Résultats trouvés dans le Tome 72

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-0716 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 31 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du dimanche 11 août 1793

- search term matches: (9)

Séance du dimanche 11 août 1793

page 1
Un des secrétaires donne lecture de plusieurs pièces dont l'extrait suit : Un des secrétaires donne lecture de plusieurs pièces dont l'extrait suit :
Adresse du directoire du district de Grenade, département de la Haute-Garonne, qui accompagne la liste des citoyens de ce district qui ont fait des offrandes ...
...1 chemises, 1 mouchoir, 1 col, 2 paires de guêtres, 32 paires de bas, 253 paires de souliers et 1,005 liv. 18 sols.
Adresse du directoire du district de Grenade, département de la Haute-Garonne, qui accompagne la liste des citoyens de ce district qui ont fait des offrandes patriotiques pour la guerre ; ces offrandes consistent en 4 habits, 1 culotte longue, 141 chemises, 1 mouchoir, 1 col, 2 paires de guêtres, 32 paires de bas, 253 paires de souliers et 1,005 liv. 18 sols.
...le, insertion au « Bulletin » et renvoi de cette pièce au comité d'instruction pub... Mention honorable, insertion au « Bulletin » et renvoi de cette pièce au comité d'instruction publique (2).
Au citoyen Président de la Convention nationale; Au citoyen Président de la Convention nationale;
« Epinal, le 3 août 1793 « Epinal, le 3 août 1793
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
« Le zèle du salut de ma patrie me transporte, j'ai désiré tr...
... Révolution, la génération naissante et de lui en inculquer les principes. J'aurai...
...palités, cette pièce; dont je vous prie de faire agréer l'hommage à la Convention, est souvent répétée par de jeunes citoyens.
« Le zèle du salut de ma patrie me transporte, j'ai désiré trouver un moyen d'attacher à la Révolution, la génération naissante et de lui en inculquer les principes. J'aurai atteint mon but si, secondé par -le patriotisme des municipalités, cette pièce; dont je vous prie de faire agréer l'hommage à la Convention, est souvent répétée par de jeunes citoyens.
...a Convention autorise la représentation de cette pièce. « J'aurai tout obtenu, si la Convention autorise la représentation de cette pièce.
...secrétaire nu département des Vosges et de là société populaire d'Epittol. » « Signé : Thiébaut, secrétaire nu département des Vosges et de là société populaire d'Epittol. »
...ttre des administrateurs au département de police de Paris, ils se plaignent que le Lettre des administrateurs au département de police de Paris, ils se plaignent que le
...inal, fait hommage d'une pièce en trois actes, intitulée : « Révolution française ». Le citoyen Thiébaut, d'Epinal, fait hommage d'une pièce en trois actes, intitulée : « Révolution française ».

Séance du dimanche 11 août 1793

page 2
«'Commune de Paris, ic 9 aôût 1793 «'Commune de Paris, ic 9 aôût 1793
...al du Matin, en date du mercredi 7 août 1793, n° 761, signé Sablier, et à la quatriè...
... le rédacteur dit : Les administrateurs de police font passer une notice de l'état des prisons de Paris. Le nombre des détenus se monte à...
« Le journal intitulé : Journal du Matin, en date du mercredi 7 août 1793, n° 761, signé Sablier, et à la quatrième colonne le rédacteur dit : Les administrateurs de police font passer une notice de l'état des prisons de Paris. Le nombre des détenus se monte à 21,572, y compris les étrangers et Marie-Antoinette, veuve Capet.
«'Commune de Paris, le ' 9 août 1793 «'Commune de Paris, le ' 9 août 1793
... le nombre des détenus dans les prisons de Paris à 21,572, tandis qu'il n'est réellement que de 1,540. « Journal du Matin », du mercredi 7 du présent, porte le nombre des détenus dans les prisons de Paris à 21,572, tandis qu'il n'est réellement que de 1,540.
, l'an II de la République un© et indivisible. , l'an II de la République un© et indivisible.
« Le total était hier de 1,555 et celui d'aujourd'hui est de 1,540, conformément à la feuille ci-joi... « Le total était hier de 1,555 et celui d'aujourd'hui est de 1,540, conformément à la feuille ci-jointe, et ce compris Custines et la veuve Capet, détenus à la conciergerie.
« Les administrateurs au département de police. « Les administrateurs au département de police.
...nnes détenues dans les diverses prisons de la capitale à la date du 8 août. Elle e... ...nt les signataires ne sont pas tous les mêmes, donnant Vétat numérique des personnes détenues dans les diverses prisons de la capitale à la date du 8 août. Elle est ainsi conçue (3) :
, 'l?an TI de la {République line et 'indivisible. , 'l?an TI de la {République line et 'indivisible.
« Les administrateurs du département de Police vous, font passer le total . journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention,1 du département de Paris, à l'époque du 8 août. Parmi les ...
...renfermés, il y en a qui sont, prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats ; assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, Correctionnelle, mil...
« Les administrateurs du département de Police vous, font passer le total . journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention,1 du département de Paris, à l'époque du 8 août. Parmi les individus qui y §ont renfermés, il y en a qui sont, prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats ; assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, Correctionnelle, militaire, et d'autres pour délits 'légers.
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
...uper à la Convention nationale la place de Henry Larivière, député du département ... ...u peuple le citoyen Pierre Couard (1), appelé par le comité des décrets pour occuper à la Convention nationale la place de Henry Larivière, député du département du Calvados, dont il était suppléant (2). »
...era brûlé dans le jour pour 4 millions; de livres en assignats, lesquels, joints aux 824 déjà brûlés, feront celle de 828 millions retirés de la circulation. ...én chef des assignats annonce, 'piàr une lettre datée du 9 présent moisr qu'il sera brûlé dans le jour pour 4 millions; de livres en assignats, lesquels, joints aux 824 déjà brûlés, feront celle de 828 millions retirés de la circulation.
...ancien colonel en chef des ^cuirassiers de la ci-devant Légion germanique expose qu'il a reçu trois coups de feu qui lui ont traversé le bras et Jean-Etienne Chaillou-La-Guérinière, ancien colonel en chef des ^cuirassiers de la ci-devant Légion germanique expose qu'il a reçu trois coups de feu qui lui ont traversé le bras et
...erreur du procès-verbal ; aucun député' de ce nom n'a siégé à la Convention. II s'agit évidemment de Pierre Cosnard, deuxième député suppléa...
...16) et qui sontgrelativôs à l'admission de ce représentant :
(1) C'est une erreur du procès-verbal ; aucun député' de ce nom n'a siégé à la Convention. II s'agit évidemment de Pierre Cosnard, deuxième député suppléant du. Calvados, ainsi qiie-iîela réstilte des pièces ci-dessous, que nous avons retrouvées aux Archives nationalesr (carton C 265, dossier 616) et qui sontgrelativôs à l'admission de ce représentant :
...ris, le 1*7 juillet 17^3, l'an deuxième de fa République 'française. I «"Paris, le 1*7 juillet 17^3, l'an deuxième de fa République 'française.
...ationale, citoyen, par son décret du 15 de ce mois, a chargé son comité des décret... « La'Corivention nationale, citoyen, par son décret du 15 de ce mois, a chargé son comité des décrets d'appelér les "suppléants des' députés "déclarés démis.
...cer le citoyen'Heiiri Larivière, dépbté de votre département. '« Le côriiité Vous prévient que'vous devez remplacer le citoyen'Heiiri Larivière, dépbté de votre département.
...n feuilleton contenant les dispositions de ce décret, vous vbudfez bien vôtfs y co... « Vous-trouverez ci-joint un feuilleton contenant les dispositions de ce décret, vous vbudfez bien vôtfs y conformer sans délai.
« Le Comité des décrets de la Convention nationale, « Le Comité des décrets de la Convention nationale,
...egistré en cette qualité âifx "Archives de la République française et qu'il s'y es... ... député suppléant du département'du Calvados, à la Convention nationale, est enregistré en cette qualité âifx "Archives de la République française et qu'il s'y est présenté aujourd'hui en personne.
« Paris, le 9 août '1793, l'an II de'la 'Republique française, u... « Paris, le 9 août '1793, l'an II de'la 'Republique française, une et indivisible.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 3
...nctions, on une pension qui l'indemnise de ses pertes, et des services qu'A ta rendus dans la tpuerre contre les rebelles de la Vendée. l'épaule ; ilndemande à être rétabli dans ses fonctions, on une pension qui l'indemnise de ses pertes, et des services qu'A ta rendus dans la tpuerre contre les rebelles de la Vendée.
Renvoyé aux comités de la guerre et de liquidation (i). Renvoyé aux comités de la guerre et de liquidation (i).
...nam,t-colonel .en chef ,des cuirassiers de la .ci-devant Mgion germanique. ...tion nationale par le citoyen Jean - ;Elienne Chaïllou -la- Xruèri-wkère, lieutenam,t-colonel .en chef ,des cuirassiers de la .ci-devant Mgion germanique.
« C'est un républicain, sur le lit de douleur, ayant été blessé de trois coups de feu, qui lui ont traversé te feras et l... « C'est un républicain, sur le lit de douleur, ayant été blessé de trois coups de feu, qui lui ont traversé te feras et l'épaule, et brisé l'un >ét î'aufcre, suivis d'iarae hémorragie qui ifêa 'mis aux...
...utenant-colonel Chaillo.u .a, l'honneur de vous mettre useras les yeux là conduite...
..., du 5 juillet dernier, avec une prière de leur rpairt «aux représentants du peuple, de vouloir bien prendre ce rapport en cons...
...elles, mais encore 'que le iferaitement de son grade lui soit continué à convalesc...
« Le lieutenant-colonel Chaillo.u .a, l'honneur de vous mettre useras les yeux là conduite qu'il a tenue, dams l'affaire «4© -Saairaur, contre les rebelles;; il constate ...
...nt par le généra/l Fabrefonds, après les informations qu'il a prises à cet égard, du 5 juillet dernier, avec une prière de leur rpairt «aux représentants du peuple, de vouloir bien prendre ce rapport en considération, ainsi que la situation douloureuse du citoyen Ghaillou, qu'ils ont déclaré mériter une indemnité, mon aeulemmt pourses pertes réelles, mais encore 'que le iferaitement de son grade lui soit continué à convalescence.
...ont mis à oo®£rikutk>® ïors 4e la prise de Saumur, bien loin de lui payer ses rentes. De manière que le citoyen Chailloy, après ...
...r amour pogr là patrie ^et ies intérêts de la République, et avoir fait ides perte...
...rables,, se trouve* par le licenciement de la légion germanique, sans place, et n'...
... ayant même la douleur devoir ses métayers dans l'armée des rebelles,, et qui l'ont mis à oo®£rikutk>® ïors 4e la prise de Saumur, bien loin de lui payer ses rentes. De manière que le citoyen Chailloy, après avoir sacrifié sa vie par amour pogr là patrie ^et ies intérêts de la République, et avoir fait ides pertes très considérables,, se trouve* par le licenciement de la légion germanique, sans place, et n'a point été compris -dans la réorganisation.
abus de l'autorité, 'Se prendre en considéra-fc...
...^rison, si elle peut mmr lieu, la place de jcheï d'escadron, grade qu'il occupait....
... il vous prie, ïï-toysns représentants, de lui accorder une retraite, conformément...
abus de l'autorité, 'Se prendre en considéra-fcion sa tri-Ste et intéressante position, enltii conservant, pendant sa convalescence, letrai-tement d«e «ou grade, ^t â sa 'gu^rison, si elle peut mmr lieu, la place de jcheï d'escadron, grade qu'il occupait. 'Si 'au contraire il est malheureusement estropié, il vous prie, ïï-toysns représentants, de lui accorder une retraite, conformément à -son ,grade. Sa demande vous paraîtra sans doute juste, puisqu'il -est vrai q...
... pour hommage à la Patrie, un fils !âgë de 14 ans, et .ses serviaas pour la République; il se propose de le faire entrer dans | le 'H® régiment ... « n offre pour hommage à la Patrie, un fils !âgë de 14 ans, et .ses serviaas pour la République; il se propose de le faire entrer dans | le 'H® régiment d'hussard^, pour substituer son père., dont les principes sacrés qu'il lui incul...
...ir ne pouvant signer lui-m>ême à cause -de ses blessures. ... du 11° régiment d'hussards pour le citoyen (Jhaillon îlui mi .ayant donné pouvoir ne pouvant signer lui-m>ême à cause -de ses blessures.
Rapport de la conduite du citoyen Chaillou,lieutenant-colonel commandant les cuiras-siers de la ci-devant légion germanique, dans la derniére affaier de Saumur, con-tre les rebelles. Rapport de la conduite du citoyen Chaillou,lieutenant-colonel commandant les cuiras-siers de la ci-devant légion germanique, dans la derniére affaier de Saumur, con-tre les rebelles.
... dimanche ô juin, j'étais posté au camp de Bqurnan, où je bivouaquais depuis trois...
... que Je commandais, je reçus à 3 heures de Paprès-midi l'ordre lu général Menou, de me transporter à la barrière de ^Nantilly avec ma troupe. Je m'y rendis...
... reçus un second ordre du général Menou de diviser ma troupe en deux sections égàl...
...r à la barrière | pour servir ide corpB de réserve, et l'autre pour changer l'enne...
« Le dimanche ô juin, j'étais posté au camp de Bqurnan, où je bivouaquais depuis trois jours avec 100 cuirassiers que Je commandais, je reçus à 3 heures de Paprès-midi l'ordre lu général Menou, de me transporter à la barrière de ^Nantilly avec ma troupe. Je m'y rendis en toûte diligence. Arrivé au poste, je reçus un second ordre du général Menou de diviser ma troupe en deux sections égàles, dont itone^étaifc destinée à rester à la barrière | pour servir ide corpB de réserve, et l'autre pour changer l'ennemi.
...agee, j'envoyai reconnaître la position de rennemi qui n'était qu'à cent pas de ma troupe. Je courus faire mon rapport ...
...stinée au combat ; .je me mis à la tête de mes braves cavaliers; nous partîmes sur...
...ucherie se replia environ trois .quarts de lieues. Là le chef, nommé Demanié fut b...
... ordre ; je disposai ma troupe d'après les .circonstan-1 èes,; je pris mes avàntagee, j'envoyai reconnaître la position de rennemi qui n'était qu'à cent pas de ma troupe. Je courus faire mon rapport au .général Menou, et lui demandai l'ordre positif , pour marcher à l'ennemi^ il me le donna, je rejoignis la division destinée au combat ; .je me mis à la tête de mes braves cavaliers; nous partîmes sur-le-champ, Nous eûmes un succès décidé : la cavalerie ennemie dont nous fîmes une boucherie se replia environ trois .quarts de lieues. Là le chef, nommé Demanié fut blessé à mort et c'est moi qui lui portai le premier coup. Tout nosus promettait ...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 4
...rable qui traverse la partie supérieure^de l'épaule entre l'apophyse ayrorfiion, la cavité genov-dale et la tête de l'humérus, qui a déchiré toutes oes parties et déchire la capsule -cette articulation et les parties adjacentes, ce qui fait que s'il guérit de cette blessure considérable, il y aura absolument enkylose et perte de mouvement, par conséquent dans l'impossibilité de se servir de son bras/ : .« Ce que nous certifions sincère et véritable, à Saumur, le 20 juin 1793, l'an IIe de la République française et le premier de l'Egalité. a Plus une autre plaie plus considérable qui traverse la partie supérieure^de l'épaule entre l'apophyse ayrorfiion, la cavité genov-dale et la tête de l'humérus, qui a déchiré toutes oes parties et déchire la capsule -cette articulation et les parties adjacentes, ce qui fait que s'il guérit de cette blessure considérable, il y aura absolument enkylose et perte de mouvement, par conséquent dans l'impossibilité de se servir de son bras/ : .« Ce que nous certifions sincère et véritable, à Saumur, le 20 juin 1793, l'an IIe de la République française et le premier de l'Egalité.
Adresse de la société républicaine d'Aubi-gny qui exprime énergiquement son vœu sur l'acceptation de la Constitution. Adresse de la société républicaine d'Aubi-gny qui exprime énergiquement son vœu sur l'acceptation de la Constitution.
« Vive la République, vive la Constitution qui en pose les bases éternelles ! Elle est digne des Francs.^ Le génie de la liberté qui l'a dictée, parlait'à no... « Vive la République, vive la Constitution qui en pose les bases éternelles ! Elle est digne des Francs.^ Le génie de la liberté qui l'a dictée, parlait'à nos coeurs à mesure que nous la discutions. Cest à lui que nous rendons hommage en...
je reçus trois coups de feu qui me traversèrent le bras et Vépaule, et me brisèrent l'un et Vautre. Forcé de me retirer par une hémorragie qui m'anéantissait, j'eus encore la force de céder le commandement aux deux capitaines qui marchaient de front avec moi.. Je n'ai qu'à me louer de leur conduite, car ils brûlaient dû désir de venger mes blessures, mais malheureusem...
...remier tomba mort, et le deuxième vient de périr des suites de sès blessures. La grande quantité de cuirassiers blessés et portés à l'hôpit...
je reçus trois coups de feu qui me traversèrent le bras et Vépaule, et me brisèrent l'un et Vautre. Forcé de me retirer par une hémorragie qui m'anéantissait, j'eus encore la force de céder le commandement aux deux capitaines qui marchaient de front avec moi.. Je n'ai qu'à me louer de leur conduite, car ils brûlaient dû désir de venger mes blessures, mais malheureusement ils Succombèrent sous 2es coupe des brigands qui dévorent depuis si longtemps cette belle contrée : le premier tomba mort, et le deuxième vient de périr des suites de sès blessures. La grande quantité de cuirassiers blessés et portés à l'hôpital Où il en reste encore beaucup, attestera que nous nous sommes' battus en vrai...
...uis, si j'avais pu terrasser le dernier de ces brigands, et sauver un très beau che^ *val qui m a été pris au bourg de Verdies ; deux habits d'uniforme garnis de leurs épaur lettes et aiguillettes en or, deux paires de bottes, deux petits porte-manteaux garn... m Je ne regarderais encore pour rien l'état où je suis, si j'avais pu terrasser le dernier de ces brigands, et sauver un très beau che^ *val qui m a été pris au bourg de Verdies ; deux habits d'uniforme garnis de leurs épaur lettes et aiguillettes en or, deux paires de bottes, deux petits porte-manteaux garnis d'effets, un manteau d'uniforme, deux pistolets et du linge : ce qui me fait ...
...ste situation où il se trouve l'empêche de signer. « S'igné : femme Chaillou, pour son mari, dont la triste situation où il se trouve l'empêche de signer.
« Nous, membres des conseils géhéraux de la commune et district de Saumur prions les représentants du peuple français de prendre en considération le mémoire ci-...
... réelles, mais encore que le traitement de son grade lui soit continué à sa con-va...
« Nous, membres des conseils géhéraux de la commune et district de Saumur prions les représentants du peuple français de prendre en considération le mémoire ci-dessus et la situation douloureuse du citoyen Chaillou qui mérite non seulement une indemnité pour ses pertes réelles, mais encore que le traitement de son grade lui soit continué à sa con-valescence.
« Les corps administratifs réunis de Saumur, le 5 juillet 1798, Van II de la République française. « Les corps administratifs réunis de Saumur, le 5 juillet 1798, Van II de la République française.
« Le général de brigade commandant V avant-garde. « Le général de brigade commandant V avant-garde.
de l'hôpital ambulant de Saumur et Ou- de l'hôpital ambulant de Saumur et Ou-
...-lou-la-Guérinière à la suite d'un coup de feu qu'il a reçu, à l'affaire de Saumur, à l'épaule droite. ..., médecin et chirurgien à Saumur, ayant été requis pour traiter le citoyen Chail-lou-la-Guérinière à la suite d'un coup de feu qu'il a reçu, à l'affaire de Saumur, à l'épaule droite.
...on, avons remarqué au : tiers supérieur de l'humérus une fracture avec écrasement de cet os, occasionné par une balle qui lu... ;; Premièrement après l'avoir examiné avec la plue grande attention, avons remarqué au : tiers supérieur de l'humérus une fracture avec écrasement de cet os, occasionné par une balle qui lui traverse le bras.
...autre autre plaie un peu plus haut près de la portion interne et supérieure du biceps brachial, qui traverse le bras de v part en part, avec déchirement de toutes lès parties environnantes. « Plus une autre autre plaie un peu plus haut près de la portion interne et supérieure du biceps brachial, qui traverse le bras de v part en part, avec déchirement de toutes lès parties environnantes.
Signé : Jouanaux, chirurgien de l'hôpital ambulant de Saumur; Oudry, médecin. » Signé : Jouanaux, chirurgien de l'hôpital ambulant de Saumur; Oudry, médecin. »
Adresse de la société des Jacobins de Cas-tanet, qui témoigne sa douleur sur la mort de Marat, intrépide défenseur de la liberté. Adresse de la société des Jacobins de Cas-tanet, qui témoigne sa douleur sur la mort de Marat, intrépide défenseur de la liberté.
...a frappé Marat ; ce défenseur intrépide de la liberté en est mort ; le martyr ! La société des Amis de la liberté et de l'égalité séante à Castanet, district de Toulouse, instruite de cet événement affreux en a ressenti la ...
...à la Convention. Périssent, les ennemis de là patrie, et l'ami du peuple sera veng...
« Une main barbare a frappé Marat ; ce défenseur intrépide de la liberté en est mort ; le martyr ! La société des Amis de la liberté et de l'égalité séante à Castanet, district de Toulouse, instruite de cet événement affreux en a ressenti la plus vive douleut. Veuillez, citoyen Président, en faire part à la Convention. Périssent, les ennemis de là patrie, et l'ami du peuple sera vengé.
« Les membres comppsant le comité de correspondance. « Les membres comppsant le comité de correspondance.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 5
, « A Aubigny, le 30 juillet 1793, l'an II de la République française. » , « A Aubigny, le 30 juillet 1793, l'an II de la République française. »
« C'est dans les transports de la plus vive allégresse, au milieu des ...
...e que nous avons donné notre sanction à l'Acte constitutionnel qui doit faire te bonheur du peuple français. Invinciblement attachés aux principes de la République une et indivisible, éclai...
...ats que nous nous sommes choisis, forts de l'opinion publique, nous avions, nous a...
...'un département rebelle, dont plusieurs de ses membres ont méconnu l'autorité de la Convention nationale en se servant de la plume d'un prêtre pour empoisonner l...
...es grains à un prix supérieur à la taxe de notre district, et, par cette tactique, ils rendent inutile le zèle infatigable de nos administrateurs et de nos magistrats, qui entrevoient déjà l'...
..., nous éprouverons toutes les. horreurs de la famine.
« C'est dans les transports de la plus vive allégresse, au milieu des élans d'une fête civique que nous avons donné notre sanction à l'Acte constitutionnel qui doit faire te bonheur du peuple français. Invinciblement attachés aux principes de la République une et indivisible, éclairés par les avis salutaires des administrateurs et des magistrats que nous nous sommes choisis, forts de l'opinion publique, nous avions, nous aussi, applaudi aux sages mesures du 31 mai, en nous mettant à l'abri des manœuvres et des suggestions criminelles d'un département rebelle, dont plusieurs de ses membres ont méconnu l'autorité de la Convention nationale en se servant de la plume d'un prêtre pour empoisonner l'opinion publique par des libelles incendiaires ; d'autres ont quitté leur posté...
... ils répandent des agents dans les campagnes qui nous avoisinent, ils achètent des grains à un prix supérieur à la taxe de notre district, et, par cette tactique, ils rendent inutile le zèle infatigable de nos administrateurs et de nos magistrats, qui entrevoient déjà l'instant où malgré une abondante récolte, nous éprouverons toutes les. horreurs de la famine.
le feu de la guerre civile, le peuple vous appell...
...nature, bienfaisante comme la vertu, la Constitution que vous lui présentez réunit toutes se...
...ir d'un bonheur qui sera votre ouvrage. De toutes parts sa voix se fait entendre ; vous n'avez à recueillir que des félicitations. De toutes parts s'avancent les dépositaires de son vœu. Cette légion majestueuse vient...
...us solennel l'unité et l'indivisibilité de la République et proclamer le nouveau c...
...s'avance pour vous environner davantage de la confiance du souverain et vous armer de toute sa force contre les traîtres. Oui...
...tes les haines étaient déposées au pied de l'autel de la Patrie, si les Marseillais venaient'entonner auprès de vous leur hymne sacré, et que nos frères de Bordeaux, de Lyon, du'Calvados confondus avec Jes Parisiens répondissent de concert à ces accents sublimes, la foud...
... satellites des tyrans et les scélérats de la Vendée. Mais si le plus cher de nos vœux reste inaccompli, si les divis...
le feu de la guerre civile, le peuple vous appelle ses amis. Simple comme la nature, bienfaisante comme la vertu, la Constitution que vous lui présentez réunit toutes ses affections. Il lui tarde d© jouir d'un bonheur qui sera votre ouvrage. De toutes parts sa voix se fait entendre ; vous n'avez à recueillir que des félicitations. De toutes parts s'avancent les dépositaires de son vœu. Cette légion majestueuse vient consacrer par le pacte le plus solennel l'unité et l'indivisibilité de la République et proclamer le nouveau code qui doit régir les Français. Elle s'avance pour vous environner davantage de la confiance du souverain et vous armer de toute sa force contre les traîtres. Oui, le 10 août doit sauver la patrie. Ah! si dans ce jour immortel tous les Français voulaient s'embrasser; si toutes les haines étaient déposées au pied de l'autel de la Patrie, si les Marseillais venaient'entonner auprès de vous leur hymne sacré, et que nos frères de Bordeaux, de Lyon, du'Calvados confondus avec Jes Parisiens répondissent de concert à ces accents sublimes, la foudre resterait suspendue, ou plutôt elle n'aurait plus qu'à frapper les satellites des tyrans et les scélérats de la Vendée. Mais si le plus cher de nos vœux reste inaccompli, si les divisions survivent à la sainte fédération des hommes libres, que tous les conspirate...
«-Nous vous avons demandé de diviser ces fortunes immenses qui bless...
... à la patrie, nous retracerions ici les actes multipliés d'un dévouement sans bornes,...
... défier nos calomniateurs d'en produire de pareils : mais ce sont nos frères, leur zèle peut-être les égarera, point de discussions amères. Qu'un seul mot nous...
«-Nous vous avons demandé de diviser ces fortunes immenses qui blessent trop sensiblement l'égalité et nourrissent le germe du despotisme j des perf...
...on la prêche sur la Montagne. Si des républicains comptaient les services rendus à la patrie, nous retracerions ici les actes multipliés d'un dévouement sans bornes, à ses intérêts, et nous pourrions défier nos calomniateurs d'en produire de pareils : mais ce sont nos frères, leur zèle peut-être les égarera, point de discussions amères. Qu'un seul mot nous rallie : la République ou la mort.
La société républicaine de Ghâteau-Gon-thier a accepté la Constitution ; une fête civique et des transports de joie ont suivi son acceptation. La société républicaine de Ghâteau-Gon-thier a accepté la Constitution ; une fête civique et des transports de joie ont suivi son acceptation.
Adresse de *la société populaire de Château-Gonthier, à la Convention nationale, en lui annonçant le vœu unanime de ses habitants pour l'acceptation de la Constitution. Adresse de *la société populaire de Château-Gonthier, à la Convention nationale, en lui annonçant le vœu unanime de ses habitants pour l'acceptation de la Constitution.
« Aux premiers moments de l'insurrection . du 31 mai, nous crûmes...
...es, et persuadés que pour vous délivrer de 30 intrigants il était inutile d'armer Paris. Victimes de notre attachement pour vous, des hommes...
« Aux premiers moments de l'insurrection . du 31 mai, nous crûmes en effet, que votre liberté avait été violée ; nous en manifestâmes alors notre indignation. Mais sans prendre le parti des députés coupables, et persuadés que pour vous délivrer de 30 intrigants il était inutile d'armer Paris. Victimes de notre attachement pour vous, des hommes malveillants nous ont confondus avec les rebelles fédéralistes ; nous ne répond...
L'adresse de la société de Château-Gonr thier est ainsi conçue (2)... L'adresse de la société de Château-Gonr thier est ainsi conçue (2) 1
...eusement: exécutée dans toute l'étendue de la République et que les administrateur... ...s seraient incalculables ; que la loi relative à la taxe des grains soit scrupuleusement: exécutée dans toute l'étendue de la République et que les administrateurs qui oseraient les enfreindre soient déclarés traîtres à la patrie.
...Bourdonnaye fait passer l'adhésion à la Constitution des troupes qui composent sa division. Le général divisionnaire Bourdonnaye fait passer l'adhésion à la Constitution des troupes qui composent sa division.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 6
« A Saint-Jean de Luz, l'an II de la République, ce 29 juillet 1793 « A Saint-Jean de Luz, l'an II de la République, ce 29 juillet 1793
« Grenoble, le 3 août 1793, Fan ïl de la République française une et indivisi... « Grenoble, le 3 août 1793, Fan ïl de la République française une et indivisible.
Au caaap de BeïC&énéa, près Saint-Jean-ae-Luz, le- lundi 29 juiffct 1793, Fan II cte la République, ttne et- ind... Au caaap de BeïC&énéa, près Saint-Jean-ae-Luz, le- lundi 29 juiffct 1793, Fan II cte la République, ttne et- indivisible.
La division de Saint-Jean-de-Luz, armée des Pyrénées occidentales, annonce qu'elle a reçu avec transport l'Acte constitutionnel ; elle jure de défendre jusqu'à la mort l'unité, l'indivisibilité de la République, la liberté et l'égalité. La division de Saint-Jean-de-Luz, armée des Pyrénées occidentales, annonce qu'elle a reçu avec transport l'Acte constitutionnel ; elle jure de défendre jusqu'à la mort l'unité, l'indivisibilité de la République, la liberté et l'égalité.
« Je vous envoie, l'adhésion de toute cette division à La Constitution républicaine que nous avons; reçue de la Convention, Elle exprime nos véritab...
...ents. Les bons citoyens attendaient une Constitution républicain^ et ils regardent îa Convention comme le point de- ralliemeiit des vrais1 patriotes.
« Je vous envoie, l'adhésion de toute cette division à La Constitution républicaine que nous avons; reçue de la Convention, Elle exprime nos véritables- sentiments. Les bons citoyens attendaient une Constitution républicain^ et ils regardent îa Convention comme le point de- ralliemeiit des vrais1 patriotes.
Le 4e bataillon du Mont-Blanc écrit de Grenoble qu'il adhère aux mémorables journées des 31 mai et 2 juin. H a accepté la Constitution, il jure de mourir plutôt que d'y laisser porter at... Le 4e bataillon du Mont-Blanc écrit de Grenoble qu'il adhère aux mémorables journées des 31 mai et 2 juin. H a accepté la Constitution, il jure de mourir plutôt que d'y laisser porter atteinte.
..., nous maintiendrons jusqu'à la mort la Constitution populaire émanée de votre sagesse. Elle abîme à la fois les... « Nous adhérons aux mémorables journées des 31 mai et 2 juin, nous maintiendrons jusqu'à la mort la Constitution populaire émanée de votre sagesse. Elle abîme à la fois les royalistes, les anarchistes, les fédéralistes et toutes les sangsues du peuple.
« Législateurs, UAete constitutionnel est arrivé parmi nous : il était depuis longtemps l'objet ehéri de nos vœux les plus ardents, de noo plus chères espérances. Nous- l'avo...
...adhérons ave© transport et nous faisons de nouveau le serment solennel de maintenir la République une, indivisible et de mourir, sfil le faut, en combattant pou...
« Législateurs, UAete constitutionnel est arrivé parmi nous : il était depuis longtemps l'objet ehéri de nos vœux les plus ardents, de noo plus chères espérances. Nous- l'avons reçu aveç reconnaissance ; nous y adhérons ave© transport et nous faisons de nouveau le serment solennel de maintenir la République une, indivisible et de mourir, sfil le faut, en combattant pour sa défense.
...l du département du Tarn annonce que la Constitution a été acceptée à l'unanimité dans l'étendue de ce département. Le conseil général du département du Tarn annonce que la Constitution a été acceptée à l'unanimité dans l'étendue de ce département.
, « Nous avons devancé le voeu de la loi, pour accélérer l'expression du vœu du peuple j tre attente est remplie» la Constitution a été acceptée à l'unanimité dans ce dé...
...r maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République.
, « Nous avons devancé le voeu de la loi, pour accélérer l'expression du vœu du peuple j tre attente est remplie» la Constitution a été acceptée à l'unanimité dans ce département,.. Que la calomnie se taise, que la France entière apprenne qu'invaria...
...sus tout, la liberté, Fégalité, et qu'ils sont prêts à verser tout leur sang pour maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République.
Le 4e bataillon des grenadiers de l'armée des Alpes accepte la Constitution, il jure sur ses armes de mourir en la défendant. Le 4e bataillon des grenadiers de l'armée des Alpes accepte la Constitution, il jure sur ses armes de mourir en la défendant.
Lrivision de SoÂnt-Iéan de Lmz, le aéxkérul divisionnaire Bourdîon... Lrivision de SoÂnt-Iéan de Lmz, le aéxkérul divisionnaire Bourdîonnaye, à la C.Qttaxewr tion nationale.
... prêté d'exterminer quiconque tenterait de nous ravir la liberté est aussi immuabl... « Législateurs, le terrible serment que nous avons prêté d'exterminer quiconque tenterait de nous ravir la liberté est aussi immuable dans nos cœurs, comme Fest dans ses fondements le Mont-Blanc.
L'adresse de lev division de Saint-Jean-de'-Lui* est ainsi conçue (1) : L'adresse de lev division de Saint-Jean-de'-Lui* est ainsi conçue (1) :
...e des Ftyfênées^Occidentaies, divisio-n de Saànti-Jean-de-Luzr à la Convention nationale. L'armée des Ftyfênées^Occidentaies, divisio-n de Saànti-Jean-de-Luzr à la Convention nationale.
« Castres, le 3 août 1793 « Castres, le 3 août 1793
» l'an II de la République française. » l'an II de la République française.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 7
Au camp de Bazerques sur Ax, département de l'Ariège, ce 31 juillet 1793, l'an II de la République. Au camp de Bazerques sur Ax, département de l'Ariège, ce 31 juillet 1793, l'an II de la République.
« Vous venez de donner à l'empire français une Constitution républicaine q.ue tous les peuples chériront. La loi ne nous permet pas de délibérer, mais nous vous disons, sur n...
... défendrons jusqu'à, la dernière goutte de notre sang, yivre libre ou mourir fut l...
...ue une et indivisible, vive la nouvelle Constitution, mort aux tyrans, au,x despotes, anarch...
« Vous venez de donner à l'empire français une Constitution républicaine q.ue tous les peuples chériront. La loi ne nous permet pas de délibérer, mais nous vous disons, sur nos armes sacrées que nos cœurs l'ont acceptée, nos bras la soutiendront, et la c...
...la fermeté, le courage républicains, doivent vous être un sûr garant que nous la défendrons jusqu'à, la dernière goutte de notre sang, yivre libre ou mourir fut le serment que nous fîmes, lorsque nous nous armâmes pour la liberté et l'égalité. Vive la République une et indivisible, vive la nouvelle Constitution, mort aux tyrans, au,x despotes, anarchistes et fédéralistes. Voilà celui que nox^s renouvelons et les grenadiers, ne r...
Le 7e bataillon des volontaires de la Haute-Garonne annonce d'Ax qu'il accepte la Constitution et fait serment de la maintenir au péril de la vie. Le 7e bataillon des volontaires de la Haute-Garonne annonce d'Ax qu'il accepte la Constitution et fait serment de la maintenir au péril de la vie.
« De quel pinceau pourrions-nous nous servir...
...ec lequel nous avons reçu cette sublime Constitution, ce chef-d'œuvre de la raison humaine ! que nôs coeurs à sa...
« De quel pinceau pourrions-nous nous servir pour voûs exprimer l'enthousiasme avec lequel nous avons reçu cette sublime Constitution, ce chef-d'œuvre de la raison humaine ! que nôs coeurs à sa lecture furent émus! quelle joie, quçl amour, quel élan, quelle allégresse sens...
...: vous seules ne fûtes-vôus pas témoins de nos cris perçants de : Vive la Constitution? Vous seules fûtes Pécho de notre félicité, de notre bonheur, de notre émotion ; comme vous serez un jour l'écho du bruit éclatant de nos armes ; lorsque nous aurons le bonheur de combattre ces soldats '« O Pyrénées ! Vous, montagnes inaccessibles qui nous entourez : vous seules ne fûtes-vôus pas témoins de nos cris perçants de : Vive la Constitution? Vous seules fûtes Pécho de notre félicité, de notre bonheur, de notre émotion ; comme vous serez un jour l'écho du bruit éclatant de nos armes ; lorsque nous aurons le bonheur de combattre ces soldats
« O divine Constitution 1 O phare qui conduit au port de Funité, l'hommV avec l'homme ; toi qui ...
... deux hémisphères, ton air pur et sacré de l'égalité, de la liberté ; toi qui vas éterniser les ...
...culés ; toi qui vas devenir la boussole toutes lçs populaitionS; humaines ; toi...
... ; tpi qui nous donnes déjà l'assurancç de la victoire ! O Liyre sacré ! nous te; ...
...t mortel qui osera contredire une seule de tes pensées, un seul de tes mots, une seule de tes syllabes... Oui, dans l'ardeur des ...
...nébreuses, nous te jurons que.notre cri de ralliement et de guerre sera. :' Vive la Constitution! Vive la République ufnè et indivisible...
« O divine Constitution 1 O phare qui conduit au port de Funité, l'hommV avec l'homme ; toi qui vas faire respirer à jamais dans les deux hémisphères, ton air pur et sacré de l'égalité, de la liberté ; toi qui vas éterniser les vertus dans les siècles les plus reculés ; toi qui vas devenir la boussole toutes lçs populaitionS; humaines ; toi qni lances dans nos; âmes par tes principes naturels lecalmç, la. sérénité, 1$ bonheur, l'humanité ; tpi qui nous donnes déjà l'assurancç de la victoire ! O Liyre sacré ! nous te; jurons, nous te promettons, le. glaive à la maiii, que. le. bataillon entier n° 7 des volontaire^ dp la Haute-Garonne exterminera, anéantira tout mortel qui osera contredire une seule de tes pensées, un seul de tes mots, une seule de tes syllabes... Oui, dans l'ardeur des combats, dans les chocs les plus vifs, dans mêlées les plus ténébreuses, nous te jurons que.notre cri de ralliement et de guerre sera. :' Vive la Constitution! Vive la République ufnè et indivisible. »
...adresse du If; bataillon des grenadiers de formée desAlpes est ainsi conçue (1) : L'adresse du If; bataillon des grenadiers de formée desAlpes est ainsi conçue (1) :
...ace des ennemis, le 30 juillet^ l'an XI de la République française, une, indivisib... « Fait près du bourg Saint-Maurice, au pied du Saint-Bernard, en face des ennemis, le 30 juillet^ l'an XI de la République française, une, indivisible et éternelle.
...enadiers du 4e bataillon des grenadiers de l'armée des Alpes. ( Les officiers, sous-officiers et grenadiers du 4e bataillon des grenadiers de l'armée des Alpes.
...adressç du 7e bataillon des volontaires de la Haute-Garonne est ainsi conçue (3) : L'adressç du 7e bataillon des volontaires de la Haute-Garonne est ainsi conçue (3) :
Le bapaillorp n* 7 des volontaires de la Haute-Guronne, à la Convention natio... Le bapaillorp n* 7 des volontaires de la Haute-Guronne, à la Convention nationale.
...urs féroces, q,u,i sont campés non loin de nous. mercenaires, ces inquisiteurs féroces, q,u,i sont campés non loin de nous.
Qu'à l'aspect de oç code immortel les amis dg l'humani^ç...
...s rentrant dans le néant au seul aspect de nos tablas sacrées de la Montagne les 6 tyrans couronnés qui ...
...es."dépar-tementaux, ces machiavélistes là Vsendée, du Calvados, de Marseille, de Lyon; qu'ils apprennent à se tairç deva...
...llée; qu'ils aillent s'enfouir couverts de honte, d'opprobre e.t de remords dans les déserts de l'Arabie Pétrée.... Que disons-nous, d*...
... sol qui voudra recevoir ces' amphia|es de la raison, de l'humanité?
Qu'à l'aspect de oç code immortel les amis dg l'humani^ç. Sj'embrassent, se, rçiinis.-sent, 50 reconnaissent; qu'ils. nç, fassent qu'une...
... amis égaux et libres, des frèresr incorruptibles. Maisr qu'ils tremblent, qu'ils rentrant dans le néant au seul aspect de nos tablas sacrées de la Montagne les 6 tyrans couronnés qui veulent nous redonner des fers.; qu'ils mordent la poussière, ces fédéra.Iistes."dépar-tementaux, ces machiavélistes là Vsendée, du Calvados, de Marseille, de Lyon; qu'ils apprennent à se tairç devant l'égide, nop lois ; qu'ils quittent cette terre sacrée des Francs qu'ils n'ont déjà que trop souillée; qu'ils aillent s'enfouir couverts de honte, d'opprobre e.t de remords dans les déserts de l'Arabie Pétrée.... Que disons-nous, d*âns cçs désçrts? Sont-il,a;'î^s, ces tigres, pour avoir nn asile sur la surf^ÇÇ.. au globe1? Quçl est le sol qui voudra recevoir ces' amphia|es de la raison, de l'humanité?
...nt passer à la Convention un exemplair? de leuç réponse aux Brissotins et Girondins de leur pays. L'assemblée populaire des Liégeois, Fran-chimontois et Réfugiés en France font passer à la Convention un exemplair? de leuç réponse aux Brissotins et Girondins de leur pays.
...es citoyens réfugiés des ci-devant pays de Liège, « L'assemblée générale populaire des citoyens réfugiés des ci-devant pays de Liège,

Séance du dimanche 11 août 1793

page 8
(2) Premier supplément au Bulletin de la Convention, du 11 août 1793. (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention, du 11 août 1793.
« Le ministre de l'intérieur informe la Convention nationale que l'Acte constitutionnel a été accepté unanimement et avec trans...
...es les assemblées primaires du district de Toulouse. Il a fait passer à la Convention nationale les procès-verbaux de ces assemblées. »
« Le ministre de l'intérieur informe la Convention nationale que l'Acte constitutionnel a été accepté unanimement et avec transport par toutes les assemblées primaires du district de Toulouse. Il a fait passer à la Convention nationale les procès-verbaux de ces assemblées. »
Le ministre de l'intérieur [Garat] adresse des procès-verbaux du district de Toulouse, desquels il résulte que toute...
... du district ont unanimement accepté la Constitution.
Le ministre de l'intérieur [Garat] adresse des procès-verbaux du district de Toulouse, desquels il résulte que toutes les assemblées primaires du district ont unanimement accepté la Constitution.
...ontaires du 2e bataillon des grenadiers de Bhône-et-Loire, adressent copie d'une lettre qu'ils écrivent à tous les citoyens de leur département ; ils blâment la conduite de la ville de Lyon ; ils jurent d'exterminer tous les tyrans, tous les fédéralistes, et de défendre la Constitution jusqu'à la mort. Les commandants, officiers* sous-officiers et volontaires du 2e bataillon des grenadiers de Bhône-et-Loire, adressent copie d'une lettre qu'ils écrivent à tous les citoyens de leur département ; ils blâment la conduite de la ville de Lyon ; ils jurent d'exterminer tous les tyrans, tous les fédéralistes, et de défendre la Constitution jusqu'à la mort.
« Méditer, admirer, chérir et jurer de défendre jusqu'à la dernière goutte de notre sang la Constitution que vous nous avez donnée sont le® seul... « Méditer, admirer, chérir et jurer de défendre jusqu'à la dernière goutte de notre sang la Constitution que vous nous avez donnée sont le® seuls sentiments auxquels nous nous sommes livrés depuis^ que nous l'avons vue. Nous...
... deviez nous la donner ; mais, en signe de gratitude, nous vous jurons de faire aussi notre devoir. Vous fûtes choisis pour rédiger une bonne Constitution et des lois salutaires ; vous remplisse...
...romesse que nous vous faisons au moment de l'effectuer, vous plaira mieux qu'une longue tirade de documents inutiles. . ^
ayant pu laconcèvoir, vous deviez nous la donner ; mais, en signe de gratitude, nous vous jurons de faire aussi notre devoir. Vous fûtes choisis pour rédiger une bonne Constitution et des lois salutaires ; vous remplissez votre tâche, et nous qui sommes destinés à les défendre, nous remplirons là nôtre. Cette promesse que nous vous faisons au moment de l'effectuer, vous plaira mieux qu'une longue tirade de documents inutiles. . ^
...alais Cardinal, ayant chargé son comité de vous faire parvenir des exemplaires des...
...aux qui constatent son installation, et de sa réponse^ aux Brissottins de leur pays, en conséquence il s'empresse de vous les adresser, espérant que vous le...
Eranchimont, Stavelot et Logne, séant au Palais Cardinal, ayant chargé son comité de vous faire parvenir des exemplaires des procès-verbaux qui constatent son installation, et de sa réponse^ aux Brissottins de leur pays, en conséquence il s'empresse de vous les adresser, espérant que vous les accueillerez.
« Paris, le 9 août 1793 « Paris, le 9 août 1793
, l'an II de la République une et indivisible. » , l'an II de la République une et indivisible. »
Voici Vextrait de la lettre de Garat gui a été inséré au Bulletin (2) ... Voici Vextrait de la lettre de Garat gui a été inséré au Bulletin (2) r
...ntaires du 2* bcitaillon des grenadiers de Ehône-ët-Loire, suivie de la copie de; la lettre par eux adressée aux citoyen... Voici Vadresse des commandant, officiers, sous-officiers et volontaires du 2* bcitaillon des grenadiers de Ehône-ët-Loire, suivie de la copie de; la lettre par eux adressée aux citoyens du déparlement (4) :
...n'avions appris que les administrateurs de notre département faisaient encore des ... ...s pût les voir d'un.œil différent. Nous^aurions encore gardé le.silence si nous n'avions appris que les administrateurs de notre département faisaient encore des leurs.
« Nous joignons ici copie de l'adresse que nous envoyons à nos paren...
...s pensons que vous les trouverez dignes de la cause que nous défendons. Nous ajouterons seulement, qu'au premier signal de votre part, nous nous rappellerons que ...
« Nous joignons ici copie de l'adresse que nous envoyons à nos parents et amis, vous y verrez nos sentiments, nous pensons que vous les trouverez dignes de la cause que nous défendons. Nous ajouterons seulement, qu'au premier signal de votre part, nous nous rappellerons que Brutus condamna son fils à la. mort pour avoir conspiré contre sa patrie.
...aux le nouveau serment que nous faisons de ne Reconnaître pour souverain que le peuple français représenté par la majorité de la Convention nationale. Nous jurons ha... « Recevez en signe d'adhésion à vos glorieux travaux le nouveau serment que nous faisons de ne Reconnaître pour souverain que le peuple français représenté par la majorité de la Convention nationale. Nous jurons haine à tous les tyrans, royalistes, fédéralistes et autres sous quelle dénominati...
...amp près Landau, le 21 juillet* l'an II de la République une et indivisible. « Au camp près Landau, le 21 juillet* l'an II de la République une et indivisible.
...fficiers et volontaires du 2* bataillon de Ehône-etrLoire. n « Les commandant, officiersy sous-officiers et volontaires du 2* bataillon de Ehône-etrLoire. n
...s-officiers et volontaires du bataillon de Bhônè-et-Loire, à leurs parents, amis e... Les commandants, officiers, sous-officiers et volontaires du bataillon de Bhônè-et-Loire, à leurs parents, amis et tous bons-citoyen» du même département.
« Il n'est que l'amour de la liberté qui égale en nous l'indignat...
...le nous, avons appris l'infâme conduite de la ville de Lyon. Quoi, au moment où nous allons verser jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour garantir notre patrie des griffes de la tyrannie ; tandis que nous supporton...
...tres préparent dans nos foyers la ruine de la République ; méconnaissent la souveraineté du peuple dans, la majorité de la Convention nationale, et couvrent notre département d'un opprobre dont la ville de Bourges n'a pu supporter le soupçon.
« Il n'est que l'amour de la liberté qui égale en nous l'indignation avec laquelle nous, avons appris l'infâme conduite de la ville de Lyon. Quoi, au moment où nous allons verser jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour garantir notre patrie des griffes de la tyrannie ; tandis que nous supportons sans murmure les privations et les fatigues d'une guerre meurtrière, des monstres préparent dans nos foyers la ruine de la République ; méconnaissent la souveraineté du peuple dans, la majorité de la Convention nationale, et couvrent notre département d'un opprobre dont la ville de Bourges n'a pu supporter le soupçon.
...épartement, vous n'êtes point complices de ces forfaits, ou vous n'êtes qu'égarés ; il suffira de ( vous rappeler la conduite constante de la ville de Lyon pour vous faire partager nos senti... ...inte impure d'une ville criminelle nos pères, nos frères, nos amis du reste du département, vous n'êtes point complices de ces forfaits, ou vous n'êtes qu'égarés ; il suffira de ( vous rappeler la conduite constante de la ville de Lyon pour vous faire partager nos sentiments.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 9
...fficiers et volontaires du 2e bataillon de grenadiers de Rhône-et-Loire, à Varmée du Rhin} au camp près Landau, le SI jmllet 1793, l'an II de la République française une et indivisi... « Les commandants, officiers, sous-officiers et volontaires du 2e bataillon de grenadiers de Rhône-et-Loire, à Varmée du Rhin} au camp près Landau, le SI jmllet 1793, l'an II de la République française une et indivisible. »
(2) Premier supplément au Bulletin de la Convention, du 11 août 1793. (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention, du 11 août 1793.
...iste libre, là où elle nous a donné une Constitution aussi belle que la nature, et qui ne peut être l'ouvrage que de la divinité ou des hommes vraiment libres ; c'est par ce flambeau de l'espèce humainé que nous allons reconnaître nos vrais amis ; eDtourons-le de nos cœurs, tandis que nos bras montrero...
...es nôtres. Dites avec nous aux rebelles de Lyon, que ce sont les prétendus anarchistes qui nous ont fait ce présent ; que c'est de la Sainte Montagne, au milieu des
« La représentation nationale existe libre, là où elle nous a donné une Constitution aussi belle que la nature, et qui ne peut être l'ouvrage que de la divinité ou des hommes vraiment libres ; c'est par ce flambeau de l'espèce humainé que nous allons reconnaître nos vrais amis ; eDtourons-le de nos cœurs, tandis que nos bras montreront au dehors le fer et la foudre qui doivent exterminer tous ceux qui oseraient l'approcher avec des sentiments différents des nôtres. Dites avec nous aux rebelles de Lyon, que ce sont les prétendus anarchistes qui nous ont fait ce présent ; que c'est de la Sainte Montagne, au milieu des
Les membres du conseil général de la commune de Pont-l'Evêque annoncent qu'ils ont fait proclamer au milieu des applaudissements la Constitution, qu'ils ont acceptée avec enthousiasme ; ils jurent de mourir pour elle, et demandent des arme... Les membres du conseil général de la commune de Pont-l'Evêque annoncent qu'ils ont fait proclamer au milieu des applaudissements la Constitution, qu'ils ont acceptée avec enthousiasme ; ils jurent de mourir pour elle, et demandent des armes pour la défendre.
« Les membres du conseil général de la commune de Pont-l'Evêque annoncent à la Convention nationale qu'ils ont reçu la Constitution avec l'enthousiasme qu'inspire l'amour de la liberté, qu'ils l'ont proclamée au m...
...sements universels, et que les citoyens de leur commune l'ont unanimement acceptée, dans les transports de l'allégresse la plus touchante et de la reconnaissance la plus marquée pour ...
...s dont elle est i'ouvrage. Ils ont juré de la défendre jusqu'à la mort ; mais ils-n'ont point d'armes et ils prient la Convention de leur en faire fournir pour se joindre à...
« Les membres du conseil général de la commune de Pont-l'Evêque annoncent à la Convention nationale qu'ils ont reçu la Constitution avec l'enthousiasme qu'inspire l'amour de la liberté, qu'ils l'ont proclamée au milieu des applaudissements universels, et que les citoyens de leur commune l'ont unanimement acceptée, dans les transports de l'allégresse la plus touchante et de la reconnaissance la plus marquée pour les dignes représentants dont elle est i'ouvrage. Ils ont juré de la défendre jusqu'à la mort ; mais ils-n'ont point d'armes et ils prient la Convention de leur en faire fournir pour se joindre à leurs frères qui sont aux frontières. »
...is qu'elle a été depuis le commencement de la Révolution le cloaque qui a reçu tou... ... vous souviendrez que Lyon fut, à juste titre, surnommé la seconde Co-blentz, puis qu'elle a été depuis le commencement de la Révolution le cloaque qui a reçu toutes les immondicités à figure humaine que vomissaient les départements méridiona...
(( Ne croyez rien de ce qu'ils peuvent vous dire des Parisiens ; nos frères de Paris ont créé et soutenu la liberté, e...
...ruirë ; s'ils n'avaient que l'intention de venger une prétendue insulte faite à la...
...trangers , à reconnaître l'indépendance de la nation française ; et, cela fait, no...
...que à leurs yeux, pour ne s'occuper que de leur rage liberticide.
(( Ne croyez rien de ce qu'ils peuvent vous dire des Parisiens ; nos frères de Paris ont créé et soutenu la liberté, et eux veulent la détruirë ; s'ils n'avaient que l'intention de venger une prétendue insulte faite à la représentation nationale, ils vous auraient dit : Levez-vous, prenez vos armes, allons purger notre territoire des brigands qui le désolent, forçons les tyrans étrangers , à reconnaître l'indépendance de la nation française ; et, cela fait, nous irons à Paris embrasser nos frères s'ils ont bien fait, ou les réprimander s'...
...t les oreilles aux cris des victimes que l'orgueil et le fanatisme immolent presque à leurs yeux, pour ne s'occuper que de leur rage liberticide.
... peut-être qu'un Vitet, qui s'est rangé de leur parti, montra des vertus républica...
...mouriez livre avec ses lauriers le sang de 150,000 Français, après avoir vendu la liberté de 25 millions d'hommes.
« Ils vous disent peut-être qu'un Vitet, qui s'est rangé de leur parti, montra des vertus républicaines ; mais l'infâme Dumouriez en montra aussi, et comment s'étonner que le robinocrate Vitet (ce bras droit du triumvir Roland) ait vendu sa conscience tandis que Dumouriez livre avec ses lauriers le sang de 150,000 Français, après avoir vendu la liberté de 25 millions d'hommes.
...ésentants, et si une portion criminelle de mandataires infidèles avait droit de se dire les représentants du peuple, les prêtres et les ci-devant nobles auraient celui de se dire la nation. ...s son sein ; il n'est d'autre représentation nationale, que la majorité des représentants, et si une portion criminelle de mandataires infidèles avait droit de se dire les représentants du peuple, les prêtres et les ci-devant nobles auraient celui de se dire la nation.
... qu'ils tremblent s'ils ne s'empressent de rougir. ...icté cet ouvrage divin. Montrez-le-leur pour confondre toutes les impostures, et qu'ils tremblent s'ils ne s'empressent de rougir.
...n au « Bulletin » et renvoi au ministre de la guerre (1). Insertion au « Bulletin » et renvoi au ministre de la guerre (1).
L'extrait de l'adresse des membres du conseil général de la commune de Pont-l'Evêque qui a été inséré au Bulle... L'extrait de l'adresse des membres du conseil général de la commune de Pont-l'Evêque qui a été inséré au Bulletin est ainsi conçu (2) :
Le comité de salut public de Narbonne fait, parvenir une adresse qu'il a répandue dans; cette partie de la République, afin de détruire^ les impressions funestes des ... Le comité de salut public de Narbonne fait, parvenir une adresse qu'il a répandue dans; cette partie de la République, afin de détruire^ les impressions funestes des malveillants.
Voici la lettre des membres du comité de salut public de Narbonne, suivie de la copie de leur adresse à leurs concitoyens (4) : Voici la lettre des membres du comité de salut public de Narbonne, suivie de la copie de leur adresse à leurs concitoyens (4) :
Le comité de salut public de Narbonne au- Le comité de salut public de Narbonne au-
Président de la Convention nationale, à Président de la Convention nationale, à
« Narbonne, le 31 juillet 1793 « Narbonne, le 31 juillet 1793
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
« Nous avons besoin de nouveaux bras pour combattre les Espagnols et les chasser de la. « Nous avons besoin de nouveaux bras pour combattre les Espagnols et les chasser de la.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 10
... la mort. Levez-vous, citoyens ; sortez de la stupeur funeste qui vous paralyse ; ...
...uste, vengeance, succombent les ennemis de la liberté et de la République. Déjà à la faveur de votre coupable indifférence, ils ont as...
...driez-vous ajourner le moment salutaire de votre réveil jusqu'à ce qu'ils eussent ...
...citoyens vous saurez prévenir ce déluge de calamités ! A la voix paternelle de vos administrateurs, vous serez debout, vous suivrez le glorieux exemple de vos frères du Nord ; vous marcherez ave...
...e cle ses sauveurs. Peut-être au milieu de votre enthousiasme, à l'instant même de votre départ, entendrez-vous des hommes...
... votre courage ; mais, citoyens^ si cet acte de perfidie était commis, ne vous contentez pas le frapper de votre indignation, hâtez-vous de le dénoncer au comité de Salut public ; il vous promet la punition la plus sevère des; monstres qui auront tenté de vous tromper.
...yers, et avec eux s'avancent a la fois la dévastation, la famine, la tyrannie et la mort. Levez-vous, citoyens ; sortez de la stupeur funeste qui vous paralyse ; prenez les armes, et que sous vos coups, provoqués par la plus juste, vengeance, succombent les ennemis de la liberté et de la République. Déjà à la faveur de votre coupable indifférence, ils ont asservi la presque totalité du département des Pyrénées-Orientales. Voudriez-vous attendre, pour vous opposer à leurs progrès, qu'ils eussent envahi le vôtre ? Voudriez-vous ajourner le moment salutaire de votre réveil jusqu'à ce qu'ils eussent enlevé vos propriétés, incendié vos maisons, ravagé vos campagngs, egorge vos familles? Non, non, citoyens vous saurez prévenir ce déluge de calamités ! A la voix paternelle de vos administrateurs, vous serez debout, vous suivrez le glorieux exemple de vos frères du Nord ; vous marcherez avec une courageuse émulation contre les lâches suppôts du despotisme, et la. patrie vous comptera au nombre cle ses sauveurs. Peut-être au milieu de votre enthousiasme, à l'instant même de votre départ, entendrez-vous des hommes astucieux et pervers qui s'efforceront d'abattre votre courage ; mais, citoyens^ si cet acte de perfidie était commis, ne vous contentez pas le frapper de votre indignation, hâtez-vous de le dénoncer au comité de Salut public ; il vous promet la punition la plus sevère des; monstres qui auront tenté de vous tromper.
bataillon de l'Eure annonce qu'il a accepté la Constitution ; il demande justice des calomnies répandues contre lui et prie la Convention de ne pas le confondre avec les habitants de son département qui a voulu désunir la ... bataillon de l'Eure annonce qu'il a accepté la Constitution ; il demande justice des calomnies répandues contre lui et prie la Convention de ne pas le confondre avec les habitants de son département qui a voulu désunir la République.
terre de> la., liberté ; des réquisitions yont ê...
...ence aux gardes nâtiona,ux du district, de Narbonne. M.a,is quels moyens emploient...
...il,s tâphent par des mensonges perfides de leur persuader que le régime espa^aol e...
...,u nôtre. Voulant détruire tout l'effet de çes coupables manoeuvres, nous nous sommes empressés de faire une adresse à noacQ^citoyens dont...
...ion, et le succès que demande l'intérêt de la chose publique.
terre de> la., liberté ; des réquisitions yont être faites en conséquence aux gardes nâtiona,ux du district, de Narbonne. M.a,is quels moyens emploient déjà les malveillants; pour les décourager ! Ecoutez et frémissez d'indignation, ils. leur disenfo: qu'on se dispose à les con-4uire à la boucherie, il,s tâphent par des mensonges perfides de leur persuader que le régime espa^aol est p^é|éràble q,u nôtre. Voulant détruire tout l'effet de çes coupables manoeuvres, nous nous sommes empressés de faire une adresse à noacQ^citoyens dont vous trouverez ci-joint un exemplaire. Puisse-t-elle obtenir votre approbation, et le succès que demande l'intérêt de la chose publique.
Le comité de sentit public du district de Narbonne à ses concitoyens (1). Le comité de sentit public du district de Narbonne à ses concitoyens (1).
... faire désirer, ils ont même l'impudeur de dire que, dans la partie du territoire ... ...et et sa couronne, préconisent parmi vous le régime espagnol ; que, pour vous le faire désirer, ils ont même l'impudeur de dire que, dans la partie du territoire français qu il a soumise, Ricardos prend les assignats et rend la même valeur en...
...st qu'il fait, distribuer à ses soldats de fausses piastres sous le millésime de 1787, dont ceux-ci se seryent pour l'ac...
...ait ; est prouvé par la grande quantité de ces pièces trouvées dans les poches de ceux qui ont été tués ou faits prisonni...
...éraire comptant,, sa^oja, aucune espèce d'indemnité ; ce qui est vrai enfin, c'est qu'il fait, distribuer à ses soldats de fausses piastres sous le millésime de 1787, dont ceux-ci se seryent pour l'achat des objets qui leur sont, nécessaires ; et ce fait ; est prouvé par la grande quantité de ces pièces trouvées dans les poches de ceux qui ont été tués ou faits prisonniers devant Collioure.
...et l'extrait qu'il transmet du registre de ses, délibérations soritt ainsi conçus,... bfltai&loty d,e VEure et l'extrait qu'il transmet du registre de ses, délibérations soritt ainsi conçus, (2) :
« Çastres, ce 6 août 1793 « Çastres, ce 6 août 1793
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
...er en aiguisant centre nous le poignard de la calomnie. Le 1er bataillon de l'Eure injustement inculpé sollicite de votre bonté paternelle une justificatio...
...ller son civisme à tous les yeux. Fiers de notre innocence, nous entrerons en lutt...
...uerront dans ce combat un nouveau degré de splendeur ; nous nous adressons avec co...
...auteuil législatif du plus grand peuple de l'univers.
...her à do vrais républicains que l'honneur. Des traîtres cherchent à nous l'enlever en aiguisant centre nous le poignard de la calomnie. Le 1er bataillon de l'Eure injustement inculpé sollicite de votre bonté paternelle une justification qui fasse briller son civisme à tous les yeux. Fiers de notre innocence, nous entrerons en lutte contre tous nos dénonciateurs, et loin d'être ternis, notre civisme et nos vertus guerrières acquerront dans ce combat un nouveau degré de splendeur ; nous nous adressons avec confiance au républicain que ses vertus ont placé sur le fauteuil législatif du plus grand peuple de l'univers.
...age qui devraient être à jamais effacés de l'histoire d'un peuple libre ; que ne d...
...épublicanisme ! Il n'est pas une goutte de sang qui circule, dans nos veines que n...
...'innocence opprimée trouva des défenseurs dans ces temps d'ignorance et d'esclavage qui devraient être à jamais effacés de l'histoire d'un peuple libre ; que ne doit-elle pas espérer sous le règne des lois et du républicanisme ! Il n'est pas une goutte de sang qui circule, dans nos veines que nous ne soyons prêts à répandre pour la patrie et pour la
(1) Premier supplément au Bulletin de la Convention, du 11 août 1193. (1) Premier supplément au Bulletin de la Convention, du 11 août 1193.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 11
bataillon de l'Eure, campé à Castres, séance du vendredi 2 août 1793, Van H de Iq République française une et indivisi... bataillon de l'Eure, campé à Castres, séance du vendredi 2 août 1793, Van H de Iq République française une et indivisible.
« La Constitution française a été lue ,t proclamée dans n...
...s les çœurs ont tressailli à la lecture de cette charte républicaine, vrai palladium de la liberté, et bientôt une salve d'arti...
...ts,, annonçp, notre adhésipn formelle à l'Acte constitutionnel. Grâces éternelles vous soient rendues,...
... la possédons cette arche sainte autour de laquelle tous les bons Français doivent...
...islateurs, s^r l'attachement inviolable de notre bataillon à tous les décrets éman...
...et indivisible : tel est notre seul cri de ralliement, il sera l'arrêt mortel des ...
« La Constitution française a été lue ,t proclamée dans notre camp, au moment où le fédéralisme semblait vouloir lever sa tête hideuse dans nos départements ; tous les visages se sont animés, tous les çœurs ont tressailli à la lecture de cette charte républicaine, vrai palladium de la liberté, et bientôt une salve d'artillerie, qui a été faire trembler l'ennemi jusque dans ses retranchements,, annonçp, notre adhésipn formelle à l'Acte constitutionnel. Grâces éternelles vous soient rendues, soutiens invincibles du peuple ; enfin nous la possédons cette arche sainte autour de laquelle tous les bons Français doivent se rallier ; longtemps on calomnia la Montagne. Eh bien ! elle vient d'enfanter un dieu régénérateur. Comptez, législateurs, s^r l'attachement inviolable de notre bataillon à tous les décrets émanés d© votre sein, la liberté, l'égalité, la République une et indivisible : tel est notre seul cri de ralliement, il sera l'arrêt mortel des satellites du despotisme, ce n'est qu'à l'ennemi que nous voulons nous venger de...
...j combattant pour ces, dieux tutélaires de la, France. Nous espérons, citoyen Prés...
...cains qui: nous animent, c'est le- coup de massue qui, doit faire rentrer dans la ...
... républicains composant le r- bataillon de l'Eure.
Convention. La. mort nous semblera toujours belle quand nous, la trouverons, eij combattant pour ces, dieux tutélaires de la, France. Nous espérons, citoyen Président,, que v%ous voudrez bien communiquer à l'Assemblée l'adresse ci-jointe. C'est un faible tableau des sentiments républicains qui: nous animent, c'est le- coup de massue qui, doit faire rentrer dans la poussière nost vils( dénonciateurs. Nous, attendons d© vous, citoyen. Président,...
...est un bienfait dont seront reconnaissants jusqu'à leur dernier soupir, tous les républicains composant le r- bataillon de l'Eure.
« Pourrievvous voir sans indignation de vils intrigants, d'infâmes dénonciateurs s'efforcer d© répandre le poison de la calomnie sur un bataillon dont la co...
...ipes révolutionnaires, Le l4* bataillon de l'Eure, sensible aux bruits? que des; m...
...re? lui, vient solliciter des sénateurs de l'Etat la justice qui lui est due.
« Pourrievvous voir sans indignation de vils intrigants, d'infâmes dénonciateurs s'efforcer d© répandre le poison de la calomnie sur un bataillon dont la conduite vraiment patriote n'a jamais' dérogé aux principes révolutionnaires, Le l4* bataillon de l'Eure, sensible aux bruits? que des; malveillants répandent sourdement contre? lui, vient solliciter des sénateurs de l'Etat la justice qui lui est due.
...igants ministériels, ce bataillon, lors de sa formation, attendit vainement des ha...
..., pour arrêter la fraude qui se faisait de ces côtés avee tant d'acharnement qu'elle eût, en peu de temps, anéanti les ressourcés de la chose publique, et certes l'administ...
...Calvados n'eut qu'à se louer lu zèle et de l'intégrité des volontaires qui le composent. Depuis, sous les ordres de tous les généraux qui ont successivemen...
... à Bruges et dans, ses environs l'arbre de la, liberté ; le rapport qui en fut fai...
« Longtemps; victime des intrigants ministériels, ce bataillon, lors de sa formation, attendit vainement des habits pendant six mois ; malgré son extrême nudité, les administrateurs du Calvados l'employèrent à garder les côtes, pour arrêter la fraude qui se faisait de ces côtés avee tant d'acharnement qu'elle eût, en peu de temps, anéanti les ressourcés de la chose publique, et certes l'administration du Calvados n'eut qu'à se louer lu zèle et de l'intégrité des volontaires qui le composent. Depuis, sous les ordres de tous les généraux qui ont successivement commandé l'armée du Nord, ce bataillon ne s'est écarté du sentier du patriotis...
...a Belgique, ce fut lui que le général Labour-doijnaye choisit pour aller planter à Bruges et dans, ses environs l'arbre de la, liberté ; le rapport qui en fut fait alors à l'Assemblée prouve le sèl© et l'activité qu'il mit à remplir' cette mi...
« Dans la Belgique, pays de Liège, Julliers et Gueldre prussienne, ...
...bre d'hommes, qu'il laissa sur le champ de b^t^ill© est une marque certaine de, la bravoure avec laquelle il se battit. Le 18, un de s©§ chefs perdit la vie en combattant c...
« Dans la Belgique, pays de Liège, Julliers et Gueldre prussienne, sa conduite fut toujours la même, dans les batailles des 18, 20 et 22 mars dernier, le grand nombre d'hommes, qu'il laissa sur le champ de b^t^ill© est une marque certaine de, la bravoure avec laquelle il se battit. Le 18, un de s©§ chefs perdit la vie en combattant courageusement, nous en attestons le général Champmorin, dans la division duquel ...
...s ordres d,1? Dampierre et des députés, de la Convention. ciennes, sous les ordres d,1? Dampierre et des députés, de la Convention.
...rs, nous compter, parmi les défenseurs" de -w^â \ avons su braver les, bombes et l...
...à, ce même bataillon qu'où a!a noirceur de supposer des intentions perfides ; mais...
...tardir notre énergie ; qu'ils craignent de se démasquer, nous Jes confondrons, nou...
...re bruit qui viendrait ternir la pureté de notre civisme, persuadés que c'est d'un...
...atroce, quand on n'a pas eu la prudence de s'y opposer de bonne heure y, nous nous raidirons de toutes nos forces pour en arrêter le co...
...tiendrons à notre serment ; le faisceau de nos baïonnettes sera toujours dirigé co...
« Nous pouvons aussi, législateurs, nous compter, parmi les défenseurs" de -w^â \ avons su braver les, bombes et les. poulets.: autrichiens. Et, c'est sur ce b^taiÙon qu'on voudrait jeter aujourd'hui un vernis défavorable. C'est à, ce même bataillon qu'où a!a noirceur de supposer des intentions perfides ; mais non, qu'ils tremblent les traîtres qui cherchent à, abattre notre courage, à abâtardir notre énergie ; qu'ils craignent de se démasquer, nous Jes confondrons, nous, saurons étouffer jusqu'a,u moindre bruit qui viendrait ternir la pureté de notre civisme, persuadés que c'est d'un, bruit léger- d'abord que naît ensuite la calomnie la plusj atroce, quand on n'a pas eu la prudence de s'y opposer de bonne heure y, nous nous raidirons de toutes nos forces pour en arrêter le cours ; oui, nous sommes libres et nous le serons jusqu'à notre dernier soupir, nous tiendrons à notre serment ; le faisceau de nos baïonnettes sera toujours dirigé contre les traîtres.
... nous, qu'avons^nous fait qui ne dénote de vrais défenseurs de la, République l On nous accuse d'avoir à notre tête le frère de l'ex-député Buzot qui attisa au sein d© notre département le fëu de la guerre civile j mais, législateurs, ...
...fluence peut avoir sur le 1er bataillon de l'Eure et sur son chef, la conduite d© ...
...'est toujours conduit en vrai défenseur de la République 2 Il, n'existe pas un dQ ...
... par les agents du fédéralisme > pas un de nous qui n'eût marché pour écraser ce n...
...les les armes qu'il a reçues, des mains de la, patrie.
« Que peut-on, en effet-, arguer contre nous, qu'avons^nous fait qui ne dénote de vrais défenseurs de la, République l On nous accuse d'avoir à notre tête le frère de l'ex-député Buzot qui attisa au sein d© notre département le fëu de la guerre civile j mais, législateurs, les fautes ne sont-elles pas personnelles 1 Quelle influence peut avoir sur le 1er bataillon de l'Eure et sur son chef, la conduite d© cet ex-député, si cet officier s'est toujours conduit en vrai défenseur de la République 2 Il, n'existe pas un dQ nou§, qui n'ait envisagé avec hq^rçur les tsou,bîes excités dans nos foyers par les agents du fédéralisme > pas un de nous qui n'eût marché pour écraser ce noyau d'une nouvelle guerre civile, qui n'eût dirigé contre les rebelles les armes qu'il a reçues, des mains de la, patrie.
« Dans ces moments de troubles qui agitaient le berceau de la République, tous les yeux se sont po... « Dans ces moments de troubles qui agitaient le berceau de la République, tous les yeux se sont portés sur Buzot, notre chef ; malgré notre surveillance active, nous n'avons jama...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 12
(2) Bulletin de la Convention du dimanche 11 août 1793. — Cette lettre n'est pas mentionnée dans le Recueil des actes et de la correspondance du comité de Salut public, de M. Aulard. Par contre nous trouvons dan...
...des mêmes commissaires, datée également de Caen, le 6 août, qui est ainsi conçue :
(2) Bulletin de la Convention du dimanche 11 août 1793. — Cette lettre n'est pas mentionnée dans le Recueil des actes et de la correspondance du comité de Salut public, de M. Aulard. Par contre nous trouvons dans ce recueil (tome S, page 490) une lettre des mêmes commissaires, datée également de Caen, le 6 août, qui est ainsi conçue :
(4) Premier supplément au Bulletin de la Convention, -du 11 août 1793. (4) Premier supplément au Bulletin de la Convention, -du 11 août 1793.
...ennemis ; déjà Valenciennes, ce rempart de la liberté du Nord, est près de tomber sous leurs coups, c'est au moment de l'orage, c'est-dans le moment de crise de la République que nous venons jurer à vos pieds de ne déposer les fers vengeurs dont nos bras sont armés, que lorsque aucun peuple de la terre ne gémira plus sous le joug op...
...ons tremper dans le sang des ennemis la Constitution républicaine, nous mourrons tous ou la ...
Mayence sont au pouvoir des ennemis ; déjà Valenciennes, ce rempart de la liberté du Nord, est près de tomber sous leurs coups, c'est au moment de l'orage, c'est-dans le moment de crise de la République que nous venons jurer à vos pieds de ne déposer les fers vengeurs dont nos bras sont armés, que lorsque aucun peuple de la terre ne gémira plus sous le joug oppresseur des tyrans couronnés ; oui, nous irons tremper dans le sang des ennemis la Constitution républicaine, nous mourrons tous ou la patrie sera sauvée.
...it an, le bataillon assemblé aux termes de l'arrêté du conseil d'administration du... « Du 3 août audit an, le bataillon assemblé aux termes de l'arrêté du conseil d'administration du jour d'hier, lecture lui a été faite et ont, les officiers, sous-officiers, cap...
...éclaration des officiers du 2e régiment de hussards, de laquelle il résulte que ces officiers, ... Les représentants du peuple à l'armée du Nord font passer une déclaration des officiers du 2e régiment de hussards, de laquelle il résulte que ces officiers, trop éloignés des municipalités pour satisfaire à la loi qui les oblige à dépose...
...on au « Bulletin », et renvoi au comité de la guerre (1). Insertion au « Bulletin », et renvoi au comité de la guerre (1).
L'extrait de cette déclaration inséré iau Bulletin e... L'extrait de cette déclaration inséré iau Bulletin est ainsi conçu (2) :
« Les officiers du 2e régiment de hussards ne pouvant, à raison de l'éloignement de leurs malles, satisfaire à la loi qui les oblige de déposer leurs croix de Saint-Louis et leurs brevets, s'engagent à le faire aussitôt qu'il leur sera possible de donner à la République cette preuve de dévouement. » « Les officiers du 2e régiment de hussards ne pouvant, à raison de l'éloignement de leurs malles, satisfaire à la loi qui les oblige de déposer leurs croix de Saint-Louis et leurs brevets, s'engagent à le faire aussitôt qu'il leur sera possible de donner à la République cette preuve de dévouement. »
Le général de division Laubadère, commandant à Landau, fait passer des états des besoins de cette place ; il jure de défendre la République une et indivisible, et de s'ensevelir plutôt sous les ruines de Landau que de rendre cette place. Le général de division Laubadère, commandant à Landau, fait passer des états des besoins de cette place ; il jure de défendre la République une et indivisible, et de s'ensevelir plutôt sous les ruines de Landau que de rendre cette place.
...ion au « Bulletin » et renvoi au comité de Salut public (3). Insertion au « Bulletin » et renvoi au comité de Salut public (3).
Landau, le 4 août 1793 Landau, le 4 août 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
...tants du peuple, pour défendre la place de Landau, mon pre- « Appelé par les représentants du peuple, pour défendre la place de Landau, mon pre-
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 18, p. 272. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 18, p. 272.
...au Bulletin delà Convention, du 11 août 1793. (-2) Premier supplément au Bulletin delà Convention, du 11 août 1793.
mier soin fut de visiter les magasins, les arsenaux et l...
... mémoire que je vous envoie le résultat de me^ opérations.
mier soin fut de visiter les magasins, les arsenaux et les fortifications. Vous trouverez dans le mémoire que je vous envoie le résultat de me^ opérations.
...tâche que m'ont imposée les mandataires de la République ! De la défense de Landau dépend le salut de mon pays. Environné des lumières de la société populaire, soulagé dans mes immenses travaux par un conseil de guerre, composé de républicains de tous les grades, je ferai de cette place importante l'écueil où vien... « Qu'elle est pénible, qu'elle est honorable la tâche que m'ont imposée les mandataires de la République ! De la défense de Landau dépend le salut de mon pays. Environné des lumières de la société populaire, soulagé dans mes immenses travaux par un conseil de guerre, composé de républicains de tous les grades, je ferai de cette place importante l'écueil où viendront se briser lès efforts impuissants des tyrans coalisés.
...mitera pas Mayence, je jure à ma patrie de m'ensevelir sous ses ruines avant de parler de capitulation. Ce serment, hommes du 21 septembre, je le dépose dans le sanctuaire de l'indépendance. « Landau n'imitera pas Mayence, je jure à ma patrie de m'ensevelir sous ses ruines avant de parler de capitulation. Ce serment, hommes du 21 septembre, je le dépose dans le sanctuaire de l'indépendance.
Les rois, assassins de la liberté des peuples, m'envoient chaq... Les rois, assassins de la liberté des peuples, m'envoient chaque jour des émissaires. Je ne reçois que les . paquets concernant l'échange des ...
...ntants du peuple près l'armée des côtes de la Manche donnent des nouvelles de la ville de Caen qui est, disent-ils, revenue de son erreur ; ils entrent dans quelques ... Les représentants du peuple près l'armée des côtes de la Manche donnent des nouvelles de la ville de Caen qui est, disent-ils, revenue de son erreur ; ils entrent dans quelques détails militaires.
L'extrait de la lettre des représentants Duroy et Robert Lindet, commissaires à l'armée des côtes de Cherbourg, tel qu'il a été inséré au Bu... L'extrait de la lettre des représentants Duroy et Robert Lindet, commissaires à l'armée des côtes de Cherbourg, tel qu'il a été inséré au Bulletin, est ainsi conçu (2) :
« Le premier jour de notre arrivée en cette ville, nous n'av... « Le premier jour de notre arrivée en cette ville, nous n'avons vu que des fonctionnaires publics ; tous plaignaient Wimpffen.
« Caen le 6 août 1793. « Caen le 6 août 1793.
... Vous nous mandez que vous êtes alarmés de la faiblesse des mesures que nous preno...
..., que nous vous avons adressé un projet de décret tendaut à exclure les rétractés ...
...jeté notre projet, et vous avez proposé de faire maintenir les rétractés, dans leu...
« Vous nous mandez que vous êtes alarmés de la faiblesse des mesures que nous prenons contre les coupables.. Rappelez-vous, citoyens, que nous vous avons adressé un projet de décret tendaut à exclure les rétractés des fonctions administratives. Vous avez rejeté notre projet, et vous avez proposé de faire maintenir les rétractés, dans leur place : nous avons réclamé contre une pareille disposition ; nous vous avons a...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 13
(2) Premier supplément au Bulletin de la Conventionf du 11 août 1793. (2) Premier supplément au Bulletin de la Conventionf du 11 août 1793.
Le conseil général de la commune de Chaus-sin, chef-lieu de canton, district de Dôle, trompé sur les événements des 31 ...
...n erreur ; il déclare qu'il est pénétré de respect pour les décrets de la Convention nationale, et qu'il maintiendra la Constitution républicaine jusqu'à la mort.
Le conseil général de la commune de Chaus-sin, chef-lieu de canton, district de Dôle, trompé sur les événements des 31 mai et jours suivants, abjure son erreur ; il déclare qu'il est pénétré de respect pour les décrets de la Convention nationale, et qu'il maintiendra la Constitution républicaine jusqu'à la mort.
...citoyens, réunis en assemblée générale, de leurs devoirs et des moyens de recouvrer et de conserver la liberté. Nous leur dîmes q...
... ; nous leur fîmes entendre les accents de l'humanité éclairée qui soupire et s'at...
...le courage et le malheur, et qui s'arme de toute sa force pour combattre et punir ...
...cèrent avec cette énergie, cette vérité de sentiments qui caractérisent un grand changement et une espèce de révolution dans les esprits.
«'Lé lendemain nous parlâmes aux citoyens, réunis en assemblée générale, de leurs devoirs et des moyens de recouvrer et de conserver la liberté. Nous leur dîmes que, pour être libre, il fallait haïr fortement les traîtres ; que tout citoyen q...
...attendrissement. Le surlendemain nous nous réunîmes dans la société des Jacobins ; nous leur fîmes entendre les accents de l'humanité éclairée qui soupire et s'attendrit avec la Vertu, le courage et le malheur, et qui s'arme de toute sa force pour combattre et punir les traîtres. Nous fûmes entendus ; les citoyens se prononcèrent avec cette énergie, cette vérité de sentiments qui caractérisent un grand changement et une espèce de révolution dans les esprits.
« Les orateurs de l'assemblée dénoncèrent les traîtres et...
...ient le plus contribué à allumer le feu de la guerre civile ; chacun se montra per...
...onnaître et punir les principaux agents de la conspiration. Cette séance dut cepen...
...ublicité favorisera peut-être l'évasion de quelques coupables, mais elle assura le triomphe de la liberté, et cette ville, qui fut que...
« Les orateurs de l'assemblée dénoncèrent les traîtres et les rebelles qui avaient le plus contribué à allumer le feu de la guerre civile ; chacun se montra persuadé que tout bon citoyen devait concourir à faire connaître et punir les principaux agents de la conspiration. Cette séance dut cependant répandre l'alarme dans quelques familles ; sa publicité favorisera peut-être l'évasion de quelques coupables, mais elle assura le triomphe de la liberté, et cette ville, qui fut quelques jours le trône des conjurés, en sera le tombeau. Les eitoyens se sont rapp...
crainte. Vous aviez perdu de vue notre situation lorsque vous avez l... crainte. Vous aviez perdu de vue notre situation lorsque vous avez lu notre lettre ! Notre correspondance ne vous offrira ni variation ni incertitud...
...us avons cru sage d'amener les citoyens de Caen à désirer, à: demander eux-mêmes l... ... vota hier pour l'arrestation des coupables. Nous vous dirons franchement que nous avons cru sage d'amener les citoyens de Caen à désirer, à: demander eux-mêmes l'arrestation des coupables; aujourd'hui nous donnerons l'ordre d'arrêter 25 ou 3...
...es jours à Caen, et nous sommes obligés de faire mettre en arrestation des hommes ...
...t investis do leur confiance et revêtus de pouvoirs : ils ont été circonvenus et t...
...les coeurs la haine des tyrans, l'amour de la liberté, et la grande masse des cito...
« Nos collègues Rome et Prieur ont passé quelques jours à Caen, et nous sommes obligés de faire mettre en arrestation des hommes qu'ils avaient investis do leur confiance et revêtus de pouvoirs : ils ont été circonvenus et trompés. Nous avons manifesté dimanche ce que nous pensions des administrateurs e...
...s apportions une amnistie que chacun désirait; mais nous avons excité dans tous les coeurs la haine des tyrans, l'amour de la liberté, et la grande masse des citoyens pense aujourd'hui qu'il faut punir lei traîtres.
... Nous vous avons adressé hier un projet de décret qui suppose quelque énergie et q...
...aujourd'hui que la mesure du changement de tous les fonctionnaires publics est indispensable; il faut prononcer l'exclusion de tous ceux qui se sont rétractés depuis ...
...s du peuple auront acquis la conviction de leur civisme. Nous vous déclarons que l...
« Nous vous avons adressé hier un projet de décret qui suppose quelque énergie et qui doit vous prouver que nous voulons affermir la paix publique et anéantir le p >rti des conjurés. Nous ajouterons aujourd'hui que la mesure du changement de tous les fonctionnaires publics est indispensable; il faut prononcer l'exclusion de tous ceux qui se sont rétractés depuis le 15 juillet, et «ceux qui se sont rétractés antérieurement à cette époque ne doivent être réélus qu'autant que les représentants du peuple auront acquis la conviction de leur civisme. Nous vous déclarons que les fonctionnaires se font absoudre par le peuple, et que, si vous n'êtes pas sév...
« Signé : De Roy, R. Lindet. » « Signé : De Roy, R. Lindet. »
...é central des révoltés, on avait menacé de couper le jarret aux citoyens qui ne se rangeraient pas sous les drapeaux de Wimpffen et ne courraient pas aux armes. Les citoyens de Caen qui avaient entendu les Barbaroux,... Nous fûmes saisis d'horreur Lorsque nous entendîmes que, dans le comité central des révoltés, on avait menacé de couper le jarret aux citoyens qui ne se rangeraient pas sous les drapeaux de Wimpffen et ne courraient pas aux armes. Les citoyens de Caen qui avaient entendu les Barbaroux, les Gorsas, les Wimpffen et les Puisaye, qui ont entendu les représentants du p...
...uple près les départements du Centre et de l'Ouest, écrit de Nevers que les citoyens de cette ville, après avoir fait brûler le...
..., ont chargé 200 carabiniers bien armés de leur porter réponse. Il demande que le ...
... à ces braves républicains sur la route de Nevers à Caen.
Fouché, représentant du peuple près les départements du Centre et de l'Ouest, écrit de Nevers que les citoyens de cette ville, après avoir fait brûler les adresses et mandements des fédéralistes du Calvados, ont chargé 200 carabiniers bien armés de leur porter réponse. Il demande que le ministre fasse préparer tout ce qui est nécessaire à ces braves républicains sur la route de Nevers à Caen.
...ion au « Bulletin », renvoi au ministre de la guerre (1)*. Insertion au « Bulletin », renvoi au ministre de la guerre (1)*.
L'extrait de la lettre de Fouché, inséré au Bulletin est ainsi co... L'extrait de la lettre de Fouché, inséré au Bulletin est ainsi conçu (2) :
...uple près les départements du centre et de l'Ouest, écrit de Nevers, le 7 août : « Le citoyen Fouché, représentant du peuple près les départements du centre et de l'Ouest, écrit de Nevers, le 7 août :
Nous venons de recevoir à l'instant, dit-« il, un paquet énorme d'adresses et de man-« dements de la part de Nosseigneurs tête nant leur Cour à Caen. Il en sera fait un « feu de joie, le jour de la Fédération, sur l'au-« tel de la patrie. 200 cavaliers, bien armés, « bien équipés, partis ce matin de cette cité, « sont chargés, de la part de leurs conci-« toyens, de porter la réponse. » Nous venons de recevoir à l'instant, dit-« il, un paquet énorme d'adresses et de man-« dements de la part de Nosseigneurs tête nant leur Cour à Caen. Il en sera fait un « feu de joie, le jour de la Fédération, sur l'au-« tel de la patrie. 200 cavaliers, bien armés, « bien équipés, partis ce matin de cette cité, « sont chargés, de la part de leurs conci-« toyens, de porter la réponse. »
...ande ensuite qu'on enjoigne au ministre de la guerre de procurer à ces citoyens tout ce dont il... « Le citoyen Fouché demande ensuite qu'on enjoigne au ministre de la guerre de procurer à ces citoyens tout ce dont ils auront besoin sur leur route ; il demande des fusils pour armer un second bata...
...ertion au « Bulletin » renvoi au comité de Sûreté générale (3). Insertion au « Bulletin » renvoi au comité de Sûreté générale (3).

Séance du dimanche 11 août 1793

page 14
...™ série, tome '68, séance du 13 juillet 1793, page 649. — -Les noms dans le décret, sont orthographiés autrement : Altaroche au lieu de Attaroche, Ganil au lieu de Ganel. Dans une des pièces produites Ga... '(2) Voy. ce décret. Archives Purlementaires, S™ série, tome '68, séance du 13 juillet 1793, page 649. — -Les noms dans le décret, sont orthographiés autrement : Altaroche au lieu de Attaroche, Ganil au lieu de Ganel. Dans une des pièces produites Ganil est aussi écrit Ganille.
Cher., fait don, pour les frais de la guerre et jusqu'à la paix, du quart de son traitement, à compter du 1er avril. Cher., fait don, pour les frais de la guerre et jusqu'à la paix, du quart de son traitement, à compter du 1er avril.
Après avoir entendu son comité de Sûreté générale. Après avoir entendu son comité de Sûreté générale.
...(2), et le citoyen Attaroche, président de celte administration, absent par commis... ...s en état d'arrestation et traduits à la barre par décret du 43 juillet dernier (2), et le citoyen Attaroche, président de celte administration, absent par commission, seront mis en liberté et rendus à leurs fonctions » (S).
...ntion nationale décrète que le ministre de la guerre lui rendra compte à sa séance de demain des motifs qui ont empêché la ville de Toul, département de la Meurthe, d'être approvisionnée des affûts de canons qui lui sont nécessaires, et les...
...eusés et nivelés pour recevoir les eaux de la rivière de la Moselle (4).
Sur la motion d'un membre [Dominique Jacob], la Convention nationale décrète que le ministre de la guerre lui rendra compte à sa séance de demain des motifs qui ont empêché la ville de Toul, département de la Meurthe, d'être approvisionnée des affûts de canons qui lui sont nécessaires, et les fossés qui entourent cette ville d'être creusés et nivelés pour recevoir les eaux de la rivière de la Moselle (4).
L'auteur de la motion est Jacob (Domini- , que). Le... L'auteur de la motion est Jacob (Domini- , que). Le compte rendu du Moniteur universel mentionne son intervention -dans les fermes ...
Jacob. La ville de Toul, département de la Meurthe, *a sur ses remparts construits par le maréchal Vauban, 22 pièces de canon sans affûts. Il n'est sorte d'instances, ni de mouvements -que -cette ville n'ait fait...
...es mettre à même d'y recevoir les eaaax de la rivière de Moselle qui les avoi-sinent.
Jacob. La ville de Toul, département de la Meurthe, *a sur ses remparts construits par le maréchal Vauban, 22 pièces de canon sans affûts. Il n'est sorte d'instances, ni de mouvements -que -cette ville n'ait faits depuis la dévolution, pour >se procurer les affûts -nécessaires, et pour creuser et niveler les fossés, éft les mettre à même d'y recevoir les eaaax de la rivière de Moselle qui les avoi-sinent.
C'est d'après de nouvelles demandes, graduées sur les dangers de la patrie, que le conseil général de la commune s'est adressé au ministre actuel de la guerre, qui a envoyé, il y a sept se...
...rvoir cette place, et la mettre en état de dédense, et de résister à un coup de main. De-ptuis le départ de cet officier, on n'a plus entendu .-parler de rien, et cette ville intéressante,, par...
...Sarreguemines et Bitche est dans l'état de dénûment le plus affreux.
C'est d'après de nouvelles demandes, graduées sur les dangers de la patrie, que le conseil général de la commune s'est adressé au ministre actuel de la guerre, qui a envoyé, il y a sept semaines, un inspecteur pour pourvoir cette place, et la mettre en état de dédense, et de résister à un coup de main. De-ptuis le départ de cet officier, on n'a plus entendu .-parler de rien, et cette ville intéressante,, par sa situation, la seule qui puisse arrêter la marche des ennemis qui pénétreraient par Sarreguemines et Bitche est dans l'état de dénûment le plus affreux.
(5) Moniteur universel du 13 août 1793, ,p. 957, 1™ colonne. (5) Moniteur universel du 13 août 1793, ,p. 957, 1™ colonne.
...es circonstances que le conseil général de la commune m'a fait parvenir les justes...
...son vœu, que je demande que le ministre de la guerre soit tenu de donner, sans retard, les ordres les plu...
C'est dans ces circonstances que le conseil général de la commune m'a fait parvenir les justes plaintes sur une insouciance aussi préjudiciable à la patrie ; .c'est d'après son vœu, que je demande que le ministre de la guerre soit tenu de donner, sans retard, les ordres les plus prompts pour donner les affûts nécessaires, faire creuser et niveler les fossé...
Le rapporteur du comité de la guerre [Vien-net (1)], fait adopter le projet de décret suivant (2) : Le rapporteur du comité de la guerre [Vien-net (1)], fait adopter le projet de décret suivant (2) :
...La Convention nationale, sur le rapport de son comité de la guerre sur la pétition du citoyen Bo...
...-colonel du 2e escadron du 21e régiment de chasseurs à cheval, décrète :
« La Convention nationale, sur le rapport de son comité de la guerre sur la pétition du citoyen Bouzon, ilieutenant-colonel du 2e escadron du 21e régiment de chasseurs à cheval, décrète :
...on, ci-devant capitaine au IIe régiment de chasseurs à cheval, nommé par le ministre de la guerre lieutenant-colonel du 2e esca...
...rdonnàye, est réintégré dans son emploi de chef d'escadron, et jouira des émoluments attachés à ce grade depuis le jour de la date de son brevet.
« Le citoyen Bouzon, ci-devant capitaine au IIe régiment de chasseurs à cheval, nommé par le ministre de la guerre lieutenant-colonel du 2e escadron du 21e régiment des chasseurs aussi à cheval, sur la présentation du général La Bourdonnàye, est réintégré dans son emploi de chef d'escadron, et jouira des émoluments attachés à ce grade depuis le jour de la date de son brevet.
« Le ministre de la guerre donnera des ordres pour faire...
... qui lui sont dus, ainsi que le montant de ses rations de fourrage et de son logement depuis le jour de sa nomination à l'emploi de chef d'escadron. Le même ministre iera ...
...ute pour se rendre, sans délai, au lieu de la garnison ou du camp où se trouve le 11e régiment de chasseurs à cheval. »
« Le ministre de la guerre donnera des ordres pour faire payer à l'instant, et à Paris même, attendu la présence du citoyen Bouzon, les appointements qui lui sont dus, ainsi que le montant de ses rations de fourrage et de son logement depuis le jour de sa nomination à l'emploi de chef d'escadron. Le même ministre iera expédier au citoyen Bouzon une route pour se rendre, sans délai, au lieu de la garnison ou du camp où se trouve le 11e régiment de chasseurs à cheval. »
...r .(3) [Merlino] fait adopter le projet de décret suivant (4) : Le même rapporteur .(3) [Merlino] fait adopter le projet de décret suivant (4) :
...tionale, après avoir entendu son comité de la guerre sur la pétition de quelques soldats des ci-devant compagnies du centre de la garde nationale parisienne, « La Convention nationale, après avoir entendu son comité de la guerre sur la pétition de quelques soldats des ci-devant compagnies du centre de la garde nationale parisienne,
... c'est Viennet qui a présente ce prqjet de décret. Il n'en est rien. Le rapporteur...
...rtie le rapport qui a procédé le projet de décret, attribue également "ce rapport ...
...s reproduisons textuellement d'après leiprocès-verbal, donneraient à croire qute c'est Viennet qui a présente ce prqjet de décret. Il n'en est rien. Le rapporteur est Merlino. C'est ce nom que porte 'la minute du décret qui se trouve ,aux Arc...
...ier 591, et d'autre part le Journal Clé la Montagne, qui reproduit en tout ou partie le rapport qui a procédé le projet de décret, attribue également "ce rapport à Merlino.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 15
(1) Journal de la Montagne du lundi -12 août -1793, n° 71, p. 467, 2e colonne. (1) Journal de la Montagne du lundi -12 août -1793, n° 71, p. 467, 2e colonne.
...a adressées, sur cet objet, le ministre de ia guerre, décrète ce qui suit : congédiés par Lafayette, et sûr les lettres que lui a adressées, sur cet objet, le ministre de ia guerre, décrète ce qui suit :
...e dernier, sur le payement des rappels -de solde dû aux soldats des ci-devant COïrtpagrtiës dû ^ètàfâte de la garde nationale de Paris, suivant les décrets des 3,10,11 ... (( La suspension portée par le décret du 11 octobre dernier, sur le payement des rappels -de solde dû aux soldats des ci-devant COïrtpagrtiës dû ^ètàfâte de la garde nationale de Paris, suivant les décrets des 3,10,11 mars et 19 août 1792, est et demeure levée par le présent -décret.
« Le rappel de solde ne sèfra payé qu'à ceux desdits s...
...ans la huitaine après la tpromulga-tion de celle du 19 août dernier.
« Le rappel de solde ne sèfra payé qu'à ceux desdits soldats qui, aux termes des lois des 11 mars et 19 août, n'auront obtenu aucune p...
...on, et se seront fait inscrire à la municipalité, pour continuer leur service, dans la huitaine après la tpromulga-tion de celle du 19 août dernier.
... deux 'articles ^i-des-sus, le ministre de la guerre reste de noûveaû autorisé à faire 'payer le Tappél de solde à Ceux desdits soldats qui auront... ù :Èn coWséqûence des deux 'articles ^i-des-sus, le ministre de la guerre reste de noûveaû autorisé à faire 'payer le Tappél de solde à Ceux desdits soldats qui auront templi -les ÎOT-îHafftês ^réscritefc.
...s demandes du ministre étant des sûjëts de comptabilité, ses lettres seront renvoy... u Le-surplus des demandes du ministre étant des sûjëts de comptabilité, ses lettres seront renvoyées au comité des finances, pour en rendre compte, et proposer son avis à la Con...
Toid d'apfè&-Uë Journal de la Montagne, 'le ra'ppoft de MefliHo (1) Toid d'apfè&-Uë Journal de la Montagne, 'le ra'ppoft de MefliHo (1)
...es par plusieurs-citoyens, le 'ministre de la gue'rre -vous a écrit que l'Assemblée législative, pour effacer jusqu'aux traces de la tyrannie exercée par Lafayette, pour...
...agnies du centre cle la garde nationale de Paris, efn lës congédiant, décréta les ...
...ars *:ët 19 -août 1792, que le ministre de la ^-tt&rïê fe'rafît 'rappèlè'r et ...
...andée. Cette loi portait que le ^rappel de solde ne serait fait «qu'à ceux d'entre...
...inscrire huitaine après la promulgation de la loi, à la municipalité qui était chargée d'en envoyer l'état nominatif au ministre de !la 'guerre.
Merlino. Citoyens, sur les réclamations qûi yoirs ont été faites par plusieurs-citoyens, le 'ministre de la gue'rre -vous a écrit que l'Assemblée législative, pour effacer jusqu'aux traces de la tyrannie exercée par Lafayette, pour éloigner les soldats patriotes des compagnies du centre cle la garde nationale de Paris, efn lës congédiant, décréta les 3, 10, 11 mars *:ët 19 -août 1792, que le ministre de la ^-tt&rïê fe'rafît 'rappèlè'r et payer la -solde oefux desdits sdldats qui, arrêtés aux Champs-Elysées, 'avaient-été congédiés Sans l'avoir -demandée. Cette loi portait que le ^rappel de solde ne serait fait «qu'à ceux d'entre eux qui n'auraient obtenu ni pension, ni gratification, et qui se seraient fait inscrire huitaine après la promulgation de la loi, à la municipalité qui était chargée d'en envoyer l'état nominatif au ministre de !la 'guerre.
... municipalité n'a pas'exécuté l'article de la loi qui la concerne. Sur la proposit... La municipalité n'a pas'exécuté l'article de la loi qui la concerne. Sur la proposition du
rrôhfjjtïè de la guerre il'a&or's, vous suspendîtes l'exécution de cette loi"et vous décrétâtes que la municipalité serait tenue de fournir les-états des .-paiements faits et de ceux restant à faire. rrôhfjjtïè de la guerre il'a&or's, vous suspendîtes l'exécution de cette loi"et vous décrétâtes que la municipalité serait tenue de fournir les-états des .-paiements faits et de ceux restant à faire.
...ever sur les contrôles l'état nominatif de ceux; desdits soldats qui restent à payer': les prétendants sont à peu près au nombre de 1/200. Votre comité1 de la guerre me charge, en conséquence, de vouspré-senter le projet de décret suivant : ...ts du centre et l'état se monte à 567,149 livres. Le «ministre actuel a fait relever sur les contrôles l'état nominatif de ceux; desdits soldats qui restent à payer': les prétendants sont à peu près au nombre de 1/200. Votre comité1 de la guerre me charge, en conséquence, de vouspré-senter le projet de décret suivant :
... Carpentier (1)1 fait adopter le projet de décret suivant (2) : Le même rapporteur [Le Carpentier (1)1 fait adopter le projet de décret suivant (2) :
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, sur les difficultés élevées ...
...t au paiement du logement des officiers de tout grade en temps de-guerre, décrète que-le logement des off...
...ur grade, leur sera payé comme en temps de paix, lorsqu'ils ne seront ni campés, n...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, sur les difficultés élevées relativement au paiement du logement des officiers de tout grade en temps de-guerre, décrète que-le logement des officiers, attribué à leur grade, leur sera payé comme en temps de paix, lorsqu'ils ne seront ni campés, ni baraqués, ni logés dans les bâtiments nationaux. »
... Carpentiee (3)] fait adopter le projet de décret suivant (4) % Le même rapporteur [Lé Carpentiee (3)] fait adopter le projet de décret suivant (4) %
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que le corps de cavalerie levé dans le département de -la Seine-Inférieure, en vertu d'un arr...
... anciens corps subsistant les plus près de ce département.
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que le corps de cavalerie levé dans le département de -la Seine-Inférieure, en vertu d'un arrêté des représentants du peuple, -du 1er mai ^dernier, sera sur-le-champ incorporé dans les anciens corps subsistant les plus près de ce département.
« Le ministre de la guerre est chargé de l'exécution du présent décret. » « Le ministre de la guerre est chargé de l'exécution du présent décret. »
...Carpënïiér (5)J fait adopter le ^projet de décret suivant (6) : Le même rapporteur [Lè 'Carpënïiér (5)J fait adopter le ^projet de décret suivant (6) :
...nale, ^fpiFës JavO!r entendu le rapport de son comité de la 'guerre, sur la demande des vivandie...
... d'être autorisés à prendre des rations de fourrages pour la nourriture de leurs chevaux, en les payant sur le taux de la cavalerie, décrète que dans les cas ...
'tt La Convention nationale, ^fpiFës JavO!r entendu le rapport de son comité de la 'guerre, sur la demande des vivandiers des armées, d'être autorisés à prendre des rations de fourrages pour la nourriture de leurs chevaux, en les payant sur le taux de la cavalerie, décrète que dans les cas d'urgence, et sur les;
(1)Le'rapporteur de ce décret est Le Carpentier d'après la ... (1)Le'rapporteur de ce décret est Le Carpentier d'après la minute des Archives nationales, carton C 263, dossier 597.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 16
...869 livres, pour dépenses particulières de 1793 ; « 6° 230,148,869 livres, pour dépenses particulières de 1793 ;
...x, les vivandiers recevront des rations de fourrages comme la cavalerie, pour le nombre de chevaux nécessaires, en payant ces rations à raison de 33 sols. » ordres des généraux, les vivandiers recevront des rations de fourrages comme la cavalerie, pour le nombre de chevaux nécessaires, en payant ces rations à raison de 33 sols. »
...s [Mallarmé (1)] fait adopter un projet de décret suivant (2) : Le rapporteur du comité des finances [Mallarmé (1)] fait adopter un projet de décret suivant (2) :
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, sur l'état des...
...rerie nationale dans le courant du mois de juillet dernier, qui a été fourni par les commissions de ladite Trésorerie, décrète ce qui suit ...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, sur l'état des recettes et dépenses ordinaires et extraordinaires faites par la Trésorerie nationale dans le courant du mois de juillet dernier, qui a été fourni par les commissions de ladite Trésorerie, décrète ce qui suit :
« Le contrôleur général des caisses de la Trésorerie nationale est autorisé à retirer, en présence des commissaires de la Convention, des commissaires et du caissier général de la Trésorerie nationale, de la caisse à trois clefs, où sont déposé...
...ellement fabriqués, jusqu'à concurrence de la somme de 253,237,881 livres, pour remplacer les ...
...orerie a faites dans le courant du mois de juillet dernier pour les objets ci-aprè...
« Le contrôleur général des caisses de la Trésorerie nationale est autorisé à retirer, en présence des commissaires de la Convention, des commissaires et du caissier général de la Trésorerie nationale, de la caisse à trois clefs, où sont déposés les assignats nouvellement fabriqués, jusqu'à concurrence de la somme de 253,237,881 livres, pour remplacer les avances que la Trésorerie a faites dans le courant du mois de juillet dernier pour les objets ci-après détaillés, savoir :
« 1° 126,221 livres, pour dépenses de l'exercice de 1790 et années antérieures ; « 1° 126,221 livres, pour dépenses de l'exercice de 1790 et années antérieures ;
...2° 3,990,606 livres, pour remboursement de la dette exigible ; « 2° 3,990,606 livres, pour remboursement de la dette exigible ;
...544 livres, pour dépenses particulières de 1791 ; « 4° 187,544 livres, pour dépenses particulières de 1791 ;
...209 livres, pour dépenses particulières de 1792 ; « 5° 3,628,209 livres, pour dépenses particulières de 1792 ;
...déficit sur la recette, qui, aux termes de la loi du 17 avril 1791, aurait dû mont...
... et qui ne s'est élevé, pour ledit mois de juillet, qu'à 39 millions 182,709 livre...
« 8° Enfin 9,375,625 livres, pour le remplacement du déficit sur la recette, qui, aux termes de la loi du 17 avril 1791, aurait dû monter à 48,558,333 livres, et qui ne s'est élevé, pour ledit mois de juillet, qu'à 39 millions 182,709 livres.
« Les assignats sortis de la caisse à trois clefs seront remis de suite, en présence des mêmes commissaires, au caissier général de la Trésorerie nationale, qui en demeure... « Les assignats sortis de la caisse à trois clefs seront remis de suite, en présence des mêmes commissaires, au caissier général de la Trésorerie nationale, qui en demeurera comptable.
« Le contrôleur général des caisses de la Trésorerie nationale dressera, sur l... « Le contrôleur général des caisses de la Trésorerie nationale dressera, sur le livre à
... dossier 597 et par les divers journaux de l'époque. ...ni par la minute du décret qui se trouve aux Archives nationales, -carton C 263, dossier 597 et par les divers journaux de l'époque.
...res présents et par le caissier général de la Trésorerie nationale. » « Ledit procès-verbal sera par lui signé, ainsi que par les commissaires présents et par le caissier général de la Trésorerie nationale. »
Le rapporteur du comité de division [Dey-dier (1)] fait adopter le projet de décret suivant (2) Le rapporteur du comité de division [Dey-dier (1)] fait adopter le projet de décret suivant (2)
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, et en conséquence du décret du 1er juillet dernier, qui veut que l'île de Corse forme deux départements, décrète ... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, et en conséquence du décret du 1er juillet dernier, qui veut que l'île de Corse forme deux départements, décrète :
» Les deux départements de Corse seront connus sous les noms de départements de u Golo » et de « Liamone ». » Les deux départements de Corse seront connus sous les noms de départements de u Golo » et de « Liamone ».
« La ville de Bastia sera chef-lieu du département de Golo, et celle d'Ajaccio de celui de Liamone. « La ville de Bastia sera chef-lieu du département de Golo, et celle d'Ajaccio de celui de Liamone.
« Chacun de ces départements sera divisé en trois d...
...nt les chefs-lieux, pour le département de Golo, seront Gorté, Galvi et Bastia.
« Chacun de ces départements sera divisé en trois districts, dont les chefs-lieux, pour le département de Golo, seront Gorté, Galvi et Bastia.
« Le district de « Bastia » sera formé des cantons de Tavagna, Mariani, Campolavo, Ca-saconi, Ampuginani, Casdnia, et de ceux compris dans les ci-devant districts de Bastia et Otela. « Le district de « Bastia » sera formé des cantons de Tavagna, Mariani, Campolavo, Ca-saconi, Ampuginani, Casdnia, et de ceux compris dans les ci-devant districts de Bastia et Otela.
« Celui de « Calvi » de tous les cantons du ci-devant district de l'Ile-Rousse, et de celui de Caccia, et celui de « Corté », des cantons de Roflino, Orezza, Vallerutie, Serra, Verde, Coalna, et de tous ceux du ci-devant district de Gorté, excepté les cantons du Niolo et ... « Celui de « Calvi » de tous les cantons du ci-devant district de l'Ile-Rousse, et de celui de Caccia, et celui de « Corté », des cantons de Roflino, Orezza, Vallerutie, Serra, Verde, Coalna, et de tous ceux du ci-devant district de Gorté, excepté les cantons du Niolo et Caccia.
...hefs-lieux des districts du département de Liamone sont Vico, Sartène et Ajac-cio. « Les chefs-lieux des districts du département de Liamone sont Vico, Sartène et Ajac-cio.
« Le district de « Vico » sera composé de tous les cantons de ce ci-devant district, de ceux de Niolo et Vorciare, excepté les communes...
...t Appietto, qui feront partie du canton de la Mesana, district d'Ajaccio. Celui de « Sartène », de tous les cantons du ci-devant district de Talano ; et celui d'« Ajac-cio », de tous les cantons qui le composent prése...
« Le district de « Vico » sera composé de tous les cantons de ce ci-devant district, de ceux de Niolo et Vorciare, excepté les communes d'Alara et Appietto, qui feront partie du canton de la Mesana, district d'Ajaccio. Celui de « Sartène », de tous les cantons du ci-devant district de Talano ; et celui d'« Ajac-cio », de tous les cantons qui le composent présentement, excepté celui d'Ureino.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 17
...mbre est Bréard d'après le compte rendu de l'Auditeur national du lundi 12 août 1793, p. 3. (1) Ce membre est Bréard d'après le compte rendu de l'Auditeur national du lundi 12 août 1793, p. 3.
...Les Annales patriotiques et littéraires de la France, du lundi 12 août 1793, p. 1028, lre colonne, rapportent que c...
...en séance avant l'admission des dépûtés de Strasbourg; le fait n'est confirmé par ...
1 200, pièce n» 7) et qui est visée dans la pétition ellfe-même. — Les Annales patriotiques et littéraires de la France, du lundi 12 août 1793, p. 1028, lre colonne, rapportent que cette lettre fut lue en séance avant l'admission des dépûtés de Strasbourg; le fait n'est confirmé par aucun des journaux que nous avons consultés.
« Strasbourg, le 5 août 1793, l'an II de la République une et indivisible^. « Strasbourg, le 5 août 1793, l'an II de la République une et indivisible^.
« Strasbourg, le 2 août 1793, l'an II de la République une et indivisible. « Strasbourg, le 2 août 1793, l'an II de la République une et indivisible.
...des corps administratifs et judiciaires de ces deux départements. céder à l'organisation des corps administratifs et judiciaires de ces deux départements.
« L'évêque actuel de la Corse sera celui du département de Golo, et les électeurs du département de Liamone procéderont à l'élecr tion de leur évêque. » « L'évêque actuel de la Corse sera celui du département de Golo, et les électeurs du département de Liamone procéderont à l'élecr tion de leur évêque. »
Une députation des sections de Strasbourg est admise à la barre : elle...
...sés. La députation obtient les honneurs de la séance.
Une députation des sections de Strasbourg est admise à la barre : elle demande des secours en grains pour cette ville menacée par les tyrans coalisés. La députation obtient les honneurs de la séance.
... Convention nationale décrète le renvoi de la pétition des députés des sections de Strasbourg aux comités des finances et de Salut public, pour en faire un prompt r... La Convention nationale décrète le renvoi de la pétition des députés des sections de Strasbourg aux comités des finances et de Salut public, pour en faire un prompt rapport (2).
« Sous trois jours, le ministre de la guerre remettra au comité de Salut public les états de situation des places fortes de la République et des armées, tant en munitions de guerre et de bouche, qu'en fourrages et en artilleri... « Sous trois jours, le ministre de la guerre remettra au comité de Salut public les états de situation des places fortes de la République et des armées, tant en munitions de guerre et de bouche, qu'en fourrages et en artillerie.
...on actuelle des magasins, les quantités de munitions qu'ils contiennent, et la qua... « Ces états, signés du ministre, contiendront la situation actuelle des magasins, les quantités de munitions qu'ils contiennent, et la quantité d'approvisionnements commandés qui composent la division.
« Le comité de Salut public déclarera, sous huit jours... « Le comité de Salut public déclarera, sous huit jours, à la Convention nationale, si les approvisionnements nécessaires aux armées et...
La pétition de la députation des sections de Strasbourg est ainsi conçue (5) ,: La pétition de la députation des sections de Strasbourg est ainsi conçue (5) ,:
...u des divers journaux, qui est l'auteur de cette motion. (3f C'est Bréard, d'après le compte rendu des divers journaux, qui est l'auteur de cette motion.
A l'appui de cette pétition, nous insérons en note l... A l'appui de cette pétition, nous insérons en note la lettre des représentants Milhaud, Borie et Ruamps, commissaires à l'armée du R...
qui composent la commune de Strasbourg nous ont députés vers vous pour vous exposer la situation de notre ville, maintenant» en état de siège, et pour vous demander des secours pour l'approvisionnement de cette : qui composent la commune de Strasbourg nous ont députés vers vous pour vous exposer la situation de notre ville, maintenant» en état de siège, et pour vous demander des secours pour l'approvisionnement de cette :
« Les sections de Strasbourg députent vers la Convention, citoyens nos collègues, deux de leurs membres pour demander des secours...
...ands, et sans les secours qu'elle vient de fournir pour continuer momentanément l'approvisionnement de l'armée, nous nous serions trouvés très...
...toyens qui ont du superflu s'empressent de nous l'offrir ici, pour nous donner les...
« Les sections de Strasbourg députent vers la Convention, citoyens nos collègues, deux de leurs membres pour demander des secours qui leur sont absolument nécessaires pour approvisionner la commune. Nous connaissons ses besoins, ils ne peuvent être plus grands, et sans les secours qu'elle vient de fournir pour continuer momentanément l'approvisionnement de l'armée, nous nous serions trouvés très embarrassés. Accordez donc ces secours promptement, tandis que les citoyens qui ont du superflu s'empressent de nous l'offrir ici, pour nous donner les moyens d'attendre l'arrivée des grains que nous faisons ramasser.
« Les citoyens de Strasbourg ne cessent de faire des sacrifices pour la chose publique. Le citoyen Hubftmann offrit hier de porter au dépôt tous les grains et fari...
... qui n'a d'autre ressource que le fruit de son travail, trouva, un de ces jours, un volontaire sortant de l'hôpital pour se rendre à l'armée, et ...
...artagea ses vivres, et vint nous offrir de le garder chez elle jusqu'à son parfait...
« Les citoyens de Strasbourg ne cessent de faire des sacrifices pour la chose publique. Le citoyen Hubftmann offrit hier de porter au dépôt tous les grains et farines qu'il a, ne s'en réservant que pour quinze jours. La citoyenne Marianne Wiftake, marchande, qui n'a d'autre ressource que le fruit de son travail, trouva, un de ces jours, un volontaire sortant de l'hôpital pour se rendre à l'armée, et qui était dans un état pitoyable; elle le ramena à la ville, lui partagea ses vivres, et vint nous offrir de le garder chez elle jusqu'à son parfait rétablissement.
...ons que vous décrétiez que les sections de Strasbourg ont bien n érité de la patrie. « Tous les citoyens s'empressent à faire des sacrifices et nous demandons que vous décrétiez que les sections de Strasbourg ont bien n érité de la patrie.
...aient déjà appelé l'attention du comité de Salut public sur les approvisionnements de poudre des places de Landau et de Strasbourg. A ce sujet, ils avaient écr... Trois iours auparavant, Milhaud, Borie et Ruamps avaient déjà appelé l'attention du comité de Salut public sur les approvisionnements de poudre des places de Landau et de Strasbourg. A ce sujet, ils avaient écrit au comité une lettre que nous avons retrouvée aux Archives nationales, carton...
leurs collègues membres du comité de Salut public. leurs collègues membres du comité de Salut public.
« Nous vous envoyons l'état de la garnison et des approvisionnements e...
...en ce moment à Landau ; les commandants de cette place nous avaient demandé quatre cent milliers de poudre, nous n'avons pu leur en faire passer que cent milliers tirés de l'arsenal de Strasbourg. Il importo au Salut public que vous vous hâtiez de faire passer à Strasbourg une grande quantité de poudre, tant pour l'approvisionnement complet de cette place et de celle de Landau, que pour celui de l'armée, qui est sur le point d'en avoi...
« Nous vous envoyons l'état de la garnison et des approvisionnements en tout genre qui se trouvent en ce moment à Landau ; les commandants de cette place nous avaient demandé quatre cent milliers de poudre, nous n'avons pu leur en faire passer que cent milliers tirés de l'arsenal de Strasbourg. Il importo au Salut public que vous vous hâtiez de faire passer à Strasbourg une grande quantité de poudre, tant pour l'approvisionnement complet de cette place et de celle de Landau, que pour celui de l'armée, qui est sur le point d'en avoir besoin. Nous ne vous en fixons point la quantité, mais nous vous invitons à en...
...st toujours dans les lignes redoutables de la Lauter, et malgré les regrets qu'elle a d'avoir été forcée de suspendre sa marche triomphante, par la reddition infâme et imprévue de Mayence, elle n'a point perdu son coura... « L'armée du Rhin est toujours dans les lignes redoutables de la Lauter, et malgré les regrets qu'elle a d'avoir été forcée de suspendre sa marche triomphante, par la reddition infâme et imprévue de Mayence, elle n'a point perdu son courage ni l'espoir d'abattre l'ennemi aussitôt que l'occasion s'en présentera. Il au...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 18
...© qui se trouve dans un dénuement total de poudre et de subsistances. place important© qui se trouve dans un dénuement total de poudre et de subsistances.
...ttendant que des secours plus puissants de la Convention nationale nous arrivent. ...s mesures provisoires qui peuvent sauver la République sur cette frontière, en attendant que des secours plus puissants de la Convention nationale nous arrivent.
« Ils ont autorisé 24 membres de nos sections pour vérifier l'état des m... « Ils ont autorisé 24 membres de nos sections pour vérifier l'état des munitions et des subsistances, et i'1 s'est trouvé qu'à peine -elles pouvaient su...
lignes de la'Kaaisse, ceftte position, plus avanc...
...toire, et aurait mis à couvert la place de Landau. Mais le généTàl Ferrier, qui commande la droite de l'armée, et qui devait s'emparer du poste important de Germersheim, saisi d'une terreur paniqu...
...grade que le général en chef lût obligé de deviner, il força toute l'armée à se re...
lignes de la'Kaaisse, ceftte position, plus avancée, aurait mieux contenu l'ennemi sur son territoire, et aurait mis à couvert la place de Landau. Mais le généTàl Ferrier, qui commande la droite de l'armée, et qui devait s'emparer du poste important de Germersheim, saisi d'une terreur panique, battit en retraite 6ans avoir brûle une amorce, et sans faire avertir les brigades qui l'avoisi-naient, et par ce mouvement rétrograde que le général en chef lût obligé de deviner, il força toute l'armée à se replier au poste qu'elle occupe aujourd'hui.
« Quant aux forces et aux mouvements de l'ennemi qui est en face de nous, il résulte, du rapport et des nou...
...spions, que leurs armées sont composées de toutes sortes de nations et de beaucoup d'émigrés, et qu'elles ont le projet de camper sur les hauteurs d'Hérancheim, à deux lieues de Landau, et un peu en avant, et que pour s'y maintenir elles -veulent s'emparer du poste de Jockrim, qui est occupé par une partie de l'avant-garde de Ferrier.
« Quant aux forces et aux mouvements de l'ennemi qui est en face de nous, il résulte, du rapport et des nouvelles portées par les espions, que leurs armées sont composées de toutes sortes de nations et de beaucoup d'émigrés, et qu'elles ont le projet de camper sur les hauteurs d'Hérancheim, à deux lieues de Landau, et un peu en avant, et que pour s'y maintenir elles -veulent s'emparer du poste de Jockrim, qui est occupé par une partie de l'avant-garde de Ferrier.
...epter leurs démissions : ils protestent de leur amour inviolable pour la Républiqu...
...ble, mais ils pensent que dans le temps de révolution, où les trahisons se multipl...
...complots liberticides, il est du devoir de ceux qui, quoique entachés de ce vice originel, ont cependant, la liberté et l'égalité gravée dans leurs cœurs, de prononcer eux-mêmes leur ostracisme. S'il était aussi facile à la France de trouver de bons généraux que de trouver de bons soldats, notre détermination, dans...
...'est à vous, à la Convention nationale, de nous tracer la route que nous devons suivre dans cet état de choses.
...néraux Reauharnais et Sparre nous ont écrit 'tous les deux pour nous prier d'accepter leurs démissions : ils protestent de leur amour inviolable pour la République une et indivisible, mais ils pensent que dans le temps de révolution, où les trahisons se multiplient, et où les ci-devant paraissent presque toujours être les chefs des complots liberticides, il est du devoir de ceux qui, quoique entachés de ce vice originel, ont cependant, la liberté et l'égalité gravée dans leurs cœurs, de prononcer eux-mêmes leur ostracisme. S'il était aussi facile à la France de trouver de bons généraux que de trouver de bons soldats, notre détermination, dans les circonstances difficiles où nous nous trouvons, serait bientôt prise, mais ...
...ntre la trahison ou l'ignorance, et souvent entre ses deux fatales extrémités. C'est à vous, à la Convention nationale, de nous tracer la route que nous devons suivre dans cet état de choses.
...'approvisionnement urgent eu tout genre de cette place importante et de la belle armée qui la couvre. Mais nous vous le répétons, il est instant de faire passer dans cette ville toute la ... ...en ce moment à Strasbourg pour prendre toutes les mesures possibles pour hâter l'approvisionnement urgent eu tout genre de cette place importante et de la belle armée qui la couvre. Mais nous vous le répétons, il est instant de faire passer dans cette ville toute la poudre qu'il sera possible d'envoyer.
« P.-S. Il est urgent de relever le crédit des assignats qui bai...
... sur les frontières. L'arrêté que vient de prendre à cet égard le département du B...
« P.-S. Il est urgent de relever le crédit des assignats qui baisse d'une manière scandaleuse, surtout sur les frontières. L'arrêté que vient de prendre à cet égard le département du Bas-Rhin nous paraît excellent; il serait bon que la Convention l'approuvât et le...
...ne et d'arrestation contre l'état-major de Mayenee. Vous devez savoir par la lettr...
...onale notre collègue Ruamps, qu'indigné de la honteuse capitulation de Mayenee, nous avions prévenu par «os me...
« Nous avons reçu le décret d'accusation contre Cus-tine et d'arrestation contre l'état-major de Mayenee. Vous devez savoir par la lettre qu'a écrit à la Convention nationale notre collègue Ruamps, qu'indigné de la honteuse capitulation de Mayenee, nous avions prévenu par «os mesures sévères les intentions de l'assemblée. »

Séance du dimanche 11 août 1793

page 19
Locuteur: Laurent
...ases établies par les articles 22 et 23 de la Constitution acceptée par le peuple français, décrèt... ...e le Corps législatif qui doit la remplacer ne peut être formé que d'après les bases établies par les articles 22 et 23 de la Constitution acceptée par le peuple français, décrète ce qui suit :
Locuteur: Laurent
...rrondissement prescrit par l'article 33 de la Constitution pour l'élection d'un député au Corps lé...
...velles assemblées primaires, aux termes de l'article 37 de la Constitution.
...ts, qui les feront passer aux départements avec leurs observations, tant sur l'arrondissement prescrit par l'article 33 de la Constitution pour l'élection d'un député au Corps législatif, que sur la distribution des citoyens en nouvelles assemblées primaires, aux termes de l'article 37 de la Constitution.
Locuteur: Legendre
...détails sur ce -qui manque à nos places de guerre, lorsque vous avez un comité de Salut public à qui vous avez voulu qu'o...
...ont plus besoin d'espions. Si le comité de Salut public ne fait pas promptement so...
...onnaires viennent solliciter la justice de la Convention, mais je demande le renvoi de cette pétition au comité.
Il est bien étonnant qu'on vienne à la barre entrer dans des détails sur ce -qui manque à nos places de guerre, lorsque vous avez un comité de Salut public à qui vous avez voulu qu'on communiquât les besoins militaires. Assurément, les généraux ennemis n'ont plus besoin d'espions. Si le comité de Salut public ne fait pas promptement son rapport, que les pétitionnaires viennent solliciter la justice de la Convention, mais je demande le renvoi de cette pétition au comité.
Locuteur: Laurent
... « Il est vrai -que nous avons été dans de vives inquiétudes, mais nous sommes ras... ...Strasbourg deux jours après le départ du procureur syndic. Le maire nous a dit : « Il est vrai -que nous avons été dans de vives inquiétudes, mais nous sommes rassurés ; les approvisionnements nous arrivent en abondance. » Nous avons, nous co...
Locuteur: Mallarmé
... général, et nous savons qu'il y a plus de 12 millions dans sa caisse. Nous avons ...
...c des pouvoirs illimités. Si la commune de Strasbourg avait des inquiétudes sur se...
...saires. Le comité des finances et celui de Salut public leur ont écrit : Usez donc...
Il y a à Strasbourg un payeur général, et nous savons qu'il y a plus de 12 millions dans sa caisse. Nous avons auprès des armées des commissaires avec des pouvoirs illimités. Si la commune de Strasbourg avait des inquiétudes sur ses approvisionnements, elle n'avait qu'à s'adresser aux commissaires. Le comité des finances et celui de Salut public leur ont écrit : Usez donc des fonds que vous avez en caisse, pour approvisionner nos places : si vous n'e...
Locuteur: Bréard
...us les jours vos oreilles sont frappées de réclamations et de rapports contradictoires. Il y a longte...
...vous trompe. Je demande que le ministre de la guerre soit chargé de rendre compte au comité de Salut public de l'état de l'approvisionnement de toutes nos places frontières, et que le...
Tous les jours vos oreilles sont frappées de réclamations et de rapports contradictoires. Il y a longtemps que je le dis, il y a longtemps que je le soupçonne, on vous trompe. Je demande que le ministre de la guerre soit chargé de rendre compte au comité de Salut public de l'état de l'approvisionnement de toutes nos places frontières, et que le comité vous en fasse le rapport.
Locuteur: Bréard
La Convention renvoie la pétition de Strasbourg au comité de Salut public. La Convention renvoie la pétition de Strasbourg au comité de Salut public.
Locuteur: Laurent
de son remplacement par un Corps législati... de son remplacement par un Corps législatif, et sur sa motion, la Convention nationale décrète ce qui suit (1) :
Locuteur: Laurent
« Chaque commune de la République dressera, dans le plus bref délai, un état de sa population effective, avec mention du nombre des citoyens ayant droit de voter. « Chaque commune de la République dressera, dans le plus bref délai, un état de sa population effective, avec mention du nombre des citoyens ayant droit de voter.
Locuteur: Laurent
« Les directoires de département feront parvenir directement...
... tôt possible, tous ces états au comité de division de la Convention nationale. Ils y joindron...
« Les directoires de département feront parvenir directement, et le plus tôt possible, tous ces états au comité de division de la Convention nationale. Ils y joindront leurs observations particulières. »

Séance du dimanche 11 août 1793

page 20
Locuteur: Le Président
Yaison, chargé de la commission aussi flatteuse qu'honorable de vous présenter l'adhésion de tous les citoyens patriotes qui le composent sur les droits de l'homme et l'Acte constitutionnel, qui vont faire des vrais enfants de la patrie, le bonheur à jamais durable,...
...vous la présente, dis-je, en témoignage de mes sentiments républicains et de ma soumission à tous vos décrets.
Yaison, chargé de la commission aussi flatteuse qu'honorable de vous présenter l'adhésion de tous les citoyens patriotes qui le composent sur les droits de l'homme et l'Acte constitutionnel, qui vont faire des vrais enfants de la patrie, le bonheur à jamais durable, et le désespoir des tyrans et des despotes ; je vous la présente, dis-je, en témoignage de mes sentiments républicains et de ma soumission à tous vos décrets.
Locuteur: Le Président
Un secrétaire lit une adresse de la municipalité de Santenay, district de Beaune, département de la Côte-d'Or, qui adhère aux journées des 31 mai et 2 juin, et qui jure de maintenir la Constitution républicaine, que cette commune a acceptée avec des transports de joie. Un secrétaire lit une adresse de la municipalité de Santenay, district de Beaune, département de la Côte-d'Or, qui adhère aux journées des 31 mai et 2 juin, et qui jure de maintenir la Constitution républicaine, que cette commune a acceptée avec des transports de joie.
Locuteur: Le Président
...c^ tuellement comme un bien inaliénable de nos personnes, ont produit d'heureux ef...
...avons eu plusieurs fois la satisfaction de voir nos enfants se présenter en foule pour voler au secours de la patrie, proscrire parmi eux la voie ...
...us venons d'accepter solennellement, la Constitution : nous y étions tous, et la gaîté a pré...
...uguste. Nous avons pour partage l'amour de la patrie, et ce sentiment qui ne peut ...
... toujours préférer les intérêts communs de ïa France républicaine à nos intérêts d...
... la journée du 31 mai, époque mémorable de notre Révolution et qui, à jamais, sera regardée comme le tombeau des royalistes et de tous les malveillants de nos jours.
« Ces principes, que nous reconnaissons ac^ tuellement comme un bien inaliénable de nos personnes, ont produit d'heureux effets dans notre commune. Nous avons eu plusieurs fois la satisfaction de voir nos enfants se présenter en foule pour voler au secours de la patrie, proscrire parmi eux la voie du sort et du scrutin et s'enrôler librement. Aujourd'hui, nous venons d'accepter solennellement, la Constitution : nous y étions tous, et la gaîté a présidé à cette cérémonie auguste. Nous avons pour partage l'amour de la patrie, et ce sentiment qui ne peut être que chez-des républicains échauffera toujours nos cœurs. Nous ne cesserons d'exister pour la République qu'à la mort, et nous saurons toujours préférer les intérêts communs de ïa France républicaine à nos intérêts domestiques. C'est avec ces sentiments que nous adhérons formellement à la journée du 31 mai, époque mémorable de notre Révolution et qui, à jamais, sera regardée comme le tombeau des royalistes et de tous les malveillants de nos jours.
Locuteur: Delacroix
Une députation du comité de Salut public du département de Paris est admise à la barre ; elle demande des bâtiments et jardins pour les malades de l'Hôtel-Dieu de Paris. Une députation du comité de Salut public du département de Paris est admise à la barre ; elle demande des bâtiments et jardins pour les malades de l'Hôtel-Dieu de Paris.
Locuteur: Delacroix
D'après le Journal de Perlet, se place ici l'incident suivant... D'après le Journal de Perlet, se place ici l'incident suivant non mentionné au Procès-verbal :
Locuteur: Le Président
...x Jacobins pour aller ensuite, au Champ de la Réunion, prendre le faisceau départe...
...liance, et les accompagner dans le sein de la Convention (2).
...ommissaires des assemblées primaires, assistant à la séance, à se transporter aux Jacobins pour aller ensuite, au Champ de la Réunion, prendre le faisceau départemental, l'arche d'alliance, et les accompagner dans le sein de la Convention (2).
Locuteur: Le Président
La commune de Nogent-sur-Seine fait passer à la Conve... La commune de Nogent-sur-Seine fait passer à la Convention la décoration militaire du citoyen Menard.
Locuteur: Le Président
...vilasse adresse la décoration militaire de son mari, mort pour la patrie : elle de... La veuve du citoyen Lavilasse adresse la décoration militaire de son mari, mort pour la patrie : elle demande des secours.
Locuteur: Le Président
La lettre de la veuve du citoyen Gauthier-Lavillasse... La lettre de la veuve du citoyen Gauthier-Lavillasse est ainsi conçue (5) :
Locuteur: Le Président
, Tan II de la République française. , Tan II de la République française.
Locuteur: Le Président
L'adresse de la m/unicipulité de Santenay est ainsi conçue (2) : L'adresse de la m/unicipulité de Santenay est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Le Président
Municipalité de Santenay, canton de Nolayr Municipalité de Santenay, canton de Nolayr
Locuteur: Le Président
district de Beaune, département de la district de Beaune, département de la
Locuteur: Le Président
...t si nous lui dérobons quelques moments de travail, nous ne les employons qu'à la ...
...es à nous pénétrer des grands principes de la Révolution, et à les communiquer ens...
« Nous sommes des cultivateurs, nous travaillons tous les jours à la terre ; et si nous lui dérobons quelques moments de travail, nous ne les employons qu'à la lecture des papiers-nouvelles propres à nous pénétrer des grands principes de la Révolution, et à les communiquer ensuite à nos enfants.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 21
Locuteur: Le Président
« A Santenay, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française. » « A Santenay, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française. »
Locuteur: Carrier
...hir, il disait qu'il ferait accepter la Constitution par tous les corps administratifs. Oui,...
...istrations étaient dans la conspiration de Dumouriez. Il faut enfin que la France, qui vient de se prononcer en faveur d'une Constitution républicaine, se prononce en même temps contre tous les traîtres de l'intérieur ; plus de paix, plus de miséricorde. (Applaudissements.) Ne pas frapper du glaive de la loi ces administrateurs qui ont cons...
...pour dire qu'ils ont été trompés. Souvenez-vous que, quand Dumouriez voulait trahir, il disait qu'il ferait accepter la Constitution par tous les corps administratifs. Oui, citoyens, presque toutes les administrations étaient dans la conspiration de Dumouriez. Il faut enfin que la France, qui vient de se prononcer en faveur d'une Constitution républicaine, se prononce en même temps contre tous les traîtres de l'intérieur ; plus de paix, plus de miséricorde. (Applaudissements.) Ne pas frapper du glaive de la loi ces administrateurs qui ont conspiré avec Dumouriez, oe serait transiger avec Dumouriez lui-même. Il faut que la...
Locuteur: Le Président
...née ; nous attendons un second bienfait de votre sagesse : celui des écoles primaires ; l'ignorance et l'esprit de licence qui régnent dans les campagnes ... que vous nous avez donnée ; nous attendons un second bienfait de votre sagesse : celui des écoles primaires ; l'ignorance et l'esprit de licence qui régnent dans les campagnes nécessitent au plus tôt cet établissement.
Locuteur: Le Président
...attentatoires au respect dû aux décrets de la Convention soient punis sévèrement. ...e demande que tous les administrateurs qui ont pris des arrêtés liberticides et attentatoires au respect dû aux décrets de la Convention soient punis sévèrement.
Locuteur: Le Président
...faites. La Convention décrète le renvoi de la pétition et des diverses observations faites par ses membres au comité de Sûreté générale, pour en faire demain u... Plusieurs propositions sont faites. La Convention décrète le renvoi de la pétition et des diverses observations faites par ses membres au comité de Sûreté générale, pour en faire demain un rapport (1).
Locuteur: Le Président
L'admission à la barre de la députation des envoyés des assemblée... L'admission à la barre de la députation des envoyés des assemblées primaires du Gard donna lieu à une discussion que nous reproduisons d'après le...
Locuteur: Le Président
...la barre, dénoncent les administrateurs de ce département, comme ayant pris des ar...
...rateurs soient déchus pendant vingt ans de l'exercice de toutes fonctions publiques.
Les commissaires des cantons du département du Gard, admis à la barre, dénoncent les administrateurs de ce département, comme ayant pris des arrêtés liberticides, et favorisé le fédéralisme. Ils demandent que ces administrateurs soient déchus pendant vingt ans de l'exercice de toutes fonctions publiques.
Locuteur: Carrier
...ont jeté dans les départements le germe de la guerre civile. Mais ces circonstance... ...nt les circonstances l'ont forcé d'user depuis que les administrateurs rebelles ont jeté dans les départements le germe de la guerre civile. Mais ces circonstances ne sont plus les mêmes ; le peuple est éclairé, il sait ce que la Convention a...
Locuteur: Carrier
...épartement du Gard. Qu'on ne parle plus de renvoi au comité : nous connaissons ass... ...tionnaires, et je demande le décret d'accusation contre les administrateurs du département du Gard. Qu'on ne parle plus de renvoi au comité : nous connaissons assez les traîtres, quand ils nous sont dénoncés par les députés des assemblées pri...
Locuteur: Carrier
... : La Convention n'est pas plus en état de prononcer aujourd'hui, que lorsque les ... Un membre (1) : La Convention n'est pas plus en état de prononcer aujourd'hui, que lorsque les mêmes administrateurs vous ont été dénoncés par les représentants du peuple. Je ...
Locuteur: Lindet
(2). Le comité de Salut public est changé de rédiger un projet de décret relatif aux administrateurs, et ...
...es. Ce projet doit nous offrir un moyen de nous débarrasser de tous ces hommes, qui ont voulu perdre l...
(2). Le comité de Salut public est changé de rédiger un projet de décret relatif aux administrateurs, et à tous ceux qui ont concouru à des arrêtés contre-révolution-naires. Ce projet doit nous offrir un moyen de nous débarrasser de tous ces hommes, qui ont voulu perdre leur pays. Je demande que le comité fasse son rapport séance tenante.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 22
Locuteur: Delacroix
(Eure-et-Loir). Il ne suffit pas de punir les administrateurs coupables, il...
...oient dégradés pendant six ans du droit de citoyen. (Murv/mres-) Déclarez donc que les. chefs de légion, les capitaines qui ont pris les armes pour l'exécution de ces arrêtés, sont, dégradés ; autrement...
(Eure-et-Loir). Il ne suffit pas de punir les administrateurs coupables, il faut aussi prendre des mesures contre ceux qui ont conspire avec eux. Je demand...
...qui ont pris les armes pour faire exécuter les arrêtés contre-révolutionnaires soient dégradés pendant six ans du droit de citoyen. (Murv/mres-) Déclarez donc que les. chefs de légion, les capitaines qui ont pris les armes pour l'exécution de ces arrêtés, sont, dégradés ; autrement vous n'aurez rien fait, et les nouvelles administrations ne vaudront pas mieux ...
Locuteur: Delacroix
...ationale décrète que le conseil général de la commune de Selaincourt, canton de Colombey, district de Vezelise, département de la Meurthe, est autorisé à percevoir dans la caisse de ses bois communaux la somme de 3,751 livres pour acquitter le prix de différents objets d'armement et d'équip...
...tion forestière marquera, dans le quart de réserve des bois de cette commune, jusqu'à concurrence de ce « déficit », et que cette commune a bien mérité de la patrie (2). »
(( La Convention nationale décrète que le conseil général de la commune de Selaincourt, canton de Colombey, district de Vezelise, département de la Meurthe, est autorisé à percevoir dans la caisse de ses bois communaux la somme de 3,751 livres pour acquitter le prix de différents objets d'armement et d'équipement qu'il a fournis à sa garde nationale dans les moments où la patrie était e...
...s la caisse des bois communaux, la Convention nationale décrète que l'administration forestière marquera, dans le quart de réserve des bois de cette commune, jusqu'à concurrence de ce « déficit », et que cette commune a bien mérité de la patrie (2). »
Locuteur: Delacroix
Voici, d'après le Journal de la Montagne, le compte rendu des explic... Voici, d'après le Journal de la Montagne, le compte rendu des explications fournies à ce sujet par Mallarmé (3) :
Locuteur: Delacroix
Après la lecture du proeès-verbal et de la correspondance, Mallarmé expose à la...
...nationale qu'une commune dn département de- la Meurthe, qui- avait fait de son chef les avances nécessaires pour a...
...décrété que cette commune a bien mérité de la patrie ; qu'elle est autorisée à ret...
... l'administration forestière fût tenue. faire vendre la quantité de bois suffisante pour les rembourser.
Après la lecture du proeès-verbal et de la correspondance, Mallarmé expose à la Convention nationale qu'une commune dn département de- la Meurthe, qui- avait fait de son chef les avances nécessaires pour armer et équiper un bataillon dans son arrondissement, a été condamné, par le dir...
... supporter les frais. Il observe ju© c'est une injustice, et demande qu'il soit décrété que cette commune a bien mérité de la patrie ; qu'elle est autorisée à retenir sur ses propres deniers les avances qu'elle a faites,, et que, dans le cas où ils seraient insuffisants,4 l'administration forestière fût tenue. faire vendre la quantité de bois suffisante pour les rembourser.
Locuteur: Delacroix
...à la Convention d'un poème à la louange de Marat. Le citoyen Dorat-Cubières fait hommage à la Convention d'un poème à la louange de Marat.
Locuteur: Delacroix
Voici cette pièce de vers : Voici cette pièce de vers :
Locuteur: Delacroix
Poème à la louange de Marat, par le citoyen Dorat-Cubières (2... Poème à la louange de Marat, par le citoyen Dorat-Cubières (2).
Locuteur: Delacroix
... digne d'un meilleur sort,, le vaisseau de l'Etat qu'il poussait vers le port s'el...
...fronter les orages,. Il aurait triomphé de Charybdeet Scylla, des modernes Cromwel et des nouveaux Scylla, 11 a vécu : des champs de l'antique Neustrie ^'élançant tout à coup une jeune furie, dans, le sein de Marat a plongé le poignard et la France...
Il n'est plus ce mortel digne d'un meilleur sort,, le vaisseau de l'Etat qu'il poussait vers le port s'elevant par degrés ait dessus des naufrages, allait calme et tranquille affronter les orages,. Il aurait triomphé de Charybdeet Scylla, des modernes Cromwel et des nouveaux Scylla, 11 a vécu : des champs de l'antique Neustrie ^'élançant tout à coup une jeune furie, dans, le sein de Marat a plongé le poignard et la France a perdu son plus ferme rempart.
Locuteur: Delacroix
... génie aussi fier que terrible, au cœur de l'innocence il souffle ses poisons, et ...
...risons, et des grands criminels suivant de près les traces, des serpents d'Alecton...
0 mes concitoyens, du fanatisme horrible admirez le génie aussi fier que terrible, au cœur de l'innocence il souffle ses poisons, et l'innocence alors, brave échafaud, prisons, et des grands criminels suivant de près les traces, des serpents d'Alecton se couronnent les Grâces.
Locuteur: Delacroix
De Marat, cependant, quels furent les forf...
...qui régnaient sur La tepre,. aux tyrans de tout grade, il déclara la guerre. Qu'êt...
... vous réduisit en poudre, et les traits de Marat furent ceux de la foudre.
De Marat, cependant, quels furent les forfaits ? Pour établir en France une éternelle paix, aux dieux, aux demi-dieux qui régnaient sur La tepre,. aux tyrans de tout grade, il déclara la guerre. Qu'êtes-vous devenus, nobles ambitieux ?* pervers agioteurs, prêtres astucieux ? Sa redoutable main vous réduisit en poudre, et les traits de Marat furent ceux de la foudre.
Locuteur: Delacroix
De Necker tout bouffi d'une fausse fierté,...
...tout d'achever sa carrière il l'obligea de fuir le cœur rempli d'effroi.
De Necker tout bouffi d'une fausse fierté, et qui feignit d'abord d'aimer la liberté., toujours il réprima la morgue financière, et 1 empêchant surtout d'achever sa carrière il l'obligea de fuir le cœur rempli d'effroi.
Locuteur: Delacroix
...our son titre il flétrit son laurier et de son Blanc cheval renverse le guerrier. A cet excès de honte indigné de survivre La Fayette à son tour veut en ...
...le tonnerre. Et La Fayette entin, percé de mille coups, court au loin exhaler son ...
...Fayette eut l'audace. Marat à lui s'attache, et le suit à la trace, sans égard pour son titre il flétrit son laurier et de son Blanc cheval renverse le guerrier. A cet excès de honte indigné de survivre La Fayette à son tour veut en vain le poursuivre,, dans un noir souterrain évitant ses regards, du plus ardent...
...tel qu'un autre Yulcain, enferme sous la terre au peuplé qu'il adore il fournit le tonnerre. Et La Fayette entin, percé de mille coups, court au loin exhaler son impuissant courroux.
Locuteur: Delacroix
... que Dumouriez voit aux jeux dû théâtre de ses lauriers vainqueurs tout Paris idol...
... asracher à ce monstre odieux le masque de vertu qui cachait tous les yeux. Du cou...
...ts législateurs se plaisaient à couvrir de prestiges flatteurs. Marat n'est point ...
... trop habités, ne souille plus les airs de son souffle empesté.
Tandis que Dumouriez voit aux jeux dû théâtre de ses lauriers vainqueurs tout Paris idolâtre, Marat vient asracher à ce monstre odieux le masque de vertu qui cachait tous les yeux. Du courageux Marat, peuple,, voilà les crimes, par degrés sous les pas se creusaient les abîmes* que pour les mieux cacher d'adroits législateurs se plaisaient à couvrir de prestiges flatteurs. Marat n'est point séduit par le funeste piège et des hommes d'Etat la horde saerilège,, désertant les; marais qu'elle a trop habités, ne souille plus les airs de son souffle empesté.
Locuteur: Delacroix
...us applaudissez dans votre rage altière de l'avoir vu tomber sous le sanglant conteau... Mârat vous détruira du fond de son tombeau. Tyrans, qui désiriez lui ravir la lumière, vous vous applaudissez dans votre rage altière de l'avoir vu tomber sous le sanglant conteau... Mârat vous détruira du fond de son tombeau.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 23
Locuteur: Delacroix
Procès-verbal de la. séance de. la municipalité de Meillac, district de Saint-Malo, département d'IMe-e t- Vilaine, du vendredi 19 juillet. 1793), l'an II de là République, mie et indivisible. Procès-verbal de la. séance de. la municipalité de Meillac, district de Saint-Malo, département d'IMe-e t- Vilaine, du vendredi 19 juillet. 1793), l'an II de là République, mie et indivisible.
Locuteur: Delacroix
...nt, faire l'offre modeste; prendre soin de la veuve, adopter l'orphelin, doucement...
...ait l'enceinte, n'allait-il pas du haut de la Montagne sainte, de L'aristoeratie écrasant les vautours, i...
... secours pour l'humble agriculteur qui, de ses mains, fécondes, fait, vivre, fait-...
...u'un jour . Mais Marat fut cruel ! Ah du peu qui lui reste, voyez-le, à l'indigent, faire l'offre modeste; prendre soin de la veuve, adopter l'orphelin, doucement leur sourire et leur tendre la main; ne haïr, en un mat, que le riche insensibl...
...Vertus, en,lui seul réunit Epictète et Brutus. Quand du temple des lois il habitait l'enceinte, n'allait-il pas du haut de la Montagne sainte, de L'aristoeratie écrasant les vautours, implorer des bienfaits^ réclamer des secours pour l'humble agriculteur qui, de ses mains, fécondes, fait, vivre, fait-fleurir et soutient, les deux mondes.
Locuteur: Delacroix
...torture. Une femme pourtant,, l'horreur de la nature, une femme a plongé le poigna...
...s, pour charmer notre vie en la, semant de fleurs, pour calmer^nos chagrins, pour ...
...ru parvenir à l'immortalité ! Jouissez, de ce crime, ô tyrans que jfabhorre Marat ...
...Ah- modérés perfides ! vous seuls fûtes sang et de meurtres avides, vous seuls fûtes cruel...
...uceur,, pour* enfoncer le'fer avec plus de noirceur, vous avez d'Un Buzot adopté'l...
...entier des vertus fit sortir un moment. Marat par ses écrits (1) l'arrache à la torture. Une femme pourtant,, l'horreur de la nature, une femme a plongé le poignard) dansi son sein ;: une femme S'armer d'un poignard assassin ! 0 sexe intéressant qui nous tiens dans les, chaînes,, toi que forma le Ciel pour adoucir nos peines, pour charmer notre vie en la, semant de fleurs, pour calmer^nos chagrins, pour essuyer nos pleurs, faut-il qu'une mortelle au quatrième lustre par un forfait horrible ait cru se rendre illustre, que par la perfidie et la férocité, elle ait cru parvenir à l'immortalité ! Jouissez, de ce crime, ô tyrans que jfabhorre Marat n'existe plus, cent rois vivent encore;, et, Frédéric-Guillaume et Catherine Deux font peser sur le. Nord leur joug sombre et hideux. Vous l'appelez cruel!... Ah- modérés perfides ! vous seuls fûtes sang et de meurtres avides, vous seuls fûtes cruels, quand feignant la douceur,, pour* enfoncer le'fer avec plus de noirceur, vous avez d'Un Buzot adopté'les maximes, etrdu tyran français pardonné tous les crimes.
Locuteur: Delacroix
La municipalité de Meillac, district de Saint-Malo, département d'Ille-et-Vilaine, fait passer l'extrait du procès-verbal de ses séances, duquel il résulte qu'elle a délibéré de brûler au pied de l'arbre de 1a liberté les écrits que Salle, Bsrbar... La municipalité de Meillac, district de Saint-Malo, département d'Ille-et-Vilaine, fait passer l'extrait du procès-verbal de ses séances, duquel il résulte qu'elle a délibéré de brûler au pied de l'arbre de 1a liberté les écrits que Salle, Bsrbaroux, Defermon et autres députés traîtres à la patrie, réfugiés à Caen, lui ont a...
Locuteur: Delacroix
quatre-vingt-treize, l'an second de la République française; quatre-vingt-treize, l'an second de la République française;
Locuteur: Delacroix
...aire, officiers municipaux et procureur de la commune de Meillae, district de Saint-Malo, étant au lieu de nos séances ordinaires et permanentes, où a été fait ouverture de différents paquets dans lesquels s'est ...
...uedelà G'onstituii&n, par Salley député de la M eurthe, représentant du peuple, expulsé par- la violence du lieu de ses fonctions; plusieurs, bulletins de l'imprimerie de Caen ; deux lettres du sieur Fermont. A...
...ont jointement avec l'arrêté Hberticide de notre département concernant la démarch...
...des forces départementales, une lettre, de Barbaroux imprimée à Caen, avec un arrê...
...ments y réunis, brûlés ce jour au. pied de notre arbre de liberté, et la cendre j.etée au vent po...
« Nous maire, officiers municipaux et procureur de la commune de Meillae, district de Saint-Malo, étant au lieu de nos séances ordinaires et permanentes, où a été fait ouverture de différents paquets dans lesquels s'est trouvé entre autres choses une brochure intitulée :E'xmrbevùcritiquedelà G'onstituii&n, par Salley député de la M eurthe, représentant du peuple, expulsé par- la violence du lieu de ses fonctions; plusieurs, bulletins de l'imprimerie de Caen ; deux lettres du sieur Fermont. Après avoir considéré que ces dites pièces ne tendênt en tout qu'à conduire à l'anarchie et à allumer la guerre civile ; arrêtons qu'elles seront jointement avec l'arrêté Hberticide de notre département concernant la démarche illégale qu'il a tenue pour faire marcher vers Paris des forces départementales, une lettre, de Barbaroux imprimée à Caen, avec un arrêté des départements y réunis, brûlés ce jour au. pied de notre arbre de liberté, et la cendre j.etée au vent pour leur valoir d'enregistrement, et qu'une expédition du présent sèra envoyée à ...
Locuteur: Delacroix
« Signé :.. Hoeand, maire de Meillac ;' Jean, Collet ; Launay; procureur de la Ccmu-mune ; Thomas Lemaechand, offic... « Signé :.. Hoeand, maire de Meillac ;' Jean, Collet ; Launay; procureur de la Ccmu-mune ; Thomas Lemaechand, officier mm-nicipal; JtozÉ, secrétaire-greffier. >»
Locuteur: Delacroix
...citoyen Hérisson, Président du District de Rennes,. département d'Ille-et-Vilaine,... Le citoyen Hérisson, Président du District de Rennes,. département d'Ille-et-Vilaine, rétracte sa signature des arrêtés pris par L'administration dont il était membr...
Locuteur: Delacroix
...n au « Bulletin », et renvoi au Go-mité de Sûreté générale (1). Insertion au « Bulletin », et renvoi au Go-mité de Sûreté générale (1).
Locuteur: Delacroix
...e qu'il part pour combattre les ennemis de la République. ...elle demande pour ce régiment une gratification qui lui a été promise* et annonce qu'il part pour combattre les ennemis de la République.
Locuteur: Delacroix
... pétitionnaires sont admis aux honneurs de la séance ; et sur la motion d?un membre la Convention décrête le renvoi de leur pétition au comité de Salut public (2.). Les pétitionnaires sont admis aux honneurs de la séance ; et sur la motion d?un membre la Convention décrête le renvoi de leur pétition au comité de Salut public (2.).
Locuteur: Delacroix
...s avoir signalé l'admission à Icu barre de cette députation. Va-fait suivre de cette motion de Laurent L&-cointre (3)- u Le Moniteur universel, après avoir signalé l'admission à Icu barre de cette députation. Va-fait suivre de cette motion de Laurent L&-cointre (3)- u

Séance du dimanche 11 août 1793

page 24
Locuteur: Laurent Lecointre
« Les rebelles de Marseille chassés du Com-tat ont fui ve...
... petite armée a délivrés ont accepté la Constitution. Tu peux compter sur notre zèle. Keller...
« Les rebelles de Marseille chassés du Com-tat ont fui vers leur repaire que nous ne tarderons pas à purger. des miasmes aristocrates et royalistes qui l'infectent, les districts des Bouches-du-Rhône que notre petite armée a délivrés ont accepté la Constitution. Tu peux compter sur notre zèle. Kellermann va bien, et la paix sera rétablie dans le ,midi. (Applaudissements.)
Locuteur: Laurent Lecointre
...l'union et l'égalité sur le livre sacré de la Constitution, les succès de nos ennemis ne seront pas de longue durée. ...i, excepté Marseille, Tou-lonet Lyon, tous bénissent la Montagne, tous ont'juré l'union et l'égalité sur le livre sacré de la Constitution, les succès de nos ennemis ne seront pas de longue durée.
Locuteur: Laurent Lecointre
...es devant vos portes parce qu'un décret de la Convention nous ordonne de rétablir l'ordre dans Lyon, et nous y sommes avec , des troupes dignes de l'estime de la république, et qui ont juré mort aux...
...pôts. # « Yous avez, dit-on, reconnu la Constitution ; eh bien! nous sommes donc frères, et ...
...urs, car nous venons vous tirer du joug de l'oppression, nous venons arracher les patriotes des mains de leurs bourreaux. Nous savons distinguer les bons citoyens de Lyon, gémissant, depuis, deux mois, sur...
...t ils sont ou victimes, ou impuissants, de ces hommës pervers, coalisés avec les rebelles de là Vendée, et qui parlant sans cesse de république une et indivisible, subordon...
« Nous sommes devant vos portes parce qu'un décret de la Convention nous ordonne de rétablir l'ordre dans Lyon, et nous y sommes avec , des troupes dignes de l'estime de la république, et qui ont juré mort aux tyrans et à tous leurs suppôts. # « Yous avez, dit-on, reconnu la Constitution ; eh bien! nous sommes donc frères, et vous allez nous «recevoir en frères. Nous sommes des libérateurs, car nous venons vous tirer du joug de l'oppression, nous venons arracher les patriotes des mains de leurs bourreaux. Nous savons distinguer les bons citoyens de Lyon, gémissant, depuis, deux mois, sur les désordres dont ils sont ou victimes, ou impuissants, de ces hommës pervers, coalisés avec les rebelles de là Vendée, et qui parlant sans cesse de république une et indivisible, subordonnent les lois à leurs caprices, à leur vengeance, et poursuivent, avec autant d'...
Locuteur: Laurent Lecointre
chevaux, il n'y a pas de cavaliers, et| que là où il y a des cavaliers, il n'y a pas de chevaux. Je demandé qu'il rende compte à la barre de cette négligence. chevaux, il n'y a pas de cavaliers, et| que là où il y a des cavaliers, il n'y a pas de chevaux. Je demandé qu'il rende compte à la barre de cette négligence.
Locuteur: Laurent Lecointre
...ée du quartier général près Bourg, le 6 de ce mois, de laquelle il résulte que les troupes de la République, après avoir dispersé les rebelles Marseille, attaqueront, le vendredi suivant, la ville de Lyon, afin de rendre à la liberté les malheureux citoyens de cette ville que les autorités constitué...
.... Ils font passer à la Convention copie de la dépêche qu'ils ont adressée aux habitants de Lyon, pour les sommer d'ouvrir leurs po...
...Amar (1)] lit une lettre des représentants du peuple près l'armée des Alpes, datée du quartier général près Bourg, le 6 de ce mois, de laquelle il résulte que les troupes de la République, après avoir dispersé les rebelles Marseille, attaqueront, le vendredi suivant, la ville de Lyon, afin de rendre à la liberté les malheureux citoyens de cette ville que les autorités constituées détiennent arbitrairement dans des cachots. Ils font passer à la Convention copie de la dépêche qu'ils ont adressée aux habitants de Lyon, pour les sommer d'ouvrir leurs portes, les assurant que si, dans une heure, ils sont disposés à recevoir les sold...
Locuteur: Laurent Lecointre
...les fonctions municipales dans la ville de Lyon, à leur dépêche. Ces citoyens décl... ...ls adressent aussi la réponse faite par des citoyens remplissant provisoirement les fonctions municipales dans la ville de Lyon, à leur dépêche. Ces citoyens déclarant que, si on les attaque, ils se défendront. \
Locuteur: Laurent Lecointre
...s Alpes, et l'insertion au « Bulletin » de ces différentes pièces (3). ...décrète qu'elle approuve la conduite des représentants du peuple près l'armée des Alpes, et l'insertion au « Bulletin » de ces différentes pièces (3).
Locuteur: Laurent Lecointre
Varmée des Alpes, au citoyen Président de Varmée des Alpes, au citoyen Président de
Locuteur: Laurent Lecointre
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Laurent Lecointre
... hommes perfides, qui s'étaient emparés de l'administration, ont mis à reconnaître... « La résistance que des hommes perfides, qui s'étaient emparés de l'administration, ont mis à reconnaître la Convention nationale et ses décrets, a nécessité l'appareil et le développem...
Locuteur: Laurent Lecointre
...braves Lyonnais, il est temps. Le salut de la République a été trop compromis par ...
... confonde avec les scélérats, la preuve de votre soumission aux lois, de votre amour pour la liberté et l'égalit...
« Montrez-vous donc, braves Lyonnais, il est temps. Le salut de la République a été trop compromis par "votre faiblesse ; donnez vous-mêmes, sans attendre que la force vous y contraigne, et vous confonde avec les scélérats, la preuve de votre soumission aux lois, de votre amour pour la liberté et l'égalité.
Locuteur: Laurent Lecointre
...ce qu'il est l'effet d'une suite atroce de calomnies, disséminées avec adresse par...
...n.vous plongeant dans le crime, revenez de votre égarement, il faut que dans une h...
...vous qui semblez vous préparer à la résistance, plaignons votre aveuglement, parce qu'il est l'effet d'une suite atroce de calomnies, disséminées avec adresse par des conspirateurs. Vous, dont on aiguise les poignards contre vos meilleurs amis, vous qui croyez servir une cause juste en.vous plongeant dans le crime, revenez de votre égarement, il faut que dans une heure vous ouvriez vos portes à des frères, ou que vous soyez traites en rebelles...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 25
Locuteur: Laurent Lecointre
« Au camp devant Lyon, le 8 août 1793, l'an II de la République française. « Au camp devant Lyon, le 8 août 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Laurent Lecointre
...s à l'admission fraternelle des troupes de la République dans Lyon : ...s dit, il nous faut réponse dans une heure, voici les conditions que nous mettons à l'admission fraternelle des troupes de la République dans Lyon :
Locuteur: Laurent Lecointre
« La remise de l'arsenal et de tous moyens de défense à l'avant-garde que le général ... « La remise de l'arsenal et de tous moyens de défense à l'avant-garde que le général enverra.
Locuteur: Laurent Lecointre
« Indemnité pour les frais de l'expédition et gratification aux soldats de la République qui protègent la paix int... « Indemnité pour les frais de l'expédition et gratification aux soldats de la République qui protègent la paix intérieure et extérieure dans l'armée des Alpes.
Locuteur: Laurent Lecointre
...ître et assurer l'exécution des décrets de la Convention nationale, rendus avant e... « Reconnaître et assurer l'exécution des décrets de la Convention nationale, rendus avant et depuis le 31 mai dernier.
Locuteur: Laurent Lecointre
...ants du peuple promettent aux habitants de Lyon paix et fraternité, et ils ont l'assurance du général et le serment de la troupe, qu'il ne sera fait dommage à... « A ces conditions, les représentants du peuple promettent aux habitants de Lyon paix et fraternité, et ils ont l'assurance du général et le serment de la troupe, qu'il ne sera fait dommage à aucun citoyen ni dans sa personne, ni dans ses propriétés.
Locuteur: Laurent Lecointre
« Si une de ces conditions était refusée, les repré...
... responsabilité collective des citoyens de Lyon tous les maux qui peuvent en résul...
...ntière confiscation des biens au profit de la nation, tout individu, dont le fils ...
...voir porté les armes contre les troupes de la République, ou contribué aux moyens de résistance.
« Si une de ces conditions était refusée, les représentants du peuple déclarent ^ qu'ils mettent sous la responsabilité collective des citoyens de Lyon tous les maux qui peuvent en résulter, et d'avance ils déclarent rebelle et traître à la patrie, avec entière confiscation des biens au profit de la nation, tout individu, dont le fils ou le commis, ou même le serviteur ou ouvrier d'habitude, serait reconnu pour avoir porté les armes contre les troupes de la République, ou contribué aux moyens de résistance.
Locuteur: Laurent Lecointre
...ristophe Kellermann, général des armées de la République française, commandant en ... « Nous François-Christophe Kellermann, général des armées de la République française, commandant en chef celles des Alpes et d'Italie.
Locuteur: Laurent Lecointre
« Au nom de la République française une et « Au nom de la République française une et
Locuteur: Laurent Lecointre
« Je somme les citoyens de Lyon de se conformer, dans le délai fixé d'une ...
...us pris par les représentants du peuple de me livrer les portes de leur ville, d'y recevoir toutes les troupes de la République que je jugerai nécessaire...
...er pour assurer l'exécution des décrets de la Convention nationale ; promettant to...
« Je somme les citoyens de Lyon de se conformer, dans le délai fixé d'une heure, à l'arrêté ci-dessus pris par les représentants du peuple de me livrer les portes de leur ville, d'y recevoir toutes les troupes de la République que je jugerai nécessaire d'y faire entrer pour assurer l'exécution des décrets de la Convention nationale ; promettant toute sûreté pour les personnes et les propriétés.
Locuteur: Laurent Lecointre
« Faute par les citoyens de Lyon de se soumettre à la loi, je déclare qu'il...
...t que je ne négligerai aucun des moyens de force que la République française m'a c...
« Faute par les citoyens de Lyon de se soumettre à la loi, je déclare qu'ils seront traités en rebelles, et que je ne négligerai aucun des moyens de force que la République française m'a confiés pour les réduire.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 26
Locuteur: Laurent Lecointre
Lyon, le 6 août 1793, l'an II de la République française. Lyon, le 6 août 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Laurent Lecointre
« La Constitution, dans la Déclaration des « droits de l'homme et du citoyen, consacre, «{ art...
...e et individuelle contre l'oppression « de ceux qui gouvernent ;
« La Constitution, dans la Déclaration des « droits de l'homme et du citoyen, consacre, «{ article 9, que; la loi doit protéger la liberté « publique et individuelle contre l'oppression « de ceux qui gouvernent ;
Locuteur: Amar
...barre ; il fait hommage à la Convention de deux exemplaires de la; Constitution française traduite en italien et en espagnol;; il obtient les; honneurs de la séance et, sur la motion d'un membre...
...ion nationale décrète mention honorable de l'hommage fait par le citoyen Palomba, et le renvoi de son travail au comité d'instruction pub...
Le citoyen Palomba est admis à la barre ; il fait hommage à la Convention de deux exemplaires de la; Constitution française traduite en italien et en espagnol;; il obtient les; honneurs de la séance et, sur la motion d'un membre la Convention nationale décrète mention honorable de l'hommage fait par le citoyen Palomba, et le renvoi de son travail au comité d'instruction publique (3).
Locuteur: Laurent Lecointre
...quée et qui tourne contre eux. Le temps de la clémence est passé, celui de la justice .arrive. Les 200 scélérats q... ...résentement les traîtres sont engagés dans une guerre qu'ils ont eux-mêmes provoquée et qui tourne contre eux. Le temps de la clémence est passé, celui de la justice .arrive. Les 200 scélérats qui ont mis Lyon en révolte doivent être punis. Je vais vous lire une adresse: qu...
Locuteur: Laurent Lecointre
« Au nom de la liberté, de l'égalité et de la République une et indivisible; « Au nom de la liberté, de l'égalité et de la République une et indivisible;
Locuteur: Laurent Lecointre
« Nous vous faisons passer la copie de la lettre écrite par les administrateurs du département de- Rhone-etr Loire. « Nous vous faisons passer la copie de la lettre écrite par les administrateurs du département de- Rhone-etr Loire.
Locuteur: Laurent Lecointre
« Les administrateurs des districts de la ville et de la campagne de Lyon, les citoyens remplissant provisoi...
...des assemblées primaires du département de Rhône-et-Loire, aux citoyens Dubois-Crc...
« Les administrateurs des districts de la ville et de la campagne de Lyon, les citoyens remplissant provisoirement les fonctions municipales, réunis aux délégués des assemblées primaires du département de Rhône-et-Loire, aux citoyens Dubois-Crcmcé, Albitte, Nioche, Gauthier,. Reverchon et La-porte, représentants du peuple.
Locuteur: Laurent Lecointre
... « est la conséquence des autres droits de ( l'homme ; « Art. SB, que la résistance à l'oppression « est la conséquence des autres droits de ( l'homme ;
Locuteur: Laurent Lecointre
« sif de votre part, dénoncé comme tel à l;a « C... « sif de votre part, dénoncé comme tel à l;a « Convention, même à tous les départements. « Et voulant résister à l'oppression pa...
Locuteur: Lacroix
...ve que le l'angage des; administrateurs de Lyon est celui de l'orgueil et de la révolte. Il demande que la. ^ Conven... (2) observe que le l'angage des; administrateurs de Lyon est celui de l'orgueil et de la révolte. Il demande que la. ^ Convention approuve les mesures prises par ses commissaires.
Locuteur: Amar
Les rebelles de Lyon ont ici des députés qui solliciten...
...tre admis à Ja barre qu'après le retour de la paix et lé rétablissement de l'ordre public. ( Adopté.)
Les rebelles de Lyon ont ici des députés qui sollicitent astucieusement des mestires dilatoires. Je demande que tout député des départements en révolte ne puisse être admis à Ja barre qu'après le retour de la paix et lé rétablissement de l'ordre public. ( Adopté.)
Locuteur: Laurent Lecointre
Nous avons accepté la Constitution, nous « reconnaissons la Convention nat... Nous avons accepté la Constitution, nous « reconnaissons la Convention nationale « comme centre d'unité, nous obéissons à ses « décrets, et cependant par ...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 27
Locuteur: Amar
...c pour apporter leur entière-adhésion à l'Acte constitutionnel, nous ne pouvons nous résoudre à partir...
...le temps auguste d'où sortit l'évangile de, la liberté, et sans faire faire entendre aux législateurs les cris de reconnaissance de nos commettants. Nous venons, représentants, avec nos frères de la société patriotique du Mont-Blanc, j...
...tueuse des fêtes. Au saint enthousiasme de, la liberté, aux doux épanche-ments d'amitié et de fraternité, à la joie vive et pure qui ...
...e nôtre un sentiment particulier, celui de voir se consommer la réunion de notre département.
« Députés par nos frères du département du Mont-Blanc pour apporter leur entière-adhésion à l'Acte constitutionnel, nous ne pouvons nous résoudre à partir sans visiter encore une fois le temps auguste d'où sortit l'évangile de, la liberté, et sans faire faire entendre aux législateurs les cris de reconnaissance de nos commettants. Nous venons, représentants, avec nos frères de la société patriotique du Mont-Blanc, j exprimer les. sentiments dont nous a pénétre la plus simple et la plus majestueuse des fêtes. Au saint enthousiasme de, la liberté, aux doux épanche-ments d'amitié et de fraternité, à la joie vive et pure qui éleetrisaient tous les cœurs* s'est joint dans le nôtre un sentiment particulier, celui de voir se consommer la réunion de notre département.
Locuteur: Amar
...es italienne et espagnole; il peut dire de plus s'être rendu utile à la nation fra...
...i graves qu'utiles, et, parvenu à l'âge de 75 ans sans aucun reproche de ses concitoyens, il eut encore manqué q...
... aux traductions italienne et espagnole de la Constitution française,, qu'il a l'honneur de vous présenter, les moments libres que lui laissent ses cours littéraires, laquelle Constitution puisse devenir le code universel de tous les peuples et rendre à l'humanité...
...ans cette métropole, dans l'enseignement, tant public que. particulier des langues italienne et espagnole; il peut dire de plus s'être rendu utile à la nation française dans des affaires particulières, et aussi graves qu'utiles, et, parvenu à l'âge de 75 ans sans aucun reproche de ses concitoyens, il eut encore manqué quelque chose à sa carrière avancée s'il n'eût employé aux traductions italienne et espagnole de la Constitution française,, qu'il a l'honneur de vous présenter, les moments libres que lui laissent ses cours littéraires, laquelle Constitution puisse devenir le code universel de tous les peuples et rendre à l'humanité les droits qu elle a perdus.
Locuteur: Amar
L'orateur de la députation, après avoir fait réloge de la Constitution républicaine donnée aux Français; [dit qu'] ils se félicitent de leur réunion à la France et jurent de lui rester fidèlement attachés. L'orateur de la députation, après avoir fait réloge de la Constitution républicaine donnée aux Français; [dit qu'] ils se félicitent de leur réunion à la France et jurent de lui rester fidèlement attachés.
Locuteur: Amar
...oyen Thorillon fait hommage d'un projet de finances. Le citoyen Thorillon fait hommage d'un projet de finances.
Locuteur: Amar
...sur le bureau un état général du passif de la commune d'Amiens. ... cette commune pour les biens nationaux dont elle a été adjudicataire. Il remet sur le bureau un état général du passif de la commune d'Amiens.
Locuteur: Amar
Il a les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée ... Il a les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée au comité des finances (2).
Locuteur: Amar
...rant dans un combat contre les rebelles de la Vendée. ...ecours pour elle et trois enfants que son mari a laissés sans ressources, en mourant dans un combat contre les rebelles de la Vendée.
Locuteur: Amar
Elle obtient les honneurs de la séance. Elle obtient les honneurs de la séance.
Locuteur: Amar
...a accordé à la veuve Beaudin un secours de 300 livres à imputer sur la pension don... « La Convention nationale décrète qu'il sera accordé à la veuve Beaudin un secours de 300 livres à imputer sur la pension dont elle sera reconnue susceptible par le Conseil exécutif, auquel sa pétition est...
Locuteur: Amar
... et des membres des sociétés populaires de ce département est admise à la barre., Une députation des envoyés des assemblées primaires du Mont-Blanc et des membres des sociétés populaires de ce département est admise à la barre.,
Locuteur: Amar
...es noms se trouvent dans le martyrologe de la liberté ; portion du peuple, nous vo... vous qui entretenez le feu sacré du patriotisme, vous seuls dont les noms se trouvent dans le martyrologe de la liberté ; portion du peuple, nous vous confions nos droits, n'écoutez pas plus que nous les discours des malveillant...
Locuteur: Amar
...nvention admet les envoyés aux honneurs de la séance et décrète l'insertion de leur adresse au « Bulletin » (1). La Convention admet les envoyés aux honneurs de la séance et décrète l'insertion de leur adresse au « Bulletin » (1).
Locuteur: Amar
...nthousiasme nous avons prêté le serment de l'unité et de l'indivisibilité de la Blé-publique ; jugez par le nôtre de celui de nos concitoyens, et croyez que jamais la République n'eut de plus vrais partisans, la liberté d'aussi sincères, adorateurs. Déjà nombre- de nos frères ont arrosé de leur sang le sol de la liberté ; bientôt 6 bataillons sont ... ...n ne saurait l'en séparer sans le dissoudre ; jugez-, législateurs, avec, quel enthousiasme nous avons prêté le serment de l'unité et de l'indivisibilité de la Blé-publique ; jugez par le nôtre de celui de nos concitoyens, et croyez que jamais la République n'eut de plus vrais partisans, la liberté d'aussi sincères, adorateurs. Déjà nombre- de nos frères ont arrosé de leur sang le sol de la liberté ; bientôt 6 bataillons sont aux frontières, et c'est en mourant pour la liberté qu'ils montreront leur amour...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 28
Locuteur: Amar
...s seuls se trouvent dans le martyrologe de la liberté, portion du peuple, nous vou... entretenez le feu sacré du patriotisme, vous dont les noms seuls se trouvent dans le martyrologe de la liberté, portion du peuple, nous vous confions nos droits, n'écoutez pas plus que nous les discours des malveillants...
Locuteur: Amar
...s que vous avez faits pour bien mériter de la patrie. » ...égislateurs, le tribut que nous vous devons, il est aussi sincère que les efforts que vous avez faits pour bien mériter de la patrie. »
Locuteur: Amar
Un secrétaire lit une lettre du citoyen De-chézeaux, député de la Charente-Inférieure, qui donne sa démission de membre de la Convention nationale. Un secrétaire lit une lettre du citoyen De-chézeaux, député de la Charente-Inférieure, qui donne sa démission de membre de la Convention nationale.
Locuteur: Amar
... des décrets qui appellera le suppléant de Dechézeàux (1). Renvoyée au comité des décrets qui appellera le suppléant de Dechézeàux (1).
Locuteur: Amar
La lettre de démission de Dechézeàux est ainsi conçue (2) : La lettre de démission de Dechézeàux est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Amar
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Amar
...onvention nationale, citoyen Président, de ma démission de député du département de la Charente-Inférieure. « Je préviens la Convention nationale, citoyen Président, de ma démission de député du département de la Charente-Inférieure.
Locuteur: Amar
...s Malbrancq, l'une mère, l'autre épouse de François-Etienne Malbrancq, mort en combattant les rebelles de la Vendée, et qui laisse une mère, une ... Les citoyennes veuves Malbrancq, l'une mère, l'autre épouse de François-Etienne Malbrancq, mort en combattant les rebelles de la Vendée, et qui laisse une mère, une femme, des frères et enfants en bas âge et sans ressources, sont admises à la ba...
Locuteur: Amar
Elles obtiennent les honneurs de la séance. Elles obtiennent les honneurs de la séance.
Locuteur: Amar
... Malbrancq recevront chacune un secours de 300 livres, à imputer sur la pension qui pourra leur être due, et le renvoi de leur pétition au Conseil exécutif. « La Convention nationale décrète que les veuves Malbrancq recevront chacune un secours de 300 livres, à imputer sur la pension qui pourra leur être due, et le renvoi de leur pétition au Conseil exécutif.
Locuteur: Amar
« Les sommes de 300 livres seront payées sur la présent... « Les sommes de 300 livres seront payées sur la présentation du décret (3). »
Locuteur: Amar
... sont nécessaires pour occuper la place de lieutenant dans le 19e régiment de chasseurs à cheval, à laquelle il vient d'être nommé par le ministre de la guerre. ...il a souffertes pendant cette guerre, afin qu'il puisse faire les achats qui lui sont nécessaires pour occuper la place de lieutenant dans le 19e régiment de chasseurs à cheval, à laquelle il vient d'être nommé par le ministre de la guerre.
Locuteur: Amar
Il obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée au comité de la guerre (1). Il obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée au comité de la guerre (1).
Locuteur: Amar
Un membre demande que le comité de Sûreté générale soit tenu d'exécuter la... Un membre demande que le comité de Sûreté générale soit tenu d'exécuter la loi du 9 août, relative à la liste des administrateurs et autres membres des au...
Locuteur: Amar
Un autre membre propose de charger le comité de Sûreté générale de comprendre dans son rapport les citoyen... Un autre membre propose de charger le comité de Sûreté générale de comprendre dans son rapport les citoyens qui, sans être membres des autorités constituées, se sont rendus les chefs des...
Locuteur: Amar
Une députation de la commune de Sceaux, district du bourg de l'Egalité, est admise à la barre ; elle... Une députation de la commune de Sceaux, district du bourg de l'Egalité, est admise à la barre ; elle réclame des secours en grains ou farines pour cette commune.
Locuteur: Amar
La députation obtient les honneurs de la séance, et la pétition est renvoyée au département de Paris (3). La députation obtient les honneurs de la séance, et la pétition est renvoyée au département de Paris (3).
Locuteur: Amar
Le citoyen Servières, envoyé de l'assemblée primaire des Guezès, district du Pont-Saint-Esprit, fait don à la patrie de la somme de 80 livres. Le citoyen Servières, envoyé de l'assemblée primaire des Guezès, district du Pont-Saint-Esprit, fait don à la patrie de la somme de 80 livres.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 29
Locuteur: Amar
Le citoyen Saviot, du district de Lesparre, fait parvenir à la Convention son vœu sur la Constitution qui se trouve exprimé dans une pièce de vers. Le citoyen Saviot, du district de Lesparre, fait parvenir à la Convention son vœu sur la Constitution qui se trouve exprimé dans une pièce de vers.
Locuteur: Amar
œ 1° L'acte a été accepté par l'assemblée primaire de la ville de Lesparre à l'unanimité. œ 1° L'acte a été accepté par l'assemblée primaire de la ville de Lesparre à l'unanimité.
Locuteur: Amar
Le directoire du district de Forcalquier fait passer son adhésion à la Constitution. Le directoire du district de Forcalquier fait passer son adhésion à la Constitution.
Locuteur: Amar
...n unité ; c© n'est pas par la violation de toutes les lois çfue nous cherchons à c...
...ple, et ce n'est que dans l'acceptation de la Constitution que vous nous avez donnée que nous les ...
...engée ; le besoin n'est plus aux genoux de Tégoïsme ; la na-turte reprend sa marche que l'immoralité avait détruite, et cette Constitution que nos désirs précédèrent, que la reco...
...e ordonne la réciprocité, va s'entourer de tous les cœurs.
...r son indivisibilité ; ce n'est pas en provoquant des partis que nous prônons son unité ; c© n'est pas par la violation de toutes les lois çfue nous cherchons à combattre l'anarchie ; nous voulons le salut et le bonheur du peuple, et ce n'est que dans l'acceptation de la Constitution que vous nous avez donnée que nous les trouvons. Par elle, l'égalité est en action ; la liberté triomphe ; les vertus s...
..., cette science que les regrets suivent toujours, est vénérée ; l'humanité est vengée ; le besoin n'est plus aux genoux de Tégoïsme ; la na-turte reprend sa marche que l'immoralité avait détruite, et cette Constitution que nos désirs précédèrent, que la reconnaissance accompagne, et que notre amour défendra, par le doux usage des bienfaits dont elle ordonne la réciprocité, va s'entourer de tous les cœurs.
Locuteur: Amar
Au citoyen Président de la Convention nationale. Au citoyen Président de la Convention nationale.
Locuteur: Amar
...(qu'il fait à tout aristocrate insigne) de lui faire dire non. 2° Accepté par le soussigné avec forte déclaration (qu'il fait à tout aristocrate insigne) de lui faire dire non.
Locuteur: Amar
...et d'une famille affaissée, je souscris de payer, à la Caisse de la Nation en assignais, monnaie ou papier, vingt-cinq livres,jour de fête démon patron,saint 3° Et pour l'authenticité, je déclare avec vérité, quoique sans propriété et d'une famille affaissée, je souscris de payer, à la Caisse de la Nation en assignais, monnaie ou papier, vingt-cinq livres,jour de fête démon patron,saint
Locuteur: Amar
...t cent quatre-vingt-treize, la deuxième de la liberté française, sous l'expresse c... Charles, 4 novembre. La présente année que nous comptons mil sept cent quatre-vingt-treize, la deuxième de la liberté française, sous l'expresse condition, que ladite somme, avec raison, soit employée en secours à accorder à n...
Locuteur: Amar
...au bureau des contributions du district de Lesparre. « Signé : Saviot, commis au bureau des contributions du district de Lesparre.
Locuteur: Amar
...tandis que son époux combat les ennemis de la République. ...la barre, demande des secours pour elle et sept enfants qui endurent la misère, tandis que son époux combat les ennemis de la République.
Locuteur: Amar
Elle obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée ... Elle obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée au Conseil exécutif (3).
Locuteur: Amar
L'adresse du directoire du district de Forcalquier est ainsi conçue (3) : L'adresse du directoire du district de Forcalquier est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Amar
...is principes, le directoire du district de Forcalquier adhère à tous les décrets de la Convention nationale. « Fixement attaché aux vrais principes, le directoire du district de Forcalquier adhère à tous les décrets de la Convention nationale.
Locuteur: Amar
...directoire, le 30 juillet 1792, l'an II de la République française une et indivisi... « Fait à Forcalquier, en directoire, le 30 juillet 1792, l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Amar
Un citoyen, au nom des prisonniers de la maison d'arrêt de Bicêtre, demande qu'il soit fait, dans ces prisons, un relevé de ceux en état de porter les armes, et qu'ils soient armé... Un citoyen, au nom des prisonniers de la maison d'arrêt de Bicêtre, demande qu'il soit fait, dans ces prisons, un relevé de ceux en état de porter les armes, et qu'ils soient armés et équipés pour défendre la patrie contre ses ennemis intérieurs et extérieurs...
Locuteur: Amar
Le pétitionnaire est admis aux honneurs de la séance et la pétition renvoyée au comité de Sûreté générale (4). Le pétitionnaire est admis aux honneurs de la séance et la pétition renvoyée au comité de Sûreté générale (4).
Locuteur: Amar
Un membre du comité de Sûreté générale fait un rapport sur la ... Un membre du comité de Sûreté générale fait un rapport sur la pétition des différents citoyens étrangers d'origine qui étaient employés dans l...

Séance du dimanche 11 août 1793

page 30
Locuteur: Amar
Il parle au nom de la lre section d'outre-Moselle et de ses collègues envoyés comme lui pour rapporter le vœu de leurs concitoyens sur l'Acte constitutionnel. Après avoir protesté de son attachement à la République, une et...
...es moyens d'améliorer l'agriculture, et de rendre à nos armées des chevaux qu'on e...
Il parle au nom de la lre section d'outre-Moselle et de ses collègues envoyés comme lui pour rapporter le vœu de leurs concitoyens sur l'Acte constitutionnel. Après avoir protesté de son attachement à la République, une et indivisible, il présente des vues sur les moyens d'améliorer l'agriculture, et de rendre à nos armées des chevaux qu'on emploie mal à propos pour cultiver la terre.
Locuteur: Amar
...nde la question préalable, et le renvoi de cette affaire au comité des assignats, ... Un membre demande la question préalable, et le renvoi de cette affaire au comité des assignats, qu'elle concerne plus particulièrement.
Locuteur: Amar
La citoyenne veuve de Carrey, admise à la fcarre, demande un ...
...et des secours : elle rappelle le temps de service que son mari a passé dans les f...
La citoyenne veuve de Carrey, admise à la fcarre, demande un logement au Louvre et des secours : elle rappelle le temps de service que son mari a passé dans les fermes, et les vexations qu'il endura sous l'ancien régime, qui le fit renfermer ...
Locuteur: Amar
Elle obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée ... Elle obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée au comité des secours (2).
Locuteur: Amar
...cteur aux Procès-verbaux lit une lettre de l'accusateur public du département de Seine-et-Oise au ministre de la justice, et renvoyée par celui-ci au... Un inspecteur aux Procès-verbaux lit une lettre de l'accusateur public du département de Seine-et-Oise au ministre de la justice, et renvoyée par celui-ci aux comités des inspecteurs. Il demande s'il existe un décret qui ordonne la mise ...
Locuteur: Amar
...pport qui lui a été fait par son comité de législation, elle a passé à l'ordre du ... La Convention nationale déclare que, conformément au rapport qui lui a été fait par son comité de législation, elle a passé à l'ordre du jour (3).
Locuteur: Amar
...fils, capitaine dans la garde nationale de Metz, est admis à la barre. Le citoyen Adam Stein, fils, capitaine dans la garde nationale de Metz, est admis à la barre.
Locuteur: Amar
Il obtient lés honneurs de la séance et ses observations sont renv... Il obtient lés honneurs de la séance et ses observations sont renvoyées au comité d'agriculture (Â).
Locuteur: Amar
L'extrait de la lettre du représentant Delbrel, insé... L'extrait de la lettre du représentant Delbrel, inséré au Bulletin, est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Amar
« Sailly-en-Ostrevent, le 8 août 1793. « Sailly-en-Ostrevent, le 8 août 1793.
Locuteur: Amar
...ais où il fut chargé par le 7e régiment de hussards, avec une vigueur vraiment républicaine ; de là, nous nous rendîmes à Boulon, près F...
...e général avait réuni une grande partie de l'infanterie et de la cavalerie légere.
...s nous rendîmes à la redoute d'Auban-cheul, où l'ennemi s'était présenté déjà, mais où il fut chargé par le 7e régiment de hussards, avec une vigueur vraiment républicaine ; de là, nous nous rendîmes à Boulon, près Fontaine-Notre-Dame,^ où le général avait réuni une grande partie de l'infanterie et de la cavalerie légere.
Locuteur: Amar
« Nous avions passé le village de Mar-quion, lorsqu'on est venu .nous ave...
...eportée vers le village. Le 2e régiment de dragons, le général Kilmaine à la tête, a chargé avec impétuosité un régiment de chevaux-légers anglais ; une trentaine de ces Anglais sont restés sur la place, p...
...as, pour marque distinctive, une espèce de cravate blanche. K ce signe, on les a p...
...2e régiments chargeaient, sur la gauche de la chaussée, un autre corps de cavalerie anglaise. Nous n'avons perdu ...
... légère étaient également en bataille : de notre côté, et à la demi-portée du canon, il a été fait quelques décharges d'artillerie de part et d'autre ; après quoi,, nos cava...
« Nous avions passé le village de Mar-quion, lorsqu'on est venu .nous avertir que deux bataillons d'infanterie qui se trouvaient derrière nous étaient ha...
...ennemi avait mis le feu. Le général a fait retourner la cavalerie ; elle s'est reportée vers le village. Le 2e régiment de dragons, le général Kilmaine à la tête, a chargé avec impétuosité un régiment de chevaux-légers anglais ; une trentaine de ces Anglais sont restés sur la place, plusieurs ont été faits prisonniers ; ils portent au bras, pour marque distinctive, une espèce de cravate blanche. K ce signe, on les a pris pour des émigrés ; aussi ont-ils été traités sans ménagement. Au même moment, des dragons des 5e et 2e régiments chargeaient, sur la gauche de la chaussée, un autre corps de cavalerie anglaise. Nous n'avons perdu personne dans ces différentes charges. Après le premier échec, la cavalerie enne...
...ille, et en très grand nombre ; du côté du village, la nôtre et notre artillerie légère étaient également en bataille : de notre côté, et à la demi-portée du canon, il a été fait quelques décharges d'artillerie de part et d'autre ; après quoi,, nos cavalerie et artillerie légère se sont retirées dans le plus grand ordre.
Locuteur: Amar
...aines, il était occupé à la manufacture de Strasbourg, lorsqu'on lui offrit la direction de celle de Sève (3) ; que trop jeune pour être déf...
...demande à être adjoint à la manufacture de Sève.
...arre : il dit que, possesseur d'un secret propre à rendre plus belles les porcelaines, il était occupé à la manufacture de Strasbourg, lorsqu'on lui offrit la direction de celle de Sève (3) ; que trop jeune pour être défiant, il confia son secret à ceux qui lui avaient fait cette offre avantageuse, et qu'il a été trompé dans ses espérances ; il demande à être adjoint à la manufacture de Sève.
Locuteur: Amar
Il obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée ... Il obtient les honneurs de la séance, et sa pétition est renvoyée au comité du commerce ("4).

Séance du dimanche 11 août 1793

page 31
Locuteur: Amar
... cœur, et sur laquelle serait inscrit : Constitution 1793. Il dépose sur le bureau un modèle de cette médaille. tous les Français, une médaille qu'ils porteraient sur le cœur, et sur laquelle serait inscrit : Constitution 1793. Il dépose sur le bureau un modèle de cette médaille.
Locuteur: Amar
...ionné votre chef-d'œuvre hier, au champ de la réunion, les canonniers de la République ont sonné l'agonie des tyrans et de leurs infâmes satellites. Tous les Français ont juré de mourir plutôt que rentrer sous leur jou...
...r une médaille ayant pour inscription : Constitution de 1793, à l'instar de celle dont j'ai l'honneur de faire hommage au Président de la Convention nationale. Les aristocrates ont leur signe de ralliement : cette médaille sera celui ...
( La masse du peuple souverain a sanctionné votre chef-d'œuvre hier, au champ de la réunion, les canonniers de la République ont sonné l'agonie des tyrans et de leurs infâmes satellites. Tous les Français ont juré de mourir plutôt que rentrer sous leur joug infâme. Eh bien! tous les Français doivent porter sur le cœur une médaille ayant pour inscription : Constitution de 1793, à l'instar de celle dont j'ai l'honneur de faire hommage au Président de la Convention nationale. Les aristocrates ont leur signe de ralliement : cette médaille sera celui des patriotes.
Locuteur: Amar
...ns laquelle fut déposé hier sur l'autel de la patrie, au Ghamp-de-Mars, le vœu du peuple français isur l'Acte constitutionnel. ...duits dans la salle ; ils accompagnent le faisceau national et l'Arche sacrée dans laquelle fut déposé hier sur l'autel de la patrie, au Ghamp-de-Mars, le vœu du peuple français isur l'Acte constitutionnel.
Locuteur: Amar
formé au-dessus de la barre une enceinte carrée dans laquelle l'arche conservatrice de l'Acte constitutionnel sera déposée, exhaussée sur un piédesta... formé au-dessus de la barre une enceinte carrée dans laquelle l'arche conservatrice de l'Acte constitutionnel sera déposée, exhaussée sur un piédestal, avec une inscription qui constatera à la postérité la journée du 10 août.
Locuteur: Amar
Tous les membres de l'Assemblée et tous les envoyés des ass...
...uvement spontané, se lèvent ,: des cris de : « Vive la République une et indivisib...
... et tous les assistants jurent ensemble de plutôt mourir que de souffrir qu'il soit jamais porté atteinte à la Constitution acceptée par le peuple français.
Tous les membres de l'Assemblée et tous les envoyés des assemblées primaires, d'un mouvement spontané, se lèvent ,: des cris de : « Vive la République une et indivisible ! » sont mille fois répétés, et tous les assistants jurent ensemble de plutôt mourir que de souffrir qu'il soit jamais porté atteinte à la Constitution acceptée par le peuple français.
Locuteur: Amar
... assemblées primaires apportent au sein de la Convention le faisceau de l'unité et de l'indivisibilité et l'arche constitutionnelle. Les commissaires des assemblées primaires apportent au sein de la Convention le faisceau de l'unité et de l'indivisibilité et l'arche constitutionnelle.
Locuteur: Amar
...bre : Citoyens, j'aperçois ici un signe de la Constitution qui vient d'être proscrite. Je demande qu'en présence de celle adoptée .par le peuple français l... TJn membre : Citoyens, j'aperçois ici un signe de la Constitution qui vient d'être proscrite. Je demande qu'en présence de celle adoptée .par le peuple français le vieil oriflamme soit brisé. (On applaudit.)
Locuteur: Amar
Les honneurs de la séance lui sont accordés, et la Conv... Les honneurs de la séance lui sont accordés, et la Convention décrète que le projet du citoyen Liében sera mentionné honorablement à so...
Locuteur: Amar
L'un d'eux parle au nom de ses collègues, et le Président de la Convention lui répond (3). L'un d'eux parle au nom de ses collègues, et le Président de la Convention lui répond (3).
Locuteur: Amar
L'impression de ce discours et de la réponse du Président est décrétée. L'impression de ce discours et de la réponse du Président est décrétée.
Locuteur: Amar
...rière cette arche s'élèvera le faisceau de la République, étroitement uni par le r... Derrière cette arche s'élèvera le faisceau de la République, étroitement uni par le ruban tricolore.
Locuteur: Amar
Il demande le renvoi de la proposition au comité des inspecteurs de la salle, auquel il communiquera ses vu... Il demande le renvoi de la proposition au comité des inspecteurs de la salle, auquel il communiquera ses vues.
Locuteur: Amar
Nous reproduisons le compte rendu de cet important incident d'après le Monit... Nous reproduisons le compte rendu de cet important incident d'après le Moniteur universel (2).
Locuteur: Amar
(Des citoyens le détachent de la voûte, le déchirent et en jettent le... (Des citoyens le détachent de la voûte, le déchirent et en jettent les lambeaux dans la salle. Les applaudissements redoublent.)

Séance du dimanche 11 août 1793

page 32
Locuteur: Le Président
...nument sacré, arche sainte, protectrice de cette vaste République, toi qui renferme le dépôt d'une Constitution que nous avons remise sous la garde de toutes les vertus, reste à jamais dans ...
...és vers toi comme vers le point central de nos prospérités. Tu ne peux pas périr, ...
...rançais qui ne reçût la mort plutôt que de souffrir qu'une main téméraire osât te ...
...t nous t'offriront en tribut les larmes de" notre amour et le sang des despotes r ...
Et toi, monument sacré, arche sainte, protectrice de cette vaste République, toi qui renferme le dépôt d'une Constitution que nous avons remise sous la garde de toutes les vertus, reste à jamais dans notre enceinte I nous te conserveront avec respect ; nos yeux seront sans cesse tournés vers toi comme vers le point central de nos prospérités. Tu ne peux pas périr, car il n'y a pas un Français qui ne reçût la mort plutôt que de souffrir qu'une main téméraire osât te porter atteinte ; et nous t'offriront en tribut les larmes de" notre amour et le sang des despotes r Vive la République !
Locuteur: David
...e demande que le comité des inspecteurs de la salle soit chargé de faire placer dans le sein de l'Assemblée l'arche constitutionnelle et le faisceau de l'unité. Je fournirai le dessin. Je demande que le comité des inspecteurs de la salle soit chargé de faire placer dans le sein de l'Assemblée l'arche constitutionnelle et le faisceau de l'unité. Je fournirai le dessin.
Locuteur: Chabot
...et. voix ; bientôt sans doute le glaive de la loi en fera justice. Mais ils ont de nombreux complices, et les représentants du peuple ne permettront pas que la Constitution tourne au profit de ceux qui ont refusé de l'accepter et qui ont intrigué pour l'empêcher de s'établir. Ils empêcheront que les places constitutionnelles ne tombent entre les mains des ennemis de la Constitution. Si vous voulez assurer l'éternité de ce monument sacré, n'en confiez pas le ...
...ue tout homme qui a refusé son vœu à la Constitution, est inéligible à toutes fonctions constitutionnelles.
...t. Il n'a pas tenu au peuple français que ces têtes criminelles n®> tombassent Set. voix ; bientôt sans doute le glaive de la loi en fera justice. Mais ils ont de nombreux complices, et les représentants du peuple ne permettront pas que la Constitution tourne au profit de ceux qui ont refusé de l'accepter et qui ont intrigué pour l'empêcher de s'établir. Ils empêcheront que les places constitutionnelles ne tombent entre les mains des ennemis de la Constitution. Si vous voulez assurer l'éternité de ce monument sacré, n'en confiez pas le dépôt à ceux qui ne feindraient d'embrasser sa défense que pour la livrer aux Pr...
...ui n'a pas paru aux assemblées primaires sans avoir un juste-motif d'absence ; que tout homme qui a refusé son vœu à la Constitution, est inéligible à toutes fonctions constitutionnelles.
Locuteur: Amar
...toi, peuple magnanime ; ne perds jamais de vue que la force est dans ton union : q...
...le désespoir du crime et le gage assuré de la liberté du monde.
Et toi, peuple magnanime ; ne perds jamais de vue que la force est dans ton union : que ce faisceau soit ton emblème, le désespoir du crime et le gage assuré de la liberté du monde.
Locuteur: Le Président
Chargés par la France de nous apporter sa volonté, ce souvenir e...
...ont à jamais votre vie, comme ces jours de grandeur et d'un mouvement général seront, pour chacun de nous, les premiers jours de notre félicité individuelle. Dites à ce...
...vention nationale est heureuse et fière de l'approbation de la France ; dites à nos frères qu'il n'y a pas une seule de nos pensées, un seul instant de notre vie, une seule goutte de notre sang qui ne leur appartiennent ; ...
...isceau que vous venez déposer au milieu de nous.
Chargés par la France de nous apporter sa volonté, ce souvenir et le caractère sublime que vous avez déployé dans votre conduite honoreront à jamais votre vie, comme ces jours de grandeur et d'un mouvement général seront, pour chacun de nous, les premiers jours de notre félicité individuelle. Dites à ceux qui vous ont envoyés que la Convention nationale est heureuse et fière de l'approbation de la France ; dites à nos frères qu'il n'y a pas une seule de nos pensées, un seul instant de notre vie, une seule goutte de notre sang qui ne leur appartiennent ; dites-leur que nous voulons être éternellement unis et identifiés comme ce faisceau que vous venez déposer au milieu de nous.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 33
Locuteur: Chabot
...onctionnaire public qui a eu la lâcheté de ne pas assister aux assemblées primaires pour attendre de quel côté tournerait la chêtnce, et qui...
...rait refusé formellement son adhésion à l'Acte constitutionnel, ou qui aurait agi pour empêcher son ac...
...t déclarés inéligibles à toute fonction constitutionnelle, et privés du droit de citoyen français pendant dix années.
Que tout fonctionnaire public qui a eu la lâcheté de ne pas assister aux assemblées primaires pour attendre de quel côté tournerait la chêtnce, et qui ne pourrait justifier d'une cause d'absence légitime; tous ceux qui ont pris des arrêtés liberticides à la suitedes journées du 31 mai, tout citoyen qui aurait refusé formellement son adhésion à l'Acte constitutionnel, ou qui aurait agi pour empêcher son acceptation, que tous les ci-devant nobles, tous les prêtres soient déclarés inéligibles à toute fonction constitutionnelle, et privés du droit de citoyen français pendant dix années.
Locuteur: Maure
Autant la présence de l'Arche constitutionnelle dans cette enceinte, vous a remplis de joie, autant les propositions de ceux qui ont porté une main sacrilège a...
...e l'ordre du jour_ sur les propositions de Chabot. Les commissaires des assemblées...
...es aussi précipitées. Souvenez-vous que l'Acte constitutionnel renferme vos droits et vos devoirs. Votre devoir est de faire le bonheur du peuple, et ce n'est...
...e demande le renvoi du tout aux comités de Salut public, de Sûreté générale et de législation.
Autant la présence de l'Arche constitutionnelle dans cette enceinte, vous a remplis de joie, autant les propositions de ceux qui ont porté une main sacrilège aux droits du peuple, ont excité votre indignation. Je demande l'ordre du jour_ sur les propositions de Chabot. Les commissaires des assemblées primaires répéteront dans leurs pays ce qu'ils ont vu, ce qu'ils ont entendu : prenez garde qu'ils n'y reportent une mauvaise idée en vous voyant prendre des mesures aussi précipitées. Souvenez-vous que l'Acte constitutionnel renferme vos droits et vos devoirs. Votre devoir est de faire le bonheur du peuple, et ce n'est que par des lois réfléchies que vous pourrez y parvenir. Je demande le renvoi du tout aux comités de Salut public, de Sûreté générale et de législation.
Locuteur: Gaston
véz pas statuer sur la proposition de Chabot. En effet, pouvez-vous faire un crime à quelqu'un de n'avoir pas accepté la Constitution ? Sans doute l'opinion fera justice de ces hommes qui ont refusé de coopérer à l'auguste fonction du souverain ; le cachet de l'ignominie sera imprimé sur leur front...
... dire que vous avez forcé l'acceptation de la Constitution. Je suis charmé, au contraire, que cette liberté de voter ait tracé une ligne de démarcation entre les bons et les mauva...
véz pas statuer sur la proposition de Chabot. En effet, pouvez-vous faire un crime à quelqu'un de n'avoir pas accepté la Constitution ? Sans doute l'opinion fera justice de ces hommes qui ont refusé de coopérer à l'auguste fonction du souverain ; le cachet de l'ignominie sera imprimé sur leur front ; les bons éitoyens les verront avec dédain, mais vous ne pouvez point les assujettir a une jaeine, car bn pourrait dire que vous avez forcé l'acceptation de la Constitution. Je suis charmé, au contraire, que cette liberté de voter ait tracé une ligne de démarcation entre les bons et les mauvais citoyens.
Locuteur: Devars
toute l'étendue de leur obligation dans cette circonstance... toute l'étendue de leur obligation dans cette circonstance, et qui ont cru pouvoir, sans incivisme, s'abstenir des assemblées primaires. I...
Locuteur: Osselin
La première partie de la proposition de^ Chabot est devenue tellement claire, q...
...es, et j'en demande le renvoi au comité de législation.
La première partie de la proposition de^ Chabot est devenue tellement claire, que je ne pense pas que personne en veuille demander le renvoi ; mais la dernière...
...s hommes infiniment plus coupables, ne me paraît pas porter des peines suffisantes, et j'en demande le renvoi au comité de législation.
Locuteur: Garnier
(de Saintes). Je ne saurais m'em-pêcher de demander le renvoi du tout. Beaucoup d'... (de Saintes). Je ne saurais m'em-pêcher de demander le renvoi du tout. Beaucoup d'administrateurs sont coupables, sans doute, mais ie ne les jugerais pas tels pou...
Locuteur: Maure
...sidient, ne souffrez pas qu'en présence de cette arche sainte qui renferme les dro... Présidient, ne souffrez pas qu'en présence de cette arche sainte qui renferme les droits du peuple, on ose les attaquer.
Locuteur: Dartigoëyte
...inistrateurs; elle ne peut pas souffrir de difficultés. ...ister aux assemblées primaires, je demande qu'on adopte la mesure contre les administrateurs; elle ne peut pas souffrir de difficultés.
Locuteur: Gaston
...s avez, par décret, chargé votre comité de Sûreté générale de vous présenter la liste des Corps administratifs qui pouvaient être coupables, et de vous présenter la. peine à leur inflige... Citoyens, vous avez, par décret, chargé votre comité de Sûreté générale de vous présenter la liste des Corps administratifs qui pouvaient être coupables, et de vous présenter la. peine à leur infliger. Cette mesure me paraît suffisante ; mais vous ne pou-
Locuteur: Gaston
...u moment où' vous avez bu à la fontaine de la régénération, vous ne devez pas souffrir que des hommes encroûtés de leurs préjugés, attachés à leurs privil... Pour les nobles, je pense que Chabot a raison : au moment où' vous avez bu à la fontaine de la régénération, vous ne devez pas souffrir que des hommes encroûtés de leurs préjugés, attachés à leurs privilèges, occupent aucune place dans le nouveau régime.. Mais je ne veux pour eux d'...
Locuteur: Gaston
...ligibîes aux fonctions publiques, c'est de se marier. En vivant seul, il peut deme...
...i-devant, ordre du clergé ; mais à côté de sa compagne, entouré de ses enfants, il ne peut songer qu'à servir la patrie qui lui procure de si douces jouissances.
... aux prêtées, il n'y a qu'une condition que je voulusse leur imposer pour être éligibîes aux fonctions publiques, c'est de se marier. En vivant seul, il peut demeurer at-attaché au ci-devant, ordre du clergé ; mais à côté de sa compagne, entouré de ses enfants, il ne peut songer qu'à servir la patrie qui lui procure de si douces jouissances.
Locuteur: Gaston
...anderai dône le renvoi des propositions de Chabot au comité, l'exclusion des noble...
...rêtres non mariés, et le renouvellement de toutes les administrations.,
Je demanderai dône le renvoi des propositions de Chabot au comité, l'exclusion des nobles et des prêtres non mariés, et le renouvellement de toutes les administrations.,
Locuteur: Mallarmé
... des propositions. Je consens au renvoi de / celles faites par Chabot ; mais quant...
...chirés ; mais'nous savons aussi combien de sang a coulé pour s'être entretenu de cette malheureuse corporation. Elle n'e...
...hui : qu'elle ne soit donc plus l'objet de nos délibérations. Que le, prêtre suive...
...vu qu'il serve bien son pays, il jouira de la protection des lois. Je demande l'or...
Je demande la division des propositions. Je consens au renvoi de / celles faites par Chabot ; mais quant au mariage des pretres je demande l'ordre du jour. Sans doute nous sommes arrivés,à une époque où tous les voiles sont déchirés ; mais'nous savons aussi combien de sang a coulé pour s'être entretenu de cette malheureuse corporation. Elle n'existe , plus aujourd'hui : qu'elle ne soit donc plus l'objet de nos délibérations. Que le, prêtre suive comme un autre citoyen son goût pour le mariage ou pour le célibat ; PQurvu qu'il serve bien son pays, il jouira de la protection des lois. Je demande l'ordre du jour sur ce qui regarde lés prêtres.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 34
Locuteur: Maure
4 août 1793, l'an II de la République, jus- 4 août 1793, l'an II de la République, jus-
Locuteur: Maure
... a gardé l'anonyme, a donné 4 assignats de chacun 100 sols. Les ouvriers et ouvrières de l'habillement des troupes ont apporté une journée de leur travail, montant à 1,064 liv. 15 s... Un citoyen qui a gardé l'anonyme, a donné 4 assignats de chacun 100 sols. Les ouvriers et ouvrières de l'habillement des troupes ont apporté une journée de leur travail, montant à 1,064 liv. 15 s. en assignats.
Locuteur: Maure
... par le citoyen Cho-quet, sa décoration de Saint-Michel et son brevet du 26 avril ... ..., ci-devant trésorier des offrandes et aumônes du ci-devant roi, a fait déposer, par le citoyen Cho-quet, sa décoration de Saint-Michel et son brevet du 26 avril 1765.
Locuteur: Maure
...du canton d'Etaples, département du Pas-de-Calais, a donné, pour les frais de la guerre, une montre d'or sans nom d'h... Le citoyen François Becquet-Poultier, député extraordinaire du canton d'Etaples, département du Pas-de-Calais, a donné, pour les frais de la guerre, une montre d'or sans nom d'horloger, et dont la boîte porte le n° 15,503.
Locuteur: Maure
...ges, offre en don patriotique la moitié de la finance de son office de perruquier, dont les titres sont chez le citoyen Grelet, homme de loi, rue Neuve-des-Petits-Champs, n° 17... Le citoyen Tretot, perruquier à Bruyères, département des Vosges, offre en don patriotique la moitié de la finance de son office de perruquier, dont les titres sont chez le citoyen Grelet, homme de loi, rue Neuve-des-Petits-Champs, n° 17.
Locuteur: Maure
...adjudant général, employé à la division de l'armée du Nord, campée sous Maubeuge, ...
...ur le soulagement des pauvres habitants de Valenciennes, deux assignats de chacun 50 livres, ce qui fait 100 livre...
Le citoyen Leclerc, adjudant général, employé à la division de l'armée du Nord, campée sous Maubeuge, a donné, pour le soulagement des pauvres habitants de Valenciennes, deux assignats de chacun 50 livres, ce qui fait 100 livres.
Locuteur: Maure
Le citoyen Brutus Dudevant, du lieu de Barbaste, chef-lieu de canton, district de Né-rac, département de Lot-et-Garonne, a fait parvenir une coupe d'agate précieuse, de forme antique, qu'il a recueillie dans ...
... précieuse a été trouvée dans le temple de la Concorde à Rome.
Le citoyen Brutus Dudevant, du lieu de Barbaste, chef-lieu de canton, district de Né-rac, département de Lot-et-Garonne, a fait parvenir une coupe d'agate précieuse, de forme antique, qu'il a recueillie dans ses voyages ; plus une cornaline, représentant deux mains étroitement serrées l'une dans l'autre : cette pierre précieuse a été trouvée dans le temple de la Concorde à Rome.
Locuteur: Maure
...s chasseurs bons tireurs du département de l'Oise, commandée par le citoyen Maumené, a envoyé pour le mois de sa soumission volontaire, 161 livres en... La compagnie des chasseurs bons tireurs du département de l'Oise, commandée par le citoyen Maumené, a envoyé pour le mois de sa soumission volontaire, 161 livres en assignats.
Locuteur: Maure
Le citoyen Brichet, président de la section du Mail, fait passer à la Convention, une décoration militaire, de la part du citoyen Mon-vert, ancien capitaine d'infanterie, et son certificat de réception du 16 septembre 1759. Le citoyen Brichet, président de la section du Mail, fait passer à la Convention, une décoration militaire, de la part du citoyen Mon-vert, ancien capitaine d'infanterie, et son certificat de réception du 16 septembre 1759.
Locuteur: Maure
Le citoyen Mongin, député de la commune d'Epaisse, a déposé 326 livres en assignats, pour les frais de la guerre. Le citoyen Mongin, député de la commune d'Epaisse, a déposé 326 livres en assignats, pour les frais de la guerre.
Locuteur: Maure
Louis Saint-Prix-Enfantin, citoyen de Romans, ayant, par sa soumission énoncée dans le procès-verbal de l'Assemblée nationale, du 5 mai 1792, promis pour les frais de la guerre, tant quelle durera, le quart d'un traitement de 1,000 livres, qui lui est dû à titre de ci-devant chanoine, a donné ce jour 62 ... Louis Saint-Prix-Enfantin, citoyen de Romans, ayant, par sa soumission énoncée dans le procès-verbal de l'Assemblée nationale, du 5 mai 1792, promis pour les frais de la guerre, tant quelle durera, le quart d'un traitement de 1,000 livres, qui lui est dû à titre de ci-devant chanoine, a donné ce jour 62 1. 10 s. pour le quart du trimestre d'avril dernier.
Locuteur: Maure
... aide-major dans le régiment provincial de Sens, a donné sa, décoration militaire ... Le citoyen Claude Cromars, aide-major dans le régiment provincial de Sens, a donné sa, décoration militaire et son brevet du 25 juillet 1772.
Locuteur: Maure
...en N. Roland, membre du conseil général de la commune, a donné 4 médailles en cuiv...
...enri IV ; la seconde, Henri IV et Marie de Mëdicis ; la troisième, Bailly, maire de Paris ; et la quatrième, le traître Laf...
Le citoyen N. Roland, membre du conseil général de la commune, a donné 4 médailles en cuivre : l'une, représentant Henri IV ; la seconde, Henri IV et Marie de Mëdicis ; la troisième, Bailly, maire de Paris ; et la quatrième, le traître Lafayette.
Locuteur: Maure
Le 21e régiment de chasseurs à cheval, en garnison à Hesdin, a donné une journée de sa solde, montant à la somme de 1,000 livres en assignats. Le 21e régiment de chasseurs à cheval, en garnison à Hesdin, a donné une journée de sa solde, montant à la somme de 1,000 livres en assignats.
Locuteur: Maure
...el Terrier, second chef du 3e bataillon de la Butte-des-Moulins, a fait parvenir s... Le citoyen Michel Terrier, second chef du 3e bataillon de la Butte-des-Moulins, a fait parvenir sa décoration militaire et son brevet du t0 janvier 1792.
Locuteur: Maure
Le citoyen Jacob, membre de la société populaire de Vézelay, écrit de cette ville, le 3 août, pour envoyer sa... Le citoyen Jacob, membre de la société populaire de Vézelay, écrit de cette ville, le 3 août, pour envoyer sa décoration militaire.
Locuteur: Maure
Le citoyen Pauly, curé du district de Grenade, département de la Haute-Garonne, a fait parvenir, par l'intermission du procureur syndic de ce district, 1,000 livres en assignats, pour les frais de la guerre. Le citoyen Pauly, curé du district de Grenade, département de la Haute-Garonne, a fait parvenir, par l'intermission du procureur syndic de ce district, 1,000 livres en assignats, pour les frais de la guerre.
Locuteur: Maure
Louis Boucher, général de division, a fait parvenir, par l'intermission du citoyen Brichet, président de la section du Mail, sa décoration milit... Louis Boucher, général de division, a fait parvenir, par l'intermission du citoyen Brichet, président de la section du Mail, sa décoration militaire.
Locuteur: Maure
...ir sa décoration militaire et sa lettre de réception du 3 décembre 1760. ...arles Dufour, lieutenant dans le régiment ci-devant royal Piémont, a fait parvenir sa décoration militaire et sa lettre de réception du 3 décembre 1760.
Locuteur: Maure
... oi-devaiat lieutenant dans le régiment de dragons de Bourbon, a fait parvenir sa décoration ... Jean-Baptiste-Bernard Canion, oi-devaiat lieutenant dans le régiment de dragons de Bourbon, a fait parvenir sa décoration militaire et son brevet du 20 avril 1791.
Locuteur: Maure
Les jeunes républicains du collège de Sablé, chef-lieu de district du département de la Sarthe, ont envoyé 15 livres en assi... Les jeunes républicains du collège de Sablé, chef-lieu de district du département de la Sarthe, ont envoyé 15 livres en assignats et

Séance du dimanche 11 août 1793

page 35
Locuteur: Maure
Pierre Mouret, habitant du canton de Bre-teuil, département del'Oise et envo... Pierre Mouret, habitant du canton de Bre-teuil, département del'Oise et envoyé- à la fête du 10 août, a; diônné 30' livres en assi-. gnats, pour là1 guerre.
Locuteur: Maure
De citoyen- Maribon-Montaut, député, as on... De citoyen- Maribon-Montaut, député, as on retour déTarmée du Rhin, a déposé 3 décorations militaires, sans .brevets.
Locuteur: Maure
Le citoyen Romand, chef de bataillon au 8" régiment d'infanterie, au camp de la Mag-deleine, près Lille, a fait déposer par le ci* toyen »Courvol, huissier la Convention, sa décoration militaire. Le citoyen Romand, chef de bataillon au 8" régiment d'infanterie, au camp de la Mag-deleine, près Lille, a fait déposer par le ci* toyen »Courvol, huissier la Convention, sa décoration militaire.
Locuteur: Maure
...en. François Peyte, jardinier, en^ voyé de L'assemblée primaire d'une dés; sec? tions de Limoges, a donné 600 livres en assignats, pour les frais de la guerre. Le citoyen. François Peyte, jardinier, en^ voyé de L'assemblée primaire d'une dés; sec? tions de Limoges, a donné 600 livres en assignats, pour les frais de la guerre.
Locuteur: Maure
... d'artillerie^ a donné, pour; lès frais de la guerre, un assignat 50 livres. Le-citoyen Bourate, canonnier au 2° régir ment d'artillerie^ a donné, pour; lès frais de la guerre, un assignat 50 livres.
Locuteur: Maure
...néral Eustache, citoyen. des Etats-Unis de l'Amérique, a envoyé sa;décoration mili... Le général Eustache, citoyen. des Etats-Unis de l'Amérique, a envoyé sa;décoration militairè.
Locuteur: Maure
...t-Bïercour, capitaine dans le régihient de dragons la Férronnays, a fait parvenir sa décor... Le citoyen Pernet-Bïercour, capitaine dans le régihient de dragons la Férronnays, a fait parvenir sa décoration militaire, et son brevet dû 19 juinl761.
Locuteur: Maure
..., commandant une compagnie d'invalides; * tachée à Landskron, maintenant capitaine de la \ 36e compagnie des vétérans nationaux, de la» ville- Nancy, et qui; le 5 février dernier, av... Le citoyen Alain; Marigny, ancien capitaine, commandant une compagnie d'invalides; * tachée à Landskron, maintenant capitaine de la \ 36e compagnie des vétérans nationaux, de la» ville- Nancy, et qui; le 5 février dernier, avait déposé sa décoration militaire,, a fait parvenir son brevet dû 4. avril. 17A...
Locuteur: Maure
...militaire, par les officiers municipaux de Nôgent-surrSèine, qui ont gptrdéle, bre... La citoyen Mesnard a Jaiti parvenârr sa > décoration militaire, par les officiers municipaux de Nôgent-surrSèine, qui ont gptrdéle, brevet pour le brûler le 10 août.
Locuteur: Maure
...e citoyen Màrain-Villereau, ex-maréchal de camp, a fait déposer sa décoration militaire* par lè citoyen, Glogenson, envoyé- de la commune de Sàint-Gèrmain-de-Goulonges, canton de Mesle-sur-Sarthe, district d'Alen-çon, département de l'Orne, laquelle commune l'avait.reçue le 4 de ce mois. Le citoyen Màrain-Villereau, ex-maréchal de camp, a fait déposer sa décoration militaire* par lè citoyen, Glogenson, envoyé- de la commune de Sàint-Gèrmain-de-Goulonges, canton de Mesle-sur-Sarthe, district d'Alen-çon, département de l'Orne, laquelle commune l'avait.reçue le 4 de ce mois.
Locuteur: Maure
...Michel. Viller eau, ancien... capitaine dragons, a fait lè même- dépôt, par la ... Le citoyen Michel. Viller eau, ancien... capitaine dragons, a fait lè même- dépôt, par la même voie.
Locuteur: Maure
... fait parvenir la décoration: militaire de cet officier, parledéputétdu canton. ds... La citoyenne veuve du citoyen Gautier-La-villasse a fait parvenir la décoration: militaire de cet officier, parledéputétdu canton. ds Vai-son, dans le ci-devant Comtat Venaissin, qu'elle en a chargé le 20 juillet ...
Locuteur: Maure
un assignat de 30 livres, pour lès frais 4è la guerre. un assignat de 30 livres, pour lès frais 4è la guerre.
Locuteur: Maure
Les représentants du peuple de Liège, Ffan^ chimant, Stavelot et Logne... Les représentants du peuple de Liège, Ffan^ chimant, Stavelot et Logne, ont donné., une épaulette et une .contre^épaulette en or.
Locuteur: Maure
Les. officiers municipaux de Béronne ont envoyé les décorations.' militaires des citoyens Jéan-Louis de laze, ancien) officier d'infant terie, ...
...brevet dû 8'janvier1881 ; Charles Fdrcy la: Briche-Vàcquerel, capitaine ; au régiment de Toul^ et; sa .lettre de réception, du 25 janvier 1771; Nicolas ...
...Har-b ou ville, commandant l'artillerie de. Pér onne.
Les. officiers municipaux de Béronne ont envoyé les décorations.' militaires des citoyens Jéan-Louis de laze, ancien) officier d'infant terie, et son brevet du 18 mars 1792 ; François-Jean Grenier, ancien capitaine d'infan-r terie; et sonr brevet dû 8'janvier1881 ; Charles Fdrcy la: Briche-Vàcquerel, capitaine ; au régiment de Toul^ et; sa .lettre de réception, du 25 janvier 1771; Nicolas Henneqpin, d'Har-b ou ville, commandant l'artillerie de. Pér onne.
Locuteur: Maure
...Pièrre Tabon, lieutenant au 3e régiment de la Fère, et aujourd'hui capitaine comma... Le citoyen Pièrre Tabon, lieutenant au 3e régiment de la Fère, et aujourd'hui capitaine commandant du 2e régiment d'artillerie, campé àJEiuningue, a fait parvenir sa décora»...
Locuteur: Maure
... mention* nés au procès-verbal officiel de' la séance dit 11. août. 179.3, s& .trowv£ntrelatïéi$au Bullètin là Convention, nationale e&; dans; le» comptes rendus de certains journaux. Nous les. reproduiso... Divers incidents gui ne sont- pas* mention* nés au procès-verbal officiel de' la séance dit 11. août. 179.3, s& .trowv£ntrelatïéi$au Bullètin là Convention, nationale e&; dans; le» comptes rendus de certains journaux. Nous les. reproduisons ici, :
Locuteur: Maure
...ection des QijsinZ'e- Ving PS en faveur de; Meolas-Hippolyte Msaally, âgé1 de 15 ans 1/2; charretier dartillerie, qui...
...dernier^ se trouvant enveloppé au camp; Famars, par 19 pièees de canon l'armée française déjà' tombées au pouvoir de l'ennemi, parvint, à l'aide d'un, fouet...
...aux et les ennemis, et malgré les coups de sahre dont ils l'accablaient; àû sa sauver-de leurs mains, en. ramenant, une pièce de 8.! et 4 chevaux.
Un membre- s»j fait; lecture- d'une- pétition présentée par Imsection des QijsinZ'e- Ving PS en faveur de; Meolas-Hippolyte Msaally, âgé1 de 15 ans 1/2; charretier dartillerie, qui; îë 28 mai dernier^ se trouvant enveloppé au camp; Famars, par 19 pièees de canon l'armée française déjà' tombées au pouvoir de l'ennemi, parvint, à l'aide d'un, fouet, seule arme qu if avait, et dont;iL .frappait les ohe* vaux et les ennemis, et malgré les coups de sahre dont ils l'accablaient; àû sa sauver-de leurs mains, en. ramenant, une pièce de 8.! et 4 chevaux.
Locuteur: Maure
...finances, pour en rendre compté'demain, là'propositibn faite d'employer ce.» je...
...ois militaires ou dans l'artillerie* et de lui, accorder une gratification vde -60...
(La Convention a décrété la mention hono-r rable, le * renvoi au comité des finances, pour en rendre compté'demain, là'propositibn faite d'employer ce.» jeune- citoyen, ainsi que son père, dans les charrois militaires ou dans l'artillerie* et de lui, accorder une gratification vde -600. livres) (1).

Séance du dimanche 11 août 1793

page 36
Locuteur: Maure
...Réponse du citoyen Armand Bataille, âgé de 83 ans, député de Charly-sur-Marne, district de Château-Thierry, département de l'Aisne, au Président de la Convention nationale, au moment où l'eau de la régénération fut bue sur la place de la Bastille, le 10 août 1793 ; elle est ainsi conçue (5) : 10° Réponse du citoyen Armand Bataille, âgé de 83 ans, député de Charly-sur-Marne, district de Château-Thierry, département de l'Aisne, au Président de la Convention nationale, au moment où l'eau de la régénération fut bue sur la place de la Bastille, le 10 août 1793 ; elle est ainsi conçue (5) :
Locuteur: Maure
...vention nationale que les cinq sections de leur commune ont examiné l'Acte constitutionnel ; et l'ont librement et unanimement acc...
...e acceptation a été proclamée à la tête de huit bataillons de la garde nationale, après un discours a...
..., prononcé par le maire et le procureur de la commune, et en présence des représentants du peuple et du général de l'armée de pacification. Ils assurent en outre qu'entièrement dévoués à la cause de la liberté, invariablement attachés au pacte fondamental de la société, ils réitèrent leur serment de fidélité à la Convention et de ne reconnaître que les lois émanées de sa sagesse (1).
quelle ils annoncent à «la Convention nationale que les cinq sections de leur commune ont examiné l'Acte constitutionnel ; et l'ont librement et unanimement accepté ; que cette acceptation a été proclamée à la tête de huit bataillons de la garde nationale, après un discours analogue à la circonstance, prononcé par le maire et le procureur de la commune, et en présence des représentants du peuple et du général de l'armée de pacification. Ils assurent en outre qu'entièrement dévoués à la cause de la liberté, invariablement attachés au pacte fondamental de la société, ils réitèrent leur serment de fidélité à la Convention et de ne reconnaître que les lois émanées de sa sagesse (1).
Locuteur: Maure
3° Lettre du général de brigade Alexandre Berthier, par laquell...
...on que, lorsque son canton a accepté la Constitution, il était à combattre les rebelles de la Vendée. Il prie la Convention de recevoir son acceptation et fait le serment de maintenir la liberté, l'égalité, l'unité, et l'indivisibilité de la République, ou la mort (3).
3° Lettre du général de brigade Alexandre Berthier, par laquelle il informe la Convention que, lorsque son canton a accepté la Constitution, il était à combattre les rebelles de la Vendée. Il prie la Convention de recevoir son acceptation et fait le serment de maintenir la liberté, l'égalité, l'unité, et l'indivisibilité de la République, ou la mort (3).
Locuteur: Maure
4° Adresse de la société populaire de Gra-tentour, district de Toulouse, par laquelle elle félicite la Convention sur la Constitution qu'elle vient de donner à la France. Elle l'a acceptée a...
...lées primaires pour la faire accueillir de même (4).
4° Adresse de la société populaire de Gra-tentour, district de Toulouse, par laquelle elle félicite la Convention sur la Constitution qu'elle vient de donner à la France. Elle l'a acceptée avec transport et ses membres se sont réunis en assemblées primaires pour la faire accueillir de même (4).
Locuteur: Maure
5° Adresse de la société populaire de Bric-quebec, département de la Manche, pour adhérer aux journées des 31 mai et 2 juin et applaudir à la nouvelle Constitution (5)., 5° Adresse de la société populaire de Bric-quebec, département de la Manche, pour adhérer aux journées des 31 mai et 2 juin et applaudir à la nouvelle Constitution (5).,
Locuteur: Maure
constitutionnel a été reçu et acoepté à l'unanimité par les citoyens de ce district (1). constitutionnel a été reçu et acoepté à l'unanimité par les citoyens de ce district (1).
Locuteur: Maure
7° Adresse d'une compagnie de Toulouse, en garnison à Niort, pour fél...
...législateurs philanthropes qui viennent de donner une Constitution populaire à la France. Ils jurent de mourir pour la défendre (2).
7° Adresse d'une compagnie de Toulouse, en garnison à Niort, pour féliciter les législateurs philanthropes qui viennent de donner une Constitution populaire à la France. Ils jurent de mourir pour la défendre (2).
Locuteur: Maure
...nt d'un côté qu'il ne peut y avoir trop de républicains dans une ville qui va être assiégée, et de l'autre, que le citoyen Druon, nommé par sa section pour porter l'adhésion à la Constitution, est digne d'une confiance sans bornes, nous le chargerons de présenter aux Jacobins, avec prière d'e...
...'à ce qu'il soit atteint, notre adresse de ce jour à la Convention nationale tenda...
...missaire instructeur à chaque bataillon de l'armée (3). »
...s aurions envoyé deux députés à la fête du 10 août, écrivent-ils, mais considérant d'un côté qu'il ne peut y avoir trop de républicains dans une ville qui va être assiégée, et de l'autre, que le citoyen Druon, nommé par sa section pour porter l'adhésion à la Constitution, est digne d'une confiance sans bornes, nous le chargerons de présenter aux Jacobins, avec prière d'en solliciter le but jusqu'à ce qu'il soit atteint, notre adresse de ce jour à la Convention nationale tendant à obtenir l'expulsion des nobles et l'envoi d'un commissaire instructeur à chaque bataillon de l'armée (3). »
Locuteur: Maure
...r laquelle il transmet le procès-verbal de l'acceptation de la Constitution par l'armée devant Collioure. La fête s'est passée en présence de l'ennemi qui, effrayé,_ était déjà sorti de son camp et en a été témoin (4). ...présentant Fabre (Hérault), commissaire près l'armée des Pyrénées-Orientales, par laquelle il transmet le procès-verbal de l'acceptation de la Constitution par l'armée devant Collioure. La fête s'est passée en présence de l'ennemi qui, effrayé,_ était déjà sorti de son camp et en a été témoin (4).
Locuteur: Maure
... Lettre des administrateurs du district de Rieux, département de la Haute-Garonne par laquelle ils se plaignent de ce que les Espagnols ravagent leur territoire et de ce que les généraux de la République ne font point executer la...
...nter nos forces. « Ordonnez l'exécution de cette \oi, disent les administrateurs e...
...on 3,000 piques, 200 chemises et autant de bons souliers (2). »
2° Lettre des administrateurs du district de Rieux, département de la Haute-Garonne par laquelle ils se plaignent de ce que les Espagnols ravagent leur territoire et de ce que les généraux de la République ne font point executer la loi du 30 mai pour augmenter nos forces. « Ordonnez l'exécution de cette \oi, disent les administrateurs et le district ïe Rieux, après avoir fourni à la patrie £,000 défenseurs, fera encore des efforts pour en donner d'autres : il cl S8> disposition 3,000 piques, 200 chemises et autant de bons souliers (2). »
Locuteur: Maure
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Maure
... Adresse composant la société populaire de Cambrai : 8° Adresse composant la société populaire de Cambrai :
Locuteur: Maure
...vention renvoie cette adresse au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette adresse au comité de Salut public.)

Séance du dimanche 11 août 1793

page 37
Locuteur: RÜhl
...tion une nouvelle affligeante. La ville de Strasbourg est dénuée d'approvisionneme...
...dans la rivière. Les officiers, chargés de l'approvisionnement, ont été mis en éta...
J'annonce à la Convention une nouvelle affligeante. La ville de Strasbourg est dénuée d'approvisionnements. On lui avait fait passer des farines qui, vérifiées, se sont trouvées corrompues. Elles ont été jetées dans la rivière. Les officiers, chargés de l'approvisionnement, ont été mis en état d'arrestation.
Locuteur: RÜhl
... été suffisamment pourvue, a été forcé© de dégarnir Landau. Je dois vous dire aussi que l'armée du Rhin, n'ayant pas été suffisamment pourvue, a été forcé© de dégarnir Landau.
Locuteur: RÜhl
...entendiez une dépu-tation des habitants de la commune de Strasbourg. Je demande que vous entendiez une dépu-tation des habitants de la commune de Strasbourg.
Locuteur: Legendre
...r les détails sur ce qui manque à l'une de nos plus importantes places de guerre, lorsque vous avez établi un comité de Salut public, chargé de recevoir toutes les demandes relatives ... Il est bien singulier que ce soit à la barre qu'on vienne vous donner les détails sur ce qui manque à l'une de nos plus importantes places de guerre, lorsque vous avez établi un comité de Salut public, chargé de recevoir toutes les demandes relatives aux besoins militaires. Si l'on agit toujours ainsi les généraux ennemis n'ont p...
Locuteur: Legendre
Je demande le renvoi de la pétition au comité de Salut public. Je demande le renvoi de la pétition au comité de Salut public.
Locuteur: Laurent
...es inquiétudes qui pourraient être nées de l'annonce faite par Ruhl. Nous passâmes...
... vrai que nous avons été longtemps dans de vives inquiétudes, mais nous sommes enf...
J'ai à annoncer à la Convention un fait qui dissipera les inquiétudes qui pourraient être nées de l'annonce faite par Ruhl. Nous passâmes à Strasbourg deux jours après le départ du procureur général syndic. Le maire nous dit : « Il est vrai que nous avons été longtemps dans de vives inquiétudes, mais nous sommes enfin plus tranquilles : lès approvisionnements nous arrivent en abondance. »
Locuteur: Bréard
Je demande que le ministre de la guerre soit tenu de rendre compte au comité de Salut public de l'état de l'approvisionnement de 'toutes nos places frontières, et que l... Je demande que le ministre de la guerre soit tenu de rendre compte au comité de Salut public de l'état de l'approvisionnement de 'toutes nos places frontières, et que le comité vous en fasse le rapport.
Locuteur: Bréard
La pétition de la commune de Strasbourg est renvoyée au comité de Salut public. La pétition de la commune de Strasbourg est renvoyée au comité de Salut public.
Locuteur: Laurent
Compte rendu de Y Auditeur national (1). Compte rendu de Y Auditeur national (1).
Locuteur: RÜhl
...ssi, par motion d'ordre, que les vivres de Strasbourg sont fournis de manière que les administrateurs ont délivré 90 sacs de farine, dans lesquels il y avait 2 livres de sable blanc, qui auraient empoisonné no... représente aussi, par motion d'ordre, que les vivres de Strasbourg sont fournis de manière que les administrateurs ont délivré 90 sacs de farine, dans lesquels il y avait 2 livres de sable blanc, qui auraient empoisonné nos troupes, si ces farines n'eussent pas été versées dans le Rhin.
Locuteur: RÜhl
...urs, pour faire le poids, avec promesse de leur faire partager le gain. Tous ces a...
...comme il est nécessaire que le ministre de la guerre prenne des mesures pour mieux...
... à la barre des députés extraordinaires de Strasbourg, qui venaient présenter Fêtât de situai tion de cette place.
...té arrêtés, ils ont dit que le conseil leur avait été donné par les administrateurs, pour faire le poids, avec promesse de leur faire partager le gain. Tous ces administrateurs sont en état d'arrestation, et comme il est nécessaire que le ministre de la guerre prenne des mesures pour mieux assurer le service des vivres des armées, Ruhl a demandé qu'on entendît à la barre des députés extraordinaires de Strasbourg, qui venaient présenter Fêtât de situai tion de cette place.
Locuteur: RÜhl
...andent des subsistances, des poudres et de l'argent. Ils exposent que Strasbourg c... Ces députés, admis à la barre, demandent des subsistances, des poudres et de l'argent. Ils exposent que Strasbourg court les plus grands dangers si la Convention ne se hâte ds venir à son secours.
Locuteur: Legendre
se plaint de ce que les pétitionnaires viennent présenter à l'Assemblée de semblables pétitions, tandis qu'ils ne doivent pas ignorer que c'est le comité de Salut public qui doit en connaître. se plaint de ce que les pétitionnaires viennent présenter à l'Assemblée de semblables pétitions, tandis qu'ils ne doivent pas ignorer que c'est le comité de Salut public qui doit en connaître.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 38
Locuteur: Mallarmé
...taient rassurés, parce que 50,000- sacs de farine étaient en marche pour cette vil... ...rg, deux jours après le départ des députés extraordinaires, tous les esprits y étaient rassurés, parce que 50,000- sacs de farine étaient en marche pour cette ville.
Locuteur: Mallarmé
...n pour six mois. Un convoi considérable de poudre est^entré heureusement dans- cet... 'Lermême. membre ajoute que Landau est approvisionné environ pour six mois. Un convoi considérable de poudre est^entré heureusement dans- cette place.
Locuteur: Mallarmé
Sur la proposition de Bréard, l'Assemblée renvoie la pétition aux comités; de Salut public et des finances réunis. Sur la proposition de Bréard, l'Assemblée renvoie la pétition aux comités; de Salut public et des finances réunis.
Locuteur: Mallarmé
... Rhin qui rendent compte des sacrifices de tous genres que les citoyens de Strasbourg ont faits pour l'approvisionnement de cette armée (3). On lit une -lettre des représentants du peuple à l'armée du Rhin qui rendent compte des sacrifices de tous genres que les citoyens de Strasbourg ont faits pour l'approvisionnement de cette armée (3).
Locuteur: Mallarmé
...dmet ensuite, conformément à la demande de Ruhl, les députés extraordinaires. Ils ... On admet ensuite, conformément à la demande de Ruhl, les députés extraordinaires. Ils déclarent que'Strasbourg est sans subsistances, sans munitions et sans argent, e...
Locuteur: Mallarmé
...e .devraient être connues que du comité de Salut public. Legendre s'étonne qu'on vienne .faire à la foarre dies pétitions > qui me .devraient être connues que du comité de Salut public.
Locuteur: Mallarmé
...allarmé soutient que le payeur général .de l'armée du Rhin a 12 millions en caisse...
...nt été "mis à ^disposition du «ministre de la guerre pour l'approvisionnement des ...
....^pétitionnaires ne couvrent du manteau de l'intérêt.général un objet qui est peut-être .particulier à la commune de Strasbourg.
Mallarmé soutient que le payeur général .de l'armée du Rhin a 12 millions en caisse, et que 100 millions ayant été "mis à ^disposition du «ministre de la guerre pour l'approvisionnement des armées, il craint bien que les .^pétitionnaires ne couvrent du manteau de l'intérêt.général un objet qui est peut-être .particulier à la commune de Strasbourg.
Locuteur: Mallarmé
:U.n merribre (4) ,: 50,000 sacs de farine étaient ^en marche pour cette vi... :U.n merribre (4) ,: 50,000 sacs de farine étaient ^en marche pour cette ville lorsque j'en-suis parti. J'annonce, aussi à, lîAssemblée que Landau est appr...
Locuteur: Mallarmé
Sur la .motion de Bréard, la 'pétition des députés extraordinaires de Strasbourg est confiée à L'examen du comité de Salut 'public. Sur la .motion de Bréard, la 'pétition des députés extraordinaires de Strasbourg est confiée à L'examen du comité de Salut 'public.
Locuteur: Mallarmé
Compte rendu du Journal de la Montagne (.5). Compte rendu du Journal de la Montagne (.5).
Locuteur: RÜhl
attire la sollicitude de la Convention sur Kétat où se trouve la ville de Stras- attire la sollicitude de la Convention sur Kétat où se trouve la ville de Stras-
Locuteur: RÜhl
... subsistances et aux approvisionnements de guerre. Il observe qu'il n'y a dans cet... bourg par rapport aux subsistances et aux approvisionnements de guerre. Il observe qu'il n'y a dans cette ville ni blé, ni farines, ni poudre.
Locuteur: RÜhl
...ulièrement à la mauvaise administration de l'armée du Rhin qui, au lieu de s'approvisionner dans l'intérieur, appr... Cette pénurie est due particulièrement à la mauvaise administration de l'armée du Rhin qui, au lieu de s'approvisionner dans l'intérieur, appris ses provisions à Strasbourg et à Landau.
Locuteur: RÜhl
...ns aussi à nous méfier des manœuvres et de la cupidité de quelques fournisseurs qui, à ce titre, ... îfous avons aussi à nous méfier des manœuvres et de la cupidité de quelques fournisseurs qui, à ce titre, veulent joindre celui d'empoisonneurs publies.
Locuteur: RÜhl
... pour Strasbourg, on a trouvé i2 livres de sable blanc dans chaque sac. Le meunier...
...mé Ga-nimard, qui paraît être à la tête de la machination.
Dans les dernières livraisons qui ont été faites pour Strasbourg, on a trouvé i2 livres de sable blanc dans chaque sac. Le meunier, qui a été interrogé sur cette fraude, a dit « que c'était le commis aux vi vre...
...les partager .avec lui ; mais tous ces o-quins. ont été arrêtés, ainsi qu'un nommé Ga-nimard, qui paraît être à la tête de la machination.
Locuteur: RÜhl
demande que le ministre de la guerre rende compte des mesures qu'il a prises pour l'approvisionnement de Strasbourg, ,ôt que les subsistances so...
...à la barre deux députés-extraordinaires de la commune de Strasbourg, qui viennent aussi invoquer la sollicitude de la Convention nationale sur cet objet.
demande que le ministre de la guerre rende compte des mesures qu'il a prises pour l'approvisionnement de Strasbourg, ,ôt que les subsistances soient aussi salubres qu'abondantes. Il demande en outre qu'on admette à la barre deux députés-extraordinaires de la commune de Strasbourg, qui viennent aussi invoquer la sollicitude de la Convention nationale sur cet objet.
Locuteur: RÜhl
...rès avoir exposé les différents besoins de la commune de Strasbourg, il demande, comme mesure de sûreté générale, pour l'approvisionneme...
... fortes, que chaque laboureur soit tenu de donner, » dans le plus bref délai, 2 boisseaux de blé par arpent.
Ils sont admis. Un d'eux obtient la.parole, et, après avoir exposé les différents besoins de la commune de Strasbourg, il demande, comme mesure de sûreté générale, pour l'approvisionnement des armées et des -places fortes, que chaque laboureur soit tenu de donner, » dans le plus bref délai, 2 boisseaux de blé par arpent.
Locuteur: Legendre
...s être divulgué, mais renvoyé au comité de Salut public. Il est impolitique de faire connaître l'état de pénurie où se trouve telle ou telle place. Si on fait toujours de même, l'ennemi n'a pas besoin d'entrete...
...e les journaux. Je demande doncleTenvoi de la pétition des citoyens de Strasbourg au comité de 'Salut public.
pense que tout ee qu i est - d'intérêt public ne doit pas être divulgué, mais renvoyé au comité de Salut public. Il est impolitique de faire connaître l'état de pénurie où se trouve telle ou telle place. Si on fait toujours de même, l'ennemi n'a pas besoin d'entretenir des espions chez nous ;r il n'a qu'à lire les journaux. Je demande doncleTenvoi de la pétition des citoyens de Strasbourg au comité de 'Salut public.
Locuteur: Mallarmé
La ville de Strasbourg vous demande des secours.. J'observe qu'il y a près de 12. millions -dans la caisse du payeur ...
...ent du Bas-Rhin. 'Si 1© conseil général de la commune de Strasbourg a réellement besoin de fonds, il peut s'adresser aux représent...
...s autorise-à prendre toutes les mesures de sûreté générale dans les villes menacée...
La ville de Strasbourg vous demande des secours.. J'observe qu'il y a près de 12. millions -dans la caisse du payeur général du département du Bas-Rhin. 'Si 1© conseil général de la commune de Strasbourg a réellement besoin de fonds, il peut s'adresser aux représentants du peuple près l'armée du Rhin.-Un décret les autorise-à prendre toutes les mesures de sûreté générale dans les villes menacées d'un .siège.. Ainsi, il .trouvera auprès d'eux des fonds plus que suffisants.
Locuteur: Bréard
...quiétudes continuelles sur la situation de nos places fortes. Tantôt on vient nous...
...ent affreux. Je demande que Le ministre de la guerre soit tenu de rendre compte au comité de Salut public des mesures qu'il ,a .pris...
Nous sommes dans des inquiétudes continuelles sur la situation de nos places fortes. Tantôt on vient nous dire qu'elles sont j bien approvisionnées, tantôt on se plaint qu'elles sont dans* un dénuement affreux. Je demande que Le ministre de la guerre soit tenu de rendre compte au comité de Salut public des mesures qu'il ,a .prises pour pourvoir à leurs besoins.

Séance du dimanche 11 août 1793

page 39
Locuteur: Bréard
Un membre (1). J'arrive de l'armée du Rhin. Nous avons passé à Str...
...rien à craindre sur l'approvisionnement de cette ville et de l'armée. La Convention nationale doit d...
...provisions pour six mois. Elle manquait de poudre ; mais il lui en est arrivé tout...
Un membre (1). J'arrive de l'armée du Rhin. Nous avons passé à Strasbourg deux jours après le départ des députés que vous venez d'entendre à la barre. Le maire nous a déclaré qu'il n'y avait plus rien à craindre sur l'approvisionnement de cette ville et de l'armée. La Convention nationale doit donc être rassurée sur oet objet. Je lui annonce aussi, pour détruire les faux bruits répandus sur Landau, que cette place a des provisions pour six mois. Elle manquait de poudre ; mais il lui en est arrivé tout récemment un convoi sous bonne escorte.
Locuteur: Bréard
...aite par Bréard d'enjoindre au ministre de la guerre de rendre compte aU comité de Salut public des mesures qu'il a prises... L'Assemblée ferme la discussion et décrète la proposition faite par Bréard d'enjoindre au ministre de la guerre de rendre compte aU comité de Salut public des mesures qu'il a prises pour approvisionner nos places fortes, afin que ce comité en rende compte à son...
Locuteur: RÜhl
...nt mal servies, c'est que dans les sacs de «farine* envoyés pour l'approvisionnement à Strasbourg, l'on a trouvé jusqu'à 12 livres de sable blanc. L'on a été obligé de les jeter à l'eau. L'on a demandé aux meuniers le sujet de cette fraude. Us ont répondu que c'étai... Une preuve que nos places fortes du Bas-Rhin sont mal servies, c'est que dans les sacs de «farine* envoyés pour l'approvisionnement à Strasbourg, l'on a trouvé jusqu'à 12 livres de sable blanc. L'on a été obligé de les jeter à l'eau. L'on a demandé aux meuniers le sujet de cette fraude. Us ont répondu que c'était les officiers et administraiteurs des subsistances qui leur avaient conseillé,...
Locuteur: RÜhl
Il y a à Strasbourg très peu de poudre, farines et blé. II y a près d'ici des citoyens de la société républicaine de Strasbourg. Je demande qu'ils soient ad... Il y a à Strasbourg très peu de poudre, farines et blé. II y a près d'ici des citoyens de la société républicaine de Strasbourg. Je demande qu'ils soient admis.
Locuteur: RÜhl
...s annoncent que lès approvisionnejaents de 1J armée du Rhin ont fait enlever de Strasbourg des poudrer, farines, gargou...
...e les citoyens des sections ont coopéré de tout leur pouvoir à l'approvisionnement de l'armée du Rhin, Us demandent que ces f...
La Convention les admet. Us annoncent que lès approvisionnejaents de 1J armée du Rhin ont fait enlever de Strasbourg des poudrer, farines, gargousses, etc. Us ajoutent que les citoyens des sections ont coopéré de tout leur pouvoir à l'approvisionnement de l'armée du Rhin, Us demandent que ces farines soient remplacées.
Locuteur: RÜhl
...u'il faut à Strasbourg 1,200,000 livres de poudre pour son approvisionnement pour ...
...s un arrêté pour que chaque agriculteur de ce département fournisse deux boisseaux de grain par arpent.
Un autre pétitionnaire annonce qu'il faut à Strasbourg 1,200,000 livres de poudre pour son approvisionnement pour six mois et qu'il n'y en a que 331,000 livres. Il ajoute que le département du Bas-Rhin a pris un arrêté pour que chaque agriculteur de ce département fournisse deux boisseaux de grain par arpent.
Locuteur: RÜhl
...étitionnaires soient renvoyés au comité de Salut public pour donner des éclairciss... Legendre demande que les pétitionnaires soient renvoyés au comité de Salut public pour donner des éclaircissements.
Locuteur: Rühl
...ission. Il assure que les places fortes de Strasbourg et celles environnantes sont... Un membre (1) annonce qu'il vient ohj commission. Il assure que les places fortes de Strasbourg et celles environnantes sont bien approvisionnées .11 ajoute que 50,000 saes y sont arrivés.
Locuteur: Mallarmé
annonce que le caissier de Strasbourg a, dans les caisses, 12 mill... annonce que le caissier de Strasbourg a, dans les caisses, 12 millions.
Locuteur: Bréard
...s les jours vos oreilles sont frappées- de telles demandes. Les unes vous disent :...
...ures fermes. Je demande que le ministre de la guerre rende compte par écrit et sous deux fois vingt-quatre heures, au comité de Salut public de l'état des approvisionnements des place...
...c... pour nous être ensuite communiqué. De cette manière, vous fermerez la bouche ...
Tous les jours vos oreilles sont frappées- de telles demandes. Les unes vous disent : « Telle ville est approvisionnée, la nôtre ne l'est pas. » Il faut que vous preniez enfin des mesures fermes. Je demande que le ministre de la guerre rende compte par écrit et sous deux fois vingt-quatre heures, au comité de Salut public de l'état des approvisionnements des places fortes, etc... pour nous être ensuite communiqué. De cette manière, vous fermerez la bouche à toutes ces réclamations si souvent répétées.
Locuteur: Bréard
Les propositions de Bréard sont décrétées. Les propositions de Bréard sont décrétées.

Séance du mardi matin 20 août 1793

- search term matches: (1)

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 472
(6) Journal de la Montagne, n° 80 du mercredi 21 août 1793, page 538, 1™ col. D'après Y Auditeur national, n° 333 au mercredi 21 août 1793, page 2, ce don patriotique fut accueil...
..., n° 230, page 1065, 2e col. et Journal de Perlet (suite du), n® 333, page 153.
(6) Journal de la Montagne, n° 80 du mercredi 21 août 1793, page 538, 1™ col. D'après Y Auditeur national, n° 333 au mercredi 21 août 1793, page 2, ce don patriotique fut accueilli par des applaudissements. — Voir aussi : les Annales patriotiques et littéraires, n° 230, page 1065, 2e col. et Journal de Perlet (suite du), n® 333, page 153.
l'an deuxième de l'an deuxième de
présidence de hérault-séchelles présidence de hérault-séchelles
...don (1)] donne lecture du procès-verbal de la séance du 12 de ce mois. Un secrétaire [Léonard Bourdon (1)] donne lecture du procès-verbal de la séance du 12 de ce mois.
Le procès-verbal de la séance du 14 de ce mois est également lu et adopté, après quelques légers changements de rédaction (2). Le procès-verbal de la séance du 14 de ce mois est également lu et adopté, après quelques légers changements de rédaction (2).
... académies supprimées, et qu'il importe de continuer, à raison de leur utilité. Le même comité lui présentera un projet de décret sur les écoles dépendant de ces académies supprimées, qu'il convient de conserver provisoirement jusqu'à l'orga... ..., dans le plus court délai, un tableau des travaux qui ont été commencés par les académies supprimées, et qu'il importe de continuer, à raison de leur utilité. Le même comité lui présentera un projet de décret sur les écoles dépendant de ces académies supprimées, qu'il convient de conserver provisoirement jusqu'à l'organisation d'un nouvel ordre d'enseignement, ainsi que sur les sommes à consacrer ...
Le conseil général de la commune de Chartres adresse à la Convention 2,100 ... Le conseil général de la commune de Chartres adresse à la Convention 2,100 livres dont 1,200 en or, et le surplus en argent, pour être échangé contre des a...
...crète qu'il sera fait mention honorable de cet envoi au procès-verbal, et que l'extrait sera envoyé au conseil général de la commune de Chartres (5). La Convention nationale décrète qu'il sera fait mention honorable de cet envoi au procès-verbal, et que l'extrait sera envoyé au conseil général de la commune de Chartres (5).
Voici en quels termes le Journal de la Montagne rend compte de ce don patriotique (6) ; Voici en quels termes le Journal de la Montagne rend compte de ce don patriotique (6) ;
(1) Le nom de Léonard Bourdon est indiqué dans le compte rendu du Journal de la Montagne (n° 80, p. 538,. 1" col.). (1) Le nom de Léonard Bourdon est indiqué dans le compte rendu du Journal de la Montagne (n° 80, p. 538,. 1" col.).
...e Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 317, 2e col. (2) P. V., tome 19, page 106. — Voir aussi le Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 317, 2e col.
...., tome 19, page 106. — Voir le Journal de la Montagne, n° 80, page 538, lr* col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 158. — ... (4) P. V., tome 19, page 106. — Voir le Journal de la Montagne, n° 80, page 538, lr* col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 158. — VAuditeur national, n» 333, page 1.
(5) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 106. (5) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 106.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 473
Locuteur: Lacroix
(1). La commune de Chartres vous envoie 2,100 livres en argent, qu'elle vous prie de convertir en assignats (mention honorab... (1). La commune de Chartres vous envoie 2,100 livres en argent, qu'elle vous prie de convertir en assignats (mention honorable). »
Locuteur: Lacroix
...hes-du-Rhône, est admis en remplacement de Barbaroux (2). Le citoyen Marc-Antoine Bernard, suppléant du département des Bouches-du-Rhône, est admis en remplacement de Barbaroux (2).
Locuteur: Lacroix
...roges, envoie à la Convention une croix de Saint-Louis qu'il a enlevée à un des rebelles de Marseille (3). Le citoyen Doppet, commandant la légion des Allobroges, envoie à la Convention une croix de Saint-Louis qu'il a enlevée à un des rebelles de Marseille (3).
Locuteur: Lacroix
L'administration de la police fait passer l'état des détenu...
...t, à l'époque du 18 août : le total est de 1,624 individus (4).
L'administration de la police fait passer l'état des détenus dans les maisons d'arrêt, à l'époque du 18 août : le total est de 1,624 individus (4).
Locuteur: Lacroix
La lettre des administrateurs de la police est ainsi conçue (5) : La lettre des administrateurs de la police est ainsi conçue (5) :
Locuteur: Lacroix
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Lacroix
( Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 18 août. Parmi les...
... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux-assignats ; assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, mil...
( Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 18 août. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux-assignats ; assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, militaire, et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Lacroix
... remises par les concierges des maisons de justice et. d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et. d'arrêt du département de Paris.
Locuteur: Lacroix
...avait point fixé le « maximum » du prix de l'avoine, de manière que le prix de cette espèce de grains était plus haut que celui du fro... ... l'observation d'un membre [Laurent (1)], que dans différents départements on n'avait point fixé le « maximum » du prix de l'avoine, de manière que le prix de cette espèce de grains était plus haut que celui du froment, passe à l'ordre du jour, motivé sur ce que, par la loi du 4 mai, relative ...
Locuteur: Lacroix
...ement excessif qu'il devient impossible de nourrir les chevaux. (On applaudit.) « N... Je demande que l'on taxe particulièrement l'avoine, dont le prix est tellement excessif qu'il devient impossible de nourrir les chevaux. (On applaudit.)
Locuteur: Lacroix
...lée charge ses comités d'agriculture et de commerce d'examiner ces propositions, et de lui en faire le rapport. » « L'Assemblée charge ses comités d'agriculture et de commerce d'examiner ces propositions, et de lui en faire le rapport. »
Locuteur: Lacroix
... membre [Guefroy (4)], au nom du comité de Sûreté générale, fait adopter le décret... Un membre [Guefroy (4)], au nom du comité de Sûreté générale, fait adopter le décret suivant :
Locuteur: Lacroix
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de Sûreté générale, casse et annule l'arrêté de l'administration du département du Fini...
...citoyen Blanchard, receveur du district de Carhaix, reprendra l'exercice de ses fonctions, et que les citoyens Valette et Blanchard, curé de Carhaix ; Colin, Launay, Allain, procureur de la commune et autres, que lesdits admin...
...te, Allain et autres sous la sauvegarde de la loi, des autorités constituées, de la force armée et du patriotisme des bons citoyens de Carhaix.
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de Sûreté générale, casse et annule l'arrêté de l'administration du département du Finistère, du 15 juillet dernier ; décrète que le citoyen Blanchard, receveur du district de Carhaix, reprendra l'exercice de ses fonctions, et que les citoyens Valette et Blanchard, curé de Carhaix ; Colin, Launay, Allain, procureur de la commune et autres, que lesdits administrateurs du Finistère ont arrêté et voulu faire arrêter arbitrairement, seront rétablis dans leurs domiciles ; met expressément lesdits Blanchard, Valette, Allain et autres sous la sauvegarde de la loi, des autorités constituées, de la force armée et du patriotisme des bons citoyens de Carhaix.
« Commune de Paris, le 19 août 1793 « Commune de Paris, le 19 août 1793
...universel, n° .233, du mercredi 21 août 1793, page 991, 1™ col. D'autre part, Y Auditeur national, n° 833 du mercredi 21 août 1793, page 4, rend compte en ces termes de la motion de Laurent : (3) Moniteur universel, n° .233, du mercredi 21 août 1793, page 991, 1™ col. D'autre part, Y Auditeur national, n° 833 du mercredi 21 août 1793, page 4, rend compte en ces termes de la motion de Laurent :
...dure ; jo-bert ; Godart. » 1) II s'agit de Delacroix (Eure-et-Loir). « Signé : Marino ; N. Froidure ; jo-bert ; Godart. » 1) II s'agit de Delacroix (Eure-et-Loir).
.... P., tome 19, page 106. — Voir Journal de la Montagne, n° 80, page 838, lre col. ...
...es, n° 230, page 1065,2° col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 153. — ...
2) P. P., tome 19, page 106. — Voir Journal de la Montagne, n° 80, page 838, lre col. — Annales patriotiques et littéraires, n° 230, page 1065,2° col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 153. — VAuditeur national, n° 333, page 2.
.... V., tome 19, page 107. — Voir Journal de la Montagne, n° 80, page 538, 1" col. (3) P. V., tome 19, page 107. — Voir Journal de la Montagne, n° 80, page 538, 1" col.
...njustement sur la caisse dudit receveur de district, seront brisés par le juge de paix de la commune de Carhaix. (1) D'après Y Auditeur nationa...
...is ce journal n'indique pas s'il s'agit de Laurent (Lot-et-Garonne) ou de Laurent (Bas-Rhin).
« Décrète que les scellés apposés injustement sur la caisse dudit receveur de district, seront brisés par le juge de paix de la commune de Carhaix. (1) D'après Y Auditeur national, ce membre est Laurent; mais ce journal n'indique pas s'il s'agit de Laurent (Lot-et-Garonne) ou de Laurent (Bas-Rhin).
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 107. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 107.
...nt au procès-verbal, les comptes rendus de tous les journaux placent cette motion à. la suite du discours de Kaffron sur la taxe des denrées. ...s Débats et des Décrets, n° 336, page 264. — Il est à remarquer que, contrairement au procès-verbal, les comptes rendus de tous les journaux placent cette motion à. la suite du discours de Kaffron sur la taxe des denrées.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 474
Locuteur: Lacroix
« Guffroy, au nom du comité de Sûreté générale, fait un rapport relatif aux actes arbitraires exercés par les administrat...
...contre plusieurs citoyens d'un district de ce département. Il propose un projet de décret qui est adopté en ces termes. »
« Guffroy, au nom du comité de Sûreté générale, fait un rapport relatif aux actes arbitraires exercés par les administrateurs du Finistère, contre plusieurs citoyens d'un district de ce département. Il propose un projet de décret qui est adopté en ces termes. »
Locuteur: Lacroix
... commissaires envoyés dans cette partie de la République, d'opérer le plus tôt possible le remplacement de ces administrateurs, décrétés d'accusat... « Charge les commissaires envoyés dans cette partie de la République, d'opérer le plus tôt possible le remplacement de ces administrateurs, décrétés d'accusation le 18 juillet dernier.
Locuteur: Lacroix
...oire sur l'établissement d'une fonderie de canons et d'une manufacture d'armes dans le département de l'Isère. Un membre [Bréard] lit un mémoire sur l'établissement d'une fonderie de canons et d'une manufacture d'armes dans le département de l'Isère.
Locuteur: Bréard
...latif à l'établis-seement des fonderies de canon dans plusieurs parties de la République. fait un rapport relatif à l'établis-seement des fonderies de canon dans plusieurs parties de la République.
Locuteur: Bréard
...n ordonne l'impression et l'ajournement de ce rapport. « La Convention ordonne l'impression et l'ajournement de ce rapport.
Locuteur: Bréard
d'un mémoire du citoyen Lagre, officier de génie. Ce travail renferme des principe... d'un mémoire du citoyen Lagre, officier de génie. Ce travail renferme des principes qui concourront à éclairer l'Assemblée sur cette matière. »
Locuteur: Bréard
Une députation de la société des Jacobins et des envoyés ...
...ement aux subsistances et autres objets de première nécessité, que la malveillance...
...a livre, et qu'on s'occupe, sans délai, de faire fabriquer des armes dans tous les...
...promptement vendus par petites portions de 4 à 5 arpents. Ils sont admis aux honneurs de la séance, et la Convention nationale d...
Une députation de la société des Jacobins et des envoyés des assemblées primaires est admise à la barre, et présente une pétition relativement aux subsistances et autres objets de première nécessité, que la malveillance et les accaparements ont portés à un. prix exorbitant ; ils demandent la réduction du prix du pain à 3 sols la livre, et qu'on s'occupe, sans délai, de faire fabriquer des armes dans tous les lieux qui en sont susceptibles : ils désirent, en outre, que les biens des émigrés soient promptement vendus par petites portions de 4 à 5 arpents. Ils sont admis aux honneurs de la séance, et la Convention nationale décrète que leur pétition et la réponse du Président seront insérés au « Bulletin...
Locuteur: Bréard
Voici en quels termes le Bulletin de la Convention rend compte de l'admission à la barre de la députation de la société des J a-cobins : Voici en quels termes le Bulletin de la Convention rend compte de l'admission à la barre de la députation de la société des J a-cobins :
Locuteur: Bréard
« Une députation de la société des Amis de la^ République de la ville de Paris a été admise à la barre. « Une députation de la société des Amis de la^ République de la ville de Paris a été admise à la barre.
Locuteur: Bréard
... moment où le prix excessif des denrées de première nécessité désespère les citoye...
...aient prêter,à la Révolution les effets de leurs perfides manœuvres pour souiller ...
...its ; dans un moment où les productions de la nature, par l'abondance générale des récoltes offrent aux yeux de chaque citoyen l'espoir de l'aisance et le spectacle, .de la prospérité.
« Dans un moment où le prix excessif des denrées de première nécessité désespère les citoyens peu fortunés qui ne peuvent plus y atteindre ; dans un moment où les intrigants, les royalistes^ les accapareurs voudraient prêter,à la Révolution les effets de leurs perfides manœuvres pour souiller la régénération politique et morale du monde et nous en déguiser les immortels bienfaits ; dans un moment où les productions de la nature, par l'abondance générale des récoltes offrent aux yeux de chaque citoyen l'espoir de l'aisance et le spectacle, .de la prospérité.
Locuteur: Bréard
... citoyens législateurs, qu'il est temps de calmer les alarmes des sans-culottes de la République française, les seuls.qui .ne. soient, pas devenus parjures au serment de vivre libre ou mourir. « Nous venons vous dire, citoyens législateurs, qu'il est temps de calmer les alarmes des sans-culottes de la République française, les seuls.qui .ne. soient, pas devenus parjures au serment de vivre libre ou mourir.
Locuteur: Bréard
...sols la livre, dépose contre la sagesse de nos mesures et la puissance colossale de nos oppresseurs ; il faut détruire cette dernièr^ .et fortifier nos moyens dés fruits de l'expérience et de la leçon du malheur. « Le pain, qui déjà coûte dans plusieurs départements 12, 15 et 16 sols la livre, dépose contre la sagesse de nos mesures et la puissance colossale de nos oppresseurs ; il faut détruire cette dernièr^ .et fortifier nos moyens dés fruits de l'expérience et de la leçon du malheur.
...r universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 990, 38 col.— D'autre part, Y Auditeur national (n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 2) et le Journal de Perlet (n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 153) résument en ces termes la le... (4) Moniteur universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 990, 38 col.— D'autre part, Y Auditeur national (n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 2) et le Journal de Perlet (n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 153) résument en ces termes la lecture faite par Rréard.
..., carton C 267, dossier 636.;— Bulletin de la Convention du mardi 20 août.1793. (3) Archives nationales, carton C 267, dossier 636.;— Bulletin de la Convention du mardi 20 août.1793.
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 992, 2e col. — Voir aussi le Jour... (2) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 992, 2e col. — Voir aussi le Journal des Débats et des Décrets, n° 336, page 261 et L'Auditeur national, n° 333, ...
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, page 108. Rien ... (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, page 108. Rien que la Convention ait ordonné l'impression du mémoire lu par Rréard, nous n'avon...
Compte rendu de l'Auditeur national. Compte rendu de l'Auditeur national.
...un rapport sur l'exploitation des mines de fer qui sont en France, afin d'accélérer la fabrication des armes de toutes espèces. Bréard a fait un rapport sur l'exploitation des mines de fer qui sont en France, afin d'accélérer la fabrication des armes de toutes espèces.
La discussion du projet de décret est ajournée. La discussion du projet de décret est ajournée.
Compte rendu du Journal de Perlet. Compte rendu du Journal de Perlet.
...un canton du Jura où se trouve une mine de fer très abondante. ...n d'un mémoire lu par Rréard sur l'établissement d'une manufacture d'armes dans un canton du Jura où se trouve une mine de fer très abondante.
... faim, et déjà pour vivre il est obligé de se dévorer lui-même ; il faut donc anéantir cette énorme disproportion de rapports entre le propriétaire et le co... ...e des hommes libres, a fait ses preuves d'énergie, il n'a rien à redouter que la faim, et déjà pour vivre il est obligé de se dévorer lui-même ; il faut donc anéantir cette énorme disproportion de rapports entre le propriétaire et le consommateur et décré- (1) P. V., tome 19, page 108.
...Cet orateur est Félix Lepeletier, frère de Michel Lepeletier. (2) Cet orateur est Félix Lepeletier, frère de Michel Lepeletier.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 475
Locuteur: Bréard
... du pain sera réduit au prix accessible de 3 sols la livre, et serrer en même temps les accapareurs et tous les marchands de denrées nécessaires à la vie, de manière que tous les ressorts du corps social agissent sous l'influence de la loi, n'obéissent nulle part aux tiraillements de l'aristocratie et de l'avarice coalisées. ter que le prix du pain sera réduit au prix accessible de 3 sols la livre, et serrer en même temps les accapareurs et tous les marchands de denrées nécessaires à la vie, de manière que tous les ressorts du corps social agissent sous l'influence de la loi, n'obéissent nulle part aux tiraillements de l'aristocratie et de l'avarice coalisées.
Locuteur: Bréard
...ouffre, nul honnête homme ne peut avoir de superflu ; ainsi, quand nous rencontrons un de nos frères : s'il porte les haillons de l'indigence, si sa chair est couleur de la misère et du besoin, si une peau liv...
...ergie, sans puissance et sans vertu, et de tels hommes, tant qu'il en existera,dép...
...che, contre la perfection et la vigueur de nos lois.
« Citoyens représentants, tant qu'un individu souffre, nul honnête homme ne peut avoir de superflu ; ainsi, quand nous rencontrons un de nos frères : s'il porte les haillons de l'indigence, si sa chair est couleur de la misère et du besoin, si une peau livide et errante sur des os desséchés nous annonce un corps sans élasticité et san...
...c'est toujours la faute du législateur si l'âme qui l'habite s'y promène sans énergie, sans puissance et sans vertu, et de tels hommes, tant qu'il en existera,déposeront toujours contre la sensibilité du riche, contre la perfection et la vigueur de nos lois.
Locuteur: Bréard
...tout entre eux le commerce et l'échange de leurs idées, de leurs découvertes, de leurs expériences et de leurs opinions; des inventions ingénieu...
...t l'hypocrisie et le mensonge. L'erreur de toute part chancelle et s'écroule ; de toute part on cherche la vérité, des cr...
...l doit donc disparaître aussi, ce temps de calamité générale où les tyrans politiques et les dieux de l'agiotage enchaînent la pensée et les forces de l'homme libre avec une âme cadavéreuse, altérée de sa fortune et de sa liberté.
« Le temps est venu où les hommes font partout entre eux le commerce et l'échange de leurs idées, de leurs découvertes, de leurs expériences et de leurs opinions; des inventions ingénieuses facilitent la propagation des idées premières, des ouvrages immortels terrassent l'hypocrisie et le mensonge. L'erreur de toute part chancelle et s'écroule ; de toute part on cherche la vérité, des cris universels appellent partout la raison, il doit donc disparaître aussi, ce temps de calamité générale où les tyrans politiques et les dieux de l'agiotage enchaînent la pensée et les forces de l'homme libre avec une âme cadavéreuse, altérée de sa fortune et de sa liberté.
Locuteur: Bréard
« Il doit donc disparaître, ce temps de calamité publique où des êtres passifs qui, dans leur longue vie n'ont point fait de bien à la terre en dévorant impitoyable...
... doit les marquer ineffaçablement enfin de ces opprobres que doit imprimer^ à leur...
« Il doit donc disparaître, ce temps de calamité publique où des êtres passifs qui, dans leur longue vie n'ont point fait de bien à la terre en dévorant impitoyablement les plus précieuses productions pour perpétuer leur nullité et leur scandal...
...jour est venu où l'espèce humaine fatiguée en tout sens par tous ses oppresseurs doit les marquer ineffaçablement enfin de ces opprobres que doit imprimer^ à leurs cendres la postérité des hommes qu'ils ont assassinés. —
Locuteur: Bréard
...mpte des biens des émigrés par portions de trois, quatre à cinq arpents dont les frais de mensuration seront à la charge de l'acquéreur. Nous sollicitons des armes...
...équemment l'établissement des fabriques de ce genre dans tous les endroits qui en ...
...qui mette les denrées indispensables à la portée des sans-culottes, la vente prompte des biens des émigrés par portions de trois, quatre à cinq arpents dont les frais de mensuration seront à la charge de l'acquéreur. Nous sollicitons des armes, des armes et toujours des armes et conséquemment l'établissement des fabriques de ce genre dans tous les endroits qui en seront susceptibles. Nourrissez les sans-culottes, vous le pouvez et vous le dev...
Locuteur: Bréard
...nt, et, s'ils occasionnent les murmures de quelques insatiables concussionnaires e...
..., recevez ces clameurs comme une preuve de votre sagesse et songez aux bénédictions de tous les bons français auxquels vous au...
...dons seront aussi salutaires pour eux que pour le citoyen patriote qu'ils affament, et, s'ils occasionnent les murmures de quelques insatiables concussionnaires et monopoleurs, recevez ces clameurs comme une preuve de votre sagesse et songez aux bénédictions de tous les bons français auxquels vous aurez rendu la paix, l'aisance et la joie.
Locuteur: Bréard
« Je propose de dénoncer à la Convention nationale les lâches et les modérés qui, craignant de céder à Vimpulsion du peuple prêt à se ...
...al dans tout ce qui concerne le service de Varmée.
« Je propose de dénoncer à la Convention nationale les lâches et les modérés qui, craignant de céder à Vimpulsion du peuple prêt à se lever en masse, sollicitent et obtiennent avec une facilité effrayante des place...
...istration des vivres, des fourrages, des charrois, des habillements, et en général dans tout ce qui concerne le service de Varmée.
Locuteur: Bréard
...s emplois soient confiés à des citoyens de Vâge de 50 ans et aux pères des défenseurs géné... « Je demande .que les emplois soient confiés à des citoyens de Vâge de 50 ans et aux pères des défenseurs généreux qui combattent aux frontières (1). »
Locuteur: Le Président
De toutes les sociétés politiques, la plus...
...tutions se rapprochent le plus des lois de la nature. Il ne suffit pas que la Répu...
...faut encore que ses lois, que les mœurs de ses citoyëns tendent, par un heureux ac...
...our des richesses cède au sublime amour de la patrie, et que le riche soit moins l...
...que l'heureux dépositaire d'un excédent de fortune consacré au bonheur de ses concitoyens. Tel doit être l'esprit des lois d'un peuple d'égaux et de frères ; tel est l'esprit de celles que vous présentez à l'examen de la Convention nationale. Convaincue de l'utilité de vos vues et de la sainteté de vos motifs, la Convention s'occupera sans relâche de la recherche des moyens les plus propres à réaliser les vœux des amis de l'égalité et de la liberté et à leur assurer ainsi un n...
De toutes les sociétés politiques, la plus parfaite, sans doute, est celle dont les institutions se rapprochent le plus des lois de la nature. Il ne suffit pas que la République française soit fondée sur l'égalité, il faut encore que ses lois, que les mœurs de ses citoyëns tendent, par un heureux accord, à faire disparaître l'inégalité des jouissances. Il faut qu'une existence heureuse soit assurée à tous les Français ; il faut désormais que l'amour des richesses cède au sublime amour de la patrie, et que le riche soit moins le propriétaire que l'heureux dépositaire d'un excédent de fortune consacré au bonheur de ses concitoyens. Tel doit être l'esprit des lois d'un peuple d'égaux et de frères ; tel est l'esprit de celles que vous présentez à l'examen de la Convention nationale. Convaincue de l'utilité de vos vues et de la sainteté de vos motifs, la Convention s'occupera sans relâche de la recherche des moyens les plus propres à réaliser les vœux des amis de l'égalité et de la liberté et à leur assurer ainsi un nouveau droit à la reconnaissance des Français. »
(2) Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793. (2) Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793.
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 990, 3* col. — Voir aux Journal d...
...es Décrets, n° 336, page 262. — Journal de la Montagne, n° 80, page , col. — Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 312, 2e col. — Annales patriotiqu...
...s, n° 230, page 1065, 2e col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 153.— L...
(3) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 990, 3* col. — Voir aux Journal des Débats et des Décrets, n° 336, page 262. — Journal de la Montagne, n° 80, page , col. — Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 312, 2e col. — Annales patriotiques et littéraires, n° 230, page 1065, 2e col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 153.— L'Auditeur national, n° 333, page 2.
...rets que-nous ,(1) Le texte du Bulletin de la Convention, porte : « .....excusant ... ...uple qui aurait à se plaindre qu'on a méconnu ses besoins et ses droits. Les décrets que-nous ,(1) Le texte du Bulletin de la Convention, porte : « .....excusant leurs crimes avec des verbiages lorsqu'ils leur ont fait gagner ».
...ie intégralement les textes du discours de V orateur et de la réponse du,Président, tels qu'ils on...
...ux, bien qu'ils ne donnent qu'un résumé de la pétition, y font allusion.
Le Moniteur universel (3), dans son compte rendu, publie intégralement les textes du discours de V orateur et de la réponse du,Président, tels qu'ils ont été insérés au Bulletin. (1) Tout ce passage en italique ne figure pas dans le...
...emprunté au Bullelin. Il a certainement été lu à l'Assemblée car tous les journaux, bien qu'ils ne donnent qu'un résumé de la pétition, y font allusion.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 476
Locuteur: Le Président
...t renvoyée aux comités d'agriculture et de la guerre. Il ajoute'que cette pétition est renvoyée aux comités d'agriculture et de la guerre.
Locuteur: Le Président
...la même députation, et qui a pour objet de solliciter la destitution des ci-devant nobles de tout emploi civil et militaire, et elle... ...nvention nationale entend ensuite la lecture d'une autre pétition présentée par la même députation, et qui a pour objet de solliciter la destitution des ci-devant nobles de tout emploi civil et militaire, et elle décrète que cette pétition et la réponse du Président seront également insérées...
Locuteur: Le Président
Les envoyés des assemblées primaires de la Les envoyés des assemblées primaires de la
Locuteur: Le Président
« Yous avez frappé de l'anathème des lois les administrations...
...tes ; vous avez trompé les spéculations de l'agiotage ; vous avez intéressé l'égoïsme lui-même au succès de la Révolution ; vous avez décrété la le...
« Yous avez frappé de l'anathème des lois les administrations fédéralistes ; vous avez trompé les spéculations de l'agiotage ; vous avez intéressé l'égoïsme lui-même au succès de la Révolution ; vous avez décrété la levée du peuple français en masse ; encore une grande mesure :
Locuteur: Le Président
« La destitution -des ci-devant nobles de tout emploi civil et militaire, et la R... « La destitution -des ci-devant nobles de tout emploi civil et militaire, et la République est sauvée.
Locuteur: Le Président
Si la grande majorité de la caste nobiliaire n'aspire qu'à la ru...
...s la Révolution, la trahison multipliée de nos généraux, de nos ministres, de nos législateurs même n'ont été dirigée...
...l'orgueil et les richesses, le triomphe de la liberté n'a contribué qu'à développer plus violemment en elle le germe de la perfidie et de la corruption ; s'il est reconnu enfin ...
...u faire quelques ci-devant nobles, amis de l'humanité, ne peut être mis en balance...
...t, sauvez le corps politique aux dépens de quelques membres ; écrasez ces vers imp...
Si la grande majorité de la caste nobiliaire n'aspire qu'à la ruine du peuple ; si, depuis la Révolution, la trahison multipliée de nos généraux, de nos ministres, de nos législateurs même n'ont été dirigées que par elle ; s'il est démontré que nourrie au sein des vices enfantés par l'orgueil et les richesses, le triomphe de la liberté n'a contribué qu'à développer plus violemment en elle le germe de la perfidie et de la corruption ; s'il est reconnu enfin que le bien qu'ont pu faire quelques ci-devant nobles, amis de l'humanité, ne peut être mis en balance avec le mal que nous ont fait tous les autres ; n'hésitez point, sauvez le corps politique aux dépens de quelques membres ; écrasez ces vers impurs qui carient sourdement la liberté ; imitez la nature qui consent à perdre un...
Locuteur: Le Président
...cause du peuple, ayez la grandeur d'âme de renoncer, pour quelque temps, aux emplo...
...ront anéantis, elle vous tiendra compte de ces moments de nullité nécessaires à son bonheur.
...mes corruptrices dont votre enfance fut nourrie, avez courageusement défendu la cause du peuple, ayez la grandeur d'âme de renoncer, pour quelque temps, aux emplois publics où sa reconnaissance vous a appelés : la patrie vous commande ce sacrifice j obéissez à sa voix et lorsque ses ennemis seront anéantis, elle vous tiendra compte de ces moments de nullité nécessaires à son bonheur.
Locuteur: Le Président
... aux fonctions publiques avant « la fin de la guerre. 2° Qu'aucun ci-devant noble ne puisse « être appelé aux fonctions publiques avant « la fin de la guerre.
Locuteur: Le Président
... président ; J. Le Genis-sbt, du canton de Domfront, secrétaire ; Démangé, secréta... « Signé : Bkechot, président ; J. Le Genis-sbt, du canton de Domfront, secrétaire ; Démangé, secrétaire ; Germain Lenob,-mand, secrétaire. »
Locuteur: Le Président
...nts et les plus acharnés est une maxime de la prudence la plus vulgaire. Ce sont e...
... sincères et fidèles qui, restés auprès de la nature, n'ont jamais consenti d'être les enfants de l'orgueil ; laissons-leur entrevoir le juste espoir de rentrer dans la popularité par une adoption qui efface le péché de leur origine. Exclus des places par une...
...sfaits et plus grands que sous l'empire de ces vils préjugés qui en faisaient des ...
« Ne pas confier ses intérêts à ses ennemis les plus constants et les plus acharnés est une maxime de la prudence la plus vulgaire. Ce sont eux qui ont rendu leur proscription inévitable et légitime parce qu'ils l'ont rendue nécessaire. Laissons du moins entrevoir à un petit nombre d'homme sincères et fidèles qui, restés auprès de la nature, n'ont jamais consenti d'être les enfants de l'orgueil ; laissons-leur entrevoir le juste espoir de rentrer dans la popularité par une adoption qui efface le péché de leur origine. Exclus des places par une suspension politique, comme membres d'une société libre, ils seront plus satisfaits et plus grands que sous l'empire de ces vils préjugés qui en faisaient des méchants et des malheureux. »
Locuteur: Le Président
...re observe que les ci-devant chevaliers de Saint-Louis qui envoient leurs croix et leur brevet aux termes de la loi du 28 juillet dernier, pourraient se faire un nouveau titre de l'extrait même du procès-verbal qui leu... Un membre observe que les ci-devant chevaliers de Saint-Louis qui envoient leurs croix et leur brevet aux termes de la loi du 28 juillet dernier, pourraient se faire un nouveau titre de l'extrait même du procès-verbal qui leur est délivré.
Locuteur: Le Président
« A compter de ce jour, il ne sera plus fait mention, dans les procès-verbaux de la Convention nationale, des remises qui pourront lui être faites, soit de croix de Saint-Louis, soit de brevets relatifs à ces croix. Néanmoins... « A compter de ce jour, il ne sera plus fait mention, dans les procès-verbaux de la Convention nationale, des remises qui pourront lui être faites, soit de croix de Saint-Louis, soit de brevets relatifs à ces croix. Néanmoins, le receveur des dons patriotiques près
..., carton C 267, dossier 636. — Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793. (2) Archives nationales, carton C 267, dossier 636. — Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793.
...e Mercure uaiversel du mercredi 21 août 1793, page 313, 1" col., mentionne que la lecture de cette Eètition fut accueillie par des a...
...r universel (n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 991, lre col.), la pétition fut ren--voyée au comité de législation.
(1) Le Mercure uaiversel du mercredi 21 août 1793, page 313, 1" col., mentionne que la lecture de cette Eètition fut accueillie par des applaudissements. — 'après le Moniteur universel (n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 991, lre col.), la pétition fut ren--voyée au comité de législation.
(2) Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793. — Ce texte est conforme à celui des Ar... (2) Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793. — Ce texte est conforme à celui des Archives nationales, carton C 267, dossier 636.
...ventions sociales et même des principes de la philosophie : ne vous arrêtez donc p... « Législateurs, les révolutions élèvent un peuple au-dessus des conventions sociales et même des principes de la philosophie : ne vous arrêtez donc point à des considérations particulières, ne consultez pas des lois qui ne sont a...

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 477
Locuteur: Le Président
... les diverses municipalités et sections de communes de la Ré-pubfique, à compter du jour de la publication du présent décret. L'officier chargé par la municipalité ou section de les recevoir, en tiendra seul registre,... « Les dispositions contenues dans l'article précédent auront lieu dans les diverses municipalités et sections de communes de la Ré-pubfique, à compter du jour de la publication du présent décret. L'officier chargé par la municipalité ou section de les recevoir, en tiendra seul registre, et seulement pour sa comptabilité.
Locuteur: Le Président
« Il ne sera plus délivré de récépissé, soit aux archives, soit aux bureaux des procès-verbaux de la Convention, soit aux secrétariats des municipalités ou sections de communes, des remises que les ci-devant chevaliers de Saint-Louis y auraient faites de leurâ croix ou de leurs brevets. « Il ne sera plus délivré de récépissé, soit aux archives, soit aux bureaux des procès-verbaux de la Convention, soit aux secrétariats des municipalités ou sections de communes, des remises que les ci-devant chevaliers de Saint-Louis y auraient faites de leurâ croix ou de leurs brevets.
Locuteur: Le Président
...rchives, aux bureaux des procès-verbaux de la Convention, aux secrétaires des municipalités ou sections de communes, des extraits de procès-verbaux ou certificats constatant la remise desdits croix ou brevets, sont tenus de les déposer aux secrétariats de leurs municipalités ou de leurs sections, qui les feront brûler à... « Ceux qui auraient obtenu aux archives, aux bureaux des procès-verbaux de la Convention, aux secrétaires des municipalités ou sections de communes, des extraits de procès-verbaux ou certificats constatant la remise desdits croix ou brevets, sont tenus de les déposer aux secrétariats de leurs municipalités ou de leurs sections, qui les feront brûler à mesure qu'ils les recevront.
Locuteur: Le Président
« Le bureau des fonds de la guerre n'exigera plus des ci-devant chevaliers de Saint-Louis, ou de leurs héritiers, aucun certificat tendant à justifier qu'ils ont fait la remise de leurs croix ou de leurs brevets (1). » « Le bureau des fonds de la guerre n'exigera plus des ci-devant chevaliers de Saint-Louis, ou de leurs héritiers, aucun certificat tendant à justifier qu'ils ont fait la remise de leurs croix ou de leurs brevets (1). »
Locuteur: Le Président
...département du Tarn, relative à l'école de Sorèze, décrète que la Trésorerie natio...
...ra à la disposition des administrateurs de cette école la somràe de 24,000 livres, à titre de secours, pour les dépenses de 1792, et qu'il sera rendu compte de l'emploi de cette somme aux corps administratifs (1...
du département du Tarn, relative à l'école de Sorèze, décrète que la Trésorerie nationale tiendra à la disposition des administrateurs de cette école la somràe de 24,000 livres, à titre de secours, pour les dépenses de 1792, et qu'il sera rendu compte de l'emploi de cette somme aux corps administratifs (1). »
Locuteur: Le Président
Le comité de Sûreté générale propose, par l'organe d'un de ses membres [Amar (1)], le décret suiva... Le comité de Sûreté générale propose, par l'organe d'un de ses membres [Amar (1)], le décret suivant qui est adopté par la Convention.
Locuteur: Le Président
...ion nationale, sur l'exposé fait par un de ses membres, des vexations et de l'abus de pouvoir que s'est permis le nommé « Ant...
... plaintes portées contre Degentil, juge de paix dans le district de Vouzières.
« La Convention nationale, sur l'exposé fait par un de ses membres, des vexations et de l'abus de pouvoir que s'est permis le nommé « Antoine Migeot », demeurant au Chêne, commis par l'accusateur public du tribunal cr...
...nnes, contre la municipalité du Chêne, même département, après avoir entendu les plaintes portées contre Degentil, juge de paix dans le district de Vouzières.
Locuteur: Le Président
« Décrète que la demande de la municipalité du Chêne, et les pièces...
...til, seront remis et apportés au comité de Sûreté générale pour faire son rapport,...
« Décrète que la demande de la municipalité du Chêne, et les pièces y jointes, ensemble la procédure faite par Migeot et le jugement rendu par Gentil, seront remis et apportés au comité de Sûreté générale pour faire son rapport, et jusqu'alors surseoit à l'exécution du jugement dont il s'agit (3). »
646. La voici : « Castres, le 25 juin 1793, l'an II de la République. 646. La voici : « Castres, le 25 juin 1793, l'an II de la République.
...littéraires (n° 232 du mercredi 21 août 1793, page 1066, 2» col.) et L'Auditeur national (n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 3) indiquent également, que le décret a été rendu sur la motion de Génissieu. ... Archives nationales (carton C 264, dossier 601). — Les Annales patriotiques et littéraires (n° 232 du mercredi 21 août 1793, page 1066, 2» col.) et L'Auditeur national (n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 3) indiquent également, que le décret a été rendu sur la motion de Génissieu.
...e Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 313, 1" col. et 1Auditeur national, n" 333 du mercredi 21 août 1793, page 3, indiquent également que Romme ... ...u décret qui se trouve aux "Archives nationales (carton C 264, dossier 601). — Le Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 313, 1" col. et 1Auditeur national, n" 333 du mercredi 21 août 1793, page 3, indiquent également que Romme est rapporteur.
... une école précieuse, l'école nationale de Sorèze. L'administration a su la garantir des coups que n'a cessé de « Le département du Tarn renferme dans son sein une école précieuse, l'école nationale de Sorèze. L'administration a su la garantir des coups que n'a cessé de
...[Génissieu (1)] observe que l'intention de la Convention nationale, en fai- lui po...
...est peut-être le plus bel établissement de ce genre qui existe dans la République....
...pu se soutenir. Le principal, en raison de l'augmentation progressive et effrayante des denrées et des objets de toute espèce, a porté la pension des élève?, qui était de sept cents livres en 1790, à mille livr...
...ollège des élèves entretenus aux dépens de la nation : on ne paye depuis dix-huit ...
...du principal, ont successivement promis de faire augmenter la pension; mais les fr...
...inistère ont sans doute empêché l'effet de ces promesses. Enfin, le principal, qui n'a cessé de réclamer, nous annonce que l'adjoint au ministre de la guerre lui écrit que, pour obtenir c...
Un membre [Génissieu (1)] observe que l'intention de la Convention nationale, en fai- lui porter l'aristocratie. Elle ne craint pas d'avancer que c'est peut-être le plus bel établissement de ce genre qui existe dans la République. Aujourd'hui, il n'est plus qu'un écueil à .craindre, c'est celui des finances; et sans le secours accordé par l'Assemblée, l'école n'aurait pu se soutenir. Le principal, en raison de l'augmentation progressive et effrayante des denrées et des objets de toute espèce, a porté la pension des élève?, qui était de sept cents livres en 1790, à mille livres. Il y a dans ce collège des élèves entretenus aux dépens de la nation : on ne paye depuis dix-huit ans que sept cents livres. Les ministres, sur la demande du principal, ont successivement promis de faire augmenter la pension; mais les fréquentes mutations dans le ministère ont sans doute empêché l'effet de ces promesses. Enfin, le principal, qui n'a cessé de réclamer, nous annonce que l'adjoint au ministre de la guerre lui écrit que, pour obtenir ce qu'il demande, il faut que l'administration s'adresse à la Convention.
...lle, il n'est pas possible au principal de pourvoir à l'entretien des élèves nationaux. Nous vous prions donc instamment de vous occuper de cet objet et de solliciter un décret qui porte la pension de sept cents livres à mille livres. ...entation demandée est juste, qu'elle est nécessaire; et nous pensons que, sans elle, il n'est pas possible au principal de pourvoir à l'entretien des élèves nationaux. Nous vous prions donc instamment de vous occuper de cet objet et de solliciter un décret qui porte la pension de sept cents livres à mille livres.
(1) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 110. (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 110.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 478
Locuteur: Lacroix
...une médaille pour perpétuer le souvenir de la réunion républicaine du 10 août, pour l'acceptation de la Constitution. « Il sera frappé une médaille pour perpétuer le souvenir de la réunion républicaine du 10 août, pour l'acceptation de la Constitution.
Locuteur: Le Président
...ans doute été d'examiner ces listes, et de les faire vérifier ; en conséquence, il... ...mprimer la liste des principaux fonctionnaires publics militaires et civils, a sans doute été d'examiner ces listes, et de les faire vérifier ; en conséquence, il demande, et sur sa motion,
Locuteur: Le Président
« Il sera formé une commission chargée de vérifier les listes fournies par les me... « Il sera formé une commission chargée de vérifier les listes fournies par les membres du Conseil exécutif des fonctionnaires publics, civils et militaires, et d...
Locuteur: Le Président
...a à la Convention la liste particulière de ceux desdits fonctionnaires qu'il importe de renvoyer ou de suspendre. « Cette commission fera sur le tout un travail, et présentera à la Convention la liste particulière de ceux desdits fonctionnaires qu'il importe de renvoyer ou de suspendre.
Locuteur: Le Président
« Cette commission sera de 6 membres, dont 3 pris dans le comité de la guerre, 3 dans celui des finances, c... « Cette commission sera de 6 membres, dont 3 pris dans le comité de la guerre, 3 dans celui des finances, choisis par chacun desdits comités respectivement.
Locuteur: Le Président
« Les membres de la Convention sont invités à remettre i... « Les membres de la Convention sont invités à remettre incessamment à la commission leurs notes ou mémoires instructifs et motivés sur l...
Locuteur: Génissieu
...distribuée. Je ne vois pas que personne de nous fasse usage de cette, liste. Il ne faut cependant pas que les frais de cette impression soient inutiles à la R...
...ns sont bons à renvoyer. On sera étonné de voir dans les administrations près de nos armées des Italiens, qui semblent a...
...u il soit formé une commission composée de trois membres du comité militaire et de trois membres du comité des finances, à laquelle chaque membre de la Convention portera sa note sur les i...
publics, pour nous être distribuée. Je ne vois pas que personne de nous fasse usage de cette, liste. Il ne faut cependant pas que les frais de cette impression soient inutiles à la République. J'ai, à mon particulier, des observations à faire sur quelques-uns des individus qui occupent des places, dont quelques-uns sont bons à renvoyer. On sera étonné de voir dans les administrations près de nos armées des Italiens, qui semblent avoir quitté leur pays tout exprès pour occuper ces places. Je demande ' qu il soit formé une commission composée de trois membres du comité militaire et de trois membres du comité des finances, à laquelle chaque membre de la Convention portera sa note sur les individus dont il s'agit.
Locuteur: Simon
Je demande que les membres de cette commission soient nommés publique... Je demande que les membres de cette commission soient nommés publiquement, et par appel nominal ; sinon vous verriez se former entre ces 6 hommes un ...
Locuteur: Lacroix
Je demande, moi, que les membres de cette commission soient nommés par le b... Je demande, moi, que les membres de cette commission soient nommés par le bureau.
Locuteur: Lacroix
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité d'instruction publique, décr... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité d'instruction publique, décrète ce qui suit :
21 août 1793, page 1066, 2° col.) rendent compte en ces termes de la motion de Génissieu : 21 août 1793, page 1066, 2° col.) rendent compte en ces termes de la motion de Génissieu :
« Cette médaille aura deux pouces de diamètre : elle présentera, sur une de ses faces, la figure de la (( Nature », et la scène touchante de la régénération. Sur l'autre face, on verra l'arche de la Constitution et le faisceau, auront faites sur les fonctionnaires publics; c'est le seul moyen de purger vos armées de l'infâme aristocratie. « Cette médaille aura deux pouces de diamètre : elle présentera, sur une de ses faces, la figure de la (( Nature », et la scène touchante de la régénération. Sur l'autre face, on verra l'arche de la Constitution et le faisceau, auront faites sur les fonctionnaires publics; c'est le seul moyen de purger vos armées de l'infâme aristocratie.
Vous avez ordonné l'impression de la liste des principaux fonctionnaires (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 111. Vous avez ordonné l'impression de la liste des principaux fonctionnaires (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 111.
...r universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 991, lr6 col. — D'autre part, l'Auditeur national (n° 333, du mercredi 21 août 1793, page 3) et les Annales patriotiques et... (2) Moniteur universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 991, lr6 col. — D'autre part, l'Auditeur national (n° 333, du mercredi 21 août 1793, page 3) et les Annales patriotiques et littéraires (n° 232 du mercredi
Compte rendu de F Auditeur national. Compte rendu de F Auditeur national.
...s des principaux fonctionnaires publics de la République serait imprimée : elle a ...
...il existe dans les places militaires et de finances des individus qui ne sont bons...
...iche et qui, dans ce moment, sont chefs de brigades et d'escadrons. Voilà la source de toutes les trahisons. Je demande qu'il soit, créé une commission de six membres, à laquelle tous les député...
Vous avez ordonné que la liste des noms des principaux fonctionnaires publics de la République serait imprimée : elle a été distribuée. J'ai reconnu, en l'examinant, qu'il existe dans les places militaires et de finances des individus qui ne sont bons qu'à renvoyer. J'ai vu, uon sans étonnement, qu'il y a dans nos armées jusqu'à des Italiens qui ont servi l'Autriche et qui, dans ce moment, sont chefs de brigades et d'escadrons. Voilà la source de toutes les trahisons. Je demande qu'il soit, créé une commission de six membres, à laquelle tous les députés communiqueront les observations qu'ils
Génissieu fixe l'attention de l'Assemblée sur la quantité d'étrangers...
...ants dans nos armées, et qui sont venus de 1 Autriche dans les premiers moments de la Révolution. Pour parvenir à expulser tous ces hommes suspects, il propose de nommer une commission de six membres du Comité militaire, laquel...
...ats nominatifs des officiers des armées de la République et qui destituerait tous les étrangers qui ne sont que des agents de nos ennemis.
Génissieu fixe l'attention de l'Assemblée sur la quantité d'étrangers qui occupent des grades importants dans nos armées, et qui sont venus de 1 Autriche dans les premiers moments de la Révolution. Pour parvenir à expulser tous ces hommes suspects, il propose de nommer une commission de six membres du Comité militaire, laquelle se ferait représenter tous les états nominatifs des officiers des armées de la République et qui destituerait tous les étrangers qui ne sont que des agents de nos ennemis.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 479
Locuteur: Lacroix
« Constitution, acceptée individuellement « par les Français, et proclamée le 10 août « 1793, l'an II de la République une et indi-« visible. » « Constitution, acceptée individuellement « par les Français, et proclamée le 10 août « 1793, l'an II de la République une et indi-« visible. »
Locuteur: Lacroix
...une médaille pour perpétuer le souvenir de la journée tant désirée du 10 août, et ...
...aquelle un grand peuple a sanctionné sa Constitution.
...té d'instruction publique'le décret par lequel vous avez voulu qu'il fût frappé une médaille pour perpétuer le souvenir de la journée tant désirée du 10 août, et pour transmettre à nos neveux l'immortelle cérémonie par laquelle un grand peuple a sanctionné sa Constitution.
Locuteur: Lacroix
L'autre face de la médaille représentera cette arche qu...
...es assemblées primaires : notre sublime Constitution en remet la surveillance sous la garde de toutes les vertus ; elles seront représentées autour de l'arche, se tenant toutes par la main :...
L'autre face de la médaille représentera cette arche qui a renfermé tous les votes des envoyés des assemblées primaires : notre sublime Constitution en remet la surveillance sous la garde de toutes les vertus ; elles seront représentées autour de l'arche, se tenant toutes par la main : les vertus sont sœurs, elles ne se séparent jamais.
Locuteur: Lacroix
symbole de l'unité et de l'indivisibilité, avec ces mots : symbole de l'unité et de l'indivisibilité, avec ces mots :
Locuteur: Lacroix
...yen Dupré, graveur général des monnaies de la République, est chargé de l'exécution de cette médaille. «Le citoyen Dupré, graveur général des monnaies de la République, est chargé de l'exécution de cette médaille.
Locuteur: Lacroix
...es primaires, et distribuée aux membres de la Convention nationale. « Elle sera envoyée à tous les commissaires des assemblées primaires, et distribuée aux membres de la Convention nationale.
Locuteur: Lacroix
« II est défendu à tout citoyen de porter cette médaille en signe de décoration. « II est défendu à tout citoyen de porter cette médaille en signe de décoration.
Locuteur: Lacroix
...s médailles frappées pour la fédération de 1790 seront brisés. Aucun citoyen ne po... « Les coins des médailles frappées pour la fédération de 1790 seront brisés. Aucun citoyen ne pourra porter ces médailles comme décoration, sous peine d'être regardé comme traî...
Locuteur: Lacroix
...couronne murale accordée aux vainqueurs de la Bastille, et ordonne que la médaille...
...ribuée à chacun d'eux en reconnaissance de leur dévouement à la liberté. »
« La Convention nationale abolit la distinction d'une couronne murale accordée aux vainqueurs de la Bastille, et ordonne que la médaille du 10 août sera distribuée à chacun d'eux en reconnaissance de leur dévouement à la liberté. »
Locuteur: Lacroix
Voici la teneur du rapport de David. Voici la teneur du rapport de David.
Locuteur: Lacroix
(Imprimé par ordre de la Convention nationale) (1). (Imprimé par ordre de la Convention nationale) (1).
Locuteur: Lacroix
...mité nous présentât le mode d'exécution de cette médaille. Vous avez voulu également que votre comité nous présentât le mode d'exécution de cette médaille.
Locuteur: Lacroix
...n nom, vous le soumettre dans un projet de décret qui, en renfermant vos intention... Je viens, en son nom, vous le soumettre dans un projet de décret qui, en renfermant vos intentions, exige des dispositions qu'il a cru nécessaires.
Locuteur: Lacroix
...n des moments les plus caractéristiques de cette fête_ et que le temps n'effacera jamais de la mémoire des hommes, celui qui aura le plus frappé les sens de l'enfant qui commence à concevoir, et c...
...ù notre mère commune, la nature, presse de ses fécondes mamelles la liqueur pure et salutaire de la régénération, est celui, citoyens, que nous avons choisi pour une des faces de cette médaille.
Un des moments les plus caractéristiques de cette fête_ et que le temps n'effacera jamais de la mémoire des hommes, celui qui aura le plus frappé les sens de l'enfant qui commence à concevoir, et ceux du vieillard qui voit avec regret les siens se refroidir ; celui où notre mère commune, la nature, presse de ses fécondes mamelles la liqueur pure et salutaire de la régénération, est celui, citoyens, que nous avons choisi pour une des faces de cette médaille.
Locuteur: Lacroix
...moins du spectacle sublime d'une nation de frères s'em-brassant, et jurant à la fois, sous la voûte du ciel, de vivre républicains et de mourir républicains 1 Déchirez le voile...
...ix, insensibles à ses caresses, la soif de son sang vous tourmentait encore, tremb...
...i sa dignité ; la victoire est compagne de la vertu. Tremblez, vous dis-je : ce peuple, jaloux de ses droits, va se lever en masse ; ce s...
...rre quand nous vous tendons les bras, peuples aveugles, que n'avez-vous _ été témoins du spectacle sublime d'une nation de frères s'em-brassant, et jurant à la fois, sous la voûte du ciel, de vivre républicains et de mourir républicains 1 Déchirez le voile épais qui vous couvre les yeux ; redevenez hommes, le peuple français vous ouvr...
...enre humain, c'est pour la vôtre, ingrats, qu'il combat. Mais si, sourds à sa voix, insensibles à ses caresses, la soif de son sang vous tourmentait encore, tremblez, esclaves, tremblez : ce peuple si bon, si aimant, connaît aussi sa dignité ; la victoire est compagne de la vertu. Tremblez, vous dis-je : ce peuple, jaloux de ses droits, va se lever en masse ; ce sera pour vous écraser tous à la fois.
Locuteur: Lacroix
Enfin, ce faisceau, symbole sacré de notre unité et de notre indivisibilité, y sera paréil-lem... Enfin, ce faisceau, symbole sacré de notre unité et de notre indivisibilité, y sera paréil-lement figuré.
...instruction publique, par david, député de paris, pour l'explication de là médaille frappée en commémoration de la réunion civique du 10 aout 1793 rapport fait au nom du comité d'instruction publique, par david, député de paris, pour l'explication de là médaille frappée en commémoration de la réunion civique du 10 aout 1793
...emblées primaires, ainsi qu'aux membres de la convention nationale. (1) P. V., tom... , et qui sera donnée aux envoyés des assemblées primaires, ainsi qu'aux membres de la convention nationale. (1) P. V., tome 19, page 112.
... qui vous complaisez à déchirer le sein de votre mère, pourquoi n'avez-vous pas ég...
...s la réunir avec les nôtres sur l'autel de la patrie? Nous vous y (l) Bibliothèque...
...ages în-8° Le38, n° 438. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 81, n° 3. — Guillanme : Procès-verbaux du comité d'Instruction publique de la Convention nationale, tome 2, page 2...
Enfants rebelles, enfants qui vous complaisez à déchirer le sein de votre mère, pourquoi n'avez-vous pas également apporté la portion du faisceau qui vous était confiée? Pourquoi n'êtes-vous pas venus la réunir avec les nôtres sur l'autel de la patrie? Nous vous y (l) Bibliothèque nationale, 6 pages în-8° Le38, n° 438. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 81, n° 3. — Guillanme : Procès-verbaux du comité d'Instruction publique de la Convention nationale, tome 2, page 290.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 480
Locuteur: Lacroix
Elle sera obligée de dire qu'il a pu se trouver dans cette b...
...s, Français, vous vous montrerez dignes de ce nom ; vous vous en enorgueillirez mê...
... d'un roi ; n'oubliez donc pas qu'avant de les -recevoir vous étiez républicains, arrachez-les. vite de dessus votre poitrine : nos reliques à ...
...on sur nos cœurs ; les nôtres, c'est la Constitution : élevez vos âmes enfin, et né connaiss...
Elle sera obligée de dire qu'il a pu se trouver dans cette belle famille des hommes assez stupides pour préférer l'esclavage à cette douce et si chère liberté. Non, vous ne le souffrirez pas, Français, vous vous montrerez dignes de ce nom ; vous vous en enorgueillirez même. Connaissez dans toute leur turpitude ces infâmes hypocrites, ces ministres i...
...es, des médailles : mais réfléchissez donc qu'elles sont profanées par la figure d'un roi ; n'oubliez donc pas qu'avant de les -recevoir vous étiez républicains, arrachez-les. vite de dessus votre poitrine : nos reliques à nous sont dans nos cœurs, et non sur nos cœurs ; les nôtres, c'est la Constitution : élevez vos âmes enfin, et né connaissez désormais d'autres maîtres que la loi.
Locuteur: Lacroix
...vez préférées aux tendres embrasséments de vos frères ;. vous ayez voulu empoisonn... ...songères des vils ambitieux soldés par nos ennemis pour vous égarer ; vous les avez préférées aux tendres embrasséments de vos frères ;. vous ayez voulu empoisonner leur bonheur. Malheureux, vous!vous êtes trompés. Les plus purs étaient avec ...
Locuteur: Lacroix
... n'y étiez pas non plus, enfants impies de la même famille, fanatiques de la Vendée. Quoi ! vous aviez pu choisir ce jour-là même, pour percer le sein de vos frères ! Ce sera donc dans le sang que l'impartiale histoire sera forcée de tremper sa plume, pour transmettre à la... Vous n'y étiez pas non plus, enfants impies de la même famille, fanatiques de la Vendée. Quoi ! vous aviez pu choisir ce jour-là même, pour percer le sein de vos frères ! Ce sera donc dans le sang que l'impartiale histoire sera forcée de tremper sa plume, pour transmettre à la postérité vos criminelles victoires.
Locuteur: Lacroix
« Sur le rapport de David, au nom du comité d'instruction p... « Sur le rapport de David, au nom du comité d'instruction publique le décret sui-varft est rendu. »
Locuteur: Lacroix
...nnales patriotiques et littéraires (2), de la discussion à laquelle à donné lieu le projet de décret présenté par David : Voici le compte rendu, d'après les Annales patriotiques et littéraires (2), de la discussion à laquelle à donné lieu le projet de décret présenté par David :
Locuteur: Lacroix
...évères à tout citoyen qui se décorerait de la médaille monarchique du 14 juillet 1...
...roposaient la destruction des médailles de tous genres;
...urs amendements sont proposés ; les uns voulaient qu'il fût infligé des peines sévères à tout citoyen qui se décorerait de la médaille monarchique du 14 juillet 1790, les autres proposaient la destruction des médailles de tous genres;
Locuteur: Lacroix
...à ses comités. Cependant, sur la motion de Léonard Bourdon elle décrète que les huissiers de la salle ne porteront plus leur costume de l'ancien régime, et qu'ils n'auront dés... ... La Convention met fin à tous ces débats en renvoyant les diverses propositions à ses comités. Cependant, sur la motion de Léonard Bourdon elle décrète que les huissiers de la salle ne porteront plus leur costume de l'ancien régime, et qu'ils n'auront désormais d'autre marque distinctive qu'une médaille sur laquelle on lira ces mots ...
Locuteur: Lacroix
D'après les observations de plusieurs membres sur les médailles de la République ; D'après les observations de plusieurs membres sur les médailles de la République ;
Locuteur: Lacroix
...s-monnaies d'examiner s'il serait utile de donner une valeur monétaire aux médailles de la République, et spécialement à celles du 10 août, et de lui faire un rapport sur cet objet (1).... ...a Convention nationale charge ses comités d'instruction publique et des assignats-monnaies d'examiner s'il serait utile de donner une valeur monétaire aux médailles de la République, et spécialement à celles du 10 août, et de lui faire un rapport sur cet objet (1). s>
Locuteur: Lacroix
« Les huissiers de la Convention n'auront plus de costume particulier ; ils porteront, pour marque distinctive de leurs fonctions, et seulement lorsqu'ils les rempliront, une médaille. Les inspecteurs de la salle sont chargés de présenter le dessin de cette médaille (3). » « Les huissiers de la Convention n'auront plus de costume particulier ; ils porteront, pour marque distinctive de leurs fonctions, et seulement lorsqu'ils les rempliront, une médaille. Les inspecteurs de la salle sont chargés de présenter le dessin de cette médaille (3). »
Locuteur: Lacroix
...éter son corps, qui a beaucoup souffert de la guerre. ... à se faire autoriser à enrôler tous les citoyens qui se présenteront pour compléter son corps, qui a beaucoup souffert de la guerre.
Locuteur: Lacroix
...ationale en décrète le renvoi au comité de la guerre (4). La Convention nationale en décrète le renvoi au comité de la guerre (4).
Locuteur: Lacroix
...lle (la Convention) renvoie aux comités de commerce et d'agriculture la propositio...
...r une police exacte sur tous les objets de commerce de détail, et à taxer ceux dont les marcha...
Elle (la Convention) renvoie aux comités de commerce et d'agriculture la proposition faite par un membre [Raffron], tendant à autoriser les municipalités à exercer une police exacte sur tous les objets de commerce de détail, et à taxer ceux dont les marchands ont porté le prix à un taux excessif (5).
...littéraires, n° 232 du mercredi 21 août 1793, page 1066, lre col. Voir aussi Journal...
...des Décrets, n° 336, page 263 — Journal de la Montagne, n° 80, page 539, 1™ col. — Mercure univesel du mercredi 21 août 1793, page 313, 28 col. — Journal de Perlet (suite du), page 154. — L'Audite...
(2) Annales patriotiques et littéraires, n° 232 du mercredi 21 août 1793, page 1066, lre col. Voir aussi Journal des Débats et des Décrets, n° 336, page 263 — Journal de la Montagne, n° 80, page 539, 1™ col. — Mercure univesel du mercredi 21 août 1793, page 313, 28 col. — Journal de Perlet (suite du), page 154. — L'Auditeur national, n° 333, page 2.
Voici la teneur du discours de Raffron : (1) P. V., t^ 19, page 113. —...
...e Mercure universel du mercredi 21 août 1793 est le seul journal qui la mentionne dans son compte rendu de la séance.
Voici la teneur du discours de Raffron : (1) P. V., t^ 19, page 113. — La proposition a été faite par Grégoire (minute des Archives). — Le Mercure universel du mercredi 21 août 1793 est le seul journal qui la mentionne dans son compte rendu de la séance.
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 99i, lr* col. ...'oppose à toutes ces motions, dit Thirion ; car vous finirez par faire comme (1) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 99i, lr* col.
(5) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 114. (5) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 114.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 481
Locuteur: Lacroix
, PAR LE CITOYEN RAFFRON, DÉPUTÉ DE PARIS, SUR LA NÉCESSITÉ DE TAXER LES MARCHANDISES. (Imprimé par ordre de la Convention nationale (1).. , PAR LE CITOYEN RAFFRON, DÉPUTÉ DE PARIS, SUR LA NÉCESSITÉ DE TAXER LES MARCHANDISES. (Imprimé par ordre de la Convention nationale (1)..
Locuteur: Lacroix
...ûler, du charbon et des autres matières de chauffage. Je sollicite aujourd'hui vot...
.... Le renchérissement rapide et excessif de ces objets de consommation n'a point des causes ordin...
... salutaire pour arrêter le brigandage qui s'exerce dans le commerce du bois à brûler, du charbon et des autres matières de chauffage. Je sollicite aujourd'hui votre sévérité contre les désordres qui se sont introduits dans la vente des autres choses nécessaires à la vie. Le renchérissement rapide et excessif de ces objets de consommation n'a point des causes ordinaires. On ne peut pas l'imputer seulement aux circonstances, à des spéculations ...
Locuteur: Lacroix
...se sont prévalus et se prévalent encore de son obéissance ; et, la loi à la main, ...
...mer la guerre civile ; ils continueront de nous tourmenter par l'excès de la misère. Mais non ; vous opposerez à ...
...e et révoltante. Ses ennemis secrets, d'accord avec la Yendée, Cobourg et Pitt, se sont prévalus et se prévalent encore de son obéissance ; et, la loi à la main, s'ils ne peuvent pas allumer la guerre civile ; ils continueront de nous tourmenter par l'excès de la misère. Mais non ; vous opposerez à leur perversité une sévérité révolutionnaire.
Locuteur: Lacroix
...r une police exacte sur tous les objets de commerce de détail, et à taxer ceux dont les marcha... ...la Convention nationale décrète que les municipalités soient autorisées à exercer une police exacte sur tous les objets de commerce de détail, et à taxer ceux dont les marchands ont porté le prix à un taux excessif (2).
Locuteur: Lacroix
de la loi du 11 août, et le décrète défini... de la loi du 11 août, et le décrète définitivement comme il suit :
Locuteur: Lacroix
Le conseil général de chaque commune de la République dressera dans le plus bref délai un état de sa population effective, avec mention du nombre des citoyens ayant droit de voter. Le conseil général de chaque commune de la République dressera dans le plus bref délai un état de sa population effective, avec mention du nombre des citoyens ayant droit de voter.
Locuteur: Guyomar
...r lequel elle ordonne aux municipalités de dresser l'état de leur population, a-t-elle entendu comprendre les défenseurs de la patrie? Je demande à faire une motion d'ordre. La Convention, dans le décret par lequel elle ordonne aux municipalités de dresser l'état de leur population, a-t-elle entendu comprendre les défenseurs de la patrie?
Locuteur: Lacroix
... moment sous les armes, en s'éloi-gnant de leurs communes pour défendre la patrie,... ...sur ce point, et que le décret est assez clair. Tous les citoyens qui sont en ce moment sous les armes, en s'éloi-gnant de leurs communes pour défendre la patrie, ont conservé tous leurs droits politiques ; ils ont seulement consenti à en sus...
...r universel (n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 931, l™ col.) et le Journal des Débats et des Décrets (août 1793, page 264) mentionnent que ce discours ...
...es applaudissements. Voir aussi Journal de la Montagne, n° 80, page 539, 2e col. — Mercure universel du mercredi 21 août 1793, p. 315, 1" col. — Annales patriotiques...
...s, n° 230, page 1066, 2e col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 154. — ...
(2) Le Moniteur universel (n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 931, l™ col.) et le Journal des Débats et des Décrets (août 1793, page 264) mentionnent que ce discours fut accueilli par des applaudissements. Voir aussi Journal de la Montagne, n° 80, page 539, 2e col. — Mercure universel du mercredi 21 août 1793, p. 315, 1" col. — Annales patriotiques et littéraires, n° 230, page 1066, 2e col. — Journal de Perlet (suite du), n° 333, page 154. — h'Auditeur national, n° 333, p. 4.
... le Mercure universel (mercredi 21 août 1793, p. 313, 28 col.) rend compte en ces termes de la motion de Guyomar : D'autre part, le Mercure universel (mercredi 21 août 1793, p. 313, 28 col.) rend compte en ces termes de la motion de Guyomar :
...É A LA CONVENTION NATIONALE, LE 20 AOUT 1793 PREMIER DISCOURS PRONONCÉ A LA CONVENTION NATIONALE, LE 20 AOUT 1793
...ages in-8° Le38, n° 433. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez [de VOise), 2 pages in-8°, tomes 109, n° 86... (( La Convention nationale amende l'arti- (1) Bibliothèque nationale, 2 pages in-8° Le38, n° 433. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez [de VOise), 2 pages in-8°, tomes 109, n° 86 et 509, n» 4.
...)], décrète qu'elle suspend l'exécution de l'article 1er section ; de la loi sur les émigrés, qui excepte des...
...ui ont accordé des mainlevées, en vertu de cette disposition, seront tenus de faire, sans délai, apposer les scellés ...
...es mainlevées (4). d (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 114.
« La Convention nationale, sur la demande d'un membre [Fayau (3)], décrète qu'elle suspend l'exécution de l'article 1er section ; de la loi sur les émigrés, qui excepte des peines prononcées contre ceux-ci, les citoyens naturalisés en pays étranger avant le 14 juillet 1789, et que les corps administratifs qui ont accordé des mainlevées, en vertu de cette disposition, seront tenus de faire, sans délai, apposer les scellés et remettre en saisie les biens des citoyens qui ont obtenu des mainlevées (4). d (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. 114.
...r universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 991, lre col. (2) Moniteur universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, page 991, lre col.
...ue le décret, qui prescrit aux communes de donner l'état de la population, n'est pas explicatif. Il voudrait qu'un second décret le précisât de telle manière que l'on puisse avoir auc... « Guyomar observe que le décret, qui prescrit aux communes de donner l'état de la population, n'est pas explicatif. Il voudrait qu'un second décret le précisât de telle manière que l'on puisse avoir aucun doute.
...aux des communes doivent envoyer l'état de. la population de leur commune, femmes, enfants, même ceux de leurs citoyens qui sont aux frontières ou dans les armées, afin de consulter. (Il faut lire constituer) le...
...un second état des citoyens ayant droit de voter, afin de former les arrondissements des assemblées primaires qui ne peuvent être au-dessous de 200, ni au-dessus de 600 votants.
« Lacroix observe que les conseils généraux des communes doivent envoyer l'état de. la population de leur commune, femmes, enfants, même ceux de leurs citoyens qui sont aux frontières ou dans les armées, afin de consulter. (Il faut lire constituer) le nombre des députés au corps législatif; que ces conseils généraux doivent former un second état des citoyens ayant droit de voter, afin de former les arrondissements des assemblées primaires qui ne peuvent être au-dessous de 200, ni au-dessus de 600 votants.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 482
Locuteur: Fayau
...un ,abus qui se commet dans l'exécution de la loi contre les émigrés. L'article de...
...uraliser en pays étranger avant le mois de 'juillet 1789, ne seront pas considérés...
...ces ennemies, en obtiennent des lettres de naturalisation antidatées, et les admin...
...nt présenter, sont obligées, aux termes de la. loi, de leur accorder la main-levée de leurs biens. Je propose à l'Assemblée de suspendre l'exécution de cet article et d'ordonner la saisie des...
Je dénonce un ,abus qui se commet dans l'exécution de la loi contre les émigrés. L'article des exceptions porte que ceux qui se seront fait naturaliser en pays étranger avant le mois de 'juillet 1789, ne seront pas considérés comme émigrés. Il en résulte que les émigrés les plus coupables, favorisés par les puissances ennemies, en obtiennent des lettres de naturalisation antidatées, et les administrations auxquelles ils les font présenter, sont obligées, aux termes de la. loi, de leur accorder la main-levée de leurs biens. Je propose à l'Assemblée de suspendre l'exécution de cet article et d'ordonner la saisie des biens dont on a donné main-levée.
Locuteur: Fayau
Le rapporteur du comité de législation [F atau (2)] fait adopter l... Le rapporteur du comité de législation [F atau (2)] fait adopter le décret suivant ::
Locuteur: Fayau
...tionale, après avoir entendu son comité de législation, décrète que le citoyen Geo...
...rbihan, et juge au tribunal du district de Lorient, suspendu de ses fonctions par les représentants du ...
...nier, sera réintégré dans ses fonctions de juge au tribunal du district de Lorient, place pour laquelle il avait o...
« La Convention nationale, après avoir entendu son comité de législation, décrète que le citoyen Geojrgelin i(3), administrateur au département du Morbihan, et juge au tribunal du district de Lorient, suspendu de ses fonctions par les représentants du peuple envoyés dans ce département en mars dernier, sera réintégré dans ses fonctions de juge au tribunal du district de Lorient, place pour laquelle il avait opté avant sa suspension, et aux termes du décret du 3 août 1790 (4). »
Locuteur: Fayau
... Journal des Débats et des Décrets (5), de la discussion à laquelle a donné Heu ce... Voici le compte rendu, d'après le Journal des Débats et des Décrets (5), de la discussion à laquelle a donné Heu ce décret :
Locuteur: Fayau
...apport général que doit faire le comité de Sûreté générale sur la conduite des adm...
...partements. C'est d'une autre peine que de celle de la destitution qu'il faut punir ceux qu...
...es autres. Point d'indulgence à l'égard de gens qui ont tenté d'allumer la guerre civile. Armez-vous de sévérité ; le peuple vous le commande. ...
« Je pense, moi, a dit Tallien, qu'il faut attendre le rapport général que doit faire le comité de Sûreté générale sur la conduite des administrateurs des différents départements. C'est d'une autre peine que de celle de la destitution qu'il faut punir ceux qui ont tenté d'armer les citoyens les uns contre les autres. Point d'indulgence à l'égard de gens qui ont tenté d'allumer la guerre civile. Armez-vous de sévérité ; le peuple vous le commande. Je demande l'ajournement du décret qui vous est présenté.
Locuteur: Fayau
...istration fédéraliste. Les observations de Tallien, justes d'ailleurs, ne -peuvent... ...t un décret particulier, qu'il regarde un administrateur persécuté par une administration fédéraliste. Les observations de Tallien, justes d'ailleurs, ne -peuvent donc s'appliquer à ce décret, et je demande qu'il soit mis aux voix.
Locuteur: Fayau
... obtient la parole et propose un projet de décret sur la fixation du « maximum » d... Un membre [Chabot] obtient la parole et propose un projet de décret sur la fixation du « maximum » dn prix du pain.
Locuteur: Fayau
Voici le compte rendu de la motion de Chabot d'après le Moniteur (2) : Voici le compte rendu de la motion de Chabot d'après le Moniteur (2) :
...teuruniversel,n0%33 du mercredi 21 août 1793, page 991, 2® colonne. — D'autre part, le Mercure um^~ ver.sel du mercredi 21 août 1793, page 315, 2e colonne, rend compte en ces termes de *ta motion de Chabot : (2) Môniteuruniversel,n0%33 du mercredi 21 août 1793, page 991, 2® colonne. — D'autre part, le Mercure um^~ ver.sel du mercredi 21 août 1793, page 315, 2e colonne, rend compte en ces termes de *ta motion de Chabot :
...es 'Décrets, n° 336, page 264. —Journal de Perlet [suite du), n® 333, page 454. — ... ...universel du mercredi 21 août 1193, page 991, 2e col. Gf Journal des Débats et des 'Décrets, n° 336, page 264. —Journal de Perlet [suite du), n® 333, page 454. — L'Auditeur national, n® 333, p. 4.
...pelle Georgelin, ainsi que cela résulte de nombreuses pièces qui le concernent et que nous insérons aux annexes de la séance. -(Voy. ci-aiprès, annexe n® ... (3) 'Le procès-verbal portepar erreur tGargelin. *0r ce citoyen's'appelle Georgelin, ainsi que cela résulte de nombreuses pièces qui le concernent et que nous insérons aux annexes de la séance. -(Voy. ci-aiprès, annexe n® 1, page 491) .
(4) 'Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. lis. (4) 'Procès-verbaux de la Convention, t. 19, p. lis.
Depuis plus de huit jours, je vous ai proposé de fixer le maximum du prix du pain dans t...
...ix. Il est temps que vous vous occupiez de cet objet. Partout les alarmes se font entendre, et des cris de douleur parviennent jusqu'à cette assemblée ; il n'est pas un de ses membres qui ne craigne la famine po...
...ment. En effet, il en est où les agents de Pitt donnent 60 livres du septier de blé, tandis que le maximum est fixe à 1...
...vous préviendrez les (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, page— D'après l...
...croire que Chabot a présenté son projet de décret dans cette séance. C'est une err...
Depuis plus de huit jours, je vous ai proposé de fixer le maximum du prix du pain dans toute la République, «n faisant payer par les riches l'excédent du prix. Il est temps que vous vous occupiez de cet objet. Partout les alarmes se font entendre, et des cris de douleur parviennent jusqu'à cette assemblée ; il n'est pas un de ses membres qui ne craigne la famine pour son département. En effet, il en est où les agents de Pitt donnent 60 livres du septier de blé, tandis que le maximum est fixe à 15, et ces marchés se font secrètement entre ces conspirateurs étrangers et les p...
...ontrées qui l'a-voisinent. C'est en allant au-devant des besoins du peuple, que vous préviendrez les (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, page— D'après le procès verbal, on pourrait croire que Chabot a présenté son projet de décret dans cette séance. C'est une erreur. Chabot l'avait présenté dans la séance du 8 août (Voy. Archives parlementai...
« Chabot propose définitivement de taxer le prix du pain. « Chabot propose définitivement de taxer le prix du pain.
...axez le prix xkupain, al en» sera comme de la fixation du prix du grain : vous le ...
...ur pensent ne pas recouvrer leurs frais de culture, ils :s'abstiennent de vendre. Ils cachent, ils emmagasinent l...
... icouvrît la République pour les forcer de ^porter leurs grains au marché. PrenezJ...
... moyens d'administration, et vous ferez de toutes parts baisser le prix des grains...
Puyraveau. Si vous taxez le prix xkupain, al en» sera comme de la fixation du prix du grain : vous le Tendrez plus rare encore. Dès que le fermier ou le cultivateur pensent ne pas recouvrer leurs frais de culture, ils :s'abstiennent de vendre. Ils cachent, ils emmagasinent leurs grains et il vous faudrait une armée qui icouvrît la République pour les forcer de ^porter leurs grains au marché. PrenezJes par rieur propre intérêt ; faites qufHs ;se trouvent'dans d'intérêt général,; approvisionnez les marchés par des moyens d'administration, et vous ferez de toutes parts baisser le prix des grains.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 483
Locuteur: Chabot
révoltes dangereuses. Je vous propose de discuter à l'instant le projet que je v...
...'agriculture, je vous le demande au nom de l'humanité et de la Constitution, dont le plus ferme soutien sera le bon...
révoltes dangereuses. Je vous propose de discuter à l'instant le projet que je vous ai présenté au nom du comité d'agriculture, je vous le demande au nom de l'humanité et de la Constitution, dont le plus ferme soutien sera le bonheur du peuple.
Locuteur: Lecointe-Puyraveau
Il n'en est pas un nous qui ne sente la justesse des principes de Chabot ; il n'en est pas un qui ne dési...
...mme le disait Bréard, doit entraîner ou de grands biens ou de grands maux, il faut y réfléchir davant...
...i la taxation du pain produisait autant de calamités que la taxation du blé qui, d...
...rtements, a foroé les citoyens à manger de l'herbe mêlée avec du son. Je demande' que la discussion du projet de Char bot soit renvoyée à demain.
Il n'en est pas un nous qui ne sente la justesse des principes de Chabot ; il n'en est pas un qui ne désire d'atteindre au but qu'il se propose ; mais lorsqu'il s'agit d'une question qui, comme le disait Bréard, doit entraîner ou de grands biens ou de grands maux, il faut y réfléchir davantage, et ne prononcer qu'après le plus mûr examen. Vous auriez trop à gémir, si la taxation du pain produisait autant de calamités que la taxation du blé qui, dans certains départements, a foroé les citoyens à manger de l'herbe mêlée avec du son. Je demande' que la discussion du projet de Char bot soit renvoyée à demain.
Locuteur: Léonard Bourdon
...objet un projet concerté avec le comité de Salut public. annonce qu'il présentera demain sur cet objet un projet concerté avec le comité de Salut public.
Locuteur: Léonard Bourdon
Un secrétaire donne lecture de plusieurs adresses dont la Convention n... Un secrétaire donne lecture de plusieurs adresses dont la Convention nationale ordonne la mention honorable et l'insertion au « Bulletin » (1).
Locuteur: Léonard Bourdon
...esse des administrateurs du département de F Aisne (2). Adresse des administrateurs du département de F Aisne (2).
Locuteur: Léonard Bourdon
...procureur général syndic du département de V Aisne, à la Convention nationale. Les administrateurs et procureur général syndic du département de V Aisne, à la Convention nationale.
Locuteur: Léonard Bourdon
, l'an II "de la République une et indivisible. , l'an II "de la République une et indivisible.
Locuteur: Léonard Bourdon
promis de voler avec eux au combat. Ce généreux exemple va trouver de nombreux imitateurs, et bientôt des pha...
...olutionnaire, on s'indigne que la terre de la liberté soit souillée plus longtemps par la présence de Lambesc et de ses pareils. Nous voulons apprendre, pa...
promis de voler avec eux au combat. Ce généreux exemple va trouver de nombreux imitateurs, et bientôt des phalanges terribles se réuiront à celles des départements voisins ; chacun reconnaît maintenant la nécessité d'un mouvement révolutionnaire, on s'indigne que la terre de la liberté soit souillée plus longtemps par la présence de Lambesc et de ses pareils. Nous voulons apprendre, par un coup d'éclat, aux tyrans du'monde, ce que peuvent toutes les forces combiné...
Locuteur: Léonard Bourdon
...us les exterminerons, et le département de l'Aisne ne sera pas le dernier à donner des preuves d'un grand courage ; il est jaloux de partager avec les autres départements du Nord, la gloire de sauver la patrie. ...es qui ont embrassé la cause' des rois et des émigrés, nous les disperserons, nous les exterminerons, et le département de l'Aisne ne sera pas le dernier à donner des preuves d'un grand courage ; il est jaloux de partager avec les autres départements du Nord, la gloire de sauver la patrie.
Locuteur: Léonard Bourdon
Adresse de la société des amis de la liberté et de Végalité de Melun (1). Adresse de la société des amis de la liberté et de Végalité de Melun (1).
Locuteur: Léonard Bourdon
Les amis de la liberté et de Végalité de la ville de Melun aux membres de la Convenu tion nationale. Les amis de la liberté et de Végalité de la ville de Melun aux membres de la Convenu tion nationale.
Locuteur: Léonard Bourdon
...s convaincre qu'elle causerait la perte de 'la patrie. Déjà les guinées de Pitt circulent dans toute la France' po...
... avez su vaincre, sachez aussi profiter de votre victoire. Vous venez de décréter la peine de mort contre tous ceux qui abandonneraie...
...ite en tous sens pour appeler une nouvelle législature ; c'en est assez pour vous convaincre qu'elle causerait la perte de 'la patrie. Déjà les guinées de Pitt circulent dans toute la France' pour mettre à votre place des Brissottins et des fédéralistes : prenez-y garde, le serpent est vaincu mais il n'est pas écrasé : si vous avez su vaincre, sachez aussi profiter de votre victoire. Vous venez de décréter la peine de mort contre tous ceux qui abandonneraient le poste où la patrie les a placés ; eh bien, vous avez prononcé votre jugeme...
« Laon, 17 août 1793 « Laon, 17 août 1793
...fet sur tous les esprits. Le commandant de la garde nationale de Laon, section de la liberté, a juré de marcher le premier à l'ennemi, un capitaine, un adjudant de cette section et plusieurs autres citoy...
...artement a cru devoir seconder l'ardeur de ses concitoyens, et un membre du directoire ai (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, page 118.
...e du Nord, pour nous lever en masse. Cette proclamation a produit le meilleur effet sur tous les esprits. Le commandant de la garde nationale de Laon, section de la liberté, a juré de marcher le premier à l'ennemi, un capitaine, un adjudant de cette section et plusieurs autres citoyens ont fait, dans nos mains, le même serment. L'administration du département a cru devoir seconder l'ardeur de ses concitoyens, et un membre du directoire ai (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, page 118.
... extrait dans le Supplément au Bulletin de là Convention du 20 août et dans les comptes rendus de divers journaux. ...énérale du procès-verbal que nous insérons ci-dessus. Elle figure d'ailleurs par extrait dans le Supplément au Bulletin de là Convention du 20 août et dans les comptes rendus de divers journaux.
« Au nom de la patrie en danger, restez en permanen...
... pour décréter le prompt renouvellement de toute® les autorités constituées, pour ...
...alheureux ; enfin pour purger la France de tous les satellites qui ont encore osé souiller le sol de la liberté. C'est alors qu'il vous sera permis de rentrer dans vos foyers pour recevoir l...
...n entier dans le Supplément au Bulletin de la Convention du 20 août et dans les comptes rendus de divers journaux. *
« Au nom de la patrie en danger, restez en permanence jusqu'à ce qu'elle soit sauvée, mais restez-y pour punir tous les traîtres qui ont voulu fédéraliser la République, pour décréter le prompt renouvellement de toute® les autorités constituées, pour assurer la subsistance du malheureux ; enfin pour purger la France de tous les satellites qui ont encore osé souiller le sol de la liberté. C'est alors qu'il vous sera permis de rentrer dans vos foyers pour recevoir les bénédictions du peu- (1) Archives nationales, carton C267, dossier 636. — Cet...
...e du procès-verbal que nous insérons ci-dessus. Elle est d'ailleurs reproduite en entier dans le Supplément au Bulletin de la Convention du 20 août et dans les comptes rendus de divers journaux. *

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 484
Locuteur: Léonard Bourdon
, l'an II de la République une et indivisible. » , l'an II de la République une et indivisible. »
Locuteur: Léonard Bourdon
Adresse de la société populaire de Montreuil-sur-Mer (1). Adresse de la société populaire de Montreuil-sur-Mer (1).
Locuteur: Léonard Bourdon
La société populaire de Montreuil-sur-Mer, à la Convention nati... La société populaire de Montreuil-sur-Mer, à la Convention nationale.
Locuteur: Léonard Bourdon
« Pères de la patrie, « Pères de la patrie,
Locuteur: Léonard Bourdon
« Avant de quitter le gouvernail, conduisez au port le vaisseau de l'Etat. Yous connaissez les écueils ; c...
...ufrage. Fermes à votre poste, continuez de montrer, au milieu de la tempête, cette attitude calme et imp...
...te' l'audace téméraire du despotisme et de ses méprisables agents. Quand, par vos soins, la République à l'abri de revers ne laissera plus aux tyrans conjurés que le désespoir de n'avoir pu l'anéantir, alors revenez da...
« Avant de quitter le gouvernail, conduisez au port le vaisseau de l'Etat. Yous connaissez les écueils ; craignez qu'en l'abandonnant, des mains inhabiles n'en précipitent le naufrage. Fermes à votre poste, continuez de montrer, au milieu de la tempête, cette attitude calme et imposante qui déconcerte' l'audace téméraire du despotisme et de ses méprisables agents. Quand, par vos soins, la République à l'abri de revers ne laissera plus aux tyrans conjurés que le désespoir de n'avoir pu l'anéantir, alors revenez dans vos foyers ceindre vos fronts glorieux des couronnes civiques que vous tresse...
Locuteur: Léonard Bourdon
« Aux vastes et sages mesures de salut public que vous adoptez chaque jo...
...es ; et, dans presque toutes, la morgue de la robinocratie, la résurrection du dangereux esprit de corps ; voilà les cancers qui rongent le cœur politique de la France. Hâ-tez-vous de l'extirper et de nous fournir le moyen de choisir, dans le sans-culotisme, des ad...
...ui secondent vos généreux efforts, ceux de tant de millions de braves, déjà occupés à aiguiser le tranchant du glaive, avides de s'abreuver du sang impur des despotes et de leurs vils esclaves.
« Aux vastes et sages mesures de salut public que vous adoptez chaque jour, nous croyons urgent d'ajouter le renouvellement simultané des autorités cons...
... les autres ; ici le hideux fédéralisme, là, les dilapidations les plus scélérates ; et, dans presque toutes, la morgue de la robinocratie, la résurrection du dangereux esprit de corps ; voilà les cancers qui rongent le cœur politique de la France. Hâ-tez-vous de l'extirper et de nous fournir le moyen de choisir, dans le sans-culotisme, des administrateurs probes et républicains qui secondent vos généreux efforts, ceux de tant de millions de braves, déjà occupés à aiguiser le tranchant du glaive, avides de s'abreuver du sang impur des despotes et de leurs vils esclaves.
Locuteur: Léonard Bourdon
...suivre dans leurs retraites oes hordies de mercenaires asservis, et leurs chefs à ... la victoire se ranger sous nos drapeaux, poursuivre dans leurs retraites oes hordies de mercenaires asservis, et leurs chefs à genoux implorer la paix et la clémence du peuple français.
Locuteur: Léonard Bourdon
...aire donne ensuite lecture d'une lettre de Chambéry, en date du 14 août, écrite à ...
...annoncent que les satellites du despote de Turin viennent de souiller le sol de la liberté, et qu'ils ont pénétré, au nombre de 150, dans les hautes montagnes de ce département. Cette invasion s'est fa...
...oire du Valais et au mépris des traités de neutralité solennellement prononcés par...
...es demandes qu'elle contient, au comité de Salut public (1).
Le même secrétaire donne ensuite lecture d'une lettre de Chambéry, en date du 14 août, écrite à la Convention par les administrateurs du département du Mont-Blanc : ils annoncent que les satellites du despote de Turin viennent de souiller le sol de la liberté, et qu'ils ont pénétré, au nombre de 150, dans les hautes montagnes de ce département. Cette invasion s'est faite en violant le territoire du Valais et au mépris des traités de neutralité solennellement prononcés par les Etats Helvétiques. Cette lettre est renvoyée, pour les diverses demandes qu'elle contient, au comité de Salut public (1).
Locuteur: Léonard Bourdon
...s du département du Mont-Blanc écrivent de Chambéry, le 14 août, une lettre, dont ... « Les administrateurs du département du Mont-Blanc écrivent de Chambéry, le 14 août, une lettre, dont voici l'extrait :
Locuteur: Léonard Bourdon
... satellites du despote italien viennent de souiller le sol de la liberté : ils ont profité du départ de quelques bataillons pour marcher contre...
...gnes. Nous ne doutons plus que le tyran de Turin ne soit d'intelligence avec Lyon-...
...ent, en apprenant la marche des suppôts de la tyrannie, a demandé à aller à leur r...
...'avons pas d'armes à lui donner. Au nom de la liberté, envoyez-nous des secours ! ...
... nous mourrons à notre poste plutôt que de trahir nos serments.
« Les satellites du despote italien viennent de souiller le sol de la liberté : ils ont profité du départ de quelques bataillons pour marcher contre Lyon (3), pour pénétrer dans nos montagnes. Nous ne doutons plus que le tyran de Turin ne soit d'intelligence avec Lyon-La garde nationale du département, en apprenant la marche des suppôts de la tyrannie, a demandé à aller à leur rencontre ; mais son zèle a été nul : nous n'avons pas d'armes à lui donner. Au nom de la liberté, envoyez-nous des secours ! Les Piémontais emploient aussi les armes du fanatisme pour égarer les paysans et...
...armes contre la République. Nous ne négligerons pas cl'ins-truire nos frères, et nous mourrons à notre poste plutôt que de trahir nos serments.
Locuteur: Léonard Bourdon
« Cette lettre est renvoyée au comité de Salut public. » « Cette lettre est renvoyée au comité de Salut public. »
( Fait en la société populaire de Montreuil-sur-Mer, séance publique, le 16 août 1793 ( Fait en la société populaire de Montreuil-sur-Mer, séance publique, le 16 août 1793
«( Melun, le 16 août 1793 «( Melun, le 16 août 1793
« Pères de la patrie, nous hâtons par nos vœux le ...
... longanimité pour le ferment pernicieux de tous les agents de trahison 1 En faut-il de nouvelles pour vous convaincre que les ...
...onnez, donnez à ceux-ci le commandement de nos intrépides guerriers, et vous verre...
...n entier dans le Supplément au Bulletin de la Convention du 20 août et dans les comptes rendus de divers journaux.
« Pères de la patrie, nous hâtons par nos vœux le décret du départ, en masse, vers l'ennemi. Mais ne mettrez-vous pas enfin un terme à votre longanimité pour le ferment pernicieux de tous les agents de trahison 1 En faut-il de nouvelles pour vous convaincre que les nobles ont sucé, avec le lait maternel, une antipathie haineuse des sans-culottes. Donnez, donnez à ceux-ci le commandement de nos intrépides guerriers, et vous verrez (1) Archives nationales, carton C 267, dossier 636. — Cette adresse qui n'est ...
...e du procès-verbal que nous insérons ci-dessus. Elle est d'ailleurs reproduite en entier dans le Supplément au Bulletin de la Convention du 20 août et dans les comptes rendus de divers journaux.
...lée une lettre qui annonce que le siège de Lyon se continue et que les Lyonnais pa... Un membre [Boisset ou Moyse-Bayle (4)] communique à l'Assemblée une lettre qui annonce que le siège de Lyon se continue et que les Lyonnais parlementent ; que s'ils ne veulent pas rentrer dans l'ordre, une seconde attaque ...
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 991, col. 2. — Voir aussi le Jour...
...— Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 316, col. 1. L'Auditeur national,...
(2) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 991, col. 2. — Voir aussi le Journal des Débats et des Décrets, n° 336, page 267. — Mercure universel du mercredi 21 août 1793, page 316, col. 1. L'Auditeur national, n° 333, page 5.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 485
Locuteur: Léonard Bourdon
« Un membre (3) a fait lecture de la lettre suivante datée du 16 août 1793 : « Un membre (3) a fait lecture de la lettre suivante datée du 16 août 1793 :
Locuteur: Léonard Bourdon
...t dans la correspondance des négociants de Lyon. D'après la même lettre, l'armée de la République a repoussé vigoureusement celle des fédéralités de Marseille, et occupe maintenant les vil... le royalisme se montre aujourd'hui à découvert dans la correspondance des négociants de Lyon. D'après la même lettre, l'armée de la République a repoussé vigoureusement celle des fédéralités de Marseille, et occupe maintenant les villes d'Arles, Tarascon et Gavail-lon, etc...
Locuteur: Léonard Bourdon
L'Assemblée ordonne l'insertion de cette lettre au « Bulletin » (1). L'Assemblée ordonne l'insertion de cette lettre au « Bulletin » (1).
Locuteur: Léonard Bourdon
Voici la teneur de cette lettre d'après le Bulletin de la Convention (2) : Voici la teneur de cette lettre d'après le Bulletin de la Convention (2) :
Locuteur: Léonard Bourdon
...onale décrète l'impression d'un mémoire de François (de Neufchâ-teau) sur les greniers d'abonda... « La Convention nationale décrète l'impression d'un mémoire de François (de Neufchâ-teau) sur les greniers d'abondance (2).
Locuteur: Léonard Bourdon
Voici le compte rendu de la motion de Chabot d'après le Journal des Débats et... Voici le compte rendu de la motion de Chabot d'après le Journal des Débats et des Décrets (3) :
Locuteur: Léonard Bourdon
« Sur la proposition de Chabot, la Convention ordonne la réimpression d'un mémoire de François de Neufchâteau sur l'établissement des gre... « Sur la proposition de Chabot, la Convention ordonne la réimpression d'un mémoire de François de Neufchâteau sur l'établissement des greniers d'abondance.
Locuteur: Léonard Bourdon
...senté ce mémoire lorsqu'il était membre de l'Assemblée législative en 1790 (4), et... « U avait déjà présenté ce mémoire lorsqu'il était membre de l'Assemblée législative en 1790 (4), et il est resté enfoui au comité d'agriculture (5). »
Locuteur: Léonard Bourdon
...embre tendant à faire décréter la peine de mort contre ceux qui se rendent coupables de vol avec effraction (6). La Convention nationale passe à l'ordre du jour sur la proposition d'un membre tendant à faire décréter la peine de mort contre ceux qui se rendent coupables de vol avec effraction (6).
Locuteur: Léonard Bourdon
... du Mont-Blanc qui ont fui à l'approche de l'armée de la République dans le courant de septembre de l'année dernière, et qui y sont rentrés...
...tres autorités constituées sont chargés de faire exécuter le présent décret sous l...
« La Convention nationale décrète que tous les individus du département du Mont-Blanc qui ont fui à l'approche de l'armée de la République dans le courant de septembre de l'année dernière, et qui y sont rentrés seront mis en état d'arrestation. Les corps administratifs et autres autorités constituées sont chargés de faire exécuter le présent décret sous leur responsabilité.
(2) Bulletin de la Convention, du mardi 20 août 1793. — Moniteur universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, p. 992, 1™ colonne. (2) Bulletin de la Convention, du mardi 20 août 1793. — Moniteur universel, n° 233 du mercredi 21 août 1793, p. 992, 1™ colonne.
(3) D'après le Journal de la Montagne, n° 80 du mercredi 21 août ...
... membre est Roisset; d'après le Journal de Perlet, n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 155, la lettre aurait été lue par...
...d'après le Mercure universel du 21 août 1793, page 316, 2e col., la lecture de cette lettre fut suivie d'applaudisseme...
(3) D'après le Journal de la Montagne, n° 80 du mercredi 21 août 1733, page 538, 2* col., ce membre est Roisset; d'après le Journal de Perlet, n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 155, la lettre aurait été lue par Moyse Rayle. Enfin, d'après le Mercure universel du 21 août 1793, page 316, 2e col., la lecture de cette lettre fut suivie d'applaudissements.
...al des Débats et des Décrets. François (de Neufchâteau) avait fait partie de l'Assemblée législative; mais il n'étai...
...niteur univer > sel dù mercredi 21 août 1793, page 991, col. 3.
(4) Il y a évidemment là une erreur du Journal des Débats et des Décrets. François (de Neufchâteau) avait fait partie de l'Assemblée législative; mais il n'était pas député à la Constituante, en 1790. — La même erreur se retrouve dans le compte rendu du Moniteur univer > sel dù mercredi 21 août 1793, page 991, col. 3.
« Le siège de Lyon se continue, les Lyonnais parlemen...
...nt et subjuguent cette grande cité, ont de si mauvaises intentions que, dans plusieurs lettres de négociants, écrites dans les départemen...
... les originaux seront déposés au comité de Salut public de la Convention, le royalisme s'y montre à découvert. Dans l'une, datée du 10 de ce mois, et adressée au citoyen B..., n...
...andée par Kellermann n'est composée que de brigands ; que la ville de Lyon aura la gloire d'avoir sauvé tout ...
...seillais, et qui ne sont qu'un ramassis de contre-révolutionnaires ou de citoyens égarés, qui devaient terrasser...
...n prenant en un mot toutes les couleurs de la Vendée, viennent d'être repoussés av...
...ieues par delà Saint-Rémi. Un bataillon de 700 Marseillais, précédé de trois pièces de canon, venait occuper un petit village. Un détachement de .150 soldats républicains, presque tous...
... a mis en déroute le bataillon marchant de Marseille, a tué plusieurs Marseillais, fait 68 prisonniers et enlevé les trois pièces de canon. L'armée républicaine n'a eu que deux hommes de blessés et un cheval tué. Parmi les pri...
...Rémi, se trouvent deux principaux chefs de l'armée marseillaise. L'esprit public g...
...i est dans les meil- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 116.
« Le siège de Lyon se continue, les Lyonnais parlementent; mais s'ils ne veulent pas rentrer dans l'ordre, une nouvelle attaque les y forcera. Les perfides meneurs et les chefs des autorités illégales qui corrompent et subjuguent cette grande cité, ont de si mauvaises intentions que, dans plusieurs lettres de négociants, écrites dans les départements voisins, et dont les originaux seront déposés au comité de Salut public de la Convention, le royalisme s'y montre à découvert. Dans l'une, datée du 10 de ce mois, et adressée au citoyen B..., notaire et maire à... il y est dit que le commandant général à Lyon est le plus b...
...monde, très habile dans son état, d'une très grande naissance ; que l'armée commandée par Kellermann n'est composée que de brigands ; que la ville de Lyon aura la gloire d'avoir sauvé tout le royaume, etc. Ces intrépides soldats, qui se disent Marseillais, et qui ne sont qu'un ramassis de contre-révolutionnaires ou de citoyens égarés, qui devaient terrasser ce qu'ils appellent l'anarchie, en incarcérant les patriotes, en détruisant les...
...ituées et les sociétés populaires, en discréditant les assignats républicains, en prenant en un mot toutes les couleurs de la Vendée, viennent d'être repoussés avec une perte très considérable, à 5 lieues par delà Saint-Rémi. Un bataillon de 700 Marseillais, précédé de trois pièces de canon, venait occuper un petit village. Un détachement de .150 soldats républicains, presque tous Allobroges, a mis en déroute le bataillon marchant de Marseille, a tué plusieurs Marseillais, fait 68 prisonniers et enlevé les trois pièces de canon. L'armée républicaine n'a eu que deux hommes de blessés et un cheval tué. Parmi les prisonniers transférés au quartier général à Saint-Rémi, se trouvent deux principaux chefs de l'armée marseillaise. L'esprit public gagne beaucoup ; le peuple est bon et ferme ; l'armée républicaine, qui est dans les meil- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 116.
... des troupes piémontaises, refuseraient de porter les armes pour la République, ou... ...s du département du Mont-Blanc qui ont favorisé ou favoriseraient les opérations des troupes piémontaises, refuseraient de porter les armes pour la République, ou les porteraient contre elle. Lesdits officiers et commandants sont autorisés à ...
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 116. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 19, p. 116.
...Journal des Débats et des Décrets, août 1793, p. 269. (3) Journal des Débats et des Décrets, août 1793, p. 269.
...près, annexe n° 2, page 496, le mémoire de François (de Neufchâteau). (4) Voy. ci-après, annexe n° 2, page 496, le mémoire de François (de Neufchâteau).

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 486
Locuteur: Léonard Bourdon
...nale charge, pour le surplus, le comité de Salut public de prendre toutes les mesures pour faire p... « La Convention nationale charge, pour le surplus, le comité de Salut public de prendre toutes les mesures pour faire passer dans le département les secours en hommes et en armes qui sont nécessaires...
Locuteur: Léonard Bourdon
( N... J'ai eu le soin de faire connaître au comité de Salut public l'esprit des habitants du ...
...nçais. On veut faire du ci-devant comté de Maurienne et de la Taren-taise une autre Vendée. On fan...
... qui ne sont pas faits pour la liberté. De plus, le département du Mont-Blanc a eu...
...s. Je demande que tous ceux qui ont fui de la ci-devant Savoie à l'approche des ar...
( N... J'ai eu le soin de faire connaître au comité de Salut public l'esprit des habitants du département du Mont-Blanc. La masse est patriote, mais il y a des traîtres et de...
...officiers municipaux ont conduit les colonnes piémontaises sur le territoire français. On veut faire du ci-devant comté de Maurienne et de la Taren-taise une autre Vendée. On fanatise le paysan, quri tient encore à tous les préjugés. Il y a une grande mesure...
...est d'incendier tous les villages qui se révolteront : n'épargnez pas des hommes qui ne sont pas faits pour la liberté. De plus, le département du Mont-Blanc a eu aussi ses émigrés. L'assemblée des Alloforoges les rappela, ils rentrèrent, «on par amour pour la liberté, mais pour conserver leurs biens. Je demande que tous ceux qui ont fui de la ci-devant Savoie à l'approche des armées françaises soient mis en état d'arrestation.
Locuteur: Léonard Bourdon
Le comité de Sûreté générale propose ensuite [Julien (de Toulouse), rapporteur (3)], et fait ado... Le comité de Sûreté générale propose ensuite [Julien (de Toulouse), rapporteur (3)], et fait adopter le décret suivant :
Locuteur: Léonard Bourdon
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de Sûreté générale, décrète : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de Sûreté générale, décrète :
Locuteur: Léonard Bourdon
... 25 juillet dernier, relatifs à l'envoi de commissaires et autres mesures de sûreté générale. ...ement les 29 arrêtés pris par ladite administration depuis le 2 février jusqu'au 25 juillet dernier, relatifs à l'envoi de commissaires et autres mesures de sûreté générale.
Locuteur: Léonard Bourdon
...national auprès du tribunal du district de Dax, sont autorisés à rentrer dans leur... ...ublic au tribunal criminel du département des Landes, et Garde-nau, commissaire national auprès du tribunal du district de Dax, sont autorisés à rentrer dans leurs foyers.
Locuteur: Léonard Bourdon
...rrigan père et Bartoreil (1), habitants de la ville de Dax, seront mis en état d'arrestation à Mont-de-Marsan, et le département donnera sur l... « Darrigan père et Bartoreil (1), habitants de la ville de Dax, seront mis en état d'arrestation à Mont-de-Marsan, et le département donnera sur leur compte tous les renseignements qui seront à sa connaissance.
Locuteur: Léonard Bourdon
« Basset, maire de la ville de Dax, et La-vieille (^ procureur syndic du district de Dax, sont et demeurent destitués (3) à ... « Basset, maire de la ville de Dax, et La-vieille (^ procureur syndic du district de Dax, sont et demeurent destitués (3) à leurs fonctions (4).
Locuteur: Léonard Bourdon
Voici la teneur du rapport de Julien (de Toulouse) (5) : Voici la teneur du rapport de Julien (de Toulouse) (5) :
Locuteur: Léonard Bourdon
(6), l'an ii de la république française une et indivisible, au nom du comité' de sûreté générale, par julien (de toulouse). (6), l'an ii de la république française une et indivisible, au nom du comité' de sûreté générale, par julien (de toulouse).
Locuteur: Léonard Bourdon
Avant le moment de l'orage politique occasionné sur tous les points de notre territoire par les administrateurs de départements, il s'était formé dans cel...
... en une République fédérative, composée de la Gironde, du Lot-et-Garonne, du Gers,...
...ment accréditée à Dax, principale ville de ce département, très rapprochée des frontières et des côtes de la mer.
Avant le moment de l'orage politique occasionné sur tous les points de notre territoire par les administrateurs de départements, il s'était formé dans celui des Landes une coalition contre-révolutionnaire dont le but était d'ériger nos frontières occidentales en une République fédérative, composée de la Gironde, du Lot-et-Garonne, du Gers, des Hautes et Basses-Pyrénées et des Landes. L'intrigue s'était d'abord formidablement accréditée à Dax, principale ville de ce département, très rapprochée des frontières et des côtes de la mer.
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793; p. 991, col. 3. — Voir Journal des Déb...
...— Mercure universel Au mercredi 21 août 1793, page 316, col. 1.-----Journal de Perlet
(2) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793; p. 991, col. 3. — Voir Journal des Débats et des Décrets, n° 336, page 268. — Mercure universel Au mercredi 21 août 1793, page 316, col. 1.-----Journal de Perlet
...t lire : « ...dans la séance du 20 août 1793 ». Julien (de Toulouse) faisant allusion dans son rap... (6) Il y a évidemment là une erreur .typographique. Il faut lire : « ...dans la séance du 20 août 1793 ». Julien (de Toulouse) faisant allusion dans son rapport à. un arrêté du 25 juillet ne peut avoir présenté ce rapport le 20 juin.
« Graillot, curé de Hinx ; Robin et Candau, vicaires épisco...
.... V., tome 19, page 115. — Cette motion de Carelle aurait dû, dans le procès-verbal, être insérée immédiatement après la lettre de Chambéry (P. V., page 115). — Une parti...
« Graillot, curé de Hinx ; Robin et Candau, vicaires épiscopaux ; Dousse et Ramon-Bordes, (1) P. V., tome 19, page 115. — Cette motion de Carelle aurait dû, dans le procès-verbal, être insérée immédiatement après la lettre de Chambéry (P. V., page 115). — Une partie du décret, l'article 3, vise en effet la demande faite par les administrateurs...
...ion nationale dans la séance du 20 juin 1793 rapport fait a la convention nationale dans la séance du 20 juin 1793
...ttachée à l'unité et à l'indivisibilité de la République, a été souvent traversée ...
...s, reproches absurdes d'aristocratie et de despotisme, lorsqu'elle ne voulait que ...
...erreur les mal- (1) La minute du projet de décret porte Bartouille
L'administration centrale des Landes,, inviolablemettt attachée à l'unité et à l'indivisibilité de la République, a été souvent traversée dans ses vues utiles, et abreuvée d'amertume par la faction scélérate qui ourdissait cette trame criminelle : dénonciations, accusations vagues, reproches absurdes d'aristocratie et de despotisme, lorsqu'elle ne voulait que contenir par la terreur les mal- (1) La minute du projet de décret porte Bartouille
(2) Lavielle sur la minute du; projet de décret. (2) Lavielle sur la minute du; projet de décret.
(3) Dans la minute du projet de décret on lit : « sont et demeurent destitués de leurs fonctions ». (3) Dans la minute du projet de décret on lit : « sont et demeurent destitués de leurs fonctions ».

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 487
Locuteur: Léonard Bourdon
...était entourée ; en un mot, on a flétri de tous les noms odieux ©es administrateur... veillants dont elle était entourée ; en un mot, on a flétri de tous les noms odieux ©es administrateurs, jusqu'à attaquer leur probité personnelle.
Locuteur: Léonard Bourdon
...ue, jusqu'au moment où, au commencement de juin dernier, ils adhérèrent aux grandes mesures que vous aviez prises pour le salut de la chose publique. Ce fut à cette époque que dans la ville de Dax, il se forma un comité redoutable, dont le but était de faire faire une insurrection contre eux, de faire porter le peuple à Mont-de-Marsan pour les faire chasser de leur poste. On n'avait encore pu réussir à leur faire perdre la confiance publique, jusqu'au moment où, au commencement de juin dernier, ils adhérèrent aux grandes mesures que vous aviez prises pour le salut de la chose publique. Ce fut à cette époque que dans la ville de Dax, il se forma un comité redoutable, dont le but était de faire faire une insurrection contre eux, de faire porter le peuple à Mont-de-Marsan pour les faire chasser de leur poste.
Locuteur: Léonard Bourdon
Le département, prévenu de ces projets liberticides, envoya des co...
... à Dax pour informer contre les auteurs de ces délits, et pour rétablir dans cette...
...é que les nommés Biaise Graillot? homme de loi et curé de Hinx ; Jacques Robin, vicaire épiscopal...
...e national près le tribunal du district de Dax et Charles Candau, vicaire épiscopal, ont été reconnus les auteurs de tous l'es troubles survenus dans la ville de Dax, qui ont été même si préjudiciables à la sûreté de cette frontière.
Le département, prévenu de ces projets liberticides, envoya des commissaires à Dax pour informer contre les auteurs de ces délits, et pour rétablir dans cette ville la tranquillité qui y était étrangement troublée. L'information faite, il en est résulté que les nommés Biaise Graillot? homme de loi et curé de Hinx ; Jacques Robin, vicaire épiscopal ; Pierre-Marie Douffe, président du tribunal criminel du département des Landes; Martin Ramonbordes, accusateur public près le même tribunal ; Cardenau, commissaire national près le tribunal du district de Dax et Charles Candau, vicaire épiscopal, ont été reconnus les auteurs de tous l'es troubles survenus dans la ville de Dax, qui ont été même si préjudiciables à la sûreté de cette frontière.
Locuteur: Léonard Bourdon
...et afin que leur présence dans la ville de Dax ne mît aucun obstacle à la tranquillité pu-hlique, il les fit transporter à Mont-de-Mar-san, chef-lieu du. département. Ces prévenus se rétractèrent peu de jours après, déclarèrent qu'ils n'avaie...
... L'administration crut qu'en conformité de votre décret du 26 juin dernier, elle- ...
...iberté, elle les consigna dans la ville de Mont-de-Marsan ; sur leurs réclamations réitéré...
...es demandes, à ce qu'il leur fût permis de rentrer dans leurs foyers, le départeme...
... plus dans le cas d'influencer la ville de Dax et d'en troubler la tranquillité.
...tement des Landes se décida, le 4 juillet, à les mettre en état d'arrestation ; et afin que leur présence dans la ville de Dax ne mît aucun obstacle à la tranquillité pu-hlique, il les fit transporter à Mont-de-Mar-san, chef-lieu du. département. Ces prévenus se rétractèrent peu de jours après, déclarèrent qu'ils n'avaient jamais- entendu méconnaître ni faire méconnaître la Convention nationale, qu'ils avaient été trompés sur les événements du 31 mai... L'administration crut qu'en conformité de votre décret du 26 juin dernier, elle- devait les élargir : et cependant, en leur accordant la liberté, elle les consigna dans la ville de Mont-de-Marsan ; sur leurs réclamations réitérées et sur leurs diverses demandes, à ce qu'il leur fût permis de rentrer dans leurs foyers, le département n'a pas cru pouvoir prendre cette mesure sur lui-même et il vous en a référé, il a même assuré que leur présence n'était plus dans le cas d'influencer la ville de Dax et d'en troubler la tranquillité.
Locuteur: Léonard Bourdon
...serve que, dans les différentes époques de son administration, sa conduite a éprou...
...cédter à des travaux publics, où l'état de leur frontière les obligeait à une surveillance sévère pour se garantir des surprises de nos ennemis, ou même pour venir prendre dans le sein de la Convention des mesures de salut public. Quelques malveillants se servent encore de ces moyens pour jeter des germes de défiance dans le public, et pour faire ...
En même temps le département vous observe que, dans les différentes époques de son administration, sa conduite a éprouvé quelque blâme, qu'on a jeté des soupçons odieux sur les soins qu'il a pris d'...
...s-commençaient à se manifester, où leur présence était jugée nécessaire pour procédter à des travaux publics, où l'état de leur frontière les obligeait à une surveillance sévère pour se garantir des surprises de nos ennemis, ou même pour venir prendre dans le sein de la Convention des mesures de salut public. Quelques malveillants se servent encore de ces moyens pour jeter des germes de défiance dans le public, et pour faire perdre à l'administration supérieure du département
Locuteur: Léonard Bourdon
...e administration surveillante, pénétrée de l'importance de ses devoirs, et mf négligeant rien pour...
...inistration dont le plus beau titre est de mériter ranimadver-sion des malveillant...
... dictés par la prudence, la sagesse et l'amour du bien public. Il y a reconnu une administration surveillante, pénétrée de l'importance de ses devoirs, et mf négligeant rien pour les remplir, une administration dont le plus beau titre est de mériter ranimadver-sion des malveillants-.
Locuteur: Léonard Bourdon
A l'égard de la demande qu'ils font d'être autorisés...
...et qui se sont rétractés, en conformité de la loi du 26 juin, votre comité a pensé qu'il pouvait seulement leur être permis de revenir à Dax, et que vous deviez réserver la décision de leur affaire lors du rapport général su...
...urgées, qui vous sera présenté sous peu de jours ; mais que Fimmense quantité des pièces dont il sera accompagné a rendu de toute impossibilité jusqu'à ce moment. : vous verrez alors quel était le but de cette intrigue, et que c'était dans le sein même de cette Assemblée qu'on y donnait l'assen...
A l'égard de la demande qu'ils font d'être autorisés à renvoyer à leurs fonctions et dans leurs foyers les prévenus dont je vous ai parlé,, et qui se sont rétractés, en conformité de la loi du 26 juin, votre comité a pensé qu'il pouvait seulement leur être permis de revenir à Dax, et que vous deviez réserver la décision de leur affaire lors du rapport général sur les administrations insurgées, qui vous sera présenté sous peu de jours ; mais que Fimmense quantité des pièces dont il sera accompagné a rendu de toute impossibilité jusqu'à ce moment. : vous verrez alors quel était le but de cette intrigue, et que c'était dans le sein même de cette Assemblée qu'on y donnait l'assentiment le plus marqué.
Locuteur: Léonard Bourdon
Je n'entrerai pas dans de plus longs détails sur quelques autres ...
...que vous fassiez une justice; éclatante de tous ces administrateurs infidèles, tra...
..., qui ont arboré contre vous l'étendard de la révolte, vous devez opposer une barr...
Je n'entrerai pas dans de plus longs détails sur quelques autres personnages, qui ont figuré dans cette affaire ;. mais en attendant que vous fassiez une justice; éclatante de tous ces administrateurs infidèles, traîtres ou conspirateurs, qui ont arboré contre vous l'étendard de la révolte, vous devez opposer une barrière à la malveillance, en arrachant à leurs fonctions des hommes inciviques ou ...
Locuteur: Léonard Bourdon
Voici le projet de décret que, je vous propose au nom du c... Voici le projet de décret que, je vous propose au nom du comité.
Locuteur: Léonard Bourdon
...uit à peu près textuellement le rapport de Julien (de Toulouse) sans Vaccompagner d'aucun com... Le Moniteur universel (2) reproduit à peu près textuellement le rapport de Julien (de Toulouse) sans Vaccompagner d'aucun commentaire.
...n quatre jours pour effectuer le voyage de Mont-de-Marsan à Paris, il est probable que, Ba...
...inzaine d'août;- mais le procès-verbal- de l'Assemblée' ne fait aucune mention du dépôt. Nous avons pu retrouver la pétition de Bassedat à la Bibliothèque nationale et...
...s. Etant donné que le dernier arrêté, est du: 25 juillet et qu'il fallait environ quatre jours pour effectuer le voyage de Mont-de-Marsan à Paris, il est probable que, Bassedat se présenta à. la Convention dans la première quinzaine d'août;- mais le procès-verbal- de l'Assemblée' ne fait aucune mention du dépôt. Nous avons pu retrouver la pétition de Bassedat à la Bibliothèque nationale et nous l'insérons aux Annexes delà séance. (Voy. ci-après annexe n° 3,.p. 508).
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 991, col. 3. — Voir aussi : Journ...
...— Mercure universel du mercredi 21 août 1793-, page 316, col. 2.
(2) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 991, col. 3. — Voir aussi : Journal des Débats et des Décrets, n° 336, page 265. — Mercure universel du mercredi 21 août 1793-, page 316, col. 2.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 488
Locuteur: Léonard Bourdon
projet de décret sur le mode d'exécution du décret qui met en état de réquisition tous les citoyens français ...
...mode d'exécution plus conforme aux vues de la. Convention (1).
projet de décret sur le mode d'exécution du décret qui met en état de réquisition tous les citoyens français : la discussion s'engage ; mais après d'assez longs débats, la Convention nation...
...e ce projet au comité pour lui faire demain un nouveau rapport, et présenter un mode d'exécution plus conforme aux vues de la. Convention (1).
Locuteur: Barère
au nom du comité de Salut public. Citoyens, dans les circon...
...a sauver. Yous avez chargé votre comité de Salut public de vous indiquer les différents points où ...
...vont se trouver casés tous les citoyens de la République. Le comité a pensé que vo...
...femmes mêmes, cette partie intéressante de la société, concourront aussi à sauver ...
... .anciennes, en entretenant les soldats de tous les objets nécessaires à leur équi...
...contribué à leurs succès et au maintien de la liberté.
au nom du comité de Salut public. Citoyens, dans les circonstances où se trouve la République, ce ne sont point des discours, mais des décrets et leur exécution qui doivent la sauver. Yous avez chargé votre comité de Salut public de vous indiquer les différents points où doivent se porter les citoyens français ; il en a trouvé dix-sept : ils sont mar...
...y ont excité les contre-révolutionnaires. C'est ainsi que dans 17 distributions vont se trouver casés tous les citoyens de la République. Le comité a pensé que vous deviez mettre en réquisition les hommes, les subsistances, lès ouvriers en fe...
...aise doit, d'ici au 15 septembre prochain, avoir foudroyé tous ses ennemis. Les femmes mêmes, cette partie intéressante de la société, concourront aussi à sauver leur patrie ; leurs travaux seront désignés dans une instruction que le comité p...
...s aller aux frontières, elles se souviendront que les citoyennes des Républiques .anciennes, en entretenant les soldats de tous les objets nécessaires à leur équipement, n'ont pas peu contribué à leurs succès et au maintien de la liberté.
Locuteur: Barère
« Pour l'exécution de son projet, le comité a pensé que des commissaires de la Convention seraient nécessaires. Il ... « Pour l'exécution de son projet, le comité a pensé que des commissaires de la Convention seraient nécessaires. Il soumettra demain à votre acceptation les citoyens qu'il a -choisis.
Locuteur: Barère
... par l'Assemblée constituante, à la fin de sa session, sauva la France en 1792. Ce... La levée des 91,000 gardes nationales ordonnée par l'Assemblée constituante, à la fin de sa session, sauva la France en 1792. Ce fut ce noyau d'armée qui nous aida à fonder la République. Il faut aujourd'hui ...
Locuteur: Barère
« Barère lit un projet de décret. « Barère lit un projet de décret.
Locuteur: Lacroix
.... Je voudrais aussi savoir si le comité de Salut public a pris des mesures pour assurer la subsistance d'un aussi grand nombre de citoyens : car il y a beaucoup d'endroits où, malgré les ordres de l'Assemblée, le battage des grains n'es... ...el nombre d'hommes se portera sur tel point' et servira au complément des armées. Je voudrais aussi savoir si le comité de Salut public a pris des mesures pour assurer la subsistance d'un aussi grand nombre de citoyens : car il y a beaucoup d'endroits où, malgré les ordres de l'Assemblée, le battage des grains n'est pas fait.
Locuteur: Chabot
...s, on vous a annoncé la levée du blocus de Cambrai ; mais on ne vous en a point di...
...Je vais vous l'apprendre. Les patriotes de Cambrai, sentant bien que tant qUe les ennemis auraient dans l'intérieur de leur ville des aristocrates, qui lès instruiraient de leurs moyens de défenses, ils ne lèveraient pas le sièg...
...a première mesure que vous preniez soit de chasser tous les aristocrates de la République.^ Citoyens, j'ai entendu parler de mettre en état d'arrestation tous les g...
Citoyens, on vous a annoncé la levée du blocus de Cambrai ; mais on ne vous en a point dit la cause. Je vais vous l'apprendre. Les patriotes de Cambrai, sentant bien que tant qUe les ennemis auraient dans l'intérieur de leur ville des aristocrates, qui lès instruiraient de leurs moyens de défenses, ils ne lèveraient pas le siège, les en chassèrent, et aussitôt le blocus fut levé. Je demande que la première mesure que vous preniez soit de chasser tous les aristocrates de la République.^ Citoyens, j'ai entendu parler de mettre en état d'arrestation tous les gens suspects ; d'abord cette mesure prête à l'arbitraire, en ce que l'on regarde...
Locuteur: Chabot
...t pas, je dis que ces gens feront moins de mal qu'au milieu de vous. Cette raison est injuste, dira-t-...
...elques individus; mais lorsqu'il s'agit de sauver le peuple, aucune considération ...
... certaine. Alors le cultivateur, assuré de ne pas être trahi, portera les subsista...
...arti écrase l'autre ; ouvrez l'histoire de Votre pays, et vous verrez le
...te campagne ; ainsi-cette crainte devient chimérique ; ot quand elle ne le serait pas, je dis que ces gens feront moins de mal qu'au milieu de vous. Cette raison est injuste, dira-t-on, parce qu'elle embrasse des Citoyens qui ne sont pas coupables. Je sais que, dans le mouvement révolutionnaire, il y a des froissements qui écrasent quelques individus; mais lorsqu'il s'agit de sauver le peuple, aucune considération particulière ne doit arrêter. Citoyens, si" yous prenez cette mesure, lés patrio...
...nce n'agitera plus, se présenteront devant l'ennemi et remporteront une victoire certaine. Alors le cultivateur, assuré de ne pas être trahi, portera les subsistances au camp, et le marchand donnera ses marchandises a un prix modéré. Citoyens, il faut que dans une République un parti écrase l'autre ; ouvrez l'histoire de Votre pays, et vous verrez le
Locuteur: Tallien
...pel général que vous faites à la nation de se lever tout entière, et vous chargez ...
... assemblées primaires d'exciter le zèle de leurs concitoyens. Sans doute, cette levée en masse n'est pas, comme l'affectent de le dire quelques individus, le départ de tous les citoyens, mais bien un renfort...
Citoyens, c'est un appel général que vous faites à la nation de se lever tout entière, et vous chargez les commissaires des assemblées primaires d'exciter le zèle de leurs concitoyens. Sans doute, cette levée en masse n'est pas, comme l'affectent de le dire quelques individus, le départ de tous les citoyens, mais bien un renfort considérable que vous envoyez à vos armées. On demande quel sera le nombre des ...
... Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 992, col. 2 et suiv. et Moniteur universel du jeudi 2» août 1793, page 993, col. 2. Voir aux annexes de la séance (annexe n° 4, page 510} les comptes rendus de a discussion publiés par les divers jou... (2) Moniteur universel du mercredi 21 août 1793, page 992, col. 2 et suiv. et Moniteur universel du jeudi 2» août 1793, page 993, col. 2. Voir aux annexes de la séance (annexe n° 4, page 510} les comptes rendus de a discussion publiés par les divers journaux.
^propose les points de réunion pour la levée en masse du peuple français ; dans les villes de SaintQuentin, Soissons, Chalon-sur-Saôn... ^propose les points de réunion pour la levée en masse du peuple français ; dans les villes de SaintQuentin, Soissons, Chalon-sur-Saône, Nancy, Colmar, Besançon, Mâcon, Grenoble, Avignon, Narbonne, (1) P.V,tome 19,...

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 489
Locuteur: Tallien
contre les ennemis de la patrie ; mais comme vous ne pouvez p...
...riotisme des citoyens qui sont tous las de la guerre, il est impossible de le déterminer ; il faut que chaque commune envoie tous les citoyens en état de porter les armes, et qu'en partant elle...
contre les ennemis de la patrie ; mais comme vous ne pouvez pas calculer l'énergie et le patriotisme des citoyens qui sont tous las de la guerre, il est impossible de le déterminer ; il faut que chaque commune envoie tous les citoyens en état de porter les armes, et qu'en partant elle leur donne des vivres pour huit jours ; quand ils seront épuisés, elle en fera ...
Locuteur: Tallien
« Quant à la proposition de Chabot, j'en demande le renvoi au comité de Salut public, pour en faire son rapport... « Quant à la proposition de Chabot, j'en demande le renvoi au comité de Salut public, pour en faire son rapport sous trois jours. Les peuples anciens, avant d'aller combattre les ennemis exté...
Locuteur: Amar
J'appuie la proposition de Chabot; il est temps de faire justice de tous ces conspirateurs qui depuis si lo... J'appuie la proposition de Chabot; il est temps de faire justice de tous ces conspirateurs qui depuis si longtemps nous trahison t. Je demande que tous les aristocrates et les gens suspec...
Locuteur: Gaston
...exécution, il ne faut point donner trop de latitude à l'expression se lever en mas...
...des Autrichiens ; il faut que le comité de Salut public, qui connaît les besoins de la patrie, fasse assembler toutes les c...
... faut que vous donniez le 10e ou le 20e de vos habitants, alors elles s'assemblero...
... le peuple se. lève pour la dernière fois. Mais nous différons sur les moyens d'exécution, il ne faut point donner trop de latitude à l'expression se lever en masse ; ce ne sont pas 25,000,000 d'hommes qu'il faut faire marcher contre les enne...
... français fera, est la levée, d'une force suffisante, pour s'opposer à l'audace des Autrichiens ; il faut que le comité de Salut public, qui connaît les besoins de la patrie, fasse assembler toutes les communes, et leur dise : il faut que vous donniez le 10e ou le 20e de vos habitants, alors elles s'assembleront et diront : un tel et un tel marcheront..... (Murmures.)
Locuteur: Danton
« Danton. La nature de cette discussion doit vous confirmer un... « Danton. La nature de cette discussion doit vous confirmer une vérité, c'est que si c'est l'énergie qui conçoit les plans vastes, c'est la ré...
Locuteur: Danton
« Le comité de Salut public n'a pu tout calculer à la fois, la multiplicité de ses opérations l'empêche trop souvent de mûrir ses rapports. U faut renvoyer à l... « Le comité de Salut public n'a pu tout calculer à la fois, la multiplicité de ses opérations l'empêche trop souvent de mûrir ses rapports. U faut renvoyer à la propre revision les mesures qu'il vous a présentées.
Locuteur: Danton
...re les ennemis intérieurs et extérieurs de la patrie ; mais considérons que, pour ...
...u pain : or, avez-vous assez d'armes et de pain pour faire marcher à la fois tous ...
...er leurs marches progressives en raison de la quantité d'armes et de pain que vous avez à fournir.
..., s'il le faut, pour la liberté, et qu'il doit être toujours prêt à marcher contre les ennemis intérieurs et extérieurs de la patrie ; mais considérons que, pour marcher, il faut des armes et du pain : or, avez-vous assez d'armes et de pain pour faire marcher à la fois tous les Français ? Non, sans doute ; il faut donc combiner leurs marches progressives en raison de la quantité d'armes et de pain que vous avez à fournir.
Locuteur: Danton
...ez dû voir qu'il entrait dans sa pensée de rendre cette distribution facultative, et de faire renforcer les points menacés, aux dépens de ceux qui ne le seraient pas. ... projet du comité : il vous a présenté d© grands "cadres à remplir; mais vous avez dû voir qu'il entrait dans sa pensée de rendre cette distribution facultative, et de faire renforcer les points menacés, aux dépens de ceux qui ne le seraient pas.
Locuteur: Danton
...ut mieux souffrir quelques moments, que de laisser paralyser l'énergie nationale. ... ... ennemis, et que demain, sans plus attendre, on décrète et on agisse ; car il vaut mieux souffrir quelques moments, que de laisser paralyser l'énergie nationale. (On applaudit.)
Locuteur: Barère
...rangères au Comité ; il a gémi lui-même de la manière accélérée dont on le harcela...
... faire marcher à la fois les 25,000,000 de Français ; il a pensé seulement que tous devaient être à la réquisition de la liberté. (On applaudit.)
Danton a été témoin que ces raisons ne sont pas étrangères au Comité ; il a gémi lui-même de la manière accélérée dont on le harcelait pour lui faire présenter les moyens. Déjà les aristocrates ont jeté du ridicu...
...les hommes qui servent bien leur patrie. Ne croyez pas que le comité ait pensé à faire marcher à la fois les 25,000,000 de Français ; il a pensé seulement que tous devaient être à la réquisition de la liberté. (On applaudit.)
Locuteur: Barère
...et la dévastèrent, n'avaient besoin que de fer, et pillèrent leur nourriture ; mai...
...sez insensé pour l'abandonner et imiter de® sauvages : c'est être un contre^ révolutionnaire, c'est être un agent de Pitt que parler différemment. (On appla...
« U sait que les barbares qui jadis se portèrent en masse dans toute l'Europe et la dévastèrent, n'avaient besoin que de fer, et pillèrent leur nourriture ; mais le peuple français, qui connaît sa tactique particulière, n'est point assez insensé pour l'abandonner et imiter de® sauvages : c'est être un contre^ révolutionnaire, c'est être un agent de Pitt que parler différemment. (On applaudit.)
Locuteur: Barère
« On a dit que les citoyens de Cambrai, bloqués par l'ennemi, avaient chassé 800 aristocrates de leur ville, et qu'à l'instant le blocus...
...mple réquisition, les deux départements de l'Aisne et de la Somme se sont levés ; c'est là sans doute la principale cause de la retraite de l'ennemi. Ainsi, un seul coup de tocsin fera lever tous Français sur tou...
« On a dit que les citoyens de Cambrai, bloqués par l'ennemi, avaient chassé 800 aristocrates de leur ville, et qu'à l'instant le blocus avait été levé. Il faut tout dire, c'est que, pendant ce blocus, des patrouilles ennemies avaient marché vers Saint-Quentin, et qu'alors sans décret et sur une simple réquisition, les deux départements de l'Aisne et de la Somme se sont levés ; c'est là sans doute la principale cause de la retraite de l'ennemi. Ainsi, un seul coup de tocsin fera lever tous Français sur tous les points où l'on osera les attaquer. Mais la levée en masse, comme l'entende...
Locuteur: Barère
...pour ailler dans vos armées répandre le - ...rates eux-mêmes provoquent cette mesure ; car alors ils payent des malveillants pour ailler dans vos armées répandre le -

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 490
Locuteur: Barère
...oncer à la diplomatie et des Eaunitz et de Cobourg. Nous ne devons plus borner la ...
...uelques progrès en préparant les moyens de faire la campagne suivante. : nous devo...
...hasser nos, ennemis pendant la campagne de 1793, et consolider la; liberté dans la seconde année de la Républi-; que. Je vous réponds que s...
« Nous (levons renoncer à la diplomatie et des Eaunitz et de Cobourg. Nous ne devons plus borner la campagne à faire quelques progrès en préparant les moyens de faire la campagne suivante. : nous devons, tout faire, tout sacrifier pour chasser nos, ennemis pendant la campagne de 1793, et consolider la; liberté dans la seconde année de la Républi-; que. Je vous réponds que si- vous agissez ainsi, vos ennemis viendront vous demander, la; paix. Ainsi, il ...
Locuteur: Barère
...ple, se rendirent, le 10 août, au champ de la Réunion, pour célébrer la fête de la République, accompagnés d'un chœur de. musiciens qui faisaient retentir les airs de sons patriotiques. Une fois parvenus à ...
...éri : Où peut-on être mieux, qu'au sein de -sa famiUe, fut accueilli avec transport par.le concours immense des citoyens. de. tout âge et de tout sexe ; alors, la président, placé sur le piédestal de la colonne emblème de la Constitution, prononça un discours dont l'énergie po...
...s.. Une jeune fille, sous les attributs de Minerve, représentant la République, mi...
...; après j quoi,, la jeune fille,, image de la République, fut portée par le président de l'administration et un autre membre du ...
..., avec, deux jeunes citoyens,, symboles de: générations futures, au. milieu de l'affluence-du peuple.
...éral du département des Landes,, tous les administrateurs .confondus avec le peuple, se rendirent, le 10 août, au champ de la Réunion, pour célébrer la fête de la République, accompagnés d'un chœur de. musiciens qui faisaient retentir les airs de sons patriotiques. Une fois parvenus à ce champ, l'air chéri : Où peut-on être mieux, qu'au sein de -sa famiUe, fut accueilli avec transport par.le concours immense des citoyens. de. tout âge et de tout sexe ; alors, la président, placé sur le piédestal de la colonne emblème de la Constitution, prononça un discours dont l'énergie porta l'enthousiasme dans tous les cœurs.. Une jeune fille, sous les attributs de Minerve, représentant la République, mit le feu à la, bannière, signe proscrit d'un gouvernement détruit par le peuple....
...et emportèment civique, et chantèrent, en entourant le brasier» la Marseillaise ; après j quoi,, la jeune fille,, image de la République, fut portée par le président de l'administration et un autre membre du Conseil dans la, salle des séances du département, où ils placèrent ce précieux fardeau, dans, un lieu élevé,, avec, deux jeunes citoyens,, symboles de: générations futures, au. milieu de l'affluence-du peuple.
Locuteur: Barère
La commune de Neufchâteau, département-des Vosges, a accepté à l'unanimité la Constitution, de même que la ville de Cahors, département du Lot (3). La commune de Neufchâteau, département-des Vosges, a accepté à l'unanimité la Constitution, de même que la ville de Cahors, département du Lot (3).
Locuteur: Barère
...xcitent contre la Révolution les clercs de notaire,, et la jeunesse marchande, qui... sordre ; ils excitent contre la Révolution les clercs de notaire,, et la jeunesse marchande, qui généralement n'est point patriote. Je dois finir par une observation importante...
Locuteur: Barère
...a circonstance, où il fit l'application de ce grand- principe : que chez une natio...
...l fut arrêté^ par les volonté» unanimes de tout le peuple, que cette jeune fille porterait désormais le nom de Marie- Laborde, département des Landes,...
...buisson, qui ont représenté les enfants de la patrie, seraient mentionnés honorablement _ au procès-verbal, et que les ouvriers de la ville de Mont-de^Marsan, qui ont cessé; leurs travaux po...
la circonstance, où il fit l'application de ce grand- principe : que chez une nation. Kbre, la confiance dans le peuple est un des leviers les: plus puissants pour...
...euple, l'accolade fraternelle à la jeune fille représentant la République ; et il fut arrêté^ par les volonté» unanimes de tout le peuple, que cette jeune fille porterait désormais le nom de Marie- Laborde, département des Landes, République une et indivisible, et que les-citoyens Jacques Bié et Jean Du-buisson, qui ont représenté les enfants de la patrie, seraient mentionnés honorablement _ au procès-verbal, et que les ouvriers de la ville de Mont-de^Marsan, qui ont cessé; leurs travaux pour se réunir à leurs frères à cette fête civique, seront également mentionnés ho...
Locuteur: Barère
« Une course de taureaux, une danse nombreuse, au son'd... « Une course de taureaux, une danse nombreuse, au son'du plus brillant orchestre, et dès illuminations par toute la ville-ont couronné ...
Locuteur: Barère
... citoyen Soutoul, député extraordinaire de la société de Saihte-Menehould, se plaint que sa péti... Le citoyen Soutoul, député extraordinaire de la société de Saihte-Menehould, se plaint que sa pétition, ayant été décrétée* mention honoraole et insertion au Bulletin, aient été ...
Locuteur: Barère
...sillé, greffier du tribunal du district de Vihiers, département de Maine-et-Loire, demande que L'on insère... Le citoyen Versillé, greffier du tribunal du district de Vihiers, département de Maine-et-Loire, demande que L'on insère: son acceptation àrwla* Oonstitution .au. Bulletin:;; demande en. outre des ind...
Locuteur: Barère
Le. procureur syndic-du district de Sens, département de l'Yonne (4), envoie à la Convention. na... Le. procureur syndic-du district de Sens, département de l'Yonne (4), envoie à la Convention. nationale :
Locuteur: Barère
1°' 185 paires de souliers ; 1°' 185 paires de souliers ;
Locuteur: Barère
2 .20 47 paires de bas ; 2 .20 47 paires de bas ;
Locuteur: Barère
3° 23'paires de guêtres ; 3° 23'paires de guêtres ;
Locuteur: Barère
...s pour divers bataillons du département de l'Yonne, ont été offerts par des citoyens et communes du district de Sens, savoir : Ces dons,, qui sont destinés pour divers bataillons du département de l'Yonne, ont été offerts par des citoyens et communes du district de Sens, savoir :
...nsérée, dans! le Supplément au Bulletin de là Convention. da20 août 1793. (2) Cette adresse n'est pas mentionnée atu: procès-ver-bal ; mais elle est insérée, dans! le Supplément au Bulletin de là Convention. da20 août 1793.
La commune de Thorigny ; Villeroy, et le curé dudit l...
...ais elle figure par extrait au Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793.
La commune de Thorigny ; Villeroy, et le curé dudit lieu ; Foissy ; Malinons ; Vallière et l'e desservant dudit lieu Saint-Martin-sur...
...her, curé dudit lieu ; (1) Cette pièce n'estpas; mentionnée au procès-verbal ; mais elle figure par extrait au Bulletin de la Convention du mardi 20 août 1793.
... insérée dans le Supplément au Bulletin de. la Convention du 20 août 1793. (4) Cette-adresse- n'est pas mentionnée au procès-verbal ; mais elfe est insérée dans le Supplément au Bulletin de. la Convention du 20 août 1793.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 491
Locuteur: Barère
...et civique du citoyen P loyer (1), curé constitutionnel de la ville de Pôligny, département du Jura, dont voic... Un membre [Léonard Bourdon] a fait lecture d'une adresse religieuse et civique du citoyen P loyer (1), curé constitutionnel de la ville de Pôligny, département du Jura, dont voici l'extrait :
Locuteur: Barère
... ; et les citoyens Legrand et Guidïard, de Sens. ...cy ; Compigny ; Lachapelle-sur-Oreuse ; Lailly et la citoyenne Mérie, dudit lieu ; et les citoyens Legrand et Guidïard, de Sens.
Locuteur: Barère
...ntre elle ; porter partout le caractère de l'homme libre, et ne pas craindre de prononcer la vérité au milieu même de l'orage, lorsque cette vérité peut être...
...lorsque la loi nous appelle, plutôt que de voir couler à grands flots > le sang de ses frères. »
... qui reconnaîtront elles-mêmes la Convention,, et qui ne se soulèveront point contre elle ; porter partout le caractère de l'homme libre, et ne pas craindre de prononcer la vérité au milieu même de l'orage, lorsque cette vérité peut être utile, éclairer le peuple sur ses droits, lui apprendre à ménager son sang pour...
...mis et des intérêts particuliers ; savoir s'offrir soi-même en victime, surtout lorsque la loi nous appelle, plutôt que de voir couler à grands flots > le sang de ses frères. »
a la séance de la convention nationale du mardi 20 aout 1793 a la séance de la convention nationale du mardi 20 aout 1793
...nons ci-dessus est emprunté au Bulletin de la Convention du20 août 1793. On trouve d'ailleurs trace de cette adresse dans VAuditeur national \(n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 2); dans le Mercure universel du jeudi 22 août 1793,- page 329, 2* coL, et dans les Annales...
...littéraires (p° 232 du mercredi 21 août 1793, page 1065, 20 eol.). Ceg, journaux rap...
...sse du curé Ployer n'est pas mentionnée au procès-verbal. L'extrait que nous donnons ci-dessus est emprunté au Bulletin de la Convention du20 août 1793. On trouve d'ailleurs trace de cette adresse dans VAuditeur national \(n° 333 du mercredi 21 août 1793, page 2); dans le Mercure universel du jeudi 22 août 1793,- page 329, 2* coL, et dans les Annales patriotiques et littéraires (p° 232 du mercredi 21 août 1793, page 1065, 20 eol.). Ceg, journaux rapportent que C'est Léonard Bourdon qui en fit lecture et qu'elle fut accueillie p...
...exes au décret rendu sur la proposition de fayau, au nom du comité de législation, en'faveur du citoyen georg...
...orbihan et jugé au tribunal du district de lorient (2).
pièces annexes au décret rendu sur la proposition de fayau, au nom du comité de législation, en'faveur du citoyen georgelin, administrateur du département du morbihan et jugé au tribunal du district de lorient (2).
...istrateur du département du Morbihan et de Arrêté qui suspend provisoirement le citoyen ' Geûrgelinde ses fonctions d'administrateur du département du Morbihan et de
... confiance ; pareillement exposi-: tive de ^irrégularité de la conduite ultérieure de cet administrateur, quant à sa tenue da...
...uliers avec ses eoopéçateurs au soutien de ladite lettre, copie certifiée du p roc...
...t les importunités, agressions et voies de fait commises chez lui et contre sa per...
...is d'avril pâr ledit citoyen Georgelin, de laquelle il résulte que ses écarts subs...
... réfléchis et prémédités pour se venger de ce que ses collègues lui avaient déclaré la perte de leur confiance et lui avaient reproché ...
...ns contraires que celle-là, au maintien de la liberté-et de l'égalité, et de la République une ,et indivisible. Lequ...
...ent du tribunal du district d'Hennebont, séant à Lorient, qu'il avait perdu leur confiance ; pareillement exposi-: tive de ^irrégularité de la conduite ultérieure de cet administrateur, quant à sa tenue dans l'administration générale des affaires et dans, ses procédés" particuliers avec ses eoopéçateurs au soutien de ladite lettre, copie certifiée du p rocès-verbal rapporté le 23 dudit mois d'avril par le citoyen Jean-Joseph Danet, administrateur et vice-président du directoire du département du Morbihan, relatant les importunités, agressions et voies de fait commises chez lui et contre sa personne par ledit citoyen Georgelin ; la lettre à nous écrite dès le 20 dudit mois d'avril pâr ledit citoyen Georgelin, de laquelle il résulte que ses écarts subséquents ont été réfléchis et prémédités pour se venger de ce que ses collègues lui avaient déclaré la perte de leur confiance et lui avaient reproché ses liaisons, avec son parent Boisgelin dont il proclamait l'innocence, ses visi...
...ccusé d'en avoir dégénéré soit par fanatisme, soit par d'autres opinions non moins contraires que celle-là, au maintien de la liberté-et de l'égalité, et de la République une ,et indivisible. Lequel Tuault lé citoyen Georgelin nous annonce lui-même être en état d arrestation ...
...e ressentiment vient entraver l'énergie de leurs délibérations et nuire, par le dé...
...et mutuelle, à l'harmonie et au concert de leurs mouvements dans des assemblées où...
...t du civisme le plus pur, le plus désintéressé, ne peuvent opérer le bien, si- le ressentiment vient entraver l'énergie de leurs délibérations et nuire, par le défaut d'une estime réciproque et mutuelle, à l'harmonie et au concert de leurs mouvements dans des assemblées où toutes les pensées, tous les résultats doivent tendre abstraitement, mais avec ...
...ur Georgelin, n'ayant pas pris le parti de céder lui-même à la défaveur dont il se...
... le chef doit éminemment être au-dessus de tout soupçon.
Considérant que l'administrateur Georgelin, n'ayant pas pris le parti de céder lui-même à la défaveur dont il se voyait environné dans le conseil général du département du Morbihan, et ayant a...
...conséquemment moins désavantageuse pour la chose publique, dans un tribunal dont le chef doit éminemment être au-dessus de tout soupçon.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 492
L'an 1793, le second de la République française, le .vingt-troi... L'an 1793, le second de la République française, le .vingt-troisième jour d avril. Je soussigné, Jean-Joseph Danet, administrateur et viçe-prés...
ment de ses fonctions d'administrateur du département du Morbihan et de président du tribunal civil du district...
...se, sous les peines portées par la loi, de continuer à s'immiscer dans l'une ni l'autre de ces deux fonctions, passé... de la notification qui lui en sera faite de notre présent arrêté, d'un côté de la part du conseil général du départeme...
...reur général syndic, et d'un autre côté de la part du tribunal du district d'Henne...
... ; réservons audit Georgelin ses moyens de justification si aucuns il a, et disons...
...le privera point, à tous autres égards, de ses droits et facultés de citoyen : arrêtons, néanmoins, qu'il sera tenu de se rendre sur-le-champ et immédiatement en la ville de Lorient pour y demeurer jusqu'à nouvel ordre sous la surveillance de Ja municipalité dudit lieu.
ment de ses fonctions d'administrateur du département du Morbihan et de président du tribunal civil du district d'Hennebont, séant à Lorient, le citoyen Georgelin, auquel nous faisons défense, sous les peines portées par la loi, de continuer à s'immiscer dans l'une ni l'autre de ces deux fonctions, passé... de la notification qui lui en sera faite de notre présent arrêté, d'un côté de la part du conseil général du département à la diligence du procureur général syndic, et d'un autre côté de la part du tribunal du district d'Hennebont, a la diligence du commissaire national ; réservons audit Georgelin ses moyens de justification si aucuns il a, et disons que sa suspension ne le privera point, à tous autres égards, de ses droits et facultés de citoyen : arrêtons, néanmoins, qu'il sera tenu de se rendre sur-le-champ et immédiatement en la ville de Lorient pour y demeurer jusqu'à nouvel ordre sous la surveillance de Ja municipalité dudit lieu.
mai 1793 mai 1793
, l'an second de la République française. , l'an second de la République française.
Copie de la lettre du citoyen Georgelin,, aux re... Copie de la lettre du citoyen Georgelin,, aux représentants du peiXple délégués par la Convention nationale dans les département...
Vannes, 20 avril 1793 Vannes, 20 avril 1793
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
...nie au département par ses commissaires de La Roche-Bernard qui mandent qu'il ne l... La justification du citoyen Boisgelin vient d'être fournie au département par ses commissaires de La Roche-Bernard qui mandent qu'il ne leur a été donné aucun indice qui puisse tendre à le faire soupçonner d'avoir par...
...ication devenait nécessaire à la mienne de l'intérêt que je ne pouvais manquer de prendre à 1 élargissement d'un parent a...
...ans. Le département me faisait un crime de mes instances en sa faveur et de mes relations avec le général du Petit-...
... avec cet excellent citoyen aux jardins de Limoges, dont le propriétaire est déten...
...ler à la grand'messe, et se sont permis de me dire : que je perdrais ainsi leur co...
Cette justification devenait nécessaire à la mienne de l'intérêt que je ne pouvais manquer de prendre à 1 élargissement d'un parent avec lequel j'ai eu des rapports d'affaires pehdànt vingt ans. Le département me faisait un crime de mes instances en sa faveur et de mes relations avec le général du Petit-Bois, que son patriotisme à toute épreuve fit députer à la législature. Une promenade que j'ai faite avec cet excellent citoyen aux jardins de Limoges, dont le propriétaire est détenu en ville, nous fit dénoncer à la municipalité pour avoir fait une visite à M. ...
...ien confrère, l'ex-constituant Tuault, transféré àu petit couvent pour ne pas aller à la grand'messe, et se sont permis de me dire : que je perdrais ainsi leur confiance. Je leur ai répliqué que je ne perdrais pas celle du public que j'empêch...
de lanterner nos administrateurs du port pour leur accaparement de grains. de lanterner nos administrateurs du port pour leur accaparement de grains.
...laces que la retraite des trois recrues de Beysser, Servier, Bour-gerel et Boutele...
...antes m'a attiré cetté inique hostilité leur part ; mais ils ne réussiront jama...
...r, comme le commerce, le gouvernement entier entre eux du département pour les places que la retraite des trois recrues de Beysser, Servier, Bour-gerel et Boutelet rendront vacantes m'a attiré cetté inique hostilité leur part ; mais ils ne réussiront jamais à me convaincre d'incivisme dans ma correspondance avec Audren, et mes différ...
L'auteur du Parallèle des maux de la monarchie et des avantages de-la République ne peut devenir, à vos ye...
...u port, dénonciatrice pour me remercier de l'avoir sauvée de la Vengeance^ populaire que ses accapar...
L'auteur du Parallèle des maux de la monarchie et des avantages de-la République ne peut devenir, à vos yeux, suspect d'incivisme malgré la dynastie vaneloise du port, dénonciatrice pour me remercier de l'avoir sauvée de la Vengeance^ populaire que ses accaparements désespérait et irritait vivement contre ses auteurs.
Ma réconnaissance de votre protection contre de téméraires dénonciateurs égalera toujours v lé respectueux attachément de votre affectionné concitoyen, Ma réconnaissance de votre protection contre de téméraires dénonciateurs égalera toujours v lé respectueux attachément de votre affectionné concitoyen,
Sur les 7 heures du matin de ce jour, le citoyen Georgelin, administ...
...n affaires, je reviendrai. Je l'ai prié de s'asseoir et lui ai dit que j'allais av...
...lors suivi jusque sur le premier palier de mon escalier, où je lui ai demandé ce q...
Sur les 7 heures du matin de ce jour, le citoyen Georgelin, administrateur du département et président du tribunal du district d'Hennebont, séant à ...
...net, et se trouvant alors à mon bureau trois personnes, il m'a dit : Vous êtes en affaires, je reviendrai. Je l'ai prié de s'asseoir et lui ai dit que j'allais avoir, fini. Je reviendrai, m'a-t-il encore répondu ; je l'ai alors suivi jusque sur le premier palier de mon escalier, où je lui ai demandé ce qu'il pouvait avoir à me dire, il est descendu précipitamment, en me disant encor...
...iron une demi-heure après, il est entré de nouveau chez moi et a remis à ma domest... Environ une demi-heure après, il est entré de nouveau chez moi et a remis à ma domestique, dans la cuisine, une carte imprimée portant autour une vignette et au mili...
...a carte à mon épouse, en rendant compte de la recommandation du citoyen Georgelin;...
...a carte dudit Georgelin, qu'elle venait de déchirer et un chiffon de papier sur lequel était écrit de sa main. : Au citoyen Georgelin, présid...
La domestique a porté la carte à mon épouse, en rendant compte de la recommandation du citoyen Georgelin; mon épouse surprise m'est venue dire : Que te veut, Georgelin 1 Depuis samedi il vient ici chaque jour, elle me remet la carte dudit Georgelin, qu'elle venait de déchirer et un chiffon de papier sur lequel était écrit de sa main. : Au citoyen Georgelin, président du tribunal à Lorient, à Vannes. ^

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 493
...n et lui ai dit : quel est donc l'objet de vos visites? Monsieur, m'a-t-il répondu...
...er ma sensibilité et mon mécontentement de votre procédé de l'autre jour, je viens en tirer vengean...
... ce qu'il a fait. Cette personne retirée, je me suis adressé au citoyen Georgelin et lui ai dit : quel est donc l'objet de vos visites? Monsieur, m'a-t-il répondu, vous ne devez pas ignorer ma sensibilité et mon mécontentement de votre procédé de l'autre jour, je viens en tirer vengeance.
Je n'ai été que l'organe de l'assemblée du département ; vous avez été témoin de son vote et de son arrêté, exigez-vous que je sois sa ...
...e que vous me l'avez annoncé, que c'est de vous que j'en veux avoir raison. Apercevant au même moment un mouvement de la part dudit Georgelin pour tirer une épée de sa canne, je l'ai saisi et terrassé il m'a alors porté plusieurs coups de sa lame à bras raccourcis, qui n'ont he...
...ayant trouvé résistance par l'épaisseur de mes habits. Je suis parvenu à saisir so...
Je n'ai été que l'organe de l'assemblée du département ; vous avez été témoin de son vote et de son arrêté, exigez-vous que je sois sa caution? Oui, répond Georgelin, et c'est par cela même que vous me l'avez annoncé, que c'est de vous que j'en veux avoir raison. Apercevant au même moment un mouvement de la part dudit Georgelin pour tirer une épée de sa canne, je l'ai saisi et terrassé il m'a alors porté plusieurs coups de sa lame à bras raccourcis, qui n'ont heureusement eu aucun effet, la pointe ayant trouvé résistance par l'épaisseur de mes habits. Je suis parvenu à saisir son fer et à le ployer, puis, arrachant la canne avec laquelle il cherchait à me p...
En foi de quoi j'ai signé le présent lesdits jour... En foi de quoi j'ai signé le présent lesdits jour et an que devant, ainsi signé, Danet aîné.
Copie de la lettre écrite par le conseil général...
...t du Morbihan, aux commissaires députés de la Convention nationale.
Copie de la lettre écrite par le conseil général du département du Morbihan, aux commissaires députés de la Convention nationale.
Vannes, le 30 avril 1793 Vannes, le 30 avril 1793
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
...s nous avez confié l'importante mission de vous indiquer, dans tous les corps civi...
... à quelques reprochés. En amis sincères de la chose publique, nos regards se sont ...
...sein qu'une réunion, qu'une réciprocité de confiance qui peut seule faire notre fo...
Vous nous avez confié l'importante mission de vous indiquer, dans tous les corps civils et militaires, les membres dont la conduite pourrait donner lieu à quelques reprochés. En amis sincères de la chose publique, nos regards se sont portés d'abord sur nous-mêmes et nous voudrions avoir à vous annoncer que nous n'avons trouvé dans notre sein qu'une réunion, qu'une réciprocité de confiance qui peut seule faire notre force et donner tout essor à nos vues.
...pôts des puissances étrangères égorgent de toutes parts nos frères et nos amis, il...
...nes connaissances qui tiennent au parti de nos assassins, il faut qu'il sacrifie à...
...uspects, tout autre sentiment que celui de l'humanité.
...e est une faute et l'indifférence un crime, dans un moment enfin où les vils suppôts des puissances étrangères égorgent de toutes parts nos frères et nos amis, il faut qu'un vrai citoyen se prononce, il faut qu'il cesse toute fréquentation avec d'anciennes connaissances qui tiennent au parti de nos assassins, il faut qu'il sacrifie à la patrie des affections qui ne peuvent plus se concilier avec l'intérêt commun, il faut qu'il abjure ou suspende au moins à l'égard des citoyens suspects, tout autre sentiment que celui de l'humanité.
...er des personnes que le soupçon a forcé de détenir, ou s'en faire l'avocat ; quelques-unes de nos délibérations secrètes ont transpir...
...'elles avaient été prises et l'ensemble de sa conduite dont nous ne pouvons précis...
...nnaître ces principes, nous l'avons vu et nous le voyons tous les jours fréquenter des personnes que le soupçon a forcé de détenir, ou s'en faire l'avocat ; quelques-unes de nos délibérations secrètes ont transpiré presque aussitôt qu'elles avaient été prises et l'ensemble de sa conduite dont nous ne pouvons préciser la marche, nous laisse les plus grandes suspicions sur les vues qui la dirige...
...onfiance, nous lui laissions les moyens de se retirer sans qu'on pût en deviner la...
... la plus scandaleuse, pour ne rien dire de plus, mis le comble à ses fautes. Le citoyen Danët qui lui avait annoncé le vœu de l'assemblée, comme vice-président, est ...
...injurieux et maussades, il a insulté un de nos collègues ; peut-être encore médite-t-il quelques autres moyens de vengeance. D'après cet exposé et au sou...
...uite ne peut que provoquer la malignité de nos ennemis sur notre administration ; ...
...sommes forcés d'agir en sa présence, et de quel œil le public peut le voir au mili...
En lui annonçant qu'il n'avait plus notre confiance, nous lui laissions les moyens de se retirer sans qu'on pût en deviner la cause. S'il avait véritablement voulu le bien public, il ne se fut pas obstiné ...
...é provoque et qu'une grande âme sait étouffer. Qu'a-t-il fait? Il a par la scène la plus scandaleuse, pour ne rien dire de plus, mis le comble à ses fautes. Le citoyen Danët qui lui avait annoncé le vœu de l'assemblée, comme vice-président, est devenu son premier ennemi, et a pensé tomber sous ses coups ; par des vers injurieux et maussades, il a insulté un de nos collègues ; peut-être encore médite-t-il quelques autres moyens de vengeance. D'après cet exposé et au soutien duquel nous vous remettons le procès-verbal rapporté par le citoyen Danet, ...
...citoyens commissaires, si nous pouvons fraterniser avec un collègue dont la conduite ne peut que provoquer la malignité de nos ennemis sur notre administration ; jugez avec quelle contrainte nous sommes forcés d'agir en sa présence, et de quel œil le public peut le voir au milieu àe nous.
...dénonciation qui n'est jamais en faveur de la chose publique. Vous pouvez le suspendre et lui enjoindre de se retirer à son poste de président du tribunal du district d'Hen... ...e à nos dispositions pour lui, nous voudrions encore lui épargner l'éclat d'une dénonciation qui n'est jamais en faveur de la chose publique. Vous pouvez le suspendre et lui enjoindre de se retirer à son poste de président du tribunal du district d'Hennebond, à Lorient. Nous vous le demandons instamment. L'intérêt général l'exige ...

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 494
Mon admiration sincère de la Constitution, du décret qui place au Panthéon l'immortel sauveur et donne à la Roche-Bernard le nom de Roche sauveur et du déeret plus salutai...
...urs, amis et leB immortels bienfaiteurs de la religion dont les plus ardentes béné...
Mon admiration sincère de la Constitution, du décret qui place au Panthéon l'immortel sauveur et donne à la Roche-Bernard le nom de Roche sauveur et du déeret plus salutaire >et plus bénissable encore qui rend la dépense du culte une dépense nationale vous garantit ma reconnaissance et celle du peuple entier, dont vous êtes les meilleurs, amis et leB immortels bienfaiteurs de la religion dont les plus ardentes bénédictions vous sont assurées.
Les imitateurs de mon brave compatriote K'velégand ont-ils été suspendus en leurs fonctions à la Constitution, ni moins réélus à la Convention pour s... Les imitateurs de mon brave compatriote K'velégand ont-ils été suspendus en leurs fonctions à la Constitution, ni moins réélus à la Convention pour semblables rixes ?
Vannes,4 juillet, l'an II de la République (1). Vannes,4 juillet, l'an II de la République (1).
...sincère que je puis offrir à la sagesse de vos salutaires décrets est de m'empresser de les exécuter avant leur envoi officiel....
...qui déclare incompatibles les fonctions de juge et d'administrateur, que j'optais la présidence de Lorient et que je chérissais le devoir de le proclamer, su risque de déplaire aux ennemis de la Convention qui voulaient en méconnaî...
L'hommage le plus sincère que je puis offrir à la sagesse de vos salutaires décrets est de m'empresser de les exécuter avant leur envoi officiel. Dès le 20 juin, j'ai déclaré à mon département, conformément à votre décret si sage du 14 qui déclare incompatibles les fonctions de juge et d'administrateur, que j'optais la présidence de Lorient et que je chérissais le devoir de le proclamer, su risque de déplaire aux ennemis de la Convention qui voulaient en méconnaître les décrets depuis le 31 mai, quelques sages et salutaires qu'ils fussent.
...nfaisants décrets me font espérer celui de ma réhabilitation en des fonctions acqu...
...'un des premiers promoteurs et chantres de la République.
Ces justes et bienfaisants décrets me font espérer celui de ma réhabilitation en des fonctions acquises par un patriotisme à toute épreuve envers et contre tous qui m'a rendu l'un des premiers promoteurs et chantres de la République.
...prier, législateurs, d'agréer ce tribut de mes hommages et de mes vifs remerciements. J'ose vous prier, législateurs, d'agréer ce tribut de mes hommages et de mes vifs remerciements.
recevez les tributs de mon Ame attendrie recevez les tributs de mon Ame attendrie
...igné : Georgelïn, président du tribunal de Lorient. signé : Georgelïn, président du tribunal de Lorient.
...ficatifs du citoyen Georgelin, suspendu de ses fonctions de président du tribunal Lorient et d?administrateur du départem... Moyens justificatifs du citoyen Georgelin, suspendu de ses fonctions de président du tribunal Lorient et d?administrateur du département du Morbihan (2).
Citoyens législateurs, Une possession de trente ans, eh l'estime et la bienveill... Citoyens législateurs, Une possession de trente ans, eh l'estime et la bienveillance publiques m'en avait fait
...omination simultanée aux fonctions : 1° de second juge de Pontivy ; 2° de président du tribunal de Lorient ; 3° d'administrateur du départ... recueillir Ira plus flatteurs témoignages, par ma nomination simultanée aux fonctions : 1° de second juge de Pontivy ; 2° de président du tribunal de Lorient ; 3° d'administrateur du département du Morbihan.
J'ai eu la - surprise d'être suspendu de toutes ces fonctions aequises par le pl...
...ontinuels que j'ai faits et que je jure de renouveler sans cesse à une révolution ...
J'ai eu la - surprise d'être suspendu de toutes ces fonctions aequises par le plus ardent patriotisme dont elles étaient les récompenses -et les indemnités des sacrifices continuels que j'ai faits et que je jure de renouveler sans cesse à une révolution dont j'ai été une des premières vietimes comme peut l'attester mon compatriote C...
Quels peuvent donc être les motifs de ma suspension r Quels peuvent donc être les motifs de ma suspension r
...roche une rixe .commandée par le devoir de repousser un affront et ter? minée par ...
...é mon adversaire qui a préféré ce genre de-vengeance à tout autre.
1° On me reproche une rixe .commandée par le devoir de repousser un affront et ter? minée par le ' procès-verbal qu'en a rapporté mon adversaire qui a préféré ce genre de-vengeance à tout autre.
Je réponds que la rentrée triomphale de Marat à la Convention qui l'avait elle-... Je réponds que la rentrée triomphale de Marat à la Convention qui l'avait elle-même dénoncé, offre un auguste exemple que toutes les petites passions et les ré...
...l'exemple du plus ardent patriotisme et de l'amour le plus vif de la République ; ' 3° Cependant mes adve...
...re soupçon d'aristocratie est le tocsin de s'armer de poignards vengeurs et de torches incendiaires contre la victime désignée par cette sorte de proscription, osent suspecter mon civis...
Quant à moi, je ne rapporterai à mon poste que l'exemple du plus ardent patriotisme et de l'amour le plus vif de la République ; ' 3° Cependant mes adversaires qui savent que le moindre soupçon d'aristocratie est le tocsin de s'armer de poignards vengeurs et de torches incendiaires contre la victime désignée par cette sorte de proscription, osent suspecter mon civisme.
...videmment patriotique en ma proposition de faire une^ vente générale et simultanée de tous les biens des émigrés en les distribuant à tous les individus de la République en portions proportionnée...
...ar leur quotité d'impôts. L'acquisition de chaque individu serait payable en annuités qui seraient mises,. chaque Ier. de l'an en circulation comme des billets a...
Je vais proposer une autre vue aussi évidemment patriotique en ma proposition de faire une^ vente générale et simultanée de tous les biens des émigrés en les distribuant à tous les individus de la République en portions proportionnées à leurs familles désignées par leur quotité d'impôts. L'acquisition de chaque individu serait payable en annuités qui seraient mises,. chaque Ier. de l'an en circulation comme des billets au porteur avec les intérêts dont elles seraient susceptibles jusqu'à leur échéan...

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 495
mai 1793, l'an II de la République française. mai 1793, l'an II de la République française.
lucratif de ces .annuités avec les assignats relèverait là valeur de ceux-ci par la nécessité des acquéreurs... lucratif de ces .annuités avec les assignats relèverait là valeur de ceux-ci par la nécessité des acquéreurs d'y recourir comme les autres débiteurs pour payer leurs annuités à leur échéan...
Je p reposerais dans la même, vue de mettre aussi en circulation dès le Ie* de Fan les annuités dues par les acquéreur...
...tions tendantes à déjouer les eomp lots de discréditer les assignats: ne sont sûre...
Je p reposerais dans la même, vue de mettre aussi en circulation dès le Ie* de Fan les annuités dues par les acquéreurs des biens domaniaux pour vérifier-: le «ours des assignats par leur emploi en billets au porteur dont.le paiement est infaillible et en outre avantageux. Ces propositions tendantes à déjouer les eomp lots de discréditer les assignats: ne sont sûrement pas celles d'un aristocrate.
...is serait te moyen le plus infaillible 'de les désaristocra-tiser (sic) et . de les patriotiser tous en les attachant à...
...pressant des liens l'Intérêt personnel, de la faire triompher. lies vues de-finance et politique recommandent mes propositions aux législateurs et sont de doubles preuves que je ne suis pas susp...
D'ailleurs l'égale répartition des biens des émigrés entre _tous les Français serait te moyen le plus infaillible 'de les désaristocra-tiser (sic) et . de les patriotiser tous en les attachant à la République par le plus pressant des liens l'Intérêt personnel, de la faire triompher. lies vues de-finance et politique recommandent mes propositions aux législateurs et sont de doubles preuves que je ne suis pas suspect d'incivisme quand
... propose .encore,. dans les mêmes vues, de substituer aux .périodiques et coûteuse...
...districts l'établissement des tribunaux de district en tribunaux extraordinaires, ...
Je propose .encore,. dans les mêmes vues, de substituer aux .périodiques et coûteuses ambulances des tribunaux extraordinaires dans les districts l'établissement des tribunaux de district en tribunaux extraordinaires, vu la simplicité et la facilité des procédures extraordinaires pour tes rendre :...
...n zète-rà .justifier mon bienfaiteur M. de Boisgelin, suspecté mal à propos d a-voir participé aux troubles de la Roche-Ber-nard. 1° Mon zète-rà .justifier mon bienfaiteur M. de Boisgelin, suspecté mal à propos d a-voir participé aux troubles de la Roche-Ber-nard.
...les commissaires du département chargés de vérifier ces soufpçons, ont démontré so...
...son innocence, ils le.seront donc aussi de l'avoir jugé. Mais où l'accusé n'est pas coupable, il ne peu/i y avoir de complices;
Je réponds que les commissaires du département chargés de vérifier ces soufpçons, ont démontré son innocence. Si j'étais, coupable d'avoir préjugé son innocence, ils le.seront donc aussi de l'avoir jugé. Mais où l'accusé n'est pas coupable, il ne peu/i y avoir de complices;
...iault mis en ar restation comme suspect de fanatisme. .'.Mais-moi qui suis.l'intim...
...t à la Convention, puis-je être suspect de partager le fanatisme de l'ex-constituant Tuault que je puis pla...
...faite à, mon condisciple confrère -et ami depuis trente ans l'exr,constituant Tiiault mis en ar restation comme suspect de fanatisme. .'.Mais-moi qui suis.l'intime des plus, patriotes vicaires épiscopaux. tels «que les abbés Audrein et Dumoulin, l'un député etl'autre suppléant à la Convention, puis-je être suspect de partager le fanatisme de l'ex-constituant Tuault que je puis plaindre sans l'approuver. Voilà le résumé des reproches :q-ui me sont-faits-
de féquité- de nos législateurs ma prompte réhabilitat... de féquité- de nos législateurs ma prompte réhabilitation en mes fonctions.
L'activité et l'énergie de mon patriotisme, vivivées au creuset des délations, suspensions et de ma réhabilitation, consacreront encore ... L'activité et l'énergie de mon patriotisme, vivivées au creuset des délations, suspensions et de ma réhabilitation, consacreront encore mon existence à la République, dont j'ai été un des premiers chantres.
Au comité de 'législation. Au comité de 'législation.
... demande à être renvoyé à ses fonctions de juge (1). ...s les départements du Morbihan èt du Finistère} relatif au citoyen Georgelin qui demande à être renvoyé à ses fonctions de juge (1).
...end provisoirement le citoyen Georgelin de ses fonctions d'administrateur du département du Morbihan et de juge au tribunal du district d'Hennebon...
... soutien dont nôtre collègue rapporteur de cette affaire estsaisi. Nous observons ...
...n n avait cessé, depuis le commencement de la Révolution, de donner des preuves non équivoques de son civisme et de sa haine contre la 'tyrannie, ce qui no...
Nous ne rappellerons point les motifs qui ont déterminé notre arrêté qui suspend provisoirement le citoyen Georgelin de ses fonctions d'administrateur du département du Morbihan et de juge au tribunal du district d'Hennebond, séant à Lorient; ils sont consignés dans notre arrêté et dans les pièces au soutien dont nôtre collègue rapporteur de cette affaire estsaisi. Nous observons seulement ;au comité que plusieurs bons patriotes nous ont attesté postérieurement que le citoyen Georgelin n avait cessé, depuis le commencement de la Révolution, de donner des preuves non équivoques de son civisme et de sa haine contre la 'tyrannie, ce qui nous a été confirmé ici par notre collègue Audrein, député du Morbihan, qui nous a...
...s la conduite du citoyen «Georgelin que de mauvaise volonté, 'et nous pensons qu'i...
... lever la suspension et à lui permettre de reprendre ses fonctions de juge, surtout dans un moment où ses fonctions sont sur le point de cesser, et où la privation de son état pourrait lui faire perdre par ...
...circonstances nous portent à croire qu'il y a -eu beaucoup plus d'étourderie dans la conduite du citoyen «Georgelin que de mauvaise volonté, 'et nous pensons qu'il 'n'y a pas d'inconvénients à, lever la suspension et à lui permettre de reprendre ses fonctions de juge, surtout dans un moment où ses fonctions sont sur le point de cesser, et où la privation de son état pourrait lui faire perdre par la suite toute confiance publique.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 496
a la séance de la convention nationale du mardi 20 aout 1793. a la séance de la convention nationale du mardi 20 aout 1793.
par n. françois (de neufchateau). imprimés et distribués par ordre de la convention nationale, en vertu d'un décret du 20 aout 1793 (1), l'an ii de la république (2). par n. françois (de neufchateau). imprimés et distribués par ordre de la convention nationale, en vertu d'un décret du 20 aout 1793 (1), l'an ii de la république (2).
les lectures du citoyen, ou suite de mémoires adressés a mm. les administrat...
...municipalités, et aux sociétés des amis de la constitution.
les lectures du citoyen, ou suite de mémoires adressés a mm. les administrateurs des départements, districts et municipalités, et aux sociétés des amis de la constitution.
Les lectures du citoyen, ou suite de mémoires sur des objets de bien public, Les lectures du citoyen, ou suite de mémoires sur des objets de bien public,
Ce mémoire qui doit être suivi de plusieurs autres, fut composé en 1790. ...
...sa circulation, en Refusant la facilité de faire circuler les cahiers par la poste...
...rd'hui, l'on ne doit pas perdre sa date de vue.
Ce mémoire qui doit être suivi de plusieurs autres, fut composé en 1790. Le pouvoir exécutif d'alors s'opposa à sa circulation, en Refusant la facilité de faire circuler les cahiers par la poste. En lisant cet ouvrage aujourd'hui, l'on ne doit pas perdre sa date de vue.
...x dernières années, on a été embarrassé de pourvoir à la subsistance des pauvres et mêmes des riches. Les rigueurs de l'hiver de 1788, les pluies qui ont traversé les récoltes de 1789, et l'inquiétude attachée à la cri...
...evrait aussi, pour être juste, convenir de ce qu'il a souffert ; et ce dernier tab...
...it sans doute la patience et le courage de la classe indigente, quelquefois égarée...
Personne d'entre vous ne saurait ignorer combien, dans ces deux dernières années, on a été embarrassé de pourvoir à la subsistance des pauvres et mêmes des riches. Les rigueurs de l'hiver de 1788, les pluies qui ont traversé les récoltes de 1789, et l'inquiétude attachée à la crise où nous nous trouvions, toutes ces causes réunies ont rendu très pénibles les...
...n se plaint quelquefois des excès où le peuple s'est laissé emporter ; mais on devrait aussi, pour être juste, convenir de ce qu'il a souffert ; et ce dernier tableau, tracé fidèlement, honorerait sans doute la patience et le courage de la classe indigente, quelquefois égarée, le plus souvent calomniée (3).
Les récoltes de 1790 paraissent généralement beaucoup p... Les récoltes de 1790 paraissent généralement beaucoup plus favorables, et les peuples sont rassurés.
...u devoir des assemblées administratives de porter leurs regards au delà de l'instant présent, et de mettre à profit la leçon importante que... Dans cet état des choses, il sera du devoir des assemblées administratives de porter leurs regards au delà de l'instant présent, et de mettre à profit la leçon importante que les
...e 48b, le décret ordonnant l'impression de ce mémoire de François (de Nenchâteau). (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 48b, le décret ordonnant l'impression de ce mémoire de François (de Nenchâteau).
...ges in-8, Le38, n° 1822. — Bibliothèque de la Chambre des députés Collection Portiez (de FOisé), tome 108, n° 20. Tous les nota de ce do ru ment sont de François (de Neuf château). (2) Ribliothèque nationale : 42 pages in-8, Le38, n° 1822. — Bibliothèque de la Chambre des députés Collection Portiez (de FOisé), tome 108, n° 20. Tous les nota de ce do ru ment sont de François (de Neuf château).
(3) Voyez la première note â la suite de ce mémoire. (3) Voyez la première note â la suite de ce mémoire.
malheurs de deux années doivent donner pour l'aveni... malheurs de deux années doivent donner pour l'avenir.
...e doivent pas être perdues pour le bien de l'humanité. ...e pour elles des avis salutaires, et des expériences si fatales et si cruelles ne doivent pas être perdues pour le bien de l'humanité.
...tingue le mieux les nations civilisées, de ces hordes sauvages qui vivent au hasar... ...st le caractère assure d'une bonne police. Cette prévoyance est le signe qui distingue le mieux les nations civilisées, de ces hordes sauvages qui vivent au hasard et sans souci du lendemain.
...ette prévoyance est pour l'homme un don de la divinité. Il entre apparemment dans les secrets impénétrables de cette providence qui régit l'univers, de réveiller, de temps en temps, par des fléaux aussi terribles. 1 attention de ceux à qui elle avait départi le moyen de les prévenir. Cette prévoyance est pour l'homme un don de la divinité. Il entre apparemment dans les secrets impénétrables de cette providence qui régit l'univers, de réveiller, de temps en temps, par des fléaux aussi terribles. 1 attention de ceux à qui elle avait départi le moyen de les prévenir.
...rs que s'adressent ces mots du discours de Joseph : « "Voici que sept années d'une...
... le sol d'Egypte ; elles seront suivies de sept autres années d'une telle stérilité, que l'abondance précédente s'effacera de la mémoire \ car la famine alors consum...
... récoltes rendra plus effrayant l'excès de la disette (1). »
Ce n'est pas seulement au Pharaon d'Egypte, c'est à tout l'univers que s'adressent ces mots du discours de Joseph : « "Voici que sept années d'une grande fertilité viendront dans tout le sol d'Egypte ; elles seront suivies de sept autres années d'une telle stérilité, que l'abondance précédente s'effacera de la mémoire \ car la famine alors consumera la terre entière, et la richesse des récoltes rendra plus effrayant l'excès de la disette (1). »
...nt traîné à leur suite des catastrophes de tout genre : malheurs particuliers, émeutes populaires, etc., car il ne saurait y avoir de règle pour la faim, ni de frein pour le désespoir. ...usse sécurité qu'avaient nourrie auparavant des années abondantes, et qu'elles ont traîné à leur suite des catastrophes de tout genre : malheurs particuliers, émeutes populaires, etc., car il ne saurait y avoir de règle pour la faim, ni de frein pour le désespoir.
... la même tradition nous instruit du peu de succès, quelquefois même du danger des ...
...ur du renouvellement presque périodique de ces calamités. Yoilà l'effet dont il importe d'étudier les causes, afin de parvenir à un résultat plus heureux ; e...
Mais la même tradition nous instruit du peu de succès, quelquefois même du danger des précautions opposées à la juste frayeur du renouvellement presque périodique de ces calamités. Yoilà l'effet dont il importe d'étudier les causes, afin de parvenir à un résultat plus heureux ; et jamais méditation ne fut plus digne d'occuper ceux qui ont quelque part aux af...
De toutes les ressources que l'on a pu ima...
...oir toujours devant les mains une année de récolte (2).
De toutes les ressources que l'on a pu imaginer contre le fléau des disettes, la meilleure sans doute, pour les particuliers comme pour le public, est dans le précepte du sage, qui conseille d'avoir toujours devant les mains une année de récolte (2).
Voyez, sur ce trait de Joseph, la note 2, à la suite de ce mémoire. Voyez, sur ce trait de Joseph, la note 2, à la suite de ce mémoire.
De quoi lire longtemps, de quoi vivre une année, Pour n'être pas f... De quoi lire longtemps, de quoi vivre une année, Pour n'être pas flottant du jour à la journée; C'est ce que je demande au souverain des dieux; Et...

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 497
...indigente était abandonnée aux horreurs de la faim. ...our les riches, et les riches eux-mêmes le suivraient inutilement, si la classe indigente était abandonnée aux horreurs de la faim.
Les Anglais nous ont fait l'honneur de croire qu'un conseil si sage était suiv...
...ci ce que l'on trouve dans les ouvrages de Miller, célèbre agriculteur de Londres :
Les Anglais nous ont fait l'honneur de croire qu'un conseil si sage était suivi dans ce royaume. Voici ce que l'on trouve dans les ouvrages de Miller, célèbre agriculteur de Londres :
...eux récoltes abondantes en font baisser de nouveau la valeur ; de sorte que le misérable fermier ne peut ...
...est forcé, dès qu'il a battu son grain, de le porter au marché. C'est ce qui a déterminé un grand nombre de personnes à faire le commercé du blé, et à profiter de la misère des fermiers pour enlever leu...
...quelques années, qu'ils se sont emparés de tout le blé, et se sont ainsi approprié...
...ès fatal au pays. C'est à ces marchands de blé et aux distillateurs (3), qu'on doi...
...leur canon. Une ou deux années après, le prix s'en trouve doublé ; mais une ou deux récoltes abondantes en font baisser de nouveau la valeur ; de sorte que le misérable fermier ne peut continuer son travail, faute d'argent, et il est forcé, dès qu'il a battu son grain, de le porter au marché. C'est ce qui a déterminé un grand nombre de personnes à faire le commercé du blé, et à profiter de la misère des fermiers pour enlever leur blé à bas prix, et le revendre plus cher. Ces négociants se sont tellement multipliés depuis quelques années, qu'ils se sont emparés de tout le blé, et se sont ainsi approprié la plus grande partie du produit des campagnes. Ce monopole sera peut-être un jour très fatal au pays. C'est à ces marchands de blé et aux distillateurs (3), qu'on doit attribuer le trop haut prix du pain, et cet abus mériterait bien que le gouver...
...la conservation du blé, dans la plupart de leurs provinces. Comme ils ont quelquef... ...nçais, plus sages que nous à cet égard, ont construit des greniers publics pour la conservation du blé, dans la plupart de leurs provinces. Comme ils ont quelquefois d'abondantes récoltes, et souvent des temps d'une grande disette, ils prévie...
...pour ses compatriotes, nous étions loin de mériter le témoignage qu'il rendait à n... ...ler écrivait ce passage, et citait ainsi notre exemple comme un modèle à suivre pour ses compatriotes, nous étions loin de mériter le témoignage qu'il rendait à notre prévoyance ; nous étions incertains du vrai moyen qu'il fallait préférer.
(1) Voyez la note 3, à la suite de ce mémoire, sur l'Annone, chez les Roma... (1) Voyez la note 3, à la suite de ce mémoire, sur l'Annone, chez les Romains.
(2) Avis de l'abbé Fleury à Louis, duc de Rourgogne, puis Dauphin. (2) Avis de l'abbé Fleury à Louis, duc de Rourgogne, puis Dauphin.
(3) A cause de la bière. (3) A cause de la bière.
(4) Voyez la note 4, à la suite de ce mémoire. (4) Voyez la note 4, à la suite de ce mémoire.
... qui, après s'être sérieusement occupés de l'exploitation des biens de la campagne, ont cherché la cause des r...
... principal d'une bonne police doit être de parvenir à trouver les moyens de faire subsister les laboureurs, et de prévenir en même temps la cherté des gr...
Ceux qui, après s'être sérieusement occupés de l'exploitation des biens de la campagne, ont cherché la cause des révolutions qui sont si fréquemment arrivées sur le prix des grains, ont pensé, suivant M. Duhamel, que l'objet principal d'une bonne police doit être de parvenir à trouver les moyens de faire subsister les laboureurs, et de prévenir en même temps la cherté des grains qui fait souffrir l'artisan.
... des dépenses que le fermier est obligé de faire. ...ture en vigueur, il faut empêcher que les grains ne tombent à un prix au-dessous des dépenses que le fermier est obligé de faire.
...crois qu'il ne suffit pas, ajoute-t-il, de s'occuper du premier objet uniquement ; et en effet, si les vues de la police devaient se borner à ce point, il ne s'agirait que de permettre la sortie des grains par tous les porta du royaume. Mais l'étude de l'histoire des révolutions qui sont arr...
...grains ont presque toujours été suivies de disettes, il a cherché à en approfondir...
...uvée dans la défense qui existait alors de faire des- magasins dans le royaume. Ainsi, par l'exportation, les magasins de la France se sont établis hors du royau...
Je crois qu'il ne suffit pas, ajoute-t-il, de s'occuper du premier objet uniquement ; et en effet, si les vues de la police devaient se borner à ce point, il ne s'agirait que de permettre la sortie des grains par tous les porta du royaume. Mais l'étude de l'histoire des révolutions qui sont arrivées sur les grains, ayant fait connaître à M. Duhamel que les permissions accordées pour la sortie des grains ont presque toujours été suivies de disettes, il a cherché à en approfondir la cause. Il l'a trouvée dans la défense qui existait alors de faire des- magasins dans le royaume. Ainsi, par l'exportation, les magasins de la France se sont établis hors du royaume, et la France s'est bientôt trouvée obligée d'aller acheter fort cher, chez l...
Il est donc, dira-t-on, de la bonne administration d'interdire pou...
...à ce sentiment ; mais il pense qu'avant de faire sortir les grains, il faut, au li...
...lir. Il conclut qu'il serait nécessaire de se procurer des magasins dans l'intérieur du royaume, avant de permettre l'exportation. Il ne craint p...
Il est donc, dira-t-on, de la bonne administration d'interdire pour toujours l'exportation des grains... M. Duhamel est bien opposé à ce sentiment ; mais il pense qu'avant de faire sortir les grains, il faut, au lieu d'empêcher qu'il se forme des magasins dans le royaume, les y autoriser, et protéger ceux qui voudraient les établir. Il conclut qu'il serait nécessaire de se procurer des magasins dans l'intérieur du royaume, avant de permettre l'exportation. Il ne craint pas que son raisonnement puisse souffrir aucune réplique, ni que personne puisse ...
...rapporte bit»n juste à un autre passage de l'écrivain anglais que j'ai déjà cité. (1) Ceci se rapporte bit»n juste à un autre passage de l'écrivain anglais que j'ai déjà cité.
a Quand le froment se vend au-dessous de quatre shillings le boisseau, le fermie...
...; il ne peut payer son canon et n'a pas de quoi de vivre; et si cette denrée vaut beaucoup plus de six shellings le boisseau, le pauvre meurt de faim. Ainsi, pour le bien de tous, il serait à désirer que le blé co...
...ng est un sou sterling, environ 23 sous de France.
a Quand le froment se vend au-dessous de quatre shillings le boisseau, le fermier est ruiné; il ne peut payer son canon et n'a pas de quoi de vivre; et si cette denrée vaut beaucoup plus de six shellings le boisseau, le pauvre meurt de faim. Ainsi, pour le bien de tous, il serait à désirer que le blé conservât toujours un prix moyen.» (Miller, Dictionnaire des jardiniers, art. froment). Un sbelling est un sou sterling, environ 23 sous de France.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 498
... fait eette question. ;: Ces ; magasins de l'intérieur :du royaume-, seront-ils pt...
... effet,, s^écriert-il, quelle immensité de»dépenses pour j les bâtiments, pour.. l...
... entretien et outre cela, quelle source de | fraudes et de déprédations i : Ohargerarit-on | uner-compagnie ide? faire 'cetj;.amas\de «grains ? i
A ce-sujet, il:se fait eette question. ;: Ces ; magasins de l'intérieur :du royaume-, seront-ils ptublicsi IJi convient- qu'ils eipottrraient j Têvts&ïr cdamsîlesyp&tits, Fitats q...
...tablissement'desi magasins publics-est /impossible dans ' un grand, royaume. :En effet,, s^écriert-il, quelle immensité de»dépenses pour j les bâtiments, pour.. l'achat des grains, pour : leur entretien et outre cela, quelle source de | fraudes et de déprédations i : Ohargerarit-on | uner-compagnie ide? faire 'cetj;.amas\de «grains ? i
...elle- d'une- bonne; police. serait : 1° de { permettre un commerce de: grains très libre : dans l'intériautTî...
...autres. 2? Permettrez à,.tout i citoyen de faire des magasins,, et de conserver i lest grains ; jusqu'au temps, de la disette. ; 3° Quand-on sera informé ...
Enfin, il lui paraît évident que» la;'marche ? naturelle- d'une- bonne; police. serait : 1° de { permettre un commerce de: grains très libre : dans l'intériautTîdu royaume-, afin .qu'une.. par-1 tie des régnicoles puisse, sans gêne, subvenir aux> besoins des autres. 2? Permettrez à,.tout i citoyen de faire des magasins,, et de conserver i lest grains ; jusqu'au temps, de la disette. ; 3° Quand-on sera informé que les greniers se- ront remplis^ si les récoltes continuent à; être : abondant...
Voila la substance de ce que M. Duhamel, écrivait en 1761', e...
...liers qui- ont voulu faire' le commerce de blé. Leurs approvisionnements ont été!c...
...èbre Smith, dans- son traité des causes de la ri-.. chesse des- nations.
Voila la substance de ce que M. Duhamel, écrivait en 1761', et-ce que d'autres ont répété, d'après lui, dans une foule d'ouvrages qui' parais...
...n sait ce qui en est arrivé; Le préjugé-public s'est acharné- contre lés particuliers qui- ont voulu faire' le commerce de blé. Leurs approvisionnements ont été!considérés, presque partout, comme des accaparements, et l'exportation a paru ame...
...é surtout- à- cette matière, et personne n'en a mieux donné la raison que le célèbre Smith, dans- son traité des causes de la ri-.. chesse des- nations.
...ort à leur1 sub-i sistance dans ce; mou de et à leur bonheur dansi l'autre, que pour le maintien de la tranquillité publique, le gouvernement est obligé de? s© conformer à leurs préjugés-et d'éta...
...e raison, peut-être;' qu'il est si rare de trouver; un système raisonnable établi sur l'un et sur* l'autre de ces objets. »
...ent la religion. Les peuples se sentent tellement' intéressés dans ce qui a-rapport à leur1 sub-i sistance dans ce; mou de et à leur bonheur dansi l'autre, que pour le maintien de la tranquillité publique, le gouvernement est obligé de? s© conformer à leurs préjugés-et d'établir- le système qu'ils approuvent. C'est par cette raison, peut-être;' qu'il est si rare de trouver; un système raisonnable établi sur l'un et sur* l'autre de ces objets. »
...t curieux, des variations et des fautes de l'ancien régime à l'égard du blé,; il faut lire-dàns^ le dictionnaire philosophique de Voltaire, l'article intitulé : Histoire du blé en France. Je le rapporterai à. la suite de ce mémo-ire, avec les notes instructive...
...s à iÊéhl; (Voyez la note 5; à-la suite de c© mémoire;) 1
Si l'on veut voir un détail court et curieux, des variations et des fautes de l'ancien régime à l'égard du blé,; il faut lire-dàns^ le dictionnaire philosophique de Voltaire, l'article intitulé : Histoire du blé en France. Je le rapporterai à. la suite de ce mémo-ire, avec les notes instructives qui sont jointes à ce morceau- dans l'édition1 faites à iÊéhl; (Voyez la note 5; à-la suite de c© mémoire;) 1
Mi de, Voltaire finit'son article dù Mé par l...
...t. Il était, donc d'avis des,, magasins de prévoyance, comme Horace, Eleury, Mille...
Mi de, Voltaire finit'son article dù Mé par le conseil. d'Horace que nous avons cité plus haut. Il était, donc d'avis des,, magasins de prévoyance, comme Horace, Eleury, Miller et Duhamel.
Cependant il faut convenir que l'essai; de; Cependant il faut convenir que l'essai; de;
...ales des ci-devant provinces du royaume de - France, a été loin de réussir ; et que l'on en a,vu, en Lorra... ces- magasins/ dansrquelques capitales des ci-devant provinces du royaume de - France, a été loin de réussir ; et que l'on en a,vu, en Lorraine surtout, d'assez tristes exemples..
...'étaient point électives.; La souillure de la finance était attachée à ces charges... ... aux i villes principales j ensuite, l'on sait .trop que leurs administrations n'étaient point électives.; La souillure de la finance était attachée à ces charges, que l'on osait pourtant nommer municipales, et qui étaient, au fond, des impôt...
...c ne* pouvait avoir aucune confiance en de tels établissements ; et dans, une part...
...ar les soupçons et les frayeurs. Il y a de l'opinion jusques dans la.faminev Or, c...
...issait à un seul homme. On ne peut concevoir une forme- plus, vicieuse. Le-public ne* pouvait avoir aucune confiance en de tels établissements ; et dans, une partie si suspecte et si délicate, on ne peut réu-sir que,par la confiance. Les disettes les plus réelles sont encore aggravées par les soupçons et les frayeurs. Il y a de l'opinion jusques dans la.faminev Or, ce n'est point par force qufon dirige l'opinion.
...écris, n'a que trop éprouvé les .effets de- cette manie* qui détruit tout dans les...
...que, un hôpital, une; justice ; et l'un de ses seigneurs résidait au chââeau, dont les. dîmes.-de la paroisse ont; payé la construction. Mais rien de tout cela n'existe plus ici. Tout a pri...
...4 à. 5 laboureurs. Et voilà les effeési;de; l'ancien régime, qu'on- voudrait qui- ...
Le lieu duquel; je : vous écris, n'a que trop éprouvé les .effets de- cette manie* qui détruit tout dans les campagnes pour transporter tout dans; les villes^ Vicheray avait autrefois des ...
...nt il estua paroisse, le centre et le chef-lieu. On y réunissait une route publique, un hôpital, une; justice ; et l'un de ses seigneurs résidait au chââeau, dont les. dîmes.-de la paroisse ont; payé la construction. Mais rien de tout cela n'existe plus ici. Tout a pris son cours vers» les villes. L'agriculture ; languissante n'a. pu se soutenir dans ce malheureux bourg, où, sur 122 habitants, on ne compte qu'à peine 4 à. 5 laboureurs. Et voilà les effeési;de; l'ancien régime, qu'on- voudrait qui- fût regretté; J
Combien d'autres campagnes, combien de villes du second ou du troisième ordre,...
...e tînt plus longtemps à ce renversement de l'ordre naturel; Tout était déplacé. On...
...ent, n'ont pu remonter la machine, sans de' graaïdes secousses. Il fallait tout bo...
Combien d'autres campagnes, combien de villes du second ou du troisième ordre, n'ont pas été sacrifiées aux envahissements, aux spoliations qui concentraient ...
... quelques points uniques et privilégiés ! Il ! n'était pas possible que la France tînt plus longtemps à ce renversement de l'ordre naturel; Tout était déplacé. On en est revenu à des principes plus égaux, qui, malheureusement, n'ont pu remonter la machine, sans de' graaïdes secousses. Il fallait tout bouleverser, pour remettre tout à sa place.
...rs élus par leurs concitoyens, ont reçu de la' lôi la pleine fàculté: de -faire le bien des communes,., des cant... Des officiers municipaux, des administrateurs élus par leurs concitoyens, ont reçu de la' lôi la pleine fàculté: de -faire le bien des communes,., des cantons, des. districts et dès départements.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 499
Il n'est point extraordinaire de comparer chaque canton à une famille étendue. La Constitution tend à faire un peuple de frères des divers citoyens qui composent chacune de ces petites portions du grand tout de la monarchie. Car ils «ont dans le cas de se réunir Il n'est point extraordinaire de comparer chaque canton à une famille étendue. La Constitution tend à faire un peuple de frères des divers citoyens qui composent chacune de ces petites portions du grand tout de la monarchie. Car ils «ont dans le cas de se réunir
...est pas en effet' lorsque les eaux sont -bordées, qu'il est temps de songer à élever des. digues.: Mais on aurait bien du regret, on serait bien coupable, de n'y avoir pas travaillé quand les>eaux ... ...nées abondantes. Pour le combattre avec succès, il ne faut pas l'attendre. Ce n'est pas en effet' lorsque les eaux sont -bordées, qu'il est temps de songer à élever des. digues.: Mais on aurait bien du regret, on serait bien coupable, de n'y avoir pas travaillé quand les>eaux étaient basses.
...esoin. Quoiqu'on n'eût pas eu le loisir de préparer de loin les magasins et les ressources, qu...
...laisir, je dirais volontiers au devoir, de citer ce qui s'est fait à cet égard dans un bourg voisin de celui où j'écris ce mémoire. (Voyez la note 6 à la suite de ce mémoire. )
...oins dès comités municipaux, pour distribuer des secours à ceux qui en avaient besoin. Quoiqu'on n'eût pas eu le loisir de préparer de loin les magasins et les ressources, quoiqu'on fût pris au dépourvu et dans des circonstances qui rendaient le danger i...
...t, des exemples d'une police digne d'être admirée. Je ne saurais me refuser au plaisir, je dirais volontiers au devoir, de citer ce qui s'est fait à cet égard dans un bourg voisin de celui où j'écris ce mémoire. (Voyez la note 6 à la suite de ce mémoire. )
...t alors, combien n'est-il pas plus aisé de se mettre en mesure de l'opérer un jour-, avec facilité, sans ...
...ranquillité, quel calme pour le peuple, de savoir que l'on aura fait des dispositi...
...nsolante pour tous lès administrateurs, de se rendre 1© témoignage qu'ils ont song...
...e, à haut prix, avec des peines inouïes, dans la presse et la crise où l'on était alors, combien n'est-il pas plus aisé de se mettre en mesure de l'opérer un jour-, avec facilité, sans frais considérables, d'une manière simple, et qui aille, pour ainsi dire, au devant du besoin ! Quelle tranquillité, quel calme pour le peuple, de savoir que l'on aura fait des dispositions contre le seul malheur qui ait prise sur lui ! Quelle idée consolante pour tous lès administrateurs, de se rendre 1© témoignage qu'ils ont songé à l'avenir, et d'épargner à leurs cantons la crainte même dès disettes!
...ume, un grenier d'abondance, un magasin de blé, ou mieux encore de farines, par les raisons que je dirai (... ...ns les plus efficaces, c'est, ce me semble, d'établir dans chaque canton du royaume, un grenier d'abondance, un magasin de blé, ou mieux encore de farines, par les raisons que je dirai (1), lequel grenier ou magasin une fois établi dans le temps d'abondance, soit en...
Le corps* des habitants de cette étendue limitée qu'on appelle un canton, (car je ne parle pas de ceux dont l'étendue démesurée les met hors d'état d'être appliqués à plusieurs de leurs destinations (i) et qui doivent être changés), le corps de ces habitants, dis-je, peut se considér...
...et égard la même spéculation qu'un chef de famille nombreuse ferait dans son ménag...
Le corps* des habitants de cette étendue limitée qu'on appelle un canton, (car je ne parle pas de ceux dont l'étendue démesurée les met hors d'état d'être appliqués à plusieurs de leurs destinations (i) et qui doivent être changés), le corps de ces habitants, dis-je, peut se considérer ici comme une plus grande famille et faire à cet égard la même spéculation qu'un chef de famille nombreuse ferait dans son ménage.
(1) Instruction de l'Assemblée nationale, du 12 août 1190,... (1) Instruction de l'Assemblée nationale, du 12 août 1190, Tit. I, § 3.
...armi eux un arbitre commun, sous le nom de juge de paix. Leurs rapports seront plus nombre...
... réunit donc pour engager les habitants de chaque canton respectif à établir entre...
... moyens, pour la formation d'un magasin de blé, ou plutôt de farines, qui assure les pauvres de leur subsistance future.
fréquemment en assemblées primaires. Ils auront parmi eux un arbitre commun, sous le nom de juge de paix. Leurs rapports seront plus nombreux, et leurs liens pourront être, serrés encore par lès. autres anneaux qui rest...
... la chaîne constitutive, relativement aux paroisses, à l'éducation, etc. Tout se réunit donc pour engager les habitants de chaque canton respectif à établir entre eux ce syncrétisme économique,, et. à mettre en masse commune leurs ressources et leurs moyens, pour la formation d'un magasin de blé, ou plutôt de farines, qui assure les pauvres de leur subsistance future.
...rra, dans chaque canton, tracer un plan de la régie de ce grenier patriotique ; on le posera s...
...du canton ; on soumettra ce plan, avant de l'adopter, à la discussion des habitants intéressés ; on le réglera de façon que ce magasin, destiné au soulag...
Si cette idée est agréée, on pourra, dans chaque canton, tracer un plan de la régie de ce grenier patriotique ; on le posera sur les bases propres, au local du canton ; on soumettra ce plan, avant de l'adopter, à la discussion des habitants intéressés ; on le réglera de façon que ce magasin, destiné au soulagement du public, soit toujours sous l'œil du public ; qu'il ne puisse s'y introd...
...résenté à l'approbation des directoires de district et de département, qui achèveront d'épurer l'ensemble et les détails de l'établissement dont on donne l'idée. Suivant la loi, ce plan doit être présenté à l'approbation des directoires de district et de département, qui achèveront d'épurer l'ensemble et les détails de l'établissement dont on donne l'idée.
Il serait indiscret de présenter ici, même en projet, un règle... Il serait indiscret de présenter ici, même en projet, un règlement universel et uniforme pour ces greniers municipaux.
...Il faut donc invoquer d'abord l'attache de l'opinion, en distribuant ce mémoire pa...
...nt leurs suffrages. Pour que ces sortes de mesures produisent leur effet, il faut,...
..., qu'elles soient l'ouvrage ou le fruit de la confiance du peuple. Il présume que ...
... vœu deviendra celui des habitants, et qu'il, sera sanctionné par leur opinion. Il faut donc invoquer d'abord l'attache de l'opinion, en distribuant ce mémoire parmi les citoyens, et en recueillant leurs suffrages. Pour que ces sortes de mesures produisent leur effet, il faut, comme nous l'avons dit, qu'elles soient l'ouvrage ou le fruit de la confiance du peuple. Il présume que cette idée en sera partout accueillie avec empressement ; mais où elle ne le ser...
...r ce sujet une loi uniforme. Les moyens de chaque canton, ses ressources locales, ...
...e. Ce qu'on peut projeter dans les pays de plaine ne conviendrait point aux montag...
On ne saurait non plus faire sur ce sujet une loi uniforme. Les moyens de chaque canton, ses ressources locales, son éloignement des marchés, la nature des subsistances que consomment ses habitants, tout varie en ce genre, d'un département, d'un district^ d'un canton même à l'autre. Ce qu'on peut projeter dans les pays de plaine ne conviendrait point aux montagnes. Dans le voisinage des ports, on spécule autrement que dans l'intérieur des ...

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 500
Dans les constitutions libres, ceux qui ont des emplois public...
... point avoir d'objet plus important, ni de plus grande inquiétude que de se dérober au plus léger soupçon d'inté...
...n donne le motif : Se proposer, dit-il, de gagner sur la République, serait non se...
Dans les constitutions libres, ceux qui ont des emplois publics ne doivent point avoir d'objet plus important, ni de plus grande inquiétude que de se dérober au plus léger soupçon d'intérêt personnel. C'est.l'avis que leur donne ce vertueux républicain, auteur du Traité des Devoirs (1). Et il en donne le motif : Se proposer, dit-il, de gagner sur la République, serait non seulement le trafic d'un vil usurier, mais le crime d'un scélérat.
Ces amis de la liberté, ces honorables partisans de notre Constitution, doivent sentir combien il dépend d'eux...
...rale : car ces bases deviendront celles de la Constitution même. C'est une espèce de prodige que cette Constitution n'ait pas été, en quelque sorte, étouffée, avant sa naissance, par les difficultés de cette disette cruelle, au milieu de laquelle1 s'élevait l'édifice de notre législation. Sortis-de cette crise par un bonheur inespéré, songeons que l'abondance est le plus sûr moyen de faire aimer les lois au peuple, et rete...
Ces amis de la liberté, ces honorables partisans de notre Constitution, doivent sentir combien il dépend d'eux et combien il leur est important, d'asseoir, sur des bases solides, la subsistance générale : car ces bases deviendront celles de la Constitution même. C'est une espèce de prodige que cette Constitution n'ait pas été, en quelque sorte, étouffée, avant sa naissance, par les difficultés de cette disette cruelle, au milieu de laquelle1 s'élevait l'édifice de notre législation. Sortis-de cette crise par un bonheur inespéré, songeons que l'abondance est le plus sûr moyen de faire aimer les lois au peuple, et retenons, ce talisman auquel est attaché le destin des Etats.
de quelques commerçants honnêtes ; et cett...
...communiquant l'impulsion plus énergique de l'intérêt particulier.
de quelques commerçants honnêtes ; et cette dernière méthode doit être préférée partout où elle est praticable, parce qu'elle a le grand mérite d'assurer l'intérêt public, sans aucun embarras, en lui communiquant l'impulsion plus énergique de l'intérêt particulier.
Il importera de donner au plan que l'on suivra, aux com...
...a plus grande publicité. C'est le sceau de la confiance et le seul gage du succès....
...a promus, et la loi qu'il les a chargés de faire exécuter.
Il importera de donner au plan que l'on suivra, aux comptes que l'on en rendra, etc. la plus grande publicité. C'est le sceau de la confiance et le seul gage du succès. Mais on n'a pas besoin d'insister sur ce point, auprès des administrateurs qui ...
...'ils font dans leurs nouvelles fonctions, ont sous les yeux le peuple qui les y a promus, et la loi qu'il les a chargés de faire exécuter.
Ce sera le plus grand éloge de nos administrations, de rendre exécutables ces greniers de provision, dont l'ancien régime avait g... Ce sera le plus grand éloge de nos administrations, de rendre exécutables ces greniers de provision, dont l'ancien régime avait gâté l'idée, et dont il avait fait désespérer à juste titre.
Les arguments qu'on opposait au projet de ces magasins tiraient toute leur force ...
...s en juger par le résumé très bien fait de tous ces arguments, qu'on trouve dans l...
.... Car voici comme les présente l'auteur de cet ouvrage, qui a eu un très grand suc...
Les arguments qu'on opposait au projet de ces magasins tiraient toute leur force des anciens abus. Nous pouvons en juger par le résumé très bien fait de tous ces arguments, qu'on trouve dans l'Essai sur la police des grains. Car voici comme les présente l'auteur de cet ouvrage, qui a eu un très grand succès :
« On a proposé bien des fois de faire des magasins publics ; mais il y ...
...ce parti. Si l'on considère l'immensité de la dépense pour la construction des bât...
...s dans l'exécution ; ceux d'achat, ceux de régie, tant des supérieurs que des comm...
... provisions, elles reviendraient en peu de temps à des frais excessifs, et que l'o...
... risques d'avoir des blés fort chers et de mauvaise qualité. Il no serait ni plus prudent ni plus utile de charger une compagnie de former des magasins dans le royaume, et...
« On a proposé bien des fois de faire des magasins publics ; mais il y a tant d'inconvénients dans cet établissement, qu'il n'est point surprenant qu'on n'ait point encore pris ce parti. Si l'on considère l'immensité de la dépense pour la construction des bâtiments, l âchât des grains, leur garde et leur entretien, on avouera que les difficultés seront très gr andes dans l'exécution ; ceux d'achat, ceux de régie, tant des supérieurs que des commis, gardiens et domestiques ; les déchets naturels des grains, les pertes imprév...
... négligence ou la malice ; et l'on conviendra qu'à quelque prix que l'on fît ces provisions, elles reviendraient en peu de temps à des frais excessifs, et que l'on courrait souvent les risques d'avoir des blés fort chers et de mauvaise qualité. Il no serait ni plus prudent ni plus utile de charger une compagnie de former des magasins dans le royaume, etc. »
...ù on l'écrivait ; mais cela doit cesser de l'être, excepté en ce qui regarde l'idé...
...ns tous les temps, sous tous les modes, de charger une compagnie de former ces greniers dans tout le royaume. On sait bien que ce n'est pas là l'objet de ce mémoire.
Tout cela était vrai dans le temps où on l'écrivait ; mais cela doit cesser de l'être, excepté en ce qui regarde l'idée inacceptable, dans tous les temps, sous tous les modes, de charger une compagnie de former ces greniers dans tout le royaume. On sait bien que ce n'est pas là l'objet de ce mémoire.
C'était un grand malheur de nos vieilles idées d'unité, de centralité, ou plutôt de confusion, que cette éternelle manie de mettre entre les mains d'un petit nombr...
...irecteurs, et toujours à Paris, le sort de toutes les provinces. Il y a des objets...
C'était un grand malheur de nos vieilles idées d'unité, de centralité, ou plutôt de confusion, que cette éternelle manie de mettre entre les mains d'un petit nombre d'hommes associés, capitalistes, régisseurs, directeurs, et toujours à Paris, le sort de toutes les provinces. Il y a des objets qui se prêtent à cet ensemble, et dans lesquels on doit préférer, en effet, cet...
...s abus que redoutait l'auteur avec tant de raison en considérant la manière dont Je dis que les frais excessifs, le gaspillage, les abus que redoutait l'auteur avec tant de raison en considérant la manière dont
...ne peuvent avoir lieu dans des magasins de canton, formés comme je le propose. Les...
...obscur, il se glissait, à cet égard, ou de la négligence, ou du vil égoïsme, rien ne garantirait l'impunité de ces deux crimes de lèse-nation. Il n'y aura plus de ces crimes qui demeurent indénoncés. On...
...s et ces gaspillages énormes, dont même on n'osait pas se plaindre ouvertement, ne peuvent avoir lieu dans des magasins de canton, formés comme je le propose. Les officiers municipaux, les administrateurs des départements et districts, mettro...
...t laisser reparaître ces abus extirpés ; et si, dans quelque coin, même le plus obscur, il se glissait, à cet égard, ou de la négligence, ou du vil égoïsme, rien ne garantirait l'impunité de ces deux crimes de lèse-nation. Il n'y aura plus de ces crimes qui demeurent indénoncés. On ne saurait trop le redire : l'autorité n'est plus une sauvegarde banale pour le...
... la bouche un bâillon qui lui défendait de révéler les turpitudes des valets prote... Le public avait dans la bouche un bâillon qui lui défendait de révéler les turpitudes des valets protecteurs et des esclaves protégés. Le bâillon est détruit, la presse est libre enf...
... ils n'ont été sensibles qu'à l'honneur de l'élection ; et la carrière dans laquelle on n'entre que par de tels motifs, on est sûr de la parcourir avec désintéressement. ...s ne se sont pas informés du traitement pécuniaire qui pourrait y être attaché : ils n'ont été sensibles qu'à l'honneur de l'élection ; et la carrière dans laquelle on n'entre que par de tels motifs, on est sûr de la parcourir avec désintéressement.
...espotisme nous a révélé son secret. Une de ses maximes les plus recommandées fut toujours de gagner le peuple^ par son premier besoin. On cite une parole de l'empereur Aurélien, qui peut trouver i... A cet égard, le despotisme nous a révélé son secret. Une de ses maximes les plus recommandées fut toujours de gagner le peuple^ par son premier besoin. On cite une parole de l'empereur Aurélien, qui peut trouver icr
(Cicero, de Officiis. L. 2.) (Cicero, de Officiis. L. 2.)

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 501
...erait-il donc impraticable dans le sein de la France 1 Ceux qui l'ont cru et soute...
... voulant l'appliquer à tout. Mais notre Constitution peut faciliter aujourd'hui, dans chaque canton du royaume, une imitation heureuse de l'exemple immémorial de ces petits états, auxquels la ressemblance - du gouvernement de famille est moins applicable, peut-être...
Ce qui réussit à Genève, à Gênes et ailleurs, Serait-il donc impraticable dans le sein de la France 1 Ceux qui l'ont cru et soutenu, l*abbé Gagliani entre autres, se sont fondés, comme on l'a vu, sur la contag...
...vitables dans cette prétendue unité monarchique, dont on détruisait l'énergie en voulant l'appliquer à tout. Mais notre Constitution peut faciliter aujourd'hui, dans chaque canton du royaume, une imitation heureuse de l'exemple immémorial de ces petits états, auxquels la ressemblance - du gouvernement de famille est moins applicable, peut-être, qu'elle ne doit l'être aux cantons nouvellement formés.
son application : Bien de plus agréable, disait cet empereur, que le peuple rassasié (1). Un historien de Tibère dit aussi, en parlant du peuple : Le pain est une, condition essentielle de son obéissance ; et quiconque lui en do... son application : Bien de plus agréable, disait cet empereur, que le peuple rassasié (1). Un historien de Tibère dit aussi, en parlant du peuple : Le pain est une, condition essentielle de son obéissance ; et quiconque lui en donne est son roi
...éposés pour faire son bonheur, profitez de la confidence des dangereux secrets du ... Administrateurs paternels, vous que ce peuple a préposés pour faire son bonheur, profitez de la confidence des dangereux secrets du pouvoir arbitraire. Assurez du pain à ce peuple dont le sort vous est confié ; e...
...us avez Vu tous les auteurs qui parlent de ces magasins convenir qu'ils sont susce... Yous avez Vu tous les auteurs qui parlent de ces magasins convenir qu'ils sont susceptibles d'un succès décidé dans les petits Etats gouvernés comme une famille.
...dont l'effet est tel, que les^ citoyens de ces villes mangent le pain au même prix... ...ces Etats bornés ont depuis longtemps établie au sujet des greniers publics, et dont l'effet est tel, que les^ citoyens de ces villes mangent le pain au même prix, ou à un prix toujours modique, il y a plusieurs siècles.
Les greniers publics de Genève sont toujours fournis pour deux ...
... le temps, pour démontrer les avantages de cette spéculation (2).
Les greniers publics de Genève sont toujours fournis pour deux ans. Les citoyens sont libres d'acneter où ils veulent. Les boulangers et les tr...
...s ces greniers. La république se contente d'un modique profit, qui a suffi, avec le temps, pour démontrer les avantages de cette spéculation (2).
...re à Cette ressemblance, l'organisation de nos cantons n'est pas complète. On entr... Je sais que, pour atteindre à Cette ressemblance, l'organisation de nos cantons n'est pas complète. On entrevoit ce qui leur manque, et leur perfection est heureusement très facile. J'y r...
Je crois qu'il n'est pas nécessaire de m'ar-rêter à réfuter les inductions que l'on tire de l'effet malheureui que les greniers pub... Je crois qu'il n'est pas nécessaire de m'ar-rêter à réfuter les inductions que l'on tire de l'effet malheureui que les greniers publics
...auvaises années, et le principal revenu de l'Etat dans tous les temps : Alit et di...
...ste inscription qu'on lit sur la façade de l'édifice. *
... et entretenus par une sage administration sont la ressource publique dans les mauvaises années, et le principal revenu de l'Etat dans tous les temps : Alit et ditat, c'est la belle «t juste inscription qu'on lit sur la façade de l'édifice. *
...ape, en Italie. Rome moderne a emprunté de la Rome ancienne la dénomination de l'Annone; mais en prenant le nom, elle ...
...bre apostolique achète forcément le blé de tous les laboureurs, et le vend forcéme...
...iers que j'entends doivent être remplis de blés (ou plutôt de farines), achetés librement dans les ma...
causent, dit-on, dans les Etats du pape, en Italie. Rome moderne a emprunté de la Rome ancienne la dénomination de l'Annone; mais en prenant le nom, elle a dénaturé la chose. Elle en a fait un monopole dans les mains du gouvernement. La chambre apostolique achète forcément le blé de tous les laboureurs, et le vend forcément à tous les boulangers. Il en est résulté que les campagnes sont incultes, et ...
...amine. Or, ce n'est pas ce beau système que je préconise aujourd'hui, j Les greniers que j'entends doivent être remplis de blés (ou plutôt de farines), achetés librement dans les marchés publics, et vendus librement, sans déroger en rien au commerce ordinaire.

Séance du mardi matin 20 août 1793

page 511
Locuteur: Danton
Nous : devons renoncer, aux > calculs. de; la : diplonaatje- européenne ;; nous n...
... jj progrès^. en préparant' les moyens. de faire la campagne suivante ; noua devon...
...chasser nos ennemis pendant là campagne 1793, et consolider la liberté. ,dans; la. seconde année de la République. Je vous réponds que si, ...
Nous : devons renoncer, aux > calculs. de; la : diplonaatje- européenne ;; nous ne devons point borner la * campagne à faire tel ou : tel jj progrès^. en préparant' les moyens. de faire la campagne suivante ; noua devons tout faire, tout sacrifier, pour chasser nos ennemis pendant là campagne 1793, et consolider la liberté. ,dans; la. seconde année de la République. Je vous réponds que si, vous agissez
Locuteur: Tallien
...s, comme que^ifes individus . affectent de } e répandre, le départ.de tous, les. c...
...aire marcher tous lés citoyens enj état de . porter les_ armes,;. en leur -masant, des. vivres, pour huit ; jours....
Ï)as, comme que^ifes individus . affectent de } e répandre, le départ.de tous, les. citoyens, ; | mais bien un .renfort considérable envoyé aux : armées ; ,et que c'est aux communes, elles-mêmes à faire marcher tous lés citoyens enj état de . porter les_ armes,;. en leur -masant, des. vivres, pour huit ; jours.; Il trouve-que lés i bases.d« comité- sont bonnes- et demande; qu'elles > soien...
Locuteur: Tallien
...res, - qui le pouvaient livrer; Il faut de même-' que les patriotes,; -en marchant...
...rs familles en« sûrçté'dans l'intérieur la Républiques Je-demande que 1 le comi...
...n, dés .empiois+civils; et militaires,. de tous, les ci-devant privilégiés,.
...r ! combattre-! leurs» ennemisextérieurs,^ purgeaient leur territoire' des traîtres, - qui le pouvaient livrer; Il faut de même-' que les patriotes,; -en marchant ' contre - les Atttri- i chdénq, laissent leurs familles en« sûrçté'dans l'intérieur la Républiques Je-demande que 1 le comité vous fasse un rapport sur là pétition, des patriotes, qui vous demandent l'expulsion, dés .empiois+civils; et militaires,. de tous, les ci-devant privilégiés,.
Locuteur: Amar
appuie là proposition, de Chabot, il démande que tous les aristoc... appuie là proposition, de Chabot, il démande que tous les aristocrates et 1 es, gens-ruspects soient enfermés jusqu'à la paix.
Locuteur: Gaston
...issent lêUr 4 eon- i tingent,. à raison de leur population, et que j lès citoyens ... demande que la Convention décrète; que' les -, départements fournissent lêUr 4 eon- i tingent,. à raison de leur population, et que j lès citoyens qui devront' lés composer soient! désignés.*.
Locuteur: Danton
prend la parole et; dit î La nature j de .cettè. discussion doit, vous confirmer... prend la parole et; dit î La nature j de .cettè. discussion doit, vous confirmer une; vérité* c'est que-si c'est l'énergie qui conçoit; lés 'plans vastes,' c'es...
Locuteur: Danton
Le- comité . de; Salut public n'a pu, tout calculer à là.fois. La,multiplicité de ses opérations - l'empêche; trop., souvent., de mûrir. sés rapports.. Il faut repvofyer... Le- comité . de; Salut public n'a pu, tout calculer à là.fois. La,multiplicité de ses opérations - l'empêche; trop., souvent., de mûrir. sés rapports.. Il faut repvofyerà,,sa: propre révision. lés. mesuresv qu'il vous a préentées:.
Locuteur: Danton
... les .ennemis- extérieurs et intérieurs de sa, patrie ; mais considérons,-que poux...
... pain : ©r_ avez-ivous assez d'armes et de pain pour faire, marcher, ;à- là* fois ...
...iner leur marche progressive, en raison de la quantité
...- faut,, pour, la\ liberté,. et- qu'il doit, être toujours prêt à marcher contre les .ennemis- extérieurs et intérieurs de sa, patrie ; mais considérons,-que poux marcher, .il faut des armeset.du, pain : ©r_ avez-ivous assez d'armes et de pain pour faire, marcher, ;à- là* fois toqs les Français? J Non, sansrdoute. Il, faut donc combiner leur marche progressive, en raison de la quantité
Locuteur: Danton
d'armes j.et: de pain que- vous - avez à leur fournir. d'armes j.et: de pain que- vous - avez à leur fournir.
Locuteur: Danton
...projet du comités II i voua; a présenté de grands ^cadres à remplir'.; mais vous avez dû voir qu'il entrait dans sa pensée de rendre cette distribution facultative^ et de faire renforcer les points menacés aux dépens de ceux qui ne le seraient pas. Je demande...
...x souffrir .quelques* inconvénients-qua de laisser paralyser, l'énergie nationale ...
ïj C'est^sua; ces teoisî bases ;que doit reposer le» projet du comités II i voua; a présenté de grands ^cadres à remplir'.; mais vous avez dû voir qu'il entrait dans sa pensée de rendre cette distribution facultative^ et de faire renforcer les points menacés aux dépens de ceux qui ne le seraient pas. Je demande que le comité nous présenté un plan pour faire marcher une vmass asgez uforfei ...
...t que demain, sans plus attendre, on décrète et on, agisse ;, car. il. vaut mieux souffrir .quelques* inconvénients-qua de laisser paralyser, l'énergie nationale n (Ap-plài^iweittenM*);
Locuteur: Danton
..., ; dit Barère ; il | a gémi, lui-même. de- la manière- accélérée dont on le harce...
...que ttout1 devait être à la réquisition de la lîbertéi (On- applaudit. ) Il sait q...
...rla dévastèrent, n'avaient;, besodmù qu de fer, et pillaient ieur nourriture ; mai...
...volutionnaire,-.-c'est', être un, agent de Bitt, que? de- parler différemment; (Om applaudit. )
a été témoin que.ces; raisons ne sont pas étrangères- au comité, ; dit Barère ; il | a gémi, lui-même. de- la manière- accélérée dont on le harcelait , pour lui fairei présenterses . moyens* Déjà les>aristooiFates ont jjeté d...
...à' faire marcher à la fois les 25 millions -de_ Français ; il a pensé seulement que ttout1 devait être à la réquisition de la lîbertéi (On- applaudit. ) Il sait que les barbares, qui jadis se portèrent en; masse-dans toute l'Europe, efrla dévastèrent, n'avaient;, besodmù qu de fer, et pillaient ieur nourriture ; mais le peuple français^, quL connaît sa; , tactique particulière,, i n'est ( point, assez insensé pour l'abandonner ! et imiter des sauvages.. C'est être un contre-( révolutionnaire,-.-c'est', être un, agent de Bitt, que? de- parler différemment; (Om applaudit. )
Locuteur: Danton
...e séance; ? On a dit-que