Résultats trouvés dans le Tome 69

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-0616 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
31 - 39 sur 39 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du mercredi 17 juillet 1793

- search term matches: (4)

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 60
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Bessières, ce 5 juillet 1793? l'an II de la République française, une et indivis... « Bessières, ce 5 juillet 1793? l'an II de la République française, une et indivisible. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Adresse des membres du conseil général de Trévoux (4), par laquelle ils adhèrent ...
...et sans restriction à tous les articles de l'acte constitutionnel.
4° Adresse des membres du conseil général de Trévoux (4), par laquelle ils adhèrent avec empressement et sans restriction à tous les articles de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Adresse des membres du conseil général de la commune de Mâcon (3), par laquelle ils informent la Convention de l'acceptation de la Constitution, par acclamation, dans cette commune. 3° Adresse des membres du conseil général de la commune de Mâcon (3), par laquelle ils informent la Convention de l'acceptation de la Constitution, par acclamation, dans cette commune.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Adresse des membres du conseil général de la commwrie de Villers-Gotterets, district de Soissons, département de VAisne (5), pai laquelle ils informent la Convention de l'acceptation de la Constitution. 5° Adresse des membres du conseil général de la commwrie de Villers-Gotterets, district de Soissons, département de VAisne (5), pai laquelle ils informent la Convention de l'acceptation de la Constitution.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...antage remporté sur les Espagnols, près de Saint-Jean-de-Luz. ..., capitaine au Ier bataillon des Hautes-Pyrénées, qui fait le le rapport d'un avantage remporté sur les Espagnols, près de Saint-Jean-de-Luz.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...dit cette lettre, fut envoyé il y a peu de jours au général espagnol Iiicardos. La... « Un messager français, dit cette lettre, fut envoyé il y a peu de jours au général espagnol Iiicardos. La chaleur était excessive, et
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...en braver toute l'ardeur. Arrivé auprès de Ricardos, il s'acquitta de sa mission ; mais voyant qu'on ne lui p...
...al : « Quand vous viendrez à Saint-Jean-de-( Luz je vous offrirai à boire. ». Ce m...
il lui en fallut en braver toute l'ardeur. Arrivé auprès de Ricardos, il s'acquitta de sa mission ; mais voyant qu'on ne lui présentait aucun rafraîchissement, il dit au général : « Quand vous viendrez à Saint-Jean-de-( Luz je vous offrirai à boire. ». Ce mot fit rire le général, et le Français fut rafraîchi (1). (Applaudissements.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
2° Lettre de la société populaire de Bes-sières, district de Toulouse, par laquelle elle transmet un... 2° Lettre de la société populaire de Bes-sières, district de Toulouse, par laquelle elle transmet un don patriotique; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« La société populaire de Bessières, district de Toulouse, pénétrée de douleur de voir la disette des souliers, où se tro...
.... Mais remplie d'amour pour les lois et de courage pour défendre la patrie, elle est prête à se sacrifier pour elle, et vous prie de la croire avec des sentiments républica...
« La société populaire de Bessières, district de Toulouse, pénétrée de douleur de voir la disette des souliers, où se trouvent nos braves volontaires défendant la patrie, vous en envoient 15 paires pou...
...t si leurs biens répondaient à leur patriotisme, le don ne serait pas si modique. Mais remplie d'amour pour les lois et de courage pour défendre la patrie, elle est prête à se sacrifier pour elle, et vous prie de la croire avec des sentiments républicains.
présidence de jean-bon-saint-andré, présidence de jean-bon-saint-andré,
... Adresse des membres du conseil général de la commune de Provins (6), par laquelle (1) Mercure u...
... page 281, 2« colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 219.
6° Adresse des membres du conseil général de la commune de Provins (6), par laquelle (1) Mercure universel, tome 29, page 281, 2« colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 219.
...on C 262, dossier 580 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 219. (2) Archives nationales, Carton C 262, dossier 580 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 219.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 220. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 220.
(4) Procès verbaux de la Convention, t. 16, p. 220. (4) Procès verbaux de la Convention, t. 16, p. 220.
(5) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. 220 (5) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. 220
(6) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. 220 (6) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. 220

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 61
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Fait en la chambre commune de Saulx ci-devant le Duc, le 1er mai 1793, l'an II de la République. « Fait en la chambre commune de Saulx ci-devant le Duc, le 1er mai 1793, l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...-sur-Tille, séance publique, le 17 juin 1793, l'an II de la République. « Fait en directoire, à Is-sur-Tille, séance publique, le 17 juin 1793, l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...et sans restriction à tous les articles de l'acte constitutionnel. ils adhèrent avec empressement et sans restriction à tous les articles de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...Adresse des administrateurs du district de Montreuil-sur-Mer (1), par laquelle ils donnent connaissance à la Convention de la proclamation qu'ils ont faite de l'acte constitutionnel. 7° Adresse des administrateurs du district de Montreuil-sur-Mer (1), par laquelle ils donnent connaissance à la Convention de la proclamation qu'ils ont faite de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...procureur général syndic du département de l'Yonne (2), par laquelle il donne connaissance à la Convention de la proclamation qu'il a faite de l'acte constitutionnel. 8° Lettre du procureur général syndic du département de l'Yonne (2), par laquelle il donne connaissance à la Convention de la proclamation qu'il a faite de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Adresse des membres du conseil général de la commune de Nogent-sur-Seine, chef-lieu d'un des districts du département de l'Aube (3), par laquelle ils font connaître leur acceptation à l'unanimité de la Déclaration des droits de l'homme et de l'acte constitutionnel. 9° Adresse des membres du conseil général de la commune de Nogent-sur-Seine, chef-lieu d'un des districts du département de l'Aube (3), par laquelle ils font connaître leur acceptation à l'unanimité de la Déclaration des droits de l'homme et de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...resse des membres composant le tribunal de commerce de la ville de Montargis, département du Loiret (4), p...
...aux journées des 31 mai et 2 juin, et a l'acte constitutionnel.
10° Adresse des membres composant le tribunal de commerce de la ville de Montargis, département du Loiret (4), par laquelle ils adhèrent aux journées des 31 mai et 2 juin, et a l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ent-ils, sur les principes républicains de la saine partie de la Convention. La Constitution qui vient de paraître nous en fournit la preuve. La ... « Nous ne nous sommes pas trompés, di-sent-ils, sur les principes républicains de la saine partie de la Convention. La Constitution qui vient de paraître nous en fournit la preuve. La popularité qu'elle renferme nous présagé d avance les meilleurs effets. Nous nou...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Le ministre de l'intérieur, au citoyen Président de la Convention nationale. Le ministre de l'intérieur, au citoyen Président de la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
' « J'ai l'honneur de vous envoyer une pétition de la municipalité de Saux-le-Duc, dont l'objet est de demander que le nom de cette commune soit changé en celui de Saulx-la-Ville. Vous verrez par l'avis ...
... d'Is-sur-Tille et celui du département de la Côte-d'Or, qui sont à la suite, que ...
' « J'ai l'honneur de vous envoyer une pétition de la municipalité de Saux-le-Duc, dont l'objet est de demander que le nom de cette commune soit changé en celui de Saulx-la-Ville. Vous verrez par l'avis du district d'Is-sur-Tille et celui du département de la Côte-d'Or, qui sont à la suite, que ces administrations ont accueilli cette démarche avec zèle et enthousiasme.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
(( Je m'empresse, citoyen Président, de vous la communiquer et de vous prier de la mettre sous les veux 3e la Conventio... (( Je m'empresse, citoyen Président, de vous la communiquer et de vous prier de la mettre sous les veux 3e la Convention nationale, pour qu'elle puisse prononcer le changement désiré.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Pétition de la commune de Saux-le-Duc et délibération du directoi... Pétition de la commune de Saux-le-Duc et délibération du directoire du district d Is-
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
de la Côte-dfOr. de la Côte-dfOr.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
..., les^ officiers municipaux et notables de Saulx ci-devant le Duc, que ce nom de Duc ne doit plus exister ; comme il y a...
...la-Ville, la commune demande que le nom de Saulx-le-Duc soit changé en celui de Saulx-la-Ville, et ferez justice.
« Exposent, les^ officiers municipaux et notables de Saulx ci-devant le Duc, que ce nom de Duc ne doit plus exister ; comme il y a encore une rue qui se nomme Saulx-la-Ville, la commune demande que le nom de Saulx-le-Duc soit changé en celui de Saulx-la-Ville, et ferez justice.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Vu la délibération du conseil général de la commune de Saulx-le-Duc, tendant à ce que ce lieu porte dorénavant le nom de Saulx-la-Ville ; « Vu la délibération du conseil général de la commune de Saulx-le-Duc, tendant à ce que ce lieu porte dorénavant le nom de Saulx-la-Ville ;
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...oire, considérant que toutes les traces de ^ancienne féodalité, que les qualificat... « Le directoire, considérant que toutes les traces de ^ancienne féodalité, que les qualifications qui peuvent en rappeler le souvenir doivent disparaître à jamais ;
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...lx-le-Duc doit porter dorénavant le nom de Saulx-la-Ville. « Estime, le procureur syndic entendu, que le village appelé Saulx-le-Duc doit porter dorénavant le nom de Saulx-la-Ville.
12° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur, par laquelle il transmet à la Convention une pétition de la municipalité de Saulx-le-Duc, tendant a changer le nom de cette commune d) Procès-verbaux de la Convention t 16 d 220 (2 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 22o' (3 Procès-verbaux de la Convention, t. 16, nage 220' 12° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur, par laquelle il transmet à la Convention une pétition de la municipalité de Saulx-le-Duc, tendant a changer le nom de cette commune d) Procès-verbaux de la Convention t 16 d 220 (2 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 22o' (3 Procès-verbaux de la Convention, t. 16, nage 220'
(4) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 220* (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 220*
(5) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p 22o' (5) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p 22o'
^rt 47 jfflSSimT BulMin de la Convention des ^rt 47 jfflSSimT BulMin de la Convention des
en celui de Saulx-la-Ville ; ces pièces sont ainsi ... en celui de Saulx-la-Ville ; ces pièces sont ainsi conçues (1) :
« Paris, le 15 juillet 1793 « Paris, le 15 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 220. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 220.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 62
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... et arrêté au directoire du département de la Côte-d'Or, à Dijon, à la séance publique du 4 juillet 1793, l'an II de la République française. « Fait et arrêté au directoire du département de la Côte-d'Or, à Dijon, à la séance publique du 4 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
15° Adresse des membres de la société républicaine de Laigle (2), par laquelle ils déclarent avoir reçu avec reconnaissance l'acte constitutionnel ; ils l'ont accepté d'une voix unanime, et juré de le soutenir de toutes leurs forces. 15° Adresse des membres de la société républicaine de Laigle (2), par laquelle ils déclarent avoir reçu avec reconnaissance l'acte constitutionnel ; ils l'ont accepté d'une voix unanime, et juré de le soutenir de toutes leurs forces.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...nsidérant que la pétition des habitants de Saulx-le-Duc prouve leur haine pour l'a... Sy« Le'directoire du département, considérant que la pétition des habitants de Saulx-le-Duc prouve leur haine pour l'ancien régime et leur attachement au nouveau ;
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...sente pétition sera envoyée au ministre de l'intérieur avec prière de la mettre sous les yeux de la Convention et de l'appuyer de tout son pouvoir. « Arrête, en louant leur patriotisme, que la présente pétition sera envoyée au ministre de l'intérieur avec prière de la mettre sous les yeux de la Convention et de l'appuyer de tout son pouvoir.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ention nationale décrète que la commune de Saulx-ie-Duc sera désormais appelée Sau... (Sur la motion d'un membre, la Convention nationale décrète que la commune de Saulx-ie-Duc sera désormais appelée Saulx-la-Ville.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
13° Adresse de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois, qui expriment leur reconnaissanc...
... haine irréconciliable aux vils suppôts de Capet et de Du-mc^iriez, et appellent la vengeance ...
13° Adresse de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois, qui expriment leur reconnaissance à la Convention pour l'é^ nergie et la fierté républicaine qu'elle a si glorieusement développées dans la journée du 31 mai dernier, jurent une haine irréconciliable aux vils suppôts de Capet et de Du-mc^iriez, et appellent la vengeance publique sur ces mandataires infidèles qui ont lâchement trahi les intérêts du p...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
(La Convention ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au BuUetin (2) : Suit un extrait de cette adresse inséré au BuUetin (2) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« La société républicaine de Blois écrit en ces termes : « La société républicaine de Blois écrit en ces termes :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Aux marais fangeux, aux vils suppôts de « Capet et de Dumouriez, nous jurons une ( haine irré... « Aux marais fangeux, aux vils suppôts de « Capet et de Dumouriez, nous jurons une ( haine irréconciliable. Nous n'attendons « d'eux ni retour, ni remords : les suppôts « des ...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...es infidèles, qui, siégeant au k milieu de vous, ont lâchement trahi les in-« térê... « Nous appelons la vengeance publique sur « ces mandataires infidèles, qui, siégeant au k milieu de vous, ont lâchement trahi les in-« térêts du peuple.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...'opprobre des députés du départe-« ment de Loir-et-Cher, a perdu la confiance « de tous les montagnards sans-culottes de « Blois. » « Nous vous déclarons que l'imbéçîle Le-« clerc, l'opprobre des députés du départe-« ment de Loir-et-Cher, a perdu la confiance « de tous les montagnards sans-culottes de « Blois. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
ses prisons de la capitale à la date du 15 juillet; el... ses prisons de la capitale à la date du 15 juillet; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« lies administrateurs du département de police vous font passer Le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 15 juillet. Parmi ...
... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, mil...
« lies administrateurs du département de police vous font passer Le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 15 juillet. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, militaire, et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuiUes journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ssaire dans le département du Centre et de l'Ouest, par laquelle il rend compte de...
...es faites contre les rebelles et du peu de succès des mouvement» contre-révolutionnaires tentés dans le département de la Gironde. Il annonce que le royaume de Gensonné tombe en poussière comme celui de Buzot elle est ainsi conçue. (3) :
16° Lettre du représentant Philippeaux, commissaire dans le département du Centre et de l'Ouest, par laquelle il rend compte des différentes dispositions militaires faites contre les rebelles et du peu de succès des mouvement» contre-révolutionnaires tentés dans le département de la Gironde. Il annonce que le royaume de Gensonné tombe en poussière comme celui de Buzot elle est ainsi conçue. (3) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
(2) Second supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793. (2) Second supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793.
« Commune de Paris, le 16 juillet 1793 « Commune de Paris, le 16 juillet 1793
(3) Ministère de la Guerre. Armée des côtes de la Rochelle, earlon S/3, liasse 3, pièc...
...age 221. — Second supplément m Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793.
(3) Ministère de la Guerre. Armée des côtes de la Rochelle, earlon S/3, liasse 3, pièce n* 1 : — Procès-verbaux 4e la Convention, tome 16, page 221. — Second supplément m Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793.
...ttre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à ...
...nues dans les diver- (1) Pîocès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 221,
14° Lettre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les diver- (1) Pîocès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 221,
« Limoges, le 11 juillet 1793 « Limoges, le 11 juillet 1793
...on C 261, dossier 568 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 221. ...ma dernière dépêche, nous nous sommes rendus à la (1 ) Archives nationales, Carton C 261, dossier 568 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 221.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 63
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...vons été fort satisfaits du département de la Charente qui, ayant déjà fourni 27 b...
... lève un 28* sur notre réquisition avec de la cavalerie. La' société d'Angoulême e...
... Nous y avons reçu pour les libérateurs de la Erance le juste tribut d'hommageB qu...
...l nous a été doux d'entendre la lecture de deux adresses, l'une à la Convention où...
...autre aux administrés pour les pénétrer de .vénération pour l'acte constitutionnel. Nous avons tous été en corps après la ...
... ont été conspués, et ensuite à l'arbre de la liberté, chantant tous avec émotion ...
« Nous avons été fort satisfaits du département de la Charente qui, ayant déjà fourni 27 bataillons, en lève un 28* sur notre réquisition avec de la cavalerie. La' société d'Angoulême est dans les meilleurs principes. Nous y avons reçu pour les libérateurs de la Erance le juste tribut d'hommageB qui leur était dû. L'administration avait tenu une marche équivoque depuis le 31 mai, mais les républicains en masse ont exigé qu'elle s'expliquât et il nous a été doux d'entendre la lecture de deux adresses, l'une à la Convention où elle se rallie aux vrais montagnards, l'autre aux administrés pour les pénétrer de .vénération pour l'acte constitutionnel. Nous avons tous été en corps après la séance à celle du club ou les fédéralistes ont été conspués, et ensuite à l'arbre de la liberté, chantant tous avec émotion VHymne des Marseillais.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ussi prononcés. Ils ont même donné lieu de soupçonner leurs principes, quoique ils aient répondu négativement aux sollicitations de la Gironde. Ce que nous avons remarqué de plus positif est leur résolution de regarder comme seul pouvoir tutélaire de l'Etat la Convention et d'employer tous leurs moyens à faire accepter la Constitution. xc A Limoges, la société est excellente. Les corps administratifs ne sont pas aussi prononcés. Ils ont même donné lieu de soupçonner leurs principes, quoique ils aient répondu négativement aux sollicitations de la Gironde. Ce que nous avons remarqué de plus positif est leur résolution de regarder comme seul pouvoir tutélaire de l'Etat la Convention et d'employer tous leurs moyens à faire accepter la Constitution.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
séance des administrateurs de Poitiers, où nous avons encore obtenu un renfort auxiliaire. Nous avons expédié de là deux courriers pour Nantes : l'un pa...
...la voie maritime, craignant que la voie de terre ne fût interceptée, afin de relever le carnage des Nantais par la p...
...les rapports contradictoires sur l'état de nos forces a Niort, nous déterminèrent ...
... nous y vîmes les signes trop frappants de la défaite que venait d'éprouver les lé...
...re, mais ils trouvèrent plus convenable de nous faire poursuivre notre mission principale. Arrivés à deux lieues de Niort, nous trouvâmes un capitaine du 13e bataillon de la formation d'Orléans, qui était grièv...
...nter dans notre voiture. Ce jeune homme de 25 à 27 ans, nous fit un récit naïf de ce qu'il avait observé à la dernière affaire de Châtillon. Il ne s'y trouvait ni généra...
...it été établi pour éviter les surprises de sorte que l'ennemi était déjà à la port...
...proche. Il lui fut d'autant plus facile de nous écraser que la légion n'était null...
...te, mis l'infanterie à l'arrière-garde, de sorte qu'elle n'était pas protégée dans...
...en pièces par les décharges à mitraille de l'ennemi qui faisait une boucherie horr...
...ous a été fait avec toutes les candeurs de l'innocence est réfuté par d'autres his...
...ant à Niort, notre premier : soin a été de vérifier l'assertion de Biron sur ! la faiblesse de nos ressources dans cette ville, !
séance des administrateurs de Poitiers, où nous avons encore obtenu un renfort auxiliaire. Nous avons expédié de là deux courriers pour Nantes : l'un par Rennes et l'autre par la voie maritime, craignant que la voie de terre ne fût interceptée, afin de relever le carnage des Nantais par la perspective d'un secours prompt et décisif. Nous allions partir ensuite pour Angoulême lorsque les rapports contradictoires sur l'état de nos forces a Niort, nous déterminèrent à vérifier nous-mêmes laquelle des versions était exacte. Passant à Saint-Maixent le 6, nous y vîmes les signes trop frappants de la défaite que venait d'éprouver les légions Westermann entre Châtillon et Parthenay. Je voulais accompagner dans cette dernière ville mes collègues Bourdon et Goupilleau qui montaient à cheval pour s'y rendre, mais ils trouvèrent plus convenable de nous faire poursuivre notre mission principale. Arrivés à deux lieues de Niort, nous trouvâmes un capitaine du 13e bataillon de la formation d'Orléans, qui était grièvement blessé et que nous fîmes monter dans notre voiture. Ce jeune homme de 25 à 27 ans, nous fit un récit naïf de ce qu'il avait observé à la dernière affaire de Châtillon. Il ne s'y trouvait ni généraux ni officiers, lorsque les brigands fondirent sur la légion. Lui seul et un autre capitaine purent profiter du désordre général ; aucun avant-poste n'avait été établi pour éviter les surprises de sorte que l'ennemi était déjà à la portée du canon avant qu'on soupçonnât son approche. Il lui fut d'autant plus facile de nous écraser que la légion n'était nullement sur ses gardes et que notre artillerie se trouvait dans un enfoncement d'o...
...Duperray, reproche en outre au général d'avoir, lorsqu'il survint après la déroute, mis l'infanterie à l'arrière-garde, de sorte qu'elle n'était pas protégée dans sa retraite par la cavalerie. Elle fut mise en pièces par les décharges à mitraille de l'ennemi qui faisait une boucherie horrible. Le jeune homme a vu périr tous ses camarades sans en pouvoir sauver un seu...
...'a pu se soustraire à la mort qu'en montant derrière un cavalier. Ce récit qui nous a été fait avec toutes les candeurs de l'innocence est réfuté par d'autres historiens. Des mesures ont été prises pour réparer promptement cet échec. En arrivant à Niort, notre premier : soin a été de vérifier l'assertion de Biron sur ! la faiblesse de nos ressources dans cette ville, !
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...malheureusement trop vrai que i l'année de Niort n'est que de 9,000 hommes, j dont 3,000 de troupes requises et trois autres mille sans armes, de sorte que nos forces effectives se rédu...
...qu'il y avait entre 25 et 30,000 hommes de bonnes troupes à Niort. Avec ces faible...
...du citoyen Malort, colonel d'artillerie de la marine, la ville est dans un état de défense assez respectable. L'hôpital mi...
...humanité doit l'établissement aux soins de mon collègue Auguis est dans un état ad...
...les Sables et Mache-coul un détachement de 8 à 10,000 hommes,
« II est malheureusement trop vrai que i l'année de Niort n'est que de 9,000 hommes, j dont 3,000 de troupes requises et trois autres mille sans armes, de sorte que nos forces effectives se réduisent à 3 ou 4,000 hommes. Cependant on a toujours certifié à la Convention qu'il y avait entre 25 et 30,000 hommes de bonnes troupes à Niort. Avec ces faibles moyens, gïâce au talent et au zèle du citoyen Malort, colonel d'artillerie de la marine, la ville est dans un état de défense assez respectable. L'hôpital militaire dont l'humanité doit l'établissement aux soins de mon collègue Auguis est dans un état admirable. Bou-lard commande entre les Sables et Mache-coul un détachement de 8 à 10,000 hommes,
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
mais cette petite armée va s'affaiblir de deux bataillons girondins que les plus ...
...ser à leurs postes. Il n'est plus temps de se dissimuler qu'avec des ressources au...
... conduirons à la boucherie des milliers de républicains généreux et que la guerre de la Vendée sera interminable, si on ne renouvelle complètement la population de ce malheureux pays ; il faudra en venir...
mais cette petite armée va s'affaiblir de deux bataillons girondins que les plus vives instances nous ont déterminé à laisser à leurs postes. Il n'est plus temps de se dissimuler qu'avec des ressources aussi insuffisantes nous conduirons à la boucherie des milliers de républicains généreux et que la guerre de la Vendée sera interminable, si on ne renouvelle complètement la population de ce malheureux pays ; il faudra en venir à des mesures extrêmes et en faire un décret pour sauver la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ois semaines. On a eu le mauvais esprit de les congédier avec des formes odieuses ...
...er l'innocence. J'ai été témoin à Niort de la hauteur et du ton insolent avec lequel on les traite. Je m'en suis expliqué de manière à faire cesser cette morgue ins...
...éroces. Ils venaient avec du courage et des subsistances pour quinze jours ou trois semaines. On a eu le mauvais esprit de les congédier avec des formes odieuses ; on méprise trop le paysan dont il faudrait honorer l'innocence. J'ai été témoin à Niort de la hauteur et du ton insolent avec lequel on les traite. Je m'en suis expliqué de manière à faire cesser cette morgue insoutenable des messieurs qui portent l'aristocratie jusque sous la tente.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... jours, les canons et les autres signes de réjouissance sont préparés pour célébre...
...est trompée. Ils sont vivement affectés de cette omission que je leur ai fait envi...
« Depuis huit jours, les canons et les autres signes de réjouissance sont préparés pour célébrer l'allégresse publique, et chaque jour l'attente des administrateurs est trompée. Ils sont vivement affectés de cette omission que je leur ai fait envisager comme un oubli du bureau. Le grand mal est que la convocation des assemblé...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...c des fusils, nous eussions obtenu plus de 40,000 hommes dans notre tournée, mais ... ...ir peu dans ce département où la plus grande pénurie d'armes se fait sentir. Avec des fusils, nous eussions obtenu plus de 40,000 hommes dans notre tournée, mais d'après l'observation du comité central, nous nuirions plus à nos succès que nou...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
de la Gironde devaient passer sur Limoges de la Gironde devaient passer sur Limoges

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 64
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...vention son procès-verbal d'acceptation de l'acte constitutionnel. Oise (1), par laquelle elle fait passer à la Convention son procès-verbal d'acceptation de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... du district de.Villeneuve, département de Lot-et-Garonne, s'honorent de la résistance quils ont opposée à l'exé...
...ber-ticides que proposait, aux citoyens de ce département, une prétendue assemblée...
...mouvements qu'ils dénoncent que l'œuvre de la faction rebelle de la Gironde, secondée et accréditée par l'administration du département de Lot-et-Garonne Us^ jurent de rester inviolablement attaches a la Convention nationale et à la Constitution républicaine qu'elle vient de décréter.
« Les administrateurs du conseil du district de.Villeneuve, département de Lot-et-Garonne, s'honorent de la résistance quils ont opposée à l'exécution des mesures liber-ticides que proposait, aux citoyens de ce département, une prétendue assemblée générale tenue à Agen. Ces administrateurs ne voient dans les mouvements qu'ils dénoncent que l'œuvre de la faction rebelle de la Gironde, secondée et accréditée par l'administration du département de Lot-et-Garonne Us^ jurent de rester inviolablement attaches a la Convention nationale et à la Constitution républicaine qu'elle vient de décréter.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
18° Adresse des citoyens du canton de Nan-terre (3), par laquelle ils font co...
... assemblée primaire, ils ont accepte la Constitution à l'unanimité.
18° Adresse des citoyens du canton de Nan-terre (3), par laquelle ils font connaître que, réunis en assemblée primaire, ils ont accepte la Constitution à l'unanimité.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
20° Adresse des citoyens du canton de Pierrette, district de Saint-Denis (2), par laquelle ils font passer à la Convention le procès-verbal de l'acceptation de la Constitution dans leur assemblée primaire. 20° Adresse des citoyens du canton de Pierrette, district de Saint-Denis (2), par laquelle ils font passer à la Convention le procès-verbal de l'acceptation de la Constitution dans leur assemblée primaire.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
21° Adresse de la société républicaine de Noyers, département de l'Yonne (3), par laquelle elle transmet...
...ention la joie au'elle a ressentie lors de l'acceptation de la Constitution.
21° Adresse de la société républicaine de Noyers, département de l'Yonne (3), par laquelle elle transmet à la Convention la joie au'elle a ressentie lors de l'acceptation de la Constitution.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
23° Adresse de la société populaire deBray-sur-Seine, département de Seine-et-Marne, qui exprime son adhésion a la Constitution et son vœu pour la punition des traître... 23° Adresse de la société populaire deBray-sur-Seine, département de Seine-et-Marne, qui exprime son adhésion a la Constitution et son vœu pour la punition des traîtres et
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...se engagés §eno^ donner d'abord un coup de main pour écraser les brigands de la Yendée. Mais plusieurs rapports sûrs m'attestent que, lors de la provocation faite aux citoyens de cette contrée 40 seulement se sont insc...
...er un grand mouvement. Ainsi le royaume de Gensonné tombe en poussière comme celui de Buzot.
pour marcher sur Paris. Je les eusse engagés §eno^ donner d'abord un coup de main pour écraser les brigands de la Yendée. Mais plusieurs rapports sûrs m'attestent que, lors de la provocation faite aux citoyens de cette contrée 40 seulement se sont inscrits, malgré les sommes immenses distribuées pour exciter un grand mouvement. Ainsi le royaume de Gensonné tombe en poussière comme celui de Buzot.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Le commissaire de la Convention dans les départements du Centre et de l'Ouest. « Le commissaire de la Convention dans les départements du Centre et de l'Ouest.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Lettre du procureur syndic du district de Villeneuve, département de Lot-et-Ga-ronne, par laquelle il adresse a Ij Comn tion une délibération du conseil de ce district, qui improuve les mesures p... 17° Lettre du procureur syndic du district de Villeneuve, département de Lot-et-Ga-ronne, par laquelle il adresse a Ij Comn tion une délibération du conseil de ce district, qui improuve les mesures proposees par
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
le département de la Gironde à celui de Lot-et-Garonne (1). le département de la Gironde à celui de Lot-et-Garonne (1).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au Suit un extrait de cette adresse inséré au
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
22° Lettre de Dalbarade, ministre delà marine, par la...
...ion copie : 1° d'une lettre du district de Paimbeuf; d'une lettre du citoyen Barré, commandant la corvette de la République « La Perdrix », qui constatent que 1 équipage de cette corvette abandonne pour les frais de la guerre et pour le soulagement des ve...
22° Lettre de Dalbarade, ministre delà marine, par laquelle il transmet à la Convention copie : 1° d'une lettre du district de Paimbeuf; d'une lettre du citoyen Barré, commandant la corvette de la République « La Perdrix », qui constatent que 1 équipage de cette corvette abandonne pour les frais de la guerre et pour le soulagement des veuves des pauvres marins, un lougre qu il a pris sur les Anglais et qui est estim...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au Comité de la marine. Elle ordonne également l'envoi de l'extrait du procès^erbal au* braves marins de la corvette la Perdrix.) (La Convention décrète la mention honorable l'insertion au Bulletin et le renvoi au Comité de la marine. Elle ordonne également l'envoi de l'extrait du procès^erbal au* braves marins de la corvette la Perdrix.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin. Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin.
19° Adresse de l'assemblée primaire du canton de Livry, département de Seme-et- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222. _ Bulletin de la Convention du 17 juillet 1793 19° Adresse de l'assemblée primaire du canton de Livry, département de Seme-et- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222. _ Bulletin de la Convention du 17 juillet 1793
— Second supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793. — Second supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793.
...composant la société populaire des Amis de la Constitution républicaine une et indivisible, séante...
..., ont entendu avec transport la lecture de la Constitution. Ils ont trouvé dans ce sublime ouvrage...
...sa dignité première, lui trace la réglé de sa conduite et lui fait connaître ses d...
...du peuple souverain, (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222.
« Les membres composant la société populaire des Amis de la Constitution républicaine une et indivisible, séante à Bray-sur-Seine, ont entendu avec transport la lecture de la Constitution. Ils ont trouvé dans ce sublime ouvrage tout ce qui rappelle 1 homme à sa dignité première, lui trace la réglé de sa conduite et lui fait connaître ses droits et ses devoirs. « Sages législateurs, disent-ils, « fidèles mandataires du peuple souverain, (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222.
(2) On trouve un second extrait de cette adresse dans le second supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1TO3... (2) On trouve un second extrait de cette adresse dans le second supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1TO3. Il est ainsi conçu :
« Le procureur-syndic du district de Villeneuve, départem^nt de Lot-et-Garonne, ^ « Le procureur-syndic du district de Villeneuve, départem^nt de Lot-et-Garonne, ^
une délibération du conseil de ce district, quii * est constamment refusé aux mesures Proposées pai le département de la Gironde à celui Lo^-Garonne tendant à former une commission de Salut public, a lever, de concert avec d'autres départements, une... une délibération du conseil de ce district, quii * est constamment refusé aux mesures Proposées pai le département de la Gironde à celui Lo^-Garonne tendant à former une commission de Salut public, a lever, de concert avec d'autres départements, une force départementale, et à nommer des commissaires pour se rendre à Bourges, af...
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome ib, p aai. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome ib, p aai.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16. p. 222. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16. p. 222.
(5) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222. (5) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 222.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 65
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ts du peuple près Varmée du Rhin, datée de Strasbourg, le 9 juillet 1793. Lettre des représentants du peuple près Varmée du Rhin, datée de Strasbourg, le 9 juillet 1793.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...léans, conformément à la loi du 33 mars 1793, pour l'inscription des contributions jvolontaires destinées, par les communes de ce district, à l'équipement des défenseurs de la patrie. « Extrait du registre tenu au secrétariat du district d'Orléans, conformément à la loi du 33 mars 1793, pour l'inscription des contributions jvolontaires destinées, par les communes de ce district, à l'équipement des défenseurs de la patrie.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...sez les traîtres que vous avez expulsés de c votre sein, réprimez la cupidité des ...
...isance légitime à laquelle il « a droit de prétendre sous les rameaux de « l'arbre de la liberté. Nous allons jurer ad-« hésion à la Constitution, guerre aux ty-« rans, haine et exécrat...
« exterminez les brigands couronnés, punis-« sez les traîtres que vous avez expulsés de c votre sein, réprimez la cupidité des agio-« teurs, des accapareurs, et rendez au peuple « qui souffre l'aisance légitime à laquelle il « a droit de prétendre sous les rameaux de « l'arbre de la liberté. Nous allons jurer ad-« hésion à la Constitution, guerre aux ty-« rans, haine et exécration à tous les fédéra-« listes. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...l venait d'obtenir en vertu d'un décret de la Convention et dont il avait le plus ... ...it pas d'armer son quatrième bataillon, a envoyé à l'instant les 225 fusils qu'il venait d'obtenir en vertu d'un décret de la Convention et dont il avait le plus grand besoin (1).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit la teneur de cette lettre insérée au Bulletin (2) : Suit la teneur de cette lettre insérée au Bulletin (2) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... venait d'obtenir, en vertu d'un décret de la Convention nationale, 225 fusils don... « Le département des Vosges venait d'obtenir, en vertu d'un décret de la Convention nationale, 225 fusils dont il avait le plus grand besoin.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ons patriotiques déposés au secrétariat de leur district ; ces pièces sont ainsi c... ...du district d'Orléans, par laquelle ils font passer à la Convention l'état des dons patriotiques déposés au secrétariat de leur district ; ces pièces sont ainsi conçues (3) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ire du district d'Orléans, au Président de la Convention nationale. Le directoire du district d'Orléans, au Président de la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... volontaires destinées par les communes de notre district à l'équipement et habillement des défenseurs de la Patrie. ..., conformément à la loi du §3 mars dernier, pour l'inscription des contributions volontaires destinées par les communes de notre district à l'équipement et habillement des défenseurs de la Patrie.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Il résulte de cet extrait que nous avons reçu jusqu'à... Il résulte de cet extrait que nous avons reçu jusqu'à présent :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« 2° 163 paires de souliers ; « 3° 18 chemises ; « 4° 2 mouchoirs de poche ; « 5° 6 cols de basin ; « 6° 7 paires de guêtres ; « 7° 1 paire de demi-guêtre» ; « 8° 1 paire de bas ; « 9° 1 giberne. « 2° 163 paires de souliers ; « 3° 18 chemises ; « 4° 2 mouchoirs de poche ; « 5° 6 cols de basin ; « 6° 7 paires de guêtres ; « 7° 1 paire de demi-guêtre» ; « 8° 1 paire de bas ; « 9° 1 giberne.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Conformément à l'article 4 de la loi précitée, nous avons_ versé la somme de 833 livres 9 sols dans la caisse de notre receveur ; à l'égard des objets énoncés aux 8 dernières colonnes de l'état ci-joint, nous les garderons en dépôt jusqu'à ce que le ministre de la guerre en ait disposé. « Conformément à l'article 4 de la loi précitée, nous avons_ versé la somme de 833 livres 9 sols dans la caisse de notre receveur ; à l'égard des objets énoncés aux 8 dernières colonnes de l'état ci-joint, nous les garderons en dépôt jusqu'à ce que le ministre de la guerre en ait disposé.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Nous vous prions de présenter le plus tôt possible cet état...
...tion nationale, pour la mettre à portée de payer aux communes de notre ressort qui y sont indiquées, le ...
« Nous vous prions de présenter le plus tôt possible cet état à la Convention nationale, pour la mettre à portée de payer aux communes de notre ressort qui y sont indiquées, le tribut d'éloges que paraît mériter leur zèle patriotique.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...us considérable, mais le fléau terrible de la gelée, en détruisant les espérances des cultivateurs de notre territoire, qui est presque tout ...
..., néanmoins, que quelques contributions de la même nature doivent nous parvenir en...
...s aurons reçues, nous nous empresserons de vous en rendre compte.
...us espérions que nos soins produiraient à la République une offrande beaucoup plus considérable, mais le fléau terrible de la gelée, en détruisant les espérances des cultivateurs de notre territoire, qui est presque tout vignoble, a détruit les nôtres. Nous vous observons, néanmoins, que quelques contributions de la même nature doivent nous parvenir encore ; dès que nous les aurons reçues, nous nous empresserons de vous en rendre compte.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Dons volontaires pour les frais de la guerre. Dons volontaires pour les frais de la guerre.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...v. 5 s. ; « Mardié, 8 livres, 30 paires de souliers; « Bou, 20 paires de souliers ; « Saudillon, 266 liv. 19 s. ...
... « Tigy, 175 liv. 14 s. ; « Saint-Denis de l'Hôtel, 15 liv. 5 s., 22 paires de souliers, 10 chemises, 2 mouchoirs de poche, 6 cols de basin, 3 paires de guêtres, une paire de demi-guêtres ; « Menestreaux, 77 liv. 6 s. ; « Darvoy, 33 liv. 10 s., 10 paires de souliers ;
« Vienne, 48 liv. 5 s. ; « Neuvy, 184 liv. 5 s. ; « Mardié, 8 livres, 30 paires de souliers; « Bou, 20 paires de souliers ; « Saudillon, 266 liv. 19 s. ; « Laqueuvre, 24 liv. 5 s. ; « Tigy, 175 liv. 14 s. ; « Saint-Denis de l'Hôtel, 15 liv. 5 s., 22 paires de souliers, 10 chemises, 2 mouchoirs de poche, 6 cols de basin, 3 paires de guêtres, une paire de demi-guêtres ; « Menestreaux, 77 liv. 6 s. ; « Darvoy, 33 liv. 10 s., 10 paires de souliers ;
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Chécy, 33 paires de souliers ; « Jargeau, 47 paires de souliers, 8 chemises, 4 paires de guêtres, 1 paire de bas, 1 giberne ; « Chécy, 33 paires de souliers ; « Jargeau, 47 paires de souliers, 8 chemises, 4 paires de guêtres, 1 paire de bas, 1 giberne ;
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Fay (un citoyen de); nommé Léon Thiercelin, une paire de souliers. « Fay (un citoyen de); nommé Léon Thiercelin, une paire de souliers.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...re du district d'Orléans, le 1» juillet 1793, Van II « Certifié par nous, administrateurs composant le directoire du district d'Orléans, le 1» juillet 1793, Van II
(2) Bulletin de la Convention, du 17 juillet 1793. — Cette lettre n'est pas mentionnée dans le Recueil des Actes et de la correspondance du comité de Salut public, de M. Aulard. (2) Bulletin de la Convention, du 17 juillet 1793. — Cette lettre n'est pas mentionnée dans le Recueil des Actes et de la correspondance du comité de Salut public, de M. Aulard.
« Orléans, le 13 juillet 1793 « Orléans, le 13 juillet 1793
« 1° La somme de 833 livres 9 sols en assignats ; (1) Procès-verbaux de la Convention tome 16, p. "223 « 1° La somme de 833 livres 9 sols en assignats ; (1) Procès-verbaux de la Convention tome 16, p. "223
— Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 223. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 223.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 66
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ires déposés au secrétariat du district de Poligny, pendant la première quinzaine du mois de juin 1793 pour les frais de la guerre, et qui ont été versés dans l...
... dudit district, conformément au décret de la Con-- vention nationale du 23 mars 1793.
« Etat des dons volontaires déposés au secrétariat du district de Poligny, pendant la première quinzaine du mois de juin 1793 pour les frais de la guerre, et qui ont été versés dans la misse du receveur dudit district, conformément au décret de la Con-- vention nationale du 23 mars 1793.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...rs composant, le directoire du district de Poligny. TT « Fait à Poligny, le 16 juin 1793, l'an II de la République française. « Sign mqotïe... « F ai;-; et certifié véritable par nous, administrateurs composant, le directoire du district de Poligny. TT « Fait à Poligny, le 16 juin 1793, l'an II de la République française. « Sign mqotïer, pxçmr^ur syndic; Devilaine, vice-président; Manchot. y
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...mission est remplie dans le département de l'Aube ; il est levé tout entier pour le soutien de la République et de la_ Constitution que vous lui avez présentée. Si j'avais...
...je trouverais facilement, dans la ville de Troyes, 3,000 braves défenseurs dont le...
...es sont prêts à exterminer les brigands de la Vendée et les rebelles du Calvados. Mais tel est l'état de pénurie où nous sommes à cet égard, que j'ai eu de la peine à armer un bataillon.
« Ma mission est remplie dans le département de l'Aube ; il est levé tout entier pour le soutien de la République et de la_ Constitution que vous lui avez présentée. Si j'avais des armes, je trouverais facilement, dans la ville de Troyes, 3,000 braves défenseurs dont les bras terribles sont prêts à exterminer les brigands de la Vendée et les rebelles du Calvados. Mais tel est l'état de pénurie où nous sommes à cet égard, que j'ai eu de la peine à armer un bataillon.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
de la République française, une et indivis... de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...n Monnier, procureur syndic du district de Poligny, par laquelle il adresse à là C...
... secrétariat du district pour les frais de la guerre J ces pieces sont ainsi conçu...
26° lettre du citoyen Monnier, procureur syndic du district de Poligny, par laquelle il adresse à là Convention l'état des dons patriotiques déposés au secrétariat du district pour les frais de la guerre J ces pieces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Le procureur syndic du district de Poligny, département du Jura, au citoyen Président de la Convention nationale. Le procureur syndic du district de Poligny, département du Jura, au citoyen Président de la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, . l'an II de la République française. , . l'an II de la République française.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... district pendant la première quinzaine de ce mois. Déjà, par ma précédente lettre...
... la Convention; est-ce qu on craindrait de montrer les preuves d'amour pour la Rép...
...? * « Je vous prie, citoyen .Président, de vouloir bien faire rechercher les causes de i oubli que je viens de vous dénoncer et de faire accorder aux dons portés en l'éta...
... vous adresse, citoyen Président, un état des dons pour la guerre, faits dans ce district pendant la première quinzaine de ce mois. Déjà, par ma précédente lettre, je vous ai fait connaître des dons plus considérables et cependant nul avis n'a paru en avoir été donné à la Convention; est-ce qu on craindrait de montrer les preuves d'amour pour la République que donnent les citoyens du Jura parce qu'ils n'approuvent pas les événements du 31 »ai, 1er, 2 et 3 juin ? * « Je vous prie, citoyen .Président, de vouloir bien faire rechercher les causes de i oubli que je viens de vous dénoncer et de faire accorder aux dons portés en l'état ei-joint et dans celui déjà envoyé, la mention qui leur
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Agréez, citoyen, l'hommage de mon res- « Agréez, citoyen, l'hommage de mon res-
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Dons volontaires pour les frais de la guerre. Dons volontaires pour les frais de la guerre.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...e -il annonce à la Convention le succès de sa mission dans le département de l'Aube ; elle est ainsi conçue (1) ": ...du représentant Fouché, commissaire près les départements du Centre, par laquelle -il annonce à la Convention le succès de sa mission dans le département de l'Aube ; elle est ainsi conçue (1) ":
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ouché, représentant du peuple au comité de Salut publie de la Convention nationale. Fouché, représentant du peuple au comité de Salut publie de la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...t tellement prononcé ici, pour la cause de la liberté et de l'égalité, qu'il y aurait du danger à p...
...ur les rois, pour tous ceux qui veulent de la fortune et du pouvoir est à son comb...
... séduire les esprits, il ne produit que de l'indignation et du mépris,
« L'esprit des citoyens est tellement prononcé ici, pour la cause de la liberté et de l'égalité, qu'il y aurait du danger à professer des principes qui leur fussent contraires. L'horreur pour les rois, pour tous ceux qui veulent de la fortune et du pouvoir est à son comble ; c'est en vain que le roitelet Buzot cherche à séduire les esprits, il ne produit que de l'indignation et du mépris,
Le Bulletin de la Convention, du 11 juillet 1793 mentionna une au ire lettre de Fouché, datée également de Troyes, le 10 juillet, dont la teneur est à peu près la même que celle de la lettre ci-dessus, mais qui contient ...
...'est pas mentionnée dans le Recueil des Actes et correspondance dit comité de Salut public de Aulard. La voici :
Le Bulletin de la Convention, du 11 juillet 1793 mentionna une au ire lettre de Fouché, datée également de Troyes, le 10 juillet, dont la teneur est à peu près la même que celle de la lettre ci-dessus, mais qui contient cependant quelques détails en plus. Cette lettre n'est pas mentionnée dans le Recueil des Actes et correspondance dit comité de Salut public de Aulard. La voici :
...tte 1196, pièce n° 16. — Procès-verbaux de la Cohvention, tome 16, page 223. — Aulard : Actes et correspondance du comité de Salut public^ tome 5. p. 229. « Signé : Fouohê. » (1) Archives nationales, Carton AFu n° 148, plaquette 1196, pièce n° 16. — Procès-verbaux de la Cohvention, tome 16, page 223. — Aulard : Actes et correspondance du comité de Salut public^ tome 5. p. 229.
...mission est remplie dans le département de l'Aube; il est levé tout entier pour le soutien de la République et de la Constitution qu! tous venes de présenter au peuple frauçaia. Si j'avai...
... je trouverais facilement dans la ville de Troyes 3,000 braves défenseurs, dont le...
...es sont prêts à exterminer les brigands de la Vendée et les rebelles du Calvados. Mais tel e t l'état de pénurie où nous sommes à cet égard, que j'ai eu de la peine à armer un bataillon,
« Ma mission est remplie dans le département de l'Aube; il est levé tout entier pour le soutien de la République et de la Constitution qu! tous venes de présenter au peuple frauçaia. Si j'avais des armes, je trouverais facilement dans la ville de Troyes 3,000 braves défenseurs, dont les bras terribles sont prêts à exterminer les brigands de la Vendée et les rebelles du Calvados. Mais tel e t l'état de pénurie où nous sommes à cet égard, que j'ai eu de la peine à armer un bataillon,
« Poligny, le 22 juin 1793 « Poligny, le 22 juin 1793
« Troyes, le 10 juillet 1793 « Troyes, le 10 juillet 1793
les départements tin Centre, datée de Troyes le les départements tin Centre, datée de Troyes le
10 juillet 1793. 10 juillet 1793.
...st tellement prononcé ici pour la cause de la liberté et de l'égalité, qu'il y aurait du danger à p... « L'esprit des citoyens est tellement prononcé ici pour la cause de la liberté et de l'égalité, qu'il y aurait du danger à professer des principes qui leur fussent contraires.
... les rois et pour tous ceux qui veulent de la fortune et du pouvoir est à son comb...
...rober leurs tètes criminelles au glaive de la loi. »
« L'horreur pour les rois et pour tous ceux qui veulent de la fortune et du pouvoir est à son comble : c'est en vain que le roitelet Buzot et i® journaliste Gorsas cherchent à ég...
...uvantés par ht justice populaire, ils chercheront dans une fuite précipitée à dérober leurs tètes criminelles au glaive de la loi. »

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 67
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...0° Adresse du directoire du département de l'Allier (3), par laquelle il informe la Convention que l'acte constitutionnel a été reçu et proclamé à Moulins avec des transports de joie et de reconnaissance, et accepté à l'unanimité dans les assemblées primaires de cette ville: 30° Adresse du directoire du département de l'Allier (3), par laquelle il informe la Convention que l'acte constitutionnel a été reçu et proclamé à Moulins avec des transports de joie et de reconnaissance, et accepté à l'unanimité dans les assemblées primaires de cette ville:
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
28Q Adresse des membres de la société républicaine des Andelys (1), par laquelle ils jurent de défendre la Constitution envers et contre tous, et adhèrent aux ... 28Q Adresse des membres de la société républicaine des Andelys (1), par laquelle ils jurent de défendre la Constitution envers et contre tous, et adhèrent aux journées mémorables des 31 mai et 2 juin, et à tous les décrets qui ont suivi.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ent à la Convention qu'ils acceptent la Constitution sans modifications,, sans res-tri^on, q...
...re connaître les traîtres qui ont abusé de la confiance de la nation.
ils écrivent à la Convention qu'ils acceptent la Constitution sans modifications,, sans res-tri^on, qu'ils adhèrent à tous les articles qu elle contient ; ils invitent h faire connaître les traîtres qui ont abusé de la confiance de la nation.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Adresse du conseil général du district de Belfort, département du Hawt^Rhm, «our féliciter la Convention de: la sublime Constitution quelle a donnée au bout de qudnae jours. 11 1 invite à organiser F...
...u 10 août reçoivent la mission expresse de marcher contre les rebelles la Vendée et les fédéralistes ; que tou...
...lles assiégées et les braves défenseurs de Mayence. Il apprend que tous les employ...
...r fa-FU?' e» marche contre lès rebelles de la Vendee ; que les citoyens de. ce district ont fourni aux volontaires 1,215 paires de souliers, 233 paires de bas, 80 habits, 47 chemises, 3 paires de culottes. Ils n'ont plus que leur sang ...
...t que le signal pour cimenter les bases de la République (2).
34° Adresse du conseil général du district de Belfort, département du Hawt^Rhm, «our féliciter la Convention de: la sublime Constitution quelle a donnée au bout de qudnae jours. 11 1 invite à organiser Féducation nationale. 11 demande que les fédérés du 10 août reçoivent la mission expresse de marcher contre les rebelles la Vendée et les fédéralistes ; que tous les gardes nationaux des départements frontières se lèvent au même instant pour délivrer nos villes assiégées et les braves défenseurs de Mayence. Il apprend que tous les employés du district qui n'étaient pas absolument nécessaires à leur fa-FU?' e» marche contre lès rebelles de la Vendee ; que les citoyens de. ce district ont fourni aux volontaires 1,215 paires de souliers, 233 paires de bas, 80 habits, 47 chemises, 3 paires de culottes. Ils n'ont plus que leur sang a offrir, et ils n'attendent que le signal pour cimenter les bases de la République (2).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...e vous avez sauvé là patrie, La sublime Constitution q,ue vous lui ave présentée au bout de quinze jours répond sui ùsamment aux calomnies de vos ennemis » Ils déclarent qu'ils reconnaissent que l'intégrité de la Convention n'a point été altérée, et...
...e n'a ete plus majestueuse qu'au milieu de l'insurrection du 31 mai,
« Vous avez- été libres aux 31 mai et jours suivants, puisque vous avez sauvé là patrie, La sublime Constitution q,ue vous lui ave présentée au bout de quinze jours répond sui ùsamment aux calomnies de vos ennemis » Ils déclarent qu'ils reconnaissent que l'intégrité de la Convention n'a point été altérée, et^que jamais la représentation nationale n'a ete plus majestueuse qu'au milieu de l'insurrection du 31 mai,
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
29° Lettre de Vadministrateur des domaines nationaux ...
... il lait part à la Convention du projet de former un hôpital militaire dans la maison du ci-devant v al-de-Grâce ; il l'invite à se faire rendre compte de l'utilité de cet établissement.
29° Lettre de Vadministrateur des domaines nationaux (2), par laquelle il lait part à la Convention du projet de former un hôpital militaire dans la maison du ci-devant v al-de-Grâce ; il l'invite à se faire rendre compte de l'utilité de cet établissement.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...onvention renvoie la lettre aux comités de la guerre et d'aliénation.) (La Convention renvoie la lettre aux comités de la guerre et d'aliénation.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
31° Adresse de la société républicaine d'A-lençon, par...
...rojets infâmes des fédéralistes et jure de regarder la Convention nationale comme l'unique point de ralliement des vrais républicains (4),
31° Adresse de la société républicaine d'A-lençon, par laquelle elle adhère à la sainte insurrection du 31 mai. Elle rejette avec horreur les projets infâmes des fédéralistes et jure de regarder la Convention nationale comme l'unique point de ralliement des vrais républicains (4),
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (5) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (5) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...nt se reproduire. Elle jure en présence de l'Etre suprême de regarder la Convention nationale: comme l'unique point de ralliement des vrais républicains. » ...rnelle au despotisme, à la tyrannie, sous quelque forme que ces monstres veuillent se reproduire. Elle jure en présence de l'Etre suprême de regarder la Convention nationale: comme l'unique point de ralliement des vrais républicains. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...onvention renvoie la lettre au ministre de la marine, poror exécuter ïa loi Convention renvoie la lettre au ministre de la marine, poror exécuter ïa loi
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (3). Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (3).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... U conseil d administration du district de Rieûx département de la Ilaute-Qœfonne (4) par laquelle ils ...
...s, pour les inviter à se rallier autour de la Convention nationale^ à exécuter religieusement tous les decrets qui émanent de son sein, et à rejeter avec horreuT tou...
^ Adresse des citoyens composant U conseil d administration du district de Rieûx département de la Ilaute-Qœfonne (4) par laquelle ils donnent connaissance à la'Convention qu'ils n'ont pas voulu convoquer les assemb...
...vait ordonne ; qu'ils ont fait passer une lettre circulaire à toutes les communes, pour les inviter à se rallier autour de la Convention nationale^ à exécuter religieusement tous les decrets qui émanent de son sein, et à rejeter avec horreuT toute proposition contraire.
(5) Premier supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793. (5) Premier supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793.
mPremier supplément au Bulletin de la Ceniïentwn des 16 et 1T juillet 1793. mPremier supplément au Bulletin de la Ceniïentwn des 16 et 1T juillet 1793.
32° Lettre de Dalharade, ministre delà marine (6), par laquelle i'1 expose les besoins de-la mère» de la femme et des enfants du citoyen Dubedac, tué à bord de la frégate la Citoyenne française (7). ... 32° Lettre de Dalharade, ministre delà marine (6), par laquelle i'1 expose les besoins de-la mère» de la femme et des enfants du citoyen Dubedac, tué à bord de la frégate la Citoyenne française (7). (X) Procès-verhauxde la Convention, tome 16, p. 223.
(2) Procès-verbaux de-la Convention, tome 16, p. 224. (2) Procès-verbaux de-la Convention, tome 16, p. 224.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 224. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 224.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 224. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 224.
(6) Procès verbaux de la Convention, tome 16, p. 224. (6) Procès verbaux de la Convention, tome 16, p. 224.
..., lrc série, tome 56, Séance fu 10 juin 1793, page 266, le décret aecordant un secou... (7) Voy. Archives parlementaires, lrc série, tome 56, Séance fu 10 juin 1793, page 266, le décret aecordant un secours provisoire à la veuve du citoyen Dubedac.
...ète la mention hono- (1) Procès-verbaux de la Convention, tom^e 1£ p 224 (La Convention décrète la mention hono- (1) Procès-verbaux de la Convention, tom^e 1£ p 224
(2) Proeès-verbaux de la Convention, tome je n (2) Proeès-verbaux de la Convention, tome je n
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 225. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 225.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 68
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
36° Adresse de la société de Bourbonne-les-Bains (1), par laquelle e...
...es agitateurs, et fait éclore la charte constitutionnelle, après laquelle toute la France soupira...
36° Adresse de la société de Bourbonne-les-Bains (1), par laquelle elle adhère aux décrets qui ont suivi les journées des 31 mai, 1er et 2 juin, qui ont déjoué les projets li-berticides des factieux et des agitateurs, et fait éclore la charte constitutionnelle, après laquelle toute la France soupirait.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...Adresse des administrateurs du district de Strasbourg (1), par laquelle ils annonc...
... le gage sublime et inappréciable d'une Constitution qui était le but des vœux de tous les patriotes. Ils assurent ^que c...
...xcité la reconnaissance et 1 admiration de leurs concitoyens, dont ils garantissent la réunion autour de ce code sacré. Ils invitent la Conventi...
40° Adresse des administrateurs du district de Strasbourg (1), par laquelle ils annoncent qu'ils ont reçu le gage sublime et inappréciable d'une Constitution qui était le but des vœux de tous les patriotes. Ils assurent ^que ce bienfait a excité la reconnaissance et 1 admiration de leurs concitoyens, dont ils garantissent la réunion autour de ce code sacré. Ils invitent la Convention à décréter 1 e-ducation publique, qui doit faire le bonheur des générations f...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...dministrateurs du district d'Amboise et de Montfort (3), par laquelle ils instruisent la Convention que la Constitution a été reçue avec un enthousiasme religi... 42° Adresse des administrateurs du district d'Amboise et de Montfort (3), par laquelle ils instruisent la Convention que la Constitution a été reçue avec un enthousiasme religieux et acceptée à l'unanimité ils adhèrent aux mesures prises les 31 mai et jour...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...s citoyens composant le conseil général de la commune de Nancy, celui t de Chatillon-sur-Marne, et l'assemblée pri...
...elle ils informent la Convention que la Constitution a été acceptée à l'unanimité, au milieu...
43° Adresse des citoyens composant le conseil général de la commune de Nancy, celui t de Chatillon-sur-Marne, et l'assemblée primaire du canton d'Etampes (4), par laquelle ils informent la Convention que la Constitution a été acceptée à l'unanimité, au milieu des cris : Vive la République une et indivisible, vive la Convention nationale!
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) rable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ertion auM letin et le renvoi au comité de Salut public..) (La Convention décrète l'insertion auM letin et le renvoi au comité de Salut public..)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
37° Adresse de la section de Toulouse, dite lo Municipalité (2). 37° Adresse de la section de Toulouse, dite lo Municipalité (2).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...es a votre poste. Nous vous environnons de toute notre confiance ; nous jurons de respecter et d'obéir aux lois que vous nous donnerez ; nous jurons de maintenir la République une et indivisi... Nous reconnaissons votre liberte, puisque vous l'avez décrétée. Soyez fermes a votre poste. Nous vous environnons de toute notre confiance ; nous jurons de respecter et d'obéir aux lois que vous nous donnerez ; nous jurons de maintenir la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...se des conseils généraux du district et de la commune de la Rochelle réunis, et des officiers de santé de l'hôpital militaire et ambulant de la même ville (3), par laquelle ils se plaignent de la destitution du citoyen Bertier, commissaire ordonnateur des guerres de la 12e division ; ils demandent sa réin... 38° Adresse des conseils généraux du district et de la commune de la Rochelle réunis, et des officiers de santé de l'hôpital militaire et ambulant de la même ville (3), par laquelle ils se plaignent de la destitution du citoyen Bertier, commissaire ordonnateur des guerres de la 12e division ; ils demandent sa réintégration.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Convention renvoie l'adresse au comité de la guerre.) (La Convention renvoie l'adresse au comité de la guerre.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...procureur général syndic du département de Maine-et-Loire qui, ayant informé dans ...
...nale des motifs qui les avaient obligés de quitter leur poste, lui font part maintenant de leur retour a leurs fonctions. Ils lui ...
...onséquence, l'extrait des délibérations de leur département ; cette lettre est ain...
39° Lettre des administrateurs et procureur général syndic du département de Maine-et-Loire qui, ayant informé dans le temps la Convention nationale des motifs qui les avaient obligés de quitter leur poste, lui font part maintenant de leur retour a leurs fonctions. Ils lui envoient, en conséquence, l'extrait des délibérations de leur département ; cette lettre est ainsi conçue (4) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Les administrateurs du département de Les administrateurs du département de
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
peuple, Président de la Convention nationale. peuple, Président de la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
dimanche 7 et avons repris de suite nos fonctions. dimanche 7 et avons repris de suite nos fonctions.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
41° Adresse des citoyens de la Cummwie de Lieurey (2), par laquelle ils adhèrent ...
...les arrêtés liberticides du département de l'Eure, et solHcitent des armes.
41° Adresse des citoyens de la Cummwie de Lieurey (2), par laquelle ils adhèrent aux mesures des 31 mai et jours suivants, protestent contre les arrêtés liberticides du département de l'Eure, et solHcitent des armes.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
« Angers, le 8 juillet 1793 « Angers, le 8 juillet 1793
« Nous vous prions de prévenir la Convention nationale, qu'instruits que l'avant-garde de l'armée de Biron était entrée à Angers, samedi 6 de ce mois, et y avait rétabli les signes de la liberté, nous y sommes revenus le (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 225. « Nous vous prions de prévenir la Convention nationale, qu'instruits que l'avant-garde de l'armée de Biron était entrée à Angers, samedi 6 de ce mois, et y avait rétabli les signes de la liberté, nous y sommes revenus le (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 225.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 225. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 225.
(3) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. "226. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. "226.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 226, et Arch...
... carton C 261, dossier 568. — L'extrait de la délibération du département de Maine-et-Loire manque.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 226, et Archives nationales, carton C 261, dossier 568. — L'extrait de la délibération du département de Maine-et-Loire manque.
...clamation qu'ils ont faite à l'occasion de l'ouverture des assemblées primaires, qui vont délibérer sur le sort de la charte nationale, présentée comme le dépôt sacré de tous les droits politiques, comme le re...
..., et comme le premier article du traité de paix avec les puissances coalisées qui nous font la guerre. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 226.
...s du département du Lot (5), par laquelle ils font passer à la Convention la proclamation qu'ils ont faite à l'occasion de l'ouverture des assemblées primaires, qui vont délibérer sur le sort de la charte nationale, présentée comme le dépôt sacré de tous les droits politiques, comme le remède à toutes les convulsions qui agitent la République, et comme le premier article du traité de paix avec les puissances coalisées qui nous font la guerre. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 226.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 226. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 226.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 227. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 227.
(4) Procès-verbaux de In Convention tome 16, p. 227. (4) Procès-verbaux de In Convention tome 16, p. 227.
(5) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 227. (5) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 227.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 69
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Au camp d'Horneback, le 11 juillet 1793, l'an II de la République une et indivisible, et st... « Au camp d'Horneback, le 11 juillet 1793, l'an II de la République une et indivisible, et stable comme les lois éternelles sur lesquelles elle est établie.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
49° Lettre des officiers municipaux de Re-thel (1), par laquelle ils font part de l'empressement et de la solennité avec lesquels ils ont fait la proclamation de l'acte constitutionnel. 49° Lettre des officiers municipaux de Re-thel (1), par laquelle ils font part de l'empressement et de la solennité avec lesquels ils ont fait la proclamation de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...arnison à Aire, par laquelle ils jurent de défendre jusqu'à la mort la Constitution républicaine que la Convention vient d'... ...esse des officiers, sous-officiers et soldats du 19* régiment d'infanterie, en garnison à Aire, par laquelle ils jurent de défendre jusqu'à la mort la Constitution républicaine que la Convention vient d'achever ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Nous avons tous juré de défendre jusqu'à la mort la Constitution républicaine que la Convention vient d'...
...pas des parjures. Le nombre et la force de nos ennemis ne feront qu'irriter notre ...
« Nous avons tous juré de défendre jusqu'à la mort la Constitution républicaine que la Convention vient d'achever, et nous ne serons pas des parjures. Le nombre et la force de nos ennemis ne feront qu'irriter notre courage.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
47° Adresse de la société populaire de Bar-sur-Ornain (3), par laquelle elle exprime sa reconnaissance pour la Constitution qui vient d'être donnée ; elle rejette toute idée de fédéralisme et jure l'unité et l'indivisibilité de la République. 47° Adresse de la société populaire de Bar-sur-Ornain (3), par laquelle elle exprime sa reconnaissance pour la Constitution qui vient d'être donnée ; elle rejette toute idée de fédéralisme et jure l'unité et l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
50° Adresse du 1er bataillon de la Meuse, par laquelle il annonce les sentiments de joie et de reconnaissance que lui a inspirés la lecture de la Déclaration des droits et de la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) : 50° Adresse du 1er bataillon de la Meuse, par laquelle il annonce les sentiments de joie et de reconnaissance que lui a inspirés la lecture de la Déclaration des droits et de la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Transports de joie et de reconnaissance pour vos bienfaits, transports d'amour envers la patrie et de haine contre tous ses ennemis, fussent-ils même revêtus de votre auguste caractère ; tels ont été les sentiments unanimes qu'a produits la lecture de la Déclaration des droits et de la sublime Constitution dans le 1er bataillon de la Meuse. Il brûle de prouver aux tyrans et aux esclaves qu'i...
...nes du despotisme, a goûté les douceurs de l'égalité et de la fraternité.
« Transports de joie et de reconnaissance pour vos bienfaits, transports d'amour envers la patrie et de haine contre tous ses ennemis, fussent-ils même revêtus de votre auguste caractère ; tels ont été les sentiments unanimes qu'a produits la lecture de la Déclaration des droits et de la sublime Constitution dans le 1er bataillon de la Meuse. Il brûle de prouver aux tyrans et aux esclaves qu'ils traînent après eux, que l'homme libre est invincible, et qu'ils n'y ont ni vi...
...x à-espérer avec un peuple qui, après avoir porté si longtemps les pesantes chaînes du despotisme, a goûté les douceurs de l'égalité et de la fraternité.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
51° Lettre de la société républicaine de la Souterraine (Creuse) (3), pour annoncer qu'elle a proclamé la Constitution au milieu des applaudissements, des cris de joie, des chants civiques et des embras... 51° Lettre de la société républicaine de la Souterraine (Creuse) (3), pour annoncer qu'elle a proclamé la Constitution au milieu des applaudissements, des cris de joie, des chants civiques et des embrassades fraternelles ; elle l'a acceptée à l'unanimité.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...procureur général syndic du département de la Corrèze (4), par laquelle il se plaint de n'avoir pas reçu la Constitution ; il exprime les sentiments du peuple de ce département,-qui abhorre le fédérali... 52° Lettre du procureur général syndic du département de la Corrèze (4), par laquelle il se plaint de n'avoir pas reçu la Constitution ; il exprime les sentiments du peuple de ce département,-qui abhorre le fédéralisme et les fédéralistes.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
45° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (1)? par laquelle il réclame des secours provisoires pour les militaires de tous grades qui, ayant reçu des blessures honorables au service de la République, ont des besoins trop urgents pour attendre le nouveau tableau de ceux qui ont droit à la pension représentative de l'hôtel des Invalides. 45° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (1)? par laquelle il réclame des secours provisoires pour les militaires de tous grades qui, ayant reçu des blessures honorables au service de la République, ont des besoins trop urgents pour attendre le nouveau tableau de ceux qui ont droit à la pension représentative de l'hôtel des Invalides.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Convention renvoie la lettre au comité de la guerre pour faire un prompt rapport.... (La Convention renvoie la lettre au comité de la guerre pour faire un prompt rapport.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Que l'armée de la Vendée soit exterminée ! que le Calv...
...térieurs. Que ces vils esclaves cessent de fouler impunément le sol de la liberté, et que l'art de la guerre se perfectionne pour leur ané...
« Que l'armée de la Vendée soit exterminée ! que le Calvados reconnaisse son erreur ; et que tous les vainqueurs républicains viennent se réunir à nous pour repousser les ennemis extérieurs. Que ces vils esclaves cessent de fouler impunément le sol de la liberté, et que l'art de la guerre se perfectionne pour leur anéantissement.
...vent qu ils se sont empressés d'envoyer l'acte constitutionnel à toutes les communes du district et de convoquer les assemblées primaires. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 227. 48° Lettre des administrateurs du district dAngoulême (4), par laquelle ils écrivent qu ils se sont empressés d'envoyer l'acte constitutionnel à toutes les communes du district et de convoquer les assemblées primaires. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 227.
« Aire, le 9 juillet 1793 « Aire, le 9 juillet 1793
...on C 262, dossier 580* — Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 228. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 580* — Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 228.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 228. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 228.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 228! (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 228!
...onvention renvoie la lettre au ministre de l'intérieur.) (1) Procès-verbaux'de la ... (La Convention renvoie la lettre au ministre de l'intérieur.) (1) Procès-verbaux'de la Convention, tome 16, p. 228.
...on C 262, dossier 580* — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 228. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 580* — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 228.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 page 228. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 page 228.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 70
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...resse du conseil général du département de la Sàrthe (2), par laquelle il se plaint de n'avoir pas reçu officiellement l'acte constitutionnel, et il fait parvenir à la Convention l'arrêté qu'il a pris le 12 ce mois pour la proelamation de la Constitution. 54° Adresse du conseil général du département de la Sàrthe (2), par laquelle il se plaint de n'avoir pas reçu officiellement l'acte constitutionnel, et il fait parvenir à la Convention l'arrêté qu'il a pris le 12 ce mois pour la proelamation de la Constitution.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
58° Lettre du président de Rassemblée primaire de la section du Nord de la ville d'E-tampes (1), par laquelle il informe la Convention de l'acceptation à l'unanimité de la Déclaration des droits et de l'acte constitutionnel. 58° Lettre du président de Rassemblée primaire de la section du Nord de la ville d'E-tampes (1), par laquelle il informe la Convention de l'acceptation à l'unanimité de la Déclaration des droits et de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...oyens composant la société républicaine de Saint-Omer (3), par laquelle ils expriment leur adhésion aux décrets de la Convention et leur acceptation de la Constitution. 55ô Adresse des citoyens composant la société républicaine de Saint-Omer (3), par laquelle ils expriment leur adhésion aux décrets de la Convention et leur acceptation de la Constitution.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
66° Adresse des citoyens de la société républicaine de BHcquebec, district Valognes^ par laquelle ils expriment leur adhésion aux décrets de la Convention et leur acceptation de la Constitution (4). 66° Adresse des citoyens de la société républicaine de BHcquebec, district Valognes^ par laquelle ils expriment leur adhésion aux décrets de la Convention et leur acceptation de la Constitution (4).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ets, voilà nos principes. Serrés autour de vous, vous ne serez atteints qu'après nous. La Constitution vient de paraître ; elle a déjà parcouru l'empir...
...décrets, un attachement inviolable à la Constitution, voilà notre profession de foi politique. »
« Unité, indivisibilité, soumission aux décrets, voilà nos principes. Serrés autour de vous, vous ne serez atteints qu'après nous. La Constitution vient de paraître ; elle a déjà parcouru l'empire dont elle doit faire le bonheur. La journée du 31 mai est une des plus mémorab...
...peut-être était-elle nécessaire pour la sauver. Enfin une pleine adhésion à vos décrets, un attachement inviolable à la Constitution, voilà notre profession de foi politique. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
59° Procès-verbal de la proclamation solennelle de Vacte constitutionnel dans la ville de Ver vins (2). 59° Procès-verbal de la proclamation solennelle de Vacte constitutionnel dans la ville de Ver vins (2).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... avons juré l'unité et l'indivisibilité de la République, nous tiendrons nôtre serment. Toute idée de fédéralisme est un erime à nos yeux ; voilà notre profession de foi. Nous ne désirons que le bonheur de tous. La paix, l'union, la Constitution, des lois sages, voilà ce que tous leB Français attendent de vous. La Constitution est offerte au peuple ; il va la médite... Nous avons juré l'unité et l'indivisibilité de la République, nous tiendrons nôtre serment. Toute idée de fédéralisme est un erime à nos yeux ; voilà notre profession de foi. Nous ne désirons que le bonheur de tous. La paix, l'union, la Constitution, des lois sages, voilà ce que tous leB Français attendent de vous. La Constitution est offerte au peuple ; il va la méditer, il l'acceptera. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
53° Lettre de Gohier, ministre de la justice (1), par laquelle il donne c...
...tion qu'il est consulté sur la question de savoir si un notaire employé dans une des armées de la République, peut, pendant son absenc...
53° Lettre de Gohier, ministre de la justice (1), par laquelle il donne connaissance à la Convention qu'il est consulté sur la question de savoir si un notaire employé dans une des armées de la République, peut, pendant son absence, se faire remplacer par un citoyen, dont le civisme et les lumières sont recon...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Convention renvoie la lettre au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... Convention renvoie l'adresse au comité de Salut public.) (La Convention renvoie l'adresse au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (5) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (5) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
60° Pétition de la société des Amis de la liberté et de Végalité séant à Verdun (3), par laquelle elle appelle l'attention de la Convention sur la disette dont sont menacés les habitants de cette ville ; elle demande qu'on accorde à cette ville 4,000 sacs de farine, à prendre dans les magasins de la République, à charge de les remplacer au plus tôt. 60° Pétition de la société des Amis de la liberté et de Végalité séant à Verdun (3), par laquelle elle appelle l'attention de la Convention sur la disette dont sont menacés les habitants de cette ville ; elle demande qu'on accorde à cette ville 4,000 sacs de farine, à prendre dans les magasins de la République, à charge de les remplacer au plus tôt.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...onvention décrète le renvoi au ministre de l'intérieur pour avoir égard à la deman... (La Convention décrète le renvoi au ministre de l'intérieur pour avoir égard à la demande. )
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...Adresse des administrateurs du district de La Rochelle, par laquelle ils jurent l'unité et l'indivisibilité de la République, et que toute idée de fédéralisme est un crime à leurs yeux (... 61° Adresse des administrateurs du district de La Rochelle, par laquelle ils jurent l'unité et l'indivisibilité de la République, et que toute idée de fédéralisme est un crime à leurs yeux (4),
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ficiers et volontaires du l6t bataillon de la Meurthe (ê), par laquelle ils exprim... 6âô Adresse dès officiers, sous-officiers et volontaires du l6t bataillon de la Meurthe (ê), par laquelle ils expriment à la Convention leur adhésion à tous ses décrets.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...ficiers et volontaires du 1er bataillon de la Meurthe. ...oyalistes, les tyrans et lès fédéralistes, tel est le cri des Officiers, sous-officiers et volontaires du 1er bataillon de la Meurthe.
(5) Premier supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793, (5) Premier supplément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793,
(6) Procès-verbaux de la Convention, 'tonus 16, p. 229 et Premier suppément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793, (6) Procès-verbaux de la Convention, 'tonus 16, p. 229 et Premier suppément au Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793,
(5) PrêMer supplément âù Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793. (5) PrêMer supplément âù Bulletin de la Convention des 16 et 17 juillet 1793.
...ministrateurs du directoire du district de Chartres, par laquelle ils applaudissen...
...mai, abhorrent le fédéralisme et jurent de ne reconnaître que les décrets de la Convention, d'employer tous les moye...
...r pour déjouer les complots des ennemis de la patrie et de mourir en défendant les droits du peuple et la Constitution sublime proposée à la sanction du souve...
...ntion nationale (6). (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.
57° Adresse des administrateurs du directoire du district de Chartres, par laquelle ils applaudissent aux événements du 31 mai, abhorrent le fédéralisme et jurent de ne reconnaître que les décrets de la Convention, d'employer tous les moyens que la loi laisse en leur pouvoir pour déjouer les complots des ennemis de la patrie et de mourir en défendant les droits du peuple et la Constitution sublime proposée à la sanction du souverain par la Convention nationale (6). (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.
La Constitution, la République une et indivisible ou la mort, c'est leur serment. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229. La Constitution, la République une et indivisible ou la mort, c'est leur serment. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 229.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 230. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 230.
(3) Procès-VètbaUùc de la Convention, tome i6, p. 230. (3) Procès-VètbaUùc de la Convention, tome i6, p. 230.
(4) ProCès-vêrbauX de la Convention, tomé 16, p. 230, (4) ProCès-vêrbauX de la Convention, tomé 16, p. 230,
(6) Pr'OCès-tiêfbçiUic de là Convention, tome 16, p. 230. (6) Pr'OCès-tiêfbçiUic de là Convention, tome 16, p. 230.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 71
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
646 Adresse du comité de surveillance de là ëômtiïUïïê (JhâUmont, département la Ilâiite-Mdrne. par laquelle il félicite la Convention de l'achèvement la Constitution (1). 646 Adresse du comité de surveillance de là ëômtiïUïïê (JhâUmont, département la Ilâiite-Mdrne. par laquelle il félicite la Convention de l'achèvement la Constitution (1).
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
63° Adressé des électeurs du canton de SainUÈtiénne, département de Rhone-et-Loire, pour approuver les mesu...
...ver les arrêtés côntrë-révolutionûâires de leur département ; elle est ainsi con-ç...
63° Adressé des électeurs du canton de SainUÈtiénne, département de Rhone-et-Loire, pour approuver les mesures prises et les décrets rendus depuis le 31 mai et improuver les arrêtés côntrë-révolutionûâires de leur département ; elle est ainsi con-çUé (l) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
, l'an lî la République française* , l'an lî la République française*
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Les électeurs du canton de Saint-Etienne, département de Rhônè^et^Loiré, vrais patriotes, amis d...
... le choe affreux qui agite le chef-lieu de leur département, et toutes les autres autorités Constituées ces différents districts, contre la Con...
...us laissaient ignorer les vraies causes de ce soulèvement et ne vous donnaient pas...
...stance présente, Uné preuve authentique de léur rëspéct, de leur âiiiour êt lêtir rë-cônnâissànëé sans bôriiês polir tout cè qui est émané de vôuâ dëpUis lê 81 niai.
« Les électeurs du canton de Saint-Etienne, département de Rhônè^et^Loiré, vrais patriotes, amis des lois, fidèles Observateurs dés décrets, enflëmis jufés des anarchistes, des c...
...é qu'ils vous doivent, à ce qu'ils doivent à leur patrie et à eux-mêmes si; dans le choe affreux qui agite le chef-lieu de leur département, et toutes les autres autorités Constituées ces différents districts, contre la Convention nationale, et les bons citoyens qui y Sont, heureusement, encore en assez grand nombre ; ils tenaient la vérité captive, vous laissaient ignorer les vraies causes de ce soulèvement et ne vous donnaient pas, dans la circonstance présente, Uné preuve authentique de léur rëspéct, de leur âiiiour êt lêtir rë-cônnâissànëé sans bôriiês polir tout cè qui est émané de vôuâ dëpUis lê 81 niai.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Ils âdhèïént d'esprit et côèUf êt sans âUcunë réstrictiôn à tout... « Ils âdhèïént d'esprit et côèUf êt sans âUcunë réstrictiôn à tout ce qui s'ëst fait dans cèîtë journée mémoïablë, ils approuvent généralement tou...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... et vous reconnaî-troiitj même au péril de leur vië, comme la seule et légitime Co... « Ils vous reconnaissent et vous reconnaî-troiitj même au péril de leur vië, comme la seule et légitime Convention nationale qui puisse exister jusqu'à ce que vous en ayez décidé autreme...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...urraient se tenir en yërttt des arrêtés leur département côn-tre-révolutionnaire pour nommer de nouveaux députés ou ériger vos suppléan... ...ndront aucune part aux assemblées primaires qui se sont tenues, ou autres qui pourraient se tenir en yërttt des arrêtés leur département côn-tre-révolutionnaire pour nommer de nouveaux députés ou ériger vos suppléants en Convehtioti natiouale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...pas déjoué leurs sinistres projets, que de scélératesses n'y auraient-ils- pas com...
...des rois, ne pouvait supporter le règne de la loi ; l'amour insatiable de l'or ne peut s'allier avec la justice e...
...es malheureux ouvriers avaient le droit de se plaindre, de mettre au grand jour les vexations qu'o...
... eux et d'en obte nir le redressement ; de là la haine contre les lois, le projet ...
...e qui s'y est faite, et l'envahissement de l'autorité répressive pour pouvoir exer...
...it par milliers, et si lès bons citoyens, tant qu'ils ont été réunis, n'avaient pas déjoué leurs sinistres projets, que de scélératesses n'y auraient-ils- pas commises ; mais ce qu'ils n'ont pU opérer dans Un temps, ils ne l?ont malheureusement qUê trop exécuté dans un autre. Le despotisme des marchands, cent fois pire que celui des rois, ne pouvait supporter le règne de la loi ; l'amour insatiable de l'or ne peut s'allier avec la justice et l'équité, les malheureux ouvriers avaient le droit de se plaindre, de mettre au grand jour les vexations qu'on exerçait contré eux et d'en obte nir le redressement ; de là la haine contre les lois, le projet d'opprimer le bon peuple, la ligue nombreuse qui s'y est faite, et l'envahissement de l'autorité répressive pour pouvoir exercèr librement leurs rapines et leur tyrannie.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... citoyens représentants^ la vraie cause de lâ contre-révolution qui vient de s'opérer dans cette ville rebelle ; lés autorités constituées de ses autres districts, sans énergie, ou ...
...ssé entraîner, on lui a persuadé que 75 -partements tenaient la même conduite, q...
« Voilà, citoyens représentants^ la vraie cause de lâ contre-révolution qui vient de s'opérer dans cette ville rebelle ; lés autorités constituées de ses autres districts, sans énergie, ou dans Les mêmes principes, ont prêté la main à ce plan désorganisâteur ; elles on...
...er au feu, elles les ont j!ait exécuter ; le peuple ignorant ou trompé s'est laissé entraîner, on lui a persuadé que 75 -partements tenaient la même conduite, que la Convention nationale ne méritait plus leur confiance et qu'il fallait avis...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) :
Saint - Etienne, département de Rhône^et-Loire, ce 15 juin 1793 Saint - Etienne, département de Rhône^et-Loire, ce 15 juin 1793
« La Constitution républicaine que vous venez d'achever n...
... accomplis et tous se rallieront autour de ce palladium qui doit faire le bonheur de la nation française. Èn l'élevant sur l...
...s efforts, et nos cœurs Vous félicitent de vos sucoès. Les journées à jamaiB mémor...
...et 2 juin feront époque dans les fastes de la reconnaissance universelle. Nous dis...
...eux du genre humain. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 231
« La Constitution républicaine que vous venez d'achever nous est enfin connue ; tous nos vœux sont accomplis et tous se rallieront autour de ce palladium qui doit faire le bonheur de la nation française. Èn l'élevant sur la montagne sainte qui l'a enfantée, vous avez précipité dans l'abîme ceux qui es...
...'en miner les inébranlables fondements, Représentants, nous avons compté tous vos efforts, et nos cœurs Vous félicitent de vos sucoès. Les journées à jamaiB mémorables des 31 mai, 1er et 2 juin feront époque dans les fastes de la reconnaissance universelle. Nous disons, et la postérité le répétera, que non seulement vous vous êtes montrés les dignes représentants du peuple français, mais encore ceux du genre humain. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 231
...res réfractaires, les ex-nobles châsses de lèUr pays ; en un mot, elle a été le centre et le point de réunion de tous les contre-révolu- (1) Archive4 na... ...évolution française, elle a toujours accueilli danB son sein et protégé les prêtres réfractaires, les ex-nobles châsses de lèUr pays ; en un mot, elle a été le centre et le point de réunion de tous les contre-révolu- (1) Archive4 nationales, earton C 262, dossier 580.
— Prvcès-vei'baux de lu Convention, tome 10, p. 230. — Prvcès-vei'baux de lu Convention, tome 10, p. 230.
...ulletin 4e la Convention, du 18 juillet 1793, ~ Bulletin 4e la Convention, du 18 juillet 1793,
(2) Premier supplément au Bulletin de la Convention (2) Premier supplément au Bulletin de la Convention
des 16 et 17 juillet 1793. des 16 et 17 juillet 1793.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 72
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...mbre (1) propose le renvoi au ministère de l'interieur pour qu'il fasse parvenir directement au canton de Cervières, district de Montbrison, département de Rhône-et-Loire, ses décrets depuis le 31 mai dernier, ensemble l'acte constitutionnel. TJn membre (1) propose le renvoi au ministère de l'interieur pour qu'il fasse parvenir directement au canton de Cervières, district de Montbrison, département de Rhône-et-Loire, ses décrets depuis le 31 mai dernier, ensemble l'acte constitutionnel.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
67° Adresse des officiers municipaux de la commune de Saint-Gyr-du-Vaudreuil, département de l'Eure (2), par laquelle ils annoncent qu'elle a reçu l'acte constitutionnel au milieu des plus vifs applaudissements et des cris de ; Vive la République française et la Co... 67° Adresse des officiers municipaux de la commune de Saint-Gyr-du-Vaudreuil, département de l'Eure (2), par laquelle ils annoncent qu'elle a reçu l'acte constitutionnel au milieu des plus vifs applaudissements et des cris de ; Vive la République française et la Convention nationale. Ils exposent qu'une grêle désastreuse a détruit la récolte q...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
69° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il transmet cop...
...al Houchard, commandant en chef l'armée de la Moselle, pour annoncer que cette arm...
..., avec la joie la plus vive, la lecture de l'acte constitutionnel ; ces pièces sont ainsi conçues (4) :
69° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il transmet copie d'une lettre du général Houchard, commandant en chef l'armée de la Moselle, pour annoncer que cette armée, réunie en armes, a entendu, avec la joie la plus vive, la lecture de l'acte constitutionnel ; ces pièces sont ainsi conçues (4) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
( Je vous envoie copie de la lettre du général Houchard, commandant en chef l'armée de la Moselle, par laquelle il annonce la joie que l'acceptation de l'acte constitutionnel a causée à cette armée. ( Je vous envoie copie de la lettre du général Houchard, commandant en chef l'armée de la Moselle, par laquelle il annonce la joie que l'acceptation de l'acte constitutionnel a causée à cette armée.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
65° Procès-verbal de l'assemblée primaire de la ville et canton de Glermont, département de l'Oise, duquel il résulte que la Constitution a été unanimement acceptée. 65° Procès-verbal de l'assemblée primaire de la ville et canton de Glermont, département de l'Oise, duquel il résulte que la Constitution a été unanimement acceptée.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
66° Adresse des citoyens de la commune de Gervières, département de Rhône-et-Loire, qui applaudissent aux mesures vigoureuses prises par la Constitution les 31 mai et jours suivants, et qui im...
... par le prétendu congrès dépar-temental de Rhône-et-Loire ; elle est ainsi conçue ...
66° Adresse des citoyens de la commune de Gervières, département de Rhône-et-Loire, qui applaudissent aux mesures vigoureuses prises par la Constitution les 31 mai et jours suivants, et qui improuvent les arrêtés liber-ticides pris par le prétendu congrès dépar-temental de Rhône-et-Loire ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...omposant l'assemblée primaire du canton de Beaumont-su/r-Oise (3), par laquelle ils informent la Convention de l'acceptation unanime de la Constitution.) 68° Adresse des citoyens composant l'assemblée primaire du canton de Beaumont-su/r-Oise (3), par laquelle ils informent la Convention de l'acceptation unanime de la Constitution.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« La commune de la ville et paroisse de Cervières, du département de Rhône-et-Loire, chef-lieu de canton, à elle jointes toutes les communes formant ledit canton de Cervières, vous expose : « La commune de la ville et paroisse de Cervières, du département de Rhône-et-Loire, chef-lieu de canton, à elle jointes toutes les communes formant ledit canton de Cervières, vous expose :
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...s du plus pur patriotisme, que remplies de respect pour l'unique autorité de l'assemblée conventionnelle comme repré...
...sé l'adhésion à l'arrêté du département de Rhône-et-Loire, tendant à convoquer les...
...é et à attiser les premières étincelles de l'affreuse guerre civile.
« Que ladite ville et paroisses composant ledit canton ont toujours été animés du plus pur patriotisme, que remplies de respect pour l'unique autorité de l'assemblée conventionnelle comme représentant le souverain, elles ont approuvé^avec reconnaissance les mesures vigoureuse^fcar elle prises les 31 mai et jours suivants ; qu'elles ont formellement refusé l'adhésion à l'arrêté du département de Rhône-et-Loire, tendant à convoquer les assemblées primaires, à usurper l'autorité et à attiser les premières étincelles de l'affreuse guerre civile.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« La ville de Cervièrés, ci-devant châtel-lenie, composée d'un arrondissement de 21 clochers, fut la résidence des anciens comtes de Fores ; elle passa par échange au pouvoir du maréchal de La Feuillade, et par suite au duc d'Harcourt, émigré. Située près les limites de la ci-devant province d'Auvergne, aujourd'hui Puy-de-Dôme, sur une montagne fortifiée, elle ... « La ville de Cervièrés, ci-devant châtel-lenie, composée d'un arrondissement de 21 clochers, fut la résidence des anciens comtes de Fores ; elle passa par échange au pouvoir du maréchal de La Feuillade, et par suite au duc d'Harcourt, émigré. Située près les limites de la ci-devant province d'Auvergne, aujourd'hui Puy-de-Dôme, sur une montagne fortifiée, elle a toujours été regardée comme la capitale du Haut-Forez, ayant 12 foires par ann...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...nt Haut-Forez, qu'elle a un vaste corps de bâtiment pour les séances de l'administration et à ses représentants... ...au moins pour une administration intermédiaire, pour ce qui composait le ci-devant Haut-Forez, qu'elle a un vaste corps de bâtiment pour les séances de l'administration et à ses représentants, aux lois d'égalité avec des prisons, le tout dans le meilleur état ; lesdites ...
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 233. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 233.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...onvention nationale renvoie au ministre de l'intérieur pour pourvoir aux besoins de cette commune, décrète l'insertion au B... (La Convention nationale renvoie au ministre de l'intérieur pour pourvoir aux besoins de cette commune, décrète l'insertion au Bulletin et le renvoi à la commission des Six.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Le ministre de la guerre, Le ministre de la guerre,
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
au Président de la Gonvention nationale. au Président de la Gonvention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
l'an II de la République une et indivisible. l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. » « Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. »
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
Le général Houchard, au ministre de la guerre. Le général Houchard, au ministre de la guerre.
...artier général à Forbach, le 13 juillet 1793, l'an II de la République française. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 231. « Etat-major général, au quartier général à Forbach, le 13 juillet 1793, l'an II de la République française. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 231.
« Paris, le 17 juillet 1793 « Paris, le 17 juillet 1793
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 231. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 231.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234.
...on C 260, dossier 558. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 232. (4) Archives nationales, carton C 260, dossier 558. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 232.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 73
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...s, cantonnements et garnisons dépendant de l'armée la Moselle ont été réunis en armes et ont fait lecture de l'acte constitutionnel. Le contentement et la joie étaient marqués sur toutes les figures, les cris de : Vive la République, la Convention, la...
...étaient dans le transport du plaisir et de la reconnaissance. QuoiT que notre seule tâche soit de combattre les ennemis de la liberté, que notre acceptation ou no...
...era mauvais que nous ayons fêté l'œuvre de notre bonheur, si ce n'est, toutefois, les fuyards de leur poste, les fédéraliseurs, et ceux de leurs amis que vous voyez encore rouler au bas de la montagne sainte.
« Hier tous les camps, cantonnements et garnisons dépendant de l'armée la Moselle ont été réunis en armes et ont fait lecture de l'acte constitutionnel. Le contentement et la joie étaient marqués sur toutes les figures, les cris de : Vive la République, la Convention, la Montagne, remplissaient l'air. Tous les soldats étaient dans le transport du plaisir et de la reconnaissance. QuoiT que notre seule tâche soit de combattre les ennemis de la liberté, que notre acceptation ou notre refus soient nuls envers la loi, je pense que personne ne trouvera mauvais que nous ayons fêté l'œuvre de notre bonheur, si ce n'est, toutefois, les fuyards de leur poste, les fédéraliseurs, et ceux de leurs amis que vous voyez encore rouler au bas de la montagne sainte.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
...re, on a planté au camp un nouvel arbre de la liberté, bien grand et bien robuste....
...s traits particuliers. Tous les soldats de cette armée sont de véritables sans-culottes, d'opinion seu...
...plus déguenillés : et maintenant que la Constitution est faite, nous nous battrons encore avec plus de plaisir. Dans peu de temps, nous prouverons aux Montagnards ...
« Une salve d'artillerie a précédé la lecture, on a planté au camp un nouvel arbre de la liberté, bien grand et bien robuste. La lecture a été suivie d'une nouvelle salve, et il y a eu ensuite exercice à feu. La fête était si belle, si touchante, que je n'ai pu en remarquer les traits particuliers. Tous les soldats de cette armée sont de véritables sans-culottes, d'opinion seulement, car noUs ne sommes plus déguenillés : et maintenant que la Constitution est faite, nous nous battrons encore avec plus de plaisir. Dans peu de temps, nous prouverons aux Montagnards que nous sommes dignes d'eux.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...u-devant des représentants du peuple et de fraterniser avec l'armée qui vient de les délivrer du joug de leurs oppresseurs. La ville d'Evreux es...
...etraite dans le Calvados. L'avant-garde de 1' armée de la République est arrivée avec nous à P...
...nous avons reçu et embrassé les députés de la commune d'Evreux qui attendent notre...
...les assemblées primaires et accepter la Constitution. L'allégresse publique éclate, et la re...
...humanité n'a pas à s'affliger du succès de nos armes.
à la République et à la Convention nationale ; ils ont arrêté d'aller au-devant des représentants du peuple et de fraterniser avec l'armée qui vient de les délivrer du joug de leurs oppresseurs. La ville d'Evreux est entièrement libre"; les rebelles fuient et font leur retraite dans le Calvados. L'avant-garde de 1' armée de la République est arrivée avec nous à Pacy, où l'état-major est réuni ; nous avons reçu et embrassé les députés de la commune d'Evreux qui attendent notre arrivée pour faire tenir les assemblées primaires et accepter la Constitution. L'allégresse publique éclate, et la retraite des rebelles, poursuivie par la terreur et l'effroi, paraît, aux yeux du département, la victoire la plus glorieuse, puisque l'objet proposé est rempli et que l'humanité n'a pas à s'affliger du succès de nos armes.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« L'armée de la République a conquis un département à la liberté et à la Constitution, et cette conquête n'a pas coûté de sang ; elle sera plus solide et plus du...
...êtes des dévastateurs du monde. Un aide de camp porte à la Convention le récit des...
...r. Ce récit fidèle intéressera les amis de l'humanité. (Vifs applaudissements.)
« L'armée de la République a conquis un département à la liberté et à la Constitution, et cette conquête n'a pas coûté de sang ; elle sera plus solide et plus durable que les conquêtes des dévastateurs du monde. Un aide de camp porte à la Convention le récit des événements qui sont arrivés jusqu'à ce jour. Ce récit fidèle intéressera les amis de l'humanité. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
... : Houchard, commandant en chef V armée de la Moselle. « Signé : Houchard, commandant en chef V armée de la Moselle.
Locuteur: Robert-Thomas-Lindet
« Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. » « Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. »
Locuteur: Le Président
...orce armée envoyés dans l'Eure viennent de conquérir ce département à la liberté. ... (;1V Citoyens, nos commissaires et la force armée envoyés dans l'Eure viennent de conquérir ce département à la liberté. (Applaudissements réitérés.) Voici la lettre qui vous l'annonce.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
de l'Eure, à la Convention nationale. de l'Eure, à la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...es administrateurs coupables, les chefs de la conspiration ont pris la fuite, leur... ...emain avec l'armée à Evreux, où nous ne trouverons que des frères et des amis. Les administrateurs coupables, les chefs de la conspiration ont pris la fuite, leur troupe se disperse et semble s'évanouir.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Le citoyen Mazuel, aide de camp du ministre de la guerre, est ensuite introduit à la b... Le citoyen Mazuel, aide de camp du ministre de la guerre, est ensuite introduit à la barre (1).
(2) Moniteur universel, 2" semestre de 1793, p. 859, 3* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 232. — Yoy. également le Second supplément du Bulletin de la Convention des 17 et 18 juillet 1793. (2) Moniteur universel, 2" semestre de 1793, p. 859, 3* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 232. — Yoy. également le Second supplément du Bulletin de la Convention des 17 et 18 juillet 1793.
... des hommes libres. Les traîtres sortis de votre sein et réfugiés dans le Calvados avaient rassemblé une force armée dans la ville de Caen. Ils avaient établi une domination...
...issaires dans les villes du département de l'Eure. Et ils étaient parvenus à sédui...
...z grand nombre d'administrateurs. Eiers de leurs succès, comptant sur les ressources du génie, croyant s'être assuré de la ville de Caen, ils avaient envoyé toutes leurs f...
...e d'Evreux, pour dominer le département de l'Eure. Cette armée de rebelles, commandée par Pusaye sous les ordres de Wimpffen, menaçait les villes voisines,...
...municipalités, un serment d'adhésion et de fidélité. La Convention a décrété que l...
...les (1) Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 860 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, t. 16. page 232. '
La raison est l'arme la plus puissante entre les mains des hommes libres. Les traîtres sortis de votre sein et réfugiés dans le Calvados avaient rassemblé une force armée dans la ville de Caen. Ils avaient établi une domination nouvelle dans cette ville ; ils avaient conçu l'audace des conquêtes; ils avaient envoyé des émissaires dans les villes du département de l'Eure. Et ils étaient parvenus à séduire et à engager dans leur parti un assez grand nombre d'administrateurs. Eiers de leurs succès, comptant sur les ressources du génie, croyant s'être assuré de la ville de Caen, ils avaient envoyé toutes leurs forces dans la ville d'Evreux, pour dominer le département de l'Eure. Cette armée de rebelles, commandée par Pusaye sous les ordres de Wimpffen, menaçait les villes voisines, envoyait des détachements et se faisait prêter, par les municipalités, un serment d'adhésion et de fidélité. La Convention a décrété que la puissance nationale serait employée à combattre les rebelles, à délivrer les (1) Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 860 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, t. 16. page 232. '
Pacy, le 16 juillet 1793 Pacy, le 16 juillet 1793
c Citoyen Président, les citoyens de la ville d'Evreux n'ont pas été plutôt délivrés de la présence des rebelles, qu'ils ont librement émis le vœu de rester inviolablement attachés (1) Jour... c Citoyen Président, les citoyens de la ville d'Evreux n'ont pas été plutôt délivrés de la présence des rebelles, qu'ils ont librement émis le vœu de rester inviolablement attachés (1) Journal des Débats et des Décrets, n° 303, p. 211.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 74
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Déjà les esprits étaient préparés, la Constitution était dans les mains tous les citoyens, On s'éclairait mutuellement, on pe^ sait les décisions de là France, la Ville d E-vreux ne pouvai... Déjà les esprits étaient préparés, la Constitution était dans les mains tous les citoyens, On s'éclairait mutuellement, on pe^ sait les décisions de là France, la Ville d E-vreux ne pouvait encore émettre son vœu, ; elle attendait qu'on la délivrât du joug d'uile puis...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...u-devant des représentants du peuple et de l'avant-garde i'àrmée ; ils ëxposent qu'aussitôt qu'i...
... par la retraite et la fuite précipitée de la force étrangère qui avait usurpé la ...
...ont réunis et oiit arrêté d'envoyer une -putation àu-dëVant l'àrméè pour l'assurer qU'èllè sërait r...
...qu'on lëUr avait imposé, que lë premier acte de léur liberté recouvrée avait été celui ...
Les députés d'Evreux viennent au-devant des représentants du peuple et de l'avant-garde i'àrmée ; ils ëxposent qu'aussitôt qu'ils Ont été libres par la retraite et la fuite précipitée de la force étrangère qui avait usurpé la puissance publique, les citoyens se sont réunis et oiit arrêté d'envoyer une -putation àu-dëVant l'àrméè pour l'assurer qU'èllè sërait rêçUè àvèc fraternité, qUe les citoyens d EVréUx aVàièht sOuffert impatiemment le joug qu'on lëUr avait imposé, que lë premier acte de léur liberté recouvrée avait été celui par lequel ils avaient déclaré qu'ils demeureraient constamment unis et attachés...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Uhe àtmée composée de citoyens aimant la patrie, et voués à la défense la liberté et de l'égalité s'est rassemblée dans le département de l'Eure, dans le temps tnêmë où la ville de Yernon était meïiacée de subir le joug des nouveaux tyrans du Ca... Uhe àtmée composée de citoyens aimant la patrie, et voués à la défense la liberté et de l'égalité s'est rassemblée dans le département de l'Eure, dans le temps tnêmë où la ville de Yernon était meïiacée de subir le joug des nouveaux tyrans du Calvados.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...nt d'ehlever cette ville le 12, l'armée de là République fut au-de-vant d'eux. Elle fut augmentée tous les citiôyens de la ville en état de porter les at-més et de la garde nationale tous ies cantons. Les rebellés furent r... Les rebellés tentèrent d'ehlever cette ville le 12, l'armée de là République fut au-de-vant d'eux. Elle fut augmentée tous les citiôyens de la ville en état de porter les at-més et de la garde nationale tous ies cantons. Les rebellés furent repOUsSéS. L'àt-méé et tous lés citoyens bivouaquèrent en attendant une nouvelle ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...epàrurënt en force avec un grand^nombre de pièces d'artillerie ; ils commencèrent l'attaque. L'armée de la République Se sigfcala dans Ce Comba... Le lendemain, les rebelles repàrurënt en force avec un grand^nombre de pièces d'artillerie ; ils commencèrent l'attaque. L'armée de la République Se sigfcala dans Ce Combat, elle soutint avec fermeté et sans s'ébranlé* le feu des rebelles. On attendit...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... plus, lié étâiënt vaincus par le génie de la liberté \ l'âïôiéë ëompôséë corps de toutes les armes et de gardés nationales des villes et des dâm... ... pàSsa à fàirë des dispositions offensives ; maià lês rëbëllès ne reparaissaient plus, lié étâiënt vaincus par le génie de la liberté \ l'âïôiéë ëompôséë corps de toutes les armes et de gardés nationales des villes et des dâmpaghës, présentait lê touchant spectacle d'Uûê fàffiillè réunie qui avait le mêm...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tation qui leur conciliait la confiance de 1 armée. ...été reçus avec les plus vifs applaudissements; ils étaient précédés par une réputation qui leur conciliait la confiance de 1 armée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...cué la ville d'Evreux et se proposaient de se replier dans le département du Calvà...
...ont trouvés conformes et les éclaireurs de l'armée én avaient rendu le même compte...
On publiait lè soir que les rebelles avaient évacué la ville d'Evreux et se proposaient de se replier dans le département du Calvàdos. Tous les rapports se sont trouvés conformes et les éclaireurs de l'armée én avaient rendu le même compte.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
La ville Yernon était en sûreté. Pâcy était délivré de ses oppresseurs et faisait retentir l'air dés canotts la libefté. La ville Yernon était en sûreté. Pâcy était délivré de ses oppresseurs et faisait retentir l'air dés canotts la libefté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rëpféSëntants du peuple, les événements là jôurfiée ; on a arrêté de né pas pèrdre uiï instant et de répondre par des dispositions SàgeS ët èOncer^ tées, à l'attente l'àrméè qui iië doutait pluâ des succès qU'èllè avait taût de raison de se promettre. On a préparé, àvëc iës rëpféSëntants du peuple, les événements là jôurfiée ; on a arrêté de né pas pèrdre uiï instant et de répondre par des dispositions SàgeS ët èOncer^ tées, à l'attente l'àrméè qui iië doutait pluâ des succès qU'èllè avait taût de raison de se promettre.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
On arrête s'assUrer, dans lê jour même, la disposition dés esprits dans là Ville d'Êvrêux. Un général brigade vêUt servir de courrier ët sè rendre à Evreux ; l'àdjU...
... tnO-mëht d'écrire à la municipalité ét lui annoncer 1' arrivée de l'armée la République qui va se mettre en march...
On arrête s'assUrer, dans lê jour même, la disposition dés esprits dans là Ville d'Êvrêux. Un général brigade vêUt servir de courrier ët sè rendre à Evreux ; l'àdjU-dant général Boulanger proJjoSë dès Ce tnO-mëht d'écrire à la municipalité ét lui annoncer 1' arrivée de l'armée la République qui va se mettre en marché pOUr aller fraternisér avec les citôyéns d'ÊVfêtiiL
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... pêUlpé écrivent &U conseil général là commune, à tous lëS Citoyens, et leur ànhôncëïit (£u ils Sôlit éhâr-gés précédé F. là-fOrCe armée ët porter l'i... Les rêprésèntànts du pêUlpé écrivent &U conseil général là commune, à tous lëS Citoyens, et leur ànhôncëïit (£u ils Sôlit éhâr-gés précédé F. là-fOrCe armée ët porter l'ins-trUction et la liberté dans Une Ville si longtemps côhnuè pour affermir la Ré...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...se rend à Pacy Où il trouvé les députés de là commune d'ÈVreux réunis âVëc lëS ôfficièrS municipaux de Pàcy ; ils iui font pàrt de l'arfêté pris par la commune ët des motifs de lëurs démarches ; ils venaient invitêt lês Représentants du peuple et l'armée de se rëhdfë dàns leur Sëin. Le courrier part et se rend à Pacy Où il trouvé les députés de là commune d'ÈVreux réunis âVëc lëS ôfficièrS municipaux de Pàcy ; ils iui font pàrt de l'arfêté pris par la commune ët des motifs de lëurs démarches ; ils venaient invitêt lês Représentants du peuple et l'armée de se rëhdfë dàns leur Sëin.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...nt SUr Sès £àS, rencontre l'avant-gaïdë l'âfméé, le général et tout l'état-majo...
...présentants du peuple et s'approchaient de Pacy.
Lë côUrriêï revient SUr Sès £àS, rencontre l'avant-gaïdë l'âfméé, le général et tout l'état-major qui âcdompâgnàiefit les réprésentants du peuple et s'approchaient de Pacy.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ve dans cètte villè* on entend des cris de : « Vive la nation ! Yive la République... On arrive dans cètte villè* on entend des cris de : « Vive la nation ! Yive la République ! »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... et des amis, des défenseurs dès droits de l'homme, des libérateurs qui ne voulaie... ...e ont répondu à la dépUtâtîon qU'èllè nè devait voir dans l'armée que des frères et des amis, des défenseurs dès droits de l'homme, des libérateurs qui ne voulaient combattre que les tyrans, et embrasser des hommes libres comme eux.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...nements aVèc la confiance et l'effusion de l'amitié. L'allégresse publique s'est m...
...ènts et les Sentiments d'attachement et de fraternité. L;avant-garde s'àrrêtè et p...
...të aVèc les députés d'Evrèux lès moyens fâirë subsistèr l'ar^
On s'est expliqué sur tous les événements aVèc la confiance et l'effusion de l'amitié. L'allégresse publique s'est manifestée par les plus vives acclamations. Aux discours, aux questions posées oiit succédé les embrasse-, niènts et les Sentiments d'attachement et de fraternité. L;avant-garde s'àrrêtè et passe la fuiit â Pàôy. Elle côhdërtë aVèc les députés d'Evrèux lès moyens fâirë subsistèr l'ar^

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 75
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...r proclamer solennellement la réception de la Constitution, la convocation des assemblées primaires pour l'acceptation de cette Constitution, dont les citoyens d'Evreux, comme tous... ...ée qui se rendra demain à Evreûx. La ville fera lés dispositions nécessaires pour proclamer solennellement la réception de la Constitution, la convocation des assemblées primaires pour l'acceptation de cette Constitution, dont les citoyens d'Evreux, comme tous les vrais Français, attendent leur bonheur.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Telle est la Conquête que l;armée de la République devait à la France. C'est...
...té peuvent se glorifier. La composition de l'armée, les dispositions qui avaient précédé sa marche, l'intention de la Convention nationale, les instructio...
Telle est la Conquête que l;armée de la République devait à la France. C'est peut-être la première dont la raison et l'humanité peuvent se glorifier. La composition de l'armée, les dispositions qui avaient précédé sa marche, l'intention de la Convention nationale, les instructions du Conseil exécutif, la présence des représentants du peuple, l'exécution des...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
fPopulaire mise sous la sauvegarde de toutes es vertus. fPopulaire mise sous la sauvegarde de toutes es vertus.
Locuteur: Le Président
répond à l'aide de camp. Mazuel et, aux applaudissements de l'Assemblée, lui accorde les honneurs de la séance. répond à l'aide de camp. Mazuel et, aux applaudissements de l'Assemblée, lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Delacroix
...-et-Loir y 1). Vous avez mis Buzot hors de la loi, la force des armes républicaines l'a forcé de fuir du foyer de ses conspirations. Il vous reste un grand exemple à donner à ceux qui tenteraient de l'imiter. Je demande que la maison qu'i... (Eure-et-Loir y 1). Vous avez mis Buzot hors de la loi, la force des armes républicaines l'a forcé de fuir du foyer de ses conspirations. Il vous reste un grand exemple à donner à ceux qui tenteraient de l'imiter. Je demande que la maison qu'il pos^ sède à Evreux soit rasée, et qu'elle ne puisse jamais plus être rebâtie. ...
Locuteur: Dubois-Bellegarde
Un membre : La proposition de Delacroix prouve son enthousiasme et so...
... dés intérêts particuliers ; mais avant de prendre des mesures aussi sévères (Murmures), il faut savoir si Ce scélérat Buzot n'a pas des créanciers : car j'ai entendu dire, et je le tiens de bonne part, que c'est un intrigant, un ...
...r l'espérance qu'avaient ses créanciers de se faire payer ; que dans ces derniers ...
Un membre : La proposition de Delacroix prouve son enthousiasme et son amour pour la liberté. Elle atteste son indignation profonde contre les conspirateurs qui ont excité la guerre civile pour des passions et dés intérêts particuliers ; mais avant de prendre des mesures aussi sévères (Murmures), il faut savoir si Ce scélérat Buzot n'a pas des créanciers : car j'ai entendu dire, et je le tiens de bonne part, que c'est un intrigant, un aventurier, qu'il doit immensément dans son département, qu'il n'a été nommé à la Convention que par l'espérance qu'avaient ses créanciers de se faire payer ; que dans ces derniers temps ils n'ont pris parti pour lui que dans ces mêmes motifs. Qui sait d'après ...
Locuteur: Thuriot
viennent de lui être présentées. Des crimes sont co...
...ous les scélérats que vous avez chassés de votre sein, cè sont eux qui ont dirigé ...
viennent de lui être présentées. Des crimes sont commis tous les jours ; qui les dirige ? C'est Buzot, c'est Barbaroux,_ ce sont tous les scélérats que vous avez chassés de votre sein, cè sont eux qui ont dirigé les poignards sur Marat ; ce sont eux (des renseignements ultérieurement acquis ...
Locuteur: Thuriot
... trop grande pour ne pas les indemniser de la perte qu'elle leur ferait éprouver ?...
... serait rendre service à ce citoyen que de faire consumer par les flammes une habi...
...e pas un instant, et que la proposition de Delacroix soit adoptée. Je demande que, sur la place où aura été la mai-son de Buzot, on mette cette inscription : Ici...
...érat Buzot, qui avait conspiré la perte de la nation française. (Applaudissements....
...t, dit-Ottj sert d'hypothèque à ses créanciers. Ne sait-on pas que la nation est trop grande pour ne pas les indemniser de la perte qu'elle leur ferait éprouver ? La maison appartint-elle tout entière à un autre propriétaire, ce serait rendre service à ce citoyen que de faire consumer par les flammes une habitation qui a été l'asile du crime. (Applaudissements.) Est-ce qu'on ne sait pas ...
...e pas se montrer généreuse envers les créanciers lésés. Je demandé qu'on n'hésite pas un instant, et que la proposition de Delacroix soit adoptée. Je demande que, sur la place où aura été la mai-son de Buzot, on mette cette inscription : Ici a demeuré le scélérat Buzot, qui avait conspiré la perte de la nation française. (Applaudissements. )
Locuteur: Thuriot
...en avoir renvoyé la rédaction au comité de Salut public (1), ordonne l'insertion au Bulletin de la lettre des représentants Lindet et Duroy et du discours de l'aide de camp Mazuel.) (La Convention adopte cette proposition, et, après en avoir renvoyé la rédaction au comité de Salut public (1), ordonne l'insertion au Bulletin de la lettre des représentants Lindet et Duroy et du discours de l'aide de camp Mazuel.)
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...nistrateurs dès établie sements publics de la municipalité de Paris et commissaires des hôpitaux, par...
...nir à la Convention un état com-paratif de la mortalité observée à l'Hôtel-Dieu, pendant les six premiers mois de cette année et de l'année dernière ; ces pièecs sont ains...
70° Lettre des administrateurs dès établie sements publics de la municipalité de Paris et commissaires des hôpitaux, par laquelle ils font parvenir à la Convention un état com-paratif de la mortalité observée à l'Hôtel-Dieu, pendant les six premiers mois de cette année et de l'année dernière ; ces pièecs sont ainsi conçues (2) :
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...inistrateurs des établissements publics de la municipalité de Paris et commissaires des hôpitaux, au citoyen Président de la Convention nationale. Les administrateurs des établissements publics de la municipalité de Paris et commissaires des hôpitaux, au citoyen Président de la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...à la postérité que la France mérite une Constitution libre et Cette victoire attestera à la postérité que la France mérite une Constitution libre et
...tées au Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 859, 2° colonne au Jôumal des Déb...
...e 29, page 285 Ie» culotine' au Journal de Perlet, n° 300, page 378: â VAuditeur national, n°,300, page 5; aux Révolutions de Paris, par Prudhomme n° m, page et au Journal delà Montagne de tavaux, n° il, page 27o, f" colonne — Pfocès-verbàUx la Convention, tome 18, page 232
...n ne doit point s'arrêter au* considérations qui (1) Cette discussion est empruntées au Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 859, 2° colonne au Jôumal des Débats et des Décrets, n° 303, page 212-au Mercure universel, lome 29, page 285 Ie» culotine' au Journal de Perlet, n° 300, page 378: â VAuditeur national, n°,300, page 5; aux Révolutions de Paris, par Prudhomme n° m, page et au Journal delà Montagne de tavaux, n° il, page 27o, f" colonne — Pfocès-verbàUx la Convention, tome 18, page 232
(( HoUs vous adressons copié de i'état comparatif de la mortalité observée à l'Hôtél-DieU, pendant les six premiers mois de cette année et de l'année dernière, que l'administration ...
...ire rédiger. Ce tableau vous Convaincra de la fausseté des bruits que la malveillance a répandus sur l'état actuel de l'Hôtel-Diéu. « C'est dans une saison o...
...près môme séance, page 101 la rédaction de ce décret.
(( HoUs vous adressons copié de i'état comparatif de la mortalité observée à l'Hôtél-DieU, pendant les six premiers mois de cette année et de l'année dernière, que l'administration a Cru devoir faire rédiger. Ce tableau vous Convaincra de la fausseté des bruits que la malveillance a répandus sur l'état actuel de l'Hôtel-Diéu. « C'est dans une saison où cet hôpital n'a (1) Voy* ci-après môme séance, page 101 la rédaction de ce décret.
ProcèÉ-verbaux de la Convention, tome 16, page 233. ProcèÉ-verbaux de la Convention, tome 16, page 233.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 76
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Pendant les six premiers mois 1793, y compris jusqu'au 15 juillet, le nombre des malades, jour commun, a été de 2,307, lesquels ont donné 2,193 morts q... Pendant les six premiers mois 1793, y compris jusqu'au 15 juillet, le nombre des malades, jour commun, a été de 2,307, lesquels ont donné 2,193 morts qui, divisés également par 197 jours, donnent, jour commun, 10 morts.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
En 1793, le nombre des malades, jour commun, a été de 1,615, lesquels ont donné 123 morts qui... En 1793, le nombre des malades, jour commun, a été de 1,615, lesquels ont donné 123 morts qui, divisés par 15, ont donné, jour commun, 8 morts.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
jamais eu moins de malades, dans un temps où, par l'effet ...
... bonheur rare, elle n'a été souvent que de 3 à 4 individus par jour, que l'on agite le peuple sur la situation de cet établissement.
jamais eu moins de malades, dans un temps où, par l'effet des plus heureuses améliorations, la mortalité a notablement diminué, c'est dans un moment, enfin, où, par un bonheur rare, elle n'a été souvent que de 3 à 4 individus par jour, que l'on agite le peuple sur la situation de cet établissement.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
auteurs de ces bruits étranges, si ce n'est l'absu... auteurs de ces bruits étranges, si ce n'est l'absurdité avec laquelle ils ont choisi, pour répandre l'inquiétude, une époque qui n...
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...es six premiers mois des années 1792 et 1793. ...leau comparatif des malades admis à VHôtel-Dieu, et des décès survenus pendant Les six premiers mois des années 1792 et 1793.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Première quinzaine de janvier............... Première quinzaine de janvier...............
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
2.076 Première — de février........... 2.076 Première — de février...........
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Première — de mars................. Première — de mars.................
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Première — de mai...."....... Première — de mai....".......
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
1 B OO Première . — de juin.......... 1 B OO Première . — de juin..........
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
1.800 Première — de juiltet......... 1.800 Première — de juiltet.........
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
12.595 1793 2.596 12.595 1793 2.596
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...e Deuxième Première Deuxième Première - de janvier............. de février............... de mai............. juin........... de juillet........... 192 180 169 136 154 ... ... Première Deuxième Première Deuxième Première Deuxième Première Deuxième Première Deuxième Première Deuxième Première - de janvier............. de février............... de mai............. juin........... de juillet........... 192 180 169 136 154 175 142 197 195 175 168 147 123
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
... nombre des malades, jour commun, a été de 2,077, lesquels ont donné 2,596 morts q... _ Pendant les six premiers mois 1792, y compris jusqu'au 15 juillet, le nombre des malades, jour commun, a été de 2,077, lesquels ont donné 2,596 morts qui, divisés par 197 jours, donnent, jour commun, 13 morts.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...s malades pendant la première quinzaine de juillet, on aura les résultats suivants... Si l'on compare seulement la mortalité des malades pendant la première quinzaine de juillet, on aura les résultats suivants :
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
mun, a été de 1,800, lesquels ont donné mun, a été de 1,800, lesquels ont donné
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Ainsi, sur un nombre presque égal de malades, il y a eu, cette année, à compter du 1er juillet, moins de morts. Ainsi, sur un nombre presque égal de malades, il y a eu, cette année, à compter du 1er juillet, moins de morts.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...talité n'a été, pendant plusieurs jours de ce mois, cjue de 3 à 4; ce qui est presque sans exemple ... (On doit même observer que la mortalité n'a été, pendant plusieurs jours de ce mois, cjue de 3 à 4; ce qui est presque sans exemple à l'Hôtel-Dieu.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
bal de la fête nationale qui a eu lieu pour la bal de la fête nationale qui a eu lieu pour la

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 77
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
promulgation de l'acte constitutionnel, ainsi qu'une proclamation adressée à s... promulgation de l'acte constitutionnel, ainsi qu'une proclamation adressée à ses frères égarés des départements insurgés ; ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...département du Nord, relatifs à l'envoi de l'acte constitutionnel présenté par la Convention nationale au... Procès-verbal et adresses du conseil général du département du Nord, relatifs à l'envoi de l'acte constitutionnel présenté par la Convention nationale au peuple français.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
« L'acte constitutionnel que vous venez de présenter à la nation française ne pouvait être reçu qu'avec des transports de joie, par les habitants du département ...
...e. Nous vous adressons le procès-verbal de la fête que nous avons célébrée à cette...
« L'acte constitutionnel que vous venez de présenter à la nation française ne pouvait être reçu qu'avec des transports de joie, par les habitants du département du Nord, dont vous connaissez l'ardent et constant patriotisme. Nous vous adressons le procès-verbal de la fête que nous avons célébrée à cette occasion.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Procès-verbal de l'annonce solennelle faite par le département du Nord, de l'envoi de l'acte constitutionnel 'proposé à Inacceptation du peuple fran... Procès-verbal de l'annonce solennelle faite par le département du Nord, de l'envoi de l'acte constitutionnel 'proposé à Inacceptation du peuple français.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...anon des remparts et des postes avancés de la place a donné le signal de la cérémonie. Une salve générale de toute 1 artillerie de la frontière, depuis Dunkerque jusqu'à ...
...ure à nos ennemis, l'annonce solennelle de iiïiête nationale que la joie nous portait à célébrer pour l'arrivée de l'acte proposé aux Français pour base de leur union, et faire pressentir aux puissances coalisées l'impuissance des efforts de leurs perfides agitateurs.
« A midi, le canon des remparts et des postes avancés de la place a donné le signal de la cérémonie. Une salve générale de toute 1 artillerie de la frontière, depuis Dunkerque jusqu'à Maubeuge a dû, d'après la réquisition faite à cet égard aux généraux par le département, faire parvenir, à cette même heure à nos ennemis, l'annonce solennelle de iiïiête nationale que la joie nous portait à célébrer pour l'arrivée de l'acte proposé aux Français pour base de leur union, et faire pressentir aux puissances coalisées l'impuissance des efforts de leurs perfides agitateurs.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...usement affectés, penser que nos frères de quelques départements, égarés par des p...
... portés à les presser, par une adresse, de se jeter dans les bras de la patrie, et nous joignons ici copie de cette adresse.
« Une chose manquait à notre bonheur. Nous ne pouvions, sans être douloureusement affectés, penser que nos frères de quelques départements, égarés par des perfides, ne partageaient pas, dans ce moment, notre joie ; notre cœur nous a portés à les presser, par une adresse, de se jeter dans les bras de la patrie, et nous joignons ici copie de cette adresse.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...présentants, à une démarche que l'amour de la patrie nous a dictée ; vous la juger...
...rès nos motifs ; vous y verrez le désir de réunir la masse de nos forces pour écraser les tyrans et l...
« Vous applaudirez sans doute, représentants, à une démarche que l'amour de la patrie nous a dictée ; vous la jugerez sans doute d'après nos motifs ; vous y verrez le désir de réunir la masse de nos forces pour écraser les tyrans et leurs esclaves.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...al du département du Nord, le 7 juillet 1793, présents les citoyens Dupuich, préside... « Fait à Douai, en la séance du conseil général du département du Nord, le 7 juillet 1793, présents les citoyens Dupuich, président ; Girard ; Desmoutier ; Fliniaux ; Huyos ; Bouly ; Delsarte ; Lebon ; Façon ;...
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
prise dans ce premier moment de réunion, se sont rendus vers 10 heures 1/2 du matin aux lieux de leurs rassemblements ordinaires. prise dans ce premier moment de réunion, se sont rendus vers 10 heures 1/2 du matin aux lieux de leurs rassemblements ordinaires.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...onale volontaire, composée des citoyens de la ville, et les autres corps militaires de la garnison se sont rangés en bataille dans tout le tour de la place d'armes. « A 11 heures, la garde nationale volontaire, composée des citoyens de la ville, et les autres corps militaires de la garnison se sont rangés en bataille dans tout le tour de la place d'armes.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
« Au milieu de la place, l'autel de la patrie s'élevait autour de l'arbre de la liberté. Des arbres, plantés dans le...
...aient l'autel et couronnaient la statue de la liberté.
« Au milieu de la place, l'autel de la patrie s'élevait autour de l'arbre de la liberté. Des arbres, plantés dans les angles, ombrageaient l'autel et couronnaient la statue de la liberté.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
... la bannière du département sont partis de la place. ...a cérémonie, les détachements qui devaient aller prendre les corps constitues et la bannière du département sont partis de la place.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
« 15 dragons, précédés de trompettes, ouvraient la marche. 50 gre...
...e régiment d'infanterie, un même nombre de grenadiers soldés de Douai, ayant en avant leur tambour, sui...
« 15 dragons, précédés de trompettes, ouvraient la marche. 50 grenadiers du 89e régiment d'infanterie, un même nombre de grenadiers soldés de Douai, ayant en avant leur tambour, suivaient immédiatement pour former, avec les dragons, la tête du cortège.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...au des départements, surmonté du bonnet de la liberté, ont pris place, après eux, dans l'ordre de la marche : les principal et professeur...
...et par les députés des différents corps de la garnison. Le conseil général de la commune et celui du district venaien...
...ociété des républicains, précédée d'une musique militaire et entourant le faisceau des départements, surmonté du bonnet de la liberté, ont pris place, après eux, dans l'ordre de la marche : les principal et professeurs du collège national et tous les autres instituteurs marchaient ensuite et étaient immédiatement suivis par les chefs militaires et par les députés des différents corps de la garnison. Le conseil général de la commune et celui du district venaient après, et le cortège était fermé par des détachements semblables à ceux qui le...
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
« Au département, le bureau de paix et de conciliation, les juges de paix et assesseurs, les tribunaux civil...
...la bannière du département, accompagnée de deux vétérans armés, paraissait ensuite en tête des conseils généraux, de la municipalité et du district déjà en ...
...e. Enfin 50 vétérans marchaient en haie de chaque côté des trois corps administrat...
« Au département, le bureau de paix et de conciliation, les juges de paix et assesseurs, les tribunaux civil et criminel ont pris place à la suite des chefs et députés militaires ; la bannière du département, accompagnée de deux vétérans armés, paraissait ensuite en tête des conseils généraux, de la municipalité et du district déjà en marche, et après lesquels celui du département s'est rangé, suivi des mêmes détachements qui jusqu'alors avaient formé le cortège. Enfin 50 vétérans marchaient en haie de chaque côté des trois corps administratifs.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...rendu sur la place où il a formé autour de l'autel un second bataillon carré dans l'intérieur de ce-lui que formaient déjà les autres co... « Dans cet ordre, le cortège s'est rendu sur la place où il a formé autour de l'autel un second bataillon carré dans l'intérieur de ce-lui que formaient déjà les autres corps militaires.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...épartement, celui du district, le maire de la ville, un membre du tribunal et les chefs militaires ont alors paru sur le parvis de l'autel où la bannière du - « Le président du département, celui du district, le maire de la ville, un membre du tribunal et les chefs militaires ont alors paru sur le parvis de l'autel où la bannière du -
« L'an 1793, l'an II de la République une et indivisible, le 7 ...
...es officiers municipaux et les notables de la ville de Douai, les autres corps civils et militaires, qui la veille s'étaient empressés de se réunir au département, sitôt qu'ils ...
...més par cette administration supérieure de l'envoi de l'acte constitutionnel présenté à l'acceptation du peuple français ; en conséquence de la délibération (1) Archives nationales...
« L'an 1793, l'an II de la République une et indivisible, le 7 juillet, les administrateurs composant le conseil général du département du Nord, ceux composant le conseil général du district, les officiers municipaux et les notables de la ville de Douai, les autres corps civils et militaires, qui la veille s'étaient empressés de se réunir au département, sitôt qu'ils furent informés par cette administration supérieure de l'envoi de l'acte constitutionnel présenté à l'acceptation du peuple français ; en conséquence de la délibération (1) Archives nationales, carton C 261, dossier 568 -
« Du 7 juillet 1793 « Du 7 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 233. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 233.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 78
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...du 29 juin relatif à l'envoi des Droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel a été faite par le président et a été suivie de celle de la Déclaration desdits droits et de l'acte. partement et le faisceau ont été en même temps portés ; la lecture du décret du 29 juin relatif à l'envoi des Droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel a été faite par le président et a été suivie de celle de la Déclaration desdits droits et de l'acte.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...in nos transports et une salve générale de toute l'artillerie de notre frontière, dans les 36 à 40 lieue...
...nstant en présence des forces combinées de sept nations esclaves armées contre nou...
...t régné pendant la cérémonie solennelle de l'annonce faite au peuple de l'arrivée de l'acte constitutionnel seront, pour toute là République, et po...
...épartement du Nord ; ils seront le gage de la fidélité
...pour nous l'occasioa d'une fête nationale ; nous avons Voulu faire éclater au loin nos transports et une salve générale de toute l'artillerie de notre frontière, dans les 36 à 40 lieues qu'elle présente ; les cris : « Vive la République, une et indivisible ! » que...
... et les postes avancés, qui couvrent toute cette étendue, ont proférés au même instant en présence des forces combinées de sept nations esclaves armées contre nous ; la joie et l'ordre qui ont régné pendant la cérémonie solennelle de l'annonce faite au peuple de l'arrivée de l'acte constitutionnel seront, pour toute là République, et pour ses ennemis un garant sûr du patriotisme des habitants du département du Nord ; ils seront le gage de la fidélité
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...é qui, en offrant aux Français un point de réunion, doit faire trembler les ennemi...
...ndividu devient soldat lorsqu'il s'agit de défendre ses droits, cet instant est enfin arrivé. L'envoi officiel du projet de constitution, présenté à l'acceptation du peuple français, vient de nous être fait le 7 de ce mois.
cet instant si désiré qui, en offrant aux Français un point de réunion, doit faire trembler les ennemis d'un peuple où tout individu devient soldat lorsqu'il s'agit de défendre ses droits, cet instant est enfin arrivé. L'envoi officiel du projet de constitution, présenté à l'acceptation du peuple français, vient de nous être fait le 7 de ce mois.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...emps, mais la lecture achevée, les cris de : Vive la République, une et indivisible! vive la Convention! se sont faits en; tendre de toutes parts et chacun à l'envi s'est empressé de manifester la joie qu il éprouvait. « Un silence religieux avait régné pendant tout ce temps, mais la lecture achevée, les cris de : Vive la République, une et indivisible! vive la Convention! se sont faits en; tendre de toutes parts et chacun à l'envi s'est empressé de manifester la joie qu il éprouvait.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...yants d'allégresse en annonçant l'hymne de la liberté, et le silence s'est répandu... '« La musique est venue surprendre les signes bruyants d'allégresse en annonçant l'hymne de la liberté, et le silence s'est répandu une seconde fois et en un instant, dans toute la place.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...tout le peuple s'y est bientôt réuni et de tous les points s'élevaient les adorati... ...s et militaires qui assistaient à la fête, accompagné d'une musique guerrière ; tout le peuple s'y est bientôt réuni et de tous les points s'élevaient les adorations que cette fête adressait à la liberté.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
« De nouveaux airs de joie ont succédé à l'hymne chéri et se ...
...nnière a été déposée, et où les membres de cette administration supérieure ne se s...
...cevant d'eux réciproquement des marques de fraternité et d'union. Le reste du cort...
...s'est encore séparé qu'en se prodiguant de nouvelles assurances d'attachement et e...
« De nouveaux airs de joie ont succédé à l'hymne chéri et se sont prolongés jusqu'au signal du départ. Chacun alors a repris^ la place qui lu...
...ns le même ordre qu'en arrivant. Il s'est rendu d'abord au département, où la bannière a été déposée, et où les membres de cette administration supérieure ne se sont séparés des autres corps qu'en leur donnant et recevant d'eux réciproquement des marques de fraternité et d'union. Le reste du cortège a continué sa marche jusqu'à l'hôtel commun où l'on ne s'est encore séparé qu'en se prodiguant de nouvelles assurances d'attachement et en s'ajournant pour le 10 août.
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...corps constitués existant dans la ville de Douai ; c'est ainsi que les habitants de cette même ville ont voulu prononcer le...
...ue leurs cœurs forment pour l'existence de la République une et indivisible. C'est ainsi que, menacés de près par les forces combinées de sept nations, par les Prussiens, les Au...
...cains savent tout braver ; qu'idolâtres de la liberté et ne respirant que pour elle, le nombre de ses ennemis ne fait qu'accroître leur c...
« C'est ainsi que les corps constitués existant dans la ville de Douai ; c'est ainsi que les habitants de cette même ville ont voulu prononcer le vœu unanime et constant, que leurs cœurs forment pour l'existence de la République une et indivisible. C'est ainsi que, menacés de près par les forces combinées de sept nations, par les Prussiens, les Autrichiens, les Hessois, les Allemands, les Russes, les Hollandais et les Anglais, ils ont voulu leur apprendre que des républicains savent tout braver ; qu'idolâtres de la liberté et ne respirant que pour elle, le nombre de ses ennemis ne fait qu'accroître leur courage ; qu'ils savent tous mourir en combattant pour une si belle cause, et que...
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...al du département du Nord, le 7 juillet 1793, présents les citoyens Dupuich, préside... « Fait à Douai, en la séance du conseil général du département du Nord, le 7 juillet 1793, présents les citoyens Dupuich, président; Girard, Desmoutier; Fliniaux; Sluys; Bouly ; Delsarte ; Lebon ; Façon ; Fauv...
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
Suit le tecçte de l'adresse des administrateurs Suit le tecçte de l'adresse des administrateurs
Locuteur: Robert Thomas-Lindel
...ns et déjouer pour jamais les manœuvres de l'aristocratie, du despotisme, du fédéralisme et de l'anarchie ; « Cet instant si désiré, qui devait mettre un terme à nos agitations et déjouer pour jamais les manœuvres de l'aristocratie, du despotisme, du fédéralisme et de l'anarchie ;

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 79
« Commune de Paris, le . 17 juillet 1793 « Commune de Paris, le . 17 juillet 1793
« Les administrateurs du département de police vous font passer le total journa...
...on G 261, dossier 568. — Praeés-verbaux de la Convention, tome 16, p. 233.
« Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier (1} Archives nationales, carton G 261, dossier 568. — Praeés-verbaux de la Convention, tome 16, p. 233.
(2) Provès-verbaux de la Convention tome 16, p. 234. (2) Provès-verbaux de la Convention tome 16, p. 234.
...on C 261, dossier 568 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 234. (3) Archives nationales, earton C 261, dossier 568 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 234.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 80
(4) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 859, 2* colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 235. (4) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 859, 2* colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 235.
...otre comité vous présentera le résultat de l'interrogatoire qu'il aura fait subir ...
...barre. Mais vous aurez épargné beaucoup de temps. Je demande que deux commissaires pris dans les comités de la guerre et de Salut public assistent à l'interrogatoire de Westermann. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234.
(Eure-et-Loir). J'appuie la première proposition ; votre comité vous présentera le résultat de l'interrogatoire qu'il aura fait subir à Westermann, et si vous ne vous croyez pas encore assez instruits, vous pourrez alors l'entendre à la barre. Mais vous aurez épargné beaucoup de temps. Je demande que deux commissaires pris dans les comités de la guerre et de Salut public assistent à l'interrogatoire de Westermann. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234.
...ets, n° 303 page 213. et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 232. (3) Journal des Débats et des Décrets, n° 303 page 213. et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 232.
... sont cachés et ont fui la surveillance de la loi. Je demande contre eux un décret...
... page 284, 1" colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 234.
...oustraits au décret qui les frappait ; que, s'ils n'ont pas quitté Paris, ils se sont cachés et ont fui la surveillance de la loi. Je demande contre eux un décret d'accusation. (1) Mercure universel, tome 29, page 284, 1" colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 234.
... page 284, 1™ colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 235. (2) Mercure universel, tome 29, page 284, 1™ colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 235.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 234.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 81
...Nous avons reçu hier votre dépêche du 1 de ce mois que notre courrier nous a appor- (I) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 236/ — Aulard : Actes et correspondance du comité de Salut public, tome 1 page 246. —Archive... « Nous avons reçu hier votre dépêche du 1 de ce mois que notre courrier nous a appor- (I) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 236/ — Aulard : Actes et correspondance du comité de Salut public, tome 1 page 246. —Archives nationales, Carton AFn 168, plaquette 1378, pièce 12.
« Nancy, le 13 juillet 1793 « Nancy, le 13 juillet 1793
... citoyen Grolhier, greffier du tribunal de Nontron, par laquelle il annonce qu il fait un don de 50 livres pour les frais de guerre ; elle est ainsi conçue (4) : (1...
...ome 29, p. 284, colonne et ,10™s-verbwx de la Convention, tome 16, page 235
82° Lettre du citoyen Grolhier, greffier du tribunal de Nontron, par laquelle il annonce qu il fait un don de 50 livres pour les frais de guerre ; elle est ainsi conçue (4) : (1) Mercure universel, tome 29, p. 284, colonne et ,10™s-verbwx de la Convention, tome 16, page 235
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 235* (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 235*
...on C 261, dossier 562 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 235 (3) Archives nationales, carton C 261, dossier 562 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 235
...arton C 262, dossier 580 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 236. [i.) Archives nationales, carton C 262, dossier 580 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 236.
« Périgueux, le mercredi 12 juillet 1793 « Périgueux, le mercredi 12 juillet 1793

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 82
( Considérant que si l'intégralité de la Convention a été atteinte par l'arrestation de 32 de ses membres, il appartient à la Con- (1... ( Considérant que si l'intégralité de la Convention a été atteinte par l'arrestation de 32 de ses membres, il appartient à la Con- (1) Archives nationales, carton AFn 168, plaquette
137S, pièce 13. — Procès-verbaux de la Convention, 137S, pièce 13. — Procès-verbaux de la Convention,

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 83
v«,Nou5 .avons promis, sur les mânes de Mariât,, d'apposer Le, cachet ^de l'opprpbre. ^ur le • fronts dju législa... v«,Nou5 .avons promis, sur les mânes de Mariât,, d'apposer Le, cachet ^de l'opprpbre. ^ur le • fronts dju législateur infidèle, qni(Va ven,du j(l) ^rçkf^^jiationales, arton C 262,;flo$sier 5,80...

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 84
Un membre, au nom des comités de commerce et des finances réunis, fait un rapport et présente un projet de décret pour autoriser le ministre de l'intérieur à faire une avance de 16,520 livres au citoyen Roullet pour l...
...s qu'il destinait à l'approvisionnement de la ville de Nantes et qui ont été pillées l'année dernière; le projet de décret est ainsi conçu (2) : (1) Ce déc...
...l en fait mention ; voy. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 236.
Un membre, au nom des comités de commerce et des finances réunis, fait un rapport et présente un projet de décret pour autoriser le ministre de l'intérieur à faire une avance de 16,520 livres au citoyen Roullet pour l'indemniser des farines qu'il destinait à l'approvisionnement de la ville de Nantes et qui ont été pillées l'année dernière; le projet de décret est ainsi conçu (2) : (1) Ce décret ne figure pas dans la Collection Baudouin, ni dans aucun des journaux du temps. Le Procès-verbal seul en fait mention ; voy. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 236.
...ouin, tome 31, p. 115 et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. 237. — Le sommaire de ta séance qui se trouve aux Archives nationales ponne Vilters comme rapporteur de ce projet de décret. (2) Collection Baudouin, tome 31, p. 115 et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, p. 237. — Le sommaire de ta séance qui se trouve aux Archives nationales ponne Vilters comme rapporteur de ce projet de décret.
...e nationale, Le", a 695. — Bibliothèque de la Chambre des députés. Collection Portiez (de l'Oise), tome 65, n" 62.et 506, n» 33. ...persuasion où était alors l'Assemblée constituante, que tous les l\) Bibliothèque nationale, Le", a 695. — Bibliothèque de la Chambre des députés. Collection Portiez (de l'Oise), tome 65, n" 62.et 506, n» 33.
...on C 260, dossier 546. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 237. Archives nationales, Carton C 260, dossier 546. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 237.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 86
...re; Citoyens, nous recevons des lettres de différentes communes qui se plaignent de n'avoir pas reçu la Constitu- ât) Colle...
...e 31, page 118, et P'rècës-v&rVàitx de là Convention, tome 16, page 237:. (2) Moniteur universel, semestre de 1793, page 8S9, cd!ôfmé.
(2). Je demande la parole pour unè motion d'ordre; Citoyens, nous recevons des lettres de différentes communes qui se plaignent de n'avoir pas reçu la Constitu- ât) Collection Baudouin, tome 31, page 118, et P'rècës-v&rVàitx de là Convention, tome 16, page 237:. (2) Moniteur universel, semestre de 1793, page 8S9, cd!ôfmé.
..., s'il y a lieu, aux commis dés bureaux de ce comité, par exception aux décrets qu...
...avoir été rendus à ce sujet, et à causé de l'importance de leur travail, une gratification proport...
...in, tome 31, page 116 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 228.
r II serà accordé, s'il y a lieu, aux commis dés bureaux de ce comité, par exception aux décrets qui pourraient avoir été rendus à ce sujet, et à causé de l'importance de leur travail, une gratification proportionnée aux services qu'ils auront rendus, ainsi qu'à l'àcti- (1) Collection Baudouin, tome 31, page 116 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 228.
...ouin,t. 31, page 116,'et Procès-verbaux de la Convention tome.16, page 238. — Le sommaire de là séance, qui se trouve aux Archives n...
...illetard-Prunières, comme te rapporteur ce projet fê décret.
(2) Collection Baudouin,t. 31, page 116,'et Procès-verbaux de la Convention tome.16, page 238. — Le sommaire de là séance, qui se trouve aux Archives nationales, donné ^illetard-Prunières, comme te rapporteur ce projet fê décret.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 87
des 16 et 17 juillet 1793. —Procès-verbaux de la Con- des 16 et 17 juillet 1793. —Procès-verbaux de la Con-
« Douai, ce 12 juillet 1793 « Douai, ce 12 juillet 1793
...in, tome 31, page 117 et Procès verbaux de la Convention, tome 16, page 236. — Le sommaire de la séance, qui' se trouve aux Archives ...
...donne Elie Lacoste, comme le rapporteur de ee projet de décret.
...ser des pièces qui vous prouveront que notre adresse comme (1) Collection Baudouin, tome 31, page 117 et Procès verbaux de la Convention, tome 16, page 236. — Le sommaire de la séance, qui' se trouve aux Archives Archives nationales, donne Elie Lacoste, comme le rapporteur de ee projet de décret.
...on C 262, dossier 580. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 240. . (3) Archives, nationales^ Carton C 262, dossier 580. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 240.
...des (1 ) Premier supplément au Bulletin de la Convention (La Convention nationale décrète la mention honorable du généreux dévouement des (1 ) Premier supplément au Bulletin de la Convention

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 88
« 4° Vu la soumission du 3 avril de l'année actuelle et par laquelle le citoyen Gillet s'é- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 241. « 4° Vu la soumission du 3 avril de l'année actuelle et par laquelle le citoyen Gillet s'é- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 241.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 89
...ce que vous ordonniez à la municipalité de faire constater l'état des hôpitaux ; car les ennemis de la liberté, voyant que la Constitution est acceptée partout, et craignant que ...
...st nécessaire qu'il soit démenti par un acte authentique, afin que ceux des citoyens...
...em- (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793 page 859,
(Eure-et-Loir) (lVJe demande à faire une motion d'ordre. Elle consiste à ce que vous ordonniez à la municipalité de faire constater l'état des hôpitaux ; car les ennemis de la liberté, voyant que la Constitution est acceptée partout, et craignant que lès députés des assembléès primaires ne viennent ici jurer l'union et la fratern...
... peste était à Paris. Jè sais qu'on a déjà dit que ce fait était faux. Mais il est nécessaire qu'il soit démenti par un acte authentique, afin que ceux des citoyens qui doivent venir à Paris, pour le 10 août, n'en soient point em- (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793 page 859,
2e colonne et Procès-verbaux de la Convention tome 16, 2e colonne et Procès-verbaux de la Convention tome 16,

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 90
(4) Moniteur universel, 20 semestre de 1793, p. 8*59, (4) Moniteur universel, 20 semestre de 1793, p. 8*59,
« Ancenis, 14 juillet 1793 « Ancenis, 14 juillet 1793
(4), Il est temps enfin de prendre un parti sur ees corps monstrue...
...encens aux rois et le dégoût aux hommes de génie. Vous avez ordonné à votre comité d'instruction publique de vous- faire un rapport sur ces corporat...
...les étaient accoutumées à (f) Ministère de l'a, guerre, armée des Côtes de Brest, carton S/12, liasse % pièce n° 2...
(4), Il est temps enfin de prendre un parti sur ees corps monstrueux qui prodiguaient l'encens aux rois et le dégoût aux hommes de génie. Vous avez ordonné à votre comité d'instruction publique de vous- faire un rapport sur ces corporations enfantées par le despotisme, qu'elles étaient accoutumées à (f) Ministère de l'a, guerre, armée des Côtes de Brest, carton S/12, liasse % pièce n° 23.
...)l Voy. ci-après ces pièces, mm annexes de la séance, page 105 (2)l Voy. ci-après ces pièces, mm annexes de la séance, page 105
...ional, n° 300, page 4. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 247. (3) Mercure universel, tome 29, page 284, 2° colonne et Auditeur national, n° 300, page 4. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 247.
â* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, â* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16,
« Nous, citoyens des communes de Bard,. Chalain - d'TJsore, Chambéon, Ch...
...communes formant le canton des environs de Montbrison, district dudit Montbrison, département de Rhône-et-Loire, de la population de 11,034 âmes, et celle d'environ 2,500 v...
« Nous, citoyens des communes de Bard,. Chalain - d'TJsore, Chambéon, Champdièu, Champ, Chatelmey, Ecotay et Cosme, Esser-tine, Grezieux, Lerigneux, Lez...
...ul-d'Usore, Saint-Thomas-la.-Garde, Savi-gnieux et Verrières, toutes lesquelles communes formant le canton des environs de Montbrison, district dudit Montbrison, département de Rhône-et-Loire, de la population de 11,034 âmes, et celle d'environ 2,500 vo- (1) Archives nationales, Carton G 260, dossier S46. —
Procès-verbaux de la Convention tome 16,. p. 247. Procès-verbaux de la Convention tome 16,. p. 247.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 91
Je demande, puisque le canton de Montbrison, département de Rhône-et-Loire, composé de 2,500 votants, a unanimement manifesté son adhésion à l'acte constitutionnel, à l'exception de 6 particuliers qui ont refusé leurs suf...
...our faire adhérer le canton aux mesures de rébellion ordonnées par le congrès dépa...
...ogues, fils, administraieur du district de Montbrison. — Voy. Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 859,
Je demande, puisque le canton de Montbrison, département de Rhône-et-Loire, composé de 2,500 votants, a unanimement manifesté son adhésion à l'acte constitutionnel, à l'exception de 6 particuliers qui ont refusé leurs suffrages, après avoir employé toutes les intrigues et les menaces pour faire adhérer le canton aux mesures de rébellion ordonnées par le congrès départemental séant à (1) II -est à présumer que ce membre est Claude J a vogues, fils, administraieur du district de Montbrison. — Voy. Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 859,

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 92
« Fait le 16 juillet 1793, II» de la République, « Fait le 16 juillet 1793, II» de la République,
Un membre, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret pour lever la suspension prononc...
...n Raymond, constatant cette réquisition de la garde nationale et l'ordre donné de tirer sur les volontaires du district d...
Un membre, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret pour lever la suspension prononcée par les commissaires près Varmée du Rhin (1, Nous donnons ci-après, en note, la déclaration du citoyen Raymond, constatant cette réquisition de la garde nationale et l'ordre donné de tirer sur les volontaires du district d'Ambert. Cette déclaration qui se trouve aux Archivés nationales, carton C. 260,...
...éclare que Dutroncy, officier municipal de Montbrison a provoqué et commandé la force publique contre un bataillon de volontaires du district dAmbert qui pas...
...articulière élevée entre un particulier de Montbrison et un volontaire, au sujet de la cocarde nationale.
. " J® soussigné déclare que Dutroncy, officier municipal de Montbrison a provoqué et commandé la force publique contre un bataillon de volontaires du district dAmbert qui passait à Montbrison pour se rendre à sa destination, qui était sans armes, et cela à cause d une querelle particulière élevée entre un particulier de Montbrison et un volontaire, au sujet de la cocarde nationale.
« Sur la réquisition de Dutroncy, la plus grande partie « Sur la réquisition de Dutroncy, la plus grande partie
... sans un bon citoyen qui eut le courage de leur faire un rempart de son corps et qui détermina ainsi I othc... ...mblèrent aux casernes pour tirer sur ces volontaires, qui auraient ete sacnlies, sans un bon citoyen qui eut le courage de leur faire un rempart de son corps et qui détermina ainsi I othcier municipal et les citoyens à se retirer.
Il offre, au nom de cette ville, sur l'autel de la patrie, une somme de 27,510 liv. 18 s. 6 den. (1) Collection Baudouin, tome 31, page 125 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 249, — Le sommaire de la séance, qui se trouve aux Archives nationales, donne Le Carpentier, comme rapporteur de ce projet de décret et du suivant. Il offre, au nom de cette ville, sur l'autel de la patrie, une somme de 27,510 liv. 18 s. 6 den. (1) Collection Baudouin, tome 31, page 125 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 249, — Le sommaire de la séance, qui se trouve aux Archives nationales, donne Le Carpentier, comme rapporteur de ce projet de décret et du suivant.
...in, tome 16, page 126 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 250. (2) Collection Baudouin, tome 16, page 126 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 250.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 249. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 249.
(4) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 250. (4) Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 250.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 93
« Le cortège s'est rendu au champ de Mars, où toute la garnison ainsi que la...
...e ; nous avons parcouru tous les rangs, l'acte a été proclamé ; alors, par un mouvement spontané, dicté par le seul besoin de soulager son cœur dans l'é-pancheraent de l'amitié, les armes ont été déposées, l...
...s des autres, tout est devenu un peuple de frères, se félicitant mutuellement du b...
« Le cortège s'est rendu au champ de Mars, où toute la garnison ainsi que la garde nationale nous attendaient. Le spectacle qui s'offrait était magnifique ; nous avons parcouru tous les rangs, l'acte a été proclamé ; alors, par un mouvement spontané, dicté par le seul besoin de soulager son cœur dans l'é-pancheraent de l'amitié, les armes ont été déposées, l'on s'est jeté dans les bras les uns des autres, tout est devenu un peuple de frères, se félicitant mutuellement du bienfait qui leur était offert. L'on n'a plus en- (1) Archives nationales, Carton...
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 250. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 250.
« Du 11 juillet 1793 « Du 11 juillet 1793
« L'état-major de la garde nationale sédentaire de Metz, instruit que pour repousser (1) A... « L'état-major de la garde nationale sédentaire de Metz, instruit que pour repousser (1) Archives nationales, carton C 260, dossier 558.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 94
... aussitôt avec le général sur le ■champ de bataille, nous remarquâmes sur tous les visages, en parcourant l'armée, l'expression de la .plus douce satisfaction > arrivés au milieu de la nous vîmes un arbre prêt à être élevé à notre nouvelle constitution, On le dresse à notre approche, et les cris répétés de : Vive :là -République, annoncent com- ... ... soir, une salve d'artillerie annonça le moment tant, désiré, nous nous rendîmes aussitôt avec le général sur le ■champ de bataille, nous remarquâmes sur tous les visages, en parcourant l'armée, l'expression de la .plus douce satisfaction > arrivés au milieu de la nous vîmes un arbre prêt à être élevé à notre nouvelle constitution, On le dresse à notre approche, et les cris répétés de : Vive :là -République, annoncent com- - (1) Archives nationales. Carton G 260, dossier 558 -
« Metz, le il' 3 juillet 1793 « Metz, le il' 3 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 250. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 250.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 95
des 17 et 18 juillet 1793. —. Prôcès-verbanx de la Con- des 17 et 18 juillet 1793. —. Prôcès-verbanx de la Con-
...rtu, vertu sans laquelle il n'est point de République, vertu qu'il faut propager ; je veux (1) Premier supplément au Bulletin de la Convention ...ujourd'hui, citoyens, il donne à la République l'exemple d'une grande et rare vertu, vertu sans laquelle il n'est point de République, vertu qu'il faut propager ; je veux (1) Premier supplément au Bulletin de la Convention
...t connaître un nouveau fait à la charge de ce général à l'affaire de Châtillon. Il avait donné ordre à un vieux militaire, capitaine du bataillon de la Réunion, de la formation d'Orléans, de prendre une position. Ce capitaine en p...
... plus avantageuse. Westermann, instruit de cette désobéissance, mande cet officier...
...in, tome 21, page 124 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page ISO.
...nt à Westermann, il est parti pour se rendre à Paris ; mais les commissaires font connaître un nouveau fait à la charge de ce général à l'affaire de Châtillon. Il avait donné ordre à un vieux militaire, capitaine du bataillon de la Réunion, de la formation d'Orléans, de prendre une position. Ce capitaine en prit une autre qu'il crût plus avantageuse. Westermann, instruit de cette désobéissance, mande cet officier, le fait mettre à genoux et allait le faire fusiller devant son fils, qui fondait en larmes et demandait sa (1) Collection Baudouin, tome 21, page 124 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page ISO.
(2) Journal de la Montagne de Lavemx n° 47, p. 276, 1" colonne, Journ...
...des Décrets n° 303, page 215 et Journal de Perlet, n° 300, page 860. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention t. 16. page 251.
(2) Journal de la Montagne de Lavemx n° 47, p. 276, 1" colonne, Journal des Débats et des Décrets n° 303, page 215 et Journal de Perlet, n° 300, page 860. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention t. 16. page 251.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 96
Citoyens, votre comité de Salut public pense que les manufactures...
...rte- (1) Moniteur universel 2e semestre de 1793, page 862, 1" colonne.
Citoyens, votre comité de Salut public pense que les manufactures d'armes à feu ne sauraient être trop multipliées. Le départe- (1) Moniteur universel 2e semestre de 1793, page 862, 1" colonne.
...n, tome 31, page 124 et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 16, page 249. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 124 et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 16, page 249.
...) Mercure universel du jeudi 18 juillet 1793, p. 285, 2* colonne. /3) Mercure universel du jeudi 18 juillet 1793, p. 285, 2* colonne.
...ecture d'une adresse du conseil général de la commune de Saintes, par laquelle il adhèrô aux mes...
...res bases que celles (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 251
, secrétaire, donne lecture d'une adresse du conseil général de la commune de Saintes, par laquelle il adhèrô aux mesures prises par la Convention dans la journée du 31 mai et jours suivants et proteste contre tout gouvernement qu'on chercherait à établir sur d'autres bases que celles (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 251

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 97
...aoli, qui avait d'abord adopté le parti de la France et s'était prononcé contre le...
...verte, iï.a chassé et désarmé plusieurs de vos garnisons, et les contre-révolution...
...on C 262, dossier 580. — Procès-verbaux de la Convention, tome, 16, p. 252.
...revenus. Lacombe-Saint-Michel y est encore et tient quelques points maritimes. Paoli, qui avait d'abord adopté le parti de la France et s'était prononcé contre les prêtres ; les a aujourd'hui acceptés avec lui et s'est déclaré notre ennemi. I...
...u'il a convoquée, il s'est fait nommer généralissime. Aujourd'hui, en révolte ouverte, iï.a chassé et désarmé plusieurs de vos garnisons, et les contre-révolutionnaires, à la (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 580. — Procès-verbaux de la Convention, tome, 16, p. 252.
(2) Journal de la Montagne de Laveaux, n° 47, p. 276, 2® colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 252. (2) Journal de la Montagne de Laveaux, n° 47, p. 276, 2® colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 252.
et Révolutions de Paris de Prudhomme, n° 210, p. 29. et Révolutions de Paris de Prudhomme, n° 210, p. 29.
...on nationale charge le Conseil exécutif de déployer les forces de terre et de mer nécessaires pour mettre le département de Corse à l'abri de l'invasion des puissances coalisées, et pour y faire exécuter les lois de la République. » (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 252 et Colle... « La Convention nationale charge le Conseil exécutif de déployer les forces de terre et de mer nécessaires pour mettre le département de Corse à l'abri de l'invasion des puissances coalisées, et pour y faire exécuter les lois de la République. » (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 252 et Collection Baudouin, tome 31, page 125.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 98
présente un projet de décret sur Vorganisation de la nouvelle administration des postes e...
...ntée au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 862, 2° colonne et au Mercure uni...
... 286, 2e coftmne. — Voy. Procès-verbaux de la Convention, tome 16» page 256.
présente un projet de décret sur Vorganisation de la nouvelle administration des postes et messageries (1). (1) La discussion qui accompagne le dépôt par Châles du projet sur les postes et messageries est empruntée au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 862, 2° colonne et au Mercure universel, tome p. 29, 286, 2e coftmne. — Voy. Procès-verbaux de la Convention, tome 16» page 256.
...errier, notaires et autres dépositaires de titres constitutifs ou récogni- (1) Voy... « Les ci-devant seigneurs* les feudistes, commissaires à terrier, notaires et autres dépositaires de titres constitutifs ou récogni- (1) Voy. ci-dessus, séance, du 15 juillet 1193, page 19^ la motion d'Isoré.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 253, et Coll... (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 253, et Collection Baudouin, tome 31, page 126.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 99
...nces, soumet à la discussion son projet de décret pour diminuer la masse des assig...
...s contributions échtues, la liquidation de la dette exigible arriérée et celle du ci-devant clergé. Ce projet de décret est adopté dans les termes suivants (1) : (1) Procès-verbaux de là Convention, tome 16, p. 253. Ce projet de décret avait déjà élé soumis à la discu...
...nce du 12 juillet, page 632.) Le projet de décret adopté ici n'est qu'une variante de celui présenté par Mallarmé dans la séa...
, au nom du comité des finances, soumet à la discussion son projet de décret pour diminuer la masse des assignats en circulation par le paiement des contributions échtues, la liquidation de la dette exigible arriérée et celle du ci-devant clergé. Ce projet de décret est adopté dans les termes suivants (1) : (1) Procès-verbaux de là Convention, tome 16, p. 253. Ce projet de décret avait déjà élé soumis à la discussion dans la séance du 12 juillet, mais le procès-verbal n'avait fait aucune allusion à ce débat. (Voy. ci-dessus, séance du 12 juillet, page 632.) Le projet de décret adopté ici n'est qu'une variante de celui présenté par Mallarmé dans la séance du S juin. (Voy. ArcMves Parlementaires, 1" série, tome 66, page 70.)

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 100
, au nom du comité de Salut public (1) : Citoyens, pour ne pas affaiblir les forces de vos armées, le comité de Salut public a été obligé de retirer de Paris la gendarmerie qui gardait les di...
...ts. (1) Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 86i, colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 262.
, au nom du comité de Salut public (1) : Citoyens, pour ne pas affaiblir les forces de vos armées, le comité de Salut public a été obligé de retirer de Paris la gendarmerie qui gardait les divers établissements. (1) Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 86i, colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 262.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 101
... Buzot, à Evreux, sera rasée. Le comité de Salut public a pensé qu'il fallait célébrer le retour de la liberté dans cette ville par une fêt...
...dessus, ce décret, séance du 16 juillet 1793, page 52.
...d'adopter la rédaction définitive du décret qui ordonne que la maison du traître Buzot, à Evreux, sera rasée. Le comité de Salut public a pensé qu'il fallait célébrer le retour de la liberté dans cette ville par une fête civique, dans laquelle six (1) Voy. ci-dessus, ce décret, séance du 16 juillet 1793, page 52.
(4) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 862. 2° colonne. (4) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 862. 2° colonne.
(3) Moniteur universel, 2" semestre de 1793, p. 862, 2e colonne, et Procès-verbaux de la Conventièn, lome 16, page 262. (3) Moniteur universel, 2" semestre de 1793, p. 862, 2e colonne, et Procès-verbaux de la Conventièn, lome 16, page 262.
...n, tome 31, page 131, et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 262. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 131, et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 262.
...in, tome 31, page 123 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 249. — Voy. ci-dessus, même séance, page 75, la discussion de ce décret. (3) Collection Baudouin, tome 31, page 123 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 249. — Voy. ci-dessus, même séance, page 75, la discussion de ce décret.
... Beysser que vous avez nommé commandant de l'armée des côtes, est maintenant un co...
... à'une lettre des représentants Merlin (de Douai), Gillet et Gavaignac, commissaires à l'armée des côtes de Brest, par laquelle ils annoncent qu'il...
...es prises par les autorités constituées de la ville de Nantes et de retenir dans cette ville les approvisio...
...t ainsi conçue (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 249 et Colle...
Citoyens, le général Beysser qui, jusqu'à ce moment s'était si bien montré, Beysser que vous avez nommé commandant de l'armée des côtes, est maintenant un contre-révolutionnaire décidé. Je vais vous donner connaissance à'une lettre des représentants Merlin (de Douai), Gillet et Gavaignac, commissaires à l'armée des côtes de Brest, par laquelle ils annoncent qu'ils ont dû destituer et faire mettre en état d'arrestation le général Beysser, coupable d'avoir adhéré à des mesures contre-révolutionnaires prises par les autorités constituées de la ville de Nantes et de retenir dans cette ville les approvisionnements destinés au corps d'armée d'Ance-nis ; cette lettre est ainsi conçue (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 249 et Collection Baudouin, tome 31, page 123.
...ts, n° 303, page 216, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 262. (2) Journal des Débats et des Décrets, n° 303, page 216, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 262.
...quette 361, pièce 29, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 262. (4) Archives nationales, carton AFn 46, plaquette 361, pièce 29, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 262.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 102
« Ancenis, le 14 juillet 1793 « Ancenis, le 14 juillet 1793

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 103
Nort, district de Nantes^ 6 juillet 1793 Nort, district de Nantes^ 6 juillet 1793
...ntée au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 862, 3" colonne, et Merçure unive... (2) Cette courte discussion est plus particulièrement empruntée au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 862, 3" colonne, et Merçure universel, tome 29, page 288, 2e colonne.
...en donnant lecture d'une seconde lettre de Gillet et Merlin (de Douai), par laquelle ils annoncent au comité de Salut public que les corps administratifs de Nantes ont pris, après leur départ, un ...
...econnaîtraient plus (1) Ce qui suit est de la main de Merlin
, rapporteur, termine cet exposé en donnant lecture d'une seconde lettre de Gillet et Merlin (de Douai), par laquelle ils annoncent au comité de Salut public que les corps administratifs de Nantes ont pris, après leur départ, un arrêté portant qu'ils ne reconnaîtraient plus (1) Ce qui suit est de la main de Merlin
(2) Yoy. ci-après,aux annexes de la séance, page 105, lès pièces jointes à la lettre de Merlin, Gillet et Cavai-gnac. (2) Yoy. ci-après,aux annexes de la séance, page 105, lès pièces jointes à la lettre de Merlin, Gillet et Cavai-gnac.
Je n'examine pas oe que vient de dire Billâud : mais au moins faut-il eo... Je n'examine pas oe que vient de dire Billâud : mais au moins faut-il eon^ (1) Archives nationales, carton AFii, 168, plaqusUd 1377, pièce 29.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 104
Extrait du procès-verbal de l'assemblée générale et permanente de la section de 1792, le samedi 18 juillet 1793 Extrait du procès-verbal de l'assemblée générale et permanente de la section de 1792, le samedi 18 juillet 1793
... C1-après' j"54110® du jeudi 18 juillet 1793, page 129, le rapport de ce décret. nM iÏÏ'i C1-après' j"54110® du jeudi 18 juillet 1793, page 129, le rapport de ce décret.
« La section de 1792, pour ne laisser aucun doute sur son civisme, a cru devoir arrêter, dans sa séance de ce jourd'hui, que le pré- Ci) Collection Baudouin, tome 31, page 131, et Procès-WiïXx de la Convention, tome 18, p 262. « La section de 1792, pour ne laisser aucun doute sur son civisme, a cru devoir arrêter, dans sa séance de ce jourd'hui, que le pré- Ci) Collection Baudouin, tome 31, page 131, et Procès-WiïXx de la Convention, tome 18, p 262.
...on C 268, dossier S80 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 263 (3) Archives nationales, carton C 268, dossier S80 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 263
« Le 15 juillet 1793 « Le 15 juillet 1793

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 105
a la séance de la convention nationale du mercredi 17 juillet 1793 a la séance de la convention nationale du mercredi 17 juillet 1793
... par laquelle les représentants Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac, commissaires à Varmée des côtes de Brest, transmettent copie de lettres qui ont été saisies sur un espi... Pièces annexes à la lettre par laquelle les représentants Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac, commissaires à Varmée des côtes de Brest, transmettent copie de lettres qui ont été saisies sur un espion des rebelles (2).
...e à la demoiselle Ghauveau, cadette, et de la même main. ,sans adresse ni signature, insérée dans celle écrite à la demoiselle Ghauveau, cadette, et de la même main.
Je viens, mon cher ami, de recevoir une lettre de ton meilleur ami, qui me marque que plu...
..., s'il y a moyen. Au reste, c'est à toi de juger de ta position. Si ton camarade de voyage n'est pas dans le cas d'entrepre...
...s ; il pourrait prendre d'autres moyens de sûreté et je suis bien sûr qu'il serait...
...er à faire ce qu'on te conseille en cas de possibilité. Yoilà un passeport que tu ...
...nutile, parce que je pense que tu en as de meilleurs. S'il ne t'est pas utile, tu ...
...fiance en lui. Il y en a jutant du côté de Niort, Luçon et Poitiers. On dit aussi ...
... tué 2,000 hommes et leur a fait autant de prisonniers. On dit aussi que Biron a plus de 50,000 hommes a ses ordres. Ainsi on pe...
...er ann, tout ce qui m'entoure me charge de te dire mille choses tendres. Notre mal...
Je viens, mon cher ami, de recevoir une lettre de ton meilleur ami, qui me marque que plusieurs personnes sont allées à Caen où on assure qu'on est tranquille pour chercher repos et sûreté. Il désirerait que tu en ferais autant, s'il y a moyen. Au reste, c'est à toi de juger de ta position. Si ton camarade de voyage n'est pas dans le cas d'entreprendre ce voyage, ce ne serait pas une raison pour que tu ne le fis pas ; il pourrait prendre d'autres moyens de sûreté et je suis bien sûr qu'il serait le premier à t'engager à faire ce qu'on te conseille en cas de possibilité. Yoilà un passeport que tu as oublié ici la dernière fois que tu y es venu. Je te 1 envoie, quoique je le croie, inutile, parce que je pense que tu en as de meilleurs. S'il ne t'est pas utile, tu t'en déferas. On en promet beaucoup aux brigands; Biron est à Angers avec 20,000 hommes qui ont grande confiance en lui. Il y en a jutant du côté de Niort, Luçon et Poitiers. On dit aussi que Westermann a pris Châtillon et a battu les insurgés, leur a tué 2,000 hommes et leur a fait autant de prisonniers. On dit aussi que Biron a plus de 50,000 hommes a ses ordres. Ainsi on pense que d'ici un mois tous les brigands doivent être exterminés. Les nouvelles d...
...lusieurs échecs et ne sont pas plus avancés que le premier jour. Bonsoir, mon cher ann, tout ce qui m'entoure me charge de te dire mille choses tendres. Notre malade continue à aller mieux. Nous disons tous mille choses tendres à ton ami. Mén...
...'il faut prendre. Si c'était ton chemin de passer par ici, on rafraîchirait tes pa... Si tu te met3 en route, tu connais toutes les précautions qu'il faut prendre. Si c'était ton chemin de passer par ici, on rafraîchirait tes passeports. Ne néglige aucune précaution.
...lettre d'envoi des commissaires Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac. (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 101, la lettre d'envoi des commissaires Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac.
(2) Ministère de la Guerre, Armée des côtes de Brest, carton S/12, liasse, pièce n° 24... (2) Ministère de la Guerre, Armée des côtes de Brest, carton S/12, liasse, pièce n° 24 à 27.
...emoiselle Ghauveau aînée à mademoiselle de Guenzy, au château de la Roche, à Noyant. Copie d'une lettre écrite les 10 et 11 juillet par la demoiselle Ghauveau aînée à mademoiselle de Guenzy, au château de la Roche, à Noyant.
Le 10 juillet 1793 Le 10 juillet 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
J'ai été extrêmement surprise de voir votre commissionnaire qui m'a dit ...
...'était pas avec vous. Depuis son départ de jeudi, elle m'écrivit dimanche de Va-rades où elle était avec ses compagnons de voyage qui se disposaient à passer. Ell...
... j'espère le savoir demain. Je voudrais de tout mon cœur qu'ils fussent restés, qu...
...ire, ils furent débusqués hier du poste de Oudon par celui de Chan-toceaux qui leur fit un prisonnier qui leur déclara combien ils étaient de monde et que leur artillerie n'est pas ...
...ssements, ils firent ronfler leur pièce de 18 qui tua 2 hommes et les força à revenir à Ancenis, mais aujourd'hui ils viennent de retourner en bien plus grand nombre. Il...
...ours tous les brigands, quoique l'armée de Biron ait beaucoup souffert, qu'il y ai...
... comité provisoire ont été sur le point de partir pour Nantes. Tous les habitants se sont empressés de justifier leur conduite ce qui nous a préservé du pillage. Si les vœux de nos braves nationaux sont exaucés, il ne restera pas un brigand. Le courrier de Paris, qui n'était point venu depuis le...
...et les ennemis n'étaient qu'à 16 lieues de Paris ; plusieurs désertent.
J'ai été extrêmement surprise de voir votre commissionnaire qui m'a dit que ma sœur n'était pas avec vous. Depuis son départ de jeudi, elle m'écrivit dimanche de Va-rades où elle était avec ses compagnons de voyage qui se disposaient à passer. Elle me demanda quelques effets qui étaient ici, que je lui envoyai. Elle me marqua...
...it retourner voir ses amies : je le croyais. J'ignore quelle voie ils ont pris ; j'espère le savoir demain. Je voudrais de tout mon cœur qu'ils fussent restés, quoique cependant nous ne voyons pas que les 2,000 hommes que nous avons ici ont emporté aucun avantage ; au contraire, ils furent débusqués hier du poste de Oudon par celui de Chan-toceaux qui leur fit un prisonnier qui leur déclara combien ils étaient de monde et que leur artillerie n'est pas considérable. D'après ces éclaircissements, ils firent ronfler leur pièce de 18 qui tua 2 hommes et les força à revenir à Ancenis, mais aujourd'hui ils viennent de retourner en bien plus grand nombre. Ils nous flattent d'avoir détruit avant cinq jours tous les brigands, quoique l'armée de Biron ait beaucoup souffert, qu'il y ait trois généraux faits prisonniers à Saint-Florent. On rétablit tout ici ; les 20 membres du comité provisoire ont été sur le point de partir pour Nantes. Tous les habitants se sont empressés de justifier leur conduite ce qui nous a préservé du pillage. Si les vœux de nos braves nationaux sont exaucés, il ne restera pas un brigand. Le courrier de Paris, qui n'était point venu depuis le 11 juin et qui vint hier, a laissé des nouvelles qui annoncent que le 5 juillet les ennemis n'étaient qu'à 16 lieues de Paris ; plusieurs désertent.
Le 11 juillet 1793 Le 11 juillet 1793
...partir. Sitôt que je trouverai occasion de faire parvenir ces let^ très, je le fer...
...s l'inquiétude, nous sommes à la veille de voir le feu ; déjà un boulet venu d'Anj...
...écidé. Les habitants d'Ancenis viennent de rentrer furieux comme des lions ; que d...
...us donner des nouvelles certaines des faits, mais il est 9 heures, Quittet veut partir. Sitôt que je trouverai occasion de faire parvenir ces let^ très, je le ferai. Nous sommes bien dans l'inquiétude, nous sommes à la veille de voir le feu ; déjà un boulet venu d'Anjou a percé la maison ; ma sœur est bien heureuse d'être parmi vous, mesdames ; qu'elle y reste jusqu'à ce que notre malheureux sort soit décidé. Les habitants d'Ancenis viennent de rentrer furieux comme des lions ; que doit-on espérer ? Dieu est le maître.
Yoilà, mademoiselle, 750 livres de la Vaillant que Quittet vous remettra ;... Yoilà, mademoiselle, 750 livres de la Vaillant que Quittet vous remettra ; il vous dira en même temps tout ce qui se prépare iei.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 106
Fait à Ancenis, le 11 juillet 1793, l'an II de la République française. Fait à Ancenis, le 11 juillet 1793, l'an II de la République française.
... messieurs et dames qui vous en-tourenf de mes respects. Je suis bien inquiète de la santé de votre respectable malade. Je désirerais...
...aite santé. Le jeune homme est-il mieux de sa fatigue ?
Voulez-vous bien, mademoiselle, assurer tous les messieurs et dames qui vous en-tourenf de mes respects. Je suis bien inquiète de la santé de votre respectable malade. Je désirerais bien la voir en parfaite santé. Le jeune homme est-il mieux de sa fatigue ?
... les voyageurs. S'ils ont pris le parti de passer, une amie et moi avons pris des ...
...us leurs besoins et les mettre à l'abri de toutes injures, suivant ce qu'ils verro...
...j'en ai des nouvelles, je m'empresserai de vous en faire part par Angers, si les c...
...asser. En attendant ce plaisir et celui de recevoir des vôtres, je suis et serai é...
Ne soyez point inquiète sur les voyageurs. S'ils ont pris le parti de passer, une amie et moi avons pris des arrangements pour tous leurs besoins et les mettre à l'abri de toutes injures, suivant ce qu'ils verront les choses. Si j'en ai des nouvelles, je m'empresserai de vous en faire part par Angers, si les courriers continuent à passer. En attendant ce plaisir et celui de recevoir des vôtres, je suis et serai éternellement, si j'ose m'en flat-ter, mademoiselle,
Une des plus sincères de vos amies. Une des plus sincères de vos amies.
Procès-verbal de l'arrestation du nommé Jean Quittet de là paroisse de Nogent, district de Segré. Procès-verbal de l'arrestation du nommé Jean Quittet de là paroisse de Nogent, district de Segré.
... ordre du général Canclaux sur la route de Varades, attestons qu'il a été arrêté par une de nos sentinelles le nommé Jean Quittet, ...
... il a été sur-le-champ conduit au corps de garde où après une fouille exacte, on lui a trouvé plusieurs lettres avec une somme de 750 livres en assignats, Sur ce qu'il a...
...d consigné pour rapporter le présent et de suite l'a fait conduire sous bonne esco...
...avoir chargé un officier des lettres et de l'argent trouvé pour remettre le tout a...
Nous, capitaine commandant le détachement, envoyé par ordre du général Canclaux sur la route de Varades, attestons qu'il a été arrêté par une de nos sentinelles le nommé Jean Quittet, ainsi qu'il a dit s'appeler ; que cet homme ayant paru suspect il a été sur-le-champ conduit au corps de garde où après une fouille exacte, on lui a trouvé plusieurs lettres avec une somme de 750 livres en assignats, Sur ce qu'il a paru suspect, le commandant l'a d'abord consigné pour rapporter le présent et de suite l'a fait conduire sous bonne escorte à Ancenis, après avoir chargé un officier des lettres et de l'argent trouvé pour remettre le tout au général.
Le 11 juillet 1703, l'an II de la République française. Le 11 juillet 1703, l'an II de la République française.
Interrogatoire de Jean Quittet arrêté aujourd'hui comme e...
...rebelles par le détachement des troupes de la République posté sur la route de Varades et amené par devant les représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest.
Interrogatoire de Jean Quittet arrêté aujourd'hui comme espion des rebelles par le détachement des troupes de la République posté sur la route de Varades et amené par devant les représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest.
... demeurez-vous? R, — A Noyant, district de Segré. D. — Où alliez-vous, quand on vo... ... nom? R. — Jean Quittet. D. — Quelle est votre profession? R. — Sabotier. D. —Où demeurez-vous? R, — A Noyant, district de Segré. D. — Où alliez-vous, quand on vous a arrêté?
...cenis, m'avait chargé pour une personne de Varades que je ne connais pas et dont j...
...être facile à trouver d'après l'adresse de la lettre.
...'allais à Varades y porter une lettre dont MJIe Chauveau, maîtresse d'école à Ancenis, m'avait chargé pour une personne de Varades que je ne connais pas et dont je ne sais pas le nom, mais quelle m'avait dit être facile à trouver d'après l'adresse de la lettre.
...ne dont MUe Chau-yeau vous avait chargé de dire le nom à celle à qui vous deviez r... D. — Quelle est la personne dont MUe Chau-yeau vous avait chargé de dire le nom à celle à qui vous deviez remettre la lettre?
...rois que c'est M. Turpin, à deux lieues de Candé. Je n'en connais pas d'autres. C'est de lui que j'aurais parlé à la personne de Varades à qui je devais remettre la lettre de M119 Chauveau. R. — Je crois que c'est M. Turpin, à deux lieues de Candé. Je n'en connais pas d'autres. C'est de lui que j'aurais parlé à la personne de Varades à qui je devais remettre la lettre de M119 Chauveau.
...tite et boiteuse. ! L'autre est absente de la ville et je la crois | à Varades. R. — Je ne sais si c'est l'aînée ou la cadette. C'est celle qui est petite et boiteuse. ! L'autre est absente de la ville et je la crois | à Varades.
D. De qui viennent les 750 livres d'assignats qui se sont trouvés sur vous lors de votre arrestation ? D. De qui viennent les 750 livres d'assignats qui se sont trouvés sur vous lors de votre arrestation ?
D. — Quel est le nom de cette dame ? D. — Quel est le nom de cette dame ?
D. —- Quel est l'enseigne de l'auberge? D. —- Quel est l'enseigne de l'auberge?
...venu apporter à MUe Chauveau une lettre de MUo de Gueuzy, de Noyant. R. — J'étais venu apporter à MUe Chauveau une lettre de MUo de Gueuzy, de Noyant.
R. — A Mlle de Gueuzy. R. — A Mlle de Gueuzy.
D. —; Que deviez-vous dire à Mlle de Gueuzy ? D. —; Que deviez-vous dire à Mlle de Gueuzy ?
...dant M15e Chauveau, par sa lettre à MUe de Gueuzy, dont vous étiez porteur, l'avertit que vous lui ferez part de tout ce qui se prépare ici? D. — Cependant M15e Chauveau, par sa lettre à MUe de Gueuzy, dont vous étiez porteur, l'avertit que vous lui ferez part de tout ce qui se prépare ici?
...is' lui dire qu'il y avait ici beaucoup de monde. R. — Je devais' lui dire qu'il y avait ici beaucoup de monde.
...un passeport portant encore l'empreinte de la royauté ? D. — Pourquoi avez-vous conservé un passeport portant encore l'empreinte de la royauté ?
...stant cette circonstance et le district de Segré m'a dit qu'il suffisait de le faire rafraîchir. R, r- On m'a dit qu'il était bon, nonobstant cette circonstance et le district de Segré m'a dit qu'il suffisait de le faire rafraîchir.
...ntants du peuple près l'armée des côtes de Brest, vu l'interrogatoire ci-dessus, a...
...re renfermé sous une enveloppe cachetée de notre sceau les 750 livres d'assignats ...
Nous, représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest, vu l'interrogatoire ci-dessus, avons visé et fait viser par Jean Quittet les pièces y énoncées et avons en outre renfermé sous une enveloppe cachetée de notre sceau les 750 livres d'assignats sai-

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 107
Fait à Ancenis, le 11 juillet 1793, l'an II de la République française. Fait à Ancenis, le 11 juillet 1793, l'an II de la République française.
a la séance de la convention nationale du mercredi 17 juillet 1793 a la séance de la convention nationale du mercredi 17 juillet 1793
rêté des corps administratifs de Nantes du 5 juillet 1793 (1). rêté des corps administratifs de Nantes du 5 juillet 1793 (1).
A Ancenis, le 11 juillet 1793, l'an II de la République. A Ancenis, le 11 juillet 1793, l'an II de la République.
Arrêtons que le général de brigade provisoire Beysser, commandant temporaire de Nantes, sera tenu de nous faire remettre dans la journée de demain, un acte oar lequel il désavouera formellement l...
...nt il s'agit, et s'engagera sous la foi de républicain de déférer en toutes circonstances aux décrets de la Convention nationale ainsi qu'auxr arrêtés de ses membres députés par elle près les a...
Arrêtons que le général de brigade provisoire Beysser, commandant temporaire de Nantes, sera tenu de nous faire remettre dans la journée de demain, un acte oar lequel il désavouera formellement l'arrêté dont il s'agit, et s'engagera sous la foi de républicain de déférer en toutes circonstances aux décrets de la Convention nationale ainsi qu'auxr arrêtés de ses membres députés par elle près les armées et dans les départements,
...mp; la lettre des représentants Merlin (de Douai), Gillet et Gavaignac, commissaires à l'armée des cotes de Brest annonçant la trahison du général ... Pièces annexées & la lettre des représentants Merlin (de Douai), Gillet et Gavaignac, commissaires à l'armée des cotes de Brest annonçant la trahison du général Beysser.
...u peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest, au général de brigade provisoire Beysser, commandant temporaire de la ville de Nantes (2). Les représentants du peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest, au général de brigade provisoire Beysser, commandant temporaire de la ville de Nantes (2).
Ancenis, 11 juillet 1793 Ancenis, 11 juillet 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
...s, citoyen, un arrêté que nous a forcés de prendre votre inconvenable adhésion à la délibération des corps administratifs de Nantes du 5 de ce mois. Vous nous avez toujours paru u...
...autement, et dont nous ne tarderons pas de faire une justice éclatante, ont égaré ...
...sez entre la République et lès rebelles de la Vendée, entre la gloire et l'infamie ; et, s'il faut parler de nous, c'est-à-dire de vos meilleurs amis, entre notre estime ...
Nous vous adressons, citoyen, un arrêté que nous a forcés de prendre votre inconvenable adhésion à la délibération des corps administratifs de Nantes du 5 de ce mois. Vous nous avez toujours paru un franc patriote et un digne républicain. Serait-il possible que nous nous fussions trompés? Non, des intrigants qui vous entourent, qui s'affichent hautement, et dont nous ne tarderons pas de faire une justice éclatante, ont égaré votre cœur bon et généreux, et vous avez cédé à leurs manœuvres sans vous en ape...
... est marquée pour notre arrêté ; une fois passée, il ne sera plus temps. Choisissez entre la République et lès rebelles de la Vendée, entre la gloire et l'infamie ; et, s'il faut parler de nous, c'est-à-dire de vos meilleurs amis, entre notre estime et notre exécration.
...illet, commissaires à l'armée des côtes de Brest, pour enjoindre au général Beysser de rétracter Vadhésion qu'il a donnée à l'... Arrêté des représentants Gavaignac et Gillet, commissaires à l'armée des côtes de Brest, pour enjoindre au général Beysser de rétracter Vadhésion qu'il a donnée à l'ar-
...essus, même séance, page 102, la lettre de Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac. (IV Voy. ci-dessus, même séance, page 102, la lettre de Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac.
...u peuple envoyés près l'armée des Côtes de Brest, Nous, représentants du peuple envoyés près l'armée des Côtes de Brest,
Informés par une lettre du général de brigade provisoire Beysser, du 5 de ce mois, adressée au général en chef Ca...
...e le même jour les corps administratifs de Nantes ont pris un arrêté portant, entr...
... ni ne recevront plus aucun commissaire de la Convention nationale. •
Informés par une lettre du général de brigade provisoire Beysser, du 5 de ce mois, adressée au général en chef Canclaux, que le même jour les corps administratifs de Nantes ont pris un arrêté portant, entre autres choses, qu'ils ne reconnaîtront ni ne recevront plus aucun commissaire de la Convention nationale. •
...lors requis le général en chef Canclaux de nous communiquer "cet arrêté dès qu'il ... Ayant dès lors requis le général en chef Canclaux de nous communiquer "cet arrêté dès qu'il en aurait une connaissance officielle ;
...istratifs par une lettre du même joUr 5 de ce mois, de nous en envoyer copie ; Après avoir nous-mêmes invité inutilement le comité central desdits corps administratifs par une lettre du même joUr 5 de ce mois, de nous en envoyer copie ;
...d'après la réclamation ci-dessus, vient de nous donner de l'expédition qui lui a été adressée le 8 de oe mois dudit arrêté ; Sur la communication que le général en chef, d'après la réclamation ci-dessus, vient de nous donner de l'expédition qui lui a été adressée le 8 de oe mois dudit arrêté ;
Considérant que oet arrêté porte de la part des corps administratifs de Nantes l'empreinte de la révolte la plus manifeste contre la Convention nationale et de l'ingratitude la plus noire contre nous...
...st sans doute par erreur que le général de brigade provisoire Beysser y est énoncé...
...par un mouvement irréfléchi ; qu'il est de notre prudence de ne rien négliger pour ramener à son devoir un citoyen qui a si bien mérité de la République et qui peut encore lui re...
Considérant que oet arrêté porte de la part des corps administratifs de Nantes l'empreinte de la révolte la plus manifeste contre la Convention nationale et de l'ingratitude la plus noire contre nous personnellement ; que c'est sans doute par erreur que le général de brigade provisoire Beysser y est énoncé comme y ayant adhéré et applaudi ; que dû moins, s'il l'a fait, il est à croire qu'ilt y a été entraîné par un mouvement irréfléchi ; qu'il est de notre prudence de ne rien négliger pour ramener à son devoir un citoyen qui a si bien mérité de la République et qui peut encore lui rendre des services importants ;
...à délibérer après la réponse du général de brigade Beysser sur les mesures ultérie... Remettons à délibérer après la réponse du général de brigade Beysser sur les mesures ultérieures à prendre sur ledit arrêté.
Extrait_ de la lettre de Beysser en date du 12 juillet 1798, an II de la République, au général Canclaux (2). Extrait_ de la lettre de Beysser en date du 12 juillet 1798, an II de la République, au général Canclaux (2).
...mercie des nouvelles que vous me donnez de Biron et de son armée. Je désire bien sincèrement qu'il ait un plein succès contre les brigands de la Vendée, nous le seconderons de toutes nos forces. Après cette Je vous remercie des nouvelles que vous me donnez de Biron et de son armée. Je désire bien sincèrement qu'il ait un plein succès contre les brigands de la Vendée, nous le seconderons de toutes nos forces. Après cette

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 108
A Ancenis, le 13 juillet 1793, l'an II de la République. A Ancenis, le 13 juillet 1793, l'an II de la République.
... contre la Convention nationale dans un acte (l'arrêté du département de la Loire-Inférieure du Ils (les représentants du peuple près l'armée) voient une révolte manifeste contre la Convention nationale dans un acte (l'arrêté du département de la Loire-Inférieure du
...st fixée au 10 août prochain en mémoire de l'heureuse révolution qui a renversé le...
...r une fraternité éternelle et promettre de rester à jamais unis pour la défense de la liberté ; mais que toute fédération particulière serait un acte contraire à la loi, à l'unité et à l'indivisibilité de la République,
Considérant que la fédération générale des Français est fixée au 10 août prochain en mémoire de l'heureuse révolution qui a renversé le trône du despotisme ; que c'est dans cette mémorable journée que tous les citoyens doivent se jurer une fraternité éternelle et promettre de rester à jamais unis pour la défense de la liberté ; mais que toute fédération particulière serait un acte contraire à la loi, à l'unité et à l'indivisibilité de la République,
... établir la liberté et faire le bonheur de a France, qu'à marcher tous ensemble contre les brigands de Paris, et à briser le joug de fer sous lequel une centaine d'intrigants et quelques milliers de scélérats à gages, écrasent tous les bo... expédition il ne nous restera, mon général, our établir la liberté et faire le bonheur de a France, qu'à marcher tous ensemble contre les brigands de Paris, et à briser le joug de fer sous lequel une centaine d'intrigants et quelques milliers de scélérats à gages, écrasent tous les bons citoyens.
Signé : le général de brigade commandant temporaire de Nantes, J.-M. Beysser. Signé : le général de brigade commandant temporaire de Nantes, J.-M. Beysser.
Extrait de la lettre de Beysser, en date du 13 juillet, au géné... Extrait de la lettre de Beysser, en date du 13 juillet, au général Canelaux (1).
5 juillet) où l'on évite de parler des pouvoirs de la Convention nationale. Ils provoquent...
...sion sur une question que tous les amis de la paix doivent désirer de couvrir, en ce moment, d'un voile relig...
...pas et qu'on n'a le droit ni le pouvoir de les contraindre par la force à céder à ...
5 juillet) où l'on évite de parler des pouvoirs de la Convention nationale. Ils provoquent ainsi la discussion sur une question que tous les amis de la paix doivent désirer de couvrir, en ce moment, d'un voile religieux. Il ne faut pas forcer les hommes à tirer d'un principe les derniers coroll...
...ne faut jamais menacer lorsqu'on parle à des hommes que les menaces n'effrayent pas et qu'on n'a le droit ni le pouvoir de les contraindre par la force à céder à des demandes impérieuses.
...ux qui sont détenus en vertu d'une loi, de la faveur accordée aux autres. Je vous le répète, général, je suis fâché et très fâché de cet esclandre, non pour moi, mais pour le bien de la chose, mais pour les ci-devant commi...
...mêmes, pour qui je conserverai toujours de la reconnaissance et de l'amitié, mais dont je ne recevrai pas d'ordres, parce que je n'en ai point à recevoir de simples particuliers. J'ai fait imprime...
...la devoir à mon honneur dans une séance de tous les corps administratifs réunis, où assistaient mon état-major, celui de la garde nationale et les chefs de tous les corps, l'arrêté du 5 a été unanimement confirmé aux applaudissements de tout le peuple.
...traire à la loi du 2 juin, tandis que cette proclamation excepte expressément ceux qui sont détenus en vertu d'une loi, de la faveur accordée aux autres. Je vous le répète, général, je suis fâché et très fâché de cet esclandre, non pour moi, mais pour le bien de la chose, mais pour les ci-devant commissaires eux-mêmes, pour qui je conserverai toujours de la reconnaissance et de l'amitié, mais dont je ne recevrai pas d'ordres, parce que je n'en ai point à recevoir de simples particuliers. J'ai fait imprimer et afficher leurs lettres et leur arrêté ; il n'y a eu qu'un cri dans la ville...
...ous en ont été indignés. C'est la seule vengeance que j'en veux tirer. J'ai cru la devoir à mon honneur dans une séance de tous les corps administratifs réunis, où assistaient mon état-major, celui de la garde nationale et les chefs de tous les corps, l'arrêté du 5 a été unanimement confirmé aux applaudissements de tout le peuple.
Arrêté des représentants Merlin (de Douai), Arrêté des représentants Merlin (de Douai),
...ignac, corhmissaires à Varmée des côtes de Brest, pour défendre aux corps militaires composant la garnison de Nantes, d'assister et de prendre aucune part à la fédération gui... Gillet et Cavaignac, corhmissaires à Varmée des côtes de Brest, pour défendre aux corps militaires composant la garnison de Nantes, d'assister et de prendre aucune part à la fédération gui doit avoir lieu dans cette ville le 14 juillet (1).
Au nom de la République. Au nom de la République.
...ntants du peuple près l'armée des côtes de Brest, Les représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest,
... convoquée à Nantes, demain 14 juillet, de toutes les troupes de la garnison sous les ordres de Jean-Michel Beysser, ci-devant commandant temporaire de Nantes ; Informés qu'une fédération particulière est convoquée à Nantes, demain 14 juillet, de toutes les troupes de la garnison sous les ordres de Jean-Michel Beysser, ci-devant commandant temporaire de Nantes ;
...ès l'infâme trahison dont Beysser vient de se rendre coupable envers la patrie et ...
...édération ne peut avoir d'autre but que de surprendre les troupes de la garnison de Nantes, en leur faisant prêter un serment contraire à celui qu'elles ont fait de défendre la liberté et l'égalité, et do...
Considérant qu'après l'infâme trahison dont Beysser vient de se rendre coupable envers la patrie et qui a motivé sa destitution, une fédération ne peut avoir d'autre but que de surprendre les troupes de la garnison de Nantes, en leur faisant prêter un serment contraire à celui qu'elles ont fait de défendre la liberté et l'égalité, et dont l'objet serait d'allumer la guerre civile ;
Que le général en chef de l'armée des côtes de Brest est requis de faire défense à tous les corps militaires composant la garnison de Nantes d'assister et de prendre aucune part à la fédération qui...
..., autre que celle fixée par les décrets de la Convention nationale du 10 août proc...
Que le général en chef de l'armée des côtes de Brest est requis de faire défense à tous les corps militaires composant la garnison de Nantes d'assister et de prendre aucune part à la fédération qui doit avoir lieu demain, 14 juillet à Nantes, ou toute fédération semblable, autre que celle fixée par les décrets de la Convention nationale du 10 août prochain.
Arrêté des représentants Merlin (de Douai), Cavaignac et Gillet, commissaires à l'armée des côtes de Brest, pour suspendre de ses fonctions le génércîl Beysser (2). Arrêté des représentants Merlin (de Douai), Cavaignac et Gillet, commissaires à l'armée des côtes de Brest, pour suspendre de ses fonctions le génércîl Beysser (2).
...ntants du peuple près l'armée des côtes de Brest; Les représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest;
Informés que Jean-Michel Beysser vient de lever à Nantes l'étendard de la révolte, qu'il a adhéré à lin arrêté des corps administratifs du 5 de ce mois par lequel ils ont osé méconnaître la Convention nationale et déclaré repousser de leur territoire les représentants du pe... Informés que Jean-Michel Beysser vient de lever à Nantes l'étendard de la révolte, qu'il a adhéré à lin arrêté des corps administratifs du 5 de ce mois par lequel ils ont osé méconnaître la Convention nationale et déclaré repousser de leur territoire les représentants du peuple qu'elle avait envoyés pour

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 109
A Ancenis, le 13 juillet 1793, l'an II de la République. A Ancenis, le 13 juillet 1793, l'an II de la République.
Fait à Ancenis, le 14 juillet 1793, l'an II de la République. Fait à Ancenis, le 14 juillet 1793, l'an II de la République.
...deviez vous attendre qu'au moment où la Constitution va être acceptée par le peuple, tous le...
...raient1 à découvert ; que les partisans de la royauté, voyant la République prête à se consolider, par le vœu prononcé de toute la France, feraient les plus gran...
Vous deviez vous attendre qu'au moment où la Constitution va être acceptée par le peuple, tous les traîtres se montreraient1 à découvert ; que les partisans de la royauté, voyant la République prête à se consolider, par le vœu prononcé de toute la France, feraient les plus grands efforts pour en écarter
...re les rebelles qui menaçaient la ville de Nantes ; accélérer le développement des forces nationales contre les rebelles qui menaçaient la ville de Nantes ;
Que Beysser, abusant de l'autorité qui lui a été confiée en qualité de général de brigade provisoire et de commandant temporaire de Nantes, a fait serment d'exécuter cet arrêté criminel et de tourner contre la patrie les armes qu'e... Que Beysser, abusant de l'autorité qui lui a été confiée en qualité de général de brigade provisoire et de commandant temporaire de Nantes, a fait serment d'exécuter cet arrêté criminel et de tourner contre la patrie les armes qu'elle déposa dans ses mains pour sa défense ;
...es du général en chef, mais qu'il vient de mettre le comble à sa scélératesse en faisant enlever de La Roche-Sauveur, contre les ordres for...
...t en s'opposant au départ des vivres et de l'argent nécessaires à la subsistance de l'armée ;
...epuis plusieurs jours cet homme audacieux et coupable ne reconnaît plus les ordres du général en chef, mais qu'il vient de mettre le comble à sa scélératesse en faisant enlever de La Roche-Sauveur, contre les ordres formels du général, un convoi d'artillerie destiné pour l'armée campée à An-cenis, et en s'opposant au départ des vivres et de l'argent nécessaires à la subsistance de l'armée ;
De révolte en faisant serment d'exécuter u... De révolte en faisant serment d'exécuter un arrêté où la souveraineté nationale est méconnue ;
De haute trahison et d'attentat contre la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat, en privant l'armée des armes né...
... défense et en s'emparant des vivres et de l'argent qui lui étaient destinés ;
De haute trahison et d'attentat contre la sûreté intérieure et extérieure de l'Etat, en privant l'armée des armes nécessaires à sa défense et en s'emparant des vivres et de l'argent qui lui étaient destinés ;
...mesures les plus promptes pour réprimer de pareils forfaits et prémunir les troupe...
...es d'un homme qui, comblé des bienfaits de la nation, ne peut plus être considéré que comme l'ennemi de la patrie, arrêtent ce qui suit :
Considérant que le salut public exige les mesures les plus promptes pour réprimer de pareils forfaits et prémunir les troupes et les bons citoyens en général contre les projets perfides d'un homme qui, comblé des bienfaits de la nation, ne peut plus être considéré que comme l'ennemi de la patrie, arrêtent ce qui suit :
Jean-Michel Beysser, chef de brigade du 21® régiment de chasseurs à cheval, général de brigade provisoire et commandant temporaire de Nantes, est suspendu de toutes fonctions et emplois militaires. Jean-Michel Beysser, chef de brigade du 21® régiment de chasseurs à cheval, général de brigade provisoire et commandant temporaire de Nantes, est suspendu de toutes fonctions et emplois militaires.
...tous corps municipaux et administratifs de le reconnaître et d'obéir aux ordres ou... Il est expressément défendu à tous corps ou individus militaires, à tous corps municipaux et administratifs de le reconnaître et d'obéir aux ordres ou réquisitions qu'il pourrait leur adresser, à peine d'être déclarés traîtres env...
Le général en chef de l'armée des côtes de Brest est requis de donner les ordres nécessaires pour Pexécution du présent arrêté, de le faire notifier à tous les corps de l'armée et de nommer un commandant temporaire de Nantes, pour le temps que subsistera l'état de siège. Le général en chef de l'armée des côtes de Brest est requis de donner les ordres nécessaires pour Pexécution du présent arrêté, de le faire notifier à tous les corps de l'armée et de nommer un commandant temporaire de Nantes, pour le temps que subsistera l'état de siège.
Il est réservé de statuer sur ce qui concerne les corps administratifs de Nantes, après que Beysser aura été ente...
...aux représentants du peuple d'un projet de capitulation qui a
Il est réservé de statuer sur ce qui concerne les corps administratifs de Nantes, après que Beysser aura été entendu sur la dénomination qu'il a faite aux représentants du peuple d'un projet de capitulation qui a
...û exister, suivant lui, entre plusieurs de leurs membres et les rebelles. dû exister, suivant lui, entre plusieurs de leurs membres et les rebelles.
Arrêté des représentants Merlin (de Douai), Cavaignac et Gillet, commissaires à Varmée des côtes de Brest, pour ordonner au citoyen Luce, capitaine de la gendarmerie nationale, de mettre le général Beysser en état d'arr... Arrêté des représentants Merlin (de Douai), Cavaignac et Gillet, commissaires à Varmée des côtes de Brest, pour ordonner au citoyen Luce, capitaine de la gendarmerie nationale, de mettre le général Beysser en état d'arrestation (1).
...ntants du peuple près l'armée des côtes de Brest ; Nous, représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest ;
...ès les motifs énoncés dans notre arrêté de ce jour, qui destitue Jean-Michel Beysser de son grade de général de brigade provisoire, de sa commission de commandant temporaire de la ville de Nantes et de sa place de chef de brigade, commandant le 21e régiment de chasseurs à cheval ; D'après les motifs énoncés dans notre arrêté de ce jour, qui destitue Jean-Michel Beysser de son grade de général de brigade provisoire, de sa commission de commandant temporaire de la ville de Nantes et de sa place de chef de brigade, commandant le 21e régiment de chasseurs à cheval ;
Arrêtons que le citoyen Luce, capitaine de la gendarmerie nationale, attaché à la police du camp de l'armée des côtes de Brest, chargé de notifier l'arrêté ci-dessus, dans la ville de Nantes, sera tenu, si les circonstances le lui permettent, de mettre Jean-Michel Beysser en état d'arrestation et de l'amener à Ancenis ; l'autorisant de réquérir à cet effet, telle partie de la force armée qu'il jugera convenir. Arrêtons que le citoyen Luce, capitaine de la gendarmerie nationale, attaché à la police du camp de l'armée des côtes de Brest, chargé de notifier l'arrêté ci-dessus, dans la ville de Nantes, sera tenu, si les circonstances le lui permettent, de mettre Jean-Michel Beysser en état d'arrestation et de l'amener à Ancenis ; l'autorisant de réquérir à cet effet, telle partie de la force armée qu'il jugera convenir.
Proclamation des représentants Merlin [de Douai), Cavaignac et Gillet, commissaires à l'armée des côtes de Brest, pour annoncer à la garnison et à lu garde nationale de Nantes la destitution du général Beysse... Proclamation des représentants Merlin [de Douai), Cavaignac et Gillet, commissaires à l'armée des côtes de Brest, pour annoncer à la garnison et à lu garde nationale de Nantes la destitution du général Beysser (2).
Au nom de la République une et indivisible. Au nom de la République une et indivisible.
...u peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest, Les représentants du peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest,
A la garnison et à la garde nationale de Nantes. A la garnison et à la garde nationale de Nantes.

Séance du mercredi 17 juillet 1793

page 110
Fait à Aneenis, ce 13 juillet 1793, l'an II de la République. Fait à Aneenis, ce 13 juillet 1793, l'an II de la République.
Aneenis, 14 juillet 1793, l'an II de la République, une heure du matin. Aneenis, 14 juillet 1793, l'an II de la République, une heure du matin.
...es républicains, dans l'armée des côtes de Cherbourg, Félix Wimpfen vient d'imiter... Braves républicains, dans l'armée des côtes de Cherbourg, Félix Wimpfen vient d'imiter Lafayette et Dumouriez ; dans celle où vous combattez pour la République, Beyss...
...erait à leur entrée dans le département de la Loire-Inférieure ; il s'est lié par ...
...aque jour les ordres du général en chef de l'armée; il y désobéit; il arrête la ma...
...e ; il s'oppose à l'envoi des munitions de guerre nécessaires au général Canclaux; il dispose exclusivement du trésor de l'armée, et, ce qui excitera en vous un...
...ation, ce qui doit appeler la vengeance de tout homme libre, ce scélérat retient l...
... des représentants du peuple envoyés par la Convention nationale ; qu'il s'opposerait à leur entrée dans le département de la Loire-Inférieure ; il s'est lié par un serment qui a tous les caractères d'une rebellion ouverte contre la souveraineté nationale ; il contrarie chaque jour les ordres du général en chef de l'armée; il y désobéit; il arrête la marche des troupes destinées à repousser les brigands et à éteindre la guerre civile ; il s'oppose à l'envoi des munitions de guerre nécessaires au général Canclaux; il dispose exclusivement du trésor de l'armée, et, ce qui excitera en vous une profonde indignation, ce qui doit appeler la vengeance de tout homme libre, ce scélérat retient les vivres destinés à vos camarades du camp d'Aneenis, au moment où ils n'ont du ...
...ce j moment exister entre lui et prince de Lam- \ besc, à une pension duquel il doit tous ses j moyens de subsistance, Beysser, corrompu par i le...
...ors même j qu'il était convenu avec lui de lui livrer son j armée et la France), a...
...ee, l'enlever à son général, à la cause de la liberté, et servir celle des re- i belles par des moyens de violence ; mais il ne | se borne pas à ...
...et, ont été adressées ici à des j chefs de bataillon qui, à l'instant même, nous j...
...présent couvert du patriotisme le plus ardent, la liaison que nous apprenons en ce j moment exister entre lui et prince de Lam- \ besc, à une pension duquel il doit tous ses j moyens de subsistance, Beysser, corrompu par i les brigands (car Dumouriez, qu'il imite^ en I scélératesse, combattait Oobourg, lors même j qu'il était convenu avec lui de lui livrer son j armée et la France), ainsi ce traître a voulu j désorganiser l'armee, l'enlever à son général, à la cause de la liberté, et servir celle des re- i belles par des moyens de violence ; mais il ne | se borne pas à ces moyens, il emploie aussi la ; séduction. Déjà des lettres anonymes, mais j sous son cachet, ont été adressées ici à des j chefs de bataillon qui, à l'instant même, nous j les ont apportées.
Plus près de vous, que n'a-t-il pas dû faire j pour ...
...uite les inspirations d'un ancien agent de Dumouriez, Boisguyon, adjudant général ...
...r roi des Français : Kerverso, son aide de camp, ci-devant noble Breton. Ces deux ...
Plus près de vous, que n'a-t-il pas dû faire j pour vous tromper, pour vous détacher du j seul centre d'unité q^ait la France, la Co...
...epoussé avec indignation ses conseils perfides ; vous aurez reconnu dans sa conduite les inspirations d'un ancien agent de Dumouriez, Boisguyon, adjudant général surnuméraire, et dans ses écrits la plume du rédacteur des proclamations du dernier roi des Français : Kerverso, son aide de camp, ci-devant noble Breton. Ces deux êtres méprisables, dont il s!est entouré, ne tarderont pas, sans doute, à subir ...
... représentants du peuple ont dû s'armer de toute leur autorité pour arrêter le cours de si grands attentats. Le traître ne vous commandera plus. Un autre plus digne de vous sera mis à votre tète, vous ne devez désormais voir en lui qu'un ennemi déclaré de votre jaatrie et le complice des brigan... Les représentants du peuple ont dû s'armer de toute leur autorité pour arrêter le cours de si grands attentats. Le traître ne vous commandera plus. Un autre plus digne de vous sera mis à votre tète, vous ne devez désormais voir en lui qu'un ennemi déclaré de votre jaatrie et le complice des brigands.
Lettre des représentants Merlin (de Douât), ; Cavaignac et Gillet, commissa... Lettre des représentants Merlin (de Douât), ; Cavaignac et Gillet, commissaires à l'armée
des côtes de Brest, à leurs collègues près l'armée des côtes de La Rochelle, pour leur annoncer la trahison des corps administratifs de Nantes et du général Beysser et leur de... des côtes de Brest, à leurs collègues près l'armée des côtes de La Rochelle, pour leur annoncer la trahison des corps administratifs de Nantes et du général Beysser et leur demander des secours en vivres et en argent (1).
...u peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest, Les représentants du peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest,
... leurs collègues près l'armée des côtes de La Rochelle, à Angers. A leurs collègues près l'armée des côtes de La Rochelle, à Angers.
... que terrible. Les corps administratifs de Nantes ont levé contre la Convention nationale l'étendard de la révolte et ont arrêté, non seulement de ne plus nous reconnaître, mais de nous interdire l'entrée de cette ville. Beysser, en qui nous avions tant de confiance et que nous avions comblé des bienfaits de la nation, le traître Beysser est à leu... Nous nous trouvons dans une crise aussi imprévue que terrible. Les corps administratifs de Nantes ont levé contre la Convention nationale l'étendard de la révolte et ont arrêté, non seulement de ne plus nous reconnaître, mais de nous interdire l'entrée de cette ville. Beysser, en qui nous avions tant de confiance et que nous avions comblé des bienfaits de la nation, le traître Beysser est à leur tête et ne reconnaît plus le général Canclaux.
Nous n'avons pas le temps de vous donner les détails de cette horrible conspiration, nous les réservons pour un autre moment de ce jour même. Ce qui nous presse actuellement le plus, c'est le besoin de pain et d'argent. Notre armée n'a plus de vivres que pour aujourd'hui, et il n'y ...
...isse. Nous comptions recevoir hier soir de Nantes les approvisionnements ordinaire...
...vînt ni vivres ni argent, non seulement de Nantes, mais de Rennes et des autres points de la ci-devant Bretagne.
Nous n'avons pas le temps de vous donner les détails de cette horrible conspiration, nous les réservons pour un autre moment de ce jour même. Ce qui nous presse actuellement le plus, c'est le besoin de pain et d'argent. Notre armée n'a plus de vivres que pour aujourd'hui, et il n'y a plus un sou dans sa caisse. Nous comptions recevoir hier soir de Nantes les approvisionnements ordinaires en l'un et l'autre genre ; ils tie sont pas arrivés, et nous apprenons à l'instant que les corps administratifs et Beysser avaient pris des mesures pour qu'il ne nous vînt ni vivres ni argent, non seulement de Nantes, mais de Rennes et des autres points de la ci-devant Bretagne.
...s cette position affreuse, nous n'avons de ressources à espérer que de votre .armée ; envoyez-nous dans le jour, en poste, 60,000 livres et 160 quintaux de farines, dont 40 convertis en pain, s'i... Dans cette position affreuse, nous n'avons de ressources à espérer que de votre .armée ; envoyez-nous dans le jour, en poste, 60,000 livres et 160 quintaux de farines, dont 40 convertis en pain, s'il est possible. Il n'y a pas une minute à perdre.

V

- search term matches: (8)

V

page 814
. Sur la motion de Grégoire, la Convention décrète qu'il ne leur sera plus payé de prime (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 580). . Sur la motion de Grégoire, la Convention décrète qu'il ne leur sera plus payé de prime (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 580).
...i-devant maison du). Renvoi aux comités de la guerre et d'aliénation d'une lettre de l'administration des domaines nationaux...
...militaire dans cette maison (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 67).
(Ci-devant maison du). Renvoi aux comités de la guerre et d'aliénation d'une lettre de l'administration des domaines nationaux relative à l'établissement d'un hôpital militaire dans cette maison (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 67).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, l8r et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, l8r et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1" et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1" et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
(Canton de), département de l'Aisne. (Canton de), département de l'Aisne.
. Voir lzarn de Valady. . Voir lzarn de Valady.
(Canton de), département de l'Indre. (Canton de), département de l'Indre.
(Commun^ de), département de la Drôme. Les deux sections de cette commune acceptent la Consti- (Commun^ de), département de la Drôme. Les deux sections de cette commune acceptent la Consti-

V

page 815
(Commune de), département du Morbihan. Accepte l'Acte constitutionnel à l'unanimité (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 232) ; — mention honorable... (Commune de), département du Morbihan. Accepte l'Acte constitutionnel à l'unanimité (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 232) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
... la transcription et le dépôt au greffe de l'Acte constitutionnel (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 211 et suiv.); — insertion... (fds), commissaire national près le tribunal du district d'Amiens. Annonce la transcription et le dépôt au greffe de l'Acte constitutionnel (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 211 et suiv.); — insertion au Bulletin (ibid. p. 212).
(Commune de). Les corps administratifs judiciaires, la société populaire, le comité de surveillance, les gardes nationaux et le tribunal de paix acceptent la Constitution (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 261) ; — mention honorable... (Commune de). Les corps administratifs judiciaires, la société populaire, le comité de surveillance, les gardes nationaux et le tribunal de paix acceptent la Constitution (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 261) ; — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi au comité des Six (ibid.).
, l'aîné, membre du comité' de surveillance du district et du comité de Salut public de la viRâ de Coutances. Abjure ses erreurs, rétracte sa signature et accepte la Constitution (19 juillet 1793, t. LXIX, p. 175). , l'aîné, membre du comité' de surveillance du district et du comité de Salut public de la viRâ de Coutances. Abjure ses erreurs, rétracte sa signature et accepte la Constitution (19 juillet 1793, t. LXIX, p. 175).
(l) (Commune de). Les patriotes de cette commune, réfugiés à Douai, acceptent la Constitution (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 575) ; — insertion au Bull... (l) (Commune de). Les patriotes de cette commune, réfugiés à Douai, acceptent la Constitution (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 575) ; — insertion au Bulletin (ibid.).
(Commune de), compte rendu de l'acceptation de la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 325) ; — renvoi à la commi...
...ix (ibid.). — Décret relatif au mariage de trois citoyennes dotées aux frais de la nation (22 juillet, p. 339).
(Commune de), compte rendu de l'acceptation de la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 325) ; — renvoi à la commission des Six (ibid.). — Décret relatif au mariage de trois citoyennes dotées aux frais de la nation (22 juillet, p. 339).
...ent, présente à la Convention l'hommage de la fidélité de l'administration et demande à être entendu au comité de Salut public (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 326) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid.). (Département du). Le citoyen Escudier, administrateur du département, présente à la Convention l'hommage de la fidélité de l'administration et demande à être entendu au comité de Salut public (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 326) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid.).
(Aurèle), membre de la Société populaire de Bastia. Dénonce les menées contre-révolutionnaires qui ont lieu en Corse (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 286 et suiv,). (Aurèle), membre de la Société populaire de Bastia. Dénonce les menées contre-révolutionnaires qui ont lieu en Corse (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 286 et suiv,).
...sant à fournir les exemplaires imprimés de l'ouvrage intitulé : Exposition des mot...
...Robert Lindet à voter pour Varrestation de 33 membres de la Convention nationale, dont la distribution a été décrétée (19 juillet 1793, t. LXIX, p. 208),
(René), imprimeur. Décret l'autorisant à fournir les exemplaires imprimés de l'ouvrage intitulé : Exposition des motifs qui ont déterminé Robert Lindet à voter pour Varrestation de 33 membres de la Convention nationale, dont la distribution a été décrétée (19 juillet 1793, t. LXIX, p. 208),
, député suppléant de Seine-et-Oise. — 1793. — Est admis en remplacement de Gorsas (t. LXIX, p. 44). . , député suppléant de Seine-et-Oise. — 1793. — Est admis en remplacement de Gorsas (t. LXIX, p. 44). .
. Décret ordonnant au comité de Salut public de faire un rapport sur l'état de la Vendée, sur les généraux, sur les co...
... les armées qui l'occuppent (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 433) ; — rapport par Barère (26 juillet, p. 553 et suiv.) ; — projet de décret (ibid. p. 556) ; — adoption (ibi...
. Décret ordonnant au comité de Salut public de faire un rapport sur l'état de la Vendée, sur les généraux, sur les commissaires du Conseil exécutif qui y ont été envoyés et sur les armées qui l'occuppent (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 433) ; — rapport par Barère (26 juillet, p. 553 et suiv.) ; — projet de décret (ibid. p. 556) ; — adoption (ibid. p. 557).
(Village de), Est district de la commune de Cornac et réuni à celle de Gagnac (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 578). (Village de), Est district de la commune de Cornac et réuni à celle de Gagnac (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 578).
Société des Amis de la liberté et de Végalité. Appelle l'attention de la Convention sur la disette dont sont menacés les habitants de cette commune et demande 4,000 sacs de farine (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 70) : — renvoi au ministre de l'intérieur (ibid.). Société des Amis de la liberté et de Végalité. Appelle l'attention de la Convention sur la disette dont sont menacés les habitants de cette commune et demande 4,000 sacs de farine (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 70) : — renvoi au ministre de l'intérieur (ibid.).
, député de la Gironde. 1793. — Il est décrété d'accusation (t. LXIX... , député de la Gironde. 1793. — Il est décrété d'accusation (t. LXIX, p. 631).
, aîné, notable de la commune de Vitré, département d'Ille-et-Vilaine. R...
...resse faite par une partie des citoyens de son canton (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 423 et suiv.).
, aîné, notable de la commune de Vitré, département d'Ille-et-Vilaine. Rétracte son adhésion à une adresse faite par une partie des citoyens de son canton (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 423 et suiv.).
, le jeune, notable de la commune de Vitré, département d'Ille-et-Vilaine. R...
...resse faite par une partie des citoyens de son canton (24 juillet 1793, t. LXlX, p, 422 et suiv,).
, le jeune, notable de la commune de Vitré, département d'Ille-et-Vilaine. Rétracte son adhésion à une adresse faite par une partie des citoyens de son canton (24 juillet 1793, t. LXlX, p, 422 et suiv,).
...ine. Sollicite la justice et l'humanité de la Convention en faveur des titulaires ...
...eux frères du ci-devant roi (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 621) ; — renvoi aux comités de liquidation et des pensions (ibid.).
Société républicaine. Sollicite la justice et l'humanité de la Convention en faveur des titulaires d'offices, gagistes et pensionnaires des maisons des deux frères du ci-devant roi (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 621) ; — renvoi aux comités de liquidation et des pensions (ibid.).
...es des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte l'Acte Constitutionnel (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214); — insertion au Bulle... section. Adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte l'Acte Constitutionnel (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214); — insertion au Bulletin et renvoi à la Commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311), — (28 juillet, p. 60... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311), — (28 juillet, p. 603).
Société républicaine. Accepte la Constitution (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 824) ; — mention honorable... Société républicaine. Accepte la Constitution (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 824) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid. p. 523).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 623) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 623) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, l8r et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX,. p. 525) ; — mention honorabl... Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, l8r et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX,. p. 525) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, lor et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 524); — mention honorable ... Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, lor et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 524); — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid. p. 524).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311) ; — insertion au Bull... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution 28 (juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution 28 (juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable, in-
Conseil général. Accepte la Constitution (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 268) ; — insertion au Bull... Conseil général. Accepte la Constitution (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 268) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution à l'unanimité (24 juillet 1793, t, LXIX, p. 416) ; — insertion au Bull... Assemblée primaire. Accepte la Constitution à l'unanimité (24 juillet 1793, t, LXIX, p. 416) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid. p. 607).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311); — insertion km Bulle... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311); — insertion km Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
titution (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214) ; — insertion au Bull... titution (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
(Canton de), département de la Meuse. (Canton de), département de la Meuse.
(Commune de), département de la Meuse. (Commune de), département de la Meuse.
(Canton de), département de la Nièvre. (Canton de), département de la Nièvre.
(Canton de), département de l'Eure. (Canton de), département de l'Eure.
(Canton de), département de la Moselle. (Canton de), département de la Moselle.
(Canton de), département de l'Yonne. (Canton de), département de l'Yonne.
(Département de la). (Département de la).
(Troubles de). — Voir Ouest (Département de V). (Troubles de). — Voir Ouest (Département de V).
(Canton de), département de Loir-et-Cher. (Canton de), département de Loir-et-Cher.
(Commune de). (Commune de).
(Canton de), département de la Somme. (Canton de), département de la Somme.
(Canton de), département de Seine-et-Oise. (Canton de), département de Seine-et-Oise.
...endu contre les accapareurs (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 621) ; — mention honorable... Municipalité. Applaudit au décret rendu contre les accapareurs (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 621) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).

V

page 816
...ssemblée primaire (1" section): Accepte l'Acte constitutionnel mais prévient que l'article 5 du 21 jui...
... 2 questions : l'une relative à l'envoi de son procès-verbal à Paris et l'autre relative au choix d'un membre du conseil général de Vertus (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 114) ; — insertion au Bull...
Assemblée primaire (1" section): Accepte l'Acte constitutionnel mais prévient que l'article 5 du 21 juin a donné lieu à 2 questions : l'une relative à l'envoi de son procès-verbal à Paris et l'autre relative au choix d'un membre du conseil général de Vertus (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 114) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six [ibid.).
(Commune de). Procès-verbal de la proclama-mation de l'Acte constitutionnel (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 70); — insertion au Bullet... (Commune de). Procès-verbal de la proclama-mation de l'Acte constitutionnel (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 70); — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
(Commune de). Accepte la Constitution (29 juillet 1793, t. LXIX, p. 640) ; — mention honorable... (Commune de). Accepte la Constitution (29 juillet 1793, t. LXIX, p. 640) ; — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Société des Amis des droits de l'homme et de l'unité de la République. Accepte la Constitution (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 575) ; — insertion au Bull... Société des Amis des droits de l'homme et de l'unité de la République. Accepte la Constitution (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 575) ; — insertion au Bulletin (ibid.).
(District de), département de Rhône-et-Loire. Les communes du district demandent qu'on leur fasse parvenir la Constitution (22 juillet 1793, i. LXIX, p. 334); — renvoi au ministre de l'Intérieur (ibid.). — On annonce que la Constitution a été acceptée dans le district (27 jui... (District de), département de Rhône-et-Loire. Les communes du district demandent qu'on leur fasse parvenir la Constitution (22 juillet 1793, i. LXIX, p. 334); — renvoi au ministre de l'Intérieur (ibid.). — On annonce que la Constitution a été acceptée dans le district (27 juillet, p. 590); — mention honorable et renvoi à la commission des Six (ibid.).
(Canton de), département de l'Aisne. Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable... (Canton de), département de l'Aisne. Assemblée primaire. Accepte la Constitution et adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin (26 juillet 1793, t. LXIX, p. 525) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
(District de), département de la Haute-Saône. Le procureur général syndic du département annonce que les communes de ce district ont fait des dons patriotiq...
...ibutions très régulièrement (16 juillet 1793, t. LXlX,p. 526); —mention honorable et...
(District de), département de la Haute-Saône. Le procureur général syndic du département annonce que les communes de ce district ont fait des dons patriotiques et ont acquitté leurs contributions très régulièrement (16 juillet 1793, t. LXlX,p. 526); —mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
. La compagnie des Vétérans dite « de la Bar-the » demande à rester à Versailles (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 624) ; — renvoi au comité de la guerre (ibid.). . La compagnie des Vétérans dite « de la Bar-the » demande à rester à Versailles (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 624) ; — renvoi au comité de la guerre (ibid.).
... remporté sur les Espagnols (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 60) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid.). , capitaine au 1er bataillon des Hautes-Pyrénées. Rend compte d'un avantage remporté sur les Espagnols (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 60) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid.).
, l'un des négociateurs de la capitulation de Mayence. On annonce sa mise en état d'arrestation (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 629). , l'un des négociateurs de la capitulation de Mayence. On annonce sa mise en état d'arrestation (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 629).
. Adresse de dévouement et don patriotique du 1er bataillon (16 juillet 1793, t. LXIX, p. 50) ; — mention honorable ... . Adresse de dévouement et don patriotique du 1er bataillon (16 juillet 1793, t. LXIX, p. 50) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
, capitaine au 4» bataillon de l'Yonne. Sollicite des secours pour retournor à son poste (23 juillet 1793, t. LXIX, p. 355); — renvoi au comité d... , capitaine au 4» bataillon de l'Yonne. Sollicite des secours pour retournor à son poste (23 juillet 1793, t. LXIX, p. 355); — renvoi au comité des secours (ibid.).
, député du Maine-et-Loire. — 1793. — Demande sa mise en liberté (t. LXIX, p. 274) ; — renvoi au comité de Salut public (p. 275). , député du Maine-et-Loire. — 1793. — Demande sa mise en liberté (t. LXIX, p. 274) ; — renvoi au comité de Salut public (p. 275).
...re et du conseil général du département de la Corse. Est décrété d'accusation (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 97). , membre du directoire et du conseil général du département de la Corse. Est décrété d'accusation (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 97).
...énéral syndic, suppléant du département de l'Hérault. Transmet à la Convention un arrêté des administrateurs de ce département ordonnant que le décret de la Convention du 9 juillet qui met en é...
... consigné sur les registres (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 228 et suiv.) ; — la Conve...
, procureur général syndic, suppléant du département de l'Hérault. Transmet à la Convention un arrêté des administrateurs de ce département ordonnant que le décret de la Convention du 9 juillet qui met en état d'arrestation les citoyens Durand, Anne-quin et Fabreguettes ne sera ni exécuté ni consigné sur les registres (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 228 et suiv.) ; — la Convention décrète qu'elle casse et an-
(Commune de), département de la Mayenne. Rapport par Thuriot sur les...
...ont eu lieu dans la commune (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 430) ; — projet de décret tendant à destituer et mettre en état d arrestation le citoyen Laigneau, maire de la commune (ibid. et p. suiv.) ; — adop...
(Commune de), département de la Mayenne. Rapport par Thuriot sur les troubles qui ont eu lieu dans la commune (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 430) ; — projet de décret tendant à destituer et mettre en état d arrestation le citoyen Laigneau, maire de la commune (ibid. et p. suiv.) ; — adoption (ibid. p. 431).
(District de), département de la Mayenne. Décret portant que le siège de l'administration du district sera transféré à Lassay (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 431). (District de), département de la Mayenne. Décret portant que le siège de l'administration du district sera transféré à Lassay (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 431).
(District de), département de Lot-et-Garonne. Procureur syndic. Adres...
...es mesures proposées par le département de la Gironde et celui de Lot-et-Garonne (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 64); — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi au comité de Salut publie (ibid).
(District de), département de Lot-et-Garonne. Procureur syndic. Adresse à la Convention une délibération des administrateurs du district qui désapprouvent les mesures proposées par le département de la Gironde et celui de Lot-et-Garonne (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 64); — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi au comité de Salut publie (ibid).
...e national près le tribunal du district de Chaumont-en-Vexin. Transmet à la Convention le n° 2 du Bulletin du déparlement de l'Eure et une chanson contre-révolutionnaire (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 111). , commissaire national près le tribunal du district de Chaumont-en-Vexin. Transmet à la Convention le n° 2 du Bulletin du déparlement de l'Eure et une chanson contre-révolutionnaire (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 111).
, député de la Loire-Inférieure. — 1793. — Fait un rapport sur le transit de l'étranger à l'étranger (t. LXIX, p. 43... , député de la Loire-Inférieure. — 1793. — Fait un rapport sur le transit de l'étranger à l'étranger (t. LXIX, p. 436).
...es des 31 mai, 1er et 2-juin et demande l'Acte constitutionnel (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 262); — mention honorable,... ...aine. Informe la Convention qu'on a cherché à l'induire en erreur sur les journées des 31 mai, 1er et 2-juin et demande l'Acte constitutionnel (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 262); — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi au comité des Six (ibid.).
...des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte la Constitution (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214) ; — insertion au Bull... Assemblée primaire. Adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte la Constitution (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (2S juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (2S juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid. p. 607).
Administrateurs. Annoncent que la Constitution a été acceptée (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 215) ; — insertion au Bull... Administrateurs. Annoncent que la Constitution a été acceptée (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 215) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 117) ; — insertion au Bull... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 117) ; — insertion au Bulllin (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606); — mention honorable,... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606); — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid. p. 607).
...ent qu'ils ont envoyé officiellement la Constitution à toutes les communes du district (24 juillet 1793. t. LXIX, p. 429) ; —insertion au Bulle... Administrateurs. Annoncent qu'ils ont envoyé officiellement la Constitution à toutes les communes du district (24 juillet 1793. t. LXIX, p. 429) ; —insertion au Bulletin (ibid. p. 430).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311); — insertion au Bulle... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311); — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
(Canton de). (Canton de).
(Canton de), département de la Meurthe. (Canton de), département de la Meurthe.
(Canton de ), département de l'Isère. (Canton de ), département de l'Isère.
(Département de la). (Département de la).
(Haute-) (Département de la). (Haute-) (Département de la).
(Canton de), district de Sainte-Menehould. (Canton de), district de Sainte-Menehould.
...ule ledit arrêté et ordonne l'eiécution de celui qu'elle a rendu le 9 juillet (ibi... nule ledit arrêté et ordonne l'eiécution de celui qu'elle a rendu le 9 juillet (ibid. p. 230).
(1) (Commune de). (1) (Commune de).
(Canton de), département de Rhône-et-Loire. (Canton de), département de Rhône-et-Loire.
(Canton de), département de Paris. (Canton de), département de Paris.
(Commune de). (Commune de).
(Canton de), département du Cher. (Canton de), département du Cher.

V

page 817
...onseil général. Annonce la proclamation de l'Acte constitutionnel et son acceptation (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 317); — mention honorable ...
...voue les administrateurs du département de l'Eure qui ont souscrit à l'arrêté du 0...
...berticides (ibid.) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid.).
Conseil général. Annonce la proclamation de l'Acte constitutionnel et son acceptation (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 317); — mention honorable et renvoi à la commission des Six (ibid.). — Envoie un arrêté par lequel il désavoue les administrateurs du département de l'Eure qui ont souscrit à l'arrêté du 0 juin et à plusieurs adresses liberticides (ibid.) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid.).
Conseil général. Informe la Convention de l'acceptation de la Constitution (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 60) ; — insertion au Bulle... Conseil général. Informe la Convention de l'acceptation de la Constitution (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 60) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six [ibid.).
(Commune de), département de l'Eure. Le maire de cette commune présente une adresse de dévouement à la Convention et d'adhésion à la Constitution et demande des exemplaires des lois sur...
...x et sur les droits féodaux (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 277) ; — renvoi au ministre de la justice des exemplaires de ces lois et pour les indemnités qu'ils ...
(Commune de), département de l'Eure. Le maire de cette commune présente une adresse de dévouement à la Convention et d'adhésion à la Constitution et demande des exemplaires des lois sur les biens communaux et sur les droits féodaux (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 277) ; — renvoi au ministre de la justice des exemplaires de ces lois et pour les indemnités qu'ils ont droit d'attendre (ibid., p. 277 et suiv.).
. Renvoi aux comités de marine et de législation réunis d'une motion de Pomme demandant une loi qui prononce des peines contre les autorités constituées de ces villes qui font des actes contraires aux ordres du Conseil exécutif (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 224). . Renvoi aux comités de marine et de législation réunis d'une motion de Pomme demandant une loi qui prononce des peines contre les autorités constituées de ces villes qui font des actes contraires aux ordres du Conseil exécutif (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 224).
...n annonce que le département a fait don de 225 fusils destinés à l'armement de son quatrième bataillon (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 65) ; — mention honorable ...
...u Bulletin (ibid.). — On annonce que la Constitution a été proclamée avec grande pompe (19 j...
(Département des). On annonce que le département a fait don de 225 fusils destinés à l'armement de son quatrième bataillon (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 65) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.). — On annonce que la Constitution a été proclamée avec grande pompe (19 juillet, p. 188) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
, député de l'Yonne. — 1793. — Fait un rapport sur les marchés passés par le ministre de la guerre avec les citoyens Lanchère et... , député de l'Yonne. — 1793. — Fait un rapport sur les marchés passés par le ministre de la guerre avec les citoyens Lanchère et Choiseau (t. LXIX, p. 6Ï9).
, ordonnateur de la marine à Bordeaux. Décret approuvant sa destitution (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 223). , ordonnateur de la marine à Bordeaux. Décret approuvant sa destitution (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 223).
(Bernard), fils de feu Bernard Vitemer, capitaine au 8e bataillon de Saône-et-Loire. Il est adopté par la pa...
...société des jeunes Français (29 juillet 1793, t. LXIX, p. 641).
(Bernard), fils de feu Bernard Vitemer, capitaine au 8e bataillon de Saône-et-Loire. Il est adopté par la patrie et admis à la société des jeunes Français (29 juillet 1793, t. LXIX, p. 641).
, député de Rhône-et-Loire. — 1793. — Décret ordonnant l'appel immédiat de son suppléant (t. LXIX, p. 15). , député de Rhône-et-Loire. — 1793. — Décret ordonnant l'appel immédiat de son suppléant (t. LXIX, p. 15).
(Commune de), département d'Ille-et-Vilaine. — Plus...
...arvenir à la Convention la rétractation de . l'adhésion qu'ils ont donnée à une adresse d'une partie des citoyens de leur canton, réunis en assemblée primaire par ordre de leur département (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 422).
(Commune de), département d'Ille-et-Vilaine. — Plusieurs notables font parvenir à la Convention la rétractation de . l'adhésion qu'ils ont donnée à une adresse d'une partie des citoyens de leur canton, réunis en assemblée primaire par ordre de leur département (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 422).
...partement du Gers. Décret le destituant de ses fonctions, le mettant en état d'arrestation et le traduisant à la barre de la Convention (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 136). , administrateur du département du Gers. Décret le destituant de ses fonctions, le mettant en état d'arrestation et le traduisant à la barre de la Convention (18 juillet 1793, t. LXIX, p. 136).
...aux arrêtés liberticides du département de l'Eure (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 449 et suiv.) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid., p. 450). , citoyen d'Évreux. Rétracte son adhésion aux arrêtés liberticides du département de l'Eure (24 juillet 1793, t. LXIX, p. 449 et suiv.) ; — renvoi au comité de Salut public (ibid., p. 450).
, général, chef de brigade à l'armée des Pyrénées-Orientales. Annonce que les soldats de la République ont enlevé cinq redoutes à l'ennemi (27 juillet 1793), t. LXIX, p. 598). , général, chef de brigade à l'armée des Pyrénées-Orientales. Annonce que les soldats de la République ont enlevé cinq redoutes à l'ennemi (27 juillet 1793), t. LXIX, p. 598).
...es des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte l'Acte constitutionnel (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214) ; — insertion au Bull... Assemblée primaire. Adhère aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et accepte l'Acte constitutionnel (20 juillet 1793, t. LXIX, p. 214) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid., p. 607).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311) ; — insertion au Bull... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (22 juillet 1793, t. LXIX, p. 311) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 585) ; — renvoi à la commi... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (27 juillet 1793, t. LXIX, p. 585) ; — renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (18 juil-let 1793, t. LXIX, p. 116); — insertion au Bulle... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (18 juil-let 1793, t. LXIX, p. 116); — insertion au Bulletin (ibid., p. 117).
...ontaires nationaux piquiers adhère à la Constitution (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 267) ; — insertion au Bull... . Le 10» bataillon des volontaires nationaux piquiers adhère à la Constitution (21 juillet 1793, t. LXIX, p. 267) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable... Assemblée primaire. Accepte la Constitution (28 juillet 1793, t. LXIX, p. 606) ; — mention honorable, insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid. p. 607).
(Commune de), département de l'Aisne. (Commune de), département de l'Aisne.
(Commune de), département de l'Eure. (Commune de), département de l'Eure.
(Canton de), département de Paris. (Canton de), département de Paris.
(Canton de), département de l'Oise. (Canton de), département de l'Oise.
. — Voir Inspecteurs et Visiteurs de rôles . . — Voir Inspecteurs et Visiteurs de rôles .
(Canton de). (Canton de).
(Canton de), département de la Meuse. (Canton de), département de la Meuse.
. Voir Cochers de fiacres. . Voir Cochers de fiacres.
(Canton de), département des Ardennes. (Canton de), département des Ardennes.
(Canton de), département du Loiret. (Canton de), département du Loiret.

Y

- search term matches: (1)

Y

page 818
Volontaires nationaux. Adresse de dévouement des volontaires du 6° bataillon (16 juillet 1793, t. LXIX, p. 41). — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.) ; — Adresse de dévouement des volontaires du 5" batail... Volontaires nationaux. Adresse de dévouement des volontaires du 6° bataillon (16 juillet 1793, t. LXIX, p. 41). — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.) ; — Adresse de dévouement des volontaires du 5" bataillon (ibid. p. 48) ; — mention honorable et insertion au Bulletin (ibid.).
, député d'Indre-et-Loire. — 1793. — Les administrateurs du département des Landes demandent qu'il demeure auprès de l'armée des Pyrénées-Occi-dentaies (t. ... , député d'Indre-et-Loire. — 1793. — Les administrateurs du département des Landes demandent qu'il demeure auprès de l'armée des Pyrénées-Occi-dentaies (t. LXIX, p. 261) ; — ordre du jour motivé (ibid.).
l'Acte constitutionnel (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 61) ; — insertion au Bulle... l'Acte constitutionnel (17 juillet 1793, t. LXIX, p. 61) ; — insertion au Bulletin et renvoi à la commission des Six (ibid.).
(Département de F). (Département de F).
...dic. Donne connaissance à la Convention de la proclamation [qu'il a faite de Procureur général syndic. Donne connaissance à la Convention de la proclamation [qu'il a faite de
FIN DE LA TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALYTIQUE DU ... FIN DE LA TABLE ALPHABÉTIQUE ET ANALYTIQUE DU TOME LXIX (lre

ERRATA (tome lxix)

- search term matches: (2)

ERRATA (tome lxix)

page
(1) Supplément uu Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. (1) Supplément uu Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
(2) Supplément au Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. (2) Supplément au Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
(1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
L'Acte constitutionnel, lu dans cette société avec un calme ma...
...accepté à l'unanimité, aux cris répétés de : Vive la Convention! Vive la Républiqu...
L'Acte constitutionnel, lu dans cette société avec un calme majestueux, y a été accepté à l'unanimité, aux cris répétés de : Vive la Convention! Vive la République/
« Les maire et officiers municipaux de la commune de Saint-Cyr-du-Vaudreuil, district de Louviers, département de l'Eure, exposent à la Convention qu'une grêle des plus désastreuse a ravagé, le 8 de ce mois, la moisson de leur commune, pour laquelle ils demandent un secours de 400 quintaux de grains ou farines à prendre dans les magasins du Havre ou de Rouen. Ils annoncent en même temps que cette commune a reçu l'Acte constitutionnel au milieu des plus vifs applaudissements, et des cris de : Vivent la République française et la ... « Les maire et officiers municipaux de la commune de Saint-Cyr-du-Vaudreuil, district de Louviers, département de l'Eure, exposent à la Convention qu'une grêle des plus désastreuse a ravagé, le 8 de ce mois, la moisson de leur commune, pour laquelle ils demandent un secours de 400 quintaux de grains ou farines à prendre dans les magasins du Havre ou de Rouen. Ils annoncent en même temps que cette commune a reçu l'Acte constitutionnel au milieu des plus vifs applaudissements, et des cris de : Vivent la République française et la Convention nationale I »
« Qui sont ceux qui, en lisant la Constitution, ce chef-d'œuvre politique, ne sentiron...
...droits inaliénables et imprescriptibles de l'homme ? Qui sont ceux qui, séduits par les infâmes machinations des ennemis de la patrie, n'ouvriraient pas les yeux à la lumière, et oseraient les détourner de cette arche sainte! Non, citoyens représentants, aucuns des enfants de la patrie, quelques égarés qu'ils puiss...
« Qui sont ceux qui, en lisant la Constitution, ce chef-d'œuvre politique, ne sentiront pas qu'il est fondé sur la nature, la justice, l'équité, c'est-à-dire sur les droits inaliénables et imprescriptibles de l'homme ? Qui sont ceux qui, séduits par les infâmes machinations des ennemis de la patrie, n'ouvriraient pas les yeux à la lumière, et oseraient les détourner de cette arche sainte! Non, citoyens représentants, aucuns des enfants de la patrie, quelques égarés qu'ils puissent être, ne pourront s'en éloigner. Abjurant leurs erreurs, ils se réuniront à ...
...es membres composant le conseil général de la commune de Nancy informent la Convention qu'ils viennent de recevoir la Constitution. Leur premier devoir est de lui en rendre des actions de grâces. (« Les membres composant le conseil général de la commune de Nancy informent la Convention qu'ils viennent de recevoir la Constitution. Leur premier devoir est de lui en rendre des actions de grâces.
séance du mercredi 17 juillet 1793 séance du mercredi 17 juillet 1793
Adresse de la société de Bourbonne-les-Bains. Adresse de la société de Bourbonne-les-Bains.
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public. » Ap rès les mots : « La Convention décrète l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public. »
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (1) ; Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (1) ;
...s citoyens composant le conseil général de la commune de Nancy. Adresse des citoyens composant le conseil général de la commune de Nancy.
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) :
...s, nous en servir pour l'affermissement de la liberté dont nous jurons d'être les plus intrépides défenseurs. Notre point de ralliement sera toujours la Convention, et nous vous prions de compter notre commune au nombre de celles qui adhèrent aux journées des 31... « Nous allons, disent-ils, nous en servir pour l'affermissement de la liberté dont nous jurons d'être les plus intrépides défenseurs. Notre point de ralliement sera toujours la Convention, et nous vous prions de compter notre commune au nombre de celles qui adhèrent aux journées des 31 mai et 2 juin derniers. »
Adresse des officiers municipaux de la commune de Saint-Cyr-du-Vaudreuil. Adresse des officiers municipaux de la commune de Saint-Cyr-du-Vaudreuil.
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (1) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (1) :

Séance du jeudi 18 juillet 1793

- search term matches: (4)

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 111
Locuteur: Billaud-Varenne
... Adresse des membres du conseil général de la commune d'Oulchy-le-Château, département de VAisne, par laquelle ils annoncent que leurs citoyens acceptent l'acte constitutionnel et adhèrent aux mesures prises par la C... 2° Adresse des membres du conseil général de la commune d'Oulchy-le-Château, département de VAisne, par laquelle ils annoncent que leurs citoyens acceptent l'acte constitutionnel et adhèrent aux mesures prises par la Convention le 31 mai dernier ; elle est ainsi cotoçûe (2) ':
Locuteur: Billaud-Varenne
...anton d'Oul-chy-le-Château, département de l'Aisne, district de Soissons, par votre décret rendu le 27 ...
...chef-lieu pour parvenir à l'acceptation de l'acte constitutionnel ; l'assemblée étant installée suivant l...
...usitées, après lecture faite du contenu de l'acte constitutionnel, tous les citoyens se sont simultanément levés et ont tous juré de soutenir l'unité et l'indivisibilité de la République et adhèrent aux opérations de la Convention nationale dans la journée...
« Les citoyens composant le canton d'Oul-chy-le-Château, département de l'Aisne, district de Soissons, par votre décret rendu le 27 juin dernier, se sont réunis au chef-lieu pour parvenir à l'acceptation de l'acte constitutionnel ; l'assemblée étant installée suivant les formes usitées, après lecture faite du contenu de l'acte constitutionnel, tous les citoyens se sont simultanément levés et ont tous juré de soutenir l'unité et l'indivisibilité de la République et adhèrent aux opérations de la Convention nationale dans la journée du 31 mai dernier,
Locuteur: Billaud-Varenne
...ens Jacob, juge du tribunal du district de Toulouse et Albanère, président du tribunal criminel du département de la Haute-QarOnne, Vun et Vautre membres du conseil général de la commune de Toulouse, suspendus de leurs fonctions, et mandés à la barre p...
...mode qui a été employé poUr l'exécution de ce décret est arbitraire, et demandent à pouvoir se rendre librement auprès de la Convention, à laquelle ils font pass...
... une déclaration contenant l'expression de leurs sentiments, qui sont un dévouement entier pour l'unité et l'indivisibilité de la République, et pour la Constitution qui vient d'être présentée à l'acceptat...
1° Pétition des citoyens Jacob, juge du tribunal du district de Toulouse et Albanère, président du tribunal criminel du département de la Haute-QarOnne, Vun et Vautre membres du conseil général de la commune de Toulouse, suspendus de leurs fonctions, et mandés à la barre par un décret du juin (1). Ils se plaignent que le mode qui a été employé poUr l'exécution de ce décret est arbitraire, et demandent à pouvoir se rendre librement auprès de la Convention, à laquelle ils font passer préalablement une déclaration contenant l'expression de leurs sentiments, qui sont un dévouement entier pour l'unité et l'indivisibilité de la République, et pour la Constitution qui vient d'être présentée à l'acceptation du peuple français.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ention renvoie la réclamation au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la réclamation au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...et ne reconnaissent qu'elle pour centre de ralliement. « Respect aux lois et à la Convention et ne reconnaissent qu'elle pour centre de ralliement.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s citoyens composant le conseil général de la commune d'Oulehy-le-Château, chef-li... « Les citoyens composant le conseil général de la commune d'Oulehy-le-Château, chef-lieu du canton.
Locuteur: Billaud-Varenne
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 264. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 264.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e national près le tribunal du district de Chaumont-en-Vexin, département de l'Oise, par laquelle il transmet à la Convention le n° 2 du Bulletin du département de l'Eure et une chanson contre-révolution...
...sés aux officiers municipaux et au curé de la commune de Flavacourt : ces pièces sont ainsi conç...
3° Lettre du citoyen Villemonney, commissaire national près le tribunal du district de Chaumont-en-Vexin, département de l'Oise, par laquelle il transmet à la Convention le n° 2 du Bulletin du département de l'Eure et une chanson contre-révolutionnaire adressés aux officiers municipaux et au curé de la commune de Flavacourt : ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les Citoyens membres du comité de Salut public. « Les Citoyens membres du comité de Salut public.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
Je m'empresse de vous faire passer le n° 2 du Bulletin du département de l'Eure, avec trois exemplaires d'une bU...
...district pour multiplier les prosélytes de la buzomanie ; ces pitoyables productio...
...municipaux et curé d'une grande commune de oe district qui, comme toutes celles du département de l'Oise, n'en est et n'en demeurera pas ...
...nnaître ; vous en jugerez par la lettre de ces officiers municipaux que je joins i...
Je m'empresse de vous faire passer le n° 2 du Bulletin du département de l'Eure, avec trois exemplaires d'une bUzotinade (2) qu'on fait circuler dans ce district pour multiplier les prosélytes de la buzomanie ; ces pitoyables productions du crime unies à La démence, ont été adressées aux officiers municipaux et curé d'une grande commune de oe district qui, comme toutes celles du département de l'Oise, n'en est et n'en demeurera pas moins invioiaMement attachée et soumise à la Convention nationale séant à Paris, comme étant la seule autorité légitime que tout vrai républicain français puisse reconnaître ; vous en jugerez par la lettre de ces officiers municipaux que je joins ici.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e national près it tribunal du district de Cliaumont, département de l'Oisè. « Le commissaire national près it tribunal du district de Cliaumont, département de l'Oisè.
Locuteur: Billaud-Varenne
Lettre des officiers -municipaux de la commune de Flavacourt. Lettre des officiers -municipaux de la commune de Flavacourt.
présidence de jean-bon-saint-andré,Président. présidence de jean-bon-saint-andré,Président.
...ire; Maurice Jeanne- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 263. « Signé : Pottier, maire; Maurice Jeanne- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 263.
« Ohaumont, 15 juillet 1793 « Ohaumont, 15 juillet 1793
« Flavacourt, 9 juillet 1793 « Flavacourt, 9 juillet 1793
...rimé intitulé : Bulletin du département de l'Eure, envoyé par la poste à la municipalité de Flavacourt, et quatre exemplaires commençant par ces mots : « Enfants de la fière Neus-trie » ; dont trois étaie...
...° 262, dossier n° 581. — Procès'Verbaux de îa Convention, tome 16, page 264.
« Vous trouverez ci-joints un imprimé intitulé : Bulletin du département de l'Eure, envoyé par la poste à la municipalité de Flavacourt, et quatre exemplaires commençant par ces mots : « Enfants de la fière Neus-trie » ; dont trois étaient dans le paquet adressé aux officiers municipaux, et le quatrième adressé directement au citoyen ouré (1) ArcMves nationales, carton C, n° 262, dossier n° 581. — Procès'Verbaux de îa Convention, tome 16, page 264.
... Nous n'avons pu retrouver l'exemplaire de la « Bu- zotinade. » (2) Nous n'avons pu retrouver l'exemplaire de la « Bu- zotinade. »

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 112
Locuteur: Billaud-Varenne
...es juges composant le tribunal criminel de l'Eure et le tribunal civil, de reprendre leurs fonctions, dont l'exercice a été suspendu par un acte intitulé : Décret de la Convention. \ ( Un membre fait la motion d'inviter les juges composant le tribunal criminel de l'Eure et le tribunal civil, de reprendre leurs fonctions, dont l'exercice a été suspendu par un acte intitulé : Décret de la Convention. \
Locuteur: Billaud-Varenne
de notre commune. Nous n'avons pu les lire...
...naître jusqu'où va l'audace des ennemis de la patrie qui usent de tous les moyens pour fomenter une guerr...
de notre commune. Nous n'avons pu les lire sans indignation, et nous les avons tous voués à un souverain mépris. Nous vous les adressons, par la voie du citoyen Potiquet, pour vous faire connaître jusqu'où va l'audace des ennemis de la patrie qui usent de tous les moyens pour fomenter une guerre civile et faire détruire les Français par eux-mêmes.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La municipalité et le conseil général de la commune de Flavacourt. « La municipalité et le conseil général de la commune de Flavacourt.
Locuteur: Billaud-Varenne
Bulletin du département de l'Eure (n° 2). Bulletin du département de l'Eure (n° 2).
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République, une et indivisible. , l'an II de la République, une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
...t l'assemblée, considérant que le cours de l'administration de la justice civile et criminelle, ne peu... Et l'assemblée, considérant que le cours de l'administration de la justice civile et criminelle, ne peut être interrompu, sans que les intérêts des justiciables ne soient grièvement c...
Locuteur: Billaud-Varenne
...core que, par une conséquence immédiate de l'adhésion solennelle donnée par les ju...
...puis le 31 mai, ne porte plus le cachet de la souveraineté nationale,
« Considérant" encore que, par une conséquence immédiate de l'adhésion solennelle donnée par les juges civils et criminels, aux mesures adoptées par le département, ces mêmes juges «doivent regarder comme non avenu un décret qui, comme ceux rendus depuis le 31 mai, ne porte plus le cachet de la souveraineté nationale,
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le tribunal criminel de l'Eure et le tribunal civil d'Evreux sont invités, au nom de l'intérêt public, de reprendre leurs fonctions, et de regarder comme non avenu le décret de suspension qui les frappe. « Le tribunal criminel de l'Eure et le tribunal civil d'Evreux sont invités, au nom de l'intérêt public, de reprendre leurs fonctions, et de regarder comme non avenu le décret de suspension qui les frappe.
Locuteur: Billaud-Varenne
... au vice-président du tribunal criminel de l'Eure et au président du tribunal civi... « Cette invitation sera, portée au vice-président du tribunal criminel de l'Eure et au président du tribunal civil, par deux commissaires.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Ces commissaires déposeront copie de cet arrêté sur le bureau de l'assemblée générale de l'Eure, et inviteront ladite assemblée de le rendre public, afin que tous les cit... « Ces commissaires déposeront copie de cet arrêté sur le bureau de l'assemblée générale de l'Eure, et inviteront ladite assemblée de le rendre public, afin que tous les citoyens du département en aient connaissance.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La réorganisation de la municipalité est arrêtée. « La réorganisation de la municipalité est arrêtée.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le député qui avait été Ghargé de demander à la Convention, au nom de la commune, le rapport du décret qui tr...
...t le district à Ver-non et qui, au lieu de remplir fidèlement sa mission, a eu la lâcheté de compromettre ses commettants, est mandé...
... pas ; il envoie une lettre qui outrage de nouveau l'Assemblée.
« Le député qui avait été Ghargé de demander à la Convention, au nom de la commune, le rapport du décret qui transfère le département à Bernay, et le district à Ver-non et qui, au lieu de remplir fidèlement sa mission, a eu la lâcheté de compromettre ses commettants, est mandé pour faire son rapport : il ne paraît pas ; il envoie une lettre qui outrage de nouveau l'Assemblée.
Locuteur: Billaud-Varenne
...il est déclaré avoir trahi la confiance de ses concitoyens. « Sa conduite est fortement improuvée, et il est déclaré avoir trahi la confiance de ses concitoyens.
Locuteur: Billaud-Varenne
Assemblée générale du département de l'Eure, du 28 juin. Assemblée générale du département de l'Eure, du 28 juin.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Dans les dangers de la patrie, aucun fonctionnaire public n... « Dans les dangers de la patrie, aucun fonctionnaire public ne peut donner sa démission ; cependant un administrateur du directoire du départ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...ent et déposent sur le bureau un arrêté de l'assemblée générale des corps constitu...
...es autorités constituées du département de l'Eure, et représenter l'assemblée générale du Calvados, qui les investit de tous pouvoirs et de sa confiance.
« Quatre commissaires du département du Calvados se présentent et déposent sur le bureau un arrêté de l'assemblée générale des corps constitués réunis au chef-lieu du Calvados, qui les nomme commissaires pour accompagner la force armée à Evreux, se concerter avec les autorités constituées du département de l'Eure, et représenter l'assemblée générale du Calvados, qui les investit de tous pouvoirs et de sa confiance.
Locuteur: Billaud-Varenne
... commissaires la satisfaction qu'elle a de les posséder dans son sein ; elle les i...
...dre part à ses délibérations, à l'aider de leurs lumières et à s'adjoindre au comité de Salut public.
« L'assemblée témoigne à ces quatre commissaires la satisfaction qu'elle a de les posséder dans son sein ; elle les invite à prendre part à ses délibérations, à l'aider de leurs lumières et à s'adjoindre au comité de Salut public.
Locuteur: Billaud-Varenne
...bstacle. L'assemblée a pris des mesures de sûreté et de célérité. ...l importait que la correspondance entre l'Eure et le Calvados n'éprouvât aucun obstacle. L'assemblée a pris des mesures de sûreté et de célérité.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le département de la Gironde, au département de l'Eure. « Le département de la Gironde, au département de l'Eure.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La commission populaire de salut public, composée de toutes les autorités constituées de la Gironde, apprend que la Convention nationale, par une suite de violences et de l'oppression qu'elle éprouve, a lancé c... « La commission populaire de salut public, composée de toutes les autorités constituées de la Gironde, apprend que la Convention nationale, par une suite de violences et de l'oppression qu'elle éprouve, a lancé contre vous des décrets menaçants.
Locuteur: Billaud-Varenne
... puissance est nulle, se sont éloignées de la Convention, depuis qu'elle est subju... « La confiance et l'opinion, sans lesquelles toute puissance est nulle, se sont éloignées de la Convention, depuis qu'elle est subjuguée par les factieux qui l'assiègent. C'est donc en vain que la foudre gronde s...
Locuteur: Billaud-Varenne
...tte générosité qui ne vous a pas permis de suivre des vues tyranniques, et la pers...
...plus que jamais l'estime des vrais amis de la liberté ; ne doutez donc pas qu'ils ...
(( Vous avez, au contraire, conservé la confiance et l'opinion publique, par cette générosité qui ne vous a pas permis de suivre des vues tyranniques, et la persécution que vous essuyez vous assure plus que jamais l'estime des vrais amis de la liberté ; ne doutez donc pas qu'ils ne s'élancent entre vos persécuteurs et vous.
Locuteur: Billaud-Varenne
... tous les temps nous nous ferons gloire de marcher sur vos traces, comme vous pouv... ...udir au courage que vous avez déployé dans cette circonstance difficile, et dans tous les temps nous nous ferons gloire de marcher sur vos traces, comme vous pouvez en juger par la déclaration dont nous vous envoyons copie.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La commission populaire de salut pu- « La commission populaire de salut pu-
Locuteur: Billaud-Varenne
blic du département de la Gironde déclare blic du département de la Gironde déclare
« Du 1er juillet 1793 « Du 1er juillet 1793

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 113
Locuteur: Billaud-Varenne
... qui ont formé la résolution courageuse de résister à l'oppression ; ... qu'elle regarde comme non avenus tous décrets rendus contre des administrations qui ont formé la résolution courageuse de résister à l'oppression ;
Locuteur: Billaud-Varenne
... mettre la Convention nationale en état de délibérer librement et de garantir la nation des conspirations qu... « Déclare en outre qu'elle emploiera la force pour mettre la Convention nationale en état de délibérer librement et de garantir la nation des conspirations qui ont été tramées et qui se trament tous les jours contre sa souveraineté ;
Locuteur: Billaud-Varenne
« Invite toutes les commissions de salut public, toutes les administration...
...es assemblées que le peuple a investies de sa confiance, à adhérer à la présente d...
« Invite toutes les commissions de salut public, toutes les administrations, toutes les assemblées que le peuple a investies de sa confiance, à adhérer à la présente déclaration. » - . i^ ljj.
Locuteur: Billaud-Varenne
Le même département, au département de l'Eure. Le même département, au département de l'Eure.
Locuteur: Billaud-Varenne
... se sont réunis sous les deux bannières de l'Eure et du Calvados et ont été passés... ( Hier à 4 heures après-midi, la générale a battu, tous les corps armés se sont réunis sous les deux bannières de l'Eure et du Calvados et ont été passés en revue par le commandant .général et les autorités constituées.
Locuteur: Billaud-Varenne
...troupe a juré l'unité, l'indivisibilité de là République, respect aux lois, haine ...
...x, les braves Calvadociens, les dragons de là M'anche, la gendarmerie se sont donné des preuves de la plus intime fraternité ; ils ont juré de faire le service militaire avec la plus grande exactitude ; de regarder la ville comme un camp, et d'a...
...s frères des • départements, au soutien de la cause sacrée de la liberté.
...n discours plein d'énergie prononcé par un administrateur du Calvados, toute la troupe a juré l'unité, l'indivisibilité de là République, respect aux lois, haine à l'anarchie ; les citoyens d'Evreux, les braves Calvadociens, les dragons de là M'anche, la gendarmerie se sont donné des preuves de la plus intime fraternité ; ils ont juré de faire le service militaire avec la plus grande exactitude ; de regarder la ville comme un camp, et d'appeler, par une intrépide fermeté et un courage inébranlable, tous leurs frères des • départements, au soutien de la cause sacrée de la liberté.
Locuteur: Billaud-Varenne
...orable du zèle des officiers municipaux de Flavacourt et l'insertion au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable du zèle des officiers municipaux de Flavacourt et l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...ël Pavie, administrateur du département de la Somme, de l'adhésion qu'il a donnée à l'arrêté du conseil général de ce département, en date du 10 juin dern... 4° Rétractation du citoyen Jean-Baptiste-Noël Pavie, administrateur du département de la Somme, de l'adhésion qu'il a donnée à l'arrêté du conseil général de ce département, en date du 10 juin dernier ; elle est ainsi connue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
département de la Somme, à la Convention nationale. département de la Somme, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...istrateurs du directoire du département de la bomme, qui ont signé l'arrêté du 10 ...
...gues et par eux déposées en vos comités de Salut public et de burete générale, et du discours par eux prononcé à la barre de la Convention, le 27 juin dernier, je d...
...oppe^ généralement tous les signataires de 1 arrête du même mois, quoiqu'il ne par...
...e, je vous prie citoyens représentants, de vouloir bien rendre un décret qui rende...
nistrateurs du directoire du département de la bomme, qui ont signé l'arrêté du 10 du meme mois; vous les avez mis en état d'arrestation et traduits à la barre. J ...
...: cependant après avoir pris communication des déclarations faites par mes collègues et par eux déposées en vos comités de Salut public et de burete générale, et du discours par eux prononcé à la barre de la Convention, le 27 juin dernier, je déclare adhérer au contenu desdits déclarations et discours, et, dans le cas ou vous jugeriez que le décret du 14 juin enveloppe^ généralement tous les signataires de 1 arrête du même mois, quoiqu'il ne parle que des membres du directoire, je vous prie citoyens représentants, de vouloir bien rendre un décret qui rende commun avec moi celui du 27 juin, par lequel vous avez renvoyé mes collègues a ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...vention décrète l'insertion au Bulletin de cette rétractation et le renvoi au co • mité de Sûreté générale, pour en faire un promp... (La Convention décrète l'insertion au Bulletin de cette rétractation et le renvoi au co • mité de Sûreté générale, pour en faire un prompt rapport.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...0 Lettre du conseil général du district de La Rochelle, par laquelle il fait passer à la Convention un extrait de la délibération prise dans la séance du...
...ément l'imputation laite a des citoyens de La Rochelle, d'avoir approuvé hautement l'idée de faire marcher contre Paris (1).
50 Lettre du conseil général du district de La Rochelle, par laquelle il fait passer à la Convention un extrait de la délibération prise dans la séance du 10 juillet par laquelle cette administration dément l'imputation laite a des citoyens de La Rochelle, d'avoir approuvé hautement l'idée de faire marcher contre Paris (1).
Locuteur: Billaud-Varenne
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Depuis l'époque de la Révolution, la paix a constamment régné dans l'étendue du district de La Rochelle. Nous n'avons négligé aucune occasion de donner à nos concitoyens toutes les ins... « Depuis l'époque de la Révolution, la paix a constamment régné dans l'étendue du district de La Rochelle. Nous n'avons négligé aucune occasion de donner à nos concitoyens toutes les instructions que nous avons cru propres à entretenir parmi eux cette union qui, jus...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Dans ces moments de crise où les opinions varient nécessair...
...ison des rapports qui sont faits, et où de grands mouvements agitent la République, nous étions encore assez heureux de n'avoir point f re£loUiter une scission...
« Dans ces moments de crise où les opinions varient nécessairement, en raison des rapports qui sont faits, et où de grands mouvements agitent la République, nous étions encore assez heureux de n'avoir point f re£loUiter une scission funeste, et cependant les Rochellais ont été cruellement calomniés. Un homme se...
Locuteur: Billaud-Varenne
...ement approuvé, à La Rochelle, ^ l'idée de faire marcher contre Paris. I on avait hautement approuvé, à La Rochelle, ^ l'idée de faire marcher contre Paris.
Locuteur: Billaud-Varenne
...nal ; nous vous adressons un exemplaire de notre arrêté ; il vous offrira la preuv... ...e la voix publique le condamne à un mépris eternel. Nous l'avons cité à ce tribunal ; nous vous adressons un exemplaire de notre arrêté ; il vous offrira la preuve des soins que nous apportons à démasquer les traîtres, »
Locuteur: Billaud-Varenne
...Convention décrète la mention honorable de la Plusieurs membres demandent que la Convention décrète la mention honorable de la
(2) Second supplément au Bulletin de la Convention ; suite des séance des 11 et 18 juillet 1793, (2) Second supplément au Bulletin de la Convention ; suite des séance des 11 et 18 juillet 1793,
Amiens, le 15 juillet 1793 Amiens, le 15 juillet 1793
... un décret du 14 juin dernier, su3pendu de leurs fonctions les admi- (1) Archives ...
...rton C 260, dossier 554. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 265.
« Vous avez, par un décret du 14 juin dernier, su3pendu de leurs fonctions les admi- (1) Archives nationales, carton C 260, dossier 554. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 265.
(0 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 265. (0 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 265.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 114
Locuteur: Billaud-Varenne
1° Adresse des citoyens de Vertus, chef-lieu de canton, département de la Marne, formant la 1™ section de l'assemblée primaire de ce canton (1"), par laquelle ils annonc...
...ention qu'ils ont accepté à l'unanimité l'acte constitutionnel ; mais ils préviennent que l'article 5 ...
... deux questions : la première est celle de savoir, si le canton de Vertus étant divisé en trois sections, ...
... présent remis au chef-lieu les minutes de leurs procès-verbaux, et procédé conjointement à l'élection d'un seul juge de paix, chacune de cette assemblée a le droit d'envoyer un...
...ser au chef-lieu, ou s'il ne suffit pas de nommer un seul député pour tout le cant...
... d'un citoyen membre du conseil général de la commune de Vertus, et l'un des assesseurs du juge de paix.
1° Adresse des citoyens de Vertus, chef-lieu de canton, département de la Marne, formant la 1™ section de l'assemblée primaire de ce canton (1"), par laquelle ils annoncent à la Convention qu'ils ont accepté à l'unanimité l'acte constitutionnel ; mais ils préviennent que l'article 5 .du décret du 27 juin a donné lieu à deux questions : la première est celle de savoir, si le canton de Vertus étant divisé en trois sections, qui ont jusqu'à présent remis au chef-lieu les minutes de leurs procès-verbaux, et procédé conjointement à l'élection d'un seul juge de paix, chacune de cette assemblée a le droit d'envoyer un député à Paris porter son procès-verbal, sans le déposer au chef-lieu, ou s'il ne suffit pas de nommer un seul député pour tout le canton ; la seconde question est relative au choix fait par la lre section, d'un citoyen membre du conseil général de la commune de Vertus, et l'un des assesseurs du juge de paix.
Locuteur: Billaud-Varenne
...vention ordonne l'insertion au Bidletin de cette acceptation de l'acte constitutionnel, et elle renvoie à la commission des Si... (La Convention ordonne l'insertion au Bidletin de cette acceptation de l'acte constitutionnel, et elle renvoie à la commission des Six pour résoudre les deux questions proposées.)
Locuteur: Billaud-Varenne
8° Lettre du président de la section de Saint-Etienne de la ville d'Elbeuf (2), par laquelle il ...
... cette section, ainsi que toutes celles de la même ville, ont accepté la Constitution ; ce jour-là a été un jour de fête, la ville a été illuminée, il y a eu feu de joie, et tous les citoyens d'Elbeuf font des vœux pour que les sublimes dispositions de l'acte constitutionnel soient mises de bonne foi en pratique par tous les citoyens de la République.
8° Lettre du président de la section de Saint-Etienne de la ville d'Elbeuf (2), par laquelle il prévient la Convention que cette section, ainsi que toutes celles de la même ville, ont accepté la Constitution ; ce jour-là a été un jour de fête, la ville a été illuminée, il y a eu feu de joie, et tous les citoyens d'Elbeuf font des vœux pour que les sublimes dispositions de l'acte constitutionnel soient mises de bonne foi en pratique par tous les citoyens de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
... travaillé les esprits dans le district de lia Rochelle, sur la révolution du31 ma...
... des événements qui ont eu lieu à Paris de la manière la plus alarmante. Je tiens aussi à la main une lettre de ce député, qui est des plus contre-revo...
...onvention se borne à renvoyer au comité de Surete générale les pièces que je lui d...
Je m'oppose à la proposition qui est faite. Je sais qu'on a beaucoup travaillé les esprits dans le district de lia Rochelle, sur la révolution du31 mai. Dechézeaux y a envoyé une déclaration dans laquelle il fait le récit des événements qui ont eu lieu à Paris de la manière la plus alarmante. Je tiens aussi à la main une lettre de ce député, qui est des plus contre-revolu-fcionnaires (2). Je demande que la Convention se borne à renvoyer au comité de Surete générale les pièces que je lui dénonce.
Locuteur: Bréard
...rétiez la mention honorable du district de La Rochelle, qui vous donne une preuve _deei-visme. Qu'y a-t-il de commun entre Deche-zeaux et les administrateurs du district de La Rochelle ! Je ne veux pas être le défenseur officieux de ce député ; s'il est accusé, il se défe...
... dire à Billaud qu'il devrait se méfier de son correspondant. J'affirme, moi, que ...
Je ne comprends pas par quel motif Billaud s'oppose à ce que vous décrétiez la mention honorable du district de La Rochelle, qui vous donne une preuve _deei-visme. Qu'y a-t-il de commun entre Deche-zeaux et les administrateurs du district de La Rochelle ! Je ne veux pas être le défenseur officieux de ce député ; s'il est accusé, il se défendra lui-même ; mais je dois dire à Billaud qu'il devrait se méfier de son correspondant. J'affirme, moi, que c'est un desorganisateur, un homme dans lequel un patriote tel que toi, Billaud,...
Locuteur: Bréard
...norable des administrateurs du district de La Rochelle, et renvoie la dénonciation de Billaud au comité de Sûreté générale.) (La Convention décrète la mention honorable des administrateurs du district de La Rochelle, et renvoie la dénonciation de Billaud au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Billaud-Varenne
6° Lettre des officiers municipaux de la ville de Dax, par laquelle ils envoient copie de deux rétractations faites par ies citoyens Cardenau et Ramonbordes, habitants de la même ville, et détenus dans la maison d'arrêt de Mont-de-Marsan : « Veuillez y avoir égard, dise...
...es, qui ont donné des preuves certaines de civisme depuis le commencement de la Révolution. Un moment d'erreur a été...
6° Lettre des officiers municipaux de la ville de Dax, par laquelle ils envoient copie de deux rétractations faites par ies citoyens Cardenau et Ramonbordes, habitants de la même ville, et détenus dans la maison d'arrêt de Mont-de-Marsan : « Veuillez y avoir égard, disent-ils, car ces deux citoyens, ainsi que ceux qui sont détenus avec eux, sont d'excellents patriotes, qui ont donné des preuves certaines de civisme depuis le commencement de la Révolution. Un moment d'erreur a été leur seul tort. »
Locuteur: Billaud-Varenne
"Le secrétaire du district de Dax adresse îes rétractations des membres de ce district qui ont pu signer, comme citoyens, une adresse de la société populaire de cette ville ou y adhérer comme fonction... "Le secrétaire du district de Dax adresse îes rétractations des membres de ce district qui ont pu signer, comme citoyens, une adresse de la société populaire de cette ville ou y adhérer comme fonctionnaires publics.
...ion ordonne l'insertion au Bulletin (3) de ces rétractations et le renvoi au comité de Sûreté générale.) (1) Cette courte disc...
...runtée aux Moniteur universel, semestre de 1793,
(La Convention ordonne l'insertion au Bulletin (3) de ces rétractations et le renvoi au comité de Sûreté générale.) (1) Cette courte discussion est plus particulièrement empruntée aux Moniteur universel, semestre de 1793,
...res.^ série, tome 57, séance du 30 juin 1793, page 692, l'écrit de Dechézeaux intitulé : « A ses eommettan...
... juui et tome 68 » séance du 12 juillet 1793, p. 633, la lettre de Déchezeaux à Rillaud-Varenne.
(2) Voy. Archives parlementaires.^ série, tome 57, séance du 30 juin 1793, page 692, l'écrit de Dechézeaux intitulé : « A ses eommettan ts -sur les événements des l" et 2 juui et tome 68 » séance du 12 juillet 1793, p. 633, la lettre de Déchezeaux à Rillaud-Varenne.
« Mont-de-Marsan, le 11 juillet, 1793, l'an II* de la République française une et indivisi... « Mont-de-Marsan, le 11 juillet, 1793, l'an II* de la République française une et indivisible.
... membres du conseil général du district de La Rochelle (I). conduite des membres du conseil général du district de La Rochelle (I).
Êage 863, 1" colonne et au Journal de la Montagne de aveaux, n° 48, page 282, 1" coioune. Êage 863, 1" colonne et au Journal de la Montagne de aveaux, n° 48, page 282, 1" coioune.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 265. Second supplément au Bulletin de la Convention (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 265. Second supplément au Bulletin de la Convention
(Suite des séances des 17 et 18 juillet 1793). Nous avons découvert aux Archives nat... (Suite des séances des 17 et 18 juillet 1793). Nous avons découvert aux Archives nationales (car-
... Paris, offre à la Convention l'hommage de son respect et de son obéissance aux lois ; elle est ains...
...58) une lettre des officiers municipaux de Mont-de-Marsan sur le même objet', elle est ain...
9° Lettre du général Custine qui, mandé à Paris, offre à la Convention l'hommage de son respect et de son obéissance aux lois ; elle est ainsi conçue (3) : ton C. 260, dossier n° 558) une lettre des officiers municipaux de Mont-de-Marsan sur le même objet', elle est ainsi conçue :
Aux citoyens composant le comité de Salut public de la Convention nationale. Aux citoyens composant le comité de Salut public de la Convention nationale.
...e national près le tribunal du district de Dax, Grailloc, Robin et Candau, nous vous prions de certifier dudit envoi dans vos registre... ...s, Ramon-bordes, accusateur public près le même tribunal ; Car-denau, commissaire national près le tribunal du district de Dax, Grailloc, Robin et Candau, nous vous prions de certifier dudit envoi dans vos registres et d'en référer à la Convention nationale.
« Les officiers municipaux de Mont-de-Marsan; « Les officiers municipaux de Mont-de-Marsan;
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 266. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 266.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 266. $) Arch...
...on G 260, dossier 558 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 266.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 266. $) Archives nationales, carton G 260, dossier 558 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 266.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 115
Locuteur: Billaud-Varenne
...on, c'est que j'ai écrit à mon district de se rallier autour de l'acte constitutionnel et qu il l'a accepté. » ...e. La preuve que j'étais et que je suis encore sincèrement attaché à la Révolution, c'est que j'ai écrit à mon district de se rallier autour de l'acte constitutionnel et qu il l'a accepté. »
Locuteur: Billaud-Varenne
...nnonce à la Convention ciue le district de Château-Renault a accepté là Constitution à l'unanimité, et avec des transports de joie inexprimables ; on a sonné toutes ... ...en, Vun des trente-deux députés mis en état d'arrestation (1), par laquelle il annonce à la Convention ciue le district de Château-Renault a accepté là Constitution à l'unanimité, et avec des transports de joie inexprimables ; on a sonné toutes les cloches, tiré le canon et fait illumination générale. Ce député demande à la...
Locuteur: Billaud-Varenne
...vention renvoie cette demande au comité de Salut public, ordonne l'insertion au Bulletin de l'acceptation de la Constitution faite par le district de Château-Renault.) (La Convention renvoie cette demande au comité de Salut public, ordonne l'insertion au Bulletin de l'acceptation de la Constitution faite par le district de Château-Renault.)
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le général Custine au Président de la Convention nationale. « Le général Custine au Président de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de ta République. , l'an II de ta République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...sident, appelé par les ordres du comité de Salut public, je ne veux pas exister dans le lieu des séances de la Convention, sans lui offrir, par votre organe, l'hommage de mon respect, de mon obéissance aux lc>is qui constituent la République et de mon inviolable attachement à son unité ... « Citoyen Président, appelé par les ordres du comité de Salut public, je ne veux pas exister dans le lieu des séances de la Convention, sans lui offrir, par votre organe, l'hommage de mon respect, de mon obéissance aux lc>is qui constituent la République et de mon inviolable attachement à son unité et à son indivisibilité. (Applaudissements.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...indet, commissaires dans le département de l'Eure, par laquelle ils annoncent qu'il n'y a plus de rebelles dans ce département et transme... 11° Lettre des représentants Duroy et Thomas-Robert Lindet, commissaires dans le département de l'Eure, par laquelle ils annoncent qu'il n'y a plus de rebelles dans ce département et transmettent un mémoire sur la façon dont il faudra conduire les opérations dans le dép...
Locuteur: Billaud-Varenne
...s du peuple députés dans le département de l'Eure, au citoyen Président de la Convention nationale. Les représentants du peuple députés dans le département de l'Eure, au citoyen Président de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
Plus de rebelles dans le département de 1 Eure. Plus de rebelles dans le département de 1 Eure.
Locuteur: Billaud-Varenne
...résente séance, au rapporteur du comité de Salut public, sur un objet qui intéresse essentiellement la prospérité de l'administration de ce département. corder la parole, dans la présente séance, au rapporteur du comité de Salut public, sur un objet qui intéresse essentiellement la prospérité de l'administration de ce département.
Locuteur: Billaud-Varenne
Mémoire concernant les opérations de l'armée de la République dans le département de l Eure. Mémoire concernant les opérations de l'armée de la République dans le département de l Eure.
Locuteur: Billaud-Varenne
...es rebelles sont chassés du département de 1 Lure mais le foyer de la révolte était à uaen ; il faut donc ...
...ons que la même armée doit être chargée de cette expédition qui doit être dirigée ...
( Les rebelles sont chassés du département de 1 Lure mais le foyer de la révolte était à uaen ; il faut donc éteindre ce foyer; nous pensons que la même armée doit être chargée de cette expédition qui doit être dirigée par les mêmes généraux,
Locuteur: Billaud-Varenne
(( L'armée des côtes de la Manche qui, d'ailleurs, nest ni form...
..., a une autre destination. Les généraux de cette armée doivent s occuper uniquemen...
...ller a la sûreté des côtes et des ports de mer et rompre toute liaison avec Wimphe...
(( L'armée des côtes de la Manche qui, d'ailleurs, nest ni formée ni réunie, a une autre destination. Les généraux de cette armée doivent s occuper uniquement des fonctions attachées a leur destination. Ils doivent veiller a la sûreté des côtes et des ports de mer et rompre toute liaison avec Wimphen (sic).
Locuteur: Billaud-Varenne
« Il faut confier à l'armée de l'Eure le soin de reduire les conspirateurs du donjon de Caen. « Il faut confier à l'armée de l'Eure le soin de reduire les conspirateurs du donjon de Caen.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e nombreuse, en "pourra augmenter celle de l'Eure et y faire passer des bataillons et des escadrons de l'ar-mee des cotes, s'il s'en trouve da... ((S'il faut une armée nombreuse, en "pourra augmenter celle de l'Eure et y faire passer des bataillons et des escadrons de l'ar-mee des cotes, s'il s'en trouve dans les lieux voisins.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ntants du peuple expire. Le département de l'Eure a recouvré sa liberté, l'armée de la République se rassemble dans Evreux : on va former un camp hors de la ville, qui ne pourrait pas fournir e... « La mission des représentants du peuple expire. Le département de l'Eure a recouvré sa liberté, l'armée de la République se rassemble dans Evreux : on va former un camp hors de la ville, qui ne pourrait pas fournir e logement à tous les bataillons et à la cavalerie qui s'y rendent.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ire pour la diseipline et la réputation de l'armée qu'il tant soutenir ; les représentants du peuple députés dans le département de l'Eure donneront toute leur attention aux opérations de I armee, tant qu'elle sera dans le dépa...
...sentants chargés des mêmes fonctions et de la même étendue de confiance pour le rétablissement de l'ordre dans le Calvados.
« Cette disposition est nécessaire pour la diseipline et la réputation de l'armée qu'il tant soutenir ; les représentants du peuple députés dans le département de l'Eure donneront toute leur attention aux opérations de I armee, tant qu'elle sera dans le département. Mais il faut faire rendre un décret qui nomme" des représentants chargés des mêmes fonctions et de la même étendue de confiance pour le rétablissement de l'ordre dans le Calvados.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e doit être un peu différente ; l'armee de la République dans le département de l'Eure est une armée de pacificateurs, l'influence des représen...
...« 2° L armée destinée au rétablissement de 1 ordre doit toujours être essentiellement distincte et separée de l'armée des côtes, l'état-major est dif...
...es deux armées, il pourrait en résulter de la contusion, du desordre, et, ce qui pourrait paraître un terme de rapprochement, deviendrait peut-etre une occasion de division
...vénient a charger ces mêmes députés des fonctions dont il s agit : 1° l'influence doit être un peu différente ; l'armee de la République dans le département de l'Eure est une armée de pacificateurs, l'influence des représentants doit être grande ; les autres armées sont destinées a combattre et à vainc...
...nfluence ne doit pas gêner les opérations qui sont toutes purement militaires : « 2° L armée destinée au rétablissement de 1 ordre doit toujours être essentiellement distincte et separée de l'armée des côtes, l'état-major est différent ; si les mêmes députés remplissaient les mêmes fonctions dans les deux armées, il pourrait en résulter de la contusion, du desordre, et, ce qui pourrait paraître un terme de rapprochement, deviendrait peut-etre une occasion de division
...ton C 260, dossier 558 — Proces-verbaux de la Convention, tome 14, paçe 267 — Aulard - Recueil des Actes et de la correspondance du comité de Salut public, tome 5, page 281 (2) Archives nationales, carton C 260, dossier 558 — Proces-verbaux de la Convention, tome 14, paçe 267 — Aulard - Recueil des Actes et de la correspondance du comité de Salut public, tome 5, page 281
« Paris, le 18 juillet 1793 « Paris, le 18 juillet 1793
« Evreux, le 17 juillet 1793 « Evreux, le 17 juillet 1793
... Convention nationale d'ac- (1) Journal de Perlet, n° 301, page 338, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16;page 266 « Nous prions la Convention nationale d'ac- (1) Journal de Perlet, n° 301, page 338, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16;page 266

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 116
Locuteur: Billaud-Varenne
13° Adresse des membres de VAssemblée primaire de Landrecies, en date du 15 juillet 1793, par laquelle ils annoncent que l'acte constitutionnel a été accepté à l'unanimité ; elle est ... 13° Adresse des membres de VAssemblée primaire de Landrecies, en date du 15 juillet 1793, par laquelle ils annoncent que l'acte constitutionnel a été accepté à l'unanimité ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le 17 juillet 1793, l'an II de la République. _ _ T « Le 17 juillet 1793, l'an II de la République. _ _ T
Locuteur: Billaud-Varenne
...ent joués sur le carillon; qu'une salve de cinq coups de canon l'annoncerait à nos voisins et au...
...uissent, et que les derniers en meurent de rage ; enfin que la ville serait illuminée. Le citoyen Hullin, commandant temporaire de la place, est venu, tant en son nom qu ...
...ns l'assemblée pour entendre la lecture de l'acte fondamental qui doit faire notre bonheu...
.... L'assemblée, applaudissant aux désirs de nos braves frères d'armes, a arrêté ce ...
... dans 1 assemblee primaire; que lecture de l'acte constitutionnel leur serait faite, et que les cris de : Vive la République! vive la Constitution! et vive la Convention nationale! mutue...
...t, s'il était possible,' les sentiments de fraternité et d'amitie qui nous animent...
...témoigner son allégresse, elle a arrêté que les airs les plus patriotiques seraient joués sur le carillon; qu'une salve de cinq coups de canon l'annoncerait à nos voisins et aux Autrichiens, pour que les premiers s en réjouissent, et que les derniers en meurent de rage ; enfin que la ville serait illuminée. Le citoyen Hullin, commandant temporaire de la place, est venu, tant en son nom qu en celui des corps qui tiennent garnison en cette ville, demander à l'assemblée ...
...s d'amitié qui attachent déjà les citoyens militaires, la garnison fût admise dans l'assemblée pour entendre la lecture de l'acte fondamental qui doit faire notre bonheur, et se réjouir avec nous. L'assemblée, applaudissant aux désirs de nos braves frères d'armes, a arrêté ce jourdhui, à huit heures du matin, que le citoyen commandant les introduirait dans 1 assemblee primaire; que lecture de l'acte constitutionnel leur serait faite, et que les cris de : Vive la République! vive la Constitution! et vive la Convention nationale! mutuellement exprimés, augmenteraient, s'il était possible,' les sentiments de fraternité et d'amitie qui nous animent.
Locuteur: Billaud-Varenne
...roduits dans l'assemblée, lecture faite de la Charte républicaine, le citoyen Hullin, commandant de la place, fit un discours analogue au g...
...che des armées ennemies, fit lé serment de fidélité à la Republique, à la Constitution qu'il défendra jusqu'à la mort; et que ...
...otisme trouveraient leur tombeau auprès de nos murs, comme ils avaient trouvé une ...
...2 ; aussitôt le serment' fut un million de fois répété par tous les militaires et les citoyens de la ville, et les airs les plus patrioti...
...et leurs satellites, s'ils ont l'audace de nous approcher.
« Nos frères d'armes ayant ete introduits dans l'assemblée, lecture faite de la Charte républicaine, le citoyen Hullin, commandant de la place, fit un discours analogue au grand objet qui nous réunissait ; et après avoir rappelé que les soldats du despotisme arreterent en cette ville, en 1712, la marche des armées ennemies, fit lé serment de fidélité à la Republique, à la Constitution qu'il défendra jusqu'à la mort; et que les satellites du despotisme trouveraient leur tombeau auprès de nos murs, comme ils avaient trouvé une barrière en 1712 ; aussitôt le serment' fut un million de fois répété par tous les militaires et les citoyens de la ville, et les airs les plus patriotiques augmentaient encore notre joie. Enfin, citoyens législateurs, pas une seule personne n'est sortie sans avoir mille fois juré d'exterminer tous les tyrans et leurs satellites, s'ils ont l'audace de nous approcher.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ir ces fonctions avec quelque espérance de succès. - . Calvados, ou qu'il en charge ceux des députés qui pourraient remplir ces fonctions avec quelque espérance de succès. - .
Locuteur: Billaud-Varenne
...au peuple égare : mais on ne perdra pas de vue que ce sera le dernier retranchemen...
...e forcer; il faudra préserver le peuple de tous les fléaux dont le passage d'une a...
...gné, mais il faudra s'assurer des chels de la conspiration. ,
...ire ; elle doit être prompte et rapide ; c'est encore la paix qu'il faut offrir au peuple égare : mais on ne perdra pas de vue que ce sera le dernier retranchement des conspirateurs et qu il faudra peut-être le forcer; il faudra préserver le peuple de tous les fléaux dont le passage d'une armée est ordinairement accompagné, mais il faudra s'assurer des chels de la conspiration. ,
Locuteur: Billaud-Varenne
« Ce serait par la route de Bayeux qu on attaquerait Caen avec plus de facilite et de succès, mais Bayeux est à Wimphen (sic)...
...a marche des troupes devant le faubourg de Yaucel ; il faudra déployer l'appareil de l'armée, le peuple saura bientôt que c'...
...ui que s'est levee 1 armée des vengeurs de la liberte et des Droits
« Ce serait par la route de Bayeux qu on attaquerait Caen avec plus de facilite et de succès, mais Bayeux est à Wimphen (sic) ; il faut donc diriger la marche des troupes devant le faubourg de Yaucel ; il faudra déployer l'appareil de l'armée, le peuple saura bientôt que c'est pour lui que s'est levee 1 armée des vengeurs de la liberte et des Droits
Locuteur: Billaud-Varenne
de l'homme. . . de l'homme. . .
Locuteur: Billaud-Varenne
...ne se lève plus maintenant aux clameurs de Buzot et de Barbaroux, les traîtres sont démasqués,...
...a et reclamera sa souveraineté au bruit de la nouvelle armée qui se met en marche ...
« On ne se lève plus maintenant aux clameurs de Buzot et de Barbaroux, les traîtres sont démasqués, le peuple se déclarera et reclamera sa souveraineté au bruit de la nouvelle armée qui se met en marche contre des conspirateurs. . % »
Locuteur: Billaud-Varenne
...tion du Calvados pour éteindre le foyer de la conspiration ; « Ce mémoire se réduit a deux cneis : 1° accélérer l'expédition du Calvados pour éteindre le foyer de la conspiration ;
Locuteur: Billaud-Varenne
...eprésentants nommes dans le département de l'Eure. ...ants ayant dans cette expédition les mêmes fonctions à remplir qu'ont eues les représentants nommes dans le département de l'Eure.
Locuteur: Billaud-Varenne
...t propres a faire sortir, dans l'espace de huit jours, 30,000 soldats des hôpitaux... ...nd, physicien et naturaliste (1), par laquelle * propose des moyens salutaires et propres a faire sortir, dans l'espace de huit jours, 30,000 soldats des hôpitaux militaires, et les mettre en état d'aller reprendre leur poste dans les armées.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ion aux comités des secours publics eti de la guerre réunis.) (La Convention renvoie la pétition aux comités des secours publics eti de la guerre réunis.)
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 267. Bulletin de la Convention du 18 juillet 1793. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 267. Bulletin de la Convention du 18 juillet 1793.
« Hier la commune de Landrecies s'est assemblée pour émettre son vœu sur l'acte constitutionnel. Lecture faite de cet acte sublime, l'assemblée primaire, convainc...
...adopté à l'unanimité' (1 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 267 ei Audit...
« Hier la commune de Landrecies s'est assemblée pour émettre son vœu sur l'acte constitutionnel. Lecture faite de cet acte sublime, l'assemblée primaire, convaincue que la liberté et l'égalité peuvent seules rendre les Français heureux, a adopté à l'unanimité' (1 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 267 ei Auditeur national, n° 301, page 1.
...ue les assemblées primaires des cantons de Neuvy-sur-Loire, département de la Nièvre ; de Fonte-nay-Saint-Père, département de Seine-et-Oise ; de Bazoches, département de l'Aisne^ ; de la 21e section de Rouen ; de Nemours, département de Seine-et-Marne ; de Maule-sur-Mandre, département de Seine-et-Oise ; de la 10e section de la ville de Rouen, de la section du midi de la ville de Provins, des trois sections de la ville de Mâcon ; de Void, département de la Meuse ; de Senlis, département de l'Oise ; de Cosne, département de la Nièvre ; de Fontainebleau ; de Chaumes, département de Seine-et-Marne ; de la 2e section du Havre; de Châtillon-sur-Seine, département de la Côte-d'Or ; de Coulommiers, département de Seine-et-Marne ; de Bétliune ; des neuf cantons du district de Clermont, dépar- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269. et Jour... (Sarthe), au nom du comité des dépêches (1), fait connaître que les assemblées primaires des cantons de Neuvy-sur-Loire, département de la Nièvre ; de Fonte-nay-Saint-Père, département de Seine-et-Oise ; de Bazoches, département de l'Aisne^ ; de la 21e section de Rouen ; de Nemours, département de Seine-et-Marne ; de Maule-sur-Mandre, département de Seine-et-Oise ; de la 10e section de la ville de Rouen, de la section du midi de la ville de Provins, des trois sections de la ville de Mâcon ; de Void, département de la Meuse ; de Senlis, département de l'Oise ; de Cosne, département de la Nièvre ; de Fontainebleau ; de Chaumes, département de Seine-et-Marne ; de la 2e section du Havre; de Châtillon-sur-Seine, département de la Côte-d'Or ; de Coulommiers, département de Seine-et-Marne ; de Bétliune ; des neuf cantons du district de Clermont, dépar- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269. et Journal des Débats et des décrets, n» 304 page 227.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 117
Locuteur: Levasseur
...vention ordonne l'insertion au Bulletin de l'acceptation de l'acte constitutionnel par ces différentes assemblées primaire... (La Convention ordonne l'insertion au Bulletin de l'acceptation de l'acte constitutionnel par ces différentes assemblées primaires.)
Locuteur: Portiez
(de l'Oise) 2ï. Dimanche 14 juillet toutes les sections de la ville de Beauvais, chef-lieu du département de l'Oise ont voté l'acceptation de l'acte constitutionnel. Cette heureuse nouvelle a été annoncée... (de l'Oise) 2ï. Dimanche 14 juillet toutes les sections de la ville de Beauvais, chef-lieu du département de l'Oise ont voté l'acceptation de l'acte constitutionnel. Cette heureuse nouvelle a été annoncée au bruit des tambours, des cloches et du canon, et célébrée par une illuminatio...
Locuteur: Levasseur
tement de la Meuse ; de la Charité, du district du même nom ; de la ville de Noyon, de Péronne, département de la Somme ; des huit cantons du district de Compiègne, département de l'Oise ; de N ogent-le-Rotrou ; d'Eu, département de la Seine-Inférieure ; d'Houdan, département de Seine-et-Oise ; de Sainte-Menehould ; de Vienne-le-Ghâteau, district de Sainte-Menehould ; de Dole, département du Jura ; de Brezolles, département d'Eure-et-Loir ; de Ramerupt, département de l'Aube ; des huit sections de la ville de Reims ; de Chartres ; de Mézières, département des Ardennes ; de Charleville, de Rethel, d'Arcis-sur-Aube; de Dreux, département d'Eure-et-Loir ; de Calais, de Palaiseau, département de Seine-et-Oise, des cantons du district de Breteuil, ont accepté la Constitution à l'unanimité. Les procès-verbaux de ces assemblées primaires contiennent l'expression touchante de la joie qu'elles ont témoignée en l'acc... tement de la Meuse ; de la Charité, du district du même nom ; de la ville de Noyon, de Péronne, département de la Somme ; des huit cantons du district de Compiègne, département de l'Oise ; de N ogent-le-Rotrou ; d'Eu, département de la Seine-Inférieure ; d'Houdan, département de Seine-et-Oise ; de Sainte-Menehould ; de Vienne-le-Ghâteau, district de Sainte-Menehould ; de Dole, département du Jura ; de Brezolles, département d'Eure-et-Loir ; de Ramerupt, département de l'Aube ; des huit sections de la ville de Reims ; de Chartres ; de Mézières, département des Ardennes ; de Charleville, de Rethel, d'Arcis-sur-Aube; de Dreux, département d'Eure-et-Loir ; de Calais, de Palaiseau, département de Seine-et-Oise, des cantons du district de Breteuil, ont accepté la Constitution à l'unanimité. Les procès-verbaux de ces assemblées primaires contiennent l'expression touchante de la joie qu'elles ont témoignée en l'acceptant.
Locuteur: Levasseur
...rimaire du canton d'Orbais, département de l'Aisne (1), ont accepté la Constitution avec enthousiasme et à l'unanimité. Ils...
...intenir toutes les dispositions au prix de leur sang.
TJn autre membre annonce que les citoyens composant l'assemblée primaire du canton d'Orbais, département de l'Aisne (1), ont accepté la Constitution avec enthousiasme et à l'unanimité. Ils jurent d'en maintenir toutes les dispositions au prix de leur sang.
Locuteur: Gossuin
...nombre, du département du Nord, chassés de leurs foyers, occupés par l'ennemi, se sont réunis à Douai, et y ont accépté la Constitution : les malades ont envoyé leur acceptati... C3) fait connaître que des citoyens, en grand nombre, du département du Nord, chassés de leurs foyers, occupés par l'ennemi, se sont réunis à Douai, et y ont accépté la Constitution : les malades ont envoyé leur acceptation par écrit.
Locuteur: Billaud-Varenne
14° Extrait du registre des arrêtés de la société républicaine de Dun-sur-Auron, département du Cher, dans lequel il est rendu compte de l'acceptation unanime de la Constitution par les membres de cette société ; il est ainsi conçu (1) ... 14° Extrait du registre des arrêtés de la société républicaine de Dun-sur-Auron, département du Cher, dans lequel il est rendu compte de l'acceptation unanime de la Constitution par les membres de cette société ; il est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Après la lecture du procès-verbal de la dernière séancp, le citoyen J. B. Bidault a fait un discours sur la Constitution qui a été fort applaudi, et dont mentio... « Après la lecture du procès-verbal de la dernière séancp, le citoyen J. B. Bidault a fait un discours sur la Constitution qui a été fort applaudi, et dont mention honorable a été arrêtée.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ment fait un discours instructif sur la Constitution qui a été de même applaudi, mention honorable en a é...
... 14 courant, après avoir pris l'attache de la municipalité.
« Ensuite le citoyen Régnault qui avait la parole a également fait un discours instructif sur la Constitution qui a été de même applaudi, mention honorable en a été arrêtée, ainsi que l'affiche dans le lieu oit se tiendra l'assemblée primaire du dimanche, 14 courant, après avoir pris l'attache de la municipalité.
Locuteur: Billaud-Varenne
...rts du citoyen Barère, membre du comité de Salut public, la société y a vivement applaudi et aussitôt tous les membres de l'assemblée se levant simultanément ont...
...clama*-tion unanime qu'ils acceptent la Constitution présentée au peuple français par la Con...
...té suivie des cris répétés et prolongés de. : Vive la République une et indivisible! Vive la Convention nationale! Vive la Constitution; les tribunes, par leurs applaudissements unanimes ont accédé aux sentiments de la société.
« Lecture faite des rapports du citoyen Barère, membre du comité de Salut public, la société y a vivement applaudi et aussitôt tous les membres de l'assemblée se levant simultanément ont déclaré par une acclama*-tion unanime qu'ils acceptent la Constitution présentée au peuple français par la Convention nationale. Cette acclamation a été suivie des cris répétés et prolongés de. : Vive la République une et indivisible! Vive la Convention nationale! Vive la Constitution; les tribunes, par leurs applaudissements unanimes ont accédé aux sentiments de la société.
Locuteur: Gossuin
(La Convention décrète la proposition de Gossuin.) (La Convention décrète la proposition de Gossuin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait du registre des arrêtés de la société républicaine de Dun-sur-Auron. Extrait du registre des arrêtés de la société républicaine de Dun-sur-Auron.
Locuteur: Billaud-Varenne
...dinaire du vendredi 12 juillet, l'an II de la République. ( Séance publique et extraordinaire du vendredi 12 juillet, l'an II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le citoyen Charton Ruby a de même prononcé un discours et la mention... « Le citoyen Charton Ruby a de même prononcé un discours et la mention honorable en a été arrêtée.
Locuteur: Billaud-Varenne
« A la suite de son discours il a demandé que tous les sociétaires fussent tenus de se rendre à l'assemblée primaire indiquée à dimanche prochain, à l'effet de surveiller les malveillants qui en trou...
..., sinon qu'ils fussent déclarés ennemis de la République.
« A la suite de son discours il a demandé que tous les sociétaires fussent tenus de se rendre à l'assemblée primaire indiquée à dimanche prochain, à l'effet de surveiller les malveillants qui en troubleraient l'ordre, sinon qu'ils fussent déclarés ennemis de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Un autre membre, en appuyant le fond de la motion, l'a réduite à cette proposit... « Un autre membre, en appuyant le fond de la motion, l'a réduite à cette proposition, que ceux des sociétaires qui, pour toutes autres causes que maladie, force ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...t mis aux voix ; celle qui a pour objet de déclarer ennemis de la République les membres absents de l'assemblée primaire a été rejetée ; l'... « La proposition et l'amendement discutés et mis aux voix ; celle qui a pour objet de déclarer ennemis de la République les membres absents de l'assemblée primaire a été rejetée ; l'amendement adopté en ces termes
Locuteur: Billaud-Varenne
Ceux des membres de la société qui, pour toute autre cause ...
...ient point à l'assemblée primaire du 14 de ce mois, seront irrévocablement rayés d...
... et pour que chacun des membres absents de la séance aient à s'y conformer, il leu...
Ceux des membres de la société qui, pour toute autre cause que maladie, force majeure ou absence antérieure au présent arrêté n'assisteraient point à l'assemblée primaire du 14 de ce mois, seront irrévocablement rayés du tableau ; et pour que chacun des membres absents de la séance aient à s'y conformer, il leur en sera adressé copie.
Locuteur: Gossuin
...te du zèle qu'ils ont mis à accepter la Constitution et leur faire savoir qu'elle leur accor... ... son Président écrira à ces braves gens pour leur dire combien elle est satisfaite du zèle qu'ils ont mis à accepter la Constitution et leur faire savoir qu'elle leur accordera les secours dont ils auront besoin.
(3) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 863, 2* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pages 269 et 27... (3) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 863, 2* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pages 269 et 278.
...yées à l'assemblée : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 268. , secrétaire, reprend la leeture des lettres, adresses et pétitions envoyées à l'assemblée : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 268.
...on C 262, dossier 581 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pape 268. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 581 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pape 268.
...rton C 262, dossier 581. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 268. « Il a été arrêté que copie du présent sera (1) Archives nationales, carton C 262, dossier 581. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 268.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 118
Locuteur: Billaud-Varenne
15° Adresse des membres de la société populaire du Mans, par laque...
...la Convention le 31 mai et acceptent la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
15° Adresse des membres de la société populaire du Mans, par laquelle ils adhèrent aux mesures prises par la Convention le 31 mai et acceptent la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
... les bons citoyens se rallièrent autour de oe palladium de la liberté. Bientôt la tête du tyran, q...
...nt pu patriotiser, tomba sous le glaive de la loi. Cet exemple fameux de justice nationale ébranla le trône de tous les tyrans de l'Europe ; leurs projets liberti-cides ...
...ables des ennemis du dedans, et la mort de Gapet devint le signal d'une lutte scan...
...sion tumultueuse étaient écoulés, et la Constitution n'était pas commencée; le peuple, en fr...
...ur purger le Sénat français. Nos frères de Paris l'ont exécutée. Depuis cet événement mémorable que l'histoire burinera à côté de ceux du 10 août et du 14 juillet, votre carrière, citoyens représentants,: est digne de vous, digne du peuple dont vous justifi...
« La Convention nationale fut formée, et tous les bons citoyens se rallièrent autour de oe palladium de la liberté. Bientôt la tête du tyran, qu'un pardon généreux et 30 millions de.liste civile n'avaient pu patriotiser, tomba sous le glaive de la loi. Cet exemple fameux de justice nationale ébranla le trône de tous les tyrans de l'Europe ; leurs projets liberti-cides rallumèrent les espérances coupables des ennemis du dedans, et la mort de Gapet devint le signal d'une lutte scandaleuse entre les représentants du peuple ; la discorde fixée dans votre sein alimentait l'espoir des contre-révolutionnaires. Dix mois d'une session tumultueuse étaient écoulés, et la Constitution n'était pas commencée; le peuple, en frémissant, ne voyait dans l'avenir que l'esclavage ou la mort. Une troisième révolution était donc nécessaire pour purger le Sénat français. Nos frères de Paris l'ont exécutée. Depuis cet événement mémorable que l'histoire burinera à côté de ceux du 10 août et du 14 juillet, votre carrière, citoyens représentants,: est digne de vous, digne du peuple dont vous justifiez la confiance.
Locuteur: Billaud-Varenne
... nos vœux, en nous donnant l'immortelle Constitution que vous présentez à l'acceptation du p...
... langage plus sublime ; ce chef-d'œuvre de morale publique, qui assure nos droits sur les bases de la vertu et de la liberté, brisera tôt ou tard les fer...
... est établi sur les principes immuables de la raison.
« Vous avez rempli vos obligations et nos vœux, en nous donnant l'immortelle Constitution que vous présentez à l'acceptation du peuple français ; jamais le patriotisme et la philosophie ne parlèrent un langage plus sublime ; ce chef-d'œuvre de morale publique, qui assure nos droits sur les bases de la vertu et de la liberté, brisera tôt ou tard les fers des nations asservies, parce qu'il est établi sur les principes immuables de la raison.
Locuteur: Billaud-Varenne
16° Adresse de la société populaire de la ville de Sablé, département de la Sarthe, par laquelle elle adhère aux...
...ai et déclare accepter à l'unanimité la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
16° Adresse de la société populaire de la ville de Sablé, département de la Sarthe, par laquelle elle adhère aux mesures prises par la Convention le 31 mai et déclare accepter à l'unanimité la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
... Convention nationale et au département de Cher envoyée à la. Convention nationale et au département de Cher
Locuteur: Billaud-Varenne
, Pan II de la République française. , Pan II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...uement exprimé, provoqua la dissolution de l'ancienne assemblée, incapable de conduire au. port le vaisseau politique de l'Etat. ...çais le désir d'un gouvernement républicain. Ce besoin fortement senti, énergi-quement exprimé, provoqua la dissolution de l'ancienne assemblée, incapable de conduire au. port le vaisseau politique de l'Etat.
Locuteur: Billaud-Varenne
...égales. Recevez donc, avec l'expression de notre reconnaissance, le serment que nous faisons de professer, jusqu'à la mort, les principes immuables de la liberté et de l'égalité, énergiquement exprimés dans ... ...n des assemblées primaires'; le langage du sentiment n'a pas besoin des formes légales. Recevez donc, avec l'expression de notre reconnaissance, le serment que nous faisons de professer, jusqu'à la mort, les principes immuables de la liberté et de l'égalité, énergiquement exprimés dans votre charte républicaine.
Locuteur: Billaud-Varenne
...chever l'éducation publique, seul moyen de cimenter la révolution, en épurant nos mœurs : c'est alors que vous aurez bien mérité de la patrie, et nos derniers neveux ne pr... ...à former, votre carrière politique est bientôt finie ; ne la terminez pas sans achever l'éducation publique, seul moyen de cimenter la révolution, en épurant nos mœurs : c'est alors que vous aurez bien mérité de la patrie, et nos derniers neveux ne prononceront vos noms qu'avec attendrissement.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres de la société populaire du Mans. « Les membres de la société populaire du Mans.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société populaire de la ville de Sablé, chef-lieu de district, département de la La société populaire de la ville de Sablé, chef-lieu de district, département de la
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
«c L'anéantissement de la tyrannie et du fanatisme, source infernale de tous nos maux ; voilà notre vœu, à tous...
...es propriétés, voilà ce que nous jurons de maintenir. Notre serment ne sera pas va...
«c L'anéantissement de la tyrannie et du fanatisme, source infernale de tous nos maux ; voilà notre vœu, à tous ; la liberté, l'égalité, la sûreté des personnes et des propriétés, voilà ce que nous jurons de maintenir. Notre serment ne sera pas vain.
Locuteur: Billaud-Varenne
...crets, et nous acceptons unanimement la Constitution républicaine que vous donnez au peuple ... ... applaudissons à la Révolution salutaire du 31 mai ; nous adhérons à tous vos décrets, et nous acceptons unanimement la Constitution républicaine que vous donnez au peuple français.
« Le Mans, département de la Sarthe, 14 juillet 1793 « Le Mans, département de la Sarthe, 14 juillet 1793
...n. G 262, dossier 581. - Procèsnverhaux de la Convention, tome page 268. cr Citoyens représentants, la société popu- W Archives nationales, carton. G 262, dossier 581. - Procèsnverhaux de la Convention, tome page 268.
« Le 11 juillet 1793 « Le 11 juillet 1793
...on C 262, dossier 514 et Procès-verbaux de la Convention, touie 17, p. 268" ... la mention honorable et l'insertion au Bulletin.) {1) Archives nationales, carton C 262, dossier 514 et Procès-verbaux de la Convention, touie 17, p. 268"

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 119
Locuteur: Billaud-Varenne
« La Roche:Chalais, le 5 juin 1793, l'an II de la République française. « La Roche:Chalais, le 5 juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
17° Adresse de la société populaire de la Rache-Chalais, département de la Dordùgne, par laquelle elle félicite la Convention de l'achèvement de la Constitution et déclare adhérer aux mesures prises p... 17° Adresse de la société populaire de la Rache-Chalais, département de la Dordùgne, par laquelle elle félicite la Convention de l'achèvement de la Constitution et déclare adhérer aux mesures prises par cette assemblée les 31 mai et 2 juin ; elle est ainsi conçue (1) }
Locuteur: Billaud-Varenne
« Vous avez bien mérité de la, patrie ; nous le voyons par la Constitution, toute républicaine, que vous venez de donner aux Français ; elle est le rocher de la liberté et de l'égalité, dont vous a parlé Danton, que la Montagne vient de rouler sur les ennemis de la France libre, et qui portera bientôt... « Vous avez bien mérité de la, patrie ; nous le voyons par la Constitution, toute républicaine, que vous venez de donner aux Français ; elle est le rocher de la liberté et de l'égalité, dont vous a parlé Danton, que la Montagne vient de rouler sur les ennemis de la France libre, et qui portera bientôt la terreur et l'effroi dans l'âme des despotes coalisés contre elle qui lui dem...
Locuteur: Billaud-Varenne
18° Adresse de la société républicaine séant à Pau, par laquelle elle félicite la Convention de l'achèvement de la Constitution et demande le jugement des députés déte... 18° Adresse de la société républicaine séant à Pau, par laquelle elle félicite la Convention de l'achèvement de la Constitution et demande le jugement des députés détenus afin que, s'ils sont innocents, ils puissent reprendre leur place dans l'Ass...
Locuteur: Billaud-Varenne
{ soin le fruit de vos travaux, c'est-à-dire une Constitution. Elle est enfin achevée : elle va être ... { soin le fruit de vos travaux, c'est-à-dire une Constitution. Elle est enfin achevée : elle va être soumise incessamment à la discussion et à la sanction du souverain ; vous avez r...
Locuteur: Billaud-Varenne
...r en attendant, et, dans cet objet, cet acte sur lequel doit reposer son bonheur, avec le calme de l'impassibilité et dégagée de toute autre prévention que celte imprimée par Je plus ardent amour de la patrie. Si l'imperfection se faisait sentir dans quelqu'une de ses parties, le souverain porterait devant vous ses réclamations avec le sentiment de ses droits. ...l d'éclairer le peuple sur ses devoirs eomme sur ses droits, la nôtre va discuter en attendant, et, dans cet objet, cet acte sur lequel doit reposer son bonheur, avec le calme de l'impassibilité et dégagée de toute autre prévention que celte imprimée par Je plus ardent amour de la patrie. Si l'imperfection se faisait sentir dans quelqu'une de ses parties, le souverain porterait devant vous ses réclamations avec le sentiment de ses droits.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le caractère des hommes libres est de ne dissimuler jamais la vérité ; nous v...
...us ne les voyons cesser que pour frémir de la violation des principes les plus sac...
...e employé pour mettre en arrestation 22 de nos représentants. Trop éloignés du centre pour juger le mérite de cette arrestation, nous ne nous attache...
... législateurs, celles qui résultent des actes arbitraires, et certes le peuple frança...
« Le caractère des hommes libres est de ne dissimuler jamais la vérité ; nous vous la dirons donc tout entière. Elle nous presse, notre avons longtemps gémi des divisions qui régnaient parmi vous, et nous ne les voyons cesser que pour frémir de la violation des principes les plus sacrés exercée dans le mode inconcevable employé pour mettre en arrestation 22 de nos représentants. Trop éloignés du centre pour juger le mérite de cette arrestation, nous ne nous attacherons qu'aux conséquences. Vous lès connaissez, citoyens législateurs, celles qui résultent des actes arbitraires, et certes le peuple français a juré d'être libre, il ne courbera jamais sa tête sous aucun joug oppresseur...
Locuteur: Billaud-Varenne
..., séant à La Roche-Ghalais, département de la La société populaire des Amis der la République française, une et indivisible, séant à La Roche-Ghalais, département de la
Locuteur: Billaud-Varenne
...andataires du peuple (jusqu'à l'arrivée de vos successeurs), vos honorables travau...
...2 juin, auxquelles nous devons le salut de la République, quoi qu'en disent les fé...
...t la puissance nationale comme la bulle de savon devant celui qui la souffle.
« Continuez, mandataires du peuple (jusqu'à l'arrivée de vos successeurs), vos honorables travaux, avec le calme, la dignité et l'harmonie qui ont présidé à vos séances depuis les mémorables journées des 31 mai, J?r et 2 juin, auxquelles nous devons le salut de la République, quoi qu'en disent les fédéralistes, dont les projets liberticides se dissiperont devant la puissance nationale comme la bulle de savon devant celui qui la souffle.
Locuteur: Billaud-Varenne
...connaissante gravera vos noms au temple de mémoire, et les générations présentes et futures ne parleront de vous qu'avec respect, amour et reconnai... ...t qui avez établi le bonheur dû peuple sur des bases inébranlables, la patrie reconnaissante gravera vos noms au temple de mémoire, et les générations présentes et futures ne parleront de vous qu'avec respect, amour et reconnaissance.
Locuteur: Billaud-Varenne
...n besoin pressant pour nOs cœurs, c'est de vous exprimer notre éloignement pour les mesures prises par le département de la Gironde et autres, mesures que nous nous plaisions à croire être le fruit de l'égarement, entraîné par une sensibili...
...'établir que par l'harmonie et l'accord de toutes les parties^ aboutissant à un ce...
... principe, nous n'offrirons aux ennemis de la chose publique que la persévérance à...
« Nous ne saurions achever sans satisfaire encore un besoin pressant pour nOs cœurs, c'est de vous exprimer notre éloignement pour les mesures prises par le département de la Gironde et autres, mesures que nous nous plaisions à croire être le fruit de l'égarement, entraîné par une sensibilité irréfléchie : nous aimons la République une et indivisible, nous savons qu'elle ne peut s'établir que par l'harmonie et l'accord de toutes les parties^ aboutissant à un centre commun ; fidèles à ce principe, nous n'offrirons aux ennemis de la chose publique que la persévérance à ce devoir sacré et respect pour les lois.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nous vous demandons, législateurs, de rendre vous-mêmes- enfin à la justice l...
...l est parmi eux des coupables, la hache de la loi abatte leur tête ; que, s'ils sont innocents, la confiance nationale les venge de leurs calomniateurs.
« Nous vous demandons, législateurs, de rendre vous-mêmes- enfin à la justice les représentants du peuple mis en état d'arrestation, qu'ils soient jugés ; que la nation entière nomme leurs juges ; que, s'il est parmi eux des coupables, la hache de la loi abatte leur tête ; que, s'ils sont innocents, la confiance nationale les venge de leurs calomniateurs.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la Répu- , l'an II de la Répu-
« Les amis de la liberté et de l'égalité de cette ville, comme tous ceux de la République entière, attendaient avec...
...on 0 262, dossier 581 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 268.
« Les amis de la liberté et de l'égalité de cette ville, comme tous ceux de la République entière, attendaient avec la soif du fce- (1) Archives nationales, carton 0 262, dossier 581 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 268.
...on C 262, dossier 681. — Procès-verbavx de la Convention, tome 16, p. 268. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 681. — Procès-verbavx de la Convention, tome 16, p. 268.
« A Pau, le 30 juin 1793 « A Pau, le 30 juin 1793
19° Adresse de la société populaire de Bé-ziers, par laquelle elle déclare adh...
...rton C 262, dossier 581. Procès-verbaux de la Convention, tome 15, p. 268.
19° Adresse de la société populaire de Bé-ziers, par laquelle elle déclare adhérer aux mesures prises par la Convention les 31 mai et 2 juin ;.elle est ainsi conçue (1) : (1) Archives nationales, carton C 262, dossier 581. Procès-verbaux de la Convention, tome 15, p. 268.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 120
Locuteur: Billaud-Varenne
« Parti hier de Rouen, en vertu d'un arrêté pris conjoi...
...ons relatives à l'armement d'une partie de la force répressive, destinée à s'opposer aux troubles du Calvados et de l'Eure. J'avais déjà terminé ces opérat...
...ire ; je n'ai pas tardé à être instruit de la cause de cette allégresse ; c'était l'acceptation, à l'unanimité, de l'acte constitutionnel.
« Parti hier de Rouen, en vertu d'un arrêté pris conjointement avec mon collègue-Esnùe-la-Yallée, qui est resté dans cette dernière ville, j'étais arrivé ici pour concerter diverses opérations relatives à l'armement d'une partie de la force répressive, destinée à s'opposer aux troubles du Calvados et de l'Eure. J'avais déjà terminé ces opérations, et je me disposais à retourner à Rouen, après avoir eu une conférence avec...
...ipalité du Havre, lorsque le bruit du canon m'a annoncé un événement extraordinaire ; je n'ai pas tardé à être instruit de la cause de cette allégresse ; c'était l'acceptation, à l'unanimité, de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Billaud-Varenne
20° Adresse du 3e bataillon de la Gironde, par laquelle il admire les travaux de la Convention depuis les journées mémor...
...re d'unité que la Convention ni d'autre Constitution que celle qu'elle a si glorieusement dé...
20° Adresse du 3e bataillon de la Gironde, par laquelle il admire les travaux de la Convention depuis les journées mémorables des 31 mai, 1er et 2 juin, et déclare qu'il ne connaît d'autre centre d'unité que la Convention ni d'autre Constitution que celle qu'elle a si glorieusement décrétée ; elle est ainsi oonçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
sévère, et fort du témoignage de sa conscience, s'était contenté d'admir...
...s aujourd'hui que des malveillants, que de vils agitateurs croiraient pouvoir en abuser et concevoir de criminelles espérances, nous déclarons ...
...re que la Convention nationale, d'autre Constitution que celle que vous avez si glorieusemen...
...u peuple, qu'ils tombent sous le glaive de la loi. Pour nous, nous restons fermes à notre poste. Nous sommes impatients de verser notre sang pour la patrie ; notr...
sévère, et fort du témoignage de sa conscience, s'était contenté d'admirer en silence vos immenses travaux depuis les journées mémorables des 31 mai et 2 juin. Mais aujourd'hui que des malveillants, que de vils agitateurs croiraient pouvoir en abuser et concevoir de criminelles espérances, nous déclarons à la nation entière que, fidèles à nos principes, inaccessibles à toute espèce d'insinuation, nous ne connaissons d'autre centre que la Convention nationale, d'autre Constitution que celle que vous avez si glorieusement décrétée. Si des mandataires prévaricateurs ont trahi la confiance du peuple, qu'ils tombent sous le glaive de la loi. Pour nous, nous restons fermes à notre poste. Nous sommes impatients de verser notre sang pour la patrie ; notre dernier soupir sera pour la liberté et notre dernier cri : Vive la République ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...-tre, commissaire près Varmée des côtes de Cherbourg, dans laquelle il raconte avec quel enthousiasme la Constitution a été acceptée au Havre ; elle est ains... 21° Lettre du représentant Laurent Lecoin-tre, commissaire près Varmée des côtes de Cherbourg, dans laquelle il raconte avec quel enthousiasme la Constitution a été acceptée au Havre ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
La société -populaire et républicaine de Béziers, à la Convention nationale. La société -populaire et républicaine de Béziers, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le procès-verbal de notre séance du Ï7 juin, qui vous a été...
...éprouvons toutes les prétendues mesures de sûreté générale qui tendent à armer les...
« Le procès-verbal de notre séance du Ï7 juin, qui vous a été envoyé, a présagé nos sentiments sur les affaires présentes ; oui, nous vouons au mépris et nous réprouvons toutes les prétendues mesures de sûreté générale qui tendent à armer les départements les uns contre les autres, à organiser la guerre civile, à proscri...
Locuteur: Billaud-Varenne
...ntre ce rocher protecteur que les flots de la haine et de la vengeance viendront se briser, que les intérêts de l'amour-propre viendront échouer ; et s...
...artout le fédéralisme et le déchirement de la République ne se pressent pas de se prosterner devant cette arche sacrée...
...palladium sacré autour duquel les républicains sauront bien se rallier. C'est contre ce rocher protecteur que les flots de la haine et de la vengeance viendront se briser, que les intérêts de l'amour-propre viendront échouer ; et si les hommes pervers, orgueilleux et malveillants qui vont prêchant partout le fédéralisme et le déchirement de la République ne se pressent pas de se prosterner devant cette arche sacrée, s'ils n'en
Locuteur: Billaud-Varenne
...vélisme petit et cruel qu'ils se jouent de la morale du genre humain. Pour nous, iiers de cette égide salutaire, voici notre devise : l'homme libre qui a de bonnes lois ne courbe pas sa tête sous ... ...llance et leur horreur pour le bien public, ils prouvent que c'est par un maohiavélisme petit et cruel qu'ils se jouent de la morale du genre humain. Pour nous, iiers de cette égide salutaire, voici notre devise : l'homme libre qui a de bonnes lois ne courbe pas sa tête sous le joug des tyrans.
Locuteur: Billaud-Varenne
... puissent leur expression vous consoler de toutes les adresses en sens inverse qui... « Yoilà, législateurs, nos sentiments ; puissent leur expression vous consoler de toutes les adresses en sens inverse qui ne peuvent qu'affliger le cœur du bon patriote.
Locuteur: Billaud-Varenne
, VanII de la République française, une et indivis... , VanII de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
... républicains composant le 5e bataillon de la Gironde. » « Les soldats républicains composant le 5e bataillon de la Gironde. »
Locuteur: Billaud-Varenne
...t envoyé par elle près Varmée des côtes de Cherbourg, au Président de la Convention nationale. Laurent Lecointre, député à la Convention nationale, et envoyé par elle près Varmée des côtes de Cherbourg, au Président de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
l'an II de la République. l'an II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s salves d'artillerie que je m'empresse de vous retracer le tableau dont je viens ... « C'est au milieu des chants patriotiques et des salves d'artillerie que je m'empresse de vous retracer le tableau dont je viens d'être spectateur au Havre.
cr Au camp d'Hezinguen, ce 12 juillet 1793 cr Au camp d'Hezinguen, ce 12 juillet 1793
« Le 3e bataillon de la Gironde, éloigné du théâtre des pass...
...rton C 262, dossier 581. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269.
« Le 3e bataillon de la Gironde, éloigné du théâtre des passions, soumis à une discipline (i) Archives nationales, carton C 262, dossier 581. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269.
... républicains du Havre, je vole au sein de la section la plus voisine, et je rencontre une députation du conseil général de la commune qui vient me confirmer cette...
...on C 260, dossier 558.__ Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269.
« Pressé alors du désir d'aller confondre mes vœux avec ceux des républicains du Havre, je vole au sein de la section la plus voisine, et je rencontre une députation du conseil général de la commune qui vient me confirmer cette agréable nouvelle. Je me trans- (1) Archives nationales, carton C 260, dossier 558.__ Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 121
Locuteur: Billaud-Varenne
...lle est, citoyens collègues, l'esquisse de cette intéressante journée : les actes qu'elle a produits nous seront mieux co...
... sections du Havre vous feront parvenir de leur acceptation de l'acte constitutionnel.
« Telle est, citoyens collègues, l'esquisse de cette intéressante journée : les actes qu'elle a produits nous seront mieux connus par les procès-verbaux que les cinq sections du Havre vous feront parvenir de leur acceptation de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nota. — Le vœu des sections de Rouensur l'acte constitutionnel n'est pas encore « Nota. — Le vœu des sections de Rouensur l'acte constitutionnel n'est pas encore
Locuteur: Billaud-Varenne
... Adresse des membres du conseil général de Châlons-sur-Marne (1), par laquelle ils...
... les procès-verbaux des quatre sections de ce canton, qui contiennent le vœu unanime de ces quatre assemblées primaires pour l'acceptation de l'acte constitutionnel.
22° Adresse des membres du conseil général de Châlons-sur-Marne (1), par laquelle ils transmettent les procès-verbaux des quatre sections de ce canton, qui contiennent le vœu unanime de ces quatre assemblées primaires pour l'acceptation de l'acte constitutionnel.
Locuteur: Billaud-Varenne
porte ensuite au milieu des citoyens de la première section : des applaudisseme...
...du peuple, et des acclamations unanimes de : Vive la Convention nationale! Vive la République! Vive la Constitution! ont suivi son discours, où dans l'ef-î...
...isfaction particulière qu'il ressentait de l'acceptation solennelle de la Constitution dans la ville du Havre, exprime par avance celle de la Convention nationale qui l'a proposé...
... rentrer dans l'ordre tous les rebelles de l'intérieur.
porte ensuite au milieu des citoyens de la première section : des applaudissements ont précédé le représentant du peuple, et des acclamations unanimes de : Vive la Convention nationale! Vive la République! Vive la Constitution! ont suivi son discours, où dans l'ef-îusion d'un cœur républicain dont les sentiments étaient généralement partagés, il a témoigné la satisfaction particulière qu'il ressentait de l'acceptation solennelle de la Constitution dans la ville du Havre, exprime par avance celle de la Convention nationale qui l'a proposée au peuple français pour son bonheur et pour l'exemple du monde, et développé l...
...iberté, assise sur une base inébranlable, anéantira les tyrans étrangers et fera rentrer dans l'ordre tous les rebelles de l'intérieur.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La commune de Bolbec, par laquelle je suis passé en revenant du Havre, a accepté la Constitution à l'unanimité, moins trois voix. » « La commune de Bolbec, par laquelle je suis passé en revenant du Havre, a accepté la Constitution à l'unanimité, moins trois voix. »
Locuteur: Billaud-Varenne
... laquelle ils annoncent l'adhésion à la Constitution de toutes les compagnies d'artilleurs attachées à la place de Lille et transmettent un libelle adressé de Bordeaux au général de brigade Lavalette, commandant de la place ; ces pièces sont ainsi conçue... ...re des représentants Lesage-Senault et Duhem, commissaires à Varmée du Nord, par laquelle ils annoncent l'adhésion à la Constitution de toutes les compagnies d'artilleurs attachées à la place de Lille et transmettent un libelle adressé de Bordeaux au général de brigade Lavalette, commandant de la place ; ces pièces sont ainsi conçues (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
... dédommager du plaisir d'être au milieu de vous et d'y jouir du spectacle attendrissant que présente la réunion de tous les Français à leurs représentants...
... que nous soutenons ici contre les abus de tous genres et les fripons de toutes espèces, c'est sans doute le tab...
...us avons sous les yeux depuis l'arrivee de la Constitution.
« Si quelque chose peut nous dédommager du plaisir d'être au milieu de vous et d'y jouir du spectacle attendrissant que présente la réunion de tous les Français à leurs représentants, si quelque chose peut nous encourager dans la lutte longue, pénible et souvent infructueuse que nous soutenons ici contre les abus de tous genres et les fripons de toutes espèces, c'est sans doute le tableau charmant que nous avons sous les yeux depuis l'arrivee de la Constitution.
Locuteur: Billaud-Varenne
...timents, et j'y ai reconnu l'expression de la même volonté, de la même énergie. Ces visites fraternell...
...is sorti accompagné d'un grand concours de citoyens qui faisaient éclater à l'envi les témoignages de leur joie patriotique. Je me suis rendu...
... partout j'ai trouvé autant d'ordre que de surveillance dans le service qui se fai...
...re, auxquels va se joindre un bataillon de Rouen pour remplacer celui de la Dor-dogne, qui était en garnison dan...
...rcouru successivement les quatre autres sections ; j'y ai professé les mêmes sentiments, et j'y ai reconnu l'expression de la même volonté, de la même énergie. Ces visites fraternelles ont été terminées par le baiser d'unité républicaine, et je suis sorti accompagné d'un grand concours de citoyens qui faisaient éclater à l'envi les témoignages de leur joie patriotique. Je me suis rendu sur les remparts et sur les forts, que j'ai visités, au bruit d'une nombreuse a...
...s formidables et bien disposées, d'excellents canonniers et des gardes actives ; partout j'ai trouvé autant d'ordre que de surveillance dans le service qui se fait actuellement par les seuls citoyens du Havre, auxquels va se joindre un bataillon de Rouen pour remplacer celui de la Dor-dogne, qui était en garnison dans cette place importante.
Locuteur: Billaud-Varenne
...rentré dans la ville, un groupe immense de citoyens et de citoyennes réunis sur la place s'apprêtait à danser devant l'arbre de la liberté et faisait retentir les airs de chants patriotiques, auxquels se mêlait...
...l'allégresse et le vœu des républicains de la France, faisaient reculer plus loin les esclaves de l'Angleterre et avertissaient les rebelles du Calvados qu'il était temps de suivre l'exemple des véritables amis de la patrie.
« Le jour fini, je suis rentré dans la ville, un groupe immense de citoyens et de citoyennes réunis sur la place s'apprêtait à danser devant l'arbre de la liberté et faisait retentir les airs de chants patriotiques, auxquels se mêlait le bruit majestueux du canon, dont les coups redoublés, portant au loin l'allégresse et le vœu des républicains de la France, faisaient reculer plus loin les esclaves de l'Angleterre et avertissaient les rebelles du Calvados qu'il était temps de suivre l'exemple des véritables amis de la patrie.
Locuteur: Billaud-Varenne
...regarde ce jour comme un des plus beaux de ma vie, et je satisfais au doux besoin de mon cœur en vous transmettant les sensa... « Quant à moi, je regarde ce jour comme un des plus beaux de ma vie, et je satisfais au doux besoin de mon cœur en vous transmettant les sensations délicieuses dont il est encore et sera longtemps rempli.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ir, devait être mise, le 15, à la poste de Rouen ; mais, n'ayant pu arriver assez ... « P. S. — Cette lettre écrite au Havre, le 14 au soir, devait être mise, le 15, à la poste de Rouen ; mais, n'ayant pu arriver assez tôt, j'ai été forcé d'attendre le courrier d'aujourd'hui 16.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...son acceptation par toutes les sections de la ville, par toute la division de l'armée confiée à nos soins et à notre vigilance, nous y joignons l'adhésion de toutes les compagnies d'artilleurs attachés à la place, au nombre de 1,500, et qui n'avaient pu émettre leur... « Nous vous avons déjà annoncé son acceptation par toutes les sections de la ville, par toute la division de l'armée confiée à nos soins et à notre vigilance, nous y joignons l'adhésion de toutes les compagnies d'artilleurs attachés à la place, au nombre de 1,500, et qui n'avaient pu émettre leur vœu avec leurs corps respectifs, dont ils sont détachés.
« Lille, le 15 juillet 1793 « Lille, le 15 juillet 1793
...atriotisme ne le cédera en rien à celui de la ville. Tout le monde brigue l'honneur de signer son adhésion, et nous avons vu pleurer de désespoir des patriotes de la campagne chassés de leur domicile par les brigands d'Autriche et de Prusse, parce que les assemblées primaires de leurs communes ne pouvaient pas avoir lieu. Ils voteront dans le (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269. ...s primaires des campagnes se réunissent, et nous pouvons vous assurer que leur patriotisme ne le cédera en rien à celui de la ville. Tout le monde brigue l'honneur de signer son adhésion, et nous avons vu pleurer de désespoir des patriotes de la campagne chassés de leur domicile par les brigands d'Autriche et de Prusse, parce que les assemblées primaires de leurs communes ne pouvaient pas avoir lieu. Ils voteront dans le (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 269.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 122
Locuteur: Billaud-Varenne
...voyons l'annonce, l'acceptation unanime de la Constitution, et quoique les satellites du despotism...
...nts postes, les citoyens et les soldats de la garnison, aussi tranquilles qu'en pl...
« Hier toute la ville célébra, par une fête civique, dont nous vous envoyons l'annonce, l'acceptation unanime de la Constitution, et quoique les satellites du despotisme nous attaquassent au même instant sur plusieurs points à la fois, et dans différents postes, les citoyens et les soldats de la garnison, aussi tranquilles qu'en pleine paix, ne s'en livrèrent pas moins à la joie, et le bruit du canon est étouf...
Locuteur: Billaud-Varenne
...is comme le général ni nous, n'en avons de certitude, nous suspendons notre jugeme...
...el que le gouvernement mette le général de l'armée du Nord, à même de frapper de grands coups, en le faisant seconder par les armées du Rhin et de la Moselle : sans cet ensemble d'effort...
...nons bien que la guerre ne puisse finir de sitôt et que les immenses sacrifices du...
... l'on dit que Condé s'est rendu, les déserteurs, les prisonniers l'assurent ; mais comme le général ni nous, n'en avons de certitude, nous suspendons notre jugement. Il est cependant bien essentiel que le gouvernement mette le général de l'armée du Nord, à même de frapper de grands coups, en le faisant seconder par les armées du Rhin et de la Moselle : sans cet ensemble d'efforts, nous craignons bien que la guerre ne puisse finir de sitôt et que les immenses sacrifices du peuple Français ne produisent pas tout le bien qu'on a le droit dren attendre.
Locuteur: Billaud-Varenne
...sons, en même temps, un libelle adressé de Bordeaux au commandant de Lille, le général de brigade La.valette qui nous l'a dénoncé. Cette lecture vous fera connaître de plus en plus l'esprit d'intrigue et de scélératesse qui anime les meneurs de la faction liberticide des hommes d'Eta... « Nous vous adressons, en même temps, un libelle adressé de Bordeaux au commandant de Lille, le général de brigade La.valette qui nous l'a dénoncé. Cette lecture vous fera connaître de plus en plus l'esprit d'intrigue et de scélératesse qui anime les meneurs de la faction liberticide des hommes d'Etat.
Locuteur: Billaud-Varenne
,l'an II de la République française. ,l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Presque tous les tyrans couronnés de l'Europe, coalisés contre la liberté française sont forcés de gémir sur l'impuissance de leurs armes. Dans leurs coupables entre...
...ut ce que l'intrigue et la bassesse ont de ressources. Ligués avec les ennemis de l'intérieur, stipendiant aux dépens des trésors des peuples une horde de brigands au sein de la République française, ils n'ont plus d'espérance, ils ne voient plus de salut pour eux qu'en y introduisant l'anarchie et la guerre civile qu'en tâchant de dissoudre le corps politique, pour, au milieu d'une subversion totale de l'ordre social, relever parmi nous le trône de la tyrannie ; mais, qu'ils se trompent ...
« Presque tous les tyrans couronnés de l'Europe, coalisés contre la liberté française sont forcés de gémir sur l'impuissance de leurs armes. Dans leurs coupables entreprises, ils sont réduits à mettre aujourd'hui en usage tout ce que l'intrigue et la bassesse ont de ressources. Ligués avec les ennemis de l'intérieur, stipendiant aux dépens des trésors des peuples une horde de brigands au sein de la République française, ils n'ont plus d'espérance, ils ne voient plus de salut pour eux qu'en y introduisant l'anarchie et la guerre civile qu'en tâchant de dissoudre le corps politique, pour, au milieu d'une subversion totale de l'ordre social, relever parmi nous le trône de la tyrannie ; mais, qu'ils se trompent dans leurs odieux calculs !...... Les
Locuteur: Billaud-Varenne
de leurs forces, ils triompheront des efforts de leurs lâtehes ennemis ; ils feront rent...
...eront luire à tous les peuples l'aurore de la liberté.
de leurs forces, ils triompheront des efforts de leurs lâtehes ennemis ; ils feront rentrer dans, le néant jusqu'à l'ombre même du despotisme ; et à l'aide du génie qui les guide, ils feront luire à tous les peuples l'aurore de la liberté.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ctions liberticides du dedans, viennent de commettre un dernier attentat, dont les...
...de ne présentent point d'exemple. Le 31 de mai dernier, les Ier et 2 de ce mois, ces mêmes factions ayant inves...
...her un décret d'arrestation contre ceux de ses membres qui, placés au-dessus de toute faiblesse, de toute corruption, ont par leurs talents...
« Toutes ces factions du dehors, liguées avec des factions liberticides du dedans, viennent de commettre un dernier attentat, dont les annales du monde ne présentent point d'exemple. Le 31 de mai dernier, les Ier et 2 de ce mois, ces mêmes factions ayant investi la Convention nationale d'une force armée la plus menaçante, l'ont contrainte, par la puissance des canons, des baïonnettes et des poignards, à lâcher un décret d'arrestation contre ceux de ses membres qui, placés au-dessus de toute faiblesse, de toute corruption, ont par leurs talents, leur énergie et leur courage, combattu, dejoue tous les criminels projets form...
Locuteur: Billaud-Varenne
...ut être souillé avec autant d'astuce et de scélératesse!............ A cet événement désastreux un cri de douleur et d'indignation a retenti dans toutes les: parties de la République ; les citoyens, transportés d'une juste fureur, ont accouru de toutes parts, se sont réunis, se sont pressés, et, ne voyant de salut que dans la reprise de leurs droits naturels, ils se sont constitués en com~ missaires_ de Salut public, afin d'opposer à l'oppres...
...0 hommes au moins y arriveront sous peu de jours ; et, se rappelant de leurs serments, ils sauront recouvrer à...
...nt manifestée dans les premières années de la Révolution. Mais il ne suffit pas qu...
...e les armées, étrangères à toute espèce de faction, ne s'occupent qu'à tenir en éc...
...cun chef d'accusation : non jamais sanctuaire des lois ne peut être violé, ne peut être souillé avec autant d'astuce et de scélératesse!............ A cet événement désastreux un cri de douleur et d'indignation a retenti dans toutes les: parties de la République ; les citoyens, transportés d'une juste fureur, ont accouru de toutes parts, se sont réunis, se sont pressés, et, ne voyant de salut que dans la reprise de leurs droits naturels, ils se sont constitués en com~ missaires_ de Salut public, afin d'opposer à l'oppression la résistance la plus déterminée. Ils ont en aversion tout gouvernement des...
...mée s'organise dans presque tous les départements, pour voler vers Paris ; 80,000 hommes au moins y arriveront sous peu de jours ; et, se rappelant de leurs serments, ils sauront recouvrer à la Convention nationale et son indépendance et sa majestée outragée ; ils sauro...
... subjuguée par la crainte et la terreur, cette énergie qu'ils ont si glorieusement manifestée dans les premières années de la Révolution. Mais il ne suffit pas qu'un mouvement semblable s'opère au dedans ; il faut que les armées, étrangères à toute espèce de faction, ne s'occupent qu'à tenir en échec, qu'à vaincre les ennemis du dehors.
Locuteur: Billaud-Varenne
...la chose publique ; la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Bordeaux s'empresse, général, frère et ami, à se rallier autour de vous, en vous faisant une déclaration authentique de ses sentiments et de ses principes. Elle veut, avec la natio...
...er nos ennemis communs. Soyez au-dessus de tout désagrément personnel. Renfermez-vous tous dans la défense de la cause de la liberté ; et uni d'intention avec no...
...ns ces événements désastreux, dans la position délicate et pénible où se trouve la chose publique ; la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Bordeaux s'empresse, général, frère et ami, à se rallier autour de vous, en vous faisant une déclaration authentique de ses sentiments et de ses principes. Elle veut, avec la nation entière, la République une et indivisible ; vous l'avez juré aussi, eh bien ! ...
...onciations, tous les dégoûts, toutes les amertumes, dont cherchent à vous abreuver nos ennemis communs. Soyez au-dessus de tout désagrément personnel. Renfermez-vous tous dans la défense de la cause de la liberté ; et uni d'intention avec nous, attachez-vous plus que jamais à votre
« Bordeaux, le 30 juin 1793 « Bordeaux, le 30 juin 1793
...in. S'ils ont à gémir sur des trahisons de tout genre, sur les maux d'une guerre cruelle, pénétrés de plus en plus de la sainteté de leur cause et de l'étendue Çtl Archives nationales carto...
...quette, 1197, pièce 7. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 270.
Français ont juré d'être libres ; eh bien, ils n'auront pas juré en vain. S'ils ont à gémir sur des trahisons de tout genre, sur les maux d'une guerre cruelle, pénétrés de plus en plus de la sainteté de leur cause et de l'étendue Çtl Archives nationales carton AFn 148, plaquette, 1197, pièce 7. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 270.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 123
Locuteur: Billaud-Varenne
24° Lettre des ca/nonniers de la République, actuellement à Lille, so...
...walette, sous le com.-mandement du chef de brigade Sangis (1), par laquelle ils fo...
...s laquelle ils expriment les transports de joie qui les ont animés à la lecture de l'acte constitutionnel : tel est le serment qu'ils ont fait à la face de l'Etre Suprême, haine à tous les tyrans...
...ipes que ces braves canonniers ont juré de sceller de leur sang.
24° Lettre des ca/nonniers de la République, actuellement à Lille, sons les ordres des généraux Lamorlière et Lawalette, sous le com.-mandement du chef de brigade Sangis (1), par laquelle ils font passer à la Convention une adresse énergique, dans laquelle ils expriment les transports de joie qui les ont animés à la lecture de l'acte constitutionnel : tel est le serment qu'ils ont fait à la face de l'Etre Suprême, haine à tous les tyrans, ana-thème à tous les fédéralistes, liberté sans roi, égalité, loi et République une et indivisible : voilà les principes que ces braves canonniers ont juré de sceller de leur sang.
Locuteur: Billaud-Varenne
...lé, commissaires près l'armée des côtes de La Rochelle, par laquelle ils font parvenir à la Convention une adresse du bataillon de l'Union, du département du Bas-Rhin. Ce...
...é en grande partie d'administrateurs et de fonctionnaires publics, donne partout l'exemple de toutes les vertus civiques et privées. ...
...a vérité et la philosophie ont triomphé de ïa perfidie et de l'erreur, et une Constitution est sortie du milieu des orages, pour r...
... tous les hommes qui sentent la dignité de leur être (2).
25° Lettre des représentants du peuplé, commissaires près l'armée des côtes de La Rochelle, par laquelle ils font parvenir à la Convention une adresse du bataillon de l'Union, du département du Bas-Rhin. Ce bataillon, composé en grande partie d'administrateurs et de fonctionnaires publics, donne partout l'exemple de toutes les vertus civiques et privées. Dans leurs adresses, ces dignes républicains applaudissent aux journées des 31 maiT Ier et 2 juin : enfin, disent-ils, la vérité et la philosophie ont triomphé de ïa perfidie et de l'erreur, et une Constitution est sortie du milieu des orages, pour rendre le calme, la liberté, le bonheur aux Français, et à tous les hommes qui sentent la dignité de leur être (2).
Locuteur: Billaud-Varenne
...a vérité et la philosophie ont triomphé de l'erreur et de la perfidie, et une Constitution est sortie du milieu des orages, pour r...
... tous les hommes qui sentent la dignité de leur être.
« Enfin, législateurs, la vérité et la philosophie ont triomphé de l'erreur et de la perfidie, et une Constitution est sortie du milieu des orages, pour rendre le calme,^ la Iv-berté et le bonheur aux Français et à tous les hommes qui sentent la dignité de leur être.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ateurs, nous sanctionnons cette sublime Constitution, et nous jurons d'en défendre les principes et de répandre jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour écraser les tyrans, les... « Législateurs, nous sanctionnons cette sublime Constitution, et nous jurons d'en défendre les principes et de répandre jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour écraser les tyrans, les fanatiques, les royalistes et les fédéralistes. »
Locuteur: Billaud-Varenne
...ent que les quatre assemblées primaires de la ville de Sedan ont accepté la Constitution à Pu-nariimité ; cette lettre est ainsi... ...-rin et Massieu, commissaires près l'armée des Ardennes, par laquelle ils annoncent que les quatre assemblées primaires de la ville de Sedan ont accepté la Constitution à Pu-nariimité ; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...ous empressons, citoyens nos collègues, de vous annoncer que les quatre assemblées primaires de cette ville ont accepté hier, à l'unanimité, la Constitution. Le canon des remparts qui avait annonc...
...où cet évangile politique est arrivé, a de même annoncé son acceptation qui réunit...
...és entre les citoyens plutôt une nuance de mésintelligence, que l'éloignement de la liberté. Tous l'aiment également, to...
...satellites des tyrans et leurs fauteurs de l'intérieur qu'ils brûlent de combattre également.
« Nous nous empressons, citoyens nos collègues, de vous annoncer que les quatre assemblées primaires de cette ville ont accepté hier, à l'unanimité, la Constitution. Le canon des remparts qui avait annoncé la joie publique au moment où cet évangile politique est arrivé, a de même annoncé son acceptation qui réunit tous les esprits et toutes^ les opinions, comme toutes les espérances ; il a dissipé à jamais quelques légers nuages qu'avait élevés entre les citoyens plutôt une nuance de mésintelligence, que l'éloignement de la liberté. Tous l'aiment également, tous sont républicains, et ne connaissent d'autres ennemis que les satellites des tyrans et leurs fauteurs de l'intérieur qu'ils brûlent de combattre également.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e vous avez commencée, tandis que nous, de notre côté, nous ne prendrons aucun rep...
...t rentrer dans la poussière les ennemis de l'intérieur, en un mot, notre cri de ralliement doit être : vous, « guerre e...
... une fois, général, fort des sentiments de la masse imposante de la nation, restez ferme à la place d'ho...
...me temps que vous cueillerez pour fruit de vos vertus héroïques le tribut de fa reconnaissance nationale, l'histoire, en transmettant votre nom, offrira un modèle de plus à la postérité.
...z au dehors les armées des tyrans ; continuez à fournir la carrière glorieuse que vous avez commencée, tandis que nous, de notre côté, nous ne prendrons aucun repos, jusqu'à ce que nous ayons fait rentrer dans la poussière les ennemis de l'intérieur, en un mot, notre cri de ralliement doit être : vous, « guerre et mort aux tyrans » ; et nous « guerre et mort aux royalistes, aux anarchistes, aux brigands ». Encore une fois, général, fort des sentiments de la masse imposante de la nation, restez ferme à la place d'honneur qui vous est confiée. Yous commandez des républicains ; la victoire ne peut vous échapper ; et en même temps que vous cueillerez pour fruit de vos vertus héroïques le tribut de fa reconnaissance nationale, l'histoire, en transmettant votre nom, offrira un modèle de plus à la postérité.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nous sommes avec les sentiments de vrais républicains, général, vos bons a... « Nous sommes avec les sentiments de vrais républicains, général, vos bons amis et frè-r es,
Locuteur: Billaud-Varenne
« La société des Amis de la liberté et de V égalité de Bordeaux. « La société des Amis de la liberté et de V égalité de Bordeaux.
Locuteur: Billaud-Varenne
...Convention ordonne la mention honorable de cette adresse et l'insertion au Bulleti... (La Convention ordonne la mention honorable de cette adresse et l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
... les volontaires composant le bataillon de l'Union, département du Bas-Rhin ; nous nous hâtons de vous exprimer notre reconnaissance pour les efforts généreux que vous venez de faire pour expulser de votre sein les hommes perfides qui machinaient la ruine de la République, en soufflant partout fa ... « Législateurs, écrivent du camp sous Angers, les volontaires composant le bataillon de l'Union, département du Bas-Rhin ; nous nous hâtons de vous exprimer notre reconnaissance pour les efforts généreux que vous venez de faire pour expulser de votre sein les hommes perfides qui machinaient la ruine de la République, en soufflant partout fa guerre civile qui, seule, pouvait faire rétrograder la Révolution.
Locuteur: Billaud-Varenne
... les plus grands éloges du patriotisme, de la bonne tenue et de la discipline sévère de ce bataillon, composé en grande partie d'administrateurs et de fonctionnaires publics. Il sert de modèle à toute l'armée, qui l'imite ave... Les représentants du peuple, qui ont envoyé cette adresse, font les plus grands éloges du patriotisme, de la bonne tenue et de la discipline sévère de ce bataillon, composé en grande partie d'administrateurs et de fonctionnaires publics. Il sert de modèle à toute l'armée, qui l'imite avec empressement.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
[2] Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 271. . (3) Second supplément au Bulletin de la Convention, (Suite des séances des 17 et 18 juillet 1793 ) [2] Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 271. . (3) Second supplément au Bulletin de la Convention, (Suite des séances des 17 et 18 juillet 1793 )
(2) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 863, 2® colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 271. (2) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 863, 2® colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 271.
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (3) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 270. Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (3) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 270.
« Sedan, 15, juillet 1793 « Sedan, 15, juillet 1793
27° Lettre de Destournelles, ministre des contributio...
...n C. 260, dossier 558 et Procès-verbauv de la Convention, tome 16, page 271.
27° Lettre de Destournelles, ministre des contributions publiques (2), par laquelle il (1) Archives nationales, carton C. 260, dossier 558 et Procès-verbauv de la Convention, tome 16, page 271.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 124
Locuteur: Billaud-Varenne
...a Convention que, par une lettre du 1er de ce mois, il l'a déjà invitée à prendre ...
...tablissement des contributions directes de 1793 ; ce ministre observe que l'année s'ava...
rappelle à la Convention que, par une lettre du 1er de ce mois, il l'a déjà invitée à prendre des mesures nécessaires pour l'établissement des contributions directes de 1793 ; ce ministre observe que l'année s'avance, et que les circonstances sont impérieuses, en raison des besoins, qui, chaq...
Locuteur: Billaud-Varenne
...d'engager les riches à venir au secours de la République étant de publier les nombreux sacrifices que fon...
...r ignorer à la Convention nationale, un acte de patriotisme du citoyen Soret, ancien receveur des décimes du ci-devant archidiaconé de Pontoise.
« Le plus sûr moyen d'engager les riches à venir au secours de la République étant de publier les nombreux sacrifices que font tous les jours les citoyens les moins aisés, je ne crois pas devoir laisser ignorer à la Convention nationale, un acte de patriotisme du citoyen Soret, ancien receveur des décimes du ci-devant archidiaconé de Pontoise.
Locuteur: Ramel-Nogaret
Le comité des finances a un travail de prêt sur cet objet ; je demande qu'il soit entendu dans la séance de lundi. Le comité des finances a un travail de prêt sur cet objet ; je demande qu'il soit entendu dans la séance de lundi.
Locuteur: Charles Duval
, annonce que les citoyens de la municipalité, du comité de surveillance et d'autres citoyens réunis de la commune de Combourg (1), déclarent à la Convention...
...0 hommes déterminés à mourir plutôt que de permettre qu'elle fût outragée? Pénétrés de ces vérités, les citoyens de Com-foourg désapprouvent l'arrêté du département de l'Ille-et-Vilaine, portant qu'il sera e...
, annonce que les citoyens de la municipalité, du comité de surveillance et d'autres citoyens réunis de la commune de Combourg (1), déclarent à la Convention qu'ils n'ont jamais cru qu'elle ait cessé d'être libre, parce que la peur n'app...
...quelque danger à craindre pour la Convention, dans une ville où il existe 150,000 hommes déterminés à mourir plutôt que de permettre qu'elle fût outragée? Pénétrés de ces vérités, les citoyens de Com-foourg désapprouvent l'arrêté du département de l'Ille-et-Vilaine, portant qu'il sera envoyé des forces sur Paris, et ils déclarent n'avoir point et ne vouloir point s...
Locuteur: Charles Duval
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...reur s'est glissée dans le decret du 11 de ce mois, relatif au délai accordé aux acquéreurs de domaines nationaux, ci-devant possesseurs de dîmes inféodées. Au lieu d'un délai d'un mois, il faut mettre un délai de deux mois ; 2° que dans le décret du 13 septembre 1792, le délai de deux mois accordé aux mêmes acquéreurs, doit compter du jour de la promulgation de la loi ; cette lettre est ainsi conçue ... ...inistrateur des domaines nationaux, par laquelle il fait observer : 1° qu'une erreur s'est glissée dans le decret du 11 de ce mois, relatif au délai accordé aux acquéreurs de domaines nationaux, ci-devant possesseurs de dîmes inféodées. Au lieu d'un délai d'un mois, il faut mettre un délai de deux mois ; 2° que dans le décret du 13 septembre 1792, le délai de deux mois accordé aux mêmes acquéreurs, doit compter du jour de la promulgation de la loi ; cette lettre est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...ur des domaines nationaux, au Président de la Convention nationale. L'administrateur des domaines nationaux, au Président de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...décret même, il s'est glissé une erreur de rédaction qui doit être relevée. On y l...
...e 1792, etc., au lieu d'y lire le délai de deux mois, etc. »
tifier cette énonciation, mais dans ce décret même, il s'est glissé une erreur de rédaction qui doit être relevée. On y lit : « Le délai « d'un mois, accordé par la loi du 11 sep-« tembre 1792, etc., au lieu d'y lire le délai de deux mois, etc. »
Locuteur: Billaud-Varenne
...ationale jugera, sans doute, nécessaire de faire rectifier prompte-ment cette erre... « La Convention nationale jugera, sans doute, nécessaire de faire rectifier prompte-ment cette erreur.
Locuteur: Billaud-Varenne
...mbre 1792, qui a accordé aux acquéreurs de biens nationaux, qui étaient ci-devant possesseurs de dîmes inféodées, la faculté de ne payer que dans un an le premier terme du prix de leurs adjudications, en déclarant aux directoires de district de la situation des biens vendus qu'ils en...
...nonce, également, en parlant d'un délai de deux ruois, dans ces termes : à compter de ce jour.
...evoir vous observer, en même temps, citoyen Président, que le décret du 13 septembre 1792, qui a accordé aux acquéreurs de biens nationaux, qui étaient ci-devant possesseurs de dîmes inféodées, la faculté de ne payer que dans un an le premier terme du prix de leurs adjudications, en déclarant aux directoires de district de la situation des biens vendus qu'ils entendaient conserver leurs acquisitions, s'énonce, également, en parlant d'un délai de deux ruois, dans ces termes : à compter de ce jour.
Locuteur: Billaud-Varenne
... n'avait dû courir qu'à compter du jour de la publication de ladite loi, me paraît devoir la détermi...
...dû commencer aussi à courir que du jour de la promulgation de cette loi.
...tion nationale à déclarer que le délai, accordé par la loi du 11 septembre 1792, n'avait dû courir qu'à compter du jour de la publication de ladite loi, me paraît devoir la déterminer également à décréter que le délai, fixé par le décret du 13 du même mois, n'a dû commencer aussi à courir que du jour de la promulgation de cette loi.
Locuteur: Billaud-Varenne
Je vous prie, citoyen Président, de vouloir bien prendre sur cet objet, comme sur l'erreur dont je viens de vous faire part, le vœu de la Convention nationale. Je vous prie, citoyen Président, de vouloir bien prendre sur cet objet, comme sur l'erreur dont je viens de vous faire part, le vœu de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s qui sont converties en motions par un de ses membres.) (La Convention décrète ces deux propositions qui sont converties en motions par un de ses membres.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...r des décimes du ci-devant archidiaconé de Pontoise ; elle est ainsi conçue (1) : ...il fait part à la Convention du don patriotique du citoyen Soret, ancien receveur des décimes du ci-devant archidiaconé de Pontoise ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...ur des domaines nationaux, au Président de la Gonvention nationale. L'administrateur des domaines nationaux, au Président de la Gonvention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
« Paris, le 17 juillet 1793 « Paris, le 17 juillet 1793
...le, sur le décret qu'elle a rendu le 11 de ce mois relativement au délai accordé aux acquéreurs de domaines nationaux ci-devant possesseurs de dîmes inféodées pour renoncer à leurs a...
...ux mois. Le nouveau décret a pour objet de rec- (1) Journal des Débats et des Décrets n* 303, p. 247 et Proces-verbaux de la Convention, tome 16, p. 271.
...ois devoir présenter, citoyen Président, une observation à la Convention nationale, sur le décret qu'elle a rendu le 11 de ce mois relativement au délai accordé aux acquéreurs de domaines nationaux ci-devant possesseurs de dîmes inféodées pour renoncer à leurs acquisitions. Ce délai, par le décret du 11 septembre 1792, était fixé à deux mois. Le nouveau décret a pour objet de rec- (1) Journal des Débats et des Décrets n* 303, p. 247 et Proces-verbaux de la Convention, tome 16, p. 271.
...on C 260, dossier 558. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pag.» 272. — (2) Archives nationales, carton C 260, dossier 558. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pag.» 272. —
... somme, le citoyen Soret avait le droit de réclamer ses appoin- (2) Archives natio...
...on C 261, dossier 568 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 278.
« Mais sur cette dernière somme, le citoyen Soret avait le droit de réclamer ses appoin- (2) Archives nationales, carton C 261, dossier 568 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 278.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 125
Locuteur: Billaud-Varenne
...mer avec la plus grande pompe l'arrivée de l'acte constitutionnel, ainsi que la convocation des assemblée... « En même temps, le district a fait proclamer avec la plus grande pompe l'arrivée de l'acte constitutionnel, ainsi que la convocation des assemblées primaires, et cette cérémonie a répandu la joie dans tous les cœurs patriotes.
Locuteur: Billaud-Varenne
...er du 1er janvier 1790 jusqu'à l'époque de la cessation de ses fonctions. tements à compter du 1er janvier 1790 jusqu'à l'époque de la cessation de ses fonctions.
Locuteur: Billaud-Varenne
...r l'ancien prix, s'élevaient à la somme de 576 livres ; en sorte que, loin d'être débiteur de la nation, ce receveur se trouvait son ... « Ces appointements, fixés sur l'ancien prix, s'élevaient à la somme de 576 livres ; en sorte que, loin d'être débiteur de la nation, ce receveur se trouvait son créancier.
Locuteur: Billaud-Varenne
... du citoyen Soret ne lui permettant pas de servir la patrie de sa personne aux armées de la République, dans les circonstances o...
...ore les 513 livres qu'il avait le droit de retenir et qu'il a versées, en conséque...
...se du district, pour subvenir aux frais de la guerre.
« Les infirmités du citoyen Soret ne lui permettant pas de servir la patrie de sa personne aux armées de la République, dans les circonstances où elle se trouve, ce receveur lui abandonne, non seulement la somme dont il se trouvait créancier, mais encore les 513 livres qu'il avait le droit de retenir et qu'il a versées, en conséquence, dans la caisse du district, pour subvenir aux frais de la guerre.
Locuteur: Billaud-Varenne
...vention nationale applaudira à ce trait de patriotisme et de désintéressement, et elle jugera peut-ê... « J'espère, citoyen Président, que la Convention nationale applaudira à ce trait de patriotisme et de désintéressement, et elle jugera peut-être même convenable d'en ordonner la mention honorable dans son procès-verbal et...
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Armée des côtes de la Rochelle. « Armée des côtes de la Rochelle.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La religion du ministre de la guerre a été surprise, et il a indui...
...ompte que le citoyen Rossignol, colonel de la 35e division de gendarmerie nationale, avait été mis en...
...et remis à l'accusateur public ; il est de toute fausseté que je me sois mêlé de cette affaire. Le citoyen Rossignol a é...
« La religion du ministre de la guerre a été surprise, et il a induit la Convention nationale en erreur en lui rendant compte que le citoyen Rossignol, colonel de la 35e division de gendarmerie nationale, avait été mis en prison par mes ordres. Le citoyen Rossignol a été mis en arrestation d'après un procès-verbal signé par plusieurs citoyens, et remis à l'accusateur public ; il est de toute fausseté que je me sois mêlé de cette affaire. Le citoyen Rossignol a été renvoyé à son poste par l'autorité des représentants du peuple.
Locuteur: Le Président
...ces importantes à lire sur la situation de la ville de Nantes. Il y a des pièces importantes à lire sur la situation de la ville de Nantes.
Locuteur: Billaud-Varenne
, secrétaire, donne lecture de ces pièces : , secrétaire, donne lecture de ces pièces :
Locuteur: Billaud-Varenne
...ntants du peuple près l'armée des côtes de Brest, à la Convention nationale. Merlin, Gillet et Cavaignac, représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République, 10 heures du soir. , l'an II de la République, 10 heures du soir.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s nouvelles que nous avons données hier de l'état de la ville de Nantes ont dû affliger tous les amis de la République ; celles que nous vous an... « Les nouvelles que nous avons données hier de l'état de la ville de Nantes ont dû affliger tous les amis de la République ; celles que nous vous annonçons aujourd'hui doivent les rassurer.
Locuteur: Billaud-Varenne
...a imposé aux malveillants ; les troupes de la République se sont montrées dignes de la cause pour laquelle elles sont armées ; les bons citoyens que la ville de Nantes renferme dans son sein, le conseil général de la commune et le district se sont prono...
... premier effet qu'a produit le concours de leurs efforts a été le rapport de l'arrêté du 5 de ce mois. Nous joignons ici, sous le n^ ...
« La vigueur des mesures que nous avions prises par nos arrêtés du 13 en a imposé aux malveillants ; les troupes de la République se sont montrées dignes de la cause pour laquelle elles sont armées ; les bons citoyens que la ville de Nantes renferme dans son sein, le conseil général de la commune et le district se sont prononcés fortement ; et le premier effet qu'a produit le concours de leurs efforts a été le rapport de l'arrêté du 5 de ce mois. Nous joignons ici, sous le n^ 1, la délibération prise à ce sujet.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Beysser, de son côté, comme vous le verrez par les ...
...à cet arrêté et a remis le commandement de la ville à l'officier désigné par le gé...
« Beysser, de son côté, comme vous le verrez par les pièces jointes sous les nos 2 et 3, a rétracté son adhésion à cet arrêté et a remis le commandement de la ville à l'officier désigné par le général en chef.
Locuteur: Billaud-Varenne
...nt qu'il demeurât commandant temporaire de la ville. Le département l'a appelé à s... ...ent égaré Beysser mettaient le peuple en mouvement et faisaient demander hautement qu'il demeurât commandant temporaire de la ville. Le département l'a appelé à sa séance, et là, aux cris d'un auditoire nombreux, Beysser a repris le commandem...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Ainsi réintégré dans ses fonctions de commandant, il a commencé par envoyer i... « Ainsi réintégré dans ses fonctions de commandant, il a commencé par envoyer ici les vivres qui nous manquaient. Ils sont arrivés à une heure du matin.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Aujourd'hui, il nous est venu quatre -putations de Nantes, une du département, une autre du district, une troisième du conseil général de la commune, et la quatrième de la garde nationale. Elles nous ont demandé d'abord la réintégration de Beysser ; nous leur avons répondu que la Convention nationale étant saisie de son affaire, il n'appartenait qu'à elle de prononcer sur son sort. Désarmés par ce...
...s députés ont demandé que du moins l'un de nous voulût bien se rendre à Nantes ave...
...gerez aisément, citoyens nos collègues, de 1 empressement avec lequel nous avons a...
« Aujourd'hui, il nous est venu quatre -putations de Nantes, une du département, une autre du district, une troisième du conseil général de la commune, et la quatrième de la garde nationale. Elles nous ont demandé d'abord la réintégration de Beysser ; nous leur avons répondu que la Convention nationale étant saisie de son affaire, il n'appartenait qu'à elle de prononcer sur son sort. Désarmés par cette raison, les députés ont demandé que du moins l'un de nous voulût bien se rendre à Nantes avec le général en chef pour calmer les agitations qui régnaient encore. Vous jugerez aisément, citoyens nos collègues, de 1 empressement avec lequel nous avons accueilli cette proposition. Nous avons, en conséquence, nommé notre
« A Niort, le 14 juillet 1793 « A Niort, le 14 juillet 1793
Lettre des représentants Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac, commissaires à l'armée des côtes de Brest (2), par laquelle ils annoncent que les corps administratifs de Nantes ont rapporté leur arrêté du 5 de ce mois et que le général Beysser a rét...
...n C 260, dossier 5î>8 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 273.
Lettre des représentants Merlin (de Douai), Gillet et Cavaignac, commissaires à l'armée des côtes de Brest (2), par laquelle ils annoncent que les corps administratifs de Nantes ont rapporté leur arrêté du 5 de ce mois et que le général Beysser a rétracté son ad- (1) Archives nationales, carton C 260, dossier 5î>8 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 273.
..., dossier 361, pièce 47. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 273. (2) Archives nationales, carton AFn 46, dossier 361, pièce 47. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 273.
« Ancenis, 15 juillet 1793 « Ancenis, 15 juillet 1793

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 126
Locuteur: Billaud-Varenne
Département de la Loire-Inférieure. Extrait des registres du conseil de département. Du 14 juillet 1793, Van deuxième de la République, une et indivisible (1). Département de la Loire-Inférieure. Extrait des registres du conseil de département. Du 14 juillet 1793, Van deuxième de la République, une et indivisible (1).
Locuteur: Billaud-Varenne
« Citoyens, le plan d'une Constitution est « offert à l'aceptation du souverai...
...et- -« tre un nouveau vœu ; hâtons-nous de saisir « ce moyen de salut qui nous est présenté, le « temps...
« Citoyens, le plan d'une Constitution est « offert à l'aceptation du souverain ; cette « heureuse circonstance devant rapprocher « les opinions, et appelant le peuple à émet- -« tre un nouveau vœu ; hâtons-nous de saisir « ce moyen de salut qui nous est présenté, le « temps presse, délibérons.
Locuteur: Billaud-Varenne
... ne nous a encore donné aucune nouvelle de sa mission. Nous ignorons la cause de son silence ; mais Beysser est en core ... « Le capitaine Luce, qui était chargé d'arrêter Beysser, ne nous a encore donné aucune nouvelle de sa mission. Nous ignorons la cause de son silence ; mais Beysser est en core libre et cela nous fait craindre que Luce ne le soit plus.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s apprendrez avec plaisir que, dès le 6 de ce mois, le conseil général de la commune de Nantes avait réclamé contre l'arrêté du...
...tablement républicains, sur les erreurs de la coalition départementale de Caen.
« Au surplus, vous apprendrez avec plaisir que, dès le 6 de ce mois, le conseil général de la commune de Nantes avait réclamé contre l'arrêté du • 5, et vous ne serez pas étonnés, d'après cela, des avantages qu'ont eus hier les principes véritablement républicains, sur les erreurs de la coalition départementale de Caen.
Locuteur: Billaud-Varenne
... arrive une députation du 11B bataillon de Seine-et-Oise qui nous apporte deux arr...
...pris sur celui des corps administratifs de Nantes du 5 de ce mois et sur la destitution de Beysser. Nous les joignons ici, persuad...
« Au moment où nous terminons cette lettre, arrive une députation du 11B bataillon de Seine-et-Oise qui nous apporte deux arrêtés qu'il a pris sur celui des corps administratifs de Nantes du 5 de ce mois et sur la destitution de Beysser. Nous les joignons ici, persuadés que vous en entendrez la lecture avec satisfaction.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nous joignons également copie de la réponse que le général Canelaux avait faite le 12 de ce mois, à l'invitation que lui avaient adressée les corps administratifs de Nantes d'adhérer à leur arrêté du 5. « Nous joignons également copie de la réponse que le général Canelaux avait faite le 12 de ce mois, à l'invitation que lui avaient adressée les corps administratifs de Nantes d'adhérer à leur arrêté du 5.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Séance publique du conseil de département où présidait Beaufranchet, ...
...ant avec eux Grelier secrétaire général de l'administration.
« Séance publique du conseil de département où présidait Beaufranchet, et assistaient Le Minihy, Le Pelletier, Poton, Grasset, Fourny, Antoine Peccot, ...
...Le Jeune, Bazille, Nénable, Heureux, Philippes, David, Francheteau et Loriot, ayant avec eux Grelier secrétaire général de l'administration.
Locuteur: Billaud-Varenne
... présents aussi les membres du district de Nantes et ceux des districts de Clis-son et de ^Machecoul, réfugiés à Nantes, qui ont ... « Présent, Letourneux, procureur général syndic ; présents aussi les membres du district de Nantes et ceux des districts de Clis-son et de ^Machecoul, réfugiés à Nantes, qui ont délibéré avec le conseil.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ntants du peuple près l'armée des côtes de Brest, en date d'Ancenis, le 13 de ce mois, qui suspend le général Beysser de toutes fonctions et emplois militaires, notamment de celle de commandant temporaire de la ville de Nantes : et d'une commission du général Canelaux de même date qui confère ce commandement à... Il a été donné lecture d'un arrêté des représentants du peuple près l'armée des côtes de Brest, en date d'Ancenis, le 13 de ce mois, qui suspend le général Beysser de toutes fonctions et emplois militaires, notamment de celle de commandant temporaire de la ville de Nantes : et d'une commission du général Canelaux de même date qui confère ce commandement à l'adjudant général Laval. « tJn membre a dit ;
Locuteur: Billaud-Varenne
...e pétition en forme, le conseil général de la commune de « cette ville autorisa les sections à s...
...ns furent portées au con-« seil général de la commune qui en dressa « procès-verba...
...« nérale des corps administratifs, le 5 de ce « mois.
Le mois dernier, sur une pétition en forme, le conseil général de la commune de « cette ville autorisa les sections à s'assem-« bler pour émettre leur vœu sur les événe-« ments du 31 mai, 2 et 3 juin derniers ; les « sections émirent ce vœu à l'unanimité. « Leurs délibérations furent portées au con-« seil général de la commune qui en dressa « procès-verbal et le remit à l'assemblée gé-« nérale des corps administratifs, le 5 de ce « mois.
Locuteur: Billaud-Varenne
...inistratifs décidèrent, à « l'unanimité de proclamer solennellement le « vœu des s... « Les corps administratifs décidèrent, à « l'unanimité de proclamer solennellement le « vœu des sections, et, pour cet effet, ils le « consignèrent dans un arrêté dudit jour « 5...
Locuteur: Billaud-Varenne
... à son « exécution ^ comme à une mesure de salut « public, nécessaire en particulier à la sû-« reté de la ville confiée à son commande-« ment. ...énéral Beysser, invité et présent à la « séance, signa la délibération et se lia à son « exécution ^ comme à une mesure de salut « public, nécessaire en particulier à la sû-« reté de la ville confiée à son commande-« ment.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ale et une rebellion « ouverte aux lois de l'Etat, ce qui était bien « éloigné des sentiments et de l'intention de « tous les membres de l'Assemblée et des ci-« toyens présents. En conséquence de cette « opinion, les représentants du p...
... leur arrêté du jour d'hier, suspendu « de toutes fonctions militaires le général « Beysser, commandant temporaire de la « ville qui a été remplacé par l'adj...
...résentants du peuple qui ont cru y voir une scission avec « la Convention nationale et une rebellion « ouverte aux lois de l'Etat, ce qui était bien « éloigné des sentiments et de l'intention de « tous les membres de l'Assemblée et des ci-« toyens présents. En conséquence de cette « opinion, les représentants du peuple _ont, « par leur arrêté du jour d'hier, suspendu « de toutes fonctions militaires le général « Beysser, commandant temporaire de la « ville qui a été remplacé par l'adjudant gé- néral Laval.
Locuteur: Billaud-Varenne
...: 2° qu'il soit délibéré sur « le point de savoir si l'état actuel des cho-« ses, si l'amour de la patrie, ne nous fait « pas un devoir de rapporter notre arrêté « du 5 de ce mois. » « Je demande : 2° qu'il soit délibéré sur « le point de savoir si l'état actuel des cho-« ses, si l'amour de la patrie, ne nous fait « pas un devoir de rapporter notre arrêté « du 5 de ce mois. »
Locuteur: Billaud-Varenne
...ident a requis l'adjudant général Laval de déférer aux ordres du général Canelaux ...
...vement dans son refus, et à promis même de le motiver et de le donner par écrit, et à l'instant il ...
« Le président a requis l'adjudant général Laval de déférer aux ordres du général Canelaux au nom du salut public et sous sa responsabilité. Le citoyen Laval a persisté lterativement dans son refus, et à promis même de le motiver et de le donner par écrit, et à l'instant il s'est retiré.
Locuteur: Billaud-Varenne
... renouvelé leur demande, que la défense de la ville fût conser-vee au général Beys... « Les citoyens ont renouvelé leur demande, que la défense de la ville fût conser-vee au général Beysser et ont insisté avec une telle chaleur, que la délibération en a
...es sauver ; « c'est le vœu et le besoin de tous. (1) Archives nationales, Carton A... ...e tes ; depuis longtemps la liberté et la Ré-« publique sont en péril, il faut les sauver ; « c'est le vœu et le besoin de tous. (1) Archives nationales, Carton AF1U6, plaquette 361,pièce 53).

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 127
Locuteur: Billaud-Varenne
Copie de la lettre écrite par Beysser au général Canclaux, le 14 juillet 1793 (1). Copie de la lettre écrite par Beysser au général Canclaux, le 14 juillet 1793 (1).
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nantes, le 15 juillet 1793, l'an II de la République, « Nantes, le 15 juillet 1793, l'an II de la République,
Locuteur: Billaud-Varenne
...emblées primaires pour délibérer sur la Constitution, et qu'il^ sera libre d'exprimer de nouveau sa volonté, arrête : « L'assemblée considérant que le souverain va se réunir en assemblées primaires pour délibérer sur la Constitution, et qu'il^ sera libre d'exprimer de nouveau sa volonté, arrête :
Locuteur: Billaud-Varenne
été interrompue pendant plus de deux heures ; de sorte que l'administration a pris le pa...
... le prier d'accéder au vœu du public et de conserver provisoirement le commandement de la place qui, par le refus du citoyen L...
...éjudiciable à la chose publique ; passé de quoi,
été interrompue pendant plus de deux heures ; de sorte que l'administration a pris le parti d'envoyer des commissaires au général Beysser pour le prier d'accéder au vœu du public et de conserver provisoirement le commandement de la place qui, par le refus du citoyen Laval, éprouverait une intermittence préjudiciable à la chose publique ; passé de quoi,
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les citoyens de cette ville manifestant le désir de renoncer aux dispositions consignées dans le procès-verbal de leurs délibérations du 11 juin dernier, l'assemblée déclare rap-" porter l'arrêté du 5 de ce mois, qui n'avait d'autre objet que de proclamer solennellement le vœu qui y e... « Les citoyens de cette ville manifestant le désir de renoncer aux dispositions consignées dans le procès-verbal de leurs délibérations du 11 juin dernier, l'assemblée déclare rap-" porter l'arrêté du 5 de ce mois, qui n'avait d'autre objet que de proclamer solennellement le vœu qui y est énoncé ;
Locuteur: Billaud-Varenne
...x représentants du peuple délégués près de son armée, qui sont instamment priés de rétablir le général Beysser dans le commandement temporaire de la ville de Nantes, dont il a la confiance. ...envoyé à l'instant même, par des commissaires, au général en chef Canclaux et aux représentants du peuple délégués près de son armée, qui sont instamment priés de rétablir le général Beysser dans le commandement temporaire de la ville de Nantes, dont il a la confiance.
Locuteur: Billaud-Varenne
...yens Bougon, Musset et Le Minihy, trois de ses membres. « L'assemblée a nommé commissaires pour se rendre à Ancenis, les citoyens Bougon, Musset et Le Minihy, trois de ses membres.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ser pour lui porter l'expression du vœu de l'Assemblée sont rentrés et ont annoncé... « A l'endroit, les commissaires qui avaient été envoyés au général Beysser pour lui porter l'expression du vœu de l'Assemblée sont rentrés et ont annoncé qu'il avait accepté ; il est venu lui-même, et après avoir pris connaissance du...
Locuteur: Billaud-Varenne
...es représentants du peuple l'indication de ceux de l'administration qu'ils ont eus en vue dans l'inculpation portée par l'article 4 de leur arrêté et qui a été désavoué forme... Au surplus, l'assemblée charge ses commissaires d'exiger des représentants du peuple l'indication de ceux de l'administration qu'ils ont eus en vue dans l'inculpation portée par l'article 4 de leur arrêté et qui a été désavoué formellement par le citoyen Beysser.
Locuteur: Billaud-Varenne
... séparée et sera signé individuellement de tous les membres présents. « Le présent sera fait par minute séparée et sera signé individuellement de tous les membres présents.
Locuteur: Billaud-Varenne
... à Nantes, le 14 juillet 1*793, l'an II de la République française une et indivisi... « Fait en assemblée générale, à Nantes, le 14 juillet 1*793, l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
...autrais ; Musset, président du district de Machecaul ; Ménable fils; Bazille ; Bourgon, président du district de Nantes; Le Pelletier; Grasset; Fourny p... ...gné : Beaufranghet , président; P.-M. Renou ; Le Minihy ; Antoine Pecco fils ; Gautrais ; Musset, président du district de Machecaul ; Ménable fils; Bazille ; Bourgon, président du district de Nantes; Le Pelletier; Grasset; Fourny père ; Pierre Grelier, secrétaire général; Benjamin le jeune, administrateur du d...
Locuteur: Billaud-Varenne
Déclaration de Jean-Michel Beysser (2). Déclaration de Jean-Michel Beysser (2).
Locuteur: Billaud-Varenne
...érant formellement à l'arrêté pris le 5 de ce mois par les corps administratifs de Nantes, sur la déclaration unanime du p...
...être encore : aucun motif d'aversion ou de crainte ne l'éloignait de ceux qui étaient nommés leurs successeurs. Son unique but a été de céder au yœu de l'administration, dont plusieurs membre...
...ue son adhésion formelle donnerait plus de poids à une mesure que le peuple jugeait essentielle à la sûreté de la ville.
« Le citoyen Beysser, en adhérant formellement à l'arrêté pris le 5 de ce mois par les corps administratifs de Nantes, sur la déclaration unanime du peuple réuni en sections, n'a^ consulté aucune affection particulière. Il était ami des représentants du peuple, et il croit l'être encore : aucun motif d'aversion ou de crainte ne l'éloignait de ceux qui étaient nommés leurs successeurs. Son unique but a été de céder au yœu de l'administration, dont plusieurs membres pensaient que son adhésion formelle donnerait plus de poids à une mesure que le peuple jugeait essentielle à la sûreté de la ville.
Locuteur: Billaud-Varenne
...u peuple en rapportant leur arrêté du 5 de ce mois, et invitent! le citoyen Beysse...
...dhérer pareillement à leur délibération de ce jour,
« Aujourd'hui, l'es corps administratifs réunis, croient céder au vœu du peuple en rapportant leur arrêté du 5 de ce mois, et invitent! le citoyen Beysser, au nom du salut public, à adhérer pareillement à leur délibération de ce jour,
Locuteur: Billaud-Varenne
...lus aujourd'hui, qu'il ne l'a fait le 5 de ce mois, et déclare formellement que, plein de confiance dans les lumières et le patri...
...endront au nom du peuple pour l'intérêt de la ville de Nantes. Il déclare, en outre, ne reconn...
« Le citoyen Beysser ne délibérera pas plus aujourd'hui, qu'il ne l'a fait le 5 de ce mois, et déclare formellement que, plein de confiance dans les lumières et le patriotisme des administrations, il adhère à toutes les mesures qu'elles prendront au nom du peuple pour l'intérêt de la ville de Nantes. Il déclare, en outre, ne reconnaître autre chose que la Convention nationale une et indivisible, ainsi que la R...

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 128
Locuteur: Billaud-Varenne
« Fait à Nantes, le 13 juillet 1793, l'an II de la République française « Fait à Nantes, le 13 juillet 1793, l'an II de la République française
Locuteur: Billaud-Varenne
Arrêté du 11e bataillon de~ Seine-et-Oise (1). Arrêté du 11e bataillon de~ Seine-et-Oise (1).
Locuteur: Billaud-Varenne
...nseil d'administration du 11e bataillon de Seine-et-Oise, instruit que par un arrêté du 5 juillet présent mois, Te département de la Loire-Inférieure a décidé de ne point reconnaître les commissaires de la Convention nationale ; « Le conseil d'administration du 11e bataillon de Seine-et-Oise, instruit que par un arrêté du 5 juillet présent mois, Te département de la Loire-Inférieure a décidé de ne point reconnaître les commissaires de la Convention nationale ;
Locuteur: Billaud-Varenne
« Instruit encore, qu'au mépris de l'ordre des députés du peuple Merlin, Gillet et Ca-vaignac qui lui enjoignent de reconnaître les députés de la Convention nationale, l'administration de la Loire-Inférieure^ a persisté le jour... « Instruit encore, qu'au mépris de l'ordre des députés du peuple Merlin, Gillet et Ca-vaignac qui lui enjoignent de reconnaître les députés de la Convention nationale, l'administration de la Loire-Inférieure^ a persisté le jour d'hier dans son arrêté précédent ;
Locuteur: Billaud-Varenne
...blic, à l'administration du département de la Loire-Inférieure, afin d'obtenir la révocation d'un arrêté capable de perdre la liberté de la France. « Arrête en outre que des représentations seront faites au nom du salut public, à l'administration du département de la Loire-Inférieure, afin d'obtenir la révocation d'un arrêté capable de perdre la liberté de la France.
Locuteur: Billaud-Varenne
IV bataillon de Seine-et-Oise, en date du IV bataillon de Seine-et-Oise, en date du
Locuteur: Billaud-Varenne
...nseil d'administration du 11e bataillon de Seine-et-Oise, vu la lettre du général en chef Canclaux, en date du 13 de ce mois, par laquelle défenses lui sont faites de reconnaître le général Beysser, destitu...
...ts du peuple, et ordres lui sont donnés de reconnaître le citoyen Laval en qualité de commandant de la place de Nantes ;
« Le conseil d'administration du 11e bataillon de Seine-et-Oise, vu la lettre du général en chef Canclaux, en date du 13 de ce mois, par laquelle défenses lui sont faites de reconnaître le général Beysser, destitué par arrêté des représentants du peuple, et ordres lui sont donnés de reconnaître le citoyen Laval en qualité de commandant de la place de Nantes ;
Locuteur: Billaud-Varenne
« Arrête que son arrêté du 13 de ce mois sera envoyé par des commissaire... « Arrête que son arrêté du 13 de ce mois sera envoyé par des commissaires aux représentants du peuple séant à Ancenis et au général en chef Canclaux ;
Locuteur: Billaud-Varenne
...usera obéissance à quiconque n'aura pas de pouvoir légitime pour commander ; nomme... ...our ses chefs que ceux qui auront été légalement élevés à cette fonction, et refusera obéissance à quiconque n'aura pas de pouvoir légitime pour commander ; nomme pour porter le présent arrêté, les citoyens H. Danger et Crépin ;
...ntée au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 864, 1" colonne et, au Journal de... (2) Cette discussion est plus particulièrement empruntée au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 864, 1" colonne et, au Journal des Débats et des Décrets, n° 304, page 235.
La Convention doit examiner la cause de la rétractation des administrateurs de la Loire-Inférieure : ils y ont été for...
...mené les administrateurs dans le chemin de l'obéissance aux lois et à la Conventio...
La Convention doit examiner la cause de la rétractation des administrateurs de la Loire-Inférieure : ils y ont été forcés par un arrêté coercitif du peuple ; il s'est levé en masse et a ramené les administrateurs dans le chemin de l'obéissance aux lois et à la Convention nationale. Beys- (1) Archives nationales, carton AFn, 46, plaquette 361, pièce...

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 129
...n, t. 31, page 132, et Procès-ver- baux de la Convention, t. 16, page 274. ...rapporte le décret rendu hier, par lequel les administra- (1) Collection Baudouin, t. 31, page 132, et Procès-ver- baux de la Convention, t. 16, page 274.
« La Rochelle, le 11 juillet 1793 « La Rochelle, le 11 juillet 1793
... avons juré l'unité et l'indivisibilité de la République et nous tiendrons notre serment. Toute idée de fédéralisme est un crime à nos yeux ; voilà notre profession de foi, (1) Journal des Débats et des Décrets, n» 304, p. 226. et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 274. « Nous avons juré l'unité et l'indivisibilité de la République et nous tiendrons notre serment. Toute idée de fédéralisme est un crime à nos yeux ; voilà notre profession de foi, (1) Journal des Débats et des Décrets, n» 304, p. 226. et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 274.
... G 261, dossier 568. — — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 273. (2) Archives nationales, carton G 261, dossier 568. — — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 273.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 130
L'orateur de la députation donne lecture de l'adresse suivante (4) j (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 273. L'orateur de la députation donne lecture de l'adresse suivante (4) j (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 273.
...in, tome 31, page 133 et Procès-verbaux de la Convention, 1.16, page 275. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 133 et Procès-verbaux de la Convention, 1.16, page 275.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 275. (i) Arc... (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 275. (i) Archives nationales, carton C 262, dossier 581
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 276. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 276.
...utes les pièces relatives à la retraite de . (1) Journal de la Montagne de Laveaux, n° 48, p. 282, 2e colonne, et ...
...onal, n° 301, page 3, et Procès-verbaux de la Convention, t 16, page 276.
Je demande que vous renvoyiez toutes les pièces relatives à la retraite de . (1) Journal de la Montagne de Laveaux, n° 48, p. 282, 2e colonne, et Mercure universel, tome 29, page 294, lro colonne. — Voyez également Auditeur national, n° 301, page 3, et Procès-verbaux de la Convention, t 16, page 276.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 131
(3) Moniteur universel, 2« semestre de 1793, p. 863 colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16Î page 176. (3) Moniteur universel, 2« semestre de 1793, p. 863 colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16Î page 176.
...if qui a cassé un arrêté du département de la Seine-Inférieure, du 3 janvier dernier, qui confirme l'élection du curé de Sot-teville à la place de procureur de la com- (1) Collection Baudouin, tome 31, page 133 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 176. Il dénonce une proclamation du Conseil exécutif qui a cassé un arrêté du département de la Seine-Inférieure, du 3 janvier dernier, qui confirme l'élection du curé de Sot-teville à la place de procureur de la com- (1) Collection Baudouin, tome 31, page 133 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 176.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 176. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 176.
L'oratew de la députation donne lecture de l'adresse suivante (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 176 L'oratew de la députation donne lecture de l'adresse suivante (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 176
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 277* (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 277*
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 278* (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 278*
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 278 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 278

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 132
... leurs concitoyens en leur transmettant l'acte constitutionnel ; cette lettre est ainsi conçue (2) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 278. ...résentation nationale et envoient «opie d'une proclamation qu'ils ont adressée à leurs concitoyens en leur transmettant l'acte constitutionnel ; cette lettre est ainsi conçue (2) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 278.
« 18 juillet 1793 « 18 juillet 1793
« Du 9 juillet 1793 « Du 9 juillet 1793

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 133
...en- (1) Moniteur universel, 2" semestre de 1793, p 864 lr* colonne. ' (La Convention nationale ordonne la men- (1) Moniteur universel, 2" semestre de 1793, p 864 lr* colonne. '
...écrets, n° 304, p 227 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p.' S"». (2) Journal des Débats et des Décrets, n° 304, p 227 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p.' S"».

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 134
... meilleures dispositions et rend compte de plusieurs actions d'éclat accomplies pa...
...n C 261, dossier 668, et Procès-verbaux de la Convention,. tomo 16, page 279. " (2...
...aquette 2202, pièce 8, — Procès-verbaux de la Convention t. 16, page 279.
...ée des Pyrénées-Orientales, par laquelle il annonce que cette armée est dans les meilleures dispositions et rend compte de plusieurs actions d'éclat accomplies par les officiers et soldats qui la composent ; elle est ainsi conçue; (2) : (1) Archives nationales, carton C 261, dossier 668, et Procès-verbaux de la Convention,. tomo 16, page 279. " (2) Archives nationales, carton AFn 261, plaquette 2202, pièce 8, — Procès-verbaux de la Convention t. 16, page 279.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 135
... du département du Gers, n'est pas dans de si (1) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 864, 2e colonne, et Mercure unive...
...olonne. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 280.
(1). La ville d'Auch, chef-lieu du département du Gers, n'est pas dans de si (1) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 864, 2e colonne, et Mercure universel, tome 29, page 296,, 1™ colonne. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 280.
« Condom, le 11 juin 1793, l'an IIe de la République française: « Condom, le 11 juin 1793, l'an IIe de la République française:
« Condom, le 25 juin 1793, Pan II* de la République française une et indivisi... « Condom, le 25 juin 1793, Pan II* de la République française une et indivisible.
...ois nous n'avons pu découvrir la lettre de» Londres à laquelle il est. fait allusi... ...er n° 581), et qui ont sans doute donné lieu à, la dénonciation d'Ichon ; toutefois nous n'avons pu découvrir la lettre de» Londres à laquelle il est. fait allusion..
...iété vous dénonce une adresse du comité de salut public établi à Auch., où des sec...
...anentes. Je vous fais passer une lettre de Londres que le commissaire chargé par la commune de Condom,, d'arrêter à la poste, m'a remis pour la communiquer à votre comité Salut public;, elle mérite une attentio...
« La société vous dénonce une adresse du comité de salut public établi à Auch., où des sections qui veulent singer les grandes villes se sont déclarées permanentes. Je vous fais passer une lettre de Londres que le commissaire chargé par la commune de Condom,, d'arrêter à la poste, m'a remis pour la communiquer à votre comité Salut public;, elle mérite une attention particulière, parce qu'elle découvre l'es moyens et les ressources que nos émi...
La société populaire de Condom, à la Convention nationale. La société populaire de Condom, à la Convention nationale.
...mblée illégale a été tenue à Auch le 16 de ce mois. « Une assemblée illégale a été tenue à Auch le 16 de ce mois.
« L'esprit de rébellion y a présidé. « L'esprit de rébellion y a présidé.
...ce d'y discuter la validité des décrets de la Convention. « On a eu l'audace d'y discuter la validité des décrets de la Convention.
« Les membres des administrations de district, de» « Les membres des administrations de district, de»

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 136
(2) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 864, 2' colonne. — Cette motion de Fonfrcde ne figure pas au Procès-verbal... (2) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 864, 2' colonne. — Cette motion de Fonfrcde ne figure pas au Procès-verbal.
...des sociétés populaires des deux villes de Condom et de Lectoure, et les membres de l'administration du district de Nogaro s'y sont réunis à Lantrac, Const...
...ement, et y ont protesté, avec énergie, de leur fidélité aux principes Ils ont rej...
tribunaux et des sociétés populaires des deux villes de Condom et de Lectoure, et les membres de l'administration du district de Nogaro s'y sont réunis à Lantrac, Constantin, Gros et Dutoya administrateurs du département, et y ont protesté, avec énergie, de leur fidélité aux principes Ils ont rejelé les propositions perfides qui y étaient présentées.
...urs voix ont été étouffées par les cris de la sédition. « Leurs voix ont été étouffées par les cris de la sédition.
... majorité y a été renforcée par l'appel de plusieurs citoyens qui n'avaient pas ét... « La majorité y a été renforcée par l'appel de plusieurs citoyens qui n'avaient pas été convoqués.
« Les conseils de district et de commune de la ville d'Auch y étaient en entier. « Les conseils de district et de commune de la ville d'Auch y étaient en entier.
« Plusieurs membres de la société populaire d'Auch y ont assis... « Plusieurs membres de la société populaire d'Auch y ont assisté.
...e a consommé ses opérations par l'envoi de deux commissaires à Bordeaux, dont l'uo...
...inistrateur du district d'Auch, chargés de s'y concerter avec les députés des autres départements, par l'envoi de deux commissaires vers les armées des P...
« Cette assemblée monstrueuse a consommé ses opérations par l'envoi de deux commissaires à Bordeaux, dont l'uo administrateur du département, et l'autre administrateur du district d'Auch, chargés de s'y concerter avec les députés des autres départements, par l'envoi de deux commissaires vers les armées des Pyrénées.
...és, discutés et délibérés à l'exception de celui qui concernait le rétablissement de la commission des Douze, qui a failli p... ...ignons à cette adresse un exemplaire du sommaire des articles qui ont été proposés, discutés et délibérés à l'exception de celui qui concernait le rétablissement de la commission des Douze, qui a failli perdre la République.
...ppez d'une juste proscription ce comité de salut public établi à Auch, aux membres... « Frappez d'une juste proscription ce comité de salut public établi à Auch, aux membres duquel on a attribué un traitement.
...t osé élever des doutes sur la léga'ité de vos décrets. « Frappez les traîtres qui ont osé élever des doutes sur la léga'ité de vos décrets.
« Ordonnez le rappel de ces commissaires fédéralistes envoyés à... « Ordonnez le rappel de ces commissaires fédéralistes envoyés à Bordeaux, aux armées et ailleurs, et ne permettez pas qn'oa dilapide ainsi les ...
« Tels sont les vœux de la société populaire de Condom, qui ne reconnaît d'autre autorité souveraine dans la République, que celle de là Convention nationale siégeant actuellement à Paris, jusqu'à ce qu'un de ses décrets en ait ordonné la dissolution; qui a juré l'unité et l'indivisibilité de la République française, la soumission ... « Tels sont les vœux de la société populaire de Condom, qui ne reconnaît d'autre autorité souveraine dans la République, que celle de là Convention nationale siégeant actuellement à Paris, jusqu'à ce qu'un de ses décrets en ait ordonné la dissolution; qui a juré l'unité et l'indivisibilité de la République française, la soumission aux lois, l'obéissance aux magistrats, la sûreté des personnes et des propriétés...
(Suivent un grand nombre de signatures.) (Suivent un grand nombre de signatures.)
...tration du district, le conseil général de la commune et le tribunal du district o... « Nota. — L'administration du district, le conseil général de la commune et le tribunal du district ont manifesté les mêmes principes dans des adresses particulières. »
...nde la question préalable sur ce projet de décret. Il observe que ces domaines dev...
...ils devraient être mis à la disposition de la na- (1) Collection Baudouin, tome 31, page 134 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 280.
demande la question préalable sur ce projet de décret. Il observe que ces domaines devraient être confondus dans la régie des biens nationaux, c'est-à-dire qu'ils devraient être mis à la disposition de la na- (1) Collection Baudouin, tome 31, page 134 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 280.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 281, et Merc... (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 281, et Mercure universel, tome 29, page 296, 2* colonne.

Séance du jeudi 18 juillet 1793

page 137
...tionale décrète que lorsqu'un capitaine de canonniers-bombardiers de la marine, moins ancien qu'un capitaine...
... des classes du même (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 284.