Résultats trouvés dans le Tome 59

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-0110 hits on 1793-029 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-011 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 45 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du mardi 19 février 1793

Séance du mardi 19 février 1793

page 2 - 25
CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 19 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, 'président. La séance est ouverte à dix heures vingt minutes du matin. Cambacérès. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 18 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Thuriot. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition des administrateurs de
...
orme où ils sont présentés par le comité.}- Génissieu demande que la population serve de base pour la répartition et qu'on exige moins des départements maritimes. (La Convention adopte cette proposition, ajourne la discussion au lendemain et charge le comité de la guerre de s'entendre avec le comité de la marine pour présenter un tableau de répartition.) (La séance est levée à six heures du soir.)
CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 19 février 1793 . PRÉSIDENCE DE BRÉARD, 'président. La séance est ouverte à dix heures vingt minutes du matin. Cambacérès. , secrétaire, donne lecture du procès-ve
...
on, ajourne la discussion au lendemain et charge le comité de la guerre de s'entendre avec le comité de la marine pour présenter un tableau de répartition.) (La séance est levée à six heures du soir.)

Séance du mercredi 27 février 1798

Séance du mercredi 27 février 1798

page 284 - 314
CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 27 février 1798 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures 20 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 24 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du lundi 25 février 1793. (La Conv
...
e même intérêt pendant un an seulement : si vous refondez votre monnaie d'après l'esprit républicain et celui de la plus exacte justice ; et si vous joignez à ces mesures celles d'être économes dans les dépenses. Plusieurs membres : L'impression ! l'impression ! (La Convention ordonne l'impression du discours et du projet de décret présenté par Chabot.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 27 février 1798 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures 20 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture
...
es dépenses. Plusieurs membres : L'impression ! l'impression ! (La Convention ordonne l'impression du discours et du projet de décret présenté par Chabot.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)

Séance du jeudi 28 février 1793

Séance du jeudi 28 février 1793

page 314 - 498
CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 27 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 février 1793. (La Co
...
les esprits de tous les citoyens au degré de perfection qui est nécessaire pour leur bonheur, ét auquel la nature les a destinés. Puisse ce code, législateurs, satisfaire parfaitement, sous vos auspices, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.
CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 28 février 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CEANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quinze minutes du matin. Prieur (de la Marné), secrétaire, donne lectu
...
es, aux vues qu'on a inutilement cherché à remplir par les vains efforts de vagues systèmes de philosophie et de prétendus moyens surnaturels qui ne peuvent servir qu'à égarer l'homme de plus en plus.

Séance du vendredi 16 mars 1793

Séance du vendredi 16 mars 1793

page 498 - 526
CONVENTION NATIONALE. PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRÀNCÉ, président. Séance du vendredi 16 mars 1793 , La séance est ouverte à 10 heures 7 minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal-de la séance de mardi, 28 février 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Charlier. secrétaire, donne lecture, des lettres, adresses et pétitions envoyées à l'Assemblée : 1°. Lettre du citoyen
...
eption et les dimanches suivants, pour que nos diocésains aient connaissance des différentes matières qtîe nous avons traitées pour leur édification. « Donné à Sedan, sous notre seing et le contre-seing du secrétaire de notre éveché, le 20 de janvier 1793, l'an II de la République française. « + Philbert, évêque du département des Ardennes. « Par ordonnance, « Péris, vicaire épiscopal, secrétaires
CONVENTION NATIONALE. PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRÀNCÉ, président. Séance du vendredi 16 mars 1793 , La séance est ouverte à 10 heures 7 minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verba
...
ng du secrétaire de notre éveché, le 20 de janvier 1793, l'an II de la République française. « + Philbert, évêque du département des Ardennes. « Par ordonnance, « Péris, vicaire épiscopal, secrétaires

Séance du samedi 2 mars 1793

Séance du samedi 2 mars 1793

page 526 - 559
CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 2 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-ORANGÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi, 1er mars 1793- (La Convention en adopte ]a rédaction.) Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition de plusieurs c
...
lot, boulanger à Rochefort, offre à la nation, pour les frais de la guerre, sa lettre de maîtrise, déposée au bureau liquidation, sous le n° 41,226. (La Convention accepte ces offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera envoyé à ceux des,donateurs qui se sont fait connaître.) La séance est levée à 5 heures et demie du soir.
CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 2 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-ORANGÉ, président. La séance est ouverte à 10 heures et demie du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
...
vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera envoyé à ceux des,donateurs qui se sont fait connaître.) La séance est levée à 5 heures et demie du soir.

Séance du dimanche 3 mars 1793

Séance du dimanche 3 mars 1793

page 559 - 580
CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche, 3 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures trente-cinq minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de Garat, ministre de la justice, faisant par intérim les fonctions du ministre de l'intérieur ; il invite la Convention nationale à prendre en con
...
hommes de loi et le désespoir de la bonne foi et de la loyauté. En conséquence, et ne voulant pas m'ériger en commentateur de vos lois, j'en demande à ses organes légitimes l'interprétation claire et précise ; je la demande au nom du bon ordre, de la paix et de l'union des familles, dont ePes ne peuvent jouir si leurs droits respectifs sont équivoques et abandonnés à l'arbitraire. Signé : Duvrac.
CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche, 3 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures trente-cinq minutes du matin. Choudieu. secrétaire, donne lecture des
...
précise ; je la demande au nom du bon ordre, de la paix et de l'union des familles, dont ePes ne peuvent jouir si leurs droits respectifs sont équivoques et abandonnés à l'arbitraire. Signé : Duvrac.

Séance du lundi 4 mars 1793

Séance du lundi 4 mars 1793

page 580 - 607
CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 4 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures 40 minutes du matin. Choudieu . secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition du citoyen Drouhot, capitaine à la suite des hussards, qui demande à être employé dans les escadrons de nouvelle formation. (La Convention renvoie la pétitio
...
u jour où il aura atteint dix ans accomplis; ët pour ceux âgés de dix ans et au-dessus, à compter du jour de la promulgation de la présente loi. » (La Convention adopte ce premier paragraphe.) Osselin. rapporteur, donne lecture du second paragraphe de l'article 17, qui est ainsi conçu : 2° Les bannis à temps. (La Convention adopte ce second paragraphe.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 4 mars 1793 . PRÉSIDENCE DE DUBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures 40 minutes du matin. Choudieu . secrétaire, donne lecture des lettres, adr
...
. rapporteur, donne lecture du second paragraphe de l'article 17, qui est ainsi conçu : 2° Les bannis à temps. (La Convention adopte ce second paragraphe.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)

Séance du mardi 5 mars 1793

Séance du mardi 5 mars 1793

page 607 - 631
CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures 25 minutes du matin. Julien (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Mallarmé. secrétaire, donne lecture de
...
l'avenir présentées, que le comité de législation fasse demain son rapport. (La Convention nationale renvoie la pétition au comité de législation, pour faire son rapport demain matin, et en attendant, décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)
CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 5 mars 1793 . Présidence de Dubois-Crancé, président et de Vergniaud, ancien président. Présidence de Dubois-Crancé, président. La séance est ouverte à dix heures
...
, décrète qu'il sera sursis à l'exécution du jugement dont il s'agit, et que le présent décret sera à l'instant envoyé au ministre de la justice.) (La séance est levée à cinq heures et demie du soir.)

Séance du mercredi 6 mars 1793

Séance du mercredi 6 mars 1793

page 631 - 659
CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 6 mars 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 3 mars 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Choudieu. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 4 mars 1793. (La Convention en adopt
...
, devant vous, d'être désormais tous amis, tous parents, tous frères ; nous jurons tous de. n'avoir plus qu'un esprit, qu'une volonté, qu'un désir ; le désir sincère et ardént dfe là chose commune, le désir de la République. Nous jurons tous.de la servir congr tamment et dé toutes nos forces. Nous jurons tous de combattre et de mourir, s'il le faut, pour elle, pour son bonheur et pour sa gloire. »
CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 6 mars 1793 . présidence de dubois-crancé, président. La séance est ouverte à dix heures et demie du matin. Lecointe-Puyraveau. secrétaire, donne lecture du pro
...
désir de la République. Nous jurons tous.de la servir congr tamment et dé toutes nos forces. Nous jurons tous de combattre et de mourir, s'il le faut, pour elle, pour son bonheur et pour sa gloire. »

Séance du jeudi 7 mars 1793, au matin

Séance du jeudi 7 mars 1793, au matin

page 659 - 691
CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 7 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE DTTBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-cinq minutes du matin. Charlier. secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du (procureur général syndic du département des Ardennes, qui annonce que l'évêque Philbert, de ce département, mandé à la barre par un dé
...
approvisionnements, et encourager tous les Français à se réunir pour venger les injures faites par un tyran à la nation française. »" - (La Convention adopte à l'unanimité ce projet de décret, au milieu des plus vifs applaudissements. Elle ordonne ensuite l'impression du rapport et l'envoi aux départements et aux armées, en tête du décret. ) (La séance est levée à quatre heures et demie du soir.)
CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 7 mars 1793 , au matin. PRÉSIDENCE DE DTTBOIS-CRANCÉ, président. La séance est ouverte à dix heures quarante-cinq minutes du matin. Charlier. secrétaire, donne lec
...
ieu des plus vifs applaudissements. Elle ordonne ensuite l'impression du rapport et l'envoi aux départements et aux armées, en tête du décret. ) (La séance est levée à quatre heures et demie du soir.)