Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-095 hits on 1791-104 hits on 1791-113 hits on 1791-120 hits on 1792-015 hits on 1792-022 hits on 1792-032 hits on 1792-041 hits on 1792-053 hits on 1792-062 hits on 1792-073 hits on 1792-081 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 17 volumes
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 6 résultats
    • Séance du vendredi 14 octobre 1791

      Séance du vendredi 14 octobre 1791

      page 216 - 234
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du vendredi 14 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-de-Coulon, secrétaire, donne lec-tobre proces_verbaI deIa séance du jeudi 13 oc- M. Lequinio. Je me.PlaiQS de l’inexactitude avec laquelle plusieurs journaux, qui ont adopté la méthode logographique, dénaturent l’opinion des membres, en substituant
      ...
      és, inhiuî défiance funeste sur les affaires E£eS; m?-s .qui oserait en conserver, lorsque JnnnJÜT/Z dlsslp,é toutes les obscurités? Les vm.a SS se calmeront> quand on saura que vous veillez sans cesse. Et qui pourra nous accuser d enfreindre la Constitution, lorsque nous établissons une sentinelle de plus pour la liberté9 Je pense donc que vous devez former, dès à présent, un comité diplomatique.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du vendredi 14 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Garran-de-Coulon, secrétaire, donne lec-tobre proces_ve
      ...
      e. Et qui pourra nous accuser d enfreindre la Constitution, lorsque nous établissons une sentinelle de plus pour la liberté9 Je pense donc que vous devez former, dès à présent, un comité diplomatique.
    • Séance du samedi 15 octobre 1791

      Séance du samedi 15 octobre 1791

      page 234 - 244
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 14 octobre, et fait observer, à l’occasion du don de 600 livres par MM. Simonet et Sontha-nax, pour être employée à l’entretien de deux gardes nationaux, que cette
      ...
      d’un président, d’un vice-président et de 3 secrétaires pour remplacer M.M. François de Neufchâteau,Garran-de-Coulon et Cérutti, sortis par le sort. Un membre représente l’impossibilité de procéder le jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du samedi 15 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. François de Neufchâteau, secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      e jour même à ces élections, les listes de composition des 24 burauxn’étant point encore assez connues. (L’Assemblée décide queces élections sont renvoyées à demain.) (La séance est levée à 4 heures.)
    • Séance du lundi 17 octobre 1791

      Séance du lundi 17 octobre 1791

      page 254 - 263
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du lundi 17 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Condorcet, secrétaire, donne lecture du proces-verbal de la séance du dimanche 16 octobre. Un membre : J’avais cru entendre que PAssern-blee avait décrété hier la suspension provisoire du mode de remplacement des officiers par les examens au lieu de l’ajourn
      ...
      ssion et la distribution des listes d'inscription des candidats. (L’Assembléeadopte cette motion.) M. Coujon. Je demande qu’il y ait séance ce soir pour relire le règlement de police intérieure et pour l’adopter définitivement. Plusieurs membres : La question préalable! (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Goujon.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. PRÉSIDENCE DE M. PASTORET. Séance du lundi 17 octobre 1791 . La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Condorcet, secrétaire, donne lecture du proces-verbal de l
      ...
      r l’adopter définitivement. Plusieurs membres : La question préalable! (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Goujon.) (La séance est levée à trois heures et demie.)
    • Séance du dimanche 23 octobre 1791, au matin

      Séance du dimanche 23 octobre 1791, au matin

      page 360 - 368
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 23 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Condorcet, secrétaire, donne lecture du proces-verbal des séances du matin et du soir du samedi 22 octobre. Le procès-verbal est adopté. Un membre fait une motion qui est appuvée et decretee en ces termes ; « L’Assemblée nationale décrète que le
      ...
      nt pas encore été convoquées, commenceront au plus tard dans le courant de ce mois, et que néanmoins les sessions des conseils de département commenceront le 15 du mois de novembre prochain. » Un membre ; Je demande que ce décret soit relu ce soir, porté demain à la sanction et envoyé de suite dans tous les départements. (L’Assemblée adopte cette proposition.) (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 23 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Condorcet, secrétaire, donne lecture du proce
      ...
      re ; Je demande que ce décret soit relu ce soir, porté demain à la sanction et envoyé de suite dans tous les départements. (L’Assemblée adopte cette proposition.) (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 27 octobre 1791, au matin

      Séance du jeudi 27 octobre 1791, au matin

      page 437 - 452
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 27 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Viénot-Vaublanc, secrétaire, donne lc-ture du procès-verbai des deux séances du mercredi 26 octobre 1791 . Il est adopté. M. Dareau, député suppléant des Hautes-Purè-nées, nommé en remplacement de M. Dumoret, démissionnaire, prête le serment indivi
      ...
      entendu. Un grand nombre de membres : Non ! non ! La question préalable ! (L’Assemblée décide à une grande majorité que M. Chabot ne sera pas entendu.) Plusieurs membres réclament contre cette décision. M. le Président. Vous avez à nommer les membres du comité des secours publics; je crois qu’il est instant de vous retirer dans les bureaux ; je lève la séance. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 27 octobre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Viénot-Vaublanc, secrétaire, donne lc-ture du pr
      ...
      n. M. le Président. Vous avez à nommer les membres du comité des secours publics; je crois qu’il est instant de vous retirer dans les bureaux ; je lève la séance. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du dimanche 6 novembre 1791

      Séance du dimanche 6 novembre 1791

      page 658 - 671
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 6 novembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, Vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Torné, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 5 novembre, ainsi que des décrets qui n’avaient point été insérés dans le procès-verbal du 4 de ce mois, et dont on avait réclamé l’insertion. Un membre : Le d
      ...
      e va terminer sa séance. (Applaudissements.) (L’Assemblée décrète qu’il sera fait une mention honorable dans le procès-verbal de l’ouvrage de M. Kersaint et renvoie cet ouvrage au comité de marine.) M. le Président annonce que 6 autres pétitionnaires demandent à être admis aujourd’hui à la barre. (L’Assemblée décrète qu’ils seront entendus dimanche prochain.) (La séance est levée à quatre heures,)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 6 novembre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, Vice-président. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Torné, secrétaire, donne lecture
      ...
      . le Président annonce que 6 autres pétitionnaires demandent à être admis aujourd’hui à la barre. (L’Assemblée décrète qu’ils seront entendus dimanche prochain.) (La séance est levée à quatre heures,)
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 3 résultats
    • Séance du vendredi 11 novembre 1791

      Séance du vendredi 11 novembre 1791

      page 1 - 20
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 novèmbre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT. Le séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture cTu procès-verbal de la séance du jeudi 10 novembre. Un membre : M. le secrétaire a oublié de dire que les époques pour le remplacement avaient été fixées nier par l'article 1er au décret, et qu
      ...
      ...12,900,000 livres. Coupons et dette publique.. 6,500,000 Dépenses diverses et appoints de caisses..............................2,500,935 2,003,900 livres. 1,290,000 945,000 4,238,900 livres. 21,900,935 Total général. Rf«mtit J L» remise est de......'........;............... 94,000,000 livres. .................. ( La distribution de.;;........................... 93,233,200 Reste. 766,800 livres.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 11 novèmbre 1791 . PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT. Le séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne le
      ...
      ,935 Total général. Rf«mtit J L» remise est de......'........;............... 94,000,000 livres. .................. ( La distribution de.;;........................... 93,233,200 Reste. 766,800 livres.
    • Séance du samedi 21 novembre 1791

      Séance du samedi 21 novembre 1791

      page 263 - 283
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Couthon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 20 novembre. Un membre: J'observe à l'Assemblée que c'est avec beaucoup de raison que la pétition des citoyens de la section des Lombards a excité des réclamations. J'ai rema
      ...
      ieurs et inférieurs? à quel titre les assemblées électorales les éliront-elles? à quels titres les tribunaux connaîtront-ils des refus dè la confirmation canonique? Je conclus donc à ce que l'expression « constitution » qui se trouve dans le titre des lois des 12 et 24 juillet 1790, soit supprimée, et remplacée par celle-ci, « organisation », et à la question préalable sur le surplus de l'article.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 21 novembre 1791 . présidence de m. viénot-vaublanc. La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Couthon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal
      ...
      on « constitution » qui se trouve dans le titre des lois des 12 et 24 juillet 1790, soit supprimée, et remplacée par celle-ci, « organisation », et à la question préalable sur le surplus de l'article.
    • Séance du mardi 6 décembre 1791

      Séance du mardi 6 décembre 1791

      page 598 - 620
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 décembre 1791. PRÉSIDENCE DE M. LACÉPÈDE. La. séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du troisième bataillon de gardes nationales volontaires du Haut-Rhin, district de Bel-fort, qui protestent de leur zèle et de leur constante fidélité à observer les
      ...
      ains. Telles sont, Messieurs, les raisons d'observer envers les colonies, l'Acte constitutionnel du 24 septembre. Telles seraient les conséquences de son infraction. J'ose espérer que les législateurs d'une nation libre ont vu, sans peine,le ton de franchise avec lequel je les ai exposées, et qu'ils en croiront davantage à l'assurance de mon profond respect. Signé : Du MORIER. Du 6 décembre, 1791.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 6 décembre 1791. PRÉSIDENCE DE M. LACÉPÈDE. La. séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture des lettres, adresses
      ...
      d'une nation libre ont vu, sans peine,le ton de franchise avec lequel je les ai exposées, et qu'ils en croiront davantage à l'assurance de mon profond respect. Signé : Du MORIER. Du 6 décembre, 1791.
  • Tome 36 : Du 11 décembre 1791 au 1er janvier 1792 3 résultats
    • Séance du lundi 26 décembre 1791, au soir

      Séance du lundi 26 décembre 1791, au soir

      page 419 - 427
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 26 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Grangeneuve , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 décembre. Un membre observe que M. le secrétaire a omis dans le procès-verbal la rédaction du décret relatif à la pétition de 45 citoyens de Paris qui
      ...
      été rétabli et les portes étant fermées depuis longtemps, il n'y a absolument personne, et on ne peut trouver l'officier commandant. Plusieurs membres: Monsieur le Président, mettez aux voix le renvoi aux commissaires inspecteurs de la salle. (L'Assemblée décrète le renvoi de cette affaire aux commissaires de la salle pour en faire le rapport demain.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 26 décembre 1791 , au soir. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Grangeneuve , secrétaire, donne lec
      ...
      i aux commissaires inspecteurs de la salle. (L'Assemblée décrète le renvoi de cette affaire aux commissaires de la salle pour en faire le rapport demain.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
    • Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      Séance du mardi 27 décembre 1791, au matin

      page 427 - 448
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la, séance du lundi 26 décembre, au matin. M. Mayerne. Je viens réclamer votre attention sur le sort des greffiers des juges de paix. De tous les agents du pouvoir judiciaire,
      ...
      révoir jusqu'où elles étendront la punition des tyrans qui vous auront mis les armes à la main? Tôt ou tard, la justice éternelle désigne un terme aux victoires du despotisme, elle n'en désigne aucun aux victoires de la liberté. Union et courage, la gloire vous attend. Jadis, les rois ambitionnaient le titre de citoyens romains, il dépend de vous de leur faire envier le titre de citoyens français.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 décembre 1791 , au matin. PRÉSIDENCE DÉ M. FRANÇOIS DE NEUFCHATEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Jaucourt , secrétaire, donne lec
      ...
      aux victoires de la liberté. Union et courage, la gloire vous attend. Jadis, les rois ambitionnaient le titre de citoyens romains, il dépend de vous de leur faire envier le titre de citoyens français.
    • Séance du mercredi 14 décembre 1791

      Séance du mercredi 14 décembre 1791

      page 107 - 115
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 14 décembre 1791 . présidence de m. lemontey et de m. ducastel, ex-président. Présidence de M. Lemontey. La séance ajournée ce matin à sept heures et demie est reprise à quatre heures et demie du soir. M. Jaucourt , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. Duport, ministre de lajustice, qui est ainsi conçue : « Monsieur le Président, « J'ai l'
      ...
      i /}• • (L'Assemblée ajourne à demain la continuation de la JiscUssion sur cet objet.) M. le Président. Les deux particuliers sôrit en état de mandât d'arrêt dans un des bureaux de 1'Assémblée .; faut-il les garder dans le même étàt? (L'Assemblée décrète que les sieurs Rauch et Lucot continueront d'être gardés à vue dans un des bureaux de l'Assemblée.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 14 décembre 1791 . présidence de m. lemontey et de m. ducastel, ex-président. Présidence de M. Lemontey. La séance ajournée ce matin à sept heures et
      ...
      -il les garder dans le même étàt? (L'Assemblée décrète que les sieurs Rauch et Lucot continueront d'être gardés à vue dans un des bureaux de l'Assemblée.) (La séance est levée à neuf heures et demie.)
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 4 résultats
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 245 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi -4 février, au matin. M. Antonelle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du dimanche 5 février. M. Lejosne. Je demande la parole pour une motion d'ordre
      ...
      ais ~ de voyage................... 1,380,023 5 » Les appointements des commis, huissiers, garçons de bureaux et autres employés au service de l'Assemblee, pour le trimestre................... 44,342 8| 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      | 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
    • Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      Séance du jeudi 9 février 1792, au matin

      page 296 - 323
      ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE Séance du jeudi 9 Février 1792 ,au matin. i présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 7 février au soir. M. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 8 février. M. Destrem , député du département de PAude, demande un congé d'un mois.
      ...
      disposée à, jouir de la Révolution présente, autant elle est déterminée à n'en pas souffrir une nouvelle. Nous croyons, Sire, pouvoir ajouter que nulle ville n'est plus attachée à la royauté constitutionnelle et à la personne sacrée de Votre Ma*? jesté. Nous sommes, avec un profond respect, Sire, de Votre Majesté, les très fidèles et très obéissants serviteurs. Dùfour, Jaubert, J.-C.-A. Debourge.
      ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE Séance du jeudi 9 Février 1792 ,au matin. i présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Lamarque , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de l
      ...
      tionnelle et à la personne sacrée de Votre Ma*? jesté. Nous sommes, avec un profond respect, Sire, de Votre Majesté, les très fidèles et très obéissants serviteurs. Dùfour, Jaubert, J.-C.-A. Debourge.
    • Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 518 - 546
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 15 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delmas , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 14 février, au matin. Un membre, au nom du comité des pétitions, fait un rapport e\. présente un projet de décret tendant à faire remettre au sieur Janiot, des pièces par
      ...
      sein, chargés de porter aux citoyens des paroles de paix, et de les ramener à l'ordre parla per-. suasion, en les instruisant sur leurs devoirs et sur leurs véritables intérêts. « L'Assemblée décrète cette proposition, et nomme pour commissaires MM. Rougier-La-Ber-gerie, Jacob Dupont, Romme et Viénot-Vaublanc. » (L'Assemblée adopte cette rédaction.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 15 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delmas , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      cette proposition, et nomme pour commissaires MM. Rougier-La-Ber-gerie, Jacob Dupont, Romme et Viénot-Vaublanc. » (L'Assemblée adopte cette rédaction.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      Séance du vendredi 17 février 1792, au matin

      page 583 - 598
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 17 février 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. CONDORCET. La séance èst ouverte à neuf heures du matin. M. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 16 février dont la rédaction est adoptée. M. Lacuée. Le 12 octobre 1791, le ministre des contributions publiques vous annonça qu'il s'occupait à compléter les mesures rela
      ...
      M. Lacuée. Les officiers auront beaucoup de peine à se procurer d'eux-mêmes la viande et le pain. Un membre : Je demande que l'augmentation aiflieu pour les gardes nationales, suivant le grade, comme pour les officiers de troupes de ligne. Plusieurs membres : L'ajournement de la discussion à ce soir I (L'Assemblée ajourne à ce soir la suite de la discussion.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 17 février 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. CONDORCET. La séance èst ouverte à neuf heures du matin. M. Ducos , secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      pour les officiers de troupes de ligne. Plusieurs membres : L'ajournement de la discussion à ce soir I (L'Assemblée ajourne à ce soir la suite de la discussion.) (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 39 : Du 22 février au 14 mars 1792 2 résultats
    • Séance du mercredi 22 février 1792

      Séance du mercredi 22 février 1792

      page 2 - 24
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 22 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du tprocès-ver bal de la séance du mardi 21 février 1792, au matin. M. Thuriot , au nom des comités de législation et de surveillance réunis, fait un rapport sur la détention, dans la maison d'arrêt du tribunal du
      ...
      mais ce crime ne se suppose pas, l'homme est réputé innocent jusqu'à ce qu'il y ait des preuves contre lui, et jusque-là la loi le protège et défend qu'il soit arrêté et détenu. « Je requiers donc, pour l'exécution de la loi, que le sieur Gircourt soit relaxé à l'effet de quoi les prisons lui seront ouvertes et à ce, le geôlier contraint quoique faisant, sera valablement déchargé. Signé : JuROT. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 22 février 1792. PRÉSIDENCE DE M. MATHIEU DUMAS. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les Secrétaires donne lecture du tprocès-ver
      ...
      ur l'exécution de la loi, que le sieur Gircourt soit relaxé à l'effet de quoi les prisons lui seront ouvertes et à ce, le geôlier contraint quoique faisant, sera valablement déchargé. Signé : JuROT. »
    • Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin

      page 466 - 494
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin. presidence de m. guyton-morveau. ; La séance est ouverte à dix heures et demie. M. le Président annonce que, suivant le règlement décrété hier, la séance ne sera pas levée avant trois heures et demie. M. Quatremère-Quincy , secrétaire, donne, lecture du procès-verbal de la séance du mardi 6 mars 1792, au soir. M. Laureau. Un év
      ...
      solz de Marolles. Quesnay. Raffin. Rameau. Ramond. Régnault-Beaucaron. Rever. . Ribes (Louis). Rivoalan. ROchoux. Rogniat. Rouède. Rousseau (Louis-Julien). Rubat (Antide). Ruet. Sage. Sancerre. Savonneau. Sedillez. Servière. Solomiac. SOret. Tarbé. Tavernel. Terrëde. Tesson. Theule. Thévenet. Thévenin. Treilh-Pardailhan. Tronchon. Turpetin. Verneilh. Viénot-Vaublanc. Voysin de Gartempe. Waelterlé.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 8 mars 1792, au matin. presidence de m. guyton-morveau. ; La séance est ouverte à dix heures et demie. M. le Président annonce que, suivant le règlement
      ...
      eau. Sedillez. Servière. Solomiac. SOret. Tarbé. Tavernel. Terrëde. Tesson. Theule. Thévenet. Thévenin. Treilh-Pardailhan. Tronchon. Turpetin. Verneilh. Viénot-Vaublanc. Voysin de Gartempe. Waelterlé.
  • Tome 40 : Du 15 au 30 mars 1792 1 résultat
    • Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      Séance du mardi 27 mars 1792, au matin

      page 517 - 543
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. DAVERHOULT ET LEMONTEY, ex-présidents. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La Séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25. mars 1792 dont la rédaction est adoptée. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séanc
      ...
      lée nationale^ prenant en considération, les armements des différentes nations de l'Eupope, leur accroissement progressif, la sûreté des colonies françaises-et dn commerce national, « Décrète que le roi sera prié de donner des ordres .pour que les escadres françaises^ en com-missioa,; puissent êtce portées à. 45 vaisseaux; de ligne, avec un nombre- proportionné de frégates et autres bâtiments. » -
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 27 mars 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. DAVERHOULT ET LEMONTEY, ex-présidents. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La Séance est ouverte à neuf heures du ma
      ...
      oi sera prié de donner des ordres .pour que les escadres françaises^ en com-missioa,; puissent êtce portées à. 45 vaisseaux; de ligne, avec un nombre- proportionné de frégates et autres bâtiments. » -
  • Tome 41 : Du 30 mars au 16 avril 1792 1 résultat
    • Séance du mercredi 4 avril 1792, au matin

      Séance du mercredi 4 avril 1792, au matin

      page 176 - 201
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 4 avril 1792 , au matin. présidence de m. dorizy. La séance est ouverte à neuf heures du mâtin. M. Mouysset , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 3 avril 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Inizan donne lecture d'une lettre du tribunal criminel du département du Finistère relative à des difficultés qui se
      ...
      e de la justice : « Décrète qu'il y a lieu a accusation. » Plusieurs membres: La question préalable! D'autres membres demandent l'impression et l'ajournement à 3 jours après la distribution. D'autres membres demandent l'ajpurnement, sans l'impression. (L'Assemblée décrète l'impression du rapport de M. Saladin et l'ajournement à 3 jours après la distribution.) (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 4 avril 1792 , au matin. présidence de m. dorizy. La séance est ouverte à neuf heures du mâtin. M. Mouysset , secrétaire, donne lecture du procès-ver
      ...
      membres demandent l'ajpurnement, sans l'impression. (L'Assemblée décrète l'impression du rapport de M. Saladin et l'ajournement à 3 jours après la distribution.) (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir

      Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir

      page 200 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU, président, ET DE M. LACÙÉE, vice-président.. La séance est ouverte à cinq heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Duranthon, ministre de la justice, qui renferme plusieurs propositions sur l'exécution, dans le
      ...
      s présenter un projet d'adresse-au peuple français pour le porter à, respecter religieusement les personnes et les propriétés, à se contenter, dans quelque cas que ce puisse être, de livrer les coupables à la vengeance des lois, en observant, en outre, que la nation elle-même souffrirait du tort qui pourrait être lait à des propriétés sur lesquelles elle a déclaré avoir des indemnités à reprendre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 avril 1792, au soir. PRÉSIDENCE DE M. BIGOT DE PRÉAMENEU, président, ET DE M. LACÙÉE, vice-président.. La séance est ouverte à cinq heures du soir
      ...
      les à la vengeance des lois, en observant, en outre, que la nation elle-même souffrirait du tort qui pourrait être lait à des propriétés sur lesquelles elle a déclaré avoir des indemnités à reprendre.
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 3 résultats
    • Séance du lundi 28 mai 1792

      Séance du lundi 28 mai 1792

      page 197 - 245
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du lundi 28 mai 1792 . Suite de la séance permanente. Présidence de M. Tardiveau, président, et François (de Neufchateau), ex-président. La séance est reprisé à six heures du soir. M. Crublier d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 26-mai 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Granet (de Toulon), secrétaire, donne lec
      ...
      quand à présent lieu à délibérer sur la proposition du directeur du juré; au surplus arrête que le commissaire du roi est prié' d'adresser au ministre de la justice le présent arrêté avec un mémoire circonstancié des faits. « Fait et arrêté les jour, mois et an que dessus; ainsi signé à la minute : « G. C. D. L. Mercier. Nicollon ; Bréchard ; « Chevallereau ; Duget ; Rigam ; Biroche, « greffier. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Du lundi 28 mai 1792 . Suite de la séance permanente. Présidence de M. Tardiveau, président, et François (de Neufchateau), ex-président. La séance est reprisé à six heu
      ...
      irconstancié des faits. « Fait et arrêté les jour, mois et an que dessus; ainsi signé à la minute : « G. C. D. L. Mercier. Nicollon ; Bréchard ; « Chevallereau ; Duget ; Rigam ; Biroche, « greffier. »
    • Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      Séance du vendredi 1 juin 1792, au matin

      page 428 - 452
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 1er juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin/ M. Rougier-La-Bergerie ,, secrétaire. Le maire de Boulogne-sur-Mer adresse à l'Assemblée un assignat de 100 livres qui lui a été remis par M. Jones, Anglais, et 24 livres en espèces qu'il a reçues de M. Molineux, Anglais également. (Applaudissements
      ...
      épreuves do ces observations, je reçois une lettre du président du comité diplomatique, qui m'annonce que les trois comités diplomatique, de surveillance et des Douze, se sont réunis au bureau des affaires étrangères, pour examiner les dépêches qui regardent la cour de Vienne ; qu'ils ont trouvé toutes les notes officielles de M. de Noailles, à quelques-unes près ; mais qu'il n'en est pas de même
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 1er juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin/ M. Rougier-La-Bergerie ,, secrétaire. Le maire de
      ...
      faires étrangères, pour examiner les dépêches qui regardent la cour de Vienne ; qu'ils ont trouvé toutes les notes officielles de M. de Noailles, à quelques-unes près ; mais qu'il n'en est pas de même
    • Séance du lundi 4 juin 1792

      Séance du lundi 4 juin 1792

      page 540 - 578
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 2 juin 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. Crublier-d'Optère , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 1er juin 1792, au soir, dont la rédactio
      ...
      si le corps législatif ne donne l'exemple salutaire d'une juste sévérité contre des membres indignes de siéger dans le temple de la liberté. Tel est le vœu que font les citoyens actifs de la ville de Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 4 juin 1792 . PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Beugnot , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      Castres. Suivent quatre grandes pages de signatures ; certifié conforme à l'original envoyé à l'Assemblée nationale. Signé : Labrui, président, Mazon, secrétaire, Pinson,président, Sepet, secrétaire.
  • Tome 45 : Du 9 au 30 juin 1792 1 résultat
    • Séance du lundi 25 juin 1792, au soir

      Séance du lundi 25 juin 1792, au soir

      page 569 - 582
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 25 juin 1792 ,au soir. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à six heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 23 juin 1792, au matin. (L'Assemblée en adopte la rédaction. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du procureur général syndic
      ...
      ient tout leur commerce en interdit ; ils en demandent à toutes fins la mainlevée provisoire et qu'il leur soit permis de poursuivre dans les tribunaux les indemnités légitimes qui leur sont dues par les trois officiers municipaux qui, sans nécessité, sans autorisation de la loi, et contre l'application évidente de ses dispositions, sont venus exercer contre eux un acte attentatoire et arbitraire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du lundi 25 juin 1792 ,au soir. PRÉSIDENCE DE M. GÉRARDIN. La séance est ouverte à six heures. M. Quinette , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séa
      ...
      les trois officiers municipaux qui, sans nécessité, sans autorisation de la loi, et contre l'application évidente de ses dispositions, sont venus exercer contre eux un acte attentatoire et arbitraire.