Résultats trouvés dans le Tome 65

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-046 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
6 sections trouvées
Tri par date d'édition croissante

Séance du mardi 28 mai 1793

- search term matches: (2)

Séance du mardi 28 mai 1793

page 482
Locuteur: Fauchet
2° Lettre de Garat, ministre de Vinterieur, par laquelle il transmet à ...
...ui aux départements à la date du 27 mai 1793; cet état est ainsi conçu (4) :
2° Lettre de Garat, ministre de Vinterieur, par laquelle il transmet à la Convention 1 e-tat des décrets envoyés par lui aux départements à la date du 27 mai 1793; cet état est ainsi conçu (4) :
Locuteur: Fauchet
État des décrets de la Convention nationale envoyés aux départements par le mimstre de l'intérieur, le 27 mai 1793, Van II de la République française. État des décrets de la Convention nationale envoyés aux départements par le mimstre de l'intérieur, le 27 mai 1793, Van II de la République française.
Locuteur: Fauchet
Décret relatif au mode de paiement des dépenses mises à la charge des directoires de_de-partement et de district pendant 1 annee 1793. Décret relatif au mode de paiement des dépenses mises à la charge des directoires de_de-partement et de district pendant 1 annee 1793.
Locuteur: Fauchet
... Lettre du procureur syndic du district de Neuville (3), dans laquelle il présente... 1° Lettre du procureur syndic du district de Neuville (3), dans laquelle il présente a la Convention quelques reflexions sur la loi au divorce.
Locuteur: Fauchet
... Convention renvoie la lettre au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Fauchet
...s du peuple sont comptables à la nation de 1 état de leur fortune........................... Décret qui déclare que les représentants du peuple sont comptables à la nation de 1 état de leur fortune...........................
Locuteur: Fauchet
... par les administrateurs du département de Jem-mapes, ou provenant du mobilier des... argent, et autre objets precieux remis par les administrateurs du département de Jem-mapes, ou provenant du mobilier des emigies des maisons nationales
Locuteur: Fauchet
de la République............................. de la République.............................
Locuteur: Fauchet
Décret qui accorde à titre de prêt, 121,000 livres à la section de la Croix-Rouge....... Décret qui accorde à titre de prêt, 121,000 livres à la section de la Croix-Rouge.......
Locuteur: Fauchet
...cret interprétatif des articles 2 et 4, de celi du 5 de ce mois, concernant les pensionnaire su... lécret interprétatif des articles 2 et 4, de celi du 5 de ce mois, concernant les pensionnaire sut les biens des collèges..................
Locuteur: Fauchet
...iaui au iiiojjiuci uu — Salm et à celui de Noël, son intendant. ècret reiaui au iiiojjiuci uu — Salm et à celui de Noël, son intendant.
Le ministre de Vintérieur, Signé : Garat. (1) Le Journ... Le ministre de Vintérieur, Signé : Garat. (1) Le Journal des Débats et des Décrets, n» 253, p. 397, est le seul journal qui donne le n...
...ent à enregistrer l'heure réglementaire de 10 heures. ...Tperlet, n- 250, page 407. - Les autres journaux, ou n'en parlent pas ou se bornent à enregistrer l'heure réglementaire de 10 heures.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 483
Locuteur: Fauchet
Adresse de la Société populaire de Saint- j Vincent de Nantes, par laquelle elle demande à la Convention de faire trêve aux dissensions qui la divise et de voter promptement la Constitution; elle est ainsi conçue (1) : Adresse de la Société populaire de Saint- j Vincent de Nantes, par laquelle elle demande à la Convention de faire trêve aux dissensions qui la divise et de voter promptement la Constitution; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Fauchet
« Mais, si les sections de cette cité se sont écartées quelquefois...
...int qu'elles ont aperçu dans une partie de la Convention des projets libertici-deSj des projets tendant à élever une Constitution uniquement favorable à la richesse? Nou...
...e croire. Mais, s'il en était ainsi, si de nouveaux fers nous étaient préparés, n'...
...tude, des droits sacrés que nous tenons de nature, ou nous périrons tous.
« Mais, si les sections de cette cité se sont écartées quelquefois du respect qu'elles doivent à la représentation nationale, ne serait-ce point qu'elles ont aperçu dans une partie de la Convention des projets libertici-deSj des projets tendant à élever une Constitution uniquement favorable à la richesse? Nous n'osons le croire. Mais, s'il en était ainsi, si de nouveaux fers nous étaient préparés, n'en doutez pas, législateurs, à Paris se joindrait bientôt la République entière;...
... faisons encore ici le serment solennel; ou nous jouirons, dans toute leur plénitude, des droits sacrés que nous tenons de nature, ou nous périrons tous.
Locuteur: Fauchet
...ez-vous bientôt que ce fut là la pierre de touche qui fit connaître les membres perfides de l'Assemblée constituante. Déjà plusieur...
...nt voulu réserver, pour fermer la voûte de l'édifice, les matériaux qui doivent en composer nécessairement la base, les Droits de l'homme et du citoyen; ils ont voulu bâ...
...uverts; prenez garde que, dans le cours de l'édifice, on ne glisse quelques pièces discordantes, ou capables de nuire à l'ensemble. Que la gloire immortelle qui yous attend à la fin de vos travaux soit toujours présente à vôtre esprit, songez, en un mot, que si Cette Constitution, objet de nos vœux les plus ardents, répond aux e...
...nnant avec enthousiasme, ils lui feront de leur corps un rempart impénétrable, et ...
« Mais, représentants, rappelez-vous bientôt que ce fut là la pierre de touche qui fit connaître les membres perfides de l'Assemblée constituante. Déjà plusieurs d'entre vous, à l'exemple des Cazalès et des Maury, ont voulu réserver, pour fermer la voûte de l'édifice, les matériaux qui doivent en composer nécessairement la base, les Droits de l'homme et du citoyen; ils ont voulu bâtir sur du sable, et peut-être renverser plus aisément ainsi leur frêle ouvrage....
..., défenseurs inébranlables des droits sacrés du peuple^ ayez toujours les yeux ouverts; prenez garde que, dans le cours de l'édifice, on ne glisse quelques pièces discordantes, ou capables de nuire à l'ensemble. Que la gloire immortelle qui yous attend à la fin de vos travaux soit toujours présente à vôtre esprit, songez, en un mot, que si Cette Constitution, objet de nos vœux les plus ardents, répond aux espérances des Français, aussitôt, l'environnant avec enthousiasme, ils lui feront de leur corps un rempart impénétrable, et dès lors, tous nos ennemis intérieurs seront confondus, tous les tyrans coalisés...
Locuteur: Fauchet
...Vous tenez dans vos mains les destinées de la plus belle portion de l'Univers; vous tenez peut-être celles ...
...ié, pour se livrer à toutes les fureurs de la haine et de la vengeance, à toutes les petitesses de la jalousie.
« Vous tenez dans vos mains les destinées de la plus belle portion de l'Univers; vous tenez peut-être celles du monde entier; les bénédictions des peuples vous attendent, et une perspective...
... choses, le Sénat français abandonne chaque jour le grand œuvre qui lui est confié, pour se livrer à toutes les fureurs de la haine et de la vengeance, à toutes les petitesses de la jalousie.
Locuteur: Fauchet
..., jamais nous n'eussions été environnés de tant de conspirateurs; jamais le ministère n'eû...
...l'infâme Dumouriez n'eût tramé la perte de la République; jamais enfin on n'eût osé allumer parmi nous le flambeau de la guerre civile, si la Convention ne r...
... des hommes assez lâches pour trafiquer de la liberté de leur pays, et vouloir nous faire encore...
...étrangers à toutes les voies tortueuses de l'ambition et de l'intrigue, n'ayant d'autre connaissance que celle de nos droits et de nos devoirs, ne formant, dans notre heureuse ignorance, d'autre vœu que celui de voir triompher la liberté et la sainte ...
...impossible qu'il n'existe pas parmi vous, ou des perfides, ou des ambitieux. Non, jamais nous n'eussions été environnés de tant de conspirateurs; jamais le ministère n'eût été aussi insouciant; jamais nos armées n'eussent été en proie aux dilapidations, aux dénuements les plus affreux; jamais l'infâme Dumouriez n'eût tramé la perte de la République; jamais enfin on n'eût osé allumer parmi nous le flambeau de la guerre civile, si la Convention ne renfermait pas dans son sein des hommes assez lâches pour trafiquer de la liberté de leur pays, et vouloir nous faire encore ramper sous des maîtres. Yoilà, législateurs, les soupçons que font naturellement naître tant d'horribles circonstances. Mais, nous vous le répétons, étrangers à toutes les voies tortueuses de l'ambition et de l'intrigue, n'ayant d'autre connaissance que celle de nos droits et de nos devoirs, ne formant, dans notre heureuse ignorance, d'autre vœu que celui de voir triompher la liberté et la sainte égalité, nous ne sommes pas assez téméraires pour vous juger individuellement, p...
Locuteur: Fauchet
...s Bru-tus et des César, des libérateurs de la patrie et des Catilina. pantes ne peuvent se concevoir : jamais les mêmes hommes ne seront à la fois des Bru-tus et des César, des libérateurs de la patrie et des Catilina.
Locuteur: Fauchet
...vous, législateurs, faire évanouir tant de soupçons qui nous oppressent ? vou-lez-...
...mposante qui convient aux représentants de la première nation du monde; laissez là...
...esprit, d'un même sentiment, travaillez de concert et sans relâche à la félicité p...
Voulez-vous, législateurs, faire évanouir tant de soupçons qui nous oppressent ? vou-lez-vous sauver la patrie et mériter enfin nos bénédictions ? prenez, il en est encore temps, prenez l'attitude imposante qui convient aux représentants de la première nation du monde; laissez là ces débats scandaleux qui vous déshonorent, démasquez impitoyablement tous les ...
...purgez-en le Sénat français, réunissez-vous ensuite; et, animés enfin d'un même esprit, d'un même sentiment, travaillez de concert et sans relâche à la félicité publique.
Locuteur: Fauchet
...s : Les républicains du conseil général de la commune et les sociétés populaires r... ... signataires protestent contre l'adresse à la Convention, commençant par ces mots : Les républicains du conseil général de la commune et les sociétés populaires réunies, etc. »
Locuteur: Fauchet
...longtemps la nation soupire après cette Constitution républicaine, pour laquelle elle vous a... « Depuis longtemps la nation soupire après cette Constitution républicaine, pour laquelle elle vous a principalement délégué ses pouvoirs. Yous y travaillez enfin, nous le savons.
(Voir Bulletin de la Convention du 4 juin 1793.) (Voir Bulletin de la Convention du 4 juin 1793.)
« On accuse encore nos frères de Paris d'aller maintenant en sens contra...
... mêmes hommes qui ont renversé le trône de Capet aient pu concevoir le projet odie...
... y placer d'Orléans, que les vainqueurs de la Bastille soient aujourd'hui les coopérateurs stipendiés de Cobourg ou les complices de l'infâme Dumouriez, que ceux-là mêmes q...
...aider a étouffer parmi nous le flambeau de la guerre civile, en aient été les perf...
...s, enfin, que Paris, qui a répandu tant de sang, qui a fait tant de sacrifices pour la liberté commune, veuille s'ériger aujourd'hui en dominatrice superbe de la République. Non, législateurs, des c...
... insérée dans le supplément du Bulletin de la séance du 28 mai.
« On accuse encore nos frères de Paris d'aller maintenant en sens contraire des journées mémorables du 14 juillet et du 10 août; mais, non, jamais on ne nous persuadera que les mêmes hommes qui ont renversé le trône de Capet aient pu concevoir le projet odieux d'en rassembler les débris pour y placer d'Orléans, que les vainqueurs de la Bastille soient aujourd'hui les coopérateurs stipendiés de Cobourg ou les complices de l'infâme Dumouriez, que ceux-là mêmes qui viennent nous aider a étouffer parmi nous le flambeau de la guerre civile, en aient été les perfides provocateurs; on ne nous persuadera jamais, enfin, que Paris, qui a répandu tant de sang, qui a fait tant de sacrifices pour la liberté commune, veuille s'ériger aujourd'hui en dominatrice superbe de la République. Non, législateurs, des contradictions aussi frap- (1) Cette adresse, qui n'est pas mentionnée au Procès-verbal, est insérée dans le supplément du Bulletin de la séance du 28 mai.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 484
Locuteur: Fauchet
« Châtillon-les-Dombes, ce 16 mai 1793, l'an II de la République française. « Châtillon-les-Dombes, ce 16 mai 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Fauchet
3° Lettre de Glavière, ministre des contrit butions ... 3° Lettre de Glavière, ministre des contrit butions publiques (l), ,par laquelle il reclame contre le désarmement des préposes pour ...
Locuteur: Fauchet
... Convention renvoie la lettre au comité de la guerre, pour en faire un prompt rapp... (La Convention renvoie la lettre au comité de la guerre, pour en faire un prompt rapport.)
Locuteur: Fauchet
...onvention nationale dans le département de la Meurthe (2), par laquelle il déclaré...
...mande à les déposer dans un des comités de la Convention.
4° Lettre du citoyen Blaux, délégué par la Convention nationale dans le département de la Meurthe (2), par laquelle il déclaré qu'avant fait apposer les scelles sur les meubles du nommé Mandel, officier émigré, et les ayant apportés avec lui à Paris, il demande à les déposer dans un des comités de la Convention.
Locuteur: Fauchet
5° Lettre de Garât, ministre de l'intérieur (3), par laquelle il envoie...
...n mémoire du citoyen Eaymard, inventeur de la poudre antihémorragique.
5° Lettre de Garât, ministre de l'intérieur (3), par laquelle il envoie a l'Assemblee un mémoire du citoyen Eaymard, inventeur de la poudre antihémorragique.
Locuteur: Fauchet
...ns laquelle il demande que la poursuite de la conjuration de Du-saillant soit renvoyée à ce tribunal... 6° Lettre du président du tribunal criminel extraordinaire (4), dans laquelle il demande que la poursuite de la conjuration de Du-saillant soit renvoyée à ce tribunal.
Locuteur: Fauchet
... Convention renvoie la lettre au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Fauchet
...té portant que tous les bateaux chargés de farine, qui se trouveraient dans l'arrondissement de ce district, seront arrêtés. ...ateurs du district des Andelys (5), par laquelle ils font passer copie d'un arrêté portant que tous les bateaux chargés de farine, qui se trouveraient dans l'arrondissement de ce district, seront arrêtés.
Locuteur: Fauchet
8° Lettre des officiers municipaux de la commune de Châtillon-les-Dombes, par laquelle ils renouvellent le serment de maintenir l'unité de la République et annoncent qu'ils ont transmis au ministre de la guerre un don patriotique. Elle est ... 8° Lettre des officiers municipaux de la commune de Châtillon-les-Dombes, par laquelle ils renouvellent le serment de maintenir l'unité de la République et annoncent qu'ils ont transmis au ministre de la guerre un don patriotique. Elle est ainsi conçue (6) :
Locuteur: Fauchet
...s les bons citoyens; c est par 1 organe de leurs magistrats qu'ils renouvellent entre vos mains le serment sacré qu ils ont fait de maintenir l'unité de la République, de défendre l'égalité et la liberté contre toutes les attaques des anarchistes, ou de mourir en combattant pour une si belle cause; les Châtillonnais sont loin de partager les opinions antirévolutionnaires de ces têtes exaltées qurvont se précipite...
...re un gouvernement fondé sur les droits de l'homme; toujours amis des lois, chez e...
...des sentiments si contraires au bonheur de la société, c'est alors que tous les bo...
...ntiments des citoyens et des magistrats de la ville de Châtillon-les-Dombes.
et par tous les bons citoyens; c est par 1 organe de leurs magistrats qu'ils renouvellent entre vos mains le serment sacré qu ils ont fait de maintenir l'unité de la République, de défendre l'égalité et la liberté contre toutes les attaques des anarchistes, ou de mourir en combattant pour une si belle cause; les Châtillonnais sont loin de partager les opinions antirévolutionnaires de ces têtes exaltées qurvont se précipiter dans le gouffre préparé au delà du but que doit atteindre un gouvernement fondé sur les droits de l'homme; toujours amis des lois, chez eux nul ne prêche la violation des propriétés et des personnes..., s'il existait un individu qui osât manifester des sentiments si contraires au bonheur de la société, c'est alors que tous les bons citoyens se déclareraient en insurrection contre lui et en feraient prompte et bonne justice : tels sont, citoyen Président, les sentiments des citoyens et des magistrats de la ville de Châtillon-les-Dombes.
Locuteur: Fauchet
« Vous trouverez ci-joint l'extrait de l'arrêté du corps municipal relatif à l... « Vous trouverez ci-joint l'extrait de l'arrêté du corps municipal relatif à l'inventaire, à la destination et à l'envoi des objets.
Locuteur: Fauchet
...dons patriotiques, faits par la société de Châtillon en faveur des volontaires, se montent à 56 paires de souliers, 2 paires de bas, 1 paire de guêtres noires et 1 chemise. Plusieurs citoyens ont déposé de plus : 2 habits uniformes complets, 4 chemises, 2 cols, 3 paires de bas, 1 chapeau, 1 sac de toile, 2 paires de guêtres blanches, 2 paires de guêtres noires, 6 paires de souliers, et une somme de 35 livres en assignats pour être adressés au 3e bataillon du département de l'Ain. Les dons patriotiques, faits par la société de Châtillon en faveur des volontaires, se montent à 56 paires de souliers, 2 paires de bas, 1 paire de guêtres noires et 1 chemise. Plusieurs citoyens ont déposé de plus : 2 habits uniformes complets, 4 chemises, 2 cols, 3 paires de bas, 1 chapeau, 1 sac de toile, 2 paires de guêtres blanches, 2 paires de guêtres noires, 6 paires de souliers, et une somme de 35 livres en assignats pour être adressés au 3e bataillon du département de l'Ain.
Locuteur: Fauchet
...ète la mention honorable et l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Fauchet
9° Lettre de Glavière, ministre des contributions pu...
... pétition des employés à la liquidation de la ci-devant ferme générale, qui réclam...
9° Lettre de Glavière, ministre des contributions publiques (1), par laquelle il adresse à la Convention, une pétition des employés à la liquidation de la ci-devant ferme générale, qui réclament un supplément à leur traitement.
Locuteur: Fauchet
...onvention renvoie la pétition au comité de liquidation.) (La Convention renvoie la pétition au comité de liquidation.)
Locuteur: Fauchet
10° Lettre de Garât, ministre de l'intérieur (2), par laquelle il envoie un mémoire du conseil général de la commune de Charle-ville, qui réclame un secours provisoire de 20,000 livres.- Ce mémoire est revêtu de l'approbation et appui des administrate... 10° Lettre de Garât, ministre de l'intérieur (2), par laquelle il envoie un mémoire du conseil général de la commune de Charle-ville, qui réclame un secours provisoire de 20,000 livres.- Ce mémoire est revêtu de l'approbation et appui des administrateurs du département des Àrdennes.
..., chemise 472, pièce n° 30, et Bulletin de la Convention du 28 mai 1793. — Cette lettre n'est pas mentionnée au Procès-verbal de la Convention. (6) Archives nationales, Carton Cn 254, chemise 472, pièce n° 30, et Bulletin de la Convention du 28 mai 1793. — Cette lettre n'est pas mentionnée au Procès-verbal de la Convention.
( Les citoyens de la ville de Châtillon-les-Dombes, peu favorisés de la fortune, mais infiniment riches en p...
...éviennent qu'ils adressent au ministère de la guerre les dons offerts aux défenseurs de la patrie par les amis de la liberté et de l'égalité (1) P. V., tome 12, page 205.
( Les citoyens de la ville de Châtillon-les-Dombes, peu favorisés de la fortune, mais infiniment riches en patriotisme, vous préviennent qu'ils adressent au ministère de la guerre les dons offerts aux défenseurs de la patrie par les amis de la liberté et de l'égalité (1) P. V., tome 12, page 205.
(5) Le Point du Jour, 1793, tome 2, page 238 et P. V., tome 12, pa... (5) Le Point du Jour, 1793, tome 2, page 238 et P. V., tome 12, page 12, page 205.
11° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (3), par laquelle il annonc... 11° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (3), par laquelle il annonce que les ar- (1) P. V., tome 12, page 205.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 485
Locuteur: Fauchet
Extrait du registre des procès-verbaux de Vassemblée générale de la section clu Pont-Neuf du 23 mai 1793, l'an II de la République française. Extrait du registre des procès-verbaux de Vassemblée générale de la section clu Pont-Neuf du 23 mai 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Fauchet
de la lettre du comité général des 32 sections de Marseille à leurs frères des 48 sections de Paris, en date du 15 mai 1793, l'an II de la République française. de la lettre du comité général des 32 sections de Marseille à leurs frères des 48 sections de Paris, en date du 15 mai 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Fauchet
« Après la lecture de cette lettre vivement applaudie par toute l'assemblée, le président a donné lecture de l'arrêté de la 24e section, en date du 7 mai 1793, et de l'adhésion des autres sections de Marseille, de celle de la municipalité, du district et du dépa... « Après la lecture de cette lettre vivement applaudie par toute l'assemblée, le président a donné lecture de l'arrêté de la 24e section, en date du 7 mai 1793, et de l'adhésion des autres sections de Marseille, de celle de la municipalité, du district et du département audit arrêté.
Locuteur: Fauchet
...rait du procès-verbal dudit jour 23 mai 1793, Van II de la République française. Extrait du procès-verbal dudit jour 23 mai 1793, Van II de la République française.
Locuteur: Fauchet
...ministrations du département du Jura et de la Côte-d'Or contre l'exportation des denrées hors les limites de ces départements, sont la cause des tro... rêtés des administrations du département du Jura et de la Côte-d'Or contre l'exportation des denrées hors les limites de ces départements, sont la cause des troubles qui régnent dans ces contrées.
Locuteur: Fauchet
12° Adresse des citoyens de la section de VHôtel-de-Ville (1), pour annoncer que leur contingent est complété ; qu'ils se sont empressés de l'envoyer dans la Vendée, et que l'empressement des volontaires à voler au secours de leurs frères, les a privés de se rendre dans le sein de la Convention, pour y prêter leur serme... 12° Adresse des citoyens de la section de VHôtel-de-Ville (1), pour annoncer que leur contingent est complété ; qu'ils se sont empressés de l'envoyer dans la Vendée, et que l'empressement des volontaires à voler au secours de leurs frères, les a privés de se rendre dans le sein de la Convention, pour y prêter leur serment.
Locuteur: Fauchet
...er l'état des employés dans les bureaux de la direction de la liquidation générale (3). 13° Lettre des membres du conseil exécutif provisoire (2), qui font passer l'état des employés dans les bureaux de la direction de la liquidation générale (3).
Locuteur: Fauchet
(La Convention renvoie l'état au comité de liquidation.) (La Convention renvoie l'état au comité de liquidation.)
Locuteur: Fauchet
...tre du citoyen Filliet, vice-secrétaire de Vassemblée générale de la section du Pont-Neuf, par laquelle i...
...tion adhère à celui pris par la commune de Marseille, et, dans le second, à celui de la section des Champs-Elysées, relatif au renouvellement du conseil général de la commune de Paris; elle demande, en outre, que la Convention fixe, à cet effet, le jour de la réunion des sections de Paris ; cette lettre est ainsi conçue (...
14° Lettre du citoyen Filliet, vice-secrétaire de Vassemblée générale de la section du Pont-Neuf, par laquelle il transmet' à la Convention deux arrêtés ; dans le premier, la section adhère à celui pris par la commune de Marseille, et, dans le second, à celui de la section des Champs-Elysées, relatif au renouvellement du conseil général de la commune de Paris; elle demande, en outre, que la Convention fixe, à cet effet, le jour de la réunion des sections de Paris ; cette lettre est ainsi conçue (4) :
Locuteur: Fauchet
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Fauchet
« L'Assemblée générale de la section du Pont-Neuf a pris le 23 du... « L'Assemblée générale de la section du Pont-Neuf a pris le 23 du présent mois deux arrêtés qui renferment des pétitions essentielles à l'ordre p...
Locuteur: Fauchet
« Le vice-secrétaire de Vassemblée générale de la section du Pont-Neuf, « Signé : Fill... « Le vice-secrétaire de Vassemblée générale de la section du Pont-Neuf, « Signé : Filliet. »
Locuteur: Fauchet
...emandé la parole et a parlé sur l'objet de ladite lettre et de l'arrêté. « Après la lecture très applaudie par l'assemblée, un membre a demandé la parole et a parlé sur l'objet de ladite lettre et de l'arrêté.
Locuteur: Fauchet
...nt au premier objet relatif à la sûreté de la représentation nationale, à la liber... « Quant au premier objet relatif à la sûreté de la représentation nationale, à la liberté des opinions individuelles, au respect ou au silence des citoyens remplissant...
Locuteur: Fauchet
...qu'en tenant le serment qu'elle a prêté de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République, elle garantit la sûreté individuelle des représentants de la nation et la liberté des opinions da... « Qu'elle déclare qu'en tenant le serment qu'elle a prêté de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République, elle garantit la sûreté individuelle des représentants de la nation et la liberté des opinions dans tout son contenu ; que la Convention sera invitée à maintenir rigoureusement ...
Locuteur: Fauchet
... deuxième objet, relatif à des plaintes de la ville de Marseille et contre deux commissaires de la Convention, envoyés dans les départe... « Quant au deuxième objet, relatif à des plaintes de la ville de Marseille et contre deux commissaires de la Convention, envoyés dans les départements des Bouches-du-Rhône, l'assemblée a passé à l'ordre du jour.
Locuteur: Fauchet
...semblée invite la Convention, par forme de pétition, de ne laisser subsister aucun tribunal qui... ...bjet, relatif à la conservation d'un tribunal populaire établi à Marseille, l'assemblée invite la Convention, par forme de pétition, de ne laisser subsister aucun tribunal qui n'ait été établi par une loi précise.
Locuteur: Fauchet
...tallation du nouveau conseil général et de la nouvelle municipalité à jour fixe (1... Arrêté-pétition pour Vinstallation du nouveau conseil général et de la nouvelle municipalité à jour fixe (1).
Locuteur: Fauchet
...blée que l'ordre du jour était l'arrêté de la section des Champs-Elysées, en date ... « Un membre est monté à la tribune, a demandé la parole et a rappelé à l'assemblée que l'ordre du jour était l'arrêté de la section des Champs-Elysées, en date du 20 mai, présent mois et a donné lecture dudit arrêté.
« L'assemblée, délibérant sur l'arrêté de la section des Champs-Elysées du 20 mai 1793, relatif au renouvellement du conseil général de la commune et de la municipalité, a arrêté d'inviter la Convention par forme de pétition, de rendre un décret qui fixe enfin le jour où toutes les sections de Paris seront tenues (1) Archives nation... « L'assemblée, délibérant sur l'arrêté de la section des Champs-Elysées du 20 mai 1793, relatif au renouvellement du conseil général de la commune et de la municipalité, a arrêté d'inviter la Convention par forme de pétition, de rendre un décret qui fixe enfin le jour où toutes les sections de Paris seront tenues (1) Archives nationales, Carton C 256, chemise 489, pièce n* 3.
«Le 27 mai 1793 «Le 27 mai 1793
...) Voy. ci-après ce document aux annexes de la séance, page 501. (3) Voy. ci-après ce document aux annexes de la séance, page 501.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 486
Locuteur: Fauchet
Extrait du procès-verbal de l'assemblée générale et permanente de la section de Molière et La Fontaine dans sa séance du lundi 27 mai 1793, l'an II de la République une et indivisible., Extrait du procès-verbal de l'assemblée générale et permanente de la section de Molière et La Fontaine dans sa séance du lundi 27 mai 1793, l'an II de la République une et indivisible.,
Locuteur: Fauchet
... et celui où le nouveau conseil général de la commune, élu depuis longtemps et qui... d'élire les membres du conseil municipal et celui où le nouveau conseil général de la commune, élu depuis longtemps et qui se trouve actuellement illégalement amalgamé avec le conseil général provisoire...
Locuteur: Fauchet
...ète la mention honorable et l'insertion de ces pièces au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et l'insertion de ces pièces au Bulletin.)
Locuteur: Fauchet
15° Lettre des citoyens de la section de La Fontaine et de Molière, par laquelle ils font parvenir l'extrait de leur procès-verbal du 27 de ce mois, dans lequel il a été arrêté un...
...r-le-champ, et iraient se ranger autour de la Convention, pour la défendre contre ...
15° Lettre des citoyens de la section de La Fontaine et de Molière, par laquelle ils font parvenir l'extrait de leur procès-verbal du 27 de ce mois, dans lequel il a été arrêté unanimement que 100 hommes se porteraient sur-le-champ, et iraient se ranger autour de la Convention, pour la défendre contre les séditieux qui la menacent j cet extrait est ainsi conçu (l) :
Locuteur: Fauchet
...ssivement remplacés et augmentés en cas de besoin. L'assemblée a arrêté en outre q... ...il a été arrêté que 100 hommes iraient se ranger auprès d'elle et seraient successivement remplacés et augmentés en cas de besoin. L'assemblée a arrêté en outre que le présent serait porté à la Convention nationale et à la commission des Douz...
Locuteur: Fauchet
« Signé H.-E. Cheix, secrétaire de Vassemblée générale. » « Signé H.-E. Cheix, secrétaire de Vassemblée générale. »
Locuteur: Fauchet
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette pièce au Bulletin. ) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette pièce au Bulletin. )
Locuteur: Fauchet
...ransmettent à la Convention une adresse de la garnison de Landau, qui demande l'exécution entière de la loi du 24 février ; ces pièces sont ... ...sentants Haussmann et Ritter, commissaires à l'armée du Rhin, par laquelle ils transmettent à la Convention une adresse de la garnison de Landau, qui demande l'exécution entière de la loi du 24 février ; ces pièces sont ainsi conçues (2) :
Locuteur: Fauchet
« Wissembourg, le 22 mai 1793, « Wissembourg, le 22 mai 1793,
Locuteur: Fauchet
qui demande l'exécution entière de la loi du 24 février. . qui demande l'exécution entière de la loi du 24 février. .
Locuteur: Fauchet
... deja partagée en brigades, l'exécution de cette loi s'y ferait très facilement ; ...
...anière précise, quels sont les articles de cette loi qui doivent être exécutés.
( L'armée du Rhin étant deja partagée en brigades, l'exécution de cette loi s'y ferait très facilement ; dans tous les cas il est urgent que la Convention détermine promptement, et d'une manière précise, quels sont les articles de cette loi qui doivent être exécutés.
Locuteur: Fauchet
...dats républicains composant la garnison de Landau. Adresse des soldats républicains composant la garnison de Landau.
Locuteur: Fauchet
« La loi du 24 février dernier, un de ces monuments de sagesse qu'admirera la postérité, a mis...
...ême dénomination les soldats défenseurs de la République, comme ils l'ont toujours été par les sentiments de liberté et de haines aux tyrans. '...-,
« La loi du 24 février dernier, un de ces monuments de sagesse qu'admirera la postérité, a mis et confond sous une seule et même dénomination les soldats défenseurs de la République, comme ils l'ont toujours été par les sentiments de liberté et de haines aux tyrans. '...-,
Locuteur: Fauchet
...ement secondés pour détruire les effets de cette loi salutaire, ils dirigent un pl...
... dangereux, qu'il repose sur des motifs de sûreté publique. .
...tique astucieuse vient à leur secours ; et, d'un commun accord, sûrs d'être fortement secondés pour détruire les effets de cette loi salutaire, ils dirigent un plan d'attaque, d'autant plus dangereux, qu'il repose sur des motifs de sûreté publique. .
Locuteur: Fauchet
« Que disons-nous, détruire l'effet de la loi ; elle a été anéantie contre vot... « Que disons-nous, détruire l'effet de la loi ; elle a été anéantie contre votre volonté !
Locuteur: Fauchet
...i peut concourir au bonheur des soldats de la République, à arracher la suspension de l'incorporation de l'armée. ...même ménagés avec art, en effrayant votre sollicitude paternelle pour tout ce qui peut concourir au bonheur des soldats de la République, à arracher la suspension de l'incorporation de l'armée.
Locuteur: Fauchet
...eurs, sous des prétextes spécieux, sous de prétendus ordres de leurs supérieurs, n'ont pas voulu recon... « Les payeurs, sous des prétextes spécieux, sous de prétendus ordres de leurs supérieurs, n'ont pas voulu reconnaître les élections faites conformément à la loi.
Locuteur: Fauchet
« C'est ainsi, c'est par de tels moyens que l'intrigue a triomphé de la volonté nationale, exprimée par le l... « C'est ainsi, c'est par de tels moyens que l'intrigue a triomphé de la volonté nationale, exprimée par le législateur.
Locuteur: Fauchet
...us entretenir, représentants du peuple, de cette distinction immorale, qui depuis ...
...apeurs impures qui ont précédé l'aurore de la liberté.
« Puisqu'il le faut encore, nous allons vous entretenir, représentants du peuple, de cette distinction immorale, qui depuis longtemps aurait dû disparaître comme les vapeurs impures qui ont précédé l'aurore de la liberté.
Locuteur: Fauchet
...ouverain ; nous laissons à la vigilance de nos concitoyens le soin de démasquer tous ceux qui, d'accord avec ...
...nes misérables, leur ont donné le temps de se rallier ; périr ou vaincre, républic...
... ne voulons voir dans la Convention nationale que le centre d'unité du pouvoir souverain ; nous laissons à la vigilance de nos concitoyens le soin de démasquer tous ceux qui, d'accord avec nos ennemis, en consommant des moments précieux en chicanes misérables, leur ont donné le temps de se rallier ; périr ou vaincre, républicains, voilà notre tâche, et nous avons prouvé que nous saurons la remplir.
Locuteur: Fauchet
...toyens,- avec la franchise républicaine de vrais soldats, qu'il n'en est pas un de nous qui ne soit convaincu des bonnes i... « Nous vous dirons, citoyens,- avec la franchise républicaine de vrais soldats, qu'il n'en est pas un de nous qui ne soit convaincu des bonnes intentions qui vous ont déterminés à'
...11, pièces n°» 7 et 8. — Procès-verbaux de la Convention, tome 12, page 207. — Bulletin de la Convention, 28 mai 1793, l™ colonne. M. Aulard, dans sa Corresp...
...me 4, page 292, ne donne qu'une analyse de cette lettre.
(2) Archives nationales, Carton C 27, chemise n» 511, pièces n°» 7 et 8. — Procès-verbaux de la Convention, tome 12, page 207. — Bulletin de la Convention, 28 mai 1793, l™ colonne. M. Aulard, dans sa Correspondance du comité du Salut public, tome 4, page 292, ne donne qu'une analyse de cette lettre.
...ns, citoyens nos collègues, une adresse de la garnison de Landau (1) P. V., tome 12, page 206, et... ^ « Nous vous envoyons, citoyens nos collègues, une adresse de la garnison de Landau (1) P. V., tome 12, page 206, et Archives nationales, Carton C. 256, chemise 489 pièce n° 4.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 487
Locuteur: Fauchet
...'il existait pour suspendre l'execution de la totalité du décret un plan d'intrigu...
...s payeurs pour se refuser à l'exécution de la loi.
« Qu'il existait pour suspendre l'execution de la totalité du décret un plan d'intrigue concerté ; et que la Trésorerie nationale fera connaître les ordres desquels se sont prévalus les payeurs pour se refuser à l'exécution de la loi.
Locuteur: Fauchet
...us vous dirons .enfin, que. les soldats de toutes armes sont unis par les liens de la fraternité, et l'inutilité des tentatives de ces chefs de parti, pour exciter la mésintelligence entre les troupes de ligne et les volontaires, en est la pre... « Nous vous dirons .enfin, que. les soldats de toutes armes sont unis par les liens de la fraternité, et l'inutilité des tentatives de ces chefs de parti, pour exciter la mésintelligence entre les troupes de ligne et les volontaires, en est la preuve la plus évidente.
Locuteur: Fauchet
...olonté ceux qui éprouvent les avantages de ce pouvoir. . ...d'un pouvoir prêt à échapper, et qui leur ôterait tout moyen d'asservir à leur volonté ceux qui éprouvent les avantages de ce pouvoir. .
Locuteur: Fauchet
...ais les soldats qui conspirent le salut de la République veulent s'unir et se pres... « Mais les soldats qui conspirent le salut de la République veulent s'unir et se presser : ils en sentent le besoin.
Locuteur: Fauchet
...tionale a voulu que le mode du paiement de l'armée fût changé 1 Se plaint-il quand...
...me agiotage lui enlèvent les deux tiers de ses. moyens de subsistance %
« L'a-t-il fait quand la Convention nationale a voulu que le mode du paiement de l'armée fût changé 1 Se plaint-il quand la rapacité du marchand, et l'infâme agiotage lui enlèvent les deux tiers de ses. moyens de subsistance %
Locuteur: Fauchet
...h ! l'on ose bien dire, quand il s'agit de resserrer les liens de la fraternité, que le soldat ne se soum... « Eh ! l'on ose bien dire, quand il s'agit de resserrer les liens de la fraternité, que le soldat ne se soumettra à vos décrets !
Locuteur: Fauchet
...calomniateurs, et vous repousserez loin de vous les intrigants. « Non, représentants du peuple, vous ne croyez pas à nos calomniateurs, et vous repousserez loin de vous les intrigants.
Locuteur: Fauchet
...i vous avez pu douter quelques instants de la disposition des armées, vous vengere...
...mpte exécution, dans toute son étendue, de la loi du 21 février dernier.
« Si vous avez pu douter quelques instants de la disposition des armées, vous vengerez le soldat en ordonnant la plus prompte exécution, dans toute son étendue, de la loi du 21 février dernier.
Locuteur: Fauchet
...ataillons, mais encore la fusion totale de l'armée et l'incorporation d'hommes à h...
...a dirigée par le vrai courage du soldat de ligne, qui, lui, a acquis une plus gran...
...x ; anéantissez tous les complots ; ordonnez non seulement l'incorporation des bataillons, mais encore la fusion totale de l'armée et l'incorporation d'hommes à hommes ; ainsi l'impétueuse ardeur du volontaire sera dirigée par le vrai courage du soldat de ligne, qui, lui, a acquis une plus grande habitude du métier des armes.
Locuteur: Fauchet
...dats républicains composant la garnison de Landau; nous le jurons à la face de l'univers, comme nous avons juré d'exte... ...ion à la volonté nationale, sera toujours le plus saint des devoirs pour les soldats républicains composant la garnison de Landau; nous le jurons à la face de l'univers, comme nous avons juré d'exterminer les tyrans. »
Locuteur: Fauchet
au 2« bataillon de ï Allier] Chaudon; Le-gros, chef du 5e bataillon de Seine-et-Marne; Lecomte; Canel, au 21e ...
...-fort, chef d'escadron; au 22e régiment de cavalerie ; Mesard ; Gilot ; Roche, adjudant-major au 3e bataillon f de VAllier; Guerolt, capitaine au 21e régi...
...llon; Renaud, capitaine au 22e régiment de cavalerie; Duchon, lieutenant au bataillon de VAllier ; Maillard, capitaine au 10° bataillon de la République ; Maréchal, lieutenant ; ...
...ie; Villemin, capitaine au 22e régiment de cavalerie; Joseph Antoine, capitaine au Sa bataillon de la Haute-Saône ; Ducardonnay, capitaine au 22e régiment de cavalerie; Gimon, lieutenant de gendarmerie ; Lambarlier, lieutenant de gendarmerie; Dumas, sergent au 2e bataillon de l'Allier; Pelletier, sergent-major au 2e bataillon de VAllier; Morin, fourrier de la 3e division de la gendarmerie nationale; Tramont, sous...
...enal, sous - lieutenant du 2e bataillon de VAllier; Devaux; Vidalin; Gelas, capitaine au 22* régiment de cavalerie; Dejean, lieutenant au 32e régiment de cavalerie; Foucard, chirurgien-major au 26 bataillon de Lot-et-Garonne; Dupont, chirurgien-major; Rollet, sous-lieutenant au 5e bataillon de Seine-et-Marne ; Goupent ; Raynaud ; Hu...
... caporal des canonniers du 2e bataillon de l'Allier; Mortillet, lieutenant de cavalerie: Levêque, gendarme-, Dupuis.,...
...ent; Bourdon, grenadier; Le Moine, chef de brigade du 22e régiment de cavalerie; Lepaule, capitaine au 220 régiment de cavalerie; Barolet, caporal-ferrant au 2e bataillon de l'Allier; Audet, canonnier du 1er bataillon de la République; Anard, sergent-major; Ba...
au 2« bataillon de ï Allier] Chaudon; Le-gros, chef du 5e bataillon de Seine-et-Marne; Lecomte; Canel, au 21e régiment d'infanterie Cardin ; Maurice Bu-fort, chef d'escadron; au 22e régiment de cavalerie ; Mesard ; Gilot ; Roche, adjudant-major au 3e bataillon f de VAllier; Guerolt, capitaine au 21e régiment d'infanterie; Préval, capitaine au 21e régiment d'infanterie »t adjudant delà placer Chapelet, aumônier du 1er bataillon; Renaud, capitaine au 22e régiment de cavalerie; Duchon, lieutenant au bataillon de VAllier ; Maillard, capitaine au 10° bataillon de la République ; Maréchal, lieutenant ; Nicolas, canonnier au 2e d'artillerie; Delogaud, lieutenant au 21e régiment d'infanterie; Villemin, capitaine au 22e régiment de cavalerie; Joseph Antoine, capitaine au Sa bataillon de la Haute-Saône ; Ducardonnay, capitaine au 22e régiment de cavalerie; Gimon, lieutenant de gendarmerie ; Lambarlier, lieutenant de gendarmerie; Dumas, sergent au 2e bataillon de l'Allier; Pelletier, sergent-major au 2e bataillon de VAllier; Morin, fourrier de la 3e division de la gendarmerie nationale; Tramont, sous-lieutenant; Vaillant ; Limouse ; Bastide ; Carré; Laurenal, sous - lieutenant du 2e bataillon de VAllier; Devaux; Vidalin; Gelas, capitaine au 22* régiment de cavalerie; Dejean, lieutenant au 32e régiment de cavalerie; Foucard, chirurgien-major au 26 bataillon de Lot-et-Garonne; Dupont, chirurgien-major; Rollet, sous-lieutenant au 5e bataillon de Seine-et-Marne ; Goupent ; Raynaud ; Huet ; La-fond, caporal des canonniers du 2e bataillon de l'Allier; Mortillet, lieutenant de cavalerie: Levêque, gendarme-, Dupuis., soldat au 21e régiment; Bourdon, grenadier; Le Moine, chef de brigade du 22e régiment de cavalerie; Lepaule, capitaine au 220 régiment de cavalerie; Barolet, caporal-ferrant au 2e bataillon de l'Allier; Audet, canonnier du 1er bataillon de la République; Anard, sergent-major; Bar-naud, chirurgien-major ; Pierre Alexandre Toulin.
Locuteur: Fauchet
...ention honorable et ordonne l'insertion de ces deux pièces au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de ces deux pièces au Bulletin.)
Locuteur: Fauchet
...germanique (1), qui se plaint amèrement de l'arrestation ordonnée par les citoyens Tallien et Carra contre des officiers patriotes de cette légion. l7° Pétition du citoyen Dambach, commandant la légion germanique (1), qui se plaint amèrement de l'arrestation ordonnée par les citoyens Tallien et Carra contre des officiers patriotes de cette légion.
Locuteur: Fauchet
...envoie la pétition aux co~ mités réunis de législation et de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la pétition aux co~ mités réunis de législation et de Sûreté générale.)
Locuteur: Fauchet
...des corps administratifs et judiciaires de Sarrebourg (2) pour transmettre à la. Convention les procès-verbaux de leurs séances contenant des mesures de Sûreté générale. 18° Lettre des corps administratifs et judiciaires de Sarrebourg (2) pour transmettre à la. Convention les procès-verbaux de leurs séances contenant des mesures de Sûreté générale.
Locuteur: Fauchet
...orporation des bataillons, mais que cet acte a été surpris à votre bonne foi. suspendre l'incorporation des bataillons, mais que cet acte a été surpris à votre bonne foi.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 488
Locuteur: Fauchet
... des citoyens ayant renvoyé leurs croix de Saint-Louis au département de la guerre depuis le 22 février 1793 Etat des noms des citoyens ayant renvoyé leurs croix de Saint-Louis au département de la guerre depuis le 22 février 1793
Locuteur: Fauchet
tés de législation et de Sûreté générale réunis.) tés de législation et de Sûreté générale réunis.)
Locuteur: Fauchet
... Lettre des administrateurs du dictrict de Colmar (1) par laquelle ils préviennent la Convention que, dans plusieurs communes de leur arrondissement, on a déjà avancé l... 19° Lettre des administrateurs du dictrict de Colmar (1) par laquelle ils préviennent la Convention que, dans plusieurs communes de leur arrondissement, on a déjà avancé la loi sur le partage des communaux.
Locuteur: Fauchet
...onse aux quatre questions que le comité de Salut public leur a faites. ...s poudres et salpêtres (2), dans laquelle ils adressent à la Convention leur réponse aux quatre questions que le comité de Salut public leur a faites.
Locuteur: Fauchet
...vention renvoie cette réponse au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette réponse au comité de Salut public.)
Locuteur: Fauchet
...és que les circonstances les ont forcés de prendre; cette lettre est ainsi conçue ... ...ssaires à Varmée du Nord, par laquelle ils adressent à la Conventions deux arrêtés que les circonstances les ont forcés de prendre; cette lettre est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Fauchet
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Fauchet
...rite aux administrateurs du département de la Somme, contenant réquisition de presser l'exécution de notre arrêté du 25 avril relatif à l'approvisionnement de l'armée, et dont nous vous avons précéd... « 1° Copie d'une lettre par nous écrite aux administrateurs du département de la Somme, contenant réquisition de presser l'exécution de notre arrêté du 25 avril relatif à l'approvisionnement de l'armée, et dont nous vous avons précédemment donné connaissance.
Locuteur: Fauchet
...ntement avec notre collègue Cochon le 2 de ce mois, par lequel nous avons interdit...
...et Du Bois-Du Bais et lui avons enjoint de nous rendre compte de sa conduite relativement à cette missio...
« 2° Copie d'un arrêté que nous avons pris conjointement avec notre collègue Cochon le 2 de ce mois, par lequel nous avons interdit au citoyen Maireau l'exercice d'une mission qui lui avait été déférée par nos collègues Briez et Du Bois-Du Bais et lui avons enjoint de nous rendre compte de sa conduite relativement à cette mission.
Locuteur: Fauchet
...me jour, portant réquisition au citoyen de Chevrau, commandant de la garde nationale de Valen-ciennes, de faire, une perquisition chez les fripiers et autres citoyens de cette ville pour découvrir les armes, m... « 3° Copie d'un autre arrêté du même jour, portant réquisition au citoyen de Chevrau, commandant de la garde nationale de Valen-ciennes, de faire, une perquisition chez les fripiers et autres citoyens de cette ville pour découvrir les armes, munitions et habillements militaires qui pourraient s'y trouver.
Locuteur: Fauchet
« Nous vous prions de nous faire passer incessamment les obse... « Nous vous prions de nous faire passer incessamment les observations dont ces arrêtés pourront vous paraître susceptibles.
Locuteur: Fauchet
« Signé : de Bellegarde, Courtois. » « Signé : de Bellegarde, Courtois. »
Locuteur: Fauchet
... Lettre du procureur syndic du district de Chaumont (1), par laquelle il envoie co...
...êté pris par cette administration le 20 de ce mois.
22° Lettre du procureur syndic du district de Chaumont (1), par laquelle il envoie copie d'un arrêté pris par cette administration le 20 de ce mois.
Locuteur: Fauchet
...a Convention renvoie l'arrêté au comité de Salut public.) (La Convention renvoie l'arrêté au comité de Salut public.)
Locuteur: Fauchet
23° Lettre des membres des comités de surveillance de Valognes, et du capitaine-commandant cPun détachement de cette ville (2), dans laquelle ils se j... 23° Lettre des membres des comités de surveillance de Valognes, et du capitaine-commandant cPun détachement de cette ville (2), dans laquelle ils se justifient des inculpations faites contre eux par Labourdonnaye.
Locuteur: Fauchet
...envoie ces différentes pièces au comité de Salut public.) (La Convention renvoie ces différentes pièces au comité de Salut public.)
Locuteur: Fauchet
24° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il offre, au nom de dix-sept officiers, 16 décorations militaires et 500 livres pour les frais de la guerre; cette lettre est ainsi conçu... 24° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il offre, au nom de dix-sept officiers, 16 décorations militaires et 500 livres pour les frais de la guerre; cette lettre est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Fauchet
...ier dernier, ont renvoyé au département de la guerre leur ancienne décoration. J'y...
...vec 100 livres d'une part et 400 livres de l'autre. Ces 400 livres m'ont été envoy...
...ellermann, pour les déposer sur l'autel de la patrie.
...e à la Convention nationale l'état nominatif des citoyens qui, depuis le 22 février dernier, ont renvoyé au département de la guerre leur ancienne décoration. J'y joins les décorations avec 100 livres d'une part et 400 livres de l'autre. Ces 400 livres m'ont été envoyées par le citoyen Decker, capitaine dans la légion Kellermann, pour les déposer sur l'autel de la patrie.
Locuteur: Fauchet
« Le ministre de la guerre, « Le ministre de la guerre,
« Douai, ce 23 mai 1793 « Douai, ce 23 mai 1793
...ettre et les pièces y jointes.au comité de Salut pulic.) (1) P. V., tome 12, page ... (La Convention renvoie la lettre et les pièces y jointes.au comité de Salut pulic.) (1) P. V., tome 12, page 207.
« Paris, 28 mai 1793 « Paris, 28 mai 1793
Alberty, ancien lieutenant au régiment de Vigier; Bocel (mort), ancien capitaine au régiment d'Alsace; Boumart, ancien lieutenant de grenadiers; Bajol, ancien capitaine au ...
... colonel des Suisses; Delaage, maréchal de camp divisionnaire; Daurel, capitaine a...
...at, commandant en second du 9e régiment de la Meurthe; Rittier, capitaine de Ta légion Conflans; Singlande, commanda...
Alberty, ancien lieutenant au régiment de Vigier; Bocel (mort), ancien capitaine au régiment d'Alsace; Boumart, ancien lieutenant de grenadiers; Bajol, ancien capitaine au régiment Deptingen; Belforière-Soyecourt, lieutenant général; Beaudeau, commandant au régiment ci-devant royal italien; Courvoisier, colonel des Suisses; Delaage, maréchal de camp divisionnaire; Daurel, capitaine au régiment Lanau'(dragons), Leniere (sa croix et 100 livres), chef du 2e bataill...
...no, capitaine au régiment corse; Peter, quartier-maître au régiment Berwick; Remat, commandant en second du 9e régiment de la Meurthe; Rittier, capitaine de Ta légion Conflans; Singlande, commandant du régiment des recrues d'Auch; Valenale, capitaine au régiment des dragons d...

Séance du mardi 28 mai 1793

page 489
Locuteur: Fauchet
...taine, fait don à la patrie d'une somme de 80 livres. 1° Le citoyen Prud'homme, capitaine, fait don à la patrie d'une somme de 80 livres.
Locuteur: Fauchet
2° Belcastel, commandant de la garde nationale de Gaussade, offre à la patrie, pour les frais de la guerre, une chaîne de montre en or, une épaulette et contre-é... 2° Belcastel, commandant de la garde nationale de Gaussade, offre à la patrie, pour les frais de la guerre, une chaîne de montre en or, une épaulette et contre-épaulette et la monture d'une épée d'argent.
Locuteur: Fauchet
... mercier, fait don d'une reconnaissance de liquidation de sa maîtrise, montant à la some de 260 liv. 3 s. 2 d. 3° Le citoyen Joseph Mermet, marchand mercier, fait don d'une reconnaissance de liquidation de sa maîtrise, montant à la some de 260 liv. 3 s. 2 d.
Locuteur: Fauchet
...Convention décrète la mention honorable de ces offrandes qu'elle accepte, et en or... ~ (La Convention décrète la mention honorable de ces offrandes qu'elle accepte, et en ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Fauchet
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à accorder un secours de 150 livres par mois à chacun des déportés de la colonie de Saint-Domingue, par ordre des commissai...
...e lesquels les comités n'ont pas trouvé de preuves suffisantes pour les accuser devant les tribunaux; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Un membre, au nom des comités des finances et des colonies réunis, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à accorder un secours de 150 livres par mois à chacun des déportés de la colonie de Saint-Domingue, par ordre des commissaires civils, et contre lesquels les comités n'ont pas trouvé de preuves suffisantes pour les accuser devant les tribunaux; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Locuteur: Fauchet
...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités de finances et des colonies, réunis, décrè... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de finances et des colonies, réunis, décrète ce qui suit :
Locuteur: Fauchet
« Il sera accordé un secours provisoire de 150 livres par mois pour chacun des déportés de la colonie de Saint-Domingue, par ordre des commissai...
...ontre lesquels le comité n'a pas trouvé de preuves suffisantes pour les accuser de...
« Il sera accordé un secours provisoire de 150 livres par mois pour chacun des déportés de la colonie de Saint-Domingue, par ordre des commissaires civils, et contre lesquels le comité n'a pas trouvé de preuves suffisantes pour les accuser devant les tribunaux.
Locuteur: Fauchet
... nationale mettra à cet effet une somme de 4,000 livres à la disposition du ministre de la marine et des colonies, qui est auto... « La trésorerie nationale mettra à cet effet une somme de 4,000 livres à la disposition du ministre de la marine et des colonies, qui est autorisé à leur payer la somme ci-dessus, depuis le 1er mai jusqu'à l'époque où la C...
Locuteur: Fauchet
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Fauchet
Un membre propose de rapporter le décret du 23 mai relatif a...
...senté sur cette affaire par les comités de. Salut public et de la marine réunis (3).
Un membre propose de rapporter le décret du 23 mai relatif aux bâtiments des Etats-Unis et d'ordonner que les marchandises resteront provisoirement en séquestre, en attendant qu'un rapport définitif soit présenté sur cette affaire par les comités de. Salut public et de la marine réunis (3).
Locuteur: Fauchet
...is dans les dispositions du décret du 9 de ce mois. Elle décrète, en outre, que le...
...ment en séquestre, et charge son comité de Salut public, de concert avec celui de la marine, de lui faire, sous trois jours, un rapport...
... mai dernier (1), qui déclare que les bâtiments des Etats-Unis ne sont pas compris dans les dispositions du décret du 9 de ce mois. Elle décrète, en outre, que les marchandises arrêtées resteront provisoirement en séquestre, et charge son comité de Salut public, de concert avec celui de la marine, de lui faire, sous trois jours, un rapport définitif sur cette affaire. »
Locuteur: Osselin
... la tribune et demande à donner lecture de la rédaction du décret rendu dans la séance d'hier, relatif à la cassation de la commission des Douze, et à l'élargis... monte à la tribune et demande à donner lecture de la rédaction du décret rendu dans la séance d'hier, relatif à la cassation de la commission des Douze, et à l'élargissement du citoyen Hébert (2).
Locuteur: Lanjuinais
(3). Il n'y a pas eu de délibération. Je demande la parole. (3). Il n'y a pas eu de délibération. Je demande la parole.
Locuteur: Lanjuinais
... : Entendez au moins la rédaction avant de la combattre. Plusieurs membres : Entendez au moins la rédaction avant de la combattre.
Locuteur: Osselin
donne lecture de cette rédaction qui est ainsi conçue (4... donne lecture de cette rédaction qui est ainsi conçue (4) :
Locuteur: Osselin
... des Douze est cassee; charge le comité de Sûreté générale d'examiner la conduite ... 2° Que la commission des Douze est cassee; charge le comité de Sûreté générale d'examiner la conduite des membres qui la composaient. » *
Locuteur: Osselin
(De violentes protestations s'élèvent contr...
...libre et que le côté droit était rempli de pétitionnaires. D'autres objectent que ...
... sur Varrestation d'Hébert. Les membres de la Montagne, au contraire, assurent que...
(De violentes protestations s'élèvent contre cette rédaction. Les uns soutiennent qu'un tel décret n'a pas été rendu, que VAssemblée n'était pas libre et que le côté droit était rempli de pétitionnaires. D'autres objectent que le décret a seulement cassé la commission des Douze, sans prononcer sur Varrestation d'Hébert. Les membres de la Montagne, au contraire, assurent que toutes les dispositions présentées par Osselin ont été adoptées.)
...es. (1) Voy. ce décret au Procès-verbal de la Convention, tome 12, page 123, et ci-dessus, séance du 23 mai 1793, page 238. ...été rendu, mais sans discussion, dans le tumulte et sous l'oppression des tribunes. (1) Voy. ce décret au Procès-verbal de la Convention, tome 12, page 123, et ci-dessus, séance du 23 mai 1793, page 238.
...ntée au Moniteur universel, l" semestre de 1793, pages 648 et 649; au Journal des débat...
... n° 250 pages 5 et 6, Le Point du Jour, 1793, tome 2, page 238, nous ont fourni quel...
...du décret cassant la commission des Douze et l'élargissement d'Hébert, est empruntée au Moniteur universel, l" semestre de 1793, pages 648 et 649; au Journal des débats et des décrets, n° 253, pages 407 à 410 et au Mercure universel, tome 27, pages 517 à 522. — L'Auditeur national, n° 250 pages 5 et 6, Le Point du Jour, 1793, tome 2, page 238, nous ont fourni quelques détails intéressants.
...it figuré, à la précédente séance, lors de l'admission à la barre de la députation des citoyens de la section de la cité : cette erreur provient sans doute de ce que le procès-verbal de la séance du 28 mai 1*793 a été, en ver... (2) Le Procès-verpal porte à cette place la même note qui avait figuré, à la précédente séance, lors de l'admission à la barre de la députation des citoyens de la section de la cité : cette erreur provient sans doute de ce que le procès-verbal de la séance du 28 mai 1*793 a été, en vertu du décret du 19 juin, rédigé après coup par le comité des décrets. (Voy. P. V...

Séance du mardi 28 mai 1793

page 490
Locuteur: Fauehet
Un membre (sur la Montaigne) : Je de- | mande que Lanjuinais ne soit entendu... Un membre (sur la Montaigne) : Je de- | mande que Lanjuinais ne soit entendu que sur la rédaction.
Locuteur: Lanjuinais
Personne n'a le droit de circonscrire mes paroles, je veux parle... Personne n'a le droit de circonscrire mes paroles, je veux parler pour la liberté aux abois.
Locuteur: Lanjuinais
... vous trouvez, qu'on n'a pas la liberté de réclamer contre la liberté qu'on veut o... ...ajourner la discussion, je vais me retirer (Murmures). Voilà la position où vous vous trouvez, qu'on n'a pas la liberté de réclamer contre la liberté qu'on veut opprimer.
Locuteur: Lanjuinais
... Montagne.) Je soutiens qu'il n'y a pas de décret rendu ; et s'il y en a un, j'en ... ...ntendu sur la prétendue existence d'un pareil décret. (Murmures prolongés sur la Montagne.) Je soutiens qu'il n'y a pas de décret rendu ; et s'il y en a un, j'en demande le rapport.
Locuteur: Lanjuinais
...aitée depuis que la France est en corps de nation. Si je commets des erreurs, rele... La question que je vous soumets est la plus importante qui se soit traitée depuis que la France est en corps de nation. Si je commets des erreurs, relevez-les, mais écoutez-moi.
Locuteur: Louis Legendre
Il y a un complot de formé pour faire perdre la séance. J'en... Il y a un complot de formé pour faire perdre la séance. J'en dénonce l'existence à la Convention.
Locuteur: Billaud-Varenne
... reste quelque chose à regretter, c'est de n'avoir pas destitué le maire de..., parent de Lanjuinais et qui depuis mon départ a fait de la contre-révolution dans son canton. ...ais commissaire dans le département d'Ille-et-Vilaine, et je déclare que s'il me reste quelque chose à regretter, c'est de n'avoir pas destitué le maire de..., parent de Lanjuinais et qui depuis mon départ a fait de la contre-révolution dans son canton.
Locuteur: Lanjuinais
C'est en vain qu'on essaie de donner le change ; la France est en deu...
... par votre commissariat. On a eu raison de dire que la justice n'était pas égale, ...
...s sont des proconsuls qui agissent loin de vos yeux, au lieu que votre commission a été créée pour prendre des mesures de salut public
C'est en vain qu'on essaie de donner le change ; la France est en deuil par 50,000 arrestations, arrestations arbitraires, ordonnées, je le répète, par votre commissariat. On a eu raison de dire que la justice n'était pas égale, puisque, d'un côté, 60 malheureux bons citoyens sont dans les cachots sans pouvo...
...s qui prêchent à deux sols la feuille, le meurtre et l'anarchie. Vos commissaires sont des proconsuls qui agissent loin de vos yeux, au lieu que votre commission a été créée pour prendre des mesures de salut public
Locuteur: Lanjuinais
Po ur empêcher le massacre de 15,000 Parisiens a-t-on fait tant de bruit ? Non... (Mur- Po ur empêcher le massacre de 15,000 Parisiens a-t-on fait tant de bruit ? Non... (Mur-
Locuteur: Lanjuinais
...x Jacobins, dimanche dernier, la motion de massacrer la Convention et les riches de Paris. On recommence cette délibération...
...x murmures.) Il y a des monstres avides de sang et de domination et vous les protégez ! (Murm...
mures.) On a fait aux Jacobins, dimanche dernier, la motion de massacrer la Convention et les riches de Paris. On recommence cette délibération infernale ce soir à l'Evêché, on en a les preuves et vous ne voulez pas réprimer ces atrocités! (Nouveaux murmures.) Il y a des monstres avides de sang et de domination et vous les protégez ! (Murmures prolongés sur la Montagne et dans les tribunes.)
Locuteur: Lanjuinais
...Que demandaient autrefois les aceolytes de ces assemblées, telle, par exemple, que la conspiration de Saint-Marceau 1 Ils demandaient l'avili... ...ujourd'hui meurtrier et brigand, comme autrefois on devenait sorcier au Sabbat. Que demandaient autrefois les aceolytes de ces assemblées, telle, par exemple, que la conspiration de Saint-Marceau 1 Ils demandaient l'avilissement des hommes. Que vous demande-t-on aujourd'hui ? On assiège vos portes, o...
Locuteur: Charlier
... sans influence et sur les propositions de Thuriot et Delacroix. Lanjuinais ment à la France entière ; les décrets ont été rendus sans influence et sur les propositions de Thuriot et Delacroix.
Locuteur: Lanjuinais
...isés par les prédicateurs du meurtre et de l'anarchie. ...ux qui ont consigné ces faits. Hier vous n'étiez pas libres, vous avez été maîtrisés par les prédicateurs du meurtre et de l'anarchie.
Locuteur: Louis Legendre
...e porter à la tribune et je le jetterai de haut en bas. (Vifs applaudissements des... Je signifie à Lanjuinais que s'il continue ainsi des personnalités, je vais me porter à la tribune et je le jetterai de haut en bas. (Vifs applaudissements des tribunes.)
Locuteur: Barbaroux
J e demande que la déclaration de Legendre ne soit pas perdue, et qu'elle... J e demande que la déclaration de Legendre ne soit pas perdue, et qu'elle soit consignée au procès-verbal.
Locuteur: Barbaroux
...a Convention décrète que la déclaration de Legendre sera insérée au procès-verbal)... (La Convention décrète que la déclaration de Legendre sera insérée au procès-verbal) (1).
Locuteur: Lanjuinais
...tyrannie exercée hier contre la liberté de la Convention que la scène qui vient de se passer. (Murmures.) Non, il ne peut ...
...t dont la suite serait l'emprisonnement de la Convention. Non ; et puisque, lorsqu...
Rien ne prouve mieux la tyrannie exercée hier contre la liberté de la Convention que la scène qui vient de se passer. (Murmures.) Non, il ne peut y avoir un décret d'impunité pour ceux qui ont voulu renouveler les scènes du 2 septembre, du 24 février, du 10 mars, et dont la suite serait l'emprisonnement de la Convention. Non ; et puisque, lorsque yous êtes libres, vous ne prononcez pas l'impunité du crime, vous ne prononcer...
...nne pas l'inscription do la déclaration de Legendre qui est donnée par tous les jo... ...rir qu'un pareil décret souillât vos registres... (1) Le Procès-verbal ne mentionne pas l'inscription do la déclaration de Legendre qui est donnée par tous les journaux. Il est probable que c'est un oubli imputable au retard avec lequel a été...

Séance du mardi 28 mai 1793

page 491
Locuteur: Lanjuinais
J'ai gagné l'estime de mes concitoyens en défendant la liberté... J'ai gagné l'estime de mes concitoyens en défendant la liberté contre les rois et les aristocrates et tous les nobles ; ceux qui me connaissen...
Locuteur: Levasseur
...a délibération. Delacroix fit la motion de supprimer la commission ; Thuriot deman... ...nt retirés dans ce passage, et il n'y a eu que les membres qui ont pris part à la délibération. Delacroix fit la motion de supprimer la commission ; Thuriot demanda par amendement la liberté du citoyen Hébert. La motion avec l'amendement a ét...
Locuteur: Levasseur
... : C'est faux ; nous sommes sûrs, comme de notre existence, que les pétitionnaires... Les mêmes membres (à droite) : C'est faux ; nous sommes sûrs, comme de notre existence, que les pétitionnaires ont voté. .
Locuteur: Levasseur
De là les pétitions qui ont été lues à vot...
...été massacrés dans les prisons, au mois de septembre, il faut à notre tour faire m...
...exciter un mouvement dans le peuple, et de le faire porter aux prisons. Tel a été ...
De là les pétitions qui ont été lues à votre barre, et adroitement renvoyées à la commission des Douze. Ils ont dit : les aristocrates ont été massacrés dans les prisons, au mois de septembre, il faut à notre tour faire massacrer les patriotes. Voilà le motif des arrestations contre lesquelles on est venu réclamer; on avait le dessein d'exciter un mouvement dans le peuple, et de le faire porter aux prisons. Tel a été le complot ; mais il a été déjoué comme tous les autres. Je le répète, le décret...
Locuteur: Osselin
...été rendu. Voilà le fait. Il est urgent de mettre ce décret à exécution, attendu q... ...les précédents l'avaient été. Le bureau a donc déclaré lui-même que le décret a été rendu. Voilà le fait. Il est urgent de mettre ce décret à exécution, attendu que le peuple l'attend avec impatience ; et si vous retardez, vous serez coupable...
Locuteur: Barbaroux
...u'il soit fait mention au procès-verbal de la déclaration d'Osse-lin qui nous mena... Je demande qu'il soit fait mention au procès-verbal de la déclaration d'Osse-lin qui nous menace d'une insurrection.
Locuteur: Defermon
Un grand nombre de membres ; Fermez la discussion, Préside... Un grand nombre de membres ; Fermez la discussion, Président.
Locuteur: Marat
Un grand nombre de membres : Aux voix la rédaction du décr... Un grand nombre de membres : Aux voix la rédaction du décret.
Locuteur: Le Président
consulte l'Assemblée sur la clôture de la discussion. consulte l'Assemblée sur la clôture de la discussion.
Locuteur: Defermon
...u ; mais aujourd'hui il ne peut en être de même... (Murmures.) C'est en vain que v...
...(Nouveaux murmures.) Demandez au comité de Salut public, qui les a soudoyés, il vo...
Quand vous étiez seul, vous avez décrété ce que vous avez voulu ; mais aujourd'hui il ne peut en être de même... (Murmures.) C'est en vain que vous protestez ; oui, des hommes soudoyés délibéraient avec vous, des gens ivres ...
...s femmes, des enfants malintentionnés siégeaient et délibéraient sur ces bancs. (Nouveaux murmures.) Demandez au comité de Salut public, qui les a soudoyés, il vous le dira... (Murmures prolongés sur la Montagne et dans les tribunes.)
Locuteur: Bentabole
Les membres de la Montagne : Oui, oui, aux voix. Les membres de la Montagne : Oui, oui, aux voix.
Locuteur: Mallarmé
...emps dans cet état, il faut passer à la Constitution. Nous ne pouvons rester plus longtemps dans cet état, il faut passer à la Constitution.
veut donner lecture de la rédaction qui lui a été remise par D...
... (Voyez Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 649, 1" colonne.)
veut donner lecture de la rédaction qui lui a été remise par Defermon. (1) Pas plus que la précédente, cette déclaration d'Os-selin n'est mentionnée au Procès-verbal. (Voyez Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 649, 1" colonne.)

Séance du mardi 28 mai 1793

page 492
Locuteur: Le Président
Tous les membres de la Montagne : Non, non, aux voix ! aux ... Tous les membres de la Montagne : Non, non, aux voix ! aux voix ! la rédaction du décret.
Locuteur: Le Président
... la loi ; l'on ne me fera jamais dévier de mon devoir. Cessez vos cris, je suivrai la loi ; l'on ne me fera jamais dévier de mon devoir.
Locuteur: Le Président
(Les mêmes membres de la Moktagne persistent à demander à gra... (Les mêmes membres de la Moktagne persistent à demander à grands cris qu'on aille aux voix. Après des débats très confus et un tumulte prolon...
Locuteur: Guadet
... J'espère qu'il me sera permis au moins de parler sur la manière de poser la question. ...er sur le fond, j'y ai renoncé pour ne pas mettre le trouble dans la Convention. J'espère qu'il me sera permis au moins de parler sur la manière de poser la question.
Locuteur: Lejeune
Les mêmes membres de la Montagne renouvellent la demande d'a... Les mêmes membres de la Montagne renouvellent la demande d'aller aux voix.
Locuteur: Le Président
...vous vouliez permettre que le Président de l'Assemblée lise la loi; elle porte que... Si vous vouliez permettre que le Président de l'Assemblée lise la loi; elle porte que nul ne peut parler sans avoir obtenu la parole, chose à laquelle vous manquez t...
Locuteur: Bourdon
(de l'Oise). Je demande le décret d accusat...
... Ver-gniaud ont écrit au roi sur la fin de juillet, et ont essayé de transiger avec lui par l'entremise de Boze et Thierry.
(de l'Oise). Je demande le décret d accusation contre Guadet. (Vifs applaudissements des tribunes.) Guadet, Gensonné, Ver-gniaud ont écrit au roi sur la fin de juillet, et ont essayé de transiger avec lui par l'entremise de Boze et Thierry.
Locuteur: Gensonné
Je demande que la motion de Bourdon ne soit pas dénaturée au procès...
... je tiens à grand honneur d'être traité de coquin par ces messieurs.
Je demande que la motion de Bourdon ne soit pas dénaturée au procès-verbal, car je tiens à grand honneur d'être traité de coquin par ces messieurs.
Locuteur: Guadet
...rlet. D' un autre côté, on vous propose de mettre d'abord aux voix la question du rapport de ce décret. prononcé l'élargissement des citoyens Hébert et Varlet. D' un autre côté, on vous propose de mettre d'abord aux voix la question du rapport de ce décret.
Locuteur: Guadet
...ncer sur la priorité à accorder à l'une de ces propositions. N'est-il pas dérisoir...
...t, qu'on veuille que vous vous occupiez de la rédaction d'un décret, c'est-à-dire de son admission définitive, tandis qu'il ...
Je l'avouerai, citoyens, je m'étonne que la Convention nationale puisse balancer sur la priorité à accorder à l'une de ces propositions. N'est-il pas dérisoire, en effet, qu'on veuille que vous vous occupiez de la rédaction d'un décret, c'est-à-dire de son admission définitive, tandis qu'il est en question si ce décret sera ou non maintenu, sera ou non rapporté 1
Locuteur: Guadet
...ur vous, que vous puissiez l'ëmployer à de vains et inutiles travaux ? ... auriez consacré au premier appel nominal, et le temps est-il si peu précieux pour vous, que vous puissiez l'ëmployer à de vains et inutiles travaux ?
Locuteur: Guadet
... en rapport équivalait à la proposition de déclarer que le décret n'avait pas été rendu, et on s'est servi de cette supposition, pour écarter la prio... On a paru croire que la demande en rapport équivalait à la proposition de déclarer que le décret n'avait pas été rendu, et on s'est servi de cette supposition, pour écarter la priorité.
Locuteur: Guadet
... en serait ainsi, la priorité en faveur de la question du rapport du décret ne dev...
...priorité, puisque s'il n'y avait pas eu de décret, ce serait une raison de plus d'écarter toute rédaction. Il n'y ...
J'observe d'abord que, quand il en serait ainsi, la priorité en faveur de la question du rapport du décret ne devrait pas être écartée pour cela; ce serait une question au lieu d une autre, et celle-ci mériterait encore qu'on lui donnât la priorité, puisque s'il n'y avait pas eu de décret, ce serait une raison de plus d'écarter toute rédaction. Il n'y a rien à rédiger là où il n'existe rien.
Locuteur: Guadet
Mais cette proposition de déclarer qu'il n existe point de décret n'a pas même été appuyée. On a s...
...es législateurs, consignés dans le lieu de leurs séances après la dispersion de leur garde, ont délibéré au milieu des ...
... des menaces; lorsque plusieurs membres de la représentation nationale, et notamme...
...La-source, ont été dans l'impossibilité de percer une foule menaçante, et de se rendre à leur poste...
Mais cette proposition de déclarer qu'il n existe point de décret n'a pas même été appuyée. On a senti que quoique, dans le tait, on ne puisse pas dire qu'il y ait un décret rendu, lorsque les législateurs, consignés dans le lieu de leurs séances après la dispersion de leur garde, ont délibéré au milieu des outrages, des violences et des menaces; lorsque plusieurs membres de la représentation nationale, et notamment Pétion et La-source, ont été dans l'impossibilité de percer une foule menaçante, et de se rendre à leur poste...
Locuteur: Guadet
...Il ne fallait pas qu'ils s'absentassent de leur poste. Un membre (sur la Montagne) : Il ne fallait pas qu'ils s'absentassent de leur poste.
Locuteur: Guadet
...ue enfin la salle se trouvait au moment de la délibération, pleine de pétitionnaires, auxquels le Président de la Convention nationale (je n'ai pas besoin de rappeler que ce n'était pas Isnard qui ... Lorsque enfin la salle se trouvait au moment de la délibération, pleine de pétitionnaires, auxquels le Président de la Convention nationale (je n'ai pas besoin de rappeler que ce n'était pas Isnard qui présidait en ce moment) avait répondu, en les invitant a ecarter les obstacles q...
Locuteur: Guadet
...t-on nier ces faits lorsque le ministre de la justice vous a déclaré lui-même qu'il s'était présenté à plusieurs de vos portes sans pouvoir rentrer... Comment peut-on nier ces faits lorsque le ministre de la justice vous a déclaré lui-même qu'il s'était présenté à plusieurs de vos portes sans pouvoir rentrer...
Locuteur: Guadet
...rtes, a empêché la plupart des citoyens de se rendre à leurs postes, a retenu ou e... ...! n'est-il pas vrai qu'une mul titude égarée ou soudoyée a hier environné vos portes, a empêché la plupart des citoyens de se rendre à leurs postes, a retenu ou em-

Séance du mardi 28 mai 1793

page 493
Locuteur: Guadet
péché de sortir ceux qui s'y trouvaient Mais on a senti, dis-je, que malgre tout cela les motifs de rapporter le décret étant les memes que...
...er a ne pas le rendre, il était inutile de s'arreter a des pointilleries qui pouvaient amener de longs débats, sans arriver à un autre r...
péché de sortir ceux qui s'y trouvaient Mais on a senti, dis-je, que malgre tout cela les motifs de rapporter le décret étant les memes que ceux qui auraient dû déterminer a ne pas le rendre, il était inutile de s'arreter a des pointilleries qui pouvaient amener de longs débats, sans arriver à un autre résultat.
Locuteur: Guadet
Qu'on ne s'occupe don^plus de cette proposition. Je la condamne moi-m... Qu'on ne s'occupe don^plus de cette proposition. Je la condamne moi-même, quoique a mon avis il n'y ait point eu decret, et je me réduis à demander l...
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...x qui se disaient les plus ardents amis de la liberte en sont devenus les plus cru... ...ncipes avancés dans un autre. Mais les interets ne sont plus les mêmes; mais ceux qui se disaient les plus ardents amis de la liberte en sont devenus les plus cruels ennemis. [Vifs applaudissements des tribunes.)
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...endu à la France la liberte, qui a fait de ce vaste empire une République laquelle...
...blée législative, quand il fut question de prononcer la suspension du tyran, Ramon...
Dans l'Assemblée législative, à l'époque à jamais mémorable qui a rendu à la France la liberte, qui a fait de ce vaste empire une République laquelle écrasera sans doute tous les aristocrates conjurés contre elle; dans l'Assemblée législative, quand il fut question de prononcer la suspension du tyran, Ramond et ses semblables avancèrent contre cette suspension les memes raisons qui vie...
Locuteur: Birotteau
...te, lorsque Yergniaud proposa le decret de déchéance et personne ne s'y opposa. Ramond n'y était pas depuis trois semaines; il n'y avait pas dix membres à droite, lorsque Yergniaud proposa le decret de déchéance et personne ne s'y opposa.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...isaient qu'ils n'avaient pas été libres de se rendre à rAssemblée; ils disaient qu...
..., ét ils voulaient infirmer les décrets de l'Assemblee, parce qu'il n'y avait pas ...
Alors ils disaient qu'ils n'avaient pas été libres de se rendre à rAssemblée; ils disaient qu'ils n'avaient pu voter pour cette grande piesure, ét ils voulaient infirmer les décrets de l'Assemblee, parce qu'il n'y avait pas pris part.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
On a avancé que' le ministre de l'intérieur avait dit qu'il n'avait" pu...
...oint articulé ce fait. Mais le ministre de l'intérieur et le maire de Paris ont couvert d'opprobre cette comm...
On a avancé que' le ministre de l'intérieur avait dit qu'il n'avait" pu pénétrer dans l'Assemblée. _ Le ministre n'a point articulé ce fait. Mais le ministre de l'intérieur et le maire de Paris ont couvert d'opprobre cette commission des douze.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
Ils ont dit de grandes vérités et comme ces vérités ont été connues de l'Assemblée, le décret a été rendu, apr... Ils ont dit de grandes vérités et comme ces vérités ont été connues de l'Assemblée, le décret a été rendu, après une longue discussion (Rires ironiques à droite et au centre) à une très gran...
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
Quelle est donc cette étrange manière de raisonner, que de prétendre que les décrets de la majorité peuvent être infirmés, parc...
...eds et des mains, le scandaleux exemple de troubler la délibération de l'Assemblée, et de l'empêcher de prononcer le décret. On ne peut donc arguer de l'absence des membres. Nous sommes tous...
Quelle est donc cette étrange manière de raisonner, que de prétendre que les décrets de la majorité peuvent être infirmés, parce que quelques membres n'auront pas voté ! On a cité des hommes, est-ce que c'es...
...sents ont donné pendant deux heures, par leurs trépignements indécents et des pieds et des mains, le scandaleux exemple de troubler la délibération de l'Assemblée, et de l'empêcher de prononcer le décret. On ne peut donc arguer de l'absence des membres. Nous sommes tous à notre poste, et ceux qui ne s'y trouvent pas, c'est à leur conscience à les j...
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...tous les principes. Aubry. Et le comité de Sûreté générale ? ...étends que la commission des Douze est une autorité inquisitoriale, contraire a tous les principes. Aubry. Et le comité de Sûreté générale ?
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...embres (à droite) : Et vos inquisitions de commissaires? D'autres membres (à droite) : Et vos inquisitions de commissaires?
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...onvention nationale se doit à elle-même de maintenir le décret qu'elle a rendu hier, en conformité de ces mêmes principes, car le premier des...
...e; parce qu'il plaît à quelques membres de se forger des fantômes, la Convention n...
...a loyauté du peuple qu'elle a l'honneur de représenter. Si dans un moment d'erreur...
...oment où on la renverse est un triomphe de la liberté sur des maximes opposées. (V...
La Convention nationale se doit à elle-même de maintenir le décret qu'elle a rendu hier, en conformité de ces mêmes principes, car le premier des principes est la sûreté individuelle des citoyens, et il ne doit pas être permis d'y porter atteinte; parce qu'il plaît à quelques membres de se forger des fantômes, la Convention ne doit pas méconnaître la loyauté du peuple qu'elle a l'honneur de représenter. Si dans un moment d'erreur on a pu créer la commission, le moment où on la renverse est un triomphe de la liberté sur des maximes opposées. (Vifs applaudissements sur la Montagne et dans les tribunes.) La liberté publique ...
Locuteur: Bourdon
(de l'Oise).La conspiration n'existe pas. (de l'Oise).La conspiration n'existe pas.
Locuteur: Boilleau
...apport fait par Barère au nom du comité de Salut public. La commission a été créée sur un rapport fait par Barère au nom du comité de Salut public.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...faire des lois veulent l'affermissement de la liberté et de l'égalité. Est-ce à vous à leur souffler le poison de la guerre civile; quand la France entiè...
...ous, législateurs, à augmenter cet état de trouble, au lieu de réunir tous les citoyens vers un centre...
Ceux qui voua ont envoyés ici pour faire des lois veulent l'affermissement de la liberté et de l'égalité. Est-ce à vous à leur souffler le poison de la guerre civile; quand la France entière emue, agitée, cherche le repos, est-ce à vous, législateurs, à augmenter cet état de trouble, au lieu de réunir tous les citoyens vers un centre commun ? .
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...orité absente peut infirmer les décrets de la majorité. Avec de pareils principes, jamais vous n'auriez rien de fixe, rien d'arrêté; jamais vous ne pourriez donner de lois au peuple français. Je conclus don... ...ute leur force. Les objections qu'on a faites ne tendent qu'à prouver que la minorité absente peut infirmer les décrets de la majorité. Avec de pareils principes, jamais vous n'auriez rien de fixe, rien d'arrêté; jamais vous ne pourriez donner de lois au peuple français. Je conclus donc à ce que la rédaction soit mise aux

Séance du mardi 28 mai 1793

page 494
Locuteur: Le Président
Entendra-t-on le rapport de la commission avant de s'occuper du décret, oui ou non? (Viole... Entendra-t-on le rapport de la commission avant de s'occuper du décret, oui ou non? (Violentes protestations sur la Montagne.)
Locuteur: Mallarmé
Il s'agit de la rédaction d'Os-selin, c'est sur cett... Il s'agit de la rédaction d'Os-selin, c'est sur cette question que l'on demande l'appel nominal.
Locuteur: Mallarmé
U n grand nombre de membres ( sur la Montagne) : L'appel no... U n grand nombre de membres ( sur la Montagne) : L'appel nominal; l'appel nominal.
Locuteur: Le Président
...suffrages : les citoyens Legot, Bernard de Saint-Affrique, Varlet et Duchastel. Ont obtenu la majorité des suffrages : les citoyens Legot, Bernard de Saint-Affrique, Varlet et Duchastel.
Locuteur: Le Président
(Il s'élève sur la Montagne de violentes protestations et des murmures... (Il s'élève sur la Montagne de violentes protestations et des murmures pendant qu'à droite on applaudit.)
Locuteur: Collot d'Herbois
...ue l'on fasse imprimer le procès-verbal de la séance où Duchastel est venu en bonnet de nuit pour sauver Capet. C'est un scélér... (2). Je demande que l'on fasse imprimer le procès-verbal de la séance où Duchastel est venu en bonnet de nuit pour sauver Capet. C'est un scélérat.
Locuteur: Danton
Les dangers de la chose publique sont à leur comble. (... Les dangers de la chose publique sont à leur comble. (Murmures à droite et au centre.)
Locuteur: Gossuin
...s voix se réunissent pour que le comité de Salut public nomme lui-même quatre pers... Toutes les voix se réunissent pour que le comité de Salut public nomme lui-même quatre personnes.
Locuteur: Barbaroux
...aut pas substituer la volonté du comité de Salut public à la volonté nationale. Il... Il ne faut pas substituer la volonté du comité de Salut public à la volonté nationale. Il y a assez longtemps que l'on a dit que ce comité perdait la République. Il faut...
Locuteur: Duchastel
...ant prononcé mon opinion contre la mort de Louis Capet, et l'ayant envoyée au Prés...
...rplus, puisque je n'ai pas la confiance de ces messieurs, je n'accepte point la co...
Je déclare qu'ayant prononcé mon opinion contre la mort de Louis Capet, et l'ayant envoyée au Président, qui ne put la lire, je me rendis, quoique malade, à l'Assemblée pour voter. Au surplus, puisque je n'ai pas la confiance de ces messieurs, je n'accepte point la commission.
...nous commissaires soussignés, ce 28 mai 1793, l'an II de la République française. Certifié véritable par nous commissaires soussignés, ce 28 mai 1793, l'an II de la République française.
...ette discussion sur le renvoi au comité de Salut public pour nomination des commis...
...rise au Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 649, 3e colonne Les autres journa...
(2) Cette discussion sur le renvoi au comité de Salut public pour nomination des commissaires à envoyer à 1 armée du Nord, est entièrement prise au Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 649, 3e colonne Les autres journaux se bornent à mentionner le fait' sauf le Mercure, qui nous a fourni quelques ...
...e je suis dans l'impossibilité physique de dire tout ce ' que m'inspire ma sensibilité pour les dangers de la patrie indignement trahie. Pour sonder toute la profondeur de l'abîme, il suffit de (1) L'intervention de Robespierre à la tribune et ses accusat...
...mais la Convention ordonne l'impression de son rapport. Nous avons fait appel, pou...
...ent au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 650, au Journal des débats et déc...
...eur national n° 250, page 6; le Journal de Perlet, n» 250, page 468, et Le Point du Jour, 1793, tome 2, page 238, nous ont également f...
...déclaration solennelle. Je réclame votre attention et votre indulgence; parce que je suis dans l'impossibilité physique de dire tout ce ' que m'inspire ma sensibilité pour les dangers de la patrie indignement trahie. Pour sonder toute la profondeur de l'abîme, il suffit de (1) L'intervention de Robespierre à la tribune et ses accusations contre Brissot entraînent une longue discussion qui se termine par le refus d'entendre Rabaut-Saint-Etienne, mais la Convention ordonne l'impression de son rapport. Nous avons fait appel, pour établir notre texte un peu à tous les journaux, mais plus particulièrement au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 650, au Journal des débats et décrets, n01 253 et 254, pages 410 à 414, et au Mercure universel, tome 27, pages 522 à 527. — Le Patriote français, n» 1385, page 594; l'Auditeur national n° 250, page 6; le Journal de Perlet, n» 250, page 468, et Le Point du Jour, 1793, tome 2, page 238, nous ont également fourni quelques détails.
Il faut dire de bonne foi qu'on veut la contre-révoluti...
...s en note, le résultat du dépouillement de ce scrutin que nous avons retrouvé aux ...
Il faut dire de bonne foi qu'on veut la contre-révolution. (1) Nous donnons en note, le résultat du dépouillement de ce scrutin que nous avons retrouvé aux Archives nationales, Carton Cil 253, chemise 460, pièce n° 17" il est ainsi conç...
...uillement du scrutin pour la nomination de 4 commissaires pour Varmée du Nord. Résultat du dépouillement du scrutin pour la nomination de 4 commissaires pour Varmée du Nord.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 495
Locuteur: Maximilien Robespierre
( Quoi qu'il en soit, si ce parti de régicides existe, s'il existe des homme...
... à établir la République sur les débris de la Constitution, le glaive de la loi doit frapper sur eux, comme sur ...
...bres et sur les contre-révolutionnaires de Coblentz (1). »
( Quoi qu'il en soit, si ce parti de régicides existe, s'il existe des hommes qui tendent à présent à établir la République sur les débris de la Constitution, le glaive de la loi doit frapper sur eux, comme sur les amis actifs des deux Chambres et sur les contre-révolutionnaires de Coblentz (1). »
Locuteur: Barbaroux
... époque, ne faisais-tu pas le Défenseur de la Constitution ? (Murmures sur la Montagne et dans les... A cette époque, ne faisais-tu pas le Défenseur de la Constitution ? (Murmures sur la Montagne et dans les tribunes.)
Locuteur: Maximilien Robespierre
parcourir cette enceinte, de se rappeler ce qui s'est fait hier, alo...
...ra qu il est a craindre que le triomphe de la vertu ne soit passager, et le triomphe du vice éternel. J ai promis de ne dire que deux mots : voici mon opini...
parcourir cette enceinte, de se rappeler ce qui s'est fait hier, alors on concevra qu il est a craindre que le triomphe de la vertu ne soit passager, et le triomphe du vice éternel. J ai promis de ne dire que deux mots : voici mon opinion :
Locuteur: Maximilien Robespierre
...ntait-on à l'Assemblee avec les livrées de l'aristocratie, on était accueilli, emb...
...yrans s'environnaient. On n'a pas rougi de nommer une commission inquisitoriaie : ...
...depuis quelques jours une ligue forcenée s'armer contre le patriotisme. Se présentait-on à l'Assemblee avec les livrées de l'aristocratie, on était accueilli, embrassé. Les malheureux patriotes parais-saient-ils à leur tour, on les écrasait On ne respectait pas même les bienseances dont les tyrans s'environnaient. On n'a pas rougi de nommer une commission inquisitoriaie : on l'a composée des hommes évidemment connus pour les ennemis des patriotes. La ...
Locuteur: Maximilien Robespierre
...ir les fils 1 Rapprochez la conjuration de Dumouriez. Rappelez-vous qu'il mettait pour première base de ses propositions la perte des vrais rép...
...epuis quelques jours n'est que la suite de cet infernal système.
Voulez-vous en saisir les fils 1 Rapprochez la conjuration de Dumouriez. Rappelez-vous qu'il mettait pour première base de ses propositions la perte des vrais républicains, J a perte des patriotes, la perte dei Paris. Eh bien ! tout ce que vous avez vu depuis quelques jours n'est que la suite de cet infernal système.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...z que toutes ces manœuvres ont pour but de rétablir le despotisme; écoutez et bien... ...e permettent pas. Ecoutez seulement le passage que je vais vous lire; vous verrez que toutes ces manœuvres ont pour but de rétablir le despotisme; écoutez et bientôt vous connaîtrez celui qui a osé l'écrire.
Locuteur: Maximilien Robespierre
... d'une troisième faction, d'une faction de régicides, qui veut créer un dictateur ...
...xe, mais c'est une vérité. Il n'est pas de meilleur moyen que le régicide, pour et...
...qu'on l'abolira jamais. La résurrection de la royauté en Angleterre fut due au supplice de Charles Ier. Il révolta le peuple et l'amena aux genoux de son fils. . ^
( On nous parle d'une troisième faction, d'une faction de régicides, qui veut créer un dictateur et établir la République. Cette idée paraîtra sans doute un paradoxe, mais c'est une vérité. Il n'est pas de meilleur moyen que le régicide, pour eterniser la royauté. Non, non, ce n'est point avec le massacre révoltant d'un individu qu'on l'abolira jamais. La résurrection de la royauté en Angleterre fut due au supplice de Charles Ier. Il révolta le peuple et l'amena aux genoux de son fils. . ^
Locuteur: Maximilien Robespierre
...oulez vous comprendre le véritable sens de cette doctrine? Il suffit de rapprocher l'époque ou le Surs dont je viens de lire un passage a blée législative, à l... Voulez vous comprendre le véritable sens de cette doctrine? Il suffit de rapprocher l'époque ou le Surs dont je viens de lire un passage a blée législative, à l'époque . étaient rassemblés à Paris pour punir un ty^ ran parjure et conspirate...
Locuteur: Robespierre
Vous voyez qu'on profite de la faiblesse de mon organe pour m empecher de faire entendre des vérités. (Murmures.)...
...ent attaquer le roi étaient des ennemis de la patrie ; vous voyez qu'on cherchait ...
... entreprise des fédérés en les accusant de vouloir faire un dictateur. Vous voyez_...
...icaines devaient être frappes du glaive de la loi, comme les contre-revolution-naires de Coblentz et les partisans des deux Cham...
...sée par Brissot à cette époque critique de notre révolution, ne vous étonnez pas q...
...ger les républicains échappés au glaive de ces ardents amis des rois ; ne vous éto...
... si éclatante ; et que, tandis que, par de subtiles chicanes, on tient la Conventi...
...triomphe des royalistes. Ils ne cessent de conspirer avec les ennemis intérieurs et extérieurs de la République. Voila la déclaration que je voulais faire avant de voir la faction détestable consommer la ruine de la patrie, si toutefois la patrie pouva...
Vous voyez qu'on profite de la faiblesse de mon organe pour m empecher de faire entendre des vérités. (Murmures.) Vous voyez par ce passage d'un ouvrage dun homme, dont ceux qui veulent nous /s...
...icanisme imperturbable, et qui cependant disait à la tribune que ceux qui pouvaient attaquer le roi étaient des ennemis de la patrie ; vous voyez qu'on cherchait à deshonorer la sainte entreprise des fédérés en les accusant de vouloir faire un dictateur. Vous voyez_ que l'orateur disait que ceux qui concevaient ces idées républicaines devaient être frappes du glaive de la loi, comme les contre-revolution-naires de Coblentz et les partisans des deux Chambres. D'après cette doctrine, ouvertement professée par Brissot à cette époque critique de notre révolution, ne vous étonnez pas que depuis on ait poursuivi les républicains. JNe vous étonnez pas si, dans le mo...
...arle, on nomme des commissaires perfides, on répand des libelles pour faire egorger les républicains échappés au glaive de ces ardents amis des rois ; ne vous étonnez pas qu au moment où nos troupes éprouvent quelques revers, où l'on apprend ...
...é, on ait ourdi la conspiration qui s est hier dévoilée à nos yeux d'une manière si éclatante ; et que, tandis que, par de subtiles chicanes, on tient la Convention dans 1 inaction, vous assuriez le triomphe des royalistes. Ils ne cessent de conspirer avec les ennemis intérieurs et extérieurs de la République. Voila la déclaration que je voulais faire avant de voir la faction détestable consommer la ruine de la patrie, si toutefois la patrie pouvait périr sous les coups des plus vils des mortels.
Locuteur: Robespierre
... qu'ils viennent y secouer les brandons de la guerre civile ; qu'ils entretiennent des correspondances avec les ennemis de. la patrie ; qu'ils finissent leur carrière, la nation les jugera. Que ce qu'il y a de plus lâche, de plus vil et de plus impur sur la terre, triomphe et ramène à l'esclavage une nation de 25 millions d'hommes qui voulaient être libres. Je regrette que la faiblesse de mes organes ne me permette pas de développer toutes leurs trames. C'est aux républicains a les replonger dans l'abîme de la honte. (Applaudissements réitérés des tribunes et de la Montagne.) ...re. Je leur abandonne cette tribune; qu'ils viennent y distiller leurs poisons ; qu'ils viennent y secouer les brandons de la guerre civile ; qu'ils entretiennent des correspondances avec les ennemis de. la patrie ; qu'ils finissent leur carrière, la nation les jugera. Que ce qu'il y a de plus lâche, de plus vil et de plus impur sur la terre, triomphe et ramène à l'esclavage une nation de 25 millions d'hommes qui voulaient être libres. Je regrette que la faiblesse de mes organes ne me permette pas de développer toutes leurs trames. C'est aux républicains a les replonger dans l'abîme de la honte. (Applaudissements réitérés des tribunes et de la Montagne.)
Locuteur: Birotteau
, Tu défendais alors la Constitution, Robespierre. , Tu défendais alors la Constitution, Robespierre.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 496
Locuteur: Danton
Votre décret d'hier était un grand acte de justice. J'aime à croire qu'il sera reproduit avant la levée de la séance. Mais si votre commission conservait le pouvoir que je sais de bonne part qu'elle voulait exercer sur les membres même de cette Assemblée... Votre décret d'hier était un grand acte de justice. J'aime à croire qu'il sera reproduit avant la levée de la séance. Mais si votre commission conservait le pouvoir que je sais de bonne part qu'elle voulait exercer sur les membres même de cette Assemblée...
Locuteur: Bentabole
(1). Avant de proclamer l'infamie de la faction, je demande qu'on fasse connaître le résultat de l'appel nominal. (1). Avant de proclamer l'infamie de la faction, je demande qu'on fasse connaître le résultat de l'appel nominal.
Locuteur: Billaud-Varenne
Le système de trahison est si manifeste et si général, que Custine a eu l'indignité de faire battre 30,000 hommes par 6,000.- Le système de trahison est si manifeste et si général, que Custine a eu l'indignité de faire battre 30,000 hommes par 6,000.-
Locuteur: Billaud-Varenne
Plusieurs membres : Le résultat de l'appel nominal. Plusieurs membres : Le résultat de l'appel nominal.
Locuteur: Danton
...es mêmes membres : Attendez le résultat de l'appel nominal. Les mêmes membres : Attendez le résultat de l'appel nominal.
Locuteur: Le Président
...ement du scrutin public sur la question de savoir si le décret d'hier, qui casse l... Yoici le résultat du dépouillement du scrutin public sur la question de savoir si le décret d'hier, qui casse la commission des Douze, sera rapporté, oui ou non (2).
Locuteur: Le Président
Nombre de votants.................... 517 Nombre de votants.................... 517
Locuteur: Danton
Un grand nombre de membres (sur la Montagne) : Nous n'en v... Un grand nombre de membres (sur la Montagne) : Nous n'en voulons pas.
Locuteur: Collot d'Herbois
Je demande que la statue de la liberté soit voilé© en signe de deuil de la patrie. Je demande que la statue de la liberté soit voilé© en signe de deuil de la patrie.
Locuteur: Danton
Tous les membres de la Montagne à la fois : Oui, oui ; tous... Tous les membres de la Montagne à la fois : Oui, oui ; tous, tous. (Les tribunes applaudissent.)
Locuteur: Danton
Plusieurs membres : La suspension de la commission. Plusieurs membres : La suspension de la commission.
Locuteur: Marat
, montrant la tribune de gauche. Non, non ; notre famille est là... , montrant la tribune de gauche. Non, non ; notre famille est là nous la consulterons. (Applaudissements des tribunes.)
Locuteur: Collot d'Herbois
... les scellés soient mis sur les papiers de la commission des Douze. Et moi, je demande que les scellés soient mis sur les papiers de la commission des Douze.
Locuteur: Collot d'Herbois
(De violentes rumeurs s'élèvent à droite et...
...ersiste à rester à la tribune et essaie de se faire entendre au milieu du bruit. T...
...ot d'Herbois l'entourent et le pressent de se retirer. On insiste sur les bancs de la droite pour que le rapport de la commission des Douze soit fait imméd...
(De violentes rumeurs s'élèvent à droite et au centre. Marat persiste à rester à la tribune et essaie de se faire entendre au milieu du bruit. Thirion et Collot d'Herbois l'entourent et le pressent de se retirer. On insiste sur les bancs de la droite pour que le rapport de la commission des Douze soit fait immédiatement.)
Locuteur: Rabaut-saint-Etienne
Plusieurs membres : Le comité de Salut public a un rapport à faire, il f... Plusieurs membres : Le comité de Salut public a un rapport à faire, il faut l'entendre.
Locuteur: Le Président
, découvert. Je suis heureux de trouver ma conduite tracée dans le règl... , découvert. Je suis heureux de trouver ma conduite tracée dans le règlement. J'y lis que lorsqu'il y aura contestation entre deux membres pour la paro...
Locuteur: Goyre-Laplanche
...s mêmes membres (à droite) : Le rapport de la commission. Les mêmes membres (à droite) : Le rapport de la commission.
Locuteur: Thuriot
Il sera beau de les voir tout à la fois accusés, rappor... Il sera beau de les voir tout à la fois accusés, rapporteurs et juges ; on l'a déjà vu dans l'affaire des Girondins. (Applaudissements ...
Je dis que si le fil de la conjura- ellpSrf1*^ ¥ magistrats du ... Je dis que si le fil de la conjura- ellpSrf1*^ ¥ magistrats du peuple n étaient pas rendus à leurs fonctions et entoures du respect qui doit le...

Séance du mardi 28 mai 1793

page 497
Locuteur: Rabaut-Saint-Etienne
Un grand nombre de membres (sur la Montagne ) : Non, non, ... Un grand nombre de membres (sur la Montagne ) : Non, non, non.
Locuteur: Rabaut-Saint-Etienne
...nsiste d'une part pour lever la séance. De Vautre, on s'y oppose vivement. Les tri... (.Le tumulte commence. On insiste d'une part pour lever la séance. De Vautre, on s'y oppose vivement. Les tribunes augmentent l'agitation par leurs murmures. Le Président se couvre une seco...
Locuteur: Rabaut-Saint-Etienne
Les mêmes membres de- la Montagne : Non, non. Les mêmes membres de- la Montagne : Non, non.
Locuteur: Barbaroux
...que je formule d'imprimer le rapport et de l'envoyer aux départements. Président, mettez aux voix la demande que je formule d'imprimer le rapport et de l'envoyer aux départements.
Locuteur: Thirion
Un grand, nombre de membres (à droite) se précipitent vers ...
...rotestant pour qu'on entende le rapport de la commission des Douze.
Un grand, nombre de membres (à droite) se précipitent vers le bureau en protestant pour qu'on entende le rapport de la commission des Douze.
Locuteur: Charlier
...sement provisoire des détenus par ordre de la commission. Un membre : Aux voix alors l'élargissement provisoire des détenus par ordre de la commission.
Locuteur: Charlier
Un grand nombre de membres : Appuyé, appuyé. Un grand nombre de membres : Appuyé, appuyé.
Locuteur: Barbaroux
insiste de nouveau pour l'impression du rapport de Rabaut-Saint-Etienne. insiste de nouveau pour l'impression du rapport de Rabaut-Saint-Etienne.
Locuteur: Barbaroux
...décrète l'impression et la distribution de ce rapport) (1). (La Convention décrète l'impression et la distribution de ce rapport) (1).
Locuteur: Babaut-Saint-Etienne
donne sa démission de membre de la commission des Douze (2). donne sa démission de membre de la commission des Douze (2).
Locuteur: Babaut-Saint-Etienne
...lusieurs membres demandent au Président de lever la séance et déclarent qu'ils ne ... Plusieurs membres demandent au Président de lever la séance et déclarent qu'ils ne délibéreront pas davantage.
Locuteur: Le Président
...à la tête d'une députation des citoyens de la section de l'Arsenal, est admis à la barre pour présenter une compagnie de canonniers prête à se rendre en Vendée ... Le citoyen Saùy, à la tête d'une députation des citoyens de la section de l'Arsenal, est admis à la barre pour présenter une compagnie de canonniers prête à se rendre en Vendée (4).
Locuteur: Le Président
Au nom de la section de l'Arsenal, nous venons vous présenter l...
...vec les rebelles : comme eux ils jurent de ne point retourner dans l'enceinte de cette ville sans les avoir exterminés. ...
... semble vous voir déjà dans les plaines de la Vendée, fiers du nom que vous portez...
...es des tendres soins que nous prendrons de vos pères, de vos femmes et de vos enfants. Mais sachez aussi qu'en vo...
...sement aux efforts que font les ennemis de l'intérieur, pour renverser le saint édifice de la République française. Ne craignez pas que le vœu de l'orateur qui parla dernièrement au nom de vos frères partis pour la Vendée, obtie...
...isait à la Convention : Coupez les fils de correspondance entre les sociétés popul...
...Ce sont eux qui uniront tous les points de la circonférence avec le centre. Eux seuls assureront la solidité de cette base que viennent de déclarer nos législateurs : la Républiq...
Au nom de la section de l'Arsenal, nous venons vous présenter la compagnie des braves canonniers qu'elle envoie vers les départements agités. Comme les volontaires qui les ont précédés, ils brûlent d'en venir aux mains avec les rebelles : comme eux ils jurent de ne point retourner dans l'enceinte de cette ville sans les avoir exterminés. Oui, courageux amis, il me semble vous voir déjà dans les plaines de la Vendée, fiers du nom que vous portez, vous avancer dans l'attitude d'une citadelle ambulante. Déjà je crois apercevo...
...uir au seul aspect des canonniers'. Partez. Emportez avec vous la ferme espérances des tendres soins que nous prendrons de vos pères, de vos femmes et de vos enfants. Mais sachez aussi qu'en votre absence, nous nous opposerons vigoureusement aux efforts que font les ennemis de l'intérieur, pour renverser le saint édifice de la République française. Ne craignez pas que le vœu de l'orateur qui parla dernièrement au nom de vos frères partis pour la Vendée, obtienne son accomplissement. Il vous disait à la Convention : Coupez les fils de correspondance entre les sociétés populaires. Et nous, nous vous disons : Laissez-les subsister ces fils salutaires. Ce sont eux qui uniront tous les points de la circonférence avec le centre. Eux seuls assureront la solidité de cette base que viennent de déclarer nos législateurs : la République est une et indivisible.
... que les citoyens emprisonnés par ordre de la commission extraordinaire des Douze ...
...1) Le Procès-verbal ne fa.t pas mention de ce décret, et le Patriote français, n° ...
...doption pour ne pas enlever un prétexte de fermentation et de mouvement. Il n'est pas douteux cependa...
...sement provisoire des détenus par ordre de la commission des Douze a été prononcé....
...noncé par Isnard en réponse à l'adresse de la députation des citoyens de la section de l'Arsenal (voy. ci-après, page 497) ; de plus, le fait est affirmé par tous les ...
...ats, le Mercure, etc... Il n'en est pas de même en ce qui concerne le nom du déput...
...on. Le Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 650, 2° colonne, dit que c'est Bo...
...clarent que c'est Mallevauit, président de la commission des Douze.
(La Convention décrète que les citoyens emprisonnés par ordre de la commission extraordinaire des Douze seront mis en liberté) (1). (1) Le Procès-verbal ne fa.t pas mention de ce décret, et le Patriote français, n° 1385, page 596, ajoute même que la Montagne s'est opposée à son adoption pour ne pas enlever un prétexte de fermentation et de mouvement. Il n'est pas douteux cependant que l'élargissement provisoire des détenus par ordre de la commission des Douze a été prononcé. Cela ressort d'abord du discours prononcé par Isnard en réponse à l'adresse de la députation des citoyens de la section de l'Arsenal (voy. ci-après, page 497) ; de plus, le fait est affirmé par tous les journaux du temp«, le Moniteur, I Auditeur national, le Journal des Débats, le Mercure, etc... Il n'en est pas de même en ce qui concerne le nom du député qui a présenté la motion. Le Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 650, 2° colonne, dit que c'est Boyer-Fonfrède ; le Mercure universel, tome 27, page 527, l™ colonne, affirme que ...
...uditeur national, n° 250, page 8, et le Patriote français, n° 1385, page 596, déclarent que c'est Mallevauit, président de la commission des Douze.
...errassera tous les ennemis ; les germes de division qui subsistaient entre nous de...
...eints, et l'Assemblée, par un mouvement de clémence, a remis en liberté (1) Journa...
(6). La République terrassera tous les ennemis ; les germes de division qui subsistaient entre nous depuis quelques jours viennent d'être éteints, et l'Assemblée, par un mouvement de clémence, a remis en liberté (1) Journal des débats et des décrets, n° 234, p 414
.... Nous le donnons ci-après, aux annexes de la séance, page 540. ...imprimé, mais nous avons pu retrouver le texte manuscrit aux Archives nationales. Nous le donnons ci-après, aux annexes de la séance, page 540.
...discussion provoquée par l'intervention de Basire, sont empruntées au Mercure univ... (6) La réponse du Président, ainsi que la discussion provoquée par l'intervention de Basire, sont empruntées au Mercure universel, tome 27, page 527.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 498
Locuteur: Le Président
les citoyens arrêtés par ordre de la commission des Douze. les citoyens arrêtés par ordre de la commission des Douze.
Locuteur: Le Président
...i défilent devant l'Assemblée en jurant de maintenir la République une et indivisi... reçoit le serment des volontaires qui défilent devant l'Assemblée en jurant de maintenir la République une et indivisible.
Locuteur: Le Président
...crète qu'il sera fait mention honorable de leur serment au procès-verbal, et que l... (La Convention nationale décrète qu'il sera fait mention honorable de leur serment au procès-verbal, et que leur discours sera inséré au Bulletin.)
Locuteur: Basire
...artements. On assure qu'un grand nombre de députés se sont coalisés pour obtenir de leurs commettants la convocation des as... Le Salut public est menaeé, non seulement dans Paris, maïs encore dans les départements. On assure qu'un grand nombre de députés se sont coalisés pour obtenir de leurs commettants la convocation des assemblées primaires. Pour dissiper ces soupçons, je demande que chacun jure ici q...
Locuteur: Basire
...e, ce que je demande,' c'est-que chacun de nous jure individuellement qu'il n'a pa... On a mal compris ma pensée, ce que je demande,' c'est-que chacun de nous jure individuellement qu'il n'a pas écrit dans les départements pour solliciter la formation des assemblées primai...
Locuteur: Basire
Une députation des citoyens de la section des Gardes françaises est ad... Une députation des citoyens de la section des Gardes françaises est admise à la barre (1).
Locuteur: Le Président
... conduite des sections des Tuileries et de la Fraternité, vient enfin de donner l'éveil aux autres sections de Paris ; il est temps que la lutte finisse ; il est temps qu'une troupe de scélérats cachés sous le masque du patr...
...minorité turbulente s'effraye du retour de l'ordre, elle est faite pour le craindr...
si (1) : La conduite des sections des Tuileries et de la Fraternité, vient enfin de donner l'éveil aux autres sections de Paris ; il est temps que la lutte finisse ; il est temps qu'une troupe de scélérats cachés sous le masque du patriotisme, disparaisse ; il est temps qu'une minorité turbulente s'effraye du retour de l'ordre, elle est faite pour le craindre. (Violentes protestations sur la Montagne, applaudissements à droite et au cen...
Locuteur: Basire
L'orateur de la députation poursuit : Il faut soumet...
...ins ne s'ouvrirent jamais que les jours de pillage... (Murmures.)
L'orateur de la députation poursuit : Il faut soumettre à la loi ceux dont les mains ne s'ouvrirent jamais que les jours de pillage... (Murmures.)
Locuteur: Basire
L'orateur de la députation : Les moyens de m'entendre sont de me prêter du silence... Il faut faire é...
...ites parler la loi; appelez-nous auprès de vous... (Applaudissements à droite, hué...
L'orateur de la députation : Les moyens de m'entendre sont de me prêter du silence... Il faut faire évanouir les lâches complots dont on ose vous menacer : faites parler la loi; appelez-nous auprès de vous... (Applaudissements à droite, huées des tribunes.)
Locuteur: Basire
...ovoquer les pétitionnaires; des membres de la droite s'y opposent. Basire, ayant les bras croisés, donne un coup de coude à Lefranc, qui riposte par un coup de poing; on les sépare. D'autres membres ... Basire, Beynaud viennent provoquer les pétitionnaires; des membres de la droite s'y opposent. Basire, ayant les bras croisés, donne un coup de coude à Lefranc, qui riposte par un coup de poing; on les sépare. D'autres membres se heurtent vivement. Lauze-Deperret et d'autres membres rassurent les pétitionn...
Locuteur: Basire
L'orateur de la députation : Vous n'avez qu'à dire un mot; vous n'avez qu'à nous*appeler auprès de vous, et vous serez entoures de défenseurs dignes de la cause qui leur sera confiée; alors o...
... côté, le courage des bons citoyens; et de l'autre, la lâcheté et la perfidie de quelques brigands. (Nouvelles protestat...
L'orateur de la députation : Vous n'avez qu'à dire un mot; vous n'avez qu'à nous*appeler auprès de vous, et vous serez entoures de défenseurs dignes de la cause qui leur sera confiée; alors on verra, d'un côté, le courage des bons citoyens; et de l'autre, la lâcheté et la perfidie de quelques brigands. (Nouvelles protestations sur la Montagne.)
Extrait du registre des délibérations de l'assemblée de la section de Gardes françaises, du 25 mai 1793, Van II de la République française, une et indivis... Extrait du registre des délibérations de l'assemblée de la section de Gardes françaises, du 25 mai 1793, Van II de la République française, une et indivisible.
L'orateur de la députation s'exprime ain- (1) P. V.,... L'orateur de la députation s'exprime ain- (1) P. V., tome 12, page 211.
...u procès-verbal qui authentique, auprès de l'Assemblée, les députés de la section des gardes françaises; nous ... (2) Nous donnons ci-après, en note, l'extrait du procès-verbal qui authentique, auprès de l'Assemblée, les députés de la section des gardes françaises; nous avons retrouvé cet extrait aux Archives nationales, Carton C 256, chemise 489, p...
« Lecture faite de l'adresse que l'assemblée avait arrêtée dans sa séance d'hier de porter à la Convention nationale. « Lecture faite de l'adresse que l'assemblée avait arrêtée dans sa séance d'hier de porter à la Convention nationale.
...asser pour nous perdre; hâtez-vous donc de les lui enlever. (1) L'adresse de la section des Gardes françaises est em... ...ît sans cesse, et fatigue les citoyens. Il sert les ambitieux qui veulent nous lasser pour nous perdre; hâtez-vous donc de les lui enlever. (1) L'adresse de la section des Gardes françaises est empruntée au Mercure universel, tome 27, page 527 et 528. — Pour les interruptions...
...s'élance à la barre et frappe l'orateur de la députation. — Brissot est le seul qu... ...e Patriote français, n° 4385, p. 597r ajoute un fait nouveau : Basire, furieux, s'élance à la barre et frappe l'orateur de la députation. — Brissot est le seul qui mentionne cet incident, aucun autre journal n'en fait mention.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 499
Locuteur: Basire
...demandons, comme l'unique remède à tant de maux, que vous nous donniez une Constitution libre, où les droits civils et politiqu...
...euple et qui ne retourne au peuple. Une Constitution doit renfermer le principe de revision, et nous craignons bien moins l'oppression de la souveraineté que l'état anarchique d...
Nous demandons, comme l'unique remède à tant de maux, que vous nous donniez une Constitution libre, où les droits civils et politiques soient conservés, et qui assure la liberté et l'égalité. Il ne doit exister aucun pouvoir qui ne vienne du peuple et qui ne retourne au peuple. Une Constitution doit renfermer le principe de revision, et nous craignons bien moins l'oppression de la souveraineté que l'état anarchique dans lequel nous vivons.
Locuteur: Danton
...sonne ne respecte plus que moi le droit de pétition; j'ai applaudi à l'opinion pri...
...e. Nous sentons tous la nécessité d'une Constitution, et sous ce rapport je partage les vœux...
...faut arracher au peuple les instruments de la révolution 1- Si j'entends bien ce q...
...ent ces mots, cela veut dire la faculté de se réunir pour délibérer sur les affair...
(1). Personne ne respecte plus que moi le droit de pétition; j'ai applaudi à l'opinion principale contenue dans celle que vous venez d'entendre. Nous sentons tous la nécessité d'une Constitution, et sous ce rapport je partage les vœux des pétitionnaires. Mais ordonnerez-vous l'impression d'une adresse où l'on dit qu'il faut arracher au peuple les instruments de la révolution 1- Si j'entends bien ce que signifient ces mots, cela veut dire la faculté de se réunir pour délibérer sur les affaires publiques.
Locuteur: Basire
...assions qu'on agite; il crie, au défaut de principes; il s'attache aux personnes : de là des généraux perfides, de là des triomphes déshonorants, et bient... Sans cela, le peuple erre au gré des passions qu'on agite; il crie, au défaut de principes; il s'attache aux personnes : de là des généraux perfides, de là des triomphes déshonorants, et bientôt des conspirateurs qui oseront diviser leur patrie pour leur propre intérêt.
Locuteur: Basire
...ière, législateurs, nous sommes garants de vos délibérations, nous en maintiendron... Fournissez votre carrière, législateurs, nous sommes garants de vos délibérations, nous en maintiendrons la liberté, et ce ne sera qu'en passant sur nos corps sanglants que l'on viend...
Locuteur: Le Président
...avres, plutôt qu'ils souffrent le règne de l'anarchie et le rétablissement de la royauté. La Convention vous invite à... ...ue les représentants du peuple sauront mourir, et que l'on passera sur leurs cadavres, plutôt qu'ils souffrent le règne de l'anarchie et le rétablissement de la royauté. La Convention vous invite à sa séance.
Locuteur: Le Président
...la salle au milieu des applaudissements de la droite et du bruit des huées de la Montagne et des tribunes.) (Les pétitionnaires pénètrent dans la salle au milieu des applaudissements de la droite et du bruit des huées de la Montagne et des tribunes.)
Locuteur: Le Président
...lusieurs membres demandent l'impression de l'adresse. Plusieurs membres demandent l'impression de l'adresse.
Locuteur: Danton
...on par laquelle quelques 'honnêtes gens de section viennent censurer ici la minori... tition par laquelle quelques 'honnêtes gens de section viennent censurer ici la minorité. Songez que si l'on se vante d'avoir contre nous la majorité, vous avez dans ...
Locuteur: Danton
Un grand nombre de membres : Oui, oui ! Un grand nombre de membres : Oui, oui !
Locuteur: Danton
...ous nous coalisions contre les complots de tous ceux qui voudraient détruire la République. Nous avons montré de l'énergie un jour, et nous avons vaincu. Paris ne périra pas. Aux brillantes destinées de-la République se joindront celles de cette cité fameuse que les tyrans voula...
...is fera toujours la terreur des ennemis de la liberté ; et les sections dans les g...
...; il est temps que nous marchions fièrement dans la carrière; il est temps que nous nous coalisions contre les complots de tous ceux qui voudraient détruire la République. Nous avons montré de l'énergie un jour, et nous avons vaincu. Paris ne périra pas. Aux brillantes destinées de-la République se joindront celles de cette cité fameuse que les tyrans voulaient anéantir. Paris fera toujours la terreur des ennemis de la liberté ; et les sections dans les grands jours, lorsque le peuple s'y réunira en masse, feront toujours disparaître...
Locuteur: Danton
...a pas lieu à délibérer sur l'impression de l'adresse des citoyens de la section des Gardes françaises.) (La Convention décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'impression de l'adresse des citoyens de la section des Gardes françaises.)
Locuteur: Cambon
, au nom du comité de Salut public, fait un rapport sur les n... , au nom du comité de Salut public, fait un rapport sur les nouvelles que ce comité a reçues des armées; il s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Cambon
Législateurs, l'arrivée de plusieurs courriers au comité de Salut public ayant donné lieu à de faux bruits, il se croirait coupable s'il ne vous faisait pas un rapport sommaire de toutes ces nouvelles. Législateurs, l'arrivée de plusieurs courriers au comité de Salut public ayant donné lieu à de faux bruits, il se croirait coupable s'il ne vous faisait pas un rapport sommaire de toutes ces nouvelles.
Locuteur: Cambon
Le comité n'a pas reçu aujourd'hui de nouvelles de l'armée du Nord; il attend la réponse d...
...expédia hier pour rapporter les détails de la dernière affaire. Cette armée occupe le camp de César ; l'ennemi s'est emparé du camp de Fa-mars; mais vos commissaires annoncen...
...dre six mois. Sa garnison est un modèle de patriotisme et de courage. Custine doit être arrivé depui...
...Ce général laisse les armées du Rhin et de la Moselle dans les meilleures dispositions; elles ont un effectif de plus de 60,000 hommes.
Le comité n'a pas reçu aujourd'hui de nouvelles de l'armée du Nord; il attend la réponse d'un courrier extraordinaire qu'il expédia hier pour rapporter les détails de la dernière affaire. Cette armée occupe le camp de César ; l'ennemi s'est emparé du camp de Fa-mars; mais vos commissaires annoncent que Yalenciennes peut se défendre six mois. Sa garnison est un modèle de patriotisme et de courage. Custine doit être arrivé depuis hier ou depuis ce matin à l'armée du Nord. Ce général laisse les armées du Rhin et de la Moselle dans les meilleures dispositions; elles ont un effectif de plus de 60,000 hommes.
Locuteur: Cambon
Les nouvelles de l'armée des Alpes se bornent à de petits avantages de postes remportés sur les Piémontais par les soldats de la République. Il paraît que les contre... Les nouvelles de l'armée des Alpes se bornent à de petits avantages de postes remportés sur les Piémontais par les soldats de la République. Il paraît que les contre-révolutionnaires avaient tenté un mouvement dans cette contrée, et que les Piém...
...nt demandé ce qu'il nous est impossible de faire; car le peuple français est au-dessus de nous. Il est digne de se servir de ces instruments de révolution, il est tout prêt à les tour...
...es assez stupides pour croire qu'il y a de la distinction entre le peuple et les citoyens. Il serait ridicule de livrer, par un décret, à l'impression, une pé- (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 651.
Or, les pétitionnaires nous ont demandé ce qu'il nous est impossible de faire; car le peuple français est au-dessus de nous. Il est digne de se servir de ces instruments de révolution, il est tout prêt à les tourner contre ses ennemis. (Vifs applaudissements.) Le peuple français, avec ces mê...
...ments, fera, quand il le voudra, rentrer en un seul jour dans le néant, les hommes assez stupides pour croire qu'il y a de la distinction entre le peuple et les citoyens. Il serait ridicule de livrer, par un décret, à l'impression, une pé- (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 651.
Une lettre de l'armée d'Italie annonce que (1) Le rapport de Cambon est emprunté au Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 651, 2» colonne. — Le Journal des...
...ous qu'un résumé plus ou moins succinct de ce rapport. — Voyez P. V., tome 12, pag...
Une lettre de l'armée d'Italie annonce que (1) Le rapport de Cambon est emprunté au Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 651, 2» colonne. — Le Journal des débats et des décrets publie la même version que le Moniteur. — Nous avons cher...
... quelques détails complémentaires dans les autres journaux; ils ne contiennent tous qu'un résumé plus ou moins succinct de ce rapport. — Voyez P. V., tome 12, page 212.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 500
Locuteur: Cambon
...'armée des Pyrénées-Orientales, un camp de 6,000 Français fut attaqué par 12,000 Espagnols; notre armée fut d'abord repoussée de son camp; la gendarmerie cria sauve qui...
... Les Espagnols furent chassés très loin de là; mais pendant la nuit l'avant-garde ...
Dans l'armée des Pyrénées-Orientales, un camp de 6,000 Français fut attaqué par 12,000 Espagnols; notre armée fut d'abord repoussée de son camp; la gendarmerie cria sauve qui peut, et mit nos soldats en désordre. Cependant les généraux Boufflers, JDagobert et Soret les rallièrent, et parvinrent à reprendre le camp. Les Espagnols furent chassés très loin de là; mais pendant la nuit l'avant-garde égarée par une terreur panique, força le corps d'armée à rentrer dans Perpignan.
Locuteur: Cambon
Nous n'avons point de nouvelles des Pyrénées-Occidentales. Nous n'avons point de nouvelles des Pyrénées-Occidentales.
Locuteur: Cambon
Mais nous en avons reçu de très satisfaisantes des côtes de la Rochelle; notre collègue Coustard nous écrit que beaucoup d'habitants des campagnes de la "Vendée rentrent dans le devoir, ils...
...mettre ses armes; il leur a promis même de livrer un ci-devant noble, instigateur et chef de la révolte. On espère que cette guerre ...
Mais nous en avons reçu de très satisfaisantes des côtes de la Rochelle; notre collègue Coustard nous écrit que beaucoup d'habitants des campagnes de la "Vendée rentrent dans le devoir, ils reprennent leurs travaux ordinaires. Déjà un des villages les plus séditieux a envoyé une députation aux représentants du peuple, et leur a fait remettre ses armes; il leur a promis même de livrer un ci-devant noble, instigateur et chef de la révolte. On espère que cette guerre civile sera bientôt étouffée.
Locuteur: Cambon
...les et des prêtres fanatiques. Un corps de rebelles gardait une petite ville où se...
...sards du ge régiment et la 25e division de gendarmerie parisienne firent des prodiges de valeur, et sans la cavalerie qui cria à...
différents endroits, malgré la rage des ci-devant nobles et des prêtres fanatiques. Un corps de rebelles gardait une petite ville où se trouvaient leurs magasins. Avant-hier le général Menou les attaqua. Les hussards du ge régiment et la 25e division de gendarmerie parisienne firent des prodiges de valeur, et sans la cavalerie qui cria à la trahison, Menou aurait pris tous les magasins et taillé les révoltés en pièc...
Locuteur: Cambon
, rapporteur. Demain le comité de Salut public fera son rapport général sur l'état de la République, et incessamment il présentera à la Convention les moyens de fournir des armes aux défenseurs de la pa-y-ie. , rapporteur. Demain le comité de Salut public fera son rapport général sur l'état de la République, et incessamment il présentera à la Convention les moyens de fournir des armes aux défenseurs de la pa-y-ie.
...rt. Nous les donnons en annexe à la fin de la séance : voy. ci-après, page 542. ...res des représentants en mission, auxquelles Cambon fait allusion dans son rapport. Nous les donnons en annexe à la fin de la séance : voy. ci-après, page 542.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 501
Locuteur: Cambon
de de
Locuteur: Cambon
LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA LIQUIDATION LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA LIQUIDATION

Séance du mardi 28 mai 1793

page 502
Locuteur: Cambon
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION A LA SÉANCE DE LA CONVENTION
Locuteur: Cambon
de naissance. de naissance.
Locuteur: Cambon
Commissaire national de la Rue de Gram-comptabilité. ' mont, 19. Commissaire national de la Rue de Gram-comptabilité. ' mont, 19.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 503
Id. Expéditionnaire. Id. !"• mai 1793 Id. 1« nov. 1792 22 jours 21 jours 6 mo...
...d. Aucune. Id. Id. Id. des Moulins, 51. de Richelieu. Michodière, 8. Butte des Moulins. idem. de 1792.
Id. Expéditionnaire. Id. !"• mai 1793 Id. 1« nov. 1792 22 jours 21 jours 6 mois 1/2 2.000 1.500 1.500 Denor-mandie. Id. Aucune. Id. Id. Id. des Moulins, 51. de Richelieu. Michodière, 8. Butte des Moulins. idem. de 1792.
NATIONALE DU MARDI 28 MAI 1793 NATIONALE DU MARDI 28 MAI 1793
de LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA LIQUIDATION (2). de LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA LIQUIDATION (2).
de la liquidation de la liquidation
...cteur gé- 23 nov. 1792 néral provisoire de la liquidation. Directeur gé- 23 nov. 1792 néral provisoire de la liquidation.
de 1792. de 1792.
...Aucune. Paris. Neuve des Petits-Champs. de 1792. Chef. 1« fév. 1791 2 ans 3 mois 1 /2 6.000 Aucune. Paris. Neuve des Petits-Champs. de 1792.
...quidateur. Id. Id. 3.300 Id. Id. Enclos de l'Abbaye Saint-Martin-des-Champs. des G... Liquidateur. Id. Id. 3.300 Id. Id. Enclos de l'Abbaye Saint-Martin-des-Champs. des Gravilliers.
... Id. Id. Id. Id. Petits-Champs, au coin de celle Helvétius. d'Argenteuil, 93. Butt... Id. Id. 1er janv. 1791 sept. 1792 2 ans 4 mois 1/2 8 mois 1/2 2.400 2.400 Id. Id. Id. Id. Petits-Champs, au coin de celle Helvétius. d'Argenteuil, 93. Butte des Moulins, idem.
Id. Id. 13 fév. 1793 15 avril 1793 3 mois 1 mois 1.500 1.400 Id. Id. Id. I... Id. Id. 13 fév. 1793 15 avril 1793 3 mois 1 mois 1.500 1.400 Id. Id. Id. Id. Traversière - Saint - Honoré, 27. des Grands-Degrés. Butte des Moulins. Panth...
Garçon de bureau. 1er fév. 1792 15 mois 1/2 720 I... Garçon de bureau. 1er fév. 1792 15 mois 1/2 720 Id. Id. Sainte-Croix, 1. des Piques.
...député à la Convention. Aucune. Id. Id. de la Chaumière ci-devant Rourbon-Château,...
...ominique, faubourg Saint-Germain, 1049. de l'Unité. Halle au blé.
Liquidateur. Id. fév. 1792 Janvier 1791 28 mois 28 mois 3.600 3.600 C. Camus, député à la Convention. Aucune. Id. Id. de la Chaumière ci-devant Rourbon-Château, 103. Croix-des-Petits-Champs, 54. Saint-Thomas-du-Louvre chez son père. Traversière - Saint - Honoré, 24. Christine. Saint-Dominique, faubourg Saint-Germain, 1049. de l'Unité. Halle au blé.
.... Id. Id. I" fév. 1791 Depuis l'origine de la liquidation. Id. 29 mois 28 mois 2 a...
...Tuileries. Butte des Moulins Marseille. de la Fontaine-i Grenelle.
Id. Id. Id. Id. Id. Id. I" fév. 1791 Depuis l'origine de la liquidation. Id. 29 mois 28 mois 2 ans 5 mois 3.500 3.500 3.500 3.000 Id. Id. C. Dionis, député à l'As sembl.constituante. Aucune. Id. Id. Id. Id. Tuileries. Butte des Moulins Marseille. de la Fontaine-i Grenelle.
Chargée de. a liquidation des Offices et Droits Do... Chargée de. a liquidation des Offices et Droits Doma -niaux.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 504
de naissance, de naissance,
de Bécourt (François-Alexandre). de Bécourt (François-Alexandre).
Employé au Comité de Judi- Employé au Comité de Judi-
Procureur au ci-devant Par lement de Paris. Procureur au ci-devant Par lement de Paris.
Second clerc de notaire. Second clerc de notaire.
...s pour la confection d'un diction naire de commerce. Employé pendant 7 ans pour la confection d'un diction naire de commerce.
Clerc de procureur. Clerc de procureur.
Employé de l'enregistrement à Arras. Employé de l'enregistrement à Arras.
Principal clerc de notaire Principal clerc de notaire
Clerc de notaire. Employé à la caisse de l'Ex-traordinaire. Clerc de notaire. Employé à la caisse de l'Ex-traordinaire.
d'agence. Homme de loi. d'agence. Homme de loi.
Ancien procureur au Parlement de Paris. Ancien procureur au Parlement de Paris.
Clerc de notaire, 15 ans. Clerc de notaire, 15 ans.
Homme de loi. Clerc de notaire. Homme de loi. Clerc de notaire.
Clerc de notaire pendant 17 ans. Clerc de notaire pendant 17 ans.
Clerc de notaire 11 ans. Qlerc de notaire 8 ans. Clerc de notaire 11 ans. Qlerc de notaire 8 ans.
Rue de l'Oseille Rue de l'Oseille

Séance du mardi 28 mai 1793

page 505
Garçon de Imreau. Garçon de Imreau.
Depuis l'origine de la liquidation. 1er janv. 1791 Depuis l'origine de la liquidation. 1er janv. 1791
Id. juil. 1792 1er janv. 1793 1er janv. 1791 Id. juil. 1792 1er janv. 1793 1er janv. 1791
1er janv. 1793 13 mars 1793 1er janv. 1793 13 mars 1793
avril 1793 lor janv. 1792 1" mai 1792 avril 1793 lor janv. 1792 1" mai 1792
Les membres du comité de judicature. Turpin, agent du Trésor pub... Les membres du comité de judicature. Turpin, agent du Trésor public. Aucune. Id.
de Logueve. de Logueve.
de de
...18 ans dans l'administration. Le comité de pendant 18 ans dans l'administration. Le comité de
liquidation de liquidation de
de l'Oseille. Saint-Merri, 29. de l'Oseille. Saint-Merri, 29.
de Marivaux, de Cléry 58. de Marivaux, de Cléry 58.
de la Sourdière, 79. de la Sourdière, 79.
Saint-Apolline, 24. Passage de Valois. Saint-Apolline, 24. Passage de Valois.
des Fédérés, de la Réunion. des Fédérés, de la Réunion.
de 1792. de 1792.
de 1792. du Mont-Blanc, des Amis de la patrie Butte des Moulins de 1792. du Mont-Blanc, des Amis de la patrie Butte des Moulins
du Muséum. de l'Unité. du Muséum. de l'Unité.
... des Prouvaires, 55, Chaussée du Maine, de Varenne, 65. Place des Piques, 13. Saint-Avoye, 57. des Prouvaires, 55, Chaussée du Maine, de Varenne, 65. Place des Piques, 13.
de l'Unité. de l'Unité.
de la Réunion. Contrat-Social, Luxembourg,... de la Réunion. Contrat-Social, Luxembourg, la Croix-Rouge, des Piques.
de 1792. Bonne-Nouvelle. de 1792. Bonne-Nouvelle.
Laliquidation de toutes les pension=. Laliquidation de toutes les pension=.
La liquida -tion des anciens décompte s de pensions. La liquida -tion des anciens décompte s de pensions.
La liquidation des pensions sur l'ordre de Saint-Lazare. La liquidation des pensions sur l'ordre de Saint-Lazare.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 506
LIEUX de naissance. LIEUX de naissance.
Siflet de Berville (Charles- Siflet de Berville (Charles-
Homme de lettres. Homme de lettres.
Clerc de notairependant 7 ans Clerc de notairependant 7 ans
Secrétaire du président du Parlément de Rouen. Secrétaire du président du Parlément de Rouen.
Employé depuis le 4 mai 1789 auprès de l'Assemblée Cons ti tuante. Employé depuis le 4 mai 1789 auprès de l'Assemblée Cons ti tuante.
Clerc de notaire. Clerc de notaire.
Clerc de notaire pendant plusieurs années. Clerc de notaire pendant plusieurs années.
Chef de bureau du département de l'Oise. Chef de bureau du département de l'Oise.
Clerc de procureur et de notaire, ensuite employé aul bureau du ... Clerc de procureur et de notaire, ensuite employé aul bureau du comité d'aliénation des biens nationaux.
...olution faisait un Rue Meslée. commerce de change avec l'Angleterre. Avant la Révolution faisait un Rue Meslée. commerce de change avec l'Angleterre.
Clerc de procureur et de no- Ue de la Frater laire- 1 nité. Clerc de procureur et de no- Ue de la Frater laire- 1 nité.
Rue de l'Hiron Rue de l'Hiron
...loyé dans l'administration des voitures de Paris, 10 ans. Employé dans l'administration des voitures de Paris, 10 ans.
Clerc de procureur pendant 5 ans. Clerc de procureur pendant 5 ans.
Employé dans les bureaux de la ci-devant Ferme générale de Metz pendant 30 ans. Employé dans les bureaux de la ci-devant Ferme générale de Metz pendant 30 ans.
Clerc de procureur et de notaire pendant 4 ans. Clerc de procureur et de notaire pendant 4 ans.
Cul-de-sac du Paon. Cul-de-sac du Paon.
...rndoff-en-Frickthal. Vaudrets, district de Meaux. Etampes. Regny près Saint-Quentin. Burndoff-en-Frickthal. Vaudrets, district de Meaux. Etampes.
cours de l'Assemblée Constituante. cours de l'Assemblée Constituante.
Commis à la subdélégation de Rheims. Commis à la subdélégation de Rheims.
Clerc de notaire en province Clerc de notaire en province
Clerc de notaire pendan 16 ans. Clerc de notaire pendan 16 ans.
Clerc de procureur. Clerc de procureur.
Clerc de procureur pendant' 7 ans. Clerc de procureur pendant' 7 ans.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 507
...me employé supprimé. Harmand, président de la section du Luxembourg. Aucune. Id. I... ... 2.400 2.400 2.400 2.000 Ministre le la Justice. Citoyen Carré. Ses services comme employé supprimé. Harmand, président de la section du Luxembourg. Aucune. Id. Id. Id. Id. Id.
Id. Id. Id. Janvier 1793 Id. 4 mois 2.000 2.000 Id. Id. Id. Id. Id. Id. Id. Janvier 1793 Id. 4 mois 2.000 2.000 Id. Id. Id. Id.
Id. 1er janv. 1793 4 mois 1,800 Aucune. Id. Id. 1er janv. 1793 4 mois 1,800 Aucune. Id.
... 4 mois 3 mois 1.20 1.201 ) Par la sect de 1792. 3 Aucune. Id. Id. Id. Id. Janvier 1791 7 mars 179. ! 4 mois 3 mois 1.20 1.201 ) Par la sect de 1792. 3 Aucune. Id. Id.
de Montmorency, de Bourgogne, 421. Mazarine, 1578. de Montmorency, de Bourgogne, 421. Mazarine, 1578.
Maison de Clèry. Maison de Clèry.
Jardin de la Révolution, 156. Jardin de la Révolution, 156.
de Grenelle Saint-Honoré, 73. de Grenelle Saint-Honoré, 73.
de la Cerisaie, 7. de la Cerisaie, 7.
de la Madeleine, 1424. de la Madeleine, 1424.
...Saints-Pères. d'Anjou-Saint-Honoré,968. de Louvois, 601. de Tracy, 24. des Noyers, 38. A la section de 1792. des Postes. des Saints-Pères. d'Anjou-Saint-Honoré,968. de Louvois, 601. de Tracy, 24. des Noyers, 38. A la section de 1792. des Postes.
de 1792. des Piques. de 1792. des Piques.
...ommes payée par les '-devant che-aliers de Malte. es sommes payée par les '-devant che-aliers de Malte.
l'Unité. République, de 1792. l'Unité. République, de 1792.
des Amis de la Patrie. des Amis de la Patrie.
Panthéon-Français, de 1792. l'Observatoire. Panthéon-Français, de 1792. l'Observatoire.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 508
LIEUX de naissance. LIEUX de naissance.
Clerc de procureur au Châte-let et aux comptes p... Clerc de procureur au Châte-let et aux comptes pendant 10 ans.
Employé dans les bureaux de Employé dans les bureaux de
la marine. Au collège de Lyon. la marine. Au collège de Lyon.
Clerc chez son père, procu- Rue de la Harpe, reur au ci-devant Parlement. Clerc chez son père, procu- Rue de la Harpe, reur au ci-devant Parlement.
...ocureur au ci-devant Par- Paris. Iement de Paris. Procureur au ci-devant Par- Paris. Iement de Paris.
Chef de bureau de rédaction Rue du Faub à la commune de Paris. Saint-Denis. Chef de bureau de rédaction Rue du Faub à la commune de Paris. Saint-Denis.
...l'apanage d'Artois jusqu'en 1789. Clerc de procureur. des réfugiés hollandais. Employé dans l'apanage d'Artois jusqu'en 1789. Clerc de procureur.
Avocat au ci-devant Parlement de Provence. Avocat au ci-devant Parlement de Provence.
...rde-sac criminel au ci-devant Parlement de Paris. Ancien greffier garde-sac criminel au ci-devant Parlement de Paris.
Clerc de procureur 5 ans, et au comité de judicature 6 mois. Clerc de procureur 5 ans, et au comité de judicature 6 mois.
Rue de Savoie. Rue de Savoie.
Rue Saint-Dominique. Quai de l'Union Rue Saint-Dominique. Quai de l'Union
Rue de la Verrerie. Rue de la Verrerie.
Clerc de procureur et de notaire. Clerc de procureur et de notaire.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 509
lor mai 1793 lor mai 1793
Garçon de bureau. ' " Id. " Garçon de bureau. ' " Id. "
Id. de Provence, 3. Id. de Provence, 3.
Comité de Judicat. Aucune. Comité de Judicat. Aucune.
Comité de judicat. Dufresne, Comité de judicat. Dufresne,
agent de change. agent de change.
Comité de judicat. Comité de judicat.
...llotin, député. Par lui-même. Le comité de Citoyen Guillotin, député. Par lui-même. Le comité de
iudicature de iudicature de
Id. de Verneuil. Id. de Verneuil.
Id. Quai de l'Union. Id. Quai de l'Union.
Id. Id. du Faubourg-Saint-Honoré, de Marivaux. Id. Id. du Faubourg-Saint-Honoré, de Marivaux.
Passy. Grande-Rue de Passy. Passy. Grande-Rue de Passy.
Id. de la Verrerie. Id. de la Verrerie.
... Id. Cloître-Saint-Germain l'Auxerrois. de lArbre-Sec Id. Id. Cloître-Saint-Germain l'Auxerrois. de lArbre-Sec
des Droits de l'homme, des Piques. des Droits de l'homme, des Piques.
de 1792. de 1792.
Fontaine de Grenelle Fontaine de Grenelle
Théâtre-Français, de 1792. Fontaine de Grenelle de la Fraternité. Théâtre-Français, de 1792. Fontaine de Grenelle de la Fraternité.
des Piques, de 1792. Passy. des Piques, de 1792. Passy.
Droits de l'homme Droits de l'homme
Les offices de judicature muni jCipaux, des notaires e... Les offices de judicature muni jCipaux, des notaires et ministériels.
Les reconnaissances provisoires de liquida-] tion de ces offi-, admissibles ... payement de] domaines nationaux, dans le cas où l'o... Les reconnaissances provisoires de liquida-] tion de ces offi-, admissibles ... payement de] domaines nationaux, dans le cas où l'on se trouve personnellemen t acquéreur avant e 1er octobre
pondance à cet égard, avec les eceveurs de dis-icts et la Caisse e l'Extraordinair... pondance à cet égard, avec les eceveurs de dis-icts et la Caisse e l'Extraordinaire.
...ourse ment des taxa lions, augmentation de gages et des rentes, produisant un inté... Le rembourse ment des taxa lions, augmentation de gages et des rentes, produisant un inté-] .•êt plus fort que le denier 20, employées ci-devant dans les Etats appelés E...
...emboursement des rentes] „es compagnies de judicatures et ministéri e 11 e s , reconnues devoir être à la charge de la Nation. Le remboursement des rentes] „es compagnies de judicatures et ministéri e 11 e s , reconnues devoir être à la charge de la Nation.
La délivrance] de toutes les re-jconnaissancedes ettes de... La délivrance] de toutes les re-jconnaissancedes ettes desdites Compagnies.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 510
LIEUX de naissance. LIEUX de naissance.
Clerc de procureur au ci-devant Parlement. Clerc de procureur au ci-devant Parlement.
Rue de Sèvres. Rue de Sèvres.
Rue de la Harpe, Rue de la Harpe,
Avocat au ci-devant Parlement de Paris et directeur du Contentieux de laFerme générale, Avocat au ci-devant Parlement de Paris et directeur du Contentieux de laFerme générale,
Avocat au ci-devant Parle ment de Paris et sous-chef du contentieux de laFerme. Avocat au ci-devant Parle ment de Paris et sous-chef du contentieux de laFerme.
Clerc de notaire, liquidateur à la Caisse des ar... Clerc de notaire, liquidateur à la Caisse des arrérages.
Clerc de notaire. Clerc de notaire.
Clerc.de procureur et de notaire. Clerc.de procureur et de notaire.
élection de Paris. Domestique. élection de Paris. Domestique.
Employé dans les Comités de l'Assemblée Constituante. Employé dans les Comités de l'Assemblée Constituante.
Clerc de notaire chez Bancal, y demeurant. Clerc de notaire chez Bancal, y demeurant.
Procureur au ci-devant Parlement de Paris, 11 ans. Procureur au ci-devant Parlement de Paris, 11 ans.
Géographe dessinateur aux travaux de Cherbourg. Géographe dessinateur aux travaux de Cherbourg.
Clerc de notaire, et depuis, secrétaire du citoy... Clerc de notaire, et depuis, secrétaire du citoyen Fra-gnier.
Clerc de procureur pendant Clerc de procureur pendant
...abrication des assignats et avant clerc de notaire. Employé à la fabrication des assignats et avant clerc de notaire.
Rue de la Fraternité. RueNeuve-Saint-Merry. Rue de la Fraternité. RueNeuve-Saint-Merry.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 511
. Garçon de bureau. . Garçon de bureau.
2.000 Comité de judicat. 2.000 Comité de judicat.
1.800 Département de l'Yonne. 1.800 Département de l'Yonne.
de la Harpe. de la Harpe.
des Quatre-Nations. de 1792. des Quatre-Nations. de 1792.
des Quatre-Nations. de Beau repaire, des Halles, du Muséum des Quatre-Nations. de Beau repaire, des Halles, du Muséum
...l«r mars 1791 1 an 2 mois 3.600 Id. Id. de l'Egalité. de Marseille. Liquidateur. l«r mars 1791 1 an 2 mois 3.600 Id. Id. de l'Egalité. de Marseille.
...d. Hôtel des Fermes. Panthéon-Français, de l'Unité. Halle au blé. ...mois 2 ans 3 mois 2.000 1.500 1.500 Id. Id. Id. Id. Id. Id. St-Jacques. Guénégaud. Hôtel des Fermes. Panthéon-Français, de l'Unité. Halle au blé.
...ois 1.200 Id. Id. des Petits-Augustins. de l'Unité. Id. lor août 1792 10 mois 1.200 Id. Id. des Petits-Augustins. de l'Unité.
Id. Garçon | de bureau. sept. 1792 1er janv. 1791 ~ 9 m... Id. Garçon | de bureau. sept. 1792 1er janv. 1791 ~ 9 mois 2 ans S mois 1.200 800 Id. Dutilleul. Id. Id. des Fossés-Saint-Ger- main-des...
Les offices mi-itaires et de| finance. Les offices mi-itaires et de| finance.
Les fonds d'à-j vance et de cau-tionnement de| toutes les compagnies de finance. Les fonds d'à-j vance et de cau-tionnement de| toutes les compagnies de finance.
Les brevets de|l retenue. Les brevets de|l retenue.
Les charges de la Maison du ci- ' devant roi et de| ses frères. Les charges de la Maison du ci- ' devant roi et de| ses frères.
...1791 2 ans. 3.000 Id. Id. Grammont, 22. de 1792. Id. Ie'avril 1791 2 ans. 3.000 Id. Id. Grammont, 22. de 1792.
...s 5 mois 3.000 Id. Id. du Bac. Fontaine-de-Grenelle ■ Id. 1er janv. 1791 2 ans 5 mois 3.000 Id. Id. du Bac. Fontaine-de-Grenelle
...1 3 ans 17 jours 2.400 Id. Id. Fontaine-de-Grenelle. Id. Sous- 1" mai 1791 3 ans 17 jours 2.400 Id. Id. Fontaine-de-Grenelle. Id.
Id. 1er mai 1793 21 jours 2.000 Denor-mandie. Id. des Mo... Id. 1er mai 1793 21 jours 2.000 Denor-mandie. Id. des Moulins. Id.
...1892 8 mois 1.800 Id. Id. Mazarine, 15. de l'Unité. Id. sept. 1892 8 mois 1.800 Id. Id. Mazarine, 15. de l'Unité.
... 23 jours 1.500 Denor-mandie. Id. Place de Thionville. Pont-Neuf. Expéditionnaire. 23 mai 1792 23 jours 1.500 Denor-mandie. Id. Place de Thionville. Pont-Neuf.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 512
de naissance. de naissance.
Saint-Martin- de-Mazerat. Saint-Martin- de-Mazerat.
Clerc de notaire et employé à la Municipalité. Clerc de notaire et employé à la Municipalité.
Greffier de la Chambre civile au ci-devant Châtelet de Paris. Greffier de la Chambre civile au ci-devant Châtelet de Paris.
Employé dans la ci-devant intendance de Paris. Employé dans la ci-devant intendance de Paris.
Receveur et contrôleur de la ci-devant administration des Aides, ... Receveur et contrôleur de la ci-devant administration des Aides, et Régie génè raie.
Rue de l'Arbre Sec. Rue de l'Arbre Sec.
Rue de la Tisse randerie. Rue de la Tisse randerie.
Rue de Savoie Versailles. Rue de Savoie Versailles.
...t, a perdu la main gauche à la bataille de Nerwinden. Volontaire soldé dudit dépar tement, blessé au bras droit, a perdu la main gauche à la bataille de Nerwinden.
Clerc de notaire et de pro cureur. Clerc de notaire et de pro cureur.
Clerc de procureur. Clerc de procureur.
...ployé au bureau des comptes des entrées de Paris. Employé au bureau des comptes des entrées de Paris.
Clerc de procureur au ci-de vant Châtelet. Clerc de procureur au ci-de vant Châtelet.
Régisseur de la grande écu-écurie du ci-devant roi. Régisseur de la grande écu-écurie du ci-devant roi.
Secrétaire du citoyen de Vil-lantrois pendant 14 ans, «tait secr... Secrétaire du citoyen de Vil-lantrois pendant 14 ans, «tait secrétaire du ci-devant roi.
Ancien Entrepreneur de mi nés. Ancien Entrepreneur de mi nés.
...r au service du citoyen Custine. Garçon de bureau au ci-devant contrôle général. Courrier au service du citoyen Custine. Garçon de bureau au ci-devant contrôle général.
Rue de l'Univer sité. Rue de l'Univer sité.
Passage de Valois. Passage de Valois.
Rue de Gram- Rue de Gram-
Surnuméraire. 22 mai 1793 22 jours Surnuméraire. 22 mai 1793 22 jours
Homme de loi. Homme de loi.
Principal clerc de notaire et commis de la trésorerie générale de la guerre. Principal clerc de notaire et commis de la trésorerie générale de la guerre.
Rue de la Bu- Rue de la Bu-
cherie, 11. Rue de la Marche,au Marais. cherie, 11. Rue de la Marche,au Marais.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 513
... 1.500 1.500 1.500 Aucune. Municipalité de Paris. Aucune. .... Id. Id. 10 juin 1791 l,rjanv. 1792 Ie»- mai 1792 1 an 11 mois 1 an 4 mois 1 an 1.500 1.500 1.500 Aucune. Municipalité de Paris. Aucune.
Id. 22 mai 1793 Id. 1.500 Denor-mandie. Id. 22 mai 1793 Id. 1.500 Denor-mandie.
: Id. Id. 1«* mai 1793 7 mois 25 jours 1.200 1.200 Citoyen Des... : Id. Id. 1«* mai 1793 7 mois 25 jours 1.200 1.200 Citoyen Desouches, lercomis à la Trésorerie nationale. Denor-mandie.
Id. l«janv. 1793 5 mois 1.200 Id. Id. l«janv. 1793 5 mois 1.200 Id.
Id. Id. 16 janv. 1793 1*'mars 1791 4 mois 2 ans 2 mois 1.200 ... Id. Id. 16 janv. 1793 1*'mars 1791 4 mois 2 ans 2 mois 1.200 1.200 Denor-mandie. Aucune.
Id. Garçon de bureau. Id. avril 1733 1* août 1891 1er... Id. Garçon de bureau. Id. avril 1733 1* août 1891 1er janv. 1791 1 mois 1/2 2 ans 15 jours 2 ans 5 mois 1.200 720 800 i Foucault, jug...
de 1792. de 1792.
Notre-Dame. Fontaine-de. G r enel le du Temple. Gardes-Français... Notre-Dame. Fontaine-de. G r enel le du Temple. Gardes-Françaises.
Théâtre-Français, de l'Unité. Théâtre-Français, de l'Unité.
passage du Bois-de-Boulogne. Saint-Honoré. passage du Bois-de-Boulogne. Saint-Honoré.
Pont-de-Thionville, ci-devant Saint-Michel. Bon... Pont-de-Thionville, ci-devant Saint-Michel. Bon-Conseil.
des Fédérés, de l'Arsenal. des Fédérés, de l'Arsenal.
Les Agents de change courtiers et autres. Les Agents de change courtiers et autres.
...on et1 a délivrance des reconnaissances de liquidation de tous ces objets. L'expédition et1 a délivrance des reconnaissances de liquidation de tous ces objets.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 514
de naissance. de naissance.
Homme de loi secrétaire du Rue: aux Ours, parquet de la Cour des] Aides de Paris. Employé à la vérification des Rue de Clichy. Homme de loi secrétaire du Rue: aux Ours, parquet de la Cour des] Aides de Paris. Employé à la vérification des Rue de Clichy.
comptes de la guerre. Homme de loi. comptes de la guerre. Homme de loi.
Clerc de notaire èn province, Cul-de-sac de la-ensuite commis chez un Corderie. homme de-loi. Clerc de notaire èn province, Cul-de-sac de la-ensuite commis chez un Corderie. homme de-loi.
De Machy (Louis). 27 Lonchamp (François-Ed... De Machy (Louis). 27 Lonchamp (François-Edme).
... département des établissements publics de la municipalité Paris. Premier clerc de notaire Commis à la police pendant 20 ans, premier commis au département des établissements publics de la municipalité Paris. Premier clerc de notaire
pendant 10 ans. Clerc de notaire pendant 12 ans, ayant été principal clerc chez Gilbert de Flsle, notaire. Clerc de notaire pendant pendant 10 ans. Clerc de notaire pendant 12 ans, ayant été principal clerc chez Gilbert de Flsle, notaire. Clerc de notaire pendant
16 ans, dont 7 principal. Second clerc de notaire. 16 ans, dont 7 principal. Second clerc de notaire.
...se-vai et depuis commis dans une maison de commerce rue du Mail; Clerc de notaire et de procureur et commis pendant 5 ans à la ... Secrétaire du citoyen Saisse-vai et depuis commis dans une maison de commerce rue du Mail; Clerc de notaire et de procureur et commis pendant 5 ans à la Compagnie des Indes. Expéditionnaire.
Commis pour l'obtention des lettres de Chancellerie pendant 12 ans. Premier clerc de procureur. Commis pour l'obtention des lettres de Chancellerie pendant 12 ans. Premier clerc de procureur.
Second clerc-de notaire. | Employé à la liquidation des...
...ibert, notaire, lsr février 1786. Clere de procureur un an et demi.
Second clerc-de notaire. | Employé à la liquidation des dettes et créances des Guéméné chez Gibert, notaire, lsr février 1786. Clere de procureur un an et demi.
16 ans secrétaire de l'Intendant d'Alsace et 9 ans au Contrô... 16 ans secrétaire de l'Intendant d'Alsace et 9 ans au Contrôle général des finances.
Rue de Poitou. Rue de Poitou.
Bouchon. Rue de Lille. Bouchon. Rue de Lille.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 515
lar janv.1791 Id. fév, 1793 Id. lar janv.1791 Id. fév, 1793 Id.
1er fév. 1793 1er fév. 1793
Garçon Jler janv.1791 de bureau. Garçon Jler janv.1791 de bureau.
Chef et garde de tous les titres liquidés. Chef et garde de tous les titres liquidés.
....000' Par son chef. Paris. Poultier, 3. de l'Unité. 3.000' Par son chef. Paris. Poultier, 3. de l'Unité.
1.800 Id. Id. Helivétiius, 66. de 1792, 1.800 Id. Id. Helivétiius, 66. de 1792,
...l8rcommisde l'arriéré. Aucune. Id.. Id. de la Chamerrerie. de Bourgogne, 40 Bon-Conseil. Croix-Rougè. 1.500 1.500 Girard, ancien l8rcommisde l'arriéré. Aucune. Id.. Id. de la Chamerrerie. de Bourgogne, 40 Bon-Conseil. Croix-Rougè.
...mpie demande. Id. Id. Saint-Denis, 500. de Touraine, 2, Bonne-Nouvelle, du Marais. 1.500 1.200 Camus, député. Sursasimpie demande. Id. Id. Saint-Denis, 500. de Touraine, 2, Bonne-Nouvelle, du Marais.
3.500 Id. Id. Favart. de 1792. 3.500 Id. Id. Favart. de 1792.
...0 Id. Id. Saint-Antoine, 27. des Droits de l'homme. 3.500 Id. Id. Saint-Antoine, 27. des Droits de l'homme.
3,500 Id. Id. de Provence. Mont-Blanc. 3,500 Id. Id. de Provence. Mont-Blanc.
3.300 Id. Id. de la Chamerrerie. Bon-Conseil. 3.300 Id. Id. de la Chamerrerie. Bon-Conseil.
3.000 Id. Id. de Courty, 312, Fontaine-de-Grenelle 3.000 Id. Id. de Courty, 312, Fontaine-de-Grenelle
1.800 Id. Id. de la Sourdière. Butte-des-Moulins. 1.800 Id. Id. de la Sourdière. Butte-des-Moulins.
7e Section, L'arriéré de 7e Section, L'arriéré de
Les anticipations et lettres de change tirées des colonies, sur l'arriéré de la Marine, etc. Les anticipations et lettres de change tirées des colonies, sur l'arriéré de la Marine, etc.
...ion et la délivrance desreconnaissances de liquidation. ...rification des formalités, et des justifications qui. doivent précéder l'expédition et la délivrance desreconnaissances de liquidation.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 516
...aint-Pierre-le -Moutier. - Paris. Homme de loi. Sortant du collège. Surnuméraire . 1er avril 1793 1 mois - Saint-Pierre-le -Moutier. - Paris. Homme de loi. Sortant du collège. Surnuméraire . 1er avril 1793 1 mois
NOMS ET PRÉNOMS. AGES. LIEUX de naissance. QUALITÉS ou professions anté... NOMS ET PRÉNOMS. AGES. LIEUX de naissance. QUALITÉS ou professions antérieures à l'entrée dans l'administration. DOMICILES antérieurs à l'entrée dans l...
Clerc de notaire. Clerc de notaire.
Clerc de procureur. Clerc de procureur.
Secrétaire de l'Administration de l'île de Corse. Secrétaire de l'Administration de l'île de Corse.
Commis au département de police pendant 2 ans 1/2. Commis au département de police pendant 2 ans 1/2.
8 ans au Bureau de la Ville. 8 ans au Bureau de la Ville.
Rue de Poitou. Rue Bar-du-Bec. Rue de Poitou. Rue Bar-du-Bec.
Palais de l'Egalité. Paris. Palais de l'Egalité. Paris.
Palais de l'Égalité. ... Rue Beaubourg. Saint-Que... Palais de l'Égalité. ... Rue Beaubourg. Saint-Quentin. Paris.
Bernard de Saint-AÉfrique/ 22 (Louis.) Bernard de Saint-AÉfrique/ 22 (Louis.)
Saint-AfFrique. Paris. Ancien commis de négociant, dans l'Inde. Clerc d'avoué. ... Saint-AfFrique. Paris. Ancien commis de négociant, dans l'Inde. Clerc d'avoué. Paris. Id. Surnuméraire. 23 mars 1791 21 mois
Contrôleur des actes dans les Domaines pendant 4 ans. Contrôleur des actes dans les Domaines pendant 4 ans.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 517
Id. Id. janv. 1792 1« fév. 1793 14 mois 4 mois 1.500 1.200 Id. Denorman-die père. Aucune. Id. Id. Saint-Martin, de Jarente. des Amis-de-la-Patrie. des Fédérés. Id. Id. janv. 1792 1« fév. 1793 14 mois 4 mois 1.500 1.200 Id. Denorman-die père. Aucune. Id. Id. Saint-Martin, de Jarente. des Amis-de-la-Patrie. des Fédérés.
...pé- 1« juil. 1791 22 mois 1.500 Id. Id. de l'Egalité. Théâtre-Français. liquidateur. Expé- 1« juil. 1791 22 mois 1.500 Id. Id. de l'Egalité. Théâtre-Français.
ditionnaire. Id. l" mars 1793 3 mois 1.500 Denor-mandie. Id. Saint-Ho... ditionnaire. Id. l" mars 1793 3 mois 1.500 Denor-mandie. Id. Saint-Honoré. Halle au blé.
... 4 mois 1.500 1.500 Aucune. Id. Id. Id. de Bretagne, 42. d'Argenteuil. du Temple. Bu t te- de s-Moulins. Id. Id. lermsrs 1791 fév. 1791 28 mois 2 ans 4 mois 1.500 1.500 Aucune. Id. Id. Id. de Bretagne, 42. d'Argenteuil. du Temple. Bu t te- de s-Moulins.
Id. Mai 1791 2 ans 1.200 Id. Palais de l'Egalité. Butte-des-Moulins. Id. Mai 1791 2 ans 1.200 Id. Palais de l'Egalité. Butte-des-Moulins.
...91 1 an 8 mois 1.200 Id. Id. l'Arsenal. de l'Arsenal. • Id. 16 oct. 1791 1 an 8 mois 1.200 Id. Id. l'Arsenal. de l'Arsenal.
...200 Id. Id. Id. boulevard des Italiens. de 1792. 27 juin 1792 1er nov. 1792 11 mois 7 mois 1.200 1.200 Id. Id. Id. boulevard des Italiens. de 1792.
de bureau. Id. Avril 1791 2 ans 2 mois. 840 Par différents députés de l'Assemblée Constituante. Id. des Moine... de bureau. Id. Avril 1791 2 ans 2 mois. 840 Par différents députés de l'Assemblée Constituante. Id. des Moineaux. Butte-des-Moulius.
service de la République aux armées. service de la République aux armées.
de loi. de loi.
23] mai 1793 1er mai 1793 23] mai 1793 1er mai 1793
1« avril 1793 1« avril 1793
1er mai 1793 1er mai 1793
mars 1793 mars 1793
Vineuse, de la Harpe. Saint-Victor, du Chantre. Vineuse, de la Harpe. Saint-Victor, du Chantre.
de l'Unité. de l'Unité.
Municipalité de Passy Beaurepaire. Sans culottes. Garde... Municipalité de Passy Beaurepaire. Sans culottes. Gardes-Erançaises.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 518
DE NAISSANCE. DE NAISSANCE.
58 - Sedan. Ancien agent des maisons de commerce. 58 - Sedan. Ancien agent des maisons de commerce.
Rue de la Grande-Truanderie. Rue de la Grande-Truanderie.
[.Secrétaire de la ci-devant [.Secrétaire de la ci-devant
| princesse de Talmoint. | princesse de Talmoint.
Chez le procureur au Parlement de Paris. Chez le procureur au Parlement de Paris.
...on des registres du ci-devant Parlement de Paris. Commis à la confection des registres du ci-devant Parlement de Paris.
Clerc de notaire. Clerc de notaire.
Rue Montmartre. Rue de la Lune. Paris. Rue Montmartre. Rue de la Lune. Paris.
...xpéditionnaire dans les patentes. Clerc de notaire. Expéditionnaire dans les patentes. Clerc de notaire.
Cul-de-Sac saint-Louis. Cul-de-Sac saint-Louis.
Je soussigné, directeur général de moi paraphées, Je soussigné, directeur général de moi paraphées,

Séance du mardi 28 mai 1793

page 519
Expéditionnaire. 1« mai 1793 22 jours 1.000 1.333 Aucune. Citoyen Jard-Panvilliers, membre du comité de Paris. Greirelle-Saint-Honoré. Halle au... Expéditionnaire. 1« mai 1793 22 jours 1.000 1.333 Aucune. Citoyen Jard-Panvilliers, membre du comité de Paris. Greirelle-Saint-Honoré. Halle aux blés.
pour le service de la République aux armées (suite.) pour le service de la République aux armées (suite.)
1« mai 1793 1« mai 1793
4 avril 1793 20 avril 4793 4 avril 1793 20 avril 4793
5 avril 1793 30 avril 1793 22 avril 1793 5 avril 1793 30 avril 1793 22 avril 1793
de 1792. du Mail. Luxembourg . de 1792. du Mail. Luxembourg .
mai 1793 Id. mai 1793 Id.
20 mai 1793 20 mai 1793
provisoire de la liquidation, certifie le présent Eta... provisoire de la liquidation, certifie le présent Etat, contenant U feuilles, sincère et véritable.
deuxième de la République française, une et indivis... deuxième de la République française, une et indivisble.

Séance du mardi 28 mai 1793

page 520
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU mardi 28 mai 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU mardi 28 mai 1793.
...age 496, la nro-clamation des résultats de cet appel nominal (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 496, la nro-clamation des résultats de cet appel nominal
Rernard de Saint-A Afrique (Louis). Rernard de Saint-A Afrique (Louis).
Izarn de Valady (Jacques-Godefroy-Charles). Izarn de Valady (Jacques-Godefroy-Charles).
Rurand de Maillane (Pierre-Toussaint). Rurand de Maillane (Pierre-Toussaint).

Séance du mardi 28 mai 1793

page 521
Chambon (Aubin de Bigorie). Chambon (Aubin de Bigorie).
Olivier de Gérente (Joseph-Fiacre). Olivier de Gérente (Joseph-Fiacre).
Brissot de Warville (Jacques-Pierre). Brissot de Warville (Jacques-Pierre).
Pétion de Villeneuve (Jérôme). Pétion de Villeneuve (Jérôme).
Pérès de Lagesse (Emmanuel). Pérès de Lagesse (Emmanuel).

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

- search term matches: (1)

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 584
Locuteur: Poullain-Grandprey
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi, 25 mai 1793 (4). , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi, 25 mai 1793 (4).
Locuteur: Poullain-Grandprey
... sujet du décret qui défend aux membres de la Convention les injures et les qualifications de factieux les uns contre les autres, dans le sein de l'Assemblée. Plusieurs réclamations s'élèvent au sujet du décret qui défend aux membres de la Convention les injures et les qualifications de factieux les uns contre les autres, dans le sein de l'Assemblée.
(2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 651 3° colonne. (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 651 3° colonne.
...a Convention nationale décrète que ceux de ses membres qui se permettront, dans son sein des injures, des qualifications de factieux les uns contre les autres, seront à l'instant chassés de l'Assemblée. » (1) Mercure universel, t... « La Convention nationale décrète que ceux de ses membres qui se permettront, dans son sein des injures, des qualifications de factieux les uns contre les autres, seront à l'instant chassés de l'Assemblée. » (1) Mercure universel, tome 27, page 540, et P. V tome 12, page 227.
(5) Voy. ci-dessus, séance du 25 mai 1793, page 302 (5) Voy. ci-dessus, séance du 25 mai 1793, page 302
la discussion de ce décret rendu sur la motion de Petit. la discussion de ce décret rendu sur la motion de Petit.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 585
Locuteur: Génissieu
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 29 mai 1793. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 29 mai 1793.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...e qu'on supprime cette disposition qui, de sa nature est inexécutable, et qui doit... demande qu'on supprime cette disposition qui, de sa nature est inexécutable, et qui doit être remplacée par un nouveau règlement.
Locuteur: Dufriche-Valazé
...demande, pour amendement, que le comité de législation présente des demain, pour t...
...ntaires relatifs à la tenue des séances de l'Assemblée.
J'appuie la radiation du décret et je demande, pour amendement, que le comité de législation présente des demain, pour tout délai, un rapport sur les articles réglementaires relatifs à la tenue des séances de l'Assemblée.
Locuteur: Dufriche-Valazé
(;La Convention décrète l'amendement de Yalazé, puis adopte la rédaction du pro... (;La Convention décrète l'amendement de Yalazé, puis adopte la rédaction du proces-verbal présentée par Poullam-GrandpreyO
Locuteur: Pénières
... Adresse du corps électoral du district de Cahors et de la Société républicaine de la même ville, pour prier la Convention de mettre fin aux dissensions qui la divis... 1° Adresse du corps électoral du district de Cahors et de la Société républicaine de la même ville, pour prier la Convention de mettre fin aux dissensions qui la divisent, une est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Pénières
de oersonnalites, plus de vallee ni de mon- taene Nous vous le demandons en fr...
...t dePralliement autre que la;ma- joritl de la representation rationale Repre- sent...
de oersonnalites, plus de vallee ni de mon- taene Nous vous le demandons en fremis- sS oi en serait la Republique, oil en sera t la liberte, s'il pouvait exister parmi nous quelque point dePralliement autre que la;ma- joritl de la representation rationale Repre- sentants, voyez l'histoire severe qm le burm a la main, vous regarde, attendant.votr...
Locuteur: Pénières
Ont signe a l'original tous es membres de l'assemblee electorate et tous les membres de la societe republicaine. » Ont signe a l'original tous es membres de l'assemblee electorate et tous les membres de la societe republicaine. »
Locuteur: Pénières
...Pétition des membres du conseil général de la commune de Dampierre (1), parmi lesquels le général de ce nom a été éleve, dans laquelle ils prient la Convention de leur adresser l'extïait du décret qui l...
...n, pour être conserve dans les archives de leur municipalité; la copie de l'inscription qui sera gravee sur sa to...
...re placée dans le lieu le plus apparent de leurs séances; et une pierre de la Bastille pour y graver le récit des actions glorieuses et patriotiques de ce générai républicain.
2° Pétition des membres du conseil général de la commune de Dampierre (1), parmi lesquels le général de ce nom a été éleve, dans laquelle ils prient la Convention de leur adresser l'extïait du décret qui lui decerne les honneurs du Panthéon, pour être conserve dans les archives de leur municipalité; la copie de l'inscription qui sera gravee sur sa tombe, pour être placée dans le lieu le plus apparent de leurs séances; et une pierre de la Bastille pour y graver le récit des actions glorieuses et patriotiques de ce générai républicain.
Locuteur: Pénières
...que sa compagnie soit portee au complet de 100 hommes. ...t, capitaine d'artillerie (2), qui demande une gratification et des ordres pour que sa compagnie soit portee au complet de 100 hommes.
Locuteur: Pénières
... Convention renvoie la lettre au comité de liquidation et au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la lettre au comité de liquidation et au comité de la guerre.)
3« Lettre de Garât, ministre de l'intérieur, par laquelle il adresse à ...
...ui aux départements à la date du 29 mai 1793; cet état est ainsi conçu (3) : (1)Le Journal de Perlet, n» 252, page 483, et P. V., tom...
3« Lettre de Garât, ministre de l'intérieur, par laquelle il adresse à la Convention 1 état des décrets envoyés par lui aux départements à la date du 29 mai 1793; cet état est ainsi conçu (3) : (1)Le Journal de Perlet, n» 252, page 483, et P. V., tome 12, page 227.
...us vous avions envoyés; et deja 1 unité de votre croyance politique semble presager a la patrie, trop longtemps affligée de vos querelles, le retour de la concorde et de la paix. Eh ! comment pourriez-vous ne ...
...t-ce en ne lui offrant que le spectacle de vos discordes, que vous pourriez vous flatter de l'obtenir ? Vous voulez établir une Rép...
...re se met au cœur, elle ne peut manquer de devorer bientôt tous les membres ! Vous voulez 1 unité de la République 1 Commencez donc par 1 établir au milieu de vous. Dès ce moment, plus (1) P. V., to...
...nts, il est donc vrai qu'enfin vous vous occupez du grand œuvre pour Je; quel nous vous avions envoyés; et deja 1 unité de votre croyance politique semble presager a la patrie, trop longtemps affligée de vos querelles, le retour de la concorde et de la paix. Eh ! comment pourriez-vous ne pas en sentir l'impérieux besoin ! La confiance du peuple vous est nécessaire; et serait-ce en ne lui offrant que le spectacle de vos discordes, que vous pourriez vous flatter de l'obtenir ? Vous voulez établir une République indivisible, et cependant vous souffririez dans votre sein des dissensio...
...ndriez parti dans cette guerre intestine ! et vous ne verriez pas que si la fièvre se met au cœur, elle ne peut manquer de devorer bientôt tous les membres ! Vous voulez 1 unité de la République 1 Commencez donc par 1 établir au milieu de vous. Dès ce moment, plus (1) P. V., tome 12, page 230.
...sérons parce qu'elle figure au Bulletin de la Convention du 30 mai. (2) Cette adresse n'est pas mentionnée au Procès-verbal. Cependant nous l'insérons parce qu'elle figure au Bulletin de la Convention du 30 mai.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 586
Locuteur: Pénières
État des décrets de là Convention nationale envoyés aux départements par le ministre de l'intérieur, le 23 mai 1793, l'an II de la République française. État des décrets de là Convention nationale envoyés aux départements par le ministre de l'intérieur, le 23 mai 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
Décret qui charge le conseil exécutif de pourvoir à l'illumination des villes de Lorient et de Brest..................................... Décret qui charge le conseil exécutif de pourvoir à l'illumination des villes de Lorient et de Brest....................................
Locuteur: Pénières
...qui met à la disposition du département de Paris, à titre de prêt, la somme de 636.472 liv. 10 s. pour acquitter les billets de parchemin et de la maison de secours. 23 — ........ Décret qui met à la disposition du département de Paris, à titre de prêt, la somme de 636.472 liv. 10 s. pour acquitter les billets de parchemin et de la maison de secours.
Locuteur: Pénières
...i ordonne le renouvellement des comités de surveillance des-étrangers des différentes sections de Paris, dans la formation desquels la loi de leur établissement a été violée, et qui leur défend de se qualifier comités. révolutionnaires.... 26 — ........ Décret qui ordonne le renouvellement des comités de surveillance des-étrangers des différentes sections de Paris, dans la formation desquels la loi de leur établissement a été violée, et qui leur défend de se qualifier comités. révolutionnaires........................... - Id.
Locuteur: Pénières
Le ministre de Vintérieur, Signé : Garat. Le ministre de Vintérieur, Signé : Garat.
Locuteur: Pénières
4° Lettre de Clavier e, ministre des contributions p...
...elle il demande si tous les certificats de résidence, soit à deux, soit à huit tém...
4° Lettre de Clavier e, ministre des contributions publiques, par laquelle il demande si tous les certificats de résidence, soit à deux, soit à huit témoins, doivent être indistinctement soumis à la formalité et au paiement des droi...
Locuteur: Pénières
... Convention renvoie la lettre au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Pénières
5° Lettre de Daïbarade, ministre de là marine (1), par laquelle il prie la Convention de fixer elle-même les secours qu'il paraît convenable de faire payer sur-le-champ à la citoyenne... 5° Lettre de Daïbarade, ministre de là marine (1), par laquelle il prie la Convention de fixer elle-même les secours qu'il paraît convenable de faire payer sur-le-champ à la citoyenne Pélissier, dont le mari a été massacré à l'événement d'Oneille.
Locuteur: Pénières
... Convention renvoie la lettre au comité de liquidation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de liquidation.)
Locuteur: Pénières
...ttre des administrateurs du département de l'Ardèche, par laquelle ils réclament deux pièces de conviction contre deux complices de Dusaillant, qu'ils présument être entre les mains du ministre de la justice, ou au greffe du tribunal ré...
...plaire du livre intitulé : Conspiration de Dusaillant.
6° Lettre des administrateurs du département de l'Ardèche, par laquelle ils réclament deux pièces de conviction contre deux complices de Dusaillant, qu'ils présument être entre les mains du ministre de la justice, ou au greffe du tribunal révolutionnaire. Leur lettre est accompagnée d'un exemplaire du livre intitulé : Conspiration de Dusaillant.
Locuteur: Pénières
...onvention renvoie la lettre au ministre de la justice, et l'exemplaire au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la lettre au ministre de la justice, et l'exemplaire au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Pénières
l'ennemi 200 voitures de blé et d'avoine; cette lettre est ainsi... l'ennemi 200 voitures de blé et d'avoine; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Pénières
( Steinfeld, le 25 mai 1793. ( Steinfeld, le 25 mai 1793.
Locuteur: Pénières
...onts, a ramené 200 voitures d^avoine et de blé prises sur l'ennemi. Cette opératio...
... un hussard ennemi, il a voulu se parer de son bonnet. Aperçu par un chasseur de la légion du Rhin, dans le moment où il...
« Un détachement parti d'ici avant-hier pour la ville des Deux-Ponts, a ramené 200 voitures d^avoine et de blé prises sur l'ennemi. Cette opération a été exécutée avec la plus grande, précaution. U n'y a eu qu'un chasseur d'infanterie qui ait péri dans cette expédition, et bien par sa faute. Après avoir tué un hussard ennemi, il a voulu se parer de son bonnet. Aperçu par un chasseur de la légion du Rhin, dans le moment où il entrait dans un moulin, il a été pris pour un hussard prussien, et tué.
Locuteur: Pénières
... plaint, tandis qu'il est exposé au feu de l'ennemi, d'etre accusé par Barbaroux d... ... du représentant Gasparin, commissaire à l'armée du Nord (2), par laquelle il se plaint, tandis qu'il est exposé au feu de l'ennemi, d'etre accusé par Barbaroux d'avoir, sollicité et obtenu un avancement qui ne lui était pas dû.
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 654, 3e (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 654, 3e
...oyen Pénières, lieutenant des chasseurs de la Corrèze, par laquelle il fait connaî... 7° Lettre du citoyen Pénières, lieutenant des chasseurs de la Corrèze, par laquelle il fait connaître que son détachement a pris sur (1) P. V., tome 12, page 228.
...produite par nous à la séance du 22 mai 1793 (voy. ci-dessus, page 173). ...ome 12, page 229). Nous estimons cependant que c'est la même lettre que celle reproduite par nous à la séance du 22 mai 1793 (voy. ci-dessus, page 173).

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 587
Locuteur: Pénières
...es représentants Gmmberteau et Bernard (de Saintes), commuscares dans la Charente ...
...t exact suivant 1 a-vis Qu'ils ont reçu de leur, collègue Brun, QU'ils doivent rester en commission et s étonnent de l'éloge que Carra a fait du général Qué...
go Lettre des représentants Gmmberteau et Bernard (de Saintes), commuscares dans la Charente et la Charente-Inferieure, par laquelle ils demandent s'il est exact suivant 1 a-vis Qu'ils ont reçu de leur, collègue Brun, QU'ils doivent rester en commission et s étonnent de l'éloge que Carra a fait du général Quétineau; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Pénières
« Angoulême, 20 mai 1793. « Angoulême, 20 mai 1793.
Locuteur: Pénières
...oute à Paris, nous trouvons des lettres de notre collègue Brun qui nous assurent q...
...rer en •commission pendant les troubles de la Vendée, parce que nos départements a...
...rgé. Nous vous envoyons 1 extrait d'une de ces lettres, confirmée par les postérie...
..., puisque la sont les principaux objets de nos affections; car l'un de nous y a sa femme, et l'autre ses enfants; mais comme, l'amour de la patrie doit l'emporter sur tout autr...
... public. Considérant d'un côté le degre de confiance que mérite l'assertion de notre collègue Brun, et de l'autre l'utilité dont notre présence est dans des départements limitrophes du siège de la guerre, d'où tous les jours on cherche à tirer des provisions et de nouvelles forces, où les malveillants c...
...mmes et des chevaux pour le recrutement de la cavalerie et faire en même temps lev...
...qu'à une reponse ultérieure et décisive de votre part, reponse que nous vous prions avec instance de nous faire parvenir par le premier cour...
...t ctre ou un décret ou un arrêté exprès de votre comité, à moins qu'il ne s'agisse de notre rappel, pour lequel il suffira d'un mot de lettre. Yous sentez qu'au cas contraire...
« Arrivés à Angoulême pour continuer notre route à Paris, nous trouvons des lettres de notre collègue Brun qui nous assurent que vous avez arrêté que nous devons demeurer en •commission pendant les troubles de la Vendée, parce que nos départements avoisinent le pays insurgé. Nous vous envoyons 1 extrait d'une de ces lettres, confirmée par les postérieures. Nous savons que des lettres particulières ne doivent point nous arreter. Notre inclination personnelle semblait encore devoir nous entraîner à Paris, puisque la sont les principaux objets de nos affections; car l'un de nous y a sa femme, et l'autre ses enfants; mais comme, l'amour de la patrie doit l'emporter sur tout autre dans l'âme des républicains, nous n'avons consulté que 1 mteret public. Considérant d'un côté le degre de confiance que mérite l'assertion de notre collègue Brun, et de l'autre l'utilité dont notre présence est dans des départements limitrophes du siège de la guerre, d'où tous les jours on cherche à tirer des provisions et de nouvelles forces, où les malveillants cherchent a tout entraver, où il faut, pour mieux dire, créer des hommes et des chevaux pour le recrutement de la cavalerie et faire en même temps lever le peuple en masse pour étouffer une guerre dont la durée peut causer des mal...
...ns-nous, ont fait plier toutes les autres, et nous ont déterminés à demeurer jusqu'à une reponse ultérieure et décisive de votre part, reponse que nous vous prions avec instance de nous faire parvenir par le premier courrier^ en vous observant que cette décision doit ctre ou un décret ou un arrêté exprès de votre comité, à moins qu'il ne s'agisse de notre rappel, pour lequel il suffira d'un mot de lettre. Yous sentez qu'au cas contraire il faut nous nantir d'une pièce telle qu'aucune administration ou autorité ne p...
Locuteur: Pénières
...gély une commission des administrateurs de ces divers départements pour veiller et...
...yez utik afin d'aider ces commissaires, de les surven 1er au besoin d'empêcher qu'ils ne contrarient ïes opérations ^de ceux que vous aurez envovés à l'armée e...
20,000 hommes, Ù* une grandi marche et il a été établi a baint-jean a au gély une commission des administrateurs de ces divers départements pour veiller et four nir aux besoins des armees. C est la établirons notre poste, si vous le croyez utik afin d'aider ces commissaires, de les surven 1er au besoin d'empêcher qu'ils ne contrarient ïes opérations ^de ceux que vous aurez envovés à l'armée et celle des généraux.
Locuteur: Pénières
« Avant de partir pour Saintes, nous avons nommé deux agents militaires pour le recrutement de la cavalerie. Yous trouverez ci-joint copie de l'arrêté pris à cet égard. « Avant de partir pour Saintes, nous avons nommé deux agents militaires pour le recrutement de la cavalerie. Yous trouverez ci-joint copie de l'arrêté pris à cet égard.
Locuteur: Pénières
« Nous fûmes hier visiter les forges de Ruelle que nous avons trouvées en plein...
...ns, la République tirera un grand parti de oette propriété. Nous vous envoyons (fopie des pièces qui ont motive l'arrestation de Lambert, entrepreneur de cette fonderie, et beau-frère des Thouyenot, complices Dumouriez; mais, ce qui achevé de prouver combien cet homme était coupable de n'avoir pas fondu un seul canon depuis....
...tuel en a fondu 49 depuis l'arrestation de Lambert et que la olut)art sont rendus parachevés a leur desti-Son quoique le ministre de a marme n'ait pas encore fait rendre à ...
...t qu'il nous a écrit avoir, donné ordre de faire partir. Nous vous invitons à faire vérifier fans délai quel est le vrai coupable de cette négligence, et de l'en punir aussitôt. Ce n est que pa? u...
« Nous fûmes hier visiter les forges de Ruelle que nous avons trouvées en pleine activitéI? fut fondu devant nous 3 canons; 12 autres furent éprouvés et trouve...
...ouveaux fours à reverseront parachevés, ainsi que quelques réparations aux anciens, la République tirera un grand parti de oette propriété. Nous vous envoyons (fopie des pièces qui ont motive l'arrestation de Lambert, entrepreneur de cette fonderie, et beau-frère des Thouyenot, complices Dumouriez; mais, ce qui achevé de prouver combien cet homme était coupable de n'avoir pas fondu un seul canon depuis.1791, c'est que Boyer, employé actuel en a fondu 49 depuis l'arrestation de Lambert et que la olut)art sont rendus parachevés a leur desti-Son quoique le ministre de a marme n'ait pas encore fait rendre à Ruelle ce chautteur Sui lui a été demandé depuis longtemps et qu'il nous a écrit avoir, donné ordre de faire partir. Nous vous invitons à faire vérifier fans délai quel est le vrai coupable de cette négligence, et de l'en punir aussitôt. Ce n est que pa? une juste sévérité et avec des récompensés méritées que la République parviendra ...
Locuteur: Pénières
...rnées d'ouvriers, etc., et que, témoins de cet accroissement et du zèle de cet entrepreneur, nous lui avons promis... ...erdait beaucoup sur chaque fonte par l'accroissement des matieres, charrois, journées d'ouvriers, etc., et que, témoins de cet accroissement et du zèle de cet entrepreneur, nous lui avons promis que la Convention nationale l'indemniserait, qu il tut son train; ce qu'il nous...
Locuteur: Pénières
« Vous trouverez aussi copie de 1 ariete que nous avons pris à Pons, po...
...re des cercueils en plomb et des rampes de fer
« Vous trouverez aussi copie de 1 ariete que nous avons pris à Pons, pour faire prendre des cercueils en plomb et des rampes de fer
Locuteur: Pénières
...loge que notre collègue Carra se permet de donner à Quetmeau, en faisant verser tout l'odieux de la conduite de ce général sur les braves citoyens soum...
...t accordes a attester qu'avant la prise de Thouars, Quetmeau fut absent de son poste pendant vmgt-quatre heu-res; ...
« Nous finirons en vous témoignant notre surprise sur l'éloge que notre collègue Carra se permet de donner à Quetmeau, en faisant verser tout l'odieux de la conduite de ce général sur les braves citoyens soumis a son commandement. Nous ne pouvons pas vous taire que tous les militaires que nous avons vus, et dont plusieurs méritent certes une haute confiance, se sont accordes a attester qu'avant la prise de Thouars, Quetmeau fut absent de son poste pendant vmgt-quatre heu-res; qu'à son retour il régala tous les officiers
... quelques autres limitrophes ont arrêté de faire marcher de 4 à 5 hommes par cent de population avec des vivres, ce qui porte le contingent de nos deux départements à plus de (1) Ministère de la guerre : Armée des côtes de La Rochelle. — Aulard : Actes et correspondance du comité de Salut public, tome 4, page 253. — Bulletin de la Convention du 30 mai 1793. — Cette lettre ne figure pas au Procès-verbal de la Convention. « Vous aurez appris sans doute avec satisfaction que nos deux départements et quelques autres limitrophes ont arrêté de faire marcher de 4 à 5 hommes par cent de population avec des vivres, ce qui porte le contingent de nos deux départements à plus de (1) Ministère de la guerre : Armée des côtes de La Rochelle. — Aulard : Actes et correspondance du comité de Salut public, tome 4, page 253. — Bulletin de la Convention du 30 mai 1793. — Cette lettre ne figure pas au Procès-verbal de la Convention.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 588
Locuteur: Pénières
la garnison; que c'est pendant ce repas...
...outé qu'il avait fait placer une partie de son armée autour des murs d'un cimetièr...
...core une fois, c'est le langage unanime de tous les officiers et soldats revenus de l'armée, soit par congé, soit par commi...
...i, qui a fait massacrer les plus braves de nos soldats, eût laissé échappé leur gé...
la garnison; que c'est pendant ce repas que l'ennemi parut, et qu'à son arrivée Quétineau arbora le drapeau blanc, et fut prendre le général ennemi sous le bras. On a même ajouté qu'il avait fait placer une partie de son armée autour des murs d'un cimetière, et que, là, ils étaient fusillés sans pouvoir apercevoir l'ennemi; et, encore une fois, c'est le langage unanime de tous les officiers et soldats revenus de l'armée, soit par congé, soit par commission. Au reste, pourrez-vous concevoir que l'ennemi, qui a fait massacrer les plus braves de nos soldats, eût laissé échappé leur général, s'il n'eût espéré que, reprenant un autre commandement, il pourrait leur ...
Locuteur: Pénières
...ns vu à Eontenay-le-Peuple, avec un ton de grandeur qui nous a fait rougir, entouré de gardes à pied et à cheval, ne voyant qu...
...é du peuple,^ n'osant employer le terme de réquisition vis-à-vis d'un général, mal...
...d'oser inviter. Nous avons pour témoins de ce fait deux commissaires de la Rochelle. Voilà l'homme, jugez-le. P...
...s rappelé bientôt, nous obéirons au cri de notre conscience en le dénonçant à la R...
...lègues, il faut tout vous dire; si Carra est trompé, c'est sa faute : nous l'avons vu à Eontenay-le-Peuple, avec un ton de grandeur qui nous a fait rougir, entouré de gardes à pied et à cheval, ne voyant que des généraux, ne sachant parler d'eux que pour les flagorner, totalement séparé du peuple,^ n'osant employer le terme de réquisition vis-à-vis d'un général, malgré nos instances, et trouvant beaucoup d'oser inviter. Nous avons pour témoins de ce fait deux commissaires de la Rochelle. Voilà l'homme, jugez-le. Pour nous, s'il n'est pas rappelé bientôt, nous obéirons au cri de notre conscience en le dénonçant à la République entière, et déjà nous sommes devancés par la voix publique.
Locuteur: Pénières
... Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Pénières
...mée du Nord, par laquelle ils font part de deux réclamations contre le règlement du ministre de la guerre pour l'exécution de la loi sur l'organisation de l'armée; la première est de la part des'canonniers volontaires; et la seconde de la part de la cavalerie; cette lettre est ainsi co... ...-° Lettre des représentants Gasparin et et Lesage-Senault, commissaires près Varmée du Nord, par laquelle ils font part de deux réclamations contre le règlement du ministre de la guerre pour l'exécution de la loi sur l'organisation de l'armée; la première est de la part des'canonniers volontaires; et la seconde de la part de la cavalerie; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Pénières
,l'an II de la République française. ,l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
...mations contre le règlement du ministre de la guerre pour l'exécution de la loi sur l'organisation de l'armée. « Nous devons vous présenter deux réclamations contre le règlement du ministre de la guerre pour l'exécution de la loi sur l'organisation de l'armée.
Locuteur: Pénières
« La première, de la part des canonniers volontaires qui,...
...re payés comme les canonniers ci-devant de ligne, puisqu'il n'y a nlus de différence de paye entre les différents corps d'une m...
« La première, de la part des canonniers volontaires qui, d'après le tarif du règlement doivent être payés comme les autres volontaires, mais qui d'après vos principes ont le droit d'être payés comme les canonniers ci-devant de ligne, puisqu'il n'y a nlus de différence de paye entre les différents corps d'une meme arme.
Locuteur: Pénières
sation de la cavalerie, lorsque vous n'avez prononcé que celle de l'infanterie. sation de la cavalerie, lorsque vous n'avez prononcé que celle de l'infanterie.
Locuteur: Pénières
« Nous vous prions de prononcer promptement sur ces objets d'une perpétuelle réclamation et de lever tout ajournement sur l'organisation de l'armée, si vous voulez en avoir une di... « Nous vous prions de prononcer promptement sur ces objets d'une perpétuelle réclamation et de lever tout ajournement sur l'organisation de l'armée, si vous voulez en avoir une disciplinée et instruite.
Locuteur: Pénières
...tre du représentant Mailhe, commissaire de la Convention dans les départements de la Haute-Garonne et de l'Aude, par laquelle il annonce qu'il a...
...procureur général syndic du département de la Haute-Garonne; cette lettre est ains...
11° Jjettre du représentant Mailhe, commissaire de la Convention dans les départements de la Haute-Garonne et de l'Aude, par laquelle il annonce qu'il a provisoirement suspendu Malpet, procureur général syndic du département de la Haute-Garonne; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Pénières
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
« Nous vous envoyons copie de l'arrêté par lequel nous avons cru devoir provisoirement suspendre Malpet de ses fonctions de procureur général syndic du département de la Haute-Garonne, et charger le citoyen Descom-bels de remplir provisoirement lesdites fonctio... « Nous vous envoyons copie de l'arrêté par lequel nous avons cru devoir provisoirement suspendre Malpet de ses fonctions de procureur général syndic du département de la Haute-Garonne, et charger le citoyen Descom-bels de remplir provisoirement lesdites fonctions.
Locuteur: Pénières
« Le représentant de la nation délégué par la Convention nationale dans les départements de la Haute-Garonne et de l'Aude, « Le représentant de la nation délégué par la Convention nationale dans les départements de la Haute-Garonne et de l'Aude,
Locuteur: Pénières
Suit le texte de l'arrêté contenu dans cette lettre : Suit le texte de l'arrêté contenu dans cette lettre :
« Lille le 27 mai 1793 « Lille le 27 mai 1793
...cle 1er du règlement pour la cavalerie; de quel droit le ministre a-t-il conclu l'ajournement de l'organi- (1) Archives nationales, Cart... « La deuxième contre l'article 1er du règlement pour la cavalerie; de quel droit le ministre a-t-il conclu l'ajournement de l'organi- (1) Archives nationales, Carton AFii 232 dos- sier 2001, pièce n» 8. '
« Toulouse, 17 mai 1793 « Toulouse, 17 mai 1793
« Les représentants de la nation, délégués par la Convention nationale dans les départements de la Haute-Garonne et de l'Aude, vu la dénonciation faite par la société des Amis de la République séante à Toulouse, de laquelle il résulte, entre autres faits...
...procureur général syndic du département de la Haute-Garonne, a maintenu jusqu'à ce...
...as ighorer les principes d'incivisme et de fanatisme qu'on professait et qu'on pro...
...magasin, la commission d'approvisionner de gràins le département de la Haute-Garonne, il a négligé de faire punir ledit Roze, quoiqu'il sût qu'il avait fourni du blé gâté dans les marchés de Toulouse et autres lieux; qu'il a favor...
« Les représentants de la nation, délégués par la Convention nationale dans les départements de la Haute-Garonne et de l'Aude, vu la dénonciation faite par la société des Amis de la République séante à Toulouse, de laquelle il résulte, entre autres faits, que le citoyen Malpet, procureur général syndic du département de la Haute-Garonne, a maintenu jusqu'à ce jour, au mépris des lois, la maison d'instruction des dames noires à Lévi-gnac, où il faisait élever sa fille malgré qu'il ne pût pas ighorer les principes d'incivisme et de fanatisme qu'on professait et qu'on professe encore dans cette maison; qu'après avoir donné à Roze, garde-magasin, la commission d'approvisionner de gràins le département de la Haute-Garonne, il a négligé de faire punir ledit Roze, quoiqu'il sût qu'il avait fourni du blé gâté dans les marchés de Toulouse et autres lieux; qu'il a favorisé les émigrés dans les discussions relatives au séquestre mis sur (1) Archives...

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 589
Locuteur: Pénières
...veur des arrêtés contraires à l'intérêt de la nation; après avoir pris d'ailleurs ... leurs biens et provoqué en leur faveur des arrêtés contraires à l'intérêt de la nation; après avoir pris d'ailleurs sur ces faits les renseignements les plus exacts.
Locuteur: Pénières
...oyen Malpet est provisoirement suspendu de ses fonctions de procureur général syndié. En conséquenc... « 1° Le citoyen Malpet est provisoirement suspendu de ses fonctions de procureur général syndié. En conséquence, il lui est defendu d'exercer lesdites fonctions jusqu'à ce que la Convention ...
Locuteur: Pénières
...escombels, procureur syndic du district de Castelsarrasin, remplira provisoirement lesdites fonctions de procureur général syndic du département de la Haute-Garonne. Les autorités constituées et les ci tovens du département sont requis de reconnaître provisoirement ledit Descom... « 2° Le citoyen Descombels, procureur syndic du district de Castelsarrasin, remplira provisoirement lesdites fonctions de procureur général syndic du département de la Haute-Garonne. Les autorités constituées et les ci tovens du département sont requis de reconnaître provisoirement ledit Descombels pour procureur général syndic dudit département;
Locuteur: Pénières
3° L'administration du département de la Haute-Garonne pourvoira au remplacem...
...escombels pour 1 exercice des fonctions de procureur syndic du district de Castelsarrasin.
3° L'administration du département de la Haute-Garonne pourvoira au remplacement provisoire dudit Descombels pour 1 exercice des fonctions de procureur syndic du district de Castelsarrasin.
Locuteur: Pénières
...ntion renvoie ces deux pièces au comité de Salut public.) (La Convention renvoie ces deux pièces au comité de Salut public.)
Locuteur: Pénières
... ils font connaître la conduite louable de plusieurs corps administratifs du dépar... ...ud, commissaires dans les départements du Morbihan et du Finistère, par laquelle ils font connaître la conduite louable de plusieurs corps administratifs du département du Morbihan et demandent pour eux la mention honorable ; cette lettre est...
Locuteur: Pénières
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
... « En déclarant que l'administration du partement du Finistère avait bien mérite de la patrie, vous avez justement et digne...
...e et fomentée par la rage du fanatisme, de l'aristocratie et du royalisme expirant...
« Citoyens nos collègues, « En déclarant que l'administration du partement du Finistère avait bien mérite de la patrie, vous avez justement et dignement récompensé son zèle et son énergie. Nous vous avons déjà demandé le même ac...
... les moments d'une crise d'autant plus terrible et violente qu'elle était excitée et fomentée par la rage du fanatisme, de l'aristocratie et du royalisme expirants.
Locuteur: Pénières
...évouée a la République ainsi que celles de Vannes, Malestroit et Hen-nebont ont ra...
...ardes nationaux, tous les bons citoyens de leurs communes et tous ont volé où le d...
rient entièrement dévouée a la République ainsi que celles de Vannes, Malestroit et Hen-nebont ont rassemblé leurs gardes nationaux, tous les bons citoyens de leurs communes et tous ont volé où le danger était le plus îmmi-
Locuteur: Pénières
Les villes de Pontivy et d'Auray. ont repoussé avec une valeur digne de vrais républicains et presque avec lé seul secours de leurs citoyens des attroupements formid... Les villes de Pontivy et d'Auray. ont repoussé avec une valeur digne de vrais républicains et presque avec lé seul secours de leurs citoyens des attroupements formidables par leur nombre et la fureur qui les animait.
Locuteur: Pénières
« Les districts d'Hennebont, du Faouet, de Ploermel et de Josselin ont, pendant ces moment de troubles qui menaçaient tout le départe...
...t particulièrement désolé les districts de Ko-chefort et de La Roche-Bernard. Tous, citoyens nos co...
...aujourdhui, comme la Vendée, le théâtre de scmes d horreur et de sang. Tous ont donc des droits sacrés à la reconnaissance de la nation ; c est a ses représentants à...
... département du Morbihan, des districts de Pontivy, Auray, Josselin, Hennebont, Vannes, Le Faouet, Ploermel et les municipalités de Lorient, Pontivy, Auray, Vannes, Malest...
...ontre-révolutionnaires, ont bien mérité de la patrie.
« Les districts d'Hennebont, du Faouet, de Ploermel et de Josselin ont, pendant ces moment de troubles qui menaçaient tout le département, préservé leurs cantons par leur surveillance continuelle des malheurs qui ont particulièrement désolé les districts de Ko-chefort et de La Roche-Bernard. Tous, citoyens nos collègues, ont ainsi concouru, en hommes dignes du gouvernement républicain que vo...
..., nous osons le dire, le département du Morbihan qui, sans leur courage, serait aujourdhui, comme la Vendée, le théâtre de scmes d horreur et de sang. Tous ont donc des droits sacrés à la reconnaissance de la nation ; c est a ses représentants à payer cette dette et nous demandons que la Convention nationale veuille bien décréter que les administrateurs du département du Morbihan, des districts de Pontivy, Auray, Josselin, Hennebont, Vannes, Le Faouet, Ploermel et les municipalités de Lorient, Pontivy, Auray, Vannes, Malestroit et Hennebont, ainsi que les troupes et les bons citoyens qui ont concouru dans ce département à repousser les rebelles et les contre-révolutionnaires, ont bien mérité de la patrie.
Locuteur: Pénières
« La ville et le district de Brest se sont également rendus dignes de ce décret honorable et nous le sollicitons également pour eux de la justice de la Convention nationale. « La ville et le district de Brest se sont également rendus dignes de ce décret honorable et nous le sollicitons également pour eux de la justice de la Convention nationale.
Locuteur: Pénières
...ns, citoyens nos collègues, une adresse de la commune de Vannes aux habitants de cette ville et aux citoyens soldats ave...
...lle est encore infestée du fanatisme et de l'aristocratie qui y ont toujours domin...
Nous vous envoyons, citoyens nos collègues, une adresse de la commune de Vannes aux habitants de cette ville et aux citoyens soldats avec une autre adresse qu'elle nous a remise. La Convention nationale y verra avec satisfaction que si cette ville est encore infestée du fanatisme et de l'aristocratie qui y ont toujours dominés, elle renferme dans son sein d'excellents citoyens et des hommes dignes d'êtr...
Locuteur: Pénières
...à Vannes, sous les armes et des recrues de nouvelle levée ont rendu, par leur présence, cette cérémonie imposante et digne de la mémoire du brave homme qu'elle honorait. Un des vicaires de l'évêque a prononcé son oraison funèbre...
...pressions énergiques que le saint amour de la liberté et la haine de la tyrannie peuvent seuls produire.
...tifs, judiciaires et militaires. Plusieurs détachements des troupes en garnison à Vannes, sous les armes et des recrues de nouvelle levée ont rendu, par leur présence, cette cérémonie imposante et digne de la mémoire du brave homme qu'elle honorait. Un des vicaires de l'évêque a prononcé son oraison funèbre ; nous y ayons remarqué, avec un vrai plaisir, des traits brûlants et ces expressions énergiques que le saint amour de la liberté et la haine de la tyrannie peuvent seuls produire.
« Vannes, le 24 mai 1793 « Vannes, le 24 mai 1793
Presque sans forces, au moment de l'incursion des campagnes qui fondaient...
...onseil général du département n'a cessé de veiller nuit et jour. Il a envoyé de ses membres partout où le danger était ...
...énergique, le courage des bons citoyens de son ressort. La municipalité de Lo (1) Archives nationales, Carton C 25...
Presque sans forces, au moment de l'incursion des campagnes qui fondaient presque au même jour et au même moment sur différents points du département, il...
...e à tous les corps administratifs pour faire face à ces attaques combinées. Le conseil général du département n'a cessé de veiller nuit et jour. Il a envoyé de ses membres partout où le danger était le plus pressant. Il a requis la force armée, l'a fait accompagner et surveiller par ses commissaires et il a soutenu par sa contenance ferme et énergique, le courage des bons citoyens de son ressort. La municipalité de Lo (1) Archives nationales, Carton C 254, chemise 468, pièce n° 12

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 590
Locuteur: Pénières
...t surtout aux époques les plus marquées de notre Révolution que la ville de Vannes manifesta son patriotisme, par s...
...lisez celle plus récente encore du mois de juin 1791, à la Législative au mois d'août 1792 et à la Convention au mois de janvier 1793. Relisez celle plus récente encore du mois de mars dernier déjà honorablement mention...
...nts que nous exprimâmes sur la trahison de l'infâme Dumouriez ont complété les preuves de notre civisme.
« C'est surtout aux époques les plus marquées de notre Révolution que la ville de Vannes manifesta son patriotisme, par ses adresses les plus énergiques. Consultez, ci^ toyens représentants, celles qu'elle fit par-Relisez celle plus récente encore du mois de juin 1791, à la Législative au mois d'août 1792 et à la Convention au mois de janvier 1793. Relisez celle plus récente encore du mois de mars dernier déjà honorablement mentionnée ; faites dire à la République entière que les sentiments que nous exprimâmes sur la trahison de l'infâme Dumouriez ont complété les preuves de notre civisme.
Locuteur: Pénières
«c La commune de Vannes a, l'une des premières, marché v...
...le Dauphiné et la Bretagne rivalisaient de patriotisme, elle se fit bientôt connaî...
...e du joug du despotisme, des privilèges de la noblesse et de l'ambition du clergé. Les fameux édits du mois de mai 1788 furent repoussés par elle, parce que les actes arbitraires n'émanaient que du ci-devant roi et de son ministre Brienne, et qu'ils n'avaie...
...stance à l'oppression est un des droits de l'homme et que dans certains cas l'insu...
...esté son respect pour les représentants de la nation, son obéissance aux lois prom...
...souverain. Dans la Révolution, la ville de Vannes n'a pas pu déployer de grands moyens, mais elle a usé avec énergie de ceux qui étaient en son pouvoir. Peuplée de nobles et de prêtres, elle avait à lutter contre cet...
...te dans sa dépendance une grande partie de ses habitants ; et dans cette lutte dif...
...ire est toujours restée au petit nombre de patriotes. Les hommes égarés ont été ra...
... pour se cacher à l'œil toujours ouvert de la police municipale.
«c La commune de Vannes a, l'une des premières, marché vers la Révolution, dès 1788. Lorsque le Dauphiné et la Bretagne rivalisaient de patriotisme, elle se fit bientôt connaître et distinguer parmi ses pareilles. Ses arrêtés, imprimés et répandus dans toute la République, prouvent que dès lors elle était impatiente du joug du despotisme, des privilèges de la noblesse et de l'ambition du clergé. Les fameux édits du mois de mai 1788 furent repoussés par elle, parce que les actes arbitraires n'émanaient que du ci-devant roi et de son ministre Brienne, et qu'ils n'avaient pas la sanction du peuple. Elle sentit dès lors, longtemps avant que vous l'eussiez décrété., que la résistance à l'oppression est un des droits de l'homme et que dans certains cas l'insurrection est le plus saint des devoirs. Mais elle accueillit avec soumission et ...
...semblée constituante. C'est ainsi que dans toutes les circonstances elle a manifesté son respect pour les représentants de la nation, son obéissance aux lois promulguées au nom du peuple souverain. Dans la Révolution, la ville de Vannes n'a pas pu déployer de grands moyens, mais elle a usé avec énergie de ceux qui étaient en son pouvoir. Peuplée de nobles et de prêtres, elle avait à lutter contre cette double aristocratie, qui tenait en quelque sorte dans sa dépendance une grande partie de ses habitants ; et dans cette lutte difficile, la victoire est toujours restée au petit nombre de patriotes. Les hommes égarés ont été ramenés par l'instruction, les mécontents, rappelés par la persuasion, les gens suspects surveilles, les malveillants contenus, les incorrigibles punis ou forcés d'émigrer pour se cacher à l'œil toujours ouvert de la police municipale.
Locuteur: Pénières
Lettre de la commune de Vannes, chef-lieu de département, aux représentants du peupl... Lettre de la commune de Vannes, chef-lieu de département, aux représentants du peuple, envoyés dans le Morbihan (1).
Locuteur: Pénières
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
La commune de Vannes est loin d'êtrfe riche et sa contribution patriotique a été de 185,906 livres ; plusieurs marcs d'argent ont encore été déposés par elle sur l'autel de la patrie. Ses impositions sont bien au-dessus de ses forces et elle les paie sans murmur...
...s patriotiques, ses dons aux défenseurs de la patrie ont surpassé ses moyens. Des habillements et équipements de tous genres ont été déposés de sa part au département, chargé de les adresser au ministre de la guerre ; et toujours la ville de Vannes a mis au nombre de ses jouissances les sacrifices qu'elle a faits au salut de la République.
La commune de Vannes est loin d'êtrfe riche et sa contribution patriotique a été de 185,906 livres ; plusieurs marcs d'argent ont encore été déposés par elle sur l'autel de la patrie. Ses impositions sont bien au-dessus de ses forces et elle les paie sans murmures» et presque sans réclamations. Les offrandes patriotiques, ses dons aux défenseurs de la patrie ont surpassé ses moyens. Des habillements et équipements de tous genres ont été déposés de sa part au département, chargé de les adresser au ministre de la guerre ; et toujours la ville de Vannes a mis au nombre de ses jouissances les sacrifices qu'elle a faits au salut de la République.
Locuteur: Pénières
« Plus de 600 de nos habitants servent la République dans les armées de terre et de mer. Plusieurs sont déjà morts pour elle, et de nouveaux soldats s'impatientent chaque jour de n'avoir ni l'âge ni les forces nécessai...
...ars, mais ils ont bientôt été repoussés de manière à ne plus reparaître. Notre garde nationale a fourni de nombreux détachements aux armées chargées de secourir et protéger les districts voisins et aucun de nos habitants n'est convaincu d'avoir p...
...milieu des orages qui grondaient autour de nous, et nos nouveaux soldats, au nombre de 52, habillés et équipés, sont partis ga...
« Plus de 600 de nos habitants servent la République dans les armées de terre et de mer. Plusieurs sont déjà morts pour elle, et de nouveaux soldats s'impatientent chaque jour de n'avoir ni l'âge ni les forces nécessaires pour voler à sa défense. Notre ville a aussi été attaquée par les brigands le 14 mars, mais ils ont bientôt été repoussés de manière à ne plus reparaître. Notre garde nationale a fourni de nombreux détachements aux armées chargées de secourir et protéger les districts voisins et aucun de nos habitants n'est convaincu d'avoir pris part aux troubles qui ont agité et menaçaient d'incendier le département du Morbihan. Enfin notre recrutement s'est fait dans le calme et la tranquillité, au milieu des orages qui grondaient autour de nous, et nos nouveaux soldats, au nombre de 52, habillés et équipés, sont partis gaî-ment pour leur destination.
Locuteur: Pénières
... notre devoir, mais c'est quelque chose de l'avoir rempli ; c'est plus encore d'êt...
...; tant d'autres villes, dont nous avons de loin suivi les traces et qui n'en ont pas plus fait que nous à proportion de leurs moyens, ont reçu de vous la couronne civique, que nous oson...
...ense, la seule que puissent ambitionner de vrais républicains. Obtenez de la Convention qu'elle dise que la commune de Vannes a bien mérité de la patrie et le serment tant de fois répété, de vivre libres ou de mourir nous en sera plus cher, sans êtr...
...oilà nos titres à la reconnaissance nationale. Sans doute, nous n'avons fait que notre devoir, mais c'est quelque chose de l'avoir rempli ; c'est plus encore d'être déterminés à toujours le remplir ; tant d'autres villes, dont nous avons de loin suivi les traces et qui n'en ont pas plus fait que nous à proportion de leurs moyens, ont reçu de vous la couronne civique, que nous osons aussi demander cette récompense, la seule que puissent ambitionner de vrais républicains. Obtenez de la Convention qu'elle dise que la commune de Vannes a bien mérité de la patrie et le serment tant de fois répété, de vivre libres ou de mourir nous en sera plus cher, sans être plus sacré.
Locuteur: Pénières
« Les membres de la commune de Vannes. « Les membres de la commune de Vannes.
Locuteur: Pénières
... ; Michel, fils, substitut du procureur de la commune ; Le Meute ; Le-Meuthe ; Lez... ...Mucara; Fumechon; Girardin ; Josse; Roy; Josse; Legris, père; Bocheret; Philippe ; Michel, fils, substitut du procureur de la commune ; Le Meute ; Le-Meuthe ; Lezaesbe. »
« Le 12 mai 1793 « Le 12 mai 1793
...sque sans le secours des armes. Au mois de février 1791, l'aristocratie souleva le...
...i se portèrent en foule contre la ville de Vannes ; nous marchâmes à leur rencontr...
... coupables n'ont péri que par le glaive de la loi. (1) Archives nationales, Carton...
...n des subsistances. Elle ne dura qu'un moment : l'instruction ramena l'ordre presque sans le secours des armes. Au mois de février 1791, l'aristocratie souleva les campagnes qui se portèrent en foule contre la ville de Vannes ; nous marchâmes à leur rencontre et les rebelles furent mis en fuite. Les personnes et les propriétés ont toujo...
...ns notre territoire; aucun excès, aucune violence n'a ensanglanté nos murs ; les coupables n'ont péri que par le glaive de la loi. (1) Archives nationales, Carton C 254, chemise 468 pièce n° 13.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 591
Locuteur: Pénières
Adresse du conseil général de la commune de Vannes à ses concitoyens (.1). Adresse du conseil général de la commune de Vannes à ses concitoyens (.1).
Locuteur: Pénières
...Citoyens soldats et vous tous habitants de cette ville, « Citoyens soldats et vous tous habitants de cette ville,
Locuteur: Pénières
« Nous sortons enfin de cette crise violente qui menaçait de bouleverser ^ département les magistrat...
...e f^o^, que nnnr se féliciter avec vous de les avoir dissi ^és et vous faire sentir les dangers de jamais
« Nous sortons enfin de cette crise violente qui menaçait de bouleverser ^ département les magistrats que vous vous etes choisis ne vousn?Spellent aujourd'hui les ^tions et les troubles dont vous avez et e f^o^, que nnnr se féliciter avec vous de les avoir dissi ^és et vous faire sentir les dangers de jamais
Locuteur: Pénières
7 « Youseavezr vu les torches de la guerre civile s'allumer dans ce dépa...
...ristocratie révoltés, ouvrir des champs de carnage a Vannes, au-rav, Pontivy, Roch...
...r sous, le fer des rebelles, et le sang de ceux-ci ruisseler dans les combats et s...
...mmes, séduits et jusque-la pai: sibles, de s'être armés pour les lâches qui les on...
...ns, les sinistres et inévitables effets de ces séditions dont la religion, est le prétexte, mais dont l'intérêt et l'ambition de quelques scélérats est la ventable cause, m conduite que vous avez tenue dans ces temps de troubles, nous garantit à l'avance cell...
7 « Youseavezr vu les torches de la guerre civile s'allumer dans ce département; vous avez vu le fanatisme et l'aristocratie révoltés, ouvrir des champs de carnage a Vannes, au-rav, Pontivy, Rochefort et La Roche-Bernard; vous avez vu des patriotes tomber sous, le fer des rebelles, et le sang de ceux-ci ruisseler dans les combats et sur l'échafaud ; vous avez vu le pillage et l'incendie ravager les campagnes et les villes, et tous les fléaux destructeurs punir des hommes, séduits et jusque-la pai: sibles, de s'être armés pour les lâches qui les ont honteusement abandonnes.. iels sont, chers concitoyens, les sinistres et inévitables effets de ces séditions dont la religion, est le prétexte, mais dont l'intérêt et l'ambition de quelques scélérats est la ventable cause, m conduite que vous avez tenue dans ces temps de troubles, nous garantit à l'avance celle que vous tiendrez, si jamais des chefs coupables, que la fuite soustrait à la ...
Locuteur: Pénières
...ous vous devions cet éloge ; méritez-le de plus en plus par ce dévouement patrioti...
...us républicaines dont nous ne cesserons de vous donner . exemple Songez que la plu...
« Citoyens,' nous vous devions cet éloge ; méritez-le de plus en plus par ce dévouement patriotique, par ces vertus républicaines dont nous ne cesserons de vous donner . exemple Songez que la plus belle recompense des sacrifices que vous ferez à la patrie, serait d'entendre ...
Locuteur: Pénières
...ionales, mises par les généraux en état de réquisition permanente, soient soldées comme les troupes de ligne I vous avez été dans cet état de permanence 'au nombre de 381 hommes, depuis le 14 mars jusqu'au ...
...peuvent se présenter pour la recevoir ; de suite elle leur sera comptee.
« La loi veut que les gardes nationales, mises par les généraux en état de réquisition permanente, soient soldées comme les troupes de ligne I vous avez été dans cet état de permanence 'au nombre de 381 hommes, depuis le 14 mars jusqu'au 16 avril : la solde vous est due ; elle est à votre disposition et ceux qui y ont droit, d'après les états que vos chefs fourniront, peuvent se présenter pour la recevoir ; de suite elle leur sera comptee.
Locuteur: Pénières
... d a-vance ce qui doit revenir à chacun de vous. La somme que nous attendons est v... ...e assez forte à vous distribuer. Comptez sur notre zèle à cet égard, et calculez d a-vance ce qui doit revenir à chacun de vous. La somme que nous attendons est votre bien ; nous n'en serons que dépositaires et la distribution en sera faite a...
Locuteur: Pénières
...passent très fréquemment et vont passer de plus en plus par Vannes ; nous ne pouvo...
...r. Le casernement à fournir aux troupes de garnison ajoutait encore à cette dépens...
...n lit aux casernes. Eh bien ! il dépend de vous de racheter, presque sans vous en apercevo...
...la totalité, au moins la majeure partie de cette espèce de contribution ; abandonnez la solde qui ...
...naire die votre permanence ; abandonnez de même ce qui vous est dû pour le caserne...
... par vos magistrats employées en achats de lits et d'ustensiles de casernement. L'adjudication en sera fai...
...le prendre pour tous les citoyens aisés de cette ville, d'abandonner non seulement ce qui nous, revient de la future distribution, mais même les l...
« Des troupes passent très fréquemment et vont passer de plus en plus par Vannes ; nous ne pouvons les loger que chez 1 habitant et depuis un mois surtout vous avez eu la plupart quatre soldats à loger chaque jour. Le casernement à fournir aux troupes de garnison ajoutait encore à cette dépense, et vous avez presque tous au moins un lit aux casernes. Eh bien ! il dépend de vous de racheter, presque sans vous en apercevoir et sans rien débourser, sinon la totalité, au moins la majeure partie de cette espèce de contribution ; abandonnez la solde qui vous appartient pour le service extraordinaire die votre permanence ; abandonnez de même ce qui vous est dû pour le casernement, et permettez que ces. deux sommes soient par vos magistrats employées en achats de lits et d'ustensiles de casernement. L'adjudication en sera faite en votre présence ; les casernes seront meublees sous vos yeux. Si vous y consentez, nous prenons ici l'engagement formel, et nous osons le prendre pour tous les citoyens aisés de cette ville, d'abandonner non seulement ce qui nous, revient de la future distribution, mais même les lits complets que nous avons aux casernes. Calculez maintenant les avantages du p...
Locuteur: Pénières
« Si nous réussissons de cette manière à garnir et meubler des c... « Si nous réussissons de cette manière à garnir et meubler des casernes suffisantes, l'indemnité que la nation accorde annuelle-
...us avez en général applaudi aux mesures de précaution que la supreme loi du salut ...
... l'on prît contre eux pour les empêcher de nuire. A l'approche des rebelles, vous ...
... à partager avec vos frères les dangers de la victoire et vous avez regretté de n'être pas en assez grand nombre pour v...
...et dans vos murs ne vous dispensait pas de fournir à grands frais te logement et l...
...anquillité et votre dévouement au salut de la République a comblé nos espérances. ...
...ste qu un devoir à remplir, c'est celui de la reconnaissance envers votre garnison...
...es soldées et les gardes nationaux qui, de Brest, Quimper, Lorjent, Auray, Belle-Isle et le port de la Liberte ont volé à votre secours. C'...
...efuserez jamais d'acquitter. La commune de Vannes peut donc se livrer au plaisir de publier que la très grande majorité de (1) Archives nationales, Carton C 254, ...
...specte ont excite des murmures et des plaintes qu'il était urgent d a-paiser, vous avez en général applaudi aux mesures de précaution que la supreme loi du salut public exigeait que l'on prît contre eux pour les empêcher de nuire. A l'approche des rebelles, vous n'avez pas attendu la réquisition des généraux pour demander à partager avec vos frères les dangers de la victoire et vous avez regretté de n'être pas en assez grand nombre pour vous montrer partout et vous exposer seuls. Notre service personnel en détachement et dans vos murs ne vous dispensait pas de fournir à grands frais te logement et le casernement aux troupes appelees à votre défense, et vous vous y êtes généreusement prêtés. Votre recrutement s'est fait dans le calme et la tranquillité et votre dévouement au salut de la République a comblé nos espérances. Citoyens, il ne vous reste qu un devoir à remplir, c'est celui de la reconnaissance envers votre garnison et votre gendarmerie, envers les troupes soldées et les gardes nationaux qui, de Brest, Quimper, Lorjent, Auray, Belle-Isle et le port de la Liberte ont volé à votre secours. C'est une dette sacree que vous ne refuserez jamais d'acquitter. La commune de Vannes peut donc se livrer au plaisir de publier que la très grande majorité de (1) Archives nationales, Carton C 254, chemise 468, pièce n° 14.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 592
Locuteur: Pénières
Séance publique et permanente du 15 mai 1793, l'an II de la République française. Séance publique et permanente du 15 mai 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
...as entièrement occupées par les troupes de la garnison, le surplus servirait à loger les troupes de passage, et si celles-ci passaient en t... ... vous n^aurez désormais absolument rien à y fournir. Si ces casernes n'étaient pas entièrement occupées par les troupes de la garnison, le surplus servirait à loger les troupes de passage, et si celles-ci passaient en trop grand nombre, les gens aises, à commencer par les plus riches, seraient les ...
Locuteur: Pénières
... nous vous demandons est tput en faveur de l'ouvrier, de l'artisan et de la classe la plus laborieuse, mais la moins aisée de nos habitants. ...orte, parce qu'ils ont le plus fourni aux casernes, et qu'ainsi le sacrifice que nous vous demandons est tput en faveur de l'ouvrier, de l'artisan et de la classe la plus laborieuse, mais la moins aisée de nos habitants.
Locuteur: Pénières
...ue c'est utilement servir la patrie que de pourvoir aux premiers besoins de ses défenseurs. ...ns, les troupes seraient mieux, plus promptement et plus commodément logées et que c'est utilement servir la patrie que de pourvoir aux premiers besoins de ses défenseurs.
Locuteur: Pénières
...s concitoyens, l'utilité, les avantages de notre projet ; examinez s'il ne vous convient pas mieux de sacrifier une seule fois une modique so...
...res du logement et casernement des gens de guerre ; que chacun de vous exprime librement son avis ; vous serez rassemblés sous la surveillance de vos chefs et de la municipalité pour l'énoncer, et nous...
... dans votre opinion à "ce sujet, chacun de vous peut à volonté obtenir ou abandonn...
( Pesez donc, chers concitoyens, l'utilité, les avantages de notre projet ; examinez s'il ne vous convient pas mieux de sacrifier une seule fois une modique somme, que d'être continuellement exposés aux embarras, aux dépenses journalières du logement et casernement des gens de guerre ; que chacun de vous exprime librement son avis ; vous serez rassemblés sous la surveillance de vos chefs et de la municipalité pour l'énoncer, et nous vous répétons à tous qu'absolument libres dans votre opinion à "ce sujet, chacun de vous peut à volonté obtenir ou abandonner ce qui lui est dû ; nous tiendrons bon compte, et ferons l'usage indiqué, des...
Locuteur: Pénières
...r ou rejeter, et que c'est à vous seuls de disposer des fonds qui vous appartienne...
...mais, concitoyens, que dans les dangers de la patrie, nous devons tout faire pour ...
...ditions éclatent dans différents points de l'empire, lorsque l'infâme Dumouriez se joint à nos anciens ennemis, nous devons de plus en plus surveiller, abhorrer lès traîtres et nous dévouer entièrement au salut de la République : ceci est un devoir que nous vous sommons de remplir.
...vous que nous ne vous faisons qu'une simple invitation que vous pouvez accueillir ou rejeter, et que c'est à vous seuls de disposer des fonds qui vous appartiennent ; mais surtout n'oubliez jamais, concitoyens, que dans les dangers de la patrie, nous devons tout faire pour elle ; que son salut est dans la Convention à qui nous avons juré confiance, soumission et respect ; que, lorsque des séditions éclatent dans différents points de l'empire, lorsque l'infâme Dumouriez se joint à nos anciens ennemis, nous devons de plus en plus surveiller, abhorrer lès traîtres et nous dévouer entièrement au salut de la République : ceci est un devoir que nous vous sommons de remplir.
Locuteur: Pénières
...signé sur le registre des délibérations de la commune de Vannes. ( Consigné sur le registre des délibérations de la commune de Vannes.
Locuteur: Pénières
... département du Morbihan, des districts de Pontivy, Auray, Jos-selin, Hennebont, V...
...aouet, Ploer-mel ; et les municipalités de Lorient, Pontivy, Auray, Vannes, Malest...
...ontre-révolutionnaires, ont bien mérité de la patrie.
(La Convention nationale décrète que les administrateurs du département du Morbihan, des districts de Pontivy, Auray, Jos-selin, Hennebont, Vannes, Lefaouet, Ploer-mel ; et les municipalités de Lorient, Pontivy, Auray, Vannes, Malestroit et Hennebont, ainsi que les troupes et les bons citoyens qui ont concouru, dans ce département, à repousser les rebelles et les contre-révolutionnaires, ont bien mérité de la patrie.
Locuteur: Pénières
...onne, en outre, l'insertion au Bulletin de la lettre de ses commissaires et des deux adresses y... Elle ordonne, en outre, l'insertion au Bulletin de la lettre de ses commissaires et des deux adresses y annexées (1).
Locuteur: Pénières
... composant le directoire du département de la Haute-Marne, par laquelle ils font p... 13° Lettre des administrateurs composant le directoire du département de la Haute-Marne, par laquelle ils font part à la Convention d'un arrêté qu'ils ont pris pour favoriser l'agriculture ; c...
Locuteur: Pénières
...et arrêtés du directoire du département de la Haute-Marne. Extrait du registre des délibérations et arrêtés du directoire du département de la Haute-Marne.
Locuteur: Pénières
« Un membre a dit : « Le cri de la patrie en danger s'est fait entendre, et à l'instant les jeunes citoyens de ce département se sont empressés d'aller partager les lauriers de leurs frères d'armes qui les ont précédés dans la carrière de l'honneur ; l'amour la patrie les enflamme et leur ardeur nous répond de leurs succès. « Un membre a dit : « Le cri de la patrie en danger s'est fait entendre, et à l'instant les jeunes citoyens de ce département se sont empressés d'aller partager les lauriers de leurs frères d'armes qui les ont précédés dans la carrière de l'honneur ; l'amour la patrie les enflamme et leur ardeur nous répond de leurs succès.
Locuteur: Pénières
...er que l'agriculture, privée du secours de leurs bras, souffrira momentanément de leur absence ; il faut y suppléer, l'intérêt de la République le commande. Il faut des ...
...rmées et quel est celui-ci qui refusera de se consacrer à un travail qui doit leur...
...ue nous applaudissons à leurs généreux sentiments, nous ne pouvons nous dissimuler que l'agriculture, privée du secours de leurs bras, souffrira momentanément de leur absence ; il faut y suppléer, l'intérêt de la République le commande. Il faut des subsistances à nos armées et quel est celui-ci qui refusera de se consacrer à un travail qui doit leur en procurer 1
Locuteur: Pénières
« Il existe dans les villes quantité de jeunes gens robustes, que l'appât du ga... « Il existe dans les villes quantité de jeunes gens robustes, que l'appât du gain et l'amour du repos ont tirés des campagnes, pour servir le luxe des prêtres,...
Locuteur: Pénières
« L'agriculture réclame le secours de leurs bras." Qu'ils quittent le séjour de l'oisiveté ; qu'ils se livrent à l'occu... « L'agriculture réclame le secours de leurs bras." Qu'ils quittent le séjour de l'oisiveté ; qu'ils se livrent à l'occupation la plus noble et la plus importante d'un peuple libre; qu'ils aillent se ...
Locuteur: Pénières
Le directoire du département de la Haute-Marne, Le directoire du département de la Haute-Marne,
Locuteur: Pénières
...rêt pour la République, que les travaux de la campagne ne soient point interrompus ; qu'il est du devoir de l'administration de prendre tous les moyens de favoriser l'agriculture ; qu'un des pri... Considérant qu'il est du plus grand intérêt pour la République, que les travaux de la campagne ne soient point interrompus ; qu'il est du devoir de l'administration de prendre tous les moyens de favoriser l'agriculture ; qu'un des principaux est d'y employer tous les bras oisifs, et que cette mesure est nécessité...
...s cultivateurs, les voituriers, maîtres de postes, mes- (1) P. V., tome 12, page 2... « Arrête qu'aucuns domiciliés, dans l'étendue du département, excepté les cultivateurs, les voituriers, maîtres de postes, mes- (1) P. V., tome 12, page 229.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 593
Locuteur: Pénières
...s non actuellement mariés ou au-dessous de 50 ans. Qu'en conséquence, vingt-quatre...
...es dispositions ci-dessus, seront tenus de sortir du service, et de retourner dans leurs municipalités respectives ou de se retirer dans les campagnes ;
...rs publics et aubergistes, ne pourront avoir à leur service des domestiques mâles non actuellement mariés ou au-dessous de 50 ans. Qu'en conséquence, vingt-quatre heures après la publication du présent arrêté, tous domestiques mâles, non exceptés par les dispositions ci-dessus, seront tenus de sortir du service, et de retourner dans leurs municipalités respectives ou de se retirer dans les campagnes ;
Locuteur: Pénières
... voituriers, messagers publics, maîtres de postes et aubergistes exceptés par l'article précédent ne pourront conserver de domestiques mâles, que le nombre qui le...
...essaire pour l'agriculture, la conduite de leurs chevaux et voitures ; et cette né...
... par délibération des conseils généraux de leurs communes.
( Les cultivateurs, voituriers, messagers publics, maîtres de postes et aubergistes exceptés par l'article précédent ne pourront conserver de domestiques mâles, que le nombre qui leur est indispensablement et strictement nécessaire pour l'agriculture, la conduite de leurs chevaux et voitures ; et cette nécessité sera constatée par délibération des conseils généraux de leurs communes.
Locuteur: Pénières
... à la Convention nationale, au ministre de l'intérieur et à tous les départements de la République. ...icipalités du ressort, pour y être lu, publié et affiché ; il sera aussi adressé à la Convention nationale, au ministre de l'intérieur et à tous les départements de la République.
Locuteur: Pénières
... composant le directoire du département de la Haute-Marne, « Les administrateurs composant le directoire du département de la Haute-Marne,
Locuteur: Pénières
...ention honorable et ordonne l'insertion de cet arrêté au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cet arrêté au Bulletin.)
Locuteur: Pénières
... composant le directoire du département de. la Haute-Marne (1), par laquelle ils font part des mesures de sûreté générale qu'ils ont prises, par leur arrêté du 22 de ce mois. Il est dit, dans cet arrêté, q...
...ont avoir un fusil, qu'ils seront tenus de le faire mettre en état et se pourvoir de deux livres de balles.
14° Adresse des administrateurs composant le directoire du département de. la Haute-Marne (1), par laquelle ils font part des mesures de sûreté générale qu'ils ont prises, par leur arrêté du 22 de ce mois. Il est dit, dans cet arrêté, que les citoyens riches devront avoir un fusil, qu'ils seront tenus de le faire mettre en état et se pourvoir de deux livres de balles.
Locuteur: Pénières
...it au Bulletin et le renvoi au ministre de la guerre.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion par extrait au Bulletin et le renvoi au ministre de la guerre.)
Locuteur: Pénières
...s membres composant la société des Amis de la liberté et de Végalité de Ghaumont (2), par laquelle ils demanden... 15° Pétition des membres composant la société des Amis de la liberté et de Végalité de Ghaumont (2), par laquelle ils demandent le rapport du décret qui supprime l'étape.
Locuteur: Pénières
...onvention renvoie la pétition au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la pétition au comité de la guerre.)
Locuteur: Pénières
à l'Assemblée par la voie de l'affiche, en exécution de la loi. à l'Assemblée par la voie de l'affiche, en exécution de la loi.
Locuteur: Pénières
17° Lettre de Gohier, ministre de la justice (1), par laquelle il fait pa...
...launay, condamné à mort pour exposition de faux assignats, mis en liberté à l'époq...
...sur le mémoire présenté par le ministre de la justice le 28 octobre dernier, relat...
17° Lettre de Gohier, ministre de la justice (1), par laquelle il fait part à la Convention des faits relatifs à Delaunay, condamné à mort pour exposition de faux assignats, mis en liberté à l'époque des 2 et 3 septembre, et réintégré le 13 mai dernier. Il annonce que le commi...
...faire mettre le jugement à execution, jusqu'à ce que la Convention ait prononcé sur le mémoire présenté par le ministre de la justice le 28 octobre dernier, relativement aux prisonniers mis en liberté les 2 et 3 septembre derniers.
Locuteur: Pénières
... Convention renvoie la lettre au comité de législation, pour présenter incessammen... (La Convention renvoie la lettre au comité de législation, pour présenter incessamment son rapport.)
Locuteur: Pénières
18° Lettre du chef de brigade Demarne, par laquelle il fait l'éloge à la Convention de la conduite qu'ont tenue, dans la journ... 18° Lettre du chef de brigade Demarne, par laquelle il fait l'éloge à la Convention de la conduite qu'ont tenue, dans la journée du 17 mai, les gendarmes du 10 Août, qui avaient déjà combattu avec avantage ...
Locuteur: Pénières
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Pénières
...ant demandé au général d'Hilliers, chef de l'état-major général, la permission de marcher à la tête de l'avant-garde de l'armée avec un régiment de chasseurs. ...sans doute avec intérêt la conduite que j'ai tenue dans la journée du 17 mai, ayant demandé au général d'Hilliers, chef de l'état-major général, la permission de marcher à la tête de l'avant-garde de l'armée avec un régiment de chasseurs.
Locuteur: Pénières
...e du 28 septembre 1792, viennent encore de donner une nouvelle preuve de leur patriotisme par leur courage, ayan...
...les ennemis qui ont laissé sur le champ de bataille un assez grand nombre de tués ou blessés.
...nt combattu sous mes ordres avec avantage les émigrés à Auberive, dans la journée du 28 septembre 1792, viennent encore de donner une nouvelle preuve de leur patriotisme par leur courage, ayant chargé les premiers, en présence du général Custine, les ennemis qui ont laissé sur le champ de bataille un assez grand nombre de tués ou blessés.
Locuteur: Pénières
...Farelle, avec la brigade du 2e régiment de cavalerie, et ils n'ont pas moins mérit... ...s s'être ralliés, ils ont fait une seconde charge sous les ordres du général La Farelle, avec la brigade du 2e régiment de cavalerie, et ils n'ont pas moins mérité.
Locuteur: Pénières
...si que l'armée ont applaudi à la valeur de mon détachement c'est la seule récompen... « Le général Custine, les généraux d'Hilliers et La Farelle ainsi que l'armée ont applaudi à la valeur de mon détachement c'est la seule récompense d'un chef, et, pour un ancien militaire, d'obtenir la justice qui lui est due...
Locuteur: Pénières
« Le chef de brigade, « Signé : Demarne. « Le chef de brigade, « Signé : Demarne.
Locuteur: Pénières
« Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. » « Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. »
16° Lettre du citoyen Lefebvre de Ghailly, député de la Loire-Inférieure (3), par laquelle il sollicite un congé de quinze jours pour les motifs dont il a ... 16° Lettre du citoyen Lefebvre de Ghailly, député de la Loire-Inférieure (3), par laquelle il sollicite un congé de quinze jours pour les motifs dont il a donné connaissance (1) Auditeur national, n° 252, page 2, et P. V., tome 12, pag...
...A Salmbach, près Wissembourg, le 19 mai 1793 « A Salmbach, près Wissembourg, le 19 mai 1793

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 594
Locuteur: Pénières
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à ordonner qu'il sera fa...
...n patriotique du citoyen Martin, membre de la Convention; le projet de decret est ainsi conçu (1) :
Un membre, au nom du comité des décrets, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à ordonner qu'il sera fait mention honorable, au procès-verbal et au Bulletin, du don patriotique du citoyen Martin, membre de la Convention; le projet de decret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Pénières
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des décrets, sur le don offert à la patrie, pour les frais de la guerre, par le citoyen Martin, membre de la Convention, de deux mois de son traitement, montant à 1,098 livres,... ( La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des décrets, sur le don offert à la patrie, pour les frais de la guerre, par le citoyen Martin, membre de la Convention, de deux mois de son traitement, montant à 1,098 livres, décrète quelle accepte oe don, qu'il en sera fait mention honorable au procès-v...
Locuteur: Pénières
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Aubry
, au nom du comité de la guerre et de Sûreté générale réunis, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à déclarer qu'il n'y a pas lieu à accusation contre le général de division Ligneville; le projet de décret est ainsi conçu (2) : , au nom du comité de la guerre et de Sûreté générale réunis, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à déclarer qu'il n'y a pas lieu à accusation contre le général de division Ligneville; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Locuteur: Aubry
(La Convention adopte ce projet de décret.) Poultier, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de - cret tendant à réintégrer dans leurs g... (La Convention adopte ce projet de décret.) Poultier, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de - cret tendant à réintégrer dans leurs grades rendre à ses fonctions. »
Locuteur: Aubry
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Aubry
Un membre, au nom du comité de liquidation, fait un rapport et présente un projet de décret concernant l'admission, soit à l...
...on, des militaires invalides; le projet de décret est ainsi conçu (3) :
Un membre, au nom du comité de liquidation, fait un rapport et présente un projet de décret concernant l'admission, soit à l'Hôtel des Invalides, soit à la pension, des militaires invalides; le projet de décret est ainsi conçu (3) :
Locuteur: Aubry
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation, sur le travail présenté par le ministre de l'intérieur, concernant les militaires ... La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de liquidation, sur le travail présenté par le ministre de l'intérieur, concernant les militaires invalides, décrète ce qui suit :
Locuteur: Aubry
...ressés par le directoire du département de Paris, en vertu de la loi du 16 mai 1792, des militaires i... « La Convention nationale approuve les nouveaux tableaux dressés par le directoire du département de Paris, en vertu de la loi du 16 mai 1792, des militaires invalides qui ont droit d'être admis à l'hôtel national qui leur est destiné, ou ...
Locuteur: Aubry
...ention nationale dérogeant à la rigueur de la loi, en faveur des 24 officiers que le directoire du département de Paris a présentés, comme non admissible... « La Convention nationale dérogeant à la rigueur de la loi, en faveur des 24 officiers que le directoire du département de Paris a présentés, comme non admissibles à l'Hôtel ni à la pension, parce qu'ils n'ont été réunis à l'Hôtel que depuis ...
Locuteur: Aubry
...s sont établis sur les nouvelles listes de ceux qui ont opté, et qui ont des titre...
...ension qui représente l'Hôtel, jouiront de ladite pension, à dater de l'époque de la nouvelle organisation, chacun suivan...
...ment à ce qui est fixé par l'article 14 de la loi du 16 mai 1792.
...ront admis ; les 19 officiers et les 160 sous-officiers et soldats, dont les noms sont établis sur les nouvelles listes de ceux qui ont opté, et qui ont des titres pour obtenir la pension qui représente l'Hôtel, jouiront de ladite pension, à dater de l'époque de la nouvelle organisation, chacun suivant son grade, conformément à ce qui est fixé par l'article 14 de la loi du 16 mai 1792.
Locuteur: Aubry
...ésignés dans l'article précédent, avant de jouir des avantages qui leur sont accordés, seront tenus de produire, à l'appui de leurs droits, toutes les pièces justifi... ( Les uns et les autres désignés dans l'article précédent, avant de jouir des avantages qui leur sont accordés, seront tenus de produire, à l'appui de leurs droits, toutes les pièces justificatives exigées par ladite loi.
Locuteur: Aubry
...ressés par le directoire du département de Paris, en conséquence de l'article 24 du titre Ier de la même loi, des 500 militaires invalid...
... les places qui vaqueront dans le cours de la présente année, soit à l'Hôtel, soit...
« La Convention nationale approuve les deux tableaux dressés par le directoire du département de Paris, en conséquence de l'article 24 du titre Ier de la même loi, des 500 militaires invalides destinés à remplir les places qui vaqueront dans le cours de la présente année, soit à l'Hôtel, soit à la pension.
Locuteur: Aubry
« Le ministre de l'intérieur est chargé de faire faire incessamment, par le directoire du département de Paris, le recensement de tous les militaires invalides admis à l...
...nt décret, et par celui du 3 mars, afin de faire jouir, sans délai, ceux des suppléants qui, en cas de décès, sont admis les premiers au rempl...
« Le ministre de l'intérieur est chargé de faire faire incessamment, par le directoire du département de Paris, le recensement de tous les militaires invalides admis à l'Hôtel ou à la pension, par le présent décret, et par celui du 3 mars, afin de faire jouir, sans délai, ceux des suppléants qui, en cas de décès, sont admis les premiers au remplacement. »
Locuteur: Aubry
(La Convention adcpte ce projet de clecret.) (La Convention adcpte ce projet de clecret.)
Locuteur: Poultier
, au nom du comitt de la guerre, fait un rapport et prcsente un projet de di- cret tendant a reintegrer dans leur... , au nom du comitt de la guerre, fait un rapport et prcsente un projet de di- cret tendant a reintegrer dans leurs grad-es
... 231. — Voy. ci-dessus séance du 26 mai 1793, page 343, le rapport de Maure et la discussion sur cet objet. (2) Collection Baudouin, tome 29, page 238, et P. V., tome 12, page 231. — Voy. ci-dessus séance du 26 mai 1793, page 343, le rapport de Maure et la discussion sur cet objet.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 595
Locuteur: Poultier
...du 92° régiment d'infanterie; le projet de décret est ainsi conçu (2) : ...ke, Raimond, Bourke, André Greagh et Paschal Bernard, officiers au 2° bataillon du 92° régiment d'infanterie; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Locuteur: Poultier
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète :
Locuteur: Poultier
...vés dans leur place, avec l'expectative de l'avancement qu'ils mériteront par leur... ...bataillon du 92e régiment d'infanterie, en garnison au Cap français, sont conservés dans leur place, avec l'expectative de l'avancement qu'ils mériteront par leur rang d'ancienneté.
Locuteur: Poultier
« A compter du jour de la promulgation du présent décret, il leur est ordonné de rejoindre leur bataillon. « A compter du jour de la promulgation du présent décret, il leur est ordonné de rejoindre leur bataillon.
Locuteur: Poultier
« Le ministre est chargé de leur faire connaître le lieu de leur embarquement, et de leur faire payer les appointements qui ... « Le ministre est chargé de leur faire connaître le lieu de leur embarquement, et de leur faire payer les appointements qui leur sont dus depuis leur départ du Cap français. »
Locuteur: Poultier
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Poultier
, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à réunir les deux escadrons de cavalerie légère du Calvados, formés pa...
...t du 8 octobre dernier, au lei régiment de hussards, connus sous le nom de Bérchi-ny (3); le projet de décret est ainsi conçu (4) :
, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à réunir les deux escadrons de cavalerie légère du Calvados, formés par le décret du 8 octobre dernier, au lei régiment de hussards, connus sous le nom de Bérchi-ny (3); le projet de décret est ainsi conçu (4) :
Locuteur: Poultier
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète : ( La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète :
Locuteur: Poultier
(( Les deux escadrons de cavalerie légère du Calvados, formés pa...
...re dernier, sont réunis au 1er régiment de hussards, connu sous le nom de Berchiny.
(( Les deux escadrons de cavalerie légère du Calvados, formés par le décret du 8 octobre dernier, sont réunis au 1er régiment de hussards, connu sous le nom de Berchiny.
Locuteur: Poultier
« Avant d'opérer la réunion de ces deux corps, le ministre fera apurer... « Avant d'opérer la réunion de ces deux corps, le ministre fera apurer leurs comptes particuliers, et fera rembourser au chef des escadrons du Calvado...
Locuteur: Poultier
...dra sur les fonds destinés aux dépenses de la guerre, toutes les sommes nécessaire...
...quipement, l'armement et l'organisation de .ce corps.
« Le ministre prendra sur les fonds destinés aux dépenses de la guerre, toutes les sommes nécessaires pour le complètement des chevaux, l'équipement, l'armement et l'organisation de .ce corps.
Locuteur: Poultier
...nion; leurs services compteront du jour de leur nomination, constatée-par des proc... ... des escadrons! du Calvados conserveront les grades qu'ils; avaient avant la réunion; leurs services compteront du jour de leur nomination, constatée-par des procès-verbaux certifiés par le conseil d'administration, et chaque officier et sous...
Locuteur: Poultier
...s autres prendront rang d'après la date de leur nomination. ...mmandement appartiendra au plus ancien chef d'escadron des deux corps réunis; les autres prendront rang d'après la date de leur nomination.
Locuteur: Poultier
...ciers et sous-officiers du 1er régiment de hussards qui sont restés fidèles à leur... « Les officiers et sous-officiers du 1er régiment de hussards qui sont restés fidèles à leur poste, conserveront leur grade.
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que la somme de 49,722 liv. 10 s., restant de celle de 60,000 livres, mise à la disposition de la m/unicipalité de Versailles pour faire des avances sur les gages du quartier de juillet, aux gens de la maison domestique de Louis XVI, qui se sont enrôlés dans les bataillons de volontaires, sera accordée, à titre de secours, à l'infirmerie de ladite ville ; le projet de décret est ainsi conçu (1) : , au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que la somme de 49,722 liv. 10 s., restant de celle de 60,000 livres, mise à la disposition de la m/unicipalité de Versailles pour faire des avances sur les gages du quartier de juillet, aux gens de la maison domestique de Louis XVI, qui se sont enrôlés dans les bataillons de volontaires, sera accordée, à titre de secours, à l'infirmerie de ladite ville ; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
« Le ministre de la guerre est chargé d'opérer cette réunion, de faire organiser et de compléter ce corps dans le plus bref dé...
..., 1™ série, tome 62, séance du 14 avril 1793, page 97, la lettre des citoyens Louis ...
... Nous avons depuis découvert le mémoire de ces officiers et nous le donnons aux annexes de la séance. (Voy. ci-après, page 616).
« Le ministre de la guerre est chargé d'opérer cette réunion, de faire organiser et de compléter ce corps dans le plus bref délai. (1) Voyez Archives parlementaires, 1™ série, tome 62, séance du 14 avril 1793, page 97, la lettre des citoyens Louis Sherlock, Jean Clarke et autres officiers du 92e régiment. Nous avons depuis découvert le mémoire de ces officiers et nous le donnons aux annexes de la séance. (Voy. ci-après, page 616).
(3) Un premier décret sur la réunion de l'escadron de cavalerie légère du Calvados aux hussards de Berchiny, avait été rendu dans la séance du 16 mai 1793 (Voy. Archives parlementaires, tome 64,...
... sur la demande du citoyen Becker, aide de camp du général Dietmann, ce décret avait été rapporté dans la séance du 21 mai 1793 (Voy. ci-dessus, page 133).
(3) Un premier décret sur la réunion de l'escadron de cavalerie légère du Calvados aux hussards de Berchiny, avait été rendu dans la séance du 16 mai 1793 (Voy. Archives parlementaires, tome 64, page 711); sur la demande du citoyen Becker, aide de camp du général Dietmann, ce décret avait été rapporté dans la séance du 21 mai 1793 (Voy. ci-dessus, page 133).
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète que la somme de 49,722 liv. 10 s., restant de celle de 60,000, mise à la disposition de la municipalité de Versailles pour être employée à faire des avances sur les gages du quartier de juillet, aux gens de la maison domestique de Louis XVI, qui s'étaient enrôlés dans les bataillons de volontaires nationaux, destinés à marcher contre l'ennemi, sera accordée à titre de secours à l'infirmerie de (1) Collection Baudouin, tome 29, page ... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète que la somme de 49,722 liv. 10 s., restant de celle de 60,000, mise à la disposition de la municipalité de Versailles pour être employée à faire des avances sur les gages du quartier de juillet, aux gens de la maison domestique de Louis XVI, qui s'étaient enrôlés dans les bataillons de volontaires nationaux, destinés à marcher contre l'ennemi, sera accordée à titre de secours à l'infirmerie de (1) Collection Baudouin, tome 29, page 251, et P. V., tome 12, page 236.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 596
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à ordonner que les sous-...
...rès les articles 4 et 8 du chapitre Ier de la loi du 21 décembre 1792, touchaient du numéraire aux frontières du Nord, de l'Est et du Midi, n'ont pas droit à l'indemnité réglée par la loi du 8 avril 1793 ; il s'exprime ainsi (2) :
, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à ordonner que les sous-officiers et gendarmes nationaux qui, d'après les articles 4 et 8 du chapitre Ier de la loi du 21 décembre 1792, touchaient du numéraire aux frontières du Nord, de l'Est et du Midi, n'ont pas droit à l'indemnité réglée par la loi du 8 avril 1793 ; il s'exprime ainsi (2) :
Locuteur: Mallarmé
...après les articles 4 et 8, chapitre ier de la loi du 21 décembre 1792, touchaient du numéraire aux frontières du Nord, de l'Est et du Midi, n'ont pas droit à l'indemnité réglée par la loi du 3 avril 1793. « Les sous-officiers et gendarmes nationaux qui, d'après les articles 4 et 8, chapitre ier de la loi du 21 décembre 1792, touchaient du numéraire aux frontières du Nord, de l'Est et du Midi, n'ont pas droit à l'indemnité réglée par la loi du 3 avril 1793.
Locuteur: Mallarmé
...lles, à la charge, par la municipalité, de rendre compte de l'emploi. » Versailles, à la charge, par la municipalité, de rendre compte de l'emploi. »
Locuteur: Mallarmé
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre à la disposition du ministre de la marine jusqu'à concurrence d'une somme de 30,000 livres, pour payer les indemnité...
...78 jusqu'au 31 décembre 1790; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre à la disposition du ministre de la marine jusqu'à concurrence d'une somme de 30,000 livres, pour payer les indemnités dues aux sous-officiers et soldats des troupes des colonies orientales, qui ont fait la guerre dans l'Inde, à compter du 1er janvier 1778 jusqu'au 31 décembre 1790; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Mallarmé
...tionale, après avoir entendu le rapport de son oomité des finances, sur la proposition du ministre de la marine, tendant à obtenir un supplément de fonds pour payer les indemnités dues au...
...le tiendra à la disposition du ministre de la marine, jusqu'à la concurrence de la somme de 50,000 livres, pour être distribuée à c...
...pu se présenter pour jouir du bénéfice' de la loi, retenus au service par les dangers de la patrie. »
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son oomité des finances, sur la proposition du ministre de la marine, tendant à obtenir un supplément de fonds pour payer les indemnités dues aux sous-officiers et soldats des troupes des colonies orientales qui ont fait la ...
...du 1er janvier 1778, au dernier décembre 1790, décrète que la Trésorerie nationale tiendra à la disposition du ministre de la marine, jusqu'à la concurrence de la somme de 50,000 livres, pour être distribuée à ceux qui n'ont pas pu se présenter pour jouir du bénéfice' de la loi, retenus au service par les dangers de la patrie. »
Locuteur: Mallarmé
...up plus que tout autre corps : à raison de l'impossibilité de faire circuler des assignats dans des l...
...t du numéraire, et pa? la considération de son. service dans les armées qui se tro...
...r le territoire étranger, elle a obtenu de recevoir en numéraire à moins de 10 lieues des frontières et des pays ét...
Citoyens, la gendarmerie nationale coûte à la République beaucoup plus que tout autre corps : à raison de l'impossibilité de faire circuler des assignats dans des lieux où les autres troupes recevaient du numéraire, et pa? la considération de son. service dans les armées qui se trouvaient sur le territoire étranger, elle a obtenu de recevoir en numéraire à moins de 10 lieues des frontières et des pays étrangers, savoir :
Locuteur: Mallarmé
Et de 10 à 20 lieues des frontières, la même ... Et de 10 à 20 lieues des frontières, la même somme que les cavaliers, 6 s. 6 d. par jour.
Locuteur: Mallarmé
...rale, et aucune troupe ne recevant plus de numéraire. ...istent plus depuis le décret du 8 avril; la circulation des assignats étant générale, et aucune troupe ne recevant plus de numéraire.
Locuteur: Mallarmé
...eraient fondés à réclamer moitié en sus de la portion qui leur "revenait en numéra...
...un point excessif et dangereux, à cause de la comparaison que les autres troupes feraient de leur solde, à celle des gendarmes.
Les gendarmes seraient fondés à réclamer moitié en sus de la portion qui leur "revenait en numéraire, ce qui ferait monter leur solde à un point excessif et dangereux, à cause de la comparaison que les autres troupes feraient de leur solde, à celle des gendarmes.
Locuteur: Mallarmé
justice exacte de ne pas étendre aux gendarmes la loi du 8 avril, qui accorde la moitié en sus de la portion qui revenait en numéraire a ... justice exacte de ne pas étendre aux gendarmes la loi du 8 avril, qui accorde la moitié en sus de la portion qui revenait en numéraire a chacun.
Locuteur: Mallarmé
... pendant que le fantassin n'a, à raison de 15 s par jour compris les masses, que 2... ...tés que toutes les autres armes, puisque le gendarme a pied a 500 livres par aï, pendant que le fantassin n'a, à raison de 15 s par jour compris les masses, que 270 livres par an
Locuteur: Mallarmé
...lles on ne retient que la modique somme de 150 livres pour les fourrages, reste do...
...les carabiniers qui sont les grenadiers de la cavalerie, n'ont à raison de 27 s. 4 d. par jour, compris les masses...
Ht le gendarme a cheval, 900 livres, sur lesquelles on ne retient que la modique somme de 150 livres pour les fourrages, reste donc 750 livres pendant que les carabiniers qui sont les grenadiers de la cavalerie, n'ont à raison de 27 s. 4 d. par jour, compris les masses, ^ue 312 livres par an.
Locuteur: Mallarmé
1° Que beaucoup de gendarmes, qui se trouvent employés dan...
... 1791 i j^J? cas d'avoir, en supplément de solde' la ditterence de leur ancien au nouveau traitement; qu'i...
...d'une part, onéreux à la République, et de l'autre, jetterait de la confusion dans la comptabilité de cette arme, qui est déjà très embrouill...
1° Que beaucoup de gendarmes, qui se trouvent employés dans l'armée, et qui ont servi dans la garde nationale parisienne, se. trouvent, en vertu des lois des 3, 4 et 5 août 1791 i j^J? cas d'avoir, en supplément de solde' la ditterence de leur ancien au nouveau traitement; qu'il y aurait par conséquent pour eux le double supplément, qui serait, d'une part, onéreux à la République, et de l'autre, jetterait de la confusion dans la comptabilité de cette arme, qui est déjà très embrouillée ;
Locuteur: Mallarmé
...yant reçu dans les armées beaucoup trop de numéraire, l'indemnité qui pouvait leur...
...e partie, conformément aux dispositions de la loi du 8 avril ; mais que l'exécution de cette loi est presque impossible a leur...
2° Que la plupart des gendarmes, ayant reçu dans les armées beaucoup trop de numéraire, l'indemnité qui pouvait leur revenir, serait absorbée en grande partie, conformément aux dispositions de la loi du 8 avril ; mais que l'exécution de cette loi est presque impossible a leur égard, dans l'état actuel des choses.
Locuteur: Mallarmé
De ces observations, résulte la nécessité de prendre pour les gendarmes nationaux, u...
...ticulière qui remplisse le double objet de ne pas donner d'indemnités sur les assignats à des corps qui ont reçu énormément de numéraire, dont ils ne rendront jamais compte, et de ne pas donner d'accroissement de solde à une arme qui est déjà trop bien...
De ces observations, résulte la nécessité de prendre pour les gendarmes nationaux, une mesure particulière qui remplisse le double objet de ne pas donner d'indemnités sur les assignats à des corps qui ont reçu énormément de numéraire, dont ils ne rendront jamais compte, et de ne pas donner d'accroissement de solde à une arme qui est déjà trop bien traitée en comparaison des autres, ce qui a les inconvénients les plus funestes...
Locuteur: Mallarmé
...vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant (1) : Votre comité vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant (1) :
Locuteur: Mallarmé
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète ce qui... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète ce qui suit :
Locuteur: Mallarmé
« Au moyen de la disposition de l'article précédent, tout le numéraire ... « Au moyen de la disposition de l'article précédent, tout le numéraire qui a été remis aux gendarmes nationaux, soit dans les résidences, soit dans les...
(2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 655, 1™ colonne. (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 655, 1™ colonne.
Il est donc d'une bonne politique, et de la (1) Collection Baudouin, tome 29, pa... Il est donc d'une bonne politique, et de la (1) Collection Baudouin, tome 29, page 251, et P. V., tome 12, page 236.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 597
Locuteur: Mallarmé
...etenir d'un objet relatif à l'exécution de la loi du 21 décembre 1792, qui règle le mode de paiement des troupes, et de celle du 8 avril 1793, qui a réglé que tout serait payé en assignats, avec l'indemnité de moitié, en sus sur la portion payable e... Citoyens, votre comité des finances vient vous entretenir d'un objet relatif à l'exécution de la loi du 21 décembre 1792, qui règle le mode de paiement des troupes, et de celle du 8 avril 1793, qui a réglé que tout serait payé en assignats, avec l'indemnité de moitié, en sus sur la portion payable en numéraire.
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que les capitaines...
...s qui, d'après larticle 2, chapitre 1er de la loi du 21 décembre 1792, avaient droit aû sixième en sus de leur traitement à moins de 20 lieues des frontières du Nord, de l'Est et du Midi, ne recevront, en exécution de la loi du 8 avril dernier, que 25 livre...
, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que les capitaines et grades inférieurs qui, d'après larticle 2, chapitre 1er de la loi du 21 décembre 1792, avaient droit aû sixième en sus de leur traitement à moins de 20 lieues des frontières du Nord, de l'Est et du Midi, ne recevront, en exécution de la loi du 8 avril dernier, que 25 livres par mois d'indemnité ; il s'exprime ainsi (l) :
Locuteur: Mallarmé
Il résulte de Inapplication des deux lois ci-dessus q...
...des inférieurs, qui se trouvent à moins de 20 lieues des frontières, sans cela il y aurait multitude de réclamations fondées, et qu'il est important de prévenir.
Il résulte de Inapplication des deux lois ci-dessus qu'il est indispensable que la Convention prononce sur l'indemnité à accorder aux capitaines et grades inférieurs, qui se trouvent à moins de 20 lieues des frontières, sans cela il y aurait multitude de réclamations fondées, et qu'il est important de prévenir.
Locuteur: Mallarmé
...méraire à donner aux troupes, en raison de leur séjour plus ou moins près des frontières du Nord, de l'Est et du Midi, il a été déterminé qu...
... et grades inférieurs auraient, à moins de 20 lieues, le sixième en sus de la totalité de leur traitement, et qu'à moins de 10 lieues, les mêmes grades auraient 50...
...sur la totalité du traitement, et point de numéraire.
Par la loi du 21 décembre, qui a gradué les indemnités et la portion du numéraire à donner aux troupes, en raison de leur séjour plus ou moins près des frontières du Nord, de l'Est et du Midi, il a été déterminé que les capitaines et grades inférieurs auraient, à moins de 20 lieues, le sixième en sus de la totalité de leur traitement, et qu'à moins de 10 lieues, les mêmes grades auraient 50 livres par mois en numéraire, et le restant en assignats, sans indemnité. Alors...
...s en numéraire, et le reste en assignats, sans indemnité, que le sixième en sus sur la totalité du traitement, et point de numéraire.
Locuteur: Mallarmé
Mais par l'effet de la loi du 8 avril, les capitaines qui se trouveraient à moins de 20 lieues des frontières, seraient mieux traités que ceux qui se trouveraient à moins de 10 lieues. . ., Mais par l'effet de la loi du 8 avril, les capitaines qui se trouveraient à moins de 20 lieues des frontières, seraient mieux traités que ceux qui se trouveraient à moins de 10 lieues. . .,
Locuteur: Mallarmé
...auraient la moitié en sus des 50 livres de numéraire, ce qui ferait 25 livres par ... Les derniers à 10 lieues auraient la moitié en sus des 50 livres de numéraire, ce qui ferait 25 livres par mois. #
Locuteur: Mallarmé
...rs à 20 lieues, ayant le sixième en sus de la totalité de leur traitement, en supposant ce qui est presque général, qu'ils aient le traitement de campagne. Les premiers à 20 lieues, ayant le sixième en sus de la totalité de leur traitement, en supposant ce qui est presque général, qu'ils aient le traitement de campagne.
Locuteur: Mallarmé
...rait, pour les capitaines d infanterie, de.......................... 40 1. 14 s. 9... L'indemnité serait, pour les capitaines d infanterie, de.......................... 40 1. 14 s. 9 d.
Locuteur: Mallarmé
...ntage sur celui qui serait à 10 lieues, de. 15 1. 14 s. 9 d. Par conséquent, celui qui serait à 20 lieues des frontières aurait un avantage sur celui qui serait à 10 lieues, de. 15 1. 14 s. 9 d.
Locuteur: Mallarmé
...sister sans donner lieu à une multitude de réclamations fondées, qu'il est important de prévenir. Il est évident qu'un tel résultat ne peut pas subsister sans donner lieu à une multitude de réclamations fondées, qu'il est important de prévenir.
Locuteur: Mallarmé
...oup d'armes les lieutenants ont à moins de 20 lieues des frontières 25 livres d'indemnité, parce que leur traitement est de 150 livres. 2° Que dans beaucoup d'armes les lieutenants ont à moins de 20 lieues des frontières 25 livres d'indemnité, parce que leur traitement est de 150 livres.
Locuteur: Mallarmé
3° Que les sous-lieutenants ont, à peu de chose près, les 25 livres. 3° Que les sous-lieutenants ont, à peu de chose près, les 25 livres.
Locuteur: Mallarmé
Il résulte de ces observations, 1° qu'il est indispensable de réduire l'indemnité accordée à moins de 20 lieues des frontières. Il résulte de ces observations, 1° qu'il est indispensable de réduire l'indemnité accordée à moins de 20 lieues des frontières.
Locuteur: Mallarmé
...apitaines et grades inférieurs, à moins de 20 lieues des frontières, à 25 livres par mois d'indemnité, comme ceux à moins de 10 lieues, on aurait le double avantage... 2° Qu'en mettant tous les capitaines et grades inférieurs, à moins de 20 lieues des frontières, à 25 livres par mois d'indemnité, comme ceux à moins de 10 lieues, on aurait le double avantage d'éviter des réclamations et d'opérer une économie pour la République.
Locuteur: Mallarmé
...vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant. (1). Votre comité vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant. (1).
Locuteur: Mallarmé
...tionale, après avoir entendu le rapport de son Comité des Finances, décrète que le...
... qui, d'après l'article 2, chapitre 1er de la loi du 21 décembre 1792, avaient droit au sixieme en sus de leur traitement, à moins de 20 lieues des frontières du Nord, de l'Est et du Midi, ne recevront, en exécution de la loi du 3 avril dernier, que 25 livre...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son Comité des Finances, décrète que les capitaines et grades inférieurs qui, d'après l'article 2, chapitre 1er de la loi du 21 décembre 1792, avaient droit au sixieme en sus de leur traitement, à moins de 20 lieues des frontières du Nord, de l'Est et du Midi, ne recevront, en exécution de la loi du 3 avril dernier, que 25 livres par mois d'indemnité. »
Locuteur: Mallarmé
(La Convention adopte ce projet de décret. ) (La Convention adopte ce projet de décret. )
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que les officiers ...
... arrêtés, pourront employer la totalité de la finance de leurs offices en paiement des domaines ...
...rieurement au 1er août 1792 ; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que les officiers compta-bles supprimés, dont les comptes auront été provisoirement arrêtés, pourront employer la totalité de la finance de leurs offices en paiement des domaines nationaux, par eux acquis antérieurement au 1er août 1792 ; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Locuteur: Mallarmé
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète :
... _ l'artillerie, sur toutes les classes de capitaines. (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 655, 1re ...ue dans les autres, armes, la différence est plus grande encore, et s'étend dans _ l'artillerie, sur toutes les classes de capitaines. (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 655, 1re
...re 1790, dont les comptes, en exécution de la loi du 27 février 1791, auront été p...
... Trésor public, ou par les commissaires de la Trésorerie nationale, qui auront emp...
...supplé: tive pour les six derniers mois de 1789, et qui rapporteront en outre un compte arrêté quitte par l'administration de la caisse de l'extraordinaire de ce qu'ils peuvent avoir reçu sur la con...
...riotique, pourront employer la totalité de la finance de leurs offices en paiement des domaines ...
...excède au moins d'un dixième le montant de leur finance, et qu'ils justifient avoir payé cet excédent de leurs deniers particuliers. (1) Collect...
« Les officiers comptables, supprimés par la loi du 24 novembre 1790, dont les comptes, en exécution de la loi du 27 février 1791, auront été provisoirement arrêtés quittés par le ci-devant ordonnateur du Trésor public, ou par les commissaires de la Trésorerie nationale, qui auront employé dans ces comptes, entre les impositions ordinaires, les sommes qu'ils peuvent avoir touchées sur l'imposition supplé: tive pour les six derniers mois de 1789, et qui rapporteront en outre un compte arrêté quitte par l'administration de la caisse de l'extraordinaire de ce qu'ils peuvent avoir reçu sur la contribution patriotique, pourront employer la totalité de la finance de leurs offices en paiement des domaines nationaux par eux acquis antérieurement au 1er août 1792, conformément à la loi du 1er juillet précédent, pourvu que le prix du domaine, par eux acquis, excède au moins d'un dixième le montant de leur finance, et qu'ils justifient avoir payé cet excédent de leurs deniers particuliers. (1) Collection Baudouin, tome 29, page 256, et P. V., tome 12, page 237.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 598
Locuteur: Mallarmé
...ion requise est indispensable, à raison de la population d© ladite ville et de la garnison ordinaire ; que tous ces faits ont été vérifiés par les commissaires de la Convention, décrète que la municipalité de ladite ville de Granville est autorisée à emprunter la somme de 40,000 livres pour lui servir à constru...
...itionnels aux contributions directes d© 1793, selon le mode progressif qui sera décrété, et à charge de rendre compte du tout. »
La Convention nationale, considérant que la construction requise est indispensable, à raison de la population d© ladite ville et de la garnison ordinaire ; que tous ces faits ont été vérifiés par les commissaires de la Convention, décrète que la municipalité de ladite ville de Granville est autorisée à emprunter la somme de 40,000 livres pour lui servir à construire une halle à boucherie, et qu© ladite somme sera remboursée par une imposition sur les sols additionnels aux contributions directes d© 1793, selon le mode progressif qui sera décrété, et à charge de rendre compte du tout. »
Locuteur: Mallarmé
... obtenu des reconnaissances provisoires de la moitié de leurs finances, aux termes du décret du...
...res reconnaissances pour l'autre moitié de leur finance, en se conformant aux dispositions de l'article 1er du présent décret.
« Ceux desdits comptables qui ont déjà obtenu des reconnaissances provisoires de la moitié de leurs finances, aux termes du décret du 17 février 1791, pourront obtenir d'autres reconnaissances pour l'autre moitié de leur finance, en se conformant aux dispositions de l'article 1er du présent décret.
Locuteur: Mallarmé
« Les officiers comptables qui, au jour de la publication du présent décret, n'aur...
... Trésor public, ou par les commissaires de la Trésorerie nationale, seront tenus, pour jouir des dispositions dudit décret, de rapporter un certificat du bureau de comptabilité, constatant que, de l'examen provisoire de leurs comptes, tant des impositions ordinaires, que de l'imposition supplétive pour les dix derniers mois de 1789, il ne résulte aucun débet envers ...
« Les officiers comptables qui, au jour de la publication du présent décret, n'auront point fait arrêter provisoirement leur compte par le ci-devant ordonnateur du Trésor public, ou par les commissaires de la Trésorerie nationale, seront tenus, pour jouir des dispositions dudit décret, de rapporter un certificat du bureau de comptabilité, constatant que, de l'examen provisoire de leurs comptes, tant des impositions ordinaires, que de l'imposition supplétive pour les dix derniers mois de 1789, il ne résulte aucun débet envers le Trésor public. Ils rempliront en outre les autres conditions prescrites par l...
Locuteur: Mallarmé
... comptables, jusqu'à l'entier apurement de leurs comptes, qui ne pourra résulter? ...
...islatif, rendu sur le rapport du comité de l'examen des comptes, et d'après le travail du bureau de' la comptabilité. »
...s reconnaissances resteront spécialement affectés à la gestion desdits officiers comptables, jusqu'à l'entier apurement de leurs comptes, qui ne pourra résulter? aux termes des lois relatives à la comptabilité, que d'un décret du Corps législatif, rendu sur le rapport du comité de l'examen des comptes, et d'après le travail du bureau de' la comptabilité. »
Locuteur: Mallarmé
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que la loi du 19 f...
...n, à la charge toutefois par l'opposant de déclarer dans l'exploit le montant de sa créance et de fournir copie ou extrait conforme de son titre; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner que la loi du 19 février 179relative aux saisies et oppositions formées au Trésor public, continuera d'avoir son exécution, à la charge toutefois par l'opposant de déclarer dans l'exploit le montant de sa créance et de fournir copie ou extrait conforme de son titre; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Mallarmé
... 1792, portant faculté à toute personne de s'opposer et saisir, entre les mains des commissaires de la Trésorerie nationale les sommes qui ... « La Convention nationale, considérant que la loi du 19 février 1792, portant faculté à toute personne de s'opposer et saisir, entre les mains des commissaires de la Trésorerie nationale les sommes qui doivent être acquittées directement au Trésor public, laisse aux mal-intentionné...
Locuteur: Mallarmé
..., à la charge toutefois par l'opposant, de déclarer dans l'exploit le montant de sa créance, et de fournir copie ou extrait en forme de son titre. continuera d'avoir son exécution, à la charge toutefois par l'opposant, de déclarer dans l'exploit le montant de sa créance, et de fournir copie ou extrait en forme de son titre.
Locuteur: Mallarmé
...'auront d'effet que jusqu'à concurrence de la somme portée auxdits titres seulement, ou de-ce qui sera déclaré en rester dû. « Lesdites saisies et oppositions n'auront d'effet que jusqu'à concurrence de la somme portée auxdits titres seulement, ou de-ce qui sera déclaré en rester dû.
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à passer à l'ordre du jour sur la question de savoir si les certificats de résidence, qui ne doivent être signés q...
...sujettis à l'enregistrement ; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à passer à l'ordre du jour sur la question de savoir si les certificats de résidence, qui ne doivent être signés que par deux témoins, sont assujettis à l'enregistrement ; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Mallarmé
...son comité des finances sur la question de savoir si les certificats de résidence, qui ne doivent être signés que de deux témoins, sont assujettis à la formalité de l'enregistrement comme les autres, décr...
...our, motivé sur la disposition général© de la loi du 20 décembre 1792, qui assujet...
« La Convention nationale, sur le rapport d© son comité des finances sur la question de savoir si les certificats de résidence, qui ne doivent être signés que de deux témoins, sont assujettis à la formalité de l'enregistrement comme les autres, décrète qu'elle passe à l'ordre du jour, motivé sur la disposition général© de la loi du 20 décembre 1792, qui assujettit tous les certificats à l'enregistrement (2). »
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser la ville de Granville à emprunter une somme de 40,000 livres pour la construction d'une halle à boucherie ; le projet de décret est ainsi conçu (3) : , au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser la ville de Granville à emprunter une somme de 40,000 livres pour la construction d'une halle à boucherie ; le projet de décret est ainsi conçu (3) :
Locuteur: Mallarmé
« Sur le rapport de son comité des finances, de la pétition du conseil général de la commune de la ville de Granville, tendant à être autorisée à emprunter la somme de 40,000 liv. pour la construction d'une ... « Sur le rapport de son comité des finances, de la pétition du conseil général de la commune de la ville de Granville, tendant à être autorisée à emprunter la somme de 40,000 liv. pour la construction d'une halle à boucherie :

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 599
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à rectifier des erreurs d ecritures et d'expressions de noms et qualités dans différents titres et contrats de rentes viagères ; le projet de décret est ainsi conçu (1) : , au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à rectifier des erreurs d ecritures et d'expressions de noms et qualités dans différents titres et contrats de rentes viagères ; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Mallarmé
...ionale, après avoir entendu le rapport ,de son comité des finances sur la proposition qui lui a été faite par les commissaires de la Trésorerie nationale, conformément a...
...des erreurs dans les titres et contrats de rentes viagères, décrété que les erreurs d'écritures et d'expressions de noms et qualités dans les titres et con...
...ns l'état présenté par les commissaires de la Trésorerie nationale, et qui ont pro...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport ,de son comité des finances sur la proposition qui lui a été faite par les commissaires de la Trésorerie nationale, conformément au décret du 26 septembre 1791, sanctionné le 16 octobre suivant pour la rectification des erreurs dans les titres et contrats de rentes viagères, décrété que les erreurs d'écritures et d'expressions de noms et qualités dans les titres et contrats détentes viagères, appartenant aux créanciers dencrai-més dans l'état présenté par les commissaires de la Trésorerie nationale, et qui ont produit les pièces nécessaires pour établir leur identité, seront réformées comme i...
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 120 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1758, constituée par contrat p...
...zon, notaire, le 2 août 1759, au profit de Marie-Madeleine Serrée, ^ veuve de François Joly, sera inscrite et payee sous-' les noms de Marie-Magdeleme Seret, veuve de François Joly.
« La partie de 120 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1758, constituée par contrat passé devant Hazon, notaire, le 2 août 1759, au profit de Marie-Madeleine Serrée, ^ veuve de François Joly, sera inscrite et payee sous-' les noms de Marie-Magdeleme Seret, veuve de François Joly.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 334 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par edit d^u mois de janvier 1766, constituée par contrat pa...
..., notaire, le 8 octobre 1766, au profit de Josephe Nicaise, veuve de Louis Bailly, sera inscrite et payee sous les noms de Marie-Josephe Nicaise, veuve de Louis ISaïUy.
« La partie de 334 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par edit d^u mois de janvier 1766, constituée par contrat passe devant Junot, notaire, le 8 octobre 1766, au profit de Josephe Nicaise, veuve de Louis Bailly, sera inscrite et payee sous les noms de Marie-Josephe Nicaise, veuve de Louis ISaïUy.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 333 liv. 6 s. 8 d., etja seconde de 111 liv 2 s 2 d., à prendre daùs celles creees par édït du mois de janvier 1766, constituées par deux cont...
...novembre 1766 et 7 juin 1768, au profit de Jean-Pierre Drulhe de Paschal, serpnt inscrites et payees sous les noms de Jean-André Paschal de Drulhe.
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 333 liv. 6 s. 8 d., etja seconde de 111 liv 2 s 2 d., à prendre daùs celles creees par édït du mois de janvier 1766, constituées par deux contrats passes devant Bricaud et Quat remère, notaires, les 8 novembre 1766 et 7 juin 1768, au profit de Jean-Pierre Drulhe de Paschal, serpnt inscrites et payees sous les noms de Jean-André Paschal de Drulhe.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 111 liv. 2 s. 2 d., et la seconde de 333 liv. 6 s. 8 d., à prendre dans celles creees par édit du mois de mars 1781, constituées par deux contrat...
... la première au profit et sur les têtes de Pérme Peignet, veuve d'Adrien Legendre, et de Gerarde-Félicité Legendre ; et la seconde au profit et sur les têtes de ladite Peignet, et de l*er-main Vassat, seront inscrites et payees,, la première, sous les noms de Perrme-il^ -P^. %net, veuve d'Adrien Legendre, et actuellement femme de Claude-Nicolas Hurault de Fontenay, et de Gérarde-Félicité Legendre ; eUa seconde sous les noms de ladite Peignet et de Germain Vassat.
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 111 liv. 2 s. 2 d., et la seconde de 333 liv. 6 s. 8 d., à prendre dans celles creees par édit du mois de mars 1781, constituées par deux contrats passés devant Lemoine, notaire, les 30 octobre 1781 et 21 fevrier 1782 ; la première au profit et sur les têtes de Pérme Peignet, veuve d'Adrien Legendre, et de Gerarde-Félicité Legendre ; et la seconde au profit et sur les têtes de ladite Peignet, et de l*er-main Vassat, seront inscrites et payees,, la première, sous les noms de Perrme-il^ -P^. %net, veuve d'Adrien Legendre, et actuellement femme de Claude-Nicolas Hurault de Fontenay, et de Gérarde-Félicité Legendre ; eUa seconde sous les noms de ladite Peignet et de Germain Vassat.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 160 livres de renteviagère.à prendre dans celles créées par edit du mms de décembre 1785, constituée par contrat p...
...octobre 1791 au profit et sur les têtes de Louise-AdelaideDouy veuve de Gilles Grenêche, et de Marie-Charles Grenêchesa nièce, sera in...
...es noms'd\t Louile-Adélaïde Douy, veuve de GiUes Grenêche, et de Charles-Marie Grene-che, son fils.
« La partie de 160 livres de renteviagère.à prendre dans celles créées par edit du mms de décembre 1785, constituée par contrat passe ae vaTGasche,'notaire, le 29 octobre 1791 au profit et sur les têtes de Louise-AdelaideDouy veuve de Gilles Grenêche, et de Marie-Charles Grenêchesa nièce, sera inscrite et payée sous les noms'd\t Louile-Adélaïde Douy, veuve de GiUes Grenêche, et de Charles-Marie Grene-che, son fils.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 300 livres de rente viagère s prendre dans celles provenant de la loterie ciel a Compagnie des Indes é...
... 28 août 1770, au profit et sur la tete de An-dréeThérèse-Victoire Sautant, fille ...
...à'Andfe-Thérèse-Victoire Hautant, veuve de Kaphaet Lapie, dit Carie.
« La partie de 300 livres de rente viagère s prendre dans celles provenant de la loterie ciel a Compagnie des Indes établies par lettres patentes du 9 février 1770, constituée par contrat passé devant Leclere notaire, le 28 août 1770, au profit et sur la tete de An-dréeThérèse-Victoire Sautant, fille masure, sera inscrite et payée sous les noms à'Andfe-Thérèse-Victoire Hautant, veuve de Kaphaet Lapie, dit Carie.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 720 livres de rente viagère, à prendre dans celles crées par edit du mois de janvier 1782, constituée par contrat pa...
...vembre 1783, au profit et sur les têtes de Pierre-Simon-Louis Tclbières, et de Julie-Henriette-Christme de Cubières, sera inscrite et payee sous les noms de Simon-Louis-Pierre de Cubieres, et Julie-Henriette-Christine de Cubieres.
« La partie de 720 livres de rente viagère, à prendre dans celles crées par edit du mois de janvier 1782, constituée par contrat passe devant Foncier, notaire, le 14 novembre 1783, au profit et sur les têtes de Pierre-Simon-Louis Tclbières, et de Julie-Henriette-Christme de Cubières, sera inscrite et payee sous les noms de Simon-Louis-Pierre de Cubieres, et Julie-Henriette-Christine de Cubieres.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 180 livres de rente viagère, à prendre dans celles cr...
...l, notaire, le 30 avril 1792, au profit de Jérôme Crocquefer sera, inscrite et payée sous les noms de François-Jérôme Crocquefer.
« La partie de 180 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois §e décembre 1785, constituée par contrat nassé devant Cabal, notaire, le 30 avril 1792, au profit de Jérôme Crocquefer sera, inscrite et payée sous les noms de François-Jérôme Crocquefer.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 90 livres de re^te v agere à prendre dans celles créées par «dit du mois de décembre 1785, constituée par .contrat ... « La partie de 90 livres de re^te v agere à prendre dans celles créées par «dit du mois de décembre 1785, constituée par .contrat passé devant Duchesne, notaire, le 27 juillet I7yz,
« La partie de 180 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par edit du mois de novembre 1787, constituée par contrat p...
...e le 26 mai 1789, au profit d'Elisabeth de Behren, nee Kahler, pour en jouir sur les tetes de Marie-Marquente de Behren, et Reme-Marguerite-Dorothée de Behren sera inscrite et payee sous les noms d'Elisabeth Kahler, femme de Jean-Georges de Behren pour en 30Uir sur ]«s têtes de Marguerite-Marie de Behren et de Eeine-Marguerite-Dorothée de Behren. (1) Collection Baudouin, tome 2...
« La partie de 180 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par edit du mois de novembre 1787, constituée par contrat passé devant Prêchant notaire le 26 mai 1789, au profit d'Elisabeth de Behren, nee Kahler, pour en jouir sur les tetes de Marie-Marquente de Behren, et Reme-Marguerite-Dorothée de Behren sera inscrite et payee sous les noms d'Elisabeth Kahler, femme de Jean-Georges de Behren pour en 30Uir sur ]«s têtes de Marguerite-Marie de Behren et de Eeine-Marguerite-Dorothée de Behren. (1) Collection Baudouin, tome 29, page 251, et P. V., tome 12, page 236.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 600
Locuteur: Mallarmé
au profit et sur les têtes de Thérèse Fontaine fille majeure, et de Marie-Laurence Fontaine' femme du, sieur (sans désignation de nom) sera inscrite et payée sous les noms de Thérèse Fontaine, fille majeure et de Marie-Laurence Fontaine, fille majeure. au profit et sur les têtes de Thérèse Fontaine fille majeure, et de Marie-Laurence Fontaine' femme du, sieur (sans désignation de nom) sera inscrite et payée sous les noms de Thérèse Fontaine, fille majeure et de Marie-Laurence Fontaine, fille majeure.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 100 livres, à prendre dans celles créées par edit du mois de novembre 1778 • et la seconde, aussi de 100 livres, à prendre dans celles créees par édit du mois de février 1781 constituées par deux contrats passés devant Torchon de Bonval, notaire, les 11 mai 1779 et 20 octobre 1781, au profit et sur la tête de Françoise Solguer, femme de Jean le Franc, seront inscrites et payées sous les noms de Jeanne-Françoise Solguer, femme de Jean h ranc. « Les deux parties de rentes viagères, la première de 100 livres, à prendre dans celles créées par edit du mois de novembre 1778 • et la seconde, aussi de 100 livres, à prendre dans celles créees par édit du mois de février 1781 constituées par deux contrats passés devant Torchon de Bonval, notaire, les 11 mai 1779 et 20 octobre 1781, au profit et sur la tête de Françoise Solguer, femme de Jean le Franc, seront inscrites et payées sous les noms de Jeanne-Françoise Solguer, femme de Jean h ranc.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 5,900 livres, à prendre dans celles creees par edit du mois de novembre 1761 et la seconde, de 80 livres, à prendre dans celles creees par edit du mois de décembre 1768 constituées par deux cont...
...; la première au proîi ^îTsur !es têtes de Marie-Joseph Micault d Harvelay et de Jean-Baptiste Vivant Micault de Gourbeton, et la seconde, au profit et sur les tetes dudit Micault de Gourbeton et de Joseph Vivant Micault, seront inscrites et payées, la première sous les noms de Jean Vivant Micault de Gourbeton, et la seconde sous les noms dudit Micault de Gourbeton et de Joseph Vivant Micault.
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 5,900 livres, à prendre dans celles creees par edit du mois de novembre 1761 et la seconde, de 80 livres, à prendre dans celles creees par edit du mois de décembre 1768 constituées par deux contrats passés devant on L.eb£et eJ Delaleu, notaires, les 20 mai 1763 et 17 août 1769; la première au proîi ^îTsur !es têtes de Marie-Joseph Micault d Harvelay et de Jean-Baptiste Vivant Micault de Gourbeton, et la seconde, au profit et sur les tetes dudit Micault de Gourbeton et de Joseph Vivant Micault, seront inscrites et payées, la première sous les noms de Jean Vivant Micault de Gourbeton, et la seconde sous les noms dudit Micault de Gourbeton et de Joseph Vivant Micault.
Locuteur: Mallarmé
« Les trois parties de rentes viagères, la premiere de 320 livres et les deux autres de «30 livres chacune, à prendre dans celles creees par edit du mois de novembre 1787 r°pnv^ïeeS Pa-r tr,ois co... « Les trois parties de rentes viagères, la premiere de 320 livres et les deux autres de «30 livres chacune, à prendre dans celles creees par edit du mois de novembre 1787 r°pnv^ïeeS Pa-r tr,ois co?trats passés devant ?JStu' ÛOtai^ les 18 Juillet et 2 septembre vÀ'Jt premiere ...
Locuteur: Mallarmé
« La quittance de finance de 80 livres de Ta? édltiadgnr6' - preJdre dans ^lles c...
... deKrfrj5°rmée' Gt p.ayé-e sous les no™ de Marie S/^T J-0uir sur Ies ^tes oe marie-Magdeleine Dernier, sa femme et de Robert-Didier Godot, leur fils. '
« La quittance de finance de 80 livres de Ta? édltiadgnr6' - preJdre dans ^lles créées là3dlt+dUumoilde Membre 1785, expédiée Dernier ' dl Mar™-Magdeleine deKrfrj5°rmée' Gt p.ayé-e sous les no™ de Marie S/^T J-0uir sur Ies ^tes oe marie-Magdeleine Dernier, sa femme et de Robert-Didier Godot, leur fils. '
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 150 livres de rente viagère a prendre dans celles cré... « La partie de 150 livres de rente viagère a prendre dans celles créées par lettres pa-
Locuteur: Mallarmé
... notaire, le 10 février 1775, au profit de Benoiste Niquet, veuve de Quentin Parmentier, et de Charlotte Parmentier sera inscrite et payée sous les noms et sur la tete de Marie-Thérèse-Louise Parmentier. tentes du 12 juin 1771, constituée par contrat passé devant Boutet, notaire, le 10 février 1775, au profit de Benoiste Niquet, veuve de Quentin Parmentier, et de Charlotte Parmentier sera inscrite et payée sous les noms et sur la tete de Marie-Thérèse-Louise Parmentier.
Locuteur: Mallarmé
, « partie de 180 livres de rente viagère a prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat p...
... octobre 1792, au profit et sur la tête de Félix Gam-paire, fille majeure, sera inscrite et payée sous les noms de Félix Gompair, fille majeure.
, « partie de 180 livres de rente viagère a prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat passe devant Mony, notaire, le 12 octobre 1792, au profit et sur la tête de Félix Gam-paire, fille majeure, sera inscrite et payée sous les noms de Félix Gompair, fille majeure.
Locuteur: Mallarmé
% « La partie de 240 livres de rente viagère, a prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785i constituée par contrat p...
...vembre 1792, au profit et sur les têtes de Louis Tha-boremet Anne Taurel, sa femme, sera inscrite et payee sous les noms de Louis Thabourein et Anne Taurel, sa fem...
% « La partie de 240 livres de rente viagère, a prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785i constituée par contrat passe devant Tiron, notaire, le 12 novembre 1792, au profit et sur les têtes de Louis Tha-boremet Anne Taurel, sa femme, sera inscrite et payee sous les noms de Louis Thabourein et Anne Taurel, sa fem,me.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 90 livres de rente viagère, a prendre dans celles créées par édit du mois de decefnbre 1785, constituée par contrat passe devant de Caux, notaire, le 12 octobre 1792, au profit et sur les têtes de Pierre Ghar-piat et de Catherine Louviot, sa femme, sera inscrite et payée sous les noms de Jean-Pierre Charpiat et de Catherine Louviot, sa femme. « La partie de 90 livres de rente viagère, a prendre dans celles créées par édit du mois de decefnbre 1785, constituée par contrat passe devant de Caux, notaire, le 12 octobre 1792, au profit et sur les têtes de Pierre Ghar-piat et de Catherine Louviot, sa femme, sera inscrite et payée sous les noms de Jean-Pierre Charpiat et de Catherine Louviot, sa femme.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 90 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat p...
... juillet 1792, au profit et sur la tête de Marie-Jeanne Berger, sera inscrite et payée sous les noms de Marie-Jeanne Sauron.
« La partie de 90 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat passé devant Aleaume, notaire, le 27 juillet 1792, au profit et sur la tête de Marie-Jeanne Berger, sera inscrite et payée sous les noms de Marie-Jeanne Sauron.
Locuteur: Mallarmé
L'office de rapporteur du point d'honneur au bailliage de Laon, dont a été pourvu par lettres du 3 juillet 1771, Claude-Antoine de Cambronne, sera inscrit et payé sous les noms de Claude-Antoine Marchand de Cambronne. L'office de rapporteur du point d'honneur au bailliage de Laon, dont a été pourvu par lettres du 3 juillet 1771, Claude-Antoine de Cambronne, sera inscrit et payé sous les noms de Claude-Antoine Marchand de Cambronne.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 160 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par.édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat p...
...tembre 1792, au profit et sur les têtes de Magde-leine-Augustine-Françoise-Sophie Camus, et de Marie-Ghristine-Augustine Camus, sera inscrite et payée sous les noms de Magdeleine-Augustine-Françoise-Sophie Camus, et de Marie-Pétronille Camus.
« La partie de 160 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par.édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat passé devant Paulmier, notaire, le 15 septembre 1792, au profit et sur les têtes de Magde-leine-Augustine-Françoise-Sophie Camus, et de Marie-Ghristine-Augustine Camus, sera inscrite et payée sous les noms de Magdeleine-Augustine-Françoise-Sophie Camus, et de Marie-Pétronille Camus.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 160 livres de rente viagère à prendre dans celles cré... « La partie de 160 livres de rente viagère à prendre dans celles créées, par édit du mois

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 601
Locuteur: Mallarmé
de novembre 1787, constituée par contrat p...
... profit d'Anne-Louise-F élicité Moulins de la Porte, sera inscrite et payée sous les noms à!Anne-Louise-Félicité de la Porte.
de novembre 1787, constituée par contrat passé devant Maigret, notaire, le 1er juillet 1788, au profit d'Anne-Louise-F élicité Moulins de la Porte, sera inscrite et payée sous les noms à!Anne-Louise-Félicité de la Porte.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 630 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituée par contrat p...
... notaire, le 22 mai 1789, sur les têtes de Jeanne-Emilie Malherbe, femme de Jean-Mathias Satens, et d'Emilie-Félicité, sera inscrite et payée sur les têtes de Jeanne-Emilie Malherbe, femme de Jean-Ma-thias Satens et à'Emilie-Félici...
« La partie de 630 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituée par contrat passé devant Girardin, notaire, le 22 mai 1789, sur les têtes de Jeanne-Emilie Malherbe, femme de Jean-Mathias Satens, et d'Emilie-Félicité, sera inscrite et payée sur les têtes de Jeanne-Emilie Malherbe, femme de Jean-Ma-thias Satens et à'Emilie-Félicité Satens.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 180 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat p...
...notaire, le 23 août 1792, sur les têtes de Louis-Eobert Pierret, et de Marie-Anne Joly, sa femme, sera inscrite et payée sur les têtes de Jean-Louis-Robert Pierret et de Marie-Anne Joly, sa femme.
« La partie de 180 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat passé devant Moine, notaire, le 23 août 1792, sur les têtes de Louis-Eobert Pierret, et de Marie-Anne Joly, sa femme, sera inscrite et payée sur les têtes de Jean-Louis-Robert Pierret et de Marie-Anne Joly, sa femme.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 960 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées, par édit du mois de mai 1787, constituée par contrat passé devant Fourcault de Pavant, notaire, le 16 octobre 1787, sur la tête de Françoise-Suzanne Des jouis, sera inscrite et payée sous les noms de Françoise-Suzanne Louvet Desjouis. « La partie de 960 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées, par édit du mois de mai 1787, constituée par contrat passé devant Fourcault de Pavant, notaire, le 16 octobre 1787, sur la tête de Françoise-Suzanne Des jouis, sera inscrite et payée sous les noms de Françoise-Suzanne Louvet Desjouis.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 80 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat p...
...aire, le 27 juillet 1792, sur les têtes de Placide-Augustin Gollery, et de Catherine Burté, sera inscrite et payée sous les noms et sur les têtes de Placide-Augustin-Joseph Collery, et de Catherine Burté, sa femme.
« La partie de 80 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat passé devant Eobin, notaire, le 27 juillet 1792, sur les têtes de Placide-Augustin Gollery, et de Catherine Burté, sera inscrite et payée sous les noms et sur les têtes de Placide-Augustin-Joseph Collery, et de Catherine Burté, sa femme.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 80 livres, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, et de la deuxième de 675 livres, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituées par deux contrats passés devant Péant de Saint-Gilles et Bonnemet, notaires, les...
...0 juin 1789, au profit et sur les têtes de Pierre Carré, et de Magdeleine Furbert, sa femme, seront inscrites et payées sous les noms de Pierre Carré, et de Marie-Magdeleine Furbert, sa femme.
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 80 livres, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, et de la deuxième de 675 livres, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituées par deux contrats passés devant Péant de Saint-Gilles et Bonnemet, notaires, les 22 décembre 1789 et 30 juin 1789, au profit et sur les têtes de Pierre Carré, et de Magdeleine Furbert, sa femme, seront inscrites et payées sous les noms de Pierre Carré, et de Marie-Magdeleine Furbert, sa femme.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères de 240 livres chacune, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785. constituées par deux con... « Les deux parties de rentes viagères de 240 livres chacune, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785. constituées par deux contrats passés devant
Locuteur: Mallarmé
...tembre 1792, au profit et sur les têtes de Renée-Marie-Jeanne Hébert, et de Charles Turquie, seront inscrites et payées sous les noms de Renée-Jeanne Ilebert et de Charles Turquie. Gasche, notaire, le 15 septembre 1792, au profit et sur les têtes de Renée-Marie-Jeanne Hébert, et de Charles Turquie, seront inscrites et payées sous les noms de Renée-Jeanne Ilebert et de Charles Turquie.
Locuteur: Mallarmé
- « La partie de 560 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituée par contrat passé devant Raffeneau de Lisle, notaire, le 31 mars 1789, au profit et sur la tête de Louis-Marc Billecoq, sera inscrite et payée sous les noms de Louis-Marc-Antoine liilcoq. - « La partie de 560 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituée par contrat passé devant Raffeneau de Lisle, notaire, le 31 mars 1789, au profit et sur la tête de Louis-Marc Billecoq, sera inscrite et payée sous les noms de Louis-Marc-Antoine liilcoq.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 6,000 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituée par contrat p...
...e 26 mai 1789, au profit et sur la tête de Joseph-Ursule Antoine, né le 21 octobre...
« La partie de 6,000 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituée par contrat passé devant Havard, notaire, le 26 mai 1789, au profit et sur la tête de Joseph-Ursule Antoine, né le 21 octobre 1752, sera inscrite et payée sous le nom d'Ursule-Joseph Antoine, né le 7 septe...
Locuteur: Mallarmé
; « La partie de 111 liv. 2 s. 2 d. de rente viagère; à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1779, constituée par contrat p...
...eptembre 1780, au profit et sur la tête de Marie-Louise Guibour, sera inscrite et payée sous le nom de Marie-Louise-Antoinette Guibour, femme de Jean-Baptiste-Thomas Bon-voisin.
; « La partie de 111 liv. 2 s. 2 d. de rente viagère; à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1779, constituée par contrat passé devant Pijean, notaire, le 26 septembre 1780, au profit et sur la tête de Marie-Louise Guibour, sera inscrite et payée sous le nom de Marie-Louise-Antoinette Guibour, femme de Jean-Baptiste-Thomas Bon-voisin.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 400 livres, et la seconde de 300 livres, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituées par deux con...
... ; la première au profit et sur la tête de Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma; et la seconde au profit de Marie-Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma, pour en jouir sur la tête de Marie-Geneviève-Angadrême Chôma, seront inscrites et payées sous les noms ; la première de Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma; et la seconde de Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma, et de Marie-Geneviève-Angadrême Chôma, sa fil...
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 400 livres, et la seconde de 300 livres, à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1787, constituées par deux contrats passés devant Boulard, notaire, le 10 octobre 1788 ; la première au profit et sur la tête de Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma; et la seconde au profit de Marie-Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma, pour en jouir sur la tête de Marie-Geneviève-Angadrême Chôma, seront inscrites et payées sous les noms ; la première de Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma; et la seconde de Angadrême Cucu, veuve de Claude Chôma, et de Marie-Geneviève-Angadrême Chôma, sa fille.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères de 40 livres chacune, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituées par deux con...
... la première au profit et sur les têtes de Catherine Larthe-lise et de Catherine Larthelise, et la seconde sur celles de Catherine Larthelise et de Claire Larthelise, sa seconde sœur, ser...
... les noms et sur les têtes, la première de Catherine Ijarthelise, et de Catherine Larthelise, sa sœur, et la seconde sur celles de ladite Catherine Larthelise, et de Claire Larthelise, sa seconde sœur.
« Les deux parties de rentes viagères de 40 livres chacune, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituées par deux contrats passés devant Le-moine, notaire, le 21 juillet 1791 ; la première au profit et sur les têtes de Catherine Larthe-lise et de Catherine Larthelise, et la seconde sur celles de Catherine Larthelise et de Claire Larthelise, sa seconde sœur, seront inscrites et payées sous les noms et sur les têtes, la première de Catherine Ijarthelise, et de Catherine Larthelise, sa sœur, et la seconde sur celles de ladite Catherine Larthelise, et de Claire Larthelise, sa seconde sœur.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 602
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 405 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit de^ novembre 1787, constituée par contrat ...
... notaire, le 12 mai 1789, sur les têtes de Jean-Baptiste-Pierre Duhamel, et de Benjamin-Plie Lefebvre, né le 15 septembre 1757, sera inscrite et payée sous les noms de Jean-Baptiste-Pierre Duhamel, et de Benja-min-Elie Lefebvre, né le 15 septe...
« La partie de 405 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit de^ novembre 1787, constituée par contrat passé devant Mathieu, notaire, le 12 mai 1789, sur les têtes de Jean-Baptiste-Pierre Duhamel, et de Benjamin-Plie Lefebvre, né le 15 septembre 1757, sera inscrite et payée sous les noms de Jean-Baptiste-Pierre Duhamel, et de Benja-min-Elie Lefebvre, né le 15 septembre 1777.
Locuteur: Mallarmé
« La partie de 80 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat p...
...ofit d'Adrienne-Henriette Martin, femme de Claude-Georges Martincourt, et d?André-...
...t, sera inscrite et payée sur les têtes de Henriette-Adrienne Martin, femme de Claude-Georges Martin-court, et d André...
« La partie de 80 livres de rente viagère, à prendre dans celles créées par édit du mois de décembre 1785, constituée par contrat passé devant Girardin, notaire, le 22 décembre 1789, au profit d'Adrienne-Henriette Martin, femme de Claude-Georges Martincourt, et d?André-Claude-François Martincourt, sera inscrite et payée sur les têtes de Henriette-Adrienne Martin, femme de Claude-Georges Martin-court, et d André-Claude-François Martin-court.
Locuteur: Mallarmé
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 410 livres, à prendre dans celles créée...
...patentes du 12 juin 1771, et la seconde de 222 liv. 4 s. 5 d., à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1779, constituées par deux con...
...avril 1775 et 29 août 1780, sur la tête de Philippe-Thomas Gaillard, né le 14 janvier 1727, seront inscrites et payées sur la tête de Philippe-Thomas Gaillard, né le 15 janv...
« Les deux parties de rentes viagères, la première de 410 livres, à prendre dans celles créées par lettres patentes du 12 juin 1771, et la seconde de 222 liv. 4 s. 5 d., à prendre dans celles créées par édit du mois de novembre 1779, constituées par deux contrats passés devant Goullet, notaire, les 27 avril 1775 et 29 août 1780, sur la tête de Philippe-Thomas Gaillard, né le 14 janvier 1727, seront inscrites et payées sur la tête de Philippe-Thomas Gaillard, né le 15 janvier 1726.
Locuteur: Mallarmé
...en conséquence, que lesdites quittances de finance et lesdits contrats vaudront co...
...sur lesdites minutes, et les quittances de finance, que sur les grosses desdits co...
« Décrète, en conséquence, que lesdites quittances de finance et lesdits contrats vaudront comme si les erreurs ci-dessus rapportées n'eussent pas été faites ; que les payeu...
...seront faites par les notaires, dépositaires des minutes desdits contrats, tant sur lesdites minutes, et les quittances de finance, que sur les grosses desdits contrats, et par tout où besoin sera. »
Locuteur: Mallarmé
(La Convention adopte ce projet de décret. ) (La Convention adopte ce projet de décret. )
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser la municipalité de Thiers à percevoir, à titre de prêt et d'avance, sur le produit de ses contributions directes de 1791 et 1792, une somme de 60,000 liv. pour s'approvisionner : le projet de décret est ainsi conçu (1) : , au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser la municipalité de Thiers à percevoir, à titre de prêt et d'avance, sur le produit de ses contributions directes de 1791 et 1792, une somme de 60,000 liv. pour s'approvisionner : le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Mallarmé
en cas de déficit, sur les sous additionnels* sel... en cas de déficit, sur les sous additionnels* selon le mode progressif qui sera décrété. »
Locuteur: Mallarmé
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Mallarmé
...v fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser Vadministrat...
...prendre, sur les contributions directes de 1792 et des années antérieures, jusqu'à...
...buée, à titre d'indemnité, aux communes de son ressort qui ont le plus souffert des incursions de l'ennemi : le projet de décret est ainsi conçu (1) i
, au nom du comité des financesv fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser Vadministration du-département du Nord à prendre, sur les contributions directes de 1792 et des années antérieures, jusqu'à concurrence d'une somme d'un million pour être distribuée, à titre d'indemnité, aux communes de son ressort qui ont le plus souffert des incursions de l'ennemi : le projet de décret est ainsi conçu (1) i
Locuteur: Mallarmé
... prendre sur les contributions directes de ce département, de 1792 et des années antérieures, jusqu'à concurrence de la somme d'un million, pour, sous, la surveillance du ministre de l'intérieur, être distribuée à titre d'indemnité aux communes de son ressort qui ont le plus souffert des incursions de l'ennemi et des suites de la guerre, en ayant égard aux secours p... « L'administration du département dix Nord est autorisée à prendre sur les contributions directes de ce département, de 1792 et des années antérieures, jusqu'à concurrence de la somme d'un million, pour, sous, la surveillance du ministre de l'intérieur, être distribuée à titre d'indemnité aux communes de son ressort qui ont le plus souffert des incursions de l'ennemi et des suites de la guerre, en ayant égard aux secours précédemment accordés.
, au nom du comité de la guerrey fait un rapport et présente un projet de décret tendant : 1° à accorder au citoy...
...rmerie nationale, un secours provisoire de 150 livres ; 2° à passer à l'ordre du jour sur le reste de la pétition de ce citoyen, en le motivant sur la loi q...
...e Moniteur universel (voy. lor semestre de 1793, page 655, 2e colonne) diffère sensiblement de celui que nous donnons. Il est possible...
...s est conforme à celui du Procès-verbal de la Convention et à celui publié par Baudouin, dans sa Collection des lois et décrets de l'Assemblée.
, au nom du comité de la guerrey fait un rapport et présente un projet de décret tendant : 1° à accorder au citoyen Guerrier, brigadier dans la gendarmerie nationale, un secours provisoire de 150 livres ; 2° à passer à l'ordre du jour sur le reste de la pétition de ce citoyen, en le motivant sur la loi qui détermine les pensions, suivant le (1) Collection Baudouin, tome 29, page 236, et P. V., tome 12, page 252. — Le texte publié par le Moniteur universel (voy. lor semestre de 1793, page 655, 2e colonne) diffère sensiblement de celui que nous donnons. Il est possible que ce soit le texte présenté par Mallarmé, au nom du comité, texte qui fut ensuite modifié en séance. Le texte que nous publions est conforme à celui du Procès-verbal de la Convention et à celui publié par Baudouin, dans sa Collection des lois et décrets de l'Assemblée.
...tion nationale autorise la municipalité de la ville de Thiers à percevoir à titre de prêt et d'avance la somme de 60,000 livres pour s'approvisionner, sur le produit de ses contributions directes de 1791 et 1792, à charge de remplacement au mois d'octobre prochain, par le produit de la revente des grains, et, (1) Collecti... « Sur le rapport du comité des finances, la Convention nationale autorise la municipalité de la ville de Thiers à percevoir à titre de prêt et d'avance la somme de 60,000 livres pour s'approvisionner, sur le produit de ses contributions directes de 1791 et 1792, à charge de remplacement au mois d'octobre prochain, par le produit de la revente des grains, et, (1) Collection Baudouin, tome 29, page 251, et P. V., tome 12, page 236.
... Sur le rapport du comité des finances, de la demande du conseil général du départ...
... actuelles ont occasionnés aux citoyens de ce département, décrète :
« Sur le rapport du comité des finances, de la demande du conseil général du département du Nord, la Convention nationale, considérant les pertes et dommages que l'invasion des ennemis et les circonstances actuelles ont occasionnés aux citoyens de ce département, décrète :
« Qu'il sera accordé, à titre de secours, à l'Administration, la somme d...
...ercevoir sur les contributions directes de 1791 et 1792, pour être distribuée aux citoyens de ce département, peu aisés, cultivateurs...
...nt éprouvé des pertes et qui ont besoin de secours, soit pour ensemencer leurs ter...
« Qu'il sera accordé, à titre de secours, à l'Administration, la somme d'un million, à percevoir sur les contributions directes de 1791 et 1792, pour être distribuée aux citoyens de ce département, peu aisés, cultivateurs, fermiers, et particulièrement à ceux qui ont éprouvé des pertes et qui ont besoin de secours, soit pour ensemencer leurs terres, soit pour nourrir leurs bestiaux.
...u département rendra compte au ministre de l'intérieur de la distribution de ladite somme d'un million, etqu elle sera imputée en tant moins de ce qui sera reconnu devoir être accordé définitivement pour indemnité résultant de l'invasion des ennemis sur le territoir... « La Convention nationale décrète que le directoire du département rendra compte au ministre de l'intérieur de la distribution de ladite somme d'un million, etqu elle sera imputée en tant moins de ce qui sera reconnu devoir être accordé définitivement pour indemnité résultant de l'invasion des ennemis sur le territoire du département du Nord. »

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 603
Locuteur: Viennet
grade et le temps de service ; il s'exprime ainsi (1) grade et le temps de service ; il s'exprime ainsi (1)
Locuteur: Viennet
...oyens, vous avez renvoyé à votre comité de la guerre la lettre que le ministre de la guerre a écrite à la Convention le 2... Citoyens, vous avez renvoyé à votre comité de la guerre la lettre que le ministre de la guerre a écrite à la Convention le 26 avril dernier au sujet d'un rapport qui lui a été fait sur l'affaire du citoye...
Locuteur: Viennet
Ce citoyen a commencé à servir au mois de mai 1770 dans les troupes des colonies. Ce citoyen a commencé à servir au mois de mai 1770 dans les troupes des colonies.
Locuteur: Viennet
Il a fait quinze années de services de mer, dont huit dans l'Inde. Il a fait quinze années de services de mer, dont huit dans l'Inde.
Locuteur: Viennet
Depuis la Révolution de 1789, il a continué son service dans la garde nationale de Paris dans laquelle il était lieutenant... Depuis la Révolution de 1789, il a continué son service dans la garde nationale de Paris dans laquelle il était lieutenant.
Locuteur: Viennet
Son peu de fortune lui a fait prendre une place de sergent dans les chasseurs de la garde nationale parisienne soldée. Son peu de fortune lui a fait prendre une place de sergent dans les chasseurs de la garde nationale parisienne soldée.
Locuteur: Viennet
... le citoyen Guerrier a obtenu un brevet de 523 liv. 9 s. de pension en faveur de trente et une années de services. Le 31 décembre 1791, le citoyen Guerrier a obtenu un brevet de 523 liv. 9 s. de pension en faveur de trente et une années de services.
Locuteur: Viennet
...1792, il est entré dans la 32e division de la gendarmerie nationale et y a obtenu le grade de brigadier. Dans le mois d'août 1792, il est entré dans la 32e division de la gendarmerie nationale et y a obtenu le grade de brigadier.
Locuteur: Viennet
La pension de 523 1. 9 s. a cessé de lui être payée du moment qu'il est entr...
...ndarmerie nationale parce qu'aux termes de l'article 10 du titre premier de la loi du 22 août 1792, il ne pouvait r...
La pension de 523 1. 9 s. a cessé de lui être payée du moment qu'il est entré dans la gendarmerie nationale parce qu'aux termes de l'article 10 du titre premier de la loi du 22 août 1792, il ne pouvait recevoir en même temps un traitement et une pension.
Locuteur: Viennet
... pouvant continuer les services à cause de ses blessures a obtenu son congé absolu...
...yen Guerrier désire jouir non-seulement de sa pension de 523 1. 9 s. mais encore il demande une augmentation à raison de ses services postérieurs dans le grade ...
Le citoyen Guerrier ne pouvant continuer les services à cause de ses blessures a obtenu son congé absolu le 10 février dernier. Dans cette position, le citoyen Guerrier désire jouir non-seulement de sa pension de 523 1. 9 s. mais encore il demande une augmentation à raison de ses services postérieurs dans le grade qu'il avait dans la gendarmerie nationale.
Locuteur: Viennet
...obtenu son congé absolu, il n'a joui ni de sa pension ni d'aucune espèce de secours ; en conséquence, il demande à ...
...cours provisoire pour le mettre en état de faire honneur à de petites dettes qu'il a contractées pour...
Ce même citoyen vous représente que depuis le 10 février dernier qu'il a obtenu son congé absolu, il n'a joui ni de sa pension ni d'aucune espèce de secours ; en conséquence, il demande à ce sujet quelque secours provisoire pour le mettre en état de faire honneur à de petites dettes qu'il a contractées pour soutenir son existence depuis le 10 février jusqu'à ce jour.
Locuteur: Viennet
Votre comité de la guerre vous propose de décréter ce qui suit : Votre comité de la guerre vous propose de décréter ce qui suit :
Locuteur: Viennet
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, sur la pétition du citoyen G...
...u'il est accordé audit citoyen la somme de 150 livres à titre de secours provisoire que le ministre de la guerre est autorisé à lui payer sur ...
... 3j Sel disposition : et sur le restant de la pétition du . citoyen Guerrier, la C...
..., selon le grade et le temps du service de chaque militaire. »
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, sur la pétition du citoyen Guerrier, brigadier dans la gendarmerie nationale, décrète qu'il est accordé audit citoyen la somme de 150 livres à titre de secours provisoire que le ministre de la guerre est autorisé à lui payer sur les fonds extraordinaires qu'il 8i 3j Sel disposition : et sur le restant de la pétition du . citoyen Guerrier, la Convention nationale passe à l'ordre du jour, motivé sur la loi qui détermine les pensions, selon le grade et le temps du service de chaque militaire. »
Locuteur: Viennet
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Viennet
naux, de la maison des ci-devant Gélestins de Vichy, département de VAllier; le projet de décret est ainsi conçu (1) : naux, de la maison des ci-devant Gélestins de Vichy, département de VAllier; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Viennet
...e que la maison des ci-devant Célestins de Vichy, district de Cusset, département de l'Allier, et dont la vente avait été aj...
...l'établissement d'un dépôt pour remonte de chevaux des armées, qui n'a pu être eff...
... entendu son comité d'aliénation, rapportant le _ décret du 11 août 1792, décrète que la maison des ci-devant Célestins de Vichy, district de Cusset, département de l'Allier, et dont la vente avait été ajournée, pour employer ladite maison à l'établissement d'un dépôt pour remonte de chevaux des armées, qui n'a pu être effectué, sera vendue selon les formes prescrites pour les domaines nationaux. »
Locuteur: Viennet
..., fait un rapport et présente un projet de décret relatif au mode de paiement des frais de fabrication des monnaies; le projet de décret est ainsi conçu (2) : Un membre, au nom -du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret relatif au mode de paiement des frais de fabrication des monnaies; le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Locuteur: Viennet
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète ce qui... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète ce qui suit :
Locuteur: Viennet
...ire entrer dans leurs comptes les frais de fabrication, comme soldés en numéraire ... « Les directeurs des monnaies sont autorisés à faire entrer dans leurs comptes les frais de fabrication, comme soldés en numéraire métallique, jusqu'au 29 avril 1792.
Locuteur: Viennet
...Depuis cette époque, et pour le courant de cette année, les frais de fabrication seront alloués en assignats, mais avec le bénéfice, ou plus-value de moitié en sus, conformément à l'article 4 de la loi du 8 avril dernier. » « Depuis cette époque, et pour le courant de cette année, les frais de fabrication seront alloués en assignats, mais avec le bénéfice, ou plus-value de moitié en sus, conformément à l'article 4 de la loi du 8 avril dernier. »
Locuteur: Viennet
Un membre (3) propose de décréter que le rapport sur le nouveau système monétaire sera discuté dans la séance de samedi prochain. Un membre (3) propose de décréter que le rapport sur le nouveau système monétaire sera discuté dans la séance de samedi prochain.
Locuteur: Viennet
Un membre, au nom du comité de législation et de sûreté générale réunis, fait un rapport et présente un projet de décret pour annuler la destitution pron...
... 10 avril dernier, par les commissaires de la Convention dans le département de Seine-et-Marne; le projet de décret est ainsi conçu (4) :
Un membre, au nom du comité de législation et de sûreté générale réunis, fait un rapport et présente un projet de décret pour annuler la destitution prononcée contre le citoyen Godarcl, le 10 avril dernier, par les commissaires de la Convention dans le département de Seine-et-Marne; le projet de décret est ainsi conçu (4) :
..., fait un rapport et présente un projet de décret ayant pour objet de rapporter le décret , du 11 août 1792 e... Un membre, au nom du comité d?aliénation, fait un rapport et présente un projet de décret ayant pour objet de rapporter le décret , du 11 août 1792 et ordonner la vente, selon les formes prescrites pour les domaines natio- (1) Ar...
...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités de législation et de sûreté générale réunis, annule la desti...
...ard, commissaire, faisant les fonctions de procureur général syndic, par ses commissaires dans le département de Seine-et-Marne, le 10 avril dernier. En...
(( La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de législation et de sûreté générale réunis, annule la destitution prononcée contre le citoyen Godard, commissaire, faisant les fonctions de procureur général syndic, par ses commissaires dans le département de Seine-et-Marne, le 10 avril dernier. En conséquence, le renvoie (1) Collection Baudouin, tome 29, page 241, et P. V., t...

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 604
Locuteur: Viennet
à son poste pour reprendre l'exercice de ses fonctions. » à son poste pour reprendre l'exercice de ses fonctions. »
Locuteur: Viennet
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Le Président
...1). Sur l'indication du bureau, propose de nommer les citoyens Lé-ma-ne, Sautereau... (1). Sur l'indication du bureau, propose de nommer les citoyens Lé-ma-ne, Sautereau, Salicati et Villar, commissaires pour le dépouillement du scrutin ouvert pour ...
Locuteur: Pénières
...rence, chirurgien-major du Se bataillon de Haute-Garonne, actuellement à l'armée d...
...n faveur du soldat républicain français de l'armée d'Italie, qui se sera signalé par la plus éclatante action de prudence et de courage;
1° Le citoyen Florence, chirurgien-major du Se bataillon de Haute-Garonne, actuellement à l'armée d'Italie, envoie 100 livres en assignats, pour une couronne civique en faveur du soldat républicain français de l'armée d'Italie, qui se sera signalé par la plus éclatante action de prudence et de courage;
Locuteur: Pénières
...e à l'armée d'Italie, offre un assignat de 50 livres pour les frais de la guerre; ...Joseph Martin, lieutenant-co-lonel en second du 3° bataillon des Bouches-du-Rhône à l'armée d'Italie, offre un assignat de 50 livres pour les frais de la guerre;
Locuteur: Pénières
3° Le citoyen Paul Courtes, médecin de Varmée d'Italie, et qui, depuis vingt-t... 3° Le citoyen Paul Courtes, médecin de Varmée d'Italie, et qui, depuis vingt-trois ans, sert la République, offre 100 livres pour le même objet;
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 657, 2" colonne, et P. V., tome 1... répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance. (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 657, 2" colonne, et P. V., tome 12, page 255.
Une députation du conseil général de la Cornmune de Paris est admise à la barre. (1) P. V.,... Une députation du conseil général de la Cornmune de Paris est admise à la barre. (1) P. V., tome 12, page 253.
(2) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 618, la protestation de Bergasse, député de la sénéchaussée de Lyon, contre les assignats-monnaie, augmentée des lettres écrites à M. le Président de l'Assemblée nationale, à M. le garde de... (2) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 618, la protestation de Bergasse, député de la sénéchaussée de Lyon, contre les assignats-monnaie, augmentée des lettres écrites à M. le Président de l'Assemblée nationale, à M. le garde des sceaux et à M. Necker

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 605
...re pourquoi je suis aujourd'hui l'objet de ses dénonciations et de sa haine. C'est parce que je lui ai rep...
...ent au Moniteur universel, l,r semestre de 1793, page 657, 3* colonne, et au Mercure un...
...ns le département d'Eure-et-Loir, qui m'accuse d'incivisme, mais je vais vous dire pourquoi je suis aujourd'hui l'objet de ses dénonciations et de sa haine. C'est parce que je lui ai reproché d'avoir dit, dans mon département, qu'il fallait envoyer tous les appelant...
...ation contre Gardien est empruntée à plusieurs journaux, mais plus particulièrement au Moniteur universel, l,r semestre de 1793, page 657, 3* colonne, et au Mercure universel, tome 27, pages 547 à 550.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 606
...position ne figure pas au Procès-verbal de la Convention. — Elle est donnée par le...
...47, lre colonne et parle Point du Jour, 1793, tome 2, page 245, 2° colonne.
(3) Cette proposition ne figure pas au Procès-verbal de la Convention. — Elle est donnée par le Mercure universel, tome 27, page 547, lre colonne et parle Point du Jour, 1793, tome 2, page 245, 2° colonne.
, au nom du comité de Salut public, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser le conseil exécutif à disposer, pour Vintérêt de la République et (1) Collection Baudoui... , au nom du comité de Salut public, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser le conseil exécutif à disposer, pour Vintérêt de la République et (1) Collection Baudouin, tome 29, page 238, et P. V., tome 12, page 256.
..., après avoir en- (1) Le texte primitif de ce projet de décret et la discussion qui l'accompagn... « La Convention nationale, après avoir en- (1) Le texte primitif de ce projet de décret et la discussion qui l'accompagne sont empruntés au Mercure universel, tome 27, page 550,1" colonne.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 607
...ous, commissaires soussignés, le 30 mai 1793, l'an II de la République française. « Certifié véritable par nous, commissaires soussignés, le 30 mai 1793, l'an II de la République française.
... » (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 655, 3" colonne. « Signé : Lémaire ; Sautereau ; saliceti; Villar. » (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 655, 3" colonne.
...crété une adresse aux Corses et l'envoi de forces militaires. L'une de ces mesures éclairera le peuple l'autre mettra en état de défense mon pays, qui est le vôtre, et ...
...és. Yous avez décrété en outre, l'envoi de deux nouveaux commissaires pris dans vo...
...e, et elle peut être utile : vous venez de me nommer pour un de ces nouveaux commissaires ; je suis d'autant plus flatté de cette nomination, qu'elle a été faite p...
...ns en note le résultat du dépouillement de ce scrutin public que nous avons retrou...
(2). Citoyens, vous avez décrété une adresse aux Corses et l'envoi de forces militaires. L'une de ces mesures éclairera le peuple l'autre mettra en état de défense mon pays, qui est le vôtre, et contiendra les malveillants qui s'efforcent à égarer les citoyens les moins éclairés. Yous avez décrété en outre, l'envoi de deux nouveaux commissaires pris dans votre sein ; je n'ai pas cru cette mesure nécessaire, par la confiance que j'ai et...
... dans nos trois collègues qui sont sur les lieux ; néanmoins vous 1 avez décrétée, et elle peut être utile : vous venez de me nommer pour un de ces nouveaux commissaires ; je suis d'autant plus flatté de cette nomination, qu'elle a été faite par 1 Assemblée elle-même, et non par un comité ou par un individu ; mais, citoyens, tout autre parmi vous peut être plus utile que moi dans un (1) Nous donnons en note le résultat du dépouillement de ce scrutin public que nous avons retrouvé aux Archives nationales, Carton Cii 253, chemise 461, piece ne 11; il est ain...
...uillement du scrutin pour la nomination de deux commissaires pour le département de la Corse. Résultat du dépouillement du scrutin pour la nomination de deux commissaires pour le département de la Corse.
Rollet — 84 Le nombre des votants a été de 207. Rollet — 84 Le nombre des votants a été de 207.
Les instituteurs seront chargés de faire aux citoyens de tout âge, de l'un et de l'autre (1) P. V., tome 12, page 257 et... Les instituteurs seront chargés de faire aux citoyens de tout âge, de l'un et de l'autre (1) P. V., tome 12, page 257 et Collection Baudouin, tome 29, page 239.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 608
...e pouvoir exécutif pour le commandement de l'armée du Rhin, après avoir reçu itéra...
...'armée du Rhin, arrêtons que le général de division Beauharnais la commandera prov...
... notre collègue Ritter se rendra auprès de lui pour lui remettre notre arrêté à cet égard, qui l'appelle auprès de nous ; que le général Falck sera par nous promu provisoirement au grade de général de division, et que nous lui conférons le commandement de la division de l'armée du Haut-Rhin ; que le général (1) Ministère de la guerre : Armée du Rhin. — Bul-letin de la Convention du 30 mai 1793.
... du Rhin, après avoir discuté sous tous les rapports les changements faits par le pouvoir exécutif pour le commandement de l'armée du Rhin, après avoir reçu itérativement la déclaration du général Diettmann, qu'il ne se sentait ni les forces, ni les talents nécessaires pour commander en chef l'armée du Rhin, arrêtons que le général de division Beauharnais la commandera provisoirement, et que notre collègue Ritter se rendra auprès de lui pour lui remettre notre arrêté à cet égard, qui l'appelle auprès de nous ; que le général Falck sera par nous promu provisoirement au grade de général de division, et que nous lui conférons le commandement de la division de l'armée du Haut-Rhin ; que le général (1) Ministère de la guerre : Armée du Rhin. — Bul-letin de la Convention du 30 mai 1793.
Le comité de Salut public, par les fonctions qui lui...
...x que nous les sujets qui sont capables de remplir le ministère de la guerre. Je demande qu'il nous présen...
... et le Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 656, lr" colonne.
Le comité de Salut public, par les fonctions qui lui sont confiées, connaît mieux que nous les sujets qui sont capables de remplir le ministère de la guerre. Je demande qu'il nous présente le citoyen qu'il croit être en état, par ses talents et son ci-, visme, d'êtr...
...age 259. — Voy. également le Journal des Débats et des Décrets, n° 255, page 437 et le Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 656, lr" colonne.
(2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 656, lro colonne. (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 656, lro colonne.
(4) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 656, lr" colonne. (4) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 656, lr" colonne.
« Wissembourg, 24 mai 1793 « Wissembourg, 24 mai 1793

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 609
...s armes à feu existantes dans l'étendue de son territoire : ces armes seront remises aux citoyens de la première réquisition, et ainsi de suite, tant qu'il y aura des armes à fe... « Chaque municipalité sera tenue d'avoir un registre pour inscrire le nombre des armes à feu existantes dans l'étendue de son territoire : ces armes seront remises aux citoyens de la première réquisition, et ainsi de suite, tant qu'il y aura des armes à feu. (1) P. Y., tome 12, page 259.
...garnir les postes avancés des districts de Laneste et d'Argellis, et qu'il résulte des dépêches de l'état-major que les besoins de l'armée sont trop pressants, pour (1) P... ...pu obtenir les 18 pièces d'artillerie que le général Servan avait promises pour garnir les postes avancés des districts de Laneste et d'Argellis, et qu'il résulte des dépêches de l'état-major que les besoins de l'armée sont trop pressants, pour (1) P. V., tome 12, page 261.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 610
...scrutin pour la nomination d'un juge et de 4 suppléants pour le tribunal révolutionnaire. (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 656, colonne et P. V., tome 12, p... (2) proclame le résultat du dépouillement du scrutin pour la nomination d'un juge et de 4 suppléants pour le tribunal révolutionnaire. (1) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 656, colonne et P. V., tome 12, page 263.
... page 264. — Voy. ci-après, aux annexes de la séance,s page 628, la liste des candidats pour la nomination d'une place vacante de juge au tri- bunal révolutionnaire à la date du 26 mai 1793. (2) P. V., tome 12, page 264. — Voy. ci-après, aux annexes de la séance,s page 628, la liste des candidats pour la nomination d'une place vacante de juge au tri- bunal révolutionnaire à la date du 26 mai 1793.
...ntes calomnies. Le dernier eut l'audace de dire à l'Assemblée législative que les ...
...ns autre encouragement que la certitude de l'emploi et des fpnds prêts pour les payer à mesure de la livraison. Mais le traître ministre voulait faire de belles phrases, des marchés à l'étrange...
...ifs pour lui et ses complices. La ville de Saint-Etienne fit des mémoires, en- (1)...
...nne ont cherche a 1 annuler comme tous les autres par l'oubli et les plus impudentes calomnies. Le dernier eut l'audace de dire à l'Assemblée législative que les manufactures françaises réunies ne pouvaient fournir, par an, que 44,000 armes a...
...autres armes en proportion, qu'il eût pu très facilement en produire 150,000, sans autre encouragement que la certitude de l'emploi et des fpnds prêts pour les payer à mesure de la livraison. Mais le traître ministre voulait faire de belles phrases, des marchés à l'étranger ruineux, mais lucratifs pour lui et ses complices. La ville de Saint-Etienne fit des mémoires, en- (1) Mercure universel, tome 29, page 552, lr

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 613
...saires du Pouvoir exécutif et du comité de Salut public, considérant que la concur...
...es agents envoyés dans les manufactures de Saint-Etienne, a élevé le prix de toutes les pièces qui composent le fusi...
« Les citoyens Bouillet et Levayer, commissaires du Pouvoir exécutif et du comité de Salut public, considérant que la concurrence à laquelle ont donné lieu les diverses demandes d'armes, faites par les agents envoyés dans les manufactures de Saint-Etienne, a élevé le prix de toutes les pièces qui composent le fusil, à un taux infiniment supérieur (1) Collection Baudouin, tome 29, page 243, et...

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 616
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU JEUDI 30 MAI 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU JEUDI 30 MAI 1793.
...ce, page 594, le décret rendu en faveur de ces officiers. Celte pétition avait été présentée dans la séance du 14 avril 1793 (Voy. Archives parlementaires, 1" série... (3) Voy. ci-dessus, même séance, page 594, le décret rendu en faveur de ces officiers. Celte pétition avait été présentée dans la séance du 14 avril 1793 (Voy. Archives parlementaires, 1" série, tome G2, page 97, 1" colonne). Depuis l'impression du tome t>2, nous avons déc...
, au nom du comité de Salut public, fait un rapport et présente un projet de (1) Collection Baudouin, tome 29, page ... , au nom du comité de Salut public, fait un rapport et présente un projet de (1) Collection Baudouin, tome 29, page 263 et P V tome 12, page 275.
L'enceinte de vos séances a déjà retenti plusieurs fois du bruit de l'insurrection arrivée au Cap le 19 oct... L'enceinte de vos séances a déjà retenti plusieurs fois du bruit de l'insurrection arrivée au Cap le 19 octobre 1792.
...pos public, où l'on dressait des listes de proscription, où l'on invitait les soldats de la garnison à dénoncer leurs officiers. ...ir ce mouvement, en supprimant des conciliabules où l'on conspirait contre le repos public, où l'on dressait des listes de proscription, où l'on invitait les soldats de la garnison à dénoncer leurs officiers.
(4) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise)i in-4", tome 11, n- 49. (4) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise)i in-4", tome 11, n- 49.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 617
Forts de oe traité, dont nous déposons les actes dans le sein des représentants de la na- Forts de oe traité, dont nous déposons les actes dans le sein des représentants de la na-
...nt qu'ils garantissaient le patriotisme de leurs officiers, qu'ils étaient contents de servir sous les ordres d'aussi bons citoyens qui leur donnaient l'exemple de la soumission aux lois, de la fermeté à braver les fatigues et les dangers de la guerre. Les soldats du bataillon du 92® régiment, fermes dans leur devoir, répondirent qu'ils garantissaient le patriotisme de leurs officiers, qu'ils étaient contents de servir sous les ordres d'aussi bons citoyens qui leur donnaient l'exemple de la soumission aux lois, de la fermeté à braver les fatigues et les dangers de la guerre.
... fut imprimée dans le journal politique de Saint-Domingue. Cette réponse fut imprimée dans le journal politique de Saint-Domingue.
...rompre cet excellent bataillon, le seul de la garnison qui fût resté intact et qui...
...a fidélité fut livrée à tous les moyens de séduction, vin, argent, promesses, tout...
...t aux soldats la perspective séduisante de remplacer les officiers qu'on avait déj...
...ires nationaux ont récemment déportés en France, redoublèrent d'efforts pour corrompre cet excellent bataillon, le seul de la garnison qui fût resté intact et qui, pendant l'insurrection et les cinq jours suivants, continua d'observer la plus exacte discipline. Sa fidélité fut livrée à tous les moyens de séduction, vin, argent, promesses, tout fut prodigué pour le soulever contre ses chefs : on montrait aux soldats la perspective séduisante de remplacer les officiers qu'on avait déjà expulsés des autres corps, et ceux mêmes auxquels ils obéissaient encore.
...e, mon camarade et moi, fûmes commandés de détachement pour le poste Gentaux, le plus avancé au camp de Bréda, et le plus exposé au feu des reb...
... marchèrent sous nos ordres avec autant de subordination que de bravoure.
...n'y pas faire attention, et nous continuâmes notre service à l'ordinaire ; Clarke, mon camarade et moi, fûmes commandés de détachement pour le poste Gentaux, le plus avancé au camp de Bréda, et le plus exposé au feu des rebelles ; Créagh, d'un autre côté, fut chargé du poste Métayer, le plus avancé du morne du Cap : nos soldats marchèrent sous nos ordres avec autant de subordination que de bravoure.
...e nous étions dénoncés par la compagnie de grenadiers, la seule qui eût été entraî...
...s des ennemis du repos public, et qu'un de nos camarades nommé Haly, qui avait couru de grands dangers dans la ville, avait obt...
A notre retour au Cap, nous apprîmes que nous étions dénoncés par la compagnie de grenadiers, la seule qui eût été entraînée aux suggestions des ennemis du repos public, et qu'un de nos camarades nommé Haly, qui avait couru de grands dangers dans la ville, avait obtenu un congé des commissaires nationaux pour aller à la Nouvelle-Angleterre, et ...
Enfin, nous eûmes nous-mêmes la douleur de voir nos noms sur une liste de proscription affichée dans les rues et ... Enfin, nous eûmes nous-mêmes la douleur de voir nos noms sur une liste de proscription affichée dans les rues et places publiques. Dans cette position, nous nous rendîmes chez les commissaires ...
Les commissaires, craignant sans doute de se compromettre en nous protégeant ouve...
...omme la seule mesure à prendre, à cause de l'effervescence qui régnait dans la ville du Cap ; ils croyaient que le salut de la colonie dépendait des ménagements qu'ils étaient résolus de garder ; ils ajoutèrent qu'ils connaiss...
...beau d'en rendre compte au ministre, et de nous faire conserver nos appointements ...
Les commissaires, craignant sans doute de se compromettre en nous protégeant ouvertement, nous engagèrent à accepter un congé limité pour aller en France ; ils nous le proposèrent comme la seule mesure à prendre, à cause de l'effervescence qui régnait dans la ville du Cap ; ils croyaient que le salut de la colonie dépendait des ménagements qu'ils étaient résolus de garder ; ils ajoutèrent qu'ils connaissaient toute l'injustice des dénonciations qui mettaient nos jours en péril ; qu'ils chargeraient le général Rochambeau d'en rendre compte au ministre, et de nous faire conserver nos appointements pendant l'année entière que durerait notre congé.
« Au nom de la nation, « Au nom de la nation,
...ional civil délégué aux îles françaises de l'Amérique Sous-le-Vent. « Nous, Léger-Félicité Sonthonax, commissaire national civil délégué aux îles françaises de l'Amérique Sous-le-Vent.
...au sieur... (officier) au 92e régiment, de passer en France, à la charge par lui de se pourvoir d'un congé auprès du chef militaire, et de se munir d'un passeport de la municipalité du Cap ; le mettons par ces présentes sous la sauvegardé de la loi. « Permettons au sieur... (officier) au 92e régiment, de passer en France, à la charge par lui de se pourvoir d'un congé auprès du chef militaire, et de se munir d'un passeport de la municipalité du Cap ; le mettons par ces présentes sous la sauvegardé de la loi.
« En vertu de la réquisition ci-dessus, permettons au...
...officier) au 92e régiment d'infanterie, de passer en France, et nous lui accordons...
...nt lequel nous croyons qu'il doit jouir de ses appointements.
« En vertu de la réquisition ci-dessus, permettons au sieur... (officier) au 92e régiment d'infanterie, de passer en France, et nous lui accordons en conséquence un congé d'un an, pendant lequel nous croyons qu'il doit jouir de ses appointements.
... gouverneur général des îles françaises de l'Amérique Sous-le-Vent. « Le gouverneur général des îles françaises de l'Amérique Sous-le-Vent.
Signé : le procureur de la commune. » Signé : le procureur de la commune. »
Chacun de nous obtint un congé et un pas-sepprt s... Chacun de nous obtint un congé et un pas-sepprt semblables.
...éral écrivit successivement au ministre de la guerre les deux lettres suivantes : Le général écrivit successivement au ministre de la guerre les deux lettres suivantes :
, l'an IV de la liberté. , l'an IV de la liberté.
« J'ai l'honneur de prévenir le ministre de la guerre qu'en vertu de la réquisition de M. Sonthonax, commissaire civil, j'ai d... « J'ai l'honneur de prévenir le ministre de la guerre qu'en vertu de la réquisition de M. Sonthonax, commissaire civil, j'ai donné un congé d'un an pour passer en France, à MM. Begy, lieutenant-colonel, Ber...
« Au Cap, le 19 novembre, l'an IV de la liberté. « Au Cap, le 19 novembre, l'an IV de la liberté.
« J'ai l'honneur de vous prévenir qu'en vertu de la réquisition de M. Sonthonax, commissaire civil, en date du 1er de ce mois, « J'ai l'honneur de vous prévenir qu'en vertu de la réquisition de M. Sonthonax, commissaire civil, en date du 1er de ce mois,
Suit la teneur des actes. Suit la teneur des actes.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 618
...s viser nos congés les 1er et 2 janvier de la présente année 1793. A notre débarquement à Nantes et à Paim-beuf, nous fîmes viser nos congés les 1er et 2 janvier de la présente année 1793.
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU JEUDI 30 MAI 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU JEUDI 30 MAI 1793.
Nous demandons les motifs de cette cruelle destitution ; nul acte ne les indique ; le ministre les ignore...
...e informé, et jusqu'au moment incertain de la réponse, nous nous voyons condamnés à mourir de faim, dans l'humiliante situation de citoyens réprouvés et d'hommes sans ave...
Nous demandons les motifs de cette cruelle destitution ; nul acte ne les indique ; le ministre les ignore : il écrit au général Rochambeau pour être informé, et jusqu'au moment incertain de la réponse, nous nous voyons condamnés à mourir de faim, dans l'humiliante situation de citoyens réprouvés et d'hommes sans aveu.
...régiment ; ledit congé se trouve au bas de la réquisition qui en a été faite, dont... ...taine, Sherlock, O'Connor, Bourke et Greagh, lieutenants, tous officiers du 92e régiment ; ledit congé se trouve au bas de la réquisition qui en a été faite, dont lesdits officiers sont porteurs.
...e croirai, Monsieur, qu'il serait juste de les faire, jouir de leurs appointements pendant le temps du... « Je croirai, Monsieur, qu'il serait juste de les faire, jouir de leurs appointements pendant le temps du congé.
...ouverneur général dés îles Sous-le-Vent de VAmérique. « Le gouverneur général dés îles Sous-le-Vent de VAmérique.
...Paris, nous les présentâmes au ministre de la guerre qui les communiqua au conseil... Arrivés à Paris, nous les présentâmes au ministre de la guerre qui les communiqua au conseil exécutif; et nous reçûmes chacun un avis conçu en ces termes :
...visoire, sur le vu des pièces à l'appui de la demande des citoyens... confirme le congé provisoire à l'effet de repasser en France, qui vous a été acco...
... novembre 1792 pour finir au 2 novembre de la présente année.
( Le conseil exécutif provisoire, sur le vu des pièces à l'appui de la demande des citoyens... confirme le congé provisoire à l'effet de repasser en France, qui vous a été accordé par le général Rochambeau, gouverneur des îles Sous-le-Yent, et à la_ réquis...
...Sonthonax, commissaire national civil auxdites îles* ledit congé commençant au 2 novembre 1792 pour finir au 2 novembre de la présente année.
...s avec appointements, pendant une année de repos, et avec la perspective d'un avancement mérité par de pénibles travaux, nous ne pouvons qu'as...
... Pourquoi, après avoir été envoyés loin de l'arène sur laquelle nous avons versé n...
...ur notre sort ; vous croirez sans doute que nos places nous ayant été conser-véçs avec appointements, pendant une année de repos, et avec la perspective d'un avancement mérité par de pénibles travaux, nous ne pouvons qu'aspirer a voler aux combats ? nous le pensions aussi ; par quelle fatalité sommes-nous donc exposés à nous voir enlever des droits aussi légitimes? Pourquoi, après avoir été envoyés loin de l'arène sur laquelle nous avons versé notre sang pour la patrie, nous trouvons-nous subitement sans places, sans appoin...
Il vient d'arriver de Saint-Domingue un état de revue dans lequel nous sommes compris comme destitués, après notre départ de la colonie. Il vient d'arriver de Saint-Domingue un état de revue dans lequel nous sommes compris comme destitués, après notre départ de la colonie.
Nous sommes partis de Saint-Domingue en vertu et sur la foi d...
...ommes embarqués avec la promesse écrite de la conservation de nos places et de nos appointements. Les commissaires nat...
Nous sommes partis de Saint-Domingue en vertu et sur la foi d'un congé limité ; nous nous sommes embarqués avec la promesse écrite de la conservation de nos places et de nos appointements. Les commissaires nationaux, je commandant général et le conseil exécutif, en un mot, toutes les auto...
...plus léger nuage, et je ne crains point de compromettre mes camarades en nous soum... ... s'est pas élevé le plus léger nuage sur notre conduite ; non, citoyens, pas le plus léger nuage, et je ne crains point de compromettre mes camarades en nous soumettant au glaive des lois, si un mot, si une démarche légalement prouvée, peut j...
...tes leurs intrigues, nous n'avons cessé de braver la mort pour1 rester à nos poste... ...furieux que notre fermeté et notre courage à maintenir le bon ordre déjouait toutes leurs intrigues, nous n'avons cessé de braver la mort pour1 rester à nos postes.
...ns populaires ; leur sagesse, prévoyant de plus grands mâux, a cru devoir nous élo...
...videmment que nous n'avons pas démérité de la patrie, et que notre destitution postérieure à notre départ de Saint-Domingue, ne peut être que l'effe...
... ces motifs n'existaient pas à l'époque de notre départ, ils n'ont pas pu naître a...
Les commissaires nationaux ont cru devoir céder ail torrent des commotions populaires ; leur sagesse, prévoyant de plus grands mâux, a cru devoir nous éloigner pour enlever tout prétexte aux auteurs des cfésordres publics ; pour céder...
... congés, les lettres du général et l'approbation, du conseil exécutif prouvent évidemment que nous n'avons pas démérité de la patrie, et que notre destitution postérieure à notre départ de Saint-Domingue, ne peut être que l'effet d'une erreur ou d'une intrigue coupable dont nous ne devons pas être les victimes, puisque le ministre lui-même en ignoré les motifs, puisque si, comme tout le prouve, ces motifs n'existaient pas à l'époque de notre départ, ils n'ont pas pu naître après notre embarquement et notre arrivée en France.
...ces et nos appointements, nous manquons de subsistance, et si votre justice ne ven...
...otre secours, la misère serait le terme de tous nos services, de notre invariable dévouement à l'intérêt de la patrie, des dangers que nous avons c...
... avons versé en combattant les révoltés de Saint-Domingue.
Cependant n'ayant pour toute existence que nos places et nos appointements, nous manquons de subsistance, et si votre justice ne venait promptement à notre secours, la misère serait le terme de tous nos services, de notre invariable dévouement à l'intérêt de la patrie, des dangers que nous avons couru pendant trois années, et du sang que nous avons versé en combattant les révoltés de Saint-Domingue.
...ravaux passés, notre zèle pour le salut de la patrie et le désir ardent de retourner à nos postes. ...ompagne des hommes sans reproches, et avec la confiance que nous inspirent nos travaux passés, notre zèle pour le salut de la patrie et le désir ardent de retourner à nos postes.
En conséquence nous vous prions de décréter la conservation de nos places et nos appointements, avec l'expectative de l'avancement suivant notre rang d'ancie... En conséquence nous vous prions de décréter la conservation de nos places et nos appointements, avec l'expectative de l'avancement suivant notre rang d'ancienneté.
Protestations de M. Bergasse, député de la Sénéchaussée de Lyon, contre les assignats-monnaie (2e ...
...e des lettres écrites à M. le président de l'Assemblée nationale, à M. le garde de...
Protestations de M. Bergasse, député de la Sénéchaussée de Lyon, contre les assignats-monnaie (2e édition), augmentée des lettres écrites à M. le président de l'Assemblée nationale, à M. le garde des sceaux et à M. Necker (2).
...essus, même séance, page 604, la lettre de Gardien dans laquelle il est fait allus... (1) Voy. ci-dessus, même séance, page 604, la lettre de Gardien dans laquelle il est fait allusion à ce document.
(2) Bibliothèque la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 296, n* 5. (2) Bibliothèque la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 296, n* 5.

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 619
Je n'ai pas assez de temps pour examiner en détail les diver...
...ésentés à l'Assemblée, sur la nécessité de faire circuler en France des assignats-...
...u'il n'est besoin que d'un petit nombre de réflexions pour démontrer l'absurdité de tous ces plans, et surtout pour faire c...
Je n'ai pas assez de temps pour examiner en détail les divers projets présentés à l'Assemblée, sur la nécessité de faire circuler en France des assignats-monnaie ; mais il me semble qu'il n'est besoin que d'un petit nombre de réflexions pour démontrer l'absurdité de tous ces plans, et surtout pour faire connaître les conséquences cruelles et malheureusement irréparables, qu'ils entra...
...es assignats-monnaie qu'elle se propose de répandre dans la circulation. Ces assig...
... seront divisés en billets, depuis ceux de 100 livres jusqu'à 100 pistoles. Ainsi ...
...peuvent être regardés comme des espèces de délégations dbnnées d'avance sur le pro...
...lésiastiques, et qu'il en serait vendu une quantité proportionnelle à la somme des assignats-monnaie qu'elle se propose de répandre dans la circulation. Ces assignats-monnaie porteront un intérêt par jour, et seront divisés en billets, depuis ceux de 100 livres jusqu'à 100 pistoles. Ainsi les assignats-monnaie peuvent être regardés comme des espèces de délégations dbnnées d'avance sur le produit d'une vente qui n'est pas faite, mais qui «e fera.
...forcé, il fallait qu'il inspirât autant de confiance qu'une lettre de change ; et des écrivains gagés pour le...
...aloir, ont dit, sans se mettre en peine de. le prouver, qu'il inspirait autant de confiance qu'une lettre de change.
...#qu'il n'eût aucun des inconvénients des papiers forcés, quoiqu'il soit papier, forcé, il fallait qu'il inspirât autant de confiance qu'une lettre de change ; et des écrivains gagés pour le faire prévaloir, ont dit, sans se mettre en peine de. le prouver, qu'il inspirait autant de confiance qu'une lettre de change.
Quel est le motif de la confiance qu'on a en une lettre de change ? c'est que l'on connaît la solidité de celui qui la tire, de ceux qui l'endossent et de celui qui l'accepte ; c'est que celui q...
...ndent sur leur liberté, c'est qu'en cas de non-paiement, la loi accorde toutes les...
Quel est le motif de la confiance qu'on a en une lettre de change ? c'est que l'on connaît la solidité de celui qui la tire, de ceux qui l'endossent et de celui qui l'accepte ; c'est que celui qui la tire, et les endosseurs, et l'accepteur, en répondent sur leur liberté, c'est qu'en cas de non-paiement, la loi accorde toutes les facilités nécessaires pour poursuivre, et le tireur et les-endosseurs et l'acce...
...ts-monnaie présentent-ils un motif égal de confiance? Or, les assignats-monnaie présentent-ils un motif égal de confiance?
... que les particuliers qui les tiendront de la nation, au lieu de toutes les sûretés qu'offre le porteur d'une lettre de change (qu'on est ou reste toujours le maître de refuser)* ne livreront pour gages, à ce... Non. Et pourquoi ? Parcê que la nation qui livrera ces effets, parce que les particuliers qui les tiendront de la nation, au lieu de toutes les sûretés qu'offre le porteur d'une lettre de change (qu'on est ou reste toujours le maître de refuser)* ne livreront pour gages, à ceux auxquels ils les remettront, que des espérances incertaines, et qui, quoiqu'o...
...es, qu'en déclarant libres actuellement de l'hypothèque des créanciers du clergé, ceux de ces biens dont elle disposera, et en faisant de la créance sur le clergé, une créance n...
...t que les biens du clergé seront grevés de l'hypothèque des créanciers du clergé, ...
D'abord, l'Assemblée ne peut disposer des biens ecclésiastiques, qu'en déclarant libres actuellement de l'hypothèque des créanciers du clergé, ceux de ces biens dont elle disposera, et en faisant de la créance sur le clergé, une créance nationale ; car tant que les biens du clergé seront grevés de l'hypothèque des créanciers du clergé, il est évident qu'ils ne
...ier lieu, l'Assemblee a-t-elle le droit de convertir la créance particulière du cl...
...ls donné ce pouvoir? Peut-elle^produire de leur part une procuration spéciale qui l'autorise à faire une conversion de ce genre ? Et si elle ne le peut, si dès lors on a toujours à craindre les réclamations de ses commettants, lorsque ses commettant...
...s les consciences et toutes les espèces de libertés dans l'empire, je le demande :...
Or, en premier lieu, l'Assemblee a-t-elle le droit de convertir la créance particulière du clergé en créance nationale ? Ses commettants lui ont-ils donné ce pouvoir? Peut-elle^produire de leur part une procuration spéciale qui l'autorise à faire une conversion de ce genre ? Et si elle ne le peut, si dès lors on a toujours à craindre les réclamations de ses commettants, lorsque ses commettants pourront parler, et qu'un despotisme effréné n e-touffera pas toutes les consciences et toutes les espèces de libertés dans l'empire, je le demande : qu'est-ce qui peut nous garantir la valeur des assignats-monnaie, et où est la ...
En setiond lieu, ne faut-il pas de plus, pour changer une hypothèque, que ...
...ient pour sûreté l'hypothéqué générale^ de ses biens. Et vous osez aujourd'hui, sa...
... même les interroger* changer 1 essence de leurs contrats, dénaturer leurs créance...
...dont voUs êtes armés, empêchera l'effet de leurs réclamations, et que si leurs réc...
...gioteurs avides qui dirigent la plupart de vos délibérations financières ; mais le temps de votre force ne durera pas longtemps ; mais le moment de la vérité arrivera ; le moment où les d...
...r à vos assignats la plus grande partie de leur valeur ? car, prenez donc garde qu'il ne s'agit pas ici de votre puissance, dont personne n'est plus effrayé que moi, mais de confiance, mais de crédit, toutes choses que la puissance ...
...uffit pour détruire : Or, je vous défie de me nier qu'il ne soit très probable que...
...mation, fondée sur des lois invariables de la justice et de la propriété, ôte à vos assignats l'opi...
...jà, que l'Assemblée se verra contrainte de déclarer actuellement libres de toute hypothèque les biens ecclésiastiq...
...ra le faire sans violer toutes les lois de la morale et de la prospérité, sans s'exposer à des réclamations bien fondées, soit de la part de ses commettants, soit de la part des créanciers du clergé, il de...
En setiond lieu, ne faut-il pas de plus, pour changer une hypothèque, que les créanciers qui ont accepté cette hypothèque y consentent ? Et où est le cons...
...ent placé dans les fonds publics que dans les fonds du clergé, qui leur présentaient pour sûreté l'hypothéqué générale^ de ses biens. Et vous osez aujourd'hui, sans daigner même les interroger* changer 1 essence de leurs contrats, dénaturer leurs créances, et les priver du gage qui en faisaient la sûreté ! Ne me dites pas que la force dont voUs êtes armés, empêchera l'effet de leurs réclamations, et que si leurs réclamations sont nulles, votre opération est bonne. Oui, ils peuvent se taire aujo...
...r assez grande pour qu'ils se laissent sacrifier sans murmurer a cette foule d'agioteurs avides qui dirigent la plupart de vos délibérations financières ; mais le temps de votre force ne durera pas longtemps ; mais le moment de la vérité arrivera ; le moment où les demandes justes pourront être accueillies comme les idées sages ; mais du moins i...
...ble que ce moment arrive, et cette seule possibilité ne suffit-elle pas pour ôter à vos assignats la plus grande partie de leur valeur ? car, prenez donc garde qu'il ne s'agit pas ici de votre puissance, dont personne n'est plus effrayé que moi, mais de confiance, mais de crédit, toutes choses que la puissance ne saurait créer, que la seule probabilité d'un événement quelconque suffit pour détruire : Or, je vous défie de me nier qu'il ne soit très probable que les créanciers du clergé réclameront, sinon à présent, du moins à la prochaine ...
...d'hui? Et, ne voyez-vous pas jusqu'à quel point la possibilité d'une telle réclamation, fondée sur des lois invariables de la justice et de la propriété, ôte à vos assignats l'opinion dont ils ont besoin pour se soutenir dans la circulation avec avantage? Ainsi donc, par cela seul déjà, que l'Assemblée se verra contrainte de déclarer actuellement libres de toute hypothèque les biens ecclésiastiques qu'elle vendra, et qu'elle ne pourra le faire sans violer toutes les lois de la morale et de la prospérité, sans s'exposer à des réclamations bien fondées, soit de la part de ses commettants, soit de la part des créanciers du clergé, il devient impossible que

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 620
...e renferment pas en eux-mêmes une cause de discrédit, dont vous ne réussirez jamai... lés assignats-monnaie ne renferment pas en eux-mêmes une cause de discrédit, dont vous ne réussirez jamais à les affranchir.
...s cette cause n'est rien en comparaison de celles que je vais développer, et d'abo...
... que lors même que l'Assemblée, au lieu de déclarer despotiquement libres de toute hypothèque les biens ecclésiastiq...
...étera la vente, s'occuperait réellement de les affranchir de toute hypothèque, en payant les créanci...
Mais cette cause n'est rien en comparaison de celles que je vais développer, et d'abord je soutiens que lors même que l'Assemblée, au lieu de déclarer despotiquement libres de toute hypothèque les biens ecclésiastiques, dont elle décrétera la vente, s'occuperait réellement de les affranchir de toute hypothèque, en payant les créanciers du clergé, les assignats n'en vaudraient pas mieux pour cela.
...e des propriétaires ou des usufruitiers de ces biens, tels que les religieux et le... 2° L'hypothèque des propriétaires ou des usufruitiers de ces biens, tels que les religieux et les ecclésiastiques ;
...u sort desquels on ne peut se dispenser de pourvoir. 4° L'hypothèque des pauvres, au sort desquels on ne peut se dispenser de pourvoir.
Or, pour délivrer les biens du clergé de l'hypothèque de ses créanciers, il fautj avant tout, co...
...u clergé, puis les dettes particulières de chaque diocèse, puis les dettes des mai...
...rminée, il est d'une justice rigoureuse de déléguer lé prix des premières ventes q...
Or, pour délivrer les biens du clergé de l'hypothèque de ses créanciers, il fautj avant tout, constater la dette du clergé, puis les dettes particulières de chaque diocèse, puis les dettes des maisons religieuses, qu'on veut détruire, puis les dettes des titulaires des bénéfices ; et, cette première opération terminée, il est d'une justice rigoureuse de déléguer lé prix des premières ventes qu'on fera aux créanciers soit généraux, soit particuliers du clergé car certaine...
Pour délivrer les biens du olergé de l'hypothèque des propriétaires ou des usufruitiers qui vivent de leur produit, il faut, les créanciers d...
...nière invariable lé sort qu'il convient de faire à ces propriétaires ou usufruitie...
... ce sort, mais démontrer la possibilité de ces moyens dans un Etat écrasé sous le ...
...et travaillé par toutes les convulsions de la déraison et de 1 anarchie; car il' serait affreux que l'on commençât par s'emparer de la subsistance d'un nombre prodigieux d'individus, qui, s'ils ne sont rien aux yeux de la philosophie moderne, sont cependant quelque chose aux yeux de la justice et de l'humanité; qu'on les expulsât de leurs demeures, avec la vaine promesse de subvenir à leurs besoins, et qu'on les ...
...er la foi publique,, sous la sauvegarde de laquelle ils ont contracté des engageme...
...on à laquelle il ne leur est pas permis de renoncer, sans crime.
Pour délivrer les biens du olergé de l'hypothèque des propriétaires ou des usufruitiers qui vivent de leur produit, il faut, les créanciers du clergé ayant été payés, non seulement déterminer d'une manière invariable lé sort qu'il convient de faire à ces propriétaires ou usufruitiers, mais donner les moyens d'assurer ce sort, mais démontrer la possibilité de ces moyens dans un Etat écrasé sous le poids d'une dette immense, et travaillé par toutes les convulsions de la déraison et de 1 anarchie; car il' serait affreux que l'on commençât par s'emparer de la subsistance d'un nombre prodigieux d'individus, qui, s'ils ne sont rien aux yeux de la philosophie moderne, sont cependant quelque chose aux yeux de la justice et de l'humanité; qu'on les expulsât de leurs demeures, avec la vaine promesse de subvenir à leurs besoins, et qu'on les abandonnât ensuite à toutes les circonstances des événements, sans considérer la foi publique,, sous la sauvegarde de laquelle ils ont contracté des engagements impossibles à rompre, et embrassé une profession à laquelle il ne leur est pas permis de renoncer, sans crime.
Pour délivrer les biens du clergé de l'hypothéqué du culte public, il faut, ...
... qu'on réforme, réserver ce qui restera de libre des biens du clergé, pour les fra...
...ce, quel doit être ce culte, quel degré de majesté il convient de lui conserver, dans quelle proportion, et surtout de quelle manière il importe de salarier ses ministres; car ce n'est qu...
Pour délivrer les biens du clergé de l'hypothéqué du culte public, il faut, après avoir pourvu au sort des créanciers du clergé et des ecclésiastiques qu'on réforme, réserver ce qui restera de libre des biens du clergé, pour les frais du culte public, rechercher, en conséquence, quel doit être ce culte, quel degré de majesté il convient de lui conserver, dans quelle proportion, et surtout de quelle manière il importe de salarier ses ministres; car ce n'est qu'après avoir encore prélevé sur les biens du clergé, tout ce qui se trouvera né-...
...on qu'on ait dans ce siècle raisonneur, de l'influence de la religion sur les mœurs, j'espère qu'on n'est pas encore venu au point de croire qu'on peut faire des mœurs sans ...
...e public d'un peuple, est un changement de peu d'importance.
pourra raisonner avec sagesse sur l'emploi du reste; et quelque opinion qu'on ait dans ce siècle raisonneur, de l'influence de la religion sur les mœurs, j'espère qu'on n'est pas encore venu au point de croire qu'on peut faire des mœurs sans religion, et que tout changement dans le culte public d'un peuple, est un changement de peu d'importance.
Pour délivrer les biens du clergé de l'hypothèque des pauvres, qui y ont un ...
...ut, après avoir satisfait à ce qu'exige de nous les créanciers du clergé, les eccl...
...s, et le culte public, trouver un ordre de choses, où le pauvre soit secouru, où i...
...ns le clergé ne se trouve pas dépouillé de toutes ses propriétés. comme il Pest ac...
...lorissante, et où, dès lors, les moyens de vivre du produit de son travail doivent abonder, la taxe po...
... nous faudra, pour subvenir aux besoins de nos pauvres, une taxe à peu près égale....
... si l'on ne veut pas charger la nation^ de cette taxe, c'est encore sur les biens ecclésiastiques qu'il convient de l'asseoir, et qu'on ne peut les considé...
... qu'on aura pourvu au sort des pauvres, de manière à les dédommager du patrimoine ...
Pour délivrer les biens du clergé de l'hypothèque des pauvres, qui y ont un droit si sacré, il faut, après avoir satisfait à ce qu'exige de nous les créanciers du clergé, les ecclésiastiques que nous réformons, et le culte public, trouver un ordre de choses, où le pauvre soit secouru, où il puisse être aidé promptement dans sa misère. Je remarque qu'en Angleterre, où néanmoins le clergé ne se trouve pas dépouillé de toutes ses propriétés. comme il Pest actuellement chez nous, en Angleterre, où l'industrie est si florissante, et où, dès lors, les moyens de vivre du produit de son travail doivent abonder, la taxe pour les pauvres, se monte annuellement à 80 millions. Je crois que je ne m'avance pas trop en affirmant qu'en France, il nous faudra, pour subvenir aux besoins de nos pauvres, une taxe à peu près égale. Or, il me semble que si l'on ne veut pas charger la nation^ de cette taxe, c'est encore sur les biens ecclésiastiques qu'il convient de l'asseoir, et qu'on ne peut les considérer comme absolument libres, qu'autant qu'on aura pourvu au sort des pauvres, de manière à les dédommager du patrimoine qu'ils perdent.
...ccupés d'affranchir les biens du clergé de l'hypothèque de ses créanciers ? Avons-nous même dans nos décrets, comme la simple probité l'exigeait de nous, avèrti que nous nous occupions de cet affranchissement, avant que de nous permettre aucune autre opération s... Mais, je le demande, nous sommes-nous occupés d'affranchir les biens du clergé de l'hypothèque de ses créanciers ? Avons-nous même dans nos décrets, comme la simple probité l'exigeait de nous, avèrti que nous nous occupions de cet affranchissement, avant que de nous permettre aucune autre opération sur ces mêmes biens.
... demande, nous sommes-nous mis en peine de pourvoir au sort de ce grand nombre d'ecclésiastiques et de religieux que nous réformons ? Nous avons décrété vaguement la portion de salaire qui appartiendrait à chacun d'eux; mais suffit-il de décréter, ne convenait-il pas encore de démontrer la possibilité de payer cçs salaires, je vais plus loin, de rendre sensible à tout esprit sage la c...
... et n'est-il pas souverainement immoral de transférer leurs biens à d'autres, quand nous ne sommes pas physiquement certains de trouver, au milieu de nos désastres, des ressources suffisant...
Je le demande, nous sommes-nous mis en peine de pourvoir au sort de ce grand nombre d'ecclésiastiques et de religieux que nous réformons ? Nous avons décrété vaguement la portion de salaire qui appartiendrait à chacun d'eux; mais suffit-il de décréter, ne convenait-il pas encore de démontrer la possibilité de payer cçs salaires, je vais plus loin, de rendre sensible à tout esprit sage la certitude qu'ils seront payés, et n'est-il pas souverainement immoral de transférer leurs biens à d'autres, quand nous ne sommes pas physiquement certains de trouver, au milieu de nos désastres, des ressources suffisantes pour les faire subsister?
...ui regarde le culte public? Nous venons de décréter en général que les ministres d...
... qui les paiera, si nous affectons tout de suite au paiement des créanciers de l'Etat, les fonds qui les produisaient ...
Je le demande, avons-nous déterminé tout ce qui regarde le culte public? Nous venons de décréter en général que les ministres des autels seraient salariés; c'est-à-dire que nous avons fait dépendre le culte ...
...euvent gêner dans un grand empire, le mouvement des finances; mais ces salaires, qui les paiera, si nous affectons tout de suite au paiement des créanciers de l'Etat, les fonds qui les produisaient auparavant.
... opérations violentes, s'accroît autour de nous d'une manière si effrayante et si ... ...de, nous sommes-nous beaucoup inquiétés des pauvres, dont le nombre, grâce à nos opérations violentes, s'accroît autour de nous d'une manière si effrayante et si désastreuse ? que vont-ils devenir, au milieu

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 621
des ruines que nous accumulons de toutes parts; et celui qui demande son ... des ruines que nous accumulons de toutes parts; et celui qui demande son pain tous les jours, comment subsistera-t-il parmi nos vaines spéculations, et s...
...édit public, que nous élevons l'édifice de ce crédit, auquel, au reste, nous croyo...
...s, que nous ne trouvons d'autre manière de le soutenir qu'une confiance I forcée, ...
...avoir étayé et mesuré la base sur laquelle nous prétendons établir un nouveau crédit public, que nous élevons l'édifice de ce crédit, auquel, au reste, nous croyons si peu nous-mêmes, que nous ne trouvons d'autre manière de le soutenir qu'une confiance I forcée, et dès lors absolument impossible.
...isément en quoi consiste, pour ce genre de biens, l'excédent de la recette sur la dépense, où trouverez-vous la valeur réelle de vos assignats-monnaie, et comment déter... ...et tant que vous n'aurez pas pourvu à ces charges tant que je ne saurai pas précisément en quoi consiste, pour ce genre de biens, l'excédent de la recette sur la dépense, où trouverez-vous la valeur réelle de vos assignats-monnaie, et comment déterminerez-vous la quantité que vous en devez répandre ?
...les toutes les obligations que je viens de vous faire, il me reste encore à vous d... Ce n'est pas tout, et je veux bien supposer nulles toutes les obligations que je viens de vous faire, il me reste encore à vous demander comment ils seront remboursés? car il faut que je sache toutes ces chose...
...tage infiniment nuisible pour la valeur de ce papier. ...nt d'établir une différence entre les assignats, et qu'il en résulterait un agiotage infiniment nuisible pour la valeur de ce papier.
... sûrs qu'à cette époque il y aura assez de biens ecclésiastiques vendus pour subve...
... pas sûrs, vous vous verrez donc forcés de vendre pour satisfaire à votre engageme...
...bourser, on attendra cette époque, afin de profiter de votre besoin, et d'acquérir à meilleur ...
...signats-monnaie va dépendre d'une foule de causes qui peut retarder d'un siècle; e...
...ence y a-t-il entre vos billets et ceux de Law, et à
...premier cas, c'est-à-dire, si vous fixez l'époque du remboursement, ou vous êtes sûrs qu'à cette époque il y aura assez de biens ecclésiastiques vendus pour subvenir au remboursement, ou vous n'en êtes pas sûrs, vous vous verrez donc forcés de vendre pour satisfaire à votre engagement, vous vendrez donc à vil prix, et n'oublierez pas qu'il y a déjà 7 à 8,000 te...
...s le royaume, éï que, précisément, parce que vous aurez fixé une époque pour rembourser, on attendra cette époque, afin de profiter de votre besoin, et d'acquérir à meilleur compte. Dans le second cas, c'est à-dire, si vous ne fixez pas une époque pour le remboursement des assignats-monnaie, ne voyez-vous pas que l'extinction des assignats-monnaie va dépendre d'une foule de causes qui peut retarder d'un siècle; et alors quelle différence y a-t-il entre vos billets et ceux de Law, et à
Ensuite, si ceux qui sont chargés de vendre ont intérêt d'administrer; si, par une foule de raisons que je n'ai pas le temps de détailler, ils reculent à dessein des v...
...ipalités, qui sont obligées d'emprunter de toutes parts, pour secourir leurs pauvx...
...es, d'une plus ou moins grande quantité de ces biens ecclésiastiques, suivant une ...
Ensuite, si ceux qui sont chargés de vendre ont intérêt d'administrer; si, par une foule de raisons que je n'ai pas le temps de détailler, ils reculent à dessein des ventes qui ne leur profiteront pas autant qu'une administration obscure et toujours mal surveillée; si vos municipalités, qui sont obligées d'emprunter de toutes parts, pour secourir leurs pauvx-es, que vous venez d'organiser d'ailleurs, d'après des principes non encore éprouvés, après s'être chargées, sans consulter leurs forces, d'une plus ou moins grande quantité de ces biens ecclésiastiques, suivant une estimation quelconque, ne les ont pas vendus, ne peuvent les vendre qu'à perte, ...
...e retrouve encore dans quelques parties de la France), plusieurs diocèses, plusieu...
...nde sur leur territoire, avec aussi peu de précautions que vous en avez prises, aucune espèce de biens ecclésiastiques où en sera votre ...
...ent cependant n'est que la vente future de ces mêmes biens ?
..., si, ce qui peut arriver sans miracle (car il est possible que le sens commun se retrouve encore dans quelques parties de la France), plusieurs diocèses, plusieurs districts, plusieurs départements, plusieurs provinces s'opposent à ce qu'on vende sur leur territoire, avec aussi peu de précautions que vous en avez prises, aucune espèce de biens ecclésiastiques où en sera votre opération d'assignats-monnaie, dont le fondement cependant n'est que la vente future de ces mêmes biens ?
Encore un mot sur la quantité de billets que nous nous proposons de décréter. Si nous étions sages, nous se...
...ue le gouvernement perçoit, puis mettre de l'autre côté ce qu'il faut qu'il paie, ...
...il doit payer. Or, avons-nous rien fait de pareil ? Connaissons-nous bien l'état de nos finances, quoique depuis onze mois nous ayons l'air de nous en occuper ? Et si nous ne le conn...
... nous allons décréter ce qu'il convient de faire. Mais n'est-il pas à craindre alo...
...era pour pomper, au reste pour bien peu de temps, tout l'argent du royaume, et vou...
Encore un mot sur la quantité de billets que nous nous proposons de décréter. Si nous étions sages, nous sentirions que comme ce n'est que pour venir au secours du gouvernement, pour égal...
... des assignats-monnaie, nous devrions commencer, avant tout, par déterminer ce que le gouvernement perçoit, puis mettre de l'autre côté ce qu'il faut qu'il paie, et enfin, au moyen des assignats, établir la balance entre ce qu'il perçoit et ce qu'il doit payer. Or, avons-nous rien fait de pareil ? Connaissons-nous bien l'état de nos finances, quoique depuis onze mois nous ayons l'air de nous en occuper ? Et si nous ne le connaissons pas, c'est donc au hasard que nous allons décréter ce qu'il convient de faire. Mais n'est-il pas à craindre alors que nous ne donnions au gouvernement plus d'assignats qu'il ne lui en faut po...
...fera-t-il ? Ou il les mettra en caisse, et ils ne signifieront rien, ou il en usera pour pomper, au reste pour bien peu de temps, tout l'argent du royaume, et vous n'avez plus pour le royaume entier, comme vous allez le voir dans peu, que la ...
...actuellement convaincu que cette espèce de papier, parce qu'il ne répond à aucune ...
...e, bien certaine, éprouvera en très peu de temps un discrédit considérable, et qu'...
...s la circulation, â l'égal d'une lettre de change.
...ls des assignats-monnaie. U me semble qu'il n'est aucun homme sensé qui ne soit actuellement convaincu que cette espèce de papier, parce qu'il ne répond à aucune valeur bien déterminée, bien certaine, éprouvera en très peu de temps un discrédit considérable, et qu'il n'y a dès lors que des fripons ou des ignorants qui aient pu dire qu'il se soutiendrait dans la circulation, â l'égal d'une lettre de change.
Je passe maintenant à l'autre partie de cette discussion, c'est-â-dire, que je ... Je passe maintenant à l'autre partie de cette discussion, c'est-â-dire, que je vais re-

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 622
...ce intérieur, la circulation intérieure de nos denrées, de nos marchandises, de l'argent mesure commune, de nos denrées et de nos marchandises dans l'intérieur du ro... J'appelle commerce intérieur, la circulation intérieure de nos denrées, de nos marchandises, de l'argent mesure commune, de nos denrées et de nos marchandises dans l'intérieur du royaume.
...elativement à notre commerce extérieur, de faire en sorte que nos rapports avec l'...
... y pc>r-tons rentre chez nous avec plus de facilite qu'auparavant.
Le but qu'on se propose, en créant des assignats-monnaie, est sans doute, relativement à notre commerce extérieur, de faire en sorte que nos rapports avec l'étranger nous soient moins défavorables qu'ils ne l'ont été depuis quelques anné...
... plus longtemps à notre désavantage; et en conséquence que le numéraire que nous y pc>r-tons rentre chez nous avec plus de facilite qu'auparavant.
...but, il faut avouer qu'il est difficile de nous en écarter plus que nous le faison... Or si c'est là véritablement notre but, il faut avouer qu'il est difficile de nous en écarter plus que nous le faisons.
..., que soit notre expe-rience en matière de commerce et de finances, (et certes elle est grande), il n'est aucun de nous aujourd'hui qui ne sache que tout ...
...l négocié dans tout le royaume, au prix de l'argent, comme le papier de la banque de Londres, en Angleterre, ne passe pas no...
... comme la balance du commerce et l'état de nos emprunts prouvent que nous devons b...
...llement relativement à Paris, le papier de la caisse d'escompte. Ce papier chassera rapidement du royaume le peu de numéraire qui y reste, comme le papier de la caisse d'escompte a chassé de Paris le numéraire qui s'y trouvait; no...
Je crois que, quelle, que soit notre expe-rience en matière de commerce et de finances, (et certes elle est grande), il n'est aucun de nous aujourd'hui qui ne sache que tout le papier que nous pourrons créer, fût-il négocié dans tout le royaume, au prix de l'argent, comme le papier de la banque de Londres, en Angleterre, ne passe pas notre frontière, que là nécessairement sa valeur expire, et que si nous devons à l...
...a donc aucun cours dans l'étranger, même en le supposant excellent pour nous. Or comme la balance du commerce et l'état de nos emprunts prouvent que nous devons beaucoup plus à l'étranger qu'il ne nous doit; comme ce n'est pas en papier que n...
... voulons créer aujourd'hui sera, relativement au royaume entier, ce qu'est actuellement relativement à Paris, le papier de la caisse d'escompte. Ce papier chassera rapidement du royaume le peu de numéraire qui y reste, comme le papier de la caisse d'escompte a chassé de Paris le numéraire qui s'y trouvait; nous nous trouverons donc absolument sans argent. IÇt dans cette position, comment...
...ntends vanter la richesse et la variété de notre sol, la supériorité de nos manufactures, l'active industrie de cette classe d'hommes qui, parmi nous, s'adonnent aux arts utiles ou aux arts de luxe. J'entends vanter toutes ces choses, parce que nous n'avons pu nous défaire encore de l'insupportable manie de nous vanter sans cesse, et nous ne manquons pas de conclure des éloges que nous nous donno...
...soient nos sottises actuelles, le génie de la France reprendra tôt ou tard le dess...
J'entends vanter la richesse et la variété de notre sol, la supériorité de nos manufactures, l'active industrie de cette classe d'hommes qui, parmi nous, s'adonnent aux arts utiles ou aux arts de luxe. J'entends vanter toutes ces choses, parce que nous n'avons pu nous défaire encore de l'insupportable manie de nous vanter sans cesse, et nous ne manquons pas de conclure des éloges que nous nous donnons à nous-mêmes, que, quelles que soient nos sottises actuelles, le génie de la France reprendra tôt ou tard le dessus,
...uvent qui les effacent; qu'il n'est pas de contrée sagement gouvernée, où l'indust...
...remarque, que sans en excepter l'époque de l'édit de Nantes, il n'est aucune période de notre histoire où il ait existé une émi...
...n papier-monnaie qui n'étant évidemment de nul usage dans nos échanges au dehors, éloignera de plus en plus de nous les nations commerçantes, qui avaient conservé l'ancienne habitude de trafiquer avec nous; o'est-à-dire à un ...
... désavantageux, soit que nous achetions de l'étranger, parce qu'il n'en voudra poi...
...ier qu'en pareil cas il aura grand soin de rechercher, qu'il s'acquittera. Certes ...
... trouvent partout en Europe actuellement, des manufactures qui les égalent et souvent qui les effacent; qu'il n'est pas de contrée sagement gouvernée, où l'industrie ne rencontre plus d'encouragement qu'elle n'en obtient parmi nous; et surtout je remarque, que sans en excepter l'époque de l'édit de Nantes, il n'est aucune période de notre histoire où il ait existé une émigration plus considérable d'ouvriers dans tous les genres, que celle dont nous s...
...lles circonstances que nous pouvons penser à un papier-monnaie, c'est-à-dire à un papier-monnaie qui n'étant évidemment de nul usage dans nos échanges au dehors, éloignera de plus en plus de nous les nations commerçantes, qui avaient conservé l'ancienne habitude de trafiquer avec nous; o'est-à-dire à un papier qui, précipitant tout notre numéraire dans l'étranger, nous sera également désavantageux, soit que nous achetions de l'étranger, parce qu'il n'en voudra point soit que nous vendions à l'étranger, parce que ce n'est qu'avec ce même papier qu'en pareil cas il aura grand soin de rechercher, qu'il s'acquittera. Certes il est difficile d'imaginer une extravagance plus grande, et dont les conséquenc...
Observez de plus ici un autre désavantage que nous ...
...oyaume, c'est qu'il vous est impossible de mettre en circulation une quantité cons...
...fictif fera quelque temps les fonctions de l'argent réel, les choses y vaudront né...
...cquérir. Alors que vous arrivera-t-il ? De deux choses l'une, ou que vous ne pourrez plus vous soutenir dans les divers marchés de l'Europe, attendu que les denrées et le...
... à perte; et dans le premier cas, point de commerce encore, parce qu'on ne fait pa...
... qui ne peut durer sans opérer la ruine de celui qui s'y livre.
Observez de plus ici un autre désavantage que nous donnera le papier-monnaie dans nos relations hors du royaume, c'est qu'il vous est impossible de mettre en circulation une quantité considérable du numéraire fictif que vous ne rehaussiez sur-le-champ toutes les valeurs commerçables. Comme il y aura chez nous plus d'argent, car l'argent fictif fera quelque temps les fonctions de l'argent réel, les choses y vaudront nécessairement plus, c'est-à-dire nous coûteront beaucoup plus cher à produire ou ...
...et moins la vente est facile, parce qu'il se présente moins d'acheteurs pour l'acquérir. Alors que vous arrivera-t-il ? De deux choses l'une, ou que vous ne pourrez plus vous soutenir dans les divers marchés de l'Europe, attendu que les denrées et les marchandises que vous y exporterez seront plus chères que les denrées et les m...
...portera d'ailleurs, ou qu'il vous fraudra vendre vos denrées et vos marchandises à perte; et dans le premier cas, point de commerce encore, parce qu'on ne fait pas longtemps un commerce qui ne peut durer sans opérer la ruine de celui qui s'y livre.
Cet état de choses au reste subsistera peu, car vot...
... vos denrées perdront aussi promptement de leur valeur; mais dans ce passage viole...
...vera détruite; on aura perdu l'habitude de se pourvoir chez vous, habitude, qui, c...
Cet état de choses au reste subsistera peu, car votre papier s'avilissant promptement, vos marchandises et vos denrées perdront aussi promptement de leur valeur; mais dans ce passage violent d'une richesse apparente à une pauvreté réelle, tout votre numéraire se sera ...
...ous restera plus qu'une monnaie stérile entre les mains; votre industrie se trouvera détruite; on aura perdu l'habitude de se pourvoir chez vous, habitude, qui, comme vous le savez, est déjà si considérablement affaiblie; et les nations qui a...

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 623
profité de votre incroyable délire, plus ré- i flé...
...que nous le sommes, ne i manqueront pas de moyens pour conserver j à votre détrime...
profité de votre incroyable délire, plus ré- i fléchies, plus sages que nous le sommes, ne i manqueront pas de moyens pour conserver j à votre détriment tous leurs avantages.
... papier, vous ne trouverez pas le moyen de les relever : car on ne relève pas les ... ... prouve suffisamment, pour ceux qui sont versés dans ces matières, qu'avec votre papier, vous ne trouverez pas le moyen de les relever : car on ne relève pas les changes en détruisant son propre commerce; mais comme on a l'impudence d'affirme...
... doute plus aujourd'hui que les billets de caisse, en circulation dans Paris, n'ai...
...nfluence la plus fâcheuse dans le cours de nos changes au dehors. Eh bien ! d'aprè...
... tout le contraire; à peine la nouvelle de cette sottise prochaine a-t-elle été ré...
... toutes ces contrées à notre détriment, de la manière la plus effrayante; le chang...
... pour un écu, c'est-à-dire que les écus de 3 livres, sur le pied où on les y prend...
...à peu près 30 3/8es, et que les lettres de change, à côté, ne valent à peu près qu...
...e différence sur le change au détriment de Paris, entre les cours que nos espèces ont à Londres, et le cours des lettres de change sur Paris d'environ 5 1/8; laquelle différence peut être évaluée à 17 0/0 de perte sur les lettres de change.
Personne ne doute plus aujourd'hui que les billets de caisse, en circulation dans Paris, n'aient eu l'influence la plus fâcheuse dans le cours de nos changes au dehors. Eh bien ! d'après ce qu'on nous débite à présent, il semble que depuis qu'on parle parmi nous d'assignats-monnaie, nos changes auraient dû reprendre faveur. Or c'est précisément tout le contraire; à peine la nouvelle de cette sottise prochaine a-t-elle été répandue en Suisse, en Hollande, en Angleterre, que les changes ont baissé dans toutes ces contrées à notre détriment, de la manière la plus effrayante; le change sur Paris est tombé à Londres à 25 1/4 pour un écu, c'est-à-dire que les écus de 3 livres, sur le pied où on les y prend actuellement, valent à peu près 30 3/8es, et que les lettres de change, à côté, ne valent à peu près que 25 1/4 par écu; il y a donç une différence sur le change au détriment de Paris, entre les cours que nos espèces ont à Londres, et le cours des lettres de change sur Paris d'environ 5 1/8; laquelle différence peut être évaluée à 17 0/0 de perte sur les lettres de change.
...ellement comment opérerait un" banquier de Paris, qui d'ici à quinze jours aurait ...
...tte somme en espèces contre des billets de la caisse cTescompte, au risque de perdre sur ces billets 8 0/0; il enverr...
..., où ces écus seraient pris sur le pied de 30 3/8es, et il se ferait faire son retour en lettres de change sur Paris, qui ne lui coûteraien...
... 0/0 que lui aurait coûté la conversion de ses billets de la caisse d'escompte en espèces; on peut y ajouter 1 0/0 pour les frais de l'opération, ce qui porte sa perte à 9 ...
...te, il aurait acheté à Londres à 17 0/0 de perte des lettres de change qu'il revendrait au pair à Paris, ce qui lui ferait un bénéfice de 17 0/0. En dernière analyse, et en défalquant 9 0/0 de .perte de 17 0/0 de bénéfice, il aurait donc fait, en envoyant de l'argent à Londres, un bénéfice net de 8 0/0.
Actuellement comment opérerait un" banquier de Paris, qui d'ici à quinze jours aurait un paiement ae 100,000 écus à faire à Londres? Ceçi vaut la peine d'être remarqué, Il se procurerait cette somme en espèces contre des billets de la caisse cTescompte, au risque de perdre sur ces billets 8 0/0; il enverrait ensuite la somme en espèces à Londres, où ces écus seraient pris sur le pied de 30 3/8es, et il se ferait faire son retour en lettres de change sur Paris, qui ne lui coûteraient que 25 1/4 par écu, mais qui auraient à Paris toute leur valeur ; il aurait donc perdu, pour faire son envoi d'argent à Londres, 8 0/0 que lui aurait coûté la conversion de ses billets de la caisse d'escompte en espèces; on peut y ajouter 1 0/0 pour les frais de l'opération, ce qui porte sa perte à 9 0/0; mais d un autre côte, il aurait acheté à Londres à 17 0/0 de perte des lettres de change qu'il revendrait au pair à Paris, ce qui lui ferait un bénéfice de 17 0/0. En dernière analyse, et en défalquant 9 0/0 de .perte de 17 0/0 de bénéfice, il aurait donc fait, en envoyant de l'argent à Londres, un bénéfice net de 8 0/0.
...arrive actuellement par le simple effet de la circulation des billets de la caisse d'escompte, et par la crainte...
...? Croyez-vous qu'on prendra vos lettres de change à Londres au pair de vos écus ? Ne voyez-vous pas que votre ...
Voilà ce qui arrive actuellement par le simple effet de la circulation des billets de la caisse d'escompte, et par la crainte des assignats-monnaie. Or, quand vous aurez décrété vos assignats-monnaie, quand vous les aurez décrétés forcés, croyez-vous que les choses ohangent ? Croyez-vous qu'on prendra vos lettres de change à Londres au pair de vos écus ? Ne voyez-vous pas que votre argent s'écoulera
...avant, et qu'il suffira du seul intérêt de vos banquiers, qui, dans cette hypothès... encore* plus vite qu'auparavant, et qu'il suffira du seul intérêt de vos banquiers, qui, dans cette hypothèse n'est plus l'intérêt du commerce, pour le faire écouler plus vite.
Remarquez qu'au temps de Law, les habiles opéraient précisément comme le banquier dont je viens de parler ils envoyaient leur argent à l'étranger, bien sûrs de le retrouver quand la folie, qui nous t...
...mmune, et quand à force d'expérience et de malheurs les jours de la raison revinrent pour nous, ils béné...
... qu'ils s'étaient vus dans la nécessité de faire disparaître.
Remarquez qu'au temps de Law, les habiles opéraient précisément comme le banquier dont je viens de parler ils envoyaient leur argent à l'étranger, bien sûrs de le retrouver quand la folie, qui nous travaillait à cette époque, serait passée; ils bénéficiaient d'ailleurs sur la misère commune, et quand à force d'expérience et de malheurs les jours de la raison revinrent pour nous, ils bénéficièrent encore sur le besoin que nous avions des écus qu'ils s'étaient vus dans la nécessité de faire disparaître.
... mêmes, qui depuis six ans, n'ont cessé de crier contre la caisse d'escompte, et q...
...ons que le propre du papier-monnaie est de chasser l'argent devant lui.
...naie y feraient reparaître le numéraire, et les hommes qui ont dit ceci sont les mêmes, qui depuis six ans, n'ont cessé de crier contre la caisse d'escompte, et qui ont démontré en cent occasions que le propre du papier-monnaie est de chasser l'argent devant lui.
...s? Il est clai'r que c'est le versement de l'impôt; mais si les assignats sont for...
...ntrainte, comme elle l'est aujourd'hui, de faire de grands frais, pour verser journellement...
... la capitale; car on ne l'accusera plus de la misère commune. Ainsi Paris sera de plus en plus à la merci des campagnes pour son approvisionnement. Il risquera de le payer beaucoup plus chèrement que pa...
...les assignats à un cours quelconque, ou de mourir de faim, si les campagnes finissent par n'...
... est vraie. Qu'est-ce qui fait abonder l'argent dans les temps ordinaires à Paris? Il est clai'r que c'est le versement de l'impôt; mais si les assignats sont forcés, on sent bien qu'on ne sera pas assez stupide en province pour payer l'impôt...
...ion, et cela est d'autant plus certain, que la caisse d'escompte ne sera plus contrainte, comme elle l'est aujourd'hui, de faire de grands frais, pour verser journellement quelque numéraire dans la capitale; car on ne l'accusera plus de la misère commune. Ainsi Paris sera de plus en plus à la merci des campagnes pour son approvisionnement. Il risquera de le payer beaucoup plus chèrement que par le passé, si les campagnes prennent les assignats à un cours quelconque, ou de mourir de faim, si les campagnes finissent par n'en vouloir à aucun prix; ce qui pourrait fort bien arriver.
Voyez de plus ce que perdra le gouvernement, tou...
...ursements, et calculez ensuite la série de misères à laquelle nous devons nous att...
...t, quand lui-même, ainsi que vous venez de le voir, ne sera payé qu'en assignats ?
Voyez de plus ce que perdra le gouvernement, toujours payé en assignats, dont je défie aucune puissance sur la terre d'empêcher ...
...nats, et que les ventes se proportionnent aux risques qu'on court dans les remboursements, et calculez ensuite la série de misères à laquelle nous devons nous attendre. D'ailleurs dites-moi comment ce même gouvernement paiera les troupes, qu'il ne peut payer qu'en numéraire, attendu la subdivision du paiement, quand lui-même, ainsi que vous venez de le voir, ne sera payé qu'en assignats ?
...in d'avoir la même valeur qu'une lettre de ...e infâme pour les débiteurs. Vous avez déjà vu que les assignats-monnaie sont loin d'avoir la même valeur qu'une lettre de

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 624
...a au pair à son créancier, se prévalant de vos lois absurdes pour autoriser sa mau...
...mi 24 millions d'hommes, la viola -tion de la foi particulière? Qui nous a donné d...
...rangères, nous qui, appelés à faire une Constitution, ne savons la préparer que par l'intrigue, l'appuyer que sur la violation de toutes les propriétés, sur la destruction de toute espèce de moralité, chez des hommes dont nous devrions cependant nous occuper, autant de régénérer les mœurs que de refaire les lois.
...e débiteur? Il achètera à vil prix vos assignats sur la place, et il les remettra au pair à son créancier, se prévalant de vos lois absurdes pour autoriser sa mauvaise foi ? Et dans cette hypothèse que deviendront les créanciers du commerce, ...
...ontrats ? Et qui êtes-vous, qui sommes-nous pour autoriser /par nos décrets, parmi 24 millions d'hommes, la viola -tion de la foi particulière? Qui nous a donné des pouvoirs si terribles, et quel exemple offrons-nous aux nations étrangères, nous qui, appelés à faire une Constitution, ne savons la préparer que par l'intrigue, l'appuyer que sur la violation de toutes les propriétés, sur la destruction de toute espèce de moralité, chez des hommes dont nous devrions cependant nous occuper, autant de régénérer les mœurs que de refaire les lois.
...ns les campagnes, même dans les villes, de prendre des précautions suffisantes pou...
... cette distinction? A combien d'abus et de friponneries cet acte despotique n'ouvrira-t-il pas la porte?...
...l'exemple* car il faut avoir le courage de le dire, de la violation des propriétés les plus sa...
... satisfaire son ambition ou à se venger de l'injustice qu'on exerce envers lui, par tous les moyens de ce genre qui seront à sa portée; enfin, lorsque aucun principe de morale ne contient le Corps législatif, doit-on s'attendre à beaucoup de morale de la pari d'un peuple victime de l'injustice et de la cupidité de ceux qui sont appelés à l'éclairer ou à...
... du papier; car, comment sera-t il possible, dans toute l'étendue du royaume, dans les campagnes, même dans les villes, de prendre des précautions suffisantes pour faire distinguer les vrais papiers d'avec ceux que l'on contrefera? Comment l'homme qui ne sait ni lire ni écrire pourra-t-il faire cette distinction? A combien d'abus et de friponneries cet acte despotique n'ouvrira-t-il pas la porte? et lorsque les législateurs eux-mêmes donnent l'exemple* car il faut avoir le courage de le dire, de la violation des propriétés les plus sacrées, pourquoi l'homme ambitieux ou réduit à la misère ne cherchera-t-il pas à satisfaire son ambition ou à se venger de l'injustice qu'on exerce envers lui, par tous les moyens de ce genre qui seront à sa portée; enfin, lorsque aucun principe de morale ne contient le Corps législatif, doit-on s'attendre à beaucoup de morale de la pari d'un peuple victime de l'injustice et de la cupidité de ceux qui sont appelés à l'éclairer ou à le
...-vous pas que dans ce système, pour que de telles négociations ou ventes fussent p...
...pas être contraint à les perdre au delà de la valeur qu'ils auront à cette époque ...
...s forcés et je ne vendrai plus au terme de six mois, parce que je craindrai qu'arr...
...e perdait pas. Or, s'il ne se fait plus de tels marchés dans le commerce, si l'on ...
...ilité des ventes et des négociations à terme avec des assignats forcés? Ne voyez-vous pas que dans ce système, pour que de telles négociations ou ventes fussent possibles, il faudrait qu'on pût calculer ce que vaudront les assignats aux termes indiqués pour les remboursements, et qu'on ne pût pas être contraint à les perdre au delà de la valeur qu'ils auront à cette époque sur la place. Je vends aujourd'hui une marchandise quelconque 300 livres, et je ...
...me sera payée en écus ou en papiers, valant des écus. Mais décrétez des assignats forcés et je ne vendrai plus au terme de six mois, parce que je craindrai qu'arrivé à ce terme on ne s'acquitte à mon égard avec un assignat qui perdra beaucoup sur la place, et que néanmoins on m'obligera d'accepter comme s'il ne perdait pas. Or, s'il ne se fait plus de tels marchés dans le commerce, si l'on se trouve réduit à ne plus vendre ou négocier qu'au comptant, comment concevez-v...
...rieur et le commerce extérieur. Ajoutez de telles conséquences à l'injustice de ces assignats en eux-mêmes, et voyez s'... Votre projet d'assignats forcés détruira donc à la fois et le commerce intérieur et le commerce extérieur. Ajoutez de telles conséquences à l'injustice de ces assignats en eux-mêmes, et voyez s'il est un homme honnête qui puisse entreprendre d'en faire l'apologie.
...s-monnaie, et sur ceux qui mettent tant de chaleur à le iaire valoir. ... qu'une observation à faire sur les hommes qui ont imaginé ce système d'assignats-monnaie, et sur ceux qui mettent tant de chaleur à le iaire valoir.
...ongtemps dans les funestes spéculations de l'agiotage ; que d'autres sont à la têt...
...publics, comme effets royaux et actions de caisse ; que l'intérêt commun, tant des...
...quels, observez bien ceci, ils ont soin de ne faire spécifier qu'un intérêt moindr...
...et qu'ils ne demandent forcés, qu'a-fin de les faire tomber dans un discrédit util...
...moins ; que par cette manœuvre, au lieu de restituer comme ils le craignaient, les...
...n considérable qu'ils auront grand soin de réaliser et de mettre à couvert, et qu'en dernière analyse tout le résultat de leur abominable opération sera pour eux...
...ur la nation entière, le bouleversement de toutes les foi-tunes acquises par un travail honnête, la destruction de tous ses moyens commerciaux, et la ruin...
...orte une telle perspective à des hommes de cette espèce, et à ceux qu'ils ont fait...
Il est bon qu'on sache que les uns sont embarrassés depuis longtemps dans les funestes spéculations de l'agiotage ; que d'autres sont à la tête des diverses chambres d'assurances établies dans la capitale : que d'autres encore sont propriétaires d un grand nombre d'effets publics, comme effets royaux et actions de caisse ; que l'intérêt commun, tant des agioteurs, que des propriétaires des effets publics, est que les effets publics...
...qu'ils puissent s'en défaire à un bon prix ; qu'au moyen des assignats, pour lesquels, observez bien ceci, ils ont soin de ne faire spécifier qu'un intérêt moindre que celui des effets qu'ils veulent rendre et qu'ils ne demandent forcés, qu'a-fin de les faire tomber dans un discrédit utile à leurs vues, leurs effets acquerront nécessairement une grande valeur ; tout ...
...apier pour papier, devant préférer celui qui rapporte plus à celui qui rapporte moins ; que par cette manœuvre, au lieu de restituer comme ils le craignaient, les profits usuraires qu'ils ont faits, ils se procureront au contraire un gain considérable qu'ils auront grand soin de réaliser et de mettre à couvert, et qu'en dernière analyse tout le résultat de leur abominable opération sera pour eux, sans doute, une fortune immense et rapide ; mais pour la nation entière, le bouleversement de toutes les foi-tunes acquises par un travail honnête, la destruction de tous ses moyens commerciaux, et la ruine et le désespoir du peuple. Qu'importe une telle perspective à des hommes de cette espèce, et à ceux qu'ils ont fait agir dans l'Assemblée nationale, en les associant à leurs vues.
...re pour venir au secours des créanciers de l'Etat (1). ... puisque je ne veux point d'assignats forcés, ce que j'estime qu'il faudrait faire pour venir au secours des créanciers de l'Etat (1).
régir? et de là plus à compter ancune sûreté dans le... régir? et de là plus à compter ancune sûreté dans les négociations et dans les propriétés.
On conçoit qu'il sera plus facile de tromper un paysan ou un fermier avec un...
...faux, n'cst-t-il pas clair qu'il y aura de faux assignats, parce que l'un sera plu...
On conçoit qu'il sera plus facile de tromper un paysan ou un fermier avec un faux assignat qu'avec des écus faux : or, s'il y a des écus faux, n'cst-t-il pas clair qu'il y aura de faux assignats, parce que l'un sera plus aisé et moins dispendieux à fabriquer que l'autre.
...essentiellement des opérations funestes de la Caisse d'Escompte, il était urgent de détruire cette cause première de nos malheurs. Cette destruction, fondée sur des principes d'équité et de justice, aurait immanquablement produit l'effet si désiré de la circulation de l'argent dans Paris, la conservation de celui qui reste dans les provinces et, de toute nécessité, une révolution avantag...
...on aurait destiné des assignats libres, de la manière indiquée par le même M. Korn...
...mployés à l'acquittement des créanciers de l'Etat; ces assignats, réalisés success...
..., à la Commune et à l'Assemblée nationale, que la rareté du numéraire provenant essentiellement des opérations funestes de la Caisse d'Escompte, il était urgent de détruire cette cause première de nos malheurs. Cette destruction, fondée sur des principes d'équité et de justice, aurait immanquablement produit l'effet si désiré de la circulation de l'argent dans Paris, la conservation de celui qui reste dans les provinces et, de toute nécessité, une révolution avantageuse dans les changes. Tandis (ju'on aurait destiné des assignats libres, de la manière indiquée par le même M. Kornmann pour être employés à l'acquittement des créanciers de l'Etat; ces assignats, réalisés successivement en écus par le produit des

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 625
et foulent aux pieds, comme de vains scrupules, les plus saintes maximes de la justice et de la morale, qui brisent les contrats les...
...tées, qui changent à leur gré la nature de tous les engagements, et qui, introduisant la mauvaise foi dans toutes les classes de citoyens, ne craignent pas de faire de la corruption universelle un moyen d'assurer la Constitution qu'ils nous préparent.
et foulent aux pieds, comme de vains scrupules, les plus saintes maximes de la justice et de la morale, qui brisent les contrats les plus solennels, les obligations les plus respectées, qui changent à leur gré la nature de tous les engagements, et qui, introduisant la mauvaise foi dans toutes les classes de citoyens, ne craignent pas de faire de la corruption universelle un moyen d'assurer la Constitution qu'ils nous préparent.
...rgé offrait d'aliéner pour 400 millions de ses immeubles ; le roi consentait aussi a l'aliénation d'une portion .considérable de ses,domaines. Or qui empêchait de créer pour 400 millions ou 600 millions...
... sur les domaines du roi et du clergé ? De tels assignats eussent obtenu une grand...
...e concerner, parce que l'administration de ce gage n'aurait pas été livrée au gaspillage scandaleux auquel on ne rougit pas de livrer dans ce moment la totalité des b...
... qu on préfère, la quantité prodigieuse de réclamations que l'opération aussi absu...
...citer dans peu ; mais il nous importait de satisfaire notre haine philosophique co...
...avoir promis solennellement le maintien de ses propriétés, de l'en dépouiller violemment ; il nous im...
...s pauvres, l'ambition ae quelques chefs de parti et l'avidité d'une foule de fripons connus par leurs manœuvres infâ...
...tage est devenu la principale ressource de notre administration. Et rien de tout cela ne pouvait arriver, si nous a...
...ons manqué, je le sens bien, l'occasion de donner à l'Europe l'exemple à jamais mémorable d'une assemblée de législateurs qui se jouent des premières lois de la probité,
...is ce qu'il faudrait faire, et je ne puis que répéter ce qu'on a déjà dit Le clergé offrait d'aliéner pour 400 millions de ses immeubles ; le roi consentait aussi a l'aliénation d'une portion .considérable de ses,domaines. Or qui empêchait de créer pour 400 millions ou 600 millions d'assignats libres sur les domaines du roi et du clergé ? De tels assignats eussent obtenu une grande confiance. D'abord parce qu'ils auraient été libres, et que leur gage était d'autant plus certain que le roi et le clergé le garantissaient chacun en ce qui pouvait le concerner, parce que l'administration de ce gage n'aurait pas été livrée au gaspillage scandaleux auquel on ne rougit pas de livrer dans ce moment la totalité des biens du clergé ; enfin, parce qu'on n'avait pas à redouter, comme dans l'hypothèse qu on préfère, la quantité prodigieuse de réclamations que l'opération aussi absurde que vexatoire qu'on inédite, ne manquera pas d'exciter dans peu ; mais il nous importait de satisfaire notre haine philosophique contre le clergé (1) ; il nous importait, après lui avoir promis solennellement le maintien de ses propriétés, de l'en dépouiller violemment ; il nous importait d'assouvir, aux dépens du patrimoine des pauvres, l'ambition ae quelques chefs de parti et l'avidité d'une foule de fripons connus par leurs manœuvres infâmes, depuis que l'agiotage est devenu la principale ressource de notre administration. Et rien de tout cela ne pouvait arriver, si nous avions accepté les offres qui nous étaient faites et nous aurions manqué, je le sens bien, l'occasion de donner à l'Europe l'exemple à jamais mémorable d'une assemblée de législateurs qui se jouent des premières lois de la probité,
ventes des biens domaniaux et de ceux du clergé, auraient obtenu la plus...
...es, mais même ils auraient attiré celui de l'étranger. Une telle opération, sans b...
...urait procuré au eouvernement le loisir de connaître sa situation, d'établir, d'ap...
...une balance telle dans l'administration de ses finances, que la recette pût égaler ou surpasser la dépense, et de fixer, en conséquence, l'impôt et sa ré...
ventes des biens domaniaux et de ceux du clergé, auraient obtenu la plus grande confiance et non seulement ils auraient fait sortir le numéraire enfermé dan$ les coffres, mais même ils auraient attiré celui de l'étranger. Une telle opération, sans blesser les lois et violer les propriétés, aurait procuré au eouvernement le loisir de connaître sa situation, d'établir, d'après cettè connaissance, une balance telle dans l'administration de ses finances, que la recette pût égaler ou surpasser la dépense, et de fixer, en conséquence, l'impôt et sa répartition; ce qui était très important, car aussi longtemps qu'on ne connaîtra p...
...raire, que va-t-il arriver? J'ai besoin de le répéter encore, que le gouvernement, versant une masse énorme de papier forcé dans la circulation, pour ...
...sse dans tous les effets du commerce et de consommation, et que, d'autre part, l'é...
...n immense qui lui revient dans la dette de l'Etat et du commerce, ne pouvant faire usage de ce papier, nous soutirera le numéraire ...
...que, par là, nécessairement la défaveur de nos changes augmentera, et cela, toujours en raison de la disette des écus, qui deviendra enfin telle, qu'avec une somme médiocre de numéraire, on pourra acquérir des objets de conséquence. Croyez, par exemple, que c...
Au contraire, que va-t-il arriver? J'ai besoin de le répéter encore, que le gouvernement, versant une masse énorme de papier forcé dans la circulation, pour acquitter ses engagements, ce papier causera, d'une part, une hausse dans tous les effets du commerce et de consommation, et que, d'autre part, l'étranger, pour la portion immense qui lui revient dans la dette de l'Etat et du commerce, ne pouvant faire usage de ce papier, nous soutirera le numéraire qui nous reste, et que, par là, nécessairement la défaveur de nos changes augmentera, et cela, toujours en raison de la disette des écus, qui deviendra enfin telle, qu'avec une somme médiocre de numéraire, on pourra acquérir des objets de conséquence. Croyez, par exemple, que cette situation n'échappera pas à l'étranger, et que vous le verrez, après nous a...
(1) Ne concluez pas de là que je pense que le clergé n'avait pas besoin de réformes ; mais réformer n'est pas avil...
...t que nous n'aurons pas assuré le moyen de le faire subsister avec la décence et l...
(1) Ne concluez pas de là que je pense que le clergé n'avait pas besoin de réformes ; mais réformer n'est pas avilir, n'est pas détruire; et nous avons avili le clergé aux yeux des peuples, et je penserai toujours que nous l'avons détruit, tant que nous n'aurons pas assuré le moyen de le faire subsister avec la décence et la dignité convenables.
...projet si désastreux, qui n'ai pas reçu de mes commettants la mission de violer les propriétés, et de naturaliser dans toute l'étendue du roy...
...foi, quant à môi qui ai fait le serment de favoriser de tôùt mon pouvoir l'affranchissement du commerce et de l'agriculture, et qui ne me joue pas de mes serments ; quant à moi, qui n'aperç...
...veut faire prévaloir, que l'ébranlement de toutes les fortunes, la destruction de tous les moyens légitimes d'acquérir, l'anéantissement de la morale publique et particulière, l'esprit de friponnerie substitué partout et dans toutes les négociations, aux règles sévères de la prudence et de la probité ; quant à moi, qui n'estime pas que l'Assemblée ait le droit de décréter un pareil projet, qui ne vois ...
...nous ait accordé le pouvoir extravagant de changer en un moment, et par un simple effet de nos volontés, la nature de tous les engagements dans l'empire ; qu...
...it permis, sans le consentement spécial de ceux qui nbus ont envoyés, d'opérer une révolution de ce genre, dont la conséquence funeste f...
...ation des campagnes et la ruine absolue de la capitale, et des plus florissantes villes de l'Etat ; quant à moi, qui aime à me per...
... pareil décret, si nous sommes capables de le porter, parce qu'un roi, honnête homme, quel que soit le degré d'infortune et de délaissement où nous l'avons réduit, ne...
... sanctionner la corruption et la misère de son peuple, et qui, d'ailleurs, ne pens...
...mmoral pour lui conseiller un tel usage de l'autorité qui lui reste.
Quant à moi, qui ne peux légitimer mon suffrage, un projet si désastreux, qui n'ai pas reçu de mes commettants la mission de violer les propriétés, et de naturaliser dans toute l'étendue du royaume l'agiotage et la mauvaise foi, quant à môi qui ai fait le serment de favoriser de tôùt mon pouvoir l'affranchissement du commerce et de l'agriculture, et qui ne me joue pas de mes serments ; quant à moi, qui n'aperçois dans le projet qu'on veut faire prévaloir, que l'ébranlement de toutes les fortunes, la destruction de tous les moyens légitimes d'acquérir, l'anéantissement de la morale publique et particulière, l'esprit de friponnerie substitué partout et dans toutes les négociations, aux règles sévères de la prudence et de la probité ; quant à moi, qui n'estime pas que l'Assemblée ait le droit de décréter un pareil projet, qui ne vois pas dans nos mandats, qu'on nous ait accordé le pouvoir extravagant de changer en un moment, et par un simple effet de nos volontés, la nature de tous les engagements dans l'empire ; qui ne puis croire qu'il nous soit permis, sans le consentement spécial de ceux qui nbus ont envoyés, d'opérer une révolution de ce genre, dont la conséquence funeste ferait-la désolation des campagnes et la ruine absolue de la capitale, et des plus florissantes villes de l'Etat ; quant à moi, qui aime à me persuader que le roi ne sanctionnera jamais un pareil décret, si nous sommes capables de le porter, parce qu'un roi, honnête homme, quel que soit le degré d'infortune et de délaissement où nous l'avons réduit, ne peut vouloir à la fois sanctionner la corruption et la misère de son peuple, et qui, d'ailleurs, ne pense pas qu'il puisse se trouver un ministre assez immoral pour lui conseiller un tel usage de l'autorité qui lui reste.
Je déclare, pour l'intérêt de la capitale et des provinces, pour l'intérêt du commerce et de l'agriculture, pour le maintien des pro...
...t, par respect pour les lois éternelles de la morale et de la justice, que je m'oppose à l'admissi...
...mettants, ensuite à toutes les chambres de commerce, et enfin aux principales villes du royaume, et voulant qu'il me serve de témoignage et de justification pour la démarche que je f...
Je déclare, pour l'intérêt de la capitale et des provinces, pour l'intérêt du commerce et de l'agriculture, pour le maintien des propriétés, et, par respect pour les lois éternelles de la morale et de la justice, que je m'oppose à l'admission du projet qu'on nous propose ; et si nous pouvions le décréter, que je change...
...présent écrit, soit comme opposition, soit comme protestation, d'abord à mes commettants, ensuite à toutes les chambres de commerce, et enfin aux principales villes du royaume, et voulant qu'il me serve de témoignage et de justification pour la démarche que je fais aujourd'hui, lorsque les malheurs que je prévois seront arrivés.
... cet écrit paraîtrait avant la décision de l'Assemblée sur les assignats-monnaie e... J'espérais que cet écrit paraîtrait avant la décision de l'Assemblée sur les assignats-monnaie et qu'il pourrait empêcher qu'ils ne fussent açloptés. L'Assemblée s'étant déterm...

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 626
...ons, contracter un engagement solidaire de la somme immense de 70 millions, pour des biens dont la ven...
...ous les jours, et qui par le seul effet de la Constitution, ne se repeuplera jamais, me paraît sin...
...rs les citoyens opulents qui voudront, dans les circonstances ou nous nous trouvons, contracter un engagement solidaire de la somme immense de 70 millions, pour des biens dont la vente, surtout à Paris qui se dépeuple tous les jours, et qui par le seul effet de la Constitution, ne se repeuplera jamais, me paraît singulièrement aventurée?
...tile, et je persiste dans la résolution de le publier. ...u'elle s'est imposée, je n'en pense pas moins que mon écrit pourra être encore utile, et je persiste dans la résolution de le publier.
...ux réflexions que je n'ai pu m'empêcher de faire tandis qu'on travaillait à l'impression de cet ouvrage. Encore une ou deux réflexions que je n'ai pu m'empêcher de faire tandis qu'on travaillait à l'impression de cet ouvrage.
Ceux qui ont intérêt de soutenir les assignats forcés ne manquent pas de publier partout en ce moment leur triomphe ; qu'au fond on a tort de douter de la solidité de ce papier, puisqu'il n'a pas seulement pour hypothèque les biens du clergé, mais de plus la garantie des municipalités, qui déjà s'empressent de toutes parts de faire des soumissions considérables à l'imitation de la capitale. Ceux qui ont intérêt de soutenir les assignats forcés ne manquent pas de publier partout en ce moment leur triomphe ; qu'au fond on a tort de douter de la solidité de ce papier, puisqu'il n'a pas seulement pour hypothèque les biens du clergé, mais de plus la garantie des municipalités, qui déjà s'empressent de toutes parts de faire des soumissions considérables à l'imitation de la capitale.
J'ai dit ce que je pense et de l'hypothèque des biens du clergé et de la garantie des municipalités. Mais pui...
...à mon aise ce qu'il faut penser surtout de la garantie des municipalités.
J'ai dit ce que je pense et de l'hypothèque des biens du clergé et de la garantie des municipalités. Mais puisque j'y suis, je veux examiner un peu plus à mon aise ce qu'il faut penser surtout de la garantie des municipalités.
...té à l'Assemblée nationale, sans le vœu de la commune et des districts, la permission pour la ville de Paris de faire l'acquisition de 200 millions de biens appartenant au clergé ; mais s'il...
...ion dont M. Bailly veut grever la ville de Paris est ruineuse, et si consêquemment...
...e? Tout le mondé sait que le patrimoine de la ville de Paris est peu de chose, d'ailleurs les municipalités, ou...
...paux actuels ne seront nullement tentés de surcharger d'un impôt considérable leur...
M. Bailly a sollicité à l'Assemblée nationale, sans le vœu de la commune et des districts, la permission pour la ville de Paris de faire l'acquisition de 200 millions de biens appartenant au clergé ; mais s'il arrive ou plutôt s'il est démontré que l'acquisition dont M. Bailly veut grever la ville de Paris est ruineuse, et si consêquemment elle présente une perte énorme tant en capital qu'en intérêt, sur qui tombera cette perte? Tout le mondé sait que le patrimoine de la ville de Paris est peu de chose, d'ailleurs les municipalités, ou les villes sont toujours mineures, et sûrement les successeurs des officiers municipaux actuels ne seront nullement tentés de surcharger d'un impôt considérable leurs concitoyens, qui d'ailleurs ne la souffriraient pas, pour acquitter le résulta...
...lités, avant d'acquérir, fussent tenues de déposer des sûretés et des cautionnemen...
... l'Assemblée qu'il avait une soumission de 70 millions dans sa poche pour les acquisitions de Paris.
Je sais qu'on a demandé que les municipalités, avant d'acquérir, fussent tenues de déposer des sûretés et des cautionnements pour garantir l'exactitude des engagements qu'elles prendraient, et qu'en conséquence, M. Bailly a déjà annoncé à l'Assemblée qu'il avait une soumission de 70 millions dans sa poche pour les acquisitions de Paris.
...Bailly n'a pas fait connaître la nature de ce cautionnement, ni les époques où ceu... Mais qu'on me permette d'observer que M. Bailly n'a pas fait connaître la nature de ce cautionnement, ni les époques où ceux qui prennent cet engagement doivent les réaliser, non plus que la solvabilité ...
...ment qui n'est encore que dans la poche de M. Bailly? Quelle confiance peut-on donc avoir en un cautionnement qui n'est encore que dans la poche de M. Bailly?
...e ne diminuerait pas d'autant la valeur de ces mêmes biens. ... risques évidents et aux inquiétudes aux-'quels ils s'exposeraient, et alors elle ne diminuerait pas d'autant la valeur de ces mêmes biens.
...comme il est probable, le cautionnement de M. Bailly n'est qu'un plan artiste-ment combiné de la part des agioteurs, d'accorder avec ...
... alors ne serait-ce pas un nouveau tour de jonglerie dont il serait permis de se défier aussi longtemps qu'on n'aura ...
Mais si, comme il est probable, le cautionnement de M. Bailly n'est qu'un plan artiste-ment combiné de la part des agioteurs, d'accorder avec lui et offrant toute une garantie apparente des tournures cependant tellement adroites, que jamais ceux-ci ne puissent être exposés à aucune perte ; alors ne serait-ce pas un nouveau tour de jonglerie dont il serait permis de se défier aussi longtemps qu'on n'aura pas rendu publiques toutes les conditions du traité.
De plus, certainement, ni la commune de Paris, ni les sections, ne consentiront...
...que toutes les villes sont dans un état de détresse cruelle (Lyon, seul, doit près de 50 millions) et qu'elles ont si peu de ressources, qu'elles demandent journell...
...acquitter, qu'on nous donne pour garant de la solidité d'une opération immense, dont le défaut de succès Entraînera infailliblement, avec la ruine de la fortune publique, le bouleversement de toutes les fortunes particulières.
De plus, certainement, ni la commune de Paris, ni les sections, ne consentiront à laisser contracter par la ville, déjà si obérée, un engagement qui puisse l'e...
...peut s'appliquer à toutes les municipalités du royaume ; il est notoire que presque toutes les villes sont dans un état de détresse cruelle (Lyon, seul, doit près de 50 millions) et qu'elles ont si peu de ressources, qu'elles demandent journellement à l'Assemblée . nationale à être autorisées à faire des emprunts ; or, ce sont des villes mineures obérées, et qu'en aucun cas on ne pourra contraindre à s'acquitter, qu'on nous donne pour garant de la solidité d'une opération immense, dont le défaut de succès Entraînera infailliblement, avec la ruine de la fortune publique, le bouleversement de toutes les fortunes particulières.
...ne risqueront jamais rien, et qu'en cas de perte, elles compteront de clerc à maître avec la nation, c'est av...
...té, car, alors, ce n'est plus une vente de biens que vous faites, mais vous Confie...
Dire que les municipalités ne risqueront jamais rien, et qu'en cas de perte, elles compteront de clerc à maître avec la nation, c'est avancer une absurdité, car, alors, ce n'est plus une vente de biens que vous faites, mais vous Confiez tout simplement la totalité des biens du clergé à des administrations particul...
...s finances, s'expliquarit par la bouche de M. Anson, â osé avancer « qu'un billet ...
...r un objet d'agiotage ». Il est fâcheux de remarquer que cette observation ne fait pas l'éloge des connaissances en finance, et de M. Anson et du comité.
Le comité des finances, s'expliquarit par la bouche de M. Anson, â osé avancer « qu'un billet forcé ne pouvait jamais devenir un objet d'agiotage ». Il est fâcheux de remarquer que cette observation ne fait pas l'éloge des connaissances en finance, et de M. Anson et du comité.
...otage quand il sert à forcer la volonté de celui auquel on doit, certainement il e...
...as que les personnes seront contraintes de vendre des propriétés ou des marchandises, il est à supposer qu'avec la conservation de la volonté de vendre ou de ne pas vendre, le vendeur proportionnera le prix de sa vente en raison des valeurs qui lui ...
...contre des écus, qu'il haussera le prix de sa marchandise en raison de la différence qui existera entre le pap...
Si le billet forcé n'est pas susceptible d'agiotage quand il sert à forcer la volonté de celui auquel on doit, certainement il en arrivera autrement toutes les fois que celui qui aura ainsi été payé voudra em...
... d'écus pour une acquisition quelconque, car, comme peut-être on rte décrétera pas que les personnes seront contraintes de vendre des propriétés ou des marchandises, il est à supposer qu'avec la conservation de la volonté de vendre ou de ne pas vendre, le vendeur proportionnera le prix de sa vente en raison des valeurs qui lui seront données en paiement, et si ces valeurs perdent contre des écus, qu'il haussera le prix de sa marchandise en raison de la différence qui existera entre le papier et le numéraire. Voilà

Séance du jeudi 30 mai 1793, au matin

page 627
...le, au reste, par l'article 7 du décret de l'Assemblée) dans lequel article, la pe...
...ce que le débiteur Sera toujours obligé de faire l'appoint de ce qu'il doit, et de Se procurer l'urgent nécessaire pour so...
... l'avancer, il serait égal au créancier de rendre lui-même l'appoint au débiteur, ...
...expression, que le débiteur sera obligé de se procurer l'argent nécessaire, indique assez qu'il faudra qu'il l'achète de ceux qui continueront cette branche utile de commerce.
Cette vérité devient sensible, au reste, par l'article 7 du décret de l'Assemblée) dans lequel article, la perte des assignats contre du numéraire est manifestée d'une manière bien naïve, car on y annonce que le débiteur Sera toujours obligé de faire l'appoint de ce qu'il doit, et de Se procurer l'urgent nécessaire pour solder exactement la somme dont il sera redevable. Il me semble, si je ne me tromp...
...t que si le papier valait l'argent, ou mieux encore que l'argent, comme on a osé l'avancer, il serait égal au créancier de rendre lui-même l'appoint au débiteur, et que cette expression, que le débiteur sera obligé de se procurer l'argent nécessaire, indique assez qu'il faudra qu'il l'achète de ceux qui continueront cette branche utile de commerce.
...yant des sommes considérables à retirer de la France, ne pourront recevoir ces ret...
...ondants, pour les payer, seront obligés de faire la conversion de nos papiers-monnaie en espèces, et ne f...
...s finances ne prévoit-il pas ce que j'ai démontré ci-devant, que les étrangers ayant des sommes considérables à retirer de la France, ne pourront recevoir ces retours qu'en espèces, qu'alors, leurs correspondants, pour les payer, seront obligés de faire la conversion de nos papiers-monnaie en espèces, et ne faut-il pas être plus que borné pour ne pas voir qu*une telle conversion ne se fe...
...e, au reste, est-il réservé à M, An-son de prouver qu'au temps de Law on n'agiotait pas du tout. Peut-être, au reste, est-il réservé à M, An-son de prouver qu'au temps de Law on n'agiotait pas du tout.
J'aurais voulu pouvoir traiter encore de l'influence funeste dès assignats forcé...
...u on y veuille réfléchir, on n'aura pas de peine à se convaincre que toute espèce de commerce avec nos îles nous est désormais interdit par l'effet de ce papier ; malheureusement il m'import...
... paraisse promptement, et je suis forcé de renoncer, quant à présent, à cette disc...
J'aurais voulu pouvoir traiter encore de l'influence funeste dès assignats forcés sur nos îles à sucre; pour peu qu on y veuille réfléchir, on n'aura pas de peine à se convaincre que toute espèce de commerce avec nos îles nous est désormais interdit par l'effet de ce papier ; malheureusement il m'importe que ma protestation paraisse promptement, et je suis forcé de renoncer, quant à présent, à cette discussion intéressante.
Lettres de M. Berçasse à M. le Président de l'Assemblée nationale, à M. le garde de... Lettres de M. Berçasse à M. le Président de l'Assemblée nationale, à M. le garde des sceaux et à M. Necker, en leur adressant sa protestation, le 19 avril Ï790 :
A Monsieur le Président de l'Assemblée nationale. A Monsieur le Président de l'Assemblée nationale.
« J'ai l'honneur de vous adresser ma protestation contre le... « J'ai l'honneur de vous adresser ma protestation contre les assignats-monnaie décrétés par l'Assemblée.
... m'aurait pas permis, attendu mon refus de prêter le serment civique, de développer devant elle les motifs qui m...
...vance dans le club des Jacobins, espèce de corps législatif, pour lequel mes comme...
« Comme l'Assemblée, ou plutôt le parti qui la domine ne m'aurait pas permis, attendu mon refus de prêter le serment civique, de développer devant elle les motifs qui me portent à croire que le système des assignats-monnaie achèvera d'opérer la rui...
...e à l'Assemblée que par des décrets déjà faits, et dont le succès est assuré d'avance dans le club des Jacobins, espèce de corps législatif, pour lequel mes commettants ne m'ont accordé aucune mission ; je n'ai pas vu que je pusse donner à me...
... protestation fût déposée sur le bureau de l'Assemblée, et qu'il en fût fait menti...
...s le cas où vous croi-, riez apercevoir de l'inconvénient à m'accor-der ma demande, je Vous prierais de Vouloir bien m'accuser la réception de cette lettre, afin d'avoir un témoignag...
... circonstance, comme dans toutes celles de quelque importance, également étranger ...
...ait en moi, le devoir que mon caractère de député m'impose.
« Je désirerais beaucoup, Monsieur le Président, que ma protestation fût déposée sur le bureau de l'Assemblée, et qu'il en fût fait mention dans les procès-verbaux. J'ose cependant vous'demander d'en faire la proposition, et je m'en rapporte absolument à votre sagesse sur ce point; mais, dans le cas où vous croi-, riez apercevoir de l'inconvénient à m'accor-der ma demande, je Vous prierais de Vouloir bien m'accuser la réception de cette lettre, afin d'avoir un témoignage quei dans cette circonstance, comme dans toutes celles de quelque importance, également étranger à tous les partis, j'ai rempli, autant qu'il était en moi, le devoir que mon caractère de député m'impose.
( J e vous prie de vouloir bien mettre sous les yeux du roi l'écrit que j'ai l'honneur de vous envoyer. J'ignore quelle est votre...
...u commerce ; et il m'a paru qu'il était de mon devoir de manifester mon sentiment sous la forme ...
... incontestables, il me semble qu'il est de la plus haute importance que le roi livre de nouveàu à l'examen de son conseil, la question qtie l'Assemblée vient de décider avec tant de précipitation et de légèreté, et qu'il fasse usage, pour le bonheur de son peuple, du droit qu'il a de refuser formellement et toujours, tes l...
( J e vous prie de vouloir bien mettre sous les yeux du roi l'écrit que j'ai l'honneur de vous envoyer. J'ignore quelle est votre opinion sur les assignats-monnaie ; mais, quant à moi, je pense qu'ils ne peuvent être adoptés sans opérer la ruine entière du commerce ; et il m'a paru qu'il était de mon devoir de manifester mon sentiment sous la forme la plus propre à empêcher le mal que je prévois. Puisse-je me tromper dans mes conjectures ! Mais si je ne me suis pas trompé, si véritablement mes principes sont incontestables, il me semble qu'il est de la plus haute importance que le roi livre de nouveàu à l'examen de son conseil, la question qtie l'Assemblée vient de décider avec tant de précipitation et de légèreté, et qu'il fasse usage, pour le bonheur de son peuple, du droit qu'il a de refuser formellement et toujours, tes lois qu'il estime lui être préjudiciables...
« Je viens de prier M. le garde dès sceaux de vouloir bien mettre soùs « Je viens de prier M. le garde dès sceaux de vouloir bien mettre soùs

Séance du vendredi 31 mai 1793

- search term matches: (3)

Séance du vendredi 31 mai 1793

page 638
Locuteur: Le Président
annonce aux membres présents que de grands mouvements ont lieu dans la ville de Paris : le tocsin sonne, la générale ba... annonce aux membres présents que de grands mouvements ont lieu dans la ville de Paris : le tocsin sonne, la générale bat dans presque toutes les sections, et des citoyens semblent se disposer à tirer...
Locuteur: Le Président
...instant à la séance, pour rendre compte de la situation de Paris.) ...e Conseil exécutif, l'administration du département et le maire sè rendront à l'instant à la séance, pour rendre compte de la situation de Paris.)
Locuteur: Le Président
PRÉSIDENCE DE MALLARMÉ, Président. PRÉSIDENCE DE MALLARMÉ, Président.
Locuteur: Le Président
donne la parole au ministre de l'intérieur. donne la parole au ministre de l'intérieur.
Locuteur: Le Président
...hés au repos par le toc^ sin, au milieu de la nuit. Une assemblée composée de commissaires des sections, d'électeurs ...
...né l'impulsion à ce mouvement. La cause de ces troubles est la réintégration de votre commission extraordinaire des Dou...
...ections respectives, et sous les ordres de leurs chefs ordinaires. Les patrouilles...
citoyens ont été arrachés au repos par le toc^ sin, au milieu de la nuit. Une assemblée composée de commissaires des sections, d'électeurs du 10 août, etc., s'est tenue cette nuit à l'évê-ché, et paraît avoir donné l'impulsion à ce mouvement. La cause de ces troubles est la réintégration de votre commission extraordinaire des Douze; on l'accuse d'avoir calomnié Paris, d'avoir fait incarcérer arbitrairement d...
...anément fermées, Tous les citoyens sont en ce moment sous les armes dans leurs sections respectives, et sous les ordres de leurs chefs ordinaires. Les patrouilles sont très nombreuses et se font en bon ordre.
Garat, ministre de Vintérieur (2). Je ne puis dissimuler à...
... que tous les (1) Cette première partie de la séance, présidée par Defermon, est e...
...t été le Moniteur universel 1" semestre de 1793, page 660, l" colonne et Procès-Ver-bal de la Convention tome 12, page 279. — Ce p...
...t et adopté à la séance du l" septembre 1793; il est signé par Robespierre, présiden...
Garat, ministre de Vintérieur (2). Je ne puis dissimuler à la Convention qu'il existe une grande agitation dans Paris; que tous les (1) Cette première partie de la séance, présidée par Defermon, est empruntée un peu à tous les journaux. Nos principales sources ont été le Moniteur universel 1" semestre de 1793, page 660, l" colonne et Procès-Ver-bal de la Convention tome 12, page 279. — Ce procès-verbal a été rédigé par le comité des décrets, en vertu du décret du 16 août et adopté à la séance du l" septembre 1793; il est signé par Robespierre, président (jriiillemardet, Amar, Léonard Bourdon, Ramel Le-jeune et Lakanal.
(2) Moniteur universel, 1" semestre de 1793 pa"e660 colonne et P. V., tome 12, page... (2) Moniteur universel, 1" semestre de 1793 pa"e660 colonne et P. V., tome 12, page 279. Nous donnons
ci-apres, en note, le texte du Bulletin de la Convention et celui publié par le Journal de Perlet, dans son nu- méro du 1" juin 1793. ci-apres, en note, le texte du Bulletin de la Convention et celui publié par le Journal de Perlet, dans son nu- méro du 1" juin 1793.
Je propose^que le comité de Salut public, le Conseil exécutif provisoire et le maire de Paris réunissent leur surveillance et c...
.... (1) Voici eh quels termes le Bulletin de la Convention du 31 mai 1793 rapporte le discours de Gârâfc :
Je propose^que le comité de Salut public, le Conseil exécutif provisoire et le maire de Paris réunissent leur surveillance et concertent ensemble les mesures propres à maintenir la tranquillité et à prévenir les troubles (1). (1) Voici eh quels termes le Bulletin de la Convention du 31 mai 1793 rapporte le discours de Gârâfc :
PRÉSIDENCE DE DEFERMON, exrPrésident, MALLARMÉ, Prési... PRÉSIDENCE DE DEFERMON, exrPrésident, MALLARMÉ, Président, GRÉGOIRE, ex-Président.
PRÉSIDENCE DE DEFERMON, ex-Président (1). PRÉSIDENCE DE DEFERMON, ex-Président (1).
Il est 6 heures du matin; une centaine de membres rassemblés dans la salle ouvren... Il est 6 heures du matin; une centaine de membres rassemblés dans la salle ouvrent la séance.
« Le ministre de l'intérieur a satisfait au décret qui lui ordonnait de se transporter dans le sein de lu Convention, pour lui rendre compte d...
...l a prises pour assurer la tranquillité de Paris. •
« Le ministre de l'intérieur a satisfait au décret qui lui ordonnait de se transporter dans le sein de lu Convention, pour lui rendre compte des mesures qu'il a prises pour assurer la tranquillité de Paris. •
... plusieurs reprises, tous les quartiers de la ville, et je n'aperçus aucun mouveme... ...sée, dit-il, il m'a paru que la tranquillité allait se rétablir. Je parcourus, à plusieurs reprises, tous les quartiers de la ville, et je n'aperçus aucun mouvement.
La version du Journal de Perlet, n° 253, page 2, est la suivante... La version du Journal de Perlet, n° 253, page 2, est la suivante :
... fait entendre dans plusieurs quartiers de Paris, les citoyens se rangent sous les...
...és constituées sont mandées à, la barre de la Convention. Bientôt après, le ministre de l'intérieur paraît :
« Le tocsin sonne depuis 3 heures du matin, la générale se fait entendre dans plusieurs quartiers de Paris, les citoyens se rangent sous les armes, les représentants du peuple se rendent à leur poste. Les autorités constituées sont mandées à, la barre de la Convention. Bientôt après, le ministre de l'intérieur paraît :
...epuis quelque temps parmi les habitants de cette grande cité. Dans la nuit où la c... ...itoyens législateurs, dit-il, vous n'ignorez pas qu'une agitation sourde règne depuis quelque temps parmi les habitants de cette grande cité. Dans la nuit où la commission des Douze fut cassée par un décret, cette agitation disparut tout à co...
...urnelles, qui avait assisté à la séance de ce jour, vint me dire : « La commission... « Destournelles, qui avait assisté à la séance de ce jour, vint me dire : « La commission des Douze est rétablie, ils ont détruit le bien qu'ils avaient fait hier, je cr...

Séance du vendredi 31 mai 1793

page 639
Locuteur: Le Président
L'administration du département de Paris est admise à là barre (1). L'administration du département de Paris est admise à là barre (1).
Locuteur: Le Président
...rdinaire qui se manifeste dans la ville de Paris doit être considéré comme une ins...
...orale; qu'il a poux-objet la réparation de nombreuses calomnies depuis longtemps r...
... le département, pour qu'au milieu même de cette insurrection l'ordre soit mainten...
... département viendront, dans le courant de cette séance, prononcer, à la barre de la Convention, leur profession de foi politique, et demander justice des outrages faits à la ville de Paris.
Le procureur général syndic expose que le mouvement extraordinaire qui se manifeste dans la ville de Paris doit être considéré comme une insurrection morale; qu'il a poux-objet la réparation de nombreuses calomnies depuis longtemps répandues contre cette cité. Il ajoute que plusieurs mesures ont été prises par le département, pour qu'au milieu même de cette insurrection l'ordre soit maintenu, les personnes et les propriétés respectées. Enfin, il annonce que toutes les autorités constituées du département viendront, dans le courant de cette séance, prononcer, à la barre de la Convention, leur profession de foi politique, et demander justice des outrages faits à la ville de Paris.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Pache
... donné au commandant général provisoire de la force armée de Paris, l'ordre de rassembler le plus qu'il pourrait de réserve, sans nuire au service public, ...
...ments. J'ai donné ordre, en même temps, de doubler les gardes de poste auprès de la Convention, des établissements publics, dès prisons, de la trésorerie nationale, et au Pont-Neu...
...ât le canon d'alarme; j'ai rendu compte de tous ces faits et de l'état-de la situation de Paris, au comité de Salut public.
Ce matin, j'ai donné au commandant général provisoire de la force armée de Paris, l'ordre de rassembler le plus qu'il pourrait de réserve, sans nuire au service public, et sans occasionner des mouvements. J'ai donné ordre, en même temps, de doubler les gardes de<