Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-121 hits on 1792-014 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-043 hits on 1792-051 hits on 1792-063 hits on 1792-074 hits on 1792-081 hits on 1792-095 hits on 1792-108 hits on 1792-114 hits on 1792-1215 hits on 1793-0121 hits on 1793-0223 hits on 1793-0317 hits on 1793-0415 hits on 1793-0513 hits on 1793-0624 hits on 1793-0712 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-112 hits on 1793-122 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-021 hits on 1798-031 hits on 1798-041 hits on 1798-051 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 27 volumes
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 1 résultat
    • Séance du vendredi 20 janvier 1792

      Séance du vendredi 20 janvier 1792

      page 527 - 549
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président , sollicité par une lettre pressante, consulte l'Assemblée sur l'usage à faire d'un mémoire que des pétitionnaires le prient de mettre en délibération ce jour mêmév (L'Assemblée renvoie le mémoire au comité des pétitions.) M. Broussonnet ,
      ...
      inutile d'en énoncer ici les motifs. Lataille, lieutenant de vaisseau. Ce congé, sans appointements, a pour motifs des raisons de santé, ainsi que plusieurs des précédents. Charbonneau, lieutenant de vaisseau. Cet officier dont les possessions ont été dévas-tées à Saint-Domingue, a demandé la permission de passer dans cette colonie pour s'occuper des moyens d'y recueillir les débris de sa fortune.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 20 janvier 1792 . PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. le Président , sollicité par une lettre pressante, co
      ...
      vaisseau. Cet officier dont les possessions ont été dévas-tées à Saint-Domingue, a demandé la permission de passer dans cette colonie pour s'occuper des moyens d'y recueillir les débris de sa fortune.
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 4 résultats
    • Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      Séance du mardi 7 février 1792, au matin

      page 245 - 262
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi -4 février, au matin. M. Antonelle , secrétaire, donne lecture du procès-verbal delà séance du dimanche 5 février. M. Lejosne. Je demande la parole pour une motion d'ordre
      ...
      ais ~ de voyage................... 1,380,023 5 » Les appointements des commis, huissiers, garçons de bureaux et autres employés au service de l'Assemblee, pour le trimestre................... 44,342 8| 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 7 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Gérardin , secrétaire, donne lecture du procès-v
      ...
      | 4 Les dépenses ordinaires variables...................... 48,296 3 9 Les frais d'impressions et fournitures de librairie______ 27,624 14 4 Les dépenses extraordinaires 35,616' 3 5 1,541,591.2 s. 9d:
    • Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      Séance du samedi 11 février 1792, au soir

      page 422 - 453
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 11 février 1792 , au soir. présidence de m. mathieu dumas, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de M. Duport, ministre de la justice, en date de ce jour, qui appelle l'attention de l'Assemblée sur l'exécution ae la loi du 8 juillet dernier, à l'effet de faire
      ...
      rthélémy Benoit, Boulourard, officiers municipaux, Largnier, substitut du procureur de la commune, Guiraud, Nitard, officiers municipaux, Seytres, procureur de la commune, Bertrand, Auguste Mossy, officiers municipaux, Lombard, secrétaire. Nbus, soussignés, certifions que l'original du certificat ci-dessus a été déposé par nous au comité des pétitions. A Paris, le 14 février 1792 . Duprat, Rovère.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du samedi 11 février 1792 , au soir. présidence de m. mathieu dumas, président. La séance est ouverte à six heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lectu
      ...
      iciers municipaux, Lombard, secrétaire. Nbus, soussignés, certifions que l'original du certificat ci-dessus a été déposé par nous au comité des pétitions. A Paris, le 14 février 1792 . Duprat, Rovère.
    • Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      Séance du mercredi 15 février 1792, au matin

      page 518 - 546
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 15 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delmas , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 14 février, au matin. Un membre, au nom du comité des pétitions, fait un rapport e\. présente un projet de décret tendant à faire remettre au sieur Janiot, des pièces par
      ...
      sein, chargés de porter aux citoyens des paroles de paix, et de les ramener à l'ordre parla per-. suasion, en les instruisant sur leurs devoirs et sur leurs véritables intérêts. « L'Assemblée décrète cette proposition, et nomme pour commissaires MM. Rougier-La-Ber-gerie, Jacob Dupont, Romme et Viénot-Vaublanc. » (L'Assemblée adopte cette rédaction.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 15 février 1792 , au matin. présidence de m. condorcet. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Delmas , secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      cette proposition, et nomme pour commissaires MM. Rougier-La-Ber-gerie, Jacob Dupont, Romme et Viénot-Vaublanc. » (L'Assemblée adopte cette rédaction.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du jeudi 2 février 1792

      Séance du jeudi 2 février 1792

      page 92 - 105
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 2 février 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du sieur Jacques-Adrien Néris, citoyen de la Martinique, qui, après avoir essuyé ae mauvais traitements pour avoir soutenu la cause de la liberté, se voit encore pr
      ...
      nt naturellement forcés de rendre le titre de citoyens à ceux qu'ils appellent leurs sujets; et votre Constitution liera msensiblementles divers points de la terre par une chaîne de concorde et de bienveillance. Si, par l'aveugle obstination de nos ennemis, la guerre devient nécessaire, elle hâtera ce grand dénouement; et, pour la première fois, la guerre aura été réellement utile au genre humain.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 2 février 1792 . PRÉSIDENCE DE M. GUADET. La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Broussonnet , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses
      ...
      nveillance. Si, par l'aveugle obstination de nos ennemis, la guerre devient nécessaire, elle hâtera ce grand dénouement; et, pour la première fois, la guerre aura été réellement utile au genre humain.
  • Tome 42 : Du 17 avril au 4 mai 1792 1 résultat
    • Séance du jeudi 3 mai 1792, au matin

      Séance du jeudi 3 mai 1792, au matin

      page 699 - 714
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 3 mai 1792 ,' au matin. PRÉSIDENCE DE M. LÀCUÉE. La séancé est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro- - (1) Au moment de la publication de ce volume, et malgré toutes nos recherches, nous n'avons pu retrouver la 5* partie de ce document qui est visée ici. Nous publierons ultérieurement cette S* partie si nous
      ...
      ent décret, et fera mettre les scellés sur les meubles, effets, bureaux et papiers dudit accusé. » M. le Président. Voici le résultat du scrutin pour l'élection de trois secrétaires en remplacement de MM. Tarbé, Mailhe et Lagrévol. MM. Français (de Nantes), Juéry et Granet (de Toulon) sont élus. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir. (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du jeudi 3 mai 1792 ,' au matin. PRÉSIDENCE DE M. LÀCUÉE. La séancé est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro- - (1) Au
      ...
      MM. Tarbé, Mailhe et Lagrévol. MM. Français (de Nantes), Juéry et Granet (de Toulon) sont élus. M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de ce soir. (La séance est levée à quatre heures.)
  • Tome 43 : Du 4 au 22 mai 1792 2 résultats
    • Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      Séance du mardi 12 mai 1792, au soir

      page 287 - 306
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 12 mai 1792 , au soir. présidence de m. MURMm,v.iae--lprésident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Granet , de Toulon, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de -la séance du vendredi 11 mai 1792 , au soir, dont la rédaction est adoptée. M. Vergniaud donne lecture des lettres suivantes contenant des dons patrio tigues : .1° Lettre de
      ...
      alomniés et outragés de la manière la plus alarmante pour le bien public, tandis que M. Fauchet, décrété par un tribunal, devient législateur et profite de son inviolabilité pour se rendre volontairement l'organe de la calomnie et du mensonge. J « Je suis avec une parfaite considération, Monsieur, etc. « Signé : Duvant, député du département 'du Rhône, et ci-devant administrateur du directoire-. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 12 mai 1792 , au soir. présidence de m. MURMm,v.iae--lprésident. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Granet , de Toulon, secrétaire, donne le
      ...
      ent l'organe de la calomnie et du mensonge. J « Je suis avec une parfaite considération, Monsieur, etc. « Signé : Duvant, député du département 'du Rhône, et ci-devant administrateur du directoire-. »
    • Séance du mardi 15 mai 1792, au soir

      Séance du mardi 15 mai 1792, au soir

      page 418 - 428
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 15 mai 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. MURAIRE. La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes contenant, des dons patriotiques : 1° Lettre des administrateurs composant le directoire du département du Var. Ils préviennent l'Assemblée qu'ils ont fait verser, à la caisse du district, Une somme
      ...
      troupes à l'époque du premier mai 1792. (L'Assemblée renvoie la lettre et l'état au «comité militaire.) ; 2° Lettre de M. Servan^ ministre de la guerre, qui prie l'Assemblée de hâter le travail infiniment trop retardé sur les pensions militaires des officiers peu fortunés. (L'Assemblée renvoie cette lettre aux comités militaire et des secours publics réunis.) " . La séance est levée à dix heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 15 mai 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. MURAIRE. La séance est ouverte à 6 heures du soir. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes
      ...
      iment trop retardé sur les pensions militaires des officiers peu fortunés. (L'Assemblée renvoie cette lettre aux comités militaire et des secours publics réunis.) " . La séance est levée à dix heures.
  • Tome 44 : Du 22 mai au 8 juin 1792 1 résultat
    • Séance du mercredi 6 juin 1792, au matin

      Séance du mercredi 6 juin 1792, au matin

      page 636 - 661
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 6 juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 5 juin 1792, au matin, dont la rédaction est adoptée. M. de Rossel est admis à la barre. Il demande le rétablissement, dans le décret rendu le 2 juin à son sujet, (1) de l'
      ...
      calcul, lorsqu'on fei^a attention que, étant dans ce chapitre question du produit des fruits, celui des prés se trouvait en partie confondu dans celui des terres, et c'est ce qui fait le changement. On observera encore que dans les calculs, j'ai souvent laissé de côté des fractions, telles que perches, sols et deniers, ce qui reviendrait ce- pendant à peu de chose, dans un compte si considérable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 6 juin 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. TARDIVEAU. La séance est ouverte à neuf heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-v
      ...
      On observera encore que dans les calculs, j'ai souvent laissé de côté des fractions, telles que perches, sols et deniers, ce qui reviendrait ce- pendant à peu de chose, dans un compte si considérable.
  • Tome 47 : Du 21 juillet au 10 août 1792 6 résultats
    • Séance du vendredi 27 juillet 1792, au soir

      Séance du vendredi 27 juillet 1792, au soir

      page 199 - 209
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 27 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Mallarmé , au nom du comité-de l"ordinaire des finances, fait un rapport (1) et présente un projet de décret (1) tendant a interpréter et modifier la loi du 17 mars 1791, sur les patentes, en ce qui concerne les maîtres d'hôtels garni
      ...
      i présenter la rédaction de ces propositions, ainsi que du décret qui a fixé pour 1792 le maximum de la contri- (1) Voy. Archives parlementaires, 1re série, séance du 18 juillet 1792, au matin, page 613, le décrej fixant le maximum de la contribution foncière pour 1792, au cinquième du revenu net. èution foncière, au cinquième du revenu net pour le principal.) (La séance a été levée à dix heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 27 juillet 1792 , au soir. PRÉSIDENCE DE M. MERLET, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Mallarmé , au nom du comité-de l"o
      ...
      13, le décrej fixant le maximum de la contribution foncière pour 1792, au cinquième du revenu net. èution foncière, au cinquième du revenu net pour le principal.) (La séance a été levée à dix heures.)
    • Séance du 28 juillet 1792, au matin

      Séance du 28 juillet 1792, au matin

      page 209 - 232
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE Séance du 28 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. LAFON-LADEBAT, président, ET LACUÉE, ex-président. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT, président. La séance est ouverte à dix heures. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du substitut du procureur de la commune de Paris, sollicitant de l'Assemblée nationale un article additionnel
      ...
      de législation, en le chargeant de vous présenter dans trois jours le travail qu'il a dû iaire, d'après plusieurs de vos décrets, sur l'organisation de la police, tant pour la sûreté individuelle que pour la sûreté générale de l'Empire. Plusieurs membres : L'impression I (L'Assemblée décrète l'impression et ajourne la sûite de la discussion au lundi suivant.) (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE Séance du 28 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE MM. LAFON-LADEBAT, président, ET LACUÉE, ex-président. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT, président. La séance est ouver
      ...
      pour la sûreté générale de l'Empire. Plusieurs membres : L'impression I (L'Assemblée décrète l'impression et ajourne la sûite de la discussion au lundi suivant.) (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du mardi 31 juillet 1792, au matin

      Séance du mardi 31 juillet 1792, au matin

      page 303 - 322
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 31 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre de M. Dejoly, ministre de la justice, relative aux épices réclamées par les membres des anciens tribunaux. (L'Assemblée renvoie la lettre au comité de
      ...
      ous demander des tribunaux de commerce pour ces deux îles, que l'Assemblée nationale avait déjà favorablement accueilli leur demande à cet égard. Les administrateurs du conseil général, Signé : Lacoste, président, blllotte, secrétaire général. Pour copie : EMOUY, secrétaire général. (1) Archives nationales, Carton Dm, n® 45. Cette lettre n'est pas mentionnée dans les procès-verbaux de 1 Assemblée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mardi 31 juillet 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE M. LAFON-LADEBAT. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des let
      ...
      e, président, blllotte, secrétaire général. Pour copie : EMOUY, secrétaire général. (1) Archives nationales, Carton Dm, n® 45. Cette lettre n'est pas mentionnée dans les procès-verbaux de 1 Assemblée.
    • Séance du mercredi 1 août 1792, au matin

      Séance du mercredi 1 août 1792, au matin

      page 332 - 373
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 1er août 1792 , au matin. présidence de m. lafon-ladebat. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires annonce les dons patriotiques suivants : 1° La société des amis de la Constitution d'Orthez, département des Basses-Pyrénées, fait parvenir à l'Assemblée le récipissé du receveur de ce district, qui constate que M. Louis
      ...
      du royaume, de la manière la plus forte ét la plus instante, de ne pas s'opposer à la marche et aux opérations des troupes que je commande, mais de leur accorder plutôt partout une libre entrée et toute bonne volonté, aide et assistance que les circonstances pourront exiger. ' Donné au quartier général de Coblentz, le 25 juillet 1792. Signé: Charles-Guillaume Ferdinand, duc de Brunswick-Lunebourg.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du mercredi 1er août 1792 , au matin. présidence de m. lafon-ladebat. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un de MM. les secrétaires annonce les dons pat
      ...
      te bonne volonté, aide et assistance que les circonstances pourront exiger. ' Donné au quartier général de Coblentz, le 25 juillet 1792. Signé: Charles-Guillaume Ferdinand, duc de Brunswick-Lunebourg.
    • Séance du vendredi 3 août 1792, au soir

      Séance du vendredi 3 août 1792, au soir

      page 449 - 452
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 3 août 1792 , au soir. présidence de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Duhem. Je viens donner connaissance à l'Assemblée d'une adresse de 400 citoyens de la ville de Lille, département du Nord, par laquelle ils demandent que l'Assemblée veuille bien déclarer que le général Dumouriez, qui seul resté fidèle à
      ...
      eaux séminaires, jusqu'à l'organisation définitive de l'instruction publique; H demeure résèrvé de nommer à celles de ces bourses qui se trouveraient vacantes à l'époque du présent décret. « Art. 7. Les boursiers qui ont en même temps un traitement public sur bénéfice, ou autrement, ne jouiront plus du produit de ces bourses, à dater du présent décret. » (La séance est levée à dix heures du soir.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du vendredi 3 août 1792 , au soir. présidence de m. merlet, vice-président. La séance est ouverte à six heures du soir. M. Duhem. Je viens donner connaissance à
      ...
      es boursiers qui ont en même temps un traitement public sur bénéfice, ou autrement, ne jouiront plus du produit de ces bourses, à dater du présent décret. » (La séance est levée à dix heures du soir.)
    • Séance du dimanche 5 août 1792

      Séance du dimanche 5 août 1792

      page 487 - 506
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 5 août 1792 . présidence de m. lafon-ladebat. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Lequinio. Je dépose sur le bureau une adresse des administrateurs du conseil général du département du Morbihan, pour annoncer qu'ils sont à leur .poste. Ils disent qu'ils ont juré de vivre libres ou de mourir et que les ci-devant Bretons ne seront pas de
      ...
      se de l'extraordinaire, qui annonce que, le samedi 4 du courant, il a été brûlé à la caisse de l'extraordinaire, six millions d'assignats provenant des recettes sur les domaines nationaux. Ces six millions, joints aux 587 millions déjà brûlés, forment un total dé 593 millions. (L'Assemblée renvoie la lettre au comité de l'extraordinaire des finances.) (La séance est levée à trois heures et demié.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Séance du dimanche 5 août 1792 . présidence de m. lafon-ladebat. La séance est ouverte à dix heures du matin. M. Lequinio. Je dépose sur le bureau une adresse des admin
      ...
      lions, joints aux 587 millions déjà brûlés, forment un total dé 593 millions. (L'Assemblée renvoie la lettre au comité de l'extraordinaire des finances.) (La séance est levée à trois heures et demié.)
  • Tome 49 : Du 26 août au 15 septembre 1792 2 résultats
    • Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      Séance du mardi 3 septembre 1792, au soir

      page 252 - 331
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mardi 3 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. FRANÇAIS (DE NANTES) ET DE FRANÇOIS (DE NEüFCHATEAü), anciens présidents. PRÉSIDENCE DE M. FRANÇAIS (DE NANTES). (La séance est reprise à sept heures du soir.) Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances des21 et 24 août 1792. (L’Assemblée en adopte la rédac
      ...
      s lourd au plus bas prix, c’est qu’alors il existait pour les postes de très grands avantages. Il y en avait dont les privilèges étaient si lucratifs, qu’ils n’ont point été et ne peuvent jamais être remplacés. Il y en avait alors plus de ressources, plus de rapport à la poste; on y perdait beaucoup encore, mais on était forcé à faire ce service. (2) Ce qui fut ponr lui une perte de 17,000 livres.
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Mardi 3 septembre 1792 , au soir. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE MM. FRANÇAIS (DE NANTES) ET DE FRANÇOIS (DE NEüFCHATEAü), anciens présidents. PRÉSIDENCE
      ...
      remplacés. Il y en avait alors plus de ressources, plus de rapport à la poste; on y perdait beaucoup encore, mais on était forcé à faire ce service. (2) Ce qui fut ponr lui une perte de 17,000 livres.
    • Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      Séance du samedi 27 août 1792, au matin

      page 22 - 35
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 27 août 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président La séance est reprise à dix heures du matin. M. Romme, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 21 août 1792, au matin. (L’Assemblée en adopte la rédaction.) M. Bouvenot fait lecture d’une adresse du conseil général de la commune de Besançon, par la
      ...
      sion actuellement existante, sur le zèle et les lumières des députés qui la composent, enfin, sur l’inconvénient qu’il y aurait à les remplacer par des membres nouveaux , moins au courant des grands événements qui sont l’objet de ses importants travaux. (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Brissot de Warville.) (La séance est suspendue à trois heures et demie.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. Samedi 27 août 1792 , au matin. Suite de la séance permanente. PRÉSIDENCE DE M. DELACROIX, président La séance est reprise à dix heures du matin. M. Romme, secrétaire,
      ...
      vénements qui sont l’objet de ses importants travaux. (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur la motion de M. Brissot de Warville.) (La séance est suspendue à trois heures et demie.)
  • Tome 52 : Du 22 septembre au 26 octobre 1792 4 résultats
    • Séance du mercredi 10 octobre 1792

      Séance du mercredi 10 octobre 1792

      page 429 - 449
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 octobre 1792 . PRÉSIDENCE de DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 9 octobre 1792, au matin. (La Convention nationale en adopte la rédaction.) Lasource, secrétaire, donne lecture de différentes lettres, adresses et pétitions dans l’ordre suivant : 1° L
      ...
      5 RECAPITULATION : Désignation des tableaux. Nombre des 47 75 39 Nombre des matrices Totalité..................... 8 623 l‘r (Plus des trois quarts)................... 2e (Plus des deux tiers) ................... 3e (Plus de moitié). 4e (Plus du tiers)... 5e (Moins du quart). municipalités, de rôles envoyées. 8,623 25,091 23,407 1,203 2,447 1,818 875 Totaux......... 40,059 835 1,452 776 161 35,254
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 10 octobre 1792 . PRÉSIDENCE de DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Vergniaud, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la s
      ...
      ............ 3e (Plus de moitié). 4e (Plus du tiers)... 5e (Moins du quart). municipalités, de rôles envoyées. 8,623 25,091 23,407 1,203 2,447 1,818 875 Totaux......... 40,059 835 1,452 776 161 35,254
    • Séance du mercredi 17 octobre 1792

      Séance du mercredi 17 octobre 1792

      page 532 - 550
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 17 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mallarmé. Je viens offrir à la Convention deux croix de Saint-Louis, adressées par le procureur-syndic du département de la Meurthe, de la part des citoyens Joseph Vincent, électeur de Bacarat, et Pierre Rigoine, électeur de Sarre-bourg. En déposant ces dons, l
      ...
      elopper; j’aurais pu proposer un article relatif aux indemnités et honoraires nue le citoyen Liard et la Compagnie Aubouin doivent avoir droit pour les plans7 devis, et dépenses que leur projet a pu leur nécessiter ; mais je laisse ce soin à ceux d’entre mes collègues que la nature a doués de l’expérience et de la hardiesse nécessaires pour ne pas inspirer de crainte à la tribune de la Convention.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 17 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Mallarmé. Je viens offrir à la Convention deux croix de Saint
      ...
      eur nécessiter ; mais je laisse ce soin à ceux d’entre mes collègues que la nature a doués de l’expérience et de la hardiesse nécessaires pour ne pas inspirer de crainte à la tribune de la Convention.
    • Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

      Séance du jeudi 18 octobre 1792, au matin

      page 550 - 567
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 18 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un membre au nom du comité de division. Un député du département de la Drôme, le citoyen nigaud, a préféré conserver le commandement d'un bataillon de volontaires en activité à l’armée ¦ son suppléant ne peut le remplacer parce que là lettre de Rigaud, a
      ...
      grâce des coupables; mais on n’avait point encore vu faire cent lieues pour presser le jugement et la mort des malheureux, et surtout dans une affaire aussi directement relative à la Révolution. C’est une infamie qui répugne à l’homme sensible et à l’être pensant, et qui ne peut convenir qu’à l’orgueil aristocratique de la fortune. « Signé : Lequinio, député du Morbihan, membre de la Convention. »
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 18 octobre 1792 , au matin. PRÉSIDENCE DE DELACROIX, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Un membre au nom du comité de division. Un député du d
      ...
      une infamie qui répugne à l’homme sensible et à l’être pensant, et qui ne peut convenir qu’à l’orgueil aristocratique de la fortune. « Signé : Lequinio, député du Morbihan, membre de la Convention. »
    • Séance du lundi 22 octobre 1792

      Séance du lundi 22 octobre 1792

      page 608 - 628
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 22 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint, secrétaire, donne lecture du Procès-verbal de la séance du dimanche, 21 octobre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Gensonné, secrétaire, donne lecture d'une lettre de Roland, ministre de l'intérieur, qui rend compte de la procédure instruite cont
      ...
      ne de carrés, idem ; une paire de boutons de manches en argent ; un Saint-Esprit d’or et une pierre ; une bague d’or; un anneau d’or à pierre verte. (Applaudissements.) Je demande pour ces citoyens la mention honorable et l’inscription de leur offrande au procès-verbal. (La Convention ordonne la mention honorable et l’insertion de l’offrande aux procès-verbal.) (La séance est levée à cinq heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 22 octobre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Kersaint, secrétaire, donne lecture du Procès-verbal de la séance d
      ...
      mention honorable et l’inscription de leur offrande au procès-verbal. (La Convention ordonne la mention honorable et l’insertion de l’offrande aux procès-verbal.) (La séance est levée à cinq heures.)
  • Tome 53 : Du 27 octobre au 30 novembre 1792 9 résultats
    • Séance du lundi 12 novembre 1792

      Séance du lundi 12 novembre 1792

      page 365 - 376
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verbal ae la séance du samedi, 10 novembre 1792". (La Convention en adopte la rédaction.) Lanjuinais , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre de Pache, ministre de la guerre, contenant
      ...
      it la loi. Je suis de ce dernier avis; le contraire serait un abus qui enlèverait des fortunes aux uns et en conserverait aux autres, quoique dans le même état. Il faut donc réformer le projet de décret et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 12 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, président. La séance est ouverte à dix heure du matin.- Grégoire , secrétaire, donne lecture du procès-verba
      ...
      et et dire : « Dans le mois qui a suivi la publication du décret du 8 avril dans la municipalité du citoyen qui s'est absenté. » Paris, 12 novembre 1792, l'an Ie* de la République française. personne.
    • Séance du jeudi 15 novembre 1792

      Séance du jeudi 15 novembre 1792

      page 412 - 428
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance et ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d'Amelot, commissaire directeur général de l'extraordinaire relative à l'annulation des assignats provenant des échanges d'assignats ; cette lettre est ainsi conçue : Paris, ce 14 novembre 1792 , l'an
      ...
      ibunal de police correctionnelle; « 2° Que tous les jugements du tribunal criminel établi par la loi du 17 août dernier seront désormais sujets à cassation, ainsi que ceux qui, ayant été rendus, ne sont pas exécutés, à dater de ce jour; « 3° Que le comité de législation fera demain un rapport sur laquestionaesavoirsi ce tribunal criminel doit être suspendu. » (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 15 novembre 1792 . Présidence de Hérault de séchelles, président. La séance et ouverte à dix heures du matin. Lanjuinais , secrétaire, donne lecture d'une lettre d
      ...
      nt pas exécutés, à dater de ce jour; « 3° Que le comité de législation fera demain un rapport sur laquestionaesavoirsi ce tribunal criminel doit être suspendu. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 17 novembre 1792

      Séance du samedi 17 novembre 1792

      page 450 - 459
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 17 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Julien (Haute-Garonne) annonce qu'il a reçu des observations de l'armée du Midi, sur l'état actuel de cette armée, qui exige un examen sévère de la part du comité militaire. Il demande le renvoi de ces observations à ce comité. (La Convention ordonne le renvoi.)
      ...
      qu'il juge pouvoir être utile à sa patrie; s'il se trompe, son intention l'excuse. (Applaudissements.) « Signé : Menin. » (La Convention renvoie la lettre au comité de sûreté générale pour en faire son rapport le lendemain.) Osselin fait hommage à la Convention d'un ouvrage de sa composition sur le juré français. (La Convention ordonne la mention honorable,) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 17 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Julien (Haute-Garonne) annonce qu'il a reçu des observations de
      ...
      on rapport le lendemain.) Osselin fait hommage à la Convention d'un ouvrage de sa composition sur le juré français. (La Convention ordonne la mention honorable,) (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du lundi 20 novembre 1792

      Séance du lundi 20 novembre 1792

      page 486 - 497
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 18 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Le mime secrétaire donne lecture d'une lettre de Roland, ministre'de l'intérieur, qui annonce à la Conventio
      ...
      hoix des quatre commissaires qui doivent assister au numérotage et à la signature des pièces apportées par le ministre de l'intérieur). (La séance est levée à cinq heures du soir.) (Les commissaires, les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
      CONVENTION NATIONALE. Séance du lundi 20 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Lepeletier de Saint-Fargeau, secrétaire, donne lecture du procès
      ...
      les deux secrétaires Carra et Defermon, et le ministre de Vintérieur ne désem-mrent pas la séance jusqu'à ce que les pièces aient Hé signées et numérotées, au nombre de 625, à une heure après minuit).
    • Séance du jeudi 22 novembre 1792

      Séance du jeudi 22 novembre 1792

      page 541 - 556
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre du citoyen Sauregrain, qui fait hommage à la Convention d'un ouvrage sur les farines. (La Convention renvoie la lettre au comité d'agriculture.) 2° Lettre du citoyen Cavoty
      ...
      ntrée dans la Belgique, et des magasins où ils étaient placés ; et que le ministre rendra aussi compte demain s'il a eu connaissance de la conduite du commissaire Malus, accusé d'avoir retardé l'arrivée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du jeudi 22 novembre 1792 . présidence de guadet, ex -président. La séance est ouverte à dix heures un quart. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture des le
      ...
      ée des hôpitaux ambulants à l'alfaire de Jemmapes, ce qui a privé, pendant vingt-quatre heures, les citoyens blessés, des secours dont ils avaient besoin.) (La séance est levée à cinq heures du soir.)
    • Séance du samedi 24 novembre 1792

      Séance du samedi 24 novembre 1792

      page 567 - 576
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 24 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du 23 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Saliceti. J'arrive de Corse, et j'ai passé par Nice. En arrivant ici j'ai appris qu'on avait dénoncé des faits grav
      ...
      nvention nationale que je viens de recevoir des nouvelles dé la flotte de la Méditerranée- Le contre-amiral Truguet, qui la commande, m'écrit qu'il a enfin reçu les ordres et instructions que le conseil exécutif provisoire lui a expédiés le 18 octobre dernier. Ce général est disposé à remplir, en vrai républicain, la mission dont il est chargé. » « Signé: Monge. » (La séance est levée à 5 heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 24 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro-
      ...
      il exécutif provisoire lui a expédiés le 18 octobre dernier. Ce général est disposé à remplir, en vrai républicain, la mission dont il est chargé. » « Signé: Monge. » (La séance est levée à 5 heures.)
    • Séance du mardi 27 novembre 1792

      Séance du mardi 27 novembre 1792

      page 605 - 628
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 27 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président, ET DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 24 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Carra , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche 25 novembre 1792. (La Convention
      ...
      sont parents, alliés, fermiers, domestiques, créanciers, débiteurs, ni agents dudit certifié, et ont lesdits cer-fiées et certifiants, signé tant sur le registre des délibérations et actes de la commune, que sur le présent extrait, à l'exception de qui déclaré ne savoir écrire ni signer, de ce interpellé aux termes de la loi. Fait en la maison commune, ce 1792, l'an Ier de la République française.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mardi 27 novembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GRÉGOIRE, président, ET DE HÉRAULT DE SÉCHELLES, ancien président. Lepeletier de Saint-Fargeau , secrétaire, donne lecture du proc
      ...
      ne, que sur le présent extrait, à l'exception de qui déclaré ne savoir écrire ni signer, de ce interpellé aux termes de la loi. Fait en la maison commune, ce 1792, l'an Ier de la République française.
    • Séance du mercredi 28 novembre 1792

      Séance du mercredi 28 novembre 1792

      page 628 - 651
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 28 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 26 novembre 1792. (La Convention en adopte la rédaction.) Mailhe , secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes : 1° Lettre du citoyen David Leroi, qui adresse
      ...
      les faire partir à jours et heures fixes, et conduire par des relais; le privilège dont jouissaient à cet égard les messageries nationales demeurant aboli. « Art. 23. Les dispositions de tous les décrets rendus sur le fait des messageries, coches et voitures d'eau, ainsi que les anciens règlements, non abrogés, continueront d'être exécutés en tout ce qui n'est pas contraire aux susdits articles ».
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 28 novembre 1792 . présidence de grégoire, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la s
      ...
      ets rendus sur le fait des messageries, coches et voitures d'eau, ainsi que les anciens règlements, non abrogés, continueront d'être exécutés en tout ce qui n'est pas contraire aux susdits articles ».
    • Séance du mercredi 31 octobre 1792

      Séance du mercredi 31 octobre 1792

      page 85 - 98
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 31 octobre 1792 . présidence de guadet, président. et de delacroix, ancien président. présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures. Sieyès ,secrétaire, donne lecture d'une adresse des citoyens de la ville de Sézanne qui réclament contre le projet de former une garde pour la Convention, composée de citoyens des 83 départements; elle est
      ...
      Soleure serait leur attachement aux principes de la Révolution française, l'agent de la République déclarera au gouvernement de Soleure qu'il réclame leur élargissement, et qu'en cas de refus, la République de France regardera ce procédé comme une infraction aux traités qui unissent les deux puissances. » (La Convention adopte le projet de décret.) , (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du mercredi 31 octobre 1792 . présidence de guadet, président. et de delacroix, ancien président. présidence de guadet, président. La séance est ouverte à dix heures. Sieyè
      ...
      blique de France regardera ce procédé comme une infraction aux traités qui unissent les deux puissances. » (La Convention adopte le projet de décret.) , (La séance est levée à quatre heures et demie.)
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 3 résultats
    • Séance du vendredi 21 décembre 1792

      Séance du vendredi 21 décembre 1792

      page 332 - 351
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi, 17 décembre 1792, au matin, et celui du même jour, séance du soir. (La Convention adopte les deux rédactions.) Saint-Just , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la
      ...
      l'an de la République française. Signatures des membres du directoire du district. Signature du secrétaire du district. Visa du directoire de département.Vu par nous, président et membres du directoire du département de Fait à le 179 , Pan de la République française. Signatures des membres du directoire du département. Signature du secrétaire général du département. La séance est levée à 5 heures.
      CONVENTION NATIONALE. Séance du vendredi 21 décembre 1792 . présidence de defermon, président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      e du département de Fait à le 179 , Pan de la République française. Signatures des membres du directoire du département. Signature du secrétaire général du département. La séance est levée à 5 heures.
    • Séance du samedi 22 décembre 1792

      Séance du samedi 22 décembre 1792

      page 351 - 361
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 20 décembre 1792. ' • (La Convention en adopte la rédaction.) Louvet ,secrétaire, donne lecture des lettres suivantes : 1° Lettre des citoyens Lamarque et Lazare Carnot, commi
      ...
      cette vente sera mis en séquestre entre les mains du receveur du district, pour être remis, sans frais, à qui sera ordonné, après que la Convention nationale aura prononcé sur la validité de l'échange, d'après la vérification et examen des titres, conformément à l'article 34 de la loi du 22 novembre 1790. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du samedi 22 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE GUADET, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Creuzé-Latouche , secrétaire, donne lecture du procès-verb
      ...
      , d'après la vérification et examen des titres, conformément à l'article 34 de la loi du 22 novembre 1790. » (La Convention adopte ce projet de décret.) (La séance est levée à quatre heures et demie.)
    • Séance du dimanche 23 décembre 1792

      Séance du dimanche 23 décembre 1792

      page 361 - 371
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 23 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture d'une lettre du procureur général syndic du département de Paris, et d'un arrêté de Vadministration du département, qui demande quelle est la conduite qu'ils doivent tenir par rapport à la communication de d
      ...
      Vorateur de la députation demande une iindemnité pour n'avoir pas augmenté le prix du pain, malgré le renchérissement excessif des aenrées. Il observe que ses camarades et lui ont dû faire de grands sacrifices. Le Président répond, à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (La Convention renvoie cette demande au département de Paris.) (La séance est levée à quatre heures.)
      CONVENTION NATIONALE. Séance du dimanche 23 décembre 1792 . PRÉSIDENCE DE BARÈRE, ancien président. La séance est ouverte à dix heures du matin. Jean-Bon-Saint-André , secrétaire, donne lecture d'une l
      ...
      sacrifices. Le Président répond, à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (La Convention renvoie cette demande au département de Paris.) (La séance est levée à quatre heures.)