Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-095 hits on 1791-104 hits on 1791-113 hits on 1791-120 hits on 1792-016 hits on 1792-023 hits on 1792-032 hits on 1792-042 hits on 1792-053 hits on 1792-063 hits on 1792-073 hits on 1792-083 hits on 1792-092 hits on 1792-102 hits on 1792-111 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-041 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-082 hits on 1793-091 hits on 1793-100 hits on 1793-112 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
11 - 20 sur 24 volumes
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 3 résultats
    • Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      page 203 - 228
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 juillet 1792 au matin. Quelques réclamations s'élèvent contre la rédaction du paragraphe relatif au discours prononcé par M. Tôrné, et à la dénonciation de M. Marant. Ce paragrap
      ...
      nistre de l'intérieur, pour être présenté au roi et transmis au Corps législatif. Qu'il sera également, sans délai, notifié au corps municipal et au conseil général de la commune de Paris, ainsi qu'au chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
    • Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 253 - 296
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte à dix heures.) M. Marin , au nom du comité de division, fait un rapport (1) et présente un projet de décret sur le Bibliothéque nationale: Assemblée législative,Division du royaume, n 11. nombre et le
      ...
      oi ne peut rien sans le secours du Corps législatif : c est de l'imperfection des lois qu il est chargé de faire exécuter que résulte cet état de langueur qui affaisse le corps politique; et je vous supplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte
      ...
      upplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
    • Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

      Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

      page 317 - 323
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde lecture (1) d'un projet de décret relatif à la fixation des droits d'entrée sur les tabacs étrangers; ce projet de décret est ainsi conçu : (1) Voy. Archives parlementaires, 11er série, t.XLV, séance du
      ...
      Reaume, 2 livres ; de plus un louis d'or et vingt gros écus. d'une somme de 225 livres, au nom de M. Gaspard Hugon-Colleix, pour une maîtrise de marchand mercier de la ville de Lyon. (L'Assemblée accepte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 10 juillet 1792 , au soir. présidence de m. delacroix. La séance est ouverte à six heures. M. Destrem , au nom du comité de commerce, fait la seconde le
      ...
      epte ces deux offrandes avec les plus vifs applaudissements et en décrète la mention honorable au procès-verbal dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à dix heures et demie. )
  • Tome 47 : Du 21 juillet au 10 août 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 10 août (sept heures, au matin

      Séance du vendredi 10 août (sept heures, au matin

      page 634 - 700
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Suite de la séance permanente. Vendredi 10 août (sept heures du matin). présidence de mm. merlet, président, vergniaud, tardiveau, gensonné, guadet et condorcet, ex-présidents. présidence de m. vergniaud, ex-président. Deux officiers municipaux et un substitut du procureur de la commune de Paris sont admis à a barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'an
      ...
      e la sauver, s'occupe sans relâche, toutes affaires cessantes, de la guerre, des finances et des autres objets concernant la sûreté de l'Empire. Je demande que cette motion soit renvoyée à la commission extraordinaire, à l'appui de ce qui a été proposé si sagement par MM. Vergniaud et Brissot, pour prévenir la démarché périlleuse à laquelle des orateurs voulaient nous entraîner. FIN DU TOME XLVII.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Suite de la séance permanente. Vendredi 10 août (sept heures du matin). présidence de mm. merlet, président, vergniaud, tardiveau, gensonné, guadet et condorcet, ex-pré
      ...
      on extraordinaire, à l'appui de ce qui a été proposé si sagement par MM. Vergniaud et Brissot, pour prévenir la démarché périlleuse à laquelle des orateurs voulaient nous entraîner. FIN DU TOME XLVII.
  • Tome 48 : Du 11 août au 25 août 1792 1 résultat
    • Séance du dimanche 12 août 1792

      Séance du dimanche 12 août 1792

      page 63 - 85
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 12 août 1792 . Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. TARDIVEAU, GENSONNÉ ET MERLET, présidents. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU, ex-président. La séance est reprise à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'un extrait du procès-verbal des séances du conseil général du département de la Marne, portant adhésion aux décr
      ...
      uer des hommes libres, ils renouvellent encore une fois des attentats dont le déshonneur rejaillit sur la patrie entière, la publicité de leurs crimes secrets les livrera à l'animadver-sion générale, et fera soulever contre eux tous les citoyens, comme on se soulève contre des bêtes féroces. Je vous salue, Messieurs, bien cordialement. Signé: BLANCGILLY, député du département des Bouches-du-Rhône.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 12 août 1792 . Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. TARDIVEAU, GENSONNÉ ET MERLET, présidents. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU, ex-président.
      ...
      et fera soulever contre eux tous les citoyens, comme on se soulève contre des bêtes féroces. Je vous salue, Messieurs, bien cordialement. Signé: BLANCGILLY, député du département des Bouches-du-Rhône.
  • Tome 49 : Du 26 août au 15 septembre 1792 1 résultat
    • Séance du dimanche 26 août 1792

      Séance du dimanche 26 août 1792

      page 1 - 21
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 26 août 1792 . Suite de la séance 'permanente. PRÉSIDENCE DE MM. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.Grossuin, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 23 août 1792, au soir. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture de la notice des adresses des corps administratifs, des
      ...
      ntes lois, auxquelles il n’est dérogé que pour l’exécution des dispositions ci-dessus. Art. 4. « Le présent décret ne sera envoyé qu’aux départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Basses-Alpes, formant l’ancienne consistance du pays de Provence. » (L’Assemblée décrète qu’elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret.) (La séance estlevée à une heure du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 26 août 1792 . Suite de la séance 'permanente. PRÉSIDENCE DE MM. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.Grossuin, secrétaire, don
      ...
      formant l’ancienne consistance du pays de Provence. » (L’Assemblée décrète qu’elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret.) (La séance estlevée à une heure du matin.)
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 5 résultats
    • Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      Séance du mardi 25 septembre 1792, au matin

      page 128 - 145
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 24 septembre 1792. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Camus, garde général des archives nationales et secrétaire, fait lecture des procès-verbaux du corps électoral du
      ...
      perturbateurs stipendiés, pour délivrer Paris de ses agitateurs, enfin pour rendre le peuple bien intentionné àFexercice de sa volonté propre et pure, et lui faire goûter les vrais avantages d’une association d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 25 septembre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE PÉtion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      sociation d’hommes sages et libres. « Le ministre de Vintérieur, « Signé : Roland. » (La Convention ajourne l’examen de cette lettre a sa prochaine séance.) (La séance est levée à six heures du soir.)
    • Séance du jeudi 27 septembre 1792, au soir

      Séance du jeudi 27 septembre 1792, au soir

      page 181 - 187
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures du soir. Un secrétaire donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Seruan, ministre de la guerre, par laquelle il rend compte de l’état des armées françaises; elle est ainsi conçue (1) : « Paris, le 27 septembre 1792 , l’an Ier de la République. « Mo
      ...
      pas être connu, donne 10 livres pour les veuves Le citoyen Vènard, 320 livres et une boîte d’or; Le citoyen Ecalard, sa croix de Saint-Louis; Le citoyen Bouillon, une croix de Saint-Louis et une de Saint-Hubert, enrichie de pierreries. (La Convention accepte ces offrandes et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à minuit.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 27 septembre 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE CONDORCET, vice-président. La séance est ouverte à huit heures du soir. Un secrétaire donne lecture des lettres suivante
      ...
      int-Hubert, enrichie de pierreries. (La Convention accepte ces offrandes et en décrète la mention honorable au procès-verbal, dont un extrait sera remis aux donateurs.) (La séance est levée à minuit.)
    • Séance du vendredi 5 octobre 1792

      Séance du vendredi 5 octobre 1792

      page 334 - 360
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 octobre 1792 . Présidence de Delacroix, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre des administrateurs du département de l'Yonne, qui envoient extrait du procès-verbal de leur séance du 23 septembre, relatif à la promulgation des décrets de la Convention,
      ...
      de la guerre peut en avoir fait une destination particulière; que, d’ailleurs, les décrets rendus sur la formation de la gendarmerie, obligent ceux qui la composent à se monter à leurs frais, au moyen de la paye et des masses qui leur sont accordées. (La Convention nationale décrète le renvoi de la demande du colonel Verrières au ministre de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 5 octobre 1792 . Présidence de Delacroix, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et péti
      ...
      de la paye et des masses qui leur sont accordées. (La Convention nationale décrète le renvoi de la demande du colonel Verrières au ministre de la guerre.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du jeudi 11 octobre 1792

      Séance du jeudi 11 octobre 1792

      page 449 - 462
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésion aux décrets de la Convention nationale, notamment à celui de l’abolition de la royauté. Les administrateurs, les communes et les citoyens qui les envoient, annon- l°!ie ?ue 1(Fr Publication a causée
      ...
      (La Convention nationale décrète cette proposition.) Gossuin. Je demande également qu’il soit accordé à cette ville une indemnité de 5 millions. Un membre observe que le comité des finances doit présenter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésio
      ...
      nter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
    • Séance du lundi 24 septembre 1792

      Séance du lundi 24 septembre 1792

      page 115 - 128
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 24 septembre 1792 . PRÉSIDENCE de pétion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne fectuie du proces-verbal de la séance du dimanche 23 septembre 1792. Un membre réclame contre l’omission du décret qui ordonne la formation d’un comité de la guerre. (La Convention nationale décrète que cette omission sera
      ...
      t employés à d’autres commissions, m’adressent leur démission et me demandent de pourvoir à leur remplacement. Je consulte la Convention. (La Convention nationale décrète que les commissaires nommés pour le camp de Paris et employés dans d’autres commissions seront remplacés et nomme, à cet effet, les citoyens Châ-teauneuf-Randon et Roux (Haute-Marne). (La séance est levée à cinq heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 24 septembre 1792 . PRÉSIDENCE de pétion, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Rabaut de Saint-Etienne, secrétaire, donne fectuie du proces-verb
      ...
      our le camp de Paris et employés dans d’autres commissions seront remplacés et nomme, à cet effet, les citoyens Châ-teauneuf-Randon et Roux (Haute-Marne). (La séance est levée à cinq heures et demie.)
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 2 résultats
    • Séance du mercredi 14 novembre 1792

      Séance du mercredi 14 novembre 1792

      page 401 - 411
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 14 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Gensonné , secrétaire fait lecture des lettres, dont l'extrait suit : 1° Lettre de Pache, ministre de la guerre, qui annonce à la Convention que la contribution, imposée sur l'évêque de Spire montant à la somme de 300,000 livres, a été déposée à la
      ...
      les esprits et tous les cœurs. Votre décret, honorable pour nous, législateurs, et pour les Francfortois, sera traduit en allemand et sera bientôt lu dans toutes les villes de l'Allemagne avec attendrissement et reconnaissance; il en ouvrira toutes les portes à nos armées, aussitôt qu'elles y porteront l'étendard de la liberté. Certifié conforme à l'original, le 15 novembre 1792. Signé : Beauueu.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 14 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Gensonné , secrétaire fait lecture des lettres, d
      ...
      rissement et reconnaissance; il en ouvrira toutes les portes à nos armées, aussitôt qu'elles y porteront l'étendard de la liberté. Certifié conforme à l'original, le 15 novembre 1792. Signé : Beauueu.
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 1 résultat
    • Séance du samedi 22 décembre 1792

      Séance du samedi 22 décembre 1792

      page 351 - 361
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 20 décembre 1792. ' • (La Convention en adopte la rédaction.) Louvet ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des citoyens Lamarque et Lazare Carnot, commi
      ...
      cette vente sera mis en séquestre entre les mains du receveur du district, pour être remis, sans frais, à qui sera ordonné, après que la Convention nationale aura prononcé sur la validité de l'échange, d'après la vérification et examen des titres, conformément à l'article 34 de la loi du 22 novembre 1790. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      , d'après la vérification et examen des titres, conformément à l'article 34 de la loi du 22 novembre 1790. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
  • Tome 57 : Du 12 au 28 janvier 1793 1 résultat
    • Séance du mardi 15 janvier 1793

      Séance du mardi 15 janvier 1793

      page 60 - 328
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 14 JANVIER 1793. (La Convention en adopte la rédaction.) Bancal , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 JANVIER 1793. (La Convention
      ...
      e nature serait un monstre dans le sein du corps social, et tout membre de ce corps aurait le droit de courir sus, et d'en purger le sol de la liberté. Je conclus donc à ce que, quel que soit le jugement qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 15 JANVIER 1793 . PRÉSIDENCE DE VERGNIAUD, président. La séance est ouverte à dix heures cinquante-trois minutes du matin. Manuel , secrétaire, donne lecture du pr
      ...
      ent qui sera prononcé contre Louis, il ne puisse être exécuté sans la sanction du peuple souverain, réuni en assembles primaires. Telle est mon opinion, tels sont mes doutes, j'en demande la solution.
  • Tome 62 : Du 13 au 19 avril 1793 1 résultat
    • Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      Séance permanente du samedi 18 avril 1798

      page 1 - 75
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse imprimer et distribuer aux armées toutes les lettres de Dumouriez dans lesquelles ce traître a indignement accusé les soldats d'être des lâches, des brigands et des assassins. Elles contrastent avec le dé
      ...
      rdollin (Basses-Alpes). Vergniaud (Gironde). Vermon (Ardennes). Vernerey (Doubs). Vlllers (Loire-Inférieure). Vinet (Charente-Inférieure). Vitet (Rhône-et-Loire), Voulliuid (Gard). Wandelaineoiirt (Haute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),
      CONVENTION NATIONALE. Séance permanente du samedi 18 avril 1798. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. La séance est reprise à dix heures cinq minutes du matin. Sergent (1). Je demande qu'on fasse impr
      ...
      ute-Marne). Yger (Seine-Inférieure). Ysabeau (Indre-et-Loire), NON MENTIONNÉS : Bertrand (Cantal) (1). Blaviel (Lot) (2). Chambon-Latour (Gard) (3). Mallet (Nord) (4). Villetard-Prunières (Tonné) (5),
  • Tome 64 : Du 2 au 16 mai 1793 1 résultat
    • Séance du samedi 4 mai 1793

      Séance du samedi 4 mai 1793

      page 40 - 123
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 4 mai 1793 présidence de boyer-eonfrède, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Pénières , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 3 mai 1793 (1). (La Convention en adopte la rédaction.) Génissieu, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Pétition de Laurent Lecointre, membre de la
      ...
      tés et les corps administratifs sont expressément chargés de l'exécution de la présente loi, et d'employer tous les moyens qui sont en leur pouvoir, pour faire approvisionner les marchés et y rétablir l'abondance. Art. 22. La Convention nationale déclare qu'elle prendra ultérieurement toutes les mesures qu'elle croira nécessaires, pour réprimer la malveillance, et assurer la subsistance du peuple.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 4 mai 1793 présidence de boyer-eonfrède, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Pénières , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      l'abondance. Art. 22. La Convention nationale déclare qu'elle prendra ultérieurement toutes les mesures qu'elle croira nécessaires, pour réprimer la malveillance, et assurer la subsistance du peuple.