Résultats trouvés dans le Tome 20

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-0912 hits on 1790-1037 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 72 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du samedi 23 octobre 1790

Séance du samedi 23 octobre 1790

page 1 - 15
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du samedi 23 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. de Gennes (Guillaume-Joseph Pelisson), suppléant de la députation de l'ancienne sénéchaussée du Maine, admis à ia séance du matin de ce jour, d'après le rapport et l'avis du comité de vérification, et sur la démission de M. Guérin, membre de la même d
...
ion spéciale de la loi tout citoyen de la ville d'Huningue, qui aurait pu être menacé en sa personne ou en ses biens ; sauf les voies de droit; « 5° L'Assemblée nationale charge son président de se retirer devers le roi, et de le prier de donner les ordres nécessaires au directoire du département du Haut-Rhin, pour la prompte exécution du présent décret. » La séance est levée à dix heures du soir.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. MERLIN. Séance du samedi 23 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. M. de Gennes (Guillaume-Joseph Pelisson), suppléant de
...
tirer devers le roi, et de le prier de donner les ordres nécessaires au directoire du département du Haut-Rhin, pour la prompte exécution du présent décret. » La séance est levée à dix heures du soir.

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

Séance du samedi 30 octobre 1790, au matin

page 128 - 140
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnault , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi soir, 28 de ce mois. M. Durand-Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier 29 octobre. Ces procès-verbaux sont adoptés. M. Bouche Monsieur le président, je suis
...
crimes commis à Belfort, lui seront présentées, pour, après les avoir examinées, et s'être assurée des crimes et des circonstances qui les accompagnent, statuer sur le sort des régiments de Lauzun et de Liégeois; « Ordonne que son président se retirera par devers le roi, pour le prier de donner des ordres pour l'exécution du présent décret. » M. le Président lève la séance à quatre heures du soir.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Regnault , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
...
de Liégeois; « Ordonne que son président se retirera par devers le roi, pour le prier de donner des ordres pour l'exécution du présent décret. » M. le Président lève la séance à quatre heures du soir.

Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

Séance du samedi 30 octobre 1790, au soir

page 140 - 165
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses suivantes : Adresse du directoire du département de l'Ar-dèche, qui exprime la plus vive indignation contre les protestations de la chambre des vacations du parlement de Toulouse. Il renouvelle sa pro
...
Clermont-Tonnerre, évêque de Châlons-sur-Marne. J.-B.-A. de Faye, évêque d'Oléron. R. Desmoutiers de Mérinville, évêque de Dijon. P.-Lo. de La Rochefoucauld-Bayers, évêque de Saintes. f Ass. de Talaru de Chalmazel, évêque de Coutances. f M.-G.-Js. de Mercy, évêque de Luçon. François de Bonnal, évêque de Clermont. H. de Béthisy de Mézières, évêque d'Uzês. Dominique de Lastic, évêque de Cotiserons.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du samedi 30 octobre 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des adresses
...
u de Chalmazel, évêque de Coutances. f M.-G.-Js. de Mercy, évêque de Luçon. François de Bonnal, évêque de Clermont. H. de Béthisy de Mézières, évêque d'Uzês. Dominique de Lastic, évêque de Cotiserons.

Séance du dimanche 31 octobre 1790

Séance du dimanche 31 octobre 1790

page 165 - 189
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du dimanche 31 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Boullé secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier matin. M. d'Elbecq secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Ceâ prôcès-Verbaux sont adoptés; M. Verrier rapporteur dtt comité dés
...
500 livres, les contestations qui surviennent entre les maîtres pêcheurs pour avaries, raptiries des filets et autres hasards des pêches, et conformément à l'ordonnance de la marine, pour ce qui concerne la pêche seulement, leur compétence devant expirer lorsque le bateau est amarré au quai. Je suis avec respect, Messieurs, votre très humble et obéissant serviteur, etc. Paris, le 31 octobre 1790,
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du dimanche 31 octobre 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Boullé secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'
...
erne la pêche seulement, leur compétence devant expirer lorsque le bateau est amarré au quai. Je suis avec respect, Messieurs, votre très humble et obéissant serviteur, etc. Paris, le 31 octobre 1790,

Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

Séance du mardi 2 novembre 1790, au matin

page 189 - 199
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du mardi 2 novembre 1790 , au matin (I). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 31 octobre dernier. Le procès-verbal est adopté. M. Gillet-Lajacqueminière Un événement malheureux vient d'arriver à Auxerre : le bureau des coches a été incendié et le
...
r la question préalable.) M. de Folleville propose de joindre au comité un certain nombre de jurisconsultes. M. d'Estourmel demande que le comité de Constitutiou soit adjoint au comité d aliénation pour l'examen de la motion de M. Grégoire. (L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la première de ces deux propositions. — Elle adopte la seconde.) (La séance est levée à trois heures.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du mardi 2 novembre 1790 , au matin (I). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Lanjuinais secrétaire, donne lecture du procès-v
...
ur l'examen de la motion de M. Grégoire. (L'Assemblée décide qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la première de ces deux propositions. — Elle adopte la seconde.) (La séance est levée à trois heures.)

Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

Séance du mardi 2 novembre 1790, au soir

page 199 - 252
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du mardi 2 novembre 1790 , au, soir ( 1). La séance est ouverte à six heures et demie par la lecture des adresses suivantes : Délibération du directoire du département de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. la Haute-Garonne, qui s'élève avec la plus grande force contre les arrêtés ou protestations de la chambre des vacations du ci-devan
...
e craignais, au contraire, qu'on ne criât très haut aux voleurs, et qu'on ne fît peut-être plus que de crier. C'est cette crainte que M. Solignac métamorphose en conseil; et, pour finir comme il a commencé, c'est-à-dire en falsifiant tout ce qu'il touche, il prétend que je l'ai dénoncé au peuple comme un voleur, et que je lui conseille de ne pas se contenter de crier. De quel côté est l'atrocité ?
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du mardi 2 novembre 1790 , au, soir ( 1). La séance est ouverte à six heures et demie par la lecture des adresses suivantes : Délibération du direc
...
mencé, c'est-à-dire en falsifiant tout ce qu'il touche, il prétend que je l'ai dénoncé au peuple comme un voleur, et que je lui conseille de ne pas se contenter de crier. De quel côté est l'atrocité ?

Séance du mercredi 3 novembre 1790

Séance du mercredi 3 novembre 1790

page 252 - 259
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE.. Séance du mercredi 3 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniiéut. M. Charles Regnault , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séahee d'hier au matin ; ce procès-verbal est adopté. M. Gaultier de Biauzat obtient la parole pour présenter à l'Assemblée, au nom des direct
...
oivent coucourir. (Une grande partie de l'Assemblée applaudit.) Je demande doue l'ordre du jour dans le sens de M. Le Chapelier* (La discussion est fermée*) -L'Assemblée décide, à une très grande majorité* qu'on passera à l'ordre du jour. La partie droite réclamé l'appel nominal. L'Assemblée renvoie à une séance du soir ia discussion sur lés ponts et chaussées i La séance est levee à trois heures*
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE.. Séance du mercredi 3 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniiéut. M. Charles Re
...
rité* qu'on passera à l'ordre du jour. La partie droite réclamé l'appel nominal. L'Assemblée renvoie à une séance du soir ia discussion sur lés ponts et chaussées i La séance est levee à trois heures*

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au matin

page 259 - 266
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. BARNAVE. Séance du jeudi 4 novembrè 1790 au matin (i)- La séance est ouverte à neuf heures du matin» M. Bouillé , Sécrétalié, donne lecture dtt pt'ocès-verbal de la séance du mardi 2 de ce mois, àu soir. M. Durand de Maillane , secrétaire, lit le procès-verbal dé la séance d'hier, 3 novembre. Ces ptocèsi-verbaux sont adoptés. M. Dutrou de Bornier , député du Po
...
ces termes : 4r{, 7. « Les fabricateurs de faux assignats et leurs complices seront punis de mort. » M. le Président annonce à l'Assemblée que M. le bailli de Flachslapden, lui a adressé sa démission; mais sur ^observation que ce député n'a point de suppléant, sa démission n'est pas acceptée. M. le Président indique l'ordre des séances de ce soir et de demain, et lève la séance à près de 4 heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DË M. BARNAVE. Séance du jeudi 4 novembrè 1790 au matin (i)- La séance est ouverte à neuf heures du matin» M. Bouillé , Sécrétalié, donne lecture dtt pt'ocès-verbal de l
...
mais sur ^observation que ce député n'a point de suppléant, sa démission n'est pas acceptée. M. le Président indique l'ordre des séances de ce soir et de demain, et lève la séance à près de 4 heures.

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

Séance du jeudi 4 novembre 1790, au soir

page 266 - 274
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de M. Barnave, président, et de M. merlin, viee-prêsident, Séance du jeudi 4 novembre 1790 , ou soir (1). La séance est ouverte à 6 heures pt fjemie du sp|r par |a lecture çje| adresses suivantes ; Adresse de félicitation et dévouement de la société dos Ànais ne la Ç|onstij;ùtion de la ville de Rennes. Elle qemande que les séances' des as-semblées administratives soi
...
e composition de cet établissement que dépendra le succès de vos vues. Je prends la liberté, Messieurs, de vous présenter ce projet uniquement pour servir de canevas aux lois salutaires que le bonheur, la; prospérité et la gloire de l'empire des Français sollicitent de votre sagesse et de votre patriotisme. Et je conclus à ce que le projet du comité des finances soit renvoyé au comité d'éducation.
ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de M. Barnave, président, et de M. merlin, viee-prêsident, Séance du jeudi 4 novembre 1790 , ou soir (1). La séance est ouverte à 6 heures pt fjemie du sp|r par |a lectu
...
, la; prospérité et la gloire de l'empire des Français sollicitent de votre sagesse et de votre patriotisme. Et je conclus à ce que le projet du comité des finances soit renvoyé au comité d'éducation.

Séance du vendredi 5 novembre 1790

Séance du vendredi 5 novembre 1790

page 274 - 281
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du vendredi 5 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Boullé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin. M. Périsse-Duluc , au nom du comité des finances, propose une nouvelle rédaction de l'article 7 et dernier du décret sur la fabrication des assignats. Divers membres font rem
...
énié pour justifier de cette dépense qu'on fait monter à 74 millions. Je déclare que, suivant des témoignages certains, en Bretagne la fourniture de 1789 n'a coûté que 25 louis. M. Lebrun. Je suis prêt à vous présenter cet état; si vous le voulez, il va être sur-le-champ imprimé. (Le projet de décret, présenté au nom du comité des finances est adopté.) La séance est levée à trois heures :et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BARNAVE. Séance du vendredi 5 novembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Boullé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
...
t à vous présenter cet état; si vous le voulez, il va être sur-le-champ imprimé. (Le projet de décret, présenté au nom du comité des finances est adopté.) La séance est levée à trois heures :et demie.