Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-102 hits on 1791-110 hits on 1791-123 hits on 1792-012 hits on 1792-024 hits on 1792-033 hits on 1792-040 hits on 1792-052 hits on 1792-062 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-114 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-081 hits on 1793-091 hits on 1793-101 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 15 volumes
  • Tome 35 : Du 11 novembre au 10 décembre 1791 2 résultats
    • Séance du vendredi 20 novembre 1791

      - search term matches: (5)

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 248
      Locuteur: Lemontey
      1° Lettre de M. Tissot, procureur de la commune d'Avignon, contenant une demande de secours pour les habitants d'Avignon qui se trouvent ruinés par suite des troubles survenus dans ce... 1° Lettre de M. Tissot, procureur de la commune d'Avignon, contenant une demande de secours pour les habitants d'Avignon qui se trouvent ruinés par suite des troubles survenus dans cette contrée.
      Locuteur: Rougier-La-Bergerie
      ... à reproduire les amendements au projet de décret au comité de législation sur les prêtres non asserme... présente diverses observations qui tendent à reproduire les amendements au projet de décret au comité de législation sur les prêtres non assermentés, amendements qui ont été rejetés hier.
      Locuteur: Roux-Fasillac
      ...serait arrêté dès les premiers pas dans la carrière que vous l'avez chargé de parcourir, si vous n'adoptiez pas le projet de décret qu il m'a chargé d avoir l'honne...
      ...conçu en un seul article, et il suffira de l'énoncer pour vous en faire sentir l'importance. Voici le projet de décret :
      ...u comité d'instruction publique. Messieurs, votre comité d'instruction publique serait arrêté dès les premiers pas dans la carrière que vous l'avez chargé de parcourir, si vous n'adoptiez pas le projet de décret qu il m'a chargé d avoir l'honneur ae vous présenter. Ce décret est conçu en un seul article, et il suffira de l'énoncer pour vous en faire sentir l'importance. Voici le projet de décret :
      Locuteur: Delacroix
      J'appuie la motion du préopinant, mais je propose p...
      ...cun cas, les comités ne puissent rendre de décision à moins aue l'Assemblée ne l'a...
      J'appuie la motion du préopinant, mais je propose par amendement que, dans aucun cas, les comités ne puissent rendre de décision à moins aue l'Assemblée ne l'ait ordonné
      Locuteur: Delacroix
      expressément. Voici la rédaction que je propose: « L'Assemblée...
      ...aires, sans pouvoir en aucun cas rendre de décision. »
      expressément. Voici la rédaction que je propose: « L'Assemblée autorise les différents comités à correspondre, dès ce moment, avec tous les co...
      ...lissements publics, pour se procurer les éclaircissements qui leur seront nécessaires, sans pouvoir en aucun cas rendre de décision. »
      Locuteur: Jahan
      (L'Assemblée adopte la proposition de M. Delacroix, sauf rédaction.) (L'Assemblée adopte la proposition de M. Delacroix, sauf rédaction.)
      Locuteur: Jahan
      Suit la teneur de ce décret tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal : Suit la teneur de ce décret tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal :
      Locuteur: Le Président
      Les députés nommés par le département de la Corse viennent d'arriver et demandent que l'Assemblée charge le comité de division de vérifier leurs pouvoirs. Les députés nommés par le département de la Corse viennent d'arriver et demandent que l'Assemblée charge le comité de division de vérifier leurs pouvoirs.
      Locuteur: Lemontey
      2° Lettre de M. Vindsor, par laquelle il prie l'Asse...
      ...ge qu'il lui fait d'un tableau en grand de la déclaration des droits; cette lettre es...
      2° Lettre de M. Vindsor, par laquelle il prie l'Assemblée d'agréer l'hommage qu'il lui fait d'un tableau en grand de la déclaration des droits; cette lettre est ainsi conçue.
      Locuteur: Lemontey
      ...Assemblée accepte l'hommage, en décrète la mention honorable au procès-verbal et accorde les honneurs de la séance à M. Vindsor qui avait été admis à la barre. (.Applaudissements.) (L'Assemblée accepte l'hommage, en décrète la mention honorable au procès-verbal et accorde les honneurs de la séance à M. Vindsor qui avait été admis à la barre. (.Applaudissements.)
      Locuteur: Lemontey
      Un membre : J'ai appuyé la demande d'une mention honorable au proc...
      ...lever ce tableau qui empêche une partie de la salle de voir l'autre. (Rires.)
      Un membre : J'ai appuyé la demande d'une mention honorable au procès-verbal, mais je demande que l'on donne des ordres pour faire enlever ce tableau qui empêche une partie de la salle de voir l'autre. (Rires.)
      Locuteur: Lemontey
      3° Adresse ae félicitations de la municipalité de Montreuil; elle est ainsi conçue : 3° Adresse ae félicitations de la municipalité de Montreuil; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Roux-Fasillac
      ...re directement avec les administrations de département et de district, et les municipalités sur le t... ...tendu son comité d'instruction publique, décrète qu'il est autorisé à correspondre directement avec les administrations de département et de district, et les municipalités sur le territoire desquelles se trouvent les divers établissements consacrés jus-
      Locuteur: Roux-Fasillac
      ...cteurs, administrateurs et dépositaires de tous les monuments qui concernent les a...
      ...étaillés des bibliothèques, collections de tout genre, bâtiments, biens territoria...
      ...ent, à l'avancement es sciences, des lettres ou des arts, ainsi qu'avec les directeurs, administrateurs et dépositaires de tous les monuments qui concernent les arts et les sciences, et à leur demander directement et immédiatement tous les re...
      ...rra avoir besoin pour ses travaux, et particulièrement les catalogues ou états détaillés des bibliothèques, collections de tout genre, bâtiments, biens territoriaux, revenus et autres objets relatifs à l'instruction publique. »
      Locuteur: Lagrévol
      Je demande que la correspondance demandée par le comité d... Je demande que la correspondance demandée par le comité d'instruction publique soit étendue à tous les autres comités.
      Locuteur: Jahan
      ...é diplomatique : il ne doit point avoir de correspondance. Je demande une exception pour le comité diplomatique : il ne doit point avoir de correspondance.
      Locuteur: Jahan
      Plusieurs membres : La discussion fermée ! Plusieurs membres : La discussion fermée !
      Locuteur: Jahan
      (L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
      Locuteur: Jahan
      ...res membres : Non! non! C'est un décret de discipline. D'autres membres : Non! non! C'est un décret de discipline.
      Locuteur: Lemontey
      ...ationale un hommage digne d'elle, c'est la déclaration des droits ae l'homme et du... « J'offre à l'Assemblée nationale un hommage digne d'elle, c'est la déclaration des droits ae l'homme et du citoyen, gravée en grands caractères. Daignez, Monsieur le Président, agréer ce...
      Locuteur: Lemontey
      ...s témoigner nos vœux et les témoignages de sentiment de reconnaissance, de sincérité et de respect que nous vous portons. Nous prions Dieu qu'il vous comble de toutes sortes de satisfactions et de bonheur dans vos travaux, et de fairè transpirer tous vos désirs (Rires...
      ...eureuse, et qu'il vous donne le courage de vivre, et de surmonter toutes les peines
      « Nous croyons devoir vous témoigner nos vœux et les témoignages de sentiment de reconnaissance, de sincérité et de respect que nous vous portons. Nous prions Dieu qu'il vous comble de toutes sortes de satisfactions et de bonheur dans vos travaux, et de fairè transpirer tous vos désirs (Rires.), votre courage, votre Donne volonté dans une félicité heureuse, et qu'il vous donne le courage de vivre, et de surmonter toutes les peines
      présidence de m. lacépède, vice-président. présidence de m. lacépède, vice-président.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.
      Un de MM. les secrétaires donne lecture des p... Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances du samedi 19 novembre au matin et au soir.

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 249
      Locuteur: Lemontey
      ...uprême ne vous favorisera pas moins que la première législature. Soyez persuadés que nous sommes prêts à répandre jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour le maintien de vos décrets. » (Applaudissements.) ... erreurs que plusieurs personnes tentent contre vous. Nous espérons que l'Etre suprême ne vous favorisera pas moins que la première législature. Soyez persuadés que nous sommes prêts à répandre jusqu'à la dernière goutte de notre sang pour le maintien de vos décrets. » (Applaudissements.)
      Locuteur: Gossuin
      ...e nationale jugera peut-être convenable de s'occuper d'affaires beau coupplus inté...
      ...era, Messieurs, si vous le trouvez bon, de vous exposer en peu de mots l'objet de ces pétitions. Le comité a pensé qu'il devait les diviser en trois classes : la première, celles à renvoyer au pouvoir exécutif; la seconde, celles à renvoyer aux départements, et la troisième, celles sur lesquelles il n'y...
      ...enus ; il a proposé sur chacun d'eux un rapport détaillé ; mais comme l'Assemblée nationale jugera peut-être convenable de s'occuper d'affaires beau coupplus intéressantes, votre comité se contentera, Messieurs, si vous le trouvez bon, de vous exposer en peu de mots l'objet de ces pétitions. Le comité a pensé qu'il devait les diviser en trois classes : la première, celles à renvoyer au pouvoir exécutif; la seconde, celles à renvoyer aux départements, et la troisième, celles sur lesquelles il n'y a pas lieu à délibérer
      Locuteur: Gossuin
      ...e Rapporteur donne lecture d'une notice de ces pétitions, et, parmi celles de la première classe, fait mention d'une pla...
      ...parce qu'ils n'ont point travaillé dans la partie où le ministre les a employés.
      M. le Rapporteur donne lecture d'une notice de ces pétitions, et, parmi celles de la première classe, fait mention d'une plainte du sieur Martin contre le ministre des contributions publiques, M. Tarbé, q...
      ... donné des places à des hommes sans instruction et qui n'y avaient aucun droit, parce qu'ils n'ont point travaillé dans la partie où le ministre les a employés.
      Locuteur: Delacroix
      ...uvoir exécutif. Ce serait le vrai moyen de priver les pétitionnaires d'obtenir gain de cause, puisqu'on les renverrait vers ceux- mêmes que leurs torts particuliers auto... On ne peut renvoyer au pouvoir exécutif des plaintes contre les agents du pouvoir exécutif. Ce serait le vrai moyen de priver les pétitionnaires d'obtenir gain de cause, puisqu'on les renverrait vers ceux- mêmes que leurs torts particuliers autorisent à refuser toute justice.
      Locuteur: Delacroix
      Un membre : Il faut suivre la hiérarchie des pouvoirs. Souvent les ministres sont accusés des fautes de leurs subalternes. Il peut arriver qu'instruits de quelque imputation pareille, ils répare... Un membre : Il faut suivre la hiérarchie des pouvoirs. Souvent les ministres sont accusés des fautes de leurs subalternes. Il peut arriver qu'instruits de quelque imputation pareille, ils réparent à l'instant ce qu on leur reproche à leur insu. S'ils refusent d'entendre les...
      Locuteur: Delacroix
      ... crois pas non plus qu'il soit possible de renvoyer des pétitions aux directoires de départements. Les pétitionnaires ont suivi la marche qui leur est indiquée par la Constitution, relativement à la hiérarchie des pouvoirs. Un membre : Je ne crois pas non plus qu'il soit possible de renvoyer des pétitions aux directoires de départements. Les pétitionnaires ont suivi la marche qui leur est indiquée par la Constitution, relativement à la hiérarchie des pouvoirs.
      Locuteur: Gossuin
      ...itionnaires, et qu'il soit fait mention de ce renvoi à la marge, ainsi que de sa date, et de l'indication des ministres et corps con... ...es l'Assemblée a décrété qu'il n'y avait pas lieu à délibérer aux différents pétitionnaires, et qu'il soit fait mention de ce renvoi à la marge, ainsi que de sa date, et de l'indication des ministres et corps constitués auxquels les pétitionnaires devront s'adresser.
      Locuteur: Gossuin
      (L'Assemblée adopte la motion de M. Gossuin.) (L'Assemblée adopte la motion de M. Gossuin.)
      Locuteur: Gossuin
      ...° Pétition au directoire du département de la Haute-Garonne qui demande si les électeurs seront payés, et si la loi du 9 septembre dernier s'étend aux électeurs de 1789. « 2° Pétition au directoire du département de la Haute-Garonne qui demande si les électeurs seront payés, et si la loi du 9 septembre dernier s'étend aux électeurs de 1789.
      Locuteur: Gossuin
      ...s habitués d1 étaler sur les boulevards de Paris, pour se plaindre de l'arrêté de la municipalité qui leur interdit cet usag... « 5° Pétition des marchands habitués d1 étaler sur les boulevards de Paris, pour se plaindre de l'arrêté de la municipalité qui leur interdit cet usage.
      Locuteur: Gossuin
      ...étition du procureur-syndic du district de Tulle qui demande qu'il soit permis au conseil de ce district, de jouir de la quinzaine qui lui est accordée par les ... « 6° Pétition du procureur-syndic du district de Tulle qui demande qu'il soit permis au conseil de ce district, de jouir de la quinzaine qui lui est accordée par les lois.
      Locuteur: Gossuin
      « 8° Adresse de la municipalité de Limoges ; elle se plaint de l'insuffisance des revenus de sa commune et demande des secours. « 8° Adresse de la municipalité de Limoges ; elle se plaint de l'insuffisance des revenus de sa commune et demande des secours.
      Locuteur: Gossuin
      « 11° Pétition ae la veuve Serve de Mornand qui prie l'Assemblée de renvoyer une affaire qui lui est personnelle au juge de paix de Lyon. « 11° Pétition ae la veuve Serve de Mornand qui prie l'Assemblée de renvoyer une affaire qui lui est personnelle au juge de paix de Lyon.
      Locuteur: Gossuin
      « 12° Pétition des membres du bureau de paix de Corbeil qui se plaignent que la municipalité ne subvient pas à la dépense de leurs frais de bureau. « 12° Pétition des membres du bureau de paix de Corbeil qui se plaignent que la municipalité ne subvient pas à la dépense de leurs frais de bureau.
      Locuteur: Lemontey
      ...crète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse dans son procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse dans son procès-verbal.)
      Locuteur: Le Président
      donne la parole à M. Gossuin pour faire un rappo... donne la parole à M. Gossuin pour faire un rapport sur diverses pétitions adressées à V Assemblée.
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      Plusieurs membres : La question préalable sur toutes les pétit... Plusieurs membres : La question préalable sur toutes les pétitions !
      Locuteur: Gossuin
      ...u sieur Jean-Joseph-Louis Delatre, curé de Bouresche, qui réclame contre un sieur Choin 30 perches de terrain. « 1° Précis imprimé du sieur Jean-Joseph-Louis Delatre, curé de Bouresche, qui réclame contre un sieur Choin 30 perches de terrain.
      Locuteur: Gossuin
      ...ac qui reproche à l'Assemblée nationale de n'avoir pas fait lecture de l'Acte constitutionnel. « 3° Adresse du sieur Mouillac qui reproche à l'Assemblée nationale de n'avoir pas fait lecture de l'Acte constitutionnel.
      Locuteur: Gossuin
      ...erre Bouc, dit Dubois, pour revendiquer la propriété d'une maison vendue par sa mè... « 7° Mémoire du sieur Pierre Bouc, dit Dubois, pour revendiquer la propriété d'une maison vendue par sa mère.
      Locuteur: Gossuin
      « 10® Adresse de prétendus citoyens de Rennes ; ils déclarent ne vouloir reconnaître de prêtres que ceux canoniquement institué... « 10® Adresse de prétendus citoyens de Rennes ; ils déclarent ne vouloir reconnaître de prêtres que ceux canoniquement institués.
      Locuteur: Gossuin
      ...ttre des princes français. Ils menacent la France s'ils ne parviennent pas à être ... « 13° Prétendue lettre des princes français. Ils menacent la France s'ils ne parviennent pas à être remis dans leurs anciens droits.
      Locuteur: Gossuin
      ...sieurs Meyer et autres qui se plaignent de ce que les juges ont refusé tout sursis... « 14° Pétition des sieurs Meyer et autres qui se plaignent de ce que les juges ont refusé tout sursis à une saisie.
      Locuteur: Gossuin
      «150 Lettre de M. Cour jolies; il se plaint des préten... «150 Lettre de M. Cour jolies; il se plaint des prétendus commissaires qui se sont fait présenter au roi, attendu, dit-il, qu'il n'y a...
      Locuteur: Gossuin
      ...pplique, remplie ae fausses signatures, de soi-disant officiers municipaux et habitants de « 16° Supplique, remplie ae fausses signatures, de soi-disant officiers municipaux et habitants de

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 250
      Locuteur: Gossuin
      « 17° Pétition des officiers municipaux de la Rivière qui se plaignent d'un jugement et d'une mainlevee, qui a été donnée de saisie faite sur les frontières. « 17° Pétition des officiers municipaux de la Rivière qui se plaignent d'un jugement et d'une mainlevee, qui a été donnée de saisie faite sur les frontières.
      Locuteur: Gossuin
      ...tre du sieur Renevey, prêtre, directeur de l'Hôpital de la Charité, qui témoigne de l'inquiétude sur le choix de la supérieure de cet hôpital. » 21° Lettre du sieur Renevey, prêtre, directeur de l'Hôpital de la Charité, qui témoigne de l'inquiétude sur le choix de la supérieure de cet hôpital.
      Locuteur: Gossuin
      » 22° Lettre du procureur de la commune de Moisy qui se plaint de la turbulence du curé, qui ne s'occupe qu'... » 22° Lettre du procureur de la commune de Moisy qui se plaint de la turbulence du curé, qui ne s'occupe qu'à intenter des procès aux habitants. Il demande son remplacement.
      Locuteur: Gossuin
      ...tition du sieur abbé Collet qui implore la protection de l'Assemblée pour être installé dans une...
      ...été nommé par les électeurs du district de Valenciennes.
      » 23° Pétition du sieur abbé Collet qui implore la protection de l'Assemblée pour être installé dans une cure à laquelle il a été nommé par les électeurs du district de Valenciennes.
      Locuteur: Gossuin
      ...Pierre Guérin, ancien agréé au consulat de Brioude, qui se plaint d'une emprise faite sur son terrain pour la construction de deux chaussées. » 24° Pétition du sieur Pierre Guérin, ancien agréé au consulat de Brioude, qui se plaint d'une emprise faite sur son terrain pour la construction de deux chaussées.
      Locuteur: Gossuin
      ...sieur Fontaine qui demande que le maire de Noyon soit tenu de lui faire passer l'état nominatif des tanneurs et peaussiers de la même ville, dont il a besoin pour sa li... » 25° Pétition du sieur Fontaine qui demande que le maire de Noyon soit tenu de lui faire passer l'état nominatif des tanneurs et peaussiers de la même ville, dont il a besoin pour sa liquidation.
      Locuteur: Gossuin
      ...réclame une indemnité pour l'enlèvement de plusieurs espèces d'armes antiques qui lui a été fait le jour de la prise de la Bastille. » 28° Pétition du sieur Sarrazin, costumier des théâtres et des peintres, qui réclame une indemnité pour l'enlèvement de plusieurs espèces d'armes antiques qui lui a été fait le jour de la prise de la Bastille.
      Locuteur: Gossuin
      ..., habitant d'Equainville, qui se plaint de ce que la municipalité dudit lieu l'a privé de sa place; il demande d'être employé aussitôt la formation des écoles d'éducation publiq... » 29° Pétition du sieur Pierre Lallemand, habitant d'Equainville, qui se plaint de ce que la municipalité dudit lieu l'a privé de sa place; il demande d'être employé aussitôt la formation des écoles d'éducation publique.
      Locuteur: Gossuin
      ...ettre et mémoire du sieur Moreau, homme de loi; il demande pour le sieur Duville, qui a 37 ans de service, une place d'officier dans la gendarmerie nationale. » 31 "Lettre et mémoire du sieur Moreau, homme de loi; il demande pour le sieur Duville, qui a 37 ans de service, une place d'officier dans la gendarmerie nationale.
      Locuteur: Gossuin
      » 34° Lettre des sœurs de la Charité de la Chapelle de Riboulet; elles se plaignent des vexati... » 34° Lettre des sœurs de la Charité de la Chapelle de Riboulet; elles se plaignent des vexations qu'elles disent éprouver parce qu'elles n'ont pas
      Locuteur: Gossuin
      ...5° Adresse du directoire du département de la Haute-Marne qui rend compte de la conduite qu'il a tenue dans l'émeute populaire arrivée au bourg de Voisy, et de sa dénonciation, au tribunal du district de Bourbonne, des faits qui semblent avoir... » 35° Adresse du directoire du département de la Haute-Marne qui rend compte de la conduite qu'il a tenue dans l'émeute populaire arrivée au bourg de Voisy, et de sa dénonciation, au tribunal du district de Bourbonne, des faits qui semblent avoir provoqué ce désordre.
      Locuteur: Gossuin
      » 36° Affaire du sieur Hemery, citoyen de Gan-nat, et titulaire de la ci-devant abbaye ; qui réclame contre la vente de la ci-devant abbaye de ce nom. 11 dit que la construction des bâtiments dont il prét... » 36° Affaire du sieur Hemery, citoyen de Gan-nat, et titulaire de la ci-devant abbaye ; qui réclame contre la vente de la ci-devant abbaye de ce nom. 11 dit que la construction des bâtiments dont il prétend être propriétaire, lui a coûté 120,000 livres, et quiï n'a reçu encore que 5...
      Locuteur: Gossuin
      » 38° Pétition de la municipalité de Gué d'Hous-sut qui demande que les effe... » 38° Pétition de la municipalité de Gué d'Hous-sut qui demande que les effets saisis dans son territoire soient distribués ou vendus.
      Locuteur: Gossuin
      ...ttre des administrateurs du département de la Drôme. Us demandent si, en fixant un traitement aux curés, la nation entend demeurer grevée des pensions réservées sur des cures, en vertu de résignation. Ils demandent, en outre, s... » 42° Lettre des administrateurs du département de la Drôme. Us demandent si, en fixant un traitement aux curés, la nation entend demeurer grevée des pensions réservées sur des cures, en vertu de résignation. Ils demandent, en outre, si les vicaires qui desservent les cures abandonnées, doivent jouir du même trait...
      Locuteur: Gossuin
      ... Dufraisne, vicaire à Clermont, demande de jouir du même droit que les autres religieux, en lui accordant le traitement fixé par la loi. » 44° Le sieur Dufraisne, vicaire à Clermont, demande de jouir du même droit que les autres religieux, en lui accordant le traitement fixé par la loi.
      Locuteur: Gossuin
      ...onnes qui ont été employées aux travaux de la liquidation et au payement des pensions... » 45° Lettre du directoire du département du Lot. Il demande que les personnes qui ont été employées aux travaux de la liquidation et au payement des pensions et traitements des ecclésiastiques, soient payées.
      Locuteur: Gossuin
      ... qu'il a fait pour le gouvernement dans la direction de M. Gormeré. » 46° Mémoire du sieur Millou, pour être payé du travail qu'il a fait pour le gouvernement dans la direction de M. Gormeré.
      Locuteur: Gossuin
      » 48"Adresse de Guillaume Barbet, de Charenton-Saint-Maurice. Il demande la liquidation de sa traite sur M. d'Artois. » 48"Adresse de Guillaume Barbet, de Charenton-Saint-Maurice. Il demande la liquidation de sa traite sur M. d'Artois.
      Locuteur: Gossuin
      ... Pétition du sieur Regnault, greffier à la Rochelle, pour être payé de ses expéditions de » 50° Pétition du sieur Regnault, greffier à la Rochelle, pour être payé de ses expéditions de
      Locuteur: Gossuin
      ...à être juge par le tribunal du district de Brest, et non par la prévôté de la marine. ... Joseph Requet, gendarme national dans le département du Finistère, qui demande à être juge par le tribunal du district de Brest, et non par la prévôté de la marine.
      Locuteur: Gossuin
      ... à transporter en son domicile, au delà de la frontière, ses grains et » 52(> Pétition du sieur François-Chrysostéme Duhattay pour être autorisé à transporter en son domicile, au delà de la frontière, ses grains et
      Locuteur: Gossuin
      plus de 200 paroisses du Lyonnais et Forez. Ils... plus de 200 paroisses du Lyonnais et Forez. Ils demandent que les prêtres non assermentés soient maintenus dans leurs places.
      Locuteur: Gossuin
      ...ion du sieur Guillaume Ducasse, citoyen de Bordeaux, qui demande une sursëance à u... » 19° Pétition du sieur Guillaume Ducasse, citoyen de Bordeaux, qui demande une sursëance à un jugement par corps.
      Locuteur: Gossuin
      ...° Pétition des religieuses du monastère de Sàint-Bernard de Monasque qui së plaignent de ce qu'on a fait fermer leurs églises. » 20° Pétition des religieuses du monastère de Sàint-Bernard de Monasque qui së plaignent de ce qu'on a fait fermer leurs églises.
      Locuteur: Gossuin
      » 26° Pétition du sieur Latyl, curé de Saint-Thomas-d'Aquin, qui se plaint de ce qu'on veut le faire sortir d'un appa...
      ...accordé provisoirement par les citoyens de sa paroisse.
      » 26° Pétition du sieur Latyl, curé de Saint-Thomas-d'Aquin, qui se plaint de ce qu'on veut le faire sortir d'un appartement qui lui avait été accordé provisoirement par les citoyens de sa paroisse.
      Locuteur: Gossuin
      ...'un vol fait à son fils dans une maison de jeu à Paris. » 27° Pétition du sieur Chamond qui se plaint d'un vol fait à son fils dans une maison de jeu à Paris.
      Locuteur: Gossuin
      » 30° Pétition du juge de paix du canton de Rocroy. Il prie l'Assemblée de renvoyer au tribunal de cassation les pièces d'une affaire qui ... » 30° Pétition du juge de paix du canton de Rocroy. Il prie l'Assemblée de renvoyer au tribunal de cassation les pièces d'une affaire qui le concerné.
      Locuteur: Gossuin
      _ » 32° Le sieur Cordier, juge de paix à Coutances, se plaint des atteintes portées au libre exercice de ses fonctions par le président du tribu... _ » 32° Le sieur Cordier, juge de paix à Coutances, se plaint des atteintes portées au libre exercice de ses fonctions par le président du tribunal dudit lieu.
      Locuteur: Gossuin
      ...; elles demandent d'être mises à l'abri de ces vexations. prêté leur serment ; elles demandent d'être mises à l'abri de ces vexations.
      Locuteur: Gossuin
      » 37° Adresse de Marie Zeiges, qui supplie l'Assemblée d'enjoindre à l'accusateur public d'Alt-kirch de lui rendre justice. » 37° Adresse de Marie Zeiges, qui supplie l'Assemblée d'enjoindre à l'accusateur public d'Alt-kirch de lui rendre justice.
      Locuteur: Gossuin
      » 39° Pétition de sept1 personnes détenues à Bi-cêtre qui... » 39° Pétition de sept1 personnes détenues à Bi-cêtre qui demandent leur sortie.
      Locuteur: Gossuin
      ...du sieur Levanière, ancien capi-pitaine de navire, qui sollicite une place dans le... » 40° Mémoire du sieur Levanière, ancien capi-pitaine de navire, qui sollicite une place dans les ports ou les arsenaux.
      Locuteur: Gossuin
      » 41° Lettre du sieur Flourens, juge de paix du canton de Visac, par laquelle il dénonce un imprimé qui a pour titre: Journal général de France. » 41° Lettre du sieur Flourens, juge de paix du canton de Visac, par laquelle il dénonce un imprimé qui a pour titre: Journal général de France.
      Locuteur: Gossuin
      ...détruire les abus qui se propagent dans la négociation des effets. » 43° Projet du sieur Reyber, pour détruire les abus qui se propagent dans la négociation des effets.
      Locuteur: Gossuin
      » 47° Pétition de Marie-Louise Dariou, femme de Jean Pillard, pour être comprise dans l... » 47° Pétition de Marie-Louise Dariou, femme de Jean Pillard, pour être comprise dans les secours accordés aux malheureux du Canada incendiés en 1759.
      Locuteur: Gossuin
      ...rd, ci-devant entrepreneur des dépêches de Paris à Orléans ; il se plaint de ce que le siéur Gérard, chef d'un des bureaux de M. de Saint-Léon, ne lui rend pas justice. » 49° Pétition du sieur Bezard, ci-devant entrepreneur des dépêches de Paris à Orléans ; il se plaint de ce que le siéur Gérard, chef d'un des bureaux de M. de Saint-Léon, ne lui rend pas justice.
      Locuteur: Gossuin
      ...minelle contre les auteurs des trou-les de Saint-Jean-d'Angely. Êrocédure criminelle contre les auteurs des trou-les de Saint-Jean-d'Angely.

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 251
      Locuteur: Gossuin
      » .53° Pétition d'un sacristain de la Peyratte, qui se plaint de l'arrêté du directoire du département d... » .53° Pétition d'un sacristain de la Peyratte, qui se plaint de l'arrêté du directoire du département des Deux-Sèvres, par lequel il ne lui est accordé que 72 livres d'appointements. ...
      Locuteur: Gossuin
      ...ositions, contre M. Tarbé. Il se plaint de ce qu'au mépris des décrets, ce ministr...
      ...-à des personnes qui n'ont jamais servi la nation.
      » 54° Dénonciation du sieur P. F. Martin, ancien employé aux impositions, contre M. Tarbé. Il se plaint de ce qu'au mépris des décrets, ce ministre accorde des places-à des personnes qui n'ont jamais servi la nation.
      Locuteur: Gossuin
      ...Cyr, caporal au 12e régiment, compagnie de Saint-Surin. Il demande d'être dédommagé de la perte qu'il a fait de ses effets, lors de sa traversée sur mer. , » 56° Lettre du sieur Julien du Saint-Cyr, caporal au 12e régiment, compagnie de Saint-Surin. Il demande d'être dédommagé de la perte qu'il a fait de ses effets, lors de sa traversée sur mer.
      Locuteur: Duport
      , ministre de la justice, a la parole pour faire une communication rel... , ministre de la justice, a la parole pour faire une communication relative aux sieurs Tardi et Noireau, mis en accusation par-idécret du 12 novembre ...
      Locuteur: Duport
      ...'Assemblée nationale jugera convenable- de délibérer, sur-le-champ, sur l'objet qui m'amène ici. Le 13 de ce mois, le roi m'a remis le décret de l'Assemblée nationale, ayant force de loi, relativement à l'arrestation des n...
      ...i et Noireau; sur-le-champ, j'ai pris à la
      Je crois que l'Assemblée nationale jugera convenable- de délibérer, sur-le-champ, sur l'objet qui m'amène ici. Le 13 de ce mois, le roi m'a remis le décret de l'Assemblée nationale, ayant force de loi, relativement à l'arrestation des npm-més Tardi et Noireau; sur-le-champ, j'ai pris à la
      Locuteur: Duport
      « J'ai l'honneur de vous envoyer, par un courrier extraordi...
      ...t en état d'apcusation les nommés Tardi de Dijon et Noireau. La minute du décret porte Pontarlier, c'est Pontailler, département de fa Côte-d'Or. Vous voudrez bien prendre...
      ...sonne ae ces deux accusés. Je vous prie de m'adresser, en m'accusant la réception de cette loi, une expédition du procès-verbal de leur arrestation. Il n'est pas bien cer...
      ... est judiciaire. Mais je ne connais pas de pouvoir public qui puisse plus facileme...
      ...et plus promptement exécuter le décret. La forme, à cet égard, n'est pas suffisamm...
      « J'ai l'honneur de vous envoyer, par un courrier extraordinaire, un décret qui met en état d'apcusation les nommés Tardi de Dijon et Noireau. La minute du décret porte Pontarlier, c'est Pontailler, département de fa Côte-d'Or. Vous voudrez bien prendre les mesures que vousjugerez les plus convenables pour vous assurer delà personne ae ces deux accusés. Je vous prie de m'adresser, en m'accusant la réception de cette loi, une expédition du procès-verbal de leur arrestation. Il n'est pas bien certain que l'adresse au procu-reur-général-syndic soit complètement régulière, car ces deux particuliers étant accusés par un décret du Corps législatif, cette exécution est judiciaire. Mais je ne connais pas de pouvoir public qui puisse plus facilement, plus sûrement et plus promptement exécuter le décret. La forme, à cet égard, n'est pas suffisamment établie ; mais il ne faut pas s'appesantir sur les formes, lorsqu'il s*agii ...
      Locuteur: Duport
      ...'en excédant vraisemblablement l'esprit de la loi dont vous avez cru, Monsieur, devoi...
      ...n. Le décret porte que les nommés Tardi de Dijon, et Noireau, de Pontailler sont en état d'accusation ; ...
      ...courrier extraordinaire, pour s'assurer de leurs personnes, les tenir au secret, et s'assurer enfin de tous leurs papiers. La lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'adresser, me charge personnellement de faire exécuter i le décret. En m'expliq...
      ...ais les plus convenables pour réassurer de Ta personne des accusés. En expliquant le décret par la lettre d'envoi, j'ai du croire qu'il n'...
      ...Tardi : le premier receveur des décimes de l'ancien diocèse, l'autre, fils de ce premier, et marié depuis plusieurs a...
      ...oireau: le premier, ci-aevant chapelain de cette ville ; le second ci-devant recev...
      jeté dans un doute dont je n'ai pu sortir qu'en excédant vraisemblablement l'esprit de la loi dont vous avez cru, Monsieur, devoir me confier l'exécution. Le décret porte que les nommés Tardi de Dijon, et Noireau, de Pontailler sont en état d'accusation ; qu'en conséquence, le pouvoir exécutif fera partir un courrier extraordinaire, pour s'assurer de leurs personnes, les tenir au secret, et s'assurer enfin de tous leurs papiers. La lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'adresser, me charge personnellement de faire exécuter i le décret. En m'expliquant les motifs qui vous ont engagé. Monsieur, à préférer mon mi-nistèrej vous m invitez à prendre les mesures que je jugerais les plus convenables pour réassurer de Ta personne des accusés. En expliquant le décret par la lettre d'envoi, j'ai du croire qu'il n'y avait qu'un nommé Tardi et un nommé Noireau en état d'accusation, et m'a condu...
      ...tion, s'il n'eût existé à. Dijon qu'un nommé Tardi; mais il existe à Dijon deux Tardi : le premier receveur des décimes de l'ancien diocèse, l'autre, fils de ce premier, et marié depuis plusieurs années. H existe à Pontailler, trois personnes nommées Noireau: le premier, ci-aevant chapelain de cette ville ; le second ci-devant receveur du grenier à sel d'Auxonne ; le troisième, adonné au commerce.
      Locuteur: Duport
      ... accusés, mais j'ai dû considérer aussi la grandeur du délit par la qualité seule de l'accusation, importance désignée d'ail...
      ...partement, dans une conférence secrète, la perplexité où je me trouvais. Je m'y suis décidé avec d'autant plus de raison que l'exécution de la loi leur est confiée comme à moi. Nous avons pensé que le caractère du délit et la nécessité impérieuse de s'assurer des prévenus et des preuves, ne nous permettaient ni de différer l'exécution du décret, pour demander des éclaircissements, ni de manquer l'objet principal de la mission, en ne faisant arrêter qu'un se...
      ...ns innocents le sacrifice que l'intérêt de la patrie les forçait de s'imposer, puisque des poursuivis, deux...
      « J'ai senti combien il serait injuste d'arrêter trois innocents avec les deux accusés, mais j'ai dû considérer aussi la grandeur du délit par la qualité seule de l'accusation, importance désignée d'ailleurs par les précautions que le Corps législatif a cru devoir prescrire au pouv...
      ...grand danger public. J'ai cru devoir communiquer aux membres du directoire du département, dans une conférence secrète, la perplexité où je me trouvais. Je m'y suis décidé avec d'autant plus de raison que l'exécution de la loi leur est confiée comme à moi. Nous avons pensé que le caractère du délit et la nécessité impérieuse de s'assurer des prévenus et des preuves, ne nous permettaient ni de différer l'exécution du décret, pour demander des éclaircissements, ni de manquer l'objet principal de la mission, en ne faisant arrêter qu'un seul Tardi et un seul Noireau. Nous avons senti combien il était cruel d'exiger des citoyens innocents le sacrifice que l'intérêt de la patrie les forçait de s'imposer, puisque des poursuivis, deux seulement sont accusés.
      Locuteur: Duport
      ...gnorons s'ils étaient l'un et l'autre à la ville ou à leur campagne. J'ai fait expédier le décret par les juges de paix de Nuits, de______ (l), de Pontailler et Dijon. M. Legrand, et le fils à Nuits, où fî possède un domaine considérable. Nous ignorons s'ils étaient l'un et l'autre à la ville ou à leur campagne. J'ai fait expédier le décret par les juges de paix de Nuits, de______ (l), de Pontailler et Dijon. M. Legrand,
      Locuteur: Duport
      ...ome IV, pages 7 et suiv., mentionne ici la ville de Saint-Louis-do-la-Salle ; il a été impossible de trouver trace d'une localité portant ce nom. — Quant à la ville de Buitz ; il y a également erreur ; c'est de Nuits qu'il s'agit évidemment. (1) Le journal logographique auquel nous empruntons ce document, tome IV, pages 7 et suiv., mentionne ici la ville de Saint-Louis-do-la-Salle ; il a été impossible de trouver trace d'une localité portant ce nom. — Quant à la ville de Buitz ; il y a également erreur ; c'est de Nuits qu'il s'agit évidemment.
      Locuteur: Gossuin
      autres denrées, provenant de ses propriétés si tuées en France. autres denrées, provenant de ses propriétés si tuées en France.
      Locuteur: Duport
      ...r les raisons qui sont développées dans la lettre que je vais lire ; la voici : ...t et j'ai cru devoir l'adresser au procureur-général-syndic du dépar-tementj pour les raisons qui sont développées dans la lettre que je vais lire ; la voici :
      Locuteur: Duport
      Il sera nécessaire de faire passer promptement aux juges de paix des domiciles, l'ordrè d'apposer les scellés; et afin qu'il n'y ait pas de difficulté, je crois qu'une mesure à pr...
      ...a lettre qui pourra leur servir d'ordre de ma part. » 1 ■"'
      Il sera nécessaire de faire passer promptement aux juges de paix des domiciles, l'ordrè d'apposer les scellés; et afin qu'il n'y ait pas de difficulté, je crois qu'une mesure à prendre serait d'envoyer cette apostille collationnée sur ma lettre qui pourra leur servir d'ordre de ma part. » 1 ■"'
      Locuteur: Duport
      de l'année à sa campagne, canton de......(1) de l'année à sa campagne, canton de......(1)
      ...quel vous m'avez envoyé le décret du 12 de ce mois, sanctionné le 13, est arrivé à Dijon le 15. La lecture du décret et de la lettre qui l'accompagne, m'a (1) Voir c... « Monsieur le Ministre, « Le courrier extraordinaire, par lequel vous m'avez envoyé le décret du 12 de ce mois, sanctionné le 13, est arrivé à Dijon le 15. La lecture du décret et de la lettre qui l'accompagne, m'a (1) Voir ci-dessus, sêancedu 12 novembre 1791, page 40.

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 252
      Locuteur: Duport
      capitaine de la gendarmerie nationale, que j'ai chargé spécialement de l'exécution, est parti à six heures. capitaine de la gendarmerie nationale, que j'ai chargé spécialement de l'exécution, est parti à six heures.
      Locuteur: Duport
      « A six heures et demie précises, la gendarmerie est partie pour Pontailler,...
      ... instant chez le sieur Tardi père, l'un de ses officiers au domicile du fils, l'un et l'autre accompagnés d'un iuge de paix. Les sieurs Tardi étaient absents ...
      « A six heures et demie précises, la gendarmerie est partie pour Pontailler, Nuits et Dijon. M. Legrand s'est transporté au même instant chez le sieur Tardi père, l'un de ses officiers au domicile du fils, l'un et l'autre accompagnés d'un iuge de paix. Les sieurs Tardi étaient absents l'un et l'autre.
      Locuteur: Duport
      ...s papiers, et leur maison recommandée à la vigilance de la garde nationale. Cette première opération s'est faite sans aucune espèce de rumeur, et a été terminée à 11 heures a... « Les scellés ont été apposés sur leurs papiers, et leur maison recommandée à la vigilance de la garde nationale. Cette première opération s'est faite sans aucune espèce de rumeur, et a été terminée à 11 heures au soir. »
      Locuteur: Duport
      ...êté a NUits, ainsi que le sieur Noireau de Pontailler. L'un et l'autre sont au secret, dans les prisons de l'hôtel commun,- que, j'ai cru préférab...
      ...nt, parce qu'ils sont sous l'inspection de la garde nationale de cette ville. Je n'ai encore aucun avis du succès de la mission de la gendarmerie, pour s'assurer des autres ...
      ...lle d'hier, jusqu'aujourd'hui, j'ai appris que le sieur Tardi fils avait été arrêté a NUits, ainsi que le sieur Noireau de Pontailler. L'un et l'autre sont au secret, dans les prisons de l'hôtel commun,- que, j'ai cru préférables à celles du ci-devant parlement, parce qu'ils sont sous l'inspection de la garde nationale de cette ville. Je n'ai encore aucun avis du succès de la mission de la gendarmerie, pour s'assurer des autres personnes qui lui ont été désignées. »
      Locuteur: Duport
      ...is hier, j'ai fait envoyer un brigadier de la gendarmerie a Auxonne,pour s'assurer de la personne du sieur Noireau, receveur des...
      ...que par les renseignements que je viens de prendre. J'ignore le lieu où réside le sieur Tardi; on présume qu'il est parti sur la frontière de... »
      ...que les gendarmes aient rencontré à Pontailler. Sur les informations prises depuis hier, j'ai fait envoyer un brigadier de la gendarmerie a Auxonne,pour s'assurer de la personne du sieur Noireau, receveur des gabelles, s'il était dans cette ville. Je reçois à l'instant des papiers public...
      ...di, employé dans les douanes aux frontières, et, dont je n'ai connu l'existence que par les renseignements que je viens de prendre. J'ignore le lieu où réside le sieur Tardi; on présume qu'il est parti sur la frontière de... »
      Locuteur: Duport
      ...en cette ville, en était sorti hier sur la rumeur de l'arrestation de son frère aîné; j'apprends en même temps qu'on a expédié de cette ville un courrier avec son signal... ...voyés à Auxonne, l'avis que celui des frères Noireau qu'ils avaient cru arrêter en cette ville, en était sorti hier sur la rumeur de l'arrestation de son frère aîné; j'apprends en même temps qu'on a expédié de cette ville un courrier avec son signalement pour le faire arrêter à Chalon-sur-Saône s'il prend sa route par le midi.
      Locuteur: Duport
      ...rt du courrier, les gendarmes envoyés à la maison du sieur Noireau ne sont pas encore de retour. J'ai l'honneur de tous envoyer, Monsieur, les extraits de...
      ...aux des arrestations et des appositions de scellés faites à Dijon, Pontailler, Nuits et Auxonne. Je vous prie de vouloir bien donner prompte-ment les or...
      « Au moment du départ du courrier, les gendarmes envoyés à la maison du sieur Noireau ne sont pas encore de retour. J'ai l'honneur de tous envoyer, Monsieur, les extraits des procès-verbaux des arrestations et des appositions de scellés faites à Dijon, Pontailler, Nuits et Auxonne. Je vous prie de vouloir bien donner prompte-ment les ordres relativement aux sieurs Noireau
      Locuteur: Guadet
      Le comité de législation est actuellement occupé à rédiger la proclamation relative à la formation de la haute cour nationale, et à l'acte d'acc...
      ...Je demande donc qu'on renvoie au comité de législation la rédaction du projet de décret, parce que nul autre que le comité de législation ne peut donner les indicati...
      ...ux. J'ajoute qu'il ne peut plus y avoir de doute sur les vrais coupables : leur fu...
      ...'on peut faire mettre sur-le-champ hors de prison les personnes détenues, parce qu...
      ...ient été coupables, elles auraient pris la fuite. (Murmures.) . •
      Le comité de législation est actuellement occupé à rédiger la proclamation relative à la formation de la haute cour nationale, et à l'acte d'accusation contre le sieur Varnier. Il doit avoir sous les yeux les pièces indicatives des véritables coupables contre lesquels le décret d'accusation a été porté. Je demande donc qu'on renvoie au comité de législation la rédaction du projet de décret, parce que nul autre que le comité de législation ne peut donner les indications qui sont contenues dans les pièces qu'il a maintenant sous les yeux. J'ajoute qu'il ne peut plus y avoir de doute sur les vrais coupables : leur fuite les a trahis. (Murmures.) Ainsi je crois qu'on peut faire mettre sur-le-champ hors de prison les personnes détenues, parce que si elles avaient été coupables, elles auraient pris la fuite. (Murmures.) . •
      Locuteur: Thuriot
      Je sors à l'instant du comité de législation. Je dois observer à l'Assemblée que pour la rédaction de la proclamation et de l'acte d'accusation, et pour la désignation des coupables, il est très ...
      ...s procès-verbaux soient remis au comité de législation. Je demande qu'en prononçan...
      Je sors à l'instant du comité de législation. Je dois observer à l'Assemblée que pour la rédaction de la proclamation et de l'acte d'accusation, et pour la désignation des coupables, il est très important que les procès-verbaux soient remis au comité de législation. Je demande qu'en prononçant le renvoi, on invite MM. les secrétaires à les y faire parvenir à l'instant.
      Locuteur: Thuriot
      (L'Assemblée décrète le renvoi de toutes les pièces au comité de législation pour faire son rapport séan...
      ...n outre, que M. le Président témoignera la satisfaction de l'Assemblée aux personnes qui ont fait à la patrie le sacrifice de leur liberté.)
      (L'Assemblée décrète le renvoi de toutes les pièces au comité de législation pour faire son rapport séance tenante et décrète, en outre, que M. le Président témoignera la satisfaction de l'Assemblée aux personnes qui ont fait à la patrie le sacrifice de leur liberté.)
      Locuteur: Duport
      « A l'instant, M. Legrand vient de m'assurer que le sieur Noireau est part... « A l'instant, M. Legrand vient de m'assurer que le sieur Noireau est parti hier soir pour Dijon, qu'il en est sorti cette nuit en prenant une marche déto...
      Locuteur: Duport
      ...ils. Il serait bien douloureux pour eux de perdre leur famille, et bien affligeant... père et fils. Il serait bien douloureux pour eux de perdre leur famille, et bien affligeant pour l'humanité que deux citoyens honnêtes et véritablement patriotes, soient v...
      Locuteur: Duport
      ...onale sentira l'indispensable nécessité de prendre sur-le-champ des mesures pour donner l'indication précise de ceux qui ont été l'ob-jet du délit. Il ...
      ...imple dénonciation des papiers publicSj de désigner tel ou tel individu, n'ayant p...
      ...ées ; mais ie crois qu'il est important de ne pas laisser plus longtemps au secret...
      ...le que si des citoyens sont dans le cas de faire un pareil sacrifice à leur patrie, je crois qu'il est important aussi de trouver une forme qui les mette à l'abri des soupçons de toute espèce, une manière enfin de les récompenser du sacrifice qu'ils ont...
      Je crois, Monsieur le Président, que l'Assemblée nationale sentira l'indispensable nécessité de prendre sur-le-champ des mesures pour donner l'indication précise de ceux qui ont été l'ob-jet du délit. Il m'a été impossible d'agir d'après les renseignements trouvés dans les papiers publics, parce qu'il eût été par trop imprudent, sur une simple dénonciation des papiers publicSj de désigner tel ou tel individu, n'ayant pas ici une connaissance particulière ae l'affaire, des circonstances et des personnes désignées ; mais ie crois qu'il est important de ne pas laisser plus longtemps au secret ceux qui ne sont pas compris dans le décret. Je crois même et je soumets cette idée à l'Assemblée nationale que si des citoyens sont dans le cas de faire un pareil sacrifice à leur patrie, je crois qu'il est important aussi de trouver une forme qui les mette à l'abri des soupçons de toute espèce, une manière enfin de les récompenser du sacrifice qu'ils ont fait.
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      Et moi, j'en fais la motion expresse. Et moi, j'en fais la motion expresse.
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      Un membre : Je propose à l'Assemblée de décréter que le comité ae législation s... Un membre : Je propose à l'Assemblée de décréter que le comité ae législation se retirera sur-le-champ pour faire, séance tenante, un rapport sur cet objet imp...
      Locuteur: Thuriot
      (Les membres du comité de législation se réunissent sur-le-champ.... (Les membres du comité de législation se réunissent sur-le-champ.)

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 253
      Locuteur: Dorizy
      ... du comité des assignats et monnaies, a la parole pour faire un rapport sur l'esta...
      ...r les assignats versés dans les caisses de district ; il s'exprime ainsi (1) :
      , au nom du comité des assignats et monnaies, a la parole pour faire un rapport sur l'estampille qui sert à annuler les assignats versés dans les caisses de district ; il s'exprime ainsi (1) :
      Locuteur: Dorizy
      Messieurs, les receveurs de district doivent annuler les assignats provenant des recettes qui appartiennent à la caisse de l'extraordinaire; c'est la disposition des articles 10 et 11 du dé... Messieurs, les receveurs de district doivent annuler les assignats provenant des recettes qui appartiennent à la caisse de l'extraordinaire; c'est la disposition des articles 10 et 11 du décret du 6 décembre 1790.
      Locuteur: Dorizy
      Le commissaire du roi, administrateur cette caisse, pour s'assurer de l'exactitude des receveurs à observer les dispositions de la loi, leur a adressé une estampille port... Le commissaire du roi, administrateur cette caisse, pour s'assurer de l'exactitude des receveurs à observer les dispositions de la loi, leur a adressé une estampille portant le mot annulé, et il y a joint une lettre du 4 février 1791 sur l'usage qu'i...
      Locuteur: Dorizy
      ...ues receveurs ont négligé l'observation de la loi ; et plusieurs difficultés en ont été la suite. Quelques receveurs ont négligé l'observation de la loi ; et plusieurs difficultés en ont été la suite.
      Locuteur: Dorizy
      En effet, elle ne suffit point à la vérification des bordereaux adressés par les receveurs de districts ; et cette vérification exige... En effet, elle ne suffit point à la vérification des bordereaux adressés par les receveurs de districts ; et cette vérification exige que l'estampille serve à faire connaître le receveur qui en a fait usage.
      Locuteur: Dorizy
      Chaque jour on reconnaît à la caisse de l'extraordinaire la nécessité d'une amélioration dans cette...
      ...ître le receveur qui aurait pu adresser de faux assignats, si cette falsification ...
      ...préparent le brûlement, que pour servir de comparaison avec les bordereaux des remises des receveurs de district.
      Chaque jour on reconnaît à la caisse de l'extraordinaire la nécessité d'une amélioration dans cette partie du service, et on doit désirer qu'elle soit exécutée sans délai, tant pour reconnaître le receveur qui aurait pu adresser de faux assignats, si cette falsification avait pu échapper aux commis du bureau des remises, et n'était aperçue que par ceux qui préparent le brûlement, que pour servir de comparaison avec les bordereaux des remises des receveurs de district.
      Locuteur: Dorizy
      Le comité vous propose donc. Messieurs, de rendre un décret qui prévienne les erreurs, assure la vérification, et facilite les moyens de reconnaître les remises des différents ... Le comité vous propose donc. Messieurs, de rendre un décret qui prévienne les erreurs, assure la vérification, et facilite les moyens de reconnaître les remises des différents receveurs.
      Locuteur: Dorizy
      ...s district, sur les erreurs qui ont été la suite de l'inexactitude de certains receveurs qui n'en ont pas fait usage; sur la nécessité de reconnaître par l'estampillage les différentes caisses de district qui ont annulé les assignats destinés au brûlement, reconnaît qu'il est de la plus grande importance de perfectionner sans délai ce régime, et ... ...monnaies sur Imperfection des estampilles actuelles en usage dans les caisses des district, sur les erreurs qui ont été la suite de l'inexactitude de certains receveurs qui n'en ont pas fait usage; sur la nécessité de reconnaître par l'estampillage les différentes caisses de district qui ont annulé les assignats destinés au brûlement, reconnaît qu'il est de la plus grande importance de perfectionner sans délai ce régime, et en conséquence décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Dorizy
      Le commissaire du roi, administrateur de la caisse de l'extraordinaire, fera faire sans délai...
      ...nt ils devront faire usage en exécution de l'article précédent, et les dimensions s de ces estampilles seront telles, qu'elles...
      ...d'une manière suffisante pour qu'aucune de ses parties ne puisse conserver une valeur dans la circulation.
      Le commissaire du roi, administrateur de la caisse de l'extraordinaire, fera faire sans délai, et adressera incontinent auxdits receveurs, les estampilles dont ils devront faire usage en exécution de l'article précédent, et les dimensions s de ces estampilles seront telles, qu'elles puissent couvrir l'assignat d'une manière suffisante pour qu'aucune de ses parties ne puisse conserver une valeur dans la circulation.
      Locuteur: Dorizy
      « Lés receveurs de district ne pourront, sous aucun prétexte, négliger l'usage de cette estampille, ni en substituer une autre, à peine de supporter les pertes provenant des erre...
      ...auraient pas été annulés conformément à la loi.
      « Lés receveurs de district ne pourront, sous aucun prétexte, négliger l'usage de cette estampille, ni en substituer une autre, à peine de supporter les pertes provenant des erreurs relatives aux assignats qui n'auraient pas été annulés conformément à la loi.
      Locuteur: Dorizy
      « Les directoires de districts veilleront exactement, lors d...
      ...t des envois que ces receveurs font par la poste à la caisse de l'extraordinaire, à ce que iesdits rece...
      « Les directoires de districts veilleront exactement, lors des vérifications qu'ils doivent faire des caisses des receveurs des districts, et notamment des envois que ces receveurs font par la poste à la caisse de l'extraordinaire, à ce que iesdits receveurs se conforment scrupuleusement aux dispositions ci-dessus.
      Locuteur: Lemontey
      , secrétaire. Voici une lettre de M. Bouger, auteur de la Monarchie française, qui fait hommage à...
      ... d'un ouvrage destiné à éteindre le feu de la guerre civile et dont il demande la lecture en séance; cette lettre est ain...
      , secrétaire. Voici une lettre de M. Bouger, auteur de la Monarchie française, qui fait hommage à l'Assemblée d'un ouvrage destiné à éteindre le feu de la guerre civile et dont il demande la lecture en séance; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lemontey
      « Voudriez-vous être mon organe auprès de l'Assemblée nationale pour la supplier de recevoir l'hommage que j'ai l'honneur de lui faire, d'un ouvrage sur le pape, le...
      ...aire, dans les circonstances actuelles, de répandre ce petit écrit. Le désir de contribuer à éteindre le feu de la guerre civile que cherchent à allumer p...
      ...ux, m'en a fait un devoir. Les maladies de l'opinion se guérissent encore plus par...
      ...us supplie donc, Monsieur le Président, de vouloir bien proclamer au milieu de cette Assemblée, le titre et l'épigraphe de cette petite brochure, et de vouloir bien en réclamer la lecture a la tribune par un de Messieurs les sécrétai-
      « Voudriez-vous être mon organe auprès de l'Assemblée nationale pour la supplier de recevoir l'hommage que j'ai l'honneur de lui faire, d'un ouvrage sur le pape, les cardinaux, les évêques et les prêtres non assermentés. J'ai cru nécessaire, dans les circonstances actuelles, de répandre ce petit écrit. Le désir de contribuer à éteindre le feu de la guerre civile que cherchent à allumer partout les prêtres réfractaires et séditieux, m'en a fait un devoir. Les maladies de l'opinion se guérissent encore plus par les lumières que par les lois. Mais j'aurais vainement travaille à opérer ce bien, si l'Assemblée nationale ne daigne pas seconder mes efforts. Je vous supplie donc, Monsieur le Président, de vouloir bien proclamer au milieu de cette Assemblée, le titre et l'épigraphe de cette petite brochure, et de vouloir bien en réclamer la lecture a la tribune par un de Messieurs les sécrétai-
      Locuteur: Dorizy
      ...lés par chaque réceveur, et en assurera la vérification jusqu à l'instant où ils e... Cette manière garantira l'identité des assignats annulés par chaque réceveur, et en assurera la vérification jusqu à l'instant où ils entreront dans les brûlements.
      Locuteur: Dorizy
      Projet de décret d'urgence. Projet de décret d'urgence.
      Locuteur: Dorizy
      Projet de décret. Projet de décret.
      Locuteur: Dorizy
      tampilles dont les receveurs de district font usage, décrète d'effectue... tampilles dont les receveurs de district font usage, décrète d'effectuer ce qui suit :
      Locuteur: Dorizy
      « Les estampilles dont les receveurs de district feront usage pour l'annulement... « Les estampilles dont les receveurs de district feront usage pour l'annulement des assignats, porteront le nom du chef-lieu des districts, avec le mot annulé.
      Locuteur: Dorizy
      « Les receveurs de district ne pourront se servir pour cet... « Les receveurs de district ne pourront se servir pour cet annulement, d'autre encre que celle d'imprimerie.
      Locuteur: Dorizy
      ...sent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. » « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. »
      Locuteur: Dorizy
      ..., décrète l'urgence et adopte le projet de décret.) (L'Assemblée, consultée, décrète l'urgence et adopte le projet de décret.)
      ...e, après avoir décrété qu'il est urgent de statuer sur la forme des es- (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des af... « L'Assemblée nationale, après avoir décrété qu'il est urgent de statuer sur la forme des es- (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des affaires du temps. B f.-in-8°. 165, tome 154, n* 17.

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 254
      Locuteur: Lemontey
      res. Je demande cette grâce au nom de la tranquillité générale, au nom du sang i... res. Je demande cette grâce au nom de la tranquillité générale, au nom du sang innocent que des prêtres factieux et barbares font verser. Cet ouvrage est très c...
      Locuteur: Lemontey
      ...e française. Voici l'epigraphe : « Dans la doctrine de l'Evangile, des conciles et des canons,... ...est : Du pape, des cardinaux et des évêques, par M. Bouyer, auteur delà Monarchie française. Voici l'epigraphe : « Dans la doctrine de l'Evangile, des conciles et des canons, le pape, les cardinaux, les évêques ne sont que des intrus. » (.Applaudissement...
      Locuteur: Amy
      ...entre eux qui ne perçoivent pas au delà de la somme de. 50 livres par mois d'appointements fixes, continueront à être payés, a compter du jour de leur suppression ou de leur réforme, soit de ladite somme de 50 livres, soit de toute autre somme inférieure qu'ils per... ... ait été statué définitivement sur les secùurs qui leur seront accordés, ceux d'entre eux qui ne perçoivent pas au delà de la somme de. 50 livres par mois d'appointements fixes, continueront à être payés, a compter du jour de leur suppression ou de leur réforme, soit de ladite somme de 50 livres, soit de toute autre somme inférieure qu'ils percevaient précédemment.
      Locuteur: Amy
      ...dont les appointements fixes excédaient la somme de 50 livres, toucheront jusqu'à concurrence de ladite somme de 50 livres par mois, le tout provisoirem...
      ... du 1er juillet, sans un nouveau décret de l'Assemblée. »
      « Ceux dont les appointements fixes excédaient la somme de 50 livres, toucheront jusqu'à concurrence de ladite somme de 50 livres par mois, le tout provisoirement, sans tirer à conséquence pour l'avenir, et sans que lesdits paiements puissent se prolonger au delà du 1er juillet, sans un nouveau décret de l'Assemblée. »
      Locuteur: Amy
      « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités q... « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités qui leur sont accordées par le décret du 31 juillet dernier, décrète qu'il y a ur...
      Locuteur: Amy
      ...cret du 31 juillet dernier continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, d...
      ...és par le décret du 8 mars précédent, à la charge ae l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur ...
      u Décrète que les employés, dénommés au décret du 31 juillet dernier continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, des secours fixés par le décret du 8 mars précédent, à la charge ae l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur sera accordé définitivement. »
      Locuteur: Delacroix
      ... à l'impossibilité d exécuter le décret de l'Assemblée nationale, qui porte expres...
      ...secours provisoires seront accordés sur la rentrée des fonds arriérés; or, les arr...
      ...paiements aux employés. Je demande donc la question préalable sur cet article-, et que l'on détermine sur quels fonds ...
      ...é faite par M. Merlin est absolument inutile, parce que le ministre a été réduit à l'impossibilité d exécuter le décret de l'Assemblée nationale, qui porte expressément que les secours provisoires seront accordés sur la rentrée des fonds arriérés; or, les arriérés ne sont pas rentrés, par conséquent, les ministres n'ont pu faire les paiements aux employés. Je demande donc la question préalable sur cet article-, et que l'on détermine sur quels fonds l'Assemblée veut que soient affectés les secours qu'elle accorde.
      Locuteur: Thuriot
      ...employés sont venus me faire le tableau de leur position. Ils m'ont assuré qu'ils ...
      ...rien touché. J'ai même reçu des lettres de la province par lesquelles on m'assure éga...
      ...loyés et les mettre du côté des ennemis de la Révolution. Je demande donc que l'on pr...
      ...ur-le-champ pour que le ministre chargé de cette partie fasse les paiements qu'il est naturel de faire.
      Ce matin, 30 employés sont venus me faire le tableau de leur position. Ils m'ont assuré qu'ils n'avaient rien touché. J'ai même reçu des lettres de la province par lesquelles on m'assure également qiie l'on n'a rien touché. Or, je dis que, dans ce moment-ci, nous avons ...
      ...ar on emploie tous les moyens possibles pour tâcher d'indisposer les anciens employés et les mettre du côté des ennemis de la Révolution. Je demande donc que l'on prenne une mesure sur-le-champ pour que le ministre chargé de cette partie fasse les paiements qu'il est naturel de faire.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      Il est possible que de l'ouvrage qui vous est présenté, il pui...
      ...-logiques. Ceci, Messieurs, n'est point de notre compétence, et je demande qu'on p...
      Il est possible que de l'ouvrage qui vous est présenté, il puisse résulter un très bon effet; mais par le titre seul et par son épigraphe, nous'sommesautorisés à croire que l'auteur est entré dans des discussions'théo-logiques. Ceci, Messieurs, n'est point de notre compétence, et je demande qu'on passe à l'ordre du jour.
      Locuteur: Lemontey
      ... secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. l'abbé Rotrou, qui est ainsi conçue ... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. l'abbé Rotrou, qui est ainsi conçue :
      Locuteur: Lemontey
      « J'ai été nommé juge de paix dans le canton de... département ae l'Eure. Sur une lettre de M. Delessart, le département doit convo...
      ...le motif démon exclusion est ma qualité de prêtre.Comme n'exerçant aucune fonction...
      ...aire étant urgente, je prie l'Assemblée de prononcer.
      « J'ai été nommé juge de paix dans le canton de... département ae l'Eure. Sur une lettre de M. Delessart, le département doit convoquer une Assemblée pour nommer à ma place : le motif démon exclusion est ma qualité de prêtre.Comme n'exerçant aucune fonction ecclésiastique, je demande si je suis dans le cas d'exclusion. L'affaire étant urgente, je prie l'Assemblée de prononcer.
      Locuteur: Lemontey
      (L'Assemblée renvoie au comité de division.) (L'Assemblée renvoie au comité de division.)
      Locuteur: Amy
      , au nom du comité de liquidation, fait un rapport sur les se... , au nom du comité de liquidation, fait un rapport sur les secours à accorder aux employés supprimés ; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Amy
      ...é qu'il serait dressé un état nominatif de tous les employés supprimés. L'article 4 de ce décret règle les secours à accorder à certains de ces employés, il est ainsi conçu : ...urs, par un décret du 8 mars dernier, l'Assemblée nationale constituante a décidé qu'il serait dressé un état nominatif de tous les employés supprimés. L'article 4 de ce décret règle les secours à accorder à certains de ces employés, il est ainsi conçu :
      Locuteur: Amy
      ...'au 1er octobre. Le comité vous propose de ... secours à accorder aux employés, et elle a prolongé le secours provisoire lusqu'au 1er octobre. Le comité vous propose de
      Locuteur: Amy
      ...onséquence, je vous propose les projets de décret suivants : ...janvier prochain, les secours provisoires accordés par le décret du 8 mars; en conséquence, je vous propose les projets de décret suivants :
      Locuteur: Amy
      Projet de décret. Projet de décret.
      Locuteur: Amy
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation et vu son décret d'urgence, « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation et vu son décret d'urgence,
      Locuteur: Merlin
      J'ai la connaissance que plusieurs des employés... J'ai la connaissance que plusieurs des employés supprimés, auxquels l'Assemblée nationale avait accordé un secours provisoire, ...
      Locuteur: Merlin
      Un membre. Je demande qu'au lieu de mettre : « et vu son décret d'urgence »... Un membre. Je demande qu'au lieu de mettre : « et vu son décret d'urgence », on mette : « après avoir rendu le décret d'urgence, décrète, etc... »
      Locuteur: Merlin
      ...dditionnel, il soit ordonné au ministre de l'Intérieur de fournir les raisons pour lesquelles les... ...es fonds ont été fournis, et je demande, et j'insiste pour que, par un article additionnel, il soit ordonné au ministre de l'Intérieur de fournir les raisons pour lesquelles les employés n'ont pas reçu leur indemnité.

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 255
      Locuteur: Lasource
      ...x traitements. Je demande que le comité de liquidation se fasse mettre incessammen...
      ...es places données et des noms et titres de ceux qui les ont obtenues, pour vérifier si elles l'ont été conformément a la loi.
      ...u'au méprisdes décrets, plusieurs anciens employés réunissent deux places et deux traitements. Je demande que le comité de liquidation se fasse mettre incessamment sous les yeux le tableau des places données et des noms et titres de ceux qui les ont obtenues, pour vérifier si elles l'ont été conformément a la loi.
      Locuteur: Amy
      Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal : Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été adopté lors de la lecture du procès-verbal :
      Locuteur: Amy
      « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités q... « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir promptement à la subsistance du grand nombre des employés supprimés et non replacés, jusqu'à la liquidation définitive des indemnités qui leur sont accordées par le décret du 31 juillet dernier, décrète qu'il y a ur...
      Locuteur: Amy
      ...ret du 31 juillet dernier, continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, d...
      ...és par le décret du 8 mars précédent, à la charge de l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur ...
      « Décrète que les employés dénommés au décret du 31 juillet dernier, continueront de jouir, jusqu'au 1er janvier prochain, des secours fixés par le décret du 8 mars précédent, à la charge de l'imputation de ce secours provisoire, sur ce qui leur sera accordé définitivement. »
      Locuteur: Lequinio
      ...rété le renvoi au comité d'agriculture, de la portion du rapport du ministre de Vintérieur,, fait le même jour, concern...
      ...èves des écoles des ci-devant provinces de Bretagne et de Languedoc; la pétition que j'ai présentée pour les élèves de celle de Bretagne, a été jointe au même renvoi; cependant, on n'a fait aucune mention de ce double renvoi dans le procès-verbal,...
      ...artements. Je demande le rétablissement de ce renvoi, et son insertion dans le pro...
      Le 1er novembre, l'Assemblée nationale a décrété le renvoi au comité d'agriculture, de la portion du rapport du ministre de Vintérieur,, fait le même jour, concernant les mines et les ponts et chaussées, et les réclamations faites à ce dernier égard par les élèves des écoles des ci-devant provinces de Bretagne et de Languedoc; la pétition que j'ai présentée pour les élèves de celle de Bretagne, a été jointe au même renvoi; cependant, on n'a fait aucune mention de ce double renvoi dans le procès-verbal, ce qui empêche que le comité ne s'occupe d'un objet qui intéresse plusieurs départements. Je demande le rétablissement de ce renvoi, et son insertion dans le procès-verbal d'aujourd'hui.
      Locuteur: Lequinio
      Une députation des citoyens de la section des Lombards est admise à la barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : Législateu...
      ...omination et votre réunion. Nous avions de grandes raisons pour le désirer, nous c...
      ... le bruit sourd qu'on nous en préparait de nouveaux. Les maux que nous commençons ...
      ...n assoupissement imputé ; injustement à la mollesse, ce qui ne devait 1 être qu'à ce sentiment de confiance auquel les âmes courageuses s...
      Une députation des citoyens de la section des Lombards est admise à la barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : Législateurs, pendant trois mois FaFrance a soupiré après votre nomination et votre réunion. Nous avions de grandes raisons pour le désirer, nous croyions avoir secoué nos fers pour toujours ; mais tout à coup s'est fait entendre le bruit sourd qu'on nous en préparait de nouveaux. Les maux que nous commençons à sentir, les tristes et funestes conséquences qui pourraient en résulter, nous ont réveillés d'un assoupissement imputé ; injustement à la mollesse, ce qui ne devait 1 être qu'à ce sentiment de confiance auquel les âmes courageuses se livrent trop facilement.
      Locuteur: Lequinio
      Le lion, fier de sa force, peut s'endormir ; mais, quand...
      ...esse suspend votre juste fureur, jusque- concentrée, prête à faire explosion. On...
      Le lion, fier de sa force, peut s'endormir ; mais, quand on l'outrage, son réveil est terrible. Vous arrivez; votre sagesse suspend votre juste fureur, jusque- concentrée, prête à faire explosion. On se dit : les représentants du souverain sont ici, agiront-ils comme ils le doiv...
      Locuteur: Lequinio
      L'orateur de la députation : Paris, les départements, tout l'Empire français ont les yeux fixés sur la nouvelle assemblée ; la nation et ses représentants étant, pour... L'orateur de la députation : Paris, les départements, tout l'Empire français ont les yeux fixés sur la nouvelle assemblée ; la nation et ses représentants étant, pour ainsi dire, en regard, semblaient se mesurer, et attendaient pour se juger réci...
      Locuteur: Lequinio
      Enfin, une grande question, la question sur les émigrés se présente. Le salut de l'Empire y est attaché. Les ennemis s'a...
      ...ils tremblent en secret. Les vrais amis de la patrie, qui ne tremblent jamais, attendent la décision avèc cette anxiété qu'une.tend...
      ...qui ne s'effraie d'aucun obstacle, sûrs de les renverser tous. (Applaudissements.)
      Enfin, une grande question, la question sur les émigrés se présente. Le salut de l'Empire y est attaché. Les ennemis s'agitent en tous sens^ pour nous décourager. Déjà, ils affectent une joie qui suppose un triomphe, tandis qu'ils tremblent en secret. Les vrais amis de la patrie, qui ne tremblent jamais, attendent la décision avèc cette anxiété qu'une.tendresse filiale inspire pour une mère chérie, et avec ce courage calme qui ne s'effraie d'aucun obstacle, sûrs de les renverser tous. (Applaudissements.)
      Locuteur: Lequinio
      Vous la discutez, cette question, avec autant de sagacité que de sagesse. Vous la pesez avec la; prudence qui tient le milieu entre un ...
      ...écret est rendu et tout-à-coup partent, de cette enceinte, des applaudissements bi...
      ...s purs et désintéressés. Paris et toute la nation après lui répètent: Vivent nos nouveaux législateurs i Ils sont dignes de nous. (.Applaudissements,). La section des Lombards"ne vient point témoigner sa reconnaissance d'un décret que la tranquillité publique...
      Vous la discutez, cette question, avec autant de sagacité que de sagesse. Vous la pesez avec la; prudence qui tient le milieu entre un enthousiasme trompeur et une faiblesse meurtrière. Enfin, ce décret est rendu et tout-à-coup partent, de cette enceinte, des applaudissements bien précieux; car ils furent inspirés par des cœurs purs et désintéressés. Paris et toute la nation après lui répètent: Vivent nos nouveaux législateurs i Ils sont dignes de nous. (.Applaudissements,). La section des Lombards"ne vient point témoigner sa reconnaissance d'un décret que la tranquillité publique...
      Locuteur: Delacroix
      ... Vous ne voulez pas entendre le langage de la vérité. , Vous ne voulez pas entendre le langage de la vérité.
      Locuteur: Briche
      Lorateur reprend : La section des Lombards ne vient point vous témoigner sa reconnaissance d'un décret que la prospérité publique, l'intérêt l'Etat, enfin les grands principes de cette justice éternelle, qui ne fait acception de personne, vous prescrivaient impérieusement. Remercier des hommes honorés ae la confiance de leurs concitoyens ; les remercier d'avo... Lorateur reprend : La section des Lombards ne vient point vous témoigner sa reconnaissance d'un décret que la prospérité publique, l'intérêt l'Etat, enfin les grands principes de cette justice éternelle, qui ne fait acception de personne, vous prescrivaient impérieusement. Remercier des hommes honorés ae la confiance de leurs concitoyens ; les remercier d'avoir obéi à leur
      Locuteur: Brival
      ...e qu'il faudra des certificats du temps de service. Je demande qu'on ajoute qu'il faudra des certificats du temps de service.
      Locuteur: Amy
      ...que l'on fait sont étrangères au projet de décret, j'en demande le renvoi au comit... , rapporteur. Les observations que l'on fait sont étrangères au projet de décret, j'en demande le renvoi au comité.
      Locuteur: Amy
      Plusieurs membres : La discussion fermée ! Plusieurs membres : La discussion fermée !
      Locuteur: Amy
      (L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
      Locuteur: Amy
      ...es différentes autres motions au Comité de liquidation pour en faire le rapport in... ...e, consultée, adopte le décret d'urgence, puis le décret définitif, et renvoie les différentes autres motions au Comité de liquidation pour en faire le rapport incessamment.)
      Locuteur: Amy
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation, et rendu le décret d'urgen... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation, et rendu le décret d'urgence.
      Locuteur: Amy
      ...ui étaient employés aux administrations de l'Etat. ...s particuliers. Je demande que ces sortes d'employés soient compris parmi ceux qui étaient employés aux administrations de l'Etat.
      Locuteur: Amy
      ...ssemblée renvoie cette motion au comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie cette motion au comité de liquidation.)
      Locuteur: Lequinio
      ...donne l'insertion dans le procès-verbal de ce jour.) ...emandé au comité d'agriculture, pour en faire son rapport incessamment, et en ordonne l'insertion dans le procès-verbal de ce jour.)
      Locuteur: Briche
      Une section ne peut faire de pétitions. Une section ne peut faire de pétitions.

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 256
      Locuteur: Briche
      ...ment ineffable et délicieux que l'homme de bien éprouve quand il a été assez heureux pour être utile. Ni le sourire passager de la fortune, ni les faveurs mensongères de la cour, ni les perfides caresses des mini... ...'avilir, (.Applaudissements.). Votre récompense est en vous-mêmes, dans ce sentiment ineffable et délicieux que l'homme de bien éprouve quand il a été assez heureux pour être utile. Ni le sourire passager de la fortune, ni les faveurs mensongères de la cour, ni les perfides caresses des ministres, rien, en un mot, ne peut suppléer ce sentiment. Mais si quelque chose
      Locuteur: Briche
      Tels sont les citoyens de la section des Lombards qui s'empressent de venir se féliciter sous vos yeux, du bonheur d'avoir trouvé en vous la prudence, la sagesse, l'énergie, enfin tout ce qu'un...
      ...che et loyale avait le droit d'attendre de ceux qui ont 1 honneur de la représenter.
      Tels sont les citoyens de la section des Lombards qui s'empressent de venir se féliciter sous vos yeux, du bonheur d'avoir trouvé en vous la prudence, la sagesse, l'énergie, enfin tout ce qu'une nation franche et loyale avait le droit d'attendre de ceux qui ont 1 honneur de la représenter.
      Locuteur: Briche
      ...ux événement que nous voudrions effacer de l'histoire, un attentat contre quelqUes-uns de vous, un crime de lèse-majesté nationale, a été commis dans le sanctuaire de laliberté, dans le temple de la nation, et il est resté impuni. Nos frè...
      ...ans pouvoir étouffer notre indignation. La clémence n'est que le second des devoir...
      ...emier, le plus saint des devoirs, c'est la sévérité contre ceux qui refusent d'obé...
      Un malheureux événement que nous voudrions effacer de l'histoire, un attentat contre quelqUes-uns de vous, un crime de lèse-majesté nationale, a été commis dans le sanctuaire de laliberté, dans le temple de la nation, et il est resté impuni. Nos frères des départements ont pu nous soupçonner : Ah ! s'ils savaient quel prix nous...
      ... nous; mais vous leur direz que c'est votre indulgence qui a enchaîné nos bras sans pouvoir étouffer notre indignation. La clémence n'est que le second des devoirs du souverain qui ordonne ; le premier, le plus saint des devoirs, c'est la sévérité contre ceux qui refusent d'obéir.
      Locuteur: Briche
      ... les plus sages font espérer le bonheur de nous livrer au doux espoir qu'il se réalise par l'exécution de ces décrets. Représentants d'un peuple ...
      ...erez pas qu'il vous a investis du droit de surveiller le pouvoir exécutif et forcer ses ministres à agir. C'est ce que la France attend de vous ; c'est par que vous vous élèverez au-dessus de vos prédécesseurs. Certes, il n'est pas nécessaire de vous encourager ; mais si jamais vous aviez besoin d'être soutenus par la force, jetez un regard autour de vous, voyez tous les citoyens de la section des Lombards s'élever pour vous faire de leurs corps un rempart impénétrable ; voyez-les, secondés de leurs frères des autres sections et des...
      ...rêts à verser, s'il le fallait, jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour la défense de la Constitution et pour la votre ; en un mot, ils jurent de se montrer dignes de vous, et, que pourraient-ils vous dire de plus ? (Applaudissements.)
      Les décrets les plus sages font espérer le bonheur de nous livrer au doux espoir qu'il se réalise par l'exécution de ces décrets. Représentants d'un peuple libre, vous n'oublierez pas qu'il vous a investis du droit de surveiller le pouvoir exécutif et forcer ses ministres à agir. C'est ce que la France attend de vous ; c'est par que vous vous élèverez au-dessus de vos prédécesseurs. Certes, il n'est pas nécessaire de vous encourager ; mais si jamais vous aviez besoin d'être soutenus par la force, jetez un regard autour de vous, voyez tous les citoyens de la section des Lombards s'élever pour vous faire de leurs corps un rempart impénétrable ; voyez-les, secondés de leurs frères des autres sections et des départements, prêts à verser, s'il le fallait, jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour la défense de la Constitution et pour la votre ; en un mot, ils jurent de se montrer dignes de vous, et, que pourraient-ils vous dire de plus ? (Applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      Messieurs, votre amour pour la liberté dont vous avez, tant de fois, donné-des marques, est la garantie des représentants de la nation française, de votre soumission à la loi, sans laquelle il n'est point de liberté. L'Assembléena-tionale, dont le premier devoir est de maintenir la liberté et la loi, vous invite â assister à sa séance... Messieurs, votre amour pour la liberté dont vous avez, tant de fois, donné-des marques, est la garantie des représentants de la nation française, de votre soumission à la loi, sans laquelle il n'est point de liberté. L'Assembléena-tionale, dont le premier devoir est de maintenir la liberté et la loi, vous invite â assister à sa séance et reçoit, avec sensibilité, vos vœux. (Applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      mention honorable de cette adresse dans le pro-çès-verbal, et la députation est'admise à la séance.) mention honorable de cette adresse dans le pro-çès-verbal, et la députation est'admise à la séance.)
      Locuteur: Goujon
      Un membre : La décret est rendu : au surplus la loi défend de faire des pétitions en corps, mais la loi ne défend pas à des citoyens de faire une adresse pour protester de leur soumission à la loi:.. Un membre : La décret est rendu : au surplus la loi défend de faire des pétitions en corps, mais la loi ne défend pas à des citoyens de faire une adresse pour protester de leur soumission à la loi:..
      Locuteur: Le Président
      Si l'Assemblée avait voulu me permettre de parler, il y a longtemps que le tumulte aurait cessé. On a fait la motion de la mention honorable ; je l'ai mise aux voix au milieu de l'agitation de l'Assemblée. Plusieurs membres ont demandé la parole contre la mention, contre moi,etpour l'ordre du j...
      ...s les doutes, ie vais remettre aux voix la mention honorable...
      Si l'Assemblée avait voulu me permettre de parler, il y a longtemps que le tumulte aurait cessé. On a fait la motion de la mention honorable ; je l'ai mise aux voix au milieu de l'agitation de l'Assemblée. Plusieurs membres ont demandé la parole contre la mention, contre moi,etpour l'ordre du jour. Pour éviter tous les doutes, ie vais remettre aux voix la mention honorable...
      Locuteur: Merlin
      Voix diverses: L'ordre du jour! — La question préalable sur la demande de mention honorable ! Voix diverses: L'ordre du jour! — La question préalable sur la demande de mention honorable !
      Locuteur: Le Président
      Je mets aux voix la question préalable sur la motion de la mention honorable. Que ceux qui sont d'avis d'adopter la question préalable veuillent bien se le... Je mets aux voix la question préalable sur la motion de la mention honorable. Que ceux qui sont d'avis d'adopter la question préalable veuillent bien se lever.
      Locuteur: Audrein
      ... décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande de mention honorable (Vifs applaudissements à gauche de VAssemblée et dans les tribunes) et décrète la mention honorable de l'adresse dans le procès-verbal. (Les a... (L'Assemblée décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande de mention honorable (Vifs applaudissements à gauche de VAssemblée et dans les tribunes) et décrète la mention honorable de l'adresse dans le procès-verbal. (Les applaudissements recommencent.)
      Locuteur: Briche
      Sans doute, tous nos frères de Paris et des départements nous suivront de près; mais nous avons ambitionné l'avan... Sans doute, tous nos frères de Paris et des départements nous suivront de près; mais nous avons ambitionné l'avantage d'être les premiers à vous présenter nos remerciements.
      Locuteur: Le Président
      ...fait mention honorable au procès-verbal de cette adresse. Un membre : Je demande qu'il soit fait mention honorable au procès-verbal de cette adresse.
      Locuteur: Le Président
      Un memPre : Je demande la parole sur cela. Un memPre : Je demande la parole sur cela.
      Locuteur: Goujon
      J'observe que la loi défend toutes les pétiti ons et adr...
      ...qu'une section ne s'est pas conformée à la loi. Je m'oppose à ce qu'il en soit fai...
      J'observe que la loi défend toutes les pétiti ons et adresses en nom collectif et s'oppose à ce qu'une section fasse autre chose que ae ...
      ...uel elle est convoquée. Nous ne pouvons pas constater, par notre procès-verbal, qu'une section ne s'est pas conformée à la loi. Je m'oppose à ce qu'il en soit fait mention au procès-verbal. Monsieur le Président vous avez eu tort d'admettre c...
      Locuteur: Goujon
      ...ous ceux qui ont le courage ou l'audace de les interrompre. (Applaudissements dans... Le même membre... tous ceux qui ont le courage ou l'audace de les interrompre. (Applaudissements dans les tribunes.)
      Locuteur: Goujon
      ...mbres: L'Assemblée entend-elle décréter la mention au procès-verbal ? (VAssemblée ... Plusieurs membres: L'Assemblée entend-elle décréter la mention au procès-verbal ? (VAssemblée est dans le plus grand tumulte.)
      Locuteur: L'abbé Hasard
      , directeur de Vécole de , directeur de Vécole de

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 257
      Locuteur: L'abbé Hasard
      ...ir une école militaire a Nanterre, pour la jeune noblesse, dans un local appartenant à l'ordre de Sainte-Geneviève. Cette maison, abandon...
      ...ns nécessaires. A peine avais-je achevé la reconstruction du collège, que la Révolution arrivée, détruisant l'ordre de la noblesse, changea dès lors la destination de mon établissement. Le malheur de ma position, Messieurs, ne fît qu'augme...
      ...entrepreneurs qui ont été employés pour la construction de ce collège demandent aujourd'hui, à grands cris, le montant de leurs mémoires. Je me suis adressé dans...
      ...iénation qui m'a renvoyé au département de Paris, celui-ci au Directoire de district.
      M. Puységur, pendant son ministère, me chargea, par un brevet, d'établir une école militaire a Nanterre, pour la jeune noblesse, dans un local appartenant à l'ordre de Sainte-Geneviève. Cette maison, abandonnée depuis trente années, se trouvait dans le plus grand délabrement. M. Puységur m'autorisa à faire les réparations et constructions nécessaires. A peine avais-je achevé la reconstruction du collège, que la Révolution arrivée, détruisant l'ordre de la noblesse, changea dès lors la destination de mon établissement. Le malheur de ma position, Messieurs, ne fît qu'augmenter mon zèle. Cependant tous les fournisseurs et entrepreneurs qui ont été employés pour la construction de ce collège demandent aujourd'hui, à grands cris, le montant de leurs mémoires. Je me suis adressé dans le temps au comité d'aliénation qui m'a renvoyé au département de Paris, celui-ci au Directoire de district.
      Locuteur: L'abbé Hasard
      ...semblée constituante, en recommandant à la vigilance des jeunes citoyens l'acte co...
      ...ment prévu que c'est dans les principes de l'éducation nationale que réside le ger...
      ... Empires. J'ai calqué sur les principes de la tolérance et de l'égalité un cathéchisme national que j...
      ... moral et civil. Si vous le jugez digne de concourir à l'instruction publique, vou...
      Messieurs, l'Assemblée constituante, en recommandant à la vigilance des jeunes citoyens l'acte constitutionnel, avait sagement prévu que c'est dans les principes de l'éducation nationale que réside le germe dii bonheur des Empires. J'ai calqué sur les principes de la tolérance et de l'égalité un cathéchisme national que j'ai l'honneur d'offrir à l'Assemblée ; c'est un code religieux, moral et civil. Si vous le jugez digne de concourir à l'instruction publique, vous aurez récompensé mon zèle par le seul motif qui l'anime. (Applaudissements.)
      Locuteur: L'abbé Hasard
      ...sieurs, je viens en même temps réclamer la justice de l'Assemblée nationale contre un arrêté du directoire du district de Saint-Denis et du département de Paris, lesquels me privent d'une propri... Messieurs, je viens en même temps réclamer la justice de l'Assemblée nationale contre un arrêté du directoire du district de Saint-Denis et du département de Paris, lesquels me privent d'une propriété qui m'est légitimement due.
      Locuteur: L'abbé Hasard
      Enfin, après une infinité de démarches, et des demandes inutiles pour être entendu, je viens d'avoir la douleur d être débouté de mes demandes par un arrêté du district de Saint-Denis, en date du 7 août dernier,...
      ...ence, que cette décision, qui à préjugé la question sans la motiver, soit réputée nulle ; je demande, attendu que le collège de Nanterre est devenu propriété nationale, que la nation se charge de payer les réparations; je demande à être remboursé de mes avances, et à être continué dans la direction de cet établissement.
      Enfin, après une infinité de démarches, et des demandes inutiles pour être entendu, je viens d'avoir la douleur d être débouté de mes demandes par un arrêté du district de Saint-Denis, en date du 7 août dernier, et approuvé sans m'avoir entendu encore, par le directoire du département. Je demande, en conséquence, que cette décision, qui à préjugé la question sans la motiver, soit réputée nulle ; je demande, attendu que le collège de Nanterre est devenu propriété nationale, que la nation se charge de payer les réparations; je demande à être remboursé de mes avances, et à être continué dans la direction de cet établissement.
      Locuteur: L'abbé Hasard
      ...mande en premier lieu mention honorable de l'hommage de M. l'abbé Hasard. En second lieu, je propose a l'Assemblée de charger le comité de 1 instruction publique, de lui aire à quelle époque il pourra lui ...
      ...ans éducation, on ne souffle que le'feu de la discorde. Je demande que, si le plan qu...
      Un membre : Je demande en premier lieu mention honorable de l'hommage de M. l'abbé Hasard. En second lieu, je propose a l'Assemblée de charger le comité de 1 instruction publique, de lui aire à quelle époque il pourra lui présenter son travail sur cette partie.Les campagnards languissent, les paysans restent sans éducation, on ne souffle que le'feu de la discorde. Je demande que, si le plan qui a été renvoyé au comité lui paraît insuffisant, il nous déclare s'il pourra no...
      Locuteur: Lemontey
      « Chaque jour voit arriver de tous les coins du royaume des plaintes ...
      ... du pouvoir exécutif pour vous empêcher de connaître leurs réclamations et de statuer sur les moyens de rétablir l'ordre ; chaque jour ces voûtes retentissent de leurs lâches impostures contre les amis de la liberté, les défenseurs de la patrie. Comment dès hommes qui affichen...
      ...? Comment dès hommes qui ne parlent que de leur droiture ont-ils encore le front de paraître devant vous ? Ils se vantent sans pudeur de conduire le Sénat de la nation. J'aime à croire que les représentants de la nation sont les amis de la patrie, les protecteurs de ses enfants ; quelles que soient les as...
      ...e l'abbé Mulot qui ait fermé son cœur à la voix de la vérité, de la justice, de l'humanité et de l'honneur. Ce sont ces divinités de l'homme de bien que j'invoque aujourd'hui auprès de vous en faveur de mes commettants, des patriotes d'Avigno...
      ... vous par ma voix ; ils se jettent avec la confiance dans vos bras, comme les enfa...
      ... bêtes féroces se jettent dans les bras de leurs pères.
      « Chaque jour voit arriver de tous les coins du royaume des plaintes amères contre les malversations des agents du pouvoir exécutif; chaque jour vos ...
      ... du pouvoir exécutif; chaque jour ces murs sont témoins des rubriques des agents du pouvoir exécutif pour vous empêcher de connaître leurs réclamations et de statuer sur les moyens de rétablir l'ordre ; chaque jour ces voûtes retentissent de leurs lâches impostures contre les amis de la liberté, les défenseurs de la patrie. Comment dès hommes qui affichent partout le respect pour les lois, ne savent-ils que les fouler aux pieds? Comment dès hommes qui ne parlent que de leur droiture ont-ils encore le front de paraître devant vous ? Ils se vantent sans pudeur de conduire le Sénat de la nation. J'aime à croire que les représentants de la nation sont les amis de la patrie, les protecteurs de ses enfants ; quelles que soient les assurances des ministres, ils ne me persuaderont jamais que parmi les membres du Corps législatif il s en trouve un autre que l'abbé Mulot qui ait fermé son cœur à la voix de la vérité, de la justice, de l'humanité et de l'honneur. Ce sont ces divinités de l'homme de bien que j'invoque aujourd'hui auprès de vous en faveur de mes commettants, des patriotes d'Avignon lâchement tyrannisés par les agents du pouvoir exécutif. Ces citoyens s'adressent à vous par ma voix ; ils se jettent avec la confiance dans vos bras, comme les enfants poursuivis par les bêtes féroces se jettent dans les bras de leurs pères.
      Locuteur: Lemontey
      ... dans le comtat Venaissin pour y amener la paix, n'y a excité que des désordres, d...
      ...Sorgues, ont été tour à tour le théâtre de ses fureurs. Longtemps Avignon a été celui des trames de ses émissaires, il est enfin devenu celui de la férocité.
      ...soir, Messieurs, doit paraître devant vous l'abbé Mulot. Ce prêtre atroce envoyé dans le comtat Venaissin pour y amener la paix, n'y a excité que des désordres, des séditions, des massacres, Caromb, Cavaillon, Lisle, Sorgues, ont été tour à tour le théâtre de ses fureurs. Longtemps Avignon a été celui des trames de ses émissaires, il est enfin devenu celui de la férocité.
      Locuteur: Lemontey
      ...e public, malgré les chantres soudoyés, la vérité s est fait jour. On connaît aujo...
      ... anciennes municipalités et des ennemis de la Révolution, de pousser une aveugle multitude à massacr...
      ...n connaît le placard atroce affiché sur la porte de l'Eglise des Cordetters, à dessein d'ameuter les citoyens indigents contre des membres de l'administration municipale, qu'il accusait perfidement d'avoir pris la fuite, après avoir pillé les effets les plus précieux du Mont-de-Piété et de la sacristie d'Avignon.
      « Malgré les faux bruits répandus dans le public, malgré les chantres soudoyés, la vérité s est fait jour. On connaît aujourd'hui cet horrible complot, formé par des prêtres séditieux, des membres des anciennes municipalités et des ennemis de la Révolution, de pousser une aveugle multitude à massacrer les patriotes d'Avignon. On connaît le placard atroce affiché sur la porte de l'Eglise des Cordetters, à dessein d'ameuter les citoyens indigents contre des membres de l'administration municipale, qu'il accusait perfidement d'avoir pris la fuite, après avoir pillé les effets les plus précieux du Mont-de-Piété et de la sacristie d'Avignon.
      Locuteur: L'abbé Hasard
      Nanterre, est admis à la barre; il s'exprime ainsi : Nanterre, est admis à la barre; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: L'abbé Hasard
      ...fait mention honorable au procès-verbal de l'hommage de M. Hasard. Un membre: Je demande qu'il soit fait mention honorable au procès-verbal de l'hommage de M. Hasard.
      Locuteur: L'abbé Hasard
      Un membre: Je connais l'établissement de M. l'abbé Hasard, il fait honneur à son...
      ...il y a lieu, les arrêtés des directoire de départements. Je demande le renvoi au p...
      Un membre: Je connais l'établissement de M. l'abbé Hasard, il fait honneur à son patriotisme. Mais il ne faut pas violer les principes, c'est au roi à casser, s'il y a lieu, les arrêtés des directoire de départements. Je demande le renvoi au pouvoir exécutif.
      Locuteur: L'abbé Hasard
      ...L'Assemblée renvoie au pouvoir exécutif la (L'Assemblée renvoie au pouvoir exécutif la
      Locuteur: L'abbé Hasard
      demande de M. Hasard, et décrète mention honorable de son hommage au procès-verbal et le renvoi de son Catéchisme au comité de l'instruction publique.) demande de M. Hasard, et décrète mention honorable de son hommage au procès-verbal et le renvoi de son Catéchisme au comité de l'instruction publique.)
      Locuteur: Lemontey
      ...s.) L'Assemblée veut-elle en entendre . la lecture ? (Oui! oui!) ...t différentes imputations contre MM. Mulot et Le Scène-des-Maisons. (Exclamations.) L'Assemblée veut-elle en entendre . la lecture ? (Oui! oui!)
      Locuteur: Lemontey
      On connaît les efforts des ennemis de l'humanité pour enivrer de fanatisme une populace On connaît les efforts des ennemis de l'humanité pour enivrer de fanatisme une populace

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 258
      Locuteur: Lemontey
      effrénée, en lui montrant cette statue de la vierge, récemment peinte en rouge, pour...
      ...der qu'elle suait du sang d'indignation de ce que de pareils crimes restaient impunis. On co...
      ... attirer le sieur L'Escuyer, secrétaire de la commune, qu'ils ont égorgé sur les marches de l'autel. On connaît le piège qu'ils avaient essayé de tendre à ses confrères pour leur faire ...
      ... séditieux qui menaçaient Avignon d'une ruine entière et arrêter les assassins de L'Escuyer. On connaît la fureur dont le peuple fut transporté lorsqu'il entendit les cris de désespoir d'un fils inconsolable d'avoi...
      ...naît les efforts qu'a vainement opposés la garde du palais pour empêcher de forcer les prisons et de laver cet exécrable forfait dans le sang des meurtriers. On connaît la douleur des administrateurs municipaux à la vue de ces scènes sanglantes et des dangers auxquels ils seront exposés pour dégager des mains de ces furieux plusieurs prisonniers prêts...
      ...nir les victimes. Ces scènes ont rempli de douleur tout ce qu'Avignon renferme de citoyens sensibles. Les bons patriotes ...
      effrénée, en lui montrant cette statue de la vierge, récemment peinte en rouge, pour lui persuader qu'elle suait du sang d'indignation de ce que de pareils crimes restaient impunis. On connaît l'affreux stratagème employe par des scélérats apostés pour attirer le sieur L'Escuyer, secrétaire de la commune, qu'ils ont égorgé sur les marches de l'autel. On connaît le piège qu'ils avaient essayé de tendre à ses confrères pour leur faire partager son déplorable sort. On connaît les sages mesures prises par l'administration municipale pour dissiper les attroupements séditieux qui menaçaient Avignon d'une ruine entière et arrêter les assassins de L'Escuyer. On connaît la fureur dont le peuple fut transporté lorsqu'il entendit les cris de désespoir d'un fils inconsolable d'avoir perdu son père. On connaît les efforts qu'a vainement opposés la garde du palais pour empêcher de forcer les prisons et de laver cet exécrable forfait dans le sang des meurtriers. On connaît la douleur des administrateurs municipaux à la vue de ces scènes sanglantes et des dangers auxquels ils seront exposés pour dégager des mains de ces furieux plusieurs prisonniers prêts à en devenir les victimes. Ces scènes ont rempli de douleur tout ce qu'Avignon renferme de citoyens sensibles. Les bons patriotes en ont gémi, et personne ne les a plus déplorés que moi.
      Locuteur: Lemontey
      « Après cet excès de fureur qu'avait excité le souvenir de tant d'atrocités commises par les ennemis de la Révolution et le sentiment de tant de scélératesse autorisée par les agents ministériels, la tranquillité s'était enfin retablie par la vigilance de l'administration municipale et les soins de la garde nationale. Depuis trois semaines,...
      ...agents du pouvoir exécutif. Le ministre de l'interieur, qui avait gardé le silence sur le malheur de douze patriotes de Garomb, assassinés par les aristocrates, sous les yeux des médiateurs de la France après la signature des articles de paix; sur celui de quinze patriotes assassinés par les aristocrates, dans les prisons de Garomb; sur celui des officiers municipaux de Vaison, sur celui d'un officier municipal de Sorgues, et sur celui de L'Escuyer, a jeté les hauts cris sur ce...
      ... une description artistement mensongère de ces scènes sanglantes, où il cherche à déchirer vos âmes par la pitié, pour tourner ensuite votre sensi...
      « Après cet excès de fureur qu'avait excité le souvenir de tant d'atrocités commises par les ennemis de la Révolution et le sentiment de tant de scélératesse autorisée par les agents ministériels, la tranquillité s'était enfin retablie par la vigilance de l'administration municipale et les soins de la garde nationale. Depuis trois semaines, le calme régnait dans Avignon ; mais cette malheureuse ville était destinée à devenir bientôt le théâtre des vengeances des agents du pouvoir exécutif. Le ministre de l'interieur, qui avait gardé le silence sur le malheur de douze patriotes de Garomb, assassinés par les aristocrates, sous les yeux des médiateurs de la France après la signature des articles de paix; sur celui de quinze patriotes assassinés par les aristocrates, dans les prisons de Garomb; sur celui des officiers municipaux de Vaison, sur celui d'un officier municipal de Sorgues, et sur celui de L'Escuyer, a jeté les hauts cris sur celui des brigands d'Avignon. Après avoir tout préparé pour arranger leur funeste vengeance, il vient nous faire lire une description artistement mensongère de ces scènes sanglantes, où il cherche à déchirer vos âmes par la pitié, pour tourner ensuite votre sensibilité contre des innocents qu'il opprime, contre les amis des lois qu'il veut i...
      Locuteur: Lemontey
      ... des oppresseurs sur les opprimés, dans la lutte douloureuse des peuples contre le...
      ...leurs droits et leurs jours, toute voie de fait de leur part est repoussée et réputée un délit punissable; au lieu que les agents de l'autorité commettent impunément tous les crimes au nom des lois. C'est au nom de la liberté qu'ils tyrannisent les citoyens; c'est au nom de la patrie qu'ils égorgent ses enfants. Que...
      « Daignez, Messieurs, considérer avec moi tous les avantages des oppresseurs sur les opprimés, dans la lutte douloureuse des peuples contre leurs tyrans, des tyrans ont beau défendre leurs droits et leurs jours, toute voie de fait de leur part est repoussée et réputée un délit punissable; au lieu que les agents de l'autorité commettent impunément tous les crimes au nom des lois. C'est au nom de la liberté qu'ils tyrannisent les citoyens; c'est au nom de la patrie qu'ils égorgent ses enfants. Quelle que soit l'audace des agents ministériels, ils n'en imposeront point au publ...
      Locuteur: Lemontey
      avec l'appareil menaçant de la guerre : le ministre prétend que c'est ...
      ... y régnait dès le lendemain du massacre de L'Escuyer et de ses assassins, ces troupes n'ont donc é...
      ...s : et comment en douter, puisque, dans la nuit, quatre-vingts citoyens ont été ar...
      ...udiciaire ? Le sieur Le Scène, essayant de colorer un pareil attentat, ose vous di...
      ...rdonnée pour soustraire ces personnes à la fureur du peuple. Cette imposture est a...
      ...et puis l'arrestation a eu lieu pendant la nuit, lorsque le peuple était livré au sommeil. Elle a été accompagnée d'actes de férocité ; les hussards qui en étaient ...
      ...toyens d'Avignon, ont poursuivi à coups de sabre, jusque sur les toits, plusieurs de ceux qui n'ont été arrêtés que pour êtr...
      ...est le sieur Le Scène qui a donné ordre de poursuivre les sieurs Mandé et Duprat, ...
      avec l'appareil menaçant de la guerre : le ministre prétend que c'est pour y rétablir le calme ; mais le calme y régnait dès le lendemain du massacre de L'Escuyer et de ses assassins, ces troupes n'ont donc été appelées que pour appuyer les vengeances ministérielles : et comment en douter, puisque, dans la nuit, quatre-vingts citoyens ont été arbitrairement traînés dans les prisons sans aucun mandat d'amener, sans aucun ordre judiciaire ? Le sieur Le Scène, essayant de colorer un pareil attentat, ose vous dire que cette arrestation a été ordonnée pour soustraire ces personnes à la fureur du peuple. Cette imposture est avérée par les faits : d'abord ie peuple était parfaitement tranquille ; et puis l'arrestation a eu lieu pendant la nuit, lorsque le peuple était livré au sommeil. Elle a été accompagnée d'actes de férocité ; les hussards qui en étaient chargés, accoutumés à massacrer sans pitié les citoyens d'Avignon, ont poursuivi à coups de sabre, jusque sur les toits, plusieurs de ceux qui n'ont été arrêtés que pour être bientôt jetés dans les cachots. Quelques-uns même ont été arrêtés à deux lieue...
      ..., sur les départements voisins, par les hussards mis à leurs trousses. Enfin, c'est le sieur Le Scène qui a donné ordre de poursuivre les sieurs Mandé et Duprat, qui ont eu le bonheur d'échapper.
      Locuteur: Lemontey
      ...s, dont les administrateurs provisoires de la commune et les officiers des gardes nationales d'Avignon, dans le nombre de soixante-cinq, ignoraient absolument le sort tragique des assassins de L'Escuyer, qu'ils n'ont appris que plusieurs heures après la catastrophe. Quel est donc leur crime a...
      ...ène et Mulot : voilà le véritable motif de leur arrestation. Par ce coup d'autorité, on a donc voulu soustraire à la justice les témoins irréprochables, et s'assurer de ces défenseurs de la liberté, que les ministres veulent immo...
      ...ous, Messieurs, en douter encore, après la proposition que celui de la justice n'a pas rougi de vous faire, il y a deux îours, de former une commission des cinq tribunaux voisins? Me permettrez-vous, Messieurs, de vous dire un mot de moi-même ?
      « Ce n est pas tout : les prisonniers, dont les administrateurs provisoires de la commune et les officiers des gardes nationales d'Avignon, dans le nombre de soixante-cinq, ignoraient absolument le sort tragique des assassins de L'Escuyer, qu'ils n'ont appris que plusieurs heures après la catastrophe. Quel est donc leur crime aux yeux des commissaires royaux?C'est uniquement d'avoir été les dénonciateurs des malversations des sieurs Le Scène et Mulot : voilà le véritable motif de leur arrestation. Par ce coup d'autorité, on a donc voulu soustraire à la justice les témoins irréprochables, et s'assurer de ces défenseurs de la liberté, que les ministres veulent immoler. Pourriez-vous, Messieurs, en douter encore, après la proposition que celui de la justice n'a pas rougi de vous faire, il y a deux îours, de former une commission des cinq tribunaux voisins? Me permettrez-vous, Messieurs, de vous dire un mot de moi-même ?
      Locuteur: Lemontey
      « C'est au nom de la vérité outragée, de la liberté foulée aux pieds que je vous de...
      ...us, aient fourni des preuves éclatantes de leur innocence, je vous supplie de leur accorder un tribunal pour y tradui...
      « C'est au nom de la vérité outragée, de la liberté foulée aux pieds que je vous demande justice des prévarications du sieur Mulot et des nouveaux attentats du sieur Le Scène. En attendant que mes concitoyens lâchement calomniés aient été entendus, aient fourni des preuves éclatantes de leur innocence, je vous supplie de leur accorder un tribunal pour y traduire les agents atroces du pouvoir exécutif.
      Locuteur: Lemontey
      « Daignez, Messieurs, me permettre de vous rappeler ici les cruels regrets qu...
      ...urs mensongères des ministres corrompus de Louis XVI, et pour avoir fulminé avec précipitation un décret barbare contre la garnison ae Nancy. Le partie des patrio...
      ...délit à se reprocher, n'a que des actes de civisme à mon-
      « Daignez, Messieurs, me permettre de vous rappeler ici les cruels regrets qu'ont éprouvés vos prédécesseurs, pour s'être laissés aller trop légèrement aux clameurs mensongères des ministres corrompus de Louis XVI, et pour avoir fulminé avec précipitation un décret barbare contre la garnison ae Nancy. Le partie des patriotes d'Avignon qui gémissent actuellement dans les fers, loin (ravoir le moindre délit à se reprocher, n'a que des actes de civisme à mon-
      Locuteur: Lemontey
      « Le 7 de ce mois, 3,000 hommes, presque tous sti... « Le 7 de ce mois, 3,000 hommes, presque tous stipendiés étrangers, sont entrés dans Avignon
      Locuteur: Lemontey
      ... Le Scène m'accuse d'être un intrigant; la preuve qu'il ment contre sa conscience,... « Le sieur Le Scène m'accuse d'être un intrigant; la preuve qu'il ment contre sa conscience, c'est qu il n'ignore pas qu'au lieu d'avoir intrigué comme lui pour devenir l'u...

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 259
      Locuteur: Lemontey
      ...'est si ardent à les poursuivre qu'afin de s'autoriser de leur défaite pour machiner celle de tous les patriotes des départements et surtout de celui ae Marseille. Il se plaît à vous ...
      ...is, Messieurs, vous êtes les défenseurs de la patrie, vous devez en être les protecte...
      trer. Le cabinet ministériel n'est si ardent à les poursuivre qu'afin de s'autoriser de leur défaite pour machiner celle de tous les patriotes des départements et surtout de celui ae Marseille. Il se plaît à vous arracher un décret sanguinaire pour couvrir ses attentats ; mais, Messieurs, vous êtes les défenseurs de la patrie, vous devez en être les protecteurs.
      Locuteur: Lemontey
      Un membre : Comme la lettre de M. Rovère est une réponse au mémoire de M. Mulot, je demande le renvoi au comité de législation. Un membre : Comme la lettre de M. Rovère est une réponse au mémoire de M. Mulot, je demande le renvoi au comité de législation.
      Locuteur: Mulot
      J'ai demandé moi-même la lecture de la lettre de mon adversaire... J'ai demandé moi-même la lecture de la lettre de mon adversaire...
      Locuteur: Mulot
      ...n ce cas, je demande moi-même le renvoi de la lettre au comité de législation. En ce cas, je demande moi-même le renvoi de la lettre au comité de législation.
      Locuteur: Mulot
      (L'Assemblée ordonne le renvoi de la lettre au comité de législation.) (L'Assemblée ordonne le renvoi de la lettre au comité de législation.)
      Locuteur: Drouet et Guillaume
      , citoyens de Sainte-Menehould, sont admis à la barre. , citoyens de Sainte-Menehould, sont admis à la barre.
      Locuteur: Drouet
      D'après les promesses de l'Assemblée constituante, nous nous sommes décidés à demander des places dans la gendarmerie nationale à cheval de notre département. L'aristocratie a répandu le bruit que l'examen de notre vie passée avait ralenti la bienveillance nationale à notre égard. ...
      ...ous adressons à vous, Messieurs, pleins de confiance en votre justice, munis de pièces authentiques qui certifient le temps de notre service et la jpureté de nos mœurs, pour vous prier de remplir avec nous les engagements sacrés de vos prédécesseurs. (Applaudissements.)
      D'après les promesses de l'Assemblée constituante, nous nous sommes décidés à demander des places dans la gendarmerie nationale à cheval de notre département. L'aristocratie a répandu le bruit que l'examen de notre vie passée avait ralenti la bienveillance nationale à notre égard. En conséquence, nous nous adressons à vous, Messieurs, pleins de confiance en votre justice, munis de pièces authentiques qui certifient le temps de notre service et la jpureté de nos mœurs, pour vous prier de remplir avec nous les engagements sacrés de vos prédécesseurs. (Applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      ...nnés à votre dévouement pour le service de la patrie. L'Assemblée nationale a la même satisfaction que l'Assemblée constituante à vous exprimer la reconnaissance de la nation. Elle fera la plus grande attention à votre demande e... Cette enceinte a souvent retenti des applaudissements donnés à votre dévouement pour le service de la patrie. L'Assemblée nationale a la même satisfaction que l'Assemblée constituante à vous exprimer la reconnaissance de la nation. Elle fera la plus grande attention à votre demande et vous invite a assister à sa séance.
      Locuteur: Drouet
      ...otre attention, pour vous prier, au nom de tous les maîtres de poste depuis Sainte-Menehould jusqu'à P...
      ... leur salaire des postillons et le prix de la course des chevaux qu'ils ont employés au ' service de l'escorte du roi, au mois de juin dernier.
      Je sollicite encore un instant votre attention, pour vous prier, au nom de tous les maîtres de poste depuis Sainte-Menehould jusqu'à Paris, ae leur payer leur salaire des postillons et le prix de la course des chevaux qu'ils ont employés au ' service de l'escorte du roi, au mois de juin dernier.
      Locuteur: Drouet
      ...e l'Assemblée a décrété que les maîtres de poste ne feraient plus de corvées pour la cour. Ils vous prient instamment, Messi...
      ...moire qui sera visé par les directoires de leurs districts. (Applaudissements.)
      Ils le demandent d'autant plus que l'Assemblée a décrété que les maîtres de poste ne feraient plus de corvées pour la cour. Ils vous prient instamment, Messieurs, que des frais qui auraient dû être remboursés sur-le-champ, leur soient remboursés à leur domicile, sur le mémoire qui sera visé par les directoires de leurs districts. (Applaudissements.)
      Locuteur: Drouet
      Un membre : Je demande le renvoi de première pétition au comité militaire et le renvoi de la seconde au comité dès dépenses publique... Un membre : Je demande le renvoi de première pétition au comité militaire et le renvoi de la seconde au comité dès dépenses publiques.
      Locuteur: Drouet
      ...L'Assemblée renvoie au comité militaire la première pétition ainsi que les certificats de services et de bonnes mœurs, et au comité des dépenses publiques la réclamation des maîtres de poste.) (L'Assemblée renvoie au comité militaire la première pétition ainsi que les certificats de services et de bonnes mœurs, et au comité des dépenses publiques la réclamation des maîtres de poste.)
      Locuteur: Lemontey
      ... secrétaire, donne lecture d'une lettre de plusieurs citoyens ae Bordeaux, membres de la société des Amis ae la Constitution, envoyée par un courrier e... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de plusieurs citoyens ae Bordeaux, membres de la société des Amis ae la Constitution, envoyée par un courrier extraordinaire ; cette lettre relative aux troubles des colonies, est ainsi conçu...
      Locuteur: Lemontey
      « C'est de vous seuls que les colonies peuvent att...
      ...lut ; vous êtes leur espoir comme celui de tout l'Empire. C'est donc par vous que ...
      ... à développer les causes et les progrès de la trame la plus odieuse. Nous recevons à l'instant...
      ...ils intéressants : nous nous empressons de vous les adresser par un courier extraordinaire, si elles ne vous présentent rien de nouveau, elles serviront du moins à mul...
      .... D après ce que nous avons pu acquérir de renseignements jusqu'à ce jour, l'assem...
      ...criminel d'affranchir les colons envers la métropole et de priver à jamais les gens de couleur de l'égalité et de l'activité civique. Le vrai moyen, Messieurs, de remédier à ces maux, est d'en détruire la source en punissant les coupables. Plus de composition avec des perfides qui oubli...
      ..., qui sacrifient tout hors les intérêts de leur fol orgueil. La liberté méconnue, la Constitution violée, la nation Outragée vous crient vengeance. Frappez! le salut de la patrie en dépend, car l'impunité enhard...
      ...ltiplie les complots. Frappez! déployez la justice et la puissance nationale, et nos ennemis att...
      « C'est de vous seuls que les colonies peuvent attendre leur salut ; vous êtes leur espoir comme celui de tout l'Empire. C'est donc par vous que doivent se diriger toutes les lumières, toutes les instructions, tdu& les renseignements qui peuvent servir à développer les causes et les progrès de la trame la plus odieuse. Nous recevons à l'instant des pieces qui offrent à ce sujet des détails intéressants : nous nous empressons de vous les adresser par un courier extraordinaire, si elles ne vous présentent rien de nouveau, elles serviront du moins à multiplier les témoignages, et à les fortifier les uns par les autres. D après ce que nous avons pu acquérir de renseignements jusqu'à ce jour, l'assemblée coloniale nous paraît lien coupable; elle est grandement suspecte d'avoir p...
      ...étrangères (Exclamations!) et leur livrer cette précieuse colonie dans l'espoir criminel d'affranchir les colons envers la métropole et de priver à jamais les gens de couleur de l'égalité et de l'activité civique. Le vrai moyen, Messieurs, de remédier à ces maux, est d'en détruire la source en punissant les coupables. Plus de composition avec des perfides qui oublient tout, qui sacrifient tout, qui sacrifient tout hors les intérêts de leur fol orgueil. La liberté méconnue, la Constitution violée, la nation Outragée vous crient vengeance. Frappez! le salut de la patrie en dépend, car l'impunité enhardit les scélérats et multiplie les complots. Frappez! déployez la justice et la puissance nationale, et nos ennemis attérés rentreront dans le néant.
      Locuteur: Lemontey
      ...infiniment dangereux, s'ils restaient à la disposition de l'assemblée coloniale et des autres dép...
      ...s tremblons pour cette classe précieuse de citoyens, dont la générosité confond si hautement l'injustice de leurs oppresseurs, pour ces braves gens dont le civisme est le vrai boulevard de la colonie, et qui, après l'avoir sauvée, ont fait le serment de la conserver à la mère-patrie, au prix de leur fortune et de leur sang. Nous ne sommes pas rassurés par cette condescendance que commanda la nécessité. Qui garantira ces traités pa...
      ...des alarmes ? L'orgueil s'est tu devant la crainte, il oubliera ses promesses aprè...
      ...l en soit, Messieurs, il est une mesure de la plus grande importance que l'état des c...
      ...mble exiger expressément; C'est l'envoi de commissaires pris dans votre sein ; nous n'aurons point la présomp-
      ... des craintes trop fondées peut-être, ces secours ne pourraient-ils pas devenir infiniment dangereux, s'ils restaient à la disposition de l'assemblée coloniale et des autres dépositaires des pouvoirs dans les colonies ? Nous tremblons pour cette classe précieuse de citoyens, dont la générosité confond si hautement l'injustice de leurs oppresseurs, pour ces braves gens dont le civisme est le vrai boulevard de la colonie, et qui, après l'avoir sauvée, ont fait le serment de la conserver à la mère-patrie, au prix de leur fortune et de leur sang. Nous ne sommes pas rassurés par cette condescendance que commanda la nécessité. Qui garantira ces traités passés au milieu des périls et des alarmes ? L'orgueil s'est tu devant la crainte, il oubliera ses promesses après le danger. Quoi qu'il en soit, Messieurs, il est une mesure de la plus grande importance que l'état des choses dans les colonies semble exiger expressément; C'est l'envoi de commissaires pris dans votre sein ; nous n'aurons point la présomp-
      Locuteur: Mulot
      Voix diverses : A la barre ! à la barre ! A l'or-? dre ! à 1 ordre ! Voix diverses : A la barre ! à la barre ! A l'or-? dre ! à 1 ordre !
      Locuteur: Mulot
      Plusieurs membres : Non! non! A la tribune! Plusieurs membres : Non! non! A la tribune!
      Locuteur: Mulot
      s'avance vers la barre. s'avance vers la barre.
      Locuteur: Mulot
      Plusieurs membres : Non! non! à la tribune! Plusieurs membres : Non! non! à la tribune!
      Locuteur: Mulot
      monte à la tribune. monte à la tribune.
      Locuteur: Mulot
      ...ès un rapport du comité. Je demande que la lettre soit renvoyée au comité. ...blée d'observer que M. Mulot, comme partie dans l'affaire, ne doit parler qu après un rapport du comité. Je demande que la lettre soit renvoyée au comité.
      Locuteur: Drouet
      Plusieurs membres : Le renvoi à la liste civile ! Plusieurs membres : Le renvoi à la liste civile !

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 260
      Locuteur: Lemontey
      tion de vous indiquer la marche que vous devez leur prescrire, ni les fonctions dont il est instant de les charger ; nous vous dirons que toute la confiance de la nation repose sur eux, et qu'ils tiendraient entre leurs mains le sort de la colonie. Sans eux, rien n'est sûr, rien...
      ...nt du moins les alarmes d'une multitude de citoyens, au nom desquels nous vous écrivons à la hâte.
      tion de vous indiquer la marche que vous devez leur prescrire, ni les fonctions dont il est instant de les charger ; nous vous dirons que toute la confiance de la nation repose sur eux, et qu'ils tiendraient entre leurs mains le sort de la colonie. Sans eux, rien n'est sûr, rien n'est utile, tout est illusion, tout est danger. Telles sont du moins les alarmes d'une multitude de citoyens, au nom desquels nous vous écrivons à la hâte.
      Locuteur: Lemontey
      ...sommes, avec respect, etc. Les citoyens de Bordeaux soussignés, amis de la Constitution : Delpech, etc. » (Exclamations, murmures dans une partie de la salle ; applaudissements dans Vautre.) « Nous sommes, avec respect, etc. Les citoyens de Bordeaux soussignés, amis de la Constitution : Delpech, etc. » (Exclamations, murmures dans une partie de la salle ; applaudissements dans Vautre.)
      Locuteur: Lemontey
      ...e en sont jointes plusieurs autres dont la lecture serait fort longue ; cependant en voici une remarquable qui contient un modèle de billet qu'on prétend avoir été trouvé s... A cette lettre en sont jointes plusieurs autres dont la lecture serait fort longue ; cependant en voici une remarquable qui contient un modèle de billet qu'on prétend avoir été trouvé sur plusieurs nègres faits prisonniers :
      Locuteur: Lemontey
      « Tandis que la France donnait aux nations de l'Europe le spectacle sublime de la fermeté dans les dangers, de la modération dans les succès, des Françai...
      ...et ses législateurs. Il fut un temps où la vengeance eût signalé le pouvoir des ty...
      ...ain excuse les préjugés, et se glorifie de la clémence. Eternisez parmi vous ces nobl...
      « Tandis que la France donnait aux nations de l'Europe le spectacle sublime de la fermeté dans les dangers, de la modération dans les succès, des Français calomniaient en Amérique et leur patrie et ses législateurs. Il fut un temps où la vengeance eût signalé le pouvoir des tyrans ; aujourd'hui un peuple libre et souverain excuse les préjugés, et se glorifie de la clémence. Eternisez parmi vous ces nobles sentiments : persuadés ae votre zèle, nous vous adressons une relation fidèle...
      Locuteur: Lemontey
      A cette lettre est jointe un modèle de billet trouvé sur des nègres prisonniers ; c'est un carré partagé en quatre, à la première case se trouve aès lettres moulées M. D. M. ; dans la seconde : « Le préjugé vaincu. La verge de fer brisée. Vive le roi ! » et au bas, dans la case de gauche, les lettres majuscules J. B. ; dans celle de droite, les majuscules M. N. entrelacée... A cette lettre est jointe un modèle de billet trouvé sur des nègres prisonniers ; c'est un carré partagé en quatre, à la première case se trouve aès lettres moulées M. D. M. ; dans la seconde : « Le préjugé vaincu. La verge de fer brisée. Vive le roi ! » et au bas, dans la case de gauche, les lettres majuscules J. B. ; dans celle de droite, les majuscules M. N. entrelacées et surmontées d'un cœur.
      Locuteur: Brissot de Warville
      Le moment n'est pas éloigné où la lumière va éclairer les menées ténébreuses qui menacent la colonie de Saint-Domingue de sa perte. J'ai fait trois fois dans ce mois la motion que le comité colonial fût chargé de vous présenter un rapport sur les troub...
      ...'y remédier; je demande qu'il soit tenu de le faire au premier de décembre, et si le comité ne le fait pas, je prends l'engagement de le faire moi-même. Je demande en outre ...
      Le moment n'est pas éloigné où la lumière va éclairer les menées ténébreuses qui menacent la colonie de Saint-Domingue de sa perte. J'ai fait trois fois dans ce mois la motion que le comité colonial fût chargé de vous présenter un rapport sur les troubles ae Saint-Domingue et sur les moyens d'y remédier; je demande qu'il soit tenu de le faire au premier de décembre, et si le comité ne le fait pas, je prends l'engagement de le faire moi-même. Je demande en outre le renvoi des pièces au comité.
      Locuteur: Tarbé
      3ui a été faite par divers membres de l'Assemblée e recueillir tous les matér...
      ...l'Assemblée nationale sur les désordres de Saint-Domingue et des autres colonies ; mais je crois qu'il ne serait pas prudent de fixer au premier décembre la demande d'un rapport exact sur la totalité des causes, des effets et des ...
      ...u lieu dans les colonies, car telle est la demande qui a été faite originairement.
      3ui a été faite par divers membres de l'Assemblée e recueillir tous les matériaux qui pouvaient éclairer l'Assemblée nationale sur les désordres de Saint-Domingue et des autres colonies ; mais je crois qu'il ne serait pas prudent de fixer au premier décembre la demande d'un rapport exact sur la totalité des causes, des effets et des remèdes à employer pour réparer les malheurs qui ont eu lieu dans les colonies, car telle est la demande qui a été faite originairement.
      Locuteur: Tarbé
      ...ue le comité colonial s'est déjà occupé de cette demande très importante, qu il a ...
      ...un résultat sûr, le comité, en appuyant la motion qui a déjà été faite, sollicite 1 Assemblée de ne pas mettre un
      J'ajoute que le comité colonial s'est déjà occupé de cette demande très importante, qu il a déjà réuni les matériaux relatifs aux désordres arrivés dans les différentes col...
      ... pour chaque colonie, parce qu'il y a un fil général à indiquer pour parvenir à un résultat sûr, le comité, en appuyant la motion qui a déjà été faite, sollicite 1 Assemblée de ne pas mettre un
      Locuteur: Tarbé
      ...ssemblée ne veuille réduire le comité à la nécessité de lui présenter des conjectures pour des faits et des récits de gazettes pour des pièces authentiques. terme si rapproché à son rapport, à moins que l'Assemblée ne veuille réduire le comité à la nécessité de lui présenter des conjectures pour des faits et des récits de gazettes pour des pièces authentiques.
      Locuteur: Tarbé
      J'appuie donc la motion de renvoi, mais je prie l'Assemblée de s'en rapporter à son comité sur l'époqu...
      ...t devra être fait, ou bien, en adoptant la motion faite par M. Brissot de rédiger ce rapport, je conclurai à ce q...
      J'appuie donc la motion de renvoi, mais je prie l'Assemblée de s'en rapporter à son comité sur l'époque où le rapport devra être fait, ou bien, en adoptant la motion faite par M. Brissot de rédiger ce rapport, je conclurai à ce que ce rapport soit renvoyé au comité colonial, afin qu étant comparé aux autres ...
      Locuteur: Michel
      J'ai reçu hier, par le courrier, la nouvelle que les députés extraordinaires de Saint-Domingue étaient partis de Saint-Malo, conséquemment ils doivent a...
      ... manqueront pas, dès qu'ils seront ici, de paraître devant vous, et ie crois qu'il...
      J'ai reçu hier, par le courrier, la nouvelle que les députés extraordinaires de Saint-Domingue étaient partis de Saint-Malo, conséquemment ils doivent arriver bientôt à Paris et peut-être y sont-ils déjà. Ils ne manqueront pas, dès qu'ils seront ici, de paraître devant vous, et ie crois qu'il n'est pas indifférent d'avoir d'eux-mêmes dés détails, afin que le comité, réun...
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...(Murmures.) On vous dit que des députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue sont près d'arriver : si vous attendez la lumière, ne croyez pas que ces députés ...
      ...e serait des mulâtres que vous pourriez la recevoir, et il n'en arrivera pas de si tôt. Je crois qu'il existe assez de matériaux pour découvrir la vérité, et pour connaître la nature des remèdes qu'il convient d'app...
      ...égislative, comme on a amusé l'Assemblée constituante par des mesures adroites. (Murmures.) On vous dit que des députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue sont près d'arriver : si vous attendez la lumière, ne croyez pas que ces députés vous l'apporteront ; ce serait des mulâtres que vous pourriez la recevoir, et il n'en arrivera pas de si tôt. Je crois qu'il existe assez de matériaux pour découvrir la vérité, et pour connaître la nature des remèdes qu'il convient d'apporter au mal. Je répète encore une fois, que si le comité colonial ne veut pas f...
      Locuteur: Jaucourt
      J'appuie la motion de M. Brissot : ses relations dans nos colonies peuvent nous apporter la lumière. J'appuie la motion de M. Brissot : ses relations dans nos colonies peuvent nous apporter la lumière.
      Locuteur: Guadet
      ...colonial, u faudrait attendre l'arrivée de ces députés. Mais, Messieurs, les députés envoyés par l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, en sont partis avant le...
      ...e vous présenteront pas le dernier état de la colonie ; enfin, vous remarquerez qu'en écoutant les députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, vous courez le grand ri...
      ...ndre des députes livrés à un parti dans la colonie. Je ne prononcerai rien à leur égard, mais je dis que la colonie de Saint-Domingue est dans un tel état, qu...
      ...é par l'Assemblée nationale sur le sort de cette colonie, est un retardement coupa...
      ...ochaine, des éclaircissements propres à porter un jour sur le rapport du comité colonial, u faudrait attendre l'arrivée de ces députés. Mais, Messieurs, les députés envoyés par l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, en sont partis avant le capitaine Dupin, avant l'aviso expédié par M. Blanchelande. Vous remarquerez, p...
      ...e ces députés ne peuvent pas vous apporter d'éclaircissements nouveaux, qu ils ne vous présenteront pas le dernier état de la colonie ; enfin, vous remarquerez qu'en écoutant les députés de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue, vous courez le grand risque d'entendre des députes livrés à un parti dans la colonie. Je ne prononcerai rien à leur égard, mais je dis que la colonie de Saint-Domingue est dans un tel état, que tout retard apporté par l'Assemblée nationale sur le sort de cette colonie, est un retardement coupable.
      Locuteur: Tarbé
      J'ai moi-même appuyé la motion J'ai moi-même appuyé la motion
      Locuteur: Guadet
      ...que nous avons des dépêches officielles de M. Blanchelande, puisque Je demande donc, puisque nous avons des dépêches officielles de M. Blanchelande, puisque

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 261
      Locuteur: Guadet
      ...ssemblée nationale soit par les députés de Bordeaux, soit par la municipalité de la même ville, que le comité colonial fass...
      ...rochain, un rapport sur le dernier état de cette colonie, sur les moyens les plus propres à y ramener la paix et d'empêcher que, par les manœuvres des contre-révolutionnaires de France, la contre-révolution ne s'opère dans la colonie. En effet, Messieurs, ne vous l...
      ...mes sur ce point. Le foyer des troubles de Saint-Domingue est au delà du Rhin et d...
      nous ayons les lettres remises à l'Assemblée nationale soit par les députés de Bordeaux, soit par la municipalité de la même ville, que le comité colonial fasse, le premier décembre prochain, un rapport sur le dernier état de cette colonie, sur les moyens les plus propres à y ramener la paix et d'empêcher que, par les manœuvres des contre-révolutionnaires de France, la contre-révolution ne s'opère dans la colonie. En effet, Messieurs, ne vous le dissimulez pas, toutes les lettres sont uniformes sur ce point. Le foyer des troubles de Saint-Domingue est au delà du Rhin et dans Paris. (Oui ! oui ! Applaudissements.)
      Locuteur: Guadet
      Ainsi j'appuie la mqtion de M. Brissot, et surtout je prie l'Assemblée nationale de considérer que ce député prenant l'engagement de faire le rapport au premier décembre, l...
      ...le résultat si elle pense que l'ouvrage de notre collègue ne lui fournisse pas tou...
      ...le regarde comme complet. J'appuie donc la motion de M. Brissot.
      Ainsi j'appuie la mqtion de M. Brissot, et surtout je prie l'Assemblée nationale de considérer que ce député prenant l'engagement de faire le rapport au premier décembre, l'Assemblée nationale pourra en ajourner le résultat si elle pense que l'ouvrage de notre collègue ne lui fournisse pas toutes les lumières qu'elle est en droit d'attendre, ou statuer définitivement, si elle le regarde comme complet. J'appuie donc la motion de M. Brissot.
      Locuteur: Cambon
      ... colonies et pour vous découvrir le fil de tout ce qui s'y est passé. Je désire, c...
      ...ans les Colonies ; il est important que la nation ait une connaissance exacte de toutes les manœuvres qu'on a employées ...
      ... ne nécessite pas le retard particulier de l'affaire de Saint-Domingue. Il y a une insurrection désastreuse, le commerce de la France se ressentira de, cette insurrection. Il y a eu un concordat entre les gens de couleur et les blancs. Nous savons qu'il y a un déeret qui anéantit l'effet de ce concordat, qu'il y a des commissaire...
      ...e, que nous avons des forces qui sont à la veille darriver à Saint-Do-mingùe. Crai...
      ...ce décret du Corps législatif n'apporte de nouveaux troubles dans cette colonie ; ...
      ...ommissaires qui sont chargés d'exécuter la loi, qui auront des forces, ne soient la cause indirecte de cette insurrection.
      ...onial a paru désirer un délai plus long pour vous faire un rapport surtoutes les colonies et pour vous découvrir le fil de tout ce qui s'y est passé. Je désire, comme vous, connaître tout ce qui s'est passé dans les Colonies ; il est important que la nation ait une connaissance exacte de toutes les manœuvres qu'on a employées ; mais cette connaissance ne nécessite pas le retard particulier de l'affaire de Saint-Domingue. Il y a une insurrection désastreuse, le commerce de la France se ressentira de, cette insurrection. Il y a eu un concordat entre les gens de couleur et les blancs. Nous savons qu'il y a un déeret qui anéantit l'effet de ce concordat, qu'il y a des commissaires civils envoyés à Saint-Domingue, que nous avons des forces qui sont à la veille darriver à Saint-Do-mingùe. Craignons, Messieurs, que ce décret du Corps législatif n'apporte de nouveaux troubles dans cette colonie ; craignons que les commissaires qui sont chargés d'exécuter la loi, qui auront des forces, ne soient la cause indirecte de cette insurrection.
      Locuteur: Cambon
      ...ndre cet objet en considération, et que la perte de nos colonies ne soit pas entraînée par ... ...qui y sont jointes, il y ait un rapport particulier, pour que nous puissions prendre cet objet en considération, et que la perte de nos colonies ne soit pas entraînée par 1 exécution qui est peut-être désastreuse. Je demande ce rapport pour le premier...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Il n'est pas douteux que la grande question des colonies ne tienne absolument à la prospérité publique ; il y va du commerce de la France entière, et il est digne de l'Assemblée nationale de la prendre en très grande considération. Je vois (Tailleurs, dans la motion qui a été faite de présenter un rapport le lar décembre, e...
      ...l n est pas douteux que M. Brissot, par la disposition où il se trouve de faire un prompt rapport, a des correspo...
      ...qu'il peut vous faire connaître un côté de la vérité couverte par un rideau encore tr...
      ...t, il n'est pas douteux que les députés de l'assemblée coloniale qui arrivent de Saint-Malo, apportent aussi une portion de lumière, puisque déjà, par un
      Il n'est pas douteux que la grande question des colonies ne tienne absolument à la prospérité publique ; il y va du commerce de la France entière, et il est digne de l'Assemblée nationale de la prendre en très grande considération. Je vois (Tailleurs, dans la motion qui a été faite de présenter un rapport le lar décembre, et que j'appuie, un moyen sûr d'arriver à un résultat. Il n est pas douteux que M. Brissot, par la disposition où il se trouve de faire un prompt rapport, a des correspondances actives dans les colonies, et qu'il peut vous faire connaître un côté de la vérité couverte par un rideau encore très obscur. D'autre part, il n'est pas douteux que les députés de l'assemblée coloniale qui arrivent de Saint-Malo, apportent aussi une portion de lumière, puisque déjà, par un
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...tendu, on semblait craindre leur esprit de prévention. En adjoignant M. Brissot au...
      ...t comblera le déficit ; on jugera alors la solidité de créance que l'on peut accorder à ce qu'...
      certain murmure que j'ai entendu, on semblait craindre leur esprit de prévention. En adjoignant M. Brissot au comité des colonies pour cette affaire seulement, il nous communiquera toutes les lumières qu'il aura reçues et comblera le déficit ; on jugera alors la solidité de créance que l'on peut accorder à ce qu'il fait. II n'est pas douteux encore que, dans le comité, lorsqu on aura écouté ...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Vous ne devez pas être en peine de savoir pourquoi les colonies sont dâhs un état aussi douloureux pour les vrais amis de la France. Dabord, Messieurs, les lois lon...
      ...farouché; les propriétaires ont craint. ces divers sentiments, devaient nécessairement résulter une grande irrésolution dans la marche du commerce, Enfin, un décret ar...
      ... les propriétaires. Les véritables amis de l'humanité ont pu en gémir; je n'entre ...
      Vous ne devez pas être en peine de savoir pourquoi les colonies sont dâhs un état aussi douloureux pour les vrais amis de la France. Dabord, Messieurs, les lois longtemps attendues par les colonies ont été contradictoires ; elles ont jeté une grande fluctuation dans les esprits; le commerce s'est effarouché; les propriétaires ont craint. ces divers sentiments, devaient nécessairement résulter une grande irrésolution dans la marche du commerce, Enfin, un décret arrive, et c'était, je crois, le 28 septembre 1791. Ce décret porte des promesses satisfaisantes pour les propriétaires. Les véritables amis de l'humanité ont pu en gémir; je n'entre point dans cette discussion philanthropique, et mon cœur a senti ce sentiment co...
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...elle à l'ordre l'opinant ; ce n'est pas la question. Je demande qu'on rappelle à l'ordre l'opinant ; ce n'est pas la question.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...irrésolution dans les esprits; ensuite, de l'aristocratie,du patriotisme raisonnab...
      ...en fermentation des têtes qui sont sous la zone torride. J'arrive maintenant, Messieurs, à la nécessité de tout connaître, et, d'après cette néces...
      ...ensuite qui rendaient certains droits, ont dû néessaire-ment laisser une grande irrésolution dans les esprits; ensuite, de l'aristocratie,du patriotisme raisonnable, du patriotisme exagéré, tout enfin a pu mettre en fermentation des têtes qui sont sous la zone torride. J'arrive maintenant, Messieurs, à la nécessité de tout connaître, et, d'après cette nécessité sur laquelle j'appuie fortement, je désire que M. Brissot soit adjoint au c...
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      C'est quand le sang coule de tous côtés à Saint-Domingue, dans la plus belle de nos colonies, que l'on vous demande un ...
      ...ments.) Nous serons responsables envers la France, envers les colonies, envers l'h...
      ... que nous apporterions dans une affaire de cette importance, nous le serions
      C'est quand le sang coule de tous côtés à Saint-Domingue, dans la plus belle de nos colonies, que l'on vous demande un ajournement prolongé que l'on ne demanderait pas pour le plus petit objet qui se...
      ... décret du 15 mai 1791, que les troubles des colonies ont éclatés . (Applaudissements.) Nous serons responsables envers la France, envers les colonies, envers l'humanité entière, des délais que nous apporterions dans une affaire de cette importance, nous le serions
      Locuteur: Basire
      jeune. Je demande que la discussion soit fermée; peut-être sans ... jeune. Je demande que la discussion soit fermée; peut-être sans s'en apercevoir......
      Locuteur: Basire
      Plusieurs membres: Vous n'avez pas la parole. Plusieurs membres: Vous n'avez pas la parole.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ... n'est pas douteux que M. Brissot n'ait de grandes lumières à répandre sur cette q...
      ...onc qu'on attende l'arrivée des députés de Saint-Malo, et que M. Brissot donne connaissance de ce qu'il sait au comité. (Applaudisseme...
      Il n'est pas douteux que M. Brissot n'ait de grandes lumières à répandre sur cette question, et je ne vois pas pourquoi M. Brissot ne serait pas invité à faire connaître tout ce qu'il sait au comité colonial. Je demande donc qu'on attende l'arrivée des députés de Saint-Malo, et que M. Brissot donne connaissance de ce qu'il sait au comité. (Applaudissements.)

      Séance du vendredi 20 novembre 1791

      page 262
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...e constituante sont responsables envers la nation et envers l'humanité des trouble...
      ...mbre le rapport du comité, ou, à défaut de rapport, la discussion de la question.
      comme ceux qui ont été les auteurs des mêmes retards dans l'Assemblée constituante sont responsables envers la nation et envers l'humanité des troubles qui ont lieu en ce moment. Je demande donc que, sans s'arrêter aux motions incidentes relatives à M. Brissot, on fixe au plus tard au 1er décembre le rapport du comité, ou, à défaut de rapport, la discussion de la question.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      Plusieurs membres : La discussion fermée ! Plusieurs membres : La discussion fermée !
    • Séance du lundi 14 novembre 1791

      - search term matches: (14)

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 58
      Locuteur: Isnard
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 novembre. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 13 novembre.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...es des délibérations du conseil général de la commune, du conseil d'administration du...
      ...goulême et du directoire du département de la Charente, en date des 4, 22, 27 octobre...
      donne lecture d'un extrait des registres des délibérations du conseil général de la commune, du conseil d'administration du distnct d'Angoulême et du directoire du département de la Charente, en date des 4, 22, 27 octobre et 8 novembre 1791. Cet extrait est relatif à une difficulté qui s'élève sur l'...
      Locuteur: Isnard
      ...mbre: Le comité des domaines m'a Chargé de proposer à l'Assemblée de décréter que 6 nouveaux secrétaires-commis seront attachés aux bureaux de ce comité. Unmembre: Le comité des domaines m'a Chargé de proposer à l'Assemblée de décréter que 6 nouveaux secrétaires-commis seront attachés aux bureaux de ce comité.
      Locuteur: Isnard
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de MM. Marion et Cie, de Saint-Malo, qui offrent deux navires doublés en cuivre et de 500 tonneaux, l'un dans le port de Saint-Malo, et l'autre dans celui de Nantes, pour porter dés secours à Saint... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de MM. Marion et Cie, de Saint-Malo, qui offrent deux navires doublés en cuivre et de 500 tonneaux, l'un dans le port de Saint-Malo, et l'autre dans celui de Nantes, pour porter dés secours à Saint-Domingue. (Applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...e qu'il sera fait une mention honorable de cette offre dans le procès-verbal.) (L'Assemblée décrète qu'il sera fait une mention honorable de cette offre dans le procès-verbal.)
      PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT. PRÉSIDENCE DE M. VIÉNOT-VAUBLANC, VICE-PRÉSIDENT.
      La séance est ouverte à 9 heures du matin. La séance est ouverte à 9 heures du matin.

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 59
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ... pas dissimuler combien je suis affecté de voir que dans un moment où le salut de l'Empire est en danger, où le meurtre et l'incendie ravagent la plus précieuse de nos colonies, menacent d'une ruine totale les manufactures, le commerce et...
      ...oncent que trop combien il est pressant de porter les remèdes les plus efficaces à...
      ...suites compromettraient essentiellement la subsistance du peuple qui sera toujours l'objet de ma vigilance et de ma plus vive sollicitude.
      « Je ne puis pas dissimuler combien je suis affecté de voir que dans un moment où le salut de l'Empire est en danger, où le meurtre et l'incendie ravagent la plus précieuse de nos colonies, menacent d'une ruine totale les manufactures, le commerce et l'agriculture, l'Assemblée pût se fonder sur une pareille difficulté pour surse...
      ...uiétudes des principales villes du royaume, manifestés par leurs adresses, n'annoncent que trop combien il est pressant de porter les remèdes les plus efficaces à un mal aussi grave, dont les suites compromettraient essentiellement la subsistance du peuple qui sera toujours l'objet de ma vigilance et de ma plus vive sollicitude.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      arrêté du directoire du département de la Charente pour l'ouverture d'une rue qui...
      ...i-devant occupée par des Jacobins, dans la ville d'Angoulême.
      arrêté du directoire du département de la Charente pour l'ouverture d'une rue qui doit traverser une maison nationale, ci-devant occupée par des Jacobins, dans la ville d'Angoulême.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...informé, monsieur le Président, que sur la demande que le ministre de la marine a faite par mes ordres, et sous sa responsabilité, d'une somme de 10,370,912 livres, pour faire face à la dépense d'un armement extraordinaire « Je suis informé, monsieur le Président, que sur la demande que le ministre de la marine a faite par mes ordres, et sous sa responsabilité, d'une somme de 10,370,912 livres, pour faire face à la dépense d'un armement extraordinaire
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      3u'exige la situation désastreuse où se trouve ré- 3u'exige la situation désastreuse où se trouve ré-
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      uite la colonie de Saint-Domingue, l'Assemblée a décrété qu'il n'y a pas lieu à délibérer, attendu la forme inconstitutionnelle dans laquelle elle a été instruite de cet armement. uite la colonie de Saint-Domingue, l'Assemblée a décrété qu'il n'y a pas lieu à délibérer, attendu la forme inconstitutionnelle dans laquelle elle a été instruite de cet armement.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      « Je ne vois aucun article dans la Constitution qui prescrive une forme différente, de celle qui a été suivie dans cette circonstance par le ministre de la marine, et que l'Assemblée constituante...
      ...décrétant avant et depuis l'acceptation de la Constitution, toutes les demandes de la même nature présentées par une lettre d...
      ... a suivi cet exemple en accordant, le 8 de ce mois, un fonds de 500,000 livres, en faveur des invalides, sur la seule demande au ministre de la guerre.
      « Je ne vois aucun article dans la Constitution qui prescrive une forme différente, de celle qui a été suivie dans cette circonstance par le ministre de la marine, et que l'Assemblée constituante a consacrée, en décrétant avant et depuis l'acceptation de la Constitution, toutes les demandes de la même nature présentées par une lettre du ministre, adressée par mon ordre au président. L'Assemblée législative elle-même a suivi cet exemple en accordant, le 8 de ce mois, un fonds de 500,000 livres, en faveur des invalides, sur la seule demande au ministre de la guerre.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      ...emblée à ne pas différer plus longtemps de décréter les fonds extraordinaires dont j'ai chargé le ministre de la marine de lui faire la demande. » « J'espère qu'une considération aussi majeure déterminera l'Assemblée à ne pas différer plus longtemps de décréter les fonds extraordinaires dont j'ai chargé le ministre de la marine de lui faire la demande. »
      Locuteur: Tarbé
      ...dé que l'Assemblée passe sur-le-champ à la discussion du projet de décret qui lui a été présenté, il y a quelques jours, par es comités de marine et des colonies réunis. ...érents rapports qui lui ont été faits jusqu'à ce jour sur les colonies, je demandé que l'Assemblée passe sur-le-champ à la discussion du projet de décret qui lui a été présenté, il y a quelques jours, par es comités de marine et des colonies réunis.
      Locuteur: Tarbé
      ...mbres demandent l'ordre du jour qui est la discussion du projèt de décret du comité de législation sur les prêtres non asserme... Quelques membres demandent l'ordre du jour qui est la discussion du projèt de décret du comité de législation sur les prêtres non assermentés.
      Locuteur: Tarbé
      Alors je propose la question préalable sur la demande de 1 ordre du jour. Alors je propose la question préalable sur la demande de 1 ordre du jour.
      Locuteur: Forfait
      , rapporteur des comités de marine et des colonies réunis, n'étant pas présent, l'Assemblée décide que la discussion s'ouvrira dès qu'il sera arr... , rapporteur des comités de marine et des colonies réunis, n'étant pas présent, l'Assemblée décide que la discussion s'ouvrira dès qu'il sera arrivé. (Voir ci-après, p. 62.)
      Locuteur: Forfait
      ...membre : On vous a proposé dernièrement de demander au ministre de la guerre un compte relativement à Varmeme...
      ...e restées dans l'ancien état. J'ai reçu de ces volontaires deux lettres, l'une de Strasbourg et l'autre deColmar : elles ...
      ... d'en avoir. On n'a pas encore commencé de les exercer aux évolutions militaires. Je demande que le ministre soit tenu de rendre compte, à l'Assemblée, des mesur...
      Un membre : On vous a proposé dernièrement de demander au ministre de la guerre un compte relativement à Varmement des gardes nationales qui sont sur les frontières. Malgré les demandes réitér...
      ... représentations que j'ai faites au ministre, u paraît que les choses sont encore restées dans l'ancien état. J'ai reçu de ces volontaires deux lettres, l'une de Strasbourg et l'autre deColmar : elles m'annoncent que depuis 15 jours ou 3 semaines que les gardes nationales volontaires y sont arrivés, ils sont sans armes, et même sans l'espérance d'en avoir. On n'a pas encore commencé de les exercer aux évolutions militaires. Je demande que le ministre soit tenu de rendre compte, à l'Assemblée, des mesures qu'il aura prises pour leur en faire parvenir et sur les réponses qu'il a dû ...
      Locuteur: Delacroix
      ...ainement, par une lettre que j'ai reçue de Strasbourg, que les gardes nationales ont actuellement reçue la majeure partie de leurs armes, et qu'ils recevront le res... Je sais certainement, par une lettre que j'ai reçue de Strasbourg, que les gardes nationales ont actuellement reçue la majeure partie de leurs armes, et qu'ils recevront le reste incessamment. Je demande, en conséquence, qu'on passe à l'ordre du jour.
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une ... Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre du roi touchant le fonds extraordinaire demandé
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      « Signé LOUIS. » Par le roi : De Bertrand. « Signé LOUIS. » Par le roi : De Bertrand.
      Locuteur: Tarbé
      ... que le rapport soit fait à cette heure-, pour ne point Je ne m'oppose point à ce qu'on suspende à 2 heures ; mais je demande que le rapport soit fait à cette heure-, pour ne point
      Locuteur: Tarbé
      nous exposer à de nouveaux retards sur l'affaire des colo... nous exposer à de nouveaux retards sur l'affaire des colonies.
      Locuteur: Le Président
      ... un décret qui a fixé à l'ordre du jour la question des prêtres et que je dois le ... J'observe qu'il existe un décret qui a fixé à l'ordre du jour la question des prêtres et que je dois le faire exécuter.
      Locuteur: Le Président
      ...séquence, qu'on s'occupe, en attendant, de celle relative aux colonies. ...ssion aussi importante que celle des prêtres non assermentés. Je propose, en conséquence, qu'on s'occupe, en attendant, de celle relative aux colonies.
      Locuteur: Delacroix
      ... comité d'inspection, fait un rapport à la suite duquel l'Assemblée a rendu le déc... Un membre, au nom du comité d'inspection, fait un rapport à la suite duquel l'Assemblée a rendu le décret suivant :
      Locuteur: Delacroix
      ... d'inspection, décrète que le Directeur de l'Imprimerie royale fera parvenir au si...
      ...e nombre nécessaire d'exemplaires in-4° de toutes les lois sanctionnées, proclamat...
      ...ces d'administration venant des presses de l'imprimerie royale, pour être distribués à tous les membres de l'Assemblée, à leur domicile. »
      « L'Assemblée nationale, sur le rapport du comité d'inspection, décrète que le Directeur de l'Imprimerie royale fera parvenir au sieur Baudouin le nombre nécessaire d'exemplaires in-4° de toutes les lois sanctionnées, proclamations, règlements et autres pièces d'administration venant des presses de l'imprimerie royale, pour être distribués à tous les membres de l'Assemblée, à leur domicile. »
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ... a bientôt trois semaines qu'un rapport de l'instruction publique Il y a bientôt trois semaines qu'un rapport de l'instruction publique

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 60
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...e du jour; il ne vous occupera pas plus de cinq minutes. La discussion ne durera pas davantage. Ain...
      ...en m'entenare, ce rapport est relatif à la réclamation des artistes, sur un articl...
      ...u par l'Assemblée constituante, au mois de septembre dernier, concernant les encou...
      est à l'ordre du jour; il ne vous occupera pas plus de cinq minutes. La discussion ne durera pas davantage. Ainsi je demande que l'Assemblée veuille bien m'entenare, ce rapport est relatif à la réclamation des artistes, sur un article du décret rendu par l'Assemblée constituante, au mois de septembre dernier, concernant les encouragements dus aux arts.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      , au nom du comité de VInstruction publique (i). L'Assemblée ...
      ...ur lui présenter un rapport sur le fond de la pétition des artistes non académiciens ...
      , au nom du comité de VInstruction publique (i). L'Assemblée nationale a, par son décret du 19 octobre, renvoyé à son comité d'instruction publique pour lui présenter un rapport sur le fond de la pétition des artistes non académiciens qui ont exposé leurs ouvrages au salon du Louvre.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Quatre autres pétitions, la première des mêmes artistes, venue depuis à l'appui de la première; la seconde des membres composant 1 académie royale de peinture et de sculpture ; la troisième de M. Restoret; et la dernière de M. Nivard, au nom des membres de l'académie des peintres de paysage, marine, etc., ont été de même renvoyées a votre comité. Quatre autres pétitions, la première des mêmes artistes, venue depuis à l'appui de la première; la seconde des membres composant 1 académie royale de peinture et de sculpture ; la troisième de M. Restoret; et la dernière de M. Nivard, au nom des membres de l'académie des peintres de paysage, marine, etc., ont été de même renvoyées a votre comité.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...nterai pas, Messieurs, qu'il est urgent de prononcer sur l'objet principal de toutes ces pétitions. Vous vous rappelez, sans doute, que le désir de vous faire éclairer sur votre décision vous détermina à prolonger le terme de l'exposition des tableaux. Elle le trouve. Cependant cette prorogation que la rigueur de la saison rend inutile à la jouissance publique, a de plus le triple inconvénient d'user l'intérêt et la curiosité en apportant de la satiété dans cette sorte de jouissance, d'éloigner beaucoup trop un...
      ...d'ouvrages après laquelle il est permis de croire que les artistes doivent sou-
      Je ne vous représenterai pas, Messieurs, qu'il est urgent de prononcer sur l'objet principal de toutes ces pétitions. Vous vous rappelez, sans doute, que le désir de vous faire éclairer sur votre décision vous détermina à prolonger le terme de l'exposition des tableaux. Elle le trouve. Cependant cette prorogation que la rigueur de la saison rend inutile à la jouissance publique, a de plus le triple inconvénient d'user l'intérêt et la curiosité en apportant de la satiété dans cette sorte de jouissance, d'éloigner beaucoup trop une dispensation d'ouvrages après laquelle il est permis de croire que les artistes doivent sou-
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...oir, par son décret du 21 août 1791 sur la liberté d'exposition publique au salon du Louvre, appelé à une égalité de droits naturels des hommes parmi lesquels le talent doit seul avoir la puissance de créer des distinctions, voulut encore, ... L'Assemblée nationale,constituante après avoir, par son décret du 21 août 1791 sur la liberté d'exposition publique au salon du Louvre, appelé à une égalité de droits naturels des hommes parmi lesquels le talent doit seul avoir la puissance de créer des distinctions, voulut encore, par son décret du 17 septembre, les appeler tous, sans autre privilège que celui...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      duire l'homme de génie à aller épier les caprices de la fortune et mendier les faveurs de l'orgueil. Elle comprit que tout encouragement se dégrade par la sollicitation qui l'obtient, comme par la bienveillance qui l'accorde, que tout ce qui, dans ce genre, met un homme dans la dépendance d'un homme, suppose une prot... duire l'homme de génie à aller épier les caprices de la fortune et mendier les faveurs de l'orgueil. Elle comprit que tout encouragement se dégrade par la sollicitation qui l'obtient, comme par la bienveillance qui l'accorde, que tout ce qui, dans ce genre, met un homme dans la dépendance d'un homme, suppose une protection dont l'idée seule rabaisse le talent, atténue les dons du génie et en flé...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Elle voulut que, substituée à la bienfaisance du roi, la munificence nationale associât les arts...
      ...des formes serviles qui en rabaissaient la valeur, devînt le prix d'une lutte hono...
      ...tous les talents, et que l'acquittement de la dette de la nation envers le génie que l'homme dégu...
      ... d'un concours public s'embellît encore de toutes celles de la victoire.
      Elle voulut que, substituée à la bienfaisance du roi, la munificence nationale associât les arts du génie aux hautes conceptions et aux grandes destinées d'un peuple libre ; que cet encouragement, dégagé des formes serviles qui en rabaissaient la valeur, devînt le prix d'une lutte honorable et libre entre tous les talents, et que l'acquittement de la dette de la nation envers le génie que l'homme déguise sous les formes d'un concours public s'embellît encore de toutes celles de la victoire.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Mais il résultait de que, régénéré dans son principe, amélio...
      ...légiée, qu'il ne pourrait plus dépendre de la volonté du choix arbitraire d'un seul, et que l'idée d'une faveur nationale provoquait la nécessité d'un jugement libre.
      Mais il résultait de que, régénéré dans son principe, amélioré dans les moyens et rectifié dans les conséquences, l'encouragement des arts ne pourrait plus être le patrimoine d'une classe privilégiée, qu'il ne pourrait plus dépendre de la volonté du choix arbitraire d'un seul, et que l'idée d'une faveur nationale provoquait la nécessité d'un jugement libre.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...incipes et toutes ces conséquences dans la loi du 17 septembre; mais l'empressemen...
      ...ire ce bien ne lui permit peut-être pas de le bien faire.
      L'Assemblee nationale constituante renferma tous ces principes et toutes ces conséquences dans la loi du 17 septembre; mais l'empressement qu'elle mît à faire ce bien ne lui permit peut-être pas de le bien faire.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Cette dispensation d'encouragement, la première qui porte les caractères de la liberte, et par rapport aux concurrents... Cette dispensation d'encouragement, la première qui porte les caractères de la liberte, et par rapport aux concurrents, et par .rapport aux luges, devait éprouver dans son exécution toutes les diffi...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Voici l'article de la loi qui y a donné lieu : Voici l'article de la loi qui y a donné lieu :
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...isposition n'annonce qu'un commencement de justice et d'égalité et que la loi qui n'avait pu mettre de prédilection dans une répartition nationale, que la loi qui n'avait pu, avant le concours, ...
      ... quelle classe d'artistes se trouverait la prééminence des talents, a cependant, en conférant le droit de répartir l'encouragement à l'Académie e...
      Il est évident que cette disposition n'annonce qu'un commencement de justice et d'égalité et que la loi qui n'avait pu mettre de prédilection dans une répartition nationale, que la loi qui n'avait pu, avant le concours, préjuger dans quelle classe d'artistes se trouverait la prééminence des talents, a cependant, en conférant le droit de répartir l'encouragement à l'Académie entière, c'est-à-dire à 150 contre 20,-a véritablement laissé à cette corporation...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      eirer, et de priver enfin plusieurs d'entre eux du eirer, et de priver enfin plusieurs d'entre eux du
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ienfait de ce concours par l'impossibilité où ils ... ienfait de ce concours par l'impossibilité où ils seraient d'y laisser plus longtemps des ouvrages revendiques par ceux qui en son...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...rompt et court rapport qu'il m'a chargé de vous faire. Ces considérations et plusieurs autres ont commandé à votre comité le prompt et court rapport qu'il m'a chargé de vous faire.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...ous présentera, dans ce. moment, aucune de ses vues sur les moyens d'améliorer l'institution des encouragements publics, de les lier par une sorte de solennité à un système général d'instru...
      ...servir à l'encour ragement le mode même de sa répartition. Ces considérations fero...
      Votre comité ne vous présentera, dans ce. moment, aucune de ses vues sur les moyens d'améliorer l'institution des encouragements publics, de les lier par une sorte de solennité à un système général d'instruction et surtout d'en tirer un double avantage en faisant servir à l'encour ragement le mode même de sa répartition. Ces considérations feront une des parties du travail dont vous l'avez chargé.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...nnés seront distribués, par les membres de l'Académie de peinturé et sculpture, deux membres de l'Académie des sciences, deux membres de l'Académie des belles-lettres et vingt ... ...t, et sans préjuger ce qui sera déterminé à l'avenir, les travaux ci-dessus ordonnés seront distribués, par les membres de l'Académie de peinturé et sculpture, deux membres de l'Académie des sciences, deux membres de l'Académie des belles-lettres et vingt artistes non académiciens, lesquels seront choisis par les artistes qui ont expo...
      Jusque- l'encouragement des arts avait été mis au rang des prérogatives de la Couronne; sa répartition, au nombre des pouvoirs ministériels, et la prétention à cette faveur était demeurée le patrimoine de cette jurande royale connue sous le nomd' « Académie de peinture ». L'Assemblée nationale const...
      ...ns ses moyens, c'était surtout ce genre de bienfaisance envers des arts dont la délicatesse s'effraye de l'idée seule d'un bienfait, et qui, lor...
      ...ils voudraient un appui, repousseraient la main malhabilement protectrice qui leur ferait avouer le secret de leur besoin. Elle comprit que ce n'étai...
      Jusque- l'encouragement des arts avait été mis au rang des prérogatives de la Couronne; sa répartition, au nombre des pouvoirs ministériels, et la prétention à cette faveur était demeurée le patrimoine de cette jurande royale connue sous le nomd' « Académie de peinture ». L'Assemblée nationale constituante sentit que si quelque chose avait besoin d'être purifié dans sa source et an-nobli dans sa fin comme dans ses moyens, c'était surtout ce genre de bienfaisance envers des arts dont la délicatesse s'effraye de l'idée seule d'un bienfait, et qui, lors même qu'ils voudraient un appui, repousseraient la main malhabilement protectrice qui leur ferait avouer le secret de leur besoin. Elle comprit que ce n'était plus dans les antichambres des ministres qu'il fallait ré- (1) Journal Logogra...

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 61
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...onséquences, présente-t-elle l'Académie de peinture et les adjoints comme un tribu...
      ...important par le nombre que par l'élite de ses juges ! Certainement, quelle que puisse être la diversité des opinions sur la nature de ce tribunal, il est à croire qu'il n'eût pas trouvé de récusant, si ses membres eussent pu cesser d'être tout a la fois partie dans le procès et juges dan...
      ...me juges des prix d'encouragement, ceux- mêmes qui ont le droit d'y prétendre.
      Vainement, cette disposition pour ceux qui n'en comprendraient pas les conséquences, présente-t-elle l'Académie de peinture et les adjoints comme un tribunal aussi important par le nombre que par l'élite de ses juges ! Certainement, quelle que puisse être la diversité des opinions sur la nature de ce tribunal, il est à croire qu'il n'eût pas trouvé de récusant, si ses membres eussent pu cesser d'être tout a la fois partie dans le procès et juges dans leur propre cause. Tel est surtout l'inconvénient du mode provisoire décrété par l'Assemblée nationale constituante et qui consiste à admettre comme juges des prix d'encouragement, ceux- mêmes qui ont le droit d'y prétendre.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Î>ar , non les rivaux, mais les justiciables de eurs adversaires. Î>ar , non les rivaux, mais les justiciables de eurs adversaires.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Il est sans doute permis de croire que où il existe deux classes d'artistes di...
      ...ntions, il doit y avoir aussi disparité de sentiments et division d'intérêt, et sa...
      ...ence du passé, dans un bien autre ordre de choses, nous permet, sans calomnier l'avenir, de prévoir de la partialité, surtout où l'esprit de corps a pu produire l'esprit de parti.
      Il est sans doute permis de croire que où il existe deux classes d'artistes distinctes dans l'opinion, divisées par les prétentions, il doit y avoir aussi disparité de sentiments et division d'intérêt, et sans douté aussi l'expérience du passé, dans un bien autre ordre de choses, nous permet, sans calomnier l'avenir, de prévoir de la partialité, surtout où l'esprit de corps a pu produire l'esprit de parti.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Il est donc encore permis de croire qu'en ne consultant que les donn...
      ...s des passions humaines, l'Académie,par la prodigieuse prépondérance de ses voix, redeviendrait "adjudicataire ...
      ... encouragements, et qu'une seule clause de la loi, si elle pouvait être exécutée dans...
      ...istes non académiciens, du bienfait que la loi a voulu leur accorder.
      Il est donc encore permis de croire qu'en ne consultant que les données trop probables des passions humaines, l'Académie,par la prodigieuse prépondérance de ses voix, redeviendrait "adjudicataire exclusif dés encouragements, et qu'une seule clause de la loi, si elle pouvait être exécutée dans sa rigueur, frusterait par le fait les artistes non académiciens, du bienfait que la loi a voulu leur accorder.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ... cas, et ce n'est pas à nous d'examiner de quel côté est la pluralité des talents, de peser les mérites de chaque classe d'artistes, d'apprécier l...
      ...uel sur cet objet serait un préjugement de la question, et tout préjugement serait un...
      Ce n'est pas ici le cas, et ce n'est pas à nous d'examiner de quel côté est la pluralité des talents, de peser les mérites de chaque classe d'artistes, d'apprécier leurs droits respectifs; tout jugement actuel sur cet objet serait un préjugement de la question, et tout préjugement serait une injustice.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Que la voix publique ait déjà prononcé, cela s...
      ... voix publique à laquelle il appartient de proclamer les talents et de créer les réputations, ne saurait décer...
      ... en pareille matière, qu'en s'entourant de toutes les précautions qui peuvent en g...
      ...tre deux classes juges et rivales 1 une de l'autre, si ce n'est en leur donnant un droit égal de suffrage ?
      Que la voix publique ait déjà prononcé, cela se peut; mais cette voix publique à laquelle il appartient de proclamer les talents et de créer les réputations, ne saurait décerner des prix, qu'en passant par l'organe d'un jugement légal; et ce jugement ne' peut être revêtu d'une sanction legale, en pareille matière, qu'en s'entourant de toutes les précautions qui peuvent en garantir l'impartialité : et comment acquérir cette impartialité, entre deux classes juges et rivales 1 une de l'autre, si ce n'est en leur donnant un droit égal de suffrage ?
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Quant à la délicate modestie de l'Académie, qui craint aujourd'hui de voter dans sa propre cause, qui craint de couronner sa victoire lorsqu'elle ne craint pas de la proclamer et qui ne s effraye du droit que la loi lui avait donné, que lorsqu elle se croît menacée de le partager avec ses rivaux, votre comi... Quant à la délicate modestie de l'Académie, qui craint aujourd'hui de voter dans sa propre cause, qui craint de couronner sa victoire lorsqu'elle ne craint pas de la proclamer et qui ne s effraye du droit que la loi lui avait donné, que lorsqu elle se croît menacée de le partager avec ses rivaux, votre comité ne se charge pas d'interpréter cette tardive abrogation ; mais voici ce qu il...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...iculier, c'est aux arts en général, que la nation décerne des encouragements. Tant que de nouvelles institu- Ce n'est point aux artistes en particulier, c'est aux arts en général, que la nation décerne des encouragements. Tant que de nouvelles institu-
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...t pas réglé et gradué le mode important de l'émulation et de l'instruction publique, il importe à la nation que la répartition actuelle, soit tout ce qu'e... tions n'auront pas réglé et gradué le mode important de l'émulation et de l'instruction publique, il importe à la nation que la répartition actuelle, soit tout ce qu'elle peut être, c'est-à-dire judicieuse et impartiale.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Puisque la loi a voulu que lés concurrents fussent...
      ...l état des choses ne permet presque pas de trouver des juges hors des prétendants, vous ne pouvez renoncer au droit de juge qu'en abdiquant celui de concurrent.
      Puisque la loi a voulu que lés concurrents fussent juges, et puisque l état des choses ne permet presque pas de trouver des juges hors des prétendants, vous ne pouvez renoncer au droit de juge qu'en abdiquant celui de concurrent.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Mais l'intérêt des arts et celui de la justice s'opposent à ce que vous renonciez à l un et qu on vous prive de l'autre. Mais l'intérêt des arts et celui de la justice s'opposent à ce que vous renonciez à l un et qu on vous prive de l'autre.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Pour l'instant, la véritable question se réduit à la conciliation de deux intérêts trop distincts-pour n'êtr...
      ...ous propose d'opérer par un nombre égal de juges, choisis dans chaque classe, et p...
      ...asse d'artistes. Cette disposition aura de plus l'avantage de ne déroger presque point à la loi de l'Académie, et d en être a peine une in...
      ...se résignant d'elle-même sous ce niveau de la justice, exécuter la loi, par une délégation à quelques-uns de ses membres, comme par leur totalité.
      Pour l'instant, la véritable question se réduit à la conciliation de deux intérêts trop distincts-pour n'être pas opposés. C'est cet équilibré à leur donner que votre comité vous propose d'opérer par un nombre égal de juges, choisis dans chaque classe, et par chaque classe d'artistes. Cette disposition aura de plus l'avantage de ne déroger presque point à la loi de l'Académie, et d en être a peine une interprétation, puisque l'Académie pourrait en se résignant d'elle-même sous ce niveau de la justice, exécuter la loi, par une délégation à quelques-uns de ses membres, comme par leur totalité.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...tés d'execu-tron que ce mode provisoire de répartition serait dans le cas de faire naître cette année, il conviendrait de la soumettre à la surveillance immédiate du directoire du... Votre comité a pensé, en outré que pour prévenir et résoudre toutes les difficultés d'execu-tron que ce mode provisoire de répartition serait dans le cas de faire naître cette année, il conviendrait de la soumettre à la surveillance immédiate du directoire du département..
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité d'instruction publique sur l...
      ...d'urgence, attendu l'instante nécessité de la répartition des encouragements, décrète...
      « L Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité d'instruction publique sur les réclamations des artistes qui ont exposé leurs ouvrages au salon du Louvre, et après avoir entendu le décret d'urgence, attendu l'instante nécessité de la répartition des encouragements, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      « Article premier. En interprétation de l'article 3 de la loi du 17 septembre, concernant les encouragements à donner aux arts de peinture, sculpture et gravure, l'Académie de peinture, etc., élira parmi ses membres un nombre de 20 juges, pour, avec les 20 autres juge...
      ...nces et des belles-lettres, concourir à la distribution des travaux d'encouragemen...
      « Article premier. En interprétation de l'article 3 de la loi du 17 septembre, concernant les encouragements à donner aux arts de peinture, sculpture et gravure, l'Académie de peinture, etc., élira parmi ses membres un nombre de 20 juges, pour, avec les 20 autres juges choisis par les artistes non académiciens qui ont exposé cette année, et les quatre juges nommés par les académies des sciences et des belles-lettres, concourir à la distribution des travaux d'encouragement.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...après cela, Messieurs, combien ce droit de jugèr conféré a tous les membres de l'Académie,, qui sont au nombre de 150, doit donner d'inquiétude à tous le... Mais vous sentirez encore plus, d'après cela, Messieurs, combien ce droit de jugèr conféré a tous les membres de l'Académie,, qui sont au nombre de 150, doit donner d'inquiétude à tous les artistes non académiciens, qui deviendraient
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      L'Académie royale de peinture s'est livrée dans son adresse ... L'Académie royale de peinture s'est livrée dans son adresse à ce jugement anticipé, mais elle ne s'est "point flattée d'égarer votre opinion...
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...'il serait impossible, pour le présent, de proposer un autre mode de jugement tout imparfait que soit celui-... Votre comité a pensé, Messieurs, qu'il serait impossible, pour le présent, de proposer un autre mode de jugement tout imparfait que soit celui-ci.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Voici, en conséquence, le projet de décret qu'il vous propose : Voici, en conséquence, le projet de décret qu'il vous propose :
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...auxquelles pourrait donner lieu le mode de répartition provisoire, qui se fera sou... ...sera autorisé à prononcer définitivement sur toutes les difficultés d'exécution auxquelles pourrait donner lieu le mode de répartition provisoire, qui se fera sous son inspection immédiate.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...sent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. » « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction du roi. »
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Un membre combat ce projet de décret qu'il trouve humiliant, pour une... Un membre combat ce projet de décret qu'il trouve humiliant, pour une association distin-

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 62
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...nds talents, et qui ne mérite pas qu'on la soupçonne de s'approprier ce qui ne lui sera point d... guée par les plus grands talents, et qui ne mérite pas qu'on la soupçonne de s'approprier ce qui ne lui sera point dû.
      Locuteur: Le Président
      La parole èst à M. le rapporteur des comités de marine et colonial réunis. La parole èst à M. le rapporteur des comités de marine et colonial réunis.
      Locuteur: Forfait
      , au nom des comités de marine et colonial réunis (1), donne lecture de nouvelle rédaction du projet de décret sur les dépenses extraordinaires exigées par Venvoi de secours à Saint-Domingue, projet de décret qui avait été renvoyé aux comités le 9 novembre, en raison de la forme inconstitutionnelle dans laquelle... , au nom des comités de marine et colonial réunis (1), donne lecture de nouvelle rédaction du projet de décret sur les dépenses extraordinaires exigées par Venvoi de secours à Saint-Domingue, projet de décret qui avait été renvoyé aux comités le 9 novembre, en raison de la forme inconstitutionnelle dans laquelle il était présenté. Il est ainsi conçu :
      Locuteur: Forfait
      « Art. 1er. Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande au ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,9121ivres pour les dépenses extr... « Art. 1er. Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande au ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,9121ivres pour les dépenses extraordinaires qu'exige l'expédition du secours à envoyer _ à Saint-Domingue;
      Locuteur: Forfait
      « Art. 2. Sur le fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, 3,456,970 1. 13 s. 4 d., tiers de la totalité qu'il faut accorder, le reste ...
      ...re mis à sa disposition au commencement de chaque mois à raison du douzième, à com...
      « Art. 2. Sur le fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, 3,456,970 1. 13 s. 4 d., tiers de la totalité qu'il faut accorder, le reste montant à 6,913,9411. 7 s. 8 d., devant également être mis à sa disposition au commencement de chaque mois à raison du douzième, à compter du Ie* décembre prochain jusques et y compris le 1er novembre 1792.
      Locuteur: Forfait
      ...ées, et sans entendre rien préjuger sur la distribution des fonds pour le département de la marine, qui sera tenu, pour la totalité, de se conformer aux formes prescrites par les lois pour la reddition des comptes. » « Art. 3. Ces diverses sommes ne sont que provisoirement accordées, et sans entendre rien préjuger sur la distribution des fonds pour le département de la marine, qui sera tenu, pour la totalité, de se conformer aux formes prescrites par les lois pour la reddition des comptes. »
      Locuteur: Forfait
      Un membre : Le projet de décret dont on vient de nous faire lecture, a-t-il été imprimé ...
      ...rmément au décret rendu par l'Assemblée la semaine dernière?
      Un membre : Le projet de décret dont on vient de nous faire lecture, a-t-il été imprimé et distribué conformément au décret rendu par l'Assemblée la semaine dernière?
      Locuteur: Forfait
      ...uré, les divers membres ont eu le temps de faire et de préparer leurs observations. Je demande que la discussion soit ouverte sur l'heure. constitutionnelles. Depuis cette première lecturé, les divers membres ont eu le temps de faire et de préparer leurs observations. Je demande que la discussion soit ouverte sur l'heure.
      Locuteur: Delacroix
      ... seront imprimés et distribués au moins la veille, vous n avez entendu parler que de ceux dont vous n'auriez pas connaissanc...
      ...arce que le ministre vous rendra compte de l'emploi aes fonds qui seront accordés ...
      ...rdonnant par un décret que les projets gui vous seront présentés par vos comités seront imprimés et distribués au moins la veille, vous n avez entendu parler que de ceux dont vous n'auriez pas connaissance; mais celui-ci vous a déjà été lu, ainsi vous avez pu le méditer. Je demande q...
      ...oins le premier article purement, et simplement sans entrer dans aucun détail, parce que le ministre vous rendra compte de l'emploi aes fonds qui seront accordés pour les colonies.
      Locuteur: Delacroix
      Un membre ; J'appuie les observations de M. Delacroix; mais j'ajoute qu'il impor...
      ...les colonies soient composées seulement de gardés nationaux. De toutes parts ils se sont offerts pour c...
      ...it pas adoptée, je demande au moins que la garde nationale y soit envoyée" en nombre égal' aux troupes de ligne. (Murmures.) Messieurs, il est inutile de feindre. Vous avez, de la part du ministre de la guerre, avec l'extérieur séduisant de la bonne foi, des actes toujours renouvelés de perfidie. Ainsi, Messieurs, ne vous lai...
      Un membre ; J'appuie les observations de M. Delacroix; mais j'ajoute qu'il importe quëles troupes qui seront envoyées dans les colonies soient composées seulement de gardés nationaux. De toutes parts ils se sont offerts pour cette expédition. Si on souffre que le ministre seul en dispose, il y enverra des...
      ...et il y aurait du danger à s y exposer. Dans le cas où cette proposition ne serait pas adoptée, je demande au moins que la garde nationale y soit envoyée" en nombre égal' aux troupes de ligne. (Murmures.) Messieurs, il est inutile de feindre. Vous avez, de la part du ministre de la guerre, avec l'extérieur séduisant de la bonne foi, des actes toujours renouvelés de perfidie. Ainsi, Messieurs, ne vous laissez pas abuser... (Bah! bah!)
      Locuteur: Forfait
      ...crois pas qu'il convienne à I Assemblée de déterminer la nature des troupes à envoyer aux coloni...
      ...isposition soustrairait les ministres à la responsabilité prononcée contre eux. Je demande la question prealable sur cette propositio...
      , rapporteur. Je ne crois pas qu'il convienne à I Assemblée de déterminer la nature des troupes à envoyer aux colonies, parce que cette disposition soustrairait les ministres à la responsabilité prononcée contre eux. Je demande la question prealable sur cette proposition.
      Locuteur: Forfait
      Relativement à la proposition de M. Delacroix, je crois qu'il convient que l'Assemblée nationale fixe quelle est la somme qu'elle donnera au ministre. Il v...
      ...cours d'une année ; il est très inutile de la mettre à sa disposition actuellement, et par conséquent de grever le Trésor public de l'émission actuelle d'une somme de 10 millions.
      Relativement à la proposition de M. Delacroix, je crois qu'il convient que l'Assemblée nationale fixe quelle est la somme qu'elle donnera au ministre. Il vous demande 10 millions, qui doivent être employés dans le cours d'une année ; il est très inutile de la mettre à sa disposition actuellement, et par conséquent de grever le Trésor public de l'émission actuelle d'une somme de 10 millions.
      Locuteur: Forfait
      Il suffit, Messieurs, de mettre à la disposition du ministre le tiers de cette somme, qui est essentiellement né...
      ...faire; le reste doit lui être distribué de mois en mois, ainsi que votre comité vous le propose. De cette manière le Trésor sera déchargé; au surplus, j'ai l'honneur de vous observer que les bases de ce projet de décret ont été calquées sur les trois articles d'un projet de décret rendu par le Corps constituant d...
      Il suffit, Messieurs, de mettre à la disposition du ministre le tiers de cette somme, qui est essentiellement nécessaire pour les premières dispositions à faire; le reste doit lui être distribué de mois en mois, ainsi que votre comité vous le propose. De cette manière le Trésor sera déchargé; au surplus, j'ai l'honneur de vous observer que les bases de ce projet de décret ont été calquées sur les trois articles d'un projet de décret rendu par le Corps constituant dans une circonstance semblable à celle-ci.
      Locuteur: Gossuin
      Il s'agit de sauver une partie de l'Empire, et nous délibérons ! Je demande la question préalable sur l'ajournement. Il s'agit de sauver une partie de l'Empire, et nous délibérons ! Je demande la question préalable sur l'ajournement.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      (L'Assemblée ajourné la discussion à mercredi prochain.) ■ ' (L'Assemblée ajourné la discussion à mercredi prochain.) ■ '
      Locuteur: Forfait
      « L Assemblée nationale, ouï le rapport de ses comités des colonies et de marine, décrète ce qui suit : « L Assemblée nationale, ouï le rapport de ses comités des colonies et de marine, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Forfait
      « Pour transport des troupes et achats de meubles. . . ...891,100 800,000 « Pour transport des troupes et achats de meubles. . . ...891,100 800,000
      Locuteur: Forfait
      « Munitions de guerre et vivres « Munitions de guerre et vivres
      Locuteur: Forfait
      « Fonds pour remplacer les frais de perception aes droits nationaux. . ... ... « Fonds pour remplacer les frais de perception aes droits nationaux. . ... . . . . .3,000,000
      Locuteur: Forfait
      « Entretien de 2 vaisseaux de 74 canons, 3 frégates et 5 flûtes penda... « Entretien de 2 vaisseaux de 74 canons, 3 frégates et 5 flûtes pendant un an. . . . . . . .2,039,072 Total.
      Locuteur: Forfait
      , rapporteur : Non ! mais c'est pour la seconde fois qu il vous est lu. , rapporteur : Non ! mais c'est pour la seconde fois qu il vous est lu.
      Locuteur: Forfait
      ...impression et l'ajournement jusqu'après la distribution. Plusieurs membres demandent l'impression et l'ajournement jusqu'après la distribution.
      Locuteur: Voisard
      ...médité le projet du comité, et beaucoup de membres sont dans le même cas; je deman... fils. Je n'ai pas médité le projet du comité, et beaucoup de membres sont dans le même cas; je demande l'ajournement à 24 heures.
      Locuteur: Gossuin
      ...te qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande d'ajournement.) (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande d'ajournement.)
      Locuteur: Gossuin
      Plusieurs membres : Fermez la discussion l Plusieurs membres : Fermez la discussion l
      Locuteur: Gossuin
      (L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
      , rapporteur. C'est la deuxième fois que ce projet de décret vous est présenté; car vous ne l... , rapporteur. C'est la deuxième fois que ce projet de décret vous est présenté; car vous ne l'avez rejeté, il y a quelques jours, que parce qu'il n'était pas demandé dans le...

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 63
      Locuteur: Forfait
      « Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande du ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, pour lès dépenses ex... « Il sera fait, sur la proposition du pouvoir exécutif et conformément à la demande du ministre de la marine, en date du 8 novembre 1791, un fonds extraordinaire de 10,370,912 livres, pour lès dépenses extraordinaires qu'exige l'expédition du secours à envoyer à Saint-Domingue ;
      Locuteur: Goujon
      Je demande qu'au lieu de mettré : « Sur la proposition du pouvoir exécutif, on mette : « Sur la proposition au roi, contresignée par le ministre ae la marine. » Je demande qu'au lieu de mettré : « Sur la proposition du pouvoir exécutif, on mette : « Sur la proposition au roi, contresignée par le ministre ae la marine. »
      Locuteur: Merlin
      Un membre .- Le préopinant sort de la question. Un membre .- Le préopinant sort de la question.
      Locuteur: Gossuin Delacroix
      Un membre : line faut mettre ni la question préalable ni l'ordre du jour s...
      ...otion. Il faut laisser à M. Merlin seul la honte de l'avoir faite.
      Un membre : line faut mettre ni la question préalable ni l'ordre du jour sur cette motion. Il faut laisser à M. Merlin seul la honte de l'avoir faite.
      Locuteur: Tarbé
      Un grand nombre de membres : La question préalable ! Un grand nombre de membres : La question préalable !
      Locuteur: Tarbé
      ...demande sur quel amendement on veut que la discussion soit fermée. Il a été propos...
      ...dements que le dernier : c'est sur ceux- que je veux parler. Quant à l'amendement de M. Merlin, je croirais faire injure à l'Assemblée... (Applaudissements.) de penser qu'une opinion aussi extravagant...
      ...it dans une assemblée des représentants de la nation. (Vifs applaudissements.)
      Je demande sur quel amendement on veut que la discussion soit fermée. Il a été propos^ d'autres amendements que le dernier : c'est sur ceux- que je veux parler. Quant à l'amendement de M. Merlin, je croirais faire injure à l'Assemblée... (Applaudissements.) de penser qu'une opinion aussi extravagante pût obtenir le moindre crédit dans une assemblée des représentants de la nation. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Tarbé
      ...et amendement que je ne me donnerai pas la peine de combattre, parce que je suis persuadé d'avance que la question préalable en fera justice. (Ap... Je n'examinerai pas cet amendement que je ne me donnerai pas la peine de combattre, parce que je suis persuadé d'avance que la question préalable en fera justice. (Applaudissements.)
      Locuteur: Tarbé
      C'est sur la proposition de M. Delacroix, qui me paraît susceptible d'examen, que je demande la parole. Il propose à l'Assemblée ae déc...
      ...t du comité, sans entrer dans le détail l'emploi des fonds extraordinaires acco...
      ... ait fait son observation dans des vues de bien public; mais, je crois en même tem...
      ...t sa proposition, il en résulterait que de cette somme de 10,370,000 livres, le ministre pourrait...
      ... déterminé, vous ayez des bases réelles de responsabilité.. J'ajoute que vos comités ont suivi, en cela, la même marche que l'Assemblée constituant...
      C'est sur la proposition de M. Delacroix, qui me paraît susceptible d'examen, que je demande la parole. Il propose à l'Assemblée ae décréter purement et simplement le premier article du projet du comité, sans entrer dans le détail l'emploi des fonds extraordinaires accordés aux colonies. Je ne doute pas que M. Delacroix ne vous ait fait son observation dans des vues de bien public; mais, je crois en même temps, Messieurs, que si on adoptait sa proposition, il en résulterait que de cette somme de 10,370,000 livres, le ministre pourrait faire un usage quelconque, autre que celui désigné dans sa lettre, et que celui...
      ...tion, afin que dans le cas où le ministre n'aurait pas fait ae ces fonds l'usage déterminé, vous ayez des bases réelles de responsabilité.. J'ajoute que vos comités ont suivi, en cela, la même marche que l'Assemblée constituante dans des occasions
      Locuteur: Forfait
      , rapporteurï donne lecture de l'article 1er du projet de décret, il est ainsi conçu : , rapporteurï donne lecture de l'article 1er du projet de décret, il est ainsi conçu :
      Locuteur: Forfait
      « Pour transport de troupes et achats de meubles............. 891,100 « Pour transport de troupes et achats de meubles............. 891,100
      Locuteur: Forfait
      «: Munitions de guerre et vivres.......................... «: Munitions de guerre et vivres.......................... 800,000
      Locuteur: Forfait
      Fonds pour remplacer les frais de perception des droits nationaux........... Fonds pour remplacer les frais de perception des droits nationaux...............................3,000,000
      Locuteur: Forfait
      « Entretien de 2 vaisseaux.de 74 canons, 3 frégates et... « Entretien de 2 vaisseaux.de 74 canons, 3 frégates et 5 flûtes par an........................ 2,039,072
      Locuteur: Merlin
      (de sa place). Je demande, par amendement à... (de sa place). Je demande, par amendement à l'article 1er, qtie les secours qui seront accordés spécialement pour les colon...
      Locuteur: Merlin
      Plusieurs membres La question préalable ! Plusieurs membres La question préalable !
      Locuteur: Merlin
      , monte à la tribune et continue. Sans entrer dans l... , monte à la tribune et continue. Sans entrer dans les motifs qui me font refuser ou accorder le silence, j'observe que les richesse...
      Locuteur: Merlin
      ...: Il faut être bien ignorant pour tenir de pareils propos dans l'Assemblée. Un membre : Il faut être bien ignorant pour tenir de pareils propos dans l'Assemblée.
      Locuteur: Merlin
      ... commercial, si oh l'écoutait, perdrait la patrie. Pour être libre, il ne faut poi... Je dis que l'èsprit commercial, si oh l'écoutait, perdrait la patrie. Pour être libre, il ne faut point etre riche... (Murmures.)
      Locuteur: Merlin
      Je suis dans la question. Je dis, Messieurs, qué ces dé... Je suis dans la question. Je dis, Messieurs, qué ces dépenses doivent être supportées par les colonies dont on a fait un royaume a part...
      Locuteur: Merlin
      L'on cite la métropole en faveur des colonies; mais,...
      ...n conséquence, Messieurs, nous mangeons la substancé du peuple, du laboureur, du p...
      L'on cite la métropole en faveur des colonies; mais, Messieurs, les colonies n'y tiennent pas du ■tout; elles ont un régime différen...
      ...leurs lois, elles ne tiennent nullement aux nôtres, elles peuvent les refuser. En conséquence, Messieurs, nous mangeons la substancé du peuple, du laboureur, du pauvre, qui ne prennent ni café ni sucre. (Vifs applaudissements dans les tribune...
      Locuteur: Merlin
      ...emande que l'Assemblée ajoute au projet de décret que les 1D millions et tant de 100,000 livres, dont On gratifie lés mi... Je demande que l'Assemblée ajoute au projet de décret que les 1D millions et tant de 100,000 livres, dont On gratifie lés ministres, soient réimposés sur les colonies.
      Locuteur: Gossuin Delacroix
      ...s autres membres se lèvent et proposent la question préalable. et plusieurs autres membres se lèvent et proposent la question préalable.
      Locuteur: Tarbé
      est à tribune. est à tribune.
      Locuteur: Tarbé
      ...à M. Tarbé Ne* lui faites pas l'honneur de lui répondre. D'autres membres s'adressant à M. Tarbé Ne* lui faites pas l'honneur de lui répondre.
      Locuteur: Tarbé
      Plusieurs membres : La discussion fermée! Plusieurs membres : La discussion fermée!
      Locuteur: Le Président
      Je rappelle aux membres de l'Assemblée que les applaudissements le... Je rappelle aux membres de l'Assemblée que les applaudissements leur sont interdits;

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 64
      Locuteur: Delacroix
      ...tionale, après avoir entendu lè rapport de son comité des colonies et de marine, et délibérant sur la proposition du roi, portée en sa lettre...
      ...mbre 1791, contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret ...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu lè rapport de son comité des colonies et de marine, et délibérant sur la proposition du roi, portée en sa lettre du 14 novembre 1791, contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret d'urgence, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Delacroix
      « L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres demandée par le roi p...
      ...traordinaires, il sera mis sans délai à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d., et le surplus au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compt...
      « L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres demandée par le roi pour les secours à porter à Saint-Domingue,'pour l'expédition qu'il a ordonnée af...
      ...e, sur laquelle somme, gui sera supportée par les fonds destinés aux dépenses extraordinaires, il sera mis sans délai à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d., et le surplus au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compte sous sa responsabilité à l'Assemblée nationale. »
      Locuteur: Delacroix
      (L'Assemblée, consultée, rejette la priorité pour le projet du comité, et l'accorde à celui de m. Delacroix.) (L'Assemblée, consultée, rejette la priorité pour le projet du comité, et l'accorde à celui de m. Delacroix.)
      Locuteur: Le Président
      Je vais d'abord mettre aux voix la proposition de M. Delacroix. Je vais d'abord mettre aux voix la proposition de M. Delacroix.
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée décrète la proposition de M, Delacroix sauf rédaction.) (L'Assemblée décrète la proposition de M, Delacroix sauf rédaction.)
      Locuteur: Le Président
      ...e mets maintenant aux voix l'amendement de M. Merlin, qui tend à réimposer sur les colonies la somme qui vient d'être décrétée. Je mets maintenant aux voix l'amendement de M. Merlin, qui tend à réimposer sur les colonies la somme qui vient d'être décrétée.
      Locuteur: Le Président
      Un grand nombre de membres: La question préalable ! Un grand nombre de membres: La question préalable !
      Locuteur: Le Président
      Un grand nombre de membres : Non! non! Fermez la discussion! Un grand nombre de membres : Non! non! Fermez la discussion!
      Locuteur: Le Président
      Un de MM. les secrétaires donne lecture de la rédaction de M. Delacroix. Un de MM. les secrétaires donne lecture de la rédaction de M. Delacroix.
      Locuteur: Ducos
      je rappelle que la responsabilité des ministres, d'après l...
      ... responsabilité. »> (L'Assemblée adopte la motion de M. Ducos.) Suit la rédaction ae ce décret telle qu'elle a été adoptée lors de la lecturte du procès-verbal:
      je rappelle que la responsabilité des ministres, d'après l'acte constitutionnel, est un fait préalable Je demande donc le retranchement des mots : « sous sa responsabilité. »> (L'Assemblée adopte la motion de M. Ducos.) Suit la rédaction ae ce décret telle qu'elle a été adoptée lors de la lecturte du procès-verbal:
      Locuteur: Ducos
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité colonial, et délibérant sur la proposition du roi portée en sa lettre ...
      ...e 1791, et contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret ...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité colonial, et délibérant sur la proposition du roi portée en sa lettre du 14. novembre 1791, et contresignée par le ministre de la marine, et après avoir rendu le décret d'urgence, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Ducos
      « L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres, demandée par le roi,...
      ...aordinaires, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d. et le surplus, au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compt...
      « L'Assemblée nationale accorde la somme de 10,370,912 livres, demandée par le roi, pour les secours à porter à Saint-Domingue, pour l'expédition qu'il a ordonnée ...
      ... sur laquelle somme, qui sera supportée par les fonds destinés aux dépenses extraordinaires, il sera mis, sans délai, à la disposition du ministre de la marine, celle de 3,456,970 1. 13 s. 4 d. et le surplus, au commencement de chaque mois, à raison d'un douzième, à partir du 1er décembre prochain, de l'emploi de laquelle somme le ministre rendra compte à l'Assemblée nationale. »
      Locuteur: Gossuin
      ...se le Corps législatif à appeler auprès de lui ceux de ses membres qui ne se seraient pas enco...
      ...ionale n'a pas constaté au commencement de ce mois le nombre de ses membres. Un article la Constitution me semble l'inviter à cett...
      ...nde à faire une motion d'ordre ; elle porte sur l'exécution d'une loi qui autorise le Corps législatif à appeler auprès de lui ceux de ses membres qui ne se seraient pas encore rendus à leurs devoirs. L'Assemblée nationale n'a pas constaté au commencement de ce mois le nombre de ses membres. Un article la Constitution me semble l'inviter à cette mesure... Plusieurs membres : L'ordre du jour ! (L'Assemblée passe à l'ordre d...
      Locuteur: Le Président
      ... bornerai donc, Messieurs, à vous faire la lecture du projet de décret de votre comité : « L'Assemblée nationale,... Je me bornerai donc, Messieurs, à vous faire la lecture du projet de décret de votre comité : « L'Assemblée nationale, instruite que dans plusieurs départements du royaume, les ennemis du bien publi...
      Locuteur: Tarbé
      Plusieurs membres : La discussion fermée! Plusieurs membres : La discussion fermée!
      Locuteur: Tarbé
      (L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
      Locuteur: Delacroix
      ... contienne qu'un seul article, et voici la rédaction que je propose : Je demande que le décret ne contienne qu'un seul article, et voici la rédaction que je propose :
      Locuteur: Delacroix
      Plusieurs membres : La priorité pour le projet du comité! Plusieurs membres : La priorité pour le projet du comité!
      Locuteur: Delacroix
      Ma proposition a la priorité, on ne peut pas en proposer un... Ma proposition a la priorité, on ne peut pas en proposer une autre.
      Locuteur: Delacroix
      Un membre : Je demande que l'amendement de M. Merlin soit mis aux voix. Un membre : Je demande que l'amendement de M. Merlin soit mis aux voix.
      Locuteur: Le Président
      Un membre: Je demande à combattre la question préalable ! Un membre: Je demande à combattre la question préalable !
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée ferme la discussion et décrète (L'Assemblée ferme la discussion et décrète
      Locuteur: Le Président
      (M. Merlin est le seul des, membres de l'Assemblée qui se soit levé contre.) (M. Merlin est le seul des, membres de l'Assemblée qui se soit levé contre.)
      Locuteur: Le Président
      ...enverra dans les colonies, d'une moitié de soldats de l'armée de ligne et d'une autre moitié de gardes nationaux. Il y a un autre amendement. Il tend à faire composer les troupes gue l'on enverra dans les colonies, d'une moitié de soldats de l'armée de ligne et d'une autre moitié de gardes nationaux.
      Locuteur: Le Président
      Un membre: Je voudrais que ce ne fût que l'objet d'une invitation au pouvoir... Un membre: Je voudrais que ce ne fût que l'objet d'une invitation au pouvoir exécutif.
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !
      Locuteur: Ducos
      Je propose de supprimer les mots : « sous sa responsa... Je propose de supprimer les mots : « sous sa responsabilité ». Mettre ces mots dans un décret c'est s'engager à le faire dans tous; o...
      Locuteur: Le Président
      ...'ordre du jour est un rapport du comité de législation sur les mesures à prendre p... L'ordre du jour est un rapport du comité de législation sur les mesures à prendre pour réprimer les troubles occasionnés par les prêtres non assermentés.
      Locuteur: Le Président
      Un membre} au nom du comité de législation (1). Une indisposition survenue à M. Veineu, rapporteur du comité de législation, l'empêche de continuer aujourd'hui son rapport. Je suis chargé de vous présenter le projet de décret suivant, sur les troubles qui ont lieu dans quelques départements sous prétexte de religion. Je m'acquitterai de cette mission en qualité de son suppléant. Je n'entrerai pas, de nouveau, dans les détails des motifs qu...
      ...otre comité à vous présenter son projet de décret, motifs qui sont expliqués dansl...
      Un membre} au nom du comité de législation (1). Une indisposition survenue à M. Veineu, rapporteur du comité de législation, l'empêche de continuer aujourd'hui son rapport. Je suis chargé de vous présenter le projet de décret suivant, sur les troubles qui ont lieu dans quelques départements sous prétexte de religion. Je m'acquitterai de cette mission en qualité de son suppléant. Je n'entrerai pas, de nouveau, dans les détails des motifs qui ont déterminé votre comité à vous présenter son projet de décret, motifs qui sont expliqués dansle rapport qui vous a été distribué.
      ...is, résidant dans le royaume, qui jouit de traitement ou pension sur le Trésor pub...
      ...te, s'il ne justifie, par un certificat de la municipalité de son domicile, et visé par le directoire...
      ...ivique porté en l'article 5 du titre II de la Constitution du royaume. Les trésoriers...
      ...responsables des payements faits contre la teneur du présent décret. (1) Voy. ci-d...
      . A compter du 1" janvier prochain, tout Français, résidant dans le royaume, qui jouit de traitement ou pension sur le Trésor public , ne pourra en être payé, sous aucun prétexte, s'il ne justifie, par un certificat de la municipalité de son domicile, et visé par le directoire du district. qu'il a prêté le serment civique porté en l'article 5 du titre II de la Constitution du royaume. Les trésoriers-receveurs ou gageurs seront personnellement garants et responsables des payements faits contre la teneur du présent décret. (1) Voy. ci-dessus le rapport, séance du 12 novembre 1791, page 42.

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 65
      Locuteur: Le Président
      « Art. 2. Afin de concilier avec la liberté des opinions religieuses les pr...
      ...r dans l'exercice public ou prédication de ce culte, s'il n'a prêté le serment civique, porté en l'article 3 du titre 2 de la Constitution du royaume.
      « Art. 2. Afin de concilier avec la liberté des opinions religieuses les précautions nécessaires pour empêcher que leur manifestation ne serve ae prétexte à des troubles contre l'ordre public, aucun ministre d'un culte ne pourra s'immiscer dans l'exercice public ou prédication de ce culte, s'il n'a prêté le serment civique, porté en l'article 3 du titre 2 de la Constitution du royaume.
      Locuteur: Le Président
      ...ans les assemblées gui auront lieu pour la célébration d'un culte, rien de contraire au bon ordre ou à la loi. En cas de trouble, les coupables seront, par eux,... « Art. 3. Les officiers municipaux veilleront à ce qu'il ne se passe, dans les assemblées gui auront lieu pour la célébration d'un culte, rien de contraire au bon ordre ou à la loi. En cas de trouble, les coupables seront, par eux, punis ou dénoncés aux tribunaux, suivant l'exigence des cas.
      Locuteur: Le Président
      ...t. 5. Toute personne qui, sous prétexte de religion, distribuera ou publiera des écrits qui provoqueront à la révolte contré les lois, sera punie d'un an de détention. (Murmures prolongés.) « Art. 5. Toute personne qui, sous prétexte de religion, distribuera ou publiera des écrits qui provoqueront à la révolte contré les lois, sera punie d'un an de détention. (Murmures prolongés.)
      Locuteur: Le Président
      ...noncées par le Code pénal, ou par celui de la police correctionnelle. (Murmures prolo... ...ions, meurtres et pillages, les coupables seront, en outre, punis des peines prononcées par le Code pénal, ou par celui de la police correctionnelle. (Murmures prolongés.)
      Locuteur: Le Président
      « Art. 7. Le ministre de la justice se fera rendre compte tous les ... « Art. 7. Le ministre de la justice se fera rendre compte tous les mois, par les accusateurs publics auprès des tribunaux, des dénonciations qui le...
      Locuteur: Le Président
      ...a incessamment fait une loi pour régler la manière de constater les actes de naissance, mariage et sépulture. « Art. 8. Il sera incessamment fait une loi pour régler la manière de constater les actes de naissance, mariage et sépulture.
      Locuteur: Le Président
      « Art. 9. Le ministre de la guerre rendra compte, dans le délai de 15 jours, des démarches qu'il a faites pour hâter l'organisation de la gendarmerie nationale dans tous les dép... « Art. 9. Le ministre de la guerre rendra compte, dans le délai de 15 jours, des démarches qu'il a faites pour hâter l'organisation de la gendarmerie nationale dans tous les départements ; et il proposera au Corps législatif, s'il y a lieu, d'après l'avis d...
      Locuteur: Thuriot
      Je demande la parole pour une motion d'ordre qui s'explique en deux mots. Un projet de décret avait été arrêté dans le comité de Iégistation,et ce n'est pas sans étonne...
      ...ant le projet imprimé, je n'ai retrouvé de celui arrêté que le premier article. Je...
      ...u'elle fixe une base invariable : c'est de savoir si, lorsqu'un comité a pris une ...
      Je demande la parole pour une motion d'ordre qui s'explique en deux mots. Un projet de décret avait été arrêté dans le comité de Iégistation,et ce n'est pas sans étonnement qu'en lisant le projet imprimé, je n'ai retrouvé de celui arrêté que le premier article. Je demande à l'Assemblée qu'elle fixe une base invariable : c'est de savoir si, lorsqu'un comité a pris une déter-
      Locuteur: Thuriot
      ...demain matin, en relisant le travail ae la veille, il Taconfirmé, on peut ensuite ...
      ...xé principalement l'attention du comité de législation. (Ah! ah! —Applaudissements.). Je connais la cause de la maladie du rapporteur; il était impossi...
      ...aux principes qui avaient été les bases de son rapport. Je demande la question préalable sur le projet du com...
      mination, si lorsque le lendemain matin, en relisant le travail ae la veille, il Taconfirmé, on peut ensuite changer le projet du comité. Non, ce projet ne contient rien des idées qui avaie...
      ...s par le comité, et j'ose dire qu'il contrarie tous les principes qui avaient fixé principalement l'attention du comité de législation. (Ah! ah! —Applaudissements.). Je connais la cause de la maladie du rapporteur; il était impossible qu'il parût à l'Assemblée pour présenter un projet absolument contraire aux principes qui avaient été les bases de son rapport. Je demande la question préalable sur le projet du comité. (Applaudissements .)
      Locuteur: Thuriot
      ...qu'on ne puisse inculper le patriotisme de l'Assemmée, je demande, Monsieur le Président, que vous mettiez sur-le-champ aux voix la question préalable qui est appuyée. Un membre : Pour qu'on ne puisse inculper le patriotisme de l'Assemmée, je demande, Monsieur le Président, que vous mettiez sur-le-champ aux voix la question préalable qui est appuyée.
      Locuteur: Le Président
      M. Bigot de Préameneu, membre du comité de législation, demande la parole. Je consulte l'Assemblée pour sa... M. Bigot de Préameneu, membre du comité de législation, demande la parole. Je consulte l'Assemblée pour savoir si elle veut l'entendre.
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      Vous aviez ordonné à votre comité de législation de vous faire un rapport, samedi, sur les ...
      ...di, à une heure après minuit, examinant de nouveau le projet qui était alors rédig...
      ..., à une heure après minuit, aucune base de travail. 11 est vrai que le préopinant ...
      ...ix, M. le rapporteur nous lut le projet de décret qu'il vient de vous présenter. Ne sachant quel parti prendre, on adopta ce projet-, que je trouve très mauvais aussi. (Rir...
      Vous aviez ordonné à votre comité de législation de vous faire un rapport, samedi, sur les prêtres séditieux. Nous avons travaillé tous les jours jusqu'à dix heures du soir. Vendredi, à une heure après minuit, examinant de nouveau le projet qui était alors rédigé et qui vous a été lu, fl ne parut pas remplir entièrement les vues du comité, et nous le rejetâmes. Ainsi nous n'avions, vendredi soir, à une heure après minuit, aucune base de travail. 11 est vrai que le préopinant se retira avec trois autres personnes dans une chambre à côté. A deux heures après-midi, alors qu'il restait peut-être cinq membres dans le comité, ou au plus six, M. le rapporteur nous lut le projet de décret qu'il vient de vous présenter. Ne sachant quel parti prendre, on adopta ce projet-, que je trouve très mauvais aussi. (Rires et applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      Vautres membres : Attendez que la lecture soit achevée! Vautres membres : Attendez que la lecture soit achevée!
      Locuteur: Le Président
      M. le rapporteur continuant la lecture : M. le rapporteur continuant la lecture :
      Locuteur: Le Président
      ...t défendu aux citoyens ainsi rassemblés de s'occuper de toute autre chose que de l'exercice de leur culte, et dans le cas où ils prend...
      ...nt concouru seront condamnés, par forme de police, à une amende du double de leur contribution foncière et mobilière, laquelle amende sera doublée en cas de récidive. (Murmures.)
      « Art. 4. Il est expressément défendu aux citoyens ainsi rassemblés de s'occuper de toute autre chose que de l'exercice de leur culte, et dans le cas où ils prendraient des délibérations sur des objets civils et politiques, tous ceux qui y auraient concouru seront condamnés, par forme de police, à une amende du double de leur contribution foncière et mobilière, laquelle amende sera doublée en cas de récidive. (Murmures.)
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du com... Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du comité! (Bruit.)
      Locuteur: Le Président
      On demande la question préalable sur le projet du com... On demande la question préalable sur le projet du comité.
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : Oui ! oui ! La question préalable! Plusieurs membres : Oui ! oui ! La question préalable!
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée décide que M. Bigot de Préameneu sera entendu.) (L'Assemblée décide que M. Bigot de Préameneu sera entendu.)
      Locuteur: Le Président
      ...nt serait entendu et je lui conserverai la parole. Je dois obéir à l'Assemblée ; elle a décidé que M. l'opinant serait entendu et je lui conserverai la parole.
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      Hier au soir votre comité de législation s'assembla de nouveau. Nous étions trente, et une délibération de trente membres a évidemment plus de poids qu'une délibération de cinq mem-nres. On a cherché s'il était possible enfin de vous présenter un travail digne de l'Assemblée et qui fut capable de réprimer les désordres. On discuta. Vou... Hier au soir votre comité de législation s'assembla de nouveau. Nous étions trente, et une délibération de trente membres a évidemment plus de poids qu'une délibération de cinq mem-nres. On a cherché s'il était possible enfin de vous présenter un travail digne de l'Assemblée et qui fut capable de réprimer les désordres. On discuta. Vous pouvez penser ce que c'est qu'une discussion entre trente personnes. Nous posâ...
      ...porteur. Il est très vrai que le comité de législation avait arrêté un autre projet, qui était différent de celui que je viens de vous lire ; M. le préopinant y était present ; mais il n'était pas hier, lorsque de nouvelles raisons ont engagé le comité ...
      ...gés.) Si M. Thuriot avait été présent à la séance d'hier au soir, qui dura depuis ...
      M. le rapporteur. Il est très vrai que le comité de législation avait arrêté un autre projet, qui était différent de celui que je viens de vous lire ; M. le préopinant y était present ; mais il n'était pas hier, lorsque de nouvelles raisons ont engagé le comité à le revoir et le retoucher. (Murmures prolongés.) Si M. Thuriot avait été présent à la séance d'hier au soir, qui dura depuis 6 heures jusqu'à 11, il aurait été témoin des modifications faites au décret, qu...
      Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 66
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...n partie, vous imputer cet inconvénient- : je vais vous l'expliquer. Il ne faudr...
      ...e. (Murmures.) 11 faudrait lui ordonner de s'occuper sur-le-champ d'un objet jusqu...
      ...t. Vous voyez combien il est malheureux de fixer un iour. Le comité vient de vous présenter un travail qui n'était p...
      .... Mais puisqu'il faut le dire pour notre justification, vous devez, Messieurs, en partie, vous imputer cet inconvénient- : je vais vous l'expliquer. Il ne faudrait jamais demander à un comité, un rapport à jour fixe. (Murmures.) 11 faudrait lui ordonner de s'occuper sur-le-champ d'un objet jusqu'à ce qu'il fût prêt. Vous voyez combien il est malheureux de fixer un iour. Le comité vient de vous présenter un travail qui n'était point encore assez mûr ni assez réfléchi.
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du com... Plusieurs membres : La question préalable sur le projet du comité!
      Locuteur: Ducos
      On ne peut pas demander la question préalable sur le projet de décret puisqu'il n'est pas appuyé. Je d... On ne peut pas demander la question préalable sur le projet de décret puisqu'il n'est pas appuyé. Je demande le renvoi pur et simple au comité.
      Locuteur: Gérardin
      Je demande la division de la question préalable. Je demande la division de la question préalable.
      Locuteur: Gérardin
      (La motion de M. Gérardin n'est pas appuyée.) (La motion de M. Gérardin n'est pas appuyée.)
      Locuteur: Isnard
      ...rs membres demandent le renvoi immédiat de la question au comité de législation. Plusieurs membres demandent le renvoi immédiat de la question au comité de législation.
      Locuteur: Isnard
      D'autres membres : La question préalable sur la demande de renvoi ! D'autres membres : La question préalable sur la demande de renvoi !
      Locuteur: Isnard
      ...te qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande de renvoi et que M. Isnard sera entendu.) (L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur la demande de renvoi et que M. Isnard sera entendu.)
      Locuteur: Isnard
      (1). Messieurs, les ministres de Dieu troublent le repos de la patrie ; pouvons-nous,, devons-nous fai...
      ... doit être cette loi? Voilà les données de la question.
      (1). Messieurs, les ministres de Dieu troublent le repos de la patrie ; pouvons-nous,, devons-nous faire une loi particulière pour remédier à ces maux? Et quelle doit être cette loi? Voilà les données de la question.
      Locuteur: Isnard
      De deux choses l'une, disent-ils: ou le pr...
      ...oint faire des lois contre lui, puisque la liberté des cultes et des opinions est ...
      De deux choses l'une, disent-ils: ou le prêtre est hérésiarque, ou il est perturbateur ; s'il n'est qu'hérésiarque, vous ne devez point faire des lois contre lui, puisque la liberté des cultes et des opinions est décrétée; s'il ést perturbateur, il existe déjà sur cet objet des lois Communes ...
      Locuteur: Isnard
      la discorde, doit recevoir une punition proportionnée au danger de l'instrument qu'il emploie ; si ces pri... la discorde, doit recevoir une punition proportionnée au danger de l'instrument qu'il emploie ; si ces principes sont vrais il en résulte que nous pouvons, que nous devons faire une loi ...
      Locuteur: Isnard
      ... être cette loi? C'est le dernier point de la question. Quelle doit être cette loi? C'est le dernier point de la question.
      Locuteur: Isnard
      ...t qu'une vraiment appropriéé à ce genre de délit et propre à le prévenir ; c'est c...
      ...audissements dans les tribunes.), c'est le moyen qui fut employé contre les jés...
      ...ntagieuse du coupable; il fauHe séparer de ses prosélytes; car si, en le punissant de toute autre manière, vous lui laissez la faculté de prêcher, de messer (Rires.), et de confesser (et vous ne pourriez pas la lui ôter, s'il reste dans le royaume), il vous fera plus de mal puni qu'absous. Je regarde les prêt...
      Je soutiens, Messieurs, qu'il n'en est qu'une vraiment appropriéé à ce genre de délit et propre à le prévenir ; c'est celle d'exiler hors du royaume le prêtre perturbateur (Applaudissements dans les tribunes.), c'est le moyen qui fut employé contre les jésuites, et les jésuites furent oubliés; ce n'est que par l'exil que vous pourrez faire Cèsser l'influence contagieuse du coupable; il fauHe séparer de ses prosélytes; car si, en le punissant de toute autre manière, vous lui laissez la faculté de prêcher, de messer (Rires.), et de confesser (et vous ne pourriez pas la lui ôter, s'il reste dans le royaume), il vous fera plus de mal puni qu'absous. Je regarde les prêtres perturbateurs comme des pestiférés quil faut renvoyer dans les Lazarets d'Es...
      Locuteur: Isnard
      Monsieur le Président, je vous prie de maintenir la liberté d'opinion. Monsieur le Président, je vous prie de maintenir la liberté d'opinion.
      Locuteur: Le Président
      Je prie les membres de l'Assemblée de s'en rapporter à moi pour maintenir la parole à Monsieur. Je prie les membres de l'Assemblée de s'en rapporter à moi pour maintenir la parole à Monsieur.
      Locuteur: Isnard
      ...Mais oubliez-vous que tous les coins ae la France sont souillés par les crimes de cette caste? Seriez-vous sourds aux cris douloureux de la patrie? ne voyez-vous pas que ces prêtres soufflent partout la guerre civile; que s'ils n'ont pas déjà incendié tout le royaume avec la torche du fanatisme, c'est que presque en tous lieux le souffle de la philosophie l'éteint dans leurs mains? ...
      ...u'ils peuvent vous faire cent fois plus de mal que tous vos ennemis ensemble? et c...
      Me direz-vous que cette mesure est trop sévère? Mais oubliez-vous que tous les coins ae la France sont souillés par les crimes de cette caste? Seriez-vous sourds aux cris douloureux de la patrie? ne voyez-vous pas que ces prêtres soufflent partout la guerre civile; que s'ils n'ont pas déjà incendié tout le royaume avec la torche du fanatisme, c'est que presque en tous lieux le souffle de la philosophie l'éteint dans leurs mains? Ne voyez-vous pas qu'ils peuvent vous faire cent fois plus de mal que tous vos ennemis ensemble? et cela doit être, parce que le prêtrè n'est jamais pervers à demi ; lorsqu'il cesse...
      Locuteur: Isnard
      ...aury, que rien n'est plus dangereux que de faire des martyrs ; mais ce danger n'ex...
      ...aiment saintsr ou des fanatiques égarés de bonne foi, qui croient voir dans les marches de l'échafaud les portes éternelles du paradis ; ici la circonstance est différente, s'il exist...
      ...ui désapprouvent notre Constitution par de vrais motifs ae religion, ce ne sont pas ceux- qui troublent le repos public ; ceux qui cabalent contre la patrie sont des intrigants avides et hypocrites, qui ne prêchent que la religion est perdue que parce qu'ils pe...
      ...s craignent les châtiments : si l'amour de l'or fait beaucoup, de scélérats, il ne fait point de martyrs. (Applaudissements.) Au reste* ...
      ... ces prêtres perturbateurs, d'augmenter la force armée des émigrants,. chacun sait...
      ...s ne connaissent d'autre arme que celle de la superstition, et qu'accoutumés à nous combattre dans l'arène mytérieuse de la con-
      ...jè réponds que punir n est pas persécuter; je conviens, comme le disait l'abbé Maury, que rien n'est plus dangereux que de faire des martyrs ; mais ce danger n'existe que lorsqu'on envoie au supplice des hommes vraiment saintsr ou des fanatiques égarés de bonne foi, qui croient voir dans les marches de l'échafaud les portes éternelles du paradis ; ici la circonstance est différente, s'il existé des prêtres qui désapprouvent notre Constitution par de vrais motifs ae religion, ce ne sont pas ceux- qui troublent le repos public ; ceux qui cabalent contre la patrie sont des intrigants avides et hypocrites, qui ne prêchent que la religion est perdue que parce qu'ils perdent leurs richesses, ou l'espérance d'en acquérir ; et des hommes pareils craignent les châtiments : si l'amour de l'or fait beaucoup, de scélérats, il ne fait point de martyrs. (Applaudissements.) Au reste* vous ne craindrez pas,. Messieurs, en exilant tous ces prêtres perturbateurs, d'augmenter la force armée des émigrants,. chacun sait que les mauvais prêtres sont, en général, aussi lâches que vindicatifs (Applaudissements), qu'ils ne connaissent d'autre arme que celle de la superstition, et qu'accoutumés à nous combattre dans l'arène mytérieuse de la con-
      Locuteur: Le Président
      ;-Je mets aux voix la question préalable sur le projet du com... ;-Je mets aux voix la question préalable sur le projet du comité.
      Locuteur: Le Président
      Le comité de législation reste toujours chargé de vous présenter un projet. Le comité de législation reste toujours chargé de vous présenter un projet.
      Locuteur: Isnard
      ...ère est encore neuve après quinze jours de discussion, je demande à proposer des m... Puisque cette matière est encore neuve après quinze jours de discussion, je demande à proposer des mesures nouvelles. (Quelques murmures.)
      Locuteur: Isnard
      Beaucoup de bons esprits pensëht que nous ne devons... Beaucoup de bons esprits pensëht que nous ne devons pas faire des lois sur cet objet, et voici leur argument présenté dans toute sa...
      ...évèrement que son ministère lui fournit de plus nombreux'et de plus puissants moyens de séduire et d'égarer les peuples. (Applaudissements.) La religion est un instrument avec lequel ... ...es, ét que les lois, pour être justes et sages, doivent le punir d'autant plus sévèrement que son ministère lui fournit de plus nombreux'et de plus puissants moyens de séduire et d'égarer les peuples. (Applaudissements.) La religion est un instrument avec lequel on remue à son gré les hommes,* celui qui s'en sert pour semer 1} Bibliothèque n...

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 67
      Locuteur: Isnard
      Et vous croiriez que la Révolution française, la plus étonnante qu'ait éclairé le soleil...
      ... coup arrache au despotisme son sceptre de fer, à l'aristocratie ses verges, à la théocratie, ses mines d'or; qui déracin...
      ... déchire le froc, renverse le piédestal de la noblesse, brise le talisman de la superstition, étouffe la chicane, détruit la fiscalité ; révolution qui sans doute v...
      Et vous croiriez que la Révolution française, la plus étonnante qu'ait éclairé le soleil ; révolution qui tout à coup arrache au despotisme son sceptre de fer, à l'aristocratie ses verges, à la théocratie, ses mines d'or; qui déracine le chêne féodal, foudroie le cyprès parlementaire, désarme l'intolérance, déchire le froc, renverse le piédestal de la noblesse, brise le talisman de la superstition, étouffe la chicane, détruit la fiscalité ; révolution qui sans doute va émouvoir tous les peuples, forcer les couronnes' à fléchir devant les lois, pl...
      Locuteur: Isnard
      ...ut punir le prêtre coupable. Toute voie de pacification est désormais inutile; je ...
      ...effet, ce qu'ont produit jusqu'ici tant de pardons réitérés. Notre indulgence a augmenté l'audace de nos ennemis; il faut donc changer de système et employer enfin des moyens de rigueur. Eh ! qu'on ne me dise pas, qu'...
      ... peut vivre longtemps dans l'atmosphère de la liberté; déjà blessé par la philosophie, il n'opposera qu une faibl...
      ...ve agonie, en l'immolant avec le glaive de la loi. L'univers applaudira à cette grande exécution ; car de tous les temps et chez fous les peuples...
      ... les fléaux des sociétés, les assassins de l'espèce humaine ; toutes les pages de l'histoire- sont1 tachées de leurs crimes; partout ils aveuglent un peuple crédule, Jls tourmentent l'innocence par la crainte, et trop souvent ils vendent au crime ce ciel que Dieu n'accorde qu'à la vertu. (Applaudissements révélés.)
      Il faut punir le prêtre coupable. Toute voie de pacification est désormais inutile; je demande, en effet, ce qu'ont produit jusqu'ici tant de pardons réitérés. Notre indulgence a augmenté l'audace de nos ennemis; il faut donc changer de système et employer enfin des moyens de rigueur. Eh ! qu'on ne me dise pas, qu'en voulant réduire le fanatisme on redoublera sa force ; ce monstre n'est plus ce qu'il était; il ne peut vivre longtemps dans l'atmosphère de la liberté; déjà blessé par la philosophie, il n'opposera qu une faible résistance; abrégeons sa dangereuse et convulsive agonie, en l'immolant avec le glaive de la loi. L'univers applaudira à cette grande exécution ; car de tous les temps et chez fous les peuples les prêtres fanatiques ont été les fléaux des sociétés, les assassins de l'espèce humaine ; toutes les pages de l'histoire- sont1 tachées de leurs crimes; partout ils aveuglent un peuple crédule, Jls tourmentent l'innocence par la crainte, et trop souvent ils vendent au crime ce ciel que Dieu n'accorde qu'à la vertu. (Applaudissements révélés.)
      Locuteur: Isnard
      ...r une pareille classe d'hommes, c'est à la fois exercer un grand acte de justice, et venger l'humanité outragée. Châtier une pareille classe d'hommes, c'est à la fois exercer un grand acte de justice, et venger l'humanité outragée.
      Locuteur: Isnard
      ..., et je le prouve. (J'avoue d'abord que la première politique d'un peuple libre, c...
      ...ce n'est que parce que j'ai déjà prouvé la justice de mon système, que je me permets de l'envisager sous ces rapports politique...
      ...e; mais elle n'est pas encore terminée. La crise créatrice a fini; la crise conservatrice va commencer. L'hor...
      ... crime, ce serait peu connaître le cœur de l'homme, que de penser que ceux qui se disent les grands de la terre oublient si facilement ce qu'us a...
      ... et; l'orgueil. Ces hommes ne cesseront de vous tourmenter que lorsqu'ils n'en aur...
      Je dis que c'est eneore agir en bonne politique, et je le prouve. (J'avoue d'abord que la première politique d'un peuple libre, c'est d'être juste, aussi ce n'est que parce que j'ai déjà prouvé la justice de mon système, que je me permets de l'envisager sous ces rapports politiques.) Une grande révolution s'est opérée en France; mais elle n'est pas encore terminée. La crise créatrice a fini; la crise conservatrice va commencer. L'horizon est encore bien nébuleux ; on croit que les défaites qu'ont éprouvées nos ennemis les ont découragés, mais les méchants ulcérés et impunis ne se lassent pas du crime, ce serait peu connaître le cœur de l'homme, que de penser que ceux qui se disent les grands de la terre oublient si facilement ce qu'us appellent des outrages et qu'ils sacrifient ainsi leurs plus chères idoles, l'intérêt et; l'orgueil. Ces hommes ne cesseront de vous tourmenter que lorsqu'ils n'en auront plus les moyens. Il faut qu'ils soient vainqueurs ou vaincus; ceux qui ne vo...
      Locuteur: Isnard
      ...t si longtemps pour acquérir ce fantôme de liberté dont elle se glorifie; voyez la Hollande combattant pour secouer le joug de Philippe II. Quand de nos jours, le courageux Philadelphien a...
      ...indépendance, n'avez-vous pas vu le feu de la guerre s'allumer dans les deux mondes? Jetez les yeux sur les provinces de Belgique ; que de peines, que d'efforts pour secouer vainement la tyrannie.
      ...re ce qu'il en coûte aux peuples pour devenir libres. Voyez l'Angleterre, luttant si longtemps pour acquérir ce fantôme de liberté dont elle se glorifie; voyez la Hollande combattant pour secouer le joug de Philippe II. Quand de nos jours, le courageux Philadelphien a voulu déclarer son indépendance, n'avez-vous pas vu le feu de la guerre s'allumer dans les deux mondes? Jetez les yeux sur les provinces de Belgique ; que de peines, que d'efforts pour secouer vainement la tyrannie.
      Locuteur: Isnard
      ...érera paisiblement, sans que l'on tente de nouveau de la faire avorter! Non, il faut un dénouement à la Révolution française (Applaudissements) ; et je soutiens qu'il est de la vraie politique, c'est-à-dire de l'intérêt de la patrie, de nâter ce dénouement par le châtiment légal et prompt de tous les rebelles, parce que plus nous ... le monde entier, s'opérera paisiblement, sans que l'on tente de nouveau de la faire avorter! Non, il faut un dénouement à la Révolution française (Applaudissements) ; et je soutiens qu'il est de la vraie politique, c'est-à-dire de l'intérêt de la patrie, de nâter ce dénouement par le châtiment légal et prompt de tous les rebelles, parce que plus nous temporiserons, plus le triomphe sera, je ne dis pas douteux, le triomphe delà li...
      Locuteur: Isnard
      ... qui accompagnent les premiers instants de la conquête de la liberté ; que si vous laissez le temps à l'enthousiasme de se refroidir, aux liens civiques de se relâcher, et à nos adversaires de semer de nouvelles discordes. L'expérience prouv...
      ... ne sommes déjà plus ce que nous étions la première année de nutre liberté? que déjà le patriotisme ...
      ...ttre dans ce moment, où le peuple éprouve cette énergie, cette union fraternelle qui accompagnent les premiers instants de la conquête de la liberté ; que si vous laissez le temps à l'enthousiasme de se refroidir, aux liens civiques de se relâcher, et à nos adversaires de semer de nouvelles discordes. L'expérience prouve ce que j'avance. N'est-il pas vrai que nous ne sommes déjà plus ce que nous étions la première année de nutre liberté? que déjà le patriotisme s'est attiédi dans le royaume? (Applaudissements, murmures et interruptions.)
      Locuteur: Jaucourt
      ...dre, pour avoir insulté au patrio tisme de l'Assemblée nationale et à la nation elle-même. Je demande que l'opinant soit rappelé à l'ordre, pour avoir insulté au patrio tisme de l'Assemblée nationale et à la nation elle-même.
      Locuteur: Le Président
      Il est impossible au président, de faire son devoir, quand toute l'Assembl...
      ...onctions. M. Isnard est le seul qui ait la "parole : je la lui maintiendrai : silence!
      Il est impossible au président, de faire son devoir, quand toute l'Assemblée veut remplir ses fonctions. M. Isnard est le seul qui ait la "parole : je la lui maintiendrai : silence!
      Locuteur: Isnard
      ...Assemblée des personnes que l'austérité de mes principes et la vérité - de mes opinions importunent, qu'elles sach...
      ...plus ie ferai retentir à leurs oreilles la voix de la .liberté dans toutesa force. ( Vifs app...
      ...tte époque le fanatisme avait osé lever la tête, la loi l'aurait tout de suite immolé.
      S'il est dans notre Assemblée des personnes que l'austérité de mes principes et la vérité - de mes opinions importunent, qu'elles sachent que ce n'est pas avec du bruit que l'on m'en impose, et que, plus elles en feront, plus ie ferai retentir à leurs oreilles la voix de la .liberté dans toutesa force. ( Vifs applaudissements.) Si à cette époque le fanatisme avait osé lever la tête, la loi l'aurait tout de suite immolé.
      Locuteur: Isnard
      ...ue l'aristocratie semble s'enorgueillir;de. sa force, qui en effet s'est augmentée...
      ...t, parce qu^iu moral comme au physique, la réaction suit toujours l'action; que d'...
      ...sans cesse, et font leur unique affaire de la contre-révolution, tandis que les patri...
      ..., ils laissent refroidir leur zèle pour la chose pu-
      N'est-il pas vrai que déjà le patriotisme s'est attiédi dans le royaume; que l'aristocratie semble s'enorgueillir;de. sa force, qui en effet s'est augmentée, ce qui n'est pas étonnant, parce qu^iu moral comme au physique, la réaction suit toujours l'action; que d'ailleurs les aristocrates machinent sans cesse, et font leur unique affaire de la contre-révolution, tandis que les patriotes ne s'abaissent pas à cabaler, et ramenés naturellement vers leurs affaires particulières, ils laissent refroidir leur zèle pour la chose pu-
      Locuteur: Isnard
      fession, ils sont nuls sur le champ de bataille. fession, ils sont nuls sur le champ de bataille.
      Locuteur: Jaucourt
      Je demande la parole. Je demande la parole.
      Locuteur: Jaucourt
      Plusieurs membres : La motion est appuyée : rappelez M. Jaueou... Plusieurs membres : La motion est appuyée : rappelez M. Jaueourt à l'ordre !

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 68
      Locuteur: Isnard
      blique. Il est donc de la politique de ne pas tarder à déjouer toutes les manœ...
      ...pouvez mieux y réussir qu'en provoquant la vengeance des lois contre tous les gran...
      ...rs ou ils rentreront dans le devoir par la crainte, ou vous les soumettrez par le glaive de la loi: ou s'ils sont assez forts pour liv...
      ...vez le ranimer par votre courage; c'est de ce courage que tout dépend; « dans les ...
      ...d parti à prendre, dit un orateur, trop de circonspection cesse d'être prudence ; ...
      ...ageuses sont les plus sages; et l'excès de la fermeté même devient le moyen et le garant du succès «. C'est surtout lorsqu'il s'agit de révoltes, qu'il faut être tranchant et s'efforcer de les éteindre à l'instant qu'elles naiss...
      ...mais si on laisse aux révoltés le temps de se rassembler et de se renforcer, bientôt la rébellion devient impunissable, et se r...
      blique. Il est donc de la politique de ne pas tarder à déjouer toutes les manœuvres ou parti contre-révolutionnaire ; et vous ne pouvez mieux y réussir qu'en provoquant la vengeance des lois contre tous les grands coupables; parce qu'alors ou ils rentreront dans le devoir par la crainte, ou vous les soumettrez par le glaive de la loi: ou s'ils sont assez forts pour livrer des batailles, vous les écraserez par des victoires; et les victoires sont certaines; le civisme du peuple n'est pas éteint, il n'est que refroidi; vous pouvez le ranimer par votre courage; c'est de ce courage que tout dépend; « dans les grandes affaires, où il n'y a qu'un grand parti à prendre, dit un orateur, trop de circonspection cesse d'être prudence ; tout ce qui est extrême demande une résolution extrême ; alors les démarches les plus courageuses sont les plus sages; et l'excès de la fermeté même devient le moyen et le garant du succès «. C'est surtout lorsqu'il s'agit de révoltes, qu'il faut être tranchant et s'efforcer de les éteindre à l'instant qu'elles naissent; lorsqu'on est bien attentif à punir les premiers fauteurs des troubles publics, on arrête facilement le désordre; mais si on laisse aux révoltés le temps de se rassembler et de se renforcer, bientôt la rébellion devient impunissable, et se répand dans l'Empire, comme un torrent que rien ne peut arrêter.
      Locuteur: Isnard
      ... des millions dans les fers. L'exercice de cette rigueur est un grand forfait, lor...
      ...despotisme qui s'en sert pour perpétuer la tyrannie ; mais lorsque c'est, comme au...
      ... souverain qui l'emploie pour conserver la liberté, alors cette rigueur devient un grand acte de justice, et le législateur, qui ne remp...
      ...it social très grave ; lorsqu'il s agit de la liberté publique, pardonner le crime c'...
      ...sent que trop ces maximes; c'est, en les suivant, qu un seul individu en retient des millions dans les fers. L'exercice de cette rigueur est un grand forfait, lorsque c'est le despotisme qui s'en sert pour perpétuer la tyrannie ; mais lorsque c'est, comme aujourd'hui,,le vrai souverain qui l'emploie pour conserver la liberté, alors cette rigueur devient un grand acte de justice, et le législateur, qui ne remploie pas, commet un délit social très grave ; lorsqu'il s agit de la liberté publique, pardonner le crime c'est presque le partager. (Applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ... vous trouveriez tout à coup abandonnés de la plus grande partie de la nation, et c'est où l'on veut vous conduire. Le parti de...
      ...tous les bons patriotes, ce qui suppose la presque totalité de la nation, indigné de se voir abandonné à la rage de ses adversaires deviendra votre ennemi ...
      ...s chefs sans pouvoir ; il n'y aura plus de rapport intime entre la tête et les bras du corps politique : Ceux-ci agiront peut-être sans que celle- commande; et alors commence une anarchi...
      ...faut nécessairement être étayé du corps de la nation, si vous voulez pouvoir résister...
      ...nce, c'est un grand piège qu on vous tend. Car si vous adoptiez ce système, vous vous trouveriez tout à coup abandonnés de la plus grande partie de la nation, et c'est où l'on veut vous conduire. Le parti des prêtres non assermentés, qui est extrêmement lié à l'aristocratie, ne vous naï...
      ...i ; et le parti des prêtres qui ont prêté le serment, auquel se trouvent joints tous les bons patriotes, ce qui suppose la presque totalité de la nation, indigné de se voir abandonné à la rage de ses adversaires deviendra votre ennemi ; vous serez alors des chefs sans pouvoir ; il n'y aura plus de rapport intime entre la tête et les bras du corps politique : Ceux-ci agiront peut-être sans que celle- commande; et alors commence une anarchie, dont personne ne peut plus calculer les désordres, qui se termineraient, sans...
      ...ctimes, parce que vous seriez en butte à tous les coups. (Applaudissements.) Il faut nécessairement être étayé du corps de la nation, si vous voulez pouvoir résister aux attaques qui, peut-être, se préparent, et vous ne pouvez vous l'attacher qu...
      Locuteur: Isnard
      ...jours inexorable pour tout perturbateur de l'ordre public; Voici ma profession de foi : l'anarchie et le despotisme me fo...
      ...oyen, je ne connais qu'un maître, c'est la loi; je n ai qu'une passion, c'est l'amour de la patrie.
      ...roie pas que je n'en veux qu'aux émigrants et aux fanatiques; on me trouvera toujours inexorable pour tout perturbateur de l'ordre public; Voici ma profession de foi : l'anarchie et le despotisme me font horreur; comme citoyen, je ne connais qu'un maître, c'est la loi; je n ai qu'une passion, c'est l'amour de la patrie.
      Locuteur: Isnard
      ...ue nous devons chercher à être soutenus de la nation ; déjà vous avez fait pour les é...
      ...res perturbateurs, et vous avez conquis la confiance publique. (Applaudissements.)...
      ...quelle vos prédécesseurs ont opéré tant de prodiges, enfin, cette force avec laque...
      Je disais, Messieurs, que nous devons chercher à être soutenus de la nation ; déjà vous avez fait pour les émigrants ce que vous deviez faire : encore un décret vigoureux sur les prêtres perturbateurs, et vous avez conquis la confiance publique. (Applaudissements.)Une fois cette confiance conquise, vous êtes placés derrière un rempart inébranlable, vous acquérez Cette puissance irrésistible, avec laquelle vos prédécesseurs ont opéré tant de prodiges, enfin, cette force avec laquelle vous pouvez tout, sans laquelle vous n'êtes rien. (Applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      « Point de pension ni traitement à tous les ministres de quelque culte religieux que ce puisse être, qui refuseront de prêter serment civique. Expulsion de la société, c'est-à-dire hors de la France, des ministres qui voudront exercer dans le royaume les fonctions religieuses de leur culte sans avoir prêté le serment ...
      ...nctions donnent des moyens si puissants de troubler la société, qu'il est de toute justice que celui qui veut exercer s'engage d'être soumis à la loi, et signe le pacte social. (Applaud...
      « Point de pension ni traitement à tous les ministres de quelque culte religieux que ce puisse être, qui refuseront de prêter serment civique. Expulsion de la société, c'est-à-dire hors de la France, des ministres qui voudront exercer dans le royaume les fonctions religieuses de leur culte sans avoir prêté le serment civique, attendu que ces fonctions donnent des moyens si puissants de troubler la société, qu'il est de toute justice que celui qui veut exercer s'engage d'être soumis à la loi, et signe le pacte social. (Applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      « Punition de mort contre tous ceux qui auront encour...
      ...laudissements dans les tribunes et dans la partie gauche de la salle.)
      « Punition de mort contre tous ceux qui auront encouru cette peine suivant le Code pénal. » (Vifs applaudissements dans les tribunes et dans la partie gauche de la salle.)
      Locuteur: Le Président
      lui accorde la parole malgré de vives réclamations. lui accorde la parole malgré de vives réclamations.
      Locuteur: Isnard
      ...mais si vous n'appliquez pas le remède, la guerre civile peut ravager toute la France; d'ailleurs vous compromettriez certainement la puissance représentative. ...s, je le sais ; le mal est trop extrême pour que le mal ne soit pas douloureux, mais si vous n'appliquez pas le remède, la guerre civile peut ravager toute la France; d'ailleurs vous compromettriez certainement la puissance représentative.
      Locuteur: Isnard
      La liberté, la Constitution, le bien public, voilà ce ... La liberté, la Constitution, le bien public, voilà ce qui m'intéresse, voilà ce qui m'embrase. (Applaudissements.) Anathème sur ma têt...
      Locuteur: Isnard
      C'est ainsi que la justice, l'humanité outragée et la politique, réclament à la fois que vous sévissiez contre les prêt... C'est ainsi que la justice, l'humanité outragée et la politique, réclament à la fois que vous sévissiez contre les prêtres perturbateurs.
      Locuteur: Isnard
      ...e n'ai pas, Messieurs, rédigé un projet de décret, parce que vous aviez arrêté que... Je n'ai pas, Messieurs, rédigé un projet de décret, parce que vous aviez arrêté que l'on discuterait le projet présenté par votre comité, mais je conclus à ce que ...
      Locuteur: Isnard
      « Exil hors du royaume de tout ministre d'un culte qui, quoi qu'a... « Exil hors du royaume de tout ministre d'un culte qui, quoi qu'ayant prêté le serment, sera justement accuse d'avoir par ses écrits, ses paroles...
      Locuteur: Isnard
      D'autres membres à droite : La question préalable sur l'impression ! j... D'autres membres à droite : La question préalable sur l'impression ! j^'oL 4 'H
      Locuteur: Isnard
      ... décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande d'impression.) (L'Assemblee, consultée, décrète qu'il y a lieu à délibérer sur la demande d'impression.)
      Locuteur: Lecoz
      Je demande la parole contre l'impression. Je demande la parole contre l'impression.

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 69
      Locuteur: Le Président
      J'ai l'honneur de vous observer, Monsieur l'opinant, qu'41 n'y a ici que des représentants de la nation. J'ai l'honneur de vous observer, Monsieur l'opinant, qu'41 n'y a ici que des représentants de la nation.
      Locuteur: Le Président
      ...demande qu'on fasse descendre le prêtre de la tribune et qu'on y laisse le citoyen. Vn membre : Je demande qu'on fasse descendre le prêtre de la tribune et qu'on y laisse le citoyen.
      Locuteur: Lecoz
      ...ommes pas ici en Sorbonne pour soutenir de ces questions-. Un membre : Monsieur le Président, nous ne sommes pas ici en Sorbonne pour soutenir de ces questions-.
      Locuteur: Lecoz
      Je réclame de l'autorité de M. le Président le maintien de la liberté des opinions. Je réclame de l'autorité de M. le Président le maintien de la liberté des opinions.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...nde, Monsieur le Président, que vous ne la lui mainteniez pas. Monsieur a demandé la parole comme prêtre et il ne doit pas ê... Je demande, Monsieur le Président, que vous ne la lui mainteniez pas. Monsieur a demandé la parole comme prêtre et il ne doit pas être entendu en cette qualité. (Applaudissements.)
      Locuteur: Lecoz
      ...e tous les citoyens et tous les fidèles de l'Empire, puisse décréter quelque chose qui tende à bouleverser de plus en plus la tranquillité publique pour laquelle nou... Je ne crois pas que l'Assemblée nationale, qui représente tous les citoyens et tous les fidèles de l'Empire, puisse décréter quelque chose qui tende à bouleverser de plus en plus la tranquillité publique pour laquelle nous sommes appelés.... (Rires ironiques et murmures dans les tribunes.)
      Locuteur: Lecoz
      ...otre délibération d'après les principes de la. saine morale, car c'est sur elle que nous fondons nos espérances pour la régénération du peuple français. Or, je...
      ...ntrerai, que les.opinions du préopinant la violent ouvertement et tendent à corrom...
      Nous devons fixer notre délibération d'après les principes de la. saine morale, car c'est sur elle que nous fondons nos espérances pour la régénération du peuple français. Or, je soutiens, et je le démontrerai, que les.opinions du préopinant la violent ouvertement et tendent à corrompre, dans sa première source» toute morale religieuse et sociale.... (Exclamatio...
      Locuteur: Le Président
      Je prie l'opinant de se renfermer dans la question relative à l'impression. Je prie l'opinant de se renfermer dans la question relative à l'impression.
      Locuteur: Lecoz
      ...ui se perdent dans le bruit, et descend de la tribune. prononce quelques paroles qui se perdent dans le bruit, et descend de la tribune.
      Locuteur: Le Président
      Je mets aux voix la demande de l'impression. Je mets aux voix la demande de l'impression.
      Locuteur: Chabot
      ...us êtes impatients d'entendre un projet de décret du comité de législation. Il y avait un projet adultère (Hires.), dont la question préalable a fait justice sur les réclamations de M. Thuriot. Maintenant, il doit exister... Vous êtes impatients d'entendre un projet de décret du comité de législation. Il y avait un projet adultère (Hires.), dont la question préalable a fait justice sur les réclamations de M. Thuriot. Maintenant, il doit exister un premier projet, sur lequel le comité s'était arrêté, pour le présenter samed...
      Locuteur: Chabot
      ...u les troubles intérieurs qui déchirent la patrie, vu qu'il1 est instant de prendre finalement un parti au sujet des troubles qui n'ont pas pour prétexte la religion, mais qui ont l'orgueil ou la cupidité pour motif; je demande, dis-je...
      ...i ce projet ne vous convient pas, alors la question préalable en fera justice.
      Jé demande, Messieurs, que, vu les troubles intérieurs qui déchirent la patrie, vu qu'il1 est instant de prendre finalement un parti au sujet des troubles qui n'ont pas pour prétexte la religion, mais qui ont l'orgueil ou la cupidité pour motif; je demande, dis-je, que vous décrétiez, dès cet instant, que le premier projet arrêté par le comité vous sera présenté; et si ce projet ne vous convient pas, alors la question préalable en fera justice.
      Locuteur: Lecoz
      ...res à gauche : Vous n'avez pas le droit de parler comme prêtre. A l'ordre ! A l'or... Plusieurs membres à gauche : Vous n'avez pas le droit de parler comme prêtre. A l'ordre ! A l'ordre !
      Locuteur: Lecoz
      D'autres membres demandent la parole. D'autres membres demandent la parole.
      Locuteur: Le Président
      J'ai donné la parole à Monsieur, et je la lui maintiendrai. J'ai donné la parole à Monsieur, et je la lui maintiendrai.
      Locuteur: Delacroix
      ... demande que M. le Président maintienne la parole au député qui est à la tribune, à condition qu'il ne parlera que sur la question d'impression et qu'il ne la discutera pas théologiquement. Je demande que M. le Président maintienne la parole au député qui est à la tribune, à condition qu'il ne parlera que sur la question d'impression et qu'il ne la discutera pas théologiquement.
      Locuteur: Basire
      ...il parle eomme prêtre, il doit parler à la barre. jeune et plusieurs autres membres. Puisqu'il parle eomme prêtre, il doit parler à la barre.
      Locuteur: Basire
      Les tribunes du côté droit crient : A la barre ! à la barre ! Les tribunes du côté droit crient : A la barre ! à la barre !
      Locuteur: Lecoz
      ...ibrej pure et éternelle comme fondement de ses institutions. (Murmures.) ...endant un mois, et moins encore pendant un siècle, si elle n'adopte une morale librej pure et éternelle comme fondement de ses institutions. (Murmures.)
      Locuteur: Lecoz
      Plusieurs membres : Ce n'est pas la discussion ! Plusieurs membres : Ce n'est pas la discussion !
      Locuteur: Basire
      jeune. Je demande que la discussion soit fermée. (Appuyé ! appuy... jeune. Je demande que la discussion soit fermée. (Appuyé ! appuyé !)
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...uvent que nous sommes infiniment prives de ne pas entendre l'orateur. ... on se plaint ne sont pas des murmures d'impro-bation, mais des murmures qui prouvent que nous sommes infiniment prives de ne pas entendre l'orateur.
      Locuteur: Lecoz
      ...tendons à ôter au peuple français l'une de ses plus grandes consolations. (Rires e... Nous tendons à ôter au peuple français l'une de ses plus grandes consolations. (Rires et exclamations.)
      Locuteur: Cambon
      On n'a pas attaqué la morale, on a dit seulement du mal des p... On n'a pas attaqué la morale, on a dit seulement du mal des prêtres.
      Locuteur: Lecoz
      (L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
      Locuteur: Le Président
      (La première épreuve est douteusè; après une seconde épreuve, M. lé Président prononce que la demande d'impression est rejetée.) ( Vi... (La première épreuve est douteusè; après une seconde épreuve, M. lé Président prononce que la demande d'impression est rejetée.) ( Vives réclamations à gauche.)
      Locuteur: Bernard
      (de Saintes) et plusieurs autres membres. L... (de Saintes) et plusieurs autres membres. L'appel nominal ! (Murmures.)
      Locuteur: Le Président
      ... l'avis du bureau ; réclame-t-on Contre la délibération ? (Oui ! oui ! Non ! non !... J'ai prononcé d'après l'avis du bureau ; réclame-t-on Contre la délibération ? (Oui ! oui ! Non ! non !)
      Locuteur: Mayerne
      ..., je dis qu'on ne doit point parler sur la totalité du projet ni sur aucune des parties. Ceux qui sont inscrits sur la liste pour parler sur ce projet ne peuvent être entendus par la raison que le projet est supprimé. ...mblée ayant décrété qu'il n'y avait pas lieu à délibérer sur le projet du comité, je dis qu'on ne doit point parler sur la totalité du projet ni sur aucune des parties. Ceux qui sont inscrits sur la liste pour parler sur ce projet ne peuvent être entendus par la raison que le projet est supprimé.
      Locuteur: Mayerne
      ...Je demande que ceux qui ont des projets de décret à présenter veuillent bien en do... Un membre : Je demande que ceux qui ont des projets de décret à présenter veuillent bien en donner lecture.
      Locuteur: Duval
      ...le que l'Assemblee parvienne à rétablir la paix (Jean-François), Il est impossible que l'Assemblee parvienne à rétablir la paix

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 70
      Locuteur: Duval
      ...tablir le calme dans l'Assemblée. C'est où gît la source du mal, c'est sur cela que j'ai fait de profondes réflexions. dans l'Empire, tant que nous ne pourrons pas établir le calme dans l'Assemblée. C'est où gît la source du mal, c'est sur cela que j'ai fait de profondes réflexions.
      Locuteur: Duval
      ...nchemént que je fis secrètement le voeu de ne prendre aucun repos que je n'en euss...
      ...ai, Messieurs, qu'avant-hier j'ai passé la nuit entière. J'ai demandé la parole pour vous offrir mon travail. Vo...
      ...e gré lorsque je vous offrirai le fruit de mon amour pour la patrie et mon zèle pour dignité de l'Assemblée. Je prie M. le Président de la consulter pour savoir si je serai enten...
      Avant-hier, je vous avouerai franchemént que je fis secrètement le voeu de ne prendre aucun repos que je n'en eusse indiqué les remèdes. Je vous avouerai, Messieurs, qu'avant-hier j'ai passé la nuit entière. J'ai demandé la parole pour vous offrir mon travail. Vous ne serez peut-être pas bien intéressés par mes rêves, mais vous me saurez peut-être quelque gré lorsque je vous offrirai le fruit de mon amour pour la patrie et mon zèle pour dignité de l'Assemblée. Je prie M. le Président de la consulter pour savoir si je serai entendu.
      Locuteur: Torné
      ...e l'Assemblée va se noyer dans un océan de projets entre lesquels il sera très difficile de se faire un avis. Il y a un moyen plus ...
      ... bases principales qui devront sérvir à la rédaction du projet de décret à intervenir. Quand elle aura pr...
      Il me paraît que l'Assemblée va se noyer dans un océan de projets entre lesquels il sera très difficile de se faire un avis. Il y a un moyen plus simple d'arriver à un projet, c'est celui qui a été employé quelquefois par l'Assemblée constituante et qui consiste à convenir des bases principales qui devront sérvir à la rédaction du projet de décret à intervenir. Quand elle aura pris ce parti, j'ai quatre ou cinq bases à lui proposer.
      Locuteur: Le Président
      Je vais établir l'état de la délibération. Je vais établir l'état de la délibération.
      Locuteur: Le Président
      Un membre a d'abord proposé d'entendre la lecture de tous les projets de décret; M. Chabot demande que l'on discute le projet de décret du comité qui devait venir en di...
      ...n adopte des bases qui pourront diriger la décision de l'Assemblée. Un membre a demandé le renvoi de tous les projets au comité de législation pour en présenter un nouveau. Enfin, on a proposé la division du comité de législation en deux, puis en quatre sec...
      Un membre a d'abord proposé d'entendre la lecture de tous les projets de décret; M. Chabot demande que l'on discute le projet de décret du comité qui devait venir en discussion samedi, avantqu'il ait été retouché. M. Tomé propose qu'on adopte des bases qui pourront diriger la décision de l'Assemblée. Un membre a demandé le renvoi de tous les projets au comité de législation pour en présenter un nouveau. Enfin, on a proposé la division du comité de législation en deux, puis en quatre sections-
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : La priorité pour la motion de M. Tomé relative aux bases f Plusieurs membres : La priorité pour la motion de M. Tomé relative aux bases f
      Locuteur: Le Président
      ...té qu il n'y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Tomé.) (L'Assemblée décrété qu il n'y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Tomé.)
      Locuteur: Le Président
      Un membre : Je demande la priorité pour le renvoi de tous les projets au comité de législation. Un membre : Je demande la priorité pour le renvoi de tous les projets au comité de législation.
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée, consultée, rejette la question préalable et renvoie tous les projets au comité de législation.) (L'Assemblée, consultée, rejette la question préalable et renvoie tous les projets au comité de législation.)
      Locuteur: Le Président
      Après la décision que vient de prendre l'Assemblée, la motion de M. Chabot et les motions analogues tomb... Après la décision que vient de prendre l'Assemblée, la motion de M. Chabot et les motions analogues tombent dalles-mêmes.
      Locuteur: Le Président
      On a proposé la division dm comité de législation en deux, puis en quatre sections. Je mets d'abord aux voix la division du comité de législation. On a proposé la division dm comité de législation en deux, puis en quatre sections. Je mets d'abord aux voix la division du comité de législation.
      Locuteur: Le Président
      (La proposition de la division du comité de législation est ensuite mise aux voix e... (La proposition de la division du comité de législation est ensuite mise aux voix et adoptée.)
      Locuteur: Dumas
      ...élibéré sur l'organisation des comités, la motion fut faite qu'une partie du comité, si elle n'était pas de l'avis de la majorité, pût soumettre à l'Assemblée s...
      ...le, aucune identité, aucune liberté, si la minorité de ce comité pouvait se prévaloir de son opinion. Chaque membre peut la combattre en séance, et j'ai, moi, dans le comité militaire, éprouvé la même chose. J'étais d'un avis contraire...
      ...e : « Vous ferez valoir votre opinion à la tribune, mais, ici, vous n'avez pas le droit de faire valoir votre projet de décret sur celui de la majorité du comité. »
      ...ieu). J'appuie cet amendement. L'Assemblée peut se rappeler que, lorsqu'elle a délibéré sur l'organisation des comités, la motion fut faite qu'une partie du comité, si elle n'était pas de l'avis de la majorité, pût soumettre à l'Assemblée son avis particulier. Cette motion fut rejetée. Le motif fut que le travail d'un comité n'aurait aucun ensemble, aucune identité, aucune liberté, si la minorité de ce comité pouvait se prévaloir de son opinion. Chaque membre peut la combattre en séance, et j'ai, moi, dans le comité militaire, éprouvé la même chose. J'étais d'un avis contraire à l'avis général et l'on m'a dit aVec justice : « Vous ferez valoir votre opinion à la tribune, mais, ici, vous n'avez pas le droit de faire valoir votre projet de décret sur celui de la majorité du comité. »
      Locuteur: Couthon
      Je m'élève de toutes mes forces contre cet amendement...
      ... différents comités, quand elle a voulu la division du comité de législation. Si elle avait voulu le con...
      ...us voulez un comité général susceptible de se diviser en sections, et que ces sections soient obligées de rapporter au comité général leurs avis ...
      ...rmer un grana établissement susceptible de se former en plusieurs Chambres. Cette idée seule de plusieurs Chambres doit nous faire trem...
      Je m'élève de toutes mes forces contre cet amendement. Je soutiens que l'Assemblée a voulu et a dû vouloir différents comités, quand elle a voulu la division du comité de législation. Si elle avait voulu le contraire, elle aurait consacré une idée qui jpourrait devenir funeste, et voici comment je le prouve. Si vous voulez un comité général susceptible de se diviser en sections, et que ces sections soient obligées de rapporter au comité général leurs avis particuliers, c'est véritablement former un grana établissement susceptible de se former en plusieurs Chambres. Cette idée seule de plusieurs Chambres doit nous faire trembler, et c est pourquoi je m'élève contre ce mode.
      Locuteur: Couthon
      ... décrète que le comité se divisera, par la voie du sort, en quatre parties, et que...
      ...parties vous apporteront quatre projets de décret.
      Je demande donc que l'Assemblée décrète que le comité se divisera, par la voie du sort, en quatre parties, et que ces quatre parties vous apporteront quatre projets de décret.
      Locuteur: Basire
      jeune. On vous a dit que minorité ne pouvait opposer son projet de décret à la majorité; j'observe qu'il n y a pas de décret jeune. On vous a dit que minorité ne pouvait opposer son projet de décret à la majorité; j'observe qu'il n y a pas de décret
      Locuteur: Torné
      Un membre : Je demande le renvoi de tous les projets de décret au comité qui sera chargé d'en p... Un membre : Je demande le renvoi de tous les projets de décret au comité qui sera chargé d'en présenter un nouveau.
      Locuteur: Torné
      Un membre : Je demande que le comité de législation se divise en deux sections ...
      ...rément pour présenter chacune un projet de décret.
      Un membre : Je demande que le comité de législation se divise en deux sections qui délibéreront séparément pour présenter chacune un projet de décret.
      Locuteur: Basire
      jeune. Il faut diviser le comité de législation en quatre sections. Chacune de ces sections proposera un projet de décret. Ces quatre projets de décret vous seront lus, et vous vous dé... jeune. Il faut diviser le comité de législation en quatre sections. Chacune de ces sections proposera un projet de décret. Ces quatre projets de décret vous seront lus, et vous vous déciderez pour celui qui conviendra davantage à l'Assemblée.
      Locuteur: Basire
      Plusieurs membres : Fermez la discussion sur les motions ! Plusieurs membres : Fermez la discussion sur les motions !
      Locuteur: Basire
      (L'Assemblée ferme la discussion sur les motions.) (L'Assemblée ferme la discussion sur les motions.)
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : La question préalable I Plusieurs membres : La question préalable I
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : La question préalable ! Plusieurs membres : La question préalable !
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : La question préalable 1 Plusieurs membres : La question préalable 1
      Locuteur: Dumas
      ...avez prononcé, Messieurs, que le comité de législation serait divisé. Maintenant, ... Vous avez prononcé, Messieurs, que le comité de législation serait divisé. Maintenant, vous allez décider s'il sera divisé en deux ou en quatre sections : mais, en que...
      Locuteur: Dumas
      Plusieurs membres : Non ! non ! la question préalable ! Plusieurs membres : Non ! non ! la question préalable !

      Séance du lundi 14 novembre 1791

      page 71
      Locuteur: Basire
      -dessus. On vous a dit encore que divise...
      ...uel vous vous arretez. Il ne s agit que de tirer parti des quatre opinions dominan...
      -dessus. On vous a dit encore que diviser le comité en quatre sections, c'était établir quatre Chambres. Cette objection...
      ... pourrait y avoir du danger; mais il n'est question que d'un cas particulier auquel vous vous arretez. Il ne s agit que de tirer parti des quatre opinions dominantes sur cette matière importante, et qui vaut bien que le comité se mette en qua...
      Locuteur: Basire
      Je rejette la proposition de tirer au sort les membres des quatre se...
      ...solument votre but, car ceux qui auront la même opinion ne se trouveront plus dans la même section ; et les quatre sections o...
      Je rejette la proposition de tirer au sort les membres des quatre sections. Vous manquerez absolument votre but, car ceux qui auront la même opinion ne se trouveront plus dans la même section ; et les quatre sections où sè trouveraient les mêmes débats, en égalé force, vous présenteraient peut-êtr...
      Locuteur: Basire
      Plusieurs membres : La discussion fermée sur lés amendements ! Plusieurs membres : La discussion fermée sur lés amendements !
      Locuteur: Basire
      (L'Assemblée ferme la discussion sur les amendements.) (L'Assemblée ferme la discussion sur les amendements.)
      Locuteur: Le Président
      On a fait la motion que le comité fût divisé par la voie du sort. Sur cette motion, on a demandé la question préalable. Je la mets aux voix. On a fait la motion que le comité fût divisé par la voie du sort. Sur cette motion, on a demandé la question préalable. Je la mets aux voix.
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée adopte la question préalable.) (L'Assemblée adopte la question préalable.)
      Locuteur: Le Président
      ...général. Sûr cette motion, on a demandé la question préalable. Je la mets aux voix. ... les sections du comité fussent tenues ae rapporter chacune leur plan au comité général. Sûr cette motion, on a demandé la question préalable. Je la mets aux voix.
      Locuteur: Le Président
      On a proposé la division du comité en deux, puis en quatre sections. Je mets d'abord aux voix la division en quatre sections. On a proposé la division du comité en deux, puis en quatre sections. Je mets d'abord aux voix la division en quatre sections.
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée décrète que le comité de législation sera divisé en quatre secti... (L'Assemblée décrète que le comité de législation sera divisé en quatre sections.) S Un membre : Je propose que chacune des sections fasse son rapport à l'As...
      Locuteur: Le Président
      (La séance est levée à trois heures et demi... (La séance est levée à trois heures et demie.)
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 3 résultats
    • Séance du mercredi 11 janvier 1792

      - search term matches: (2892)

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 220
      Locuteur: Dorizy
      ... secrétaire, fait lecture d'une adresse de M. Charles-Joseph Lhote, premier juge du tribunal de Longuyon, district de Longwy, département de la Moselle. , secrétaire, fait lecture d'une adresse de M. Charles-Joseph Lhote, premier juge du tribunal de Longuyon, district de Longwy, département de la Moselle.
      Locuteur: Dorizy
      ...un villagé où setrouvait un détachement de 5 dragons, avait offert 45 livres à cha...
      ...lics que l'Assemblée législative venait de porter un décret d'accusation à la haute cour nationale contre les sieurs ...
      ...prêtre habitué à Virton, ville du Luxembourg, qui, descendu le 23 novembre dans un villagé où setrouvait un détachement de 5 dragons, avait offert 45 livres à chacun d'eux pour déserter et passer dans l'armée des princes. Il fut dénoncé et mi...
      ...endant que l'on faisait les poursuites, le tribunal a appris par les papiers publics que l'Assemblée législative venait de porter un décret d'accusation à la haute cour nationale contre les sieurs Malvoisin,
      PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT.
      La séance est ouverte à neuf héures du mat... La séance est ouverte à neuf héures du matin.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 221
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...tous et nous nous ensevelirons sous les ruines de la patrie. (Vifs applaudissements.) ...ar une fatalité qui n'est pas présu-mable, ils périssent encore, nous partirons tous et nous nous ensevelirons sous les ruines de la patrie. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Dorizy
      Marc fils et Gauthier (1), prévenus de crimes semblables. Dès ce moment, le tribunal a cru devoir, suspendre l'instruction de la procédure pour en référer à l'Assemblée... Marc fils et Gauthier (1), prévenus de crimes semblables. Dès ce moment, le tribunal a cru devoir, suspendre l'instruction de la procédure pour en référer à l'Assemblée et demander que le décret d'accusation soit porté contre le sieur Henry.
      Locuteur: Le Président
      ...ation du conseil général du département de la Nièvre demande à présenter une pétition... annonce qu'une députation du conseil général du département de la Nièvre demande à présenter une pétition dans une des prochaines séances.
      Locuteur: Le Président
      ...rète que cette députation sera admise à la séance de demain soir.) (L'Assemblée décrète que cette députation sera admise à la séance de demain soir.)
      Locuteur: Le Président
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une ...
      ... M. Louis Levoyer, officier au régiment de Vile de France, en garnison à Pondichéry, et ve...
      ...emande d'être dispensé, vu l'expiration de son congé, des formalités prescrites par les lois relatives à la liquidation, pour un relief d'appointem...
      ... pour lequel il a été renvoyé au bureau de liquidation.
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre par laquelle M. Louis Levoyer, officier au régiment de Vile de France, en garnison à Pondichéry, et venu en France par congé, demande d'être dispensé, vu l'expiration de son congé, des formalités prescrites par les lois relatives à la liquidation, pour un relief d'appointements qui lui est dû et pour lequel il a été renvoyé au bureau de liquidation.
      Locuteur: Baignoux
      monte à la tribune pour soumettre à la discussion un projet de décret relatif aux formalités à observer par les payeurs de rentes de l'Etat. monte à la tribune pour soumettre à la discussion un projet de décret relatif aux formalités à observer par les payeurs de rentes de l'Etat.
      Locuteur: Delacroix
      Je fais la motion de charger les commissaires-inspecteurs de la salle de faire un prompt rapport pour fixer le nombre de places que la nouvelle distribution de la salle offrira pour le public et pour distribuer également entre tous les membres de l'Assemblée les billets des nouvelles tribunes, afin qu'on ne donne pas plus de billets qu'il n'en faut. Je fais la motion de charger les commissaires-inspecteurs de la salle de faire un prompt rapport pour fixer le nombre de places que la nouvelle distribution de la salle offrira pour le public et pour distribuer également entre tous les membres de l'Assemblée les billets des nouvelles tribunes, afin qu'on ne donne pas plus de billets qu'il n'en faut.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      , au nom des commissaires-inspecteurs de la salle, donne quelques explications relatives aux dispositions de la salle et annonce - qu'après-demain tout... , au nom des commissaires-inspecteurs de la salle, donne quelques explications relatives aux dispositions de la salle et annonce - qu'après-demain tout sera disposé pour les tribunes nouvellement pratiquées dans les deux extrémités...
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...s membres demandent l'ordre du jour sur la motion de M. Delacroix. Plusieurs membres demandent l'ordre du jour sur la motion de M. Delacroix.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ... le passage à l'ordre du jour et adopte la motion de M. Delacroix.) (L'Assemblée rejette le passage à l'ordre du jour et adopte la motion de M. Delacroix.)
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre du directoire du département de Saône-et-Loire, qui informe l'Assemblée du bon état où se trouvent les deux bataillons de volontaires four-- nis par le département et offre de les remplacer par deux autres, si la cause de la liberté l'exige ; cette lettre est ains... Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre du directoire du département de Saône-et-Loire, qui informe l'Assemblée du bon état où se trouvent les deux bataillons de volontaires four-- nis par le département et offre de les remplacer par deux autres, si la cause de la liberté l'exige ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      (L'Assemblée décrète l'insertion de cette lettre au procès-verbal avec la mention honorable.) (L'Assemblée décrète l'insertion de cette lettre au procès-verbal avec la mention honorable.)
      Locuteur: Rühl
      On vient de m'adresser, du fond de la Westphalie, un ouvrage dont l'auteur fa...
      ...gue allemande. Il a pour titre : Traité de l'instinct sexuel, ou moyens de régler le désir naturel des hommes de se reproduire. (Rires.) La lettre est signée : Bernard-Christophe ...
      On vient de m'adresser, du fond de la Westphalie, un ouvrage dont l'auteur fait hommage à l'Assembléé nationale. Cet ouvrage est écrit en langue allemande. Il a pour titre : Traité de l'instinct sexuel, ou moyens de régler le désir naturel des hommes de se reproduire. (Rires.) La lettre est signée : Bernard-Christophe Furt, docteur en médecine, à Buckembourg, en Westphalie.
      Locuteur: Rühl
      Plusieurs membres demandent lecture de la lettre adressée par l'auteur à l'Assemb... Plusieurs membres demandent lecture de la lettre adressée par l'auteur à l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Rühl
      ... Médecin allemand et bien qu'étranger à la France, je me félicite de trouver une occasion d'offrir mon contingent à la dette commune, à une nation aimable et ... « Messieurs, je serai court... (Rires prolongés.) Médecin allemand et bien qu'étranger à la France, je me félicite de trouver une occasion d'offrir mon contingent à la dette commune, à une nation aimable et généreuse, en lui adressant un ouvrage qui peut être utile à l'espèce humaine.
      Locuteur: Rühl
      Plusieurs membres demandent la mention honorable de l'hommage au procès-verbal et le renvoi de l'ouvrage et de la lettre au comité d'instruction publique... Plusieurs membres demandent la mention honorable de l'hommage au procès-verbal et le renvoi de l'ouvrage et de la lettre au comité d'instruction publique.
      Locuteur: Rühl
      ...L'Assemblée agrée l'hommage, en décrète la mention honorable au procès-verbal et ordonne le renvoi de la lettre et de l'ouvrage au comité d'instruction publi... (L'Assemblée agrée l'hommage, en décrète la mention honorable au procès-verbal et ordonne le renvoi de la lettre et de l'ouvrage au comité d'instruction publique.)
      Locuteur: Rühl
      Un de MM. les secrétaires donné lecture du procès-verbal de la séance du mardi 10 janvier, au matin. Un de MM. les secrétaires donné lecture du procès-verbal de la séance du mardi 10 janvier, au matin.
      Locuteur: Baignoux
      , au nom du comité de l'ordinaire des finances, soumet à la discussion un projet de décret relatif aux formalités à ob- , au nom du comité de l'ordinaire des finances, soumet à la discussion un projet de décret relatif aux formalités à ob-
      Locuteur: Dorizy
      ...s pièces qui y sont jointes aux comités de législation et ae surveillance réunis,) (L'Assemblée renvoie cette adresse et les pièces qui y sont jointes aux comités de législation et ae surveillance réunis,)
      Locuteur: Baignoux
      ...à l'Assemblée qu'on vend publiquement à la porte les billets d'entrée pour les gal... Plusieurs membres dénoncent à ce moment à l'Assemblée qu'on vend publiquement à la porte les billets d'entrée pour les galeries.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      « Ils défendront la liberté jusqu'à la mort : ils l'ont promis. « Ils défendront la liberté jusqu'à la mort : ils l'ont promis.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...t nous demandons qu'il nous soit permis de le faire également armer et instruire. « Nous offrons un double nombre pour les remplacer, et nous demandons qu'il nous soit permis de le faire également armer et instruire.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ... composant le directoire du département de Saône-et-Loire : « Nous sommes avec respect, Monsieur le Président, les administrateurs composant le directoire du département de Saône-et-Loire :
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Plusieurs membres demandent l'insertion de cette lettre au procès-verbal avec ment... Plusieurs membres demandent l'insertion de cette lettre au procès-verbal avec mention honorable.
      Locuteur: Rühl
      (L'Assemblée, consultée, décide que la lettre sera lue.) (L'Assemblée, consultée, décide que la lettre sera lue.)
      Locuteur: Rühl
      donne lecture de cette lettre qui est ainsi conçue : donne lecture de cette lettre qui est ainsi conçue :
      « Le département de Saône-et-Loiré n'a fourni que 1,200 vol... « Le département de Saône-et-Loiré n'a fourni que 1,200 volontaires. Ils savent parfaitement manœuvrer ; ils sont armés, en marche et vont ...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 222
      Locuteur: Tarbé
      Vous avez reconnu dans les événements de la première époque, l'histoire fidèle nos troublés, lorsque nos prédécesseurs jetaient les premiers fondements de notre Constitution, sur les ruines du régime arbitraire. Vous avez reconnu dans les événements de la première époque, l'histoire fidèle nos troublés, lorsque nos prédécesseurs jetaient les premiers fondements de notre Constitution, sur les ruines du régime arbitraire.
      Locuteur: Baignoux
      ...lables qùe pendant deux mois, à Compter de la date du visa du directoire de district. » « Art. 3. Les certificats ae résidence ne seront valables qùe pendant deux mois, à Compter de la date du visa du directoire de district. »
      Locuteur: Baignoux
      L'ordre du jour appelle la suite du rapport du comité colonial sur les troubles de Saint-Domingue (3). L'ordre du jour appelle la suite du rapport du comité colonial sur les troubles de Saint-Domingue (3).
      Locuteur: Tarbé
      Messieurs, je viens au nom votre comité colonial, vous soumettre suite son rapport sur les troubles de Saint-Domingue. Messieurs, je viens au nom votre comité colonial, vous soumettre suite son rapport sur les troubles de Saint-Domingue.
      Locuteur: Tarbé
      ...vous être présentée immédiatement après la première, dont elle est la conclusion, a été rédigée dans l'hypoth...
      ...rnier, ainsi que j'ai déjà eu l'honneur de. vous l'observer.
      Cette seconde partie ;destinée à vous être présentée immédiatement après la première, dont elle est la conclusion, a été rédigée dans l'hypothèse dès faits dont nous avions connaissance au 10 décembre dernier, ainsi que j'ai déjà eu l'honneur de. vous l'observer.
      Locuteur: Tarbé
      ...transmise à l'Assemblée par lé ministre de la marine. tobre, transmise à l'Assemblée par lé ministre de la marine.
      Locuteur: Tarbé
      Dans cette lettre, M. Blanchelande annonçait (1) que les nègr...
      ...ions au bas des montagnes des quartiers de la Grande-Rivière et du Dondon; qu'onn'ava...
      ...attreles révoltés dans ces parties, par la crainte de les faire refluer vers les paroisses de l'Est de la province; qu'une,'Compagnie entière de gens.de couleur avait été entourée et enlevée, sans que l'on pût savoir sij c'était de gré ou de force; qu'il y avait des divisions bien...
      ...en rédiger un nouveau; que lés citoyens de couleur dés quartièrs téogane, du Grand...
      ...nséquence, les commanddntè pour le, roi de Léoganeret du Petit-Goave avaient été' requit de reprendre leurs fonctions, dâiis^toUÎé.vl^t.eridué du terme, comme avant la Révolution de 178Ô; et que les Citoyens couleur; campés à la Groix-des-Bouquets, auraient opéré la même chose à Port-au-Princp, sans l'apposition du peuple et des soldats de Normandie ét d'Artois.
      Dans cette lettre, M. Blanchelande annonçait (1) que les nègres révoltés, chassés des habitations d'Agoult et Gàliffet, s'étaient rejpliés sur plusieurs habitations au bas des montagnes des quartiers de la Grande-Rivière et du Dondon; qu'onn'avait pu jusqu'alorscombattreles révoltés dans ces parties, par la crainte de les faire refluer vers les paroisses de l'Est de la province; qu'une,'Compagnie entière de gens.de couleur avait été entourée et enlevée, sans que l'on pût savoir sij c'était de gré ou de force; qu'il y avait des divisions bien dangereuses parmi lés citoyens blanqs de.Port-au-Prince, relativement au premier concordat,' mais' que des commissaires étaient nommés pour en rédiger un nouveau; que lés citoyens de couleur dés quartièrs téogane, du Grand-Goàvé et dû Petit-Goayeï avaient exigé que les municipalités fussistit' dresoùtes qu'en conséquence, les commanddntè pour le, roi de Léoganeret du Petit-Goave avaient été' requit de reprendre leurs fonctions, dâiis^toUÎé.vl^t.eridué du terme, comme avant la Révolution de 178Ô; et que les Citoyens couleur; campés à la Groix-des-Bouquets, auraient opéré la même chose à Port-au-Princp, sans l'apposition du peuple et des soldats de Normandie ét d'Artois.
      Locuteur: Tarbé
      Messieurs, la première partie du rapport de votre comité colonial vous a présenté la chaîne des événements qui se sont succédé à Saint-Domingue depuis la Révolution jusque vers la fin de septembre. Messieurs, la première partie du rapport de votre comité colonial vous a présenté la chaîne des événements qui se sont succédé à Saint-Domingue depuis la Révolution jusque vers la fin de septembre.
      Locuteur: Tarbé
      La seconde époque vous a rappelé les nombreux écarts de la première assemblée coloniale ; ses divi...
      ... malheureusement tçpp bien secondés par la lenteur .du-corps, constituant à statue...
      La seconde époque vous a rappelé les nombreux écarts de la première assemblée coloniale ; ses divisions avec l'assemblée provinciale du Nord, £a haine contre, le gouverneur, et ses projets d'indépendance, malheureusement tçpp bien secondés par la lenteur .du-corps, constituant à statuer sur le sort des colonies.
      Locuteur: Tarbé
      La troisième époque offre une suite d'évén...
      ...s paroisses se con-fédèrent pour venger la dissolution' la première assemblée coloniale ; des révoltés1 incendiaires et assassins reçoivent la juste punition de leurs crimes; les soldats séduits immolent leur colonel à la vengeance d'un parti ; la colonie est livrée au désespoir par la nouvelle du décret du 15 mai.
      La troisième époque offre une suite d'événements incohérents; plùsieùrs paroisses se con-fédèrent pour venger la dissolution' la première assemblée coloniale ; des révoltés1 incendiaires et assassins reçoivent la juste punition de leurs crimes; les soldats séduits immolent leur colonel à la vengeance d'un parti ; la colonie est livrée au désespoir par la nouvelle du décret du 15 mai.
      Locuteur: Tarbé
      La quatrième époque est celle des troubles actuels de la colonie : révolte presque générale des noirs, dans la partie du Nord ; déclamations, à main armée, des-hommes de cquleur libres, dans la partie de l'Ouest; quelques mouvements dans le Su... La quatrième époque est celle des troubles actuels de la colonie : révolte presque générale des noirs, dans la partie du Nord ; déclamations, à main armée, des-hommes de cquleur libres, dans la partie de l'Ouest; quelques mouvements dans le Sud. 1 ' ; '
      Locuteur: Baignoux
      Server par les payeurs de rentes de l'Etat (1). Server par les payeurs de rentes de l'Etat (1).
      Locuteur: Baignoux
      Ce projet de décret est ainsi conçu (2): Ce projet de décret est ainsi conçu (2):
      Locuteur: Baignoux
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de 1 ordinaire des finances, sur les difficultés que pouvait occasionner l'exécution de l'article lef au décret du 13 décembre ...
      ...entes; considérant qu'il est, important de les faire cesser, décrète qu'il y a urg...
      L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de 1 ordinaire des finances, sur les difficultés que pouvait occasionner l'exécution de l'article lef au décret du 13 décembre dernier, relatif au payement dés rentes; considérant qu'il est, important de les faire cesser, décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Baignoux
      ...l'urgèncéj décrète que lés, certificats de résidence, exigés par 1 article 1er du ...
      ..., " etJ que les quittances ou duplicata de quittance dès impositions exigés par le...
      « Art. lir. L'Assemblée national^, après avoir décrété l'urgèncéj décrète que lés, certificats de résidence, exigés par 1 article 1er du décret du 13 décembre dernier, " etJ que les quittances ou duplicata de quittance dès impositions exigés par le dééret du 24 juin précédent, seront remis au moment du payement, et rendus aux ...
      Locuteur: Baignoux
      ... Art. 2. Il est enjoint aux contrôleurs de rentes de faire mention du vu des certificats , et' quittances, ou duplicata de quittance aux procès-verbaux des payements faits par chaque payeur, sous peine de responsabilité. » « Art. 2. Il est enjoint aux contrôleurs de rentes de faire mention du vu des certificats , et' quittances, ou duplicata de quittance aux procès-verbaux des payements faits par chaque payeur, sous peine de responsabilité. »
      Locuteur: Baignoux
      ...sent décret sera porté, dans lé jour, à la sanction. » « Art. 5. Le présent décret sera porté, dans lé jour, à la sanction. »
      Locuteur: Baignoux
      Plusieurs membres demandent le renvoi de ce projet de décret à l'examen des comités de l'Ordinaire et de l'extraordinaire des finances réunis. Plusieurs membres demandent le renvoi de ce projet de décret à l'examen des comités de l'Ordinaire et de l'extraordinaire des finances réunis.
      Locuteur: Baignoux
      (L'Assemblée renvoie le projet de décret aux comités de l'ordinaire et de l'extraordinaire des financés réunis.) (L'Assemblée renvoie le projet de décret aux comités de l'ordinaire et de l'extraordinaire des financés réunis.)
      Locuteur: Tarbé
      ...s sans douté, n'ajoutant cependant rien positif aux données acquises jusqu'alors sur les causes des troubles de Saint-Domingue, . le, comité avait cru ...
      ... changer au rapport qu'il a,vait arrêté de vous faire, et dont je vais, suivant vo...
      Ces détails inquiétants sans douté, n'ajoutant cependant rien positif aux données acquises jusqu'alors sur les causes des troubles de Saint-Domingue, . le, comité avait cru ne devoir rien changer au rapport qu'il a,vait arrêté de vous faire, et dont je vais, suivant votre ordre, vous donner lecture :
      Je crois cependant devoir la faire précéder du résumé du seul avis o...
      ...u depuis le 10 décembre; je veux parler de la lettre de M. de Blanchelahdé, en date au 22 oc- (1) Voi...
      Je crois cependant devoir la faire précéder du résumé du seul avis officiel qui nous soit parvenu depuis le 10 décembre; je veux parler de la lettre de M. de Blanchelahdé, en date au 22 oc- (1) Voir Ci-dessus séante dû 7janvier 1792, 'au ma-tin, page 114.
      (4) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des af... (4) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des affaires du temps, Rf. in-8° 165, tome 156,n2.
      Tel est, en peu mots, Messieurs, lé résumé des faits dont vous nous aviez chargés de vous faire le rapport. (1) Voir ci-après, page 263, la pièce justificative n» 65. Tel est, en peu mots, Messieurs, lé résumé des faits dont vous nous aviez chargés de vous faire le rapport. (1) Voir ci-après, page 263, la pièce justificative n» 65.
      ...mbre 1791, page 701, le premier rapport de M. Tarbé sur cet objet. (3) Voir Archives parlementaires, 1" série, t. XXXV, séance du 10 décembre 1791, page 701, le premier rapport de M. Tarbé sur cet objet.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 223
      Locuteur: Tarbé
      Les causes. générales ; sont la révolution qui s'est opérée dans le gou...
      ...r ensuite ; les débats orageux auxquels la discussion de ~cés lois a donné lieu ; l'incertitude des'Colons sur les véritables intentions de la métropole, ét les écrits plus ou moins ...
      ...elques colons exaltés, et quelques-tins de leurs adversaires, ont inondé successivement la France et les colonies (2). De , Messieurs, sont néés Tin-quiétude et la fermentation des esprits : l'aigreur a pris la place de l'affection, le découragement celle de la confiance, l'ombrage celle du dévouement, la métropole a suspecté la fidélité des colonies; les colons.se sont plaints de ce que Ton rompait des engagements solennels pris envers eux, et de cette mésintelligence funeste, sont rés...
      Les causes. générales ; sont la révolution qui s'est opérée dans le gouvernement français ; l'instabilité des lois rendues sur les colonies par le corps constituant (1) qui, après avoir adopté un système, s'en est écarté pour y revenir ensuite ; les débats orageux auxquels la discussion de ~cés lois a donné lieu ; l'incertitude des'Colons sur les véritables intentions de la métropole, ét les écrits plus ou moins condamnables,' dont quelques colons exaltés, et quelques-tins de leurs adversaires, ont inondé successivement la France et les colonies (2). De , Messieurs, sont néés Tin-quiétude et la fermentation des esprits : l'aigreur a pris la place de l'affection, le découragement celle de la confiance, l'ombrage celle du dévouement, la métropole a suspecté la fidélité des colonies; les colons.se sont plaints de ce que Ton rompait des engagements solennels pris envers eux, et de cette mésintelligence funeste, sont résultés l'inactivité des pouvoirs, l'inexécution des lois, et les succès affreux d...
      Locuteur: Tarbé
      Les causes particulières des troubles de Saint-Domingue, et surtout celles relatives à la quatrième époque, sont - plus difficiles à indiquer, parce que la révolte aurait encore à la date des derniers avis officiels qui no... Les causes particulières des troubles de Saint-Domingue, et surtout celles relatives à la quatrième époque, sont - plus difficiles à indiquer, parce que la révolte aurait encore à la date des derniers avis officiels qui nous sont parvenus et ce n'est qu'en embrassant L'ensemble des circonstances d un ...
      Locuteur: Tarbé
      La société des « amis des noirs », et notamment quelques-uns de ses membres, sont vivement inculpés (3) d'avoir provoqué les troubles de Saint-Domingue, par leurs écrits sur l'esclavage des noirs et sur les droits des-hommes de couleur. Il est difficile de calculer quelle a pu être l'influence morale de ces ouvrages dans fes colonies, et jusq...
      ...es « amis des noirs » aient pris part à la dernière révolte des nègres de Saint-Domingue.
      La société des « amis des noirs », et notamment quelques-uns de ses membres, sont vivement inculpés (3) d'avoir provoqué les troubles de Saint-Domingue, par leurs écrits sur l'esclavage des noirs et sur les droits des-hommes de couleur. Il est difficile de calculer quelle a pu être l'influence morale de ces ouvrages dans fes colonies, et jusqu'à quel point ils ont pu faire germer l'esprit d'insubordination dans les ateliers. Mais, jusqu'à ce jour, aucune des pièces qui nous sont parvenues ne prouve que les « amis des noirs » aient pris part à la dernière révolte des nègres de Saint-Domingue.
      Locuteur: Tarbé
      cap, et la disposition générale des esprits dans cette ville, lorsque la révolte a éclaté; il faudrait savoir si le foyer de la révolte n'était pas dans le Cap même, comme beaucoup de circonstances le faisaient alors soupço... cap, et la disposition générale des esprits dans cette ville, lorsque la révolte a éclaté; il faudrait savoir si le foyer de la révolte n'était pas dans le Cap même, comme beaucoup de circonstances le faisaient alors soupçonner (1) ; il faudrait avoir enfin des renseignements positifs qui nous manquent...
      Locuteur: Tarbé
      Lés membres de T « assemblée coloniale » sont accusés (1) « d'avoir désiré le moment de la révolte, d'en avoir été les instigateur...
      ... conspiré pour enlever Saint-Domingue à la France, d'avoir tenté de livrer la colonie à l'Angleterre au mois d'août d...
      ...té en correspondance avec le gouverneur de la Jamaïque plusieurs jours avant la révolte », etc. La vérité est, Messieurs,, que ces accusat...
      ...oniale, et infiniment inquiétantes pour la métropole, ne sont pas appuyées d'une s...
      ...justificative. On voit au contraire que la révolte a éclaté avant la réunion, définitive de l'assemblée coloniale au Cap Ç), On voit. encore que, dans la. réunion provisoire à Léogane, 12 jours avant la révolte, l'assemblée coloniale (3) « av...
      ...ellement que Saint-Domingue fait partie de l'Empire français,, et qu'à l'assemblée nationale seule appartient le droit de statuer irrévocablement sur les rapports commerciaux et politiques de cette colonie. » On voit enfin, par la correspondance du gouverneur, que l'Assemblée générale (4) n'a cessé de s'occuper de tout ce qui pouvait tendre au salut de la colonie, et qu'elle a été constamment dans les principes des décrets de l'Assemblée nationale, sanctionnés par ...
      .... Conçoit-on d'ailleurs que les membres de cette assemblée coloniale, qui ont tous...
      ...femmes et des enfants, aient pu allumer de sang-froidle flambleau de la révolte?
      Lés membres de T « assemblée coloniale » sont accusés (1) « d'avoir désiré le moment de la révolte, d'en avoir été les instigateurs, d'avoir conspiré pour enlever Saint-Domingue à la France, d'avoir tenté de livrer la colonie à l'Angleterre au mois d'août dernier/ d'avoir été en correspondance avec le gouverneur de la Jamaïque plusieurs jours avant la révolte », etc. La vérité est, Messieurs,, que ces accusations infiniment aggravantes pour l'assemblée coloniale, et infiniment inquiétantes pour la métropole, ne sont pas appuyées d'une seule piècè justificative. On voit au contraire que la révolte a éclaté avant la réunion, définitive de l'assemblée coloniale au Cap Ç), On voit. encore que, dans la. réunion provisoire à Léogane, 12 jours avant la révolte, l'assemblée coloniale (3) « avait proclamé, solennellement que Saint-Domingue fait partie de l'Empire français,, et qu'à l'assemblée nationale seule appartient le droit de statuer irrévocablement sur les rapports commerciaux et politiques de cette colonie. » On voit enfin, par la correspondance du gouverneur, que l'Assemblée générale (4) n'a cessé de s'occuper de tout ce qui pouvait tendre au salut de la colonie, et qu'elle a été constamment dans les principes des décrets de l'Assemblée nationale, sanctionnés par le roi (5). Conçoit-on d'ailleurs que les membres de cette assemblée coloniale, qui ont tous des propriétés, des femmes et des enfants, aient pu allumer de sang-froidle flambleau de la révolte?
      Locuteur: Tarbé
      ...ssent pas garantis eux-mêmes des effets de l'incendie ? Conçoit-on comment (6) qua...
      ...s impitoyablement? Non, Messieurs, tant de félonie et d'imprévoyance sont inconciliables ; et à moins de se faire un plaisir barbare de trouver des coupables, on ne peut croir...
      ...emblée coloniale ait été l'instigatrice de la révolte des nègres.
      Et s'ils avaient pu oublier des intérêts aussi chers, conçoit-on qu'ils ne se fussent pas garantis eux-mêmes des effets de l'incendie ? Conçoit-on comment (6) quatre d'entre eux se seraient exposés à tomber aux mains des révoltés qui les ont massacrés impitoyablement? Non, Messieurs, tant de félonie et d'imprévoyance sont inconciliables ; et à moins de se faire un plaisir barbare de trouver des coupables, on ne peut croire, on ne peut supposer que l'assemblée coloniale ait été l'instigatrice de la révolte des nègres.
      Locuteur: Tarbé
      En nous ordonnant de vous présenter ce travail, vous avez eu en vue de rechercher les causes du mal et les moyens d'y remédier. C'est aussi de ce que nous avons recueilli sur ces deu... En nous ordonnant de vous présenter ce travail, vous avez eu en vue de rechercher les causes du mal et les moyens d'y remédier. C'est aussi de ce que nous avons recueilli sur ces deux points, Çue nous allons vous entretenir.
      Locuteur: Tarbé
      Les causes de troubles de Saint-Domingue sont de deux sortes, générales et particulières... Les causes de troubles de Saint-Domingue sont de deux sortes, générales et particulières.
      Locuteur: Tarbé
      Dans le grand nombre de pièces que vous avez renvoyées à votre ...
      ...yse, et nous allons vous .rendre compte de cette partie ingrate de notre travail.
      Dans le grand nombre de pièces que vous avez renvoyées à votre comité, plusieurs contenaient des plaintes et des accusations. -Nous en avons fait avec soin le rapprochement et l'analyse, et nous allons vous .rendre compte de cette partie ingrate de notre travail.
      ... et ha" sardés les reproches faits à M. de Blanchelande. Pour juger, s il aurait dû « se mettre d'abord en campagne à la poursuite des nègres » (4), nous aurions besoin de connaître l'état des troupes qui étaien...
      ...oirs révoltés, les besoins particuliers de la ville du (1) Lois des 8 mars 1790, 15 m...
      Nous avons trouvé extrêmement vagues et ha" sardés les reproches faits à M. de Blanchelande. Pour juger, s il aurait dû « se mettre d'abord en campagne à la poursuite des nègres » (4), nous aurions besoin de connaître l'état des troupes qui étaient à ses ordres,- le nombre des noirs révoltés, les besoins particuliers de la ville du (1) Lois des 8 mars 1790, 15 mai 1791 et 24 septembre 1791.
      La conduite de cette assemblée, depuis la révolte, a donné lieu encore à un grand nombre de plaintes et d'accusations. Comme les arrêtés qui sont l'objet de ces- plaintes, sont purement relatifs à...
      ...ous aurions pu nous dispenser peut-être de vous en entretenir. Mais tous ces griefs ayant été confondus dans la discussion qui a eu lieu et à laquelle on a donné la plus grande publicité, nous avons cru nécessaire d'en faire l'examen, et vous en soumettre les résultats success...
      La conduite de cette assemblée, depuis la révolte, a donné lieu encore à un grand nombre de plaintes et d'accusations. Comme les arrêtés qui sont l'objet de ces- plaintes, sont purement relatifs à son administration, et ne peuvent être rangés parmi lés causes des troubles auxquels ils sont postérieurs, nous aurions pu nous dispenser peut-être de vous en entretenir. Mais tous ces griefs ayant été confondus dans la discussion qui a eu lieu et à laquelle on a donné la plus grande publicité, nous avons cru nécessaire d'en faire l'examen, et vous en soumettre les résultats successivement, distinctement. Cette marche pourra paraître lente et monotone ; mais (1...
      . ' (2) Lettre L. M. Gouy, à ses commettants. — Lettre de 1 abbé Grégoire aux hommes de couleur. — Lettre à M. Rarnave, etc. . ' (2) Lettre L. M. Gouy, à ses commettants. — Lettre de 1 abbé Grégoire aux hommes de couleur. — Lettre à M. Rarnave, etc.
      (4) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décemb... (4) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décembre 1791.
      . (i) Voir ci-après, page 240, la pièce justificativé, n° 4. . (i) Voir ci-après, page 240, la pièce justificativé, n° 4.
      (3) Voir ci-après, page 240, la pièce justificative, n° 2. (3) Voir ci-après, page 240, la pièce justificative, n° 2.
      f4) Voir ci-après, page 257, la pièce justificative, n" 60. f4) Voir ci-après, page 257, la pièce justificative, n" 60.
      i5) Voir ci-après, page 278, la pièce justificative, nol87. i5) Voir ci-après, page 278, la pièce justificative, nol87.
      ...ort des commissaires, imprimé par ordre de l'Assemblée nationale. (6) Rapport des commissaires, imprimé par ordre de l'Assemblée nationale.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 224
      Locuteur: Tarbé
      elle est la plus simple, et elle nous a paru la seule propre à vous donner une idée exacte de la nature et de l'importance de ces inculpations. elle est la plus simple, et elle nous a paru la seule propre à vous donner une idée exacte de la nature et de l'importance de ces inculpations.
      Locuteur: Tarbé
      On accuse l'assemblée coloniale de « n'avoir pas prévenu les parties du Sud et de l'Ouest du danger auquel était exposée la province du Nord Cl). Ce reproche, Messieurs, est formellement démenti par la correspondance du gouverneur (2), par les procès-vernaux de l'assemblée coloniale (3), et par la copie de l'avis officiel donné à la municipalité de Cayes, dont je vais avoir l'honneur de vous donner lecture : On accuse l'assemblée coloniale de « n'avoir pas prévenu les parties du Sud et de l'Ouest du danger auquel était exposée la province du Nord Cl). Ce reproche, Messieurs, est formellement démenti par la correspondance du gouverneur (2), par les procès-vernaux de l'assemblée coloniale (3), et par la copie de l'avis officiel donné à la municipalité de Cayes, dont je vais avoir l'honneur de vous donner lecture :
      Locuteur: Tarbé
      ...le complot doit être général dans toute la colonie. Déjà on a fait passer des troupes de lignes et patriotiques du Cap ; et d'après le rapport qui vient de nous être fait, il y a eu une attaque où une:centaine de nègres ont été tués; le reste est en fu... « Par les diverses dispositions qu'ils ont faites, il paraît que le complot doit être général dans toute la colonie. Déjà on a fait passer des troupes de lignes et patriotiques du Cap ; et d'après le rapport qui vient de nous être fait, il y a eu une attaque où une:centaine de nègres ont été tués; le reste est en fuite et on les poursuit vivement.
      Locuteur: Tarbé
      « Le temps ne nous permettant pas de faire part à toutes les paroisses de l'événement dont nous vous donnons le d...
      ...ser le plus promptement possible, copie de la présente.
      « Le temps ne nous permettant pas de faire part à toutes les paroisses de l'événement dont nous vous donnons le détail, nous vous invitons à leur faire passer le plus promptement possible, copie de la présente.
      Locuteur: Tarbé
      « Signé : les membres de la commission de l'assemblée générale. »> « Signé : les membres de la commission de l'assemblée générale. »>
      Locuteur: Tarbé
      La révolte avait commencé dans la nuit du 22 au 23 ; c'est le 23 même que...
      ...en a donné avis aux provinces du Sud et de l'Ouest : il était assurément impossible de remplir plutôt ce devoir de prévoyance.
      La révolte avait commencé dans la nuit du 22 au 23 ; c'est le 23 même que l'assemblée générale en a donné avis aux provinces du Sud et de l'Ouest : il était assurément impossible de remplir plutôt ce devoir de prévoyance.
      Locuteur: Tarbé
      ...pareil « embargo »> et que l'on différa de même à instruire le gouvernement ; ils ...
      ...crise affreuse dont il était impossible de prévoir l'issue, « l'embargo » général était une mesure indispensable, pour pouvoir, à la dernière extrémité, soustraire les viei...
      ...emmes, les enfants, les hommes mêmes, à la férocité de leurs ennemis. Quoiquë ces .observation...
      volte d'Ogé, lors du colonel Mauduit, il y eut pareil « embargo »> et que l'on différa de même à instruire le gouvernement ; ils disent encore que, dans cette crise affreuse dont il était impossible de prévoir l'issue, « l'embargo » général était une mesure indispensable, pour pouvoir, à la dernière extrémité, soustraire les vieillards, les femmes, les enfants, les hommes mêmes, à la férocité de leurs ennemis. Quoiquë ces .observations soient fondées à beaucoup d'égards, votre comité n'en est pas moins persuadé, ...
      Locuteur: Tarbé
      Le reproche d'avoir « fait un acte de souveraineté en envoyant réclamer des s...
      ...ous vous en convaincrez, Messieurs, par la lecture des actes relatifs à cette mission et qui sont joints aux pièces justificatives de ce rapport (2).
      Le reproche d'avoir « fait un acte de souveraineté en envoyant réclamer des secours à Philadelphie » (1), ne nous a point paru fondé. Vous vous en convaincrez, Messieurs, par la lecture des actes relatifs à cette mission et qui sont joints aux pièces justificatives de ce rapport (2).
      Locuteur: Tarbé
      « Nous nous empressons de vous faire part des cruels et désastreu... « Nous nous empressons de vous faire part des cruels et désastreux événements qui nous arrivent depuis quelques jours.
      Locuteur: Tarbé
      ...u'ils rencontrent, et ils.se saisissent de toutes les armes et fers servant à cet ... ...dérable. Partout où ils passent, ils incendient tout, égorgent tous les blancs qu'ils rencontrent, et ils.se saisissent de toutes les armes et fers servant à cet effet.
      Locuteur: Tarbé
      « Les quartiers de Lacul et du Limhé sont le centre de toutes leurs scélératesses. « Les quartiers de Lacul et du Limhé sont le centre de toutes leurs scélératesses.
      Locuteur: Tarbé
      « Vous devez sentir, Messieurs, la nécessité d'établir la plus exacte surveillance pour vous gara... « Vous devez sentir, Messieurs, la nécessité d'établir la plus exacte surveillance pour vous garantir du fléau qui nous afflige.
      ...son retard à expédier un « aviso » pour la métropole (4), sont les objets de plaintes plus sérieuses. Les commissaires de l'assemblée coloniale disent qu'avant d'expédier un « aviso » par la France, on avait voulu connaître et tâc...
      ...mal, parce qu'il est arrivé souvent que la nouvelle d'un léger trouble, racontée d...
      ...ons, et exposé Saint-Domingue à manquer de denrées de première nécessité ; ils disent que, lors des premiers troubles de la colonie, lors de la ré- (1) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décemb...
      ...argo général » que l'assemblée coloniale a mis sur tous les navires français et son retard à expédier un « aviso » pour la métropole (4), sont les objets de plaintes plus sérieuses. Les commissaires de l'assemblée coloniale disent qu'avant d'expédier un « aviso » par la France, on avait voulu connaître et tâcher d'arrêter le mal, parce qu'il est arrivé souvent que la nouvelle d'un léger trouble, racontée diversement et exagérée suivant l'usage, a alarmé les armateurs, arrêté les expéditions, et exposé Saint-Domingue à manquer de denrées de première nécessité ; ils disent que, lors des premiers troubles de la colonie, lors de la ré- (1) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décembre 1791.
      La lettre de créance de M. Roustan, envoyé à Philadelphie, le c...
      ...t ae remettre au congrès une expédition de l'acte constitutionnel de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue (3) . Cet acte porte textuellement que «Saint-Domingue fait partie de l'Empire français et qu'à l'Assemblée n...
      ...ule appartient irrévocablement le droit de prononcer sur les rapports commerciaux et politiques de Saint-Domingue » (4). Ce n'est point tout : les pouvoirs de M. Roustan se trouvaient appuyés, confirmés par Une lettre de M. de Blanchelande, représentant du roi dans la colonie (5). Comment concevoir qu'avec de pareils pouvoirs, M. Roustan pût procéder en une autre qualité que celle de commissaire d'une portion intégrante de l'Empire français. Mais ce qui paraît prouver avec le plus d'évidence la pureté d'intention de l'assemblée coloniale, c'est la proclamation qu'elle fit à ce sujet (6) ; c'est encore ce passage d'une lettre de M. de Blanchelande aux citoyens de couleur de Mirebalais : « Je puis assurer, leur ma...
      ...blée générale n'a jamais eu l'intention de mettre la colonie sous une puissance étrangère ; elle a envoyé, d'après mon approbation et de concert avec moi, un « aviso » et des r...
      ... secours les plus prompts pour éteindre la révolte des esclaves. Les mêmes demande...
      ...hison tant qu'il lui restera une goutte de sang dans les veines? » (7) Nous n'ajou...
      ... soit rendue coupable par cette demande de secours (8) à la (1) Dénonciation de M. d'Averhoult. >
      La lettre de créance de M. Roustan, envoyé à Philadelphie, le chargeait expressément ae remettre au congrès une expédition de l'acte constitutionnel de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue (3) . Cet acte porte textuellement que «Saint-Domingue fait partie de l'Empire français et qu'à l'Assemblée nationale seule appartient irrévocablement le droit de prononcer sur les rapports commerciaux et politiques de Saint-Domingue » (4). Ce n'est point tout : les pouvoirs de M. Roustan se trouvaient appuyés, confirmés par Une lettre de M. de Blanchelande, représentant du roi dans la colonie (5). Comment concevoir qu'avec de pareils pouvoirs, M. Roustan pût procéder en une autre qualité que celle de commissaire d'une portion intégrante de l'Empire français. Mais ce qui paraît prouver avec le plus d'évidence la pureté d'intention de l'assemblée coloniale, c'est la proclamation qu'elle fit à ce sujet (6) ; c'est encore ce passage d'une lettre de M. de Blanchelande aux citoyens de couleur de Mirebalais : « Je puis assurer, leur marque-t-il, que l'assemblée générale n'a jamais eu l'intention de mettre la colonie sous une puissance étrangère ; elle a envoyé, d'après mon approbation et de concert avec moi, un « aviso » et des réquisitions aux îles voisines, espagnoles et anglaises et au continent des Anglo-Américains, afin d'y réclamer les secours les plus prompts pour éteindre la révolte des esclaves. Les mêmes demandes ont été faites aux îles du Vent. Croyez-vous* d'ailleurs, mes amis, que je n'a...
      ...ions, et à sa patrie, puisse, je ne dis pas tolérer, mais souffrir une telle trahison tant qu'il lui restera une goutte de sang dans les veines? » (7) Nous n'ajouterons,jMessieurs, qu'une seule réflexion à ces diverses pièces, c'est que loin que l'assemblée coloniale se soit rendue coupable par cette demande de secours (8) à la (1) Dénonciation de M. d'Averhoult. >
      (3) Voir ci-après, page 240, la pièce justificative, n° 4. (3) Voir ci-après, page 240, la pièce justificative, n° 4.
      (4) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décemb... (4) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décembre 1791.
      (3) Voir ci-après, page 242, la pièce justificative, n° 12. (3) Voir ci-après, page 242, la pièce justificative, n° 12.
      (4) Voir ci-après, page 240, la pièce justificative, n° 2. (4) Voir ci-après, page 240, la pièce justificative, n° 2.
      (5) Voir ci-après, page 242, la pièce justificative, n° 13. (5) Voir ci-après, page 242, la pièce justificative, n° 13.
      (6) Voir ci-après, page 2*1, la pièce justificative, n° 6. (6) Voir ci-après, page 2*1, la pièce justificative, n° 6.
      (7) Voir ci-après, page 278, la pièce justificative, n° 87. (7) Voir ci-après, page 278, la pièce justificative, n° 87.
      (8) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décemb... (8) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décembre 1791.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 225
      Locuteur: Tarbé
      On s'est plaint de ce que l'assemblée coloniale a « défendu la distribution d'écrits » (2) contenant d...
      ...colonies. Il est impossible, cependant, de concilier le régime particulier des colonies avec la liberté illimitée de la presse, qui serait un moyen sûr d'y ren...
      ...nt les révoltes et d'en entraîner enfin la ruine.
      On s'est plaint de ce que l'assemblée coloniale a « défendu la distribution d'écrits » (2) contenant des principes contraires à l'état politique des colonies. Il est impossible, cependant, de concilier le régime particulier des colonies avec la liberté illimitée de la presse, qui serait un moyen sûr d'y renouveler souvent les révoltes et d'en entraîner enfin la ruine.
      Locuteur: Tarbé
      ...ritablement réprénensible et criminelle de lèse-nation, si, lorsque le fer et le feu ravageaient la colonie, elle n'eût demandé assistance et secours à tous ceux de qui elle pouvait en espérer et recevoir... Jamaïque et aux Etats-Unis d'Amérique, elle se serait rendue véritablement réprénensible et criminelle de lèse-nation, si, lorsque le fer et le feu ravageaient la colonie, elle n'eût demandé assistance et secours à tous ceux de qui elle pouvait en espérer et recevoir promptement.
      Locuteur: Tarbé
      ...eux caisses publiques à Saint-Domingue: la caisse de la marine, destinée pour la solde de la station et des troupes de ligne ; et la caisse des octrois destinée a subvenir aux frais d'administration. Les commissaires de l'assemblée coloniale disent qu'il n'a pas été touché à la première, qui contenait 7 à 800,000livres en espèces au moment de la révolte; et qu'il a été dressé des procès-verbaux exacts des sommes puisées dans la seconde. 11 n'existe, au surplus, aucune preuve, aucune dénonciation formelle de malversation; et ce n'est pas sur une a... ... les deniers publics » (1). Cette plainte exige une courte explication. Il y a deux caisses publiques à Saint-Domingue: la caisse de la marine, destinée pour la solde de la station et des troupes de ligne ; et la caisse des octrois destinée a subvenir aux frais d'administration. Les commissaires de l'assemblée coloniale disent qu'il n'a pas été touché à la première, qui contenait 7 à 800,000livres en espèces au moment de la révolte; et qu'il a été dressé des procès-verbaux exacts des sommes puisées dans la seconde. 11 n'existe, au surplus, aucune preuve, aucune dénonciation formelle de malversation; et ce n'est pas sur une assertion vague et hasardée que l'on peut juger des administrateurs.
      Locuteur: Tarbé
      ...ui « d'avoir augmenté l'octroi ou droit de sortie sur les sucres et les cafés (2). Les motifs de cette augmentation sont consignés dans l'arrêté de l'assemblée générale, du ^ septembre : ...
      ...voir lieu que « provisoirement, attendu la circonstance, et avcc l'approbation du ...
      ...éré d'en instruire les places maritimes de France qui sont en correspondance avec ...
      ...cette mesure n'avait pas été dictée par la nécessité, si elle avait laissé a l'ass...
      ...le mis tant d'empressement à lui donner la publicité?
      Un autre reproche qui se lie naturellement au précédent, est celui « d'avoir augmenté l'octroi ou droit de sortie sur les sucres et les cafés (2). Les motifs de cette augmentation sont consignés dans l'arrêté de l'assemblée générale, du ^ septembre : (3; il porte textuellement que cette augmentation ne devait avoir lieu que « provisoirement, attendu la circonstance, et avcc l'approbation du gouverneur » ; et que l'assemblée coloniale avait délibéré d'en instruire les places maritimes de France qui sont en correspondance avec Saint-Domingue. Si cette mesure n'avait pas été dictée par la nécessité, si elle avait laissé a l'assemblée coloniale le sentiment d'une action injuste, aurait-elle mis tant d'empressement à lui donner la publicité?
      Locuteur: Tarbé
      La délibération que prit l'assemblée génér...
      ...onnus arrivant d'Europe » est encore un de ses arrêtés qui a provoqué les plus viv...
      ...semblée coloniale : c'est ie seul moyen de bien apprécier cette mesure extraordina...
      La délibération que prit l'assemblée générale pour « empêcher le débarquement des passagers inconnus arrivant d'Europe » est encore un de ses arrêtés qui a provoqué les plus vives réclamations. On ne peut bien prononcer sur cet acte qu'en le lisant avec attention (4), et en se représentant les dangers qui environnaient alors l'assemblée coloniale : c'est ie seul moyen de bien apprécier cette mesure extraordinaire.
      Locuteur: Tarbé
      1° Il n'y a eu de taxé que la farine et le vin; 1° Il n'y a eu de taxé que la farine et le vin;
      Locuteur: Tarbé
      ... pouvait être et ne fut point l'ouvrage de l'assemblée coloniale; mais celui de l'assemblée provinciale du Nord, qui voulût empêcher les capitaines d'abuser de la position fâcheuse du Cap, pour exiger un prix excessif des denrées de nécessité première; 2° Ce règlement ne pouvait être et ne fut point l'ouvrage de l'assemblée coloniale; mais celui de l'assemblée provinciale du Nord, qui voulût empêcher les capitaines d'abuser de la position fâcheuse du Cap, pour exiger un prix excessif des denrées de nécessité première;
      Locuteur: Tarbé
      3° Les commissaires de l'assemblée coloniale déclarent que ces...
      ...au-dessus des prix établis au moment ae la révolte.
      3° Les commissaires de l'assemblée coloniale déclarent que ces denrées furent taxées à 10 0/0 à peu près, au-dessus des prix établis au moment ae la révolte.
      Locuteur: Tarbé
      ...ent inculpée « d'avoir pris une écharpe de «crêpe noir et d'avoir permis à l'assem...
      .... Vous trouverez, Messieurs, les motifs de cette mesure dans son arrêté du 28 août...
      ... et ne devait avoir d'effet que pendant la révolte. Cet arrêté nous paraît justifi...
      L'assemblée générale est encore vivement inculpée « d'avoir pris une écharpe de «crêpe noir et d'avoir permis à l'assemblée provinciale d'en porter une rouge » (3). Vous trouverez, Messieurs, les motifs de cette mesure dans son arrêté du 28 août (4) qui était provisoire et ne devait avoir d'effet que pendant la révolte. Cet arrêté nous paraît justifier suffisamment l'assemblée coloniale ; nous n'y ajouterons aucune réflexion. (E...
      Locuteur: Tarbé
      ...a été fait sur ce que ces mots sacrés « la nationx la loi, le roi » ont été effacés dans la salle préparée pour ses séances. Vous a...
      ...core à l'esprit ce que les commissaires de l'assemblée coloniale vous ont dit à ce...
      Nous ne ferons que vous rappeler également le reproche qui lui a été fait sur ce que ces mots sacrés « la nationx la loi, le roi » ont été effacés dans la salle préparée pour ses séances. Vous avez présent encore à l'esprit ce que les commissaires de l'assemblée coloniale vous ont dit à ce sujet (5).
      Locuteur: Tarbé
      ...e. Vous examinerez si l'extrême pénurie de vivres à laquelle était réduit le camp ... ...du capitaine Fournier, et vous est dénoncé comme un acte arbitraire et tyrannique. Vous examinerez si l'extrême pénurie de vivres à laquelle était réduit le camp du Borgne, et si le refus inhumain et incivique du capitaine bordelais, ne légit...
      Locuteur: Tarbé
      ...loniale d'avoir taxé toutes les denrées de France à un prix bien inférieur à celui... C'est à tort ou par erreur, que l'on a reproché à l'assemblée coloniale d'avoir taxé toutes les denrées de France à un prix bien inférieur à celui où elles se vendent en France (1).
      Locuteur: Tarbé
      On peut juger, dès lors, que la plainte est peu fondée ; mais en suppos... On peut juger, dès lors, que la plainte est peu fondée ; mais en supposant qu'elle le fût, elle serait étrangère à rassemblée générale.
      Les troupes de ligne et les troupes patriotiques, campées auprès de la paroisse du Borgne, manquaient absolument de subsistances; les habitants de cette paroisse firent demander des fari...
      ...ls étaient dans l'impossibilité absolue de payer comptant ; en vain, ils lui remontrèrent que son refus de leur fournir ces farines allait les exp...
      ...s : le capitaine Fournier persista dans la prétention d'être payé comptant. L'asse...
      ... des faits, et prenant en considération la position fâcheuse de l'armée patriotique du Borgne, arrêta (...
      ...e Fournier fournirait pour 6,600 livres de farine, payables à trois mois sous la garantie solidaire ae tous les habitants de cette paroisse.» Cet arrêté, Mes- (1) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décemb...
      Les troupes de ligne et les troupes patriotiques, campées auprès de la paroisse du Borgne, manquaient absolument de subsistances; les habitants de cette paroisse firent demander des farines à un capitaine bordelais, nommé Four-nier. Ce capitaine répondit qu'il n'en fournirait que contre des écus. En vain les habitants lui représentèrent qu'ils étaient dans l'impossibilité absolue de payer comptant ; en vain, ils lui remontrèrent que son refus de leur fournir ces farines allait les exposer aux plus affreux besoins : le capitaine Fournier persista dans la prétention d'être payé comptant. L'assemblée coloniale, sur l'exposé des faits, et prenant en considération la position fâcheuse de l'armée patriotique du Borgne, arrêta (5) que « le capitaine Fournier fournirait pour 6,600 livres de farine, payables à trois mois sous la garantie solidaire ae tous les habitants de cette paroisse.» Cet arrêté, Mes- (1) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décembre 1791.
      ...qu'on leur fait encore « d'avoir arboré la cocarde noire (6), d'avoir chassé et re...
      ... sur toutes les denrées françaises (6), de s'être emparé des marchandises qui étai...
      ...xiste d'ailleurs, aucune pièce probante de ces* assertions très graves, qu'il est ...
      ..., lorsque l'on était dans l'impuissance de les prouver. (1) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décemb...
      Ils repoussent par un démenti formel les reproches qu'on leur fait encore « d'avoir arboré la cocarde noire (6), d'avoir chassé et renvoyé en France des citoyens domiciliés, après avoir confisqué leurs biens sans jugement (6) ; d'avoir mis un impôt sur toutes les denrées françaises (6), de s'être emparé des marchandises qui étaient dans les magasins (6), etc. » Il n'existe d'ailleurs, aucune pièce probante de ces* assertions très graves, qu'il est au moins imprudent d'avoir hasardées, lorsque l'on était dans l'impuissance de les prouver. (1) Discours de M. Brissot, séances des 1er et 3 décembre 1791.
      Lettres de quelques capitaines. Lettres de quelques capitaines.
      (3) Voir ci-après, page 251, la pièce justificative, n° 43. (3) Voir ci-après, page 251, la pièce justificative, n° 43.
      (4) Voir ci-après, page 249, la pièce justificative, n« 33. (4) Voir ci-après, page 249, la pièce justificative, n« 33.
      (5) Voir ci-après, page 251, la pièce justificative, n° 42. (5) Voir ci-après, page 251, la pièce justificative, n° 42.
      (2) Voir ci-après, page 248, la pièce justificative, n° 31. (2) Voir ci-après, page 248, la pièce justificative, n° 31.
      (3) Discours de M. Brissot, séances des lar et 3 décemb... (3) Discours de M. Brissot, séances des lar et 3 décembre 1791.
      (4) Voir ci-après, page 245, la pièce justificative, n* 21. (4) Voir ci-après, page 245, la pièce justificative, n* 21.
      (5) Discours des commissaires de Saint-Domingue, imprimé par ordre de l'Assamblée nationale. (5) Discours des commissaires de Saint-Domingue, imprimé par ordre de l'Assamblée nationale.
      (6) Discours de M. Brissot, séances des lac et 3 décemb... (6) Discours de M. Brissot, séances des lac et 3 décembre 1791.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 226
      Locuteur: Tarbé
      ...-pièces relatives aux derniers troubles de Saint-Domingue, doit ce témoignage à la vérité, que dans tout ce qui lui a été ...
      ...l n'a trouve aucune pièce justificative de cette accusation; et, lorsque les liens de l'intérêt et du sang attachent les colons à la métropole, lorsqu'aucune existence poli...
      ...nte aux colonies les mêmes avantages et la même sûreté que leur union avec» la France; lorsqu'il est évident, au contraire, que leur indépendance lesmettrait à la merci des événements, les rendrait l'objet de l'ambition des puissances étrangères, l...
      ...de'plusieurs guerres, et définitivement la proie du plus fort, nous ne pouvons croire, nous ne pouvons présumer que la colonie de Saint-Domingue puisse vouloir s'isoler de la métropole.
      ...l'indépendance». Votre comité, Messieurs, qui a examiné attentivement toutes les-pièces relatives aux derniers troubles de Saint-Domingue, doit ce témoignage à la vérité, que dans tout ce qui lui a été fourni jusqu'à ce jour, il n'a trouve aucune pièce justificative de cette accusation; et, lorsque les liens de l'intérêt et du sang attachent les colons à la métropole, lorsqu'aucune existence politique'ne présente aux colonies les mêmes avantages et la même sûreté que leur union avec» la France; lorsqu'il est évident, au contraire, que leur indépendance lesmettrait à la merci des événements, les rendrait l'objet de l'ambition des puissances étrangères, le théâtre peut-être de'plusieurs guerres, et définitivement la proie du plus fort, nous ne pouvons croire, nous ne pouvons présumer que la colonie de Saint-Domingue puisse vouloir s'isoler de la métropole.
      Locuteur: Tarbé
      ...vrai des recherches et des observations de votrer comité sur les soupçons, les rep...
      ... :: vous vous souviendrez que c'était à la lueur des flammes, qui dévoraient -lès propriétés de la colonie t(l), que rassemblée générale p...
      ...élicats que nous discutons actuellement de sang-froid; et vous penserez peut-être qu'il y aurait peu de générosité, peu de loyauté, à juger de pareils actes avec rigueur.
      Tel est, Messieurs, le résultat vrai des recherches et des observations de votrer comité sur les soupçons, les reproches et les accusations multipliées dans cette affaire. Il a dû vous le présen...
      ... circonstances où se délibéraient les actes qui sont l'objet 4e cette discussion :: vous vous souviendrez que c'était à la lueur des flammes, qui dévoraient -lès propriétés de la colonie t(l), que rassemblée générale prenait ces arrêtés nombreux et délicats que nous discutons actuellement de sang-froid; et vous penserez peut-être qu'il y aurait peu de générosité, peu de loyauté, à juger de pareils actes avec rigueur.
      Locuteur: Tarbé
      ...Contre l'assemblée coloniale, contre M. de Blanehelande,. et contre les « amis des .noirs », nous croyons qu'il y aurait de l'inconvenance, de la précipitation, de l'injustice même à accueillir sans exam...
      ...es préventions peuvent aisément prendre la placer de la vérité, et les passions celle de l'intérêt public..
      ... nous laissent les inculpations vagues, nombreuses et contradictoires, dirigées Contre l'assemblée coloniale, contre M. de Blanehelande,. et contre les « amis des .noirs », nous croyons qu'il y aurait de l'inconvenance, de la précipitation, de l'injustice même à accueillir sans examen des accusations trop graves et violentes, où les préventions peuvent aisément prendre la placer de la vérité, et les passions celle de l'intérêt public..
      Locuteur: Tarbé
      ...endant quelques personnes, en convenant de Ce principe, ont proposé, comme mesure provisoire, de ;« ratifier (1) le concordat passe au P...
      ...re » et d'en étendre les effets à toute la colonie de Saint-Domingue.
      Cependant quelques personnes, en convenant de Ce principe, ont proposé, comme mesure provisoire, de ;« ratifier (1) le concordat passe au Port-au-Prince, le 11 septembre » et d'en étendre les effets à toute la colonie de Saint-Domingue.
      Locuteur: Tarbé
      ...s ou non ; nous considérerons seulement la nature et l'objet de cet acte; nous verrons ensuite s'il peu... ...tances (2) le concordat a été souscrit, et si toutes-ses dispositions sont justes ou non ; nous considérerons seulement la nature et l'objet de cet acte; nous verrons ensuite s'il peut être pour nous l'objet d'une délibération.
      Locuteur: Tarbé
      ...dmettre indistinctement tous les hommes de couleur libres à l'exercice des droits ...
      ...jusqu'alors. Ratifier cette Convention, la rendre obligatoire pour la colonie entière, ce serait par le fait ...
      ...transaction, par laquelle les citoyèns blancs du Port-au-Prince ont consenti à admettre indistinctement tous les hommes de couleur libres à l'exercice des droits politiques j dont ils avaient été privés jusqu'alors. Ratifier cette Convention, la rendre obligatoire pour la colonie entière, ce serait par le fait rendre une loi sur l'état des personnes ; en avons-nous le droit ?
      Locuteur: Tarbé
      La loi du 24 septembre dernier porte, entr...
      ... concernant l'état politique des hommes de couleur et nègres libres seront faites ...
      ...niales, et seront portées directement à la sanction du roi. » (Oh! oh!)
      La loi du 24 septembre dernier porte, entre autrès dispositions, que « les lois concernant l'état politique des hommes de couleur et nègres libres seront faites par les assemblées coloniales, et seront portées directement à la sanction du roi. » (Oh! oh!)
      Locuteur: Tarbé
      ...tendons pas non plus nous établir juges cette loi, et prononcer si elle est bon...
      ...a pas lé droit d'y porter atteinte, par la seule raison qu'elle est « constitution...
      Nous n'entendons pas non plus nous établir juges cette loi, et prononcer si elle est bonne ou mauvaise, convenable ou impolitique ; nous observons simplement que le Corps législatif n'a pas lé droit d'y porter atteinte, par la seule raison qu'elle est « constitutionnelle pour les colonies ». (Murmures prolongés à Vëxtrême gauche
      Locuteur: Tarbé
      ...is nous croyons que. pour les personnes de bonne foi, qui la méditeront attentivement et sans passion, question ne sera pas difficile à décide... ... què l'on a mis en question (4) si cette loi était constitutionnelle ou non ; mais nous croyons que. pour les personnes de bonne foi, qui la méditeront attentivement et sans passion, question ne sera pas difficile à décider.
      Locuteur: Tarbé
      ...et, Messieurs, quel est l'objet spécial de cette loi ? De déterminer par qui doivent être faites ...
      ...constitue, délègue et limite le pouvoir de faire des lois? Et qui peut constituer ...
      ...utorité supérieure et antérieure tout à la fois, celle du corps constituant?
      Et en effet, Messieurs, quel est l'objet spécial de cette loi ? De déterminer par qui doivent être faites les lois pour les • colonies. Or, quel acte sera constitutionnel, si ce n'est celui qui constitue, délègue et limite le pouvoir de faire des lois? Et qui peut constituer une autorité législative, si ce n'est une autorité supérieure et antérieure tout à la fois, celle du corps constituant?
      Locuteur: Tarbé
      ...ositivement les caractères dis-tinctifs de la loi du 24 septembre dernier, rendue par...
      ...ur les colonies. Il est donc impossible de contester sérieusement que cette loi so...
      ...ps constituant n'àvait pas qualité pour la rendre.
      Or, tels sont positivement les caractères dis-tinctifs de la loi du 24 septembre dernier, rendue par le corps constituant, et réglant spécialement l'exercice dep fonctions législatives pour les colonies. Il est donc impossible de contester sérieusement que cette loi soit constitutionnelle, à moins que l'on lie prétende établir que le corps constituant n'àvait pas qualité pour la rendre.
      Locuteur: Tarbé
      ...s Européens, convaincus d'avoir fomenté la dernière révolte des noirs, viennent d'être exécutés au Cap; que lés mulâtres ont pris la cocarde blanche ;-qu ils ont: rétabli l... ...ers publics; annoncent que les révoltés ont des blancs à leur tête ; que quelques Européens, convaincus d'avoir fomenté la dernière révolte des noirs, viennent d'être exécutés au Cap; que lés mulâtres ont pris la cocarde blanche ;-qu ils ont: rétabli l'ancien régime dans diverses, municipalités; que les mulâtres, ainsi que les nèg...
      ...cette objection, il suffirait peut-être de rappeler que « les colonies font partie de l'Empire français (5) ; que l'Assemblée constituante n'avait pas été appelée à faire la Constitution d'une partie 1 Empire seulement, et que la Constitution.donnée à la métropole « ne comprenant pas les colonies » (3), le corps constituant a (1) Motion de M. Gùadet, député de la Gironde. , , rapporteur . Pour détruire en un mot cette objection, il suffirait peut-être de rappeler que « les colonies font partie de l'Empire français (5) ; que l'Assemblée constituante n'avait pas été appelée à faire la Constitution d'une partie 1 Empire seulement, et que la Constitution.donnée à la métropole « ne comprenant pas les colonies » (3), le corps constituant a (1) Motion de M. Gùadet, député de la Gironde. ,
      ...es avis officiels reçus jusqu'à ce jour de Saint-Domingue ne sont pas assez positi... On convient généralement que les avis officiels reçus jusqu'à ce jour de Saint-Domingue ne sont pas assez positifs, assez complets pour que l'on puisse encore adopter des, mesures définitives....
      |3V Voir ci-après, page 279, la pièce justificative, n° 88. |3V Voir ci-après, page 279, la pièce justificative, n° 88.
      (4) Discours de M. Garan. (4) Discours de M. Garan.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 227
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...stituant avait' reconnu qu'une infinité circonstances ne permettait pas d'étendre aux colonies Constitution de la métropole ; il l'avait déclaré presqu'a...
      ...ravaux (1), et il l a confirmé presqu'à la fin de la session (2)u mais il est évident, qu'en...
      ... ni se priver du droit, ni s'affranchir de l'obligation ae leur donnér une Constit...
      ...isqu'il était composé des représentants de la métropole et des colonies (3) ; il en a...
      ...stitutionnelles pour toutes les parties l'Empire; imparfait, s il n'avait fixé ...
      Le corps Constituant avait' reconnu qu'une infinité circonstances ne permettait pas d'étendre aux colonies Constitution de la métropole ; il l'avait déclaré presqu'au commencement ae ses travaux (1), et il l a confirmé presqu'à la fin de la session (2)u mais il est évident, qu'en « déclarant qu'il n'entendait pas assujettir lés colonies à une Constitution incompatible âVec leurs convenances locales », il n'a pU ni se priver du droit, ni s'affranchir de l'obligation ae leur donnér une Constitution particulière. Il avait incontestablement ce droit, puisqu'il était composé des représentants de la métropole et des colonies (3) ; il en avait l'obligation, parce que son travail «ût été incomplet, s'il n'avait pose des bases constitutionnelles pour toutes les parties l'Empire; imparfait, s il n'avait fixé invariablement les rapports qui doivent exister entre les pouvoirs constitués de...
      Locuteur: Charles Tarbé
      Supposons, Messieurs, que la loi du 24 septembre n'existât point, et...
      ...pourrait détermineras droits respectifs de la France d'Europe et de la France d'outre-mer ? Quel serait le terme de notre autorité? Où commencerait, où fin...
      ...pourrions-nous, lorsque nous avons juré de n'exercer que les fonctions législatives qui nous sont déléguées par la Constitution? Lepourrions-noUs, lorsque...
      ...tionsJ) Mais il y a plus, Messieurs, si la loi du 24 septembre dernier n'existait pas, quel lien attacherait les .colonies à la métropole? Si leurs droits n'étaient pa...
      ...'étions pas retenus par cette garantie, de cruel droit préten-drions-nous y assuje...
      ...lons? Si nous leur contestions le droit de statuer exclusivement sur l'état des pe...
      ...pas à leur tour nous contester le droit de statuer sur leurs rapports commerciaux et politiques? Enfin, en nous affranchissant de nos obligations envers eux, ne les auto...
      ... droits réels à l'indépendance? Car, où la garantie des droits n'existe pas, il n'y a point de devoirs sociaux, il n'y a point de société (5).
      Supposons, Messieurs, que la loi du 24 septembre n'existât point, et, qu'en conséquence, aucune loi constitutionnelle n'eût limité d'une manière pos...
      ...urd'hui nos .rapports avec les colonies ? qui pourrait régler ces rapports? qui pourrait détermineras droits respectifs de la France d'Europe et de la France d'outre-mer ? Quel serait le terme de notre autorité? Où commencerait, où finirait celle des assemblées coloniales ? Pourrions-nous instituer ces pouvoirs, nous pouvoir constitué ? Le pourrions-nous, lorsque nous avons juré de n'exercer que les fonctions législatives qui nous sont déléguées par la Constitution? Lepourrions-noUs, lorsque nous n'avons aucun représentant des colonies dans notre sein? (4) (Applaudissem...
      ...despotisme des rois pour établir le despotisme des nations. (Murmures et exclamationsJ) Mais il y a plus, Messieurs, si la loi du 24 septembre dernier n'existait pas, quel lien attacherait les .colonies à la métropole? Si leurs droits n'étaient pas garantis par un acte constitutionnel sur quelle base reposeraient nos droits sur les colonies? Si nous n'étions pas retenus par cette garantie, de cruel droit préten-drions-nous y assujettir les.colons? Si nous leur contestions le droit de statuer exclusivement sur l'état des personnes, ne pourraient-ils pas à leur tour nous contester le droit de statuer sur leurs rapports commerciaux et politiques? Enfin, en nous affranchissant de nos obligations envers eux, ne les autoriserions-nous pas des droits réels à l'indépendance? Car, où la garantie des droits n'existe pas, il n'y a point de devoirs sociaux, il n'y a point de société (5).
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...s constituant seul appartenait le droit de la faire; que la loi du 24 septembre dernier, qui pose les bases de l'existence politique des cçlonies, et ...
      ...nstitutionnelle; que nous ne pouvons ni la révoquer, ni la suspendre, ni la modifier, et que dès lors nous ne pouvo...
      ... concordat, puisque ce serait suspendre de fait l'exécution de la loi du 24 septembre. (Murmures sourds.)
      titution; qu'au corps constituant seul appartenait le droit de la faire; que la loi du 24 septembre dernier, qui pose les bases de l'existence politique des cçlonies, et qui limite lespouvoirs respectifs des législatures etdes assemblées coloniales, est, par sa nature et par son objet, essentiellement, nécessairement .constitutionnelle; que nous ne pouvons ni la révoquer, ni la suspendre, ni la modifier, et que dès lors nous ne pouvons ratifier, même provisoirement le concordat, puisque ce serait suspendre de fait l'exécution de la loi du 24 septembre. (Murmures sourds.)
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...onstances on propose cette infraction à la loi du 24 septembre ; dans un moment où...
      ...rochement, dans un moment où les hommes de couleur libres", ne formant plus avec les blancs qu'une seule classe de colons, réclameraient comme eux le maintien de cette loi constitutionnelle, la sauvegarde de leurs droits politiques, de leurs propriétés et de leurs jours. 1
      Observez d'ailleurs, Messieurs, dans quelles circonstances on propose cette infraction à la loi du 24 septembre ; dans un moment où elle est devenue, sans doute, le lien d'une paix éternelle entre des frères dont 'nous voulons, dont nous désirons tous le rapprochement, dans un moment où les hommes de couleur libres", ne formant plus avec les blancs qu'une seule classe de colons, réclameraient comme eux le maintien de cette loi constitutionnelle, la sauvegarde de leurs droits politiques, de leurs propriétés et de leurs jours. 1
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...ssaires civils et conciliateurs, partis de France dans le courant d'octobre (I), doivent être rendus à Saint-Domingue depuis près de six semaines; que n'ayant pas été mêlés...
      ...cun parti, ils auront eu d'autant moins de peine à obtenir la confiance générale et à mettre la dernière main à ce rapprochement désira...
      Observez encore que les commissaires civils et conciliateurs, partis de France dans le courant d'octobre (I), doivent être rendus à Saint-Domingue depuis près de six semaines; que n'ayant pas été mêlés dans les premières querelles, et arrivés trop tard pour être suspectés d'avoir embrassé aucun parti, ils auront eu d'autant moins de peine à obtenir la confiance générale et à mettre la dernière main à ce rapprochement désirable, dont les derniers avis du Port-au-Prince annonçaient déj à les heureux prog...
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...érêt des blancs et l'intérêt des hommes de couleur leur font une loi impérieuse de réunir leurs forces, pour « résister à ...
      ...e parfaite confiance entre les citoyens de couleur et les blancs ; si dès lors les citoyens de couleur n'avaient regardé leur réunion ...
      ... aux nègres tout prétexte et tout moyen de révolte; certes, ils n auraient pas délibéré la déportation de ces 213 esclaves (4), les chefs ae ceux...
      ...union aux blancs, ils ont senti bientôt la nécessité de purger la colonie.
      ...te, Messieurs, qui nous paraît devoir dissiper toute inquiétude; c'est que l'intérêt des blancs et l'intérêt des hommes de couleur leur font une loi impérieuse de réunir leurs forces, pour « résister à 1 ennemi commun » (3), suivant l'expression fréquente du concordat. Et certes, Messieurs, si, dès le 3 novembre dernier, il n'avait régné une parfaite confiance entre les citoyens de couleur et les blancs ; si dès lors les citoyens de couleur n'avaient regardé leur réunion comme sûre, comme indispensable; enfin, s'ils n'avaient été convaincus qu'il était urgent d'ôter aux nègres tout prétexte et tout moyen de révolte; certes, ils n auraient pas délibéré la déportation de ces 213 esclaves (4), les chefs ae ceux qu'ils avaient incorporés dans leur armée, et dont, après leur réunion aux blancs, ils ont senti bientôt la nécessité de purger la colonie.
      (4) La loi est l'expression- la volonté générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement, ou par léurs... (4) La loi est l'expression- la volonté générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir personnellement, ou par léurs représentants, à sa formation. (Déclaration des droits.) (Note du rapporteur.)
      ...s, que les colonies devaient, ainsi que la métropole, avoir une Cons- (1) Décret d... Il est donc démontré, Messieurs, que les colonies devaient, ainsi que la métropole, avoir une Cons- (1) Décret du 8 mars 1790.
      ...n du corps constituant, au commencement de sa session. (3) Les députés des colonies ont été admis dans le sein du corps constituant, au commencement de sa session.
      ... tout assure que les citoyens blancs et de couleur sont librement, franchement, lo...
      ...t promet que nous aurons, sous très peu de jours, des avis officiels des commissaires civils de Saint-Domingue, n'est-il pas évident qu...
      Ainsi donc, puisque tout assure que les citoyens blancs et de couleur sont librement, franchement, loyalement unis, puisque tout annonce qu'ils n'ont plus d'autres ennemis que les nègres révoltés] et leurs instigateurs perfides ; puisque tout promet que nous aurons, sous très peu de jours, des avis officiels des commissaires civils de Saint-Domingue, n'est-il pas évident qu'il y aurait du danger à adopter précipitamment des (1) lis sont arrivés au Cap ...
      ..., le deuxième concordat, et le discours de M. Leremboure père, maire du Port-au-Pr... (2) Voir ci-après, page 279, pièces justificatives, n° 88, le deuxième concordat, et le discours de M. Leremboure père, maire du Port-au-Prince.
      (3) Voir ci-après, page 266, la pièce justificative, n° 74. (3) Voir ci-après, page 266, la pièce justificative, n° 74.
      (4) Voir ci-après, page 285, la pièce justificative, n" 89, (4) Voir ci-après, page 285, la pièce justificative, n" 89,

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 228
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...iliateurs, et achever le bouleversement de la colonie? mesures qui pourraient contrarier les moyens employés par ces commissaires conciliateurs, et achever le bouleversement de la colonie?
      Locuteur: Charles Tarbé
      Ne perdons point de vue, Messieurs, que le sort de notre puissance maritime est lié étroitement à celui de nos colonies d'Amérique ; que nos dépar...
      ...ies y fait subsister plusieurs millions de citoyens ; que dans la capitale même, un grand nombre d'ouvrie...
      ...nt que par le commerce des îles, et par la dépense que viennent y faire les propri...
      ...surtout, qu'ap-Selés au poste honorable de premiers surveillants e l'Empire, nous ne devons point permettre qu'il Soit porté la moindre atteinte à ce dépôt sacré ; que nous devons une sollicitude égale à la conservation de toutes les parties de l'Empire, et que notre gloire, notre honneur, notre devoir, sont de le remettre intact à nos successeurs.
      Ne perdons point de vue, Messieurs, que le sort de notre puissance maritime est lié étroitement à celui de nos colonies d'Amérique ; que nos départements maritimes payent seuls le tiers des contributions publiques (Murmures et exclamations) ; que le commerce des colonies y fait subsister plusieurs millions de citoyens ; que dans la capitale même, un grand nombre d'ouvriers et d'artistes n'existent que par le commerce des îles, et par la dépense que viennent y faire les propriétaires riches des colonies ; enfin qu'en tarissant cette source précieuse des r...
      ... effrayante, le nombre des malheureux qui réclament des secours. Souvenons-nous surtout, qu'ap-Selés au poste honorable de premiers surveillants e l'Empire, nous ne devons point permettre qu'il Soit porté la moindre atteinte à ce dépôt sacré ; que nous devons une sollicitude égale à la conservation de toutes les parties de l'Empire, et que notre gloire, notre honneur, notre devoir, sont de le remettre intact à nos successeurs.
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...essieurs, que nous voulons sérieusement la conservation de Saint-Domingue ; empressons-nous de prouver à cette partie intéressante de l'Empire, que notre sollicitude embrass...
      ...ens qui peuvent contribuer à lui rendre la paix; que nous ne négligerons rien de ce qui pourra contribuer à y rétablir l'ordre et la soumission aux lois; que nous avons vu avec satisfaction le rapprochement des esprits de la colonie (2), et que nous comptons assez sur le patriotisme des habitants de Saint-Domingue, pour croire qu'ils oubl...
      Nontrons donc, avant tout, Messieurs, que nous voulons sérieusement la conservation de Saint-Domingue ; empressons-nous de prouver à cette partie intéressante de l'Empire, que notre sollicitude embrasse tous les moyens qui peuvent contribuer à lui rendre la paix; que nous ne négligerons rien de ce qui pourra contribuer à y rétablir l'ordre et la soumission aux lois; que nous avons vu avec satisfaction le rapprochement des esprits de la colonie (2), et que nous comptons assez sur le patriotisme des habitants de Saint-Domingue, pour croire qu'ils oublieront à jamais des haines, des préjuges et des ressentiments, dont l'intérêt pu...
      Locuteur: Charles Tarbé
      ..., Messieurs, pense qu'il est impossible de déterminer la masse de secours ultérieurs à envoyer à Saint-Do... Votre comité colonial, Messieurs, pense qu'il est impossible de déterminer la masse de secours ultérieurs à envoyer à Saint-Domingue, avant d'avoir reçu des avis officiels des commissaires civils; mais il c...
      Locuteur: Charles Tarbé
      de confiance qui unissent la colonie à la métropole. de confiance qui unissent la colonie à la métropole.
      Locuteur: Charles Tarbé
      ... paraît convenable sous tous les points de vue, vous pourriez ordonner en même tem...
      ...emps divers matériaux et ustensiles que la réparation de tant d'édifices détruits rend nécessair...
      ...otre comité vous présenterait l'aperçu. La valeur de ce chargement ferait partie du prêt que la nation se trouvera dans la nécessité de faire à la colonie; et les commissaires civils seraient autorisés à en faire la distribution à ceux des habitants qu'il...
      Si vous adoptiez, Messieurs, cette mesure qui nous paraît convenable sous tous les points de vue, vous pourriez ordonner en même temps que le navire qui porterait ces ouvriers à Saint-Domingue, y transportât en même temps divers matériaux et ustensiles que la réparation de tant d'édifices détruits rend nécessaires en ce moment, et dont votre comité vous présenterait l'aperçu. La valeur de ce chargement ferait partie du prêt que la nation se trouvera dans la nécessité de faire à la colonie; et les commissaires civils seraient autorisés à en faire la distribution à ceux des habitants qu'ils reconnaîtraient en avoir le plus grand besoin.
      Locuteur: Charles Tarbé
      ..., que réclament l'humanité et l'intérêt de la métropole même, il sera de votre sagesse, Messieurs, de charger dès à présent le ministre de la marine de vous procurer des renseignements exacts et détaillés sur les pertes de toute sorte que Saint-Domingue a éprouvées, sur la nature et l'importance des secours qu'exige la situation fâcheuse de cette colonie, et de vous présenter ses vues sur les modes de distribution et de remboursement les plus convenables. En votant ce secours provisoire, que réclament l'humanité et l'intérêt de la métropole même, il sera de votre sagesse, Messieurs, de charger dès à présent le ministre de la marine de vous procurer des renseignements exacts et détaillés sur les pertes de toute sorte que Saint-Domingue a éprouvées, sur la nature et l'importance des secours qu'exige la situation fâcheuse de cette colonie, et de vous présenter ses vues sur les modes de distribution et de remboursement les plus convenables.
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...Messieurs, qu'après un pareil désastre, la confiance des armateurs et fournisseurs ordinaires de Saint-Domingue devra se trouver un peu ébranlée, et cependant, jamais la colonie n'aura éprouvé un aussi grand besoin de crédit. Vous vous appliquerez donc à appeler le plus grand nombre possible de fournisseurs, en leur présentant de plus grandes sûretés ; vous vous occuperez dans cette vue de revoir les lois commerciales des colonies, et surtout de rendre plus facile, moins long et moins...
      ...a déplaire qu'aux débiteurs malaisés ou de mauvaise foi, sera un moyen efficace de prospérité pour la colonie entière, où elle attirera un plus grand nombre de capitaux, de denrées, de matériaux et de fournisseurs de tout genre. Et les mêmes avantages s'ét...
      Vous concevrez aussi, Messieurs, qu'après un pareil désastre, la confiance des armateurs et fournisseurs ordinaires de Saint-Domingue devra se trouver un peu ébranlée, et cependant, jamais la colonie n'aura éprouvé un aussi grand besoin de crédit. Vous vous appliquerez donc à appeler le plus grand nombre possible de fournisseurs, en leur présentant de plus grandes sûretés ; vous vous occuperez dans cette vue de revoir les lois commerciales des colonies, et surtout de rendre plus facile, moins long et moins dispendieux, le recouvrement des créances litigieuses. Cette réforme, qui ne pourra déplaire qu'aux débiteurs malaisés ou de mauvaise foi, sera un moyen efficace de prospérité pour la colonie entière, où elle attirera un plus grand nombre de capitaux, de denrées, de matériaux et de fournisseurs de tout genre. Et les mêmes avantages s'étendront successivement aux autres colonies qui ne tarderont pas à en recueillir ...
      Locuteur: Charles Tarbé
      Enfin, Messieurs, en réfléchissant que la désorganisation des anciennes autorités...
      ...n des moyens les plus sûrs d'y rétablir la tranquillité, serait d'y accélérer l'or...
      ... corps administratifs, des tribunaux et de la force punlique, et vous examinerez s'il ne conviendrait pas de déterminer un délai dans lequel les assemblées coloniales provisoires seraient tenues de présenter leurs vues sur l'orr-ganisati...
      Enfin, Messieurs, en réfléchissant que la désorganisation des anciennes autorités a été l'une des principales causes des troubles des colonies, vous penserez sans doute qu'un des moyens les plus sûrs d'y rétablir la tranquillité, serait d'y accélérer l'organisation définitive des nouveaux corps administratifs, des tribunaux et de la force punlique, et vous examinerez s'il ne conviendrait pas de déterminer un délai dans lequel les assemblées coloniales provisoires seraient tenues de présenter leurs vues sur l'orr-ganisation intérieure des colonies, conformément aux instructions décrétées pour Saint-D...
      La colonie se trouve dans la nécessité de reconstruire à la fois une très grande quantité de bâtiments de tous genres; le nombre des ouvriers occupés habituellement à l'entretien et à la construction de ces édifices doit paraître insuffisant ...
      ...tention que plusieurs ont pu périr dans la dèr-nière révolte. Ge serait donc rendre un service de la plus haute importance à la colonie, que d'y envoyer 300 ouvriers c...
      ... serait en même temps donner des moyens de subsistance à 300 citoyens de bonne volonté, qui peut-être manquent d...
      ...ner une idée des avantages immenses que la France retire de ses colonies, nous imprimons un tableau du commerce de la colonie de Saint-Domingue, dont nous garantissons ...
      ...u rapporteur.) Voir ci-après, page 292, la pièce justificative, n° 95.
      La colonie se trouve dans la nécessité de reconstruire à la fois une très grande quantité de bâtiments de tous genres; le nombre des ouvriers occupés habituellement à l'entretien et à la construction de ces édifices doit paraître insuffisant en Ge moment, surtout si l'on fait attention que plusieurs ont pu périr dans la dèr-nière révolte. Ge serait donc rendre un service de la plus haute importance à la colonie, que d'y envoyer 300 ouvriers constructeurs charpentiers, serruriers, menuisiers, etc., et ce serait en même temps donner des moyens de subsistance à 300 citoyens de bonne volonté, qui peut-être manquent d'occupation en ce moment ; ce serait enfin resserrer les liens d'attachement et (1) Pour donner une idée des avantages immenses que la France retire de ses colonies, nous imprimons un tableau du commerce de la colonie de Saint-Domingue, dont nous garantissons l'exactitude. (Note du rapporteur.) Voir ci-après, page 292, la pièce justificative, n° 95.
      ...is d'élever des doutes sur l'exactitude de ce récit. J'aurais repoussé avec force cette calomnie, si la modération n'était pas la meilleure arme que l'on pût opposer aux criailleries de la malveillance ou de l'erreur. Au surplus, les pièces justificatives feront justice de ces assertions au moins imprudentes. (N... Messieurs, nous vous avons fait le récit fidèle (1) (1) On s'est permis d'élever des doutes sur l'exactitude de ce récit. J'aurais repoussé avec force cette calomnie, si la modération n'était pas la meilleure arme que l'on pût opposer aux criailleries de la malveillance ou de l'erreur. Au surplus, les pièces justificatives feront justice de ces assertions au moins imprudentes. (Note du rapporteur.)

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 229
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...gements qui ont eu lieu dans le système de l'Assemblée constituante sur les colonies, vous concevrez la nécessité de méditer mûrement les mesures définitives destinées à y rétablir la paix. Dans les moyens que vous dictera votre sagesse, vous ne séparerez point l'amour de la patrie de l'amour de l'humanité; et vous concilierez ce que vous prescrit l'intérêt de la métropole, avec ce que vous devez de soins et de sollicitude à la conservation de toutes les parties de l'Empire. Pour vous, éclairés sur les suites funestes des changements qui ont eu lieu dans le système de l'Assemblée constituante sur les colonies, vous concevrez la nécessité de méditer mûrement les mesures définitives destinées à y rétablir la paix. Dans les moyens que vous dictera votre sagesse, vous ne séparerez point l'amour de la patrie de l'amour de l'humanité; et vous concilierez ce que vous prescrit l'intérêt de la métropole, avec ce que vous devez de soins et de sollicitude à la conservation de toutes les parties de l'Empire.
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité colonial sur les troubles qui ont agité Saint-Domingue depuis la Révolution; « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité colonial sur les troubles qui ont agité Saint-Domingue depuis la Révolution;
      Locuteur: Charles Tarbé
      « Qu'il est impossible de voter des mesures définitives avant de connaître positivement l'état des choses et des esprits dans la colonie ; « Qu'il est impossible de voter des mesures définitives avant de connaître positivement l'état des choses et des esprits dans la colonie ;
      Locuteur: Charles Tarbé
      « Que, cependant, l'intérêt particulier de cette colonie réclame des secours provisoires pour la réparation dés habitations dévastées, e... « Que, cependant, l'intérêt particulier de cette colonie réclame des secours provisoires pour la réparation dés habitations dévastées, et sollicite des sûretés pour le commerce et des encouragements pour l'agricultur...
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...n qu'il est du devoir des représentants de la nation de resserrer de plus en plus les liens d'affection et de confiance qui doivent unir les colonies à la métropole. « Enfin qu'il est du devoir des représentants de la nation de resserrer de plus en plus les liens d'affection et de confiance qui doivent unir les colonies à la métropole.
      Locuteur: Charles Tarbé
      . Le roi sera prié de faire connaître aux habitants de Saint-Domingue la sollicitude constante de l'Assemblée coloniale pour l'allégement de leurs maux, et sa Satisfaction particulière des arrêtés de l'assemblée coloniale des 5, 6, 14 et 20 septembre dernier, relatifs aux citoyens de couleur. . Le roi sera prié de faire connaître aux habitants de Saint-Domingue la sollicitude constante de l'Assemblée coloniale pour l'allégement de leurs maux, et sa Satisfaction particulière des arrêtés de l'assemblée coloniale des 5, 6, 14 et 20 septembre dernier, relatifs aux citoyens de couleur.
      Locuteur: Charles Tarbé
      « Art. 2. Le roi sera prié de continuer ses soins pour le rétablissement de l'ordre et de l'union à Saint-Domingue; d'y faire pas...
      ...lissement des édifices détruits pen-ant la dernière révolte: et d'y envoyer à titre de prêt, les matières et ustensiles compri...
      « Art. 2. Le roi sera prié de continuer ses soins pour le rétablissement de l'ordre et de l'union à Saint-Domingue; d'y faire passer incessamment 300 ouvriers constructeurs et autres, nécessairesour le rétablissement des édifices détruits pen-ant la dernière révolte: et d'y envoyer à titre de prêt, les matières et ustensiles compris dans l'état annexé au présent, pour être provisoirement répartis par les commi...
      Locuteur: Charles Tarbé
      « Art. 3. Le ministre de la marine présentera incessamment le table...
      ... des pertes éprouvées par les habitants de Saint-Domingue, et il indiquera les moy...
      ...nt du rétablissement des habitations et de l'agriculture, décréter le prêt des sommes nécessaires à cet effet, régler le mode de distribution, et fixer les termes des r...
      « Art. 3. Le ministre de la marine présentera incessamment le tableau général des pertes éprouvées par les habitants de Saint-Domingue, et il indiquera les moyens qu'il croira les plus propres pour venir à leur secours, afin que le Corps législatif puisse s'occuper efficacement du rétablissement des habitations et de l'agriculture, décréter le prêt des sommes nécessaires à cet effet, régler le mode de distribution, et fixer les termes des remboursements.
      Locuteur: Charles Tarbé
      « Art. 4. Les comités de législation et des colonies présenteront, dans huitaine, un projet de loi sur la fixation des délais à accorder aux dive... « Art. 4. Les comités de législation et des colonies présenteront, dans huitaine, un projet de loi sur la fixation des délais à accorder aux diverses
      Locuteur: Charles Tarbé
      « Art. 5. Les comités de législation, de commerce et des colonies, s'occuperont, sans délai, de la rédaction d'un projet de loi pour assurer aux fournisseurs des colonies, une hypothèque sur les biens de leurs débiteurs, et le moyen de poursuivre, sans retard, devant les tribunaux, le recouvrement de leurs créances. « Art. 5. Les comités de législation, de commerce et des colonies, s'occuperont, sans délai, de la rédaction d'un projet de loi pour assurer aux fournisseurs des colonies, une hypothèque sur les biens de leurs débiteurs, et le moyen de poursuivre, sans retard, devant les tribunaux, le recouvrement de leurs créances.
      Locuteur: Bréard
      ...s avez très sagement décrété que jamais la discussion ne s'ouvrirait sur-le-champ,...
      ..., non seulement du rapport et du projet de décret, mais même de toutes les pièces qui servent de fondement au rapport. Je demande, en outre, l'ajournement de la discussion huit jours après l'impressio...
      Messieurs, vous avez très sagement décrété que jamais la discussion ne s'ouvrirait sur-le-champ, lorsqu'il y aurait un rapport aùssi important que celui que vous venez d'entendre. Je demandé l'impression, non seulement du rapport et du projet de décret, mais même de toutes les pièces qui servent de fondement au rapport. Je demande, en outre, l'ajournement de la discussion huit jours après l'impression des pièces. Je le dis hautement: je,ne crois pas que l'impression seule du rap...
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...arlé soit imprimée en même temps. C'est la dernière lettre de M. de Blanchelande par laquelle il marque qu'il désespère de pouvoir réunir les esprits des gens de couleur avec ceux des blancs. ...quels on a fait le rapport et je demande encore qu'une pièce dont on n'a point parlé soit imprimée en même temps. C'est la dernière lettre de M. de Blanchelande par laquelle il marque qu'il désespère de pouvoir réunir les esprits des gens de couleur avec ceux des blancs.
      Locuteur: Masuyer
      J'appuie la proposition, et je me fonde sur la nécessité de faire connaître à l'Assemblée le dernier acte par lequel les deux provinces de l'Ouest et du Sud ont reçu et adopté le...
      ...un discours dont vous avez déjà entendu la lecture (1). Ce sont ces parties- qu'il est essentiel de connaître particulièrement.
      J'appuie la proposition, et je me fonde sur la nécessité de faire connaître à l'Assemblée le dernier acte par lequel les deux provinces de l'Ouest et du Sud ont reçu et adopté le concordat, dans cette séance fameuse où le maire du Port-au-Prince fit un discours dont vous avez déjà entendu la lecture (1). Ce sont ces parties- qu'il est essentiel de connaître particulièrement.
      Locuteur: Masuyer
      ...ordat, mais ce que je demande n'est pas la même chose; c'est racceptation du concordat, c'est la délibération par laquelle les parties de l'Ouest et du Sud ont adopté le concord... J'entends dire que nous l'avons déjà; je sais que l'on a fait imprimer le concordat, mais ce que je demande n'est pas la même chose; c'est racceptation du concordat, c'est la délibération par laquelle les parties de l'Ouest et du Sud ont adopté le concordat qu'il est essentiel que nous connaissions.
      Locuteur: Delacroix
      J'appuie la proposition qui a été faite de l'impression de toutes les pièces avec le rapport, que ...
      ...l sera facile en rapprochant les pièces de vérifier les faits qui ont été omis, sa...
      J'appuie la proposition qui a été faite de l'impression de toutes les pièces avec le rapport, que je n'appelle pas un rapport, mais un plaidoyer en faveur des colons. (.Applaudissements.) Il sera facile en rapprochant les pièces de vérifier les faits qui ont été omis, sans doute avec quelque intention, dans ce prétendu rapport. (Exclamations à droit...
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...qui ont eu lieu à Saint-Domingue depuis la Révolution; nous en avons recherché, ex... des événements qui ont eu lieu à Saint-Domingue depuis la Révolution; nous en avons recherché, examiné, discuté les causes; nous vous avons indiqué leurs remèdes que nous croyon...
      Locuteur: Charles Tarbé
      PROJET DE DÉCRET. PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...tional réclame le prompt rétablissement de l'ordre de Saint-Domingue ; « Considérant que l'intérêt national réclame le prompt rétablissement de l'ordre de Saint-Domingue ;
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...les esprits à des sentiments d'union et de tranquillité; « Que les commissaires civils et conciliateurs ont dû y ramener les esprits à des sentiments d'union et de tranquillité;
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...merciements aux citoyens des Etats-Unis de l'Amérique |septentrionale, à l'assemblée générale de Pensylvanie, à tous les hommes qui, au milieu des désordres de Saint-Domingue, se. sont dévoués au salut de cette colonie. » (Applaudissements dans une partie de VAssemblée. — Murmures à Vextrême gauch... « Art. 6. L'Assemblée nationale vote des remerciements aux citoyens des Etats-Unis de l'Amérique |septentrionale, à l'assemblée générale de Pensylvanie, à tous les hommes qui, au milieu des désordres de Saint-Domingue, se. sont dévoués au salut de cette colonie. » (Applaudissements dans une partie de VAssemblée. — Murmures à Vextrême gauche.)
      Locuteur: Charles Tarbé
      ...nt l'impression du rapport et du projet de décret. Plusieurs membres demandent l'impression du rapport et du projet de décret.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 230
      Locuteur: Delacroix
      ...drai, Monsieur. Je ne puis pas croire à la bonne foi de ce rapport-, quand on n'a rien dit pour les colons de couleur. J'y répondrai, Monsieur. Je ne puis pas croire à la bonne foi de ce rapport-, quand on n'a rien dit pour les colons de couleur.
      Locuteur: Ducos
      J'appuie la demande l'impression des pièces, parce qu'en ef...
      ...ffaire et qu'on n'y envisage qu'un côté de la question. Les faits et les considérations qu'il renferme sont en partie l'ouvrage de M. Tarbé. Les réflexions qu'il s'est pe...
      J'appuie la demande l'impression des pièces, parce qu'en effet le rapport ne jette aucun jour sur l'affaire et qu'on n'y envisage qu'un côté de la question. Les faits et les considérations qu'il renferme sont en partie l'ouvrage de M. Tarbé. Les réflexions qu'il s'est permis, réflexions qui ont beaucoup étonné 1 Assemblée nationale, n'ont point éton...
      Locuteur: Vergniaud
      ... je désirerais bien que l'Assemblée pût la voter ; mais il est une observation qui...
      ... observe que vous n'en tirërèz pas plus de lumières et qu'il vous en coûtera' beâu...
      Quant à l'impression des pièces, je désirerais bien que l'Assemblée pût la voter ; mais il est une observation qui 1 arrêtera peut-être, c'èst que ces pièces sont extrêmement volumiîieuses, et q...
      ...s membres puissent en aller prendre communication au comité. (Murmures.) Je vous observe que vous n'en tirërèz pas plus de lumières et qu'il vous en coûtera' beâucoup plus que vous ne pensez. (Murmures.)
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      {partant de sa place à Vextrémité gauche de la sàlle). J'appuie la de mande qui vous a été faite de l'impression des pièces...... {partant de sa place à Vextrémité gauche de la sàlle). J'appuie la de mande qui vous a été faite de l'impression des pièces......
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      Plusieurs membres : A la tribune ! à la tribune ! Plusieurs membres : A la tribune ! à la tribune !
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      (descend de sa place, s'avance au milieu de la salle ; puis retourne à sa place et veut parler) . ( Violentes réclamations.— Cris : A la tribune ! à la tribune!) (descend de sa place, s'avance au milieu de la salle ; puis retourne à sa place et veut parler) . ( Violentes réclamations.— Cris : A la tribune ! à la tribune!)
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      la tribune). J'a-puie la demande qui vous a été faite l'imEression des pièces relatives à l'affaire de Saint-omingue. Je demande surtout qu'on... la tribune). J'a-puie la demande qui vous a été faite l'imEression des pièces relatives à l'affaire de Saint-omingue. Je demande surtout qu'on y joigne
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      l'impression de tous les procès-verbaux de l'assemblée coloniale. Ces procès-verbaux contiennent une foule de faits importants et dévoileront l'espri...
      ...ent cette assemblée; car j'ai l'honneur de vous observer, Messieurs, que le comité, ou son rapporteur, a omis une foule de faits et en a déguisé beaucoup d'autres très importants/Je me propose de rappeler un jour les faits qui ont été omis, de présenter sous leur vrai jour ceux qui ...
      ...avec l'appui des orateurs que l'intérêt de l'humanité et la politique lancent dans cette carrière» ...
      ...ieurs, nous avons pour nous l'humanité, la liberté et la politique ; et qu'est-ce que nos adversaires nous opposent? Des placards, de l'or et du sang!
      l'impression de tous les procès-verbaux de l'assemblée coloniale. Ces procès-verbaux contiennent une foule de faits importants et dévoileront l'esprit qui a animé jusqu'à présent cette assemblée; car j'ai l'honneur de vous observer, Messieurs, que le comité, ou son rapporteur, a omis une foule de faits et en a déguisé beaucoup d'autres très importants/Je me propose de rappeler un jour les faits qui ont été omis, de présenter sous leur vrai jour ceux qui ont été déguisés, et j'espère qu'avec l'appui des orateurs que l'intérêt de l'humanité et la politique lancent dans cette carrière» nous parviendrons à déchirer le voile qui couvre cet amas d'horreurs. (Applaudissements.) Messieurs, nous avons pour nous l'humanité, la liberté et la politique ; et qu'est-ce que nos adversaires nous opposent? Des placards, de l'or et du sang!
      Locuteur: Brissot-de-Warville
      ...tte affaire. Je demande donc Impression de toutes les pièces relatives à Saint-Domingue et l'ajournement de la question à huitaine. ...ajournement, je l'établirai èn décomposant les parties diverses qui composent cette affaire. Je demande donc Impression de toutes les pièces relatives à Saint-Domingue et l'ajournement de la question à huitaine.
      Locuteur: Tarbé
      , rapporteur. Je ne demande pas la parole pour m'opposer à l'impression de toutes les pièces relatives à cette affaire.. Je crois même qu'il est de l'intérêt général que totalité décès pièces soit connue. J ap... , rapporteur. Je ne demande pas la parole pour m'opposer à l'impression de toutes les pièces relatives à cette affaire.. Je crois même qu'il est de l'intérêt général que totalité décès pièces soit connue. J appuie donc toutes les demandes qui ont été faites à cet égard.
      Locuteur: Tarbé
      Mais j'ai demandé la parole pour faire quelques observations...
      ...nte-Puyraveau vous a parlé d'une lettre de M. Blanchalahde qui ne contient rien du tout de ce qu'il a avancé. Sa mémoire l'a certa...
      ...Mastiyér a demandé l'impression d'actes de l'assemblée provinciàlè dû Sud et de l'Ouest que nous ne connaissons pas non...
      Mais j'ai demandé la parole pour faire quelques observations à deux ou trois personhès qui, par erreur, sans doute, ont avancé des choses qui ne sont pas exactes. M. Lecointe-Puyraveau vous a parlé d'une lettre de M. Blanchalahde qui ne contient rien du tout de ce qu'il a avancé. Sa mémoire l'a certainement trahi, je puis l'en assurer et l'en convaincre. M. Mastiyér a demandé l'impression d'actes de l'assemblée provinciàlè dû Sud et de l'Ouest que nous ne connaissons pas non plus, et qui, je crois, n'existent pas. M. Brissot vous a dit que les faits que...
      Locuteur: Tarbé
      ...as particuliers au rapport que je viens de faire; ils étaient consignés dans le premier rapport livfé à l'impression dès le mois de décembre. J'ajoute que je puis garantir...
      ...re ces pièces, peuvent rendre hommage à la vérité.
      J'ajouterai que ces faits ne sont pas particuliers au rapport que je viens de faire; ils étaient consignés dans le premier rapport livfé à l'impression dès le mois de décembre. J'ajoute que je puis garantir que ces faits sont exacts. Tous les membres du comité qui, avec moi, ont concouru à compulser, à examiner, à extraire ces pièces, peuvent rendre hommage à la vérité.
      Locuteur: Tarbé
      Quant au rapport que je viens de vous faire, il y en a une partie seulem...
      ...ègues le désireraient. Il n'était pas à la séance où j'ai communiqué à plusieurs m...
      ...ifs au concordat. Mais M. Vergniaud est pour me rendre justice ; il n'ignorait pas absolument cette partie de mon rapport, car je lui ai dit, depuis la dernière lecture qu'il avait entendue, ...
      Quant au rapport que je viens de vous faire, il y en a une partie seulement que M. Vergniaud ignore. M. Vergniaud. ne vient point au comité aussi souvent que ses collègues le désireraient. Il n'était pas à la séance où j'ai communiqué à plusieurs membres du comité les paragraphes relatifs au concordat. Mais M. Vergniaud est pour me rendre justice ; il n'ignorait pas absolument cette partie de mon rapport, car je lui ai dit, depuis la dernière lecture qu'il avait entendue, que le comité avait décidé ae répondre aux observations qui avaient été faites s...
      Locuteur: Ducastel
      Eh bien, je vous somme de prendre l'engagement de répondre aux faits dont vous pariez d'u... Eh bien, je vous somme de prendre l'engagement de répondre aux faits dont vous pariez d'une manière si affirmative.
      Locuteur: Louis Genty
      ...ordre pour avoir inculpé indécemment un de ses collèguès. Je demande que M. Delacroix soit rappelé a l'ordre pour avoir inculpé indécemment un de ses collèguès.
      Locuteur: Tarbé
      , rapporteur. Je demandé la parole. , rapporteur. Je demandé la parole.
      Locuteur: Tarbé
      ... Monsieur le Président, je vous demande la parole et vous ne pouvez pas me la refuser. , rapporteur. Monsieur le Président, je vous demande la parole et vous ne pouvez pas me la refuser.
      Locuteur: Le Président
      Vous l'aurez tout à l'heure ; la parole est à M, Vergniaud. Vous l'aurez tout à l'heure ; la parole est à M, Vergniaud.
      Locuteur: Vergniaud
      ...onial, une lecture du rapport qui vient de vous être fait; mais lorsque cette lecture a eu lieu, il n'y avait pas un mot de cette longue dissertation sur le décret...
      ...noncée à cette tribune, n'est pas celle de tous les membres du comité. (Murmures.)
      J'ai entendu, au comité colonial, une lecture du rapport qui vient de vous être fait; mais lorsque cette lecture a eu lieu, il n'y avait pas un mot de cette longue dissertation sur le décret du 24 septembre. 11 est possible, que, dans les dernières séances auxquelles je...
      ...ne nouvelle lecture ; mais il n'en résulte pas moins que l'opinion qui a été prononcée à cette tribune, n'est pas celle de tous les membres du comité. (Murmures.)

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 231
      Locuteur: Tarbé
      ... trop véridique pour ne pas reconnaître la vérité de ce fait. Voilà ce cpTil m'a répondu. Je l'interpelle et je suis persuadé qu'il est trop véridique pour ne pas reconnaître la vérité de ce fait.
      Locuteur: Tarbé
      ...réopinants que non pas une partie, mais la totalité des pièces soit imprimée ; je le demande, Messieurs, l'intérêt de la vérité l'exige ; l'intérêt de la nation l'exige aussi. (Quelques applaud... Je conclus, et je demande avec, tous: les préopinants que non pas une partie, mais la totalité des pièces soit imprimée ; je le demande, Messieurs, l'intérêt de la vérité l'exige ; l'intérêt de la nation l'exige aussi. (Quelques applaudissements.)
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      J'appuie, comme les préopinants, la demande de l'impression toutes les pièces. Je. suis convaincu t...
      ...to;ûs avec un esprit entièrement exempt de,passions, surtout si nous commençons par nous pénétrer'.de cette vérité qu'il est impossible .que,...
      ...puté qui veuille contester aux citoyens de couleur les lois qui leur appartiennent et par la nature, et pàr la Constitution et par la reconnaissance qu'en ont faite les colo...
      J'appuie, comme les préopinants, la demande de l'impression toutes les pièces. Je. suis convaincu tqué noqs les examinerons, que nous les liions to;ûs avec un esprit entièrement exempt de,passions, surtout si nous commençons par nous pénétrer'.de cette vérité qu'il est impossible .que, dans, l'Assemblée, il existe un seul député qui veuille contester aux citoyens de couleur les lois qui leur appartiennent et par la nature, et pàr la Constitution et par la reconnaissance qu'en ont faite les colons ae Saint-Domingue.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...étés qui font subsister ma famille sont la proie.des flammes, c'est celui,que je s...
      ...principes qui veulent que cette égalité de droits civils et politiques existe. Je ...
      Dans,cet instant, Messieurs, où toutes les propriétés qui font subsister ma famille sont la proie.des flammes, c'est celui,que je saisis,pour rendre publiquement hommage aux principes qui veulent que cette égalité de droits civils et politiques existe. Je déclare que je voudrais voir dans le sein du CorpS législatif, assis â mes côtés...
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...nous {JoùVons ettiplOyér pour conserver la colonie. Nort, jamais, j'en suis Convai...
      ...ne soit d'accord avteC l'égalité; âveic la vérité et avec les droits des mulâtres. Pénétrons nous de cette certitude; soyons • convaincus qu'aucun des membres de cètte -Assemblée ne peut vouloir se dés...
      ..., comme des frères,, et nous ^sauverons la colonie. (Applaudissements.)
      Mais, Messieurs, ne noû's égarons point' sur lés moyens que nous {JoùVons ettiplOyér pour conserver la colonie. Nort, jamais, j'en suis Convaincu, il n'en sera prdpôsé un seul dans cette tribune qui ne soit d'accord avteC l'égalité; âveic la vérité et avec les droits des mulâtres. Pénétrons nous de cette certitude; soyons • convaincus qu'aucun des membres de cètte -Assemblée ne peut vouloir se déshonorer à ce point,.et alors toute défiance sera bannie; nous nous écouterons tranquillement, mutuellement* comme des amis, comme des frères,, et nous ^sauverons la colonie. (Applaudissements.)
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Je partagé les sentiments de M. Vaublane et tout homme qui porte un ...
      ... des révoltés ést en ce moment dans une de mes propriétés, mais je me croirais indigne du nom de représentant du peuple français, si je ...
      ...ffaire aucune prévention et si l'esprit de propriété pouvait influencer mon jugeme...
      ...nts.) Non, Messieurs, et j'ai l'orgueil de le dire, les pertes n'ont rien fait sur...
      ...ctuelles, précisément dans le moment où la flamme et le fer, où tout ce qui constitue les calamités les plus affligeantes viennent de se faire sentir à Saint-Domingue, que dans le moment où les hommes qui aiment le plus la patrie, peuvent être injustes par le sentiment de leurs malheurs et le désir de la vengeance, je pense que ce moment ne mè paraît pas devoir être celui de la discussion. Je demande donc l'ajourneme...
      Je partagé les sentiments de M. Vaublane et tout homme qui porte un cœur sensible doit parler comme lui. Je suis créole comme lui, et comme les siennes, mes habitations ont été dévorées par les flammes, puisque le quartier général des révoltés ést en ce moment dans une de mes propriétés, mais je me croirais indigne du nom de représentant du peuple français, si je mêlais dans cette affaire aucune prévention et si l'esprit de propriété pouvait influencer mon jugement. (Applaudissements.) Non, Messieurs, et j'ai l'orgueil de le dire, les pertes n'ont rien fait sur mon cœur et sur mon esprit. Mais je pense que, dans les circonstances actuelles, précisément dans le moment où la flamme et le fer, où tout ce qui constitue les calamités les plus affligeantes viennent de se faire sentir à Saint-Domingue, que dans le moment où les hommes qui aiment le plus la patrie, peuvent être injustes par le sentiment de leurs malheurs et le désir de la vengeance, je pense que ce moment ne mè paraît pas devoir être celui de la discussion. Je demande donc l'ajournement jusqu'au 1er mai. (Exclamations et murmures.)
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...re. (Les huées et les murmures couvrent la voix de Vorateur.) nonsd'entendre. (Les huées et les murmures couvrent la voix de Vorateur.)
      Locuteur: Tarbé
      ...ression ne sera, pas longue. Je propose de remettre,.ce soir? à rimprimeur de f Assemblée les pièces que le 'comité a...
      ...ans quel délai il' pourra vous en faire la livraison, alofs .on ne pourra pas dire...
      ...pporteur. M. Vergniaud connaît peu les pièces dont il parle. J'affirme que l'impression ne sera, pas longue. Je propose de remettre,.ce soir? à rimprimeur de f Assemblée les pièces que le 'comité aura cru'déyoij' faire, im-rimer, et demain matin votre imprimeur vousira dans quel délai il' pourra vous en faire la livraison, alofs .on ne pourra pas dire aux membres du comité, et 'encore moins au rapporteur, qu'il; n'a fait imprimer...
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...emande, que votrç imprimeur-, soit tenu de vous livrer les pièces d'ici à- huitaine >: ce qui est-très facile quand on a beaucoup de presses. Le rapporteur du comité en a lùi-mème indiqué la possibilité.! Je demande, que votrç imprimeur-, soit tenu de vous livrer les pièces d'ici à- huitaine >: ce qui est-très facile quand on a beaucoup de presses. Le rapporteur du comité en a lùi-mème indiqué la possibilité.!
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...près quelques débats, l'Assemblée ferme nouveau la discussion, 'décrète' rimprèssion du rapport, du projet de décret et des pièces principales (1) dé...
      ...oniàl. Elle fixe en outre l'ajournement la discussion à quinzaine, et la distribution des pièces qui doivént êtr...
      (Après quelques débats, l'Assemblée ferme nouveau la discussion, 'décrète' rimprèssion du rapport, du projet de décret et des pièces principales (1) déposées âù comité coloniàl. Elle fixe en outre l'ajournement la discussion à quinzaine, et la distribution des pièces qui doivént être imprimées à' huitaine.)
      Locuteur: Le Président
      M. lé miriïstre de marine a la parole. IL vient, en' éxécùtion d'Un' décret rendu à la séance d'hier soir (2), rendre un compte à l'Assemblée Sur l'affaire de Saint-Domingue. L'Assemblée veut-elle l... M. lé miriïstre de marine a la parole. IL vient, en' éxécùtion d'Un' décret rendu à la séance d'hier soir (2), rendre un compte à l'Assemblée Sur l'affaire de Saint-Domingue. L'Assemblée veut-elle l'entendre ? (Oui ! oui !)
      Locuteur: Basire
      ...écret rendu hier soir, les commissaires de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue doivent être admis à la barre. Je rappelle que selon un décret rendu hier soir, les commissaires de l'assemblée coloniale de Saint-Domingue doivent être admis à la barre.
      Locuteur: Basire
      (L'Assemblée décrété que le ministre de la marine sera entendu.) (L'Assemblée décrété que le ministre de la marine sera entendu.)
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Plusieurs membres : La discussion fermée 1 Plusieurs membres : La discussion fermée 1
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      (L'Assemblée ferme la discussion.) (L'Assemblée ferme la discussion.)
      Locuteur: Basire
      ...'est pas abrogé ; on peut l'exécuter et la contre-révolution se fera pendant ce temps-. ...t qu'on voudra.ne cherche que des moyens dilatoires. Le décret du 24 septembre n'est pas abrogé ; on peut l'exécuter et la contre-révolution se fera pendant ce temps-.
      Locuteur: Tarbé
      ...l entier se réunisse ce soir pour faire la désignation des pièces relatives, aux t... ...nvénients qui pourraient inquiéter l'Assemblée, jé demande que le comité colonial entier se réunisse ce soir pour faire la désignation des pièces relatives, aux troubles qui devront être livrées à l'impression.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...perons. Iï s agit d'ailleurs uniquement de savoir si le décr.et du 24 septembre es... ...état dès choses dans les colonies pendant l'époque même où nous nous en occu-e, perons. Iï s agit d'ailleurs uniquement de savoir si le décr.et du 24 septembre est constitutionnel. Or, pour cela, il suffit, je,crois, d'un ajournement à quinza...
      , ministre de la mariite. Messieurs, pour satisfaire au décret de l'Assemblée, je ne puis, dans ce moment...
      ...lettre . (1) Voir ci-après, aux annexes de la séance, page 240, ces pièces justificat...
      , ministre de la mariite. Messieurs, pour satisfaire au décret de l'Assemblée, je ne puis, dans ce moment-ci, que déclarer que depuis le 29 décembre, jè n'ai reçu aucune lettre . (1) Voir ci-après, aux annexes de la séance, page 240, ces pièces justificatives.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 232
      Locuteur: Bertrand
      de M. Blanchelande. Celle que j'ai reçue le 29 décembre, j'ai eu l'honneur de la transmettre à M. le Président le même j...
      ...ue fois qu'il m'en arrive, je n'ai rien de plus pressé que ae les faire copier pou...
      ...arde cet empressement, dans une affaire cette importance, comme un devoir essen...
      de M. Blanchelande. Celle que j'ai reçue le 29 décembre, j'ai eu l'honneur de la transmettre à M. le Président le même jour (1), et chaque fois qu'il m'en arrive, je n'ai rien de plus pressé que ae les faire copier pour les communiquer à l'Assemblée, Je regarde cet empressement, dans une affaire cette importance, comme un devoir essentiel dont je ne m'écarterai jamais.
      Locuteur: Lacuée
      ...Voici une lettre dont il est nécessaire de donner lecture à l'Assemblée; elle est signée de Mmes de Banville et Bonne-Le-vaillant; Ces dames demandent que le rapport de V affaire des 84 prisonniers détenus dans le château de Caen soit fait incessamment (2) et que la nouvelle organisation du comité de législation n'apporte aucun retard à ce... , secrétaire. Voici une lettre dont il est nécessaire de donner lecture à l'Assemblée; elle est signée de Mmes de Banville et Bonne-Le-vaillant; Ces dames demandent que le rapport de V affaire des 84 prisonniers détenus dans le château de Caen soit fait incessamment (2) et que la nouvelle organisation du comité de législation n'apporte aucun retard à cette affaire; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lacuée
      ...e démarche apporterait dans le jugement de cette affaire ôterait à ces prisonniers le peu de courage qui leur reste. Vous pouvez, Messieurs, les arracher à la plus douloureuse situation. Ordonnez, nous vous en conjurons, que malgré la nouvelle organisation du comité de législation, le même rapporteur, les mêmes commissaires qui ont lu toutes les pièces de la procédure, feront leur rapport à la section du comité chargé des affaires p...
      ...s. Si vous jugez même que les fonctions de vice-président, auxquelles vous venez d'appeler M. Gua-aet, peuvent l'empêcher de se charger du rapport (Non ! non!), nou...
      ...s parmi les commissaires, afin d'éviter de plus longs retards.
      « Le retard que cette démarche apporterait dans le jugement de cette affaire ôterait à ces prisonniers le peu de courage qui leur reste. Vous pouvez, Messieurs, les arracher à la plus douloureuse situation. Ordonnez, nous vous en conjurons, que malgré la nouvelle organisation du comité de législation, le même rapporteur, les mêmes commissaires qui ont lu toutes les pièces de la procédure, feront leur rapport à la section du comité chargé des affaires particulières et des renvois. Si vous jugez même que les fonctions de vice-président, auxquelles vous venez d'appeler M. Gua-aet, peuvent l'empêcher de se charger du rapport (Non ! non!), nous vous supplions d ordonner que le rapporteur sera pris parmi les commissaires, afin d'éviter de plus longs retards.
      Locuteur: Guadet
      D'après la nouvelle organisation du comité de législation, j'avais cru ne pas devoir ... D'après la nouvelle organisation du comité de législation, j'avais cru ne pas devoir me charger du rapport. Si cependant l'Assemblée pense que je puisse continuer à ...
      Locuteur: Lemontey
      MM. les commissaires de l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue sont introduits à la barre en vertu du décret rendu à la séance d'hier soir (1). MM. les commissaires de l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue sont introduits à la barre en vertu du décret rendu à la séance d'hier soir (1).
      Locuteur: Lemontey
      L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'orateur de la députation s'exprime ainsi :
      Locuteur: Lemontey
      Messieurs, aussitôt la réception des pièces de la colonie, nous nous sommes empressés de vous en instruire, en vous suppliant de fixer à samedi le jour où nous pourrion...
      ...e temps était indispensable pour mettre de l'ordre dans nos idées et dans les pièces que nous avons eu à peine le temps de parcourir, entièrement occupés de la situation de nos frères expirant . sous le fer des a...
      ...ond respect que nous venons vous offrir la lecture des pièces qui nous ont été adr...
      ... ont pas permis d'en faire l'extrait et de vous en présenter le résultat.
      Messieurs, aussitôt la réception des pièces de la colonie, nous nous sommes empressés de vous en instruire, en vous suppliant de fixer à samedi le jour où nous pourrions vous en rendre compte ; ce temps était indispensable pour mettre de l'ordre dans nos idées et dans les pièces que nous avons eu à peine le temps de parcourir, entièrement occupés de la situation de nos frères expirant . sous le fer des assassins en voulant défendre leurs propriétés, nous apprenons que l'Assemblée na...
      ...aujourd'hui. C'est par obéissance à ce décret, et pour vous témoigner notre profond respect que nous venons vous offrir la lecture des pièces qui nous ont été adressées. Leur nombre, leur longueur, le sujet douloureux qu'elles traitent ne nous ont pas permis d'en faire l'extrait et de vous en présenter le résultat.
      Locuteur: Emmery
      MM. les députés de Saint-Domingue avaient écrit hier à l'Assemblée nationale pour obtenir la permission d'être entendus samedi, prév...
      ...i était nécessaire pour raire le résumé de ces pièces immenses. En conséquence, avant de renvoyer ces pièces au comité colonial, je demande que l'on accorde à MM. les députés la permission d'être entendus à la barre dimanche prochain et qu'on leur l...
      ...e le résumé pour lequel ils ont demandé la parole.
      MM. les députés de Saint-Domingue avaient écrit hier à l'Assemblée nationale pour obtenir la permission d'être entendus samedi, prévoyant nien que ce délai était nécessaire pour raire le résumé de ces pièces immenses. En conséquence, avant de renvoyer ces pièces au comité colonial, je demande que l'on accorde à MM. les députés la permission d'être entendus à la barre dimanche prochain et qu'on leur laisse leurs pièces entre les mains afin qu'ils puissent en faire le résumé pour lequel ils ont demandé la parole.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      appuie la proposition de M. Emmery. appuie la proposition de M. Emmery.
      Locuteur: Basire
      Le ministre de la marine vient de vous dire qu'il n'avait rien reçu. MM. les commissaires de l'assemblée coloniale vous apportent de... Le ministre de la marine vient de vous dire qu'il n'avait rien reçu. MM. les commissaires de l'assemblée coloniale vous apportent des pièces qui leur ont été adressées par leurs correspondants ; cé ne sont pas de...
      Locuteur: Le Président
      Une grande partie de l'Assemblée demande que la discussion Soit fermée... Une grande partie de l'Assemblée demande que la discussion Soit fermée...
      Locuteur: Le Président
      Je vais faire admettre les commissaires de Saint-Domingue. Je vais faire admettre les commissaires de Saint-Domingue.
      Locuteur: Lacuée
      ... sort. Le rapport en est fait au comité de législation ; mais les changements ulté...
      ...effectués dans l'organisation du comité de législation, ont détruit cette consolan...
      ...s une captivité rigoureuse. Ils se flattaient que vous alliez prononcer sur leur sort. Le rapport en est fait au comité de législation ; mais les changements ultérieurs que vous avez ordonnés et qui se sont effectués dans l'organisation du comité de législation, ont détruit cette consolante espérance. M. Guadet, rapporteur, a annoncé qu'il ne ferait pas ce rapport ; ...
      Locuteur: Lacuée
      « Signé : DE BANVILLE; BONNE-LEVAILLANT, épouses des... « Signé : DE BANVILLE; BONNE-LEVAILLANT, épouses des détenus. »
      Locuteur: Le Président
      , répondant à la députation. L'Assemblée nationale, Messieurs, prendra en considération la demande que vous lui faites; elle jette... , répondant à la députation. L'Assemblée nationale, Messieurs, prendra en considération la demande que vous lui faites; elle jettera les regards les plus attentifs sur les pièces qui concernent les colonies ; e...
      Locuteur: Caminet
      ...ssieurs, avant qu'ils aient eu le temps de les examiner. (Bruit prolongé). Il n'est pas possible d'enlever ces pièces à ces messieurs, avant qu'ils aient eu le temps de les examiner. (Bruit prolongé).
      Locuteur: Caminet
      Plusieurs membres : La discussion fermée ! " Plusieurs membres : La discussion fermée ! "
      (L'Assemblée ajourne cè rapport à la séance de vendredi matin.) (1) Voy. Archives parl... (L'Assemblée ajourne cè rapport à la séance de vendredi matin.) (1) Voy. Archives parlementaires, 1" série, t. XXXVI, séance du 29 décembre 1791, page 612.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 233
      Locuteur: Vergniaud
      On a proposé deux choses : la première de laisser aux commissaires de Saint-Domingue les pièces qu'ils ont entre les mains pour en présenter 1 extrait; la seconde de renvoyer purement et simplement leurs pièces au comité colonial. J'observe sur la première proposition que les commissaires peuvent bien avoir le droit de pétition, mais non celui de discussion, et ce serait leur reconnaître ce droit que de leur permettre de faire un extrait des pièces. Sur la seconde proposition, j'observe que l'Assemblée ne peut disposer leur propriété et que, quand on demande...
      ...ettre. Voilà ce que j'avais à dire pour la position de la question.
      On a proposé deux choses : la première de laisser aux commissaires de Saint-Domingue les pièces qu'ils ont entre les mains pour en présenter 1 extrait; la seconde de renvoyer purement et simplement leurs pièces au comité colonial. J'observe sur la première proposition que les commissaires peuvent bien avoir le droit de pétition, mais non celui de discussion, et ce serait leur reconnaître ce droit que de leur permettre de faire un extrait des pièces. Sur la seconde proposition, j'observe que l'Assemblée ne peut disposer leur propriété et que, quand on demande le renvoi au comité colonial des pièces dont ils sont porteurs, on sous-entend qu'ils voudront bien les remettre. Voilà ce que j'avais à dire pour la position de la question.
      Locuteur: Viénot-Vaublane
      En tenant compte des observations de M. Vergniaud, je demande que MM. les commissaires de la colonie vous présentent une pétition sa... En tenant compte des observations de M. Vergniaud, je demande que MM. les commissaires de la colonie vous présentent une pétition samedi et qu'ils gardent les pièces jusqu'à ce jour, pour en tirer les lumières Su...
      Locuteur: Basire
      (L'Assemblée [décrète la motion de M. Viénot-Vaublanc.). (L'Assemblée [décrète la motion de M. Viénot-Vaublanc.).
      Locuteur: Le Président
      La parole est'à M. le ministre de la guerre pour rendre compte à VAssemblée du voyage d'inspection qu'il vient de faire sur les frontières. La parole est'à M. le ministre de la guerre pour rendre compte à VAssemblée du voyage d'inspection qu'il vient de faire sur les frontières.
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la]guerre, prend la parole au milieu des plus vifs applaudissements de l'Assemblée et des tribunes. , ministre de la]guerre, prend la parole au milieu des plus vifs applaudissements de l'Assemblée et des tribunes.
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la guerre, s'exprime ainsi : , ministre de la guerre, s'exprime ainsi :
      Locuteur: De Narbonne
      Messieurs, avant de vous parler des résultats de mon voyage sur l'état des frontières et des dispositions de l'armée, j'ai besoin de rendre, en présence des représentants de la nation, un témoignage éclatant au courà...
      ...ons que j'ai visitées; et cette manière de commencer le compte que je vous dois, d...
      Messieurs, avant de vous parler des résultats de mon voyage sur l'état des frontières et des dispositions de l'armée, j'ai besoin de rendre, en présence des représentants de la nation, un témoignage éclatant au couràge et au patriotisme des garnisons que j'ai visitées; et cette manière de commencer le compte que je vous dois, déjoue déjà bien des espérances.
      Locuteur: De Narbonne
      que le ministre du roi de la Constitution trouvaitans les agents du pouvoir exécutif, les mêmes égards et plus de zèle que dans le temps où la faveur obtenait ce qu'aujourd'hui l'intérêt public commande. J'ai trouvé de grands secours aussi dans mes compagnons de voyage; M. d'Arçon, l'un des plus habil...
      ...les services qu'il a rendus depuis dans la Révolution; M. Desmottes, aide de camp et ami de M. Lafayette, près de qui il est resté à Metz ; M. Dedelay-Da...
      ...nnu et estimé le mérite'; et M. Mathieu de Montmorency, qu'il était heureux pour moi de montrer aux officiers de l'armée, quand sa présence servait de réponse à tous les préjuges. J'avais donné ordre a M. de Tolozan, dont l'intégrité est connue, de se rendre à Metz et à, Strasbourg, pour nous éclairer de son expérience dans la partie des vivres (1).
      que le ministre du roi de la Constitution trouvaitans les agents du pouvoir exécutif, les mêmes égards et plus de zèle que dans le temps où la faveur obtenait ce qu'aujourd'hui l'intérêt public commande. J'ai trouvé de grands secours aussi dans mes compagnons de voyage; M. d'Arçon, l'un des plus habiles officiers au génie, et dont vous reconnaîtrez sans peine le travail dans les ...
      ...e, qui, déjà connu dans ce corps d'une manière avantageuse, s'est distingué par les services qu'il a rendus depuis dans la Révolution; M. Desmottes, aide de camp et ami de M. Lafayette, près de qui il est resté à Metz ; M. Dedelay-Dagier, dont 1 Assemblée constituante a connu et estimé le mérite'; et M. Mathieu de Montmorency, qu'il était heureux pour moi de montrer aux officiers de l'armée, quand sa présence servait de réponse à tous les préjuges. J'avais donné ordre a M. de Tolozan, dont l'intégrité est connue, de se rendre à Metz et à, Strasbourg, pour nous éclairer de son expérience dans la partie des vivres (1).
      Locuteur: De Narbonne
      Il m'était ordonné de restreindre l'objet de ma tournée, pour la rendre plus utile. Les affaires du dépa...
      ...i m'est confié ne me permettaient point de m'en éloigner longtemps. Le but que je ...
      ...é, et que je crois avoir atteint, était de m'assurer des dispositions des troupes....
      ...mis, m'avait ordonné d'employer son nom de toutes les manières que je croirais les...
      Il m'était ordonné de restreindre l'objet de ma tournée, pour la rendre plus utile. Les affaires du département qui m'est confié ne me permettaient point de m'en éloigner longtemps. Le but que je m'étais proposé, et que je crois avoir atteint, était de m'assurer des dispositions des troupes. Le roi m'avait permis, m'avait ordonné d'employer son nom de toutes les manières que je croirais les plus utiles.
      Locuteur: De Narbonne
      ...blée nationale et au roi, en protestant de la réunion de leurs intentions et de leurs desseins. J'ai ajouté au respect que l'armée doit à l'Assemblée nationale et au roi, en protestant de la réunion de leurs intentions et de leurs desseins.
      Locuteur: De Narbonne
      ...emblée tous les détails qui importent à la connaissance de l'exacte Situation de nos forces, et je garantirai l'authenticité de ceux que je n'ai pu observer moi-même. Il serait aussi téméraire qu'inutile de youloir faire sur les fortifications du royaume un travail différent de celui que Vauban, et après lui les plus... Je vais soumettre à l'Assemblée tous les détails qui importent à la connaissance de l'exacte Situation de nos forces, et je garantirai l'authenticité de ceux que je n'ai pu observer moi-même. Il serait aussi téméraire qu'inutile de youloir faire sur les fortifications du royaume un travail différent de celui que Vauban, et après lui les plus grands ingénieurs, ont consacré.
      Locuteur: De Narbonne
      ...ont j'ai recueilli et comparé les états de situation, présentent généralement des dispositions satisfaisantes. Il m'a été précieux de n avoir sur cette partie intéressante de nos forces, qu'à applaudir aux mesures ...
      ...ont le roi m'avait expressément ordonné de presser l'exécution. J'ai trouvé à cet égard de très grands secours dans le résultat de...
      ...ernier par les commissaires inspecteurs de l'artillerie et du génie, nommés en vertu des décrets de l'Assemblée constituante. Ma confiance ...
      ..., lorsqu'à mon retour, j'ai reconnu que la plupart de ces vues étaient confirmées dans l'excellent rapport qui vient de vous être présenté par votre comité mil...
      ...es fortifications des places dont j'ai pu juger par moi-même, ainsi que celles dont j'ai recueilli et comparé les états de situation, présentent généralement des dispositions satisfaisantes. Il m'a été précieux de n avoir sur cette partie intéressante de nos forces, qu'à applaudir aux mesures qui ont été prises, et presque toujours à confirmer celles qui n'étaient que projetées, et dont le roi m'avait expressément ordonné de presser l'exécution. J'ai trouvé à cet égard de très grands secours dans le résultat des comptes rendus au mois d'octobre dernier par les commissaires inspecteurs de l'artillerie et du génie, nommés en vertu des décrets de l'Assemblée constituante. Ma confiance a dû se raffermir encore, lorsqu'à mon retour, j'ai reconnu que la plupart de ces vues étaient confirmées dans l'excellent rapport qui vient de vous être présenté par votre comité militaire, sur l'état des frontières du royaume.
      Locuteur: De Narbonne
      ...euvent influer le plus puissamment dans la balance de nos forces. ...tives aux points capitaux qui, par leur rapport avec les positions des armées, peuvent influer le plus puissamment dans la balance de nos forces.
      Locuteur: Le Président
      ...emblée décide à une grande majorité que la discussion est fermée.) (L'Assemblée décide à une grande majorité que la discussion est fermée.)
      Locuteur: Vergniaud
      et plusieurs autres membres demandent la parole. et plusieurs autres membres demandent la parole.
      Locuteur: Le Président
      ...ui sont d'avis que MM. les commissaires l'assemblée générale de Saint-Domingue soient admis dimanche se... Que ceux qui sont d'avis que MM. les commissaires l'assemblée générale de Saint-Domingue soient admis dimanche se lèvent.
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres à gauche : La question préalable! Plusieurs membres à gauche : La question préalable!
      Locuteur: De Narbonne
      J'ai été obligé de voyager rapidement : mais l'empressemen...
      ...n, a suppléé à l'indispensable célérité de mon voyage. Jai dû me concerter avec le...
      J'ai été obligé de voyager rapidement : mais l'empressement qu'ont mis tous les chefs militaires à me donner les éclaircissements dont j'avais besoin, a suppléé à l'indispensable célérité de mon voyage. Jai dû me concerter avec les élus du peuple, dans tout ce qui exigeait sa confiance. Les corps administrati...
      La place de Lille, par exemple, nous a montré de plus grandes ressources que l'opinion n... La place de Lille, par exemple, nous a montré de plus grandes ressources que l'opinion ne lui (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Militaire, tome I, n° ...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 234
      Locuteur: De Narbonne
      ...e communément. G'ëst avec des monuments de ce genre que nous pourrons adopter la maXimé que les bons secrets, en matière... en attribue communément. G'ëst avec des monuments de ce genre que nous pourrons adopter la maXimé que les bons secrets, en matière militaire, sont ceux dont on peut faire confidence à ses ennemis.
      Locuteur: De Narbonne
      Nous ne craindrons donc pas de dire que, malgré l'état de perfection et d'achèvement complet des ouvrages de cette place, il existe cependant une pa...
      ... est encore bien forte par l'obligation de faire quatre opérations majeures, et" successives avant de parvenir au terme définitif de tous les sièges. La citadelle qui n'est véritablement attaquable que du côté de la ville, servirait ensuite de retraite, non pour, capituler, mais pour donner le temps de recouvrer tous les avantages que la nature des choses aurait fait perdre dans les attaques de la place. Cette observation doit écarter t...
      ...es, que quelques-uns prétendent menacer la liberté des citoyens. J'en appelle à cet égard à la révolution. Il n'est pas une' citadelle...
      ...eulement essayé ni pu essayer d'opposer la plus légère résistance à la volonté prononcée des citoyens. Que produirait en elfet le foudroyement supposé de quelques maisons qui se trouvent en butte au reu des citadelles? La masse des habitants n'en serait pas moi...
      ...tadelles en vivres que par les magasins de,la villé, et au moment même où ces citadel...
      Nous ne craindrons donc pas de dire que, malgré l'état de perfection et d'achèvement complet des ouvrages de cette place, il existe cependant une partie faible, et il le faut bien lorsqu on en vient à les apprécier comparativement ; mais cette partie faible, qu'un attaquant pourrait bien ne pas saisir, est encore bien forte par l'obligation de faire quatre opérations majeures, et" successives avant de parvenir au terme définitif de tous les sièges. La citadelle qui n'est véritablement attaquable que du côté de la ville, servirait ensuite de retraite, non pour, capituler, mais pour donner le temps de recouvrer tous les avantages que la nature des choses aurait fait perdre dans les attaques de la place. Cette observation doit écarter toute espèce d'ombrage sur les citadelles, que quelques-uns prétendent menacer la liberté des citoyens. J'en appelle à cet égard à la révolution. Il n'est pas une' citadelle, pas un seul réduit qui ait seulement essayé ni pu essayer d'opposer la plus légère résistance à la volonté prononcée des citoyens. Que produirait en elfet le foudroyement supposé de quelques maisons qui se trouvent en butte au reu des citadelles? La masse des habitants n'en serait pas moins dans une, parfaite sûreté ; ils seraient avertis des mesures à, prendre et qui ne peuvent leur échapper. Ces mesures consistent à n'approvisionner les citadelles en vivres que par les magasins de,la villé, et au moment même où ces citadelles doivent commencer à être utiles....
      Locuteur: De Narbonne
      , minisire de la guerre. Je ne lisais avec célérité que pour épargner les mOT ments de l'Assemblée. Au surplus, je n'ai point d'excuse à lui demander pour la stérilité des détails. Je suis persuadé...
      ...e comptera sès ennemis quand il s agira de les combattre. (.Applaudissements.)
      , minisire de la guerre. Je ne lisais avec célérité que pour épargner les mOT ments de l'Assemblée. Au surplus, je n'ai point d'excuse à lui demander pour la stérilité des détails. Je suis persuadé què l'Assemblée ne comptera pas plus les instants qu'elle donnera à une aussi grande mesure, que l'armée ne comptera sès ennemis quand il s agira de les combattre. (.Applaudissements.)
      Locuteur: De Narbonne
      ...ts offensifs. C'est dans ce vaste dépôt de nos forces qu'on trouvera les plus importantes ressources, la sûreté des magasins et des mqnitions de tout genre, un appui redoutable dans le...
      ...encore invincibles. Ils le seraient par la seule proportion numérique des assiégea...
      ... place d§ cet ordre, doit être au moins de six à un. Ainsi 20,000 hommes dans Lill...
      Lille doit encore être considérée sous les rapports offensifs. C'est dans ce vaste dépôt de nos forces qu'on trouvera les plus importantes ressources, la sûreté des magasins et des mqnitions de tout genre, un appui redoutable dans les positions d'attente, un asile dans les revers qu'il faut prévoir, mais dont le...
      ...eraient d autant moins à craindre, que les débris d'une armée battue y seraient encore invincibles. Ils le seraient par la seule proportion numérique des assiégeants aux assiégés; proportion qui, comme on sait, dans une place d§ cet ordre, doit être au moins de six à un. Ainsi 20,000 hommes dans Lille seraient encore forts contre 120,000 attaquants.
      Locuteur: De Narbonne
      ... venons d'apercevoir sur les propriétés de la place de Lille, est applicable, avec plus ou moins d'avantages, aux places de Douai, Valenciennes, Maubeuge, Charlemo...
      ...au, Strasbourg, Besançon, et une partie de celles dont le comité militaire vous a ...
      Ce que nous venons d'apercevoir sur les propriétés de la place de Lille, est applicable, avec plus ou moins d'avantages, aux places de Douai, Valenciennes, Maubeuge, Charlemont, jSédân, Metz, Landau, Strasbourg, Besançon, et une partie de celles dont le comité militaire vous a présenté le rapport. J'en adopte les résultats, et je ne fais ici que vous en ra...
      Locuteur: De Narbonne
      Sous ce point de vue, le camp retranché sous Maubeuge, proposé par M. de Rochambeau, et exécuté par les officiers du génie, m'a paru suppléer au défaut d'espace de cette place. Une armée occupéè sur un g...
      ... doit avoir nécessairement des instants de faiblesse ; il faut donc lui ménager des moyens de les soutenir, de reprendre haleine, de se maintenir par des communications sûres,,et d'attendre.le moment de reprendre le ton offensif/Sur pe qui concerne la défense propre de la place de Maubeuge, nous n'avons pu qu'en approuv...
      Sous ce point de vue, le camp retranché sous Maubeuge, proposé par M. de Rochambeau, et exécuté par les officiers du génie, m'a paru suppléer au défaut d'espace de cette place. Une armée occupéè sur un grand développement doit avoir nécessairement des instants de faiblesse ; il faut donc lui ménager des moyens de les soutenir, de reprendre haleine, de se maintenir par des communications sûres,,et d'attendre.le moment de reprendre le ton offensif/Sur pe qui concerne la défense propre de la place de Maubeuge, nous n'avons pu qu'en approuver les dispositions.
      Locuteur: De Narbonne
      ...es borner pour le moment à l'achèvement de la couronne de Champagne. Le grand défaut de la place : de Sedan est d'être obstruée par des maiso...
      ...pulation proportionnée. J'ai été frappé de l'utilité d'un projet qui ferait dispar...
      ...d'une grande étendue, par une extension de l'enceinte du côté de la prairie. Cette partie, déjà garantie par une inondation sûre, exigerait peu de dépense, et nous procurerait une, place...
      ...ordre. Comme ce n'est pas ici le moment de s'occuper de ce projet, M. le maréchal Rochambeau y a suppléé par l'adoption d'un camp retranché sur la hauteur de, la Garenne. Cette position est un diminuti...
      ...ué en avant. Celle-ci est fortifiée par la nature ; mais, comme elle exigerait de très grandes forces, j'ai fait, d'après...
      ...lus rapproché, sans renoncer à profiter de la grande position, lorsque la proportion des forcés à la disposition des généraux leur permettrait de l'occuper.
      Les projets sur Mézières sont excellents. On doit cependant les borner pour le moment à l'achèvement de la couronne de Champagne. Le grand défaut de la place : de Sedan est d'être obstruée par des maisons cumulées pour contenir des manufactures précieuses et une population proportionnée. J'ai été frappé de l'utilité d'un projet qui ferait disparaître ce défaut essentiel, en donnant à cette ville des emplacements d'une grande étendue, par une extension de l'enceinte du côté de la prairie. Cette partie, déjà garantie par une inondation sûre, exigerait peu de dépense, et nous procurerait une, place au grand ordre. Comme ce n'est pas ici le moment de s'occuper de ce projet, M. le maréchal Rochambeau y a suppléé par l'adoption d'un camp retranché sur la hauteur de, la Garenne. Cette position est un diminutif d'une autre beaucoup plus étendué en avant. Celle-ci est fortifiée par la nature ; mais, comme elle exigerait de très grandes forces, j'ai fait, d'après les ordres du rOi, travailler sUr-le-champ âux ouvrages du camp le plus rapproché, sans renoncer à profiter de la grande position, lorsque la proportion des forcés à la disposition des généraux leur permettrait de l'occuper.
      Locuteur: De Narbonne
      La place de Metz est dans l'état le plus respectable, par l'étendues des positions qu embrassent de grands fronts d'une disposition savante...
      ...elle regardée comme l'un des boulevards de l'Empire, comme un centre de force propre à fournir a tous les moyen...
      ...t comme l'asile le plus sûr et le point de réunion le plus utile en cas de revers.
      La place de Metz est dans l'état le plus respectable, par l'étendues des positions qu embrassent de grands fronts d'une disposition savante et d'une exécution achevée : aussi cette place est-elle regardée comme l'un des boulevards de l'Empire, comme un centre de force propre à fournir a tous les moyens d'une guerre offensive dans cette partie, et comme l'asile le plus sûr et le point de réunion le plus utile en cas de revers.
      Locuteur: De Narbonne
      ...d'équilibre sénsible. Les grands fronts de la Moselle et de Belle-Croix paraîtraient en effet d'une force surabondante, tant que l'ennemi aurait la liberté de se porter à son gré sur des parties faibles ou négligées. Tel est le front de la place qui correspond à la hauteur de Montigny. C'est par cette raison qu'on avait projeté depuis longtemps de couronner cette hauteur par un grand ouvrage en avant de celui de Belle-Croix ; mais les dépenses considé...
      ...l'exécution. 11 s'agit donc aujourd'hui de corriger ce défaut; il s'agit surtout d...
      Ce grand appareil ae moyens fortifiants présenté cependant encore un défaut d'équilibre sénsible. Les grands fronts de la Moselle et de Belle-Croix paraîtraient en effet d'une force surabondante, tant que l'ennemi aurait la liberté de se porter à son gré sur des parties faibles ou négligées. Tel est le front de la place qui correspond à la hauteur de Montigny. C'est par cette raison qu'on avait projeté depuis longtemps de couronner cette hauteur par un grand ouvrage en avant de celui de Belle-Croix ; mais les dépenses considérables d'une pareille entreprise en ont toujours différé l'exécution. 11 s'agit donc aujourd'hui de corriger ce défaut; il s'agit surtout d'en sauver les dépenses énormes, ainsi
      Locuteur: Delacroix
      ...ieur le Président, priez M. le ministre de lire moins rapidement. Monsieur le Président, priez M. le ministre de lire moins rapidement.
      Locuteur: De Narbonne
      Charlemont est dans le meilleur état de défense; les Givets et le Mont-d'Haure,...
      ... nécessaires, ils prennent le caractère de camp retranché ; et, sous ce rapport, o...
      Charlemont est dans le meilleur état de défense; les Givets et le Mont-d'Haure, qui n'en sont que des accessoires, ne paraissent pas répondre au point capital : mais en les considérant comme des extensions propres à divers établissements nécessaires, ils prennent le caractère de camp retranché ; et, sous ce rapport, on a pu se borner aux précautions qui ont été prises.
      Locuteur: De Narbonne
      ...é d'une manière fort exacte l'attention de l'Assemblée. Je passe sur les places et postes intermédiaires sur lesquels on a fixé d'une manière fort exacte l'attention de l'Assemblée.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 235
      Locuteur: De Narbonne
      que la perte de temps qu'exigerait un si grand étalage. que la perte de temps qu'exigerait un si grand étalage.
      Locuteur: De Narbonne
      ...que l'on s'est trouvé dans l'obligation de relever le corps de la place en cette partie, en le reprenant ...
      ...des. Il m'a paru qu'il ne suffisait pas de bonifier l'ouvrage à cornes qui couvre ...
      ... bonification ajouterait peu aux moyens de la défense, elle entraînerait des boulever...
      ...arer, et-prêterait peut-être à l'espèce de scandale de défaire pour refaire : c'est donc ici le cas de s'emparer promptement de la hauteur de Montigny par un ouvrage tirant sa défense de lui-même. Par cette position,, on décou...
      ... qui pourraient favoriser les approches de. l'ennemi dans cette partie. Quoique peu!, consistant en apparence, un ouvrage de ce genre forcerait l'assiégeant, aux dé...
      ...ion : elle, déroberait le faible actuel de la place j et en, donnant le temps d'en re...
      ...résistance réelle, par le développement de toutes les ressources de guerre Souterraine»' favorisant les ret...
      Cela est d'autant plus nécessaire encore, que l'on s'est trouvé dans l'obligation de relever le corps de la place en cette partie, en le reprenant depuis ses fondations. Cette opération ne, peut être que très lente, et semble laisser une ,porte ouverte qui a déjà causé des inquiétudes. Il m'a paru qu'il ne suffisait pas de bonifier l'ouvrage à cornes qui couvre cette partie défectueuse; outre que cette bonification ajouterait peu aux moyens de la défense, elle entraînerait des bouleversements longs à réparer, et-prêterait peut-être à l'espèce de scandale de défaire pour refaire : c'est donc ici le cas de s'emparer promptement de la hauteur de Montigny par un ouvrage tirant sa défense de lui-même. Par cette position,, on découvre tous les points couverts qui pourraient favoriser les approches de. l'ennemi dans cette partie. Quoique peu!, consistant en apparence, un ouvrage de ce genre forcerait l'assiégeant, aux détails longs et meurtriers d'une attaque régulière. Cette disposition imposerait d'ailleurs fortement à l'opinion : elle, déroberait le faible actuel de la place j et en, donnant le temps d'en relever les défectuosités, elle remplirait le but d'une résistance réelle, par le développement de toutes les ressources de guerre Souterraine»' favorisant les retours offensifs. pour lesquels" ce genre d'ouvrage est surtout disposé.,,
      Locuteur: De Narbonne
      La nécessité indispensable d'un prbmpt retour à Paris m'a forcé de me faire rendre compte de la place de Bitche. Ce poste, considéré individuell...
      ...raux m'ayant fait observer l'importance de sa situation, relativement aux communications de la Lorraine avec la première tête de nos frontières à Landau,nous avons regr...
      ..., des munitions, et des grands magasins de tout genre- J'ai cependant ordonné aux officiers du .,génie de s occuper promptement de cet objet, et ;de proposer les moyens les plus rapides de perfectionner cette position.
      La nécessité indispensable d'un prbmpt retour à Paris m'a forcé de me faire rendre compte de la place de Bitche. Ce poste, considéré individuellement, est excellent, et il est, dans le meilleur état ; mais les généraux m'ayant fait observer l'importance de sa situation, relativement aux communications de la Lorraine avec la première tête de nos frontières à Landau,nous avons regretté que le temps ne permit pas d'y compléter les dispositions d'un camp retranché, propre à couvrir des troupes, des munitions, et des grands magasins de tout genre- J'ai cependant ordonné aux officiers du .,génie de s occuper promptement de cet objet, et ;de proposer les moyens les plus rapides de perfectionner cette position.
      Locuteur: De Narbonne
      On retrouve de nouveaux motifs de confiance dans la place de Strasbourg. On y voit une armée retranc...
      ...mené à. Concentrer ses dispositions sur la seule esplanade des fronts attaquables. On a renforcé ces fronts par des galeries de mines et par différentes mesures ; on a proposé, en outre, de porter un1 ouvrage en avant pour attire...
      ...d'entreprendre cet'ouvrage avancé, dans la crainte qu'il ne pût pas être prêt pour...
      ...t des moyens d'industrie qui permettent la plus grande,-célérité; me fondant d'ail...
      On retrouve de nouveaux motifs de confiance dans la place de Strasbourg. On y voit une armée retranchée 3 et même si bien fortifiée, que l'attaquant serait ramené à. Concentrer ses dispositions sur la seule esplanade des fronts attaquables. On a renforcé ces fronts par des galeries de mines et par différentes mesures ; on a proposé, en outre, de porter un1 ouvrage en avant pour attirer à lui seul tous les efforts des assiégeants, et pour éloigner d'autant ses attaques. Comme on hésitait d'entreprendre cet'ouvrage avancé, dans la crainte qu'il ne pût pas être prêt pour le moment utile, j'ai cru devoir trancher cette question, en adoptant des moyens d'industrie qui permettent la plus grande,-célérité; me fondant d'ailleurs sur ces mesures offensives qui nous occupent, et qui donnent aux opération...
      Locuteur: De Narbonne
      ...es arsenaux sont en pleine activité, et de nouvelles découvertes ou des applications ingénieuses de celles dues aux puissances voisines, sont la meilleure preuve du patriotisme éclairé d'un corps qui? jusqu'à présent, a servi de modèle à tous les autres.. Les fonderies et les arsenaux sont en pleine activité, et de nouvelles découvertes ou des applications ingénieuses de celles dues aux puissances voisines, sont la meilleure preuve du patriotisme éclairé d'un corps qui? jusqu'à présent, a servi de modèle à tous les autres..
      Locuteur: De Narbonne
      ...rands éloges và l'activité que le corps de l'artillerie a mise dans ses essais pou...
      ...é dont peut être cette manière nouvelle de servir une arme dont la prodigieuse influence à la guerre est déjà si connue. Cette artill...
      ...e le suffrage imposant des généraux qui la regardent comme indispensablement néces...
      Je dois aussi les plus grands éloges và l'activité que le corps de l'artillerie a mise dans ses essais pour perfectionner le- système d'une artillerie volante déjà adoptée par les. Pruss...
      ...s essais, dont j'ai moi-même été témoin, ne laissent rien à désirer sur l'utilité dont peut être cette manière nouvelle de servir une arme dont la prodigieuse influence à la guerre est déjà si connue. Cette artillerie a d'ailleurs pour elle le suffrage imposant des généraux qui la regardent comme indispensablement nécessaire dans les circonstances actuelles.
      Locuteur: De Narbonne
      ...eurs, combien sont imposants nos moyens de défense contre toute attaque étrangère, de quelque manière qu'elle soit combinée. ...
      ...ipe qui est un des plus beaux titres ae la Constitution à l'amour des peuples, les...
      Vous voyez, Messieurs, combien sont imposants nos moyens de défense contre toute attaque étrangère, de quelque manière qu'elle soit combinée. Mais en restant toujours fidèles au principe qui vous interdit toute conquête, à ce principe qui est un des plus beaux titres ae la Constitution à l'amour des peuples, les circonstances doivent nous forcer à porter nos troupes sur le territoire ennemi...
      Locuteur: De Narbonne
      ... Nord, dans les garnisons dont il vient de vous être rendu compte, est la première que j'ai vue ; et je dois dire, à l'honneur de . L'armée du Nord, dans les garnisons dont il vient de vous être rendu compte, est la première que j'ai vue ; et je dois dire, à l'honneur de
      Locuteur: De Narbonne
      ..., je me suis assuré que ce chef-d'œuvre de Vàuban promet une résistance prolongée ...
      ...c'est bien plus que n'en exige le temps de rassembler des forces suffisantes pour ...
      Egalement condamné à ,ne pas voir Landau,, je me suis assuré que ce chef-d'œuvre de Vàuban promet une résistance prolongée au delà du terme d'uné campagne, et c'est bien plus que n'en exige le temps de rassembler des forces suffisantes pour en faire lever le siège. ;
      Locuteur: De Narbonne
      Sur ce qui concerne les places de Lauterbourg, Fort-Louis, Schelestat, Br... Sur ce qui concerne les places de Lauterbourg, Fort-Louis, Schelestat, Brisàch, Hunhingue, Bel-fort, Blamont, Besançon, etc., je n'ai rien trouvé à chang...
      Locuteur: De Narbonne
      ...ursuivre l'exécution avec d'autant plus de confiance, qu'elles se trouvent en tout...
      ...vous ont été présentées dans le rapport de votre comité militaire.
      poursuivre l'exécution avec d'autant plus de confiance, qu'elles se trouvent en tout conformes à celles qui vous ont été présentées dans le rapport de votre comité militaire.
      Locuteur: De Narbonne
      Dans toutes les places que je viens de passer en revue, l'artillerie est dans l'état le plus respectable. Je me suis assuré de l'exécution des ordres donnés par les commissaires du génie et de l'artillerie ; et les comptes que je me... Dans toutes les places que je viens de passer en revue, l'artillerie est dans l'état le plus respectable. Je me suis assuré de l'exécution des ordres donnés par les commissaires du génie et de l'artillerie ; et les comptes que je me suis fait rendre, m'ont prouvé que ce qu'il reste à faire ne souffrira aucun re...
      Locuteur: De Narbonne
      ...rie, sont exposées à toutes les injures de l'air. Je m'occupe des moyens de rendre moins destructive pour les affût...
      ...ure, uniquement commandée par le besoin de calmer des inquiétudes.
      Dans ces places, presque toutes les bouches à feu, déjà mises en batterie, sont exposées à toutes les injures de l'air. Je m'occupe des moyens de rendre moins destructive pour les affûts cette mesure, uniquement commandée par le besoin de calmer des inquiétudes.
      Locuteur: De Narbonne
      ...e je mettrai incessamment sous les yeux de l'Assemblée, en lui proposant son organ... Soumise à une discussion éclairée, elle sera l'objet d'un mémoire particulier que je mettrai incessamment sous les yeux de l'Assemblée, en lui proposant son organisation.
      Locuteur: De Narbonne
      ...trer dans des détails sur les munitions de guerre; je me bornerai donc à dire que ... Je crois inutile d'entrer dans des détails sur les munitions de guerre; je me bornerai donc à dire que l'exposé qu'en a fait votre comité est plutôt affaibli qu'exagéré.
      Locuteur: De Narbonne
      A l'égard des vivres et autres effets de campement et d'hôpital de tout genre, les précautions ont été pri...
      ...pôts, que l'on soit toujours en mesure, de les pourvoir, au moment utile.
      A l'égard des vivres et autres effets de campement et d'hôpital de tout genre, les précautions ont été prises pour que celle8 des places,qui,dans;l!é.tat actuel des choses, pourraient êt...
      ...complètement. On s'est borné pour les autres à disposer; tellement les grands dépôts, que l'on soit toujours en mesure, de les pourvoir, au moment utile.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 236
      Locuteur: De Narbonne
      M. de Rochambeau, qu'elle est dans un état bi...
      ...e, et que ce général a su trouver, dans la confiance qu'inspire son amour pour la liberté, les moyens de faire exécuter les ordres nécessaires au maintien de la discipline. Parmi les officiers qui ont...
      ...econdé ee général, qu'il me soit permis de citer M. deBiron comme un des hommes les plus dignes de l'amour des soldats et de l'estime des patriotes. (.Applaudisseme...
      M. de Rochambeau, qu'elle est dans un état bien supérieur à celui qu'on pouvait attendre des circonstances orageuses qui l'ont troublée, et que ce général a su trouver, dans la confiance qu'inspire son amour pour la liberté, les moyens de faire exécuter les ordres nécessaires au maintien de la discipline. Parmi les officiers qui ont puissamment secondé ee général, qu'il me soit permis de citer M. deBiron comme un des hommes les plus dignes de l'amour des soldats et de l'estime des patriotes. (.Applaudissements.)
      Locuteur: De Narbonne
      A Metz, j'ai reçu la lettre du roi et le décret de l'Assemblée, qui permettait de nommer maréchaux de France MM. de Rochambeau et Luckner. Je me félicite d...
      ...et, il associe l'Assemblée "nationale à la faveur qu'accorde le roi, et lui donne des droits personnels sur la reconnaissance des généraux de l'armée. Je les ai proclamés maréchaux de France à la tête de la garnison, en présence des corps administratifs et de la garde nationale. Les troupes m'ont paru fières de la récompense de leurs chefs. — C'est à Metz, dans une c...
      ... Rochambeau et Lafayette, que des plans de campagne, d'après différentes hypothèse...
      ...être dit à l'Assemblée nationale, c'est la force actuelle de nos trois armées et la certitude de leurs approvisionnements.
      A Metz, j'ai reçu la lettre du roi et le décret de l'Assemblée, qui permettait de nommer maréchaux de France MM. de Rochambeau et Luckner. Je me félicite d'avoir désiré ce décret, il associe l'Assemblée "nationale à la faveur qu'accorde le roi, et lui donne des droits personnels sur la reconnaissance des généraux de l'armée. Je les ai proclamés maréchaux de France à la tête de la garnison, en présence des corps administratifs et de la garde nationale. Les troupes m'ont paru fières de la récompense de leurs chefs. — C'est à Metz, dans une conférence nue Sa Majesté m'avait ordonné d'avoir avec MM. Luckner, Rochambeau et Lafayette, que des plans de campagne, d'après différentes hypothèses, ont été proposés. Le secret est nécessaire à tous ces plans ; mais ce qui peut, ce qui doit être dit à l'Assemblée nationale, c'est la force actuelle de nos trois armées et la certitude de leurs approvisionnements.
      Locuteur: De Narbonne
      ...'à Resauçon, l'armée présente une masse de 240 bataillons et 160 escadrons, avec l...
      ...ant en vivres qu'en fourrages, assurent la subsistance de 230,000 hommes et 22,000 chevaux pendant six mois. On travaille avec la plus grande activité à les augmenter en...
      Depuis Dunkerque jusqu'à Resauçon, l'armée présente une masse de 240 bataillons et 160 escadrons, avec l'artillerie nécessaire pour 200,000 hommes. Les magasins, tant en vivres qu'en fourrages, assurent la subsistance de 230,000 hommes et 22,000 chevaux pendant six mois. On travaille avec la plus grande activité à les augmenter encore.
      Locuteur: De Narbonne
      ...ux sont déjà rassemblés pour le service de l'artillerie et des vivres. On travaille au rassemblement de 6,000 autres. J'ai pris des mesures pou...
      ...mbre nécessaire aux différents services de l'armée ; et la construction des caissons et attirails ...
      6,000 chevaux sont déjà rassemblés pour le service de l'artillerie et des vivres. On travaille au rassemblement de 6,000 autres. J'ai pris des mesures pour compléter le nombre nécessaire aux différents services de l'armée ; et la construction des caissons et attirails qu'ils entraînent est en grande partie terminée.
      Locuteur: De Narbonne
      ...it préparer et fournir en tout temps, à la cavalerie, de promptes ressources pour la porter au complet, a déjà vaincu les pr...
      ...acles à sa parfaite organisation, celui de l'emplacement et celui si délicat d'une...
      ...partition, prévenaient jusqu'au soupçon de la plus légère faveur.
      ...ttention, était le dépôt des remontes générales. Ce nouvel établissement, qui doit préparer et fournir en tout temps, à la cavalerie, de promptes ressources pour la porter au complet, a déjà vaincu les principaux obstacles à sa parfaite organisation, celui de l'emplacement et celui si délicat d'une distribution impartiale des chevàux aux divers régiments. Je me suis assuré que les règles établies au dépôt général pour cette répartition, prévenaient jusqu'au soupçon de la plus légère faveur.
      Locuteur: De Narbonne
      trouver tout à la fois à portée et des armées qui doivent...
      ...damnés longtemps, sans doute, à acheter la majeure partie de nos remontes.
      trouver tout à la fois à portée et des armées qui doivent s'y recruter, et des pays où nous serons condamnés longtemps, sans doute, à acheter la majeure partie de nos remontes.
      Locuteur: De Narbonne
      Ce n'est pas ici le lieu de vous présenter, Messieurs, les encourag...
      ...re aussi économique que politique, dont la Prusse éprouve l'utilité, et à laquelle elle doit en grande partie la supériorité de sa cavalerie.
      Ce n'est pas ici le lieu de vous présenter, Messieurs, les encouragements que vous devez à une mesure aussi économique que politique, dont la Prusse éprouve l'utilité, et à laquelle elle doit en grande partie la supériorité de sa cavalerie.
      Locuteur: De Narbonne
      Mon objet, en cet instant, est de vous présenter les avantages que vous offre déjà Cét établissement, dû aux soins de mon prédécesseur ; il a fourni les moyens d'acheter et de rassembler à la fois une très grande quantité de chevaux. Déjà près de 4,000 sont entrés en France, malgré les obstacles de tout genre, de la concurrence d'achats faits en même temps par les autres puissances, et de la difficulté de les faire arriver. Mon objet, en cet instant, est de vous présenter les avantages que vous offre déjà Cét établissement, dû aux soins de mon prédécesseur ; il a fourni les moyens d'acheter et de rassembler à la fois une très grande quantité de chevaux. Déjà près de 4,000 sont entrés en France, malgré les obstacles de tout genre, de la concurrence d'achats faits en même temps par les autres puissances, et de la difficulté de les faire arriver.
      Locuteur: De Narbonne
      La réception de ces chevaux s'accélère sous l'inspection d'un officier général, de plusieurs officiers expérimentés, et d'...
      ... : 2,400 chevaux sont déjà reçus ; près de 700 sont distribués aux régiments des différentes armées, et 900 sont près de l'être, l'incomplet en hommes dans la cavalerie ayant nécessité quelques reta...
      La réception de ces chevaux s'accélère sous l'inspection d'un officier général, de plusieurs officiers expérimentés, et d'un artiste vétérinaire depuis longtemps célèbre : 2,400 chevaux sont déjà reçus ; près de 700 sont distribués aux régiments des différentes armées, et 900 sont près de l'être, l'incomplet en hommes dans la cavalerie ayant nécessité quelques retards dans cette distribution.
      Locuteur: De Narbonne
      Comme je partais de Metz pour me rendre à Longwy, j'ai reçu un courrier de M. Delessart, qui m'a apporté le dernier office de l'empereur : cette nouvelle pouvant changer les plans de campagne politiques et militaires, je m...
      ...evenir plus tôt à Paris. J'ai chargé M. de Lafayette de visiter les places des départements où ...
      ... comme dans toutes celles où il s'agira de guerre et de liberté, j'engagerai toujours ma responsabilité sur la parole ae M. de Lafayette. (Vifs applaudissements.)
      Comme je partais de Metz pour me rendre à Longwy, j'ai reçu un courrier de M. Delessart, qui m'a apporté le dernier office de l'empereur : cette nouvelle pouvant changer les plans de campagne politiques et militaires, je me suis hâté d'aller à Strasbourg pour revenir plus tôt à Paris. J'ai chargé M. de Lafayette de visiter les places des départements où il commande; et dans cette circonstance, comme dans toutes celles où il s'agira de guerre et de liberté, j'engagerai toujours ma responsabilité sur la parole ae M. de Lafayette. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: De Narbonne
      J'ai reconnu à Strasbourg, que la place la plus importante du royaume était en même temps la plus redoutable par sa garnison et par la garde nationale, que le ministre de la guerre lui-même pouvait confondre avec des troupes de ligne. L'infatigable activité de M. Luckner, la surveillance continuelle sur toutes les parties de l'art militaire, le patriotisme et les ... J'ai reconnu à Strasbourg, que la place la plus importante du royaume était en même temps la plus redoutable par sa garnison et par la garde nationale, que le ministre de la guerre lui-même pouvait confondre avec des troupes de ligne. L'infatigable activité de M. Luckner, la surveillance continuelle sur toutes les parties de l'art militaire, le patriotisme et les talents de M. Dié-trich, maire de la ville, donnent toutes les raisons possibles...
      Locuteur: De Narbonne
      Indépendamment des effets de campement qui se trouvent dans les plac...
      ...a incessamment rendu, dans les magasins de seconde ligne, pour 100,000 hommes.
      Indépendamment des effets de campement qui se trouvent dans les places frontières, il en sera incessamment rendu, dans les magasins de seconde ligne, pour 100,000 hommes.
      Locuteur: De Narbonne
      Lunéville, centre de ce dépôt, offre de vastes écuries pour 2,000 chevaux. Des ...
      ... peuvent ajouter une nouvelle ressource de 1,200 places. A de si grands moyens pour les logements, se...
      ...prix très modéré, et l'heureux avantage de se
      Lunéville, centre de ce dépôt, offre de vastes écuries pour 2,000 chevaux. Des lieux très rapprochés, et qu'un même chef surveille, peuvent ajouter une nouvelle ressource de 1,200 places. A de si grands moyens pour les logements, se joignent encore l'abondance des fourrages à un prix très modéré, et l'heureux avantage de se
      Locuteur: De Narbonne
      Mais je ne puis me dispenser de vous observer que, si, sous le régime sévère de ce gouvernement, il a fallu une espèce de courage pour lutter avec succès contre tous les intérêts individuels, les combats de l'amour-propre, disons même l'excès du zèle de certains régiments qui ne pouvaient plus se dessaisir du prétendu droit de faire partiellement leurs remontes, vou... Mais je ne puis me dispenser de vous observer que, si, sous le régime sévère de ce gouvernement, il a fallu une espèce de courage pour lutter avec succès contre tous les intérêts individuels, les combats de l'amour-propre, disons même l'excès du zèle de certains régiments qui ne pouvaient plus se dessaisir du prétendu droit de faire partiellement leurs remontes, vous devez vous attendre, dans les circonstances actuelles, à des réclamations dont...

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 240
      A LA SÉANCE DE L ASSEMBLEE NATIONALE LEGISLATIVE DU ME... A LA SÉANCE DE L ASSEMBLEE NATIONALE LEGISLATIVE DU MERCREDI 11 JANVIER 1792
      ...TIFICATIVES du rapport sur les troubles de Saint-Domingue (1) fait au nom du comité colonial, par M. Charles Tarbé, député de la Seine-Inférieure (2). PIÈCES JUSTIFICATIVES du rapport sur les troubles de Saint-Domingue (1) fait au nom du comité colonial, par M. Charles Tarbé, député de la Seine-Inférieure (2).
      ...- VERBAUX, ARRÊTÉS PROCLAMATIONS, ETC., DE L'ASSEMBLÉE COLONIALE DE LA PARTIE FRANÇAISE DE SAINT-DOMINGUE. PROCÈS - VERBAUX, ARRÊTÉS PROCLAMATIONS, ETC., DE L'ASSEMBLÉE COLONIALE DE LA PARTIE FRANÇAISE DE SAINT-DOMINGUE.
      ...res a annoncé à l'Assemblée qu'il était de la plus grande importance d'annoncer à la colonie, que ses représentants, unis de cœur et d'esprit, n'avaient d'autre but...
      ...onheur ; que chacun a fait le sacrifice de son opinion à l'intérêt général ; en co...
      Un des membres a annoncé à l'Assemblée qu'il était de la plus grande importance d'annoncer à la colonie, que ses représentants, unis de cœur et d'esprit, n'avaient d'autre but que son honheur ; que chacun a fait le sacrifice de son opinion à l'intérêt général ; en conséquence, il a proposé le serment suivant :
      ...ure sur l'honneur, et au nom du salut « de la colonie en danger, de me réunir d'esprit, « de cœur et d'intention avec mes collègues, « Je jure sur l'honneur, et au nom du salut « de la colonie en danger, de me réunir d'esprit, « de cœur et d'intention avec mes collègues,
      (2) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des af... (2) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection des affaires du temps, Bf. in-8° 165, tome 156, n° 3.
      Le commissaire rapporteur de la commission nommée ce matin a fait le rapport de son travail, qui a été accepté en ces t... Le commissaire rapporteur de la commission nommée ce matin a fait le rapport de son travail, qui a été accepté en ces termes :
      ...avoir, dans les séances des 5, 6 « et 8 de ce mois, discuté les bases contitution-« nelles, a arrêté et arrête, à la majorité de « 67 voix contre 46, qu'elle se constitue légale-« ment, en vertu des pouvoirs de ses commet-« tants, assemblée générale de la partie fran-« çaise de Saint-Domingue. « L'assemblée constituée purement et simple-« ment, après avoir, dans les séances des 5, 6 « et 8 de ce mois, discuté les bases contitution-« nelles, a arrêté et arrête, à la majorité de « 67 voix contre 46, qu'elle se constitue légale-« ment, en vertu des pouvoirs de ses commet-« tants, assemblée générale de la partie fran-« çaise de Saint-Domingue.
      ...e, ne voulant « laisser aucun doute sur la pureté de ses intentions et de ses principes, jusqu'à ce qu'elle ait «...
      ...ter plus formellement, en s'oc-« cupant de la constitution de Saint-Domingue, « déclare que Saint-Domingue étant portion de « l'Empire français, elle reconnaît qu'...
      ...ale seule appartient irrévocàble-« ment de prononcer sur les rapports politiques « et commerciaux qui unissent Saint-Domingue à la France, d'après les plans qui seront pr...
      « L'assemblée ainsi constituée, ne voulant « laisser aucun doute sur la pureté de ses intentions et de ses principes, jusqu'à ce qu'elle ait « pu les manifester plus formellement, en s'oc-« cupant de la constitution de Saint-Domingue, « déclare que Saint-Domingue étant portion de « l'Empire français, elle reconnaît qu'a l'Assem-« blée nationale seule appartient irrévocàble-« ment de prononcer sur les rapports politiques « et commerciaux qui unissent Saint-Domingue à la France, d'après les plans qui seront pré-« sentés par l'assemblée générale.
      ...et sous sa sâuve-« garde, et sous celle de la loyauté des citoyens, « les créances, tant des négociants de France que « de cette île; qu'elle maintiendra l'observ...
      ...voquera à cet « effet toute l'influence de l'opinion et de la force « publique. »
      « Déclare, en ou tre.qu'elle met sous sa sâuve-« garde, et sous celle de la loyauté des citoyens, « les créances, tant des négociants de France que « de cette île; qu'elle maintiendra l'observation « des lois qui en assurent les payements dans « toute leur rigueur, et qu'elle provoquera à cet « effet toute l'influence de l'opinion et de la force « publique. »
      1° Que les membres qui la composent appartiennent à l'assemblée, ...
      ...isses seulement, mais les représentants de lapartie française de Saint-Domingue ;
      1° Que les membres qui la composent appartiennent à l'assemblée, et ne sont plus les députés des paroisses seulement, mais les représentants de lapartie française de Saint-Domingue ;
      Sur la seconde, l'un des membres a demandé si l'inviolabilité empêchait l'exécution de la loi. Sur la seconde, l'un des membres a demandé si l'inviolabilité empêchait l'exécution de la loi.
      ...éclamée ne pouvait interrompre le cours de la justice, a arrêté que les membres sont ... L'assemblée, après avoir déclaré que l'inviolabilité réclamée ne pouvait interrompre le cours de la justice, a arrêté que les membres sont inviolables.
      M. le président de l'assemblée générale s'étant réuni avec nombre de députés au bureau de la commission, après délibération, vu l'urgente nécessité de mettre l'assemblée générale en ac'ti- M. le président de l'assemblée générale s'étant réuni avec nombre de députés au bureau de la commission, après délibération, vu l'urgente nécessité de mettre l'assemblée générale en ac'ti-
      Cette motion a été fortement appuyée ; la nécessité du serment a été développée p... Cette motion a été fortement appuyée ; la nécessité du serment a été développée par différents orateurs, et après délibération le serment a été adopté à l'unanim...
      Un des membres a fait la motion tendant à ce que l'assemblée déc... Un des membres a fait la motion tendant à ce que l'assemblée déclarât :
      ...Que l'assemblée déclare l'inviolabilité de ses membres. 2° Que l'assemblée déclare l'inviolabilité de ses membres.
      ...assemblée, après délibération, a arrête la première partie. Cette motion appuyée, l'assemblée, après délibération, a arrête la première partie.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 241
      Un membre a proposé à l'assemblée, de donner sur-le-champ avis aux provinces de l'Ouest et du Sud, des malheureux événe...
      ...ap; il a été arrêté que M. le président de la commission serait chargé de donner ces avis.
      Un membre a proposé à l'assemblée, de donner sur-le-champ avis aux provinces de l'Ouest et du Sud, des malheureux événements qui affligent en ce moment les environs du Gap; il a été arrêté que M. le président de la commission serait chargé de donner ces avis.
      La partie française de Saint-Domingue se trouve dans le plus g...
      ...appés au fer des assassins, sont forcés de rentrer dans les villes, ét d'abandonne...
      La partie française de Saint-Domingue se trouve dans le plus grand danger. Les ateliers sont en insurrection; les habitations sont incendiées; les blancs qui veillaient à leur administration sont égorgés; ceux qui sont échappés au fer des assassins, sont forcés de rentrer dans les villes, ét d'abandonner leurs propriétés dans cette crise affreusé.
      L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue réunie avec M. le gouver... L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue réunie avec M. le gouverneur général,
      ...ines seront instamment invitées, au nom de l'humanité et de leur intérêt respectif,, à donner à la partie de Saint-Domingue en danger, un secours prompt et fraternel, et à lui envoyer avec la plus grande célérité des troupes de ligne et des munitions de guerre et de bouche, qui la mettent en état d'arrêter les progrès d...
      ...que par l'anéantissement total des îles de l'Amérique;
      « Arrête que toutes les puissances voisines seront instamment invitées, au nom de l'humanité et de leur intérêt respectif,, à donner à la partie de Saint-Domingue en danger, un secours prompt et fraternel, et à lui envoyer avec la plus grande célérité des troupes de ligne et des munitions de guerre et de bouche, qui la mettent en état d'arrêter les progrès d'un mal qui ne finirait que par l'anéantissement total des îles de l'Amérique;
      ...ant au gouvernement général sera invité de joindre à la présente/une adresse particulière aux m... « Arrête, en outre, que M. le lieutenant au gouvernement général sera invité de joindre à la présente/une adresse particulière aux mêmes
      La délibération a été interrompue par uiie -putation de l'assemblée provinciale, qui a demandé ...
      ...à M. le général le commandement général de toutes les troupes, et à la disposition de toutes les mesures à prendre pour la défense publique.
      La délibération a été interrompue par uiie -putation de l'assemblée provinciale, qui a demandé à l'assemblée si elle avait délégué à M. le général le commandement général de toutes les troupes, et à la disposition de toutes les mesures à prendre pour la défense publique.
      .... le président a répondu que, le danger de la chose publique ayant forcé les corps administratifs de requerir M. le général d'apporter le concours des troupes de ligne aux troupes patriotiques pour aller au secours de la partie menacée, M. le général se trouva...
      ...t naturellement du commandement général de toutes les troupes. MM. les commissaires ayant témoigné le désir -de l'assemblée provinciale de voir cette disposition publique par un arrêté de l'assemblée générale, qui serait proclamé à la tête des troupes, il a été arrêté ce qu...
      A quoi M. le président a répondu que, le danger de la chose publique ayant forcé les corps administratifs de requerir M. le général d'apporter le concours des troupes de ligne aux troupes patriotiques pour aller au secours de la partie menacée, M. le général se trouvait- investi tout naturellement du commandement général de toutes les troupes. MM. les commissaires ayant témoigné le désir -de l'assemblée provinciale de voir cette disposition publique par un arrêté de l'assemblée générale, qui serait proclamé à la tête des troupes, il a été arrêté ce qui suit:
      « L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, réunie en conseil général, avertie par une députation de l'assemblée provinciale du Nord, que le... « L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, réunie en conseil général, avertie par une députation de l'assemblée provinciale du Nord, que les troupes patriotiques n'étaient pas suffisamment instruites, quel était celui d...
      ...uis M. le lieutenant général gouverneur de pourvoir à tout ce que demande la sûreté publique; de donner pour cet objet tous les ordres n...
      ...aux troupes patriotiques qu'aux troupes de ligne sous la responsabilité légale de toutes ses opérations ;
      « Déclare l'assemblée générale qu'elle a requis M. le lieutenant général gouverneur de pourvoir à tout ce que demande la sûreté publique; de donner pour cet objet tous les ordres nécessaires, tant aux troupes patriotiques qu'aux troupes de ligne sous la responsabilité légale de toutes ses opérations ;
      L'assemblée ayant arrêté l'envoi d'un de ses membres, en qualité de commissaire auprès des honorables membres de l'assemblée générale de la Jamaïque et de Son Excellence le gouverneur de ladite île; L'assemblée ayant arrêté l'envoi d'un de ses membres, en qualité de commissaire auprès des honorables membres de l'assemblée générale de la Jamaïque et de Son Excellence le gouverneur de ladite île;
      Elle s'est occupée de la nomination, et a fait choix de M. Le Bugnet, lequel a accepté et a prêté serment de bien et fidèlement remplir la mission qui lui est confiée, et, à raison de ce, reçoit tous pouvoirs relatifs à sa ... Elle s'est occupée de la nomination, et a fait choix de M. Le Bugnet, lequel a accepté et a prêté serment de bien et fidèlement remplir la mission qui lui est confiée, et, à raison de ce, reçoit tous pouvoirs relatifs à sa mission.
      M. Carré, citoyen de la ville du Cap, s'étant, offert pour inte...
      ...n a été acceptée, et il a prêté serment de remplir fidèlement les devoirs de sa charge.
      M. Carré, citoyen de la ville du Cap, s'étant, offert pour interprète, sa proposition a été acceptée, et il a prêté serment de remplir fidèlement les devoirs de sa charge.
      vité pour aviser aux moyens de prévenir et arrêter lé mal qui se propa...
      ...geant à celui qu'elle a pris à Léogane, de ne délibérer que lorsqu'elle serait réunie au nombre de 100 membres, elle délibérera, en quelqu...
      vité pour aviser aux moyens de prévenir et arrêter lé mal qui se propage ; il a été arrêté que l'assemblée, dérogeant à celui qu'elle a pris à Léogane, de ne délibérer que lorsqu'elle serait réunie au nombre de 100 membres, elle délibérera, en quelque nombre qu'elle soit, mais seulement sur ce qui touche les malheureux événement...
      ...voisines des secours, tant d'hommes que de munitions de guerre et de bouche. Il a été arrêté que M. le génér... ... d'expédier promptement plusieurs petits bâtiments pour démander aux puissances voisines des secours, tant d'hommes que de munitions de guerre et de bouche. Il a été arrêté que M. le général seul traiterait cette affaire importante avec les commandants des possessions...
      ...s seraient précédées d'une proclamation de l'assemblée générale qui constate l'urgente nécessité de recourir à cette ressource extraordinai... Il a encore été arrêté que ces réquisitions seraient précédées d'une proclamation de l'assemblée générale qui constate l'urgente nécessité de recourir à cette ressource extraordinaire.
      ...s habitants seront dans l'impossibilité de se défendre, même dans leurs villes ; ...onsidérant que l'attroupement des nègres augmente chaque jour, et que bientôt les habitants seront dans l'impossibilité de se défendre, même dans leurs villes ;
      « Considérant que le fléau qui dévore la plus importante des possessions françai... « Considérant que le fléau qui dévore la plus importante des possessions françaises en Amérique, menace toutes les colonies qui l'avoisinent, si elles ne se réu...
      ...irconstance où leur réunion aux troupes de ligne est nécessaire : ...rit tendrait à laisser dans l'inertie toutes les forces patriotiques, dans une circonstance où leur réunion aux troupes de ligne est nécessaire :
      ...ommé trois commissaire Sui, accompagnés de l'assemblée provinciale du ord, notifie...
      ...iques, les invitant à y obéir delà part de l'assemblée générale ;
      « Arrête qu'il sera nommé trois commissaire Sui, accompagnés de l'assemblée provinciale du ord, notifieront le présent arrêté aux troupes patriotiques, les invitant à y obéir delà part de l'assemblée générale ;
      ...ent arrêté sera imprimé et affiché dans la ville du Cap. « Arrête, en outre, que le présent arrêté sera imprimé et affiché dans la ville du Cap.

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 242
      L'assemblée générale de lapartïe française de Saint-Domingue à Son Excellence M. le gouverneur général ae la Jamaïque. L'assemblée générale de lapartïe française de Saint-Domingue à Son Excellence M. le gouverneur général ae la Jamaïque.
      « L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, vivement affectée des m...
      ...i désolent Saint-Domingue,, a déterminé de députer vers Votre Excellence pour, lui faire la peinture de tous les maux dont cette belle île est ...
      ...mes dévastent nos possessions; les bras de nos nègres armés sont déjà teints du sang de nos frères ; un secours très prompt nous est nécessaire pour sauver encore les décris de nos fortunes, déjà à moitié détruites. ...
      ...ce que les secours que nous sollicitons de-vous nous parviennent.
      « L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, vivement affectée des malheurs qui désolent Saint-Domingue,, a déterminé de députer vers Votre Excellence pour, lui faire la peinture de tous les maux dont cette belle île est frappée. Les flammes dévastent nos possessions; les bras de nos nègres armés sont déjà teints du sang de nos frères ; un secours très prompt nous est nécessaire pour sauver encore les décris de nos fortunes, déjà à moitié détruites. Renfermés dans nos villes, nous conservons les individus jusqu'à ce que les secours que nous sollicitons de-vous nous parviennent.
      L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue,à l'assemblée générale, de la Jamaïque. L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue,à l'assemblée générale, de la Jamaïque.
      ...e dés secours que nous avons sollicités de vous, et chaque jour nous craignons qu'...
      ...orise à tous prier, honorables membres, de vous intéresser à nous procurer des arm...
      ...eau pays d'être entièrement détruit par la flamme et par le fer. Les habitants de Saint-Domingue attendent tout de vous comme de leurs frères.
      ...rons que notre malheur vous aura intéressés. Nous attendons chaque jour l'arrivée dés secours que nous avons sollicités de vous, et chaque jour nous craignons qu'ils arrivent trop tard. Nous avons bien encore quelques bras qui s'offrent pour ...
      ...Das d'armes; c'est ce qui a déterminé l'assemblée d eprendre un arrêté qui m'autorise à tous prier, honorables membres, de vous intéresser à nous procurer des armes: 1,500 fusils ne seraient pas trop. Venez à notre secours, et garantissez, par votre protection, ce beau pays d'être entièrement détruit par la flamme et par le fer. Les habitants de Saint-Domingue attendent tout de vous comme de leurs frères.
      L'assemblée procédant à la nomination du commissaire à envoyer aup...
      ...ables membres du congrès aes Etats-Unis de l'Amérique du Nord, et auprès de l'honorable président des Etats de la Caroline du Sud ;
      L'assemblée procédant à la nomination du commissaire à envoyer auprès des honorables membres du congrès aes Etats-Unis de l'Amérique du Nord, et auprès de l'honorable président des Etats de la Caroline du Sud ;
      L'assemblée a fait choix de M. Roustan, l'un de ses membres, lequel a accepté et prêté le serment de fidèlement remplir la mission qui lui est confiée ; et à raison de ce, reçoit tous pouvoirs relatifs à cet... L'assemblée a fait choix de M. Roustan, l'un de ses membres, lequel a accepté et prêté le serment de fidèlement remplir la mission qui lui est confiée ; et à raison de ce, reçoit tous pouvoirs relatifs à cette mission.
      L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, aux très honorables membres du congrès des Etats-Unis de l'Amérique du Nord à Philadelphie. L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, aux très honorables membres du congrès des Etats-Unis de l'Amérique du Nord à Philadelphie.
      « Les maux de Saint-Domingue sont à leur comble ; bie...
      ...erbe contrée ne sera plus qu'un monceau de cendres. Déjà les plan-. teurs ont baigné de leur sang la terre que leur sueur avait fertilisée. ...
      ...ce moment les productions qui faisaient la splendeur de l'Empire français.; fies principes destructeurs de nos propriétés ont porté chez nous la flamme, et armé les bras de nos propres esclaves. La phi-. losophie, qui fait la consolation des hommes, porte chez nous...
      « Les maux de Saint-Domingue sont à leur comble ; bientôt cette superbe contrée ne sera plus qu'un monceau de cendres. Déjà les plan-. teurs ont baigné de leur sang la terre que leur sueur avait fertilisée. Le feu consume en ce moment les productions qui faisaient la splendeur de l'Empire français.; fies principes destructeurs de nos propriétés ont porté chez nous la flamme, et armé les bras de nos propres esclaves. La phi-. losophie, qui fait la consolation des hommes, porte chez nous le désespoir. -
      « Dans ces moments de désolation, nous avons promené nos rega...
      ...ngtemps subsistent entre les Etats-Unis de l'Amérique air Nord et nous ;; et nous avons résolu de solliciter de vous des secours, et comptant sur votre attachement, l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue n'a pas balancé de députer vers vous, pour, vous engager de donner à cet infortuné pays des secours prompts, consistant en troupes et munitions de guerre et de | bouche, car la famine désolerait bientôt cette contrée...
      ...s du fer, que pour les voir succomber à la faim.
      « Dans ces moments de désolation, nous avons promené nos regards sur tout ce qui nous environne ; nous avons' trouvé quelque consolation én songeant aux rapports qui depuis longtemps subsistent entre les Etats-Unis de l'Amérique air Nord et nous ;; et nous avons résolu de solliciter de vous des secours, et comptant sur votre attachement, l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue n'a pas balancé de députer vers vous, pour, vous engager de donner à cet infortuné pays des secours prompts, consistant en troupes et munitions de guerre et de | bouche, car la famine désolerait bientôt cette contrée; et vous-n'auriez sauvé les habitants du fer, que pour les voir succomber à la faim.
      ...rale â donc choisi, pour vous présenter la demande, M. Roustan, l'un des membres de notre assemblée générale. « L'assemblée générale â donc choisi, pour vous présenter la demande, M. Roustan, l'un des membres de notre assemblée générale.
      « Il vous rémettra cette lettre de créance, avec l'arrêté qui le nomme, et la proclamation faite pour solliciter des secours de toutes les puis?-sanees, nos voisines. ... « Il vous rémettra cette lettre de créance, avec l'arrêté qui le nomme, et la proclamation faite pour solliciter des secours de toutes les puis?-sanees, nos voisines. .
      Copie de la lettre écrite par M. de Blanchelande à M. le Président du Congr... Copie de la lettre écrite par M. de Blanchelande à M. le Président du Congrès des Etats-Unis.
      ...honneur d'informer Votre Excellence que la partie française de Saint-Domingue est dans le plus grand d...
      ...ins; ils incendient les habitations; et la plaine du Nord, au moment où je vous écris, est en flammes. Les troupes de ligne réunies aux troupes patriotiques ...
      ...iers, et ont même tué un certain nombre de nègres ; mais ces succès ne les déconce...
      ... mesure leur parti grossit, et il porte la mort et le feu partout où il passe.
      « J'ai l'honneur d'informer Votre Excellence que la partie française de Saint-Domingue est dans le plus grand danger. Les ateliers y sont dans une insurrection complète, ils y égorgent leurs maîtres et les autres blancs qui tombent sous leurs mains; ils incendient les habitations; et la plaine du Nord, au moment où je vous écris, est en flammes. Les troupes de ligne réunies aux troupes patriotiques ont fait des sorties sur ces ateliers, et ont même tué un certain nombre de nègres ; mais ces succès ne les déconcertent pas ; ils fuient, et à mesure leur parti grossit, et il porte la mort et le feu partout où il passe.
      ...blée générale supplie Votre Excel-lencé de prendrè en considération les détails que vous fera M. Le Bugnet, l'un de ses membres, qui est le commissaire qu'...
      ...sa demande; il vous remettra notre acte de Constitution.
      « L'assemblée générale supplie Votre Excel-lencé de prendrè en considération les détails que vous fera M. Le Bugnet, l'un de ses membres, qui est le commissaire qu'elle a choisi pour vous présenter sa demande; il vous remettra notre acte de Constitution.
      « Signé: Pari. de Gadusch, président. », « Signé: Pari. de Gadusch, président. »,
      « Signé: Paul DE GADUSCH, président. » « Signé: Paul DE GADUSCH, président. »
      il a prêté serment de fidèlement remplir le devoir de sa charge. il a prêté serment de fidèlement remplir le devoir de sa charge.
      « Il vous remettra aussi un acte de notre Constitution, qui constate notre caractère légal de, représentants du peuple de Saint-Domingue. « Il vous remettra aussi un acte de notre Constitution, qui constate notre caractère légal de, représentants du peuple de Saint-Domingue.
      « Signé: Paul de Cadusch, président. » « Signé: Paul de Cadusch, président. »

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 243
      le cas de les réduire, et de les faire rentrer dans leur devoir. Pour cet effet, je prends la liberté de m'adresser avec confiance à Votre Excellence* et de lui demandér des secours. Les besoins s...
      ...et si elle daigné se rendre à mes vœux, la nation française lui devra le salut de Saint-Domingue et sa reconnaissance ser...
      le cas de les réduire, et de les faire rentrer dans leur devoir. Pour cet effet, je prends la liberté de m'adresser avec confiance à Votre Excellence* et de lui demandér des secours. Les besoins sont urgents ; et si elle daigné se rendre à mes vœux, la nation française lui devra le salut de Saint-Domingue et sa reconnaissance sera infinie.
      « L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue invité pareillement Votre Excellence à venir au secours de la colonie. J'ose espérer qu'elle Voudra b...
      ... vains raisonnements; M. le commissaire de l'assemblée qu'elle lui députe lui fera...
      ...é, je ne saurais l'exposer, les dangers de cette insurrection, qui vous donnera une idée de notre situation, aes secours qui nous s...
      « L'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue invité pareillement Votre Excellence à venir au secours de la colonie. J'ose espérer qu'elle Voudra bien accueillir nos demandes, et nous envoyer tout celui dont elle pourra disposer. Je ne m'étendrai pas en vains raisonnements; M. le commissaire de l'assemblée qu'elle lui députe lui fera connaître, mieux gué, je ne saurais l'exposer, les dangers de cette insurrection, qui vous donnera une idée de notre situation, aes secours qui nous sont nécessaires, et combien il est important que nous les recevions promptement....
      « La nation anglaise a constamment été génér...
      ...s, qui, à leur tour, seraient enchantés de pouvoir la convaincre d'une réciprocité de sentiments, si malheureusement des circ...
      « La nation anglaise a constamment été généreuse et magnanime ; je suis persuadé qu'elle ne se démentira pas dans cette occasion, et qu'elle en donnèra une preuve non équivoque aux Français, qui, à leur tour, seraient enchantés de pouvoir la convaincre d'une réciprocité de sentiments, si malheureusement des circonstances aussi affligeantes désolaient jamais leurs colonies.
      « Permettez-moi de demander les bontés de Votre Excellence en faveur M. Roustan, dont le choix qu'a fait'de lui l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue ne laisse aucun douté su... « Permettez-moi de demander les bontés de Votre Excellence en faveur M. Roustan, dont le choix qu'a fait'de lui l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue ne laisse aucun douté sur son mérite.
      Sur la présentation faite par l'un des membres de la commission nommée par l'assemblée provi...
      ...lement, qu'il ne pouvait lui appartenir de remplir les fonctions qui lui étaient d...
      Sur la présentation faite par l'un des membres de la commission nommée par l'assemblée provinciale pour juger prévôtalement, qu'il ne pouvait lui appartenir de remplir les fonctions qui lui étaient déléguées :
      « L'assemblée, considérant que la partie française de Saint-Domingue est en état de guerre, arrête que les hommes pris les armes à la main, ou en état de révolte, seront jugés prévôtalement. « L'assemblée, considérant que la partie française de Saint-Domingue est en état de guerre, arrête que les hommes pris les armes à la main, ou en état de révolte, seront jugés prévôtalement.
      ...l'assemblée provinciale demeure chargée de nommer une commission pré-vôtale composée d'un prévôt, d'un lieutenant de prévôt et d un greffier, dont les fonctions seront de juger prévôtalement les hommes pris les armes à la main ou en état de révolte. Cette commission recevra la sanction de l'assemblée générale, et relèvera directement de l'assemblée pro-, vinciale. « En conséquence, l'assemblée provinciale demeure chargée de nommer une commission pré-vôtale composée d'un prévôt, d'un lieutenant de prévôt et d un greffier, dont les fonctions seront de juger prévôtalement les hommes pris les armes à la main ou en état de révolte. Cette commission recevra la sanction de l'assemblée générale, et relèvera directement de l'assemblée pro-, vinciale.
      Sur la motion faite par l'un des membres, que ...
      ...présentes, il était peut-être important de ne pas rejeter l'offre des gens de couleur actuellement dans la ville du Cap, lesquels demandent à marc...
      ...soit avec le régiment du Cap, soit sous la conduite de leurs anciens officiers, se proposant de donner à l'assemblée générale des preuves non équivoques de la droiture de leurs intentions, offrent pour-otages l...
      Sur la motion faite par l'un des membres, que dans les circonstances présentes, il était peut-être important de ne pas rejeter l'offre des gens de couleur actuellement dans la ville du Cap, lesquels demandent à marcher contre les révoltés, soit avec le régiment du Cap, soit sous la conduite de leurs anciens officiers, se proposant de donner à l'assemblée générale des preuves non équivoques de la droiture de leurs intentions, offrent pour-otages leurs femmes, leurs enfants et leurs propriétés.
      « L'assemblée, considérant que la colonie est dans le plus grand danger, et particulièrement la partie du Cap où les ateliers sont en révolte ouverte ; qu'il est instant d'user de tous les moyens propres à arrêter les maux qui la dévastent, et dont les progrès se manifestent de la manière la plus affreuse ; « L'assemblée, considérant que la colonie est dans le plus grand danger, et particulièrement la partie du Cap où les ateliers sont en révolte ouverte ; qu'il est instant d'user de tous les moyens propres à arrêter les maux qui la dévastent, et dont les progrès se manifestent de la manière la plus affreuse ;
      « Considérant que les gens de couleur offrent de partager les périls et les fatigues des troupes patriotiques et de ligne employées à la défense ae la partie française de Saint-Domingue, en laissant pour garants de leur fidélité leurs femmes, leurs enfan... « Considérant que les gens de couleur offrent de partager les périls et les fatigues des troupes patriotiques et de ligne employées à la défense ae la partie française de Saint-Domingue, en laissant pour garants de leur fidélité leurs femmes, leurs enfants et leurs propriétés ;
      ...ui est faite, ne l'est que par les gens de couleur de la ville du Cap ; que, par conséquent, éll... Considérant que l'offre qui lui est faite, ne l'est que par les gens de couleur de la ville du Cap ; que, par conséquent, élle ne peut prendre d'arrêté à cet égard sans avoir préalablement consulté l'assem...
      « M. le Président a annoncé que la discussion sur la proposition des gens de couleur de la ville du Cap était ouverte. « M. le Président a annoncé que la discussion sur la proposition des gens de couleur de la ville du Cap était ouverte.
      ...iale consultée et ayant émis son vœu, à la très grande majorité, pour l'acceptation des offres des gens de couleur ; l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, réunie en comité général dans la ville du Cap, arrête, vu la circonstance, provisoirement et sans ti... « Après longue discussion et mûre délibération, rassemblée provinciale consultée et ayant émis son vœu, à la très grande majorité, pour l'acceptation des offres des gens de couleur ; l'assemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, réunie en comité général dans la ville du Cap, arrête, vu la circonstance, provisoirement et sans tirer à conséquence :
      « 1° Que l'offre des gens de couleur de la ville du Gapjsera acceptée sous la condition expresse que leurs femmes, le...
      ...s et leurs propriétés resteront garants de leur fidélité ;
      « 1° Que l'offre des gens de couleur de la ville du Gapjsera acceptée sous la condition expresse que leurs femmes, leurs enfants et leurs propriétés resteront garants de leur fidélité ;
      « 3° Que cet arrêté pris, vu la circonstance, provisoirement et sans tirer à conséquence, ne regardant que la dépendance du Cap, sera néanmoins adressé aux autres parties de la colonie, lesquelles seront libres d'ado... « 3° Que cet arrêté pris, vu la circonstance, provisoirement et sans tirer à conséquence, ne regardant que la dépendance du Cap, sera néanmoins adressé aux autres parties de la colonie, lesquelles seront libres d'adopter cette mesure
      ...mon particulier, je serais bieii charmé de pouvoir faire des choses qui seraient u... « En mon particulier, je serais bieii charmé de pouvoir faire des choses qui seraient utiles et agréables à Votre Excellence. '
      ...rrêté à intervenir ne peut regarder que la dépendance du Gap : « Considérant, enfin, que l'arrêté à intervenir ne peut regarder que la dépendance du Gap :
      « A arrêté et arrête qu'auparavant de prendre aucune délibération, l'assemblé...
      ...u Nord sera invitée à. se rendre au vœu de l'assemblée générale;
      « A arrêté et arrête qu'auparavant de prendre aucune délibération, l'assemblée provinciale du Nord sera invitée à. se rendre au vœu de l'assemblée générale;
      ... du Nord ayant pris séance, le motif ae la convocation lui ayant été exposé; p pfe... « L'assemblée provinciale du Nord ayant pris séance, le motif ae la convocation lui ayant été exposé; p pfep |p|

      Séance du mercredi 11 janvier 1792

      page 244
      ...oir son exécution, été rendu public par la voie de l'impression, et affiché partout où bes... ...ant, au gouvernement général, notifié à l'assemblée provinciale du Nord, pour avoir son exécution, été rendu public par la voie de l'impression, et affiché partout où besoin sera. »
      Au nom de Saint-Domingue en danger, qu'il soit proclamé à vôix haute et à son de trompe, 3u'il est défendu de tirer aucun coup d'armes ans les villes...
      ...imposera le corps administratif, cnargé de la surveillance dans son arrondissement; q...
      ...enir renfermés dans les maisons ; faute de quoi ils se trouveront coupables d'infraction à la loi, et punis en conséquence.
      Au nom de Saint-Domingue en danger, qu'il soit proclamé à vôix haute et à son de trompe, 3u'il est défendu de tirer aucun coup d'armes ans les villes, sous les peines les plus graves qu'imposera le corps administratif, cnargé de la surveillance dans son arrondissement; qu'il soit également proclamé que tous nègres et mulâtres aient à se tenir renfermés dans les maisons ; faute de quoi ils se trouveront coupables d'infraction à la loi, et punis en conséquence.
      Un membre a représenté que beaucoup de particuliers de la ville avaient fait embarquer leur argent dans les bâtiments de la rade ; que cette démarche tendait à fai...
      ...ire, et à diminuer l'intérêt et le zèle de plusieurs citoyens propres à la défense publique : en conséquence, il a demandé que les particuliers qui auraient de l'inquiétude sur le sort de leur argent, pussent le déposer dans le Trésor publie; et qu'a cet effet, la garde du Trésor fût triplée et quadrupl...
      Un membre a représenté que beaucoup de particuliers de la ville avaient fait embarquer leur argent dans les bâtiments de la rade ; que cette démarche tendait à faire évanouir tout le numéraire, et à diminuer l'intérêt et le zèle de plusieurs citoyens propres à la défense publique : en conséquence, il a demandé que les particuliers qui auraient de l'inquiétude sur le sort de leur argent, pussent le déposer dans le Trésor publie; et qu'a cet effet, la garde du Trésor fût triplée et quadruplée.
      ...libre d'embarquer son argent, mais sous la condition de faire, au bureau de surveillance, une déclaration de la quotité. Un autre membre a demandé que chaque particulier restât libre d'embarquer son argent, mais sous la condition de faire, au bureau de surveillance, une déclaration de la quotité.
      ...qui ont fait embarquer leur argent dans la rade du Cap, seront tenus de le faire débarquer dans les 24 heures : « A arrêté et arrête que les particuliers qui ont fait embarquer leur argent dans la rade du Cap, seront tenus de le faire débarquer dans les 24 heures :
      ...ayant déterminé, dans sa séance d'hier, la formation de régiments de gardes de Saint-Domingue soldés, a repris la discussion sur l'organisation de ces corps. L'assemblée générale ayant déterminé, dans sa séance d'hier, la formation de régiments de gardes de Saint-Domingue soldés, a repris la discussion sur l'organisation de ces corps.
      « 7° L'engagement sera de 3 ans, avec faculté de se retirer au bout d'un an, en fournissant en remplacement uu homme agréé du capitaine de la compagnie à laquelle on sera attaché ; « 7° L'engagement sera de 3 ans, avec faculté de se retirer au bout d'un an, en fournissant en remplacement uu homme agréé du capitaine de la compagnie à laquelle on sera attaché ;
      A l'égard de la nomination aux places d'officiers, il s... A l'égard de la nomination aux places d'officiers, il sera procédé comme suit :
      de sûreté si elles jugent les gens de couleur dignes de leur confiance; Ipj de sûreté si elles jugent les gens de couleur dignes de leur confiance; Ipj
      » Qu'à défaut de ce faire, par lesdits propriétaires, le...
      ...ront tenus dans les secondes 24 heures, de débarquer l'argent qui leur a été confié, et de le déposer dans le Trésor publie.
      » Qu'à défaut de ce faire, par lesdits propriétaires, les capitaines desdits bâtiments seront tenus dans les secondes 24 heures, de débarquer l'argent qui leur a été confié, et de le déposer dans le Trésor publie.
      ...Le présent arrêté sera exéeuté, à peine de confiscation de l'argent pour les propriétaires, et de 10,000 livres d'amende envers les capit... « Le présent arrêté sera exéeuté, à peine de confiscation de l'argent pour les propriétaires, et de 10,000 livres d'amende envers les capitaines contrevenants.
      « 1° Il sera formé 3 régiments de gardes de Saint-Domingue soldés, composé de 2 bataillons chaque; « 1° Il sera formé 3 régiments de gardes de Saint-Domingue soldés, composé de 2 bataillons chaque;