Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-101 hits on 1789-110 hits on 1789-123 hits on 1790-017 hits on 1790-0215 hits on 1790-038 hits on 1790-049 hits on 1790-056 hits on 1790-0612 hits on 1790-077 hits on 1790-0810 hits on 1790-096 hits on 1790-1016 hits on 1790-116 hits on 1790-126 hits on 1791-0113 hits on 1791-0210 hits on 1791-036 hits on 1791-047 hits on 1791-0520 hits on 1791-0613 hits on 1791-0716 hits on 1791-087 hits on 1791-0912 hits on 1791-1020 hits on 1791-1117 hits on 1791-1218 hits on 1792-0122 hits on 1792-0226 hits on 1792-0326 hits on 1792-0427 hits on 1792-0514 hits on 1792-0636 hits on 1792-0733 hits on 1792-0817 hits on 1792-098 hits on 1792-1015 hits on 1792-1114 hits on 1792-123 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-036 hits on 1793-042 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-078 hits on 1793-0813 hits on 1793-094 hits on 1793-1018 hits on 1793-1118 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
31 - 40 sur 59 volumes
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 affichant 10 sur 16 résultats tout afficher
    • Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      Séance du vendredi 4 mai 1792, au soir

      page 1 - 7
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 4 mai 1792 , au soir. présidence de m. muraire, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir.. M. Dumolard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 3 mai 1792, au matin. M. Ducos. J'ai une observation à présenter sur la rédaction de ce procès-verbal. En parlant de's feuilles de Marât, M. le secrétaire dit qu
      ...
      erre et Joseph Franques; à l'effet de quoi il sera remis annuellement au directoire du département de Paris, qui en fera compte à chacun d'eux, par moitié. Une somme de 2,400 livres payable par quartier et d'avance, et ce, pendant ^l'espace - de 4 années,- à compter du l*r janvier dernier. » (L'Assemblée adopte lé décret d'urgence, puis le décret définitif.) • . (La séance est levéè à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 4 mai 1792 , au soir. présidence de m. muraire, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir.. M. Dumolard , secrétaire, donne lecture
      ...
      er et d'avance, et ce, pendant ^l'espace - de 4 années,- à compter du l*r janvier dernier. » (L'Assemblée adopte lé décret d'urgence, puis le décret définitif.) • . (La séance est levéè à dix heures.)
    • Séance du jeudi 10 mai 1792

      Séance du jeudi 10 mai 1792

      page 195 - 235
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 10 mai 1792 . présidences de m. lacune et dem. de muraire, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Mme Laprade est admise à la barre et déposé sur le bureau 12 livres en argent. (l). Voy;- Archives parlementaires, lr0 série, tJXL, séance au 25 mars 1792, page 481, la pétition de M. Mogue. M. le Président accorde à M"a Laprade le
      ...
      autorités constituées, puisqu'ils ont substitué la force à la loi, puisqu'ils ont fondé l'anarchie et désorganisé tous les pouvoirs. Je demande donc qu'il soit porté contre eux un décret d'accusation et que les ministres, sous leur responsabilité, soient tenus de faire exécuter ce décret et de prendre tous les moyens que la loi met à leur disposition, pour faire exécuter le décret du mois de mars.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 10 mai 1792 . présidences de m. lacune et dem. de muraire, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Mme Laprade est admise à la bar
      ...
      et que les ministres, sous leur responsabilité, soient tenus de faire exécuter ce décret et de prendre tous les moyens que la loi met à leur disposition, pour faire exécuter le décret du mois de mars.
    • Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      Séance du vendredi 11 mai 1792, au matin

      page 236 - 253
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 mai 1792 , au matin. présidence de m. lacuée. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bréard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 8 mai 1792, au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes, contenant des dons patriotiques : | 1° Lettre de itfl1® Civiqu
      ...
      e l'impression et l'envoi à l'armée du rapport de M. Mathieu Dumas. /(L'Assemblée ordonne l'impression du rapport, de M. Mathieu Dumas, et décrète qu'il sera envoyé à l'armée.) Un membre demande que la discussion du projet, de décret du comité de marine sur Vartillerie de la marine, soit mis à l'ordre du jour de demain. {L'Assemblée décrète cette motion La séance est levée à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 mai 1792 , au matin. présidence de m. lacuée. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Bréard , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      a discussion du projet, de décret du comité de marine sur Vartillerie de la marine, soit mis à l'ordre du jour de demain. {L'Assemblée décrète cette motion La séance est levée à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 287 - 306
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 12 mai 1792 , au soir. présidence de m. MURMm,v.iae--lprésident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Granet , de Toulon, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de -la séance du vendredi 11 mai 1792 , au soir, dont la rédaction est adoptée. M. Vergniaud donne lecture des lettres suivantes contenant des dons patrio tigues : .1° Lettre de
      ...
      alomniés et outragés de la manière la plus alarmante pour le bien public, tandis que M. Fauchet, décrété par un tribunal, devient législateur et profite de son inviolabilité pour se rendre volontairement l'organe de la calomnie et du mensonge. J « Je suis avec une parfaite considération, Monsieur, etc. « Signé : Duvant, député du département 'du Rhône, et ci-devant administrateur du directoire-. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 12 mai 1792 , au soir. présidence de m. MURMm,v.iae--lprésident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Granet , de Toulon, secrétaire, donne le
      ...
      ent l'organe de la calomnie et du mensonge. J « Je suis avec une parfaite considération, Monsieur, etc. « Signé : Duvant, député du département 'du Rhône, et ci-devant administrateur du directoire-. »
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 306 - 314
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 13 mai 1792 , au soir. présidence de m. lacuée et de m. muraire, élu président. , La séance est ouverte à neuf heures du matin» A l'ouverture de la séancé on procède au scrutin pour la nomination d'un président Plusieurs citoyens, citoyennes et un jeune enfant de b ans sont admis-àiJàbâfre et font hommage à la patrie, pour contribuer aux frais de
      ...
      n contre les ennemis intérieurs WM Plusieurs membres : Appuyé ! appuyé ! D'autres membres : La priorité pour le projet du comité l Plusieurs membres proposent d'ajourner à demain la discussion sur la priorité. D'autres membres : La question préalable sur l'ajournement ! (L'Assemblée rejette la question préalable et ajourne à demain la discussion de la priorité,) La séance est levée à 3 heures 1/2.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 13 mai 1792 , au soir. présidence de m. lacuée et de m. muraire, élu président. , La séance est ouverte à neuf heures du matin» A l'ouverture de la s
      ...
      priorité. D'autres membres : La question préalable sur l'ajournement ! (L'Assemblée rejette la question préalable et ajourne à demain la discussion de la priorité,) La séance est levée à 3 heures 1/2.
    • Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      Séance du dimanche 13 mai 1792, au soir

      page 314 - 320
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 13 mai 1792 , au soir. présidence de m. muraire. La séance est ouverte à 6 heures du soir. .1 M. Lecaron-Mazancourt , député de l'Oise, demande un congé de 10 jours. (L'Assemblée accorde le congé demandé.) Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres et pétitions suivantes : 1° Pétition des officiers-mesureurs de graines de la ville d'Amien
      ...
      erver que ce soldat s'est exposé à perdre la vie, en allant arracher, cet étendard,; et à être vu d'un très mauvais œil de la part des chefs et des cama-rades qui avaient déserté. Je demande que le ministre rende-compte de ce fait. (Applaudissements.) (L'Assemblée décrète que le ministre de la guerre lui rendra compte officiellement des détails de ces désertions.) La séance est levée à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 13 mai 1792 , au soir. présidence de m. muraire. La séance est ouverte à 6 heures du soir. .1 M. Lecaron-Mazancourt , député de l'Oise, demande un co
      ...
      nistre rende-compte de ce fait. (Applaudissements.) (L'Assemblée décrète que le ministre de la guerre lui rendra compte officiellement des détails de ces désertions.) La séance est levée à dix heures.
    • Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      Séance du lundi 14 mai 1792, au matin

      page 320 - 353
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 14 mai 1792 , au matin. présidence de m. muraire. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Porcelet, ancien militaire décoré de là croix de Saint-Louis et lieutenant des Invalides est admis à la barre. Il expose qu'il a fait toutes les campagnes delà guerre d'Amérique sous les ordres ae M. d'Estaing et que, dans un combat livré à Sainte-Luciè
      ...
      01. 360,000,000 480,000,000 480,000,000 61,080,201 308,856,047 Sommes égales........ 1,689,936,248 livres. 107,000,000 460,000,000 567,000.000 613,000,000 1,180,000,000 200,000,000 168,000,000 100,000,000 150,000,000 618,000,000 590,000,000 90,000,000 500,000,000 630,000,000 1,130,000,000 600,000,000 40,000,000 640,000,000 90,000,000 550,000,000| 120,000,000 670,000,000 1,689,936)248 1,689,936,248
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 14 mai 1792 , au matin. présidence de m. muraire. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. de Porcelet, ancien militaire décoré de là croix de Sain
      ...
      ,000 150,000,000 618,000,000 590,000,000 90,000,000 500,000,000 630,000,000 1,130,000,000 600,000,000 40,000,000 640,000,000 90,000,000 550,000,000| 120,000,000 670,000,000 1,689,936)248 1,689,936,248
    • Séance du samedi 5 mai 1792, au matin

      Séance du samedi 5 mai 1792, au matin

      page 8 - 30
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 5 mai 1792 , au matin. présidence de m. lacuée et de m. daverhoult, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 4 mai 1792, au matin, dont la rédaction est adoptéé. M. Juéry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de jeudi 3 m
      ...
      ion du rapport et du projet de décret et ajourne la discussion à lundi.) ' M. le Président. J'annonce à l'Assemblée que plusieurs citoyens de Paris demandent à être admis à la barre pour faire une pétition relativement aux honneurs civiques qu'ils se proposent de décërner au maire d'Etampes. (L'Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de demain.) (La séance est levée â 3 heures et demie*)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 5 mai 1792 , au matin. présidence de m. lacuée et de m. daverhoult, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Granet (de Toulon),
      ...
      ition relativement aux honneurs civiques qu'ils se proposent de décërner au maire d'Etampes. (L'Assemblée décrète qu'ils seront admis à la séance de demain.) (La séance est levée â 3 heures et demie*)
    • Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 428 - 454
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 16 mai 1792 , au matin. , présidence de m. muraire. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un citoyen, qui refuse de donner son nom, est admis à la barre et dépose sur lé bureau 144 livres en or et 30 livres en écus. (Applaudissements.) M. le Président accorde à Ce citoyen les honneurs de la séance. M. Tarle est admis à la barre et offre à
      ...
      s non assermentés sont coupables. La tolérance, vis-à-vis une secte intolérante, dont les principes. peuvent influer sur - l'ordre socia 1 pour en opérer la désolation, n'est que faiblesse et pusillanimité. La mesure que je propose eût été bonne, il y a 6 mois i maintenant elle est indispensable : dans un mois, il serait trop tard, je le crois, je le dis sans crainte, mon silence eût été coupable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 16 mai 1792 , au matin. , présidence de m. muraire. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un citoyen, qui refuse de donner son nom, est admis
      ...
      imité. La mesure que je propose eût été bonne, il y a 6 mois i maintenant elle est indispensable : dans un mois, il serait trop tard, je le crois, je le dis sans crainte, mon silence eût été coupable.
    • Séance du jeudi 17 mai 1792, au matin

      Séance du jeudi 17 mai 1792, au matin

      page 505 - 522
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 17 mai 1792 , au matin. présidence de m. muraire, vice-président. La séahce est ouverte à neuf heures du matin. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi, 15 mai 1792 , au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une délibération du conseil général de la commune de Mu
      ...
      è leur grade et le lieu de leur naissance ; elle sera adressée à l'Assemblée nationale et aux procureurs généraux syndics de tous les départements. Art. 16. « Le pouvoir exécutif adressera, dans quinzaine, à l'Assemblée, nationale et aux départements, une liste de tous les officiers qui ont; quitté leurs emplois sans démission, depuis la loi d'amnistie. » (La séance est levée à quatre heures,,.} s
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 17 mai 1792 , au matin. présidence de m. muraire, vice-président. La séahce est ouverte à neuf heures du matin. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne
      ...
      aine, à l'Assemblée, nationale et aux départements, une liste de tous les officiers qui ont; quitté leurs emplois sans démission, depuis la loi d'amnistie. » (La séance est levée à quatre heures,,.} s
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 affichant 10 sur 15 résultats tout afficher
    • Séance du lundi 28 mai 1792

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 172 - 197
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 28 mai 1792 . présidence de m. tardiveau. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 25 mai 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Servan, ministre de la guerre, qui contient copie d'une sommation faite
      ...
      imestre, le compte des dépenses de l'Assemblée nationale. Ce compte, avec toutes les pièces à l'appui, sera remis au comité de l'examen des comptes, pour y être vérifié; sur son rapport, ce compte sera définitivement approuvé par le Corps législatif; il sera ensuite imprimé et rendu public, et les pièces originales seront déposées aux archives. » (La séance est suspendue à quatre heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 28 mai 1792 . présidence de m. tardiveau. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 25 mai 1792, au matin, dont
      ...
      a définitivement approuvé par le Corps législatif; il sera ensuite imprimé et rendu public, et les pièces originales seront déposées aux archives. » (La séance est suspendue à quatre heures et demie.)
    • Séance du lundi 28 mai 1792

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 197 - 245
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du lundi 28 mai 1792 . Suite de la séance permanente. Présidence de M. Tardiveau, président, et François (de Neufchateau), ex-président. La séance est reprisé à six heures du soir. M. Crublier d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 26-mai 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne lec
      ...
      quand à présent lieu à délibérer sur la proposition du directeur du juré; au surplus arrête que le commissaire du roi est prié' d'adresser au ministre de la justice le présent arrêté avec un mémoire circonstancié des faits. « Fait et arrêté les jour, mois et an que dessus; ainsi signé à la minute : « G. C. D. L. Mercier. Nicollon ; Bréchard ; « Chevallereau ; Duget ; Rigam ; Biroche, « greffier. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du lundi 28 mai 1792 . Suite de la séance permanente. Présidence de M. Tardiveau, président, et François (de Neufchateau), ex-président. La séance est reprisé à six heu
      ...
      irconstancié des faits. « Fait et arrêté les jour, mois et an que dessus; ainsi signé à la minute : « G. C. D. L. Mercier. Nicollon ; Bréchard ; « Chevallereau ; Duget ; Rigam ; Biroche, « greffier. »
    • Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      Séance du mardi 29 mai 1792, au matin

      page 245 - 286
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du mardi 29 mai 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. présidence de mm. condorcet et lacuée, ex-présidents, tardiveau, président et français de nantes, vice-président. présidence de m. condorcet.. La séance est reprise à huit heures du matin. Un membre, au nom du comité des secours publics, fait un rapport et présente un projet de décret sur une pétition d
      ...
      eront. » M. Ducos. Les mesures qu'on vous propose sont de la plus haute importance et tiennent à la Constitution d'assez près pour qu'elles soient examinées par l'Assemblée dans un moment où elle sera plus nombreuse. Je demande que la discussion soit ajournée à sept heures du soir. Plusieurs membres : Appuyé! appuyé! (L'Assemblée suspend sa séance à cinq heures et s'ajourne à sept heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du mardi 29 mai 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. présidence de mm. condorcet et lacuée, ex-présidents, tardiveau, président et français de nantes, vice-p
      ...
      plus nombreuse. Je demande que la discussion soit ajournée à sept heures du soir. Plusieurs membres : Appuyé! appuyé! (L'Assemblée suspend sa séance à cinq heures et s'ajourne à sept heures du soir.)
    • Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      Séance du mardi 29 mai 1792, au soir

      page 286 - 310
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 29 mai 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. FRANÇAIS (DE NANTES), vice-président, ET DE MM. FRANÇOIS (DE NEUFCHA-TEAU), CONDORCET ET VERGNIAUD, ex-présidents. PRÉSIDENCE DE MM. FRANÇAIS (DE NANTES), vice-président. La séance est reprise à sept heures du soir. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne lecture des lettres, ad
      ...
      6 premiers mois qui ont été retenus sur cette pension. Il prévient qu'on la touchera chez M. d'Hémery, chargé du recouvrement des pensions militaires, rue Saint-Lazare, n° 13, près la Ghaussée-d'Antin, à Paris. (L'Assemblée décrète la mention honorable de ces différents dons au procès-verbal, et qu'extrait en sera envoyé aux donateurs.) (La séance est suspendue à quatre heures et demie du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 29 mai 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. FRANÇAIS (DE NANTES), vice-président, ET DE MM. FRANÇOIS (DE NEUFCHA-TEAU), COND
      ...
      n, à Paris. (L'Assemblée décrète la mention honorable de ces différents dons au procès-verbal, et qu'extrait en sera envoyé aux donateurs.) (La séance est suspendue à quatre heures et demie du matin.)
    • Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      Séance du mercredi 30 mai 1792, au soir

      page 348 - 360
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du mercredi 30 mai 1792 , au soir. Suite de La séance permanente. présidence de mm. tardiveau, président, muraire et vergniaud, ex-présidents. présidence de m. tardiveau. La séance est reprise à 6 heures du soir. M. le Président annonce le résultat du scrutin pour Vélection de trois secrétaires en remplacement de MM. Granet (de Toulon), Juéry et Français (de Nantes)
      ...
      de J. G. Simoneau, seront remis à la dépu- tation de la ville d'Etampes, pour être placés dans la maison commune de cette ville. Le. cortège suivra les boulevards, la place Louis XV, le nouveau pont, les rues Courtray, Saint-Dominique, le boulevard extérieur qui règne le long du Champ de la Fédération et marchant le long de la rivière, s'avancera par l'entrée qui est en face de l'Ecole militaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du mercredi 30 mai 1792 , au soir. Suite de La séance permanente. présidence de mm. tardiveau, président, muraire et vergniaud, ex-présidents. présidence de m. tardivea
      ...
      les rues Courtray, Saint-Dominique, le boulevard extérieur qui règne le long du Champ de la Fédération et marchant le long de la rivière, s'avancera par l'entrée qui est en face de l'Ecole militaire.
    • Séance du jeudi 31 mai 1792, au soir

      Séance du jeudi 31 mai 1792, au soir

      page 390 - 428
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du jeudi 31 mai 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de mm. tarsiveau, président, lacuée et pastoret, ex -présidents. présidence de m. tardiveau. La séance est reprise à six heures du soir. M. Cambon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 30 mai 1792 au soir (sixième partie de la séance permanente), dont la rédacti
      ...
      service et maintenu la tranquillité publique pendant la permanence de la Beance du Corps législatif. ( Vifs applaudissements.) (L'Assemblée décrète la motion de M. Cartier-Douineau.) Un membre: Je demande que l'Assemblée vote également des remerciements au directoire du département, à la municipalité et aux sections de Paris. (L'Assemblée décrète cette motion.) (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du jeudi 31 mai 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de mm. tarsiveau, président, lacuée et pastoret, ex -présidents. présidence de m. tardiveau. L
      ...
      mande que l'Assemblée vote également des remerciements au directoire du département, à la municipalité et aux sections de Paris. (L'Assemblée décrète cette motion.) (La séance est levée à dix heures.)
    • Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 428 - 452
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 1er juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin/ M. Rougier-La-Bergerie ,, secrétaire. Le maire de Boulogne-sur-Mer adresse à l'Assemblée un assignat de 100 livres qui lui a été remis par M. Jones, Anglais, et 24 livres en espèces qu'il a reçues de M. Molineux, Anglais également. (Applaudissements
      ...
      épreuves do ces observations, je reçois une lettre du président du comité diplomatique, qui m'annonce que les trois comités diplomatique, de surveillance et des Douze, se sont réunis au bureau des affaires étrangères, pour examiner les dépêches qui regardent la cour de Vienne ; qu'ils ont trouvé toutes les notes officielles de M. de Noailles, à quelques-unes près ; mais qu'il n'en est pas de même
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 1er juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin/ M. Rougier-La-Bergerie ,, secrétaire. Le maire de
      ...
      faires étrangères, pour examiner les dépêches qui regardent la cour de Vienne ; qu'ils ont trouvé toutes les notes officielles de M. de Noailles, à quelques-unes près ; mais qu'il n'en est pas de même
    • Séance du samedi 2 juin 1792, au soir

      Séance du samedi 2 juin 1792, au soir

      page 487 - 540
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 2 juin 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à six heures. M. Fressenel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du vendredi 1er juin 1792 au matin, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Roland, ministre de l'in
      ...
      ndre à devenir sages 1 Le quartier du Port-de-Paix est maintenant en insurrection et le bon ordre ne saurait s'y rétablir, puisque tous les hommes de couleur de ce quartier sont aux forts ou désarmés. « Les députés des citoyens de couleur de Saint-Marc et de plusieurs paroisses de Saint-Domingue. « Signé Chanlatte, jeune, capitaine général. Viart, Dubourg. F. Ouvière, P. adjoint à la députation. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 2 juin 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à six heures. M. Fressenel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà s
      ...
      « Les députés des citoyens de couleur de Saint-Marc et de plusieurs paroisses de Saint-Domingue. « Signé Chanlatte, jeune, capitaine général. Viart, Dubourg. F. Ouvière, P. adjoint à la députation. »
    • Séance du lundi 4 juin 1792

      Séance du lundi 4 juin 1792

      page 540 - 578
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 juin 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Crublier-d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 1er juin 1792, au soir, dont la rédactio
      ...
      si le corps législatif ne donne l'exemple salutaire d'une juste sévérité contre des membres indignes de siéger dans le temple de la liberté. Tel est le vœu que font les citoyens actifs de la ville de Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
    • Séance du mardi 5 juin 1792, au matin

      Séance du mardi 5 juin 1792, au matin

      page 578 - 624
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 5 juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Merlet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Duranthon, ministre de la justice, qui communique à l'Assemblée un jugement du tribunal du district d'Uzès, au sujet d'une contestation qui s'est élevée
      ...
      elle ; pour avoir consulté les représentants du peuple, dans le choix des commissaires du roi; pour avoir soutenu les droits du peuple contre les factieux, pour avoir consacré son temps à l'étude sous le despotisme, à la liberté sous le nouveau régime, et toute sa vie à la probité et à la vertu. » Telle est la seule manière dont vous puissiez avec bonne foi motiver une accusation contre M. Duport.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 5 juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Merlet , secrétaire, donne lecture des lettres, adr
      ...
      le despotisme, à la liberté sous le nouveau régime, et toute sa vie à la probité et à la vertu. » Telle est la seule manière dont vous puissiez avec bonne foi motiver une accusation contre M. Duport.
  • Tome 45 : Du 9 au 30 juin 1792 8 résultats
    • Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au matin

      page 221 - 236
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 15 juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇAIS (DE NANTES). Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 13 juin 1792, au soir, dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : Adresse des administrateurs composant le directoire du départe
      ...
      eront, dans l'exercice de leurs fonctions, un ruban tricolore passé en sautoir, auquel sera suspendue une médaille d'or, portant d'un côté ces mots : la nation, la loi et le roi; de l'autre ceux-ci :com-missaires civils. Art. 7. « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. » (L'Assemblée décrète l'urgence et adopte le projet de décret). (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 15 juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇAIS (DE NANTES). Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 13
      ...
      om-missaires civils. Art. 7. « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. » (L'Assemblée décrète l'urgence et adopte le projet de décret). (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      Séance du vendredi 15 juin 1792, au soir

      page 236 - 256
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 15 juin 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE MM. GÉRARDIN, vice-président, BIGOT DE PRÉAMENEU ET MURAIRE, ex-prési-dents. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Thuriot dépose sur le bureau, au nom des membres de la Société villageoise et philanthropique de Perreux, département de Rhône-et-Loire, district de Roanne, 424
      ...
      rend pas part à la délibération. M. Montault-des-Isles. C'est l'assassinat de M. Jouneau que vous venez de décréter. Suit le texte du décret rendu : « L'Assemblée nationale décrète que M. Jouneau se rendra à l'Abbaye et y gardera prison pendant 3 jours, sans préjudice des actions et poursuites qui pourront être exercées devant les tribunaux. » (La séance est levée à deux heures et demie du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 15 juin 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE MM. GÉRARDIN, vice-président, BIGOT DE PRÉAMENEU ET MURAIRE, ex-prési-dents. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séan
      ...
      endra à l'Abbaye et y gardera prison pendant 3 jours, sans préjudice des actions et poursuites qui pourront être exercées devant les tribunaux. » (La séance est levée à deux heures et demie du matin.)
    • Séance du dimanche 17 juin 1792

      Séance du dimanche 17 juin 1792

      page 323 - 333
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 17 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. FRANÇAIS (DE NANTES). La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patriotiques suivants : 1° Un inconnu envoie 30 livres, en espèces ; 2° Le directoire du département de la Loire-Inférieure envoie l'extrait du procès-verbal de sa séance du 1er juin 1792, qui constate la re
      ...
      s supprimés par le présent décret, auront la faculté de faire résilier leurs contrats d'acquisition. (L'Assemblée adopte la proposition de M. Delacroix, sauf rédaction, puis elle décrète que le rapporteur présentera à la séance du lendemain une rédaction définitive des articles adoptés et que la discussion s'ouvrira de suite sur les ar-: ticles additionnels.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 17 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. FRANÇAIS (DE NANTES). La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patriot
      ...
      teur présentera à la séance du lendemain une rédaction définitive des articles adoptés et que la discussion s'ouvrira de suite sur les ar-: ticles additionnels.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      Séance du lundi 18 juin 1792, au matin

      page 333 - 351
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 18 juin 1792 ,au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN, vice-prêsidefit. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Merlet , secrétaire, donne lecture des deux lettres suivantes : 1° Lettre de M. Mourgues, ministre de Vintérieur, du 16 juin 1792, relative aux dépenses faites, cette année, pour l'exposition des tableaux dans le salon du Louvre. J • (L
      ...
      ux. Et moi, Sire, qui, dans leur honorable haine, ai trouvé la récompense de ma persévérante opposition, ie la mériterai toujours par mon zèle a servir la cause à laquelle ma vie entière est dévouée, et par ma fidélité au serment que j'ai prêté à la nation, à la loi et au roi. « Tels sont, Sire, les sentiments inaltérables dont je joins ici l'hommage à celui de mon respect. « Signé : La Fayette. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 18 juin 1792 ,au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN, vice-prêsidefit. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Merlet , secrétaire, donne lecture d
      ...
      et par ma fidélité au serment que j'ai prêté à la nation, à la loi et au roi. « Tels sont, Sire, les sentiments inaltérables dont je joins ici l'hommage à celui de mon respect. « Signé : La Fayette. »
    • Séance du samedi 9 juin 1792, au soir

      Séance du samedi 9 juin 1792, au soir

      page 20 - 52
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 9 juin 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Cambon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du jeudi 7 juin 1792, dont la rédaction est adoptée. , M. Rougier-La-Bergerie , secrétaire, donne lecture du] procès-verbal de la séance du samedi 9 juin 1792, au matin, dont l
      ...
      -Laurent là somme de 70,000 livres portée en l'article précédent, qu'après qu'elle lui aura remis un acte de cautionnement et de soumission de rapporter ladite somme, au cas qu'il fût, par la suite, ainsi ordonné. La solidité et la validité desdits cautionnement et soumission seront préalablement reçues et reconnues par le directoire du dépar-ment du Nord, et visées par le ministre de l'intérieur.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 9 juin 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. LEMONTEY, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Cambon , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      insi ordonné. La solidité et la validité desdits cautionnement et soumission seront préalablement reçues et reconnues par le directoire du dépar-ment du Nord, et visées par le ministre de l'intérieur.
    • Séance du jeudi 21 juin 1792, au matin

      Séance du jeudi 21 juin 1792, au matin

      page 431 - 452
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 21 juin 1792 , au matin. présidence de m. français (de nantes), président, et de lemqntey, ex-président. présidence de m. français (de nantes)' La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 17 juin 1792. (L'Assemblée en adopte la rédaction,) Un de MM. les secrétaires donne lectur
      ...
      n par l'Assemblée nationale. Certes, à celles que je dois encore présenter, il faudra joindre, comme vous le pensez très bien, la défense d'exporter aucune espèce d'armes offensives ou défensives, afin que tous les bras employés par le commerce aux armes d'agrément, ne soient plus,occupés qu'à la fabrication d'armes nécessaires au salut ae la patrie. « Le ministre de la guerre, « Signé : Servan. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 21 juin 1792 , au matin. présidence de m. français (de nantes), président, et de lemqntey, ex-président. présidence de m. français (de nantes)' La séanc
      ...
      n que tous les bras employés par le commerce aux armes d'agrément, ne soient plus,occupés qu'à la fabrication d'armes nécessaires au salut ae la patrie. « Le ministre de la guerre, « Signé : Servan. »
    • Séance du lundi 25 juin 1792, au soir

      Séance du lundi 25 juin 1792, au soir

      page 569 - 582
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 25 juin 1792 ,au soir. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à six heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 23 juin 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du procureur général syndic
      ...
      ient tout leur commerce en interdit ; ils en demandent à toutes fins la mainlevée provisoire et qu'il leur soit permis de poursuivre dans les tribunaux les indemnités légitimes qui leur sont dues par les trois officiers municipaux qui, sans nécessité, sans autorisation de la loi, et contre l'application évidente de ses dispositions, sont venus exercer contre eux un acte attentatoire et arbitraire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 25 juin 1792 ,au soir. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à six heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      les trois officiers municipaux qui, sans nécessité, sans autorisation de la loi, et contre l'application évidente de ses dispositions, sont venus exercer contre eux un acte attentatoire et arbitraire.
    • Séance du mercredi 27 juin 1792, au soir

      Séance du mercredi 27 juin 1792, au soir

      page 626 - 643
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 27 juin 1792 ,au soir. présidence de m. aubert-dubayet, vice-président, et de m. gensonné, ex-président. présidence de m. aubert-dubayet, vice-président' La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 26 juin 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Un de MM. les secr
      ...
      , votre honneur, vos serments vous le commandent. Montrez-vous le ferme et sincère appui de la liberté, et faites voir aux Français que vous, roi constitutionnel, êtes toujours fait pour l'être. » « Les citoyens de la ville de Vannes. (Suivent les signatures.) (1) Voy. ci dessus, même séance, page 631, la décision de l'Assamblée à cet égçrd. (2) Archives nationales, Carton 152, dossier n° 268 bis.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 27 juin 1792 ,au soir. présidence de m. aubert-dubayet, vice-président, et de m. gensonné, ex-président. présidence de m. aubert-dubayet, vice-présid
      ...
      es citoyens de la ville de Vannes. (Suivent les signatures.) (1) Voy. ci dessus, même séance, page 631, la décision de l'Assamblée à cet égçrd. (2) Archives nationales, Carton 152, dossier n° 268 bis.
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 affichant 10 sur 23 résultats tout afficher
    • Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

      Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

      page 146 - 153
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séanoe du jeudi 5 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vicô-pré-sident. La séance est ouverte à six heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance de samedi 30 juin 1792, au soir. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Les élèves et les instituteurs de la section de Saint-Gervais et ceux de Châtillon sont admis à la
      ...
      e dans la commission extraordinaire des Douze, et qu'elle va s'occuper très incessamment de cette mesure, au moyen de laquelle elle vous proposera sans doute de mettre sous la main de la nation, à titre d'indemnité des frais de la guerre, les biens des émigrés. (L'Assemblée renvoie la proposition de M. Charlier à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séanoe du jeudi 5 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vicô-pré-sident. La séance est ouverte à six heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture
      ...
      re d'indemnité des frais de la guerre, les biens des émigrés. (L'Assemblée renvoie la proposition de M. Charlier à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
    • Séance du vendredi 6 juillet 1792, au matin

      Séance du vendredi 6 juillet 1792, au matin

      page 154 - 187
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 6 juillet 1792 , aU malin. présidence de m. gérardin. La séance est ouverte à dix heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi, 4 juillet 1792, &u matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) M. Gaston , au nom du comité de division, présente un projet de décret sur la circonscription des paroisses de l
      ...
      rapport que la conservation de ces payeurs est encore douteuse, la proposition qui les concerne est au moins anticipée; et dans tous les cas, le rapporteur n'a-t-il pas interverti la marche naturelle des idées, en proposant d'abord la suppression, sauf à aviser ensuite aux moyens de remplacements? On se flatte que l'Assemblée nationale ne se laissera pas entraîner dans une semblable inconséquence.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 6 juillet 1792 , aU malin. présidence de m. gérardin. La séance est ouverte à dix heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      des idées, en proposant d'abord la suppression, sauf à aviser ensuite aux moyens de remplacements? On se flatte que l'Assemblée nationale ne se laissera pas entraîner dans une semblable inconséquence.
    • Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      page 203 - 228
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 juillet 1792 au matin. Quelques réclamations s'élèvent contre la rédaction du paragraphe relatif au discours prononcé par M. Tôrné, et à la dénonciation de M. Marant. Ce paragrap
      ...
      nistre de l'intérieur, pour être présenté au roi et transmis au Corps législatif. Qu'il sera également, sans délai, notifié au corps municipal et au conseil général de la commune de Paris, ainsi qu'au chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
    • Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

      Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

      page 228 - 236
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président, ET DE M. GÉRARDIN. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président. La séance est ouverte à six heures. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patriotiques suivants : 1° La société des amis de la Constitution de Damazan, département de Lot-et-Garonne, district de Nérac, en
      ...
      uns et les autres, et le roi et nous, à nous écarter de cette Constitution à laquelle nous voulons rester inviolablement attachés. Je demande que, comme le roi n'a pas prononcé comme il aurait dû le faire sur la conduite du département de Paris, l'Assemblée nationale passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée adopte cette proposition.) (Applaudissements unanimes.) , (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président, ET DE M. GÉRARDIN. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, vice-président. La séance
      ...
      faire sur la conduite du département de Paris, l'Assemblée nationale passe à l'ordre du jour. (L'Assemblée adopte cette proposition.) (Applaudissements unanimes.) , (La séance est levée à dix heures.)
    • Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 253 - 296
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte à dix heures.) M. Marin , au nom du comité de division, fait un rapport (1) et présente un projet de décret sur le Bibliothéque nationale: Assemblée législative,Division du royaume, n 11. nombre et le
      ...
      oi ne peut rien sans le secours du Corps législatif : c est de l'imperfection des lois qu il est chargé de faire exécuter que résulte cet état de langueur qui affaisse le corps politique; et je vous supplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte
      ...
      upplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
    • Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

      Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

      page 317 - 323
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde lecture (1) d'un projet de décret relatif à la fixation des droits d'entrée sur les tabacs étrangers; ce projet de décret est ainsi conçu : (1) Voy. Archives parlementaires, 11er série, t.XLV, séance du
      ...
      Reaume, 2 livres ; de plus un louis d'or et vingt gros écus. d'une somme de 225 livres, au nom de M. Gaspard Hugon-Colleix, pour une maîtrise de marchand mercier de la ville de Lyon. (L'Assemblée accepte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde le
      ...
      epte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
    • Séance du jeudi 12 juillet 1792, au matin

      Séance du jeudi 12 juillet 1792, au matin

      page 367 - 433
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 juillet 1792 , au matin. présidence de m. gensonné, ex-président, et de m. aubert-dubayet, vice-président. présidence de m. gensonné, ex-président. La séance est ouverte à neuf heures. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres et adresses suivantes : 1° Lettre des administrateurs composant le directoire du département de la Mayenne-et-Lo
      ...
      plus sanglant outrage, qu'on aurait livré Paris, et peut-être la France entière à des malheurs incalculables. Car qui aurait pu répondre des jours des personnes les plus précieuses à la nationales plus importantes à conserver ? Pas un citoyen n'a reçu une blessure au milieu de cette grande fermentation ; voilà le plus bel éloge de la municipalité; rendons-en grâce à l'Etre suprême. Signé : Pétion.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 12 juillet 1792 , au matin. présidence de m. gensonné, ex-président, et de m. aubert-dubayet, vice-président. présidence de m. gensonné, ex-président. L
      ...
      s importantes à conserver ? Pas un citoyen n'a reçu une blessure au milieu de cette grande fermentation ; voilà le plus bel éloge de la municipalité; rendons-en grâce à l'Etre suprême. Signé : Pétion.
    • Séance du samedi 12 juillet 1792, au soir

      Séance du samedi 12 juillet 1792, au soir

      page 433 - 436
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 12 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix, vice-président. La séance est ouverte à sept heures. M. Tronchon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 11 juillet 1792, au soir. (L'Assemblée en adopte la rédaction). Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition des off
      ...
      ne de Paris. Il demande qu'à l'époque de la Fédération, les citoyens ne soient pas privés de deux magistrats vertueux, et réclame un décret d'accusation contre le directoire du département de Paris. M. le Président répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (L'Assemblée rènvoie la pétition à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à onze heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 12 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix, vice-président. La séance est ouverte à sept heures. M. Tronchon , secrétaire, donne lecture du
      ...
      . le Président répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (L'Assemblée rènvoie la pétition à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à onze heures.)
    • Séance du dimanche 15 juillet 1792, au matin

      Séance du dimanche 15 juillet 1792, au matin

      page 480 - 491
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 12 juillet 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) M. Choudieu. Messieurs, il est temps d'arrêter l'audace des généraux. Je demande que la commission extraordi
      ...
      ives de liquidation. 29 juiô 1792. Décret qui met sous la direction du ministre de la guerre la i» juillet régie dès étapes et convois militaires. ? JVtl'ft Décret relatif aux gardes nationales des différents départements 2 juillet 1992. du royaume, qui sont eû marche pour se rendre dans la eapi- flfilj U % juillet 1792, l'an IVH* (a liberté Signé: DURANTHON. (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-ve
      ...
      fférents départements 2 juillet 1992. du royaume, qui sont eû marche pour se rendre dans la eapi- flfilj U % juillet 1792, l'an IVH* (a liberté Signé: DURANTHON. (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du dimanche 15 juillet 1792, au soir

      Séance du dimanche 15 juillet 1792, au soir

      page 492 - 500
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-prési-deni et- de m. delacroix, vice-président. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des commissaires de la comptabilité qui adressent à l'Assemblée un rapp
      ...
      rdienne de la manufacture établie en ce lieu, dont il tient ce fait, en donnera tous les détails. Il tient aussi d'elle que l'on a payé deux cents ouvriers pour crier samedi : vive le roi, lorsqu'il paraîtrait. M. le Président répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition au comité de surveillance.) (La séance est levée à onze heures et demie.).
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 15 juillet 1792 , au soir. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-prési-deni et- de m. delacroix, vice-président. présidence de m. viénot-vaublanc, ex-
      ...
      araîtrait. M. le Président répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. (L'Assemblée renvoie la pétition au comité de surveillance.) (La séance est levée à onze heures et demie.).
  • Tome 47 : Du 21 juillet au 10 août 1792 affichant 10 sur 20 résultats tout afficher
    • Séance du samedi 21 juillet 1792

      Séance du samedi 21 juillet 1792

      page 2 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE Séance du samedi 21 juillet 1792 . PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET. {La séance est ouverte à dix heures.) Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du 20 juillet 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Lajard, ministre de la guerre
      ...
      s postes, des traités avec les offices des postes étrangères, de l'organisation des postes aux lettres et des postes aux chevaux, et autres dispositions prescrites par le même article; adoptant pour base principale de l'organisation et des nouveaux règlements, la réunion de la poste aux lettres et des messageries, en une seule régie, au profit de la nation, et desservie par la poste aux chevaux. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE Séance du samedi 21 juillet 1792 . PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET. {La séance est ouverte à dix heures.) Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      ase principale de l'organisation et des nouveaux règlements, la réunion de la poste aux lettres et des messageries, en une seule régie, au profit de la nation, et desservie par la poste aux chevaux. »
    • Séance du jeudi 26 juillet 1792, au soir

      Séance du jeudi 26 juillet 1792, au soir

      page 163 - 179
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 26 juillet 1792 , au soir. présidence de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures. M. Jacob Dupont , au nom du comité de l'ordinaire des finances, présente un projet de décret (1) sur les demandes en décharge et réduction de la contribution mobilière; ce projet de décret est ainsi conçu : « L'Assemblée nationale, considérant que
      ...
      citoyens, la patrie ne doit être qu'une fois en danger. Suivent 140 signatures. M. le Président répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. Plusieurs membres : L'impression ! D'autres membres : L'Assemblée n'est pas en nombre pour délibérer. (L'Assemblée décrète l'impression et le renvoi à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à minuit et demi.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 26 juillet 1792 , au soir. présidence de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures. M. Jacob Dupont , au nom du comité de l'ordinair
      ...
      n ! D'autres membres : L'Assemblée n'est pas en nombre pour délibérer. (L'Assemblée décrète l'impression et le renvoi à la commission extraordinaire des Douze.) (La séance est levée à minuit et demi.)
    • Séance du vendredi 27 juillet 1792, au matin

      Séance du vendredi 27 juillet 1792, au matin

      page 179 - 199
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 27 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT, président, ET DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, ex-président. La séance est ouverte à dix heures. M. Blanchard , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du sieur Butay, qui annonce à l'Assemblée qu'il a inventé une pièce d'artillerie, qui peut tirer dans une ou deux minutes soixa
      ...
      général, et que le roi a ordonné au maréchal Luckner de soumettre à un examen légal les motifs de la conduite de ce maréchal de camp. « Je suis, etc. « Signé : d'ÀBANCOURT. » Plusieurs membres : Le renvoi à M. Duhem l M. Fabre. On pourrait même demander pour lui une copie collationnée. (La séance est levée à trois heures un quart.) (1) Voy. ci-dessus, meme séance, page 188, la motion de M. Duhem.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 27 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT, président, ET DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, ex-président. La séance est ouverte à dix heures. M.
      ...
      envoi à M. Duhem l M. Fabre. On pourrait même demander pour lui une copie collationnée. (La séance est levée à trois heures un quart.) (1) Voy. ci-dessus, meme séance, page 188, la motion de M. Duhem.
    • Séance du samedi 28 juillet 1792, au soir

      Séance du samedi 28 juillet 1792, au soir

      page 232 - 246
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 28 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, llice-président, ET DE M. LAFON-LADEBAT, président. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Lambert (de Laùterbourg), au nom du comité de l'ordinaire des finances, fait la seconde lecture (1) d'un projet de décret sur la franchise et le contreseing de
      ...
      qui concerne les ci-devant chanoinesses séculières ou régulières qui ne vivaient pas en commun ; et la loi du 14 octobre 1790 sera au surplus exécutée en tout ce qui n'y est pas dérogé par le présent décret. « Art. 26. Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. » (Après quelques débats sur l'ensemble, l'Assemblée ajourne la discussion à demain.) (La séance est levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 28 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, llice-président, ET DE M. LAFON-LADEBAT, président. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, vice-président. La séa
      ...
      décret. « Art. 26. Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. » (Après quelques débats sur l'ensemble, l'Assemblée ajourne la discussion à demain.) (La séance est levée à dix heures.)
    • Séance du dimanche 2 juillet 1792

      Séance du dimanche 2 juillet 1792

      page 246 - 269
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 2 juillet 1792 . PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Morisson , au nom du comité féodal, fait un rapport (1) et présente un projet de décret (1) interprétatif de la loi dii 22 juin 1791, sur le cumul de la dîme avec les redevances en quotité de fruits; il s'exprime ainsi : Messieurs, vous avez renvoyé à
      ...
      par six représentants du peuple ; mais, quant à moi, comme la manière dont M. Luckner s'exprime en français a pu me faire perdre quelques-unes de ses expressions, les seuls mots que je puisse affirmer positivement avoir entendu Jproférer à M. le maréchal sont ceux-ci : M. La Fayette m'a envoyé M. Bureaux de Pusy, qui m'a fait de sa part des propositions horribles. « Signé : Hérault deSéchelles. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 2 juillet 1792 . PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Morisson , au nom du comité féodal, fait un rapport
      ...
      r positivement avoir entendu Jproférer à M. le maréchal sont ceux-ci : M. La Fayette m'a envoyé M. Bureaux de Pusy, qui m'a fait de sa part des propositions horribles. « Signé : Hérault deSéchelles. »
    • Séance du lundi 30 juillet 1792, au soir

      Séance du lundi 30 juillet 1792, au soir

      page 284 - 303
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 30 juillet 1792 , au soir. présidence de m. lafon-ladebat, président, et de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. lacuée , au nom du comité militaire, fait la seconde lecture d'un projet de décret (1) relatif au régime de toutes les manufactures nationales d'armes de guerre; ce projet de décret est ainsi conçu : L'
      ...
      rocès-verbal au pouvoir exécutif pour le faire passer tout de suite à M. Pétion. M. Thuriot. Ce n'est pas pour rechercher l'officier qu'on envoie l'extrait du procès-verbal au pouvoir exécutif, mais c'est pour prendre des mesures de sûreté. Plusieurs membres: Oui! oui! (L'Assemblée renvoie les foits dénoncés parles derniers pétitionnaires au comité de surveillance-) (La séance est levée à minuit.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 30 juillet 1792 , au soir. présidence de m. lafon-ladebat, président, et de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. la
      ...
      'est pour prendre des mesures de sûreté. Plusieurs membres: Oui! oui! (L'Assemblée renvoie les foits dénoncés parles derniers pétitionnaires au comité de surveillance-) (La séance est levée à minuit.)
    • Séance du mardi 31 juillet 1792, au matin

      Séance du mardi 31 juillet 1792, au matin

      page 303 - 322
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 31 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Dejoly, ministre de la justice, relative aux épices réclamées par les membres des anciens tribunaux. (L'Assemblée renvoie la lettre au comité de
      ...
      ous demander des tribunaux de commerce pour ces deux îles, que l'Assemblée nationale avait déjà favorablement accueilli leur demande à cet égard. Les administrateurs du conseil général, Signé : Lacoste, président, blllotte, secrétaire général. Pour copie : EMOUY, secrétaire général. (1) Archives nationales, Carton Dm, n® 45. Cette lettre n'est pas mentionnée dans les procès-verbaux de 1 Assemblée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 31 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des let
      ...
      e, président, blllotte, secrétaire général. Pour copie : EMOUY, secrétaire général. (1) Archives nationales, Carton Dm, n® 45. Cette lettre n'est pas mentionnée dans les procès-verbaux de 1 Assemblée.
    • Séance du dimanche 22 juillet 1792

      Séance du dimanche 22 juillet 1792

      page 40 - 55
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 22 juillet 1792 . PRÉSIDENCE. DE M. AUBERT-DURAYET. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal delà séance du 19 juillet 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) M. Poitevin , au nom du comité de division, présente un projet de décret (\\ sur la circonscription des paroisses du distric
      ...
      qu'en interprétant, en tant que besoin sera, la loi du 18 mars 1791, elle ordonne aux tribunaux de recevoir ma demande en dommages et intérêts, contre ceux qui, par d'horribles calomnies, m'ont fait détenir pendant sept mois dans les fers, pour mon civisme et les faits patriotiques de la commune d'Issy-l'Evêque, et ce sera justice. Signé : Carion, curé d'Issy-l'Evêque. « Paris, ce 31 mars 1792. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 22 juillet 1792 . PRÉSIDENCE. DE M. AUBERT-DURAYET. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal delà
      ...
      détenir pendant sept mois dans les fers, pour mon civisme et les faits patriotiques de la commune d'Issy-l'Evêque, et ce sera justice. Signé : Carion, curé d'Issy-l'Evêque. « Paris, ce 31 mars 1792. »
    • Séance du mercredi 1 août 1792, au matin

      Séance du mercredi 1 août 1792, au matin

      page 332 - 373
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 1er août 1792 , au matin. présidence de m. lafon-ladebat. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patriotiques suivants : 1° La société des amis de la Constitution d'Orthez, département des Basses-Pyrénées, fait parvenir à l'Assemblée le récipissé du receveur de ce district, qui constate que M. Louis
      ...
      du royaume, de la manière la plus forte ét la plus instante, de ne pas s'opposer à la marche et aux opérations des troupes que je commande, mais de leur accorder plutôt partout une libre entrée et toute bonne volonté, aide et assistance que les circonstances pourront exiger. ' Donné au quartier général de Coblentz, le 25 juillet 1792. Signé: Charles-Guillaume Ferdinand, duc de Brunswick-Lunebourg.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 1er août 1792 , au matin. présidence de m. lafon-ladebat. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires annonce les dons pat
      ...
      te bonne volonté, aide et assistance que les circonstances pourront exiger. ' Donné au quartier général de Coblentz, le 25 juillet 1792. Signé: Charles-Guillaume Ferdinand, duc de Brunswick-Lunebourg.
    • Séance du mercredi 1 août 1792, au soir

      Séance du mercredi 1 août 1792, au soir

      page 374 - 382
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 1er août 1792 , au soir. présidences de mm. merlet, vice-président, lafon-ladebat, président, et guyton-morveau, ex-président. présidence de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Le sieur Boulan est admis à la harre. Il demande que le juge de paix, le directeur du juré et le commissaire du roi du tribunal, qui les
      ...
      ontraire, qu'on leur donnait de bons traitements, 700 ont déserté et le camp de Bavay n'a été levé que par une découverte que le général autrichien a fait que 3,000 Autrichiens devaient déserter dans une heure. Ainsi toutes les combinaisons dont on nous a fait parade hier, tiennent à la cause de la liberté qui triomphera de tous ses ennemis. (Applaudissements.) (La séance est levée à onze heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 1er août 1792 , au soir. présidences de mm. merlet, vice-président, lafon-ladebat, président, et guyton-morveau, ex-président. présidence de m. merle
      ...
      une heure. Ainsi toutes les combinaisons dont on nous a fait parade hier, tiennent à la cause de la liberté qui triomphera de tous ses ennemis. (Applaudissements.) (La séance est levée à onze heures.)
  • Tome 48 : Du 11 août au 25 août 1792 affichant 10 sur 19 résultats tout afficher
    • Séance du samedi 11 août 1792

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 2 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 11 août 1792 (sept heures du matin). Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. MERLET, président, VERGNIAUD, FRANÇAIS (DE NANTES), ex-présidents. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD, ex-président. (Le roi et sa famille reprennent leurs places dans la loge qui leur avait été assignée la veille.) M. Delacroix . Hier plusieurs officiers suisses ont été faits priso
      ...
      et la Constitution. Art. 18. « Au moyen du comité établi par le présent décret, celui de surveillance et la commission des Douze sont révoqués et demeurent supprimés. » Art. 19. « 11 sera donné connaissance aux corps administratifs, du présent règlement, et ; à cet effet, il en sera adressé aux directoires de département, un nombre d'exemplaires suffisant pour eux et les directoires de district. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 11 août 1792 (sept heures du matin). Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. MERLET, président, VERGNIAUD, FRANÇAIS (DE NANTES), ex-présidents. PRÉSIDEN
      ...
      ssance aux corps administratifs, du présent règlement, et ; à cet effet, il en sera adressé aux directoires de département, un nombre d'exemplaires suffisant pour eux et les directoires de district. »
    • Séance du vendredi 17 août 1792, au soir

      Séance du vendredi 17 août 1792, au soir

      page 313 - 328
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 17 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRESIDENCE DE MM. MERLET, president. GUADET ET GUYTON-MORVEAU, ex-pr&sidents. PRESIDENT DE M.MERLET,PRESIDENT. La séance est reprise à sept heures du soir. M. Crestin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal du 10 août, présent mois, à commencer de huit heures du matin jusqu'à neuf heures du soir. P
      ...
      us traduisent devant lui sur l'opposition que nous venons de former, comme forcés et contraints, à ce dernier jugement qui est nul et irrégulier et une suite de votre faux jugement. D'après celà nous croyons que vous ne passerez pas outre au préjudice de notre récusation dont vous connaissez les motifs. « Signé : Formentin ; M.-V. Lourdet, femme Formentin; Reuf-flet, ancien avocat et homme de loi.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 17 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRESIDENCE DE MM. MERLET, president. GUADET ET GUYTON-MORVEAU, ex-pr&sidents. PRESIDENT DE M.MERLET,PRES
      ...
      croyons que vous ne passerez pas outre au préjudice de notre récusation dont vous connaissez les motifs. « Signé : Formentin ; M.-V. Lourdet, femme Formentin; Reuf-flet, ancien avocat et homme de loi.
    • Séance du samedi 18 août 1792, au matin

      Séance du samedi 18 août 1792, au matin

      page 328 - 349
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 18 août 1792 , au matin. . Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. MERLET, président, ET DELACROIX, vice-président. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, président. La séance est reprise à neuf heures du matin, Un membre, au nom du comité de division fait la première lecture d'un projet de décret concernant la circonscription des paroisses dans le district de Mon
      ...
      , se présente à la barre. L'orateur de la députation demande à l'Assemblée d'assister par députation à une cérémonie funèbre en l'honneur ae ceux qui ont péri dans la journée du 10 août. M. le Président répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (L'Assemblée nomme sur-le-champ six de ses membres pour assister à la cérémonie.) (La séance est suspendue à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 18 août 1792 , au matin. . Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. MERLET, président, ET DELACROIX, vice-président. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, président.
      ...
      nt répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (L'Assemblée nomme sur-le-champ six de ses membres pour assister à la cérémonie.) (La séance est suspendue à quatre heures.)
    • Séance du samedi 18 août 1792, au soir

      Séance du samedi 18 août 1792, au soir

      page 349 - 363
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 18 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRESIDENCE DE M. MERLET, president. (La séance est reprise à six heures du soir.) Les ci-devant notateurs du logographe sont admis à la barre. L'un d'eux prend la parole et s'exprime ainsi : « Législateurs, depuis le commencement de la Révolution, l'opinion des journaux a toujours eu une grande influence
      ...
      yenne................. 12,553 30 » 3/3 « 1/2 Idem. Ue Bourbon............... 44,000 82 » 3/5 1 2/5 Idem. Ile de France............. 36,000 190 1 1/2 3 2/5 Idem. Pondichéry............... | Cbandernagor............ 50,000 a 1 5/6 1 5/6 Idem. Mahé, etc................ Totaux............ 32 1/2 29 (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 338, le rapport et le projet de décret de M. Merlet sur cet objet.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 18 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRESIDENCE DE M. MERLET, president. (La séance est reprise à six heures du soir.) Les ci-devant notateurs
      ...
      r............ 50,000 a 1 5/6 1 5/6 Idem. Mahé, etc................ Totaux............ 32 1/2 29 (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 338, le rapport et le projet de décret de M. Merlet sur cet objet.
    • Séance du dimanche 19 août 1792, au matin

      Séance du dimanche 19 août 1792, au matin

      page 364 - 388
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 19 août 1792 au matin. Suite de la séance permanente. présidence de mm. delacroix, président, bigot de préameneu et tardiveau, ex-présidents. présidence de m. bigot de préameneu, ex-président. La séance est reprise à huit heures du matin. M. Golzart , au nom du comité de division, fait la seconde lecture (1) du projet de décret sur le rétablissement et-l'ér
      ...
      et. Je demande que M. La Fayette soit conduit à Paris et qu'attendu les rapports de son crime avec ceux de la journée du 10 août, il soit jugé par le nouveau tribunal criminel et exécuté sur la place même où le sang des patriotes a coulé. (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur ces différentes propositions et adopte le projet de décret.) (La séance est suspendue à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 19 août 1792 au matin. Suite de la séance permanente. présidence de mm. delacroix, président, bigot de préameneu et tardiveau, ex-présidents. présidence de m.
      ...
      même où le sang des patriotes a coulé. (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur ces différentes propositions et adopte le projet de décret.) (La séance est suspendue à quatre heures.)
    • Séance du lundi 20 août 1792, au soir

      Séance du lundi 20 août 1792, au soir

      page 424 - 429
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Lundi 20 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. hérault de séchelles, viçe-président. La séance est reprise à six heures du soir. Des volontaires de Varmée que commandait ci-devant le général La Fayette sont introduits à la barre. 11s annoncent l'arrestation de ce général. M. le Président répond à ces volontaires et leur accorde les hon
      ...
      nséquence, qu'en attendant le rapport du comité d'instruction publique, sur le fond de la pétition qui tend à empêcher l'application de la loi aux ouvrages, dont les théâtres étaient antérieurs à la possession, l'exécution en soit suspendue. Plusieurs membres : Appuyé ! appuyé ! D'autres membres : L'ajournement à demain. (L'Assemblée décrète l'ajournement.) (La séance est suspendue à onze heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Lundi 20 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. hérault de séchelles, viçe-président. La séance est reprise à six heures du soir. Des volo
      ...
      ossession, l'exécution en soit suspendue. Plusieurs membres : Appuyé ! appuyé ! D'autres membres : L'ajournement à demain. (L'Assemblée décrète l'ajournement.) (La séance est suspendue à onze heures.)
    • Séance du mardi 21 août 1792, au soir

      Séance du mardi 21 août 1792, au soir

      page 602 - 611
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mardi 21 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. hérault de séchelles, vice-président. La séance est reprise à six heures du soir. Un membre : J'annonce à l'Assemblée que M. Montmorin, ci-devant ministre des affaires étrangères, a été arrêté chez une blanchisseuse, au faubourg Saint-Antoine ; il est à cette heure au comité de surveillanc
      ...
      e, n'ayant jamais été chargé de cette direction, il lui avait été facile d'en convaincre la commune; que cependant il demandait, ainsi que M. Lecoulteux, que sa conduite fût examinée, afin de détruire jusqu'à l'ombre du soupçon. M. le Président. Messieurs, l'Assemblée est satisfaite de vos explications, elle vous accorde les honneurs de la séance. (La séance est suspendue à trois heures du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mardi 21 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. hérault de séchelles, vice-président. La séance est reprise à six heures du soir. Un membr
      ...
      jusqu'à l'ombre du soupçon. M. le Président. Messieurs, l'Assemblée est satisfaite de vos explications, elle vous accorde les honneurs de la séance. (La séance est suspendue à trois heures du matin.)
    • Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

      page 611 - 618
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 22 août 1792 , au malin. Suite de la séance permanente. présidence de m. delacroix, président. La séance est reprise à dix heures. M. Romme , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux des séances précédentes. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Le contre-amiral Dugerle, destiné à commander Vescadre de Brest, se présente à la barre et prête le serment d
      ...
      vieillesse pour l'envoyer défendre la patrie. » Les applaudissements réitérés des représentants du peuple font couler les larmes de ce vieillard. Les chasseurs achèvent de défiler et sortent accompagnés des plus vifs applaudissements. Le public des tribunes crie : Vivent les défenseurs de la patrie ! Les chasseurs répondent : Vive l'égalité, vive la liberté ! (La séance est suspendue à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 22 août 1792 , au malin. Suite de la séance permanente. présidence de m. delacroix, président. La séance est reprise à dix heures. M. Romme , secrétaire, donne
      ...
      nés des plus vifs applaudissements. Le public des tribunes crie : Vivent les défenseurs de la patrie ! Les chasseurs répondent : Vive l'égalité, vive la liberté ! (La séance est suspendue à 4 heures.)
    • Séance du dimanche 12 août 1792

      Séance du dimanche 12 août 1792

      page 63 - 85
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 12 août 1792 . Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. TARDIVEAU, GENSONNÉ ET MERLET, présidents. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU, ex-président. La séance est reprise à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'un extrait du procès-verbal des séances du conseil général du département de la Marne, portant adhésion aux décr
      ...
      uer des hommes libres, ils renouvellent encore une fois des attentats dont le déshonneur rejaillit sur la patrie entière, la publicité de leurs crimes secrets les livrera à l'animadver-sion générale, et fera soulever contre eux tous les citoyens, comme on se soulève contre des bêtes féroces. Je vous salue, Messieurs, bien cordialement. Signé: BLANCGILLY, député du département des Bouches-du-Rhône.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 12 août 1792 . Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. TARDIVEAU, GENSONNÉ ET MERLET, présidents. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU, ex-président.
      ...
      et fera soulever contre eux tous les citoyens, comme on se soulève contre des bêtes féroces. Je vous salue, Messieurs, bien cordialement. Signé: BLANCGILLY, député du département des Bouches-du-Rhône.
    • Séance du mercredi 22 août 1792, au soir

      Séance du mercredi 22 août 1792, au soir

      page 618 - 633
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 22 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. français (de nantes), ex-président. La séance est reprise à six heures du soir. M. Pierry donne lecture des deux lettres suii vantes : 1° Lettre du conseil général du district de Poi- tiers, qui adhère aux sages mesures prises par l'Assemblée dans la journée du 10 août et envoie son ser
      ...
      lli et Nobili-Savelli. Art. 4. « Le pouvoir exécutif donnera les ordres nécessaires pour le prompt rétablissement des murs de l'Ile-Rousse; les frais en seront avancés par le Trésor public,, sauf son recours contre les auteurs, fauteurs et instigateurs delà démolition desdits murs. » (L'Assemblée décrète l'urgence, puis adopte le projet de décret.) (La séance est suspendue à onze heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 22 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. présidence de m. français (de nantes), ex-président. La séance est reprise à six heures du soir. M. Pier
      ...
      recours contre les auteurs, fauteurs et instigateurs delà démolition desdits murs. » (L'Assemblée décrète l'urgence, puis adopte le projet de décret.) (La séance est suspendue à onze heures et demie.)
  • Tome 49 : Du 26 août au 15 septembre 1792 10 résultats
    • Séance du dimanche 26 août 1792

      Séance du dimanche 26 août 1792

      page 1 - 21
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 26 août 1792 . Suite de la séance 'permanente. PRÉSIDENCE DE MM. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.Grossuin, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 23 août 1792, au soir. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture de la notice des adresses des corps administratifs, des
      ...
      ntes lois, auxquelles il n’est dérogé que pour l’exécution des dispositions ci-dessus. Art. 4. « Le présent décret ne sera envoyé qu’aux départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Basses-Alpes, formant l’ancienne consistance du pays de Provence. » (L’Assemblée décrète qu’elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret.) (La séance estlevée à une heure du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 26 août 1792 . Suite de la séance 'permanente. PRÉSIDENCE DE MM. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.Grossuin, secrétaire, don
      ...
      formant l’ancienne consistance du pays de Provence. » (L’Assemblée décrète qu’elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret.) (La séance estlevée à une heure du matin.)
    • Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 22 - 35
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 27 août 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président La séance est reprise à dix heures du matin. M. Romme, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 21 août 1792, au matin. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) M. Bouvenot fait lecture d’une adresse du conseil général de la commune de Besançon, par la
      ...
      sion actuellement existante, sur le zèle et les lumières des députés qui la composent, enfin, sur l’inconvénient qu’il y aurait à les remplacer par des membres nouveaux , moins au courant des grands événements qui sont l’objet de ses importants travaux. (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Brissot de Warville.) (La séance est suspendue à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 27 août 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président La séance est reprise à dix heures du matin. M. Romme, secrétaire,
      ...
      vénements qui sont l’objet de ses importants travaux. (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Brissot de Warville.) (La séance est suspendue à trois heures et demie.)
    • Séance du jeudi 6 septembre 1792, au soir

      Séance du jeudi 6 septembre 1792, au soir

      page 411 - 421
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Jeudi 6 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE de M. DELACROIX, ancien président. La séance est reprise à six heures du soir. Une députation de la municipalité de Marne est admise à la barre. M. Linguet, maire de cette commune, s’exprime ainsi : Le tiers des bras et tous les cœurs de notre commune, voilà l’offrande que nous sommes chargé
      ...
      M. Rovère, deux couverts d’argent ; 3° MM. les secrétaires commis du bureau des renvois offrent, pour les frais de la guerre et pour leur soumission volontaire du mois d’août, 35 livres en assignats. (L’Assemblée accepte ces offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) La séance est suspendue à minuit.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Jeudi 6 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE de M. DELACROIX, ancien président. La séance est reprise à six heures du soir. Une députatio
      ...
      (L’Assemblée accepte ces offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) La séance est suspendue à minuit.
    • Séance du lundi 27 août 1792, au soir

      Séance du lundi 27 août 1792, au soir

      page 35 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Lundi 27 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, vice-président. La séance est reprise à six heures et demie du soir. Le. sieur Jean-Baptiste Lapoule est admis à la barre. Il réclame les biens autrefois ravis à son père, sous prétexte de religion et se plaint de la négligence de ceux que la loi a chargés de la resti
      ...
      observe que trois municipalités du district de Saint-Dié, département des Vosges, ont soumissionné plusieurs biens nationaux; leurs soumissions sont déposées au comité de l’extraordinaire des finances avec le travail de M. Amelot ; il demande que ce comité soit chargé de faire son rapport sur cet objet dans deux jours. (L’Assemblée décrète cette proposition.) La séance est suspendue à onze heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Lundi 27 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, vice-président. La séance est reprise à six heures et demie du soir.
      ...
      avec le travail de M. Amelot ; il demande que ce comité soit chargé de faire son rapport sur cet objet dans deux jours. (L’Assemblée décrète cette proposition.) La séance est suspendue à onze heures.
    • Séance du vendredi 14 septembre 1792, au matin

      Séance du vendredi 14 septembre 1792, au matin

      page 627 - 645
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 14 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M. Fillassier, secrétaire, donne lecture des lettres adresses et pétitions suivantes : (1) Voy ice-dessus,.même séance, page 618, I’admis Dorter A Clt°-yenS élus Pdr sections pour porter les rtepeches na
      ...
      c respect, Monsieur le Président, votre très humble et très obéissant serviteur. « Signé : SERVAN. » (L’Assemblée renvoie la lettre à la commission extraordinaire.) M. le Président donne connaissance à l’Assemblée du résultat du scrutin public pour la nomination d’un secrétaire. M. Louvet, ayant obtenu la majorité des suffrages exprimés, est proclamé secrétaire. La séance est suspendue à 4 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 14 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.
      ...
      à l’Assemblée du résultat du scrutin public pour la nomination d’un secrétaire. M. Louvet, ayant obtenu la majorité des suffrages exprimés, est proclamé secrétaire. La séance est suspendue à 4 heures.
    • Séance du vendredi 14 septembre 1792, au soir

      Séance du vendredi 14 septembre 1792, au soir

      page 645 - 664
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 14 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. CAMBON, vice-président La séance est reprise à six heures du soir. M. Louvet, secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de M. Turban, qui demande l’expédition d’un décret rendu dans la séance du mercredi 12 septembre 1792, à la suite d’une offrande qu’il avait fai
      ...
      ur le seizième, revenant à leur commune, sur le produit des domaines nationaux, pour subvenir aux dépenses et entretien de ces volontaires. M. le Président répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. (L’Assemblée renvoie la demande au comité de 1 extraordinaire des finances, pour en faire son rapport à la séance du lendemain.) La séance est suspendue à dix heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Vendredi 14 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. CAMBON, vice-président La séance est reprise à six heures du soir. M. Louvet, secr
      ...
      s honneurs de la séance. (L’Assemblée renvoie la demande au comité de 1 extraordinaire des finances, pour en faire son rapport à la séance du lendemain.) La séance est suspendue à dix heures et demie.
    • Séance du mardi 28 août 1792, au matin

      Séance du mardi 28 août 1792, au matin

      page 51 - 70
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mardi 28 août 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin* Une députation de citoyens employés à la distribution des lettres de la petite poste de Paris est admise à la barre. L'orateur de la députation réclame, au nom de ses camarades, une augmentation d’appointe- ûents, en motiv
      ...
      mois. Si l’on réfléchit s*ir la fuite du maire de Givet et la trahison dont cette ville était le foyer, l’on doit frémir sur les dangers que la France a encourus. 11 importe donc essentiellement de porter un regard sévère sur la position des magasins destinés à l’approvisionnement des armées, et de se mettre en sûreté, soit en changeant les lieux de dépôts, soit en changeant les chefs des vivres.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mardi 28 août 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin* Une députation de cito
      ...
      orter un regard sévère sur la position des magasins destinés à l’approvisionnement des armées, et de se mettre en sûreté, soit en changeant les lieux de dépôts, soit en changeant les chefs des vivres.
    • Séance du samedi 15 septembre 1792, au matin

      Séance du samedi 15 septembre 1792, au matin

      page 664 - 683
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 15 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président La séance est reprise à dix heures du matin. M. Fillassier, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 14 septembre 1792 au matin. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) M. Lequinio, secrétaire, donne lecture du pro-ces-verbal
      ...
      salle dans l’édifice national des Tuileries pour y recevoir les députés à la Convention nationale pendant la vérification de leurs pouvoirs. Art. 3. « La législature cessera ses fonctions au moment où la Convention nationale lui aura fait connaître qu’elle est constituée. » (L’Assemblée décrète l’urgence, puis adopte le projet de décret.) La séance est suspendue à quatre heures. FIN DU TOME XL1X.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 15 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président La séance est reprise à dix heures du mat
      ...
      ù la Convention nationale lui aura fait connaître qu’elle est constituée. » (L’Assemblée décrète l’urgence, puis adopte le projet de décret.) La séance est suspendue à quatre heures. FIN DU TOME XL1X.
    • Séance du mardi 28 août 1792, au soir

      Séance du mardi 28 août 1792, au soir

      page 70 - 81
      ASSEMBLÉE NATIONALE LEGISLATIVE. Mardi 28 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, viçe-prèsident. La séance est reprise à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du 26 août 1792, au matin. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) M. Choudieu, secrétaire, annonce les dons patriotiques suivants ; 1° M. P
      ...
      ion du jugement par la sortie des prisonniers qui étaient détenus à Montélimar. Tels sont, Messieurs, les faits dont j’ai dû vous rendre compte pour obéir à votre décret, et pour rendre à la vérité l’hommage qui lui est dû dans tous les temps : j’ose me flatter que vous y trouverez la preuve de mon dévouement entier à mes devoirs, et de ma ferme volonté de maintenir la loi et de la faire exécuter.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LEGISLATIVE. Mardi 28 août 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, viçe-prèsident. La séance est reprise à six heures du soir. Un de MM
      ...
      hommage qui lui est dû dans tous les temps : j’ose me flatter que vous y trouverez la preuve de mon dévouement entier à mes devoirs, et de ma ferme volonté de maintenir la loi et de la faire exécuter.
    • Séance du mercredi 21 août 1792, au matin

      Séance du mercredi 21 août 1792, au matin

      page 81 - 96
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 21 août 1792 , au matin. Suite de la séance ‘permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M. Romme, secrétaire, donne lecture du pro-ces-verbal de la séance du 27 août 1792/au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Des professeurs et élèves du collège du Cardinal-Lemome sont admis à la barre. Ils prés
      ...
      administrateurs du district d’LJstaritx et du conseil général de Bayonne ; 16° Du conseil général de la commune de Saint-Laon-le-ühàlel. 17° Des administrateurs du district de Dôle, département du Jura ; 18° Du district de Lectoure ; 19° Des corps constitués de la ville de Senlis ; (L’Assemblée décrète la mention honorable de ces diverses adresses.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mercredi 21 août 1792 , au matin. Suite de la séance ‘permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M. Romme, secrétai
      ...
      ra ; 18° Du district de Lectoure ; 19° Des corps constitués de la ville de Senlis ; (L’Assemblée décrète la mention honorable de ces diverses adresses.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
  • Tome 50 : Du 15 au 21 septembre 1792 5 résultats
    • Séance du jeudi 20 septembre 1792, au matin

      Séance du jeudi 20 septembre 1792, au matin

      page 151 - 176
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Jeudi 20 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. CAMBON, président ET FRANÇAIS {DE NANTES), ex-président. PRÉSIDENCE DE M. CAMBON, président. Des pétitionnaires sont admis à la barre. Us réclament une pension de 1,000 livres au profit de Pierre Declozes, sourd et muet de la section du Panthéon français. M. le Président répond aux
      ...
      pour remplir ces objets; savoir : les deux premiers dans les départements de Haute-Loire et de Rhône-et-Loire, et le troisième dans les départements des Haut et Bas-Rhin, les nommant ses commissaires adjoints à cet effet, le tout gratuitement, conformément au désir qu'ont témoigné MM. Lagrevol, Laurent et Ruddler. »> (L'Assemblée adopte le projet de décret.) La séance est suspendue à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Jeudi 20 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. CAMBON, président ET FRANÇAIS {DE NANTES), ex-président. PRÉSIDENCE DE M. CAMBON, p
      ...
      adjoints à cet effet, le tout gratuitement, conformément au désir qu'ont témoigné MM. Lagrevol, Laurent et Ruddler. »> (L'Assemblée adopte le projet de décret.) La séance est suspendue à trois heures.
    • Séance du jeudi 20 septembre 1792, au soir

      Séance du jeudi 20 septembre 1792, au soir

      page 177 - 199
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Jeudi 20 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. THURIOT, vice-président ET FRANÇAIS (DE NANTES), ex -président. PRÉSIDENCE DE M. THURIOT, vice-président. M. Louvet , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. Delmas, commissaire de l'Assemblée nationale à Varmée du Nord, dans laquelle il rend compte de l'état de cette partie de
      ...
      ne possession d'état commencée avant l'existence des enfants légitimes. Art. 14. « L'enfant naturel d'une fille ou femme publique, ou notoirement prostituée, ne pouvant avoir de père certain, l'enfant ni sa mère n'ont aucune action pour faire constater la paternité ; la possession d état et la reconnaissance même du père prétendu est nulle ; elle ne peut lui être opposée ni produire aucun effet. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Jeudi 20 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. THURIOT, vice-président ET FRANÇAIS (DE NANTES), ex -président. PRÉSIDENCE DE M. THU
      ...
      ni sa mère n'ont aucune action pour faire constater la paternité ; la possession d état et la reconnaissance même du père prétendu est nulle ; elle ne peut lui être opposée ni produire aucun effet. »
    • Séance du dimanche 16 septembre 1792, au matin

      Séance du dimanche 16 septembre 1792, au matin

      page 29 - 52
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 16 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. M. Lejosne , secrétaire, donne lecture des adresses, lettres et pétitions suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Indre, qui annoncent qu'ils ont repris leurs fonctions. « Nous apprendrons, disent-ils, à nos ennemis,
      ...
      é desdits objets sera imprimé, et il en sera fait tous les ans un réco-lement par des préposés du pouvoir exécutif sous la surveillance des commissaires de l'Assemblée nationale. » (L'Assemblée décrète l'urgence, puis adopte le projet de décret.) La séance est suspendue à quatre.heures. (1) Voy. ci-dessus, séance du 15 soplembre 1792 au soir, page 16, la motion présentée par M. Reboul à cet égara.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 16 septembre 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. M. Lejosne , secrétaire, donne lecture
      ...
      e l'urgence, puis adopte le projet de décret.) La séance est suspendue à quatre.heures. (1) Voy. ci-dessus, séance du 15 soplembre 1792 au soir, page 16, la motion présentée par M. Reboul à cet égara.
    • Séance du dimanche 16 septembre 1792, au soir

      Séance du dimanche 16 septembre 1792, au soir

      page 52 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 16 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. CAMBON, président. La séance est reprise à six heures du soir. M. la Poipe, colonel du 104* régiment d infanterie', se présente à la barre. Après avoir témoigné, au nom des soldats, le plus profond mépris pour lés calomnies répandues contre ce régiment par un habitant de
      ...
      Assemblée nationale vous confie ce signe de ralliement; ces couleurs nationales sont celles sous lesquelles les Français ont conquis la liberté ; l'Assemblée nationale se flatte que vous le rapporterez du champ de la victoire. Vofficier qui les commande. Nous ne le céderons qu'à la mort. ( Vifs applaudissements.) Ils défilent et emportent ce drapeau national. La séance est suspendue à onze heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 16 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. CAMBON, président. La séance est reprise à six heures du soir. M. la Poi
      ...
      z du champ de la victoire. Vofficier qui les commande. Nous ne le céderons qu'à la mort. ( Vifs applaudissements.) Ils défilent et emportent ce drapeau national. La séance est suspendue à onze heures.
    • Séance du lundi 17 septembre 1792, au soir

      Séance du lundi 17 septembre 1792, au soir

      page 87 - 106
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 17 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, ex-président. La séance est reprise à six heures du soir. M. Tartanac , secrétaire, donne lecture des adresses d'adhésion aux décrets de F Assemblée : - 1° des membres composant la nouvelle administration du département de la Haute-Marne ; 2° de l'Assemblée é
      ...
      ettre d'un secrétaire, qui désire garder Vanonyme, commis dans l'un des comités près V Assemblée, gui, après avoir payé son don patriotique et ses impositions, offre de plus un assignat de 50 livres pour aider à l'armement d'un soldat de la liberté. (L'Assemblée ordonne la mention honorable de l'offrande, qu'elle accepte avec les plus vifs applaudissements.) La séance est suspendue à onze heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 17 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DUBAYET, ex-président. La séance est reprise à six heures du soir. M
      ...
      our aider à l'armement d'un soldat de la liberté. (L'Assemblée ordonne la mention honorable de l'offrande, qu'elle accepte avec les plus vifs applaudissements.) La séance est suspendue à onze heures.)
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 affichant 10 sur 13 résultats tout afficher
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 128 - 145
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 24 septembre 1792. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Camus, garde général des archives nationales et secrétaire, fait lecture des procès-verbaux du corps électoral du
      ...
      perturbateurs stipendiés, pour délivrer Paris de ses agitateurs, enfin pour rendre le peuple bien intentionné àFexercice de sa volonté propre et pure, et lui faire goûter les vrais avantages d’une association d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      sociation d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du jeudi 27 septembre 1792, au soir

      Séance du jeudi 27 septembre 1792, au soir

      page 181 - 187
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures du soir. Un secrétaire donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Seruan, ministre de la guerre, par laquelle il rend compte de l’état des armées françaises; elle est ainsi conçue (1) : « Paris, le 27 septembre 1792 , l’an Ier de la République. « Mo
      ...
      pas être connu, donne 10 livres pour les veuves Le citoyen Vènard, 320 livres et une boîte d’or; Le citoyen Ecalard, sa croix de Saint-Louis; Le citoyen Bouillon, une croix de Saint-Louis et une de Saint-Hubert, enrichie de pierreries. (La Convention accepte ces offrandes et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à minuit.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures du soir. Un secrétaire donne lecture des lettres suivante
      ...
      int-Hubert, enrichie de pierreries. (La Convention accepte ces offrandes et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à minuit.)
    • Séance du vendredi 28 septembre 1792

      Séance du vendredi 28 septembre 1792

      page 187 - 209
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 28 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE ET DE CONDORCET, vice-président. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 27 septembre 1792 au soir, dont la rédaction est adoptée. Gossuin. Je viens de recevoir une lettre qui m’annonce qu’on bombar
      ...
      nsi qu’il suit, et d’après la gravité des infractions: 1° exclus des tribunes par leurs inspecteurs ; 2° mis en prison pour vingt-quatre heures sur l’ordre du Président ou des commis-saires-inspecteurs de la salle; 3° condamnés depuis trois jours jusqu’à un mois de détention’ par 1 Assemblée. ’ Tous les articles du règlement étant obligatoires, il est du devoir de chacun d’en réclamer l'exécution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 28 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE ET DE CONDORCET, vice-président. PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures d
      ...
      s de la salle; 3° condamnés depuis trois jours jusqu’à un mois de détention’ par 1 Assemblée. ’ Tous les articles du règlement étant obligatoires, il est du devoir de chacun d’en réclamer l'exécution.
    • Séance du dimanche 30 septembre 1792

      Séance du dimanche 30 septembre 1792

      page 233 - 258
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Chasset, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 29 septembre; la rédaction en est adoptée. Rabaut de Saint-Etienne donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Adresse des Amis de la liberté et de l'égalité d
      ...
      répond à ces citoyens et leur accorde les honneurs de la séance. (La Convention renvoie leur demande au comité de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures.) (*) Plusieurs chiffres de ce tableau ne concordent pas entre eux. Nous sommes obligés, — n’ayant aucun moyen de contrôle, — de les reproduire tels qu’ils figurent dans le rapport de Defermon, imprime en 1792, par l’Imprimerie nationale.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 30 septembre 1792 . PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Chasset, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      ne concordent pas entre eux. Nous sommes obligés, — n’ayant aucun moyen de contrôle, — de les reproduire tels qu’ils figurent dans le rapport de Defermon, imprime en 1792, par l’Imprimerie nationale.
    • Séance du lundi 1 octobre 1792

      Séance du lundi 1 octobre 1792

      page 259 - 274
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 30 septembre et, sur quelques observations relatives à l’inexactitude de la rédaction de certaines propositions, fait sentir la nécessité d’exécuter le décret qui ordonne
      ...
      our fournir aux dépenses que cette division des armées nécessitera. » Le citoyen Jean-Pierre Banal, commissaire des guerres, donne, pour les frais de la guerre de la liberté et de l’égalité, sa croix de Saint-Louis. (La Convention nationale décrète qu’il sera fait mention honorable de ce don au procès-verbal et qu’extrait en sera envoyé au donateur.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE Séance du lundi 1er octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE PÉTION DE VILLENEUVE. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      de Saint-Louis. (La Convention nationale décrète qu’il sera fait mention honorable de ce don au procès-verbal et qu’extrait en sera envoyé au donateur.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du vendredi 5 octobre 1792

      Séance du vendredi 5 octobre 1792

      page 334 - 360
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 octobre 1792 . Présidence de Delacroix, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Yonne, qui envoient extrait du procès-verbal de leur séance du 23 septembre, relatif à la promulgation des décrets de la Convention,
      ...
      de la guerre peut en avoir fait une destination particulière; que, d’ailleurs, les décrets rendus sur la formation de la gendarmerie, obligent ceux qui la composent à se monter à leurs frais, au moyen de la paye et des masses qui leur sont accordées. (La Convention nationale décrète le renvoi de la demande du colonel Verrières au ministre de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 octobre 1792 . Présidence de Delacroix, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et péti
      ...
      de la paye et des masses qui leur sont accordées. (La Convention nationale décrète le renvoi de la demande du colonel Verrières au ministre de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du mardi 9 octobre 1792, au matin

      Séance du mardi 9 octobre 1792, au matin

      page 405 - 427
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 9 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture d’un certain nombre d’adresses de départements, de communes et de citoyens amis de la liberté et de l’égalité, qui, toutes, portent adhésion entière au décret par lequel la Convention nationale a aboli la royauté et co
      ...
      maréchal, qu’approuver le parti que vous avez pris de renvoyer sur les derrières les hommes non armés. Ce n’est qu’en prenant ce parti que nous pouvons assurer nos subsistances; mais je penserais, Monsieur le maréchal, que si un bataillon vous arrivait avec deux ou trois fusils, vous pourriez conserver les hommes qui en seraient porteurs, et renvoyer le reste sur les derrières. Signé : J. Servan.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 9 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture d’un certain nombr
      ...
      nsieur le maréchal, que si un bataillon vous arrivait avec deux ou trois fusils, vous pourriez conserver les hommes qui en seraient porteurs, et renvoyer le reste sur les derrières. Signé : J. Servan.
    • Séance du jeudi 11 octobre 1792

      Séance du jeudi 11 octobre 1792

      page 449 - 462
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésion aux décrets de la Convention nationale, notamment à celui de l’abolition de la royauté. Les administrateurs, les communes et les citoyens qui les envoient, annon- l°!ie ?ue 1(Fr Publication a causée
      ...
      (La Convention nationale décrète cette proposition.) Gossuin. Je demande également qu’il soit accordé à cette ville une indemnité de 5 millions. Un membre observe que le comité des finances doit présenter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésio
      ...
      nter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du vendredi 21 septembre 1792, au matin

      Séance du vendredi 21 septembre 1792, au matin

      page 67 - 74
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 septembre 1792 , au matin tenue d'abord au château des Tuileries, puis à la salle du Manège, lieu ordinaire des séances de l'Assemblée législative. PRÉSIDENCE DE PÉTION, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Tallien, secrétaire provisoire comme l’un des plus jeunes d’âge, lit le procès-verbal du jeudi, 20 septembre 1792, au soir. (L’Asse
      ...
      mpression du discours prononcé au bâtiment national des Tuileries par l’orateur des citoyens qui composaient l’Assemblée nationale législative et celle de la réponse du Président de la Convention nationale, d’en ordonner l’insertion au procès-verbal et l’envoi aux départements. (L’Assemblée adopte la proposition de Thuriot et s’ajourne à sept heures du soir.) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 septembre 1792 , au matin tenue d'abord au château des Tuileries, puis à la salle du Manège, lieu ordinaire des séances de l'Assemblée législative. PRÉSIDENC
      ...
      onale, d’en ordonner l’insertion au procès-verbal et l’envoi aux départements. (L’Assemblée adopte la proposition de Thuriot et s’ajourne à sept heures du soir.) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du mardi 23 octobre 1792

      Séance du mardi 23 octobre 1792

      page 628 - 637
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 23 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, rprésident. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 21 octobre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Buzot, secrétaire, donne lecture d’un grand nombre d’adresses, qui toutes respirent le plus pur patriotisme et contiennent l’adhési
      ...
      ce. Citoyens, c’est avec ces deux sentiments que la Convention nationale examinera vos réclamations, et qu’elle y fera droit si elles sont fondées. Elle vous invite à sa séance. » (Applaudissements.) (La Convention nationale décrète que les membres qui composaient la commission du camp, sont chargés d’examiner la pétition des ouvriers et d’en faire le rapport.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 23 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, rprésident. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      (La Convention nationale décrète que les membres qui composaient la commission du camp, sont chargés d’examiner la pétition des ouvriers et d’en faire le rapport.) (La séance est levée à cinq heures.)
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 affichant 10 sur 18 résultats tout afficher
    • Séance du samedi 3 novembre 1792

      Séance du samedi 3 novembre 1792

      page 123 - 136
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 3 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 2 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Grégoire ,secrétaire, lit l'analyse de différentes adresses, lettres et pétitions envoyées à la Convention, dans l'or
      ...
      commissaires de la Convention nationale avaient fait maréchal de camp ; cet officier, qui s'était distingué pendant le Dombardement, mérite ce grade de maréchal de camp, et je vous prie de vouloir bien lui envoyer le brevet. Avant de quitter Lannoy, j'ai eu le plaisir de travailler à y replanter l'arbre de la liberté. (Applaudissements.) « Signé : Labourdonnaie. » (La séance est levée à 4 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 3 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      n lui envoyer le brevet. Avant de quitter Lannoy, j'ai eu le plaisir de travailler à y replanter l'arbre de la liberté. (Applaudissements.) « Signé : Labourdonnaie. » (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du dimanche 4 novembre 1792

      Séance du dimanche 4 novembre 1792

      page 136 - 150
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 4 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à onze heures du matin. Grégoire , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions envoyées à l'Assemblée : 1° Adresse des citoyens de Cherbourg, relative à une infraction à la discipline, faite par les sol- dats du 1er bataillon du 31* régiment d'infanterie,
      ...
      e, donne lecture d'une lettre de l'Anglais William Rickert, qui offre de consacrer au soutien de la liberté française les connaissances qu'il a acquises dans la marine et demande d'être admis au nombre de ses concitoyens. (La Convention renvoie la pétition au comité de marine, qui sera tenu de rendre compte de cette pétition et, de plusieurs autres semblables.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 4 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à onze heures du matin. Grégoire , secrétaire, donne lecture des lettres,
      ...
      e de ses concitoyens. (La Convention renvoie la pétition au comité de marine, qui sera tenu de rendre compte de cette pétition et, de plusieurs autres semblables.) (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du lundi 5 novembre 1792

      Séance du lundi 5 novembre 1792

      page 151 - 198
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du dimanche 4 novembre 1792. (La Convention en adopte là rédaction.) Un membre, au nom du comité des décrets, propose de porter à 1,800 livres le traitement du secrétaire-commis chargé
      ...
      ? Qu'importe la source d'où elie découle, et les motifs qui l'ont inspirée? Ne nous passionnons que pour le bien, élevons-nous à la hauteur de l'auguste mission dont nous sommes honorés. La nation attend de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 5 novembre 1792 . présidence de hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean Debry , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      end de nous son bonheur; ne fatignonspas plus longtemps son impatience. L'Europe vous contemple, la postérité vous jugera. Je demande donc que nous nous occupions des grands intérêts de la République.
    • Séance du jeudi 8 novembre 1792

      Séance du jeudi 8 novembre 1792

      page 297 - 318
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 8 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre de Monge, ministre de la marine, pour notifier l'envoi des dépêches du contre-amiral Truguet, concernant la trahison commise à Oneille envers des officiers et soldats français envoyés dans un canot par
      ...
      que la rigueur des délais fixés par l'article 15 de la loi du 27 novembre 1790 puisse lui être appliquée. Art. 2, « Le sieur Joseph Broqua, ancien volontaire sur la frégate la Cêrès, pourra se faire inscrire sur la liste des remplacements au rang des volontaires sur les vaisseaux de l'Etat, et le temps depuis qu'il a cessé de servir jusqu'à son replacement lui sera compté comme temps de service. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 8 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d
      ...
      nscrire sur la liste des remplacements au rang des volontaires sur les vaisseaux de l'Etat, et le temps depuis qu'il a cessé de servir jusqu'à son replacement lui sera compté comme temps de service. »
    • Séance du samedi 27 octobre 1792

      Séance du samedi 27 octobre 1792

      page 2 - 19
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 27 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 26 octobre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Kersaint ,secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1 ° Lettres et pièces envoyées par le procureur général
      ...
      it évidemment nul; 3° que cet acte ne devrait pas porter le nom de décret, mais de déclaration de plusieurs citoyens, membres de la Convention nationale, et qu'il devrait être signé d'eux; et enfin qu'il ne devrait être inséré dans les registres de la Convention que comme un dépôt apporté par les déclarants. Telle est mon opinion. Qu'on me prouve qu'elle est erronée et je suis prêt à l'abandonner.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 27 octobre 1792 . présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais ,secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      'il ne devrait être inséré dans les registres de la Convention que comme un dépôt apporté par les déclarants. Telle est mon opinion. Qu'on me prouve qu'elle est erronée et je suis prêt à l'abandonner.
    • Séance du mardi 13 novembre 1792

      Séance du mardi 13 novembre 1792

      page 376 - 401
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 13 novembre 1792 . présidence de m. hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Barberoux , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Roland, ministre de l'intérieur, qui écrit à l'Assemblée, relativement à la gratification de 1,500 livres accordée dans chaque département à la gendarmerie nationale par l'ar
      ...
      la paix de l'humanité. Je conclus que la destitution du ci-devant roi, prononcée de droit et de fait, dans le décret qui abolit la royauté, est, quant à ses délits antérieurs, son jugement définitif; et que, par mesure de police nationale, il doit être détenu jusqu'à l'époque où le Corps législatif, qui a la haute police de l'Empire, déclarera que sa détention n'importe plus a la sûreté de 1 Etat.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 13 novembre 1792 . présidence de m. hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Barberoux , secrétaire, donne lecture des lettres
      ...
      et que, par mesure de police nationale, il doit être détenu jusqu'à l'époque où le Corps législatif, qui a la haute police de l'Empire, déclarera que sa détention n'importe plus a la sûreté de 1 Etat.
    • Séance du mercredi 14 novembre 1792

      Séance du mercredi 14 novembre 1792

      page 401 - 411
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 14 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Gensonné , secrétaire fait lecture des lettres, dont l'extrait suit : 1° Lettre de Pache, ministre de la guerre, qui annonce à la Convention que la contribution, imposée sur l'évêque de Spire montant à la somme de 300,000 livres, a été déposée à la
      ...
      les esprits et tous les cœurs. Votre décret, honorable pour nous, législateurs, et pour les Francfortois, sera traduit en allemand et sera bientôt lu dans toutes les villes de l'Allemagne avec attendrissement et reconnaissance; il en ouvrira toutes les portes à nos armées, aussitôt qu'elles y porteront l'étendard de la liberté. Certifié conforme à l'original, le 15 novembre 1792. Signé : Beauueu.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 14 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Gensonné , secrétaire fait lecture des lettres, d
      ...
      rissement et reconnaissance; il en ouvrira toutes les portes à nos armées, aussitôt qu'elles y porteront l'étendard de la liberté. Certifié conforme à l'original, le 15 novembre 1792. Signé : Beauueu.
    • Séance du vendredi 16 novembre 1792

      Séance du vendredi 16 novembre 1792

      page 429 - 450
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 16 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un ex-secrétaire, en l'absence des secrétaires, donne lecture d'une lettre de François (de Neuf-château), juge de paix du canton de Vicherey (Vosges), qui fait passer à la Convention une adresse de plusieurs citoyens de Mannheim ; ces | pièces sont ainsi conçue
      ...
      era sera puni de mort. « Art. VIII. Les municipalités des chefs-lieux de cantons pourront établir des marchés publics, pour faciliter ceux qui voudront ne pas aller aux endroits éloignés d'eux. « Art. IX. Les officiers municipaux des frontières et des marchés aux grains, sont autorisés à requérir la force publique, pour l'exécution du présent décret, toutes les fois qu'il le jugeront convenable. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 16 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un ex-secrétaire, en l'absence des secrétaires, donne lecture
      ...
      IX. Les officiers municipaux des frontières et des marchés aux grains, sont autorisés à requérir la force publique, pour l'exécution du présent décret, toutes les fois qu'il le jugeront convenable. »
    • Séance du lundi 19 novembre 1792

      Séance du lundi 19 novembre 1792

      page 470 - 485
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 15 novembre 1792, au soir. (La Convention en adopte la rédaction.) . Le même secrétaire donne lecture du prOcès-verbal de la séance du vendredi 16 novembre 1792. (La Convention en. adopte la
      ...
      n de venir m'attaquer, quelque nombreuses que soient les forces qu'il a vis-à-vis de moi ; il faudrait qu'il pénétrât par un pays difficile, et il vient d'en reconnaître les inconvénients. Je désire vivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 19 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      ivement vous voir, et vous assurer de la tendre amitié aue j'aurai toute ma vie pour vous, mon cher collègue. « Le citoyen général d'armée, « Signé : CUSTINE. » Pour copies conformes, Signé : CUSTINE.
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).