Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-101 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-021 hits on 1792-031 hits on 1792-042 hits on 1792-051 hits on 1792-063 hits on 1792-072 hits on 1792-080 hits on 1792-091 hits on 1792-101 hits on 1792-110 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-091 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 13 volumes
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 1 résultat
    • Séance du vendredi 25 novembre 1791

      Séance du vendredi 25 novembre 1791

      page 358 - 370
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 25 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc, président et de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Guadet , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 24 novembre, au matin. M. Basire jeune. Je demande à faire lecture d'une lettre de la municipalité d'Auxonne sur l'affaire de M.
      ...
      'agréer sa démission pour ce comité (1). (La séance est levée à quatre heures.) (1) Au moyen de la démission de M. Lacretelle, M. Daverhoult devait le remplacer ; mais celui-ci ayant donné sa démission à la séance du 26 au matin, c'est M. Maribon-Montaut qui est membre de ce comité. (Voir ci-après, page 372.) (2) M. Gnaufton a donné sa démission à la séance du 26 novembre. Voir ci-après, page 376.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 25 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc, président et de m. lacépède, vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gu
      ...
      n à la séance du 26 au matin, c'est M. Maribon-Montaut qui est membre de ce comité. (Voir ci-après, page 372.) (2) M. Gnaufton a donné sa démission à la séance du 26 novembre. Voir ci-après, page 376.
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 1 résultat
    • Séance du mardi 6 mars 1792, au soir

      Séance du mardi 6 mars 1792, au soir

      page 422 - 430
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 mars 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un membre demande qu'il soit fait une loi provisoire sur les formes de procéder dans les pays dépendant de la ci-devant souveraineté de Béarn. (L'Assemblée renvoie cette proposition au comité de législation.) M. Blanchard. Je rappelle à l'Assem
      ...
      aces et duretés, qu'ils ont demandé leur congé, mais que leurs cartouches n'ont pas été revêtues des formes prescrites par les ordonnancés. Ils exposent aussi qu'on leur a refusé leur solde jusqu'à l'époque de la cessation de leur service. Ils demandent la réforme de leur cartouche, et leur paye. (L'Assemblée renvoie cette pétition au comité militaire.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 mars 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD, ex-président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un membre demande qu'il soit fait une loi pr
      ...
      époque de la cessation de leur service. Ils demandent la réforme de leur cartouche, et leur paye. (L'Assemblée renvoie cette pétition au comité militaire.) (La séance est levée à dix heures et demie.)
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 1 résultat
    • Séance du lundi 16 avril 1792, au matin

      Séance du lundi 16 avril 1792, au matin

      page 697 - 722
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 16 avril 1792 , au matin. présidence de m. bigot de préameneu.- La séance est ouverte à neuf heures du matin. Le sieur Gloistre, dit Dauphiné, ouvrier de la manufacture de Tulle, est admis à la barre. Il porte une pique de son invention au haut de laquelle sont adaptés deux pistolets, il s'exprime ainsi : « Messieurs, jusqu'à l'époque de la Révolutio
      ...
      et qui était parti pour inspecter les régiments qui y sont en garnison, est arrivé sur l'avis que M. de Coincy lui a donné de ce qui venait de se passer. Nous nous concerterons avec lui pour tous les objets relatifs à la tranquillité publique et nous aurons soin de vous informer de tout ce qui pourra mériter votre attention. Pour copie : Les administrateurs, etc. Signé : FÈBRE, secrétaire général.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 16 avril 1792 , au matin. présidence de m. bigot de préameneu.- La séance est ouverte à neuf heures du matin. Le sieur Gloistre, dit Dauphiné, ouvrier d
      ...
      objets relatifs à la tranquillité publique et nous aurons soin de vous informer de tout ce qui pourra mériter votre attention. Pour copie : Les administrateurs, etc. Signé : FÈBRE, secrétaire général.
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 1 résultat
    • Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      Séance du mercredi 16 mai 1792, au matin

      page 428 - 454
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 16 mai 1792 , au matin. , présidence de m. muraire. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un citoyen, qui refuse de donner son nom, est admis à la barre et dépose sur lé bureau 144 livres en or et 30 livres en écus. (Applaudissements.) M. le Président accorde à Ce citoyen les honneurs de la séance. M. Tarle est admis à la barre et offre à
      ...
      s non assermentés sont coupables. La tolérance, vis-à-vis une secte intolérante, dont les principes. peuvent influer sur - l'ordre socia 1 pour en opérer la désolation, n'est que faiblesse et pusillanimité. La mesure que je propose eût été bonne, il y a 6 mois i maintenant elle est indispensable : dans un mois, il serait trop tard, je le crois, je le dis sans crainte, mon silence eût été coupable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 16 mai 1792 , au matin. , présidence de m. muraire. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un citoyen, qui refuse de donner son nom, est admis
      ...
      imité. La mesure que je propose eût été bonne, il y a 6 mois i maintenant elle est indispensable : dans un mois, il serait trop tard, je le crois, je le dis sans crainte, mon silence eût été coupable.
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 2 résultats
    • Séance du lundi 28 mai 1792

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 197 - 245
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du lundi 28 mai 1792 . Suite de la séance permanente. Présidence de M. Tardiveau, président, et François (de Neufchateau), ex-président. La séance est reprisé à six heures du soir. M. Crublier d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 26-mai 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne lec
      ...
      quand à présent lieu à délibérer sur la proposition du directeur du juré; au surplus arrête que le commissaire du roi est prié' d'adresser au ministre de la justice le présent arrêté avec un mémoire circonstancié des faits. « Fait et arrêté les jour, mois et an que dessus; ainsi signé à la minute : « G. C. D. L. Mercier. Nicollon ; Bréchard ; « Chevallereau ; Duget ; Rigam ; Biroche, « greffier. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du lundi 28 mai 1792 . Suite de la séance permanente. Présidence de M. Tardiveau, président, et François (de Neufchateau), ex-président. La séance est reprisé à six heu
      ...
      irconstancié des faits. « Fait et arrêté les jour, mois et an que dessus; ainsi signé à la minute : « G. C. D. L. Mercier. Nicollon ; Bréchard ; « Chevallereau ; Duget ; Rigam ; Biroche, « greffier. »
    • Séance du lundi 4 juin 1792

      Séance du lundi 4 juin 1792

      page 540 - 578
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 juin 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Crublier-d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 1er juin 1792, au soir, dont la rédactio
      ...
      si le corps législatif ne donne l'exemple salutaire d'une juste sévérité contre des membres indignes de siéger dans le temple de la liberté. Tel est le vœu que font les citoyens actifs de la ville de Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 2 résultats
    • Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      page 203 - 228
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 juillet 1792 au matin. Quelques réclamations s'élèvent contre la rédaction du paragraphe relatif au discours prononcé par M. Tôrné, et à la dénonciation de M. Marant. Ce paragrap
      ...
      nistre de l'intérieur, pour être présenté au roi et transmis au Corps législatif. Qu'il sera également, sans délai, notifié au corps municipal et au conseil général de la commune de Paris, ainsi qu'au chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
    • Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

      Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

      page 317 - 323
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde lecture (1) d'un projet de décret relatif à la fixation des droits d'entrée sur les tabacs étrangers; ce projet de décret est ainsi conçu : (1) Voy. Archives parlementaires, 11er série, t.XLV, séance du
      ...
      Reaume, 2 livres ; de plus un louis d'or et vingt gros écus. d'une somme de 225 livres, au nom de M. Gaspard Hugon-Colleix, pour une maîtrise de marchand mercier de la ville de Lyon. (L'Assemblée accepte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde le
      ...
      epte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
  • Tome 47 : Du 21 juillet au 10 août 1792 2 résultats
    • Séance du vendredi 10 août (sept heures, au matin

      Séance du vendredi 10 août (sept heures, au matin

      page 634 - 700
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Suite de la séance permanente. Vendredi 10 août (sept heures du matin). présidence de mm. merlet, président, vergniaud, tardiveau, gensonné, guadet et condorcet, ex-présidents. présidence de m. vergniaud, ex-président. Deux officiers municipaux et un substitut du procureur de la commune de Paris sont admis à a barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'an
      ...
      e la sauver, s'occupe sans relâche, toutes affaires cessantes, de la guerre, des finances et des autres objets concernant la sûreté de l'Empire. Je demande que cette motion soit renvoyée à la commission extraordinaire, à l'appui de ce qui a été proposé si sagement par MM. Vergniaud et Brissot, pour prévenir la démarché périlleuse à laquelle des orateurs voulaient nous entraîner. FIN DU TOME XLVII.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Suite de la séance permanente. Vendredi 10 août (sept heures du matin). présidence de mm. merlet, président, vergniaud, tardiveau, gensonné, guadet et condorcet, ex-pré
      ...
      on extraordinaire, à l'appui de ce qui a été proposé si sagement par MM. Vergniaud et Brissot, pour prévenir la démarché périlleuse à laquelle des orateurs voulaient nous entraîner. FIN DU TOME XLVII.
    • Séance du mercredi 25 juillet 1792, au matin

      Séance du mercredi 25 juillet 1792, au matin

      page 119 - 139
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 25 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. LAFON-LADEBAT, ET AUBERT-DUBAYET, ancien-président. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 23 juillet 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction.) Un de MM. les secrétaires annonce lé do
      ...
      que les bons citoyens demandent et voilà le but du projet de M. Gensonné. S'y opposér, c'est donner un brevet d'impunité aux conspirateurs. (Vifs applaudissements dans l Assemblée et dans les tribunes.) Plusieurs membres : L'impression ! (L'Assemblée décrète l'impression du discours de M. Brissot de Warwille et ajourne au lendemain la suite de la discussion.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 25 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. LAFON-LADEBAT, ET AUBERT-DUBAYET, ancien-président. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouver
      ...
      .) Plusieurs membres : L'impression ! (L'Assemblée décrète l'impression du discours de M. Brissot de Warwille et ajourne au lendemain la suite de la discussion.) (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 48 : Du 11 août au 25 août 1792 1 résultat
    • Séance du samedi 11 août 1792

      Séance du samedi 11 août 1792

      page 2 - 63
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 11 août 1792 (sept heures du matin). Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. MERLET, président, VERGNIAUD, FRANÇAIS (DE NANTES), ex-présidents. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD, ex-président. (Le roi et sa famille reprennent leurs places dans la loge qui leur avait été assignée la veille.) M. Delacroix . Hier plusieurs officiers suisses ont été faits priso
      ...
      et la Constitution. Art. 18. « Au moyen du comité établi par le présent décret, celui de surveillance et la commission des Douze sont révoqués et demeurent supprimés. » Art. 19. « 11 sera donné connaissance aux corps administratifs, du présent règlement, et ; à cet effet, il en sera adressé aux directoires de département, un nombre d'exemplaires suffisant pour eux et les directoires de district. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 11 août 1792 (sept heures du matin). Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. MERLET, président, VERGNIAUD, FRANÇAIS (DE NANTES), ex-présidents. PRÉSIDEN
      ...
      ssance aux corps administratifs, du présent règlement, et ; à cet effet, il en sera adressé aux directoires de département, un nombre d'exemplaires suffisant pour eux et les directoires de district. »
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 1 résultat
    • Séance du jeudi 11 octobre 1792

      Séance du jeudi 11 octobre 1792

      page 449 - 462
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésion aux décrets de la Convention nationale, notamment à celui de l’abolition de la royauté. Les administrateurs, les communes et les citoyens qui les envoient, annon- l°!ie ?ue 1(Fr Publication a causée
      ...
      (La Convention nationale décrète cette proposition.) Gossuin. Je demande également qu’il soit accordé à cette ville une indemnité de 5 millions. Un membre observe que le comité des finances doit présenter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésio
      ...
      nter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 1 résultat
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).