Résultats trouvés dans le Tome 67

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-0512 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-051 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 23 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du jeudi 20 juin 1793

- search term matches: (7)

Séance du jeudi 20 juin 1793

page
Locuteur: Ducos
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 juin 1793, iu matin (1). , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 juin 1793, iu matin (1).
Locuteur: Méaulle
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 juin 1793, au soir (2). , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 juin 1793, au soir (2).
Locuteur: Durand-Maillane
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi, 18 juin 1793 (3). , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi, 18 juin 1793 (3).
Locuteur: Gossuin
Séance du 8 juin 1793, l'an II de la République française. Séance du 8 juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Durand-Maillane
...es décrets cite la rédaction définitive de cinq décrets rendus dans la séance du 2... Un membre du comité des décrets cite la rédaction définitive de cinq décrets rendus dans la séance du 27 mai dernier (4).
Locuteur: Gossuin
... à cette administration d'une coalition de tous les départements, par un député du département de la Haute-Vienne, porteur d'une délibération de celui de la Côte-d'Or. Ces pièces sont ainsi con... a lieu à délibérer sur une proposition faite à cette administration d'une coalition de tous les départements, par un député du département de la Haute-Vienne, porteur d'une délibération de celui de la Côte-d'Or. Ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
...êté du conseil général d'administration de ce département du 8 de ce mois, sur une proposition faite au conseil d'une coalition de tous les départements, par un député du département de la Haute-Vienne, porteur d'une délibération de celui de la Côte-d'Or. Le conseil général a arrê... « Je vous adresse ci-joint l'arrêté du conseil général d'administration de ce département du 8 de ce mois, sur une proposition faite au conseil d'une coalition de tous les départements, par un député du département de la Haute-Vienne, porteur d'une délibération de celui de la Côte-d'Or. Le conseil général a arrêté qu'il n'y avait lieu à délibérer sur cette proposition et que son arrêté sera...
Locuteur: Gossuin
...procureur général syndic du département de la Gorrèze. « Le suppléant du procureur général syndic du département de la Gorrèze.
Locuteur: Gossuin
Suit le texte de l'arrêté annoncé dans cette lettre : Suit le texte de l'arrêté annoncé dans cette lettre :
Locuteur: Gossuin
...général d'administration du département de la Gorrèze. Extrait du registre des délibérations du conseil général d'administration du département de la Gorrèze.
PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président.
...procureur général syndic du département de la Carrête, par laquelle il transmet à ...
... nationale un arrêté du conseil général de ce département portant qu'il n'y (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150.
1° Lettre du citoyen Malepeyre, suppléant du procureur général syndic du département de la Carrête, par laquelle il transmet à la Convention nationale un arrêté du conseil général de ce département portant qu'il n'y (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 150.
Tulle, 14 juin 1793 Tulle, 14 juin 1793
...24, pièces n" 2 et 3, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 150. ...bres du district et les membres (1) Archives nationales, Carton G 258, chemise 524, pièces n" 2 et 3, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 150.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 2
Locuteur: Gossuin
...rs du Jura, qui se sont engagés, au nom de leur département, à faire envoyer des commissaires aux départements de la Drôme et de la Haute-Garonne, à l'issue de la séance publique du 29 mai 1793, l'an II de la République française. « Fait à Dijon, en présence des citoyens Guiraud et Janod, administrateurs du Jura, qui se sont engagés, au nom de leur département, à faire envoyer des commissaires aux départements de la Drôme et de la Haute-Garonne, à l'issue de la séance publique du 29 mai 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
. « 2° Unité et indivisibilité de la République nationale ; " « 3° Inviolabilité des représentants ; « 4° Entière liberté de leurs opinions ; « 5° Une prompte Constitution fondée sur les principes de la liberté et de l'égalité ; . « 2° Unité et indivisibilité de la République nationale ; " « 3° Inviolabilité des représentants ; « 4° Entière liberté de leurs opinions ; « 5° Une prompte Constitution fondée sur les principes de la liberté et de l'égalité ;
Locuteur: Gossuin
du conseil général 'de la commune de Tulle. du conseil général 'de la commune de Tulle.
Locuteur: Gossuin
... sur le bureau un arrêté du département de la Haute-Vienne, qui porte qu'il sera n...
...saire pour se transporter à Tulle, afin de proposer au département d'adopter les mesures arrêtées par le département de la Côte-d'Or, par sa délibération du 30...
« Un citoyen s'est présenté et a remis sur le bureau un arrêté du département de la Haute-Vienne, qui porte qu'il sera nommé un commissaire pour se transporter à Tulle, afin de proposer au département d'adopter les mesures arrêtées par le département de la Côte-d'Or, par sa délibération du 30 mai, et par laquelle lë citoyen Gayvernon est nommé commissaire.
Locuteur: Gossuin
...ation du oonseil général du département de la Haute-Tienne, y ( Lecture faite desd... ...emis sur le bureau ladite délibération, qui était à la suite d'une autre délibération du oonseil général du département de la Haute-Tienne, y ( Lecture faite desdites pièces dont la teneur suit :
Locuteur: Gossuin
...délibérations du conseil du département de la Haute-Vienne, du 5 juin 1798, Van II de la République française. Extrait du registre des délibérations du conseil du département de la Haute-Vienne, du 5 juin 1798, Van II de la République française.
Locuteur: Gossuin
« Deux députés du département de la Côte-d'Or ont remis au citoyen prési...
...s des conseils généraux des 7 districts de son arrondissement.
« Deux députés du département de la Côte-d'Or ont remis au citoyen président l'expédition d'un arrêté pris le 30 mai dernier par le conseil général dudit département, à lui joints Jes députés des conseils généraux des 7 districts de son arrondissement.
Locuteur: Gossuin
« Lecture faite de cet arrêté, dont la teneur est ci-après, le conseil du département de la Haute-Vienne sur ce, ouï le procureu...
... contenues dans l'arrêté du département de la Côte-d'Qr et pour concourir à son ex...
... seraient communiquées aux départements de la Corrèze et de la Dordogne.
« Lecture faite de cet arrêté, dont la teneur est ci-après, le conseil du département de la Haute-Vienne sur ce, ouï le procureur général syndic et après une mûre délibération, a adopté les mesures contenues dans l'arrêté du département de la Côte-d'Qr et pour concourir à son exécution, il a été arrête que les-dites mesures seraient communiquées aux départements de la Corrèze et de la Dordogne.
Locuteur: Gossuin
« Suit la teneur de l'arrêté du département de la Côte-d'Or i « Suit la teneur de l'arrêté du département de la Côte-d'Or i
Locuteur: Gossuin
« Le conseil général du département de la Côte-d'Or, à lui joints les députés des 7 conseils généraux des districts de son ressort, a arrêté, après avoir ente... « Le conseil général du département de la Côte-d'Or, à lui joints les députés des 7 conseils généraux des districts de son ressort, a arrêté, après avoir entendu le procureur général syndic :
Locuteur: Gossuin
...orrespondra avec tous les départe-meute de la République, « Qu'il correspondra avec tous les départe-meute de la République,
Locuteur: Gossuin
...saires se porteront à Laon, département de l'Aisne; à Limoges, département de la Haute-Vienne; au Mans, département de la Sarthe. . /« Que ces commissaires se porteront à Laon, département de l'Aisne; à Limoges, département de la Haute-Vienne; au Mans, département de la Sarthe.
Locuteur: Gossuin
« L'objet de la correspondance sera de présenter une adresse à la Convention n... « L'objet de la correspondance sera de présenter une adresse à la Convention natio-
Locuteur: Gossuin
...le, dont les bases seront uniformes, et de se concerter pour le maintien de la liberté et de l'égalité. nale, dont les bases seront uniformes, et de se concerter pour le maintien de la liberté et de l'égalité.
Locuteur: Gossuin
cc Les objets de l'adresse seront les principes suivants... cc Les objets de l'adresse seront les principes suivants :
Locuteur: Gossuin
« 1° Unité et indivisibilité de la République ; « 1° Unité et indivisibilité de la République ;
Locuteur: Gossuin
...rêts à marcher pour assurer l'exécution de ses décrets ; qu'ils tireront vengeance...
...ité .des représentants, et à la liberté de leurs opinions; qu'ils s'insurgeront co...
...ictatoriale, et contre toute suprématie de commune; que tous les corps constitués ...
6° Que la Convention sera instruite que tous les citoyens sont prêts à marcher pour assurer l'exécution de ses décrets ; qu'ils tireront vengeance des atteintes qui pourraient être portées à l'inviolabilité .des représentants, et à la liberté de leurs opinions; qu'ils s'insurgeront contre toute autorité despotique, dictatoriale, et contre toute suprématie de commune; que tous les corps constitués s'opposeront à toutes ces autorités despotiques par tous les moyens qui seront e...
Locuteur: Gossuin
...ée à la Convention par des commissaires de chaque département. « Que l'adresse sera portée à la Convention par des commissaires de chaque département.
Locuteur: Gossuin
...es une adresse fraternelle aux citoyens de Paris. u Qu'il sera proposé par les commissaires une adresse fraternelle aux citoyens de Paris.
Locuteur: Gossuin
« Fait procès-verbal du 30 mai 1793. « Fait procès-verbal du 30 mai 1793.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 3
Locuteur: Gossuin
...général d'administration du département de la Gorrèze, ledit jour 8 juin 1793, l'an II de la République française où oi^t assisté... « Fait au conseil général d'administration du département de la Gorrèze, ledit jour 8 juin 1793, l'an II de la République française où oi^t assisté les citoyens Melon, président • P.-F. Malep eyre, vice-président ; Roche, Bessa...
Locuteur: Gossuin
...s mesures proposées on voit line espèce de coalition opposée au principe de l'unité et de l'indivisibilité de la République; car si plusieurs départe...
... qui sont reconnus par tous les membres de cette administration, comme les seuls qui peuvent servir de base à une bonne Constitution républicaine ;
u 3° Que dans les mesures proposées on voit line espèce de coalition opposée au principe de l'unité et de l'indivisibilité de la République; car si plusieurs départements adoptaient cette mesure, tandis que d'autres la rejetteraient, il y aurait...
...me est entièrement contraire aux principes adoptés par la Convention nationales, qui sont reconnus par tous les membres de cette administration, comme les seuls qui peuvent servir de base à une bonne Constitution républicaine ;
Locuteur: Gossuin
...i demander qu'elle s'occupe promptement de la rédaction d'une Constitution républicaine, fondée sur la liberté et l'égalité et qui conserve le principe immortel de l'unité et de l'indivisibilité de la République. « Qu'il sera fait une adresse à la Convention nationale, pour lui demander qu'elle s'occupe promptement de la rédaction d'une Constitution républicaine, fondée sur la liberté et l'égalité et qui conserve le principe immortel de l'unité et de l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Gossuin
...aites à ce sujet par différents membres de l'Assemblée ; ...ite_ par le citoyen Gayvernon et après avoir discuté les diverses propositions faites à ce sujet par différents membres de l'Assemblée ;
Locuteur: Gossuin
...idérant : 1° que lorsque le département de la Côte-d'Or a pris cette délibération,...
...uvait la République étaient différentes de celles dans lesquelles elle est actuellement, de sorte que si les mesures qu'il propose ...
« Considérant : 1° que lorsque le département de la Côte-d'Or a pris cette délibération, les circonstances où se trouvait la République étaient différentes de celles dans lesquelles elle est actuellement, de sorte que si les mesures qu'il propose pouvaient alors présenter quelques aegrés d'utilité, elles n'ont plus dans oe mo...
Locuteur: Gossuin
...oir dans la République qu'un seul point de réunion pour toutes les administrations, comme pour tous les citoyens, et que oe point de reunion, ce centre universel, ne peut e...
...ionale; que s'il se faisait une réunion de tous les députés des administrations à ...
...cette assemblée qui présenterait le vœu de tous les départements, né serait formée...
« 2° Qu'il ne peut y avoir dans la République qu'un seul point de réunion pour toutes les administrations, comme pour tous les citoyens, et que oe point de reunion, ce centre universel, ne peut et ne doit se trouver que dans la Convention nationale; que s'il se faisait une réunion de tous les députés des administrations à Paris, pour tenir une correspondance avec les départements et présenter des adresses à la Convention, il semblerait que cette assemblée qui présenterait le vœu de tous les départements, né serait formée et établie que pour l'influencer et cependant la Convention ne doit recevoir au...
Locuteur: Gossuin
...dre du jour sur les propositions faites de sa réunion à la délibération du département de la Côte-d'Or et des départements qui y ... « Qu'il passe à l'ordre du jour sur les propositions faites de sa réunion à la délibération du département de la Côte-d'Or et des départements qui y ont adhéré.
Locuteur: Gossuin
...vention décrète l'insertion au Bulletin de l'arrêté, pris le 8 juin, par les membres du conseil général du département de la Corrèae. ) (La Convention décrète l'insertion au Bulletin de l'arrêté, pris le 8 juin, par les membres du conseil général du département de la Corrèae. )
Locuteur: Gossuin
...oyen Noël, procureur syndic du district de Cherbourg, pour transmettre à la Conven...
...ent qu'ils resteront soumis aux décrets de la Convention ; oes pièces sont ainsi c...
2° Lettre du citoyen Noël, procureur syndic du district de Cherbourg, pour transmettre à la Convention un arrêté des administrateurs dans lequel ils déclarent qu'ils resteront soumis aux décrets de la Convention ; oes pièces sont ainsi conçues (1) : ï
Locuteur: Gossuin
Fan II de la République française. Fan II de la République française.
Locuteur: Gossuin
« J'ai l'honneur de vous adresser un exemplaire de l'arrêté pris par l'administration du district de Cherbourg. « J'ai l'honneur de vous adresser un exemplaire de l'arrêté pris par l'administration du district de Cherbourg.
Locuteur: Gossuin
« Le procureur syndic du district de Cherbourg. « Le procureur syndic du district de Cherbourg.
Locuteur: Gossuin
Surt le texte de l'arrêté annexé dans cette lettre : Surt le texte de l'arrêté annexé dans cette lettre :
Locuteur: Gossuin
Extrait du registre des délibérations de VAssemblée du conseil général du district de Cherbourg du jeudi 13 juin 179S, l'an II de la République française. Extrait du registre des délibérations de VAssemblée du conseil général du district de Cherbourg du jeudi 13 juin 179S, l'an II de la République française.
«Cherbourg, 14 juin 1793 «Cherbourg, 14 juin 1793
...répandent sur les mouvements et arrêtés de différents départements ; considérant q...
...est rien parvenu d'officiel à cet égard de la part d'aucun département ni district...
...les dispositions et la volonté générale de la nation sur tout oe qui se passe ou a...
...onnues ; que jusque-là l'administration de district ne doit connaître que les décrets de la Convention et les arrêtés de son département, que tout autre parti m...
...4, pièces n01 4 et 5, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 150.
... parti à prendre dans les circonstances actuelles, et d'après les bruits qui se répandent sur les mouvements et arrêtés de différents départements ; considérant qu'il ne lui est rien parvenu d'officiel à cet égard de la part d'aucun département ni district étranger; que les dispositions et la volonté générale de la nation sur tout oe qui se passe ou a pu se passer ne lui .sont point connues ; que jusque-là l'administration de district ne doit connaître que les décrets de la Convention et les arrêtés de son département, que tout autre parti mènerait droit à l'anarchie, à 1'â.rbitraire et détruirait absolument l'har- (1) Archives nationales, Carton 0 258, chemise 524, pièces n01 4 et 5, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 150.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 4
Locuteur: Gossuin
... déclarant, au reste, qu'ennemi déclaré de tout esprit de parti, et ami constant de la concorde, de l'égalité, de la liberté, de l'unité enfin et de l'indivisibilité de la République, il est toujours prêt à s...
...onque professera les mêmes principes et de le seconder de toute sa force et ses moyens j que son ...
... tous ces égards des mêmes dispositions de la part de ses administrés qui voleront au premier signal, partout où les appelleront le salut de la République et le concours des volontés de leurs concitoyens ; que sa seule frayeu...
...dont ils ont juré, à la face du ciel et de la terre, d'établir les bases sur les r...
...tes, des anarchistes, des fédéralistes, de tous les ennemis des droits sacrés de l'homme, de l'indépendance de la France et de la liberté du genre humain; arrête, de plus, que copies du présent seront envo...
...le, au département et à la municipalité de Paris, aux députés du département, au département lui-même et à tous les districts de son ressort, ainsi qu'aux départements ...
...ts, et enfin à toutes les municipalités de l'arrondissement de ce district.
...e calme et la subordination et attendra avec assuranoe la suite des événements ; déclarant, au reste, qu'ennemi déclaré de tout esprit de parti, et ami constant de la concorde, de l'égalité, de la liberté, de l'unité enfin et de l'indivisibilité de la République, il est toujours prêt à s© réunir à quiconque professera les mêmes principes et de le seconder de toute sa force et ses moyens j que son vœu bien prononcé est pour la liberte pleine et entière des représentants du peuple ; qu'il peut répondre a tous ces égards des mêmes dispositions de la part de ses administrés qui voleront au premier signal, partout où les appelleront le salut de la République et le concours des volontés de leurs concitoyens ; que sa seule frayeur et la leur est d'avoir à combattre des frères, des Français ; que cependant il...
...ercheraient à diviser, morceler, dominer d'une manière quelconque la République dont ils ont juré, à la face du ciel et de la terre, d'établir les bases sur les ruines du despotisme et sur les cendres des despotes, des anarchistes, des fédéralistes, de tous les ennemis des droits sacrés de l'homme, de l'indépendance de la France et de la liberté du genre humain; arrête, de plus, que copies du présent seront envoyées à la Convention nationale, au département et à la municipalité de Paris, aux députés du département, au département lui-même et à tous les districts de son ressort, ainsi qu'aux départements et districts adjoints, et enfin à toutes les municipalités de l'arrondissement de ce district.
Locuteur: Gossuin
...vention décrète l'insertion au Bulletin de l'arrêté, pris le 13 juin, par les administrateurs du district de Cherbourg.) (La Convention décrète l'insertion au Bulletin de l'arrêté, pris le 13 juin, par les administrateurs du district de Cherbourg.)
Locuteur: Gossuin
... Lettre du procureur syndic du district de Saint-Affrique (1), du 7 de ce mois : il demande la prompte punitio... 3° Lettre du procureur syndic du district de Saint-Affrique (1), du 7 de ce mois : il demande la prompte punition des rebelles vaincus dans la Lozere, et qu'à cet effet les formalités dans les...
Locuteur: Gossuin
... Convention renvoie la lettre au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
« Le salut de la République m'engage à vous faire pas...
...adressée à l'administration du district de Corbeil par les sections réunies de la ville de Rennes, en date du 6 de ce mois, laquelle était jointe à une ad...
...trouvez dans le bon principe et capable de ramener nos frères que je ne crois que ...
« Le salut de la République m'engage à vous faire passer une lettre imprimée adressée à l'administration du district de Corbeil par les sections réunies de la ville de Rennes, en date du 6 de ce mois, laquelle était jointe à une adresse à la Convention nationale conçue en termes aussi inciviques. J'y joins la réponse que l'administration m'a chargé d'y faire ; si vous la trouvez dans le bon principe et capable de ramener nos frères que je ne crois que trompés, vous lui donnerez publicité, si mieux n'ainiez l'envoyer directement so...
Locuteur: Gossuin
« De votre concitoyen, « De votre concitoyen,
Locuteur: Gossuin
... : F. Cor, procureur syndic du district de Corbeil. » « Signé : F. Cor, procureur syndic du district de Corbeil. »
Locuteur: Gossuin
... adressée à Vadministration du district de Corbeil par les sections réunies de la ville de Rennes en date du 6 juin 1798, Van II de la République française (1). Lettre adressée à Vadministration du district de Corbeil par les sections réunies de la ville de Rennes en date du 6 juin 1798, Van II de la République française (1).
Locuteur: Gossuin
...emplaire a été arrêtée par les sections de la ville de Rennes le 2 de oe mois, avant que nous. ayons pu être instruits de ce qui s'est passé * relativement à l'arrestation d'une partie des députés de la Convention. « L'adresse dont vous avez ci-joint un exemplaire a été arrêtée par les sections de la ville de Rennes le 2 de oe mois, avant que nous. ayons pu être instruits de ce qui s'est passé * relativement à l'arrestation d'une partie des députés de la Convention.
Locuteur: Gossuin
...us plaisons à croire que les sentiments de ceux de ses collègues en-vieloppés dans la même...
....contre eux et la conduite d'une partie de l'assemblée à leur égard.
...en lui que les intentions les plus pures et le patriotisme le plus vrai. Nous nous plaisons à croire que les sentiments de ceux de ses collègues en-vieloppés dans la même proscription, sont aussi purs que les siens. Nous ne pouvons donc regarder qu'avec horreur les complots que des scélérats ont formé .contre eux et la conduite d'une partie de l'assemblée à leur égard.
Locuteur: Gossuin
« Les citoyens de la ville de Rennes etf nous l'ajoutons avec certitu...
...eux qui composent la ci-devant province de Bretagne sont décidés à user de tous les moyens pour obtenir la liberté de leurs représentants et à faire tous leu...
« Les citoyens de la ville de Rennes etf nous l'ajoutons avec certitude, tous ceux qui composent la ci-devant province de Bretagne sont décidés à user de tous les moyens pour obtenir la liberté de leurs représentants et à faire tous leurs efforts pour détruire les factieux qui cherchent à combattre la République et...
...toyen Cor, procureur syndic du district de Corbeil, par laquelle il transmet à la ...
... au nom des administrateurs du district de Corbeil, à une lettre des sections réunies de la ville de Rennes qui engageait ces administrateur...
... ainsi conçues (2) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 151.
4° Lettre du citoyen Cor, procureur syndic du district de Corbeil, par laquelle il transmet à la Convention la réponse qu'il a faite, au nom des administrateurs du district de Corbeil, à une lettre des sections réunies de la ville de Rennes qui engageait ces administrateurs à réunir une force armée pour marcher sur Paris ; ces pièoes sont ainsi conçues (2) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 151.
...bemiso 530, pièce n° 6; —Procès-verbaux de la Convention, 1.14, page 151. (2) Archives nationales, Carton C 258, cbemiso 530, pièce n° 6; —Procès-verbaux de la Convention, 1.14, page 151.
« Le 16 juin 1793 « Le 16 juin 1793
« Rennes, le 6 juin 1793 « Rennes, le 6 juin 1793
...tions volontaires pour voler au secours de nos représentants indignement outragés.... ...ementale et les registres ouverts dans nos municipalités sont couverts d'inscriptions volontaires pour voler au secours de nos représentants indignement outragés. (1) Archives nationales, Carton C 258, chemise 5c0, pièce n° 7.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 5
Locuteur: Gossuin
...ns des traîtres Dumouriez, d'Orléans et de l'exécrable royauté) marche bien; une bonne Constitution républicaine une et indivisible se fait...
...araître incessamment ; si on peut juger de son tout par ce qui en est paru depuis ...
...rrestations, notre machine qui était entravée (par ces agiteurs, par ces partisans des traîtres Dumouriez, d'Orléans et de l'exécrable royauté) marche bien; une bonne Constitution républicaine une et indivisible se fait dans le calme et va paraître incessamment ; si on peut juger de son tout par ce qui en est paru depuis quinze jours, le vœu français sera rempli.
Locuteur: Gossuin
...i a procuré la guerre intérieure) à une Constitution conforme au vœu général prête à être so...
...erain pour son bonheur et pour le tirer de l'horrible chaos où nous sommes ? Non, ...
...t amis, la suite d'une anarchie (que ces 22 entretenaient depuis huit mois et qui a procuré la guerre intérieure) à une Constitution conforme au vœu général prête à être soumise à l'approbation du peuple souverain pour son bonheur et pour le tirer de l'horrible chaos où nous sommes ? Non, sans doute. Eh bien ! citoyens, réfléchissez et appréciez les raisons des deux p...
Locuteur: Gossuin
« Vous nous proposez de former une force départementale, de vous donnèr un point de ralliement pour tomber ensemble sur Par...
... les suites ! Ce projet a-t-il pour but de sauver la République, ou n'est-il pas p...
...lisés qui nous environnent et qui rient de votre projet ? Quoi ! pour leur faire plaisir et pour la vengeance de nos 22 anarchistes, nous irons porter le fer et le feu dans le sein de nos frères, de nos amis et de nos plus zélés défenseurs, que ces 22 vous ont dépeint sous couleur de monstres? Non, citoyens, je ne puis le ...
...n conjure, plus d© justice à nos frères de Paris. Je vous assure que la très majeu...
...e, qu'elle veut oe que vous voulez, une Constitution républicaine, une et indivisible, qu'el...
...corrupteur des Pitt et des aristocrates de l'intérieur, l'agitation, les incidents, pour éluder et retarder la Constitution que la Convention voulait nous proposer...
« Vous nous proposez de former une force départementale, de vous donnèr un point de ralliement pour tomber ensemble sur Paris; quel projet sinistre ! l'avez-vous bien réfléchi, frères et amis, en avez-vous calculé les suites ! Ce projet a-t-il pour but de sauver la République, ou n'est-il pas pour la livrer aux tyrans coalisés qui nous environnent et qui rient de votre projet ? Quoi ! pour leur faire plaisir et pour la vengeance de nos 22 anarchistes, nous irons porter le fer et le feu dans le sein de nos frères, de nos amis et de nos plus zélés défenseurs, que ces 22 vous ont dépeint sous couleur de monstres? Non, citoyens, je ne puis le croire, ce projet n'a pu naître dans votre pays, trop renommé pour son civisme. ...
...t contre-révolutionnaires vous l'ont transplanté à votre insu. Rendez, je vous en conjure, plus d© justice à nos frères de Paris. Je vous assure que la très majeure partie en est saine, qu'elle veut oe que vous voulez, une Constitution républicaine, une et indivisible, qu'elle abhorre ce que vous détestez, la royauté, le triumvirat, la dictature, 1© gén...
...Chambres, etc., que voulaient les 22, et qui, pour y parvenir, employaient l'or corrupteur des Pitt et des aristocrates de l'intérieur, l'agitation, les incidents, pour éluder et retarder la Constitution que la Convention voulait nous proposer.
Locuteur: Gossuin
... le peu qu'il renferme dans l'immensité de son sein) tenteraient de le porter à des excès. Il s'est levé effectivement dans les derniers jours de mai dernier, parce que le besoin était ...
...majestueux pour demander comme vous une Constitution, la République une et indivisible, le règne des lois, la fin de l'anarchie et des trames secrètes et traîtresses des 22. Il n'y a pas eu une goutte de sang de ré-
... commencée et suivie ; qu'en vain les agitateurs (qui lui viennent du dehors, et le peu qu'il renferme dans l'immensité de son sein) tenteraient de le porter à des excès. Il s'est levé effectivement dans les derniers jours de mai dernier, parce que le besoin était impératif, mais il s'est levé avec un calme majestueux pour demander comme vous une Constitution, la République une et indivisible, le règne des lois, la fin de l'anarchie et des trames secrètes et traîtresses des 22. Il n'y a pas eu une goutte de sang de ré-
Locuteur: Gossuin
...tres et marquez-nous quel sera le point de ralliement. ...à perdre. Nos bataillons seront prêts à partir au premier jour ; préparez les vôtres et marquez-nous quel sera le point de ralliement.
Locuteur: Gossuin
« Les commissaires des sections de la ville de Bennes. « Les commissaires des sections de la ville de Bennes.
Locuteur: Gossuin
... : F. Cor, procureur syndic du district de Corbeil. » « Signé : F. Cor, procureur syndic du district de Corbeil. »
Locuteur: Gossuin
Réponse de Tadministration du district de Corbeil aux citoyens de Rennes réunis en sections (1). Réponse de Tadministration du district de Corbeil aux citoyens de Rennes réunis en sections (1).
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
« L'administration du district de Corbeil vient de recevoir votre adresse à la Convention ...
...ttre que vous lui adressez en date du 6 de ce mois. Elle n'a pu lire l'une et l'autre sans être pénétrée de douleur à cause des principes qu'elles ...
...ossible, s'est-elle dit, que nos frères de Rennes soient aussi trompés ? qu'ils pr...
« L'administration du district de Corbeil vient de recevoir votre adresse à la Convention nationale et la lettre que vous lui adressez en date du 6 de ce mois. Elle n'a pu lire l'une et l'autre sans être pénétrée de douleur à cause des principes qu'elles respirent. Serait-il possible, s'est-elle dit, que nos frères de Rennes soient aussi trompés ? qu'ils prennent aussi l'innocent pour le coupable? Quel génie atroce a donc pu les induir...
Locuteur: Gossuin
...es et amis, nous avons des compatriotes de nos élus dans le nombre de députés en arrestation. Mais plus près que vous de Paris, nous en connaissons les vraies c... « Nous aussi, frères et amis, nous avons des compatriotes de nos élus dans le nombre de députés en arrestation. Mais plus près que vous de Paris, nous en connaissons les vraies causes et nous savons rendre aux Parisiens la justice qui leur est due.
Locuteur: Gossuin
« Comme vous aussi, nous avons gémi de ces dissensions scandaleuses, de ces séances perdues en vains débats ; e...
... civile. Ne vaut-il pas mieux se priver de ces 22, puisqu'ils entravent et qu'ils sont à scandale à la majorité de la République? plutôt que de vouloir les maintenir par la force pour tenir le vaisseau de l'Etat perpétuellement en tempête?
« Comme vous aussi, nous avons gémi de ces dissensions scandaleuses, de ces séances perdues en vains débats ; eh bien ! nous reconnaissons aujourd'hui quels en étaient les auteurs; en les sup...
...uzot, etc., qui courent les départements en prêchant l'insurrection et la guerre civile. Ne vaut-il pas mieux se priver de ces 22, puisqu'ils entravent et qu'ils sont à scandale à la majorité de la République? plutôt que de vouloir les maintenir par la force pour tenir le vaisseau de l'Etat perpétuellement en tempête?
Locuteur: Gossuin
« D'ailleurs, citoyens, les députés de Rennes sont les nôtres, comme ceux de Versailles sont les vôtres. Tous appart... « D'ailleurs, citoyens, les députés de Rennes sont les nôtres, comme ceux de Versailles sont les vôtres. Tous appartiennent individuellement à la République entière comme aussi partout où il se tr...
« Le 16 juin 1793 « Le 16 juin 1793
...ous, nous croyions avoir choisi l'élite de la législature; bientôt nous avons été ... ...rissot, les Buzot, les Kersaint, les Gorsas, les Grangeneuve, etc. etc.; comme vous, nous croyions avoir choisi l'élite de la législature; bientôt nous avons été détrompés et nous nous sommes aperçus trop tard que nous n'avions élu que des ho...

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 6
Locuteur: Gossuin
...nes, le présent prouve qu'elles étaient de commande par ceux qui aimaient l'agitat...
... et adhérents ne font plus à la tribune de sorties calomnieuses et révoltantes contre les citoyens de Paris, foyer du patriotisme ; soyons de bon compte, citoyens. Vous n'auriez peut-être pas eu autant de patience que nos frères de Paris. Cessons, je vous en conjure encore une fois, de faire rire par nos querelles intestines...
...té libres dedans comme dehors le Sénat ; s'il y a eu quelques insultes des tribunes, le présent prouve qu'elles étaient de commande par ceux qui aimaient l'agitation et qui vous persuadaient qu'ils n'étaient pas libres, car, depuis leur arres...
...ale autant que la Convention se respecte elle-même; depuis enfin que Lan-juinais et adhérents ne font plus à la tribune de sorties calomnieuses et révoltantes contre les citoyens de Paris, foyer du patriotisme ; soyons de bon compte, citoyens. Vous n'auriez peut-être pas eu autant de patience que nos frères de Paris. Cessons, je vous en conjure encore une fois, de faire rire par nos querelles intestines nos ennemis extérieurs et intérieurs qui nous contemplent. Unissons-nous, nous ...
Locuteur: Gossuin
« Le procureur syndic du district de Corbeil. « Le procureur syndic du district de Corbeil.
Locuteur: Gossuin
...Convention décrète la mention honorable de cette adresse au procès-verbal et en or... (La Convention décrète la mention honorable de cette adresse au procès-verbal et en ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
« Représentants de la République, « Représentants de la République,
Locuteur: Gossuin
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Gossuin
6° Lettre des officiers municipaux de Lieu-rey (1), par laquelle ils annoncen...
...ommunication des arrêtés du département de l'Eure, du district et de la municipalité d'Evreux, ils ont refus...
6° Lettre des officiers municipaux de Lieu-rey (1), par laquelle ils annoncent qu'assemblés pour prendre communication des arrêtés du département de l'Eure, du district et de la municipalité d'Evreux, ils ont refusé d'y adhérer.
Locuteur: Gossuin
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Gossuin
... Adresse des membres du conseil général de la commune et de la Société populaire de Rumilly, par laquelle ils adhèrent aux ... 7° Adresse des membres du conseil général de la commune et de la Société populaire de Rumilly, par laquelle ils adhèrent aux décrets des 31 mai et 2 juin; cette adresse est ainsi conçue (2) :
La tête du tyran de la France eut à peine roulé sur la pous...
...faction impie qui vainement avait tenté de le soustraire à la vengeance populaire,...
... le masque imposteur du modérantisme et de l'amour des lois, nous acheminer pas à ...
...ralisme. ï>ès longtemps nous gémissions de l'indigne oppression que ce nouveau mon...
...œux pour que la sainte Montagne écrasât de sa masse imposante ces orgueilleux pygm...
... soient rendues aux dignes républicains de la Montagne qui, par leurs soins et leu...
...nt déjoué tous les projets liberticides de ces mandataires infidèles. Poursuivez m...
...t sans relâche à donner à la France une Constitution vraiment démocratique; que tous vos décrets passent par la filière de l'égalité ; rendez l'homme à sa vraie dignité et que tous les peuples de l'univers (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 151.
La tête du tyran de la France eut à peine roulé sur la poussière que la faction impie qui vainement avait tenté de le soustraire à la vengeance populaire, voulut, sous le masque imposteur du modérantisme et de l'amour des lois, nous acheminer pas à pas vers la royauté ou le fédéralisme. ï>ès longtemps nous gémissions de l'indigne oppression que ce nouveau monstre politique exerçait sur les vrais patriotes; dès longtemps nous faisions des vœux pour que la sainte Montagne écrasât de sa masse imposante ces orgueilleux pygmées qui avaient osé lutter contre la majesté du peuple. Elle est enfin venue cet...
... debout a obtenu justice contre les traîtres qui l'éga-raient. Grâces éternelles soient rendues aux dignes républicains de la Montagne qui, par leurs soins et leur courage, ont déjoué tous les projets liberticides de ces mandataires infidèles. Poursuivez maintenant, législateurs, la tâche auguste que vous vous êtes si généreusement im...
...u dedans ; frappez sans partialité toutes les têtes coupables; travaillez surtout sans relâche à donner à la France une Constitution vraiment démocratique; que tous vos décrets passent par la filière de l'égalité ; rendez l'homme à sa vraie dignité et que tous les peuples de l'univers (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 151.
« Annecy, 14 juin 1793 « Annecy, 14 juin 1793
...'hui nous vous félicitons sur le succès de la journée du 31 mai qui a détruit une ...
...heur, nous vous conjurons, au nom sacré de la patrie, de ne cesser le combat que lorsque toutes les têtes de l'hydre seront abattues; alors elle ne souillera plus de sa bave infecte ce grand ouvrage dont vous vous occupez; il sortira pur de vos mains; et les hommes de tous les âges, en jouissant de vos travaux, consacreront votre mémoire...
...emise 530, pièce a* 5 et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 151.
...st le sentiment que nous vous exprimions dans notre précédente adresse : aujourd'hui nous vous félicitons sur le succès de la journée du 31 mai qui a détruit une faction qui ne cherchait qu'à étouffer la liberté dans sa naissance ; mais en vo...
...ssance et notre adhésion aux grands moyens que vous avez employés pour notre bonheur, nous vous conjurons, au nom sacré de la patrie, de ne cesser le combat que lorsque toutes les têtes de l'hydre seront abattues; alors elle ne souillera plus de sa bave infecte ce grand ouvrage dont vous vous occupez; il sortira pur de vos mains; et les hommes de tous les âges, en jouissant de vos travaux, consacreront votre mémoire dans les fastes du monde. (1) Archives nationales, Carton C 258, chemise 530, pièce a* 5 et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 151.
Rumilly, le 14 juin 1793 Rumilly, le 14 juin 1793
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 151. — Archi... (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 151. — Archives nationales, Carton C 258, chemise 530, pièce n° 8.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 7
Locuteur: Gossuin
Copie de la lettre écrite par le procureur général syndic du département de la Manche au conseil exécutif de Coutanees, le 16 juin 1793. Copie de la lettre écrite par le procureur général syndic du département de la Manche au conseil exécutif de Coutanees, le 16 juin 1793.
Locuteur: Gossuin
...rient avec un sentiment d'admiration et de reconnaissance : « Voilà les seules loi...
...nstants dans nos principes, nous jurons de nouveau guerre sanglante aux modérés et...
en parcourant vos travaux s'écrient avec un sentiment d'admiration et de reconnaissance : « Voilà les seules lois qui peuvent rendre les hommes heureux ! Quant à nous, fidèles à nos devoirs et constants dans nos principes, nous jurons de nouveau guerre sanglante aux modérés et aux fédéralistes, exécration aux aristocrates, mort à quiconque voudrait un maî...
Locuteur: Gossuin
« Les membres du conseil général de la commune, « Les membres du conseil général de la commune,
Locuteur: Gossuin
... François Babin , faisant les fonctions de maire; Violletr officier municipal ; Re... « Signé : François Babin , faisant les fonctions de maire; Violletr officier municipal ; Reuff ; Brachet, officier municipal ; Gavard ; Jounex ; J. Babin ; Ginet, officier...
Locuteur: Gossuin
(La Convention décrète l'insertion de cette adresse au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Gossuin
...procureur général syndic du département de la Manche, qui annonce que les autorités constituées et la Sociét,é populaire de Coutanees ont pris un arrêté relatif à la sûreté des représentants Prieur (de la Marne) et Laurent Lecointre, commissaires à l'armée des côtes de Cherbourg; cette dernière pièce est ain... ...onseil exécutif, par laquelle il transmet à la Convention copie d'une lettre du procureur général syndic du département de la Manche, qui annonce que les autorités constituées et la Sociét,é populaire de Coutanees ont pris un arrêté relatif à la sûreté des représentants Prieur (de la Marne) et Laurent Lecointre, commissaires à l'armée des côtes de Cherbourg; cette dernière pièce est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Gossuin
...r que la liberté, la dignité et l'unité de la représentation nationale soient main... chie, et un vœu fortement prononcé pour que la liberté, la dignité et l'unité de la représentation nationale soient maintenues.
Locuteur: Gossuin
« Nous envoyons un secours de„l,200 hommes et des munitions à nos frères de la Loire-Inférieure qui sont venus nous...
...s ; les représentants du peuple Prieur (de la Marne) et Lecointre étaient présents...
« Nous envoyons un secours de„l,200 hommes et des munitions à nos frères de la Loire-Inférieure qui sont venus nous peindre leurs alarmes et leurs dangers ; les représentants du peuple Prieur (de la Marne) et Lecointre étaient présents à oe rapport.
Locuteur: Gossuin
...voyer les forces dont il était possible de disposer sans compromettre la sûreté de... ...ous a été présenté par nos malheureux frères, nous n'avons pas balancé à leur envoyer les forces dont il était possible de disposer sans compromettre la sûreté des côtes.
Locuteur: Gossuin
... du département du Word, du district et de la commune de Douai, à leurs concitoyens, par laquell... 9° Adresse des conseils généraux du département du Word, du district et de la commune de Douai, à leurs concitoyens, par laquelle ils adhèrent formellement aux décrets des 31 mai et 2 juin; cette adresse est ...
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
...ographique, par le nombre et le courage de ses habitants, plus puissante encore par son amour si bien prononcé de la liberté, jouira de ces bienfaits. Elle n'a besoin que de rester unie. De cette union de tous les efforts vers un même but résul... « La France, forte par sa position géographique, par le nombre et le courage de ses habitants, plus puissante encore par son amour si bien prononcé de la liberté, jouira de ces bienfaits. Elle n'a besoin que de rester unie. De cette union de tous les efforts vers un même but résulte cette supériorité formidable qui en impose aux despotes sur leurs trônes chan...
Locuteur: Gossuin
« Unité, indivisibilité de la République, voilà, frères et amis, le mot de ralliement et la seule condition qui nous assure tous les avantages de l'a liberté et de l'égalité. Ils l'ont bien senti, tous ces tyrans coalisés ! Et au désespoir de ne pouvoir nous vaincre, c'est de la ruse et de la corruption qu'ils attendent le succès de leur barbare entreprise. « Unité, indivisibilité de la République, voilà, frères et amis, le mot de ralliement et la seule condition qui nous assure tous les avantages de l'a liberté et de l'égalité. Ils l'ont bien senti, tous ces tyrans coalisés ! Et au désespoir de ne pouvoir nous vaincre, c'est de la ruse et de la corruption qu'ils attendent le succès de leur barbare entreprise.
Locuteur: Gossuin
... Si nous les voyons sur tous les points de nos frontières, ils n'y sont que pour profiter des fruits de la division dont ils ont jeté les semen... « Si nous les voyons sur tous les points de nos frontières, ils n'y sont que pour profiter des fruits de la division dont ils ont jeté les semences parmi nous.
...ient appelées les autorités constituées de Coutanees, et la Société populaire, vient de prendre un arrêté relatif aux représentants du peuple Prieur (de la Marne) et Lecointre, envoyés près l'armée des côtes de Cherbourg. Ces représentants ayant manifesté leur intention de se retirer du département de la Manche, ne porteront aucune atteinte...
...ar le premier courrier le procès-verbal de la séance solennelle qui vient d'avoir ...
...un attachement inviolable aux principes de l'unité et de l'indivisibilité de la République, un amour ardent de la liberté; mais oe sentiment profond de la nécessité d'avoir des lois, un éloi-...
... le fédéralisme et l'anar- (1) Bulletin de la Convention du 30 juin 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 182.
« Le conseil général du département, dans une assemblée à laquelle étaient appelées les autorités constituées de Coutanees, et la Société populaire, vient de prendre un arrêté relatif aux représentants du peuple Prieur (de la Marne) et Lecointre, envoyés près l'armée des côtes de Cherbourg. Ces représentants ayant manifesté leur intention de se retirer du département de la Manche, ne porteront aucune atteinte à la liberté et au caractère sacré dont ils sont revêtus. Je vous adresserai par le premier courrier le procès-verbal de la séance solennelle qui vient d'avoir Heu à Coutanees, Vous verrez toujours dans les arrêtés du département un attachement inviolable aux principes de l'unité et de l'indivisibilité de la République, un amour ardent de la liberté; mais oe sentiment profond de la nécessité d'avoir des lois, un éloi-gnement égal pour le fédéralisme et l'anar- (1) Bulletin de la Convention du 30 juin 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 182.
...e, Londres» Madrid, Berlin, sont autant de réservoirs où le sang et la sueur jdes peuples fournissent aux tyrans les moyens de les tenir sous le joug et d'asservir le...
...ionale : Le38, n° 291. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 152. — Bulletin de la Convention du 20 juin 1793.
...irculer la gangrène et la mort dans toutes les parties du corps politique. Vienne, Londres» Madrid, Berlin, sont autant de réservoirs où le sang et la sueur jdes peuples fournissent aux tyrans les moyens de les tenir sous le joug et d'asservir leurs voisins. Ces trésors (1) Archives nationales, Carton C 257, chemise 505, pièce n° 19. — Ribliotbèque nationale : Le38, n° 291. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 152. — Bulletin de la Convention du 20 juin 1793.
Le 17 juin 1793 Le 17 juin 1793

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 8
Locuteur: Gossuin
...ltés qui se sont élevées lors du procès de Capet, et les obstacles qu'éprouve la rédaction de la Constitution : tout nous prouve, frères et amis, qu'...
... que le sanctuaire des lois est souillé de la présence de quelques mandataires infidèles qui tiennent les premiers fils de cette lâche conjuration.
...événements qui se sont succédé depuis deux ans ; en rappelant toutes les difficultés qui se sont élevées lors du procès de Capet, et les obstacles qu'éprouve la rédaction de la Constitution : tout nous prouve, frères et amis, qu'il existe un complot criminel contre le peuple et que le sanctuaire des lois est souillé de la présence de quelques mandataires infidèles qui tiennent les premiers fils de cette lâche conjuration.
Locuteur: Gossuin
...rdu pour le peuple dont il retardait la Constitution, était encore employé contre le peuple ...
...s nouvelles forçaient nos représentants de perdre de vue l'objet principal de leur mission pour s'occuper des mesures...
...ces mêmes scènes devenaient le prétexte de calomnier le peuple de Paris et d'opérer une division avec les...
« Ce temps précieux, perdu pour le peuple dont il retardait la Constitution, était encore employé contre le peuple dont on irritait l'impatience. Tous les jours des séances nouvelles forçaient nos représentants de perdre de vue l'objet principal de leur mission pour s'occuper des mesures partielles dont on faisait naître la nécessité, et ces mêmes scènes devenaient le prétexte de calomnier le peuple de Paris et d'opérer une division avec les départements, seul moyen d'entamer la force imposante du peuple français qui ne...
Locuteur: Gossuin
...ondément méditée, si dans le vaste plan de cette conjuration n étaient pas entrées tant de combinaisons intestines sur lesquelles ... ...ant, quand le traître Dumouriez fit éclater l'horrible trahison qu'il avait profondément méditée, si dans le vaste plan de cette conjuration n étaient pas entrées tant de combinaisons intestines sur lesquelles ils fondent toute leur espérance.
Locuteur: Gossuin
...tes du peuple, l'ont constamment averti de ses dangers depuis 1789, ou bien ceux q...
... hypocrite, lui prêchaient les douceurs de la paix, lorsqu'il avait le plus grand besoin de se tenir en garde contre les coups qu'on lui portait de toutes parts 1
... traits les reconnaissons-nous ? Ac-cuserons-nous ceux c[ui, sentinelles vigilantes du peuple, l'ont constamment averti de ses dangers depuis 1789, ou bien ceux qui, feignant pour lui un amour hypocrite, lui prêchaient les douceurs de la paix, lorsqu'il avait le plus grand besoin de se tenir en garde contre les coups qu'on lui portait de toutes parts 1
Locuteur: Gossuin
Lafayette et ses échos ne parlaient que de la soumission aux lois et du respect dû...
...x idées qui renferment toutes les bases de l'ordre social et le produit bienfaisan...
...ue la lenteur des formes donne le temps de tuer le peuple avant qu'il puisse avoir justice de ses assassins ! Il feignait d'ignorer que le peuple en révolution est en état de guerre contre quiconque s'oppose aux in...
Lafayette et ses échos ne parlaient que de la soumission aux lois et du respect dû aux personnes et aux propriétés. Avec ces deux idées qui renferment toutes les bases de l'ordre social et le produit bienfaisant du contrat qui doit nous unir, le traître, en offrant des jouissances anticipées, paralysait tous les efforts du patriotisme. Il savait bien que la lenteur des formes donne le temps de tuer le peuple avant qu'il puisse avoir justice de ses assassins ! Il feignait d'ignorer que le peuple en révolution est en état de guerre contre quiconque s'oppose aux institutions qu'il veut créer !
Locuteur: Gossuin
...ppelez-vous la scène sanglante du Champ de Mars. Là, des citoyens sans armes signaient sur l'autel de la patrie la demande d'un gouvernement républicain. Une partie de la force publique de Paris, requise au nom de la loi et égarée par ce scélérat, fit f...
...aive qui aurait dû venger le peuple, et de sa fuite honteuse et de ses trahisons.
« Rappelez-vous la scène sanglante du Champ de Mars. Là, des citoyens sans armes signaient sur l'autel de la patrie la demande d'un gouvernement républicain. Une partie de la force publique de Paris, requise au nom de la loi et égarée par ce scélérat, fit feu sur eux et en tua un grand nombre. Capet échappa alors au glaive qui aurait dû venger le peuple, et de sa fuite honteuse et de ses trahisons.
Locuteur: Gossuin
amis de la liberté. Le Dix Août fut pour eux un jour de triomphe. Mais que n'a-t-on pas fait to... amis de la liberté. Le Dix Août fut pour eux un jour de triomphe. Mais que n'a-t-on pas fait tous les jours pour l'anéantir ?
Locuteur: Gossuin
...n'eût pas recélé dans son sein des amis de la tyrannie. ... le procès du tyran n'eût pas duré des mois entiers, si la Convention nationale n'eût pas recélé dans son sein des amis de la tyrannie.
Locuteur: Gossuin
...plus au langage insidieux des partisans de Lafayette, qui sont les hommes qui ont retardé, par leurs manœuvres, la punition de Capet, qui sont ceux qui se sont le plu...
...volutionnaires commandées pour le salut de la République, et nous verrons que ce s...
...idérons maintenant qui sont ceux dont les discours et les écrits ressemblent le plus au langage insidieux des partisans de Lafayette, qui sont les hommes qui ont retardé, par leurs manœuvres, la punition de Capet, qui sont ceux qui se sont le plus fortement opposés aux mesures révolutionnaires commandées pour le salut de la République, et nous verrons que ce sont les mêmes individus que Paris tout entier a dénoncés à la représentation nat...
Locuteur: Gossuin
... tête du tyran, a ordonné l'arrestation de ces mandataires suspects et a applaudi ...
... majestueuse tranquillité des habitants de Paris, qui ont su dans ce moment diffic...
« Cette respectable majorité, qui a fait tomber la tête du tyran, a ordonné l'arrestation de ces mandataires suspects et a applaudi au calme et à la majestueuse tranquillité des habitants de Paris, qui ont su dans ce moment difficile allier le respect qui est dû aux représentants du peuple, à la fermeté des h...
Locuteur: Gossuin
...irconstance, l'infatigable surveillance de cette cité célèbre qui, depuis le 14 juillet 1789 jusqu'à ce jour, a sauvé la liberté de tous les pièges qu'on lui a tendus et assuré le triomphe de la République. Déclarons avec nos représentants qu'elle a encore cette fois bien mérité de la patrie. Rallions-nous à cette auguste majorité de la Convention, comme au seul centre qui puisse maintenir 1 unité et l'indivisibilité de la République, en donnant une même dire...
...ale qui nous rend invincibles. Le calme de ses séances et la multitude des décrets...
...endus depuis le 31 mai, nous donne lieu de croire que, grande comme le peuple qu'e...
...lle va marcher à grands pas vers le but de ses travaux, et que les causes qui ont tant de fois fait naître nos inquiétudes et nos craintes, ont disparu avec les hommes prévenus de les avoir fait naître et dont la tête répondra au glaive de la loi, du retard apporté à la félicité publique et au désespoir de ses ennemis.
« Frères et amis, nous reconnaissons encore, en cette importante circonstance, l'infatigable surveillance de cette cité célèbre qui, depuis le 14 juillet 1789 jusqu'à ce jour, a sauvé la liberté de tous les pièges qu'on lui a tendus et assuré le triomphe de la République. Déclarons avec nos représentants qu'elle a encore cette fois bien mérité de la patrie. Rallions-nous à cette auguste majorité de la Convention, comme au seul centre qui puisse maintenir 1 unité et l'indivisibilité de la République, en donnant une même direction à toutes les forces qui composent la force générale qui nous rend invincibles. Le calme de ses séances et la multitude des décrets qu'elle a rendus depuis le 31 mai, nous donne lieu de croire que, grande comme le peuple qu'elle représente, elle va marcher à grands pas vers le but de ses travaux, et que les causes qui ont tant de fois fait naître nos inquiétudes et nos craintes, ont disparu avec les hommes prévenus de les avoir fait naître et dont la tête répondra au glaive de la loi, du retard apporté à la félicité publique et au désespoir de ses ennemis.
Locuteur: Gossuin
Nous les accusons avec la ville de Paris et les dénonçons avec de nouvelles charges. Les adresses que nous avons reçues de plusieurs corps administratifs trompés par leurs insinuations perfides sont des preuves de leurs complots. Nous les accusons avec la ville de Paris et les dénonçons avec de nouvelles charges. Les adresses que nous avons reçues de plusieurs corps administratifs trompés par leurs insinuations perfides sont des preuves de leurs complots.
Locuteur: Gossuin
...atellites des despotes nous environnent de toutes parts ; dans un moment où l'aris... « Dans un moment où les satellites des despotes nous environnent de toutes parts ; dans un moment où l'aristocratie élève dans quelques départements un front audacieux, où
...digea, par des intrigants, la captieuse Constitution qui noue remettait sous le joug de la tyrannie. Dès ce moment, les vrais r...
...ndre leur voix. La catastrophe du Champ de Mars avait fait renaître la terreur du despotisme et le nom sacré de la loi donné à des institutions qu'en c...
« Capet, quoique gardé à vue dans son repaire des Tuileries, rédigea, par des intrigants, la captieuse Constitution qui noue remettait sous le joug de la tyrannie. Dès ce moment, les vrais républicains osèrent à peine faire entendre leur voix. La catastrophe du Champ de Mars avait fait renaître la terreur du despotisme et le nom sacré de la loi donné à des institutions qu'en consacraient les excès, avait abattu tous les courages. Il s'écoule une année ent...

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 9
Locuteur: Gossuin
« Fait en la séance générale du 17 juin 1793, l'an II de la République française. « Fait en la séance générale du 17 juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
... l'homme juste, quel est le citoyen ami de sa patrie, qui même calomnié, même inju...
...papiers publics sont pleins des lettres de ces mandataires infidèles qui appellent...
...ers entier ces attentats contre l'unité de la République. Nous en demandons vengea...
...ments, nous nous dévouons à la défense, de cette indivisibilité sacrée qui n'a d'autre centre que la majorité de la Convention ; et que nous regardons comme le palladium de la liberté et de l'égalité pour la défense desquelles nous jurons de mourir.
...secoue les torches ardentes pour allumer et répandre la guerre civile ; quel est l'homme juste, quel est le citoyen ami de sa patrie, qui même calomnié, même injustement accusé, osât appeler à son secours les habitants d'une ville ou d'un canton 1 Eh bien ! frères et amis, tous les papiers publics sont pleins des lettres de ces mandataires infidèles qui appellent à leur secours les départements qu'ils ont trompés par leurs manœuvres, et quel...
...ndent leurs efforts liber-ticides ! Nous vous dénonçons, nous dénonçons à l'univers entier ces attentats contre l'unité de la République. Nous en demandons vengeance à la Convention nationale, et nous déclarons à la face du ciel que, fidèles à nos serments, nous nous dévouons à la défense, de cette indivisibilité sacrée qui n'a d'autre centre que la majorité de la Convention ; et que nous regardons comme le palladium de la liberté et de l'égalité pour la défense desquelles nous jurons de mourir.
Locuteur: Gossuin
« Lecture faite de la présente adresse, les conseils généraux du département du Nord, du district et de la commune de Douai réunfs, ont arrêté qu'elle serait...
...à la Convention nationale, a la commune de Paris, à tous les départements de la République, à l'armée, lue, publiée ...
« Lecture faite de la présente adresse, les conseils généraux du département du Nord, du district et de la commune de Douai réunfs, ont arrêté qu'elle serait imprimée, envoyée à la Convention nationale, a la commune de Paris, à tous les départements de la République, à l'armée, lue, publiée et affichée dans toutes les communes du département. (Applaudissements. )
Locuteur: Gossuin
« Signé : De la Buisse, maire de Douai ; Var-let, officier municipal ; T...
...rte ; Bouly ; Fauviaux; Crépin, l'aîné; De s jardin ; Ducarne; J. Delehaye; Morlie...
« Signé : De la Buisse, maire de Douai ; Var-let, officier municipal ; Théry , officier municipal ; L. Raxjx, officier municipal ; E.Lejosne, officier m...
...-syndic ; P.-A Du-puich, président du département ; Des-moutiêrs ; Lebon ; Delsarte ; Bouly ; Fauviaux; Crépin, l'aîné; De s jardin ; Ducarne; J. Delehaye; Morlier ; A.-J. Dubois, administrateursBachelier, procureur-général-syndic ; Lagarde, ...
Locuteur: Gossuin
La Convention, sur la proposition de Gos-suin, rend le décret suivant (1) : La Convention, sur la proposition de Gos-suin, rend le décret suivant (1) :
Locuteur: Gossuin
... du département du Nord, du district et de la commune de Douai à leurs concitoyens, sur les jour...
...es administrations et tous les citoyens de ce département ont continué à bien mériter de la patrie.
...nvention nationale, qui a entendu la lecture d'une adresse des conseils généraux du département du Nord, du district et de la commune de Douai à leurs concitoyens, sur les journées des 31 mai et 2 juin, et où les principes du plus pur républicanisme sont énergiquement développés, décrète que ces administrations et tous les citoyens de ce département ont continué à bien mériter de la patrie.
Locuteur: Gossuin
...présentant Du Bois Du Bais, commissaire de Varmée du Nord, par laquelle il donne c...
...aximum du prix des grains ; rend compte de la bonne tenue des troupes qui composen...
10° Lettre du représentant Du Bois Du Bais, commissaire de Varmée du Nord, par laquelle il donne connaissance d'un arrêté pris par lui sur le maximum du prix des grains ; rend compte de la bonne tenue des troupes qui composent la division du général Tourville, campée sous Maubeuge, et transmet un don pat...
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
... ci-joint un arrêté que j'ai été obligé de prendre sur la loi du maximum du prix des grains, à l'occasion du marché de la Capelle, district de Yervins, département de l'Aisne ; ce marché alimente les habitants d'une grande étendue de pays dont le sol ingrat ne peut suffire à leur subsistance ; il fournit de plus à la consommation des armées dans ...
...l'approvisionnement des camps et villes de Maubeuge et d'A-vesnes ; comme il ne pe...
...rchands blatiers qui y apportent le blé de 10 à 12 lieues, l'exécution de la loi du maximum des grains l'y a fait...
« Je vous adresse ci-joint un arrêté que j'ai été obligé de prendre sur la loi du maximum du prix des grains, à l'occasion du marché de la Capelle, district de Yervins, département de l'Aisne ; ce marché alimente les habitants d'une grande étendue de pays dont le sol ingrat ne peut suffire à leur subsistance ; il fournit de plus à la consommation des armées dans cette partie et à l'approvisionnement des camps et villes de Maubeuge et d'A-vesnes ; comme il ne peut être pourvu que par des marchands blatiers qui y apportent le blé de 10 à 12 lieues, l'exécution de la loi du maximum des grains l'y a fait manquer absolument.
Locuteur: Gossuin
« J'ai adressé au comité de Salut public les rapports inquiétants q...
...t ce qui est certain c'est que le cours de l'approvisionnement de la ville et camp de Maubeuge est entièrement interrompu et ...
...ire les plus nécessiteux, on fut obligé de remettre en vente des blés qui avaient ...
« J'ai adressé au comité de Salut public les rapports inquiétants qui m'ont été faits à cet égard. J'en ai reçu encore depuis, et ce qui est certain c'est que le cours de l'approvisionnement de la ville et camp de Maubeuge est entièrement interrompu et que nous n'avons pas un moment à perdre pour le compléter. Au dernier marché, pour éviter une emeute qui eût eu lieu infailliblement, et satisfaire les plus nécessiteux, on fut obligé de remettre en vente des blés qui avaient été achetés par des préposés aux subsistances, sur lesquels la réduction d'après...
Locuteur: Gossuin
« Cette loi qui généralement réunit de grands avantages dans des circonstances...
...ant être modifiée pour quelques parties de la République. Par exemple, dans un pay...
...pour un pays stérile, puisque les frais de transport doivent être nécessairement ajoutés au prix de la taxe, sinon ce pays manquera tout à ...
...e qui est arrivé à l'occasion du marché de la Capelle qui ne peut être approvision...
« Cette loi qui généralement réunit de grands avantages dans des circonstances où la cupidité des marchands est sans bornes doit cependant être modifiée pour quelques parties de la République. Par exemple, dans un pays abondant en grains, elle ne peut produire que les plus heureux effets, mais telle réduction applicable à ce pays ne peut être la même pour un pays stérile, puisque les frais de transport doivent être nécessairement ajoutés au prix de la taxe, sinon ce pays manquera tout à fait, et c'est précisément ce qui est arrivé à l'occasion du marché de la Capelle qui ne peut être approvisionné que par des transports coûteux, car tel marchand blatier qui l'achète dans un...
...n, tome 30, page 178, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 153. ...u Bulletin, imprimée et envoyée aux départements, aux mu- (1) Collection Baudouin, tome 30, page 178, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 153.
« Maubeuge, le 15 juin 1793 « Maubeuge, le 15 juin 1793
...ier 1191, pièce n° 2, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 153. ... l'arrêté que je vous adresse. Les (1) Archives nationales, Carton AFn 148, dossier 1191, pièce n° 2, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 153.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 10
Locuteur: Gossuin
« Maubeuge, le 12 juin 1793, l'an II de la République française. « Maubeuge, le 12 juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
...e députés sur les frontières soit signé de deux au moins ; vous jugerez s'il convient de fixer un terme à Ta suspension ou s'il ...
...oi bienfaisante pût s'exécuter partout, de régler des indemnités à ajouter au prix de la taxe, à raison de la distance des lieux d'où l'on est forcé de tirer les grains pour les transporter d...
...es par votre décret qui veut que tout arrêté pris par les représentants du peuple députés sur les frontières soit signé de deux au moins ; vous jugerez s'il convient de fixer un terme à Ta suspension ou s'il ne serait pas nécessaire, pour que cette loi bienfaisante pût s'exécuter partout, de régler des indemnités à ajouter au prix de la taxe, à raison de la distance des lieux d'où l'on est forcé de tirer les grains pour les transporter dans les pays qui en manquent.
Locuteur: Gossuin
...e j'ai réclamés avec instance du comité de Salut public, qu'ils se présentent, nou... ... la conquête. Au surplus, lorsque nous aurons reçu au complet tous les objets que j'ai réclamés avec instance du comité de Salut public, qu'ils se présentent, nous les recevrons en vrais soldats républicains.
Locuteur: Gossuin
...en disposées ; elles se sont empressées de donner au représentant du peuple tous les témoignages d'amour et de confiance dus à son ca*-ractère. De mon côté, je m'efforce d'obtenir des se...
.... Je ne laisse échapper aucune occasion de leur imprimer dans l'âme toute l'horreur du royalisme et de la honteuse servitude qui en est insépa...
... leur fais sentir que la plus précieuse de toutes les jouissances est celle de la liberté et de l'égalité, et de vivre ét mourir en fiers républicains.
...sé en revue les troupes qui y étaient cantonnées ; je les ai trouvées partout bien disposées ; elles se sont empressées de donner au représentant du peuple tous les témoignages d'amour et de confiance dus à son ca*-ractère. De mon côté, je m'efforce d'obtenir des sentiments si précieux en fixant sur elles, avec un soin particulier, tous les regards d'intérêt et d'affection qu'elles inspirent. Je ne laisse échapper aucune occasion de leur imprimer dans l'âme toute l'horreur du royalisme et de la honteuse servitude qui en est inséparable, comme je leur fais sentir que la plus précieuse de toutes les jouissances est celle de la liberté et de l'égalité, et de vivre ét mourir en fiers républicains.
Locuteur: Gossuin
...nos mains, pour être déposé sur l'autel de la patrie, un don patriotique de la somme de 57 livres 17 sous en numéraire et de 2 carabines de tyroliens, bien conditionnées, que j'ai... ...itoyen Foussinet, quartier-maître trésorier du 2® bataillon du Gard, a remis en nos mains, pour être déposé sur l'autel de la patrie, un don patriotique de la somme de 57 livres 17 sous en numéraire et de 2 carabines de tyroliens, bien conditionnées, que j'aidé jà remises à des chasseurs. La Convention jugera sans doute ce généreux répub...
Locuteur: Gossuin
Le représentant du peuple, député de la Convention nationale aux armées. de la République. Le représentant du peuple, député de la Convention nationale aux armées. de la République.
Locuteur: Gossuin
grains, à Voccasion du marché de la Capelle, grains, à Voccasion du marché de la Capelle,
Locuteur: Gossuin
district de Vervins, département cte VAisne. district de Vervins, département cte VAisne.
Locuteur: Gossuin
« Nous, représentant du peuple, député de la Convention nationale aux armées de la République, « Nous, représentant du peuple, député de la Convention nationale aux armées de la République,
Locuteur: Gossuin
« Considérant que le marché de la Capelle, district de Vervins, est environné d'une grande étendue de pays dont les campagnes peu fertiles en blé sont loin de pouvoir fournir à la subsistance des ha... « Considérant que le marché de la Capelle, district de Vervins, est environné d'une grande étendue de pays dont les campagnes peu fertiles en blé sont loin de pouvoir fournir à la subsistance des habitants.
Locuteur: Gossuin
« Qu'en outre de la consommation ordinaire des habitants... « Qu'en outre de la consommation ordinaire des habitants, ce marché fournit à celle des armées et aux approvisionnements des camps et vi...
Locuteur: Gossuin
...é d'aller s'y pourvoir, alors les frais de transport rendraient la diminution occasionnée par l'effet de la loi du maximum illusoire pour les ci...
...réduiraient le pauvre à l'impossibilité de se pourvoir.
Que si l'on était obligé d'aller s'y pourvoir, alors les frais de transport rendraient la diminution occasionnée par l'effet de la loi du maximum illusoire pour les citoyens qui en auraient la commodité et réduiraient le pauvre à l'impossibilité de se pourvoir.
Locuteur: Gossuin
« Vu donc qu'il est instant de porter un remède efficace aux inconvéni...
...treux qui résulteraient pour ce moment, de l'exécution de cette loi dans un pays stérile, en exposant les habitants aux horreurs de fa famine et en empêchant l'approvision...
« Vu donc qu'il est instant de porter un remède efficace aux inconvénients désastreux qui résulteraient pour ce moment, de l'exécution de cette loi dans un pays stérile, en exposant les habitants aux horreurs de fa famine et en empêchant l'approvisionnement très pressant des camps et villes frontières comme Avesnes et Maubeuge.
Locuteur: Gossuin
« L'exécution de la loi sur le maximum est provisoiremen...
... seront transportés et vendus au marché de la Capelle, district de Vervins.
« L'exécution de la loi sur le maximum est provisoirement suspendue pour les grains qui seront transportés et vendus au marché de la Capelle, district de Vervins.
Locuteur: Gossuin
...es, bourgs et villages qui sont obligés de s'y pourvoir, et le pain continuera de s'y vendre suivant le taux du prix du b... « En conséquence, elle est également suspendue pour les villes, bourgs et villages qui sont obligés de s'y pourvoir, et le pain continuera de s'y vendre suivant le taux du prix du blé à ce marché.
Locuteur: Gossuin
...unes, veilleront à oe que la suspension de cette loi ne puisse occasionner aucune ...
...judiciable aux intérêts des citoyens o« de la République, et le représentant du peuple abandonne à leur sagesse le soin de les prévenir et d'exiger des marchands ...
...eurs qui porteront des grains au marché de la Capelle, toutes les formalités presc...
...lles ne soient pas contraires à l'effet de notre présent arrête.
« Les administrateurs, les corps municipaux ou conseils généraux des communes, veilleront à oe que la suspension de cette loi ne puisse occasionner aucune fraude préjudiciable aux intérêts des citoyens o« de la République, et le représentant du peuple abandonne à leur sagesse le soin de les prévenir et d'exiger des marchands ou cultivateurs qui porteront des grains au marché de la Capelle, toutes les formalités prescrites par les lois afin d'empêcher toutes prévarications en ce genre, pourvu toutefois quelles ne soient pas contraires à l'effet de notre présent arrête.
Locuteur: Gossuin
« Le représentant du peuple, député de la Convention nationale aux armées de la République. « Le représentant du peuple, député de la Convention nationale aux armées de la République.
Suit le texte de l'arrêté annoncé dans cette lettre (1) ... Suit le texte de l'arrêté annoncé dans cette lettre (1) : (1) Archives nationales, Carton AFn dossier il9L, pièce n° 3.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 11
Locuteur: Gossuin
...Convention décrète la mention honorable de ce don et de la bonne conduite de la division de Tourville, approuve l'arrêté pris par l... (La Convention décrète la mention honorable de ce don et de la bonne conduite de la division de Tourville, approuve l'arrêté pris par le citoyen Du Bois Du Bais et ordonne l'insertion du tout au Bulletin.)
Locuteur: Gossuin
...ls envoient à la Convention une adresse de la société populaire de Cambrai. Les citoyens qui la composent se plaignent de ce que les femmes et enfants des soldats de la patrie qui combattent aux frontières... ...tre des représentants du peuple députés près l'armée du Nord (1), par laquelle ils envoient à la Convention une adresse de la société populaire de Cambrai. Les citoyens qui la composent se plaignent de ce que les femmes et enfants des soldats de la patrie qui combattent aux frontières ne reçoivent aucun secours.
Locuteur: Gossuin
...Convention renvoie la demande au comité de liquidation pour en faire incessamment ... (La Convention renvoie la demande au comité de liquidation pour en faire incessamment son rapport.)
Locuteur: Gossuin
...ion nationale. Après avoir rendu compte de la conduite et du patriotisme du citoyen Morgan, colonel du 10® régiment de hussards, ils exposent à la Convention ...
...ns peine que l'on voudrait le destituer de sa place, sous le prétexte qu'il a été nommé par Dumouriez. Ils rendent compte de cette nomination, et ils prouvent que c...
...été populaire d'Amiens, dont le patriotisme vient d'être proclamé par la Convention nationale. Après avoir rendu compte de la conduite et du patriotisme du citoyen Morgan, colonel du 10® régiment de hussards, ils exposent à la Convention qu'ils n'ont point appris sans peine que l'on voudrait le destituer de sa place, sous le prétexte qu'il a été nommé par Dumouriez. Ils rendent compte de cette nomination, et ils prouvent que ce n'est point Dumouriez qui l'a élevé à cette plaoe, mais bien .ses camarades.
Locuteur: Gossuin
... Convention renvoie l'adresse au comité de la guerre.) (La Convention renvoie l'adresse au comité de la guerre.)
Locuteur: Gossuin
...ttre du citoyen N a/y, greffier du juge de paix du canton de Nantua, par laquelle il expose qu'une infirmité le mettant dans l'impossibilité de porter les armes et de suivre ses frères qui composent le 5e bataillon de l'Ain, il fait don annuellement, pour leur soulagement, de la septième partie de son traitement fixé à 350 livres ■ elle... 13° Lettre du citoyen N a/y, greffier du juge de paix du canton de Nantua, par laquelle il expose qu'une infirmité le mettant dans l'impossibilité de porter les armes et de suivre ses frères qui composent le 5e bataillon de l'Ain, il fait don annuellement, pour leur soulagement, de la septième partie de son traitement fixé à 350 livres ■ elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Gossuin
« Nantua, 15 juin 1793. « Nantua, 15 juin 1793.
Locuteur: Gossuin
Fan II de la République française. Fan II de la République française.
Locuteur: Gossuin
de la République qu'il fait sa soumission de payer annuellement entre les mains du receveur de ce district, et pendant le temps qu'il ...
...lle ses concitoyens l'ont élu, la somme de 50 livres formant la septième partie de son traitement fixé par un déeret insér...
...50 livres, qu'il destine au soulagement de ses frères, servant dans le 5e bataillon de l'Ain.
de la République qu'il fait sa soumission de payer annuellement entre les mains du receveur de ce district, et pendant le temps qu'il conservera la place à laquelle ses concitoyens l'ont élu, la somme de 50 livres formant la septième partie de son traitement fixé par un déeret inséré dans le Bulletin 8 du courant à 350 livres, qu'il destine au soulagement de ses frères, servant dans le 5e bataillon de l'Ain.
Locuteur: Gossuin
14° Lettre du 6e régiment de cavalerie (1), en cantonnement près Cam...
... à qui il a fait passer des certificats de civisme^ soit promptement jugé par le t...
14° Lettre du 6e régiment de cavalerie (1), en cantonnement près Cambrai : il demande que le citoyen Begou, son chirurgien-major, injustement dénoncé, et à qui il a fait passer des certificats de civisme^ soit promptement jugé par le tribunal révolutionnaire.
Locuteur: Gossuin
... Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Gossuin
...aquelle il sollicite une interprétation de la loi du 4 décembre dernier ; elle est... 15° Adresse du citoyen Roussillon, membre du tribunal révolutionnaire, par laquelle il sollicite une interprétation de la loi du 4 décembre dernier ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Gossuin
... en prononçant indistinctement la peine de mort, ce qui est cruel en morale, et da...
...sa sévérité, ne peut prononcer la peine de mort ; et si, par le silenee de la loi, il acquitte un demi-coupable, o...
« La loi du 4 décembre, en prononçant indistinctement la peine de mort, ce qui est cruel en morale, et dangereux en politique, manque ce but. Le crime ayant différents degrés, la puniti...
...oient, puissent être atteints : cependant il est des cas où le tribunal, malgré sa sévérité, ne peut prononcer la peine de mort ; et si, par le silenee de la loi, il acquitte un demi-coupable, on doit sentir combien cet être rendu à la société, y devient dangereux.
(.2) Bulletin de la Convention du 20 juin 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 153. (.2) Bulletin de la Convention du 20 juin 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 153.
...r que Jean-Claude Nay, greffier du juge de paix du canton de Nantua, district de la même ville, département de l'Ain, a vu partir avec l'enthousiasme qu'inspire l'amour de la liberté et de l'égalité, ses camarades allant cueilli...
...firmité qui le met dans l'impossibilité de porter les armes l'en a privé et c'est pour suppléer à un grand désir de consacrer sa vie à la défense (1) Nous ...
...eurs pas mentionnée dans le Recueil des Actes du comité de Salut public de M. Aulard. L'analyse que nous en donnon...
...lonne. — Voyez également Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 133.
« C'est avec la plus grande douleur que Jean-Claude Nay, greffier du juge de paix du canton de Nantua, district de la même ville, département de l'Ain, a vu partir avec l'enthousiasme qu'inspire l'amour de la liberté et de l'égalité, ses camarades allant cueillir des lauriers en combattant des hordes d'esclaves, sans pouvoir les accompagner. Une infirmité qui le met dans l'impossibilité de porter les armes l'en a privé et c'est pour suppléer à un grand désir de consacrer sa vie à la défense (1) Nous n'avons rien'trouvé pour cette lettre, qui n'es! d'ailleurs pas mentionnée dans le Recueil des Actes du comité de Salut public de M. Aulard. L'analyse que nous en donnons est prise au Mercure universel, t. 28, page 311, 2ft colonne. — Voyez également Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 133.
...chemise 518, pièce n° 24 Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 134. (3) Archives nationales, Carton G 237, chemise 518, pièce n° 24 Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 134.
« Paris, le 13 mai 1793 « Paris, le 13 mai 1793
...ermis, d'après la déclaration du juré., de prononcer la gêne, les fers, la déporta...
... fille encore jeune, qu'il aura profité de la faihlesse de son sexe et de l'ascendant qu'il aura sur elle, pour lui faire entretenir (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 154.
« Il faudrait donc qu'il nous fût permis, d'après la déclaration du juré., de prononcer la gêne, les fers, la déportation et la détention, surtout pour les femmes ; car la foudre ne doit pas frapper également le chêne et le roseau. Par exemplej lorsqu'un père aura séduit sa fille encore jeune, qu'il aura profité de la faihlesse de son sexe et de l'ascendant qu'il aura sur elle, pour lui faire entretenir (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 154.
...onale : L//% n° 2971, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155. (2) Bibliothèque nationale : L//% n° 2971, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 12
Locuteur: Levasseur
...teurs, donnez-nous-la promptement cette Constitution ; travaillez-y sans relâche ; c'est ell...
... tous les bons Français, les vrais amis de la liberté et de l'égalité.
« Législateurs, donnez-nous-la promptement cette Constitution ; travaillez-y sans relâche ; c'est elle qui doit terminer nos dissensions ; c'est elle qui doit établir la République ...
...ables; c'est elle enfin qui doit nous apporter le bonheur après lequel soupirent tous les bons Français, les vrais amis de la liberté et de l'égalité.
Locuteur: Gossuin
...je dis qu'alors il faut frapper le père de mort, et corriger la fille. Il doit enc... une correspondance coupable avec nos ennemis, je dis qu'alors il faut frapper le père de mort, et corriger la fille. Il doit encore en être ainsi lorsque l'amant aura séduit sa maîtresse, et le mari sa femme.
Locuteur: Gossuin
...'il se rend coupable, avec connaissance de cause. ...térêt que nous inspire oe sexe, impassibles comme la loi, nous devons frapper, s'il se rend coupable, avec connaissance de cause.
Locuteur: Gossuin
J'ai fait part de ces réflexions à beaucoup de personnes; les unes les ont approuvées, les autres les ont blâmées. Dans cet état de dissentiment, et toujours à la recherche de la vérité, c'est à vous, législateurs, ...
...articles additionnels et interprétatifs de cette loi. Si vous les décrétez, vous aurez prévenu les intentions de tout le tribunal. J'attends votre décis...
...eviennent meilleurs, qu'il n'y ait plus de crimes à punir. Alors il ne faudra plus de juges ni d'échafauds.
J'ai fait part de ces réflexions à beaucoup de personnes; les unes les ont approuvées, les autres les ont blâmées. Dans cet état de dissentiment, et toujours à la recherche de la vérité, c'est à vous, législateurs, à peser dans votre sagesse quels doivent être les articles additionnels et interprétatifs de cette loi. Si vous les décrétez, vous aurez prévenu les intentions de tout le tribunal. J'attends votre décision, en désirant, comme philosophe, que les hommes deviennent meilleurs, qu'il n'y ait plus de crimes à punir. Alors il ne faudra plus de juges ni d'échafauds.
Locuteur: Gossuin
..., médecin-naturaliste, chirurgien-major de la ma.rine, ancien commissaire du Conse...
...vention, membre des sociétés populaires de Paris, etc., etc., membre du tribunal extraordinaire révolutionnaire; auteur de l'adresse au peuple français, et de celle relative à la procédure faite à M...
« Signé : Roussillon, médecin-naturaliste, chirurgien-major de la ma.rine, ancien commissaire du Conseil exécutif, électeur pour la Convention, membre des sociétés populaires de Paris, etc., etc., membre du tribunal extraordinaire révolutionnaire; auteur de l'adresse au peuple français, et de celle relative à la procédure faite à M eaux, à cause des journées des 2 et 3 septembre. »
Locuteur: Gossuin
...vention renvoie cette adresse au comité de législation.) (La Convention renvoie cette adresse au comité de législation.)
Locuteur: Droüet
... sentiments des citoyens du département de la Marne. Les administrateurs de oe département, à l'instar de ceux du Calvados, de l'Eure et du Morbihan, avaient pris des arrêtés liberticides, et arboré l'étendard de la guerre civile ; mais les citoyens, t...
...sous leur sauvegarde, pour les empêcher de subir sur-le-champ le sort qu'ils mérit...
(1). Je demande à faire connaître à la Convention les sentiments des citoyens du département de la Marne. Les administrateurs de oe département, à l'instar de ceux du Calvados, de l'Eure et du Morbihan, avaient pris des arrêtés liberticides, et arboré l'étendard de la guerre civile ; mais les citoyens, toujours patriotes, ont improuvé la conduite des administrateurs, et il a fallu que quelques républicains Sans-Culottes les prissent sous leur sauvegarde, pour les empêcher de subir sur-le-champ le sort qu'ils méritaient.
Locuteur: Droüet
... adresses faites par le conseil général de la commune, et par une société populaire (2) ; il observe que le district-de Sainte-Menehould a donné des nouvelles preuves de son patriotisme, et que le défaut de récolte occasionné depuis cinq ans par les gelées n'a ralenti en rien le zèle de ses citoyens pour contribuer de leurs biens et de leur bourse aux avantages de la Révolution : il demande en conséquen...
...rété qu'ils ont continué à bien mériter de la patrie.
Il lit différentes délibérations, lettres et adresses faites par le conseil général de la commune, et par une société populaire (2) ; il observe que le district-de Sainte-Menehould a donné des nouvelles preuves de son patriotisme, et que le défaut de récolte occasionné depuis cinq ans par les gelées n'a ralenti en rien le zèle de ses citoyens pour contribuer de leurs biens et de leur bourse aux avantages de la Révolution : il demande en conséquence qu'il soit décrété qu'ils ont continué à bien mériter de la patrie.
Locuteur: Levasseur
...ême qu'ils provoquent le rétablissement de la royauté, c'est un fait qui est constaté par une adresse revêtue d'une multiplicité de signatures. ...ue non seulement les administrateurs du Calvados prêchent le fédéralisme, mais même qu'ils provoquent le rétablissement de la royauté, c'est un fait qui est constaté par une adresse revêtue d'une multiplicité de signatures.
Locuteur: Levasseur
« La Société républicaine de Va ville du Mans à la Convention (1). « La Société républicaine de Va ville du Mans à la Convention (1).
Locuteur: Levasseur
...ont les intrigues ourdissaient la perte de la République. Les journées des 31 mai ...
...cains, et particulièrement à la société de cette ville, et aux nombreux sans-culot...
...gie a triomphé, et vos courageux efforts ont enfin renversé la faction perfide dont les intrigues ourdissaient la perte de la République. Les journées des 31 mai et 1er juin seront à jamais mémorables; elles seront chères à jamais à tous les vrais républicains, et particulièrement à la société de cette ville, et aux nombreux sans-culottes qui assistent à ses séances.
Locuteur: Levasseur
...e. Dans ce moment nous avions au milieu de nous des volontaires de la ville de Paris qui allaient à la Vendée. Un de ces volontaires remarqua au chapeau de l'un des commissaires du Calvados un ruban blanc avec deux fleurs de lys. » ...ordu justifier leur conduite, bientôt ils ont été confondus et réduits au silence. Dans ce moment nous avions au milieu de nous des volontaires de la ville de Paris qui allaient à la Vendée. Un de ces volontaires remarqua au chapeau de l'un des commissaires du Calvados un ruban blanc avec deux fleurs de lys. »
Locuteur: Levasseur
...ais être heureux sans le rétablissement de la royauté. Je demande la mention honorable de la conduite de la Société républicaine du Mans, et un décret qui déclare qu'elle a bien mérité de la patrie. ...the). Je sais que les commissaires du Calvados ont dit que nous ne pourrions jamais être heureux sans le rétablissement de la royauté. Je demande la mention honorable de la conduite de la Société républicaine du Mans, et un décret qui déclare qu'elle a bien mérité de la patrie.
Locuteur: Levasseur
...t l'espoir flatteur d'îavoir enfin lune constitution, si longtemps et si inutilement attendu... ...eux aux vrais patriotes, qu'un moment d'erreur avait égarés; déjà tous conçoivent l'espoir flatteur d'îavoir enfin lune constitution, si longtemps et si inutilement attendue sous le règne des intrigants.
...décrète que les citoyens du département de la Marne ont bien mérité de la patrie.) (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 748, 2» colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155. (La Convention décrète que les citoyens du département de la Marne ont bien mérité de la patrie.) (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 748, 2» colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155.
Il est temps de ne plus confondre les aristocrates et l...
...icains. Je demande que les (1) Le texte de l'adresse de la Société républicaine de la ville du Mans est emprunté au Bulletin de la Convention du 20 juin 1793, sauf la partie en italique, concernant...
...ise au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 748, 2* colonne. — La motion de Levasseur et la courte discussionqui l'...
...nées au Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 748; 3* colonne, au Journal des D...
Il est temps de ne plus confondre les aristocrates et les royalistes avec les véritables républicains. Je demande que les (1) Le texte de l'adresse de la Société républicaine de la ville du Mans est emprunté au Bulletin de la Convention du 20 juin 1793, sauf la partie en italique, concernant la dénonciation des volontaires royalistes venus au Mans avec la cocarde blanche au chapeau, que nous avons prise au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 748, 2* colonne. — La motion de Levasseur et la courte discussionqui l'accompagne se trou vent mentionnées au Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 748; 3* colonne, au Journal des Débats et des Décrets, n° 276, page 318 ; au Mercure universel, tome 28, page 312...
... n'avons pu retrouver que deux adresses de la Société populaire et du comité de surveillance de Sainte-Ménehould; le lecteur les trouvera aux annexes de la séance, page 26. ...Parmi ces lettres, adresses et délibérations, lues par Drouet à la tribune, nous n'avons pu retrouver que deux adresses de la Société populaire et du comité de surveillance de Sainte-Ménehould; le lecteur les trouvera aux annexes de la séance, page 26.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 13
Locuteur: Guyomar
autorités constituées soient tenues de poursuivre ceux qui ont eu la lâcheté d'arborer les fleurs de lys. autorités constituées soient tenues de poursuivre ceux qui ont eu la lâcheté d'arborer les fleurs de lys.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...les autorités constituées à faire punir de mort ceux qui ont provoqué le rétablissement de la royauté. Je demande l'ordre du jour sur la proposition de Guyomar et le renvoi au ministre de la justice, chargé de surveiller les poursuites. Ce décret est inutile ; les lois existantes obligent les autorités constituées à faire punir de mort ceux qui ont provoqué le rétablissement de la royauté. Je demande l'ordre du jour sur la proposition de Guyomar et le renvoi au ministre de la justice, chargé de surveiller les poursuites.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...Société populaire du Mans a bien mérité de la patrie, ordonne l'insertion de son adresse au Bulletin, et charge le ministre de l'intérieur de faire vérifier des faits dénoncés dans l'adresse de la même société du Mans à celle des Jacobins de Paris, et d'en rendre compte à la Conve... « La Convention nationale décrète que la Société populaire du Mans a bien mérité de la patrie, ordonne l'insertion de son adresse au Bulletin, et charge le ministre de l'intérieur de faire vérifier des faits dénoncés dans l'adresse de la même société du Mans à celle des Jacobins de Paris, et d'en rendre compte à la Convention. »
Locuteur: Gossuin
...itoyen Arthur Dillon, ci-devant général de division (2). Il écrit à la Convention qu'il a reçu du ministre de la guerre l'avis qu'il n'était plus employé dans les armées de la République. Le ministre lui demande de déclarer où il a le dessein de se retirer. « Je n'ai de propriété, dit Arthur Dillon, que dans ...
...n en France ; je prie les représentants de m'accorder la faculté de m'embarquer pour me rendre en Amérique....
16° Lettre du citoyen Arthur Dillon, ci-devant général de division (2). Il écrit à la Convention qu'il a reçu du ministre de la guerre l'avis qu'il n'était plus employé dans les armées de la République. Le ministre lui demande de déclarer où il a le dessein de se retirer. « Je n'ai de propriété, dit Arthur Dillon, que dans la Martinique, je ne possède rien en France ; je prie les représentants de m'accorder la faculté de m'embarquer pour me rendre en Amérique. »
Locuteur: Levasseur
...suspect en France. Je demande le renvoi de cette lettre au comité de Sûreté générale. ... il serait dangereux d'y envoyer un tel homme, surtout lorsqu'il s'est rendu si suspect en France. Je demande le renvoi de cette lettre au comité de Sûreté générale.
Locuteur: Levasseur
... Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale. ) (La Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale. )
Locuteur: Levasseur
...e du général en chef Gustine (3), datée de Douai, le 17 juin, par laquelle il se plaint de ce que certains journaux, et notamment ...
...r ses soins à la défense des frontières de la République.
17° Lettre du général en chef Gustine (3), datée de Douai, le 17 juin, par laquelle il se plaint de ce que certains journaux, et notamment celui des Annales patriotiques, le calomnient sans cesse. Il déclare qu'il n'y répondra que par ses soins à la défense des frontières de la République.
Locuteur: Levasseur
... Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Levasseur
...ettre du citoyen Magniez, député du Pas-de-Calais (4), absent par congé. 18° Ijettre du citoyen Magniez, député du Pas-de-Calais (4), absent par congé.
Locuteur: Levasseur
...ttre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à ...
...e du 17 juin, dans les diverses prisons de la capitale ; elle est ainsi conçue (1)...
19° Lettre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état des personnes incarcérées, à la date du 17 juin, dans les diverses prisons de la capitale ; elle est ainsi conçue (1) f
Locuteur: Levasseur
COMMUNE DE PARIS. COMMUNE DE PARIS.
Locuteur: Levasseur
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Levasseur
« Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 17 juin. Parmi les...
... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, mil...
« Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 17 juin. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, militaire, et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Levasseur
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
Locuteur: Levasseur
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Levasseur
...ttre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à ...
...e du 18 juin, dans les diverses prisons de la capitale ; elle est ainsi conçue (2)...
20° Lettre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état des personnes incarcérées à la date du 18 juin, dans les diverses prisons de la capitale ; elle est ainsi conçue (2) :
« Les administrateurs du département de police nous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 18 juin. Parmi les...
...emise 524, pièce n° 6 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155. —Bulletin delà Convention du 20 juin 1793.
« Les administrateurs du département de police nous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 18 juin. Parmi les individus qui (1) Archives nationales, Carton C 258, chemise 524, pièce n° 6 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155. —Bulletin delà Convention du 20 juin 1793.
...mise 524, pièce n° 7, et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 115. — Bulletin delà Convention, du20 juin 1793. (2) Archives nationales, Carton C 258, chemise 524, pièce n° 7, et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 115. — Bulletin delà Convention, du20 juin 1793.
...oie la lettre au comité des inspecteurs de la salle.) (1) Collection Baudouin, tome 30, page 178, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 154. (La Convention renvoie la lettre au comité des inspecteurs de la salle.) (1) Collection Baudouin, tome 30, page 178, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 154.
...age 311, lr* colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155. (2) Mercure universel, tome 28, page 311, lr* colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155.
... page 311, 2* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155. (3) Mercure universel, tome 28, page 311, 2* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 155.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 155 (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 155
« Le 18 juin 1793 « Le 18 juin 1793
« Le 19 juin 1793 « Le 19 juin 1793

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 14
Locuteur: Levasseur
... Nous espérons que vous approuverez cet acte de son civisme Nous pouvons vous assurer q... « Nous espérons que vous approuverez cet acte de son civisme Nous pouvons vous assurer que, depuis la Révolution, elle n'a cessé d'en donner des preuves.
Locuteur: Levasseur
... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou de distribution de faux assignats ; assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, mil... y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou de distribution de faux assignats ; assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, militaire, et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Levasseur
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
Locuteur: Levasseur
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Levasseur
...posant le conseil permanent du district de Beauvais, par laquelle ils transmettent un don patriotique de la commune de Mouchy-le-Châtel ; elle est ainsi conçu... 21° Lettre des administrateurs composant le conseil permanent du district de Beauvais, par laquelle ils transmettent un don patriotique de la commune de Mouchy-le-Châtel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Levasseur
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Levasseur
« La plus petite commune du district de Beauvais, celle de Mouchy, nous a adressé hier 16 paires de souliers qu'elle offre en don patriotique aux volontaires du canton de Noailles dont Mouchy fait partie. « La plus petite commune du district de Beauvais, celle de Mouchy, nous a adressé hier 16 paires de souliers qu'elle offre en don patriotique aux volontaires du canton de Noailles dont Mouchy fait partie.
Locuteur: Levasseur
...posant le conseil permanent du district de Beauvais. « Le-s administrateurs composant le conseil permanent du district de Beauvais.
Locuteur: Levasseur
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Levasseur
« Un Français patriote, obligé de voyager pour suivre avec quelque avanta...
...a République pour laquelle il n'a cessé de faire des vœux et des sacrifices.
« Un Français patriote, obligé de voyager pour suivre avec quelque avantage un état que lui avait fait perdre la Révolution, n'a cependant pas oublié la République pour laquelle il n'a cessé de faire des vœux et des sacrifices.
Locuteur: Levasseur
...rre a été déclarée et il s'est empressé de me faire parvenir l'ordre de déposer sur l'autel de la patrie une somme de 300 livres pour le soutien de cette guerre. Ce citoyen habitait la Russie lorsque la guerre a été déclarée et il s'est empressé de me faire parvenir l'ordre de déposer sur l'autel de la patrie une somme de 300 livres pour le soutien de cette guerre.
Locuteur: Levasseur
...s richesses ne peuvent éteindre l'amour de la liberté dans l'âme d'un républicain. ... ces contrées fournissent tant d'exemples, elle a prouvé que le despotisme et les richesses ne peuvent éteindre l'amour de la liberté dans l'âme d'un républicain.
Locuteur: Levasseur
« Mon parent, fidèle à sa patrie, vient de me transmettre l'ordre de déposer de nouveau sur l'autel commun, 300 livres pour les frais de la guerre, de la liberté et le maintien de la République. « Mon parent, fidèle à sa patrie, vient de me transmettre l'ordre de déposer de nouveau sur l'autel commun, 300 livres pour les frais de la guerre, de la liberté et le maintien de la République.
Locuteur: Levasseur
...es-Guillaume Philippe, négociant venant de Russie et sur le point de se rendre en Suisse pour rejoindre son pays, la somme de 300 livres pour la guerre contre les ty... '« Recevez donc, citoyen Président, au nom du citoyen Jacques-Guillaume Philippe, négociant venant de Russie et sur le point de se rendre en Suisse pour rejoindre son pays, la somme de 300 livres pour la guerre contre les tyrans et les rois.
Locuteur: Levasseur
... tous les patriotes, pour la prospérité de nos armes et pour l'affermissement de la liberté et de l'égalité qu'il aime autant que moi. ...igne, c'est un sacrifice qu'il ajoute avec joie à ceux qu'il a déjà faits, comme tous les patriotes, pour la prospérité de nos armes et pour l'affermissement de la liberté et de l'égalité qu'il aime autant que moi.
Locuteur: Levasseur
...é : Lecomte, rue Taranne, n° 4/ section de V Unité. » « Signé : Lecomte, rue Taranne, n° 4/ section de V Unité. »
Locuteur: Levasseur
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin. ) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin. )
Locuteur: Levasseur
23° Adresse du 5e bataillon de la Marne, cantonné près des Sables-d'Olomie, par laquelle il proteste de sa soumission à la loi et fait un don patriotique de 1,600 livres à la patrie ; elle est ain... 23° Adresse du 5e bataillon de la Marne, cantonné près des Sables-d'Olomie, par laquelle il proteste de sa soumission à la loi et fait un don patriotique de 1,600 livres à la patrie ; elle est ainsi conçue (1) :
...uple libre, le premier signal du danger de notre patrie nous rappela nos obligatio...
...coalisées, vinrent à bout, par leur or, de s'emparer de quelques-unes de nos places de guerre ; alors (1) Bulletin de la Convention du 20 juin 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 156. — Arc...
Représentants d'un peuple libre, le premier signal du danger de notre patrie nous rappela nos obligations, et nous volâmes aussitôt sur les frontières du Nord. Dans ce temps des despotes qui les menaçaient n'ayant rien pu gagner par leurs forces coalisées, vinrent à bout, par leur or, de s'emparer de quelques-unes de nos places de guerre ; alors (1) Bulletin de la Convention du 20 juin 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 156. — Archives nationales, Carton C 258, chemise 530, pièce n° 10.
« Beauvais, le 18 juin 1793 « Beauvais, le 18 juin 1793
...laquelle il transmet un don patriotique de 300 livres, que lui a remis, pour les frais de la guerre contre les tyrans et les rois...
...s-Guillaume Philippe, négociant, venant de Russie pour se rendre en Suisse, son pa...
...ise 818, pièce n° 17, et Procès-verbaux de la Convention, 1.14, page 156.
22° Lettre du citoyen Lecomte, domicilié, rue Taranne, n° à Taris, par laquelle il transmet un don patriotique de 300 livres, que lui a remis, pour les frais de la guerre contre les tyrans et les rois, son parent Jac-ques-Guillaume Philippe, négociant, venant de Russie pour se rendre en Suisse, son pays ; cette lettre est ainsi conçue (2) : (1) Archives nationales, Carton C 257, chemise 818, pièce n° 17, et Procès-verbaux de la Convention, 1.14, page 156.
...mise 258, pièce n° 14 et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 156. (2) Archives nationales, Carton C 258, chemise 258, pièce n° 14 et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 156.
« Paris, 19 juin 1793 « Paris, 19 juin 1793

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 15
Locuteur: Levasseur
« Législateurs, vous avez promis de sauver la patrie ; il en est encore tem...
...ue le trésor après lequel elle ne cesse de soupirer : une sage Constitution, voilà ce qu'ont droit d'attendre de vous les vrais amis de la République et de l'ordre.
« Législateurs, vous avez promis de sauver la patrie ; il en est encore temps. Faites tarir ces dissensions affligeantes qui régnent parmi vous. Confondez ...
... dans votre sein. Punissez les coupables; réunissez-vous et donnez à la République le trésor après lequel elle ne cesse de soupirer : une sage Constitution, voilà ce qu'ont droit d'attendre de vous les vrais amis de la République et de l'ordre.
Locuteur: Levasseur
u Qu'ils se trompaient ! Les plaines de la Marne furent le terme de leurs projets et les témoins de leur défaite. Cette terre engraissée de leur sang (quoique impur) est devenue fertile en zélés défenseurs de la liberté et de l'égalité ; ee qu'elle renferme d'habit... u Qu'ils se trompaient ! Les plaines de la Marne furent le terme de leurs projets et les témoins de leur défaite. Cette terre engraissée de leur sang (quoique impur) est devenue fertile en zélés défenseurs de la liberté et de l'égalité ; ee qu'elle renferme d'habitants ne peut vivre que pour la République.
Locuteur: Levasseur
...es enfants, occupés dans le département de la Vendée à la poursuite des brigands, nous brûlons de faire voir à ces fanatiques dénaturés (... « Pour nous qui sommes ses enfants, occupés dans le département de la Vendée à la poursuite des brigands, nous brûlons de faire voir à ces fanatiques dénaturés (qui nous évitent depuis deux mois) ce que peuvent des bras républicains.
Locuteur: Levasseur
... aussi prêté le serment, devant l'arbre de la liberté et entre les mains de ce vrai défenseur de la patrie, d'être les chevaliers du poignard, pour quiconque aurait l'audace de nous proposer un roi ou un maître, sous... « Nous avons aussi prêté le serment, devant l'arbre de la liberté et entre les mains de ce vrai défenseur de la patrie, d'être les chevaliers du poignard, pour quiconque aurait l'audace de nous proposer un roi ou un maître, sous tel nom que ce soit ; nous vous le réitérons ; comptez sur notre parole.
Locuteur: Levasseur
...aire dans, un moment où nous avons tant de recrues ; c'est dans cette heureuse réu...
...és et les querelles funestes aux armées de la République; qu'à l'avenir, tous les défenseurs de la patrie n'aient qu'un même esprit, qu...
...; surveillez-les ; car si nous en avons de bons, combien en avons-nous de traîtres ; purgez-nous de toutes les dilapidations de nos finances affaiblies par tous les amis du trône; éloignez de toutes fonctions publiques Les nobles et les prêtres. Le bataillon offre pour les frais de la guerre la somme de 1,600 livres.
...s armées; mettez à exécution cette loi sage, cet amalgame si désiré et si nécessaire dans, un moment où nous avons tant de recrues ; c'est dans cette heureuse réunion que se confondent les rivalités et les querelles funestes aux armées de la République; qu'à l'avenir, tous les défenseurs de la patrie n'aient qu'un même esprit, qu'un même habit et qu'une même paye; jetez les yeux sur nos généraux ; surveillez-les ; car si nous en avons de bons, combien en avons-nous de traîtres ; purgez-nous de toutes les dilapidations de nos finances affaiblies par tous les amis du trône; éloignez de toutes fonctions publiques Les nobles et les prêtres. Le bataillon offre pour les frais de la guerre la somme de 1,600 livres.
Locuteur: Levasseur
Eloignez de toutes fonctions publiques les nobles et les prêtres, poisons destructeurs de la République. Eloignez de toutes fonctions publiques les nobles et les prêtres, poisons destructeurs de la République.
Locuteur: Levasseur
Le 5® bataillon de la Marne se croirait coupable de la plus noire ingratitude s'il ne prouv...
... et il offre aujourd'hui pour les frais de la guerre la somme de 1,600 livres, montant d'une souscriptio...
...us joignons à la présente ; il regrette de ne pouvoir offrir que cette somme modiq...
Le 5® bataillon de la Marne se croirait coupable de la plus noire ingratitude s'il ne prouvait à sa patrie qu'il veut lui porter tous les secours qui seront en son pouvoir. Il lui a déjà consacré ses bras et il offre aujourd'hui pour les frais de la guerre la somme de 1,600 livres, montant d'une souscription volontaire ouverte dans le bataillon que nous joignons à la présente ; il regrette de ne pouvoir offrir que cette somme modique, mais il veut y suppléer par son courage.
Locuteur: Levasseur
...fficiers et volontaires du 5e bataillon de la Marne. « Les officiers, sous-officiers et volontaires du 5e bataillon de la Marne.
Locuteur: Levasseur
...Valentin, capitaine ; Martin, capitaine de canonniers ; Dechaux, adjudant ; jova, ...
...irette, lieutenant ; Perrot, lieutenant de canonniers ; Doué, lieutenant; Charpent...
...rlaud; Si-méon, capitaine; Ramond, chef de bataillon. »
nant des grenadiers; Valentin, capitaine ; Martin, capitaine de canonniers ; Dechaux, adjudant ; jova, capitaine; Eloi Robert, sergent; Chevallier ; Gau-vin, capitaine; Bouclon, volon...
...s-tetjr, sous-lieutenant; Rocher, caporal ; Henry ; Darsouval, sergent-major; Buirette, lieutenant ; Perrot, lieutenant de canonniers ; Doué, lieutenant; Charpentier, lieutenant; Paulus, sous-lieu-tenant; Beaugeard, volontaire; Guil-liard; Su...
...ef en second; Collet, sergent-major ; Boiteux; Laga-renne, sergent-major ; V. Merlaud; Si-méon, capitaine; Ramond, chef de bataillon. »
Locuteur: Levasseur
...le et ordonne l'insertion, par extrait, de cette adresse au Bulletin-) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion, par extrait, de cette adresse au Bulletin-)
Locuteur: Levasseur
24° Lettre du citoyen Jérôme Lalande, de l'Acaâ,émie des sciences (1), par laquelle il fait hommage à la Convention de son ouvrage intitulé : Abrégé de navigation théorique et pratique. 24° Lettre du citoyen Jérôme Lalande, de l'Acaâ,émie des sciences (1), par laquelle il fait hommage à la Convention de son ouvrage intitulé : Abrégé de navigation théorique et pratique.
Locuteur: Levasseur
...Bonnin, domicilié à Vienne, département de l'Isère (2), par laquelle il fait don d'une décoration militaire provenant de la succession de ©on frère. 25° Lettre du citoyen Bonnin, domicilié à Vienne, département de l'Isère (2), par laquelle il fait don d'une décoration militaire provenant de la succession de ©on frère.
Locuteur: Levasseur
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bidletin. ) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bidletin. )
Locuteur: Gouzy
donne lecture d'une lettre de la Société des Amis de la liberté et de l'égalité de Rabastens, département du Tarn, par laq... donne lecture d'une lettre de la Société des Amis de la liberté et de l'égalité de Rabastens, département du Tarn, par laquelle cette société transmet l'état des dons patriotiques qu'elle a faits à la R...
Locuteur: Gouzy
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
... République. Ils consistenten 61 paires de souliers, 15 paires de bas de fil, 2 paires de bas de coton, 7 chemises, 14 cols de bazin, 30 livres pesant de balles à fusil et 100 livres pesant de cuivre ; le tout a été adressé et accompagné par 9 de nos membres au directoire du district de Gaillac qui l'a reçu et nous en a fourni sa reconnaissance le 2 de ce mois. Outre cela, la société a fourni et équipé à ses frais un homme de la taille de 5 pieds 7 pouces qui a été envoyé et Teçu par l'administration (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 156, et Bulletin de la Convention da 20 juin 1793. « Voici l'état des dons qu'a faits notre société à la République. Ils consistenten 61 paires de souliers, 15 paires de bas de fil, 2 paires de bas de coton, 7 chemises, 14 cols de bazin, 30 livres pesant de balles à fusil et 100 livres pesant de cuivre ; le tout a été adressé et accompagné par 9 de nos membres au directoire du district de Gaillac qui l'a reçu et nous en a fourni sa reconnaissance le 2 de ce mois. Outre cela, la société a fourni et équipé à ses frais un homme de la taille de 5 pieds 7 pouces qui a été envoyé et Teçu par l'administration (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 156, et Bulletin de la Convention da 20 juin 1793.
(2) Bulletin de la Convention d u 20 juin 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 136. (2) Bulletin de la Convention d u 20 juin 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 136.
« Rabastens, le 8 juin 1793 « Rabastens, le 8 juin 1793
... pièces nos 15 et 16, et Procès-verbaux de la Convention, (3) Archives nationales, Carton C 257, chemise 518, pièces nos 15 et 16, et Procès-verbaux de la Convention,

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 16
Locuteur: Gouzy
« A Rabastens, le 1er juin 1793, l'an II de la République française. « A Rabastens, le 1er juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Gouzy
« A Gaillac, le 2 juin 1793, l'an II de la République française. « A Gaillac, le 2 juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Gouzy
« Extrait de l'original et certifié par nous, président et secrétaire de ladite société, le 8 juin 1793, l'an II de la République française. « Extrait de l'original et certifié par nous, président et secrétaire de ladite société, le 8 juin 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Gouzy
...ds s'étaient réunis dans le département de la Lozère, voisin de celui de l'Aveyron, mais bientôt des bons citoyens du département du Cantal, de oelui de l'Aveyron, du Tarn, du Lot, même de celui de la Haute-Garonne, qui a envoyé de Toulouse 60 dragons à cheval avec du ca...
...sont portés en affluence. Le contingent de notre commune a été de 10 brigadiers et, n'eût été le contre-o...
...moment, il y aurait dans le département de la Lozère au moins 80,000 hommes ; mais on a fait dire qu'on n'avait pas besoin de tant de monde qui serait à charge au pays ; que d'ailleurs on avait déjà tué plus de 800 de ces brigands et qu'on se chargeait de les achever sans avoir besoin des secou...
...avaient été que jusqu'à Pampelune, sont de retour depuis avant-hier; il en est de même de toute la force armée de notre département qui avait été envoyée, ainsi que de la garde soldée de Toulouse. Il serait à souhaiter qu'il e...
...s représentants nous donner bientôt une Constitution qui fasse notre bonheur en confondant n...
« Vous avez su sans doute que 10,000 brigands s'étaient réunis dans le département de la Lozère, voisin de celui de l'Aveyron, mais bientôt des bons citoyens du département du Cantal, de oelui de l'Aveyron, du Tarn, du Lot, même de celui de la Haute-Garonne, qui a envoyé de Toulouse 60 dragons à cheval avec du canon et 25 gardes soldés s'y sont portés en affluence. Le contingent de notre commune a été de 10 brigadiers et, n'eût été le contre-ordre, il est à présumer que, dans ce moment, il y aurait dans le département de la Lozère au moins 80,000 hommes ; mais on a fait dire qu'on n'avait pas besoin de tant de monde qui serait à charge au pays ; que d'ailleurs on avait déjà tué plus de 800 de ces brigands et qu'on se chargeait de les achever sans avoir besoin des secours étrangers. Ainsi, nos grenadiers, qui n'avaient été que jusqu'à Pampelune, sont de retour depuis avant-hier; il en est de même de toute la force armée de notre département qui avait été envoyée, ainsi que de la garde soldée de Toulouse. Il serait à souhaiter qu'il en fût également dans le département ae la Vendée. Les brigands, à la vérité, y o...
...s les feuilles ce qui est arrivé à Paris : Dieu veuille y rétablir la paix et nos représentants nous donner bientôt une Constitution qui fasse notre bonheur en confondant nos ennemis.
Locuteur: Gouzy
« Les membres du comité de correspondance de la Société des Amis de la liberté et de Végalité. « Les membres du comité de correspondance de la Société des Amis de la liberté et de Végalité.
Locuteur: Gouzy
...ait à la République la Société des Amis de la liberté et de Végalité, séant à Rabastens, district de Gaillac, département du Tarn. Etat des dons que fait à la République la Société des Amis de la liberté et de Végalité, séant à Rabastens, district de Gaillac, département du Tarn.
Locuteur: Gouzy
« 61 paires de souliers ; « 15 paires de bas de fil ; « 2 paires de bas de coton ; « 7 chemises ; « 14 cols de bazin ; « 30 livres pesant de balles à fusil ; « 100 livres pesant de cuivre pour la fonte des canons. « 61 paires de souliers ; « 15 paires de bas de fil ; « 2 paires de bas de coton ; « 7 chemises ; « 14 cols de bazin ; « 30 livres pesant de balles à fusil ; « 100 livres pesant de cuivre pour la fonte des canons.
Locuteur: Gouzy
« Nous, président et secrétaires de ladite « Nous, président et secrétaires de ladite
Locuteur: Gouzy
...urs composant le directoire du district de Gaillac déclarent avoir reçu de la société populaire de Rabastens les effets compris dans la li... « Les administrateurs composant le directoire du district de Gaillac déclarent avoir reçu de la société populaire de Rabastens les effets compris dans la liste ci-dessus qu'ils feront parvenir à leur destination.
Locuteur: Gouzy
...éren-quier ; Plasse, procureur-syndic ; de Marigny, secrétaire. » « Signé : Maignial, président ; Béren-quier ; Plasse, procureur-syndic ; de Marigny, secrétaire. »
Locuteur: Gouzy
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bidletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bidletin.)
Locuteur: Gouzy
Le citoyen Leclerc, procureur de la commune d'Ecouis et l'adjudant général de la légion du district des Andelys sont ... Le citoyen Leclerc, procureur de la commune d'Ecouis et l'adjudant général de la légion du district des Andelys sont admis à la barre.
Locuteur: Gouzy
société, certifions le présent acte contenir vérité. société, certifions le présent acte contenir vérité.
Le procureur de la commune d'Ecouis, chef-lieu de canton, district des Andelys, département de l'Eure, et l'adjudant général de légion du même district sont députés ve...
...ait le citoyen Cauvin, juge au tribunal de Gisors, dans l'intention criminelle de soulever le peuple contre la Convention...
...ides des administrateurs du département de l'Eure, ni les projets de rébellion de Buzot et adhérents ; ils vous sont trop...
...t des Andelys, vous remettre les pièces de conviction et le procès-verbal de l'arrestation dudit Cauvin que nous avo...
...emise 524, pièce n° 8 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 156.
Le procureur de la commune d'Ecouis, chef-lieu de canton, district des Andelys, département de l'Eure, et l'adjudant général de légion du même district sont députés vers vous pour venir déposer entre vos mains divers écrits incendiaires contre - révolutionnaires dont était saisi et que colportait le citoyen Cauvin, juge au tribunal de Gisors, dans l'intention criminelle de soulever le peuple contre la Convention nationale. Nous ne venons pas vous dénoncer les complots liberticides des administrateurs du département de l'Eure, ni les projets de rébellion de Buzot et adhérents ; ils vous sont trop connus et déjà vous avez prononcé. Mais nous venons, comme commissaires députés par le district des Andelys, vous remettre les pièces de conviction et le procès-verbal de l'arrestation dudit Cauvin que nous avons amené à votre barre (2). (1) Archives nationales, Carton C 238, chemise 524, pièce n° 8 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 156.
L'orateur de la députation. Un adjudant de la légion d'Ecouis, dos administrateurs...
... vous dénoncer les projets liberticides de Ruzot el adhérents, mais pour vous dénoncer un colporteur de pièces imprimées et d'écrits adressés à...
L'orateur de la députation. Un adjudant de la légion d'Ecouis, dos administrateurs du district des Andelys sont députés vers vous, non pas pour vous dénoncer les projets liberticides de Ruzot el adhérents, mais pour vous dénoncer un colporteur de pièces imprimées et d'écrits adressés à divers particuliers du départe-

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 17
Locuteur: Gouzy
... Paris n'aura pas lieu ; le département de l'Eure se lèvera sans doute, mais ce se...
...ser et fraterniser avec les libérateurs de la patrie, les braves et généreux Paris...
...rtout le 10 août pour se rallier autour de la seule autorité nationale que nous re...
... Convention. C'est là le centre d'unité de tous les vrais républicains et c'est là...
... se réuniront toujours les fidèles amis de la patrie. Déjà, citoyens représentants, vous avez entendu une municipalité de campagne vous dire qu'elle ne connaissa...
...it assurer l'existence civile et morale de la Convention. Nous n'avons pas besoin de protester aujourd'hui contre les mesures liberticides du département de l'Eure ; notre démarche vous est un sûr garant de nos principes et de notre patriotisme. Nous déposons .sur v...
...ffaire qui intéresse la sûreté générale de l'Etat.
... l'avez dit. La force armée qu'on voulait soulever dans notre département contre Paris n'aura pas lieu ; le département de l'Eure se lèvera sans doute, mais ce sera pour venir s'enculottiser et fraterniser avec les libérateurs de la patrie, les braves et généreux Parisiens. Il y viendra surtout le 10 août pour se rallier autour de la seule autorité nationale que nous reconnaissions, la Convention. C'est là le centre d'unité de tous les vrais républicains et c'est là sans doute où se réuniront toujours les fidèles amis de la patrie. Déjà, citoyens représentants, vous avez entendu une municipalité de campagne vous dire qu'elle ne connaissait que le ciel, la terre et la Convention, et nous, citoyens, nous vous disons a...
..., le feu, la terre et l'eau ; mais que nous en reconnaissons un cinquième qui doit assurer l'existence civile et morale de la Convention. Nous n'avons pas besoin de protester aujourd'hui contre les mesures liberticides du département de l'Eure ; notre démarche vous est un sûr garant de nos principes et de notre patriotisme. Nous déposons .sur votre bureau les pièces dont nous étions chargés et nous laissons àvetre sagesse à prononcer dans cette affaire qui intéresse la sûreté générale de l'Etat.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
, après avoir pris l'avis de la Convention, donne l'ordre d'introdui...
...e quatre gendarmes et quelques citoyens de cette commune.
, après avoir pris l'avis de la Convention, donne l'ordre d'introduire le juge Cauvin, qui est amené entre quatre gendarmes et quelques citoyens de cette commune.
Locuteur: Cauvin
... en arrivant à Paris ! car ce n'est que de ce matin que je suis détrompé. J'entre ...
... la tranquillité partout; dps monuments de l'amour ardent des Parisiens pour la liberté, de leur zèle à coopérer au salut de la chose publique, des sacrifices qu'il...
...tais persuadé que vous étiez environnés de 100,000 baïonnettes et de plus de 80,000 bouches à feu. C'est l'excès de l'amour de la République, c'est l'excès de l'amour de la liberté, de l'unité et de l'indivisibilité de la République qui m'a fasciné les yeux....
...ides, mais je n'en suis pas moins 1 ami de la liberté et de l'égalité. Enfant de Paris, serait-ce pour marcher contre ce...
...ion, et marchons ensuite à la Vendée. » Mais quel a été mon étonnement ce matin, en arrivant à Paris ! car ce n'est que de ce matin que je suis détrompé. J'entre dans cette ville ; qu'y vois-je 1 le calme, la tranquillité partout; dps monuments de l'amour ardent des Parisiens pour la liberté, de leur zèle à coopérer au salut de la chose publique, des sacrifices qu'ils font pour elle; et cependant j'étais persuadé que vous étiez environnés de 100,000 baïonnettes et de plus de 80,000 bouches à feu. C'est l'excès de l'amour de la République, c'est l'excès de l'amour de la liberté, de l'unité et de l'indivisibilité de la République qui m'a fasciné les yeux. J'ai cru trop légèrement à des rapports perfides, mais je n'en suis pas moins 1 ami de la liberté et de l'égalité. Enfant de Paris, serait-ce pour marcher contre cette ville que je me serais armé ?
Locuteur: Cauvin
...nt à ma conduite depuis le commencement de la Révolution, elle a obtenu les suffrages de mes concitoyens. Je venais d'entrer dans mes fonctions de juge du tribunal criminel du district de Gisors. En y entrant, je m'aperçois que...
...ur travailler dix jours. Je fus indigné de cette dilapidation. J'étais à travaille...
Quant à ma conduite depuis le commencement de la Révolution, elle a obtenu les suffrages de mes concitoyens. Je venais d'entrer dans mes fonctions de juge du tribunal criminel du district de Gisors. En y entrant, je m'aperçois que la nation était volée, puisqu'on accorde 900 livres par trimestre a un juge pour travailler dix jours. Je fus indigné de cette dilapidation. J'étais à travailler dans les bureaux du département, à travailler gratis s'entend, et seulement po...
Locuteur: Cauvin
... districts ; j'eus le malheur d'être un de ces commissaires. L'un des objets de leur mission était de convoquer une force armée pour se rendre à Paris ; un autre objet était de séquestrer les fonds qui étaient entre ...
...le Trésor public ; tirez ces sacrifices de votre bourse. »
On a envoyé ensuite des commissaires pour communiquer cet arrêté aux districts ; j'eus le malheur d'être un de ces commissaires. L'un des objets de leur mission était de convoquer une force armée pour se rendre à Paris ; un autre objet était de séquestrer les fonds qui étaient entre les mains des receveurs des districts. J'observe que je me suis fortement élevé ...
...s sacrifices pour remplir l'objet que vous vous proposez, ne puisez jamais dans le Trésor public ; tirez ces sacrifices de votre bourse. »
Locuteur: Cauvin
Rendu aux districts de Louviers et des An-delys, je me suis contenté de remettre sur le bureau des administrate...
...u'on devait m'arrêter ; cependant, fort de ma conscience, je me suis rendu dans ma...
Rendu aux districts de Louviers et des An-delys, je me suis contenté de remettre sur le bureau des administrateurs les paquets dont j'étais porteur, sans me permettre aucune réflexion. Je savais qu'on devait m'arrêter ; cependant, fort de ma conscience, je me suis rendu dans ma famille, sans songer à me soustraire à mon arrestation.
Locuteur: Cauvin
Un membre demande le renvoi au comité de Sûreté générale. Un membre demande le renvoi au comité de Sûreté générale.
Locuteur: Duroy
...de que cet homme soit renvoyé au comité de Sûreté générale, qui fera un rapport su... ...n homme révolutionnaire, qu'il a été jusqu'alors un chaud sans-culotte. Je demande que cet homme soit renvoyé au comité de Sûreté générale, qui fera un rapport sur cette affaire.
Locuteur: Cauvin
...onvention renvoie le juge Cauvin auprès de son comité de Sûreté générale pour recevoir ses répon... (La Convention renvoie le juge Cauvin auprès de son comité de Sûreté générale pour recevoir ses réponses par écrit et faire ensuite son rapport.)
Locuteur: Cauvin
Une dèputation du conseil général de la Une dèputation du conseil général de la
Voy. Moniteur universel, 1er semestie de 1793, p. 749, 2a colonne, et Journal des Déb... Voy. Moniteur universel, 1er semestie de 1793, p. 749, 2a colonne, et Journal des Débats et des Décrets, n° 276, page 318.
(1) La réponse de Cauvin et la discussion qui l'accompagn...
...ées au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 749, 3° colonne; au Journal des D...
(1) La réponse de Cauvin et la discussion qui l'accompagne sont empruntées au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 749, 3° colonne; au Journal des Débats et des Décrets, n° 276, page 319, et à Y Auditeur national, n° 273, page 4...
...pas, car je vais vous parler le langage de la pure vérité, que j'ai donné mon adhésion aux arrêtés du département de l'Eure ; mais on n'est point coupable p...
...ons-nous, rendons la liberté a la ments de l'Eure. Ce colporteur est à votre barre...
..., juge du tribunal criminel du district de Gisors. Nous l'avons mis en état d'arre...
...ttes; il nous a été dénoncé par un curé constitutionnel; nous n'avons pas hésité de le mettre en état d'arrestation, mais n...
...district; il a été dressé procès-verbal de son arrestation, et nous l'avons amené....
... présent ici comme accusé ; reste a savoir si je suis coupable. Je ne dissimule pas, car je vais vous parler le langage de la pure vérité, que j'ai donné mon adhésion aux arrêtés du département de l'Eure ; mais on n'est point coupable pour avoir été dans l'erreur. Je suis arrivé ce matin à Paris, le cœur pénétré d'...
...nvention nationale n'était pas libre. Dans cette persuasion, j'avais dit : « Armons-nous, rendons la liberté a la ments de l'Eure. Ce colporteur est à votre barre ; c'est le citoyen Cauvin, juge du tribunal criminel du district de Gisors. Nous l'avons mis en état d'arrestation pour avoir dit que la Convention n'était pas libre, qu'elle délibérait au milieu des baïonnettes; il nous a été dénoncé par un curé constitutionnel; nous n'avons pas hésité de le mettre en état d'arrestation, mais nous n'avons pas cru devoir le juger; nous l'avons fait conduire par le gendarme d'Ecouis, au chef-lieu du district; il a été dressé procès-verbal de son arrestation, et nous l'avons amené. Ici finit notre tâche.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 18
Locuteur: Cauvin
commune et de la majorité des sections de Paris se présente à la barre (1). commune et de la majorité des sections de Paris se présente à la barre (1).
Locuteur: Cauvin
L'orateur de la députation donne lecture d'une pétit...
...t qui établit une armée révolutionnaire de 6,000 hommes à Paris.
L'orateur de la députation donne lecture d'une pétition tendant à faire rapporter le décret qui établit une armée révolutionnaire de 6,000 hommes à Paris.
Locuteur: Cauvin
...n que, toujours animées du désir ardent de maintenir la liberté, l'unité et l'indivisibilité de la République, les sections de Paris n'ont pu voir sans douleur rendre... Il est dit, dans la pétition que, toujours animées du désir ardent de maintenir la liberté, l'unité et l'indivisibilité de la République, les sections de Paris n'ont pu voir sans douleur rendre le décret qui établit cette armée révolutionnaire.
Locuteur: Cauvin
...uveaux soldats et les autres défenseurs de la République. On va permettre, bien à tort, à tous les intrigants de s'emparer de toutes les places de cette armée, qui sera forcément, par la suite, indisciplinée et destructive de tout progrès. Il est injuste, en ce que...
...que les autres qui composent les armées de la nation, alors surtout que ces nouvea...
Il est impolitique, en ce qu'il établit une différence considérable entre les nouveaux soldats et les autres défenseurs de la République. On va permettre, bien à tort, à tous les intrigants de s'emparer de toutes les places de cette armée, qui sera forcément, par la suite, indisciplinée et destructive de tout progrès. Il est injuste, en ce que ces nouveaux soldats révolutionnaires recevront une plus forte paie que les autres qui composent les armées de la nation, alors surtout que ces nouveaux soldats n'ont encore rien fait pour elle.
Locuteur: Cauvin
...une garde prétorienne, qui dans la main de quelques ambitieux et soiis les ordres de quelque Catilina ou quelque Cromwell, n... ...les ateliers et à réunir des gens oisifs sans utilité, et peut-être pour former une garde prétorienne, qui dans la main de quelques ambitieux et soiis les ordres de quelque Catilina ou quelque Cromwell, ne pourrait qu'être .très funeste à la liberté.
Locuteur: Cauvin
... à l'armée révolutionnaire, au paiement de la journée des pauvres ouvriers, lorsqu'ils font personnellement le service de la garde nationale ; car n'ayant d'autr...
...é que leur travail, cette indemnité est de rigoureuse justice. Elles estiment que l'on ne doit pas de récompenses et des hautes paies à des c...
...erait plus politique, plus juste et moins dangereux d'employer la solde destinée à l'armée révolutionnaire, au paiement de la journée des pauvres ouvriers, lorsqu'ils font personnellement le service de la garde nationale ; car n'ayant d'autre propriété que leur travail, cette indemnité est de rigoureuse justice. Elles estiment que l'on ne doit pas de récompenses et des hautes paies à des citoyens, si ce n'est lorsqu'ils protègent la sûreté des propriétés et des person...
Locuteur: Le Président
...accorde aux pétitionnaires les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde aux pétitionnaires les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...onvention renvoie la pétition au comité de Salut public avec mission d'en faire un... (La Convention renvoie la pétition au comité de Salut public avec mission d'en faire un prompt rapport.)
Locuteur: Le Président
L'un d'eux donne lecture de la pétition suivante (2) : L'un d'eux donne lecture de la pétition suivante (2) :
Locuteur: Le Président
...on attachement à la liberté et le désir de voir triompher une cause qui met en mou...
...amment dévoué aux principes qui servent de base au gouvernement républicain établi sur les débris de la monarchie, il attendait avec impatie...
..., où concourant avec les autres enfants de la liberté, à mettre à l'abri de toute crise, ce don précieux de la nature, il pût donner un effort libr...
...ncre par des paroles, la France entière de notre attachement inviolable pour la ca...
...croyaient ne devoir s'occuper qu'à remplir la tâche précieuse que lui imposent son attachement à la liberté et le désir de voir triompher une cause qui met en mouvement 25 millions d'âmes pour la défendre. Constamment dévoué aux principes qui servent de base au gouvernement républicain établi sur les débris de la monarchie, il attendait avec impatience le moment, où concourant avec les autres enfants de la liberté, à mettre à l'abri de toute crise, ce don précieux de la nature, il pût donner un effort libre à ce zèle qui le transporte, et qui a été si fatal à l'exécution des projets q...
...'oppression. Nous ne croyions pas devoir employer à faire des adresses, à convaincre par des paroles, la France entière de notre attachement inviolable pour la cause commune, un temps qui devrait être consacré à terrasser les hordes des despo...
Locuteur: Le Président
...us étions dignes d'être admis au nombre de ses enfants ; mais les circonstances qu...
...tions, et au lieu d'être les vainqueurs de Jemmapes, nous forcent à quitter notre ...
...ulions qu'elle nous suivît des yeux dans les combats, et qu'elle jugeât là si nous étions dignes d'être admis au nombre de ses enfants ; mais les circonstances qui changent d'un moment à l'autre, qui portent par leur concours multiplié, les e...
...e qu'ils n'auraient jamais pu prévoir, opposent des obstacles à ces belles intentions, et au lieu d'être les vainqueurs de Jemmapes, nous forcent à quitter notre honorable carrière pour jouer le rôle d'orateur. Il faut que ce soit un motif au...
Locuteur: Le Président
...oie des dilapidateur.s, des protecteurs de l'anarchie ; ni les regrets qu'aurait o...
...s, et vos vues, sur lesquelles l'ennemi de l'ordre public forme toujours des soupç...
...t espérer que nous ne ferons pas auprès de vous des démarches inutiles.
...nt serait survenu, nos biens, nos richesses, nos possessions, auraient été la proie des dilapidateur.s, des protecteurs de l'anarchie ; ni les regrets qu'aurait occasionnés cette perte, ni aucun autre motif ne nous aurait fait quitter notre p...
...oujours à déjouer les projets criminels des ennemis tant intérieurs qu'extérieurs, et vos vues, sur lesquelles l'ennemi de l'ordre public forme toujours des soupçons pour les traverser, nous fait espérer que nous ne ferons pas auprès de vous des démarches inutiles.
Locuteur: Le Président
« La raison, qui est inséparable de la justice, n'a jamais fait place dans ... « La raison, qui est inséparable de la justice, n'a jamais fait place dans vos cœurs aux préjugés qui sont la source des erreurs les plus condamnables.
Locuteur: Le Président
...r régiment, fatigués, ou plutôt honteux de rester dans l'inaction, tandis qu'ils voyaient leurs frères cueillir au champ de l'honneur des lauriers immortels, se pr...
...ir d'aller se mesurer avec les esclaves de l'Autriche, de la Prusse et des puissances armées pour...
« Les hussards du 1er régiment, fatigués, ou plutôt honteux de rester dans l'inaction, tandis qu'ils voyaient leurs frères cueillir au champ de l'honneur des lauriers immortels, se préparaient à chercher des moyens qui pussent leur procurer l'exécution des vœux si bien fondés. Depuis le premier jusqu'au dernier, animés du plus vif désir d'aller se mesurer avec les esclaves de l'Autriche, de la Prusse et des puissances armées pour nous asservir, ils s'étaient déjà rassemblés en corps pour rédiger une adresse,...
Locuteur: Le Président
« Déjà de tous les rangs, les cris de : Vive la « Déjà de tous les rangs, les cris de : Vive la
...5. — Voyez également les Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 157. ...e universel, tome 28, page 313, lre colonne, et Auditeur nalienal, n" 273, page 5. — Voyez également les Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 157.
...ise 530, pièce n° 13, et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 157. (2) Archives nationales. Carton C 258, chemise 530, pièce n° 13, et Procès-verbaux de la Convention, t. 14, page 157.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 19
Locuteur: Le Président
...nnonce que n'ayant pas été jugés dignes de défendre le nom du 1er régiment de hussards, on allait nous incorporer dans la légion du Calvados, qui prend le nom de 9e régiment. ...te vint porter dans nos cœurs réjouis la consternation la plus triste. On nous annonce que n'ayant pas été jugés dignes de défendre le nom du 1er régiment de hussards, on allait nous incorporer dans la légion du Calvados, qui prend le nom de 9e régiment.
Locuteur: Le Président
...ique tous pénétrés des mêmes intentions de défendre toujours la liberté, cependant...
... fut impossible à ces braves défenseurs de la République de proférer la moindre parole, pas même de se demander quelle pouvait être la caus...
... mettait cette nouvelle affligeante. Et de quoi serait capable un cœur qui voit son honneur perdu, sans peut-être aucun espoir de pouvoir le réparer. L'honneur ! ah ! voilà l'âme du soldat, et de tout républicain, puisque c'est surtout...
...dépeindre les mouvements tumultueux qui vinrent agiter ces courages abattus. Quoique tous pénétrés des mêmes intentions de défendre toujours la liberté, cependant un morne silence succède à ces cris qui partaient du fond du cœur. Il fut impossible à ces braves défenseurs de la République de proférer la moindre parole, pas même de se demander quelle pouvait être la cause d'un décret si rigoureux. Tous étaient également consternés ; tous auraient préféré la mort à la situation critique où les mettait cette nouvelle affligeante. Et de quoi serait capable un cœur qui voit son honneur perdu, sans peut-être aucun espoir de pouvoir le réparer. L'honneur ! ah ! voilà l'âme du soldat, et de tout républicain, puisque c'est surtout dans oe gouvernement qu'il existe des vertus.
Locuteur: Le Président
... Est-ce le souvenir du passage innocent de nos frères chez l'ennemi ? Mais quoi î ...
...ement qui a mis la France à deux doigts de sa perte ; vous qui, aussi bien aue nou...
... un crime, quelques instants auparavant de reconnaître l'aveuglement où était plon...
... avait su si bien se concilier l'esprit de tous ses soldats ; nous ne savons qu'ob...
...ns le commencement, nous avait couverts de lauriers, était incapable de nous tromper.
( Quels ont donc pu être les motifs d'une rigueur si accablante ? Est-ce le souvenir du passage innocent de nos frères chez l'ennemi ? Mais quoi î Vous qui connaissez encore mieux que nous les causes d'un événement qui a mis la France à deux doigts de sa perte ; vous qui, aussi bien aue nous? auriez donné votre sang pour le scélérat qui nous a si dignement livrés, vous voudriez nous punir d'avoir été trop aveugles dans notre confiance ! N'aurait-ce pas été un crime, quelques instants auparavant de reconnaître l'aveuglement où était plongée la France entière ? Nous aurions cru outrager la Nation elle-même, en désobéissant aux ordres d'un fourbe qui, par ses menées insidieuses, avait su si bien se concilier l'esprit de tous ses soldats ; nous ne savons qu'obéir, et nous croyions que celui que la France avait mis à notre tête et qui, dans le commencement, nous avait couverts de lauriers, était incapable de nous tromper.
Locuteur: Le Président
...joint les étendards qu'ils avaient juré de défendre jusqu'à la mort, en combattant... ...as vu voler dans nos bras nos frères trompés? Avec quel plaisir n'ont-ils pas rejoint les étendards qu'ils avaient juré de défendre jusqu'à la mort, en combattant pour la cause commune? N'ont-ils pas abhorré l'esclavage aussitôt qu'ils en ont...
Locuteur: Le Président
...ir, ils ont secondé les trames perfides de Dumouriez ; comment Nordmann, élevé au grade de lieutenant-colonel par Lafayette et ensuite à celui de colonel par Dumouriez, avait déjà vendu... ( D'ailleurs, examinez comment, sans le vouloir, ils ont secondé les trames perfides de Dumouriez ; comment Nordmann, élevé au grade de lieutenant-colonel par Lafayette et ensuite à celui de colonel par Dumouriez, avait déjà vendu oe brave régiment, et l'avait si bien disposé à son avantage qu'il le fit inves...
Locuteur: Le Président
...les estimons et nous nous féliciterions de combattre à leurs côtés, et de les défendre du fer de l'esclavage, si nous en étions capables. Mais de la manière dont cette incorporation est... ...es défenseurs qui combattent pour la même cause. Non. Ils sont nos frères. Nous les estimons et nous nous féliciterions de combattre à leurs côtés, et de les défendre du fer de l'esclavage, si nous en étions capables. Mais de la manière dont cette incorporation est faite, n'est-oe pas nous dire : Allez apprendre avec d'autres plus braves que v...
Locuteur: Le Président
... dans le règlement qui a fixé les rangs de chaque régiment. Mais aujourd'hui, oe p...
..., puisqu'il est vrai qu'il est la suite de cette erreur involontaire.
...ble. Nous n'y aurions attaché aucune importance, si ce changement avait été fait dans le règlement qui a fixé les rangs de chaque régiment. Mais aujourd'hui, oe passage est une punition pour nous, puisqu'il est vrai qu'il est la suite de cette erreur involontaire.
Locuteur: Le Président
...ru qu'il n'y restait qu'un petit nombre de sujets fidèles à la nation : il est vra...
...bré ; mais aussitôt tous les défenseurs de la liberté se sont empressés de voler sous ses étendards et de venir apprendre, avec les braves qui y....
...ns notre rang, n'auraient-ils pas droit de nous dire sur le champ de bataille : Marchez derrière nous, et laissez-nous l'honneur de porter les premiers coups, puisque vous...
« Vous avez apparemment cru qu'il n'y restait qu'un petit nombre de sujets fidèles à la nation : il est vrai, dans le moment où vous discutiez peut-être ce changement, le régiment se trouvait fort délabré ; mais aussitôt tous les défenseurs de la liberté se sont empressés de voler sous ses étendards et de venir apprendre, avec les braves qui y. restaient, à combattre les suppôts du despotisme. Eh bien ! ce sont eux aussi b...
... nous perdez par cette résolution si précipitée. Ceux qui nous aurons succédé dans notre rang, n'auraient-ils pas droit de nous dire sur le champ de bataille : Marchez derrière nous, et laissez-nous l'honneur de porter les premiers coups, puisque vous n'avez pu vous maintenir dans votre rang ?
Locuteur: Le Président
... ! Dumouriez, que sans doute les agents de l'exécrable Capet nous avait donné pour...
...vers ta patrie, tu ne t'es pas contenté de te perdre ! Tu nous as entraînés dans t...
...ants qui l'adorent, et qui sont l'objet de sa plus vive sollicitude 1 Va, le ciel,...
...us les maux que tu nous causes. O pères de la patrie, pères du soldat, rendez-nous ce que nous avons de plus cher au monde ! l'honneur.
« Ah ! Dumouriez, que sans doute les agents de l'exécrable Capet nous avait donné pour nous perdre, vois tous les maux que tu nous causes. Vois dans quel précipice tu nous as jetés ! Traître envers ta patrie, tu ne t'es pas contenté de te perdre ! Tu nous as entraînés dans ta ruine ! Scélérat, si tu avais approfondi les suites d'une conduite si odieuse, aurais-tu pu exécuter des projets si infâmes et enlever à une mère si tendre des enfants qui l'adorent, et qui sont l'objet de sa plus vive sollicitude 1 Va, le ciel, qui ne laisse jamais le crime impuni, est trop juste, pour ne pas venger sur toi tous les maux que tu nous causes. O pères de la patrie, pères du soldat, rendez-nous ce que nous avons de plus cher au monde ! l'honneur.
Locuteur: Le Président
« La justice, qui sert de base à toute notre conduite, vous a fai... « La justice, qui sert de base à toute notre conduite, vous a fait entrer dans toutes ces considérations. Vous avez pesé dans toute votre sagesse...

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 20
« Paris, 20 juin 1793 « Paris, 20 juin 1793
... Convention renvoie la lettre au comité de la Marine. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 157. (La Convention renvoie la lettre au comité de la Marine. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 157.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 137 _ (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 137 _
...mise 513, pièce n° 4, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14,, page 158. (3) Archives nationales, Carton C 257, chemise 513, pièce n° 4, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14,, page 158.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 21
...n, tome 30, page 179, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 158. (2) Collection Baudouin, tome 30, page 179, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 158.
...n, tome 30, page 179, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 158. (3) Collection Baudouin, tome 30, page 179, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 158.
...ient mises à la disposition du ministre de (1) Archives nationales, Carton C 257, ... (3) demande que ces 500,000 livres soient mises à la disposition du ministre de (1) Archives nationales, Carton C 257, chemise 505, pièce n° 10.
...n, tome 30, page 180, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 159. (2) Collection Baudouin, tome 30, page 180, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 159.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 22
...in, tome 30, page 180 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 159. ...que mois par moitié des représentants du peuple en commis- (1) Collection Baudouin, tome 30, page 180 et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 159.
...n, tome 30, page 181, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 160. (2) Collection Baudouin, tome 30, page 181, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 160.
..., tome 30, page 181, et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 14, page 160. (3) Collection Baudouin, tome 30, page 181, et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 14, page 160.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 160. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 160.
...ière criminelle comme en (1) Le Journal de Perlet, ns 273, page 165. — Le Procès-verbal ne mentionne pas l'intervention de Bil-laud-Varenne. Le juré, en matière criminelle comme en (1) Le Journal de Perlet, ns 273, page 165. — Le Procès-verbal ne mentionne pas l'intervention de Bil-laud-Varenne.
...z ci-dessus, séance du mercredi 19 juin 1793, au matin, page 706, la précédente disc... (2) Voyez ci-dessus, séance du mercredi 19 juin 1793, au matin, page 706, la précédente discussion sur cet objet.
...ationale : Le3S, n* 290. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez [de l'Oise), tome 69, n° 13. (3) Bibliothèque nationale : Le3S, n* 290. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez [de l'Oise), tome 69, n° 13.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 24
...vil existe, dit-il, dans les Etats-Unis de l'Amérique et en Angleterre; son organi...
...res publics qu'il n'existe actuellement de tribunaux de district; enfin les législateurs ayant le droit de fixer le nombre et les arrondissements des arbitres publics, et vu l'utilité de rapprocher les juges des juridiciables, il - (1) Pour cette discussion, le Procès-verbal de la Convention a été pour nous le guide ...
...onal, n° 273, pages 7 et 8 ; le Journal de Perlet, 274, pages 169 et 170. — Le Mon...
...articles adoptés. — Voir Procès-verbaux de la Convention, tome 14, pages 160 à 168...
...jet du comité, les arbitres publics sont des juges sous un autre nom; le juré civil existe, dit-il, dans les Etats-Unis de l'Amérique et en Angleterre; son organisation lui paraît très praticable; mais, au cas qu'on réfutât l'établissement du...
...e les arbitres publics tiennent des assises pour éviter qu'il y ait plus d'arbitres publics qu'il n'existe actuellement de tribunaux de district; enfin les législateurs ayant le droit de fixer le nombre et les arrondissements des arbitres publics, et vu l'utilité de rapprocher les juges des juridiciables, il - (1) Pour cette discussion, le Procès-verbal de la Convention a été pour nous le guide le plus complet et le meilleur. Quelques détails néanmoins nous ont été fournis par le Mercure universel, tome 28, pages 316 et 317 ; l'Auditeur national, n° 273, pages 7 et 8 ; le Journal de Perlet, 274, pages 169 et 170. — Le Moniteur universel et le Journal des Débats et des Décrets se bornent à mentionner les articles adoptés. — Voir Procès-verbaux de la Convention, tome 14, pages 160 à 168.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 26
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU jeudi 20 juin 1793 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU jeudi 20 juin 1793
Adresses de la société populaire, du comité de surveillance de Sainte-Menehould et d'un grcmd nombre de citoyens de cette commune réunis, à la Convention n...
...s par le conseil général du département de la Marne (2).
Adresses de la société populaire, du comité de surveillance de Sainte-Menehould et d'un grcmd nombre de citoyens de cette commune réunis, à la Convention nationale, sur le rassemblement convoqué à Châlons par le conseil général du département de la Marne (2).
Première adresse, du 13 juin 1793 Première adresse, du 13 juin 1793
, Van II de la République une et indivisible. , Van II de la République une et indivisible.
« La société républicaine et le comité de surveillance de Sainte-Ménehould, réunis, ont applaudi ... « La société républicaine et le comité de surveillance de Sainte-Ménehould, réunis, ont applaudi avec transport aux grands événements du 31 mai dernier.
...e fédéralisme, ce monstre, père affreux de la guerre civile. ...me anéanti, la royauté détruite, l'aristocratie n'avait plus qu'une ressource, le fédéralisme, ce monstre, père affreux de la guerre civile.
...ent même, sous nos yeux, le département de la Marne vient de porter atteinte à cette indivisibilité, que nous avons tous juré de maintenir. ...éjà plusieurs départements ont osé arborer sa bannière proscrite; et dans ce moment même, sous nos yeux, le département de la Marne vient de porter atteinte à cette indivisibilité, que nous avons tous juré de maintenir.
...lettre du 10 du courant, le département de la Marne convoque deux membres de chaque administration de district et deux de chaque municipalité, chef-lieu de district, pour se rendre à Châlons. « Par sa lettre du 10 du courant, le département de la Marne convoque deux membres de chaque administration de district et deux de chaque municipalité, chef-lieu de district, pour se rendre à Châlons.
( Eh ! quel est le but de ce conciliabule, auquel on n'a eu garde...
...s sociétés populaires, soit des comités de surveillance ; duquel on a même exclu l...
...te ils ont été jugés moins susceptibles de corruption 1 Quel est le but de ce conciliabule, dont la réunion clande...
...s suspecte 1 d'aviser, dit-on, un moyen de tuer l'anarchie et de ramener enfin le règne des lois.
( Eh ! quel est le but de ce conciliabule, auquel on n'a eu garde d'appeler aucuns membres, soit des sociétés populaires, soit des comités de surveillance ; duquel on a même exclu les citoyens des campagnes, parce que sans doute ils ont été jugés moins susceptibles de corruption 1 Quel est le but de ce conciliabule, dont la réunion clandestine est au moins suspecte 1 d'aviser, dit-on, un moyen de tuer l'anarchie et de ramener enfin le règne des lois.
...s, même séance, page 12 la dénonciation de Drouët contre les administrateurs du département de la Marne. (1) Voyez ci-dessus, même séance, page 12 la dénonciation de Drouët contre les administrateurs du département de la Marne.

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 27
... Nous vous demandons : 1° la suspension de toutes les administrations criminelles,...
...ter à la souveraineté du peuple par des actes de fédéralisme ; 2° la cassation de tous arrêtés et délibérations pris par ...
...ugement par le tribunal révolutionnaire de tous ceux qui les auraient signés.
« Nous vous demandons : 1° la suspension de toutes les administrations criminelles, qui osent ou oseraient à l'avenir attenter à la souveraineté du peuple par des actes de fédéralisme ; 2° la cassation de tous arrêtés et délibérations pris par les administrations dans ce sens ; 3° et enfin, le jugement par le tribunal révolutionnaire de tous ceux qui les auraient signés.
...llicitons ces grandes mesures, le salut de la République en dépend ; mais, citoyen...
...mpte à la nation entière, et hâtez-vous de lui donner une Constitution toute républicaine. »
« Nous sollicitons ces grandes mesures, le salut de la République en dépend ; mais, citoyens représentants, réunissez-vous, abjurez vos haines, ne consommez plus en débats scandaleux un temps dont vous devez compte à la nation entière, et hâtez-vous de lui donner une Constitution toute républicaine. »
... dénoncer à la Convention nationale les actes de fédéralisme dont cette administration c...
... illégal formé à Châ-lons, en exécution de son délibéré du 10 de ce mois.
... n'en connaissaient pas encore tout l'odieux, que déjà ils s'étaient réunis pour dénoncer à la Convention nationale les actes de fédéralisme dont cette administration conspiratrice s'était rendue coupable ; pour dénoncer le rassemblement illégal formé à Châ-lons, en exécution de son délibéré du 10 de ce mois.
...raintes. Le préliminaire des opérations de ce conciliabule contre-révolutionnaire, rassemblé sous prétexte de tuer Vanarchie, est un acte liberticide, un acte attentatoire à la souveraineté du peuple, .subversif de l'autorité de ses représentants. « Eh bien ! ces mandataires infidèles ont bien justifié nos craintes. Le préliminaire des opérations de ce conciliabule contre-révolutionnaire, rassemblé sous prétexte de tuer Vanarchie, est un acte liberticide, un acte attentatoire à la souveraineté du peuple, .subversif de l'autorité de ses représentants.
...ce, les deux envoyés du conseil général de cette commune se sont empressés d'adres...
...mettants un exemplaire du procès-verbal de leur serment. Ils y ont joint une lettre astucieuse, où, rendant compte de la première séance de leur assemblée, ils font complaisamment...
...es faits qui ont déterminé Varrestation de 32 de vos membres ; et fidèles à leur serment de Vinviolabilité des représentants, ils p...
...te du projet formé par les départements de demander la liberté de ces 82 membres, et de former une force départementale pour ma...
...ents ; comme si la relation des erreurs de ces départements était nécessaire, comm...
...s mémorables ne marquaient pas l'époque de notre Constitution.
( Pour comble d'audace, les deux envoyés du conseil général de cette commune se sont empressés d'adresser à leurs commettants un exemplaire du procès-verbal de leur serment. Ils y ont joint une lettre astucieuse, où, rendant compte de la première séance de leur assemblée, ils font complaisamment Vénumé-ration des départements et communes qui, égarés par l'intrigue et l'aris...
...ements du 31 mai dernier des mesures improbatives. Ils osent révoquer en doute les faits qui ont déterminé Varrestation de 32 de vos membres ; et fidèles à leur serment de Vinviolabilité des représentants, ils parlent sans honte du projet formé par les départements de demander la liberté de ces 82 membres, et de former une force départementale pour marcher sur Paris, si la Convention n'avait pas égard aux représenta tions des départements ; comme si la relation des erreurs de ces départements était nécessaire, comme si la majorité des départements ne s'était pas déjà prononcée en faveur des journées du 31 mai et du 2 juin, comme si ces journées mémorables ne marquaient pas l'époque de notre Constitution.
...yens représentants, ce coupable système de désorganisation, nous vous dénonçons se... « Nous vous dénonçons, citoyens représentants, ce coupable système de désorganisation, nous vous dénonçons ses perfides auteurs, nous appelons sur eux la vengeance des lois.
Deuxième adresse de la société populaire et du oomité de surveillance de Sainte-Mene-kould, à laquelle un grand, nombre de citoyens ont donné leur adhésion et app... Deuxième adresse de la société populaire et du oomité de surveillance de Sainte-Mene-kould, à laquelle un grand, nombre de citoyens ont donné leur adhésion et apposé leur signature.
« Du lundi 17 juin 1793 « Du lundi 17 juin 1793
l'an II de la République. l'an II de la République.
( La société populaire, le comité de surveillance de Sainte-Ménehould les avaient bien pressentis, les désastreux projets du département de la Marne. ( La société populaire, le comité de surveillance de Sainte-Ménehould les avaient bien pressentis, les désastreux projets du département de la Marne.
...ricts et ceux des oommunes, chefs-lieux de district, pour participer aux délibérations de cette assemblée illégale ; ces hommes, qui ont l'audace de prendre la qualification fausse de députés des communes et des districts, ...
...déléguer, sans le consulter, l'exercice de ses droits à des hommes qui n'ont pas s...
« Les hommes envoyés par les conseils généraux des districts et ceux des oommunes, chefs-lieux de district, pour participer aux délibérations de cette assemblée illégale ; ces hommes, qui ont l'audace de prendre la qualification fausse de députés des communes et des districts, comme si les conseils généraux avaient pu substituer leur volonté à celle du peuple, et déléguer, sans le consulter, l'exercice de ses droits à des hommes qui n'ont pas sa confiance ; ces hommes se sont ligués avec
...s principes, l'unité et Vindivisibilité de la représentation nationale qu'ils voud... ...ous ensemble se sont engagés par serment à reconnaître et professer, entre autres principes, l'unité et Vindivisibilité de la représentation nationale qu'ils voudraient faire croire détruite par l'arrestation des trente-deux, Vinviolabilité d...
...nt livré à l'impressipn ce préliminaire de leurs travaux. ...n s'annonçant députés par nous, plus d'authenticité, ces prétendus mandataires ont livré à l'impressipn ce préliminaire de leurs travaux.
...euses dépêches, lues au conseil général de la commune ont, vous n'en doutez pas, citoyens représentants, excité l'indignation de la commune rassemblée. Le conseil général lui-même a improuvé la conduite de ses délégués, et rejeté à une grande majorité la demande faite par l'un d'eux, juge de paix de cette commune, ex-constituant, d'un certificat de civisme. « Ces insidieuses dépêches, lues au conseil général de la commune ont, vous n'en doutez pas, citoyens représentants, excité l'indignation de la commune rassemblée. Le conseil général lui-même a improuvé la conduite de ses délégués, et rejeté à une grande majorité la demande faite par l'un d'eux, juge de paix de cette commune, ex-constituant, d'un certificat de civisme.
...r demander au conseil général le rappel de ceux de ses membres, qui, nommés par lui seul, ...
...s. Les deux délégués du conseil général de la commune sont revenus, et avec eux le...
...nnaires du département. Toute la commune s'est réunie à la société populaire pour demander au conseil général le rappel de ceux de ses membres, qui, nommés par lui seul, étaient faussement annoncés la représenter tout entière. Le rappel a été arrêté et signifié sur-le-champ par un exprès. Les deux délégués du conseil général de la commune sont revenus, et avec eux les deux du conseil général du district.
...retour n'a pas dissout le rassemblement de Châlons, ce conciliabule existe encore ... « Ils sont revenus, mais leur retour n'a pas dissout le rassemblement de Châlons, ce conciliabule existe encore ; peut-être encore mé-dite-t-il des projets liberticides.
...à assez coupables, ôtez-leur les moyens de le devenir davantage ; suspendez cette ...
...treuses démarches, a perdu la confiance de sês commettants : mandez à votre barre ...
...ez, citoyens représentants, prévenez leurs intentions criminelles ; ils sont déjà assez coupables, ôtez-leur les moyens de le devenir davantage ; suspendez cette administration qui, par sa conduite fédéraliste, par ses désastreuses démarches, a perdu la confiance de sês commettants : mandez à votre barre les chefs qui la dirigent ; qu'ils soient contraints d'y dévoiler les conspirate...

Séance du jeudi 20 juin 1793

page 28
...s croyons en sûreté, sous la sauvegarde de nos frères de Paris ; où pourraient-ils être mieux que dans le sein de cette cité qui a tout sacrifié, tout, j... ...ibres puisqu'ils nous l'ont dit, et qu'ils ne veulent pas nous tromper ; nous les croyons en sûreté, sous la sauvegarde de nos frères de Paris ; où pourraient-ils être mieux que dans le sein de cette cité qui a tout sacrifié, tout, jusqu'à elle-même, pour la République?
...ir. Levés, mais calmes comme nos frères de Paris, nous attendrons de nos représentants tout oe que nous avon... ...ous surveillerons, nous livrerons au glaive des lois quiconque voudrait les trahir. Levés, mais calmes comme nos frères de Paris, nous attendrons de nos représentants tout oe que nous avons droit d'en attendre, la liberte, l'égalité, la République une et indivisible, ...

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

- search term matches: (2)

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 597
(1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 780, (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 780,
PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président. PRÉSIDENCE DE COLLOT D'HERBOIS, Président.
Des citoyennes de la section de Paris, dite du Panthéon-Français, sont ... Des citoyennes de la section de Paris, dite du Panthéon-Français, sont admises à la barre (1).
ler colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, ler colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14,

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 598
Locuteur: Delacroix
...évorante ardeur elle est attendue cette Constitution qui doit faire le bonheur de l'espèce humaine ! En moins d'un mois v... (( Avec quelle impatience, quelle dévorante ardeur elle est attendue cette Constitution qui doit faire le bonheur de l'espèce humaine ! En moins d'un mois vous en avez jeté d'une main ferme les fondements inébranlables ! C'est ainsi que...
Locuteur: Delacroix
... tomber la tête du tyran sous le glaive de là justice nationale de nous tracer une Constitution républicaine. « Sans doute il n'appartenait qu'aux mains qui avaient fait tomber la tête du tyran sous le glaive de là justice nationale de nous tracer une Constitution républicaine.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance
Locuteur: Le Président
...in le rapport général sur le complément de la loi qui accorde des secours aux femmes des soldats de la liberté.) (La Convention ajourne à demain le rapport général sur le complément de la loi qui accorde des secours aux femmes des soldats de la liberté.)
Locuteur: Delacroix
...resse des admiftistrateurs dit district de Périgueux (1), par laquelle ils écriven...
...âuver la patrie dans les premiers jours de juin. Ils déclarent qu'ils ont réfusé d...
...ux propositions qui leur ont été faites de se fédérali-sèr âvec les administrateurs du département de la Gironde et autres dans les memes principes. Ils invitent la commune de Paris à combattre sans relâche toutes les espèces de tyrannie.
1° Adresse des admiftistrateurs dit district de Périgueux (1), par laquelle ils écrivent à la Convention qu'ils applaudissent aux mesures, vigoureuse® qu'elle a prises pour sâuver la patrie dans les premiers jours de juin. Ils déclarent qu'ils ont réfusé d adhérer aux propositions qui leur ont été faites de se fédérali-sèr âvec les administrateurs du département de la Gironde et autres dans les memes principes. Ils invitent la commune de Paris à combattre sans relâche toutes les espèces de tyrannie.
Locuteur: Delacroix
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Delacroix
2° Adresse de lo> société républicaine à Moyaux, district de Lisieux, département du Calvados, par l... 2° Adresse de lo> société républicaine à Moyaux, district de Lisieux, département du Calvados, par laquelle elle témoigne son horreur pour les mesures liberticides prises par ce dé...
Locuteur: Delacroix
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Delacroix
« On a crié aux armes... Le tocsin de l'insurrection a sonné... de lâches députés ont quitté le poste qUe ...
...ouent, dans les départements, la torche de discorde... chaque étincelle hâte un in...
« On a crié aux armes... Le tocsin de l'insurrection a sonné... de lâches députés ont quitté le poste qUe leur a confié le peuple... Us secouent, dans les départements, la torche de discorde... chaque étincelle hâte un incendie... L'embrâsement va devenir alarmant.
Locuteur: Delacroix
« Mais, législateurs, hâtez-vous de mettre sous les yeux des départements, de la République entière, le crime des dép... « Mais, législateurs, hâtez-vous de mettre sous les yeux des départements, de la République entière, le crime des députes que yous avez mis en état d'arrestation ou vous compromette^ la majesté nat...
Locuteur: Delacroix
...te marche préjudiciable et destructrice de l'unité et de l'indivisibilité de la République» ...our demain 24, et si nous ne l'avons fait plus tôt, c'est que nouB ignorions oette marche préjudiciable et destructrice de l'unité et de l'indivisibilité de la République»
Locuteur: Delacroix
...e attachés à la Convention nationale et de ne reconnaître d'autre Convention natio... « Nous finissons par faire le serment inviolable d'être attachés à la Convention nationale et de ne reconnaître d'autre Convention nationale que celle constituée librement pâr le peuple,
Locuteur: Delacroix
...républicaine, séant à Moyaux, chef-lieu de canton, district de Lisieux, département du Calvados. Les membres composant la société populaire et républicaine, séant à Moyaux, chef-lieu de canton, district de Lisieux, département du Calvados.
Locuteur: Delacroix
...ention honorable et ordonne l'insertion de Cette adresse au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de Cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Delacroix
...esse des administrateurs du département de la Hautè-Marne, par laquelle ils adhère...
...s décrets delà Convention et témoignent de leur horreur pour les projets des consp...
3° Adresse des administrateurs du département de la Hautè-Marne, par laquelle ils adhèrent à tous les décrets delà Convention et témoignent de leur horreur pour les projets des conspirateurs ; elle est ainsi Conçue (1) *.
Locuteur: Delacroix
« C?est du sein de l'orage même qu'est sortie la rosée bie...
... espoir, et va féconder la terre sacrée de la liberté*
« C?est du sein de l'orage même qu'est sortie la rosée bienfaisante qui ranime déjà notre espoir, et va féconder la terre sacrée de la liberté*
Locuteur: Delacroix
...t les Français puissent jouir, l'espoir de vaincre, le bonheur d'être libre. Vous avez senti toute la dignité de votre position, toute la grandeur de vos devoirs, toute l'étendue de Votre responsabilité. ...s des traîtres et des conspirateurs ; vous nous avez préparé les Seuls biens dont les Français puissent jouir, l'espoir de vaincre, le bonheur d'être libre. Vous avez senti toute la dignité de votre position, toute la grandeur de vos devoirs, toute l'étendue de Votre responsabilité.
...nal, n° 281, page 1, et Proôès-vê?-baux de la Convention, tome 14, page 369. -— Bulletin d,e la Convention du 28 juin 1793. ...toutes les opérations relatives à l'insurrection déclarée par (1) Auditeur national, n° 281, page 1, et Proôès-vê?-baux de la Convention, tome 14, page 369. -— Bulletin d,e la Convention du 28 juin 1793.
...e des secours aux femmes des défenseurs de la patrie* Yous avez reconnu, ci* toyen... Nous venons demander l'exécution du décret qui accorde des secours aux femmes des défenseurs de la patrie* Yous avez reconnu, ci* toyens, que ces secours étaient une dette nationale ; la nation est généreuse et just...
...ennes Be plaignent ensuite d'avoir reçu de mauvais traitements du comité de leur section auquel elles ont d'abord p... Ces citoyennes Be plaignent ensuite d'avoir reçu de mauvais traitements du comité de leur section auquel elles ont d'abord porté leurs réclamations;
« Le 23 juin 1793 « Le 23 juin 1793
...ise 532, pi4ce n* 36, et Procès-verbaux de la Convention, tojhe 14, page 369. — Bulletin de la Convention du 26 juin 1193, , (2), Archives nationales, Carton C 258, chemise 532, pi4ce n* 36, et Procès-verbaux de la Convention, tojhe 14, page 369. — Bulletin de la Convention du 26 juin 1193, ,
« Chaumont, 25 juin 1793 « Chaumont, 25 juin 1793
pièce n* 31, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, pièce n* 31, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14,

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 599
Locuteur: Delacroix
...us avez déployée le 31 mai en éloignant de votre sein les mandataires infidèles qu...
...'est à oette énergie que nous devons la Constitution que vous allez proposer à l'acceptation...
« Par l'énergie que vous avez déployée le 31 mai en éloignant de votre sein les mandataires infidèles qui entravaient vob travaux, vous avez sauvé lâ République. C'est à oette énergie que nous devons la Constitution que vous allez proposer à l'acceptation du peuple et qui doit faire son bonheur.
Locuteur: Le Président
...u pétitionnaire que la Convention prend acte de sa rétractation.1 répond au pétitionnaire que la Convention prend acte de sa rétractation.1
Locuteur: Delacroix
...le-même, le destin a décrété la liberté de l'univers. ...mpie qui n'aspire qu'à dévorer cette terre révolutionnaire doit se détruire d'elle-même, le destin a décrété la liberté de l'univers.
Locuteur: Delacroix
...pouvez maintenant ; éteignez les tisons de la guerre intestine qui brûlent les malheureuses contrées de l'Ouest. Faites sonner le tocsin de la liberté dans toute la France ; que t... « Législateurs, sauvez la République, vous le pouvez maintenant ; éteignez les tisons de la guerre intestine qui brûlent les malheureuses contrées de l'Ouest. Faites sonner le tocsin de la liberté dans toute la France ; que tous nos frères y courent à la fois et que delà, ils reviennent à Paris à la fédé...
Locuteur: Delacroix
...istrateurs du directoire du département de la Haute-Marne. « Les administrateurs du directoire du département de la Haute-Marne.
Locuteur: Delacroix
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Delacroix
... Adresse des membres du conseil général de la commune de Melun, par laquelle ils adhèrent aux me... 4° Adresse des membres du conseil général de la commune de Melun, par laquelle ils adhèrent aux mesures prises par la Convention les 31 mai et 2 juin ; elle est ainsi conçue (1) ...
Locuteur: Delacroix
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Delacroix
...ue nous puissions exercer les fonctions de la souveraineté en la discutant dans le...
... d'adhérer individuellement aux mesures de salut public que les circonstances vous...
...s, trompés par les suggestions perfides de nos ennemis et des partisans du fédéral...
...is ce serait pour vous faire un rempart de nos corps et fraterniser avec les brave...
« En attendant que nous puissions exercer les fonctions de la souveraineté en la discutant dans les assemblées primaires, nous nous empressons d'adhérer individuellement aux mesures de salut public que les circonstances vous ont fait adopter. Si quelques départements, trompés par les suggestions perfides de nos ennemis et des partisans du fédéralisme envoyaient des forces contre Paris, nous aussi nous irions, mais ce serait pour vous faire un rempart de nos corps et fraterniser avec les braves Parisiens.
Locuteur: Delacroix
« Les membres du conseil général de la commune de Melun, « Les membres du conseil général de la commune de Melun,
Locuteur: Delacroix
rable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.) rable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Delacroix
...n Hauvel, administrateur du département de l'Eure, se présente à. la barre (ï). Le citoyen Hauvel, administrateur du département de l'Eure, se présente à. la barre (ï).
Locuteur: Delacroix
...e, séduit par les discours et l'exemple de ses collègues, il a souscrit à leurs ar... Il déclare que, séduit par les discours et l'exemple de ses collègues, il a souscrit à leurs arrêtés liberticides, mais que, mieux renseigné aujourd'hui* il vient les désavoue...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...en liberté et qu'il se retire au comité de Sûreté générale pour y faire sa déclara... demande que le citoyen Hauvel soit mis en liberté et qu'il se retire au comité de Sûreté générale pour y faire sa déclaration.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...n HaUvel, administrateur du département de l'EUre, qu'il est mis èn liberté, et qu'il se retirera à son comité de Sûreté générale pour y faire sa déclara... (La Convention nationale décrète qu'elle re=-çoit la rétractation du citoyen HaUvel, administrateur du département de l'EUre, qu'il est mis èn liberté, et qu'il se retirera à son comité de Sûreté générale pour y faire sa déclaration.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...bres des administrations du département de l'Eure sont venus à résipiscence. Les u... (2). J'annonce avec satisfaction à la Convention que 18 membres des administrations du département de l'Eure sont venus à résipiscence. Les uns ont envoyé par écrit leur rétractation ; les autres paraîtront demain à votre...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ion renvoie cette déclaration au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie cette déclaration au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...nay pour se rendre à Evreux, accompagné de cinq commissaires du département du Calvados, leB oi-toyens de Bernay ont fraternisé avec eux, et leur...
...trie, et qu'un grand nombre des soldats de ce détachement a promis de retourner dans ses foyers ; il ajoute que les citoyens de Lïsieux se sont refusés aux réquisition...
U n membre (3) fait part qu'un détachement du Calvados passant par Bernay pour se rendre à Evreux, accompagné de cinq commissaires du département du Calvados, leB oi-toyens de Bernay ont fraternisé avec eux, et leur ont rappelé oe qu'ils devaient à la patrie, et qu'un grand nombre des soldats de ce détachement a promis de retourner dans ses foyers ; il ajoute que les citoyens de Lïsieux se sont refusés aux réquisitions des administrateurs du Calvados.
5° Lettre des officiers municipaux de la commune d'Harcourt. Ils envoient cop...
...les arrêtés liberticides du département de l'Eure, donnent leur adhésion la plus formelle aux décrets de la Convention des 31 mai et 2 juin, et jurent de n'obéir qu'à, la loi. et d'éoraser tous...
...e 1, et Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 780,1™ colonne. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370.
5° Lettre des officiers municipaux de la commune d'Harcourt. Ils envoient copie d'une délibération dans laquelle ils désavouent les arrêtés liberticides du département de l'Eure, donnent leur adhésion la plus formelle aux décrets de la Convention des 31 mai et 2 juin, et jurent de n'obéir qu'à, la loi. et d'éoraser tous les rebelles ; cette délibération est ainsi conçue (4) : (1) Auditeur national, n° 281, page 1, et Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 780,1™ colonne. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370.
(2) Moniteur universel, !'* sëmestfe de 1793, page 780, l" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370. (2) Moniteur universel, !'* sëmestfe de 1793, page 780, l" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370.
« Melun, 25 juin 1793 « Melun, 25 juin 1793
pièce n* 31, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, pièce n* 31, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14,
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 310. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 310.
...ise 526, pièce n° 30, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370. (4) Archives nationales, Carton C 258, chsmise 526, pièce n° 30, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370.

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 600
Locuteur: Delacroix
Du dimanche 23 juin 1793, Van 11 de la République française, en la séance publique du conseil général de la commune d'IIar court en permanence, ... Du dimanche 23 juin 1793, Van 11 de la République française, en la séance publique du conseil général de la commune d'IIar court en permanence, présidée par le citoyen Loui-Jean Deshayes, maire, où étaient présents tous les ...
Locuteur: Delacroix
...re des délibérations du conseil général de"la commune d'Harcourt (département de l'Eure, district de Bernay). Extrait du registre des délibérations du conseil général de"la commune d'Harcourt (département de l'Eure, district de Bernay).
Locuteur: Delacroix
... sont parvenus par la poste : 1° décret de la Convention nationale du 18 de ce mois, qui défend aux autorités const...
...oe armée et aux citoyens du département de l'Eure, d'exécuter aucun arrêté signé des administrateurs de oe département ; 2° un paquet timbré du département de l'Eure, contenant 20 exemplaires de l'arrêté de ce même département, en date- du 14 de ce mois, qui proteste contre le décret de la Convention nationale du 13 dudit moi...
...ont souscrit l'arrêt du 10, les suspend de leurs fonctions, et les mande à la barr...
...-ci : seront rendus publics par la voie de l'impression.
« Le maire a remis sur le bureau différents paquets qui lui sont parvenus par la poste : 1° décret de la Convention nationale du 18 de ce mois, qui défend aux autorités constituées, à la foroe armée et aux citoyens du département de l'Eure, d'exécuter aucun arrêté signé des administrateurs de oe département ; 2° un paquet timbré du département de l'Eure, contenant 20 exemplaires de l'arrêté de ce même département, en date- du 14 de ce mois, qui proteste contre le décret de la Convention nationale du 13 dudit mois, qui met en état d'arrestation les administrateurs qui ont souscrit l'arrêt du 10, les suspend de leurs fonctions, et les mande à la barre, ledit arrêté commençant par les mots : L'assemblée, instruite que la Convention nationale, toujours dominée par la force, et finissant par ceux-ci : seront rendus publics par la voie de l'impression.
Locuteur: Delacroix
« A la lecture de cet arrêté, tous les membres composant ...
...onséquence le conseil a arrêté qu'avant de prendre aucun parti, les corps constitués de cette commune, le comité de sûreté générale et les commandants de la force armée seront invités de se rendre à la séance, à l'effet de prendre un arrêté suivant les circonsta...
« A la lecture de cet arrêté, tous les membres composant le conseil général se sont élevés simultanément contre les expressions qu'il contient. En conséquence le conseil a arrêté qu'avant de prendre aucun parti, les corps constitués de cette commune, le comité de sûreté générale et les commandants de la force armée seront invités de se rendre à la séance, à l'effet de prendre un arrêté suivant les circonstances.
Locuteur: Delacroix
...cune part aux arrêtés précités) et juge de paix du canton d'Har-court, les quatre assesseurs de la commune, les membres au comité de sûreté générale, les commandants et off...
...s le citoyen maire a fait part du sujet de leur convocation.
...yens Henri-Jean-Baptiste Juin, administrateur du département (lequel n'a pris aucune part aux arrêtés précités) et juge de paix du canton d'Har-court, les quatre assesseurs de la commune, les membres au comité de sûreté générale, les commandants et officiers du bataillon, demeurant à Harcourt, auxquels le citoyen maire a fait part du sujet de leur convocation.
Locuteur: Delacroix
...rateurs qui ont souscrit l'arrêté du 13 de ce mois n'apportent aucune preuve par c...
...èles, soit ae quelques factieux députés de la Convention qui ont quitté leur poste, ou autres, et à dessein de protéger le crime, que par les différen...
...êter toutes personnes qui ne seront pas de leur sentiment; en s'emparant des fonds des caisses de districts, et en distribuant des sommes...
« La matière mise en délibération, l'assemblée considérant que les administrateurs qui ont souscrit l'arrêté du 13 de ce mois n'apportent aucune preuve par celui que la Convention n'est pas libre ; que l'arrêté n'a pu être pris que sur des déclarations infidèles, soit ae quelques factieux députés de la Convention qui ont quitté leur poste, ou autres, et à dessein de protéger le crime, que par les différents articles consignés audit arrêté, l'assemblée est convaincue que le député veu...
...s qu'il existe aucun trouble dans le département; 2° en donnant des ordres d'arrêter toutes personnes qui ne seront pas de leur sentiment; en s'emparant des fonds des caisses de districts, et en distribuant des sommes à oeux d'entre eux envoyés en commissariat, pour^ faire valoir leur cause ; 3° ...
Locuteur: Delacroix
... commissaire du pouvoir exécutif chargé de dépêches, etc. ...mb des édifices nationaux pour le convertir en balles ; 4° en faisant arrêter un commissaire du pouvoir exécutif chargé de dépêches, etc.
Locuteur: Delacroix
...omme contre-révolutionnaires et en état de rébellion, proteste contre leurs arrêté...
...eu, les déclare garants et responsables de toutes les sommes qu'ils auraient prise...
...l à propos, regardant cette disposition de leur arrêté comme attentatoire à la pro...
...ateurs qui ont souscrit l'arrêté et oeux qui y ont donné adhésion, les regarde comme contre-révolutionnaires et en état de rébellion, proteste contre leurs arrêtés depuis leur suspension et contre ceux antérieurs qui y ont donné lieu, les déclare garants et responsables de toutes les sommes qu'ils auraient prises dans les caisses publiques et diverties mal à propos, regardant cette disposition de leur arrêté comme attentatoire à la propriété des citoyens.
Locuteur: Delacroix
...l'adhésion la plus formelle aux décrets de la Convention des 31 mai et 2 juin, jure de lui être fidèle, de n'obéir qu'à la loi qui ne doit émaner ...
...dresse du citoyen Thomas Lindet, député de l'Eure, avec invitation de vouloir bien être l'organe de l'assemblée auprès de la Convention nationale, et de l'assurer de sa soumission la plus entière à la loi.
« L'assemblée donne l'adhésion la plus formelle aux décrets de la Convention des 31 mai et 2 juin, jure de lui être fidèle, de n'obéir qu'à la loi qui ne doit émaner que d'elle, et d'écraser tous les rebelles qui voudraient violer les droits du p...
... sera imprimé, et que copie colla-tionnée sera envoyée à la Convention, sous l'adresse du citoyen Thomas Lindet, député de l'Eure, avec invitation de vouloir bien être l'organe de l'assemblée auprès de la Convention nationale, et de l'assurer de sa soumission la plus entière à la loi.
Locuteur: Gossuin
(1). Des lettres que j'ai reçues de Yalenciennes m'apprennent que la garnison de oette place continue de donner de nouvelles preuves de valeur. Elle a fait une sortie vigoureu...
...es batteries et enlevé plusieurs pièces de canon. (Vifs applaudissements.)
(1). Des lettres que j'ai reçues de Yalenciennes m'apprennent que la garnison de oette place continue de donner de nouvelles preuves de valeur. Elle a fait une sortie vigoureuse, où elle a complètement battu les Autrichiens, leur a détruit des batteries et enlevé plusieurs pièces de canon. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Gossuin
...département du Nord et des commissaires de ce département près les districts de Cambrai, Valen-ciennes, le Quesnoy et A... donne ensuite lecture d'une adresse des administrateurs du département du Nord et des commissaires de ce département près les districts de Cambrai, Valen-ciennes, le Quesnoy et Avesnes, par laquelle ils adhèrent aux mesures prises par la Convention les 31 ma...
Locuteur: Gossuin
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
« Législateurs, une ennemie de la République se nourrissait dans votre...
...i devait nous endormir dans les chaînes de la servitude. Cette ennemie, c'était l'intrigue. (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 780, l" colonne.
« Législateurs, une ennemie de la République se nourrissait dans votre sein ; elle y aiguisait les poignards qui devaient assassiner la liberté; elle y préparait le poison qui devait nous endormir dans les chaînes de la servitude. Cette ennemie, c'était l'intrigue. (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 780, l" colonne.
...ue nationale : Le38, n° 288. — Bulletin de la Convention du 27 juin 1793. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370. — Arc... (2) Ribliolhèque nationale : Le38, n° 288. — Bulletin de la Convention du 27 juin 1793. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 370. — Archives nationales, Carton C 238, chemise 526, pièce n° 32.
« Cambrai, Le 23 juin 1793 « Cambrai, Le 23 juin 1793

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 601
Locuteur: Gossuin
« Fait à Landrecies, le 18 juin 1793, l'an II de la République. « Fait à Landrecies, le 18 juin 1793, l'an II de la République.
Locuteur: Gossuin
Les tyrans, fiers de trouver parmi vous des hommes assez lâches pour devenir, sous le nom sacré de républicains, les agents de leurs manœuvres, s'applaudissaient du succès de la plus noire des trahisons. Vous venez de faire tomber la tête de oe monstre ; les journées des 31 mai et 2 juin ont renversé le trône de cette prétendue reine du monde. Les int...
...eront plus vos travaux ; déjà l'édifice de la Constitution s'achève ; bientôt nos lois constitutionnelles recevront leur sanction, et vous aurez ...
Les tyrans, fiers de trouver parmi vous des hommes assez lâches pour devenir, sous le nom sacré de républicains, les agents de leurs manœuvres, s'applaudissaient du succès de la plus noire des trahisons. Vous venez de faire tomber la tête de oe monstre ; les journées des 31 mai et 2 juin ont renversé le trône de cette prétendue reine du monde. Les intrigants et les traîtres n'entraveront plus vos travaux ; déjà l'édifice de la Constitution s'achève ; bientôt nos lois constitutionnelles recevront leur sanction, et vous aurez fondé la plus belle République du monde.
Locuteur: Gossuin
...artement du Nord sera toujours le foyer de la liberté, ou nous périrons tous. Le- sang de nos frère®, qui tous les jours arrosent...
...eux par les satellites les plus féroces de l'univers ; les pillages, les incendies...
...a rébellion couvrirait toute la surface de la République, le département du Nord r...
...éfendrait comme un père défend l'espoir de sa famille, et forcerait enfin des hommes égarés à être heureux sous l'empire des lois, de la liberté et de l'égalité ; il ferait respecter et main...
...ous nous faisons un devoir d'adhérer à des principes qui sont les nôtres. Le département du Nord sera toujours le foyer de la liberté, ou nous périrons tous. Le- sang de nos frère®, qui tous les jours arrosent nos campagnes ; les cris des femmes, des enfants massacrés sous nos yeux par les satellites les plus féroces de l'univers ; les pillages, les incendies exercés par ces barbares nous appellent à la vengeance ; elle sera terrible ; nous résisterons à la puissance des despotes ; et quand la rébellion couvrirait toute la surface de la République, le département du Nord resterait fidèle à ses serments : il deviendrait l'asile des républicains ; il se presserait contre la Convention nationale ; il la défendrait comme un père défend l'espoir de sa famille, et forcerait enfin des hommes égarés à être heureux sous l'empire des lois, de la liberté et de l'égalité ; il ferait respecter et maintenir cette unité et cette indivisibilité que les tyrans redoutent et qui feront...
Locuteur: Gossuin
et ses commissaires dans les districts de et ses commissaires dans les districts de
Locuteur: Gossuin
... tel a, sans doute, toujours été le vœu de vos cœurs, depuis l'instant heureux où la Convention, faisant tomber sous le glaive de la justice nationale la tête d'un parju...
... a, sans doute, encore été l'expression de vos sentiments, quand le traître, l'inf...
...çu l'exécrable, mais chimérique projet, de remettre aux fers le peuple français.
« La République une et indivisible, ou la mort, tel a, sans doute, toujours été le vœu de vos cœurs, depuis l'instant heureux où la Convention, faisant tomber sous le glaive de la justice nationale la tête d'un parjure, d'un tyran abhorré, a élevé un temple à la liberté sous les ruines du despotisme ; telle a, sans doute, encore été l'expression de vos sentiments, quand le traître, l'infâme Dumouriez a conçu l'exécrable, mais chimérique projet, de remettre aux fers le peuple français.
Locuteur: Gossuin
...et beaux sentiments sont-ils faits pour de pareils êtres 1), que vous avez sous le...
...lez d'imiter ; que les braves habitants de Lille et de Thionville, dont la gloire est immortel...
... rougiriez d'un si beau nom ; ils ne sentent donc pas, ces despotes (les grands et beaux sentiments sont-ils faits pour de pareils êtres 1), que vous avez sous les yeux des exemples que vous brûlez d'imiter ; que les braves habitants de Lille et de Thionville, dont la gloire est immortelle, excitent en vous la plus noble émulation, et que vous ne leur céderez ni en ...
Locuteur: Gossuin
...utes les actions ne tendent qu'au salut de la patrie, et qui sommes résolus à part... Pour nous, dont toutes les actions ne tendent qu'au salut de la patrie, et qui sommes résolus à partager et vos dangers et votre
Locuteur: Gossuin
... sur votre entier dévouement à la cause de la liberté et de l'égalité ; mais pour apprendre aux tyr...
...nce viendra se briser contre le^ rocher de la liberté ; que nous aimons mieux que ...
gloire, nous nous reposons avec sécurité sur vos courageuses résolutions et sur votre entier dévouement à la cause de la liberté et de l'égalité ; mais pour apprendre aux tyrans coalisés que leurs efforts seront vains, que leur frêle puissance viendra se briser contre le^ rocher de la liberté ; que nous aimons mieux que l'on dise : « Il fut ici des Français », plutôt qu'un seul traîne la chaîne du d...
Locuteur: Gossuin
...éraux desdites villes d'ouvrir, au reçu de la présente, un registre où nous vous a... « Nous enjoignons aux conseils généraux desdites villes d'ouvrir, au reçu de la présente, un registre où nous vous appelons tous à souscrire le serment dont la formule s'ensuit :
Locuteur: Gossuin
« Je jure de concourir, de tous mes moyens, à la défense de cette ville; de périr plutôt que de consentir à la rendre, et de livrer au poignard de la loi tous ceux qui se permettraient u... « Je jure de concourir, de tous mes moyens, à la défense de cette ville; de périr plutôt que de consentir à la rendre, et de livrer au poignard de la loi tous ceux qui se permettraient une proposition aussi infâme et aussi criminelle. »
Locuteur: Gossuin
... registre restera ouvert au secrétariat de chaque commune, pendant trois jours, non compris celui de la première publication ; que les noms de ceux qui se seront inscrits formeront la liste des bons citoyens de la ville et seront, par nous, envoyés à...
...s vrais Français qui envient le bonheur de bien mériter de la patrie.
« Arrêtons que ce registre restera ouvert au secrétariat de chaque commune, pendant trois jours, non compris celui de la première publication ; que les noms de ceux qui se seront inscrits formeront la liste des bons citoyens de la ville et seront, par nous, envoyés à la Convention nationale. Par ce moyen elle reconnaîtra, et la République entière, quels sont les vrais Français qui envient le bonheur de bien mériter de la patrie.
Locuteur: Gossuin
...our pourvoir plus aisément à la défense de leur territoire. (Applaudissements.) ajoute : Ces administrateurs se sont divisés en deux sections pour pourvoir plus aisément à la défense de leur territoire. (Applaudissements.)
Locuteur: Guyomar
...Beysser, commandant à Nantes, à la tête de 2,400 hommes, dont 800 du département d...
...assé les rebelles qui étaient tout près de Nantes, les a poursuivis jusqu'à 2 lieues de là, leur a pris 3 postes importants, et...
...uit à 30 hommes ; le feu a été très vif de part et d'autre, et la retraite de nos troupes s'est faite dans le meilleu...
(1). J'annonce aussi à la Convention que le général Beysser, commandant à Nantes, à la tête de 2,400 hommes, dont 800 du département des Côtes-du-Nord, a chassé les rebelles qui étaient tout près de Nantes, les a poursuivis jusqu'à 2 lieues de là, leur a pris 3 postes importants, et leur a tué 300 hommes ; notre perte se réduit à 30 hommes ; le feu a été très vif de part et d'autre, et la retraite de nos troupes s'est faite dans le meilleur ordre possible. (Fifs applaudissements.)
6° Adresse de toutes les communes du canton de Gaillon, district de Louviers, département de l'Eure, par laquelle elles témoignent leur adhésion aux décrets de la Convention et leur horreur pour les arrêtés liberticides de ce département ; elle est ainsi conçue (2) : (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 7Ê0, lro colonne. — Cette déclaration de Guyomar n'est pas mentionnée aux Procès-verbaux de la Convention. 6° Adresse de toutes les communes du canton de Gaillon, district de Louviers, département de l'Eure, par laquelle elles témoignent leur adhésion aux décrets de la Convention et leur horreur pour les arrêtés liberticides de ce département ; elle est ainsi conçue (2) : (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 7Ê0, lro colonne. — Cette déclaration de Guyomar n'est pas mentionnée aux Procès-verbaux de la Convention.
...mise 532, pièce n° 19. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 371. (2) Archives nationales, Carton C 238, chemise 532, pièce n° 19. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 371.

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 602
Locuteur: Delacroix
(( Fait et rédigé en ladite salle de la maison nationale de Gaillon, sur les 6 heures du soir, le 25 juin 1793, l'an II de la République française, une et indivis... (( Fait et rédigé en ladite salle de la maison nationale de Gaillon, sur les 6 heures du soir, le 25 juin 1793, l'an II de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Delacroix
...esse des administrateurs du département de Jemmapes (1), par laquelle ils félicite...
...qu'ils vont envoyer à leurs concitoyens ce département un grand nombre d'exemplaires de l'âcte constitutionnel ; ils l'apprendront et l'enseigneront à...
...énergie, et bientôt cette partie du sol de la liberté sera purgée des monstres qui...
...bre départementale soit dressé au Champ-de-Mars avec ceux des autres départements ; que les comités de Salut public et de division réunis fassent incessamment le...
...tement ne soit pas plus longtemps privé de sa représentation dans le Corps législa...
0° Adresse des administrateurs du département de Jemmapes (1), par laquelle ils félicitent lâ Convention des mesures vigou* reusés qu'elle a prises pour sauver la France ; ils annoncent qu'ils vont envoyer à leurs concitoyens ce département un grand nombre d'exemplaires de l'âcte constitutionnel ; ils l'apprendront et l'enseigneront à leurs enfants ; il allégera leur esclavage et leur donnera une nouvelle énergie, et bientôt cette partie du sol de la liberté sera purgée des monstres qui l'infestent et délivre© du joug autrichien. Ils demandent que leur arbre départementale soit dressé au Champ-de-Mars avec ceux des autres départements ; que les comités de Salut public et de division réunis fassent incessamment leur rapport sur l'exé* cution du décret d© réunion du 2 mars dernier, afin que ce département ne soit pas plus longtemps privé de sa représentation dans le Corps législatif.
Locuteur: Delacroix
, l'an II de là République française. , l'an II de là République française.
Locuteur: Delacroix
« Toutes les communes du canton de Gaillon, district de Louviers, département de l'Éure, réunies à Gaillon, chef-lieu de canton, représentées par des commissaires revêtus du vœu général de leurs communes^ présentent dans Te sanc...
...dévouement et leur adhésion aux décrets de . la Convention nationale. Elles jurent de ne reconnaître que la souveraineté d'un...
...urs voudraient lui ravir ; elles jurent de ne jamais écouter les écrits incendiair...
...les arrêtés liberticides dû département de l'Eure ; elles désirent fraterniser avec les vrais sans-culottes de taris et avec tous ceux de la République : elles s'enseveliront plutôt sous les décombres de la
« Toutes les communes du canton de Gaillon, district de Louviers, département de l'Éure, réunies à Gaillon, chef-lieu de canton, représentées par des commissaires revêtus du vœu général de leurs communes^ présentent dans Te sanctuaire des lois leur dévouement et leur adhésion aux décrets de . la Convention nationale. Elles jurent de ne reconnaître que la souveraineté d'un peuple libre qye d'in* justes usurpateurs voudraient lui ravir ; elles jurent de ne jamais écouter les écrits incendiaires et contre-révolutionnaires des départements qui oseraient porter la plus légè...
... du peuple ; elles jurent haine implacable aux tyrans : elles protestent contre les arrêtés liberticides dû département de l'Eure ; elles désirent fraterniser avec les vrais sans-culottes de taris et avec tous ceux de la République : elles s'enseveliront plutôt sous les décombres de la
Locuteur: Delacroix
fiatrie que de ne pas reconnaître la liberté, 'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République qui fait et fera à jamais Je bonheur de tous les Français. fiatrie que de ne pas reconnaître la liberté, 'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République qui fait et fera à jamais Je bonheur de tous les Français.
Locuteur: Delacroix
« De plus, il a été arrêté pâr lés commissai...
...ille Bourdon seraient les Seuls charges de présenter à la Convention nationale, so...
« De plus, il a été arrêté pâr lés commissaires desdites communes que les citoyens Charles Delavigne et Gille Bourdon seraient les Seuls charges de présenter à la Convention nationale, sous le plus bref délai, ladite adresse,
Locuteur: Delacroix
...l'administration, renforcée d'un membre de chaque district, s'est empressée de rétracter l'arrêté d'adhésion à celui de la Côte-d'Or, pour qu'il n'existât point la moindre idée de fédéralisme. ...al synâit du département du Lot (1), par laquelle il écrit à la Convention que, l'administration, renforcée d'un membre de chaque district, s'est empressée de rétracter l'arrêté d'adhésion à celui de la Côte-d'Or, pour qu'il n'existât point la moindre idée de fédéralisme.
Locuteur: Delacroix
mune de Serres, district de Serres, département des Hautes-Alpes, mune de Serres, district de Serres, département des Hautes-Alpes,
Locuteur: Delacroix
...onvention renvoie la lettre aux comités de Sûreté générale et de législation réunis.) (La Convention renvoie la lettre aux comités de Sûreté générale et de législation réunis.)
Locuteur: Delacroix
...onvention renvoie l'adresse aux comités de division et de SalUt public pour en faire un prompt ra... (La Convention renvoie l'adresse aux comités de division et de SalUt public pour en faire un prompt rapport.)
Locuteur: Delacroix
...inal pour Vélection d'un Prési* dent et de trois secrétaires (â). (Marne), secrétaire, fait ensuite l'àppêl nominal pour Vélection d'un Prési* dent et de trois secrétaires (â).
Locuteur: Delacroix
A la suite de ces deux appels et pendant qu'il ëst pr... A la suite de ces deux appels et pendant qu'il ëst procédé au dépouillement du scrutin, la barré est ouverte aux pétitionnaires.
Locuteur: Delacroix
Des commissaires de la section de Èondy se présentent à la barre (3). Des commissaires de la section de Èondy se présentent à la barre (3).
Locuteur: Delacroix
Ils demandent qu'il soit envoyé de nouveau dans la Vendée et à toutes les ...
...specteurs fidèles, chargés spécialement de prendre lea renseignements les plus exa...
...reconnus pour avoir compromis la sûreté de la République, soient sur-le-champ mandés à la barre pour rendre Compte de leur conduite.
Ils demandent qu'il soit envoyé de nouveau dans la Vendée et à toutes les frontières, des inspecteurs fidèles, chargés spécialement de prendre lea renseignements les plus exacts sur les derniers malheurs que la République a éprouvés, que les généraux et autres agents reconnus pour avoir compromis la sûreté de la République, soient sur-le-champ mandés à la barre pour rendre Compte de leur conduite.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séanoe. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séanoe.
Locuteur: Le Président
...lletin et renvoie la pétition au comité de Salut publie.) (La Convention décrète la mention civique, l'insertion au Bulletin et renvoie la pétition au comité de Salut publie.)
Locuteur: Le Président
Le citoyen Jean-Domingue Derudder, âgé de 14 ans, tambour de la 8e compagnie de la 85e division de gendarmerie nationale^ est admis à la b... Le citoyen Jean-Domingue Derudder, âgé de 14 ans, tambour de la 8e compagnie de la 85e division de gendarmerie nationale^ est admis à la barre.
Locuteur: Delacroix
...), secrétaire, fait lecture en son nom, de la pétition suivante (4) : (Marne), secrétaire, fait lecture en son nom, de la pétition suivante (4) :
...nommé Jèan-Domingue Derudder, vainqueur de la Bastille et gendarme dans la- (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 780, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 371. « Le nommé Jèan-Domingue Derudder, vainqueur de la Bastille et gendarme dans la- (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, p. 780, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 371.
(3) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, p. 180, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 372. (3) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, p. 180, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 372.
(4) Bulletin de là Convention du 28 juin 1793; Pro- (4) Bulletin de là Convention du 28 juin 1793; Pro-
« Le 25 juin 1793 « Le 25 juin 1793
...lution, dans la com- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 371. . ... détail des1 persécutions qu'éprouvent les patriotes les plus zélés pour la Révolution, dans la com- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 371. .
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 371. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 371.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 372. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 372.
cès-verbaux ta Convention, tome 14, page 372. cès-verbaux ta Convention, tome 14, page 372.

Séance du jeudi 27 juin 1793, au soir

page 603
Locuteur: Delacroix
... le porte un certificat des inspecteurs de la salle de la Convention, ...division, même compagnie, ayant été, au 10 août, au château des Tuileries, comme le porte un certificat des inspecteurs de la salle de la Convention,
Locuteur: Delacroix
... S'étant trouvé le 1er juin à l'affaire de la Fongereuse en Poitou, le père Derudder fut tué a'un coup de fusil a côté de son fils, qui, le voyant tomber, eut assez de fermeté pour lui ôter son portefeuille de sa poche, où était leur subsistance à t...
...n courageuse, il vint verser un torrent de larmes sur les mânes sanglantes de son père ; ensuite, reprenant sa fermet...
...t avança sur l'ennemi en battant le pas de charge jusqu'à l'entière défaite des re...
« S'étant trouvé le 1er juin à l'affaire de la Fongereuse en Poitou, le père Derudder fut tué a'un coup de fusil a côté de son fils, qui, le voyant tomber, eut assez de fermeté pour lui ôter son portefeuille de sa poche, où était leur subsistance à tous deux; mais, apercevant derrière un arbre celui qui avait tué son père, il se...
... que son père avait à sa ceinture et, courant sur lui, le tua; après cette action courageuse, il vint verser un torrent de larmes sur les mânes sanglantes de son père ; ensuite, reprenant sa fermeté, il se mit à la tête du détachement, et avança sur l'ennemi en battant le pas de charge jusqu'à l'entière défaite des rebelles.
Locuteur: Delacroix
« Le général Salomon, ayant été témoin de cette action, ainsi que tous les offici...
...t ; il lui répondit qu'il serait charmé de faire un voyage à Paris pour consoler sa mère de la perte qu'elle venait de faire. Le général lui fit délivrer sur-le-champ un certificat pour venir au dépôt de ladite division, y toucher sa paye pour...
« Le général Salomon, ayant été témoin de cette action, ainsi que tous les officiers qui composaient le détachement, lui demanda ce qu'il voulait ; il lui répondit qu'il serait charmé de faire un voyage à Paris pour consoler sa mère de la perte qu'elle venait de faire. Le général lui fit délivrer sur-le-champ un certificat pour venir au dépôt de ladite division, y toucher sa paye pour aider à subsister son infortunée mère, qui n'a plus que lui pour soutien.
Locuteur: Delacroix
« En partant de Thouars, le général lui fit donner un c...
...e ruse innocente, et la couronne murale de son père que le général lui avait attac...
...uilles qu'ils avaient faites à la prise de cette ville ; mais sitôt qu'ils furent ...
...nt à Saumur. Il prie donc la Convention de vouloir bien lui aider à soutenir l'existence de son infortunée mère, qui a tout perdu e...
« En partant de Thouars, le général lui fit donner un cheval d'ordonnance pour aller jusqu'à Saumur ; mais comme il ne savait point la ...
...a sa cocarde et la gance d'argent pour ne point être reconnu gendarme ; par cette ruse innocente, et la couronne murale de son père que le général lui avait attachée à son côté, qu ils ont pris pour une couronne du ci-devant tyran, ils l'ont traité favorablement, et l'ont mis pour garder quelques dépouilles qu'ils avaient faites à la prise de cette ville ; mais sitôt qu'ils furent partis, il se remit en marche à tout hasard, et il arriva heureusement à Saumur. Il prie donc la Convention de vouloir bien lui aider à soutenir l'existence de son infortunée mère, qui a tout perdu en perdant son père. »
Locuteur: Louis Legendre
...ne Derudder et que le Président, au nom de l'Assemblée, lui donne l'embrassade eiv... ...compenser la bravoure et exciter l'ardeur des jeunes républicains, adopte le jeune Derudder et que le Président, au nom de l'Assemblée, lui donne l'embrassade eivique.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...ccorder à sà mère un secours provisoire de 1,000 livres, en attendant que le comité de liquidation ait statué sur sa demande de pension. propose d'accorder à sà mère un secours provisoire de 1,000 livres, en attendant que le comité de liquidation ait statué sur sa demande de pension.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...opté par la Convention nationale au nom de la nation française ; qu'il sera élevé ...
...ra payé à sa mère un secours provisoire de 1,000 livres ;
est adopté par la Convention nationale au nom de la nation française ; qu'il sera élevé à ses frais, qu'il sera payé à sa mère un secours provisoire de 1,000 livres ;
Locuteur: Maximilien Robespierre
« Renvoie au comité de liquidation la demande d'une pension po...
...aite par un membre, et charge ce comité de lui en faire un prompt rapport ; décrète, en outre, que le Président donnera, au nom de la Convention, l'embrassade civique au ...
« Renvoie au comité de liquidation la demande d'une pension pour la mère, faite par un membre, et charge ce comité de lui en faire un prompt rapport ; décrète, en outre, que le Président donnera, au nom de la Convention, l'embrassade civique au jeune Derudder. »
Locuteur: Le Président
...rnière disposition aux applaudissements de l'Assemblée et de tous les citoyens présents. exécute cette dernière disposition aux applaudissements de l'Assemblée et de tous les citoyens présents.
Locuteur: Le Président
...e Une pétition dans laquelle^ il expose de nouveaux moyens pour détruire entièreme...
... depuis longtemps dans l'administration de la poste aux lettres ; ce qui a été jus...
U présente Une pétition dans laquelle^ il expose de nouveaux moyens pour détruire entièrement l'intrigue et la malveillance qui régnent depuis longtemps dans l'administration de la poste aux lettres ; ce qui a été jusqu'à ce jour très préjudiciable aux citoyens, au commerce, aux affaires particul...
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. remercie le pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...asseur (Sarthe), qui ont obtenu le plus de Voix, sont proclamés secrétaires. Les citoyens Robeft-Thomas Lindet, _ Bil-laud-Varenne et Levasseur (Sarthe), qui ont obtenu le plus de Voix, sont proclamés secrétaires.
...l sera fait mention civique au Bulletin de la conduite ferme et courageuse de Jean-Domingue Derudder, âgé de 14 ans, tambour la 3e compagnie de la 35e division de gendarmerie nationale, dans l'affaire de Fougereuse ; que ce jeune citoyen (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 780, 1™ colonne. # « La Convention décrète qu'il sera fait mention civique au Bulletin de la conduite ferme et courageuse de Jean-Domingue Derudder, âgé de 14 ans, tambour la 3e compagnie de la 35e division de gendarmerie nationale, dans l'affaire de Fougereuse ; que ce jeune citoyen (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 780, 1™ colonne.

Séance du vendredi 28 juin 1798

- search term matches: (9)

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 603
Locuteur: Billaud-Varenne
...urs des « Voyages dans les départements de la République » (3), par laquelle ils f...
...n nationale, des trois premiers volumes de la collection de leurs travaux, contenant Y Histoire de dix-huit départements, enrichie de cartes géographiques et de gravures.
1° Adresse des citoyens Lavallée et Brion, père et fils, auteurs des « Voyages dans les départements de la République » (3), par laquelle ils font hommage au peuple souverain, représenté par la Convention nationale, des trois premiers volumes de la collection de leurs travaux, contenant Y Histoire de dix-huit départements, enrichie de cartes géographiques et de gravures.
...décret suivant (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 373. — Bulletin de la Convention du 5 juillet 1793. La Convention rend le décret suivant (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 373. — Bulletin de la Convention du 5 juillet 1793.
PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, Président. PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, Président.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 373. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 373.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 374. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 374.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 604
Locuteur: Billaud-Varenne
12 avril 1793, Van II de la République française. 12 avril 1793, Van II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
... d'instruction publique, qu'elle charge de l'examiner pour lui en rendre compte in... ... nationale accepte l'hommage qui lui est fait ; elle renvoie l'ouvrage au comité d'instruction publique, qu'elle charge de l'examiner pour lui en rendre compte incessamment ;
Locuteur: Billaud-Varenne
...fait mention honorable au Procès-verbal de l'adresse et de l'offrande, et que l'adresse des citoye... « Ordonne qu'il sera fait mention honorable au Procès-verbal de l'adresse et de l'offrande, et que l'adresse des citoyens Lavallée et Brion, père et fils, sera insérée au Bulletin;
Locuteur: Billaud-Varenne
...° Pétition des sous-fermiers des coches de la Seine (1), par laquelle ils observen...
...le tarif des coches d'eau a été excepté de l'augmentation accordée à celui des mes...
2° Pétition des sous-fermiers des coches de la Seine (1), par laquelle ils observent à la Convention nationale qu'ils pensent que c'est par erreur que le tarif des coches d'eau a été excepté de l'augmentation accordée à celui des messageries, auxquelles cette administration a toujours été liée.
Locuteur: Billaud-Varenne
...aissance à la Convention que l'Académie de peinture et de sculpture de Paris éprouve des difficultés pour être payée de plusieurs parties des rentes affectées ... ... des contributions publiques (2), en date du 25 juin, par laquelle il donne connaissance à la Convention que l'Académie de peinture et de sculpture de Paris éprouve des difficultés pour être payée de plusieurs parties des rentes affectées sur le Trésor public d'après la loi du 8 mars dernier, relative aux biens des _ ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...s dont il s'agit proviennent uniquement de libéralitéSj exercées par des académici...
...ute que cependant cette loi l'a empêché de prononcer sur oette question. Il prie la Convention nationale de vouloir bien la résoudre, en expliquant...
L'Académie observe que les rentes dont il s'agit proviennent uniquement de libéralitéSj exercées par des académiciens, et que la loi ne doit pas lui être appliquée, attendu qu'elle n'est ni un collège, ni un établissement d'instruction publique, proprement dit. Le ministre ajoute que cependant cette loi l'a empêché de prononcer sur oette question. Il prie la Convention nationale de vouloir bien la résoudre, en expliquant ou en interprétant cette loi.
Locuteur: Billaud-Varenne
...elle ils annoncent que le citoyen Japy, de Beau-court, a fait l'offre au district de Belfort, de 30 fusils, pour l'armement des défenseurs de la patrie, sous la réserve de les retirer à la paix ; elle est ainsi ... ...° Lettre des administrateurs du directoire du département du Haut-Rhin, par laquelle ils annoncent que le citoyen Japy, de Beau-court, a fait l'offre au district de Belfort, de 30 fusils, pour l'armement des défenseurs de la patrie, sous la réserve de les retirer à la paix ; elle est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...a sans doute pas cette offre avec moins de satisfaction et lui accordera dans ses ... ...on patriotique a été vivement applaudie par le directoire. La Convention ne verra sans doute pas cette offre avec moins de satisfaction et lui accordera dans ses procès-verbaux la mention qu'elle mérite.
Locuteur: Billaud-Varenne
conseil général du district de Belfort, le conseil général du district de Belfort, le
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le conseil général du district de Belfort étant assembléj il a été remis ...
... lettre du citoyen Frédéric Japy, datée de Beaucourt, le 10 du courant, portant offre de 30 fusils de guerre avec baïonnettes pour l'armement des nouveaux défenseurs de la patrie, sous la réserve de les retirer à la paix.
« Le conseil général du district de Belfort étant assembléj il a été remis sur le bureau une lettre du citoyen Frédéric Japy, datée de Beaucourt, le 10 du courant, portant offre de 30 fusils de guerre avec baïonnettes pour l'armement des nouveaux défenseurs de la patrie, sous la réserve de les retirer à la paix.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Lecture faite de oette lettre, le conseil général consid... « Lecture faite de oette lettre, le conseil général considérant que le dévouement du citoyen Frédéric Japy mérite les plus grands éloges, ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...tion honorable sera retenue au registre de l'offre faite par le citoyen Japy, que ... « Arrête que mention honorable sera retenue au registre de l'offre faite par le citoyen Japy, que ladite offre sera acceptée, sous la réserve que les 30 fusils offerts seront ren...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Qu'expédition du present arrêté et de la lettre du citoyen Japy sera envoyé a...
... le faire parvenir au citoyen Président de la Convention nationale, et que pareill...
« Qu'expédition du present arrêté et de la lettre du citoyen Japy sera envoyé au département du Haut-Rhin pour le faire parvenir au citoyen Président de la Convention nationale, et que pareille expédition sera envoyée au citoyen Japy.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ttre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à ...
...nnes détenues dans les diverses prisons de la capitale ; elle est ainsi conçue (2)...
5° Lettre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les diverses prisons de la capitale ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
COMMUNE DE PARIS COMMUNE DE PARIS
« Colmar, 22 juin 1793 « Colmar, 22 juin 1793
. « Le citoyen Japy, de Beaucourt, a fait l'offre au district de Belfort de 30 fusils de guerre pour1 l'armement des défenseurs de la patrie, sous la réserve de les retirer à la paix. - (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 374. . « Le citoyen Japy, de Beaucourt, a fait l'offre au district de Belfort de 30 fusils de guerre pour1 l'armement des défenseurs de la patrie, sous la réserve de les retirer à la paix. - (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 374.
...ton 1037, n» 648 bis, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 375. (2) Archives nationales F.17, Carton 1037, n» 648 bis, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 375.
pièce n» 1, et Procès-verbaux de la Convetttion, tome 14, pièce n» 1, et Procès-verbaux de la Convetttion, tome 14,
Le 27 juin 1793 Le 27 juin 1793
...t, « Les administrateurs du département de (1) Archives nationales, Carton C 258, ... « Citoyen Président, « Les administrateurs du département de (1) Archives nationales, Carton C 258, chemise 527, pièce na 2.
...mise 527, pièce n° 3, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 375. (2) Archives nationales, Carton C 258, chemise 527, pièce n° 3, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 375.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 605
Locuteur: Billaud-Varenne
...osant le conseil général du département de la Seine-Inférieure (1), en date du 23 juin 1793, par laquelle ils demandent si, par l'expression de graÀns, la Convention nationale a enten...
...s des départements on a fixé le maximum de ces deux espèces de grains, et dans d'autres on ne l'a point fixé, de sorte qu'il en résulte de grands inconvénients.
6° Adresse des membres composant le conseil général du département de la Seine-Inférieure (1), en date du 23 juin 1793, par laquelle ils demandent si, par l'expression de graÀns, la Convention nationale a entendu assujettir à la fixation du maximum, non seulement le blé et le seigle, mais encore l'avoine et l'orge, -parce que dans des départements on a fixé le maximum de ces deux espèces de grains, et dans d'autres on ne l'a point fixé, de sorte qu'il en résulte de grands inconvénients.
Locuteur: Billaud-Varenne
« C'est à vous, pères de la patrie, de profiter d'une victoire qui n'a coûté n...
...la fortune à aucun citoyen ; hâtez-vous de décréter cette Constitution dont les commencements sont sublimes et qui nous servirait de planche dans un naufrage, que les vrais...
« C'est à vous, pères de la patrie, de profiter d'une victoire qui n'a coûté ni la vie, ni la fortune à aucun citoyen ; hâtez-vous de décréter cette Constitution dont les commencements sont sublimes et qui nous servirait de planche dans un naufrage, que les vrais patriotes regardent comme une chimère, tant que vous seriez les pilotes du navi...
Locuteur: Billaud-Varenne
...journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 26 min. Parmi les ...
... renfermes, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignants, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, mil...
police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 26 min. Parmi les individus qui y sont renfermes, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignants, assassinats, contre-révolution, délits de police municipale, correctionnelle, militaire et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Billaud-Varenne
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme, aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
Locuteur: Billaud-Varenne
(La Convention/ décrète l'insertion de oette lettre au Bulletin.) (La Convention/ décrète l'insertion de oette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...te demande aux comités d'agriculture et de commerce réunis.) (La Convention renvoie cette demande aux comités d'agriculture et de commerce réunis.)
Locuteur: Billaud-Varenne
7° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (2), en date du 23 juin, accompagnée d'un rapport relatif aux volontaires de l'île, ci-devant Bourbon, et tendant à ...
...st constamment distingué dans la guerre de l'Inde, par laquelle il demande l'autor...
... il faudrait, pour retirer des services de oe corps tout l'avantage qu'on en doit attendre, qu'il fût augmenté de deux compagnies.
7° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (2), en date du 23 juin, accompagnée d'un rapport relatif aux volontaires de l'île, ci-devant Bourbon, et tendant à remettre en pleine activité ce corps, qui s'est constamment distingué dans la guerre de l'Inde, par laquelle il demande l'autorisation nécessaire pour rendre à oes volontaires leur activité. Le ministre annonce que, d'après l'avis des commissaires civils, il faudrait, pour retirer des services de oe corps tout l'avantage qu'on en doit attendre, qu'il fût augmenté de deux compagnies.
Locuteur: Billaud-Varenne
...Convention renvoie ces pièces âu comité de la guerre.) (La Convention renvoie ces pièces âu comité de la guerre.)
Locuteur: Billaud-Varenne
8° Adresse des membres du bureau de paix et de jurisprudence de Saint-Florentin, par 8° Adresse des membres du bureau de paix et de jurisprudence de Saint-Florentin, par
Locuteur: Billaud-Varenne
...ls rendent hommage au civisme énergique de la* ville de Paris, qui a sauvé encore une fois la p... laquelle ils rendent hommage au civisme énergique de la* ville de Paris, qui a sauvé encore une fois la patrie en se levant tout entier dans la journée du 31 mai et reclament le prompt ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...malgré les généreux efforts des députés de la Montagne, lorsque Paris tant calomni...
..., il a consolidé les colonnes du temple de la liberté.
...rondine, au fanatisme et à l'aristocratie expirante, allait peut-être succomber malgré les généreux efforts des députés de la Montagne, lorsque Paris tant calomnié par la faction d'Etat, Paris à qui les aristocrates ne pardonneront jamais les...
...1 mai, et dans cc jour à jamais mémorable, déployant ses forces sans les mesurer, il a consolidé les colonnes du temple de la liberté.
Locuteur: Billaud-Varenne
...on vos indignes collègues,, les suppôts de Dumouriez, de Lafayette, de Cobourg et de Pitt. La République, justement indignée de leurs tranisons, réclame leurs prompts ... « Représentants, vous avez attaqué le mal dans sa ruine en décrétant d'accusation vos indignes collègues,, les suppôts de Dumouriez, de Lafayette, de Cobourg et de Pitt. La République, justement indignée de leurs tranisons, réclame leurs prompts jugements, afin que leur châtiment fasse trembler leurs semblables.
Locuteur: Billaud-Varenne
... forces suffisantes contre les rebelles de la Vendée ; organisez promptement l'arm...
...spagnol souille plus longtemps la terre de la liberté.
...st des mesures urgentes que vous ne pouvez trop tôt employer. Faites marcher des forces suffisantes contre les rebelles de la Vendée ; organisez promptement l'armée des Pyrénées et ne souffrez pas que le fanatique Espagnol souille plus longtemps la terre de la liberté.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Surveillez oes administrations de départements qui, voulant faire prendre ce qui n'est que l'expression de leurs imaginations délirantes et contre...
...it pu s'effectuer dans plusieurs points de la République, sans la surveillance et le patriotisme des administrations district, et d'administrations qui ne s...
« Surveillez oes administrations de départements qui, voulant faire prendre ce qui n'est que l'expression de leurs imaginations délirantes et contre-révolutionnaires, pour le vœu librement émis des administrés, voudraient trancher du souverain et se fédéraliser, projet qui aurait pu s'effectuer dans plusieurs points de la République, sans la surveillance et le patriotisme des administrations district, et d'administrations qui ne sauraient être trop multipliées, et dont la malveillance voudrait provoquer la ré...
« Hâtez-vous aussi de procurer à la République une et indivisible oe qui fait le nerf de la guerre : des armes et du pain. Et nos ennemis de l'intérieur et de l'extérieur n'auront pour les récompenser de leurs perfides (1) Archives nationales,... « Hâtez-vous aussi de procurer à la République une et indivisible oe qui fait le nerf de la guerre : des armes et du pain. Et nos ennemis de l'intérieur et de l'extérieur n'auront pour les récompenser de leurs perfides (1) Archives nationales, Carton C 2S8, chemise S33,
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 376. pièce n» 6. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 376. pièce n» 6. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14,
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 376. page 37... (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 376. page 376.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 606
Locuteur: Billaud-Varenne
...s actuelles nous ne pouvons donner trop de publicité aux principes qui nous animent et qui seront toujours la base de notre conduite. Nous vous faisons part ...
... commune des Français ; il est glorieux de la soutenir et la raison va enfin ramen...
...outenus par votre courage, sont assurés de ne jamais être vaincus; les plus grande...
...fertes pour l'unité et l'indivisibilité de la République ne feront qu'accroître le nombre de ses défenseurs... Braver la mort pour la chute des tyrans et des désorganisateurs de la chose publique, la désirer meme pour le soutien de la Convention et de la sage Constitution qu'elle va nous donner, pour l'appui de la France entière et de tous les républicains du globe : tels sont nos vœux et ceux de tous les bons patriotes.
« Dans les circonstances actuelles nous ne pouvons donner trop de publicité aux principes qui nous animent et qui seront toujours la base de notre conduite. Nous vous faisons part du style que nous employons dans nos réponses aux adresses qui ne nous paraissent pas républicaines. Notre cause est juste, c'est la cause commune des Français ; il est glorieux de la soutenir et la raison va enfin ramener toutes choses à l'ordre primitif. Les Français conduits par votre exemple, soutenus par votre courage, sont assurés de ne jamais être vaincus; les plus grandes calamités souffertes pour l'unité et l'indivisibilité de la République ne feront qu'accroître le nombre de ses défenseurs... Braver la mort pour la chute des tyrans et des désorganisateurs de la chose publique, la désirer meme pour le soutien de la Convention et de la sage Constitution qu'elle va nous donner, pour l'appui de la France entière et de tous les républicains du globe : tels sont nos vœux et ceux de tous les bons patriotes.
Locuteur: Billaud-Varenne
complots que la honte et le désespoir de les avoir tentes sans succès. complots que la honte et le désespoir de les avoir tentes sans succès.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres du bureau de paix et de jurisprudence charitable du district de Saint-Florentin. « Les membres du bureau de paix et de jurisprudence charitable du district de Saint-Florentin.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette adresse au Bulletin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
9° Adresse des membres de la société républicaine de Saint-Germain-en-Laye, par laquelle ils...
... réponse qu'ils ont faite à une adresse de la société populaire de Saint-Quentin, égarée par les malveilla...
9° Adresse des membres de la société républicaine de Saint-Germain-en-Laye, par laquelle ils transmettent à la Convention la réponse qu'ils ont faite à une adresse de la société populaire de Saint-Quentin, égarée par les malveillants, sur les journées des 31 mai et 2 juin derniers ; elle est ainsi conçue (1) ...
Locuteur: Billaud-Varenne
... a été envoyée par la société populaire de Saint-Quentin : « Ci-dessous est notre réponse à une adresse ci-incluse qui nous a été envoyée par la société populaire de Saint-Quentin :
Locuteur: Billaud-Varenne
ches de la guerre civile, de la discorde et de l'anarchie. Eloignés du centre de la représentation des pouvoirs suprêmes...
...uits en erreur par l'élo-quenoe perfide de oes intrigants hypocrites, qui depuis l...
...circuler dans les départements le venin de leurs feuilles incendiaires, de ces anarchistes criminels qui s'engrais...
...sont les auteurs. Pour nous, qui voyons de plus près la chaîne exécrable des intrigues, nous nous empressons, frères et amis, de vous éclairer sur les véritables intérêts de la patrie qui sont les vôtres; car, tou...
...t l'unité des choses. Une faction impie de mandataires infidèles entravait la marche des travaux salutaires de la sainte Montagne de la Convention. Les Brissot, les Guacfet...
...rs obstruaient chaque jour les tribunes de la Convention ; le mal était à son comble î c'en était fait de la République, si Paris ne se fût levé ...
... si Paris, d'après le vœu bien prononcé de plusieurs départements, n'eût demandé l'arrestation de ces mandataires dénaturés, qui du sein de la guerre civile, cherchaient à armer c...
...partementales ; ils n'ont calomnié tant de fois cette brave cité, qu'a-fin de nous indisposer les uns Contre les autr...
...gré toUs_ leurs efforts, la trame impie de leurs intrigués et la République une et...
...t, Ah î frères et amis, abjurez, au nom de la patrie, votre erreur, ne déchirez pas votre sein de vos propres mains, comptez sur la vérac...
...vos intérêts sont les nôtres, sont ceux de la France entière ; défiez-vous de ces intrigants mercenaires, qui ne veul...
... nos prières ne peuvent vous convaincre de la vérité des faits, au moins avant d'a...
...z pas inconsidérément contre vos frères de Paris, pour chercher à les punir de s'être toujours tenus debout, d'avoir v...
...rincipes vraiment répqblicains, Revenez de votre erreur, parce que la patrie et la...
...ndent, revenez-en, pârce qu'il est beau de l'abjurer, parce que vos intérêts y son...
...it-il possible que la société populaire de Saint-Quentin professât d'autres principes que les, nôtres, que ceux de toutes les autres sociétés nées républi...
...tons trop sur le retour des lumières et de la pureté de votre patriotisme pour yous faire cette...
...ntin ne viendra pas se souiller du sang de ses frères qui g veillent sans cesse au salut de la République. Ah ! si oe malheur
ches de la guerre civile, de la discorde et de l'anarchie. Eloignés du centre de la représentation des pouvoirs suprêmes, vous avez sans doute été induits en erreur par l'élo-quenoe perfide de oes intrigants hypocrites, qui depuis longtemps font circuler dans les départements le venin de leurs feuilles incendiaires, de ces anarchistes criminels qui s'engraissent du sang du souverain, au milieu des désordres dont ils sont les auteurs. Pour nous, qui voyons de plus près la chaîne exécrable des intrigues, nous nous empressons, frères et amis, de vous éclairer sur les véritables intérêts de la patrie qui sont les vôtres; car, tout en nous conseillant le mal et l'anarchie, nous sommes certains que vous voulez sincèrement le bien et l'unité des choses. Une faction impie de mandataires infidèles entravait la marche des travaux salutaires de la sainte Montagne de la Convention. Les Brissot, les Guacfet, les Buzot, les Gensonné et consorts fermentaient sourdement les esprits par le...
... parricides : une foule d'agents soudoyés par nos ennemis extérieurs et intérieurs obstruaient chaque jour les tribunes de la Convention ; le mal était à son comble î c'en était fait de la République, si Paris ne se fût levé tout entier, si Paris, d'après le vœu bien prononcé de plusieurs départements, n'eût demandé l'arrestation de ces mandataires dénaturés, qui du sein de la guerre civile, cherchaient à armer contre Paris les forces départementales ; ils n'ont calomnié tant de fois cette brave cité, qu'a-fin de nous indisposer les uns Contre les autres, mais la vérité anéantira, malgré toUs_ leurs efforts, la trame impie de leurs intrigués et la République une et indivisible se consolidera malgré tous les coups dont ils l'assaillent. Elle se...
...s le voulons, parce que Paris le veut, parce que tous les départements le Veulent, Ah î frères et amis, abjurez, au nom de la patrie, votre erreur, ne déchirez pas votre sein de vos propres mains, comptez sur la véracité des principes que nous professons ; vos intérêts sont les nôtres, sont ceux de la France entière ; défiez-vous de ces intrigants mercenaires, qui ne veulent, en nous divisant, que nous asservir, et peut-être nous royaliser. Si nos observations, si nos prières ne peuvent vous convaincre de la vérité des faits, au moins avant d'agir, prenez les informations nécessaires, et ne venez pas inconsidérément contre vos frères de Paris, pour chercher à les punir de s'être toujours tenus debout, d'avoir veillé à votre salut, et d'avoir sans interruption professé l'unité des principes vraiment répqblicains, Revenez de votre erreur, parce que la patrie et la vérité vous le commandent, revenez-en, pârce qu'il est beau de l'abjurer, parce que vos intérêts y sont attaches. Eh quoi ! serait-il possible que la société populaire de Saint-Quentin professât d'autres principes que les, nôtres, que ceux de toutes les autres sociétés nées républicaines 1 Non, nous comptons trop sur le retour des lumières et de la pureté de votre patriotisme pour yous faire cette injure. Non, Saint-Quentin ne viendra pas se souiller du sang de ses frères qui g veillent sans cesse au salut de la République. Ah ! si oe malheur
...té républicaine et populaire des « Amis de la liberté et de l'égalité, séant à « Saint-Germain-en-Laye a reçu avec la sen-« sibilité de la douleur la plus profonde l'a-« dress...
...garés qui, croyant suivre le flambeau « de la liberté, se laissent guider par les ...
« La société républicaine et populaire des « Amis de la liberté et de l'égalité, séant à « Saint-Germain-en-Laye a reçu avec la sen-« sibilité de la douleur la plus profonde l'a-« dresse que vous lui avez envoyée ; le récit « tronqué que vous y faites des événement...
...ous avons vu dans votre « adresse, non des frères coupables, mais des o frères égarés qui, croyant suivre le flambeau « de la liberté, se laissent guider par les tor- (1) Archives nationales, Carton G 258, chemise 53,
pièce n° 5. — Procès-verbaux de la Convention, tome 341 pièce n° 5. — Procès-verbaux de la Convention, tome 341

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 607
Locuteur: Billaud-Varenne
..., vous nous verriez voler sous les murs de Paris, opposer à vos baïonnettes les moyens de la persuasion. Notre cri de guerre serait : lJçiix et fraternité. N...
...notre sein et renouer par l'épanchement de nos coeurs les liens sociaux que l'intr...
...rompus, Ah ! frères et amis* plutôt que de marcher contre Paris, venez, venez reno...
...nt sacré et solennel que vous avez fait de maintenir la République une et indivisi...
...illons, frères et amis, à l'édification de l'opinion publique, éclairons nos conci...
...uivie ne fasse désormais qu'une société de celle de Saint-Quentin et de celle de Saint-Germain-en-Laye, par l'uniformité...
...ec toute la sincérité et J'épanche-ment de cœurs purs et exempts d'intrigues.
arrivait, vous nous verriez voler sous les murs de Paris, opposer à vos baïonnettes les moyens de la persuasion. Notre cri de guerre serait : lJçiix et fraternité. Nos bras nous serviraient d'armes pour nous élancer sur vous, vous presser contre notre sein et renouer par l'épanchement de nos coeurs les liens sociaux que l'intrigue et la perfidie auraient rompus, Ah ! frères et amis* plutôt que de marcher contre Paris, venez, venez renouveler dans son sein le serment sacré et solennel que vous avez fait de maintenir la République une et indivisible. Le 10 août vous appelle avec nous dans ses murs pour célébrer cette fédérat...
...t consolider notre union, et faire pâlir tous les traîtres et les tyrans ; travaillons, frères et amis, à l'édification de l'opinion publique, éclairons nos concitoyens sur leurs droits les plus saints ; qu'une correspondance suivie ne fasse désormais qu'une société de celle de Saint-Quentin et de celle de Saint-Germain-en-Laye, par l'uniformité et l'austérité des principes indivisiblement républicains. En attendant cette douce satisfaction, nous vous donnons le baiser fraternel avec toute la sincérité et J'épanche-ment de cœurs purs et exempts d'intrigues.
Locuteur: Billaud-Varenne
...t amis, voilà les principes d© la ville de SaintrGermain-en-Laye, pesez et jugez. Frères et amis, voilà les principes d© la ville de SaintrGermain-en-Laye, pesez et jugez.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Vos égaux en droits et vos frères de la société républicaine de Saint-Germain-en-Laye. « Vos égaux en droits et vos frères de la société républicaine de Saint-Germain-en-Laye.
Locuteur: Billaud-Varenne
...Adresse du 1er bataillon du département de la Gironde, par laquelle il applaudit a... 10° Adresse du 1er bataillon du département de la Gironde, par laquelle il applaudit aux événements des 31 mai et 2 juin derniers et demande qu'on lui fasse passer le...
Locuteur: Billaud-Varenne
...elle que nous ont suscitée les despotes de l'Europe et malgré les hasards que nous sommes journellement obligés de courir, nous nous sommes rappelés que n...
...ait tourner nos regards sur l'intérieur de la République. Qu'avons-nous aperçu ? u...
... déjà ruinés et incendiés par une horde de brigands que vomissent journellement sur nos bords les rives de la Tamise.
« Au milieu des embarras d'une guerre cruelle que nous ont suscitée les despotes de l'Europe et malgré les hasards que nous sommes journellement obligés de courir, nous nous sommes rappelés que nous étions citoyens avant d'être soldats. Cette idée seule nous a fait tourner nos regards sur l'intérieur de la République. Qu'avons-nous aperçu ? une guerre civile prête à dévorer nos départements, dont plusieurs sont déjà ruinés et incendiés par une horde de brigands que vomissent journellement sur nos bords les rives de la Tamise.
Locuteur: Billaud-Varenne
...avons pu nous dissimuler que la plupart de vos membres, sont d'intelligence avec n...
...ue ce sont eux qui ont secoué la torche de la discorde dans les départements et qu...
Nous n'avons pu nous dissimuler que la plupart de vos membres, sont d'intelligence avec nos ennemis, que ce sont eux qui ont secoué la torche de la discorde dans les départements et qui ont aiguisé les poignards dont se servent aujourd'hui les brigands pour égorge...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les Jacobins de Paris se sont bien aperçu que vous n'alliez pas droit et que plusieurs de vos membres vous faisaient prendre une ...
...ice. Ils ont cru qu'en vous avertissant de vos erreurs, vous en deviendriez plus s...
« Les Jacobins de Paris se sont bien aperçu que vous n'alliez pas droit et que plusieurs de vos membres vous faisaient prendre une route qui vous conduisait ainsi qu© nous dans le précipice. Ils ont cru qu'en vous avertissant de vos erreurs, vous en deviendriez plus sages ; mais leur patience a été trop longue et certes s'ils se fussent levés plu...
Locuteur: Billaud-Varenne
...rrection, les Parisiens vous ont forcés de vous délivrer des hommes qui embarrassaient votre marche et qui voulaient la ruine de l'Etat, nous vous demandons que vous ré... « A présent donc que, par une sainte insurrection, les Parisiens vous ont forcés de vous délivrer des hommes qui embarrassaient votre marche et qui voulaient la ruine de l'Etat, nous vous demandons que vous réunissiez tous vos efforts pour rendre le calme à nos départements, soit par des ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...ublicains ne peuvent pallier leur façon de parler et nos paroles ainsi que nos sen...
... culottes, Notre plus grand plaisir est de nous voir le plus près des ennemis. Nou...
...assurés qu'elle serait utile au bonheur de nos concitoyens et que notre sang pourrait servir à cimenter les fondements de la République.
« Pardonnez à notre franchise. Des soldats républicains ne peuvent pallier leur façon de parler et nos paroles ainsi que nos sentiments sont sans culottes, Notre plus grand plaisir est de nous voir le plus près des ennemis. Nous bravons tous les jours la mort ; trop heureux encore si nous étions assurés qu'elle serait utile au bonheur de nos concitoyens et que notre sang pourrait servir à cimenter les fondements de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...mes qui marchent à notre tête jouissent de la confiance des patriotes, parce que l... ...re Bulletin ne nous parvient pas régulièrement. Nous devons connaître si les hommes qui marchent à notre tête jouissent de la confiance des patriotes, parce que leur opinion fixera toujours la nôtre. Et si, lorsque nous étions dans le Brabant...
Locuteur: Billaud-Varenne
...al des hommes libres, nous a paru jouir de l'estime de nos concitoyens. C'est aussi celui que ... « Le Républicain ou Journal des hommes libres, nous a paru jouir de l'estime de nos concitoyens. C'est aussi celui que nous avons arrêté ae vous demander. Du reste nous sommes nourris et nous avons d...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les volontaires du 1er bataillon de la Gironde. « Les volontaires du 1er bataillon de la Gironde.
...é le décret liberticide qui nous défend de nous mêler des affaires de l'Etat, nous n'avons pu nous empêcher de nous demander d'où provenaient tous les... « Malgré le décret liberticide qui nous défend de nous mêler des affaires de l'Etat, nous n'avons pu nous empêcher de nous demander d'où provenaient tous les désordres. Enfin nous avons vu malgré nous que la Convention, comme la boîte à ...
pièce nô 1. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, pièce nô 1. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14,

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 608
Locuteur: Batellier
« Que ceux qui regardent cet acte comme un attentat à l'inviolabilité des représentants de la nation se pénètrent de cette vérité éternelle que ce serait un...
...uelques-uns qu'une loi humaine exceptât de la peine d'un délit quelconque. Eh!... ...
...nis lorsqu'ils se sont rendus coupables de faits improuvés par la loi ; lorsque surtout ils ont abusé de leurs pouvoirs ! violé leur serment, tr...
« Que ceux qui regardent cet acte comme un attentat à l'inviolabilité des représentants de la nation se pénètrent de cette vérité éternelle que ce serait un attentat à l'égalité que la nature a établi entre les hommes, s'il en était quelques-uns qu'une loi humaine exceptât de la peine d'un délit quelconque. Eh!... pourquoi les représentants du peuple jouiraient-ils d'un droit d'inviolabilité, ...
...? Pourquoi ne seraient-ils pas poursuivis, exposés à la vengeance des lois et-punis lorsqu'ils se sont rendus coupables de faits improuvés par la loi ; lorsque surtout ils ont abusé de leurs pouvoirs ! violé leur serment, trahi leur patrie ? Ce seraient donc les grands crimes qui seraient tolérés, les g...
Locuteur: Batellier
...t en motion la demande du 1er bataillon de la Gironde, et il propose de charger le ministre de la guerre d'envoyer à tous les bataillons de la République le journal intitulé le Ré... (1) convertit en motion la demande du 1er bataillon de la Gironde, et il propose de charger le ministre de la guerre d'envoyer à tous les bataillons de la République le journal intitulé le Républicain, ou Journal des hommes libres. Tous les autres journalistes, dit-il, s...
Locuteur: Batellier
...onale, sur la pétition du 1er bataillon de la Gironde, convertie en motion par un de ses membres, décrète que le ministre de la guerre est chargé de faire parvenir chaque jour à ce bataill... « La Convention nationale, sur la pétition du 1er bataillon de la Gironde, convertie en motion par un de ses membres, décrète que le ministre de la guerre est chargé de faire parvenir chaque jour à ce bataillon un numéro du journal intitulé le Républicain, ou Journal des hommes libres.
Locuteur: Batellier
...Renvoie au comité des finances l'examen de la proposition ayant pour objet d'envoy... « Renvoie au comité des finances l'examen de la proposition ayant pour objet d'envoyer ce journal à tous les bataillons ;
Locuteur: Batellier
...on honorable et l'insertion au Bulletin de l'adresse' du 1er bataillon de la Gironde. » « Décrète la mention honorable et l'insertion au Bulletin de l'adresse' du 1er bataillon de la Gironde. »
Locuteur: Batellier
11° Lettre de la citoyenne Devérité, veuve de Loisy (3), par laquelle elle se plaint ... 11° Lettre de la citoyenne Devérité, veuve de Loisy (3), par laquelle elle se plaint des retards qu'elle éprouve relativement à une liquidation qu'elle réclame.
Locuteur: Batellier
(La Convention renvoie au comité de liquidation.) (La Convention renvoie au comité de liquidation.)
Locuteur: Batellier
12° Adresse des citoyens de la ville de Sau-lieu, par laquelle ils déclarent que la Convention s'est élevée à la hauteur de ses devoirs en décrétant d'arrestation les membres qui enchaînaient la marche de ses délibérations ; elle est ainsi conç... 12° Adresse des citoyens de la ville de Sau-lieu, par laquelle ils déclarent que la Convention s'est élevée à la hauteur de ses devoirs en décrétant d'arrestation les membres qui enchaînaient la marche de ses délibérations ; elle est ainsi conçue (4) :
Locuteur: Batellier
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Batellier
« Vous vous êtes élevés à la hauteur de vos fonctions : vous avez mis en état d'arrestation ceux de vos collègues que vous avez pensé qui e... « Vous vous êtes élevés à la hauteur de vos fonctions : vous avez mis en état d'arrestation ceux de vos collègues que vous avez pensé qui enchaînaient vos délibérations.
Locuteur: Batellier
...vez pas été, législateurs, la privation de votre liberté ne vous aurait pas transf...
...ui pensent que vous auriez la faiblesse de baisser le front sous les baïonnettes. ...
...s seriez morts à votre poste plutôt que de souiller ainsi le sanctuaire de la loi.
...elle vous ne pouvez pas faire des lois. Yous n'étiez pas libres ! Si vous ne l'avez pas été, législateurs, la privation de votre liberté ne vous aurait pas transformés en vils esclaves. La force armée, la rage des conspirateurs ne vous aurait pas arraché un seul décret. Qu'ils vous connaissent mal ceux qui pensent que vous auriez la faiblesse de baisser le front sous les baïonnettes. Législateurs, vous seriez morts à votre poste plutôt que de souiller ainsi le sanctuaire de la loi.
Locuteur: Batellier
...actieux qui voulaient secouer la torche de la guerre civile qu'ils avaient à la ma...
...r maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République que ses ennemis intérieur...
...ait, enfin, pour préserver les Français de retomber sous le despotisme et la tyran...
aux efforts des factieux qui voulaient secouer la torche de la guerre civile qu'ils avaient à la main depuis longtemps ; c'était pour maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République que ses ennemis intérieurs voulaient rompre ; c'était, enfin, pour préserver les Français de retomber sous le despotisme et la tyrannie.
Locuteur: Batellier
...mant et juste des témoignages éclatants de sa satisfaction ; en un mot, ce n'est q...
...t d'arrestation contre ceux des membres de l'Assemblée que vous avez crus, en votr...
...vers les conspirateurs et les tyrans ; ce n'est qu'après avoir reçu du peuple aimant et juste des témoignages éclatants de sa satisfaction ; en un mot, ce n'est qu'après vous être assuré par vous-mêmes que vous étiez en parfaite liberté que, dans le calme, vous avez lancé le décret d'arrestation contre ceux des membres de l'Assemblée que vous avez crus, en votre âme et conscience, se l'être attiré.
Locuteur: Batellier
...ieu qwe vous? Ne sont-ils pas habitants de la même cité? Ne croiriez-vous pas que ... ...ils pas ou vos parents, ou vos amis? N'ont-ils pas pris naissance dans le même lieu qwe vous? Ne sont-ils pas habitants de la même cité? Ne croiriez-vous pas que votre vanité est blessée et que oette arrestation est humiliante pour votre pays...
Locuteur: Batellier
« Que les citoyens d'Arras servent de modèles. Us ont déclaré solennellement ... « Que les citoyens d'Arras servent de modèles. Us ont déclaré solennellement qu'ils avaient été trompés ; que cinq députés qu'ils avaient nommés et présentés...
Locuteur: Batellier
... que leurs têtes tombent sous le glaive de la loi. ...davantage votre attachement et la confiance publique. Mais s'ils sont coupables, que leurs têtes tombent sous le glaive de la loi.
Locuteur: Batellier
... allez à Paris, vous y respirerez l'air de la liberté la plus entière. ...le ne soient pas libres dans leurs délibérations, vous serez bientôt détrompés ; allez à Paris, vous y respirerez l'air de la liberté la plus entière.
« Saulieu, le 25 juin 1793 « Saulieu, le 25 juin 1793
... pour opposer la résistance (1) Journal de Perlet, n° 281, page 227. « Une force armée vous environnai^ il est vrai. Mais c'était pour opposer la résistance (1) Journal de Perlet, n° 281, page 227.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 378. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 378.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 378. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 378.
...emise 533, pièce n° 3. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 379. (4) Archives nationales, Carton C 258, chemise 533, pièce n° 3. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 379.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 609
Locuteur: Batellier
...istrations, les communes qui ont refusé de la partager et vous bénirez la Convention d'avoir fait un acte digne des représentants d'une nation li... ...Alors vous abjurerez votre erreur : vous féliciterez les départements, les administrations, les communes qui ont refusé de la partager et vous bénirez la Convention d'avoir fait un acte digne des représentants d'une nation libre.
Locuteur: Batellier
...ar la Révolution à laquelle elle a tant de part, vous serez témoins de l'accueil qu'elles recevront de leurs frères : ceux-ci leur tendent déjà les bras pour leur donner le baiser de paix. oette ville immortalisée par la Révolution à laquelle elle a tant de part, vous serez témoins de l'accueil qu'elles recevront de leurs frères : ceux-ci leur tendent déjà les bras pour leur donner le baiser de paix.
Locuteur: Batellier
« Les citoyens de la ville de Saulieu, « Les citoyens de la ville de Saulieu,
Locuteur: Batellier
13® Adresse des membres de la société des Amis de la liberté et de Végalité, sécmt à CJiâlons-sur-Marne, p... 13® Adresse des membres de la société des Amis de la liberté et de Végalité, sécmt à CJiâlons-sur-Marne, par laquelle ils adhèrent aux mesures prises par la Convention les 31 mai et 2 ju...
Locuteur: Batellier
mité des Douze, vomie du sein de cette faction désorganisatrice, arracha...
...ns les cachots ces victimes infortunées de leur rage, et portait partout la désola...
...a hache pour la couper ; et pour comble de malheur, vos ennemis et les nôtres osaient encore au sein de leur triomphe se dire sous le poignard de ceux qu'ils égorgeaient. Paris était là...
...anctuaire des lois ; il demande justice de ces perfides agitateurs, de ces mandataires infidèles qui, vendus à...
...u pour nous mieux asservir ; Paris fait de la Republique n'a pu ni dû s'abstenir de témoigner son indignation contre ces ennemis de la patrie : il le fait : et vous avez d...
... immortelles vous soient rendues, pères de la patrie ; amour, reconnaissance, resp...
... ouvrage secondés des efforts du peuple de Paris. Vous venez encore une fois de sauver la République ; vous avez rempli...
...ployer des bras fratricides à l'édifice de notre liberté, hâtez leur jugement : qu...
...t, s'ils sont coupables, sous le glaive de la loi ; et peut-on ne l'être pas quand...
...discorde secouer son flambeau au milieu de vous et se répandre dans toutes les parties de la République. En frappant les Tarquins...
...les traîtres ; déjà nous ne voyons plus de généraux perfides, nouveaux Catilina, s'autoriser de leurs principes liberticides ; déjà nou...
mité des Douze, vomie du sein de cette faction désorganisatrice, arrachait à leurs fonctions les magistrats du peuple et les fonctionnaires publics, enl...
...s honnêtes citoyens à leurs femmes et leurs enfants, traînait impitoyablement dans les cachots ces victimes infortunées de leur rage, et portait partout la désolation et l'effroi ; encore un jour... et la liberté n'était plus... l'arbre saint...
...cine restait encore, et déjà la tyrannique commission des Douze avait empoigné la hache pour la couper ; et pour comble de malheur, vos ennemis et les nôtres osaient encore au sein de leur triomphe se dire sous le poignard de ceux qu'ils égorgeaient. Paris était là : il fut étourdi du coup, mais bientôt ramassant toute son énergie, Paris fait ...
...ouvanter les conspirateurs, ou à les craindre sans cesse : il se porte dans le sanctuaire des lois ; il demande justice de ces perfides agitateurs, de ces mandataires infidèles qui, vendus à Pitt et à Cobourg, cherchent à nous diviser pour régner ou pour nous mieux asservir ; Paris fait de la Republique n'a pu ni dû s'abstenir de témoigner son indignation contre ces ennemis de la patrie : il le fait : et vous avez dans votre justice décrété qu'ils seraient mis en état d'arrestation. Grâces immortelles vous soient rendues, pères de la patrie ; amour, reconnaissance, respect, confiance, soumission, obéissance aux lois, entre nous, union et fraternité, tels sont nos sentiments ; nous bénissons votre ouvrage secondés des efforts du peuple de Paris. Vous venez encore une fois de sauver la République ; vous avez rempli le vœu du souverain en chassant les Tarquins, ces hommes pervers qui, ayant depuis si longtemps perdu sa confiance, osaient encore employer des bras fratricides à l'édifice de notre liberté, hâtez leur jugement : qu'ils tombent au plus tôt, s'ils sont coupables, sous le glaive de la loi ; et peut-on ne l'être pas quand on veut asservir son pays et lui redonner des fers. Déjà nous ne voyons plus la discorde secouer son flambeau au milieu de vous et se répandre dans toutes les parties de la République. En frappant les Tarquins, vous avez exterminé les traîtres ; déjà nous ne voyons plus de généraux perfides, nouveaux Catilina, s'autoriser de leurs principes liberticides ; déjà nous ne voyons plus leurs discours, ni leurs écrits pervertir l'opinion publique.
Locuteur: Batellier
...législateurs, fut toujours à la hauteur de la Montagne, et si nous avons tardé si ...
...st que nous avons voulu recueillir plus de faite pour rendre notre hommage plus co...
« La nôtre, législateurs, fut toujours à la hauteur de la Montagne, et si nous avons tardé si longtemps à vous la développer sur les événements des- 31 mai et 2 juin, journée...
...oût, oe n'est pas que nous n'en eussions senti tout le prix et la nécessité, c'est que nous avons voulu recueillir plus de faite pour rendre notre hommage plus complet.
Locuteur: Batellier
... resterons religieusement attachés à la Constitution, car nous avons voué une haine implacab... « Soyez assurés que nous resterons religieusement attachés à la Constitution, car nous avons voué une haine implacable aux despotes et aux tyrans.
...mps les départements s'étaient abreuvés de calomnies contre cette ville populeuse qui fut le berceau de la liberté et le palladium de la République naissante, depuis longtem...
...es ; une nouvelle dictature sous le nom de co- (1) Archives nationales, Carton C 258, chemise 533, pièce n° 4. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 380.
...ps une faction liberti-cide voulait nous soulever contre Paris..., depuis longtemps les départements s'étaient abreuvés de calomnies contre cette ville populeuse qui fut le berceau de la liberté et le palladium de la République naissante, depuis longtemps des décrets, arrachés par oette faction dominante provoquaient au loin la ven...
... pernicieuses maximes dans les lieux publics jusqu'au sein des sociétés populaires ; une nouvelle dictature sous le nom de co- (1) Archives nationales, Carton C 258, chemise 533, pièce n° 4. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 380.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 610
Locuteur: Batellier
... mesures nécessaires contre les ennemis de la Révolution, en pour-voyant au besoin...
...faisant contribuer le riehe. Yous venez de terminer une Constitution vraiment populaire, et qui repose sur les bases éternelles de la liberté, de l'égalité, de l'unité ; à sa vue, législateurs, les s...
...ombreuses cohortes qui ombragent le sol de la liberté disparaîtront à l'aspect de oe noyau bienfaisant.
...érale, le respect des personnes et des propriétés, en prenant, en autorisant les mesures nécessaires contre les ennemis de la Révolution, en pour-voyant au besoin des pauvres, en faisant contribuer le riehe. Yous venez de terminer une Constitution vraiment populaire, et qui repose sur les bases éternelles de la liberté, de l'égalité, de l'unité ; à sa vue, législateurs, les sceptres des tyrans vont se briser danB leurs mains ; leurs trônes ébranlés vont se réduire en poudre et leurs nombreuses cohortes qui ombragent le sol de la liberté disparaîtront à l'aspect de oe noyau bienfaisant.
Locuteur: Batellier
« Hâtez-yous donc, législateurs, de la présenter à la sanction du peuple, s...
...ns à votre conduite héroïque et à celle de nos frères aînés, les braves sans-culottes de Paris ; alors vous emporterez avec vous...
...ssuré la paix, le bonheur et la liberté de 25 millions d'hommes.
« Hâtez-yous donc, législateurs, de la présenter à la sanction du peuple, seul souverain ; alors oui, alors nous applaudirons à vos travaux, comme nous applaudissons à votre conduite héroïque et à celle de nos frères aînés, les braves sans-culottes de Paris ; alors vous emporterez avec vous oette récompense bien flatteuse pour des vrais républicains, la gloire d'avoir assuré la paix, le bonheur et la liberté de 25 millions d'hommes.
Locuteur: Batellier
« Les membres de la société des Amis de la liberté et de l'égalité séant à Châlons-sur-Marne. « Les membres de la société des Amis de la liberté et de l'égalité séant à Châlons-sur-Marne.
Locuteur: Batellier
...des membres du conseil d?administration de la SI• division de la gendarmerie nationale parisienne, co...
... la patrie depuis oette première époque de la Révolution, soit dans Paris, soit da...
... qui ont lâchement déserté les drapeaux de oette division. Ils s'effraient du décr...
...eu d'eux, qui ne forment qu'une famille de frères, tous vrais républicains, des lâ...
...r corps. Entièrement soumis aux décrets de la Convention, ils représentent les dangers qui résulteraient de la rentrée dans leur division de oes
14° Adresse des membres du conseil d?administration de la SI• division de la gendarmerie nationale parisienne, composée des hommes du 14 juillet 1789 (1), par laquelle ils rappellent les services qu'ils ont rendus à la patrie depuis oette première époque de la Révolution, soit dans Paris, soit dans la Belgique et la Hollande. Ils expriment, avec une energie vraiment républicaine, leur indignation oontre les traîtres qui ont lâchement déserté les drapeaux de oette division. Ils s'effraient du décret qui rappelle au milieu d'eux, qui ne forment qu'une famille de frères, tous vrais républicains, des lâches, des perfides et des desorganisateurs, qui ont cherché à déshonorer et à. dissoudre leur corps. Entièrement soumis aux décrets de la Convention, ils représentent les dangers qui résulteraient de la rentrée dans leur division de oes
Locuteur: Batellier
hommes qui ont eu la bassesse de quitter leur poste dans les moments de péril ou devant l'ennemi. Ils ont voué ...
... pouvaient rester vacants dans un temps de guerre, et ils ne peuvent plus y préten...
... puissantes considérations pour rejeter de leur sein/ oes hommes audacieux qui, en...
... le corps, se font délivrer une feuille de route, et reçoivent par oe moyen l'étap...
...e qu'ils touchent au moins le quadruple de leur paye, pour récompense de leur lâcheté, tandis que les défenseurs de la patrie, blessés dans les combats, en allant loin de l'armée se rétablir de leurs infirmités, ne reçoivent pas même...
... contre oes lâches, comme le seul moyen de faire renaître et de raffermir l'ordre et la discipline dans...
...urs incalculables, s'ils étaient forcés de les recevoir dans leur corps. Ils jurent de mourir, s'il le faut, pour l'exécution des décrets de la Convention. A cette lettre sont join...
...s plus faciles et les moins dispendieux de correspondance avec le ministre de la guerre.
hommes qui ont eu la bassesse de quitter leur poste dans les moments de péril ou devant l'ennemi. Ils ont voué à l'infamie oes hommes vils et méprisables; leurs noms ont été rayés des contrôl...
...rs et sous-officiers déserteurs ont été remplacés sur-le-champ ; leurs postes ne pouvaient rester vacants dans un temps de guerre, et ils ne peuvent plus y prétendre sans déplacer oeux qui les ont remplis devant l'ennemi. Ils présentent d'ailleurs les plus puissantes considérations pour rejeter de leur sein/ oes hommes audacieux qui, en rejoignant le corps, se font délivrer une feuille de route, et reçoivent par oe moyen l'étape, et 5 sols par lieue, et en arrivant au corps, ils osent réclamer encore leur solde, oe qui est un vol si manifeste qu'ils touchent au moins le quadruple de leur paye, pour récompense de leur lâcheté, tandis que les défenseurs de la patrie, blessés dans les combats, en allant loin de l'armée se rétablir de leurs infirmités, ne reçoivent pas même les 5 sols par lieue. Ces gendarmes demandent que la Convention nationale décrète pour l'avenir une peine contre oes lâches, comme le seul moyen de faire renaître et de raffermir l'ordre et la discipline dans nos armées, et d'éviter des malheurs incalculables, s'ils étaient forcés de les recevoir dans leur corps. Ils jurent de mourir, s'il le faut, pour l'exécution des décrets de la Convention. A cette lettre sont jointes sept pièces relatives à la même affaire, et aux moyens les plus faciles et les moins dispendieux de correspondance avec le ministre de la guerre.
Locuteur: Batellier
...ention renvoie la demande des gendarmes de la 31e division au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la demande des gendarmes de la 31e division au comité de la guerre.)
Locuteur: Batellier
15® Pétition des membres de la société répu-bticadne de Thionville (1), par laquelle ils réclam...
...dernier, qui ordonne une nouvelle levée de 30,000 nommes de troupes à cheval montés, équipés et arm...
...ps actuellement existants, et en former de nouveaux.
15® Pétition des membres de la société répu-bticadne de Thionville (1), par laquelle ils réclament l'exécution du décret du 16 avril dernier, qui ordonne une nouvelle levée de 30,000 nommes de troupes à cheval montés, équipés et armés, pour compléter les corps actuellement existants, et en former de nouveaux.
Locuteur: Batellier
Cette société se plaint que le mode de répartition à faire dans chaque départe...
... nécessaires pour faciliter l'exécution de oe décret n'ait été prise, ce qui fait que dans les départements les chevaux de luxe, qui pouvaient être employés utilement pour monter ces nouveaux défenseurs de la patrie, disparaissent et passent peu...
...observe que depuis qu'on a fait justice de quelques intrigants qui siégeaient parm...
Cette société se plaint que le mode de répartition à faire dans chaque département n'a point ençore été présente. Elle se plaint qu'aucune des mesures nécessaires pour faciliter l'exécution de oe décret n'ait été prise, ce qui fait que dans les départements les chevaux de luxe, qui pouvaient être employés utilement pour monter ces nouveaux défenseurs de la patrie, disparaissent et passent peut-être chez l'étranger. La société termine son adresse en invitant la Convention d'ordonner la plus prompte exécution du décret du 16 avril dernier, et elle observe que depuis qu'on a fait justice de quelques intrigants qui siégeaient parmi les représentants du peuple, ceux-ci ont rompu tous les fils des trahisons, et...
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 380. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14rp. 381. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 380. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14rp. 381.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 611
Locuteur: Laloy
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 25 juin 1793 (2). , le jeune, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 25 juin 1793 (2).
Locuteur: Durand-Maillane
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 26 juin 1793 (3). , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 26 juin 1793 (3).
Locuteur: Billaud-Varenne
... citoyens Carpentier (du Nord), Fa-bre (de VHérault) ; Isoré, Pressavin, Bonne-val... Les citoyens Carpentier (du Nord), Fa-bre (de VHérault) ; Isoré, Pressavin, Bonne-val, Valdruche, Peyssard, Devillé, Merlino, Moreau, Maure, Rameau.
Locuteur: Durand-Maillane
U n membre, au nom du comité de division, fait un rapport et présente un projet de décret sur une question relative au conseil épis-copal du Calvados ; le projet de décret est ainsi conçu (4) : U n membre, au nom du comité de division, fait un rapport et présente un projet de décret sur une question relative au conseil épis-copal du Calvados ; le projet de décret est ainsi conçu (4) :
Locuteur: Durand-Maillane
...es dans le conseil épiscopal à l'époque de la réunion. » ... années après la fixation des évêchés, ne peuvent requérir que les places vacantes dans le conseil épiscopal à l'époque de la réunion. »
Locuteur: Durand-Maillane
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Bréard
Le comité de Salut public vient de recevoir une dépêche de notre collègue Gou-pilleau, représentant du peuple près l'armée des côtes de la Rochelle. U nous écrit de Niort, le 25 de oe mois : Le comité de Salut public vient de recevoir une dépêche de notre collègue Gou-pilleau, représentant du peuple près l'armée des côtes de la Rochelle. U nous écrit de Niort, le 25 de oe mois :
Locuteur: Bréard
...s rebelles ont été battus avec beaucoup de pertes. (Vifs applaudissements.) On leur a pris 150 bœufs, 100 chevaux, 3 pièces de canon, toutes leurs munitions et fait 1... ...e eux, un corps commandé par le général Westermann. Le combat s'étant engagé, les rebelles ont été battus avec beaucoup de pertes. (Vifs applaudissements.) On leur a pris 150 bœufs, 100 chevaux, 3 pièces de canon, toutes leurs munitions et fait 100 prisonniers. » (Nouveaux applaudissements.)
Locuteur: Bréard
...i annoncer cette nouvelle et lui donner de plus amples renseignements, mais le comité de Salut public l'ayant reçue directement n'a pas cru devoir différer de la communiquer à la Convention. Biron envoie un courrier au ministre pour lui annoncer cette nouvelle et lui donner de plus amples renseignements, mais le comité de Salut public l'ayant reçue directement n'a pas cru devoir différer de la communiquer à la Convention.
Locuteur: Bréard
...qui a remporté l'avantage dont je viens de vous faire part. C'est ce même Westermann que l'on a si souvent dénoncé ici, qui a remporté l'avantage dont je viens de vous faire part.
Locuteur: Levasseur
...e) : Eh bien qu'il se comporte toujours de même et il aura l'estime des républicai... (Sarthe) : Eh bien qu'il se comporte toujours de même et il aura l'estime des républicains. (Applaudissements.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...donne lecture d'une adresse des membres de la société populaire de Dijon (2), par laquelle ils expriment l...
...r l'arrestation du représentant Prieur (de la Côte-d'Or) et de Romme, son collègue', dans le Calvados....
, secrétaire, donne lecture d'une adresse des membres de la société populaire de Dijon (2), par laquelle ils expriment leur douleur sur l'arrestation du représentant Prieur (de la Côte-d'Or) et de Romme, son collègue', dans le Calvados. Us adhèrent à toutes les mesures prises par la Convention les 31 mai et jours s...
Locuteur: Lakanal
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que les travaux de la « Bibliographie » et du «, Dictionna...
...s la Bibliothèque nationale ; le projet de décret est ainsi conçu (3) :
, au nom du comité d'instruction publique, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que les travaux de la « Bibliographie » et du «, Dictionnaire des municipalités » seront placés près la Bibliothèque nationale ; le projet de décret est ainsi conçu (3) :
...us, commissaires soussignés, ce 28 juin 1793, l'an II de la République française. Certifié véritable par nous, commissaires soussignés, ce 28 juin 1793, l'an II de la République française.
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, interprétant la loi du 12 juillet 1790, décrète (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 379. Nous do...
..., en note, le résultat du dépouillement de ce scrutin, avec les chiffres obtenus p...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de division, interprétant la loi du 12 juillet 1790, décrète (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 379. Nous donnons ci-après, en note, le résultat du dépouillement de ce scrutin, avec les chiffres obtenus par chaque commissaire. Ce résultat se trouve aux Archives nationales, Carton C 2...
Nombre de votants : 72. Nombre de votants : 72.
Fabre (de l'Hérault)..., 46 — — Fabre (de l'Hérault)..., 46 — —
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 382. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 382.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 382. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 382.
verbaux de la Convention, tome 14, page 382. verbaux de la Convention, tome 14, page 382.
...La Convention nationale, ouï le rapport de son comité d'instruction publique, décrète que les travaux de la Bibliothèque et du Dic- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 383. — Les journaux du temps, qui font mention de cette lettre, ne sont pas d'accord ni s...
... des Décrets, n° 284, page 457, la date de la Rochelle, le 26 juin ; l'Auditeur national, n° 281, page 3, la fait partir de Parthenay, le 25 juin; le Point du Jour...
...ra comme date le 26 juin et comme point de départ Niort; enfin le Journal de Perlet, u°281, page 226, date son envoi de Niort, le 25 juin. Le Moniteur universe...
« La Convention nationale, ouï le rapport de son comité d'instruction publique, décrète que les travaux de la Bibliothèque et du Dic- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 383. — Les journaux du temps, qui font mention de cette lettre, ne sont pas d'accord ni sur le jour, ni sur l'endroit d'où elle a été envoyée. Le Journal des Débats et des Décrets, n° 284, page 457, la date de la Rochelle, le 26 juin ; l'Auditeur national, n° 281, page 3, la fait partir de Parthenay, le 25 juin; le Point du Jour, n° 91, page 323, 2» colonne, donnera comme date le 26 juin et comme point de départ Niort; enfin le Journal de Perlet, u°281, page 226, date son envoi de Niort, le 25 juin. Le Moniteur universel le Mercure et les autres journaux n'en font pas mention.
verbaux de la Convention, tome 14, page 383. verbaux de la Convention, tome 14, page 383.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 612
Locuteur: Couthon
...dénonce les administrateurs du district de Bellevue-les-Bains, qui se sont permis de faire incarcérer les officiers municipa...
... cette conduite. U pense que les motifs de cet acte arbitraire sont des refus de certificat de civisme et des arrestations, faute de passeports, de quelques particuliers qui leur ont paru...
...de que ces administrateurs soient tenus de rendre compte de leurs motifs, que provisoirement les of...
...oient remis en liberté et que le comité de Sûreté générale examine la conduite des...
(1) dénonce les administrateurs du district de Bellevue-les-Bains, qui se sont permis de faire incarcérer les officiers municipaux d'Issy-l'Evêque, sans motiver cette conduite. U pense que les motifs de cet acte arbitraire sont des refus de certificat de civisme et des arrestations, faute de passeports, de quelques particuliers qui leur ont paru suspects. Il demande que ces administrateurs soient tenus de rendre compte de leurs motifs, que provisoirement les officiers municipaux soient remis en liberté et que le comité de Sûreté générale examine la conduite des administrateurs pour en faire un prompt rapport.
Locuteur: Lakanal
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Couthon
(La Convention adopte les propositions de Couthon.) (La Convention adopte les propositions de Couthon.)
Locuteur: Couthon
...écrète que l'administration du district de Bellevue-les-Bains rendra compte, imméd...
...ification du présent décret, des motifs de l'arrestation du maire et de quelques officiers municipaux de la commune d'Issy-l'Evêque, et que prov...
« La Convention nationale décrète que l'administration du district de Bellevue-les-Bains rendra compte, immédiatement après la notification du présent décret, des motifs de l'arrestation du maire et de quelques officiers municipaux de la commune d'Issy-l'Evêque, et que provisoirement le maire et les officiers municipaux seront mis à l'instant en libert...
Locuteur: Couthon
« Charge au surplus son comité de Sûreté générale de prendre des renseignements sur la conduite des administrateurs de Bellevue-les-Bains, et de lui en faire incessamment son rapport. ... « Charge au surplus son comité de Sûreté générale de prendre des renseignements sur la conduite des administrateurs de Bellevue-les-Bains, et de lui en faire incessamment son rapport. »
Locuteur: Couthon
Un membre, au nom du comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret pour casser Varrêté du département de Seine-et-Marne, du 8 mars dernier, qui a suspendu de leurs fonctions les membres du conseil général de la commune d'Ecuelles, ainsi que Jacques Gicile, membre du directoire du district de Nemours ; le projet de décret est ainsi conçu (3) : Un membre, au nom du comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret pour casser Varrêté du département de Seine-et-Marne, du 8 mars dernier, qui a suspendu de leurs fonctions les membres du conseil général de la commune d'Ecuelles, ainsi que Jacques Gicile, membre du directoire du district de Nemours ; le projet de décret est ainsi conçu (3) :
Locuteur: Couthon
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, sur l'arrêté du département de Seine-et-Marne, du 8 mars dernier, par lequel Jacques Cicile, membre du directoire de district de Nemours, et les membres du conseil général de la commune d'Ecuelles, sont provisoirement suspendus de leurs fonctions et dénoncés à l'accusat...
...urs accordés aux communes d'Ecuelles et de Mam-mès (4), en indemnités de pertes causées par u,n ouragan ; et Cicile, pour raison de prétendues manœuvres, afin de se faire accorder dans la répartition individuelle une somme au delà de son contingent ;
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, sur l'arrêté du département de Seine-et-Marne, du 8 mars dernier, par lequel Jacques Cicile, membre du directoire de district de Nemours, et les membres du conseil général de la commune d'Ecuelles, sont provisoirement suspendus de leurs fonctions et dénoncés à l'accusateur public, savoir : les membres du conseil général, pour raison des délits prétendus commis dans la répartition des secours accordés aux communes d'Ecuelles et de Mam-mès (4), en indemnités de pertes causées par u,n ouragan ; et Cicile, pour raison de prétendues manœuvres, afin de se faire accorder dans la répartition individuelle une somme au delà de son contingent ;
Locuteur: Couthon
... comme membre du directoire du district de Nemours ; les autorise à reprendre l'exercice de leurs fonctions et défend à ceux qui on...
...ommis pour les remplacer provisoirement de continuer de les remplir. »
celles dudit Cicile, comme membre du directoire du district de Nemours ; les autorise à reprendre l'exercice de leurs fonctions et défend à ceux qui ont pu être commis pour les remplacer provisoirement de continuer de les remplir. »
Locuteur: Couthon
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Maignet
...blics, soumet à la discussion le projet de décret sûr Vorganisation des secours à ... , au nom du comité des secours publics, soumet à la discussion le projet de décret sûr Vorganisation des secours à accorder aux enfants et aux vieillards (1).
Locuteur: Maignet
Ce projet de décret est mis aux voix article par article. Dans le cours de la discussion, plusieurs amendements so... Ce projet de décret est mis aux voix article par article. Dans le cours de la discussion, plusieurs amendements sont adoptés et le décret est rendu dans les termes suivants (2) :
Locuteur: Maignet
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics, décrète... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics, décrète ce qui suit :
Locuteur: Maignet
...ont pour toute ressource que le produit de leurs travaux ont droit aux secours de la nation, toutes les fois que le produit de oe travail n'est plue en proportion avec les besoins de leur famille. « Les père et mère qui n'ont pour toute ressource que le produit de leurs travaux ont droit aux secours de la nation, toutes les fois que le produit de oe travail n'est plue en proportion avec les besoins de leur famille.
Locuteur: Maignet
« Le rapprochement des contributions de chaque famille, et du nombre d'enfants ...
... III, à constater le degré d'aisance ou de détresse où elle se trouvera.
« Le rapprochement des contributions de chaque famille, et du nombre d'enfants dont elle est composée, servira, sauf la modification énoncée au paragraphe 1er du titre III, à constater le degré d'aisance ou de détresse où elle se trouvera.
Locuteur: Maignet
« Celui qui, vivant du produit de son travail, a déjà deux enfants à sa charge, pourra réclamer les secours de la .Nation pour le troisième enfant qui... « Celui qui, vivant du produit de son travail, a déjà deux enfants à sa charge, pourra réclamer les secours de la .Nation pour le troisième enfant qui lui naîtra.
Locuteur: Maignet
« Celui qui, déjà chargé de trois enfants en bas âge, n'a également pour toutes ressources que le produit de son travail, et qui n'est pas compris d...
...ions à une somme excédant cinq journées de travail, pourra réclamer ces mêmes seco...
« Celui qui, déjà chargé de trois enfants en bas âge, n'a également pour toutes ressources que le produit de son travail, et qui n'est pas compris dans les rôles des contributions à une somme excédant cinq journées de travail, pourra réclamer ces mêmes secours pour le quatrième enfant.
« Il en sera de même pour celui qui, ne vivant que du produit de ce travail, et payant (1) Voyez ci-dessus, séance du 26 juin 1793, page 476 le rapport de Maignet. « Il en sera de même pour celui qui, ne vivant que du produit de ce travail, et payant (1) Voyez ci-dessus, séance du 26 juin 1793, page 476 le rapport de Maignet.
Déclare ledit arrêté nul et de nul effet, seulement en ce qui concerne...
...onctions des membres du conseil général de la commune d'Ecuelles, et de (1) Auditeur national, n° 281, page 3 et Journal de Perlet, n° 281, page 227.
Déclare ledit arrêté nul et de nul effet, seulement en ce qui concerne la suspension provisoire des fonctions des membres du conseil général de la commune d'Ecuelles, et de (1) Auditeur national, n° 281, page 3 et Journal de Perlet, n° 281, page 227.
...n, tome 30, page 233, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 383. (2) Collection Baudouin, tome 30, page 233, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 383.
..., tome 30, page 254, et Procès? verbaux de la Convention, tome 14, page 383. (3) Collection Baudouin, tome 30, page 254, et Procès? verbaux de la Convention, tome 14, page 383.
(2) En l'absence de tout renseignement sur cette discussion...
...du Procès-verbal. — Voy. Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 384, et Co...
(2) En l'absence de tout renseignement sur cette discussion, nous avons dû nous borner à insérer le texte même du Procès-verbal. — Voy. Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 384, et Collection Baudouin, tome 30, page 255.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 613
Locuteur: Maignet
une contribution au-dessus de la valeur de cinq journées de travail, mais qui n'excède pas celle de dix, a déj £l Ùi sel charge quatre enfa... une contribution au-dessus de la valeur de cinq journées de travail, mais qui n'excède pas celle de dix, a déj £l Ùi sel charge quatre enfants ; il pourra réclamer des secours pour le cinquième enfant qui lui naîtra.
Locuteur: Maignet
... épouses auront atteint le sixième mois de leur grossesse. « Les secours commenceront, pour les uns et pour les autres, aussitôt que leurs épouses auront atteint le sixième mois de leur grossesse.
Locuteur: Maignet
« Les pères de famille qui auront ainsi obtenu des secours de la nation, en recevront de semblables pour chaque enfant qui leur ... « Les pères de famille qui auront ainsi obtenu des secours de la nation, en recevront de semblables pour chaque enfant qui leur naîtra au delà du troisième, du quatrième et du cinquième.
Locuteur: Maignet
...teint l'âge déterminé pour la cessation de oes secours, et que leur père aura à sa... « Chacun desdits enfants en jouira tant qu'il n'aura pas atteint l'âge déterminé pour la cessation de oes secours, et que leur père aura à sa charge le nombre d'enfants qui ne doivent pas être secourus par la nation.
Locuteur: Maignet
« Mais aussitôt que l'un de oes enfants, qui était à la charge du p...
...ur se nourrir, ou qu'il cessera d'être, de toute manière, à la charge du père, les...
« Mais aussitôt que l'un de oes enfants, qui était à la charge du père seul, aura atteint l'âge où il sera présumé trouver dans lui-même des ressources suffisantes pour se nourrir, ou qu'il cessera d'être, de toute manière, à la charge du père, les secours que le premier des autres enfants avait obtenus, cesseront d'avoir lieu...
Locuteur: Maignet
« Il en sera de même pour les autres enfants qui auront successivement obtenu les secours de la Nation, au fur et à mesure que le mê...
...et que la nation ne doit se charger que de ceux qui excèdent oe nombre.
« Il en sera de même pour les autres enfants qui auront successivement obtenu les secours de la Nation, au fur et à mesure que le même cas arrivera pour leurs frères aînés, en telle sorte que le père doit toujours avoir à sa charge le nombre d'enfants désignés dans les articles 3, 4 et 5, et que la nation ne doit se charger que de ceux qui excèdent oe nombre.
Locuteur: Maignet
...i ne vivaient que du produit du travail de leur père, seront tous à la charge de la nation, si leur père vient à mourir, ou devient infirme de manière à ne pouvoir plus travailler ju... « Les enfants qui ne vivaient que du produit du travail de leur père, seront tous à la charge de la nation, si leur père vient à mourir, ou devient infirme de manière à ne pouvoir plus travailler jusqu'au moment où ils pourront eux-mêmes se livrer au travail | mais, dans ce der...
Locuteur: Maignet
« En cas de mort du mari, la mère de famille qui ne pourrait fournir, par le...
...soins, aura également droit aux secours de la nation.
« En cas de mort du mari, la mère de famille qui ne pourrait fournir, par le travail, à ses Desoins, aura également droit aux secours de la nation.
Locuteur: Maignet
« Si ceux qui les obtiendront n'ont pas de domicile, et que leurs parents, leurs a... « Si ceux qui les obtiendront n'ont pas de domicile, et que leurs parents, leurs amis, ou des étrangers ne veuillent pas les recueillir, en profitant des secours ...
Locuteur: Maignet
...s qui seront établies dans les sections de la République, sur le prix de la journée du travail. ... insaisissable, dont le taux sera réglé tous les deux ans par les administrations qui seront établies dans les sections de la République, sur le prix de la journée du travail.
Locuteur: Maignet
...pourront néanmoins s'élever dans aucune de oes sections, savoir : pour les enfants, au-dessus de 80 livres, et pour les mères de famille, au-dessus de 120. « Ils ne pourront néanmoins s'élever dans aucune de oes sections, savoir : pour les enfants, au-dessus de 80 livres, et pour les mères de famille, au-dessus de 120.
Locuteur: Maignet
... commencera pour l'enfant, du jour même de sa naissance, et finira lorsqu'il aura atteint l'âge de douze ans ; elle commencera pour la mère de famille qui se trouvera comprise dans les rôles de secours, en vertu des disposition de l'article 12 ci-dessus, du jour de la mort de son mari, et durera tant que ses besoin... « Cette pension commencera pour l'enfant, du jour même de sa naissance, et finira lorsqu'il aura atteint l'âge de douze ans ; elle commencera pour la mère de famille qui se trouvera comprise dans les rôles de secours, en vertu des disposition de l'article 12 ci-dessus, du jour de la mort de son mari, et durera tant que ses besoins subsisteront.
Locuteur: Maignet
...riodes. Elle sera entière jusqu'à l'âge de dix ans. A cette époque, elle diminuera... « La pension accordée aux enfants aura, pendant sa durée, deux périodes. Elle sera entière jusqu'à l'âge de dix ans. A cette époque, elle diminuera d'un tiers, et sera ainsi continuée jusqu'à ce que l'enfant ait accompli sa dou...
Locuteur: Maignet
« Néanmoins, si quelques-uns de oes enfants se trouvaient à oes deux différentes époques, à raison de quelques infirmités, dans le cas de ne pouvoir souffrir oes retranchements ...
...ns, la municipalité du lieu du domicile de l'enfant continuera, après y avoir été ...
...ns supérieures, sur le vu du certificat de l'officier de santé près l'agence de l'arrondissement à le porter sur son rôle de secours pour les sommes qui auront été ...
« Néanmoins, si quelques-uns de oes enfants se trouvaient à oes deux différentes époques, à raison de quelques infirmités, dans le cas de ne pouvoir souffrir oes retranchements ou suppressions, la municipalité du lieu du domicile de l'enfant continuera, après y avoir été autorisée par les administrations supérieures, sur le vu du certificat de l'officier de santé près l'agence de l'arrondissement à le porter sur son rôle de secours pour les sommes qui auront été réglées par l'administration, sans que, dans aucun cas, ces sommes puissent excé...
Locuteur: Maignet
...administratifs, sur le vu du certificat de l'officier de santé ; elle ne pourra néanmoins jamais... ...la veuve sera toujours proportionnée à ses besoins, et déterminée par les corps administratifs, sur le vu du certificat de l'officier de santé ; elle ne pourra néanmoins jamais excéder le maximum qui sera réglé.
Locuteur: Maignet
...par la nation, étant 1 parvenus à l'âge de 12 ans, et qui auront « Les enfants secourus par la nation, étant 1 parvenus à l'âge de 12 ans, et qui auront

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 614
Locuteur: Maignet
« En cas de mort de l'enfant qui lui a été confié, elle ser...
...es trois jours du décès, au même membre de l'agence, et de lui rapporter l'acte mortuaire qui lui sera délivré gratis e...
« En cas de mort de l'enfant qui lui a été confié, elle sera également tenue d'en donner avis, dan® les trois jours du décès, au même membre de l'agence, et de lui rapporter l'acte mortuaire qui lui sera délivré gratis et sur papier libre.
Locuteur: Maignet
montré du goût ou de l'aptitude pour une profession mécanique, seront mis en apprentissage aux frais de la nation. montré du goût ou de l'aptitude pour une profession mécanique, seront mis en apprentissage aux frais de la nation.
Locuteur: Maignet
...ion fournira pendant deux ans aux frais de l'apprentissage, et à l'entretien desdi... «La nation fournira pendant deux ans aux frais de l'apprentissage, et à l'entretien desdits enfants, si besoin est.
Locuteur: Maignet
...urra excéder, dans aucun lieu, la somme de 100 livres pour chaque année. ...ra également, tous les deux ans, fixée par les corps administratifs ; elle ne pourra excéder, dans aucun lieu, la somme de 100 livres pour chaque année.
Locuteur: Maignet
...d, sont fixés, pour toutes les sections de la République, à 200 livres, une fois p... ...r à l'agriculture, auront également droit à oes seconds seeours qui, à leur égard, sont fixés, pour toutes les sections de la République, à 200 livres, une fois payée.
Locuteur: Maignet
...élivrée sur leur simple quittance, lors de leur établissement, par le receveur de la section de la République, où ils seront domiciliés... « Cette somme leur sera délivrée sur leur simple quittance, lors de leur établissement, par le receveur de la section de la République, où ils seront domiciliés.
Locuteur: Maignet
...i se présenteront pour réclamer, au nom de l'enfant qui va naître, les secours qui lui sont dus,_ seront tenus de se soumettre à faire allaiter l'enfant ... (( Ceux qui se présenteront pour réclamer, au nom de l'enfant qui va naître, les secours qui lui sont dus,_ seront tenus de se soumettre à faire allaiter l'enfant par sa mère.
Locuteur: Maignet
a La mère ne pourra se dispenser de remplir oe devoir, qu'en rapportant un certificat de l'officier de santé, établi près l'agence, par lequel... a La mère ne pourra se dispenser de remplir oe devoir, qu'en rapportant un certificat de l'officier de santé, établi près l'agence, par lequel il sera constaté qu'il y a impossibilité ou danger dans oet allaitement soit po...
Locuteur: Maignet
« Il sera accordé à la mère, pour frais de couches, une somme de 18 livres ; il sera ajouté 12 livres po... « Il sera accordé à la mère, pour frais de couches, une somme de 18 livres ; il sera ajouté 12 livres pour une layette en faveur des mères qui allaiteront elles-mêmes leurs enfants.
Locuteur: Maignet
...urront remplir ce devoir, seront tenues de faire connaître au membre de l'agence, pris dans leur commune, le li...
...placé leur enfant, et d'indiquer le nom de la nourrioe à qui elles l'ont confié.
« Les mère® qui ne pourront remplir ce devoir, seront tenues de faire connaître au membre de l'agence, pris dans leur commune, le lieu où est placé leur enfant, et d'indiquer le nom de la nourrioe à qui elles l'ont confié.
Locuteur: Maignet
...ssant d'une pension, sera tenue, en cas de maladie, soit d'elle, soit de l'enfant, d'en donner, dans le jour, avis au membre de l'agence dans l'arrondissement duquel elle se trouve, afin que celui-ci en donne de suite connaissance à l'officier de santé. o La nourrioe qui sera chargée d'un enfant jouissant d'une pension, sera tenue, en cas de maladie, soit d'elle, soit de l'enfant, d'en donner, dans le jour, avis au membre de l'agence dans l'arrondissement duquel elle se trouve, afin que celui-ci en donne de suite connaissance à l'officier de santé.
Locuteur: Maignet
...lle ne sera payée que sur un certificat de vie délivré gratis et sur papier libre,... ...s tous les cas où l'on réclamera la pension d'un enfant secouru par la nation, elle ne sera payée que sur un certificat de vie délivré gratis et sur papier libre, par un officier municipal ou notable, ou tout autre officier public.
Locuteur: Maignet
« Si la personne chargée de l'entretien de l'enfant était convaincue d'avoir continué, après la mort de l'enfant, de percevoir la pension qui lui était acco...
...ectionnelle, et poursuivie à la requête de l'agence, en remboursement de ce qu'elle aura reçu illégitimement.
« Si la personne chargée de l'entretien de l'enfant était convaincue d'avoir continué, après la mort de l'enfant, de percevoir la pension qui lui était accordée, elle sera dénoncée à la police correctionnelle, et poursuivie à la requête de l'agence, en remboursement de ce qu'elle aura reçu illégitimement.
Locuteur: Maignet
« La nation se charge de l'éducation physique et morale des enfa... « La nation se charge de l'éducation physique et morale des enfants connus sous le nom d'enfants abandonnés.
Locuteur: Maignet
...s ; elle pourra y entrer à telle époque de sa grossesse qu'elle voudra. ...strict une maison où la fille enceinte pourra se retirer pour y faire ses couches ; elle pourra y entrer à telle époque de sa grossesse qu'elle voudra.
Locuteur: Maignet
...nceinte, et qui aura besoin des secours de la nation, aura droit de les réclamer. « Toute fille qui déclarera vouloir allaiter elle-même l'enfant dont elle sera enceinte, et qui aura besoin des secours de la nation, aura droit de les réclamer.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 615
Locuteur: Maignet
lès mères de famille, c'est-à-dire, à faire connaître à la municipalité de son domicile ses intentions et ses beso... lès mères de famille, c'est-à-dire, à faire connaître à la municipalité de son domicile ses intentions et ses besoins.
Locuteur: Maignet
...oques où ces enfants seront à la charge de la nation, des dangers, soit pour leurs...
...t pour leur santé, à les laisser auprès de leur mère, l'agence, après en avoir réf...
« S'il y avait, dans quelques-unes des époques où ces enfants seront à la charge de la nation, des dangers, soit pour leurs mœurs, soit pour leur santé, à les laisser auprès de leur mère, l'agence, après en avoir référé aux corps administratifs supérieurs, et d'après leur arrêté, les retirera et...
Locuteur: Maignet
... Il sera fourni par la nation aux frais de gésine de la mère, a tous ses besoins pendant le temps de son séjour qui durera jusqu'à ce qu'elle soit parfaitement rétablie de ses couches : le secret le plus inviola... « Il sera fourni par la nation aux frais de gésine de la mère, a tous ses besoins pendant le temps de son séjour qui durera jusqu'à ce qu'elle soit parfaitement rétablie de ses couches : le secret le plus inviolable sera gardé sur tout ce qui la concernera.
Locuteur: Maignet
Il sera donné avis de la.naissance de l'enfant à l'agence de secours, qui le placera de suite chez une nourrice. Il sera donné avis de la.naissance de l'enfant à l'agence de secours, qui le placera de suite chez une nourrice.
Locuteur: Maignet
...un ou plusieurs des enfants à la charge de la nation. ...res que ceux secourus par la nation, die se présenter à l'agence pour y prendre un ou plusieurs des enfants à la charge de la nation.
Locuteur: Maignet
...s mœurs, soit pour l'éducation physique de l'enfant, et avoir consulté la municipa... « L'agence, après avoir reconnu qu'il y a sûreté et avantage, soit pour les mœurs, soit pour l'éducation physique de l'enfant, et avoir consulté la municipalité sur laquelle l'enfant sera né ou aura été exposé, en fera la délivrance.
Locuteur: Maignet
...dans le cas contraire, par deux membres de l'agence. ...ance qui leur a été faite. Le tout sera signé d'elles, si elle® le savent ; et, dans le cas contraire, par deux membres de l'agence.
Locuteur: Maignet
...nnes qui se présenteront, seront tenues de se soumettre aux conditions suivantes : 1° de ne pouvoir renvoyer ces enfants sans en avoir prévenu le membre de l'agence de leur commune, au moins quinze jours d'avance ; 2° de faire fréquenter assidûment par les enfants les écoles nationales ; 3° de les mettre en apprentissage aux époques... « Les personnes qui se présenteront, seront tenues de se soumettre aux conditions suivantes : 1° de ne pouvoir renvoyer ces enfants sans en avoir prévenu le membre de l'agence de leur commune, au moins quinze jours d'avance ; 2° de faire fréquenter assidûment par les enfants les écoles nationales ; 3° de les mettre en apprentissage aux époques indiquées, si ces enfants ne préfèrent s'adonner à l'agriculture.
Locuteur: Maignet
« Il sera toujours libre à l'agence de retirer ces enfants aussitôt qu'elle aura reconnu qu'il y a du danger de les laisser plus longtemps au pouvoir de ces personnes. « Il sera toujours libre à l'agence de retirer ces enfants aussitôt qu'elle aura reconnu qu'il y a du danger de les laisser plus longtemps au pouvoir de ces personnes.
Locuteur: Maignet
...é à recevoir les enfants qui naîtraient de mères non retirées dans l'hospice. « Chaque municipalité sera tenue d'indiquer un lieu destiné à recevoir les enfants qui naîtraient de mères non retirées dans l'hospice.
Locuteur: Maignet
...ue soit le lieu indiqué pour ces sortes de dépôts, chaque municipalité doit y fair...
...out ce qui est nécessaire pour la santé de l'enfant, et la plus entière liberté po...
« Quel que soit le lieu indiqué pour ces sortes de dépôts, chaque municipalité doit y faire trouver tout ce qui est nécessaire pour la santé de l'enfant, et la plus entière liberté pour ceux qui porteront lesdits enfanta
Locuteur: Maignet
...cipalité pourvoira aux premiers besoins de l'enfant, et fera avertir le membre de l'agence pris dans sa commune, lequel, ... « Chaque municipalité pourvoira aux premiers besoins de l'enfant, et fera avertir le membre de l'agence pris dans sa commune, lequel, à son tour, fera appeler une des nourrices reçues.
Locuteur: Maignet
... qu'après avoir été admise par l'agence de secours, sur le certificat de l'officier de santé. « Aucune femme ne pourra être reçue à exercer cet emploi, qu'après avoir été admise par l'agence de secours, sur le certificat de l'officier de santé.
Locuteur: Maignet
« Il sera tenu par l'agence, registre de cette admission ; le certificat de l'officier de santé sera également transcrit sur ledi... « Il sera tenu par l'agence, registre de cette admission ; le certificat de l'officier de santé sera également transcrit sur ledit registre.
Locuteur: Maignet
...tout le temps qu'ils seront à la charge de la nation, en se conformant, par les nourrices, aux dispositions de l'article 13 ci-dessus ; et pendant tou... « Ces enfants pourront rester chez leur nourrice pendant tout le temps qu'ils seront à la charge de la nation, en se conformant, par les nourrices, aux dispositions de l'article 13 ci-dessus ; et pendant tout ce temps, elles recevront la pension attachée à chaque âge.
Locuteur: Maignet
...ques où ces enfants seront à ],a charge de la nation, les nourrices ne veulent plu... « Si, après le sevrage, ou à toute autre des époques où ces enfants seront à ],a charge de la nation, les nourrices ne veulent plus les garder, et que personne ne se présente pour les prendre, ils seront portés...
Locuteur: Maignet
...x vieillards, sera divisé en deux corps de logis, ... hospice, qui ne formera qu'un seul et même établissement avec oelui consacré aux vieillards, sera divisé en deux corps de logis,

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 616
Locuteur: Maignet
...rangers, seront inoculés par l'officier de santé, à l'âge et aux époques qu'il cro... ...us par la nation, soit chez leurs parents, soit dans l'hospice, soit chez des étrangers, seront inoculés par l'officier de santé, à l'âge et aux époques qu'il croira les plus propres à cette opération.
Locuteur: Maignet
...ussitôt que l'âge ne lui permettra plus de trouver dans son travail des ressources... « Le vieillard indigent sera secouru aussitôt que l'âge ne lui permettra plus de trouver dans son travail des ressources suffisantes contre le besoin.
Locuteur: Maignet
...s à ses besoins, augmenteront en raison de la diminution présumée du produit du tr... « Les secours que la nation doit au vieillard devant être proportionnés à ses besoins, augmenteront en raison de la diminution présumée du produit du travail.
Locuteur: Maignet
« Ces secours seront de deux espèces : secours à domicile, seco... « Ces secours seront de deux espèces : secours à domicile, secours dans les hospices ; mais ils ne pourront être obtenus cumulati-vement par le...
Locuteur: Maignet
« S'ils n'ont pas de domicile, ils pourront recevoir ces mêm...
...mis, ou partout ailleurs dans l'étendue de leur département ou autre division qui ...
« S'ils n'ont pas de domicile, ils pourront recevoir ces mêmes secours chez leurs parents ou amis, ou partout ailleurs dans l'étendue de leur département ou autre division qui représenterait celle-ci.
Locuteur: Maignet
de toute retenue, incessible et insaisissa...
...sera fixé tous les deux ans sur le prix de la journée du travail, par les administ...
de toute retenue, incessible et insaisissable, dont le taux sera fixé tous les deux ans sur le prix de la journée du travail, par les administrations supérieures.
Locuteur: Maignet
« Le maximum de ces secours ne pourra s'élever, dans aucune division de la République, au-dessus de 120 livres. « Le maximum de ces secours ne pourra s'élever, dans aucune division de la République, au-dessus de 120 livres.
Locuteur: Maignet
...ui, sans avoir atteint l'une ou l'autre de ces périodes, sera néanmoins, par une déperdition prématurée de ses forces, dans le cas d'obtenir des secours de la nation, pourra les réclamer en rapportant un certificat de deux officiers de santé et de l'agence de secours. « Le citoyen qui, sans avoir atteint l'une ou l'autre de ces périodes, sera néanmoins, par une déperdition prématurée de ses forces, dans le cas d'obtenir des secours de la nation, pourra les réclamer en rapportant un certificat de deux officiers de santé et de l'agence de secours.
Locuteur: Maignet
« Il en sera de même pour celui qui, étant déjà secouru par la nation, croira avoir droit, à raison de ses besoins, à une plus forte pension q... « Il en sera de même pour celui qui, étant déjà secouru par la nation, croira avoir droit, à raison de ses besoins, à une plus forte pension que celle attachée à son âge ; mais, dans aucun cas, elle ne pourra excéder le ma...
Locuteur: Maignet
..., pour y recevoir en nature les secours de la nation. ... se retirer dans l'hospice qui sera établi dans l'arrondissement où il se trouve, pour y recevoir en nature les secours de la nation.
Locuteur: Maignet
...la permission : dans ce cas, il recevra de nouveau, à domicile ou partout ailleurs... ...rès avoir exposé ses motifs aux administrations supérieures, et en avoir obtenu la permission : dans ce cas, il recevra de nouveau, à domicile ou partout ailleurs où il se retirera, la pension dont il jouissait auparavant.
Locuteur: Maignet
..., ne pourra être appliqué à aucun genre de travail dont le produit tourne au profit de la maison. « Le vieillard qui se retirera dans l'hospice, ne pourra être appliqué à aucun genre de travail dont le produit tourne au profit de la maison.
Locuteur: Maignet
« Néanmoins il sera mis auprès de lui des moyens de s'occuper, s'il le juge à propos, de la manière la plus convenable à ses goûts et à ses facultés ; le produit de ce travail volontaire appartiendra, dan... « Néanmoins il sera mis auprès de lui des moyens de s'occuper, s'il le juge à propos, de la manière la plus convenable à ses goûts et à ses facultés ; le produit de ce travail volontaire appartiendra, dans son entier, au vieil lard.
Locuteur: Maignet
...d aura, dans tous les temps, la faculté de disposer du produit de oe travail, ainsi que de son mobilier. « Le vieillard aura, dans tous les temps, la faculté de disposer du produit de oe travail, ainsi que de son mobilier.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 617
Locuteur: Maignet
...il : savoir : les femmes, le certificat de grossesse qui leur sera délivré par l'officier de. santé, l'extrait des contributions de leur mari, et les extraits de naissance de tous leurs enfants; et les vieillards, les extraits de leur acte de naissance : ces différents actes leur seront délivrés gratis, et sur pap... « Ceux qui se présenteront pour réclamer des seoours, remettront au conseil : savoir : les femmes, le certificat de grossesse qui leur sera délivré par l'officier de. santé, l'extrait des contributions de leur mari, et les extraits de naissance de tous leurs enfants; et les vieillards, les extraits de leur acte de naissance : ces différents actes leur seront délivrés gratis, et sur papier libre.
Locuteur: Maignet
« Tous les secours accordés sous forme de pension, seront payés par trimestre, et... « Tous les secours accordés sous forme de pension, seront payés par trimestre, et toujours d'avance, à ceux qui les auront obtenus.
Locuteur: Maignet
Formation des rôles de secours. Formation des rôles de secours.
Locuteur: Maignet
... administratifs, par le conseil général de la commune, deux rôles de secours : dans l'un, seront compris les... « U sera formé annuellement, deux mois avant la session des corps administratifs, par le conseil général de la commune, deux rôles de secours : dans l'un, seront compris les enfants ; dans l'autre, les vieillards qu'il croira devoir être secourus par la...
Locuteur: Maignet
« Les rôles contiendront le nom de famille de la personne indigente, les causes et le...
...porter dans telle ou telle autre classe de traitement. En cas de refus du secours, les motifs en seront également portés en marge du rôle, à côté du nom de la personne qui aura réclamé le secours...
« Les rôles contiendront le nom de famille de la personne indigente, les causes et les motifs qui l'ont fait porter dans telle ou telle autre classe de traitement. En cas de refus du secours, les motifs en seront également portés en marge du rôle, à côté du nom de la personne qui aura réclamé le secours, et qui ne sera porté que pour mémoire.
Locuteur: Maignet
...chés pendant deux mois ; chaque citoyen de l'arrondissement aura le droit de faire toutes les observations qu'il cro... « Ces rôles seront publiés et affichés pendant deux mois ; chaque citoyen de l'arrondissement aura le droit de faire toutes les observations qu'il croira convenables.
Locuteur: Maignet
...qui sera, à cet effet, ouvert au greffe de chaque municipalité, et elles seront si... « Ces observations seront inscrites sur un registre qui sera, à cet effet, ouvert au greffe de chaque municipalité, et elles seront signées du citoyen, s'il le sait, ou, à son défaut, par le secrétaire-greffier.
Locuteur: Maignet
néral de la commune examinera les observa- néral de la commune examinera les observa-
Locuteur: Maignet
... y fera droit, en faisant mention, lors de la formation définitive de ses rôles, des motifs de sa décision. tions qui auront été faites et y fera droit, en faisant mention, lors de la formation définitive de ses rôles, des motifs de sa décision.
Locuteur: Maignet
(c Le conseil général de chaque commune est autorisé à rejeter les demandes de secours qui seraient formées par ceux q...
...son ae leurs contributions et du nombre de leurs enfants, s'il est reconnu, après ...
...é, qu'ils jouissent, malgré la modicité de leurs impositions, d'une aisance qui le...
(c Le conseil général de chaque commune est autorisé à rejeter les demandes de secours qui seraient formées par ceux qui croiraient y avoir droit à raison ae leurs contributions et du nombre de leurs enfants, s'il est reconnu, après la discussion qui aura lieu en présence du réclamant, ou après qu'il y aura été appelé, qu'ils jouissent, malgré la modicité de leurs impositions, d'une aisance qui les met au-dessus des besoins.
Locuteur: Maignet
...indre des décisions du. conseil général de la commune, pourront adresser leurs réc... « Tous citoyens qui croiraient avoir à se plaindre des décisions du. conseil général de la commune, pourront adresser leurs réclamations aux administrations supérieures, qui y feront droit.
Locuteur: Maignet
...autre, croiront avoir droit aux secours de la nation, se présenteront à la municipalité de leur domicile, et lui adresseront leurs... « Ceux qui, dans l'intervalle d'une année à l'autre, croiront avoir droit aux secours de la nation, se présenteront à la municipalité de leur domicile, et lui adresseront leurs réclamations avec les titres sur lesquels ils les appuient.
Locuteur: Maignet
... seront portés sur le rôle général lors de la prochaine formation. « S'ils sont admis et que les besoins continuent, ils seront portés sur le rôle général lors de la prochaine formation.
Locuteur: Maignet
...les les auront arrêtés, à chaque agence de canton. « Tous les rôles seront renvoyés par les administrations, aussitôt qu'elles les auront arrêtés, à chaque agence de canton.
Locuteur: Maignet
... qui lui auront été assurés par l'effet de la répartition secondaire qui aura été ... ...tration enverra annuellement, et toujours d'avance, à chaque agence, les secours qui lui auront été assurés par l'effet de la répartition secondaire qui aura été faite.
Locuteur: Maignet
Des agences de secours. Des agences de secours.
Locuteur: Maignet
« Les agences de secours qui seront for- « Les agences de secours qui seront for-
Locuteur: Maignet
mées dans l'arrondissement de chaque assem- mées dans l'arrondissement de chaque assem-

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 618
Locuteur: Maignet
« Cette première agence sera composée de 8 citoyens et de 8 citoyennes pris dans la ville. « Cette première agence sera composée de 8 citoyens et de 8 citoyennes pris dans la ville.
Locuteur: Maignet
« Les membres de chaque agence seront nommés par les conseils généraux des communes de l'arrondissement, aux époques et avec l... « Les membres de chaque agence seront nommés par les conseils généraux des communes de l'arrondissement, aux époques et avec les formalités qui seront indiquées pour l'élection des municipalités.
Locuteur: Maignet
« Les fonctions des agences seront de différentes espèces. Elles consisteront... « Les fonctions des agences seront de différentes espèces. Elles consisteront :
Locuteur: Maignet
...e, aux personnes portées dans les rôles de chaque municipalité, les secours qui le...
... si les pensions ne sont pas détournées de leur destination, à visiter oes citoyen...
...rs maladies, à leur assurer les secours de l'officier de santé. Toutes oes dernières fonctions s...
1° A distribuer, chaque trimestre, aux personnes portées dans les rôles de chaque municipalité, les secours qui leur auront été assignés, à en surveiller l'emploi, à examiner si les pensions ne sont pas détournées de leur destination, à visiter oes citoyens dans leurs maladies, à leur assurer les secours de l'officier de santé. Toutes oes dernières fonctions seront particulièrement confiées aux citoyennes;
Locuteur: Maignet
... d'après les demandes des municipalités de l'arrondissement, les travaux qui devro... 2° À déterminer, d'après les demandes des municipalités de l'arrondissement, les travaux qui devront être faits chaque année, à en indiquer la nature, l'étendue et le lieu où ils...
Locuteur: Maignet
« Si, quelque municipalité de l'arrondissement croyait avoir à se plaindre de la nature et du placement des travaux a...
...lle les croyait contraires aux intérêts de l'arrondissement, ou moins pressants qu...
...avoir consulte les autres municipalités de l'arrondissement, prononceront sur les ...
« Si, quelque municipalité de l'arrondissement croyait avoir à se plaindre de la nature et du placement des travaux arrêtés par l'agence, ou si elle les croyait contraires aux intérêts de l'arrondissement, ou moins pressants que d'autres qu'elle indiquerait, elle adressera ses plaintes aux corps administratifs, qui, après avoir entendu l'agenoe et avoir consulte les autres municipalités de l'arrondissement, prononceront sur les réclamations.
Locuteur: Maignet
« Si, dans le cours de leurs visites, les membres des agents apprenaient que les secours sont détournés de leur véritable destination, ils en aver... « Si, dans le cours de leurs visites, les membres des agents apprenaient que les secours sont détournés de leur véritable destination, ils en avertiront la municipalité où
Locuteur: Maignet
...ndividu secouru, et la mettront en état de prendre les précautions nécessaires pou... est domicilié l'individu secouru, et la mettront en état de prendre les précautions nécessaires pour remédier à l'abus.
Locuteur: Maignet
(( Les municipalités de l'arrondissement auront la surveillance sur l'agenoe de secours, mais elles ne pourront qu'adre... (( Les municipalités de l'arrondissement auront la surveillance sur l'agenoe de secours, mais elles ne pourront qu'adresser leurs plaintes aux corps administratifs, qui, après avoir vérifié le fait, ...
Locuteur: Maignet
« Les agences de secours seront tenues d'adresser, tous les ans, le compte de leur gestion aux corps administratifs, ...
...n feront connaître l'aperçu par la voie de l'impression.
« Les agences de secours seront tenues d'adresser, tous les ans, le compte de leur gestion aux corps administratifs, qui, après les avoir examinés, et avoir pris auprès des municipalités les rensei...
...aires sur les faits qui pourront présenter des difficultés, les arrêteront, et en feront connaître l'aperçu par la voie de l'impression.
Locuteur: Maignet
« Il sera établi près de chaque agence, un officier de santé chargé du soin de visiter à domicile et gratuitement tous... « Il sera établi près de chaque agence, un officier de santé chargé du soin de visiter à domicile et gratuitement tous les individus secourus par la nation, d'après la liste qui lui sera remise annu...
Locuteur: Maignet
« L'officier de santé sera ténu de se transporter, sur le premier ftvis qu...
...hez le citoyen indigent qui aura besoin de ses secours.
« L'officier de santé sera ténu de se transporter, sur le premier ftvis qui lui en sera donné par l'agenoe, chez le citoyen indigent qui aura besoin de ses secours.
Locuteur: Maignet
« Il sera en outre tenu de faire tous les mois une visite générale chez les citoyens portés aux rôles de secours, et de rendre compte par écrit à l'agenoe de l'état où ils se trouvent. « Il sera en outre tenu de faire tous les mois une visite générale chez les citoyens portés aux rôles de secours, et de rendre compte par écrit à l'agenoe de l'état où ils se trouvent.
Locuteur: Maignet
_« Il formera annuellement un journal de tout oe que dans le cours de ses traitements il aura remarqué d'extraordinaire, de oe qu'il croira utile a l'humanité et a... _« Il formera annuellement un journal de tout oe que dans le cours de ses traitements il aura remarqué d'extraordinaire, de oe qu'il croira utile a l'humanité et avantageux à la République ; il en remettra un double à l'agenoe et en enverra un...
Locuteur: Maignet
...a formé dans le lieu le plus convenable de l'arrondissement, un dépôt de pharmacie où l'on ira prendre les remèdes sur l'or-donnance de l'officier de santé, à qui il est expressément défend... « Il sera formé dans le lieu le plus convenable de l'arrondissement, un dépôt de pharmacie où l'on ira prendre les remèdes sur l'or-donnance de l'officier de santé, à qui il est expressément défendu d'en fournir.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 619
Locuteur: Maignet
« Le traitement de chaque officier de santé est fixé à 500* livres. « Le traitement de chaque officier de santé est fixé à 500* livres.
Locuteur: Maignet
« L'officier de santé sera nommé par l'agence^ à la plu... « L'officier de santé sera nommé par l'agence^ à la pluralité absolue des suffrages.
Locuteur: Maignet
...aits, et après avoir entendu l'officier de santé et l'agence de secours. ...n supérieure, sur les plaintes des munici: palités, après une vérification des faits, et après avoir entendu l'officier de santé et l'agence de secours.
Locuteur: Maignet
« Il sera également nommé, de la même manière que dessus, par chaque ... « Il sera également nommé, de la même manière que dessus, par chaque agence, une accoucheuse, qui accordera gratis ses secours aux femmes qui seront ...
Locuteur: Maignet
Chaque agence rédigera un projet de règlement pour son régime intérieur, la tenue de ses assemblées et autres objets y relat... Chaque agence rédigera un projet de règlement pour son régime intérieur, la tenue de ses assemblées et autres objets y relatifs ; elle le soumettra à l'approbation des corps administratifs.
Locuteur: Maignet
« L'officier de santé aura séance dans les assemblées de l'agence, mais seulement avec voix cons... « L'officier de santé aura séance dans les assemblées de l'agence, mais seulement avec voix consultative (1). »
Locuteur: Drouët
présente un projet de décret sur Vorganisation des postes et ... présente un projet de décret sur Vorganisation des postes et messageries.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
, au nom du comité de Salut public, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à confier désormais les ...
...es ports à des lieutenants et enseignes de vaisseau ; il s'exprime ainsi (1) :
, au nom du comité de Salut public, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à confier désormais les constructions et radoubs des vaisseaux aux ingénieurs et officiers des travaux et le soin des mouvements des ports à des lieutenants et enseignes de vaisseau ; il s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...ens, l'organisation civile et militaire de la marine a laissé un grand vide dans l... Citoyens, l'organisation civile et militaire de la marine a laissé un grand vide dans le service des mouvements des ports.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...fois confié aux capitaines et officiers de port. Il appartient aujourd'hui au chef des travaux, ingénieurs de la marine sous l'autorité de l'ordonnateur. Ce service était autrefois confié aux capitaines et officiers de port. Il appartient aujourd'hui au chef des travaux, ingénieurs de la marine sous l'autorité de l'ordonnateur.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...nstruction et réparations des vaisseaux de la République. Ils sont forcés de négliger cet objet si important pour do... Le nombre des officiers des travaux serait à peine suffisant pour les construction et réparations des vaisseaux de la République. Ils sont forcés de négliger cet objet si important pour donner leurs soins aux mouvements du port.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
Le service souffre considérablement de oe partage, surtout dans un moment où les ennemis de la République doivent avoir la plus gra... Le service souffre considérablement de oe partage, surtout dans un moment où les ennemis de la République doivent avoir la plus grande activité.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
... le service dans toutes les parties est de borner aux constructions et radoubs des...
... ingénieurs et officiers des travaux et de confier à des officiers de la marine le soin des mouvements.
Un des moyens par lesquels il est possible d'assurer le service dans toutes les parties est de borner aux constructions et radoubs des vaisseaux les fonctions des ingénieurs et officiers des travaux et de confier à des officiers de la marine le soin des mouvements.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
En conséquence le comité m'a chargé de vous présenter le projet de décret suivant (2) : En conséquence le comité m'a chargé de vous présenter le projet de décret suivant (2) :
... n'avons aucun détail sur la discussion de ce projet de décret qui fut effectivement reprise le lendemain 29 juin. Le Procès-verbal de la Convention et le Moniteur n'en parle...
...n est fait mention dans divers journaux de l'époque (Voy. Journal des Débats et des Décrets, juin 1793, page 461. — L'Auditeur national, n° 281, du 29 juin 1793, page 4. — Les Révolutions de Paris, de Prud homme, n° 209, page 690. — Le Journal de Perlet, juin-juillet 1793, page 234.
(2) Nous n'avons aucun détail sur la discussion de ce projet de décret qui fut effectivement reprise le lendemain 29 juin. Le Procès-verbal de la Convention et le Moniteur n'en parlent pas : mais il en est fait mention dans divers journaux de l'époque (Voy. Journal des Débats et des Décrets, juin 1793, page 461. — L'Auditeur national, n° 281, du 29 juin 1793, page 4. — Les Révolutions de Paris, de Prud homme, n° 209, page 690. — Le Journal de Perlet, juin-juillet 1793, page 234.
(1) Les Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 407, porte... (1) Les Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 407, portent à cette place la mention suivante :
...rs établissements dans plusieurs points de la République, à l'instar de celui de Paris, et elle a renvoyé au comité, pour lui présenter un projet de décret d'après ce principe. ... été renvoyés au comité. La Convention a décrété en principe qu'il y aurait divers établissements dans plusieurs points de la République, à l'instar de celui de Paris, et elle a renvoyé au comité, pour lui présenter un projet de décret d'après ce principe.
Le Journal de Perlet nous donne le texte des articles adoptés; ces articles appartiennent à un projet de décret dont Lebreton était rapporteur. ... Le Journal de Perlet nous donne le texte des articles adoptés; ces articles appartiennent à un projet de décret dont Lebreton était rapporteur. Nous ignorons pour
...tionale, après avoir entendu son comité de Salut public, décrète que les fonctions...
...et officiers des travaux dans les ports de la République, seront désormais bornées...
...a confié à des lieutenants et enseignes de vaisseau dont le nombre et le traitemen...
..., et non Lebreton, qui soumît le projet de décret à la discussion.
« La Convention nationale, après avoir entendu son comité de Salut public, décrète que les fonctions des ingénieurs et officiers des travaux dans les ports de la République, seront désormais bornées aux constructions et radoubs des vaisseaux, et que le soin des mouvements des ports sera confié à des lieutenants et enseignes de vaisseau dont le nombre et le traitement seront fixés conformément au tableau ci-après. quelle raison ce fut Drouët, et non Lebreton, qui soumît le projet de décret à la discussion.
Dans aucun recueil de lois nous n'avons trace du décret rendu ; mais le Procès-verbal de la séance du 29 juin (Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 433) nous ...
...adoptés dans cette séance et dans celle de la veille, 28 juin, furent tous classés...
...pothèse semble résulter du rapport même de Lebreton que nous insérons aux annexes de la séance (Voy. ci-après, page 625.)
Dans aucun recueil de lois nous n'avons trace du décret rendu ; mais le Procès-verbal de la séance du 29 juin (Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 433) nous apprend que les articles adoptés dans cette séance et dans celle de la veille, 28 juin, furent tous classés par le rapporteur sous les n0» 7 à 14. Il est vraisemblable que c était un décr...
...des postes et messageries adopté dans les séances des 23 et 24 juillet. Cette hypothèse semble résulter du rapport même de Lebreton que nous insérons aux annexes de la séance (Voy. ci-après, page 625.)
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 407, (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 407,

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 620
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...erreur et sur les insinuations perfides de Buzot, aux actes liberticides du département de l'Eure. Ils abjurent formellement cette...
...ffronté la vengeance et les baïonnettes de ceux qui persistent encore dans leur av...
Ils rétractent l'adhésion qu'ils ont donnée, dans un moment d'erreur et sur les insinuations perfides de Buzot, aux actes liberticides du département de l'Eure. Ils abjurent formellement cette erreur : ils annoncent qu'ils l'ont déjà expiée et par leur profond repentir et...
...et, ils ne sont arrivés à Paris qu'aprèsi s'être cachés dans les bois et avoir affronté la vengeance et les baïonnettes de ceux qui persistent encore dans leur aveuglement.
Locuteur: Duroy
(La Convention donne acte au citoyen Julienne de sa rétractation.) (La Convention donne acte au citoyen Julienne de sa rétractation.)
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
3 lieutenants pçrnr être relevés de six en six mois.' 3 enseignes à poste f... 3 lieutenants pçrnr être relevés de six en six mois.' 3 enseignes à poste fixe, à
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
3 enseignes pour être relevés de six en six mois. 3 enseignes pour être relevés de six en six mois.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
2 lieutenants pour être relevés de. six en six mois. 2 enseignes à poste f... 2 lieutenants pour être relevés de. six en six mois. 2 enseignes à poste fixe, à
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
2 enseignes pour être relevés de six en six mois. 2 enseignes pour être relevés de six en six mois.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
2 lieutenants pour être relevés de six en six mois. 2 enseignes à poste fi... 2 lieutenants pour être relevés de six en six mois. 2 enseignes à poste fixe, à
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
2 enseignes pour être relevés de six en six mois. . 2 enseignes pour être relevés de six en six mois. .
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
1 lieutenant pour être relevé de six en six mois. 1 enseigne à poste fix... 1 lieutenant pour être relevé de six en six mois. 1 enseigne à poste fixe, à
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
1 enseigne pour être relevé de six en six mois. 1 enseigne pour être relevé de six en six mois.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
(La Convention adopte oe projet de décret.) (La Convention adopte oe projet de décret.)
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
... Ledier, administrateurs du département de l'Eure, sont traduits à la barre, confo... Les citoyens Bayvel, Lapille, Echard, Vu-val, Richard, et Ledier, administrateurs du département de l'Eure, sont traduits à la barre, conformément au décret du 13 juin (1).
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...ier demande en particulier la radiation de son nom sur le décret d'arrestation, da...
...ides des administrations du département de l'Eure.
Le citoyen Ledier demande en particulier la radiation de son nom sur le décret d'arrestation, dans lequel il a été compris, quoiqu'il n'ait point signé les arrêtés liberticides des administrations du département de l'Eure.
Locuteur: Le Président
répond que les administrateurs de ce département, présents à la barre de la Convention, doivent tout attendre des représentants du peuple ; leur vœu n'est pas de trouver des coupables, mais de pouvoir pardonner leur repentir. répond que les administrateurs de ce département, présents à la barre de la Convention, doivent tout attendre des représentants du peuple ; leur vœu n'est pas de trouver des coupables, mais de pouvoir pardonner leur repentir.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Richard, administrateurs du département de l'Eure, la Convention nationale décrète...
...et qu'ils se retireront vers son comité de Sûreté générale, pour faire leurs décla...
...près avoir entendu la rétractation des citoyens Bayvel, Lapille. Echard, Buval, Richard, administrateurs du département de l'Eure, la Convention nationale décrète qu'ils sont mis en liberté, et qu'ils se retireront vers son comité de Sûreté générale, pour faire leurs déclarations.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...n Ledier, administrateur du département de l'Eure, qu'il s'est opposé aux arrêtés de ce département, et qu'il n'en a signé aucun, décrète qu'il sera fait mention honorable de sa conduite dans le procès-ver-bal, et ... demande encore que la Convention nationale, sur la déclaration du citoyen Ledier, administrateur du département de l'Eure, qu'il s'est opposé aux arrêtés de ce département, et qu'il n'en a signé aucun, décrète qu'il sera fait mention honorable de sa conduite dans le procès-ver-bal, et rapporte son décret du 13 juin, en oe qui le concerne.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ue les 6 administrateurs du département de l'Eure sont admis aux honneurs de la séance.) (La Convention adopte cette nouvelle proposition et décrète que les 6 administrateurs du département de l'Eure sont admis aux honneurs de la séance.)
Locuteur: Duroy
...dans la ville d'Evreux un nouveau genre de tyrannie et que les hommes qui se disaient sans cesse les soutiens de l'unité et de l'indivisibilité de la République et les ennemis jurés de la dictature, sont ceux mêmes qui exerc...
...itoyens qui sont à cette barre viennent de vous dire qu'ils avaient été obligés de passer à travers les baïonnettes pour a...
(1). Vous voyez qu'il s'est élevé dans la ville d'Evreux un nouveau genre de tyrannie et que les hommes qui se disaient sans cesse les soutiens de l'unité et de l'indivisibilité de la République et les ennemis jurés de la dictature, sont ceux mêmes qui exercent en ce moment toute l'autorité d'un dictateur, puisque les citoyens qui sont à cette barre viennent de vous dire qu'ils avaient été obligés de passer à travers les baïonnettes pour arriver jusqu'ici.
Locuteur: Duroy
...e demande à la Convention la permission de lui donner lecture d'une lettre du cito...
... Convention nationale le.désaveu formel de sa participation aux arrêtés du département de l'Eure. Il annonce qu'il est prêt à obé...
Je demande à la Convention la permission de lui donner lecture d'une lettre du citoyen Julienne, administrateur du même département, qui présente à la Convention nationale le.désaveu formel de sa participation aux arrêtés du département de l'Eure. Il annonce qu'il est prêt à obéir au décret qui le mande à la barre. Il déclare qu'il s'y serait déjà présenté,...
Locuteur: Duroy
donne lecture de cette lettre. donne lecture de cette lettre.
...ne. —Voyez également les Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 409. ...ts et des Décrets, n° 284,'page 458, et Point du Jour, n° 91, page 324, 1" colonne. —Voyez également les Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 409.
U n membre, au nom du comité de liquidation, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à accorder, à titre de pension, une somme de 2,400 livres au citoyen François Lavigne, défenseur de la patrie, qui a perdu ses deux bras à l'affaire du camp de Maulde ; le projet de décret est ainsi conçu (2) : (1) Le Poi...
...page 324, lra colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 410.
U n membre, au nom du comité de liquidation, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à accorder, à titre de pension, une somme de 2,400 livres au citoyen François Lavigne, défenseur de la patrie, qui a perdu ses deux bras à l'affaire du camp de Maulde ; le projet de décret est ainsi conçu (2) : (1) Le Point du Jour, n° 91, page 324, lra colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 410.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 410, et Co... (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 410, et Collection Baudouin, tome 30, page 268.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 621
Locuteur: Duroy
...tionale, après avoir^entendu le rapport de son comité de liquidation, décrète que conformément à...
...et du 20 mars dernier, et à l'article 3 de celui du 6 de ce mois, il sera payé par la Trésorerie nationale, à titre de pension, au citoyen François Lavigne, qui a perdu ses deux bras à l'affaire du camp de Maulde, la somme de 2,400 livres à compter du 31 août derni...
...es pour les créanciers et pensionnaires de l'Etat. »
« La Convention nationale, après avoir^entendu le rapport de son comité de liquidation, décrète que conformément à l'article 3 du décret du 20 mars dernier, et à l'article 3 de celui du 6 de ce mois, il sera payé par la Trésorerie nationale, à titre de pension, au citoyen François Lavigne, qui a perdu ses deux bras à l'affaire du camp de Maulde, la somme de 2,400 livres à compter du 31 août dernier, époque à laquelle il a été estropié, en se conformant aux formalités prescrites pour les créanciers et pensionnaires de l'Etat. »
Locuteur: Duroy
(La Convention adopte oe projet de décret.) (La Convention adopte oe projet de décret.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...e il transmet à la Convention une croix de Saint-Louis offerte en don patriotique ... , secrétaire, donne lecture d'une lettre du général Aboville, par laquelle il transmet à la Convention une croix de Saint-Louis offerte en don patriotique par un officier dont il a oublié le nom ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
, Tan II de la République française. , Tan II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
« J'ai l'honneur de vous adresser une croix de Saint-Louis qui me fut remise lorsque j...
...e par intérim, par un chef do bataillon de volontaires qui en fait hommage à la na...
...erdue et ne me ressouvenant plus du nom de ce chef de bataillon, j'ai fait des perqùisitions ...
...t pu y réussir? j'ai toujours l'honneur de vous 1 adresser. Si je parviens à savoir le nom de oe chef de bataillon, je m'empresserai de vous en instruire pour que vous en fass...
« J'ai l'honneur de vous adresser une croix de Saint-Louis qui me fut remise lorsque je commandais l'armée par intérim, par un chef do bataillon de volontaires qui en fait hommage à la nation ! La note qui l'accompagnait s'étant trouvée perdue et ne me ressouvenant plus du nom de ce chef de bataillon, j'ai fait des perqùisitions récidivées pour le connaître. N'ayant pu y réussir? j'ai toujours l'honneur de vous 1 adresser. Si je parviens à savoir le nom de oe chef de bataillon, je m'empresserai de vous en instruire pour que vous en fassiez mention honorable.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le général de division, commandant en chef l'artillerie de l'armée de la Moselle. « Le général de division, commandant en chef l'artillerie de l'armée de la Moselle.
Locuteur: Carra
...rgé d'une mission dans les départements de la Yendée, de Mayenne-et-Loire et de la Loire-Inférieure. Pendant mon absenc...
...es). Cette réponse contient les détails de ma conduite pendant la durée de ma mission, il sera facile d'y voir que...
... sur le bureau pour ménager les moments de l'Assemblée (3).
monte à la tribune (2). Citoyens, dit-il, vous m'avez chargé d'une mission dans les départements de la Yendée, de Mayenne-et-Loire et de la Loire-Inférieure. Pendant mon absence la calomnie a lancé contre moi ses traits envenimés (Murmures) ; mais j'ai fait une réponse à mes calomniateurs (Nouveaux murmures). Cette réponse contient les détails de ma conduite pendant la durée de ma mission, il sera facile d'y voir que mes principes ne sont pas changés. Je la dépose sur le bureau pour ménager les moments de l'Assemblée (3).
Locuteur: Carra
...tend avoir servi mieux que moi la cause de la liberté, avoir défendu plus courageu... 2° Que oelui qui prétend avoir servi mieux que moi la cause de la liberté, avoir défendu plus courageusement les droits du peuple, se lève, et que la République prononce entre lui et...
Locuteur: Carra
...olution ou d'avoir favorisé les ennemis de la liberté, signent leur dénonciation e...
...e victoire assurée, en jetant un regard de douleur sur la patrie. (Murmures prolon...
3° Que ceux qui m'ont accusé d'avoir professé des principes contraires à la Révolution ou d'avoir favorisé les ennemis de la liberté, signent leur dénonciation et la déposent sur le bureau. J'affirme que je remporterai sur mes détracteurs une victoire assurée, en jetant un regard de douleur sur la patrie. (Murmures prolongés.)
Locuteur: Carra
...és à leur tour dans la Yendée pour user de leur civisme, de leur zèle, de leurs talents et de leur influence sur les bataillons de la République, pour faire prospérer la cause de la liberté. Nous verrons alors s'ils répondront mieux que moi aux marques de confiance que vous leur aurez données. ... ... enfin, que Marat, Chabot, et Monestier qui ont déclamé contre moi, soient envoyés à leur tour dans la Yendée pour user de leur civisme, de leur zèle, de leurs talents et de leur influence sur les bataillons de la République, pour faire prospérer la cause de la liberté. Nous verrons alors s'ils répondront mieux que moi aux marques de confiance que vous leur aurez données. (Violentes interruptions sur la Montagne.)
Locuteur: Carra
...s membres demandent le renvoi au comité de Salut public. Plusieurs membres demandent le renvoi au comité de Salut public.
Locuteur: Carra
commence alors la lecture de l'état qu'il a préparé sur la situation... commence alors la lecture de l'état qu'il a préparé sur la situation des armées républicaines engagées contre les rebelles.
Locuteur: Carra
...e Roulard et du brave Baudry, une armée de 14,000 hommes sur laquelle on peut compter, et à qui on n'a pas rendu assez de justice, car à peine en a-t-on parlé dans les journaux et dans les Bulletins de la Convention nationale. Cette armée qui a garanti jusqu'à présent les côtes de la Vendée, et qui dans son origine, au mois de mars dernier, n'était que de 5,000 hommes, a chassé les brigands d'une étendue carrée de plus de 50 lieues, les a battus dix à douze fois de suite, sans éprouver un seul échec. Cette armée est composée de plusieurs bataillons des deux Charentes, de deux bataillons de la Gironde qui, j'espère, continueront ...
...ci avec une bravoure vraiment héroïque, de quelques troupes de ligne et de quelques braves volontaires des Deux-Sèvres et de la Vendée.
Nous avons aux Sables d'Olonne, sous les ordres du brave Roulard et du brave Baudry, une armée de 14,000 hommes sur laquelle on peut compter, et à qui on n'a pas rendu assez de justice, car à peine en a-t-on parlé dans les journaux et dans les Bulletins de la Convention nationale. Cette armée qui a garanti jusqu'à présent les côtes de la Vendée, et qui dans son origine, au mois de mars dernier, n'était que de 5,000 hommes, a chassé les brigands d'une étendue carrée de plus de 50 lieues, les a battus dix à douze fois de suite, sans éprouver un seul échec. Cette armée est composée de plusieurs bataillons des deux Charentes, de deux bataillons de la Gironde qui, j'espère, continueront à servir la République, une et indivisible, comme ils ont fait jusqu'ici avec une bravoure vraiment héroïque, de quelques troupes de ligne et de quelques braves volontaires des Deux-Sèvres et de la Vendée.
Locuteur: Carra
L'armée de Niort, à quinze ou vingt lieues des Sab...
...esquels on peut compter. Les grenadiers de la gendarmerie de la Convention, et les troupes de ligne qui s'y trouvent y donnent l'exem...
...dre et des bonnes mœurs. Les bataillons de volontaires des départements voisins s'...
...n'est pas une grande perte. La conduite de la minorité de quelques bataillons de Paris est seule répréhensible ; les 500 livres qu'on a données à chacun de ces volontaires en ont corrompu malheur...
L'armée de Niort, à quinze ou vingt lieues des Sables d'Olonne, est composée d'environ 22 à 23,000 hommes, dont 17 à 18,000 sur lesquels on peut compter. Les grenadiers de la gendarmerie de la Convention, et les troupes de ligne qui s'y trouvent y donnent l'exemple delà meilleure discipline, du bon ordre et des bonnes mœurs. Les bataillons de volontaires des départements voisins s'y comportent également bien. Ceux des habitants des campagnes qui sont en réquisition, désertent chaque jour en partie pour aller faire leurs foins, et ce n'est pas une grande perte. La conduite de la minorité de quelques bataillons de Paris est seule répréhensible ; les 500 livres qu'on a données à chacun de ces volontaires en ont corrompu malheureusement beaucoup.
Locuteur: Carra
L'armée de Tours organisée par les soins et les talents de Rerthier présente aujourd'hui une masse... L'armée de Tours organisée par les soins et les talents de Rerthier présente aujourd'hui une masse d'environ 20,000 hommes, dont la moitié au moins peut être regardée comme très ...
...par le Moniteur universel, l'r semestre de 1793, page 783, 3° colonne; il est ainsi con... ... (1) Nous donnons ci-après, en note, l'état lu par Carra, qui nous a été fourni par le Moniteur universel, l'r semestre de 1793, page 783, 3° colonne; il est ainsi conçu :
...les députés signent individuellement la Constitution. (Murmures.) (1) Archives nationales, C...
...ise 519, pièce n° 15, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 410.
1° Que tous les députés signent individuellement la Constitution. (Murmures.) (1) Archives nationales, Carton C 257, chemise 519, pièce n° 15, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 410.
... quartier général à Forbach, ce 17 juin 1793 « Au quartier général à Forbach, ce 17 juin 1793
...age 324, lr" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 411. (2) Le Point du Jour, n° 91, page 324, lr" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 411.
(3) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page 627 la réponse de Carra à ses calomniateurs^ (3) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page 627 la réponse de Carra à ses calomniateurs^

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 622
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
, au nom du comité de Salut public, donne lecture d'une lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par l... , au nom du comité de Salut public, donne lecture d'une lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il transmet diverses pièces confirmant la nouvelle des avantages remport...
Paris, le 28 juin 1793 Paris, le 28 juin 1793
« Niort, le 25 juin 1793 « Niort, le 25 juin 1793
« Le ministre de la guerre, « Signé : Bouchotte. » les b...
...isamment approvisionnée d'artillerie et de munitions de guerre et de bouche. Ces trois armées marchant toute...
...nné, en protégeant d'une part les côtes de la Vendée, et de l'autre les rives de la Loire, ne peuvent manquer de cerner bientôt les brigands et de pénétrer dans l'intérieur de leur demeure, à Châtillon-sur-Sèvres, à...
...à où sont les immenses magasins remplis de leurs vols et brigandages. II ne faut p...
...ser par leurs incursions loin des rives de la Loire ; celles qu'ils viennent de faire, par détachements, du côté, de La Flèche et du Mans, n'étaient que pour diviser la masse de l'armée de Tours, et en faire marcher une partie de ce côté-là.
« Le ministre de la guerre, « Signé : Bouchotte. » les brigands, dès qu'elle sera suffisamment approvisionnée d'artillerie et de munitions de guerre et de bouche. Ces trois armées marchant toutes en même temps vers un point donné, en protégeant d'une part les côtes de la Vendée, et de l'autre les rives de la Loire, ne peuvent manquer de cerner bientôt les brigands et de pénétrer dans l'intérieur de leur demeure, à Châtillon-sur-Sèvres, à Mortagne, à Clisson, là où sont les immenses magasins remplis de leurs vols et brigandages. II ne faut pas surtout s'en laisser imposer par leurs incursions loin des rives de la Loire ; celles qu'ils viennent de faire, par détachements, du côté, de La Flèche et du Mans, n'étaient que pour diviser la masse de l'armée de Tours, et en faire marcher une partie de ce côté-là.
...ièces n" 12, 13 et 14. — Procès-verbaux de la Con- pièces n" 12, 13 et 14. — Procès-verbaux de la Con-
« Parthenay, 25 juin 1793 « Parthenay, 25 juin 1793

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 623
...ut rendre justice à Mailhe, il a montré de la vigueur en faisant arrêter Douzièche...
...écrivait que Loubet et Albanère étaient de dangereux ennemis de la liberté, parce> que, se couvrant du ...
...votre barre des hommes qui, à l'exemple de Bailly et Lafayette, voulaient assassin...
...ection, (1) Voy. ci-dessus, aux annexes de la séance du 24 juin 1793, page 165 le rapport de Rarras.
Il faut rendre justice à Mailhe, il a montré de la vigueur en faisant arrêter Douzièche ; mais je dois dire aussi que la société populaire noUs écrivait que Loubet et Albanère étaient de dangereux ennemis de la liberté, parce> que, se couvrant du manteau du patriotisme, ils assassinaient la liberté en dénigrant les patriotes. Quant au 'rapport du décret qui mande à votre barre des hommes qui, à l'exemple de Bailly et Lafayette, voulaient assassiner les patriotes ; je m'y oppose, comme tendant à encourager le crime. Vous crai...
...la plus grande objection qu'on puisse faire. Mais on menaçait aussi d'une insurrection, (1) Voy. ci-dessus, aux annexes de la séance du 24 juin 1793, page 165 le rapport de Rarras.
1793, page 172 le discours de Lanjuinais, 1793, page 172 le discours de Lanjuinais,
Le comité de Salut public est dans une grande erreur sur l'esprit qui règne dans la ville de Toulouse, jamais il ne fut plus alarman...
... n'est que la stupeur du (1) Le rapport de Couthon et la discussion qui l'accompag...
...tés au Moniteur universel, l*r semestre de r793, page 780, 2« colonne, au Journal ...
...écrets, n° 284, page 458, et au Journal de Perlet, n* 281, page 229.
Le comité de Salut public est dans une grande erreur sur l'esprit qui règne dans la ville de Toulouse, jamais il ne fut plus alarmant. Les sections sont présidées par des ci-devant parlementaires, par ces ci-deva...
...âchés, et les patriotes gémissent dans les fers. La paix qui règne dans Toulouse n'est que la stupeur du (1) Le rapport de Couthon et la discussion qui l'accompagne sont empruntés au Moniteur universel, l*r semestre de r793, page 780, 2« colonne, au Journal des Débats et des Décrets, n° 284, page 458, et au Journal de Perlet, n* 281, page 229.
(2) Voy. ci-dessus, séance du 24 juin 1793, page..... (2) Voy. ci-dessus, séance du 24 juin 1793, page.....
...décret rendu contre les administrateurs de la Haute-Garonne. le décret rendu contre les administrateurs de la Haute-Garonne.
(2) Voy. ci-dessus, aux annexes de la séance du 24 juin (2) Voy. ci-dessus, aux annexes de la séance du 24 juin

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 624
...administrateurs rebelles du département de l'Eure, et à la violence qu'on voulait ...
...cer à l'administration les dispositions de sa troupe, et qui était retenu dans le lieu des séanoesi de oe département séditieux. Ces braves so...
...ra- (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, p. 781, lr* colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 412.
... que les chasseurs qui étaient à Evreux se sont soustraits aux insinuations des administrateurs rebelles du département de l'Eure, et à la violence qu'on voulait exercer à leur égard. Ils ont enlevé leur commandant, qui avait eu la fermeté d'annoncer à l'administration les dispositions de sa troupe, et qui était retenu dans le lieu des séanoesi de oe département séditieux. Ces braves soldats sont sortis avec leurs armes et leurs dra- (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, p. 781, lr* colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 412.
...ts, n° 284, page 461, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 413. (3) Journal des Débats et des Décrets, n° 284, page 461, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 413.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 625
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU VENDREDI 28 JUIN 1793 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU VENDREDI 28 JUIN 1793
... au nom des trois comités des finances, de commerce et d'agriculture réunis, sur l...
...es, par Lebreton, député du département de VIlle-et-Vilaine (2).
Rapport (1) fait au nom des trois comités des finances, de commerce et d'agriculture réunis, sur la réunion des postes et messageries, par Lebreton, député du département de VIlle-et-Vilaine (2).
...s réunis des finances, d'agriculture et de commerce, l'examen d'un projet de décret qui vous avait été présenté, con... Vous avez renvoyé à vos trois comités réunis des finances, d'agriculture et de commerce, l'examen d'un projet de décret qui vous avait été présenté, concernant les postes et messageries.
les bases de ce projet ont été discutées par vos tro...
... été revisés, et le projet n'a subi que de légers changements de rédaction.
les bases de ce projet ont été discutées par vos trois comités, en présence des personnes les plus instruites dans la partie ; les articles ont même été revisés, et le projet n'a subi que de légers changements de rédaction.
Mais vos comités ont l'avantage de vous présenter aujourd'hui des résultat... Mais vos comités ont l'avantage de vous présenter aujourd'hui des résultats plus certains et plus satisfaisants. Ce n'est pas sur une simple théorie que r...
...des postes a produit aussi le bon effet de rendre le service le plus La réunion des trois parties et l'amélioration du sort des maîtres des postes a produit aussi le bon effet de rendre le service le plus
...essus, même séance, page 619, le projet de décret présenté par Drouet et la note n... (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 619, le projet de décret présenté par Drouet et la note n° 2.
...tionale : Le3", n° 2364. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiex (de l'Oise), tome 162, n° 12. (2) Bibliothèque nationale : Le3", n° 2364. — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiex (de l'Oise), tome 162, n° 12.
actif, et de faire cesser les plaintes. Les entrepre...
...ondent leurs espérances sur la réussite de ce projet qui leur est maintenant connu...
actif, et de faire cesser les plaintes. Les entrepreneurs des relais fondent leurs espérances sur la réussite de ce projet qui leur est maintenant connu.
...re, et elles ont le double inconvénient de coûter 3 à 400,000 livres par mois à la... Mais les grandes sous-fermes existent encore, et elles ont le double inconvénient de coûter 3 à 400,000 livres par mois à la nation, et d'embarrasser le service.
...rqué, elles ont participé, dans le mois de mai dernier, pour environ 400,000 livre...
...s routes qui fournissent des rencontres de sous-fermes.
Je l'ai déjà remarqué, elles ont participé, dans le mois de mai dernier, pour environ 400,000 livres au transport des fonds publics ; et vous jugerez des embarras qu'elles mettent...
...i vous comparez l'opération sur les routes exploitées par la régie avec celle des routes qui fournissent des rencontres de sous-fermes.
... à Paris, et dans la remise à l'endroit de là dernière destination. Mais lorsqu'il y a des rencontres de sous-fermes, il faut remettre à certain...
..., et tenir des registres d'une infinité de comptes rompus. Cet ordre de choses appelle une prompte réforme.
... régie l'opération est très simple ; elle ne consiste que dans le départ ordonné à Paris, et dans la remise à l'endroit de là dernière destination. Mais lorsqu'il y a des rencontres de sous-fermes, il faut remettre à certaines distances les chargements qu'on a expédiés, et les reprendre plus loin, et tenir des registres d'une infinité de comptes rompus. Cet ordre de choses appelle une prompte réforme.
...es, qui gouverne depuis le commencement de mai la régie des messageries et celle de la poste aux lettres, ne peut suffire a...
... Que pourrait-il faire, s'il continuait de rester en même temps chargé des messageries? Il est indispensable de lui adjoindre des coopérateurs pour la partie des messageries ; c'est-à-dire de composer promptement la nouvelle admini...
D'un autre côté, le directoire des postes, qui gouverne depuis le commencement de mai la régie des messageries et celle de la poste aux lettres, ne peut suffire aux détails des deux parties. S'il n'avait appelé à son secours les principaux em...
...es mains. La poste aux lettres seule occupait tous ses moments avant la réunion. Que pourrait-il faire, s'il continuait de rester en même temps chargé des messageries? Il est indispensable de lui adjoindre des coopérateurs pour la partie des messageries ; c'est-à-dire de composer promptement la nouvelle administration.
Mais les grands objets de salut public qui prennent tous vos instants ne permettent pas de vous présenter la totalité du projet ar...
...t ils se sont réduits à un petit nombre de dispositions essentielles à l'entretien...
...rchargés, vous reprendrez la discussion de l'ensemble du travail. Yous le ferez mê...
...us aurez sur tous les points les leçons de l'expérience.
Mais les grands objets de salut public qui prennent tous vos instants ne permettent pas de vous présenter la totalité du projet arrêté dans les comités ; ils l'ont senti, et ils se sont réduits à un petit nombre de dispositions essentielles à l'entretien du service, suivant le nouveau système. Lorsque vous serez moins surchargés, vous reprendrez la discussion de l'ensemble du travail. Yous le ferez même avec d'autant plus d'assurance que vous aurez sur tous les points les leçons de l'expérience.
...certaines améliçrations à tenter, avant de les arrêter définitivement. Il est d'ailleurs certaines améliçrations à tenter, avant de les arrêter définitivement.
Les sous-baux des messageries partant de Paris seront et demeureront résiliés, à...
...r l'exploitation en être réunie à celle de la régie des pestes et messageries.
Les sous-baux des messageries partant de Paris seront et demeureront résiliés, à compter du 1er juillet prochain, pour l'exploitation en être réunie à celle de la régie des pestes et messageries.
... et les messageries connues sous le nom de petites messageries, ou voitures des environs de Paris. ...et voitures d'eau, les routes intermédiaires, les extrémités des grandes routes, et les messageries connues sous le nom de petites messageries, ou voitures des environs de Paris.

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 626
...ns l'article précédent, elle sera tenue de prévenir les sous-fer miers actuels, au moins deux mois avant la résiliation de leurs baux, et cette faculté de résilier ou de conserver les baux n'excédera pas l'épo... des parties mentionnées dans l'article précédent, elle sera tenue de prévenir les sous-fer miers actuels, au moins deux mois avant la résiliation de leurs baux, et cette faculté de résilier ou de conserver les baux n'excédera pas l'époque du 1er avril 1794. Après cette époque, les sous-baux non résiliés seront con...
...tion, attendu la réunion, sera composée de 9 administrateurs pris parmi ceux actue... Cette administration, attendu la réunion, sera composée de 9 administrateurs pris parmi ceux actuels, et les employés les plus distingués par leur civisme et leur expérience, soi...
...; il sera formé à oet effet deux listes de candidats de neuf sujets chacune, et lesdits candida...
...ra celui qui aura réuni ensuite le plus de suffrages, sans distinction de liste.
L'élection des neuf administrateurs sera faite par la Convention nationale ; il sera formé à oet effet deux listes de candidats de neuf sujets chacune, et lesdits candidats seront désignés par les emplois qu'ils ont remplis ou remplissent actuellemen...
...ssageries. Chaque liste fournira d'abord quatre administrateurs ; le neuvième sera celui qui aura réuni ensuite le plus de suffrages, sans distinction de liste.
...ment chargés, sous leur responsabilité, de la surveillance et administration de tous les objets concernant la régie. Les administrateurs seront spécialement chargés, sous leur responsabilité, de la surveillance et administration de tous les objets concernant la régie.
Us auront le choix de tous leurs agents et préposés quelconques, à la charge de n'employer que des sujets munis de certificats de civisme, suivant les formes prescrites,... Us auront le choix de tous leurs agents et préposés quelconques, à la charge de n'employer que des sujets munis de certificats de civisme, suivant les formes prescrites, dérogeant, à cet égard, à tous décrets contraires.
..., directeurs et comptables seront tenus de verser le produit net de leur recette entre les mains du caissie... Tous receveurs, directeurs et comptables seront tenus de verser le produit net de leur recette entre les mains du caissier général qui sera nommé par l'administration. Tous décrets au contraire sont ra...
...ira provisoirement le nombre d'employés de tout grade, nécessaires à l'exécution du service, et présentera dans un mois le tableau de ceux qu'elle aura institués ou conservé...
...s attribués à chacun dans la proportion de son travail et de sa responsabilité.
L'administration établira provisoirement le nombre d'employés de tout grade, nécessaires à l'exécution du service, et présentera dans un mois le tableau de ceux qu'elle aura institués ou conservés, et des appointements attribués à chacun dans la proportion de son travail et de sa responsabilité.
...distribution et le mouvement des relais de poste, le nombre de chevaux et de .postillons à employer sur chaque voiture, malle ou diligence, sans que les maîtres de poste désignés pour le service, puissent s'y soustraire, le tout au prix décrété, de 15 sols de guides et de 30 sols par cheval et par poste (1). Elle réglera la distribution et le mouvement des relais de poste, le nombre de chevaux et de .postillons à employer sur chaque voiture, malle ou diligence, sans que les maîtres de poste désignés pour le service, puissent s'y soustraire, le tout au prix décrété, de 15 sols de guides et de 30 sols par cheval et par poste (1).
...ne objection qui doit fixer l'attention de la Convention nationale. (1) Droùet a proposé contre cet article une objection qui doit fixer l'attention de la Convention nationale.
...s par cheval, par poste, et quinze sous de guides à chaque postillon, pour la conduite de malles et de diligences, lui paraissent en général u...
...ui-même la cruelle expérience au relais de Saiute-Menehould, qu'il occupe et qui l...
.... En conséquence, il désire que le prix de la course soit réglé pour les malles et...
Trente sous par cheval, par poste, et quinze sous de guides à chaque postillon, pour la conduite de malles et de diligences, lui paraissent en général un salaire mal proportionné av> c le prix excessif des chevaux et des fourrages, et particulièrement sur les routes qui conduisent à nos armées. Il en fait lui-même la cruelle expérience au relais de Saiute-Menehould, qu'il occupe et qui lui coûte beaucoup plus qu'il ne produit. En conséquence, il désire que le prix de la course soit réglé pour les malles et diligences, comme pour les voyageurs et les courriers extraor iinaires, à 40 so...
...ces avait déjà reconnu que les plaintes de Drouet n'étaient pas sans fondement ; i... Le comité des finances avait déjà reconnu que les plaintes de Drouet n'étaient pas sans fondement ; il avait proposé plusieurs articles que l'on produit ici, et qui doivent satisfai...
Drouet ne se contente pas de cette disposition, suivant ce qu'il a d... Drouet ne se contente pas de cette disposition, suivant ce qu'il a dit au rapporteur et ce qu'il a presque déclaré à l'Assemblée, parce que les inde...
...te éclairé, et qui connaît la bonne foi de la nation, de lui témoigner plus de confiance. Cependant il est d'un patriote éclairé, et qui connaît la bonne foi de la nation, de lui témoigner plus de confiance.
Au reste il n'est pas possible de rendre générale pour tous les maîtres de postes, la disposition juste sans doute...
...t éprouvé un grand soulagement; au lieu de 23 sols par poste, qu'ils recevaient p ...
...on. Tous sont satisfaits, à l'exception de ceux dont la position est extraordinaire, comme celle de Drouet. Il ne serait pas juste d'enrichir sans motif beaucoup de maîtres des postes, pour faciliter le p...
Au reste il n'est pas possible de rendre générale pour tous les maîtres de postes, la disposition juste sans doute à son égard, qui accorderait 40 sols par che>al par poste. Il est dans un cas e...
...nité particulière. Déjà les maîtres des postes, sur les routes moins grevées, ont éprouvé un grand soulagement; au lieu de 23 sols par poste, qu'ils recevaient p ur 1p cheval, et pour tous postillons, ils reçoivent maintenant 45 sols, savoir 30 pour chaque cheval, et 15 sols pour chaque postillon. Tous sont satisfaits, à l'exception de ceux dont la position est extraordinaire, comme celle de Drouet. Il ne serait pas juste d'enrichir sans motif beaucoup de maîtres des postes, pour faciliter le paiement d'une indemnité à ceux qui éprouvent des pertes.
... dont la situation est pareille à celle de Drouet; on l'invite à s'accorder avec l... Voici encore d'autres articles qui intéressent les entrepreneurs des relais, dont la situation est pareille à celle de Drouet; on l'invite à s'accorder avec les comités, pour les faire décréter.
Si les besoins de la guerre obligent de s'emparer d'une partie des rhevaux des ...
...ontinent estimés et resteront au compte de la nation. L'estimation en sera faite p...
...preneur du relais et l'agent ou prépose de la nation en cette partie, et à défaut d'agent de la nation, par le conseil de la municipalité.
Si les besoins de la guerre obligent de s'emparer d'une partie des rhevaux des entrepreneurs des relais, ils seront incontinent estimés et resteront au compte de la nation. L'estimation en sera faite par experts, respectivement choisis entre l'entrepreneur du relais et l'agent ou prépose de la nation en cette partie, et à défaut d'agent de la nation, par le conseil de la municipalité.
Si les besoins de la guerre exigent qu'on se serve des pr... Si les besoins de la guerre exigent qu'on se serve des provisions en fourrages et avoines clés entrepreneurs des relais, il leur en sera ...

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 627
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU VENDREDI 28 JUIN 1793 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU VENDREDI 28 JUIN 1793
Réponse de J.-L. Carra, député à la Convention nationale, à ses calomniateurs. 26 juin 1793, Van II de la République française (2). Réponse de J.-L. Carra, député à la Convention nationale, à ses calomniateurs. 26 juin 1793, Van II de la République française (2).
...es 1" série, tome 66, séance du 18 juin 1793, page 672, 2* colonne, la dénonciation de Marat. (1) Voy. Archives parlementaires 1" série, tome 66, séance du 18 juin 1793, page 672, 2* colonne, la dénonciation de Marat.
...on est autorisée à établir des voitures de nouvelle «construction pour le transpor...
...rs dans ces nouvelles voitures, au prix de 20 sols par personne et par lieue.
L'administration est autorisée à établir des voitures de nouvelle «construction pour le transport des malles aux lettres, et à recevoir des voyageurs dans ces nouvelles voitures, au prix de 20 sols par personne et par lieue.
Les maîtres de poste, les postillons en rang, et ceux ...
...es et diligences ne pourront être tirés de leur service, même sous prétexte de prendre les armes pour la patrie, à moins de cas extraordinaires ou forces, qui sero...
Les maîtres de poste, les postillons en rang, et ceux faisant la conduite des malles et diligences ne pourront être tirés de leur service, même sous prétexte de prendre les armes pour la patrie, à moins de cas extraordinaires ou forces, qui seront déterminés par le Corps législatif.
Les sous-fermiers des coches de la Seine qui n'ont point participé à l'... Les sous-fermiers des coches de la Seine qui n'ont point participé à l'augmentation du tarif, sont autorisés à percevoir 6 deniers d'augmentation par v...
...tera sous trois mois, à compter du jour de son installation, un projet de règlement pour les trois parties des po... L'administration présentera sous trois mois, à compter du jour de son installation, un projet de règlement pour les trois parties des postes aux chevaux, des postes aux lettres, et des messageries.
...et du 9 avril dernier, les commissaires de la Trésorerie nationale tiendront à la ...
...s, et sous sa responsabilité, une somme de 1,500,000 livres, pour rembourser les f...
... montant des inventaires et estimations de leur mobilier, qui, au terme de l'article 3 dudit décret, doit leur êtr...
En exécution du décret du 9 avril dernier, les commissaires de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre des contributions publiques, et sous sa responsabilité, une somme de 1,500,000 livres, pour rembourser les fermiers des messageries du montant des inventaires et estimations de leur mobilier, qui, au terme de l'article 3 dudit décret, doit leur être payé comptant.
Un système de calomnies, inventé depuis Un système de calomnies, inventé depuis
tien de leur service pendant deux mois, à charge de constater la quantité et la qualité de ce qui leur en sera pris, et de rétablir la totalité en nature, et de même qualité, avant l'expiration d'un m... tien de leur service pendant deux mois, à charge de constater la quantité et la qualité de ce qui leur en sera pris, et de rétablir la totalité en nature, et de même qualité, avant l'expiration d'un mois.
Les postillons et les chevaux de courses arrivant aui armées, y recevront l'étape, comme employés au service de la République. Les postillons et les chevaux de courses arrivant aui armées, y recevront l'étape, comme employés au service de la République.
...sont provisoirement autorisés à refuser de mener tous particuliers autres que les agents de la République, porteurs de commissions ou ordres signés des autori... Les entrepreneurs des relais, à vingt lieues proches des armées, sont provisoirement autorisés à refuser de mener tous particuliers autres que les agents de la République, porteurs de commissions ou ordres signés des autorités qui les auront expédiés.
...ce, page 621, le comple rendu par Carra sa mission en Vendée. (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 621, le comple rendu par Carra sa mission en Vendée.
... moi, et toujours déjoué par la loyauté de ma conduite et la véracité de mes écrits, a profité de mon absence aans les différentes commis...
...llectuelle — m'a dénoncé dans la séance de la Convention du 18 de ce mois (1), comme étant connu depuis l...
... Calomnie ne dit pas. U ajoute, dans un de ses numéros intitulé l'Ami du Peuple, q...
...ue Buzot, Barbaroux, et Corsas viennent de se retirer auprès de leur ami Carra, pour passer ensemble chez leurs complices de là Vendée. Comme ils sont fidèles, les correspondants de Calomnie ! Et puis, comme j'aurais été bien reçu de nos complices de la Yendée qui ont mis ma tête à prix, à...
longtemps contre moi, et toujours déjoué par la loyauté de ma conduite et la véracité de mes écrits, a profité de mon absence aans les différentes commissions dont la Convention m'a chargé, pour se renouveler sous toutes les formes p...
...car calomnie et Marat, c'est la même chose, la même idée, la même substance intellectuelle — m'a dénoncé dans la séance de la Convention du 18 de ce mois (1), comme étant connu depuis longtemps pour un contre-révolutionnaire. « Plusieurs lettres, dit-il. m'inculpent gravement »; mais où sont ces lettres? c'est ce que Calomnie ne dit pas. U ajoute, dans un de ses numéros intitulé l'Ami du Peuple, qu'on lui assure que Buzot, Barbaroux, et Corsas viennent de se retirer auprès de leur ami Carra, pour passer ensemble chez leurs complices de là Vendée. Comme ils sont fidèles, les correspondants de Calomnie ! Et puis, comme j'aurais été bien reçu de nos complices de la Yendée qui ont mis ma tête à prix, à Fontenay-le-Peuple, pour 2,000 livres.
A la suite de cet itinéraire, dit le Courrier Français du 18 de ce mois, Calomnie ou Marat propose de mettre en état d'arrestation Carra, et ... A la suite de cet itinéraire, dit le Courrier Français du 18 de ce mois, Calomnie ou Marat propose de mettre en état d'arrestation Carra, et il accuse cet ex-gendarme :
De n'avoir point, lorsqu'il a été commissaire près l'armée de Dumouriez, donné connaissance de la trêve que le traître conclut avec le...
...e. Imbécile Calomnie ! tu n'as pas plus de mémoire que de bonne foi, et tu ne te piques pas de calculer les dates; tu n'as pas besoin de rien calculer. Lorsque Prieur, Sillery et moi arrivâmes à Sainte-Menehould auprès de Dumouriez, le 29 septembre dernier, l'espèce de trêve dont tu parles,, et dont l'Assemb...
..., 30 du même mois, les armées combinées de Prusse et d'Autriche, au nombre de 70,000 hommes, levèrent le camp de la Lune, à 4 heures du matin ;
De n'avoir point, lorsqu'il a été commissaire près l'armée de Dumouriez, donné connaissance de la trêve que le traître conclut avec le despote Guillaume. Imbécile Calomnie ! tu n'as pas plus de mémoire que de bonne foi, et tu ne te piques pas de calculer les dates; tu n'as pas besoin de rien calculer. Lorsque Prieur, Sillery et moi arrivâmes à Sainte-Menehould auprès de Dumouriez, le 29 septembre dernier, l'espèce de trêve dont tu parles,, et dont l'Assemblée législative était instruite, se trouvait rompue depuis auatre jours, et le lendemain, 30 du même mois, les armées combinées de Prusse et d'Autriche, au nombre de 70,000 hommes, levèrent le camp de la Lune, à 4 heures du matin ;
... des entrevues secrètes avec les agents de Guillaume, j'ai refusé à Longwy une ent...
...es, ni yeux, ni mémoire ; on est obligé de te répéter cent fois la même chose ;
...oir, si tu as lu mon rapport à la Convention nationale, que bien loin d'avoir eu des entrevues secrètes avec les agents de Guillaume, j'ai refusé à Longwy une entrevue avec lui-même et avec Brunswick. Mais encore un coup Calomnie, tu ne veux avoir ni oreilles, ni yeux, ni mémoire ; on est obligé de te répéter cent fois la même chose ;
...âche complaisance, favorise la retraite de nos ennemis si chèrement achetée. 3° D'avoir, par perfidie ou par une lâche complaisance, favorise la retraite de nos ennemis si chèrement achetée.
...alomnie! si tu avais vu toi-même l'état de l'armée de Kellermann qui se montait tout au plus, avec celle de Yàlence, à 32,000 hommes, après le départ de Dumouriez pour la Belgique ; si tu avai...
...quarante-cinq jours la pluie ne cessait de tomber, et que nous avions aussi beaucoup de soldats malades, et que les troupes et ...
..., tu aurais vu l'impossibilité physique de devan-
Calomnie! si tu avais vu toi-même l'état de l'armée de Kellermann qui se montait tout au plus, avec celle de Yàlence, à 32,000 hommes, après le départ de Dumouriez pour la Belgique ; si tu avais vu que depuis quarante-cinq jours la pluie ne cessait de tomber, et que nous avions aussi beaucoup de soldats malades, et que les troupes et l'artillerie ne pouvaient suivre que la grande route, et faisaient tout au plus trois lieues par jour, tu aurais vu l'impossibilité physique de devan-

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 628
Je ne réponds point à l'article 8 de la calomnie, qui me reproche de m'être rolandisé, girondisé, brissotisé...
...ième et dernier article qui me reproche de n'avoir coopéré à la mémorable journée du 10 août, que pour me faire revêtir de la place lucrative de bibliothécaire national, en même temps que des honorables fonctions de représentant du peuple, je répondrai d'...
...s et mes calomniateurs n'emploient tant de manœuvres et d'impos-tures que pour m'e...
...rer que les appointements n'en sont que de 4,000 livres, et que je ne touche point ces 4,000 livres, ni ne fais aucun acte d'administration dans cette partie, aya...
Je ne réponds point à l'article 8 de la calomnie, qui me reproche de m'être rolandisé, girondisé, brissotisé par une marche astucieuse ; cet article est trop insignifiant et trop bête. Quant au neuvième et dernier article qui me reproche de n'avoir coopéré à la mémorable journée du 10 août, que pour me faire revêtir de la place lucrative de bibliothécaire national, en même temps que des honorables fonctions de représentant du peuple, je répondrai d'abord; que Calomnie qui me suppose avoir eu intention d'être bibliothécaire nati...
...es pour coopérer à la journée du 10 août, peut aussi supposer que mes détracfeurs et mes calomniateurs n'emploient tant de manœuvres et d'impos-tures que pour m'enlever cette place à laquelle j'avais des droits indépendants des circonstances,...
...ept ans. Calomnie qui dit que cette place est lucrative, feint sans doute d'ignorer que les appointements n'en sont que de 4,000 livres, et que je ne touche point ces 4,000 livres, ni ne fais aucun acte d'administration dans cette partie, ayant déclaré moi-même qu'un représentant du peuple ne pouvait avoir deux traitemen...
...s qui avaient deux marches sur nous, et de cerner 70,000 hommes avec 32,000 ! Mais... cer les Prussiens qui avaient deux marches sur nous, et de cerner 70,000 hommes avec 32,000 ! Mais Calomnie, encore un coup, ne calcule rien et ne sait rien calculer ;
4° Comme commissaire près les armées de la Vendée, d'avoir gardé un silence plu... 4° Comme commissaire près les armées de la Vendée, d'avoir gardé un silence plus-que perfide sur les progrès des rebelles ;
De n'avoir point requis ni employé, quoique muni de pleins pouvoirs, les forces suffisantes... De n'avoir point requis ni employé, quoique muni de pleins pouvoirs, les forces suffisantes qui étaient à sa disposition ;
De s'être par oette conduite couvert, aux yeux des républicains, du sang de tant de Français égorgés. De s'être par oette conduite couvert, aux yeux des républicains, du sang de tant de Français égorgés.
...nie ! pour répondre à tous ces articles de ton délire, je t'invite à voir ma correspondance avec le comité de Salut public, depuis la fin de mars jusqu'au 20 avril dernier, datée de Fontenay-le-Peuple ; puis tu sauras que... Calomnie ! pour répondre à tous ces articles de ton délire, je t'invite à voir ma correspondance avec le comité de Salut public, depuis la fin de mars jusqu'au 20 avril dernier, datée de Fontenay-le-Peuple ; puis tu sauras que vers la fin du même mois d'avril, je suis revenu à la hâte à Paris, pour demand...
...alors à la Convention, que 6,000 hommes de troupes de ligne sur lesquels on pourrait compter,...
... suffiraient pour anéantir les brigands de la Vendée. Alors la multitude de oes brigands n'était pas aussi considér...
...de n'était armée, aux trois quarts, que de fourches et de bâtons ; alors nos dissensions n'étaien...
...ables d'Olonne, au port Saint-Père près de Nantes, à Niort et à Tours, il se trouve 6,000 hommes de troupes de ligne et assez de volontaires sur lesquels on puisse entièrement compter. Si cela est, nous sommes sûrs de vaincre. Sais-tu que dans l'affaire de Saumur, si les 7 ou 8,000 hommes que no...
... rebelles eussent tenu un quart d'heure de plus, et si la cavalerie n'eût pas plié...
...us ? Est-ce ma faute, si la gendarmerie de quelques départements a l'habitude de fuir à tous les combats? Est-ce ma faut...
...on collègue Auguie et moi fûmes témoins de la déroute et de la trahison de Marcé que nous destituâmes sur-le-champ...
...la Vendée. Eh bien ! le 29 du même mois de mars, par nos soins, et par ceux du chef de l'état-major Nouvion, et des généraux d...
...mmes se trouvèrent organisés et en état de tenir tête aux brigands, et de les repousser loin de la ville des Sables, après leur avoir t...
...pris 20 canons. Nous avons rendu compte de oes faits dans le temps. Depuis, et jusqu'au 25 mai dernier! l'armée de la Vendée, toujours peu considérable, a battu 17 fois de suite, en différents endroits, les rebe...
Je dis alors à la Convention, que 6,000 hommes de troupes de ligne sur lesquels on pourrait compter, réunis aux armées déjà sur pied, suffiraient pour anéantir les brigands de la Vendée. Alors la multitude de oes brigands n'était pas aussi considérable qu'aujourd'hui ; alors. cette multitude n'était armée, aux trois quarts, que de fourches et de bâtons ; alors nos dissensions n'étaient pas encore connues des pays voisins des rebelles, ni des rebelles eux-mêmes. A...
...t-il bien prouvé que dans les différentes divisions d'armée que nous avons aux sables d'Olonne, au port Saint-Père près de Nantes, à Niort et à Tours, il se trouve 6,000 hommes de troupes de ligne et assez de volontaires sur lesquels on puisse entièrement compter. Si cela est, nous sommes sûrs de vaincre. Sais-tu que dans l'affaire de Saumur, si les 7 ou 8,000 hommes que nous avions à opposer aux rebelles eussent tenu un quart d'heure de plus, et si la cavalerie n'eût pas plié la première, Saumur était sauvé et les brigands vaincus ? Est-ce ma faute, si la gendarmerie de quelques départements a l'habitude de fuir à tous les combats? Est-ce ma faute, si nos forces n'ont pas été plus considérables au moment des premiers succès des rebelles dans la Vendée ? En arrivant à Saint-Hermand, le 19 mars dernier, mon collègue Auguie et moi fûmes témoins de la déroute et de la trahison de Marcé que nous destituâmes sur-le-champ, et que nous fûmes arrêter à La Rochelle. Il n'existait plus alors aucune espèce d'armée dans la Vendée. Eh bien ! le 29 du même mois de mars, par nos soins, et par ceux du chef de l'état-major Nouvion, et des généraux d'Ayat et Chalbos, 6,500 hommes se trouvèrent organisés et en état de tenir tête aux brigands, et de les repousser loin de la ville des Sables, après leur avoir tué 1,200 hommes et pris 20 canons. Nous avons rendu compte de oes faits dans le temps. Depuis, et jusqu'au 25 mai dernier! l'armée de la Vendée, toujours peu considérable, a battu 17 fois de suite, en différents endroits, les rebelles sans les compter. J'ose le dire : tout allait bien ; l'esprit des troupes é...
...eurâmes à Fontenay-le-Peuple, chef-lieu de ce département. Mais d'un autre côté, c'est-à-dire, dans le département de Mayenne-et-Loire, Ber-ruyer restait dan...
...inuels ; je me transportai à Saumur, et de là à vezins où, le jour même de mon arrivée, comme à Saint-Hermand, je fus témoin d'une déroute de nos troupes. Ce fut alors que je vins rendre compte au comité de Salut public de l'état des choses, et demander des secours de toute espèce. Je n'ai donc manqué ni de zèle, ni d'activité dans cette occasion...
...uisque ma vive sollicitude pour le bien de mon pays, me transportait partout où je...
...ait à vue d'œil par tant d'inquiétudes, de veilles et de voyages.
que mon collègue Auguis et moi demeurâmes à Fontenay-le-Peuple, chef-lieu de ce département. Mais d'un autre côté, c'est-à-dire, dans le département de Mayenne-et-Loire, Ber-ruyer restait dans l'inaction, et les généraux qui étaient sous ses ordres éprouvaient des échecs continuels ; je me transportai à Saumur, et de là à vezins où, le jour même de mon arrivée, comme à Saint-Hermand, je fus témoin d'une déroute de nos troupes. Ce fut alors que je vins rendre compte au comité de Salut public de l'état des choses, et demander des secours de toute espèce. Je n'ai donc manqué ni de zèle, ni d'activité dans cette occasion comme dans toutes les autres, puisque ma vive sollicitude pour le bien de mon pays, me transportait partout où je croyais ma présence nécessaire, sans examiner que ma santé périssait à vue d'œil par tant d'inquiétudes, de veilles et de voyages.
...n était signée par plusieurs bataillons de sans-culottes, lesquels en ont déposé les preuves au comité. Je demande la publicité de ces prétendues preuves. Marat a dit que cette dénonciation était signée par plusieurs bataillons de sans-culottes, lesquels en ont déposé les preuves au comité. Je demande la publicité de ces prétendues preuves.
La calomnie ne s'est pas contentée de s'évertuer contre moi, à Paris, pendant...
...-Loire avait fait mettre dans la maison de réclusion, sans autre motif que les sou...
...ai vue qu'une fois pour la faire sortir de prison le 9 de ce mois, attendait son mari à Tours. El...
La calomnie ne s'est pas contentée de s'évertuer contre moi, à Paris, pendant mon absence, elle m'a suivi dans les départements. Un administrateur du départe...
... citoyen Qué-tineau. Cette femme, que l'administration du département d'Indre-et-Loire avait fait mettre dans la maison de réclusion, sans autre motif que les soupçons mal fondés contre son mari, et que je n'ai vue qu'une fois pour la faire sortir de prison le 9 de ce mois, attendait son mari à Tours. Elle est venue avec lui à Paris. La calomnie est donc bien grossière et bien évide...
...agé le citoyen Berthier, autrefois chef de l'état-major de l'armée de Luckner, et dont je connaissais les talents et le civisme, de partir ...maines on exhalait contre moi les injures les plus amères, parce que j'avais engagé le citoyen Berthier, autrefois chef de l'état-major de l'armée de Luckner, et dont je connaissais les talents et le civisme, de partir

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 629
...i ont composé jusqu'à présent le comité de surveillance de la ville de Blois de donner leur démission, et de remettre aux nouveaux membres toutes le...
...te réquisition faite du consentement et de l'avis des corps administratifs réunis,...
...res eux-mêmes qui composaient le comité de surveillance établi depuis le 24 avril ...
...ence du public et des bons républicains de cette ville, le 8 juin 1793, l'an deuxième de la République.
...des prêtres et des ci-devant nobles. Requérons, en conséquence, les 3 membres qui ont composé jusqu'à présent le comité de surveillance de la ville de Blois de donner leur démission, et de remettre aux nouveaux membres toutes les pièces et papiers qui sont entre leurs mains. Cette réquisition faite du consentement et de l'avis des corps administratifs réunis, et des 2 membres eux-mêmes qui composaient le comité de surveillance établi depuis le 24 avril dernier. Fait à Blois dans la salle des séances du département, en présence du public et des bons républicains de cette ville, le 8 juin 1793, l'an deuxième de la République.
... contre-révolutionnaire a bien triomphé de ses détracteurs. A la bataille de Saumur. il_ a eu deux chevaux tués sous...
...ontrent ; ils nont pas peur des boulets de canon, ils se promènent au milieu du fe...
...ts sont incontestables; ils sont connus de toute l'armée de Tours, et avoués par les membres de la commission centrale qui en ont été t...
...r que l'on doit l'organisation actuelle de cette armée de Tours, et cette ville lui a de grandes obligations. Yoilà pourtant l'h...
...einement justifié l'opinion que j'avais de lui !
avec moi pour Saumur. Ce prétendu contre-révolutionnaire a bien triomphé de ses détracteurs. A la bataille de Saumur. il_ a eu deux chevaux tués sous lui ; et continuant à se battre à pied, il a monté sur le parapet d'une redoute...
...t derrière la redoute : voilà, leur disait-il, comme les vrais républicains se montrent ; ils nont pas peur des boulets de canon, ils se promènent au milieu du feu. Ces faits sont incontestables; ils sont connus de toute l'armée de Tours, et avoués par les membres de la commission centrale qui en ont été témoins. C'est aussi aux talents du citoyen Berthier que l'on doit l'organisation actuelle de cette armée de Tours, et cette ville lui a de grandes obligations. Yoilà pourtant l'homme pour lequel j'ai été tant calomnié, et qui a pleinement justifié l'opinion que j'avais de lui !
...t consorts, que j'avais cassé le comité de surveillance établi à Blois par Tallien...
...n où il y avait tout au plus 50 membres de l'Assemblée.
... viens maintenant au motif qui a fait décréter mon rappel. On a écrit à Chabot et consorts, que j'avais cassé le comité de surveillance établi à Blois par Tallien ; et sur cette dénonciation qui contient deux mensonges, mon rappel a été prononcé dans une séance du matin où il y avait tout au plus 50 membres de l'Assemblée.
Je n'ai point cassé le comité de surveillance qui avait été établi à Blo...
...re, telle qu'elle est sur les registres de l'administration du département de Loir-et-Cher.
Je n'ai point cassé le comité de surveillance qui avait été établi à Blois, non par Tallien, mais par les administrations réunies j je n'ai fait qu'une ...
...rps administratifs pour renouveler oe comité. Voici oette réquisition tout entière, telle qu'elle est sur les registres de l'administration du département de Loir-et-Cher.
Au nom de la République française, une et indivis... Au nom de la République française, une et indivisible.
...ion nationale près les armées des côtes de La Rochelle, ayant été invité, en passant à Blois, par les autorités constituées de cette ville et du département de Loir-et-Cher, à assister à une séance d...
... ont été agitées relativement au comité de surveillance ou de Salut public, établi dans cette même vi...
...ant que c'est un devoir sacré pour nous de chercher, autant qu'il nous est possibl...
...ifs réunis et présents et sous les yeux de nos concitoyens de Blois, assemblés comme spectateurs et témoins, de procéder le plus tôt possible à la nomination de 5 nouveaux membres pour composer un comité de Salut public qui sera provisoire, jusqu...
...onvention nationale ait décrété le mode de formation des comités de Salut public en général. Des 5 nouveaux membres qui composeront ce comité de Salut public établi à Blois, 2 seront p...
... du district, 1 dans le conseil général de la commune, et 1 dans la société des Amis de la liberté et de l'égalité de la ville de Blois, ce dernier au choix des membres ...
« Nous, représentant du peuple, envoyé par la Convention nationale près les armées des côtes de La Rochelle, ayant été invité, en passant à Blois, par les autorités constituées de cette ville et du département de Loir-et-Cher, à assister à une séance des corps administratifs réunis, après avoir entendu les discussions qui ont été agitées relativement au comité de surveillance ou de Salut public, établi dans cette même ville, depuis le 24 avril dernier ; considérant que c'est un devoir sacré pour nous de chercher, autant qu'il nous est possible, soit en voyageant, soit pendant notre séjour dans les différents départements...
...faire, quoique nous soyons seul, avons requis expressément les corps administratifs réunis et présents et sous les yeux de nos concitoyens de Blois, assemblés comme spectateurs et témoins, de procéder le plus tôt possible à la nomination de 5 nouveaux membres pour composer un comité de Salut public qui sera provisoire, jusqu'à ce que la Convention nationale ait décrété le mode de formation des comités de Salut public en général. Des 5 nouveaux membres qui composeront ce comité de Salut public établi à Blois, 2 seront pris dans le conseil général du directoire au département, 1 dans l'administration du district, 1 dans le conseil général de la commune, et 1 dans la société des Amis de la liberté et de l'égalité de la ville de Blois, ce dernier au choix des membres qui oomp osent oette société, à l'exclusion seu-
Malgré la sagesse de cette réquisition, des calomniateurs ont osé dire en public à Blois, que la nuit de mon arrivée dans cette ville, le 7 de ce mois, les administrateurs du départe...
... couché à 10 heures du soir à l'auberge de la Galère. Les mêmes calomniateurs ont dit ensuite que j'avais vendu l'armée de Saumur ; et j'étais sur la route de Niort lors de la prise de Saumur. Des déclarations faites devant un des juges de paix de Blois, attestent toutes ces calomnies, ...
Malgré la sagesse de cette réquisition, des calomniateurs ont osé dire en public à Blois, que la nuit de mon arrivée dans cette ville, le 7 de ce mois, les administrateurs du département et la municipalité m'avaient régalé et enivré pour faire cette même réquisition ; et cependant ce soir-là j'ai soupé tout seul et me suis couché à 10 heures du soir à l'auberge de la Galère. Les mêmes calomniateurs ont dit ensuite que j'avais vendu l'armée de Saumur ; et j'étais sur la route de Niort lors de la prise de Saumur. Des déclarations faites devant un des juges de paix de Blois, attestent toutes ces calomnies, et nomment les calomniateurs qui seront bientôt traduits devant les tribunaux et...
L'écho de tant de calomnies aussi atroces qu'absurdes ret...
...acobins. Chabot y disait, (séance du 12 de ce mois) qu'avant le 10 août j'avais eu l'imprudence de proposer de mettre sur le trône un prince étranger. Si Chabot était un homme sensé, exact et de bonne foi, il aurait dit que, deux ans ...
...ant un piège par l'idée d'un changement de dynastie, et par l'expulsion des Bourbons, alliés de l'infâme maison d'Autriche. Chabot, qui...
...qui a étudié comme moi pendant onze ans de voyages les vices, les passions et la p...
...moyens possibles, même le machiavélisme de ces cours. Chabot est un bambin en poli...
...ts nous jugeront tous les deux à la fin de ces tristes débats dont il est un des p...
L'écho de tant de calomnies aussi atroces qu'absurdes retentissait en même temps dans la société des jacobins. Chabot y disait, (séance du 12 de ce mois) qu'avant le 10 août j'avais eu l'imprudence de proposer de mettre sur le trône un prince étranger. Si Chabot était un homme sensé, exact et de bonne foi, il aurait dit que, deux ans avant le 10 août, en 1790, j'avais voulu brouiller les cartes entre les différentes puissances coalisées, en leur tendant un piège par l'idée d'un changement de dynastie, et par l'expulsion des Bourbons, alliés de l'infâme maison d'Autriche. Chabot, qui n'a jamais rien vu ni réfléchi sur rien, ne sait pas qu'un homme, qui a étudié comme moi pendant onze ans de voyages les vices, les passions et la politique ambitieuse des cours, peut employer tpour servir son pays, tous les moyens possibles, même le machiavélisme de ces cours. Chabot est un bambin en politique, et un grand garçon en dénonciations vagues. Les 85 départements nous jugeront tous les deux à la fin de ces tristes débats dont il est un des principaux acteurs.
...s doute j'avais assisté aux conférences de Dumouriez avec le roi de Prusse. J'ai déjà répondu sur oe point à la Calomnie dans le second paragraphe de ce mémoire ; 2° que j'étais le panégyri...
...Imbécile ! j'ai à moi seul dénoncé plus de généraux que toute la Montagne ensemble...
Il ajoutait, Chabot, 1° que sans doute j'avais assisté aux conférences de Dumouriez avec le roi de Prusse. J'ai déjà répondu sur oe point à la Calomnie dans le second paragraphe de ce mémoire ; 2° que j'étais le panégyriste des généraux contre-révolutionnaires. Imbécile ! j'ai à moi seul dénoncé plus de généraux que toute la Montagne ensemble. Bouillé, Toulougeon, Rochambeau, Luckner, Lafayette, Marcé, Dumouriez lui-même...

Séance du vendredi 28 juin 1798

page 630
A la suite de Chabot, M. Jambon-Saint-André a déclaré...
...il a toujours été le panégyriste du roi de Prusse, et qu'il a voulu nous donner un...
...tendre, mais faire l'orateur aux dépens de la vérité, du bon sens, et du salut de la République.
A la suite de Chabot, M. Jambon-Saint-André a déclaré que Carra n'a jamais été patriote dans ses feuilles ; qu'il a toujours été le panégyriste du roi de Prusse, et qu'il a voulu nous donner un maître. Si M. Jambon avait bien lu mes feuilles, il aurait vu que 20 fois j'ai ...
... l'Autrichien. Mais M. Jambon est comme tant d'autres, il ne veut ni voir, ni entendre, mais faire l'orateur aux dépens de la vérité, du bon sens, et du salut de la République.
A la suite de M. Jambon, un quidam C... a dit que Car...
...par là : mais je sais bien qu'au sortir de la salle du département où je venais de faire ma réquisition, le 8 de ce mois, une foule de citoyens et de citoyennes, mais sans-culottes, vinrent...
A la suite de M. Jambon, un quidam C... a dit que Carra a été traîné dans la boue à Blois. Je ne sais pas ce que le quidam C... entend par là : mais je sais bien qu'au sortir de la salle du département où je venais de faire ma réquisition, le 8 de ce mois, une foule de citoyens et de citoyennes, mais sans-culottes, vinrent m'embrasser et m'offrir des bouquets. Si c'est là être traîné dans la boue, je ...
A la suite de ce quidam C... M. Monestier dénonce un trait de dictature bien marqué de la part de Carra, c'est qu'il s'était intitulé président du comité central. Je défie M. Monestier de prouver cette assertion, et je le dénon... A la suite de ce quidam C... M. Monestier dénonce un trait de dictature bien marqué de la part de Carra, c'est qu'il s'était intitulé président du comité central. Je défie M. Monestier de prouver cette assertion, et je le dénonce, moi, comme un vil calomniateur. Enfin, M. Monestier conclut à ce que Carra e...
...us en sommes ! Voilà jusqu'à quel excès de démence et de désorganisation certaines cervelles son...
...ar le ferment des passions et l'orgueil de l'ignorance ! Mais il est bien aisé de voir que ces excès ne peuvent être que ...
...fitent des passions haineuses et basses de quelques individus, et de l'effervescence des têtes mal organisée...
...tation révolutionnaire, les pères mêmes de la sainte révolution qui nous a conduit...
Voilà pourtant où nous en sommes ! Voilà jusqu'à quel excès de démence et de désorganisation certaines cervelles sont arrivées par le ferment des passions et l'orgueil de l'ignorance ! Mais il est bien aisé de voir que ces excès ne peuvent être que l'ouvrage des agents des puissances étrangères, qui profitent des passions haineuses et basses de quelques individus, et de l'effervescence des têtes mal organisées, pour faire dévorer, par une superfé-tation révolutionnaire, les pères mêmes de la sainte révolution qui nous a conduits à l'état républicain !
Je ne parlerai point de ce que j'ai fait pour la Révolution ; des principes de morale et de politique universelles que j'ai développés mille fois dans mes écrits, et des bases de républicanisme dont le premier j'ai don...
... du 14 Juillet. Je ne dirai pas combien de fois j'ai prédit les événements les plus mémorables ; combien de fois j'ai dévoilé les complots liberticides de la ci-devant cour, la politique astucieuse des tyrans étrangers et les manœuvres de leurs agents et correspondants ; je ne ...
...iste qui ait pris à tâche, pendant près de quatre ans de développer et entrete-
Je ne parlerai point de ce que j'ai fait pour la Révolution ; des principes de morale et de politique universelles que j'ai développés mille fois dans mes écrits, et des bases de républicanisme dont le premier j'ai donné les éléments à la France encore esclave et plongée dans la plus profonde ignorance, malgré la révolution du 14 Juillet. Je ne dirai pas combien de fois j'ai prédit les événements les plus mémorables ; combien de fois j'ai dévoilé les complots liberticides de la ci-devant cour, la politique astucieuse des tyrans étrangers et les manœuvres de leurs agents et correspondants ; je ne me vanterai point d'avoir été le seul publiciste qui ait pris à tâche, pendant près de quatre ans de développer et entrete-
... braves soldats français, l'amour sacré de la liberté et une haine implacable cont...
...volume des procès-verbaux des électeurs de Paris réunis au 14 juillet 1789, renferme une motion de moi, en vertu de laquelle il fut arrêté, dès le 11 juillet même, que les citoyens de Paris prendraient les armes. On ne me d...
...age et ma prévoyance, mes principes nés de républicanisme, et ma persévérance dans la ligne droite de oes mêmes principes ; mais je demandera...
...rétend avoir mieux que moi et avec plus de probité et de désintéressement, servi et mieux servir encore aujourd'hui la cause du peuple et de la liberté, et avoir mieux mérité l'est...
...n des bons citoyens des 86 départements de la République ; que celui-là, dis-je, s...
nir dans le cœur des braves soldats français, l'amour sacré de la liberté et une haine implacable contre les tyrans (1). Le premier volume des procès-verbaux des électeurs de Paris réunis au 14 juillet 1789, renferme une motion de moi, en vertu de laquelle il fut arrêté, dès le 11 juillet même, que les citoyens de Paris prendraient les armes. On ne me disputera pas l'honneur d'avoir été un des principaux membres du directoire secre...
...oût je me tairai donc sur tous les détails qui caractérisent pleinement mon courage et ma prévoyance, mes principes nés de républicanisme, et ma persévérance dans la ligne droite de oes mêmes principes ; mais je demanderai que celui qui prétend avoir mieux que moi et avec plus de probité et de désintéressement, servi et mieux servir encore aujourd'hui la cause du peuple et de la liberté, et avoir mieux mérité l'estime et l'affection des bons citoyens des 86 départements de la République ; que celui-là, dis-je, se montre, se nomme, et que la République entière décide avant que la postérité j...
... Que oeux qui m'accusent d'avoir changé de principes, et osent me soupçonner d'une...
...ntraire aux bases et à l'affermissement de la République une et indivisible, se no...
... je répondrai avec sang-froid ; et loin de triompher de la victoire assurée que je remporterai ...
...es calomniateurs, je jetterai un regard de douleur sur ma patrie, et je continuerai à ne m'occuper que de son salut et de sa gloire.
2° Que oeux qui m'accusent d'avoir changé de principes, et osent me soupçonner d'une seule idée contraire aux bases et à l'affermissement de la République une et indivisible, se nomment, et mettent par écrit et déposent sur le bureau et leurs accusations et leurs soupçons même ; je répondrai avec sang-froid ; et loin de triompher de la victoire assurée que je remporterai encore sur mes détracteurs et mes calomniateurs, je jetterai un regard de douleur sur ma patrie, et je continuerai à ne m'occuper que de son salut et de sa gloire.
...onestier soient envoyés près les armées de la Vendée pour essayer à leur tour leur...
... les bataillons des départements ; afin de faire triompher la République des rebel...
3° Je demande que Marat, Chabot et Monestier soient envoyés près les armées de la Vendée pour essayer à leur tour leur zèle, leur activité, leur probité, leurs talents et leur influence sur les bataillons des départements ; afin de faire triompher la République des rebelles qui la désolent et qui font chaque jour des progrès.

Séance du samedi 29 juin 1793

- search term matches: (2)

Séance du samedi 29 juin 1793

page 630
...s mains 150,000 lettres, indépendamment de plus de 2,000 autres imprimées dans les Annales...
...publique, aux braves soldats des armées de la République dont ce journal a toujour...
...érêts, la défense, et publié les traits de bravoure ; les acte* sans nombre de civisme, de dévouement à la patrie qu'il a fait écl...
...tre, etc., etc. Ces lettres sont en vue de tous les citoyens chez le citoyen Buiss...
(1) Buisson et moi avons dans les mains 150,000 lettres, indépendamment de plus de 2,000 autres imprimées dans les Annales patriotiques qui prouveront les innombrables bénédictions données à ce journal pour les services importants et multipliés rendus à la Révolution, à la chose publique, aux braves soldats des armées de la République dont ce journal a toujours pris particulièrement les intérêts, la défense, et publié les traits de bravoure ; les acte* sans nombre de civisme, de dévouement à la patrie qu'il a fait éclore; les conversions aux principes républicains qu'il a opérées; les manœuvres qu'il a déjouées ou fait connaître, etc., etc. Ces lettres sont en vue de tous les citoyens chez le citoyen Buisson, libra ire, n° 20 rue Hautefeuille; et chez moi, à la Bibliothèque nationale.
PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président. PRÉSIDENCE DE THURIOT, Président.
fi^evasseiip (Sarthe), au nom de la com- fi^evasseiip (Sarthe), au nom de la com-

Séance du samedi 29 juin 1793

page 631
« Le mémorable mois de juin 1793 et tant d'autres époques sur lesquelles... « Le mémorable mois de juin 1793 et tant d'autres époques sur lesquelles nous fondons notre jugement, doivent confondre les calomniateurs des vrais défe...
« Au moment où la plus saine partie de la France applaudit à vos travaux immen...
...is aussi, à moi, citoyen et curé marié, de mêler ma voix à tant d'autres, qui se s...
... reconnaître qu'en vous le point œntral de l'unité et indivisibilité de la République ? oui, je pourrai sans cr...
...soient rendues ; vous nous préparez une Constitution qui nous vengera des coups de l'anarchie et du fédéralisme ; vous avez renversé le trône de l'infâme Capet ; vous lui avez fait exp...
...é et toute autre race infernale indigne de régner jamais sur une nation libre et m...
...uveraineté ; vous avez étouffé le germe de division qui souillait le sanctuaire des lois; la voix de nos frères, les Parisiens, les braves et intrépides défenseurs des droits de l'homme, s'est fortement élevée contre ...
...vous avez cru entendre le cri universel de la foule, vous avez porté dans votre sagesse un décret d'arrestation contre ceux de nos représentants, dont la conduite éta...
... vous l'avez rendu librement, le décret de salut public, car l'homme fort ne sait ...
...ce des armes. Yous êtes les architectes de la liberté des Français, et votre exemp...
« Au moment où la plus saine partie de la France applaudit à vos travaux immenses et intéressants, ne me serait-il pas permis aussi, à moi, citoyen et curé marié, de mêler ma voix à tant d'autres, qui se sont entendues pour ne reconnaître qu'en vous le point œntral de l'unité et indivisibilité de la République ? oui, je pourrai sans crainte vous manifester les sentiments du civisme le plus pur, dont je ne cesserai...
...ranchise qui caractérise un républicain : Législateurs, grâces immortelles vous soient rendues ; vous nous préparez une Constitution qui nous vengera des coups de l'anarchie et du fédéralisme ; vous avez renversé le trône de l'infâme Capet ; vous lui avez fait expier dans son sang ses crimes et ses forfaits ; vous avez déclaré sa postérité et toute autre race infernale indigne de régner jamais sur une nation libre et magnanime; vous avez rendu au peuple français toute sa souveraineté ; vous avez étouffé le germe de division qui souillait le sanctuaire des lois; la voix de nos frères, les Parisiens, les braves et intrépides défenseurs des droits de l'homme, s'est fortement élevée contre l'intrigue et la malveillance : vous avez été sensibles à leurs trop justes plaintes. Yous avez cru, et à juste titre, vous avez cru entendre le cri universel de la foule, vous avez porté dans votre sagesse un décret d'arrestation contre ceux de nos représentants, dont la conduite était au moins suspecte ; vous l'avez rendu librement, le décret de salut public, car l'homme fort ne sait jamais céder, dans ses opérations, aux menaces ni à la force des armes. Yous êtes les architectes de la liberté des Français, et votre exemple vous apprendra à en faire un saint usage.
1° Adresse du conseil général de la commune de Saint-Florentin ; il jure de ne reconnaître que la Convention nationale et les décrets qui en émanent. Il se plaint de ce que plusieurs départements ne veulen...
...ion nationale ; il annonce qu'une somme de 978 livres a été distribuée aux parents des généreux défenseurs de la patrie (1). L'adresse est ainsi conç...
1° Adresse du conseil général de la commune de Saint-Florentin ; il jure de ne reconnaître que la Convention nationale et les décrets qui en émanent. Il se plaint de ce que plusieurs départements ne veulent plus reconnaître la Convention nationale ; il annonce qu'une somme de 978 livres a été distribuée aux parents des généreux défenseurs de la patrie (1). L'adresse est ainsi conçue (2) :
...r que nous nous faisons un devoir sacré de lui renouveler notre serment de fidélité. Non seulement nous jurons de ne reconnaître qu'elle et les décrets q... ...reconnaître la Convention nationale et sont assez injustes pour oser la calomnier que nous nous faisons un devoir sacré de lui renouveler notre serment de fidélité. Non seulement nous jurons de ne reconnaître qu'elle et les décrets qui en émanent, mais encore nous l'assurons que nous avons autant en horreur le g...
...rigants qui traitèrent d'anarchistes et de désorgani-sateurs leurs dignes collègue...
...e qualification et n'étaient pas dignes de la confiance publique.
Nous ne jugeons les hommes que par leurs actions et nous disons que les vils intrigants qui traitèrent d'anarchistes et de désorgani-sateurs leurs dignes collègues, méritent seuls cette qualification et n'étaient pas dignes de la confiance publique.
« Représentants, le peuple de Saint-Florentin vous a exprimé, le 16 de ce mois, ses vœux et ses sentiments et il ne nous a laissé que le soin de vous instruire des sacrifioes que son p... « Représentants, le peuple de Saint-Florentin vous a exprimé, le 16 de ce mois, ses vœux et ses sentiments et il ne nous a laissé que le soin de vous instruire des sacrifioes que son patriotisme et son humanité lui font faire journellement.
« Indépendamment de ces différents contingents requis, cett...
...ur soulager ceux qui partaient aux cris de la patrie en danger. Enfin, ils viennent de faire distribuer aux parents indigents de nos généreux défenseurs, une somme de 978 livres, montant d'une nouvelle sous...
... que ces citoyens jouissent du bienfait de la loi.
« Indépendamment de ces différents contingents requis, cette commune compte encore, en ce moment, au moins 60 combattants aux frontières. N...
... en partie la dernière levée, mais encore ils ont souscrit à différentes fois pour soulager ceux qui partaient aux cris de la patrie en danger. Enfin, ils viennent de faire distribuer aux parents indigents de nos généreux défenseurs, une somme de 978 livres, montant d'une nouvelle souscription, en attendant que ces citoyens jouissent du bienfait de la loi.
...a République et pour s'acquitter chacun de ce qu'ils doivent à la patrie. ...t, représentants, les moyens qu'emploient nos concitoyens pour faire triompher la République et pour s'acquitter chacun de ce qu'ils doivent à la patrie.
...s membres composant le conseil gé-néral de la commune de Saint-Florentin. « Les membres composant le conseil gé-néral de la commune de Saint-Florentin.
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 414. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 414.
2° Lettre du citoyen Lacroix, curé de Bourth, département de l'Eure, par laquelle il fait hommage à ... 2° Lettre du citoyen Lacroix, curé de Bourth, département de l'Eure, par laquelle il fait hommage à la Convention nationale d'un ouvrage sur le mariage des prêtres (1) ; cette lett...
« Bourth, 23 juin 1793 « Bourth, 23 juin 1793
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
(l) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 414. Le procès-verbal porte par erreur Bourk au lieu de Bourth. (l) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 414. Le procès-verbal porte par erreur Bourk au lieu de Bourth.

Séance du samedi 29 juin 1793

page 632
... vous prie, l'hommage que je m'empresse de vous faire d'un ouvrage que je viens de composer sur le mariage des prêtres. C'...
...loyer contre un des plus cruels ennemis de la République, le fanatisme, ennemi barbare qui ne rougit pas de prêcher et de semer la discorde au nom d'un dieu de paix. C'est pour la deuxième fois que j'entreprends de frapper cette hydre à 100 têtes toujours renaissantes. En 1791, j'écrivis sur la Constitution civile du clergé, et sur le ser-mentj s...
...ue, ne m'ont point empêché d'écrire, en 1793, l'an II de la République une et indivisible, contr...
...tés du fanatisme romain, je ne cesserai de m'en déclarer hautement l'ennemi irréconciliable et de m'atta-cher inviolablement aux principes de républicanisme. Je dirai toujours : ana...
...r mieux tromper, se couvrent du manteau de patriotes. Je prêcherai toujours la pai...
...nité et la soumission à toutes les lois de la République. Puissent tous les citoyens prêtres revenir enfin de cet antique préjugé, qui ne dut son origine qu'aux siècles de l'ignorance et du despotisme papal ! puissent-ils enfin secouer le joug de ce célibat forcé qui semblerait faire e...
...-nous tous enfin, par une sincère unité de sentiments et de concfuite, former une masse terrible et foudroyante contre les ennemis de la République une et indivisible !
« Législateurs, agréez, je vous prie, l'hommage que je m'empresse de vous faire d'un ouvrage que je viens de composer sur le mariage des prêtres. C'est une arme que j'ai cru devoir employer contre un des plus cruels ennemis de la République, le fanatisme, ennemi barbare qui ne rougit pas de prêcher et de semer la discorde au nom d'un dieu de paix. C'est pour la deuxième fois que j'entreprends de frapper cette hydre à 100 têtes toujours renaissantes. En 1791, j'écrivis sur la Constitution civile du clergé, et sur le ser-mentj si justement exigé des ecclésiastiques, fonctionnaires publics ; et les ennemis nombreux que ma plume patriote a soulevés contre moi depuis cette époque, ne m'ont point empêché d'écrire, en 1793, l'an II de la République une et indivisible, contre le célibat ecclésiastique ; quelles que soient encore dans la suite les ruses et indignités du fanatisme romain, je ne cesserai de m'en déclarer hautement l'ennemi irréconciliable et de m'atta-cher inviolablement aux principes de républicanisme. Je dirai toujours : anathème à ces despotes, à ces royalistes, à ces aristocrates, qui, pour mieux tromper, se couvrent du manteau de patriotes. Je prêcherai toujours la paix, l'union, la fraternité et la soumission à toutes les lois de la République. Puissent tous les citoyens prêtres revenir enfin de cet antique préjugé, qui ne dut son origine qu'aux siècles de l'ignorance et du despotisme papal ! puissent-ils enfin secouer le joug de ce célibat forcé qui semblerait faire encore du clergé un corps à part et privilégié ! puissions-nous tous enfin, par une sincère unité de sentiments et de concfuite, former une masse terrible et foudroyante contre les ennemis de la République une et indivisible !
...gie, ne s'entendant plus sur les moyens de sauver la République ; le Conseil exécu...
...ou concourant lui-même à la dissolution de l'Etat ; les administrateurs sans force, l'opinion publique corrompue par les divisions de partis ; l'anarchie acquérant, pour ain...
...ur : telle était la situation politique de la France au 31 mai dernier. Cependant, ceux qui, au milieu de tant d'orages, conservaient l'espoir de voir triompher la liberté, invoquaient à grands cris une Constitution comme le seul remède aux malheurs publi...
...x, mais elle était détournée sans cesse de cette unique voie du salut commun par l...
...e s'accordaient même pas sur les moyens de perdre la patrie. Encore quelques jours...
« La Convention nationale, sans énergie, ne s'entendant plus sur les moyens de sauver la République ; le Conseil exécutif, sans activité ou concourant lui-même à la dissolution de l'Etat ; les administrateurs sans force, l'opinion publique corrompue par les divisions de partis ; l'anarchie acquérant, pour ainsi dire, une existence légale, une guerre sanglante au dehors, une guerre plus destructive encore à éteindre dans l'intérieur : telle était la situation politique de la France au 31 mai dernier. Cependant, ceux qui, au milieu de tant d'orages, conservaient l'espoir de voir triompher la liberté, invoquaient à grands cris une Constitution comme le seul remède aux malheurs publics. Leur voix était entendue, la Convention applaudissait à leurs vœux, mais elle était détournée sans cesse de cette unique voie du salut commun par les débats interminables d'un petit nombre d'intrigants qui ne s'accordaient même pas sur les moyens de perdre la patrie. Encore quelques jours et la liberté n'existait plus. Tout à coup les hommes valeureux du 14 juillet e...
... Je trouverai toujours dans la majorité de la Convention, de quoi me Consoler de la douleur sanglante que je ressens d'a...
...te seule, se rendent criminels aux yeux de la nation entière.
à leurs mandataires. Je trouverai toujours dans la majorité de la Convention, de quoi me Consoler de la douleur sanglante que je ressens d'avoir accordé mes suffrages à des lâches, à des incendiaires, à des ambitieux, qui, par leur fuite seule, se rendent criminels aux yeux de la nation entière.
...ts, et, j'ose le garantir, ce sont ceux de la majorité du département de l'Eure. Car on ne veut pas de la guerre civile que les intrigants et ... « Tels sont mes sentiments, et, j'ose le garantir, ce sont ceux de la majorité du département de l'Eure. Car on ne veut pas de la guerre civile que les intrigants et leurs complices s'efforcent d'y allumer. Tous les administrés ne pensent pas com...
« Signé : Lacroix, électeur et curé de Bourth, chef-lieu de canton, district de Verneuil et département de l'Eure. » « Signé : Lacroix, électeur et curé de Bourth, chef-lieu de canton, district de Verneuil et département de l'Eure. »
...procureur général syndic du département de l'Indre, du district, du conseil général de la commune et de la société populaire de la ville de Châteauroux. Ces citoyens témoignent le...
... conduite que tiennent les départements de la Gironde, de l'Eure et de la Somme ; ils applaudissent aux mesure...
...vants ; ils rendent grâoe aux Parisiens de leur amour
3° Adresse du procureur général syndic du département de l'Indre, du district, du conseil général de la commune et de la société populaire de la ville de Châteauroux. Ces citoyens témoignent leur indignation sur la conduite que tiennent les départements de la Gironde, de l'Eure et de la Somme ; ils applaudissent aux mesures sages et vigoureuses prises le 31 mai et jours suivants ; ils rendent grâoe aux Parisiens de leur amour
« Le 23 juin 1793 « Le 23 juin 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
...x séditieuse se fait entendre des bords de la Gironde aux rives de l'Eure et de la Somme 1 Non, il n'y a plus de Convention, s'écrient les administrateurs impies de ces départements ; Paris, au 31 mai dernier, a violé l'asile de la représentation nationale. Français, ...
...chez contre Paris et lavez dans le sang de ses habitants la honte du peuple français, avili dans les personnes de nos représentants... Telle est la provo...
...nfidèles que vous avez sagement écartés de votre sein. C'était aussi celle des Laf...
...assentiment secret à cette proclamation de la guerre civile et nous devons, à la p...
...poque, n'avez cessé d'être à la hauteur de votre mission, à nous-mêmes enfin qu'on a voulu rendre complices de cette ligue sacrilège, l'explication so...
Quelle voix séditieuse se fait entendre des bords de la Gironde aux rives de l'Eure et de la Somme 1 Non, il n'y a plus de Convention, s'écrient les administrateurs impies de ces départements ; Paris, au 31 mai dernier, a violé l'asile de la représentation nationale. Français, levez-vous, marchez contre Paris et lavez dans le sang de ses habitants la honte du peuple français, avili dans les personnes de nos représentants... Telle est la provocation liberticide des coupables partisans des mandataires infidèles que vous avez sagement écartés de votre sein. C'était aussi celle des Lafayette et des Dumouriez. Nous eussions pu la vouer au mépris et à l'exécration publique, mais on eût peut-être pris notre silence pour un assentiment secret à cette proclamation de la guerre civile et nous devons, à la patrie qu'elle offense, à nos concitoyens qu'elle pourrait égarer, à vous qui, depuis cette heureuse époque, n'avez cessé d'être à la hauteur de votre mission, à nous-mêmes enfin qu'on a voulu rendre complices de cette ligue sacrilège, l'explication solennelle des sentiments qu'elle nous inspire.
...ctuaire des lois était devenu une arène de gladiateurs ; l'hypocrite ambition, dég...
...angage des passions les plus violentes. De nouveaux Marius s'élevaient pour la Fra...
...aient déjà sur la ruine et l'oppression de leur patrie, le degré d'élévation et de puissance qui devaient être le fruit de leurs forfaits.
...a tête du tyran a satisfait, en tombant, à la justice du peuple français, le sanctuaire des lois était devenu une arène de gladiateurs ; l'hypocrite ambition, déguisant ses projets destructeurs, empruntait l'accent du civisme, et ne parlait que le langage des passions les plus violentes. De nouveaux Marius s'élevaient pour la France, et calculaient déjà sur la ruine et l'oppression de leur patrie, le degré d'élévation et de puissance qui devaient être le fruit de leurs forfaits.
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14. p. 414. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14. p. 414.

Séance du samedi 29 juin 1793

page 633
du 10 août se lèvent ; ils s'écrient de concert : « Sauvons la République », et...
... par cette impulsion salutaire, rejette de son sein ses plus mortels ennemis. Auss...
...à ses séances. En trois semaines, Pacte constitutionnel est rédigé et la nation retrouve enfin ...
du 10 août se lèvent ; ils s'écrient de concert : « Sauvons la République », et la République est sauvée. Là Convention nationale, dirigée par cette impulsion salutaire, rejette de son sein ses plus mortels ennemis. Aussitôt les dissensions s'évanouissent, le calme renaît, la majesté préside à ses séances. En trois semaines, Pacte constitutionnel est rédigé et la nation retrouve enfin des représentants dignes d'elle.
...1 mai, tu feras époque dans les annales de la Révolution ! Mouvement sublime d'un ...
...ostérité, déjà étonnée par le récit des actes du 1.4 juillet et du 10 août, loin de chercher, comme les ennemis s'en flattaient, sur quels bords de la Seine Paris aura subsisté, demandera...
...t ont pu supporter les vils détracteurs de la révolution du 31 mai.
« Journée mémorable du 31 mai, tu feras époque dans les annales de la Révolution ! Mouvement sublime d'un peuple né pour la liberté, tu seras gravé en traits immortels dans l'histoire. La postérité, déjà étonnée par le récit des actes du 1.4 juillet et du 10 août, loin de chercher, comme les ennemis s'en flattaient, sur quels bords de la Seine Paris aura subsisté, demandera quels lieux ont vu naître et ont pu supporter les vils détracteurs de la révolution du 31 mai.
...^ vous, à qui nous avons confié le sort de 25 millions d'hommes, poursuivez à grands pas le reste de votre carriere ; répondez aux vœux du p...
...envoyés, hâtez-vous d'asseoir l'édifice de la liberté sur la base inébranlable d'une Constitution républicaine. Frappez ces fonctionnaires infidèles qui ont osé attenter à l*unité de la République. Laissez dans l'oubli ces...
...pervers. Si leur crime n'a point laissé de trace sensible, abandonnez-les à leurs remords ou s'ils échappent au cri de leur conscience, ils n'éviteront pas le...
...i vous. Ils trouveront partout la honte de n'avoir pas concouru à présenter à leurs concitoyens une Constitution qui leur présage le bonheur. Jamais ils ne jouiront de la douce satisfaction d'avoir bien mérité de leur patrie. Leurs noms, leur existence...
... gloire finira quand il ne restera plus de monuments de la vertu parmi les hommes.
« Et vous, nos représentants^ vous, à qui nous avons confié le sort de 25 millions d'hommes, poursuivez à grands pas le reste de votre carriere ; répondez aux vœux du peuple qui vous a envoyés, hâtez-vous d'asseoir l'édifice de la liberté sur la base inébranlable d'une Constitution républicaine. Frappez ces fonctionnaires infidèles qui ont osé attenter à l*unité de la République. Laissez dans l'oubli ces représentants lâches ou pervers. Si leur crime n'a point laissé de trace sensible, abandonnez-les à leurs remords ou s'ils échappent au cri de leur conscience, ils n'éviteront pas le reproche d'avoir mis le comble aux dangers publics, par les dissensions qu'ils ont excitées parmi vous. Ils trouveront partout la honte de n'avoir pas concouru à présenter à leurs concitoyens une Constitution qui leur présage le bonheur. Jamais ils ne jouiront de la douce satisfaction d'avoir bien mérité de leur patrie. Leurs noms, leur existence, leurs intrigues, tout passera. Il ne restera rien d'eux, mais vous qui aurez fondé la République, mais Paris qui l'aura fait triompher. Votre gloire finira quand il ne restera plus de monuments de la vertu parmi les hommes.
...s mains d'un fer fratricide. Ah. ! loin de redouter la vengeanoe nationale, c'est ...
...erez, dans les embrassements fraternels de vos concitoyens le prix glorieux de vos derniers travaux.
« Généreux Parisiens, c'est contre vous qu'on veut armer nos mains d'un fer fratricide. Ah. ! loin de redouter la vengeanoe nationale, c'est au 10 août prochain que voua recueillerez, dans les embrassements fraternels de vos concitoyens le prix glorieux de vos derniers travaux.
...oire du district, du conseil général et de la société populaire ae Ghâteauroux, « Les membres du directoire du district, du conseil général et de la société populaire ae Ghâteauroux,
« Signé : C.-L. Gauthier, président de la société populaire, procureur général...
...rateur du district ; Pasturaud, vicaire de la cathédrale et administrateur du conseil du département ; Morin, secrétaire-greffier de la gendarmerie du département de l'Indre et membre de la société populaire; Grellier, curé et...
...conseil général du département; Viellat-De-galle, juge de district, membre du con-
« Signé : C.-L. Gauthier, président de la société populaire, procureur général du département; Chedut, administrateur du district ; Foris, administrateur du d...
...rict ; Quais, secrétaire du district; Huguet , électeur; Nedoux, Vaîné, administrateur du district ; Pasturaud, vicaire de la cathédrale et administrateur du conseil du département ; Morin, secrétaire-greffier de la gendarmerie du département de l'Indre et membre de la société populaire; Grellier, curé et administrateur du conseil général du département; Viellat-De-galle, juge de district, membre du con-
seil général du district et de la société populaire ; P. Valentin, notable et membre de la société populaire; Peyrot, notable et premier secrétaire de la société populaire ; Mathurin Crochet, maire de la ville de Ghâteauroux ; Claude Peyrot, officier m...
...ficier municipal ; Viollette, trésorier de la société populaire ; Henri Devaux, membre de la société populaire ; Gallard, notable...
...t ; Claude Lemoine ; Momiet ; Lombois ; De-vaux, aîné ; juge de paix et notable; Gabriel Chozotte. »
seil général du district et de la société populaire ; P. Valentin, notable et membre de la société populaire; Peyrot, notable et premier secrétaire de la société populaire ; Mathurin Crochet, maire de la ville de Ghâteauroux ; Claude Peyrot, officier municipal ; Bourdefoi, notable ; Viellat-Brochelet , *officier municipal ; Viollette, trésorier de la société populaire ; Henri Devaux, membre de la société populaire ; Gallard, notable ; Gopx-laud ; François PatureAu ; Ducoudray, vicaire ; Verneuil ; Louis Guilbault ; Claude Lemoine ; Momiet ; Lombois ; De-vaux, aîné ; juge de paix et notable; Gabriel Chozotte. »
...capitaine et lieutenant au Jf bataillon de la Saône (1). Ils se plaignent à la Con...
... destitués par le citoyen Blaux, membre de la Convention ; ils demandent que le citoyen Blaux fasse le rapport de oette affaire.
4° Pétition des citoyens Bouillerot et Lé-pine, capitaine et lieutenant au Jf bataillon de la Saône (1). Ils se plaignent à la Convention d'avoir été arbitrairement destitués par le citoyen Blaux, membre de la Convention ; ils demandent que le citoyen Blaux fasse le rapport de oette affaire.
...n décrète que le citoyen Blaux est tenu de faire son rapport sous trois jours.) (La Convention décrète que le citoyen Blaux est tenu de faire son rapport sous trois jours.)
5° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (2), en date du 28 juin, pa...
...ns des administrateurs des départements de la Marne et de la Haute-Saône, pour obtenir le rembour...
5° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (2), en date du 28 juin, par laquelle il transmet à la Convention nationale les nouvelles réclamations des administrateurs des départements de la Marne et de la Haute-Saône, pour obtenir le remboursement des sommes dues à divers ouvriers pour la fabrication des piques.
Le ministre prie la Convention de mettre à sa disposition une somme quelconque pour faire face aux dépenses de oette nature. Le ministre prie la Convention de mettre à sa disposition une somme quelconque pour faire face aux dépenses de oette nature.
...onvention renvoie la lettre aux comités de la guerre et des finances.) (La Convention renvoie la lettre aux comités de la guerre et des finances.)
6° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (3), en date du 27 juin, par laquelle il prie la Convention nationale de faire mettre à sa disposition une somme de 150,000 livres au lieu de celle de 116,139 livres qu'il avait demandée pour le paiement des pensions des élèves de la fondation des écoles militaires dans les collèges, et des élèves de l'Etat dans les établissements particul... 6° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (3), en date du 27 juin, par laquelle il prie la Convention nationale de faire mettre à sa disposition une somme de 150,000 livres au lieu de celle de 116,139 livres qu'il avait demandée pour le paiement des pensions des élèves de la fondation des écoles militaires dans les collèges, et des élèves de l'Etat dans les établissements particuliers.
..., suppléant du procureur général syndic de l'Isère, par laquelle il transmet un ex...
...erbal du conseil général du département de l'Isère, relatif à une fausse interprétation, insérée dans les journaux, de l'arrêté pris par les autorités constituées de Grenoble ; oes pièces sont ainsi conçue...
7° Lettre du citoyen Royer, suppléant du procureur général syndic de l'Isère, par laquelle il transmet un extrait du procès-verbal du conseil général du département de l'Isère, relatif à une fausse interprétation, insérée dans les journaux, de l'arrêté pris par les autorités constituées de Grenoble ; oes pièces sont ainsi conçues (4) :
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 415. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 415.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 415. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 415.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 413. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 413.
..., pièces n" 7, 8 et 9. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 415. (4) Archives nationales, Carton C258, chemise 527, pièces n" 7, 8 et 9. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 415.

Séance du samedi 29 juin 1793

page 634
...titulé le Moniteur universel du 17 juin 1793, n° 168, ainsi conçu : « Dans la séance du 16, la discussion a été continuée sur la Constitution. Une lettre des représentants du peuple...
...ites par Vadministration du département de l'Isère, pour porter atteinte à leur li...
..., et l'énergie des braves sans-culottes de Grenoble ont empêché l'exécution et l'o...
« Vu l'article inscrit à la fin du journal, intitulé le Moniteur universel du 17 juin 1793, n° 168, ainsi conçu : « Dans la séance du 16, la discussion a été continuée sur la Constitution. Une lettre des représentants du peuple près l'armée des Alpes a annoncé des tentatives faites par Vadministration du département de l'Isère, pour porter atteinte à leur liberté. L'indignation que ces tentatives criminelles ont excitée dans l'armée, et l'énergie des braves sans-culottes de Grenoble ont empêché l'exécution et l'ordre d'arrestation dont ils étaient menacés. »
« Du samedi, 8 juin 1793, l'an second de la République française, à quatre heure...
..., dans la grande salle au premier étage de la maison commune de la ville de Grenoble, où le conseil du département de l'Isère tient ordinairement ses séances...
...sont rendus les conseils du district et de la commune de Grenoble, le tribunal criminel du départe-mentj le tribunal civil et le bureau de paix du district de Grenoble, les juges de paix de la municipalité, les présidents et secrétaires des sections de la même ville, et les commissaires qu'e...
...esse à la Convention nationale, ensuite de l'invitation faite par le président, co...
« Du samedi, 8 juin 1793, l'an second de la République française, à quatre heures après midi, dans la grande salle au premier étage de la maison commune de la ville de Grenoble, où le conseil du département de l'Isère tient ordinairement ses séances, et où se sont rendus les conseils du district et de la commune de Grenoble, le tribunal criminel du départe-mentj le tribunal civil et le bureau de paix du district de Grenoble, les juges de paix de la municipalité, les présidents et secrétaires des sections de la même ville, et les commissaires qu'elles ont nommés hier pour la rédaction d'une adresse à la Convention nationale, ensuite de l'invitation faite par le président, conformément à l'arrêté pris cejourd'hui par le conseil général du département,
« Grenoble, 24 Juin 1793 « Grenoble, 24 Juin 1793
, l'an IX de la République française. , l'an IX de la République française.
...i par le conseil général du département de l'Isère, relativement à la fausse interprétation insérée dans les journaux, de l'arrêté, pris par les autorités constituées, séant à Grenoble, le 8 de oe mois, qui vous fut adressé le lendem... « Je vous adresse ci-joint un arrêté pris aujourd'hui par le conseil général du département de l'Isère, relativement à la fausse interprétation insérée dans les journaux, de l'arrêté, pris par les autorités constituées, séant à Grenoble, le 8 de oe mois, qui vous fut adressé le lendemain. .
«Je vous prie, citoyen Président, de donner connaissance de ces deux arrêtés à la Convention nation... «Je vous prie, citoyen Président, de donner connaissance de ces deux arrêtés à la Convention nationale.
...rocureur général, syndic du département de l'Isère, « Le suppléant du procureur général, syndic du département de l'Isère,
...erbal du conseil général du département de l'Isère du 24 juin 1798, l'an II de la République. Extrait du procès-verbal du conseil général du département de l'Isère du 24 juin 1798, l'an II de la République.
« Vu le Journal de Perlei du même jour, 17 juin, n° 269, o...
...lpes dénoncent un arrêté du département de l'Isère, qui professe les mêmes princip...
...l'arrestation d'un convoi dams là ville de Lyon.
« Vu le Journal de Perlei du même jour, 17 juin, n° 269, où l'on lit : « Les commissaires près l'armée des Alpes dénoncent un arrêté du département de l'Isère, qui professe les mêmes principes que celui du Calvados, et l'arrestation d'un convoi dams là ville de Lyon.
« Ces pièces sont renvoyées au comité de Salut public sans qu'on en donne lectur...
...nt, considérant que sur le simple bruit de l'arrestation des représentants du peuple près l'armée des Alpes dans la ville de Lyon le 29 mai dernier, son premier soin fut de députer deux de ses membres dans oette ville pour faire...
... leur égard le principe d'inviolabilité de la représentation nationale ;
« Ces pièces sont renvoyées au comité de Salut public sans qu'on en donne lecture. » « Ouï, le procureur général syndic : « Le conseil du département, considérant que sur le simple bruit de l'arrestation des représentants du peuple près l'armée des Alpes dans la ville de Lyon le 29 mai dernier, son premier soin fut de députer deux de ses membres dans oette ville pour faire rendre aux commissaires leur liberté, et maintenir à leur égard le principe d'inviolabilité de la représentation nationale ;
...rvenus à Paris, aucun n'a eu pour objet de s'assurer de la personne des commissaires représenta...
... mis à la discussion, et que, bien loin de faire aucunes tentatives à cet égard, o...
...ée des autorités constituées "le 8 du présent mois, à l'occasion des troubles survenus à Paris, aucun n'a eu pour objet de s'assurer de la personne des commissaires représentants du peuple, près l'armée des Alpes ; que oet objet n'a pas même été mis à la discussion, et que, bien loin de faire aucunes tentatives à cet égard, oette assemblée a marqué le plus grand respect pour la représentation nationale ;...
...la Convention nationale et à son oomité de Salut public ; ensemble un extrait de l'arrêté du 8 juin dernier, pris par le...
...oi sera fait aux députés du département de l'Isère, avec prière de faire insérer ses arrêtés dans les journaux les plus répandus, et de requérir qu'il en soit fait mention dans le Bulletin de la Convention nationale.
...e calomnie, contre les administrateurs, et qu'extrait du présent sera adressé à la Convention nationale et à son oomité de Salut public ; ensemble un extrait de l'arrêté du 8 juin dernier, pris par les autorités constituées, séant à Grenoble : que pareil envoi sera fait aux députés du département de l'Isère, avec prière de faire insérer ses arrêtés dans les journaux les plus répandus, et de requérir qu'il en soit fait mention dans le Bulletin de la Convention nationale.
... du département, et aux 84 départements de la République. ...sera imprimé, publié, affiché aux lieux accoutumés, envoyé à toutes les communes du département, et aux 84 départements de la République.
Procès-verbal de l'assemblée des autorités constituées, ...
...ecrétaires et commissaires des sections de Grenoble ; tenue dans la salle des séances du conseil de département de l'Isère, le 8 juin 1798, l'an second de la République française.
Procès-verbal de l'assemblée des autorités constituées, présidents, secrétaires et commissaires des sections de Grenoble ; tenue dans la salle des séances du conseil de département de l'Isère, le 8 juin 1798, l'an second de la République française.
« L'appel nominal a été fait de tous les membres des diverses autorités...
...énéral ; 2° pour le conseil du district de Grenoble, les citoyens Fontaine, CroSj ...
...reur syndic; 3° pour le conseil général de la commune, les citoyens Barrai, maire;...
... Duport, Perrotin ; 6° Pour le tribunal de conciliation,
« L'appel nominal a été fait de tous les membres des diverses autorités constituées ci-dessus dénommées, et les présents ont été, savoir : 1° pour le c...
.... Grimaud, Chevrier, Aimeras, procureur général syndic, et Du-port, secrétaire général ; 2° pour le conseil du district de Grenoble, les citoyens Fontaine, CroSj Long, Hilaire, procureur syndic; 3° pour le conseil général de la commune, les citoyens Barrai, maire; Marcel aîné, Pierre Rafin, Gabriel Charvin, Roffet - Breffant, Guedy, Gonnet, A...
...tribunal du district, les citoyens Pison-du-Ga-land, président; Alexandre-Joseph Duport, Perrotin ; 6° Pour le tribunal de conciliation,

Séance du samedi 29 juin 1793

page 635
le citoyen Du chêne, président de section; 7° Dantard et Mallein, juges de paix de la même ville; 8° Fournier, président, Michal, I secrétaire, tous deux commissaires de la première section ; 9° Martinais, secrétaire, Sylvi, commissaires de la seconde section ; 10° Gardon, présid...
...mblay fils, Faure, Michal, commissaires de la troisième section ; 11° Martin, secrétaire, et Savoye-Rollin, commissaires de la quatrième section; 12° Teisseire, président, Duc, secrétaire de la cinquième section; 13° Dourille, secrétaire, et Colet, commissaires de la sixième section ; 14° Claude Gonnet,...
... Charvin, Giraud, vicaire, commissaires de la septième section.
le citoyen Du chêne, président de section; 7° Dantard et Mallein, juges de paix de la même ville; 8° Fournier, président, Michal, I secrétaire, tous deux commissaires de la première section ; 9° Martinais, secrétaire, Sylvi, commissaires de la seconde section ; 10° Gardon, président, Berriat aîné, secrétaire, Colas, Tremblay fils, Faure, Michal, commissaires de la troisième section ; 11° Martin, secrétaire, et Savoye-Rollin, commissaires de la quatrième section; 12° Teisseire, président, Duc, secrétaire de la cinquième section; 13° Dourille, secrétaire, et Colet, commissaires de la sixième section ; 14° Claude Gonnet, président, Perrier secrétaire, Chanrion cadet, Chalvet cadet, Charvin, Giraud, vicaire, commissaires de la septième section.
...es critiques qui exigeaient des mesures de sûreté générale, et un membre en a fait la motion de prêtert de nouveau, le serment qui doit lier tous ... ...'assemblée étant organisée, le procureur général syndic a exposé les circonstances critiques qui exigeaient des mesures de sûreté générale, et un membre en a fait la motion de prêtert de nouveau, le serment qui doit lier tous les bons citoyens, ce qui a été arrêté à l'unanimité.
...noncé à haute voix : « Nous jurons tous de maintenir « la liberté et l'égalité, la stabilité et l'invio-« labilité de la Convention nationale, l'unité « et l'indivisibilité de la République, de résis-« ter à toute tyrannie et à tous genres d'op-« pression, et de mourir plutôt que de violer « ce serment. » « En conséquence, le président a annoncé à haute voix : « Nous jurons tous de maintenir « la liberté et l'égalité, la stabilité et l'invio-« labilité de la Convention nationale, l'unité « et l'indivisibilité de la République, de résis-« ter à toute tyrannie et à tous genres d'op-« pression, et de mourir plutôt que de violer « ce serment. »
« Les membres de l'assemblée ont chacun répondu, à haute... « Les membres de l'assemblée ont chacun répondu, à haute voix, et la main levée : « Je le jure. »
...iroud, membre du directoire du district de Grenoble, étant entré après la prestati... « Le citoyen Giroud, membre du directoire du district de Grenoble, étant entré après la prestation du serment ci-dessus, a été invité à prêter le même serment ; ce qu'il a fait...
...t été mises à la discussion, et suivies de l'arrêté ci-après : Il a été ensuite proposé diverses mesures relatives aux circonstances, qui ont été mises à la discussion, et suivies de l'arrêté ci-après :
...cédé à Paris, et dont le résultat a été de mettre en état d'arrestation un grand nombre de députés à la Convention, sur des réquis... « L'assemblée, justement alarmée des funestes événements qui se sont succédé à Paris, et dont le résultat a été de mettre en état d'arrestation un grand nombre de députés à la Convention, sur des réquisitions faites à main armée ;
...n manifeste des droits du souverain, et de véritables crimes de lèse-nation ; que dans un danger aussi ... ...multipliés portés à la liberté des opinions et des individus, sont une usurpation manifeste des droits du souverain, et de véritables crimes de lèse-nation ; que dans un danger aussi imminent, il ne reste d'autre ressource que l'appel au peuple ;
...cantons, le dimanche 16 du présent mois de juin, et à prêter, avant aucune délibér...
...e serment qui a été prêté à l'ouverture de la présente séance.
... communes du département sont invitées à se réunir en assemblées primaires, par cantons, le dimanche 16 du présent mois de juin, et à prêter, avant aucune délibération, le même serment qui a été prêté à l'ouverture de la présente séance.
...imaire nommera un député et l'investira de tous les pouvoirs nécessaires pour se rendre à Grenoble le jeudi 20 du présent mois de juin, se réunir « Art. 2. Chaque assemblée primaire nommera un député et l'investira de tous les pouvoirs nécessaires pour se rendre à Grenoble le jeudi 20 du présent mois de juin, se réunir
...délibérer et prendre toutes les mesures de sûreté générale exigées par les circons... avec les députés des autres assemblées primaires, y délibérer et prendre toutes les mesures de sûreté générale exigées par les circonstances.
« Art. 3. Le procès-verbal de la présente séance sera imprimé, publié...
...a Convention nationale, aux 48 sections de Paris et à tous les départements de la République.
« Art. 3. Le procès-verbal de la présente séance sera imprimé, publié et affiché dans toutes les communes du département ; il sera, en outre, adressé à la Convention nationale, aux 48 sections de Paris et à tous les départements de la République.
...Le directoire du département est chargé de faire toutes les diligences nécessaires... « Art. 4. Le directoire du département est chargé de faire toutes les diligences nécessaires pour l'exécution du présent arrêté.
« Suivent les signatures de tous les membres, sans exception, énonc... « Suivent les signatures de tous les membres, sans exception, énoncés au procès-verbal ci-dessus.
...du procureur général syndic du district de Bourganeuf (1), par laquelle il envoie ...
... du 23 juin. Il y est dit que le comité de Salut public de cette ville "a fait arrêter un courrier du département de la Gironde. De ses paquets décachetés, il en est résul...
...orce militaire, y remplacer les députés de la Montagne et l'Assemblée qui existe p...
...oquer ou ne pas reconnaître les décrets de la Convention depuis le 27 mai.
8° Lettre du procureur général syndic du district de Bourganeuf (1), par laquelle il envoie à la Convention l'extrait d'un procès-verbal en date du 23 juin. Il y est dit que le comité de Salut public de cette ville "a fait arrêter un courrier du département de la Gironde. De ses paquets décachetés, il en est résulté que ses administrateurs se coalisent avec les administrateurs des autres départements pour conduire à Paris une force militaire, y remplacer les députés de la Montagne et l'Assemblée qui existe par une autre Assemblée qui se tiendrait à Bourges pour faire révoquer ou ne pas reconnaître les décrets de la Convention depuis le 27 mai.
Un membre propose de décréter la mention honorable de la conduite des autorités constituées, et du comité de salut public, de la ville de Bourganeuf, chef-lieu de district du département de la Creuse, d'en ordonner l'insertion au...
... l'impression et l'envoi au département de la Creuse.
Un membre propose de décréter la mention honorable de la conduite des autorités constituées, et du comité de salut public, de la ville de Bourganeuf, chef-lieu de district du département de la Creuse, d'en ordonner l'insertion au Bidletin, l'impression et l'envoi au département de la Creuse.
déclare que les administrateurs de la Gironde sont en pleine contre-révolution et qu'il a remis lui-même au comité de Salut public, des pièces qui prouvent que des commissaires de différents départements sont réunis pou...
... la République. Il se plaint du silence de oe comité et du système de modéran-tisme qu'il semble avoir adopté. Il demande que les administrateurs de la Gironde, comme ceux de l'Eure, soient suspendus de leurs fonc- (1) Cette lettre et la disc...
...me 28, page 462, 2* colonne; au Journal de la Montagne, n° 30, p. 13*; au Journal ...
...crets, n° 285, p. 285. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 416.
déclare que les administrateurs de la Gironde sont en pleine contre-révolution et qu'il a remis lui-même au comité de Salut public, des pièces qui prouvent que des commissaires de différents départements sont réunis pour prononcer une scission ouverte avec la République. Il se plaint du silence de oe comité et du système de modéran-tisme qu'il semble avoir adopté. Il demande que les administrateurs de la Gironde, comme ceux de l'Eure, soient suspendus de leurs fonc- (1) Cette lettre et la discus«ion qui l'accompagne sont empruntées au Mercure universel, tome 28, page 462, 2* colonne; au Journal de la Montagne, n° 30, p. 13*; au Journal des Débats et des Décrets, n° 285, p. 285. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 416.

Séance du samedi 29 juin 1793

page 636
Locuteur: Delacroix
court, près de Cambrai, le 25 juin 1793, court, près de Cambrai, le 25 juin 1793,
Locuteur: Dartigoëyte
...et traduits à la barre et que le comité de Salut public présente les moyens d'orga... tions et traduits à la barre et que le comité de Salut public présente les moyens d'organiser une nouvelle administration.
Locuteur: Dartigoëyte
...jours et qui permet aux administrateurs de se rétracter. Un membre demande l'ordre du jour motivé sur le décret rendu il y a trois jours et qui permet aux administrateurs de se rétracter.
Locuteur: Maximilien Robespierre
Le plus grand scandale de la République n'est pas la conduite criminelle des administrateurs de la Gironde et de ceux qui se sont coalisés avec eux, mai...
...rt qu'ils portassent partout le brandon de la guerre civile et provocassent le féd...
Le plus grand scandale de la République n'est pas la conduite criminelle des administrateurs de la Gironde et de ceux qui se sont coalisés avec eux, mais bien la patience avec laquelle vous avez souffert qu'ils portassent partout le brandon de la guerre civile et provocassent le fédéralisme.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...multipliées ; jamais crime n'a pu avoir de suites plus dangereuses; jamais votre d...
...us devez frapper ces monstres du glaive de la loi.
Jamais crime n'a été constaté par des preuves plus multipliées ; jamais crime n'a pu avoir de suites plus dangereuses; jamais votre devoir n'a été plus clairement tracé. Yous devez frapper ces monstres du glaive de la loi.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...bservez la conduite des administrateurs de la Gironde ; voyez leur coalition avec ...
...és liberticides, portant rétablissement de ce tribunal de sang que vous avez si souvent proscrit,...
...l vous est permis d'user plus longtemps de cette lâche complaisance.
Observez la conduite des administrateurs de la Gironde ; voyez leur coalition avec Marseille ; voyez ces arrêtés liberticides, portant rétablissement de ce tribunal de sang que vous avez si souvent proscrit, ordonnant la levée d'une force armée oui, réunissant à elle tous les scélérats ...
...Calvados où l'on s'arme pour se joindre aux contre-révolutionnaires et voyez s'il vous est permis d'user plus longtemps de cette lâche complaisance.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...arder le silence, n'a-t-il pas le droit de douter de quel côté est la justice 1 ...inistrateurs lui faire prendre les armes contre la Convention et la Convention garder le silence, n'a-t-il pas le droit de douter de quel côté est la justice 1
Locuteur: Maximilien Robespierre
Je demande que tous les administrateurs de la Gironde et ceux qui ont adhéré à leu...
...ls n'obéissent pas, ils soient mis hors de la loi.
Je demande que tous les administrateurs de la Gironde et ceux qui ont adhéré à leurs arrêtés soient décrétés d'accusation et que, s'ils n'obéissent pas, ils soient mis hors de la loi.
Locuteur: Roux
veut qu'avant de prendre des mesures de rigueur, l'Assemblée attende l'expirati... veut qu'avant de prendre des mesures de rigueur, l'Assemblée attende l'expiration du délai qu'un précédent décret accorde aux administrateurs rebelles pour se ...
Locuteur: Roux
... membre déclare que les administrateurs de la Gironde sont des conspirateurs en ch... Un autre membre déclare que les administrateurs de la Gironde sont des conspirateurs en chef qui ne méritent aucune indulgence.
Locuteur: Mallarmé
...ignements que pourront donner au comité de Salut public les commissaires envoyés d... invite la Convention à attendre les renseignements que pourront donner au comité de Salut public les commissaires envoyés dans les départements.
Locuteur: Chabot
, pour prouver que les administrateurs de la Gironde persistent dans leurs criminels projets, annonce que le comité de Salut public vient d'apprendre la nouve... , pour prouver que les administrateurs de la Gironde persistent dans leurs criminels projets, annonce que le comité de Salut public vient d'apprendre la nouvelle que les représentants du peuole, envoyés dans ce département ont été mis en ...
Locuteur: Duroy
...ret rendu remplit parfaitement les vues de Robespierre, il demande qu'on ajourne, jusqu'à l'expiration du délai fixé, toute mesure de rigueur. soutient que le décret rendu remplit parfaitement les vues de Robespierre, il demande qu'on ajourne, jusqu'à l'expiration du délai fixé, toute mesure de rigueur.
Locuteur: Duroy
renvoie toutes les pièces au comité de Salut public.) renvoie toutes les pièces au comité de Salut public.)
Locuteur: Delacroix
..., secrétaire, donne lecture du Bulletin de l'armée du Jord, portant extrait d'une lettre de l'adjudant général Ghérin, par laquelle il rend compte de divers avantages remportés sur les ennemis par les garnisons de Yalenciennes et de Maubeuge ; cette pièce est ainsi conyue... (Marne), secrétaire, donne lecture du Bulletin de l'armée du Jord, portant extrait d'une lettre de l'adjudant général Ghérin, par laquelle il rend compte de divers avantages remportés sur les ennemis par les garnisons de Yalenciennes et de Maubeuge ; cette pièce est ainsi conyue (1) :
Locuteur: Delacroix
Extrait dune lettre de l'adjudant général Extrait dune lettre de l'adjudant général
Locuteur: Delacroix
Ghérin, au quartier général de Paillen- Ghérin, au quartier général de Paillen-
Locuteur: Delacroix
l'an II de la République française (1). l'an II de la République française (1).
Locuteur: Delacroix
« La garnison de Valenciennes fait des merveilles, c'est une autre Mayence ; 13 pièces de canon prises ou enclouées ; les troupes... « La garnison de Valenciennes fait des merveilles, c'est une autre Mayence ; 13 pièces de canon prises ou enclouées ; les troupes qui gardaient la tranchée, taillées en pièces.
Locuteur: Delacroix
...té, je reçois des nouvelles officielles de Maubeuge, qui m'annoncent un avantage m...
...mbre, 500 nommes, tant d'infanterie que de cavalerie ont été surpris dans le somme...
...z grand nombre, pris beaucoup ainsi que de chevaux ; le reste a pris la fuite et c...
« D'un autre côté, je reçois des nouvelles officielles de Maubeuge, qui m'annoncent un avantage marquant, remporté par nos troupes à Thun-sur-Sambre, 500 nommes, tant d'infanterie que de cavalerie ont été surpris dans le sommeil ; on en a tué un assez grand nombre, pris beaucoup ainsi que de chevaux ; le reste a pris la fuite et court encore. (Applaudissements.)
Locuteur: Levasseur
(Sarthe), au nom de la commission des dépêches, poursuit la... (Sarthe), au nom de la commission des dépêches, poursuit la lecture des lettres, adresses et pétitions, envoyées à l'Assemblée :
Locuteur: Levasseur
...iété républicaine d'Yvetot, département de la Seine-Inférieure. Ils témoignent la ... 8° Adresse des citoyens composant la société républicaine d'Yvetot, département de la Seine-Inférieure. Ils témoignent la joie qu'ils ont eue en apprenant que la Convention nationale avait mis en état d...
Locuteur: Levasseur
...sons trop l'esprit vraiment républicain de oette grande cité pour redouter une marche rétrograde de sa part ; et votre proclamation du 1er ... ...nifestée à Paris le 31 mai dernier n'a pu nous alarmer un instant ; nous connaissons trop l'esprit vraiment républicain de oette grande cité pour redouter une marche rétrograde de sa part ; et votre proclamation du 1er juin nous a convaincus que vous fûtes toujours libres et possesseurs des grands ...
Locuteur: Roux
... qu'égarés et qu'ils n'attendent qu'une Constitution pour se rallier autour d'elle. Un membre assure que les citoyens ne sont qu'égarés et qu'ils n'attendent qu'une Constitution pour se rallier autour d'elle.
...ions passées ; nous avons eu le courage de vous le dire, et nous attendons avec im...
...mise 514, pièce ne 19. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 416.
« Nous avons plus d'une fois gémi sur vos dissensions passées ; nous avons eu le courage de vous le dire, et nous attendons avec impa- (1) Archives nationales, Carton C 257, chemise 514, pièce ne 19. — Procès-verbaux de la Convention, tome 14, page 416.
pièce n° 10. — Procès-verbaux de la Convention, t. 14, pièce n° 10. — Procès-verbaux de la Convention, t. 14,

Séance du samedi 29 juin 1793

page 637
Locuteur: Levasseur
Délibération de l'assemblée générale de la commune de Nîmes} formée en sections permanentes, du 12 juin 1793, l'an II de la République française (2). Délibération de l'assemblée générale de la commune de Nîmes} formée en sections permanentes, du 12 juin 1793, l'an II de la République française (2).
Locuteur: Levasseur
...es rendons-nous avec toute la franchise de tous les vrais républicains, et disons-nous dans l'effusion de notre cœur : « La Convention a mis la p...
...la voie « du salut, elle lui a fait une Constitution. »
...méritent plus particulièrement et plus véritablement nos nommages ! Aussi vous les rendons-nous avec toute la franchise de tous les vrais républicains, et disons-nous dans l'effusion de notre cœur : « La Convention a mis la patrie dans la voie « du salut, elle lui a fait une Constitution. »
Locuteur: Levasseur
tience leur fin, comme le terme de nos malheurs, et l'aurore de notre félicité. tience leur fin, comme le terme de nos malheurs, et l'aurore de notre félicité.
Locuteur: Levasseur
« Après avoir écrasé le plus puissant de nos tyrans, après avoir mis sous le glaive de la loi tout_ ce qui pouvait tenir à ses... « Après avoir écrasé le plus puissant de nos tyrans, après avoir mis sous le glaive de la loi tout_ ce qui pouvait tenir à ses forfaits, des demi-mesures seraient des crimes que nous feraient payer bien che...
Locuteur: Levasseur
... sainte Révolution est un combat à mort de la liberté contre la tyrannie ; quels m...
...tié ou le mépris nous feraient négliger de punir 1
« Nous l'avons dit plus d'une fois, notre sainte Révolution est un combat à mort de la liberté contre la tyrannie ; quels maux ne nous prépareraient pas ceux que la pitié ou le mépris nous feraient négliger de punir 1
Locuteur: Levasseur
..., et vous avez eu le courage d'extirper de votre sein les Gensonné, les Guadet, le... « Citoyens représentants, nous vous l'avions demandé, et vous avez eu le courage d'extirper de votre sein les Gensonné, les Guadet, les Brissot, Gorsas, Pétion, Vergniaud, Salles, Barbaroux, Chambon, Buzot? Birotea...
Locuteur: Levasseur
...s voulez-vous irrévocablement le salut "de la patrie; voulez-vous rendre inébranla...
...ans et leurs suppôts ! Coupez les têtes de cette hydre aussitôt qu'elles paraissent, livrez au glaive de la loi ces hommes que depuis longtemps ...
...ues vous ont j par leurs crimes, forcés de les mettre en état d'arrestation. Prene...
...pour tous. Livrez, livrez-les au glaive de la loi, et alors nous confesserons que les mesures de salut que vous avez prises sont entières, qu'elles sont dignes de vous ; et la patrie reconnaissante béni...
« Citoyens représentants voulez-vous irrévocablement le salut "de la patrie; voulez-vous rendre inébranlable le colosse que vous venez d'élever à la liberté 1 Epouvantez les tyrans et leurs suppôts ! Coupez les têtes de cette hydre aussitôt qu'elles paraissent, livrez au glaive de la loi ces hommes que depuis longtemps nous vouons à l'exécration publique, ces nommes que vos collègues vous ont j par leurs crimes, forcés de les mettre en état d'arrestation. Prenez toutes les mesures qui sont en vous pour assurer à la justice ceux d'entre eux...
..., peut-être le seront-ils; oe qui fut juste pour lui, pourrait-il ne pas l'être pour tous. Livrez, livrez-les au glaive de la loi, et alors nous confesserons que les mesures de salut que vous avez prises sont entières, qu'elles sont dignes de vous ; et la patrie reconnaissante bénira à jamais vos noms et sa liberté.
Locuteur: Levasseur
« Le comité de correspondance de la société populaire et républicaine d'... « Le comité de correspondance de la société populaire et républicaine d'Yvetot.
Locuteur: Levasseur
de la Fontaine ; Evrard; Bériaux, secrétai... de la Fontaine ; Evrard; Bériaux, secrétaire. »
Locuteur: Levasseur
...onvention renvoie la pétition au comité de division^ (La Convention renvoie la pétition au comité de division^
Locuteur: Levasseur
...la réponse faite par le conseil général de la commune d'HuningUe à une délibération de la commune de Nîmes ; ces pièces sont ainsi conçues (... ... Eitter, commissaire à Varmée du Rhin, par laquelle il transmet à la Convention la réponse faite par le conseil général de la commune d'HuningUe à une délibération de la commune de Nîmes ; ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Levasseur
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Levasseur
...nvoyé près Varmée du Rhin, au Président de la Convention nationale. « F.-J. Ritter, représentant du peuple, envoyé près Varmée du Rhin, au Président de la Convention nationale.
Locuteur: Levasseur
...dent, l'infâme délibération prise le 12 de oe mois par la commune de Nîmes, et qu'elle paraît avoir envoyée à toutes les municipalités de la République ; elle m'a été dénoncée par le conseil général de la commune d'Hunmgue. « Je vous envoie, citoyen Président, l'infâme délibération prise le 12 de oe mois par la commune de Nîmes, et qu'elle paraît avoir envoyée à toutes les municipalités de la République ; elle m'a été dénoncée par le conseil général de la commune d'Hunmgue.
Locuteur: Levasseur
« Je joins une copie de la réponse faite par oette dernière commune à celle de Nîmes ; elle est digne des éloges de la Convention. Si elle ne peut faire revenir nos frères de Nîmes de leur égarement, elle leur prouvera du m... « Je joins une copie de la réponse faite par oette dernière commune à celle de Nîmes ; elle est digne des éloges de la Convention. Si elle ne peut faire revenir nos frères de Nîmes de leur égarement, elle leur prouvera du moins que dans le département du Haut-Rhin ils ne trouveront aucun imitateur.
Locuteur: Levasseur
« Les 12 sections de la ville de Nîmes, formant l'assemblée générale de la commune, non moins indignées que profondément affligées du décret de la Convention nationale qui ordonne l'arrestation de 30 de ses membres ; « Les 12 sections de la ville de Nîmes, formant l'assemblée générale de la commune, non moins indignées que profondément affligées du décret de la Convention nationale qui ordonne l'arrestation de 30 de ses membres ;
Locuteur: Levasseur
...du peuple, et qu'il attaque l'intégrité de la représentation nationale ; « Considérant que oè décret est un énorme attentat contre la souveraineté du peuple, et qu'il attaque l'intégrité de la représentation nationale ;
Locuteur: Levasseur
« Considérant qu'il est l'ouvrage de la faiblesse, de la violence et de la perfidie, et un nouveau crime du conseil général de la commune de Paris, et d'une faction exécrable dont les chefs sont dans le sein même de la Convention nationale ; « Considérant qu'il est l'ouvrage de la faiblesse, de la violence et de la perfidie, et un nouveau crime du conseil général de la commune de Paris, et d'une faction exécrable dont les chefs sont dans le sein même de la Convention nationale ;
Locuteur: Levasseur
« Considérant que les citoyens de Paris, en secondant ou en souffrant oet... « Considérant que les citoyens de Paris, en secondant ou en souffrant oette violation des principes les plus sacrés et des lois les plus saintes, se sont...
Locuteur: Levasseur
...trument passif des volontés tyranniques de quelques individus elle se rendrait leur complice, cesserait d'être l'organe de la volonté générale, trahirait les droi...
...et que, loin d'attendre d'elle le salut de la République, on devrait lui en impute...
« Considérant que si la Convention nationale continuait à se montrer l'instrument passif des volontés tyranniques de quelques individus elle se rendrait leur complice, cesserait d'être l'organe de la volonté générale, trahirait les droits et les espérances du peuple ; et que, loin d'attendre d'elle le salut de la République, on devrait lui en imputer tous les malheurs ;
9° Pétition des citoyens de la commune de Cosne (1), par laquelle ils demandent le rétablissement de la municipalité. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 417. 9° Pétition des citoyens de la commune de Cosne (1), par laquelle ils demandent le rétablissement de la municipalité. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. 417.
« Huningue, le 26 juin 1793 « Huningue, le 26 juin 1793
..., qu'elles abjurent tous les sentiments de fraternité qui les (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. !417. « Déclarant, à l'unanimité, qu'elles abjurent tous les sentiments de fraternité qui les (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 14, p. !417.

Séance du samedi 29 juin 1793

page 638
Locuteur: Levasseur
liaient aux habitants de Paris, jusqu'à ce qu'ils aient réparé l...
...à la majesté du peuple dans la personne de quelques-uns de ses représentante ;
liaient aux habitants de Paris, jusqu'à ce qu'ils aient réparé l'outrage qu'ils ont fait ou laissé faire à la majesté du peuple dans la personne de quelques-uns de ses représentante ;
Locuteur: Levasseur
...t qu'elles regardent le conseil général de la commune de Paris comme en révolte ouverte contre l... « Déclarent qu'elles regardent le conseil général de la commune de Paris comme en révolte ouverte contre la nation entière et qu'elles appellent sur lui la vengeance publique ;
Locuteur: Levasseur
..., et prêts à se joindre à tous les amis de la liberté, de l'égalité et de l'ordre public, qui s'armeront pour cet... « Déclarent que tous les citoyens qui les composent sont debout, et prêts à se joindre à tous les amis de la liberté, de l'égalité et de l'ordre public, qui s'armeront pour cette cause ;
Locuteur: Levasseur
...ésistance à l'oppression et le maintien de la République une et indivisible ; ...ent qu'elles s'empresseront d'entrer dans toute coalition qui aura pour but la résistance à l'oppression et le maintien de la République une et indivisible ;
Locuteur: Levasseur
...toutes les démarches nécessaires auprès de l'administration du département, afin, qu'à l'exemple du département de l'Isère, elle convoque les assemblées d...
...ement, pour y délibérer sur les mesures de salut public, que commandent les circon...
« Autorisent le comité central à faire toutes les démarches nécessaires auprès de l'administration du département, afin, qu'à l'exemple du département de l'Isère, elle convoque les assemblées des communes en sections permanentes, et leur demande des députés qui se réuniront incessamment et à jour fixe, au chef-lieu du département, pour y délibérer sur les mesures de salut public, que commandent les circonstances ;
Locuteur: Levasseur
...fichée et envoyée à toutes les communes de la République, avec invitation d'y adhérer, de se former en sections permanentes pour y exprimer leur volonté, non plus par de vaines adresses, mais par une sainte insurrection et de se coaliser contre l'anarchie comme, en... « Et arrêtent que la présente délibération sera imprimée, affichée et envoyée à toutes les communes de la République, avec invitation d'y adhérer, de se former en sections permanentes pour y exprimer leur volonté, non plus par de vaines adresses, mais par une sainte insurrection et de se coaliser contre l'anarchie comme, en 1789, elles se coalisèrent contre le despotisme.
Locuteur: Levasseur
Réponse du conseil général de la commune d'Huningue (1). Réponse du conseil général de la commune d'Huningue (1).