter la population et le commerce pour l'assortiment de toutes les parties de terres à elles appartenantes et qui empêchent les paroisses de s'agrandir et de s'étendre.
      A Avesnes, le dix-sept avril mil sept cen... A Avesnes, le dix-sept avril mil sept cent quatre-vingt-neuf. Signé Besse, secrétaire.

      Bailliage d'avesnes

      page 150
      ...dent actuellement ne seront plus sujets â aucune recherche pour droit de frahc-fi...
      ...ité, de nouvel acquit, d'amortissement, à compter de 1789.
      8° ToUs les biens que les mainmortes possèdent actuellement ne seront plus sujets â aucune recherche pour droit de frahc-fief, d'échange, d'indemnité, de nouvel acquit, d'amortissement, à compter de 1789.
      ...nt soient confiés aux monastères, faire à ce sujet des offres au Gouvernement. 10° Attendu le vœh public que les collèges et l'enseignement soient confiés aux monastères, faire à ce sujet des offres au Gouvernement.
      ...ge, pour la justice qu'il daigne rendre à sa province de Hàinaut en la faisant réunir à la nation entière, et il exposera avec ... ...ra chargé d'exprimer au Roi toute la recohnaissancè de la noblesse de ce bailliage, pour la justice qu'il daigne rendre à sa province de Hàinaut en la faisant réunir à la nation entière, et il exposera avec Constance ses plaintes, doléances, remontrances.
      2° Qu'aucun impôt ne sera à l'âvenir mis ou prorogé sans le consënt... 2° Qu'aucun impôt ne sera à l'âvenir mis ou prorogé sans le consëntement des Etats généraux du royaume; en conséquence, que toutes impositions mise...
      ...eront comptables de leur administration à la nation. 4° Que les ministres seront comptables de leur administration à la nation.
      ...Qu'il soit donné acte de la déclaration qu'a faite Sa Majesté du droit imprescriptible appartenant a la nation d'être gouvernée par ses déli... 6° Qu'il soit donné acte de la déclaration qu'a faite Sa Majesté du droit imprescriptible appartenant a la nation d'être gouvernée par ses délibéra-lions et non par lès Conseils passagers des ministres.
      ... Qu'aucun citoyen ne pourra être enlevé à 188 j uges naturels. 8° Qu'aucun citoyen ne pourra être enlevé à 188 j uges naturels.
      15° Que, conformément à la loi promulguée aux Etats généraux, l... 15° Que, conformément à la loi promulguée aux Etats généraux, l'usage de voter par ordre sera conservé, comme base Constante des délibérations ...
      ... les ordres sur une proposition commune à tous, qu'elle n'ait été communiquée aux... ...dans aucun cas; ne pourront voter par acclamation, et qu'il ne sera délibéré par les ordres sur une proposition commune à tous, qu'elle n'ait été communiquée aux députés des différentes provinces pour y être discutée en elle-même et relative...
      4° Veiller à la conservation et au maintien des lois... 4° Veiller à la conservation et au maintien des lois chartes et coutumes de la-province par lesquelles nods sommes régis et passés s...

      Bailliage d'avesnes

      page 151
      ... de nos familles et qui règlent le sort à venir de nos descendants. vince. sur lesquelles sont établies, fondées et réglées les fortunes de nos familles et qui règlent le sort à venir de nos descendants.
      ...ordre de Malte, né soient plus résiliés à fa mort des titulaires. 8° Que les baux de gens de mainmorte, y compris l'ordre de Malte, né soient plus résiliés à fa mort des titulaires.
      ... la dette nationale que les impositions à accorder par les Etats généraux,sans cependant que ses offres puissent porter atteinte à Ses droits honorifiques. ... tous les citoyens saris distinction la part qu'elle devra tant dans l'acquit de la dette nationale que les impositions à accorder par les Etats généraux,sans cependant que ses offres puissent porter atteinte à Ses droits honorifiques.
      ...compris l'ordre de Malte, soit sorirhis à toutes charges et perceptions pécuniair... 11° Que le clergé, compris l'ordre de Malte, soit sorirhis à toutes charges et perceptions pécuniaires, sur le même rôle et dans les mêmes proportions que la noblesse et le tiers-é...
      ...d'Agimont sur les représentations qu'il a adressées au Roi. 14° Le député de la noblesse fera valoir la réclamation du Comté d'Agimont sur les représentations qu'il a adressées au Roi.
      ... royaume ; s'en rapporter sur cet objet à la sagesse de l'administration de la pr... ...subsistance des habitants de cette province, et défendre la sortie des grains du royaume ; s'en rapporter sur cet objet à la sagesse de l'administration de la province.
      ...u'elle soit plus pl'omptement rendue et à moins de frais. ...0° Qu'il soit établi un nouvel ordre pour l'administration de la justice, pdur qu'elle soit plus pl'omptement rendue et à moins de frais.
      ...s pouvoirs et instructions en exprimant à son député que son vœu le plus formel e... 21° L'ordre de la noblesse du bailliage d'Avés-nes termine ses pouvoirs et instructions en exprimant à son député que son vœu le plus formel est qUb les Etats généraux n'accordent aucun impôt avant qu'il n'ait été statué s...
      ...écarter; au contraire, il s'en rapporte à ses lumières pour l'application et l'ex... ...e au député qu'il choisira pour le représenter Un plan fixe dont il ne puisse s'écarter; au contraire, il s'en rapporte à ses lumières pour l'application et l'extension des principes renfermes dans ces
      ... leur vérité, attachant de l'importance à leur adoption pour le bien général, il ordonne à son député de les méditer et d'en faire... instructions; mais, convaincu de leur vérité, attachant de l'importance à leur adoption pour le bien général, il ordonne à son député de les méditer et d'en faire la base de sa conduite.
      ... patience et la fermeté qu'il apportera à les faire accepter, qu'il répondra dignement à la confiance de ses commettants et qu'i... Ce sera par la patience et la fermeté qu'il apportera à les faire accepter, qu'il répondra dignement à la confiance de ses commettants et qu'il recevra le tribut si flatteur de leur reconnaissance et de leur estime. .
      ...iner ses séances l'ordre de la noblesse a délibéré de protester Contre les assemb... Avant de terminer ses séances l'ordre de la noblesse a délibéré de protester Contre les assemblées illégales des Etats de Hainaut, Comme contraires aux assemblées nationales ...
      ... les séances ont été closes et arrêtées à Avfesnes, le 17 avril 1789, et ont les ... ...ations prescrites par le règlement du 24 janvier dernier se trouvant consommées, les séances ont été closes et arrêtées à Avfesnes, le 17 avril 1789, et ont les membres dudit ordre signé tant pour eux qu'en leur qualité de fondés de procurat...
      ...l demeurera déposée au greffe du siège. A Avesnes, ce 18 avril 1789. ...liage d'Avesnes pour l'absence de M. lé bailli, et copie du présent procès-verbal demeurera déposée au greffe du siège. A Avesnes, ce 18 avril 1789.
      ...yant invité tous ses sujets de proposer à la nation des avis, et de lui faire con... Sa Majesté ayant invité tous ses sujets de proposer à la nation des avis, et de lui faire connaître leurs plaintes et doléances, le tiers-état du bailliage d'Avesnes demande...
      ...bon, d'alné en aîné et de mâle en mâle, à l'exclusion des fernmeé, ainsi qu'il s'... ... et qu'elle est indivisiblément successive et héréditaire dans la maison de Bourbon, d'alné en aîné et de mâle en mâle, à l'exclusion des fernmeé, ainsi qu'il s'est pratiqué depuis Hugues Gapet jusqu'à présënt.
      ...é, qu'aucune puissance ne peut attenter à leur liberté, ni enlever la moindre par... ... du royaume de France sont libres et propriétaires, de manière qu'aucunt autorité, qu'aucune puissance ne peut attenter à leur liberté, ni enlever la moindre partie de leurs droits et propriétés, et qu'en conséquence il ne

      Bailliage d'avesnes

      page 152
      ...t y soit toujours appelé en nombre égal à celui des ordres du clergé et de la nob... .... Qu'on détermine la constitution des Etats généraux de manière que le tiers-état y soit toujours appelé en nombre égal à celui des ordres du clergé et de la noblesse réunis,et que l'on délibère par tête et non par ordre.
      ... prescrivant le mode et les précautions à prendre pour qu'elles ne puissent bless... ...les circonstances où la nation assemblée le jugerait utile par forme d'essai, en prescrivant le mode et les précautions à prendre pour qu'elles ne puissent blesser la liberté civile.
      ..., le droit appelé pas de penas, funeste à l'agriculture et à la propagation des bestiaux, les huit s... ..., huiles, amidons poudres, papiers, cartons, etc., la taille sur les bêtes vives, le droit appelé pas de penas, funeste à l'agriculture et à la propagation des bestiaux, les huit sous pour livre sur les droits de greffe et autres.
      ...ution qui la représente, soient abolies à toujours, et que pour fournir aux frais...
      ...es routes, il soit établi des barrières à péage dans tout le royaume, et dans le ...
      Art. 11. Que la corvée en nature et la contribution qui la représente, soient abolies à toujours, et que pour fournir aux frais de construction et entretien des routes, il soit établi des barrières à péage dans tout le royaume, et dans le cas où cette demande ne serait pas admise, que les frais ci-dessus soient pris s...
      Art. 12. Qu'on donne à toutes lés provinces des administration... Art. 12. Qu'on donne à toutes lés provinces des administrations provinciales, divisées par assemblées élémentaires de districts de paroisse, e...
      ...osée du tiers-état, et l'autre SlS deu* a"tres ordres ; qu'en conséquence 1 assem...
      ...it supprimée, comme inconstitutionnelle à tous les égards.
      citoyens, moitié composée du tiers-état, et l'autre SlS deu* a"tres ordres ; qu'en conséquence 1 assemblee actuelle, appelée les Etats deHainaut soit supprimée, comme inconstitutionnelle à tous les égards.
      ...que les premiers juges soient autorisés à juger sans appel jusqu a concurrence de certaines sommes. ...ties puissent plaider elles-mêmes sans le ministère d'avocats et de procureurs; que les premiers juges soient autorisés à juger sans appel jusqu a concurrence de certaines sommes.
      ... qu'un seul degré de juridiction, c est-à-dire que tous les juges soient immédiats à la cour souveraine. Art. 16. Qu'il n'y ait qu'un seul degré de juridiction, c est-à-dire que tous les juges soient immédiats à la cour souveraine.
      ...quau moins on en corrige les abus et qu a cette fin, il leur soit défendu d'évoquer aucune cause, sauf à les revendiquer en forme légale ; que J... ...ression des chancelleries. Art. 20. Suppression des juridictions consulaires ou quau moins on en corrige les abus et qu a cette fin, il leur soit défendu d'évoquer aucune cause, sauf à les revendiquer en forme légale ; que Ja déclaration du Roi du treize septembre mil sept cent trente-six seit révoquée,...
      ...aire de leur moyenne et basse justice ; qu'à l'égard des matières de police municipa...
      ...ers, municipaux librement élus comme on a dit ci-devant.
      ... derniers soient bornées aux œuvres de la loi et aux actes de juridiction volontaire de leur moyenne et basse justice ; qu'à l'égard des matières de police municipale, des amendes pour dommage fait dans les champs, la connaissance en soit attribuée aux officiers, municipaux librement élus comme on a dit ci-devant.
      ...ues évêques et autres pourvus d'offices à charge d'âme ' ...ies par le concile de Trente et l'ordonnance de Blois, pour obliger les archevêques évêques et autres pourvus d'offices à charge d'âme '

      Bailliage d'avesnes

      page 153
      ou sujets à résidence, de quelque qualité etr condi... ou sujets à résidence, de quelque qualité etr condition qu'ils soient, de résider dans le chef-lieu de leur bénélice, afin qu'ils y...
      ...s, qui, par leur nature, sont analogues à la destination des biens de l'Eglise, afin de faire servir à la liquidation des dettes de l'Etat les... ...régiments, l'entretien et le soulagement des hôpitaux et autres objets semblables, qui, par leur nature, sont analogues à la destination des biens de l'Eglise, afin de faire servir à la liquidation des dettes de l'Etat les fonds que ce moyen d'économie épargnera au trésor royal.
      ...e partie des mêmes biens soit attribuée à l'entretien des petites écoles. Art. 27. Qu'une partie des mêmes biens soit attribuée à l'entretien des petites écoles.
      ...vicaires dans tous les endroits où il y a plus de cinq cents communautés et dans ... Art. 31. Qu'il soit établi des vicaires dans tous les endroits où il y a plus de cinq cents communautés et dans lés hameaux de certaine importance qui sont éloignés des paroisses de plus d'un ...
      Art. 32. Qu'il soit permis à tous propriétaires d'un héritage d'y détruire le gibier sans armes à feu. Art. 32. Qu'il soit permis à tous propriétaires d'un héritage d'y détruire le gibier sans armes à feu.
      ...es pigeons causent un tort considérable à l'agriculture ; c'est pourquoi on deman...
      ...semison et que ces arrêts soient suivis à toute rigueur.
      Art. 33. Les pigeons causent un tort considérable à l'agriculture ; c'est pourquoi on demande une loi qui ordonne l'exécution des arrêts et règlements intervenus pour leur réclusion dans le temps delà semison et que ces arrêts soient suivis à toute rigueur.
      ...e moulins, suppression absolue du droit à Dieu de mortemain, ou de meilleur catte...
      ...ppression du droit de requais non moins à Dieu, suppression, diminution du droit ...
      ...servé qu'autant que les seigneurs aient à cet égard des titres primitifs.
      soignies, .pour soins et banalité de moulins, suppression absolue du droit à Dieu de mortemain, ou de meilleur cattel, de toute corvée personnelle seigneuriale ; ces restes barbares de l'ancienne servitude, dont l'honneur de l'humanité exige qu'on perde jusqu'au souvenir. Suppression du droit de requais non moins à Dieu, suppression, diminution du droit de lods et ventes où on les perçoit ; qu'au surplus, aucun de ces droits ne puisse être conservé qu'autant que les seigneurs aient à cet égard des titres primitifs.
      Art. 40. Que l'on proscrive à jamais la prétention formée par les sei... Art. 40. Que l'on proscrive à jamais la prétention formée par les seigneurs, en renouvelant leurs terriers, de s'approprier ce qui excède de la conte...
      ... pays, ce combustible est indispensable à l'agriculture et à la fabrication de la ferronnerie et au ...
      ...ment rançonné, cette compagnie ajoutant à son profit les droits d'entrée que paye...
      ...r distance considérable de plusieurs communautés; on doit'considérer que dans le pays, ce combustible est indispensable à l'agriculture et à la fabrication de la ferronnerie et au chauffage, le bois devenant plus rare de jour en jour. Il faut aussi considérer,...
      ... français étant dans les mains d'une seule compagnie, le public en est excessivement rançonné, cette compagnie ajoutant à son profit les droits d'entrée que payent les charbons de terre.
      ...ordonné aux compagnies qui ont commencé à ouvrir les fosses, de continuer leurs recherches, ou qu'il soit permis à d'autres de les exploiter à leur défaut. Art. 42. Que pour rendre le combustible plus commun dans le pays, il soit ordonné aux compagnies qui ont commencé à ouvrir les fosses, de continuer leurs recherches, ou qu'il soit permis à d'autres de les exploiter à leur défaut.
      ...t traverse, notamment de ce qui se paye à Valenciennes. ...u sel, tabac, eau-de-vie, etc., soit entièrement libre et exempt de tout péage et traverse, notamment de ce qui se paye à Valenciennes.
      ... du duché de Guise, d'exporter les bois à l'étranger, soit révoquée comme préjudi... Art. 50. Que la permission accordée aux habitants du duché de Guise, d'exporter les bois à l'étranger, soit révoquée comme préjudiciable au commerce de la ferronnerie de la province.

      Bailliage d'avesnes

      page 154
      ...t les dispositions de cet ëdit annulées à cet égard. ...ont jouissaient les communautés, avant l'êdit de clôturé, leurs Soient rendus, et les dispositions de cet ëdit annulées à cet égard.
      Nota. Cette demandé a passé à la pluralité des députés du bailliage d... Nota. Cette demandé a passé à la pluralité des députés du bailliage d'Avesnes.
      La même demande a été faite par quelques députés de là pr...
      ... lë plus grand nombre s'y est opposé et a demandé l'e.té-fcution ëntièrë dë i'édi...
      La même demande a été faite par quelques députés de là prévôté de Maubeuge, mais lë plus grand nombre s'y est opposé et a demandé l'e.té-fcution ëntièrë dë i'édit de clôture.
      ...iers, ne puissent obliger leurs vaSsaUx à déclarer leiire héritages soumis à des redevances, non plus qu'à déclarer leurs cohtehancës ; qtie d'ail...
      ...seigneurs ne puissent être commissaires à terriers* mais que ce soient les juges ...
      AH. 59. Que les sëigheUrs, ëii renouvelant leurs terriers, ne puissent obliger leurs vaSsaUx à déclarer leiire héritages soumis à des redevances, non plus qu'à déclarer leurs cohtehancës ; qtie d'ailleurs, les officiers des seigneurs ne puissent être commissaires à terriers* mais que ce soient les juges royaux.
      ...cher I introduction des ClbUs fabriqués à l'étrabger • que les maîtrises soient m... ...ës clouteries soient partout exercées !nsiar Je Cël e dé, Mutibëuge, afin d'empêcher I introduction des ClbUs fabriqués à l'étrabger • que les maîtrises soient maintenues, et qu'en conséquence rétablissement d'urte manufacture de quincailler...
      ...e générale, ni aucune personne attachée à ses bureaux, ne puisse tenir ni faire t... Que dans lës mêmes cas, les employés de la régie générale, ni aucune personne attachée à ses bureaux, ne puisse tenir ni faire tenir brasserie ni cabaret, ni débiter ni fâirë débiter du tin.
      ...ogent des officiers, soit au passage ou à l'arrivée dés troupes. ...s militaires, les cabaretiers et bourgeois Soient payés toutes les fois qu'ils logent des officiers, soit au passage ou à l'arrivée dés troupes.
      ... et voitures trop modérément taxé, il y a plus dë cinquantë ans. ...t équipages dés troupes soient supprimées, ou qu'on augmente le prix des chevaux et voitures trop modérément taxé, il y a plus dë cinquantë ans.
      ...e leS potiers puissent prendre la terré à poterie partout où elle Se trouve, en la pavant au propriétaire des fonds à tel prix qui sera taxé par le Gouvernement et ën dédommageant de gré a gré lesdits propriétaires pour l'ouvert... Que leS potiers puissent prendre la terré à poterie partout où elle Se trouve, en la pavant au propriétaire des fonds à tel prix qui sera taxé par le Gouvernement et ën dédommageant de gré a gré lesdits propriétaires pour l'ouverture du fond.
      ...cazées et serges qui se fabriquent tant à Erpion qu'à Neuli et Solre-le-Ghâteau, pour obvier à la fraude. ... nommé des commissaires pour véri-fiër le nombre des métiers et marchandises en cazées et serges qui se fabriquent tant à Erpion qu'à Neuli et Solre-le-Ghâteau, pour obvier à la fraude.

      Bailliage d'avesnes

      page 155
      Se plaint de ce qu'on l'a compris dans la banlieue de Maubeuge, p...
      ...payent les bourgeois* et fournir par là à l'établissement des réverbères de la vi...
      Se plaint de ce qu'on l'a compris dans la banlieue de Maubeuge, pour l'assujettir aux mêmes droits de consommation, que payent les bourgeois* et fournir par là à l'établissement des réverbères de la ville, dont il ne font pas usage.
      ...on ; .c'est ce qùi force lés corvéables à se racheter fort cher de cette corvée :... ... chez différents particuliers, et que c'eât Ordinairement dans le temps dé moisson ; .c'est ce qùi force lés corvéables à se racheter fort cher de cette corvée : cette demande est générale.
      ... de ce pâturage, qui ne fait aucun tort à la fdrêt. ordonnée il y â quinze à seize ans, a privé le canton de cinq à Six mille bêtes à corne§; demande générale, même pour lé ... ...oisinage dé la forêt de Mormâl, d'y faire paître leurs bestiaux ; l'interruption de ce pâturage, qui ne fait aucun tort à la fdrêt. ordonnée il y â quinze à seize ans, a privé le canton de cinq à Six mille bêtes à corne§; demande générale, même pour lé pâturage dans lès bois des seigneurs.
      ...sent bâtir sur lëurs héritages bontigus à la forêt, ce qui est d'autant plus nêce... Que les habitants du même voisinage puissent bâtir sur lëurs héritages bontigus à la forêt, ce qui est d'autant plus nêcessairë que jDlùsieùrs églises n'en sont pas plds éloignées que d'un quart de lie...
      ...eë dë sbn octroi au bureau des finances à Lillë, si toutefois cë tribunal n'est p... Que la ville de Bavai soit disjiënsée de rendrë les compteë dë sbn octroi au bureau des finances à Lillë, si toutefois cë tribunal n'est pas supprimé, et que ces comptes soient rendus par-devant le jugë royal.
      Qu il soit ordonné à cjiii il appartiêntde rendre compté de ... Qu il soit ordonné à cjiii il appartiêntde rendre compté de la perbeption des deux liârdS au pot de bière et des petits droits que les habit...
      Que Ce qui a été établi en Artois, pùilr assurer le ... Que Ce qui a été établi en Artois, pùilr assurer le dédommagement des habitants incendiés par ce qu'on appelle des sommeurs, ait aus...
      Et pour topt ce qui n'a pas été prévu concernant leè différents... Et pour topt ce qui n'a pas été prévu concernant leè différents intérêts et réclàmatldiis des villes, bourgs, villages et cotnmuiiautës. Sâ Maj...
      ...es avec le régime du Hainaut, ce canton a demandé à Sa Majesté la destruction des Etafs de ... ...'Etat de Liège et ayant des droits et privilèges et usages étrangers incompatibles avec le régime du Hainaut, ce canton a demandé à Sa Majesté la destruction des Etafs de la province de Hainaut et l'établissement d'Une assemblée particulière pbur l'En...
      ...ies, de Maubedge, dé Bavay ont consenti à ce qde les cahiers de la prévôté de Giv... En suitë de l'observation ci-dessus, les dépûtés dés juridictions d'Avesiies, de Maubedge, dé Bavay ont consenti à ce qde les cahiers de la prévôté de Givet et de§ villes dë Fumav et Reviu fussent joints au cahier général, sâns y être...
      ...mande que lë cetit des matrices servant à marquer les ëazëes et serges qui s'y fa... Soire-lé-Château demande que lë cetit des matrices servant à marquer les ëazëes et serges qui s'y fabriquent soit payé par les fabricants, et qué moyennant ce, ils në payent plus d...
      ...pouvoirs et instructions qu'ils donnent à leurs députés aux Etats généraux dit royaume, dont l'assemblée sera ouverte à Versailles le 11 avril 1789 ...t et parties y réunies, arrêtées en leur assemblée générale dû 2 avril 1789, et pouvoirs et instructions qu'ils donnent à leurs députés aux Etats généraux dit royaume, dont l'assemblée sera ouverte à Versailles le 11 avril 1789

      Bailliage d'avesnes

      page 156
      ... gouverne qu'ils entendent correspondre a cette marque de confiance d'un roi just...
      ...ts, et ils vont avec franchisse exposer à sa justice et à sa sagesse, comme au jugement de la nat...
      monarque qui les gouverne qu'ils entendent correspondre a cette marque de confiance d'un roi juste protecteur et l'ami de ses sujets, et ils vont avec franchisse exposer à sa justice et à sa sagesse, comme au jugement de la nation, leur profession de toi, leurs vœux, plaintes et remontrances ainsi qu'il su...
      ...énitude et son étendue; que seul le Roi a le pouvoir exécutif dans toutes les par... Art. 1er. Que l'autorité du Roi sera maintenue par la nation dans toute sa plénitude et son étendue; que seul le Roi a le pouvoir exécutif dans toutes les parties de l'administration, et toute autorité sur les troupes par sa seule volonté...
      Qu'à sa couronne est aussi attaché le pouvoi...
      ...ue la nation as-semblee périodiquement, à des distances qui seront réglées, demande à Sa Majesté Je changement ou l'abrogatio...
      Qu'à sa couronne est aussi attaché le pouvoir législatif provisoire, jusqu'à ce que la nation as-semblee périodiquement, à des distances qui seront réglées, demande à Sa Majesté Je changement ou l'abrogation des lois qu'elle aura por-
      ... du royaume fournit des exemplesril est à désirer qu il soit porté des lois natio...
      ...xent invariablement et ne laissent rien à désirer • 1° Sur le droit de primogéniture ; Z° Sur la régence, à qui elle doit être déférée, et quelles ...
      Que pour éviter les troubles dont l'histoire du royaume fournit des exemplesril est à désirer qu il soit porté des lois nationales qui fixent invariablement et ne laissent rien à désirer • 1° Sur le droit de primogéniture ; Z° Sur la régence, à qui elle doit être déférée, et quelles sont les personnes qui ont le droit de composer le conseil de régence.
      ...plus fait ni dettes ni emprunts, ni mis a impôts que du consentement de la nation...
      ...'extinction du viager, seront employées à amortir les capitaux de rentes perpétue...
      ...idées; mais en meme temps il sera pris des mesures efficaces pour qu il ne soit plus fait ni dettes ni emprunts, ni mis a impôts que du consentement de la nation as-semblee, et que les sommes de deniers libres nui resteront tous les ans au trésor royal par l'extinction du viager, seront employées à amortir les capitaux de rentes perpétuelles, afin que la libération entiere soit opérée successivement.
      ..., afin que les depensesf soient portées à un résultat certain et determiné, qu'en...
      ...enables pour que le déficit disparaisse à jamais et ne puisse se reproduire. . Ar...
      ...ui paveraient en argent et ceux servant à l'exploitation des terres, comme grange...
      ...ont taxés très-modérément) soit préféré à tout autre-il devra être affermé publiq...
      ...s: dans chaque communauté on laisserait à l'adjudicataire la liberté de vendre le...
      ...s du royaume; on l'obligerait seulement a vendre les pailles qu'il ne consommerai...
      ... gros propriétaires n'échapperaient pas à la surveillance de l'adjudicataire ; au...
      ... 3. Réduction des dépenses et la plus sévère économie dans tous les départements, afin que les depensesf soient portées à un résultat certain et determiné, qu'ensuite il soit pris entre le souverain et la nation assemblée des arrangements convenables pour que le déficit disparaisse à jamais et ne puisse se reproduire. . Art 4. Que parmi les moyens de suppléer les impôts actuels, on désire que l'impôt territorial en nature (sauf les jardins et bâtiments qui paveraient en argent et ceux servant à l'exploitation des terres, comme granges et écuries qui seront taxés très-modérément) soit préféré à tout autre-il devra être affermé publiquement tous les ans: dans chaque communauté on laisserait à l'adjudicataire la liberté de vendre les produits en blés suivant les lois du royaume; on l'obligerait seulement a vendre les pailles qu'il ne consommerait pas dans les lieux mêmes, afin de laisser près de Ja terre les sources de la r...
      ...ement perçu sur les bois, aurait surtout le mérite que les gens puissants et les gros propriétaires n'échapperaient pas à la surveillance de l'adjudicataire ; au lieu qu en laissant les vingtièmes en argent, les grands propriétaires les élud...
      ...itoire de cette prévôté, qui ne produit qu'à force de bras et d engrais, et d'après ...
      ...et-Meuse et Outre-Meuse, Galle liegeois à portée de demander la continuation ou l...
      ...inant la quotité de l'impôt en nature, de considérer l'aridité du sol et du territoire de cette prévôté, qui ne produit qu'à force de bras et d engrais, et d'après les travaux les plus durs que ceesl remPli de landes, de trieux, dero• ciiers, d...
      ...ent mettra l'assem-blee locale demandée ci-après pour le pays de 1 Entre Sambre-et-Meuse et Outre-Meuse, Galle liegeois à portée de demander la continuation ou la suppression dudit impôt.
      ...ssemblée du tiers-état de cette prévôté a tout lieu d espérer que la nation, en a... L'assemblée du tiers-état de cette prévôté a tout lieu d espérer que la nation, en adoptant l'impôt en nature sur les propriétés, trouvera dans sa sagesse des moyen...
      ...ortune et des facultés de chacun et non à raison de leurs têtes et de leurs besti... ...e capitation et d'imposition ; que la répartition en soit faite en raison delà fortune et des facultés de chacun et non à raison de leurs têtes et de leurs bestiaux.
      ... soussignés déclarent de s en rapporter à la justice du Roi et à la prudence des Etats généraux pour le ...
      ...ue les impôts établis depuis sa réunion à la couronne et ne doit pas supporter ce...
      ... encore pour établir le niveau entre les recettes et les dépenses de l'Etat, les soussignés déclarent de s en rapporter à la justice du Roi et à la prudence des Etats généraux pour le choix des moyens qui mériteront la préférence, autant qu'ils ne porteront pas atteinte aux droits et privilèges du pays, qui ne connaît et ne doit supporter que les impôts établis depuis sa réunion à la couronne et ne doit pas supporter ceux qui seraient établis en remplacement d'impôts existant avant cette époque et ...
      ...qui se permettraient quelques attentats à la liberté des citovens en seront respo...
      ...rdinaires. Cette liberté doit s'étendre à la pensée comme aux personnes, et conséquemment à la liberté de la presse, sous des modif...
      ...ire, rendu con-tradictoirement et après connaissance de cause, et que tous ceux qui se permettraient quelques attentats à la liberté des citovens en seront responsables par-devant lesdits juges ordinaires. Cette liberté doit s'étendre à la pensée comme aux personnes, et conséquemment à la liberté de la presse, sous des modifications qui seront prescrites par les Etats généraux.
      ...rs souveraines ne pourront plus appeler à leurs pieds, sous la désignation de Ven... Art. 8. Que les cours souveraines ne pourront plus appeler à leurs pieds, sous la désignation de Veniat ou toute autre, aucun citoyen qu'après un arrêt rendu sur débat contradictoi...

      Bailliage d'avesnes

      page 157
      ...fonds qui seront affectés par la nation à cet effet, à moins qu'il n'y ait une partie civile o... ... absous, soit dédommagé, suivant sont état, du tort qu'il aura souffert sur les fonds qui seront affectés par la nation à cet effet, à moins qu'il n'y ait une partie civile ou un dénonciateur, dans quel cas ce dernier pourra être poursuivi.
      ...squ'à concurrence de deux mille livres, à portée des peuples, afin qu'ils ne soie... ...es, qu'il y ait des présidiaux ou autres sièges qui jugent en dernier ressort jusqu'à concurrence de deux mille livres, à portée des peuples, afin qu'ils ne soient pas écrasés en frais par facilité d'appeler au Parlement pour les objets les ...
      ...parution ou par écriture soit restreint à certains cas qui seraient exprimés. Que l'usage de plaider par comparution ou par écriture soit restreint à certains cas qui seraient exprimés.
      ...épens généralement quelconques, etainsi à proportion pour éviter le scandale de v... ...idé de piano, sans qu'il puisse être taxé plus d'un dixième pour tous frais et dépens généralement quelconques, etainsi à proportion pour éviter le scandale de voir les particuliers se ruiner en frais pour des misères ou des objets de peu de...
      (Motion en opposition à la précédente faite par les communautés... (Motion en opposition à la précédente faite par les communautés de Haicies-Feppin, Montigny, VireuxMolhain, Hierges, Auberives, Ghoog etFoi-che...
      ...-devant lesdites prévôtés pour parvenir à l'exécution des immeubles par des forma...
      ...nues ci-devant dans les villages sujets à ladite prévention, qu'on nomme saisie r...
      ...vant d'ailleurs que les villages sujets à ladite prévention sont encore écrasés d...
      ...ec laquelle on multiplie arbitrairement à l'infini les rôles des écritures et pro...
      ... au surplus,.que cet édit de prévention a été demandé sous des prétextes non fond...
      ...cette espèce soient jugées sommairement à l'audience sans épices, comme il se pra...
      ... domicile et de leurs affaires, et par les frais considérables que l'on fait par-devant lesdites prévôtés pour parvenir à l'exécution des immeubles par des formalités particulières et inconnues ci-devant dans les villages sujets à ladite prévention, qu'on nomme saisie réelle ou décret, tandis que les susdits villages ont dans leur coutume une forme beaucoup plus simple, plus courte et moins coûteuse, observant d'ailleurs que les villages sujets à ladite prévention sont encore écrasés de trais par la manière avec laquelle on multiplie arbitrairement à l'infini les rôles des écritures et procédures ; observant, au surplus,.que cet édit de prévention a été demandé sous des prétextes non fondés; d'après cela les mêmes communautés demandent que, dans toutes les affaires q...
      ...ur ne puisse se pourvoir que par un simple exploit, et que toutes les causes de cette espèce soient jugées sommairement à l'audience sans épices, comme il se pratique dans les juridictions consulaires.
      ...neuriales souhaitent aussi de continuer à ressortir immédiatement à la cour du Parlement de Flandre, par ap...
      ...demandent aussi de ne pas être soumises à aucun pré-sidial, soit à Givet ou ailleurs, les communautés de V...
      servation de leurs justices seigneuriales souhaitent aussi de continuer à ressortir immédiatement à la cour du Parlement de Flandre, par appel de leurs sièges de justice, comme elles y ont été soumises par le Roi lors de leur réunion au royaume, en exécution des traités, et elles demandent aussi de ne pas être soumises à aucun pré-sidial, soit à Givet ou ailleurs, les communautés de Vireux le Wallerand et Hargnies observant en particulier qu'elles ne sont pas mêm...
      Art. 11. Qu'il plaise à Sa Majesté de prendre des mesures pour ...
      ...médiatement, sans retard ni circuit, et à moindre frais possible.
      Art. 11. Qu'il plaise à Sa Majesté de prendre des mesures pour que les impositions quelconques parviennent au trésor royal immédiatement, sans retard ni circuit, et à moindre frais possible.
      ... démembrement de l'Etat de Liège, passé à la France avec leurs droits, privilèges... ...strict de la prévôté royale d'Agi-mont et parties y réunies composées de tout le démembrement de l'Etat de Liège, passé à la France avec leurs droits, privilèges et usages, suivant l'engagement pris alors par les commissaires du Roi et une i...
      ...pagne, sept ont été nommés par le Roi ; à l'exception de deux, tous résidant dans... Des huit propriétaires de campagne, sept ont été nommés par le Roi ; à l'exception de deux, tous résidant dans les villes, ils ne sont les représentants de qui que ce soit, n'étant pas nommé...
      On a d ailleurs admis dans le clergé des doy... On a d ailleurs admis dans le clergé des doyens ruraux et des curés qui, ayant été choisis par le Roi, ne représentent perso...
      ...x besoins du peuple, n'ont pas concouru à la nomination des représentants du prem... ... du clergé, comme la plus précieuse par les rapports touchants qui l'unissent aux besoins du peuple, n'ont pas concouru à la nomination des représentants du premier ordre.
      ...e occasionnera une dépense considérable à laquelle il faudra fournir, outre les i...
      ...nts et des gratifications considérables à ses officiers, agents et membres de la ...
      On ajoutera qu'elle occasionnera une dépense considérable à laquelle il faudra fournir, outre les impôts ordinaires ; on sait que pendant les séances du 23 octobre 1789, elle s'est occupée de fixer des traitements et des gratifications considérables à ses officiers, agents et membres de la commission intermédiaire.
      ...ienbourg, Fumay et Revin ayant présenté à Sa Mnajsté, le 9 janvier 1789, une requête très-respectueuse tendante à obtenir leur 1 distraction desdits Etat... Les officiers municipaux des villes de Givet Philippeville, Marienbourg, Fumay et Revin ayant présenté à Sa Mnajsté, le 9 janvier 1789, une requête très-respectueuse tendante à obtenir leur 1 distraction desdits Etats et l'établissement d'une

      Bailliage d'avesnes

      page 158
      administration particulière à Givet pour toutes les parties démembrée...
      ...ant été lue en la présente assemblée,il a été unanimement déclaré que ladite requ...
      ...et privilèges sont une propriété sacrée à laquelle l'assemblée provisoire provinc...
      administration particulière à Givet pour toutes les parties démembrées de l'Etat de Liège, sous le titre d'assemblée particulière de l'Entre-Sambre-et-Meuse, Galle liégeois, et ladite requête ayant été lue en la présente assemblée,il a été unanimement déclaré que ladite requête contenait le vœu général des habitants du district, ot que Sa Majesté sera h...
      ... qu'ils sollicitent de ses bontés paternelles , en considérant que leurs droits et privilèges sont une propriété sacrée à laquelle l'assemblée provisoire provinciale ne pouvait porter atteinte sans renverser toutes les lois et détruire les e...
      ...semblée provinciale, qui serait établie à Givet, régler ses fonctions et attribut... ...oncerter et fixer les bases de sa constitution soit par le titre d'Etats ou d'assemblée provinciale, qui serait établie à Givet, régler ses fonctions et attributions, en former et rédiger le projet, qui serait ensuite envoyé 4 Majesté pour r...
      Art, 14. On connaît degédan à Givet quinze à dix-sept péages ou droits domaniaux et ...
      ...e ; un arrêt du conseil du 10 mars 1771 a ordonné aux propriétaires de ces droits...
      ...leurs titres. M. le duc d'Aremberg n'en a pas "produit et a eu le crédit d'être maintenu par provis...
      ... un an, par arrêt du 14 mars 1776; il n a pu encorp faire cette production et il ...
      ...oins ; un autre arrêt du 15 ayr'il 1779 a déclaré qu'à la paix, Sa Majesté s'occuperait de la suppression de tous ces droits s ils sont à tel point désastreux que Giyet, au cent...
      ...vir galion entre Çharleville et ïfamur, n'a pas une seule barquette, un seul bateli...
      Art, 14. On connaît degédan à Givet quinze à dix-sept péages ou droits domaniaux et seigneuriaux sur la Meuse et plusieurs autres par terre, restant du régime féodal; plusieurs ne sont appuyés d'aucun titre ; un arrêt du conseil du 10 mars 1771 a ordonné aux propriétaires de ces droits de produire leurs titres. M. le duc d'Aremberg n'en a pas "produit et a eu le crédit d'être maintenu par provision pendant un an, par arrêt du 14 mars 1776; il n a pu encorp faire cette production et il n'en perçoit pas moins ; un autre arrêt du 15 ayr'il 1779 a déclaré qu'à la paix, Sa Majesté s'occuperait de la suppression de tous ces droits s ils sont à tel point désastreux que Giyet, au centre de la navir galion entre Çharleville et ïfamur, n'a pas une seule barquette, un seul batelier. On demande avec la plus vive instance la suppression de tous ces péages.
      ...nstruit un pont de pierre sur la Meuse, à Givet. . Art 15. Parmi les moyens de pr...
      ...s sujets du Roi, il en est un important à facile ; c'est d'accorder aux vins de B...
      ...ège et toute la basse Allemagne produit à l'Empereur, qui ne les grève que d un
      ...dans l'Entre-Sambre-e^Meuse, sera incessamment suppliée d'ordonner qu'il sera construit un pont de pierre sur la Meuse, à Givet. . Art 15. Parmi les moyens de procurer des fonds au gouyernement en faisant le bien des sujets du Roi, il en est un important à facile ; c'est d'accorder aux vins de Bourgogne destinés pour l'étranger un transit k travers ia Champagne et la Picard...
      ... reconnu que le transit de ces vins par la Hollande, les Pays-Bas, le pays de Liège et toute la basse Allemagne produit à l'Empereur, qui ne les grève que d un
      ... au bureau de l'enlèvement en Bourgogne à la faveur de i'acquit-à-caution, pour payer les droits de sortie au dernier bureau du pays conquis qui est à Giyet, en exemption de tous droits d ai... ...par le moyen ci-dessus, sans d'autres difficultés que d'en assurer l'exportation au bureau de l'enlèvement en Bourgogne à la faveur de i'acquit-à-caution, pour payer les droits de sortie au dernier bureau du pays conquis qui est à Giyet, en exemption de tous droits d aides, dont ces vins doivept jouir, attendu leur origine, Le Roi en ajoutant au fi...
      ...s soient expédiées sur Givet par acquit-à-cpution? Elles jouiraient de la route p...
      ...dance, jl y aurait huit lieues de moins à faire, et les voitures de retour condui...
      ...que de faire une route directe de Givet à Sedan.
      ...t les barrières répand un argent considérable, Pourquoi ne pas permettre qu'elles soient expédiées sur Givet par acquit-à-cpution? Elles jouiraient de la route par eau jusqu'à Saint-Amand, le roulage répandrait l'abondance, jl y aurait huit lieues de moins à faire, et les voitures de retour conduiraient en Flandre les ardoises de Fumay ; des craintes périlleuses ont jusqu'ici...
      ...ion d'un projet aussi salutaire, on le de* mande avec instance; il ne s'agirait que de faire une route directe de Givet à Sedan.
      ... travaux de Ja nouvelle route- de Givet à Rocroy soient continués avec vigueur ; ...
      ...rrières du pays les pierres nécessaires à cet effet.
      Art. 18, Que les travaux de Ja nouvelle route- de Givet à Rocroy soient continués avec vigueur ; que le peu de voirie qui aurait pu être voûté l'année dernière, soit achevé cette apnée ; on peut facilement se procurer des diverses carrières du pays les pierres nécessaires à cet effet.
      Art. 19. On demande à Sa Majesté qu'il lui plaise de donner d... Art. 19. On demande à Sa Majesté qu'il lui plaise de donner des ordres pour faire rendre public le compte des frais de la construction 4e lad...
      ...imposée par arrêt du %7 septembre 1773, à commencer du 1er janvier 1774, pour finir à pareil jour 1783, pour l entretien d'une pépinière d'ormes destinés à être plantés le long des chemins royaux...
      ...position est arrivé et que cependant on n'a pas moins continué de l'imposer jusque ...
      ... ca-pitation sur la province de Hainaut est comprise une somme de 1,380 livres, imposée par arrêt du %7 septembre 1773, à commencer du 1er janvier 1774, pour finir à pareil jour 1783, pour l entretien d'une pépinière d'ormes destinés à être plantés le long des chemins royaux; que le terme cle cette imposition est arrivé et que cependant on n'a pas moins continué de l'imposer jusque et compris 1788, H

      Bailliage d'avesnes

      page 159
      ...des grandes routes qui se fait de temps à autre devrait suffire aux entretiens de... ...ition, avec d'autant plus de raison que la vente desdits arbres plantés le long des grandes routes qui se fait de temps à autre devrait suffire aux entretiens de la pépinière ; on observe, au surplus, que dans ce district il ne se fait aucun...
      ...rvice exige que les voitures continuent à être fournies. ...gler dans sa sagesse un prix plus rappro? ché de la charge, si le bien de son service exige que les voitures continuent à être fournies.
      Il y a de Givet à Philippeville 5 lieues, le chemin est impraticable dans le fort de l'hiver, à peine peut-on y voiturer dans la bonne ...
      ...ue puis qu'il en coûte plus de 3 livres à celui qui est obligé de le fournir et d...
      Il y a de Givet à Philippeville 5 lieues, le chemin est impraticable dans le fort de l'hiver, à peine peut-on y voiturer dans la bonne saison ; 12 sols par sac de grain ou de farine que Je service des vivres paye, n...
      ... en est de même pour Jes chevaux de selle dont lp prix de 25 sols est trop modique puis qu'il en coûte plus de 3 livres à celui qui est obligé de le fournir et de le ramener.
      ... d'une liberté sage et mesurée invoqués à l'article î-3 sur la nomination des mem... ta ville de Givet-Saint-llilaire, papune suite du retour des principes d'une liberté sage et mesurée invoqués à l'article î-3 sur la nomination des membres qui composeront l'assemblée d'Entre-Sambre-Meuse, Galle liégeois, supplie S...
      Qu'à la répartition et assiette des impositions et à l'audition des comptes d'années, il y a... Qu'à la répartition et assiette des impositions et à l'audition des comptes d'années, il y aura, outre le corps municipal en exercice, quatre des notables et principaux hab...
      ...de cesser les perceptions auxquelles il a donné lieu. vers arrêts, soit supprimé, afin de cesser les perceptions auxquelles il a donné lieu.
      Art. 26. Que les langues et le pot à la tour, levé comme un droit au profit ...
      ...sif d'autant qu'il est un double emploi a vec celui qui se paye à la régie générale, et qu'il est prouvé qu'avant que cette ville passât à la France, il n'y avait qu'un seul et u...
      ...i? mont, qui en faisaient la perception à leur profit.
      Art. 26. Que les langues et le pot à la tour, levé comme un droit au profit de l'état majeur, sera supprimé comme abusif d'autant qu'il est un double emploi a vec celui qui se paye à la régie générale, et qu'il est prouvé qu'avant que cette ville passât à la France, il n'y avait qu'un seul et unique droit abandonné aux baillis et jurés de la terre d'Agi? mont, qui en faisaient la perception à leur profit.
      ...toire que depuis les droits auxquels on a assujetti led habitants, les trois quar... ... faire subsister les habitants.et de conserver les maisons qui restent, étant notoire que depuis les droits auxquels on a assujetti led habitants, les trois quarts sont tombées en ruine faute d'être habitées.
      ... par ses fortifications et sa situation à l'extrême fron» tière, contenant en outre des magasins à poudre et autres établissements précieu... ...éfaut de garnison. Cette place est cependant une des plus importantes du royaume par ses fortifications et sa situation à l'extrême fron» tière, contenant en outre des magasins à poudre et autres établissements précieux qui seuls devraient y faire e.ntretetenir une garnison forte et constante, afi...
      ... et autres, attachés par leurs services à la place de Charlemont, nominativement,...
      ...r le logement des bâtiments appartenant à Sa Majesté, aient à y résider, et non habiter abusivement à Givet.
      ...lient également Sa Majesté d'ordonner que les officiers du génie et d'artillerie et autres, attachés par leurs services à la place de Charlemont, nominativement, et auxquels il est affecté pour le logement des bâtiments appartenant à Sa Majesté, aient à y résider, et non habiter abusivement à Givet.
      ...de faire ce service gratis pour le Roi, à condition qu'il profitera desdites boues et immondices dont l'état-major a la jouissance, ...èvement des boues et immondices de Charlemont ; un particulier dudit lieu offre de faire ce service gratis pour le Roi, à condition qu'il profitera desdites boues et immondices dont l'état-major a la jouissance,
      ...arnison, de tenir soigneusement la main à ce que les bas officiers et soldats de ...
      ...e, vin, bière, et toutes autres denrées à la troupe dans les casernes et ailleurs...
      ...èglements existants aux officiers majors, juges de police et chefs dé corps en garnison, de tenir soigneusement la main à ce que les bas officiers et soldats de la garnison ne fassent aucun conir merce et ne vendent ni eau-de-vie, vin, bière, et toutes autres denrées à la troupe dans les casernes et ailleurs, et que les soldats ne puissent travailler que sous un maire de la ville.
      ...aitement honnête, et qu'il soit enjoint à ce dernier de tenir ...néfice de iNotre-Dame-du-liosaiîe soit rendu au vicaire, afin de lui faire un traitement honnête, et qu'il soit enjoint à ce dernier de tenir

      Bailliage d'avesnes

      page 160
      ...ticulière, demandent un corps municipal à part, et d'en élire par eux-mêmes les o... Les habitants de la ville de Givet-Notre-Dame, comme faisant une communauté particulière, demandent un corps municipal à part, et d'en élire par eux-mêmes les officiers, qui devront rendre compte des revenus et des charges, auquel compte de...
      ...0,000 livres qu'ils payent annuellement à la régie générale pour les droits sur l...
      ...es quatre notables qui devront assister à l'assiette des impositions et à l'audition des comptes d'années, il en ...
      ... qu'ils payent un cinquième des impositions, sans compter une somme de plus de 60,000 livres qu'ils payent annuellement à la régie générale pour les droits sur les cuirs; pourquoi ils demandent que dans le nombre des quatre notables qui devront assister à l'assiette des impositions et à l'audition des comptes d'années, il en soit toujours choisi un parmi eux.
      Art. 39. Ils demandent à revoir leurs communes pour leur être pa... Art. 39. Ils demandent à revoir leurs communes pour leur être partagées par les officiers municipaux suivant l'ancien usage de ladite ville, et ...
      Art. 40. Ils demandent à être restitués dans les droits de chass... Art. 40. Ils demandent à être restitués dans les droits de chasse et de pêche, en ayant joui sans trouble jusqu'à l'époque de mil sept cent quat...
      ...légers, que cette exportation n'est due qu'à la négligence des employés des bureaux ... ...re, puisque toujours elles s'exportent ouvertement .sous les prétextes les plus légers, que cette exportation n'est due qu'à la négligence des employés des bureaux de Fu-may, vireux et Givet d'exécuter les ordonnances rendues pour cette partie ...
      ...arnoy et Foiche, en opposition formelle à l'article 42 ci-dessus.) ...argnies, Fep-pin, Montiany, Hier g u es, Auberives, Hau, Choois, Landrichamp, Charnoy et Foiche, en opposition formelle à l'article 42 ci-dessus.)
      ...us , qui gémissent de la surprise faite à Sa Majesté par les tanneurs de Givet, d...
      ...ne soit libre pour l'étranger, comme il a toujours été d'usage, vu l'impossibilit...
      Les communautés dénommées ci-dessus , qui gémissent de la surprise faite à Sa Majesté par les tanneurs de Givet, demandent que la sortie des écorces de chêne soit libre pour l'étranger, comme il a toujours été d'usage, vu l'impossibilité constante et reconnue que la tannerie de Givetpuisse jamais consommer les écor...
      ruinés, réduits à l'aumône et hors d'état de payer leurs ...
      ...roduit des droits considérables imposés à la sortie des écorces, si la défense in...
      ruinés, réduits à l'aumône et hors d'état de payer leurs impositions au Roi, vu le vil prix auquel cette denrée serait réduite faute de d...
      ... le pays; outre les maux ci-dessus énoncés, Sa Majesté serait encore privée du produit des droits considérables imposés à la sortie des écorces, si la défense invoquée par la cupidité des tanneurs avait indistinctement son effet.
      ...e onéreuse au peuple et qui aujourd'hui n'a plus de destination. ...ur livre des droits du greffe et épices des justices royales, comme une surcharge onéreuse au peuple et qui aujourd'hui n'a plus de destination.
      ... gênantes et ruineuses pour les sujets; à cet égard les plaintes sont générales. Art. 46. Elles demandent que les banalités soient abolies comme gênantes et ruineuses pour les sujets; à cet égard les plaintes sont générales.
      ...s communautés, ils eussent été exécutés à bien meilleur compte. ...augmenter les frais de cet entretien au détriment de l'entrepreneur prête-nom des communautés, ils eussent été exécutés à bien meilleur compte.
      ...eul doit suffire dans un espace de deux à trois lieues, jusqu'à ce que les chauss... ... auxquels on attribue annuellement 300 livrés ne faisant rien, il paraît qu'un seul doit suffire dans un espace de deux à trois lieues, jusqu'à ce que les chaussées soient fréquentées, ce qui n'aura lieu que lorsque la partie de Rocroy sera ...
      ...u royaume, elles demandent qu'il plaise à Sa Majesté d'ordonner que tous les suje... ...8. Pour fournir aux frais considérables de l'entretien de toutes les chaussées du royaume, elles demandent qu'il plaise à Sa Majesté d'ordonner que tous les sujets nobles, gens d'Eglise, même les villes y contribuent également sans aucune ex...

      Bailliage d'avesnes

      page 161
      facultés, à moins que Sa Majesté ne juge à propos, pour en décharger ses sujets, d... facultés, à moins que Sa Majesté ne juge à propos, pour en décharger ses sujets, d'établir de distance en distance des droits .de barrière pour pourvoir auxdits e...
      ... attendu la grande misère que le peuple a éprouvée et qu'il éprouve surtout dans le moment actuel et qui ne peut s'attribuer qu'à la sortie des grains dont il est si fac... ... hors du royaume, surtout par le commerce maritime, soit défendue pour toujours, attendu la grande misère que le peuple a éprouvée et qu'il éprouve surtout dans le moment actuel et qui ne peut s'attribuer qu'à la sortie des grains dont il est si facile d'abuser.
      ...ns bourgeoises et cabaretières, montant à la somme de 900 livres, qu'ils payent à la régie générale, soient supprimés cor...
      ...és ont été assimilées et réunies, quant à la souveraineté, parle susdit traité, e...
      ...nstamment que les droits, tant principaux qu'accessoires, abonnés sur les boissons bourgeoises et cabaretières, montant à la somme de 900 livres, qu'ils payent à la régie générale, soient supprimés corn.me une double .charge, attendu qu'ils payent les impositions au Roi comme les anciens sujets du comté d'Agi-mont, auquel lesdites communautés ont été assimilées et réunies, quant à la souveraineté, parle susdit traité, et que les droits dont ledit abonnement est représentatif sont inconnus dans ledi...
      ...ablis par l'édit d'août 1781, est porté à 765 livres; quoique, aux termes mêmes d... ...a réunion au royaume, 490 livres par année, qui, avec les 10 sols pour livres établis par l'édit d'août 1781, est porté à 765 livres; quoique, aux termes mêmes de cet édit, elle dût être exempte de cet accessoire, elle n'est pas moins capiti...
      ...s bois en réserves leurs soient rendues à l'exclusion des maîtrises des eaux et f...
      ...s et vacations qu'ils Savent multiplier à volonté, outre les difficultés que les ...
      ... Landrichamp, et Montigny, demandent que l'administration et disposition de leurs bois en réserves leurs soient rendues à l'exclusion des maîtrises des eaux et forêts, vu que l'administration de ce corps est extrêmement dispendieuse et que l...
      ...xploitent sous leur autorité est toujours absorbée en grande partie par les frais et vacations qu'ils Savent multiplier à volonté, outre les difficultés que les communautés éprouvent pour obtenir la délivrance .de leurs deniers des mains des...
      ...ienfaits que Sa Majesté puisse accorder à ses peuples ; il n'est pas de province ...
      ...en de rétablir les forêts que l'intérêt a fait indistinctement abattre et détruir...
      2° D'ordonner la suppression des maîtrises, comme un des plus grands bienfaits que Sa Majesté puisse accorder à ses peuples ; il n'est pas de province qui ne consente de fournir au remboursement des charges des officiers de ces corps ; c'est le seul moyen de rétablir les forêts que l'intérêt a fait indistinctement abattre et détruire.
      ...té de Fromelemme et Flohimont, se borne à demander la libre administration de ses... La communauté de Fromelemme et Flohimont, se borne à demander la libre administration de ses bois dont le Roi possède un douzième par indivis, en suppliant Sa Majesté d'ord...
      Elle représente en outre qu'elle a infructueusement sollicité l'octroi nécessaire pour la coupe de sa réserve, elle n'a encore pu parvenir à l'obtenir; cependant le bois dépérit, i...
      ... étant trop vieilles ; elle offre aussi à Sa Majesté, sur cette partie, un dixièm...
      Elle représente en outre qu'elle a infructueusement sollicité l'octroi nécessaire pour la coupe de sa réserve, elle n'a encore pu parvenir à l'obtenir; cependant le bois dépérit, il diminue de valeur par les écorcesqui n'ont plus de prix, étant trop vieilles ; elle offre aussi à Sa Majesté, sur cette partie, un dixième au lieu d'un douzième.
      ...Auberives, Hau, Foiche, Chooz, Montigny à l'égard de son propre territoire et Fep... Les communautés de Vireux-Molhain, Hiergues, Auberives, Hau, Foiche, Chooz, Montigny à l'égard de son propre territoire et Feppin demandent particulièrement de rester exemptes de la juridiction de la maîtri...
      ...s des bestiaux, fût-ce chevaux ou bêtes à cornes trouvées pâturant dans les bois ...
      ...dant comme ces amendes vertes se payent à Auberives et à Foiche par tête de bestiaux, ces deux c...
      ...ndent de conserver leurs anciens usages à cet égard.
      ...op de rigueur d'un côté et avec trop de douceur de l'autre, puisque, pour amendes des bestiaux, fût-ce chevaux ou bêtes à cornes trouvées pâturant dans les bois où il n'est pas permis de les faire paître, n'y eût-il qu'une seule bête, on exi...
      ...ourvoir mieux par une plus juste proportion suivant sa sagesse et justice; cependant comme ces amendes vertes se payent à Auberives et à Foiche par tête de bestiaux, ces deux communautés demandent de conserver leurs anciens usages à cet égard.
      ...le pâturage dans les taillis soit libre à trois ans pour les chevaux et à cinq pour les bêtes à cornes, tant dans les bois des seigneur...
      ...uliers, et que les coupes soient faites à tire et aire suivant l'ordonnance.
      Lesdites communautés et celles de Haybes et Feppin demandent que le pâturage dans les taillis soit libre à trois ans pour les chevaux et à cinq pour les bêtes à cornes, tant dans les bois des seigneurs que dans ceux des communautés et des particuliers, et que les coupes soient faites à tire et aire suivant l'ordonnance.
      ... et l'inexactitude des pauvres exposent à des pertes fréquentes et que l'exemple n'a que trop justifiées. ...lusive est aussi préjudiciable au public qu'aux particuliers, que l'insolvabilté et l'inexactitude des pauvres exposent à des pertes fréquentes et que l'exemple n'a que trop justifiées.
      ...suppression des ordres mendiants, comme à charge au public. La suppression des ordres mendiants, comme à charge au public.

      Bailliage d'avesnes

      page 162
      ...Depuis deux ans le seigneur est parvenu à les en priver, et il les punit d'amendes exorbitantes; ils demandent d'être mis à l'abri de pareille molestation. ...droit de chasse et de pêche avec certains filets, tant par terre que sur l'eau. Depuis deux ans le seigneur est parvenu à les en priver, et il les punit d'amendes exorbitantes; ils demandent d'être mis à l'abri de pareille molestation.
      ...échange en vertu duquel elle est passée à la France et qui contient la stipulatio...
      ...de de rester exempte des droits imposés à ce sujet,d'autant plus qu'elle ne doit ...
      ... rachat d'anciennes prétentions formées à la charge delà province du Hainaut. Art...
      ..., par ses officiers, les fait condamner à des amendes exorbitantes; elle supplie ...
      ...êts imposés par les mandements de M.-l'intendant du Hainaut, contre le traité d'échange en vertu duquel elle est passée à la France et qui contient la stipulation de les conserver dans leurs droits et usages, pâturages et autres ; ladite communauté n'ayant jamais fait de nouveaux acquêts demande de rester exempte des droits imposés à ce sujet,d'autant plus qu'elle ne doit pas supporter sa part du rachat d'anciennes prétentions formées à la charge delà province du Hainaut. Art. 59. La communauté de Hau-sous-Meuse. Cette communauté ayant droit de chasse su...
      ...léo dans la jouissance de ce droit par M. le duc d'A-remberg, leur seigneur, qui, par ses officiers, les fait condamner à des amendes exorbitantes; elle supplie Sa Majesté de les maintenir dans leurs possessions et d'entremettre son autorité...
    • Bailliage de revin

      - search term matches: (35)

      Bailliage de revin

      page 164
      ...ants ont supportées ont été un obstacle à la population, qui avant cette époque s'était accrue à la faveur des privilèges dont ils jouis... ...evin, est passée sous la domination de Sa Majesté, les impositions que les habitants ont supportées ont été un obstacle à la population, qui avant cette époque s'était accrue à la faveur des privilèges dont ils jouissaient sous la puissance des rois de France.
      ...rtient aux seigneurs du lieu et l'autre à Ja ville ; il n'y a aucune manufacture, une partie des habi...
      ...ent occupée pendant six mois de l'année à l'exploitation des bois ; l'autre parti...
      ...s montagnes escarpées, couvertes débroussaillés et de bois, dont une partie appartient aux seigneurs du lieu et l'autre à Ja ville ; il n'y a aucune manufacture, une partie des habitants y est seulement occupée pendant six mois de l'année à l'exploitation des bois ; l'autre partie, qui est la majeure, est obligée d'aller dans la Bretagne et dans les province...
      ...ille ne doit et ne peut être incorporée à la province de Hainaut à cause que les forces de ses habitants ne sont nullement comparables à celles des habitants de cette riche pro... Art. 2. Que cette ville ne doit et ne peut être incorporée à la province de Hainaut à cause que les forces de ses habitants ne sont nullement comparables à celles des habitants de cette riche province, de sorte que les impôts qui se lèvent seraient une surcharge accablante p...
      ... possessions de M. l'électeur de Trêves à Revin, ne doivent plus être affranchies des impositionsroyales.Cet affranchissement y a produit une surcharge en ce qu'on n'a pu diminuer sur lesrentes, cens et droits qui lui sont dus, les vingtièmes que l'on a payés sur les biens assujettis à ces rentes, cens et droits. Art. 3. Que les possessions de M. l'électeur de Trêves à Revin, ne doivent plus être affranchies des impositionsroyales.Cet affranchissement y a produit une surcharge en ce qu'on n'a pu diminuer sur lesrentes, cens et droits qui lui sont dus, les vingtièmes que l'on a payés sur les biens assujettis à ces rentes, cens et droits.
      ... possessions ne sont pas proportionnées à celles des propriétaires de campagne qu... ...condition que les habitants des villes qui en sont affranchis ; d'ailleurs leurs possessions ne sont pas proportionnées à celles des propriétaires de campagne qui supportent cette charge.
      ...t seuls cet impôt onéreux, tandis qu'il a été établi à une autre fin. ...d'ailleurs un lieu de passage, il en résulte que ce sont ses habitants qui payent seuls cet impôt onéreux, tandis qu'il a été établi à une autre fin.
      ...plus d'un huitième les bois nécessaires à leur consommation que la ville n'en a retiré en les vendant, à cause qu'il est dû à M. l'électeur de Trêves un droit qui équivaut à un huitième de la valeur, lorsque la vi... ...se partager une coupe de bois en nature ; car il en est résulté qu'ils ont payé plus d'un huitième les bois nécessaires à leur consommation que la ville n'en a retiré en les vendant, à cause qu'il est dû à M. l'électeur de Trêves un droit qui équivaut à un huitième de la valeur, lorsque la ville expose une coupe de bois en vente.
      ...e de Revin ne doit plus être assujettie à payer annuellement au subdélégué de M. ... Art. 9. Que la ville de Revin ne doit plus être assujettie à payer annuellement au subdélégué de M. l'intendant du Hainaut une pension de 400 livres.
      ...tres de la paroisse ; ils seraient plus à même d'en soulager les pauvres ; ou que...
      ...ie, et les ministres de l'autel réduits à une portion congrue.
      ...Que la dîme qui s'y perçoit fût, selon sa vraie destination, appliquée aux ministres de la paroisse ; ils seraient plus à même d'en soulager les pauvres ; ou que cette dîme fût abolie, et les ministres de l'autel réduits à une portion congrue.
      Art. 3. Ne plus laisser à la prévôté de Givet la prévention qui l...
      ...as pour le plaideur de mauvaise foi qui n'a rien à perdre, et d'un autre côté elle occasionne un déplacement ruineux et souvent à pure perte.
      Art. 3. Ne plus laisser à la prévôté de Givet la prévention qui lui est attribuée depuis quelques années, parce que d'un côté elle est un appas pour le plaideur de mauvaise foi qui n'a rien à perdre, et d'un autre côté elle occasionne un déplacement ruineux et souvent à pure perte.
      ...igieux Dominicains, qui y sont établis, à enseigner les humanités, pour Art. 5. D'obliger les religieux Dominicains, qui y sont établis, à enseigner les humanités, pour

      Bailliage de revin

      page 165
      Art. 7. D'affranchir à jamais cette ville de la juridiction d'... Art. 7. D'affranchir à jamais cette ville de la juridiction d'une maîtrise des eaux et forêts, puisqu'elle fait le malheur des habitants des v...
      ...e contribuer par leurs facultés réelles à l'augmentation des finances de l'Etat, ... Si les habitants de Revin sont dans l'impuissance de contribuer par leurs facultés réelles à l'augmentation des finances de l'Etat, ils y suppléeront, autant que la sphère de leurs connaissances peut s'étendre, p...
      ...n aux secrétaires d'Etat, qu'àceux qui, à l'exemple de M. Necker, auront rempli l... Art. 11. Qu'il ne soit accordé aucun® récompense ni pension aux secrétaires d'Etat, qu'àceux qui, à l'exemple de M. Necker, auront rempli les vœux du Roi et de la nation.
      ...des manipulations obscures, vont vendre à cher prix dans les villages éloignés de...
      ...malheur commun, eux qui n'ont ni fermes à payer, ni impôts à craindre, ni industrie effective à entretenir; il\ faudrait enfin ne jamai...
      ...it aussi bannir ces regrattiers, dont ies principes sont les mêmes, et qui, par des manipulations obscures, vont vendre à cher prix dans les villages éloignés des marchés publics le rebut de cette denrée ; car ce n'est au profit du propriéta...
      ...uniquement au profit des accapareurs et de ces regrattiers qui spéculent sur le malheur commun, eux qui n'ont ni fermes à payer, ni impôts à craindre, ni industrie effective à entretenir; il\ faudrait enfin ne jamais permettre l'exportion de cette denrée indéfiniment, mais seulement aux provinc...
      Ainsi fait à Revin, le sixième jour d'avril 1789, pa... Ainsi fait à Revin, le sixième jour d'avril 1789, paraphé par nous lieutenant général au bailliage royal d'Avesnes, le 17 avril 1789...
    • Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      - search term matches: (591)

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 166
      M. l'abbé de Saint-Vinoc, à Bergues. M. l'abbé de Saint-Vinoc, à Bergues.
      ...gier, pour le chapitre de Saint-Pierre, à Cassel. MM. Bornisien et Legier, pour le chapitre de Saint-Pierre, à Cassel.
      ... Logie, pour le chapitre de Notre-Dame, à Cassel. M. Logie, pour le chapitre de Notre-Dame, à Cassel.
      M. Bornisien, pour les chanoinesses, à Bourbourg. M. Bornisien, pour les chanoinesses, à Bourbourg.
      M. Legier, pour le nouveau cloître, à Bergues. M. Legier, pour le nouveau cloître, à Bergues.
      ...arles, pour les Bénédictines anglaises, à Dun-kerque. M. Çharles, pour les Bénédictines anglaises, à Dun-kerque.
      Père Van Damure, pour les Dominicains, à Bergues. Père Van Damure, pour les Dominicains, à Bergues.
      ...dié de Sainte-Brigitte, pour les Carmes à . Dunkerque. Pèr e Dédié de Sainte-Brigitte, pour les Carmes à . Dunkerque.
      Père Thorel, pour les Minimes, à Dunkerque. Père Thorel, pour les Minimes, à Dunkerque.
      Père Le Bon, pour les Augustins, à Hazebrouck. Père Le Bon, pour les Augustins, à Hazebrouck.
      M. Van Merris, pour les Sœurs grises, à Bailleul. M. Van Merris, pour les Sœurs grises, à Bailleul.
      ...en, pour les Religieuses hospitalières, à Cassel. M. Bornisien, pour les Religieuses hospitalières, à Cassel.
      M. Diette, pour les Augustines, à Steenvoorde. M. Diette, pour les Augustines, à Steenvoorde.
      M. Van Uxem, pour les Capucines, à Bourbourg. M. Van Uxem, pour les Capucines, à Bourbourg.
      ...re Van de Walle, pour les Sœurs grises, à Hazebrouck. Père Van de Walle, pour les Sœurs grises, à Hazebrouck.
      M. Le Mort, pour les Sœurs grises, à Merville. M. Le Mort, pour les Sœurs grises, à Merville.
      M. Van Costen, pour les Recolletines, à Dunkerque et idem, pour les pauvres Cla... M. Van Costen, pour les Recolletines, à Dunkerque et idem, pour les pauvres Clairisses de ladite ville.
      M. Charles, pour les Conceptionnistes, â Dunkerque. M. Messeo, pour les Dames anglaises, à Gravelines et idem, pour le chapitre de Saint-Pierre, à Aire M. Charles, pour les Conceptionnistes, â Dunkerque. M. Messeo, pour les Dames anglaises, à Gravelines et idem, pour le chapitre de Saint-Pierre, à Aire
      M. de Roo, curé à Bailleul, et idem, pour le curé d'Etair... M. de Roo, curé à Bailleul, et idem, pour le curé d'Etaires.
      ...es. M. de Backer, curé de Saint-Pierre, à Bergues et poulie curé de Bierne. ...e curé de Bourbourg et pour celui de Saint-George.» M. Marquet, curé de Gravelines. M. de Backer, curé de Saint-Pierre, à Bergues et poulie curé de Bierne.
      M. Legrand, curé de Saint-Martin, à Bergues. ^ M. de Han, pour lui comme curé de Notre-Dame, à Cassel et idem, pour M. Clinck, curé ibidem,. M. Legier, pour le curé de Saint-Nicolas, à Cassel. M. Beequé, curé d'Houtschoote. ... M. Legrand, curé de Saint-Martin, à Bergues. ^ M. de Han, pour lui comme curé de Notre-Dame, à Cassel et idem, pour M. Clinck, curé ibidem,. M. Legier, pour le curé de Saint-Nicolas, à Cassel. M. Beequé, curé d'Houtschoote. M. le doyen de Merville, pour lui et pour le curé de Rimeghen et pour celui de N...
      M. Blanckaert, à Vleteren. M. Blanckaert, à Vleteren.
      ..., pour le curé de Zermezeele. M. Maraut,à Roubrouck. M. le curé de Buinehetire. M... ...ur le curé de Broxelle, et encore idem, pour le curé de Volekernikhove. M. Logié, pour le curé de Zermezeele. M. Maraut,à Roubrouck. M. le curé de Buinehetire. M. le curé de Wutten.

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 167
      ...chelle, pour le clergé de Saint-Pierre, à Esergues. M. Schelle, pour le clergé de Saint-Pierre, à Esergues.
      MM- Haen et de Knid, prêtres à Steenvoorde. MM- Haen et de Knid, prêtres à Steenvoorde.
      M. Prévôt à Pradelles. M. Prévôt à Pradelles.
      M. Itsweire, à Bollizeele. M. Itsweire, à Bollizeele.
      Lesquels, âïant procédé à haute voix à l'élection d'un secrétaire, ont choisi à la pluralité des suffrages le sieur et ...
      ...avierre, prêtre, curé de Terdeghem, qui a bien voulu s'en charger.
      Lesquels, âïant procédé à haute voix à l'élection d'un secrétaire, ont choisi à la pluralité des suffrages le sieur et curé G.-J. Vanaen Bavierre, prêtre, curé de Terdeghem, qui a bien voulu s'en charger.
      ...océderaient conjointement ou séparément à la rédaction de leurs cahiers, a été résolu de faire cette rédaction sép... Ensuite de quoi aïant été délibéré, si les trois ordres procéderaient conjointement ou séparément à la rédaction de leurs cahiers, a été résolu de faire cette rédaction séparément.
      En conséquence, nous avons nommé à la pluralité des voix, MM. de Fabry-Bla...
      ...t, Van de Weghe et Légier pour procéder à la rédaction desdits cahiers.
      En conséquence, nous avons nommé à la pluralité des voix, MM. de Fabry-Blankaert, Roussel, Macquet, Van de Weghe et Légier pour procéder à la rédaction desdits cahiers.
      Le lendemain le clergé s'est assemblé à quatre heures du soir, afin d'entendre ...
      ...onformément au règlement de Sa Majesté, a accepté laditte présidence. De sorte, n...
      ...ledit jour et conçue en ces termes : Il a été dit par un des membres dê l'assembl...
      Le lendemain le clergé s'est assemblé à quatre heures du soir, afin d'entendre la lecture du cahier rédigé ; mais Msr l'évêque; d'Ypres, l'abbé de Bergues-Saint-Winnoe, suivant l'ordre hiérarchique, conformément au règlement de Sa Majesté, a accepté laditte présidence. De sorte, nous Benoit Van de Locgne, abbé de l'abbaye de Ber-gues Saint-Winnoe, étant assem...
      ...edit clergé : le tiers-état nous aïant -présenté une délibération par eux prise ledit jour et conçue en ces termes : Il a été dit par un des membres dê l'assemblée, que M. de Calonne, ex-contrôleur général, expatrié, avait fiarû hier dans la...
      La matière misé en délibération, a été unanimement résolu, que le tiers ét... La matière misé en délibération, a été unanimement résolu, que le tiers état ne pouvait admet*
      ...ir y adhérer et après que cette matière a été mise en délibération, nous y avons adhéré à la pluralité des voix. Nous demandant de vouloir y adhérer et après que cette matière a été mise en délibération, nous y avons adhéré à la pluralité des voix.
      Après ce la lecture du cahier a été commencée, et on en a remis la continuation au lendemain Après ce la lecture du cahier a été commencée, et on en a remis la continuation au lendemain
      2 avril 1789, à huit heures du matin. 2 avril 1789, à huit heures du matin.
      ...ns arrêté et clos le cahier rédigé, qui a été signé par nous, les commissaires pr... Le 3 avril nous avons arrêté et clos le cahier rédigé, qui a été signé par nous, les commissaires présents et le secrétaire.
      Ensuite de quoi a été faite l'élection de trois scrutateu... Ensuite de quoi a été faite l'élection de trois scrutateurs en la manière prescrite par le règlement du 24 janvier dernier, et par la voi...
      ...u même jour 3 avril, nous avons procédé à l'élection de deux députés aux Etats généraux, et après les différents scrutins faits à cet effet, le sieur et M. Pierre Cornil...
      ...senter ledit cahier aux Etats généraux, à Versailles, le 27 de ce mois, auxquels ...
      L'après-midi du même jour 3 avril, nous avons procédé à l'élection de deux députés aux Etats généraux, et après les différents scrutins faits à cet effet, le sieur et M. Pierre Cornil-Blanckaert, doyen de Ghretienneté et curé de Wormhout, diocèse d'Ypres, et le s...
      ...sel, curé delBlaringhem,diocèse de Saint Omer, ont été choisis et chargés de présenter ledit cahier aux Etats généraux, à Versailles, le 27 de ce mois, auxquels nous avons donné tous pouvoirs généraux et suffisants, pour proposer, remontrer,...
      Ainsi arrêté à Bailleul, en pleine assemblée, ce Ainsi arrêté à Bailleul, en pleine assemblée, ce
      ...ergé assemblé, ledit seigneur président a communiqué une lettre reçûe' le 8 du co...
      ...oint été dans la dernière assemblée qui a fini par le scrutin ; assurément Votre Excellence a été informée de tout ce qui s'est passé...
      ...iescé cependant contre mon inclination, à raison de mon âge et peu de connoissanc...
      ...lir cette commission, et vois qu'il n'y a pour moi d'autre parti à prendre que de désister et faire démiss...
      ...s Charles-Alexandre, comte d'Arberg et de Vallengin, etc., évêque d'Ypres, le clergé assemblé, ledit seigneur président a communiqué une lettre reçûe' le 8 du courent de M. Blanckaert, doyen de Ghretienneté et curé de Wormhout, élu le 3 du c...
      ... Votre Grandeur du choix des députés pour le clergé ; étant indisposé, je niai point été dans la dernière assemblée qui a fini par le scrutin ; assurément Votre Excellence a été informée de tout ce qui s'est passé ; il étoit tard quand on est venu annoncer que j'étois député avec le sieur cur...
      ...esogne au lendemain, auquel jour plusieurs curés auraient été absents, j'ai acquiescé cependant contre mon inclination, à raison de mon âge et peu de connoissance dans les affaires de l'Etat ; mais comme mon indisposition ne di-minûe point, je prévois de ne pouvoir accomplir cette commission, et vois qu'il n'y a pour moi d'autre parti à prendre que de désister et faire démission de l'honneur que messieurs du clergé m'ont voulù faire : je supplie Votre Ex...

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 168
      ...ture aïant été faite, Mgr. le président a proposé, qu'attendu que mondit sieur Bl...
      ... lui envoyer des députés pour l'inviter à se rendre personnellement à l'assemblée, lequel, aïant comparû et sa lettre reçue en sa présence, il a répondu que cette lettre n'étoit pas un...
      ...s uniquement-un conseil qu'il demandoit à son évêque ; mais après mûre délibération, ledit sieur Blanckaert a répondu, qu'il se de'sisioit de sa de'putation aux Etats généraux, et a signé ceci en conséquence.
      Cette lecture aïant été faite, Mgr. le président a proposé, qu'attendu que mondit sieur Blanckaert étoit en ville, il convenoit de lui envoyer des députés pour l'inviter à se rendre personnellement à l'assemblée, lequel, aïant comparû et sa lettre reçue en sa présence, il a répondu que cette lettre n'étoit pas une démission en règle, mais uniquement-un conseil qu'il demandoit à son évêque ; mais après mûre délibération, ledit sieur Blanckaert a répondu, qu'il se de'sisioit de sa de'putation aux Etats généraux, et a signé ceci en conséquence.
      ...ssion du sieur Blanckaert cy-dessus, il a été résolu de procéder à l'élection d'un autre député aux Etats ...
      ...des susdits deux députés de leur ordre, à cause de Ja semaine sainte, » a choisi élu et nommé Mgr Charles-Alexand...
      ...gin, évêque d'Y près etc., etc., lequel a accepté et aggréé la-ditte nomination, ...
      ...c tous pouvoirs cv-devant énoncés. Fait à Bailleul, ce 14 avril 1789, à l'assemblée du clergé.
      Ainsi vû la démission du sieur Blanckaert cy-dessus, il a été résolu de procéder à l'élection d'un autre député aux Etats généraux suivant la forme énoncée et prescrite par le règlement de Sa Majesté, d...
      ...iques, « plusieurs curés s'étant retirés le 3 de ce mois après l'élection faite des susdits deux députés de leur ordre, à cause de Ja semaine sainte, » a choisi élu et nommé Mgr Charles-Alexandre, comte du saint empire romain, d'Art erg et Vallengin, évêque d'Y près etc., etc., lequel a accepté et aggréé la-ditte nomination, pour, conjointement avec le susdit sieur Roussel, curé de la paroisse de Bla-ringhem, se rendre aux Etats généraux avec tous pouvoirs cv-devant énoncés. Fait à Bailleul, ce 14 avril 1789, à l'assemblée du clergé.
      Golation faite se trouve conforme à l'original. Golation faite se trouve conforme à l'original.
      ...e bienfaisance qui ont porté Sa Majesté à convoquer les Etats généraux, sa premiè...
      ...soins et son autorité pour faire rendre à la religion catholique romaine tout l'h...
      ... de Dieu sur la terre, et on se livrera à un esprit de système et de philosophie ...
      ...ime doit être animé est de remercier le Roi des vues de sagesse, de justice et de bienfaisance qui ont porté Sa Majesté à convoquer les Etats généraux, sa première demande doit avoir pour objet de supplier un roi aussi digne-de l'amour de ses peuples, d'employer tous ses soins et son autorité pour faire rendre à la religion catholique romaine tout l'honneur et le respect qui lui sont dus. Sans la religion, point de mœurs; et sans...
      ...s sur cette base, seront défectueux : bientôt on oubliera que le Roi est l'image de Dieu sur la terre, et on se livrera à un esprit de système et de philosophie qui plongera l'état dans le désordre. Plus, au contraire, les peuples sont relig...
      ...ux, lorsqu'ils ne tiendront pas la main à l exécution desdites ordonnances. ...s se font payer, soient punis rigoureusement par les soins des procureurs généraux, lorsqu'ils ne tiendront pas la main à l exécution desdites ordonnances.
      ... de leurs paroisses sont principalement à leur charge. D après ces motifs, les Et... ...s donnent le droit qu'on la leur demande sans cesse; et tous les pauvres honteux de leurs paroisses sont principalement à leur charge. D après ces motifs, les Etats généraux sont suppliés de faire un règlement général par lequel il serait or...
      ...sans qu'ils soient désormais assujettis à avoir recours aux tribunaux qui aujourd... ...es (1) serait fixée d'une manière proportionnée aux circonstances de leur état, sans qu'ils soient désormais assujettis à avoir recours aux tribunaux qui aujourd'hui règlent arbitrairement les contestations qui s'élèvent sur cet objet.
      ...de toutes impositions, ainsi que le Roi l'a toujours expressément ordonné. Que. dan... 2° Que les portions congrues soient exemptes de toutes impositions, ainsi que le Roi l'a toujours expressément ordonné. Que. dans le cas où les cures se trouveront dotées d'une manière qui excédera la valeur ...
      3° Que toutes novales soient attribuées à perpétuité aux curés par préférence aux... 3° Que toutes novales soient attribuées à perpétuité aux curés par préférence aux gros décimateurs, et sans diminution de leur portion congrue, aux termes de la ...
      ...tes charges inhérentes aux dîmes, étant à présumer que les dîmes et terres appart... ...éderaient pas le tiers de là dîme générale de la paroisse, soient exempts de toutes charges inhérentes aux dîmes, étant à présumer que les dîmes et terres appartenantes aux curés, ont été
      ...nes. D'autres ont demandé qu'il fût mis à la suite de cet article : Nonobstant to... ...t ajouté après ces mots de curés et rie vicaires : Soit des villes et des campagnes. D'autres ont demandé qu'il fût mis à la suite de cet article : Nonobstant tous arrêtés, sentences ou transactions, précédemment faites avec les décimateurs....
      ...écimateurs ont demandé qu'il fût ajouté à la fin de l'article 2 : Moyennant que le dédommagement ne soit point à la charge des décimateurs. (2) Les décimateurs ont demandé qu'il fût ajouté à la fin de l'article 2 : Moyennant que le dédommagement ne soit point à la charge des décimateurs.

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 169
      ...urés, vicaires, coutres ou clers, ainsi qu'à toutes les fournitures nécessaires au s...
      ...aux revenus de la fabrique, mais encore à la construction £t entretien des église...
      ...e temps, les décimateurs seraient admis à participer à l'administration des fabriques, dans un...
      ...ulle loi, nulle convention particulière n'a pu les en libérer (2).
      ...teurs seraient assujettis, non-seulemeut au payement des portions congrues des curés, vicaires, coutres ou clers, ainsi qu'à toutes les fournitures nécessaires au service divin, subsidiai-rementaux revenus de la fabrique, mais encore à la construction £t entretien des églises et maisons pastorales et vicariales, auxquelles charges les curés désirent encore qu'il soit ajouté une imposition pour les pauvres ; mais qu'en même temps, les décimateurs seraient admis à participer à l'administration des fabriques, dans un bureau composé des seuls décimateurs, curés et marguil-liers, librement élus pa...
      ...s ; car, si, dans le droit, la charge est essentiellement inhérente aux dîmes, nulle loi, nulle convention particulière n'a pu les en libérer (2).
      ...es églises ne pourraient être conférées qu'à des ecclésiastiques avancés en âge, qui... Que les prébendes desdites églises ne pourraient être conférées qu'à des ecclésiastiques avancés en âge, qui auraient rendu, pendant dix ans au moins, des services, soit dans le ministère,...
      ... curés possèdent leurs dîmes et terres, à aucun titre que celui de portion congru... ... leur portion congrue pourrait contribuer, si les décimateurs prouvaient que les curés possèdent leurs dîmes et terres, à aucun titre que celui de portion congrue : ils ont prétendu que cette preuve ne leur incombait pas.
      ...patentes de 1773, qui les assujettisent à cette charge, et aucunement à celles de maisons vicariales; sur quoi ...
      ...Sa Majesté une décision; 2° par rapport à la portion du coutre, qu'ils n'ont, pou...
      ...au payement de ladite portion, laquelle a été communément payée par les paroisses...
      ... ayant, jusqu'à présent, servi de règle à cet égard; 3° par rapport à l'imposition demandée sur les dîmes pou...
      ...est libre, et qu'elle doit eire laissée à la conscience des décimateurs. — Les cu...
      ...nt en instance au conseil d'Elat du Roi, pour obtenir la révocation des lettres patentes de 1773, qui les assujettisent à cette charge, et aucunement à celles de maisons vicariales; sur quoi ils attendent de Sa Majesté une décision; 2° par rapport à la portion du coutre, qu'ils n'ont, pour la plupart, jamais été tenus au payement de ladite portion, laquelle a été communément payée par les paroisses, la possession ayant, jusqu'à présent, servi de règle à cet égard; 3° par rapport à l'imposition demandée sur les dîmes pour les pauvres, que l'aumône est libre, et qu'elle doit eire laissée à la conscience des décimateurs. — Les curés ont observé sur le même, article qu'il est important que l'élection des cout...
      (4) H a été protesté contre cet article par le ... (4) H a été protesté contre cet article par le prévôt de Saint-Pierre de Cassel.
      ...lés forains ne pourraient être conférés qu'à des ecclésiastiques employés aux mêmes ... ...énéfices ne pourraient point être multipliés sur une même tête, et que ceux appelés forains ne pourraient être conférés qu'à des ecclésiastiques employés aux mêmes fonctions ou qui auraient rendu de longs services, et auxquels il convient de fa...
      ... de la maison du Roi, seraient observée à l'égard des églises de la Flandre. Que la disposition du concile de Trente, relativement au nombre des commensaux de la maison du Roi, seraient observée à l'égard des églises de la Flandre.
      ...nt, d'indemnité, et autres semblables ; qu'à cet effet, il serait fixé un terme aprè...
      ...uittances données aux gèns de mainmorte à raison d'iceux , seraient enregistrées ...
      ...nes fait éprouver à.toutes les mainmortes, relativement aux droits d'amortissement, d'indemnité, et autres semblables ; qu'à cet effet, il serait fixé un terme après lequel il ne serait plus permis de revendiquer de pareils droits, et qu'en outre, toutes les quittances données aux gèns de mainmorte à raison d'iceux , seraient enregistrées dans les tribunaux ordinaires, pour y avoir recours au besoin.
      ...cernant les formalités trop rigoureuses à observer pour les constructions et reco... Que l'arrêt du conseil d'Etat du Roi, du 7 septembre 1785, concernant les formalités trop rigoureuses à observer pour les constructions et reconstructions des bâtiments appartenant aux gens de mainmorte, soit révoqué.
      ... les gens de mainmorte soient autorisés à faire le rem-ploi des deniers en proven...
      ...s constituées, sans qu'ils soient tenus à aucun droit d'amortissement, ou autres.
      ... le vœu du gouvernement, par les propriétaires des terres grevées de ces rentes, les gens de mainmorte soient autorisés à faire le rem-ploi des deniers en provenant, soit en acquisition d'autres propriétés foncières, soit en rentes constituées, sans qu'ils soient tenus à aucun droit d'amortissement, ou autres.
      ...es mendiants et autres, et spécialement à ceux de ces établissements qui s'occupe... ...d'accorder une protection spéciale aux couvents de l'un et l'autre sexe des ordres mendiants et autres, et spécialement à ceux de ces établissements qui s'occupent de l'enseignement ou autres objets de l'utilité publique ; et qu'elle daigne ...
      ...ttres de naturalisation aux étrangers : à quoi les autres membres ont adhéré. ...ié, attendu la diminution des sujets français, de vouloir accorder gratis des lettres de naturalisation aux étrangers : à quoi les autres membres ont adhéré.

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 170
      ...ans la dépendance d'un seul homme, tout à la fois subdelegue de la Flandre mariti...
      ...culier de Cassel, député du département à la cour, commissaire perpétuel de la pr...
      ... mains du tiers-état des villes; ei que celui-ci se trouve presque entièrement dans la dépendance d'un seul homme, tout à la fois subdelegue de la Flandre maritime, subdélégué particulier de Cassel, député du département à la cour, commissaire perpétuel de la province, inspecteur général de ses pavés, inspecteur particu-îer de ceux de Châte...
      ...inue le respect que les peuples doivent à leurs pasteurs, et contradictoire avec leur droit de participer, comme citoyens, à l'administration même cte la province; ... ...auvres et autres fondations, cçmme évidemment injuste et abusif, en ce qu'il diminue le respect que les peuples doivent à leurs pasteurs, et contradictoire avec leur droit de participer, comme citoyens, à l'administration même cte la province; et qu'en conséquence, les comptes oesdites administrations soient présentés et r...
      ... comme blessant l humanité et contraire à la charité, sauf a la province à s'occuper des moyens les plus propres d... ...ux étrangers domiciliés dans la province et tombés dans l'indigence, soit aboli, comme blessant l humanité et contraire à la charité, sauf a la province à s'occuper des moyens les plus propres de prévenir les inconvénients qui pourraient en résulter.
      ...il ne soit permis d'en exporter Je blé, qu'à une valeur déterminée par les soins des... ... extrêmes ; qu'on ne laisse point sortir du royaume aucune matière première. Qu'il ne soit permis d'en exporter Je blé, qu'à une valeur déterminée par les soins des Etats particuliers, et converti enfariné, mise en sacs.
      ...arlement de Flandre, soient reintégrées à sa juridiction, pour que les jugements y soient rendus conformément à leurs coutumes et privilèges. ...s, qui se trouvent démembrés par des circonstances particulières du ressort du Parlement de Flandre, soient reintégrées à sa juridiction, pour que les jugements y soient rendus conformément à leurs coutumes et privilèges.
      ...par lui ou autre prêtre qu il commettra à cet effet, de visiter les lettres et pa... Qu'aussitôt après le décès d'un curé, le doyen de Chrétienneté soit autorisé, par lui ou autre prêtre qu il commettra à cet effet, de visiter les lettres et papiers qui pourraient se trouver chez le curé delunt, et d'y apposer le scellé, a...

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 171
      Que, préalablement à toutes les opérations des Etats générau... Que, préalablement à toutes les opérations des Etats généraux, toutes les lois constitutionnelles et fondamentales de l'Etat soient rassembl...
      ...tat; laquelle sera autorisée par le Roi à chercher, dans les dépôts publics, tout...
      ... être envoyé aux députés de la province à ladite assemblée (1).
      ...osée de quatre membres, dont un du clergé, un de la noblesse, et deux du tiers-état; laquelle sera autorisée par le Roi à chercher, dans les dépôts publics, tout ce qui pourra servir de documents et instructions, pour être envoyé aux députés de la province à ladite assemblée (1).
      ...Flandre maritime croit devoir présenter à l'assemblée des Etats généraux du royau... ...andes, remontrances, doléances et supplications que l'assemblée du clergé de la Flandre maritime croit devoir présenter à l'assemblée des Etats généraux du royaume, en exécution des ordres du Roi, pour y être fait droit, conformément aux vue...
      ...it, clos et arrêté en ladite assemblée, à Bailleul, le 3 avril 1789. Signé Renoît...
      ... président de l'assemblée; de Fabrv; J.-A. Macquet, curé doyen de Dunkerque; Légi...
      Ainsi fait, clos et arrêté en ladite assemblée, à Bailleul, le 3 avril 1789. Signé Renoît Van de Weghe, abbé de Saint-Winnoe, président de l'assemblée; de Fabrv; J.-A. Macquet, curé doyen de Dunkerque; Légier; J.-B.-J. Roussel, curé de Bla-zinghem ; et plus bas : Par ordonnance de l'as...
      ...lesse de la Flandre maritime, assemblée à Bailleul, en exécution de la lettre du ... Des doléances et supplications de Vordre de la noblesse de la Flandre maritime, assemblée à Bailleul, en exécution de la lettre du Roi du 19 février dernier (2).
      ...r les retours successifs desdits Etats, à ce qui sera statué à cet égard par ceux qui vont s'assembler... ... le retour des premiers Etats généraux dans trois ans, et de s'en rapporter, pour les retours successifs desdits Etats, à ce qui sera statué à cet égard par ceux qui vont s'assembler.
      Art. 6. Qu'à l'imitation des puissances voisines, nu...
      ...tre élu député auxdits Etats, ni habile à posséder aucune charge, à moins qu'il ne soit régnicole ou natura...
      Art. 6. Qu'à l'imitation des puissances voisines, nul étranger possédant des biens dans le royaume ne puisse être élu député auxdits Etats, ni habile à posséder aucune charge, à moins qu'il ne soit régnicole ou naturalisé.
      ...s que, pour des cas graves et de nature à inquiéter les familles, il pourra être expédié des ordres de réclusion, mais seulement à la demande du tribunal qui sera à cet effet établi de l'autorité du Roi, ... ...mellement toutes lettres de cachet, d'exil, et autres arbitraires, sauf toutefois que, pour des cas graves et de nature à inquiéter les familles, il pourra être expédié des ordres de réclusion, mais seulement à la demande du tribunal qui sera à cet effet établi de l'autorité du Roi, par les Etats provinciaux, lequel ne pourra lui-même faire cette demande au mini...
      ...noins tous les huit jours, conformément à l'ordonnance de 1670. Ce tribunal sera spécialement chargé de faire viser les détenus, au inoins tous les huit jours, conformément à l'ordonnance de 1670.
      ... des lettres, abus dangereux,,contraire à la foi et à la sûreté publique. Art. 8. De faire cesser le violation du sceau des lettres, abus dangereux,,contraire à la foi et à la sûreté publique.
      ...sure et de la nécessité des privilèges, à la charge par les auteurs et imprimeurs de mettre leurs noms à tous les ouvrages quelconques, et de ré...
      ...écrits pourraient contenir de contraire à la religion, aux mœurs, au bon ordre générai et à l'honneur des citoyens.
      ...D'établir la liberté indéfinie de la presse par la suppression absolue de la censure et de la nécessité des privilèges, à la charge par les auteurs et imprimeurs de mettre leurs noms à tous les ouvrages quelconques, et de répondre personnellement et solidairement de tout ce que les écrits pourraient contenir de contraire à la religion, aux mœurs, au bon ordre générai et à l'honneur des citoyens.
      Art. 10. D'établir dès à présent, de concert avec les Etats géné...
      ...ns les vingt-quatre heures au plus tard à ses juges naturels.
      Art. 10. D'établir dès à présent, de concert avec les Etats généraux, une commission chargée de la réforme des lois civiles et criminelles, mais...
      ... qui prescrivent que tout individu arrêté par le pouvoir exécutif, soit remis dans les vingt-quatre heures au plus tard à ses juges naturels.
      ... finance, suppliant Sa Majesté den'user à l'avenir du droit qu'elle a d'anoblir, que pour récompenser des ser... ...order la réformé de l'abus des anoblissements par charges, ni par aucun moyen de finance, suppliant Sa Majesté den'user à l'avenir du droit qu'elle a d'anoblir, que pour récompenser des services réels, publics, importants; que tous les anoblissements soient proclamés a...
      ...iser la création d'une banque nationale,à l'instar de celle d'Angleterre (sauf les corrections convenables à la constitution monarchique), sous la s...
      ... droit de faire les règlements relatifs à son administration, et d'en disposer su...
      Art. 14. D'autoriser la création d'une banque nationale,à l'instar de celle d'Angleterre (sauf les corrections convenables à la constitution monarchique), sous la seule surveillance des Etats généraux qui, dans leurs assemblées, auront seuls le droit de faire les règlements relatifs à son administration, et d'en disposer suivant les besoins de

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 172
      ... ans; qu'il ne sera point lixé de terme à la durée de leurs assemblées, et que da... Art. 17. De statuer que ces Etats provinciaux s assembleront tous les ans; qu'il ne sera point lixé de terme à la durée de leurs assemblées, et que dans les intervalles de celles-ci, ils auront une commission toujours subsistante,...
      Art. 18. De s'en rapporter à la sagesse desdits Mats provinciaux, et...
      ... régler tout ce qui peut être favorable à l'augmentation de l'agriculture, du commerce, des manufactures, à la destruction de la mendicité et autres objets quelconques, propres a améliorer lesortdes liabitantsde leur province, étant par leur position plus à portée de juger des moyens locaux convenables à cette fin.
      Art. 18. De s'en rapporter à la sagesse desdits Mats provinciaux, et leur donner en conséquence tous pouvoirs de régler tout ce qui peut être favorable à l'augmentation de l'agriculture, du commerce, des manufactures, à la destruction de la mendicité et autres objets quelconques, propres a améliorer lesortdes liabitantsde leur province, étant par leur position plus à portée de juger des moyens locaux convenables à cette fin.
      ...itutionnelles de la Flandre maritime et a ses capitulations, au Parlement de Doua...
      ...de la province ; en conséquence, rendre à cette cour et au siège royal l'exercice...
      ...alement quelconques, sauf celles faites a la juridiction consulaire, dont la cons...
      Art. 19. De déclarer que, conformément aux lois constitutionnelles de la Flandre maritime et a ses capitulations, au Parlement de Douai seul peut appartenir la juridiction souveraine sur tous les tribunaux de la province ; en conséquence, rendre à cette cour et au siège royal l'exercice de la plénitude de la juridiction ordinaire; déclarer . toutes commissions inco...
      ... les évocations hors des tribunaux provinciaux, et toutes les attributions généralement quelconques, sauf celles faites a la juridiction consulaire, dont la conservation importe essentiellement au bien du commerce. . Art. 20. D'accorder au P...
      ... De réaliser la promesse que Sa Majesté a daigné faire, de rendre publics, chaque... Art. 22. De réaliser la promesse que Sa Majesté a daigné faire, de rendre publics, chaque année, les comptes effectifs de recettes et dépenses de . l'Etat.
      ...ue les Etats provinciaux que Sa Majesté a promis à la Flandre, nommément par l'arrêt de so... ...accorder la supression des receveurs généraux et particuliers des finances, et que les Etats provinciaux que Sa Majesté a promis à la Flandre, nommément par l'arrêt de son conseil du 2 mars de la présente année, soient chargés de faire sans frais la ...
      ...ire qu'un seul pavs d'Etat conformément à l'article premier de l'arrêt du 2 mars 1789, en laissant à chaque province son administration part...
      ...ts justiciers de la Flandre wallone, ou à leurs représentants, dans la nouvelle f...
      Art. 24. D accorder l'union des deux provinces de Flandre, pour n'en faire qu'un seul pavs d'Etat conformément à l'article premier de l'arrêt du 2 mars 1789, en laissant à chaque province son administration particulière, régie par un bureau intermédiaire,composé de Wallons pour la Flandre w...
      ...l'on conserverait quelques distinctions ou prérogatives aux quatre seigneurs hauts justiciers de la Flandre wallone, ou à leurs représentants, dans la nouvelle formation des Etats provinciaux, il soit accordé la même faveur aux seigneurs hau...
      ...oit composé d'un nombre de membres égal à celui de la Flandre wallone, réglé pour... Art. 25. Que le bureau intermédiaire de la Flandre maritime soit composé d'un nombre de membres égal à celui de la Flandre wallone, réglé pour les trois ordres dans la même proportion que les Etats généraux.
      ...s municipaux la juridiction consulaire, à charge déjuger consulairement, suivant ...
      ... les habitants de Bergues, pour plaider à Lille, distant de 16 lieues, et pour y ...
      ... chaque ville intermédiaire de la Flandre maritime, il soit accordé aux officiers municipaux la juridiction consulaire, à charge déjuger consulairement, suivant l'ordonnance observée dans celte juridiction, étant absurde que les habitants de Bergues, pour plaider à Lille, distant de 16 lieues, et pour y obtenir un jugement rendu sans frais, dépensent néanmoins quelquefois plus que l...
      ...vec les Etats généraux, daigne pourvoir a l'indemnité des habitants des provinces...
      ...t pour l'agriculture et pour le peuple, à qui l'usage de cette plante est en quel...
      ...lement des douanes aux extrêmes frontières est accordé. Sa Majesté, de concert avec les Etats généraux, daigne pourvoir a l'indemnité des habitants des provinces deFlan-dre, vu la perte résultante de la défense qui leur serait faite de cultiver le tabac, culture également avantageuse et pour l'agriculture et pour le peuple, à qui l'usage de cette plante est en quelque sorte devenue un besoin.
      ...ar le domaine, et qu'ils ne soient plus à la charge des châtellenies, ainsi qu'il... ...totalité de ceux qui sont faits sur les terres appartenantes au Roi soit payée par le domaine, et qu'ils ne soient plus à la charge des châtellenies, ainsi qu'ils l'ont été abusivement jusqu'à présent.
      Art. 33. Que le dépôt de mendicité soit à l'avenir administré respectivement parl... Art. 33. Que le dépôt de mendicité soit à l'avenir administré respectivement parlesbureaux intermédiaires des deux provinces de Flandre.

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 173
      Art. 36. D'accorder à la province de la Flandre maritime, la ...
      ...der la suppression de l'aide ordinaire, à l'instar de la province du Hainaut, où ...
      Art. 36. D'accorder à la province de la Flandre maritime, la restitution des droits des quatre membres de Flandre; et s'il n'est pas possible de l'obtenir eu entier, que Sa Majesté daigne au moins accorder la suppression de l'aide ordinaire, à l'instar de la province du Hainaut, où l'on ne l'impose pas, et où la cry de Mons en tient lieu, ce qui fait un objet d...
      ...ue ceux des routes et messageries, sauf à accorder toutes les indemnités qui sero... ...quer tous les privilèges exclusifs qui gênent le commerce et le roulage, ainsi que ceux des routes et messageries, sauf à accorder toutes les indemnités qui seront reconnues justes par les Etats provinciaux.
      ...de toutes les provinces belgiques, sauf à charger les Etats provinciaux respectif... Art. 38. D'accorder la liberté de la navigation intérieure de toutes les provinces belgiques, sauf à charger les Etats provinciaux respectifs de ces provinces, de preudre les arrangements convenables pour que personne ne...
      ...t et surséance, autoriser les tribunaux à n'y avoir point égard, si l'importunité... Art. 44. D'abolir les arrêts de répit et surséance, autoriser les tribunaux à n'y avoir point égard, si l'importunité ou la surprise en obtenait aucun, révoquer tous ceux actuellement existants.
      ...en laissant (dansJes endroits où il n'y a point de réguliers susceptibles de s'y ... Art. 45. De confier aux maisons régulières l'instruction de la jeunesse, en laissant (dansJes endroits où il n'y a point de réguliers susceptibles de s'y livrer) subsister les collèges qui s'y trouvent, comme seule ressource pour les ...
      ... cas de la suppression, soient employés à faire des maisons de travail, ou à d'autres objets de charité, sous la dir... Art. 46. D'ordonner que les revenus des collèges qui seraient dans le cas de la suppression, soient employés à faire des maisons de travail, ou à d'autres objets de charité, sous la direction des bureaux intermédiaires et des Etats provinciaux.
      Art. 48. De statuer qu'à-l'avenir les monastères ne pourront êtr...
      ...e ces pensions ne pourront être données qu'à des ecclésiastiques résidants, ou à des établissements pieux, existants, ou à établir dans la province où le monastèr...
      Art. 48. De statuer qu'à-l'avenir les monastères ne pourront être grevés de pensions au delà du tiers net deleur revenu, défalcation faite de toutes les charges réelles, et que ces pensions ne pourront être données qu'à des ecclésiastiques résidants, ou à des établissements pieux, existants, ou à établir dans la province où le monastère scFci situé.
      ... qu'elles soient, appartenantes au Roi, à des corps ou communautés ecclésiastiques ou séculiers, ou à des particuliers, soit autorisé au deni... ...ue le remboursement de toutes rentes d'épier, foncières, etc., de quelque nature qu'elles soient, appartenantes au Roi, à des corps ou communautés ecclésiastiques ou séculiers, ou à des particuliers, soit autorisé au denier vingt, comme l'empereur vient de l'ordonner dans ses Etats.
      ...d'issue entre tous les sujets français, à l'instar de ce, que l'empereur vient au... Art. 52. D'ordonner la suppression du droit d'écart ou d'issue entre tous les sujets français, à l'instar de ce, que l'empereur vient aussi de faire exécuter dans ses Etats, mais en indemnisant les seigneurs et autre...
      ...rt. 54. D'ordonner qu'il ne soit fourni à aucune personne quelconque ni fourrages... Art. 54. D'ordonner qu'il ne soit fourni à aucune personne quelconque ni fourrages, ni logement, ni fourniture d'aucune espèce, que d'après l'état arrêté par la c...
      ...que, et tout ce qui n'est pas contraire à la libre navigation intérieure du pays. ...r la conservation des privilèges, exemptions et franchises de la ville de Dunkerque, et tout ce qui n'est pas contraire à la libre navigation intérieure du pays.
      ...r celle de cette province, conformément à la teneur du présent cahier de doléance... ...parties-de l'administration, la prospérité générale du royaume, et en particulier celle de cette province, conformément à la teneur du présent cahier de doléances, auquel lesdits députés seront tenus de se conformer sans pouvoir s'en écarter...
      ... noblesse de la Flandre maritime, tenue à Bailleul le 9 avril 1789. Fait et arrêté dans l'assemblée de l'ordre de la noblesse de la Flandre maritime, tenue à Bailleul le 9 avril 1789.

      Bailliage de bailleïïl ou flandre maritime

      page 174
      ...s-état de la Flandre maritime, assemble à Bailleul, en exécution de la lettre du ... Des doléances du tiers-état de la Flandre maritime, assemble à Bailleul, en exécution de la lettre du Roi du 19 février 1780 (1).
      ...iers-état de la Flandre maritime, tenue à Bailleul, considérant que cette province est un pays d'Etat, qui a sesJois, ses usages et sespriviléges pa...
      ...'administration était autrefois confiée à des officiers municipaux librement élus et considérés à juste titre comme les pères du peuple;
      L'assemblée du tiers-état de la Flandre maritime, tenue à Bailleul, considérant que cette province est un pays d'Etat, qui a sesJois, ses usages et sespriviléges particuliers; que, suivantsa véritable constitution, l'administration était autrefois confiée à des officiers municipaux librement élus et considérés à juste titre comme les pères du peuple;
      ...ais encore sur les bestiaux nécessaires à l'agriculture, pour être dispensés de t...
      ..., dans tous les temps, jaloux de donner à leur souverain des preuves particulière...
      ...ns subsides considérables, librement accordés, non-seulement sur les boissons, mais encore sur les bestiaux nécessaires à l'agriculture, pour être dispensés de toute autre contribution, prouvent combien les Flamands ont été, dans tous les temps, jaloux de donner à leur souverain des preuves particulières de zèle et de fidélité;
      ...union forme l'assemblée du département, n'a pas pu en changer la nature ; ...erception de ces impôts, qui se faisait par les officiers municipaux, dont la réunion forme l'assemblée du département, n'a pas pu en changer la nature ;
      ...temps malheureux; que, ce-pendant, on y a ajouté 10 sous pour livre, qui les ont ... ...mination française, promettait une diminution sur ces droits consentis dans des temps malheureux; que, ce-pendant, on y a ajouté 10 sous pour livre, qui les ont rendus trop accablants;
      ...ation des privilèges de la province, en a absolument renversé la constitution mun...
      ...t été définilivement exefus de coop