Résultats trouvés dans le Tome 35

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-103 hits on 1791-111 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
4 sections trouvées
Tri par date d'édition croissante

Séance du vendredi 20 novembre 1791

- search term matches: (5)

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 248
Locuteur: Lemontey
1° Lettre de M. Tissot, procureur de la commune d'Avignon, contenant une demande de secours pour les habitants d'Avignon qui se trouvent ruinés par suite des troubles survenus dans ce... 1° Lettre de M. Tissot, procureur de la commune d'Avignon, contenant une demande de secours pour les habitants d'Avignon qui se trouvent ruinés par suite des troubles survenus dans cette contrée.
Locuteur: Rougier-La-Bergerie
... à reproduire les amendements au projet de décret au comité de législation sur les prêtres non asserme... présente diverses observations qui tendent à reproduire les amendements au projet de décret au comité de législation sur les prêtres non assermentés, amendements qui ont été rejetés hier.
Locuteur: Roux-Fasillac
...serait arrêté dès les premiers pas dans la carrière que vous l'avez chargé de parcourir, si vous n'adoptiez pas le projet de décret qu il m'a chargé d avoir l'honne...
...conçu en un seul article, et il suffira de l'énoncer pour vous en faire sentir l'importance. Voici le projet de décret :
...u comité d'instruction publique. Messieurs, votre comité d'instruction publique serait arrêté dès les premiers pas dans la carrière que vous l'avez chargé de parcourir, si vous n'adoptiez pas le projet de décret qu il m'a chargé d avoir l'honneur ae vous présenter. Ce décret est conçu en un seul article, et il suffira de l'énoncer pour vous en faire sentir l'importance. Voici le projet de décret :
Locuteur: Delacroix
J'appuie la motion du préopinant, mais je propose p...
...cun cas, les comités ne puissent rendre de décision à moins aue l'Assemblée ne l'a...
J'appuie la motion du préopinant, mais je propose par amendement que, dans aucun cas, les comités ne puissent rendre de décision à moins aue l'Assemblée ne l'ait ordonné
Locuteur: Delacroix
expressément. Voici la rédaction que je propose: « L'Assemblée...
...aires, sans pouvoir en aucun cas rendre de décision. »
expressément. Voici la rédaction que je propose: « L'Assemblée autorise les différents comités à correspondre, dès ce moment, avec tous les co...
...lissements publics, pour se procurer les éclaircissements qui leur seront nécessaires, sans pouvoir en aucun cas rendre de décision. »
Locuteur: Jahan
(L'Assemblée adopte la proposition de M. Delacroix, sauf rédaction.) (L'Assemblée adopte la proposition de M. Delacroix, sauf rédaction.)
Locuteur: Jahan
Suit la teneur de ce décret tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal : Suit la teneur de ce décret tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal :
Locuteur: Le Président
Les députés nommés par le département de la Corse viennent d'arriver et demandent que l'Assemblée charge le comité de division de vérifier leurs pouvoirs. Les députés nommés par le département de la Corse viennent d'arriver et demandent que l'Assemblée charge le comité de division de vérifier leurs pouvoirs.
Locuteur: Lemontey
2° Lettre de M. Vindsor, par laquelle il prie l'Asse...
...ge qu'il lui fait d'un tableau en grand de la déclaration des droits; cette lettre es...
2° Lettre de M. Vindsor, par laquelle il prie l'Assemblée d'agréer l'hommage qu'il lui fait d'un tableau en grand de la déclaration des droits; cette lettre est ainsi conçue.
Locuteur: Lemontey
...Assemblée accepte l'hommage, en décrète la mention honorable au procès-verbal et accorde les honneurs de la séance à M. Vindsor qui avait été admis à la barre. (.Applaudissements.) (L'Assemblée accepte l'hommage, en décrète la mention honorable au procès-verbal et accorde les honneurs de la séance à M. Vindsor qui avait été admis à la barre. (.Applaudissements.)
Locuteur: Lemontey
Un membre : J'ai appuyé la demande d'une mention honorable au proc...
...lever ce tableau qui empêche une partie de la salle de voir l'autre. (Rires.)
Un membre : J'ai appuyé la demande d'une mention honorable au procès-verbal, mais je demande que l'on donne des ordres pour faire enlever ce tableau qui empêche une partie de la salle de voir l'autre. (Rires.)
Locuteur: Lemontey
3° Adresse ae félicitations de la municipalité de Montreuil; elle est ainsi conçue : 3° Adresse ae félicitations de la municipalité de Montreuil; elle est ainsi conçue :
Locuteur: Roux-Fasillac
...re directement avec les administrations de département et de district, et les municipalités sur le t... ...tendu son comité d'instruction publique, décrète qu'il est autorisé à correspondre directement avec les administrations de département et de district, et les municipalités sur le territoire desquelles se trouvent les divers établissements consacrés jus-
Locuteur: Roux-Fasillac
...cteurs, administrateurs et dépositaires de tous les monuments qui concernent les a...
...étaillés des bibliothèques, collections de tout genre, bâtiments, biens territoria...
...ent, à l'avancement es sciences, des lettres ou des arts, ainsi qu'avec les directeurs, administrateurs et dépositaires de tous les monuments qui concernent les arts et les sciences, et à leur demander directement et immédiatement tous les re...
...rra avoir besoin pour ses travaux, et particulièrement les catalogues ou états détaillés des bibliothèques, collections de tout genre, bâtiments, biens territoriaux, revenus et autres objets relatifs à l'instruction publique. »
Locuteur: Lagrévol
Je demande que la correspondance demandée par le comité d... Je demande que la correspondance demandée par le comité d'instruction publique soit étendue à tous les autres comités.
Locuteur: Jahan
...é diplomatique : il ne doit point avoir de correspondance. Je demande une exception pour le comité diplomatique : il ne doit point avoir de correspondance.
Locuteur: Jahan
Plusieurs membres : La discussion fermée ! Plusieurs membres : La discussion fermée !
Locuteur: Jahan
(L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
Locuteur: Jahan
...res membres : Non! non! C'est un décret de discipline. D'autres membres : Non! non! C'est un décret de discipline.
Locuteur: Lemontey
...ationale un hommage digne d'elle, c'est la déclaration des droits ae l'homme et du... « J'offre à l'Assemblée nationale un hommage digne d'elle, c'est la déclaration des droits ae l'homme et du citoyen, gravée en grands caractères. Daignez, Monsieur le Président, agréer ce...
Locuteur: Lemontey
...s témoigner nos vœux et les témoignages de sentiment de reconnaissance, de sincérité et de respect que nous vous portons. Nous prions Dieu qu'il vous comble de toutes sortes de satisfactions et de bonheur dans vos travaux, et de fairè transpirer tous vos désirs (Rires...
...eureuse, et qu'il vous donne le courage de vivre, et de surmonter toutes les peines
« Nous croyons devoir vous témoigner nos vœux et les témoignages de sentiment de reconnaissance, de sincérité et de respect que nous vous portons. Nous prions Dieu qu'il vous comble de toutes sortes de satisfactions et de bonheur dans vos travaux, et de fairè transpirer tous vos désirs (Rires.), votre courage, votre Donne volonté dans une félicité heureuse, et qu'il vous donne le courage de vivre, et de surmonter toutes les peines
présidence de m. lacépède, vice-président. présidence de m. lacépède, vice-président.
La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.
Un de MM. les secrétaires donne lecture des p... Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances du samedi 19 novembre au matin et au soir.

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 249
Locuteur: Lemontey
...uprême ne vous favorisera pas moins que la première législature. Soyez persuadés que nous sommes prêts à répandre jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour le maintien de vos décrets. » (Applaudissements.) ... erreurs que plusieurs personnes tentent contre vous. Nous espérons que l'Etre suprême ne vous favorisera pas moins que la première législature. Soyez persuadés que nous sommes prêts à répandre jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour le maintien de vos décrets. » (Applaudissements.)
Locuteur: Gossuin
...e nationale jugera peut-être convenable de s'occuper d'affaires beau coupplus inté...
...era, Messieurs, si vous le trouvez bon, de vous exposer en peu de mots l'objet de ces pétitions. Le comité a pensé qu'il devait les diviser en trois classes : la première, celles à renvoyer au pouvoir exécutif; la seconde, celles à renvoyer aux départements, et la troisième, celles sur lesquelles il n'y...
...enus ; il a proposé sur chacun d'eux un rapport détaillé ; mais comme l'Assemblée nationale jugera peut-être convenable de s'occuper d'affaires beau coupplus intéressantes, votre comité se contentera, Messieurs, si vous le trouvez bon, de vous exposer en peu de mots l'objet de ces pétitions. Le comité a pensé qu'il devait les diviser en trois classes : la première, celles à renvoyer au pouvoir exécutif; la seconde, celles à renvoyer aux départements, et la troisième, celles sur lesquelles il n'y a pas lieu à délibérer
Locuteur: Gossuin
...e Rapporteur donne lecture d'une notice de ces pétitions, et, parmi celles de la première classe, fait mention d'une pla...
...parce qu'ils n'ont point travaillé dans la partie où le ministre les a employés.
M. le Rapporteur donne lecture d'une notice de ces pétitions, et, parmi celles de la première classe, fait mention d'une plainte du sieur Martin contre le ministre des contributions publiques, M. Tarbé, q...
... donné des places à des hommes sans instruction et qui n'y avaient aucun droit, parce qu'ils n'ont point travaillé dans la partie où le ministre les a employés.
Locuteur: Delacroix
...uvoir exécutif. Ce serait le vrai moyen de priver les pétitionnaires d'obtenir gain de cause, puisqu'on les renverrait vers ceux- mêmes que leurs torts particuliers auto... On ne peut renvoyer au pouvoir exécutif des plaintes contre les agents du pouvoir exécutif. Ce serait le vrai moyen de priver les pétitionnaires d'obtenir gain de cause, puisqu'on les renverrait vers ceux- mêmes que leurs torts particuliers autorisent à refuser toute justice.
Locuteur: Delacroix
Un membre : Il faut suivre la hiérarchie des pouvoirs. Souvent les ministres sont accusés des fautes de leurs subalternes. Il peut arriver qu'instruits de quelque imputation pareille, ils répare... Un membre : Il faut suivre la hiérarchie des pouvoirs. Souvent les ministres sont accusés des fautes de leurs subalternes. Il peut arriver qu'instruits de quelque imputation pareille, ils réparent à l'instant ce qu on leur reproche à leur insu. S'ils refusent d'entendre les...
Locuteur: Delacroix
... crois pas non plus qu'il soit possible de renvoyer des pétitions aux directoires de départements. Les pétitionnaires ont suivi la marche qui leur est indiquée par la Constitution, relativement à la hiérarchie des pouvoirs. Un membre : Je ne crois pas non plus qu'il soit possible de renvoyer des pétitions aux directoires de départements. Les pétitionnaires ont suivi la marche qui leur est indiquée par la Constitution, relativement à la hiérarchie des pouvoirs.
Locuteur: Gossuin
...itionnaires, et qu'il soit fait mention de ce renvoi à la marge, ainsi que de sa date, et de l'indication des ministres et corps con... ...es l'Assemblée a décrété qu'il n'y avait pas lieu à délibérer aux différents pétitionnaires, et qu'il soit fait mention de ce renvoi à la marge, ainsi que de sa date, et de l'indication des ministres et corps constitués auxquels les pétitionnaires devront s'adresser.
Locuteur: Gossuin
(L'Assemblée adopte la motion de M. Gossuin.) (L'Assemblée adopte la motion de M. Gossuin.)
Locuteur: Gossuin
...° Pétition au directoire du département de la Haute-Garonne qui demande si les électeurs seront payés, et si la loi du 9 septembre dernier s'étend aux électeurs de 1789. « 2° Pétition au directoire du département de la Haute-Garonne qui demande si les électeurs seront payés, et si la loi du 9 septembre dernier s'étend aux électeurs de 1789.
Locuteur: Gossuin
...s habitués d1 étaler sur les boulevards de Paris, pour se plaindre de l'arrêté de la municipalité qui leur interdit cet usag... « 5° Pétition des marchands habitués d1 étaler sur les boulevards de Paris, pour se plaindre de l'arrêté de la municipalité qui leur interdit cet usage.
Locuteur: Gossuin
...étition du procureur-syndic du district de Tulle qui demande qu'il soit permis au conseil de ce district, de jouir de la quinzaine qui lui est accordée par les ... « 6° Pétition du procureur-syndic du district de Tulle qui demande qu'il soit permis au conseil de ce district, de jouir de la quinzaine qui lui est accordée par les lois.
Locuteur: Gossuin
« 8° Adresse de la municipalité de Limoges ; elle se plaint de l'insuffisance des revenus de sa commune et demande des secours. « 8° Adresse de la municipalité de Limoges ; elle se plaint de l'insuffisance des revenus de sa commune et demande des secours.
Locuteur: Gossuin
« 11° Pétition ae la veuve Serve de Mornand qui prie l'Assemblée de renvoyer une affaire qui lui est personnelle au juge de paix de Lyon. « 11° Pétition ae la veuve Serve de Mornand qui prie l'Assemblée de renvoyer une affaire qui lui est personnelle au juge de paix de Lyon.
Locuteur: Gossuin
« 12° Pétition des membres du bureau de paix de Corbeil qui se plaignent que la municipalité ne subvient pas à la dépense de leurs frais de bureau. « 12° Pétition des membres du bureau de paix de Corbeil qui se plaignent que la municipalité ne subvient pas à la dépense de leurs frais de bureau.
Locuteur: Lemontey
...crète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse dans son procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse dans son procès-verbal.)
Locuteur: Le Président
donne la parole à M. Gossuin pour faire un rappo... donne la parole à M. Gossuin pour faire un rapport sur diverses pétitions adressées à V Assemblée.
Locuteur: Chéron-La-Bruyère
Plusieurs membres : La question préalable sur toutes les pétit... Plusieurs membres : La question préalable sur toutes les pétitions !
Locuteur: Gossuin
...u sieur Jean-Joseph-Louis Delatre, curé de Bouresche, qui réclame contre un sieur Choin 30 perches de terrain. « 1° Précis imprimé du sieur Jean-Joseph-Louis Delatre, curé de Bouresche, qui réclame contre un sieur Choin 30 perches de terrain.
Locuteur: Gossuin
...ac qui reproche à l'Assemblée nationale de n'avoir pas fait lecture de l'Acte constitutionnel. « 3° Adresse du sieur Mouillac qui reproche à l'Assemblée nationale de n'avoir pas fait lecture de l'Acte constitutionnel.
Locuteur: Gossuin
...erre Bouc, dit Dubois, pour revendiquer la propriété d'une maison vendue par sa mè... « 7° Mémoire du sieur Pierre Bouc, dit Dubois, pour revendiquer la propriété d'une maison vendue par sa mère.
Locuteur: Gossuin
« 10® Adresse de prétendus citoyens de Rennes ; ils déclarent ne vouloir reconnaître de prêtres que ceux canoniquement institué... « 10® Adresse de prétendus citoyens de Rennes ; ils déclarent ne vouloir reconnaître de prêtres que ceux canoniquement institués.
Locuteur: Gossuin
...ttre des princes français. Ils menacent la France s'ils ne parviennent pas à être ... « 13° Prétendue lettre des princes français. Ils menacent la France s'ils ne parviennent pas à être remis dans leurs anciens droits.
Locuteur: Gossuin
...sieurs Meyer et autres qui se plaignent de ce que les juges ont refusé tout sursis... « 14° Pétition des sieurs Meyer et autres qui se plaignent de ce que les juges ont refusé tout sursis à une saisie.
Locuteur: Gossuin
«150 Lettre de M. Cour jolies; il se plaint des préten... «150 Lettre de M. Cour jolies; il se plaint des prétendus commissaires qui se sont fait présenter au roi, attendu, dit-il, qu'il n'y a...
Locuteur: Gossuin
...pplique, remplie ae fausses signatures, de soi-disant officiers municipaux et habitants de « 16° Supplique, remplie ae fausses signatures, de soi-disant officiers municipaux et habitants de

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 250
Locuteur: Gossuin
« 17° Pétition des officiers municipaux de la Rivière qui se plaignent d'un jugement et d'une mainlevee, qui a été donnée de saisie faite sur les frontières. « 17° Pétition des officiers municipaux de la Rivière qui se plaignent d'un jugement et d'une mainlevee, qui a été donnée de saisie faite sur les frontières.
Locuteur: Gossuin
...tre du sieur Renevey, prêtre, directeur de l'Hôpital de la Charité, qui témoigne de l'inquiétude sur le choix de la supérieure de cet hôpital. » 21° Lettre du sieur Renevey, prêtre, directeur de l'Hôpital de la Charité, qui témoigne de l'inquiétude sur le choix de la supérieure de cet hôpital.
Locuteur: Gossuin
» 22° Lettre du procureur de la commune de Moisy qui se plaint de la turbulence du curé, qui ne s'occupe qu'... » 22° Lettre du procureur de la commune de Moisy qui se plaint de la turbulence du curé, qui ne s'occupe qu'à intenter des procès aux habitants. Il demande son remplacement.
Locuteur: Gossuin
...tition du sieur abbé Collet qui implore la protection de l'Assemblée pour être installé dans une...
...été nommé par les électeurs du district de Valenciennes.
» 23° Pétition du sieur abbé Collet qui implore la protection de l'Assemblée pour être installé dans une cure à laquelle il a été nommé par les électeurs du district de Valenciennes.
Locuteur: Gossuin
...Pierre Guérin, ancien agréé au consulat de Brioude, qui se plaint d'une emprise faite sur son terrain pour la construction de deux chaussées. » 24° Pétition du sieur Pierre Guérin, ancien agréé au consulat de Brioude, qui se plaint d'une emprise faite sur son terrain pour la construction de deux chaussées.
Locuteur: Gossuin
...sieur Fontaine qui demande que le maire de Noyon soit tenu de lui faire passer l'état nominatif des tanneurs et peaussiers de la même ville, dont il a besoin pour sa li... » 25° Pétition du sieur Fontaine qui demande que le maire de Noyon soit tenu de lui faire passer l'état nominatif des tanneurs et peaussiers de la même ville, dont il a besoin pour sa liquidation.
Locuteur: Gossuin
...réclame une indemnité pour l'enlèvement de plusieurs espèces d'armes antiques qui lui a été fait le jour de la prise de la Bastille. » 28° Pétition du sieur Sarrazin, costumier des théâtres et des peintres, qui réclame une indemnité pour l'enlèvement de plusieurs espèces d'armes antiques qui lui a été fait le jour de la prise de la Bastille.
Locuteur: Gossuin
..., habitant d'Equainville, qui se plaint de ce que la municipalité dudit lieu l'a privé de sa place; il demande d'être employé aussitôt la formation des écoles d'éducation publiq... » 29° Pétition du sieur Pierre Lallemand, habitant d'Equainville, qui se plaint de ce que la municipalité dudit lieu l'a privé de sa place; il demande d'être employé aussitôt la formation des écoles d'éducation publique.
Locuteur: Gossuin
...ettre et mémoire du sieur Moreau, homme de loi; il demande pour le sieur Duville, qui a 37 ans de service, une place d'officier dans la gendarmerie nationale. » 31 "Lettre et mémoire du sieur Moreau, homme de loi; il demande pour le sieur Duville, qui a 37 ans de service, une place d'officier dans la gendarmerie nationale.
Locuteur: Gossuin
» 34° Lettre des sœurs de la Charité de la Chapelle de Riboulet; elles se plaignent des vexati... » 34° Lettre des sœurs de la Charité de la Chapelle de Riboulet; elles se plaignent des vexations qu'elles disent éprouver parce qu'elles n'ont pas
Locuteur: Gossuin
...5° Adresse du directoire du département de la Haute-Marne qui rend compte de la conduite qu'il a tenue dans l'émeute populaire arrivée au bourg de Voisy, et de sa dénonciation, au tribunal du district de Bourbonne, des faits qui semblent avoir... » 35° Adresse du directoire du département de la Haute-Marne qui rend compte de la conduite qu'il a tenue dans l'émeute populaire arrivée au bourg de Voisy, et de sa dénonciation, au tribunal du district de Bourbonne, des faits qui semblent avoir provoqué ce désordre.
Locuteur: Gossuin
» 36° Affaire du sieur Hemery, citoyen de Gan-nat, et titulaire de la ci-devant abbaye ; qui réclame contre la vente de la ci-devant abbaye de ce nom. 11 dit que la construction des bâtiments dont il prét... » 36° Affaire du sieur Hemery, citoyen de Gan-nat, et titulaire de la ci-devant abbaye ; qui réclame contre la vente de la ci-devant abbaye de ce nom. 11 dit que la construction des bâtiments dont il prétend être propriétaire, lui a coûté 120,000 livres, et quiï n'a reçu encore que 5...
Locuteur: Gossuin
» 38° Pétition de la municipalité de Gué d'Hous-sut qui demande que les effe... » 38° Pétition de la municipalité de Gué d'Hous-sut qui demande que les effets saisis dans son territoire soient distribués ou vendus.
Locuteur: Gossuin
...ttre des administrateurs du département de la Drôme. Us demandent si, en fixant un traitement aux curés, la nation entend demeurer grevée des pensions réservées sur des cures, en vertu de résignation. Ils demandent, en outre, s... » 42° Lettre des administrateurs du département de la Drôme. Us demandent si, en fixant un traitement aux curés, la nation entend demeurer grevée des pensions réservées sur des cures, en vertu de résignation. Ils demandent, en outre, si les vicaires qui desservent les cures abandonnées, doivent jouir du même trait...
Locuteur: Gossuin
... Dufraisne, vicaire à Clermont, demande de jouir du même droit que les autres religieux, en lui accordant le traitement fixé par la loi. » 44° Le sieur Dufraisne, vicaire à Clermont, demande de jouir du même droit que les autres religieux, en lui accordant le traitement fixé par la loi.
Locuteur: Gossuin
...onnes qui ont été employées aux travaux de la liquidation et au payement des pensions... » 45° Lettre du directoire du département du Lot. Il demande que les personnes qui ont été employées aux travaux de la liquidation et au payement des pensions et traitements des ecclésiastiques, soient payées.
Locuteur: Gossuin
... qu'il a fait pour le gouvernement dans la direction de M. Gormeré. » 46° Mémoire du sieur Millou, pour être payé du travail qu'il a fait pour le gouvernement dans la direction de M. Gormeré.
Locuteur: Gossuin
» 48"Adresse de Guillaume Barbet, de Charenton-Saint-Maurice. Il demande la liquidation de sa traite sur M. d'Artois. » 48"Adresse de Guillaume Barbet, de Charenton-Saint-Maurice. Il demande la liquidation de sa traite sur M. d'Artois.
Locuteur: Gossuin
... Pétition du sieur Regnault, greffier à la Rochelle, pour être payé de ses expéditions de » 50° Pétition du sieur Regnault, greffier à la Rochelle, pour être payé de ses expéditions de
Locuteur: Gossuin
...à être juge par le tribunal du district de Brest, et non par la prévôté de la marine. ... Joseph Requet, gendarme national dans le département du Finistère, qui demande à être juge par le tribunal du district de Brest, et non par la prévôté de la marine.
Locuteur: Gossuin
... à transporter en son domicile, au delà de la frontière, ses grains et » 52(> Pétition du sieur François-Chrysostéme Duhattay pour être autorisé à transporter en son domicile, au delà de la frontière, ses grains et
Locuteur: Gossuin
plus de 200 paroisses du Lyonnais et Forez. Ils... plus de 200 paroisses du Lyonnais et Forez. Ils demandent que les prêtres non assermentés soient maintenus dans leurs places.
Locuteur: Gossuin
...ion du sieur Guillaume Ducasse, citoyen de Bordeaux, qui demande une sursëance à u... » 19° Pétition du sieur Guillaume Ducasse, citoyen de Bordeaux, qui demande une sursëance à un jugement par corps.
Locuteur: Gossuin
...° Pétition des religieuses du monastère de Sàint-Bernard de Monasque qui së plaignent de ce qu'on a fait fermer leurs églises. » 20° Pétition des religieuses du monastère de Sàint-Bernard de Monasque qui së plaignent de ce qu'on a fait fermer leurs églises.
Locuteur: Gossuin
» 26° Pétition du sieur Latyl, curé de Saint-Thomas-d'Aquin, qui se plaint de ce qu'on veut le faire sortir d'un appa...
...accordé provisoirement par les citoyens de sa paroisse.
» 26° Pétition du sieur Latyl, curé de Saint-Thomas-d'Aquin, qui se plaint de ce qu'on veut le faire sortir d'un appartement qui lui avait été accordé provisoirement par les citoyens de sa paroisse.
Locuteur: Gossuin
...'un vol fait à son fils dans une maison de jeu à Paris. » 27° Pétition du sieur Chamond qui se plaint d'un vol fait à son fils dans une maison de jeu à Paris.
Locuteur: Gossuin
» 30° Pétition du juge de paix du canton de Rocroy. Il prie l'Assemblée de renvoyer au tribunal de cassation les pièces d'une affaire qui ... » 30° Pétition du juge de paix du canton de Rocroy. Il prie l'Assemblée de renvoyer au tribunal de cassation les pièces d'une affaire qui le concerné.
Locuteur: Gossuin
_ » 32° Le sieur Cordier, juge de paix à Coutances, se plaint des atteintes portées au libre exercice de ses fonctions par le président du tribu... _ » 32° Le sieur Cordier, juge de paix à Coutances, se plaint des atteintes portées au libre exercice de ses fonctions par le président du tribunal dudit lieu.
Locuteur: Gossuin
...; elles demandent d'être mises à l'abri de ces vexations. prêté leur serment ; elles demandent d'être mises à l'abri de ces vexations.
Locuteur: Gossuin
» 37° Adresse de Marie Zeiges, qui supplie l'Assemblée d'enjoindre à l'accusateur public d'Alt-kirch de lui rendre justice. » 37° Adresse de Marie Zeiges, qui supplie l'Assemblée d'enjoindre à l'accusateur public d'Alt-kirch de lui rendre justice.
Locuteur: Gossuin
» 39° Pétition de sept1 personnes détenues à Bi-cêtre qui... » 39° Pétition de sept1 personnes détenues à Bi-cêtre qui demandent leur sortie.
Locuteur: Gossuin
...du sieur Levanière, ancien capi-pitaine de navire, qui sollicite une place dans le... » 40° Mémoire du sieur Levanière, ancien capi-pitaine de navire, qui sollicite une place dans les ports ou les arsenaux.
Locuteur: Gossuin
» 41° Lettre du sieur Flourens, juge de paix du canton de Visac, par laquelle il dénonce un imprimé qui a pour titre: Journal général de France. » 41° Lettre du sieur Flourens, juge de paix du canton de Visac, par laquelle il dénonce un imprimé qui a pour titre: Journal général de France.
Locuteur: Gossuin
...détruire les abus qui se propagent dans la négociation des effets. » 43° Projet du sieur Reyber, pour détruire les abus qui se propagent dans la négociation des effets.
Locuteur: Gossuin
» 47° Pétition de Marie-Louise Dariou, femme de Jean Pillard, pour être comprise dans l... » 47° Pétition de Marie-Louise Dariou, femme de Jean Pillard, pour être comprise dans les secours accordés aux malheureux du Canada incendiés en 1759.
Locuteur: Gossuin
...rd, ci-devant entrepreneur des dépêches de Paris à Orléans ; il se plaint de ce que le siéur Gérard, chef d'un des bureaux de M. de Saint-Léon, ne lui rend pas justice. » 49° Pétition du sieur Bezard, ci-devant entrepreneur des dépêches de Paris à Orléans ; il se plaint de ce que le siéur Gérard, chef d'un des bureaux de M. de Saint-Léon, ne lui rend pas justice.
Locuteur: Gossuin
...minelle contre les auteurs des trou-les de Saint-Jean-d'Angely. Êrocédure criminelle contre les auteurs des trou-les de Saint-Jean-d'Angely.

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 251
Locuteur: Gossuin
» .53° Pétition d'un sacristain de la Peyratte, qui se plaint de l'arrêté du directoire du département d... » .53° Pétition d'un sacristain de la Peyratte, qui se plaint de l'arrêté du directoire du département des Deux-Sèvres, par lequel il ne lui est accordé que 72 livres d'appointements. ...
Locuteur: Gossuin
...ositions, contre M. Tarbé. Il se plaint de ce qu'au mépris des décrets, ce ministr...
...-à des personnes qui n'ont jamais servi la nation.
» 54° Dénonciation du sieur P. F. Martin, ancien employé aux impositions, contre M. Tarbé. Il se plaint de ce qu'au mépris des décrets, ce ministre accorde des places-à des personnes qui n'ont jamais servi la nation.
Locuteur: Gossuin
...Cyr, caporal au 12e régiment, compagnie de Saint-Surin. Il demande d'être dédommagé de la perte qu'il a fait de ses effets, lors de sa traversée sur mer. , » 56° Lettre du sieur Julien du Saint-Cyr, caporal au 12e régiment, compagnie de Saint-Surin. Il demande d'être dédommagé de la perte qu'il a fait de ses effets, lors de sa traversée sur mer.
Locuteur: Duport
, ministre de la justice, a la parole pour faire une communication rel... , ministre de la justice, a la parole pour faire une communication relative aux sieurs Tardi et Noireau, mis en accusation par-idécret du 12 novembre ...
Locuteur: Duport
...'Assemblée nationale jugera convenable- de délibérer, sur-le-champ, sur l'objet qui m'amène ici. Le 13 de ce mois, le roi m'a remis le décret de l'Assemblée nationale, ayant force de loi, relativement à l'arrestation des n...
...i et Noireau; sur-le-champ, j'ai pris à la
Je crois que l'Assemblée nationale jugera convenable- de délibérer, sur-le-champ, sur l'objet qui m'amène ici. Le 13 de ce mois, le roi m'a remis le décret de l'Assemblée nationale, ayant force de loi, relativement à l'arrestation des npm-més Tardi et Noireau; sur-le-champ, j'ai pris à la
Locuteur: Duport
« J'ai l'honneur de vous envoyer, par un courrier extraordi...
...t en état d'apcusation les nommés Tardi de Dijon et Noireau. La minute du décret porte Pontarlier, c'est Pontailler, département de fa Côte-d'Or. Vous voudrez bien prendre...
...sonne ae ces deux accusés. Je vous prie de m'adresser, en m'accusant la réception de cette loi, une expédition du procès-verbal de leur arrestation. Il n'est pas bien cer...
... est judiciaire. Mais je ne connais pas de pouvoir public qui puisse plus facileme...
...et plus promptement exécuter le décret. La forme, à cet égard, n'est pas suffisamm...
« J'ai l'honneur de vous envoyer, par un courrier extraordinaire, un décret qui met en état d'apcusation les nommés Tardi de Dijon et Noireau. La minute du décret porte Pontarlier, c'est Pontailler, département de fa Côte-d'Or. Vous voudrez bien prendre les mesures que vousjugerez les plus convenables pour vous assurer delà personne ae ces deux accusés. Je vous prie de m'adresser, en m'accusant la réception de cette loi, une expédition du procès-verbal de leur arrestation. Il n'est pas bien certain que l'adresse au procu-reur-général-syndic soit complètement régulière, car ces deux particuliers étant accusés par un décret du Corps législatif, cette exécution est judiciaire. Mais je ne connais pas de pouvoir public qui puisse plus facilement, plus sûrement et plus promptement exécuter le décret. La forme, à cet égard, n'est pas suffisamment établie ; mais il ne faut pas s'appesantir sur les formes, lorsqu'il s*agii ...
Locuteur: Duport
...'en excédant vraisemblablement l'esprit de la loi dont vous avez cru, Monsieur, devoi...
...n. Le décret porte que les nommés Tardi de Dijon, et Noireau, de Pontailler sont en état d'accusation ; ...
...courrier extraordinaire, pour s'assurer de leurs personnes, les tenir au secret, et s'assurer enfin de tous leurs papiers. La lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'adresser, me charge personnellement de faire exécuter i le décret. En m'expliq...
...ais les plus convenables pour réassurer de Ta personne des accusés. En expliquant le décret par la lettre d'envoi, j'ai du croire qu'il n'...
...Tardi : le premier receveur des décimes de l'ancien diocèse, l'autre, fils de ce premier, et marié depuis plusieurs a...
...oireau: le premier, ci-aevant chapelain de cette ville ; le second ci-devant recev...
jeté dans un doute dont je n'ai pu sortir qu'en excédant vraisemblablement l'esprit de la loi dont vous avez cru, Monsieur, devoir me confier l'exécution. Le décret porte que les nommés Tardi de Dijon, et Noireau, de Pontailler sont en état d'accusation ; qu'en conséquence, le pouvoir exécutif fera partir un courrier extraordinaire, pour s'assurer de leurs personnes, les tenir au secret, et s'assurer enfin de tous leurs papiers. La lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'adresser, me charge personnellement de faire exécuter i le décret. En m'expliquant les motifs qui vous ont engagé. Monsieur, à préférer mon mi-nistèrej vous m invitez à prendre les mesures que je jugerais les plus convenables pour réassurer de Ta personne des accusés. En expliquant le décret par la lettre d'envoi, j'ai du croire qu'il n'y avait qu'un nommé Tardi et un nommé Noireau en état d'accusation, et m'a condu...
...tion, s'il n'eût existé à. Dijon qu'un nommé Tardi; mais il existe à Dijon deux Tardi : le premier receveur des décimes de l'ancien diocèse, l'autre, fils de ce premier, et marié depuis plusieurs années. H existe à Pontailler, trois personnes nommées Noireau: le premier, ci-aevant chapelain de cette ville ; le second ci-devant receveur du grenier à sel d'Auxonne ; le troisième, adonné au commerce.
Locuteur: Duport
... accusés, mais j'ai dû considérer aussi la grandeur du délit par la qualité seule de l'accusation, importance désignée d'ail...
...partement, dans une conférence secrète, la perplexité où je me trouvais. Je m'y suis décidé avec d'autant plus de raison que l'exécution de la loi leur est confiée comme à moi. Nous avons pensé que le caractère du délit et la nécessité impérieuse de s'assurer des prévenus et des preuves, ne nous permettaient ni de différer l'exécution du décret, pour demander des éclaircissements, ni de manquer l'objet principal de la mission, en ne faisant arrêter qu'un se...
...ns innocents le sacrifice que l'intérêt de la patrie les forçait de s'imposer, puisque des poursuivis, deux...
« J'ai senti combien il serait injuste d'arrêter trois innocents avec les deux accusés, mais j'ai dû considérer aussi la grandeur du délit par la qualité seule de l'accusation, importance désignée d'ailleurs par les précautions que le Corps législatif a cru devoir prescrire au pouv...
...grand danger public. J'ai cru devoir communiquer aux membres du directoire du département, dans une conférence secrète, la perplexité où je me trouvais. Je m'y suis décidé avec d'autant plus de raison que l'exécution de la loi leur est confiée comme à moi. Nous avons pensé que le caractère du délit et la nécessité impérieuse de s'assurer des prévenus et des preuves, ne nous permettaient ni de différer l'exécution du décret, pour demander des éclaircissements, ni de manquer l'objet principal de la mission, en ne faisant arrêter qu'un seul Tardi et un seul Noireau. Nous avons senti combien il était cruel d'exiger des citoyens innocents le sacrifice que l'intérêt de la patrie les forçait de s'imposer, puisque des poursuivis, deux seulement sont accusés.
Locuteur: Duport
...gnorons s'ils étaient l'un et l'autre à la ville ou à leur campagne. J'ai fait expédier le décret par les juges de paix de Nuits, de______ (l), de Pontailler et Dijon. M. Legrand, et le fils à Nuits, où fî possède un domaine considérable. Nous ignorons s'ils étaient l'un et l'autre à la ville ou à leur campagne. J'ai fait expédier le décret par les juges de paix de Nuits, de______ (l), de Pontailler et Dijon. M. Legrand,
Locuteur: Duport
...ome IV, pages 7 et suiv., mentionne ici la ville de Saint-Louis-do-la-Salle ; il a été impossible de trouver trace d'une localité portant ce nom. — Quant à la ville de Buitz ; il y a également erreur ; c'est de Nuits qu'il s'agit évidemment. (1) Le journal logographique auquel nous empruntons ce document, tome IV, pages 7 et suiv., mentionne ici la ville de Saint-Louis-do-la-Salle ; il a été impossible de trouver trace d'une localité portant ce nom. — Quant à la ville de Buitz ; il y a également erreur ; c'est de Nuits qu'il s'agit évidemment.
Locuteur: Gossuin
autres denrées, provenant de ses propriétés si tuées en France. autres denrées, provenant de ses propriétés si tuées en France.
Locuteur: Duport
...r les raisons qui sont développées dans la lettre que je vais lire ; la voici : ...t et j'ai cru devoir l'adresser au procureur-général-syndic du dépar-tementj pour les raisons qui sont développées dans la lettre que je vais lire ; la voici :
Locuteur: Duport
Il sera nécessaire de faire passer promptement aux juges de paix des domiciles, l'ordrè d'apposer les scellés; et afin qu'il n'y ait pas de difficulté, je crois qu'une mesure à pr...
...a lettre qui pourra leur servir d'ordre de ma part. » 1 ■"'
Il sera nécessaire de faire passer promptement aux juges de paix des domiciles, l'ordrè d'apposer les scellés; et afin qu'il n'y ait pas de difficulté, je crois qu'une mesure à prendre serait d'envoyer cette apostille collationnée sur ma lettre qui pourra leur servir d'ordre de ma part. » 1 ■"'
Locuteur: Duport
de l'année à sa campagne, canton de......(1) de l'année à sa campagne, canton de......(1)
...quel vous m'avez envoyé le décret du 12 de ce mois, sanctionné le 13, est arrivé à Dijon le 15. La lecture du décret et de la lettre qui l'accompagne, m'a (1) Voir c... « Monsieur le Ministre, « Le courrier extraordinaire, par lequel vous m'avez envoyé le décret du 12 de ce mois, sanctionné le 13, est arrivé à Dijon le 15. La lecture du décret et de la lettre qui l'accompagne, m'a (1) Voir ci-dessus, sêancedu 12 novembre 1791, page 40.

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 252
Locuteur: Duport
capitaine de la gendarmerie nationale, que j'ai chargé spécialement de l'exécution, est parti à six heures. capitaine de la gendarmerie nationale, que j'ai chargé spécialement de l'exécution, est parti à six heures.
Locuteur: Duport
« A six heures et demie précises, la gendarmerie est partie pour Pontailler,...
... instant chez le sieur Tardi père, l'un de ses officiers au domicile du fils, l'un et l'autre accompagnés d'un iuge de paix. Les sieurs Tardi étaient absents ...
« A six heures et demie précises, la gendarmerie est partie pour Pontailler, Nuits et Dijon. M. Legrand s'est transporté au même instant chez le sieur Tardi père, l'un de ses officiers au domicile du fils, l'un et l'autre accompagnés d'un iuge de paix. Les sieurs Tardi étaient absents l'un et l'autre.
Locuteur: Duport
...s papiers, et leur maison recommandée à la vigilance de la garde nationale. Cette première opération s'est faite sans aucune espèce de rumeur, et a été terminée à 11 heures a... « Les scellés ont été apposés sur leurs papiers, et leur maison recommandée à la vigilance de la garde nationale. Cette première opération s'est faite sans aucune espèce de rumeur, et a été terminée à 11 heures au soir. »
Locuteur: Duport
...êté a NUits, ainsi que le sieur Noireau de Pontailler. L'un et l'autre sont au secret, dans les prisons de l'hôtel commun,- que, j'ai cru préférab...
...nt, parce qu'ils sont sous l'inspection de la garde nationale de cette ville. Je n'ai encore aucun avis du succès de la mission de la gendarmerie, pour s'assurer des autres ...
...lle d'hier, jusqu'aujourd'hui, j'ai appris que le sieur Tardi fils avait été arrêté a NUits, ainsi que le sieur Noireau de Pontailler. L'un et l'autre sont au secret, dans les prisons de l'hôtel commun,- que, j'ai cru préférables à celles du ci-devant parlement, parce qu'ils sont sous l'inspection de la garde nationale de cette ville. Je n'ai encore aucun avis du succès de la mission de la gendarmerie, pour s'assurer des autres personnes qui lui ont été désignées. »
Locuteur: Duport
...is hier, j'ai fait envoyer un brigadier de la gendarmerie a Auxonne,pour s'assurer de la personne du sieur Noireau, receveur des...
...que par les renseignements que je viens de prendre. J'ignore le lieu où réside le sieur Tardi; on présume qu'il est parti sur la frontière de... »
...que les gendarmes aient rencontré à Pontailler. Sur les informations prises depuis hier, j'ai fait envoyer un brigadier de la gendarmerie a Auxonne,pour s'assurer de la personne du sieur Noireau, receveur des gabelles, s'il était dans cette ville. Je reçois à l'instant des papiers public...
...di, employé dans les douanes aux frontières, et, dont je n'ai connu l'existence que par les renseignements que je viens de prendre. J'ignore le lieu où réside le sieur Tardi; on présume qu'il est parti sur la frontière de... »
Locuteur: Duport
...en cette ville, en était sorti hier sur la rumeur de l'arrestation de son frère aîné; j'apprends en même temps qu'on a expédié de cette ville un courrier avec son signal... ...voyés à Auxonne, l'avis que celui des frères Noireau qu'ils avaient cru arrêter en cette ville, en était sorti hier sur la rumeur de l'arrestation de son frère aîné; j'apprends en même temps qu'on a expédié de cette ville un courrier avec son signalement pour le faire arrêter à Chalon-sur-Saône s'il prend sa route par le midi.
Locuteur: Duport
...rt du courrier, les gendarmes envoyés à la maison du sieur Noireau ne sont pas encore de retour. J'ai l'honneur de tous envoyer, Monsieur, les extraits de...
...aux des arrestations et des appositions de scellés faites à Dijon, Pontailler, Nuits et Auxonne. Je vous prie de vouloir bien donner prompte-ment les or...
« Au moment du départ du courrier, les gendarmes envoyés à la maison du sieur Noireau ne sont pas encore de retour. J'ai l'honneur de tous envoyer, Monsieur, les extraits des procès-verbaux des arrestations et des appositions de scellés faites à Dijon, Pontailler, Nuits et Auxonne. Je vous prie de vouloir bien donner prompte-ment les ordres relativement aux sieurs Noireau
Locuteur: Guadet
Le comité de législation est actuellement occupé à rédiger la proclamation relative à la formation de la haute cour nationale, et à l'acte d'acc...
...Je demande donc qu'on renvoie au comité de législation la rédaction du projet de décret, parce que nul autre que le comité de législation ne peut donner les indicati...
...ux. J'ajoute qu'il ne peut plus y avoir de doute sur les vrais coupables : leur fu...
...'on peut faire mettre sur-le-champ hors de prison les personnes détenues, parce qu...
...ient été coupables, elles auraient pris la fuite. (Murmures.) . •
Le comité de législation est actuellement occupé à rédiger la proclamation relative à la formation de la haute cour nationale, et à l'acte d'accusation contre le sieur Varnier. Il doit avoir sous les yeux les pièces indicatives des véritables coupables contre lesquels le décret d'accusation a été porté. Je demande donc qu'on renvoie au comité de législation la rédaction du projet de décret, parce que nul autre que le comité de législation ne peut donner les indications qui sont contenues dans les pièces qu'il a maintenant sous les yeux. J'ajoute qu'il ne peut plus y avoir de doute sur les vrais coupables : leur fuite les a trahis. (Murmures.) Ainsi je crois qu'on peut faire mettre sur-le-champ hors de prison les personnes détenues, parce que si elles avaient été coupables, elles auraient pris la fuite. (Murmures.) . •
Locuteur: Thuriot
Je sors à l'instant du comité de législation. Je dois observer à l'Assemblée que pour la rédaction de la proclamation et de l'acte d'accusation, et pour la désignation des coupables, il est très ...
...s procès-verbaux soient remis au comité de législation. Je demande qu'en prononçan...
Je sors à l'instant du comité de législation. Je dois observer à l'Assemblée que pour la rédaction de la proclamation et de l'acte d'accusation, et pour la désignation des coupables, il est très important que les procès-verbaux soient remis au comité de législation. Je demande qu'en prononçant le renvoi, on invite MM. les secrétaires à les y faire parvenir à l'instant.
Locuteur: Thuriot
(L'Assemblée décrète le renvoi de toutes les pièces au comité de législation pour faire son rapport séan...
...n outre, que M. le Président témoignera la satisfaction de l'Assemblée aux personnes qui ont fait à la patrie le sacrifice de leur liberté.)
(L'Assemblée décrète le renvoi de toutes les pièces au comité de législation pour faire son rapport séance tenante et décrète, en outre, que M. le Président témoignera la satisfaction de l'Assemblée aux personnes qui ont fait à la patrie le sacrifice de leur liberté.)
Locuteur: Duport
« A l'instant, M. Legrand vient de m'assurer que le sieur Noireau est part... « A l'instant, M. Legrand vient de m'assurer que le sieur Noireau est parti hier soir pour Dijon, qu'il en est sorti cette nuit en prenant une marche déto...
Locuteur: Duport
...ils. Il serait bien douloureux pour eux de perdre leur famille, et bien affligeant... père et fils. Il serait bien douloureux pour eux de perdre leur famille, et bien affligeant pour l'humanité que deux citoyens honnêtes et véritablement patriotes, soient v...
Locuteur: Duport
...onale sentira l'indispensable nécessité de prendre sur-le-champ des mesures pour donner l'indication précise de ceux qui ont été l'ob-jet du délit. Il ...
...imple dénonciation des papiers publicSj de désigner tel ou tel individu, n'ayant p...
...ées ; mais ie crois qu'il est important de ne pas laisser plus longtemps au secret...
...le que si des citoyens sont dans le cas de faire un pareil sacrifice à leur patrie, je crois qu'il est important aussi de trouver une forme qui les mette à l'abri des soupçons de toute espèce, une manière enfin de les récompenser du sacrifice qu'ils ont...
Je crois, Monsieur le Président, que l'Assemblée nationale sentira l'indispensable nécessité de prendre sur-le-champ des mesures pour donner l'indication précise de ceux qui ont été l'ob-jet du délit. Il m'a été impossible d'agir d'après les renseignements trouvés dans les papiers publics, parce qu'il eût été par trop imprudent, sur une simple dénonciation des papiers publicSj de désigner tel ou tel individu, n'ayant pas ici une connaissance particulière ae l'affaire, des circonstances et des personnes désignées ; mais ie crois qu'il est important de ne pas laisser plus longtemps au secret ceux qui ne sont pas compris dans le décret. Je crois même et je soumets cette idée à l'Assemblée nationale que si des citoyens sont dans le cas de faire un pareil sacrifice à leur patrie, je crois qu'il est important aussi de trouver une forme qui les mette à l'abri des soupçons de toute espèce, une manière enfin de les récompenser du sacrifice qu'ils ont fait.
Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
Et moi, j'en fais la motion expresse. Et moi, j'en fais la motion expresse.
Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
Un membre : Je propose à l'Assemblée de décréter que le comité ae législation s... Un membre : Je propose à l'Assemblée de décréter que le comité ae législation se retirera sur-le-champ pour faire, séance tenante, un rapport sur cet objet imp...
Locuteur: Thuriot
(Les membres du comité de législation se réunissent sur-le-champ.... (Les membres du comité de législation se réunissent sur-le-champ.)

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 253
Locuteur: Dorizy
... du comité des assignats et monnaies, a la parole pour faire un rapport sur l'esta...
...r les assignats versés dans les caisses de district ; il s'exprime ainsi (1) :
, au nom du comité des assignats et monnaies, a la parole pour faire un rapport sur l'estampille qui sert à annuler les assignats versés dans les caisses de district ; il s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Dorizy
Messieurs, les receveurs de district doivent annuler les assignats provenant des recettes qui appartiennent à la caisse de l'extraordinaire; c'est la disposition des articles 10 et 11 du dé... Messieurs, les receveurs de district doivent annuler les assignats provenant des recettes qui appartiennent à la caisse de l'extraordinaire; c'est la disposition des articles 10 et 11 du décret du 6 décembre 1790.
Locuteur: Dorizy
Le commissaire du roi, administrateur cette caisse, pour s'assurer de l'exactitude des receveurs à observer les dispositions de la loi, leur a adressé une estampille port... Le commissaire du roi, administrateur cette caisse, pour s'assurer de l'exactitude des receveurs à observer les dispositions de la loi, leur a adressé une estampille portant le mot annulé, et il y a joint une lettre du 4 février 1791 sur l'usage qu'i...
Locuteur: Dorizy
...ues receveurs ont négligé l'observation de la loi ; et plusieurs difficultés en ont été la suite. Quelques receveurs ont négligé l'observation de la loi ; et plusieurs difficultés en ont été la suite.
Locuteur: Dorizy
En effet, elle ne suffit point à la vérification des bordereaux adressés par les receveurs de districts ; et cette vérification exige... En effet, elle ne suffit point à la vérification des bordereaux adressés par les receveurs de districts ; et cette vérification exige que l'estampille serve à faire connaître le receveur qui en a fait usage.
Locuteur: Dorizy
Chaque jour on reconnaît à la caisse de l'extraordinaire la nécessité d'une amélioration dans cette...
...ître le receveur qui aurait pu adresser de faux assignats, si cette falsification ...
...préparent le brûlement, que pour servir de comparaison avec les bordereaux des remises des receveurs de district.
Chaque jour on reconnaît à la caisse de l'extraordinaire la nécessité d'une amélioration dans cette partie du service, et on doit désirer qu'elle soit exécutée sans délai, tant pour reconnaître le receveur qui aurait pu adresser de faux assignats, si cette falsification avait pu échapper aux commis du bureau des remises, et n'était aperçue que par ceux qui préparent le brûlement, que pour servir de comparaison avec les bordereaux des remises des receveurs de district.
Locuteur: Dorizy
Le comité vous propose donc. Messieurs, de rendre un décret qui prévienne les erreurs, assure la vérification, et facilite les moyens de reconnaître les remises des différents ... Le comité vous propose donc. Messieurs, de rendre un décret qui prévienne les erreurs, assure la vérification, et facilite les moyens de reconnaître les remises des différents receveurs.
Locuteur: Dorizy
...s district, sur les erreurs qui ont été la suite de l'inexactitude de certains receveurs qui n'en ont pas fait usage; sur la nécessité de reconnaître par l'estampillage les différentes caisses de district qui ont annulé les assignats destinés au brûlement, reconnaît qu'il est de la plus grande importance de perfectionner sans délai ce régime, et ... ...monnaies sur Imperfection des estampilles actuelles en usage dans les caisses des district, sur les erreurs qui ont été la suite de l'inexactitude de certains receveurs qui n'en ont pas fait usage; sur la nécessité de reconnaître par l'estampillage les différentes caisses de district qui ont annulé les assignats destinés au brûlement, reconnaît qu'il est de la plus grande importance de perfectionner sans délai ce régime, et en conséquence décrète qu'il y a urgence.
Locuteur: Dorizy
Le commissaire du roi, administrateur de la caisse de l'extraordinaire, fera faire sans délai...
...nt ils devront faire usage en exécution de l'article précédent, et les dimensions s de ces estampilles seront telles, qu'elles...
...d'une manière suffisante pour qu'aucune de ses parties ne puisse conserver une valeur dans la circulation.
Le commissaire du roi, administrateur de la caisse de l'extraordinaire, fera faire sans délai, et adressera incontinent auxdits receveurs, les estampilles dont ils devront faire usage en exécution de l'article précédent, et les dimensions s de ces estampilles seront telles, qu'elles puissent couvrir l'assignat d'une manière suffisante pour qu'aucune de ses parties ne puisse conserver une valeur dans la circulation.
Locuteur: Dorizy
« Lés receveurs de district ne pourront, sous aucun prétexte, négliger l'usage de cette estampille, ni en substituer une autre, à peine de supporter les pertes provenant des erre...
...auraient pas été annulés conformément à la loi.
« Lés receveurs de district ne pourront, sous aucun prétexte, négliger l'usage de cette estampille, ni en substituer une autre, à peine de supporter les pertes provenant des erreurs relatives aux assignats qui n'auraient pas été annulés conformément à la loi.
Locuteur: Dorizy
« Les directoires de districts veilleront exactement, lors d...
...t des envois que ces receveurs font par la poste à la caisse de l'extraordinaire, à ce que iesdits rece...
« Les directoires de districts veilleront exactement, lors des vérifications qu'ils doivent faire des caisses des receveurs des districts, et notamment des envois que ces receveurs font par la poste à la caisse de l'extraordinaire, à ce que iesdits receveurs se conforment scrupuleusement aux dispositions ci-dessus.
Locuteur: Lemontey
, secrétaire. Voici une lettre de M. Bouger, auteur de la Monarchie française, qui fait hommage à...
... d'un ouvrage destiné à éteindre le feu de la guerre civile et dont il demande la lecture en séance; cette lettre est ain...
, secrétaire. Voici une lettre de M. Bouger, auteur de la Monarchie française, qui fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage destiné à éteindre le feu de la guerre civile et dont il demande la lecture en séance; cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Lemontey
« Voudriez-vous être mon organe auprès de l'Assemblée nationale pour la supplier de recevoir l'hommage que j'ai l'honneur de lui faire, d'un ouvrage sur le pape, le...
...aire, dans les circonstances actuelles, de répandre ce petit écrit. Le désir de contribuer à éteindre le feu de la guerre civile que cherchent à allumer p...
...ux, m'en a fait un devoir. Les maladies de l'opinion se guérissent encore plus par...
...us supplie donc, Monsieur le Président, de vouloir bien proclamer au milieu de cette Assemblée, le titre et l'épigraphe de cette petite brochure, et de vouloir bien en réclamer la lecture a la tribune par un de Messieurs les sécrétai-
« Voudriez-vous être mon organe auprès de l'Assemblée nationale pour la supplier de recevoir l'hommage que j'ai l'honneur de lui faire, d'un ouvrage sur le pape, les cardinaux, les évêques et les prêtres non assermentés. J'ai cru nécessaire, dans les circonstances actuelles, de répandre ce petit écrit. Le désir de contribuer à éteindre le feu de la guerre civile que cherchent à allumer partout les prêtres réfractaires et séditieux, m'en a fait un devoir. Les maladies de l'opinion se guérissent encore plus par les lumières que par les lois. Mais j'aurais vainement travaille à opérer ce bien, si l'Assemblée nationale ne daigne pas seconder mes efforts. Je vous supplie donc, Monsieur le Président, de vouloir bien proclamer au milieu de cette Assemblée, le titre et l'épigraphe de cette petite brochure, et de vouloir bien en réclamer la lecture a la tribune par un de Messieurs les sécrétai-
Locuteur: Dorizy
...lés par chaque réceveur, et en assurera la vérification jusqu à l'instant où ils e... Cette manière garantira l'identité des assignats annulés par chaque réceveur, et en assurera la vérification jusqu à l'instant où ils entreront dans les brûlements.
Locuteur: Dorizy
Projet de décret d'urgence. Projet de décret d'urgence.
Locuteur: Dorizy
Projet de décret. Projet de décret.
Locuteur: Dorizy
tampilles dont les receveurs de district font usage, décrète d'effectue... tampilles dont les receveurs de district font usage, décrète d'effectuer ce qui suit :
Locuteur: Dorizy
« Les estampilles dont les receveurs de district feront usage pour l'annulement... « Les estampilles dont les receveurs de district feront usage pour l'annulement des assignats, porteront le nom du chef-lieu des districts, avec le mot annulé.
Locuteur: Dorizy
« Les receveurs de district ne pourront se servir pour cet... « Les receveurs de district ne pourront se servir pour cet annulement, d'autre encre que celle d'imprimerie.
Locuteur: Dorizy
...sent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. » « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. »
Locuteur: Dorizy
..., décrète l'urgence et adopte le projet de décret.) (L'Assemblée, consultée, décrète l'urgence et adopte le projet de décret.)
...e, après avoir décrété qu'il est urgent de statuer sur la forme des es- (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des af... « L'Assemblée nationale, après avoir décrété qu'il est urgent de statuer sur la forme des es- (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des affaires du temps. B f.-in-8°. 165, tome 154, n* 17.

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 254
Locuteur: Lemontey
res. Je demande cette grâce au nom de la tranquillité générale, au nom du sang i... res. Je demande cette grâce au nom de la tranquillité générale, au nom du sang innocent que des prêtres factieux et barbares font verser. Cet ouvrage est très c...
Locuteur: Lemontey
...e française. Voici l'epigraphe : « Dans la doctrine de l'Evangile, des conciles et des canons,... ...est : Du pape, des cardinaux et des évêques, par M. Bouyer, auteur delà Monarchie française. Voici l'epigraphe : « Dans la doctrine de l'Evangile, des conciles et des canons, le pape, les cardinaux, les évêques ne sont que des intrus. » (.Applaudissement...
Locuteur: Amy
...entre eux qui ne perçoivent pas au delà de la somme de. 50 livres par mois d'appointements fixes, continueront à être payés, a compter du jour de leur suppression ou de leur réforme, soit de ladite somme de 50 livres, soit de toute autre somme inférieure qu'ils per... ... ait été statué définitivement sur les secùurs qui leur seront accordés, ceux d'entre eux qui ne perçoivent pas au delà de la somme de. 50 livres par mois d'appointements fixes, continueront à être payés, a compter du jour de leur suppression ou de leur réforme, soit de ladite somme de 50 livres, soit de toute autre somme inférieure qu'ils percevaient précédemment.
Locuteur: Amy
...dont les appointements fixes excédaient la somme de 50 livres, toucheront jusqu'à concurrence de ladite somme de 50 livres par mois, le tout provisoirem...
... du 1er juillet, sans un nouveau décret de l'Assemblée. »
« Ceux dont les appointements fixes excédaient la somme de 50 livres, toucheront jusqu'à concurrence de ladite somme de 50 livres par mois, le tout provisoirement, sans tirer à conséquence pour l'avenir, et sans que lesdits paiements puissent se prolonger au delà du 1er juillet, sans un nouveau décret de l'Assemblée. »
Locuteur: Amy
« L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités q... « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités qui leur sont accordées par le décret du 31 juillet dernier, décrète qu'il y a ur...
Locuteur: Amy
...cret du 31 juillet dernier continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, d...
...és par le décret du 8 mars précédent, à la charge ae l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur ...
u Décrète que les employés, dénommés au décret du 31 juillet dernier continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, des secours fixés par le décret du 8 mars précédent, à la charge ae l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur sera accordé définitivement. »
Locuteur: Delacroix
... à l'impossibilité d exécuter le décret de l'Assemblée nationale, qui porte expres...
...secours provisoires seront accordés sur la rentrée des fonds arriérés; or, les arr...
...paiements aux employés. Je demande donc la question préalable sur cet article-, et que l'on détermine sur quels fonds ...
...é faite par M. Merlin est absolument inutile, parce que le ministre a été réduit à l'impossibilité d exécuter le décret de l'Assemblée nationale, qui porte expressément que les secours provisoires seront accordés sur la rentrée des fonds arriérés; or, les arriérés ne sont pas rentrés, par conséquent, les ministres n'ont pu faire les paiements aux employés. Je demande donc la question préalable sur cet article-, et que l'on détermine sur quels fonds l'Assemblée veut que soient affectés les secours qu'elle accorde.
Locuteur: Thuriot
...employés sont venus me faire le tableau de leur position. Ils m'ont assuré qu'ils ...
...rien touché. J'ai même reçu des lettres de la province par lesquelles on m'assure éga...
...loyés et les mettre du côté des ennemis de la Révolution. Je demande donc que l'on pr...
...ur-le-champ pour que le ministre chargé de cette partie fasse les paiements qu'il est naturel de faire.
Ce matin, 30 employés sont venus me faire le tableau de leur position. Ils m'ont assuré qu'ils n'avaient rien touché. J'ai même reçu des lettres de la province par lesquelles on m'assure également qiie l'on n'a rien touché. Or, je dis que, dans ce moment-ci, nous avons ...
...ar on emploie tous les moyens possibles pour tâcher d'indisposer les anciens employés et les mettre du côté des ennemis de la Révolution. Je demande donc que l'on prenne une mesure sur-le-champ pour que le ministre chargé de cette partie fasse les paiements qu'il est naturel de faire.
Locuteur: Lecointe-Puyraveau
Il est possible que de l'ouvrage qui vous est présenté, il pui...
...-logiques. Ceci, Messieurs, n'est point de notre compétence, et je demande qu'on p...
Il est possible que de l'ouvrage qui vous est présenté, il puisse résulter un très bon effet; mais par le titre seul et par son épigraphe, nous'sommesautorisés à croire que l'auteur est entré dans des discussions'théo-logiques. Ceci, Messieurs, n'est point de notre compétence, et je demande qu'on passe à l'ordre du jour.
Locuteur: Lemontey
... secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. l'abbé Rotrou, qui est ainsi conçue ... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. l'abbé Rotrou, qui est ainsi conçue :
Locuteur: Lemontey
« J'ai été nommé juge de paix dans le canton de... département ae l'Eure. Sur une lettre de M. Delessart, le département doit convo...
...le motif démon exclusion est ma qualité de prêtre.Comme n'exerçant aucune fonction...
...aire étant urgente, je prie l'Assemblée de prononcer.
« J'ai été nommé juge de paix dans le canton de... département ae l'Eure. Sur une lettre de M. Delessart, le département doit convoquer une Assemblée pour nommer à ma place : le motif démon exclusion est ma qualité de prêtre.Comme n'exerçant aucune fonction ecclésiastique, je demande si je suis dans le cas d'exclusion. L'affaire étant urgente, je prie l'Assemblée de prononcer.
Locuteur: Lemontey
(L'Assemblée renvoie au comité de division.) (L'Assemblée renvoie au comité de division.)
Locuteur: Amy
, au nom du comité de liquidation, fait un rapport sur les se... , au nom du comité de liquidation, fait un rapport sur les secours à accorder aux employés supprimés ; il s'exprime ainsi :
Locuteur: Amy
...é qu'il serait dressé un état nominatif de tous les employés supprimés. L'article 4 de ce décret règle les secours à accorder à certains de ces employés, il est ainsi conçu : ...urs, par un décret du 8 mars dernier, l'Assemblée nationale constituante a décidé qu'il serait dressé un état nominatif de tous les employés supprimés. L'article 4 de ce décret règle les secours à accorder à certains de ces employés, il est ainsi conçu :
Locuteur: Amy
...'au 1er octobre. Le comité vous propose de ... secours à accorder aux employés, et elle a prolongé le secours provisoire lusqu'au 1er octobre. Le comité vous propose de
Locuteur: Amy
...onséquence, je vous propose les projets de décret suivants : ...janvier prochain, les secours provisoires accordés par le décret du 8 mars; en conséquence, je vous propose les projets de décret suivants :
Locuteur: Amy
Projet de décret. Projet de décret.
Locuteur: Amy
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation et vu son décret d'urgence, « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation et vu son décret d'urgence,
Locuteur: Merlin
J'ai la connaissance que plusieurs des employés... J'ai la connaissance que plusieurs des employés supprimés, auxquels l'Assemblée nationale avait accordé un secours provisoire, ...
Locuteur: Merlin
Un membre. Je demande qu'au lieu de mettre : « et vu son décret d'urgence »... Un membre. Je demande qu'au lieu de mettre : « et vu son décret d'urgence », on mette : « après avoir rendu le décret d'urgence, décrète, etc... »
Locuteur: Merlin
...dditionnel, il soit ordonné au ministre de l'Intérieur de fournir les raisons pour lesquelles les... ...es fonds ont été fournis, et je demande, et j'insiste pour que, par un article additionnel, il soit ordonné au ministre de l'Intérieur de fournir les raisons pour lesquelles les employés n'ont pas reçu leur indemnité.

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 255
Locuteur: Lasource
...x traitements. Je demande que le comité de liquidation se fasse mettre incessammen...
...es places données et des noms et titres de ceux qui les ont obtenues, pour vérifier si elles l'ont été conformément a la loi.
...u'au méprisdes décrets, plusieurs anciens employés réunissent deux places et deux traitements. Je demande que le comité de liquidation se fasse mettre incessamment sous les yeux le tableau des places données et des noms et titres de ceux qui les ont obtenues, pour vérifier si elles l'ont été conformément a la loi.
Locuteur: Amy
Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal : Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal :
Locuteur: Amy
« L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités q... « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités qui leur sont accordées par le décret du 31 juillet dernier, décrète qu'il y a ur...
Locuteur: Amy
...ret du 31 juillet dernier, continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, d...
...és par le décret du 8 mars précédent, à la charge de l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur ...
« Décrète que les employés dénommés au décret du 31 juillet dernier, continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, des secours fixés par le décret du 8 mars précédent, à la charge de l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur sera accordé définitivement. »
Locuteur: Lequinio
...rété le renvoi au comité d'agriculture, de la portion du rapport du ministre de Vintérieur,, fait le même jour, concern...
...èves des écoles des ci-devant provinces de Bretagne et de Languedoc; la pétition que j'ai présentée pour les élèves de celle de Bretagne, a été jointe au même renvoi; cependant, on n'a fait aucune mention de ce double renvoi dans le procès-verbal,...
...artements. Je demande le rétablissement de ce renvoi, et son insertion dans le pro...
Le 1er novembre, l'Assemblée nationale a décrété le renvoi au comité d'agriculture, de la portion du rapport du ministre de Vintérieur,, fait le même jour, concernant les mines et les ponts et chaussées, et les réclamations faites à ce dernier égard par les élèves des écoles des ci-devant provinces de Bretagne et de Languedoc; la pétition que j'ai présentée pour les élèves de celle de Bretagne, a été jointe au même renvoi; cependant, on n'a fait aucune mention de ce double renvoi dans le procès-verbal, ce qui empêche que le comité ne s'occupe d'un objet qui intéresse plusieurs départements. Je demande le rétablissement de ce renvoi, et son insertion dans le procès-verbal d'aujourd'hui.
Locuteur: Lequinio
Une députation des citoyens de la section des Lombards est admise à la barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : Législateu...
...omination et votre réunion. Nous avions de grandes raisons pour le désirer, nous c...
... le bruit sourd qu'on nous en préparait de nouveaux. Les maux que nous commençons ...
...n assoupissement imputé ; injustement à la mollesse, ce qui ne devait 1 être qu'à ce sentiment de confiance auquel les âmes courageuses s...
Une députation des citoyens de la section des Lombards est admise à la barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : Législateurs, pendant trois mois FaFrance a soupiré après votre nomination et votre réunion. Nous avions de grandes raisons pour le désirer, nous croyions avoir secoué nos fers pour toujours ; mais tout à coup s'est fait entendre le bruit sourd qu'on nous en préparait de nouveaux. Les maux que nous commençons à sentir, les tristes et funestes conséquences qui pourraient en résulter, nous ont réveillés d'un assoupissement imputé ; injustement à la mollesse, ce qui ne devait 1 être qu'à ce sentiment de confiance auquel les âmes courageuses se livrent trop facilement.
Locuteur: Lequinio
Le lion, fier de sa force, peut s'endormir ; mais, quand...
...esse suspend votre juste fureur, jusque- concentrée, prête à faire explosion. On...
Le lion, fier de sa force, peut s'endormir ; mais, quand on l'outrage, son réveil est terrible. Vous arrivez; votre sagesse suspend votre juste fureur, jusque- concentrée, prête à faire explosion. On se dit : les représentants du souverain sont ici, agiront-ils comme ils le doiv...
Locuteur: Lequinio
L'orateur de la députation : Paris, les départements, tout l'Empire français ont les yeux fixés sur la nouvelle assemblée ; la nation et ses représentants étant, pour... L'orateur de la députation : Paris, les départements, tout l'Empire français ont les yeux fixés sur la nouvelle assemblée ; la nation et ses représentants étant, pour ainsi dire, en regard, semblaient se mesurer, et attendaient pour se juger réci...
Locuteur: Lequinio
Enfin, une grande question, la question sur les émigrés se présente. Le salut de l'Empire y est attaché. Les ennemis s'a...
...ils tremblent en secret. Les vrais amis de la patrie, qui ne tremblent jamais, attendent la décision avèc cette anxiété qu'une.tend...
...qui ne s'effraie d'aucun obstacle, sûrs de les renverser tous. (Applaudissements.)
Enfin, une grande question, la question sur les émigrés se présente. Le salut de l'Empire y est attaché. Les ennemis s'agitent en tous sens^ pour nous décourager. Déjà, ils affectent une joie qui suppose un triomphe, tandis qu'ils tremblent en secret. Les vrais amis de la patrie, qui ne tremblent jamais, attendent la décision avèc cette anxiété qu'une.tendresse filiale inspire pour une mère chérie, et avec ce courage calme qui ne s'effraie d'aucun obstacle, sûrs de les renverser tous. (Applaudissements.)
Locuteur: Lequinio
Vous la discutez, cette question, avec autant de sagacité que de sagesse. Vous la pesez avec la; prudence qui tient le milieu entre un ...
...écret est rendu et tout-à-coup partent, de cette enceinte, des applaudissements bi...
...s purs et désintéressés. Paris et toute la nation après lui répètent: Vivent nos nouveaux législateurs i Ils sont dignes de nous. (.Applaudissements,). La section des Lombards"ne vient point témoigner sa reconnaissance d'un décret que la tranquillité publique...
Vous la discutez, cette question, avec autant de sagacité que de sagesse. Vous la pesez avec la; prudence qui tient le milieu entre un enthousiasme trompeur et une faiblesse meurtrière. Enfin, ce décret est rendu et tout-à-coup partent, de cette enceinte, des applaudissements bien précieux; car ils furent inspirés par des cœurs purs et désintéressés. Paris et toute la nation après lui répètent: Vivent nos nouveaux législateurs i Ils sont dignes de nous. (.Applaudissements,). La section des Lombards"ne vient point témoigner sa reconnaissance d'un décret que la tranquillité publique...
Locuteur: Delacroix
... Vous ne voulez pas entendre le langage de la vérité. , Vous ne voulez pas entendre le langage de la vérité.
Locuteur: Briche
Lorateur reprend : La section des Lombards ne vient point vous témoigner sa reconnaissance d'un décret que la prospérité publique, l'intérêt l'Etat, enfin les grands principes de cette justice éternelle, qui ne fait acception de personne, vous prescrivaient impérieusement. Remercier des hommes honorés ae la confiance de leurs concitoyens ; les remercier d'avo... Lorateur reprend : La section des Lombards ne vient point vous témoigner sa reconnaissance d'un décret que la prospérité publique, l'intérêt l'Etat, enfin les grands principes de cette justice éternelle, qui ne fait acception de personne, vous prescrivaient impérieusement. Remercier des hommes honorés ae la confiance de leurs concitoyens ; les remercier d'avoir obéi à leur
Locuteur: Brival
...e qu'il faudra des certificats du temps de service. Je demande qu'on ajoute qu'il faudra des certificats du temps de service.
Locuteur: Amy
...que l'on fait sont étrangères au projet de décret, j'en demande le renvoi au comit... , rapporteur. Les observations que l'on fait sont étrangères au projet de décret, j'en demande le renvoi au comité.
Locuteur: Amy
Plusieurs membres : La discussion fermée ! Plusieurs membres : La discussion fermée !
Locuteur: Amy
(L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
Locuteur: Amy
...es différentes autres motions au Comité de liquidation pour en faire le rapport in... ...e, consultée, adopte le décret d'urgence, puis le décret définitif, et renvoie les différentes autres motions au Comité de liquidation pour en faire le rapport incessamment.)
Locuteur: Amy
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation, et rendu le décret d'urgen... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation, et rendu le décret d'urgence.
Locuteur: Amy
...ui étaient employés aux administrations de l'Etat. ...s particuliers. Je demande que ces sortes d'employés soient compris parmi ceux qui étaient employés aux administrations de l'Etat.
Locuteur: Amy
...ssemblée renvoie cette motion au comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie cette motion au comité de liquidation.)
Locuteur: Lequinio
...donne l'insertion dans le procès-verbal de ce jour.) ...emandé au comité d'agriculture, pour en faire son rapport incessamment, et en ordonne l'insertion dans le procès-verbal de ce jour.)
Locuteur: Briche
Une section ne peut faire de pétitions. Une section ne peut faire de pétitions.

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 256
Locuteur: Briche
...ment ineffable et délicieux que l'homme de bien éprouve quand il a été assez heureux pour être utile. Ni le sourire passager de la fortune, ni les faveurs mensongères de la cour, ni les perfides caresses des mini... ...'avilir, (.Applaudissements.). Votre récompense est en vous-mêmes, dans ce sentiment ineffable et délicieux que l'homme de bien éprouve quand il a été assez heureux pour être utile. Ni le sourire passager de la fortune, ni les faveurs mensongères de la cour, ni les perfides caresses des ministres, rien, en un mot, ne peut suppléer ce sentiment. Mais si quelque chose
Locuteur: Briche
Tels sont les citoyens de la section des Lombards qui s'empressent de venir se féliciter sous vos yeux, du bonheur d'avoir trouvé en vous la prudence, la sagesse, l'énergie, enfin tout ce qu'un...
...che et loyale avait le droit d'attendre de ceux qui ont 1 honneur de la représenter.
Tels sont les citoyens de la section des Lombards qui s'empressent de venir se féliciter sous vos yeux, du bonheur d'avoir trouvé en vous la prudence, la sagesse, l'énergie, enfin tout ce qu'une nation franche et loyale avait le droit d'attendre de ceux qui ont 1 honneur de la représenter.
Locuteur: Briche
...ux événement que nous voudrions effacer de l'histoire, un attentat contre quelqUes-uns de vous, un crime de lèse-majesté nationale, a été commis dans le sanctuaire de laliberté, dans le temple de la nation, et il est resté impuni. Nos frè...
...ans pouvoir étouffer notre indignation. La clémence n'est que le second des devoir...
...emier, le plus saint des devoirs, c'est la sévérité contre ceux qui refusent d'obé...
Un malheureux événement que nous voudrions effacer de l'histoire, un attentat contre quelqUes-uns de vous, un crime de lèse-majesté nationale, a été commis dans le sanctuaire de laliberté, dans le temple de la nation, et il est resté impuni. Nos frères des départements ont pu nous soupçonner : Ah ! s'ils savaient quel prix nous...
... nous; mais vous leur direz que c'est votre indulgence qui a enchaîné nos bras sans pouvoir étouffer notre indignation. La clémence n'est que le second des devoirs du souverain qui ordonne ; le premier, le plus saint des devoirs, c'est la sévérité contre ceux qui refusent d'obéir.
Locuteur: Briche
... les plus sages font espérer le bonheur de nous livrer au doux espoir qu'il se réalise par l'exécution de ces décrets. Représentants d'un peuple ...
...erez pas qu'il vous a investis du droit de surveiller le pouvoir exécutif et forcer ses ministres à agir. C'est ce que la France attend de vous ; c'est par que vous vous élèverez au-dessus de vos prédécesseurs. Certes, il n'est pas nécessaire de vous encourager ; mais si jamais vous aviez besoin d'être soutenus par la force, jetez un regard autour de vous, voyez tous les citoyens de la section des Lombards s'élever pour vous faire de leurs corps un rempart impénétrable ; voyez-les, secondés de leurs frères des autres sections et des...
...rêts à verser, s'il le fallait, jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour la défense de la Constitution et pour la votre ; en un mot, ils jurent de se montrer dignes de vous, et, que pourraient-ils vous dire de plus ? (Applaudissements.)
Les décrets les plus sages font espérer le bonheur de nous livrer au doux espoir qu'il se réalise par l'exécution de ces décrets. Représentants d'un peuple libre, vous n'oublierez pas qu'il vous a investis du droit de surveiller le pouvoir exécutif et forcer ses ministres à agir. C'est ce que la France attend de vous ; c'est par que vous vous élèverez au-dessus de vos prédécesseurs. Certes, il n'est pas nécessaire de vous encourager ; mais si jamais vous aviez besoin d'être soutenus par la force, jetez un regard autour de vous, voyez tous les citoyens de la section des Lombards s'élever pour vous faire de leurs corps un rempart impénétrable ; voyez-les, secondés de leurs frères des autres sections et des départements, prêts à verser, s'il le fallait, jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour la défense de la Constitution et pour la votre ; en un mot, ils jurent de se montrer dignes de vous, et, que pourraient-ils vous dire de plus ? (Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
Messieurs, votre amour pour la liberté dont vous avez, tant de fois, donné-des marques, est la garantie des représentants de la nation française, de votre soumission à la loi, sans laquelle il n'est point de liberté. L'Assembléena-tionale, dont le premier devoir est de maintenir la liberté et la loi, vous invite â assister à sa séance... Messieurs, votre amour pour la liberté dont vous avez, tant de fois, donné-des marques, est la garantie des représentants de la nation française, de votre soumission à la loi, sans laquelle il n'est point de liberté. L'Assembléena-tionale, dont le premier devoir est de maintenir la liberté et la loi, vous invite â assister à sa séance et reçoit, avec sensibilité, vos vœux. (Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
mention honorable de cette adresse dans le pro-çès-verbal, et la députation est'admise à la séance.) mention honorable de cette adresse dans le pro-çès-verbal, et la députation est'admise à la séance.)
Locuteur: Goujon
Un membre : La décret est rendu : au surplus la loi défend de faire des pétitions en corps, mais la loi ne défend pas à des citoyens de faire une adresse pour protester de leur soumission à la loi:.. Un membre : La décret est rendu : au surplus la loi défend de faire des pétitions en corps, mais la loi ne défend pas à des citoyens de faire une adresse pour protester de leur soumission à la loi:..
Locuteur: Le Président
Si l'Assemblée avait voulu me permettre de parler, il y a longtemps que le tumulte aurait cessé. On a fait la motion de la mention honorable ; je l'ai mise aux voix au milieu de l'agitation de l'Assemblée. Plusieurs membres ont demandé la parole contre la mention, contre moi,etpour l'ordre du j...
...s les doutes, ie vais remettre aux voix la mention honorable...
Si l'Assemblée avait voulu me permettre de parler, il y a longtemps que le tumulte aurait cessé. On a fait la motion de la mention honorable ; je l'ai mise aux voix au milieu de l'agitation de l'Assemblée. Plusieurs membres ont demandé la parole contre la mention, contre moi,etpour l'ordre du jour. Pour éviter tous les doutes, ie vais remettre aux voix la mention honorable...
Locuteur: Merlin
Voix diverses: L'ordre du jour! — La question préalable sur la demande de mention honorable ! Voix diverses: L'ordre du jour! — La question préalable sur la demande de mention honorable !
Locuteur: Le Président
Je mets aux voix la question préalable sur la motion de la mention honorable. Que ceux qui sont d'avis d'adopter la question préalable veuillent bien se le... Je mets aux voix la question préalable sur la motion de la mention honorable. Que ceux qui sont d'avis d'adopter la question préalable veuillent bien se lever.
Locuteur: Audrein
... décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande de mention honorable (Vifs applaudissements à gauche de VAssemblée et dans les tribunes) et décrète la mention honorable de l'adresse dans le procès-verbal. (Les a... (L'Assemblée décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande de mention honorable (Vifs applaudissements à gauche de VAssemblée et dans les tribunes) et décrète la mention honorable de l'adresse dans le procès-verbal. (Les applaudissements recommencent.)
Locuteur: Briche
Sans doute, tous nos frères de Paris et des départements nous suivront de près; mais nous avons ambitionné l'avan... Sans doute, tous nos frères de Paris et des départements nous suivront de près; mais nous avons ambitionné l'avantage d'être les premiers à vous présenter nos remerciements.
Locuteur: Le Président
...fait mention honorable au procès-verbal de cette adresse. Un membre : Je demande qu'il soit fait mention honorable au procès-verbal de cette adresse.
Locuteur: Le Président
Un memPre : Je demande la parole sur cela. Un memPre : Je demande la parole sur cela.
Locuteur: Goujon
J'observe que la loi défend toutes les pétiti ons et adr...
...qu'une section ne s'est pas conformée à la loi. Je m'oppose à ce qu'il en soit fai...
J'observe que la loi défend toutes les pétiti ons et adresses en nom collectif et s'oppose à ce qu'une section fasse autre chose que ae ...
...uel elle est convoquée. Nous ne pouvons pas constater, par notre procès-verbal, qu'une section ne s'est pas conformée à la loi. Je m'oppose à ce qu'il en soit fait mention au procès-verbal. Monsieur le Président vous avez eu tort d'admettre c...
Locuteur: Goujon
...ous ceux qui ont le courage ou l'audace de les interrompre. (Applaudissements dans... Le même membre... tous ceux qui ont le courage ou l'audace de les interrompre. (Applaudissements dans les tribunes.)
Locuteur: Goujon
...mbres: L'Assemblée entend-elle décréter la mention au procès-verbal ? (VAssemblée ... Plusieurs membres: L'Assemblée entend-elle décréter la mention au procès-verbal ? (VAssemblée est dans le plus grand tumulte.)
Locuteur: L'abbé Hasard
, directeur de Vécole de , directeur de Vécole de

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 257
Locuteur: L'abbé Hasard
...ir une école militaire a Nanterre, pour la jeune noblesse, dans un local appartenant à l'ordre de Sainte-Geneviève. Cette maison, abandon...
...ns nécessaires. A peine avais-je achevé la reconstruction du collège, que la Révolution arrivée, détruisant l'ordre de la noblesse, changea dès lors la destination de mon établissement. Le malheur de ma position, Messieurs, ne fît qu'augme...
...entrepreneurs qui ont été employés pour la construction de ce collège demandent aujourd'hui, à grands cris, le montant de leurs mémoires. Je me suis adressé dans...
...iénation qui m'a renvoyé au département de Paris, celui-ci au Directoire de district.
M. Puységur, pendant son ministère, me chargea, par un brevet, d'établir une école militaire a Nanterre, pour la jeune noblesse, dans un local appartenant à l'ordre de Sainte-Geneviève. Cette maison, abandonnée depuis trente années, se trouvait dans le plus grand délabrement. M. Puységur m'autorisa à faire les réparations et constructions nécessaires. A peine avais-je achevé la reconstruction du collège, que la Révolution arrivée, détruisant l'ordre de la noblesse, changea dès lors la destination de mon établissement. Le malheur de ma position, Messieurs, ne fît qu'augmenter mon zèle. Cependant tous les fournisseurs et entrepreneurs qui ont été employés pour la construction de ce collège demandent aujourd'hui, à grands cris, le montant de leurs mémoires. Je me suis adressé dans le temps au comité d'aliénation qui m'a renvoyé au département de Paris, celui-ci au Directoire de district.
Locuteur: L'abbé Hasard
...semblée constituante, en recommandant à la vigilance des jeunes citoyens l'acte co...
...ment prévu que c'est dans les principes de l'éducation nationale que réside le ger...
... Empires. J'ai calqué sur les principes de la tolérance et de l'égalité un cathéchisme national que j...
... moral et civil. Si vous le jugez digne de concourir à l'instruction publique, vou...
Messieurs, l'Assemblée constituante, en recommandant à la vigilance des jeunes citoyens l'acte constitutionnel, avait sagement prévu que c'est dans les principes de l'éducation nationale que réside le germe dii bonheur des Empires. J'ai calqué sur les principes de la tolérance et de l'égalité un cathéchisme national que j'ai l'honneur d'offrir à l'Assemblée ; c'est un code religieux, moral et civil. Si vous le jugez digne de concourir à l'instruction publique, vous aurez récompensé mon zèle par le seul motif qui l'anime. (Applaudissements.)
Locuteur: L'abbé Hasard
...sieurs, je viens en même temps réclamer la justice de l'Assemblée nationale contre un arrêté du directoire du district de Saint-Denis et du département de Paris, lesquels me privent d'une propri... Messieurs, je viens en même temps réclamer la justice de l'Assemblée nationale contre un arrêté du directoire du district de Saint-Denis et du département de Paris, lesquels me privent d'une propriété qui m'est légitimement due.
Locuteur: L'abbé Hasard
Enfin, après une infinité de démarches, et des demandes inutiles pour être entendu, je viens d'avoir la douleur d être débouté de mes demandes par un arrêté du district de Saint-Denis, en date du 7 août dernier,...
...ence, que cette décision, qui à préjugé la question sans la motiver, soit réputée nulle ; je demande, attendu que le collège de Nanterre est devenu propriété nationale, que la nation se charge de payer les réparations; je demande à être remboursé de mes avances, et à être continué dans la direction de cet établissement.
Enfin, après une infinité de démarches, et des demandes inutiles pour être entendu, je viens d'avoir la douleur d être débouté de mes demandes par un arrêté du district de Saint-Denis, en date du 7 août dernier, et approuvé sans m'avoir entendu encore, par le directoire du département. Je demande, en conséquence, que cette décision, qui à préjugé la question sans la motiver, soit réputée nulle ; je demande, attendu que le collège de Nanterre est devenu propriété nationale, que la nation se charge de payer les réparations; je demande à être remboursé de mes avances, et à être continué dans la direction de cet établissement.
Locuteur: L'abbé Hasard
...mande en premier lieu mention honorable de l'hommage de M. l'abbé Hasard. En second lieu, je propose a l'Assemblée de charger le comité de 1 instruction publique, de lui aire à quelle époque il pourra lui ...
...ans éducation, on ne souffle que le'feu de la discorde. Je demande que, si le plan qu...
Un membre : Je demande en premier lieu mention honorable de l'hommage de M. l'abbé Hasard. En second lieu, je propose a l'Assemblée de charger le comité de 1 instruction publique, de lui aire à quelle époque il pourra lui présenter son travail sur cette partie.Les campagnards languissent, les paysans restent sans éducation, on ne souffle que le'feu de la discorde. Je demande que, si le plan qui a été renvoyé au comité lui paraît insuffisant, il nous déclare s'il pourra no...
Locuteur: Lemontey
« Chaque jour voit arriver de tous les coins du royaume des plaintes ...
... du pouvoir exécutif pour vous empêcher de connaître leurs réclamations et de statuer sur les moyens de rétablir l'ordre ; chaque jour ces voûtes retentissent de leurs lâches impostures contre les amis de la liberté, les défenseurs de la patrie. Comment dès hommes qui affichen...
...? Comment dès hommes qui ne parlent que de leur droiture ont-ils encore le front de paraître devant vous ? Ils se vantent sans pudeur de conduire le Sénat de la nation. J'aime à croire que les représentants de la nation sont les amis de la patrie, les protecteurs de ses enfants ; quelles que soient les as...
...e l'abbé Mulot qui ait fermé son cœur à la voix de la vérité, de la justice, de l'humanité et de l'honneur. Ce sont ces divinités de l'homme de bien que j'invoque aujourd'hui auprès de vous en faveur de mes commettants, des patriotes d'Avigno...
... vous par ma voix ; ils se jettent avec la confiance dans vos bras, comme les enfa...
... bêtes féroces se jettent dans les bras de leurs pères.
« Chaque jour voit arriver de tous les coins du royaume des plaintes amères contre les malversations des agents du pouvoir exécutif; chaque jour vos ...
... du pouvoir exécutif; chaque jour ces murs sont témoins des rubriques des agents du pouvoir exécutif pour vous empêcher de connaître leurs réclamations et de statuer sur les moyens de rétablir l'ordre ; chaque jour ces voûtes retentissent de leurs lâches impostures contre les amis de la liberté, les défenseurs de la patrie. Comment dès hommes qui affichent partout le respect pour les lois, ne savent-ils que les fouler aux pieds? Comment dès hommes qui ne parlent que de leur droiture ont-ils encore le front de paraître devant vous ? Ils se vantent sans pudeur de conduire le Sénat de la nation. J'aime à croire que les représentants de la nation sont les amis de la patrie, les protecteurs de ses enfants ; quelles que soient les assurances des ministres, ils ne me persuaderont jamais que parmi les membres du Corps législatif il s en trouve un autre que l'abbé Mulot qui ait fermé son cœur à la voix de la vérité, de la justice, de l'humanité et de l'honneur. Ce sont ces divinités de l'homme de bien que j'invoque aujourd'hui auprès de vous en faveur de mes commettants, des patriotes d'Avignon lâchement tyrannisés par les agents du pouvoir exécutif. Ces citoyens s'adressent à vous par ma voix ; ils se jettent avec la confiance dans vos bras, comme les enfants poursuivis par les bêtes féroces se jettent dans les bras de leurs pères.
Locuteur: Lemontey
... dans le comtat Venaissin pour y amener la paix, n'y a excité que des désordres, d...
...Sorgues, ont été tour à tour le théâtre de ses fureurs. Longtemps Avignon a été celui des trames de ses émissaires, il est enfin devenu celui de la férocité.
...soir, Messieurs, doit paraître devant vous l'abbé Mulot. Ce prêtre atroce envoyé dans le comtat Venaissin pour y amener la paix, n'y a excité que des désordres, des séditions, des massacres, Caromb, Cavaillon, Lisle, Sorgues, ont été tour à tour le théâtre de ses fureurs. Longtemps Avignon a été celui des trames de ses émissaires, il est enfin devenu celui de la férocité.
Locuteur: Lemontey
...e public, malgré les chantres soudoyés, la vérité s est fait jour. On connaît aujo...
... anciennes municipalités et des ennemis de la Révolution, de pousser une aveugle multitude à massacr...
...n connaît le placard atroce affiché sur la porte de l'Eglise des Cordetters, à dessein d'ameuter les citoyens indigents contre des membres de l'administration municipale, qu'il accusait perfidement d'avoir pris la fuite, après avoir pillé les effets les plus précieux du Mont-de-Piété et de la sacristie d'Avignon.
« Malgré les faux bruits répandus dans le public, malgré les chantres soudoyés, la vérité s est fait jour. On connaît aujourd'hui cet horrible complot, formé par des prêtres séditieux, des membres des anciennes municipalités et des ennemis de la Révolution, de pousser une aveugle multitude à massacrer les patriotes d'Avignon. On connaît le placard atroce affiché sur la porte de l'Eglise des Cordetters, à dessein d'ameuter les citoyens indigents contre des membres de l'administration municipale, qu'il accusait perfidement d'avoir pris la fuite, après avoir pillé les effets les plus précieux du Mont-de-Piété et de la sacristie d'Avignon.
Locuteur: L'abbé Hasard
Nanterre, est admis à la barre; il s'exprime ainsi : Nanterre, est admis à la barre; il s'exprime ainsi :
Locuteur: L'abbé Hasard
...fait mention honorable au procès-verbal de l'hommage de M. Hasard. Un membre: Je demande qu'il soit fait mention honorable au procès-verbal de l'hommage de M. Hasard.
Locuteur: L'abbé Hasard
Un membre: Je connais l'établissement de M. l'abbé Hasard, il fait honneur à son...
...il y a lieu, les arrêtés des directoire de départements. Je demande le renvoi au p...
Un membre: Je connais l'établissement de M. l'abbé Hasard, il fait honneur à son patriotisme. Mais il ne faut pas violer les principes, c'est au roi à casser, s'il y a lieu, les arrêtés des directoire de départements. Je demande le renvoi au pouvoir exécutif.
Locuteur: L'abbé Hasard
...L'Assemblée renvoie au pouvoir exécutif la (L'Assemblée renvoie au pouvoir exécutif la
Locuteur: L'abbé Hasard
demande de M. Hasard, et décrète mention honorable de son hommage au procès-verbal et le renvoi de son Catéchisme au comité de l'instruction publique.) demande de M. Hasard, et décrète mention honorable de son hommage au procès-verbal et le renvoi de son Catéchisme au comité de l'instruction publique.)
Locuteur: Lemontey
...s.) L'Assemblée veut-elle en entendre . la lecture ? (Oui! oui!) ...t différentes imputations contre MM. Mulot et Le Scène-des-Maisons. (Exclamations.) L'Assemblée veut-elle en entendre . la lecture ? (Oui! oui!)
Locuteur: Lemontey
On connaît les efforts des ennemis de l'humanité pour enivrer de fanatisme une populace On connaît les efforts des ennemis de l'humanité pour enivrer de fanatisme une populace

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 258
Locuteur: Lemontey
effrénée, en lui montrant cette statue de la vierge, récemment peinte en rouge, pour...
...der qu'elle suait du sang d'indignation de ce que de pareils crimes restaient impunis. On co...
... attirer le sieur L'Escuyer, secrétaire de la commune, qu'ils ont égorgé sur les marches de l'autel. On connaît le piège qu'ils avaient essayé de tendre à ses confrères pour leur faire ...
... séditieux qui menaçaient Avignon d'une ruine entière et arrêter les assassins de L'Escuyer. On connaît la fureur dont le peuple fut transporté lorsqu'il entendit les cris de désespoir d'un fils inconsolable d'avoi...
...naît les efforts qu'a vainement opposés la garde du palais pour empêcher de forcer les prisons et de laver cet exécrable forfait dans le sang des meurtriers. On connaît la douleur des administrateurs municipaux à la vue de ces scènes sanglantes et des dangers auxquels ils seront exposés pour dégager des mains de ces furieux plusieurs prisonniers prêts...
...nir les victimes. Ces scènes ont rempli de douleur tout ce qu'Avignon renferme de citoyens sensibles. Les bons patriotes ...
effrénée, en lui montrant cette statue de la vierge, récemment peinte en rouge, pour lui persuader qu'elle suait du sang d'indignation de ce que de pareils crimes restaient impunis. On connaît l'affreux stratagème employe par des scélérats apostés pour attirer le sieur L'Escuyer, secrétaire de la commune, qu'ils ont égorgé sur les marches de l'autel. On connaît le piège qu'ils avaient essayé de tendre à ses confrères pour leur faire partager son déplorable sort. On connaît les sages mesures prises par l'administration municipale pour dissiper les attroupements séditieux qui menaçaient Avignon d'une ruine entière et arrêter les assassins de L'Escuyer. On connaît la fureur dont le peuple fut transporté lorsqu'il entendit les cris de désespoir d'un fils inconsolable d'avoir perdu son père. On connaît les efforts qu'a vainement opposés la garde du palais pour empêcher de forcer les prisons et de laver cet exécrable forfait dans le sang des meurtriers. On connaît la douleur des administrateurs municipaux à la vue de ces scènes sanglantes et des dangers auxquels ils seront exposés pour dégager des mains de ces furieux plusieurs prisonniers prêts à en devenir les victimes. Ces scènes ont rempli de douleur tout ce qu'Avignon renferme de citoyens sensibles. Les bons patriotes en ont gémi, et personne ne les a plus déplorés que moi.
Locuteur: Lemontey
« Après cet excès de fureur qu'avait excité le souvenir de tant d'atrocités commises par les ennemis de la Révolution et le sentiment de tant de scélératesse autorisée par les agents ministériels, la tranquillité s'était enfin retablie par la vigilance de l'administration municipale et les soins de la garde nationale. Depuis trois semaines,...
...agents du pouvoir exécutif. Le ministre de l'interieur, qui avait gardé le silence sur le malheur de douze patriotes de Garomb, assassinés par les aristocrates, sous les yeux des médiateurs de la France après la signature des articles de paix; sur celui de quinze patriotes assassinés par les aristocrates, dans les prisons de Garomb; sur celui des officiers municipaux de Vaison, sur celui d'un officier municipal de Sorgues, et sur celui de L'Escuyer, a jeté les hauts cris sur ce...
... une description artistement mensongère de ces scènes sanglantes, où il cherche à déchirer vos âmes par la pitié, pour tourner ensuite votre sensi...
« Après cet excès de fureur qu'avait excité le souvenir de tant d'atrocités commises par les ennemis de la Révolution et le sentiment de tant de scélératesse autorisée par les agents ministériels, la tranquillité s'était enfin retablie par la vigilance de l'administration municipale et les soins de la garde nationale. Depuis trois semaines, le calme régnait dans Avignon ; mais cette malheureuse ville était destinée à devenir bientôt le théâtre des vengeances des agents du pouvoir exécutif. Le ministre de l'interieur, qui avait gardé le silence sur le malheur de douze patriotes de Garomb, assassinés par les aristocrates, sous les yeux des médiateurs de la France après la signature des articles de paix; sur celui de quinze patriotes assassinés par les aristocrates, dans les prisons de Garomb; sur celui des officiers municipaux de Vaison, sur celui d'un officier municipal de Sorgues, et sur celui de L'Escuyer, a jeté les hauts cris sur celui des brigands d'Avignon. Après avoir tout préparé pour arranger leur funeste vengeance, il vient nous faire lire une description artistement mensongère de ces scènes sanglantes, où il cherche à déchirer vos âmes par la pitié, pour tourner ensuite votre sensibilité contre des innocents qu'il opprime, contre les amis des lois qu'il veut i...
Locuteur: Lemontey
... des oppresseurs sur les opprimés, dans la lutte douloureuse des peuples contre le...
...leurs droits et leurs jours, toute voie de fait de leur part est repoussée et réputée un délit punissable; au lieu que les agents de l'autorité commettent impunément tous les crimes au nom des lois. C'est au nom de la liberté qu'ils tyrannisent les citoyens; c'est au nom de la patrie qu'ils égorgent ses enfants. Que...
« Daignez, Messieurs, considérer avec moi tous les avantages des oppresseurs sur les opprimés, dans la lutte douloureuse des peuples contre leurs tyrans, des tyrans ont beau défendre leurs droits et leurs jours, toute voie de fait de leur part est repoussée et réputée un délit punissable; au lieu que les agents de l'autorité commettent impunément tous les crimes au nom des lois. C'est au nom de la liberté qu'ils tyrannisent les citoyens; c'est au nom de la patrie qu'ils égorgent ses enfants. Quelle que soit l'audace des agents ministériels, ils n'en imposeront point au publ...
Locuteur: Lemontey
avec l'appareil menaçant de la guerre : le ministre prétend que c'est ...
... y régnait dès le lendemain du massacre de L'Escuyer et de ses assassins, ces troupes n'ont donc é...
...s : et comment en douter, puisque, dans la nuit, quatre-vingts citoyens ont été ar...
...udiciaire ? Le sieur Le Scène, essayant de colorer un pareil attentat, ose vous di...
...rdonnée pour soustraire ces personnes à la fureur du peuple. Cette imposture est a...
...et puis l'arrestation a eu lieu pendant la nuit, lorsque le peuple était livré au sommeil. Elle a été accompagnée d'actes de férocité ; les hussards qui en étaient ...
...toyens d'Avignon, ont poursuivi à coups de sabre, jusque sur les toits, plusieurs de ceux qui n'ont été arrêtés que pour êtr...
...est le sieur Le Scène qui a donné ordre de poursuivre les sieurs Mandé et Duprat, ...
avec l'appareil menaçant de la guerre : le ministre prétend que c'est pour y rétablir le calme ; mais le calme y régnait dès le lendemain du massacre de L'Escuyer et de ses assassins, ces troupes n'ont donc été appelées que pour appuyer les vengeances ministérielles : et comment en douter, puisque, dans la nuit, quatre-vingts citoyens ont été arbitrairement traînés dans les prisons sans aucun mandat d'amener, sans aucun ordre judiciaire ? Le sieur Le Scène, essayant de colorer un pareil attentat, ose vous dire que cette arrestation a été ordonnée pour soustraire ces personnes à la fureur du peuple. Cette imposture est avérée par les faits : d'abord ie peuple était parfaitement tranquille ; et puis l'arrestation a eu lieu pendant la nuit, lorsque le peuple était livré au sommeil. Elle a été accompagnée d'actes de férocité ; les hussards qui en étaient chargés, accoutumés à massacrer sans pitié les citoyens d'Avignon, ont poursuivi à coups de sabre, jusque sur les toits, plusieurs de ceux qui n'ont été arrêtés que pour être bientôt jetés dans les cachots. Quelques-uns même ont été arrêtés à deux lieue...
..., sur les départements voisins, par les hussards mis à leurs trousses. Enfin, c'est le sieur Le Scène qui a donné ordre de poursuivre les sieurs Mandé et Duprat, qui ont eu le bonheur d'échapper.
Locuteur: Lemontey
...s, dont les administrateurs provisoires de la commune et les officiers des gardes nationales d'Avignon, dans le nombre de soixante-cinq, ignoraient absolument le sort tragique des assassins de L'Escuyer, qu'ils n'ont appris que plusieurs heures après la catastrophe. Quel est donc leur crime a...
...ène et Mulot : voilà le véritable motif de leur arrestation. Par ce coup d'autorité, on a donc voulu soustraire à la justice les témoins irréprochables, et s'assurer de ces défenseurs de la liberté, que les ministres veulent immo...
...ous, Messieurs, en douter encore, après la proposition que celui de la justice n'a pas rougi de vous faire, il y a deux îours, de former une commission des cinq tribunaux voisins? Me permettrez-vous, Messieurs, de vous dire un mot de moi-même ?
« Ce n est pas tout : les prisonniers, dont les administrateurs provisoires de la commune et les officiers des gardes nationales d'Avignon, dans le nombre de soixante-cinq, ignoraient absolument le sort tragique des assassins de L'Escuyer, qu'ils n'ont appris que plusieurs heures après la catastrophe. Quel est donc leur crime aux yeux des commissaires royaux?C'est uniquement d'avoir été les dénonciateurs des malversations des sieurs Le Scène et Mulot : voilà le véritable motif de leur arrestation. Par ce coup d'autorité, on a donc voulu soustraire à la justice les témoins irréprochables, et s'assurer de ces défenseurs de la liberté, que les ministres veulent immoler. Pourriez-vous, Messieurs, en douter encore, après la proposition que celui de la justice n'a pas rougi de vous faire, il y a deux îours, de former une commission des cinq tribunaux voisins? Me permettrez-vous, Messieurs, de vous dire un mot de moi-même ?
Locuteur: Lemontey
« C'est au nom de la vérité outragée, de la liberté foulée aux pieds que je vous de...
...us, aient fourni des preuves éclatantes de leur innocence, je vous supplie de leur accorder un tribunal pour y tradui...
« C'est au nom de la vérité outragée, de la liberté foulée aux pieds que je vous demande justice des prévarications du sieur Mulot et des nouveaux attentats du sieur Le Scène. En attendant que mes concitoyens lâchement calomniés aient été entendus, aient fourni des preuves éclatantes de leur innocence, je vous supplie de leur accorder un tribunal pour y traduire les agents atroces du pouvoir exécutif.
Locuteur: Lemontey
« Daignez, Messieurs, me permettre de vous rappeler ici les cruels regrets qu...
...urs mensongères des ministres corrompus de Louis XVI, et pour avoir fulminé avec précipitation un décret barbare contre la garnison ae Nancy. Le partie des patrio...
...délit à se reprocher, n'a que des actes de civisme à mon-
« Daignez, Messieurs, me permettre de vous rappeler ici les cruels regrets qu'ont éprouvés vos prédécesseurs, pour s'être laissés aller trop légèrement aux clameurs mensongères des ministres corrompus de Louis XVI, et pour avoir fulminé avec précipitation un décret barbare contre la garnison ae Nancy. Le partie des patriotes d'Avignon qui gémissent actuellement dans les fers, loin (ravoir le moindre délit à se reprocher, n'a que des actes de civisme à mon-
Locuteur: Lemontey
« Le 7 de ce mois, 3,000 hommes, presque tous sti... « Le 7 de ce mois, 3,000 hommes, presque tous stipendiés étrangers, sont entrés dans Avignon
Locuteur: Lemontey
... Le Scène m'accuse d'être un intrigant; la preuve qu'il ment contre sa conscience,... « Le sieur Le Scène m'accuse d'être un intrigant; la preuve qu'il ment contre sa conscience, c'est qu il n'ignore pas qu'au lieu d'avoir intrigué comme lui pour devenir l'u...

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 259
Locuteur: Lemontey
...'est si ardent à les poursuivre qu'afin de s'autoriser de leur défaite pour machiner celle de tous les patriotes des départements et surtout de celui ae Marseille. Il se plaît à vous ...
...is, Messieurs, vous êtes les défenseurs de la patrie, vous devez en être les protecte...
trer. Le cabinet ministériel n'est si ardent à les poursuivre qu'afin de s'autoriser de leur défaite pour machiner celle de tous les patriotes des départements et surtout de celui ae Marseille. Il se plaît à vous arracher un décret sanguinaire pour couvrir ses attentats ; mais, Messieurs, vous êtes les défenseurs de la patrie, vous devez en être les protecteurs.
Locuteur: Lemontey
Un membre : Comme la lettre de M. Rovère est une réponse au mémoire de M. Mulot, je demande le renvoi au comité de législation. Un membre : Comme la lettre de M. Rovère est une réponse au mémoire de M. Mulot, je demande le renvoi au comité de législation.
Locuteur: Mulot
J'ai demandé moi-même la lecture de la lettre de mon adversaire... J'ai demandé moi-même la lecture de la lettre de mon adversaire...
Locuteur: Mulot
...n ce cas, je demande moi-même le renvoi de la lettre au comité de législation. En ce cas, je demande moi-même le renvoi de la lettre au comité de législation.
Locuteur: Mulot
(L'Assemblée ordonne le renvoi de la lettre au comité de législation.) (L'Assemblée ordonne le renvoi de la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Drouet et Guillaume
, citoyens de Sainte-Menehould, sont admis à la barre. , citoyens de Sainte-Menehould, sont admis à la barre.
Locuteur: Drouet
D'après les promesses de l'Assemblée constituante, nous nous sommes décidés à demander des places dans la gendarmerie nationale à cheval de notre département. L'aristocratie a répandu le bruit que l'examen de notre vie passée avait ralenti la bienveillance nationale à notre égard. ...
...ous adressons à vous, Messieurs, pleins de confiance en votre justice, munis de pièces authentiques qui certifient le temps de notre service et la jpureté de nos mœurs, pour vous prier de remplir avec nous les engagements sacrés de vos prédécesseurs. (Applaudissements.)
D'après les promesses de l'Assemblée constituante, nous nous sommes décidés à demander des places dans la gendarmerie nationale à cheval de notre département. L'aristocratie a répandu le bruit que l'examen de notre vie passée avait ralenti la bienveillance nationale à notre égard. En conséquence, nous nous adressons à vous, Messieurs, pleins de confiance en votre justice, munis de pièces authentiques qui certifient le temps de notre service et la jpureté de nos mœurs, pour vous prier de remplir avec nous les engagements sacrés de vos prédécesseurs. (Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...nnés à votre dévouement pour le service de la patrie. L'Assemblée nationale a la même satisfaction que l'Assemblée constituante à vous exprimer la reconnaissance de la nation. Elle fera la plus grande attention à votre demande e... Cette enceinte a souvent retenti des applaudissements donnés à votre dévouement pour le service de la patrie. L'Assemblée nationale a la même satisfaction que l'Assemblée constituante à vous exprimer la reconnaissance de la nation. Elle fera la plus grande attention à votre demande et vous invite a assister à sa séance.
Locuteur: Drouet
...otre attention, pour vous prier, au nom de tous les maîtres de poste depuis Sainte-Menehould jusqu'à P...
... leur salaire des postillons et le prix de la course des chevaux qu'ils ont employés au ' service de l'escorte du roi, au mois de juin dernier.
Je sollicite encore un instant votre attention, pour vous prier, au nom de tous les maîtres de poste depuis Sainte-Menehould jusqu'à Paris, ae leur payer leur salaire des postillons et le prix de la course des chevaux qu'ils ont employés au ' service de l'escorte du roi, au mois de juin dernier.
Locuteur: Drouet
...e l'Assemblée a décrété que les maîtres de poste ne feraient plus de corvées pour la cour. Ils vous prient instamment, Messi...
...moire qui sera visé par les directoires de leurs districts. (Applaudissements.)
Ils le demandent d'autant plus que l'Assemblée a décrété que les maîtres de poste ne feraient plus de corvées pour la cour. Ils vous prient instamment, Messieurs, que des frais qui auraient dû être remboursés sur-le-champ, leur soient remboursés à leur domicile, sur le mémoire qui sera visé par les directoires de leurs districts. (Applaudissements.)
Locuteur: Drouet
Un membre : Je demande le renvoi de première pétition au comité militaire et le renvoi de la seconde au comité dès dépenses publique... Un membre : Je demande le renvoi de première pétition au comité militaire et le renvoi de la seconde au comité dès dépenses publiques.
Locuteur: Drouet
...L'Assemblée renvoie au comité militaire la première pétition ainsi que les certificats de services et de bonnes mœurs, et au comité des dépenses publiques la réclamation des maîtres de poste.) (L'Assemblée renvoie au comité militaire la première pétition ainsi que les certificats de services et de bonnes mœurs, et au comité des dépenses publiques la réclamation des maîtres de poste.)
Locuteur: Lemontey
... secrétaire, donne lecture d'une lettre de plusieurs citoyens ae Bordeaux, membres de la société des Amis ae la Constitution, envoyée par un courrier e... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de plusieurs citoyens ae Bordeaux, membres de la société des Amis ae la Constitution, envoyée par un courrier extraordinaire ; cette lettre relative aux troubles des colonies, est ainsi conçu...
Locuteur: Lemontey
« C'est de vous seuls que les colonies peuvent att...
...lut ; vous êtes leur espoir comme celui de tout l'Empire. C'est donc par vous que ...
... à développer les causes et les progrès de la trame la plus odieuse. Nous recevons à l'instant...
...ils intéressants : nous nous empressons de vous les adresser par un courier extraordinaire, si elles ne vous présentent rien de nouveau, elles serviront du moins à mul...
.... D après ce que nous avons pu acquérir de renseignements jusqu'à ce jour, l'assem...
...criminel d'affranchir les colons envers la métropole et de priver à jamais les gens de couleur de l'égalité et de l'activité civique. Le vrai moyen, Messieurs, de remédier à ces maux, est d'en détruire la source en punissant les coupables. Plus de composition avec des perfides qui oubli...
..., qui sacrifient tout hors les intérêts de leur fol orgueil. La liberté méconnue, la Constitution violée, la nation Outragée vous crient vengeance. Frappez! le salut de la patrie en dépend, car l'impunité enhard...
...ltiplie les complots. Frappez! déployez la justice et la puissance nationale, et nos ennemis att...
« C'est de vous seuls que les colonies peuvent attendre leur salut ; vous êtes leur espoir comme celui de tout l'Empire. C'est donc par vous que doivent se diriger toutes les lumières, toutes les instructions, tdu& les renseignements qui peuvent servir à développer les causes et les progrès de la trame la plus odieuse. Nous recevons à l'instant des pieces qui offrent à ce sujet des détails intéressants : nous nous empressons de vous les adresser par un courier extraordinaire, si elles ne vous présentent rien de nouveau, elles serviront du moins à multiplier les témoignages, et à les fortifier les uns par les autres. D après ce que nous avons pu acquérir de renseignements jusqu'à ce jour, l'assemblée coloniale nous paraît lien coupable; elle est grandement suspecte d'avoir p...
...étrangères (Exclamations!) et leur livrer cette précieuse colonie dans l'espoir criminel d'affranchir les colons envers la métropole et de priver à jamais les gens de couleur de l'égalité et de l'activité civique. Le vrai moyen, Messieurs, de remédier à ces maux, est d'en détruire la source en punissant les coupables. Plus de composition avec des perfides qui oublient tout, qui sacrifient tout, qui sacrifient tout hors les intérêts de leur fol orgueil. La liberté méconnue, la Constitution violée, la nation Outragée vous crient vengeance. Frappez! le salut de la patrie en dépend, car l'impunité enhardit les scélérats et multiplie les complots. Frappez! déployez la justice et la puissance nationale, et nos ennemis attérés rentreront dans le néant.
Locuteur: Lemontey
...infiniment dangereux, s'ils restaient à la disposition de l'assemblée coloniale et des autres dép...
...s tremblons pour cette classe précieuse de citoyens, dont la générosité confond si hautement l'injustice de leurs oppresseurs, pour ces braves gens dont le civisme est le vrai boulevard de la colonie, et qui, après l'avoir sauvée, ont fait le serment de la conserver à la mère-patrie, au prix de leur fortune et de leur sang. Nous ne sommes pas rassurés par cette condescendance que commanda la nécessité. Qui garantira ces traités pa...
...des alarmes ? L'orgueil s'est tu devant la crainte, il oubliera ses promesses aprè...
...l en soit, Messieurs, il est une mesure de la plus grande importance que l'état des c...
...mble exiger expressément; C'est l'envoi de commissaires pris dans votre sein ; nous n'aurons point la présomp-
... des craintes trop fondées peut-être, ces secours ne pourraient-ils pas devenir infiniment dangereux, s'ils restaient à la disposition de l'assemblée coloniale et des autres dépositaires des pouvoirs dans les colonies ? Nous tremblons pour cette classe précieuse de citoyens, dont la générosité confond si hautement l'injustice de leurs oppresseurs, pour ces braves gens dont le civisme est le vrai boulevard de la colonie, et qui, après l'avoir sauvée, ont fait le serment de la conserver à la mère-patrie, au prix de leur fortune et de leur sang. Nous ne sommes pas rassurés par cette condescendance que commanda la nécessité. Qui garantira ces traités passés au milieu des périls et des alarmes ? L'orgueil s'est tu devant la crainte, il oubliera ses promesses après le danger. Quoi qu'il en soit, Messieurs, il est une mesure de la plus grande importance que l'état des choses dans les colonies semble exiger expressément; C'est l'envoi de commissaires pris dans votre sein ; nous n'aurons point la présomp-
Locuteur: Mulot
Voix diverses : A la barre ! à la barre ! A l'or-? dre ! à 1 ordre ! Voix diverses : A la barre ! à la barre ! A l'or-? dre ! à 1 ordre !
Locuteur: Mulot
Plusieurs membres : Non! non! A la tribune! Plusieurs membres : Non! non! A la tribune!
Locuteur: Mulot
s'avance vers la barre. s'avance vers la barre.
Locuteur: Mulot
Plusieurs membres : Non! non! à la tribune! Plusieurs membres : Non! non! à la tribune!
Locuteur: Mulot
monte à la tribune. monte à la tribune.
Locuteur: Mulot
...ès un rapport du comité. Je demande que la lettre soit renvoyée au comité. ...blée d'observer que M. Mulot, comme partie dans l'affaire, ne doit parler qu après un rapport du comité. Je demande que la lettre soit renvoyée au comité.
Locuteur: Drouet
Plusieurs membres : Le renvoi à la liste civile ! Plusieurs membres : Le renvoi à la liste civile !

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 260
Locuteur: Lemontey
tion de vous indiquer la marche que vous devez leur prescrire, ni les fonctions dont il est instant de les charger ; nous vous dirons que toute la confiance de la nation repose sur eux, et qu'ils tiendraient entre leurs mains le sort de la colonie. Sans eux, rien n'est sûr, rien...
...nt du moins les alarmes d'une multitude de citoyens, au nom desquels nous vous écrivons à la hâte.
tion de vous indiquer la marche que vous devez leur prescrire, ni les fonctions dont il est instant de les charger ; nous vous dirons que toute la confiance de la nation repose sur eux, et qu'ils tiendraient entre leurs mains le sort de la colonie. Sans eux, rien n'est sûr, rien n'est utile, tout est illusion, tout est danger. Telles sont du moins les alarmes d'une multitude de citoyens, au nom desquels nous vous écrivons à la hâte.
Locuteur: Lemontey
...sommes, avec respect, etc. Les citoyens de Bordeaux soussignés, amis de la Constitution : Delpech, etc. » (Exclamations, murmures dans une partie de la salle ; applaudissements dans Vautre.) « Nous sommes, avec respect, etc. Les citoyens de Bordeaux soussignés, amis de la Constitution : Delpech, etc. » (Exclamations, murmures dans une partie de la salle ; applaudissements dans Vautre.)
Locuteur: Lemontey
...e en sont jointes plusieurs autres dont la lecture serait fort longue ; cependant en voici une remarquable qui contient un modèle de billet qu'on prétend avoir été trouvé s... A cette lettre en sont jointes plusieurs autres dont la lecture serait fort longue ; cependant en voici une remarquable qui contient un modèle de billet qu'on prétend avoir été trouvé sur plusieurs nègres faits prisonniers :
Locuteur: Lemontey
« Tandis que la France donnait aux nations de l'Europe le spectacle sublime de la fermeté dans les dangers, de la modération dans les succès, des Françai...
...et ses législateurs. Il fut un temps où la vengeance eût signalé le pouvoir des ty...
...ain excuse les préjugés, et se glorifie de la clémence. Eternisez parmi vous ces nobl...
« Tandis que la France donnait aux nations de l'Europe le spectacle sublime de la fermeté dans les dangers, de la modération dans les succès, des Français calomniaient en Amérique et leur patrie et ses législateurs. Il fut un temps où la vengeance eût signalé le pouvoir des tyrans ; aujourd'hui un peuple libre et souverain excuse les préjugés, et se glorifie de la clémence. Eternisez parmi vous ces nobles sentiments : persuadés ae votre zèle, nous vous adressons une relation fidèle...
Locuteur: Lemontey
A cette lettre est jointe un modèle de billet trouvé sur des nègres prisonniers ; c'est un carré partagé en quatre, à la première case se trouve aès lettres moulées M. D. M. ; dans la seconde : « Le préjugé vaincu. La verge de fer brisée. Vive le roi ! » et au bas, dans la case de gauche, les lettres majuscules J. B. ; dans celle de droite, les majuscules M. N. entrelacée... A cette lettre est jointe un modèle de billet trouvé sur des nègres prisonniers ; c'est un carré partagé en quatre, à la première case se trouve aès lettres moulées M. D. M. ; dans la seconde : « Le préjugé vaincu. La verge de fer brisée. Vive le roi ! » et au bas, dans la case de gauche, les lettres majuscules J. B. ; dans celle de droite, les majuscules M. N. entrelacées et surmontées d'un cœur.
Locuteur: Brissot de Warville
Le moment n'est pas éloigné où la lumière va éclairer les menées ténébreuses qui menacent la colonie de Saint-Domingue de sa perte. J'ai fait trois fois dans ce mois la motion que le comité colonial fût chargé de vous présenter un rapport sur les troub...
...'y remédier; je demande qu'il soit tenu de le faire au premier de décembre, et si le comité ne le fait pas, je prends l'engagement de le faire moi-même. Je demande en outre ...
Le moment n'est pas éloigné où la lumière va éclairer les menées ténébreuses qui menacent la colonie de Saint-Domingue de sa perte. J'ai fait trois fois dans ce mois la motion que le comité colonial fût chargé de vous présenter un rapport sur les troubles ae Saint-Domingue et sur les moyens d'y remédier; je demande qu'il soit tenu de le faire au premier de décembre, et si le comité ne le fait pas, je prends l'engagement de le faire moi-même. Je demande en outre le renvoi des pièces au comité.
Locuteur: Tarbé
3ui a été faite par divers membres de l'Assemblée e recueillir tous les matér...
...l'Assemblée nationale sur les désordres de Saint-Domingue et des autres colonies ; mais je crois qu'il ne serait pas prudent de fixer au premier décembre la demande d'un rapport exact sur la totalité des causes, des effets et des ...
...u lieu dans les colonies, car telle est la demande qui a été faite originairement.
3ui a été faite par divers membres de l'Assemblée e recueillir tous les matériaux qui pouvaient éclairer l'Assemblée nationale sur les désordres de Saint-Domingue et des autres colonies ; mais je crois qu'il ne serait pas prudent de fixer au premier décembre la demande d'un rapport exact sur la totalité des causes, des effets et des remèdes à employer pour réparer les malheurs qui ont eu lieu dans les colonies, car telle est la demande qui a été faite originairement.
Locuteur: Tarbé
...ue le comité colonial s'est déjà occupé de cette demande très importante, qu il a ...
...un résultat sûr, le comité, en appuyant la motion qui a déjà été faite, sollicite 1 Assemblée de ne pas mettre un
J'ajoute que le comité colonial s'est déjà occupé de cette demande très importante, qu il a déjà réuni les matériaux relatifs aux désordres arrivés dans les différentes col...
... pour chaque colonie, parce qu'il y a un fil général à indiquer pour parvenir à un résultat sûr, le comité, en appuyant la motion qui a déjà été faite, sollicite 1 Assemblée de ne pas mettre un
Locuteur: Tarbé
...ssemblée ne veuille réduire le comité à la nécessité de lui présenter des conjectures pour des faits et des récits de gazettes pour des pièces authentiques. terme si rapproché à son rapport, à moins que l'Assemblée ne veuille réduire le comité à la nécessité de lui présenter des conjectures pour des faits et des récits de gazettes pour des pièces authentiques.
Locuteur: Tarbé
J'appuie donc la motion de renvoi, mais je prie l'Assemblée de s'en rapporter à son comité sur l'époqu...
...t devra être fait, ou bien, en adoptant la motion faite par M. Brissot de rédiger ce rapport, je conclurai à ce q...
J'appuie donc la motion de renvoi, mais je prie l'Assemblée de s'en rapporter à son comité sur l'époque où le rapport devra être fait, ou bien, en adoptant la motion faite par M. Brissot de rédiger ce rapport, je conclurai à ce que ce rapport soit renvoyé au comité colonial, afin qu étant comparé aux autres ...
Locuteur: Michel
J'ai reçu hier, par le courrier, la nouvelle que les députés extraordinaires de Saint-Domingue étaient partis de Saint-Malo, conséquemment ils doivent a...
... manqueront pas, dès qu'ils seront ici, de paraître devant vous, et ie crois qu'il...
J'ai reçu hier, par le courrier, la nouvelle que les députés extraordinaires de Saint-Domingue étaient partis de Saint-Malo, conséquemment ils doivent arriver bientôt à Paris et peut-être y sont-ils déjà. Ils ne manqueront pas, dès qu'ils seront ici, de paraître devant vous, et ie crois qu'il n'est pas indifférent d'avoir d'eux-mêmes dés détails, afin que le comité, réun...
Locuteur: Brissot de Warville
...(Murmures.) On vous dit que des députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue sont près d'arriver : si vous attendez la lumière, ne croyez pas que ces députés ...
...e serait des mulâtres que vous pourriez la recevoir, et il n'en arrivera pas de si tôt. Je crois qu'il existe assez de matériaux pour découvrir la vérité, et pour connaître la nature des remèdes qu'il convient d'app...
...égislative, comme on a amusé l'Assemblée constituante par des mesures adroites. (Murmures.) On vous dit que des députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue sont près d'arriver : si vous attendez la lumière, ne croyez pas que ces députés vous l'apporteront ; ce serait des mulâtres que vous pourriez la recevoir, et il n'en arrivera pas de si tôt. Je crois qu'il existe assez de matériaux pour découvrir la vérité, et pour connaître la nature des remèdes qu'il convient d'apporter au mal. Je répète encore une fois, que si le comité colonial ne veut pas f...
Locuteur: Jaucourt
J'appuie la motion de M. Brissot : ses relations dans nos colonies peuvent nous apporter la lumière. J'appuie la motion de M. Brissot : ses relations dans nos colonies peuvent nous apporter la lumière.
Locuteur: Guadet
...colonial, u faudrait attendre l'arrivée de ces députés. Mais, Messieurs, les députés envoyés par l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, en sont partis avant le...
...e vous présenteront pas le dernier état de la colonie ; enfin, vous remarquerez qu'en écoutant les députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, vous courez le grand ri...
...ndre des députes livrés à un parti dans la colonie. Je ne prononcerai rien à leur égard, mais je dis que la colonie de Saint-Domingue est dans un tel état, qu...
...é par l'Assemblée nationale sur le sort de cette colonie, est un retardement coupa...
...ochaine, des éclaircissements propres à porter un jour sur le rapport du comité colonial, u faudrait attendre l'arrivée de ces députés. Mais, Messieurs, les députés envoyés par l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, en sont partis avant le capitaine Dupin, avant l'aviso expédié par M. Blanchelande. Vous remarquerez, p...
...e ces députés ne peuvent pas vous apporter d'éclaircissements nouveaux, qu ils ne vous présenteront pas le dernier état de la colonie ; enfin, vous remarquerez qu'en écoutant les députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, vous courez le grand risque d'entendre des députes livrés à un parti dans la colonie. Je ne prononcerai rien à leur égard, mais je dis que la colonie de Saint-Domingue est dans un tel état, que tout retard apporté par l'Assemblée nationale sur le sort de cette colonie, est un retardement coupable.
Locuteur: Tarbé
J'ai moi-même appuyé la motion J'ai moi-même appuyé la motion
Locuteur: Guadet
...que nous avons des dépêches officielles de M. Blanchelande, puisque Je demande donc, puisque nous avons des dépêches officielles de M. Blanchelande, puisque

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 261
Locuteur: Guadet
...ssemblée nationale soit par les députés de Bordeaux, soit par la municipalité de la même ville, que le comité colonial fass...
...rochain, un rapport sur le dernier état de cette colonie, sur les moyens les plus propres à y ramener la paix et d'empêcher que, par les manœuvres des contre-révolutionnaires de France, la contre-révolution ne s'opère dans la colonie. En effet, Messieurs, ne vous l...
...mes sur ce point. Le foyer des troubles de Saint-Domingue est au delà du Rhin et d...
nous ayons les lettres remises à l'Assemblée nationale soit par les députés de Bordeaux, soit par la municipalité de la même ville, que le comité colonial fasse, le premier décembre prochain, un rapport sur le dernier état de cette colonie, sur les moyens les plus propres à y ramener la paix et d'empêcher que, par les manœuvres des contre-révolutionnaires de France, la contre-révolution ne s'opère dans la colonie. En effet, Messieurs, ne vous le dissimulez pas, toutes les lettres sont uniformes sur ce point. Le foyer des troubles de Saint-Domingue est au delà du Rhin et dans Paris. (Oui ! oui ! Applaudissements.)
Locuteur: Guadet
Ainsi j'appuie la mqtion de M. Brissot, et surtout je prie l'Assemblée nationale de considérer que ce député prenant l'engagement de faire le rapport au premier décembre, l...
...le résultat si elle pense que l'ouvrage de notre collègue ne lui fournisse pas tou...
...le regarde comme complet. J'appuie donc la motion de M. Brissot.
Ainsi j'appuie la mqtion de M. Brissot, et surtout je prie l'Assemblée nationale de considérer que ce député prenant l'engagement de faire le rapport au premier décembre, l'Assemblée nationale pourra en ajourner le résultat si elle pense que l'ouvrage de notre collègue ne lui fournisse pas toutes les lumières qu'elle est en droit d'attendre, ou statuer définitivement, si elle le regarde comme complet. J'appuie donc la motion de M. Brissot.
Locuteur: Cambon
... colonies et pour vous découvrir le fil de tout ce qui s'y est passé. Je désire, c...
...ans les Colonies ; il est important que la nation ait une connaissance exacte de toutes les manœuvres qu'on a employées ...
... ne nécessite pas le retard particulier de l'affaire de Saint-Domingue. Il y a une insurrection désastreuse, le commerce de la France se ressentira de, cette insurrection. Il y a eu un concordat entre les gens de couleur et les blancs. Nous savons qu'il y a un déeret qui anéantit l'effet de ce concordat, qu'il y a des commissaire...
...e, que nous avons des forces qui sont à la veille darriver à Saint-Do-mingùe. Crai...
...ce décret du Corps législatif n'apporte de nouveaux troubles dans cette colonie ; ...
...ommissaires qui sont chargés d'exécuter la loi, qui auront des forces, ne soient la cause indirecte de cette insurrection.
...onial a paru désirer un délai plus long pour vous faire un rapport surtoutes les colonies et pour vous découvrir le fil de tout ce qui s'y est passé. Je désire, comme vous, connaître tout ce qui s'est passé dans les Colonies ; il est important que la nation ait une connaissance exacte de toutes les manœuvres qu'on a employées ; mais cette connaissance ne nécessite pas le retard particulier de l'affaire de Saint-Domingue. Il y a une insurrection désastreuse, le commerce de la France se ressentira de, cette insurrection. Il y a eu un concordat entre les gens de couleur et les blancs. Nous savons qu'il y a un déeret qui anéantit l'effet de ce concordat, qu'il y a des commissaires civils envoyés à Saint-Domingue, que nous avons des forces qui sont à la veille darriver à Saint-Do-mingùe. Craignons, Messieurs, que ce décret du Corps législatif n'apporte de nouveaux troubles dans cette colonie ; craignons que les commissaires qui sont chargés d'exécuter la loi, qui auront des forces, ne soient la cause indirecte de cette insurrection.
Locuteur: Cambon
...ndre cet objet en considération, et que la perte de nos colonies ne soit pas entraînée par ... ...qui y sont jointes, il y ait un rapport particulier, pour que nous puissions prendre cet objet en considération, et que la perte de nos colonies ne soit pas entraînée par 1 exécution qui est peut-être désastreuse. Je demande ce rapport pour le premier...
Locuteur: Aubert-Dubayet
Il n'est pas douteux que la grande question des colonies ne tienne absolument à la prospérité publique ; il y va du commerce de la France entière, et il est digne de l'Assemblée nationale de la prendre en très grande considération. Je vois (Tailleurs, dans la motion qui a été faite de présenter un rapport le lar décembre, e...
...l n est pas douteux que M. Brissot, par la disposition où il se trouve de faire un prompt rapport, a des correspo...
...qu'il peut vous faire connaître un côté de la vérité couverte par un rideau encore tr...
...t, il n'est pas douteux que les députés de l'assemblée coloniale qui arrivent de Saint-Malo, apportent aussi une portion de lumière, puisque déjà, par un
Il n'est pas douteux que la grande question des colonies ne tienne absolument à la prospérité publique ; il y va du commerce de la France entière, et il est digne de l'Assemblée nationale de la prendre en très grande considération. Je vois (Tailleurs, dans la motion qui a été faite de présenter un rapport le lar décembre, et que j'appuie, un moyen sûr d'arriver à un résultat. Il n est pas douteux que M. Brissot, par la disposition où il se trouve de faire un prompt rapport, a des correspondances actives dans les colonies, et qu'il peut vous faire connaître un côté de la vérité couverte par un rideau encore très obscur. D'autre part, il n'est pas douteux que les députés de l'assemblée coloniale qui arrivent de Saint-Malo, apportent aussi une portion de lumière, puisque déjà, par un
Locuteur: Aubert-Dubayet
...tendu, on semblait craindre leur esprit de prévention. En adjoignant M. Brissot au...
...t comblera le déficit ; on jugera alors la solidité de créance que l'on peut accorder à ce qu'...
certain murmure que j'ai entendu, on semblait craindre leur esprit de prévention. En adjoignant M. Brissot au comité des colonies pour cette affaire seulement, il nous communiquera toutes les lumières qu'il aura reçues et comblera le déficit ; on jugera alors la solidité de créance que l'on peut accorder à ce qu'il fait. II n'est pas douteux encore que, dans le comité, lorsqu on aura écouté ...
Locuteur: Aubert-Dubayet
Vous ne devez pas être en peine de savoir pourquoi les colonies sont dâhs un état aussi douloureux pour les vrais amis de la France. Dabord, Messieurs, les lois lon...
...farouché; les propriétaires ont craint. ces divers sentiments, devaient nécessairement résulter une grande irrésolution dans la marche du commerce, Enfin, un décret ar...
... les propriétaires. Les véritables amis de l'humanité ont pu en gémir; je n'entre ...
Vous ne devez pas être en peine de savoir pourquoi les colonies sont dâhs un état aussi douloureux pour les vrais amis de la France. Dabord, Messieurs, les lois longtemps attendues par les colonies ont été contradictoires ; elles ont jeté une grande fluctuation dans les esprits; le commerce s'est effarouché; les propriétaires ont craint. ces divers sentiments, devaient nécessairement résulter une grande irrésolution dans la marche du commerce, Enfin, un décret arrive, et c'était, je crois, le 28 septembre 1791. Ce décret porte des promesses satisfaisantes pour les propriétaires. Les véritables amis de l'humanité ont pu en gémir; je n'entre point dans cette discussion philanthropique, et mon cœur a senti ce sentiment co...
Locuteur: Garran-de-Coulon
...elle à l'ordre l'opinant ; ce n'est pas la question. Je demande qu'on rappelle à l'ordre l'opinant ; ce n'est pas la question.
Locuteur: Aubert-Dubayet
...irrésolution dans les esprits; ensuite, de l'aristocratie,du patriotisme raisonnab...
...en fermentation des têtes qui sont sous la zone torride. J'arrive maintenant, Messieurs, à la nécessité de tout connaître, et, d'après cette néces...
...ensuite qui rendaient certains droits, ont dû néessaire-ment laisser une grande irrésolution dans les esprits; ensuite, de l'aristocratie,du patriotisme raisonnable, du patriotisme exagéré, tout enfin a pu mettre en fermentation des têtes qui sont sous la zone torride. J'arrive maintenant, Messieurs, à la nécessité de tout connaître, et, d'après cette nécessité sur laquelle j'appuie fortement, je désire que M. Brissot soit adjoint au c...
Locuteur: Garran-de-Coulon
C'est quand le sang coule de tous côtés à Saint-Domingue, dans la plus belle de nos colonies, que l'on vous demande un ...
...ments.) Nous serons responsables envers la France, envers les colonies, envers l'h...
... que nous apporterions dans une affaire de cette importance, nous le serions
C'est quand le sang coule de tous côtés à Saint-Domingue, dans la plus belle de nos colonies, que l'on vous demande un ajournement prolongé que l'on ne demanderait pas pour le plus petit objet qui se...
... décret du 15 mai 1791, que les troubles des colonies ont éclatés . (Applaudissements.) Nous serons responsables envers la France, envers les colonies, envers l'humanité entière, des délais que nous apporterions dans une affaire de cette importance, nous le serions
Locuteur: Basire
jeune. Je demande que la discussion soit fermée; peut-être sans ... jeune. Je demande que la discussion soit fermée; peut-être sans s'en apercevoir......
Locuteur: Basire
Plusieurs membres: Vous n'avez pas la parole. Plusieurs membres: Vous n'avez pas la parole.
Locuteur: Aubert-Dubayet
... n'est pas douteux que M. Brissot n'ait de grandes lumières à répandre sur cette q...
...onc qu'on attende l'arrivée des députés de Saint-Malo, et que M. Brissot donne connaissance de ce qu'il sait au comité. (Applaudisseme...
Il n'est pas douteux que M. Brissot n'ait de grandes lumières à répandre sur cette question, et je ne vois pas pourquoi M. Brissot ne serait pas invité à faire connaître tout ce qu'il sait au comité colonial. Je demande donc qu'on attende l'arrivée des députés de Saint-Malo, et que M. Brissot donne connaissance de ce qu'il sait au comité. (Applaudissements.)

Séance du vendredi 20 novembre 1791

page 262
Locuteur: Garran-de-Coulon
...e constituante sont responsables envers la nation et envers l'humanité des trouble...
...mbre le rapport du comité, ou, à défaut de rapport, la discussion de la question.
comme ceux qui ont été les auteurs des mêmes retards dans l'Assemblée constituante sont responsables envers la nation et envers l'humanité des troubles qui ont lieu en ce moment. Je demande donc que, sans s'arrêter aux motions incidentes relatives à M. Brissot, on fixe au plus tard au 1er décembre le rapport du comité, ou, à défaut de rapport, la discussion de la question.
Locuteur: Garran-de-Coulon
Plusieurs membres : La discussion fermée ! Plusieurs membres : La discussion fermée !

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

- search term matches: (3)

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 415
Locuteur: Tanaïs
, colon de la Martinique, est admis à la barre et expose les horreurs auxquelles...
...dant 6 mois, par les ordres arbitraires de MM. Vioménil, Damas et Béhague ; il s'e...
, colon de la Martinique, est admis à la barre et expose les horreurs auxquelles il dit avoir été livré, pendant 6 mois, par les ordres arbitraires de MM. Vioménil, Damas et Béhague ; il s'exprime ainsi : '
Locuteur: Tanaïs
Messieurs, j'arrive de la Martinique. J'étais domicilié depuis 25 ans dans la ville du Fort-Royal ; je n ai cessé d'y jouir de l'amitié de tout le monde, qu'à l'instant où mon amour pour la Révolution française m'a attiré la haine des planteurs, et les persécutions de mes débiteurs. Messieurs, j'arrive de la Martinique. J'étais domicilié depuis 25 ans dans la ville du Fort-Royal ; je n ai cessé d'y jouir de l'amitié de tout le monde, qu'à l'instant où mon amour pour la Révolution française m'a attiré la haine des planteurs, et les persécutions de mes débiteurs.
Locuteur: Tanaïs
M. Vioménil, après avoir repoussé la cocarde nationale, obligé de céder aux vœux des Français de la colonie, voulut les en punir et ensanglanter la Révolution. Je fus député à la ville de Saint-Pierre pour dénoncer M. vioménil ... M. Vioménil, après avoir repoussé la cocarde nationale, obligé de céder aux vœux des Français de la colonie, voulut les en punir et ensanglanter la Révolution. Je fus député à la ville de Saint-Pierre pour dénoncer M. vioménil et y demander du secours. Tous les citoyens se réunirent d'abord contre lui ; to...
... l'Assemblée une adresse du département de l'Oise, qui demande la solution de quelques difficultés survenues au sujet de l'élection et du. remplacement des administrateurs de ce département. Un membre présente à l'Assemblée une adresse du département de l'Oise, qui demande la solution de quelques difficultés survenues au sujet de l'élection et du. remplacement des administrateurs de ce département.
(L'Assemblée ajourne la discussion de cette adresse.) (L'Assemblée ajourne la discussion de cette adresse.)
PRÉSIDENCE DE M. PASTORET, EX-PRÉSIDENT*. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET, EX-PRÉSIDENT*.
La séance est ouverte à six heures du soir... La séance est ouverte à six heures du soir.

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 416
Locuteur: Tanaïs
Je suis venu réclamer des législateurs la justice qu'on m'a refusée dans ma patrie. Après tant de souffrances, ma ruine est consommée, et les moyens de poursuivre mes persécuteurs me semble i...
... au Fort-Royal, s'était chargé pour moi de faire des recouvrements, vient, dans ce moment, d'être obligé de s'expatrier avec toute sa famille. Mais...
...onale percera enfin les événements dont la Martinique a été le théâtre. Elle verra...
...'autre tous leurs efforts pour anéantir la Constitution et étouffer le patriotisme...
...nuelles, ont été employés pour soutenir la guerre contre les patriotes.
Je suis venu réclamer des législateurs la justice qu'on m'a refusée dans ma patrie. Après tant de souffrances, ma ruine est consommée, et les moyens de poursuivre mes persécuteurs me semble interdits. Un commis qui, au Fort-Royal, s'était chargé pour moi de faire des recouvrements, vient, dans ce moment, d'être obligé de s'expatrier avec toute sa famille. Mais ici, mon espoir renaît. L'Assemblée nationale percera enfin les événements dont la Martinique a été le théâtre. Elle verra que trois .gouverneurs, d'accord avec l'assemblée coloniale, et peut-être avec les ministres, ont fait l'un après .l'autre tous leurs efforts pour anéantir la Constitution et étouffer le patriotisme. Elle saura que les fonds envoyés dans les colonies pour les dépenses annuelles, ont été employés pour soutenir la guerre contre les patriotes.
Locuteur: Tanaïs
...vainement : leur sort a été constamment de gémir dans l'humiliation, ou d'être en proie aux horreurs de la guerre. M. Damas a remplacé M. Vioménil sans changer de système. Il fut déclaré imbécile à son arrivée dans l'île ; il fut destitué de toutes ses places par l'assemblée coloniale, que ne lui remit, au bout de deux mois, le gouvernement que pour le ... Les patriotes ont résisté vainement : leur sort a été constamment de gémir dans l'humiliation, ou d'être en proie aux horreurs de la guerre. M. Damas a remplacé M. Vioménil sans changer de système. Il fut déclaré imbécile à son arrivée dans l'île ; il fut destitué de toutes ses places par l'assemblée coloniale, que ne lui remit, au bout de deux mois, le gouvernement que pour le faire obéir à toutes ses volontés.
Locuteur: Tanaïs
Au mois de septembre 1790, les patriotes purent fa...
...s colons qu'ils trompèrent, et des gens de couleur qu'ils armèrent. Je fus envoyé deux fois de suite vers eux, pour leur porter des propositions de paix. Ils les repoussèrent et suivirent...
...evue, leur député extraordinaire auprès de l'Assemblée constituante. Dans sa lettr...
...tes est venu pour vous comme pour toute la France. J'irai parmi vous, comme cé mat...
...mutilé par les Espagnols, se présenta à la barre du Parlement d'Angleterre, encore tout ensanglanté et détermina la guerre. »
Au mois de septembre 1790, les patriotes purent faire entendre leurs voix. M. Damas et rassemblée coloniale s'enfuirent du Fort-Royal, pour s'entourer des colons qu'ils trompèrent, et des gens de couleur qu'ils armèrent. Je fus envoyé deux fois de suite vers eux, pour leur porter des propositions de paix. Ils les repoussèrent et suivirent les instructions du sieur Bellevue, leur député extraordinaire auprès de l'Assemblée constituante. Dans sa lettre du 15 juin 1790, il leur écrivait : « Je vous avertis que vous n'aurez jamais ...
...s prendrez ; prenez donc et soyez inflexibles. Le moment des réclamations violentes est venu pour vous comme pour toute la France. J'irai parmi vous, comme cé matelot anglais qui, mutilé par les Espagnols, se présenta à la barre du Parlement d'Angleterre, encore tout ensanglanté et détermina la guerre. »
Locuteur: Tanaïs
...onseils du sieur Bellevue déterminèrent la guerre, et elle a été cruelle. Le 25 se...
...patriotes tombèrent dans une embuscade. La plupart furent inhumainement massacrés. Je fus pris, dépouillé de mon argent et de mes habits et accablé d'injures. Arrivé au camp, je fus conduit dans la chambre du sieur Beauregard. , je fus inhumainement percé à coups de baïonnettes et de sabres ; on demandait ma mort, je la demandai moi-même, et je n'y aurais pas échappé, sans la protection de deux mulâtres qui me préservèrent de la fureur de ceux qui m'entouraient.
Les conseils du sieur Bellevue déterminèrent la guerre, et elle a été cruelle. Le 25 septembre, les patriotes tombèrent dans une embuscade. La plupart furent inhumainement massacrés. Je fus pris, dépouillé de mon argent et de mes habits et accablé d'injures. Arrivé au camp, je fus conduit dans la chambre du sieur Beauregard. , je fus inhumainement percé à coups de baïonnettes et de sabres ; on demandait ma mort, je la demandai moi-même, et je n'y aurais pas échappé, sans la protection de deux mulâtres qui me préservèrent de la fureur de ceux qui m'entouraient.
Locuteur: Tanaïs
Couvert de blessures, je fus mis aux fers par l'ordre de M. Drouy qui commandait, et jeté dans u...
...et des galeux, ayant à peine pour vivre de l'eau et de la morue. Notre garde fut confiée à deux blancs, deux monstres, dont la conduite atroce ne peut se rendre par a...
...fit panser mes blessures, dans l'espoir de m'arracher des déclarations, et l'on me fit subir un interrogatoire sur la sellette, au milieu des baïonnettes, to...
...mplots qui n'ont jamais existé. L'excès de més maux me porte à regretter de ne m'être jaas brûlé la cervelle. Un officier, nommé Pierre Bél...
...ir quelquefois. Je l'implorai cent fois de m'apporter un pistolet, de la poudre et des balles ; il fut inflexibl...
Couvert de blessures, je fus mis aux fers par l'ordre de M. Drouy qui commandait, et jeté dans une écurie au milieu des fiévreux et des galeux, ayant à peine pour vivre de l'eau et de la morue. Notre garde fut confiée à deux blancs, deux monstres, dont la conduite atroce ne peut se rendre par aucune expression. On fit panser mes blessures, dans l'espoir de m'arracher des déclarations, et l'on me fit subir un interrogatoire sur la sellette, au milieu des baïonnettes, tout ensanglanté que j'étais,-pour mè forcer à avouer des complots qui n'ont jamais existé. L'excès de més maux me porte à regretter de ne m'être jaas brûlé la cervelle. Un officier, nommé Pierre Bél-lefond, venait me voir quelquefois. Je l'implorai cent fois de m'apporter un pistolet, de la poudre et des balles ; il fut inflexible.
Locuteur: Tanaïs
...emi que j'étais en cet état, lorsque M. de Béhague arriva à la Martinique. Les secours donnés à l'asse...
...ar MM. Rivière et Orléans entretenaient la guerre contre les patriotes. J'écrivis ...
...te demande. Ce moment devait être celui de ma délivrance et je sortis de prison. Ne pouvant marcher, je fus mis ...
...us jeta ensuite dans un bateau, en rade de Fort-Royal, entre deux vaisseaux de ligne. Nous
Il y avait 7 mois et demi que j'étais en cet état, lorsque M. de Béhague arriva à la Martinique. Les secours donnés à l'assemblée coloniale par MM. Rivière et Orléans entretenaient la guerre contre les patriotes. J'écrivis aux commissaires civils pour demander à être transféré au Fort-Royal et y être jugé. L'on ne pouvait plus se soustraire à cette juste demande. Ce moment devait être celui de ma délivrance et je sortis de prison. Ne pouvant marcher, je fus mis sur un tombereau et lié avec des cordes. Tous ceux qui étaient détenus avec moi ...
...t pendant 7 lieues, comme en trophée, au milieu des plus cruelles injures. On nous jeta ensuite dans un bateau, en rade de Fort-Royal, entre deux vaisseaux de ligne. Nous
Locuteur: Tanaïs
...ue j'ai essuyées. Je vous demande, pour la nation, justice de tous les outrages qui lui ont été faits à la Martinique par les ennemis de la Constitution. (Applaudissements. ) ...humanité. Je vous demandé réparation des dommages causés par toutes les pertes que j'ai essuyées. Je vous demande, pour la nation, justice de tous les outrages qui lui ont été faits à la Martinique par les ennemis de la Constitution. (Applaudissements. )
Locuteur: Le Président
...blée nationale prendra en considération la pétition que vous venez de . lui présenter. Elle vous invite à ass... Monsieur, l'Assemblée nationale prendra en considération la pétition que vous venez de . lui présenter. Elle vous invite à assister à sa séance. (Applaudissements.)
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
Je demande le renvoi de la pétition au comité colonial. (Oui! oui!... Je demande le renvoi de la pétition au comité colonial. (Oui! oui!)
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
(L'Assemblée renvoie la pétition de M. Tanaïs au comité colonial.) (L'Assemblée renvoie la pétition de M. Tanaïs au comité colonial.)
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
Un ecclésiastique, ci-devant chanoine de Tours, et actuellement maire de Nogent-le-Rotrou, est .admis à la barre ; il dénonce à VAssemblée le despotisme des administrateurs de l'Hôtel-Dieu et du collège de la ville^de Nogent-le-Rotrou, et s'exprime ainsi : Un ecclésiastique, ci-devant chanoine de Tours, et actuellement maire de Nogent-le-Rotrou, est .admis à la barre ; il dénonce à VAssemblée le despotisme des administrateurs de l'Hôtel-Dieu et du collège de la ville^de Nogent-le-Rotrou, et s'exprime ainsi :
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
... divisés par les querelles religieuses. La ville de Nogent-le-Rotrou, chèf-lieu du district de ce nom, département de Loir-et-Cher, est plus que toute autre ville agitée de ce vertige. Le dimanche 20 de ce mois, les deux partis se trouvaient en présence les armes à la main. ...vons plus le dissimuler, il existe dans toutes les villes du royaume deux partis divisés par les querelles religieuses. La ville de Nogent-le-Rotrou, chèf-lieu du district de ce nom, département de Loir-et-Cher, est plus que toute autre ville agitée de ce vertige. Le dimanche 20 de ce mois, les deux partis se trouvaient en présence les armes à la main.
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
...eurs, une étincelle peut allumer le feu de la guerre civile, qui embraserait la France et consumerait la Constitution. Les ennemis delà patrie ne le cachent plus, ils n'attendent que la Législateurs, une étincelle peut allumer le feu de la guerre civile, qui embraserait la France et consumerait la Constitution. Les ennemis delà patrie ne le cachent plus, ils n'attendent que la
Locuteur: Tanaïs
étions gardés par un officier de marine et 20 matelots et nous couchions... étions gardés par un officier de marine et 20 matelots et nous couchions sur des pierres.
Locuteur: Tanaïs
M. de Béhague donna l'ordre de m'empêcher d'écrire, ni de faire aucune demande. Cependant, les capitaines et les négociants de Saint-Pierre apprirent, par voie indire...
...commissaires, et leur exposèrent l'état de mes affaires, toutes mes marchandises e...
...depuis 7 mois et. demi, l'impossibilité de me faire payer par les planteurs. Ils déclarèrent qu'ils les rendraient responsables de ce que je devais. Toutes ces circonstan...
...ivrance, mais ils me firent recommander de ne point aller au Fort-Royal-, que j'y ...
... où tous les citoyens se sont empressés de me donner des consolations.
M. de Béhague donna l'ordre de m'empêcher d'écrire, ni de faire aucune demande. Cependant, les capitaines et les négociants de Saint-Pierre apprirent, par voie indirecte, que j'étais renfermé dans le bateau, pendant qu'à terre on me faisait passer pour mort. Ils firent une députation aux commissaires, et leur exposèrent l'état de mes affaires, toutes mes marchandises endommagées, mon magasin fermé depuis 7 mois et. demi, l'impossibilité de me faire payer par les planteurs. Ils déclarèrent qu'ils les rendraient responsables de ce que je devais. Toutes ces circonstances les déterminèrent à ordonner ma délivrance, mais ils me firent recommander de ne point aller au Fort-Royal-, que j'y serais indubitablement assassiné, qu'ils n'y étaient pas les. maîtres: Je me suis réfugié à Saint-Pierre où tous les citoyens se sont empressés de me donner des consolations.

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 417
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
première explosion. Les foyers de conspiration, intérieurs et extérieurs se communiquent, et l'on doit craindre, dans la ville de Nogent, une vieille corporation formée des débris de la féodalité et de la fiscalité. Cette corporation subsiste sous le nom de bureau de L'Hôtel-Dieu, telle qu'elle existait avant 1789. La Constitution la réprouve, le peuple la voit avec effroi, et ne lui a jamais do...
...utorités constituées dont elle se croit la rivale, je dirais presque la supérieure. Sous le prétexte apparent d'administrer l'Hôtel-Dieu, le bureau Rassemble la nuit comme le jour, mais ce rassembleme...
...posent n'a véritablement pour objet que de se communiquer leurs opinions et de tracer leur plan. Ce bureau est composé d'un sieur Saint-Paul, ancien major de cavalerie favorisé de la cour, et à qui la Constitution a fait perdre sa haute noblesse (Applaudissements dans les tribunes.); ...
...ce dans le nouveau régime, et privé par la Constitution du titre de conseiller au roi, échevin de la ville; d'un sieur Bruzot, à qui le peuple n'a jamais donné la moindre marque de confiance, et qui a perdu par la Constitution le titre imposant de procureur du roi; d'un sieur Gautier, à qui la Constitution a fait pérdre la place de secretaire dans l'ancienne municipalité...
...es gabelles ; d'un sieur Goilard, à qui la Constitution a fait perdre celle de juge de la ville et de subdélégué ae l'intendant; d'un curé de la ville, qui aussitôt son admission, aprè...
...lacé un pasteur non sermenté, a profité de son titre d'administrateur de l'Hôtel-Dieu pour dépouiller et s'emparer de toutes les fonctions d'un confrère élu par le peuple en vertu de la Constitution; enfin, du sieur Cron, commissaire du roi, à qui la Constitution a fait perdre le titre de juge, d'avocat du roi, de procureur du roi, de maire de la ville, de receveur du grenier à sel, et qui, avec le traitement que la nation lui paie, entretient aux Tuileries, la dame Hervé, sa fille, son gendre, garde du roi, à Coblentz, l'un de ses fils officier au régiment de Warwick, aussi à Coblentz, et son autre...
première explosion. Les foyers de conspiration, intérieurs et extérieurs se communiquent, et l'on doit craindre, dans la ville de Nogent, une vieille corporation formée des débris de la féodalité et de la fiscalité. Cette corporation subsiste sous le nom de bureau de L'Hôtel-Dieu, telle qu'elle existait avant 1789. La Constitution la réprouve, le peuple la voit avec effroi, et ne lui a jamais donné son assentiment. Elle délibère, elle ordonne, elle agit à l'égal des autorités constituées dont elle se croit la rivale, je dirais presque la supérieure. Sous le prétexte apparent d'administrer l'Hôtel-Dieu, le bureau Rassemble la nuit comme le jour, mais ce rassemblement des membres qui le composent n'a véritablement pour objet que de se communiquer leurs opinions et de tracer leur plan. Ce bureau est composé d'un sieur Saint-Paul, ancien major de cavalerie favorisé de la cour, et à qui la Constitution a fait perdre sa haute noblesse (Applaudissements dans les tribunes.); d'un sieur Bourdon, à qui le peuple n'a donné aucune place dans le nouveau régime, et privé par la Constitution du titre de conseiller au roi, échevin de la ville; d'un sieur Bruzot, à qui le peuple n'a jamais donné la moindre marque de confiance, et qui a perdu par la Constitution le titre imposant de procureur du roi; d'un sieur Gautier, à qui la Constitution a fait pérdre la place de secretaire dans l'ancienne municipalité, et une charge utile dans les gabelles ; d'un sieur Goilard, à qui la Constitution a fait perdre celle de juge de la ville et de subdélégué ae l'intendant; d'un curé de la ville, qui aussitôt son admission, après avoir remplacé un pasteur non sermenté, a profité de son titre d'administrateur de l'Hôtel-Dieu pour dépouiller et s'emparer de toutes les fonctions d'un confrère élu par le peuple en vertu de la Constitution; enfin, du sieur Cron, commissaire du roi, à qui la Constitution a fait perdre le titre de juge, d'avocat du roi, de procureur du roi, de maire de la ville, de receveur du grenier à sel, et qui, avec le traitement que la nation lui paie, entretient aux Tuileries, la dame Hervé, sa fille, son gendre, garde du roi, à Coblentz, l'un de ses fils officier au régiment de Warwick, aussi à Coblentz, et son autre fils, ci-devant avocat, également àCoblentz. (Applaudissements.)
Locuteur: François de Neufchâteau
J'appuie cette proposition, mais je la généralise en demandant une loi pour tout le royaume. Ces sortes de bureaux, qui existent encore dans beaucoup de villes, ont été composés à l'origine d'après la base des trois ordres, le clergé, la noblesse et le tiers Etat. C'est une ancienne ba... J'appuie cette proposition, mais je la généralise en demandant une loi pour tout le royaume. Ces sortes de bureaux, qui existent encore dans beaucoup de villes, ont été composés à l'origine d'après la base des trois ordres, le clergé, la noblesse et le tiers Etat. C'est une ancienne barbarie féodale que vous ne pouvez laisser subsister. (Applaudissements.)
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
...atisme eut détruit l'espoir des ennemis de la Constitution, le bureau de l'Hôtel-Dieu de Nogent expulsa successivement de cette maison le chapelain assermenté, l...
...ui osèrent manifester leur respect pour la Constitution. La municipalité elle-même a été formellement exclue de toutes les délibérations anticiviques de ce bureau, et le département, trompé sa...
...ns formalistes, croyant faire triompher la bonne cause, a toujours prononcé contre la municipalité.
Dès que le mépris dont les législateurs ont voulu couvrir le délire du fanatisme eut détruit l'espoir des ennemis de la Constitution, le bureau de l'Hôtel-Dieu de Nogent expulsa successivement de cette maison le chapelain assermenté, les sœurs patriotes, le chirurgien et son élève patriotes, tous ceux enfin qui osèrent manifester leur respect pour la Constitution. La municipalité elle-même a été formellement exclue de toutes les délibérations anticiviques de ce bureau, et le département, trompé sans doute par les talents et par les réponses d'un rassemblement d'anciens formalistes, croyant faire triompher la bonne cause, a toujours prononcé contre la municipalité.
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
Victime de ma soumission à la loi, criminel aux yeux de ce rassemblement, d'avoir prêté mon ser...
...ermentés, les invitant même, avec toute la tolérance de la philosophie et de la religion, à disposer fraternellement de tout ce qui dépendait de moi pour le libre" et tranquille exercice de leur culte, lorsque les électeurs, mes ...
Victime de ma soumission à la loi, criminel aux yeux de ce rassemblement, d'avoir prêté mon serment, je recevais paisiblement dans mon église les ecclésiastiques non sermentés, les invitant même, avec toute la tolérance de la philosophie et de la religion, à disposer fraternellement de tout ce qui dépendait de moi pour le libre" et tranquille exercice de leur culte, lorsque les électeurs, mes collègues, réunis pour les élections à faire dans notre territoire, me nommèrent...
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
membre de l'administration, et les administrateurs eux-mêmes, président de l'administration. La confiance du peuple irrita les membres ...
...itèrent mon exclusion et le département la prononça. Les citoyens de la ville réunis à l'assemblée primaire pour la formation de la municipalité, m'ont élu maire à la grande majorité des suffrages. Le dépar...
membre de l'administration, et les administrateurs eux-mêmes, président de l'administration. La confiance du peuple irrita les membres du bureau, ils sollicitèrent mon exclusion et le département la prononça. Les citoyens de la ville réunis à l'assemblée primaire pour la formation de la municipalité, m'ont élu maire à la grande majorité des suffrages. Le département a prononcé contre moi une troisième proscription.
Locuteur: Dehaussy-Robecourt
La ville de Nogent demande la suppression totale et prompte de l'administration de l'Hôtel-Dieu, de ce corps voué à l'impiété et proscrit par la Constitution. A cet effet, elle remet sur le bureau de l'Assemblée nationale sa pétition légal...
...blics, tous véritables citoyens. Le but de cette pétition est de ne plus laisser subsister que les corps établis par la Constitution. (Applaudissements dans le...
La ville de Nogent demande la suppression totale et prompte de l'administration de l'Hôtel-Dieu, de ce corps voué à l'impiété et proscrit par la Constitution. A cet effet, elle remet sur le bureau de l'Assemblée nationale sa pétition légalement souscrite, par environ 300 individus, tous citoyens actifs et fonctionnaires publics, tous véritables citoyens. Le but de cette pétition est de ne plus laisser subsister que les corps établis par la Constitution. (Applaudissements dans les tribunes.)
Locuteur: Léopold
...itoyens et le bureau dont ils demandent la suppression. Le pétitionnaire a eu raison de vous dire qu'il était plus sage encore et plus juste de faire une loi pour prévenir le crime, que de mettre les lois faites a exécution pour le punir. Je demande le renvoi de la pétition au comité de législation, pour qu'il vous en fasse u... ...lus douter, d'après cette pétition, qu'il existe à Nogent une guerre entre les citoyens et le bureau dont ils demandent la suppression. Le pétitionnaire a eu raison de vous dire qu'il était plus sage encore et plus juste de faire une loi pour prévenir le crime, que de mettre les lois faites a exécution pour le punir. Je demande le renvoi de la pétition au comité de législation, pour qu'il vous en fasse un rapport.
Locuteur: Gysbert-Estein
...rt-Estein, Hollandais, ancien trésorier de la commission des guerres de la ville d'Amsterdam. Dans mon pays je fus... Messieurs, je me nomme Gysbert-Estein, Hollandais, ancien trésorier de la commission des guerres de la ville d'Amsterdam. Dans mon pays je fus patriote, je le suis aujourd'hui envers ma patrie adoptive. Apprenez, législate...
Locuteur: Gysbert-Estein
...1788 et en 1789, ont fui le despotisme, la France les recevait avec toute l'humani...
...t à ces fugitifs des secours, par forme de pensions, pour fournir à leurs besoins....
... représentants. Le suppliant fut honoré de leur choix. Jamais il n'a été dans le cas de se déshonorer, et c'est sur sa conduite...
...l démande un examen sévère. On l'accusa de ne pas avoir
Lorsque les Hollandais, en 1788 et en 1789, ont fui le despotisme, la France les recevait avec toute l'humanité possible, en donnant à ces fugitifs des secours, par forme de pensions, pour fournir à leurs besoins. Ils établissaient parmi eux des représentants. Le suppliant fut honoré de leur choix. Jamais il n'a été dans le cas de se déshonorer, et c'est sur sa conduite sur laquelle on a élevé des soupçons, qu'il démande un examen sévère. On l'accusa de ne pas avoir
Locuteur: Léopold
...le bien renvoyer cette pétition à celui de ses comités qui doit en connaître, et l'on verra qui a raison, ou de toutes les autorités constituées du département, ou du ci-devant chanoine de Tours, porteur de cette pétition. Je demande que l'Assemblée veuille bien renvoyer cette pétition à celui de ses comités qui doit en connaître, et l'on verra qui a raison, ou de toutes les autorités constituées du département, ou du ci-devant chanoine de Tours, porteur de cette pétition.
Locuteur: François de Neufchâteau
(L'Assemblée décrète que le comité de législation sera chargé de présenter une loi générale sur les bure... (L'Assemblée décrète que le comité de législation sera chargé de présenter une loi générale sur les bureaux d'administration des hôpitaux du royaume.)
Locuteur: Gysbert-Estein
, Hollandais réfugié, est introduit à la barre : il présente une réclamation au ... , Hollandais réfugié, est introduit à la barre : il présente une réclamation au sujet des pensions accordées à ses compatriotes réfugiés comme lui, et s'exprime...

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 418
Locuteur: Gysbert-Estein
Je demande : 1° La liberté, pour mes compatriotes qui habitent la ci-devant province de Flandres, de dépenser les pensions que vous voulez b...
...° Un examen sévère sur l'administration de ces pensions ; 3° Un décret par lequel il sera accordé au suppliant les arriérés de sa pension, depuis le mois de mai 1789, pour les sacrifier à la patrie. (Applaudissements.)
Je demande : 1° La liberté, pour mes compatriotes qui habitent la ci-devant province de Flandres, de dépenser les pensions que vous voulez bien leur accorder où bon leur semblera dans le royaume; 2° Un examen sévère sur l'administration de ces pensions ; 3° Un décret par lequel il sera accordé au suppliant les arriérés de sa pension, depuis le mois de mai 1789, pour les sacrifier à la patrie. (Applaudissements.)
Locuteur: Gysbert-Estein
...et réfléchissez. Armez-vous et défendez la, Constitution (Applaudissements.) avant...
...s vous sont attachés. Me permettez-vous de vous assurer, non seulement que vous-mê...
Votre ton patriote, M. Daverhoult, vous a prévenus hier. Songez et réfléchissez. Armez-vous et défendez la, Constitution (Applaudissements.) avant que vous tombiez dans les fers. Nous vous servons d'exemple. Les Belges, les Liégeois, tous vous sont attachés. Me permettez-vous de vous assurer, non seulement que vous-mêmes, mais
Locuteur: Gysbert-Estein
3ue tout honnête réfugié doit défendre la cause esa patrie adoptive ? c'est dans ces sentiments que le suppliant offre de verser les dernières gouttes de son sang. (Applaudissements.) 3ue tout honnête réfugié doit défendre la cause esa patrie adoptive ? c'est dans ces sentiments que le suppliant offre de verser les dernières gouttes de son sang. (Applaudissements.)
Locuteur: Gossuin
Je demande le renvoi de la pétition aux comités diplomatique et de... Je demande le renvoi de la pétition aux comités diplomatique et des pensions réunis.
Locuteur: Gossuin
(L'Assemblée renvoie la pétition de M. Gysbert-Estein aux comités diplomati... (L'Assemblée renvoie la pétition de M. Gysbert-Estein aux comités diplomatique et des pensions réunis.)
Locuteur: Gossuin
Une députation des porteurs de quittances d'actions de Vadministration des Eaux de Paris est introduite à la barre. Une députation des porteurs de quittances d'actions de Vadministration des Eaux de Paris est introduite à la barre.
Locuteur: Paumier
, orateur de la députation, lit une pétition fréquemment interrompue, à cause de sa longueur. Il se plaint des déprédations du ministère, des malversations de quelques administrateurs de la compagnie, et notamment de MM. Gouy-d'Arcy, Garon de Beaumarchais, Le-couteulx-Lanoraye, etc. ; de la partialité de la municipalité, du comité des domaines de la ville et demande le rapport du décret rendu par l'Assemblée constituante qui concerne la compagnie de M. Perrier. , orateur de la députation, lit une pétition fréquemment interrompue, à cause de sa longueur. Il se plaint des déprédations du ministère, des malversations de quelques administrateurs de la compagnie, et notamment de MM. Gouy-d'Arcy, Garon de Beaumarchais, Le-couteulx-Lanoraye, etc. ; de la partialité de la municipalité, du comité des domaines de la ville et demande le rapport du décret rendu par l'Assemblée constituante qui concerne la compagnie de M. Perrier.
Locuteur: Paumier
(L'Assemblée renvoie la pétition au comité des domaines et accorde aux pétitionnaires les honneurs de la séance.) (L'Assemblée renvoie la pétition au comité des domaines et accorde aux pétitionnaires les honneurs de la séance.)
Locuteur: Paumier
...é des pouvoirs du sieur Revoux, colonel de la septième division de la gendarmerie nationale du département de la Gironde, présente à l'Assemblée la pétition de cet officier relative au payement d'une pension de 800 livres qui lui a été accordée par brevet du 12 novembre 1783, pour récompense de ses services, et que le département de la Gironde, chargé de l'acquitter, refuse de lui payer. Un citoyen, chargé des pouvoirs du sieur Revoux, colonel de la septième division de la gendarmerie nationale du département de la Gironde, présente à l'Assemblée la pétition de cet officier relative au payement d'une pension de 800 livres qui lui a été accordée par brevet du 12 novembre 1783, pour récompense de ses services, et que le département de la Gironde, chargé de l'acquitter, refuse de lui payer.
Locuteur: Paumier
(L'Assemblée renvoie la pétition au comité de liquidation et accorde au pétitionnaire les honneurs de la séance.) (L'Assemblée renvoie la pétition au comité de liquidation et accorde au pétitionnaire les honneurs de la séance.)
Locuteur: Paumier
Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Duportail, ministre de la guerre; cette lettre est ainsi conçue : Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Duportail, ministre de la guerre; cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Paumier
...J'ai l'honneur devons prévenir que, sur la demande du directoire du département de la Somme, le roi a jugé convenable d'y envoyer deux escadrons de troupes à cheval, pour protéger la circulation des grains qui a rencontré ...
...cet objet, ont nécessité le.déplacement de deux régiments, et, dans le mouvement q...
...nt dans quelques villes situées en deçà de la distance de 30,000 toises du lieu des séances de l'Assemblée nationale. Je joins ici, en conséquence, la copie de la route que ces troupes doivent tenir et la date de leur passage, pour lequel je vous prie de vouloir bien demander l'autorisation de l'Assemblée nationale.
« J'ai l'honneur devons prévenir que, sur la demande du directoire du département de la Somme, le roi a jugé convenable d'y envoyer deux escadrons de troupes à cheval, pour protéger la circulation des grains qui a rencontré des obstacles dans cette partie du royaume. Les dispositions ordonnées par Sa Majesté pour remplir cet objet, ont nécessité le.déplacement de deux régiments, et, dans le mouvement qu'ils doivent taire, ils logeront dans quelques villes situées en deçà de la distance de 30,000 toises du lieu des séances de l'Assemblée nationale. Je joins ici, en conséquence, la copie de la route que ces troupes doivent tenir et la date de leur passage, pour lequel je vous prie de vouloir bien demander l'autorisation de l'Assemblée nationale.
Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
Je convertis en motion la demande du ministre de la guerre. Je convertis en motion la demande du ministre de la guerre.
Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
(L'Assemblée accorde la demande du ministre de la guerre.) (L'Assemblée accorde la demande du ministre de la guerre.)
Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
...ssemblée nationale, après avoir entendu la lecture de la lettre du ministre de la guerre, tendant à obtenir l'autorisatio...
... chasseurs, et du dix-huitième régiment de cavalerie par les villes de Ghaunes, Meaux, Dam-martin, Senlis, Bre...
...ces deux régiments dans lesdites villes de Ghaunes, Meaux, Dammartin, Senlis, Bret...
...lun, pour se rendre dans le département de la Sbmme. »
« L'Assemblée nationale, après avoir entendu la lecture de la lettre du ministre de la guerre, tendant à obtenir l'autorisation du Corps législatif pour le passage du cinquième régiment des chasseurs, et du dix-huitième régiment de cavalerie par les villes de Ghaunes, Meaux, Dam-martin, Senlis, Breteuil, Glermont et Melun, autorise le pouvoir exécutif à faire passer ces deux régiments dans lesdites villes de Ghaunes, Meaux, Dammartin, Senlis, Breteuil, Glermont et Melun, pour se rendre dans le département de la Sbmme. »
Locuteur: Omarot
(L Assemblée renvoie l'examen de l'ouvrage de M. Omarot aux comités réunis de marine et de commerce et lui accorde les honneurs de la séance.) (L Assemblée renvoie l'examen de l'ouvrage de M. Omarot aux comités réunis de marine et de commerce et lui accorde les honneurs de la séance.)
Locuteur: Gauthier
...nce avoir découvert le moyen d?empêcher la contrefaçon des assignats, et il offre ...
...ette découverte au comité des assignats de PAs-semblée
est introduit à labarre. Il annonce avoir découvert le moyen d?empêcher la contrefaçon des assignats, et il offre ae communiquer cette découverte au comité des assignats de PAs-semblée
Locuteur: Gauthier
(L'Assemblée accepte l'offre de M. Gauthier et lui accorde les honneurs de la séance.) (L'Assemblée accepte l'offre de M. Gauthier et lui accorde les honneurs de la séance.)
Locuteur: Mounier-Delachapelle
, citoyen de la section des Lombards, ancien militaire,... , citoyen de la section des Lombards, ancien militaire, présente une
Locuteur: Gysbert-Estein
rendu ses comptes, et il a été privé de sa pension. Cependant des certificats, déposés chez des notaires de Paris, établissent qu'il les a rendus. rendu ses comptes, et il a été privé de sa pension. Cependant des certificats, déposés chez des notaires de Paris, établissent qu'il les a rendus.
Locuteur: Gysbert-Estein
...venir les crimes, pour diminuer le soin de les punir. (Applaudissements.) ...Daignez entendre les vœUx des patriotes, mais sachez qu'on doit contribuer à prévenir les crimes, pour diminuer le soin de les punir. (Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...ait mention honorable au procès-verbal, de l'offre généreuse de M. Gysbert-Estein. Plusieurs membres demandent qu'il soit fait mention honorable au procès-verbal, de l'offre généreuse de M. Gysbert-Estein.
Locuteur: Le Président
...crète qu'il sera fait mention honorable de cette offre clans le procès-verbal.)' (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cette offre clans le procès-verbal.)'
Locuteur: Paumier
...tir les pétitionnaires à lire l'extrait de leur pétition, avant de s'engager dans une lecture souvent très... ...es.) avant d'être admis. Si vous le préférez, je propose à l'Assemblée d'assujettir les pétitionnaires à lire l'extrait de leur pétition, avant de s'engager dans une lecture souvent très longue.
Locuteur: Omarot
est introduit à la barre et fait hommage à l'Assemblée nat...
...r du naufrage les vaisseaux surpris par la tempête.
est introduit à la barre et fait hommage à l'Assemblée nationale d'une Manœu-vre propre à sauver du naufrage les vaisseaux surpris par la tempête.

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 419
Locuteur: Mounier-Delachapelle
pétition où il expose que la Révolution à renversé sa fortune, qu'il ne peut plus subvenir à la subsistance et à l'entretien de sa femme et de ses enfants, à cause de son âge, de la faiblesse de sa santé, et des pertes qu'il a essuyées. Il réclame la bienveillance de 1 Assemblée. pétition où il expose que la Révolution à renversé sa fortune, qu'il ne peut plus subvenir à la subsistance et à l'entretien de sa femme et de ses enfants, à cause de son âge, de la faiblesse de sa santé, et des pertes qu'il a essuyées. Il réclame la bienveillance de 1 Assemblée.
Locuteur: Mounier-Delachapelle
(L'Assemblée renvoie la pétition de M. Mounier-Delachapelle au comité des secours publics et lui accorde les honneurs de la séance.) (L'Assemblée renvoie la pétition de M. Mounier-Delachapelle au comité des secours publics et lui accorde les honneurs de la séance.)
Locuteur: Rovère
...ouronné m'es travaux. J'était bien loin de croire alors que je serais obligé de venir à la barre de l'Assemblee faire entendre les cris de la douleur et les accents plaintifs de mes commettants persécutés par ceux que la loi avait envoyés pour les protéger. ...mtat Venaissin, pour solliciter leur réunion à l'Empire français : le succès a couronné m'es travaux. J'était bien loin de croire alors que je serais obligé de venir à la barre de l'Assemblee faire entendre les cris de la douleur et les accents plaintifs de mes commettants persécutés par ceux que la loi avait envoyés pour les protéger.
Locuteur: Rovère
..., des pillages, des mauvais traitements de tout genre, des menaces, et enfin un raffinement de cruauté inconnu à tous les tyrans dont ...
...uvoir exécutif. Ils se disent ministres de la loi, et ils ne s'en servent que pour éc...
... elle, ceux qui on versé leur sang pour la conquérir.
...ation manifeste du droit des gens, des meurtres, des emprisonnements arbitraires, des pillages, des mauvais traitements de tout genre, des menaces, et enfin un raffinement de cruauté inconnu à tous les tyrans dont les noms souillent l'histoire ancienne et moderne, voilà ce qu'offrent dans Avignon et le Comtat, les agents au pouvoir exécutif. Ils se disent ministres de la loi, et ils ne s'en servent que pour écraser, pour vexer ceux qui ont adopté cette loi, ceux qui ont combattu pour elle, ceux qui on versé leur sang pour la conquérir.
Locuteur: Rovère
...ligations que vous impose votre qualité de représentants de la nation, et si en déployant d'un côté toute la sévérité que votre caractère exige, vou...
...nonce, vous cesseriez d'être justes, et la nation française, qui attend tout de vous, frémirait de rage et de douleur de voir ses espérances déçues et la ty-: rannie des agents du pouvoir exécu...
...otisme qu'elle croyait à jamais disparu de l'Empire.
..., que les crimes seraient recherchés et punis.Vous avez satisfait aux grandes obligations que vous impose votre qualité de représentants de la nation, et si en déployant d'un côté toute la sévérité que votre caractère exige, vous tolériez plus longtemps les forfaits que je vous dénonce, vous cesseriez d'être justes, et la nation française, qui attend tout de vous, frémirait de rage et de douleur de voir ses espérances déçues et la ty-: rannie des agents du pouvoir exécutif remplacer le despotisme qu'elle croyait à jamais disparu de l'Empire.
Locuteur: Rovère
...tenant général des armées, s'est emparé de la ville d'Avignon le 7 de cé mois, à la tête de 3,000 hommes de troupe de ligne, la plupart allemands. Il a dit, en entrant...
...x qui sont du mauvais parti. » Les amis de la Constitution ne croyaient pas que ce peu de mots renfermaient une sentence de mort contre eux. Ils ont vu arriver le ...
...és depuis leur fuite à machiner un plan de contre-révolution. Les délibérations de...
...es civils arrivés à Orange, annonçaient la répugnance qu'éprouvaient les patriotes...
Le sieur Ghoisy, lieutenant général des armées, s'est emparé de la ville d'Avignon le 7 de cé mois, à la tête de 3,000 hommes de troupe de ligne, la plupart allemands. Il a dit, en entrant : « Malheur à ceux qui sont du mauvais parti. » Les amis de la Constitution ne croyaient pas que ce peu de mots renfermaient une sentence de mort contre eux. Ils ont vu arriver le lendemain MM. Le Scène, Champion et d'Albignac, commissaires civils ; ils étaient suivis des émigrants, occupés depuis leur fuite à machiner un plan de contre-révolution. Les délibérations des sections d'Avignon présentées au Corps législatif, au pouvoir exécutif et aux commissaires civils arrivés à Orange, annonçaient la répugnance qu'éprouvaient les patriotes, en voyant le sieur Le Scène rentrer dans une ville où il avait déjà occasionné...
Locuteur: Rovère
...des médiateurs, leurs menaces réitérées de détruire les amis de la Constitution, étaient des motifs bien s...
...re décret au 3 novembre. Rien ae ce que la justice exigeait impérieusement n'a été...
...rêts des patriotes et aux droits sacrés de l'homme ont été ordonnés, et mises à exécution : on a voulu accabler les amis de la Constitution dans Avignon et dans le Co...
...re eux, leurs têtes ont été désignées à la mort par le démon exterminateur de 1 aristocratie; on a voulu, par cet exemple effrayant, éloigner de vous les autrespeuples que les bienfaits de la déclaration des droits ae l'homme allai...
...s tous ceux qui se sont distingués dans la Révolution, ils n'ont pas respecté ceux...
...aient entourés des Français pour tâcher de remédier aux maux affreux d'un peuple q...
...mtadins, tout a été conduit, le sabre à la main, traîné par les cheveux dans les prisons. La fuite n'a pu sauver une seule de ces infortunées victimes des vengeances...
... des compatriotes amenés des extrémités de la France.
des hussards, sous les yeux des médiateurs, leurs menaces réitérées de détruire les amis de la Constitution, étaient des motifs bien susceptibles d'éloigner ces hommes dangereux ; vous avez ajourné, Messieurs, ces deux questions par votre décret au 3 novembre. Rien ae ce que la justice exigeait impérieusement n'a été fait, tandis que les dispositions les plus contraires aux intérêts des patriotes et aux droits sacrés de l'homme ont été ordonnés, et mises à exécution : on a voulu accabler les amis de la Constitution dans Avignon et dans le Comtat. Un projèt s'est formé contre eux, leurs têtes ont été désignées à la mort par le démon exterminateur de 1 aristocratie; on a voulu, par cet exemple effrayant, éloigner de vous les autrespeuples que les bienfaits de la déclaration des droits ae l'homme allaient réunir à l'Empire français. Le sieur Le Scène et ses collègues ont fait jeter dans les cachots tous ceux qui se sont distingués dans la Révolution, ils n'ont pas respecté ceux mêmes qui s'étaient mis à genoux devant le peuple pour fléchir sa colère, ceux qui s'étaient entourés des Français pour tâcher de remédier aux maux affreux d'un peuple qui va faire justice, sans dénonciations, sans accusations, sans décrets : hommes, femmes, vieillards, Avignonnais, Comtadins, tout a été conduit, le sabre à la main, traîné par les cheveux dans les prisons. La fuite n'a pu sauver une seule de ces infortunées victimes des vengeances du sieur Le Scène. Des ordres ont été donnés, exécutés par les départements voisins, et il a vu cette jouissance barbare s'augmenter par le nombre des compatriotes amenés des extrémités de la France.
Locuteur: Rovère
...écrit que c'était pour les soustraire à la fureur du peuple, et ils étaient absent...
...ils subissent le même sort. Enfin, plus de 300 citoyens gémissent illégalement dan...
...les cheveux et accablées sous les coups de ses barbares satellites.
Il vous a écrit que c'était pour les soustraire à la fureur du peuple, et ils étaient absents; comment eût-elle pu agir sur eux? Les Comtadins, paisibles dans leurs foyers,...
...uvait les soupçonner d'avoir pris part aux événements au 16 octobre ; cependant ils subissent le même sort. Enfin, plus de 300 citoyens gémissent illégalement dans les fers ; ceux qui ont voulu s'exposer ont été assassinés sur leurs toits ; A...
...étruits, les femmes mêmes n'ont pas été respectées ; elles ont été traînées par les cheveux et accablées sous les coups de ses barbares satellites.
Locuteur: Rovère
Les membres de l'administration provisoire sont aux fe...
...main parricide sur Lescuyer, est revêtu de l'écharpe nationale. Cette municipalité...
...s fonctions, a été rétablie les armes à la main ; elle s'est transportée chez le s...
...nlevé sa vaisselle d'argent, l'a menacé de le faire rentrer dans la prison d'où il était sorti la veille. Des traits aussi noirs sont parvenus à la connaissance des districts voisins où ils ont porté la terreur et l'indignation. Des députations ae Marseille, d'Aix et de plusieurs autres villes de la ci-devant Provence, se sont rendues à A...
...aux des patriotes. J'ignore même encore la plupart des actes de civisme des Provençaux, mais je crains, Messieurs, que ces hommes qui ont la Constitution dans la bouche, l'aristocratie
Les membres de l'administration provisoire sont aux fers, et le sieur Guillaume, qui le premier a porté une main parricide sur Lescuyer, est revêtu de l'écharpe nationale. Cette municipalité provisoire, cette municipalité d'Avignon, dénoncée, accusée, suspendue ae ses fonctions, a été rétablie les armes à la main ; elle s'est transportée chez le sieur Mainvielle père, lui a enlevé sa vaisselle d'argent, l'a menacé de le faire rentrer dans la prison d'où il était sorti la veille. Des traits aussi noirs sont parvenus à la connaissance des districts voisins où ils ont porté la terreur et l'indignation. Des députations ae Marseille, d'Aix et de plusieurs autres villes de la ci-devant Provence, se sont rendues à Avignon pour demander à ces hommes sanguinaires, si leur intention était d'être les bourreaux des patriotes. J'ignore même encore la plupart des actes de civisme des Provençaux, mais je crains, Messieurs, que ces hommes qui ont la Constitution dans la bouche, l'aristocratie
Locuteur: Rovère
est introduit à la barre et expose à VAssemblée le tableau... est introduit à la barre et expose à VAssemblée le tableau des persécutions auxquelles, selon lui, les patriotes d'Avignon sont en butte :...
Locuteur: Le Président
Monsieur, un décret de l'Assemblée nationale porte que les pétitionnaires liront d'abord l'extrait de leur pétition. Monsieur, un décret de l'Assemblée nationale porte que les pétitionnaires liront d'abord l'extrait de leur pétition.

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 420
Locuteur: Rovère
dans le cœur, et la loi à la main pour détruire les amis de la Constitution, ne donnent des ordres sév...
..., et que ce refus ne développe le germe de ce fléau destructeur qui nous ménace : la guerre civile.
dans le cœur, et la loi à la main pour détruire les amis de la Constitution, ne donnent des ordres sévèrès pour repousser les pétitions des , ci-devant Provençaux, et que ce refus ne développe le germe de ce fléau destructeur qui nous ménace : la guerre civile.
Locuteur: Rovère
... font cesser cette persécution odieuse, la tranquillité de l'Empire est compromise. Si des ordres prompts, émanés directement du Corps législatif, ne font cesser cette persécution odieuse, la tranquillité de l'Empire est compromise.
Locuteur: Rovère
Voilà, Messieurs, la perspective qu'offre le sol de la France, suite de la conduite des agents du pouvoir exécutif...
...si votre justice n'eût réprimé cet acte de l'audacieuse tyrannie de ces commissaires.
Voilà, Messieurs, la perspective qu'offre le sol de la France, suite de la conduite des agents du pouvoir exécutif:. Vous avez déjà réprimé un abus d'autorité effrayant qu'ils avaient commis, vo...
...entences que ces gens auraient rendues eussent été écrites avec le sang humain* si votre justice n'eût réprimé cet acte de l'audacieuse tyrannie de ces commissaires.
Locuteur: Rovère
...itude, Messieurs, ne doit pas se borner ; les lois protectrices de la société ont été outragées ; qu'un grand exemple apprenne enfin au peuple que la Constitution et- les droits de l'homme, la liberté, la sûreté des propriétés ne sont pas des mots insignifiants ; que les représentants de la nation française essentiellement préposés pour veiller au bonheur de tous, le désirent, le veulent et le réa... Votre sollicitude, Messieurs, ne doit pas se borner ; les lois protectrices de la société ont été outragées ; qu'un grand exemple apprenne enfin au peuple que la Constitution et- les droits de l'homme, la liberté, la sûreté des propriétés ne sont pas des mots insignifiants ; que les représentants de la nation française essentiellement préposés pour veiller au bonheur de tous, le désirent, le veulent et le réalisent.
Locuteur: Le Président
...e que l'Assemblée se fera rendre compte de l'objet de sa pétition et ne lui offre point lés honneurs de la séance. répond à M. Rovère que l'Assemblée se fera rendre compte de l'objet de sa pétition et ne lui offre point lés honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Plusieurs membres : Les honneurs de la séance ! Plusieurs membres : Les honneurs de la séance !
Locuteur: Le Président
Avant de consulter l'Assemblée pour savoir si elle accordera les honneurs de la séance à M. Rovère> je dois vous averti...
...m'ont été adressées par les sections ae la ville d'Avignon et dont vous pouvez entendre la lecture.
Avant de consulter l'Assemblée pour savoir si elle accordera les honneurs de la séance à M. Rovère> je dois vous avertir que j'ai reçu hier différentes pièces qui m'ont été adressées par les sections ae la ville d'Avignon et dont vous pouvez entendre la lecture.
Locuteur: Le Président
Plusieurs membres : Les honneurs de la séance au pétitionnaire ! Plusieurs membres : Les honneurs de la séance au pétitionnaire !
Locuteur: Le Président
...naire. Si l'Assemblée veut lui accorder la séance, je suis l'organe de ses ordres. ; ...00 citoyens réunis en assemblée ; il y a des détails qui ^concernent le pétitionnaire. Si l'Assemblée veut lui accorder la séance, je suis l'organe de ses ordres. ;
Locuteur: Le Président
...e des présidents des sections composant la commune de la ville d'Avignon. 1° Lettre des présidents des sections composant la commune de la ville d'Avignon.
Locuteur: Le Président
des attentats à l'ordre social, il est de son devoir de se laver dans l'opinion publique; et c'...
...us qui en êtes l'organe, en vous priant de faire faire lecture, dans le tribunal de la nation, de toutes les délibérations qu'il vient de prendre pour sa réhabilitation, d'en ordonner l'impression aux frais de l'Etat et l'envoi dans tous les départe...
des attentats à l'ordre social, il est de son devoir de se laver dans l'opinion publique; et c'est pour y parvenir qu'il s adresse à vous qui en êtes l'organe, en vous priant de faire faire lecture, dans le tribunal de la nation, de toutes les délibérations qu'il vient de prendre pour sa réhabilitation, d'en ordonner l'impression aux frais de l'Etat et l'envoi dans tous les départements.
Locuteur: Le Président
...prie encore d'approuver, par un décret, la conduite humaine et prudente de MM. les commissaires, celle du général ...
...os représentants, par cet acte éclatant de justice, entretenir et perpétuer en nous l'enthousiasme de la vertu, surtout celui de la reconnaissance que nous vous devons, pr...
...s avez rejeté, le 4 novembre, un projet de décret présenté par votre comité de pétition, qui avait été sollicité et ob...
... Rovère, Verninac et autres instruments de nos calamités, projet qui était un véritable plan de contre-révolution, puisqu'il tendait à improuver nos libérateurs, à les éloigner de nous (un peuple libre doit tout dire, même ses présomptions, lorsqu'il s'agit du salut de l'Etat), à livrer tout le Midi à une fa...
« Il vous prie encore d'approuver, par un décret, la conduite humaine et prudente de MM. les commissaires, celle du général et nominativement des brayes soldats patriotes composant les régiments qu'il commande dans les murs d'Avignon ; daignez, législateurs, daignez, nos représentants, par cet acte éclatant de justice, entretenir et perpétuer en nous l'enthousiasme de la vertu, surtout celui de la reconnaissance que nous vous devons, principalement .parce que, dans votre sagesse, vous avez rejeté, le 4 novembre, un projet de décret présenté par votre comité de pétition, qui avait été sollicité et obtenu sans doute par les sieurs Rovère, Verninac et autres instruments de nos calamités, projet qui était un véritable plan de contre-révolution, puisqu'il tendait à improuver nos libérateurs, à les éloigner de nous (un peuple libre doit tout dire, même ses présomptions, lorsqu'il s'agit du salut de l'Etat), à livrer tout le Midi à une faction républicaine, à l'anarchie et au despotisme du crime, vous apprendrez avec...
Locuteur: Le Président
M. le secrétaire continuant la lecture... « vous apprendrez avec plais...
...vons, que nous le maintiendrons jusqu'à la mort. Vous apprendrez enfin que nous n'...
...e nous ne formons plus qu'un vœu, celui de l'exécution des lois, celui de la punition des assassins, des bourreaux de nos frères, et nous l'obtiendrons. »
M. le secrétaire continuant la lecture... « vous apprendrez avec plaisir que nous sommes tous unis, que l'Acte constitutionnel a été solennellement pr...
...ilieu des témoignages d'allégresse publique, que nous l'aimons, que nous l'observons, que nous le maintiendrons jusqu'à la mort. Vous apprendrez enfin que nous n'avons qu'une âme, que nous ne formons plus qu'un vœu, celui de l'exécution des lois, celui de la punition des assassins, des bourreaux de nos frères, et nous l'obtiendrons. »
Locuteur: Le Président
...: les présidents des sections composant la commune de la ville d'Avignon. » « Signé : les présidents des sections composant la commune de la ville d'Avignon. »
Locuteur: Le Président
« En suite de la rémission faite par MM. les présidents et secrétaires des 10 sections de la ville d'Avignon, des délibérations respectivement prises dans les 10 sections composant la commune du-dit Avignon, le lundi 14 au ...
... procédé par nous, officiers municipaux de la ville d'Avignon, au recensement des délibérations, en présence des présidents de chaque section a ce présents, et requérant le procureur de la commune, le dépouillement desdites délibérations ayant été émis, il en est résulté que la délibéra- . tion a été unanimement prise par des citoyens actifs, au nombre de 3,335, mot à ihot comme suit :
« En suite de la rémission faite par MM. les présidents et secrétaires des 10 sections de la ville d'Avignon, des délibérations respectivement prises dans les 10 sections composant la commune du-dit Avignon, le lundi 14 au courant, il a été procédé par nous, officiers municipaux de la ville d'Avignon, au recensement des délibérations, en présence des présidents de chaque section a ce présents, et requérant le procureur de la commune, le dépouillement desdites délibérations ayant été émis, il en est résulté que la délibéra- . tion a été unanimement prise par des citoyens actifs, au nombre de 3,335, mot à ihot comme suit :
Locuteur: Le Président
...u despotisme ; que l'anarchie avait été la source des plus noirs attentats et des ...
...été usurpé par une horde ae factieux et de scélérats qui avaient à leur solde une foule de brigands étranr gers pour exécuter les complots que leur noire malice ne cessait de leur suggérer; que depuis cette usurpation on n'a cèssé de vexer les gens les plus honnêtes, qui, ...
...d'Avignon, considérant que depuis longtemps leur patrie gémissait sous le joug au despotisme ; que l'anarchie avait été la source des plus noirs attentats et des atrocités les plus horribles, que le gouvernement avait été usurpé par une horde ae factieux et de scélérats qui avaient à leur solde une foule de brigands étranr gers pour exécuter les complots que leur noire malice ne cessait de leur suggérer; que depuis cette usurpation on n'a cèssé de vexer les gens les plus honnêtes, qui, par des propos, des si-
Locuteur: Le Président
... quant à présent, àla séance et ordonne la lecture des pièces.) (L'Assemblée décide que lepétitionnaire ne sera pasadmis, quant à présent, àla séance et ordonne la lecture des pièces.)
Locuteur: Le Président
Un de MM. les secrétaires donne lecture de ces pièces, qui sont ainsi conçues : Un de MM. les secrétaires donne lecture de ces pièces, qui sont ainsi conçues :
Locuteur: Le Président
...devoir du véritable peuple avignonnais, de celui qui respecte vos lois et les aime; de celui qui a frémi d'indignation au spec...
...ce ensanglantée, saccagée par une horde de scélérats altérés de sang, et qui1, bientôt après s'étant ré...
« Il est sans doute du devoir du véritable peuple avignonnais, de celui qui respecte vos lois et les aime; de celui qui a frémi d'indignation au spectacle horrible d une province ensanglantée, saccagée par une horde de scélérats altérés de sang, et qui1, bientôt après s'étant réfugiés dans les murs d'Avignon, viennent d'y commettre des forfaits tellement at...

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 421
Locuteur: Le Président
...aisons particulières; qu'ils ont poussé la cruauté et la férocité jusqu à porter la guerre dans Avignon et dans le Comtat; où l'on rencontre, à tous pas, des traces de vols, de pillages, d'incendies, et des assassina...
...sastreuse n'a cessé que par l'entremise de MM. les médiateurs envoyés au mois de iuin dernier, par le roi, d'après un décret de 1 Assemblée constituante; que cette médiation a été empêchée de ramener la paix et la tranquillité par des menées perfides et atroces ces mêmes factieux qui avaient conspiré contre la chose publique; que le 31 août dernier, la municipalité aurait été en partie emprisonnée et en partie déposée parles agents de ces scélérats; qu'ils auraient mis le c...
...aux et plusieurs notables, et une foule de citoyens de tout âge et de tout sexe ; que la ville d'Avignon était à la veille d'essuyer les plus grands malheurs, et de voir égorger tout ce qui restait de citoyens honnêtes, si les troupes de ligne, et ensuite MM. les commissaires civils, dont le patriotisme et la sagesse, généralement reconnus, n'eusse...
...ps des barbares, et il est bien naturel de se laisser aller au doux sentiment de joie et de reconnaissance envers l'Assemblée natio...
...t le patriotisme éclairé nous ont rendu la liberté et la paix.
e maisons particulières; qu'ils ont poussé la cruauté et la férocité jusqu à porter la guerre dans Avignon et dans le Comtat; où l'on rencontre, à tous pas, des traces de vols, de pillages, d'incendies, et des assassinats lès plus affreux ; que cette guerre si désastreuse n'a cessé que par l'entremise de MM. les médiateurs envoyés au mois de iuin dernier, par le roi, d'après un décret de 1 Assemblée constituante; que cette médiation a été empêchée de ramener la paix et la tranquillité par des menées perfides et atroces ces mêmes factieux qui avaient conspiré contre la chose publique; que le 31 août dernier, la municipalité aurait été en partie emprisonnée et en partie déposée parles agents de ces scélérats; qu'ils auraient mis le comble à toute.s leurs horreurs par les malheurs qu'ils ont ordonnés et fait exéc...
...us sans ordre depuis le 21 août, et parmi lesquels on compte 4 officiers municipaux et plusieurs notables, et une foule de citoyens de tout âge et de tout sexe ; que la ville d'Avignon était à la veille d'essuyer les plus grands malheurs, et de voir égorger tout ce qui restait de citoyens honnêtes, si les troupes de ligne, et ensuite MM. les commissaires civils, dont le patriotisme et la sagesse, généralement reconnus, n'eussent prévenu, par leur arrivée, tous les maux dont nous étions encore.menacés; qu'...
...armes les plus amères sur le sort des malheureuses victimes tombées sous les coups des barbares, et il est bien naturel de se laisser aller au doux sentiment de joie et de reconnaissance envers l'Assemblée nationale et le roi des Français, qui ont tendu une mainse-courable à cette ville dép...
...aires civils, M. le général, et les braves militaires dont le zèle infatigable et le patriotisme éclairé nous ont rendu la liberté et la paix.
Locuteur: Le Président
« Considérant, en outre, que la ville d'Avignon a de nouvelles grâces à rendre à l'Assemblée...
...n décret du 4 courant, rejeté le projet de son comité de pétitions, surpris par les insinuations...
« Considérant, en outre, que la ville d'Avignon a de nouvelles grâces à rendre à l'Assemblée nationale pour avoir, par son décret du 4 courant, rejeté le projet de son comité de pétitions, surpris par les insinuations perfides et les adresses mensongères d'un sieur Rovère, se disant faussement dé...
Locuteur: Le Président
« 1° De voter des remerciements à l'Assemblée nationale, de ce qu'elle a rejeté, le 4 du courant, le projet de décret présenté par M. le rapporteur du...
...contrée dans le deuil et l'anarchie, et de présenter sur les deux objets ci-dessus...
...sse qui leur transmettrait l'expression de la vive reconnaissance pour les bienfaits ...
« 1° De voter des remerciements à l'Assemblée nationale, de ce qu'elle a rejeté, le 4 du courant, le projet de décret présenté par M. le rapporteur du comité des pétitions, et dont l'adoption aurait généralement replongé notre malheureuse contrée dans le deuil et l'anarchie, et de présenter sur les deux objets ci-dessus une adresse à l'Assemblée nationale et au roi, adresse qui leur transmettrait l'expression de la vive reconnaissance pour les bienfaits dont ils l'ont comblée; lesquelles deux adresses ont été lues et approuvées ;
Locuteur: Le Président
« 3° De rendre un nommage éclatant à la con- « 3° De rendre un nommage éclatant à la con-
Locuteur: Le Président
« 4° De témoigner par une députation de deux d'entre les délibérants, à MM. les commissaires civils et aux troupes de ligne, en la personne de M. Choisy, leur général, et des commandants de chaque corps, leur juste sensibilité sur la conduite noble et généreuse qu'ils ont ...
... leur arrivée pour rétablir l'ordre et. la paix. La dite députation sera chargée, en outre, de remercier MM. les commissaires des ordres qu'ils ont donnés pour s'assurer de la personne de ceux qui ont si horriblement désolé Avi...
... Comtat, et qui viennent tout récemment de se rendre coupables des plus infâmes massacres, et de les prier d'ordonner l'arrestation de tous les prévenus, comme un préalable nécessaire pour consolider la tranquillité de cette ville, de tout le Comtat et des départements environnants, intéressés à la punition: exemplaire des hommes atroces...
« 4° De témoigner par une députation de deux d'entre les délibérants, à MM. les commissaires civils et aux troupes de ligne, en la personne de M. Choisy, leur général, et des commandants de chaque corps, leur juste sensibilité sur la conduite noble et généreuse qu'ils ont tenue depuis leur arrivée pour rétablir l'ordre et. la paix. La dite députation sera chargée, en outre, de remercier MM. les commissaires des ordres qu'ils ont donnés pour s'assurer de la personne de ceux qui ont si horriblement désolé Avignon et le Comtat, et qui viennent tout récemment de se rendre coupables des plus infâmes massacres, et de les prier d'ordonner l'arrestation de tous les prévenus, comme un préalable nécessaire pour consolider la tranquillité de cette ville, de tout le Comtat et des départements environnants, intéressés à la punition: exemplaire des hommes atroces qui ont déshonoré l'humanité par des forfaits inconnus jusqu'à ce jour ;
Locuteur: Le Président
« 5° De députer provisoirement, et attendu l'ur...
...s, conjointement avec M. Duchesne, pour la section de Saint-Pierre; M. Colle, homme de loi, pour la section des Bonshommes ; M. Cavalaire, notaire, et M. George, son suppléant, pour la. section des Augustins ; M. Vernet, pou...
...our celle des Grands-Carmes; à l'effet' de procéder à l'information des vols, assa...
...its quèlconques qui n'ont aucun trait à la Révolution, et qui ont été commis depuis le mois d'août dernier; de dresser tous les procès-verbaux nécessaires, et de recevoir les dénonciations et dépositions des témoins et de procéder à l'interrogation des prévenus...
« 5° De députer provisoirement, et attendu l'urgence du cas, les sieurs Toilet, Emery et Bergas, conjointement avec M. Duchesne, pour la section de Saint-Pierre; M. Colle, homme de loi, pour la section des Bonshommes ; M. Cavalaire, notaire, et M. George, son suppléant, pour la. section des Augustins ; M. Vernet, pour celle des Cér lestins ; M. Clément, pour celle des Dominicains; M. Dominique Albet, pour celle des Petits-Carmes; M. Dukeney, pour celle des Grands-Carmes; à l'effet' de procéder à l'information des vols, assassinats, crimes et délits quèlconques qui n'ont aucun trait à la Révolution, et qui ont été commis depuis le mois d'août dernier; de dresser tous les procès-verbaux nécessaires, et de recevoir les dénonciations et dépositions des témoins et de procéder à l'interrogation des prévenus;
Locuteur: Le Président
« 6° D'envoyer des députés aux citoyens de Carpentras, à l'enet de leur témoigner la vive reconnaissance des délibérants pour les marques publiques de sollicitude fraternelle qu'ils ont aonn...
...es généreuses qu'ils ont faites pendant la crise horrible que la ville d'Avignon vient d'éprouver ; charge les députés d'assurer les citoyens de Carpentras que ceux d'Avignon s'empressent de désavouer la guerre injuste et barbare qui désole leur ville et une partie du Comtat, et de leur déclarer solennellement que cette ...
...ui l'ont suivie, n'ont étél'ouvrage que de quelques monstres, presque tous étrange...
« 6° D'envoyer des députés aux citoyens de Carpentras, à l'enet de leur témoigner la vive reconnaissance des délibérants pour les marques publiques de sollicitude fraternelle qu'ils ont aonnees, et les démarches généreuses qu'ils ont faites pendant la crise horrible que la ville d'Avignon vient d'éprouver ; charge les députés d'assurer les citoyens de Carpentras que ceux d'Avignon s'empressent de désavouer la guerre injuste et barbare qui désole leur ville et une partie du Comtat, et de leur déclarer solennellement que cette guerre et les secousses qui l'ont suivie, n'ont étél'ouvrage que de quelques monstres, presque tous étrangers à Avignon;
Locuteur: Le Président
« 7° De fonder une fête annuelle à chaque 10 novembre, jour de notre délivrance, pour transmettre à la postérité les sentiments dont nous somm...
... envers les commissaires et les troupes de ligne qui y ont coopéré ;
« 7° De fonder une fête annuelle à chaque 10 novembre, jour de notre délivrance, pour transmettre à la postérité les sentiments dont nous sommes pénétrés envers les commissaires et les troupes de ligne qui y ont coopéré ;
Locuteur: Le Président
« 8° La municipalité donnera les ordres nécessa...
...articulier, lequel sera fait avec toute la pompe et la décence convenables. Il sèra élevé un monument sur lequel on gravera les noms de ces mêmes victimes, et la sentence définitive qui sera prononcée ...
« 8° La municipalité donnera les ordres nécessaires au transport des victimes massacrées, et à leur dépôt dans ùn lieu particulier, lequel sera fait avec toute la pompe et la décence convenables. Il sèra élevé un monument sur lequel on gravera les noms de ces mêmes victimes, et la sentence définitive qui sera prononcée contre leurs assassins (Murmures, jeteurs auteurs et complices, pour éterniser l...
Locuteur: Le Président
« 2° De rendre grâce au roi sur le choix de MM. Le Scène, Ghampion et d'Albignac, commissaires civils, de M. Choisy, général, et sur l'envoi des troupes de ligne; « 2° De rendre grâce au roi sur le choix de MM. Le Scène, Ghampion et d'Albignac, commissaires civils, de M. Choisy, général, et sur l'envoi des troupes de ligne;
Locuteur: Le Président
duite de MM. Le Scène et Mulot, ci-devant médiateurs entre les peuples d'Avignon et du Comtat; de désavouer à cet effet toutes délibérati... duite de MM. Le Scène et Mulot, ci-devant médiateurs entre les peuples d'Avignon et du Comtat; de désavouer à cet effet toutes délibérations, pétitions et adresses injurieuses et calomnieuses, présentées par quelque i...

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 422
Locuteur: Le Président
...ensement étant fini, lesdits présidents de chaque section en ont requis acte, que ...
...officiers municipaux, avons concédé, et de suite ordonné la publication, affiche et impression de ladite déclaration pour être envoyée et...
« Et ledit recensement étant fini, lesdits présidents de chaque section en ont requis acte, que nous, maire et officiers municipaux, avons concédé, et de suite ordonné la publication, affiche et impression de ladite déclaration pour être envoyée et distribuée, etc. »
Locuteur: Hilaire
...sont illégalement faits; il n'y a point de signatures individuelles. Vous voyez, M...
... les commissaires du roi, le commandant de l'armée paraissent favoriser le parti a...
...is on ne vous dit pas un mot du meurtre de Lescuyer, commis à l'Hôtel-de-Ville. Ceux qui ont rédigé ces délibéra...
...procès-verbaux sont les vrais assassins de Lescuyer. Je ne vois d'autre moyen, pour arrêter la guerre civile, que de nommer deux commissaires pris dans le sein de l'Assemblée, qui surveilleront les "opé...
Ces procès-verbaux sont illégalement faits; il n'y a point de signatures individuelles. Vous voyez, Messieurs, que l'orage se forme à Avignon; vous voyez même que les officiers municipaux, les commissaires du roi, le commandant de l'armée paraissent favoriser le parti aristocratique. (Applaudissements dans les tribunes.) On parle bien des assassinats commis en dernier lieu, mais on ne vous dit pas un mot du meurtre de Lescuyer, commis à l'Hôtel-de-Ville. Ceux qui ont rédigé ces délibérations et ces procès-verbaux sont les vrais assassins de Lescuyer. Je ne vois d'autre moyen, pour arrêter la guerre civile, que de nommer deux commissaires pris dans le sein de l'Assemblée, qui surveilleront les "opérations des agents du pouvoir exécutif à Avignon. (Applaudissements dans les tri...
Locuteur: Hilaire
Un membre : Quant à la légalité des procès-verbaux, je réponds...
... ce sont des procès-verbaux d'assemblée de citoyens, réunis en assemblée primaire ...
...ssemblée nationale ne peut se dispenser de recevoir ces pièces pour en former la base d'un rapport, en les renvoyant à u...
Un membre : Quant à la légalité des procès-verbaux, je réponds, Messieurs, que, quoiqu'ils ne soient pas signés individuellement, ils n'en sont pas moins parfaitement en règle. Ce n'est point une pétition qu'on vous a lue, ce sont des procès-verbaux d'assemblée de citoyens, réunis en assemblée primaire ; en conséquence, ces actes doivent être signés du président et des secrétaires seulement, et l'Assemblée nationale ne peut se dispenser de recevoir ces pièces pour en former la base d'un rapport, en les renvoyant à un comité.
Locuteur: Delacroix
...s vous ayant déclaré, par l'organe d'un de ses membres, que M. Rovère avait été véritablement chargé de pouvoirs par le peuple avignonnais, ie ...
...eut l'admettre actuellement auxnonneurs de la séance.
Le comité des pétitions vous ayant déclaré, par l'organe d'un de ses membres, que M. Rovère avait été véritablement chargé de pouvoirs par le peuple avignonnais, ie crois qu'on peut l'admettre actuellement auxnonneurs de la séance.
Locuteur: Merlin
J'appuie la motion de M. Delacroix. J'appuie la motion de M. Delacroix.
Locuteur: Merlin
...te qu'il n'y a pas lieu a délibérer sur la motion de M. Delacroix, tendant à accorder à M. Rovère les honneurs de la séance.) (Après quelque agitation, l'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu a délibérer sur la motion de M. Delacroix, tendant à accorder à M. Rovère les honneurs de la séance.)
Locuteur: Merlin
...eur au courage énergique que vous venez de déployer : vous avez prononcé sur le sort de ces audacieux transfuges qui, des bords...
...ique modération. Législateurs, cet acte de vigueur vous élève à la hauteur de vos fonctions ; il atteste la majesté d'un grand peuple qui commence ...
...ateurs, nous vous l'avouerons, le voile de la calomnie avait rembruni le tableau de nos espérances, et l'opinion d'un grand nombre de citoyens vous supposait plus de tendance à mollir ou à tergiverser, et moins de résolution ou de caractère: forts de vos principes,vous avez dû repousser ce...
« Honneur, trois fois honneur au courage énergique que vous venez de déployer : vous avez prononcé sur le sort de ces audacieux transfuges qui, des bords du Rhin, osaient insulter à notre apathique modération. Législateurs, cet acte de vigueur vous élève à la hauteur de vos fonctions ; il atteste la majesté d'un grand peuple qui commence à vouloir ; après avoir longtemps Balancé, il nous rappelle les triomphes sublim...
...e, il détruit une illusion qui nous avait trop longtemps consternés. Oui, législateurs, nous vous l'avouerons, le voile de la calomnie avait rembruni le tableau de nos espérances, et l'opinion d'un grand nombre de citoyens vous supposait plus de tendance à mollir ou à tergiverser, et moins de résolution ou de caractère: forts de vos principes,vous avez dû repousser cet injuste soupçon.
Locuteur: Merlin
« Jouissez donc de toute votre gloire et osez acquérir de nouveaux droits à notre reconnaissance : encore un décret ferme sur la horde noire (Rires et applaudissements.) qui dissémine la rage et le fanatisme dans tous les départements et qui ne rougit pas de réclamer la liberté, de désunir les ramilles et de susciter des guerres civiles : encore un décret pour que la responsabilité des ministres ne soit pas illusoire (Applaudissements.), pour qu'à la faveur d'une démission adroitement comb...
...ricateurs n'aillent pas se soustraire à la vengeance publique et contempler de loin l'explosion des calamités qu'ils o...
...ercevra à peine que 1 Assemblée du mois de juin 1789 et du mois ae juin 1791 ait quitté le sanctuaire de nos lois.
« Jouissez donc de toute votre gloire et osez acquérir de nouveaux droits à notre reconnaissance : encore un décret ferme sur la horde noire (Rires et applaudissements.) qui dissémine la rage et le fanatisme dans tous les départements et qui ne rougit pas de réclamer la liberté, de désunir les ramilles et de susciter des guerres civiles : encore un décret pour que la responsabilité des ministres ne soit pas illusoire (Applaudissements.), pour qu'à la faveur d'une démission adroitement combinée, les prévaricateurs n'aillent pas se soustraire à la vengeance publique et contempler de loin l'explosion des calamités qu'ils ont préparées..., etc. L'Europe s'apercevra à peine que 1 Assemblée du mois de juin 1789 et du mois ae juin 1791 ait quitté le sanctuaire de nos lois.
Locuteur: Merlin
« En apprenant la mesure que vous venez de ' prendre, nous avons été étonnés de savoir que le roi des Français avait refusé de la sanctionner. Nous aimons à penser que d...
... alarmé votre zèle, législateurs, voyez la nation entière revêtir votre décret de l'unanimité toute puissante de ses suffrages :
« En apprenant la mesure que vous venez de ' prendre, nous avons été étonnés de savoir que le roi des Français avait refusé de la sanctionner. Nous aimons à penser que des motifs purs ont déterminé cette suspension; mais s'il était possible qu'elle eût alarmé votre zèle, législateurs, voyez la nation entière revêtir votre décret de l'unanimité toute puissante de ses suffrages :
Locuteur: Le Président
...unèbre, à chaque mois d'octobre, auquel la municipalité, en corps, assistera; « 9° Il sera fondé annuellement un service funèbre, à chaque mois d'octobre, auquel la municipalité, en corps, assistera;
Locuteur: Le Président
« 10° La municipalité s'occupera incessamment de... « 10° La municipalité s'occupera incessamment des moyens nécessaires pour venir au secours des familles indigentes, dont les che...
Locuteur: Le Président
...deliers sera incessamment réparée, pour la commodité des habitants voisins. (Murmu... « 11° L'horloge des Gordeliers sera incessamment réparée, pour la commodité des habitants voisins. (Murmures.)
Locuteur: Bréard
Je demande le renvoi de toutes ces pièces à un comité pour qu'il nous fasse son rapport, mais il est aussi de mon devoir de relever un fait. Ces procès-verbaux suf...
... prouver que, malheureusement, l'esprit de parti règne encore dans cette malheureu...
...té des pétitions a examiné les pouvoirs de M. Rovère et qu'il a reconnu que ces po...
Je demande le renvoi de toutes ces pièces à un comité pour qu'il nous fasse son rapport, mais il est aussi de mon devoir de relever un fait. Ces procès-verbaux suffisent pour prouver que, malheureusement, l'esprit de parti règne encore dans cette malheureuse ville. On y dit que M. Rovère n'est revêtu d'aucun pouvoir, n'est chargé d'aucune commission du peuple avignonnais. J'atteste à l'Assemblée que le comité des pétitions a examiné les pouvoirs de M. Rovère et qu'il a reconnu que ces pouvoirs lui ont été donnés par les sections d'Avignon.
Locuteur: Bréard
...'Assemblée ayant ordonné que les pièces de M. Mulot seraient renvoyées au co- ...ourd'hui l'administration d'Avignon, puisqu'ils avaient émigré à cette époque. L'Assemblée ayant ordonné que les pièces de M. Mulot seraient renvoyées au co-
Locuteur: Bréard
...nde qu'on y joigne celles dont on vient de vous faire lecture. mité des pétitions, je demande qu'on y joigne celles dont on vient de vous faire lecture.
Locuteur: Delacroix
Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !
Locuteur: Merlin
Plusieurs membres : Non! non! La question préalable ! Plusieurs membres : Non! non! La question préalable !
Locuteur: Merlin
Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des citoyens de Toulouse qui offrent à VAssemblée nationale l'hommage de leur respect et de leur reconnaissance, pour ses travaux e... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des citoyens de Toulouse qui offrent à VAssemblée nationale l'hommage de leur respect et de leur reconnaissance, pour ses travaux et pour le décret qu'elle a rendu contre les Français conjurés au delà du Rhin; ~...

Séance du lundi 28 novembre 1791, au soir

page 423
Locuteur: Lemontey
« Frappés de l'énergie que vous déployez dans vos di...
...crets, notamment à celui que vous venez de porter sur les traitres qui vont lâchement machiner sur une terre étrangère la ruine et la désolation de leur patrie. Oui, législateurs, ce décret vigoureux répond aux vœux de tous les citoyens, il répond àla confia...
...à vous environner. N'était-il pas temps de mettre un terme à l'excessive indulgence au peuple français, pour de vils esclaves des préjugés et de la naissance, pour des pygmées dont l'impunité ne ferait qu'augmenter rorgueil et la scélératesse !
« Frappés de l'énergie que vous déployez dans vos discussions, nous avons tous résolu ae manifester notre dévouement à vos personnes, et notre adhésion à vos décrets, notamment à celui que vous venez de porter sur les traitres qui vont lâchement machiner sur une terre étrangère la ruine et la désolation de leur patrie. Oui, législateurs, ce décret vigoureux répond aux vœux de tous les citoyens, il répond àla confiance dont ils aiment à vous environner. N'était-il pas temps de mettre un terme à l'excessive indulgence au peuple français, pour de vils esclaves des préjugés et de la naissance, pour des pygmées dont l'impunité ne ferait qu'augmenter rorgueil et la scélératesse !
Locuteur: Merlin
souvenez-vous de ce que vous êtes, de ce que nous sommes, de ce que nous voulons être; et lorsque la volonté suprême du véritable souverain ... souvenez-vous de ce que vous êtes, de ce que nous sommes, de ce que nous voulons être; et lorsque la volonté suprême du véritable souverain se fait entendre, consolez-vous des délais momentanés et suscités par son premie...
Locuteur: Merlin
...se, le 24 novembre 1791, l'an troisième de la liberté. » « Toulouse, le 24 novembre 1791, l'an troisième de la liberté. »
Locuteur: Merlin
Un autre membre. Ayez la hardiesse de la motiver, votre question préalable! * Un autre membre. Ayez la hardiesse de la motiver, votre question préalable! *
Locuteur: Lemontey
2° Lettre de M. Bertrand, député de Vile de Bourbon à VAssemblée nationale, qui demande que l'Assemblée ajourne à jour fixe la discussion de son admissibilité 2° Lettre de M. Bertrand, député de Vile de Bourbon à VAssemblée nationale, qui demande que l'Assemblée ajourne à jour fixe la discussion de son admissibilité
Locuteur: Lemontey
(L'Assemblée ajourne la discussion de cette pétition à la séance de demain soir.) (L'Assemblée ajourne la discussion de cette pétition à la séance de demain soir.)
Locuteur: Lemontey
...cer à l'Assemblée, par une lettre du... de ce mois, que je lui enverrais les états qui me parviendraient, pour lui faire connaître la valeur des biens nationaux. J'ai l'honneur de lui faire passer ceux qui me sont parve... « J'ai eu l'honneur d'annoncer à l'Assemblée, par une lettre du... de ce mois, que je lui enverrais les états qui me parviendraient, pour lui faire connaître la valeur des biens nationaux. J'ai l'honneur de lui faire passer ceux qui me sont parvenus. Soyez persuadé que je ne négligerai aucun des moyens qui sont en mon pouvoi...
Locuteur: Lemontey
(L'Assemblée renvoie la lettre et les tableaux au comité des domaines.) 5° Adresse des citoyens de Lille, qui exprime à (L'Assemblée renvoie la lettre et les tableaux au comité des domaines.) 5° Adresse des citoyens de Lille, qui exprime à
Locuteur: Lemontey
l'Assemblée nationale la confiance de ces citoyens dans son courage et son amour pour la liberté ; cette adresse est ainsi conçu... l'Assemblée nationale la confiance de ces citoyens dans son courage et son amour pour la liberté ; cette adresse est ainsi conçue:
Locuteur: Lemontey
...ont, d'un côté, les agio* teurs avides, de l'autre, les prêtres perturbateurs. Tém...
...tiques et séditieux, vous aurez délivré la France de deux fléaux qui désolent, vous aurez affermi les bases de la liberté. Législateurs, voilà l'hommage du respect et de la reconnaissance que vos vertus, votre co...
« Législateurs, il vous reste encore deux sortes d'ennemis à anéantir: ce sont, d'un côté, les agio* teurs avides, de l'autre, les prêtres perturbateurs. Témoins des maux que ces êtres malveillants causent dans nos contrées, nous désiron...
...s coupables manœuvres. Ecrasez ces sangsues du peuple, éloignez lés prêtres fanatiques et séditieux, vous aurez délivré la France de deux fléaux qui désolent, vous aurez affermi les bases de la liberté. Législateurs, voilà l'hommage du respect et de la reconnaissance que vos vertus, votre courage et vos-talents nous inspirent. » (Applaudissements.)
Locuteur: Lemontey
...tion des administrateurs du département de la Seine-Inférieure tendant à obtenir une avance de fonds pour le payement des travaux des ... 6° Pétition des administrateurs du département de la Seine-Inférieure tendant à obtenir une avance de fonds pour le payement des travaux des routes dans l'étendue ae ce département.
Locuteur: Merlin
(Suivent 6 pages de signatures des citoyens de Toulouse.) (Applaudissements.) (Suivent 6 pages de signatures des citoyens de Toulouse.) (Applaudissements.)
Locuteur: Merlin
Un membre: La question préalable sur l'insertion! Un membre: La question préalable sur l'insertion!
Locuteur: Merlin
...semblée, consultée, décrète l'insertion de cette adresse dans le procès-verbal.) (L'Assemblée, consultée, décrète l'insertion de cette adresse dans le procès-verbal.)
Locuteur: Lemontey
. Ie, Lettre de MM. Deprade, OdAon et Montbayen, qui offrent de fournir, dans le courant de décembre, 6 millions en espèce, à 14 0/0. Cette lettre est accompagnée de deux notes, l'une relative à quelques f... . Ie, Lettre de MM. Deprade, OdAon et Montbayen, qui offrent de fournir, dans le courant de décembre, 6 millions en espèce, à 14 0/0. Cette lettre est accompagnée de deux notes, l'une relative à quelques faits d'agiotage, l'autre aux moyens aes sieurs Deprade, Odion et Montbayen, pour...
Locuteur: Lemontey
...nt impolitique d'ajourner a demain soir la question ae savoir si vous admettrez pa...
...ort sur les relations des colonies avec la métropole.
Un membre : l\ me paraît souverainement impolitique d'ajourner a demain soir la question ae savoir si vous admettrez parmi vous des députés des colonies. Je demande l'ajournement jusqu'à ce que le comité colonial vous ait fait un rapport sur les relations des colonies avec la métropole.
Locuteur: Lemontey
3° Lettre de M. Moreton-Chabrillan qui demande à l'Assemblée de s'occuper d'une pétition qu'il lui a ét... 3° Lettre de M. Moreton-Chabrillan qui demande à l'Assemblée de s'occuper d'une pétition qu'il lui a été précédemment adressée.
Locuteur: Lemontey
4° Lettre de M. Amelot, accompagnée du tableau des b... 4° Lettre de M. Amelot, accompagnée du tableau des biens nationaux vendus et à vendre dans 45 districts; cette lettre est ainsi conç...
Locuteur: Lemontey
... districts' ui ont envoyé des états est de 45, et le montant es ventes et de 194,779,144. livres (Applaudissements.) M. le secrétaire ajoute : Le total des districts' ui ont envoyé des états est de 45, et le montant es ventes et de 194,779,144. livres (Applaudissements.)
Locuteur: Lemontey
...crète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse au procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse au procès-verbal.)
Locuteur: Lemontey
7° Lettre de M. Vabbé Auger, membre de VAcadémie des belles-lettres, qui fait hommage à l'Assemblée de 12 exemplaires d'un ouvrage dont l'obje... 7° Lettre de M. Vabbé Auger, membre de VAcadémie des belles-lettres, qui fait hommage à l'Assemblée de 12 exemplaires d'un ouvrage dont l'objet est d'éclairer le peuple sur ses droits et sur ses devoirs, avec cette épigrap...
Locuteur: Lemontey
(L'Assemblée accepte l'hommage de l'auteur et décrète qu'il en sera fait ... (L'Assemblée accepte l'hommage de l'auteur et décrète qu'il en sera fait mention honorable dans le procès-verbal.)
Locuteur: Lemontey
8° Lettre de M. Lejeune, curé de Cleirey, district de Troyes, qui fait également hommage à l'... 8° Lettre de M. Lejeune, curé de Cleirey, district de Troyes, qui fait également hommage à l'Assemblée d'un ouvrage manuscrit intitulé : Le Publiciste chrétien.
Locuteur: Lemontey
...e accepte l'hommage et renvoie l'examen de l'ouvrage au comité d'instruction publi... (L'Assemblée accepte l'hommage et renvoie l'examen de l'ouvrage au comité d'instruction publique.)
Locuteur: Lemontey
... qu'on fasse demain soir le rapport sur la dénonciation faite par M. Rouyer (1) re... Un membre : Je demande qu'on fasse demain soir le rapport sur la dénonciation faite par M. Rouyer (1) relativement à une pension payée à un officier mort depuis trente, ans.
Locuteur: Lemontey
(La séance est levée à dix heures.) (La séance est levée à dix heures.)

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

- search term matches: (152)

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 656
Locuteur: Grangeneuve
1° Lettre de plusieurs colons domiciliés à Paris qui demandent à être admis à la barre pour présenter à l'Assemblée une ... 1° Lettre de plusieurs colons domiciliés à Paris qui demandent à être admis à la barre pour présenter à l'Assemblée une pétition relative aux troubles des colonies.
Locuteur: Grangeneuve
...emblée décrète qu'ils seront entendus à la séance de demain, à fheure de midi.) (L'Assemblée décrète qu'ils seront entendus à la séance de demain, à fheure de midi.)
Locuteur: Grangeneuve
...ttres des -prêtres, clercs et étudiants de la maison de Saint-Lazare, qui se plaignent de la dénonciation qu'on a faite hier à l'Assemblée contre le régime et l'administration de leur maison. 2° Lettres des -prêtres, clercs et étudiants de la maison de Saint-Lazare, qui se plaignent de la dénonciation qu'on a faite hier à l'Assemblée contre le régime et l'administration de leur maison.
Locuteur: Grangeneuve
3° Lettre du sieur Ferry, professeur de physique au collège de Limoges, qui offre à l'Assemblée l'hommage d'une Ode qu'il a composée sur la Révolution française. 3° Lettre du sieur Ferry, professeur de physique au collège de Limoges, qui offre à l'Assemblée l'hommage d'une Ode qu'il a composée sur la Révolution française.
Locuteur: Grangeneuve
...eur Rouvière, qui demande à l'Assemblée de lui permettre de présenter, à la barre, quelques réflexions sur la pétition de M. Glavière, et sur quelques abus qui se sont introduits dans la vente des domaines nationaux. 4° Lettre du sieur Rouvière, qui demande à l'Assemblée de lui permettre de présenter, à la barre, quelques réflexions sur la pétition de M. Glavière, et sur quelques abus qui se sont introduits dans la vente des domaines nationaux.
Locuteur: Grangeneuve
5° Lettre des commissaires de la Trésorerie nationale qui demandent à l'Assemblée de lui présenter leurs vues sur les besoins extrêmes qu'ils éprouvent de petits assignats} et sur le mode le plus avantageux de distribution pour les départements; cet... 5° Lettre des commissaires de la Trésorerie nationale qui demandent à l'Assemblée de lui présenter leurs vues sur les besoins extrêmes qu'ils éprouvent de petits assignats} et sur le mode le plus avantageux de distribution pour les départements; cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Grangeneuve
« Chaque jour, nous recevons de plusieurs départements soit directement...
...demandes les plus instantes d'assignats de 5 livres, fondées sur les besoins de "agriculture, du commerce et sur la crainte de voir les ouvriers abandonner leurs atel...
...les pour les frais du culte du quartier de janvier, dont l'envoi doit toujours êtr...
...l est donc d'une extrême importance que la volonté de l'Assemblée nationale nous soit connue,...
...e négativement sans qu'on soit en droit de se plaindre de notre refus, soit pour que nous sachion...
...r dans nos envois les mêmes proportions de petits assignats que par le passé, ou a...
...l'Assemblée nationale jugera-t-elle que la circonstance serait favorable pour proc...
...ts un moyen d'échange qui serait exempt de frais, de
« Chaque jour, nous recevons de plusieurs départements soit directement, soit par l'intervention des ministres, les demandes les plus instantes d'assignats de 5 livres, fondées sur les besoins de "agriculture, du commerce et sur la crainte de voir les ouvriers abandonner leurs ateliers. Voilà, d'ailleurs, le moment où nous devons faire parvenir aux départements des sommes considérables pour les frais du culte du quartier de janvier, dont l'envoi doit toujours être fait à 1 avance. Il est donc d'une extrême importance que la volonté de l'Assemblée nationale nous soit connue, soit pour que nous puissions répondre négativement sans qu'on soit en droit de se plaindre de notre refus, soit pour que nous sachions dans quelle mesure nous devons accorder, soit enfin pour que nous puissions faire entrer dans nos envois les mêmes proportions de petits assignats que par le passé, ou adopter telle autre mesure que l'Assemblée nationale pourra décréter. Peut-être l'Assemblée nationale jugera-t-elle que la circonstance serait favorable pour procurer aux départements un moyen d'échange qui serait exempt de frais, de
Locuteur: Grangeneuve
« Indépendamment de ces 36,600,000 livres, les dépenses de la guerre et de la marine, qui monteront pour le mois courant à plus de 20 millions, procureront une autre facilité pour faire passer de petits assignats dans les départements ...
...mitée que par le passé, économiserait à la Trésorerie nationale un emploi onéreux ...
...n, on pourrait alimenter le département de Paris en augmentant les payements en pe...
...qui se font directement par les caisses de la Trésorerie nationale. Les autres départements en profiteraient encore, car la plupart de ces dépenses, quoique faites à Paris, se répartissent sur presque toute la surface du royaume. Ces mesures, au sur...
...s que l'Assemblée pourrait prendre dans la suite pour l'échange direct des petits ...
...ent les frais et les risques d'un envoi de petits assignats que les départements seraient obligés de faire à Paris, dès que les petits assig...
« Indépendamment de ces 36,600,000 livres, les dépenses de la guerre et de la marine, qui monteront pour le mois courant à plus de 20 millions, procureront une autre facilité pour faire passer de petits assignats dans les départements frontières ; et cette distribution, d'ailleurs moins limitée que par le passé, économiserait à la Trésorerie nationale un emploi onéreux du numéraire. Enfin, on pourrait alimenter le département de Paris en augmentant les payements en petits assignats, ce qui a été observé jusqu'ici dans le payement des dépenses qui se font directement par les caisses de la Trésorerie nationale. Les autres départements en profiteraient encore, car la plupart de ces dépenses, quoique faites à Paris, se répartissent sur presque toute la surface du royaume. Ces mesures, au surplus, ne préjudicie-raient en rien celles que l'Assemblée pourrait prendre dans la suite pour l'échange direct des petits assignats dans les départements ; elles éviteraient les frais et les risques d'un envoi de petits assignats que les départements seraient obligés de faire à Paris, dès que les petits assignats leur seraient parvenus et elles n'empêcheraient pas, d'ailleurs, qu'on pût ...
Locuteur: Grangeneuve
...e l'Assemblée nationale jugera à propos de faire sur cet objet. Nous la supplions de proportionner nos moyens aux mesures qu...
...ées. Dans quelle proportion sera réglée la portion des petits assignats qui entrera dans chaque nature de dépenses et quelle sera la quotité dont les départements pourront ...
...à retarder des dépenses urgentes, faute de savoir dans quelle proportion nous pourrions y admettre des assignats de 5 livres.
...u des dépenses pour le mois ae décembre, se prêtera à toutes les combinaisons que l'Assemblée nationale jugera à propos de faire sur cet objet. Nous la supplions de proportionner nos moyens aux mesures qu'elle aura décrétées et déterminées. Dans quelle proportion sera réglée la portion des petits assignats qui entrera dans chaque nature de dépenses et quelle sera la quotité dont les départements pourront disposer pour l'échange sur les sommes qui leur auront été adressées ; voilà sur...
...endre un parti promptement; car le mois s'écoule et nous serions bientôt forcés à retarder des dépenses urgentes, faute de savoir dans quelle proportion nous pourrions y admettre des assignats de 5 livres.
Locuteur: Grangeneuve
...crète qu'il sera fait mention honorable de cet hommage dans le procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cet hommage dans le procès-verbal.)
Locuteur: Grangeneuve
risques et de tous inconvénients. Nous vous prions, Monsieur le Président, de nous permettre de lui faire quelques représentations kxe ... risques et de tous inconvénients. Nous vous prions, Monsieur le Président, de nous permettre de lui faire quelques représentations kxe sujet.
Locuteur: Grangeneuve
... dans les départements pendant le cours de ce mois : « Nous avons à faire passer dans les départements pendant le cours de ce mois :
Locuteur: Grangeneuve
...tte somme soit en totalité en assignats de 5 livres, soit en telle proportion que ... « Rien ne paraîtrait plus simple que d'envoyer cette somme soit en totalité en assignats de 5 livres, soit en telle proportion que l'Assemblée nationale pourrait indiquer, en autorisant les départements à réserv...
Locuteur: Grangeneuve
estinés, et à disposer de trois autres quarts pour faire les écha... estinés, et à disposer de trois autres quarts pour faire les échanges que les besoins du commerce pourraient exiger.
Locuteur: Grangeneuve
...ssemblée renvoie cette lettre au comité de l'ordinaire des finances.) (L'Assemblée renvoie cette lettre au comité de l'ordinaire des finances.)
La séance est ouverte à six heures du soir... La séance est ouverte à six heures du soir.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 657
Locuteur: Grangeneuve
les yeux de l'Assemblée le détail des troubles survenus dans la ville de Lunel, à l'époque du 24 novembre dernie... les yeux de l'Assemblée le détail des troubles survenus dans la ville de Lunel, à l'époque du 24 novembre dernier et jours suivants.
Locuteur: Grangeneuve
3ui avoisinent la ville de Lunel, pendant le mois 3ui avoisinent la ville de Lunel, pendant le mois
Locuteur: Grangeneuve
8° Pétition du sieur Hentz, juge de paix du canton de Sierck, district de Thionville, département de la Moselle, qui fait hommage à l'Assemblée... 8° Pétition du sieur Hentz, juge de paix du canton de Sierck, district de Thionville, département de la Moselle, qui fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage qu'il a composé pour prévenir les habitants des campagnes contre l...
Locuteur: Grangeneuve
« Votre entrée dans le sanctuaire de la législation, avait tenu en suspens l'espérance des amis comme des ennemis de la Révolution. Ceux-ci reprenaient courage et affichaient un triomphe prématuré, dans la persuasion, ou que vous n'oseriez pas déployer la même énergie que l'Assemblée constituante de 1789, ou que leur hardiesse simulée arrêterait l'essor de votre patriotisme. Ceux-, au contraire, étaient attentifs sur vos premiers pas qui doivent affermir la Constitution sur sa base ou y substitue...
...e conduite ferme allait purger l'Empire de ces insectes, désespérés de ne plus dévorer la substance des citoyens qu'ils égaraient...
...ui prétendaient être nourris aux dépens de l'Etat, dont ils continueraient à troub...
« Votre entrée dans le sanctuaire de la législation, avait tenu en suspens l'espérance des amis comme des ennemis de la Révolution. Ceux-ci reprenaient courage et affichaient un triomphe prématuré, dans la persuasion, ou que vous n'oseriez pas déployer la même énergie que l'Assemblée constituante de 1789, ou que leur hardiesse simulée arrêterait l'essor de votre patriotisme. Ceux-, au contraire, étaient attentifs sur vos premiers pas qui doivent affermir la Constitution sur sa base ou y substituer l'anarchie. Ils attendaient avec impatience le moment où votre conduite ferme allait purger l'Empire de ces insectes, désespérés de ne plus dévorer la substance des citoyens qu'ils égaraient. Ce moment n'a pas tardé ; votre décret sur les prêtres non sermentés, qui prétendaient être nourris aux dépens de l'Etat, dont ils continueraient à troubler le bon ordre, celui sur les émigrants et le régent présomptif, èt celui sur ...
Locuteur: Grangeneuve
Eli votre devoir, et la sanction de l'opinion pu- Eli votre devoir, et la sanction de l'opinion pu-
Locuteur: Grangeneuve
...iraient qu'à nourrir le criminel espoir de ceux qui, chargés de l'exécution des lois, l'arrêtent avec autant d'audace que de constance depuis le moment de la Révolu-lion ; ils ne sont forts que de cette indulgence dont ils ont trop long...
...er magistrat, sentant alors l'inutilité de s opposer aux
...mis communs; nous le pouvons, nous le devons. Des ménagements ultérieurs ne serviraient qu'à nourrir le criminel espoir de ceux qui, chargés de l'exécution des lois, l'arrêtent avec autant d'audace que de constance depuis le moment de la Révolu-lion ; ils ne sont forts que de cette indulgence dont ils ont trop longtemps abusé; du moment où leur horde sacrilège sera menacée sérieusement, elle sera dissipée, et les .agents du premier magistrat, sentant alors l'inutilité de s opposer aux
Locuteur: Grangeneuve
...s vous promettons encore, législateurs, de continuer l'activité de nos efforts pour accélérer le recouvrement de l'arriéré des impositions, de rester appliqués sans relâche au service de l'administration dans toutes ses parties, de nous rendre utiles à la chose publique en concourant à toutes vos vues, et de nous dévouer plutôt que de transiger sur la moindre atteinte au dépôt sacré des loi... « Nous vous promettons encore, législateurs, de continuer l'activité de nos efforts pour accélérer le recouvrement de l'arriéré des impositions, de rester appliqués sans relâche au service de l'administration dans toutes ses parties, de nous rendre utiles à la chose publique en concourant à toutes vos vues, et de nous dévouer plutôt que de transiger sur la moindre atteinte au dépôt sacré des lois. » ( Vifs applaudissements.)
Locuteur: Grangeneuve
... véritablement ici le cas, et j'en fais la motion, que copie de cette adresse soit envoyée au département de Paris (1). (Rires.) Un membre: C'est véritablement ici le cas, et j'en fais la motion, que copie de cette adresse soit envoyée au département de Paris (1). (Rires.)
Locuteur: Merlin
...lles dont Paris est inondé. Il faut que la lettre des citoyens, qui se disent administrateurs du département de Paris, soit livrée au même mépris. Je d... J'appuie l'ordre du jour. On n'en finirait pas si on faisait attention aux libelles dont Paris est inondé. Il faut que la lettre des citoyens, qui se disent administrateurs du département de Paris, soit livrée au même mépris. Je demande qu'on passe à l'ordre du jour.
Locuteur: Le Président
On a demandé une mention honorable de l'adresse avec l'impression et la distribution; on a aussi demandé l'ordr... On a demandé une mention honorable de l'adresse avec l'impression et la distribution; on a aussi demandé l'ordre du jour...
Locuteur: Audrein
...s-verbal et passe à l'ordre du jour sur la motion d'en envoyer une copie au département de Paris.) (L'Assemblée décrète que l'adresse sera insérée au procès-verbal et passe à l'ordre du jour sur la motion d'en envoyer une copie au département de Paris.)
Locuteur: Grangeneuve
10° Adresse de plusieurs citoyens du Mans, département de la Sarthe, qui applaudissent aux décrets c...
... : parmi les signatures se trouve celle de l'évêque.
10° Adresse de plusieurs citoyens du Mans, département de la Sarthe, qui applaudissent aux décrets contre les émigrants et contre les prêtres séditieux : parmi les signatures se trouve celle de l'évêque.
Locuteur: Grangeneuve
...qui agitent les torches du fanatisme et de la discorde pour détacher les citoyens de l'amour de la patrie et de ses lois. Vous avez parfaitement senti que l'indulgence et l'impunité, loin de les toucher, ne serviraient, au contrai... ...que vous avez rendu contre ces perfides conspirateurs, les prêtres réfractaires qui agitent les torches du fanatisme et de la discorde pour détacher les citoyens de l'amour de la patrie et de ses lois. Vous avez parfaitement senti que l'indulgence et l'impunité, loin de les toucher, ne serviraient, au contraire, qu'à les rendre plus entreprenants et à favoriser leurs complots désastreux.
Locuteur: Grangeneuve
... à l'Assemblée des éclaircissements sur la conduite des communes du département du... 7° Mémoire des citoyens cfAigueviues, qui adressent à l'Assemblée des éclaircissements sur la conduite des communes du département du Gard,
Locuteur: Grangeneuve
...mblée renvoie ces deux pièces au comité de division.) (L'Assemblée renvoie ces deux pièces au comité de division.)
Locuteur: Grangeneuve
...ministrateurs du directoire du district de Chartres, qui félicitent l'Assemblée de... 9° Adresse des administrateurs du directoire du district de Chartres, qui félicitent l'Assemblée des décrets qu'elle a rendus contre les émigrants et les prêtres séditieux ; cette...
Locuteur: Grangeneuve
lique vaut bien celle de tous les monarques ensemble... (.Applau... lique vaut bien celle de tous les monarques ensemble... (.Applaudissements.) »
Locuteur: Audrein
...t renvoyer cette adresse au département Paris. Il faut renvoyer cette adresse au département Paris.
Locuteur: Grangeneuve
, secrétaire, continuant la lecture « ... et ce ne sera pas vous qu'atteindra la responsabilité des suites funestes que ... , secrétaire, continuant la lecture « ... et ce ne sera pas vous qu'atteindra la responsabilité des suites funestes que peuvent avoir les erreurs dans lesquelles on ne cesse d'entraîner le chef du pou...
Locuteur: Grangeneuve
...chargé comme il l'est d'un grand nombre de ceux qui, mécontents des lois politique...
...n une secte religieuse séparée du reste de l'Empire, pour avoir droit de l'infester du poison au fanatisme. Nous vous promettons de continuer sur eux cette surveillance qu...
... administrons un district plus exposé que tout autre aux troubles religieux; surchargé comme il l'est d'un grand nombre de ceux qui, mécontents des lois politiques nouvelles, se sont érigés en une secte religieuse séparée du reste de l'Empire, pour avoir droit de l'infester du poison au fanatisme. Nous vous promettons de continuer sur eux cette surveillance que nous n'avons cessé d'exercer jusqu'à ce jour.
Locuteur: Grangeneuve
, secrétaire, continuant la lecture des lettres, adresses et pétiti... , secrétaire, continuant la lecture des lettres, adresses et pétitions :
...leuse, le (1) Voir ci-après aux annexes de la séance, p. 668 l'Adresse du Directoire du département de Paris au roi. « Dans une circonstance aussi périlleuse, le (1) Voir ci-après aux annexes de la séance, p. 668 l'Adresse du Directoire du département de Paris au roi.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 658
Locuteur: Grangeneuve
, secrétaire, continuant la lecture. « N'aurait-il pas dû réservér l'exercice de sa liberté pour un autre acte, dans une autré occasion que sur un décret d'ordre, de circonstance, décret qui ne tient point...
...isse le vœu du peuple frapper l'oreille de Louis XVI et lui ouvrir enfin les yeux ...
, secrétaire, continuant la lecture. « N'aurait-il pas dû réservér l'exercice de sa liberté pour un autre acte, dans une autré occasion que sur un décret d'ordre, de circonstance, décret qui ne tient point à l'administration du royaume et dont l'exécution retardée plus longtemps sera infructueuse et ne pourra plus dissiper les orages qui nous menacent? Puisse le vœu du peuple frapper l'oreille de Louis XVI et lui ouvrir enfin les yeux sur sa trop faible indulgence !
Locuteur: Grangeneuve
...ue le pouvoir exécutif vous seconde, et la Constitution triomphera; il ne restera à nos ennemis que la honte d'avoir tenté l'exécution de leurs projets infernaux; le patriotisme vous applaudira et la patrie, qui fixe sur vous ses regards touchants, vous offrira, par la voix de ses enfants, les justes témoignages de sa reconnaissance. ...nuez, sages législateurs, votre fermeté inébranlable écartera tous les périls: Que le pouvoir exécutif vous seconde, et la Constitution triomphera; il ne restera à nos ennemis que la honte d'avoir tenté l'exécution de leurs projets infernaux; le patriotisme vous applaudira et la patrie, qui fixe sur vous ses regards touchants, vous offrira, par la voix de ses enfants, les justes témoignages de sa reconnaissance.
Locuteur: Grangeneuve
...i Sollicite des articles additionnels à la loi qui établît et détermine la juridiction des juges de paix. 13° Pétition du sieur Moulin, qui Sollicite des articles additionnels à la loi qui établît et détermine la juridiction des juges de paix.
Locuteur: Grangeneuve
...e ministre a fait présenter un officier de justice, qui a obtenu l'élargissement des déténus, à la charge par eux de se rèprésenter à la première réquisition; ...té exécuté à l'égard des 61 laboureurs détenus à Périgueux. Ils prétendent que le ministre a fait présenter un officier de justice, qui a obtenu l'élargissement des déténus, à la charge par eux de se rèprésenter à la première réquisition;
Locuteur: Grangeneuve
Un membre, député du département de la Dor-dogne : J'ai des faits très importa... Un membre, député du département de la Dor-dogne : J'ai des faits très importants à présenter à 1 Assemblée sur cet objet avec pièces justificatives à l'appui...
Locuteur: Grangeneuve
Un membre : Je demande la question préalable sur cette motion, le...
...nt au comité qui sera chargé du rapport de cette affaire. (Appuyé! appuyé!)
Un membre : Je demande la question préalable sur cette motion, les éclaircissements que Monsieur veut donner à l'Assemblée pouvant être fournis directement au comité qui sera chargé du rapport de cette affaire. (Appuyé! appuyé!)
Locuteur: Grangeneuve
(L'Assemblée, consultée, rejette la question prealable, décrète que ce membre sera entendu a la séance de demain, immédiatement après la lecture du procès-verbal et ordonne le renvoi de la pétition au comité de législation, pour en faire le rapport i... (L'Assemblée, consultée, rejette la question prealable, décrète que ce membre sera entendu a la séance de demain, immédiatement après la lecture du procès-verbal et ordonne le renvoi de la pétition au comité de législation, pour en faire le rapport incessamment!) '
Locuteur: Grangeneuve
17° Pétition M. Lalande qui fait hommage à l'assemblée de l'invention d'un nouveau cabestan et qui se plaint de la négligence crue lé corps constituant a ...
... nommé pour l'èxaminer avec des membres l'académie des sciences, et l'on n'en a...
...d agriculture en y appelant des membres de l'académie des sciences.
17° Pétition M. Lalande qui fait hommage à l'assemblée de l'invention d'un nouveau cabestan et qui se plaint de la négligence crue lé corps constituant a mise à examiner cette découverte. M.Malouet avait été nommé pour l'èxaminer avec des membres l'académie des sciences, et l'on n'en a rieii fait. Il prie l'Assemblée d'en faire faire l'expérience* dans son comité d agriculture en y appelant des membres de l'académie des sciences.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Un membre rappelle l'objet de la pétition et appuie le renvoi au comité de marine. Un membre rappelle l'objet de la pétition et appuie le renvoi au comité de marine.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...te qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la motion de passer àl'ordre du jour et renvoie la pétition au comité de marine.) (L'Assemblée, consultée, décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la motion de passer àl'ordre du jour et renvoie la pétition au comité de marine.)
Locuteur: Quatremère-Quincy
...rêté du. Conseil général du département de làRaute-Saônê,tendant à obtenirdes modifications sur les dispositions de la loi du 28 juin dernier, qui oblige les contribuables à payer la totalité aé leurs impositions arréragée... 180 Arrêté du. Conseil général du département de làRaute-Saônê,tendant à obtenirdes modifications sur les dispositions de la loi du 28 juin dernier, qui oblige les contribuables à payer la totalité aé leurs impositions arréragées, avant d'être
Locuteur: Grangeneuve
... N'aurait-il pas dû réserver l'exercice de sa liberté... ...e décret qui devait frapper les conspirateurs émigrés, ces rebelles opiniâtres ? N'aurait-il pas dû réserver l'exercice de sa liberté...
Locuteur: Grangeneuve
, secrétaire, s'adressant à la droite. Messieurs, voudriez-vous bien m... , secrétaire, s'adressant à la droite. Messieurs, voudriez-vous bien me laisser lire?
Locuteur: Grangeneuve
...ebelles se priveront volontairement par la désobéissance. ... reverse dans le sein des pauvres les traitements et pensions dont les prêtres rebelles se priveront volontairement par la désobéissance.
Locuteur: Grangeneuve
...crète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse au procès-verbal). (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse au procès-verbal).
Locuteur: Grangeneuve
...teurs du conseil général du département de Maine-et-Loire pour féliciter l'Assemblée de ses décrets contre les émigrants et con... 11° Adresse des administrateurs du conseil général du département de Maine-et-Loire pour féliciter l'Assemblée de ses décrets contre les émigrants et contre les prêtres séditieux,
Locuteur: Grangeneuve
...crète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse dans le procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse dans le procès-verbal.)
Locuteur: Grangeneuve
12° Pétition de M. Vallée, officier réformé, qui demand...
...ciers qui ont été arbitrairement privés de leur grade, obtiendront, dans l'armée, ...
12° Pétition de M. Vallée, officier réformé, qui demande qu'en expliquant le décret du 5 septembre dernier, l'Assemblée décrète que les officiers qui ont été arbitrairement privés de leur grade, obtiendront, dans l'armée, le rang qui leur appartiendrait, s'ils n'avaient pas éprouvé cette Injustice.
Locuteur: Grangeneuve
...emblée renvoie cette pétition au comité de législation.) (L'Assemblée renvoie cette pétition au comité de législation.)
Locuteur: Grangeneuve
...bie, qui réclame un traitement à raison de ses services dans une église supprimée. 14° Pétition du sieur Labbie, qui réclame un traitement à raison de ses services dans une église supprimée.
Locuteur: Grangeneuve
15° Pétition de plusieurs citoyens de Périgueux 15° Pétition de plusieurs citoyens de Périgueux
Locuteur: Grangeneuve
...membre ; Je demande le renvoi au comité de marine. Un membre ; Je demande le renvoi au comité de marine.
Locuteur: Grangeneuve
...u'il aille se présenter devant un corps de savants. (Rires prolongés et quelques m... ...nnaire le demande. Ce n'est pas à l'Assemblée que M. Lalande doit s'adresser ; qu'il aille se présenter devant un corps de savants. (Rires prolongés et quelques murmures.)
Locuteur: Quatremère-Quincy
Plusieurs membres : La question préalable sur l'ordre du iour ... Plusieurs membres : La question préalable sur l'ordre du iour ! ^

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 659
Locuteur: Quatremère-Quincy
...teurs du conseil général du département la Somme qui présentent à l'Assemblée l'hommage de la reconnaissance publique et protestent de leur attachement à la Constitution ; cette adresse est ainsi ... 19° Adresse des administrateurs du conseil général du département la Somme qui présentent à l'Assemblée l'hommage de la reconnaissance publique et protestent de leur attachement à la Constitution ; cette adresse est ainsi conçue :
Locuteur: Quatremère-Quincy
...e constituante. Nous défendrons-jusqu'à la mort les Droits de l'homme et notre liberté ; nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi ; « à la nation », de qui tous les pouvoirs émanent, et qui les a délégués tous pour le maintien de l'ordre social; « à la loi », dont vous êtes les organes, qui fixe l'étendue de nos devoirs et de nos droits, qui garantit la sûreté individuelle des citoyens, leurs propriétés, leur liberté ; « au roi », que la nation a chargé de concourir avec vous à la formation des lois, et de les faire exécuter : à qui elle a remis la direction de toutes les forces destinées à nous prot... ...ouvelons, dans vos mains, le serment que nous avons prêté à l'Assemblée nationale constituante. Nous défendrons-jusqu'à la mort les Droits de l'homme et notre liberté ; nous serons fidèles à la nation, à la loi et au roi ; « à la nation », de qui tous les pouvoirs émanent, et qui les a délégués tous pour le maintien de l'ordre social; « à la loi », dont vous êtes les organes, qui fixe l'étendue de nos devoirs et de nos droits, qui garantit la sûreté individuelle des citoyens, leurs propriétés, leur liberté ; « au roi », que la nation a chargé de concourir avec vous à la formation des lois, et de les faire exécuter : à qui elle a remis la direction de toutes les forces destinées à nous protéger, dont le véritable intérêt est essentiellement lié avec le nôtre, qui ne' d...
Locuteur: Quatremère-Quincy
...ns cette Constitution sublime, qui unit la nation, la loi et le roi, qui, en instituant et en...
... despotisme d'un seul, et du despotisme de plusieurs.
« Nous maintiendrons cette Constitution sublime, qui unit la nation, la loi et le roi, qui, en instituant et en séparant tous les pouvoirs, nous garantit également du despotisme d'un seul, et du despotisme de plusieurs.
Locuteur: Quatremère-Quincy
« Nous ne nous permettrons pas de juger entre la législature qui décrète et le roi qui n...
... ces deux pouvoirs suprêmes établis par la nation :
« Nous ne nous permettrons pas de juger entre la législature qui décrète et le roi qui ne sanctionne pas ; nous dirons seulement à ces deux pouvoirs suprêmes établis par la nation :
Locuteur: Quatremère-Quincy
« Les destinées de la France sont dans vos « mains ; ayez réc...
...autre « les mêmes sentiments d'amour et de confiance « que vous inspirez à la nation entière; c'est de « votre union la plus intime que dépendent le « bonheur des Français et le salut de l'Empire.»
« Les destinées de la France sont dans vos « mains ; ayez réciproquement l'un pour Fautre « les mêmes sentiments d'amour et de confiance « que vous inspirez à la nation entière; c'est de « votre union la plus intime que dépendent le « bonheur des Français et le salut de l'Empire.»
Locuteur: Quatremère-Quincy
...nts, à vos lumières, à votre amour pour la patrie. La sagesse de vos décrets affermira la Constitution, étouffera toutes les hain...
...utes les craintes, rétablira l'ordre et la paix.
« Législateurs, nous nous fions à vos serments, à vos lumières, à votre amour pour la patrie. La sagesse de vos décrets affermira la Constitution, étouffera toutes les haines, dissipera tous les soûpçons et toutes les craintes, rétablira l'ordre et la paix.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...teurs du conseil général du département de la Somme. » « Signé: Les administrateurs du conseil général du département de la Somme. »
Locuteur: Quatremère-Quincy
Plusieurs membres demandent la mention honorable et l'insertion de cette adresse au procès-verbal. Plusieurs membres demandent la mention honorable et l'insertion de cette adresse au procès-verbal.
Locuteur: Le Président
...é, qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la motion de passer a l'ordre du jour et décrète l'insertion de l'adresse au procès-verbal.) (L'Assemblée décide, à une grande majorité, qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la motion de passer a l'ordre du jour et décrète l'insertion de l'adresse au procès-verbal.)
Locuteur: Le Président
...ry, citoyen duf Calvados, qui se plaint de ce que le ministre de la guerre a donné l'ordre de ne plus faire les 20° Pétition du sieur François Fleury, citoyen duf Calvados, qui se plaint de ce que le ministre de la guerre a donné l'ordre de ne plus faire les
Locuteur: Le Président
remontes de la cavalerie, dans la Normandie, notamment pour le régiment çi-devant Royal-Champagne, et de les avoir fait faire en Allemagne. Il démontre les inconvénients de ce nouvel ordre de choses et vante les chevaux du pays qu'...
...ispositions qu'il a prises, d'avoir été la cause de la perte de son commerce au moment où des promesses...
...re plusieurs traités avec des marchands de chevaux. Il demande que les ordres du m...
remontes de la cavalerie, dans la Normandie, notamment pour le régiment çi-devant Royal-Champagne, et de les avoir fait faire en Allemagne. Il démontre les inconvénients de ce nouvel ordre de choses et vante les chevaux du pays qu'il habite. Il accuse le ministre, par les dispositions qu'il a prises, d'avoir été la cause de la perte de son commerce au moment où des promesses faites par des régiments l'avaient engagé à faire plusieurs traités avec des marchands de chevaux. Il demande que les ordres du ministre soient révoqués.
Locuteur: Fauchet
... observation; c'est que du noûvel ordre de choses établi par le ministre, il résul...
...emagne, mais encore que le commerce fïe la Normandie est privé d'une branche très ...
...peuvent pas payer l'impôt. C'est encore une des combinaisons perfides de M. Duportail.
Je ne m'y oppose point; j'ajouterai seulement uné observation; c'est que du noûvel ordre de choses établi par le ministre, il résulte non seulement que tout notre numéraire s'écoule en Allemagne, mais encore que le commerce fïe la Normandie est privé d'une branche très considérable, et que les habitants ne peuvent pas payer l'impôt. C'est encore une des combinaisons perfides de M. Duportail.
Locuteur: Fauchet
...ministre a faite en ôtant aux régiments la faculté de se remonter, et en la remettant dans les mains de l'Administration; mais je sais qu'il n'est pas vrai que l'on n'achète plus de chevaux en Normandie, et la preuve de ce fait, c'est qu'il y a un haras établi dans la contrée. Je demande le renvoi de la pétition aux comités militaire et commerce réunis. Un membre : J'ignore si c'est une bonne opération que le ministre a faite en ôtant aux régiments la faculté de se remonter, et en la remettant dans les mains de l'Administration; mais je sais qu'il n'est pas vrai que l'on n'achète plus de chevaux en Normandie, et la preuve de ce fait, c'est qu'il y a un haras établi dans la contrée. Je demande le renvoi de la pétition aux comités militaire et commerce réunis.
Locuteur: Lameth
(L'Assemblée décrète le renvoi de la pétition aux comités militaire et de commerce réunis.), (L'Assemblée décrète le renvoi de la pétition aux comités militaire et de commerce réunis.),
Locuteur: Lameth
Deux jeunes séminaristes de la congrégation de Saint-Lazare, dont l'admission à la barre avait été décrétée à la séance d'hier, sont introduits. Deux jeunes séminaristes de la congrégation de Saint-Lazare, dont l'admission à la barre avait été décrétée à la séance d'hier, sont introduits.
Locuteur: Lameth
...ux lit une pétition où ils se plaignent de Ce que, dans les congrégations provisoi...
..., et déjà ils déménagent ; il n'y a pas de nuit qu'ils ne fassent esquiver tantôt ...
... jeunes confrères épient les mouvements ces coffres et de ces malles, ils les frappent et lès blèssent. Plusieurs ont été obligés de les appeler devant le jugé de paix pour obtenir la nourriture d'usage.
L'un d'eux lit une pétition où ils se plaignent de Ce que, dans les congrégations provisoirement Conservées, les pères gardiens et procureurs ont le maniement exclusif de...
...aristocratie. Ils ne prêteront jamais aû-cun serment. Ils se disposent à déloger, et déjà ils déménagent ; il n'y a pas de nuit qu'ils ne fassent esquiver tantôt une malle, tantôt un coffre. S'ils s'aperçoivent que leurs jeunes confrères épient les mouvements ces coffres et de ces malles, ils les frappent et lès blèssent. Plusieurs ont été obligés de les appeler devant le jugé de paix pour obtenir la nourriture d'usage.
Locuteur: Lameth
Us demandent que les supérieurs de leur congrégation soient tenus de rendre compte de leur administration et que lés ecclésiastiques non prêtres aient le droit de participer à la gestion des biens de la communauté, à l'usufruit desquels leur ...
...x. Ils appellent, en outre, l'attention de l'Assemblée sur le despotisme exercé contre ceux de leurs collègues qui annoncent de l'attachement aux principes de la Constitution.. (Vifs applaudissements.)
Us demandent que les supérieurs de leur congrégation soient tenus de rendre compte de leur administration et que lés ecclésiastiques non prêtres aient le droit de participer à la gestion des biens de la communauté, à l'usufruit desquels leur travail leur donne des droits égaux. Ils appellent, en outre, l'attention de l'Assemblée sur le despotisme exercé contre ceux de leurs collègues qui annoncent de l'attachement aux principes de la Constitution.. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Quatremère-Quincy
... à se pourvoir en remise ou modérations de leurs contributions de 1791. admis à se pourvoir en remise ou modérations de leurs contributions de 1791.
Locuteur: Quatremère-Quincy
(L'Assemblée décrète le renvoi de cet arrêté au comité de l'Ordinaire des finances.) (L'Assemblée décrète le renvoi de cet arrêté au comité de l'Ordinaire des finances.)
Locuteur: Quatremère-Quincy
...écide qu'il sera fait mention honorable de l'adresse au procès-verbal.) (L'Assemblée, consultée, décide qu'il sera fait mention honorable de l'adresse au procès-verbal.)
Locuteur: Le Président
D'autres membres : La question préalable sur l'ordre du iour ... D'autres membres : La question préalable sur l'ordre du iour !
Locuteur: Lameth
...ions. Le pétitionnaire n'a pas le droit de se plaindre à nous ; il n'était autrefo... Je voulais faire les mêmes observations. Le pétitionnaire n'a pas le droit de se plaindre à nous ; il n'était autrefois que commissionnaire des régiments ; ,c'est par conséquent aux régiments qu'il...
Locuteur: Le Président
(L'Assemblée renvoie la pétition des Lazaristes au comité des d... (L'Assemblée renvoie la pétition des Lazaristes au comité des domaines.)

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 660
Locuteur: Le Président
« Le sort de l'Empire est intimement lié à celui des colonies. Leur perte paralyserait des milliers de bras et couvrirait la France d'un deuil universel. (Murmures.) Si l'on en doutait, que l'on examine la baisse subite des changes depuis que l'on aconnaissâncé,enEurope, de la Révolution de Saint-Domingue, et l'on verra quelle influence la ruine d'un grand nombre de particuliers peut avoir sur le crédit p...
...armes, et sur lesquels nous vous prions de redoubler d'attention.
« Le sort de l'Empire est intimement lié à celui des colonies. Leur perte paralyserait des milliers de bras et couvrirait la France d'un deuil universel. (Murmures.) Si l'on en doutait, que l'on examine la baisse subite des changes depuis que l'on aconnaissâncé,enEurope, de la Révolution de Saint-Domingue, et l'on verra quelle influence la ruine d'un grand nombre de particuliers peut avoir sur le crédit public ; voilà les objets qui nous donnent les plus vives alarmes, et sur lesquels nous vous prions de redoubler d'attention.
Locuteur: Le Président
Vorateur de la députation s'exprime ainsi : « Messieur... Vorateur de la députation s'exprime ainsi : « Messieurs,
Locuteur: Le Président
...qui les effraie le plus ; ils craignent de voir tarir les sources de la richesse nationale, de voir la prospérité de l'Etat, l'aliment des manufactures, la subsistance des indigents s'engloutir a... ...es également critiques et cruelles. Leurs pertes, déjà immenses, ne sont pas ce qui les effraie le plus ; ils craignent de voir tarir les sources de la richesse nationale, de voir la prospérité de l'Etat, l'aliment des manufactures, la subsistance des indigents s'engloutir avec leur fortune.
Locuteur: Le Président
« Nous ne rechercherons pas les causes de la révolte de ces hommes dont on a trop exagéré les peines; nous n'accuserons pas la philosophie d'avoir produit les maux in...
... sont au comble, cë n'est pas le moment de remonter à la source ; il faut y chercher un remède e...
« Nous ne rechercherons pas les causes de la révolte de ces hommes dont on a trop exagéré les peines; nous n'accuserons pas la philosophie d'avoir produit les maux incalculables qui ont dévasté nos possessions d'outre-mer: quand ils sont au comble, cë n'est pas le moment de remonter à la source ; il faut y chercher un remède et le guérir promptément.
Locuteur: Le Président
...tate leurs démarches, en vous proposant de lui donner force de loi. Aux termes des lois constitutionnelles, la proposition d'une loi pour les colonies...
...e coloniale. Le concordat est-il revêtu de cette formalité ? Il y a plus, est-il p...
...ositions qu'il renferme, indépendamment de toute autre considération, ramènera et conservera la paix ? Car, s'il n'a pas cet heureux ef...
...acte ne peut être regardé comme l'effet de la volonté libre des deux partis. Il est le fruit du désordre, de la terreur et de la violence. (Murmures.) Son nom seul rappellera qu'il fut écrit en lettres de sang, à la Rieur des flammes qui ravageaient les propriétés d'une portion de signataires. Est-ce au milieu des fléau...
...t délibérer efficacement sur les moyens de les empêcher de renaître?
...is ont semblé se rapprocher, s'accorder même. On vous a présenté 1 acte qui constate leurs démarches, en vous proposant de lui donner force de loi. Aux termes des lois constitutionnelles, la proposition d'une loi pour les colonies doit être 1 émanation libre d'une assemblée coloniale. Le concordat est-il revêtu de cette formalité ? Il y a plus, est-il probable que l'exécution des dispositions qu'il renferme, indépendamment de toute autre considération, ramènera et conservera la paix ? Car, s'il n'a pas cet heureux effet, il sera dangereux par cela seul qu'il sera insuffisant. Cet acte ne peut être regardé comme l'effet de la volonté libre des deux partis. Il est le fruit du désordre, de la terreur et de la violence. (Murmures.) Son nom seul rappellera qu'il fut écrit en lettres de sang, à la Rieur des flammes qui ravageaient les propriétés d'une portion de signataires. Est-ce au milieu des fléaux que nous déplorons, que l'on pouvait délibérer efficacement sur les moyens de les empêcher de renaître?
Locuteur: Le Président
...riser un exemple dangereux et consacrer la rébellion? Il ne iaut pas oublier cette maxime sacrée, base de toute société que nous trouvons consacrée dans la lettre même des gens de couleur à leurs frères des îles françai...
...s mains, mais se borner à en poursuivre la réparation auprès des autorités constituées. Il faut que la loi seule tienne le glaive. A: elle seule appârtient le droit de venger l'injustice, car si chaque homme avait le droit de se venger lui-même quand il croirait se...
...éir à ses lois. En donnant au concordat cet auguste caractère, n'est-ce pas autoriser un exemple dangereux et consacrer la rébellion? Il ne iaut pas oublier cette maxime sacrée, base de toute société que nous trouvons consacrée dans la lettre même des gens de couleur à leurs frères des îles françaises ; il faut souffrir, disent-ils, les injustices, et ne jamais s'en venger par ses propres mains, mais se borner à en poursuivre la réparation auprès des autorités constituées. Il faut que la loi seule tienne le glaive. A: elle seule appârtient le droit de venger l'injustice, car si chaque homme avait le droit de se venger lui-même quand il croirait ses intérêts lésés, où ne
Locuteur: Le Président
...Est-ce d'après ces maximes que les gens de couleur se sont conduits ? Si le projet de loi qui vous est soumis a cette marque de réprobation, c'est-à-dire, qu'il soit l'œuvre de la sédition d'une part, et de l'autre, celui de la nécessité, il n'est pas vraisemblable, selon vos vues, qu'il puisse rétablir la paix et la maintenir. Il semble qu'il serait bien ...
... envoyant des forces dans les colonies, de les charger expressément de faire cesser toutes hostilités, de commander la paix, et de réduire les deux partis à une inaction ...
...u'après avoir rétabli l'ordre et assuré la tranquillité que l'on pourra connaître, après tant de troubles, la vraie situàtion des esprits, et procure...
...lois possibles, mais, selon les maximes de Solon, les lois qui leur conviennent le...
« Est-ce d'après ces maximes que les gens de couleur se sont conduits ? Si le projet de loi qui vous est soumis a cette marque de réprobation, c'est-à-dire, qu'il soit l'œuvre de la sédition d'une part, et de l'autre, celui de la nécessité, il n'est pas vraisemblable, selon vos vues, qu'il puisse rétablir la paix et la maintenir. Il semble qu'il serait bien plus avantageux, en envoyant des forces dans les colonies, de les charger expressément de faire cesser toutes hostilités, de commander la paix, et de réduire les deux partis à une inaction absolue. Ce ne sera qu'après avoir rétabli l'ordre et assuré la tranquillité que l'on pourra connaître, après tant de troubles, la vraie situàtion des esprits, et procurer à ces régions importantes, non les meilleures lois possibles, mais, selon les maximes de Solon, les lois qui leur conviennent le mieux.
Locuteur: Le Président
...faites fléchir, nous vous en conjurons, la rigueur des principes pour sauver les c...
...is formé Sincèrement le coupable projet de méconnaître la mère-patrie. Nous sommes loin d'excuser le désir de l'indépendance, manifesté par quelques-uns d'entre eux ; mais cette erreur, fruit de leur douleur et de leur désespoir et qui. n'a duré qu'un i...
« Faites fléchir, Messieurs, faites fléchir, nous vous en conjurons, la rigueur des principes pour sauver les colonies. (Murmures.) Leurs localités, leur bonheur et le notre exigent ces sacri...
...ls tendent, dans leur malheur, leurs mains suppliantes vers vous,"ils n'ont jamais formé Sincèrement le coupable projet de méconnaître la mère-patrie. Nous sommes loin d'excuser le désir de l'indépendance, manifesté par quelques-uns d'entre eux ; mais cette erreur, fruit de leur douleur et de leur désespoir et qui. n'a duré qu'un instant, ne mérite-t-elle pas quelqu'indulgence, et n'a-t-elle pas été d'ailleurs...
Locuteur: Delacroix
...ion qu'il ne retardera point le rapport de votre comité. Il semble que l'on prenne à tâche de le retarder en faisant sans cesse paraître à la barre des pétitionnaires qui ont des in... Je ne m'y oppose pas, à condition qu'il ne retardera point le rapport de votre comité. Il semble que l'on prenne à tâche de le retarder en faisant sans cesse paraître à la barre des pétitionnaires qui ont des intérêts particuliers. Je demande donc par amendement que ce renvoi ne puisse reta...
Locuteur: Delacroix
(L'Assemblée rejette la question préalable, renvoie la pétition des citoyens du Havre au comité colonial et adopte l'amendement de M. Delacroix.) (L'Assemblée rejette la question préalable, renvoie la pétition des citoyens du Havre au comité colonial et adopte l'amendement de M. Delacroix.)
Locuteur: Delacroix
« Nous vous prions de mettre sous les yeux de l'Assemblée nationale, le récit des événements qui, depuis 24 heures, altèrent la tranquillité des citoyens de Besançon. Depuis longtemps, le vingt-deuxième régiment de cavalerie, en garnison dans cette ville... « Nous vous prions de mettre sous les yeux de l'Assemblée nationale, le récit des événements qui, depuis 24 heures, altèrent la tranquillité des citoyens de Besançon. Depuis longtemps, le vingt-deuxième régiment de cavalerie, en garnison dans cette ville, manifestait des' dispositions aussi favorables aux princes, qu'elles sont oppo...
Locuteur: Le Président
...tion des citoyens du Havre est admise à la barre. Une députation des citoyens du Havre est admise à la barre.
Locuteur: Le Président
...blée nationale a déjà désiré s'entourer de toutes les lumières ; elle appréciera l... Messieurs, l'Assemblée nationale a déjà désiré s'entourer de toutes les lumières ; elle appréciera les vUes que vous lui présentez. Elle s'est déjà occupée avec ardeur du sort des ...
Locuteur: Delacroix
Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !
Locuteur: Delacroix
Un, de MM. les secrétaires donne lecture d'une... Un, de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre du conseil général du département du Doubs, qui annonce à l'Assemblée le...

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 661
Locuteur: Delacroix
sées à la Constitution qu'ils ont fait serment de défendre. Souvent M. de Toulongeon les envoyait dans les campagnes, sur la réquisition du corps administratif, et ...
... protecteurs des fanatiques. Enfin le 4 de ce mois, plusieurs de ces cavaliers, instruits qu'un bataillo...
...sieurs iours. Un caporal du 6e régiment de chasseurs a pied fut, le premier, objet de leur agression. Trompés par la ressemblance de son uniforme avec celui des volontaires...
...auberge, où ils se trouvaient au nombre de 6. Ensuite, ayant découvert qu'il servait dans les troupes de ligne, ils l'accablèrent de caresses et l'invitèrent à dîner pour l...
sées à la Constitution qu'ils ont fait serment de défendre. Souvent M. de Toulongeon les envoyait dans les campagnes, sur la réquisition du corps administratif, et toujours ils s'y montraient protecteurs des fanatiques. Enfin le 4 de ce mois, plusieurs de ces cavaliers, instruits qu'un bataillon des volontaires du département du Jura devait passer en cette ville, ont exécuté le projet qu'ils avaient formé depuis plusieurs iours. Un caporal du 6e régiment de chasseurs a pied fut, le premier, objet de leur agression. Trompés par la ressemblance de son uniforme avec celui des volontaires, plusieurs cavaliers le provoquèrent dans une auberge, où ils se trouvaient au nombre de 6. Ensuite, ayant découvert qu'il servait dans les troupes de ligne, ils l'accablèrent de caresses et l'invitèrent à dîner pour le lendemain.
Locuteur: Delacroix
...és par des cavaliers, qui buvaient dans la même auberge. Un de leurs camarades, appelé Boussoir, reçut 3 coups de sabre sur la joue, sans avoir eu le temps de se mettre en défense ; les volontaires ...
... par 5 cavaliers, qui mirent le sabre à la main ; au même instant, plusieurs caval...
... parurent devant l'auberge, en menaçant de fendre la tête à tous les démocrates. Les gardes nationales se réunirent sur la place, située au centre de ville; les officiers municipaux et les notables s'assemblèrent à la maison commune, pour veiller à la tranquillité publique.
« Quelques instants après, 2 volontaires du département du Jura furent insultés par des cavaliers, qui buvaient dans la même auberge. Un de leurs camarades, appelé Boussoir, reçut 3 coups de sabre sur la joue, sans avoir eu le temps de se mettre en défense ; les volontaires ayant voulu soutenir leur camarade et désarmer son assassin, furent attaqués par 5 cavaliers, qui mirent le sabre à la main ; au même instant, plusieurs cavaliers du même régiment parurent devant l'auberge, en menaçant de fendre la tête à tous les démocrates. Les gardes nationales se réunirent sur la place, située au centre de ville; les officiers municipaux et les notables s'assemblèrent à la maison commune, pour veiller à la tranquillité publique.
Locuteur: Delacroix
...essaire, qu'ils se font un jeu d'avilir la majesté nationale. Enfin nous ne répond...
...e procès-verbal détaillé des événements de cette malheureuse journée.
...ttent journellement ces cavaliers. Mille personnes attesteraient, s'il était nécessaire, qu'ils se font un jeu d'avilir la majesté nationale. Enfin nous ne répondons pas des suites que produirait leur séjour dans cette ville, s'ils restaient ...
...s longtemps à l'indignation générale. Nous enverrons, par le premier courrier, le procès-verbal détaillé des événements de cette malheureuse journée.
Locuteur: Delacroix
...mànde qu'à tout événement les ministres de la guerre et de l'intérieur soient tenus de fournir, dans le plus bref délai, les é... Je demànde qu'à tout événement les ministres de la guerre et de l'intérieur soient tenus de fournir, dans le plus bref délai, les éclaircissements qu'ils ont sur cette affaire, et le détail des mesures qu'ils on...
Locuteur: Delacroix
(L'Assemblée renvoie la lettre du conseil général du département du Doubs au comité militaire et adopte la motion de M. Delacroix.) (L'Assemblée renvoie la lettre du conseil général du département du Doubs au comité militaire et adopte la motion de M. Delacroix.)
Locuteur: Le Président
Plusieurs membres demandent la priorité pour le rapport des commissaires-inspecteurs de la salle. Plusieurs membres demandent la priorité pour le rapport des commissaires-inspecteurs de la salle.
Locuteur: Le Président
(L'Assemblée accorde la priorité au rapport des commissaires-inspecteurs de la salle.) (L'Assemblée accorde la priorité au rapport des commissaires-inspecteurs de la salle.)
Locuteur: Calon
, au nomdescommissaires-inspecteurs de la salle, fait un rapport et présente trois plans proposés au comité pour modifier la salle actuelle. , au nomdescommissaires-inspecteurs de la salle, fait un rapport et présente trois plans proposés au comité pour modifier la salle actuelle.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...'Assemblée, tous les mois, des dépenses de la salle. demande que les commissaires-inspecteurs rendent compte à l'Assemblée, tous les mois, des dépenses de la salle.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...écrète que les commissaires-inspecteurs de la salle lui présenteront, tous les mois, le compte des dépenses de la salle et des bureaux et renvoie tous le... (L'Assemblée décrète que les commissaires-inspecteurs de la salle lui présenteront, tous les mois, le compte des dépenses de la salle et des bureaux et renvoie tous les plans aux commis-saires-inspecteurs qui s'adjoindront M. Dumas pour les examin...
Locuteur: Vincens-Plauchut
...oumet à nouveau à l'Assemblée un projet de décret tendant à proroger, jusqu'au 1er...
...l'Assemblée constituante au 1er janvier de la même année, pour le payement des biens nationaux, et dont la discussion avait été ajournée à la séance de mardi soir 6 décembre; ce projet est ai...
, au nom du comité des domaines, soumet à nouveau à l'Assemblée un projet de décret tendant à proroger, jusqu'au 1er mai 1792, le terme fixé par l'Assemblée constituante au 1er janvier de la même année, pour le payement des biens nationaux, et dont la discussion avait été ajournée à la séance de mardi soir 6 décembre; ce projet est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Vincens-Plauchut
...yements seront faits dans les termes et de la manière prescrite par l'article 9 du dé... « Passé le 1er mai 1792, les payements seront faits dans les termes et de la manière prescrite par l'article 9 du décret du 31 décembre 1790. »
Locuteur: Vincens-Plauchut
Ce projet de décret ayant été discuté et amendé, la rédaction suivante a été définitivement... Ce projet de décret ayant été discuté et amendé, la rédaction suivante a été définitivement adoptée comme suit :
Locuteur: Chabot
(Cette motion n'a pas de suite.) (Cette motion n'a pas de suite.)
Locuteur: Calon
...e les trois projets paraissent demander de trop grandes dispenses. Plusieurs membres proposent diverses dispositions, parce que les trois projets paraissent demander de trop grandes dispenses.
Locuteur: Dumas
Je voudrais que la disposition du local soit telle qu'on n... Je voudrais que la disposition du local soit telle qu'on n'y vît plus cette malheureuse division en côté droit et côté gauche»
Locuteur: Vincens-Plauchut
...des domaines, et vu le décret d'urgence ce jour, décrète que le terme du 1er ja...
... usines demeurant formellement exceptés de cette faveur.
« L'Assemblée nationale, ouï son comité des domaines, et vu le décret d'urgence ce jour, décrète que le terme du 1er janvier 1892 fixé, par le décret du 27 avril 1791, aux acquéreurs des domaines nat...
...ation et bâtiments en dépendant, quelque part qu'ils soient situés ; les bois et usines demeurant formellement exceptés de cette faveur.
Locuteur: Vincens-Plauchut
...maines j et vu le décret d'urgence du 3 de ce mois, décrète que le terme du premie...
... usines demeurant formellement exceptés de cette faveur. •>
« L'Assemblée nationale, ouï son comité des domaines j et vu le décret d'urgence du 3 de ce mois, décrète que le terme du premier janvier 1792, fixé par le décret du 27 avrill791,aux acquéreurs des domaines n...
...ion et bâtiments en dépendant, quelque part qu'ils soient > situés ; les bois et usines demeurant formellement exceptés de cette faveur. •>

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 662
Locuteur: Fauchet
« Un grand nombre de bourgeois, de propriétaires. de gros fermiers et d'autres personnes ais...
...auvais traitements qu'ils ont éprouvés, de sortir du royaume, ayant fait connaître à leurs Altesses Royales (Rires.) leur désir de se joindre à la noblesse pour venir défendre la religion, la monarchie et les propriétés, intérêts s...
...îe comte d'Artois désirant leur marquer la satisfaction qu'ils en ont ressentie, o...
« Un grand nombre de bourgeois, de propriétaires. de gros fermiers et d'autres personnes aisées du tiers état qui sont toujours restés fidèles à leur devoir et ^ui ont été forcés, par les mauvais traitements qu'ils ont éprouvés, de sortir du royaume, ayant fait connaître à leurs Altesses Royales (Rires.) leur désir de se joindre à la noblesse pour venir défendre la religion, la monarchie et les propriétés, intérêts sacrés qui leur sont communs avec les gentilshommes, ce vœu a été accueilli d'aut...
...rs caractérisé les véritables Français. En conséquence, Monsieur et Monseigneur îe comte d'Artois désirant leur marquer la satisfaction qu'ils en ont ressentie, ont décidé et décident ce qui suit :
Locuteur: Fauchet
... soldat aux gardes-françaises, blessé à la prise de la Bastille, qui réclame une pension. 2° Pétition d'Ambroise Pouxlandry, ancien soldat aux gardes-françaises, blessé à la prise de la Bastille, qui réclame une pension.
Locuteur: Fauchet
...s d'une blessure qu'il a reçue au siège de la Bastille^ réclame Une pension. 3° Pétition du sieur Halbecq, qui, ayant perdu un bras par les suites d'une blessure qu'il a reçue au siège de la Bastille^ réclame Une pension.
Locuteur: Fauchet
...e pièce qui est intitulée : « Règlement de la formation en différentes compagnies des membres du tiers état rassemblés auprès de Monsieur et de Monseigneur le comte d'Artois. »> (Rires). La voici : , secrétaire. Je demande à lire une pièce qui est intitulée : « Règlement de la formation en différentes compagnies des membres du tiers état rassemblés auprès de Monsieur et de Monseigneur le comte d'Artois. »> (Rires). La voici :
Locuteur: Fauchet
, secrétaire, continuant la lecture : « Art. 2. Il sera fait mention dans cette inscription, de leurs noms, âge et qualités, ainsi que ... , secrétaire, continuant la lecture : « Art. 2. Il sera fait mention dans cette inscription, de leurs noms, âge et qualités, ainsi que ae leurs... (Rires.)
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
...ve que l'Assemblée n'a pas en ce moment la gravité qui lui convient ; je demande q... J'observe que l'Assemblée n'a pas en ce moment la gravité qui lui convient ; je demande qu'on passe à l'ordre du jour.
Locuteur: Cavellier
, au nom du comité de marine, fait un rapport sur la nécessité de mettre à exécution la loi du 15 mars 1791, concernant l'organisation de la marine; de remplacer les officiers émigrés ou qui ont déserté leur poste; et de ré- , au nom du comité de marine, fait un rapport sur la nécessité de mettre à exécution la loi du 15 mars 1791, concernant l'organisation de la marine; de remplacer les officiers émigrés ou qui ont déserté leur poste; et de ré-
Locuteur: Cavellier
...31 octobre dernier, chargé votre comité de marine d'examiner une pétition des citoyens actifs de la ville de Brest, ayant pour objet la prompte exécution de la loi du 15 mai 1791, concernant l'organisation de la marine, et la radiation sur les états de tous les officiers qui ne se rendraient... Vous avez, par un décret du 31 octobre dernier, chargé votre comité de marine d'examiner une pétition des citoyens actifs de la ville de Brest, ayant pour objet la prompte exécution de la loi du 15 mai 1791, concernant l'organisation de la marine, et la radiation sur les états de tous les officiers qui ne se rendraient pas à leur département à une époque déterminée (2).
Locuteur: Cavellier
...des pétitions a aussi renvoyé au comité de ia marine une seconde pétition des citoyens actifs de la même ville, dénonçant des traitements p... Le comité des pétitions a aussi renvoyé au comité de ia marine une seconde pétition des citoyens actifs de la même ville, dénonçant des traitements payés à des officiers absents sans congé, et dont plusieurs sont sortis du royaum...
Locuteur: Cavellier
...ux pétitions, votre comité a vu: 1° que de 804 officiers affectés au département de Brest, le nombre de ceux présents au corps ou embarqués ne ...
...t par congé, et 271 sans congé ; et que la seule raison qui a retardé jusqu'à présent l'organisation de la marine, est 1 absence d'un grand nombre...
... nonobstant l'ordre formel donné à tous de se rendre pour le 15 septembre à leurs ...
En lisant attentivement ces deux pétitions, votre comité a vu: 1° que de 804 officiers affectés au département de Brest, le nombre de ceux présents au corps ou embarqués ne s'élevait, à l'époque du 1er octobre, qu'à 426; que des 378 absents, 107 l'étaient par congé, et 271 sans congé ; et que la seule raison qui a retardé jusqu'à présent l'organisation de la marine, est 1 absence d'un grand nombre d'officiers, nonobstant l'ordre formel donné à tous de se rendre pour le 15 septembre à leurs départements respectifs.
Locuteur: Cavellier
4° Enfin, qu'on continue de payer régulièrement des officiers dont la sortie du royaume est constatée et noto... 4° Enfin, qu'on continue de payer régulièrement des officiers dont la sortie du royaume est constatée et notoire.
Locuteur: Cavellier
...quer en doute ni l'exactitude d'un état de situation fait sur les lieux, d'après l'extrait même de la revue, ni des pièces signées par un grand nombre de citoyens dont quelques-uns sont employés dans les bureaux de la marine, a pensé qu'il était instant de faire cesser des abus aussi contraires à la discipline militaire, que préjudiciable...
...s'occupait donc sérieusement des moyens de prévenir, pour la suite, l'expédition illégale de congés illimités ou qu'on prolongeait à...
Votre comité ne pouvant révoquer en doute ni l'exactitude d'un état de situation fait sur les lieux, d'après l'extrait même de la revue, ni des pièces signées par un grand nombre de citoyens dont quelques-uns sont employés dans les bureaux de la marine, a pensé qu'il était instant de faire cesser des abus aussi contraires à la discipline militaire, que préjudiciables aux intérêts ae l'Etat. Il s'occupait donc sérieusement des moyens de prévenir, pour la suite, l'expédition illégale de congés illimités ou qu'on prolongeait à son gré, et le payement plus illégal encore d'appointements cPofficiers absents...
Locuteur: Fauchet
... une pension pour des services rendus à la nation. 1° Pétition du sieur Jean Marquis-Cheminon, qui réclame une pension pour des services rendus à la nation.
Locuteur: Fauchet
...e renvoie ces trois pétitions au Comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie ces trois pétitions au Comité de liquidation.)
Locuteur: Fauchet
... sieur Hubert Soulès, membre du collège de chirurgie de Marseille, qui offre à l'Assemblée l'hommage de plusieurs dissertations qu'il a composées, et d'un modèle de machine ae son invention. 4° Adresse du sieur Hubert Soulès, membre du collège de chirurgie de Marseille, qui offre à l'Assemblée l'hommage de plusieurs dissertations qu'il a composées, et d'un modèle de machine ae son invention.
Locuteur: Fauchet
...crète qu'il sera fait mention honorable de cet hommage au procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cet hommage au procès-verbal.)
Locuteur: Fauchet
...iétaires et les autres personnes aisées de divers états, qui,, par les raisons éno... . Tous les gros bourgeois, les gros fermiers, les propriétaires et les autres personnes aisées de divers états, qui,, par les raisons énoncées ci-dessus, sont sortis et sortiront du royaume,
Locuteur: Cavellier
... être traités ensemble, j'ai été chargé de les faire entrer dans le même rapport. Ces deux objets paraissant au Comité devoir être traités ensemble, j'ai été chargé de les faire entrer dans le même rapport.
Locuteur: Cavellier
2° Que M. du Bouexic, lieutenant de vaisseau, absent du département depuis ...
..., avait obtenu un rappel d'appointement de 2,604 liv. 8 s, 11 d„ quoiqu'il ne lui eût été accordé, à son départ, qu'un congé de trois mois sans appointement.
2° Que M. du Bouexic, lieutenant de vaisseau, absent du département depuis 19 mois 16 jours, avait obtenu un rappel d'appointement de 2,604 liv. 8 s, 11 d„ quoiqu'il ne lui eût été accordé, à son départ, qu'un congé de trois mois sans appointement.
Locuteur: Cavellier
3° Qu'on vient de compter également une somme de 1,500 livres au sieur Eschallard, major de division, absent depuis le lor avril 17... 3° Qu'on vient de compter également une somme de 1,500 livres au sieur Eschallard, major de division, absent depuis le lor avril 1788.
...fficiers qui ne se sont pas présentés à la revue du lep octobre avaient quitté le ...
..., et qu'en conséquence il était inutile de s'appésahtir sur la nécessité de leur remplacement, votre comité se disp...
...n proposer le mode, lorsqu'il a vu avec la plus grande surprise la lettre du ministre de la marine, insérée dans le n° 321 du Moniteur (4) : cette (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collections des a...
Persuadé d'ailleurs que les 271 officiers qui ne se sont pas présentés à la revue du lep octobre avaient quitté le royaume, ou projetaient d'en sortir, et qu'en conséquence il était inutile de s'appésahtir sur la nécessité de leur remplacement, votre comité se disposait à vous en proposer le mode, lorsqu'il a vu avec la plus grande surprise la lettre du ministre de la marine, insérée dans le n° 321 du Moniteur (4) : cette (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collections des affaires du temps, Bf in-8° 165, t. 146, n° 29. , ' |
(2) Voir ci-après aux annexes de la séance, page 666, le texte de cette pétition. (2) Voir ci-après aux annexes de la séance, page 666, le texte de cette pétition.
(3) Voir ci-après aux annexes de la séance, page 667, le texte de cette pétition. (3) Voir ci-après aux annexes de la séance, page 667, le texte de cette pétition.
' (4) Voir oi-après aux annexes de la séance, page 667, la teneur de cette lettre. ' (4) Voir oi-après aux annexes de la séance, page 667, la teneur de cette lettre.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 663
Locuteur: Cavellier
..., votre comité pense qu'on est en droit de demander au ministre depuis quand et d'après quelle loi on constate la présence, des officiers a leur poste, autrement qu'en en faisant la revue ; pourquoi les officiers de la marine affectés au port de Brest n'ont pas répondu à l'appel du 1e...
... étaient réellement à leur département? de quelle autorité enfin, et par quel motif on a pu les dispenser de cette obligation, dans un temps où il e...
...ui est confié ; dans un temps où il est de la dernière importance pour la nation, de connaître parfaitement les chefs milita...
... sur leurs dispositions. Indépendamment de ces raisons, qui paraissent sans réplique, on peut encore observer ad ministre de la marine que son assertion ne saurait détruire des faits qui sont de notoriété publique : or, il est notoire que le sieur Hector, commandant ci-devant la marine à Brest, et dont le sieur Marign...
...que le sieur Vaudreuil a eu l'impudence de dire au roi, en prenant congé de lui, qu'il allait à Coblentz ; il est n...
Sur ce premier point, votre comité pense qu'on est en droit de demander au ministre depuis quand et d'après quelle loi on constate la présence, des officiers a leur poste, autrement qu'en en faisant la revue ; pourquoi les officiers de la marine affectés au port de Brest n'ont pas répondu à l'appel du 1er octobre, si à cette époque ils étaient réellement à leur département? de quelle autorité enfin, et par quel motif on a pu les dispenser de cette obligation, dans un temps où il est essentiel que chaque fonctionnaire public se tienne constamment au poste qui lui est confié ; dans un temps où il est de la dernière importance pour la nation, de connaître parfaitement les chefs militaires sur les sentiments desquels elle peut compter; dans un temps enfin où l'on doit, moins que- jamais, déroger aux lois et se relâcher sur leurs dispositions. Indépendamment de ces raisons, qui paraissent sans réplique, on peut encore observer ad ministre de la marine que son assertion ne saurait détruire des faits qui sont de notoriété publique : or, il est notoire que le sieur Hector, commandant ci-devant la marine à Brest, et dont le sieur Marigny ne remplit les fonctions que par intérim, a passé par Paris dans les premiers ...
...ndre à Coblentz, accompagné du sieur Soulanges, son beau-frère ; il est notoire que le sieur Vaudreuil a eu l'impudence de dire au roi, en prenant congé de lui, qu'il allait à Coblentz ; il est notoire qu'un grand nombre d'officièrs du même corps se sont empressés d'aller gr...
Locuteur: Cavellier
...tre leurs propriétés, à quitter le lieu de leur résidence ordinaire, et y reviendront sans doute aussitôt que l'ordre, la tranquillité et la soumission aux lois seront rétablis dan... ...été forcés, par des attentats plus ou moins graves contre leurs personnes ou contre leurs propriétés, à quitter le lieu de leur résidence ordinaire, et y reviendront sans doute aussitôt que l'ordre, la tranquillité et la soumission aux lois seront rétablis dans le royaume.
Locuteur: Cavellier
... paru à votre comité, Messieurs, que si de semblables réflexions étaient déplacées dans la bouche de tout bon Français, elles étaiènt bien p...
...'est une lâcheté dans un simple citoyen de s'éloigner de sa patrie, parce qu'il croit y courir q...
...r, ç est une trahison dans un militaire de fuir honteusement, sur la moindre apparence de prétendus troubles. Est-il d'ailleurs v...
...es avoir provoqués, exposés à des actes de violence de la part au peuple? Et, quand cela serait v...
...'abandonner leur patrie qu'ils ont juré de défendre au péril de leurs jours? Et ne doivent-ils pas plut...
Il a paru à votre comité, Messieurs, que si de semblables réflexions étaient déplacées dans la bouche de tout bon Français, elles étaiènt bien plus inconvenantes dans «elle d'un des premiers agents du pouvoir exécutif. En effet, si c'est une lâcheté dans un simple citoyen de s'éloigner de sa patrie, parce qu'il croit y courir quelque danger, ç est une trahison dans un militaire de fuir honteusement, sur la moindre apparence de prétendus troubles. Est-il d'ailleurs vraisemblable que 271 officiers, habitant différents lieux du royaume, se trouvent en même temps, et sans les avoir provoqués, exposés à des actes de violence de la part au peuple? Et, quand cela serait vrai, est-ce une raison d'abandonner leur patrie qu'ils ont juré de défendre au péril de leurs jours? Et ne doivent-ils pas plutôt se tenir à leur département, qui est leur véritable, leur seul et constant do...
Locuteur: Cavellier
...s révoltant que des officiers payés par la nation attendent, pour rentrer dans leur poste, le retour de l'ordre et de la tranquillité, au maintien desquels ils ...
...és à concou-; rir, et le rétablissement de la soumission aux lois, dont ils devaient ...
N'est-il pas révoltant que des officiers payés par la nation attendent, pour rentrer dans leur poste, le retour de l'ordre et de la tranquillité, au maintien desquels ils étaient appelés à concou-; rir, et le rétablissement de la soumission aux lois, dont ils devaient les premiers donner l'exem-
Locuteur: Cavellier
ple? le ministre de la marine peut-il autoriser une conduite a... ple? le ministre de la marine peut-il autoriser une conduite aussi coupable? peut-il admettre d'aussi mauvaises excuses? peut-il les faire val...
Locuteur: Cavellier
...ficiers ont, en partant, eu l'attention de lui indiquer la voie par laquelle il pourra leur faire ...
...partout où sa majesté jugerait à propos de les employer pour le service de la patrie.
Le ministre ajoute que d'autres officiers ont, en partant, eu l'attention de lui indiquer la voie par laquelle il pourra leur faire parvenir les ordres du roi et leur empressement à se rendre partout où sa majesté jugerait à propos de les employer pour le service de la patrie.
Locuteur: Cavellier
Ici parait au grand jour la partialité du ministre de la marine ; et l'on ne peut plus douter du désir qu'il manifeste de conserver aux officiers absents leurs places et leurs traitements, et de concilier leur existence fictive dans l...
...oyaume : autrement se donnerait—il tant de peiné pour justifier leur éloignement, ...
...ns du ministre, qu'il est reconnaissant de Vattention qu'ont eue quelques officiers de lui donner les moyens de correspondre avec eux et de leur empressement h remplir lèurs devoirs; èt cependant le peu de câs qu'ils ont fait de la proclamation du roi concernant les mili...
...uve combien était sincère leur promesse de se rendre à leurposte au premier ordre, et à quel point la nation peut compter sur de pareils défenseurs.
Ici parait au grand jour la partialité du ministre de la marine ; et l'on ne peut plus douter du désir qu'il manifeste de conserver aux officiers absents leurs places et leurs traitements, et de concilier leur existence fictive dans les ports avec leur existence réelle hors du royaume : autrement se donnerait—il tant de peiné pour justifier leur éloignement, en leur prêtant des motifs prétendus légitimes et qui ne vous paraîtront sans do...
...ité, que des prétextes mal déguisés. Il semblerait même, en pesant les expressions du ministre, qu'il est reconnaissant de Vattention qu'ont eue quelques officiers de lui donner les moyens de correspondre avec eux et de leur empressement h remplir lèurs devoirs; èt cependant le peu de câs qu'ils ont fait de la proclamation du roi concernant les militaires émigrés prouve combien était sincère leur promesse de se rendre à leurposte au premier ordre, et à quel point la nation peut compter sur de pareils défenseurs.
Locuteur: Cavellier
...oumis les réflexions qu'il a faites sur la lettre du ministre de la marine, pense que ce derniér a été indu...
...cherche à ménager aux officiers absents la facilité de se soustraire aux lois; il pense qu'on ...
...es ^preuves irrécusables confirmées par la notoriété publique. Il croit en conséqu...
...oyens les plus prompts et les plus sûrs remplacer convenablement lés officiers la marine, émigrés ou déserteurs de leur posté, et de rétablir l'ordre dans un corps qui, depuis longtemps, ne connaît point de discipline et dont le service porte ent...
i Votre comité, après vous avoir soumis les réflexions qu'il a faites sur la lettre du ministre de la marine, pense que ce derniér a été induit en erreur par des comptes infidèles, ou qu'il cherche à ménager aux officiers absents la facilité de se soustraire aux lois; il pense qu'on ne peut sans danger se reposer sur les assurances qu'il donne relativement à son département', assurances démenties par des ^preuves irrécusables confirmées par la notoriété publique. Il croit en conséquence devoir vous proposer les moyens les plus prompts et les plus sûrs remplacer convenablement lés officiers la marine, émigrés ou déserteurs de leur posté, et de rétablir l'ordre dans un corps qui, depuis longtemps, ne connaît point de discipline et dont le service porte entièrement sur des formes arbitraires.
Locuteur: Cavellier
...t à surmonter pour atteindre le premier de ces deux buts; il a senti que le remplacement des officiers de la marine ne pouvait être fait de la même manière que celui des sous-lieutenants de l'armée de ligne ; qu'on trouvait beaucoup d'homme...
...es et aux évolutions militaires, et peu de marins qui réunissent lés connaissances théoriques et pratiques la navigation en général, et de la marine militaire en particulier. Mais i...
...e le défaut d'instruction suffisante et la mauvaise volonté caractérisée, il n'y a...
...lancer, et il s'est sérieusement occupé de trouver un mode de remplacement qui Kit à la fois justé et exempt d'inconvénients.
Votre comité ne s'est point dissimulé les difficultés qu'il aurait à surmonter pour atteindre le premier de ces deux buts; il a senti que le remplacement des officiers de la marine ne pouvait être fait de la même manière que celui des sous-lieutenants de l'armée de ligne ; qu'on trouvait beaucoup d'hommes", en France, exercés au maniement des armes et aux évolutions militaires, et peu de marins qui réunissent lés connaissances théoriques et pratiques la navigation en général, et de la marine militaire en particulier. Mais il a pensé qu'entre le défaut d'instruction suffisante et la mauvaise volonté caractérisée, il n'y avait pas à balancer, et il s'est sérieusement occupé de trouver un mode de remplacement qui Kit à la fois justé et exempt d'inconvénients.
Locuteur: Cavellier
...mé ses espérances. Il a été rassuré par la certitude que les sous-lieutenants de vaisseau brevetés, les sous-lieutenants...
...eurs ont servi avec distinction pendant la dernière guerre, les anciens volontaires et élèves de la marine offrent des ressources certaines et permettent même la
Ses recherches ont confirmé ses espérances. Il a été rassuré par la certitude que les sous-lieutenants de vaisseau brevetés, les sous-lieutenants auxiliaires, les maîtres entretenus, les capitaines du commerce, dont plusieurs ont servi avec distinction pendant la dernière guerre, les anciens volontaires et élèves de la marine offrent des ressources certaines et permettent même la
Locuteur: Cavellier
...ettre à paru à votre comité susceptible de quelques observations importantes qu'il s'empresse de mettre sous vos yeux. lettre à paru à votre comité susceptible de quelques observations importantes qu'il s'empresse de mettre sous vos yeux.
Locuteur: Cavellier
...ut administrer^sur-le-champ les preuves de son assertion, qu'il n'y a pas un seul officier de marine 'qui ait quitté son poste. Le ministre avance d'abord, avec l'assurance d'un homme qui peut administrer^sur-le-champ les preuves de son assertion, qu'il n'y a pas un seul officier de marine 'qui ait quitté son poste.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 664
Locuteur: Cavellier
...l'expérience, le zèle et lé patriotisme de ces candidats étaient bien propres à co...
...nt ce qui pourrait leur manquer du côté de la théorie et de la tactique.
liberté du choix. Votre comité a surtout été persuadé que l'expérience, le zèle et lé patriotisme de ces candidats étaient bien propres à compenser avantageusement ce qui pourrait leur manquer du côté de la théorie et de la tactique.
Locuteur: Cavellier
... vous exposer combien il est nécessaire de limiter, par une loi positive, la faculté que se sont arrogée jusqu'à ce ...
...officiers des congés et des permissions de s'absenter, en leur conservant leurs tr...
...pédiait des congés avec appointements à la plupart des officiers qui en sollicitai...
...ements, trouvaient tôt ou tard le moyen de se faire rappeler sur les états de payement; il s'est assuré que le commandant de la marine prenait sur lui ae donner des pe...
...tout le royaume, pourvu qu'on s'abstînt de se montrer à Paris, et surtout a Versailles; que ce même commandant répondait à la revue pour ceux qui ne s'y trouvaient p...
... embarqués, qu'on traitait avec le plus de rigueur, n'étaienttenus, pour toucher leurs appointements, que de paraître 4 jours de l'année a leur département. Votre Comité s'est enfin assuré que, sur la demande faite dernièrement par les citoyens de Brest aux commandants de terre et de mer, d'une revue générale des officiers...
... leurs ordres, le ministre est taxé par la correspondance de la municipalité de faire expédier 10 à 12 congés chaque courrier, pour mettre à l'abri du blâme et de la retenue ae leur traitement ceux qui avaient omis de se mettre en règle avant leur départ, o...
Votre comité a jugé que, pour compléter son rapport, il devait encore vous exposer combien il est nécessaire de limiter, par une loi positive, la faculté que se sont arrogée jusqu'à ce jour les ministres et les commandants delà marine, d'accorder aux officiers des congés et des permissions de s'absenter, en leur conservant leurs traitements. D'après les informations qu'il a prises, et les renseignements qui lui ont été fournis à cet égard, votre comité s est assuré qu'on expédiait des congés avec appointements à la plupart des officiers qui en sollicitaient, et que ceux qui en obtenaient sans appointements, trouvaient tôt ou tard le moyen de se faire rappeler sur les états de payement; il s'est assuré que le commandant de la marine prenait sur lui ae donner des permissions avec lesquelles on pouvait parcourir tout le royaume, pourvu qu'on s'abstînt de se montrer à Paris, et surtout a Versailles; que ce même commandant répondait à la revue pour ceux qui ne s'y trouvaient pas, et que les officiers non embarqués, qu'on traitait avec le plus de rigueur, n'étaienttenus, pour toucher leurs appointements, que de paraître 4 jours de l'année a leur département. Votre Comité s'est enfin assuré que, sur la demande faite dernièrement par les citoyens de Brest aux commandants de terre et de mer, d'une revue générale des officiers servant sous leurs ordres, le ministre est taxé par la correspondance de la municipalité de faire expédier 10 à 12 congés chaque courrier, pour mettre à l'abri du blâme et de la retenue ae leur traitement ceux qui avaient omis de se mettre en règle avant leur départ, ou qui ne s'étaient absentés que sur des permissions verbales. (Rires.)
Locuteur: Cavellier
Vous sentez, Messieurs, que si de tels abus n'ont dû être tolérés dans au...
...irconstances présentes, où l'intérêt et la sûreté de l'Etat exigent impérieusement qu'on sou...
...rveillance continue, toutes les parties de l'administration du royaume.
Vous sentez, Messieurs, que si de tels abus n'ont dû être tolérés dans aucun temps, ils doivent l'être encore moins dans les circonstances présentes, où l'intérêt et la sûreté de l'Etat exigent impérieusement qu'on soumette à un examen sévère, à une inspection active, à une Surveillance continue, toutes les parties de l'administration du royaume.
Locuteur: Cavellier
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de marine, considérant qu'il est urgent de mettre à exécution la loi dn 15 mai dernier, concernant l'organisation de la marine ; « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de marine, considérant qu'il est urgent de mettre à exécution la loi dn 15 mai dernier, concernant l'organisation de la marine ;
Locuteur: Cavellier
...e remplacement des officiers ae l'armée de ligne qui ont déserté leurs drapeaux, exigent aussi qu'on remplace ceux de la marine qui ont abandonné léur poste ; « Considérant que les mêmes motifs qui ont déterminé le remplacement des officiers ae l'armée de ligne qui ont déserté leurs drapeaux, exigent aussi qu'on remplace ceux de la marine qui ont abandonné léur poste ;
Locuteur: Cavellier
« Que s'il a paru nécessaire de ne conserver à la tête des régiments d'infanterie quedes ...
...pour elle, il n'est pas moins essentiel de ne nommer au commandement des bâtiments de l'Etat, et surtout n'envoyer aux colonies que dps officier...
« Que s'il a paru nécessaire de ne conserver à la tête des régiments d'infanterie quedes chefs attachés à leur patrie et disposés à mourir pour elle, il n'est pas moins essentiel de ne nommer au commandement des bâtiments de l'Etat, et surtout n'envoyer aux colonies que dps officiers dont les sentiments et le civisme ne lais-
Locuteur: Cavellier
... aucune crainte, aucune incertitude sur la conduite qu'ils tiendront dans ces possessions éloignées de la surveillance du gouvernement ; sent aucune crainte, aucune incertitude sur la conduite qu'ils tiendront dans ces possessions éloignées de la surveillance du gouvernement ;
Locuteur: Cavellier
« Considérant que la nation ne doit de traitement qu'à ceux qui la servent et se dévouent pour elle, et qu...
...nt, et ceux qui souffrent et favorisent de semblables abus;
« Considérant que la nation ne doit de traitement qu'à ceux qui la servent et se dévouent pour elle, et que les appointements payés à des hommes inutiles ou à des transfuges mal intentionnés, sont des vols manifestes dont doivent être punis ét ceux qui en profitent, et ceux qui souffrent et favorisent de semblables abus;
Locuteur: Cavellier
« Considérant que nul n'a le droit de modifier ou de restreindre la loi ; qu'en conséquence le ministre de la marine ne peut ni ne doit accorder ou prolonger des congés à son gré, et qu'il convient de limiter, par une disposition précise, s... « Considérant que nul n'a le droit de modifier ou de restreindre la loi ; qu'en conséquence le ministre de la marine ne peut ni ne doit accorder ou prolonger des congés à son gré, et qu'il convient de limiter, par une disposition précise, son autorité à cet égard ;
Locuteur: Cavellier
. La loi du 15 mai dernier, concernant l'organisation de la marine, sera mise à exécution dans le courant du présent mois de décembre. . La loi du 15 mai dernier, concernant l'organisation de la marine, sera mise à exécution dans le courant du présent mois de décembre.
Locuteur: Cavellier
.... 4. Le ministre remettra sous les yeux de l'Assemblée la liste nominative des officiers tant absents que présents à la revue, le 1er février prochain, au plus... « Art. 4. Le ministre remettra sous les yeux de l'Assemblée la liste nominative des officiers tant absents que présents à la revue, le 1er février prochain, au plus tard.
Locuteur: Cavellier
...iciers qui ne se seront pas présentés à la revue, seront remplacés sur-le-champ de la manière indiquée ci-après. « Art. 5. Les officiers qui ne se seront pas présentés à la revue, seront remplacés sur-le-champ de la manière indiquée ci-après.
Locuteur: Cavellier
« Arj. 7. Ils seront tenus de produire à cet effet une attestation signée par deux officiers de santé, et certifiée par la municipalité du lieu de leur résidence. « Arj. 7. Ils seront tenus de produire à cet effet une attestation signée par deux officiers de santé, et certifiée par la municipalité du lieu de leur résidence.
Locuteur: Cavellier
« .Art. 8. Ceux de ces derniers qui sont absents sans congé, seront, de la même époque, privés de tout traitement, jusqu'à leur retour à ... « .Art. 8. Ceux de ces derniers qui sont absents sans congé, seront, de la même époque, privés de tout traitement, jusqu'à leur retour à leur département.
Locuteur: Cavellier
...nts-généraux, capitaines et lieutenants de vaisseaux, seront remplacés par les officiers du gradé immédiatement au-dessous, de la manière prescrite par l'article 2 du chapitre IV de la quatrième section de la Constitution. « Art. 9. Les contre-amiraux, lieutenants-généraux, capitaines et lieutenants de vaisseaux, seront remplacés par les officiers du gradé immédiatement au-dessous, de la manière prescrite par l'article 2 du chapitre IV de la quatrième section de la Constitution.
Locuteur: Cavellier
PROJETS DE DÉCRETS. PROJETS DE DÉCRETS.
Locuteur: Cavellier
Premier décret dans le cas de l'urgence. Premier décret dans le cas de l'urgence.
Locuteur: Cavellier
« Art. 2. Tous les officiers de marine absents sans congé, ou par congé, avec ou Sans appointements, en activité de service ou sans activité, qui ne seront... « Art. 2. Tous les officiers de marine absents sans congé, ou par congé, avec ou Sans appointements, en activité de service ou sans activité, qui ne seront pas rendus à leurs départements respectifs le 15 janvier prochain, seront censé...
Locuteur: Cavellier
« Art. 3. Ils seront, à compter de ladite époque, destitués de leur emploi, privés de tout traitement et déclarés incapables de remplir à l'avenir aucune fonction mili... « Art. 3. Ils seront, à compter de ladite époque, destitués de leur emploi, privés de tout traitement et déclarés incapables de remplir à l'avenir aucune fonction militaire.
Locuteur: Cavellier
...i-dessus les officiers qui, pour raison de santé, se seront trouvés dans l'impossibilité de se rendre à leur département à l'époque... « Art. 6. Seront exceptés des dispositions énoncées ci-dessus les officiers qui, pour raison de santé, se seront trouvés dans l'impossibilité de se rendre à leur département à l'époque indiquée.
Locuteur: Cavellier
» La moitié par les sous-lieutenants breveté... » La moitié par les sous-lieutenants brevetés restant sans emploi ;
Locuteur: Cavellier
...ants ayant droit d'y prétendre, suivant la loi du 15 mai ; « Un tiers par les aspirants ayant droit d'y prétendre, suivant la loi du 15 mai ;
Locuteur: Cavellier
... qui ont servi en cette qualité pendant la guerre, et qui se sont depuis voués à c... ...iers à partager entre les maîtres entretenus et les sous-lieutenants auxiliaires qui ont servi en cette qualité pendant la guerre, et qui se sont depuis voués à ce service, soit en

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 665
Locuteur: Cavellier
...spositions ci-dessus concernant le mode de remplacement seront adoptées pour cette fois seulement, et sans préjudice pour la loi du 15 mai 1791, qui sera invariable... « Art. 12. Les dispositions ci-dessus concernant le mode de remplacement seront adoptées pour cette fois seulement, et sans préjudice pour la loi du 15 mai 1791, qui sera invariablement suivie à l'avenir.
Locuteur: Cavellier
« Art. 13. La revue du 15 janvier prochain sera passée en présence de deux officiers municipaux qui la signeront avec tous les officiers prése... « Art. 13. La revue du 15 janvier prochain sera passée en présence de deux officiers municipaux qui la signeront avec tous les officiers présents.
Locuteur: Cavellier
...pie du rapport soit envoyée au ministre de la marine et qu'il soit tenu d'y répondre ... Un membre : Je demande que copie du rapport soit envoyée au ministre de la marine et qu'il soit tenu d'y répondre dans trois jours.
Locuteur: Gérardin
J'applaudis avec tous les membres de cette Assemblée au rapport qui vient d'être lu, mais je blâme la faiblesse de ses conclusions. Je demande comment l'o...
...l'Assemblée et comment Ion ne parle pas de ce ministre dans le projet de décret. Je demande comment on prouve qu...
...s sont à Goblentz et comment on propose de leur laisser la faculté de rentrer dans leurs places en leur laissant la possibilité de revenir le 15 janvier. D'après ces différentes considérations, je demande de renvoyer au comité pour nous présenter un rapport et plus digne de lui et plus digne de nous.
J'applaudis avec tous les membres de cette Assemblée au rapport qui vient d'être lu, mais je blâme la faiblesse de ses conclusions. Je demande comment l'on peut établir qu'un ministre a trompé l'Assemblée et comment Ion ne parle pas de ce ministre dans le projet de décret. Je demande comment on prouve que des officiers sont à Goblentz et comment on propose de leur laisser la faculté de rentrer dans leurs places en leur laissant la possibilité de revenir le 15 janvier. D'après ces différentes considérations, je demande de renvoyer au comité pour nous présenter un rapport et plus digne de lui et plus digne de nous.
Locuteur: Reboul
... l'impression du rapport et des projets de décrets, précisément par les motifs qui...
...il faille une loi, pour que le ministre de la marine ne continue pas de payer les officiers transfuges; mais, e...
...dans le rapport, qu'elle le mûrisse par la réflexion. Je demande donc l'impression du rapport et des projets de décrets-et l'ajournement à huit ou à qu...
J'appuie l'àjournement et l'impression du rapport et des projets de décrets, précisément par les motifs qui ont été donnés par le préopinant. Certainement, il est bien extraordinaire qu'il faille une loi, pour que le ministre de la marine ne continue pas de payer les officiers transfuges; mais, enfin, il faut que l'Assemblée prenne en considération tous les faits énoncés dans le rapport, qu'elle le mûrisse par la réflexion. Je demande donc l'impression du rapport et des projets de décrets-et l'ajournement à huit ou à quatre jours.
Locuteur: Rouyer
Je demande que l'Assemblée ordonne la lecture de deux pétitions faites et signées, l'une par 150 citoyens actifs, la municipalité de Brest et les administrateurs de la marine de Brest, et l'autre par 198 personnes. Je suis en effet persuadé qu'après la lecture de ces deux pétitions, elle pourra se décider contre le ministre qui n'a pas nonte de venir ici nous traiter de calomniateurs, d'insolents et certains ...
...t jamais du faire usage. Je demande que la lecture de ces deux pétitions soit faite. (Applaud...
Je demande que l'Assemblée ordonne la lecture de deux pétitions faites et signées, l'une par 150 citoyens actifs, la municipalité de Brest et les administrateurs de la marine de Brest, et l'autre par 198 personnes. Je suis en effet persuadé qu'après la lecture de ces deux pétitions, elle pourra se décider contre le ministre qui n'a pas nonte de venir ici nous traiter de calomniateurs, d'insolents et certains autres termes qu'il s'est permis et dont il n'aurait jamais du faire usage. Je demande que la lecture de ces deux pétitions soit faite. (Applaudissements.)
Locuteur: Delacroix
...crois que l'Assemblée natio-nàle, avant de prendre un parti contre le ministre, doit s'assurer ae la vérité des faits consignés dans les dif...
...i ont donné lieu au rapport qu'on vient de lire. Pour cela, Messieurs, je demande qu'il soit envoyé au ministre de la marine une copie de ce rapport, pour y répondre, et j'ajoute qu'on doit lui demander la preuve des faits qu'il a articulés (Montrant la place des ministres.) avec un air que j...
... officiers qui sont absents avec congé, de ceux qui sont absents sans congé, et de ceux qui ont laissé au ministre leur adresse, parce qu'alors il sera facile de vous assurer si ces officiers ont résid...
...d établir ces faits. Je crois que, dans la copie qui doit être remise au ministre, on doit en distraire le projet de décret qui a été présenté ; il faut lui envoyer seulement le rapport et la copie des pétitions; afin qu'il réponde et qu'il articule la preuve des faits par lui avancés dans s...
Je crois que l'Assemblée natio-nàle, avant de prendre un parti contre le ministre, doit s'assurer ae la vérité des faits consignés dans les différentes pétitions envoyées à l'Assemblée nationale, et qui ont donné lieu au rapport qu'on vient de lire. Pour cela, Messieurs, je demande qu'il soit envoyé au ministre de la marine une copie de ce rapport, pour y répondre, et j'ajoute qu'on doit lui demander la preuve des faits qu'il a articulés (Montrant la place des ministres.) avec un air que je ne veux pas qualifier, mais que tout le monde a aperçu. Il faut qu'il vous donne une liste des officiers qui sont absents avec congé, de ceux qui sont absents sans congé, et de ceux qui ont laissé au ministre leur adresse, parce qu'alors il sera facile de vous assurer si ces officiers ont résidé dans le lieu qu'ils ont indiqué, sans quoi vous en induirez qu ils sont établis à Coblentz ou ailleurs. H faut d'abord établir ces faits. Je crois que, dans la copie qui doit être remise au ministre, on doit en distraire le projet de décret qui a été présenté ; il faut lui envoyer seulement le rapport et la copie des pétitions; afin qu'il réponde et qu'il articule la preuve des faits par lui avancés dans son discours. (Applaudissements.)
Locuteur: Cavellier
...cipal que le remplacement des officiers de marine. Si on a rapporté quelques faits qui ont rapport aux malversations du ministre de la marine, c'est indirectement. Mais, comme vous avez renvoyé à votre comité de marine le mémoire que le ministre a pro...
...'est dans ce rapport qu'il conclura sur la peine à prononcer contre le ministre. (...
, rapporteur. Le rapport n'avait pour objet principal que le remplacement des officiers de marine. Si on a rapporté quelques faits qui ont rapport aux malversations du ministre de la marine, c'est indirectement. Mais, comme vous avez renvoyé à votre comité de marine le mémoire que le ministre a prononcé ici; le comité vous fera incessamment son rapport, et c'est dans ce rapport qu'il conclura sur la peine à prononcer contre le ministre. (Vifs applaudissements.) .
Locuteur: Grangeneuve
...ae répondre au rapport, et cette espèce de lutte entre le comité et le ministre es...
...des éclaircissements au ministre, voilà la marche à tenir. Il serait très possible...
...tre délibération en alléguant que c'est la grande multitude d'affaires qui l'a empêché de répondre. Je démande l'impression et l'ajournement du projet de décret.
...se à ce que l'on communique le rapport au ministre, car le ministre sera obligé ae répondre au rapport, et cette espèce de lutte entre le comité et le ministre est hors des principes. L'Assemblée doit demander des éclaircissements au ministre, voilà la marche à tenir. Il serait très possible que le'ministre retardât votre délibération en alléguant que c'est la grande multitude d'affaires qui l'a empêché de répondre. Je démande l'impression et l'ajournement du projet de décret.
Locuteur: Cavellier
embarquant sur les bâtiments de l'Etat, soit par leur résidence dans le... embarquant sur les bâtiments de l'Etat, soit par leur résidence dans les grands ports.
Locuteur: Cavellier
...roi, et le surplus d'après l'ancienneté de service. ...es remplacements énoncés au précédent article auront lieu, le tiers au choix du roi, et le surplus d'après l'ancienneté de service.
Locuteur: Cavellier
...résent décret sera porté dans le jour à la sanction du roi. » « Art. 14. Le présent décret sera porté dans le jour à la sanction du roi. »
Locuteur: Cavellier
...décret, soumis aux délais prescrits par la Constitution. Second décret, soumis aux délais prescrits par la Constitution.
Locuteur: Cavellier
Il ne sera à l'avenir délivré de congé its qu' de 1786, seront Il ne sera à l'avenir délivré de congé its qu' de 1786, seront
Locuteur: Cavellier
...tion avec appointements que pour raison de santé duement constatée. « Art, 2. Le ministre ne pourra accorder une prolongation avec appointements que pour raison de santé duement constatée.
Locuteur: Cavellier
...rs qui auraient obtenu une prolongation de congé pour des raisons autres que celles de santé, seront privés de leur traitement à compter du jour de l'expiration de léur congé. « Art. 3. Les officiers qui auraient obtenu une prolongation de congé pour des raisons autres que celles de santé, seront privés de leur traitement à compter du jour de l'expiration de léur congé.
Locuteur: Cavellier
... Art. 4. Tout officier qui, pour raison de santé, obtiendra un congé, jouira de son traitement jusqu'à son entière guér... « Art. 4. Tout officier qui, pour raison de santé, obtiendra un congé, jouira de son traitement jusqu'à son entière guérison.
Locuteur: Cavellier
... demanderont à s'absenter pour affaires de famille ou autres, seront privés de leurs appointements, à compter du jour de leur départ jusqu'à celui de leur retour à leur poste. « Art. 5. Ceux, au contraire, qui demanderont à s'absenter pour affaires de famille ou autres, seront privés de leurs appointements, à compter du jour de leur départ jusqu'à celui de leur retour à leur poste.
Locuteur: Cavellier
...au ministre, permettre à aucun officier de s'absenter pendant plus de 15 jours, ni de s'éloigner de plus de 20 lieues de son département. « Art. 6. Le commandement des armes ne pourra, sans en rendre compte au ministre, permettre à aucun officier de s'absenter pendant plus de 15 jours, ni de s'éloigner de plus de 20 lieues de son département.
Locuteur: Cavellier
... ne pourront, dans aucun cas, dispenser de paraître aux revues. » « Art. 8. Ces permissions ne pourront, dans aucun cas, dispenser de paraître aux revues. »
Locuteur: Cavellier
Je demande l'impression de ces deux projets de décrets et l'ajournement. Je demande l'impression de ces deux projets de décrets et l'ajournement.
Locuteur: Cambon
Le comité de marine a pu, sans doute, être incompétent pour les objets de surveillance. Il y a un comité de surveillance pour vérifier ces faits ; je demande qu'on renvoie les pièces au comité de surveillance pour qu'il nous propose un... Le comité de marine a pu, sans doute, être incompétent pour les objets de surveillance. Il y a un comité de surveillance pour vérifier ces faits ; je demande qu'on renvoie les pièces au comité de surveillance pour qu'il nous propose un décret d'accusation. (Murmures.)

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 666
Locuteur: Brival
...e est signée par le roi et contresignée De Bertrand; la voici : ...nnaissance des émigrations; qu'il approuve et estime les émigrants ; cette lettre est signée par le roi et contresignée De Bertrand; la voici :
Locuteur: Brival
...ultiplient tous les jours dans le corps de la marine, et je ne puis pas différer plus longtemps de vous faire connaître combien j'en suis ... « Je suis informé, Messieurs, que les émigrations se multiplient tous les jours dans le corps de la marine, et je ne puis pas différer plus longtemps de vous faire connaître combien j'en suis vivement affecté. »
Locuteur: Brival
...qui l'ont si bien mérite, que l'honneur de la patrie les appelle... » « Dites bien à ces braves officiers que j'estime, que j'aime et qui l'ont si bien mérite, que l'honneur de la patrie les appelle... »
Locuteur: Brival
Vit-on, jamais, Messieurs, de termes plus inconstitutionnels ?,(Rires...
...te l'impression du rapport et du projet de décret, et l'ajournement de la discussion à mercredi.) (La séance est levée à dix heures et demie....
Vit-on, jamais, Messieurs, de termes plus inconstitutionnels ?,(Rires et murmures.) Plusieurs membres : Bah! bah! L'ordre du jour! (L'Assemblée décrète l'impression du rapport et du projet de décret, et l'ajournement de la discussion à mercredi.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
Locuteur: Brival
Voici un paragraphe de cette même lettre où le roi parlant des... Voici un paragraphe de cette même lettre où le roi parlant des émigrants s'exprime ainsi :
a la séance de l'assemblée nationale législative du je... a la séance de l'assemblée nationale législative du jeudi 8 décembre 1791
Pétition des citoyens actifs de la ville de Brest Pétition des citoyens actifs de la ville de Brest
Législateurs, Les citoyens de Brest, animés du zèle le plus pur pour le succès de la Révolution, vous dénoncent un. abus, qu...
..., peut causer les plus grands dangers à la patrie. L'Assemblée constituante a, par...
...iers, donné une nouvelle organisation à la marine, et le ministre ne l'a point enc...
...urir aux frontières augmenter le nombre de l'armée des émigrés. Le tableau ci-join...
Législateurs, Les citoyens de Brest, animés du zèle le plus pur pour le succès de la Révolution, vous dénoncent un. abus, qui, par sa nature, peut causer les plus grands dangers à la patrie. L'Assemblée constituante a, par ses décrets, les 29 avril et 1er mai derniers, donné une nouvelle organisation à la marine, et le ministre ne l'a point encore mise à exécution. Ce retard, que rien ne peut justifier, décourage les vrais patriotes restés au service, enhardit les traîtres qui l'ont quitté pour courir aux frontières augmenter le nombre de l'armée des émigrés. Le tableau ci-joint vous fera connaître le nombre des officiers absents.
...gislateurs! à vous est réservé le droit de réprimer un pareil oubli des lois; ordonnez au nouveau ministre de la marine de mettre à exécution les décrets rendus pour son département, et s'il ne pouvait de suite satisfaire à cet ordre, prescrive...
...e sont point à leur poste soient déchus de leur emploi et remplacés aussitôt. Cet exemple de justice apprendra aux puissances étrangères que nous ne voulons à la tête de nos armées que des officiers dignes de commander à des Français. Voilà, législ...
...e se donne des lois il est dans un état de crise qui ne permet à aucun citoyen d'a...
...habitants ae Brest, dévoués au maintien de la Constitution, vous jurent de plutôt mourir que de souffrir qu'on y porte atteinte.
Législateurs! à vous est réservé le droit de réprimer un pareil oubli des lois; ordonnez au nouveau ministre de la marine de mettre à exécution les décrets rendus pour son département, et s'il ne pouvait de suite satisfaire à cet ordre, prescrivezlui un temps ; mais, qu'au préalable, il fixe pour le 15 novembre prochain une revue générale dans tous les ports du royaume, et que ceux des officiers qui ne sont point à leur poste soient déchus de leur emploi et remplacés aussitôt. Cet exemple de justice apprendra aux puissances étrangères que nous ne voulons à la tête de nos armées que des officiers dignes de commander à des Français. Voilà, législateurs, ce que l'amour du bien public nous dicte. C'est à vous à justifier notre confiance, en rappelant à tous les fonctionnaires que lorsqu'un peuple se donne des lois il est dans un état de crise qui ne permet à aucun citoyen d'abandonner ses fonctions. Les habitants ae Brest, dévoués au maintien de la Constitution, vous jurent de plutôt mourir que de souffrir qu'on y porte atteinte.
ÉTAT de situation des officiers de la marine, en activité à la revue du 1er octobre 1791, ÉTAT de situation des officiers de la marine, en activité à la revue du 1er octobre 1791,
Nota. — Il est bon d'observer qu'avant la Révolution, dans le temps le plus calme...
...us les trois mois, et moyennant le jour de présence, ils obtiennent la totalité de leurs appointements. Depuis la dernière revue, il en est parti plus de la moitié sans congé; il est bon d'observe...
...nt respectif pour le 15 septembre, pour la nouvelle organisation qu'on ne se dispo...
...à exécution. On observera également que de cinq majors de division du corps royal des canonniers ...
...eurs ne se trouvent point à leur aise à la tête d'un corps aussi patriote,. , Le directeur en chef de l'artillerie n'a jamais paru au département. Il serait convenable que la revue demandée pour les officiers de la marine, fût également applicable à ceux du département de la guerre.
Nota. — Il est bon d'observer qu'avant la Révolution, dans le temps le plus calme, les revues se passaient tous les deux mois, mais à présent, comme elles contrarieraient les opérations des méchants, les on passe tous les trois mois, et moyennant le jour de présence, ils obtiennent la totalité de leurs appointements. Depuis la dernière revue, il en est parti plus de la moitié sans congé; il est bon d'observer qu'il existe une lettre du ministre, qui leur enjoint à tous d'être à leur département respectif pour le 15 septembre, pour la nouvelle organisation qu'on ne se dispose point à mettre à exécution. On observera également que de cinq majors de division du corps royal des canonniers matelots, un seul est présent depuis peu, et les quatre autres en congé avec appointement depuis très longtemps, parce que ces messieurs ne se trouvent point à leur aise à la tête d'un corps aussi patriote,. , Le directeur en chef de l'artillerie n'a jamais paru au département. Il serait convenable que la revue demandée pour les officiers de la marine, fût également applicable à ceux du département de la guerre.
...demandant le remplacement des officiers de marine absents (2). à VAssemblée nationale demandant le remplacement des officiers de marine absents (2).
...ents sans congé............. CAPITAINES de vaisseau. MAJORS de vaisseau. LIEUTENANTS sous- LIEUTENANTS... ............... En congé...................... Demandent leur retraite......... Absents sans congé............. CAPITAINES de vaisseau. MAJORS de vaisseau. LIEUTENANTS sous- LIEUTENANTS ÉLÈVES. TOTAL.
... renvoyée le 31 octobre 1791, au comité de marine : voir Archives Parlementaires, ...
...alement ci-dessus, page 662, le rapport de M. Cavellier.
...que nationale: Assemblée législative, L9 34, in-4° n° 36. — Cette pétition a été renvoyée le 31 octobre 1791, au comité de marine : voir Archives Parlementaires, tome XXXIV, page 533, 2e col., h4 6; voir également ci-dessus, page 662, le rapport de M. Cavellier.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 667
a la séance de l'assemblée nationale législative du je... a la séance de l'assemblée nationale législative du jeudi 8 décembre 1791
pétition des citoyens de Brest tendant à demander la suppression des traitements et appointements des officiers de la marine, absents sans congé, que l'on continue de payer, même à ceux actuellement émigrés... pétition des citoyens de Brest tendant à demander la suppression des traitements et appointements des officiers de la marine, absents sans congé, que l'on continue de payer, même à ceux actuellement émigrés (1),
Pendant que vous vous occupez de l'examçn de la conduite tenue par le ministre de la guerre, celui de la marine "suit ses traces, et comme lui seconde de tout son pouvoir les vues et les projets de cette caste orgueilleuse ennemie de la liberté et de la Constitution. Pendant que vous vous occupez de l'examçn de la conduite tenue par le ministre de la guerre, celui de la marine "suit ses traces, et comme lui seconde de tout son pouvoir les vues et les projets de cette caste orgueilleuse ennemie de la liberté et de la Constitution.
... ministre Duportail est en vain stimulé de toutes parts de mettre nos frontières en état de défense et d'armer nos gardes nationales ; de telles mesures contrarieraient trop le plan formé de nous réasservir ; animé du même zèle, le ministre de la marine, instruit que les citoyens de Brest avaient contribué de tous leurs moyens à l'armement des batteries de nos côtes, qu'il existait dans le port ...
...soin, se hâte d'ordonner le désarmement de ces vaisseaux et des batteries, sous le spécieux prétexte de la conservation des effets.
Le ministre Duportail est en vain stimulé de toutes parts de mettre nos frontières en état de défense et d'armer nos gardes nationales ; de telles mesures contrarieraient trop le plan formé de nous réasservir ; animé du même zèle, le ministre de la marine, instruit que les citoyens de Brest avaient contribué de tous leurs moyens à l'armement des batteries de nos côtes, qu'il existait dans le port des vaisseaux en commission, prêts à servir au besoin, se hâte d'ordonner le désarmement de ces vaisseaux et des batteries, sous le spécieux prétexte de la conservation des effets.
Un tel ordre dans la circonstance où la patrie se trouve, peut bien se qualifier de trahison, c'est au moins un délit grave...
...st pas le seul dont ce nouveau ministre de la marine se soit rendu coupable. Il y ajoute, avec moins de ménagement que ses précédesseurs, la déprédation des fonds publies en faveur de sa caste chérié, les ci-devant nobles, servant dans la marine: auxquels il fait payer des appointements qu'ils méritaient de perdre pour cause d'émigration et d'abs...
Un tel ordre dans la circonstance où la patrie se trouve, peut bien se qualifier de trahison, c'est au moins un délit grave, et ce n'est pas le seul dont ce nouveau ministre de la marine se soit rendu coupable. Il y ajoute, avec moins de ménagement que ses précédesseurs, la déprédation des fonds publies en faveur de sa caste chérié, les ci-devant nobles, servant dans la marine: auxquels il fait payer des appointements qu'ils méritaient de perdre pour cause d'émigration et d'absence illégitime.
Un sieur Bouexic, lieutenant de vaisseau, absent du service depuis près de deux ans, vient d'obtenir, par ordre de ce ministre, un rappel d'appointements de 19 mois 16 jours formant une somme de 2,604 liv. 8 s. 11 d., sous le prétexte...
...cier avait été contraint par maladie, a la suite d'une campagne, de rester pendant 2 ans aux eaux de Bannière.
Un sieur Bouexic, lieutenant de vaisseau, absent du service depuis près de deux ans, vient d'obtenir, par ordre de ce ministre, un rappel d'appointements de 19 mois 16 jours formant une somme de 2,604 liv. 8 s. 11 d., sous le prétexte que cet officier avait été contraint par maladie, a la suite d'une campagne, de rester pendant 2 ans aux eaux de Bannière.
...lus injuste qu'on ne peut se dissimuler la fausseté des motifs allègues pour l'obt...
... justifié par les registres des bureaux de la marine que lors du départ de cet officier, on ne lui accorda qu'un congé de trois mois sans appointements, et qu'un...
...jamais leurs appointements. Le ministre de marine ne peut donc s'excuser d'avoir disposé aussi légèrement des fonds de nation.
Ce rappel d'appointements est d'autant plus injuste qu'on ne peut se dissimuler la fausseté des motifs allègues pour l'obtenir, puisqu'il est justifié par les registres des bureaux de la marine que lors du départ de cet officier, on ne lui accorda qu'un congé de trois mois sans appointements, et qu'un tel congé ne se délivre point à ceux qui desarment ou qui sont malades, parce qu'en pareil cas ils ne perdent jamais leurs appointements. Le ministre de marine ne peut donc s'excuser d'avoir disposé aussi légèrement des fonds de nation.
d'obtenir de la faveur de ce ministre, un rappel d'appointements de 1,500 livres. Des congés avec appointem...
...ent prodiguees à ceux qui s'abstiennent de remplir leurs devoirs et à ceux qui les...
... le zèle et le courage pour le maintien de la Constitution ne se sont jamais ralentis...
d'obtenir de la faveur de ce ministre, un rappel d'appointements de 1,500 livres. Des congés avec appointements sont encore accordés à d'autres officiers qui, comme les sieurs Hector et Sou-lange en jouissent en pays étrangers ; ainsi des récompenses se trouvent prodiguees à ceux qui s'abstiennent de remplir leurs devoirs et à ceux qui les trahissent ouvertement, tandis qu'on en est avare à l'égard des patriotes, dont le zèle et le courage pour le maintien de la Constitution ne se sont jamais ralentis.
...els sont les abus que nous avons résolu de vous dénoncer, dans la persuasion, que vous ne souffrirez pas ...
...ans défense ; que vous vous empresserez de mettre un frein salutaire aux déprédations, en faisant connaître à la Francé entière que la responsabilité des ministres n'est plus...
Législateurs, tels sont les abus que nous avons résolu de vous dénoncer, dans la persuasion, que vous ne souffrirez pas plus longtemps, qu'une ville aussi importante que Brest demeure sans défense ; que vous vous empresserez de mettre un frein salutaire aux déprédations, en faisant connaître à la Francé entière que la responsabilité des ministres n'est plus une chimère.
Les citoyens actifs de la ville de Brest assemblés en vertu ae permission de la municipalité., ce jour, 6 novembre 1791... Les citoyens actifs de la ville de Brest assemblés en vertu ae permission de la municipalité., ce jour, 6 novembre 1791.
Vu la présente pétition, signée par 158 citoyens actifs de cette ville, qui ont demandé et obtenu la permission de s'assembler à cet effet. Vu la présente pétition, signée par 158 citoyens actifs de cette ville, qui ont demandé et obtenu la permission de s'assembler à cet effet.
...eroy, Siviniant, substitut du procureur de la commune. Gesnouin, N. Leroy, Siviniant, substitut du procureur de la commune.
a la séance de l'assemblée nationale législative dû je... a la séance de l'assemblée nationale législative dû jeudi 8 décembre 1791
Lettre de M, De Bertrand, ministre de la marine, au rédacteur du Moniteur univer... Lettre de M, De Bertrand, ministre de la marine, au rédacteur du Moniteur universel.
Je m'empresse de relever une erreur très grande que j'ai remarquée dans votre feuille de cè jour (page 1326, col. 2). La phrase que j'ai prononcée dans la séance du samedi lz de çe mois est très différente de celle que vous mettez dans ma bouche. J...
...ants. M. le Président ne m'ayantaccordé la parole qu'après avoir prononcé le décret de passer à l'ordre du jour, je dis seulem...
... j'ai donne si peu à entendre qu'aucune de ces mesures fût relative à mon département, que si j'avais été dans le cas de m'exjpliquer à cet égard, je me serais ...
Je m'empresse de relever une erreur très grande que j'ai remarquée dans votre feuille de cè jour (page 1326, col. 2). La phrase que j'ai prononcée dans la séance du samedi lz de çe mois est très différente de celle que vous mettez dans ma bouche. Je n'ai pas dit en effet qu'en demandant à être entendu, j'avais uniquement pour motif d'instruire 1 Assemblée des mesures prises quant à mon département contré les émigrants. M. le Président ne m'ayantaccordé la parole qu'après avoir prononcé le décret de passer à l'ordre du jour, je dis seulement qu'après le décret qui venait d'être rendu, je n'avais plus rien à dire, et ...
... l'Assemblée des mesures que le roi avait prises relativement aux émigrés ; mais j'ai donne si peu à entendre qu'aucune de ces mesures fût relative à mon département, que si j'avais été dans le cas de m'exjpliquer à cet égard, je me serais fait un devoir cPafnrmer qu'il
... 1791, a éte renvoyée par lui au comité de marine le 21 du même mois; voir ci-dessus, page 663, le rapport de M. Cavellier. ...in-4°, n° 36. ^ Celte pétition, reçue par le comité des pétitions le 15 novembre 1791, a éte renvoyée par lui au comité de marine le 21 du même mois; voir ci-dessus, page 663, le rapport de M. Cavellier.
De Paris, le 14 novembre 1791 De Paris, le 14 novembre 1791
...1339, 3* col.1Voir ci-dessus le rapport de m. Cavellier dans lequel il est fait mention de cette lettre, séance du 8 décembre 1791... (1) Moniteur universel, n* 321, du jeudi 17 novembre 1791, page 1339, 3* col.1Voir ci-dessus le rapport de m. Cavellier dans lequel il est fait mention de cette lettre, séance du 8 décembre 1791 au soir, p. 662.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 668
n'y avait pas un seul officier de marine qui eût quitté son poste; que dans le nombre de ceux qui étaient absents, plusieurs ava...
...tre leurs propriétés, à quitter le lieu de leur résidence ordinaire, et y reviendraient sans doute aussitôt que l'ordre, la tranquillité et la soumission aux lois seraient rétablis d...
... d'autres ont en partant eu l'intention de m'indiqùer la voie par laquelle je pourrais leur faire parvenir les ordres du roi, et de m'assurer de leur empressement à se rendre partout où Sa Majesté jugerait à propos de les employer pour le service de la -patrie. Voilà ce que j'aurais eu à dire, et ce que j'aurais'dit de mon département, si l'avais été entendu avant que l'Assemblée eût décrété de passer à l'ordre au jour ; et comme les...
...aître une opinion différente, j attends de votre zèle pour la vérité, la publication de ma lettre dans votre feuille la plus prochaine.
n'y avait pas un seul officier de marine qui eût quitté son poste; que dans le nombre de ceux qui étaient absents, plusieurs avaient été forcés, par des attentats plus ou moins graves contre leur personne ou contre leurs propriétés, à quitter le lieu de leur résidence ordinaire, et y reviendraient sans doute aussitôt que l'ordre, la tranquillité et la soumission aux lois seraient rétablis dans le royaume ; que d'autres ont en partant eu l'intention de m'indiqùer la voie par laquelle je pourrais leur faire parvenir les ordres du roi, et de m'assurer de leur empressement à se rendre partout où Sa Majesté jugerait à propos de les employer pour le service de la -patrie. Voilà ce que j'aurais eu à dire, et ce que j'aurais'dit de mon département, si l'avais été entendu avant que l'Assemblée eût décrété de passer à l'ordre au jour ; et comme les expressions que vous me prêtez pourraient faire naître une opinion différente, j attends de votre zèle pour la vérité, la publication de ma lettre dans votre feuille la plus prochaine.
Signé : De Bertrand, ministre de la marine. Signé : De Bertrand, ministre de la marine.
a la séance de l'assemblée nationale législative du je... a la séance de l'assemblée nationale législative du jeudi 8 décembre 1791
...s vu les administrateurs du département de Paris venir vous" demander, il y a huit...
...es conseils qui cherchaient à détourner de vous l'amour du peuple français. Ils bravèrent, pour vous faire entendre la vérité, jusqu'aux tourments de votre cœur; c'était le seul effort qui ...
Nous avons vu les administrateurs du département de Paris venir vous" demander, il y a huit mois, d'éloigner les perfides conseils qui cherchaient à détourner de vous l'amour du peuple français. Ils bravèrent, pour vous faire entendre la vérité, jusqu'aux tourments de votre cœur; c'était le seul effort qui pût coûter à des Français devenus libres.
...ires, venons aujourd'hui,1 non pas avec la puissance d'opinion qui appartient à un corps imposant, mais forts de notre conviction individuelle, vous adr...
... que les dispositions des esprits, dans la capitale, sont aussi bonnes, aussi rass...
...irer ; que le peuple y veut avec ardeur la Constitution, la paix, le retour de l'ordre, et le bonheur du roi ; qu'il manifeste ce dernier sentiment avec la plus touchante sensibilité au milieu même de ses propres peines. ''
Nous, Citoyens pétitionnaires, venons aujourd'hui,1 non pas avec la puissance d'opinion qui appartient à un corps imposant, mais forts de notre conviction individuelle, vous adresser un langage parfaitement semblable dans son principe, quoique différent sous plusieurs rapports ; nous venons vous dire que les dispositions des esprits, dans la capitale, sont aussi bonnes, aussi rassurantes que Votre Majesté peut le désirer ; que le peuple y veut avec ardeur la Constitution, la paix, le retour de l'ordre, et le bonheur du roi ; qu'il manifeste ce dernier sentiment avec la plus touchante sensibilité au milieu même de ses propres peines. ''
...us dirons en même temps, Sire, que ceux- vous tromperaient bien cruellement, qui oseraient tenter de vous persuader que leur amour pour la Révolution s'est affaibli ; qu'ils verr...
...s disent peut-être avec joie, le succès de nos implacables ennemis, et que leur confiance dans leurs représentants n'est plus la même,
Mais nous vous dirons en même temps, Sire, que ceux- vous tromperaient bien cruellement, qui oseraient tenter de vous persuader que leur amour pour la Révolution s'est affaibli ; qu'ils verraient en ce moment âvec indifférence, ils disent peut-être avec joie, le succès de nos implacables ennemis, et que leur confiance dans leurs représentants n'est plus la même,
; hommes vers la paix ; mais croyez, et croyez bien, qu'au moindre signal du danger pour la Constitution, il se soulèverait tout en...
.... Croyez aussi que même un grand nombre de ceux qui se sont montrés moins attachés à la Révolution, sentiraient tout à coup l'indispensable nécessité de la défendre contre des ennemis ' qui, sans...
...ujours pour le maintien du nouvel ordre de choses la majorité la plus imposante et la plus formidable.
; hommes vers la paix ; mais croyez, et croyez bien, qu'au moindre signal du danger pour la Constitution, il se soulèverait tout entier avec une force incalculable. Croyez aussi que même un grand nombre de ceux qui se sont montrés moins attachés à la Révolution, sentiraient tout à coup l'indispensable nécessité de la défendre contre des ennemis ' qui, sans pouvoir guérir leurs maux actuels, les précipiteraient dans les plus horribles malheurs; et que, par conséquent, il existera toujours pour le maintien du nouvel ordre de choses la majorité la plus imposante et la plus formidable.
...ous avez attaché, Sire, votre bonheur à la Constitution ; nous ajoutons qu'il est tout entier, et qu'il ne peut plus être désormais que ; que cela est incontestable dans toutes...
... sont ceux qui méditent le renversement de l'ordre actuel, en vous livrant à tous les périls ; que leurs démonstrations de dévouement pour votre personne sont fau...
...jamais, Ce que vous avez fait en faveur de la Révolution, et particulièrement cet acte courageux de liberté, par lequel, usant du pouvoir q...
...étruire plus sûrement leurs espérances, de les sauver eux-mêmes delà rigueur du dé...
Vous avez attaché, Sire, votre bonheur à la Constitution ; nous ajoutons qu'il est tout entier, et qu'il ne peut plus être désormais que ; que cela est incontestable dans toutes les suppositions possibles ; que vos ennemis, vos seuls ennemis sont ceux qui méditent le renversement de l'ordre actuel, en vous livrant à tous les périls ; que leurs démonstrations de dévouement pour votre personne sont fausses, leurs applaudissements hypocrites ; .qu'ils ne vous pardonneront jamais, non jamais, Ce que vous avez fait en faveur de la Révolution, et particulièrement cet acte courageux de liberté, par lequel, usant du pouvoir qui vous est délégué, vous avez cru nécessaire, pour détruire plus sûrement leurs espérances, de les sauver eux-mêmes delà rigueur du décret dont ils étaient menacés.,
Nous en concluons, Sire, que tout moyen de conciliation doit vous paraître mainten...
...me et vigoureuse, vous mettiez à l'abri de tout danger la chose publique, et vous qui en êtes dev...
...ous obligent d'être l'ami imperturbable de la liberté, le défenseur de la Constitution, et le vengeur du peuple f...
Nous en concluons, Sire, que tout moyen de conciliation doit vous paraître maintenant impraticable, que trop longtemps ils ont insulté à votre bonté, à votre patience ; qu'il est urgent, infiniment urgent que par une conduite ferme et vigoureuse, vous mettiez à l'abri de tout danger la chose publique, et vous qui en êtes devenu inséparable ; que vous vous montriez enfin tel que votre devoir et votre intérêt vous obligent d'être l'ami imperturbable de la liberté, le défenseur de la Constitution, et le vengeur du peuple français que l'on outrage.
...n autre motif nous conduit aussi auprès de vous. La Constitution vous a remis un immense pouvoir, quand elle vous a délégué le droit ' de suspendre les décrets du Corps législat...
...n fût obligé d'y recourir, et protégeât la liberté par sa seule existence, sans ét...
...ne peut demeurer oisive dans vos mains, la Constitution vous ordonne de la déployer ; et cette même Constitution a...
...ns à éclairer votre religion sur ce que la patrie attend de vous dans ces circonstances difficiles.
Un autre motif nous conduit aussi auprès de vous. La Constitution vous a remis un immense pouvoir, quand elle vous a délégué le droit ' de suspendre les décrets du Corps législatif. Il eût été désirable, sans doute, qu'une telle puissance reposât longtemps sans qu on fût obligé d'y recourir, et protégeât la liberté par sa seule existence, sans étonner l'Empire par son action réif térée. Mais quand le salut public le commande, cette arme redoutable ne peut demeurer oisive dans vos mains, la Constitution vous ordonne de la déployer ; et cette même Constitution appelle tous les citoyens à éclairer votre religion sur ce que la patrie attend de vous dans ces circonstances difficiles.
Nous ne craignons pas que la malveillance ose se servir de notre franchise, pour accuser nos Nous ne craignons pas que la malveillance ose se servir de notre franchise, pour accuser nos
Défiez-vous, Sire, de ceux qui vous tiennent cet odieux langa... Défiez-vous, Sire, de ceux qui vous tiennent cet odieux langage ; il est faux, il est perfide dans tous ses points
..., parce qu'il se fie à votre probité, à la religion ae votre serment, parce que le... Le peuple est calme, parce qu'il se fie à votre probité, à la religion ae votre serment, parce que le besoin au travail ramène toujours les
Nous avons senti le besoin, Sire, de vous faire entendre ces vérités, elles ... Nous avons senti le besoin, Sire, de vous faire entendre ces vérités, elles n'ont rien qui ne soit d'accord avec les sentiments que vous avez manifestés.

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 669
... difficilement que des hommes, qui, par la persévérance de leurs principes. pendant le cours de la Révolution, ont mérité des haines dont ...
...u'ils se montrent les amis infatigables de l'ordre, et combattent sans relâche tou...
...savent que plusieurs d'entre eux sont à la tête des listes de proscription, tracées parla fureur de nos ennemis, veuillent servir leurs cri...
intentions. On persuaderait difficilement que des hommes, qui, par la persévérance de leurs principes. pendant le cours de la Révolution, ont mérité des haines dont ils s'honorent; qui les méritent chaque jour, d'autant plus qu'ils se montrent les amis infatigables de l'ordre, et combattent sans relâche tous les genres d'excès dont se nourrit avec complaisance l'espoir des contre-révolutionnaires ; que des hommes qui savent que plusieurs d'entre eux sont à la tête des listes de proscription, tracées parla fureur de nos ennemis, veuillent servir leurs criminels desseins.
Far nos serments, à la cause de la liberté, de égalité, à la défense de la Constitution, et c'est dans ces sentime...
...ssaire pour vous demander ce grand acte de raison et de justice. ,
Far nos serments, à la cause de la liberté, de égalité, à la défense de la Constitution, et c'est dans ces sentiments mêmes que nous trouvons tout le courage nécessaire pour vous demander ce grand acte de raison et de justice. ,
... certainement voulu le bien et ne cesse de le vouloir : nous aimons à lui rendre cet hommage et à la venger ici de ses coupables détracteurs ; elle a voul...
... surtout les querelles religieuses sont la cause ou le prétexte. Mais nous croyons...
...essein l'a poussée vérs des mesures que la Constitution, que la justice, que la prudence ne sauraient admettre.
Sire, l'Assemblée nationale a certainement voulu le bien et ne cesse de le vouloir : nous aimons à lui rendre cet hommage et à la venger ici de ses coupables détracteurs ; elle a voulu extirper les maux innombrables, dont en ce moment surtout les querelles religieuses sont la cause ou le prétexte. Mais nous croyons qu'un aussi louable dessein l'a poussée vérs des mesures que la Constitution, que la justice, que la prudence ne sauraient admettre.
...stiques non fonctionnaires, le payement de leurs pensions, de la prestation du serment civique : tandis que la Constitution a mis expressément et litt...
...ng des dettes nationales : or, le refus de prêter un serment quelconque, de prêter le serment même le plus légitime...
...ition pour se soustraire à l'obligation de payer une dette antérieure ?
Elle fait dépendre, pour tous les ecclésiastiques non fonctionnaires, le payement de leurs pensions, de la prestation du serment civique : tandis que la Constitution a mis expressément et littéralement ces pensions au rang des dettes nationales : or, le refus de prêter un serment quelconque, de prêter le serment même le plus légitime peut-il détruire le titre d'une créance qu'on a reconnue ? et peut-il suffire, dans aucun cas, à un débiteur d'imposer une condition pour se soustraire à l'obligation de payer une dette antérieure ?
...le serment prescrit ; elle les a privés de leurs fonctions, et en lés dépossédant, elle les a réduits à kune pension. Voilà la peine, voilà le jugement. Or, peut-on p...
...n délit individuel ne change pas l'état de la question?
...au sujet des prêtres non assermentés, ce qu elle pouvait faire ; ils ont refusé le serment prescrit ; elle les a privés de leurs fonctions, et en lés dépossédant, elle les a réduits à kune pension. Voilà la peine, voilà le jugement. Or, peut-on prononcer une nouvelle peine sur un point déjà jugé, toutes les fois qu'aucun délit individuel ne change pas l'état de la question?
... veut encore qu'on les déclare suspects de révolte contre la loi, s'ils ne prêtent pas un serment qu...
... peut-elle déclarer des hommes suspects de révolte contre la loi? A-t-on le droit de présumer ainsi le crime ?
...ssemblée nationale, après que les prêtres non assermentés auront été dépouillés, veut encore qu'on les déclare suspects de révolte contre la loi, s'ils ne prêtent pas un serment qu'on n'exige d'aucun autre citoyen non fonctionnaire. Or, comment une loi peut-elle déclarer des hommes suspects de révolte contre la loi? A-t-on le droit de présumer ainsi le crime ?
Le décret de l'Assemblée nationale veut que les eccl...
...es arbitraires, puisqu'il serait permis de punir de l'exil, et bientôt après de la prison, celui qui ne serait pas encore ...
Le décret de l'Assemblée nationale veut que les ecclésiastiques qui n'ont point prêté le serment, ou qui l ont rétracté, puissent, d...
... à l'ordre qui leur sera intimé. Or, n'est-ce pas renouveler le système des ordres arbitraires, puisqu'il serait permis de punir de l'exil, et bientôt après de la prison, celui qui ne serait pas encore convaincu d'être réfractaire à aucune loi ?
...s législatif, avec des observations sur la conduite individuelle de chacun d'eux, comme s'il était au pouvoir des directoires de classer des hommes qui, n'étant plus fonctionnaires publics, sont confondus dans la classe générale des citoyens ; comme si...
...ourraient devenir des listes sanglantes de proscription; comme, enfin, s'ils étaient capables de remplir un ministère inquisitoral que nécessité^ rait l'exécution littérale de ce décret.
Corps législatif, avec des observations sur la conduite individuelle de chacun d'eux, comme s'il était au pouvoir des directoires de classer des hommes qui, n'étant plus fonctionnaires publics, sont confondus dans la classe générale des citoyens ; comme si des administrateurs pouvaient se résoudre à former et à publier des listes, qui, dans des jours d'effervescence, pourraient devenir des listes sanglantes de proscription; comme, enfin, s'ils étaient capables de remplir un ministère inquisitoral que nécessité^ rait l'exécution littérale de ce décret.
Sire, à-la lecture de ces dispositions, tous les individus qu...
...t demandé s'ils se sentiraient ce genre de dévouement ; tous ont gardé le plus pro...
Sire, à-la lecture de ces dispositions, tous les individus qui vous présentent cette pétition se sont demandé s'ils se sentiraient ce genre de dévouement ; tous ont gardé le plus profond silence.
...onc qu'ils tinssent ce langage à chacun de leurs concitoyens : « Dites quel est votre culte ? Rendez compte de vos opinions religieuses : Apprenez-nou...
...nous verrons alors si vous avez droit à la protection de la loi. Nous saurons s'il nous est permis de vous donner la paix. Si vous avez été ecclésiastique, ...
...lière que puisse être votre conduite, à la première emeute qui surviendra dans cette ville immense, et où le mot de religion aura été prononcé, nous viendr...
Eh quoi ! il faudrait donc qu'ils tinssent ce langage à chacun de leurs concitoyens : « Dites quel est votre culte ? Rendez compte de vos opinions religieuses : Apprenez-nous quelle profession vous avez exercée, et nous verrons alors si vous avez droit à la protection de la loi. Nous saurons s'il nous est permis de vous donner la paix. Si vous avez été ecclésiastique, tremblez; nous nous attacherons à vos pas; nous épierons toutes vos actions privées ; nous rechercherons vos relations les plus intimes; quelque régulière que puisse être votre conduite, à la première emeute qui surviendra dans cette ville immense, et où le mot de religion aura été prononcé, nous viendrons vous arracher à votre retraite, et malgré votre innocence, nous pourrons imp...
... ne prêteraient pas le serment civique, la libre profession de leur culte. Or, cette liberté ne peut être ravie à personne; aucune puissance n'a pu la donner ; aucune puissance ne peut la retirer; c'est la première, c'est la plus inviolable de toutes les propriétés. Elle est consacrée à jamais dans la Déclaration des Droits, dans les articles fondamentaux de la Constitution. Elle est donc hors de toutes les atteintes. L'Assemblée nationale refuse à tous ceux qui ne prêteraient pas le serment civique, la libre profession de leur culte. Or, cette liberté ne peut être ravie à personne; aucune puissance n'a pu la donner ; aucune puissance ne peut la retirer; c'est la première, c'est la plus inviolable de toutes les propriétés. Elle est consacrée à jamais dans la Déclaration des Droits, dans les articles fondamentaux de la Constitution. Elle est donc hors de toutes les atteintes.
...t perdu dans les siècles d'ignorance et de superstition; il devait se retrouver aux premiers jours de la liberté ; mais il ne faut pas qu'il pui...
...que, sur ce point comme sur tout autre, la liberté puisse rétrograder.
...rages même du fanatisme, elle a rendu un hommage éclatant à ce principe. Il était perdu dans les siècles d'ignorance et de superstition; il devait se retrouver aux premiers jours de la liberté ; mais il ne faut pas qu'il puisse se reperdre ; il ne faut pas que, sur ce point comme sur tout autre, la liberté puisse rétrograder.
...ssermenté est suspect; et sous le règne de Louis XIV, les protestants n'étaient-il...
...n ne puisse justifier. Un siècle entier de philosophie n'aurait-il donc servi qu'à...
...ce du xvi® siècle, par les routes mêmes de la liberté? Que l'on surveille les prêtres...
...tés; qu'on les frappe sans pitié au nom de la loi, s'ils l'enfreignent, s'ils osent s...
Vainement, on dira que le prêtre non assermenté est suspect; et sous le règne de Louis XIV, les protestants n'étaient-ils pas suspects aux yeux du gouvernement, lorsqu'ils ne voulaient pas se soumettr...
...leterre, etc. ? Sur un tel prétexte, il n'est aucune persécution religieuse qu'on ne puisse justifier. Un siècle entier de philosophie n'aurait-il donc servi qu'à nous ramener à l'intolérance du xvi® siècle, par les routes mêmes de la liberté? Que l'on surveille les prêtres non assermentés; qu'on les frappe sans pitié au nom de la loi, s'ils l'enfreignent, s'ils osent surtout exciter le peuple à lui déso-
Le décret ordonne que les directoires de département dressent des listes des prê... Le décret ordonne que les directoires de département dressent des listes des prêtres non assermentés, et qu'ils les fassent parvenir au
Si la France, Sire, si la France libre était réduite à entendre c... Si la France, Sire, si la France libre était réduite à entendre ce langage, où est l'homme qui pourrait se résoudre à en être l'organe?

Séance du jeudi 8 décembre 1791, au soir

page 670
Sire, nous avons vu le département de Paris s'honorer d'avoir professé consta...
...es convaincus qu'il leur doit en partie la tranquillité religieuse, dont il jouit ...
...s encore, et qu'on espérerait vainement de ramener à des sentiments patriotiques :...
...rouvé, parla raison et par l'expérience de tous lés siècles, que le vrai moyen de les réprimer est de se montrer parfaitement juste envers eux, et que l'intolérance et persécution, loin d'étouffer le fanatis...
Sire, nous avons vu le département de Paris s'honorer d'avoir professé constamment ces principes. Nous sommes convaincus qu'il leur doit en partie la tranquillité religieuse, dont il jouit en ce moment. Ce n'est pas que noua ignorions qu'il est des hommes turbulents, par système, qui s'âgiteront longtemps encore, et qu'on espérerait vainement de ramener à des sentiments patriotiques : niais il nous est prouvé, parla raison et par l'expérience de tous lés siècles, que le vrai moyen de les réprimer est de se montrer parfaitement juste envers eux, et que l'intolérance et persécution, loin d'étouffer le fanatisme, ne feront qu'accroître ses fureurs.
Par tous ces motifs, et au nom sacré de liberté, de la Constitution et du bien public, nous vous prions, Sire, de refuser vôtre sanction au décret des 29...
...is en même temps, nous , vous conjurons de seconder de tout votre pouvoir le vœu que l'Assemblée nationale Vient ae vous exprimer avec tant de force et de raison contre les rebelles qui conspire...
...ntières du royaume. Nous vous conjurons de prendre, sans perdre un séul instant, d...
...fondant les malveillants et rassurant à la rois les bons citoyens, vous pourrez fa...
...qui est dans votre cœur, tout celui que la France attend de vous. Nous vous supplions donc, Site, d'acquiescer à cette double demande, et de ne pas les séparer l?ùne de l'autre.
Par tous ces motifs, et au nom sacré de liberté, de la Constitution et du bien public, nous vous prions, Sire, de refuser vôtre sanction au décret des 29 novembre et jours précédents, sur les troubles religieux; mais en même temps, nous , vous conjurons de seconder de tout votre pouvoir le vœu que l'Assemblée nationale Vient ae vous exprimer avec tant de force et de raison contre les rebelles qui conspirent sur lés frontières du royaume. Nous vous conjurons de prendre, sans perdre un séul instant, dés mésures fermes, énergiques et entièrement décisives contre ces insensés qui o...
...e peuple français avec tant d'audace. C'est alors, mais alors seulement que, confondant les malveillants et rassurant à la rois les bons citoyens, vous pourrez faire, sans obstacle, tout le bien qui est dans votre cœur, tout celui que la France attend de vous. Nous vous supplions donc, Site, d'acquiescer à cette double demande, et de ne pas les séparer l?ùne de l'autre.
..., membre, etc.; Beaumès, membre, etc. ; La Rochefoucauld, président du département de Paris; Desmeunier, membre, été.; BlondEL, secrétaire général du département de Paris ; Thion de La Chaume, membre, etc.; Anson, membre du ... ; RicoRD, membre, etc.; Beaumès, membre, etc. ; La Rochefoucauld, président du département de Paris; Desmeunier, membre, été.; BlondEL, secrétaire général du département de Paris ; Thion de La Chaume, membre, etc.; Anson, membre du directoire; Davous, membre.
béir, rien de plus juste, rien de plus nécessaire; mais que, jusqu'à ce m... béir, rien de plus juste, rien de plus nécessaire; mais que, jusqu'à ce moment, on respecte leur culte comme tout autre culte, et qu'on ne les tourmente ...
...er, membre du directoire du département de Paris ; J.-B. Brousse, mémbre, etc.; Ta... Signé : Germain Garnier, membre du directoire du département de Paris ; J.-B. Brousse, mémbre, etc.; Talleyrand-Pé-

Séance du lundi 14 novembre 1791

- search term matches: (14)

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 58
Locuteur: Isnard
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 novembre. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 novembre.
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
...es des délibérations du conseil général de la commune, du conseil d'administration du...
...goulême et du directoire du département de la Charente, en date des 4, 22, 27 octobre...
donne lecture d'un extrait des registres des délibérations du conseil général de la commune, du conseil d'administration du distnct d'Angoulême et du directoire du département de la Charente, en date des 4, 22, 27 octobre et 8 novembre 1791. Cet extrait est relatif à une difficulté qui s'élève sur l'...
Locuteur: Isnard
...mbre: Le comité des domaines m'a Chargé de proposer à l'Assemblée de décréter que 6 nouveaux secrétaires-commis seront attachés aux bureaux de ce comité. Unmembre: Le comité des domaines m'a Chargé de proposer à l'Assemblée de décréter que 6 nouveaux secrétaires-commis seront attachés aux bureaux de ce comité.
Locuteur: Isnard
Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de MM. Marion et Cie, de Saint-Malo, qui offrent deux navires doublés en cuivre et de 500 tonneaux, l'un dans le port de Saint-Malo, et l'autre dans celui de Nantes, pour porter dés secours à Saint... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de MM. Marion et Cie, de Saint-Malo, qui offrent deux navires doublés en cuivre et de 500 tonneaux, l'un dans le port de Saint-Malo, et l'autre dans celui de Nantes, pour porter dés secours à Saint-Domingue. (Applaudissements.)
Locuteur: Isnard
...e qu'il sera fait une mention honorable de cette offre dans le procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait une mention honorable de cette offre dans le procès-verbal.)
PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT. PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT.
La séance est ouverte à 9 heures du matin. La séance est ouverte à 9 heures du matin.

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 59
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
... pas dissimuler combien je suis affecté de voir que dans un moment où le salut de l'Empire est en danger, où le meurtre et l'incendie ravagent la plus précieuse de nos colonies, menacent d'une ruine totale les manufactures, le commerce et...
...oncent que trop combien il est pressant de porter les remèdes les plus efficaces à...
...suites compromettraient essentiellement la subsistance du peuple qui sera toujours l'objet de ma vigilance et de ma plus vive sollicitude.
« Je ne puis pas dissimuler combien je suis affecté de voir que dans un moment où le salut de l'Empire est en danger, où le meurtre et l'incendie ravagent la plus précieuse de nos colonies, menacent d'une ruine totale les manufactures, le commerce et l'agriculture, l'Assemblée pût se fonder sur une pareille difficulté pour surse...
...uiétudes des principales villes du royaume, manifestés par leurs adresses, n'annoncent que trop combien il est pressant de porter les remèdes les plus efficaces à un mal aussi grave, dont les suites compromettraient essentiellement la subsistance du peuple qui sera toujours l'objet de ma vigilance et de ma plus vive sollicitude.
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
arrêté du directoire du département de la Charente pour l'ouverture d'une rue qui...
...i-devant occupée par des Jacobins, dans la ville d'Angoulême.
arrêté du directoire du département de la Charente pour l'ouverture d'une rue qui doit traverser une maison nationale, ci-devant occupée par des Jacobins, dans la ville d'Angoulême.
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
...informé, monsieur le Président, que sur la demande que le ministre de la marine a faite par mes ordres, et sous sa responsabilité, d'une somme de 10,370,912 livres, pour faire face à la dépense d'un armement extraordinaire « Je suis informé, monsieur le Président, que sur la demande que le ministre de la marine a faite par mes ordres, et sous sa responsabilité, d'une somme de 10,370,912 livres, pour faire face à la dépense d'un armement extraordinaire
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
3u'exige la situation désastreuse où se trouve ré- 3u'exige la situation désastreuse où se trouve ré-
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
uite la colonie de Saint-Domingue, l'Assemblée a décrété qu'il n'y a pas lieu à délibérer, attendu la forme inconstitutionnelle dans laquelle elle a été instruite de cet armement. uite la colonie de Saint-Domingue, l'Assemblée a décrété qu'il n'y a pas lieu à délibérer, attendu la forme inconstitutionnelle dans laquelle elle a été instruite de cet armement.
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
« Je ne vois aucun article dans la Constitution qui prescrive une forme différente, de celle qui a été suivie dans cette circonstance par le ministre de la marine, et que l'Assemblée constituante...
...décrétant avant et depuis l'acceptation de la Constitution, toutes les demandes de la même nature présentées par une lettre d...
... a suivi cet exemple en accordant, le 8 de ce mois, un fonds de 500,000 livres, en faveur des invalides, sur la seule demande au ministre de la guerre.
« Je ne vois aucun article dans la Constitution qui prescrive une forme différente, de celle qui a été suivie dans cette circonstance par le ministre de la marine, et que l'Assemblée constituante a consacrée, en décrétant avant et depuis l'acceptation de la Constitution, toutes les demandes de la même nature présentées par une lettre du ministre, adressée par mon ordre au président. L'Assemblée législative elle-même a suivi cet exemple en accordant, le 8 de ce mois, un fonds de 500,000 livres, en faveur des invalides, sur la seule demande au ministre de la guerre.
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
...emblée à ne pas différer plus longtemps de décréter les fonds extraordinaires dont j'ai chargé le ministre de la marine de lui faire la demande. » « J'espère qu'une considération aussi majeure déterminera l'Assemblée à ne pas différer plus longtemps de décréter les fonds extraordinaires dont j'ai chargé le ministre de la marine de lui faire la demande. »
Locuteur: Tarbé
...dé que l'Assemblée passe sur-le-champ à la discussion du projet de décret qui lui a été présenté, il y a quelques jours, par es comités de marine et des colonies réunis. ...érents rapports qui lui ont été faits jusqu'à ce jour sur les colonies, je demandé que l'Assemblée passe sur-le-champ à la discussion du projet de décret qui lui a été présenté, il y a quelques jours, par es comités de marine et des colonies réunis.
Locuteur: Tarbé
...mbres demandent l'ordre du jour qui est la discussion du projèt de décret du comité de législation sur les prêtres non asserme... Quelques membres demandent l'ordre du jour qui est la discussion du projèt de décret du comité de législation sur les prêtres non assermentés.
Locuteur: Tarbé
Alors je propose la question préalable sur la demande de 1 ordre du jour. Alors je propose la question préalable sur la demande de 1 ordre du jour.
Locuteur: Forfait
, rapporteur des comités de marine et des colonies réunis, n'étant pas présent, l'Assemblée décide que la discussion s'ouvrira dès qu'il sera arr... , rapporteur des comités de marine et des colonies réunis, n'étant pas présent, l'Assemblée décide que la discussion s'ouvrira dès qu'il sera arrivé. (Voir ci-après, p. 62.)
Locuteur: Forfait
...membre : On vous a proposé dernièrement de demander au ministre de la guerre un compte relativement à Varmeme...
...e restées dans l'ancien état. J'ai reçu de ces volontaires deux lettres, l'une de Strasbourg et l'autre deColmar : elles ...
... d'en avoir. On n'a pas encore commencé de les exercer aux évolutions militaires. Je demande que le ministre soit tenu de rendre compte, à l'Assemblée, des mesur...
Un membre : On vous a proposé dernièrement de demander au ministre de la guerre un compte relativement à Varmement des gardes nationales qui sont sur les frontières. Malgré les demandes réitér...
... représentations que j'ai faites au ministre, u paraît que les choses sont encore restées dans l'ancien état. J'ai reçu de ces volontaires deux lettres, l'une de Strasbourg et l'autre deColmar : elles m'annoncent que depuis 15 jours ou 3 semaines que les gardes nationales volontaires y sont arrivés, ils sont sans armes, et même sans l'espérance d'en avoir. On n'a pas encore commencé de les exercer aux évolutions militaires. Je demande que le ministre soit tenu de rendre compte, à l'Assemblée, des mesures qu'il aura prises pour leur en faire parvenir et sur les réponses qu'il a dû ...
Locuteur: Delacroix
...ainement, par une lettre que j'ai reçue de Strasbourg, que les gardes nationales ont actuellement reçue la majeure partie de leurs armes, et qu'ils recevront le res... Je sais certainement, par une lettre que j'ai reçue de Strasbourg, que les gardes nationales ont actuellement reçue la majeure partie de leurs armes, et qu'ils recevront le reste incessamment. Je demande, en conséquence, qu'on passe à l'ordre du jour.
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une ... Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre du roi touchant le fonds extraordinaire demandé
Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
« Signé LOUIS. » Par le roi : De Bertrand. « Signé LOUIS. » Par le roi : De Bertrand.
Locuteur: Tarbé
... que le rapport soit fait à cette heure-, pour ne point Je ne m'oppose point à ce qu'on suspende à 2 heures ; mais je demande que le rapport soit fait à cette heure-, pour ne point
Locuteur: Tarbé
nous exposer à de nouveaux retards sur l'affaire des colo... nous exposer à de nouveaux retards sur l'affaire des colonies.
Locuteur: Le Président
... un décret qui a fixé à l'ordre du jour la question des prêtres et que je dois le ... J'observe qu'il existe un décret qui a fixé à l'ordre du jour la question des prêtres et que je dois le faire exécuter.
Locuteur: Le Président
...séquence, qu'on s'occupe, en attendant, de celle relative aux colonies. ...ssion aussi importante que celle des prêtres non assermentés. Je propose, en conséquence, qu'on s'occupe, en attendant, de celle relative aux colonies.
Locuteur: Delacroix
... comité d'inspection, fait un rapport à la suite duquel l'Assemblée a rendu le déc... Un membre, au nom du comité d'inspection, fait un rapport à la suite duquel l'Assemblée a rendu le décret suivant :
Locuteur: Delacroix
... d'inspection, décrète que le Directeur de l'Imprimerie royale fera parvenir au si...
...e nombre nécessaire d'exemplaires in-4° de toutes les lois sanctionnées, proclamat...
...ces d'administration venant des presses de l'imprimerie royale, pour être distribués à tous les membres de l'Assemblée, à leur domicile. »
« L'Assemblée nationale, sur le rapport du comité d'inspection, décrète que le Directeur de l'Imprimerie royale fera parvenir au sieur Baudouin le nombre nécessaire d'exemplaires in-4° de toutes les lois sanctionnées, proclamations, règlements et autres pièces d'administration venant des presses de l'imprimerie royale, pour être distribués à tous les membres de l'Assemblée, à leur domicile. »
Locuteur: Quatremère-Quincy
... a bientôt trois semaines qu'un rapport de l'instruction publique Il y a bientôt trois semaines qu'un rapport de l'instruction publique

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 60
Locuteur: Quatremère-Quincy
...e du jour; il ne vous occupera pas plus de cinq minutes. La discussion ne durera pas davantage. Ain...
...en m'entenare, ce rapport est relatif à la réclamation des artistes, sur un articl...
...u par l'Assemblée constituante, au mois de septembre dernier, concernant les encou...
est à l'ordre du jour; il ne vous occupera pas plus de cinq minutes. La discussion ne durera pas davantage. Ainsi je demande que l'Assemblée veuille bien m'entenare, ce rapport est relatif à la réclamation des artistes, sur un article du décret rendu par l'Assemblée constituante, au mois de septembre dernier, concernant les encouragements dus aux arts.
Locuteur: Quatremère-Quincy
, au nom du comité de VInstruction publique (i). L'Assemblée ...
...ur lui présenter un rapport sur le fond de la pétition des artistes non académiciens ...
, au nom du comité de VInstruction publique (i). L'Assemblée nationale a, par son décret du 19 octobre, renvoyé à son comité d'instruction publique pour lui présenter un rapport sur le fond de la pétition des artistes non académiciens qui ont exposé leurs ouvrages au salon du Louvre.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Quatre autres pétitions, la première des mêmes artistes, venue depuis à l'appui de la première; la seconde des membres composant 1 académie royale de peinture et de sculpture ; la troisième de M. Restoret; et la dernière de M. Nivard, au nom des membres de l'académie des peintres de paysage, marine, etc., ont été de même renvoyées a votre comité. Quatre autres pétitions, la première des mêmes artistes, venue depuis à l'appui de la première; la seconde des membres composant 1 académie royale de peinture et de sculpture ; la troisième de M. Restoret; et la dernière de M. Nivard, au nom des membres de l'académie des peintres de paysage, marine, etc., ont été de même renvoyées a votre comité.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...nterai pas, Messieurs, qu'il est urgent de prononcer sur l'objet principal de toutes ces pétitions. Vous vous rappelez, sans doute, que le désir de vous faire éclairer sur votre décision vous détermina à prolonger le terme de l'exposition des tableaux. Elle le trouve. Cependant cette prorogation que la rigueur de la saison rend inutile à la jouissance publique, a de plus le triple inconvénient d'user l'intérêt et la curiosité en apportant de la satiété dans cette sorte de jouissance, d'éloigner beaucoup trop un...
...d'ouvrages après laquelle il est permis de croire que les artistes doivent sou-
Je ne vous représenterai pas, Messieurs, qu'il est urgent de prononcer sur l'objet principal de toutes ces pétitions. Vous vous rappelez, sans doute, que le désir de vous faire éclairer sur votre décision vous détermina à prolonger le terme de l'exposition des tableaux. Elle le trouve. Cependant cette prorogation que la rigueur de la saison rend inutile à la jouissance publique, a de plus le triple inconvénient d'user l'intérêt et la curiosité en apportant de la satiété dans cette sorte de jouissance, d'éloigner beaucoup trop une dispensation d'ouvrages après laquelle il est permis de croire que les artistes doivent sou-
Locuteur: Quatremère-Quincy
...oir, par son décret du 21 août 1791 sur la liberté d'exposition publique au salon du Louvre, appelé à une égalité de droits naturels des hommes parmi lesquels le talent doit seul avoir la puissance de créer des distinctions, voulut encore, ... L'Assemblée nationale,constituante après avoir, par son décret du 21 août 1791 sur la liberté d'exposition publique au salon du Louvre, appelé à une égalité de droits naturels des hommes parmi lesquels le talent doit seul avoir la puissance de créer des distinctions, voulut encore, par son décret du 17 septembre, les appeler tous, sans autre privilège que celui...
Locuteur: Quatremère-Quincy
duire l'homme de génie à aller épier les caprices de la fortune et mendier les faveurs de l'orgueil. Elle comprit que tout encouragement se dégrade par la sollicitation qui l'obtient, comme par la bienveillance qui l'accorde, que tout ce qui, dans ce genre, met un homme dans la dépendance d'un homme, suppose une prot... duire l'homme de génie à aller épier les caprices de la fortune et mendier les faveurs de l'orgueil. Elle comprit que tout encouragement se dégrade par la sollicitation qui l'obtient, comme par la bienveillance qui l'accorde, que tout ce qui, dans ce genre, met un homme dans la dépendance d'un homme, suppose une protection dont l'idée seule rabaisse le talent, atténue les dons du génie et en flé...
Locuteur: Quatremère-Quincy
Elle voulut que, substituée à la bienfaisance du roi, la munificence nationale associât les arts...
...des formes serviles qui en rabaissaient la valeur, devînt le prix d'une lutte hono...
...tous les talents, et que l'acquittement de la dette de la nation envers le génie que l'homme dégu...
... d'un concours public s'embellît encore de toutes celles de la victoire.
Elle voulut que, substituée à la bienfaisance du roi, la munificence nationale associât les arts du génie aux hautes conceptions et aux grandes destinées d'un peuple libre ; que cet encouragement, dégagé des formes serviles qui en rabaissaient la valeur, devînt le prix d'une lutte honorable et libre entre tous les talents, et que l'acquittement de la dette de la nation envers le génie que l'homme déguise sous les formes d'un concours public s'embellît encore de toutes celles de la victoire.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Mais il résultait de que, régénéré dans son principe, amélio...
...légiée, qu'il ne pourrait plus dépendre de la volonté du choix arbitraire d'un seul, et que l'idée d'une faveur nationale provoquait la nécessité d'un jugement libre.
Mais il résultait de que, régénéré dans son principe, amélioré dans les moyens et rectifié dans les conséquences, l'encouragement des arts ne pourrait plus être le patrimoine d'une classe privilégiée, qu'il ne pourrait plus dépendre de la volonté du choix arbitraire d'un seul, et que l'idée d'une faveur nationale provoquait la nécessité d'un jugement libre.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...incipes et toutes ces conséquences dans la loi du 17 septembre; mais l'empressemen...
...ire ce bien ne lui permit peut-être pas de le bien faire.
L'Assemblee nationale constituante renferma tous ces principes et toutes ces conséquences dans la loi du 17 septembre; mais l'empressement qu'elle mît à faire ce bien ne lui permit peut-être pas de le bien faire.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Cette dispensation d'encouragement, la première qui porte les caractères de la liberte, et par rapport aux concurrents... Cette dispensation d'encouragement, la première qui porte les caractères de la liberte, et par rapport aux concurrents, et par .rapport aux luges, devait éprouver dans son exécution toutes les diffi...
Locuteur: Quatremère-Quincy
Voici l'article de la loi qui y a donné lieu : Voici l'article de la loi qui y a donné lieu :
Locuteur: Quatremère-Quincy
...isposition n'annonce qu'un commencement de justice et d'égalité et que la loi qui n'avait pu mettre de prédilection dans une répartition nationale, que la loi qui n'avait pu, avant le concours, ...
... quelle classe d'artistes se trouverait la prééminence des talents, a cependant, en conférant le droit de répartir l'encouragement à l'Académie e...
Il est évident que cette disposition n'annonce qu'un commencement de justice et d'égalité et que la loi qui n'avait pu mettre de prédilection dans une répartition nationale, que la loi qui n'avait pu, avant le concours, préjuger dans quelle classe d'artistes se trouverait la prééminence des talents, a cependant, en conférant le droit de répartir l'encouragement à l'Académie entière, c'est-à-dire à 150 contre 20,-a véritablement laissé à cette corporation...
Locuteur: Quatremère-Quincy
eirer, et de priver enfin plusieurs d'entre eux du eirer, et de priver enfin plusieurs d'entre eux du
Locuteur: Quatremère-Quincy
ienfait de ce concours par l'impossibilité où ils ... ienfait de ce concours par l'impossibilité où ils seraient d'y laisser plus longtemps des ouvrages revendiques par ceux qui en son...
Locuteur: Quatremère-Quincy
...rompt et court rapport qu'il m'a chargé de vous faire. Ces considérations et plusieurs autres ont commandé à votre comité le prompt et court rapport qu'il m'a chargé de vous faire.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...ous présentera, dans ce. moment, aucune de ses vues sur les moyens d'améliorer l'institution des encouragements publics, de les lier par une sorte de solennité à un système général d'instru...
...servir à l'encour ragement le mode même de sa répartition. Ces considérations fero...
Votre comité ne vous présentera, dans ce. moment, aucune de ses vues sur les moyens d'améliorer l'institution des encouragements publics, de les lier par une sorte de solennité à un système général d'instruction et surtout d'en tirer un double avantage en faisant servir à l'encour ragement le mode même de sa répartition. Ces considérations feront une des parties du travail dont vous l'avez chargé.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...nnés seront distribués, par les membres de l'Académie de peinturé et sculpture, deux membres de l'Académie des sciences, deux membres de l'Académie des belles-lettres et vingt ... ...t, et sans préjuger ce qui sera déterminé à l'avenir, les travaux ci-dessus ordonnés seront distribués, par les membres de l'Académie de peinturé et sculpture, deux membres de l'Académie des sciences, deux membres de l'Académie des belles-lettres et vingt artistes non académiciens, lesquels seront choisis par les artistes qui ont expo...
Jusque- l'encouragement des arts avait été mis au rang des prérogatives de la Couronne; sa répartition, au nombre des pouvoirs ministériels, et la prétention à cette faveur était demeurée le patrimoine de cette jurande royale connue sous le nomd' « Académie de peinture ». L'Assemblée nationale const...
...ns ses moyens, c'était surtout ce genre de bienfaisance envers des arts dont la délicatesse s'effraye de l'idée seule d'un bienfait, et qui, lor...
...ils voudraient un appui, repousseraient la main malhabilement protectrice qui leur ferait avouer le secret de leur besoin. Elle comprit que ce n'étai...
Jusque- l'encouragement des arts avait été mis au rang des prérogatives de la Couronne; sa répartition, au nombre des pouvoirs ministériels, et la prétention à cette faveur était demeurée le patrimoine de cette jurande royale connue sous le nomd' « Académie de peinture ». L'Assemblée nationale constituante sentit que si quelque chose avait besoin d'être purifié dans sa source et an-nobli dans sa fin comme dans ses moyens, c'était surtout ce genre de bienfaisance envers des arts dont la délicatesse s'effraye de l'idée seule d'un bienfait, et qui, lors même qu'ils voudraient un appui, repousseraient la main malhabilement protectrice qui leur ferait avouer le secret de leur besoin. Elle comprit que ce n'était plus dans les antichambres des ministres qu'il fallait ré- (1) Journal Logogra...

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 61
Locuteur: Quatremère-Quincy
...onséquences, présente-t-elle l'Académie de peinture et les adjoints comme un tribu...
...important par le nombre que par l'élite de ses juges ! Certainement, quelle que puisse être la diversité des opinions sur la nature de ce tribunal, il est à croire qu'il n'eût pas trouvé de récusant, si ses membres eussent pu cesser d'être tout a la fois partie dans le procès et juges dan...
...me juges des prix d'encouragement, ceux- mêmes qui ont le droit d'y prétendre.
Vainement, cette disposition pour ceux qui n'en comprendraient pas les conséquences, présente-t-elle l'Académie de peinture et les adjoints comme un tribunal aussi important par le nombre que par l'élite de ses juges ! Certainement, quelle que puisse être la diversité des opinions sur la nature de ce tribunal, il est à croire qu'il n'eût pas trouvé de récusant, si ses membres eussent pu cesser d'être tout a la fois partie dans le procès et juges dans leur propre cause. Tel est surtout l'inconvénient du mode provisoire décrété par l'Assemblée nationale constituante et qui consiste à admettre comme juges des prix d'encouragement, ceux- mêmes qui ont le droit d'y prétendre.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Î>ar , non les rivaux, mais les justiciables de eurs adversaires. Î>ar , non les rivaux, mais les justiciables de eurs adversaires.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Il est sans doute permis de croire que où il existe deux classes d'artistes di...
...ntions, il doit y avoir aussi disparité de sentiments et division d'intérêt, et sa...
...ence du passé, dans un bien autre ordre de choses, nous permet, sans calomnier l'avenir, de prévoir de la partialité, surtout où l'esprit de corps a pu produire l'esprit de parti.
Il est sans doute permis de croire que où il existe deux classes d'artistes distinctes dans l'opinion, divisées par les prétentions, il doit y avoir aussi disparité de sentiments et division d'intérêt, et sans douté aussi l'expérience du passé, dans un bien autre ordre de choses, nous permet, sans calomnier l'avenir, de prévoir de la partialité, surtout où l'esprit de corps a pu produire l'esprit de parti.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Il est donc encore permis de croire qu'en ne consultant que les donn...
...s des passions humaines, l'Académie,par la prodigieuse prépondérance de ses voix, redeviendrait "adjudicataire ...
... encouragements, et qu'une seule clause de la loi, si elle pouvait être exécutée dans...
...istes non académiciens, du bienfait que la loi a voulu leur accorder.
Il est donc encore permis de croire qu'en ne consultant que les données trop probables des passions humaines, l'Académie,par la prodigieuse prépondérance de ses voix, redeviendrait "adjudicataire exclusif dés encouragements, et qu'une seule clause de la loi, si elle pouvait être exécutée dans sa rigueur, frusterait par le fait les artistes non académiciens, du bienfait que la loi a voulu leur accorder.
Locuteur: Quatremère-Quincy
... cas, et ce n'est pas à nous d'examiner de quel côté est la pluralité des talents, de peser les mérites de chaque classe d'artistes, d'apprécier l...
...uel sur cet objet serait un préjugement de la question, et tout préjugement serait un...
Ce n'est pas ici le cas, et ce n'est pas à nous d'examiner de quel côté est la pluralité des talents, de peser les mérites de chaque classe d'artistes, d'apprécier leurs droits respectifs; tout jugement actuel sur cet objet serait un préjugement de la question, et tout préjugement serait une injustice.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Que la voix publique ait déjà prononcé, cela s...
... voix publique à laquelle il appartient de proclamer les talents et de créer les réputations, ne saurait décer...
... en pareille matière, qu'en s'entourant de toutes les précautions qui peuvent en g...
...tre deux classes juges et rivales 1 une de l'autre, si ce n'est en leur donnant un droit égal de suffrage ?
Que la voix publique ait déjà prononcé, cela se peut; mais cette voix publique à laquelle il appartient de proclamer les talents et de créer les réputations, ne saurait décerner des prix, qu'en passant par l'organe d'un jugement légal; et ce jugement ne' peut être revêtu d'une sanction legale, en pareille matière, qu'en s'entourant de toutes les précautions qui peuvent en garantir l'impartialité : et comment acquérir cette impartialité, entre deux classes juges et rivales 1 une de l'autre, si ce n'est en leur donnant un droit égal de suffrage ?
Locuteur: Quatremère-Quincy
Quant à la délicate modestie de l'Académie, qui craint aujourd'hui de voter dans sa propre cause, qui craint de couronner sa victoire lorsqu'elle ne craint pas de la proclamer et qui ne s effraye du droit que la loi lui avait donné, que lorsqu elle se croît menacée de le partager avec ses rivaux, votre comi... Quant à la délicate modestie de l'Académie, qui craint aujourd'hui de voter dans sa propre cause, qui craint de couronner sa victoire lorsqu'elle ne craint pas de la proclamer et qui ne s effraye du droit que la loi lui avait donné, que lorsqu elle se croît menacée de le partager avec ses rivaux, votre comité ne se charge pas d'interpréter cette tardive abrogation ; mais voici ce qu il...
Locuteur: Quatremère-Quincy
...iculier, c'est aux arts en général, que la nation décerne des encouragements. Tant que de nouvelles institu- Ce n'est point aux artistes en particulier, c'est aux arts en général, que la nation décerne des encouragements. Tant que de nouvelles institu-
Locuteur: Quatremère-Quincy
...t pas réglé et gradué le mode important de l'émulation et de l'instruction publique, il importe à la nation que la répartition actuelle, soit tout ce qu'e... tions n'auront pas réglé et gradué le mode important de l'émulation et de l'instruction publique, il importe à la nation que la répartition actuelle, soit tout ce qu'elle peut être, c'est-à-dire judicieuse et impartiale.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Puisque la loi a voulu que lés concurrents fussent...
...l état des choses ne permet presque pas de trouver des juges hors des prétendants, vous ne pouvez renoncer au droit de juge qu'en abdiquant celui de concurrent.
Puisque la loi a voulu que lés concurrents fussent juges, et puisque l état des choses ne permet presque pas de trouver des juges hors des prétendants, vous ne pouvez renoncer au droit de juge qu'en abdiquant celui de concurrent.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Mais l'intérêt des arts et celui de la justice s'opposent à ce que vous renonciez à l un et qu on vous prive de l'autre. Mais l'intérêt des arts et celui de la justice s'opposent à ce que vous renonciez à l un et qu on vous prive de l'autre.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Pour l'instant, la véritable question se réduit à la conciliation de deux intérêts trop distincts-pour n'êtr...
...ous propose d'opérer par un nombre égal de juges, choisis dans chaque classe, et p...
...asse d'artistes. Cette disposition aura de plus l'avantage de ne déroger presque point à la loi de l'Académie, et d en être a peine une in...
...se résignant d'elle-même sous ce niveau de la justice, exécuter la loi, par une délégation à quelques-uns de ses membres, comme par leur totalité.
Pour l'instant, la véritable question se réduit à la conciliation de deux intérêts trop distincts-pour n'être pas opposés. C'est cet équilibré à leur donner que votre comité vous propose d'opérer par un nombre égal de juges, choisis dans chaque classe, et par chaque classe d'artistes. Cette disposition aura de plus l'avantage de ne déroger presque point à la loi de l'Académie, et d en être a peine une interprétation, puisque l'Académie pourrait en se résignant d'elle-même sous ce niveau de la justice, exécuter la loi, par une délégation à quelques-uns de ses membres, comme par leur totalité.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...tés d'execu-tron que ce mode provisoire de répartition serait dans le cas de faire naître cette année, il conviendrait de la soumettre à la surveillance immédiate du directoire du... Votre comité a pensé, en outré que pour prévenir et résoudre toutes les difficultés d'execu-tron que ce mode provisoire de répartition serait dans le cas de faire naître cette année, il conviendrait de la soumettre à la surveillance immédiate du directoire du département..
Locuteur: Quatremère-Quincy
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité d'instruction publique sur l...
...d'urgence, attendu l'instante nécessité de la répartition des encouragements, décrète...
« L Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité d'instruction publique sur les réclamations des artistes qui ont exposé leurs ouvrages au salon du Louvre, et après avoir entendu le décret d'urgence, attendu l'instante nécessité de la répartition des encouragements, décrète ce qui suit :
Locuteur: Quatremère-Quincy
« Article premier. En interprétation de l'article 3 de la loi du 17 septembre, concernant les encouragements à donner aux arts de peinture, sculpture et gravure, l'Académie de peinture, etc., élira parmi ses membres un nombre de 20 juges, pour, avec les 20 autres juge...
...nces et des belles-lettres, concourir à la distribution des travaux d'encouragemen...
« Article premier. En interprétation de l'article 3 de la loi du 17 septembre, concernant les encouragements à donner aux arts de peinture, sculpture et gravure, l'Académie de peinture, etc., élira parmi ses membres un nombre de 20 juges, pour, avec les 20 autres juges choisis par les artistes non académiciens qui ont exposé cette année, et les quatre juges nommés par les académies des sciences et des belles-lettres, concourir à la distribution des travaux d'encouragement.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...après cela, Messieurs, combien ce droit de jugèr conféré a tous les membres de l'Académie,, qui sont au nombre de 150, doit donner d'inquiétude à tous le... Mais vous sentirez encore plus, d'après cela, Messieurs, combien ce droit de jugèr conféré a tous les membres de l'Académie,, qui sont au nombre de 150, doit donner d'inquiétude à tous les artistes non académiciens, qui deviendraient
Locuteur: Quatremère-Quincy
L'Académie royale de peinture s'est livrée dans son adresse ... L'Académie royale de peinture s'est livrée dans son adresse à ce jugement anticipé, mais elle ne s'est "point flattée d'égarer votre opinion...
Locuteur: Quatremère-Quincy
...'il serait impossible, pour le présent, de proposer un autre mode de jugement tout imparfait que soit celui-... Votre comité a pensé, Messieurs, qu'il serait impossible, pour le présent, de proposer un autre mode de jugement tout imparfait que soit celui-ci.
Locuteur: Quatremère-Quincy
Voici, en conséquence, le projet de décret qu'il vous propose : Voici, en conséquence, le projet de décret qu'il vous propose :
Locuteur: Quatremère-Quincy
...auxquelles pourrait donner lieu le mode de répartition provisoire, qui se fera sou... ...sera autorisé à prononcer définitivement sur toutes les difficultés d'exécution auxquelles pourrait donner lieu le mode de répartition provisoire, qui se fera sous son inspection immédiate.
Locuteur: Quatremère-Quincy
...sent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. » « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. »
Locuteur: Quatremère-Quincy
Un membre combat ce projet de décret qu'il trouve humiliant, pour une... Un membre combat ce projet de décret qu'il trouve humiliant, pour une association distin-

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 62
Locuteur: Quatremère-Quincy
...nds talents, et qui ne mérite pas qu'on la soupçonne de s'approprier ce qui ne lui sera point d... guée par les plus grands talents, et qui ne mérite pas qu'on la soupçonne de s'approprier ce qui ne lui sera point dû.
Locuteur: Le Président
La parole èst à M. le rapporteur des comités de marine et colonial réunis. La parole èst à M. le rapporteur des comités de marine et colonial réunis.
Locuteur: Forfait
, au nom des comités de marine et colonial réunis (1), donne lecture de nouvelle rédaction du projet de décret sur les dépenses extraordinaires exigées par Venvoi de secours à Saint-Domingue, projet de décret qui avait été renvoyé aux comités le 9 novembre, en raison de la forme inconstitutionnelle dans laquelle... , au nom des comités de marine et colonial réunis (1), donne lecture de nouvelle rédaction du projet de décret sur les dépenses extraordinaires exigées par Venvoi de secours à Saint-Domingue, projet de décret qui avait été renvoyé aux comités le 9 novembre, en raison de la forme inconstitutionnelle dans laquelle il était présenté. Il est ainsi conçu :
Locuteur: Forfait
« Art. 1er. Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande au ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,9121ivres pour les dépenses extr... « Art. 1er. Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande au ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,9121ivres pour les dépenses extraordinaires qu'exige l'expédition du secours à envoyer _ à Saint-Domingue;
Locuteur: Forfait
« Art. 2. Sur le fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, 3,456,970 1. 13 s. 4 d., tiers de la totalité qu'il faut accorder, le reste ...
...re mis à sa disposition au commencement de chaque mois à raison du douzième, à com...
« Art. 2. Sur le fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, 3,456,970 1. 13 s. 4 d., tiers de la totalité qu'il faut accorder, le reste montant à 6,913,9411. 7 s. 8 d., devant également être mis à sa disposition au commencement de chaque mois à raison du douzième, à compter du Ie* décembre prochain jusques et y compris le 1er novembre 1792.
Locuteur: Forfait
...ées, et sans entendre rien préjuger sur la distribution des fonds pour le département de la marine, qui sera tenu, pour la totalité, de se conformer aux formes prescrites par les lois pour la reddition des comptes. » « Art. 3. Ces diverses sommes ne sont que provisoirement accordées, et sans entendre rien préjuger sur la distribution des fonds pour le département de la marine, qui sera tenu, pour la totalité, de se conformer aux formes prescrites par les lois pour la reddition des comptes. »
Locuteur: Forfait
Un membre : Le projet de décret dont on vient de nous faire lecture, a-t-il été imprimé ...
...rmément au décret rendu par l'Assemblée la semaine dernière?
Un membre : Le projet de décret dont on vient de nous faire lecture, a-t-il été imprimé et distribué conformément au décret rendu par l'Assemblée la semaine dernière?
Locuteur: Forfait
...uré, les divers membres ont eu le temps de faire et de préparer leurs observations. Je demande que la discussion soit ouverte sur l'heure. constitutionnelles. Depuis cette première lecturé, les divers membres ont eu le temps de faire et de préparer leurs observations. Je demande que la discussion soit ouverte sur l'heure.
Locuteur: Delacroix
... seront imprimés et distribués au moins la veille, vous n avez entendu parler que de ceux dont vous n'auriez pas connaissanc...
...arce que le ministre vous rendra compte de l'emploi aes fonds qui seront accordés ...
...rdonnant par un décret que les projets gui vous seront présentés par vos comités seront imprimés et distribués au moins la veille, vous n avez entendu parler que de ceux dont vous n'auriez pas connaissance; mais celui-ci vous a déjà été lu, ainsi vous avez pu le méditer. Je demande q...
...oins le premier article purement, et simplement sans entrer dans aucun détail, parce que le ministre vous rendra compte de l'emploi aes fonds qui seront accordés pour les colonies.
Locuteur: Delacroix
Un membre ; J'appuie les observations de M. Delacroix; mais j'ajoute qu'il impor...
...les colonies soient composées seulement de gardés nationaux. De toutes parts ils se sont offerts pour c...
...it pas adoptée, je demande au moins que la garde nationale y soit envoyée" en nombre égal' aux troupes de ligne. (Murmures.) Messieurs, il est inutile de feindre. Vous avez, de la part du ministre de la guerre, avec l'extérieur séduisant de la bonne foi, des actes toujours renouvelés de perfidie. Ainsi, Messieurs, ne vous lai...
Un membre ; J'appuie les observations de M. Delacroix; mais j'ajoute qu'il importe quëles troupes qui seront envoyées dans les colonies soient composées seulement de gardés nationaux. De toutes parts ils se sont offerts pour cette expédition. Si on souffre que le ministre seul en dispose, il y enverra des...
...et il y aurait du danger à s y exposer. Dans le cas où cette proposition ne serait pas adoptée, je demande au moins que la garde nationale y soit envoyée" en nombre égal' aux troupes de ligne. (Murmures.) Messieurs, il est inutile de feindre. Vous avez, de la part du ministre de la guerre, avec l'extérieur séduisant de la bonne foi, des actes toujours renouvelés de perfidie. Ainsi, Messieurs, ne vous laissez pas abuser... (Bah! bah!)
Locuteur: Forfait
...crois pas qu'il convienne à I Assemblée de déterminer la nature des troupes à envoyer aux coloni...
...isposition soustrairait les ministres à la responsabilité prononcée contre eux. Je demande la question prealable sur cette propositio...
, rapporteur. Je ne crois pas qu'il convienne à I Assemblée de déterminer la nature des troupes à envoyer aux colonies, parce que cette disposition soustrairait les ministres à la responsabilité prononcée contre eux. Je demande la question prealable sur cette proposition.
Locuteur: Forfait
Relativement à la proposition de M. Delacroix, je crois qu'il convient que l'Assemblée nationale fixe quelle est la somme qu'elle donnera au ministre. Il v...
...cours d'une année ; il est très inutile de la mettre à sa disposition actuellement, et par conséquent de grever le Trésor public de l'émission actuelle d'une somme de 10 millions.
Relativement à la proposition de M. Delacroix, je crois qu'il convient que l'Assemblée nationale fixe quelle est la somme qu'elle donnera au ministre. Il vous demande 10 millions, qui doivent être employés dans le cours d'une année ; il est très inutile de la mettre à sa disposition actuellement, et par conséquent de grever le Trésor public de l'émission actuelle d'une somme de 10 millions.
Locuteur: Forfait
Il suffit, Messieurs, de mettre à la disposition du ministre le tiers de cette somme, qui est essentiellement né...
...faire; le reste doit lui être distribué de mois en mois, ainsi que votre comité vous le propose. De cette manière le Trésor sera déchargé; au surplus, j'ai l'honneur de vous observer que les bases de ce projet de décret ont été calquées sur les trois articles d'un projet de décret rendu par le Corps constituant d...
Il suffit, Messieurs, de mettre à la disposition du ministre le tiers de cette somme, qui est essentiellement nécessaire pour les premières dispositions à faire; le reste doit lui être distribué de mois en mois, ainsi que votre comité vous le propose. De cette manière le Trésor sera déchargé; au surplus, j'ai l'honneur de vous observer que les bases de ce projet de décret ont été calquées sur les trois articles d'un projet de décret rendu par le Corps constituant dans une circonstance semblable à celle-ci.
Locuteur: Gossuin
Il s'agit de sauver une partie de l'Empire, et nous délibérons ! Je demande la question préalable sur l'ajournement. Il s'agit de sauver une partie de l'Empire, et nous délibérons ! Je demande la question préalable sur l'ajournement.
Locuteur: Quatremère-Quincy
(L'Assemblée ajourné la discussion à mercredi prochain.) ■ ' (L'Assemblée ajourné la discussion à mercredi prochain.) ■ '
Locuteur: Forfait
« L Assemblée nationale, ouï le rapport de ses comités des colonies et de marine, décrète ce qui suit : « L Assemblée nationale, ouï le rapport de ses comités des colonies et de marine, décrète ce qui suit :
Locuteur: Forfait
« Pour transport des troupes et achats de meubles. . . ...891,100 800,000 « Pour transport des troupes et achats de meubles. . . ...891,100 800,000
Locuteur: Forfait
« Munitions de guerre et vivres « Munitions de guerre et vivres
Locuteur: Forfait
« Fonds pour remplacer les frais de perception aes droits nationaux. . ... ... « Fonds pour remplacer les frais de perception aes droits nationaux. . ... . . . . .3,000,000
Locuteur: Forfait
« Entretien de 2 vaisseaux de 74 canons, 3 frégates et 5 flûtes penda... « Entretien de 2 vaisseaux de 74 canons, 3 frégates et 5 flûtes pendant un an. . . . . . . .2,039,072 Total.
Locuteur: Forfait
, rapporteur : Non ! mais c'est pour la seconde fois qu il vous est lu. , rapporteur : Non ! mais c'est pour la seconde fois qu il vous est lu.
Locuteur: Forfait
...impression et l'ajournement jusqu'après la distribution. Plusieurs membres demandent l'impression et l'ajournement jusqu'après la distribution.
Locuteur: Voisard
...médité le projet du comité, et beaucoup de membres sont dans le même cas; je deman... fils. Je n'ai pas médité le projet du comité, et beaucoup de membres sont dans le même cas; je demande l'ajournement à 24 heures.
Locuteur: Gossuin
...te qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande d'ajournement.) (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande d'ajournement.)
Locuteur: Gossuin
Plusieurs membres : Fermez la discussion l Plusieurs membres : Fermez la discussion l
Locuteur: Gossuin
(L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
, rapporteur. C'est la deuxième fois que ce projet de décret vous est présenté; car vous ne l... , rapporteur. C'est la deuxième fois que ce projet de décret vous est présenté; car vous ne l'avez rejeté, il y a quelques jours, que parce qu'il n'était pas demandé dans le...

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 63
Locuteur: Forfait
« Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande du ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, pour lès dépenses ex... « Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande du ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, pour lès dépenses extraordinaires qu'exige l'expédition du secours à envoyer à Saint-Domingue ;
Locuteur: Goujon
Je demande qu'au lieu de mettré : « Sur la proposition du pouvoir exécutif, on mette : « Sur la proposition au roi, contresignée par le ministre ae la marine. » Je demande qu'au lieu de mettré : « Sur la proposition du pouvoir exécutif, on mette : « Sur la proposition au roi, contresignée par le ministre ae la marine. »
Locuteur: Merlin
Un membre .- Le préopinant sort de la question. Un membre .- Le préopinant sort de la question.
Locuteur: Gossuin Delacroix
Un membre : line faut mettre ni la question préalable ni l'ordre du jour s...
...otion. Il faut laisser à M. Merlin seul la honte de l'avoir faite.
Un membre : line faut mettre ni la question préalable ni l'ordre du jour sur cette motion. Il faut laisser à M. Merlin seul la honte de l'avoir faite.
Locuteur: Tarbé
Un grand nombre de membres : La question préalable ! Un grand nombre de membres : La question préalable !
Locuteur: Tarbé
...demande sur quel amendement on veut que la discussion soit fermée. Il a été propos...
...dements que le dernier : c'est sur ceux- que je veux parler. Quant à l'amendement de M. Merlin, je croirais faire injure à l'Assemblée... (Applaudissements.) de penser qu'une opinion aussi extravagant...
...it dans une assemblée des représentants de la nation. (Vifs applaudissements.)
Je demande sur quel amendement on veut que la discussion soit fermée. Il a été propos^ d'autres amendements que le dernier : c'est sur ceux- que je veux parler. Quant à l'amendement de M. Merlin, je croirais faire injure à l'Assemblée... (Applaudissements.) de penser qu'une opinion aussi extravagante pût obtenir le moindre crédit dans une assemblée des représentants de la nation. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Tarbé
...et amendement que je ne me donnerai pas la peine de combattre, parce que je suis persuadé d'avance que la question préalable en fera justice. (Ap... Je n'examinerai pas cet amendement que je ne me donnerai pas la peine de combattre, parce que je suis persuadé d'avance que la question préalable en fera justice. (Applaudissements.)
Locuteur: Tarbé
C'est sur la proposition de M. Delacroix, qui me paraît susceptible d'examen, que je demande la parole. Il propose à l'Assemblée ae déc...
...t du comité, sans entrer dans le détail l'emploi des fonds extraordinaires acco...
... ait fait son observation dans des vues de bien public; mais, je crois en même tem...
...t sa proposition, il en résulterait que de cette somme de 10,370,000 livres, le ministre pourrait...
... déterminé, vous ayez des bases réelles de responsabilité.. J'ajoute que vos comités ont suivi, en cela, la même marche que l'Assemblée constituant...
C'est sur la proposition de M. Delacroix, qui me paraît susceptible d'examen, que je demande la parole. Il propose à l'Assemblée ae décréter purement et simplement le premier article du projet du comité, sans entrer dans le détail l'emploi des fonds extraordinaires accordés aux colonies. Je ne doute pas que M. Delacroix ne vous ait fait son observation dans des vues de bien public; mais, je crois en même temps, Messieurs, que si on adoptait sa proposition, il en résulterait que de cette somme de 10,370,000 livres, le ministre pourrait faire un usage quelconque, autre que celui désigné dans sa lettre, et que celui...
...tion, afin que dans le cas où le ministre n'aurait pas fait ae ces fonds l'usage déterminé, vous ayez des bases réelles de responsabilité.. J'ajoute que vos comités ont suivi, en cela, la même marche que l'Assemblée constituante dans des occasions
Locuteur: Forfait
, rapporteurï donne lecture de l'article 1er du projet de décret, il est ainsi conçu : , rapporteurï donne lecture de l'article 1er du projet de décret, il est ainsi conçu :
Locuteur: Forfait
« Pour transport de troupes et achats de meubles............. 891,100 « Pour transport de troupes et achats de meubles............. 891,100
Locuteur: Forfait
«: Munitions de guerre et vivres.......................... «: Munitions de guerre et vivres.......................... 800,000
Locuteur: Forfait
Fonds pour remplacer les frais de perception des droits nationaux........... Fonds pour remplacer les frais de perception des droits nationaux...............................3,000,000
Locuteur: Forfait
« Entretien de 2 vaisseaux.de 74 canons, 3 frégates et... « Entretien de 2 vaisseaux.de 74 canons, 3 frégates et 5 flûtes par an........................ 2,039,072
Locuteur: Merlin
(de sa place). Je demande, par amendement à... (de sa place). Je demande, par amendement à l'article 1er, qtie les secours qui seront accordés spécialement pour les colon...
Locuteur: Merlin
Plusieurs membres La question préalable ! Plusieurs membres La question préalable !
Locuteur: Merlin
, monte à la tribune et continue. Sans entrer dans l... , monte à la tribune et continue. Sans entrer dans les motifs qui me font refuser ou accorder le silence, j'observe que les richesse...
Locuteur: Merlin
...: Il faut être bien ignorant pour tenir de pareils propos dans l'Assemblée. Un membre : Il faut être bien ignorant pour tenir de pareils propos dans l'Assemblée.
Locuteur: Merlin
... commercial, si oh l'écoutait, perdrait la patrie. Pour être libre, il ne faut poi... Je dis que l'èsprit commercial, si oh l'écoutait, perdrait la patrie. Pour être libre, il ne faut point etre riche... (Murmures.)
Locuteur: Merlin
Je suis dans la question. Je dis, Messieurs, qué ces dé... Je suis dans la question. Je dis, Messieurs, qué ces dépenses doivent être supportées par les colonies dont on a fait un royaume a part...
Locuteur: Merlin
L'on cite la métropole en faveur des colonies; mais,...
...n conséquence, Messieurs, nous mangeons la substancé du peuple, du laboureur, du p...
L'on cite la métropole en faveur des colonies; mais, Messieurs, les colonies n'y tiennent pas du ■tout; elles ont un régime différen...
...leurs lois, elles ne tiennent nullement aux nôtres, elles peuvent les refuser. En conséquence, Messieurs, nous mangeons la substancé du peuple, du laboureur, du pauvre, qui ne prennent ni café ni sucre. (Vifs applaudissements dans les tribune...
Locuteur: Merlin
...emande que l'Assemblée ajoute au projet de décret que les 1D millions et tant de 100,000 livres, dont On gratifie lés mi... Je demande que l'Assemblée ajoute au projet de décret que les 1D millions et tant de 100,000 livres, dont On gratifie lés ministres, soient réimposés sur les colonies.
Locuteur: Gossuin Delacroix
...s autres membres se lèvent et proposent la question préalable. et plusieurs autres membres se lèvent et proposent la question préalable.
Locuteur: Tarbé
est à tribune. est à tribune.
Locuteur: Tarbé
...à M. Tarbé Ne* lui faites pas l'honneur de lui répondre. D'autres membres s'adressant à M. Tarbé Ne* lui faites pas l'honneur de lui répondre.
Locuteur: Tarbé
Plusieurs membres : La discussion fermée! Plusieurs membres : La discussion fermée!
Locuteur: Le Président
Je rappelle aux membres de l'Assemblée que les applaudissements le... Je rappelle aux membres de l'Assemblée que les applaudissements leur sont interdits;

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 64
Locuteur: Delacroix
...tionale, après avoir entendu lè rapport de son comité des colonies et de marine, et délibérant sur la proposition du roi, portée en sa lettre...
...mbre 1791, contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret ...
« L'Assemblée nationale, après avoir entendu lè rapport de son comité des colonies et de marine, et délibérant sur la proposition du roi, portée en sa lettre du 14 novembre 1791, contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret d'urgence, décrète ce qui suit :
Locuteur: Delacroix
« L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres demandée par le roi p...
...traordinaires, il sera mis sans délai à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d., et le surplus au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compt...
« L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres demandée par le roi pour les secours à porter à Saint-Domingue,'pour l'expédition qu'il a ordonnée af...
...e, sur laquelle somme, gui sera supportée par les fonds destinés aux dépenses extraordinaires, il sera mis sans délai à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d., et le surplus au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compte sous sa responsabilité à l'Assemblée nationale. »
Locuteur: Delacroix
(L'Assemblée, consultée, rejette la priorité pour le projet du comité, et l'accorde à celui de m. Delacroix.) (L'Assemblée, consultée, rejette la priorité pour le projet du comité, et l'accorde à celui de m. Delacroix.)
Locuteur: Le Président
Je vais d'abord mettre aux voix la proposition de M. Delacroix. Je vais d'abord mettre aux voix la proposition de M. Delacroix.
Locuteur: Le Président
(L'Assemblée décrète la proposition de M, Delacroix sauf rédaction.) (L'Assemblée décrète la proposition de M, Delacroix sauf rédaction.)
Locuteur: Le Président
...e mets maintenant aux voix l'amendement de M. Merlin, qui tend à réimposer sur les colonies la somme qui vient d'être décrétée. Je mets maintenant aux voix l'amendement de M. Merlin, qui tend à réimposer sur les colonies la somme qui vient d'être décrétée.
Locuteur: Le Président
Un grand nombre de membres: La question préalable ! Un grand nombre de membres: La question préalable !
Locuteur: Le Président
Un grand nombre de membres : Non! non! Fermez la discussion! Un grand nombre de membres : Non! non! Fermez la discussion!
Locuteur: Le Président
Un de MM. les secrétaires donne lecture de la rédaction de M. Delacroix. Un de MM. les secrétaires donne lecture de la rédaction de M. Delacroix.
Locuteur: Ducos
je rappelle que la responsabilité des ministres, d'après l...
... responsabilité. »> (L'Assemblée adopte la motion de M. Ducos.) Suit la rédaction ae ce décret telle qu'elle a été adoptée lors de la lecturte du procès-verbal:
je rappelle que la responsabilité des ministres, d'après l'acte constitutionnel, est un fait préalable Je demande donc le retranchement des mots : « sous sa responsabilité. »> (L'Assemblée adopte la motion de M. Ducos.) Suit la rédaction ae ce décret telle qu'elle a été adoptée lors de la lecturte du procès-verbal:
Locuteur: Ducos
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité colonial, et délibérant sur la proposition du roi portée en sa lettre ...
...e 1791, et contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret ...
« L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité colonial, et délibérant sur la proposition du roi portée en sa lettre du 14. novembre 1791, et contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret d'urgence, décrète ce qui suit :
Locuteur: Ducos
« L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres, demandée par le roi,...
...aordinaires, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d. et le surplus, au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compt...
« L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres, demandée par le roi, pour les secours à porter à Saint-Domingue, pour l'expédition qu'il a ordonnée ...
... sur laquelle somme, qui sera supportée par les fonds destinés aux dépenses extraordinaires, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d. et le surplus, au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compte à l'Assemblée nationale. »
Locuteur: Gossuin
...se le Corps législatif à appeler auprès de lui ceux de ses membres qui ne se seraient pas enco...
...ionale n'a pas constaté au commencement de ce mois le nombre de ses membres. Un article la Constitution me semble l'inviter à cett...
...nde à faire une motion d'ordre ; elle porte sur l'exécution d'une loi qui autorise le Corps législatif à appeler auprès de lui ceux de ses membres qui ne se seraient pas encore rendus à leurs devoirs. L'Assemblée nationale n'a pas constaté au commencement de ce mois le nombre de ses membres. Un article la Constitution me semble l'inviter à cette mesure... Plusieurs membres : L'ordre du jour ! (L'Assemblée passe à l'ordre d...
Locuteur: Le Président
... bornerai donc, Messieurs, à vous faire la lecture du projet de décret de votre comité : « L'Assemblée nationale,... Je me bornerai donc, Messieurs, à vous faire la lecture du projet de décret de votre comité : « L'Assemblée nationale, instruite que dans plusieurs départements du royaume, les ennemis du bien publi...
Locuteur: Tarbé
Plusieurs membres : La discussion fermée! Plusieurs membres : La discussion fermée!
Locuteur: Tarbé
(L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
Locuteur: Delacroix
... contienne qu'un seul article, et voici la rédaction que je propose : Je demande que le décret ne contienne qu'un seul article, et voici la rédaction que je propose :
Locuteur: Delacroix
Plusieurs membres : La priorité pour le projet du comité! Plusieurs membres : La priorité pour le projet du comité!
Locuteur: Delacroix
Ma proposition a la priorité, on ne peut pas en proposer un... Ma proposition a la priorité, on ne peut pas en proposer une autre.
Locuteur: Delacroix
Un membre : Je demande que l'amendement de M. Merlin soit mis aux voix. Un membre : Je demande que l'amendement de M. Merlin soit mis aux voix.
Locuteur: Le Président
Un membre: Je demande à combattre la question préalable ! Un membre: Je demande à combattre la question préalable !
Locuteur: Le Président
(L'Assemblée ferme la discussion et décrète (L'Assemblée ferme la discussion et décrète
Locuteur: Le Président
(M. Merlin est le seul des, membres de l'Assemblée qui se soit levé contre.) (M. Merlin est le seul des, membres de l'Assemblée qui se soit levé contre.)
Locuteur: Le Président
...enverra dans les colonies, d'une moitié de soldats de l'armée de ligne et d'une autre moitié de gardes nationaux. Il y a un autre amendement. Il tend à faire composer les troupes gue l'on enverra dans les colonies, d'une moitié de soldats de l'armée de ligne et d'une autre moitié de gardes nationaux.
Locuteur: Le Président
Un membre: Je voudrais que ce ne fût que l'objet d'une invitation au pouvoir... Un membre: Je voudrais que ce ne fût que l'objet d'une invitation au pouvoir exécutif.
Locuteur: Le Président
Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !
Locuteur: Ducos
Je propose de supprimer les mots : « sous sa responsa... Je propose de supprimer les mots : « sous sa responsabilité ». Mettre ces mots dans un décret c'est s'engager à le faire dans tous; o...
Locuteur: Le Président
...'ordre du jour est un rapport du comité de législation sur les mesures à prendre p... L'ordre du jour est un rapport du comité de législation sur les mesures à prendre pour réprimer les troubles occasionnés par les prêtres non assermentés.
Locuteur: Le Président
Un membre} au nom du comité de législation (1). Une indisposition survenue à M. Veineu, rapporteur du comité de législation, l'empêche de continuer aujourd'hui son rapport. Je suis chargé de vous présenter le projet de décret suivant, sur les troubles qui ont lieu dans quelques départements sous prétexte de religion. Je m'acquitterai de cette mission en qualité de son suppléant. Je n'entrerai pas, de nouveau, dans les détails des motifs qu...
...otre comité à vous présenter son projet de décret, motifs qui sont expliqués dansl...
Un membre} au nom du comité de législation (1). Une indisposition survenue à M. Veineu, rapporteur du comité de législation, l'empêche de continuer aujourd'hui son rapport. Je suis chargé de vous présenter le projet de décret suivant, sur les troubles qui ont lieu dans quelques départements sous prétexte de religion. Je m'acquitterai de cette mission en qualité de son suppléant. Je n'entrerai pas, de nouveau, dans les détails des motifs qui ont déterminé votre comité à vous présenter son projet de décret, motifs qui sont expliqués dansle rapport qui vous a été distribué.
...is, résidant dans le royaume, qui jouit de traitement ou pension sur le Trésor pub...
...te, s'il ne justifie, par un certificat de la municipalité de son domicile, et visé par le directoire...
...ivique porté en l'article 5 du titre II de la Constitution du royaume. Les trésoriers...
...responsables des payements faits contre la teneur du présent décret. (1) Voy. ci-d...
. A compter du 1" janvier prochain, tout Français, résidant dans le royaume, qui jouit de traitement ou pension sur le Trésor public , ne pourra en être payé, sous aucun prétexte, s'il ne justifie, par un certificat de la municipalité de son domicile, et visé par le directoire du district. qu'il a prêté le serment civique porté en l'article 5 du titre II de la Constitution du royaume. Les trésoriers-receveurs ou gageurs seront personnellement garants et responsables des payements faits contre la teneur du présent décret. (1) Voy. ci-dessus le rapport, séance du 12 novembre 1791, page 42.

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 65
Locuteur: Le Président
« Art. 2. Afin de concilier avec la liberté des opinions religieuses les pr...
...r dans l'exercice public ou prédication de ce culte, s'il n'a prêté le serment civique, porté en l'article 3 du titre 2 de la Constitution du royaume.
« Art. 2. Afin de concilier avec la liberté des opinions religieuses les précautions nécessaires pour empêcher que leur manifestation ne serve ae prétexte à des troubles contre l'ordre public, aucun ministre d'un culte ne pourra s'immiscer dans l'exercice public ou prédication de ce culte, s'il n'a prêté le serment civique, porté en l'article 3 du titre 2 de la Constitution du royaume.
Locuteur: Le Président
...ans les assemblées gui auront lieu pour la célébration d'un culte, rien de contraire au bon ordre ou à la loi. En cas de trouble, les coupables seront, par eux,... « Art. 3. Les officiers municipaux veilleront à ce qu'il ne se passe, dans les assemblées gui auront lieu pour la célébration d'un culte, rien de contraire au bon ordre ou à la loi. En cas de trouble, les coupables seront, par eux, punis ou dénoncés aux tribunaux, suivant l'exigence des cas.
Locuteur: Le Président
...t. 5. Toute personne qui, sous prétexte de religion, distribuera ou publiera des écrits qui provoqueront à la révolte contré les lois, sera punie d'un an de détention. (Murmures prolongés.) « Art. 5. Toute personne qui, sous prétexte de religion, distribuera ou publiera des écrits qui provoqueront à la révolte contré les lois, sera punie d'un an de détention. (Murmures prolongés.)
Locuteur: Le Président
...noncées par le Code pénal, ou par celui de la police correctionnelle. (Murmures prolo... ...ions, meurtres et pillages, les coupables seront, en outre, punis des peines prononcées par le Code pénal, ou par celui de la police correctionnelle. (Murmures prolongés.)
Locuteur: Le Président
« Art. 7. Le ministre de la justice se fera rendre compte tous les ... « Art. 7. Le ministre de la justice se fera rendre compte tous les mois, par les accusateurs publics auprès des tribunaux, des dénonciations qui le...
Locuteur: Le Président
...a incessamment fait une loi pour régler la manière de constater les actes de naissance, mariage et sépulture. « Art. 8. Il sera incessamment fait une loi pour régler la manière de constater les actes de naissance, mariage et sépulture.
Locuteur: Le Président
« Art. 9. Le ministre de la guerre rendra compte, dans le délai de 15 jours, des démarches qu'il a faites pour hâter l'organisation de la gendarmerie nationale dans tous les dép... « Art. 9. Le ministre de la guerre rendra compte, dans le délai de 15 jours, des démarches qu'il a faites pour hâter l'organisation de la gendarmerie nationale dans tous les départements ; et il proposera au Corps législatif, s'il y a lieu, d'après l'avis d...
Locuteur: Thuriot
Je demande la parole pour une motion d'ordre qui s'explique en deux mots. Un projet de décret avait été arrêté dans le comité de Iégistation,et ce n'est pas sans étonne...
...ant le projet imprimé, je n'ai retrouvé de celui arrêté que le premier article. Je...
...u'elle fixe une base invariable : c'est de savoir si, lorsqu'un comité a pris une ...
Je demande la parole pour une motion d'ordre qui s'explique en deux mots. Un projet de décret avait été arrêté dans le comité de Iégistation,et ce n'est pas sans étonnement qu'en lisant le projet imprimé, je n'ai retrouvé de celui arrêté que le premier article. Je demande à l'Assemblée qu'elle fixe une base invariable : c'est de savoir si, lorsqu'un comité a pris une déter-
Locuteur: Thuriot
...demain matin, en relisant le travail ae la veille, il Taconfirmé, on peut ensuite ...
...xé principalement l'attention du comité de législation. (Ah! ah! —Applaudissements.). Je connais la cause de la maladie du rapporteur; il était impossi...
...aux principes qui avaient été les bases de son rapport. Je demande la question préalable sur le projet du com...
mination, si lorsque le lendemain matin, en relisant le travail ae la veille, il Taconfirmé, on peut ensuite changer le projet du comité. Non, ce projet ne contient rien des idées qui avaie...
...s par le comité, et j'ose dire qu'il contrarie tous les principes qui avaient fixé principalement l'attention du comité de législation. (Ah! ah! —Applaudissements.). Je connais la cause de la maladie du rapporteur; il était impossible qu'il parût à l'Assemblée pour présenter un projet absolument contraire aux principes qui avaient été les bases de son rapport. Je demande la question préalable sur le projet du comité. (Applaudissements .)
Locuteur: Thuriot
...qu'on ne puisse inculper le patriotisme de l'Assemmée, je demande, Monsieur le Président, que vous mettiez sur-le-champ aux voix la question préalable qui est appuyée. Un membre : Pour qu'on ne puisse inculper le patriotisme de l'Assemmée, je demande, Monsieur le Président, que vous mettiez sur-le-champ aux voix la question préalable qui est appuyée.
Locuteur: Le Président
M. Bigot de Préameneu, membre du comité de législation, demande la parole. Je consulte l'Assemblée pour sa... M. Bigot de Préameneu, membre du comité de législation, demande la parole. Je consulte l'Assemblée pour savoir si elle veut l'entendre.
Locuteur: Bigot de Préameneu
Vous aviez ordonné à votre comité de législation de vous faire un rapport, samedi, sur les ...
...di, à une heure après minuit, examinant de nouveau le projet qui était alors rédig...
..., à une heure après minuit, aucune base de travail. 11 est vrai que le préopinant ...
...ix, M. le rapporteur nous lut le projet de décret qu'il vient de vous présenter. Ne sachant quel parti prendre, on adopta ce projet-, que je trouve très mauvais aussi. (Rir...
Vous aviez ordonné à votre comité de législation de vous faire un rapport, samedi, sur les prêtres séditieux. Nous avons travaillé tous les jours jusqu'à dix heures du soir. Vendredi, à une heure après minuit, examinant de nouveau le projet qui était alors rédigé et qui vous a été lu, fl ne parut pas remplir entièrement les vues du comité, et nous le rejetâmes. Ainsi nous n'avions, vendredi soir, à une heure après minuit, aucune base de travail. 11 est vrai que le préopinant se retira avec trois autres personnes dans une chambre à côté. A deux heures après-midi, alors qu'il restait peut-être cinq membres dans le comité, ou au plus six, M. le rapporteur nous lut le projet de décret qu'il vient de vous présenter. Ne sachant quel parti prendre, on adopta ce projet-, que je trouve très mauvais aussi. (Rires et applaudissements.)
Locuteur: Le Président
Vautres membres : Attendez que la lecture soit achevée! Vautres membres : Attendez que la lecture soit achevée!
Locuteur: Le Président
M. le rapporteur continuant la lecture : M. le rapporteur continuant la lecture :
Locuteur: Le Président
...t défendu aux citoyens ainsi rassemblés de s'occuper de toute autre chose que de l'exercice de leur culte, et dans le cas où ils prend...
...nt concouru seront condamnés, par forme de police, à une amende du double de leur contribution foncière et mobilière, laquelle amende sera doublée en cas de récidive. (Murmures.)
« Art. 4. Il est expressément défendu aux citoyens ainsi rassemblés de s'occuper de toute autre chose que de l'exercice de leur culte, et dans le cas où ils prendraient des délibérations sur des objets civils et politiques, tous ceux qui y auraient concouru seront condamnés, par forme de police, à une amende du double de leur contribution foncière et mobilière, laquelle amende sera doublée en cas de récidive. (Murmures.)
Locuteur: Le Président
Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du com... Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du comité! (Bruit.)
Locuteur: Le Président
On demande la question préalable sur le projet du com... On demande la question préalable sur le projet du comité.
Locuteur: Le Président
Plusieurs membres : Oui ! oui ! La question préalable! Plusieurs membres : Oui ! oui ! La question préalable!
Locuteur: Le Président
(L'Assemblée décide que M. Bigot de Préameneu sera entendu.) (L'Assemblée décide que M. Bigot de Préameneu sera entendu.)
Locuteur: Le Président
...nt serait entendu et je lui conserverai la parole. Je dois obéir à l'Assemblée ; elle a décidé que M. l'opinant serait entendu et je lui conserverai la parole.
Locuteur: Bigot de Préameneu
Hier au soir votre comité de législation s'assembla de nouveau. Nous étions trente, et une délibération de trente membres a évidemment plus de poids qu'une délibération de cinq mem-nres. On a cherché s'il était possible enfin de vous présenter un travail digne de l'Assemblée et qui fut capable de réprimer les désordres. On discuta. Vou... Hier au soir votre comité de législation s'assembla de nouveau. Nous étions trente, et une délibération de trente membres a évidemment plus de poids qu'une délibération de cinq mem-nres. On a cherché s'il était possible enfin de vous présenter un travail digne de l'Assemblée et qui fut capable de réprimer les désordres. On discuta. Vous pouvez penser ce que c'est qu'une discussion entre trente personnes. Nous posâ...
...porteur. Il est très vrai que le comité de législation avait arrêté un autre projet, qui était différent de celui que je viens de vous lire ; M. le préopinant y était present ; mais il n'était pas hier, lorsque de nouvelles raisons ont engagé le comité ...
...gés.) Si M. Thuriot avait été présent à la séance d'hier au soir, qui dura depuis ...
M. le rapporteur. Il est très vrai que le comité de législation avait arrêté un autre projet, qui était différent de celui que je viens de vous lire ; M. le préopinant y était present ; mais il n'était pas hier, lorsque de nouvelles raisons ont engagé le comité à le revoir et le retoucher. (Murmures prolongés.) Si M. Thuriot avait été présent à la séance d'hier au soir, qui dura depuis 6 heures jusqu'à 11, il aurait été témoin des modifications faites au décret, qu...
Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 66
Locuteur: Bigot de Préameneu
...n partie, vous imputer cet inconvénient- : je vais vous l'expliquer. Il ne faudr...
...e. (Murmures.) 11 faudrait lui ordonner de s'occuper sur-le-champ d'un objet jusqu...
...t. Vous voyez combien il est malheureux de fixer un iour. Le comité vient de vous présenter un travail qui n'était p...
.... Mais puisqu'il faut le dire pour notre justification, vous devez, Messieurs, en partie, vous imputer cet inconvénient- : je vais vous l'expliquer. Il ne faudrait jamais demander à un comité, un rapport à jour fixe. (Murmures.) 11 faudrait lui ordonner de s'occuper sur-le-champ d'un objet jusqu'à ce qu'il fût prêt. Vous voyez combien il est malheureux de fixer un iour. Le comité vient de vous présenter un travail qui n'était point encore assez mûr ni assez réfléchi.
Locuteur: Bigot de Préameneu
Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du com... Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du comité!
Locuteur: Ducos
On ne peut pas demander la question préalable sur le projet de décret puisqu'il n'est pas appuyé. Je d... On ne peut pas demander la question préalable sur le projet de décret puisqu'il n'est pas appuyé. Je demande le renvoi pur et simple au comité.
Locuteur: Gérardin
Je demande la division de la question préalable. Je demande la division de la question préalable.
Locuteur: Gérardin
(La motion de M. Gérardin n'est pas appuyée.) (La motion de M. Gérardin n'est pas appuyée.)
Locuteur: Isnard
...rs membres demandent le renvoi immédiat de la question au comité de législation. Plusieurs membres demandent le renvoi immédiat de la question au comité de législation.
Locuteur: Isnard
D'autres membres : La question préalable sur la demande de renvoi ! D'autres membres : La question préalable sur la demande de renvoi !
Locuteur: Isnard
...te qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande de renvoi et que M. Isnard sera entendu.) (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande de renvoi et que M. Isnard sera entendu.)
Locuteur: Isnard
(1). Messieurs, les ministres de Dieu troublent le repos de la patrie ; pouvons-nous,, devons-nous fai...
... doit être cette loi? Voilà les données de la question.
(1). Messieurs, les ministres de Dieu troublent le repos de la patrie ; pouvons-nous,, devons-nous faire une loi particulière pour remédier à ces maux? Et quelle doit être cette loi? Voilà les données de la question.
Locuteur: Isnard
De deux choses l'une, disent-ils: ou le pr...
...oint faire des lois contre lui, puisque la liberté des cultes et des opinions est ...
De deux choses l'une, disent-ils: ou le prêtre est hérésiarque, ou il est perturbateur ; s'il n'est qu'hérésiarque, vous ne devez point faire des lois contre lui, puisque la liberté des cultes et des opinions est décrétée; s'il ést perturbateur, il existe déjà sur cet objet des lois Communes ...
Locuteur: Isnard
la discorde, doit recevoir une punition proportionnée au danger de l'instrument qu'il emploie ; si ces pri... la discorde, doit recevoir une punition proportionnée au danger de l'instrument qu'il emploie ; si ces principes sont vrais il en résulte que nous pouvons, que nous devons faire une loi ...
Locuteur: Isnard
... être cette loi? C'est le dernier point de la question. Quelle doit être cette loi? C'est le dernier point de la question.
Locuteur: Isnard
...t qu'une vraiment appropriéé à ce genre de délit et propre à le prévenir ; c'est c...
...audissements dans les tribunes.), c'est le moyen qui fut employé contre les jés...
...ntagieuse du coupable; il fauHe séparer de ses prosélytes; car si, en le punissant de toute autre manière, vous lui laissez la faculté de prêcher, de messer (Rires.), et de confesser (et vous ne pourriez pas la lui ôter, s'il reste dans le royaume), il vous fera plus de mal puni qu'absous. Je regarde les prêt...
Je soutiens, Messieurs, qu'il n'en est qu'une vraiment appropriéé à ce genre de délit et propre à le prévenir ; c'est celle d'exiler hors du royaume le prêtre perturbateur (Applaudissements dans les tribunes.), c'est le moyen qui fut employé contre les jésuites, et les jésuites furent oubliés; ce n'est que par l'exil que vous pourrez faire Cèsser l'influence contagieuse du coupable; il fauHe séparer de ses prosélytes; car si, en le punissant de toute autre manière, vous lui laissez la faculté de prêcher, de messer (Rires.), et de confesser (et vous ne pourriez pas la lui ôter, s'il reste dans le royaume), il vous fera plus de mal puni qu'absous. Je regarde les prêtres perturbateurs comme des pestiférés quil faut renvoyer dans les Lazarets d'Es...
Locuteur: Isnard
Monsieur le Président, je vous prie de maintenir la liberté d'opinion. Monsieur le Président, je vous prie de maintenir la liberté d'opinion.
Locuteur: Le Président
Je prie les membres de l'Assemblée de s'en rapporter à moi pour maintenir la parole à Monsieur. Je prie les membres de l'Assemblée de s'en rapporter à moi pour maintenir la parole à Monsieur.
Locuteur: Isnard
...Mais oubliez-vous que tous les coins ae la France sont souillés par les crimes de cette caste? Seriez-vous sourds aux cris douloureux de la patrie? ne voyez-vous pas que ces prêtres soufflent partout la guerre civile; que s'ils n'ont pas déjà incendié tout le royaume avec la torche du fanatisme, c'est que presque en tous lieux le souffle de la philosophie l'éteint dans leurs mains? ...
...u'ils peuvent vous faire cent fois plus de mal que tous vos ennemis ensemble? et c...
Me direz-vous que cette mesure est trop sévère? Mais oubliez-vous que tous les coins ae la France sont souillés par les crimes de cette caste? Seriez-vous sourds aux cris douloureux de la patrie? ne voyez-vous pas que ces prêtres soufflent partout la guerre civile; que s'ils n'ont pas déjà incendié tout le royaume avec la torche du fanatisme, c'est que presque en tous lieux le souffle de la philosophie l'éteint dans leurs mains? Ne voyez-vous pas qu'ils peuvent vous faire cent fois plus de mal que tous vos ennemis ensemble? et cela doit être, parce que le prêtrè n'est jamais pervers à demi ; lorsqu'il cesse...
Locuteur: Isnard
...aury, que rien n'est plus dangereux que de faire des martyrs ; mais ce danger n'ex...
...aiment saintsr ou des fanatiques égarés de bonne foi, qui croient voir dans les marches de l'échafaud les portes éternelles du paradis ; ici la circonstance est différente, s'il exist...
...ui désapprouvent notre Constitution par de vrais motifs ae religion, ce ne sont pas ceux- qui troublent le repos public ; ceux qui cabalent contre la patrie sont des intrigants avides et hypocrites, qui ne prêchent que la religion est perdue que parce qu'ils pe...
...s craignent les châtiments : si l'amour de l'or fait beaucoup, de scélérats, il ne fait point de martyrs. (Applaudissements.) Au reste* ...
... ces prêtres perturbateurs, d'augmenter la force armée des émigrants,. chacun sait...
...s ne connaissent d'autre arme que celle de la superstition, et qu'accoutumés à nous combattre dans l'arène mytérieuse de la con-
...jè réponds que punir n est pas persécuter; je conviens, comme le disait l'abbé Maury, que rien n'est plus dangereux que de faire des martyrs ; mais ce danger n'existe que lorsqu'on envoie au supplice des hommes vraiment saintsr ou des fanatiques égarés de bonne foi, qui croient voir dans les marches de l'échafaud les portes éternelles du paradis ; ici la circonstance est différente, s'il existé des prêtres qui désapprouvent notre Constitution par de vrais motifs ae religion, ce ne sont pas ceux- qui troublent le repos public ; ceux qui cabalent contre la patrie sont des intrigants avides et hypocrites, qui ne prêchent que la religion est perdue que parce qu'ils perdent leurs richesses, ou l'espérance d'en acquérir ; et des hommes pareils craignent les châtiments : si l'amour de l'or fait beaucoup, de scélérats, il ne fait point de martyrs. (Applaudissements.) Au reste* vous ne craindrez pas,. Messieurs, en exilant tous ces prêtres perturbateurs, d'augmenter la force armée des émigrants,. chacun sait que les mauvais prêtres sont, en général, aussi lâches que vindicatifs (Applaudissements), qu'ils ne connaissent d'autre arme que celle de la superstition, et qu'accoutumés à nous combattre dans l'arène mytérieuse de la con-
Locuteur: Le Président
;-Je mets aux voix la question préalable sur le projet du com... ;-Je mets aux voix la question préalable sur le projet du comité.
Locuteur: Le Président
Le comité de législation reste toujours chargé de vous présenter un projet. Le comité de législation reste toujours chargé de vous présenter un projet.
Locuteur: Isnard
...ère est encore neuve après quinze jours de discussion, je demande à proposer des m... Puisque cette matière est encore neuve après quinze jours de discussion, je demande à proposer des mesures nouvelles. (Quelques murmures.)
Locuteur: Isnard
Beaucoup de bons esprits pensëht que nous ne devons... Beaucoup de bons esprits pensëht que nous ne devons pas faire des lois sur cet objet, et voici leur argument présenté dans toute sa...
...évèrement que son ministère lui fournit de plus nombreux'et de plus puissants moyens de séduire et d'égarer les peuples. (Applaudissements.) La religion est un instrument avec lequel ... ...es, ét que les lois, pour être justes et sages, doivent le punir d'autant plus sévèrement que son ministère lui fournit de plus nombreux'et de plus puissants moyens de séduire et d'égarer les peuples. (Applaudissements.) La religion est un instrument avec lequel on remue à son gré les hommes,* celui qui s'en sert pour semer 1} Bibliothèque n...

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 67
Locuteur: Isnard
Et vous croiriez que la Révolution française, la plus étonnante qu'ait éclairé le soleil...
... coup arrache au despotisme son sceptre de fer, à l'aristocratie ses verges, à la théocratie, ses mines d'or; qui déracin...
... déchire le froc, renverse le piédestal de la noblesse, brise le talisman de la superstition, étouffe la chicane, détruit la fiscalité ; révolution qui sans doute v...
Et vous croiriez que la Révolution française, la plus étonnante qu'ait éclairé le soleil ; révolution qui tout à coup arrache au despotisme son sceptre de fer, à l'aristocratie ses verges, à la théocratie, ses mines d'or; qui déracine le chêne féodal, foudroie le cyprès parlementaire, désarme l'intolérance, déchire le froc, renverse le piédestal de la noblesse, brise le talisman de la superstition, étouffe la chicane, détruit la fiscalité ; révolution qui sans doute va émouvoir tous les peuples, forcer les couronnes' à fléchir devant les lois, pl...
Locuteur: Isnard
...ut punir le prêtre coupable. Toute voie de pacification est désormais inutile; je ...
...effet, ce qu'ont produit jusqu'ici tant de pardons réitérés. Notre indulgence a augmenté l'audace de nos ennemis; il faut donc changer de système et employer enfin des moyens de rigueur. Eh ! qu'on ne me dise pas, qu'...
... peut vivre longtemps dans l'atmosphère de la liberté; déjà blessé par la philosophie, il n'opposera qu une faibl...
...ve agonie, en l'immolant avec le glaive de la loi. L'univers applaudira à cette grande exécution ; car de tous les temps et chez fous les peuples...
... les fléaux des sociétés, les assassins de l'espèce humaine ; toutes les pages de l'histoire- sont1 tachées de leurs crimes; partout ils aveuglent un peuple crédule, Jls tourmentent l'innocence par la crainte, et trop souvent ils vendent au crime ce ciel que Dieu n'accorde qu'à la vertu. (Applaudissements révélés.)
Il faut punir le prêtre coupable. Toute voie de pacification est désormais inutile; je demande, en effet, ce qu'ont produit jusqu'ici tant de pardons réitérés. Notre indulgence a augmenté l'audace de nos ennemis; il faut donc changer de système et employer enfin des moyens de rigueur. Eh ! qu'on ne me dise pas, qu'en voulant réduire le fanatisme on redoublera sa force ; ce monstre n'est plus ce qu'il était; il ne peut vivre longtemps dans l'atmosphère de la liberté; déjà blessé par la philosophie, il n'opposera qu une faible résistance; abrégeons sa dangereuse et convulsive agonie, en l'immolant avec le glaive de la loi. L'univers applaudira à cette grande exécution ; car de tous les temps et chez fous les peuples les prêtres fanatiques ont été les fléaux des sociétés, les assassins de l'espèce humaine ; toutes les pages de l'histoire- sont1 tachées de leurs crimes; partout ils aveuglent un peuple crédule, Jls tourmentent l'innocence par la crainte, et trop souvent ils vendent au crime ce ciel que Dieu n'accorde qu'à la vertu. (Applaudissements révélés.)
Locuteur: Isnard
...r une pareille classe d'hommes, c'est à la fois exercer un grand acte de justice, et venger l'humanité outragée. Châtier une pareille classe d'hommes, c'est à la fois exercer un grand acte de justice, et venger l'humanité outragée.
Locuteur: Isnard
..., et je le prouve. (J'avoue d'abord que la première politique d'un peuple libre, c...
...ce n'est que parce que j'ai déjà prouvé la justice de mon système, que je me permets de l'envisager sous ces rapports politique...
...e; mais elle n'est pas encore terminée. La crise créatrice a fini; la crise conservatrice va commencer. L'hor...
... crime, ce serait peu connaître le cœur de l'homme, que de penser que ceux qui se disent les grands de la terre oublient si facilement ce qu'us a...
... et; l'orgueil. Ces hommes ne cesseront de vous tourmenter que lorsqu'ils n'en aur...
Je dis que c'est eneore agir en bonne politique, et je le prouve. (J'avoue d'abord que la première politique d'un peuple libre, c'est d'être juste, aussi ce n'est que parce que j'ai déjà prouvé la justice de mon système, que je me permets de l'envisager sous ces rapports politiques.) Une grande révolution s'est opérée en France; mais elle n'est pas encore terminée. La crise créatrice a fini; la crise conservatrice va commencer. L'horizon est encore bien nébuleux ; on croit que les défaites qu'ont éprouvées nos ennemis les ont découragés, mais les méchants ulcérés et impunis ne se lassent pas du crime, ce serait peu connaître le cœur de l'homme, que de penser que ceux qui se disent les grands de la terre oublient si facilement ce qu'us appellent des outrages et qu'ils sacrifient ainsi leurs plus chères idoles, l'intérêt et; l'orgueil. Ces hommes ne cesseront de vous tourmenter que lorsqu'ils n'en auront plus les moyens. Il faut qu'ils soient vainqueurs ou vaincus; ceux qui ne vo...
Locuteur: Isnard
...t si longtemps pour acquérir ce fantôme de liberté dont elle se glorifie; voyez la Hollande combattant pour secouer le joug de Philippe II. Quand de nos jours, le courageux Philadelphien a...
...indépendance, n'avez-vous pas vu le feu de la guerre s'allumer dans les deux mondes? Jetez les yeux sur les provinces de Belgique ; que de peines, que d'efforts pour secouer vainement la tyrannie.
...re ce qu'il en coûte aux peuples pour devenir libres. Voyez l'Angleterre, luttant si longtemps pour acquérir ce fantôme de liberté dont elle se glorifie; voyez la Hollande combattant pour secouer le joug de Philippe II. Quand de nos jours, le courageux Philadelphien a voulu déclarer son indépendance, n'avez-vous pas vu le feu de la guerre s'allumer dans les deux mondes? Jetez les yeux sur les provinces de Belgique ; que de peines, que d'efforts pour secouer vainement la tyrannie.
Locuteur: Isnard
...érera paisiblement, sans que l'on tente de nouveau de la faire avorter! Non, il faut un dénouement à la Révolution française (Applaudissements) ; et je soutiens qu'il est de la vraie politique, c'est-à-dire de l'intérêt de la patrie, de nâter ce dénouement par le châtiment légal et prompt de tous les rebelles, parce que plus nous ... le monde entier, s'opérera paisiblement, sans que l'on tente de nouveau de la faire avorter! Non, il faut un dénouement à la Révolution française (Applaudissements) ; et je soutiens qu'il est de la vraie politique, c'est-à-dire de l'intérêt de la patrie, de nâter ce dénouement par le châtiment légal et prompt de tous les rebelles, parce que plus nous temporiserons, plus le triomphe sera, je ne dis pas douteux, le triomphe delà li...
Locuteur: Isnard
... qui accompagnent les premiers instants de la conquête de la liberté ; que si vous laissez le temps à l'enthousiasme de se refroidir, aux liens civiques de se relâcher, et à nos adversaires de semer de nouvelles discordes. L'expérience prouv...
... ne sommes déjà plus ce que nous étions la première année de nutre liberté? que déjà le patriotisme ...
...ttre dans ce moment, où le peuple éprouve cette énergie, cette union fraternelle qui accompagnent les premiers instants de la conquête de la liberté ; que si vous laissez le temps à l'enthousiasme de se refroidir, aux liens civiques de se relâcher, et à nos adversaires de semer de nouvelles discordes. L'expérience prouve ce que j'avance. N'est-il pas vrai que nous ne sommes déjà plus ce que nous étions la première année de nutre liberté? que déjà le patriotisme s'est attiédi dans le royaume? (Applaudissements, murmures et interruptions.)
Locuteur: Jaucourt
...dre, pour avoir insulté au patrio tisme de l'Assemblée nationale et à la nation elle-même. Je demande que l'opinant soit rappelé à l'ordre, pour avoir insulté au patrio tisme de l'Assemblée nationale et à la nation elle-même.
Locuteur: Le Président
Il est impossible au président, de faire son devoir, quand toute l'Assembl...
...onctions. M. Isnard est le seul qui ait la "parole : je la lui maintiendrai : silence!
Il est impossible au président, de faire son devoir, quand toute l'Assemblée veut remplir ses fonctions. M. Isnard est le seul qui ait la "parole : je la lui maintiendrai : silence!
Locuteur: Isnard
...Assemblée des personnes que l'austérité de mes principes et la vérité - de mes opinions importunent, qu'elles sach...
...plus ie ferai retentir à leurs oreilles la voix de la .liberté dans toutesa force. ( Vifs app...
...tte époque le fanatisme avait osé lever la tête, la loi l'aurait tout de suite immolé.
S'il est dans notre Assemblée des personnes que l'austérité de mes principes et la vérité - de mes opinions importunent, qu'elles sachent que ce n'est pas avec du bruit que l'on m'en impose, et que, plus elles en feront, plus ie ferai retentir à leurs oreilles la voix de la .liberté dans toutesa force. ( Vifs applaudissements.) Si à cette époque le fanatisme avait osé lever la tête, la loi l'aurait tout de suite immolé.
Locuteur: Isnard
...ue l'aristocratie semble s'enorgueillir;de. sa force, qui en effet s'est augmentée...
...t, parce qu^iu moral comme au physique, la réaction suit toujours l'action; que d'...
...sans cesse, et font leur unique affaire de la contre-révolution, tandis que les patri...
..., ils laissent refroidir leur zèle pour la chose pu-
N'est-il pas vrai que déjà le patriotisme s'est attiédi dans le royaume; que l'aristocratie semble s'enorgueillir;de. sa force, qui en effet s'est augmentée, ce qui n'est pas étonnant, parce qu^iu moral comme au physique, la réaction suit toujours l'action; que d'ailleurs les aristocrates machinent sans cesse, et font leur unique affaire de la contre-révolution, tandis que les patriotes ne s'abaissent pas à cabaler, et ramenés naturellement vers leurs affaires particulières, ils laissent refroidir leur zèle pour la chose pu-
Locuteur: Isnard
fession, ils sont nuls sur le champ de bataille. fession, ils sont nuls sur le champ de bataille.
Locuteur: Jaucourt
Je demande la parole. Je demande la parole.
Locuteur: Jaucourt
Plusieurs membres : La motion est appuyée : rappelez M. Jaueou... Plusieurs membres : La motion est appuyée : rappelez M. Jaueourt à l'ordre !

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 68
Locuteur: Isnard
blique. Il est donc de la politique de ne pas tarder à déjouer toutes les manœ...
...pouvez mieux y réussir qu'en provoquant la vengeance des lois contre tous les gran...
...rs ou ils rentreront dans le devoir par la crainte, ou vous les soumettrez par le glaive de la loi: ou s'ils sont assez forts pour liv...
...vez le ranimer par votre courage; c'est de ce courage que tout dépend; « dans les ...
...d parti à prendre, dit un orateur, trop de circonspection cesse d'être prudence ; ...
...ageuses sont les plus sages; et l'excès de la fermeté même devient le moyen et le garant du succès «. C'est surtout lorsqu'il s'agit de révoltes, qu'il faut être tranchant et s'efforcer de les éteindre à l'instant qu'elles naiss...
...mais si on laisse aux révoltés le temps de se rassembler et de se renforcer, bientôt la rébellion devient impunissable, et se r...
blique. Il est donc de la politique de ne pas tarder à déjouer toutes les manœuvres ou parti contre-révolutionnaire ; et vous ne pouvez mieux y réussir qu'en provoquant la vengeance des lois contre tous les grands coupables; parce qu'alors ou ils rentreront dans le devoir par la crainte, ou vous les soumettrez par le glaive de la loi: ou s'ils sont assez forts pour livrer des batailles, vous les écraserez par des victoires; et les victoires sont certaines; le civisme du peuple n'est pas éteint, il n'est que refroidi; vous pouvez le ranimer par votre courage; c'est de ce courage que tout dépend; « dans les grandes affaires, où il n'y a qu'un grand parti à prendre, dit un orateur, trop de circonspection cesse d'être prudence ; tout ce qui est extrême demande une résolution extrême ; alors les démarches les plus courageuses sont les plus sages; et l'excès de la fermeté même devient le moyen et le garant du succès «. C'est surtout lorsqu'il s'agit de révoltes, qu'il faut être tranchant et s'efforcer de les éteindre à l'instant qu'elles naissent; lorsqu'on est bien attentif à punir les premiers fauteurs des troubles publics, on arrête facilement le désordre; mais si on laisse aux révoltés le temps de se rassembler et de se renforcer, bientôt la rébellion devient impunissable, et se répand dans l'Empire, comme un torrent que rien ne peut arrêter.
Locuteur: Isnard
... des millions dans les fers. L'exercice de cette rigueur est un grand forfait, lor...
...despotisme qui s'en sert pour perpétuer la tyrannie ; mais lorsque c'est, comme au...
... souverain qui l'emploie pour conserver la liberté, alors cette rigueur devient un grand acte de justice, et le législateur, qui ne remp...
...it social très grave ; lorsqu'il s agit de la liberté publique, pardonner le crime c'...
...sent que trop ces maximes; c'est, en les suivant, qu un seul individu en retient des millions dans les fers. L'exercice de cette rigueur est un grand forfait, lorsque c'est le despotisme qui s'en sert pour perpétuer la tyrannie ; mais lorsque c'est, comme aujourd'hui,,le vrai souverain qui l'emploie pour conserver la liberté, alors cette rigueur devient un grand acte de justice, et le législateur, qui ne remploie pas, commet un délit social très grave ; lorsqu'il s agit de la liberté publique, pardonner le crime c'est presque le partager. (Applaudissements.)
Locuteur: Isnard
... vous trouveriez tout à coup abandonnés de la plus grande partie de la nation, et c'est où l'on veut vous conduire. Le parti de...
...tous les bons patriotes, ce qui suppose la presque totalité de la nation, indigné de se voir abandonné à la rage de ses adversaires deviendra votre ennemi ...
...s chefs sans pouvoir ; il n'y aura plus de rapport intime entre la tête et les bras du corps politique : Ceux-ci agiront peut-être sans que celle- commande; et alors commence une anarchi...
...faut nécessairement être étayé du corps de la nation, si vous voulez pouvoir résister...
...nce, c'est un grand piège qu on vous tend. Car si vous adoptiez ce système, vous vous trouveriez tout à coup abandonnés de la plus grande partie de la nation, et c'est où l'on veut vous conduire. Le parti des prêtres non assermentés, qui est extrêmement lié à l'aristocratie, ne vous naï...
...i ; et le parti des prêtres qui ont prêté le serment, auquel se trouvent joints tous les bons patriotes, ce qui suppose la presque totalité de la nation, indigné de se voir abandonné à la rage de ses adversaires deviendra votre ennemi ; vous serez alors des chefs sans pouvoir ; il n'y aura plus de rapport intime entre la tête et les bras du corps politique : Ceux-ci agiront peut-être sans que celle- commande; et alors commence une anarchie, dont personne ne peut plus calculer les désordres, qui se termineraient, sans...
...ctimes, parce que vous seriez en butte à tous les coups. (Applaudissements.) Il faut nécessairement être étayé du corps de la nation, si vous voulez pouvoir résister aux attaques qui, peut-être, se préparent, et vous ne pouvez vous l'attacher qu...
Locuteur: Isnard
...jours inexorable pour tout perturbateur de l'ordre public; Voici ma profession de foi : l'anarchie et le despotisme me fo...
...oyen, je ne connais qu'un maître, c'est la loi; je n ai qu'une passion, c'est l'amour de la patrie.
...roie pas que je n'en veux qu'aux émigrants et aux fanatiques; on me trouvera toujours inexorable pour tout perturbateur de l'ordre public; Voici ma profession de foi : l'anarchie et le despotisme me font horreur; comme citoyen, je ne connais qu'un maître, c'est la loi; je n ai qu'une passion, c'est l'amour de la patrie.
Locuteur: Isnard
...ue nous devons chercher à être soutenus de la nation ; déjà vous avez fait pour les é...
...res perturbateurs, et vous avez conquis la confiance publique. (Applaudissements.)...
...quelle vos prédécesseurs ont opéré tant de prodiges, enfin, cette force avec laque...
Je disais, Messieurs, que nous devons chercher à être soutenus de la nation ; déjà vous avez fait pour les émigrants ce que vous deviez faire : encore un décret vigoureux sur les prêtres perturbateurs, et vous avez conquis la confiance publique. (Applaudissements.)Une fois cette confiance conquise, vous êtes placés derrière un rempart inébranlable, vous acquérez Cette puissance irrésistible, avec laquelle vos prédécesseurs ont opéré tant de prodiges, enfin, cette force avec laquelle vous pouvez tout, sans laquelle vous n'êtes rien. (Applaudissements.)
Locuteur: Isnard
« Point de pension ni traitement à tous les ministres de quelque culte religieux que ce puisse être, qui refuseront de prêter serment civique. Expulsion de la société, c'est-à-dire hors de la France, des ministres qui voudront exercer dans le royaume les fonctions religieuses de leur culte sans avoir prêté le serment ...
...nctions donnent des moyens si puissants de troubler la société, qu'il est de toute justice que celui qui veut exercer s'engage d'être soumis à la loi, et signe le pacte social. (Applaud...
« Point de pension ni traitement à tous les ministres de quelque culte religieux que ce puisse être, qui refuseront de prêter serment civique. Expulsion de la société, c'est-à-dire hors de la France, des ministres qui voudront exercer dans le royaume les fonctions religieuses de leur culte sans avoir prêté le serment civique, attendu que ces fonctions donnent des moyens si puissants de troubler la société, qu'il est de toute justice que celui qui veut exercer s'engage d'être soumis à la loi, et signe le pacte social. (Applaudissements.)
Locuteur: Isnard
« Punition de mort contre tous ceux qui auront encour...
...laudissements dans les tribunes et dans la partie gauche de la salle.)
« Punition de mort contre tous ceux qui auront encouru cette peine suivant le Code pénal. » (Vifs applaudissements dans les tribunes et dans la partie gauche de la salle.)
Locuteur: Le Président
lui accorde la parole malgré de vives réclamations. lui accorde la parole malgré de vives réclamations.
Locuteur: Isnard
...mais si vous n'appliquez pas le remède, la guerre civile peut ravager toute la France; d'ailleurs vous compromettriez certainement la puissance représentative. ...s, je le sais ; le mal est trop extrême pour que le mal ne soit pas douloureux, mais si vous n'appliquez pas le remède, la guerre civile peut ravager toute la France; d'ailleurs vous compromettriez certainement la puissance représentative.
Locuteur: Isnard
La liberté, la Constitution, le bien public, voilà ce ... La liberté, la Constitution, le bien public, voilà ce qui m'intéresse, voilà ce qui m'embrase. (Applaudissements.) Anathème sur ma têt...
Locuteur: Isnard
C'est ainsi que la justice, l'humanité outragée et la politique, réclament à la fois que vous sévissiez contre les prêt... C'est ainsi que la justice, l'humanité outragée et la politique, réclament à la fois que vous sévissiez contre les prêtres perturbateurs.
Locuteur: Isnard
...e n'ai pas, Messieurs, rédigé un projet de décret, parce que vous aviez arrêté que... Je n'ai pas, Messieurs, rédigé un projet de décret, parce que vous aviez arrêté que l'on discuterait le projet présenté par votre comité, mais je conclus à ce que ...
Locuteur: Isnard
« Exil hors du royaume de tout ministre d'un culte qui, quoi qu'a... « Exil hors du royaume de tout ministre d'un culte qui, quoi qu'ayant prêté le serment, sera justement accuse d'avoir par ses écrits, ses paroles...
Locuteur: Isnard
D'autres membres à droite : La question préalable sur l'impression ! j... D'autres membres à droite : La question préalable sur l'impression ! j^'oL 4 'H
Locuteur: Isnard
... décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande d'impression.) (L'Assemblee, consultée, décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande d'impression.)
Locuteur: Lecoz
Je demande la parole contre l'impression. Je demande la parole contre l'impression.

Séance du lundi 14 novembre 1791

page 69
Locuteur: Le Président
J'ai l'honneur de vous observer, Monsieur l'opinant, qu'41 n'y a ici que des représentants de la nation. J'ai l'honneur de vous observer, Monsieur l'opinant, qu'41 n'y a ici que des représentants de la nation.
Locuteur: Le Président
...demande qu'on fasse descendre le prêtre de la tribune et qu'on y laisse le citoyen. Vn membre : Je demande qu'on fasse descendre le prêtre de la tribune et qu'on y laisse le citoyen.
Locuteur: Lecoz
...ommes pas ici en Sorbonne pour soutenir de ces questions-. Un membre : Monsieur le Président, nous ne sommes pas ici en Sorbonne pour soutenir de ces questions-.
Locuteur: Lecoz
Je réclame de l'autorité de M. le Président le maintien de la liberté des opinions. Je réclame de l'autorité de M. le Président le maintien de la liberté des opinions.
Locuteur: Garran-de-Coulon
...nde, Monsieur le Président, que vous ne la lui mainteniez pas. Monsieur a demandé la parole comme prêtre et il ne doit pas ê... Je demande, Monsieur le Président, que vous ne la lui mainteniez pas. Monsieur a demandé la parole comme prêtre et il ne doit pas être entendu en cette qualité. (Applaudissements.)
Locuteur: Lecoz
...e tous les citoyens et tous les fidèles de l'Empire, puisse décréter quelque chose qui tende à bouleverser de plus en plus la tranquillité publique pour laquelle nou... Je ne crois pas que l'Assemblée nationale, qui représente tous les citoyens et tous les fidèles de l'Empire, puisse décréter quelque chose qui tende à bouleverser de plus en plus la tranquillité publique pour laquelle nous sommes appelés.... (Rires ironiques et murmures dans les tribunes.)
Locuteur: Lecoz
...otre délibération d'après les principes de la. saine morale, car c'est sur elle que nous fondons nos espérances pour la régénération du peuple français. Or, je...
...ntrerai, que les.opinions du préopinant la violent ouvertement et tendent à corrom...
Nous devons fixer notre délibération d'après les principes de la. saine morale, car c'est sur elle que nous fondons nos espérances pour la régénération du peuple français. Or, je soutiens, et je le démontrerai, que les.opinions du préopinant la violent ouvertement et tendent à corrompre, dans sa première source» toute morale religieuse et sociale.... (Exclamatio...
Locuteur: Le Président
Je prie l'opinant de se renfermer dans la question relative à l'impression. Je prie l'opinant de se renfermer dans la question relative à l'impression.
Locuteur: Lecoz
...ui se perdent dans le bruit, et descend de la tribune. prononce quelques paroles qui se perdent dans le bruit, et descend de la tribune.
Locuteur: Le Président
Je mets aux voix la demande de l'impression. Je mets aux voix la demande de l'impression.
Locuteur: Chabot
...us êtes impatients d'entendre un projet de décret du comité de législation. Il y avait un projet adultère (Hires.), dont la question préalable a fait justice sur les réclamations de M. Thuriot. Maintenant, il doit exister... Vous êtes impatients d'entendre un projet de décret du comité de législation. Il y avait un projet adultère (Hires.), dont la question préalable a fait justice sur les réclamations de M. Thuriot. Maintenant, il doit exister un premier projet, sur lequel le comité s'était arrêté, pour le présenter samed...
Locuteur: Chabot
...u les troubles intérieurs qui déchirent la patrie, vu qu'il1 est instant de prendre finalement un parti au sujet des troubles qui n'ont pas pour prétexte la religion, mais qui ont l'orgueil ou la cupidité pour motif; je demande, dis-je...
...i ce projet ne vous convient pas, alors la question préalable en fera justice.
Jé demande, Messieurs, que, vu les troubles intérieurs qui déchirent la patrie, vu qu'il1 est instant de prendre finalement un parti au sujet des troubles qui n'ont pas pour prétexte la religion, mais qui ont l'orgueil ou la cupidité pour motif; je demande, dis-je, que vous décrétiez, dès cet instant, que le premier projet arrêté par le comité vous sera présenté; et si ce projet ne vous convient pas, alors la question préalable en fera justice.
Locuteur: Lecoz
...res à gauche : Vous n'avez pas le droit de parler comme prêtre. A l'ordre ! A l'or... Plusieurs membres à gauche : Vous n'avez pas le droit de parler comme prêtre. A l'ordre ! A l'ordre !
Locuteur: Lecoz
D'autres membres demandent la parole. D'autres membres demandent la parole.
Locuteur: Le Président
J'ai donné la parole à Monsieur, et je la lui maintiendrai