Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-061 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-092 hits on 1791-103 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-011 hits on 1792-023 hits on 1792-030 hits on 1792-041 hits on 1792-052 hits on 1792-061 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-082 hits on 1793-093 hits on 1793-102 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 17 volumes
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 1 résultat
    • Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 164
      Locuteur: Le Président
      ...s qui sont entre les mains des fermiers de la régie aux biens des religionnaires, ser... 2° Celui du 10, portant que les biens des non-catholiques qui sont entre les mains des fermiers de la régie aux biens des religionnaires, seront rendus aux héritiers, successeurs desdits fugitifs;
      Locuteur: Le Président
      3° Celui du 12, qui fixe définitivement la division du département de l'Eure eu six districts; 3° Celui du 12, qui fixe définitivement la division du département de l'Eure eu six districts;
      Locuteur: Le Président
      ...tribunaux ordinaires dans les paroisses de la Chapelle-la-Reine, Achères, Ury, etc., contre les i... les tribunaux ordinaires dans les paroisses de la Chapelle-la-Reine, Achères, Ury, etc., contre les infracteurs du décret des dîmes;
      Locuteur: Le Président
      ...njoint aux directoires des départements de charger, sans délai, les directoires de district de se faire représenter par les receveurs les registres de leurs recouvrements, afin d'établir la situation des collecteurs et de chaque municipalité du district. 6° Celui du même jour, qui enjoint aux directoires des départements de charger, sans délai, les directoires de district de se faire représenter par les receveurs les registres de leurs recouvrements, afin d'établir la situation des collecteurs et de chaque municipalité du district.
      Locuteur: Moreau
      fait une motion pour que la question relative au payement des électeurs de département et de district, soit renvoyée au comité de Constitution, afin que, s'il y a lieu, il présente un projet de décret sur la matière, dans le plus court délai possi... fait une motion pour que la question relative au payement des électeurs de département et de district, soit renvoyée au comité de Constitution, afin que, s'il y a lieu, il présente un projet de décret sur la matière, dans le plus court délai possible;
      Locuteur: Moreau
      Le renvoi de la motion au comité de Constitution est ordonné. Le renvoi de la motion au comité de Constitution est ordonné.
      Locuteur: Moreau
      Les députés du district de Brigoolles à la fédération demandent à l'Assemblée de fixer l'indemnité qui doit être allouée...
      ...s nationales fédérées, pour leurs frais de voyage.
      Les députés du district de Brigoolles à la fédération demandent à l'Assemblée de fixer l'indemnité qui doit être allouée aux gardes nationales fédérées, pour leurs frais de voyage.
      Locuteur: Le Président
      ...nationale a décrété que les directoires de district fixeraient la somme à attribuer aux députés à la fédération dans les districts où elle n'a pas été réglée ; et qu'en cas de difficultés, elles seraient référées au directoire de département qui les jugerait. » « L'Assemblée nationale a décrété que les directoires de district fixeraient la somme à attribuer aux députés à la fédération dans les districts où elle n'a pas été réglée ; et qu'en cas de difficultés, elles seraient référées au directoire de département qui les jugerait. »
      Locuteur: Le Président
      ...usieurs sont envoyées par les districts de province, demandent à être admises à la barre. Diverses députations, parmi lesquelles plusieurs sont envoyées par les districts de province, demandent à être admises à la barre.
      Locuteur: Fréteau
      La multiplicité des députations a déjà fai...
      ...e à l'Assemblée. Elle avait rendu, lors de sa translation, un décret dont l'événement a prouvé la sagesse. Je demande qu'il soit exécuté;
      La multiplicité des députations a déjà fait perdre un temps considérable à l'Assemblée. Elle avait rendu, lors de sa translation, un décret dont l'événement a prouvé la sagesse. Je demande qu'il soit exécuté;
      Locuteur: Loys
      ...ivées ou qui sont en route, en refusant de les recevoir, surtout celles qui arrivent des extrémités du royaume; je propose de fixer un terme au delà duquel on n'en admettra "plus, et je demande qu'on introduise à la barre toutes celles qui se présenteront jusque-. Vous obligeriez beaucoup les députations déjà arrivées ou qui sont en route, en refusant de les recevoir, surtout celles qui arrivent des extrémités du royaume; je propose de fixer un terme au delà duquel on n'en admettra "plus, et je demande qu'on introduise à la barre toutes celles qui se présenteront jusque-.
      Locuteur: Le Président
      annonce qu'il a présenté à la sanction du roi six décrets, savoir : annonce qu'il a présenté à la sanction du roi six décrets, savoir :
      Locuteur: Le Président
      ...uillet, portant suppression des offices de jurés^priseurs ; 1° Celui du 9 juillet, portant suppression des offices de jurés^priseurs ;
      Locuteur: Le Président
      ... continue à l'économe général du clergé la régie qui lui est confiée; 4° Celui du même jour qui continue à l'économe général du clergé la régie qui lui est confiée;
      Locuteur: Regnaud
      (de Saint-Jean-d'Ange ly). Il y a déjà des ...
      ...s. Elles n'auront vraisemblablement pas de suite. Le désintéressement dont les gardes nationales ont donné tant de preuves, et auquel je m'estime heureux de pouvoir rendre hommage dans le sein de cette Assemblée, m'en est garant. Il paraîtrait cependant convenable de rendre à cet égard un décret général.
      (de Saint-Jean-d'Ange ly). Il y a déjà des difficultés à ce sujet dans plusieurs départements. Elles n'auront vraisemblablement pas de suite. Le désintéressement dont les gardes nationales ont donné tant de preuves, et auquel je m'estime heureux de pouvoir rendre hommage dans le sein de cette Assemblée, m'en est garant. Il paraîtrait cependant convenable de rendre à cet égard un décret général.
      Locuteur: Populus
      ...nt été chargés'de cette fixation par un de vos décrets. Il serait convenable de tarifer l'indemnité qui sera due, sauf ...
      ..., s'il en survient, par les directoires de département.
      J'observe que les districts ont été chargés'de cette fixation par un de vos décrets. Il serait convenable de tarifer l'indemnité qui sera due, sauf à faire régler les difficultés, s'il en survient, par les directoires de département.
      Locuteur: Le Président
      met aux voix un projet de décret qui est adopté en ces termes : met aux voix un projet de décret qui est adopté en ces termes :
      Locuteur: De Kyspoter
      ...aire une exception pour les députations de département et de district. On pourrait faire une exception pour les députations de département et de district.
      PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 165
      Locuteur: Le Président
      5« L'état des articles de comptabilité, au nombre de dix, dont la comptabilité simplement n'est plus enco... 5« L'état des articles de comptabilité, au nombre de dix, dont la comptabilité simplement n'est plus encore réglée;
      Locuteur: Le Président
      ...éloignée, le rapport détaillé que vient de faire le sieur Turpin, contrôleur adjoint des restes et des bons d'Etat, de la situation dans laquelle se trouvent auj... Enfin, on a joint à ces divers états, qui remontent à une époque très éloignée, le rapport détaillé que vient de faire le sieur Turpin, contrôleur adjoint des restes et des bons d'Etat, de la situation dans laquelle se trouvent aujourd'hui les diverses poursuites judiciaires dont il est chargé.
      Locuteur: Le Président
      Un de MM. les secrétaires rend compte que la commune du bourg de Moreuil offre un don patriotique de 4,959 liv. 12 sols en divers articles. Un de MM. les secrétaires rend compte que la commune du bourg de Moreuil offre un don patriotique de 4,959 liv. 12 sols en divers articles.
      Locuteur: Robespierre
      , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté.
      Locuteur: Le Président
      annonce que M. de Fontanes fait hommage à l'Assemblée d'un poème séculaire ou chant pour la fédération du 14 juillet. annonce que M. de Fontanes fait hommage à l'Assemblée d'un poème séculaire ou chant pour la fédération du 14 juillet.
      Locuteur: Chabroud
      ... occuper encore l'Assemblée des entrées de la ville de Lyon. Le peuple, excité par des insinua...
      ...ur demander ia suppression des entrées. La municipalité, ayant proposé de convoquer la commune afin de temporiser, s'adressafà vous, et, le 13...
      ...le peuple se forma en une assemblée que la municipalité fut contrainte à autoriser...
      ...bles. Ils déclarèrent qu'il était utile de faire cesser toute perception aux entrées de la ville, excepté celle des. droits de douane, pour les remplacer par une impo...
      ...rées en très grande quantité sans payer de droits. Les com-
      Je viens, au nom du comité des rapports, occuper encore l'Assemblée des entrées de la ville de Lyon. Le peuple, excité par des insinuations secrètes et des déclamations incendiaires, avait, dans les sections respectives, fait des pétitions pour demander ia suppression des entrées. La municipalité, ayant proposé de convoquer la commune afin de temporiser, s'adressafà vous, et, le 13de ce mois, l'Assemblée ordonna que les droits seraient perçus. Pendant ce temps, le peuple se forma en une assemblée que la municipalité fut contrainte à autoriser. Des commissaires furent nommés et choisis parmi les auteurs des troubles. Ils déclarèrent qu'il était utile de faire cesser toute perception aux entrées de la ville, excepté celle des. droits de douane, pour les remplacer par une imposition générale. Le peuple alors se porta aux barrières et chassa les commis. Ce...
      ...prédestination assez singulière, se trouvaient aux environs des portes, sont entrées en très grande quantité sans payer de droits. Les com-
      Locuteur: Chabroud
      ...ipaux, et les invitèrent à faire cesser la perception des droits et rendre une ord...
      ...oyens d'une diminution proportionnelle. La municipalité et le conseil de la commune, menacés de la fureur du peuple, n'ont pu résister à c...
      ... comité des rapports présente le projet de décret suivant :
      missaires présentèrent leur délibération aux officiers municipaux, et les invitèrent à faire cesser la perception des droits et rendre une ordonnance pour faire jouir les citoyens d'une diminution proportionnelle. La municipalité et le conseil de la commune, menacés de la fureur du peuple, n'ont pu résister à cette invitation. C'est dans ces circonstances que le comité des rapports présente le projet de décret suivant :
      Locuteur: Chabroud
      « Que le peuple de Lyon, connu par son attachement à la Constitution et sa soumission aux lois,...
      ...uteurs sont les vrais coupables, dignes de toute la sévérité des lois;
      « Que le peuple de Lyon, connu par son attachement à la Constitution et sa soumission aux lois, a été égaré par d'insidieuses déclamations, dont les auteurs sont les vrais coupables, dignes de toute la sévérité des lois;
      Locuteur: Chabroud
      « Invitant ce peuple, au nom de la patrie, à réserver sa confiance aux off...
      ...qui seront compatibles avec les besoins de l'Etat ;
      « Invitant ce peuple, au nom de la patrie, à réserver sa confiance aux officiers municipaux dont il a fait choix, et à attendre du nouvel ordre qui sera mis dans les finances, tous les soulagements qui seront compatibles avec les besoins de l'Etat ;
      Locuteur: Chabroud
      ...s commissaires des trente-deux sections de la ville de Lyon, des 9 et 10 de ce mois, sont et demeurent nuls et comm...
      ...on comité des recherches qu'elle charge de prendre tous les renseignements nécessa...
      ...particuliers qui ont fait les fonctions de président et de secrétaires dans l'assemblée desdits pr...
      . « Les procès-verbaux, contenant nomination et délibération des prétendus commissaires des trente-deux sections de la ville de Lyon, des 9 et 10 de ce mois, sont et demeurent nuls et comme non-avenus, ainsi que tout ce qui a suivi; et cependant l'Assemblée nationale ordqnne que les pièces relatives à cette affaire seront remises à son comité des recherches qu'elle charge de prendre tous les renseignements nécessaires contre les auteurs des troubles dont il s'agit, notamment contre les particuliers qui ont fait les fonctions de président et de secrétaires dans l'assemblée desdits prétendus commissaires, afin qu'il soit procédé contre eux selon ia rigueur des lo...
      Locuteur: Chabroud
      Art. 2. « Le décret du 13 de ce mois sera exécuté suivant sa forme et teneur; et à cet effet les barrières de la ville de Lyon seront incessamment rétablies, et les commis et préposés à la perception des droits qui y sont exigés, seront remis en possession de leurs fonctions, et le roi sera supplié d'employer la force armée en nombre suffisant pour pr...
      ...ment le rétablissement des barrières et la perception des droits ; laquelle force sera employée à la réquisition des corps administratifs, conformément à la Constitution.
      Art. 2. « Le décret du 13 de ce mois sera exécuté suivant sa forme et teneur; et à cet effet les barrières de la ville de Lyon seront incessamment rétablies, et les commis et préposés à la perception des droits qui y sont exigés, seront remis en possession de leurs fonctions, et le roi sera supplié d'employer la force armée en nombre suffisant pour protéger efficacement le rétablissement des barrières et la perception des droits ; laquelle force sera employée à la réquisition des corps administratifs, conformément à la Constitution.
      Locuteur: Chabroud
      Art. 3. « Dans la quinzaine, après la publication du présent décret, les cabaretiers, marchands et autres citoyens de la ville de Lyon, pour le compte desquels sont et s...
      ...rchandises sujettes aux droits, pendant la cessation des barrières, seront tenus d'en faire dans les bureaux respectifs la déclaration, et d'acquitter les droits ...
      ...et passé ce délai, le roi sera supplié' de donner des ordres pour qu'il soit informé contre ceux qui n'auront pas fait la déclaration et le payement des droits dont il s'agit, sans préjudice de la responsabilité des citoyens composant la commune, qui sera exercée, s'il y échoi...
      Art. 3. « Dans la quinzaine, après la publication du présent décret, les cabaretiers, marchands et autres citoyens de la ville de Lyon, pour le compte desquels sont et seront entrées des denrées et marchandises sujettes aux droits, pendant la cessation des barrières, seront tenus d'en faire dans les bureaux respectifs la déclaration, et d'acquitter les droits à concurrence ; et passé ce délai, le roi sera supplié' de donner des ordres pour qu'il soit informé contre ceux qui n'auront pas fait la déclaration et le payement des droits dont il s'agit, sans préjudice de la responsabilité des citoyens composant la commune, qui sera exercée, s'il y échoit, et ainsi qu'il appartiendra.
      Locuteur: Loys
      ...lus aucune dèputation des municipalités de cantons ou des districts. » premier d'août prochain, elle ne recevra plus aucune dèputation des municipalités de cantons ou des districts. »
      Locuteur: Le Président
      ... des reprises du Trésor royal provenant de créances qui ne produisent pas d'intérêt, ou d'objets en retard de payement; 1° L'état des reprises du Trésor royal provenant de créances qui ne produisent pas d'intérêt, ou d'objets en retard de payement;
      Locuteur: Le Président
      2° L'état des reprises provenant de créances portant intérêt, et remboursab... 2° L'état des reprises provenant de créances portant intérêt, et remboursables à des époques fixes ;
      Locuteur: Le Président
      ...ore terminé, mais il le promet sous peu de jours. ... le premier ministre des finances a demandé un semblable rapport, ne l'a pas encore terminé, mais il le promet sous peu de jours.
      Locuteur: Le Président
      ...du jour est un rapport sur les troubles de Lyon. L'ordre du jour est un rapport sur les troubles de Lyon.
      Locuteur: Chabroud
      ...ue lui a rendu son comité des rapports, de ce qui s'est passé dans 1a ville de Lyon depuis les faits qui ont donné lieu à son décret du 13 de ce mois; « L'Assemblée nationale, après avoir ouï le compte que lui a rendu son comité des rapports, de ce qui s'est passé dans 1a ville de Lyon depuis les faits qui ont donné lieu à son décret du 13 de ce mois;
      Locuteur: Chabroud
      « Considérant que la chose publique serait en danger si les ... « Considérant que la chose publique serait en danger si les insurrections contre l'impôt étaient tolérées ;
      Locuteur: Chabroud
      ...order sa sanction au présent décret, et de faire donner les ordres nécessaires ...on président se retirera dans le jour vers le roi pour supplier Sa Majesté d'accorder sa sanction au présent décret, et de faire donner les ordres nécessaires

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 166
      Locuteur: Moreau
      ...et, des gardes nationales. Ni elles, ni la municipalité n'ont fait la résistance nécessaire pour arrêter les entreprises du peuple. Il est au moins à propos de leUr rappeler leurs devoirs. Les officiers municipaux de Lyon doivent être déclarés responsables... Je m'étonne qu'il ne soit pas question, dans ce décret, des gardes nationales. Ni elles, ni la municipalité n'ont fait la résistance nécessaire pour arrêter les entreprises du peuple. Il est au moins à propos de leUr rappeler leurs devoirs. Les officiers municipaux de Lyon doivent être déclarés responsables des désordres qu'ils n'ont pas empêchés.
      Locuteur: Martineau
      ...moment où un officier municipal accepte la place à laquelle il est élevé parla confiance de ses concitoyens, il doit être déterminé à remplir ses devoirs au péril même de sa vie. S'il s'arrête ou s'il cède, qua...
      ...sposé à exposer sa vie pour le maintien de la Constitution et pour l'exécution de vos décrets?
      Du moment où un officier municipal accepte la place à laquelle il est élevé parla confiance de ses concitoyens, il doit être déterminé à remplir ses devoirs au péril même de sa vie. S'il s'arrête ou s'il cède, quand il faut agir ou résister, qu'il abandonne un poste dans jequel il n'a pas le ...
      ...ue Votre mépris, Que penseriez-vous d'un officier municipal qui ne serait pas disposé à exposer sa vie pour le maintien de la Constitution et pour l'exécution de vos décrets?
      Locuteur: L'abbé Mayet
      , La correspondance particulière de plusieurs d'eqtre nous, nous a appris que les officiers municipaux de Lyon ont fait tous leurs efforts pour a...
      ... respectable, a (surtout inpntré autant de courage que de &èle : il s'est présenté au peuple mutiné; il lui a ordonné de rentrer danàl'ordre; il l'a supplié de ne pas se livrer à des excès que des ma...
      ...ne force à laquelle il était impossible de résister.
      , La correspondance particulière de plusieurs d'eqtre nous, nous a appris que les officiers municipaux de Lyon ont fait tous leurs efforts pour arrêter le desordre. J^é îpaire, citoyen respectable, a (surtout inpntré autant de courage que de &èle : il s'est présenté au peuple mutiné; il lui a ordonné de rentrer danàl'ordre; il l'a supplié de ne pas se livrer à des excès que des mauvais citoyens seuls pouvaient se permettre. Tous les moyens ont été inutiles : il a fallu céder à une force à laquelle il était impossible de résister.
      Locuteur: Périsse
      On oublie que la garde nationale de Lyon n'est pas complète, qu'elle n'est ...
      ...t que, malgré le zèle des individus qui la composent, elle ne pourrait résister au...
      ...'assure qu'ils sont honnêtes ; que ceux de mes collègues nui les connaissent, dise...
      ...e demande, coipme M. le rapporteur, que la garde nationale de Lyon soit fortifiée ; je demande qu'au lieu de l'accuser on l'organise. Le peuple est ...
      On oublie que la garde nationale de Lyon n'est pas complète, qu'elle n'est point organisée, et que, malgré le zèle des individus qui la composent, elle ne pourrait résister aux citoyens luâçtifsqui remplisse ntnos manufactures, et qui sont quatre fois plu...
      ...nt fait répandre le sang deB citoyens. GeS officiers sont cependant inculpés ; j'assure qu'ils sont honnêtes ; que ceux de mes collègues nui les connaissent, disent qu'ils ne sont pas fermes et courageux. Je demande, coipme M. le rapporteur, que la garde nationale de Lyon soit fortifiée ; je demande qu'au lieu de l'accuser on l'organise. Le peuple est bon ; ses ennemis l'égarent ; ce sont ses ennemis qu'il faut contenir.
      Locuteur: Gossuin
      , au nom du comité de Constitution. Messieurs,, la ville de Riberac, chef-lieu de district, offre, plus que toute autre ville du royaume, une preuve de l'inconvénient du trop grand nombre des municipalités actuellement existantes, et de la nécessité de les réduire. Dette ville est de deux paroisses, nommées Saint^Martin et...
      ...tial, dont les clochers sont à un quart de lieue de la ville, en sorte que Riberac n'a ni curé...
      ...soin les fonctions curiales. Les bourgs de Saint-Martin et Saint-Martial n'ont pas voulu se réunir à la ville de Riberac, pour former
      , au nom du comité de Constitution. Messieurs,, la ville de Riberac, chef-lieu de district, offre, plus que toute autre ville du royaume, une preuve de l'inconvénient du trop grand nombre des municipalités actuellement existantes, et de la nécessité de les réduire. Dette ville est de deux paroisses, nommées Saint^Martin et Saint-Martial, dont les clochers sont à un quart de lieue de la ville, en sorte que Riberac n'a ni curé, ni église paroissiale dans son sein, mais seule» ment deux églises succursales, où les curés viennent faire au besoin les fonctions curiales. Les bourgs de Saint-Martin et Saint-Martial n'ont pas voulu se réunir à la ville de Riberac, pour former
      Locuteur: Gossuin
      entre eux une seule municipalité. La ville de Riberac a été obligée de constituer la sienne, de manière que, dans un espace de territoire on ne peut moins étendu, et ...
      ...ivité. L'une des trois,' celle du bourg de Saint-Martin, non contente de son territoire, a tenté d'exercer sur la ville de Riberac des actes d'autorité : elle entend même avoir seule droit de procéder à la confection des rôles des contribnableB de Riberac, tandis que cette ville prétend...
      ...que sa municipalité doit attirer à elle la municipalité des deux bourgs voisins. De cette mésintelligence résulte un retard dans la répartition et la levée des impôts; votre comité de Constitution a tenté vainement de conoiliér cette difficulté par différen...
      ...s n'ont pu céder; mais le grand intérêt de la perception des impôts, sans laquelle il ne peut exister d'empire, l'oblige de vous proposer le projet de décret suivant;
      entre eux une seule municipalité. La ville de Riberac a été obligée de constituer la sienne, de manière que, dans un espace de territoire on ne peut moins étendu, et pour une très mince population^! y» trois municipalités en activité. L'une des trois,' celle du bourg de Saint-Martin, non contente de son territoire, a tenté d'exercer sur la ville de Riberac des actes d'autorité : elle entend même avoir seule droit de procéder à la confection des rôles des contribnableB de Riberac, tandis que cette ville prétend, au contraire, que sa municipalité doit attirer à elle la municipalité des deux bourgs voisins. De cette mésintelligence résulte un retard dans la répartition et la levée des impôts; votre comité de Constitution a tenté vainement de conoiliér cette difficulté par différents avis, auxquels les prétentions particulières n'ont pu céder; mais le grand intérêt de la perception des impôts, sans laquelle il ne peut exister d'empire, l'oblige de vous proposer le projet de décret suivant;
      Locuteur: Gossuin
      ...utorise l'administration du département de la Dordogne à prononcer, après avoir vérif...
      ...n des trois municipalités établies dans la ville de Riberac, les bourgs de Saint-Martin et de Sainte-Martial et décrète que ces trois...
      ...se réuniront à Riberac, pour procéder à la répartition des impositions dans les dépendances des paroisses de Saint-Martin et Saint-Martial. » (Adopté.)
      « L'Assembléé nationale autorise l'administration du département de la Dordogne à prononcer, après avoir vérifié les faits, sur l'union des trois municipalités établies dans la ville de Riberac, les bourgs de Saint-Martin et de Sainte-Martial et décrète que ces trois municipalités conserveront provisoirement l'administration, chacune dans leur territoire; mais qu'elles se réuniront à Riberac, pour procéder à la répartition des impositions dans les dépendances des paroisses de Saint-Martin et Saint-Martial. » (Adopté.)
      Locuteur: Le Président
      demande à l'Assemblée de vouloir bien décider ce qui concerne l'ordre du jour de la séance de cette après-midi, à laquelle ont été ajournées : l'affaire des retours du commerce de l'Inde, jeudi dernier, hier matin celle de la ville d'Orange, et depuis plusieurs jours celle de Schelegtadt, et qu'il y avait aussi plu... demande à l'Assemblée de vouloir bien décider ce qui concerne l'ordre du jour de la séance de cette après-midi, à laquelle ont été ajournées : l'affaire des retours du commerce de l'Inde, jeudi dernier, hier matin celle de la ville d'Orange, et depuis plusieurs jours celle de Schelegtadt, et qu'il y avait aussi plusieurs députations à recevoir.
      Locuteur: Le Président
      L'Assemblée décide aue l'on commencera la séance par l'affaire d'Orange , qu'on p...
      ...deSchelestadt, enbn à celle des retours de l'Jnde, si le temps le permet : et que ...
      L'Assemblée décide aue l'on commencera la séance par l'affaire d'Orange , qu'on passera ensuite à celle deSchelestadt, enbn à celle des retours de l'Jnde, si le temps le permet : et que si elle ne peut être terminée, il sera tenu pour elle une séance extraordinaire ...
      Locuteur: Merlin
      ...décret du 13 juin dernier, les retraits de bourgeoisie et de communion, ajourné à quinzaine la question de savoir si vous deviez abolir également ... , rapporteur. Messieurs, vous avez, en abolissant, par votre décret du 13 juin dernier, les retraits de bourgeoisie et de communion, ajourné à quinzaine la question de savoir si vous deviez abolir également le retrait lignager.
      Locuteur: Le Président
      met aux voix le projet de décret ducomité des rapports. Il est ad... met aux voix le projet de décret ducomité des rapports. Il est adopté sans changement.
      Locuteur: Merlin
      ...ui vous avait été fait par votre comité de l'aliénation des biens nationaux, ce mê...
      ... aujourd'hui vous présenter le résultat de son travail.
      Ce décret ayant été rendu sur un rapport qui vous avait été fait par votre comité de l'aliénation des biens nationaux, ce même comité s'est cru obligé d'en suivre les errements ; il s'est, en conséquence, occupé du retrait ligoager, et il vient aujourd'hui vous présenter le résultat de son travail.
      ...achats que des étrangers font des biens de sa famille, votré comité a cru devoir s...
      ...incipalement à deux pointa, L'abolition de Ce droit est-elle indifférente, ou (1) Le Moniteur ne donne qu'un somtaaire de ce rapport.
      ...s, ce droit antique en vertu duquel un parent est admis à se faire subroger aux achats que des étrangers font des biens de sa famille, votré comité a cru devoir se fixer principalement à deux pointa, L'abolition de Ce droit est-elle indifférente, ou (1) Le Moniteur ne donne qu'un somtaaire de ce rapport.

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 167
      Locuteur: Merlin
      peufc-elle être utile au succès de la grande opération que vous avez en trepr... peufc-elle être utile au succès de la grande opération que vous avez en treprise sur les biens nationaux? C'est le premier point.
      Locuteur: Merlin
      ...umis au retrait que dans quelques coins de la France. Ils y sont soumis dans la coutume] de Normandie, article,352; dans celle d'An...
      ...elle du Maine, article 376 ; dans celle de Poitou, article 358 ; dans celle de Lodu-nois, article 152: dans celle de Touraine, ar-! licle 156: dans celle d'Angoumois, articles 55 et 64; dans celle de la Rochelle, article 29j dans celle de Saintonge au siège de Saint-Jean-d'An-gelv, article 43; dans celle de Saintonge entre Mer et Charente, articles 30 et 36 ; dans celle de Bordeaux, article 14: dang celle d'Ax, titre 12, article 1er; dans celle de Saint-Sever, titre 5, article 2rdans celle de Bergerac, article 39; enfin dans celle de Bretagne, article 298. Et tel est également l'usage Provence, COflàEpè Pat-{ teste Mourgues sur l'édit de 1472.
      Et il ne faut pas croire que les acquêts ne soient soumis au retrait que dans quelques coins de la France. Ils y sont soumis dans la coutume] de Normandie, article,352; dans celle d'Anjou, article 366 ; dans celle du Maine, article 376 ; dans celle de Poitou, article 358 ; dans celle de Lodu-nois, article 152: dans celle de Touraine, ar-! licle 156: dans celle d'Angoumois, articles 55 et 64; dans celle de la Rochelle, article 29j dans celle de Saintonge au siège de Saint-Jean-d'An-gelv, article 43; dans celle de Saintonge entre Mer et Charente, articles 30 et 36 ; dans celle de Bordeaux, article 14: dang celle d'Ax, titre 12, article 1er; dans celle de Saint-Sever, titre 5, article 2rdans celle de Bergerac, article 39; enfin dans celle de Bretagne, article 298. Et tel est également l'usage Provence, COflàEpè Pat-{ teste Mourgues sur l'édit de 1472.
      Locuteur: Merlin
      ... aux provinces dans lesquelles il n'y a de sujets au retrait lignager que les prop...
      ...nation en ligne directe; voilà du moins la maxime la plus généralement reçue. Ainsi, les biens nationaux qui feront acquêts dans la personne des premiers adjudicataires, deviendront propres dans celle de leurs héritiers ou des donataires de leur descendance; et conséquemment ni e...
      ...ue vous laissassiez entrevoir à un père de famille qui, dans un âge avancé, serait amateur d'acquérir quelqties-uns de ces biens, que si tin jour ses enfants avaient besoin de las revendre, ils ne pourraient le fair...
      ... menacés, en diminuerait nécessairement la valeur?
      ...t sans doute. Messieurs, vous m'avez prévenu sur ce que j'ai à dire relativement aux provinces dans lesquelles il n'y a de sujets au retrait lignager que les propres. Vous le savez, un bien devient propre dès qu'une fois il est transmis d'une main, dans une autre, soit par succession, soit par donation en ligne directe; voilà du moins la maxime la plus généralement reçue. Ainsi, les biens nationaux qui feront acquêts dans la personne des premiers adjudicataires, deviendront propres dans celle de leurs héritiers ou des donataires de leur descendance; et conséquemment ni ees héritiprs ni ces donataires ne pourront les vendre sans donner ouverture au r...
      ...les premiers enchérisseurs des biens nationaux, quelle raison y aurait-il pour que vous laissassiez entrevoir à un père de famille qui, dans un âge avancé, serait amateur d'acquérir quelqties-uns de ces biens, que si tin jour ses enfants avaient besoin de las revendre, ils ne pourraient le faire qu'à perte, parce que le retrait lignager, dont ces biens seraient menacés, en diminuerait nécessairement la valeur?
      Locuteur: Merlin
      ...l n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle...
      ...is si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait man...
      ...ion ; ce serait trahir votre devoir que de laisser échapper un seul moyen d'amélio...
      Il n'est donc pas douteux l'avantage que la nation retirerait de l'abolition du retrait lignager, dans la vente qui va s'ouvrir des biens qu'elle a à sa disposition; mais si cette abolition est avantageuse à la nation, non seulement vous pouvez, mais vous devez la prononcer; car la nation ne vous a appelés ici que pour régler ses intérêts de la manière la plus utile pour elle i et ce serait manquer à votre mission ; ce serait trahir votre devoir que de laisser échapper un seul moyen d'améliorer son sort.
      Locuteur: Merlin
      ...ne autre question se présente; et c'est la seconde de celles que j'ai annoncées. Si vous affr...
      ...ignager doit-il entièrement disparaître de dessus la surface de l'Empire français?
      Maintenant une autre question se présente; et c'est la seconde de celles que j'ai annoncées. Si vous affranchissez du retrait lignager les biens nationaux que vous mettez en vente, devez-vous en affranchir également les autres biens, et le retrait lignager doit-il entièrement disparaître de dessus la surface de l'Empire français?
      Locuteur: Merlin
      ...us ne puissions pas encore nous occuper de la refonte générale de nos lois civiles, il suffit que nous re...
      ... dis plus, pour que nous soyons obligés de la proscrire.
      ... retrait lignager est un abus, nous devons en hâter l'abrogation; car quoique nous ne puissions pas encore nous occuper de la refonte générale de nos lois civiles, il suffit que nous rencontrions dans notre route une institution vicieuse et nuisible, pour que nous soyons autorisés Je dis plus, pour que nous soyons obligés de la proscrire.
      Locuteur: Merlin
      ... pour faire valoir les biens nationaux, de les affranchir du retrait lignager, ne ...
      ...biens du royaume, et nyest-il pas digne de votre sagesse de saisir cette occasion pour abroger un a...
      Si vous pensez qu'il soit avantageux, pour faire valoir les biens nationaux, de les affranchir du retrait lignager, ne devez-vous pas en affranchir également tous les autres biens du royaume, et nyest-il pas digne de votre sagesse de saisir cette occasion pour abroger un abus qui se rencontre, pour ainsi dire, sur votre passage? C'est le second point*
      Locuteur: Merlin
      Je reprends séparément chacun de ces deux points. Je reprends séparément chacun de ces deux points.
      Locuteur: Merlin
      ...nt, pour exciter le zèle des acquéreurs de, ces biens, que le retrait lignager ces... ...dit-on, ne tiennent à auoune ligne, à aucune parenté; il est donc très indifférent, pour exciter le zèle des acquéreurs de, ces biens, que le retrait lignager cesse ou continue d'avoir lieu eu France.
      Locuteur: Merlin
      ...cieux. Cependant, si vous le rapprochez de l'article 11 du titre III de votre décret du 14 mai, et de l'article 10 de votre décret des 25, 26 et 29 juin dern... Ce raisonnement est en effet très spécieux. Cependant, si vous le rapprochez de l'article 11 du titre III de votre décret du 14 mai, et de l'article 10 de votre décret des 25, 26 et 29 juin dernier, vous le verrez s'évanouir.;
      Locuteur: Merlin
      ...icles, vous avez accordé des exemptions de contrôle, non seulement aux acquisitions qui vont être faites de biens nationaux, mais encore aux revent...
      ...uront revendu, et cela pendant le terme de .15 ans dans un cas* et de 5 ans dans un autre.
      En effet, par ces articles, vous avez accordé des exemptions de contrôle, non seulement aux acquisitions qui vont être faites de biens nationaux, mais encore aux reventes que les acquéreurs ou leurs héritiers en pourront faire, même à celles qui pourront être faites par les personnes à qui ceux-ci auront revendu, et cela pendant le terme de .15 ans dans un cas* et de 5 ans dans un autre.
      Locuteur: Merlin
      Par , vous avez reconnu bien positivement qu... Par , vous avez reconnu bien positivement que, pour encourager les acquéreurs, il ne suffit pas d'écarter des premières vent...
      Locuteur: Merlin
      En partant de ce principe, il ne sera pas difficile d...
      ...abolition du retrait lignager au succès de l'aliénation.des biens nationaux.
      En partant de ce principe, il ne sera pas difficile d'apercevoir les rapports qui peuvent lier l'abolition du retrait lignager au succès de l'aliénation.des biens nationaux.
      Locuteur: Merlin
      ...n est subordonnée aux différents points de vue sous lesquels le retrait lignager d... Mais le retrait lignager est-il un abus? Cette question est subordonnée aux différents points de vue sous lesquels le retrait lignager doit être considéré.
      Locuteur: Merlin
      ... lieu, le retrait lignager esMl utile à la société, ou, en d'autres termes, favori... En second lieu, le retrait lignager esMl utile à la société, ou, en d'autres termes, favorise-t-il l'agriculture et le commerce?
      Locuteur: Merlin
      Avant de prononcer sur ces questions, exami- Avant de prononcer sur ces questions, exami-

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 168
      Locuteur: Merlin
      ...eu pour but, dans son institution,' que de flatter l'attachement des hommes aux biens de leur famille, on pourrait dire que le g...
      ...par leurs parents, sans autre motif que de conserver le patrimoine des familles ; et l'on sait aussi que la législation romaine fut la seule et unique législation des Gaules,...
      Si le retrait lignager n'avait eu pour but, dans son institution,' que de flatter l'attachement des hommes aux biens de leur famille, on pourrait dire que le goût auquel il doit l'être, n'est pas éteint ; et tel est effectivement l'hypothè...
      ...ar on sait que les Romains avaient admis les parents à retirer les biens vendus par leurs parents, sans autre motif que de conserver le patrimoine des familles ; et l'on sait aussi que la législation romaine fut la seule et unique législation des Gaules, pendant les quatre siècles qui précédèrent les conquêtes des Francs.
      Locuteur: Merlin
      ...aissance sur les bords du Tibre, et qui de s'était répandu dans les Gaules, fut ab... ...retrait lignager ne nous vient pas des Romains, c'est que celui qui avait pris naissance sur les bords du Tibre, et qui de s'était répandu dans les Gaules, fut aboli dans les Gaules mêmes par une loi des empereurs Valentinien, Théodose et Arc...
      Locuteur: Merlin
      ...ôt nous verrons qu'il ne peut venir que de la Germanie; bientôt nous serons convaincu...
      ...es plus savants modernes (1), que c'est de la Germanie que les Francs en ont apporté dans les Gaules, sinon la loi toute formée, au moins les éléments...
      ... d'après des principes puisés, non dans de simples habitudes domestiques et privée...
      ...c lé retrait lignager que nous voyons établi en France? Ouvrons Tacite, et bientôt nous verrons qu'il ne peut venir que de la Germanie; bientôt nous serons convaincus, avec un des plus habiles et des plus savants modernes (1), que c'est de la Germanie que les Francs en ont apporté dans les Gaules, sinon la loi toute formée, au moins les éléments ; bientôt nous sentirons qu'ils ne l'ont établie, et qu'ils ne l'ont maintenue que d'après des principes puisés, non dans de simples habitudes domestiques et privées, mais dans leur gouvernement politique et dans leurs mœurs nationales.
      Locuteur: Merlin
      ...les possessions consistaient en meubles de peu de valeur, les successions appartenaient de plein droit aux familles; toute disposi...
      ...ments, les armes du défunt, car c'était toute sa richesse; passaient nécessaire...
      Chez ce peuple pauvre et nomade qu'on appelait Germains, et dont toutes les possessions consistaient en meubles de peu de valeur, les successions appartenaient de plein droit aux familles; toute disposition testamentaire y était défendue, et les chevaux, les vêtements, les armes du défunt, car c'était toute sa richesse; passaient nécessairement à son plus proche héritier.
      Locuteur: Merlin
      familles entières, celle de l'offenseur et celle de l'offensé; et souvent la guerre, prolongée pendant une longue su...
      ...nction totale, ou par l'affaiblissement de l'une des deux armées domestiques. Ainsi dura plus de trente ans cette guerre dont parle Glab...
      ...s, entre deux familles dont l'une était de Joigny, l'autre d'Auxerre.
      familles entières, celle de l'offenseur et celle de l'offensé; et souvent la guerre, prolongée pendant une longue suite d'années, ne finissait que par l'extinction totale, ou par l'affaiblissement de l'une des deux armées domestiques. Ainsi dura plus de trente ans cette guerre dont parle Glaber Rodolphe (1), historien du xi® siècle, et qu'il dit s'être allumée à l'occasion d'une métairie située dans le Sénonais, entre deux familles dont l'une était de Joigny, l'autre d'Auxerre.
      Locuteur: Merlin
      Il n'y avait qu'un moyen légal de terminer la guerre : c'était que la famille offensante payât à la famille offensée les compositions fixées par la loi. Et il est à remarquer que même dans le payement de ces compositions, on considérait tous les membres de la famille offensée, comme intéressés pers...
      ...mme assassiné, ne devaient recevoir que la moitié de la somme à laquelle était condamné l'assas...
      Il n'y avait qu'un moyen légal de terminer la guerre : c'était que la famille offensante payât à la famille offensée les compositions fixées par la loi. Et il est à remarquer que même dans le payement de ces compositions, on considérait tous les membres de la famille offensée, comme intéressés personnellement à sa vengeance ; car les enfants d'un homme assassiné, ne devaient recevoir que la moitié de la somme à laquelle était condamné l'assassin, et les plus proches parents, tant paternels que maternels, partageaient ent...
      Locuteur: Merlin
      ...ait encore dans cette autre disposition de la loi, qui laissait à chacun la liberté de renoncer à sa famille, et par de s'affranchir de tous les devoirs militaires et domestiq...
      ... qu'en s'excluant à jamais, et du droit de requérir les secours de ses parents quand il était attaqué ou offensé, et de l'avantage de leur succéder ou de prendre part aux réparations pécuniaire...
      Le même esprit éclatait encore dans cette autre disposition de la loi, qui laissait à chacun la liberté de renoncer à sa famille, et par de s'affranchir de tous les devoirs militaires et domestiques qu'elle lui imposait: ce qu'il ne pouvait obtenir qu'en s'excluant à jamais, et du droit de requérir les secours de ses parents quand il était attaqué ou offensé, et de l'avantage de leur succéder ou de prendre part aux réparations pécuniaires que leur mort pouvait provoquer (3).
      Locuteur: Merlin
      Les familles étaient donc pour ceux de leurs membres qui demeuraient unis, des espèces de républiques. Faut-il s'étonner après cela qu'on ait pris tant de précautions pour empêcher que les biens...
      ... en quelque sorte dotées, ne sortissent de leur sein ? D'une part, elles avaient des compositions à payer ; de l'autre, il était juste que la succession d'un parent devînt le prix d...
      ...tenus pour lui. Sous ce double rapport, la loi devait veiller et veillait en effet...
      Les familles étaient donc pour ceux de leurs membres qui demeuraient unis, des espèces de républiques. Faut-il s'étonner après cela qu'on ait pris tant de précautions pour empêcher que les biens dont elles étaient en quelque sorte dotées, ne sortissent de leur sein ? D'une part, elles avaient des compositions à payer ; de l'autre, il était juste que la succession d'un parent devînt le prix des combats qu'on avait soutenus pour lui. Sous ce double rapport, la loi devait veiller et veillait en effet à ce que les biens d'une famille ne passassent point dans une autre.
      Locuteur: Merlin
      De ces dispositions des codes de nos pères, qui excluaient les filles de...
      ...ouvaient pas s'armer pour les querelles de famille ; qui interdisaient toute institution d'héritier, toute espèce de legs, au préjudice du successeur légitime ; qui défendaient même de vendre malgré les (héritiers présomptif...
      ... encore, sont en vigueur dans plusieurs de nos coutumes.
      De ces dispositions des codes de nos pères, qui excluaient les filles des successions parce qu'elles ne pouvaient pas s'armer pour les querelles de famille ; qui interdisaient toute institution d'héritier, toute espèce de legs, au préjudice du successeur légitime ; qui défendaient même de vendre malgré les (héritiers présomptifs, sans une nécessité juridiquement constatée; dispositions qui, aujourd'hui encore, sont en vigueur dans plusieurs de nos coutumes.
      Locuteur: Merlin
      D'où pouvait naître un tel régime? De l'attachement des familles à de simples meubles? Sans doute; mais cet a...
      ...un prix d'affection? Il serait ridicule de le penser, et il est bien plus naturel de s'en tenir au motif qui nous est indiqu...
      D'où pouvait naître un tel régime? De l'attachement des familles à de simples meubles? Sans doute; mais cet attachement n'avait-il pour motif qu'un prix d'affection? Il serait ridicule de le penser, et il est bien plus naturel de s'en tenir au motif qui nous est indiqué par Tacite.
      Locuteur: Merlin
      ...térêts d'un particulier devenaient ceux de tous ses parents ; qu'ils devaient conc... ...us d'une famille étaient obligés d'épouser leurs querelles mutuelles; que les intérêts d'un particulier devenaient ceux de tous ses parents ; qu'ils devaient concourir tous, soit à le venger, soit à le soutenir. Suscipere tam inimi-citias, se...
      Locuteur: Merlin
      ...ément dans ces usages que nous trouvons la source du retrait lignager. Voici comme... Et c'est précisément dans ces usages que nous trouvons la source du retrait lignager. Voici comment ils y donnèrent lien.
      C'est de que s'est formé, parmi nos ancêtres, ce droit de guerre privée qui fit verser tant de sang en France, et que la force de l'habitude prolongea jusque sous le règ...
      ..., dans son excellent ouvrage intitulé : de l'état civil de» personnes, etc.
      C'est de que s'est formé, parmi nos ancêtres, ce droit de guerre privée qui fit verser tant de sang en France, et que la force de l'habitude prolongea jusque sous le règne du roi Jean. S'agissait-il d'un champ usurpé? on se battait; d'un meuble volé...
      ...re armait aussitôt deux (1) M. Perreciot, administrateur du département du Donbs, dans son excellent ouvrage intitulé : de l'état civil de» personnes, etc.
      ...'un propriétaire avait, sur l'exposé et la preuve de ses besoins urgents, obtenu du juge la permission de vendre son héritage, il était obligé de l'offrir à ses plus proches parents, et...
      ... refus. Manquait-il à cette formalité ? la loi permettait aux plus proches parents de retirer le fonds des mains de l'acquéreur étranger, en lui remboursant le prix et les frais légitimes de son acquisition (4). (1) Hist. Lib. 2, ...
      Lorsqu'un propriétaire avait, sur l'exposé et la preuve de ses besoins urgents, obtenu du juge la permission de vendre son héritage, il était obligé de l'offrir à ses plus proches parents, et il ne pouvait en disposer en faveur d'un acquéreur " étranger, que sur leur refus. Manquait-il à cette formalité ? la loi permettait aux plus proches parents de retirer le fonds des mains de l'acquéreur étranger, en lui remboursant le prix et les frais légitimes de son acquisition (4). (1) Hist. Lib. 2, Cap. 10.
      (4) Loi Saxone, chap. 16, dans la collection de Lin-dembrock, p. 478. — Lois d'iElfrede... (4) Loi Saxone, chap. 16, dans la collection de Lin-dembrock, p. 478. — Lois d'iElfrede, dans le recueil

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 169
      Locuteur: Merlin
      ...ononcée plus tôt. Quelle a donc pu être la cause de ce retard? Sans doute, iPne peut être a...
      ...; mais du moins il n'a plus aujourd'hui de prétexte, puisque, par vos décrets du 15 mars et au 19 juin, vous avez détruit la noblesse héréditaire, et avec elle le droit d'aî...
      Si quelque chose doit étonner, c'est que l'abolition n'en ait pas été prononcée plus tôt. Quelle a donc pu être la cause de ce retard? Sans doute, iPne peut être attribué qu'à celte aveugle routine qui a si longtemps conduit les hommes et dirigé leur sort ; mais du moins il n'a plus aujourd'hui de prétexte, puisque, par vos décrets du 15 mars et au 19 juin, vous avez détruit la noblesse héréditaire, et avec elle le droit d'aînesse.
      Locuteur: Merlin
      ...r le retrait lignager ce n'est pas dans la seule affection que chacun est censé avoir pour les biens de ses ancêtres, qu'il faut chercher le motif de la loi pàr laquelle ce retrait a été intro...
      ...aient les parents d'embrasser, au péril de leur vie, toutes les querelles les uns ...
      Ce n'est donc pas, comme l'ont dit et répété tous les légistes qui ont écrit sur le retrait lignager ce n'est pas dans la seule affection que chacun est censé avoir pour les biens de ses ancêtres, qu'il faut chercher le motif de la loi pàr laquelle ce retrait a été introduit en France ; c'est dans l'obligation où étaient les parents d'embrasser, au péril de leur vie, toutes les querelles les uns des autres, ou, en d'autres termes, c'est dans les guerres privées qui ont si lo...
      Locuteur: Merlin
      Mais par même on voit ce qu'est devenue la cause de l'admission du retrait lignager en France. Il n'est plus de guerres privées ; chaque citoyen ayant échangé contre la protection de la société entière, le droit naturel de poursuivre son ennemi, toute, vengeance...
      ... privées, puisque ce sont les querelles de familles qui ont donné lieu au retrait ...
      ...nt les légistes eux-mêmes, que le motif de la loi cessant, la loi doit cesser en même temps : (cessan...
      Mais par même on voit ce qu'est devenue la cause de l'admission du retrait lignager en France. Il n'est plus de guerres privées ; chaque citoyen ayant échangé contre la protection de la société entière, le droit naturel de poursuivre son ennemi, toute, vengeance particulière est regardée comme une infraction du pacte social, comme un attentat contre l'ordre public. Et puisque ce sont les guerres privées, puisque ce sont les querelles de familles qui ont donné lieu au retrait lignager, il est évident que le retrait lignager est actuellement en France un droit sans càuse. Et s'il est vrai, comme l'enseignent les légistes eux-mêmes, que le motif de la loi cessant, la loi doit cesser en même temps : (cessante ratione legis, cessare debet lex) il n'est pas douteux que le retrait lignage...
      Locuteur: Merlin
      ...ent plus s'allier avec l'esprit général de la Constitution française. — Cependant ne ...
      ...encore notre jugement; et voyons, avant de nous décider sur le sort de ce droit antique, si, dans son exercice, il est ou favorable ou contraire aux progrès de l'agriculture et du commerce.
      ...ui ne subsistent plus;et il n'y a été conservé que par des prétextes qui ne peuvent plus s'allier avec l'esprit général de la Constitution française. — Cependant ne précipitons pas encore notre jugement; et voyons, avant de nous décider sur le sort de ce droit antique, si, dans son exercice, il est ou favorable ou contraire aux progrès de l'agriculture et du commerce.
      Locuteur: Merlin
      Mais quoil faut-il ouvrir -dessus une discussion sérieuse ? Non : ...
      ...en deux mots tout ce qu'il est possible de dire sur cette matière : « Le retrait lignager (ce sont ses termes) « fait une infinité de procès nécessaires; et tous « les fonds...
      Mais quoil faut-il ouvrir -dessus une discussion sérieuse ? Non : Montesquieu a dit en deux mots tout ce qu'il est possible de dire sur cette matière : « Le retrait lignager (ce sont ses termes) « fait une infinité de procès nécessaires; et tous « les fonds du royaume vendus sont au moins, « en quelque façon, sans maître pendant un « a...
      Locuteur: Merlin
      ...retrait lignager, l'ont marqué du sceau de la réprobation à laquelle l'avaient universellement dévoué tous les amis du commerce et de l'agriculture? N'ont-elles pas toutes mis en principe que l'omission de la moindre des formalités prescrites pour ...
      ... principe d'où dérive-t-il ? quelle est la cause qui l'a établi ? quelle est celle...
      ...e ou cinq cents coutumes qui gouvernent la France? N'en doutons pas, c'est cette r...
      ... par l'observation stricte et littérale de tout ce qu'il fallait pour l'obtenir.
      ...'y a-t-il pas assez longtemps que nos coutumes elles-mêmes, tout en adoptant le retrait lignager, l'ont marqué du sceau de la réprobation à laquelle l'avaient universellement dévoué tous les amis du commerce et de l'agriculture? N'ont-elles pas toutes mis en principe que l'omission de la moindre des formalités prescrites pour l'exercice du retrait, fait déchoir le retrayant? Et ce principe d'où dérive-t-il ? quelle est la cause qui l'a établi ? quelle est celle qui l'a étendu si loin, et qui en a fait une des maximes fondamentales des quatre ou cinq cents coutumes qui gouvernent la France? N'en doutons pas, c'est cette raison innée qui dicte toutes les bonnes lois ou qui tempère les mauvaises; c'est...
      ...ux ne pouvaient le prononcer que lorsqu'ils y étaient en quelque sorte violentés par l'observation stricte et littérale de tout ce qu'il fallait pour l'obtenir.
      Locuteur: Merlin
      ...ges qu'il semble leur promettre ? C'est la dernière question que je me suis propos...
      ... sans hésiter : non ; il s'en faut même de beaucoup.
      ...moins le retrait procure-t-il réellement et généralement aux familles les avantages qu'il semble leur promettre ? C'est la dernière question que je me suis proposé d'examiner, et je réponds sans hésiter : non ; il s'en faut même de beaucoup.
      Locuteur: Merlin
      ... plus souvent ne finissent que par leur ruine entière. C'est pourtant un assez grand ...
      ... parvienne jamais à convaincre un homme de bonne foi qu'un droit, dont l'exercice ...
      ... ne parle pas des procès dans lesquels le retrait engage les familles, et qui le plus souvent ne finissent que par leur ruine entière. C'est pourtant un assez grand fléau qu'un procès, et je doute qu'on parvienne jamais à convaincre un homme de bonne foi qu'un droit, dont l'exercice l'entraîne inévitablement dans un procès, puisse lui être véritablement avantage...
      Locuteur: Merlin
      ...e prouve, c'est que, dans quelques-unes de nos coutumes, notamment dans celle de Mons qui régit une grande partie du Hai...
      ...et que ce n'est qu'à défaut d'une offre de cette nature, que les plus proches pare...
      ...ment l'origine du retrait lignager, tel qu'il s'exerce aujourd'hui ; et ce qui le prouve, c'est que, dans quelques-unes de nos coutumes, notamment dans celle de Mons qui régit une grande partie du Hainaut français, il est encore d'usage d'offrir aux plus proches parents les biens dont le juge a permis l'aliénation , et que ce n'est qu'à défaut d'une offre de cette nature, que les plus proches parents ont une année pour exercer le retrait. "
      ...rnement où il n'y a d'égaux et d'agents de la souveraineté que des nobles, il ne doit...
      ...yens inventés d'ailleurs pour perpétuer la grandeur des familles (1). Il vous dira encore que dans la monarchie organisée selon ses vues, et telle qu'était la France avant notre Révolution, le retra...
      ...ndre aux familles nobles les terres que la prodigalité d'un parent avait aliénées,...
      ...ution absolument des Lois Anglo-Saxones de Wilkins, p. 43. — Jus provinciale Alter...
      ...oits ? Il vous répondra que, même dans Varistocratie, c'est-à-dire dans un gouvernement où il n'y a d'égaux et d'agents de la souveraineté que des nobles, il ne doit y avoir ni droit d'aînesse ni retrait lignager, ni aucun des autres moyens inventés d'ailleurs pour perpétuer la grandeur des familles (1). Il vous dira encore que dans la monarchie organisée selon ses vues, et telle qu'était la France avant notre Révolution, le retrait lignager ne pouvait être bon qu'à rendre aux familles nobles les terres que la prodigalité d'un parent avait aliénées, et que le communiquer au peuple, c'était choquer inutilement tous les principes...
      ...s d'une manière implicite et très claire, que le retrait lignager est une institution absolument des Lois Anglo-Saxones de Wilkins, p. 43. — Jus provinciale Alternait. Cap. 131, § 5.
      ...aux familles en leur accordant le droit de retrait lignager ? c'est de conserver dans leur sein les héritages ...
      ...'empêcher que ces héritages ne changent de ligne. — Cependant qu'arrive-t-il par la mauvaise combinaison de cette vue avec les autres parties du système général de notre législation? C'est que le retrait lignager, au lieu de conserver les propres dans les lignes, ...
      ...aussi fréquemment que le simple contrat de vente. En effet, ou les coutumes déclarent acquêts dans la personne du retrayant, les biens qui on...
      Quel est l'avantage qu'on promet aux familles en leur accordant le droit de retrait lignager ? c'est de conserver dans leur sein les héritages qui y ont fait souche ; c'est conséquemment d'empêcher que ces héritages ne changent de ligne. — Cependant qu'arrive-t-il par la mauvaise combinaison de cette vue avec les autres parties du système général de notre législation? C'est que le retrait lignager, au lieu de conserver les propres dans les lignes, les en fait sortir presqu'aussi fréquemment que le simple contrat de vente. En effet, ou les coutumes déclarent acquêts dans la personne du retrayant, les biens qui ont été retirés lignagèrement (et il y en a un très grand (1) Liv. 5, chap. 9.

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 170
      Locuteur: Merlin
      ...ition); ou elles attribuent à ces biens la qualité de propres, sous la condition'que l'héritier des propres re...
      ... évident que les biens retirés changent de ligne, etconséquemment que le but du re...
      ...pour que l'héritage retiré demeure dans la ligne de laquelle il est provenu, que la condition de remboursement soit exécutée dans un ter...
      ...er atteigne son but. — Est-ce donc bien la peine de conserver, que dis-je? n'est-ice pas pour nous un devoir de proscrire un droit qui ne remplit pas les vues de la loi qui l'a établi?
      nombre qui renferment cette disposition); ou elles attribuent à ces biens la qualité de propres, sous la condition'que l'héritier des propres remboursera à l'héritier des acquêts le prix du retrait. Au premier cas, il est évident que les biens retirés changent de ligne, etconséquemment que le but du retrait est absolument manqué. Au second cas, il faut, pour que l'héritage retiré demeure dans la ligne de laquelle il est provenu, que la condition de remboursement soit exécutée dans un terme très court ; et comme il est rare qu'elle le soit, il est rare aussi que, dans ces gou-tumes, le retrait lignager atteigne son but. — Est-ce donc bien la peine de conserver, que dis-je? n'est-ice pas pour nous un devoir de proscrire un droit qui ne remplit pas les vues de la loi qui l'a établi?
      Locuteur: Merlin
      ...ues, conséquemment d'autant plus dignes de la proscription que je sollioite pour tout...
      ... dit ce jurisconsulte sur l'article 366 de celle du Maine.
      ...que, par cela même, ces coutumes sont d'autant plus odieuses, d'autant plu? iniques, conséquemment d'autant plus dignes de la proscription que je sollioite pour toutes. Hœe consuetudo est odiosa et > iniqua, > dit ce jurisconsulte sur l'article 366 de celle du Maine.
      Locuteur: Merlin
      ...lle qu'une partie considérable des pays de droit écrit, tels encore que les territoires des coutumes de Douai, d'Arras, d'Hesdin, du Gambresis, du bailliage de Bapaume, telle aussi que la chatellenie d'Issoudun dans le Berri ; ...
      ...r qu'il faut attribuer cette différence de bonheur?
      ...amilles^ à jeter les yeux sur les provinces et les villes où il n'a pas lieu, telle qu'une partie considérable des pays de droit écrit, tels encore que les territoires des coutumes de Douai, d'Arras, d'Hesdin, du Gambresis, du bailliage de Bapaume, telle aussi que la chatellenie d'Issoudun dans le Berri ; et je leur demanderai si, dans ces provinces, dans ces villes, dans ces cantons,...
      ... en cas qu'elles le soient moins en effet, si c'est aU défaut du retrait lignager qu'il faut attribuer cette différence de bonheur?
      Locuteur: Merlin
      ...t le prétexte qui pourrait servir ici à la défense du retrait lignager ? Dira-t-on du moins qu'il contribue à la perfection des mœurs, à l'amélioration ...
      ...'il est devenu une occasion journalière de mensonges et de parjures? Combien de fausses déclarations sur le prix des ve...
      ...trait les parents des vendeurs? combien de contrats déguisés sous des couleurs fac...
      ...aux recherches des retrayants ? combien de faux serments prêtés devant" les juges, soit sur la nature, soit sur la sincérité des actes qui font l'objet du...
      ...u comptez-vous les mœurs pour rien dans la grande entreprise que vous avez formée de rendre la France à jamais libre?... J'en rougis.....
      ...lus morales que nous. Ecouton?-les dans la loi 14, au Gode, de contrahendâ emptione:
      Quel serait maintenant le prétexte qui pourrait servir ici à la défense du retrait lignager ? Dira-t-on du moins qu'il contribue à la perfection des mœurs, à l'amélioration du cœur humain? Mais ne savons-nous pas qu'il est devenu une occasion journalière de mensonges et de parjures? Combien de fausses déclarations sur le prix des ventes, pour détourner du retrait les parents des vendeurs? combien de contrats déguisés sous des couleurs factices pour les soustraire aux recherches des retrayants ? combien de faux serments prêtés devant" les juges, soit sur la nature, soit sur la sincérité des actes qui font l'objet du retrait? — Et que pouvez-vous espérer d'un peuple ainsi habitué à lutter sans c...
      ... sa conscience? quelles mœurs lui inspirerez-vous dans cette funeste habitude? ou comptez-vous les mœurs pour rien dans la grande entreprise que vous avez formée de rendre la France à jamais libre?... J'en rougis... cependant il faut que je le dise : les despotes qui tyrannisèrent Rome et les ...
      ...le titre d'empereurs, avaient sur le retrait lignager des idées plus justes et plus morales que nous. Ecouton?-les dans la loi 14, au Gode, de contrahendâ emptione:
      Locuteur: Merlin
      ...ent exécuté; eela est si vrai, que dans la coutume de Paris, par exemple, si vous ne consigne... ... en dernier ressort soit rendu sur cette matière, pour qu'il doive être entièrement exécuté; eela est si vrai, que dans la coutume de Paris, par exemple, si vous ne consignez pas dans les vingt-quatre heures, vous êtes déchu.
      Locuteur: Merlin
      ...ne pas convenir que, sous ces coutumes, la conservation des propres dans les ligne... ...mis pour les acquêts comme pour les propres; et, en effet, il est impossible defne pas convenir que, sous ces coutumes, la conservation des propres dans les lignes dont ils oroviennent, n'a pas été le but qu'on s'est propose.
      Locuteur: Merlin
      ...opriétaires ne pouvaient, « par l'effet de ce privilège, disposer à leur gré « de Ce qu'ils avaient à vendre. Dudùm proxi...
      ..., que les hommes ne soient pas libres « de faire de leur bien ce qu'il leur plaît, nous « o...
      ...honestatis colore velatur, ut % homines de rébus suis facere aliquid cogantur « in...
      ...ptorem. » C'est, Messieurs, à l'exemple de cette loi juste-mont célèbre, que votre comité a l'honneur de ypus proposer le décret suivant :
      « d'acquérir; et les propriétaires ne pouvaient, « par l'effet de ce privilège, disposer à leur gré « de Ce qu'ils avaient à vendre. Dudùm proximis « consoriibusque concessum erat, ut extraneos ab « emptione. removerent, ne ...
      ...rai, d'une vaine appa-« rence d'honnêteté, mais qui n'en est pas moins « criante, que les hommes ne soient pas libres « de faire de leur bien ce qu'il leur plaît, nous « ordonnons, en abrogeant cette loi ancienne, « que chacun puisse traiter avec tel acheteur « qu'il jugera à propos. Sed quia gravis videtur « injuria quœ inani honestatis colore velatur, ut % homines de rébus suis facere aliquid cogantur « inviti, superiore lege cessatâ, unusquisque suo « arbitratu quœrere vel probare possit emptorem. » C'est, Messieurs, à l'exemple de cette loi juste-mont célèbre, que votre comité a l'honneur de ypus proposer le décret suivant :
      Locuteur: Merlin
      ...tie et adjugée en dernier ressort avant la publication du présent décret, sera et ... Art, 2. Toute demande en retrait lignager, qui n'aurait pas été consentie et adjugée en dernier ressort avant la publication du présent décret, sera et demeurera comme non-avenue ; il ne pourra être fait droit que sur ies procédures...
      Locuteur: Fréteau
      ...e, Ce serait souiller une bonne loi par la disposition la plus inique. Si l'on adoptait cet article, Ce serait souiller une bonne loi par la disposition la plus inique.
      Locuteur: Martineau
      ...tions ne soient pas exécutées, il tombe de droit. Il n'est pas besoin pour cela d'un décret de l'Assemblée nationale; moi, j'ai consig...
      ... chicanes, et je suis déchu, aux termes de votre décret.
      ... est bien sûr que si un jugement est rendu à telles conditions, et que les conditions ne soient pas exécutées, il tombe de droit. Il n'est pas besoin pour cela d'un décret de l'Assemblée nationale; moi, j'ai consigné dans les vingt-quatre heures, j'aivoulu entrer en possession, on m'a suscité des chicanes, et je suis déchu, aux termes de votre décret.
      Locuteur: Martineau
      L'article 3 est écarté par la question préalable, et les deux premier... L'article 3 est écarté par la question préalable, et les deux premiers articles sont adoptés en ces termes 1
      Locuteur: Martineau
      ...tie ou adjugée en dernier ressort avant la publication du présent décret, . Art. 2- « Toute demande en retrait lignager, qui n'aura pas été consentie ou adjugée en dernier ressort avant la publication du présent décret,
      Locuteur: Martineau
      et le retrait de société aboli par le décret du 13 juin ... et le retrait de société aboli par le décret du 13 juin 1790

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 171
      Locuteur: D'Esclaibes
      (ci-devant comte), député de Chaumont, prie l'Assemblée de vouloir bien lui accorder un congé pour...
      ...ntes. II observe que.cette absence sera la première qu'il se sera permise.
      (ci-devant comte), député de Chaumont, prie l'Assemblée de vouloir bien lui accorder un congé pour affaires pressantes. II observe que.cette absence sera la première qu'il se sera permise.
      Locuteur: Merlin
      ... le même motif qui a porté votre comité de l'aliénation des biens nationaux à vous proposer l'abolition du retrait de bourgeoisie, du retrait de communion et du retrait lignager, lui fait encore une loi de vous proposer celle du droit d'écart ou...
      ... provinces belgiques sont en possession de lever sur les biens qui passent des mai...
      ...otte, à Bourbourg, Bapaume, à Seclin, à la Bassée et à Comines, dans le dixième de la valeur ou du prix des biens sur lesquel...
      ...s, dans le quart des immeubles, et dang la moitié des meubles et des rentes ; — à ...
      ...me; — à Saint-Omer, dans le huitième. — La coutume d'Orchies le porte à huit pour cent ; — celle du pays de Langle le borne au douzième denier; — et celle de la Gorgue au treizième.
      Messieurs, le même motif qui a porté votre comité de l'aliénation des biens nationaux à vous proposer l'abolition du retrait de bourgeoisie, du retrait de communion et du retrait lignager, lui fait encore une loi de vous proposer celle du droit d'écart ou boute-hors ; droit vraiment absurde et barbare, que plusieurs villes des provinces belgiques sont en possession de lever sur les biens qui passent des mains d'un bourgeois entre celles d'un forain ou non bourgeois. Ce droit consiste à Douai, à Lille, à Bergues, à Gassel, à Bailleul, à Merville, à Honschotte, à Bourbourg, Bapaume, à Seclin, à la Bassée et à Comines, dans le dixième de la valeur ou du prix des biens sur lesquels on l'exerce; — à Arras, dans le quart des immeubles, et dang la moitié des meubles et des rentes ; — à Aire, dans le cinquième denier; à Béthune, dans le septième; — à Saint-Omer, dans le huitième. — La coutume d'Orchies le porte à huit pour cent ; — celle du pays de Langle le borne au douzième denier; — et celle de la Gorgue au treizième.
      Locuteur: Merlin
      ...es dans toutes les villes dont je viens de parler. Mais assez généralement ils se réduisent à quatre, qui sont la perte de la bourgeoisie, la succession d'un bourgeois dévolue à un ... Les cas où il y a ouverture à ce droit ne sont pas les mêmes dans toutes les villes dont je viens de parler. Mais assez généralement ils se réduisent à quatre, qui sont la perte de la bourgeoisie, la succession d'un bourgeois dévolue à un forain, le mariage contracté entre deux personnes dont l'une est bourgeoise et l...
      Locuteur: Merlin
      Ainsi : lp à Bourbourg, à Bergues, à la Gorgue et à Orchies, tout homme qui a encouru la privation de son droit de bourgeoisie, même par le seul changement de domicile, est obligé de payer à la ville dont il cesse d'être bourgeois, le dixième de la valeur de ses biens; — et par conséquent celui qui, étant bourgeois de l'une de ces quatre villes, y acquerrait aujourd...
      ...bourgeois, qu'en leur payant le dixième de ce qu'il aurait acquis dans letir encei...
      Ainsi : lp à Bourbourg, à Bergues, à la Gorgue et à Orchies, tout homme qui a encouru la privation de son droit de bourgeoisie, même par le seul changement de domicile, est obligé de payer à la ville dont il cesse d'être bourgeois, le dixième de la valeur de ses biens; — et par conséquent celui qui, étant bourgeois de l'une de ces quatre villes, y acquerrait aujourd'hui des biens nationaux, ne pourrait demain quitter ces villes et c sser d'en être bourgeois, qu'en leur payant le dixième de ce qu'il aurait acquis dans letir enceinte.
      Locuteur: Merlin
      Ainsi : 2° dans toutes les villes de Flandre et d'Artois, où a lieu le droit...
      ...t vient à mourir sans enfants, le quart de ses biens sera confisqué sur moi par la commune d'Arras, parce que, quoi qu'héritier de mon frère, je ne suis pas bourgeois de cette ville.
      Ainsi : 2° dans toutes les villes de Flandre et d'Artois, où a lieu le droit d'écart, il y a ouverture à ce droit toutes les fois qu'un étranger succède à u...
      ..., bourgeois d'Arras, par exemple, acquiert en cette ville des biens nationaux, et vient à mourir sans enfants, le quart de ses biens sera confisqué sur moi par la commune d'Arras, parce que, quoi qu'héritier de mon frère, je ne suis pas bourgeois de cette ville.
      Locuteur: Merlin
      conséquent si, sans être bourgeois de l'une de ces villes, j'y épouse une femme qui a précédemment acquis ou hérité de ses parents des biens nationaux, le dixième de ces* biens appartiendra à la commune. conséquent si, sans être bourgeois de l'une de ces villes, j'y épouse une femme qui a précédemment acquis ou hérité de ses parents des biens nationaux, le dixième de ces* biens appartiendra à la commune.
      Locuteur: Merlin
      ...ans les mêmes villes, comme dans celles de la Gorgue, d'Honschotte, d'Orchies, de Comines, de Seclin, et dans le pays de Langle, l'écart a lieu toutes les fois ...
      ...r acheté des biens nationaux dans celle de ces villes dont je ne suis pa3 bourgeois, il me prend envie de les vendre, ou même de les donner, l'écart en est dû à la ville elle-même, soit que je donne ou v...
      Ainsi: 4° dans les mêmes villes, comme dans celles de la Gorgue, d'Honschotte, d'Orchies, de Comines, de Seclin, et dans le pays de Langle, l'écart a lieu toutes les fois qu'un forain vend ou transporte d'une manière quelconque, non seulement à un bourgeois, mais encore à un autre forain ; — et par conséquent, si, après avoir acheté des biens nationaux dans celle de ces villes dont je ne suis pa3 bourgeois, il me prend envie de les vendre, ou même de les donner, l'écart en est dû à la ville elle-même, soit que je donne ou vende à un étranger, soit que je donne ou vende à un bourgeois.
      Locuteur: Merlin
      ...s dispositions barbares peuvent nuire à la vente des biens nationaux, et de quelle importance il est pour vous de détruire les obstacles qu'elles pourraient apporter tant à la prompte aliénation de ces biens, qu'à la grande concurrence des acheteurs, seul moyen de les faire monter à leur véritable prix. Vous sentez, Messieurs, oombien toutes ces dispositions barbares peuvent nuire à la vente des biens nationaux, et de quelle importance il est pour vous de détruire les obstacles qu'elles pourraient apporter tant à la prompte aliénation de ces biens, qu'à la grande concurrence des acheteurs, seul moyen de les faire monter à leur véritable prix.
      Locuteur: Merlin
      ...ion du droit d'écart ne fût pas un acte de justice, il faudrait que ce droit fût, ...
      ...été ; c'est-à-dire qu'il fût le prix et la condition primitive d'une concession de fonds qu'elles auraient faite à leurs h...
      Pour que l'abrogation du droit d'écart ne fût pas un acte de justice, il faudrait que ce droit fût, pour les villes qui l'exercent actuellement, une véritable propriété ; c'est-à-dire qu'il fût le prix et la condition primitive d'une concession de fonds qu'elles auraient faite à leurs habitants.
      Locuteur: Merlin
      Or, il est évident que ce n'est point le caractère du droit d'écart. Une vill...
      ...habitants ne soient que des concessions de la ville elle-même; et, dès lors, comment le droit d'écart serait-il une émanation de la propriété foncière ? — Je le dis avec c...
      Or, il est évident que ce n'est point le caractère du droit d'écart. Une ville ne peut pas avoir existé avant ses habitants : il est donc impossible que toutes les propriétés des habitants ne soient que des concessions de la ville elle-même; et, dès lors, comment le droit d'écart serait-il une émanation de la propriété foncière ? — Je le dis avec confiance, il ne l'est pas, il ne peut pas l'être; et je suis d'autant plus ferme...
      Locuteur: Merlin
      ...origine ; ils nous le montrent dérivant de l'obligation qu'avaient anciennement ies habitants d'un même lieu, de se défendre respectivement des attaques de leurs voisins. Vous le savez, Messieurs...
      ...rivées étaient tellement dans les mœurs de nos pères, que nos rois n'ont pu arrête...
      ... ; et elles avaient lieu, non seulement de famille à famille, mais encore de villagé à village, de ville à ville, de province à province. De ces confédérations qui liaient entre eux tous les habitants de chaque lieu; de le soin qu'on prit d'empêcher que les biens des membres de chaque confédération ne passassent dans des mains étrangères; delà le retrait de bourgeoisie que vous avez abrogé par votre décret du 13 juin ; de enfin le droit d'écart dont nous vous proposons aujourd'hui de prononcer également l'abolition.
      Ces auteurs nous indiquent d'ailleurs sa véritable origine ; ils nous le montrent dérivant de l'obligation qu'avaient anciennement ies habitants d'un même lieu, de se défendre respectivement des attaques de leurs voisins. Vous le savez, Messieurs, les guerres privées étaient tellement dans les mœurs de nos pères, que nos rois n'ont pu arrêter ce désordre que très tard ; et elles avaient lieu, non seulement de famille à famille, mais encore de villagé à village, de ville à ville, de province à province. De ces confédérations qui liaient entre eux tous les habitants de chaque lieu; de le soin qu'on prit d'empêcher que les biens des membres de chaque confédération ne passassent dans des mains étrangères; delà le retrait de bourgeoisie que vous avez abrogé par votre décret du 13 juin ; de enfin le droit d'écart dont nous vous proposons aujourd'hui de prononcer également l'abolition.
      Locuteur: Merlin
      ...ver qu'abroger ces dispositions serait, de voire part, une loi utile ; je me borne...
      ...it une loi juste, et je n'ai pas besoin de grands efr forts pour y parvenir.
      Je ne m'arrêterai donc pas à vous prouver qu'abroger ces dispositions serait, de voire part, une loi utile ; je me borne à établir que ce serait une loi juste, et je n'ai pas besoin de grands efr forts pour y parvenir.
      Locuteur: Merlin
      ...ue comme un lien imagina pour resserrer de plus en plus les anciennes confédératio... ...lle est l'origiue du droit d'écart, il est si vrai qu'on qe doit le considérer que comme un lien imagina pour resserrer de plus en plus les anciennes confédérations, qu'ac^
      Ainsi: 3q àDouay, à la Bassée, à Bergues, les biens qu'une bou...
      ...art ; — et par (1) Le Moniteur contient la simple mention de ce rapport.
      Ainsi: 3q àDouay, à la Bassée, à Bergues, les biens qu'une bourgeoise apporte en mariage à un forain, sont soumis au droit d'écart ; — et par (1) Le Moniteur contient la simple mention de ce rapport.

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 172
      Locuteur: Merlin
      ...llement encore les Yilles qui jouissent de ce droit, ne l'exercent pas contre les ...
      ... confédérées. L'article 3 du titre XVII de la coutume de Bourbourg est, dessus, très formel; il exempte du droi...
      ...les biens des bourgeois qui se retirent de la ville pour aller demeurer dans un lieu confédéré. La coutume deBergues, qui nous présente la même disposition, a soin d'indiquer, ti...
      ... est en confédération, et Bourbourg est de ce nombre.
      tuellement encore les Yilles qui jouissent de ce droit, ne l'exercent pas contre les bourgeois des villes avec lesquelles elles se sont jadis confédérées. L'article 3 du titre XVII de la coutume de Bourbourg est, dessus, très formel; il exempte du droit d'écart les biens des bourgeois qui se retirent de la ville pour aller demeurer dans un lieu confédéré. La coutume deBergues, qui nous présente la même disposition, a soin d'indiquer, titre V, article 25, les villes avec lesquelles elle est en confédération, et Bourbourg est de ce nombre.
      Locuteur: Merlin
      ...e et politique, il n'a plus aujourd'hui de cause, et ne peut plus être regardé que...
      ...qui engage votre comité à vous proposer de l'abolir de la même manière que vous avez aboli le ïdroit de franc-fief, c'est-à-dire avec un effet ...
      ...pour raisons d'arrérages et d'échéances de ce droit. C'est l'objet du décret suiva...
      ...est donc bien clair que si le droit d'écart a eu, dans son origine, un motif sage et politique, il n'a plus aujourd'hui de cause, et ne peut plus être regardé que comme une exaction. C'est ce qui engage votre comité à vous proposer de l'abolir de la même manière que vous avez aboli le ïdroit de franc-fief, c'est-à-dire avec un effet rétroactif qui embrasse toutes les poursuites et toutes les recherches qui auraient été faites jusqu'à présent, ou pourraient être faites à l'avenir, pour raisons d'arrérages et d'échéances de ce droit. C'est l'objet du décret suivant :
      Locuteur: Martineau
      demande que les droits de late et d'inquant, qui ont lieu dans les départements de l'ancienne Provence, soient regardés comme compris dans la suppression. demande que les droits de late et d'inquant, qui ont lieu dans les départements de l'ancienne Provence, soient regardés comme compris dans la suppression.
      Locuteur: Martineau
      L'ordre du jour est la discussion du projet de décret sur la limite des fonctions et des attributions du comité de liquidation (1). L'ordre du jour est la discussion du projet de décret sur la limite des fonctions et des attributions du comité de liquidation (1).
      Locuteur: De Batz
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation sur la nécessité de fixer d'une manière précise les pouvoirs de ce comité et de déterminer les fonctions qui lui sont a... L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation sur la nécessité de fixer d'une manière précise les pouvoirs de ce comité et de déterminer les fonctions qui lui sont attribuées, a décrété ce qui suit :
      Locuteur: Démeunier
      Je propose une nouvelle rédaction de l'article premier, plus large que celle du comité, la voici •' Je propose une nouvelle rédaction de l'article premier, plus large que celle du comité, la voici •'
      Locuteur: De Batz
      ... du décret sanctionné du 22 janvier, et de la décision du 15 février dernier, aucunes...
      ...avoir été soumises à l'examen du comité de liquidation ; mais, néanmoins, les véri...
      ... à s'effectuer comme ci-devant, suivant la forme ordinaire, et devant les tribunau...
      Art. 2. « Eu exécution du décret sanctionné du 22 janvier, et de la décision du 15 février dernier, aucunes créances arriérées ne seront présentées à l'Assemblée nationale pour être liquidées, qu'après avoir été soumises à l'examen du comité de liquidation ; mais, néanmoins, les vérifications et apurements des comptes continueront à s'effectuer comme ci-devant, suivant la forme ordinaire, et devant les tribunaux à ce compétents ; l'Assemblée nationale n'entend, quant à présent, rien innove...
      Locuteur: Démeunier
      ...raît autoriser d'une manière trop vague la chambre des comptes à vérifier et à apurer les comptes. Je proposerais de dire : Les vérifications et apurements ...
      ... continueront provisoirement et jusqu'à la nouvelle organisation des tribunaux.
      L'article me paraît autoriser d'une manière trop vague la chambre des comptes à vérifier et à apurer les comptes. Je proposerais de dire : Les vérifications et apurements des comptes dont les chambres des comptes et autres tribunaux peuvent être actuellement saisis, continueront provisoirement et jusqu'à la nouvelle organisation des tribunaux.
      Locuteur: L'abbé Gouttes
      Votre comité de liquidation s'est déterminé à vous proposer l'article, tel 3u'il vient de vous être lu, par la conviction que es créanciers illégitime...
      ...quité. Les créanciers, pour fournitures de fourrages dans les guerres d'Allemagne, ont eu l'imprudence de m'offrir deux cent mille livres pour appuyer leurs réclamations. Le conseil, convaincu de leur illégitimité, n'a pas balancé d'éc...
      Votre comité de liquidation s'est déterminé à vous proposer l'article, tel 3u'il vient de vous être lu, par la conviction que es créanciers illégitimes pourraient vouloir vous faire revenir contre des arrêts du conseil, rendus avec une parfaite équité. Les créanciers, pour fournitures de fourrages dans les guerres d'Allemagne, ont eu l'imprudence de m'offrir deux cent mille livres pour appuyer leurs réclamations. Le conseil, convaincu de leur illégitimité, n'a pas balancé d'écarter leurs demandes. J'ai été dans les bureaux avec tous les commis, j'ai exami...
      Locuteur: Charles de Lameth
      ... les décisions qui vont intervenir sont de la plus haute importance, je voudrais que le comité de liquidation ne pût arrêter aucun projet de décret, qu'en présence des deux tiers de ses membres. Nous donnons toute notre c...
      ... proposent a été consenti par un nombre de membres suffisant.
      Gomme les décisions qui vont intervenir sont de la plus haute importance, je voudrais que le comité de liquidation ne pût arrêter aucun projet de décret, qu'en présence des deux tiers de ses membres. Nous donnons toute notre confiance à nos comités, mais du moins faut-il être sûr que ce qu'ils nous proposent a été consenti par un nombre de membres suffisant.
      Locuteur: De Foucault
      ... vos travaux. Je demande l'exécution, à la rigueur, du décret qui ordonne qu'on ne pourra être en même temps membre de deux comités. ...oujours presque complets pour ' prendre des délibérations, vous verriez retarder vos travaux. Je demande l'exécution, à la rigueur, du décret qui ordonne qu'on ne pourra être en même temps membre de deux comités.
      Locuteur: Merlin
      ... dans le' département du Nord et du Pas-de-Calais, sous le nom d écart, escasse ou... « L'Assemblée nationale supprime le droit connu, dans le' département du Nord et du Pas-de-Calais, sous le nom d écart, escasse ou boutte-hors, et éteint toutes les procédures, poursuites ou recherches qui aura...
      Locuteur: Martineau
      L'Assemblée ordonne le renvoi de cette demande au comité des domaines et... L'Assemblée ordonne le renvoi de cette demande au comité des domaines et au comité des impositions.
      Locuteur: De Batz
      , rapporteur, donne lecture de l'article 1er ainsi conçu : , rapporteur, donne lecture de l'article 1er ainsi conçu :
      Locuteur: De Batz
      ...ée ne peut être admise parmi les dettes de l'État, qu'en vertu d'un décret de l'Assemblée nationale, sanctionné par l... ...blée nationale décrète, comme principe constitutionnel, que nulle créance arriérée ne peut être admise parmi les dettes de l'État, qu'en vertu d'un décret de l'Assemblée nationale, sanctionné par le roi.
      Locuteur: Démeunier
      ...ic ne peut être admise parmi les dettes de l'État, qu'en vertu d'un décret de l'Assemblée nationale, sanctionné par l... ...le décrète, comme principe constitutionnel, que nulle créance sur le Trésor public ne peut être admise parmi les dettes de l'État, qu'en vertu d'un décret de l'Assemblée nationale, sanctionné par le roi.»
      Locuteur: De Custine
      ...se d'ajouter que les rapports du comité de liquidation ne pourront être discutés d... Je propose d'ajouter que les rapports du comité de liquidation ne pourront être discutés dans l'Assemblée, qu'ils n'aient été imprimés et distribués 15 jours auparavant.
      Locuteur: Merlin
      Le comité de liquidation ne devrait être autorisé qu... Le comité de liquidation ne devrait être autorisé qu'à examiner les créances revêtues d'une décision favorable.
      Locuteur: Le Chapelier
      Je trouve l'observation de M. de Lameth très juste, et je m'y joins pour... Je trouve l'observation de M. de Lameth très juste, et je m'y joins pour l'appuyer. Mais il ne faut pas trop lui jdoniier
      ... 2 en ces termes : (1) Voyez le rapport de M. de Ratz, séance du 3 juillet 1790. Archive... , rapporteur, lit l'article 2 en ces termes : (1) Voyez le rapport de M. de Ratz, séance du 3 juillet 1790. Archives Parlementaires. Tome XVI, p. 679.

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 173
      Locuteur: Démeunier
      ... du décret sanctionné du 22 janvier, et de la décision du 15 février dernier, aucunes...
      ...avoir été soumises à l'examen du comité de liquidation, dont les délibérations ne ...
      ...par les deux tiers au moins des membres de ce comité ; et lorsque le rapport du co...
      Art. 2. « En exécution du décret sanctionné du 22 janvier, et de la décision du 15 février dernier, aucunes créances arriérées ne seront présentées à l'Assemblée nationale pour être définitivement reconnues ou rejetées, qu'après avoir été soumises à l'examen du comité de liquidation, dont les délibérations ne pourront être prises que par les deux tiers au moins des membres de ce comité ; et lorsque le rapport du comité devra être fait à l'Assemblée, il sera imprimé et distribué huitaine avant ...
      Locuteur: Démeunier
      ...continueront provisoirement, et jusqu'à la nouvelle organisation des tribunaux et rétablissement de règles fixées sur la comptabilité, à s'effectuer, comme ci-d... ... les chambres des comptes ou autres tribunaux peuvent être saisis actuellement, continueront provisoirement, et jusqu'à la nouvelle organisation des tribunaux et rétablissement de règles fixées sur la comptabilité, à s'effectuer, comme ci-devant, suivant les formes ordinaires. »
      Locuteur: Rewbell
      ...e-droits ont eu lieu, vous vous enlevez la possibilité de les réparer. ... trouve cette article révoltant, car si une injustice a été commise, si des passe-droits ont eu lieu, vous vous enlevez la possibilité de les réparer.
      Locuteur: Démeunier
      ...Art. 4. « Le garde des sceaux sera tenu de donner au comité de liquidation connaissance et état exact de toutes les instances actuelles concernant la vérification, apurement et liquidation ... Les articles suivants sont décrétés sans discussion en ces termes: Art. 4. « Le garde des sceaux sera tenu de donner au comité de liquidation connaissance et état exact de toutes les instances actuelles concernant la vérification, apurement et liquidation des créances sur le Trésor public, a quelque titre que ce puisse être. »
      Locuteur: Démeunier
      Art. 5. « La chambre des comptes fera pareillement remettre audit comité un tableau de toutes les parties de comptabilité dont la vérification et apurement sont actuelle... Art. 5. « La chambre des comptes fera pareillement remettre audit comité un tableau de toutes les parties de comptabilité dont la vérification et apurement sont actuellement à l'examen du tribunal »
      Locuteur: De Batz
      ...ui prétendent être employés dans l'état de la dette arriérée seront tenus de présenter leurs titres dans le délai de deux mois. Art. 7. « Tous les créanciers qui prétendent être employés dans l'état de la dette arriérée seront tenus de présenter leurs titres dans le délai de deux mois.
      Locuteur: De Batz
      ...élai, n'auraient pas justifié au comité de liquidation, soit de leurs titres dûment vérifiés, soit de l'action qu'ils auraient dirigée devant...
      ...i en doivent connaître, pour en obtenir la vérification, seront déchus de plein droit de leurs répétitions sur le Trésor public....
      « Tous ceux qui, dans ce délai, n'auraient pas justifié au comité de liquidation, soit de leurs titres dûment vérifiés, soit de l'action qu'ils auraient dirigée devant le3 tribunaux qui en doivent connaître, pour en obtenir la vérification, seront déchus de plein droit de leurs répétitions sur le Trésor public. »
      Locuteur: Démeunier
      Les réclamations qui viennent de se produire sont justes et je crois que la rédaction que je vais vous proposer réserverait tous les droits. La voici : Les réclamations qui viennent de se produire sont justes et je crois que la rédaction que je vais vous proposer réserverait tous les droits. La voici :
      Locuteur: Démeunier
      ...ui prétendent être employés dans l'état de la dette arriérée seront tenus de se faire connaître dans les délais suivants : savoir, à dater de la publication du présent décret, deux moi... Art. 7. « Tous les créanciers qui prétendent être employés dans l'état de la dette arriérée seront tenus de se faire connaître dans les délais suivants : savoir, à dater de la publication du présent décret, deux mois pour les personnes domiciliées en France;
      Locuteur: Démeunier
      ...justifié au comité de'liquidation, soit de leurs titres dûment vérifiés, soit de l'action qu'ils auraient dirigée devant...
      ...i en doivent connaître, pour en obtenir la vérification, seront déchus de plein droit de leurs répétitions sur le Trésor public....
      « Tous ceux qui, dans ces délais, n'auraient pas justifié au comité de'liquidation, soit de leurs titres dûment vérifiés, soit de l'action qu'ils auraient dirigée devant les tribunaux qui en doivent connaître, pour en obtenir la vérification, seront déchus de plein droit de leurs répétitions sur le Trésor public. »
      Locuteur: Démeunier
      ... 8° du décret, réclame une modification de rédaction, d'accord avec le rapporteur, je vous propose la suivante : L'article 7 du projet du comité, qui devient le 8° du décret, réclame une modification de rédaction, d'accord avec le rapporteur, je vous propose la suivante :
      Locuteur: Démeunier
      Art. 8. « L'objet du travail du comité de liquidation sera l'examen et la liquidation de toute créance et demande sur le Trésor public, qui sera susceptible de contestation ou de difficulté. » (L'article 8, ainsi amend... Art. 8. « L'objet du travail du comité de liquidation sera l'examen et la liquidation de toute créance et demande sur le Trésor public, qui sera susceptible de contestation ou de difficulté. » (L'article 8, ainsi amendé, est adopté.) -
      Locuteur: Le Chapelier
      ...le comité des rapports, qui est composé de/trente membres, ne pût jamais rien proposer à l'Assemblée, que lorsqu'il serait composé de vingt personnes. d'extension ; il serait ridicule, par exemple, d'exiger que le comité des rapports, qui est composé de/trente membres, ne pût jamais rien proposer à l'Assemblée, que lorsqu'il serait composé de vingt personnes.
      Locuteur: Démeunier
      présente une nouvelle rédaction de l'article 2. Elle est décrétée ainsi qu... présente une nouvelle rédaction de l'article 2. Elle est décrétée ainsi qu'il suit :
      Locuteur: Démeunier
      ...itionnel à ceux présentes par le comité de liquidation. Cet article est ainsi conç... propose un article 3 additionnel à ceux présentes par le comité de liquidation. Cet article est ainsi conçu :
      Locuteur: Démeunier
      ...aux, ne pourra être présentée au comité de liquidation. » ...i par les ordonnateurs, ministres du roi, chambres des comptes, ou autres tribunaux, ne pourra être présentée au comité de liquidation. »
      Locuteur: Blin
      Je demande le rejet de cet article qui viole toutes les règles de l'humanité. En effet, lesRochelais ont ...
      ...les Indes, au profit et pour le service de l'État, non seulement leurs navires, mais leurs cargaisons ; loin de faire droit à leurs justes réclamations, ou ne leur a même pas tenu compte du prix de leurs marchandises.
      Je demande le rejet de cet article qui viole toutes les règles de l'humanité. En effet, lesRochelais ont été obligés d'abandonner dans les Indes, au profit et pour le service de l'État, non seulement leurs navires, mais leurs cargaisons ; loin de faire droit à leurs justes réclamations, ou ne leur a même pas tenu compte du prix de leurs marchandises.
      Locuteur: Démeunier
      Si vous voulez ouvrir la porte à une foule d'abus, vous rejetter...
      ...ez poser des principes, vous décréterez la disposition que je vous propose.
      Si vous voulez ouvrir la porte à une foule d'abus, vous rejetterez l'article ; si, au contraire, vous entendez poser des principes, vous décréterez la disposition que je vous propose.
      Locuteur: Démeunier
      tenus de fournir les documents et instructions q... tenus de fournir les documents et instructions qui leur seront demandés par le comité. »
      Locuteur: Blin
      ... spoliation au préjudice des créanciers de l'Etat. Les délais sont trop courts et ce serait commettre une véritable spoliation au préjudice des créanciers de l'Etat.
      Locuteur: Démeunier
      Art. 9. « Le comité de liquidation présentera à l'Assemblée nationale ses observations sur ia nature de toutes les créances arriérées, sur lesq... Art. 9. « Le comité de liquidation présentera à l'Assemblée nationale ses observations sur ia nature de toutes les créances arriérées, sur lesquelles l'Assemblée nationale aura à prononcer.
      Locuteur: Démeunier
      ...ui doivent lui être remis, en exécution de l'article 7 du décret du 22 janvier, on... ...ment si les créances arriérées, comprises dans les états certifiés véritables, qui doivent lui être remis, en exécution de l'article 7 du décret du 22 janvier, ont été dûment vérifiées ou jugées et appuyées dans les formes prescrites par lès ...

      Séance du samedi 17 juillet 1790, au matin

      page 174
      Locuteur: De Batz
      ...ssoUs: Art. 11. « Il sera tenu registre de toutes les décisions qui auront été portées sur l'admisgidfi, rejet ou réduction de diverses portions la dette arriérée, afin que, dans aucun temps et sous au-« cun prétexte, les porteurs de titres rejetés ou réduits, ne puissent ... Les articles 11 et 12 Sont décrétés sans débat, dans les termes ci-déssoUs: Art. 11. « Il sera tenu registre de toutes les décisions qui auront été portées sur l'admisgidfi, rejet ou réduction de diverses portions la dette arriérée, afin que, dans aucun temps et sous au-« cun prétexte, les porteurs de titres rejetés ou réduits, ne puissent renouveler leurs prétentidtis.»
      Locuteur: De Batz
      ...rejet ou réductièn des diverses parties de la dette arriérée ne seront que provisoires; aucune portion de créance} présentée au comité de liquidàtionfrne pouvant être placée sur le tableau de la dette liquidée qu'après avoir été soumise au jugement de l'Assemblée nationale et à ia sanction ... ... 9 du décret du 9 janvier dernier, les délibérations du comité sur l'admission, rejet ou réductièn des diverses parties de la dette arriérée ne seront que provisoires; aucune portion de créance} présentée au comité de liquidàtionfrne pouvant être placée sur le tableau de la dette liquidée qu'après avoir été soumise au jugement de l'Assemblée nationale et à ia sanction du rbi.
      Locuteur: Le Président
      Je propose à l'ÀsSembléê de faire imprimer le procès-verbal de la cérémonie de la fédération en nombre suffisant et assez promptement pour que MM. les députés à la fédération puissent eb emporter chacun ... Je propose à l'ÀsSembléê de faire imprimer le procès-verbal de la cérémonie de la fédération en nombre suffisant et assez promptement pour que MM. les députés à la fédération puissent eb emporter chacun un exemplaire.
      Locuteur: Bouche
      Je demande que la dèputation de chaque département reçoive 350 exemplaires de ce procés-Terbal pour qu'elle puisse le... Je demande que la dèputation de chaque département reçoive 350 exemplaires de ce procés-Terbal pour qu'elle puisse les envoyer dans les districts.
      Locuteur: Le Président
      ...etirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination : 1° de son Président: 2° de trois secrétaires en remplacement de MM. Pierre Delley-d'Agier, Po-pulus et Robespierre; 3° de quinze membres du comité dès rapports. L'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à la nomination : 1° de son Président: 2° de trois secrétaires en remplacement de MM. Pierre Delley-d'Agier, Po-pulus et Robespierre; 3° de quinze membres du comité dès rapports.
      Locuteur: De Batz
      Art* 10* * Le comité sera tedu de éë procure? tous les renseignements néc... Art* 10* * Le comité sera tedu de éë procure? tous les renseignements nécessaires sur les créai!»-ces que le Trésor public a droit d'exercer contre diffé...
      Locuteur: Le Président
      (La séance est levée à deux heures et demie... (La séance est levée à deux heures et demie»)
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 2 résultats
    • Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      - search term matches: (635)

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 462
      Locuteur: Le Président
      ...ce en même temps à l’Assemblée qu’après la séance elle devra procéder à la, nomination des membres du comité d’instruction publique, et à celle du soir, à la nomination des quatre commissaires pour les lettres de cachet. J’annonce en même temps à l’Assemblée qu’après la séance elle devra procéder à la, nomination des membres du comité d’instruction publique, et à celle du soir, à la nomination des quatre commissaires pour les lettres de cachet.
      Locuteur: Le Président
      ...t que M. Giroult, député du département de la Manche, avait été assassiné. J’ai écrit à M. le maire de Paris pour qu’il prenne des information...
      ...écarter les bruits, qui se répandraient -dessus.
      Quelques papiers publics ont répandu le bruit que M. Giroult, député du département de la Manche, avait été assassiné. J’ai écrit à M. le maire de Paris pour qu’il prenne des informations. Il me répond qu’il est certain que M. Giroult n’a pas été assassiné. Je fais cette déclaration pour écarter les bruits, qui se répandraient -dessus.
      Locuteur: Jacob Dupont
      J’ai demandé la parole au sujet de la lettre que le ministre des contribution...
      ...istre, qu’il s’agit surtout d’accélérer la répartition des contributions, par le moyen des directoires de disirict, à l’égard des municipalités. ...
      J’ai demandé la parole au sujet de la lettre que le ministre des contributions publiques a adressée à l’Assemblée hier matin. J’observe, d’après les états remis par le ministre, qu’il s’agit surtout d’accélérer la répartition des contributions, par le moyen des directoires de disirict, à l’égard des municipalités. A cet effet, voici les trois questions que je propose :
      Locuteur: Jacob Dupont
      ...comité des impositions sera-t-il chargé de faire pour les directoires de disirict une instruction qui leur facilitera le travail de la répartition des contributions foncière et mobilière, en leur indiquant la base qu’ils doivent prendre; 1° Le comité des impositions sera-t-il chargé de faire pour les directoires de disirict une instruction qui leur facilitera le travail de la répartition des contributions foncière et mobilière, en leur indiquant la base qu’ils doivent prendre;
      Locuteur: Jacob Dupont
      ...argera-t-elle seulement les direcioires de district de faire les répartitions des contributions pour l’année 1792, comme ils l’ont faiie ou la feront pour l’année 1791? 2° L’Assemblée nationale chargera-t-elle seulement les direcioires de district de faire les répartitions des contributions pour l’année 1792, comme ils l’ont faiie ou la feront pour l’année 1791?
      Locuteur: Jacob Dupont
      ...elle au cinquième ou au sixième le taux de la contribution foncière pour 1792? 3° L’Assemblée nauonafe fixera-t-elle au cinquième ou au sixième le taux de la contribution foncière pour 1792?
      Locuteur: Condorcet
      secrétaire, donne lecture d’une lettre de l assemblée des citoyens actifs de la ville de Carpentras, écrite en leur nom, et.par laquelle ils prient l’Assemblée de faire cesser les désordres et les briga... secrétaire, donne lecture d’une lettre de l assemblée des citoyens actifs de la ville de Carpentras, écrite en leur nom, et.par laquelle ils prient l’Assemblée de faire cesser les désordres et les brigandages dont leur pays' est infesté : elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Condorcet
      ...ne époque qui devait nous faire espérer de voir finir les malheurs qui ont désolé ...
      ...par le roi en vertu du décret rendu par la précédente législature. Nous reposions tranquilles à l’ombre de cette médiation sainte, lorsque tout à ...
      ...ssément articulé dans les préliminaires de paix dont vos prédéces eurs ont prononcé garantie, les troupes de ligne qui étaient dans la. ville avaient été retirées, et que leu...
      ... ayant laissé le palais, et L’arsenal à la disposition de l’armée de Monteux, appelée. Vauclusienne, et du sieur Jourdan, chef de tous les factieux et général de cette armée, les. avait rendus maîtres de la vie des citoyens de cette malheureuse con'rée.
      « S’il était une époque qui devait nous faire espérer de voir finir les malheurs qui ont désolé Avignon et le Gomtat, c’était, sans doute, celle qui avait amené dans ces.contrées les commis-saires-médiateurs envoyés par le roi en vertu du décret rendu par la précédente législature. Nous reposions tranquilles à l’ombre de cette médiation sainte, lorsque tout à coup nous apprîmes que, contre ce q,ui est expressément articulé dans les préliminaires de paix dont vos prédéces eurs ont prononcé garantie, les troupes de ligne qui étaient dans la. ville avaient été retirées, et que leur retraite ayant laissé le palais, et L’arsenal à la disposition de l’armée de Monteux, appelée. Vauclusienne, et du sieur Jourdan, chef de tous les factieux et général de cette armée, les. avait rendus maîtres de la vie des citoyens de cette malheureuse con'rée.
      Locuteur: Condorcet
      ...vaient plus d’autre parti à prendre que de quitter une ville ui avait été le théâtre de tant de forfaits. Cenen-ant, rassurés par la présence de M. Mulot, médiateur de la France, nous pensions qu’il ne perdrait pas de vue une ville où pourraient se renouveler les horreurs de la guerre civile. Mais tout à coup nous sommes informés que le-eieur Jourdan, à l’appui de tous ses satellites, y commet, sous les yeux de la médiation, les forfaits les plus affreu... ...ette nouvelle,, Messieurs, nous remplit d’effroi. Tous les honnêtes citoyens n’avaient plus d’autre parti à prendre que de quitter une ville ui avait été le théâtre de tant de forfaits. Cenen-ant, rassurés par la présence de M. Mulot, médiateur de la France, nous pensions qu’il ne perdrait pas de vue une ville où pourraient se renouveler les horreurs de la guerre civile. Mais tout à coup nous sommes informés que le-eieur Jourdan, à l’appui de tous ses satellites, y commet, sous les yeux de la médiation, les forfaits les plus affreux, et tels qu’on n en voit pas d’exemples, chef les nations les plus barbares.
      Locuteur: Le Président
      ...our lu nomination des membres du comité de féodalité. Sont élus : Voici' le résultat du scrutin pour lu nomination des membres du comité de féodalité. Sont élus :
      PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL. PRÉSIDENCE DE M. DUCASTEL.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matim..
      Un de MM. les secrétaires fait lecture des pr... Un de MM. les secrétaires fait lecture des procès-verbaux des séances du matin et du soir du jeudi 27, octobre.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 463
      Locuteur: Condorcet
      de ces hommes les biens et la fortune de* ces habitants éiorgés sans miséricorde... de ces hommes les biens et la fortune de* ces habitants éiorgés sans miséricorde, rendra infailliblement' celte ville- entièrement déserte.
      Locuteur: Condorcet
      ...tes pour dissiper ou anéantir une horde de scélérats, presque tous gens sans aveu ...
      ...er.se nourrissent depuis longtemps, que de sang, de meurtres et de pillage. Nous osons nous promeitre de la justice de nos réclamations, que suspendant, pour ...
      ...nibles travaux, vous jetterez un regard de compassion sur une ville dont les citoy...
      ...age, si vous ne venez bientôt les tirer de l’oppression dans laquelle ils gémissen...
      ...même courrier au roi des Français, pour qu’il daigne envoyer des ferres suffisantes pour dissiper ou anéantir une horde de scélérats, presque tous gens sans aveu et voués à l’infamie et qui ner.se nourrissent depuis longtemps, que de sang, de meurtres et de pillage. Nous osons nous promeitre de la justice de nos réclamations, que suspendant, pour quelques moments, vos-pénibles travaux, vous jetterez un regard de compassion sur une ville dont les citoyens finiront par être massacrés sans pitié, et auxquels il ne restera que le désespoir pour partage, si vous ne venez bientôt les tirer de l’oppression dans laquelle ils gémissent.
      Locuteur: Condorcet
      ...e d’une lettre des officiers municipaux de Strasbourg, qui demanda nt justice, au nom de la commune de cette ville, des violences exercées dans la principauté d’Ettenheim, par des officiers déserteurs du régiment de Berwiek, sur des citoyens de Strasbourg ; elle est ainsi conçue : secrétaire, donne lecture d’une lettre des officiers municipaux de Strasbourg, qui demanda nt justice, au nom de la commune de cette ville, des violences exercées dans la principauté d’Ettenheim, par des officiers déserteurs du régiment de Berwiek, sur des citoyens de Strasbourg ; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Condorcet
      ...commis contre des citoveos français sur la rive droite du Rhin. Nous venons vous les dénoncer et vous prier de-rendre justice' à nos concitoyens en fa...
      ... Les sieurs B ger et Cormer, citoyens e la commune de Strasbourg, traversant la partie du ci-devant évêché de Strasbourg, siiuée de l’autre côté du Rhin, y ont été arrêtés...
      ...et maltraités par les lâches déserteurs de la patrie que soudoient et commandent deux transfuges de l’Assemblée constituante, les sieurs de Rotian et Mirabeau cadet.
      « Des attentats multipliés ont été commis contre des citoveos français sur la rive droite du Rhin. Nous venons vous les dénoncer et vous prier de-rendre justice' à nos concitoyens en faisant cesser les attentats que l’on commet sur le territoire d’Etteoheim, par les mesures les plus promptes. Les sieurs B ger et Cormer, citoyens e la commune de Strasbourg, traversant la partie du ci-devant évêché de Strasbourg, siiuée de l’autre côté du Rhin, y ont été arrêtés, insultés et maltraités par les lâches déserteurs de la patrie que soudoient et commandent deux transfuges de l’Assemblée constituante, les sieurs de Rotian et Mirabeau cadet.
      Locuteur: Condorcet
      « L1 s moments sont décisifs pour la fortune de l'Empire français. La plus grande énergie doit suivre la proclamation de la liberté. Nous vous demandons une réparation éclatante au nom de vos devoirs et de vos serments. Nous la demandons au roi des Français, au nom du pacte solennel qu’il vient de contracter avec la nation. L’impunité trop longtemps prolo...
      ...ntières pour se rallier sous l’étendard de la rébellion? Eh! s’il faut combattre qu’i...
      « L1 s moments sont décisifs pour la fortune de l'Empire français. La plus grande énergie doit suivre la proclamation de la liberté. Nous vous demandons une réparation éclatante au nom de vos devoirs et de vos serments. Nous la demandons au roi des Français, au nom du pacte solennel qu’il vient de contracter avec la nation. L’impunité trop longtemps prolongée ne fait qu’enhardir les traitres. Ne voyez-vous pas comme ils se précipitent sur nos frontières pour se rallier sous l’étendard de la rébellion? Eh! s’il faut combattre qu’ils viennent, nous sommes prêts. L’aliernative est vaincre ou mourir. (Applaudiss...
      Locuteur: Condorcet
      secrétaire, donne lecture d’une lettre de M. Anisson, directeur de Vlmprimerie royale, qui demande a l’Assemblée ses ordres sur la manière dont elle désire que les lois i... secrétaire, donne lecture d’une lettre de M. Anisson, directeur de Vlmprimerie royale, qui demande a l’Assemblée ses ordres sur la manière dont elle désire que les lois imprimées dans cette imprimerie soient distribuées à ses membres.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...résentée à MM. les officiers municipaux de Ghâieau-Thierry, par M. Louis Lequny, l...
      ...es volontaires nationaux du département de Sei>ne-et-Marne, tendant à ce que, pour les motifs y exprimés, il soit accordé, le 21: de ce- mois, un séjour à la troupe qu’il commande ; vu l’arrêté de la municipalité de Château-Thierry, contenant le renvoi de cette pétition au directoire.
      « Vu une pétition présentée à MM. les officiers municipaux de Ghâieau-Thierry, par M. Louis Lequny, lieutenant-colonel du second bataillon des volontaires nationaux du département de Sei>ne-et-Marne, tendant à ce que, pour les motifs y exprimés, il soit accordé, le 21: de ce- mois, un séjour à la troupe qu’il commande ; vu l’arrêté de la municipalité de Château-Thierry, contenant le renvoi de cette pétition au directoire.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...ue, s’il ne s’arrêtait qu’aux principes de la subordination qui exigent qu’un corps m...
      ...n dans l’ordre et le temps indiqués par la route qui lui a été tracée, il se dispenserait de donner son avis sur le séjour demandé, par la raison que la route délivrée par le pouvoir exécutif, le 15 de ce mois, au deuxième bataillon, ne fixe de séjour qu’à Epernay; mais qu’il est des circonstances impérieuses qui forcent de se'relâcher de la rigueur de ce qui est prescrit ;
      « Le directoire considérant que, s’il ne s’arrêtait qu’aux principes de la subordination qui exigent qu’un corps militaire se rende à sa destination dans l’ordre et le temps indiqués par la route qui lui a été tracée, il se dispenserait de donner son avis sur le séjour demandé, par la raison que la route délivrée par le pouvoir exécutif, le 15 de ce mois, au deuxième bataillon, ne fixe de séjour qu’à Epernay; mais qu’il est des circonstances impérieuses qui forcent de se'relâcher de la rigueur de ce qui est prescrit ;
      Locuteur: Brissot de Warville
      « Considérant que la négligence du ministre à prévenir les-municipalités de la marche du bataillon exige un séjour, ne...
      ...ce bataillon n’a trouvé dans les villes son' passage aucuns approvisionnements, et qu’il a été forcé, après avoir employé la matinée à marcher par la pluie, d’attendrejjusqu’à 6 heures du s...
      « Considérant que la négligence du ministre à prévenir les-municipalités de la marche du bataillon exige un séjour, ne fût-ce que pour réparer son omission, et dépêcher vers les municipales deDorman...
      ...instruire du passage du bataillon, et faire préparer des- vivres; que jusqu’ici ce bataillon n’a trouvé dans les villes son' passage aucuns approvisionnements, et qu’il a été forcé, après avoir employé la matinée à marcher par la pluie, d’attendrejjusqu’à 6 heures du soir pour avoir du pain chaud.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...yant dépêché vers le ministre; il reçut la réponse de se rendre à Sainte-Menehould, et n’obtr... ...érents à ce deuxième bataillon, l’ont mis dans une incertitude désagréable, qu’ayant dépêché vers le ministre; il reçut la réponse de se rendre à Sainte-Menehould, et n’obtrnt, pour motif des deux ordres donnés, que l’assertion qu’on s’était trompé dans...
      Locuteur: Condorcet
      ...e sont pas l'es seuls qui aient éprouvé de pareilles insultes, qui aient été arrêt... « Ges citoyens ne sont pas l'es seuls qui aient éprouvé de pareilles insultes, qui aient été arrêtés contre le droit des nations. Les sieurs Cliouart, Fresso! etautres ontété emp...
      Locuteur: Condorcet
      ...onnue des nations? Jusqu’à quand le nom de Français sera-t-il insulté sur nus fron... « Jusqu’à quand notre sainte Constitution sera-t-elle inconnue des nations? Jusqu’à quand le nom de Français sera-t-il insulté sur nus frontières ? Les actes ci-joints portent les détails des attentats dont nous nous pl...
      Locuteur: Condorcet
      ...ette lettre au comité du secrétariat et de l’Imprimerie.) (L’Assemblée renvoie cette lettre au comité du secrétariat et de l’Imprimerie.)
      Locuteur: Brissot de Warville
      ... registre des délibérations du district de Château-Thierry, qui se. plaint de. ce que le bataillon de gardes nationaux du département de Seine-et-Marne n’a point reçu les armes dont il. avait besoin, et de divers manquements qu’il a éprouvés dan... secrétaire. Voici un extrait du registre des délibérations du district de Château-Thierry, qui se. plaint de. ce que le bataillon de gardes nationaux du département de Seine-et-Marne n’a point reçu les armes dont il. avait besoin, et de divers manquements qu’il a éprouvés dans sa marche vers les frontières; comme il est très court, je vais en donner lect...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...délibérations du directoire du district de. Château-Thierry, séance du 20 octobre. Extrait des registres des délibérations du directoire du district de. Château-Thierry, séance du 20 octobre.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...idérant qu’il est du devoir du ministre de prévenir et d’empêcher de pareilles erreurs ; « Considérant qu’il est du devoir du ministre de prévenir et d’empêcher de pareilles erreurs ;

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 464
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...que le deuxième bataillon n a pas cessé de recevoir la pluie depuis 4 jours; que ses voitures ...
      ...e transport des volontaires hors d’état de marcher ; que forcer encore la marche pendant 2 jours, et par le mauva...
      ...er en route dans les hôpitaux, beaucoup de soldats, dont l’existence est précieuse ; qu’en séjournant ils seront à même de faire sécher leurs habit-', et qu’ils é...
      ...ntre eux sont attaqués; que l'humanité, la reconnaissance due à leur zèle, leur civisme et leur dévouement à la cause commune exigent des égards ;
      « Considérant que le deuxième bataillon n a pas cessé de recevoir la pluie depuis 4 jours; que ses voitures ne suffisent pas pour le transport des volontaires hors d’état de marcher ; que forcer encore la marche pendant 2 jours, et par le mauvais temps, c’est exposer le bataillon à laisser en route dans les hôpitaux, beaucoup de soldats, dont l’existence est précieuse ; qu’en séjournant ils seront à même de faire sécher leurs habit-', et qu’ils éviteront les fièvres, dont plusieurs d’entre eux sont attaqués; que l'humanité, la reconnaissance due à leur zèle, leur civisme et leur dévouement à la cause commune exigent des égards ;
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...nfin qu’il est d’usage pour les trounes de ligne de leur donner séjour après 4 jours de marche; qu’on ne doit pas en exiger 6 d...
      ...peut être accordé au deuxième bataillon de Srine-et-Marne un séjour en cet!e ville, le 21 de ce mois ; que la municipalité de Château-Thierrv pourvoira en conséquenc...
      ...onnements nécessaires, q u’on profitera de ce délai pour prévenir les villes à parcourir, de l’instant du passage.
      « Cousidérant enfin qu’il est d’usage pour les trounes de ligne de leur donner séjour après 4 jours de marche; qu’on ne doit pas en exiger 6 des volontaires ; tsdme, le procureur-syndic entendu, qu’il peut être accordé au deuxième bataillon de Srine-et-Marne un séjour en cet!e ville, le 21 de ce mois ; que la municipalité de Château-Thierrv pourvoira en conséquence, dans le jour, aux approvisionnements nécessaires, q u’on profitera de ce délai pour prévenir les villes à parcourir, de l’instant du passage.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ... à Sainte-Menehould le jour indiqué par la route, et à ne pas prendre séjour à Epe... « Le directoire invite le bataillon des volontaires à se rendre à Sainte-Menehould le jour indiqué par la route, et à ne pas prendre séjour à Epernay, et à ne pas faire part des présentes aux corps administratifs d’Epernay.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...syndic a remis sur le bureau une lettre de M. Montholon, maire de la Ferlé-Milon ; cette lettre contient : « A l’instant le procureur syndic a remis sur le bureau une lettre de M. Montholon, maire de la Ferlé-Milon ; cette lettre contient :
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...né au département des avis contraires à la route délivrée au deuxième bataillon pu...
      ...n devait être et était en effet le 19 à la Ferté-sous-Jouarrc, d’où il est arrivé ...
      « Le directoire a encore remarqué que le ministre avait donné au département des avis contraires à la route délivrée au deuxième bataillon puisque cette route qui est sous les yeux, établit que ce deuxième bataillon devait être et était en effet le 19 à la Ferté-sous-Jouarrc, d’où il est arrivé aujourd’hui à Ghâteau-Thierry.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...ire a arrêté, en conséquence, que copie de la présente délibération serait envoyée à l’instant au maire de la Ferté-Milon, pour le prévenir du passag...
      ...eux au ministre, pour éviter à l’avenir de pareils abus ; 2° à faire délivrer au d...
      ...le prétexte spécieux d’éviter ces frais de transport; observant qu’il est inouï, étrange même de faire voyager un bataillon sans autres ...
      ...t que ce bataillon qui est déjà formé à la tact que de la marche, a perdu un temps utile à son in...
      « Le directoire a arrêté, en conséquence, que copie de la présente délibération serait envoyée à l’instant au maire de la Ferté-Milon, pour le prévenir du passage en cette ville du deuxième bataillon ; que pareille copie serait adressée à l’...
      ...nt, que le Gurps législatif serait invité : 1° à donner les ordres les plus sérieux au ministre, pour éviter à l’avenir de pareils abus ; 2° à faire délivrer au deuxième bataillon des armes que le ministre lui a refusées jusqu’à ce jour, sous le prétexte spécieux d’éviter ces frais de transport; observant qu’il est inouï, étrange même de faire voyager un bataillon sans autres arn es que des bâtons, et que ce bataillon qui est déjà formé à la tact que de la marche, a perdu un temps utile à son instruction dans le maniement des armes;
      Locuteur: Brissot de Warville
      a Lecture faite de la présente délibération, en assemblée com...
      ...ion et d’estime qu’il témoigne au corps de volontaires patriotes.
      a Lecture faite de la présente délibération, en assemblée complète, le conseil l’a approuvée, dans tout son contenu, et se joint au directoir...
      ...tion contre les erreurs ou les abus du ministre, et quant aux sentiments d’afection et d’estime qu’il témoigne au corps de volontaires patriotes.
      Locuteur: Jean-Antoine Debry
      ... que dit le procès-verbal du directoire de Ghâteau-Thierry. Non seulement on fait ...
      ...nationales envoyées dans le département de l’Aisne, dans la viLe de Marie, distante de 6 lieues de la frontière, au bourg de la Capelle-en Thiérache, distant de la frontière d’une lieue et demie, au bourg d’Hirson, distant d’une lieue de la frontière. Je les ai vues ; elles n’ont...
      Je crois devoir ajouter un fait à ce que dit le procès-verbal du directoire de Ghâteau-Thierry. Non seulement on fait voyager les gardes nationales sans armes, mais quand elles sont arrivées à desti...
      ... dit le ministre, elles n’en trouvent point. J’en ai été témoin pour les gardes nationales envoyées dans le département de l’Aisne, dans la viLe de Marie, distante de 6 lieues de la frontière, au bourg de la Capelle-en Thiérache, distant de la frontière d’une lieue et demie, au bourg d’Hirson, distant d’une lieue de la frontière. Je les ai vues ; elles n’ont point d’armes.
      Locuteur: Jean-Antoine Debry
      Gomme on doit être économe de notre temps, je m’abstiendrai de toute réflexion ; je ne vous rapportera...
      ... est passé et surtout quand l’objet est de cette importance, le ministre doit s’as...
      ...es détails ont été remplis. Le ministre de la guerre vous a dit ici que les gardes na...
      ...y a que deux jours, pendant une absence de 48 heures que j’ai faite ; je vous le r...
      ...s. Elles en gémissent et en sollicitent de vous. {Applaudissements.)
      Gomme on doit être économe de notre temps, je m’abstiendrai de toute réflexion ; je ne vous rapporterai que celles que j’ai entendu dire par ces volontaires eux-mêmes. « Nous n’avons...
      ...qu’un ministre ne peut pas suivre tous les détails ; mais quand un certain temps est passé et surtout quand l’objet est de cette importance, le ministre doit s’assurer que les détails ont été remplis. Le ministre de la guerre vous a dit ici que les gardes nationales trouveraient des armes à leur arrivée; j’ai vu ces gardes nationales, il n’y a que deux jours, pendant une absence de 48 heures que j’ai faite ; je vous le répète, Messieurs, elles n’ont pas d’armes. Elles en gémissent et en sollicitent de vous. {Applaudissements.)
      Locuteur: Laurent Lecointre
      Hier, j’ai écrit au ministre de la guerre une lettre que j’ai livrée à l’i... Hier, j’ai écrit au ministre de la guerre une lettre que j’ai livrée à l’impression; comme elle est relative aux faits dont il s’agit, je vais en donner l...
      Locuteur: Laurent Lecointre
      ...verait à son arrivée à Marie et à Grécy la quantité de fusils nécessaire pour compléter son armement; que ces armes seraient tirées de l’arsenal de La Fère. Depuis 6 jours que le bataillon e...
      ...ndu à son poste, il n’a aucune nouvelle de l’arrivée des armes qui lui sont destinées. Un bataillon de Seine-et-Marne est passé à Marie le 21 de ce mois ; il se rendait à laCapelle plus près des frontières. Lors de son passage à Marie, ce bataillon n’ava...
      « Yous aviez promis, Monsieur, que le bataillon trouverait à son arrivée à Marie et à Grécy la quantité de fusils nécessaire pour compléter son armement; que ces armes seraient tirées de l’arsenal de La Fère. Depuis 6 jours que le bataillon est arrivé et est rendu à son poste, il n’a aucune nouvelle de l’arrivée des armes qui lui sont destinées. Un bataillon de Seine-et-Marne est passé à Marie le 21 de ce mois ; il se rendait à laCapelle plus près des frontières. Lors de son passage à Marie, ce bataillon n’avait en tout que 12 fusils. » (Exclamations!)
      Locuteur: Laurent Lecointre
      Tel est le récit historique de ce qui s’est passé depuis le départ du premier bataillon des volontaires du département de Seine-et-Oise : j’en garantie l’exactit...
      ...plus sincèrement attachée aux principes de la Constitution que la ville de Versailles; aucune n’est plus attachée à la nation, à la loi et au roi constitutionnel des Franç...
      ...lon est une petite portion des citoyens de cette ville et de ce département. Trois nouveaux bataillons, animés du même esprit, viennent de se former dans la même ville. Leurs chefs sont nommés ; ils brûlent de partir ; ils attendent Fordre du roi que vous serez chargés de leur faire parvenir. {Applaudissements....
      Tel est le récit historique de ce qui s’est passé depuis le départ du premier bataillon des volontaires du département de Seine-et-Oise : j’en garantie l’exactitude. Yous en ferez l’usage que votre prudence vous suggérera. Je ne me permets aucune réflexion. Aucune ville française n’est plus sincèrement attachée aux principes de la Constitution que la ville de Versailles; aucune n’est plus attachée à la nation, à la loi et au roi constitutionnel des Français. Ge premier bataillon est une petite portion des citoyens de cette ville et de ce département. Trois nouveaux bataillons, animés du même esprit, viennent de se former dans la même ville. Leurs chefs sont nommés ; ils brûlent de partir ; ils attendent Fordre du roi que vous serez chargés de leur faire parvenir. {Applaudissements. )
      Locuteur: Brissot de Warville
      ... pour but que d’établir le désordre, et de décourager les volontaires ; avoir pour but que d’établir le désordre, et de décourager les volontaires ;
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...emier bataillon des gardes nationales « de Seine-et-Marne, qui devait arriver le 4... « Le premier bataillon des gardes nationales « de Seine-et-Marne, qui devait arriver le 4 octo-« bre, n’est arrivé que le 17, sans ordre ni avis ;
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...du consi il général, qu’il a l’avantage de réunir, a arrêté de lui faire part à l’instant de sa délibération. « Le directoire, jaloux d’obtenir les suffrages et l’assentiment du consi il général, qu’il a l’avantage de réunir, a arrêté de lui faire part à l’instant de sa délibération.
      Locuteur: Laurent Lecointre
      ...ue le premier bataillon des volontaires de Seine-et-Oise a éprouvées dans sa roule de Versailles à Marie, j’ajoute : Après lui avoir donné le détail des difficultés que le premier bataillon des volontaires de Seine-et-Oise a éprouvées dans sa roule de Versailles à Marie, j’ajoute :

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 465
      Locuteur: Audrein
      part, la plusgrar.de attention ; car, en vérité,...
      ...elle-ci, ce soit parfaitement se moquer de nous. Je demande donc, qu’une bonne foi...
      ...ique très Sérieusement avec le ministre de la guerre sur tous ces objets. Si vous voulez y mettre beaucoup de modération, je le veux bien, mais il fa...
      part, la plusgrar.de attention ; car, en vérité, pour trancher le mot, il me semble que dans une circonstance comme celle-ci, ce soit parfaitement se moquer de nous. Je demande donc, qu’une bonne foi pour toutes, on s’explique très Sérieusement avec le ministre de la guerre sur tous ces objets. Si vous voulez y mettre beaucoup de modération, je le veux bien, mais il faut que ces renseignements soient donnés au comité militaire pour en conférer ave...
      Locuteur: Delacroix
      Vous avez entendu le ministre de la guerre qui, pour se disculper du reproche mérité qui lui avait été fait de faire voyager les gardes nationales sans armes, vous a dit que, pour éviter les frais de transport, il n’avait pas envoyé d’arme...
      ...es? Les volontaires sont encore, malgré la retenue qu'on leur fait sur leur paye, ...
      ... à toutes les inculpations qui viennent de lui être faites et dont il est impossib...
      ...l’instant afin qu’il n’ait pas le temps de préparer une réponse. {Applaudissements...
      Vous avez entendu le ministre de la guerre qui, pour se disculper du reproche mérité qui lui avait été fait de faire voyager les gardes nationales sans armes, vous a dit que, pour éviter les frais de transport, il n’avait pas envoyé d’armes aux bataillons, mais qu’ils en recevraient à leur arrivée; cependant ils n’en reçoivent pas. Que font-ils donc sur nos frontières s’ils n’ont point d’ermes? Les volontaires sont encore, malgré la retenue qu'on leur fait sur leur paye, sans habits; il faut donc que le ministre soit mandé à l’instant pour répondre à toutes les inculpations qui viennent de lui être faites et dont il est impossible qu’il se justifie; et je demande qu’il soit mandé à l’instant afin qu’il n’ait pas le temps de préparer une réponse. {Applaudissements dans les tribunes.)
      Locuteur: Delacroix
      Quand le ministre s’est présenté le 16 de ce mois, il est venu, avec un air assur...
      ...dissements qu’il faut au ministre, mais de la surveillance sur sa conduite. Qu’on le ...
      ... Si elle est fondée, on doit lui donner la satisfaction de dire qu’il a fait son devoir; si elle ne l’est pas, on doit lui enjoindre de s’acquitter de son devoir, et cette injonction doit êt...
      Quand le ministre s’est présenté le 16 de ce mois, il est venu, avec un air assuré, vou3 faire un rapport insuffisant et dont les comptes n’étaient pas exacts. C...
      ...ements parmi vous. {Applaudissements dans les tribunes.) Ce n’est pas des applaudissements qu’il faut au ministre, mais de la surveillance sur sa conduite. Qu’on le reçoive ici, qu’on l’entende, qu’on examine sa justification. Si elle est fondée, on doit lui donner la satisfaction de dire qu’il a fait son devoir; si elle ne l’est pas, on doit lui enjoindre de s’acquitter de son devoir, et cette injonction doit être très rigoureuse. {Applaudissements dans les tribunes.)
      Locuteur: Gossuin
      J’appuie la motion de M. Delacroix, et j’y suis d’autant plus...
      ...re à l’Assemblée qu’un bataillon entier de
      J’appuie la motion de M. Delacroix, et j’y suis d’autant plus fondé, que j’assure à l’Assemblée qu’un bataillon entier de
      Locuteur: Gossuin
      gardes nationales destiné pour la garnison de ravelines, extrême frontière du départe...
      ...û moi, avec nos collègues du directoire de département, leur en fournir et en acheter chez tous les marchands, près de 500 paires. C’est ainsi qu’on les laiss...
      ...e ces gardes nationales n’avaient point de fusils; que ceux dont quelques-uns sont...
      gardes nationales destiné pour la garnison de ravelines, extrême frontière du département du Nord, est arriver à Douai, le premier septembre, saus souliers. J’ai dû moi, avec nos collègues du directoire de département, leur en fournir et en acheter chez tous les marchands, près de 500 paires. C’est ainsi qu’on les laisse dans un dénuement total. J’ajouterai encore que ces gardes nationales n’avaient point de fusils; que ceux dont quelques-uns sont maintenant pourvus, sont rouillés et absolument défectueux; il est impossible q...
      Locuteur: Guadet
      La même négligence, ou plutôt la même prévarication de la part du ministre, a excité d'*s réclamations de la part de tous les départements du royaume. Le bataillon du département de la Gironde devait être distribué en divers...
      ...s. Suivant le commissaire des guerres à la résidence de Bordeaux, il existait dans la citadelle de Blaye, 2,000 fusils qu’on leur destinai...
      ...ortés à Saintes par l’ordre du ministre de la guerre : et voilà comment on livre vos décrets au ridicule, voilà comment on s’efforce de livrer au mépris les défenseurs de la liberté!
      La même négligence, ou plutôt la même prévarication de la part du ministre, a excité d'*s réclamations de la part de tous les départements du royaume. Le bataillon du département de la Gironde devait être distribué en diverses garnisons : on se proposait d’instruire les volontaires dans le métier des armes. Suivant le commissaire des guerres à la résidence de Bordeaux, il existait dans la citadelle de Blaye, 2,000 fusils qu’on leur destinait. Cependant, lors iu’il a été question d’armer le bataillon, les fusils se sont trouvés avoir été transportés à Saintes par l’ordre du ministre de la guerre : et voilà comment on livre vos décrets au ridicule, voilà comment on s’efforce de livrer au mépris les défenseurs de la liberté!
      Locuteur: Guadet
      ...vous étonnez, après cela, des manœuvres de vos nouveaux Gatilina tonsurés ! Et vous vous étonnez, anrès cela, de l’insolence de vos émigrés! Messieurs, vous appellerez vainement le ministre de la guerre devant vous il ne manquera pas de beaux prétextas et de belles réponses pour se disculper des d...
      ...oi, je proposededéclarerque le ministre de la guerre a perdu la confiance de la nation. {Vifs applaudissements dans VAs...
      Et vous vous étonnez, après cela, des manœuvres de vos nouveaux Gatilina tonsurés ! Et vous vous étonnez, anrès cela, de l’insolence de vos émigrés! Messieurs, vous appellerez vainement le ministre de la guerre devant vous il ne manquera pas de beaux prétextas et de belles réponses pour se disculper des divers reproches que vous lui adresserez. Moi, je proposededéclarerque le ministre de la guerre a perdu la confiance de la nation. {Vifs applaudissements dans VAssemblée et dans les tribunes.)
      Locuteur: Guadet
      Un membre : J’appuie la motion du préopinanf, et je demande en ...
      ...ter avec le plus grand soin les bureaux de la guerre. Le mal réside dans leur organisation. Ils sont infestés de la plus virulente aristocratie. {Applaudis...
      Un membre : J’appuie la motion du préopinanf, et je demande en outre que l’Assemblée nationale charge sm comité militaire d’inspecter avec le plus grand soin les bureaux de la guerre. Le mal réside dans leur organisation. Ils sont infestés de la plus virulente aristocratie. {Applaudissements.) Il n’y a pas un seul des commis sur le compte duquel il n’y ait quelqu...
      Locuteur: Audrein
      ...n membre : Dans les départements du Puy-de-Dôme, depuis 9 mois, on annonce 747 fus...
      ...t été inspectés et reconnus hors d’état de servir. On a annoncé ces fusils comme n...
      ...s crosses même ne peuvent servir. Jugez de l’effet que ces armes feraient dans le cas où l’on serait obligé de s’en servir; elles crèveraient dans les mains. Si ce sont les armes qu’on veut donner à des volon...
      ...’on veut seconder fortement les ennemis de la patrie.
      Un membre : Dans les départements du Puy-de-Dôme, depuis 9 mois, on annonce 747 fusils; ce département n’en a encore reçu que 96, qui ont été inspectés et reconnus hors d’état de servir. On a annoncé ces fusils comme neufs, et cependant les canons sont usés, les batteries n’ont point d’arrêts, les crosses même ne peuvent servir. Jugez de l’effet que ces armes feraient dans le cas où l’on serait obligé de s’en servir; elles crèveraient dans les mains. Si ce sont les armes qu’on veut donner à des volontaires, il est probable qu’on veut seconder fortement les ennemis de la patrie.
      Locuteur: Laurent Lecointre
      ...ée décrète que sous 3 jours le ministre de la guerre soit tenu de vous rendre compte. {Murmures.) Votre p...
      ...u’il y a lieu à accusation ou à exercer la responsabilité contre le ministre, alor...
      ...s provisoirement il faut que les sujets de plaintes portés contre le ministre lui ...
      ...is après les avoir entendus, car ils sont re-ponsables. Je demande que l’Assemblée décrète que sous 3 jours le ministre de la guerre soit tenu de vous rendre compte. {Murmures.) Votre premier devoir est d’être justes ; si le ministre ne répond pas d’une manière satisfaisante, et si l’Assemblée nationale juge ensuite qu’il y a lieu à accusation ou à exercer la responsabilité contre le ministre, alors elle décrétera. Mais provisoirement il faut que les sujets de plaintes portés contre le ministre lui soient communiqués officiellement, afin qu’il y réponde.
      Locuteur: Delacroix
      Il est temps de prendre des précaution- rigoureuses pour réveiller de leur assoupissement les agents du pouvoir exécutif. 11 est temps que vous surveilliez de près et que vous examiniez leur conduit... Il est temps de prendre des précaution- rigoureuses pour réveiller de leur assoupissement les agents du pouvoir exécutif. 11 est temps que vous surveilliez de près et que vous examiniez leur conduite.
      Locuteur: Laurent Lecointre
      ...sés; il faut leur communiquer les chefs de plainte et d’accusation. Messieurs, vous avez des lois; les ministres sont accusés; il faut leur communiquer les chefs de plainte et d’accusation.
      Locuteur: Laurent Lecointre
      ...mbres: Non! non! Il faut qu’il vienne à la barre ! Plusieurs membres: Non! non! Il faut qu’il vienne à la barre !
      Locuteur: Laurent Lecointre
      ...rien. Le fait est connu, je demande que la discussion soit fermée. Un membre: Nous parlons beaucoup, nous ne disous rien. Le fait est connu, je demande que la discussion soit fermée.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 466
      Locuteur: Pontard
      ...it au ministre lui-même etil m’a offert de me donner son assertion par écrit, et d...
      ...e le ministre soit mande en ce moment à la barre; car voici ce qu il en arrive dans l’esprit du publie : le ministre fait de belles phrases, présente de beaux prétextes, et on est obligé de t’en croire. Je demande donc que l’Asse...
      ...rès avoir rassemble sur le bureau assez de preuves pour l’écraser; après celaqu e ...
      Ce particulier m’a promis qu’il le soutiendrait au ministre lui-même etil m’a offert de me donner son assertion par écrit, et d’en répondre. Je ne suis pas d’avis que le ministre soit mande en ce moment à la barre; car voici ce qu il en arrive dans l’esprit du publie : le ministre fait de belles phrases, présente de beaux prétextes, et on est obligé de t’en croire. Je demande donc que l’Assemblée n’agisse que par des mesures grandes et dignes d’elle et quelle ne maude le ministre qu’après avoir rassemble sur le bureau assez de preuves pour l’écraser; après celaqu e le fasse sur-le-champ un coup dautorité. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Ducos
      Oui! oui !), qui, demain, à l’ouverture de la séance, sera tenu de faire un rapport et qui vous présentera une série de questions sur lesquelles le ministre, mandé sur-le-champ, sera tenu de répondre, c’est le moyen de procéder avec ordre; c’est le moyen de rendre sa justification difficile; et certes ce n’est pas pour la lui rendre aisee que je suis monté à ce... Oui! oui !), qui, demain, à l’ouverture de la séance, sera tenu de faire un rapport et qui vous présentera une série de questions sur lesquelles le ministre, mandé sur-le-champ, sera tenu de répondre, c’est le moyen de procéder avec ordre; c’est le moyen de rendre sa justification difficile; et certes ce n’est pas pour la lui rendre aisee que je suis monté à cette tribune.
      Locuteur: Ducos
      ...ndrait qu’à donner au ministre le temps de préparer les phrases avec lesquelles il capterait vos suffrages et échapperait a la responsabilité. On vous a proposé de le mander sur-le-champ à la barre, c’est la seule mesure aue vous deviez adopter. (... Un membre: Je m’oppose au renvoi aux comités ce renvoi ne tendrait qu’à donner au ministre le temps de préparer les phrases avec lesquelles il capterait vos suffrages et échapperait a la responsabilité. On vous a proposé de le mander sur-le-champ à la barre, c’est la seule mesure aue vous deviez adopter. (Murmures.) Il est inconcevable que lorsqu’on ne parle point dans cette Assemblée...
      Locuteur: Daverhoult
      ... qui ont suivi avec soin les opérations de M. Duportail, dès le moment où il est entré au ministère, ont aperçu de 1 indolence et de la nonchalance. On a cru que, ne connaissant pas encore la partie, il s’en rapportait entièrement ...
      ...s lesquels on savait que l’aristocratie la plus enracinée existait. On pardonnait ...
      ...ais depuis, Messieurs, il a eu le temps de nettoyer ses bureaux, de les composer de manière a être servi et a pouvoir répon...
      ...si ses bureaux ont manqué. Ce n’est pas la seule cause des griefs dont on se plain...
      ...tif, contre tous ceux qui ont ete mis a la tete des magasins, ou auxquels on a con...
      ...cessaire pour ne pas courir les risques de porter leurs têtes sur 1 échafaud. Tous...
      Tous ceux qui ont suivi avec soin les opérations de M. Duportail, dès le moment où il est entré au ministère, ont aperçu de 1 indolence et de la nonchalance. On a cru que, ne connaissant pas encore la partie, il s’en rapportait entièrement à ses bureaux, dans lesquels on savait que l’aristocratie la plus enracinée existait. On pardonnait alors au ministre. Mais depuis, Messieurs, il a eu le temps de nettoyer ses bureaux, de les composer de manière a être servi et a pouvoir répondre sur sa tête des objets qui lui sont confiés M. Duportail est donc criminel si ses bureaux ont manqué. Ce n’est pas la seule cause des griefs dont on se plaint : il en existe encore contre les agents subalternes du pouvoir executif, contre tous ceux qui ont ete mis a la tete des magasins, ou auxquels on a confie 1 armement des gardes nationales; aucun cependant n est assez încuïpable pour être poursuivi; ils nont fait que ce qui était nécessaire pour ne pas courir les risques de porter leurs têtes sur 1 échafaud. Tous ne pouvez donc vous adresser qu au
      Locuteur: Daverhoult
      Mais si vous mandez le ministre de la guerre, que vous dira-t-il? 11 vous dir... Mais si vous mandez le ministre de la guerre, que vous dira-t-il? 11 vous dira qu’il a envoyé des ordres ; il vous montrera des lettres ; il vous dira que si...
      Locuteur: Daverhoult
      ...e vous propose une mesure qui me paraît la seule digne de cette Assemblée, et qui peut répondre de la sûreté nationale. Cette mesure a déjà é...
      ...es surveiller, vous devez être certains de leur exécution 1 Je vous propose donc d...
      Je vous propose une mesure qui me paraît la seule digne de cette Assemblée, et qui peut répondre de la sûreté nationale. Cette mesure a déjà été prise par l’Assemblée constituante dans diverses circonstances non moins impo...
      ...us ne devez point entraver les opérations du pouvoir exécutif; mais vous devez les surveiller, vous devez être certains de leur exécution 1 Je vous propose donc dénommer, dès ce jour, des commissaires pris dans votre sein, qui se transportero...
      Locuteur: Daverhoult
      Un membre : Pour connaître la vérité de ces dénonciaiions, je demande que le ministre soit tenu de remettre, dans le jour, au comité milit...
      ... armes qui ont été retirées, et un état de la fabrication afin de connaître l’état des arsenaux.
      Un membre : Pour connaître la vérité de ces dénonciaiions, je demande que le ministre soit tenu de remettre, dans le jour, au comité militaire, un état des armes existant dans les arsenaux en 1789, un état des armes qui ont été retirées, et un état de la fabrication afin de connaître l’état des arsenaux.
      Locuteur: Daverhoult
      Un membre : Je viens de recevoir une lettre de Sarrelouis, qui peut concourir à faire adopter la mesure d’envoyer des commissaires. Voici ce qu’ede porte en un passage de quatre lignes: Un membre : Je viens de recevoir une lettre de Sarrelouis, qui peut concourir à faire adopter la mesure d’envoyer des commissaires. Voici ce qu’ede porte en un passage de quatre lignes:
      Locuteur: Daverhoult
      ». Nous n’avons pas de casemates, rien pour mettre les troupes...
      ...éfendent notre ville n’ont que 6 pièces de 24pour toutedéfense. Il faudraitau moin...
      ...out, le découragement répandu sur toute la frontière Yient encore nous désoler. »
      ». Nous n’avons pas de casemates, rien pour mettre les troupes qui auront passé 24 heures dan' l’ouvrage, à l’abri delà pluie. Cinq bastions qui défendent notre ville n’ont que 6 pièces de 24pour toutedéfense. Il faudraitau moins6 pièces à chaque bastion : et par-dessus tout, le découragement répandu sur toute la frontière Yient encore nous désoler. »
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Ce n’est pas pour justifier le ministre de la guerre que je suis monté à la tiibune, je suis frappé moi-même de la gravité des plaintes qui semblent l’acc... Ce n’est pas pour justifier le ministre de la guerre que je suis monté à la tiibune, je suis frappé moi-même de la gravité des plaintes qui semblent l’accuser. (Murmures.)
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...on viole à leur égard des lois qui sont la sauvegarde des citoyens? (Murmures prol...
      ...onctions sont importantes et tiennent à la sûreté de l’Empire.
      ... cela seul qu’ils sont ministres? Et faut-il, parce qu’ils sont ministres que l’on viole à leur égard des lois qui sont la sauvegarde des citoyens? (Murmures prolongés.) Ce soff des fonctionnaires publies, soumis par les lois à une responsabilité d’autant plus grande, que leurs fonctions sont importantes et tiennent à la sûreté de l’Empire.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...t admissibles pour le moment. On a fait la motion de mander sur-le-champ le ministre à la barre ; cette mesure est mauvaise sous plusieurs rapports. Elle compromet la dignité de l’Assemblée. Vous manderez le ministre;... ...rs, je crois que les différentes mesures qui vous ont été proposées ne sont point admissibles pour le moment. On a fait la motion de mander sur-le-champ le ministre à la barre ; cette mesure est mauvaise sous plusieurs rapports. Elle compromet la dignité de l’Assemblée. Vous manderez le ministre; le ministre sera absent ou se fera cacher chez lui et vous vous exposerez a une...
      Locuteur: Ducos
      ...es dénonciations faites et accompagnées de pièces soient renvovées au comité milit... ... plus à l’avenir des coups inutiles aux ministres. Je demande donc que toutes^ les dénonciations faites et accompagnées de pièces soient renvovées au comité militaire (Non! non!
      Locuteur: Daverhoult
      ...e président, vous ne pouv. z pas fermer la discussion, je reclame Monsieur le président, vous ne pouv. z pas fermer la discussion, je reclame
      Locuteur: Daverhoult
      Un membre : Je demande que la discussion soit fermée. , Un membre : Je demande que la discussion soit fermée. ,
      Locuteur: Daverhoult
      (L’Assemblée, consultée, décide que la discussion sera continuée.) (L’Assemblée, consultée, décide que la discussion sera continuée.)
      Locuteur: Daverhoult
      « Le ministre a rendu compte de l’état des villes frontières à ce qu’on... « Le ministre a rendu compte de l’état des villes frontières à ce qu’on nous a marqué. Comment a-t-il pu le faire? Notre place ne tiendrait pas 8 jours...

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 467
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Il ne s’agit pas ici de demander aux ministres des rensei~uemen...
      ...ers. Je crois qu’il est évident qu’avec la meilleure volonté du monde, le ministre...
      ...lée, il serait interdit à chaque membre de lui faire subir des interrogatoires par...
      ...lée seule doit communiquer avec lui par la voie de son président.
      Il ne s’agit pas ici de demander aux ministres des rensei~uement sur des faits particuliers. Je crois qu’il est évident qu’avec la meilleure volonté du monde, le ministre, interrogé inopinément, ne pourra pas répondre catégoriquement à ces différents...
      ...cusation. Yous avez décrélé sagement que, quand le ministre serait dans l’Assemblée, il serait interdit à chaque membre de lui faire subir des interrogatoires particuliers, l’Assemblée seule doit communiquer avec lui par la voie de son président.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      On a proposé de déclarer que le ministre a perdu la confiance de la nation. Je cherche c tte disposition dans la Constitution,et je vois que la sagesse du corps constituant ne lui a p...
      ...ais celte responsabilité est fondée sur la loi, et ne peut être exercée que dans l...
      ...z beau déclarer que le ministre n’a pas la confiance de la nation, cette déclaration ne suffit pas quand la nation demande justice; il faut qu’il s...
      On a proposé de déclarer que le ministre a perdu la confiance de la nation. Je cherche c tte disposition dans la Constitution,et je vois que la sagesse du corps constituant ne lui a pas permis d’en faire une loi. Je sais que les ministres sont responsables; mais celte responsabilité est fondée sur la loi, et ne peut être exercée que dans les formes prescrites par elle ; il faut donc que les faits soient constatés. Vous aurez beau déclarer que le ministre n’a pas la confiance de la nation, cette déclaration ne suffit pas quand la nation demande justice; il faut qu’il soit puni s il est coupable, et qu’on fasse un grand exemple légal.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Un membre : Toute la discussion porte dans ce moment contre les intérêts de la nation et pour les intérêts du ministre...
      ...s ultérieures, le ministre soit mandé à la barre.
      Un membre : Toute la discussion porte dans ce moment contre les intérêts de la nation et pour les intérêts du ministre. (Applaudissements dans les tribunes.) Le ministre viendra-t-il rendre compte à l’instant, ou ne viendra-t-il pas? Je demande que, sans discussions ultérieures, le ministre soit mandé à la barre.
      Locuteur: Vergniaud
      Il importe à l’Assemblée de ne pas prendre une mesure qui ménage au...
      ...me innocent ; mats qui nous pénétrerait de douleur, s’il était celui d’un homme qu...
      ...s le confondre. On a proposé 3 mesures; la première, de mander le ministre à l’instant; la seconde, de déclarer qu’il a perdu la confiance publique; la troisième, de renvoyer au comité.
      Il importe à l’Assemblée de ne pas prendre une mesure qui ménage au ministre un triomphe, dont nous ne nous effrayerions pas sans doute, si c’était celui d’un homme innocent ; mats qui nous pénétrerait de douleur, s’il était celui d’un homme qui n’échapperait que parce que vous ne pourriez pas le confondre. On a proposé 3 mesures; la première, de mander le ministre à l’instant; la seconde, de déclarer qu’il a perdu la confiance publique; la troisième, de renvoyer au comité.
      Locuteur: Vergniaud
      Quant au projet de décréter que le ministre a perdu la confiance publique, j’observe que le dé... Quant au projet de décréter que le ministre a perdu la confiance publique, j’observe que le décret est déjà rendu par l’opinion publique des 83. départements. (Applaudissemen...
      Locuteur: Vergniaud
      Mais il y a de la différence entre un décret rendu par l’...
      ...s preuves légales et certaines aux yeux de tous. S’il y avait des plaintes officielles des baladions de gardes nationale?, elles pourraient fai...
      ...t consultent plus souvent leur zèle que la situation véritable des choses qu'ils n...
      Mais il y a de la différence entre un décret rendu par l’opinion et ceux que doit rendre l’Assemblée nationale. L’opinion se décide souve...
      ...e des preuves légales ; mais l’Assemblée nationale ne peut le décider que sur des preuves légales et certaines aux yeux de tous. S’il y avait des plaintes officielles des baladions de gardes nationale?, elles pourraient faire l’objet d’une délibération ; mais veuillez bien observer qu’il n’existe ici que des plaintes individuelles, et vous savez que ceux qui les envoient consultent plus souvent leur zèle que la situation véritable des choses qu'ils ne connaissent même pas.
      Locuteur: Vergniaud
      ...nderons-nous sur-le-champ le ministre à la barre? Ce parti paraît plaire à beaucoup de mern-bies de cette Assemblée, et je serais le premie... Manderons-nous sur-le-champ le ministre à la barre? Ce parti paraît plaire à beaucoup de mern-bies de cette Assemblée, et je serais le premier à l’adopter si je pensais que nous puissions en tirer quelque fruit. Mais que ...
      Locuteur: Vergniaud
      ...s, il en est qui concernent le ministre de la guerre, parce qu’ils sont relatifs à de... J'observe que parmi les griefs qui vous ont été présentés, il en est qui concernent le ministre de la guerre, parce qu’ils sont relatifs à des détails dont il est chargé. Mais il en est d’autres sur lesquels vo"S ne pourr...
      Locuteur: Vergniaud
      ...i ont été articulées contre le ministre de la guerre, et que le ministre de la guerre sera teuu de lui faire demain un rnppoit de l’état dans lequel se trouvent les bataillons de gardes nationa'es, dans les villes ftou... ... le comité militaire lui fera demain le rapport relatif aux diverses plaintes qui ont été articulées contre le ministre de la guerre, et que le ministre de la guerre sera teuu de lui faire demain un rnppoit de l’état dans lequel se trouvent les bataillons de gardes nationa'es, dans les villes ftoutières qu’on lui désignera. (Applaudissements.)
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...lative qu'on peut proposer sérieusement de condamner un homme sans lui communiquer... ...ments qu’il aurait à vous communiquer. Est-ce dans le sein d’une assemblée législative qu'on peut proposer sérieusement de condamner un homme sans lui communiquer d’avance les chefs d’accusation? (Murmures.)
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ... soient mis par écrit (Oui! oui!), afin de les lui communiquer (Non! non !) pour q... ...truit pour lui faire les questions que vous désirez. Il faut donc que les griefs soient mis par écrit (Oui! oui!), afin de les lui communiquer (Non! non !) pour qu’il réponde demain ou après-demain et qu’ensuite les griefs et les réponses du ...
      Locuteur: Vergniaud
      ...on rapport. Dès aujourd’hui, je propose de faire demander au ministre, pour demain, un état des armes et munitions de guerre pour les gaules nationales, dans... ... pour déposer leurs pièces, et le comité, d’après ces piè es, vous fera demain son rapport. Dès aujourd’hui, je propose de faire demander au ministre, pour demain, un état des armes et munitions de guerre pour les gaules nationales, dans les villes surtout où l’on prétend qu’elles ne sont pas servies comme elles dev...
      Locuteur: Vergniaud
      ...irs, et que vous empêcherez le ministre de tergiverser; car il do t maintenant avo...
      ...mporter une victoire qui donnerait lieu de croire que nous ne cherchons qu’à traca...
      ...té; et c’est par cette comparaison que vous pourrez juger s’il a rempli ses devoirs, et que vous empêcherez le ministre de tergiverser; car il do t maintenant avoir reçu des réponses aux ordres qu’il a donnés; et s’il ne s’accorde pas avec le...
      ... ce qu’il faudra pour le confondre. Et vous ne vous exposerez pas à lui faire remporter une victoire qui donnerait lieu de croire que nous ne cherchons qu’à tracasser les ministres.
      Locuteur: Vergniaud
      ... membres : Aux voix ! aux voix ! Fermez la discussion! Plusieurs membres : Aux voix ! aux voix ! Fermez la discussion!
      Locuteur: Vergniaud
      (L’Assemblée ferme la discussion.) (L’Assemblée ferme la discussion.)

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 468
      Locuteur: Vergniaud
      Plusieurs membres : La priorité pour la proposition de M. Vergniaud ! Plusieurs membres : La priorité pour la proposition de M. Vergniaud !
      Locuteur: Le Président
      ...n a fait plusieurs proposa lions: l’une de mander le ministre a I instant a la barre; l’autre, de déclarer quil a Peijd“.Jj confiance de la nation; la troisième, de lui faire connaître les faits qui ont ete dénonces , la qua trième, de renvoyer au comité; la cinquième, d’envoyer des commissaires sur les frontières ; la sixième, de demander au comité militaire et au mini... On a fait plusieurs proposa lions: l’une de mander le ministre a I instant a la barre; l’autre, de déclarer quil a Peijd“.Jj confiance de la nation; la troisième, de lui faire connaître les faits qui ont ete dénonces , la qua trième, de renvoyer au comité; la cinquième, d’envoyer des commissaires sur les frontières ; la sixième, de demander au comité militaire et au ministre un rapport pour demain.
      Locuteur: Delacroix
      Je propose de décréter que d’après la lecture de l’arrêté du district de Gha-teau-Thierry, et sur les différents...
      ...vement par un secrétaire; et je demande la question Çjealable sur la propi sitiou de renvoi au comité militaire qui ne pourr...
      Je propose de décréter que d’après la lecture de l’arrêté du district de Gha-teau-Thierry, et sur les différents laits qui ont été articulés, desquels il sera mis sur « bureau une série, le mi...
      ...pondre à ces différents chefs d’accusation, dont lecture lui sera faite successivement par un secrétaire; et je demande la question Çjealable sur la propi sitiou de renvoi au comité militaire qui ne pourrait vous faire demain d autre rapport que ce que vous venez d’entendre.
      Locuteur: Delacroix
      Plusieurs membres : La priorité pour la motion de M. Vergniaud 1 D'autres membres : La question préalable^ (L’Assemblée rejette la question préalable et accorde la priorité à la motion de M. Vergniaud.) Plusieurs membres : La priorité pour la motion de M. Vergniaud 1 D'autres membres : La question préalable^ (L’Assemblée rejette la question préalable et accorde la priorité à la motion de M. Vergniaud.)
      Locuteur: Grangeneuve
      Je propose un amendement. Le vœu de l’Assemblée est d’avoir une réponse positive du ministre de la guerre sur les Je propose un amendement. Le vœu de l’Assemblée est d’avoir une réponse positive du ministre de la guerre sur les
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      ...poser silence à ce x qui parlent tous à la fois. Lu eliet, Gst—il possible de faire des lois dans un pareil tumulte? Monsieur le Président, je vous prie en grâce d imposer silence à ce x qui parlent tous à la fois. Lu eliet, Gst—il possible de faire des lois dans un pareil tumulte?
      Locuteur: Vergniaud
      « 1° Que le ministre de la guerre viendra demain faire un rapport sur l’état d s gardes nationales, sur l’état de leur armement, de leur équipement, et de tout ce qui concerne les établissements militaires, notamment dans les villes de etc. * « 1° Que le ministre de la guerre viendra demain faire un rapport sur l’état d s gardes nationales, sur l’état de leur armement, de leur équipement, et de tout ce qui concerne les établissements militaires, notamment dans les villes de etc. *
      Locuteur: Vergniaud
      ...tes énoncées contre le ministre, et sur la série des questions quil conviendra de lui faire, relativement anxdites plaint... « 2° Que son comité militaire lui fera demain à midi un rapport sur les plaintes énoncées contre le ministre, et sur la série des questions quil conviendra de lui faire, relativement anxdites plaintes, au moment où il viendra faire son rap-
      Locuteur: Vergniaud
      « 1° Que le ministre de la guerre viendra demain, à 2 heures, fair...
      ... des villes frontières, notamment celle de Sarrelouis, sur celui des gardes nationales, de leur mouvement, équipement, et de tout ce qui concerne leur service, notamment dans les villes de Gra-velines, Marie, Grécy, les départements de la Gironde, du Puy-de-Dôme et de Seine-et-Marne;
      « 1° Que le ministre de la guerre viendra demain, à 2 heures, faire un rapport sur• 1 état: des villes frontières, notamment celle de Sarrelouis, sur celui des gardes nationales, de leur mouvement, équipement, et de tout ce qui concerne leur service, notamment dans les villes de Gra-velines, Marie, Grécy, les départements de la Gironde, du Puy-de-Dôme et de Seine-et-Marne;
      Locuteur: Vergniaud
      ...ou à énoncer contre le ministre, et sur la série des que-tions qu’il conviendra de lui faire, après qu’il aura fait son ra... ...aire lui fera pareillement demain, à midi, un rapport sur les plaintes énoncées ou à énoncer contre le ministre, et sur la série des que-tions qu’il conviendra de lui faire, après qu’il aura fait son rapport. »
      Locuteur: Le Président
      L’ordre du jour est la suite de la discussion sur les émigrations. L’ordre du jour est la suite de la discussion sur les émigrations.
      Locuteur: Brissot de Warville
      L’ordre du jour appelle la lecture des divers projets de décret sur Pémigration. Vous avez à cho...
      .... Vous devez vous prescrire, Messieurs, de porter dans cette délibération toute la gravité et tout le calme qui conviennen...
      ...multe si facile à créer quant une foule de projets viennent se disputer votre choi...
      L’ordre du jour appelle la lecture des divers projets de décret sur Pémigration. Vous avez à choisir entre ces projets celui qui vous paraîtra préférable. Vous devez vous prescrire, Messieurs, de porter dans cette délibération toute la gravité et tout le calme qui conviennent à une Assemblée législati ve, et éviter le tumulte si facile à créer quant une foule de projets viennent se disputer votre choix. Or, vous ne parviendrez à écarter ce tumulte quen réduisant les questions qui...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...? Je voudrais donc, Messieurs, qu’avant de passer a la discussion des projets qui vous sont pr... ...es publics déserteurs? Faut-il une loi enfin contre les simples citoyens émigres? Je voudrais donc, Messieurs, qu’avant de passer a la discussion des projets qui vous sont présentes, vous prissiez une délibération, par assis et leve, our
      Locuteur: Vergniaud
      Un membre : Je demande à descendre à la barre pour accuser le ministre sous ma ... Un membre : Je demande à descendre à la barre pour accuser le ministre sous ma propre responsabilité.
      Locuteur: Grangeneuve
      ...s qu’on a dirigées iCh,ï!reMUVc?ffniaud de décret ne va point a ce but. M. V rgnia...
      ...istre d un côté et un travail du comité de l’autre ; procéder ainsi, c’est donner au ministre le temps de nous faire
      accusations qu’on a dirigées iCh,ï!reMUVc?ffniaud de décret ne va point a ce but. M. V rgniaua propose un travail du ministre d un côté et un travail du comité de l’autre ; procéder ainsi, c’est donner au ministre le temps de nous faire
      Locuteur: Daverhoult
      Plusieurs membres : La question préalable sur Plusieurs membres : La question préalable sur
      Locuteur: Daverhoult
      ‘^’SSée décide qu’il n’y a pas lieu à -libérer sur ces propositions.) ‘^’SSée décide qu’il n’y a pas lieu à -libérer sur ces propositions.)
      Locuteur: Vergniaud
      (L’Assemblée adopte ce projet de décret sauf (L’Assemblée adopte ce projet de décret sauf
      Locuteur: Vergniaud
      ...xte du décret, tel qu il a été adopté a la lecture du procès verbal : Suit le texte du décret, tel qu il a été adopté a la lecture du procès verbal :

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 469
      Locuteur: Brissot de Warville
      ... ser à guérir un cor aux pieds, lorsque la tête est danger usement malade. Observe...
      ...rme nominativement, parce que le secret de la lorce de votre décret est dans le nom des prince...
      ..., quand vpus aurez délibéré sur chacune de ces 3 questions, il vous sera facile de déterminer quel projet de décret vous paraîtra préférable. (Appla...
      ... les émigrants. S’amuser aux émigrants ou aux simples fonctionnaires, c’est >’am ser à guérir un cor aux pieds, lorsque la tête est danger usement malade. Observez encore, que je mets le lerme nominativement, parce que le secret de la lorce de votre décret est dans le nom des princes. Ainsi donc, quand vpus aurez délibéré sur chacune de ces 3 questions, il vous sera facile de déterminer quel projet de décret vous paraîtra préférable. (Applaudissements.)
      Locuteur: Brissot de Warville
      Plusieurs membres : La motion est appuyée. Plusieurs membres : La motion est appuyée.
      Locuteur: Brissot de Warville
      Un membre : La motion de M. Brissot me parait réunir différents objets qu’il est utile de ne pas confondre. Il est impossible de confondre le premier prince eu sang avec les autres princes fr.*ii-çais, que la Constitution ne vous permet pas de frapper nominativement. Si vous les confondez dans la même loi, vus expo-ez votre marche aux ...
      ...âcheux; car vous soumettez à 3 semaines de discussion un décret qui n’a pas besoin...
      ... Ion fasse une distinction particulière de l’exécution de l’article conventionnel, qui impose, au parent le plus proche de l’héritier présomptif, l’obligation de résider en France, et charge l’Assemblée nationale de lui fixer un délai, sous peine, de sa part, d’être présumé avoir renoncé à son droit a la régence. On adoptera, si l’on veut, les...
      Un membre : La motion de M. Brissot me parait réunir différents objets qu’il est utile de ne pas confondre. Il est impossible de confondre le premier prince eu sang avec les autres princes fr.*ii-çais, que la Constitution ne vous permet pas de frapper nominativement. Si vous les confondez dans la même loi, vus expo-ez votre marche aux retards les plus fâcheux; car vous soumettez à 3 semaines de discussion un décret qui n’a pas besoin d’être sanctionné. Je demande que Ion fasse une distinction particulière de l’exécution de l’article conventionnel, qui impose, au parent le plus proche de l’héritier présomptif, l’obligation de résider en France, et charge l’Assemblée nationale de lui fixer un délai, sous peine, de sa part, d’être présumé avoir renoncé à son droit a la régence. On adoptera, si l’on veut, les 3 autres questions proposées par M. Brissot.
      Locuteur: Ramond
      Il est sans doute e-sentiel de chercher le moyen de parvenir le plus promptement possible au terme de cette discussion; mais j’ai l’honneur de vous observer que les trois questions q...
      ...M. Brissot préjugent avec beaucoup trop de crédulité la décision que vous allez être dans le cas de prendre. Les trois divisions qu’i vous ...
      ...in déclaircir cette discussion. Chacune de ces questions est susceptible de division et embrasse plusieurs des projets dont vous avez déjà entendu la lecture. Je ne vous ferai d'ailleurs qu...
      ...’est qu’il juge en son entier un projet de décret que vous avez paru accueillir a cause de l’esprit philosophique qui régnait dans...
      ...e propose un moyen qui pourra accélérer la délibéraûon et qui est infiniment plus ...
      ...ojets exutants et à présenter au comité de législation, pour en présenter un table...
      Il est sans doute e-sentiel de chercher le moyen de parvenir le plus promptement possible au terme de cette discussion; mais j’ai l’honneur de vous observer que les trois questions que vous présente M. Brissot préjugent avec beaucoup trop de crédulité la décision que vous allez être dans le cas de prendre. Les trois divisions qu’i vous propose sont loin déclaircir cette discussion. Chacune de ces questions est susceptible de division et embrasse plusieurs des projets dont vous avez déjà entendu la lecture. Je ne vous ferai d'ailleurs qu’une seule observation ; c’est qu’il juge en son entier un projet de décret que vous avez paru accueillir a cause de l’esprit philosophique qui régnait dans le discours qui l’a précédé. Je propose un moyen qui pourra accélérer la délibéraûon et qui est infiniment plus sûr que celui proposé par M. Brissot. Je demande que, dès à présent, et sans ultérieure discussion, on renvoyé tous les projets exutants et à présenter au comité de législation, pour en présenter un tableau abrégé,-ans un très court délai. (Murmures.)
      Locuteur: Ramond
      ...ès remarquable que dans le grand nombre de projets de décret qui vous ont été proposés, et do...
      ... une assemblée où brû*e le même amour d la patrie. Or, il est impossible que vous réduisiez à trois points extrêmement purs la discussion, lorsqu’on a trouvé les moyens de se faire applaudir en proposant une loi...
      ...et quand vous aurez entendu aujourd’hui la lecture des projets, vous ne serez pas à la tin de la séance, plus avancés que vous l’êies ac...
      ...erez dans le même embarras pour décider de la priorité. Le comité, au contraire, vous présentera des moyens d’t-xé: cution et de concordance. Je demande le renvoi des différents projets au comité de législation avec charge a’en rendre com...
      Il est très remarquable que dans le grand nombre de projets de décret qui vous ont été proposés, et dont trois ont pa-u mériter votre attention, leurs principes sont aussi différents qu’il est possible qu’ils le soient dans une assemblée où brû*e le même amour d la patrie. Or, il est impossible que vous réduisiez à trois points extrêmement purs la discussion, lorsqu’on a trouvé les moyens de se faire applaudir en proposant une loi contre l’émigration, lorsqu’un autre opinant a obtenu les mêmes applaudi s ment...
      ...ait impossible. Il est donc nécessaire que le comité vous présente son opinion, et quand vous aurez entendu aujourd’hui la lecture des projets, vous ne serez pas à la tin de la séance, plus avancés que vous l’êies actuel ement, vous serez dans le même embarras pour décider de la priorité. Le comité, au contraire, vous présentera des moyens d’t-xé: cution et de concordance. Je demande le renvoi des différents projets au comité de législation avec charge a’en rendre compte dans quatre jours. (Murmures)
      Locuteur: Ramond
      Un membre : Vous avez décrété que la discussion était fermée, et que les différents projets de décret seraient lus. M. Brissot vous a ... Un membre : Vous avez décrété que la discussion était fermée, et que les différents projets de décret seraient lus. M. Brissot vous a propose trois questions qui me paraissent conçues d’une manière si général que l...
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      Je m’oppose de tou: tes mes forces à la proposition de M. Brissot qui n’aurait d’autre résultat que d’apporter le trouble dans la délibération. En quoi consiste 1 ordre ...
      ...-l’on a décrété, à moins qu on y trouve de grands inconvénients. Or, vous avez décrété que les projeis de décret vous seraient lus. La proposition de M. Brissot n’e3t qu une manœuvre adroite pour fixer l’attemion de 1 Assemblée sur son projet. C’est aussi...
      ...e manière, parce que, quoique le projet de M. Brissot soit excellent au premier co...
      ...p d’autres. Je demande doue l’exécution de votre décret, c’est-à-dire la lecture d tons les projets. Vous y trouverez 1 avantage de fixer vos idées, même sur la série de question qu’il conviendra d’adopter.
      Je m’oppose de tou: tes mes forces à la proposition de M. Brissot qui n’aurait d’autre résultat que d’apporter le trouble dans la délibération. En quoi consiste 1 ordre dans cette Assemblée ? L’ordre consiste a faire ce qu -l’on a décrété, à moins qu on y trouve de grands inconvénients. Or, vous avez décrété que les projeis de décret vous seraient lus. La proposition de M. Brissot n’e3t qu une manœuvre adroite pour fixer l’attemion de 1 Assemblée sur son projet. C’est aussi pour cela qu il a divisé son projet en trois parties : projet contre les chefs,...
      ...t contre les simples émigrants. Je ois que l’Assemblée ne d ut pas ad m ter cette manière, parce que, quoique le projet de M. Brissot soit excellent au premier coup d’œil, il sera peut-être possible qu’on vous en présente d’autres, qui réunissent les memes avantages à beaucoup d’autres. Je demande doue l’exécution de votre décret, c’est-à-dire la lecture d tons les projets. Vous y trouverez 1 avantage de fixer vos idées, même sur la série de question qu’il conviendra d’adopter.
      Locuteur: Briche
      L’Assemblée a décrété qu’on lui ferait la lecture de tous les projets de décret. Je demande que, sans s’arrêter ... L’Assemblée a décrété qu’on lui ferait la lecture de tous les projets de décret. Je demande que, sans s’arrêter aux différentes propositions qui sont faites, on passe à l’ordre du jour. . ,
      Locuteur: Briche
      ...L’Assemblée passe à l’ordre du jour sur la motion de M. Brissot et décide qu’elle entendra la le ture des projets de décret.) (L’Assemblée passe à l’ordre du jour sur la motion de M. Brissot et décide qu’elle entendra la le ture des projets de décret.)
      Locuteur: Le Président
      J’accorde la parole à M. le ministre de la justice qui demande à consulter l’Assi-...
      ... les deux substituts auprès du tribunal de cassation.
      J’accorde la parole à M. le ministre de la justice qui demande à consulter l’Assi-mblée sur les conditions que doivent remplir le commissaire du roi et les deux substituts auprès du tribunal de cassation.
      Locuteur: Duport
      ministre de la justice. L’objet sur lequel j’ai à cons...
      ...e, demande une décision très pressante. La loi du 27 novembre sur l’établissement ...
      ... porte qu’il y aura, auprès du tribunal de cassation, un commissaire du roi, qui s...
      ...e les commissaires auprès des tribunaux de district, et qu’il aura des fouctions du même genre. La loi ne s’explique pas sur la capacité ; mais j’ai pensé, e , dans la pratique, je 1 ai exécuté, que le commi...
      ...es capaciiés que les juges du tribunal; la loi du 24 août porte, article 9 :
      ministre de la justice. L’objet sur lequel j’ai à consulter l’Assemblée, demande une décision très pressante. La loi du 27 novembre sur l’établissement du tribunal decassation porte qu’il y aura, auprès du tribunal de cassation, un commissaire du roi, qui sera nommé par le roi, co nme les commissaires auprès des tribunaux de district, et qu’il aura des fouctions du même genre. La loi ne s’explique pas sur la capacité ; mais j’ai pensé, e , dans la pratique, je 1 ai exécuté, que le commissaire du roi devait avoir absolument les mêmes capaciiés que les juges du tribunal; la loi du 24 août porte, article 9 :
      Locuteur: Duport
      ...ons du ministère public, s’il n’est âgé de 30 ans accomplis, et s’il n’a été pendant 5 ans juge ou homme de loi exerçant publiquement auprès d’un t... Nul ne pourra être élu juge ou suppléant, ou chargé les fonctions du ministère public, s’il n’est âgé de 30 ans accomplis, et s’il n’a été pendant 5 ans juge ou homme de loi exerçant publiquement auprès d’un tribunal. »
      Locuteur: Duport
      ...a rendu un décret portant établissement de deux substituts du commissaire du roi auprès du tribunal de cassation ; il porte : Le 21 sepœmbre dernier, l’Assemblee constituante a rendu un décret portant établissement de deux substituts du commissaire du roi auprès du tribunal de cassation ; il porte :

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 470
      Locuteur: Duport
      La loi ne s’explique pas sur les capacités...
      ...rmine les capacité ; car, il n’v a rien de plus dangereux que de laisser une loi muette sur différents objets. J’ai entendu dire que l’opinion de plusieurs mernb-es du tribunal de cassation était que les substituts deva...
      ...u roi. Je prierai l’Assemblée nationale de prendre cet objet *n considération. Le roi désire une règle sûre et claire la-dessus. Je prie l’Assemblée de vouloir bien s en occuper.
      La loi ne s’explique pas sur les capacités que doivent avoir ces deux substituts. Je crois qu il est utile que l’Assemblée nationale détermine les capacité ; car, il n’v a rien de plus dangereux que de laisser une loi muette sur différents objets. J’ai entendu dire que l’opinion de plusieurs mernb-es du tribunal de cassation était que les substituts devaient avoir les mêmes capacités que les commissaires du roi. Je prierai l’Assemblée nationale de prendre cet objet *n considération. Le roi désire une règle sûre et claire la-dessus. Je prie l’Assemblée de vouloir bien s en occuper.
      Locuteur: Laurent Lecointre
      (L’Assemblée adopte la motion de M. Laurent Lecointre.) (L’Assemblée adopte la motion de M. Laurent Lecointre.)
      Locuteur: Duport
      ministre de la justice. L’Assemblée a désiré avoir des...
      ...écution du décret d'amnistie, ou plutôt de la loi du 14 septembre 1791. . ,
      ministre de la justice. L’Assemblée a désiré avoir des.éclaircissements sur l'exécution du décret d'amnistie, ou plutôt de la loi du 14 septembre 1791. . ,
      Locuteur: Duport
      ...es du roi du sixième ar-rondi'S'ment et de la Haute-Cour nationale. Il est revenu de l’impression le 17. Il a été renvoyé le...
      ...uestions que faisait natire l’exécution de cette loi. Pour hâter cette exécut.on, ...
      ... circulaire pour leur expliquer le sens de la loi.
      ...envoyé le mêm* jour à l’impression, envoyé le même jour manU'Crit aux commissaires du roi du sixième ar-rondi'S'ment et de la Haute-Cour nationale. Il est revenu de l’impression le 17. Il a été renvoyé le même jour à M. Delessart pour tous les départements, envoyé le 20 à tous les tr...
      ... ce sujet. J’ai été consulté par presque tous les trib naux du royaume sur les questions que faisait natire l’exécution de cette loi. Pour hâter cette exécut.on, je me propose d’envoyer à tous les tribunaux une circulaire pour leur expliquer le sens de la loi.
      Locuteur: Duport
      ...tendue dans le--sens le plus large; gue la loi avait entendu me tre une ligne de démarcation entre les événement- qui avaient précédé la Résolution et ceux qui pourraient la suivre. J’ai écrit déjà à tous les tribunaux que c’était à eux à tain* l’applicatio i de la loi. Je pensais que n’était la l’esprit dans lequel elle devait être e...
      ...r prévenir les différent* s difficultés de détail, je compte dans la circulaire relever toutes celles qui m’ont été laites, et y répondre de manière que l’exécution soit uni-for m * et la plus prompte possible dans les tribunau...
      J’ai pense que cette loi devait etre entendue dans le--sens le plus large; gue la loi avait entendu me tre une ligne de démarcation entre les événement- qui avaient précédé la Résolution et ceux qui pourraient la suivre. J’ai écrit déjà à tous les tribunaux que c’était à eux à tain* l’applicatio i de la loi. Je pensais que n’était la l’esprit dans lequel elle devait être exécutée. En même temps, pour prévenir les différent* s difficultés de détail, je compte dans la circulaire relever toutes celles qui m’ont été laites, et y répondre de manière que l’exécution soit uni-for m * et la plus prompte possible dans les tribunaux.
      Locuteur: Un de MM. les Secrétaires
      donne lecture d’une lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui rend compte des ordres qVil a donnés à la nouvelle d*e l’insurrection des noirs de Saint-Domingue ; cette lettre est ainsi... donne lecture d’une lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui rend compte des ordres qVil a donnés à la nouvelle d*e l’insurrection des noirs de Saint-Domingue ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Un de MM. les Secrétaires
      ...les avis particuliers qui sont parvenus de Saint-Dominque, quoique non officiels, ...
      ...u roi. Sa Majesté ne voulaut pas perdre de temp en une circonstance aussi importan...
      ...i. Je me suis concerté avec le ministre de la guerre ; et d’apiès les ordres de Sa Majesté, j’ai expédié hier au soir u...
      « J’ai pense que les avis particuliers qui sont parvenus de Saint-Dominque, quoique non officiels, étaient assez précis pour que je dusse en rendre compte au roi. Sa Majesté ne voulaut pas perdre de temp en une circonstance aussi importante, a décidé que deux bataillons seraient embarqués a Brest sans délai. Je me suis concerté avec le ministre de la guerre ; et d’apiès les ordres de Sa Majesté, j’ai expédié hier au soir un courrier extraordinaire pour porter dans ce port les ordres nécessaires pour c...
      Locuteur: Un de MM. les Secrétaires
      La discussion sur les émigrations est renr... La discussion sur les émigrations est renrise.
      Locuteur: Isnard
      La multiplicité et la va* iélé des projets d'* décret présentés à l’Assemblée rendra la décision à prendre très diff'cii;*. Je nropo-e de faire un tableau qui contiendra les divers articles présentés, de les discuter l’un après l’autre, et d’en former un seul projet de décret qui sera ensuite soumis aux formalités exigées par la loi constitutionnelle. La multiplicité et la va* iélé des projets d'* décret présentés à l’Assemblée rendra la décision à prendre très diff'cii;*. Je nropo-e de faire un tableau qui contiendra les divers articles présentés, de les discuter l’un après l’autre, et d’en former un seul projet de décret qui sera ensuite soumis aux formalités exigées par la loi constitutionnelle.
      Locuteur: Isnard
      ...l’ordre du jour. ) [L’Assemblée passe à la lecture des projets de décret sur les émigrations (1).] Plusieurs membres : L’ordre du jour ! (L’Assemblée passe à l’ordre du jour. ) [L’Assemblée passe à la lecture des projets de décret sur les émigrations (1).]
      Locuteur: Isnard
      ... nationale, considérant qu’il importe à la tranquillité publique et au salut de l’Emp re d’enlever à ceux des Français q ff ont trahi leur patrie les moyens de poursuivre leurs dessei s, et convaincue de l’obligation de ne pas s’écarter, même à l’égard des ennemis 1 s plus perfides, des lois de l’équité rigoureuse, a décrété ce qui s... L’Assemblée nationale, considérant qu’il importe à la tranquillité publique et au salut de l’Emp re d’enlever à ceux des Français q ff ont trahi leur patrie les moyens de poursuivre leurs dessei s, et convaincue de l’obligation de ne pas s’écarter, même à l’égard des ennemis 1 s plus perfides, des lois de l’équité rigoureuse, a décrété ce qui suit : . , . ,
      Locuteur: Isnard
      ...veront, malgré leur absence du royaume, la plénitude de. leurs droits de cit >yens. Art. 2. Tous ceux qui auront prêté ce serment conserveront, malgré leur absence du royaume, la plénitude de. leurs droits de cit >yens.
      Locuteur: Isnard
      de la nation tiançaise, l’engage neutde maintenir la Constitution de tout leur pouvoir, d’en exécuter toutes les dispositions, et déclareront qu ils la rég ir mut comme une loi émanée d’un po...
      ... connaissance certaine delà publication de la loi.)
      de la nation tiançaise, l’engage neutde maintenir la Constitution de tout leur pouvoir, d’en exécuter toutes les dispositions, et déclareront qu ils la rég ir mut comme une loi émanée d’un pouvoir légitime et obligatoire pour tous les Français. (Ces délais seront, pour c...
      ... un rapport du comité diplomatique, u’après le temps nécessaire pour y avoir une connaissance certaine delà publication de la loi.)
      Locuteur: Duport
      ...u commissaire du roi auprès du tribunal de cassation. Ces deux substituts auront h... « Il sera nommé, par le roi, deux substituts du commissaire du roi auprès du tribunal de cassation. Ces deux substituts auront h s deux tiers du traitement fixé pour le commissaire du roi
      Locuteur: Laurent Lecointre
      Je demande le renvoi au comité de législation pour en faire le rappoitdem... Je demande le renvoi au comité de législation pour en faire le rappoitdemain.
      Locuteur: Un de MM. les Secrétaires
      Voix diverses : Le renvoi au comité de marine! Voix diverses : Le renvoi au comité de marine!
      Locuteur: Isnard
      Second projet de décret (2) de M. Condorcet. Second projet de décret (2) de M. Condorcet.
      Locuteur: Isnard
      Art. 3. Il en sera de même de ceux qui, étant actuellement dans les p... Art. 3. Il en sera de même de ceux qui, étant actuellement dans les pays éirangers, souscriront
      Locuteur: Isnard
      dans te délai de , cliez l’envoyé ou le consul dans te délai de , cliez l’envoyé ou le consul
      ...t. 4. Quiconque n’aura pas rempli l’une de ces deux obligations et restera hors du royaume, sera réputé avoir renoncé à la qualité de citoyen, et, en conséquence, il ne pourra en obtenir de nouveau le titre que comme tout autre étranger; il sera déchu de tout grade militaire, de tout (1) Le procès-verbal ne relate pas...
      ...ent que des indications très vagues sur la lecture des projets de décret à la tribune. Nous n’insérons ici que ceux pour lesquels on a demandé la priorité ou ceux qui, imprimés et publi...
      ...séance. Nous nous abstenons, toutefois, de reproduire les projets présentés et ins...
      Art. 4. Quiconque n’aura pas rempli l’une de ces deux obligations et restera hors du royaume, sera réputé avoir renoncé à la qualité de citoyen, et, en conséquence, il ne pourra en obtenir de nouveau le titre que comme tout autre étranger; il sera déchu de tout grade militaire, de tout (1) Le procès-verbal ne relate pas cette discussion et les divers journaux ne donnent que des indications très vagues sur la lecture des projets de décret à la tribune. Nous n’insérons ici que ceux pour lesquels on a demandé la priorité ou ceux qui, imprimés et publiés par leurs auteurs, sont mentionnés par eux comme lus en séance. Nous nous abstenons, toutefois, de reproduire les projets présentés et insérés dans les séances antérieures, et nous renvoyons pour les autres aux annexe
      Voir ci-dessus le premier projet de décret de M. con-dorcet, page 394 et suiv. Voir ci-dessus le premier projet de décret de M. con-dorcet, page 394 et suiv.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 471
      Locuteur: Isnard
      ... exception, ne pourront être payés sans la présentation d un certificat de résidence, et d’un acte, soit de prestation de serment civique, soit de déclaration faite en conformité de 1 article précédnnt. Art. 5. En conséquence, aucun traitement, aucune pension non comprise dans cette exception, ne pourront être payés sans la présentation d un certificat de résidence, et d’un acte, soit de prestation de serment civique, soit de déclaration faite en conformité de 1 article précédnnt.
      Locuteur: Isnard
      Art. 6. A compter de la publication du présent décret, jusqu’au 1er janvier 1794, le ministre de la guerre ne pourra nommer aux places do/l...
      ...aucun militaire, s’il n’a justifié soit de sa résidence dans le royaume depuis le octobre A791, soit du serment civique ou de la déclaration exigée par les articles 1 et 3. Le ministre sera tenu de former une liste des officiers de l’armée de tous grades, jusques et compris celui de maréchal de France, dans laquelle il ne placera que...
      ...rouveront pas compris, ne pourront, par la suit ', etre employés dans ces grades, ...
      Art. 6. A compter de la publication du présent décret, jusqu’au 1er janvier 1794, le ministre de la guerre ne pourra nommer aux places do/liciers vacantes aucun militaire, s’il n’a justifié soit de sa résidence dans le royaume depuis le octobre A791, soit du serment civique ou de la déclaration exigée par les articles 1 et 3. Le ministre sera tenu de former une liste des officiers de l’armée de tous grades, jusques et compris celui de maréchal de France, dans laquelle il ne placera que ceux qui auront rempli les conditions exigées; et ceux qui ne s’y trouveront pas compris, ne pourront, par la suit ', etre employés dans ces grades, ni promus à des grades supérieurs.
      Locuteur: Isnard
      Art. 7. Tout citoyen français déchu de ee titre en vertu de l’article 5, qui souscrira chez 1 envoyé ou le consul de la nation française, pour l’espace de deux ans, rengagement de n’entrer au service d’aucune puissance sans y être autorisé par un décret de l’Assemblée nationale sanctionné par le roi, de ne porter les armes ni contre la nation française, ni contre aucun des p...
      ...itutionn 1; rie ne solliciter ni contre la nation, ni contre aucun de ces pouvoirs, >e secours d’aucune puiss...
      ...s biens quilui appartiennent en France, de la même manière que les étrangers qui y po...
      Art. 7. Tout citoyen français déchu de ee titre en vertu de l’article 5, qui souscrira chez 1 envoyé ou le consul de la nation française, pour l’espace de deux ans, rengagement de n’entrer au service d’aucune puissance sans y être autorisé par un décret de l’Assemblée nationale sanctionné par le roi, de ne porter les armes ni contre la nation française, ni contre aucun des pouvoirs établis par l’aete con-titutionn 1; rie ne solliciter ni contre la nation, ni contre aucun de ces pouvoirs, >e secours d’aucune puissance étrangère, jouira des biens quilui appartiennent en France, de la même manière que les étrangers qui y possèdent des propriétés mobilières ou ter-ri to ri et 6s
      Locuteur: Isnard
      ...era incessamment présenté par le comité de législation une loi pour régler le mode d’exécution de cet article, afin de conserver le droit des femmes ou des créanciers antérieurs, et de pourvoir à la subsistance, à l’éducation, à l’entreti... « Art. 10. Il sera incessamment présenté par le comité de législation une loi pour régler le mode d’exécution de cet article, afin de conserver le droit des femmes ou des créanciers antérieurs, et de pourvoir à la subsistance, à l’éducation, à l’entretien des entants.
      Locuteur: Isnard
      « Art. 12. Aucune saisie de biens ne pourra avoir lieu sur le motif d’absence qu’à la réquisition du prucureur-syndic du dépa...
      ...r domicile du citoven tombé dans le cas de l’article 7, et il sera t. nu de faire saisir ceux des citoyens notoirem...
      « Art. 12. Aucune saisie de biens ne pourra avoir lieu sur le motif d’absence qu’à la réquisition du prucureur-syndic du département où était situé le dernier domicile du citoven tombé dans le cas de l’article 7, et il sera t. nu de faire saisir ceux des citoyens notoirement absents des terres françai-es, qui n’auront point prêté le serment civique, ...
      Locuteur: Isnard
      ...’Assemblée nationale, considérant qu’un de ses premiers devoirs est de veiller à l’exécution ripou reuse, égale et impartiale des lois, et de donner l’exemple de l’obéissance à la loi constitutionnelle, décrété que Loui...
      ...avier, priuce français premier appelé à la régence, est re suis par le Corps législatif de rentrer dans le royaume sous un mois, à compier de la promulgation du présent décret, faute de quoi, conformément à l’article 2 de la troisième section du deuxième chapitre ...
      ...utionnel, il sera censé avoir renoncé à la régence;
      « L’Assemblée nationale, considérant qu’un de ses premiers devoirs est de veiller à l’exécution ripou reuse, égale et impartiale des lois, et de donner l’exemple de l’obéissance à la loi constitutionnelle, décrété que Louis-J seph-François-Xavier, priuce français premier appelé à la régence, est re suis par le Corps législatif de rentrer dans le royaume sous un mois, à compier de la promulgation du présent décret, faute de quoi, conformément à l’article 2 de la troisième section du deuxième chapitre du titre III d - l’Acte c institutionnel, il sera censé avoir renoncé à la régence;
      Locuteur: Isnard
      « Décrète que le ministre de la guerre sera tenu de lui rendre compte, de mois en mois, des poursuites faites conformément à la loi cont'e les officiers nui, depuis l’époque de l’aministie, se sont rendus coupables de désertion, de sibornation de soldat^, d’enlèvements de caisse, de soustractions d’eflets appartenant à leur corps, ou de tout autre crime compris dans la classe des délits militaires. » « Décrète que le ministre de la guerre sera tenu de lui rendre compte, de mois en mois, des poursuites faites conformément à la loi cont'e les officiers nui, depuis l’époque de l’aministie, se sont rendus coupables de désertion, de sibornation de soldat^, d’enlèvements de caisse, de soustractions d’eflets appartenant à leur corps, ou de tout autre crime compris dans la classe des délits militaires. »
      Locuteur: Isnard
      ...es revenus des citoyens émig-és le prix de la protec ion p blique accordée à leurs pr... « Considérant enfin qu’il est d’une ju-ti e éternelle que l’Etat trouve, dans les revenus des citoyens émig-és le prix de la protec ion p blique accordée à leurs propriétés et, du service personnel auquel ils sont tenus décrète ce qui suit :
      Locuteur: Isnard
      ..., prince français, est req is, en vertu de l’article 2, section 111, chapitre II de la Constitution, de re trer en France dans la quinzaine à compter du jour de la notification qui lui -era faite, dans l... « Art. 1er. Louis-Joseph-Sianislas-Xavier Bourbon, prince français, est req is, en vertu de l’article 2, section 111, chapitre II de la Constitution, de re trer en France dans la quinzaine à compter du jour de la notification qui lui -era faite, dans les formes légales, du présent décret.
      Locuteur: Isnard
      ...a censé, conformément au même article 2 de la Constitution, avoir abdiqué son droit à la régence, et il en demeurera, en conséqu... ...s-las-Xavier, priuce français, ne rentrerait pas dans le délai ci-dessus, il sera censé, conformément au même article 2 de la Constitution, avoir abdiqué son droit à la régence, et il en demeurera, en conséquence, irrévocablement déchu.
      Locuteur: Isnard
      ...oit à un remplacement dans l’armée (1), de tout tracement pécuniaire, à l'exception des pensions qui seraient une récompense de services passés, ou une indemnité. droit à un remplacement dans l’armée (1), de tout tracement pécuniaire, à l'exception des pensions qui seraient une récompense de services passés, ou une indemnité.
      Locuteur: Isnard
      ... 8. Les envoyés et consuls seront tenus de faire parvenir quinzaine par quinzaine,...
      ...tère es affaires étrangères, le tableau de ceux qui ont souscrit en leur présence ...
      « Art. 8. Les envoyés et consuls seront tenus de faire parvenir quinzaine par quinzaine, jus-u’à l’expiration des délais fixés, au ministère es affaires étrangères, le tableau de ceux qui ont souscrit en leur présence les déclarations prescrites par les articles 3 et 7.
      Locuteur: Isnard
      ...s le terme fixé, n’aura souscrit aucune de ces déclarations, sera déclaré ennemi delà nation ; ses revenus et ses propriétés de toute nature seront mises au séquestre,... » Art. 9. Tout citoyen absent qui, dans le terme fixé, n’aura souscrit aucune de ces déclarations, sera déclaré ennemi delà nation ; ses revenus et ses propriétés de toute nature seront mises au séquestre, et gardées pour lui être r ndues, s’il y a lieu à une amnistie, ou restituées a...
      Locuteur: Isnard
      Projet de décret relatif au 'premier prince franç... Projet de décret relatif au 'premier prince français et aux officiers déserteurs.
      Locuteur: Isnard
      Projet de décret de M. Cowthoas (1). Projet de décret de M. Cowthoas (1).
      ...cette saisie purement conservatoire, et la privation d’avantages accordés par la nation, ne pouvant ê're décernée que pa...
      ... (1)Dans le premier projet, on lisait c de toute expectative quelcouque »; mais en...
      ...us d’expectative que celle du trône; et la question de celte déchéance est trop importante pour la confondre avec toute autre : par cet ar...
      ...sont, comme les autres citoyens, déchus de leurs grades et de leurs traitements.
      ...rès avoir >ouscrii ces engagements, les auraient rompus ; aucune peine excédant cette saisie purement conservatoire, et la privation d’avantages accordés par la nation, ne pouvant ê're décernée que par un jugement personnel rendu sur chaque coupable. (1)Dans le premier projet, on lisait c de toute expectative quelcouque »; mais en France, il n existe plus d’expectative que celle du trône; et la question de celte déchéance est trop importante pour la confondre avec toute autre : par cet article, les princes français sont, comme les autres citoyens, déchus de leurs grades et de leurs traitements.
      ...ui se trouveraient hors du royaume lors de la publication du présent décret, seront é... ... Français fonctionnaires publics, salariés, rétribués ctpensionnés par l’Etat, qui se trouveraient hors du royaume lors de la publication du présent décret, seront également (1) Bibliothèque nationale, Assemblée nationale législative, Administra...
      Voir aux annexes de la séance le développement de ce projet de décret, page 478. Voir aux annexes de la séance le développement de ce projet de décret, page 478.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 472
      Locuteur: Isnard
      ... qui ne rentreront pas dans ledit délai de quinzaine, seront et demeureront dérhos et privé' de toutes fonctions, salaires, traitements...
      ...i leur en serait continué, au préjudice de la présente disposition, sera considéré comme crime de haute trahison, et puni suivant la rigueur des lois.
      « Art. 4. Les dénommésdans l’article précédent, qui ne rentreront pas dans ledit délai de quinzaine, seront et demeureront dérhos et privé' de toutes fonctions, salaires, traitements, rétributions et pensions ; et le payement qui leur en serait continué, au préjudice de la présente disposition, sera considéré comme crime de haute trahison, et puni suivant la rigueur des lois.
      Locuteur: Isnard
      ...éloignés ou qui s’éloigneraient du sein de leur patrie, sont invités, en son nom, à y rentrer dans le mois à compter du jour de la publication du présent décret. « Art. 6. Les citoyens privés qui se sont éloignés ou qui s’éloigneraient du sein de leur patrie, sont invités, en son nom, à y rentrer dans le mois à compter du jour de la publication du présent décret.
      Locuteur: Isnard
      ...es citoyens privés, ou devenus tels par la déchéance de leurs fonctions publiques, ui ne se ren...
      ...ère et mobilière, pendant tout le temps de leur absence ; ils souffriront, en outr...
      ... autres redevances, à raison desquelles la retenue simple est autorisée, et, au surplus, les articles 3, 4, 5 et 6 de la loi du mois d’août dernier seront exécu...
      « Art. 7. Les citoyens privés, ou devenus tels par la déchéance de leurs fonctions publiques, ui ne se rendront pas à cette invitation dans le-it délai d’un mois, payeront, par forme d’i...
      ...ervice personnel que chaque citoyen doit à l’Etat, une triple contribution foncière et mobilière, pendant tout le temps de leur absence ; ils souffriront, en outre, une triple retenue sur les intérêts des rentes, prestations et autres redevances, à raison desquelles la retenue simple est autorisée, et, au surplus, les articles 3, 4, 5 et 6 de la loi du mois d’août dernier seront exécutés à leur égard, nonobstant toutes autres lois et dispositions conttaires.
      Locuteur: Isnard
      ...es personnes comprimes dans l’article 7 de la même loi du mois d’août. « Art. 8. Sont exceptées des dispositions ci-dessus, les personnes comprimes dans l’article 7 de la même loi du mois d’août.
      Locuteur: Isnard
      ... qui rentreront en France sont mis sous la protection spéciale et la sauvegarde de la loi. En conséquence, et conformément aux dispositions de 1 article 2 de la même loi du mois d’août, les corps admi...
      ...s sont tenus, sous leur responsabilité, de veiller à leur sûreté et de les en faire jouir.
      « Art. 9. Les émigrés qui rentreront en France sont mis sous la protection spéciale et la sauvegarde de la loi. En conséquence, et conformément aux dispositions de 1 article 2 de la même loi du mois d’août, les corps administratifs et municipalités sont tenus, sous leur responsabilité, de veiller à leur sûreté et de les en faire jouir.
      Locuteur: Isnard
      ...l sera sursis, jusqu’à 'nouvel ordre, à la sortie du royaume, de toute espèce d’armes, chevaux, munitions et ustensiles de guerre. Les corps adminhtratifs et les ...
      ...s veilleront spécialement à l’exécution de cet article.
      « Art. 10. Il sera sursis, jusqu’à 'nouvel ordre, à la sortie du royaume, de toute espèce d’armes, chevaux, munitions et ustensiles de guerre. Les corps adminhtratifs et les municipalités veilleront spécialement à l’exécution de cet article.
      Locuteur: Isnard
      ... S’il arrivait que des caisses d’armes, de munitions ou ustensiles de guerre destinés à sortir du royaume fus...
      ...dépôt dans le lieu qui sera indiqué par la municipalité, pour être rendues à qui de droit; et cependant, s’il était instant de repousser une invasion, ces armes, munitions et ustensiles pourront rester à la disposition du directoire du département, à la charge d’en payer le montant aux expédi...
      « Art. 11. S’il arrivait que des caisses d’armes, de munitions ou ustensiles de guerre destinés à sortir du royaume fussent arrêtées, elles seront mises en dépôt dans le lieu qui sera indiqué par la municipalité, pour être rendues à qui de droit; et cependant, s’il était instant de repousser une invasion, ces armes, munitions et ustensiles pourront rester à la disposition du directoire du département, à la charge d’en payer le montant aux expéditionnaires, et en prenant à cet égard, sur l’avis du directoire du district, un ...
      Locuteur: Isnard
      ...xé, rentreront en France, sont mis sous la protection et sous la sauvegarde spéciale de la loi. « Art. 2. Les Français émigrés qui, dans le délai fixé, rentreront en France, sont mis sous la protection et sous la sauvegarde spéciale de la loi.
      Locuteur: Isnard
      ...ce d’ici au premier janvier, y jouiront de tous les droits de citoyen, sans néanmoins pouvoir ni prétendre au poste qu’ils occupaient à l’époque de leur départ, et dont ils demeurent déchus, ni obtenir du service dans la suite, que de la manière qui pourra être déterminée par la loi. ...Art. 3. Les militaires émigrés depuis le 14 juillet 1789, qui rentreront en France d’ici au premier janvier, y jouiront de tous les droits de citoyen, sans néanmoins pouvoir ni prétendre au poste qu’ils occupaient à l’époque de leur départ, et dont ils demeurent déchus, ni obtenir du service dans la suite, que de la manière qui pourra être déterminée par la loi.
      Locuteur: Isnard
      ... 5. Le 1er janvier prochain, et ensuite de quinzaine an quinzaine, l’état-maj'r de chaque régiment sera tenu de renvoyer le dénombrement de tous ses officiers, et sous-officl rs et soldats émigrés, au ministre de la guerre, qui aussitôt en fera son rappor... « Art. 5. Le 1er janvier prochain, et ensuite de quinzaine an quinzaine, l’état-maj'r de chaque régiment sera tenu de renvoyer le dénombrement de tous ses officiers, et sous-officl rs et soldats émigrés, au ministre de la guerre, qui aussitôt en fera son rapport à l’Assemblée nationale.
      Locuteur: Isnard
      « Art. 6. Il sera, à la même époque, établi dans les villes de Metz, Lille et Strasbourg, des cours mariiales, pour juger suivant la rigueur des lois les militaires, de quelque grade qu’ils soient, qui se tro... « Art. 6. Il sera, à la même époque, établi dans les villes de Metz, Lille et Strasbourg, des cours mariiales, pour juger suivant la rigueur des lois les militaires, de quelque grade qu’ils soient, qui se trouveront dans le cas prévu par l’article 4.
      Locuteur: Isnard
      ...martiales ainsi établies, seront tenues de renvoyer, le premi- r de chaque mois, copie des jugements qu’elles auront rendus, au ministre de la guerre, qui en informera, sans dé'ai, l... « Art. 7. Les cours martiales ainsi établies, seront tenues de renvoyer, le premi- r de chaque mois, copie des jugements qu’elles auront rendus, au ministre de la guerre, qui en informera, sans dé'ai, l’Asssemblée nationale,
      Locuteur: Isnard
      Art. 10. Louis-Philippe-Joseph-Xavier de Bourbon, prince français, sera, faute d’avoir, dans le délai fixé, obéi à la loi et d’avoir déféré à l’invitation du chef suprême de la nation, censé avoir abdiqué son droit à la régence. Art. 10. Louis-Philippe-Joseph-Xavier de Bourbon, prince français, sera, faute d’avoir, dans le délai fixé, obéi à la loi et d’avoir déféré à l’invitation du chef suprême de la nation, censé avoir abdiqué son droit à la régence.
      Locuteur: Isnard
      ...nné ses drapeaux, est déclaré incapable de rentrer dans son corps et d’occuper auc... .... Tout officier qui, sans congé ou sans avoir donné sa dérai-sion, aurait abandonné ses drapeaux, est déclaré incapable de rentrer dans son corps et d’occuper aucun poste ni emploi civil ou militaire.
      Locuteur: Isnard
      Projet de décret (1) de M. Bordas. Projet de décret (1) de M. Bordas.
      Locuteur: Isnard
      ...élai fixé ; ensemble ceux qui, à partir de ce jour, quitteront leur poste, sans av... « Art. 4. Les militaires émigrés qui ne rentreront pas en France dans le délai fixé ; ensemble ceux qui, à partir de ce jour, quitteront leur poste, sans avoir fait leur démission, ou sans congé, sont déclarés déserteurs et seront jugés...
      Locuteur: Isnard
      ...aire, et irrévocablement déchu et privé de tout salaire, traitemeut, rétribution e... ...ion qui ne rentrera pas en France dans le délai fixé, sera rayé du tab eau militaire, et irrévocablement déchu et privé de tout salaire, traitemeut, rétribution et pension.
      Locuteur: Isnard
      ...xception, qui tournera ses armes contre la nation, qui cherchera à débaucher des c...
      ...ances étrangères s ra déclaré traî re à la i atrie, poursuivi et jugé par la haute cour nationale. , „
      « Art. 9. Tout Français, sans exception, qui tournera ses armes contre la nation, qui cherchera à débaucher des citoyens français ou à soluever des puissances étrangères s ra déclaré traî re à la i atrie, poursuivi et jugé par la haute cour nationale. , „
      Locuteur: Isnard
      ...ippe-Louis Joseph et Louis-Henri Joseph de Bourbon, aussi princes français, seront...
      ...il en ait été autrement ordonné, privés de tous traitements et pensions.
      « Art. 11. Charles-Philippe-Louis Joseph et Louis-Henri Joseph de Bourbon, aussi princes français, seront, pendant leur absence et jusqu’à ce qu’il en ait été autrement ordonné, privés de tous traitements et pensions.
      Locuteur: Isnard
      ...prescril, seront irrévocablement déchus de leurs droits de citoyen actif et privés de tous emplois, salaires, rétributions et... ...iés ou pensionnés par l’Etat, qui ne seront pas rentrés en France dans le délai prescril, seront irrévocablement déchus de leurs droits de citoyen actif et privés de tous emplois, salaires, rétributions et pensions.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 473
      Locuteur: Isnard
      ..., ceux qui ont justifie ou justifieront de causes légitimes de leur absence, tes gens de mer, les négociants et généralement tous ceux qui, à raison de leurs propriétés, état ou commerce, sont dans l’usage ou dans la nécessité de faire des voyages chez l’étranger. ...itions ci-dessus les Français établis en pays étraoger avant le 1er juillet 1789, ceux qui ont justifie ou justifieront de causes légitimes de leur absence, tes gens de mer, les négociants et généralement tous ceux qui, à raison de leurs propriétés, état ou commerce, sont dans l’usage ou dans la nécessité de faire des voyages chez l’étranger.
      Locuteur: Isnard
      « Art. 16. L’exportation des munitions de guerre, armes, poudres et salpêtre, est...
      ... d arrestation, poursuivis et jugés par la haute cour naiionale, et veilL ront spé...
      ...tifs et les municipalités a l’exécution de cet article.
      « Art. 16. L’exportation des munitions de guerre, armes, poudres et salpêtre, est expressément défendue : seront les contrevenants mis en état d arrestation, poursuivis et jugés par la haute cour naiionale, et veilL ront spécialement les corps administratifs et les municipalités a l’exécution de cet article.
      Locuteur: Isnard
      ...nçais, frère du roi, plus proche parent de l’héritier présomptif de la couronne, encore mineur, est requis par le Corps législatif, aux termes de l’article 2 de la troisième section du chapitre III de l’acte constitutionnel, de rentrer en France dans le délai d’un mois, à compter du jour de la proclamation qui sera faite dans la ville de Pari', lieu des séances du Corps législatif : faute de quoi il sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. . ... « Art. 1er. Louis-Stanislas-Xavier, prince français, frère du roi, plus proche parent de l’héritier présomptif de la couronne, encore mineur, est requis par le Corps législatif, aux termes de l’article 2 de la troisième section du chapitre III de l’acte constitutionnel, de rentrer en France dans le délai d’un mois, à compter du jour de la proclamation qui sera faite dans la ville de Pari', lieu des séances du Corps législatif : faute de quoi il sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. . ...
      Locuteur: Isnard
      ...itime justifiée par congé, seront tenus de rentrer en France dans le délai d un mois, à compter du jour de la publication de la loi dans leurs départements et district...
      ...t et demeureront irrévocablement déchus de leurs places, pensions, emplois et traitements. Limrs noms seront rayés de tous états ou ils seraient employés; défenses sont faites à tous administrateurs de leur délivrer aucun mandat et à tous caissiers, trésoriers et payeurs, de les payer, sous peine de responsabilité des sommes qu’ils auraient payées et de perdre leurs emplois. . .
      ...lics, civils, militair* s ou ecclésiastiques, absents du royaume, sans cause légitime justifiée par congé, seront tenus de rentrer en France dans le délai d un mois, à compter du jour de la publication de la loi dans leurs départements et districts ; sinon ils seront et demeureront irrévocablement déchus de leurs places, pensions, emplois et traitements. Limrs noms seront rayés de tous états ou ils seraient employés; défenses sont faites à tous administrateurs de leur délivrer aucun mandat et à tous caissiers, trésoriers et payeurs, de les payer, sous peine de responsabilité des sommes qu’ils auraient payées et de perdre leurs emplois. . .
      Locuteur: Isnard
      « Art. 5. Il est réservé de prendre les mesures que les circonstanc...
      ...omité diplomatique sur l’etat politique de la France à l’égard des puissances étrangè...
      « Art. 5. Il est réservé de prendre les mesures que les circonstances exigeront à l’égard des princes français, absent* du royaume, et d’engager le...
      ... novembre, et le rapport qui sera fait ensuite à l’Assemblée nationale par son comité diplomatique sur l’etat politique de la France à l’égard des puissances étrangères. »
      Locuteur: Isnard
      Un membre: Je renouvelle la proposition qui a été faite de renvoyer au comité de législation les divers projets de décret. Un membre: Je renouvelle la proposition qui a été faite de renvoyer au comité de législation les divers projets de décret.
      Locuteur: Isnard
      On continue la lecture des projets de décret; plusieurs présentent des préamb... On continue la lecture des projets de décret; plusieurs présentent des préambules très étendus.
      Locuteur: Isnard
      ... demande que les opinants s’abstiennent de rouvrir la discussion par la voie des préambules. Ces longueurs ont pour cause la rage parlière de certains orateurs qui sont fâches de n’avoir pu développer toute leur opinio... Un membre : Je demande que les opinants s’abstiennent de rouvrir la discussion par la voie des préambules. Ces longueurs ont pour cause la rage parlière de certains orateurs qui sont fâches de n’avoir pu développer toute leur opinion. (L’Assemblée ai opte cette motion.)
      Locuteur: Isnard
      ...e motion d’ordre sur les divers projets de décret concernant les émigrations. L’Assemblée sera très embarrassée de choisir parmi tant de projets de décret qui ont été et qui seront encore...
      ...plus simple et plus économique du temps de mettre sous les veux une série de principes d’après lesquels la loi devrait être faite. Quand ils auront été adoptés, on les renverra au comité de législation qui dressera un projet de décret et le proposera à l’Assemblée.
      Un membre: Je demande à faire une motion d’ordre sur les divers projets de décret concernant les émigrations. L’Assemblée sera très embarrassée de choisir parmi tant de projets de décret qui ont été et qui seront encore proposés. 11 serait plus simple et plus économique du temps de mettre sous les veux une série de principes d’après lesquels la loi devrait être faite. Quand ils auront été adoptés, on les renverra au comité de législation qui dressera un projet de décret et le proposera à l’Assemblée.
      Locuteur: Isnard
      ...d’adopter, dèsce moment, un des projets de décret pour le soumettre a la discussion, sauf à y ajouter ou diminue... Un membre :Je propose d’adopter, dèsce moment, un des projets de décret pour le soumettre a la discussion, sauf à y ajouter ou diminuer.
      Locuteur: Ducos
      Plus on entendra de projets de décret, plus le choix sera difficile. Je demande que l’on ferme la discussion. Plus on entendra de projets de décret, plus le choix sera difficile. Je demande que l’on ferme la discussion.
      Locuteur: Voysin-de-Gartempe
      ...une loi, mais quels seront les articles de cette loi? C’est a l’Assemblée de le déterminer. Je pense donc qu il conviendrait de fixer une série d’articles qui, s il3 étaient adoptés, serviraient de base à la loi que nous devons faire. Je demande la permission de lire une série et de la soumettre à la décision de l’Assemblée. Il faut une loi, mais quels seront les articles de cette loi? C’est a l’Assemblée de le déterminer. Je pense donc qu il conviendrait de fixer une série d’articles qui, s il3 étaient adoptés, serviraient de base à la loi que nous devons faire. Je demande la permission de lire une série et de la soumettre à la décision de l’Assemblée.
      Locuteur: Voysin-de-Gartempe
      ...n membre : Mais, Monsieur le Président, la discussion est à l’agonie. Ou va, à fprce de projets de décret, faire émigrer leCorps législati... Un membre : Mais, Monsieur le Président, la discussion est à l’agonie. Ou va, à fprce de projets de décret, faire émigrer leCorps législatif lui-même.
      Locuteur: Brival
      Comme il ne faut pas que les membres de l’Assemblée écoutent dans cette délibération la voix du sang, je demande que tous ceux ...
      ...igrants, ne puissent pas prendre part à la délibération. {Murmures.)
      Comme il ne faut pas que les membres de l’Assemblée écoutent dans cette délibération la voix du sang, je demande que tous ceux qui ont des pères ou des frères, des oncles ou des cousins parmi les émigrants, ne puissent pas prendre part à la délibération. {Murmures.)
      Locuteur: Merlin
      ...a été faite. Je demande qu’arrêtant ici la lecture des projets de décret, on en adopte un comme base de délibération, sauf à ajouter ou à retra... Je renouvelle une motion qui a été faite. Je demande qu’arrêtant ici la lecture des projets de décret, on en adopte un comme base de délibération, sauf à ajouter ou à retrancher a ce projet. {Oui ! oui !)
      Locuteur: Isnard
      ...aque municipalité du royaume sera tenue de renvoyer, le l#r de chaque mois, à compter du 1er janvier 1...
      ...ssemblée nationale, par l’intermédiaire de ses district et département, un état ex...
      ..., domicile et signalement des personnes de son arrondissement qui sont sorties ou ...
      c Art. 14. Chaque municipalité du royaume sera tenue de renvoyer, le l#r de chaque mois, à compter du 1er janvier 1792, à l Assemblée nationale, par l’intermédiaire de ses district et département, un état exact des noms, âge, qualités, domicile et signalement des personnes de son arrondissement qui sont sorties ou qui sortiront
      Locuteur: Isnard
      ...t. 17. Se réserve l’Assemblée nationale de prendre, après le rapport du ministre d... « Art. 17. Se réserve l’Assemblée nationale de prendre, après le rapport du ministre des affaires étrangères, ajourné au 1er novembre, les mesures convenables à l’éga...
      Locuteur: Isnard
      Projet de décret (1) de M. Dehaussy-Robecourt. Projet de décret (1) de M. Dehaussy-Robecourt.
      Locuteur: Isnard
      ...poursuivis et pu is comme tels, suivant la rigueur des lois militaires. . , . . ... avoir donné leur démission, ou sans congé, ser nt considérés comme déserteurs, poursuivis et pu is comme tels, suivant la rigueur des lois militaires. . , . .
      Locuteur: Brival
      ...l’ordre du jour I (Cette motion n’a pas de suite.) Plusieurs membres : A l’ordre du jour I (Cette motion n’a pas de suite.)
      ...pourront être employés dans les troupes de ligne, ni dans les gardes nationales. (... ... 4. Les officiers, qui, depuis le 20 juin dernier, ont donné leur démission, ne pourront être employés dans les troupes de ligne, ni dans les gardes nationales. (1) Bibliothèque nationale. — Assemblée nationale législative. Administrationi N.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 474
      Locuteur: Goujon
      (L’Assemblée adopte la motion de M. Merlin.) (L’Assemblée adopte la motion de M. Merlin.)
      Locuteur: Merlin
      Je demande la priorité pour le projet de M. Couthon. Je demande la priorité pour le projet de M. Couthon.
      Locuteur: Ramond
      Je la demande pour celui de M. Condorcet. Je la demande pour celui de M. Condorcet.
      Locuteur: Ramond
      Plusieurs membres demandent la priorité pour le projet d décret de M. Brissot (1). Plusieurs membres demandent la priorité pour le projet d décret de M. Brissot (1).
      Locuteur: Ramond
      D'autres membres demandent la priorité pour le projet de décret de M. Vergniaud (2). D'autres membres demandent la priorité pour le projet de décret de M. Vergniaud (2).
      Locuteur: Ramond
      Quelques membres demandent la priorité pour le projet ne décret de M. Dehaussy-Robecourt. Quelques membres demandent la priorité pour le projet ne décret de M. Dehaussy-Robecourt.
      Locuteur: Ramond
      Un membre : Je demande la b cture des projets de déer t pour lesquels la priorité est réclamée. Un membre : Je demande la b cture des projets de déer t pour lesquels la priorité est réclamée.
      Locuteur: Le Président
      (L’Assemblée ordonne ensuite la réimpression de ce projet de décret avec les modifications qui y ont... (L’Assemblée ordonne ensuite la réimpression de ce projet de décret avec les modifications qui y ont été faites.)
      Locuteur: Gérardin
      ...arler contre l’ajourne rient. Le projet de M. Condorcet contient 2 propositions di...
      ...prince français. Je demande l’exécutiun de la loi constitutionnelle, qui porte qu’il sera tenu de résider dans le royaume sous peine d’être déchu de ses droits à la régence ; c’e^ un devoir que l’Assemblé...
      Je demande à parler contre l’ajourne rient. Le projet de M. Condorcet contient 2 propositions distinctes et séparées. L’une est relative au premier prince français. Je demande l’exécutiun de la loi constitutionnelle, qui porte qu’il sera tenu de résider dans le royaume sous peine d’être déchu de ses droits à la régence ; c’e^ un devoir que l’Assemblée doit remplir à l’instant même. Je demande qu’elle décrète l’article que voici ...
      Locuteur: Gérardin
      ...onale fera dans 3 jours et dans ie lieu de ses séances une proclamation pour requé...
      ...seph-Stanislas-Xavier, prince français, de rentrer dans le royaume ; et s’il ne s’est pas conformé à la réquisition de l’Assemb'ée nationale, il sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. »
      ...onstitutionnel, titre III, chapitre II, section III, article 2, l’Assemblée nationale fera dans 3 jours et dans ie lieu de ses séances une proclamation pour requérir Louis-Joseph-Stanislas-Xavier, prince français, de rentrer dans le royaume ; et s’il ne s’est pas conformé à la réquisition de l’Assemb'ée nationale, il sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. »
      Locuteur: Gérardin
      Un membre : Je crois que la proclamation faite au sein de l’Assemblée paraîtrait ne pas remplir le vœu de l’acte constitutionnel. D’après cela, j’ai l’honneur de proposer à l’Assemblée de permettre de lui donner lecture d’un projet de décret qui diffère de celui-. (Bruit.) Un membre : Je crois que la proclamation faite au sein de l’Assemblée paraîtrait ne pas remplir le vœu de l’acte constitutionnel. D’après cela, j’ai l’honneur de proposer à l’Assemblée de permettre de lui donner lecture d’un projet de décret qui diffère de celui-. (Bruit.)
      Locuteur: Gérardin
      ...las-Xavier, prince français, aux termes de l’article, etc., sera te m de résider dans le royaume, comme étant le parent majeur le plus proche de l’héritier présomptif de la couronne encore mineur. » « L’Assemblée nationale décrète que Louis-Joseph-Stanislas-Xavier, prince français, aux termes de l’article, etc., sera te m de résider dans le royaume, comme étant le parent majeur le plus proche de l’héritier présomptif de la couronne encore mineur. »
      Locuteur: Henry Reboul
      Je propose qu’on décrète la motion de M. Gérardin, sauf rédaction. Je propose qu’on décrète la motion de M. Gérardin, sauf rédaction.
      Locuteur: Gérardin
      Un membre : Il s’agit ici de l’exécution d’une loi constitutionnelle : l’As«emblée doit déclarer ennemis de la Constitution tous ceux qui s’y oppo-ent... Un membre : Il s’agit ici de l’exécution d’une loi constitutionnelle : l’As«emblée doit déclarer ennemis de la Constitution tous ceux qui s’y oppo-ent. (Bruit.)
      Locuteur: Le Président
      ...era entendu, et adopte, sauf rédaction, la proposition de M. Gérardin.) (L’Assemblée décide que personne ne sera entendu, et adopte, sauf rédaction, la proposition de M. Gérardin.)
      Locuteur: Merlin
      Plusieurs membres : La question préalable. Plusieurs membres : La question préalable.
      Locuteur: Le Président
      Je mets aux voix la question préalable. Je mets aux voix la question préalable.
      Locuteur: Le Président
      (L’épreuve est renouvelée et la question préalable est rejetée.) (L’épreuve est renouvelée et la question préalable est rejetée.)
      Locuteur: Le Président
      relit la motion do M. Merlin. relit la motion do M. Merlin.
      Locuteur: Le Président
      Un membre : Je demande la parole pour combattre cette motion. Un membre : Je demande la parole pour combattre cette motion.
      Locuteur: Goujon
      Un grand nombre de membres : Aux voix ! aux voix ! Un grand nombre de membres : Aux voix ! aux voix !
      Locuteur: Le Président
      (L’As,^emblée décide que les projets de décret seront lus.) (L’As,^emblée décide que les projets de décret seront lus.)
      Locuteur: Le Président
      met ensuite aux voix la priorité pour chacun des décrets succes... met ensuite aux voix la priorité pour chacun des décrets successivement; elle est accordée à une très grande majorité pour le projet proposé pa...
      Locuteur: Gérardin
      Il est impossible de remettre à demain l’exécution de l’acte constitutionnel. Vous n’avez déjà que trop tardé à vous acquitter de votre devoir et de vos serments. (Applaudissements.) Il est impossible de remettre à demain l’exécution de l’acte constitutionnel. Vous n’avez déjà que trop tardé à vous acquitter de votre devoir et de vos serments. (Applaudissements.)
      Locuteur: Goujon
      et plusieurs autres membres demandent la parole et insistent avec chaleur pour l... et plusieurs autres membres demandent la parole et insistent avec chaleur pour l’ajournement.
      Locuteur: Le Président
      (La séance est levée à trois heures et demi... (La séance est levée à trois heures et demie.)
      C’est ici l’exécution de la loi constitutionnelle : il n’y a pas li...
      ...i à ajournement. Je demande l’exécution de la loi. (Applaudissements.) (1) Voy. ci-de...
      C’est ici l’exécution de la loi constitutionnelle : il n’y a pas lieu à discussion ni à ajournement. Je demande l’exécution de la loi. (Applaudissements.) (1) Voy. ci-dessus, page 309.
      Les droits de chacun sont subordonnés au droit de tous, ou, ce qui est égal, au salut de la société. Les droits de chacun sont subordonnés au droit de tous, ou, ce qui est égal, au salut de la société.
      (2) N’ayant pu obtenir la parole pour manifester une opinion qui diffère de celle des orateurs qui ont parlé, je me crois obligé de la faire connaître à l’Assemblée par la voie de l’impression. (Note de l’opinant.) (2) N’ayant pu obtenir la parole pour manifester une opinion qui diffère de celle des orateurs qui ont parlé, je me crois obligé de la faire connaître à l’Assemblée par la voie de l’impression. (Note de l’opinant.)
      A LA A LA
      séance de l’Assemblée nationale législative DU VE... séance de l’Assemblée nationale législative DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      Opinion de M. Pnganel, député du département de Lot-et-Garonne, à l'Assemblée nationale... Opinion de M. Pnganel, député du département de Lot-et-Garonne, à l'Assemblée nationale, sur les émigrations (2).
      ...migrations? Quelles mesures convient-il de prendre contre les émigrations? ...migrations? Doit-il, dans les circonstances présentes faire une loi contre les émigrations? Quelles mesures convient-il de prendre contre les émigrations?
      La liberté individuelle cesse au moment où son usage nuit à la liberté d’autrui. La liberté individuelle cesse au moment où son usage nuit à la liberté d’autrui.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 475
      ...jouissances individuelles, au détriment de la chose publique. . . 11 le serait qu’elle garantit à chacun sa propriété et ses jouissances individuelles, au détriment de la chose publique. . .
      Les premiers, par la consommation de leurs revenus, font subsister ceux qui n’ont de propriété que leurs aris, leur mdu-trm. Les premiers, par la consommation de leurs revenus, font subsister ceux qui n’ont de propriété que leurs aris, leur mdu-trm.
      La progression successive des émigrants pr...
      ...sistance un nombre également progressif de citoyens industriels, da s la proportion établie de 14 a 24 et même dans une plus grande pr...
      La progression successive des émigrants propriétaires laisse donc oisif et sans subsistance un nombre également progressif de citoyens industriels, da s la proportion établie de 14 a 24 et même dans une plus grande proportion, puisque les émigrés sont les plus riches propriétaires.
      ... dans ses conséquences, puisqu’elle e t la dernière crise de la Révol dion, la dernière m sure de la cupidité désespérée et et de l’orgueil révolté. Ne pas lui opposer la volonté sup ême de la loi, ce serait consacrer, en faveur des propriétaires, le droit barbare de vie et de mort sur les citoyens industriels, et le droit absurde de détruire l’état social. ...certée. Epidémie passagère, croisade ridicule au premier aspect, mais da gereuse dans ses conséquences, puisqu’elle e t la dernière crise de la Révol dion, la dernière m sure de la cupidité désespérée et et de l’orgueil révolté. Ne pas lui opposer la volonté sup ême de la loi, ce serait consacrer, en faveur des propriétaires, le droit barbare de vie et de mort sur les citoyens industriels, et le droit absurde de détruire l’état social.
      Puisque le principe universel de toute sociéie est l’utilité commune de tous, puisque chacun doit concourir au bien de tous par les moyens que la force publique lui garantit, il est évident que la toute-puissance de la nation doit empêcher les émigrations, t...
      ... que, par leur progrès, elles nuisent à la chose publique.
      Puisque le principe universel de toute sociéie est l’utilité commune de tous, puisque chacun doit concourir au bien de tous par les moyens que la force publique lui garantit, il est évident que la toute-puissance de la nation doit empêcher les émigrations, toutes les fois que, par leur progrès, elles nuisent à la chose publique.
      Si, dans cette hypothèse, le droit de tou-1 n’était invinciblement opposé à l’usage de la liberté individuelle, la durée de la société ne reposerait sur aucune base s... Si, dans cette hypothèse, le droit de tou-1 n’était invinciblement opposé à l’usage de la liberté individuelle, la durée de la société ne reposerait sur aucune base solide.
      La chose publique est-elle jamais dans un ...
      ...t, que lorsque des citoyens, riches par la force protectrice du peuple, p*ra: lyse...
      ...ar l'exportation prog'essive des fruits de la terre, le placent dans l'alternative, ou de violer les lois, ou de subir la mort lente de la faim? Ceux-ci doivem-ils être tout à la fois les garants de la richesse des pro-priétaire et leurs victimes? Les propriéiaires peuveut-ils être à la fois, par leur désertion combinée, les frères » t les bourreaux de leurs concitoyens? Non, cette horrible inégalité de condition ne doit pas être plus longtemps tolérée. La Constitution, en consacrant les droits de l’homme n’a pu ni voulu soumettre les principes de a morale politique, aux abus qu’il peut faire de la liberté. . i „ ....
      La chose publique est-elle jamais dans un péril plus imminent, que lorsque des citoyens, riches par la force protectrice du peuple, p*ra: lysent son industiie, le forcent à foisivete, lui soutirent sa subsistance, et, par l'exportation prog'essive des fruits de la terre, le placent dans l'alternative, ou de violer les lois, ou de subir la mort lente de la faim? Ceux-ci doivem-ils être tout à la fois les garants de la richesse des pro-priétaire et leurs victimes? Les propriéiaires peuveut-ils être à la fois, par leur désertion combinée, les frères » t les bourreaux de leurs concitoyens? Non, cette horrible inégalité de condition ne doit pas être plus longtemps tolérée. La Constitution, en consacrant les droits de l’homme n’a pu ni voulu soumettre les principes de a morale politique, aux abus qu’il peut faire de la liberté. . i „ ....
      ...au moment où elle expose les citoyens à de grands maux, et la patrie à de grands périls. L’émigration n’est répréhensible qu’au moment où elle expose les citoyens à de grands maux, et la patrie à de grands périls.
      ...violee, et qui con-tate ia ri bel-lion, la désertion, la désobéissance? Cette loi n’existe pas encore. Faire une loi de circonstance, quand les émigrants sont encore sous la sauvegarde de la Constitution, c’est s’exposer à porter ... Elle n'est un délit que lorsqu’elle a été prohibée. Quelle est 'a loi violee, et qui con-tate ia ri bel-lion, la désertion, la désobéissance? Cette loi n’existe pas encore. Faire une loi de circonstance, quand les émigrants sont encore sous la sauvegarde de la Constitution, c’est s’exposer à porter atteinte aux droits individuels quela Constitution a solennellement consacrés.
      même veillerait sur la Constitution; qui, agissant constamment par l’opinion, aurait rarement besoin de se momrer sous l’appareil de la iorce publique, et de laquelle enfin le pouvoir législatif, ou le concours des deux p uvuirs, annoncerait la redoutable, application par ces mots : la chose publique est en péril. , même veillerait sur la Constitution; qui, agissant constamment par l’opinion, aurait rarement besoin de se momrer sous l’appareil de la iorce publique, et de laquelle enfin le pouvoir législatif, ou le concours des deux p uvuirs, annoncerait la redoutable, application par ces mots : la chose publique est en péril. ,
      La loi particulière, après un délai fixe, ...
      ...a chute doit être entière : qu’il tombe de toute la hauteur où la Constitution l’avait placé ; quil soit puni, s’il est possible, et de sp * crime et des crimes de ceux qu’il a séduits par son exemple, a...
      La loi particulière, après un délai fixe, pèserait snr les têtes coupables, et principalement sur les chefs des rebelles. Si ce chef est un prince, qu’el'e s'appesantisse encore davantage sur lui ; sa chute doit être entière : qu’il tombe de toute la hauteur où la Constitution l’avait placé ; quil soit puni, s’il est possible, et de sp * crime et des crimes de ceux qu’il a séduits par son exemple, attirés par ses relations, influences par l’éclat qui l’environne.
      ...ernés aux princes fugitifs et rebelles, la déchéance du droit de succession à la couronne doive être compromise: cette d...
      ... qu’a ete institue et consacré le d-oit de succession à la couronne; c’est un droit de la nation. Son intérêt a dicte cette sage mesure, seule capable de prévenir les secousses violentes, inséparables des successions électives. Décréter la déchéance serait une démarché impoli'iq...
      ...eler exclusivement une famille au droit de succession à la couronne.
      Néanmoins, je ne pense pas que, dans les châtiments décernés aux princes fugitifs et rebelles, la déchéance du droit de succession à la couronne doive être compromise: cette disposition blesserait nos principes constitutionnels. Ce n est pas pour une famille privilégiée qu’a ete institue et consacré le d-oit de succession à la couronne; c’est un droit de la nation. Son intérêt a dicte cette sage mesure, seule capable de prévenir les secousses violentes, inséparables des successions électives. Décréter la déchéance serait une démarché impoli'ique et contraire aux grands principes qui déterminèrent le pouvoir constituant à appeler exclusivement une famille au droit de succession à la couronne.
      ... L’Assemblée nationale, cousi érant que la durée et le bonheur de la société doivent reposer sur une base immuable; que le droit de tous est la limite salutaire du droit de chacun, tandis qu’il reste membre de la société, décrète : « L’Assemblée nationale, cousi érant que la durée et le bonheur de la société doivent reposer sur une base immuable; que le droit de tous est la limite salutaire du droit de chacun, tandis qu’il reste membre de la société, décrète :
      ...r le roi, soit par un tiers des membres de l’Assemblee, elle mettra à l’ordre du jour la question de savoir s il V a lieu de rappeler les émigrants. ...ue sur les émigrations des citoyens sera manifestée au Corps législatif, soit par le roi, soit par un tiers des membres de l’Assemblee, elle mettra à l’ordre du jour la question de savoir s il V a lieu de rappeler les émigrants.
      ...blée nationale exprimera qu’il y a lieu de rapneler les émigrants par ces mot : la chose publique est en péril. « Art 2. — L’Assemblée nationale exprimera qu’il y a lieu de rapneler les émigrants par ces mot : la chose publique est en péril.
      m Nota. — Quant à la loi particulière, j’adopte les projets de décret de MM. Condorcetet Pastoret. m Nota. — Quant à la loi particulière, j’adopte les projets de décret de MM. Condorcetet Pastoret.
      Il serait absurde et contradictoire que la société protégeât les individus contre ... Il serait absurde et contradictoire que la société protégeât les individus contre elle-meme.
      ... divises en deux grandes clauses: l’une de propriétaires ou agricoles, l’autres d’... Les citovens français sont divises en deux grandes clauses: l’une de propriétaires ou agricoles, l’autres d’hommes industriels.
      ...mbre des seconds comme 14 est à 24. Que de familles subsistent du salaire payé à l... Le nombre des premiers est au nombre des seconds comme 14 est à 24. Que de familles subsistent du salaire payé à l’industrie par les consommateurs! , .
      ...iolables, serait celle qui, semblable à la loi martiale, reposerait dans les temps... ...ui se concilierait avec ces droits, qui même le- rendrait plus chers et p us inviolables, serait celle qui, semblable à la loi martiale, reposerait dans les temps ordinaires, et ne déploient son irrér-‘J,"~ HQ,,a ,pa '*aR mi lps
      ...iculière, déclarés rébelles, traîtres à la patrie, et, comme tels, poursuivis deva... « Ârt 4. _ Après ce délai, les émigrants seront par une loi particulière, déclarés rébelles, traîtres à la patrie, et, comme tels, poursuivis devant les tribunaux compétents, pour y etre condamnés aux peines portées par les lo...
      ...tis du royaume pour affaires publiques, de commerce, ou pour leur santé, seront re... — Ceux qui seront sortis du royaume pour affaires publiques, de commerce, ou pour leur santé, seront reçus à justifier leur eloigne-

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 476
      ...es plus importants du droit public, une de ces questions qui ramènent l’observateur à la naissance des conventions na'ionales, et qui le forcent de peser si les contractants ont eu plus d...
      ...n, qu’à s’y soustraire. Peut-on rejeter la soc iété qu’on a adoptée ? L’émigration...
      ...es moyens d’y remédier? En ce moment où la haine dela régénération entraîne loin de la France et c ntre elle les dignes serviteurs de l’aristocratie; où le ton de ce qu’on appelle le monde semble se joindre au regret des abus détruits, à l’espoir de le- rétablir pour multiplier les émigra...
      ...ner le principe, comme législateurs, et de voir, comme citoyens français, de quelle manière il peut s’appliquer à no...
      L’Assemblée nationale va décider un des points les plus importants du droit public, une de ces questions qui ramènent l’observateur à la naissance des conventions na'ionales, et qui le forcent de peser si les contractants ont eu plus d’intéiêtà souscrire l’obligation, qu’à s’y soustraire. Peut-on rejeter la soc iété qu’on a adoptée ? L’émigration en elle-même est-elle criminelle ? Existe-t-il des cas où elle le devient? L’acte social offre-t-il des moyens d’y remédier? En ce moment où la haine dela régénération entraîne loin de la France et c ntre elle les dignes serviteurs de l’aristocratie; où le ton de ce qu’on appelle le monde semble se joindre au regret des abus détruits, à l’espoir de le- rétablir pour multiplier les émigrations, il nous importe d’examiner le principe, comme législateurs, et de voir, comme citoyens français, de quelle manière il peut s’appliquer à notre position poli— tiqme actuelie.
      ... lier-ans restriction; car, s’il reçoit la protection de la volonté générale, il lui rend en échange les actes de sa volonté particulière : chaque jour i... En thèse générale, l’homme qui adopte une patrie, ne me paraît pas s’y lier-ans restriction; car, s’il reçoit la protection de la volonté générale, il lui rend en échange les actes de sa volonté particulière : chaque jour il est donc quitte (1) Bibliothèque nationale. Assemblée nationale législative. A...
      (2) Note additionnelle de t'opinant. La difficulté d’obtenir la parole, et l’empressement simultané de se faire inscrire à l’inslant où s’ouvre la séance, m’a empêché de satisfaire à mon devoir, en faisant connaître mon opinion. J’y ai gagné de voir la question développée sous des rapports p...
      ...vais fait. En rendant justice au talent de J.-P. Brissot, j’ai regretté avec beaucoup de mes collègues, que son projet de décret ait contrarié les principes de justice qu’il avait établis lui-même : ...
      ... l’intérêt du peuple et le respect pour la loi le demandent : mais pourquoi violer...
      ..., sous le nom d'adhérents, cette tourbe de lâches voués au mépris, ou de fanatiques qui ne méritaient que pitié ? D’un autre côté, la partie du décret, relative aux puissanc...
      ...llement aux conquêtes, plus rapprochées de l’esprit même du décret proposé par J. ...
      ...sont pas plus inaccessibles que le camp de Gorsenna; il est temps enfin que l’huma...
      ...t plus sacrifiés en aveugles au mainden de la tyrannie ; et que, si pour le malheur de notre espèce, les guerres doivent encor...
      ...our punir les infracteurs des principes de liberté, d’égalité et de puissance, sans lesquels il n’est point de société.
      (2) Note additionnelle de t'opinant. La difficulté d’obtenir la parole, et l’empressement simultané de se faire inscrire à l’inslant où s’ouvre la séance, m’a empêché de satisfaire à mon devoir, en faisant connaître mon opinion. J’y ai gagné de voir la question développée sous des rapports plus étendus que je ne l’avais fait. En rendant justice au talent de J.-P. Brissot, j’ai regretté avec beaucoup de mes collègues, que son projet de décret ait contrarié les principes de justice qu’il avait établis lui-même : que des mesures rigoureuses soient prises à l’égard des chefs révoltes et des fonctionnaires déserteurs; qu’elles Boient prises, non pas dans un mois, mais sur-le-champ, l’intérêt du peuple et le respect pour la loi le demandent : mais pourquoi violer un principe sacré en confondant avec eux, sous le nom d'adhérents, cette tourbe de lâches voués au mépris, ou de fanatiques qui ne méritaient que pitié ? D’un autre côté, la partie du décret, relative aux puissances étrangères, est-elle complète? Il est, je le sens, une mesure plus vaste, plus digne du peuple qui a renoncé solennellement aux conquêtes, plus rapprochées de l’esprit même du décret proposé par J. P. Brissot; c’est cette disposition par laquelle dans le cas d’assistance donnée...
      ...crimes des esclaves. Ces cours lointaines et fières, ces retraites hérissées ne sont pas plus inaccessibles que le camp de Gorsenna; il est temps enfin que l’humanité reprenne ses droits, que les peuples ne soient plus sacrifiés en aveugles au mainden de la tyrannie ; et que, si pour le malheur de notre espèce, les guerres doivent encore exister parmi les hommes, elles n’aient lieu au moins que pour punir les infracteurs des principes de liberté, d’égalité et de puissance, sans lesquels il n’est point de société.
      ...iété, entre l’état social même et celui de nature, à ses risques et périls; il peut en se fixant où bon lui semble, porter dans la société qui lui paraît la mieux élémentée le tribut de ses forces et le produit de son travail. Un gouvernement desp tique seul peut prescrire à des sujets de rester continuellement sous sa tyrannie...
      ...comme sa propriété ; mais sous le règne de la loi, la liberté n’est limitée que par le mal d’...
      ...st donc point un crime en elle-même; et la véritable question est de s ivoir s’il existe des cas ou l’exercice de la liberté d’aller et de venir peut nuire à la chose commune.
      et libre ; chaque jour il peut opter entre telle et telle société, entre l’état social même et celui de nature, à ses risques et périls; il peut en se fixant où bon lui semble, porter dans la société qui lui paraît la mieux élémentée le tribut de ses forces et le produit de son travail. Un gouvernement desp tique seul peut prescrire à des sujets de rester continuellement sous sa tyrannie, parce que le tyran regarde les hommes comme sa propriété ; mais sous le règne de la loi, la liberté n’est limitée que par le mal d’aulrui. L'émigration n’est donc point un crime en elle-même; et la véritable question est de s ivoir s’il existe des cas ou l’exercice de la liberté d’aller et de venir peut nuire à la chose commune.
      Ici il faut que la circonstance soit tellement déterminée ...
      ...e soit elle-même un principe, ou dérive de cet axiome suptême : le salut de la nation; que la lm entin ne soit pas exposée aux gloses de l’esprit arbitraire; car, s’il importe de main tenir la force sociale, il n’est pas moins essentiel de ne toucher qu’avec réserve et frayeur au droit naturel. Quand la loi a déclaré que le patrie est en dang...
      ... se retire lorsqu’on les attaque, est à la fois un ingrat et un rebelle, car il n’a reçu les avances de la patrie qu’à la charge de les lui payer quand elle le demande : a...
      ...t un crime honteux, parce qu’elle est à la fois un refus et une fuite. Il est donc des époques dans la vie des socié és, où la volonté gé érale peut dire aux individus : « Restez à votre s oste. l’Etat n’a pas trop de tous ses membres; et votre évasion, out...
      Ici il faut que la circonstance soit tellement déterminée que nul ne puisse révoquer en doute l’application ; que l’exception du principe soit elle-même un principe, ou dérive de cet axiome suptême : le salut de la nation; que la lm entin ne soit pas exposée aux gloses de l’esprit arbitraire; car, s’il importe de main tenir la force sociale, il n’est pas moins essentiel de ne toucher qu’avec réserve et frayeur au droit naturel. Quand la loi a déclaré que le patrie est en danger, l’homme qui se tient àl’écart, qui, après avoir joui du bienfait des lois, se retire lorsqu’on les attaque, est à la fois un ingrat et un rebelle, car il n’a reçu les avances de la patrie qu’à la charge de les lui payer quand elle le demande : alors l’émigration est un crime honteux, parce qu’elle est à la fois un refus et une fuite. Il est donc des époques dans la vie des socié és, où la volonté gé érale peut dire aux individus : « Restez à votre s oste. l’Etat n’a pas trop de tous ses membres; et votre évasion, outre qu’elle amène le découragement, laisse dans l’enceinte civique une place vide...
      ... même que celui en vertu duquel s’exige la contribution : si l’Etat n’avait pas besoin d’une portion de la propriété pour donner à la force publique les moyens de défendre le reste, l’impôt serait un vol comme l’obligation de rester à son poste est un devoir lorsque la patrie l’ordonne, et qu’ede déclare avo...
      ...ement du produit des biens, mais encore de l’assistance des personnes; encore une ...
      Ce droit du gouvernement est absolument le même que celui en vertu duquel s’exige la contribution : si l’Etat n’avait pas besoin d’une portion de la propriété pour donner à la force publique les moyens de défendre le reste, l’impôt serait un vol comme l’obligation de rester à son poste est un devoir lorsque la patrie l’ordonne, et qu’ede déclare avoir besoin non seulement du produit des biens, mais encore de l’assistance des personnes; encore une fois, ce n’est pas gratuitement que tous les membres vous ont protégé.
      A LA A LA
      SÉANCE DE VENDREDI 28 OCTOBRE 1791 SÉANCE DE VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      OPINION de M. Jean-Antoîne Debry, député du département de l'Aisne, à VAssemblée nationale, sur le... OPINION de M. Jean-Antoîne Debry, député du département de l'Aisne, à VAssemblée nationale, sur les émigrants (2).

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 477
      enfants de la loi et de la liberté; mais bien offre-t-elleles souv... enfants de la loi et de la liberté; mais bien offre-t-elleles souvenirs des plus puissants rois mimi liés par des hommes qui nont voulu, qui nom
      Quel moyen faut-il donc employer dans la circonstance? non pas des loi? sévères ...
      ...n compromettre l’auguste caractère, que de les promulguer quand il y a plus de désirs de les élucider que de moyens d’execution.
      Quel moyen faut-il donc employer dans la circonstance? non pas des loi? sévères : cest ris-aur d'en compromettre l’auguste caractère, que de les promulguer quand il y a plus de désirs de les élucider que de moyens d’execution.
      ...n des projets, aucune des vues perfides de nos ennemis; nous savons combien est dé...
      ...lution qui a fait connaître aux nations la laideur du despotisme et la beauté de la liberté : le sang de tous les peuples serait à leurs yeux une juste expiaiion de l’outrage fait à leur autorité. Lest do...
      ... mobiles mis en œuvre par des scélérats de toutes classes, que, constants dans not...
      ..., nous opposerons des moyens fondés sur la loi. Qu’ils aillent, ces héros d’un rég...
      ...les cours étrangères, avec l’exécration de la patrie, tous ces vices corrupteurs de notre morale et de notre politique; n’irritons pas cette epidemie insensée, cet espèce de fanatisme nobiliaire qui, comme tous les genres de fanatisme, se propagerait par la persécution. Seuls avec les soldats de la liberté, nous n’aurons ni à les regrett...
      ...ndre : retenons seulement par les liens de l’honneur français ceux que l’exemple, la séduction ou les menaces entraînent. Je vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant :
      L’Etat a besoin d’une surveillance active, parce que nous n’ignorons aucun des projets, aucune des vues perfides de nos ennemis; nous savons combien est détestée des despotes une Révolution qui a fait connaître aux nations la laideur du despotisme et la beauté de la liberté : le sang de tous les peuples serait à leurs yeux une juste expiaiion de l’outrage fait à leur autorité. Lest donc ces projets qu’il faut déjouer; c est aux vils mobiles mis en œuvre par des scélérats de toutes classes, que, constants dans notre marche et toujours justes dans nos mesures, nous opposerons des moyens fondés sur la loi. Qu’ils aillent, ces héros d’un régime déprédateur, porter dans les cours étrangères, avec l’exécration de la patrie, tous ces vices corrupteurs de notre morale et de notre politique; n’irritons pas cette epidemie insensée, cet espèce de fanatisme nobiliaire qui, comme tous les genres de fanatisme, se propagerait par la persécution. Seuls avec les soldats de la liberté, nous n’aurons ni à les regretter ni a les craindre : retenons seulement par les liens de l’honneur français ceux que l’exemple, la séduction ou les menaces entraînent. Je vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant :
      ...ils aient justifie devant le directoire de leur département, d après 1 avis du district et l’attestation de la municipalité, de motifs valables de leur absence. . . ...re 1791, seront censés avoir renoncé à ce titre, et fui le péril, jusqu’à ce qu’ils aient justifie devant le directoire de leur département, d après 1 avis du district et l’attestation de la municipalité, de motifs valables de leur absence. . .
      ... Art. 3. Sont exceptés des dispositions de la présente loi les seuls négociants français, reconnus en cette qualité sur les rôles de contribution. » « Art. 3. Sont exceptés des dispositions de la présente loi les seuls négociants français, reconnus en cette qualité sur les rôles de contribution. »
      ...e constituante avait, jusqu’à l'instant de l’acceptation de la Constitution, pris des mesures sages po...
      ...t r le cours; il semble que les ennemis de la patrie se larguent de celte acceptation pour se rallier aux p...
      ...dent, pijut-être,que l’insubordin dion, la chute du corn-merce, le discrédit des assignats et la pénurie des finances, seront les suites funestes de leurs démarches inconsidéré s. La proclamation du roi, du 14 de ce mois, est pour eux un avertissement,...
      ...s sollicitent les secours, que le salut de l’Empire ne sera troublé, ni par 1 urs ...
      ...par leur exemple. Que ces perturbateurs de l’ordre public sachant que les vrais Français, et le nombre en est grand, ont de l'âme, des bras et du fer. ...
      ...ontières, ne peuvent pas nous être abso-lqmntindifférentes. L’Assemblée nationale constituante avait, jusqu’à l'instant de l’acceptation de la Constitution, pris des mesures sages pour en arrêt r le cours; il semble que les ennemis de la patrie se larguent de celte acceptation pour se rallier aux princes fugitifs; ils s’attendent, pijut-être,que l’insubordin dion, la chute du corn-merce, le discrédit des assignats et la pénurie des finances, seront les suites funestes de leurs démarches inconsidéré s. La proclamation du roi, du 14 de ce mois, est pour eux un avertissement, ainsi q daux puissances étrangères, dont vainement ils sollicitent les secours, que le salut de l’Empire ne sera troublé, ni par 1 urs menaces, ni par leur exemple. Que ces perturbateurs de l’ordre public sachant que les vrais Français, et le nombre en est grand, ont de l'âme, des bras et du fer. ...
      ...ndre, sans doute, ces enfants égarés ie la patrie, mais il est temps de mettre un frein à leurs entreprises. Qu...
      ...rotégeront, ils se rendent enfin dignes de la qualité de citoyens français.
      On doit plaindre, sans doute, ces enfants égarés ie la patrie, mais il est temps de mettre un frein à leurs entreprises. Qu’ils rentrent incessamment dans le royaume et que, par leur obéissance aux lois, qui les protégeront, ils se rendent enfin dignes de la qualité de citoyens français.
      « Art. 1er. A compter de la publication du présent écret, l’article 5 de la loi sur l’amnistie « Art. 1er. A compter de la publication du présent écret, l’article 5 de la loi sur l’amnistie
      ... Français absents du royaume pour cause de la Révolution, sont invités à rentrer en F... « Art. 2. Tous Français absents du royaume pour cause de la Révolution, sont invités à rentrer en France avant le 1er janvier prochain.
      « Art. 3. Les directoires de département se feront remettre, dans le délai d’un mms, par les directoires de district, et ceux-ci par les municipalités de leurs territoires respectifs, des états...
      ...ont envoyés au plus tard le 15 décembre de la présente année, au ministre de l’intérieur, pour être mis alors sou? les yeux de l’Assemblé ¦ nationale, contiendront l’âge des dits absents, leur ci-devant profession, la hauteur de leur contribution, le lieu ordinaire de leur domicile en Franco, l’époque de leur départ, et, autant que possible, les causes de leur absence.
      « Art. 3. Les directoires de département se feront remettre, dans le délai d’un mms, par les directoires de district, et ceux-ci par les municipalités de leurs territoires respectifs, des états nominatifs des Français absents du royaume, à compter du 1er juillet 1789; ces états, qui seront envoyés au plus tard le 15 décembre de la présente année, au ministre de l’intérieur, pour être mis alors sou? les yeux de l’Assemblé ¦ nationale, contiendront l’âge des dits absents, leur ci-devant profession, la hauteur de leur contribution, le lieu ordinaire de leur domicile en Franco, l’époque de leur départ, et, autant que possible, les causes de leur absence.
      ...ais absents du royaume seulement depuis la loi de l’amnistie. « Art. 4. II sera fait une liste séparée d^sFran-; çais absents du royaume seulement depuis la loi de l’amnistie.
      ...dres nécessaires aux officiers-généraux de l’armée de ligne, pour qu’aux époques ci-dessus un...
      ...l’Assemblée nationale par les ministres de la guerre et de la marine, chacun en ce qui les concernera...
      « Art. 5. Le pouvoir executif donnera pareillement les ordres nécessaires aux officiers-généraux de l’armée de ligne, pour qu’aux époques ci-dessus une liste exacte des officiers et soldats qui ont déserté leurs drapeaux, soit remise à l’Assemblée nationale par les ministres de la guerre et de la marine, chacun en ce qui les concernera.
      « Art. 6. Les articles 1, 2, 9 et 10 de la loi du 6 août 1791, relative aux émigra... « Art. 6. Les articles 1, 2, 9 et 10 de la loi du 6 août 1791, relative aux émigrants, seront exécutés en ce qui n’y est pas dérogé par le présent décret. L’Assem...
      ...is, sera requis par le Corps législatif de rentrer dans le royaume au plus tard au 1er décembre de la présente année; s’il n’adhère pas à cet...
      ...i prescrit, il est ensé, conformément à la Constitution, avoir ab iqué son droit à la régence, et il en demeurera déchu.
      « Art. 7. Louis-Xavier, prince français, sera requis par le Corps législatif de rentrer dans le royaume au plus tard au 1er décembre de la présente année; s’il n’adhère pas à cette réquisition dans le délai prescrit, il est ensé, conformément à la Constitution, avoir ab iqué son droit à la régence, et il en demeurera déchu.
      « Art. 1er. Tous les citoyens de l’Empire français sont prévenus de se tenir ou de revenir a leurposte, l’Assemblée les dé... « Art. 1er. Tous les citoyens de l’Empire français sont prévenus de se tenir ou de revenir a leurposte, l’Assemblée les déclarant formellement
      en état de réquisition permanente. en état de réquisition permanente.
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      Opinion de M. Gossuin, député du département du No... Opinion de M. Gossuin, député du département du Nord, sur Les émigrations (2).
      (2) J’étais inscrit deux fois pour la parole : n ayant pu l’obtenir j’imprime... (2) J’étais inscrit deux fois pour la parole : n ayant pu l’obtenir j’imprime mon opinion.
      En conséq ence, j’ai l’honneur de proposer a l’Assemblée le projet de décret suivant : En conséq ence, j’ai l’honneur de proposer a l’Assemblée le projet de décret suivant :

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 478
      ... délai fixé, paieront, pendant le lemps de leur absente, une quadruple contribution foncière et mobilière, suivant le montant de la cote d'imposition de chacun d’eux, à quel effi t, les articles 3, 4, 5, 6, 7 et 8 de la loi du 6 août dernier seront également ... « Art. 9. Tous les autres Français émigrés qui ne rentreront pas dans le délai fixé, paieront, pendant le lemps de leur absente, une quadruple contribution foncière et mobilière, suivant le montant de la cote d'imposition de chacun d’eux, à quel effi t, les articles 3, 4, 5, 6, 7 et 8 de la loi du 6 août dernier seront également nus en exécution en ce qui n’y est pas dérogé par le pré-SGiit décret.
      ... avaient été nommés à des places depuis la Révolution, et qui étaient en fonctions au moment de leur départ, seront privés du droit de citoyen actif pendant 3 ans, s’ils rent... « Art. 10. Les Français émigrés qui avaient été nommés à des places depuis la Révolution, et qui étaient en fonctions au moment de leur départ, seront privés du droit de citoyen actif pendant 3 ans, s’ils rentrent dans le royaume avant le 1er janvier 1792 ; s’i's n’y rentrent qu’après cet...
      « Art. 11. Les officiers et soldats de ligne émigrés, qui ont été parjures au ...
      ... sont déclarés incapatdes pour toujours de servir leur patrie ; en tel temps qu’il...
      ...n France, ils ne pourront plus y porter la décoration militaire .
      « Art. 11. Les officiers et soldats de ligne émigrés, qui ont été parjures au serment décrété le 22 juin dernier sont déclarés incapatdes pour toujours de servir leur patrie ; en tel temps qu’ils rentrent en France, ils ne pourront plus y porter la décoration militaire .
      ...affaires étrangères fera constater dans la quinzaine, si fait n’a été, de l’exécution de la loi du 1er décembre 1790, relative aux ... « Art. 13. Le ministre des affaires étrangères fera constater dans la quinzaine, si fait n’a été, de l’exécution de la loi du 1er décembre 1790, relative aux serments à prêter par les ambassadeurs, ministres, envoyés, résidents, consuls, ...
      Si la question qui occupe dans^ ce moment l’A...
      ...et décidée que dans le sens unique dont la plupart des préopinants semblent avoir ...
      ...pés, il faudrait, sans perdre davantage de temps, renoncera toute espèce de résultat. Prétendre qu’en général une loi répressive (1) Voyez ci-dessus ce projet de décret, page 471.
      Si la question qui occupe dans^ ce moment l’Assemblée nationale, ne pouvait être discutée et décidée que dans le sens unique dont la plupart des préopinants semblent avoir été seulement frappés, il faudrait, sans perdre davantage de temps, renoncera toute espèce de résultat. Prétendre qu’en général une loi répressive (1) Voyez ci-dessus ce projet de décret, page 471.
      ...possible, c’est vouloir établir au sein de la liberté un système d’op-pie sion, d’inj...
      ...oux , c’est attaquer les luis immuables de la nature et de la raison ; c’est oublier enfin qu’il existe une déclaration des droits, et que la Constitution garantit à tous les individus la liberté d’aller, de rester, de partir, sans pouvoir être arrêtés ni dé...
      contre les émigrations est possible, c’est vouloir établir au sein de la liberté un système d’op-pie sion, d’injustice et d’immoralité, c’est vou-ii ir enlever à l’homme le bien dont il soit le plus jaloux , c’est attaquer les luis immuables de la nature et de la raison ; c’est oublier enfin qu’il existe une déclaration des droits, et que la Constitution garantit à tous les individus la liberté d’aller, de rester, de partir, sans pouvoir être arrêtés ni détenus.
      ...nt que je ne sois très convaincu que si la patrie se trouvait dans un danger immin...
      ...es droits del’homme pour maintenir ceux de la société.
      Ce n’est pas cependant que je ne sois très convaincu que si la patrie se trouvait dans un danger imminent, les représentants du peuple ne pussent et même ne dussent, par le grand principe du salut public, oublier momeutanéme t les droits del’homme pour maintenir ceux de la société.
      Mais nous sommes loin de ce danger imminent, qui seul pourrait commander à la loi, et nous sommes sans doute plus éloignés encore de le craindre. Mais nous sommes loin de ce danger imminent, qui seul pourrait commander à la loi, et nous sommes sans doute plus éloignés encore de le craindre.
      Dans la seconde espèce, je place les citoyens p...
      ...re également criminels, ont fait sortir de leurs foyers.
      Dans la seconde espèce, je place les citoyens privés, que divers motifs, également puérils, sans être également criminels, ont fait sortir de leurs foyers.
      ...e II, le parent majeur premier appelé à la régence est tenu de résider dans le royaume, et dans le cas...
      ...serait sorti et n’y rentrerait pas, sur la réquisition du Corps législatif, il sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. »
      « Si l’héritier présomptif est mineur, porte l’article 2 du chapitre II, le parent majeur premier appelé à la régence est tenu de résider dans le royaume, et dans le cas où il en serait sorti et n’y rentrerait pas, sur la réquisition du Corps législatif, il sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. »
      ...e grade qu’ils ont abandonné à l’époque de leur départ. ... du service que deux ans après leur retour, sans pouvoir prétendre à reprendre le grade qu’ils ont abandonné à l’époque de leur départ.
      ...es aux émigrations, aux passeports et à la sécurité des frontières, seront exécuté... « Art. 14. Toutes les lois relatives aux émigrations, aux passeports et à la sécurité des frontières, seront exécutéesen ce qui n’y est fias dérogé, en raison des circonstances, par le présent déc...
      QUATRIÈME ANNEXE A LA QUATRIÈME ANNEXE A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      Développement du projet de décret relatif aux émigrants (1), présenté par M. Couthon, député du département du Puy-de-Dôme (2). Développement du projet de décret relatif aux émigrants (1), présenté par M. Couthon, député du département du Puy-de-Dôme (2).
      Cessons donc de nous occuper d’une loi contre les émigrations en général, et arrêtons-nous à un ordre de choses qui, sans blesser les principes,... Cessons donc de nous occuper d’une loi contre les émigrations en général, et arrêtons-nous à un ordre de choses qui, sans blesser les principes, puisse produire un effet salutaire. Nous devons, je crois, diviser des émigrant...
      Dans la première espèce, je comprends : 1° les ... Dans la première espèce, je comprends : 1° les fonctionnaires publics, qui, sans permission ou congé, ont abandonné le poste qu...
      ...onale peut-elie, sans porter atteinte à la déclaration des dioits et à la Constitution, rendre une loi relativeme... 1° L’Assemblée nationale peut-elie, sans porter atteinte à la déclaration des dioits et à la Constitution, rendre une loi relativement à l’émi-gration du prince français, ci-devant Monsieur ?
      ...s fonctionnaires publics, et en général de tous citoyens rétribués, salariés ou pe... ...t-elle aussi constitutionnellement, rendre une loi par rapport à l’émigration des fonctionnaires publics, et en général de tous citoyens rétribués, salariés ou pensionnés par l’Etat?
      ...ois questions, pour les résoudre en peu de mots. Je parcours successivement ces trois questions, pour les résoudre en peu de mots.
      ...i-devant Monsieur, je trouve écrit dans la Constitution même, le décret que l’Asse... Et d’abord, par rapport au prince français ci-devant Monsieur, je trouve écrit dans la Constitution même, le décret que l’Assemblée doit rendre.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 479
      ...n ne le croit généralement, au maintien de l’ordre, de la justice, de la paix et des mœurs. ...on veut en approfondir l’esprit, l’on verra qu’elles sont plus essentielles qu’on ne le croit généralement, au maintien de l’ordre, de la justice, de la paix et des mœurs.
      ...fera que leur rappeler les dispositions de la loi même; et quand elle les privera de leur traitement, s’ils ne se rendent po... ... nationale appellera à leur poste les fonctionnaires qui l’ont déserté, elle ne fera que leur rappeler les dispositions de la loi même; et quand elle les privera de leur traitement, s’ils ne se rendent point, elle ne fera que décréter une peine juste, encourue et prononcée pur leur r...
      Je passe maintenant à la troisième question qui concerne ceux qui sans être fonctionnaires reçoivent cependant de l’Etat un traitement quelconque. Je passe maintenant à la troisième question qui concerne ceux qui sans être fonctionnaires reçoivent cependant de l’Etat un traitement quelconque.
      ...d, il me semble qu’il suffit d’écou-ter la justice et la raison pour demeurer convaincu de cette vérité de tous les temps, que les bienfaits d’une nation ne sont faits que pour les hommes qui la servent et qui l’honorent, et non pour ceux qui la fuient, méconnaissent ses lois, ses droits, sa souveraineté, qui de leur néant osent élever l’insolente pré...
      ...i achètent, avec ses dons, des ennemis, la troublent, l’agitent et la déchirent.
      A cet égard, il me semble qu’il suffit d’écou-ter la justice et la raison pour demeurer convaincu de cette vérité de tous les temps, que les bienfaits d’une nation ne sont faits que pour les hommes qui la servent et qui l’honorent, et non pour ceux qui la fuient, méconnaissent ses lois, ses droits, sa souveraineté, qui de leur néant osent élever l’insolente prétention d’être plus grands qu’elle; qui lui cherchent, lui achètent, avec ses dons, des ennemis, la troublent, l’agitent et la déchirent.
      ...ns et petits ne supportent que les fers de leurs passions dévorantes; qu’ils soien...
      ...ut leur nuisible oisiveté, et s’étayent de cette déclaration des droits qui fait leur supplice; la France, qui ne veut que ce que la nature, ramenée dans l’ordre social à l’unité de ses lois, veut, n’y mettra jamais obsta...
      Que ces êtres vains et petits ne supportent que les fers de leurs passions dévorantes; qu’ils soient libres d’ailleurs, qu’ils aillent, viennent, restent, agissent, le monde entier leur est ouvert; qu’ils traînent partout leur nuisible oisiveté, et s’étayent de cette déclaration des droits qui fait leur supplice; la France, qui ne veut que ce que la nature, ramenée dans l’ordre social à l’unité de ses lois, veut, n’y mettra jamais obstacle.
      J’arrive actuellement à la troisième question, relative aux citoye...
      ...qui se sont éloignés pour leur commerce de ceux qui sont sortis par le seul fait de leur volonté.
      J’arrive actuellement à la troisième question, relative aux citoyens privés qui se trouvent en ce moment hors du royaume. Il faut distinguer parmi ces citoyens ceux qui se sont éloignés pour leur commerce de ceux qui sont sortis par le seul fait de leur volonté.
      ...activité au loin est un service utile à la nation, et il est de l’intérêt d’un gouvernement sagement ordonné, de les favoriser et de les tenir perpétuellement présents. ...leurs affaires, sont évidemment étrangers au sujet qui occupe l’Assemblée; leur activité au loin est un service utile à la nation, et il est de l’intérêt d’un gouvernement sagement ordonné, de les favoriser et de les tenir perpétuellement présents.
      ...t, n’ont été déterminés que par le fait de leur volonté, la nation n’a pas sans doute de loi coercitive à prononcer contre eux; ils ont eu la liberté de sortir, ils peuvent resbm, aller, venir...
      ...l leur plaira, sans autre passeport que la déclaration des droits et de la Constitution; mais le service personnel qu’ils doivent à la patrie comme citoyens n’étant pas acquitté par eux, et le prix de la protection publique accordée à leurs propriétés, n’étant pas remplacé par le concours de leur surveillance, il est juste, il est...
      ...qu’ils supportent une taxe indépendante de leur contribution ordinaire dans l’acquittement de la dette commune; et à cet égard les dispositions de la loi du 6 août me paraissent être celles...
      Les seconds, c’est-à-dire ceux qui, dans leur éloignement, n’ont été déterminés que par le fait de leur volonté, la nation n’a pas sans doute de loi coercitive à prononcer contre eux; ils ont eu la liberté de sortir, ils peuvent resbm, aller, venir, rentrer, aussi souvent et aussi longtemps qu’il leur plaira, sans autre passeport que la déclaration des droits et de la Constitution; mais le service personnel qu’ils doivent à la patrie comme citoyens n’étant pas acquitté par eux, et le prix de la protection publique accordée à leurs propriétés, n’étant pas remplacé par le concours de leur surveillance, il est juste, il est raisonnable qu’ils supportent une taxe indépendante de leur contribution ordinaire dans l’acquittement de la dette commune; et à cet égard les dispositions de la loi du 6 août me paraissent être celles que l’Assemblée nationale doive adop-ter.
      Avant de terminer, je dois dire un mot de la précaution que je crois devoir être prise contre 1 exportation des armes et munitions de guerre. Avant de terminer, je dois dire un mot de la précaution que je crois devoir être prise contre 1 exportation des armes et munitions de guerre.
      ...ont libres parce qu’elles ont des idées de liberté; ce serait une tyrannie sentie que.deleur interdire la faculté de chercher leur bien-être relatif partout... Il n’en est pas des choses comme des personnes; les personnes sont libres parce qu’elles ont des idées de liberté; ce serait une tyrannie sentie que.deleur interdire la faculté de chercher leur bien-être relatif partout où elles croient le trouver.
      ...s, parce qu’elles manquent du sentiment de la volonté; elles sont donc ou aux individus ou à la société. Mais quant aux choses, elles ne sont et ne peuvent pas être à elles, parce qu’elles manquent du sentiment de la volonté; elles sont donc ou aux individus ou à la société.
      La propiiété des individus sur les choses est un droit inviolable et sacré; cependant si la nécessité publique l’exige, l’individu peut en être privé à la charge de l’indemnité; c’est ainsi que s’explique l’article dix-septième de la Constitution. La propiiété des individus sur les choses est un droit inviolable et sacré; cependant si la nécessité publique l’exige, l’individu peut en être privé à la charge de l’indemnité; c’est ainsi que s’explique l’article dix-septième de la Constitution.
      Or, la nécessité publique est ici démontrée pa...
      ...t avoué par les ministres eux-mêmes que la force agissante de l’Etat manque d’armes; des millions de bras sont prêts à voler au secours de la patrie, et ces bras n’ont pour toute ar...
      Or, la nécessité publique est ici démontrée par le fait constant et avoué par les ministres eux-mêmes que la force agissante de l’Etat manque d’armes; des millions de bras sont prêts à voler au secours de la patrie, et ces bras n’ont pour toute arme que leur valeur.
      ...ra l’exportation des armes et munitions de guerre, et qui en autorisera la retenue au profit de l’Etat, au préjudice de îa propriété individuelle, en imposant toutelois la condition de l’indemnité, l’Assemblée nationale ne fera que rendre la loi de nécessité prévue par la Constitution et dont l’urgence est évid... Ainsi donc, quand l’Assemblée nationale rendra un décret qui interdira l’exportation des armes et munitions de guerre, et qui en autorisera la retenue au profit de l’Etat, au préjudice de îa propriété individuelle, en imposant toutelois la condition de l’indemnité, l’Assemblée nationale ne fera que rendre la loi de nécessité prévue par la Constitution et dont l’urgence est évidemment démontrée.
      droit à la régence, et il devra en être irrévocabl... droit à la régence, et il devra en être irrévocablement déchu.
      ... première question, et je passerai tout de suite à celle relative aux fonctionnair... Je ne m’arrêterai pas plus longtemps sur cette première question, et je passerai tout de suite à celle relative aux fonctionnaires publics.
      En parcourant l'o ganisation partielle de tous les établissements publics, l’on t...
      ...devoir rigoureux d'habiter dans le lieu de leurs fonctions, et qui leur défend exp...
      ...’ils contractent en acceptant l’honneur de servir leur pays.
      En parcourant l'o ganisation partielle de tous les établissements publics, l’on trouvera, dans chaque code, une loi positive qui impose aux différents fonctionnaires, le devoir rigoureux d'habiter dans le lieu de leurs fonctions, et qui leur défend expressément d’en sortir sans un congé requis et délivré dans les formes prescrites...
      ...re respectivement dans les lois qui leur sont propres, les engagements divers qu’ils contractent en acceptant l’honneur de servir leur pays.
      ...il serait aussi impolitique qu’absurde, de conserver à ces hommes sans patrie des bienfaits annulés par leur ingratitude, et de souffrir que le Trésor national fût enc... Mais il serait aussi impolitique qu’absurde, de conserver à ces hommes sans patrie des bienfaits annulés par leur ingratitude, et de souffrir que le Trésor national fût encore ouvert à des mains avides peut-être du sang des citoyens.
      ...près ces bases que j’ai conçu le projet de décret qui suit : (Voir ci-dessus le projet de décret, p. 471.) C’est d’après ces bases que j’ai conçu le projet de décret qui suit : (Voir ci-dessus le projet de décret, p. 471.)

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 480
      Opinion (1) et Projet de décret de M. liafon-Ladebat, député du département de la Gironde, à VAssemblée nationale, sur le... Opinion (1) et Projet de décret de M. liafon-Ladebat, député du département de la Gironde, à VAssemblée nationale, sur les émigrants (2).
      ...ortante qu’une loi puisse paraître pour la sûreté de l’Empire, le premier de nos devoirs est de consulter les principes sacrés de la liberté et de la justice. C’est dans ces principes immuables de la raison et de la vérité que sont placées les bases de l’ordre social. Messieurs, quelque importante qu’une loi puisse paraître pour la sûreté de l’Empire, le premier de nos devoirs est de consulter les principes sacrés de la liberté et de la justice. C’est dans ces principes immuables de la raison et de la vérité que sont placées les bases de l’ordre social.
      ...é d’après ces principes, est sans doute la liberté d’aller, de venir, de rester; mais cette liberté s’étend-t-elle jusqu’au droit d’abandonner sa patrie et de s’unir ou de conspirer contre elle, pour porter dans...
      ...e, après avoir fait le serment solennel de lui être fidèle?
      Le premier droit des membres d’un corps politique organisé d’après ces principes, est sans doute la liberté d’aller, de venir, de rester; mais cette liberté s’étend-t-elle jusqu’au droit d’abandonner sa patrie et de s’unir ou de conspirer contre elle, pour porter dans son sein un fer parricide, après avoir fait le serment solennel de lui être fidèle?
      Confondrons-nous les droits sacrés de la liberté av c la trahison, l’infamie et le parjure? Confondrons-nous les droits sacrés de la liberté av c la trahison, l’infamie et le parjure?
      ...le parent majeur premier étant appelé à la régence, est tenu de résider dans le royaume. Dans le cas où il en serait sorti, et n’y rentrerait pas sur la réquisition du Corps législatif, il sera censé avoir . abdiqué son droit à la régence. Ce sont les expressions de la Gon-titutio (section III, art. 2). Vous...
      ... requérir l’aîné des deux frères du roi de i entrer dans le royaume.
      Si l'héritier présomptif est mineur, le parent majeur premier étant appelé à la régence, est tenu de résider dans le royaume. Dans le cas où il en serait sorti, et n’y rentrerait pas sur la réquisition du Corps législatif, il sera censé avoir . abdiqué son droit à la régence. Ce sont les expressions de la Gon-titutio (section III, art. 2). Vous devez donc requérir l’aîné des deux frères du roi de i entrer dans le royaume.
      ...er au ministre des affaires étrangères, de vous rendre compte de tous les faits qui peuvent constater le...
      ...me et charger votre comité diplomatique de l’examen de ces faits, et de recueillir d’ailleurs tout ce qui a rapport à la conduite de ces princes.
      Vous devez ensuite, Messieurs, demander au ministre des affaires étrangères, de vous rendre compte de tous les faits qui peuvent constater les véritables intentions des princes français absents du royaume et charger votre comité diplomatique de l’examen de ces faits, et de recueillir d’ailleurs tout ce qui a rapport à la conduite de ces princes.
      ...ver leur accusation; s’ils ne se hâtent de rentrer dans le royaume, et de profiter enfin de la longanimité d’une nation généreuse, qui... ...e : mais nous devons les constater par des pièces authentiques qui puissent motiver leur accusation; s’ils ne se hâtent de rentrer dans le royaume, et de profiter enfin de la longanimité d’une nation généreuse, qui aime bien mieux pardonner que punir.
      ...) J’ai été inscrit deux fois pour avoir la parole ; mais le sort me l’ayant ôtée, je crois devoir imprimer mon opinion. (Note de l’opinant.) (2) J’ai été inscrit deux fois pour avoir la parole ; mais le sort me l’ayant ôtée, je crois devoir imprimer mon opinion. (Note de l’opinant.)
      ...des projets dont se bercent les ennemis de la patrie, et je ne m’effraie pas des dangers qu’un excès de zèle multiplie; mais je crois qu’il est temps de connaître le véritable état des rapports de- puissances étrangères avec les princes...
      ...litique ténébreuse ne doit plus couvrir de voiles nos relations. Nous devrons pren...
      Je ne crois à aucun des projets dont se bercent les ennemis de la patrie, et je ne m’effraie pas des dangers qu’un excès de zèle multiplie; mais je crois qu’il est temps de connaître le véritable état des rapports de- puissances étrangères avec les princes absents. Une politique ténébreuse ne doit plus couvrir de voiles nos relations. Nous devrons prendre une at itude imposante qui déconcerte ces ligues impuissantes, qui apprenne ...
      ...aux, l’Assemblée constituante a décrété la loi d’après laquelle ils doivent être j...
      ...rs, d’autre mesure à prendre, que celle de demander au ministre de vous rendre compte de la loi du 29 juillet.
      Quant aux fonctionnaires publics qui ont lâchement abandonné leurs drapeaux, l’Assemblée constituante a décrété la loi d’après laquelle ils doivent être jugés et punis. Vous n’avez à cet égard, Messieurs, d’autre mesure à prendre, que celle de demander au ministre de vous rendre compte de la loi du 29 juillet.
      ...s l’ordre ordinaire des choses, lorsque la patrie n’est pas en danger, tout citoye...
      ...st pas fonctionnaire public, a le droit de sortir du royaume et d’y rentrer librement. Ainsi, Messieurs, la patrie n’étant pas en danger, vous n’avez pas de loi à porter contre eux; mais si nous é...
      ...ommes coupables ou abusés par le délire de l’orgueil, qui ont quitté leur patrie, ...
      ...nos ennemis, alors vous auriez le droit de les déclarer traîtres à leur serment et coupables du crime de lèse-nation. ,
      Dans l’ordre ordinaire des choses, lorsque la patrie n’est pas en danger, tout citoyen actif, qui n’est pas fonctionnaire public, a le droit de sortir du royaume et d’y rentrer librement. Ainsi, Messieurs, la patrie n’étant pas en danger, vous n’avez pas de loi à porter contre eux; mais si nous étions attaqués; si ces hommes coupables ou abusés par le délire de l’orgueil, qui ont quitté leur patrie, s’unissaient à nos ennemis, alors vous auriez le droit de les déclarer traîtres à leur serment et coupables du crime de lèse-nation. ,
      Mais, Messieurs, de toutes les mesures à prendre contre les émigrations, la plus importante est d’assnrer la paix intérieure, le respect des lois et...
      ... remplir tous nos moments. Voilà ce que la France attend de nous. Alors les émigrants eux-mêmes se hâteront de rentrer dans le sein de leur patrie et ils seront assez punis par le sentiment de l’erreur coupable qui les égare encore : alors, Messieurs, cette terre de liberté deviendra l’asile de tous ceux qui gémissent aujourd’hui sou...
      Mais, Messieurs, de toutes les mesures à prendre contre les émigrations, la plus importante est d’assnrer la paix intérieure, le respect des lois et des propriétés : voilà les grands objets qui doivent fixer toutes nos pensées et remplir tous nos moments. Voilà ce que la France attend de nous. Alors les émigrants eux-mêmes se hâteront de rentrer dans le sein de leur patrie et ils seront assez punis par le sentiment de l’erreur coupable qui les égare encore : alors, Messieurs, cette terre de liberté deviendra l’asile de tous ceux qui gémissent aujourd’hui sous le sceptre des tyrans.
      ...e douleur l’égarement d’un grand nombre de Français qui abandonnent leur patrie, et vou; lant concilier les principes sacrés de la liberté individuelle avec la surveillance qu’elle doit au salut de l’Empire, décrète ; « L’Assemblée nationale, voyant avec une profonde douleur l’égarement d’un grand nombre de Français qui abandonnent leur patrie, et vou; lant concilier les principes sacrés de la liberté individuelle avec la surveillance qu’elle doit au salut de l’Empire, décrète ;
      ...rt. 1er. Que conformément à l’article 2 de la 3e section de l’acte constitutionnel, Louis-Jo-seph-S...
      ...nçais, est requis par le présent décret de rentrer dans le royaume avant le 15 déc...
      « Art. 1er. Que conformément à l’article 2 de la 3e section de l’acte constitutionnel, Louis-Jo-seph-Stanislas-Xavier Bourbon, prince français, est requis par le présent décret de rentrer dans le royaume avant le 15 décembre.
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      ...aires publics, qui ne peuvent continuer de l’être, s’ils refusent ou s’ils trahiss... ...us devez donc distinguer, Messieurs, parmi les émigrants français, les fonctionnaires publics, qui ne peuvent continuer de l’être, s’ils refusent ou s’ils trahissent le serment d’être fidèles à leur patrie; les citoyens actifs qui ont fait ce...
      ...r d’abord les princes français qui, par la Constitution même, ont un droit éventue...
      ... leur serment, sans perdre le droit que la Constitution leur assure.
      Parmi les fonctionnaires publics vous devez distinguer d’abord les princes français qui, par la Constitution même, ont un droit éventuel au trône. Ils ne peuvent refuser ou trahir leur serment, sans perdre le droit que la Constitution leur assure.
      C’est au ministre de l’intérieur à vous faire connaître le n...
      ...nné leurs postes : mais il n’existe pas de loi contre eux et votre comité de législation doit vous proposer un projet de décret, qui puisse prévenir cette coupa...
      C’est au ministre de l’intérieur à vous faire connaître le nombre et les noms des fonctionnaires publics civils qui peuvent avoir abandonné leurs postes : mais il n’existe pas de loi contre eux et votre comité de législation doit vous proposer un projet de décret, qui puisse prévenir cette coupable désertion.
      Tels sont, je pense, les principes de raison et de justice qui doivent dicter le décret im... Tels sont, je pense, les principes de raison et de justice qui doivent dicter le décret important dont nous nous occupons.
      ... conséquence, Messieurs, j’ai l’honneur de proposer à l’Assemblée le projet de décret suivant : En conséquence, Messieurs, j’ai l’honneur de proposer à l’Assemblée le projet de décret suivant :

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 481
      ...emises, prendra d’ailleurs (onnaissance de tous les faits relatifs à la conduite des princes français absents et présentera, s’il y a lieu, un projet de décret relatif auxdits princes. ... le comité diplomatique, auquel toutes les pièces relatives à cet objet seront remises, prendra d’ailleurs (onnaissance de tous les faits relatifs à la conduite des princes français absents et présentera, s’il y a lieu, un projet de décret relatif auxdits princes.
      ...né ses drapeaux, sera poursuivi suivant*la rigueur des lois, et particulièrement de celle du 29 juillet. « Art. 6. Tout fonctionnaire public militaire, qui aura abandonné ses drapeaux, sera poursuivi suivant*la rigueur des lois, et particulièrement de celle du 29 juillet.
      « Art. 7. Le ministre de la guerre sera chargé de rendre compte incessamment des mesures piises pour l’exécution de cette dernière loi. « Art. 7. Le ministre de la guerre sera chargé de rendre compte incessamment des mesures piises pour l’exécution de cette dernière loi.
      « Art. 9. Le comité de législation présentera incessamment un projet de décret qui déterminera les formes d’apr...
      ...eur poste, pourront être poursuivis, et la nature des punitions qu’ils encourront.
      « Art. 9. Le comité de législation présentera incessamment un projet de décret qui déterminera les formes d’après lesquelles les fonctionnaires civils élus par le peuple, ou nommés par le pouvoir exécutif, qui auront abandonné leur poste, pourront être poursuivis, et la nature des punitions qu’ils encourront.
      De tous les orateurs qui ont parlé sur les émigrations, peu ont aiteint le but de la question, et M. Brissot lui-même, qui l...
      ... autre décret une mesure qui doit faire la principale disposition de celui-ci.
      De tous les orateurs qui ont parlé sur les émigrations, peu ont aiteint le but de la question, et M. Brissot lui-même, qui l’a si bien saisie dans son discours, semble s’en s’être écarté ensuite, en renvoyant à un autre décret une mesure qui doit faire la principale disposition de celui-ci.
      D’un autre côté, une foule de leurs partisans, et notamment les prêtres réfractaires, restant dans l’intérieur de la France, s’occupent journellement à diviser les esprits et à les détacher de la Constitution. D’un autre côté, une foule de leurs partisans, et notamment les prêtres réfractaires, restant dans l’intérieur de la France, s’occupent journellement à diviser les esprits et à les détacher de la Constitution.
      ...t pas déjà? et une fois entrés, combien de gens saisiront ce moment pour se joindre à eux ! ... Une intelligence dans une place frontière. Or, qui nous répondra qu’ils ne l’ont pas déjà? et une fois entrés, combien de gens saisiront ce moment pour se joindre à eux !
      ... faire sans cette ressource. Quelle est la puissance voisine de la France qui ne soit intéressée à affaibl...
      ..., sa richesse, est le premier des Etats de l’Europe; un royaume qui, malgré le des...
      ...ablait, n’en a pas moins tenu longtemps la balance politique, et qui enfin, quoiqu’il ait renoncé à toute vue de conquête, doit être biemôt la terreur de tous les despotes autant par les influences de sa liberté, que par l’énergie que lui d...
      Mais je veux bien croire qu’ils ne puissent rien faire sans cette ressource. Quelle est la puissance voisine de la France qui ne soit intéressée à affaiblir, à morceler, s’il est possible, un royaume qui, par sa position, son étendue, sa richesse, est le premier des Etats de l’Europe; un royaume qui, malgré le despotisme qui l’accablait, n’en a pas moins tenu longtemps la balance politique, et qui enfin, quoiqu’il ait renoncé à toute vue de conquête, doit être biemôt la terreur de tous les despotes autant par les influences de sa liberté, que par l’énergie que lui donnera sa Gons titution ?
      naissance sur la conduite des princes français absents d... naissance sur la conduite des princes français absents du royaume, et sur leurs relations actuelles avec les puissances étrangères.
      ...ons communes des puissances étrangères, de 1 urs réponses aux notifications qui le...
      ...du mouvement ou du rassemblement actuel de leurs troupes.
      ...4. Que le ministre des affair-s étrangères rendra également compte des dispositions communes des puissances étrangères, de 1 urs réponses aux notifications qui leur ont été faites, et du mouvement ou du rassemblement actuel de leurs troupes.
      ...que, qui en fera son ranport, ainsi que de tous les autres faits authentiques que ...
      ...onale se réservant, d’après ce rapport, de prier le roi de demander une réponse catégorique aux pu...
      ... les pièces relatives à l’article précédent seront renvoyées au comité diplomatique, qui en fera son ranport, ainsi que de tous les autres faits authentiques que le comité pourra recueillir; l’Assemblée nationale se réservant, d’après ce rapport, de prier le roi de demander une réponse catégorique aux puissances étrangères, dont les dispositions paraîtraient douteuses.
      ...r du royaume, sera provisoirement déchu de ses fonctions, et privé de son traitement. ...ui aura abandonné, sans ordre ou sans congé, le poste qu’il occupait, pour sortir du royaume, sera provisoirement déchu de ses fonctions, et privé de son traitement.
      ...st pas fonctionnaire public, a le droit de sortir du royaume et d’y rentrer, mais ...
      ...erment, et s’ils s’unissent aux ennemis de l’Etat, comme coupables du crime de lèse-nation.
      ...are que, conformément aux principes constitutionnels, tout citoyen actif qui n’est pas fonctionnaire public, a le droit de sortir du royaume et d’y rentrer, mais qu’au moment où l’Etat serait attaqué, tous ceux qui, sans ordre ou sans passepo...
      ...as dans les délais qu’elle- prescrira, seront poursuivis comme traîtres à leur serment, et s’ils s’unissent aux ennemis de l’Etat, comme coupables du crime de lèse-nation.
      ...tifs et à tous les tribunaux du royaume de redoubler de zèle pour l’exécution des lois, le maintien de l’ordre public et du respect dû aux propriétés de tous les citoyens. » « Art. 11. L’Assemblée nationale enjoint à tous les corps administratifs et à tous les tribunaux du royaume de redoubler de zèle pour l’exécution des lois, le maintien de l’ordre public et du respect dû aux propriétés de tous les citoyens. »
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      OPINION (1) de M. S***, député du département de l'Aube (2), à L'Assemblée nationale, su... OPINION (1) de M. S***, député du département de l'Aube (2), à L'Assemblée nationale, sur les émigrants.
      ...s il me semble que lorsqu’on veut juger de ce que des h mimes feront, il faut, en ... Presque tous ont cherché à nousrassurersurles entreprises des émigrants. Mais il me semble que lorsqu’on veut juger de ce que des h mimes feront, il faut, en considérant ce qu’ils ont déjà fait, considérer en même temps leur caractère, le...
      Les émigrants, après avoir erré de pays en pays, sollicitant du secours, et tâchant de lier leur cause à celle des souverains, des princes, des nobles et du clergé de l’Europe, se rallient aujourd’hui auprès de nos frontières, et appellent auprès d’e... Les émigrants, après avoir erré de pays en pays, sollicitant du secours, et tâchant de lier leur cause à celle des souverains, des princes, des nobles et du clergé de l’Europe, se rallient aujourd’hui auprès de nos frontières, et appellent auprès d’eux toim ceux qui ont quelque aptitude, ou quelque intérêt à seconder leurs vues ...
      ...t aucun intérêt, ni même aucun prétexte de les seconder. ...rien faire sans le secours des puissances étrangères, et que ces puissances n’ont aucun intérêt, ni même aucun prétexte de les seconder.
      ...és les enrôlent, et tout se fait au nom de ces derniers. Mais les émigrés, dit-on,... ...roi, rien n’est plus facile à concilier; ils licencient leurs troupes; les émigrés les enrôlent, et tout se fait au nom de ces derniers. Mais les émigrés, dit-on, n’ont point d’argent :

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 482
      le dépit les a emmenés, la honte les retient, la misère les ramènera. En vérité, je ne conçois pas comment on peut se faire de pareilles illusions ; et comment surtou...
      ...en nlace; des hommes qui possèdent lart de la au tre aussi bien que celui de la politique, ne sauraient pas calculer le...
      ...es ; des hommes qu mspnent l’orgueil et la cupidité, qui, indépendamment de leurs anciens titres, de le rs anciennes dignités, ont encore en...
      ... honneur, leur repos, le so t en un mdt de toute leur postérité, au hasard dun projet mal concerté, ou joindraient à la honte d une teme-raire entreprise, celle de n’avoir pas osé rueme en essayer l’exéc...
      le dépit les a emmenés, la honte les retient, la misère les ramènera. En vérité, je ne conçois pas comment on peut se faire de pareilles illusions ; et comment surtout on vut les faire partager à un oublie éclairé. Quoi 1 des hommes qui ont l’hab...
      ...naissance, leurs relations lient avec toutes les puissances, avec tous les gens en nlace; des hommes qui possèdent lart de la au tre aussi bien que celui de la politique, ne sauraient pas calculer leurs moyens, et combiner leurs démarches ; des hommes qu mspnent l’orgueil et la cupidité, qui, indépendamment de leurs anciens titres, de le rs anciennes dignités, ont encore en France les plus grands intérêts à ménager, auraient exposé ces memes intérêts, leur honneur, leur repos, le so t en un mdt de toute leur postérité, au hasard dun projet mal concerté, ou joindraient à la honte d une teme-raire entreprise, celle de n’avoir pas osé rueme en essayer l’exécution.
      Les uns ont envoyé déjà une partie de leurs revenus, les autres les tiennent en reserve pour la même lin. Jusqu’au clergé d’Espagne, qu...
      ...driez-vous que les puissances, que tant de raisons portent a désirer de voir une attaque, quel qu en soit le su...
      Les uns ont envoyé déjà une partie de leurs revenus, les autres les tiennent en reserve pour la même lin. Jusqu’au clergé d’Espagne, qui a fourni des sommes ! Gomment voudriez-vous que les puissances, que tant de raisons portent a désirer de voir une attaque, quel qu en soit le succès, ne fournissent pas également leur contin-
      ...différé iusqu’à cette heure l’exécution de leurs projet?, c’est que, comme tout le...
      ...roit-on qu’ils veulent exposer 1 ardeur de leurs soldats à se ralentir dans une inaction aussi dispendieuse que la guerre clle-meme? Non, tout nous port *...
      ...rapperont bientôt leurs premiers coups. De quel côte les porteront-ils? Quel en sç...
      ^Oue si, au surplus, les émigrés ont différé iusqu’à cette heure l’exécution de leurs projet?, c’est que, comme tout le manife-te, leurs moyens n’étaient pas rassemblés, leurs mesures n étaien pas pr...
      ...rd’hui qu il« se réunissent en foule, qu’ils ont fait des enrôlements nombreux croit-on qu’ils veulent exposer 1 ardeur de leurs soldats à se ralentir dans une inaction aussi dispendieuse que la guerre clle-meme? Non, tout nous port * à croire qu ils frapperont bientôt leurs premiers coups. De quel côte les porteront-ils? Quel en sçra le succès ? G est ce due i'ignore; mais n’est-il pas a craindre, je: je répèt...
      ...ipes, dis-je, une fois posés, il s’agit de savoir quel parti Ion doit prendre pour...
      ...séquences : ce parti est simple : c’est de prévenir pour ne pas être prévenu; c’est d’étouffer la mèche si Ion ne veut pas que la bombe éclate.
      ...les faits les plus notoires ei sur les raisonnements les plus simples; ces principes, dis-je, une fois posés, il s’agit de savoir quel parti Ion doit prendre pour en éviter l s funestes conséquences : ce parti est simple : c’est de prévenir pour ne pas être prévenu; c’est d’étouffer la mèche si Ion ne veut pas que la bombe éclate.
      ...aient : ad opté, se sont fait un devoir de rendre hommage aux sublimes vérités qu’a consacrées notre Constitution sur la propriété et la hberte individuelles; je ne répéterai p...
      ... ont dit a cet égard; je me contenterai de joindre mon hommage au leur; mais je di...
      ...e sujet le mot d’un prince philosophe : la consciencedes rois n'est point celle de...
      ...ous les orateurs qui ont çarlé sur cette matière, quel que soit le parti qu ils aient : ad opté, se sont fait un devoir de rendre hommage aux sublimes vérités qu’a consacrées notre Constitution sur la propriété et la hberte individuelles; je ne répéterai point ce quils ont dit a cet égard; je me contenterai de joindre mon hommage au leur; mais je dirai aussi avec quelques-uns d’entre eux, que le salut du peuple a des lois qui f...
      ...e sont précisément c^s lois qui doivent commander ici. Je ne répéterai point à ce sujet le mot d’un prince philosophe : la consciencedes rois n'est point celle des citoyens.
      La conscience des rois a été trop souvent le type de l’injustice et le fléau des peuples, pour être citée dans une assemblée de sag»*s. C’est dans la nature même que je veux puiser l’exemple qui doit décider la question. Malheur à ceux qui, se formalisant de la comparaison dont je vais me servir, feindraient d’ignorer que les exemples de la nature sont le tableau de nos devoirs, et que son langage, quel que soit l’organe qui l’exprime, est celui de la divinité. La conscience des rois a été trop souvent le type de l’injustice et le fléau des peuples, pour être citée dans une assemblée de sag»*s. C’est dans la nature même que je veux puiser l’exemple qui doit décider la question. Malheur à ceux qui, se formalisant de la comparaison dont je vais me servir, feindraient d’ignorer que les exemples de la nature sont le tableau de nos devoirs, et que son langage, quel que soit l’organe qui l’exprime, est celui de la divinité.
      ...s du peuple, vous êtes les représentant de la patrie, et la patrie est véritablement une mère ; or, considérez jusqu à quel point les mères portent la tendresse pour leurs enfants ; voyez comment la femelle la plus doute, et la plus difficile même à se prêter à une d...
      ...use et irascible dès qu’elle est auprès de ses petits ; voyez comment, sans consul...
      ...e qui l’approche, et à qui elle suppo-e de mauvaises intentions: colère sainte que...
      ...emble se retirer confus d avoir troublé de si tendres soins.
      Augustes représentants du peuple, vous êtes les représentant de la patrie, et la patrie est véritablement une mère ; or, considérez jusqu à quel point les mères portent la tendresse pour leurs enfants ; voyez comment la femelle la plus doute, et la plus difficile même à se prêter à une défen-e personnelle, devient ombrageuse et irascible dès qu’elle est auprès de ses petits ; voyez comment, sans consulter ses forces, s ins attendre même qu’on l’attaque, elle s'élance sur l’être qui l’approche, et à qui elle suppo-e de mauvaises intentions: colère sainte que respecte l’animal imprudent, qui, quelque violent qu’il soit, semble se retirer confus d avoir troublé de si tendres soins.
      On ne manquera pas de dire que cette colere maternelle que l’on voudrait inspirer aux représentants de la patrie, se dirigerait nécessairement co...
      ...me servant du même exemple que je viens de citer. Lorsque la mère s’élance sur l’animal qui lui fait ombrage, considère-t-elle s’il est un de ces enfants qu’elle a mis précédemment ...
      ...sont sous ses ailes, ou qu’elle couvre. de son sein. Et en effet, peut-on regarder comme des enfants de la patrie des hommes que la sagesse de ses lois Fa fait abandonner ; des homme...
      ... menaces, rétablissent déjà, comme pour la braver d’avance, le régime abusif qu’el...
      ...rit? Que leur reste-t-il à faire, sinon de forcer nos bannières,, de déchirer le sein de la patrie, et d’égorger dans ses bras, les...
      ..., quoi qu’on nous dise, employer encore la lenteur des ménagements ? Non, tout dél...
      ...eprésentants se rendraient responsables de tous les maux que leur fausse délicatesse les aurait empêchés de pre-venir.
      On ne manquera pas de dire que cette colere maternelle que l’on voudrait inspirer aux représentants de la patrie, se dirigerait nécessairement contre ses propres enfants, mais je répondrai d’abord à cette objection, en me servant du même exemple que je viens de citer. Lorsque la mère s’élance sur l’animal qui lui fait ombrage, considère-t-elle s’il est un de ces enfants qu’elle a mis précédemment au monde ? Non, elle ne voit que ceux qui sont sous ses ailes, ou qu’elle couvre. de son sein. Et en effet, peut-on regarder comme des enfants de la patrie des hommes que la sagesse de ses lois Fa fait abandonner ; des hommes qui, après s'en être éloignés, se rassemblent en force pour revenir contre elle ; des hommes, enfin, qui vomissant les imprécations et les menaces, rétablissent déjà, comme pour la braver d’avance, le régime abusif qu’elle avait proscrit? Que leur reste-t-il à faire, sinon de forcer nos bannières,, de déchirer le sein de la patrie, et d’égorger dans ses bras, les enfants qui lui sont restés fidèles? Devons-nous donc attendre qu’ils en viennent à cette affreuse extrémité ? devons-no us, quoi qu’on nous dise, employer encore la lenteur des ménagements ? Non, tout délai qui peut devenir si funeste serait lui-même un parricide, et les représentants se rendraient responsables de tous les maux que leur fausse délicatesse les aurait empêchés de pre-venir.
      ...lons-nous donc l’exemple que nous offre la nature ; telle est la règle que nous devons suivre, surtout l...
      ... aussi conforme au droit des gens, qu’à la polique de tous les peuples, peut s’allier encore avec les principes de la Constitution.
      Rappelons-nous donc l’exemple que nous offre la nature ; telle est la règle que nous devons suivre, surtout lorsque cette règle, aussi conforme au droit des gens, qu’à la polique de tous les peuples, peut s’allier encore avec les principes de la Constitution.
      ...frayer le peuple; mais je ne crains pas de le dire, cette lobnée d'hommes qui s’ap... ...e s’aeit point ici d’atténuer mdexagerer les choses, je ne veux ni séduire ni elfrayer le peuple; mais je ne crains pas de le dire, cette lobnée d'hommes qui s’appellent avec audace a France extérieure, sont réellement plus riches
      la moitié du revenu du royaume. Depuis deu... la moitié du revenu du royaume. Depuis deux ans ils ne dépensent presque rien, et ne payent
      pas même ce qu’ils dépens-nt. La meme coalition pas même ce qu’ils dépens-nt. La meme coalition

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 483
      ...à débarrasser sur-le-champ le voisinage de la République d’un rassemblement d’hommes ...
      ...ts, et une attaque vigoureuse eût suivi de près le refus ou la réponse équivoque de cette puissance.
      ...les auraient retirés dans leurs tats ; ils leur auraient notifié qu’ils eussent à débarrasser sur-le-champ le voisinage de la République d’un rassemblement d’hommes que leur défection et leur conduite rendaient plus que suspects, et une attaque vigoureuse eût suivi de près le refus ou la réponse équivoque de cette puissance.
      ...e d’attaque est contraire aux principes de justice adoptés par la Constitution; mais celle dont il s’agit... Peut-être dira-t-on que toute espèce d’attaque est contraire aux principes de justice adoptés par la Constitution; mais celle dont il s’agit ici serait-elle doue autre chose qu’une véritable défense?
      La France, dira-t-on enfin, est remplie de mécontent' et d'ennemis secrets à qui il faut bien se garder de fournir l’occasion de faire éclater leurs mauvaises dispositi...
      ... ce sont les incertitudes, les lenteurs de nos opérations qui leur ont donné le temps et les facilités de se réunir et de se fortifier.
      La France, dira-t-on enfin, est remplie de mécontent' et d'ennemis secrets à qui il faut bien se garder de fournir l’occasion de faire éclater leurs mauvaises dispositions. Mais, tout au contraire, ce sont les incertitudes, les lenteurs de nos opérations qui leur ont donné le temps et les facilités de se réunir et de se fortifier.
      ...s voyait, ou errants et isolés, traîner de pays en pays la honte de leur défection, ou cachant dans leur retaite le désespoir de leur orgueil. Les voilà aujourd’hui qui...
      ...tionnertl, tandis que, d’un autre côté, la longue incertitude où ils nous tiennent...
      ...riotisme. Tel est en effet le caractère de l’homme ; les combats, les assauts irri...
      ... ue les Français commencent à se lasser de la évolution ; cela se peut, mais faisons flotter à leurs yeux les enseignes de la liberté, et l’on verra bientôt tons les...
      ...res sacerdotales, combien n’ont-ils pas obtenu d’avantages depuis 6 mois ? On les voyait, ou errants et isolés, traîner de pays en pays la honte de leur défection, ou cachant dans leur retaite le désespoir de leur orgueil. Les voilà aujourd’hui qui se rallient, qui s’enrégimentent, qui se munitionnertl, tandis que, d’un autre côté, la longue incertitude où ils nous tiennent semble engourdir les esprits, et amortir en eux le feu du patriotisme. Tel est en effet le caractère de l’homme ; les combats, les assauts irritent et alimentent son courage. L’ennuyeuse inaction, au contraire, l'impatiente inceriitude le minent sourdement et l’affaiblissent. On nous dit ue les Français commencent à se lasser de la évolution ; cela se peut, mais faisons flotter à leurs yeux les enseignes de la liberté, et l’on verra bientôt tons les cœurs se ranimer et se rallier autour d’elles.
      Malgré la longueur de cette discussion, qu’il me s ut permis ...
      ...as moins importante ni moins analogue à la circonstance.
      Malgré la longueur de cette discussion, qu’il me s ut permis enfin d’y ajouter une autre observation qui ne me paraît pas moins importante ni moins analogue à la circonstance.
      ...ns un droit naturel qu’un droit social. La jouissance de la terre ayant été donnée indivisément à t...
      ...ssessions ou propriétés. Or, il résulte de cette définition que nulle personne ne ...
      ...pecter et à le protéger, ce droit tombe de lui-même, et s’anéantit.
      Les propriétés, et surtout les propriétés foncières, sont moins un droit naturel qu’un droit social. La jouissance de la terre ayant été donnée indivisément à tous les hommes, ce n’est que pour l’utilité commune, et par des conventions réci...
      ...tte jouissance indéfinie a été divisée en divers lots exclusifs qu’on appelle possessions ou propriétés. Or, il résulte de cette définition que nulle personne ne peut prétendre à ce droit exclusif, qu’autant qu’elle contribue à l’utilité comm...
      ..., dès que l’on manque aux engagements qui obligeaient les autres hommes à le respecter et à le protéger, ce droit tombe de lui-même, et s’anéantit.
      « Art. 1er. Qu’aussitôt la sanction du décret à intervenir, tous les princes voisins de la France, et notamment l’archevêque de Trêves, soient engagés de faire sortir de leurs Etats, le plus promptement possib...
      ...ent rassemblés, à l’exception néanmoins de ceux qui y auraient acquis domicile ava...
      ...d’empêcher qu’il ne se fasse à l’avenir de pareils rassemblements dans leurs dits Etats, à moins que ce ne soit à plus de 60 lieues des frontières de la France.
      « Art. 1er. Qu’aussitôt la sanction du décret à intervenir, tous les princes voisins de la France, et notamment l’archevêque de Trêves, soient engagés de faire sortir de leurs Etats, le plus promptement possible, tous Français qui s’y seraient rassemblés, à l’exception néanmoins de ceux qui y auraient acquis domicile avant le mois d ¦ juin dernier, et d’empêcher qu’il ne se fasse à l’avenir de pareils rassemblements dans leurs dits Etats, à moins que ce ne soit à plus de 60 lieues des frontières de la France.
      ..., soient incontinent saisis et mis sous la main de la justice, sauf à leur en donner main lev...
      ...iles ; ce qui sera vérifié par une cour de hauts-jurés qui seront convoqués à cet ...
      ... traitements des Français maintenant hors du royaume, quels qu’ils puissent être, soient incontinent saisis et mis sous la main de la justice, sauf à leur en donner main levée et à les leur restituer dès que le danger sera passé, et dans le cas où il ne sera pas prouvé qu’ils sè seraient portés à des procédés hostiles ; ce qui sera vérifié par une cour de hauts-jurés qui seront convoqués à cet effet.
      ...Qu’il soit enjoint à toute municipalité de canton voisin des frontières de moins de 20 lieues d’envoyer à l’Assemblée nationale un état de la position de son canton, de ses fortifications, de ses approvisionnements de guerre et de bouche, des troupes qu’il contient, soit de ligne, soit nationale avec le nom des o... « Art. 7. Qu’il soit enjoint à toute municipalité de canton voisin des frontières de moins de 20 lieues d’envoyer à l’Assemblée nationale un état de la position de son canton, de ses fortifications, de ses approvisionnements de guerre et de bouche, des troupes qu’il contient, soit de ligne, soit nationale avec le nom des officiers.
      ...ançais pour leur rappeler les avantages de la Constitution, et le serment qu’ils ont fait de la défendre jusqu’à la mort ; qu’en conséquence, il soit écrit en gros caractères à la principale porte de chaque église paroissiale, à l’entrée d...
      ...serment auguste que nous avons consacré de nouveau par l’expression d’un sentiment...
      « Art. 9. Qu’il soit fait adresse aux Français pour leur rappeler les avantages de la Constitution, et le serment qu’ils ont fait de la défendre jusqu’à la mort ; qu’en conséquence, il soit écrit en gros caractères à la principale porte de chaque église paroissiale, à l’entrée des villes et au millieux des places publiques, ce serment auguste que nous avons consacré de nouveau par l’expression d’un sentiment unanime :
      ... patrie, et ils se frissent bien gardés de l’exposer à un refus encore plus outrag... naître des perfides qui auraient eux-mêmes méconnu leur patrie, et ils se frissent bien gardés de l’exposer à un refus encore plus outrageant ; mais ils se fussent adressés directement aux
      ...un peuple puissant qui vient d’acquérir la liberté, s’arrêt* rait-il à cette consi... ...ôté, que nous adons nous mettre une foule d’ennemis sur les bras. Eh quoi donc! un peuple puissant qui vient d’acquérir la liberté, s’arrêt* rait-il à cette considération? Ne sait-on pas que les Spartiates, les Athéniens, les Romains ne deman...
      ...sera défendu à tous Français domiciliés de sortir du royaume, à moins qu’ils ne pr...
      ...leur être délivré que sur un certificat de leur municipalité, visé par le départem...
      « Art. 5. Que par provision il sera défendu à tous Français domiciliés de sortir du royaume, à moins qu’ils ne produisent un passe port qui ne pourra leur être délivré que sur un certificat de leur municipalité, visé par le département, portant qu’ils n’ont manifesté aucun mauvais dessein et qu’ils sont appelés...
      ...ar provision, il soit également défendu de laisser sortir du royaume aucune espèce de munition de guerre et aucun convoi de grains. « Art. 6. Que, par provision, il soit également défendu de laisser sortir du royaume aucune espèce de munition de guerre et aucun convoi de grains.
      « Art. 8. Que les soldats des troupes de ligne soient autorisés à nommer eux-mêm...
      ... conséquence, à tous les postes vacauts de leurs régiments respectifs.
      « Art. 8. Que les soldats des troupes de ligne soient autorisés à nommer eux-mêmes, vu l’urgence des cas, et sans tirer à conséquence, à tous les postes vacauts de leurs régiments respectifs.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 484
      Opinion de M. Guillaume Delfau, député du département de la Dordogne, à VAssemblée nationale, sur l... Opinion de M. Guillaume Delfau, député du département de la Dordogne, à VAssemblée nationale, sur les émigrants (2).
      Premièrement, il ne sera pas difficile de prouver que le moyen infaillible de multiplier les émigrations, à l’instant où nous sommes, serait de vouloir les arrêter ; nous avons, pour ...
      ...stituante a voulu arrêter les émigrams, la désertion n’a fait qu’augmenter, malgré...
      ...es plus inquiètes. Ayant donc senti que la mesure qu’ils avaient prise était impol...
      Premièrement, il ne sera pas difficile de prouver que le moyen infaillible de multiplier les émigrations, à l’instant où nous sommes, serait de vouloir les arrêter ; nous avons, pour nous eu convaincre, une expérience toute récente. Lorsque l’Assemblée constituante a voulu arrêter les émigrams, la désertion n’a fait qu’augmenter, malgré les précautions les plus inquiètes. Ayant donc senti que la mesure qu’ils avaient prise était impolitique et ne faisait qu’aggraver le mal, nos prédécesseurs ont aussitôt abrogé l...
      ...ouliez aujourd’hui, Messieurs, empêclmr la libre sortie du royaume, vous jetteriez...
      ...affreux dése-poir s’emparerait au-sitôt de tous les citoyens que la haine du peuple a marqués ; ils croiraient être autant d’oiages, autant de victimes dévouées à sa vengeance. En ad...
      ...eulement ceux-ci, mais encore une foute de citoye» s paisibles, qui sont amis sincères de la Constitution, mais que la terreur domine, que la crainte d une guerre étrangère ou intes...
      ...ers ne verraient dans votre décri t que la confiimation des maux que leur imagi (1...
      En effet, si vous vouliez aujourd’hui, Messieurs, empêclmr la libre sortie du royaume, vous jetteriez l’épouvante dans tout l’Empire. Le plus affreux dése-poir s’emparerait au-sitôt de tous les citoyens que la haine du peuple a marqués ; ils croiraient être autant d’oiages, autant de victimes dévouées à sa vengeance. En adoptant cette mesure, vous perdri z non seulement ceux-ci, mais encore une foute de citoye» s paisibles, qui sont amis sincères de la Constitution, mais que la terreur domine, que la crainte d une guerre étrangère ou intestine fait frissonner d’avance. Ces derniers ne verraient dans votre décri t que la confiimation des maux que leur imagi (1) Bibliothèque nationale, Assemblée nationale législative. Administration M.
      ...r jour et un des premiers, pour obtenir la parole sur la question relative aux émigrés, et ayant...
      ...ai cru devoir, comme les autres, compte de mon opinion àl Assemblée et devoir, au défaut de la parole, la lui soumettre par l’impression. Quelque...
      ...oter suffit pour m’imposer l’obligation de m’en instruire, et celle de manifester le résultat de mon étude. (Note de l’opinant.)
      (2) M’etant présenté le premier jour et un des premiers, pour obtenir la parole sur la question relative aux émigrés, et ayant été rejeté par le sort qu’a nécessité le concours immense des orateurs, j’ai cru devoir, comme les autres, compte de mon opinion àl Assemblée et devoir, au défaut de la parole, la lui soumettre par l’impression. Quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires politiques, le droit d y voter suffit pour m’imposer l’obligation de m’en instruire, et celle de manifester le résultat de mon étude. (Note de l’opinant.)
      ...ur s’y soustraire ei sortir du royaume; la France, se dépeuplerait en peu de temps, le peu de numéraire qui vous reste vous échappera...
      ...on comble; et votre commerce achèverait de tomber dans une stagnation fatale.
      ... on trouverait encore mille déguisements, mille rouies, mille chemins écartés pour s’y soustraire ei sortir du royaume; la France, se dépeuplerait en peu de temps, le peu de numéraire qui vous reste vous échapperait bientôt; le discrédit parviendrait à son comble; et votre commerce achèverait de tomber dans une stagnation fatale.
      ...uste, mais auquel il serait impolitique de vous livrer, l’on ne vous entraîne dans des démarches qui compromettraient tout à la fois le salut de l’Etat et votre justice. Tnmblez, Messieurs, qu’en vous laissant séduire par un ressentiment bien juste, mais auquel il serait impolitique de vous livrer, l’on ne vous entraîne dans des démarches qui compromettraient tout à la fois le salut de l’Etat et votre justice.
      ...l droit avez-vous d’empêcher un citoyen de sortir du royaume? Avant tout, il faut ...
      ...devant cette Assemblée que je craindrai de réclamer ces principes. Comment accorde...
      ...ut homme, comme droit naturel et civil, la liberté d'aller, de rester, de partir, etc. L’on vous dira qu’il est des décrets de circonstance. Il n’en est point chez un...
      ...cesseurs, si, dés vos premiers pas dans la carrière de la liberté, vous attaquez les principes qu’elle consacre. C’est dans la Constitution que vous devez chercher les moyens de résoudre la question que l’on vous propose, et elle vous en offre qui, d’accord avec la justice, auront le double avantage d’arrêter les coupables et de sauver les innocents. Voilà la seule marche que vous puissiez prendre;...
      ..., vous seriez les premiers destructeurs de l’édifice que vous avez juré de maintenir.
      Car quel droit avez-vous d’empêcher un citoyen de sortir du royaume? Avant tout, il faut être vrai et juste, et ce n’est pas devant cette Assemblée que je craindrai de réclamer ces principes. Comment accorderiez-vous les prohibitions, les peines que l’on vous propose, avec une Constitution qui garantit à tout homme, comme droit naturel et civil, la liberté d'aller, de rester, de partir, etc. L’on vous dira qu’il est des décrets de circonstance. Il n’en est point chez un peuple libre et sage qui doit avoir une marche invariable comme l’équité. Quand...
      ...les principes, on ne sait plus où s’arrêter; quel exemple dangereux pour vos successeurs, si, dés vos premiers pas dans la carrière de la liberté, vous attaquez les principes qu’elle consacre. C’est dans la Constitution que vous devez chercher les moyens de résoudre la question que l’on vous propose, et elle vous en offre qui, d’accord avec la justice, auront le double avantage d’arrêter les coupables et de sauver les innocents. Voilà la seule marche que vous puissiez prendre; et si l’on pouvait vous faire adopter une autre mesure, vous seriez les premiers destructeurs de l’édifice que vous avez juré de maintenir.
      ...er le dernier décret qui annonce autant la force que la justice de la nation française et qui peut un jour ra... Ne songez donc pas à révoquer le dernier décret qui annonce autant la force que la justice de la nation française et qui peut un jour ramener ses ennemis confondus par sa sagesse.
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      .... D’un côté l’on réclame les principes; de l’autre, l’intérêt de l’Etat. Ces deux point- qui ne devraien...
      ...sition, et attirent UDe égale attention de notre part.
      ...oici engagés dans une question qui, au premier aperçu, semble parsemée d’écueils. D’un côté l’on réclame les principes; de l’autre, l’intérêt de l’Etat. Ces deux point- qui ne devraient jamais être séparés, paraisse t en ce moment en opposition, et attirent UDe égale attention de notre part.
      ...t prouver que les principes d’équité et de lib rté invoqués en faveur des émigrés ...
      ...t public; c’est, ce que je vais essayer de démontrer.Pour s’en convaincre, il suffira de remarquer :
      Pour concilier tous les e-prits, il faudrait prouver que les principes d’équité et de lib rté invoqués en faveur des émigrés ne sont pas en contradiction avec l’intérêt public; c’est, ce que je vais essayer de démontrer.Pour s’en convaincre, il suffira de remarquer :
      ...proposées contre les émigrés, bien loin de sauver l’Etat, attireraient peut-être s... 2° Que les peines proposées contre les émigrés, bien loin de sauver l’Etat, attireraient peut-être sur lui tous les maux dont ou veut le garantir.
      ...sseurs ont senti qu’il était impossible de c ncilier les moyens proposés contre l’... ...ond, modifié et adopté pour un instant, a été bientôt après révoqué. Vos prédécesseurs ont senti qu’il était impossible de c ncilier les moyens proposés contre l’émig'aiion avec les maximes saintes qu’ils avaient établies ; ils ont compris qu...

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 485
      ...our voit naître et mourir; méfions-nous de ces nouvelles apocryuhes accréditées pa...
      ...urs une contre-révolution inévitable et la Constitution n’a fait que s’affermir; m...
      ...férence tenue à Pilnitz, où l’on a juré la perte de la nation française. Déjà les émigrants sont au nombre de 80,000 campés le long du Rhin et de la Moselle, et le roi de Suède à la tête de ceite noblesse désespérée; la fière Catherine est l’âme de cette nouvelle croisade; ses meilleures...
      ...e en marche, et malgré une petite route de 500 lieues, on les fait arriver au prem...
      ...le n’attend que le signal pour mettre à la voile, et va incessamment bloquer nos por s, 2 millions de roubles, qui sont une modique somme de 10 millions de notre monnaie, ont été envoyés par cett...
      pas ces récits imposteurs qu’un même jour voit naître et mourir; méfions-nous de ces nouvelles apocryuhes accréditées par une foule d’écrivains stipendiés, et ré* andues avec profusion afin d é-pouvanter et d’égarer un peuple credule. Depuis deuxans, on lui annonce tous les jours une contre-révolution inévitable et la Constitution n’a fait que s’affermir; maintenant c’est l’Europe entière conjurée contre lui; c’est une conférence tenue à Pilnitz, où l’on a juré la perte de la nation française. Déjà les émigrants sont au nombre de 80,000 campés le long du Rhin et de la Moselle, et le roi de Suède à la tête de ceite noblesse désespérée; la fière Catherine est l’âme de cette nouvelle croisade; ses meilleures troupes sont commandées pour se mettre en marche, et malgré une petite route de 500 lieues, on les fait arriver au premier jour; une flotte formidable n’attend que le signal pour mettre à la voile, et va incessamment bloquer nos por s, 2 millions de roubles, qui sont une modique somme de 10 millions de notre monnaie, ont été envoyés par cette princesse généreuse à l’armée des princes, mal-
      ...e décret qui permet à tous les citoyens la libre sortie du royaume, toute mesure p...
      ...on voudraii l’étay r, doivent tomber en ruine devant des législateurs, et si vous vou...
      ...propose, il faudrait, Messieurs, voiler la statue de la justice.
      Ainsi, vous ne devez pas révoquer le décret qui permet à tous les citoyens la libre sortie du royaume, toute mesure prohibitive à cet égard serait inconsti utionnelle et odieuse. En vain l’on chercherait à met re en principe ce système d’iniquité. Tous les sophismes, sur lesquels on voudraii l’étay r, doivent tomber en ruine devant des législateurs, et si vous vous laissez entraîner aux mesures qu’on vous propose, il faudrait, Messieurs, voiler la statue de la justice.
      f;ré la pénurie de ses finances. Les cercles d’Al-emagne fournissent un double contingent, le roi de Prusse est disposé depuis longtemps, et... f;ré la pénurie de ses finances. Les cercles d’Al-emagne fournissent un double contingent, le roi de Prusse est disposé depuis longtemps, et l’empereur ne tardera pas à se décider.
      Voilà ces grands projets de contre-révolution qu’il suffit d’énonce...
      ...ament avec tant d’assurance les ennemis de la chose publique. C’est avec de tels récits qu’ils égarent un peuple dont la destinée e-t d’être toujours trompé; c’est sur des bruits aussi vagues, démentis la plupart par une certitude opposée, que ...
      ...ar vos ennemis. Gardez-vous, Messieurs, de vous y laisser prendre; l'on voudrait, ...
      ...ures imprudentes, se servir contre vous de vos propres fautes. Le peuple pourrait ...
      ...contre les émigrés serait le s ul moyen de sauver l’Eiat, et comme ce n’est pas so...
      ...ule, ses ennemis se servent adroitement de ce moyen pour l’egari r.
      Voilà ces grands projets de contre-révolution qu’il suffit d’énoncer, pour les rendre ridicules; voilà ce que proclament avec tant d’assurance les ennemis de la chose publique. C’est avec de tels récits qu’ils égarent un peuple dont la destinée e-t d’être toujours trompé; c’est sur des bruits aussi vagues, démentis la plupart par une certitude opposée, que l’on voudrait répandre l’alarm ¦ et provoquer contre les émigrés un décret qui servirait merveilleusement leur cause; c’est un piège tendu par vos ennemis. Gardez-vous, Messieurs, de vous y laisser prendre; l'on voudrait, en vous entraînant à des mesures imprudentes, se servir contre vous de vos propres fautes. Le peuple pourrait peut-être approuver votre décision, mais le peuple est trompé; on lui persuade qu’un décret sévère contre les émigrés serait le s ul moyen de sauver l’Eiat, et comme ce n’est pas sous l’apparence du bien public qu’on peut tromper ce peuple aussi bon que crédule, ses ennemis se servent adroitement de ce moyen pour l’egari r.
      ...s leurs intentions pures, mais ils sont la dup* d’un ennemi plus adroit qVeux, et ...
      ...Constitution est terminée, des millions de bras sont en ce moment armés pour la défendre. Nous avons pour nous la liberté, la justice et no're roi : Oui, le monarque a promis de faire respecter la Constitution, il sera fidèle à ses enga...
      ...re dirigées contre lui; il s’empressera de déconcerter les projets de ceux qui, après avoir assouvi sur nous ...
      ... proposent ici contre les émigrés des moyens que votre justice réprouve. Je crois leurs intentions pures, mais ils sont la dup* d’un ennemi plus adroit qVeux, et sont aveuglés par un zèle irréfléchi, qui les porte à demander contre l’é-migrat...
      ...donc toujours les jouets d’une aveugle terreur? Qu’avons-nous à craindre? Notre Constitution est terminée, des millions de bras sont en ce moment armés pour la défendre. Nous avons pour nous la liberté, la justice et no're roi : Oui, le monarque a promis de faire respecter la Constitution, il sera fidèle à ses engagements ; sa gloire et son intérêt h- lni ordonnent; il déjouera des trames qu’il sa t être dirigées contre lui; il s’empressera de déconcerter les projets de ceux qui, après avoir assouvi sur nous leurs vengeances, cherchent à le renverser d’un trône où leur ambition voudrait ...
      Rallions-nous en ce moment autour de la Constitution et autour de celui qu’elle a fait le dépositaire de la force publiqu-. Ecartons loin de nous une méfiance dangereuse pour la patrie. Qu’un accord mutuel unisse en c...
      ...n seule peut faire avorter les desseins de nos ennemis, qui ne peuvent nous attaqu...
      Rallions-nous en ce moment autour de la Constitution et autour de celui qu’elle a fait le dépositaire de la force publiqu-. Ecartons loin de nous une méfiance dangereuse pour la patrie. Qu’un accord mutuel unisse en ce moment les deux pouvoirs. Celte union seule peut faire avorter les desseins de nos ennemis, qui ne peuvent nous attaquer qu’en nous divisant.
      ...te, ils y regarderont à deux fois avant de nous attaquer. C’est ici la guerre des tyrans contre les nations; c...
      ... liberté a retenti dans tous les points de l’Europe. Son feu sacré sVst fait s ntir dans le cœur de tous les opprimés, à qui notre exemple ...
      ...rmentation générale; et le premier coup de canon tiré sur nous, serait peut-être l...
      ...it en un morne it toutes 1* sco ironne3 de la terre pour leur substituer le bonnet de la liberté et le panache aux trois couleur...
      Si nous prenons cette marche prudente, ils y regarderont à deux fois avant de nous attaquer. C’est ici la guerre des tyrans contre les nations; chacune se verrait menacée dans le neuple français. Notre liberté a retenti dans tous les points de l’Europe. Son feu sacré sVst fait s ntir dans le cœur de tous les opprimés, à qui notre exemple a anpris que, pour être libre, il ne faut que le vouloir. Enhardis par notre suc...
      ...jà fortement leurs chaînes. Noire hémisphère est en ce moment travaillé d’une fermentation générale; et le premier coup de canon tiré sur nous, serait peut-être le signal d’une insurrection qui briserait en un morne it toutes 1* sco ironne3 de la terre pour leur substituer le bonnet de la liberté et le panache aux trois couleurs.
      ...éférence éveille partout l’attention et la curio ité dn peuple, qui voit dans leur...
      ...t devant lui notre République, plus ils la lui font aimer, et notre Révolution se ...
      ... ces émigrés semblaient devoir infecter de leur présence. Ainsi nous devrions nous réjouir de leur é nigration, puisqu’elle inocule partout le germe de la liberté.
      ...erté qu’à s’en défendre. Croyez que nos émigrés leur sont fort à charge. Leur préférence éveille partout l’attention et la curio ité dn peuple, qui voit dans leur fuite et leur mauvaise humeur sa cause triomphante; plus ils déchirent devant lui notre République, plus ils la lui font aimer, et notre Révolution se répétera d’abord dans les lieux que ces émigrés semblaient devoir infecter de leur présence. Ainsi nous devrions nous réjouir de leur é nigration, puisqu’elle inocule partout le germe de la liberté.
      ...e armée noire se trouvera trop heureu-e de pouvoir rentrer dans ses foyers et de profiter de l’amnistie qu i lui est accordée. Déjà ...
      ...s voies publiques sont couvertes autant de ceux qui rentrent que de ceux qui sortent.
      ...s ne tarderont pas à renvoyer ce fardeau devenu pour eux fort incommode; et cette armée noire se trouvera trop heureu-e de pouvoir rentrer dans ses foyers et de profiter de l’amnistie qu i lui est accordée. Déjà pl usieurs regagnent leur pairie; et, malgré l’imposture d’une certain* renommée, il est constaté que les voies publiques sont couvertes autant de ceux qui rentrent que de ceux qui sortent.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 486
      La rigueur de votre justice ne peut (omher que sur ceux dont la trahison et la révolte sont ouvertement déclarées, et ...
      ... les émigrants, plusieurs n’aient formé de complots réels contre votre Constitutio...
      ...lots soient découverts, et ce sont ceux- qu’il faut frapper. Quant aux autres, vous n’avez encoresur leur compte que de fortes présomptions qui ne suffisent pa...
      ...e répugne trop à mon cœur; rien ne peut la légitimer. L’on pourrait et l’on devrai...
      La rigueur de votre justice ne peut (omher que sur ceux dont la trahison et la révolte sont ouvertement déclarées, et un grand nombre d’émigrés ne sont point dans le cas d’une hostilité manifeste. P...
      ...atie; mais il faut être jus e, même avec ses ennemis. Je ne doute pas que, parmi les émigrants, plusieurs n’aient formé de complots réels contre votre Constitution ; mais il n’en est encore qu’un petit nombre dont les complots soient découverts, et ce sont ceux- qu’il faut frapper. Quant aux autres, vous n’avez encoresur leur compte que de fortes présomptions qui ne suffisent pas pour valider un jugement. L’on peut faire des recherches et punir sévèrement c...
      ...onvaincus; mais une mesure générale qui envelopperait l’innocent avec le coupable répugne trop à mon cœur; rien ne peut la légitimer. L’on pourrait et l’on devrait seulement exiger d’eux le serment civique pour apprendre à connaître ses ennem...
      ...te précaution, vous réuniriez au nombre de vos ennemis une foule d’innocents qui s...
      ...ur jamais les portes du royaume au lieu de les leur ouvrir. Plusieurs qui n'avaent...
      ...ble, vous réaliseriez vous-mêmes contre la Révolution des projets dont la cettitude est contestée. Je veux croire...
      ...ent très malheureux ; et que, bien loin de l’écai ter, les moyens présentés contre...
      En adop ant une mesure générale avant d’avoir pris cette précaution, vous réuniriez au nombre de vos ennemis une foule d’innocents qui se seraient soumis sans peine à prêter le serment proposé ; vous leur fermeriez pour jamais les portes du royaume au lieu de les leur ouvrir. Plusieurs qui n'avaent contre vous aucun projet hostile, deviendraient vos ennemis implacables; et le désespoir leur pi étant des armes, c’est alors que, par une imprudence coupable, vous réaliseriez vous-mêmes contre la Révolution des projets dont la cettitude est contestée. Je veux croire que vous craignez peu le ressentiment des émigrés, et que vous êtes assez forts...
      ...orieux, on ne peut pas se dissimuler qu’une guerre serait en ce moment un événement très malheureux ; et que, bien loin de l’écai ter, les moyens présentés contre les émigrés seraient très propres a en accélérer le mouvement.
      La seule tâche que vous ayez donc à rempli...
      ...jeure partie des réfugiés français, est de rétablir l’ordre et le calme dans l'Empire, Vos prédécesseurs ont fait la Constitution, c’est, à vous de la faire exécuter ; c’est à ce terme que d...
      ...cher les pouvoirs consti ués, et donner de l’activité et de la force au gouvernement, en le délivrant ...
      ...règne des lois et avec elles le crédit, la confiance publique et un grand nombre u'émigrés qui étaient moins les ennemis de la Constitution que de la Révolution ; c’est alors que votre gloire ne sera point inférieure à celle de vos devanciers, et vous goûterez de plus la satisfaction inappréiiabie dont ils n’ont pu jouir complètement, celle de voir autour de vous le spectacle de la fortune et de la félicité publiques.
      La seule tâche que vous ayez donc à remplir, Messieurs, et le premier devoir dont vous devez bien vous pénétrer, si vous vouh z rappeler lu majeure partie des réfugiés français, est de rétablir l’ordre et le calme dans l'Empire, Vos prédécesseurs ont fait la Constitution, c’est, à vous de la faire exécuter ; c’est à ce terme que doivent tendre vos efforts. Il faut aujourd’hui faire marcher les pouvoirs consti ués, et donner de l’activité et de la force au gouvernement, en le délivrant des entraves dont l’Assemblée constituante n’avait encore pu le débarrasser. Si vous parvenez à ce but, c’est alors que vous ramènerez le règne des lois et avec elles le crédit, la confiance publique et un grand nombre u'émigrés qui étaient moins les ennemis de la Constitution que de la Révolution ; c’est alors que votre gloire ne sera point inférieure à celle de vos devanciers, et vous goûterez de plus la satisfaction inappréiiabie dont ils n’ont pu jouir complètement, celle de voir autour de vous le spectacle de la fortune et de la félicité publiques.
      ...te sévérité cette classe d’émigrés dont la trahison est aussi claire que la lumière du jour, dont les menaces et la révolte, gravées sous vos yeux et répan...
      ...sure, dis-je, serait sage et politique. La rébellion des princes français est, je ...
      ...faut arrêter; c’est en coupant le tronc de 1 arbre, que nous aurons bientôt fait p...
      ...ager et dissiper promptement cette nuée de contre-révolutionnaires, il faut frappe...
      Mais une mesure particulière qui frapperait avec une juste sévérité cette classe d’émigrés dont la trahison est aussi claire que la lumière du jour, dont les menaces et la révolte, gravées sous vos yeux et répandues par l’impression, inondent et incendient le royaume, cette mesure, dis-je, serait sage et politique. La rébellion des princes français est, je crois, assez démontrée ; il faudrait, pour en douter, démentir l’Europe entière:...
      ...is. Si l’on veut empêcher l’émigration, ce sont les moteurs des émigrants qu’il faut arrêter; c’est en coupant le tronc de 1 arbre, que nous aurons bientôt fait périr les branches. Si l’on veut décourager et dissiper promptement cette nuée de contre-révolutionnaires, il faut frapper sans miséricorde les principaux conspirateurs.
      Ce n’est plus le temps de déguiser, Messieurs. Vous connaissez, a...
      ...inces fugitifs et rebelles, ces ennemis de la nation et du mo arque; et leur armée sera bientôt en déroute. Privée de ses chefs, privée de ceux dont le rang, la protection et surtout les promesses pom...
      Ce n’est plus le temps de déguiser, Messieurs. Vous connaissez, aujourd’hui, v-tre force et nul coupable ne doit désormais échapper à votre vengeance. Fiappez ces princes fugitifs et rebelles, ces ennemis de la nation et du mo arque; et leur armée sera bientôt en déroute. Privée de ses chefs, privée de ceux dont le rang, la protection et surtout les promesses pompeuses, l’entretenaient dans un fol espoir, elle ne tardera pas à se débander, e...
      Quant au projet de rappeler les fonctionnaires publics, les olficiers déserteurs de leur poste, j’avoue que je ne puis comprendre la nécessité de ce rappel. Ou ces officiers ont abandon...
      ...l’un et l’autre cas ils sont incapables de rein endre leur place. Par le fait de leur désertion, ils l’ont laissée vacan...
      ...egardiez comme tels,g-i vous les sommez de rentrer ; et s’ils se rendaient à votre invitation, vous seriez forcés de les réintégrer.
      Quant au projet de rappeler les fonctionnaires publics, les olficiers déserteurs de leur poste, j’avoue que je ne puis comprendre la nécessité de ce rappel. Ou ces officiers ont abandonné leurs drapeaux par lâcheté ou par trahison ; et dans l’un et l’autre cas ils sont incapables de rein endre leur place. Par le fait de leur désertion, ils l’ont laissée vacante, et ne peuvent plus être considérés comme fonctionnaires publics ; cepen dant vous les regardiez comme tels,g-i vous les sommez de rentrer ; et s’ils se rendaient à votre invitation, vous seriez forcés de les réintégrer.
      ...r vos justes menaces et plus encore par la crainte du peu de suceès de leurs entreprises, peut-être reviendron...
      ...sez-vous qu’ils soient réconciliés avec la Révolution ? Pensez-vous que l’amour de la patrie succède aussitôt à leur incivism...
      ...ous bien léfléchi, Messieurs, au danger de faire rentrer dans une armée actuelleme...
      ...lez-vous donc remettre vos soldats sous la conduite de ces traîtres? Si cette guerre tant annoncée venait à éclater, croiriez-vous les destins de l’Empire et de la Constitution bien assurés entre des mai...
      Intimidés par vos justes menaces et plus encore par la crainte du peu de suceès de leurs entreprises, peut-être reviendront-ils sous leurs étendards. Mais pensez-vous qu’ils soient réconciliés avec la Révolution ? Pensez-vous que l’amour de la patrie succède aussitôt à leur incivisme V Avez-vous bien léfléchi, Messieurs, au danger de faire rentrer dans une armée actuellement purifiée, cette gangrène dangereuse? Voulez-vous donc remettre vos soldats sous la conduite de ces traîtres? Si cette guerre tant annoncée venait à éclater, croiriez-vous les destins de l’Empire et de la Constitution bien assurés entre des mains perfides? et n’expo-seriez-vous pas vos fidèles défenseurs à des pièges, à un...
      ...voudrait arrêter l’émigration, soit par la confiscation des propriétés des rélugié...
      ...xe, soit enfin en interdisant désormais la libre sortie du royaume ; je crois, dis...
      Ainsi, je me résume et je crois qu’une mesure générale qui voudrait arrêter l’émigration, soit par la confiscation des propriétés des rélugiés, soit en leur faisant supporter simplement une quadruple taxe, soit enfin en interdisant désormais la libre sortie du royaume ; je crois, dis-je, nue cette mesure serait aussi impolitique qu’inconstitutionnelle.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 487
      feraient commettre un attentat à la Constitution et une injustice. Sans dou...
      ...eurs étendards, ils ont foulé aux pieds la patrie e* l’honneur ; mais enfin leurs ...
      ... dans le cas où ils tourneraient contre la patrie les armes qui devaient la défendre, que vous attaquerez leurs pro...
      ..., pour mieux dire, ta faiblesse serait, de votre part, un crime de lèse-nation. Au premier acte hostile de leur part, vous devez aussitôt confisqu...
      feraient commettre un attentat à la Constitution et une injustice. Sans doute, les officiers déserteurs sont très coupables. Eu abandonnant leurs étendards, ils ont foulé aux pieds la patrie e* l’honneur ; mais enfin leurs engagements ne es tenaient pas enchaînés à leurs bannières ; us les ont quittées...
      ... encore les punir que dans t opinion, en les vouant à l’infamie; et ce n est que dans le cas où ils tourneraient contre la patrie les armes qui devaient la défendre, que vous attaquerez leurs propriétés. Alors, iln y a plus a hésite r, l’indulgence, ou, pour mieux dire, ta faiblesse serait, de votre part, un crime de lèse-nation. Au premier acte hostile de leur part, vous devez aussitôt confisquer leurs biens au profit du Trésor public.
      Art. 1er. Dans un mois, à partir de la notification du présent décret, Louis-S...
      ...es-Philippe, frere du roi, Louis-Joseph de Bourbon, Louis-Henri de Hour-bon s m fils, et tous autres princ...
      ...e royaume, sous peine eux d’être déchus de leurs droits éventuels à la couronne, et d’être à jamais prives de tous leurs traitements, places et emplo...
      Art. 1er. Dans un mois, à partir de la notification du présent décret, Louis-Stanislas-Xavier, frère du roi, Charles-Philippe, frere du roi, Louis-Joseph de Bourbon, Louis-Henri de Hour-bon s m fils, et tous autres princes français, seront tenus ne rentrer dans le royaume, sous peine eux d’être déchus de leurs droits éventuels à la couronne, et d’être à jamais prives de tous leurs traitements, places et emplois.
      ...le délai d un mois, à leur municipalité la déclaration ce ne jamais porter les aimes contre leur patrie, et de ne favoriser en aucune manière ceux qui... ...es français et les officiers déserteurs, seront tenus seulement d’envoyer, dans le délai d un mois, à leur municipalité la déclaration ce ne jamais porter les aimes contre leur patrie, et de ne favoriser en aucune manière ceux qui voudraient
      ...feront cette déclaration, seront libres de rester en pays étranger ; ils seront maintenus dans la tranquille jouissance de leurs propriétés, et paieront seulement, par forme d’indemnité, pour l’augmentation de la surveillance publique que leur absence ...
      ... doit à son pays, une imposition triple de celle des résidents dans le royaume. »
      «Art. 6. Ceux qui feront cette déclaration, seront libres de rester en pays étranger ; ils seront maintenus dans la tranquille jouissance de leurs propriétés, et paieront seulement, par forme d’indemnité, pour l’augmentation de la surveillance publique que leur absence nécessité, et pour leur part du service que chaque citoyen doit à son pays, une imposition triple de celle des résidents dans le royaume. »
      Opinion(I) de M.llousset, député du département de Lot-et-Garonne, sur la discussion concernant les émigrants. Opinion(I) de M.llousset, député du département de Lot-et-Garonne, sur la discussion concernant les émigrants.
      Messieurs, de fous les orateurs que le sort a conduits à la tribune, aucun encore n’a fixé le véritable état de la question que l’Assemblée nationale doit décider; aucun (si nous en exceptons M. de Condorcet) n’est remonté jusqu’au princ... Messieurs, de fous les orateurs que le sort a conduits à la tribune, aucun encore n’a fixé le véritable état de la question que l’Assemblée nationale doit décider; aucun (si nous en exceptons M. de Condorcet) n’est remonté jusqu’au principe seul applicable aux circonstances présentes.
      Les premiers qui ont obtenu la parole, ont dit qu’il serait injuste, impolitique de porter des lois contre les émigrants; que, d’après la Constitution, les émigrations étaient p... Les premiers qui ont obtenu la parole, ont dit qu’il serait injuste, impolitique de porter des lois contre les émigrants; que, d’après la Constitution, les émigrations étaient permises; et presque tous ceux qui sont venus après, ont répété les même^ maximes...
      ...que nous ne pouvons faire aucune espèce de loi contre eux, parce que un homme tient de la nature le droit inviolable de se transporter d’un endroit à un autre,... ...oncer entièrement à leur patrie, pour en adopter une autre, il est bien certain que nous ne pouvons faire aucune espèce de loi contre eux, parce que un homme tient de la nature le droit inviolable de se transporter d’un endroit à un autre, et que, sortant d’un Empire, il se soustrait au régime qu’il abandonne, pour se...
      ...e le pacte social n’est autre chose que la Constitution que nous avons tous juré de maintenir, et que cette Constitution permet a tout citoyen d’aller, de venir, et même de sortir, quand il lui plaît, du royaume.... On objecte que le pacte social n’est autre chose que la Constitution que nous avons tous juré de maintenir, et que cette Constitution permet a tout citoyen d’aller, de venir, et même de sortir, quand il lui plaît, du royaume. m
      En conséquence, j’ai l’honneur de proposera l’Assemblée le projet de décret suivant : En conséquence, j’ai l’honneur de proposera l’Assemblée le projet de décret suivant :
      ... déclare infâmes, et déchus pour jamais de leurs emplois. ...s français qui ont lâchement abandonné leurs drapeaux, 1 Assemblée nationale les déclare infâmes, et déchus pour jamais de leurs emplois.
      ...français, et voudraient soulever contre la France les puissances étrangères, ils seront tous poursuivis criminellement devant la haute-cour nationale, et s’ils font la moindre tentative contre nos frontières... ..., ou les émigrés quelconques chercheraie; t à débaucher les citoyens ou soldats français, et voudraient soulever contre la France les puissances étrangères, ils seront tous poursuivis criminellement devant la haute-cour nationale, et s’ils font la moindre tentative contre nos frontières, leurs biens seront aussitôt saisis au profit delà nation.
      « Art. 5. Ceux qui reruseront de faire cette déclaration, se déclareront eux-mêmes ennemis de leur patrie, et leurs biens seront auss... « Art. 5. Ceux qui reruseront de faire cette déclaration, se déclareront eux-mêmes ennemis de leur patrie, et leurs biens seront aussitôt séquestrés
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      Mais si par émigrés nous entendons de; personnes qui sont momentanément en pa...
      ...d il leur plaît, y exercer leurs droits de citoyen; alors, Messieurs, je pense que...
      Mais si par émigrés nous entendons de; personnes qui sont momentanément en pays étranger , sans qu’il paraisse néanmoins quelles aient encore renoncé à leur ...
      ...nts dans le royaume, qui peuvent y rentrer d’un moment à l’autre, et venir, quand il leur plaît, y exercer leurs droits de citoyen; alors, Messieurs, je pense que nous pouvons taire nés luis contre eux, parce qu’ils sont liés encore par le pa...
      ...’admets très volontiers l’un et l’autre de ces principes; mais je dis qu’ils ne so... J’admets très volontiers l’un et l’autre de ces principes; mais je dis qu’ils ne sont absolument rien contre mon système, et que ceux qui en font u-age, auraient d...
      ... nous puissions em-pè lier les Français de sortir du royaume; je nie dis pas que nous puissions leur prohiber de transporter ailleurs leur personne et m...
      ... ne renoncent pas expressément au titre de ci (1) Bibliothèque nationale. Assemblé...
      En effet, je ne dis pas que nous puissions em-pè lier les Français de sortir du royaume; je nie dis pas que nous puissions leur prohiber de transporter ailleurs leur personne et même leur fortune; mais je soutiens que si ceux qui sortent conservent en France Ces possessions ou des traitements; que, si malgré leur sortie, us ne renoncent pas expressément au titre de ci (1) Bibliothèque nationale. Assemblée nationale législative, Administration L.

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 488
      Le pacte social donne à tout citoyen la liberté de faire tout ce qui ne nuit pas à la société ; mais dès que la conduite d’un associé devient nuisible à la masse des autres, elle est, dès lors, e... Le pacte social donne à tout citoyen la liberté de faire tout ce qui ne nuit pas à la société ; mais dès que la conduite d’un associé devient nuisible à la masse des autres, elle est, dès lors, et par cela même, répréhensible.
      ... des propriétaire? ou des pensionnaires de l’Etat, qui vexent conserver leurs prop...
      ... leurs concitoyens, et principalement à la partie indigente du peuple? Veuillez bien peser dans votre sagesse la considération suivante :
      ...s Français se coalisent pour sonir du royaume, lorsque surtout ces Français sont des propriétaire? ou des pensionnaires de l’Etat, qui vexent conserver leurs propriétés ou leurs pensions, pour en transporter chaque a .née le produit chez un peuple étranger, n'est-il pas évident qu’ils portent le plus grand préjudice à leurs concitoyens, et principalement à la partie indigente du peuple? Veuillez bien peser dans votre sagesse la considération suivante :
      La société politique en France est composée de deux clas-es d’hommes : de propriétaires fonciers, et de gens qui vivent de leur industrie. Ce ix-ci font valoir, par leur consommation, les fond^ de ceux-, et les premiers à leur tour font subsi...
      ...anque à ses obligations, si elle relire de la société ses fonds ou son industrie, ell...
      La société politique en France est composée de deux clas-es d’hommes : de propriétaires fonciers, et de gens qui vivent de leur industrie. Ce ix-ci font valoir, par leur consommation, les fond^ de ceux-, et les premiers à leur tour font subsister les seconds. Si donc l’une ne ces classes manque à ses obligations, si elle relire de la société ses fonds ou son industrie, elle porte évidemment un très grand préjudice à l’autre.
      ...nciers en France sont à ceux qui vivent de leur industrie, dans la proportion de 10 à 14, de sorte que si mille propriétaires porien...
      ...duisent, parcelamême, 1,400 personnes à la misère. Voyez, d’après ce résultat, s’i...
      ...ent leurs possession-: dans le royaume, de se coaliser pour transporter leurs reve...
      ...ez s’il est. possible que vous refusiez de porter une loi qui réprime un abus de cette espèce.
      ...z encore, Messieurs, que d’apiès le calcul des économistes, les propriétaires fonciers en France sont à ceux qui vivent de leur industrie, dans la proportion de 10 à 14, de sorte que si mille propriétaires porient ailleurs leurs revenus, ils réduisent, parcelamême, 1,400 personnes à la misère. Voyez, d’après ce résultat, s’il doit être permis aux propriétaires fonciers qui conservent leurs possession-: dans le royaume, de se coaliser pour transporter leurs revenus ailleurs? Voyez s’il est. possible que vous refusiez de porter une loi qui réprime un abus de cette espèce.
      ...ent encore qu’il ne leur est pas permis de comploter le dessein d’aller le dépenser ailleurs, pour appauvrir la nation; car Jasociété ne doit pas salar... ...ssent d’une pension ou d’un traitement accordé par l’Etat, il est bien plus évident encore qu’il ne leur est pas permis de comploter le dessein d’aller le dépenser ailleurs, pour appauvrir la nation; car Jasociété ne doit pas salarier des perfides.
      En effet. Messieurs, lorsque la chose commune est en péril, tous les associés doivent se réunir pour la endre : c’est leurpremiè e convention, ... En effet. Messieurs, lorsque la chose commune est en péril, tous les associés doivent se réunir pour la endre : c’est leurpremiè e convention, c’est leur premier devoir.
      ...t sa quote-part d'impositions. Ceux qui la défendent payent tout comme lui, et de plus ils exposent leur vie. Les dangers d’une so iété doivent être é aux, ou la société n’est pas légitime. Considérez ...
      ...ats libres: et vous verrez que, lorsque la patrie est en danger, tous les citoyens, même absents, sont obligés de se réunir sous ses drapeaux pour la défendre.
      Qu’on ne .use pas qu’un cituyen est quitte envers sa patrie en payant sa quote-part d'impositions. Ceux qui la défendent payent tout comme lui, et de plus ils exposent leur vie. Les dangers d’une so iété doivent être é aux, ou la société n’est pas légitime. Considérez l’Angleterre; considérez tous les Etats libres: et vous verrez que, lorsque la patrie est en danger, tous les citoyens, même absents, sont obligés de se réunir sous ses drapeaux pour la défendre.
      Les représemants de la nation doivent donc faire uue loi qui, ...
      ...t, ou convient-il qu’elle soit générale de manière que les générations futures pui...
      ...estion n’est pas moins intéressante que la première.
      Les représemants de la nation doivent donc faire uue loi qui, dans certains cas, oblige les Français absents du royaume, à rentrer dans leur pays; mais cette loi doit-elle être momentanée, ei pour l’instant présent, ou convient-il qu’elle soit générale de manière que les générations futures puissent y recourir tout comme nous, lorsqu’elles éprouveront les mêmes crises ou des crises semblables? Cette question n’est pas moins intéressante que la première.
      En général, Messieurs, une loi de circonstance est une mauvaise loi, parc...
      ... parce que, souvent, on peut en déduire de fort mauvaises. D’ailleurs, Messieurs, si vous vous pressiez de faire une loi momentané pour les événem...
      ...t public. En un mot, nous aurions l’air de craindre; et la nationIran-çaise que nous représentons, forte de ?on courage et de sa liberté, doit se montrer inaccessibl...
      En général, Messieurs, une loi de circonstance est une mauvaise loi, parce que, n’étant faite que pour un cas unique, on ne peut en tirer aucuneeouséquence ou plutôt parce que, souvent, on peut en déduire de fort mauvaises. D’ailleurs, Messieurs, si vous vous pressiez de faire une loi momentané pour les événements actuels, lesen-nemis du bien public ne manqueraient pas encore d’en tirer a...
      ...u dehors, et par ces propos incendiaires, ils tâcheraient d'anéantir notre crédit public. En un mot, nous aurions l’air de craindre; et la nationIran-çaise que nous représentons, forte de ?on courage et de sa liberté, doit se montrer inaccessible à toute crainte.
      ...ucoup plus sage, beaucoup plus prudent, de porter une loi générale, applicable, ta...
      ... (car c’en serait une, comme l’a dit M. de Condorcet), veillant toujours à la sûreté de3 citoyens, sans avoir néanmoi...
      Je pense donc qu’il serait beaucoup plus sage, beaucoup plus prudent, de porter une loi générale, applicable, tant au présent qu’à l’avenir mais ne produisant aucun effet, que lorsque les cr.-onstances le rendront nécessaire; une loi martiale (car c’en serait une, comme l’a dit M. de Condorcet), veillant toujours à la sûreté de3 citoyens, sans avoir néanmoins une exécution continue.
      ...ce décret, après qu’il aura été revêt i de sa sanciion, le roi fera une proclamati...
      ... délai d’un m is, et que, faute par eux de se rendre à cette proclamât on dans le délai fixé, leurs revenus seront mis à la disposition de la loi.
      « Art. 3. — Sur ce décret, après qu’il aura été revêt i de sa sanciion, le roi fera une proclamation portant que tous les Français que des af-faires indispensables ne retiennent pas hors du royaume, rentreront dans le délai d’un m is, et que, faute par eux de se rendre à cette proclamât on dans le délai fixé, leurs revenus seront mis à la disposition de la loi.
      ...royaume y rentr- nt, ils seront mis sou la protection spéciale de la loi, et les municipalités,soit du lieu de leur passage, soit des lieux de leur résidence, veilleront d’une manièr...
      ...re à leur sûreté personnelle et à celle de leur propriétés.
      « Art. 4. — Si, conformément à cette proclamation, les absents du royaume y rentr- nt, ils seront mis sou la protection spéciale de la loi, et les municipalités,soit du lieu de leur passage, soit des lieux de leur résidence, veilleront d’une manière particulière à leur sûreté personnelle et à celle de leur propriétés.
      ...ire, car on vous les présente sous trop de rapports différents, pour que vous puis...
      ... conséquence, je vous propose le projet de décret suivant:
      Les événements actuels semblent d’ailleurs vous le prescrire, car on vous les présente sous trop de rapports différents, pour que vous puissiezsansinc mvénients adopier,d’ores et déjà, une me-ure définitive. Eu conséquence, je vous propose le projet de décret suivant:
      ... 1er. — Tout citoyen est libre d’aller, de venir et même de sortir du royaume. Art. 1er. — Tout citoyen est libre d’aller, de venir et même de sortir du royaume.
      " Art. 2. — Lorsque le nombre de ceux qui sortiront deviendra trop consi... " Art. 2. — Lorsque le nombre de ceux qui sortiront deviendra trop considérable, le Corps législatif pourra rendre un décret portant que l’Etat e-t en s...

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 489
      « Art. 7. — Sur ce décret, revêtu de la sanction, le roi fera une proclamation ...
      ... ci-dessus, et les absents seront tenus de s’y conformer.
      « Art. 7. — Sur ce décret, revêtu de la sanction, le roi fera une proclamation comme en l’article 3 ci-dessus, et les absents seront tenus de s’y conformer.
      ...t les revenus seront employés aux frais de la guerre. ... déférer, leurs biens seront annotés comme il est dit en l’article 5 ci-dessus et les revenus seront employés aux frais de la guerre.
      ...rt du ministre des affaires étrangères, la question concernant la rentrée des citoyens agents, et néanmoi...
      ...avier, premier prince Français appelé à la régence, sea sommé de rentrer dans le royaume sous le délai d’un mois ; et faute par lui de déférer à la sommation qui lui sera faite, le déclare déchu de son droit éventuel à la régence.
      « Art. 12. — L’Assemblée nationale ajourne, jusqu’après le rapport du ministre des affaires étrangères, la question concernant la rentrée des citoyens agents, et néanmoins ordonne que Louîs-S anisLis-Xavier, premier prince Français appelé à la régence, sea sommé de rentrer dans le royaume sous le délai d’un mois ; et faute par lui de déférer à la sommation qui lui sera faite, le déclare déchu de son droit éventuel à la régence.
      ...cte ne convient pas, ont le droit sacré de se retirer de la société, ou, si l’on veut, ne pas s’y engager, car comme le dit l’abbé Si yès, dans la sublime exposition des droits de l’homme, « une association politique est l'ouvrage de la volonté unanime des associés. » On n’est do c associé qu’autant qu’on consent à l’être. De naît le droit d’émigrer, c’est-à-dire d’all r s’établir chez l’étranger ; et de l’exercice de ce droit s’en suit naturellement la renonciation aux droits politiques que peut procurer la société, et par conséquent à toutes fon... évident que toutes les personnes à qui ce nouveau pacte ne convient pas, ont le droit sacré de se retirer de la société, ou, si l’on veut, ne pas s’y engager, car comme le dit l’abbé Si yès, dans la sublime exposition des droits de l’homme, « une association politique est l'ouvrage de la volonté unanime des associés. » On n’est do c associé qu’autant qu’on consent à l’être. De naît le droit d’émigrer, c’est-à-dire d’all r s’établir chez l’étranger ; et de l’exercice de ce droit s’en suit naturellement la renonciation aux droits politiques que peut procurer la société, et par conséquent à toutes fonctions, emplois ou salaires.
      ... personnes rassemblées et armées contre la société, ils cessent d’être alors des é...
      ...esquels il faut prendre tous les moyens de sûreté possible, et qu’il faut traiter avec toute la rigueur que nécessitent les circonstances. Le séquestre de leurs biens, pour les priver de moyens de nuire ; la condamnation à des peines corporelles p...
      Mais si, parmi ces émigrés, se trouvent des personnes rassemblées et armées contre la société, ils cessent d’être alors des émigrés ; ce sont des ennemis déclarés contre lesquels il faut prendre tous les moyens de sûreté possible, et qu’il faut traiter avec toute la rigueur que nécessitent les circonstances. Le séquestre de leurs biens, pour les priver de moyens de nuire ; la condamnation à des peines corporelles pour les effrayer, ainsi que ceux qui pourraient être tentés d’ n accroître le no...
      ...vec les ennemis, en les comprenant dans la même loi de rigueur, paraît la chose la plus injuste et la plus imi oli-tique ; c’est annoncer à t...
      ...stitution est mauvaise, et qu’un nombre de personnes assez considérable pour vous effrayer, la fuient, c’est leur faire croire que vot...
      ...rmante; et c’est dire aux étrangers que de x milliards de biens nationaux à vendre et la libené pourraient attirer chez vous ou ...
      ...ement établie, ou que le m oindre accès de peur du pouvoir législatif, peut, à cha...
      Confondre les émigrants avec les ennemis, en les comprenant dans la même loi de rigueur, paraît la chose la plus injuste et la plus imi oli-tique ; c’est annoncer à toute l’Europe ce qui heureusement n’est pas vrai, que votre Constitution est mauvaise, et qu’un nombre de personnes assez considérable pour vous effrayer, la fuient, c’est leur faire croire que votre Révolution n’est pas finie, et que vos troubles durent d’une manière alarmante; et c’est dire aux étrangers que de x milliards de biens nationaux à vendre et la libené pourraient attirer chez vous ou que cette liberté n’est pas encore solidement établie, ou que le m oindre accès de peur du pouvoir législatif, peut, à chaque instant, en suspendre l’exercice.
      ... et employés à l’entretien des ateliers de charité. ... ; les prix des baux seront versés dans les caisses des receveurs des districts, et employés à l’entretien des ateliers de charité.
      ... à propos, rendre un décret portant que la patrie étant en danger, et tous les Français devant se réunir pour la défendre, le pouvoir exécutif prendra l... ...at sera menacé d’une guerre prochaine, le Corps législatif i ourra, s’il le jugu à propos, rendre un décret portant que la patrie étant en danger, et tous les Français devant se réunir pour la défendre, le pouvoir exécutif prendra les mesures nécessaires pour faire rentrer les absents.
      ...’entre eux était accusé d’avoir suscité la guerre contre la France, ou d’avoir porté les armes cont...
      ...s un décret du Corps législatif, devant la haute cour nationale.
      « Art. 9. — Que si quelqu’un d’entre eux était accusé d’avoir suscité la guerre contre la France, ou d’avoir porté les armes contre sa patrie, il sera poursuivi, d’après un décret du Corps législatif, devant la haute cour nationale.
      ...i l’accusé était arrêté, il serait puni de mort. » Art. 11. — Si l’accusé était arrêté, il serait puni de mort.
      ...t. 13. — L’Assemblée nationale ordonne, de plus, que les officiers qui ont abandon...
      ...ales, que le pouvoir exécutif sera tenu de former successivement à cet effet. »
      « Art. 13. — L’Assemblée nationale ordonne, de plus, que les officiers qui ont abandonné leurs drap aux sans une démission légale, et qui sont passés en pays étranger, seront poursuivis devant Rs cours martiales, que le pouvoir exécutif sera tenu de former successivement à cet effet. »
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 28 OCTOBRE 1791
      OPINION (1) et projet de décret sur les émigrants par M. Baert, député du département du Pas-de-Calais. OPINION (1) et projet de décret sur les émigrants par M. Baert, député du département du Pas-de-Calais.
      On a beaucoup divagué sur la question relative aux émigrants, et per...
      ...cité qui tient pius qu’on ne le croit à la justesse des idées.
      On a beaucoup divagué sur la question relative aux émigrants, et personne ne me paraît l’avoir encore posée avec cette simplicité qui tient pius qu’on ne le croit à la justesse des idées.
      ...social fut rompu par l’insurrection, et la Constitution en forme un nouveau. 11 es... Le pacte social fut rompu par l’insurrection, et la Constitution en forme un nouveau. 11 est (1) Bibliothèque nationale. Assemblée nationale législative. Administration H.
      ...migrés se trouvent donc alors vis-à-vis la société dans les mêmes rapports que tou... Les émigrés se trouvent donc alors vis-à-vis la société dans les mêmes rapports que tous les étrangers possibles : ou, pour mieux dire, ils lui deviennent étrangers.
      ...tions hostiles, qu’on se trouve en état de guerre. ...iés, qui, souffrant ce rassemblement chez eux, annoncent manifestement des intentions hostiles, qu’on se trouve en état de guerre.
      ...libre, suffirait pour motiver un projet de décret ; mais il n’est peut-être pas in... Ce seul exposé succinct des seuls principes que puis-e professer un peuple libre, suffirait pour motiver un projet de décret ; mais il n’est peut-être pas inutile d’y ajouter quelques réflexions.
      ...ndée cette peur que paraissent craindre n'avoir pas sujet d’avoir ces orateurs ...
      ...réer des monstres pour avoir le plaisir de les combattre ?
      Et sur quoi, dans ce moment, pourrait être fondée cette peur que paraissent craindre n'avoir pas sujet d’avoir ces orateurs qui se sont plu à se créer des monstres pour avoir le plaisir de les combattre ?

      Séance du vendredi 28 octobre 1791, au matin

      page 490
      et la tranquillité, et vous verrez bientôt rentrer la partie des émigrés que vous pourriez r ... et la tranquillité, et vous verrez bientôt rentrer la partie des émigrés que vous pourriez r gietter, suivis d’un grand nombre d’étrangers.
      ... deux des articles des nombreux projets de décret qui vous ont été proposés : l’un J’ajouterai un mot sur deux des articles des nombreux projets de décret qui vous ont été proposés : l’un
    • Séance du lundi 31 octobre 1791

      - search term matches: (38)

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 532
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...crétaire, donne lecturedu procès-verbal de la séance du dimanche 30 octobre. secrétaire, donne lecturedu procès-verbal de la séance du dimanche 30 octobre.
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...s ne serons pas 200. Il paraîtrait, par la manière dont le procès-verbal d’avant-hier a été rédigé, que le ministre de la guerre s’est justifié, tandis qu’il a c...
      ...ndu avec beaucoup d’impertinence et peu de solidité.
      ...n membre ; Je demanderais que les procès-verbaux ne fussent pas lus tant que nous ne serons pas 200. Il paraîtrait, par la manière dont le procès-verbal d’avant-hier a été rédigé, que le ministre de la guerre s’est justifié, tandis qu’il a continuellement divagué, et qu’il a répondu avec beaucoup d’impertinence et peu de solidité.
      Locuteur: Chabot
      Un membre vient de faire une observation sur le procès-verbal de la séance d’avant, hier, et ce procès-verb...
      ...r.-qu’il n’y avait pas 200 membres dans la salle. Je demande que l’observation soi...
      Un membre vient de faire une observation sur le procès-verbal de la séance d’avant, hier, et ce procès-verbal a été approuvé lor.-qu’il n’y avait pas 200 membres dans la salle. Je demande que l’observation soit écoutée et le procès-verbal rapporté. {Oui! oui!)
      Locuteur: Chabot
      ... autres s’éiaient trouvés à l’ouverture de la séance, ils auraient fait leurs observa... ..., nou verrions s’élever chaque jour des que elles interminables. Si M. Chabot et autres s’éiaient trouvés à l’ouverture de la séance, ils auraient fait leurs observations. G’esl leur faute s'ils n’étaient pas présents. Je demande que l’on passe ...
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...é par le ministre, et non par un membre de l’Assemblée. Ge qu’a dit le ministre a ... On dirait que le procès-verbal a été rédigé par le ministre, et non par un membre de l’Assemblée. Ge qu’a dit le ministre a pu paraître fort clair à M. le secrétaire, mais pas à l’Assemblée.
      Locuteur: Le Président
      accorde la parole à un membre qui est à la tribune pour faire un rapport. accorde la parole à un membre qui est à la tribune pour faire un rapport.
      Locuteur: Tarbé
      J’observe, sur la rédacti m du décret relatif à la réquisition qui doit être faite au frèr...
      ... « sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. » Ge droit est une chose purem...
      J’observe, sur la rédacti m du décret relatif à la réquisition qui doit être faite au frère du roi, qu’on a employé une expression impropre en disant : « sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. » Ge droit est une chose purement éventuelle ; on n’abdique qu’une possession assurée, mais l’on renonce à un ...
      PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 533
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      au nom des commissaires inspecteurs de la salle, propose un projet de décret qui est adopté en ces termes : au nom des commissaires inspecteurs de la salle, propose un projet de décret qui est adopté en ces termes :
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...s à placer dans les bâtiments dépendant de la maison des ci-devant Feuillants, les di...
      ...posent, se trouvent trop resserrés dans la maison des ci-devant Lapu-cins. *>
      « L’Assemblce nationale autorise ses comrais-saires-inspecteurs à placer dans les bâtiments dépendant de la maison des ci-devant Feuillants, les divers comités qui, à cause du nombre des membres qui les composent, se trouvent trop resserrés dans la maison des ci-devant Lapu-cins. *>
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...e autorise les commissaires-inspecteurs de la salle a taire ouvrir le passage des Feuillants interdit par la municipalité. » « L’Assemblé nationale décrété qu’elle autorise les commissaires-inspecteurs de la salle a taire ouvrir le passage des Feuillants interdit par la municipalité. »
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...utés suppléants qui suivent les séances de l’Assemblée, et qui la prient d’ordonner qu’il leur soit distr... 2° Adresse des députés suppléants qui suivent les séances de l’Assemblée, et qui la prient d’ordonner qu’il leur soit distribué à chacun un exemplaire des procès-verbaux des séances.
      Locuteur: Thuriot
      appuie la motion de M. Gouvion. appuie la motion de M. Gouvion.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      secrétaire, continuant la lecture des pétitions : secrétaire, continuant la lecture des pétitions :
      Locuteur: Rrissot de Warville
      3° Adresse des officiers municipaux de Péronne qui présentent leurs hommages a...
      ...nationale, et renouvellent l’expression de leur dévouement au maintien de la Constitution. Ils observent que le dist...
      ...e que 2 ou 3 émigrés sur une population de 60,000 âmes.
      3° Adresse des officiers municipaux de Péronne qui présentent leurs hommages a l’Assemblée nationale, et renouvellent l’expression de leur dévouement au maintien de la Constitution. Ils observent que le district dont Péronne est le chef-lieu ne compte que 2 ou 3 émigrés sur une population de 60,000 âmes.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      4° Pétition de illme Guy on. qui expose que son mari étant commissaire de la marine, a péri dans un naufrage; que le gouvernement lui avait accordé une pension de 500 livres et un logement aux Célestins...
      ...quatre enfants; qu’elle est privée, par la vente de cette maison, de ce dernier avantage ; elle demande en c...
      4° Pétition de illme Guy on. qui expose que son mari étant commissaire de la marine, a péri dans un naufrage; que le gouvernement lui avait accordé une pension de 500 livres et un logement aux Célestins pour elle et ses quatre enfants; qu’elle est privée, par la vente de cette maison, de ce dernier avantage ; elle demande en conséquence un dédommagement.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      b° Pétition de M. Legrand, citoyen de Lyon, qui, avant perdu, dans l’incendie de sa maison, deux effets royaux montant à 1002 livres, en demande à la nation le remboursement ou le duplicata... b° Pétition de M. Legrand, citoyen de Lyon, qui, avant perdu, dans l’incendie de sa maison, deux effets royaux montant à 1002 livres, en demande à la nation le remboursement ou le duplicata, en offrant caution.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      6° Pétition des citoyens actifs de la ville ae Brest pour demander le remplacement des officiers de marine absents. 6° Pétition des citoyens actifs de la ville ae Brest pour demander le remplacement des officiers de marine absents.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      7° Pétition des citoyens de la commune d Ahun qui demandent la continuation d’une route de communication d’Ahun à Limoges. 7° Pétition des citoyens de la commune d Ahun qui demandent la continuation d’une route de communication d’Ahun à Limoges.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      8° Pétition de M. Jean-Michel Beysser, né bran-çais, employé au service de France depuis 23 ans, et breveté dans les troupes de Hollande. Il expose qu’il a été nommé p...
      ...strateurs du département du Morbihan, à la place de capitaine de gendarmerie nationale, et il demande qu...
      8° Pétition de M. Jean-Michel Beysser, né bran-çais, employé au service de France depuis 23 ans, et breveté dans les troupes de Hollande. Il expose qu’il a été nommé par les administrateurs du département du Morbihan, à la place de capitaine de gendarmerie nationale, et il demande que 1 As-semb'ée confirme sa nomination.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      10° Pétition de Jean Alerme, qui expose la profonde misère dans laquelle il est ré... 10° Pétition de Jean Alerme, qui expose la profonde misère dans laquelle il est réduit.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      12° Lettre de M. Guillaume Saver, qui demande d’être admis à la barre pour faire lecture d’une pétition relative à la fabrication des gros sols, décrétée par... 12° Lettre de M. Guillaume Saver, qui demande d’être admis à la barre pour faire lecture d’une pétition relative à la fabrication des gros sols, décrétée par l’Assemblée constituante.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      (L’Assemblée décide qu’il sera admis à la seance de demain matin, à onze heures.) (L’Assemblée décide qu’il sera admis à la seance de demain matin, à onze heures.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      Adresse d'un député extraordinaire de la ville de Bayonne, relative à la régie des traites. Adresse d'un député extraordinaire de la ville de Bayonne, relative à la régie des traites.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      16° Pétition des citoyens de Bayonne, qui demandent la translation du chef-lieu du district d’... 16° Pétition des citoyens de Bayonne, qui demandent la translation du chef-lieu du district d’üstaritz à Bayonne.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...tre revue; il serait peut-être à propos de charger le comité diplomatique de se retirer à l’instant dans un bureau, et de vous rapporter, dans une heure ou deux,... premier prince français demande à être revue; il serait peut-être à propos de charger le comité diplomatique de se retirer à l’instant dans un bureau, et de vous rapporter, dans une heure ou deux, une rédaction plus satisfaisante.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...embre : Il faut charger aussi le comité de présenter un projet de proclamation. Un membre : Il faut charger aussi le comité de présenter un projet de proclamation.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Un membre : Je demande que le comité de division fasse, dans trois jours, le rapport de 1 affaire relative à un administrateur d’un district du département de l’Ain, qui a été suspendu de ses fonctions par le pouvoir exécutif. Un membre : Je demande que le comité de division fasse, dans trois jours, le rapport de 1 affaire relative à un administrateur d’un district du département de l’Ain, qui a été suspendu de ses fonctions par le pouvoir exécutif.
      Locuteur: Brissot de Warville
      1° Adresse de M. Daudibert-Caille, qui fait hommage à l’Assemblée du plan d’un établissement de caisse de crédit et de secours. 1° Adresse de M. Daudibert-Caille, qui fait hommage à l’Assemblée du plan d’un établissement de caisse de crédit et de secours.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...e qu’il sera fait une mention honorable de cette adresse dans le procès-verbal et décrète le renvoi de l’ouvrage au comité des assignats et mo... (L’Assemblée ordonne qu’il sera fait une mention honorable de cette adresse dans le procès-verbal et décrète le renvoi de l’ouvrage au comité des assignats et monnaies.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...au procès-verbal, une mention honorable de cette adresse.) (L’Assemblée décrète qu’il sera fait, au procès-verbal, une mention honorable de cette adresse.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de marine.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de marine.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...rtement du Gers, qui prient l’Assemblée de mettre obstacle aux émigrations qui se multiplient de tous côtés» 9° Adresse des administrateurs du département du Gers, qui prient l’Assemblée de mettre obstacle aux émigrations qui se multiplient de tous côtés»
      Locuteur: Rrissot de Warville
      11° Pétition de M. Durival, ci-devant prisonnier pour projets de contre-révolution, qui demande une inde... 11° Pétition de M. Durival, ci-devant prisonnier pour projets de contre-révolution, qui demande une indemnité pour le faible traitement quila eu, comparativement à celui des autres pri...
      Locuteur: Rrissot de Warville
      13° Pétition des huissiers du district de Beau-is, qui réclament contre le privil... 13° Pétition des huissiers du district de Beau-is, qui réclament contre le privilège exclusif cordé par les nouvelles lois sur l’organisation
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...ssier désigné pnvative-ment aux autres, de faire des citations. judiciaire, à un seul huissier désigné pnvative-ment aux autres, de faire des citations.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      de législation.) . de législation.) .

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 534
      Locuteur: Rrissot de Warville
      17° Pétition des citoyens de la commune de Saint-Léonard, district de Mer, département de Loir-et-Cher, qui demandent la réunion à leur territoire de deux fermes qu’ils prétendent en avoir ... 17° Pétition des citoyens de la commune de Saint-Léonard, district de Mer, département de Loir-et-Cher, qui demandent la réunion à leur territoire de deux fermes qu’ils prétendent en avoir été mal à propos distraites.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...îtres et matelots pêcheurs et marchands de Saint-Valery-en-Caux, pour la fixation des époques où l’on doit commencer et finir la pêche du hareng et du maquereau. 18° Pétition des armateur s,maîtres et matelots pêcheurs et marchands de Saint-Valery-en-Caux, pour la fixation des époques où l’on doit commencer et finir la pêche du hareng et du maquereau.
      Locuteur: Beugnot et Hugot
      députés du département de l'Aube, prêtent le serment individuel prescrit par la Constitution. députés du département de l'Aube, prêtent le serment individuel prescrit par la Constitution.
      Locuteur: Lemontey
      ... vont enfin connaître s’ils sont dignes de leur Constitution, et le caractère nati...
      ...e nous ne voudrait hâter cet instant où la liberté civile va encore affermir la liberté politique?
      M. Lemontey. Les Français vont enfin connaître s’ils sont dignes de leur Constitution, et le caractère national va subir une grande épreuve. L’époque est fixée où l’institution des jurés sera mise en activité : qui d’entre nous ne voudrait hâter cet instant où la liberté civile va encore affermir la liberté politique?
      Locuteur: Lemontey
      Plein de cette pensée, j’ai porté mes regards su...
      ...ant semble avoir traGées pour accélérer la maturité d’un grand peuple, et faire se...
      ...trer, pour ainsi dire, dans l’intérieur de ce bel établissement, en essayer le méc...
      ...aissance du cœur humain. Ils ont rempli la tâche du génie : celle de l’observation nous appartient ; car on ne saurait exiger que l’homme que vient d’agiter de si hautes pensées, descende à des détails minutieux, et façonne aux lentes allures de la patience son esprit exercé au vol des g...
      ...oi les inventeurs jouissent si rarement de leurs travaux.
      Plein de cette pensée, j’ai porté mes regards sur ce code nouveau. Je l’avouerai, mon âme s’est émue en parcourant ces pages immortelles qu’un génie bienfaisant semble avoir traGées pour accélérer la maturité d’un grand peuple, et faire sentir à l’homme sa propre dignité. J’ai ensuite voulu pénétrer, pour ainsi dire, dans l’intérieur de ce bel établissement, en essayer le mécanisme, en suivre les oscillations; mais j’ai bientôt aperçu des mouvements inég...
      ...rage est vaste et sublime; il est conçu avec force, il indique une profonde connaissance du cœur humain. Ils ont rempli la tâche du génie : celle de l’observation nous appartient ; car on ne saurait exiger que l’homme que vient d’agiter de si hautes pensées, descende à des détails minutieux, et façonne aux lentes allures de la patience son esprit exercé au vol des grandes conceptions. Cependant, c’est par des causes imperceptibles qu’échouent le plus souvent lesgrand. s entreprises; c’est pourquoi les inventeurs jouissent si rarement de leurs travaux.
      Locuteur: Lemontey
      J’ai cru nécessaire de vous présenter ces réflexions avant d’user discuter l’un des plus beaux ouvrages de l’Assemblée constituante; je n’ai été conduit que par lardent désir de voir ma patrie conserver l’institution des jurés, conquête la plus hardie que l’esprit philosophique ait faite de nos jours. J’ai cru nécessaire de vous présenter ces réflexions avant d’user discuter l’un des plus beaux ouvrages de l’Assemblée constituante; je n’ai été conduit que par lardent désir de voir ma patrie conserver l’institution des jurés, conquête la plus hardie que l’esprit philosophique ait faite de nos jours.
      Locuteur: Lemontey
      Ainsi la loi ordonne que la procuration pour endre plainte sera annexée à la plainte. Mais comme la plainte doit être écrite sur un registre; mais comme on n’a point prescrit que la procuration serait paraphée et attachée...
      ...n, en substituer une autre au préjudice de l’accusé; ainsi la loi ordonne qu’il sera dressé procès-verbal des lieux et de la personne, mais elle ne parle ni du serment des experts, ni de la présence de la partie plaignante, ni de la maladie ou empêchement ne l’officier de police. Ainsi la loi ordonne que quand le délit est de nature à mériter peine infamante, le pr...
      ... liberté, en donnant caution suffisante de se représenter; mais cette disposition ...
      ...ce qu’elle n’explique point quelle sera la quotité de la caution, ni quelle sera son obligation, ni quels seront ses droits sur la personne du prévenu. Aini la loi vu ut que le dénonciateur affirme e...
      ...instituteurs, accoutumés à n’obéir qu’à la lettre de la loi, n’éprouvassent un trop grand embar...
      ...angereuse. C’est ce qui est arrivé dans la loi provisoire sur la procédure criminelle, qui, quoique doub...
      ... additionnels, a longtemps fait hésiter la marche de la justice. Ainsi l'instruction dont l’Ass...
      ...C’est une lacune qu’il faut s’empresser de remplir pour la sûreté de l’innocent. Ainsi la loi veut que le prévenu soit présent à la déclaration des témoins, reçue par l’officier de police, mais elle oublie la même disposition pour celles qui seraie...
      Ainsi la loi ordonne que la procuration pour endre plainte sera annexée à la plainte. Mais comme la plainte doit être écrite sur un registre; mais comme on n’a point prescrit que la procuration serait paraphée et attachée au registre, il en résulte qu’on pourrait, au besoin, en substituer une autre au préjudice de l’accusé; ainsi la loi ordonne qu’il sera dressé procès-verbal des lieux et de la personne, mais elle ne parle ni du serment des experts, ni de la présence de la partie plaignante, ni de la maladie ou empêchement ne l’officier de police. Ainsi la loi ordonne que quand le délit est de nature à mériter peine infamante, le prévenu conservera sa liberté, en donnant caution suffisante de se représenter; mais cette disposition bienfaisante devient en quelque sorte insuffisante, parce qu’elle n’explique point quelle sera la quotité de la caution, ni quelle sera son obligation, ni quels seront ses droits sur la personne du prévenu. Aini la loi vu ut que le dénonciateur affirme et signe sa dénonciation ; mais elle n’a pas prévu le cas où le dénonciateur ne saurait signer; et il serait possible que les instituteurs, accoutumés à n’obéir qu’à la lettre de la loi, n’éprouvassent un trop grand embarras. En général, une loi trop vague dans ces matières est souvent diversement interprétée, et il s’introduit dans l’instruction une bigarrure dangereuse. C’est ce qui est arrivé dans la loi provisoire sur la procédure criminelle, qui, quoique doublée d’articles additionnels, a longtemps fait hésiter la marche de la justice. Ainsi l'instruction dont l’Assemblée nationale a accompagné l’institution des jurés, parle d’une caution que d...
      ... cherché dans cette loi, je n’y ai rien trouvé qui eût rapport à cette caution. C’est une lacune qu’il faut s’empresser de remplir pour la sûreté de l’innocent. Ainsi la loi veut que le prévenu soit présent à la déclaration des témoins, reçue par l’officier de police, mais elle oublie la même disposition pour celles qui seraient reçues par le directeur du juré.
      Locuteur: Lemontey
      Ainsi la loi prescrit qu’en certains cas, les ac...
      ...dit, ni en quelle forme, ni en présence de qui; elle oublie le sort des accusés qu...
      ... les préjugés-et toutes les résistances de la vieille habitude. Les jurés doivent êtr...
      ...ndition cette faculté a été soumise par la Constitution, et combien la vérification en serait difficile, quand...
      Ainsi la loi prescrit qu’en certains cas, les accusés tireront au sort, mais elle ne dit, ni en quelle forme, ni en présence de qui; elle oublie le sort des accusés qui seraient arrêtés postérieurement. Enfin, c’est au 1er janvier que l’institution des jurés doit être mise en activité et qu’elle aura à lutter contre les préventions, les préjugés-et toutes les résistances de la vieille habitude. Les jurés doivent être choisis parmi les citoyens qui peuvent devenir électeurs; mais vous savez à quelle condition cette faculté a été soumise par la Constitution, et combien la vérification en serait difficile, quand les rôles des nouvelles contributions ne sont pas établis.
      Locuteur: Lemontey
      ... les observations qu’il m’a paru urgent de vous présenter. J’aurais pu en joindre ...
      ...antes. C’est au temps, c’est aux leçons de l’expérience à nous apprendre si la procédure particulière sur le faux n’es...
      ...le pouvoir limité du président, du juré de jugement, et si la trop grande indépendance des divers degrés d’insiruction qui forment autant de points isolés, n’en rendiontpas la surveillance générale-presqu’im possibl...
      ...doue qu’une mesure provisoire est absolument nécessaire. Telles sont, Messieurs, les observations qu’il m’a paru urgent de vous présenter. J’aurais pu en joindre un bien plus grand nombre ; mais elles ne sont pas si pressantes. C’est au temps, c’est aux leçons de l’expérience à nous apprendre si la procédure particulière sur le faux n’est pas d’une mollesse dangereuse; s’il n’y a pas des inconvénients dans le pouvoir limité du président, du juré de jugement, et si la trop grande indépendance des divers degrés d’insiruction qui forment autant de points isolés, n’en rendiontpas la surveillance générale-presqu’im possible.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de division.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de division.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de commerce.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de commerce.)
      Locuteur: Lemontey
      la parole et présente des articles additio... la parole et présente des articles additionnels du décret sur Vapplicatisns des jurés. Il s’exprime ainsi :

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 535
      Locuteur: Lemontey
      Art. 1er. La procuration annexée a la Plal™e sera paraphée par l'officier de police et attachée à son registre, avec... Art. 1er. La procuration annexée a la Plal™e sera paraphée par l'officier de police et attachée à son registre, avec le sceau dudit officier.
      Locuteur: Lemontey
      ...s en l’article 6 du titre V, l’officier de police recevra le serment des experts. La partie plaignante pourra assister auxdi...
      ...ires. En cas d absence ou d’empêchement de l’officier de police, il sera suppléé par l’assesseur...
      Art. 2. Lors des procès-ver baux mentionnes en l’article 6 du titre V, l’officier de police recevra le serment des experts. La partie plaignante pourra assister auxdits procès-verbaux et laire les indications nécessaires. En cas d absence ou d’empêchement de l’officier de police, il sera suppléé par l’assesseur premier en ordre.
      Locuteur: Lemontey
      Art. 3. La caution dont il est parlé en 1 article ...
      ...fournir son cautionnement en consignant la somme fixée, et en faisant conduire le prévenu à la maison d’arrêt. Dans ce dernier cas, le...
      ...eurs cautions, elles seront solidaires. La caution sera poursuivie s’il y a lieu, à la diligence du commissaire du roi dans le tribunal de district, et elle sera contrainte comme...
      Art. 3. La caution dont il est parlé en 1 article lo sera un citoyen actif, domicilié on propriétaire dans le district et d’une solvabilité notoire. Il pourra en tout temps fournir son cautionnement en consignant la somme fixée, et en faisant conduire le prévenu à la maison d’arrêt. Dans ce dernier cas, le prévenu pourra sortir en donnant une nouvelle caution ; s’il y a plusieurs cautions, elles seront solidaires. La caution sera poursuivie s’il y a lieu, à la diligence du commissaire du roi dans le tribunal de district, et elle sera contrainte comme pour amende.
      Locuteur: Lemontey
      ...tionnes aux articles b et 7 du titre YI de la justice criminelle, les accusés qui ne ...
      ...résence du directeur du juré ou du juge de paix du lieu de l’arrestation, et dans la forme qui 1 ur sera prescrite par lesdits directeurs du juré ou juges de paix; les coaccusés .qui seront arrêtés...
      Art. 7. Dans les cas mentionnes aux articles b et 7 du titre YI de la justice criminelle, les accusés qui ne pourront s’accorder sur le choix du tribunal, tireront au sort en présence du directeur du juré ou du juge de paix du lieu de l’arrestation, et dans la forme qui 1 ur sera prescrite par lesdits directeurs du juré ou juges de paix; les coaccusés .qui seront arrêtés ensuite, suivront le choix ou le sort des premiers.
      Locuteur: Lemontey
      ... ou départements, il est impossible que la qualité des citoyens susceptibles d’êtr...
      ...prochain d’après les bases du titre Ier de la section II de l’acte constitutionnel, les procureurs ...
      ...reurs-syndics, ainsi que les directeurs de département ou de district, sont autorisés, chacun en ce qui les concerne, à y suppléer de la manière qui leur paraîtra la plus convenable, pour la première nomination seulement, à condit...
      Art. 8. Si dans quelques districts ou départements, il est impossible que la qualité des citoyens susceptibles d’être électeurs, soit vérifiée avant le 15 décembre prochain d’après les bases du titre Ier de la section II de l’acte constitutionnel, les procureurs généraux syndics et les pro-cureurs-syndics, ainsi que les directeurs de département ou de district, sont autorisés, chacun en ce qui les concerne, à y suppléer de la manière qui leur paraîtra la plus convenable, pour la première nomination seulement, à condition cependant que les jurés ne pourront être pris que dans le nombre des citoyen...
      Locuteur: Lejosne
      ...rès importantes que le préopinant vient de développer avec biaucoup d’intérêt, et ...
      ...ne autre, que je crois nécessaire a.ssi de renvoyer au comité. Les tribunaux crimi...
      ...ochain créiez l’ambulance. C’est le vœu de tous ceux nui désirent sérieusement que...
      ...ais gratuites, ne voudront jamais, pour la plupart, se déplacer,et que, par conséq...
      ...ance des tribunaux criminels; j’en fais la motion expresse. Je ne développerai pas...
      ...n demande seulement le renvoi au comité de législation..
      Aux considérations très importantes que le préopinant vient de développer avec biaucoup d’intérêt, et que j’appuie, j’en ajoute une autre, que je crois nécessaire a.ssi de renvoyer au comité. Les tribunaux criminels doivent être établis le premier janvier prochain créiez l’ambulance. C’est le vœu de tous ceux nui désirent sérieusement que cette institution salutaire soit mise en activité. Il e-t certain que les jurés qui auront à remplir des fonctions honorables sans doute, mais gratuites, ne voudront jamais, pour la plupart, se déplacer,et que, par conséquent, les tribunaux criminels resteront sans activité. Il faut donc décréter 1 ambulance des tribunaux criminels; j’en fais la motion expresse. Je ne développerai pas a présent les motifs sur lesquels ma motion est fondée; ] en demande seulement le renvoi au comité de législation..
      Locuteur: Gossuin
      Il me semble, Messieurs, que le comité de législation pourrait s’occuper de cet objet : j en appuie fortement la motion, parce que je la considère comme très avantageuse aux ci... Il me semble, Messieurs, que le comité de législation pourrait s’occuper de cet objet : j en appuie fortement la motion, parce que je la considère comme très avantageuse aux citoyens et au bien du service. . r
      Locuteur: Gossuin
      (L’Assemblée renvoie la motion de M. Lejosne ainsi que les articles additionnels présentes par M. Lemontey, au comité de législation pour en faire le rapport in... (L’Assemblée renvoie la motion de M. Lejosne ainsi que les articles additionnels présentes par M. Lemontey, au comité de législation pour en faire le rapport incessamment.)
      Locuteur: Albitte
      ... (1). Messieurs, par votre décret du 26 de ce mois, sur la lettre du ministre de la guerre, en date du 16 dudit mois, vous ...
      ...ts à faire dans l armee. Je suis chargé de vous taire le rapport de son travail, et je viens vous en offiir...
      au nom du comité militaire (1). Messieurs, par votre décret du 26 de ce mois, sur la lettre du ministre de la guerre, en date du 16 dudit mois, vous avez ordonné à votie comité militaire.de vous présenter le mode le plus juste et le plus convenable pour parvenir a compléter les nombreux remplacements à faire dans l armee. Je suis chargé de vous taire le rapport de son travail, et je viens vous en offiir le résultat.
      Locuteur: Lemontey
      ...ait signer, il en sera fait mention, et la dénonciation sera reçue ainsi que l’éno... Art. 4. Si le dénonciateur offre d’affirmer et déclare qn’il ne peut ou ne sait signer, il en sera fait mention, et la dénonciation sera reçue ainsi que l’énonciation. . .
      Locuteur: Lemontey
      Art. 5. Le dénonciateur à qui l’ofhcier de police aura refusé le mandat d'amener o...
      ...ursuivre l’accusé en son nom, sera tenu de fournir une caution domiciliée et propr...
      Art. 5. Le dénonciateur à qui l’ofhcier de police aura refusé le mandat d'amener ou d’arrêt et qui voudra poursuivre l’accusé en son nom, sera tenu de fournir une caution domiciliée et propriétaire dans l’étendue du départeme t, laquelle sera reçue en même temps que l’a...
      Locuteur: Lemontey
      ...les cas où il sera procédé a l’audition de quelques témoins par le directeur du ju...
      ...rit pour les actes reçus par l’officier de
      Art. 6. Dans tous les cas où il sera procédé a l’audition de quelques témoins par le directeur du juré, le prévenu sera présent, ainsi que cela a été prescrit pour les actes reçus par l’officier de
      Locuteur: Lemontey
      ...sieurs membres : L’impression du projet de décret et le renvoi au comité de législation. Plusieurs membres : L’impression du projet de décret et le renvoi au comité de législation.
      Locuteur: Gossuin
      ...’ajouterai succinctement a ce nue vient de vous dire le préopinant, qu en etret il est très convenable de rendre les tribunaux criminels ambulant... J’ajouterai succinctement a ce nue vient de vous dire le préopinant, qu en etret il est très convenable de rendre les tribunaux criminels ambulants. ,
      Locuteur: Gossuin
      Comment est-il possible de concevoir que des citoyens, domiciliés ...
      ...au chef-lieu pour y faire les fonctions de jurés? Nous avons pour exemple le mécontentement des électeurs, lorsque, parun : ret, il a été décidé qu’ils ne seraie...
      ...ambulantes les fonctions du .président, de l’accusateur public, du commissaire du ...
      ...lacements des jurés - 2° l’inconvénient de faire sortir alternativement les j ges de district de leurs tribunaux, chacun pour trois mois...
      Comment est-il possible de concevoir que des citoyens, domiciliés aux extrémités du dep irte-ment, viennent gratis au chef-lieu pour y faire les fonctions de jurés? Nous avons pour exemple le mécontentement des électeurs, lorsque, parun : ret, il a été décidé qu’ils ne seraient pas payés. En rendant ambulantes les fonctions du .président, de l’accusateur public, du commissaire du roi et du greffier du tribunal criminel, on éviterait ; 1° les longs et fâcheux déplacements des jurés - 2° l’inconvénient de faire sortir alternativement les j ges de district de leurs tribunaux, chacun pour trois mois;3° les du transport des prisonniers. Eh! tequel vaut mieux, Messieurs, ou que 4...
      Locuteur: Gossuin
      ...iminel devront être augmentes en raison de leurs frais d’ambulance; mais il suffirait de leur attribuer ce qui est accordé aux 3 juges de district pour le service a faire auprès... ^lfest vrai que les traitements des membres du tribunal criminel devront être augmentes en raison de leurs frais d’ambulance; mais il suffirait de leur attribuer ce qui est accordé aux 3 juges de district pour le service a faire auprès d eux dans l’état actuel des choses ; et certes, il y aurait
      ...xait depuis plusieurs jours l’attention de l’Àss mblée, et dont la décision apprendra quel châtiment il ta...
      ...ait aujourd hui une nreuve convaincante de l’urgente nécessite dans laquelle vous êtes de suspendre, au moins jus (1) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des a...
      Votre comité militaire a pensé que 1 importante question qui fixait depuis plusieurs jours l’attention de l’Àss mblée, et dont la décision apprendra quel châtiment il taut infliger a des hommes qui ont déserté leur poste et abandonné leurs drapeaux, deviendrait aujourd hui une nreuve convaincante de l’urgente nécessite dans laquelle vous êtes de suspendre, au moins jus (1) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des affaires du temps, tome CL Vil, n» 2.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 536
      Locuteur: Albitte
      u 1eraoût et de celui du 28 septembre derniers, en ce qui concerne le mode d’admission aux emplois de sous-lieutenant dans l'armée par la voie de l’examen, sur l’indication des colonels et la présentation des généraux; de modilier la fixation trop limitée de l’âge pour ladite admission, et d’exige... u 1eraoût et de celui du 28 septembre derniers, en ce qui concerne le mode d’admission aux emplois de sous-lieutenant dans l'armée par la voie de l’examen, sur l’indication des colonels et la présentation des généraux; de modilier la fixation trop limitée de l’âge pour ladite admission, et d’exiger des p euves plus sévères et plus certaines du patriotisme des aspirauts.
      Locuteur: Albitte
      Le licenciement général de l’armée a été proposé dans l’Assemblée ...
      ...uve véritablement effectué par le crime de ceux- mêmes qui faisaient regarder par Mirabe...
      Le licenciement général de l’armée a été proposé dans l’Assemblée nationale constituante. Ce qu’elle n’a pas fait se trouve véritablement effectué par le crime de ceux- mêmes qui faisaient regarder par Mirabeau cet acte comme absolument indispensable.
      Locuteur: Albitte
      Votre comité a cru qu’il était de votre sagesse de profiter de la folie de ces hommes qui, voulant déchirer le sein de la patrie, sont devenus en la désertant les régénérât urs de cette même armée qu’ils voudrait nt ané... Votre comité a cru qu’il était de votre sagesse de profiter de la folie de ces hommes qui, voulant déchirer le sein de la patrie, sont devenus en la désertant les régénérât urs de cette même armée qu’ils voudrait nt anéantir.
      Locuteur: Albitte
      ...able; elle sera peut-être unique ; vous la saisirez, Messieurs. Que des Français dignes de défendre la liberté qu’ils ont conquise, remplacent...
      ...e\ab!e délire entraîne en foule au delà de nos frontières ; que des soldats citoyens, de tous les pjints de l’Empire, munis des témoignages les plus convaincants de leur patriotisme, et doués des qualités nécessaires pour remplir les emplois auxquels la Constitution leur donne indistinctement le droit de prétendre, puissent s’offrir; et que le...
      ...e et proportionnelle, d’après les bases de la représentation nationale, entre tous le...
      L’occasion est favorable; elle sera peut-être unique ; vous la saisirez, Messieurs. Que des Français dignes de défendre la liberté qu’ils ont conquise, remplacent des traîtres qu’un incon-ce\ab!e délire entraîne en foule au delà de nos frontières ; que des soldats citoyens, de tous les pjints de l’Empire, munis des témoignages les plus convaincants de leur patriotisme, et doués des qualités nécessaires pour remplir les emplois auxquels la Constitution leur donne indistinctement le droit de prétendre, puissent s’offrir; et que le choix qui sera fait entre ces citoyens par le pouvoir exécutif, le partage d’une manière égale et proportionnelle, d’après les bases de la représentation nationale, entre tous les départements.
      Locuteur: Albitte
      ...spotisme, ceux qui sont vraiment dignes de reprendre les armes pour la nation, la loi et le roi. ... pour faire distinguer parmi les officiers retirés qui servaient autrefois le despotisme, ceux qui sont vraiment dignes de reprendre les armes pour la nation, la loi et le roi.
      Locuteur: Albitte
      ...ité n’aurait pas cru remplir exactement la tâche que vous lui avez confiée, s’il n...
      ... des soldats et des chefs, sur lesquels la nation puisse reposer sa confiance. En ...
      ...onnaîtreincessamment l’état des troupes de ligne et le véritable effet qu’ont prod...
      ...us vous occupez. Il vous proposera donc de décréter qu’une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes de ligne soit faite dans les lieux de leurs garnisons respectives; que cette ...
      ...coup d’œil embrassera le tableau fidèle de la force militaire et des dispositions des guerriers de la na-lion.
      Votre comité n’aurait pas cru remplir exactement la tâche que vous lui avez confiée, s’il n’avait considéré, sous tous les rapports; le parti que vous deviz prendre pour avoir réellement une armée, c’est à dire des soldats et des chefs, sur lesquels la nation puisse reposer sa confiance. En conséq ence, il a regardé d’une nécessité absolue, deconnaîtreincessamment l’état des troupes de ligne et le véritable effet qu’ont produit les désertions, et que produiront les intéressants remplacements dont vous vous occupez. Il vous proposera donc de décréter qu’une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes de ligne soit faite dans les lieux de leurs garnisons respectives; que cette revue s’étende depuis les soldats jusqu’aux officiers généraux inclusivement, et...
      ... soit indiquée au 1er décembre prochain. Ainsi, l’Assemblée nationale d’un seul coup d’œil embrassera le tableau fidèle de la force militaire et des dispositions des guerriers de la na-lion.
      Locuteur: Albitte
      ...es commissaires des guerres on présence de deux officiers municipaux des lieux. De...
      ...eront envoyé- dans les 8 premiers jours de décembre au ministre de a guerre, qui sera tenu de les représenter à l’As-em-blée national...
      ... dans un délai fixe, le serment civique de tous lus officiers sans activité ou non...
      ... pas rempli ce devoir sacré, et surtout de prendre les mesures Ses plus sévères pour vous assurer des congés de tant d’officiers, qui trop souvent ne connaissent que le nom de la ville de leur garnison.
      Cotte revue sera passée partiellement par les commissaires des guerres on présence de deux officiers municipaux des lieux. Des procès-verbaux, signés par lesdits commissaires, par les municipalités respectives et par tous les officiers présents au corps, en seront envoyé- dans les 8 premiers jours de décembre au ministre de a guerre, qui sera tenu de les représenter à l’As-em-blée nationale dans le courant dudit mois. Votre comité vous proposera enfin d’exiger, dans un délai fixe, le serment civique de tous lus officiers sans activité ou non employés, ainsi que des commissaires des guerres qui n’auraient pas rempli ce devoir sacré, et surtout de prendre les mesures Ses plus sévères pour vous assurer des congés de tant d’officiers, qui trop souvent ne connaissent que le nom de la ville de leur garnison.
      Locuteur: Albitte
      Je n’emploierai point de nombreux rai onne-ments pour vous développer la nécessité et les avantages de ce projet. Il vous suffira, pour l’adopter, de considérer la position actuelle de l’armée, et la situation de la France, pour reconnaître combien il est important de créer des officiers patriotes, et de prendre les précautions les plus sages pour en assurer le choix, et pour éteindre enfin la méfiance, étouffer les alarmes, déjouer la trahison, et arrêter les progrès de l’indiscipline qui échauffe encore les deruières convulsions de l’anarchie, compagne inséparable des ré... Je n’emploierai point de nombreux rai onne-ments pour vous développer la nécessité et les avantages de ce projet. Il vous suffira, pour l’adopter, de considérer la position actuelle de l’armée, et la situation de la France, pour reconnaître combien il est important de créer des officiers patriotes, et de prendre les précautions les plus sages pour en assurer le choix, et pour éteindre enfin la méfiance, étouffer les alarmes, déjouer la trahison, et arrêter les progrès de l’indiscipline qui échauffe encore les deruières convulsions de l’anarchie, compagne inséparable des révolutions.
      Locuteur: Albitte
      « L’Assemblée nationale, délibérant sur la proposition du roi, énoncée dans la lettre du minfslre de la guerre, en date du 16 de ce mois, concernant le remplacement des... « L’Assemblée nationale, délibérant sur la proposition du roi, énoncée dans la lettre du minfslre de la guerre, en date du 16 de ce mois, concernant le remplacement des vacants dans l’armée; considérant qu’il est indispensable d’effectuer prompteme...
      Locuteur: Albitte
      ...es remplacements et les admissions, par la voie de l’examen, aux emplois de sous-lieutenant dans l’armée, demeure s... ...cution des décrets du 1er août et du 28 septembre derniers, en ce qui concerne les remplacements et les admissions, par la voie de l’examen, aux emplois de sous-lieutenant dans l’armée, demeure suspendue jusqu’au 1er janvier prochain.
      Locuteur: Albitte
      « Sont exceptés de la présente disposition les remplacements à faire dans les corps de l’artillerie et du génie. « Sont exceptés de la présente disposition les remplacements à faire dans les corps de l’artillerie et du génie.
      Locuteur: Albitte
      « Le ministre de la guerre fera parvenir, sous 3 jours à l’... « Le ministre de la guerre fera parvenir, sous 3 jours à l’Assemblée nationale, l’état des remplacements dans tous les grades, faits antéri...
      Locuteur: Albitte
      ... pensé, d’après le plus attentif examen de l’article 11 du décret du 28 septembre dernier, que toutes les nominations aux emplois de sous-lieutenant qui auraient pu être fa...
      ...ant d’exiger du ministre un prompt état de tous les remplacements faits dans l’arm...
      Votre comité a pensé, d’après le plus attentif examen de l’article 11 du décret du 28 septembre dernier, que toutes les nominations aux emplois de sous-lieutenant qui auraient pu être faites depuis le 15 du présent mois inclusivement, devaient être regardées comme non-avenues, et qu’il était important d’exiger du ministre un prompt état de tous les remplacements faits dans l’armée antérieurement à cette époque.
      Locuteur: Albitte
      PREMIER PROJET DE DÉCRET. PREMIER PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Albitte
      DEUXIÈME PROJET DE DÉCRET. DEUXIÈME PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Albitte
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, décrète ce qui su... « L’Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Albitte
      ...ns qui auront pu être faites aux places de sous-lieutenant, depuis le 15 du présen... « Les nominations qui auront pu être faites aux places de sous-lieutenant, depuis le 15 du présent mois, inclusivement, sont regardées comme non-avenues.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 537
      Locuteur: Albitte
      ...accordée aux sous-officiers des troupes de ligne, suivant ce qui est prescrit par ...
      ...oitié jera donnée à des citoyens actifs de chaque département, d’après les bases, pour cette fois seulement, de la représentation nationale au Corps légis...
      1er janvier 1792, d’être accordée aux sous-officiers des troupes de ligne, suivant ce qui est prescrit par l’article du décret du 1er août dernier. L’autre moitié jera donnée à des citoyens actifs de chaque département, d’après les bases, pour cette fois seulement, de la représentation nationale au Corps législatif, et d’après les conditions prescrites dans les articles suivants.
      Locuteur: Albitte
      « Tout citoyen actif ou fils de citoyen actif, depuis l’âge de 18 ans, jusqu’à celui de 30 ans, et indéfiniment, s’il a servi dans les troupes de ligne, pourra être admis à remplir un emploi de sous-lieutenant dans l’armée, pourvu qu’il puisse fournir un certificat de la majorité des officiers, sous-officiers et soldats de la compagnie de la garde nationale, dans laquelle il aura pris les armes dans les 3 premiers mois de sa formation. « Tout citoyen actif ou fils de citoyen actif, depuis l’âge de 18 ans, jusqu’à celui de 30 ans, et indéfiniment, s’il a servi dans les troupes de ligne, pourra être admis à remplir un emploi de sous-lieutenant dans l’armée, pourvu qu’il puisse fournir un certificat de la majorité des officiers, sous-officiers et soldats de la compagnie de la garde nationale, dans laquelle il aura pris les armes dans les 3 premiers mois de sa formation.
      Locuteur: Albitte
      ...t personnel, sera visé par l’état-major de la garde nationale, dans les endroits où i... Buis cette époque, un service actif et personnel, sera visé par l’état-major de la garde nationale, dans les endroits où il en existera.
      Locuteur: Albitte
      ...e promus aux sous-lieutenances les fils de citoyens actifs, qui, ayant été proposé...
      ...on, pourvu toutefois, qu’ils justifient de leurcivisme, et d’un service antérieur dans la garde nationale.
      « Seront susceptibles d’être promus aux sous-lieutenances les fils de citoyens actifs, qui, ayant été proposés par cesdits emplois, ont joint les régiments auxquels ils étaient destinés, et y ont fait le service en y attendant leur nomination, pourvu toutefois, qu’ils justifient de leurcivisme, et d’un service antérieur dans la garde nationale.
      Locuteur: Albitte
      ...us-officiers et soldats qui, à l’époque de la formation desdites gardes nationales, étaient dans les troupes de ligne, et qui, depuis, ayant obtenu leu...
      ...’obtention dudit congé, sur le registre de la garde nationale, et y ont fait un servi...
      « Seront également admissibles auxdits emplois, tous les sous-officiers et soldats qui, à l’époque de la formation desdites gardes nationales, étaient dans les troupes de ligne, et qui, depuis, ayant obtenu leur congé abso'u, se sont fait inscrire, dans le délai d’un mois après l’obtention dudit congé, sur le registre de la garde nationale, et y ont fait un service actif et continu, dont ils’ justifieront dans les formes prescrites ci-dessus...
      Locuteur: Albitte
      ...s le délai d’un mois, à compter du jour de la promulgation du présent décret, tout of...
      ...activité ou non employé depuis le grade de maréchal de France jusqu’à celui de sous-lieutenant inclusivement, ainsi que tout commissaire des guerres, seront tenus de se présenter par-devant la municipalité du lieu de leur résidence actuelle, pour y prêter ...
      ...s prescrits par l’article 5 du titre II de la Constitution.
      « Dans le délai d’un mois, à compter du jour de la promulgation du présent décret, tout officier sans activité ou non employé depuis le grade de maréchal de France jusqu’à celui de sous-lieutenant inclusivement, ainsi que tout commissaire des guerres, seront tenus de se présenter par-devant la municipalité du lieu de leur résidence actuelle, pour y prêter le serment ci-vique dans les termes prescrits par l’article 5 du titre II de la Constitution.
      Locuteur: Albitte
      « Au 1er janvier prochain, le ministre de la guerre enverra à l'Assemblée nationale un état nominatif définitivement arrêté, de tous les officiers de tout grade et des commissaires des guer... « Au 1er janvier prochain, le ministre de la guerre enverra à l'Assemblée nationale un état nominatif définitivement arrêté, de tous les officiers de tout grade et des commissaires des guerres qui auront rempli dans le délai prescrit les formalités exigées par l’articl...
      Locuteur: Albitte
      « Au 1er décembre de la présente année, il sera fait une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes composant l’armée française, dans les lieux de leurs garnisons respectives, depuis les... « Au 1er décembre de la présente année, il sera fait une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes composant l’armée française, dans les lieux de leurs garnisons respectives, depuis les officiers généraux jusqu’aux soldats inclusivement.
      Locuteur: Albitte
      ...ocès-veibaux seront envoyés au ministre de la guerre, dans les huit premiers jours de décembre prochain, par les commissaires des guerres ; et ce, sous peine de destitution. Le ministre de la guerre les remettra à l’Assemblée natio... « Ces procès-veibaux seront envoyés au ministre de la guerre, dans les huit premiers jours de décembre prochain, par les commissaires des guerres ; et ce, sous peine de destitution. Le ministre de la guerre les remettra à l’Assemblée nationale dans le courant dudit mois pour tout délai.
      Locuteur: Crestin
      Avant d’ouvrir la discussion sur le projet de décret qui vous est présenté, je crois nécessaire de décréter l’ajournement à trois jours, et l’impression du projet de décret. Avant d’ouvrir la discussion sur le projet de décret qui vous est présenté, je crois nécessaire de décréter l’ajournement à trois jours, et l’impression du projet de décret.
      Locuteur: Crestin
      ...ssemblée ordonne l’impression du projet de décret de M. Albitte et son ajournement à trois jours après la distribution.) (L’Assemblée ordonne l’impression du projet de décret de M. Albitte et son ajournement à trois jours après la distribution.)
      Locuteur: Albitte
      ...rtificat devra attester qu’il y a fait, de- « Le certificat devra attester qu’il y a fait, de-
      Locuteur: Albitte
      « Il sera tenu de fournir, en outre, une attestation en forme, du conseil général de sa commune, qui certifiera de son civisme, de sa bonne conduite et des qualités qui le rendent capable de remplir l’emploi auquel il prétendra. « Il sera tenu de fournir, en outre, une attestation en forme, du conseil général de sa commune, qui certifiera de son civisme, de sa bonne conduite et des qualités qui le rendent capable de remplir l’emploi auquel il prétendra.
      Locuteur: Albitte
      ..., voudra rentrer en activité, sera tenu de représenter les mêmes certificats et at... « Tout officier réformé ou retiré, qui au terme du décret du 1er août dernier, voudra rentrer en activité, sera tenu de représenter les mêmes certificats et attestations.
      Locuteur: Albitte
      ... même décret du 1er août, les officiers de chaque régiment qui, par leur ancienneté, auront des droits au grade de lieutenant ou de capitaine, obtiendront de préférence lesdits emplois vacants dans... t Dans les cas prévus par les articles 2, 3, 5, 6,11 et 12 du même décret du 1er août, les officiers de chaque régiment qui, par leur ancienneté, auront des droits au grade de lieutenant ou de capitaine, obtiendront de préférence lesdits emplois vacants dans les régiments où ils servent.
      Locuteur: Albitte
      ...re à aucun remplacement, ni obtenir par la suite aucune récompense. ...évocablement rayés du tableau militaire, et, par conséquent, ne pourront prétendre à aucun remplacement, ni obtenir par la suite aucune récompense.
      Locuteur: Albitte
      ...es commissaires des guerres en présence de deux officiers municipaux, pour cette f... Cette revue sera faite par les commissaires des guerres en présence de deux officiers municipaux, pour cette fois seulement.
      Locuteur: Albitte
      « Tout officier absent de son corps, lors de ladite revue, qui ne justifiera pas d’un congé, sera destitué de son emploi par le fait même de son absence sans qu’il puisse prétendre...
      ...pension, quelle que soit son ancienneté de service.
      « Tout officier absent de son corps, lors de ladite revue, qui ne justifiera pas d’un congé, sera destitué de son emploi par le fait même de son absence sans qu’il puisse prétendre, dans ce cas, à aucune pension, quelle que soit son ancienneté de service.
      Locuteur: Albitte
      ...uerre sera tenu, jusqu’au 1er mai 1792, de donner chaque mois à l’Assemblée nation...
      ... tous les officiers généraux et autres, de quelque grade qu’ils puissent être.
      « Le ministre delà guerre sera tenu, jusqu’au 1er mai 1792, de donner chaque mois à l’Assemblée nationale l’etat des congés accordés à tous les officiers généraux et autres, de quelque grade qu’ils puissent être.
      Locuteur: Albitte
      ...sent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. » « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. »

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 538
      Locuteur: Crestin
      soit chargé de faire un rapport sur le remplacement des officiersde la marine. soit chargé de faire un rapport sur le remplacement des officiersde la marine.
      Locuteur: Le Président
      Des oratoriens, professeurs du collège de Juilly, demandent à être admis à la barre. Un Génois et un Anglais font la même demande pour présenter des vues su... Des oratoriens, professeurs du collège de Juilly, demandent à être admis à la barre. Un Génois et un Anglais font la même demande pour présenter des vues sur les colonies. Quand l’Assemblée veut-elle les recevoir?
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...clamations aux commissaires-inspecteurs de la salle.) (L’Assemblée renvoie l’examende ces différentes réclamations aux commissaires-inspecteurs de la salle.)
      Locuteur: Le Président
      L’ordre du jour appelle la suite de la discussion sur les émigrants et sur les... L’ordre du jour appelle la suite de la discussion sur les émigrants et sur les prêtres non assermentés.
      Locuteur: Le Président
      La discussion doit s’ouvrir sur le second projet de décret présenté par M.Con-dorcet, adopté comme base de délibération. La discussion doit s’ouvrir sur le second projet de décret présenté par M.Con-dorcet, adopté comme base de délibération.
      Locuteur: Le Président
      ... nationale, considérant qu’il importe à la tranquillité publique et au salut de l’Empire d’enlever à ceux des Français qui ont trahi leur patrie le moyens de poursuivre leurs desseins, et convaincue de l’obligation de ne pas s’écarter, même à l’égard des ennemis les plus perfides, des lois de l’équité rigoureuse, a décrété ce qui s... « L’Assemblée nationale, considérant qu’il importe à la tranquillité publique et au salut de l’Empire d’enlever à ceux des Français qui ont trahi leur patrie le moyens de poursuivre leurs desseins, et convaincue de l’obligation de ne pas s’écarter, même à l’égard des ennemis les plus perfides, des lois de l’équité rigoureuse, a décrété ce qui suit :
      Locuteur: Le Président
      ...eront, malgré leur absent e du royaume, la plénitude de leurs droits de citoyens. Art. 2. Tous ceux qui auront prêté ce serment conserveront, malgré leur absent e du royaume, la plénitude de leurs droits de citoyens.
      Locuteur: Le Président
      « Art. 3. Il en sera de même de ceux qui, étant actuellement dans les pays étrangers, souscriront dans le délai de..., chez l’envoyé ou le consul de la nation française, rengagement de maintenir la Constitution de tout leur pouvoir, d’en exécuter toutes les dispositions, et déclareront qu’ils la regardent comme une loi émanée d’un pou...
      ... pour y avoir une connaissance certaine de la publication de la loi.)
      « Art. 3. Il en sera de même de ceux qui, étant actuellement dans les pays étrangers, souscriront dans le délai de..., chez l’envoyé ou le consul de la nation française, rengagement de maintenir la Constitution de tout leur pouvoir, d’en exécuter toutes les dispositions, et déclareront qu’ils la regardent comme une loi émanée d’un pouvoir lé ¦ gitime et obligatoire pour tous les Français. (Ces délais seront, pour...
      ...ranger, Fixés sur un rapport du comité diplomatique, d’après le temps nécessaire pour y avoir une connaissance certaine de la publication de la loi.)
      Locuteur: Le Président
      ...t. 4. Quiconque n’aura pas rempli l’une de ces deux obligations,et restera hors du royaume, sera réputé avoir renoncé à la qualité de citoyen, et en conséquence, il ne pourra en obtenir de nouveau le titre que comme tout autre étranger; il sera déchu de tout grade militaire, de tout droit à un remplacement dans l’armée, de tout traitement pécuniaire, à l’exception des pensions qui seraient une récompense de services passés, ou une indemnité. « Art. 4. Quiconque n’aura pas rempli l’une de ces deux obligations,et restera hors du royaume, sera réputé avoir renoncé à la qualité de citoyen, et en conséquence, il ne pourra en obtenir de nouveau le titre que comme tout autre étranger; il sera déchu de tout grade militaire, de tout droit à un remplacement dans l’armée, de tout traitement pécuniaire, à l’exception des pensions qui seraient une récompense de services passés, ou une indemnité.
      Locuteur: Le Président
      ... exception, ne pourront êire payés sans la présentation d’un certificat de résidence, et d’un acte, soit de prestation de serment civique, soit de déclaration faite en conformité de l’article précédent. ...Art. 5. En conséquence, aucun traitement, aucune pension non comprise dans cette exception, ne pourront êire payés sans la présentation d’un certificat de résidence, et d’un acte, soit de prestation de serment civique, soit de déclaration faite en conformité de l’article précédent.
      Locuteur: Le Président
      « Art. 6. A compter de la publication du présent décret, jusqu’au 1er janvier 1794, le ministre de la guerre ne pourra nommer aux plac sd off...
      ...aucun militaire, s’il n’a justifie soit de sa résidence dans le royaume depuis le 1er octobre 1791, soit du serment civique ou de la déclaration exigée par les articles 1 et 3. Le ministre sera tenu de former une liste des officiers de l’armée de tous grades, jusques et y compris celui de maréchal de France, dans laquelle il ne placera que...
      ...rouveront pas compris, ne pourront, par la suite, ni être employés dans ces grades...
      « Art. 6. A compter de la publication du présent décret, jusqu’au 1er janvier 1794, le ministre de la guerre ne pourra nommer aux plac sd officiers vacantes aucun militaire, s’il n’a justifie soit de sa résidence dans le royaume depuis le 1er octobre 1791, soit du serment civique ou de la déclaration exigée par les articles 1 et 3. Le ministre sera tenu de former une liste des officiers de l’armée de tous grades, jusques et y compris celui de maréchal de France, dans laquelle il ne placera que ceux qui auront rempli les conditions exigées, et ceux qui ne s’y trouveront pas compris, ne pourront, par la suite, ni être employés dans ces grades, ni promus à des grades supérieurs. . , ,
      Locuteur: Le Président
      « Art. 7. Tout citoyen français déchu de ce titre en vertu de l’article V, qui souscrira chez renvoyé ou le consul de la nation française, pour l’espace de deux ans, l’engagement de n’entrer au service d’aucune puissance, sans y etre autorisé par un décret de l’Assemblée natio nale, sanctionné par le roi ; de ne porter les armes ni contre la nation française, ni contre aucun des pouvoirs établis par l’acte constitutionnel; de ne solliciter ni contre la nation, ni contre aucun de ces pouvoirs, le secours d’aucune puiss...
      ... biens qui lui appartiennent en France, de la même manière que les étrangers qui y po...
      « Art. 7. Tout citoyen français déchu de ce titre en vertu de l’article V, qui souscrira chez renvoyé ou le consul de la nation française, pour l’espace de deux ans, l’engagement de n’entrer au service d’aucune puissance, sans y etre autorisé par un décret de l’Assemblée natio nale, sanctionné par le roi ; de ne porter les armes ni contre la nation française, ni contre aucun des pouvoirs établis par l’acte constitutionnel; de ne solliciter ni contre la nation, ni contre aucun de ces pouvoirs, le secours d’aucune puissance étrangère, jouira des biens qui lui appartiennent en France, de la même manière que les étrangers qui y possèdent des propriétés mobilières ou territoriales.
      Locuteur: Le Président
      ...s le terme fixé, n’aura souscrit aucune de ces déclarations, sera déclaré ennemi de la nation ; ses revenus et ses propriétés de toute nature seront mis en séquestre et... « Art. 9. Tout citoy n français absent qui, dans le terme fixé, n’aura souscrit aucune de ces déclarations, sera déclaré ennemi de la nation ; ses revenus et ses propriétés de toute nature seront mis en séquestre et gardés, pour lui être rendus, s’il y a lieu, à une amnistie, ou restitues après...
      Locuteur: Le Président
      ...era incessamment présente par le comité de législation, une loi pour régler le mode d’exécution de cet article, afin de conserver le droit des femmes ou des créanciers antérieurs, et de pourvoir à la subsistance, a l’éducation, à l’entreti... « Art. 10. Il ^era incessamment présente par le comité de législation, une loi pour régler le mode d’exécution de cet article, afin de conserver le droit des femmes ou des créanciers antérieurs, et de pourvoir à la subsistance, a l’éducation, à l’entretien des enfants.
      Locuteur: Tartanac
      ...ssemblée a décrété qu’il n’y aurait pas de séance le soir. Je demande que les pétitionnaires soient admis à l’oriire de trois heures. Je rappelle que l’Assemblée a décrété qu’il n’y aurait pas de séance le soir. Je demande que les pétitionnaires soient admis à l’oriire de trois heures.
      Locuteur: Ducas
      ...faut éviter le plus qu’il sera possible de tenir des séances du soir, à moins d’af... Il faut éviter le plus qu’il sera possible de tenir des séances du soir, à moins d’affaires très pressantes. Les séances du soir se tiennent à des heures où l’on dig...
      Locuteur: Ducas
      ... Appuyé ! appuyé ! (L’Assemblée décrète de nouveau qu’il n’y aura pas de séance le soir et que les pétitionnaire... Plusieurs membres : Appuyé ! appuyé ! (L’Assemblée décrète de nouveau qu’il n’y aura pas de séance le soir et que les pétitionnaires seront admis demain à trois heures).
      Locuteur: Ducas
      Un membre, au nom du comité de liquidation : Je demande que le local, ...
      ...aux trois comités que le nouveau comité de liquidation a remplacés, lui soit conse...
      ...é n'est pas convenable; celui du comité de législation, que nous aurions dû avoir,...
      Un membre, au nom du comité de liquidation : Je demande que le local, destiné par l'Assemblée nationale constituante, aux trois comités que le nouveau comité de liquidation a remplacés, lui soit conservé. Le local qu’on nous a donné n'est pas convenable; celui du comité de législation, que nous aurions dû avoir, nous conviendrait beaucoup mieux. Il est déjà préparé; tous les titres relatifs...
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      Je réclame pour le comité de législation de conserver le local qui lui a été donné par les commissairesdnspecteurs de Ici saîI0 Je réclame pour le comité de législation de conserver le local qui lui a été donné par les commissairesdnspecteurs de Ici saîI0
      Locuteur: Le Président
      (L’Assemblée accorde la priorité à la discussion sur le.-; émigrants.) (L’Assemblée accorde la priorité à la discussion sur le.-; émigrants.)
      Locuteur: Le Président
      Ce projet de décret est ainsi conçu: Ce projet de décret est ainsi conçu:
      Locuteur: Le Président
      ...oyen français sera admis à prêter, dans la municipalité, le serment civique instit... « Art. 1er. Tout citoyen français sera admis à prêter, dans la municipalité, le serment civique institué par l’acte constitutionnel.
      Locuteur: Le Président
      ... 8, Les envoyés et consuls seront tenus de faire parvenir, quinzaine par quinzaine...
      ...tre des affaires étrangères, le tableau de ceux qui ont souscrit en leur pré-ence ...
      « Art. 8, Les envoyés et consuls seront tenus de faire parvenir, quinzaine par quinzaine, jusqu’à l’expiration des délais fixés, au ministre des affaires étrangères, le tableau de ceux qui ont souscrit en leur pré-ence les déclarations prescrites parles articles 3 et 7.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 539
      Locuteur: Le Président
      « Art. 12. Aucune saisie de biens ne pourra avoir lieu sur le molif d’absence qu’à la réquisition du procureur-syndic du dépa...
      ...r domicile du citoyen tombé dans le cas de l’article 6, et il sera tenu de faire saisir ceux des citoyens notoirem...
      « Art. 12. Aucune saisie de biens ne pourra avoir lieu sur le molif d’absence qu’à la réquisition du procureur-syndic du département où était situé le dernier domicile du citoyen tombé dans le cas de l’article 6, et il sera tenu de faire saisir ceux des citoyens notoirement absents des terres françaises, qui n’auront point prêté le serment civique, ...
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...J’ai à nommer les orateurs dans l’ordre de leur inscription, mais je dois avouer que la liste est dans un triste état. Chacun v...
      ...nscrit le premier s’est placé au-dessus de ceux qui étaient inscrits avant lui, ou bien a effacé ou rayé ses collègues, de sorte qu’il est impossible d’y reconnaî...
      secrétaire. J’ai à nommer les orateurs dans l’ordre de leur inscription, mais je dois avouer que la liste est dans un triste état. Chacun voulant être inscrit le premier s’est placé au-dessus de ceux qui étaient inscrits avant lui, ou bien a effacé ou rayé ses collègues, de sorte qu’il est impossible d’y reconnaître autre chose qu’un très grauddé-sordre.
      Locuteur: Gentil
      Il est plus aisé défaire de beaux discours que de bonnes lois ; c’est ce que vous avez se...
      ...s vues d’un grand nombre d’orateurs sur la question qui nous occupe. Les différents projets de décret qui vous ont été présentés sur l...
      ...ement d’accord dans les principes mêmes de leurs auteurs, ni avec les règles d’une...
      Il est plus aisé défaire de beaux discours que de bonnes lois ; c’est ce que vous avez senti en écartant les vues d’un grand nombre d’orateurs sur la question qui nous occupe. Les différents projets de décret qui vous ont été présentés sur l’émigration vous ont paru également inspirés par le plus pur patriotisme; mais vous avez pensé qu ils n’étaient pas tous également d’accord dans les principes mêmes de leurs auteurs, ni avec les règles d’une saine politique et d’ur.e sage modération.
      Locuteur: Gentil
      Le projet qui a obtenu la priorité est sans doute préférable aux autres par l’esprit de modération qui y règne, par la liaison des principes et des conséquenc...
      ...vaient point été aperçues dans le cours de la discussion.
      Le projet qui a obtenu la priorité est sans doute préférable aux autres par l’esprit de modération qui y règne, par la liaison des principes et des conséquences, et surtout par les distinctions essentielles qu’il établit, et par des nuances délicates qui n’avaient point été aperçues dans le cours de la discussion.
      Locuteur: Gentil
      ...n que l’auteur du projet n’a pas établi de distinction entre les chefs de ligue de Coblentz et la tourbe des ligueurs, si les fonctionnai...
      ...ent déserté leur poste, doivent exciter de notre part quelques regrets.
      ...ets et injustes dans leur application. J’examinerai ensuite, si c’est avec raison que l’auteur du projet n’a pas établi de distinction entre les chefs de ligue de Coblentz et la tourbe des ligueurs, si les fonctionnaires publics qui ont lâchement déserté leur poste, doivent exciter de notre part quelques regrets.
      Locuteur: Gentil
      ...oyens, des étrangers, des ennemis. Ceux- conserveront, même pendant leur absence, toute la plénitude des droits des citoyens qui p...
      ... civique, ou souscriront à l’engagement de maintenir la Constitution. Ceux des émigrés qui, san...
      ...rs. Enfin, les émigrants qui refuseront de faire cette déclaration seront regardés...
      ...ureuse mettrait le plus grand jour dans la question si nous pouvions lire au cœur de l’homme, et nous délivrerait de toute inquiétude, si nous n’avions à fa...
      ...ls sont les hommes dont ils sollicitent la déelaradon ? A-t-il donc sitôt oublié que la nlupart d’entre eux se font un jeu du p...
      ...sement cette nouvelle occasion d’abuser de notre crédulité. Et nous ne ferions que leur préparer un nouveau triomphe. La mesure que l’on vous propose, loin devo...
      L’auteur du décret voit, parmi les émigrés, trois espèces d’hommes : des citoyens, des étrangers, des ennemis. Ceux- conserveront, même pendant leur absence, toute la plénitude des droits des citoyens qui prêteront le serment civique, ou souscriront à l’engagement de maintenir la Constitution. Ceux des émigrés qui, sans vouloir prêter le serment, déclareront authentiquement qu’ils n’ont aucunes vues hostiles, seront réputés étrangers. Enfin, les émigrants qui refuseront de faire cette déclaration seront regardés comme ennemis, et leurs biens mis en séquestre. Cette distinction heureuse mettrait le plus grand jour dans la question si nous pouvions lire au cœur de l’homme, et nous délivrerait de toute inquiétude, si nous n’avions à faire qu’à des âmes grandes et généreuses ; mais l’auteur du projet ignore-t-il donc quels sont les hommes dont ils sollicitent la déelaradon ? A-t-il donc sitôt oublié que la nlupart d’entre eux se font un jeu du parjure ? Groit-il qu’ils éprouveront le moindre scrupule à faire une fausse déclaration. Certes, ils saisiront avec empressement cette nouvelle occasion d’abuser de notre crédulité. Et nous ne ferions que leur préparer un nouveau triomphe. La mesure que l’on vous propose, loin devons faire connabre vos ennemis, ne servirait qu’à les dérober à vos yeux ; loin d...
      Locuteur: Gentil
      ...res l’impunité, ne peut être fondée sur la justice. Or, nous ne pouvons pas ignorer qu’une grande partie de ceux qui commandent ou qui composent l’armée de Coblentz, n'ont pour toute pro priété que de vieux parchemins, et cette classe de coupables échapperait à la punition. La mesure e3t donc insuffisante et injuste... ... loi pénale qui ne peut atteindre qu’une partie des coupables, et assure aux autres l’impunité, ne peut être fondée sur la justice. Or, nous ne pouvons pas ignorer qu’une grande partie de ceux qui commandent ou qui composent l’armée de Coblentz, n'ont pour toute pro priété que de vieux parchemins, et cette classe de coupables échapperait à la punition. La mesure e3t donc insuffisante et injuste.
      Locuteur: Gentil
      ...cet, d’un œil égal, tous les traîtres à la patrie : le glaive de la loi doit frapper également toutes les têtes coupables, sans distinction de rang ni de fortune. Envisageons, avec M. Condorcet, d’un œil égal, tous les traîtres à la patrie : le glaive de la loi doit frapper également toutes les têtes coupables, sans distinction de rang ni de fortune.
      Locuteur: Gentil
      ...avance leurs sentiments et leur système de perfidie. L’Assemblée constituante aura...
      ...er à l’opinion publique en licenciant à la fois tous, les officiers de l’armée pour organiser tous les régiments français avec de nouveaux éléments. C’était l’avis de Mirabeau. Après avoir rétabli toutes les autorités sur de nouvelles bases, elle aurait dû suivre le même procédé à l’égard de la force armée; mais elle a mis trop de lenteur dans cette grande réformanon, e...
      ... être effrayer trop aisément par l’idée de voir en un instant tomber en dissolutio...
      ...ituante touchait à son déclin. Fatiguée de tant de mouvements, d’intrigues et de travaux, elle n’était plus animée de cette heureuse audace qui lui fit surmo...
      ..., ils n’ont pas trompé l’attente des citoyens clairvoyants, nous connaissions d’avance leurs sentiments et leur système de perfidie. L’Assemblée constituante aurait dû entendre les cris des vrais patriotes et céder à l’opinion publique en licenciant à la fois tous, les officiers de l’armée pour organiser tous les régiments français avec de nouveaux éléments. C’était l’avis de Mirabeau. Après avoir rétabli toutes les autorités sur de nouvelles bases, elle aurait dû suivre le même procédé à l’égard de la force armée; mais elle a mis trop de lenteur dans cette grande réformanon, et elle s’est laissé peut être effrayer trop aisément par l’idée de voir en un instant tomber en dissolution toutes les parties d’un corps aussi formidable. Disons-le avec franchise, lorsqu’on a discuté cette importante question, l'Assemblée constituante touchait à son déclin. Fatiguée de tant de mouvements, d’intrigues et de travaux, elle n’était plus animée de cette heureuse audace qui lui fit surmonter tant d’obstacl s Son génie alors semblait l’avoir abandonnée; elle n’a fait...
      Locuteur: Gentil
      ...bserve à l’Assemblée que dans le projet de décret de M. Condorcet, il s’agit de prendre des mesures contre les officier...
      ...né leur poste. Je ne m’éloigne donc pas de la question en parlant de ces officiers.
      J’observe à l’Assemblée que dans le projet de décret de M. Condorcet, il s’agit de prendre des mesures contre les officiers qui ont lâchement abandonné leur poste. Je ne m’éloigne donc pas de la question en parlant de ces officiers.
      Locuteur: Le Président
      ...Assemblée le désordre qui se trouve sur la liste. Je demande que l’on ne mette point dans l'Assemblée le désordre qui se trouve sur la liste.
      Locuteur: Le Président
      ... une nouvelle liste etM. Gentil obtient la parole.) (L’agitation se prolonge pendantquelquetemps ; puis le calme revient. On fait une nouvelle liste etM. Gentil obtient la parole.)
      Locuteur: Gentil
      ...jet, pour poursuivre ceux que le défaut de déclaration ferait connaître comme nos ... Je dis, en second lieu, que le moyen imaginé par l’auteur du projet, pour poursuivre ceux que le défaut de déclaration ferait connaître comme nos ennemis, serait injuste dans son application.
      Locuteur: Le Président
      J?ai l’honneur de vous observer qu’il ne s’agit point du rétablissement de l’armée. J?ai l’honneur de vous observer qu’il ne s’agit point du rétablissement de l’armée.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 540
      Locuteur: Isnard
      Quoique nous ayons détruit la noblesse et les dignités, ces vains fantômes épo...
      ...rai qu’il est temps que ce grand niveau de l’égalité que l’on a placé sur la France libre, prenne enfin son aplomb. ...
      ... à tous ceux qui veulent nous enchaîner de nouveau que nous prétendons continuer de vivre libres ; je vous dirai, à vous, législateurs, que la foule des citoyens français qui se voit...
      ...ipera. Car ne vous y trompez pas, c’est la longue impunité des grands criminels qu...
      ...uple bourreau. (Applaudissements.) Oui, la colère du peuple, comme celle de Dieu, n’est trop souvent que le supplém...
      ... nous voulons vivre libres, il faut que la loi, la loi seule nous gouverne ; que sa voix f...
      ...isse dans le palais du grand comme dans la chaumière du pauvre; et qu’aussi inexorable que la mort, lorsqu’elle tombe sur sa proie, e...
      Quoique nous ayons détruit la noblesse et les dignités, ces vains fantômes épouvantent encore les âmes pusillanimes. Je vous dirai qu’il est temps que ce grand niveau de l’égalité que l’on a placé sur la France libre, prenne enfin son aplomb. Je vous demanderai si c’est en laissant quelques têtes au-dessus des lois que vous persuaderez aux citoyens que vous les avez rendus égaux; si c’est en pardonnant à tous ceux qui veulent nous enchaîner de nouveau que nous prétendons continuer de vivre libres ; je vous dirai, à vous, législateurs, que la foule des citoyens français qui se voit, chaque jour, punie pour avoir commis les moindres fautes, demande enfin à voir...
      ...fait exécuter cette mesure que l’on croira à l’égalité et que l’anarchie se dissipera. Car ne vous y trompez pas, c’est la longue impunité des grands criminels qui a pu rendre le peuple bourreau. (Applaudissements.) Oui, la colère du peuple, comme celle de Dieu, n’est trop souvent que le supplément terrible du silence des lois. (Vifs applaudissements.) Je vous dirai : si nous voulons vivre libres, il faut que la loi, la loi seule nous gouverne ; que sa voix foudroyante retentisse dans le palais du grand comme dans la chaumière du pauvre; et qu’aussi inexorable que la mort, lorsqu’elle tombe sur sa proie, elle ne distingue, ni les rangs, ni les titres. (Applaudissements.)
      Locuteur: Gentil
      servir au delà de nos espérances. La ligue de Coblentz, en attirant à elle tous les p...
      ...andaient nos régiments, nous débarrasse de ce venin de discorde. {Murmuresprolongés.)
      servir au delà de nos espérances. La ligue de Coblentz, en attirant à elle tous les parjures qui commandaient nos régiments, nous débarrasse de ce venin de discorde. {Murmuresprolongés.)
      Locuteur: Le Président
      Je vous ai déjà prié de vous renfermer dans l’objet de la question. Je vous ai déjà prié de vous renfermer dans l’objet de la question.
      Locuteur: Gentil
      ...x, et que vous les rendrez responsables de tout le mal qu’ils feront, et de tout le bien qu’ils négligeront de faire. Voilà pour me servir des expressions d’un de nos orateurs les plus éloquents le vrai moyen de rendre le calme au peuple, et de débarrasser la nation de ces bourdonnements perpétuels d’insectes avides de sang qui l’inquiètent et qui la fatiguent. {Murmures.) ...les; mais en leur faisant bien comprendre que vous aurrz les yeux ouverts sur eux, et que vous les rendrez responsables de tout le mal qu’ils feront, et de tout le bien qu’ils négligeront de faire. Voilà pour me servir des expressions d’un de nos orateurs les plus éloquents le vrai moyen de rendre le calme au peuple, et de débarrasser la nation de ces bourdonnements perpétuels d’insectes avides de sang qui l’inquiètent et qui la fatiguent. {Murmures.)
      Locuteur: Gentil
      Messieurs, je cède à la défaveur que vous me marquez; je ne suis point sorti de la question et je défie à qui que ce soit de me le prouver. Je me connais en raisonn... Messieurs, je cède à la défaveur que vous me marquez; je ne suis point sorti de la question et je défie à qui que ce soit de me le prouver. Je me connais en raisonnement aussi bien que vous.
      Locuteur: Gentil
      Remarquez, Monsieur le Président, que la droite n’a pas eu dessein de m’interrompre. Remarquez, Monsieur le Président, que la droite n’a pas eu dessein de m’interrompre.
      Locuteur: Isnard
      Messieurs, le projet de décret de M. Condorcet peut satisfaire à ce que nous devons à la prudence ; mais il ne satisfait point à ce que demande la justice et à ce que réclament tous les Français. Il est souverainement juste de ne | lus envoyer l’or de la nation à ceux qui conspirei.t contre elle, et d’appeler au plus tôt sur la tète des coupables le glaive des lois. Pour vous prouver invinciblement la justice des deux mesures, je me permettrai de faire à cette Assemblée deux questions ...
      ...demande à cette Assemblée, je demande à la nation enlière, s’il est quelque citoye...
      Messieurs, le projet de décret de M. Condorcet peut satisfaire à ce que nous devons à la prudence ; mais il ne satisfait point à ce que demande la justice et à ce que réclament tous les Français. Il est souverainement juste de ne | lus envoyer l’or de la nation à ceux qui conspirei.t contre elle, et d’appeler au plus tôt sur la tète des coupables le glaive des lois. Pour vous prouver invinciblement la justice des deux mesures, je me permettrai de faire à cette Assemblée deux questions importantes auxquelles je désirerais que quelqu’un voulût bien répondre. Je demande à cette Assemblée, je demande à la nation enlière, s’il est quelque citoyen...
      Locuteur: Léopold
      ...ez-vous en face ; vous ne demandez qu’à la moité de l’Assemblée. Tournez-vous en face ; vous ne demandez qu’à la moité de l’Assemblée.
      Locuteur: Le Président
      J'observe à l’Assemblée que d’apr ès la remarque qui a été faite, tant par l’orateur qui vient de quitter la tribune, que par M. Léopold, il en résulterait que l’on ferait ici une distinction de droite et de gauche, et je rappelle à l’ordre quicon... J'observe à l’Assemblée que d’apr ès la remarque qui a été faite, tant par l’orateur qui vient de quitter la tribune, que par M. Léopold, il en résulterait que l’on ferait ici une distinction de droite et de gauche, et je rappelle à l’ordre quiconque veut faire croire qu’on établit cette distinction. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...demande à celte Assemblée, je demande à la nation entière, je demande à vous Monsi...
      ...laudissements), s’il est quelqu’un qui, de bonne foi et avec l’aveu secret de sa conscience, veuille soutenir que nos princes émigrés ne cons: pirent pas contre la patrie. Je demande en second lieu à tou...
      Je demande à celte Assemblée, je demande à la nation entière, je demande à vous Monsieur, (L'orateur désigne M. Léopold. — Rires et applaudissements), s’il est quelqu’un qui, de bonne foi et avec l’aveu secret de sa conscience, veuille soutenir que nos princes émigrés ne cons: pirent pas contre la patrie. Je demande en second lieu à tous ceux qui m’écoutent, s’il est quelque législateur qui veuille soutenir que tou...
      Locuteur: Le Président
      Je conjure au nom de la patrie, tous ceux qui l’aiment sincèrement, et qui sont jaloux de la gloire de l’Assemblée nationale, de se tenir dans les bornes de la décence, soit à l’égard du public, soit... Je conjure au nom de la patrie, tous ceux qui l’aiment sincèrement, et qui sont jaloux de la gloire de l’Assemblée nationale, de se tenir dans les bornes de la décence, soit à l’égard du public, soit à l’égard des différents membres. (Applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...ue nous voilà placés entre le devoir et la trahison, le courage et la lâcheté, l’estime publique et le mépris : c’est à nous de choisir. Si j’osais vous manifester tou... Tant qu’on n’aura pas répondu, je dirai que nous voilà placés entre le devoir et la trahison, le courage et la lâcheté, l’estime publique et le mépris : c’est à nous de choisir. Si j’osais vous manifester tout ce que je sens, je vous dirais que si nous ne pu nissons pas les chefs des reb...
      Locuteur: Gentil
      ...evons multiplier chaque jour nos moyens de défense, charger le pouvoir exécutif de demander sans délai aux puissances voisines de nos frontières qu’elles s’expliquent ne...
      ... d’opérer le remplacement des officiers de l’armée d’une manière sûre et durable, ...
      Quel paiti reste-t-il donc à prendre dans les conjonctures actuelles? Nous devons multiplier chaque jour nos moyens de défense, charger le pouvoir exécutif de demander sans délai aux puissances voisines de nos frontières qu’elles s’expliquent nettement et sans aucun détour sur les rassemblements d’un grand nombre d’hommes armés, qu’elles souffrent sur leur territoire, décréter les moyens d’opérer le remplacement des officiers de l’armée d’une manière sûre et durable, punir incessamment les ministres, et veiller non en leur faisant des questions m...
      Locuteur: Gentil
      {M. Gentil quitte la tribune.) {M. Gentil quitte la tribune.)
      Locuteur: Léopold
      (L’orateur était tourné vers la gauche.) (Rires prolongés.) (L’orateur était tourné vers la gauche.) (Rires prolongés.)
      Locuteur: Le Président
      ...e vous observe, Monsieur l’opioant, qne la discussion ne peut pas se faire par int... Je vous observe, Monsieur l’opioant, qne la discussion ne peut pas se faire par interrogatoires et par réponses. Continuez votre opinion.
      Locuteur: Isnard
      ...st une figure (Rires.), et je vous prie de rappeler à l’ordre Monsieur (montrant un membre du côté droit) qui parie à mes côtés de charlatanisme. (Rires.) Je vous demande pardon, Monsieur le Président, c’est une figure (Rires.), et je vous prie de rappeler à l’ordre Monsieur (montrant un membre du côté droit) qui parie à mes côtés de charlatanisme. (Rires.)
      Locuteur: Isnard
      Plusieurs membres: La proposition est injurieuse. Plusieurs membres: La proposition est injurieuse.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 541
      Locuteur: Isnard
      ...us a dit que l’indulgence est le devoir de la force, que la Russie et la Suède désarment, que la Prusse n’a pas intérêt de nous attaquer, que l’Angleterre pardonne à notre gloire, que Léopold a devant lui la postérité ; et moi, je crains, Messieurs, je crains qu’un volcan de conspirations ne soit près d'éclater ; ...
      ...ble des crimes est celui qui a pour but de ramener l’homme à l’esclavage, et que s...
      ...faudrait en frapper ceux ui attenient à la liberté des peuples. (Applau-issements....
      ...ques individus ; le conspirateur contre la liberté nuit à des millions de citoyens : que dis-je! à des milliards,...
      ...e pardonnaient aux conspirateurs contre la liberté publique. A tous les exemples a...
      ...emis, les combat, les précipite du haut de la roche Tarpeia, et la République est sauvée. Le même Manlius est accusé dans la suite de conspirer contre la liberté romaine; il comparaît devant le...
      ...ombats singuliers, sa poitrine criblées de blessures ; il rappelle qu’il a sauvé R...
      Un orateur vous a dit que l’indulgence est le devoir de la force, que la Russie et la Suède désarment, que la Prusse n’a pas intérêt de nous attaquer, que l’Angleterre pardonne à notre gloire, que Léopold a devant lui la postérité ; et moi, je crains, Messieurs, je crains qu’un volcan de conspirations ne soit près d'éclater ; et qu’on ne cherche à nous endormir dans une sécurité perfide. Et moi, je vous d...
      ...llent enchaînées (Applaudissements.) ; et moi, je soutiens que le moins pardonnable des crimes est celui qui a pour but de ramener l’homme à l’esclavage, et que si le feu du ciel était au pouvoir des hommes, il faudrait en frapper ceux ui attenient à la liberté des peuples. (Applau-issements.) Les assassins, les incendiaires ne nuisent qu’à quelques individus ; le conspirateur contre la liberté nuit à des millions de citoyens : que dis-je! à des milliards, puisqu’il influe sur le malheur des générations futures; aussi, Messieurs, jamais les peuples vraiment libres ne pardonnaient aux conspirateurs contre la liberté publique. A tous les exemples anciens et modernes qu’on vous a cités, permettez-moi d’en ajouter un seul. Lorsq...
      ...ers du capitole, Ma ilius qui s’éveille aux cris des oies sacrées, court aux ennemis, les combat, les précipite du haut de la roche Tarpeia, et la République est sauvée. Le même Manlius est accusé dans la suite de conspirer contre la liberté romaine; il comparaît devant les tribuns du peuple; il présente des bracelets, des javelots, douze couronnes civiques, deux couronnes d’or, trente dépouilles d’ennemis vaincus en combats singuliers, sa poitrine criblées de blessures ; il rappelle qu’il a sauvé Rome, n’importe, on le condamne; il est précipité du haut du même rocher d’où il ...
      Locuteur: Isnard
      ...e sommes-nous, nous qui le premier jour de la conquê ede notre liberté pardonnons à n...
      ...s d’or! NV&t-il pas honteux, Messieurs, de faire ainsi payer au peuple l’épée qui ...
      Voilà, Messieurs, un peuple digne d’être libre. Mais le sommes-nous, nous qui le premier jour de la conquê ede notre liberté pardonnons à nos patriciens conspirateurs leurs vils complots? Que dis-je, leur pardonner! nous qui depuis 3 années récompensons leurs forfaits avec des charriots d’or! NV&t-il pas honteux, Messieurs, de faire ainsi payer au peuple l’épée qui peut-être doit l’assassiner?
      Locuteur: Isnard
      ...eront d’une main, et aiguiseront l’épée de l’autre; et que c’est prostituer la sainteté du serment que de le placer dans des bouches affamées de notre sang, et qui ne reconnaissent d’a...
      ...que ae ce premier décret dépend le sort de tous nos travaux que si nous montrons de la lâcheté, tous nos ennemis se réveillent ; nous perdons la confiance publique, nous tombons dès lo...
      ...épris, nous sommes perdus, et peut-être la France avec nous. Mais si nous montrons du courage, aus-itôt la confiance renaît, nos ennemis se déconcertent. De deux choses l’une : ou ils réclameront de la nation un pardon généreux, ou bien, dan...
      ...et illusoire, que vos ennemis promettront tout, et ne tiendront rien; qu’ils jureront d’une main, et aiguiseront l’épée de l’autre; et que c’est prostituer la sainteté du serment que de le placer dans des bouches affamées de notre sang, et qui ne reconnaissent d’autre divinité que l’intérêt et l’orgueil ; enfin, Mes âeu s, je vous dirais que le peuple que noi s représentons, nou> regarde et va nous juger; que ae ce premier décret dépend le sort de tous nos travaux que si nous montrons de la lâcheté, tous nos ennemis se réveillent ; nous perdons la confiance publique, nous tombons dès lors dans le mépris, nous sommes perdus, et peut-être la France avec nous. Mais si nous montrons du courage, aus-itôt la confiance renaît, nos ennemis se déconcertent. De deux choses l’une : ou ils réclameront de la nation un pardon généreux, ou bien, dans leur folle rage, ils tenteront une attaque désespérée, et aussitôt le peuple l...
      Locuteur: Isnard
      ...nclus à ce que 4’Assemblée rejette ]iar la question préalable tous les articles du projet de décret de M. Gondorcet, parce que je pense que le...
      ...le faire prêter. C’est presque souiller la sainteté du serment que de le prostituer ainsi. Us jureront d’une main et ils aiguiseront leurs épées de l’autre. (Vifs applaudissements.) Ainsi...
      ...mande l’adoption des articles du projet de décret de M. Vergmaud; et en outre, Messieurs, qu...
      ...ait pas assez certaine, dans ce moment, de l’existence d’une conspiration contre la patrie de la part des émigrés, pour porter un décret...
      ... qu’elle charge son comité diplomatique de recueillir tous les renseignements rela...
      ...t en poursuivre les chefs. Voilà ce que la France demande de nous. (Vifs applaudissements.)
      Je conclus à ce que 4’Assemblée rejette ]iar la question préalable tous les articles du projet de décret de M. Gondorcet, parce que je pense que le serment n’est point une mesure convenable pour les gens à qui vous voulez le faire prêter. C’est presque souiller la sainteté du serment que de le prostituer ainsi. Us jureront d’une main et ils aiguiseront leurs épées de l’autre. (Vifs applaudissements.) Ainsi, Messieurs, je conclus à cette question préalable, et je demande l’adoption des articles du projet de décret de M. Vergmaud; et en outre, Messieurs, que l’Assemblée décrète surtout que désormais il ne sera fait aucun paiement, trai...
      ...tionnaires publics absents sans congé; et dans le c-s où l’Assemblée ne se croirait pas assez certaine, dans ce moment, de l’existence d’une conspiration contre la patrie de la part des émigrés, pour porter un décret d’accusation, je demande alors qu’elle charge son comité diplomatique de recueillir tous les renseignements relatifs à cette conspiration, afin que si elle existe, l’Assemblée nationale puisse au plus tôt en accuser et en poursuivre les chefs. Voilà ce que la France demande de nous. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      J’avais reçu une lettre du ministre de la marine dont je n’avais pas encore pu vous donner communication. M. le ministre de la marine vient d’arriver lui-même et demande la parole pour présenter à l’Assemblée l’état de situation de l’armée navale. J’avais reçu une lettre du ministre de la marine dont je n’avais pas encore pu vous donner communication. M. le ministre de la marine vient d’arriver lui-même et demande la parole pour présenter à l’Assemblée l’état de situation de l’armée navale.
      Locuteur: De Bertrand
      ministre de la marine (1). Chargé de l’administration d’une partie importante de la force publique, je vais en présenter letableau général avec assez de détails pour en donner une idée juste e... ministre de la marine (1). Chargé de l’administration d’une partie importante de la force publique, je vais en présenter letableau général avec assez de détails pour en donner une idée juste et précise.
      Locuteur: De Bertrand
      A l’époque de la dernière paix, les travaux de la marine furent dirigés de manière que l’armée navale pût être portée, en temps de guerre, à 81 vaisseaux de ligne, avec autant de frégates ; et un nombre proportionné de bâtiments d’un rang inférieur. A l’époque de la dernière paix, les travaux de la marine furent dirigés de manière que l’armée navale pût être portée, en temps de guerre, à 81 vaisseaux de ligne, avec autant de frégates ; et un nombre proportionné de bâtiments d’un rang inférieur.
      Locuteur: Isnard
      Quant à moi, si je votais de pareils crimes, j’en mourrais de remords. (Vifs applaudissements.) Quant à moi, si je votais de pareils crimes, j’en mourrais de remords. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...alors abattu, découragé, indigné, lassé de courir sans cesse, au péril de sa foriune et de sa vie, après une liberté, une égalité ... ...si ce peuple se persuade que ses représentants n’ont pas le courage nécessaire, alors abattu, découragé, indigné, lassé de courir sans cesse, au péril de sa foriune et de sa vie, après une liberté, une égalité qu’il ne croira que chimérique, il se rendormira dans les bras du despotisme, et...
      Locuteur: De Bertrand
      ...e m illeur état possible, et que jamais la France n’a eu une flotte dont la force réelle fût aussi considérable. ...je me vois en état d’assurer l’Assemblée nationale que l’armée navale est dans le m illeur état possible, et que jamais la France n’a eu une flotte dont la force réelle fût aussi considérable.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ts porte son état actuel à 86 vaisseaux de ligne, 78 frégates, 47 corvettes ou avi... Le tableau (?.) que je remets porte son état actuel à 86 vaisseaux de ligne, 78 frégates, 47 corvettes ou avisos, 7 chaloupes canonnières, et 28 flûtes ou gabarres. Total, 246 bâtiments.
      On a compris, à la vérité, danscetétat, 10 vaisseaux et 8 ...
      ... sont encore sur les chantiers ; mais 6 de ces vaisseaux et 2 frégates, dont la construction devait être achevée dans le courant de cette année, seraient promptement ter (...
      On a compris, à la vérité, danscetétat, 10 vaisseaux et 8 frégates qui sont encore sur les chantiers ; mais 6 de ces vaisseaux et 2 frégates, dont la construction devait être achevée dans le courant de cette année, seraient promptement ter (1) Bibliothèque nationale. Assemblée nationale législative. Marine, n* 1.
      (2) Voir ce tableau aux Annexes de la séance. (2) Voir ce tableau aux Annexes de la séance.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 542
      Locuteur: De Bertrand
      ... les circonstances l’exigeaient : ainsi la flotte est réellement de 82 vaisseaux de ligne, et sera bientôt portée à 86. minés si les circonstances l’exigeaient : ainsi la flotte est réellement de 82 vaisseaux de ligne, et sera bientôt portée à 86.
      Locuteur: De Bertrand
      La force des bâtiments qui composent cette armée la rend encore plus redoutable que leur no...
      ...isseaux eu comprend 8 à 3 ponts, dont 3 de 118 canons et 5 de 110; 10 de 80 ; 67 de 74 et un seul de 64. Il n’y en a plus de rang inférieur. Parmi les frégates on en compte 20 de 36 canons, portant du calibre de 18, et 58 de 32 canons, portant du calibre de 12.
      La force des bâtiments qui composent cette armée la rend encore plus redoutable que leur nombre ; l’état d^s vaisseaux eu comprend 8 à 3 ponts, dont 3 de 118 canons et 5 de 110; 10 de 80 ; 67 de 74 et un seul de 64. Il n’y en a plus de rang inférieur. Parmi les frégates on en compte 20 de 36 canons, portant du calibre de 18, et 58 de 32 canons, portant du calibre de 12.
      Locuteur: De Bertrand
      ...t ; plusieurs ont été construits depuis la paix, et quelques-uns n’ont pas encore été à la mer. Leurs agrès, leur armement, leur artillerie sont complets au delà de ce qui serait nécessaire pour une première année de guerre ; les magasins des ports sont en... Tous ces bâtiments sont en très bon état ; plusieurs ont été construits depuis la paix, et quelques-uns n’ont pas encore été à la mer. Leurs agrès, leur armement, leur artillerie sont complets au delà de ce qui serait nécessaire pour une première année de guerre ; les magasins des ports sont en général bien approvisionnés des principales munitions navales, et les résultats...
      Locuteur: De Bertrand
      Quant aux'approvisionnements de vivres, ils ne peuvent être aussi consi...
      ...conservées sans inconvénient. L’étendue de ces approvisionnements doit toujours être à peu près determinee par la mesure des consommations présumées, et ...
      Quant aux'approvisionnements de vivres, ils ne peuvent être aussi considérables que ceux des munitions qui sont susceptibles d’être conservées sans inconvénient. L’étendue de ces approvisionnements doit toujours être à peu près determinee par la mesure des consommations présumées, et ils sont actuellement au moins aussi forts que les circonstances peuvent l’exige...
      Locuteur: De Bertrand
      3 vaisseaux de ligne, 19 frégates et 8 corvettes ou autres petits bâtiments, sont à la mer ou prêts à mettre à la voile; 27 vaisseaux de ligne et 5 frégates sont en commission ...
      ...st-à-dire prêts à être armés entrés peu de temps.
      3 vaisseaux de ligne, 19 frégates et 8 corvettes ou autres petits bâtiments, sont à la mer ou prêts à mettre à la voile; 27 vaisseaux de ligne et 5 frégates sont en commission dans les ports, c’est-à-dire prêts à être armés entrés peu de temps.
      Locuteur: De Bertrand
      Tel est l’état actuel de la partie matérielle de la marine; je vais maintenant rendre compte des moyens de mettre cette force en activité, si cette mesure devenait nécessaire. Les derniers états de situation des classes pré-. sentent un ...
      ...possible d’y faire servir en même temps la toi alité deces hommes, soit à raison de l’extrême difficulté d’un rassemblement...
      ...tièrement les mouvements du commerce et de la pêche. Mais en France, comme chez toute...
      ...compose pas les équipages des bâtiments de guerre entièrement de gens de mer; ainsi il faut ajouter au nombre de...
      ...lassés les troupes attachées au service de la marine, et même les détachements que les troupes de ligne fournissent, en temps de guerre pour les garnisons des vaisseaux; et si le développement de toutes nos forces devenait nécessaire, on aurait recours à la ressource auxiliaire des enrôlements. I...
      ...sent, d’obsnrver que le nombre des gens de mer qui existe actuellement en France, est suffisamment proportionné à la force de son 3rméG navale Mais je ne dois pas di...
      ...stère et cette exacte subordination que la nature et l’objet de ce service rendent si essentiellement n...
      Tel est l’état actuel de la partie matérielle de la marine; je vais maintenant rendre compte des moyens de mettre cette force en activité, si cette mesure devenait nécessaire. Les derniers états de situation des classes pré-. sentent un total d’environ 80,000 olficiers-mari-piers, matelots ou novices susceptibles d’être employés sur l’armée navale. On doit observer à cet étmrd qu’il ne serait pas possible d’y faire servir en même temps la toi alité deces hommes, soit à raison de l’extrême difficulté d’un rassemblement aussi complet, soit parce que ce serait arrêter entièrement les mouvements du commerce et de la pêche. Mais en France, comme chez toutes les puissances maritimes, on ne compose pas les équipages des bâtiments de guerre entièrement de gens de mer; ainsi il faut ajouter au nombre des marins classés les troupes attachées au service de la marine, et même les détachements que les troupes de ligne fournissent, en temps de guerre pour les garnisons des vaisseaux; et si le développement de toutes nos forces devenait nécessaire, on aurait recours à la ressource auxiliaire des enrôlements. Il suffit, quand à présent, d’obsnrver que le nombre des gens de mer qui existe actuellement en France, est suffisamment proportionné à la force de son 3rméG navale Mais je ne dois pas dissimuler que l’esprit d’insubordination qui s’est répandu parmi les marins, rend...
      ...amener l’ordre, et rétablir dans les équipages des vaisseaux cette discipline austère et cette exacte subordination que la nature et l’objet de ce service rendent si essentiellement nécessaires.
      Locuteur: De Bertrand
      La même insubordination existe dans les arsenaux, et opposerait de grands obstacles au succès de toutes les mesures qui demanderaient de... La même insubordination existe dans les arsenaux, et opposerait de grands obstacles au succès de toutes les mesures qui demanderaient des travaux actifs et des mouvements rapides, comme ceux qu’exigent toujours les g...
      Locuteur: De Bertrand
      ...dans l’inaction cette partie importante de la force publique, et au milieu duquel il ...
      ...aucun mouvement, et peut-être dangereux de l’entreprendre. Sa Majesté est bien convaincue que l’Assemblée nationale s’e n pressera de la seconder, et ce concours doit assurer l...
      ... pour remédier à un désordre aussi alarmant qui, s’il était prolongé, tiendrait dans l’inaction cette partie importante de la force publique, et au milieu duquel il serait bien difficile d’exécuter aucun mouvement, et peut-être dangereux de l’entreprendre. Sa Majesté est bien convaincue que l’Assemblée nationale s’e n pressera de la seconder, et ce concours doit assurer le succès le plus complet.
      Locuteur: De Bertrand
      Le corps des officiers de la marine a été détruit, et recréé sous un...
      ...e pour terminer entièrement les détails de tous les travaux qu’elle avait entrepris sur la marine, l’organisation de ce corps et celle de beaucoup d’autres parties de la marine, n’a pu être encore rendue complète. J’aurai l’honneur de vous présenter l’aperçu des travaux qui...
      Le corps des officiers de la marine a été détruit, et recréé sous une nouvelle forme par l’Assemblée constituante ; mais comme elle n’a pas eu le temps nécessaire pour terminer entièrement les détails de tous les travaux qu’elle avait entrepris sur la marine, l’organisation de ce corps et celle de beaucoup d’autres parties de la marine, n’a pu être encore rendue complète. J’aurai l’honneur de vous présenter l’aperçu des travaux qui sont encore nécessaires pour terminer ce grand ouvrage; je me réduirai maintena...
      Locuteur: De Bertrand
      ...rer ici dans un grand détail sur l’état de chacune de nos colonies; vous connaissez les troub...
      ...aissaient se calmer, on pouvait espérer de voir bientôt l’uniun et l’ordre se rétablir, et que les liaisons entre la métropole et les colonies pourraient êt...
      ...du subitement des bruits désastreux sur la situation de Saint-Domingue; aucune lettre officiell...
      ...e des mesures que Sa Majesté m’a chargé de prendre pour faire passer très promptem...
      ...tte colonie des forces suffisantes pour la défense des habitants, si leur situation était aussi déplorable qu’il y a lieu de le craindre.
      Je crois inutile d’entrer ici dans un grand détail sur l’état de chacune de nos colonies; vous connaissez les troubles et les divisions qui les ont agitées; il serait peu nécessaire d’en retracer le tableau. Ces troubles paraissaient se calmer, on pouvait espérer de voir bientôt l’uniun et l’ordre se rétablir, et que les liaisons entre la métropole et les colonies pourraient être déterminées d’u*;e manière régulière et convenable à tous les intérêts, lorsqu’il s’est répandu subitement des bruits désastreux sur la situation de Saint-Domingue; aucune lettre officielle n’a encore confirmé ces funestes nouvelles, mais les alarmes qu’elles produise...
      ...le roi s’en est occupé avee le plus vif intérêt, et j’ai déjà informé l’Assemblée des mesures que Sa Majesté m’a chargé de prendre pour faire passer très promptement dans cette colonie des forces suffisantes pour la défense des habitants, si leur situation était aussi déplorable qu’il y a lieu de le craindre.
      Locuteur: De Bertrand
      Sur le nombre total des bâtiments de guerre, Sur le nombre total des bâtiments de guerre,

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 543
      Locuteur: De Bertrand
      ... ses corsaires. Ce n’est que depuis peu de jours qu’un courrier a porté cette étra...
      ...ens convenables pour soutenir l’honneur de la nation, protéger le commerce, et défend...
      ...rès avoir encore essayé, pour conserver la paix, les moyens qui seront compatibles avec la uiguité nationale. Je mettrai incessamment sous vos yeux les détails de cette affaire, et Sa Majesté ne doute p...
      ...seconder des mesures qui ont pour objet la liberté deu mers, la sûreté du commerce et l’honneur de la nation.
      qu’elle croit devoir être avantageuse à ses corsaires. Ce n’est que depuis peu de jours qu’un courrier a porté cette étrange nouvelle. Le rois’est déterminé à prendre les moyens convenables pour soutenir l’honneur de la nation, protéger le commerce, et défendre le pavillon français des insultes auxquelles il pourrait se trouver exposé; j...
      ...mais ils ne seront mis en activité, et on ne prendra aucune mesure hostile qu’après avoir encore essayé, pour conserver la paix, les moyens qui seront compatibles avec la uiguité nationale. Je mettrai incessamment sous vos yeux les détails de cette affaire, et Sa Majesté ne doute pas que l’Assemblée nationale ne s’empresse à seconder des mesures qui ont pour objet la liberté deu mers, la sûreté du commerce et l’honneur de la nation.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ître l’état des finances du département de la marine, pour le service de l’année courante. L’aperçu (1) que je r...
      ...onds décrétés pour le service ordinaire de cette année, sont de 40,500,000 livres, savoir : de 30 millions pour la marine, et 10,500,000 livres pour les c...
      Il me reste à vous faire connaître l’état des finances du département de la marine, pour le service de l’année courante. L’aperçu (1) que je remets peut en donner une idée suifisante, et je crois inutile n’en développer ici les détails. Je dirai seulement que les fonds décrétés pour le service ordinaire de cette année, sont de 40,500,000 livres, savoir : de 30 millions pour la marine, et 10,500,000 livres pour les colonies. €eux décrétés cour divers services extraordinaires, particulièrement le...
      Locuteur: De Bertrand
      ...ver que, parla nature même des dépenses de la marine, elles ne peuvent pas toujours ê...
      ... peut suffire pour faire bien connaître la totalité des dépenses réelles dont une ...
      ...ore à payer, et qu’il serait impossible de donner, dans ce moment, le compte exact...
      ...és jusqu’à ce jour ne s’élèvent qu’à 25 millions; mais il est nécessaire d’observer que, parla nature même des dépenses de la marine, elles ne peuvent pas toujours être acquitté s au moment où elles sont faites, et que par conséquent cet aperçu ne peut suffire pour faire bien connaître la totalité des dépenses réelles dont une partie reste encore à payer, et qu’il serait impossible de donner, dans ce moment, le compte exact, même pour les mois déjà écoulés.
      Locuteur: De Bertrand
      La note que je remets rappelle aussi plusieurs demandes de fonds qui avaient été faites par m«js prédécesseurs, pour le service de cette année, sur lesquelles l’Assemblée...
      ...vait pas prononcé, et dont je vous prie de vouloir bien examiner les motifs.
      La note que je remets rappelle aussi plusieurs demandes de fonds qui avaient été faites par m«js prédécesseurs, pour le service de cette année, sur lesquelles l’Assemblée constituante n’avait pas prononcé, et dont je vous prie de vouloir bien examiner les motifs.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ète l’impression du rapport du ministre de la marine et le renvoi au comité de marine réuni aux comités diplomatique e... (L’Assemblée décrète l’impression du rapport du ministre de la marine et le renvoi au comité de marine réuni aux comités diplomatique et des colonies, pour y faire les observations nécessaires.)
      Locuteur: De Bertrand
      ministre de la marine (2). Je prie l’Assemb'ée de vouloir bien m’entendre encore sur des ...
      ... pour lesquels je sollicite des décrets de détails absolument nécessaires pour établir la nouvelle organisation de la marine.
      ministre de la marine (2). Je prie l’Assemb'ée de vouloir bien m’entendre encore sur des objets particuliers, pour lesquels je sollicite des décrets de détails absolument nécessaires pour établir la nouvelle organisation de la marine.
      Locuteur: De Bertrand
      ... ai réfléchi, plus je me suis convaincu de la nécessité de faire mareher à la fois toutes les parties qui doivent composer la nouvelle organisation de la marine. Elles sont liées entre elles pa...
      ...s ou moins intimes; et si quelques-unes de ces parties, constituées d’après les no...
      ...e entièrement complète, quelques traces de ces anciens principes qu’on ne peut entièrement déraciner qu’en les réformant tous à la fois. J’ai exposé ces considérations au...
      ...t qu’il sera possihle, le grand ouvrage de cette formation nouvelle, qu’il est nécessaire de ne pas différer trop longtemps. Un aperçu rapide du travail déjà fait, et de celui qui reste à faire, va vous mettre à portée d’apprécier l’importance de ces mesures.
      ... les dangers où pourrait m’entraîner une précipitation inconsidérée; et plus j’y ai réfléchi, plus je me suis convaincu de la nécessité de faire mareher à la fois toutes les parties qui doivent composer la nouvelle organisation de la marine. Elles sont liées entre elles par des ra ports plus ou moins intimes; et si quelques-unes de ces parties, constituées d’après les nouveaux principes, se trouvaient réunie», même momentanément, à d’autres qui sera...
      ...anisation générale, et n’y laissât subsister, lors même qu’elle aurait été rendue entièrement complète, quelques traces de ces anciens principes qu’on ne peut entièrement déraciner qu’en les réformant tous à la fois. J’ai exposé ces considérations au roi, et vous reconnaîtrez sa sagesse aux mesures que Sa Majesté a jugées les plus propres à accélérer, autant qu’il sera possihle, le grand ouvrage de cette formation nouvelle, qu’il est nécessaire de ne pas différer trop longtemps. Un aperçu rapide du travail déjà fait, et de celui qui reste à faire, va vous mettre à portée d’apprécier l’importance de ces mesures.
      Locuteur: De Bertrand
      ..., ayant jugé convenable d’organiser sur de nouveaux principes toutes les parties de la marine, a bien posé les bases essentielles de cette vaste entrepris1; mais elle n’a pas eu le temps de prendre connaissance des principaux objets de détail, quoique plusieurs rapports du comité chargé de lui en rendre compte, fussent déjà rédigés et imprimés. Ainsi, la formation du corps militaire, c’est-à-d...
      ... celle des troupes attachées au service de la marine ne l’est pas encore, et le servi...
      L’Assemblée constituante, ayant jugé convenable d’organiser sur de nouveaux principes toutes les parties de la marine, a bien posé les bases essentielles de cette vaste entrepris1; mais elle n’a pas eu le temps de prendre connaissance des principaux objets de détail, quoique plusieurs rapports du comité chargé de lui en rendre compte, fussent déjà rédigés et imprimés. Ainsi, la formation du corps militaire, c’est-à-dire celle des officiers des vaisseaux, est déterminée ; mais celle des troupes attachées au service de la marine ne l’est pas encore, et le service militaire des ports n’est pas réglé ; en sorte que si les officiers qui doive...
      Locuteur: De Bertrand
      Le plan général de l’administration des ports est arrêté; ...
      ...s les relations des différentes parties de ce dernier ne sont pus encore entièreme...
      ...tions actuelles, pour les remplacer par la nouvelle, on ne pourrait mettre celle-c...
      ...né, avec précision les rapports mutuels de tous les objets, et bien posé les limites des droits et des devoirs de tous ceux qui y seront employés. Les mê...
      ...ns deviendront, sous leur nouveau titre de chef de l’administration des travaux, bien plus...
      Le plan général de l’administration des ports est arrêté; des administrateurs civils doivent y remplir les fonctions dont une partie était ci-devant attribuée à des officiers militaires ; mais les relations des différentes parties de ce dernier ne sont pus encore entièrement fixées; et si l’on faisait cesser instantanément toutes les administrations actuelles, pour les remplacer par la nouvelle, on ne pourrait mettre celle-ci dans une activité réelle qu’après avoir réglé les détails, déterminé, avec précision les rapports mutuels de tous les objets, et bien posé les limites des droits et des devoirs de tous ceux qui y seront employés. Les mêmes considérations pourraient être appliquées au service des ingénieurs-constructeurs, dont les fonctions deviendront, sous leur nouveau titre de chef de l’administration des travaux, bien plus étendues qu’elles ne l’étaient précédemment.
      Locuteur: De Bertrand
      Si le tableau que je viens de présenter, ne remplit pas parfaitement les vues de l’Assemblée, elle n’aura qu’à me faire connaître les obj- ts sur lesquels elle désirera de plus amples éclaircissements, je m’empresserai de les lui offrir. (Vifs applaudissements.... Si le tableau que je viens de présenter, ne remplit pas parfaitement les vues de l’Assemblée, elle n’aura qu’à me faire connaître les obj- ts sur lesquels elle désirera de plus amples éclaircissements, je m’empresserai de les lui offrir. (Vifs applaudissements.)
      ...ier soin en entrant au ministère, a été de m’occuper des moyens de hâter l’exéiu (1) Voir ee document aux Annexes de la séance. Mon premier soin en entrant au ministère, a été de m’occuper des moyens de hâter l’exéiu (1) Voir ee document aux Annexes de la séance.
      (2) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des a... (2) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des affaires du temps, tome CXLVI, n° 22.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 544
      Locuteur: De Bertrand
      iots de décret, ainsi que pour les hôpitaux et le service des officiers de santé dans les ports et a la mer. iots de décret, ainsi que pour les hôpitaux et le service des officiers de santé dans les ports et a la mer.
      Locuteur: De Bertrand
      ...restent a ré"'er pût faire craindre que la nouvelle organisation de la marine n’exigeât encore un ions délai D...
      ...mplète, il me paraît cependant possible de la terminer promptement, si l'Assemblée nationale juge: a propos de s’occuper bientôt de quelques lois essentielles, pour lesquelles il sera facile de reprendre les travaux de l’ancien comité de marine. Je vais présenter un aperçu de ceux qui exigent encore des décrets déf...
      ... les observations que le roi m a chargé de vous présenter sur les objets les plus ...
      ...té avec laquelle je suivrai ces travaux de détai1, me mettra en état de les terminer promptement, malgré leur é...
      ...e dois me hâter d’observer que quoique le nombre et l’importance des objets qui restent a ré"'er pût faire craindre que la nouvelle organisation de la marine n’exigeât encore un ions délai Dour être rendue entièrement complète, il me paraît cependant possible de la terminer promptement, si l'Assemblée nationale juge: a propos de s’occuper bientôt de quelques lois essentielles, pour lesquelles il sera facile de reprendre les travaux de l’ancien comité de marine. Je vais présenter un aperçu de ceux qui exigent encore des décrets définitifs, et je Remettrai en même temps des mémoires particuliers contenant les observations que le roi m a chargé de vous présenter sur les objets les plus pressants. Je vous en offrirai successivement sur tous les autres; je m’occuperai, en même temps, à préparer les moyens d exécution, et j espere aue l’activité avec laquelle je suivrai ces travaux de détai1, me mettra en état de les terminer promptement, malgré leur étendue et leur nombre.
      Locuteur: De Bertrand
      ...s considérations, il me parait possible de fixer, dès à présent, une époque précisé et peu éloignée, pour compléter^ entièrement la nouvelle organisation de la marine et la mettre en activité réelle dans toutes s...
      ... disposition présente le grand avantage de ne pas embarrasser une comptabilité, dé...
      ... d’un exercice; et il sera très heureux de pouvoir les réunir tous au commencement...
      D’après ces considérations, il me parait possible de fixer, dès à présent, une époque précisé et peu éloignée, pour compléter^ entièrement la nouvelle organisation de la marine et la mettre en activité réelle dans toutes ses parties; et je oense qu’il serait très convenable que ce te époque fût fixée au 1er janvier procham. Cette disposition présente le grand avantage de ne pas embarrasser une comptabilité, déjà trop compliquée par des changements faits dans le cornant d’un exercice; et il sera très heureux de pouvoir les réunir tous au commencement dune
      Locuteur: De Bertrand
      ...fférer, même pendant un si court espace de temps, l’organisation d's parties qui p...
      ...s apparent que réel, qu’il n’y a aucune de ces parties qui puisse être complètemen...
      ...qui n'exige ncore quelques travaux dont la durée paraît devoir se prolonger nécessairement jusque vers l’époque indiquée. La formation du corps mil.taire est celle qui est la plus avancée, puisque la nomination de la plus grande partie des officiers est déjà faite. Mais, indépendamment de ce que leur service nest pas réglé, il ...
      ...plet. Les concours pour un grand nombre de places d enseignes et d’aspirants entre...
      Si l’on objectait qu’il peut y avoir quelques inconvénients à différer, même pendant un si court espace de temps, l’organisation d's parties qui pourraient être mises actuellement en activité, je répondrais que ce délai est plus apparent que réel, qu’il n’y a aucune de ces parties qui puisse être complètement organisée dans ce moment, ou qui n'exige ncore quelques travaux dont la durée paraît devoir se prolonger nécessairement jusque vers l’époque indiquée. La formation du corps mil.taire est celle qui est la plus avancée, puisque la nomination de la plus grande partie des officiers est déjà faite. Mais, indépendamment de ce que leur service nest pas réglé, il est certain aussi que ce corps ne serait pas entièrement complet. Les concours pour un grand nombre de places d enseignes et d’aspirants entretenus, vont être ouverts, et ne pourront être terminés que dans quelques mois ; ...
      Locuteur: De Bertrand
      ...èvera à 5 ou 6,000, il a ete nécessaire de faire former, dans les ports, des listes de tous ceux qui ont droit d obtenir ce grade suivant les dispositions de la loi. J ai reçu un grand nombre de ces listes, mais toutes ne me sont pas ...
      ... et leur examen, ainsi que l’expédition de ce grand nombre de brevets, exigera un temps assez considé...
      le nombre s’élèvera à 5 ou 6,000, il a ete nécessaire de faire former, dans les ports, des listes de tous ceux qui ont droit d obtenir ce grade suivant les dispositions de la loi. J ai reçu un grand nombre de ces listes, mais toutes ne me sont pas encore parvenues; et leur examen, ainsi que l’expédition de ce grand nombre de brevets, exigera un temps assez considérable.
      Locuteur: De Bertrand
      ... d’ailleurs ce que j ai deja expose sur la nécessité de réunir toutes les parues, et d’en compo...
      ...es lois, et sur l’impossibilité absolue de faire des organisations parti lies et successives, sans s’exposer à arrêter entièrement la marche du service.
      Je rappellerai d’ailleurs ce que j ai deja expose sur la nécessité de réunir toutes les parues, et d’en composer en même temps un ensemble bien formé d’après les principes généraux établis par les nouvelles lois, et sur l’impossibilité absolue de faire des organisations parti lies et successives, sans s’exposer à arrêter entièrement la marche du service.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ncore à faire pour terminer entièrement la nouvelle organisation de la marine, il faut examiner quels sont ceu...
      ...ièrement terminés; et le roi m’a chargé de vous en présenter le tableau, en vous i...
      ...i promptement qu’il vous sera possible, de ceux de ces objets qui sont les plus pressants, et dont la décision doit influer sur l’exécution d...
      ...i, dans cet exposé, que ce qui concerne la marine, et je ne vous parlerai pas, quant à présent, de ce qui est relatif aux colonies.
      Pour connaître ce qui reste encore à faire pour terminer entièrement la nouvelle organisation de la marine, il faut examiner quels sont ceux des travaux entrepris par l’Àssemolée con stituante, qui n’ont pu être entièrement terminés; et le roi m’a chargé de vous en présenter le tableau, en vous invitant à vous occuper, aussi promptement qu’il vous sera possible, de ceux de ces objets qui sont les plus pressants, et dont la décision doit influer sur l’exécution des lois déjà décrétées. Je ne comprendrai, dans cet exposé, que ce qui concerne la marine, et je ne vous parlerai pas, quant à présent, de ce qui est relatif aux colonies.
      Locuteur: De Bertrand
      La composition des troupes de la marine, et le règlement de leur service, soit dans les ports, soit à la mer, est un objet digne de la plus grande attention, et dont la décision ne peut être différée sans inc... La composition des troupes de la marine, et le règlement de leur service, soit dans les ports, soit à la mer, est un objet digne de la plus grande attention, et dont la décision ne peut être différée sans inconvénients. L’état d incertitude où sont actuellement tous ceux qui composent ce...
      Locuteur: De Bertrand
      ...à 1 artillerie, on connaît l’importance de cet objet qui est intimement lié à la formation des troupes ; il exige des dé... Rien n’a été réglé relativement à 1 artillerie, on connaît l’importance de cet objet qui est intimement lié à la formation des troupes ; il exige des développements assez étendu-, et j ai cru devoir les réunir dans un mémoire partic...
      Locuteur: De Bertrand
      ...ur les 100,000 soldats auxiliaires dont la formation avait été précédemment décretee, il en serait attaché 75,000 au service de terre, et 25,000 à celui de la marine ; et ce décret ayant réglé, sur la proposition du ministre de la guerre, la répartition des 75,000 hommes de service de terre entre les départements qui doivent les fournir, ie propose un projet de répartition semblable pour les 25,000 destinés à la marine, et j y ioins quelques observations sur la formation de ces troupes, et sur la manière de les employer, s’il devenait nécessaire de les meitre en activité. Le décM du 12 juin dernier ayant détermine que, sur les 100,000 soldats auxiliaires dont la formation avait été précédemment décretee, il en serait attaché 75,000 au service de terre, et 25,000 à celui de la marine ; et ce décret ayant réglé, sur la proposition du ministre de la guerre, la répartition des 75,000 hommes de service de terre entre les départements qui doivent les fournir, ie propose un projet de répartition semblable pour les 25,000 destinés à la marine, et j y ioins quelques observations sur la formation de ces troupes, et sur la manière de les employer, s’il devenait nécessaire de les meitre en activité.
      Locuteur: De Bertrand
      ...u- ceux qui seront sous ses ordres pour la garde des ports et arsenaux, les armements des vaisseaux et le service de la rade. Cette loi doit déterminer aussi le nombre et les fonctions des officiers de marine de tout grade, qui seront employés dans le...
      ...des pouvoirs du commandant des armes et de l’ordonnateur civil ; elle doit régler enfin tous les rapports du service militaire et de l’administration civile. Je vous présen...
      ...vations sur cet objet, et sur le projet de décret que le comité de marine avait arrêté vers 1, fin de la dernière session. .
      ...e loi qui règle les fonctions et les devoirs des commandants des a^mes, et ae tou- ceux qui seront sous ses ordres pour la garde des ports et arsenaux, les armements des vaisseaux et le service de la rade. Cette loi doit déterminer aussi le nombre et les fonctions des officiers de marine de tout grade, qui seront employés dans les ports, et fixer avec une extrême précision les limites des pouvoirs du commandant des armes et de l’ordonnateur civil ; elle doit régler enfin tous les rapports du service militaire et de l’administration civile. Je vous présenterai incessamment un mémoire contenant mes observations sur cet objet, et sur le projet de décret que le comité de marine avait arrêté vers 1, fin de la dernière session. .
      Locuteur: De Bertrand
      ...s. G est ce quej ai développé avec plus de détail dans mes observations sur le projet de décret présente par 1 ancien comité ae ... des ports, avant uavuu anoïc ». .UnuU..vu ~ . troupes qui y seront employées. G est ce quej ai développé avec plus de détail dans mes observations sur le projet de décret présente par 1 ancien comité ae marine. .

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 545
      Locuteur: De Bertrand
      ment de quelques-unes de ces écoles dans des bâtiments nationaux...
      ...lques autres, et sur les premiers Irais de ces établissements, qui seront très modiques. On concerte actuellement les projets de tous ces détails avec les municipalités...
      ...s administratifs ; mais je serai obligé de vous présenter aussi des observations p...
      ...s écoles. Cet objet mérite certainement la plus sérieuse attention, puisqu'il est certain que l’exisience et l’utilité de la marine nationale dépendent essentiellem...
      ... à cet égard ; elle n’a pas eu le temps de terminer ce travail, et il vous est réservé de le compléter. Je soumettrai à votre exa...
      ment de quelques-unes de ces écoles dans des bâtiments nationaux, sur le payement des loyers pour quelques autres, et sur les premiers Irais de ces établissements, qui seront très modiques. On concerte actuellement les projets de tous ces détails avec les municipalités et les corps administratifs ; mais je serai obligé de vous présenter aussi des observations plus importantes relativement à ces écoles. Cet objet mérite certainement la plus sérieuse attention, puisqu'il est certain que l’exisience et l’utilité de la marine nationale dépendent essentiellement des mesures qui seront prises pour former et pour instruire ceux qui y seron...
      ...tème régulier d’instruction pratique. L’Assemblée constituante avait eu des vues à cet égard ; elle n’a pas eu le temps de terminer ce travail, et il vous est réservé de le compléter. Je soumettrai à votre examen un mémoire particulier sur cet objet.
      Locuteur: De Bertrand
      ...nt mises à exécution. J’aurai l’honneur de vous présenter, conformément aux articl...
      ...des 17 et 18 juillet dernier, un projet de règlement et un état général d’une nouv...
      ...lasses, sous-divisés en syndicats, avec la liste des paroisses que chacun de ces syndicats renferme : ce travail qui est assujetti à la nouvelle division géographique du royau...
      ...tions à y joindre sur plusieurs détails de cette partie importante du service de la marine.
      Les lois sur les classes sont mises à exécution. J’aurai l’honneur de vous présenter, conformément aux articles 35 et 36 des décrets des 17 et 18 juillet dernier, un projet de règlement et un état général d’une nouvelle division des quartiers des classes, sous-divisés en syndicats, avec la liste des paroisses que chacun de ces syndicats renferme : ce travail qui est assujetti à la nouvelle division géographique du royaume, est terminé; et on a préparé aussi une carte qui servira à lixer d’une manière très précise ces diverses démarcations. J’aurai quelques observations à y joindre sur plusieurs détails de cette partie importante du service de la marine.
      Locuteur: De Bertrand
      ...e out établi les bases et les principes de la nouvelle administration des ports et de...
      ...ien été statué sur un très grand nombre de détails sur la forme et les règles de ce service, pour les travaux, les approvisionnements, les armements et la comptabilité. Il est nécessaire de bien fixer les limites des pouvoirs, et...
      ...vice militaire. Tous ces objets exigent la détermination la plus précise. Je présenterai à cet égar...
      ...t je demanderai à l’Assemblée nationale de vouloir bien déterminer, d’après l’exposé qui lui sera fait de ces divers objets, quels sont ceux qui ...
      ...ages des vaisseaux, et autres bâtiments de guerre de tout rang soit pour l’armement de guerre, soit pour celui de paix. Les changements qui ont été faits...
      ...rai aussi des tarifs et des inventaires de tout ce qui doit êtreremis etemployé pour l’armement des vaisseaux et autres bâtiments de guerre, suivant la diverse durée des campagnes et en distinguant les armements de guerredeceux de paix. Cetou-vrage très élendu, et qui renferme une immense quantité de détails, a été longtemps préparé et dis...
      ...ans les armements, prévenir l’emploi et la consommation arbitraire des Approvision...
      Les décrets des 17, 18 juillet et 21 septembre out établi les bases et les principes de la nouvelle administration des ports et des arsenaux, mais il n’a rien été statué sur un très grand nombre de détails sur la forme et les règles de ce service, pour les travaux, les approvisionnements, les armements et la comptabilité. Il est nécessaire de bien fixer les limites des pouvoirs, et tous les rapports entre l’administration civile des ports et le service militaire. Tous ces objets exigent la détermination la plus précise. Je présenterai à cet égard des vues générales et je demanderai à l’Assemblée nationale de vouloir bien déterminer, d’après l’exposé qui lui sera fait de ces divers objets, quels sont ceux qui doivent être fixé3 par les lois, et quels sont les détails qui pourront être rég...
      ...roposer incessamment des projets d’états pour une nouvelle composition des équipages des vaisseaux, et autres bâtiments de guerre de tout rang soit pour l’armement de guerre, soit pour celui de paix. Les changements qui ont été faits relativement aux grades et aux soldes, exigent que les anciens états et rôles d'équipages soient réformés et changés. Je présenterai aussi des tarifs et des inventaires de tout ce qui doit êtreremis etemployé pour l’armement des vaisseaux et autres bâtiments de guerre, suivant la diverse durée des campagnes et en distinguant les armements de guerredeceux de paix. Cetou-vrage très élendu, et qui renferme une immense quantité de détails, a été longtemps préparé et discuté dans tous les ports ; il est entièrement complet, et sa publication est bien nécessaire pour établir l’uniformité dans les armements, prévenir l’emploi et la consommation arbitraire des Approvisionnements, et fixer à cet égard des principes et des règles invariables sans lesqu...
      Locuteur: De Bertrand
      ...bjet général qu’il est le plus pressant de régler relativement à l’administration ...
      ...ements et fournitures ; ce qui comprend la partie très importante des vivres, ainsi que celle des approvisionnements de bois, qui peut exiger quelques observat...
      L’objet général qu’il est le plus pressant de régler relativement à l’administration des ports, est celui des marchés pour les approvisionnements et fournitures ; ce qui comprend la partie très importante des vivres, ainsi que celle des approvisionnements de bois, qui peut exiger quelques observations, surtout relativement aux forêts qui font maintenant partie des biens natio...
      Locuteur: De Bertrand
      Le comité de marine de la précédente Assemblée avait présenté un projet de décret. Je remettrai un mémoire particulier sur cet objet qui mérite la plus sérieuse attention et qu’il me paraît nécessaire de régler le plus promptement possible. Le comité de marine de la précédente Assemblée avait présenté un projet de décret. Je remettrai un mémoire particulier sur cet objet qui mérite la plus sérieuse attention et qu’il me paraît nécessaire de régler le plus promptement possible.
      Locuteur: De Bertrand
      Le comité de salubrité s’était réuni à celui de la marine pour présenter un projet de décret sur le service des hôpitaux de la marine, des colonies et des armées nava... Le comité de salubrité s’était réuni à celui de la marine pour présenter un projet de décret sur le service des hôpitaux de la marine, des colonies et des armées navales, mais rien n’a encore été définitivement arrêté pour cet objet, sur lequel j...
      Locuteur: De Bertrand
      ...septembre dernier, un décret concernant la police des arsenaux et la formation d’une cour martiale maritime ; ie m’occupe de l’exécution de cette loi ; et de la formation des brigades de gendarmerie qui doivent être placées en... Il a été rendu, le 20 septembre dernier, un décret concernant la police des arsenaux et la formation d’une cour martiale maritime ; ie m’occupe de l’exécution de cette loi ; et de la formation des brigades de gendarmerie qui doivent être placées en conséquence dans les principaux ports, et dont le nombre n’est pas encore fixé.
      Locuteur: De Bertrand
      Mais, quoique les premières bases de la police des ports soient posées par ce d...
      ...e que le rétablissement du bon ordre et de la discipline dans les arsenaux. Le roi m’a chargé de recommander particulièrement ce grand o...
      ...re attention ; sans doute il est facile de se convaincre qu’une police exacte et vigilante est nécessaire pour assurer la conservation des dépôts précieux que les arsenaux de la marine renferment, et il n’est pas moins certain que l’ordre, la discipline et la subordination dans les ateliers sont également nécessaires pour la conduite des immenses travaux dont on s...
      Mais, quoique les premières bases de la police des ports soient posées par ce décret, il reste encore beaucoup a faire à cet égard ; rien n’est plus important et peut-être plus difficile que le rétablissement du bon ordre et de la discipline dans les arsenaux. Le roi m’a chargé de recommander particulièrement ce grand objet à votre attention ; sans doute il est facile de se convaincre qu’une police exacte et vigilante est nécessaire pour assurer la conservation des dépôts précieux que les arsenaux de la marine renferment, et il n’est pas moins certain que l’ordre, la discipline et la subordination dans les ateliers sont également nécessaires pour la conduite des immenses travaux dont on s’occupe dans les ports.
      Locuteur: De Bertrand
      11 n’existe pas d’autres moyens de mettre des bornes aux dépenses, d’éviter la perle ou le faux emploi des approvisionnements, de donner aux constructions et aux travaux... 11 n’existe pas d’autres moyens de mettre des bornes aux dépenses, d’éviter la perle ou le faux emploi des approvisionnements, de donner aux constructions et aux travaux nécessaires pour le mouvement des forces navales, toute l’activité que les circ...
      Locuteur: De Bertrand
      ...le s’occupera certainement avec intérêt de tout ce qui est relatif aux secours qui... L’Assemblée nationale s’occupera certainement avec intérêt de tout ce qui est relatif aux secours qui doivent être donnés aux malades et aux blessés dans les ports et sur les vaisse...

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 546
      Locuteur: De Bertrand
      ... approvisionnements et les déprédations de tout genre, que je dois eniin défendre sans cesse 1 intérêt de la nation contre tous les intérêts privés,...
      ...du sentiment auquel il est le plus doux de se livrer, celui de la bienfaisance (Applaudissements) ; il se...
      ...st même ce que je considérerai comme un de mes premiers devoirs. Tous les citoyens employés pour la chose publique ont droit aux soins de ceux qui administrent; lorsque je viend...
      ...d’une manière publique et convenable' à la dignité de leurs motifs. Il serait indécent, et il ne sera plus nécessaire de les masquer sous des abus, de présenter dans les comptes ces secours ...
      ...endre des ouvrages inutiles et ruineux, de tolérer des déprédations dangereuses. Je sens qu’il sera bien dilficiie de déraciner en un instant des abus invétérés par. un long usage. Je conçois la résistance qu’opposera à des réformes importantes, la réunion d’une foule d’intérêts particul...
      ...timement convaincu qu’il est nécessaire de profiter, pour ces réformes, de l’époque de 1’établissement d’un nouveau régime d’a...
      ...serait consacrer à jamais les abus, que de ne pas entreprendre de les détruire dans ce moment. Il est imp...
      ...ait les intérêts, essaieront sans doute de représenter sous les couleurs odieuses ...
      ... que je dois travailler sans relâche à prévenir Ips fausses dépenses, l’abus des approvisionnements et les déprédations de tout genre, que je dois eniin défendre sans cesse 1 intérêt de la nation contre tous les intérêts privés, et même contre les impressions du sentiment auquel il est le plus doux de se livrer, celui de la bienfaisance (Applaudissements) ; il sera cependant toujours possible d’en suivre les mouvements, en les réglant avec sagesse ; c’est même ce que je considérerai comme un de mes premiers devoirs. Tous les citoyens employés pour la chose publique ont droit aux soins de ceux qui administrent; lorsque je viendrai vous exposer les besoins et vous faire connaître les services des ouvriers d...
      ... d ¦ générosité, dignes des représentants d’une grande nation,doivent être fans d’une manière publique et convenable' à la dignité de leurs motifs. Il serait indécent, et il ne sera plus nécessaire de les masquer sous des abus, de présenter dans les comptes ces secours ou ces récompen-es comme les salaires d’un travail qui n’aurait pas été réellement fait (.Applaudissements), d’enti eprendre des ouvrages inutiles et ruineux, de tolérer des déprédations dangereuses. Je sens qu’il sera bien dilficiie de déraciner en un instant des abus invétérés par. un long usage. Je conçois la résistance qu’opposera à des réformes importantes, la réunion d’une foule d’intérêts particuliers, et je prévois les im-puiationsealomnieuses, les déclamations violentes aux...
      ...éprochable doit s’attendre, en remplissant ces devoirs austères; mais je suis intimement convaincu qu’il est nécessaire de profiter, pour ces réformes, de l’époque de 1’établissement d’un nouveau régime d’administration, et que ce serait consacrer à jamais les abus, que de ne pas entreprendre de les détruire dans ce moment. Il est impossible d’y réussir sans une police active et même sévère, que ceux dont elle arrêterait les malversations ou gênerait les intérêts, essaieront sans doute de représenter sous les couleurs odieuses d’une autorité arbitraire; mais il est évident qu’une police aussi importante se...
      Locuteur: De Bertrand
      On ne doit pas perdre de vue que c’est dans les ports que les éq...
      ...armement deviendrait nécessaire, et que la discipline ne peut être rétablie dans l...
      ...le approuvera toujours mes efforts pour la rétablissement et le maintien de l’ordre et accueillera favorablement les représntations que je serai dans le cas de lui faire pour parvenir à vaincre les o...
      ...onder les mesures qu’il sera nécessaire de prendre ; le patriotisme de ceux qui composent ces corps les porter...
      ...ourir à ce qu’exigera l’intérêt général de la nation, lorsqu'il ne paraîtrait même pa...
      On ne doit pas perdre de vue que c’est dans les ports que les équipages des vaisseaux peuyent prendre l’esprit d’insubordination, qui serait si funeste dans le cas où un grand armement deviendrait nécessaire, et que la discipline ne peut être rétablie dans l’armée navale qu’après qu’elle l’aura été dans les arsenaux. Je me conformerai a...
      ... je le suivrai avec fermeté et constance, bien convaincu que l’Assemblée nationale approuvera toujours mes efforts pour la rétablissement et le maintien de l’ordre et accueillera favorablement les représntations que je serai dans le cas de lui faire pour parvenir à vaincre les obstacles qui pourraient arrêter mon zèle. (Applaudissements.) J’espère, aussi que les corps administratifs et les municipalités des ports s’empresseront à seconder les mesures qu’il sera nécessaire de prendre ; le patriotisme de ceux qui composent ces corps les portera sans doute à concourir à ce qu’exigera l’intérêt général de la nation, lorsqu'il ne paraîtrait même pas entièrement d’accord avec l’intérêt local et privé.
      Locuteur: De Bertrand
      J’ai cru convenable de donner quelque développement à cet article important de la police-des ports, par e que cet objet e...
      ...es parties relatives au travail général de l’organisation de la marine, dont je n’ai présenté qu’un sim...
      ...les observations que le roi me chargera de vous transmettre sur ces divers détails, afin de compléter entièrement l’exposé que j’ai...
      ...ues objets qu’il serait très nécessaire de déterminer, quoiqu’ils ne tiennent pas ...
      J’ai cru convenable de donner quelque développement à cet article important de la police-des ports, par e que cet objet est d’une nécessité pressante. Quant aux autres parties relatives au travail général de l’organisation de la marine, dont je n’ai présenté qu’un simple aperçu, je pourrai vous offrir successivement les observations que le roi me chargera de vous transmettre sur ces divers détails, afin de compléter entièrement l’exposé que j’ai cru devoir faire des travaux entrepris par l’Assemblée précédente et sur lesquels vous avez encore à statuer. Je dois-aussi apne 1er votre attention sur quelques objets qu’il serait très nécessaire de déterminer, quoiqu’ils ne tiennent pas d’une manière aussi intime à l’organisation générale.
      Locuteur: De Bertrand
      ...cret du 29 août dernier a eu pour objet la police des ports de commerce, l’administration de la justice dans les ports, et l’expédiiion des navires; on s’occupe de l’exécution de cette loi, mais elle ne pourra avoir lieu qu'après que les tribunaux de commerce auront été formés et mis en ac...
      ...iné 1« s élëciions des divers officiers de police qui doivent y être établis. Il r...
      ...s à faire relativement à cet objet pour la fixation des droits qui seront établis, en remplacement de ceux d’amirauté ainsi que pou-’ les congés des bâtiments de commerce ou plutôt pour le passeport national qui établit leur- qualité de navires français, et les fait reconnaître d.ins les ports étrangers et à la mer. Ces congés ui ont é é délivrés jus...
      ...ationale l’approuve, il sera nécessaire de le communiquer à toutes les puissances ...
      Le décret du 29 août dernier a eu pour objet la police des ports de commerce, l’administration de la justice dans les ports, et l’expédiiion des navires; on s’occupe de l’exécution de cette loi, mais elle ne pourra avoir lieu qu'après que les tribunaux de commerce auront été formés et mis en activité dans les ports, qu’on aura terminé 1« s élëciions des divers officiers de police qui doivent y être établis. Il reste encore plusieurs dispositions à faire relativement à cet objet pour la fixation des droits qui seront établis, en remplacement de ceux d’amirauté ainsi que pou-’ les congés des bâtiments de commerce ou plutôt pour le passeport national qui établit leur- qualité de navires français, et les fait reconnaître d.ins les ports étrangers et à la mer. Ces congés ui ont é é délivrés jusqu’à présent par l’amiral e France, doivent à l’avenir être expédiés au nom du roi. Je vous en présenterai incessamment un modèle; mais si l’Assemblée nationale l’approuve, il sera nécessaire de le communiquer à toutes les puissances étrangères et ce ne sera qu’après qu’elles l’auront reconnu qu’il sera possible ...
      Locuteur: De Bertrand
      Il n’y a eu rien mcore de réglé relativement aux consuls de France établis dans les pays étrangers pour le maintien de nos relations commerciales extérieures; j’ai lieu de croire que Je comité de marine n’avait pas eu le temps de s’occuper de cet objet véritablement important,, et ...
      ...l’Assemblée nationale jugera convenable de s’en occuper. Je crois essentiel d’observer à cet égard, que la chambre de commerce de Marseille était chargée d’une partie d’...
      ...nts dans le Levant. Celte chambre avait la direction d’une caisse particulière pour cet objet; elle faisait la perception des droits imposés pour le c...
      ...mbre ayant supprimé toutes les chambres de commerce, celle de Marseille se trouve comprise dans cette...
      ..., et il est essentiellement néc essaire de pourvoir provisoirement aux moyens de ne pas laisser en souffrauce celte part...
      ...les, ce serait compromettre l’existence de plusieurs de ces établissements bien importants pour...
      Il n’y a eu rien mcore de réglé relativement aux consuls de France établis dans les pays étrangers pour le maintien de nos relations commerciales extérieures; j’ai lieu de croire que Je comité de marine n’avait pas eu le temps de s’occuper de cet objet véritablement important,, et sur lequel mon prédécesseur avait remis des mémoires et des états très détaillés. J’y joindrai m s observations dès que l’Assemblée nationale jugera convenable de s’en occuper. Je crois essentiel d’observer à cet égard, que la chambre de commerce de Marseille était chargée d’