Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-091 hits on 1791-101 hits on 1791-112 hits on 1791-120 hits on 1792-011 hits on 1792-020 hits on 1792-031 hits on 1792-040 hits on 1792-051 hits on 1792-062 hits on 1792-072 hits on 1792-080 hits on 1792-091 hits on 1792-101 hits on 1792-110 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-081 hits on 1793-091 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 15 volumes
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 2 résultats
    • Séance du samedi 15 octobre 1791

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 234 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 14 octobre, et fait observer, à l’occasion du don de 600 livres par MM. Simonet et Sontha-nax, pour être employée à l’entretien de deux gardes nationaux, que cette
      ...
      d’un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires pour remplacer M.M. François de Neufchâteau,Garran-de-Coulon et Cérutti, sortis par le sort. Un membre représente l’impossibilité de procéder le jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      e jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du dimanche 6 novembre 1791

      Séance du dimanche 6 novembre 1791

      page 658 - 671
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 6 novembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, Vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Torné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 5 novembre, ainsi que des décrets qui n’avaient point été insérés dans le procès-verbal du 4 de ce mois, et dont on avait réclamé l’insertion. Un membre : Le d
      ...
      e va terminer sa séance. (Applaudissements.) (L’Assemblée décrète qu’il sera fait une mention honorable dans le procès-verbal de l’ouvrage de M. Kersaint et renvoie cet ouvrage au comité de marine.) M. le Président annonce que 6 autres pétitionnaires demandent à être admis aujourd’hui à la barre. (L’Assemblée décrète qu’ils seront entendus dimanche prochain.) (La séance est levée à quatre heures,)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 6 novembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, Vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Torné, secrétaire, donne lecture
      ...
      . le Président annonce que 6 autres pétitionnaires demandent à être admis aujourd’hui à la barre. (L’Assemblée décrète qu’ils seront entendus dimanche prochain.) (La séance est levée à quatre heures,)
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 1 résultat
    • Séance du mardi 6 décembre 1791

      Séance du mardi 6 décembre 1791

      page 598 - 620
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 décembre 1791. PRÉSIDENCE DE M. LACÉPÈDE. La. séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du troisième bataillon de gardes nationales volontaires du Haut-Rhin, district de Bel-fort, qui protestent de leur zèle et de leur constante fidélité à observer les
      ...
      ains. Telles sont, Messieurs, les raisons d'observer envers les colonies, l'Acte constitutionnel du 24 septembre. Telles seraient les conséquences de son infraction. J'ose espérer que les législateurs d'une nation libre ont vu, sans peine,le ton de franchise avec lequel je les ai exposées, et qu'ils en croiront davantage à l'assurance de mon profond respect. Signé : Du MORIER. Du 6 décembre, 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 décembre 1791. PRÉSIDENCE DE M. LACÉPÈDE. La. séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres, adresses
      ...
      d'une nation libre ont vu, sans peine,le ton de franchise avec lequel je les ai exposées, et qu'ils en croiront davantage à l'assurance de mon profond respect. Signé : Du MORIER. Du 6 décembre, 1791.
  • Tome 36 : Du 11 décembre 1791 au 1er janvier 1792 1 résultat
    • Séance du lundi 26 décembre 1791, au soir

      Séance du lundi 26 décembre 1791, au soir

      page 419 - 427
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 26 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Grangeneuve , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 décembre. Un membre observe que M. le secrétaire a omis dans le procès-verbal la rédaction du décret relatif à la pétition de 45 citoyens de Paris qui
      ...
      été rétabli et les portes étant fermées depuis longtemps, il n'y a absolument personne, et on ne peut trouver l'officier commandant. Plusieurs membres: Monsieur le Président, mettez aux voix le renvoi aux commissaires inspecteurs de la salle. (L'Assemblée décrète le renvoi de cette affaire aux commissaires de la salle pour en faire le rapport demain.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 26 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Grangeneuve , secrétaire, donne lec
      ...
      i aux commissaires inspecteurs de la salle. (L'Assemblée décrète le renvoi de cette affaire aux commissaires de la salle pour en faire le rapport demain.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 1 résultat
    • Séance du dimanche 26 février 1792

      Séance du dimanche 26 février 1792

      page 112 - 125
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 26 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU-DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, 'donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 25 février, au matin. Un membre : Je demande que le comité des domaines s'occupe le plus promptement possible d'une motion qui lui a été renvoyée (1) de réunir à d'
      ...
      on ; je m'étais trompé ; mais ces militaires, un instant égarés, ont obéi bientôt à la voix du devoir qui les rappelait à la discipline ; ils se sont soumis ; ils seront renvoyés à leur régiment où j'espère que l'indulgence de Sa Majesté éloignera d'eux la punition sévère qu'auraient méritée leurs torts, s'ils ne les eussent si promptement reconnus. « Le ministre de la guerre, Signé : L. narbonne.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 26 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU-DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, 'donne lecture du p
      ...
      espère que l'indulgence de Sa Majesté éloignera d'eux la punition sévère qu'auraient méritée leurs torts, s'ils ne les eussent si promptement reconnus. « Le ministre de la guerre, Signé : L. narbonne.
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir

      Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir

      page 200 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU, président, ET DE M. LACÙÉE, vice-président.. La séance est ouverte à cinq heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Duranthon, ministre de la justice, qui renferme plusieurs propositions sur l'exécution, dans le
      ...
      s présenter un projet d'adresse-au peuple français pour le porter à, respecter religieusement les personnes et les propriétés, à se contenter, dans quelque cas que ce puisse être, de livrer les coupables à la vengeance des lois, en observant, en outre, que la nation elle-même souffrirait du tort qui pourrait être lait à des propriétés sur lesquelles elle a déclaré avoir des indemnités à reprendre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU, président, ET DE M. LACÙÉE, vice-président.. La séance est ouverte à cinq heures du soir
      ...
      les à la vengeance des lois, en observant, en outre, que la nation elle-même souffrirait du tort qui pourrait être lait à des propriétés sur lesquelles elle a déclaré avoir des indemnités à reprendre.
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 1 résultat
    • Séance du lundi 4 juin 1792

      Séance du lundi 4 juin 1792

      page 540 - 578
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 juin 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Crublier-d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 1er juin 1792, au soir, dont la rédactio
      ...
      si le corps législatif ne donne l'exemple salutaire d'une juste sévérité contre des membres indignes de siéger dans le temple de la liberté. Tel est le vœu que font les citoyens actifs de la ville de Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
  • Tome 46 : Du 30 juin au 20 juillet 1792 2 résultats
    • Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      Séance du samedi 7 juillet 1792, au matin

      page 203 - 228
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 4 juillet 1792 au matin. Quelques réclamations s'élèvent contre la rédaction du paragraphe relatif au discours prononcé par M. Tôrné, et à la dénonciation de M. Marant. Ce paragrap
      ...
      nistre de l'intérieur, pour être présenté au roi et transmis au Corps législatif. Qu'il sera également, sans délai, notifié au corps municipal et au conseil général de la commune de Paris, ainsi qu'au chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 7 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à 10 heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      chef de légion, commandant général de la garde nationale parisienne. Fait au conseil de département, le 6 juillet 1792, an IVe de la liberté. Signé : LAROCHEFOUCAULT, président ; Blondel, secrétaire.
    • Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

      page 253 - 296
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte à dix heures.) M. Marin , au nom du comité de division, fait un rapport (1) et présente un projet de décret sur le Bibliothéque nationale: Assemblée législative,Division du royaume, n 11. nombre et le
      ...
      oi ne peut rien sans le secours du Corps législatif : c est de l'imperfection des lois qu il est chargé de faire exécuter que résulte cet état de langueur qui affaisse le corps politique; et je vous supplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 9 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. AUBERT - DUBAYET ET M. DE GENSONNÉ, ex-président. , PRÉSIDENCE DE M. AUBERT-DOBAYET. (La séance est ouverte
      ...
      upplie, Messieurs, de vous rappeler que depuis 6 mois plus de cent cinquante lettres de mes prédécesseurs appellent votre décision sur les objets les plus importants à la marche de mon Administration.
  • Tome 47 : Du 21 juillet au 10 août 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 10 août (sept heures, au matin

      Séance du vendredi 10 août (sept heures, au matin

      page 634 - 700
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Suite de la séance permanente. Vendredi 10 août (sept heures du matin). présidence de mm. merlet, président, vergniaud, tardiveau, gensonné, guadet et condorcet, ex-présidents. présidence de m. vergniaud, ex-président. Deux officiers municipaux et un substitut du procureur de la commune de Paris sont admis à a barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'an
      ...
      e la sauver, s'occupe sans relâche, toutes affaires cessantes, de la guerre, des finances et des autres objets concernant la sûreté de l'Empire. Je demande que cette motion soit renvoyée à la commission extraordinaire, à l'appui de ce qui a été proposé si sagement par MM. Vergniaud et Brissot, pour prévenir la démarché périlleuse à laquelle des orateurs voulaient nous entraîner. FIN DU TOME XLVII.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Suite de la séance permanente. Vendredi 10 août (sept heures du matin). présidence de mm. merlet, président, vergniaud, tardiveau, gensonné, guadet et condorcet, ex-pré
      ...
      on extraordinaire, à l'appui de ce qui a été proposé si sagement par MM. Vergniaud et Brissot, pour prévenir la démarché périlleuse à laquelle des orateurs voulaient nous entraîner. FIN DU TOME XLVII.
  • Tome 49 : Du 26 août au 15 septembre 1792 1 résultat
    • Séance du dimanche 26 août 1792

      Séance du dimanche 26 août 1792

      page 1 - 21
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 26 août 1792 . Suite de la séance 'permanente. PRÉSIDENCE DE MM. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.Grossuin, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 23 août 1792, au soir. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) Le même secrétaire donne lecture de la notice des adresses des corps administratifs, des
      ...
      ntes lois, auxquelles il n’est dérogé que pour l’exécution des dispositions ci-dessus. Art. 4. « Le présent décret ne sera envoyé qu’aux départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Basses-Alpes, formant l’ancienne consistance du pays de Provence. » (L’Assemblée décrète qu’elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret.) (La séance estlevée à une heure du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Dimanche 26 août 1792 . Suite de la séance 'permanente. PRÉSIDENCE DE MM. DELACROIX, président. La séance est reprise à dix heures du matin. M.Grossuin, secrétaire, don
      ...
      formant l’ancienne consistance du pays de Provence. » (L’Assemblée décrète qu’elle est en état de délibérer définitivement, puis adopte le projet de décret.) (La séance estlevée à une heure du matin.)
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 1 résultat
    • Séance du jeudi 11 octobre 1792

      Séance du jeudi 11 octobre 1792

      page 449 - 462
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésion aux décrets de la Convention nationale, notamment à celui de l’abolition de la royauté. Les administrateurs, les communes et les citoyens qui les envoient, annon- l°!ie ?ue 1(Fr Publication a causée
      ...
      (La Convention nationale décrète cette proposition.) Gossuin. Je demande également qu’il soit accordé à cette ville une indemnité de 5 millions. Un membre observe que le comité des finances doit présenter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 11 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Camus, secrétaire, donne lecture de plusieurs adresses d adhésio
      ...
      nter le lendemain un rapport sur les secours à accorder à la ville de Lille. (La Convention décrète d’attendre le rapport qui doit lui être présenté le lendemain.) (La séance est levée à cinq heures.)