Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-1214 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-111 hits on 1789-129 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-061 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-128 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-082 hits on 1791-091 hits on 1791-100 hits on 1791-111 hits on 1791-1212 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-031 hits on 1792-040 hits on 1792-051 hits on 1792-062 hits on 1792-072 hits on 1792-081 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-111 hits on 1792-1240 hits on 1793-010 hits on 1793-023 hits on 1793-033 hits on 1793-042 hits on 1793-050 hits on 1793-061 hits on 1793-072 hits on 1793-080 hits on 1793-093 hits on 1793-102 hits on 1793-111 hits on 1793-1218 hits on 1794-010 hits on 1794-021 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-123 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-121 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-124 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-122 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-125 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-122 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
11 - 20 sur 29 volumes
  • Tome 47 : Du 21 juillet au 10 août 1792 1 résultat
    • Séance du mercredi 8 août 1792

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 8 août 1792

      page 553
      Locuteur: Crestin
      2° Offre patriotrique et collective de la somme de 1,401 livres par les deu... 2° Offre patriotrique et collective de la somme de 1,401 livres par les deuxièmes bataillons des 2® régiment, 6* et 58® d infanterie, des volontaires des A...

      Séance du mercredi 8 août 1792

      page 564
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ... un mot d'où l'on puisse inférer ce vœu collectif. ... Messieurs, dans la première lettre écrite à l'Assemblée nationale, il n'est pas un mot d'où l'on puisse inférer ce vœu collectif.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...rdres le général blâme la manifestation collective ou trop vivement prononcée du vœu de l'... Dans ces ordres le général blâme la manifestation collective ou trop vivement prononcée du vœu de l'armée. « Il suffit, dit-il, quant à présent, à l'Assemblée nationale, au roi et ...

      Séance du mercredi 8 août 1792

      page 565
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ... adressant à leur général des pétitions collectives. Plusieurs de ces adresses, je l'avouer... Les corps de l'armée ont commis une faute, en adressant à leur général des pétitions collectives. Plusieurs de ces adresses, je l'avouerai, joignent à cette faute une faute plus grande encore. Plusieurs sont écrites ...
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...ui n'a pas même voulu faire une adresse collective pour présenter un don patriotique, qui,... ...andues dans le royaume, qui obéissent strictement aux lois, comme celle d'Agen qui n'a pas même voulu faire une adresse collective pour présenter un don patriotique, qui, dans leurs séances, expliquent les lois à leurs concitoyens, leur inspirent l'a...

      Séance du mercredi 8 août 1792

      page 579
      ...uence, il ne pourra être exercé, en nom collectif, par les corps électoraux, judiciaires,... ...roit de pétition appartient à tout individu, et ne peut être délégué; en "conséquence, il ne pourra être exercé, en nom collectif, par les corps électoraux, judiciaires, administratifs ni municipaux, par les sections et communes, ni lès sociétés de ...

      Séance du mercredi 8 août 1792

      page 588
      ..., d'arrêter, de présenter des pétitions collectives ; voilà tout ce qui peut leur être défe... ... Il ne leur est permis pas plus qu'à d'autres citoyens, à d'autres aggréga-tions, d'arrêter, de présenter des pétitions collectives ; voilà tout ce qui peut leur être défendu ; mais chaque militaire, depuis le tambour jusqu'au général, a le droit inco...

      Séance du mercredi 8 août 1792

      page 589
      ...n. La Constitution défend les pétitions collectives, mais elle ne peut empêcher les âmes ve... ... pourrait-il pas être leur organe, leur interprète? Il ne sera désavoué par aucun. La Constitution défend les pétitions collectives, mais elle ne peut empêcher les âmes vertueuses de s'entendre et d'exprimer leurs sentiments mutuels. Il n'est pas dans...
      ... de donner à ces sociétés une existence collective et politique, en prenant et souscrivant... ... les fonctionnaires publics et les représentants de la nation qui se permettront de donner à ces sociétés une existence collective et politique, en prenant et souscrivant des délibérations, en tolérant les affiliations, les correspondances qui font d...
  • Tome 48 : Du 11 août au 25 août 1792 1 résultat
    • Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      - search term matches: (2)

      Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      page 430
      Locuteur: Français
      ...ance l'arbre de la liberté et brûlé les portraits des rois. » (Applaudissements) ...et la prestation du serment. « Nous avons, disent-ils, planté en grande réjouissance l'arbre de la liberté et brûlé les portraits des rois. » (Applaudissements)

      Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      page 440
      Locuteur: Jollivet
      Il est de la nature de tout impôt collectif que la répartition ne puisse s'en faire... Il est de la nature de tout impôt collectif que la répartition ne puisse s'en faire autrement que des grandes aux petites localités, et finalement sur les derniers...

      Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      page 567
      ... oblige tous les propriétaires fonciers collectivement à verser au Trésor public une somme dét...
      ...le s'en trouvera grevée : c'est l'impôt collectif.
      L'autre est la contribution qui oblige tous les propriétaires fonciers collectivement à verser au Trésor public une somme déterminée, sans considérer la quotité absolue dont chaque propriété territoriale s'en trouvera grevée : c'est l'impôt collectif.

      Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      page 568
      De l'impôt collectif. De l'impôt collectif.
      ...sque la contribution foncière est toute collective, depuis les départements jusques et com... Les choses prennent un autre caractère lorsque la contribution foncière est toute collective, depuis les départements jusques et compris les contribuables ; en un mot, dans tous les éléments de la répartition : a...

      Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      page 571
      ...ement général, n'ordonnait l'impression collective des 83 recensements des départements, e... ...ble de l'environner, si le Corps législatif, dans un temps très voisin du dégrèvement général, n'ordonnait l'impression collective des 83 recensements des départements, et n'obligeait en même temps les administrations de département et de district, a...

      Séance du mardi 21 août 1792, au matin

      page 572
      ...omme agent principal, d'un côté l'impôt collectif, de l'autre l'intérêt personnel des ind... Si, au contraire, le gouvernement y fait entrer, comme agent principal, d'un côté l'impôt collectif, de l'autre l'intérêt personnel des individus ou corporations d'individus, alors il aura un cadastre avec plus ou moins...
  • Tome 50 : Du 15 au 21 septembre 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 21 septembre 1792, au matin

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 21 septembre 1792, au matin

      page 199 - 316
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 21 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, vice-président, DE M. FRANÇOIS (DE NEUFCHATEAU), ex-président, ET DE M. CAMBON, président. PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, vice-président. La séance est reprise à dix heures du matin. M. Gohier , au nom des commissaires nommés par l'Assemblée à l'examen des objets relatifs à la
      ...
      mon et Roques, Ar-nous-Rivière, P. Perrotin, Lagarde aîué,Jacquier, etBosset, A. Maucorps et Comp., Moller, L. Jallon, Orillard aîné, chef d'une manufacture d'indiennes et teintureries, occupant trois cents ouvriers et entretenant en outre mille ouvriers dans divers cantons de France, notamment à Rennes, pour filature et tisserandrie, J. Prévôt, Cousin, J.-A. Barbier, Kervegan, Robineau de Bougon.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 21 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, vice-président, DE M. FRANÇOIS (DE NEUFCHATEAU), ex-président, ET DE M.
      ...
      cents ouvriers et entretenant en outre mille ouvriers dans divers cantons de France, notamment à Rennes, pour filature et tisserandrie, J. Prévôt, Cousin, J.-A. Barbier, Kervegan, Robineau de Bougon.
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 7 décembre 1792

      Séance du vendredi 7 décembre 1792

      page 402 - 657
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Indre, qui font part des mesures par eux prises pour arrêter les efforts des perturbateurs qui devaient se porter sur Valençay. (
      ...
      enné-et-Loire du 1er février 1792. 297 Lettré adressée au roi, au nom des vrais citoyens de la ville de Rouen, à l'occasion de la pétition présentée dans le courant du mois de février dernier à l'Assemblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 7 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE DE VIEUZAC, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Treilhard , secrétaire, donne lecture des lettres et
      ...
      mblée nationale par la Société dite des amis de la Constitution, séante à Rouen, laquelle pétition a pour objet la destruction des maisons religieuses de cette ville. Fin de la table du second volume.
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 1 résultat
    • Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      - search term matches: (3)

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 256 - 585
      CONVENTION NATIONALE. Séance du LUNDI 7 JANVIER 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILHÀRD, président." La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Creuzé-Latouche ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : !i0 Lettredes magistrats de la ville de Francfort ui exposent à la Convention le mécontentement e leurs concitoyens provenant principalement des-çontributions exigées par le génér
      ...
      rmant en corps; en un mot, comment, d'une simple multitude, on peut faire une société, ou une personne morale, un individu collectif, qui se gouverne lui-même par la raison (1 ). (1) Ce premier cahier sera suivi d'un ou deux autres, et d'un projet de Constitution. J'aurais bien désiré de donner tout l'ouvrage à la fois ; mais il n'est pasr fini, et je n'ai pas cru que mes devoirs de député me per-
      CONVENTION NATIONALE. Séance du LUNDI 7 JANVIER 1793, AU MATIN. PRÉSIDENCE DE TREILHÀRD, président." La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Creuzé-Latouche ,secrétaire, donne lecture des
      ...
      sera suivi d'un ou deux autres, et d'un projet de Constitution. J'aurais bien désiré de donner tout l'ouvrage à la fois ; mais il n'est pasr fini, et je n'ai pas cru que mes devoirs de député me per-
  • Tome 59 : Du 19 février au 8 mars 1793 1 résultat
    • Séance du lundi 4 mars 1793

      Séance du lundi 4 mars 1793

      page 587
      Locuteur: Jean Bon-Saint-André
      ... de Paris, qui offre à la Convention lè portrait de Michel Lepeletier; cette lettre est ... 35° Lettre de la citoyenne Angélique Brileau, femme Allais, .artiste de Paris, qui offre à la Convention lè portrait de Michel Lepeletier; cette lettre est ainsi conçue (1) :
      Locuteur: Jean Bon-Saint-André
      ...me et de l'art que je cultive; c'est le portrait de Michel Lepeletier, gravé en couleurs... « Daignez rècevoir le faible tribut de mon patriotisme et de l'art que je cultive; c'est le portrait de Michel Lepeletier, gravé en couleurs; je serai trop heureuse, si en vous retraçant ses traits, vous y reconnaissez a...

      Séance du lundi 4 mars 1793

      page 594
      Locuteur: Chasset
      ... ou voudront faire, individuellement ou collectivement, sans destination particulière, des off... « La Convention nationale décrète que les citoyens qui ont fait ou voudront faire, individuellement ou collectivement, sans destination particulière, des offrandes patriotiques du même genre, pourront les déposer au chef-lieu de leur dis...
  • Tome 61 : Du 31 mars au 12 avril 1793 1 résultat
    • Séance du mercredi 3 avril 1793, au matin

      Séance du mercredi 3 avril 1793, au matin

      page 112 - 260
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 3 avril 1793 , au matin. présidence de bréard, ancien président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. La Revellière-Lépeaux , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux des séances du samedi 30 et dimanche 31 avril 1793. (La Convention approuve cette rédaction) (1). Garran-Coulon , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suiva
      ...
      on à la Convention nationale, si je m'exprime avec une chaleur qui n'est peut-être permise qu'à ses membres, et qù'un de ses ministres ne doit pas se permettre ; mais soyez assurés que c'est le zèle, c'est le sentiment profond qui m'inspire et qui me fait un besoin de vous communiquer ces mesures; il y a longtemps que je suis persuadé qu'il n'y en a pas de meilleure pour le salut de la République.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 3 avril 1793 , au matin. présidence de bréard, ancien président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. La Revellière-Lépeaux , secrétaire, donne lecture
      ...
      c'est le sentiment profond qui m'inspire et qui me fait un besoin de vous communiquer ces mesures; il y a longtemps que je suis persuadé qu'il n'y en a pas de meilleure pour le salut de la République.
  • Tome 62 : Du 13 au 19 avril 1793 1 résultat
    • Séance du mercredi 17 avril 1793

      - search term matches: (15)

      Séance du mercredi 17 avril 1793

      page 248 - 598
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 17 avril 1793. présidence de thuriot, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Boyer-Fonfrède , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (2), adresse à la Convention l'état nominatif de cinq volontaires auxquels il a délivré des brevets de pension. (La Conventio
      ...
      c les nations étrangères. Bon, .en ôtant ce qui n'est plus. Titre VII et dernier. De la revision des décrets constitutionnels. Voyez mon paragraphe 11. Sur le tout, prenons des mesures énergiques; mais au nom de la patrie, tâchons d'éviter qu'en cherchant dans des conceptions exagérées le bonheur et la paix, qui font l'objet de mes vœux, l'une et l'autre ne nous échappent. Signé : A. J. Thorillon.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 17 avril 1793. présidence de thuriot, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Boyer-Fonfrède , secrétaire, donne lecture des lettres, adres
      ...
      s au nom de la patrie, tâchons d'éviter qu'en cherchant dans des conceptions exagérées le bonheur et la paix, qui font l'objet de mes vœux, l'une et l'autre ne nous échappent. Signé : A. J. Thorillon.
  • Tome 64 : Du 2 au 16 mai 1793 1 résultat
    • Séance du vendredi 10 mai 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du vendredi 10 mai 1793

      page 402 - 534
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 10 mai 1793 présidence de boyer-fonfrède, président. La séance est ouverte à dix heures du matin (1). Masuyer , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes ; 1° Adresse du citoyen Jean Bousquet, par laquelle il propose à la Convention nationale un moyen de créer des défenseurs à la patrie; cette lettre est ainsi conçue (2) : « Roqu
      ...
      nouveau tous les bons -citoyens à méditer ce que je propose et à en faire l'application qui dépend d'eux, dans leurs sociétés patriotiques, dans leurs réunions pour les exercices des armes et dans les assemblées primaires. Je suis certain que l'ordre, l'instruction, le "bien public en seront le fruit, et que leur exemple sera imité partout, au grand avantage 'des vrais principes de la liberté (1).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 10 mai 1793 présidence de boyer-fonfrède, président. La séance est ouverte à dix heures du matin (1). Masuyer , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses
      ...
      assemblées primaires. Je suis certain que l'ordre, l'instruction, le "bien public en seront le fruit, et que leur exemple sera imité partout, au grand avantage 'des vrais principes de la liberté (1).