Résultats trouvés dans le Tome 15

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-023 hits on 1790-0312 hits on 1790-0444 hits on 1790-051 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
21 - 30 sur 83 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

Séance du samedi 8 mai 1790, au soir

page 433 - 444
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 8 mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivantes : Adresses des nouvelles municipalités de la communauté de Mervon, de la ville de Bastia, contenant le serment civique, prêté, tant par les officiers municipaux, que par tous les autres habitants. A
...
lettres-patentes sur le décret des 22, 23 et 28 avril, concernant la chasse; 8° De lettres-patentes sur le décret du 28, relatif aux indemnités que les propriétaires de certains fiefs d'Alsace pourraient préténdre leur être dues par suite de l'abolition du régime féodal ; 9° Enfin, d'une proclamation sur le décret du 30, concernant les gardes nationales. (La séance est levée à 10 heures du soir.)
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du samedi 8 mai 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires fait lecture des adresses suivante
...
ient préténdre leur être dues par suite de l'abolition du régime féodal ; 9° Enfin, d'une proclamation sur le décret du 30, concernant les gardes nationales. (La séance est levée à 10 heures du soir.)

Séance du dimanche 9 mai 1790

Séance du dimanche 9 mai 1790

page 444 - 452
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du dimanche 9 mai 1790 (1). M. Le Goazre de Kervélégan , secrétaire, donne lecture du procès-verbalde la séance d'hier au matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. La Reveillère de Lépeaux , autre secrétaire, lit le procès-verbal de la séance du soir. Un membre présente une observation sur la rédaction ; elle n'a pas de suite
...
et que le roi sera supplié de faire connaître, par une proclamation, les noms des signataires que Sa Majesté aura choisis. » M. Ruffo de Léric , évêque de Saint-Flour, prie l'Assemblée de lui permettre de s'absenter our un mois ou six semaines, pour affaires et raison de santé; cette permission lui est accordée. M. le Président indique l'ordre du jour de demain. La séance est levée à deux heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES. Séance du dimanche 9 mai 1790 (1). M. Le Goazre de Kervélégan , secrétaire, donne lecture du procès-verbalde la séance d'hier au matin. (1) Cette s
...
re de s'absenter our un mois ou six semaines, pour affaires et raison de santé; cette permission lui est accordée. M. le Président indique l'ordre du jour de demain. La séance est levée à deux heures.

Séance du jeudi 22 avril 1790, au soir

Séance du jeudi 22 avril 1790, au soir

page 250 - 263
ASSEMBLÉE NATIONALE. pftésîpènce de m. le marquis bè bonfîày. Séance du jeudi 22 avril 1790 , aù soit (1). M. La Poule , secrétaire, ouvre la séance par la lecture dé diverses adresses : 1® Adresse de la garde nationale de la ville d'Arras, qui à solennement prêté le serment civique : « Le calme et la sécurité, dit-fille, vont régner parmi nous ; ni les portions égarées du peuple, ni ceux qui le ca
...
s peine de perdre définitivement lesdites concessions. (On demande l'impression de ces nouvelles observations, .et l'ajournement de la discussion sur le projet de décret.) L'Assembléedécrète que les nouvelles réflexions d u comité sur les défrichements seront imprimées, et que la discussion sur le décret est ajournée à la séance du samedi soir, 1er mai. M. le Président lève la séance à dix heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. pftésîpènce de m. le marquis bè bonfîày. Séance du jeudi 22 avril 1790 , aù soit (1). M. La Poule , secrétaire, ouvre la séance par la lecture dé diverses adresses : 1® Adresse de
...
ouvelles réflexions d u comité sur les défrichements seront imprimées, et que la discussion sur le décret est ajournée à la séance du samedi soir, 1er mai. M. le Président lève la séance à dix heures.

Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

Séance du lundi 10 mai 1790, au matin

page 452 - 457
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE m. THOURET. Séance du lundi 10 mai 1790 , au matin(1). M. Palasne de Champeaux , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté sans réclamation. M. Chabroud , secrétaire, donne communication à l'Assemblée : 1° d'une adresse du prieur claustral et des religieux de Notre-Dame de Mont-didier, relative aux biens ci-devant attachés à le
...
ar l'Assemblée en ces termes : Art. 6. « Les obligations des municipalités porteront intérêt à 5 pour 100, sans retenue ; et cet intérêt sera versé, ainsi que les capitaux, dans la caisse de l'extraordinaire. » M. le Président , après avoir annoncé que l'ordre du soir de ce jour est la constitution de la municipalité de Paris, lève la séance à 4 heures et indique celle du soir à l'heure ordinaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE m. THOURET. Séance du lundi 10 mai 1790 , au matin(1). M. Palasne de Champeaux , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté sans r
...
dinaire. » M. le Président , après avoir annoncé que l'ordre du soir de ce jour est la constitution de la municipalité de Paris, lève la séance à 4 heures et indique celle du soir à l'heure ordinaire.

Séance du lundi 10 mai 1790, au soir

Séance du lundi 10 mai 1790, au soir

page 457 - 476
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 10 mai 1790 , au soir (1). M. Chabroud , secrétaire, fait lecture d'une lettre adressée à M. le président de l'Assemblée pour lui annoncer, de la part de la ville d'issou-dun, la soumission d'acquérir pour trois millions de biens du clergé. D'une lettre des officiers municipaux de Nîmes, qui rendent compte de l'heureux effet de leurs so
...
ticulières. 13,940 Hôpitaux.. 410 hommes.. Lits militaires.... 410 — .. Effets de c a m pe - ments.... 4I0 -r-Bois et lumière.... 410 ~ .. à 9... 3,690 Dépense de l'école, appointements des chefs, des élèves et des maîtres compris............ 36,000 15 liv. 6,150 liv. 6 ... 2,460 4 ... 1,640 Total général de la dépense du corps royal du génie........................................... 929,370 liv.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du lundi 10 mai 1790 , au soir (1). M. Chabroud , secrétaire, fait lecture d'une lettre adressée à M. le président de l'Assemblée pour lui annoncer
...
élèves et des maîtres compris............ 36,000 15 liv. 6,150 liv. 6 ... 2,460 4 ... 1,640 Total général de la dépense du corps royal du génie........................................... 929,370 liv.

Séance du 11 mai 1790, au matin

Séance du 11 mai 1790, au matin

page 476 - 482
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du 11 mai 1790 , au matin (1). M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ce procès-verbal est adopté. M. le comte de Toustain de Viray demande à s'absenter pour affaires pendant trois semaines. M. le baron de Nedonchelle fait une demande semblable pour douze ou quinze jours. Ces congés sont aceordès. M
...
té , ët décrète que ïa Caisse d'esccmbtë délivrera au Trésor public la somme de 20 millions en billètà, portant promesse de lournir assignats, dans la même forme qui a eu lieu le mois dernier, en présence des commissaires Chargés par l'Assemblée d'inspecter les opérations de la Caisse d'escompte. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, ët la renvoie à cë soir à l'heure ordinaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du 11 mai 1790 , au matin (1). M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ce procès-verbal est adopté. M
...
ence des commissaires Chargés par l'Assemblée d'inspecter les opérations de la Caisse d'escompte. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, ët la renvoie à cë soir à l'heure ordinaire.

Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

Séance du mardi 11 mai 1790, au soir

page 482 - 491
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mardi 11 mai 1790 , au soir (1). Un de MM. les secrétaires donne lecture de l'extrait des pièces suivantes : Adressé de l'assemblée primaire du canton d'Orbais, district de Château-Thierry, contenant une expression énergiqiie des sentiments d'admiration, de reconnaissance et de dévouement dont elle est pénétrée pour l'Assemblée nationale. Adr
...
tre; Papillon aîné, prêtre; Clerc, prêtre; Maréchal, chapelain. « Je soussigné, suis et serai toujours soumis aux décrets de l'Assemblée nationale, sanctionnés ou acceptés par ie roi. « Signé : Poimbeuf, curé de la Boissière; Masson, curé de Chatonay; Goy, curé de Savignan; Flamin, curé de Léguin. » M. le Président annonce que la séance sera ouverte demain matin à neuf heures. La séance est levée.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mardi 11 mai 1790 , au soir (1). Un de MM. les secrétaires donne lecture de l'extrait des pièces suivantes : Adressé de l'assemblée primaire du
...
uf, curé de la Boissière; Masson, curé de Chatonay; Goy, curé de Savignan; Flamin, curé de Léguin. » M. le Président annonce que la séance sera ouverte demain matin à neuf heures. La séance est levée.

Séance du mercredi 12 mai 1790, au matin

Séance du mercredi 12 mai 1790, au matin

page 491 - 499
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 12 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. MM. les secrétaires donnent lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier. Après quelques observations qui n'ont pas de suite, les procès-verbaux sont adoptés. M. l'abbé Gouttes , membre du comité des finances, propose, au nom de ce comité, un déc
...
yaume, et notamment dans la ville de Marseille, charge son président de se retirer vers le roi, pour remercier Sa Majesté des mesures qu'elle a prises, tant pour la recherche des coupables, que pour la réparation de ces excès, et renvoie l'examen de cette affaire et de ses dépendances au comité des rapports. » La séance est levée à trois heures et demie, et renvoyée à ce soir, à l'heure ordinaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du mercredi 12 mai 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. MM. les secrétaires donnent lecture des procès-verba
...
a réparation de ces excès, et renvoie l'examen de cette affaire et de ses dépendances au comité des rapports. » La séance est levée à trois heures et demie, et renvoyée à ce soir, à l'heure ordinaire.

Séance du mercredi 12 mai 1790, au soir

Séance du mercredi 12 mai 1790, au soir

page 499 - 500
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TBOURET. Séance du mercredi 12 mai 1790 , au soir (l). M. le Président ouvre la séance à 6 heures 1/2 du soir. M. Palasne de Champeaux , secrétaire, fait mention des adresses ainsi qu'il suit : Adresses des nouvelles municipalités des communautés de Flavignac en Navarre, de Sainte-Gemme, de Neuvy, de Martignai-sur-lTsle en Bugey, au Titre, département de 1a Som
...
ationalé ne saurait prendre de tels crimes sous sa sauvegarde. M. l'abbé Julien. C'est à la suite d'une insurrection que s0ut survenus des désordres et qu'il y a eu mort d'homme, mais jusqu'ici rien ne prouve que le sieur Noguez soit l'auteur du meurtre. (On demande à aller aux voix.) M. le Président consulte FAssembléê qui adopte le projet présenté par le comité des rapports. La séance est levée.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TBOURET. Séance du mercredi 12 mai 1790 , au soir (l). M. le Président ouvre la séance à 6 heures 1/2 du soir. M. Palasne de Champeaux , secrétaire, fait mention d
...
e prouve que le sieur Noguez soit l'auteur du meurtre. (On demande à aller aux voix.) M. le Président consulte FAssembléê qui adopte le projet présenté par le comité des rapports. La séance est levée.

Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

Séance du jeudi 13 mai 1790, au matin

page 501 - 503
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 13 mai 1790 , au matin ,(1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un secrétaire donne lecture d'une adresse de la société des frères cordonniers de la paroisse Sainu-Eustache, contenant l'offre dè remettrè à la nation les biens acquis par cette société, qui s'élèvent par aperçu à 115,700 livres, avec prière d'accorder à chacun
...
se trouver dans les lieux où se tiendraient les assemblées primaires et celles de districts ou de départements. La demande de M. de Viefville est contraire à cette défense. M. de Menou. Je dois à la vérité de déclarer que M. de Viefville m'a communiqué ce matin la lettre de ses commettants, et m'a prié de parler contre leur demande. (On ne délibère pas.) La séance est levée à deux heures et demie.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. THOURET. Séance du jeudi 13 mai 1790 , au matin ,(1). La séance est ouverte à onze heures du matin. Un secrétaire donne lecture d'une adresse de la société des frè
...
érité de déclarer que M. de Viefville m'a communiqué ce matin la lettre de ses commettants, et m'a prié de parler contre leur demande. (On ne délibère pas.) La séance est levée à deux heures et demie.