Résultats trouvés dans le Tome 62

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-035 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
6 sections trouvées
Tri par date d'édition croissante

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

- search term matches: (1)

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 1
Locuteur: Sergent
...istribuer aux armées toutes les lettres de Dumouriez dans lesquelles ce traître a ...
...vec le dévouement des braves défenseurs de la patrie (Applaudissements.)
(1). Je demande qu'on fasse imprimer et distribuer aux armées toutes les lettres de Dumouriez dans lesquelles ce traître a indignement accusé les soldats d'être des lâches, des brigands et des assassins. Elles contrastent avec le dévouement des braves défenseurs de la patrie (Applaudissements.)
Locuteur: Sergent
...mpression et la distribution aux armées de toutes les lettres de Dumouriez.) (La Convention décrète l'impression et la distribution aux armées de toutes les lettres de Dumouriez.)
Locuteur: Gossuin
...ns à avertir la Convention, que l'armée de Hollande est rentrée tout entière sur l...
...nt restés à Tournay. Cette armée a juré de défendre la République, et non le traît...
(2). Je suis averti, et je tiens à avertir la Convention, que l'armée de Hollande est rentrée tout entière sur le territoire français; les généraux seuls sont restés à Tournay. Cette armée a juré de défendre la République, et non le traître qui l'avait trompée. (Applaudissements.)
Locuteur: Gossuin
...u'ils l'enverront chaque jour au comité de alut public. (Nouveaux applaudissements... ... font également savoir qu'ils tiendront un journal des opérations militaires et u'ils l'enverront chaque jour au comité de alut public. (Nouveaux applaudissements.)
Locuteur: Gossuin
Une députation des citoyens de la section du Luxembourg se présente à ... Une députation des citoyens de la section du Luxembourg se présente à la barre (3).
Locuteur: Gossuin
pension de la vente du séminaire de Saint-Sulpioe, devenu l'asile des mères des défenseurs de la patrie. pension de la vente du séminaire de Saint-Sulpioe, devenu l'asile des mères des défenseurs de la patrie.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...oirement la vente décrétée du séminaire de Saint-Sulpice où des femmes et enfants ... (La Convention suspend provisoirement la vente décrétée du séminaire de Saint-Sulpice où des femmes et enfants sont logés.)
Locuteur: Le Président
Une députation des officiers municipaux de la commune de Ghevreuse est admise à la barre (1). Une députation des officiers municipaux de la commune de Ghevreuse est admise à la barre (1).
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'orateur de la députation s'exprime ainsi :
Locuteur: Le Président
Législateurs, la commune de Chevreuse voulant prévenir les horreurs de la famine qui menace les indigents qui ... Législateurs, la commune de Chevreuse voulant prévenir les horreurs de la famine qui menace les indigents qui ne peuvent s'élever à la cherté du prix actuel des grains, a cru devoir vous pro...
Locuteur: Le Président
1° Que les journées de travail seront payées proportionnelleme... 1° Que les journées de travail seront payées proportionnellement au prix du pain;
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance.) répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.)
(2) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 473, 3° colonne, et Journal des D... (2) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 473, 3° colonne, et Journal des Débats et des décrets, n° 209, page 230.
PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président. PRÉSIDENCE DE THUBIOT vice-président.
L'orateur de la députation demande la sus- .(1) Jour... L'orateur de la députation demande la sus- .(1) Journal des Débats et des décrets, n° 209, page 230.
... Du Bois Du Bais et Briez, commissaires de la Convention à Va-lenciermes, qui lui ...
...s détails militaires sur les opérations de l'armée, et lui (1) Logotachigraphe, n°...
1° Lettre des citoyens Du Bois Du Bais et Briez, commissaires de la Convention à Va-lenciermes, qui lui adressent quelques détails militaires sur les opérations de l'armée, et lui (1) Logotachigraphe, n° 106, page 170, lre

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 2
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...néral autrichien Cobourg et la trahison de Dumouriez; cette lettre est ainsi conçu... transmettent différentes pièces concernant le général autrichien Cobourg et la trahison de Dumouriez; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Depuis notre dépêche d'hier, l'armée de la République n'a entrepris aucune opér...
... devant Condé; il n'a pas encore établi de batteries. La communication de cette place avec Valenciennes continue ...
« Depuis notre dépêche d'hier, l'armée de la République n'a entrepris aucune opération, l'ennemi est toujours devant Condé; il n'a pas encore établi de batteries. La communication de cette place avec Valenciennes continue d'être interceptée. Nous sommes informés que celle avec la place Duquesnoy l'est...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...ui, citoyens nos collègues, est l'envoi de deux trompettes de la part du général ennemi au général en...
...tôt ce dernier nous a fait appeler près de lui. Nous avons trouvé ces deux trompet...
...imprimés sont : une lettre aux Français de la part du général autrichien Cobourg e...
...s vous adressons ci-joint un exemplaire de chacun de ces imprimés, afin que fa Convention na...
« La nouvelle la plus importante d'aujourd'hui, citoyens nos collègues, est l'envoi de deux trompettes de la part du général ennemi au général en chef Dampierre. Ces deux trompettes le croyant à Yalenciennes, s'y sont rendus; ils ont été conduits chez le général Ferrand. Aussitôt ce dernier nous a fait appeler près de lui. Nous avons trouvé ces deux trompettes chargés d'un paquet d'imprimés sans être sous enveloppe et d'une lettre à l'adresse du général Dampierre. Les imprimés sont : une lettre aux Français de la part du général autrichien Cobourg et un mémoire du traître Dumouriez sur ses projets liberticides et les motifs imposteurs sur lesquels il les fondait. Nous vous adressons ci-joint un exemplaire de chacun de ces imprimés, afin que fa Convention nationale en prenne connaissance.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...it sur-le-champ une réponse à l'adresse de Cobourg, dont nous vous ferons passer c... « Nous avons fait sur-le-champ une réponse à l'adresse de Cobourg, dont nous vous ferons passer copie ou un exemplaire (2).
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...emis adoptent un système opposé à celui de l'année dernière: ils veulent faire les...
...ntre leurs manœuvres, et employer assez de moyens pour les déconcerter.
« Il parait que nos ennemis adoptent un système opposé à celui de l'année dernière: ils veulent faire les bons pour mieux séduire le peuple et l'enchaîner plus aisément. Nous craignons ...
...u besoin, et en même temps nous en priver. Nous ne pouvons être trop en garde contre leurs manœuvres, et employer assez de moyens pour les déconcerter.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... décrets; il serait cependant essentiel de nous faire parvenir ceux qui concernent... « Nous vous prévenons, citoyens, que nous ne recevons ni bulletin ni décrets; il serait cependant essentiel de nous faire parvenir ceux qui concernent la nouvelle organisation des cours martiales et le nouveau Code pénal militaire...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Les députés commissaires de la Convention nationale à Valenciennes. « Les députés commissaires de la Convention nationale à Valenciennes.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...a lecture des pièces annoncées au cours de cette lettre. Plusieurs membres demandent la lecture des pièces annoncées au cours de cette lettre.
Locuteur: Lidon
... annoncer à la Convention que le comité de législation présentera incessamment ce ... (1). Je tiens auparavant à annoncer à la Convention que le comité de législation présentera incessamment ce Code pénal militaire; je demande même à l'Assemblée d'en fixer la discussion à l...
Locuteur: Lidon
(La Convention ajourne à la séance de lundi prochain la discussion sur le Cod... (La Convention ajourne à la séance de lundi prochain la discussion sur le Code pénal militaire.)
Locuteur: Maximilien Robespierre
(2). Jem'oppose à la lecture de la proclamation de Cobourg, et en général à celle d'aucune...
...ici ma raison. Quoique les propositions de transaction soient d'abord rejetées avec horreur, il est des esprits qui, à force de les entendre répéter, pourraient s'y accoutumer, et je ne serai point accusé de concevoir de vaines terreurs par tous ceux qui sauront que déjà des propositions de transaction ont été faites par des rebe...
... non seulement des aristal crates, mais de ces lâches égoïstes qui sont prêts à sa...
(2). Jem'oppose à la lecture de la proclamation de Cobourg, et en général à celle d'aucunes pièces envoyées par les généraux ennemis. Yoici ma raison. Quoique les propositions de transaction soient d'abord rejetées avec horreur, il est des esprits qui, à force de les entendre répéter, pourraient s'y accoutumer, et je ne serai point accusé de concevoir de vaines terreurs par tous ceux qui sauront que déjà des propositions de transaction ont été faites par des rebelles, qui sauront que l'aristocratie même» bourgeoise se propose d'y entendre. Il est temps d'étouffer ces idées dangereuses; eai il y a en France non seulement des aristal crates, mais de ces lâches égoïstes qui sont prêts à sacrifier la cause du peuple à leurs molles jouissances.
Locuteur: Maximilien Robespierre
Je demande que, pour écarter de nous ce danger, le seul que nous puissions redouter de la part des puissances étrangères qui sont liguées avec les ennemis de l'intérieur.,. (Murmuresr), et pour ôter tout espoir à ces différentes sortes d'ennemis de la patrie, vous décrétiez la peine de mort contre quiconque proposerait, de quelque manière que ce soit, de transiger aveo les ennemis; mais ce n'est pas assez de la peine de mort : telle est l'importance de la mesure qu'il faut prendre à cet égard, que je demande qu'il soit mis hors de la loi. {Applaudissements.} Je demande que, pour écarter de nous ce danger, le seul que nous puissions redouter de la part des puissances étrangères qui sont liguées avec les ennemis de l'intérieur.,. (Murmuresr), et pour ôter tout espoir à ces différentes sortes d'ennemis de la patrie, vous décrétiez la peine de mort contre quiconque proposerait, de quelque manière que ce soit, de transiger aveo les ennemis; mais ce n'est pas assez de la peine de mort : telle est l'importance de la mesure qu'il faut prendre à cet égard, que je demande qu'il soit mis hors de la loi. {Applaudissements.}
...p. 373, le Moniteur universel, semestre de 1793, page 474 et le Journal des Débats et d...
... qui donnent une relation assez étendue de la motion de Robespierre et de la proposition de Danton; c'est à eux que nous avons empr...
(2) Le Logotachigraphe, n° 106, p. 373, le Moniteur universel, semestre de 1793, page 474 et le Journal des Débats et des décrets, n° 209, page 234 sont les seuls journaux qui donnent une relation assez étendue de la motion de Robespierre et de la proposition de Danton; c'est à eux que nous avons emprunté le texte que nous donnons. Le Mercure, l'Auditeur national et les autres jo...
Yalenciennes, le 11 avril 1793, Yalenciennes, le 11 avril 1793,
...nstruire la Convention par le- courrier de demain. Nous vous adressons ci-joint un exemplaire d'une intruction de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de cette ville à leurs concitoyens soldats... ...contenait, ni sa réponse au général ennemi. Nous serons sans doute à même d'en instruire la Convention par le- courrier de demain. Nous vous adressons ci-joint un exemplaire d'une intruction de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de cette ville à leurs concitoyens soldats, sur les projets du perfide Dumouriez. (1) Archives nationales, Carton Cii 252,...
...s cette réponse à la séance du 15 avril 1793, (2) Voir ci-après cette réponse à la séance du 15 avril 1793,
... ne puissent ouvrir aucun paquet venant de l'ennemi sans la pré- (1) Journal des Débats et de» décrets, n° 209, page 234 et Moniteur universel, 1" semestre de 1193, page 474, 2° colonne. ...nde que nos généraux ne puissent correspondre avec l'ennemi.;. je demande qu'ils ne puissent ouvrir aucun paquet venant de l'ennemi sans la pré- (1) Journal des Débats et de» décrets, n° 209, page 234 et Moniteur universel, 1" semestre de 1193, page 474, 2° colonne.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 3
Locuteur: Barbaroux
...aire reconnaître aux ennemis extérieurs de la souveraineté .du peuple,: l'unité et l'indivisibilité de la République, tous lés principes enfin...
...a ratification, je demande que tous nos actes à cet égard soient soumis à sa sanction...
usurpateur pourrait faire reconnaître aux ennemis extérieurs de la souveraineté .du peuple,: l'unité et l'indivisibilité de la République, tous lés principes enfin q'ùi doivent àsstfrer notre liberté, et s'en jouer ensuite. Comme' iî est évident que dans un cas quelconque nous ne pouvons transiger poui1 le peuple sans sa ratification, je demande que tous nos actes à cet égard soient soumis à sa sanction.
Locuteur: Barbaroux
...a plutôt sous- ses propres- ruines, que de souffrir qu'aucune puissance s'immisce dalns le régime intérieur de la République,' et influence la création de la Constitution qu'elle" veut se donner. ... des autres' puissances;- mais elle déclare, en même temps,- qu'elle s'ensevelira plutôt sous- ses propres- ruines, que de souffrir qu'aucune puissance s'immisce dalns le régime intérieur de la République,' et influence la création de la Constitution qu'elle" veut se donner.
Locuteur: Camille Desmoulins
séacé de deux commissaires. L'exemple de Dumouriez doit nous servir de leçon. séacé de deux commissaires. L'exemple de Dumouriez doit nous servir de leçon.
Locuteur: Danton
...l faut bien saisir le véritable ! objet de la motion qui vient d'être faite, et ; ...
...e qu'elle soit ainsi posée ; « La peine de mort est décrétée contre quiconque proposerait à la République de transiger avec des ennemis qui, pour pr...
...ger la liberté, pour mieux la préserver de tous ces enthousiasmes. Je m'explique :...
... sans doute, puisque vous vous obligiez de donner protection aux peuples qui voudr...
...t, avant tout, songer à la conservation de notre corps politique, et fonder la gra...
Il faut bien saisir le véritable ! objet de la motion qui vient d'être faite, et ; ne pas lui donner une étendue que n'a pas > voulu lui attribuer son auteur. Je demande qu'elle soit ainsi posée ; « La peine de mort est décrétée contre quiconque proposerait à la République de transiger avec des ennemis qui, pour préliminaire, ne reconnaîtraient pas la souveraineté du peuple. » Il est temps, ci...
...r la politique aux vertus républicaines. Nous touchons au moment où il faut dégager la liberté, pour mieux la préserver de tous ces enthousiasmes. Je m'explique : vous avez rendu, dans.un moment d'enthousiasme, un décret dont le motif était beau sans doute, puisque vous vous obligiez de donner protection aux peuples qui voudraient résister a l'oppression ae leurs tyrans. Ce décret semblerait voUs engager à secourir quelques patriotes qui voudraient faite une révolution; en Chine. Il faut, avant tout, songer à la conservation de notre corps politique, et fonder la grandeur française. (Applaudissements.) Que la République s'affermisse, ét la Franc...
Locuteur: Danton
...rs que nous avons éprouvés. La trahison de Dumouriez nous donne l'occasion de faire un nouveau scrutin épuratoire de l'armée. L'ennemi va être forcé de reconnaître que la nation veut absolume...
...ctorieux qui avait promis à nos ennemis de leur livrer et son armée tout entière, et une partie de la nation, ne leur a porté que son misé...
...udissements. ) Citoyens, c'est le génie de la Liberté qui a lancé le char de la Révol'utioû. te peuple tout entier ïe tire, et il: s'arrêtera aux tiemies de la raison. Décrétons que nous ne nous mêlerons pas de ce qui se passe' chez nos Voisins ; mai...
...elle qui aurait pour basé les principes de notre liberté. (Double salve d'applaudi...
Mais Voyez ce que votre position à d'avantageux, malgré les revers que nous avons éprouvés. La trahison de Dumouriez nous donne l'occasion de faire un nouveau scrutin épuratoire de l'armée. L'ennemi va être forcé de reconnaître que la nation veut absolument la liberté, puisqu'un général victorieux qui avait promis à nos ennemis de leur livrer et son armée tout entière, et une partie de la nation, ne leur a porté que son misérable individu. (Applaudissements. ) Citoyens, c'est le génie de la Liberté qui a lancé le char de la Révol'utioû. te peuple tout entier ïe tire, et il: s'arrêtera aux tiemies de la raison. Décrétons que nous ne nous mêlerons pas de ce qui se passe' chez nos Voisins ; mais décrétons aussi que Va République vivra, ét condamnons à mort celui qui proposerait une transaction autre que celle qui aurait pour basé les principes de notre liberté. (Double salve d'applaudissements.)
Locuteur: Barbaroux
...stion que vous donneriez secours à ceux de nos voisins, aux peuples qui vous les d...
...'en discutant on én vient aux principes de la .raison et de la justice. A cette heure vous êtes décidés à décréter la peine de mort contre quiconque proposerait de transiger avec les puissances étrangère...
...action n'avait pour base la déclaration de l'a souveraineté et d'e l'indépendance de la nation... (Murmures sur la Montagne....
Ce que Danton a dit, avait déjà été exposé lorsqu'il fut question que vous donneriez secours à ceux de nos voisins, aux peuples qui vous les demanderaient contre les tyrans. Vous n'adoptâtes par cette idée et vous y paraissez revenus aujourd'hui : ce qui prouve qu'en discutant on én vient aux principes de la .raison et de la justice. A cette heure vous êtes décidés à décréter la peine de mort contre quiconque proposerait de transiger avec les puissances étrangères, si cette transaction n'avait pour base la déclaration de l'a souveraineté et d'e l'indépendance de la nation... (Murmures sur la Montagne.)
Locuteur: Barbaroux
...non, aux voix, aux voix- la proposition de Danton ï Les mêmes membres :> Non, non, aux voix, aux voix- la proposition de Danton ï
Locuteur: Barbaroux
...on, mais je suis persuadé que, dans peu de temps, cette proposition sera faite par... Je retire ma motion, mais je suis persuadé que, dans peu de temps, cette proposition sera faite par Danton ét adoptée.
Locuteur: Barbaroux
La Convention décrète la proposition de Danton en ces termes (1) : La Convention décrète la proposition de Danton en ces termes (1) :
Locuteur: Barbaroux
La Convention décrète la peine de mort centre quiconque proposerait de négocier prç de traiter avec des puissances ennemies, q...
...econnu sqlen-nel'lernent l'indépendance de la nation française, sa. souveraineté, ^'indivisibilité e£ 1 unité de la République, fondee sur la liberté et...
La Convention décrète la peine de mort centre quiconque proposerait de négocier prç de traiter avec des puissances ennemies, qui n'auraient pas, preaîafoleméniî reconnu sqlen-nel'lernent l'indépendance de la nation française, sa. souveraineté, ^'indivisibilité e£ 1 unité de la République, fondee sur la liberté et /'égalité. »
Locuteur: Maximilien Robespierre
... uiïe addition âû dééret que vous venez de rendre sur la proposition ae Danton. Je... (2). Je deinefridé à faire uiïe addition âû dééret que vous venez de rendre sur la proposition ae Danton. Je demande que la disposition ne ptféjudicie pôint aux pays amis.
Locuteur: Delacroix
... motivé sur ce que ces pays font partie la République. Je demande l'ordre du jour, motivé sur ce que ces pays font partie la République.
(2) Moniteur universel, f*f semestre de 1793, page 474, 2° colorinfe. (2) Moniteur universel, f*f semestre de 1793, page 474, 2° colorinfe.
...et. simple1; vous avez en-I gagé îa foi de la nation française à ces peuples, i et...
...doutez pas qu'il1 n'y éxiste quantité ? de personnes ennemies de votre révolution, i Doutez-vous qu'elles ne profitent de cette déloyauté, j'oserai même dire' de cétte trahison, pour exaspérer le peuple, et vous, au lieu de conserver ces contrées à la liberté, vo...
...sme qui, après en avoir fait le tombeau de nos armées,- s'ouvrira facilement les barrières de la République. Je demandé l'ordre dù jo...
(Gironde).Vousne pouvez pas passer i à l'ordre du jour pur et. simple1; vous avez en-I gagé îa foi de la nation française à ces peuples, i et vous ne pouvez pas rendre la nation par-f jure. Î1 eét ensuite des considératio...
... à motiver votre I ordre' du jour. Vos armées sont daiis ces pays, | et vous ne doutez pas qu'il1 n'y éxiste quantité ? de personnes ennemies de votre révolution, i Doutez-vous qu'elles ne profitent de cette déloyauté, j'oserai même dire' de cétte trahison, pour exaspérer le peuple, et vous, au lieu de conserver ces contrées à la liberté, vous les verrez retomber sous le despotisme qui, après en avoir fait le tombeau de nos armées,- s'ouvrira facilement les barrières de la République. Je demandé l'ordre dù jour motivé sti'r (1) Collection Baudouin, tome 28, page 79' et P. V., tome 9, pag...

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 4
Locuteur: Ducos
ce que les pays réunis font partie de la République française. ce que les pays réunis font partie de la République française.
Locuteur: Ducos
Le citoyen Gambray-Wagmestre, général de Varmée de la Moselle et député de Sarrelouis, est admis à la barre (2). Le citoyen Gambray-Wagmestre, général de Varmée de la Moselle et député de Sarrelouis, est admis à la barre (2).
Locuteur: Ducos
...que la société populaire et la garnison de Sarrelouis ont fait le serment de faire exécuter les lois qui émaneront de la Convention, de soutenir et maintenir l'unité, l'indivisibilité de la République, et qu'à l'instant où ils...
...ment spontané, pris l'engagement formel de donner la mort aux tyrans et aux factieux qui oseraient tenter de la dissoudre.
Il informe la Convention nationale que la société populaire et la garnison de Sarrelouis ont fait le serment de faire exécuter les lois qui émaneront de la Convention, de soutenir et maintenir l'unité, l'indivisibilité de la République, et qu'à l'instant où ils ont appris la trahison du perfide Dumouriez, ils ont, par un mouvement spontané, pris l'engagement formel de donner la mort aux tyrans et aux factieux qui oseraient tenter de la dissoudre.
Locuteur: Ducos
Cette société, composée de la majeure partie de la garnison, ne s'est pas bornée à déposer un grand nombre de dons patriotiques, elle a offert ses bras pour travailler aux fortifications de cette place gratuitement. Cette garnison est composée de braves défenseurs de Thionville et de bataillons vraiment républicains qui ont juré de s'anéantir sous les ruines de cette ville plutôt que de se rendre. Cette société, composée de la majeure partie de la garnison, ne s'est pas bornée à déposer un grand nombre de dons patriotiques, elle a offert ses bras pour travailler aux fortifications de cette place gratuitement. Cette garnison est composée de braves défenseurs de Thionville et de bataillons vraiment républicains qui ont juré de s'anéantir sous les ruines de cette ville plutôt que de se rendre.
Locuteur: Le Président
...au citoyen Cambray-Wagmestre. L'horreur de la trahison est profondément imprimée dans l'âme de tous les Français qui chérissent la lib...
...u courage, au oivisme et au patriotisme de la garnison de Sarrelouis. Custine a dit que le jour où la France aurait un roi, serait le jour de son émigration. Eh bien, je dis sans hé...
... la France aurait un roi serait le jour de mort de tous les Français.
répond au citoyen Cambray-Wagmestre. L'horreur de la trahison est profondément imprimée dans l'âme de tous les Français qui chérissent la liberté. La Convention nationale applaudit au zèle, au courage, au oivisme et au patriotisme de la garnison de Sarrelouis. Custine a dit que le jour où la France aurait un roi, serait le jour de son émigration. Eh bien, je dis sans hésiter ;: le jour où la France aurait un roi serait le jour de mort de tous les Français.
Locuteur: Le Président
...orable au Bulletin tant du discours que de la réponse du Président ; renvoie la pétition au comité de Salut public et accorde les honneurs de la séance à ce député.) (La Convention décrète la mention honorable au Bulletin tant du discours que de la réponse du Président ; renvoie la pétition au comité de Salut public et accorde les honneurs de la séance à ce député.)
Locuteur: Le Président
Un membre annonce que les garnisons de Gi-vet et de Charlemont, à la nouvelle de la trahison de Dumouriez, ont juré de rester fidèles aux drapeaux de la République. Les soldats de ligne et les volontaires se sont promis union et fraternité. Les canonniers ont résolu de visiter, deux fois par jour, les canons, de vérifier la qualité de la poudre et d'éprouver les boulets et ... Un membre annonce que les garnisons de Gi-vet et de Charlemont, à la nouvelle de la trahison de Dumouriez, ont juré de rester fidèles aux drapeaux de la République. Les soldats de ligne et les volontaires se sont promis union et fraternité. Les canonniers ont résolu de visiter, deux fois par jour, les canons, de vérifier la qualité de la poudre et d'éprouver les boulets et les gargousses (3).
Locuteur: Le Président
...u Bulletin du patriotisme des garnisons de Givet et de Charîemont.) (La Convention décrète la mention honorable et l'insertion au Bulletin du patriotisme des garnisons de Givet et de Charîemont.)
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... Lettre des administrateurs du district de Beauvais, qui annoncent que le recrutem...
...té armés et équipés ; us offrent un don de vingj^sept paires de souliers; oette lettre est ainsi conçue...
2° Lettre des administrateurs du district de Beauvais, qui annoncent que le recrutement s'est fait et que les volontaires ont été armés et équipés ; us offrent un don de vingj^sept paires de souliers; oette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Nous venons de mettre à la disposition du ministre de la guerre vingt-sept paires de souliers dont nous faisons hommage aux braves défenseurs de la République. « Nous venons de mettre à la disposition du ministre de la guerre vingt-sept paires de souliers dont nous faisons hommage aux braves défenseurs de la République.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...citoyens représentants, que le district de Beauvais soutient dignement la réputation de patriotisme dont il n'a cessé de donner des preuves. ...adressons l'état exact et sans avoir recours à des calculs forcés. Vous verrez, citoyens représentants, que le district de Beauvais soutient dignement la réputation de patriotisme dont il n'a cessé de donner des preuves.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...posant le conseil permanent du district de Beauvais. Les administrateurs composant le conseil permanent du district de Beauvais.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...Convention décrète la mention honorable de cette lettre et en ordonne l'insertion ... (La Convention décrète la mention honorable de cette lettre et en ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Boyer-Fonfrède
3® Lettre de Balbarade, ministre de la marine, qui adresse à la Convention ...
...cquitter la dépense que le gouvernement de Naples a faite pour le vaisseau de la République Le Languedoc, lors de sa relâche en ce port, après la tempête...
3® Lettre de Balbarade, ministre de la marine, qui adresse à la Convention nationale la souscription faite par les citoyens français résidant à Naples pour acquitter la dépense que le gouvernement de Naples a faite pour le vaisseau de la République Le Languedoc, lors de sa relâche en ce port, après la tempête qu'il a essuyée; cette souscription se monte à 25,991 1. 16 s. ; la lettre du m...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Je m'empresse de donner connaissance à la Convention nat...
...ense des trois mâts que le gouvernement de Naples a fournis au vaisseau de la République le Languedoc, lors de sa relâche en ce port, après la tempête...
Je m'empresse de donner connaissance à la Convention nationale dola souscription que les citoyens français résidant à Naples ont faite pour acquitter la dépense des trois mâts que le gouvernement de Naples a fournis au vaisseau de la République le Languedoc, lors de sa relâche en ce port, après la tempête qu'il a essuyée.
(2) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793. (2) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.
(3) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793. (3) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.
...se borne à indiquer le renvoi au comité de Salut public de la lettre desdits commissaires. Nous pensons qu'à la suite de la motion de Robespierre, cette lecture n'a pas eu l...
...nous avon inséré ces pièces aux annexes de la séance, ci-aprèss, page 66.
...la lettre des commissaires Du Bois Du Bais et Briez ont été lues en séance ; il se borne à indiquer le renvoi au comité de Salut public de la lettre desdits commissaires. Nous pensons qu'à la suite de la motion de Robespierre, cette lecture n'a pas eu lieu, c'est pourquoi nous avon inséré ces pièces aux annexes de la séance, ci-aprèss, page 66.
Beauvais, 10 avril 1793, Beauvais, 10 avril 1793,
Paris, le 12 avril 1793, Paris, le 12 avril 1793,
« Je joins ici, en conséquence, copie de la liste des contribuables ainsi que la traite de 25,991 livres 16 sols qui fait le montant de cette (1) Archives nationales, Carton C... « Je joins ici, en conséquence, copie de la liste des contribuables ainsi que la traite de 25,991 livres 16 sols qui fait le montant de cette (1) Archives nationales, Carton Cn 252, chemise 440, pièce n; 20.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 5
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Le Ministre de la marine, « Signé : Dalbarade. » « Le Ministre de la marine, « Signé : Dalbarade. »
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Copie de la souscription patriotique arrêtée à la convocation tenue le 26 décembre 1792 l'an Ier de la République française, dans la maison du citoyea ministre Makau, ayant pour objet de contribuer aux frais des trois mâts que le gouvernement de Naples a fournis au vaisseau Le Langued...
...tribuables sont les ci-après, au change de 15 grains la livre tournois ;
« Copie de la souscription patriotique arrêtée à la convocation tenue le 26 décembre 1792 l'an Ier de la République française, dans la maison du citoyea ministre Makau, ayant pour objet de contribuer aux frais des trois mâts que le gouvernement de Naples a fournis au vaisseau Le Languedoc, commandé par le citoyen La Touche, dont les contribuables sont les ci-après, au change de 15 grains la livre tournois ;
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Parent, maître de langue .. 50 » 7 50 Parent, maître de langue .. 50 » 7 50
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Laflèche, de Marseille..... 600 » 90 » Laflèche, de Marseille..... 600 » 90 »
Locuteur: Boyer-Fonfrède
B. Paraudier pour sa mai- de Lyon............... 250 » 37 50 B. Paraudier pour sa mai- de Lyon............... 250 » 37 50
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Les citoyens français de 100 Les citoyens français de 100
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Total de la souscription... 22.780 7» à 15g.3.41... Total de la souscription... 22.780 7» à 15g.3.417 i
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...és à 20 g. au citoyen Thirat, capitaine de vaisseau l'Entreprenant, dont la valeur est de 150 1., a été appliquée à ses officiers, à compte de leurs appointements. Les dits assignats ayant été cédés au citoyen Etienne Moutle, de Rome, à 15 g., il en est résulté 5 g. par livre de pertes qui ont été bonifiés à la maison... A déduire la perte sur 7501. d'assignats, pris et payés à 20 g. au citoyen Thirat, capitaine de vaisseau l'Entreprenant, dont la valeur est de 150 1., a été appliquée à ses officiers, à compte de leurs appointements. Les dits assignats ayant été cédés au citoyen Etienne Moutle, de Rome, à 15 g., il en est résulté 5 g. par livre de pertes qui ont été bonifiés à la maison Meuricoffre et C", d'ordre du citoyen Mackau pour faire supporter la différence...
Naples, le 27 janvier 1793. Naples, le 27 janvier 1793.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 6
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Arrêté, le 4 mars 1793, l'an II de la République française et payé la susdite recette de trois mille soixante-quatre ducats et c...
...illaud, chargé des affaires du consulat de France.
« Arrêté, le 4 mars 1793, l'an II de la République française et payé la susdite recette de trois mille soixante-quatre ducats et cinquante-cinq grains regno en police du banco Giacomo au citoyen Joseph Aillaud, chargé des affaires du consulat de France.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...parties qui ne sont pas entrées déduire de la recette du don patriotique, savoir : Note des parties qui ne sont pas entrées déduire de la recette du don patriotique, savoir :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...eront payer eux-mêmes à Paris la valeur de la souscription de... 1.800 JLe citoyen LouiaFerpiol à déc... ...es .citoyens Charles. For-quet, Deloste et C" ont déclaré qu'ils remettront ou feront payer eux-mêmes à Paris la valeur de la souscription de... 1.800 JLe citoyen LouiaFerpiol à déclaré qu'il s'inscrirait avec les susdits Parquet, Deloste et Cu...... 50
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...55regno mentionnés ci-dessus, au coujrç de g. 12 4/5 font.............23.9411016s La recette des ducats 3,Q0.4,55regno mentionnés ci-dessus, au coujrç de g. 12 4/5 font.............23.9411016s
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...scriptions qqj sont entrées en papier ; De Pierre Maloet, médecin, en un assignat de..,....200 A ajouter les sijjvantes souscriptions qqj sont entrées en papier ; De Pierre Maloet, médecin, en un assignat de..,....200
Locuteur: Boyer-Fonfrède
De Charles Forqnet, Deloste et Cu un® lettre de chapge sur Lamande l'aîné de.........!.'..........1.800 De Charles Forqnet, Deloste et Cu un® lettre de chapge sur Lamande l'aîné de.........!.'..........1.800
Locuteur: Boyer-Fonfrède
De Louis Fevriol, comme dessus .............. De Louis Fevriol, comme dessus .................50
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...illaud, chargé des affaires du cqnsufôt de ITr&nçe, les susdites 25,991 livres 16 gpls touynpig piipyen ministre de la marine a, paris, en jjne Jettre de change, tiré par ingispn Meupippifre et Cie de cette ville, du 16 mars, à. jours de date, sur la maison Bidpnpann et Qle de Paris, à l'ordre dudit Aillaud qu; l'a endossée an citoyen Président de la Convention nationale, valeur reçue d...
...nçais établis et résidant en cete ville de Naples, pour don patriotique.
Béunis par le citoyen Joseph Aillaud, chargé des affaires du cqnsufôt de ITr&nçe, les susdites 25,991 livres 16 gpls touynpig piipyen ministre de la marine a, paris, en jjne Jettre de change, tiré par ingispn Meupippifre et Cie de cette ville, du 16 mars, à. jours de date, sur la maison Bidpnpann et Qle de Paris, à l'ordre dudit Aillaud qu; l'a endossée an citoyen Président de la Convention nationale, valeur reçue des citoyens français établis et résidant en cete ville de Naples, pour don patriotique.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...Convention décrète la mention honorable de l'offrande et ordonne l'insertion au Bu... (La Convention décrète la mention honorable de l'offrande et ordonne l'insertion au Bulletin du nom des donateurs).*
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...Baillions déjà brûlés, donnent un total de 723 millions ; le tout provenant de la vente des biens nationaux. ...eya brûlé aujourd'hui poyr cinq ^illipns en a^ignats, ïesqjiels joints ajix 71$ Baillions déjà brûlés, donnent un total de 723 millions ; le tout provenant de la vente des biens nationaux.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... Convention renvoie la lettre au comité de sûreté général'). (La Convention renvoie la lettre au comité de sûreté général').
Locuteur: Boyer-Fonfrède
6 Lettre de GoMer, ministre de la jus* tice (2), en date du 12. 6 Lettre de GoMer, ministre de la jus* tice (2), en date du 12.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... ministre expose que, d'après le décret de la Convention, du 8 de ce mois, le général de brigade de la gendarmerie a jugé à propos d'envoye...
...ommandant l'artijlerie, l'autre général de brigade de l'artillerie à Douai, tandis qu'il est ordonné seulement que le commandant en chef de l'artillerie à Douai serait mis en état...
Ce ministre expose que, d'après le décret de la Convention, du 8 de ce mois, le général de brigade de la gendarmerie a jugé à propos d'envoyer en état d'arrestation à Paris les citoyens Dalley et Longeville, l'un commandant l'artijlerie, l'autre général de brigade de l'artillerie à Douai, tandis qu'il est ordonné seulement que le commandant en chef de l'artillerie à Douai serait mis en état d'arrestation.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
(La Convention charge son comité de la guerre de vérifier les faits dans le plus court d... (La Convention charge son comité de la guerre de vérifier les faits dans le plus court délai).
Locuteur: Boyer-Fonfrède
7° Lettre de Bouchotte, mimstre de la guerre, par laquelle il demande que ... 7° Lettre de Bouchotte, mimstre de la guerre, par laquelle il demande que les chevaux amenés par les déserteurs étrangers leur soient payés d'après l'esti...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« J'ai reçu de plusieurs généraux de l'année des réclamations sur la modicité de la gratification accordée aux déserteurs étrangers pour le prix de leurs pfievaux : la disproportion leuf ...
...est allouée engage le plus grand nombre de ces déserteurs à se défaire clandestinement de }çurs chevaux et prive l'année d'une re...
« J'ai reçu de plusieurs généraux de l'année des réclamations sur la modicité de la gratification accordée aux déserteurs étrangers pour le prix de leurs pfievaux : la disproportion leuf valeur réelle avec la modiqnp sopame qui leur est allouée engage le plus grand nombre de ces déserteurs à se défaire clandestinement de }çurs chevaux et prive l'année d'une ressource précieuse pour sa remonte.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...i doit remédiep g, cette fraude : c'est de faire payer à chaque "déserteur étranger la valeur de son cheval, d'après l'estimation qui §n... « Les généraux proposent une mesure qui doit remédiep g, cette fraude : c'est de faire payer à chaque "déserteur étranger la valeur de son cheval, d'après l'estimation qui §n sera faite par les experts.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Je vous prie, citoyen Président, de soumettre cette proposition à la sagess... « Je vous prie, citoyen Président, de soumettre cette proposition à la sagesse çje lft Convention.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Le ministre de la guerre. Le ministre de la guerre.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...du ministre, convertie en motion par un de ses membres. ) (I^a Convention décrète la demande du ministre, convertie en motion par un de ses membres. )
Paris, 11 avril 1793, Paris, 11 avril 1793,
8? Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (4), qui demande une décision... 8? Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (4), qui demande une décision sur le (1) P. V., tome 9, page 237.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 7
Locuteur: Boyer-Fonfrède
licenciement de 26 officiers de la. gendarmerie fait par le général Cus... licenciement de 26 officiers de la. gendarmerie fait par le général Custine.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...nvention renvoie cette lettre au comité de la guerre. ) (La Convention renvoie cette lettre au comité de la guerre. )
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... à Bennes en Bretagne. Les commissaires de la Convention l'ont arrêté à Saint-Dizier, et m'ont chargé de vous apporter une lettre adressée aux r... ...oyen Président, le cinquième bataillon du Calvados était en route pour se rendre à Bennes en Bretagne. Les commissaires de la Convention l'ont arrêté à Saint-Dizier, et m'ont chargé de vous apporter une lettre adressée aux représentants du peuple français pour lui demander si ce bataillon doit continuer...
Locuteur: Delacroix
..., je vous observe que lés délibérations de vos commissaires doivent être exécutées provisoirement à la chargé de vous en rendre compte. Faites-vous lire...
...nt dirigé les délibérations provisoires de vos commissaires et alors vous jugerez.
Citoyens, je vous observe que lés délibérations de vos commissaires doivent être exécutées provisoirement à la chargé de vous en rendre compte. Faites-vous lire la lettre qui va vous être remise, vous verrez les motifs qui ont dirigé les délibérations provisoires de vos commissaires et alors vous jugerez.
Locuteur: Le Président
félicite cet officier de son zèle et lui accorde les honneurs de la séance. félicite cet officier de son zèle et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
sec. étaire, donne ensuite lecture de la lettre des commissaires de la Convention, qui est ainsi conçue (1)... sec. étaire, donne ensuite lecture de la lettre des commissaires de la Convention, qui est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...légère indisposition nous ayant empêché de courir la nuit dernière, Hausmann et So... « Une légère indisposition nous ayant empêché de courir la nuit dernière, Hausmann et Soubrany ont continué leur route et pris les devants.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...alvados qui occupait le poste important de Neuhoff, à une lieue de Manheim. par où les ennemis sont entrés... ...nt-Dizier, le 11 à dix heures du soir ; nous y avons trouvé le 5e bataillon du Galvados qui occupait le poste important de Neuhoff, à une lieue de Manheim. par où les ennemis sont entrés deux jours après son départ.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... donnés aux administrateurs du district de Sainit-Dizier, du département de la Meuse, et aux commandants de ces deux batail" Ions. « Vous trouverez ci-joint^ copie des ordres que nous avons donnés aux administrateurs du district de Sainit-Dizier, du département de la Meuse, et aux commandants de ces deux batail" Ions.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...r cas, il sera nécessaire que le comité de Salut public donne des ordres pour que ...
... compléter par les recrues qui arrivent de toutes parts et marcher à l'ennemi, il ...
...au 4® et au 5e bataillon du département de l'Eure et au 8e du Calvados qui font la...
« Dans ce dernier cas, il sera nécessaire que le comité de Salut public donne des ordres pour que ces deux bataillons se rendent à Strasbourg pour se compléter par les recrues qui arrivent de toutes parts et marcher à l'ennemi, il serait utile que le même ordre fut donné au 4® et au 5e bataillon du département de l'Eure et au 8e du Calvados qui font la même route que ceux que nous avons arrêtés.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...intelligent qui a bien voulu se charger de nos dépêches, prendra les vôtres. ...é dans l'exécution. L adjudant-major du 5e bataillon du Calvados, patriote très intelligent qui a bien voulu se charger de nos dépêches, prendra les vôtres.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Les commissaires de la Convention près les armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle. « Les commissaires de la Convention près les armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle.
Locuteur: Delacroix
...aires et en ordonne le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention approuve les divers arrêtés pris par ses commissaires et en ordonne le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Dubois-Crancé
... se fasse rendre compte, par son comité de Salut public, du mouvement des troupes ... (1). Je demande que la Convention se fasse rendre compte, par son comité de Salut public, du mouvement des troupes depuis quinze jours. Elle y verra que BeUrnonville a fait partir des forces des ...
...us attester comme commissaire à l'armée de la Moselle, qu'à l'instant où l'ennemi était à presque toutes les portes de nos places, qu'à l'instant de nos défaites dans la Belgique, dans le ...
...avait été requis par le général en chef de faire des mouvements sur le pays ennemi...
...qu'à cette heure où il n'était pas trop de tous nos défenseurs pour occuper les tr...
...s, qui se montraient sur nos frontières de l'Est agressives et menaçantes, 4 bataillons furent retirés de Mont-médy, si bien qu'il ne resta plus pour les villes de Sedan, Philippeville, Rocroy, Yerdun et Givet que 3,200 hommes de garnison. Nous (1) Moniteur Universel, l'r semestre de 1793, page 465 , 1re
(2). Je dois vous attester comme commissaire à l'armée de la Moselle, qu'à l'instant où l'ennemi était à presque toutes les portes de nos places, qu'à l'instant de nos défaites dans la Belgique, dans le moment où le général qui commandait l'armée des Ai> dennes, avait été requis par le général en chef de faire des mouvements sur le pays ennemi, afin d'obliger nos adversaires, dans cette prévention, à diviser leur forces je dois vous attester, dis-je, qu'à cette heure où il n'était pas trop de tous nos défenseurs pour occuper les troupes des tyrans, qui se montraient sur nos frontières de l'Est agressives et menaçantes, 4 bataillons furent retirés de Mont-médy, si bien qu'il ne resta plus pour les villes de Sedan, Philippeville, Rocroy, Yerdun et Givet que 3,200 hommes de garnison. Nous (1) Moniteur Universel, l'r semestre de 1793, page 465 , 1re
Saint-Dizier, le 12 avril 1793, Saint-Dizier, le 12 avril 1793,
...a reçu l'ordre du ministre Beurnonville de se rendre à Rennes, en Bretagne. Nous n...
...lexion sur l'inconvénient qu'il y avait de déplacer six bataillons qui étaient en présence de l'ennemi pour leur faire faire une route de trente-huit jours de marche, mais à notre avis il eût été plus prudent de renforcer ce poste que de l'affaiblir. Mayence bloqué, les forces...
...ns cette partie, les demandes réitérées de Custine, nous ont déterminés à arrêter la marche de ce bataillon ainsi que celle du 6e bataillon du Calvados, dit de Bayeux, qui couche ce soir à Ligny. Nou...
« Ce bataillon, ainsi que ceux dont nous vous envoyons la liste, a reçu l'ordre du ministre Beurnonville de se rendre à Rennes, en Bretagne. Nous ne ferons aucune réflexion sur l'inconvénient qu'il y avait de déplacer six bataillons qui étaient en présence de l'ennemi pour leur faire faire une route de trente-huit jours de marche, mais à notre avis il eût été plus prudent de renforcer ce poste que de l'affaiblir. Mayence bloqué, les forces imposantes qui nous menacent dans cette partie, les demandes réitérées de Custine, nous ont déterminés à arrêter la marche de ce bataillon ainsi que celle du 6e bataillon du Calvados, dit de Bayeux, qui couche ce soir à Ligny. Nous prendrons les mêmes mesures à l'égard des autres bataillons, si nous les renco...

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 8
Locuteur: Delaporte
fûmes obligés de mettre en état de réquisition tous les volontaires de ces départements. fûmes obligés de mettre en état de réquisition tous les volontaires de ces départements.
Locuteur: Delaporte
...s analogues qu'on a désorganisé l'armée de la Moselle et qu'on l'a mise dans l'impossibilité de faire les mouvements nécessaires pour c...
...nous préparions aucunement à le déloger de ses positions, il s'est mis à battre nos armées de droite et de gauche ; et nous avons été les spectateurs bénévoles de la défaite.
C'est par ce fait et d'autres analogues qu'on a désorganisé l'armée de la Moselle et qu'on l'a mise dans l'impossibilité de faire les mouvements nécessaires pour contenir l'ennemi en arrêt sur le Luxembourg. Qu'est-il arrivé ? C'est que, voyant que nous restions bien tranquilles dans nos cantonnements et que nous ne nous préparions aucunement à le déloger de ses positions, il s'est mis à battre nos armées de droite et de gauche ; et nous avons été les spectateurs bénévoles de la défaite.
Locuteur: Delaporte
... ce moment, Beurnonville était ministre de la guerre et en même temps général d'ar...
...e Ligneville qui était son vil esclave, de manière que lorsque nous avons témoigné...
...tonnement, en voyant défiler les forces de droite et de gauche sur les armées de Cus-tine, de Valence et de la Belgique, sans faire un mouvement po...
...à laisser dans le Luxembourg une partie de ses contingents, alors Ligneville nous a répondu : 1° qu'il ne connaissait pas encore de plan de campagne ; 2° qu'il n'avait pas reçu d'ordre du ministère de la guerre ; 3° que son armée manquait de tout.
Dans ce moment, Beurnonville était ministre de la guerre et en même temps général d'armée. Il avait mis dans ce poste difficile Ligneville qui était son vil esclave, de manière que lorsque nous avons témoigné à ce dernier notre étonnement, en voyant défiler les forces de droite et de gauche sur les armées de Cus-tine, de Valence et de la Belgique, sans faire un mouvement pour forcer l'ennemi à se diviser et à laisser dans le Luxembourg une partie de ses contingents, alors Ligneville nous a répondu : 1° qu'il ne connaissait pas encore de plan de campagne ; 2° qu'il n'avait pas reçu d'ordre du ministère de la guerre ; 3° que son armée manquait de tout.
Locuteur: Delaporte
...é le cœur le plus dur. Il a été accablé de pétitions, et tous les bataillons m'ont...
...u'il ne leur faisait pas même l'honneur de leur donner une réponse. A la fin, il a été forcé d'avoir l'air de faire quelque chose pour ces bataillons...
...st venu au ministère, il a tout promis à cette armée dont la nudité aurait touché le cœur le plus dur. Il a été accablé de pétitions, et tous les bataillons m'ont attesté qu'il ne leur faisait pas même l'honneur de leur donner une réponse. A la fin, il a été forcé d'avoir l'air de faire quelque chose pour ces bataillons. Il a écrit à Ligneville une lettre portant à peu près ces mots :
Locuteur: Delaporte
« Je viens de donner ordre de faire distribuer à chaque bataillon une somme de 5,000 livres, afin ae les habiller et de les mettre en état de rentrer en campagne. Je vous enjoins à ... « Je viens de donner ordre de faire distribuer à chaque bataillon une somme de 5,000 livres, afin ae les habiller et de les mettre en état de rentrer en campagne. Je vous enjoins à tenir la main à ce que cela s'exécute promp-tement. »
Locuteur: Delaporte
...ous les bataillons avaient donné l'état de leurs besoins, certifié et visé ; tout cela était dans les mains de Ligneville. Eh bien, lorsqu'ils allaien... Il y avait déjà quelque temps que cette lettre était parvenue et que tous les bataillons avaient donné l'état de leurs besoins, certifié et visé ; tout cela était dans les mains de Ligneville. Eh bien, lorsqu'ils allaient toucher ces sommes, on leur répondait qu'il n'y avait point d'ordre.
Locuteur: Delaporte
... il a dit que cela lui faisait beaucoup de peine. Nous nous sommes vu, malgré les décrets de l'Assemblée, qui défendent aux commissaires de déléguer sur les caisses de la République, de donner nous-mêmes des ordres à Ligneville. Nous l'avons forcé, par là, de faire délivrer à chaque bataillon la so...
...mois et nous avons aéjoué ainsi la ruse de Beurnonville et de tous ceux qui tiennent à la clique. Eh ...
...nationale le vice et la désorganisation de nos armées, nous lui avons dit : les grands vices de l'Administration viennent de ce qu'il n'existe pas un seul régiment,...
...ans l'armée. Ceci remonte à la trahison de La-fayette, lors de ses marches et contremarches de l'armée du Centre à l'armée du Nord et de l'armée du Nord à l'armée du Centre.
Interrogé par nous sur cet objet, Ligneville a fait le pleureur ; il a dit que cela lui faisait beaucoup de peine. Nous nous sommes vu, malgré les décrets de l'Assemblée, qui défendent aux commissaires de déléguer sur les caisses de la République, de donner nous-mêmes des ordres à Ligneville. Nous l'avons forcé, par là, de faire délivrer à chaque bataillon la somme qu'il attendait depuis trois mois et nous avons aéjoué ainsi la ruse de Beurnonville et de tous ceux qui tiennent à la clique. Eh bien, citoyens, lorsquè nous avons dénoncé à la Convention nationale le vice et la désorganisation de nos armées, nous lui avons dit : les grands vices de l'Administration viennent de ce qu'il n'existe pas un seul régiment, pas un seul bataillon, qui se trouve entier dans l'armée. Ceci remonte à la trahison de La-fayette, lors de ses marches et contremarches de l'armée du Centre à l'armée du Nord et de l'armée du Nord à l'armée du Centre.
Locuteur: Delaporte
... fait. Tous les régiments étant divisés de manière qu'une portion sa trouve à Voici le fait. Tous les régiments étant divisés de manière qu'une portion sa trouve à
Locuteur: Delaporte
l'armée de Custine, une autre portion à l'armée du...
...il arrivé 1 C'est qu'il n'y a jamais eu de revue de commissaires ou si vous préférez de contrôle. C'est ainsi qu'on a pillé des...
...qui vous fera saisir sur le vif le vice de notre organisation militaire. Nous avons vu, dans l'armée de la Moselle, un régiment de hussards, qui ne demande qu'à entrer en...
...borieuse l'an passé et qu'il ait besoin de repos. Il ne peut marcher sans équipeme...
...vre, et comme il n'a pas 'même le moyen de communiquer avec son dépôt, ce régiment n'est pas encore en état de partir.
l'armée de Custine, une autre portion à l'armée du Midi, puis les dépôts qui se trouvent à 30, 40 ou 50 lieues du régiment, qu'est-il arrivé 1 C'est qu'il n'y a jamais eu de revue de commissaires ou si vous préférez de contrôle. C'est ainsi qu'on a pillé des millions à la République et que nous en sommes encore presqu'au même point qu'au début. Je termine par un exemple qui vous fera saisir sur le vif le vice de notre organisation militaire. Nous avons vu, dans l'armée de la Moselle, un régiment de hussards, qui ne demande qu'à entrer en campagne, bien qu'il en ait fait une très laborieuse l'an passé et qu'il ait besoin de repos. Il ne peut marcher sans équipement. Or, il est vêtu à la hongroise. Cette sorte d'accoutrement ne convient pas à...
...vriers à eux sont à leur dépôt, à 30 ou 40 lieues. Conclusion : la campagne s'ouvre, et comme il n'a pas 'même le moyen de communiquer avec son dépôt, ce régiment n'est pas encore en état de partir.
Locuteur: Delaporte
Je vous demande, citoyens, de bien veiller à ce que les différents bataillons de vos régiments ne se trouvent pas disper... Je vous demande, citoyens, de bien veiller à ce que les différents bataillons de vos régiments ne se trouvent pas dispersés dans vos armées. C'est là une question d'intérêt vital pour la patrie et pou...
Locuteur: Delacroix
Le comité de Salut public s'est déjà fait rendre com... Le comité de Salut public s'est déjà fait rendre compte du mouvement des troupes; il donnera là-dessus des renseignements très préci...
Locuteur: Loiseau
...c des canons, au secours du département de la Vendée. Eh bien, aujourd'hui, persua...
...isque le général Berruyer a l'intention de renvoyer 4,000 hommes, nous demandons au ministre de la guerre le rappel de ces 800 hommes, tous gens mariés, des p...
(1). Citoyens, le département d'Eure-et-Loir a envoyé 800 hommes avec des canons, au secours du département de la Vendée. Eh bien, aujourd'hui, persuadés que ces hommes sont inutiles, puisque le général Berruyer a l'intention de renvoyer 4,000 hommes, nous demandons au ministre de la guerre le rappel de ces 800 hommes, tous gens mariés, des patriotes purs et la crème des départements.
Locuteur: Delacroix
On attendait le départ de ces 800 hommes, tous pères de famille pour mettre le département le p...
...'insurrection. Aussitôt après le départ de ces 800 hommes qui en imposaient aux co...
...s se sont révoltés. J'appuie la demande de Loiseau et je propose de décréter que le ministre de la guerre sera tenu de faire revenir ces 800 hommes dans leur ...
On attendait le départ de ces 800 hommes, tous pères de famille pour mettre le département le plus tranquille, celui d'Eure-et-Loir, en état d'insurrection. Aussitôt après le départ de ces 800 hommes qui en imposaient aux contre-révolutionnaires, les malveillants levèrent la tête : des cantons entiers se sont révoltés. J'appuie la demande de Loiseau et je propose de décréter que le ministre de la guerre sera tenu de faire revenir ces 800 hommes dans leur département, pour y faire la police et y entretenir la paix.
Locuteur: Guyomard
Je demande que le comité de Salut public se fasse rendre compte par le ministre de la guerre des troupes qui sont dans ce ... Je demande que le comité de Salut public se fasse rendre compte par le ministre de la guerre des troupes qui sont dans ce département.
Locuteur: Guyomard
(La Convention adopte la proposition de Guyomard. ) (La Convention adopte la proposition de Guyomard. )
(2) Moniteur universel, i" semestre de 1793, page 475. 1re (2) Moniteur universel, i" semestre de 1793, page 475. 1re

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 9
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Tous les actes louables, de quelque nature qu'ils soient, doivent ê...
...e. C'est leur assurer la plus flatteuse de toutes les récompenses, les applaudissements des législateurs de la France.
« Tous les actes louables, de quelque nature qu'ils soient, doivent être communiqués à la Convention nationale. C'est leur assurer la plus flatteuse de toutes les récompenses, les applaudissements des législateurs de la France.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...ongtemps que Beurnonville est convaincu de conspiration. Il l'était lorsque, tromp...
...rfide ; c'était lui qui était le centre de toutes les trames. Il n'était parvenu a...
Il y a déjà longtemps que Beurnonville est convaincu de conspiration. Il l'était lorsque, trompés vous-mêmes, vous l'envoyâtes à Dumouriez. Il n'était pas moins coupable que ce général perfide ; c'était lui qui était le centre de toutes les trames. Il n'était parvenu au ministère que pour en favoriser le développement.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...outeux que Beurnonville ne soit entouré de conspirateurs tels que lui; car, certes, un conspirateur ne pouvait s'environner de bons citoyens. Je demande donc que la Convention purge toute l'administration de la guerre, et les armées, de toutes les créatures de Beurnonville ; que sa tête soit mise à ...
... preuve que vous voulez ôter tout moyen de transiger avec eux.
Eh bien, je dis qu'il faut sévir contre tous les traîtres. Il n'est pas douteux que Beurnonville ne soit entouré de conspirateurs tels que lui; car, certes, un conspirateur ne pouvait s'environner de bons citoyens. Je demande donc que la Convention purge toute l'administration de la guerre, et les armées, de toutes les créatures de Beurnonville ; que sa tête soit mise à prix, comme celle du général avec lequel il conspirait. Je demande, en outre, que cette mesure soit étendue à tous les traîtres, comme une preuve que vous voulez ôter tout moyen de transiger avec eux.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...embre : Je m'oppose à la seconde partie de la motion de Robespierre. Si l'on eut promis 100,000...
... promesses d'argent, affaiblir la vertu de sa puissance. Mais il y a un autre moti...
Un membre : Je m'oppose à la seconde partie de la motion de Robespierre. Si l'on eut promis 100,000 écus à Brutus, je ne sais s'il eût assassiné César. N'est-ce pas, en efft, par ces promesses d'argent, affaiblir la vertu de sa puissance. Mais il y a un autre motif. C'est que si nous mettons à prix les têtes des Bourbons fugitifs, on égorgera...
Locuteur: Maximilien Robespierre
Je n'appuie donc que la première partie de la motion qu'il a faite d'examiner la conduite des adjoints du ministre de la guerre ; je propose l'ordre du jour ... Je n'appuie donc que la première partie de la motion qu'il a faite d'examiner la conduite des adjoints du ministre de la guerre ; je propose l'ordre du jour sur la seconde.
Locuteur: Maximilien Robespierre
(La Convention charge son comité de sûreté générale d'examiner la conduite des adjoints du ministre de la guerre.) (La Convention charge son comité de sûreté générale d'examiner la conduite des adjoints du ministre de la guerre.)
Locuteur: Dubois-Crancé
(1). Je demande que le comité de Salut public, en même temps qu'il exami...
...ons qui lui ont été envoyées, soit tenu de vérifier le fait que je vais vous dénoncer. Un courrier est venu au ci-devant comité de défense générale ; nous y étions seuls ...
...ensonné. Il nous déclara qu'il revenait de l'armée, où Beurnonville l'avait envoyé à Dumouriez, six heures avant le départ de vos commissaires.
(1). Je demande que le comité de Salut public, en même temps qu'il examinera toutes les propositions qui lui ont été envoyées, soit tenu de vérifier le fait que je vais vous dénoncer. Un courrier est venu au ci-devant comité de défense générale ; nous y étions seuls alors avec Gensonné. Il nous déclara qu'il revenait de l'armée, où Beurnonville l'avait envoyé à Dumouriez, six heures avant le départ de vos commissaires.
Locuteur: Dubois-Crancé
(La Convention renvoie l'examen de ce fait au comité de sûreté générale, pour le vérifier sur les papiers de Beurnonville.) (La Convention renvoie l'examen de ce fait au comité de sûreté générale, pour le vérifier sur les papiers de Beurnonville.)
Locuteur: Delmas
rendez des décrets relatifs au oomité de Salut public, ces décrets ne lui parviennent même pas. Je propose de décréter qu'un secrétaire-commis se tiendra constamment au bureau de l'Assemblée, pour y expédier sur-le-champ, et séance par séance, tous les décrets de renvoi au comité de Salut public, ainsi que tous ceux qui p... rendez des décrets relatifs au oomité de Salut public, ces décrets ne lui parviennent même pas. Je propose de décréter qu'un secrétaire-commis se tiendra constamment au bureau de l'Assemblée, pour y expédier sur-le-champ, et séance par séance, tous les décrets de renvoi au comité de Salut public, ainsi que tous ceux qui pourront être relatifs à ses travaux, et les lui fera parvenir sans délai, avec t...
Locuteur: Delmas
(La Convention adopte la proposition de Delmas. ) (La Convention adopte la proposition de Delmas. )
Locuteur: Boyer-Fonfrède
9° Lettre de Lebrun, ministre des affaires étrangère...
...is à Tunis, pour soulager des naufragés de leur nation; il prie la Convention de permettre, par exception à la loi du 15...
9° Lettre de Lebrun, ministre des affaires étrangères, qui rend compte à la Convention d'une belle action des citoyens Faussin, Bou-rège et autres Français établis à Tunis, pour soulager des naufragés de leur nation; il prie la Convention de permettre, par exception à la loi du 15 mai, qu'ils achètent à Tunis les prises du gouvernement, pour les réarmer en co...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
femestre de 1793, page 475, 2* colonne. femestre de 1793, page 475, 2* colonne.
...bâtiments français, ancrés dans la rade de Tunis. A la première nouvelle de ce désastre, deux négociants français, ...
... malgré le mauvais temps, et arrivèrent de nuit sur une plage éloignée de quatre lieues où ils trouvèrent dix-neu...
...ièrement dépouillés; ils les couvrirent de leurs propres hardes, leur donnèrent des provisions et eurent la satisfaction de les rappeler à la vie. Le lendemain, il...
..., qui ne leur offrirent aucune occasion de donner de nouvelles preuves d'humanité. Tous les Français de Tunis se sont empressés de venir au secours de ces infortunés. Plusieurs ont fait des ...
...ur cette fois, déroger aux dispositions de la loi du 15 mai. Son refus entraverait l'exécution de ce généreux projet : il empêcherait un acte d'humanité et de bienfaisance, et la Convention n'a (1) ...
« Le 12 décembre dernier, un ouragan furieux fit naufrager quatre bâtiments français, ancrés dans la rade de Tunis. A la première nouvelle de ce désastre, deux négociants français, les citoyens Faussin et Bourège, partirent, malgré le mauvais temps, et arrivèrent de nuit sur une plage éloignée de quatre lieues où ils trouvèrent dix-neuf malheureux que les Arabes, plus cruels encore que la mer, avaient entièrement dépouillés; ils les couvrirent de leurs propres hardes, leur donnèrent des provisions et eurent la satisfaction de les rappeler à la vie. Le lendemain, ils continuèrent au loin leurs recherches, qui ne leur offrirent aucune occasion de donner de nouvelles preuves d'humanité. Tous les Français de Tunis se sont empressés de venir au secours de ces infortunés. Plusieurs ont fait des dons pécuniaires. Un artiste, qui pousse la modestie jusqu'à vouloir rester inco...
...n nationale ne se refusera pas à cette demande. J'espère qu'elle voudra bien, pour cette fois, déroger aux dispositions de la loi du 15 mai. Son refus entraverait l'exécution de ce généreux projet : il empêcherait un acte d'humanité et de bienfaisance, et la Convention n'a (1) Archives nationales, Carton Cn 232, chemise 432, pièce n° 15.
Paris, 12 avril 1793, Paris, 12 avril 1793,

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 10
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...ndre à conserver l'alliance et l'amitié de Zaca-Yola ; il ne négligera rien pour y...
...ce prince ayant paru désirer une marque de décoration extérieure, le Conseil exécu...
...médaille, qui fixera l'époque glorieuse de notre constitution républicaine, ait été ordonnée par la C...
...era sans doute que le Conseil exécutif prenne toutes les mesures qui pourront tendre à conserver l'alliance et l'amitié de Zaca-Yola ; il ne négligera rien pour y réussir : mais ce prince ayant paru désirer une marque de décoration extérieure, le Conseil exécutif croit devoir attendre, pour satisfaire cette demande, que l'exécution d'une médaille, qui fixera l'époque glorieuse de notre constitution républicaine, ait été ordonnée par la Convention.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Je dois vous rendre compte de la suite des opérations que j'ai faites...
...tente ou certificat que ce roi m'a prié de lui laisser, pcyjr l'assurer de l'amitié de la France et empêcher les Français de lui faire la guerre ou aucun acte de violence.
« Je dois vous rendre compte de la suite des opérations que j'ai faites à Madagascar. Elles consistent en un serment prêté entre nous et le roi Zaca-Vola et ses chefs, et une patente ou certificat que ce roi m'a prié de lui laisser, pcyjr l'assurer de l'amitié de la France et empêcher les Français de lui faire la guerre ou aucun acte de violence.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
rien plus à cœur que de favoriser l'exercice des vertus. rien plus à cœur que de favoriser l'exercice des vertus.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...on honorable et l'insertion au Bulletin de la conduite desdits Français. Elle adop...
... du ministre convertie en motion par un de ses membres.)
(La Convention décrète la mention honorable et l'insertion au Bulletin de la conduite desdits Français. Elle adopte ensuite la demande du ministre convertie en motion par un de ses membres.)
Locuteur: Boyer-Fonfrède
10° Lettre de JJalbarade, ministre de la marine, qui informe la Convention de l'alliance contractée avec la République par Zaca-Vola, roi de la province de Bettsmessar, dans Madagascar, qui a reç... 10° Lettre de JJalbarade, ministre de la marine, qui informe la Convention de l'alliance contractée avec la République par Zaca-Vola, roi de la province de Bettsmessar, dans Madagascar, qui a reçu le ruban tricolore ; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la ' République française. l'an II de la ' République française.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...nale la copie d'une lettre que je viens de recevoir du citoyen Lescalier, l'un des...
... établissements fiançais au delà du Cap de Bonne-Espérance. Cette lettre, datée des îles Séchelles, contient le procès-verbal de ce qui s'est passé entre l'agent du Con...
...tif et Zaca-Yola, roi et chef principal de la province de Bettsmessar.
« Je crois devoir transmettre à la Convention nationale la copie d'une lettre que je viens de recevoir du citoyen Lescalier, l'un des commissaires civils pour les établissements fiançais au delà du Cap de Bonne-Espérance. Cette lettre, datée des îles Séchelles, contient le procès-verbal de ce qui s'est passé entre l'agent du Conseil exécutif et Zaca-Yola, roi et chef principal de la province de Bettsmessar.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...e des rois, est enfin devenu l'ornement de l'un d'eux. ...adagascar et que le ruban national, jusqu'à aujourd'hui la terreur et l'épouvante des rois, est enfin devenu l'ornement de l'un d'eux.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Le ministre de la marine, « Signé : Monge. » « Le ministre de la marine, « Signé : Monge. »
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« J'observe, au sujet de la prestation du serment dans cette occ...
...sistait à se tirer mutuellement du sang de la poitrine et à en faire un mélange avec de la poudre à feu, de gingembre, de l'or, du plomb et à boire chacun de ce mélange avec des exclamations et des...
« J'observe, au sujet de la prestation du serment dans cette occasion authentique, l'usage barbare qui avait lieu dans ce pays, qui était prêté anciennement. Il consistait à se tirer mutuellement du sang de la poitrine et à en faire un mélange avec de la poudre à feu, de gingembre, de l'or, du plomb et à boire chacun de ce mélange avec des exclamations et des imprécations barbares,
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« L'adjoint de la 6 division, « Signé : Rajac. » « L'adjoint de la 6 division, « Signé : Rajac. »
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Extrait du procès-verbal de la prestation de serment entre les Français et le roi Za... Extrait du procès-verbal de la prestation de serment entre les Français et le roi Zaca-Vola (1).
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Rama-Effa, premier ministre de Zaca-Yola, assis à terre à côté de tous les autres chefs de la province de Bettsmessar, tenait dans sa main un bât...
... à peu près en ces termes avec beaucoup de vivacité.
« Rama-Effa, premier ministre de Zaca-Yola, assis à terre à côté de tous les autres chefs de la province de Bettsmessar, tenait dans sa main un bâton, dont il a frappé la terre à chaque nom et à chaque période ae ses phrases, a parlé à peu près en ces termes avec beaucoup de vivacité.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Nous, Zaca-Yola et le chef principal de la province de Bettsmessar, Rama-Effa, son représentant et principal ministre, et tous les chefs de la province de Bettsmessar, jurons et promettons affection à la nation française, de traiter avec justice et égard les Franç...
...uoique nous ayons éprouvé des atrocités de la part de plusieurs d'entre eux. Nous n'avons jamais exercé de vengeance contre eux ; nous n'avons jam...
...é les vexations que nous avons éprouvés de la part d'un nommé La Bigarne, qu'a chassé le grand-père de Zaca-Vola, malgré le mal que nous a fai...
...mmé Biane, qui a fait la guerre au père de Zaca-Yola. Nous nous sommes contentés de le rendre à la palissade française (établissement français), pour être renvoyé à l'île de France.
« Nous, Zaca-Yola et le chef principal de la province de Bettsmessar, Rama-Effa, son représentant et principal ministre, et tous les chefs de la province de Bettsmessar, jurons et promettons affection à la nation française, de traiter avec justice et égard les Français ; nous protestons que nous les avons toujours aimés, quoique nous ayons éprouvé des atrocités de la part de plusieurs d'entre eux. Nous n'avons jamais exercé de vengeance contre eux ; nous n'avons jamais mis les mains dans le sang des Français, malgré les vexations que nous avons éprouvés de la part d'un nommé La Bigarne, qu'a chassé le grand-père de Zaca-Vola, malgré le mal que nous a fait un autre blanc, nommé Biane, qui a fait la guerre au père de Zaca-Yola. Nous nous sommes contentés de le rendre à la palissade française (établissement français), pour être renvoyé à l'île de France.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...promettons sur la terre, et en présence de Laanhar (nom de Dieu en langue de ce pays) de faire rendre justice à tous les Français, de leur faire payer ce qui leur est dû par la Madégasse, de punir ceux qui pourraient leur faire to... « Nous jurons et promettons sur la terre, et en présence de Laanhar (nom de Dieu en langue de ce pays) de faire rendre justice à tous les Français, de leur faire payer ce qui leur est dû par la Madégasse, de punir ceux qui pourraient leur faire tort.
(2) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793, et Mercure universel, tom® 26, page 26... (2) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793, et Mercure universel, tom® 26, page 260.
12 avril 1793, 12 avril 1793,
Extrait de la lettre du citoyen Lescalier, datée de l'île Sainte-Anne, le 7 septembre 1792 Extrait de la lettre du citoyen Lescalier, datée de l'île Sainte-Anne, le 7 septembre 1792
...n très grand intérêt d'accéder au désir de ce prince sur ces deux (1) Archives nat... « J'ai pensé qu'il était d'un très grand intérêt d'accéder au désir de ce prince sur ces deux (1) Archives nationales, Carton Cn 251, chemise 421, pièce n° 12.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 11
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Avant de se séparer, Lescalier a fait porter au ...
...sistant en un ruban tricolore et un éçu de six livres pour porter en guise de collier, en attendant la médaille deman...
« Avant de se séparer, Lescalier a fait porter au roi Zaca-Vola la marque distinctive qu'il lui avait demandée, consistant en un ruban tricolore et un éçu de six livres pour porter en guise de collier, en attendant la médaille demandée par lui.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... un certificat qu'il lui avait demandé, de la part de .Zaca-Vola, pour empêcher aucun Français de leur faire la guerre ou de leur faire éprouver des injustices. Le ... « Lescalier a remis aussi à Rama-Effa un certificat qu'il lui avait demandé, de la part de .Zaca-Vola, pour empêcher aucun Français de leur faire la guerre ou de leur faire éprouver des injustices. Le papier était conçu en ces thermes :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... établissements français au delà du Cap de Bonne-Espérance, certifions au roi Zaca-Vola et aux chefs de la province de Bettsmessar, à tous ceux qu'il appartiendra, avoir laissé au chef de l'administration française de Toute-Pointe, un règlement par lequel ladite province doit êtve regardée comme amie de la France et protégée par elle, avec or...
...t dans le pays et qui pourront y venir, de traiter les Madégasses avec douceur et ...
... ; pomme aussi nous requérons du roi et de ses chefs bonne et prompte justice pour les Français qui seraient dans le cas de la réclamation.
« Nous, Daniel Lescalier;, l'un des commissaires civils pour les établissements français au delà du Cap de Bonne-Espérance, certifions au roi Zaca-Vola et aux chefs de la province de Bettsmessar, à tous ceux qu'il appartiendra, avoir laissé au chef de l'administration française de Toute-Pointe, un règlement par lequel ladite province doit êtve regardée comme amie de la France et protégée par elle, avec ordr? d'employer tous les moyens possibles pour y maintenir la paix et pour concil...
...différents avec ;gs peuples voisins, avec injonction à tous les Français résidant dans le pays et qui pourront y venir, de traiter les Madégasses avec douceur et équité, d'avoir les égards convenables pour le roi et les chefs. Certifions en o...
...trait quelque injustice ou yiolence ppntre les naturels du pays, il soit réprimé ; pomme aussi nous requérons du roi et de ses chefs bonne et prompte justice pour les Français qui seraient dans le cas de la réclamation.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...ui rendent un cpmpfce très satisfaisant de l'état de défen^p où est Belle-ïsle." (1) " 11° Lettre des administrateurs du désarment du Morbihan, qui rendent un cpmpfce très satisfaisant de l'état de défen^p où est Belle-ïsle." (1) "
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...nvention renvoie cette lettré au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettré au comité de Salut public.)
Locuteur: Boyer-Fonfrède
12° Lettre de Clavier e, ministre des contributions publiques, qui envoie à la Convention l'état de situation de la confection des rôlps pour la contribution foncière de 1792. 12° Lettre de Clavier e, ministre des contributions publiques, qui envoie à la Convention l'état de situation de la confection des rôlps pour la contribution foncière de 1792.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
13° Lettre du président, du comité de la trésorerie, qui envoie l'état des recettes et dépenses pendant le mois de mars. 13° Lettre du président, du comité de la trésorerie, qui envoie l'état des recettes et dépenses pendant le mois de mars.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
du département de la Vendée qui demandent des secours péc... du département de la Vendée qui demandent des secours pécuniaires, attendu la suspension du recouvrement des districts occupés par les re...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
15° Lettre de Gohier, ministre de la justice, qui écrit à la Convention p... 15° Lettre de Gohier, ministre de la justice, qui écrit à la Convention pour lui demander des éclaircissements su'r l'apposition et la levée des scellés ...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
... Convention renvoie la lettre au comité de législation, qui proposera incessamment... (La Convention renvoie la lettre au comité de législation, qui proposera incessamment les mesures nécessaires.)
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...6° Lettre du citoyen Lescuyer, maréchal de camp, commandant la gendarmerie de Varmée du Nord, datée de l'Abbaye, qui demande à être entendu à ... 16° Lettre du citoyen Lescuyer, maréchal de camp, commandant la gendarmerie de Varmée du Nord, datée de l'Abbaye, qui demande à être entendu à la barre le plus tôt possible,
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...ention renvoie cette lettre aux comités de sûreté générale et de la guerre réunis.. ) (La Convention renvoie cette lettre aux comités de sûreté générale et de la guerre réunis.. )
Locuteur: Boyer-Fonfrède
17^Lettre de Bouchotte, ministre de la la guerre, qui informa la Convention...
...tion des charrois des armées fait offre de 800 chevaux cavalerie, pour monter une nouvelle lég...
17^Lettre de Bouchotte, ministre de la la guerre, qui informa la Convention que l'administration des charrois des armées fait offre de 800 chevaux cavalerie, pour monter une nouvelle légion \ cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Boyer-Fonfrède
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Les dangers de la patrie réveillent l'amour de la liberté dans tous les cœurs, et lors...
... et les tyrans la menacent, il est beau de voir les citoyens réunis en faisceau, o...
« Les dangers de la patrie réveillent l'amour de la liberté dans tous les cœurs, et lorsque les traîtres et les tyrans la menacent, il est beau de voir les citoyens réunis en faisceau, offrir une force imposante à l'ennemi et plonger dans l'abîme qu'on creusait sous...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Vous avez déjà été témoin de ces traits sublimes, dont l'âme seule d...
... les grands dangers, La patrie a trouvé de grandes ressourcée.
« Vous avez déjà été témoin de ces traits sublimes, dont l'âme seule du républicain est capable et toujours dans les grands dangers, La patrie a trouvé de grandes ressourcée.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...es n'a pas plus tôt appris la formation de deux nouveaux camps qu'elle a offert 800 chevaux de pavalerie pour monter une nouvelle légi... L'administration des charrois des armées n'a pas plus tôt appris la formation de deux nouveaux camps qu'elle a offert 800 chevaux de pavalerie pour monter une nouvelle légion. Cette offre civique n'a pas besoin d'éloges et la Convention nationale saura...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
« Je prie la Convention nationale de prononcer sur cet objet et alors ces ch...
... des représentants du peuple, la gloire de Bervir la patrie, sont la récompense la...
« Je prie la Convention nationale de prononcer sur cet objet et alors ces chevaux seront mis à la disposition du général Santerre, auquel ils ont déjà été offerts par les adminis-tiateurs. L'approbation des représentants du peuple, la gloire de Bervir la patrie, sont la récompense la plus flatteuse qu'ils puissent ambitionner.
14° Lettre de Claviere, ministre des contributions pu... 14° Lettre de Claviere, ministre des contributions publiques, par laquelle il transmet à la Convention une lettre des administrateurs...
« Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. » (1... « Le ministre de la guerre, « Signé : J. Bouchotte. » (1) Archives nationales, Carton Cn 252, chemise 436, pièce n" 16.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 12
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...bres (1) demandent la mention honorable de cette offre patriotique. Plusieurs membres (1) demandent la mention honorable de cette offre patriotique.
Locuteur: Sergent
... demande l'ajournement jusqu'au rapport de la commission de l'examen des marchés, sur cette compagn... Non. Je demande l'ajournement jusqu'au rapport de la commission de l'examen des marchés, sur cette compagnie, qui est accusée d'avoir commis des dilapidations énormes.
Locuteur: Sergent
... nationale décrète la mention honorable de cette offre patriotique.) (La Convention nationale décrète la mention honorable de cette offre patriotique.)
Locuteur: Sergent
...our la formation au service, des hommes de nouvelle levée; cette lettre est ainsi ... 18° Lettre du général Dampierre, qui propose des mesures pour la formation au service, des hommes de nouvelle levée; cette lettre est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Sergent
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Sergent
« L'armée que j'ai l'honneur de commander est maintenant campée en avant de Bouchain, dans une position qui me met à même de me porter rapidement au secours de toutes nos villes frontières, en cas que l'ennemi songeât à les attaquer. Les travaux de la campagne présente, les manœuvres qu'...
...t considérablement affaiblie : le salut de la République dépend peut-être de l'activité que l'on mettra à la complét...
« L'armée que j'ai l'honneur de commander est maintenant campée en avant de Bouchain, dans une position qui me met à même de me porter rapidement au secours de toutes nos villes frontières, en cas que l'ennemi songeât à les attaquer. Les travaux de la campagne présente, les manœuvres qu'a employées Du. mouriez, le traître, pour la désorganiser, l'ont considérablement affaiblie : le salut de la République dépend peut-être de l'activité que l'on mettra à la compléter et à la recruter.
Locuteur: Sergent
...Assemblée nationale a décrété une levée de 40,000 hommes, les gardes nationales de plusieurs départements sont en réquisit...
...es anciens cadres, tous les volontaires de nouvelle levée, dont on peut disposer m...
« L'Assemblée nationale a décrété une levée de 40,000 hommes, les gardes nationales de plusieurs départements sont en réquisition permanente. Je proposerai, citoyen Président, d'envoyer pour compléter les anciens cadres, tous les volontaires de nouvelle levée, dont on peut disposer maintenant.
Locuteur: Sergent
...a guerre. Les Français, que les dangers de la patrie appellent sur la frontière, trouveraient dans ces troupes de bons soldats, bien instruits, qui, dans peu de temps, les mettraient en état de combattre avec avantage pour la gloire et les intérêts de la République. ...incorporés ont fait la campagne, connaissent le feu et savent ce que c'est que la guerre. Les Français, que les dangers de la patrie appellent sur la frontière, trouveraient dans ces troupes de bons soldats, bien instruits, qui, dans peu de temps, les mettraient en état de combattre avec avantage pour la gloire et les intérêts de la République.
Locuteur: Sergent
« Les recrues me seraient envoyées avec de bons conducteurs, et je les répartirais dans les anciens bataillons de volontaires ou régiments de ligne, suivant la connaissance que j'ai de la, bonté de ces différents régiments ou. bataillons... « Les recrues me seraient envoyées avec de bons conducteurs, et je les répartirais dans les anciens bataillons de volontaires ou régiments de ligne, suivant la connaissance que j'ai de la, bonté de ces différents régiments ou. bataillons ».
Locuteur: Sergent
...nventio» renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Conventio» renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Sergent
...quittant Orléans nous n'avons pas perdu de vue la généreuse armée qui s'est formée sur les bords de la Loire; vers laquelle nous vous avons... « En quittant Orléans nous n'avons pas perdu de vue la généreuse armée qui s'est formée sur les bords de la Loire; vers laquelle nous vous avons dit avoir fait passer les bataillons du Yar et du Finistère. ,
Locuteur: Sergent
« Le département de la Nièvre y a fait passer aussi nouvellement 300 hommes, et de nouvelles compagnies bien armées, viennent encore de partir sous nos yeux ; il est essentiel... « Le département de la Nièvre y a fait passer aussi nouvellement 300 hommes, et de nouvelles compagnies bien armées, viennent encore de partir sous nos yeux ; il est essentiel qu'on y arrive avec des armes, et nous y avons pourvu autant qu'il a été possib...
Locuteur: Sergent
« Nous avons aussi réclamé de plusieurs districts des envois de subsistances ; car c'est de quoi il faut s'inquiéter pour un si grand nombre de"braves gens portés tout à coup vers le ...
...ui y est établi, une partie des chevaux de luxe que nous avons rassemblés. Nous en...
...s et des plus vigoureux. Il n'y a sorte de moyens que l'égoïsme ne mette en usage pour éluder cette livraison des chevaux de luxe en laissant tous ceux que vos décr...
...s. Nous avons fait exécuter les mesures de sûreté générale, soit pour la réclusion...
...cts, soit pour la formation des comités de surveillance et la destitution des fonc...
...une pique, un sabre effilé et une paire de pistolets. Nous avons annulé plusieurs certificats de civisme, d'abord refusés à des hommes é...
... des municipalités. Tel est le résultat de nos principales opérations depuis notre...
...fernales. Nous adressons à votre comité de sûreté générale les pièces nécessaires pour l'instruction de leur procédure. »
« Nous avons aussi réclamé de plusieurs districts des envois de subsistances ; car c'est de quoi il faut s'inquiéter pour un si grand nombre de"braves gens portés tout à coup vers le même point par un dévouement tout patriotique. Nous allons faire filer à Tours, au dépôt qui y est établi, une partie des chevaux de luxe que nous avons rassemblés. Nous en ferons partir 50 au moins des plus forts et des plus vigoureux. Il n'y a sorte de moyens que l'égoïsme ne mette en usage pour éluder cette livraison des chevaux de luxe en laissant tous ceux que vos décrets ont réservés pour l'utilité publique. Nous sommes très sévères pour tout ce qui tient à l'utilité et aux commodités particulières. Nous avons fait exécuter les mesures de sûreté générale, soit pour la réclusion des prêtres et individus suspects, soit pour la formation des comités de surveillance et la destitution des fonctionnaires publics qùi sont douteux. Nous avons ordonne la fabrication des pique...
...eurs fusils au recrutement. Nous ferons en sorte que chaque citoyen soit muni d'une pique, un sabre effilé et une paire de pistolets. Nous avons annulé plusieurs certificats de civisme, d'abord refusés à des hommes équivoques, obtenus par séduction et accordés par la faiblesse des municipalités. Tel est le résultat de nos principales opérations depuis notre départ d'Orléans. Nous faisons partir pour le tribunal révolutionnaire trois prévenus d'avoir coopéré à ces trames infernales. Nous adressons à votre comité de sûreté générale les pièces nécessaires pour l'instruction de leur procédure. »
Locuteur: Sergent
... ordonne, en outre, le renvoi au comité de sûreté générale.) (La Convention décrète l'insertion au Bul-letin et ordonne, en outre, le renvoi au comité de sûreté générale.)
Locuteur: Sergent
...assadeur Fernand-Nufiez, qui est chargé de leur faire donner, .ainsi qu'à nos prêt...
...rdonné le séquestre des biens dépendant de la succession de Rohan-Chabot, qui sont situés dans leur...
...truits que le gouvernement espagnol entretient auprès des émigrés français l'ambassadeur Fernand-Nufiez, qui est chargé de leur faire donner, .ainsi qu'à nos prêtres réfractaires, protection et secours. Ils ont en conséquence ordonné le séquestre des biens dépendant de la succession de Rohan-Chabot, qui sont situés dans leur ressort et qui reviennent à cet ambassadeur (1).
semestre de 1793, page 474, S* colonne. semestre de 1793, page 474, S* colonne.
(3) Bulletin de la Conv$ntion du 13 avril 1793. (3) Bulletin de la Conv$ntion du 13 avril 1793.
(La Convention approuve la conduite de (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793. (La Convention approuve la conduite de (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.
Bouchain, le 9 avril 1793, Bouchain, le 9 avril 1793,
...che, commissaires dans les départements de la Nièvre et du Loiret, par laquelle ils font part de différentes mesures qu'ils ont prises contre les ennemis de l'intérieur; en voici l'extrait (3). (1... 19° Lettre des citoyens Collot-d'Herbois et Goyre-Laplanche, commissaires dans les départements de la Nièvre et du Loiret, par laquelle ils font part de différentes mesures qu'ils ont prises contre les ennemis de l'intérieur; en voici l'extrait (3). (1) Moniteur universel, 1re
« Nevers, le 8 avril 1793. « Nevers, le 8 avril 1793.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 13
Locuteur: Sergent
...vention nationale dans les départements de VArdèche et de la Lozère Jai mercredi, S avril 1793, Van II de la "République française, dans la salle où le directoire du département de la Lozère tient ses séances, à Mende. Arrêté dos commissaires dû la Convention nationale dans les départements de VArdèche et de la Lozère Jai mercredi, S avril 1793, Van II de la "République française, dans la salle où le directoire du département de la Lozère tient ses séances, à Mende.
Locuteur: Sergent
...istrateurs du directoire du département de VIsère (1), qui demandent à la Conventi... 21° Lettre des administrateurs du directoire du département de VIsère (1), qui demandent à la Convention un secours en grains proportionné aux besoins que~les circonstances y ont fai...
Locuteur: Sergent
...ention renvoie cette lettre au ministre de l'intérieur.) (La Convention renvoie cette lettre au ministre de l'intérieur.)
Locuteur: Sergent
... Lettre du citoyen Gleizal, commissaire de la Convention dans les départements de la Lozère et de VArdèche, qui adresse à cette Assemblée... 22° Lettre du citoyen Gleizal, commissaire de la Convention dans les départements de la Lozère et de VArdèche, qui adresse à cette Assemblée un exemplaire ae l'arrêté qu'il a cru devoir prendre avec son collègue Servière...
Locuteur: Sergent
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Sergent
...sons un arrêté que nous avons pris le 3 ce mois et que nous avons fait imprimer...
... demandons qu'il soit renvoyé au comité de défense générale pour qu'il vous présente un projet de décret sur ce que nous réclamons par l'article 11 pour mettre les départements de l'Ar-dèche et de la Lozère à l'abri de toute insurrection contre-révolutionnai...
« Nous vous adressons un arrêté que nous avons pris le 3 ce mois et que nous avons fait imprimer. Nous espérons que vous voudrez bien approuver les dispositions qu'il renferme et qui étaient indispensables. Nous demandons qu'il soit renvoyé au comité de défense générale pour qu'il vous présente un projet de décret sur ce que nous réclamons par l'article 11 pour mettre les départements de l'Ar-dèche et de la Lozère à l'abri de toute insurrection contre-révolutionnaire et y anéantir le fanatisme et l'aristocratie pour toujours.
Locuteur: Sergent
« Le commissaire de la Convention nationale dans les départements de VArdèche et de la Lozère. « Le commissaire de la Convention nationale dans les départements de VArdèche et de la Lozère.
Locuteur: Sergent
Suit le texte de l'arrêté rendu par lesdits commissaires... Suit le texte de l'arrêté rendu par lesdits commissaires (3) :
Locuteur: Sergent
« Les commissaires de la Convention nationale, voulant accélérer le recrutement dans le département de l'Ardèche et de la Lozère et y assurer, autant qu'il est en leur pouvoir, l'exécution de la loi et la tranquillité publique, arr... « Les commissaires de la Convention nationale, voulant accélérer le recrutement dans le département de l'Ardèche et de la Lozère et y assurer, autant qu'il est en leur pouvoir, l'exécution de la loi et la tranquillité publique, arrêtent et ordonnent ce qui suit :
Locuteur: Sergent
...fs ou leurs commissaires en instruiront de suite les commissaires de la Convention nationale, pour qu'ils prennent les mesures de rigueur convenables contre les municipa... ...s d'obéir à la loi, pourrait porter à cette opération^ et les corps administratifs ou leurs commissaires en instruiront de suite les commissaires de la Convention nationale, pour qu'ils prennent les mesures de rigueur convenables contre les municipalités refusantes ou négligentes.
Locuteur: Sergent
« Les directoires de district s'informeront sur - le - champ, par la voie de leurs commissaires dans les cantons, de l'état actuel de l'habillement, équipement et armement q...
...ommune doit fournir, et ils suppléeront de suite à leur défaut, à peine de responsabilité. Les commissaires supplé...
...un comme les concerné, les dispositions de ladite loi; ils feront toutes les dilig...
...es qu'ils auront prises aux directoires de département, qui useront de tous les moyens qui sont en leur pouvoi...
« Les directoires de district s'informeront sur - le - champ, par la voie de leurs commissaires dans les cantons, de l'état actuel de l'habillement, équipement et armement que chaque commune doit fournir, et ils suppléeront de suite à leur défaut, à peine de responsabilité. Les commissaires suppléants et les agents militaires, feront aussi exécuter, le plus promptement possible, chacun comme les concerné, les dispositions de ladite loi; ils feront toutes les diligences nécessaires pour que le départ des volontaires ne soit pas différé plus longtemps, et ils feront connaître deux fois par semaine les mesures qu'ils auront prises aux directoires de département, qui useront de tous les moyens qui sont en leur pouvoir pour les rendre plus actives et plus efficaces.
Locuteur: Sergent
...municipalités. feront un rapport résumé de toutes leurs opérations relatives au re...
... et celles qui auront refusé ou négligé de l'exécuter y ils mentionneront le nombre d'hommes, de fusils et d'habits que chaque commune a...
...citoyens, en leur prêchant le fanatisme de la royauté ou de la religion, ou par quelque autre voie que ce soit, de même que ceux qui auront cherché à opér...
...s les communes ; ils donneront une idée de l'esprit public qui règne dans les diff...
...ransmettront une copie aux commissaires de la Convention nationale, en y joignant les observations qu'elles trouveront a propos de faire.
...commissaires des départements près les districts et ceux des districts près les municipalités. feront un rapport résumé de toutes leurs opérations relatives au recrutement ; ils y désigneront les communes qui se seront conformées à la loi du 24 février, et celles qui auront refusé ou négligé de l'exécuter y ils mentionneront le nombre d'hommes, de fusils et d'habits que chaque commune aura réellement fourni ; ils indiqueront les obstacles qu'ils auront éprouvés dan...
...individus qui auront cherché à s'opposer au recrutement et à détourner Jeurs.concitoyens, en leur prêchant le fanatisme de la royauté ou de la religion, ou par quelque autre voie que ce soit, de même que ceux qui auront cherché à opérer des troubles dans les communes ; ils donneront une idée de l'esprit public qui règne dans les différentes parties du département qu'ils auront parcourues : enfin, ils indiqueront...
...nir tous les événements. Ce rapport sera remis aux corps administratifs qui en transmettront une copie aux commissaires de la Convention nationale, en y joignant les observations qu'elles trouveront a propos de faire.
Locuteur: Sergent
... quel moyen que ce soit, le recrutement de l'armée, sera arrêté à la diligence des corps administratifs ou de leurs commissaires, accusateur public ou juge de paix, lesquels en instruiront les commissaires de la Convention nationale, à l'effet par eux de faire traduire les coupables à Paris, p... ...Tout individu qui sera prévenu d'avoir directement ou indirectement empêché, par quel moyen que ce soit, le recrutement de l'armée, sera arrêté à la diligence des corps administratifs ou de leurs commissaires, accusateur public ou juge de paix, lesquels en instruiront les commissaires de la Convention nationale, à l'effet par eux de faire traduire les coupables à Paris, pour y être jugés au tribunal extraordinaire créé pour la punition des conspirate...
Mende, le 4 avril 1793, Mende, le 4 avril 1793,
...es par les directoires des départements de l'Ardèche et de la Lozère, relativement au recrutement de l'armée, sont autorisées. Les directoires desdits départements et ceux de leurs districts, continueront à surveiller l'exécution de la loi du 24 février dernier ; et confo... « La délibération et les mesures prises par les directoires des départements de l'Ardèche et de la Lozère, relativement au recrutement de l'armée, sont autorisées. Les directoires desdits départements et ceux de leurs districts, continueront à surveiller l'exécution de la loi du 24 février dernier ; et conformé- (1) P. Y., tome 9, page 240.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 14
Locuteur: Sergent
« Il est de même défendu aux tribunaux d'admettre les avoués, les hommes de loi et les défenseurs officieux* à l'exercice de leurs fonctions devant lesdits tribunaux, s'ils n'ont produit un certificat de civisme, visé par les corps administratifs, constatant le1 paiement de Jieurs contributions jusqu'au 1er janvier 1793. « Il est de même défendu aux tribunaux d'admettre les avoués, les hommes de loi et les défenseurs officieux* à l'exercice de leurs fonctions devant lesdits tribunaux, s'ils n'ont produit un certificat de civisme, visé par les corps administratifs, constatant le1 paiement de Jieurs contributions jusqu'au 1er janvier 1793.
Locuteur: Sergent
17 mars dernier ou* s'il y a lieu, de les faire juger par le tribunal du dépa... 17 mars dernier ou* s'il y a lieu, de les faire juger par le tribunal du département* conformément à la loi du 19 du même mois.
Locuteur: Sergent
...sidérant que les communes sont obligées de remettre letfrs fusils' auX volontaires qui marchent pour la défense de la patrie, ët qu'il est instant d'armer piques les citoyens qui restent dans le...
...s,, enjoignent aux corps administratifs de faire exécuter, sans délai, les dispositions de la loi du 3 août 1792, relative à la fabrication des piques, à peine de responsabilités
Lés commissaires, considérant que les communes sont obligées de remettre letfrs fusils' auX volontaires qui marchent pour la défense de la patrie, ët qu'il est instant d'armer piques les citoyens qui restent dans leurs foyers, pour la pmice et la défense intérieure des départements,, enjoignent aux corps administratifs de faire exécuter, sans délai, les dispositions de la loi du 3 août 1792, relative à la fabrication des piques, à peine de responsabilités
Locuteur: Sergent
« Les directoire® * district fourniront, dans lé délai de huitaine, à ceux de département, et. ces derniers atix coûimissaires de fa CofiVëntiofi fiâtiônâië, un étât.dës chevaux de luxe qui se trouvent dans l'étendue de leur territoire, avec les noms dés cito...
...partiennent, conformément à l'article 7 de là loi du 9 ïnafs dernier, ët leur four...
...éîgnemënts nécessaires pour l'exécution de rarticle 5 de la même loi; lé tout ïeur séra adresse ...
...ieUx dés départemfents cfe l'Àrdèche et de la Lozère.
« Les directoire® * district fourniront, dans lé délai de huitaine, à ceux de département, et. ces derniers atix coûimissaires de fa CofiVëntiofi fiâtiônâië, un étât.dës chevaux de luxe qui se trouvent dans l'étendue de leur territoire, avec les noms dés citoyens à qui lesdits chevaux appartiennent, conformément à l'article 7 de là loi du 9 ïnafs dernier, ët leur fourniront ïës rënséîgnemënts nécessaires pour l'exécution de rarticle 5 de la même loi; lé tout ïeur séra adresse aux chefs-IieUx dés départemfents cfe l'Àrdèche et de la Lozère.
Locuteur: Sergent
...s ëfc les plus positifs aux! militaires de tous grades, soit officiers, sous-offic...
...ans la huitaine, ët lés autres à raison de sëpt Hottes par jour. S'ils S'y refuSént, ils seront conduits de brigade en brigade. Il en sera usé de 'même à l'égard des gëùdattûes qui ont ...
...dministratifs, aux tribunaux, aux chefs de la gendarmerie et à tous tes citoyens, de les reconnaître comme gendarmes de lelirS départements, de les employer en lacfitë qualité, et même de ïeur fournir aucun logement, ni payer a...
« Les eorps administratifs donneront les ordres les plus prompts ëfc les plus positifs aux! militaires de tous grades, soit officiers, sous-officiers, volontaires nationaux et soldats, qui auront quitté leurs corps avec permission, ott sans congé, d'aller rejoindre ïèttr's drapeaux, savoir : les officiers, dans la huitaine, ët lés autres à raison de sëpt Hottes par jour. S'ils S'y refuSént, ils seront conduits de brigade en brigade. Il en sera usé de 'même à l'égard des gëùdattûes qui ont quitté l'àt-itîêé,_ avecf èfu sans congé; et il est détendu pro-vîsoirëmettt, et jusqu'à ce jùë la Convention nationale eû ait autrement ordonné, aux corps administratifs, aux tribunaux, aux chefs de la gendarmerie et à tous tes citoyens, de les reconnaître comme gendarmes de lelirS départements, de les employer en lacfitë qualité, et même de ïeur fournir aucun logement, ni payer aucun traitement.
Locuteur: Sergent
« Ohaque citoyen sera ténu de porter la cocarde nationale, conformément à l'article 14 de la loi du 9 juillet 1792, et celui qtfti, après une sommation verbale de sa municipalité, refuserait de la porter, sera noté comme mauvais cito...
...a procès-verbal, et le remettra au juge de paix, lequel férà lés diligences nécessaires, pour la punition de cette infraction à ïa loi, le totit à peine responsabilité.
« Ohaque citoyen sera ténu de porter la cocarde nationale, conformément à l'article 14 de la loi du 9 juillet 1792, et celui qtfti, après une sommation verbale de sa municipalité, refuserait de la porter, sera noté comme mauvais citoyen, par la municipalité, qui en dressera procès-verbal, et le remettra au juge de paix, lequel férà lés diligences nécessaires, pour la punition de cette infraction à ïa loi, le totit à peine responsabilité.
Locuteur: Sergent
... lois relatives aux passeports, en date de* 28 mars, 2$ juillet, 7 septembre 1792 ... ...ifs, les municipalités et les gardes nationales, exécuteront, â la rigttëar, les lois relatives aux passeports, en date de* 28 mars, 2$ juillet, 7 septembre 1792 et 26 février der-
Locuteur: Sergent
...sseports délivrés avant la promulgation de la loi du 26 février. Les citoyens qui voyageront dans l'intérieur de la République seront tenus de se pourvoir de nouveaux passeports. nierj ils n'auront aucun égard aux passeports délivrés avant la promulgation de la loi du 26 février. Les citoyens qui voyageront dans l'intérieur de la République seront tenus de se pourvoir de nouveaux passeports.
Locuteur: Sergent
...ier derniers, relatives aux certificats de civisme, dont les notaires, avoués, hommes de» loi* receveurs de districts, fonctionnaires publics non é...
... peuple, et employés, payé» des deniers de la République, doivent se pourvoir, pou...
...és et les corps administratifs, à peine de responsabilité; et attendu que dés mauvais citoyens se répandent dans les départements de l'Ardèche et de la Lozère, nantis des certificats qu'il...
... commissaires déclarent les Certificats de civisme* délivrés par les municipalités de ces départements, avant le premier avril courant, nul et de nul efltet; et ceux qui en étaient pourvus, seront tenus d'en prendre de nouveaux.
« Les lois des 29, 31 janvier et 5 février derniers, relatives aux certificats de civisme, dont les notaires, avoués, hommes de» loi* receveurs de districts, fonctionnaires publics non élus par le peuple, et employés, payé» des deniers de la République, doivent se pourvoir, pour être admis à continuer leurs fonctions, seront rigoureusement exécutées par les municipalités et les corps administratifs, à peine de responsabilité; et attendu que dés mauvais citoyens se répandent dans les départements de l'Ardèche et de la Lozère, nantis des certificats qu'ils ont surpris aux municipalités, et dont quelques municipalités ont elles-mêmes surpris le visa aux corps administratifs, les commissaires déclarent les Certificats de civisme* délivrés par les municipalités de ces départements, avant le premier avril courant, nul et de nul efltet; et ceux qui en étaient pourvus, seront tenus d'en prendre de nouveaux.
Locuteur: Sergent
...nicipalités et aux corps administratifs de délivrer ou viser des certificats à d'autres qu'à ceux qui auront donné des preuves de civisme* à peine de forfaiture. Dans tous lés cas, aucun in...
...rra obtenir ni passeport* ni certificat de civisme, ni certificat de résidence qu'en rapportant la quittance de ses contributions.
« Il est défendu aux municipalités et aux corps administratifs de délivrer ou viser des certificats à d'autres qu'à ceux qui auront donné des preuves de civisme* à peine de forfaiture. Dans tous lés cas, aucun individu ne pourra obtenir ni passeport* ni certificat de civisme, ni certificat de résidence qu'en rapportant la quittance de ses contributions.
Locuteur: Sergent
... sous la même peine, aùx municipalités, de délivrer dës certificats de civisme, et aux corps administratifs lés approuver où viser à ceux qui cumul...
...ctions incompatibles, telles qUé celles de notaires avec ïës fonctions d'avoués ou de greffiers, ou de receveurs des contributions publiques, ou de juges de paix.
« Il eèt aUssi défendu, sous la même peine, aùx municipalités, de délivrer dës certificats de civisme, et aux corps administratifs lés approuver où viser à ceux qui cumuleraient sur leurs têtes des fonctions incompatibles, telles qUé celles de notaires avec ïës fonctions d'avoués ou de greffiers, ou de receveurs des contributions publiques, ou de juges de paix.
Locuteur: Sergent
...égard aux passeports ët aux certificats de résidence et civisme faits à Lyon, et portant un© da... ...défendu auX municipalités, Corps administratifs ët auX côfps constitués d'avoir égard aux passeports ët aux certificats de résidence et civisme faits à Lyon, et portant un© date antérieure au 15 Mars dernier.
Locuteur: Sergent
« Les directoire» de département, ceux de district et les municipalités, l'accusateur public, les juges de paix et les chefs de la garde nationale feront ponctuellement exécuter, à peine de responsabilité, toutes les dispositions...
...rtés qui, huitaine après la publication de ladite loi, seraient surpris sur le territoire de la République, seront à l'instant arrêt...
« Les directoire» de département, ceux de district et les municipalités, l'accusateur public, les juges de paix et les chefs de la garde nationale feront ponctuellement exécuter, à peine de responsabilité, toutes les dispositions des lois rendues contre les émigrés et les prêtres sujets à la déportation, notamment celle du 18 mars dernier, qui porte que les émigrés et les prêtres déportés qui, huitaine après la publication de ladite loi, seraient surpris sur le territoire de la République, seront à l'instant arrêtés et conduits dans les | prisons, soit du district, soit du département,

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 15
Locuteur: Sergent
...émigr* tion ou qui étaient dans' le cas de la déportation, seront punis de mort dans les vingt-quatre heures. En c...
...tés et les corps administratifs feront, de temps en temps, les visites domiciliair...
... déportation, recevra une gratification de 100 livres, conformément à là loi du 14...
et que ceux qui seront convaincus d'émigr* tion ou qui étaient dans' le cas de la déportation, seront punis de mort dans les vingt-quatre heures. En conséquence, les municipalités et les corps administratifs feront, de temps en temps, les visites domiciliaires, auxquelles ils sont autorisés par la loi du 25 février dernier; et tout individu qui indiquera ou fera connaître un émigré ou un prêtre sujet à la déportation, recevra une gratification de 100 livres, conformément à là loi du 14 février dernier.
Locuteur: Sergent
...ujets à la déportation, étant coupables de complicité, les tribunaux leur feraient...
...ent, la Convention nationale sera priée de porter contre eux la peine de mort, ou la déportation, et la confiscation de leurs bien» au profit de la nation.
« Ceux qui récèlent les émigré» et les prêtres sujets à la déportation, étant coupables de complicité, les tribunaux leur feraient subir la peine portée contre eux par les lois; et attendu que leur crime est aussi grave que celui des personnes qu'ils récèlent, la Convention nationale sera priée de porter contre eux la peine de mort, ou la déportation, et la confiscation de leurs bien» au profit de la nation.
Locuteur: Sergent
...prêtres élus, par le peuplé, aux places de curés ou de vieaires seront tenus de se rendre à leur poste dans la huitaine, à compter de la publication du présent arrêté, pour ...
...rsonnelle ; et quiconque sera convaincu de les avoir menacés ou inquiétés dans leu...
...utes contre-révolutionnaires. Les chefs de là garde nationale et les officiers municipaux répondront! personnellement de tous les accidents qui pourraiétit arri...
...sés auxdite» menaces, insultes op voies de fait, seront traités comme complices , et leurs personnes et leurs biens répondront de tous les événements qu'ils auraient pu ...
...r au présent article, ils seront déchus de leurs places.
« Les prêtres élus, par le peuplé, aux places de curés ou de vieaires seront tenus de se rendre à leur poste dans la huitaine, à compter de la publication du présent arrêté, pour y remplir les fonctions auxquelles ils sont appelés : ils requerront, s'il le faut, la force publique, pour leur sûreté personnelle ; et quiconque sera convaincu de les avoir menacés ou inquiétés dans leurs fonctions, sera regardé comme conspirateur et puni" comme tel, d'après les formalités indiquées par la loi du 19 mars dernier, relative aux révoltes et émeutes contre-révolutionnaires. Les chefs de là garde nationale et les officiers municipaux répondront! personnellement de tous les accidents qui pourraiétit arriver auxdits prêtres et qu'ils auraient pu prévenir. Les citoyens qui ne se seront pas opposés auxdite» menaces, insultes op voies de fait, seront traités comme complices , et leurs personnes et leurs biens répondront de tous les événements qu'ils auraient pu éviter. Si lesdits curés et vicaires refusent d'obéir au présent article, ils seront déchus de leurs places.
Locuteur: Sergent
... corps administratifs seront instruits' de quelque émeute, rébellion ou révolte co...
...naire, ils requerront la force publique de marcher stir les lieux oit elles auront...
...s dernier. Les frais seront à la charge de tous les habitant^ solidairement, sauf*...
...force armée, ils ne désignent les chefs de la conspiration et ne les font arrêter, les maires, officiers municipaux et procurer de la commune seront arrêtés sur-le-champ,...
« Aussitôt que les corps administratifs seront instruits' de quelque émeute, rébellion ou révolte contre-révolutionnaire, ils requerront la force publique de marcher stir les lieux oit elles auront éclaté et faire exécuter ? contre les coupables, la loi du ty mars dernier. Les frais seront à la charge de tous les habitant^ solidairement, sauf* les recours Contre qui da- droit; et si, après la sommation qui leur sera faite, par le commissaire qui dirigera la force armée, ils ne désignent les chefs de la conspiration et ne les font arrêter, les maires, officiers municipaux et procurer de la commune seront arrêtés sur-le-champ, et gardes en otage», jusqu'à ce qu'il ait été statué contre les coupables.
Locuteur: Sergent
...et les gardés nationales qui refuseront de déférer aux réquisitions des corps admi...
...cle, la Convention nationale sera priée de créer, dans chacun des départements de l'Ardèche et de la Lozère, une commission extraordinair...
Les municipalités et les gardés nationales qui refuseront de déférer aux réquisitions des corps administratifs seront regardés comme traîtres à fa patrie, et traités comme complices : et afin d'assurer encore plus Pexécu-tion du présent article, la Convention nationale sera priée de créer, dans chacun des départements de l'Ardèche et de la Lozère, une commission extraordinaire, qui ait la même attribution que le tribunal révolutionnaire
Locuteur: Sergent
établi à Paris, de faire passer, dans chacun de ces deux départements, un bataillon de volontaires nationaux, pour y être à la...
...stratifs, et 4' accorder au département de l'Ardèche et à celui de la Lozère quatre pièces de canon de la fabrique de Lyon, à la charge, par eux, d'en rembou...
...ndant, les directoires des départements de l'Ardèche et de la Lozère mettront en état de réquisition permanente les garde» nationales de leur département, qu'ils jugeront convenables, pour les employer, en cas de besoin, contre les révoltés et les rebe...
...que le tribunal criminel du département de la Lozère sera mieux à portée d'exécute...
...dit tribunal, actuellement à Marvéjols, de se transporter sur-le-champ dans le ville de Mende, chef-lieu du département de la Lozère, et d'établir le tribunal dans cette dernière ville, conformément à la loi de son institution.
établi à Paris, de faire passer, dans chacun de ces deux départements, un bataillon de volontaires nationaux, pour y être à la disposition d.3 ladite commission et des corps administratifs, et 4' accorder au département de l'Ardèche et à celui de la Lozère quatre pièces de canon de la fabrique de Lyon, à la charge, par eux, d'en rembourser l'équivalent en métal des cloches. En attendant, les directoires des départements de l'Ardèche et de la Lozère mettront en état de réquisition permanente les garde» nationales de leur département, qu'ils jugeront convenables, pour les employer, en cas de besoin, contre les révoltés et les rebelles. Et attendu que le tribunal criminel du département de la Lozère sera mieux à portée d'exécuter la loi du 19 mars dernier, lorsqu'il siégera a, Mende, il est enjoint aux membres composant ledit tribunal, actuellement à Marvéjols, de se transporter sur-le-champ dans le ville de Mende, chef-lieu du département de la Lozère, et d'établir le tribunal dans cette dernière ville, conformément à la loi de son institution.
Locuteur: Sergent
...oires des départements et les districts de la Lozère veilleront à l'exécution de l'arrêté de ce département, du 19 décembre dernier, et ils auront soin de. suspendre toutes les municipalités qui ne se seront pas conformées à cet arrêté;, et de les remplacer eux-mêmes provisoirement....
...s administratifs et ceux du département de l'Ardèche sont aussi spécialement chargés de suspendre les membres composant les administrations de district, les municipalités, les chefs ...
... inciviques, seraient reconnus indignes de la confiance de leurs concitoyens. Ils sont, en outre, invités de dénoheer aux commissaires de la Convention les membre» composant les tribunaux, les juges de paix, officiers de police, et tous officiers ou fonctionna...
' « Les directoires des départements et les districts de la Lozère veilleront à l'exécution de l'arrêté de ce département, du 19 décembre dernier, et ils auront soin de. suspendre toutes les municipalités qui ne se seront pas conformées à cet arrêté;, et de les remplacer eux-mêmes provisoirement. Les mêmes corps administratifs et ceux du département de l'Ardèche sont aussi spécialement chargés de suspendre les membres composant les administrations de district, les municipalités, les chefs des gardes nationales, qui par leur désobéissance à la loi, leurs mauvaises actions, ou leurs propos inciviques, seraient reconnus indignes de la confiance de leurs concitoyens. Ils sont, en outre, invités de dénoheer aux commissaires de la Convention les membre» composant les tribunaux, les juges de paix, officiers de police, et tous officiers ou fonctionnaires publics qu'ils croiront indigne» des places qu'ils occupent, pour être pour...
Locuteur: Sergent
...s registres les nome des gens sans aveu de léttr commune, soigneront la conduite de ces individus, qu'elles pourront même f...
...ement chargées d expulser du territoire de leur commune, les étrangers non domicil...
...rapporteront ni passeport ni certificat de civisme, et ceux qui seront convaincus ...
« Les municipalités qui, en vertu des lois, ont dû inscrire dans, leurs registres les nome des gens sans aveu de léttr commune, soigneront la conduite de ces individus, qu'elles pourront même faire arrêter, si elfes le trouvent à propos; et elles sont empressement chargées d expulser du territoire de leur commune, les étrangers non domiciliée, qui ne se seraient point conformées à la loi du 28 février 1?93; et qui ne rapporteront ni passeport ni certificat de civisme, et ceux qui seront convaincus d'avoir récélé lesdits étrangers, après la défense qui leur en aura été faite, s...
Locuteur: Sergent
« Les municipalités des département» de la Lozfère et de l'Àfdcbe dresseront tfû état de fcOtttés les armes efc munitions de guerre qui sont dans léurfc communes respectives, soit fusil de guerre, fusil de Chasse, baïonnettes, « Les municipalités des département» de la Lozfère et de l'Àfdcbe dresseront tfû état de fcOtttés les armes efc munitions de guerre qui sont dans léurfc communes respectives, soit fusil de guerre, fusil de Chasse, baïonnettes,

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 16
Locuteur: Sergent
...t qui ordonnera aux communes suspectes, de porter, dans le délai de trois jours, lesdites armes et mûnition...
... retenu ou caché des armes ou munitions de guerre; et non seulement les armes et m...
...ple des objets confisqués, et la moitié de cette amende appartiendra au dénonciate...
... remis au directoire du district et par eux transmis au directoire du département qui ordonnera aux communes suspectes, de porter, dans le délai de trois jours, lesdites armes et mûnitions dans les lieux qu'il leur indiquera, pour y être à la disposition des corps ad...
...munes sont convaincues d'infidélité dans l'état qu'elles auront fourni ou devoir retenu ou caché des armes ou munitions de guerre; et non seulement les armes et munitions découvertes seront confisquées, mais encore chaque détenteur sera condamné a une amende triple des objets confisqués, et la moitié de cette amende appartiendra au dénonciateur, l'autre moitié sera distribuée aux pauvres.
Locuteur: Sergent
...ifs, les municipalités et les receveurs de district poursuivront en toute diligenc...
... incessamment procéder à l'adjudication de ceux qui restent à vendre, et tous rend...
...e, chacun comme concerne, dans le délai de huitaine, aux commissaires de la Convention, de l'état des choses à cet égard, de tout ce qu'ils ont fait relativement à ...
« Les corps administratifs, les municipalités et les receveurs de district poursuivront en toute diligence la rentrée des contributions publiques. Lesdits receveurs poursuivront aussi e...
... des annuités échues des biens nationaux vendus; les corps administratifs feront incessamment procéder à l'adjudication de ceux qui restent à vendre, et tous rendront compte, chacun comme concerne, dans le délai de huitaine, aux commissaires de la Convention, de l'état des choses à cet égard, de tout ce qu'ils ont fait relativement à ces objets et à la régie des biens des émigrés.
Locuteur: Sergent
...menf, s'ils ne l'ont déjà fait, à peine de responsabilité personnelle, les lois re...
...dront également compte aux commissaires de ce qu'ils auront fait pour abattre les signes distinctifs des anciens privilégiés de leur territoire.
(Les corps administratifs et les municipalités feront exécuter promptemenf, s'ils ne l'ont déjà fait, à peine de responsabilité personnelle, les lois relatives aux marques seigneuriales, notamment celle du 14 août 1792, et ils rendront également compte aux commissaires de ce qu'ils auront fait pour abattre les signes distinctifs des anciens privilégiés de leur territoire.
Locuteur: Sergent
« Les commissaires de la Convention nationale, instruits que quelques particuliers du département de la Lozère, dans la vue de faire hausser le prix des denrées et d'...
...ns leurs pays, ont enfermé leurs grains de deux années, arrêtent et ordonnent que ...
... à leur disposition, des grains au delà de leur nécessaire, en feront la déclaration dans trois jours, à compter de la publication du présent arrêté, au directoire de leur district, qui leur enjoindra de porter au marché leur superflu, et le v...
...t fait aucune, seront punis par la voie de la police correctionnelle, et en outre ...
« Les commissaires de la Convention nationale, instruits que quelques particuliers du département de la Lozère, dans la vue de faire hausser le prix des denrées et d'opérer la disette dans leurs pays, ont enfermé leurs grains de deux années, arrêtent et ordonnent que les individus dudit département, qui auront dans leurs maisons, ou à leur disposition, des grains au delà de leur nécessaire, en feront la déclaration dans trois jours, à compter de la publication du présent arrêté, au directoire de leur district, qui leur enjoindra de porter au marché leur superflu, et le vendre au prix courant. Ceux qui seront convaincus d'avoir fait des fausses déclarations, ou qui n'en auront fait aucune, seront punis par la voie de la police correctionnelle, et en outre les denrées qui seront trouvées lors des visites que les corps administratifs po...
Locuteur: Sergent
...ra été faite. Chaque contrevenant sera, de plus, condamné à une amende égale à la valeur de l'objet confisqué, et la moitié de cette amende appartiendra au dénonciate... ...propos, seront confisquées au profit des pauvres du district où la découverte aura été faite. Chaque contrevenant sera, de plus, condamné à une amende égale à la valeur de l'objet confisqué, et la moitié de cette amende appartiendra au dénonciateur, l'autre moitié sera distribuée aux pauvres du district.
Locuteur: Sergent
... Chaque directoire du district fournira de suite aux commissaires de la Convention l'état des subsistances e...
...ircissements nécessaires sur les causes de la disette fictive et de la non-circulation des grains dans chaq...
« Chaque directoire du district fournira de suite aux commissaires de la Convention l'état des subsistances et' les éclaircissements nécessaires sur les causes de la disette fictive et de la non-circulation des grains dans chaque district, conformément à la loi du 10 mars dernier.
Locuteur: Sergent
« IL est enjoint aux officiers de police de faire arrêter et punir, selon la rigueur de la loi du 22 décembe 1792, tous ceux qu... « IL est enjoint aux officiers de police de faire arrêter et punir, selon la rigueur de la loi du 22 décembe 1792, tous ceux qui, par quelque moyen jue ce soit, chercheraient à discréditer les assignats et à...
Locuteur: Sergent
« Les commissaires de la Convention nationale recommandent, au nom de la République, de l'intérêt national et du salut public, ...
...ratifs, tribunaux, municipalités, juges de paix, sociétés populaires et tous les amis de la liberté : ils les invitent à soigner la conduite de toutes les personnes suspectes, à dénon...
...suivre rigoureusement les perturbateurs de l'ordre et tous ceux qui, par quelque v...
« Les commissaires de la Convention nationale recommandent, au nom de la République, de l'intérêt national et du salut public, l'exécution du présent arrêté, à la surveillance des corps administratifs, tribunaux, municipalités, juges de paix, sociétés populaires et tous les amis de la liberté : ils les invitent à soigner la conduite de toutes les personnes suspectes, à dénoncer et poursuivre rigoureusement les perturbateurs de l'ordre et tous ceux qui, par quelque voie que ce soit, tenteraient d'opérer des troubles ou des révoltes dans l'intéri...
Locuteur: Sergent
... à la Convention nationale, au ministre de la guerre et aux agents de ce dernier dans les départements de l'Ardèche et de la Lozère. Les procureurs généraux syndics de ces départements certifieront aux commissaires de la Convention, dans le délai de huitaine, la publication du présent arr... ... lu et publié avec toute la solennité possible ; il en sera adressé des extraits à la Convention nationale, au ministre de la guerre et aux agents de ce dernier dans les départements de l'Ardèche et de la Lozère. Les procureurs généraux syndics de ces départements certifieront aux commissaires de la Convention, dans le délai de huitaine, la publication du présent arrêté.
Locuteur: Sergent
« Les commissaires de la Convention nationale, « Les commissaires de la Convention nationale,
Locuteur: Sergent
...ntion renvoie ces deux pièces au comité de sûreté générale). (La Convention renvoie ces deux pièces au comité de sûreté générale).
... Du Bois Du Bais et Briez, commissaires de la Convention à Va-lencierwues, par laq...
...ent que le 5e bataillon des volontaires de Saône-et-Loire a désapprouvé une adress...
...e est ainsi conçue .-(1) : (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.
23° Lettre des citoyens Du Bois Du Bais et Briez, commissaires de la Convention à Va-lencierwues, par laquelle ils font connaître la réponse du général Chancel au général autrichien et annoncent que le 5e bataillon des volontaires de Saône-et-Loire a désapprouvé une adresse envoyée par 26 d'entre eux au général Dumouriez : elle est ainsi conçue .-(1) : (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 17
Locuteur: Sergent
...envoyé un parlementaire au général chef de brigade, Chan-cel, par lequel il lui a ...
...x qui voudraient reconnaître l'ancienne Constitution française; il lui a répondu, aussi verb...
« Le général autrichien a renvoyé un parlementaire au général chef de brigade, Chan-cel, par lequel il lui a fait dire verbalement que l'empereur était disposé à bien traiter tous ceux qui voudraient reconnaître l'ancienne Constitution française; il lui a répondu, aussi verbalement, que lui et sa brave garnison resteraient invariablement fidèles à la Ré...
Locuteur: Sergent
...nt entièrement détrompées sur le compte de Dumouriez, qui leur avait promis monts ...
...aincues que l'appas trompeur et perfide de cette Constitution qu'on leur offre,- n'est qu'une ruse de tyran pour les séduire et remettre la n...
« Le bon esprit se rétablit sensiblement dans nos troupes, et quand elles seront entièrement détrompées sur le compte de Dumouriez, qui leur avait promis monts et merveilles ; quand elles seront bien convaincues que l'appas trompeur et perfide de cette Constitution qu'on leur offre,- n'est qu'une ruse de tyran pour les séduire et remettre la nation sous le joug du plus odieux despotisme, alors leur erreur se changera en u...
Locuteur: Sergent
...née. Toute la nuit il a allumé beaucoup de feux. On ne sait 'encore si son attaque... ...et parut se disposer à établir des batteries. La place l'a canonné toute la journée. Toute la nuit il a allumé beaucoup de feux. On ne sait 'encore si son attaque est feinte ou véritable ; mais dans ce moment la communication entre cette plac...
Locuteur: Sergent
...es lettres des citoyens le général chef de brigade Chancel, et le commandant tempo...
... nous annoncent les bonnes dispositions de la garnison et la résolution où sont le...
« Nous recevons à l'instant des lettres des citoyens le général chef de brigade Chancel, et le commandant temporaire Langlois, qui nous annoncent les bonnes dispositions de la garnison et la résolution où sont les braves soldats qui la composent pour se défendre en vrais républicains. (Appla...
Locuteur: Sergent
...Bellegarde, Lequinio et Cochon viennent de nous quitter pour se rendre à la Convention, ce qui nous oblige, vu l'approche de l'ennemi, de ne pas désemparer de Valenciennes, et de nous tenir à portée du camp de Denain; il serait cependant nécessaire,...
... nous recevons, qu'il y eût des députés de la Convention nationale à Maubeuge pour ranimer, dans la garnison de cette ville et les troupes du camp, l'esprit public et achever de les déroyaliser; nous croyons donc, cit...
...leur arrondissement la ville et le camp de Maubeuge^ et les villes d'Avesnes, de Landrecies, de Philippeville et de Givet. Le nôtre sera formé de la ville de Valenciennes et du camp de Denain, des villes de Condé, Dusquesnoy, de Bouchain1 et de Cambrai : les quatre autres députés aur...
« Nos collègues Bellegarde, Lequinio et Cochon viennent de nous quitter pour se rendre à la Convention, ce qui nous oblige, vu l'approche de l'ennemi, de ne pas désemparer de Valenciennes, et de nous tenir à portée du camp de Denain; il serait cependant nécessaire, d'après les rapports que nous recevons, qu'il y eût des députés de la Convention nationale à Maubeuge pour ranimer, dans la garnison de cette ville et les troupes du camp, l'esprit public et achever de les déroyaliser; nous croyons donc, citoyens nos collègues, qu'il est urgent que vous y fassiez passer deux députés; ils auront dans leur arrondissement la ville et le camp de Maubeuge^ et les villes d'Avesnes, de Landrecies, de Philippeville et de Givet. Le nôtre sera formé de la ville de Valenciennes et du camp de Denain, des villes de Condé, Dusquesnoy, de Bouchain1 et de Cambrai : les quatre autres députés auront les autres villes et camp jusqu'à Dunkerque inclusivement.
Locuteur: Sergent
...égligerons pas, citoyens nos collègues, de vous instruire des mouvements ultérieurs de l'ennemi et des opérations de notre armée. Nous adressons ci-joint à la Convention nationale un exemplaire de l'improbation du 5e bataillon des volontaires nationaux du département de Saône-et-Loire, de l'adresse des 26 individus de leur bataillon au traître Dumouriez ; i... « Nous ne négligerons pas, citoyens nos collègues, de vous instruire des mouvements ultérieurs de l'ennemi et des opérations de notre armée. Nous adressons ci-joint à la Convention nationale un exemplaire de l'improbation du 5e bataillon des volontaires nationaux du département de Saône-et-Loire, de l'adresse des 26 individus de leur bataillon au traître Dumouriez ; il abjure hautement leur égarement et leur perfidie ; il nous donne l'assurance
Locuteur: Sergent
la plus positive de son attachement à la République, et de la fidélité au serment qu'il a fait do la maintenir ou de mourir en la défendant ; il doit nous d...
...e bataillon mérite la mention honorable de l'indignation qu'il a témoignée de la conduite lâche de 26 signataires, avec l'envoi de l'extrait du procès-verbal.
la plus positive de son attachement à la République, et de la fidélité au serment qu'il a fait do la maintenir ou de mourir en la défendant ; il doit nous dénoncer nominativement les signataires et en demander justice ; nous croyons que ce bataillon mérite la mention honorable de l'indignation qu'il a témoignée de la conduite lâche de 26 signataires, avec l'envoi de l'extrait du procès-verbal.
Locuteur: Sergent
...s collègues, devoir vous adresser copie de la lettre que nous venons d'écrire au citoyen général, chef de brigade, Chancel, commandant la place de Condé, en réponse à la sienne et à cell...
...re. Sur les avis qu'ils nous ont donnés de l'approche de l'ennemi et de ses desseins contre cette place, ainsi que des bonnes dispositions de la garnison pour la défendre, nous n'av...
...ntion, parce que nous avons été obligés de les rendre sur-le-champ au citoyen géné...
Nous croyons aussi, citoyens nos collègues, devoir vous adresser copie de la lettre que nous venons d'écrire au citoyen général, chef de brigade, Chancel, commandant la place de Condé, en réponse à la sienne et à celle du commandant temporaire. Sur les avis qu'ils nous ont donnés de l'approche de l'ennemi et de ses desseins contre cette place, ainsi que des bonnes dispositions de la garnison pour la défendre, nous n'avons pu faire parvenir ces lettres à la Convention, parce que nous avons été obligés de les rendre sur-le-champ au citoyen général d'armée Dampierre, afin qu'il règle en conséquence ses dispositions. »
Locuteur: Sergent
( Les commissaires de la Convention nationale à Valenciennes. ( Les commissaires de la Convention nationale à Valenciennes.
Locuteur: Sergent
Adresse de 26 volontaires du 5e bataillon de Adresse de 26 volontaires du 5e bataillon de
Locuteur: Sergent
...s volontaires nationai.x du département de Saône-et-Loire, 9e de la réserve, s'empresse de vous témoigner sa douleur sur les soupç... « Le 5e bataillon des volontaires nationai.x du département de Saône-et-Loire, 9e de la réserve, s'empresse de vous témoigner sa douleur sur les soupçons qui vous environnent, et les maux dont vos ennemis désireraient vous envelop...
Locuteur: Sergent
...er l'ordre social, et s'emparer ensuite de tous les pouvoirs. ...ée pour s'en créer une à leur gré, servir par ce moyen leurs passions, bouleverser l'ordre social, et s'emparer ensuite de tous les pouvoirs.
Locuteur: Sergent
... les vertus des hommes que tu ne cesses de calomnier et persécuter, prévaudront su... ...celui que la société fait subir aux scélérats; songe aussi et songe-le bien, que les vertus des hommes que tu ne cesses de calomnier et persécuter, prévaudront sur les vices, et que quels que soient tes projets destructeurs, tes pièges et tes...
« Ah général ! Si vous doutez de la confiance (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793. « Ah général ! Si vous doutez de la confiance (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.
« Valenciennes, 11 avril 1793. « Valenciennes, 11 avril 1793.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 18
Locuteur: Sergent
de vos soldats, vous ne pensez donc plus qu'ils ont été et sont les témoins journellement de vos valeureuses actions, que toujours vos vertus leur ont servi de guides, et qu'ils sont convaincus que s...
... ; n'entendez-vous pas aussi leurs cris de douleur qui precent de toute part, pour vous conjurer de ne pas les abandonner 1 Vous vous êtes dit leur ipene, ils se rappellent de cette expression de tendresse qui tant de fois les a soulagés dans leurs peines; ...
...t dit vos enfants, auriez-vous la force de les quitter, et une telle idée ne -çhire-t-elle pas d'avance vos entrailles? Hélas, général, épargnez de tristes victimes, sauvez l'armée, sauvez encore votre patrie 1 C'est au nom de cette mère commune, au nom des bons cit...
...issance et notre confiance vous en sont de sûrs garants. Vos collègues et ceux qui...
de vos soldats, vous ne pensez donc plus qu'ils ont été et sont les témoins journellement de vos valeureuses actions, que toujours vos vertus leur ont servi de guides, et qu'ils sont convaincus que sans votre prudence, votre sagesse et vos lumières, ils ne seraient plus ; déjà ne voyez-vous pas 1a. désolation que votre doute cause à ces braves militaires ; n'entendez-vous pas aussi leurs cris de douleur qui precent de toute part, pour vous conjurer de ne pas les abandonner 1 Vous vous êtes dit leur ipene, ils se rappellent de cette expression de tendresse qui tant de fois les a soulagés dans leurs peines; ils se sont dit vos enfants, auriez-vous la force de les quitter, et une telle idée ne -çhire-t-elle pas d'avance vos entrailles? Hélas, général, épargnez de tristes victimes, sauvez l'armée, sauvez encore votre patrie 1 C'est au nom de cette mère commune, au nom des bons citoyens, que nous vous en conjurons ; la victoire a marché à votre voix, elle vous suivra partout, notre obéissance et notre confiance vous en sont de sûrs garants. Vos collègues et ceux qui partagent vos travaux, ont bien mérité, et ils ont comme vous, à juste titre, n...
Locuteur: Sergent
...nts ; nous y ajouterons l'inviolabilité de nos serments, daignez en croire la sinc... « Tels sont, général, nos sentiments ; nous y ajouterons l'inviolabilité de nos serments, daignez en croire la sincériét.
Locuteur: Sergent
... volontaires dudit bataillon, au nombre de 26.) (jSuivent les signatures des autres officiers, sous-officiers et volontaires dudit bataillon, au nombre de 26.)
Locuteur: Sergent
Improbation de Vadresse ci-dessus par les volontaires du 5e bataillon de Saône-et- Improbation de Vadresse ci-dessus par les volontaires du 5e bataillon de Saône-et-
Locuteur: Sergent
( Au citoyen général en chef de l'armée du centre, Dampierre. ( Au citoyen général en chef de l'armée du centre, Dampierre.
Locuteur: Sergent
« Le 9e bataillon de la réserve étant indigné de l'adresse présentée le 2 de ce mois par leur commandant, Chapieux, ...
...u qu'elle était individuellement signée de nous tous. Comme nous sommes Français et soldats de la République, nous espérons, citoyen g...
...s, nos sentiments patriotiques au sujet de notre patrie, et que le vœu général du bataillon est de nous demander qu'il nous soit accordé le droit de destituer Un lâche commandant, que par ses liaisons avec un ennemi de la République, nous trouvons incapable de nous commander,
« Le 9e bataillon de la réserve étant indigné de l'adresse présentée le 2 de ce mois par leur commandant, Chapieux, au ci-devant général Dumouriez, qui ne leur a été nullement communiquée, et qui ...
...mée du traître général, ont eu connaissance, et pour laquelle adresse ils ont cru qu'elle était individuellement signée de nous tous. Comme nous sommes Français et soldats de la République, nous espérons, citoyen général, que vous voudrez bien faire connaître, par un imprimé à l'armée, à nos frères, nos sentiments patriotiques au sujet de notre patrie, et que le vœu général du bataillon est de nous demander qu'il nous soit accordé le droit de destituer Un lâche commandant, que par ses liaisons avec un ennemi de la République, nous trouvons incapable de nous commander,
Locuteur: Sergent
...ers serments jusqu'à la dernière goutte de notre sang. soutiendrons nos premiers serments jusqu'à la dernière goutte de notre sang.
Locuteur: Sergent
« Fait sous les glacis de Valenciennes, le 6 avril, l'an II de la République française. « Fait sous les glacis de Valenciennes, le 6 avril, l'an II de la République française.
Locuteur: Sergent
...es grenadiers ; Bêchez, sous-lieutenant de grenadiers ; Ponsart, Cartier, grenadie...
...rd, caporal; Mareinge, Petel, capitaine de la compagnie ; Baraux, Brochetoït, gren...
« Suivent les signatures : cannon, fourrier ; jurgent, sergent-major des grenadiers ; Bêchez, sous-lieutenant de grenadiers ; Ponsart, Cartier, grenadiers ; Henon, sergent; Bouchard, caporal; Mareinge, Petel, capitaine de la compagnie ; Baraux, Brochetoït, grenadiers ; Crou-raz, J. L'Enfant, volontaires ; Servant, capitaine ; Hilaire, serg...
...assurer la République que nous Bulletin de a Convention du 13 avril 1793 ...it bataillon, qui regrette le crime d'un traître commandant, et oui vous prie d'assurer la République que nous Bulletin de a Convention du 13 avril 1793
...garde, Lequinio et Cochon, qui viennent de nous quitter pour se rendre à Bouchain auprès du général en chef de l'armée ; nous leur faisons passer sur-...
...t celle du citoyen Langlois, commandant de la place, et le général Ferrand en écri...
... anime et que partage la brave garnison de Condé ; tous ses frères d'armes de l'armée sont prêts à voler à son secour...
...us adressons Une quantité d'exemplaires de la proclamation de la Convention nationale, qui ne contrib...
... à maintenir le courage et à réchauffer de plus en plus le zèle des braves défenseurs de la patrie ; assurez-les qu'ils peuvent entièrement compter sur la reconnaissance de la nation et de ses représentants. La garnison de Condé est appelée aux plus hautes destinées; c'est à elle qu'il est réservé de réparer tous les malheurs occasionnés p...
...insuffisance pour combattre les ennemis de la liberté et de 1 égalité ; mais nos braves soldats se ...
...es des despotes ; ils vou- (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.
... l'instant, citoyen général, la lettre que vous adressiez à nos collègues Bel-legarde, Lequinio et Cochon, qui viennent de nous quitter pour se rendre à Bouchain auprès du général en chef de l'armée ; nous leur faisons passer sur-le-champ votre lettre et celle du citoyen Langlois, commandant de la place, et le général Ferrand en écrit aussi une au général Dampierre. Nous voyons avec un extrême plaisir les bonnes dispositions que vous avez faites, et le courage qui vous anime et que partage la brave garnison de Condé ; tous ses frères d'armes de l'armée sont prêts à voler à son secours: nous vous adressons Une quantité d'exemplaires de la proclamation de la Convention nationale, qui ne contribuera pas peu à maintenir le courage et à réchauffer de plus en plus le zèle des braves défenseurs de la patrie ; assurez-les qu'ils peuvent entièrement compter sur la reconnaissance de la nation et de ses représentants. La garnison de Condé est appelée aux plus hautes destinées; c'est à elle qu'il est réservé de réparer tous les malheurs occasionnés par l'infâme trahison du scélérat Dumouriez; elle le fera en opposant une résista...
...division funeste dans les esprits. Cette lâche ressource prouve évidemment leur insuffisance pour combattre les ennemis de la liberté et de 1 égalité ; mais nos braves soldats se ressouviendront qu'ils sont Français et républicains, et qu'ils ne doivent pas être plus longtemps vaincus par les vils satellites des despotes ; ils vou- (1) Bulletin de la Convention du 13 avril 1793.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 19
...es volontaires nationaux du département de Saône-et-Loire a improuvé l'adresse faite au traître Dumouriez par 26 individus de ce bataillon et réitère son attachement...
...3). (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 473, 2* colonne..
...nvention que par la même lettre les commissaires annoncent que le 5e bataillon des volontaires nationaux du département de Saône-et-Loire a improuvé l'adresse faite au traître Dumouriez par 26 individus de ce bataillon et réitère son attachement à la République : je propose qu'il en soit également décrété mention honorable et qu'extrait du procès-verbal en soit envoyé au bataillon (Applaudissements.) (3). (1) Moniteur universel, 1" semestre de 1793, page 473, 2* colonne..
(2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 473, 2" colonne. (2) Moniteur universel, 1er semestre de 1793, page 473, 2" colonne.
...collègues, représen'ants du département de Saône-et-Loire, aux soldats volontaires...
...rer dans le devoir. La minute originale de ce document se trouve aux Archives nati...
(3) Nous donnons en note l'appel fait par Gelin et ses collègues, représen'ants du département de Saône-et-Loire, aux soldats volontaires du 5e bataillon pour flétrir la conduite des 26 citoyens restés fidèles à Dumouriez et encourager les autres à rentrer dans le devoir. La minute originale de ce document se trouve aux Archives nationales, sous la cote : Carton Cil, 252, chemise444, pièce n° 21; elle est ainsi ...
... Dans votre aveuglement, vous avez juré de suivre sa bannière et de tourner contre la pairie le fer qu'elle...
...re. Quoi! vous qui avez marché aux cris de la République, vous pourriez suivre celui qui s'annonce avec l'audacieux dessein de rétablir la royauté ; vous oseriez comb...
...qui tous portent dans leur cœur l'amour de la liberté et la haine des rois ! avez-vous bien pensé que c'est un lâche abandon de vos devoirs les plus chers, de vos serments les plus sacrés? Est-ce là l'exemple que vous reçûtes de vos frères du 2e bataillon, lorsque sous les murs de Sedan, ils repoussèrent avec mépris Laf...
...uide que la liberté, défendre à la côte de Biesme l'honneur et la gloire du peuple français ! Tous les volontaires de Saône-et-Loire, généreux compagnons de nos travaux révolutionnaires, n'ont cessé d'attaquer et de frapper la tyrannie partout où elle a o...
... que pour vous signaler par les accents de la servitude.
« Le traître Dumouriez vous a trompé. Dans votre aveuglement, vous avez juré de suivre sa bannière et de tourner contre la pairie le fer qu'elle a mis dans vos mains pour la défendre. Quoi! vous qui avez marché aux cris de la République, vous pourriez suivre celui qui s'annonce avec l'audacieux dessein de rétablir la royauté ; vous oseriez combattre vos pères, vos femmes, vos enfants, qui tous portent dans leur cœur l'amour de la liberté et la haine des rois ! avez-vous bien pensé que c'est un lâche abandon de vos devoirs les plus chers, de vos serments les plus sacrés? Est-ce là l'exemple que vous reçûtes de vos frères du 2e bataillon, lorsque sous les murs de Sedan, ils repoussèrent avec mépris Lafayette et coururent presque seuls, et sans autre guide que la liberté, défendre à la côte de Biesme l'honneur et la gloire du peuple français ! Tous les volontaires de Saône-et-Loire, généreux compagnons de nos travaux révolutionnaires, n'ont cessé d'attaquer et de frapper la tyrannie partout où elle a osé s'opposer aux élans du patriotisme et vous, enfants dégénérés, vous n'arrivez aux champs du combat que pour vous signaler par les accents de la servitude.
« Si l'affection de vos familles vous touche encore, si la gloire vous est chère, hàtez-vous de répondre à la voix de la nature, à celle de la patrie qui vous rappelle à la dignit...
...e se repose qu'avec l'extinction totale de la tyrannie.
« Si l'affection de vos familles vous touche encore, si la gloire vous est chère, hàtez-vous de répondre à la voix de la nature, à celle de la patrie qui vous rappelle à la dignité d'hommes libres. Lavez dans le sang au traître, l'opprobre dont il a voulu vous couvrir, et s'il échappe à votre vaillance, que votre bras ne se repose qu'avec l'extinction totale de la tyrannie.
...trie peut encore vous compter au nombre de ses enfants. « A ce prix, et à ce prix seul, la patrie peut encore vous compter au nombre de ses enfants.
« Les députés du département de Saône-et-Loire. « Les députés du département de Saône-et-Loire.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 20
...plet, il se borne à indiquer la demande de Pétion et l'intervention de Bentabole. Les autres journaux ne menti... ...ils. Le Moniteur universel, l,r semestre, page 473, 2* colonne, est fort peu complet, il se borne à indiquer la demande de Pétion et l'intervention de Bentabole. Les autres journaux ne mentionnent que le fait sansgveloppements.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 22
...Convention nationale charge ses comités de législation et de la guerre, réunis, de lui présenter demain un projet de décret sur le mode : 1° de reconnaître les témoins militaires qui seront dans le cas de déposer contre les ministres ou générau...
...onnaire sera autorisé à poursuivre ; 2° de faire enten- (1) Mercure universel, tom...
« La Convention nationale charge ses comités de législation et de la guerre, réunis, de lui présenter demain un projet de décret sur le mode : 1° de reconnaître les témoins militaires qui seront dans le cas de déposer contre les ministres ou généraux que l'accusateur publio «auprès du tribunal révolutionnaire sera autorisé à poursuivre ; 2° de faire enten- (1) Mercure universel, tome 26, page 219, et Journal des Débats et des décrets, n° 209, page 233.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 24
...on qu'a provoquée la lecture du rapport de Delaunay et toutes les interruptions survenues au cours de cette lecture, ont été plus particulièr...
...v., au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, pages 475 et suiv., au Journal des Déb...
...ous ont fourni, après eux, que fort peu de détails.
(2) La discussion qu'a provoquée la lecture du rapport de Delaunay et toutes les interruptions survenues au cours de cette lecture, ont été plus particulièrement f iapruiitées au Logotacliigraphe, n° 106, pages 376 et suiv., au Moniteur universel, 1er semestre de 1793, pages 475 et suiv., au Journal des Débats et des décrets, n° 209, page 2i0 et suiv., au Mercure universel, tome 26, pages 223 et suiv. Les autres journaux ne nous ont fourni, après eux, que fort peu de détails.
...'ordre du jour est le rapport du comité de législation sur les délits imputés à Ma...
...aravant je vous demande | la permission de faire lire une lettre de la : Commune de Paris, qui invite la Convention ! (1) L...
(1). L'ordre du jour est le rapport du comité de législation sur les délits imputés à Marat. Je vais donner la parole à Delaunay, mais auparavant je vous demande | la permission de faire lire une lettre de la : Commune de Paris, qui invite la Convention ! (1) Logotachigraphe, n° 106, page 373, 2° colonne.
.....lorsqu'une circulaire adressée au nom de la (1) Bibliothèque nationale, Le38, n°... le jeune, rapporteur, poursuit : ...lorsqu'une circulaire adressée au nom de la (1) Bibliothèque nationale, Le38, n° 1762.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 26
Les soussignés adhèrent à l'adresse de Marat, à Paris, le 13 avril 1793 Les soussignés adhèrent à l'adresse de Marat, à Paris, le 13 avril 1793

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 33
...donnons en note les passages du Journal de Marat, dénoncés par Chabot et visés par... (1) Nous donnons en note les passages du Journal de Marat, dénoncés par Chabot et visés par La Revellière Lépeaux ; ce sont les suivants :
... des traîtres qui commandent les armées de la « République ; l'excès ae la misère du peuple, les désor-« dres de l'affreuse anarchie, portés à leur comb...
...la Convention ne s'élève à la hauteur « de ses importantes fonctions, d'Orléans me...
... des hommes, sur lequel il conviendrait de jeter « les. yeux ».
...normes dilapidations « des agents du nouveau régime, les perfidies alar-« mantes des traîtres qui commandent les armées de la « République ; l'excès ae la misère du peuple, les désor-« dres de l'affreuse anarchie, portés à leur comble, for* « çaient jamais la nation à renoncer à la démocratie, « pour se donner un chef, comme je crois la chose a inévitable, si la Convention ne s'élève à la hauteur « de ses importantes fonctions, d'Orléans me paraît le « dernier des hommes, sur lequel il conviendrait de jeter « les. yeux ».
...faire le bien, ni s'élever à la hauteur de ses fonctions): ...nonçait Marat, pour justifier que, suivant ce dernier, la Convention ne pouvait faire le bien, ni s'élever à la hauteur de ses fonctions):

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 34
Voilà les législateurs de l'Empire français! Je désire « que le c...
... quant à « moi, je n'attends d'eux rien de bon. Je le répète, les « dégoûts que j'...
...ne « marchera, qu'il n'ait fait justice de 200,000 scélé-« rats, tous suppôts de l'ancien régime; c'estfquand il « sera ...
...stir d'autorité que « les hommes dignes de sa confiance, et qu'il doit ré-« duire ...
Voilà les législateurs de l'Empire français! Je désire « que le ciel les illumine et les convertisse : quant à « moi, je n'attends d'eux rien de bon. Je le répète, les « dégoûts que j'éprouve au milieu d'eux m'auraient « déjà détermine à donner ma démission, si je...
...ut, composée comme elle est ; « c'est quand il aura senti que jamais la machine ne « marchera, qu'il n'ait fait justice de 200,000 scélé-« rats, tous suppôts de l'ancien régime; c'estfquand il « sera eonvaiaeu qu'il ne doit investir d'autorité que « les hommes dignes de sa confiance, et qu'il doit ré-« duire au quart ses mandataires et ses agents ».

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 35
(1) La discussion ouverte au début de l'appel nominal contre Marat est emprun...
...int, n'en font pas mention. —i Le texte de l'appel nominal est tiré du document im...
(1) La discussion ouverte au début de l'appel nominal contre Marat est empruntée au Mercure universel, tome 26, page 235. — Les autres journaux, sauf le Moniteur universel qui est très; succinct çur c® point, n'en font pas mention. —i Le texte de l'appel nominal est tiré du document imprimé : Bibliothèque nationale Le38, n* 223.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 41
DÉPARTEMENT DE RHONE-ET-LOIRE DÉPARTEMENT DE RHONE-ET-LOIRE

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 42
DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-SAONE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-SAONE

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 51
...près le Dictionnaire des Parlementaire, l'acte d'état civil de ce législateur porte MaiUies. , absent. (1) D'après le Dictionnaire des Parlementaire, l'acte d'état civil de ce législateur porte MaiUies.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 65
Sur 360 votants, la majorité était de 181; 220 membres ont voté pour le décre...
...é contre; 41 ofat déclaré n'avoir point de vœi* quant à présent; 7 ont (1) P. \„ tome 9, page 245. — Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 69, l'appel nominal sur...
Sur 360 votants, la majorité était de 181; 220 membres ont voté pour le décret d'accusation; 92 ont voté contre; 41 ofat déclaré n'avoir point de vœi* quant à présent; 7 ont (1) P. \„ tome 9, page 245. — Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 69, l'appel nominal sur le décret d'accusation contre Marat, par ordre alphabétique des qobs des dépoté...
Les officiers de santé et employés de l'Hôtel-Dieu ont envoyé 202 livres 10 sous en assignats, pour le troisième trimestre de la solde de trois volontaires qu'ils ont armés et équipés pour la défense de la République. (1) P. V., tome 9, page ... Les officiers de santé et employés de l'Hôtel-Dieu ont envoyé 202 livres 10 sous en assignats, pour le troisième trimestre de la solde de trois volontaires qu'ils ont armés et équipés pour la défense de la République. (1) P. V., tome 9, page 346.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 66
A LA séance de LA CONVEttTION NATIONALE DU SAMEDI 13 AVRIL 1793. A LA séance de LA CONVEttTION NATIONALE DU SAMEDI 13 AVRIL 1793.
Le 9 avril 1793, l'an II de la République française. Le 9 avril 1793, l'an II de la République française.
La déclaration que j'ai donnée de mon quartier général de Mo&s, le 5 avril 1793 (8), est un témoignage public mes sentiments La déclaration que j'ai donnée de mon quartier général de Mo&s, le 5 avril 1793 (8), est un témoignage public mes sentiments
...(lrt série), t. LXI, séance du 11 avril 1793, I& proclamation du prince de Cobourgdu 5 avril. (3) Voy. Archives parlementaires (lrt série), t. LXI, séance du 11 avril 1793, I& proclamation du prince de Cobourgdu 5 avril.
« Donné à mon quartier général de Mons, le 9 avril 1793. « Donné à mon quartier général de Mons, le 9 avril 1793.
... Du Bois Du Bais et Briez, commissaires de la Convention nationale à Vâlenciennes. Pièces annexes à la lettre des citoyens Du Bois Du Bais et Briez, commissaires de la Convention nationale à Vâlenciennes.
(2) Bibliothèque nationale (Mémoire de Dumouriez, tome 4, note F); La33 46. (2) Bibliothèque nationale (Mémoire de Dumouriez, tome 4, note F); La33 46.
...qui reposât sur les bases inébranlables de la justice et de l'humanité, qui donnât à l'Europe la pa...
...e bonheur. Maintenant que les résultats de oette déolaration sont si opposés aux e...
...t à démontrer formellement « que l'état de guerre qui subsiste entre la cour de Vienne, les puissances coalisées et la ...
...er vers le bouleversement et le malheur de leur patrie, d'annuler complètement ma déclaration susdite, et de faire connaître que cet état de guerre si funeste se trouvait rétabli, ...
... ordres nécessaires pour y donner suite de concert avec les puissances coalisées, ...
...torieuses sont susceptibles. La rupture de t l'armistice est la première démarche ...
... combinaison des événements m'ait forcé de faire. Il ne subsistera donc de tna première déclaration que l'engageme...
...u particulier pour que la nation française eût un gouvernement solide, durable, qui reposât sur les bases inébranlables de la justice et de l'humanité, qui donnât à l'Europe la paix, et à la France le bonheur. Maintenant que les résultats de oette déolaration sont si opposés aux effets qu'elle devrait produire, et qu'ils ne prouvent que trop combien les senti...
...ée ont été mécon*-nus, il ne me reste qu'à la révoquer dans toute son étendue, et à démontrer formellement « que l'état de guerre qui subsiste entre la cour de Vienne, les puissances coalisées et la France, se trouve dès à présent malheureusement rétabli. » Je me vois donc forcé...
...es circonstances, que des hommes profondément oriminels se sont obstinés à diriger vers le bouleversement et le malheur de leur patrie, d'annuler complètement ma déclaration susdite, et de faire connaître que cet état de guerre si funeste se trouvait rétabli, j'ai donné les ordres nécessaires pour y donner suite de concert avec les puissances coalisées, avec toute l'énergie et la vigueur dont les armées victorieuses sont susceptibles. La rupture de t l'armistice est la première démarche hostile que la funeste combinaison des événements m'ait forcé de faire. Il ne subsistera donc de tna première déclaration que l'engagement inviolable que je renouvelle ici avee plaisir, que la discipline la plus sévè...
« La franchise efc4 la loyauté, qui de tout temps Ont été le mobile de nos actions, m'obligent à donner à cett... « La franchise efc4 la loyauté, qui de tout temps Ont été le mobile de nos actions, m'obligent à donner à cette nouvelle adresse à la nation française toute la publicité dont elle peut être ...
« Signé ; Prince de Coboukg. » II « Signé ; Prince de Coboukg. » II
Mémoire de Dumouriez à la nation française (1). Mémoire de Dumouriez à la nation française (1).
« Depuis le commencement de la Révolution, je me suis consacré au soutien de la liberté et de l'honneur de la nation. L'année 1792 est la plus mém... « Depuis le commencement de la Révolution, je me suis consacré au soutien de la liberté et de l'honneur de la nation. L'année 1792 est la plus mémorable par les services que j'ai rendus. Ministre _des affaires étrangères^ pend...
... carrière politique vers la fin du mois de juin, j'ai oommandé un petit corps d'armée dans le département du Nord. On m'a ordonné de quitter ce département « Ayant quitte la carrière politique vers la fin du mois de juin, j'ai oommandé un petit corps d'armée dans le département du Nord. On m'a ordonné de quitter ce département
(1) Bibliothèque nationale (Mémoire de Dumouriez tome 4 fiôtô î>); La* 46. (1) Bibliothèque nationale (Mémoire de Dumouriez tome 4 fiôtô î>); La* 46.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 67
...os malheurs. Nous avions fait, en 1789, de grands efforts pour obtenir la liberté,...
...onsacrés dans la déclaration des droits de l'homme. Il est résulté des travaux de nos législateurs, d'abord la déclaratio...
...e est et restera une monarchie ; 2° une Constitution que nous avons jurée en 1789, 1790, 1791. Cette Constitution devait et pouvait être imparfaite, mais...
... qui empêcherait l'un des deux pouvoirs de saisir toute l'autorité et d'arriver au...
... vrai et courageux vous arrache le bandeau dont on couvrait tous nos crimes et nos malheurs. Nous avions fait, en 1789, de grands efforts pour obtenir la liberté, l'égalité et la souveraineté du peuple. Nos principes ont été consacrés dans la déclaration des droits de l'homme. Il est résulté des travaux de nos législateurs, d'abord la déclaration qui dit : que la France est et restera une monarchie ; 2° une Constitution que nous avons jurée en 1789, 1790, 1791. Cette Constitution devait et pouvait être imparfaite, mais on devait et on pouvait croire qu'avec le temps et l'expérience, on rectifierai...
...entre le pouvoir législatif et le pouvoir exécutif, établirait un équilibre sage qui empêcherait l'un des deux pouvoirs de saisir toute l'autorité et d'arriver au despotisme. Si le despotisme d'un seul est dangereux pour la liberté, combien p...
...ntôt trouvé insupportable le joug d'une Constitution qui donnait des lois. Les tribunes infl...
...lées par le club dangereux des Jacobins de Paris. La lutte entre les deux pouvoirs...
« L'exagération et la licence ont bientôt trouvé insupportable le joug d'une Constitution qui donnait des lois. Les tribunes influençaient l'Assemblée des représentants, et étaient elles-mêmes soufflées par le club dangereux des Jacobins de Paris. La lutte entre les deux pouvoirs est devenue tin combat à mort. Dès lors, l'équilibre a été détruit. La France s...
... m'enlever pour me mener à la citadelle de Metz, et me condamner à mort par un conseil de guerre. ...ns y entraient avec foroe. J'ai désobéi ; j'ai sauvé ce département ; on a voulu m'enlever pour me mener à la citadelle de Metz, et me condamner à mort par un conseil de guerre.
... Champagne, le commandement d'une armée de 20,000 hommes, faible et désorganisée. ...
... après leur avoir fait perdre la moitié de leur armée. J'ai alors été le sauveur de la France ; dès lors, le plus scélérat ...
...vec une portion d'une armée victorieuse de la Champagne, et quelques autres troupe...
...ai gagné la bataille à jamais mémorable de Jem-mapes ; et, après une suite d'avant...
... Liège et dans Aix-la-Chapelle à la fin de novembre. Dès lors, ma perte a été résolue : on m'a accusé de vouloir être, tantôt duc de Brabant, tantôt stathouder, tantôt dict...
...produit tous nos maux, a laissé manquer de tout à cette armée victorieuse et est p...
...iser par la famine, par la nudité. Plus de 15,000 hommes ont été aux hôpitaux, plus de 25,000 sont désertés par misère et par dégoût ; plus de 10,000 chevaux sont morts de faim.
« Le 28 août, j'ai pris, en Champagne, le commandement d'une armée de 20,000 hommes, faible et désorganisée. J'ai arrêté 80,000 Prussiens et Hessois, et je les ai forcés à la retraite, après leur avoir fait perdre la moitié de leur armée. J'ai alors été le sauveur de la France ; dès lors, le plus scélérat des hommes, l'opprobre des Français, Marat, en un mot, s'est acharné à me calomnier. Avec une portion d'une armée victorieuse de la Champagne, et quelques autres troupes, je suis entré le 5 novembre, dans la Belgique ; j'ai gagné la bataille à jamais mémorable de Jem-mapes ; et, après une suite d'avantages, je suis entré dans Liège et dans Aix-la-Chapelle à la fin de novembre. Dès lors, ma perte a été résolue : on m'a accusé de vouloir être, tantôt duc de Brabant, tantôt stathouder, tantôt dictateur. Pour retarder et anéantir mes succès, le ministre Pache, soutenu par la faction criminelle qui produit tous nos maux, a laissé manquer de tout à cette armée victorieuse et est parvenu à la désorganiser par la famine, par la nudité. Plus de 15,000 hommes ont été aux hôpitaux, plus de 25,000 sont désertés par misère et par dégoût ; plus de 10,000 chevaux sont morts de faim.
...esque tous les soirs entendu des bandes de prétendus fédérés qui demandaient ma tête; et des calomnies de tous les genres, les menaces et les insultes m'ont poursuivi jusque dans la maison de campagne où je m'étais retiré. ...e je lui ai donnés. Pendant les vingt-six jours que j'ai passés à Paris, j'ai presque tous les soirs entendu des bandes de prétendus fédérés qui demandaient ma tête; et des calomnies de tous les genres, les menaces et les insultes m'ont poursuivi jusque dans la maison de campagne où je m'étais retiré.
...a démission, j'ai été retenu au service de ma patrie, parce qu'on m'a proposé de négocier la suspension de la guerre avec l'Angleterre et la Hollande ; et, en cas de non succès, l'expédition de la Hollande, que j'avais conçue comme i...
...ès, la Convention nationale s'est hâtée de déclarer elle-même la guerre sans s'occuper des préparatifs, sans pourvoir aux moyens de la soutenir ; on ne m'en a pas prévenu,...
...s que par les gazettes; je me suis hâté de former un petit corps d'armée de troupes nouvelles qui n'avaient jamais ...
... j'étais prêt à pénétrer dans le centre de la Hollande, lorsque j'ai appris les désordres d'Aix-la-Chapelle, la levée du siège de Maëstricht et la fameuse rétraite de l'armée : elle m'appelait à grands cris...
« Ayant offert ma démission, j'ai été retenu au service de ma patrie, parce qu'on m'a proposé de négocier la suspension de la guerre avec l'Angleterre et la Hollande ; et, en cas de non succès, l'expédition de la Hollande, que j'avais conçue comme indispensable pour sauver les Pays-Bas. Pendant que je négociais, et même avec succès, la Convention nationale s'est hâtée de déclarer elle-même la guerre sans s'occuper des préparatifs, sans pourvoir aux moyens de la soutenir ; on ne m'en a pas prévenu, et je ne l'ai appris que par les gazettes; je me suis hâté de former un petit corps d'armée de troupes nouvelles qui n'avaient jamais combattu. Avec ces troupes, que la confiance rendait invincibles, j'ai pris trois places fortes, et j'étais prêt à pénétrer dans le centre de la Hollande, lorsque j'ai appris les désordres d'Aix-la-Chapelle, la levée du siège de Maëstricht et la fameuse rétraite de l'armée : elle m'appelait à grands cris. J'ai abandonné mes conquêtes pour voler à son secours. Je jugeais que je ne po...
...s braves qui me restent, car une partie de l'armée était débandée. Le 21 et le 22,...
... le règne des lois et pour l'extinction de l'anarchie.
...aqué imprudemment, a fui, Nous avons fait, le 19, une retraite honorable avec les braves qui me restent, car une partie de l'armée était débandée. Le 21 et le 22, nous avons combattu avec le même courage, et c'est à notre fermeté qu'on doit la conservation du reste d'une armée qui ne respire que pour une liberté sage, pour le règne des lois et pour l'extinction de l'anarchie.
...rre et la secte criminelle des Jacobins de Paris ont conspiré la perte des générau...
... des puissances étrangères pour achever de désorganiser les armées, ont fait arrêt...
...ffreux massacres des six premiers jours de septembre.
Dès lors, les Marat, les Robespierre et la secte criminelle des Jacobins de Paris ont conspiré la perte des généraux et surtout la mienne. Ces scélérats, mus par l'or des puissances étrangères pour achever de désorganiser les armées, ont fait arrêter presque tous les généraux ; il les tiennent dans les prisons à Paris, pour le...
...ue ces monstres ont forgé un mot pour conserver à la postérité le souvenir des affreux massacres des six premiers jours de septembre.
... hier, sont arrivés quatre commissaires de la Convention nationale, avec un décret pour me traduire à la barre ; le ministre de la guerre, Beurnonville, mon élève, a eu la faiblesse de les acompagner pour succéder à mon comman^ dement. Les gens qui étaient à la suite de ces perfides émissaires m'ont averti eu...
... groupes d'assassins chassés ou fuyards de mon armée, étaient dispersés sur la rou...
...eurs heures à chercher à les convaincre de l'imprudence de cette arrestation. Rien n'a pu ébranler...
...ur me servir d'otages contre les crimes de Paris. J'ai, sur-le-champ, arrangé une ...
...eilndre le plus tôt possible les germes de la guerre civile.
...endant que je suis occupé à récompenser l'armée, que j'y travaille jour et nuit, hier, sont arrivés quatre commissaires de la Convention nationale, avec un décret pour me traduire à la barre ; le ministre de la guerre, Beurnonville, mon élève, a eu la faiblesse de les acompagner pour succéder à mon comman^ dement. Les gens qui étaient à la suite de ces perfides émissaires m'ont averti eux-mêmes que différents groupes d'assassins chassés ou fuyards de mon armée, étaient dispersés sur la route pour me tuer avant mon entrée à Paris. J'ai passé plusieurs heures à chercher à les convaincre de l'imprudence de cette arrestation. Rien n'a pu ébranler leur orgueil : je les ai fait arrêter tous pour me servir d'otages contre les crimes de Paris. J'ai, sur-le-champ, arrangé une suspension d'armes avec les Impériaux, et je marche vers la capitale pour éteilndre le plus tôt possible les germes de la guerre civile.

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 68
« Français, nous avons un point de ralliement pour étouffer le monstre de l'anarchie ; c'est la Constitution que nous avons jurée en 1789, 1790 et 1...
...uverons notre gloire en reprenant cette Constitution. Développons nos vertus, surtout celltî de la douceur ; déjà trop de sang a été versé.
« Français, nous avons un point de ralliement pour étouffer le monstre de l'anarchie ; c'est la Constitution que nous avons jurée en 1789, 1790 et 1791 ; c'est l'œuvre "d'un peuple libre, et nous resterons libres, et nous retrouverons notre gloire en reprenant cette Constitution. Développons nos vertus, surtout celltî de la douceur ; déjà trop de sang a été versé.
Que le flambeau sacré de l'amour de la patrie réveille en nous la vertu et le courage ! Au seul nom de la Constitution la guerre civile cessera, ou ne pourra ...
...par les puissances étrangères qui n'ont de haine que contre nos criminels factieux...
...t toute l'Europe. La paix sera le fruit de cette Révolution, et les troupes de ligne, ainsi que les braves volon-
Que le flambeau sacré de l'amour de la patrie réveille en nous la vertu et le courage ! Au seul nom de la Constitution la guerre civile cessera, ou ne pourra exister que contre quelques malveillante qui ne seront plus soutenus par les puissances étrangères qui n'ont de haine que contre nos criminels factieux, et qui ne demandent qu'à rendre leur estime et leur amitié à une nation dont les erreurs et l'anarchie inquiètent et troublent toute l'Europe. La paix sera le fruit de cette Révolution, et les troupes de ligne, ainsi que les braves volon-
...r les crimes atroces des premiers jours de septembre. trouvée sans roi : la victoire du 10 août a été souillée par les crimes atroces des premiers jours de septembre.
...ments mais surtout la malheureuse ville de Paris, ont été livrés au pillage, aux d...
...sassins et leurs complices, n'était sûr de sa vie ni de ses propriétés : la consternation de l'esclavage était augmentée par les bruyantes orgies des scélérats : des bandes de prétendus fédérés couraient les départe...
« Tous les départements mais surtout la malheureuse ville de Paris, ont été livrés au pillage, aux dénonciations, aux proscriptions, aux massacres. N'ul Français, excepté les assassins et leurs complices, n'était sûr de sa vie ni de ses propriétés : la consternation de l'esclavage était augmentée par les bruyantes orgies des scélérats : des bandes de prétendus fédérés couraient les départements et les dévastaient; des 700 individus qui composaient les corps despotique...
...s citoyens à la merci d'un petit nombre de juges iniques, sans secours et sans app...
..., fous les décrets sont marqués au coin de l'avarice insatiable, de l'orgueil le plus aveugle, et surtout du désir de conserver le pouvoir, en n'appelant aux places les plus importantes de l'Etat que des hommes audacieux, incapa...
...and caractère ; en soutenant un fantôme de République que leurs erreurs en adminis...
... ce moment, leur ambition aveugle vient de les porter à se coaliser de nouveau : le crime audacieux s'allie av...
...t ; leurs comités dévorent tout ; celui de la trésorerie nationale absorbe les fon...
...'est ainsi que s'est établi, par un décret, le tribunal féroce qui met la vie des citoyens à la merci d'un petit nombre de juges iniques, sans secours et sans appel à aucun tribunal : c'est ainsi que, depuis un mois, fous les décrets sont marqués au coin de l'avarice insatiable, de l'orgueil le plus aveugle, et surtout du désir de conserver le pouvoir, en n'appelant aux places les plus importantes de l'Etat que des hommes audacieux, incapables et criminels ; en chassant ou massacrant les hommes éclairés et à grand caractère ; en soutenant un fantôme de République que leurs erreurs en administration et en politique ainsi que leurs crimes, ont rendu impraticable : ces 700...
...tent, se calomnient, se déchirent, et ont déjà pensé souvent à se poignarder. En ce moment, leur ambition aveugle vient de les porter à se coaliser de nouveau : le crime audacieux s'allie avec la vertu faible pour conserver un pouvoir aussi injuste que chancelant ; leurs comités dévorent tout ; celui de la trésorerie nationale absorbe les fonds publics sans pouvoir en rendre compte.
... la guerre contre toutes les puissances de l'Europe qu'elle a provoquées? Elle a désorganisé les armées, au lieu de renforcer et recruter ses troupes de ligne et ses anciens bataillons de volontaires nationaux, qui lui auraient formé une armée respectable ; au lieu de récompenser ces braves guerriers par de l'avancement et par des éloges, elle la...
...s, désarmés et mécontents ; elle traite de même son excellente cavalerie ; la brave artillerie française est de même épuisée, abandonnée et dénuée de tout ; et elle crée des corps nouveaux ...
... elle sacrifie tout pour ces satellites de la tyrannie, pour ces lâches coupeurs de têtes. Le choix des officiers, le choix...
« Qu'a fait cette Convention pour soutenir la guerre contre toutes les puissances de l'Europe qu'elle a provoquées? Elle a désorganisé les armées, au lieu de renforcer et recruter ses troupes de ligne et ses anciens bataillons de volontaires nationaux, qui lui auraient formé une armée respectable ; au lieu de récompenser ces braves guerriers par de l'avancement et par des éloges, elle laisse les bataillons incomplets, nus, désarmés et mécontents ; elle traite de même son excellente cavalerie ; la brave artillerie française est de même épuisée, abandonnée et dénuée de tout ; et elle crée des corps nouveaux composés des satellites du 2 septembre, commandés par des hommes qui n'ont jamai...
...qui ne sont dangereux qu'aux armées qu'ils surchargent et qu'ils désorganisent ; elle sacrifie tout pour ces satellites de la tyrannie, pour ces lâches coupeurs de têtes. Le choix des officiers, le choix des administrateurs dans toutes les
...donne la conquête et la désorganisation de l'univers ; elle dit à un de ses généraux d'aller prendre Rome, à un...
...le envoie, dans la plus mauvaise saison de l'année, la seule flotte qu'elle ait dans la Méditerranée, se briser contre les rochers de la Sardaigne ; elle fait battre par les tempêtes les flottes de Brest pour aller contre la flotte angla...
... le fanatisme qui dérive nécessairement de la persécution ; les autres, par l'indignation de la mort tragique et inutile de Louis XVI ; les autres, enfin, par le principe naturel de résister à l'oppression, prennent les a...
... voudront. Bientôt il ne restera pas un de nos corsaires en mer ; bientôt les départements méridionaux ne recevront plus de grains de l'Italie et de l'Afrique, déjà ceux du Nord et de l'Amérique sont interceptés par les esc...
...dra à nos autres fléaux, et la férocité de nos cannibales ne fera que croître avec...
...soutenir la tyrannie, et, dans son orgueil et son ignorance, cette Convention ordonne la conquête et la désorganisation de l'univers ; elle dit à un de ses généraux d'aller prendre Rome, à un autre d'aller conquérir l'Espagne, pour pouvoir y envoyer des commissaires spol...
...emblables à ces affeux proconsuls romains contre lesquels déclamait Cicéron ; elle envoie, dans la plus mauvaise saison de l'année, la seule flotte qu'elle ait dans la Méditerranée, se briser contre les rochers de la Sardaigne ; elle fait battre par les tempêtes les flottes de Brest pour aller contre la flotte anglaise qui n'est pas encore sortie. Pendant ce temps-ià, la guerra civile s'étend dans tous les départements : les uns, excités par le fanatisme qui dérive nécessairement de la persécution ; les autres, par l'indignation de la mort tragique et inutile de Louis XVI ; les autres, enfin, par le principe naturel de résister à l'oppression, prennent les armes partout : partout on )s'égorge, partout on arrête les moyens pécuniaires et...
...es Anglais fomentent ces troubles, et les alimenteront par des secours quand ils voudront. Bientôt il ne restera pas un de nos corsaires en mer ; bientôt les départements méridionaux ne recevront plus de grains de l'Italie et de l'Afrique, déjà ceux du Nord et de l'Amérique sont interceptés par les escadres ennemies ; la famine se joindra à nos autres fléaux, et la férocité de nos cannibales ne fera que croître avec nos calamités.
...s s'ils veulent soutenir l'anarchie par de nouveaux crimes, alors l'armée les puni... ...illeurs leur punition, s'ils ne la trouvent pas dans leurs âmes corrompues ; mais s'ils veulent soutenir l'anarchie par de nouveaux crimes, alors l'armée les punira.
...que nous avons tant offensés, la sûreté de la paix extérieure : non seulement ils ... J'ai trouvé dans la générosité des ennemis que nous avons tant offensés, la sûreté de la paix extérieure : non seulement ils traitent avec humanité et honnêteté nos blessés, malades et prisonniers qui tomb...

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 69
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU SAMEDI 13 AVRIL 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU SAMEDI 13 AVRIL 1793.
... qu'aussitôt après avoir opéré le salut de ma patrie par le rétablissement de la Constitution, de l'ordre et de la paix, je cesserai toute fonction pub...
...'irai jouir dans la solitude du bonheur de mes citoyens.
« Quant à moi j'ai déjà fait le serment et je le réitère devant toute l'Europe, qu'aussitôt après avoir opéré le salut de ma patrie par le rétablissement de la Constitution, de l'ordre et de la paix, je cesserai toute fonction publique, et j'irai jouir dans la solitude du bonheur de mes citoyens.
...nt l'anarchie, iront se reposer au sein de leurs familles, après avoir accompli- c... ...es nationaux qui, depuis un an, se sont sacrifiés pour la liberte et qui abhorrent l'anarchie, iront se reposer au sein de leurs familles, après avoir accompli- ce noble ouvrage.
« Le général en chef de l'armée française. « Le général en chef de l'armée française.
... non, à accusation contre Marat, membre de la Convention nationale. ... vRS. ordre» alphabétique des députés sur cette question : T a-t-il lieu, oui ou non, à accusation contre Marat, membre de la Convention nationale.
Par suite de l'admissiïïh de six députés du département du Mont-Blanc et d'un député de la Guyane le nombre des membres de la Convention s'élevait à...... 756. Par suite de l'admissiïïh de six députés du département du Mont-Blanc et d'un député de la Guyane le nombre des membres de la Convention s'élevait à...... 756.
... l'appel nominal par ordre alphabétique de départements. Les chiffres que nous don...
...érifiés avec soin, différent légèrement de cenx annoncés en séance. Nous avons ten...
...s errata insérés à la suite du document de la Ribliothèque nationale. Toutefois no...
... rectifications transmises au Président de la Convention dans les séances ultérieu...
(1) Voy. ci-dessus, même séance, page 35, l'appel nominal par ordre alphabétique de départements. Les chiffres que nous donnons ici, et qui ont été vérifiés avec soin, différent légèrement de cenx annoncés en séance. Nous avons tenu compte des errata insérés à la suite du document de la Ribliothèque nationale. Toutefois nous n'avons pas cru devoir introduire dans ce scrutin les rectifications transmises au Président de la Convention dans les séances ultérieures, par Robert Lindet, Duval (Ille-et-Vilaine), André Dumont (Somme) et Ehrmenn...
Bernard de Saint-AffVique (Aveyron). Bernard de Saint-AffVique (Aveyron).
Bertrand de La Hosdinière (Orne). Bertrand de La Hosdinière (Orne).

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 70
Doulcet de Pontéeoulant {Calvados). Doulcet de Pontéeoulant {Calvados).
Gibergues (Puy-de-Dôme). Gibergues (Puy-de-Dôme).
Girot-Pouzol (Puy-de-Dôme). Girot-Pouzol (Puy-de-Dôme).
Laloiïe (Puy-de-Dôme). Laloiïe (Puy-de-Dôme).
Olvier de Gérente (Drôme). Olvier de Gérente (Drôme).
Palasne de Champeaux (Côtes-du-Nord). Palasne de Champeaux (Côtes-du-Nord).
Personne (Pas-de-Calais), Personne (Pas-de-Calais),

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 71
Rabaut de Saint-Étienne (Aube). Rabaut de Saint-Étienne (Aube).
Saint-Prix {Soubeyran de) (Ardèche). Saint-Prix {Soubeyran de) (Ardèche).
Yarlet (Pas-de-Calais). Yarlet (Pas-de-Calais).
BoIIet (Pas-de-Calais). BoIIet (Pas-de-Calais).
Col o ni bel de Boisaulard (Orne), Col o ni bel de Boisaulard (Orne),
Delagueulle de Coinces (Loiret). Delagueulle de Coinces (Loiret).
Le Bas ( Pas-de-Calais). Le Bas ( Pas-de-Calais).
Magniez (Pas-de-Calais). Magniez (Pas-de-Calais).

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 72
Prunelle de Lière {Isère). Prunelle de Lière {Isère).
Romme {Puy-de-Dôme). Romme {Puy-de-Dôme).
Fnlart {Pas-de-Ûalais). Fnlart {Pas-de-Ûalais).
Merlin {de Douai) {Nord). Merlin {de Douai) {Nord).
Garran -de-Conlon {Loiret). Garran -de-Conlon {Loiret).
Louvet de Couvrai {Loiret). Louvet de Couvrai {Loiret).
Artauld-BIanval {Puy-de-Dôme). Artauld-BIanval {Puy-de-Dôme).
Rancal {Puy--Dôme). Rancal {Puy--Dôme).

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 73
Brissot de Warville (Eure-et-Loir). Brissot de Warville (Eure-et-Loir).
Carelli-de-Bassy (Mont-Blanc). Carelli-de-Bassy (Mont-Blanc).
Carnot (Lazare) (Pas-de-Calais). Carnot (Lazare) (Pas-de-Calais).
Colaud de La Salcette (Drôme). Colaud de La Salcette (Drôme).
Conthon (Puy-de-Dôme). Conthon (Puy-de-Dôme).
Daunou (Pas-de-Calais). _ Daunou (Pas-de-Calais). _
De Sacy (Haute-Garonne). De Sacy (Haute-Garonne).
De vérité (Sçmme). De vérité (Sçmme).
Dnbois de Bellegarde (Charente). Dnbois de Bellegarde (Charente).
Dulaure (Puy-de-Dôme). Dulaure (Puy-de-Dôme).
Duquesnoy (Pas-de-Calais). Duquesnoy (Pas-de-Calais).
Durand de Maillane (Bouches-du- Durand de Maillane (Bouches-du-
Esnûe de La Vallée (Mayenne). Esnûe de La Vallée (Mayenne).

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 74
Goupillean (de Fontenay) (Vendée). Goupillean (de Fontenay) (Vendée).
Goupillcan (de Montaigu) (Vendée). Goupillcan (de Montaigu) (Vendée).
Guffroy (Pas-de-Calais), Guffroy (Pas-de-Calais),
Hérault de Séchelles (Seine-et-Oise) Hérault de Séchelles (Seine-et-Oise)
Izarn de Valady (Aveyron). Izarn de Valady (Aveyron).
Lambert de Belan (Côte-d'Or). Lambert de Belan (Côte-d'Or).
Lefebvre de Chailly (Loire-Inférieure). Lefebvre de Chailly (Loire-Inférieure).
Uaignet (Puy-de-Dôme). Uaignet (Puy-de-Dôme).
Merlin de Thionville (Moselle). Merlin de Thionville (Moselle).
Monestier (Puy-de-Dôme). Monestier (Puy-de-Dôme).

Séance permanente du samedi 18 avril 1798

page 75
Paine (Pas-de-Calais). Paine (Pas-de-Calais).
Pérès de Lagesse (Haute-Garonne). Pérès de Lagesse (Haute-Garonne).
Roehegude (de) (Tarn). Roehegude (de) (Tarn).
Rudel (Puy-de-Dôme). Rudel (Puy-de-Dôme).
Soubrany (Puy-de-Dôme). Soubrany (Puy-de-Dôme).

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

- search term matches: (1)

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 75
(5) Avait remplacé, le 25 janvier 1793, Lepeletier de Samt-Fargeau assassiné. (5) Avait remplacé, le 25 janvier 1793, Lepeletier de Samt-Fargeau assassiné.
présidence de thuriot, vice-président. présidence de thuriot, vice-président.
...adresse (1) Avait remplacé, le 10 avril 1793, Peuvergue, démissionnaire. annonce cpi'illui a été remis une lettre du général Dampierre, à l'adresse (1) Avait remplacé, le 10 avril 1793, Peuvergue, démissionnaire.
(2) Avait remplacé, le 14 mars 1793, Cayla décédé. (2) Avait remplacé, le 14 mars 1793, Cayla décédé.
(3) Avait remplacé, le 1er avril 1793, Balla démissionnaire. (3) Avait remplacé, le 1er avril 1793, Balla démissionnaire.
(4) Avait remplacé, le 5 avril 1793, Fockedey démissionnaire. (4) Avait remplacé, le 5 avril 1793, Fockedey démissionnaire.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 76
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ge relatif à la construction d'un canal de navigation depuis Paris jusqu'à Dieppe ... ... citoyen Machet-Vêlye (1), qui fait hommage à la Convention nationale d'un ouvrage relatif à la construction d'un canal de navigation depuis Paris jusqu'à Dieppe et Rouen (2).
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Dès que j'ai été instruit de cette décision, je me suis empressé de venir justifier ma conduite des inculpa...
...eusse profité des facilités que j'avais de m'y soustraire étant sur la frontière. Peu de temps après mon arrivée en cette ville,...
...rce que je n'étais pas muni d'une carte de section.
« Dès que j'ai été instruit de cette décision, je me suis empressé de venir justifier ma conduite des inculpations faites contre moi. Si j'avais eu des reproches à me faire, je ne me fusse point rendu à Paris pour y venir provoquer mon jugement, mais j'eusse profité des facilités que j'avais de m'y soustraire étant sur la frontière. Peu de temps après mon arrivée en cette ville, j'ai été arrêté par la police, parce que je n'étais pas muni d'une carte de section.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... On m'accuse d'inaction et d'enlèvement de bestiaux. Je n'ai agi qu'en vertu d'ord...
...é vous-mêmes, si vous aviez été témoins de l'état de dénuement où se trouvait l'armée du Yar...
« On m'accuse d'inaction et d'enlèvement de bestiaux. Je n'ai agi qu'en vertu d'ordres supérieurs et j'ai en main des titres du général qui rendent hommage à mon zèle. Ce zèle, citoyens, vous l'eussiez approuvé vous-mêmes, si vous aviez été témoins de l'état de dénuement où se trouvait l'armée du Yar, du côté des subsistances.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Je vous prie, citoyen Président, de faire part de ma réclamation à la Convention national...
...mon domicile, afin que j'aie la liberté de produire mes moyens de justification devant les comités auxque...
« Je vous prie, citoyen Président, de faire part de ma réclamation à la Convention nationale. J'espère qu'elle ordonnera que je sois rendu à mon domicile, afin que j'aie la liberté de produire mes moyens de justification devant les comités auxquels mon affaire a été renvoyée.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... ci-devant commissaire des guerres près de l'armée du Var. » « Signé : Ferru, ci-devant commissaire des guerres près de l'armée du Var. »
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... du citoyen Alexandre Lamotte, chasseur de la compagnie de Picard, dans le 11e régiment de chasseurs à cheval, ci-devant Normandie (1), qui demande à servir dans une des armées de la République parce qu'étant estropié d... 3° Lettre du citoyen Alexandre Lamotte, chasseur de la compagnie de Picard, dans le 11e régiment de chasseurs à cheval, ci-devant Normandie (1), qui demande à servir dans une des armées de la République parce qu'étant estropié du bras gauche, il ne peut plus servir dans son régiment. Il demande des secours.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
4° Lettre du citoyen Hérault-de-Séchelles, commissaire de la Convention dans le département du Mo...
...ral Kellermann à rassembler les soldats de l'armée des Alpes pour leur communiquer le décret qui ordonne de se saisir du traître Dumouriez; il dema...
4° Lettre du citoyen Hérault-de-Séchelles, commissaire de la Convention dans le département du Mont-Blanc, par laquelle il annonce qu'il a invité le général Kellermann à rassembler les soldats de l'armée des Alpes pour leur communiquer le décret qui ordonne de se saisir du traître Dumouriez; il demande en outre 6,000 fusils ; la lettre est ainsi conçue (2) :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
an II de la République française. an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...près la réception du décret qui ordonne de se saisir du traître Dumouriez, je me suis empressé (en l'absence de mon collègue Simond que des circonstances importantes ont obligé de se transporter dans le district d'Annec...
... Kellermann à ras-% sembler les soldats de l'armée des Alpes, troupes de ligne et volontaires nationaux, à leur donner lecture de la loi et à publier devant eux son indi...
... leurs armes, avec des cris énergiques, de sauver la République française et la li...
( Aussitôt après la réception du décret qui ordonne de se saisir du traître Dumouriez, je me suis empressé (en l'absence de mon collègue Simond que des circonstances importantes ont obligé de se transporter dans le district d'Annecy) d'inviter le général Kellermann à ras-% sembler les soldats de l'armée des Alpes, troupes de ligne et volontaires nationaux, à leur donner lecture de la loi et à publier devant eux son indignation d'une perfidie aussi exécrable. lie département du Mont-Blanc et les aut...
...'ai adressé quelques paroles à ces généreux républicains ; ils ont tous juré sur leurs armes, avec des cris énergiques, de sauver la République française et la liberté.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...s avons souvent demandé, tant au comité de défense générale qu'au ministre, le nom... « Nous avons souvent demandé, tant au comité de défense générale qu'au ministre, le nombre d'armes que la situation politique du Mont-Blanc et les circonstances exigen...
Paris, 13 avril 1793, Paris, 13 avril 1793,
« Je ne parlerai point de mon civisme ; mes (1) P. V, tome IX, pa... « Je ne parlerai point de mon civisme ; mes (1) P. V, tome IX, page 249.
...Voyez ci-après, ce mémoire, aux annexes de la séance, page 98. (2) Voyez ci-après, ce mémoire, aux annexes de la séance, page 98.
Chambéry, 10 avril 1793, Chambéry, 10 avril 1793,
« Nous sommes impatients de retourner partager vos travaux. Le recrutement qui va assez bien, les besoins de l'armée des Alpes qui (1) P. V., tome I... « Nous sommes impatients de retourner partager vos travaux. Le recrutement qui va assez bien, les besoins de l'armée des Alpes qui (1) P. V., tome IX, page 249.
(2) Ministère de la guerre : Armée des Alpes et d'Italie... (2) Ministère de la guerre : Armée des Alpes et d'Italie.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 77
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...nombreux et la nécessité très pressante de veiller autour de nous réclament encore notre présence. sont nombreux et la nécessité très pressante de veiller autour de nous réclament encore notre présence.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...xécutif provisoire (1), qui rend compte de ce qui s'est passé dans le département de la Vendée ; cette lettre est ainsi conç... 4° Lettre du citoyen Lebrun, président du Conseil exécutif provisoire (1), qui rend compte de ce qui s'est passé dans le département de la Vendée ; cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...blicains continuent dans le département de la Vendée. Le 7 avril, des généreux vol...
...elques mouvements sur les rebelles près de Noirmou-tiers.
( Les succès des Français républicains continuent dans le département de la Vendée. Le 7 avril, des généreux volontaires, sous la conduite du général Bouchard, ont fait quelques mouvements sur les rebelles près de Noirmou-tiers.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...s Anthoine et Le Vas-seur, commissaires de la Convention dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par laquelle ils rendent compte de l'excellent esprit de ces départements et de quelques suspensions qu'ils ont faites ... 5° Lettre des citoyens Anthoine et Le Vas-seur, commissaires de la Convention dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par laquelle ils rendent compte de l'excellent esprit de ces départements et de quelques suspensions qu'ils ont faites ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
an II de la République, » an II de la République, »
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« A notre arrivée dans les départements de là Meurthe et de la Moselle nous avons trouvé le recrute...
...quipement, et déjà un très grand nombre de recrues sont parties pour compléter les bataillons de nos armées. Nous avons vu le commissaire supérieur du Conseil exécutif et une partie de ses délégués ; nous leur avons recommandé exactitude et célérité ; ainsi, à la réserve de quelques districts que nous nous proposons de parcourir encore, notre mission ne tard...
« A notre arrivée dans les départements de là Meurthe et de la Moselle nous avons trouvé le recrutement presque entièrement achevé. Le zèle des citoyens et des corps administratifs aa'a pas été moindre pour l'armement et l'équipement, et déjà un très grand nombre de recrues sont parties pour compléter les bataillons de nos armées. Nous avons vu le commissaire supérieur du Conseil exécutif et une partie de ses délégués ; nous leur avons recommandé exactitude et célérité ; ainsi, à la réserve de quelques districts que nous nous proposons de parcourir encore, notre mission ne tardera pas à être remplie, et nous sommes impatients d'aller partager votre gloire ...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...llent esprit dans la plus grande partie de ces deux départements, et toutes les au...
...ndiquées. Nous allons établir un comité de surveillance dans chaque ville des deux...
« Il règne un excellent esprit dans la plus grande partie de ces deux départements, et toutes les autorités constituées se sont portées avec la plus grande énergie à toutes les mesures salutaires que nous leur avons indiquées. Nous allons établir un comité de surveillance dans chaque ville des deux départements ; plusieurs sont déjà en pleine activité.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Dans le nombre de ces fonctionnaires suspendus est le nom...
...ille, nous avons autorisé l'arrestation de prêtres non assermentés qui opéraient d...
Dans le nombre de ces fonctionnaires suspendus est le nommé Poney, garde magasin des vivres, qui continuera ses fonctions jusqu'à ce qu'i...
...administration des vivres. Nous en joignons la note sous le n° 1. Dans la même ville, nous avons autorisé l'arrestation de prêtres non assermentés qui opéraient des rassemblements dangereux ; notre arrêté sur ce point est dans le n° 2.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...nonciation à nous faite par le district de Sarrèbôurg du nommé Mulet, dit la Gerouzière, ancien commandant militaire de cette ville, de l'incivisme et de conduite manifestement contre-révolutionnaire et dangereuse de ce particulier, nous l'avons fait mettr... « Sur la dénonciation à nous faite par le district de Sarrèbôurg du nommé Mulet, dit la Gerouzière, ancien commandant militaire de cette ville, de l'incivisme et de conduite manifestement contre-révolutionnaire et dangereuse de ce particulier, nous l'avons fait mettre en état d'arrestation à Nancy ; nos arrêtés à cet égard sont sous les n0B 3 et...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...mauvais citoyens et qui n'avaient point de certificat de civisme. Nous en avons confié le rempla...
...ps administratifs réunis, à l'exception de Lardenelle, garde magasin des vivres, q...
...s corps administratifs plusieurs fonctionnaires généralement dénoncés comme des mauvais citoyens et qui n'avaient point de certificat de civisme. Nous en avons confié le remplacement provisoire aux trois corps administratifs réunis, à l'exception de Lardenelle, garde magasin des vivres, qui continuera, jusqu'à ce que l'administration l'ait remplacé. Vous trouverez no...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... mandat d'arrêt décerné par les comités de surveillance des corps administratifs réunis de la même ville contre neuf particuliers ...
...pt d'entre eux sont arrêtés. L'adjudant de la place, Valombre, est aussi en état d...
« Nous avons autorisé un mandat d'arrêt décerné par les comités de surveillance des corps administratifs réunis de la même ville contre neuf particuliers notoirement suspects et dangereux ; sept d'entre eux sont arrêtés. L'adjudant de la place, Valombre, est aussi en état d'arrestation ; nous l'avons fait remplacer par le commandant temporaire. Nos arr...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... mêmes provisoirement aux remplacements de ces derniers ; quoique nous soyons assurés partout de la confiance publique, nous n'avons pas voulu qu'on pût nous accuser de haine, de prévention ou de complaisance. ...evoir user du pouvoir à nous conféré par votre décret du 9 mars, en nommant nous mêmes provisoirement aux remplacements de ces derniers ; quoique nous soyons assurés partout de la confiance publique, nous n'avons pas voulu qu'on pût nous accuser de haine, de prévention ou de complaisance.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Les commissaires de la Convention ' ; nationale. « Les commissaires de la Convention ' ; nationale.
Paris, le 13 avril 1793. Paris, le 13 avril 1793.
« Metz, 7 avril 1793, « Metz, 7 avril 1793,
...mplacer par le district, qui est rempli de lumière et de patriotisme. (1) Logotachigraphe, n° 10... ...tés et des citoyens, quelques fonctionnaires inciviques ; nous les avons fait remplacer par le district, qui est rempli de lumière et de patriotisme. (1) Logotachigraphe, n° 107, page 384, 1er
...ois Paul Anthoine, députés commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 du (1) Arch... « Antoine Louis Le Vasseur et François Paul Anthoine, députés commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 du (1) Archives nationales, Carton AFii 147, chemise 1182,pièce n° 35.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 78
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...t délibéré à Pont-à-Mousson, le 24 mars 1793, l'an II de la République française. « Fait et délibéré à Pont-à-Mousson, le 24 mars 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
présent mois de mars, sur les dénonciations à nous fait...
...fs et judiciaires réunis du district et de là ville de Pont-à-Mousson, contre l'incivisme dang...
...ticulier, Subvier, commissaire national de la maîtrise des eaux et forêts et Poney...
...rrages, sans que personne ait entrepris de justifier aes individus ;
présent mois de mars, sur les dénonciations à nous faites par les corps administratifs et judiciaires réunis du district et de là ville de Pont-à-Mousson, contre l'incivisme dangereux des sieurs Pichon, maître particulier, Subvier, commissaire national de la maîtrise des eaux et forêts et Poney, garde magasin des fourrages, sans que personne ait entrepris de justifier aes individus ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ant qu© des particuliers, en négligeant de demander et d'obtenir le certificat de civisme voulu par la loi, sont doubleme... « Considérant qu© des particuliers, en négligeant de demander et d'obtenir le certificat de civisme voulu par la loi, sont doublement suspects ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ves ne saurait contrebalancer le danger de leurs opinions trop manifestement contr... ...suspicion, et que la capacité qu'ils peuvent avoir dans leurs fonctions respectives ne saurait contrebalancer le danger de leurs opinions trop manifestement contre-révolutionnaires ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...emises ce jourd'hui par la municipalité de Pont-à-Mousson, signées du maire et du ... « Vu la liste et les notes à nous remises ce jourd'hui par la municipalité de Pont-à-Mousson, signées du maire et du secrétaire greffier, qui sont restées entre nos mains;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Nous avons, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, suspendu de leurs fonctions Pichon, maître particulier, Subvier, commissaire national de la maîtrise des eaux et forêts et Poney... « Nous avons, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, suspendu de leurs fonctions Pichon, maître particulier, Subvier, commissaire national de la maîtrise des eaux et forêts et Poney, gardiC-magasin des fourrages ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Requérons le directoire du district de Pont)-à-Mou$son de les faire sur-le-champ remplacer par des citoyens instruite, énergiques, amis de la liberté et de l'égalité ; Requérons le directoire du district de Pont)-à-Mou$son de les faire sur-le-champ remplacer par des citoyens instruite, énergiques, amis de la liberté et de l'égalité ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...endons auxdits Pichon, Subvier et Poney de ne plus s'immiscer dans l'exercice de leurs fonctions respectives à peine d'emprisonnement et de plus grande, «-'il éohoit ; ( Défendons auxdits Pichon, Subvier et Poney de ne plus s'immiscer dans l'exercice de leurs fonctions respectives à peine d'emprisonnement et de plus grande, «-'il éohoit ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...hargeons le même directoire du district de Pont-à-Mousson de nous rendre compte de l'exécution du présent arrêté, dans les... « Chargeons le même directoire du district de Pont-à-Mousson de nous rendre compte de l'exécution du présent arrêté, dans les trois jours.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« C'est avec bien de la satisfaction, citoyen Président, que j'ai l'honneur de vous annoncer que le recrutement est terminé dans le département de la Haute-Saône ; les douze cents hommes...
...ingent sont en route et seront dans peu de jours rendus à leur destination ; malgré le dénuement de bras où l'avait mis les douze bataillon...
...nt tout abandonné pour voler au secours de la patrie, de sorte que l'agriculture, seule ressource de ce département, est très languissante. ...
...en faisant provisoirement les fonctions de commissaire supérieur du Conseil exécut...
« C'est avec bien de la satisfaction, citoyen Président, que j'ai l'honneur de vous annoncer que le recrutement est terminé dans le département de la Haute-Saône ; les douze cents hommes qu'il a fournis pour son contingent sont en route et seront dans peu de jours rendus à leur destination ; malgré le dénuement de bras où l'avait mis les douze bataillons qu'il avait précédemment envoyés aux frontières, leB citoyens ont tout abandonné pour voler au secours de la patrie, de sorte que l'agriculture, seule ressource de ce département, est très languissante. Les corps administratifs n'ont rien négligé pour accélérer le recrutement qui s'est opéré sans bruit et sans réclamations majeures. « Le citoyen faisant provisoirement les fonctions de commissaire supérieur du Conseil exécutif,
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... Nicolas Anthoine, députés commissaires de la Convention nationale, envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 mars dernier, l'arrêté pris par la direction du district de Sarrebourg, le 28 dudit mois de mars, par lequel Pierre Henri Mulet, di...
...ntre-révolutionnaires dans cette partie de département de la Meurthe rapprochée de la frontière et exposée aux premières attaques de l'ennemi ; la procédure instruite par devant le juge ae paix et le tribunal de police correctionnelle de la dite ville de Sarrebourg, tant contre ledit Mulet que...
« Vu par nous, Antoine Louis Le Vaeseur et François Paul Nicolas Anthoine, députés commissaires de la Convention nationale, envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 mars dernier, l'arrêté pris par la direction du district de Sarrebourg, le 28 dudit mois de mars, par lequel Pierre Henri Mulet, dit la Géronzière, ci-devant commandant militaire à Sarrebourg, nous est dénoncé c...
...civisme manifeste et notoire et comme dangereux par sa conduite et ses propos contre-révolutionnaires dans cette partie de département de la Meurthe rapprochée de la frontière et exposée aux premières attaques de l'ennemi ; la procédure instruite par devant le juge ae paix et le tribunal de police correctionnelle de la dite ville de Sarrebourg, tant contre ledit Mulet que contre Nicolas Bour, son fermier ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...éré, ordonnons provisoirement, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, que Pierre Henri Mulet, d... « Nous, commissaires susdits, après en avoir délibéré, ordonnons provisoirement, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, que Pierre Henri Mulet, dit la Géronzière, sera mis en état d'arrestation et conduit sans délai; sous bon...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...tre, que, provisoirement, par les juges de paix des lieux, les scellés seront mis ... Ordonnons, en outre, que, provisoirement, par les juges de paix des lieux, les scellés seront mis et apposés sur les papiers dudit Mulet, tant en1 son domicile ordinaire à Sarreb...
Vesoul, 25 mars 1793, Vesoul, 25 mars 1793,
...ale, commissaires près les départements de la Haute-Saône et du Doubs, m'ont confé... « Les citoyens Siblot et Michaud, députés à la Convention nationale, commissaires près les départements de la Haute-Saône et du Doubs, m'ont conféré, par arrêtés des 17 et 22 mars courant, les pouvoirs nécessaires pour remplir...
« Mandons au directoire du district de Sarrebourg poursuites et diligences du procureur syndio, de faire le présent arrêté à due et entière exécution, et de requérir à cet effet, la gendarmerie na...
...toute autre force publique, comme aussi de nous rendre (1) Archives nationales, Ca...
« Mandons au directoire du district de Sarrebourg poursuites et diligences du procureur syndio, de faire le présent arrêté à due et entière exécution, et de requérir à cet effet, la gendarmerie nationale et toute autre force publique, comme aussi de nous rendre (1) Archives nationales, Carton AFii 147, chemise 1182,pièce n° 37.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 79
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
( Fait et délibéré à Nancy, le 2 avril 1793, l'an II de la République française. ( Fait et délibéré à Nancy, le 2 avril 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Fait et délibéré à Metz, le 5 avril 1793, l'an II de la République française. « Fait et délibéré à Metz, le 5 avril 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Fait et délibéré à Metz, le 29 mars 1793, l'an II de la République française . « Fait et délibéré à Metz, le 29 mars 1793, l'an II de la République française .
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
compte de son exécution dans le délai de huit jour». compte de son exécution dans le délai de huit jour».
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
( Vu par nous, commissaires de la Convention nationale envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle par décret du 9 mars dernier, l'arrêté pris par le directoire du district de Sarrebourg, le 28 dudit mois de mars, par lequel Pierre Henri Mulet, di...
...ntre-révolutionnaires dans cette partie de département de la Meurthe rapprochée de la frontière et exposée aux premières attaques de l'ennemi ; la procédure instruite par le juge de paix et le tribunal de la police correctionnelle de ladite ville de Sarrebourg, tant contre ledit Mulet que...
( Vu par nous, commissaires de la Convention nationale envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle par décret du 9 mars dernier, l'arrêté pris par le directoire du district de Sarrebourg, le 28 dudit mois de mars, par lequel Pierre Henri Mulet, dit la Géronzière, ci-devant commandant militaire à Sarrebourg, nous est dénoncé c...
...civisme manifeste et notoire et comme dangereux par sa conduite et ses propos contre-révolutionnaires dans cette partie de département de la Meurthe rapprochée de la frontière et exposée aux premières attaques de l'ennemi ; la procédure instruite par le juge de paix et le tribunal de la police correctionnelle de ladite ville de Sarrebourg, tant contre ledit Mulet que contre Nicolas Bour, son fermier ; la délibération par nous prise le 2 du prése...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...saires susdits, après en avoir délibéré de nouveau, en rapportant notre susdit arr... « jNous, commissaires susdits, après en avoir délibéré de nouveau, en rapportant notre susdit arrêté du 2 du présent mois, pour la partie seulement qui concerne l'envoi et condu...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...n d'arrêt, soit dans toute autre maison de réclusion de ladite ville, qui sera désignée par le directoire du département de la Meurthe ; ...nzière, restera provisoirement en état d'arrestation à Nancy, soit dans la maison d'arrêt, soit dans toute autre maison de réclusion de ladite ville, qui sera désignée par le directoire du département de la Meurthe ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ctoire et au citoyen Rampont, capitaine de la gendarmerie nationale à Nancy, chargé de la garde et conduite dudit Mulet, dit la Géronzière, de tenir la main à l'exécution du présent ... « Mandons audit directoire et au citoyen Rampont, capitaine de la gendarmerie nationale à Nancy, chargé de la garde et conduite dudit Mulet, dit la Géronzière, de tenir la main à l'exécution du présent arrêté, chacun en ce qui le ooncerne ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... Nicolas Anthoine, députés commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 du présent mois de mars, la délibération prise par les corps administratifs et judiciaires réunis de la ville de Metz, dont copie signée Adant, secrétaire-greffier de la commune, nous a été remise, et la dé...
...Cattand, commissaire national à l'Hôtel de la monnaie de Metz ;
« Vu par nous, Antoine Louis Le Vasseur et François Paul Nicolas Anthoine, députés commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 du présent mois de mars, la délibération prise par les corps administratifs et judiciaires réunis de la ville de Metz, dont copie signée Adant, secrétaire-greffier de la commune, nous a été remise, et la dénonciation à nous faite contre l'incivisme manifeste et dangereux des nommés Cattand, commissaire national à l'Hôtel de la monnaie de Metz ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... ces fonctionnaires n'ayant pu, à cause de leur incivisme et les plaintes unanimement portées contre eux, obtenir le certificat de^ civisme voulu par la loi, et que la ca...
...es ne saurait contre-balancer le danger de leurs opinions trop manifestement contr...
« Considérant que tous ces fonctionnaires n'ayant pu, à cause de leur incivisme et les plaintes unanimement portées contre eux, obtenir le certificat de^ civisme voulu par la loi, et que la capacité qu'ils peuyent avoir dans leurs fonctions respectives ne saurait contre-balancer le danger de leurs opinions trop manifestement contre-révolutionnaires ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...près en avoir délibéré, avons, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, suspendu de leurs fonctions lesdits. Cattand, Pelle... « Nous, après en avoir délibéré, avons, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, suspendu de leurs fonctions lesdits. Cattand, Pelle, Manneau, Haillecourt, Rehm et Lardemelle ;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... ordonnons au directoire du département de la Moselle, à celui du district et au conseil général de la commune de Metz, de les faire sur-le-champ remplacer par des citoyens instruits, énergiques, amis de la liberté et de l'égalité ; " « Requérons et ordonnons au directoire du département de la Moselle, à celui du district et au conseil général de la commune de Metz, de les faire sur-le-champ remplacer par des citoyens instruits, énergiques, amis de la liberté et de l'égalité ; "
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Défendons aux susnommés de ne plus s immiscer dans l'exercice de leurs fonctions respectives, à peine de prison et de plus grande, s'il échoit j , . « Défendons aux susnommés de ne plus s immiscer dans l'exercice de leurs fonctions respectives, à peine de prison et de plus grande, s'il échoit j , .
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...eons lesdits trois corps administratifs de nous rendre compte de l'exécution du présent arrêté, dans les... « Chargeons lesdits trois corps administratifs de nous rendre compte de l'exécution du présent arrêté, dans les trois jours,
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Les commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, sur les représentations qui... « Les commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, sur les représentations qui leur ont été faites sur la suspension du citoyen Lardemelle, garde-magasin des ...
« Requièrent les corps administratifs de cette ville, sans avoir égard à l'arrêt... « Requièrent les corps administratifs de cette ville, sans avoir égard à l'arrêté par (1) Archives nationales, Carton AFii 147, chemise 1182, pièce a* 39.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 80
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Fait à Metz, le 5 avril 1793, l'an II de la République française. « Fait à Metz, le 5 avril 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Fait et délibéré à Metz, le 4 avril 1793, l'an II de la République française. « Fait et délibéré à Metz, le 4 avril 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
eux pris le 3 du présent mois, de requérir le dit citoyen Lardemelle de continuer provisoirement ses fonctions de garde-magasin, jusqu'à ce qu'il ait été... eux pris le 3 du présent mois, de requérir le dit citoyen Lardemelle de continuer provisoirement ses fonctions de garde-magasin, jusqu'à ce qu'il ait été remplacé par la direction générale des vivres.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...Louis le Vasseur, députée, commissaires de la Convention nationale, envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 mars dernier, le mandat d'arrêt décerné par les comités de surveillance des trois corps administratifs de la ville de Metz, en date de ce jourd'hui, dont copie signée des mem...
...e les nommés TUrmel, Valombre, adjudant de la place, Menessier père, Menessier fil...
...procureur général syndic du département de la Moselle, Emmery, ex-procureur, et d'...
Vu par nous, François Paul Nicolas Anthoine et Antoine Louis le Vasseur, députée, commissaires de la Convention nationale, envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 mars dernier, le mandat d'arrêt décerné par les comités de surveillance des trois corps administratifs de la ville de Metz, en date de ce jourd'hui, dont copie signée des membres desdits comités nous a été remise contre les nommés TUrmel, Valombre, adjudant de la place, Menessier père, Menessier fils, ex-employé à la régie, Villavieensio, ex-chanoine, Frantz, huissier, Poutet, ex-procureur général syndic du département de la Moselle, Emmery, ex-procureur, et d'Ecosse, ex-officier;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Nous, commissaires susdits, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, et après en avoir délibér...
...tion néanmoins dudit Valombre, adjudant de la place, dont nous déférons l'arrestat...
« Nous, commissaires susdits, en vertu de l'article 8 de nos pouvoirs, et après en avoir délibéré, avons approuvé les mandats d'arrêt et autorisé lesdits corps administratifs à le faire mettre en exécution, à l'exception néanmoins dudit Valombre, adjudant de la place, dont nous déférons l'arrestation jusqu'à son remplacement
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Vu par nous, commissaires de la Convention nationale envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 mars dernier, notre arrêté de ce jourd'hui, en suite des réquisitions à nous données par les corps administratifs de la ville de Metz réunis, portant que Valombre, adjudant de la place, soit mis provisoirement en ét... Vu par nous, commissaires de la Convention nationale envoyés dans les départements de la Meurthe et de la Moselle, par décret du 9 mars dernier, notre arrêté de ce jourd'hui, en suite des réquisitions à nous données par les corps administratifs de la ville de Metz réunis, portant que Valombre, adjudant de la place, soit mis provisoirement en état d'arrestation comme suspect et dangereux par son incivisme;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...élibéré, avons suspendu le dit Valombre de ses fonctions d'adjudant de la place de Metz, autorisons le commandant de ladite place de le faire remplacer provisoirement par u... délibéré, avons suspendu le dit Valombre de ses fonctions d'adjudant de la place de Metz, autorisons le commandant de ladite place de le faire remplacer provisoirement par un citoyen d'une capacité et d'un civisme qui puissent lui asurer la confiance pu...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...cent quatre-vingt-treize, l'an deuxième de la République française; « Aujourd'hui, vingt-six mars mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an deuxième de la République française;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...-Louis Le Vasseur, députés commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, nommés par décret du 9 du c... « François-Paul-Nicolas Anthoine et Antoine-Louis Le Vasseur, députés commissaires de la Convention nationale pour les départements de la Meurthe et de la Moselle, nommés par décret du 9 du courant;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...on à nous présentée par un grand nombre de citoyens de cette ville, et l'extràit du procès-verbal de la Société des amis de la liberté et de l'égalité, et d'après la connaissance que nous avons de l'incivisme du nommé Sequere, homme dan... « Vu la pétition à nous présentée par un grand nombre de citoyens de cette ville, et l'extràit du procès-verbal de la Société des amis de la liberté et de l'égalité, et d'après la connaissance que nous avons de l'incivisme du nommé Sequere, homme dangereux et prêchant hautement le fanatisme et la contre-révolution;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Considérant que le salut de la République exige impérieusement que tous les ennemis de la liberté et de l'égalité soient soustraits du sein de la société dans le moment où ils tendent la main à tous les tyrans de l'Europe et à leurs esclaves coalisés c... « Considérant que le salut de la République exige impérieusement que tous les ennemis de la liberté et de l'égalité soient soustraits du sein de la société dans le moment où ils tendent la main à tous les tyrans de l'Europe et à leurs esclaves coalisés contre la France;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ant membre du directoire du département de la Moselle, ci-devant chassé de cette place par le général Favart, lorsqu'elle a été mise en état de siège, sera arrêté et conduit sous bonn...
...arde dans la maison d'arrêt du district de Metz, ou dans tout autre lieu de détention sûr, qui sera indiqué par le ...
...près en avoir délibéré en commun que Sequere, ci-devant demeurant à Metz, ci-devant membre du directoire du département de la Moselle, ci-devant chassé de cette place par le général Favart, lorsqu'elle a été mise en état de siège, sera arrêté et conduit sous bonne et sûre garde dans la maison d'arrêt du district de Metz, ou dans tout autre lieu de détention sûr, qui sera indiqué par le directoire du département;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...tes les autorités civiles et militaires de tenir la main à l'exécution du présent ... « Mandons à toutes les autorités civiles et militaires de tenir la main à l'exécution du présent arrêté.
« Fait à Metz, le 4 avril 1793, « Fait à Metz, le 4 avril 1793,
...ent du tribunal criminel du département de la Moselle, qui ordonne que deux imprim...
...our titre, l'un : Déclaration du Régent de France, et l'autre : Lettres patentes du Régent de France pour nommer un lieutenant-généra...
...ûlés sur l'échafaud établi sur la place de la liberté de cette ville, comme sédi- (1) Archives n...
Jugement du tribunal criminel du département de la Moselle, qui ordonne que deux imprimés ayant pour titre, l'un : Déclaration du Régent de France, et l'autre : Lettres patentes du Régent de France pour nommer un lieutenant-général dans le royaume, seront livrés à l'exécuteur des jugements criminels pour être par lui brûlés sur l'échafaud établi sur la place de la liberté de cette ville, comme sédi- (1) Archives nationales, Carton AFii 174, chemise 1182,pièce n* 43.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 81
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
tieux et contraires à l'unité de la République française, tendant au rétablissement de la royauté en France et à l'anéantissement de la souveraineté du peuple (1). tieux et contraires à l'unité de la République française, tendant au rétablissement de la royauté en France et à l'anéantissement de la souveraineté du peuple (1).
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...par le tribunal criminel du département de la Moselle, la réquisition en forme d'a...
...ne et Antoine-Louis Le Vasseur, membres de la Convention nationale, et par elle, commissaires députés dans les départements de la Moselle et de la Meurthe, par décret du 9 du présent ...
"Vu par le tribunal criminel du département de la Moselle, la réquisition en forme d'accusation des citoyens François-Paul-Nicolas An-thoine et Antoine-Louis Le Vasseur, membres de la Convention nationale, et par elle, commissaires députés dans les départements de la Moselle et de la Meurthe, par décret du 9 du présent mois, dont la teneur suit :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...-Louis Le Vasseur, députés commissaires de la Convention nationale, envoyés dans les départements de la Moselle et de la Meurthe, par décret du 9 du présent mois de mars, deux imprimés séditieux répandus avec profusion en cette Ville de Metz, ayant pour titres, l'un : Déclaration du régent de France, et l'autre : Lettres patentes du régent de France pour nommer un lieutenant généra...
... citoyens composant la Société des amis de la liberté et de l'égalité séante en cette ville, à laquelle est joint un exemplaire de chacun de ces imprimés; considérant qu'il importe de faire promptement justice de ces écrits séditieux et de les vouer à l'exécration publique qu'il...
...lic du tribunal criminel du département de la Moselle, à qui nous renvoyons lesdits imprimés, de les remettre et dénoncer au jure du jug...
...é par le juré d'accusation; comme aussi de faire imprimer, publier et afficher le ...
...ons, en outre, le dit accusateur public de faire informer contre les auteurs, dist...
... procès fait et parfait dans les tonnes de droit.
« Vu par nous François-Paul-Nicolas An-thoine, et Antoine-Louis Le Vasseur, députés commissaires de la Convention nationale, envoyés dans les départements de la Moselle et de la Meurthe, par décret du 9 du présent mois de mars, deux imprimés séditieux répandus avec profusion en cette Ville de Metz, ayant pour titres, l'un : Déclaration du régent de France, et l'autre : Lettres patentes du régent de France pour nommer un lieutenant général dans le royaume; vu aussi la pétition des citoyens composant la Société des amis de la liberté et de l'égalité séante en cette ville, à laquelle est joint un exemplaire de chacun de ces imprimés; considérant qu'il importe de faire promptement justice de ces écrits séditieux et de les vouer à l'exécration publique qu'ils méritent; requérons l'accusateur public du tribunal criminel du département de la Moselle, à qui nous renvoyons lesdits imprimés, de les remettre et dénoncer au jure du jugement, pour y être statué sans délai, ce qu'au cas appartiendra, sans qu'il soit besoin d'y être prononcé par le juré d'accusation; comme aussi de faire imprimer, publier et afficher le jugement à intervenir dans toute l'étendue du département, et d'en envoyer expédition en forme à la Convention nationale; requérons, en outre, le dit accusateur public de faire informer contre les auteurs, distributeurs et colporteurs desdits écrits séditieux, pour être leur procès fait et parfait dans les tonnes de droit.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française,et avons, avec le secrétaire de notre commission, signé. « Fait à Metz, le vingt-six mars mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française,et avons, avec le secrétaire de notre commission, signé.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...thoine; Le Vasseur et Camus, secrétaire de la commission. » « Signé : F.-P.-N. Anthoine; Le Vasseur et Camus, secrétaire de la commission. »
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...yant pour titre : Déclaration du régent de France, le second ayant aussi pour titre Lettres patentes du régent de France pour nommer un lieutenant-généra...
...eux imprimés tendent à détruire l'unité de la République française et à rétablir l...
mes, l'un ayant pour titre : Déclaration du régent de France, le second ayant aussi pour titre Lettres patentes du régent de France pour nommer un lieutenant-général du royaume, tous deux donnés à Hamm en West-phalie, le vingt-huit janvier mil sept cent quatre-vingt-treize, en ce que les deux imprimés tendent à détruire l'unité de la République française et à rétablir la royauté en France; » le tribunal a rendu le jugement suivant :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...réquisitions, retenues au procès-verbal de la séance de ce jour, ordonne que les deux imprimés ...
...tant pour titre : Déclaration du régent de France, et l'autre : \Lettrës patientes du régent de France pour nommer un lieutenant-général du royaume,. tous deux datés de Hamm en Westphalie, du vingt-huit janvi...
...slas-Xavier, et plus bas, par le régent de France, te maréchal duc de Broglie, le maréchal de Gastries; le second finissant aussi par...
...ûlés sur l'échafaud établi sur la place de la Liberté de cette ville, comme séditieux et contraires à l'unité de la République française, tendant au rétablissement de la royauté en France, et à l'anéantissement de la souveraineté du peuple;
« Le tribunal, ouï l'accusateur public en ses réquisitions, retenues au procès-verbal de la séance de ce jour, ordonne que les deux imprimés dont s'agit, l'un portant pour titre : Déclaration du régent de France, et l'autre : \Lettrës patientes du régent de France pour nommer un lieutenant-général du royaume,. tous deux datés de Hamm en Westphalie, du vingt-huit janvier mil sept cent quatre-vingt-treize, le premier finissant par ces mots : Signé : Loitis-Stanislas-Xavier, et plus bas, par le régent de France, te maréchal duc de Broglie, le maréchal de Gastries; le second finissant aussi par les mêmes mots, seront livrés à l'exécuteur des jugements criminels, pour être par lui brûlés sur l'échafaud établi sur la place de la Liberté de cette ville, comme séditieux et contraires à l'unité de la République française, tendant au rétablissement de la royauté en France, et à l'anéantissement de la souveraineté du peuple;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Enjoint à tous les citoyens de cette ville et du département, d'apport...
...e qui concerne les citoyens du district de Metz, et en ce qui touche les citoyens ...
...strations, dans les vingt-quatre heures de l'affiche du présent jugement, les exem...
...s portés par lesdits imprimés à l'unité de la République, et à la souveraineté du ...
« Enjoint à tous les citoyens de cette ville et du département, d'apporter au greffe du tribunal, en ce qui concerne les citoyens du district de Metz, et en ce qui touche les citoyens des autres districts d'administrations, dans les vingt-quatre heures de l'affiche du présent jugement, les exemplaires qu'ils pourront avoir desdits deux imprimés, pour y demeurer supprimés, sous peine d'être poursuivis extraordinairement, comme complices des attentats portés par lesdits imprimés à l'unité de la République, et à la souveraineté du peuple, et d'être punis suivant la rigueur des décrets;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...esoin sera, envoyé à tous les officiers de police du ressort du tribunal, qui info... « Ordonne que le présent jugement sera imprimé et affiché partout où besoin sera, envoyé à tous les officiers de police du ressort du tribunal, qui informeront sans délai, et feront toutes poursuites et diligences nécessaires dans l...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... la Convention nationale et au ministre de la Justice, le tout à la diligence de l'accusateur public près le tribunal. ... cause d'ignorance ; que copies en forme dudit jugement seront aussi adressées-à la Convention nationale et au ministre de la Justice, le tout à la diligence de l'accusateur public près le tribunal.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... sepù-cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française, en l'audience ... ( Fait à Metz, le vingt-huit mars mil sepù-cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française, en l'audience du tribunal, où étaient présents les citoyens Délattre, président, Marion, Stei/...
La requête de l'accusateur public, du jour d'hier, te...
...re convoquer extraordinairement un juré de jugement, à l'effet de procéder à l'examen des deux écrits don...
...nal dudit jour, qui ordonne que le juré de jugement sera convoqué à ce jour-d'hui ...
..., et la déclaration du juré lë jugement de ce jourd'hui, portant : « qu'il est con...
La requête de l'accusateur public, du jour d'hier, tendant à ce qu'il plût au tribunal faire convoquer extraordinairement un juré de jugement, à l'effet de procéder à l'examen des deux écrits dont s'agit, pour, sur leurs déclarations, être par ledit accusateur public pris te...
...ons, et par le tribunal statué ce qu'au cas appartiendrait; le jugement du tribunal dudit jour, qui ordonne que le juré de jugement sera convoqué à ce jour-d'hui dix heures du matin; vix aussi les dits deux imprimés, et la déclaration du juré lë jugement de ce jourd'hui, portant : « qu'il est constant qu'il y a délit dans les deux impri- (1) Archives nationales, Carton AFii ...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 82
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
atl comité de Salut publié, après avoir approuvé les arrêtés de ses commissaires et applaudi à la conduite des juges du tribunal criminel de Metz.) atl comité de Salut publié, après avoir approuvé les arrêtés de ses commissaires et applaudi à la conduite des juges du tribunal criminel de Metz.)
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
6° Lettre de plusieurs citoyens du 83e régiment d'in... 6° Lettre de plusieurs citoyens du 83e régiment d'infanterie, qui offrent, en don patriotique, 40 livreB en assignats; cette lettre ...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
(t Le désir ardent de voler au secours de nos frères d'armes qui ne cessent de combattre les tyrans nous engage à nous...
...ur faire . à notre patrie le faible don de 40 livres en assignats, pour subvenir aux frais de la guerre qu'elle a à soutenir contre s...
(t Le désir ardent de voler au secours de nos frères d'armes qui ne cessent de combattre les tyrans nous engage à nous réunir pour faire . à notre patrie le faible don de 40 livres en assignats, pour subvenir aux frais de la guerre qu'elle a à soutenir contre ses ennemis communs.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...fiance aux lois qui émaneront des pères de la patrie, ...dhérons au décret qui à terrassé l'hydre et nous soumettons avec une entière confiance aux lois qui émaneront des pères de la patrie,
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin. ) (La Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin. )
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...s membres du7 directoire du département de la Seine-Inféfiètire, qui envoient une croix de Saint-Louis, offerte, en don patriotique par le citoyen Le Tellier, de la commune de la Pêcherie; cette lettre est ainsi con... 7° Lettre des membres du7 directoire du département de la Seine-Inféfiètire, qui envoient une croix de Saint-Louis, offerte, en don patriotique par le citoyen Le Tellier, de la commune de la Pêcherie; cette lettre est ainsi conçue (2) t
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II la République française, l'an II la République française,
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
poser 1© tout sur le bureau de la Convention nationale et de nous en accuser réception. poser 1© tout sur le bureau de la Convention nationale et de nous en accuser réception.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...s membres du directoire^ du département de la Seine-Infèrieure. « Signé : Belhoul;... « Les membres du directoire^ du département de la Seine-Infèrieure. « Signé : Belhoul; Basirej Dtjmajert;
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Suit le texte de l'extrait des registres de la municipalité de la Pêcherie : Suit le texte de l'extrait des registres de la municipalité de la Pêcherie :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Extrait des registres de la municipalité de la, Pêcherie (1). Extrait des registres de la municipalité de la, Pêcherie (1).
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...e Le Tellier, domicilié dans îa commune de la Pêcherie, fait hommage à la République de sa croix de Saint-Louis qu'il destine pour les frais de la guerre et, en conséquence, il l'a dé... « Le citoyen Jean-Baptiste Le Tellier, domicilié dans îa commune de la Pêcherie, fait hommage à la République de sa croix de Saint-Louis qu'il destine pour les frais de la guerre et, en conséquence, il l'a déposée sur notre bureau, pour par nous la faire parvenir à la Convention national...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...nicipal, au lieu des séances ordinaires de la Pêcherie, le 28 mars 1798, l'an II de la République fran-çaise* « Fait et arrêté en conseil municipal, au lieu des séances ordinaires de la Pêcherie, le 28 mars 1798, l'an II de la République fran-çaise*
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...as FaMerY, Dij-REAtr, Pigeon, procureur de la commune} « Signé: Jean-Baptiste - Pierre qfesnël,maire \ Lè Telliër, Nicolas FaMerY, Dij-REAtr, Pigeon, procureur de la commune}
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Signé ; Pigeon, procureur de ta commune. « Signé ; Pigeon, procureur de ta commune.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de ces deux pièces au Bulletin. ) (La Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de ces deux pièces au Bulletin. )
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ention : 1° Sa proclamation aux soldats de l'armée du Rhin; 2° unê lettre du général Houchard au roi de Prusse pour lui reprocher la conduite de ses troupes envers le 4e bataillon dés "Vosges; 3b une proclamation de ce même général aux troupes composant Favant-garde de l'armée du Rnin. 8° Lettre du générât Gustine, qui transmet à la Convention : 1° Sa proclamation aux soldats de l'armée du Rhin; 2° unê lettre du général Houchard au roi de Prusse pour lui reprocher la conduite de ses troupes envers le 4e bataillon dés "Vosges; 3b une proclamation de ce même général aux troupes composant Favant-garde de l'armée du Rnin.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Suit la tenéttr de des trois pièces : Suit la tenéttr de des trois pièces :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...lamation du général Gustine aux soldats de l'armée du Rhin (2). Proclamation du général Gustine aux soldats de l'armée du Rhin (2).
« Nous vous envoyons Une croix de Saint-Louis, dont le citoyen Le Tellier, de la commune de la Pêcherie, faubourg d'Harfleur, district de Môntivilliers, fait don à la patrie pour subvenir aux frais de la guerre. Nous y joignons l'acte de cette offrande patriotique, dressé par la municipalité de la Pêcherie. ; îïous vùus prions, citoyen président, de - (1) Archives nationales, Carton Cii 25... « Nous vous envoyons Une croix de Saint-Louis, dont le citoyen Le Tellier, de la commune de la Pêcherie, faubourg d'Harfleur, district de Môntivilliers, fait don à la patrie pour subvenir aux frais de la guerre. Nous y joignons l'acte de cette offrande patriotique, dressé par la municipalité de la Pêcherie. ; îïous vùus prions, citoyen président, de - (1) Archives nationales, Carton Cii 252, cheûiise 444, ; pièce, n° 18.
Rouen, 10 avril 1793, Rouen, 10 avril 1793,
« Wissembourg, lè 8 avril 1793, « Wissembourg, lè 8 avril 1793,
...sormais l'appui, l'espoir et le soutien de la République. Les circonstances vous a...
...te haute destinée, du moment Où l'armée de la Belgique détruite par (1) Archives n...
Tous êtes désormais l'appui, l'espoir et le soutien de la République. Les circonstances vous appellent à cette haute destinée, du moment Où l'armée de la Belgique détruite par (1) Archives nationales, Carton Cu 252, chemise 440, pièce n° 18.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 83
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...organisateurs et par la trahison iniâme de son chef, n'offre plus à nos ennemis ce...
... à Jemmapes. On dit que notre frontière de Flandre leur est ouverte : mais vous leur défendrez celle de l'Alsace; mais vous couvrirez de votre bravoure ces départements dont la munificence est venue cet hiver au secours "de vos besoins; mais vous ne souffrirez pa...
..., car je suis un des plus vieux soldats la République, pour votre intérêt même,...
...line. Je n'ai jamais donné à l'exercice de mon pouvoir, le caractère de la sévérité que pour la maintenir. Elle...
...vos ennemis. Yous allez, dans ce moment de crise, être entourés d'hommes pervers q...
...es traîtres, ce sont les agents honteux de la cabale, et de l'aristocratie; ce sont eux qui corresp...
...ce, je saurai apprendre à ces scélérats de quelque gradé et quelque êspècë qu'ils soient, qu'il fau...
...ique. Croyez-VOUS que je ne souffre pas de ce qué vous souffrez? que je n'admire p...
...us en rémëfcie. Je serai toujours digne de vous par mon fidèle attachement à la li...
...chés et les faibles vous est tin garant mon horreur pour les traîtres, et de* mon estimé pour lés vértUs civiques qu...
...me bataillon d'infanterie légère, celui de la Corrèze, la brigadé du 13e. le 8e chasseurs à cheval, le 9a Cavalerie, et l'artillerie y ont fait particulièrement leurs preuves de valeur : vous les imiterez dans l'occas...
... laisserez point effrayer par cês nuées de hussards qui vous menacent par des hurl...
...ire, vous ne vous gardez pas avec assez de précaution de façon que l'ennemi entreprenant pénètre...
..., vous surprend et rend par la rapidité de son attaque votre bravoure inutile; soU...
la licence, par les désorganisateurs et par la trahison iniâme de son chef, n'offre plus à nos ennemis ces mêmes phalanges qui l'écrasèrent à Jemmapes. On dit que notre frontière de Flandre leur est ouverte : mais vous leur défendrez celle de l'Alsace; mais vous couvrirez de votre bravoure ces départements dont la munificence est venue cet hiver au secours "de vos besoins; mais vous ne souffrirez pas que votre patrie, déchirée par d'avides étrangers, reçoive les lois qui la gouverneront, des prêtres, des nobles ét des rois. Mes amis, mes enfants, car je suis un des plus vieux soldats la République, pour votre intérêt même, conservez votre discipline. Je n'ai jamais donné à l'exercice de mon pouvoir, le caractère de la sévérité que pour la maintenir. Elle est la force; elle est la gloire des armées, tant qu'elle y règne : par elle seule, vous vaincrez vos ennemis. Yous allez, dans ce moment de crise, être entourés d'hommes pervers qui, sous l'habit des bons citoyens, et sous le voile d'une fausse pitié, vous pe...
...ût et à la désertion. Mes enfants, je vous en avertis en père, ces hommes sont des traîtres, ce sont les agents honteux de la cabale, et de l'aristocratie; ce sont eux qui correspondent avec les fomentateurs dès troubles intérieurs : ce sont eux qui veulent vous rendre un roi et des fers. Arrêtez-les, chassez-les, ou livrez-les à ma justice, je saurai apprendre à ces scélérats de quelque gradé et quelque êspècë qu'ils soient, qu'il faut savoir souffrir et mourir pour la République. Croyez-VOUS que je ne souffre pas de ce qué vous souffrez? que je n'admire pas vôtré patiéncê; qUé jé ne Sois pas sensible au dévouement et à la confiance q...
...émoignez? Més camarades, jé sèns tout ce que vous faites pour la patrie et je vous en rémëfcie. Je serai toujours digne de vous par mon fidèle attachement à la liberté et à la République; ma rudëssé cSofttfe les lâchés et les faibles vous est tin garant mon horreur pour les traîtres, et de* mon estimé pour lés vértUs civiques que vous développez. Nous avons repô.ùSsé les ennemis à Obér-FIérs-heim; nous. lés battrons encOré. Lé Septième bataillon d'infanterie légère, celui de la Corrèze, la brigadé du 13e. le 8e chasseurs à cheval, le 9a Cavalerie, et l'artillerie y ont fait particulièrement leurs preuves de valeur : vous les imiterez dans l'occasion, vous ne vous laisserez point effrayer par cês nuées de hussards qui vous menacent par des hurlements, et qui né VOUS attaqueront jamais, tant que vous resterez en masse. Yous...
...e défense, et l'ennemi sera toujours repoussé; mais, mes amis, jé dois Vous lé dire, vous ne vous gardez pas avec assez de précaution de façon que l'ennemi entreprenant pénètre dans vos postes, vous surprend et rend par la rapidité de son attaque votre bravoure inutile; soUvenez-vous que c'est la vigilance qui prévient les défaites, qUé c'est l'opiniât...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...entré dans Tordre des simples citoyens, de jouir avec vous de la conquête de notre liberté* après « Qu'il me sera doux, un jour, rentré dans Tordre des simples citoyens, de jouir avec vous de la conquête de notre liberté* après
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'avoir obtenue au milieu de tant d'orages; cette liberté sainte est... l'avoir obtenue au milieu de tant d'orages; cette liberté sainte est le seul bien auquel j'aspire, et nous l'obtiendrons, car j'aime à le penser, ce...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Le général en chef de Varmée du Rhin, « Signé : Custine. « Le général en chef de Varmée du Rhin, « Signé : Custine.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Lettre du général Mouchard au roi de Prusse (1). Lettre du général Mouchard au roi de Prusse (1).
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...upes avec le courage qu'inspire l'amour de la liberté, et lorsqu'a-près avoir usé ...
..., il ne lui est plus resté que le parti de se rendre, il a été massacré alors qu'i...
... tel point qu'il est pour moi un besoin de vous en écrire. Dans toutes les circons...
...e, ainsi que les officiers servant près de moi, embrassé vos prisonniers, pour arrêter l'impulsion de nos soldats et leur rappeler qu'il fall...
« Le quatrième bataillon des YoSgeS s'est défendu contre vos troupes avec le courage qu'inspire l'amour de la liberté, et lorsqu'a-près avoir usé ses cartouches, il ne lui est plus resté que le parti de se rendre, il a été massacré alors qu'il avait mis bas les armes. Cet événement m étonne à tel point qu'il est pour moi un besoin de vous en écrire. Dans toutes les circonstances, Sire, notamment à Limbourg, loin d'en agir ainsi, la générosité et l'humanité ont réglé nos mouvements. J'ai moi-même, ainsi que les officiers servant près de moi, embrassé vos prisonniers, pour arrêter l'impulsion de nos soldats et leur rappeler qu'il fallait respecter l'ennemi vaincu. Vos blessés ont même été pansés avant les nôtres.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...e invitation que vous nous auriez faite de vous traiter réciproquement sans quarti...
...'aucune puissance ne leur fera accepter de milieu. Un intérêt contraire vous dirig...
...r propre intérêt pour se faire à l'idée les poignarder après les avoir vaincus....
...oivent être le moins possible prodigues de sang. Pardonnez à ma franchise, elle ne...
« Serait-ce une invitation que vous nous auriez faite de vous traiter réciproquement sans quartier 1 Nous l'accepterions ; les Français veulent être libres et la mort est pour ...
...e prix. Soyez assuré, Sire, que ce sentiment est bien gravé dans leur cœur et qu'aucune puissance ne leur fera accepter de milieu. Un intérêt contraire vous dirige, si vous pouvez en avoir à nous faire la guerre ; cependant ne peut-on la fair...
... qui servent les rois ne sont pas assez odieux aux hommes qui ne servent que leur propre intérêt pour se faire à l'idée les poignarder après les avoir vaincus. Les esclaves ne sont pas susceptibles du même sentiment, mais leurs maîtres doivent être leurs guides, et pour arriver à leur but, quel qu'il soit, ils doivent être le moins possible prodigues de sang. Pardonnez à ma franchise, elle ne peut m'ôter votre estime, alors que je m'en estime moi-même davantage.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
«: Le général de division, commandant Vavant-garde de lyarmée du Rhin. «: Le général de division, commandant Vavant-garde de lyarmée du Rhin.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Approuvé par nous, général en chef de l'armée, « Approuvé par nous, général en chef de l'armée,
Nussdorf, le 4 avril 1793 Nussdorf, le 4 avril 1793

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 84
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...hard aux troupes composant Vavant-garde de l'armée du Rhin (1). Proclamation du général Houchard aux troupes composant Vavant-garde de l'armée du Rhin (1).
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... Houchard se fait un devoir d'instruire de ses dispositions, les soldats républica...
...nt la nécessité d'augmenter ses mesures/de mettre en vigueur les lois militaires et d'obliger enfin tous les individus de l'avant-garde à faire leur devoir.
« Le citoyen Houchard se fait un devoir d'instruire de ses dispositions, les soldats républicains qu'il commande ; il sait qu'ils partagent ses sentiments ; mais pour faire vivre la République et vaincre s#s ennemis, le citoyen Houchard sent la nécessité d'augmenter ses mesures/de mettre en vigueur les lois militaires et d'obliger enfin tous les individus de l'avant-garde à faire leur devoir.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Les chevaux de la cavalerie et surtout de l'artillerie volante sont extrêmement fatigués. Cela vient plus de ce qu'on les fait galoper mal à propos ... « Les chevaux de la cavalerie et surtout de l'artillerie volante sont extrêmement fatigués. Cela vient plus de ce qu'on les fait galoper mal à propos en ordonnance et hors du service, que des fatigues du service même.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...rets : la République perd plus d'hommes de cette manière que dans les combats. ' ( Le pillage semble être devenu de mode ; le fourrage n'est pas distribué ...
... Les officiers répondront dans la suite de la présence et de la conduite des soldats ; ils doivent ê...
...lors la République n'a eu qu'à se louer de l'armée du Rhin ; il faut faire encore davantage ; la patrie l'attend de nous et il faut que tous les braves gen...
...aît ses devoirs, et les livre au glaive de la loi.
...ns les marches, on ne trouve que traî-neurs et gens qui s'arrêtent dans les cabarets : la République perd plus d'hommes de cette manière que dans les combats. ' ( Le pillage semble être devenu de mode ; le fourrage n'est pas distribué avec soin ; quelques hommes ne s'empressent pas d'y prendre part, parce que s'ou...
..., mais les exemples aussi terribles que la loi les prononce seront mis en usage. Les officiers répondront dans la suite de la présence et de la conduite des soldats ; ils doivent être toujours avec eux et veiller à leurs démarches ; jusqu'alors la République n'a eu qu'à se louer de l'armée du Rhin ; il faut faire encore davantage ; la patrie l'attend de nous et il faut que tous les braves gens, dénoncent le petit nombre qui méconnaît ses devoirs, et les livre au glaive de la loi.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... la remplir, la République n'aurait pas de revers à craindre avec des soldats instruits de leurs droits, prévenus de la reconnaissance de la patrie, et aussi désireux de se battre. ...oir et à veiller sur eux. Si chacun remplissait sa tâche ou au moins cherchait à la remplir, la République n'aurait pas de revers à craindre avec des soldats instruits de leurs droits, prévenus de la reconnaissance de la patrie, et aussi désireux de se battre.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...lira pas ses devoirs. Le temps est venu de se battre à outrance, et le plus grand, moyen de vaincre est de s'assurer d'avance de l'ordre et de la discipline. remplira pas ses devoirs. Le temps est venu de se battre à outrance, et le plus grand, moyen de vaincre est de s'assurer d'avance de l'ordre et de la discipline.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Approuvé par nous, général en chef de l'armée. « Approuvé par nous, général en chef de l'armée.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
9° Lettre de Boucliotte, ministre de la guerre (1), qui annonce que sur la d...
...n Bertèche il lui a fait payer la somme de 10,000 livres ; savoir : 4,000 livres à...
...,000 livres pour aller prendre les eaux de Bourbonne.
9° Lettre de Boucliotte, ministre de la guerre (1), qui annonce que sur la demande du citoyen Bertèche il lui a fait payer la somme de 10,000 livres ; savoir : 4,000 livres à titre d'indemnité et 6,000 livres pour aller prendre les eaux de Bourbonne.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
10° Lettre de Dalbarade, ministre de la Marine, qui demande que les employés aux forges de la Chaussade soient dispensés de l'enrôlement ; cette lettre est ainsi c... 10° Lettre de Dalbarade, ministre de la Marine, qui demande que les employés aux forges de la Chaussade soient dispensés de l'enrôlement ; cette lettre est ainsi conçue (2) :
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Je vous prie de vouloir bien mettre sous les yeux de la Convention nationale un fait qui mér... « Je vous prie de vouloir bien mettre sous les yeux de la Convention nationale un fait qui mérite toute son attention.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...nir pour la frontière les municipalités de Cosne, Claveau et Guérigny, sont compris le contrôleur aux clouteries de la direction de Cosne, le commis aux écritures du directeur de la Vache et celui attaché au bureau du régiment des forges de la Chaussade. Dans les quatre hommes no...
...ompagnons du souffletier qui est chargé de l'entretien des 'soufflets, des fourneaux et des forges de la Régie. La privation de ces deux compagnons le met dans l'impossibilité de suffire à son entreprise et cette nouvelle entrave, jointe au défaut de coupeurs et de dresseurs dans les bois, de chevaux et de charretiers en quantité suffisante pour...
« Dans les enrôlements qu'avaient à fournir pour la frontière les municipalités de Cosne, Claveau et Guérigny, sont compris le contrôleur aux clouteries de la direction de Cosne, le commis aux écritures du directeur de la Vache et celui attaché au bureau du régiment des forges de la Chaussade. Dans les quatre hommes nommés à Guérigny se trouvent deux compagnons du souffletier qui est chargé de l'entretien des 'soufflets, des fourneaux et des forges de la Régie. La privation de ces deux compagnons le met dans l'impossibilité de suffire à son entreprise et cette nouvelle entrave, jointe au défaut de coupeurs et de dresseurs dans les bois, de chevaux et de charretiers en quantité suffisante pour le transport des matières aux mines, rendra leur chômage plus permanent.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Le régisseur général de ces forges annonce que tout est désespé...
..., parce qu'il ne .lui est plus possible de partir d'aucun calcul pour assurer l'ex...
« Le régisseur général de ces forges annonce que tout est désespérant pour lui dans la position malheureuse où il est, parce qu'il ne .lui est plus possible de partir d'aucun calcul pour assurer l'exécution des fournitures demandées par les ports à la Régie et qu'il est réduit à...
...ent, en conséquence, tous les individus de l'Armée que., jaloux de sauver la République en ce qui le conce...
...e rigueur et cherchera à purger l'armée de tous les hommes insouciants ou insubordonnés, en les faisant connaître au chef de l'armée,-investi de l'autorité de la loi. Que chacun se trouve donc préve...
...rappent tout le monde, elles n'échappent pas au général d'avant-garde ; il prévient, en conséquence, tous les individus de l'Armée que., jaloux de sauver la République en ce qui le concerne, il èxercera les lois militaires avec la dernière rigueur et cherchera à purger l'armée de tous les hommes insouciants ou insubordonnés, en les faisant connaître au chef de l'armée,-investi de l'autorité de la loi. Que chacun se trouve donc prévenu pour éviter la douleur d'avoir à servir d'exemple, et malheur au lâche égoïst...
Paris, 13 avril 1793, Paris, 13 avril 1793,
...résident, combien il importe au service de la marine de prévenir, dans les- circonstances où. nous sommes, l'anéantissement des forges de la Chaussade qui serait inévitable, si ... « Je ne puis trop fortement vous présenter, citoyen président, combien il importe au service de la marine de prévenir, dans les- circonstances où. nous sommes, l'anéantissement des forges de la Chaussade qui serait inévitable, si on leur enlevait irrévocablement les ouvriers précieux qui conduisent leurs tra-...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 85
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...x et qu'il serait absolument impossible de remplacer. Je pense, d'ailleurs, que ces ouvriers sont dans le cas de jouir du bénéfice de la loi du 11 mars 1793, qui excepte de l'enrôlement pour les frontières les employés au service de la marine dans les arsenaux. Il existe ...
...nufactures d'armes destinées au service de la République.
vaux et qu'il serait absolument impossible de remplacer. Je pense, d'ailleurs, que ces ouvriers sont dans le cas de jouir du bénéfice de la loi du 11 mars 1793, qui excepte de l'enrôlement pour les frontières les employés au service de la marine dans les arsenaux. Il existe encore une loi précédente qui excepte également tous les ouvriers employés dans les manufactures d'armes destinées au service de la République.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Je vous prie donc, citoyen président, de faire percevoir à la Convention nationale la nécessité impérieuse de dispenser particulièrement de l'enrôlement les ouvriers ou employés quelconques aux forges de la Chaus-sade, dont l'existence importe infiniment au service de la marine, puisque cet établissement es...
... trouverait réduit le régisseur général de ces forges de satisfaire aux demandes très multipliée...
« Je vous prie donc, citoyen président, de faire percevoir à la Convention nationale la nécessité impérieuse de dispenser particulièrement de l'enrôlement les ouvriers ou employés quelconques aux forges de la Chaus-sade, dont l'existence importe infiniment au service de la marine, puisque cet établissement est spécialement employé aux service des ports et arsenaux. S'il en était autrement, la chose publique serait infailliblement compromise par l'impossibilité où se trouverait réduit le régisseur général de ces forges de satisfaire aux demandes très multipliées qui lui sont adressées journellement par les administrateurs des ports.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...us voulez bien vous occuper promptement de cet objet essentiel et me mander le par... a Je vous aurai beaucoup d'obligation si vous voulez bien vous occuper promptement de cet objet essentiel et me mander le parti que l'Assemblée aura cru devoir prendre.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
Le ministre de la marine, « Signé : Dalbarade. Le ministre de la marine, « Signé : Dalbarade.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...tion décrète la proposition du ministre de la marine.) (La Convention décrète la proposition du ministre de la marine.)
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
11° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, qui demande à être autorisé ...
...pement et l'armement des deux régiments de chasseurs, dont la Convention nationale...
11° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, qui demande à être autorisé à prendre, sur les fonds destinés à la guerre, les sommes nécessaires pour l'achat des chevaux, l'habillement, l'équipement et l'armement des deux régiments de chasseurs, dont la Convention nationale a ordonné la levée par son décret du 7 mars dernier.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...ention renvoie cette lettre aux comités de la guerre et des finances, pour en fair... (La Convention renvoie cette lettre aux comités de la guerre et des finances, pour en faire leur rapport demain.)
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...u citoyen Lindet, député du département de l'Eure, qui demande à être inscrit parm... 12° Lettre du citoyen Lindet, député du département de l'Eure, qui demande à être inscrit parmi ceux qui n'ont pas voté le décret d'accusation porté contre le citoyen Marat; ...
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...se hier à l'appel nominal. Je vous prie de faire agréer à la Convention nationale que mon vote soit inscrit à la suite de l'appel nominal dont l'impression est d... « Retenu par la maladie, je n'ai pu émettre mon opinion sur la question soumise hier à l'appel nominal. Je vous prie de faire agréer à la Convention nationale que mon vote soit inscrit à la suite de l'appel nominal dont l'impression est décrétée et dont j'ignore le résultat.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
me paraît très dangereux de favoriser les dispositions de Dumouriez en décrétant d'accusation cel... me paraît très dangereux de favoriser les dispositions de Dumouriez en décrétant d'accusation celui qui a été son plus ardent dénonciateur.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Signé : Robert-Thomas Lindet, député de l'Eure, rue de la Sourdière, n° 68. » « Signé : Robert-Thomas Lindet, député de l'Eure, rue de la Sourdière, n° 68. »
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
l'an II de la République. l'an II de la République.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
... qui m'ont empêché d'y assister et même de l'opinion que j'en ai eu en l'apprenant... ...issance. Mais je dois compte à mes commettants et à mes collègues et des raisons qui m'ont empêché d'y assister et même de l'opinion que j'en ai eu en l'apprenant.
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
...t même refusé d'ouvrir. J'aurais craint de paraître partager des préventions, des ...
...efus qu'on a fait d'entendre la défense de l'accusé et d'ouvrir une discussion sur...
...cipes et la justice ne permettaient pas de s'opposer.
...homme, qu'on aurait refusé d'entendre, sans une discussion préalable qu'on aurait même refusé d'ouvrir. J'aurais craint de paraître partager des préventions, des animo-sités, des passions. Sans doute, il faut que les coupables soient punis, m...
...rs membres, ils me paraissent avoir été méconnus ou totalement oubliés dans le refus qu'on a fait d'entendre la défense de l'accusé et d'ouvrir une discussion sur les faits allégués contre lui, discussion à laquelle les principes et la justice ne permettaient pas de s'opposer.
Paris, 14 avril 1793 Paris, 14 avril 1793
Paris, 14 avril 1793, Paris, 14 avril 1793,
...t chez moi, j'én demanderais le rapport de vive voix, et que je le demande par écr...
... principes, et contre le règlement même de l'Assemblée qui ne permet d'en porter q...
...t où était la question. Je déclare qu'aujourd'hui, si je n'étais retenu forcément chez moi, j'én demanderais le rapport de vive voix, et que je le demande par écrit, fondé sur ce que ce décret a été rendu contre tous les principes, et contre le règlement même de l'Assemblée qui ne permet d'en porter qu'après une discussion préalable. •Certes, on était plus indulgent, hier matin p...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 86
Locuteur: La Revellière-Lépeaux
« Je te prie donc, président, de donner connaissance à la Convention de ma lettre de ma déclaration, et de ma demande en rapport qui, j'aime à le croire, sera appuyée. Je te prie, de plus, de demander pour moi à l'Assemblée qu'on me compte à l'appel nominal, au nombre de ceux qui se sont refusés à une injustic... « Je te prie donc, président, de donner connaissance à la Convention de ma lettre de ma déclaration, et de ma demande en rapport qui, j'aime à le croire, sera appuyée. Je te prie, de plus, de demander pour moi à l'Assemblée qu'on me compte à l'appel nominal, au nombre de ceux qui se sont refusés à une injustice. (Applaudissements dans les tribunes.)
Locuteur: Lauze-Deperret
... Je regrette bien d'avoir été malade et de n'avoir pu voter contre ce monstre. ...ù on a voté le décret d'accusation contre Marat, j'aurais voté pour Vaccusation. Je regrette bien d'avoir été malade et de n'avoir pu voter contre ce monstre.
Locuteur: Lauze-Deperret
...mbres demandent l'insertion des lettres de Lindet et de Duval à la suite, du proeès-verbal de la veille. Plusieurs membres demandent l'insertion des lettres de Lindet et de Duval à la suite, du proeès-verbal de la veille.
Locuteur: Rabaut-Saint-Étienne
...ement du devoir qui nuirait aux travaux de l'Assemblée. ...onfusion dans les rédactions, une incertitude dans tous les déorets et un relâchement du devoir qui nuirait aux travaux de l'Assemblée.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...hias Flaan, ci-devant receveur du comté de Créihange (2), qui demande le rembourse...
...l avait donné pour occuper ladite place de receveur.
14° Lettre du citoyen Mathias Flaan, ci-devant receveur du comté de Créihange (2), qui demande le remboursement du cautionnement qu'il avait donné pour occuper ladite place de receveur.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...loyés, receveurs, imprimeurs et garçons de bureaux de la régie des loteries déposent pour l'acquit du douzième mois de leur soumission volontaire pour subvenir aux frais de la guerre, la somme de quatre cent soixante-douze livres quinz... « Les citoyens administrateurs, directeurs, employés, receveurs, imprimeurs et garçons de bureaux de la régie des loteries déposent pour l'acquit du douzième mois de leur soumission volontaire pour subvenir aux frais de la guerre, la somme de quatre cent soixante-douze livres quinze sols en assignats, savoir î
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
53 — de 5 » s..............265 » s. 53 — de 5 » s..............265 » s.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
40 — de 2 10 s..........................100 » s... 40 — de 2 10 s..........................100 » s.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
2r — de 1 5 s..........................28 15 s. 2r — de 1 5 s..........................28 15 s.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
12 — de > 15 s...............28 15 s. 12 — de > 15 s...............28 15 s.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
100 — de.» 10s......,,..........50 » s. 100 — de.» 10s......,,..........50 » s.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin. ) (La, Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin. )
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
16° Lettre des membres de la municipalité de Narbonne, qui annoncent que les habitants de cette ville n'ont pas attendu la loi du...
...nt pour voler sur les frontières et que de nombreux dons patrotiques ont été faits...
16° Lettre des membres de la municipalité de Narbonne, qui annoncent que les habitants de cette ville n'ont pas attendu la loi du recrutement pour voler sur les frontières et que de nombreux dons patrotiques ont été faits ; cette lettre est ainsi conçue (2) :
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
... Lettre des administrateurs et employés de la régie des loteries qui déposent, pour les frais de la guerre, une somme de 472 livres (1) Le Mercure universel, to... 15° Lettre des administrateurs et employés de la régie des loteries qui déposent, pour les frais de la guerre, une somme de 472 livres (1) Le Mercure universel, tome XXVI, page 237, est le seul journal qui rapporte la discussion survenue sur l...
Narbonne, le 4 avril 1793, Narbonne, le 4 avril 1793,
...e les despotes du dehors et les ennemis de l'intérieur. La grande coalition a éclaté ; le sort de la République est dans vos mains. Frapp...
... la loi du recrutement. Le 7e bataillon de l'Aude va être à son complet : l'artist...
... ont ohangé leurs outils pour les armes de la République et la malveillance en a pâli de désespoir : une noble émulation s'est emparée de tous les cœurs : le peu de jeunes citoyens qui nous restent est en...
...; les citoyennes consacrent les travaux de leurs mains à faire des guêtres pour les soldats : dans huit jours, 121 paires de guêtres ont été fournies ; 128 paires de souliers et deux capotes ont été déposé...
...employées par la commune à l'équipement de 57 volontaires; 100,000 livres ont serv...
...nces, particulièrement pour les parents de nos défenseurs, et sans (1) Archives na...
« Il exista un© intelligence criminelle entre les despotes du dehors et les ennemis de l'intérieur. La grande coalition a éclaté ; le sort de la République est dans vos mains. Frappez les conspirateurs ;. soyez aussi fermes qu'ils sont scélérats ; qu'a,ucune pl...
... vont nous rendre raison à l'audace des tyrans couronnés ; ils n'ont pas attendu la loi du recrutement. Le 7e bataillon de l'Aude va être à son complet : l'artiste, le cultivateur ont ohangé leurs outils pour les armes de la République et la malveillance en a pâli de désespoir : une noble émulation s'est emparée de tous les cœurs : le peu de jeunes citoyens qui nous restent est en réquisition permanente pour la garde des côtes maritimes ; les citoyennes consacrent les travaux de leurs mains à faire des guêtres pour les soldats : dans huit jours, 121 paires de guêtres ont été fournies ; 128 paires de souliers et deux capotes ont été déposées au directoire du district ; 12,000 livres ont été employées par la commune à l'équipement de 57 volontaires; 100,000 livres ont servi à acheter des subsistances, particulièrement pour les parents de nos défenseurs, et sans (1) Archives nationales, Carton Cii 252, chemise 386, pièce n° 5.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 87
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...urage, législateurs, rendez-vous dignes de ce noble zèle, qui anime tous les Français ; nous vous jurons de faire observer la loi ; nous soumettron...
...mi ne portera ses pas sur le territoire de la République que lorsque, n'étant plus...
...tous les Français morts pour la défense de la liberté.
parler des sacrifices antérieurs, nous avons lieu d'en attendre d'autres. Courage, législateurs, rendez-vous dignes de ce noble zèle, qui anime tous les Français ; nous vous jurons de faire observer la loi ; nous soumettrons sous son joug les têtes indociles et l'ennemi ne portera ses pas sur le territoire de la République que lorsque, n'étant plus qu'un vaste désert, il aura franchi à ses frontières tous les Français morts pour la défense de la liberté.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
Les maire et officiers municipaux de Nar-borme- Les maire et officiers municipaux de Nar-borme-
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...cier municipal', Baron, fils, procureur de la commune, » ...ipal; Laugier, officier municipal; Cogomblis, officier municipal ; Fraisse, officier municipal', Baron, fils, procureur de la commune, »
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
17° Lettre des officiers rrmnicipaux de la commune du Bu, dêpartment d'Eure-et-Loir (1), qui rendent compte de quelques troubles qui ont eu lieu dans ... 17° Lettre des officiers rrmnicipaux de la commune du Bu, dêpartment d'Eure-et-Loir (1), qui rendent compte de quelques troubles qui ont eu lieu dans cette commune.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...nvention renvoie cette lettre au comité de sûreté générale.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de sûreté générale.)
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
18° Lettre de Genneau, commissaire national de la monnaàe d'Orléans (2), qui demande l... 18° Lettre de Genneau, commissaire national de la monnaàe d'Orléans (2), qui demande l'ajournement à jour fixe du rapport qui doit être fait sur son compte par le com...
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
19° Lettre du citoyen Brunei, général de division, employé à l'armée du Var, qui... 19° Lettre du citoyen Brunei, général de division, employé à l'armée du Var, qui présente des observations sur la conduite et le mémoire du général Anselme ; ce...
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...Anselme, répandu avec profusion, rempli de dénonciations vagues, des plus noires c...
...er qu'il a des ennemis nombreux, jaloUx de sa gloire et de sa place. Ses fautes — voilà les seules...
«( Il paraît un mémoire du citoyen Anselme, répandu avec profusion, rempli de dénonciations vagues, des plus noires calomnies, contre les officiers et l'armée du Yar. Sans doute qu'il les motivera ...
...touré. Je suis bien assuré qu'il ne saurait en citer auoun. Anselme veut persuader qu'il a des ennemis nombreux, jaloUx de sa gloire et de sa place. Ses fautes — voilà les seules.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
Turin et de Rome. J'ai pris le commandement de cette armée, je n'y ai trouvé que de braves soldats, pleins de zèle et d'ardeur, gémissant d'une inact...
... rougissant d'avoir savouré les délices de la Capoue du Yar, qui aurait pu les énerver, rougissant des excès de quelques individus que l'oisiveté avait...
Turin et de Rome. J'ai pris le commandement de cette armée, je n'y ai trouvé que de braves soldats, pleins de zèle et d'ardeur, gémissant d'une inaction trop longtemps prolongée, rougissant d'avoir savouré les délices de la Capoue du Yar, qui aurait pu les énerver, rougissant des excès de quelques individus que l'oisiveté avait entraînés et qui n'en auraient jamais eu l'idée, si on les avait mis en action ...
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ule inconduite ; des régiments renvoyés de l'armée pour se venger de quelques particuliers ; des louanges ou...
... qui avaient essuyé toutes les fatigues de la campagne ; des prédilections pour le...
...voirs; des ordres donnés sans s'occuper de l'exécution, nul journal, nul bulletin,...
...uses. . « J'ai loué ceux qui méritaient de l'être ; j'ai mis chacun à sa place ; j...
...eur et son énergie, qu'elle était digne de partager la gloire des armes de la République.
...pour cabales et agitations l'effet d'un mécontentement général produit par sa seule inconduite ; des régiments renvoyés de l'armée pour se venger de quelques particuliers ; des louanges outrées à des corps nouvellement levés qui n'avaient pas encore pu les mériter ; des injures, des mépris, des dédains pour ceux qui avaient essuyé toutes les fatigues de la campagne ; des prédilections pour les cantonnements ; la hiérarchie militaire détruite en confondant les pouvoirs; des ordres donnés sans s'occuper de l'exécution, nul journal, nul bulletin, qui aurait pu faire connaître les actions des corps et des individus qui composaient l'avant-garde : voilà les véritables causes. . « J'ai loué ceux qui méritaient de l'être ; j'ai mis chacun à sa place ; j'ai fait partager les peines, les travaux ; j'ai fait punir avec sévérité ; l'or...
...ans toutes les occasions qui se sont présentées, a montré, par son intrépide valeur et son énergie, qu'elle était digne de partager la gloire des armes de la République.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...droit d'en attendre, et qu'elle jouisse de la réputation qu'elle a si vaillamment acquise, je vous prie de donner à cette lettre la plus grande pu... ...orte que la nation et ses frères d'armes lui rendent toute la justice qu'elle a droit d'en attendre, et qu'elle jouisse de la réputation qu'elle a si vaillamment acquise, je vous prie de donner à cette lettre la plus grande publicité.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
« Le général de division employé à l'armée du Var, « Le général de division employé à l'armée du Var,
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
20° Lettre de Gohier, ministre de la justice, pour transmettre une lettre de la oitoyenne Bourbon par laquelle elle renouvelle sa demande de rester en état d'arrestation chez elle;... 20° Lettre de Gohier, ministre de la justice, pour transmettre une lettre de la oitoyenne Bourbon par laquelle elle renouvelle sa demande de rester en état d'arrestation chez elle; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Au camp de Braons, le 1er Au camp de Braons, le 1er
avril 1793, avril 1793,
...itateurs, recevant à pleines mains l'or de (1) P. V., tome IX, page 252. ...rtus sont à elles, ses fautes sont à lui), il n'y a vu que des cabaleurs, des agitateurs, recevant à pleines mains l'or de (1) P. V., tome IX, page 252.
Paris, 13 avril 1793, Paris, 13 avril 1793,
« J'ai l'honneur de transmettre à la Convention nationale une pétition de la citoyenne Bourbon dans laquelle elle expose qu'elle se trouve hors d'état de pouvoir continuer une (1) Archives nati... « J'ai l'honneur de transmettre à la Convention nationale une pétition de la citoyenne Bourbon dans laquelle elle expose qu'elle se trouve hors d'état de pouvoir continuer une (1) Archives nationales, Carton Cu 252, cbem. pièce n° 21.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 88
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
route aussi fatigante, sans risquer de tomber tout à fait malade, et demande à... route aussi fatigante, sans risquer de tomber tout à fait malade, et demande à rester chez elle en état d'arrestation.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...nommés pour surveiller le transfèrement de tous les individus de la famille des Bourbons. Ils certifient...
...è une fièvre assez forte à la citoyenne de Bourbon, a entravé leur marche, et peut...
...pétition m'a été adressée par les commissaires civils que le conseil exécutif a nommés pour surveiller le transfèrement de tous les individus de la famille des Bourbons. Ils certifient qu'un rhume affreux qui a dormè une fièvre assez forte à la citoyenne de Bourbon, a entravé leur marche, et peut nuire beaucoup à la célérité si nécessaire du voyage.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
« Cependant ils sont parvenus, à force de représentations et avec tous les égards...
...ins, où le patriotisme des habitants et de la municipalité leur permettront de rester quelques instants, si l'état de la citoyenne Bourbon présente des dange...
« Cependant ils sont parvenus, à force de représentations et avec tous les égards que dicte l'humanité, à la décider à partir pour Moulins, où le patriotisme des habitants et de la municipalité leur permettront de rester quelques instants, si l'état de la citoyenne Bourbon présente des dangers réels pour sa vie.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
« J'ai fait passer au comité de salut public et de" sûreté générale copie de la lettre des commissaires," qui est un journal exact de ce qui s'est passé sur leur route depui... « J'ai fait passer au comité de salut public et de" sûreté générale copie de la lettre des commissaires," qui est un journal exact de ce qui s'est passé sur leur route depuis Paris jusqu'à Nogent-sur-Vernisson, d'où ils m'écrivent. Ce journal contient d...
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ale pèsera, dans sa sagesse, les motifs de la demande de la citoyenne Bourbon. J'attends la déte... « La Convention nationale pèsera, dans sa sagesse, les motifs de la demande de la citoyenne Bourbon. J'attends la détermination qu'elle va prendre pour l'adresser sur-le-champ à Moulins, aux commiss...
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
« Le ministre de la justice, « Signé : Gohier. » « Le ministre de la justice, « Signé : Gohier. »
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
Suit le texte de la lettre de la citoyenne Bourbon (1) : Suit le texte de la lettre de la citoyenne Bourbon (1) :
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...nvention nationale décrète l'impression de cette adresse (2), le renvoi au comité de Salut public, et la mention honorable d... (La Convention nationale décrète l'impression de cette adresse (2), le renvoi au comité de Salut public, et la mention honorable du zèle des citoyens.)
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...illon du Lot qui renouvelle son serment de maintenir la République,' de mourir à son poste, de repousser les insinuations des traîtres et de venger la mort des victimes de la scélératesse Dumouriez; cette lettre est ainsi conçu... 22° Lettre du deuxième bataillon du Lot qui renouvelle son serment de maintenir la République,' de mourir à son poste, de repousser les insinuations des traîtres et de venger la mort des victimes de la scélératesse Dumouriez; cette lettre est ainsi conçue (3) :
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ant le deuxième bataillon du Lot jurent de ne reconnaître d'autre souveraineté que...
...et d'autre autorité que celle qui émane de lui ; de repousser avec horreur les insinuations...
...u patriotisme pour servir la tyrannie ; de venger la mort de nos eamarades, victimes de la scélératesse de l'infâme Dumouriez et de mourir à notre poste pour la défense de la liberté.
« Les républicains composant le deuxième bataillon du Lot jurent de ne reconnaître d'autre souveraineté que celle du peuple françaises et d'autre autorité que celle qui émane de lui ; de repousser avec horreur les insinuations perfides des traîtres qui se couvrent du manteau du patriotisme pour servir la tyrannie ; de venger la mort de nos eamarades, victimes de la scélératesse de l'infâme Dumouriez et de mourir à notre poste pour la défense de la liberté.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
' « Aux cantonnements sous Thionville, de Haute-Zieut, de Basse-Zieut et Maquenon. ' « Aux cantonnements sous Thionville, de Haute-Zieut, de Basse-Zieut et Maquenon.
Paris, 13 avril 1793, Paris, 13 avril 1793,
...que je me trouve maintenant hors d'état de pouvoir continuer une rcute "aussi fatigante sans risquer de tomber tout à fait malade. Pourquoi me ...
... que ma belle-sœur, à qui l'on a permis de rester chez elle, en état d'arrestation...
... coupable qu'elle. Ne puis-je l'espérer de votre justice? J'en attends l'effet avé...
...tience que l'on me force, malgré l'état de ma santé, de continuer un voyage bien pénible, lorsq...
« La demande que je vous avais faite était d'autant plus juste que je me trouve maintenant hors d'état de pouvoir continuer une rcute "aussi fatigante sans risquer de tomber tout à fait malade. Pourquoi me traiter plus rigoureusement que ma belle-sœur, à qui l'on a permis de rester chez elle, en état d'arrestation. Je ne demande que cette même grâce, n'étant pas plus coupable qu'elle. Ne puis-je l'espérer de votre justice? J'en attends l'effet avée d'autant plus d'impatience que l'on me force, malgré l'état de ma santé, de continuer un voyage bien pénible, lorsqu'on est entièrement innocente. Rendez-moi, législateurs, à une infinité d'êtres...
Le 10 avril 1793, Le 10 avril 1793,
« Signé: Jean -Jacques Ambert, chef de bataillon; Depeyre, lieutenant; Du Baon... « Signé: Jean -Jacques Ambert, chef de bataillon; Depeyre, lieutenant; Du Baon, commandant; Paraire, capitaine; Joseph Duvaud, capitaine ; Valette, sous-lieu-...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 89
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...re, Legendre et G. Basire, commissaires de la G onvention à Lyon, par laquelle ils annoncent que Kel-lermann leur inspire de la défiance; cette lettre est ainsi con... 23° Lettre des citoyens Rovère, Legendre et G. Basire, commissaires de la G onvention à Lyon, par laquelle ils annoncent que Kel-lermann leur inspire de la défiance; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
Lyon, le 11 avril, l'an II de la République, une heure après-midi. - Lyon, le 11 avril, l'an II de la République, une heure après-midi. -
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...é donnés des dispositions liberticid.es de quelques-uns des machinateurs envoyés par Beurnonville dans l'armée de Kellermann... ( Sur les avis très sérieux qui nous avaient été donnés des dispositions liberticid.es de quelques-uns des machinateurs envoyés par Beurnonville dans l'armée de Kellermann...
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
...ncore, j'en demande le renvoi au comité de Salut public. ... : Cette lettre contient des faits très importants qui ne doivent pas être lus encore, j'en demande le renvoi au comité de Salut public.
Locuteur: La Reveillière-Lépeaux
(La Convention renvoie au comité de Salut public la lettre de ses commissaires (3). (La Convention renvoie au comité de Salut public la lettre de ses commissaires (3).
...uartier général, à Chambéry, le 5 avril 1793, l'an II, de la République. « Au quartier général, à Chambéry, le 5 avril 1793, l'an II, de la République.
... avec lequel je veux causer d'amitié et de confiance sur les circonstances actuelles; vous savez aux actes, mieux que personne, combien ma franchise, mon attachement au bien de ma patrie et mes connaissances militaires ont été mal écoutés : c'est de là qa'est résulté ce qui se passe maint...
...trevue que j'ai eue ce jour avec le duc de Brunswick, prince de Hohenloe, commandant l'armée autrichienne, le prince de Hesse, ministre de l'empereur à la Cour ae Berlin, et LonquesiDg, ministre de Prusse à celle d'Autriche; dans cette c...
...convenu ensuite que ni l'une ni l'autre de ces puissances se mêleraient, ni direct...
...Pache pour lui en rendre compte et que, de son côté, il en fasse part au Pouvoir e...
...nistre Garat, mais bien comme à quelqu'un que j'estime sous tous les rapports et avec lequel je veux causer d'amitié et de confiance sur les circonstances actuelles; vous savez aux actes, mieux que personne, combien ma franchise, mon attachement au bien de ma patrie et mes connaissances militaires ont été mal écoutés : c'est de là qa'est résulté ce qui se passe maintenant. J'avais la paix la plus glorieuse, le 24 octobre dernier (sic) proposé une entrevue que j'ai eue ce jour avec le duc de Brunswick, prince de Hohenloe, commandant l'armée autrichienne, le prince de Hesse, ministre de l'empereur à la Cour ae Berlin, et LonquesiDg, ministre de Prusse à celle d'Autriche; dans cette conférence ou a assisté le général Valence, il a été convenu que l'Autriche et la...
...ent le plus authentique-mont la République française en premier lieu ; il a été convenu ensuite que ni l'une ni l'autre de ces puissances se mêleraient, ni directement, ni indirectement, du ci-devant roi, ni des émigrés; du reste les puissanc...
...ui étaient encore à Longvy et ai dépêché un courrier extraordinaire au ministre Pache pour lui en rendre compte et que, de son côté, il en fasse part au Pouvoir exécutif.
...1) Le procès-verbal ne fait pas mention de cette lettre, qui se trouve cependant r... (1) Le procès-verbal ne fait pas mention de cette lettre, qui se trouve cependant relatée dans le Logotachigraphe, n° 107, page 384, lr" colonne, et dans le Journa...
... et que nous avons trouvée au ministère de la guerre (Armée des Alpes et d'Italie). 11 y est question d'une autre lettre de Kellermann à Garat, que Mortimer-Ternaux relate dans son Histoire de la Terreur, tome VII, page 491; nous pu...
...ettre, ainsi qu'une troisième d'Hérault de Sèclielles sur le même objet (Voir Mortimer-Ternaux, Histoire de la Terreur, tome VII, page 489.)
... Nous donnons en note cette lettre, dont la lecture n'a pas été faite en séance, et que nous avons trouvée au ministère de la guerre (Armée des Alpes et d'Italie). 11 y est question d'une autre lettre de Kellermann à Garat, que Mortimer-Ternaux relate dans son Histoire de la Terreur, tome VII, page 491; nous publions également en note cette seconde lettre, ainsi qu'une troisième d'Hérault de Sèclielles sur le même objet (Voir Mortimer-Ternaux, Histoire de la Terreur, tome VII, page 489.)
...re, Legendre et C. Basire, commissaires de la Convention à Lyon. Lettre des citoyens Rovère, Legendre et C. Basire, commissaires de la Convention à Lyon.
« Lyon, 11 avril, an II de la République, une heure après-midi. « Lyon, 11 avril, an II de la République, une heure après-midi.
...té donnés des dispositions liberticides de quelques-uns des machinateurs envoyés par Beurnonville dans l'armée de Kellermann, notamment de la proposition formelle qui a été faite à ce général par M. Batidoux de marcher sur Paris à la tète de 6,000 hommes que cet intrigant se flatt...
...ous avons cru devoir faire arrêter deux de ses courriers dont nous avons scrupuleu...
...lermann ne veut plus être environné qne de troupes de ligne, qu'il désire surtout commander beaucoup de régiments suisses et qu'enfin, si l'on ne veut lui composer son armée de cette manière, il demande à la cantonne...
...en abandonnant à l'ennemi quelques-unes de nos places frontières qu'il prétend pouvoir reprendre quand il îuî plaira, se réservant de lui donner, s'il le faut, une superbe bataille sur notre territoire et de mettre à profit l'estime des Prussiens ...
...s campagnes pour traiter définitivement de la paix avec eux. C'est ce qu'on verra clairement dans sa lettre au ministre de l'intérieur, si l'on veut la lire avec quelque attention. Nous adressons à votre comité de Salut public, et les avis que nous avon...
Sur les avis très sérieux qui nous avaient été donnés des dispositions liberticides de quelques-uns des machinateurs envoyés par Beurnonville dans l'armée de Kellermann, notamment de la proposition formelle qui a été faite à ce général par M. Batidoux de marcher sur Paris à la tète de 6,000 hommes que cet intrigant se flattait d'y faire arriver sur le soir du dixième jour, nous avons cru devoir faire arrêter deux de ses courriers dont nous avons scrupuleusement examiné les dépêches. II en résulte que Kellermann ne veut plus être environné qne de troupes de ligne, qu'il désire surtout commander beaucoup de régiments suisses et qu'enfin, si l'on ne veut lui composer son armée de cette manière, il demande à la cantonner pour l'exercer, en abandonnant à l'ennemi quelques-unes de nos places frontières qu'il prétend pouvoir reprendre quand il îuî plaira, se réservant de lui donner, s'il le faut, une superbe bataille sur notre territoire et de mettre à profit l'estime des Prussiens qu'il a militairement acquise dans les dernières campagnes pour traiter définitivement de la paix avec eux. C'est ce qu'on verra clairement dans sa lettre au ministre de l'intérieur, si l'on veut la lire avec quelque attention. Nous adressons à votre comité de Salut public, et les avis que nous avons reçus, et les dépêches que nous avons cru devoir ouvrir en totalité à l'except...
Une députation de la section des gardes-françaises est ad...
...ion. Notre position nous mettant à même de prévenir plus promptement toutes les dé...
...é, et que vous sentirez qu'il est temps de prendre nn parti sur Kellermann.
Une députation de la section des gardes-françaises est admise à la barre. tion. Notre position nous mettant à même de prévenir plus promptement toutes les démarches hostiles du général, nous nous flattons que vous approuverez notre conduite à cet égard, dont il vous sera probablement rendu compte par votre comité, et que vous sentirez qu'il est temps de prendre nn parti sur Kellermann.
Lettre de Kellermann, commandant en chef de Varmée des Alpes, à Garat, ministre de l'intérieur. Lettre de Kellermann, commandant en chef de Varmée des Alpes, à Garat, ministre de l'intérieur.
...n, ce fait pour que vous puissiez juger de la différence de notre position si l'on eût accepté; j'a...
...assurance positive qu'il eût été facile de brouiller les Autrichiens et les Prussiens de façon à engager une guerre entre ces de...
...dois même vous ajouter que je jouissais de l'estime de vos ennemis et de leur crainte, les ayant chassés avec 32,000 hommes dépourvus de tout espèce d'habillement contre des fo...
...e Valence m'ait quitté avec sa division de 16,000 hommes le 24 pour se rendre à Gi...
...otre position actuelle ; les événements de la Belgique sont fâcheux, mais tout cel...
...treprendre quelque chose sur nos places de guerre frontières. Pourquoi les déroute...
...sans repos on l'a recommencée; beaucoup de recrues et point d'instruction; de cette manière il est impossible d'obtenir de l'ensemble, et, sans ce préalable, point de succès contre des troupes manœuvrières ...
...et bien dressée; c'est avec une poignée de soldats que j'ai combattu à l'affaire du 20 septembre contre trois fois plus de monde que je n'avais. Quelle en a été l...
...s marches forcées, qu'ils ont fait plus de 60 camps avant celte fameuse journée qu...
« Je vous rappelle, citoyen, ce fait pour que vous puissiez juger de la différence de notre position si l'on eût accepté; j'avais d'ailleurs l'assurance positive qu'il eût été facile de brouiller les Autrichiens et les Prussiens de façon à engager une guerre entre ces deux puis sances et faire un traité avec ces derniers : je dois même vous ajouter que je jouissais de l'estime de vos ennemis et de leur crainte, les ayant chassés avec 32,000 hommes dépourvus de tout espèce d'habillement contre des forces le double des miennes qui n'osèrent pas bouger devant moi, quoique Valence m'ait quitté avec sa division de 16,000 hommes le 24 pour se rendre à Givet; je ne vous fais pas d'autres réflexions; il faut donc venir à notre position actuelle ; les événements de la Belgique sont fâcheux, mais tout cela peut se redresser, l'ennemi ne paraît pas assez en mesure pour entreprendre quelque chose sur nos places de guerre frontières. Pourquoi les déroutes ? la raison en est simple, cette armée a été trop longtemps en campagne et sans repos on l'a recommencée; beaucoup de recrues et point d'instruction; de cette manière il est impossible d'obtenir de l'ensemble, et, sans ce préalable, point de succès contre des troupes manœuvrières ; ce n'est pas la quantité d'hommes qui gagne des batailles; c'est la qualité bien organisée, bien disciplinée et bien dressée; c'est avec une poignée de soldats que j'ai combattu à l'affaire du 20 septembre contre trois fois plus de monde que je n'avais. Quelle en a été la raison ? c'est que nos soldats étaient instruits, disciplinés, qu'ils ont fait des marches forcées, qu'ils ont fait plus de 60 camps avant celte fameuse journée qu'il leur a fait tant d'honneur ;

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 90
Locuteur: Le Président
Vorateur de la députatian donne lecture d'une adres... Vorateur de la députatian donne lecture d'une adresse aux armées françaises à laquelle 28 sections ont adhéré §t qui est ainsi conç...
Locuteur: Le Président
avait formé l'horrible projet de vous redonner un maître. avait formé l'horrible projet de vous redonner un maître.
Locuteur: Le Président
« Toujours il se vanta de ses succès, et c'était les vôtres ; il ...
... et c'était vous qui l'étiez. Ce délire de son ambitiofï a été suivi d'un forfait ...
...he triomphale, après vous être couverts de gloire en la défendant à son berceau
« Toujours il se vanta de ses succès, et c'était les vôtres ; il se crut redoutable, et c'était vous qui l'étiez. Ce délire de son ambitiofï a été suivi d'un forfait plus atroce ; il a cru pouvoir faire servir les mêmes armes, toujours victorieus...
...riez ses audacieuses prétentions et que vous étoufferiez la liberté dans sa marche triomphale, après vous être couverts de gloire en la défendant à son berceau
Locuteur: Le Président
« Entouré de vos forces, il s'érige tout à coup en souverain arbitre de nos destinées et prétend, à lui seul, d...
...e main scélérate il prépara vos revers, de l'autre il offre à des hommes libres un...
...it pas le plus grand des maux, comme si de nouveaux fers pouvaient remplacer vos l...
« Entouré de vos forces, il s'érige tout à coup en souverain arbitre de nos destinées et prétend, à lui seul, dicter des lois à la nation ; d'une main scélérate il prépara vos revers, de l'autre il offre à des hommes libres un maître et l'esclavage pour les en dédommager, comme si la servitude n'était pas le plus grand des maux, comme si de nouveaux fers pouvaient remplacer vos lauriers.
Locuteur: Le Président
( C'est sur Paris, le sanctuaire de la liberté; c'est sur Paris, qui combla...
... stupidité, le fanatisme et l'ignorance de dix-huit siècles, qu'à l'exemple d'un roi de Prusse, d'un Brunswick, d'un Lafayette, il prétendait marcher à la tête de ces soldats, dont il avait l'imprudence de se dire le père, lorsqu'il n'en était q...
( C'est sur Paris, le sanctuaire de la liberté; c'est sur Paris, qui combla la caverne du despotisme, et renversa les tyrans, tant flattés, encensés et divinisés par la stupidité, le fanatisme et l'ignorance de dix-huit siècles, qu'à l'exemple d'un roi de Prusse, d'un Brunswick, d'un Lafayette, il prétendait marcher à la tête de ces soldats, dont il avait l'imprudence de se dire le père, lorsqu'il n'en était que le détracteur et le bourreau.
Locuteur: Le Président
...entière qu'il trompait, comme une horde de soldats indisciplinés, comme des lâches incapables de résister à l'ennemi. ...auver la patrie, il vous peignait à la Convention qu'il calomniait, à la nation entière qu'il trompait, comme une horde de soldats indisciplinés, comme des lâches incapables de résister à l'ennemi.
Locuteur: Le Président
... chers amis, que n'étiez-vous au milieu de nous, au moment où ces astucieuses calo...
..., ils ne viendront point répandre celui de leurs amis, de leurs parents, de leurs frères ; ils ne viendront point déchirer les flancs de la patrie, leur mère, qui les chérit, qui les soulage ; de cette patrie qu'ils ont juré de défendre jusqu'à la mort. Viendraient-i...
... vit naître les plus ardents défenseurs de la France ? Voudraient-ils renverser le trône de la liberté, pour élever sur ses débris ...
...-ils en un instant détruire l'espérance de quatre années
« Ah ! chers amis, que n'étiez-vous au milieu de nous, au moment où ces astucieuses calomnies parvinrent jusqu'à nous ! vous eussiez vu les Parisiens qu'il accusait plu...
...s n'eussiez entendu qu'un seul cri. Non, tout couverts encore du sang autrichien, ils ne viendront point répandre celui de leurs amis, de leurs parents, de leurs frères ; ils ne viendront point déchirer les flancs de la patrie, leur mère, qui les chérit, qui les soulage ; de cette patrie qu'ils ont juré de défendre jusqu'à la mort. Viendraient-ils, sous le vain prétexte d'apaiser les factions et les désordres pavés par les ...
...s ordonner d'accepter un tyran 1 Voudraient-ils soumettre cette grande ville qui vit naître les plus ardents défenseurs de la France ? Voudraient-ils renverser le trône de la liberté, pour élever sur ses débris sanglants, celui d'une pagode insolente et fastueuse ? Viendraient-ils en un instant détruire l'espérance de quatre années
Chambéry, le 10 avril 1793, l'an III, de la République. Chambéry, le 10 avril 1793, l'an III, de la République.
... valiez, et qui ne pouvait, à l'exemple de César, espérer vous attacher à lui qu'en vous menant à la victoire; Dumouriez vient de jeter le masque ; c'est en vous faisant...
... du relâche que nos ennemis sont forcés de donner à leurs opérations pour apprendr...
..., et je vous réponds que cela ira, mais de la patience, de la fermeté et jamais de l'abattement. »
...rimes comme elle enfanta des vertus. Un traître qui connaissait tout ce que vous valiez, et qui ne pouvait, à l'exemple de César, espérer vous attacher à lui qu'en vous menant à la victoire; Dumouriez vient de jeter le masque ; c'est en vous faisant combattre pour la liberté, qu'il il faut donc profiter du relâche que nos ennemis sont forcés de donner à leurs opérations pour apprendre a nos bataillons à manœuvrer ensemble, à bien connaître leurs armes, à-bien tirer; alors nos troupes iront parfaitement bien, et je vous réponds que cela ira, mais de la patience, de la fermeté et jamais de l'abattement. »
Lettre du citoyen Hérault de Séchelles aux citoyens Legenire, Basire et liovère, commissaires de la Convention à Lyon, dans laquelle il exprime ses soupçons sur la loyauté de Kellermann. Lettre du citoyen Hérault de Séchelles aux citoyens Legenire, Basire et liovère, commissaires de la Convention à Lyon, dans laquelle il exprime ses soupçons sur la loyauté de Kellermann.
...ent du traître Dumouriez, il est permis de ne rien ménager ; je n'ai encore aucune...
...patriotes, Son état-major n'a pas l'air de valoir mieux. Je vous envoie quelques p...
... son homme, reste ici, quoique interdit de la place de commissaire général de l'armée des Alpes que Kellermann lui avait obtenue de Beurnon-ville et dans laquelle nous avo...
...envoie, il semble qu'il y ait un projet de n'avoir que des troupes de ligne et de décourager les volontaires. Kellermann ...
Après l'événement du traître Dumouriez, il est permis de ne rien ménager ; je n'ai encore aucune preuve positive, paais Kellermann nous est suspect ainsi qu'aux vrais patriotes, Son état-major n'a pas l'air de valoir mieux. Je vous envoie quelques pièces d'après lesquelles vous jugerez, Boutidoux, son homme, reste ici, quoique interdit de la place de commissaire général de l'armée des Alpes que Kellermann lui avait obtenue de Beurnon-ville et dans laquelle nous avons maintenu le patriote Alexandre. Ce Boutidoux a présenté hier au général un mémoire aussi fou que dangereux et dérisoire ; je vous l'envoie, il semble qu'il y ait un projet de n'avoir que des troupes de ligne et de décourager les volontaires. Kellermann que j'avais forcé à se prononcer dans là solennité ou j'ai demandé qu'on lût à l...
...our Rovépe en lo chargeant spécialement de la lui remettre. Ne veillez pas moins à l'arrivée de ce courrier à Lyon ; faites-le arrêter ... ...la Convention nationale. Mais je remets à ce courrier une lettre insignifiante pour Rovépe en lo chargeant spécialement de la lui remettre. Ne veillez pas moins à l'arrivée de ce courrier à Lyon ; faites-le arrêter et voyez ses lettres, et marquez-moi ce qu'il en est,
...vaises, au moins quant aux dispositions de l'armée, ces messieurs de chez nous auront modifié leur plan et mis de l'eau dans leur vin. Faites pour la con...
...in d'être étudié, que cette arrestation de courrier vienne de vous et non pas de nous.
Peut-être, comme les nouvelles qu'on a ici sont un peu moins mauvaises, au moins quant aux dispositions de l'armée, ces messieurs de chez nous auront modifié leur plan et mis de l'eau dans leur vin. Faites pour la confiance dont nous avons encore besoin pendant quelque temps auprès du général qui a besoin d'être étudié, que cette arrestation de courrier vienne de vous et non pas de nous.
(l)Mulletijt de la Convention du 14 avril 1193. (l)Mulletijt de la Convention du 14 avril 1193.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 91
Locuteur: Le Président
de sacrifices et de vertus républicaines 1 Viendraient-ils arracher l'arbre sacré de la liberté, et le remplacer par l'odieu...
...ant les serments solennels répétés tant de fois sur l'autel de la patrie, et scellés du plus pur sang ...
...d exemple au monde, en nous donnant une Constitution sage, républicaine et protectrice de nos droits? Non, mille fois non ; l'on ...
...point ceux qu'on estime et qu'on aime ; de héros magnanimes on ne devient pas tout à coup de méprisables rebelles, Les. Parisiens vo...
...ions d'un scélérat adroit ; mais pleins de confiance en vous, vous invitent seulement à redoubler de courage, à soutenir le leur, à venger l...
...ulu vous oonvaincre qu'il était instant de continuer à mériter toujours le titre glorieux de défenseurs de la République, et des droits éternels de l'homme. Paris a fait la révolution, Pa...
...s ; telle est l'inébranlable résolution de tous les habitants ; telle est aussi la vôtre, vous venez de le prouver ; le sentiment a suffi pour vous guider. Vous n'avez pas eu besoin de songer au sort que réservent aux traîtres ceux même qui profitent de leur trahison. Les ennemis que vous ave...
... séduire. Mais, chers amis, si la cause de la liberté, si nos armes éprouvaient un écheo qui pût ébranler les fondements du temple de notre nouvelle divinité ; si la fortune pouvait un instant s'éloigner de nos drapeaux, la France entière en arme...
de sacrifices et de vertus républicaines 1 Viendraient-ils arracher l'arbre sacré de la liberté, et le remplacer par l'odieuse statue d'un despote 1 Viendraient-ils enfin, violant les serments solennels répétés tant de fois sur l'autel de la patrie, et scellés du plus pur sang des Français, anéantir la représentation nationale, fouler aux pieds les lois, empêcher qu'elle offre un grand exemple au monde, en nous donnant une Constitution sage, républicaine et protectrice de nos droits? Non, mille fois non ; l'on ne craint point ceux qu'on estime et qu'on aime ; de héros magnanimes on ne devient pas tout à coup de méprisables rebelles, Les. Parisiens vos frères n'ont donc pas voulu vous prémunir contre les séductions d'un scélérat adroit ; mais pleins de confiance en vous, vous invitent seulement à redoubler de courage, à soutenir le leur, à venger l'horrible atrocité commise sur nos représentants, enchaînés et livrés à l'ennemi par un monstre. Ils ont voulu vous oonvaincre qu'il était instant de continuer à mériter toujours le titre glorieux de défenseurs de la République, et des droits éternels de l'homme. Paris a fait la révolution, Paris la soutiendra, ou Paris ne sera plus ; telle est l'inébranlable résolution de tous les habitants ; telle est aussi la vôtre, vous venez de le prouver ; le sentiment a suffi pour vous guider. Vous n'avez pas eu besoin de songer au sort que réservent aux traîtres ceux même qui profitent de leur trahison. Les ennemis que vous avez à combattre sont nombreux, mais ils n'en sont pas plus redoutables ; jugéz-en par les efforts qu'ils ont employés pour vous séduire. Mais, chers amis, si la cause de la liberté, si nos armes éprouvaient un écheo qui pût ébranler les fondements du temple de notre nouvelle divinité ; si la fortune pouvait un instant s'éloigner de nos drapeaux, la France entière en armes volera à votre secours ; les Parisiens en seront Vavant-garde.
Locuteur: Le Président
...si : Citoyens, l'adresse que vous venez de soumettre à la sagesse de la Convention nationale, présente tous ...
...s du lâche Dumouriez souillent la terre de la liberté. Les Français se lèveront en...
répondant à la députation, s'exprime ainsi : Citoyens, l'adresse que vous venez de soumettre à la sagesse de la Convention nationale, présente tous les traits sublimes et qui peignent avec la plus grande justesse les sentiments ...
...es du 14 juillet et du 10 août ne souffriront jamais que les satellites criminels du lâche Dumouriez souillent la terre de la liberté. Les Français se lèveront en masse, s'il le faut, et dissoudront tous les camps des tyrans ligués contre la ...
Locuteur: Le Président
L'existence de l'infâme Dumouriez était déjà une trahi...
...ns pas à apprendre qu'il été l'assassin de ce général qui jouit de l'effet de sa scélératesse.
L'existence de l'infâme Dumouriez était déjà une trahison faite à la nature; son élé-rçient est le crime ; bientôt il trahira Cobourg lui-même, et il serait possible que nous ne tardions pas à apprendre qu'il été l'assassin de ce général qui jouit de l'effet de sa scélératesse.
Locuteur: Le Président
La Convention vous invite aux honneurs de la séance. (Vifs applaudissements.) La Convention vous invite aux honneurs de la séance. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Le Président
.... En passant devant le bureau l'orateur de la Les pétitionnaires regagnent leurs places. En passant devant le bureau l'orateur de la
Locuteur: Le Président
...'extrait du registre des délibérations .de la section des gardes françaises qui Vaccrédite auprès de l'Assemblée (1). députation remet au président l'extrait du registre des délibérations .de la section des gardes françaises qui Vaccrédite auprès de l'Assemblée (1).
Locuteur: Le Président
Des citoyens de la ville de Tours se présentent à la barre. Des citoyens de la ville de Tours se présentent à la barre.
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation s'exprime ainsi (2) : L'orateur de la députation s'exprime ainsi (2) :
Locuteur: Le Président
...se que nous vous présentons est chargée de 19 pages de signatures. ...ministrateurs du département d'Indre-et-Loire nous ont député vers vous; l'adresse que nous vous présentons est chargée de 19 pages de signatures.
Locuteur: Le Président
Malgré les trahisons de nos généraux et les efforts des malveillants de l'intérieur, nqus avons résolu de ne jamais désespérer du salut public et juré de défendre la liberté au péril de notre vie, L'expérience nous a appris d... Malgré les trahisons de nos généraux et les efforts des malveillants de l'intérieur, nqus avons résolu de ne jamais désespérer du salut public et juré de défendre la liberté au péril de notre vie, L'expérience nous a appris d'ailleurs que les reyers et leur courage ont toujours sauvé les Français,
Locuteur: Le Président
...litiques des modérés, des feuillants et de tous les amis secrets du despotisme; le... ...s aider; il faut seconder notre bonne volonté. Purgez les armées et les corps politiques des modérés, des feuillants et de tous les amis secrets du despotisme; les braves sans-culottes sauront bien ensuite sauver la patrie.
...s il en est d'autres que nous attendons de votre sagesse, Les propriétés des émigr...
... être déjà morcelées entre des milliers de citoyens, hâtez-vous de confisquer et de vendre les biens de tous ceux qui ont quitté la France depuis l'époque de la Révolution. Appelez tous les citoyen...
...nt retenu les traîtres, ordonnez à tons de déclarer sur leur honneur et sur leur tête de défendre la liberté, l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République. Portez la peine de mort contre ceux qui voudraient rétabli...
...ur le (1) Nous donnons en note le texte de cette délibération que nous avons trouv...
...s, nous adhérons du fond du cœur à tous vos décrets, nous les maintiendrons, mais il en est d'autres que nous attendons de votre sagesse, Les propriétés des émigrés devraient être déjà morcelées entre des milliers de citoyens, hâtez-vous de confisquer et de vendre les biens de tous ceux qui ont quitté la France depuis l'époque de la Révolution. Appelez tous les citoyens à un nouveau serinent civique, ou plutôt, puisque ce frein n'a point retenu les traîtres, ordonnez à tons de déclarer sur leur honneur et sur leur tête de défendre la liberté, l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République. Portez la peine de mort contre ceux qui voudraient rétablir un pouvoir prohibé par la loi; vouez à l'infamie les égoïstes, les modérés, les insouciants sur le (1) Nous donnons en note le texte de cette délibération que nous avons trouvée aux Archives nationales, Carton Cii 252, chemise 444, pièce n? 19,
« Extrait du registre des délibérations de rassemblée du « Extrait du registre des délibérations de rassemblée du
13 avril 179$, l'an II' de la République française. 13 avril 179$, l'an II' de la République française.
« Sur la motion d'un de ses membres, l'assemblée a arrêté que l...
... portée à la Convention avec invitation de l'insérer dans le Bulletin pour la fair...
« Sur la motion d'un de ses membres, l'assemblée a arrêté que l'adresse des Parisiens aux armées françaises, en date du 9 avril présent mois, sera portée à la Convention avec invitation de l'insérer dans le Bulletin pour la faire parvenir aux armées françaises.
(2) Le texte de cette adresse a été coordonné par nous ...
...versel, tome XXVI, page 238; le Journal de Perlet, n° 206, page 116; l'Auditeur na...
(2) Le texte de cette adresse a été coordonné par nous d'après le Journal des Débats et des décrets, n° 210, page 251 ; le Mercure universel, tome XXVI, page 238; le Journal de Perlet, n° 206, page 116; l'Auditeur national, n° 207, pagel.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 92
Locuteur: Le Président
...e tous les conspirateurs; déclarez hors de la loi tous ceux qui proposeraient de capituler avec les ennemis de la République. Que les ci-devant nobles...
...lace que ce soit, qu'après l'exhibition de certificats de civisme constaté depuis le premier instant de la Révolution; rendez responsables ceux...
...isez l'usage des domestiques mâles afin de donner plus de bras à l'agriculture ou au service militaire; appelez aux droits de citoyens actifs tous les Français sans ...
...lissez, dans chaque département, un tribunal révolutionnaire qui puisse atteindre tous les conspirateurs; déclarez hors de la loi tous ceux qui proposeraient de capituler avec les ennemis de la République. Que les ci-devant nobles et leurs partisans soient détenus pendant la guerre qu'ils ont suscitée, ainsi ...
...onctions civiles et militaires qu'ils occupent encore; n'admettez dans quelque place que ce soit, qu'après l'exhibition de certificats de civisme constaté depuis le premier instant de la Révolution; rendez responsables ceux qui auront accordé ces certificats; interdisez l'usage des domestiques mâles afin de donner plus de bras à l'agriculture ou au service militaire; appelez aux droits de citoyens actifs tous les Français sans distinction; garantissez enfin les propriétés en diminuant l'excès des fortunes ...
Locuteur: Le Président
...rs, qu'aucune crainte ne vous empêchera de faire ces lois justes, nous jurons de garantir vos têtes au péril des nôtres. Nous comptons, législateurs, qu'aucune crainte ne vous empêchera de faire ces lois justes, nous jurons de garantir vos têtes au péril des nôtres.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Bentabole
demande l'impression de cette adresse pour être distribuée à to...
... et discutée après le rapport du comité de législation.
demande l'impression de cette adresse pour être distribuée à tous les membres et discutée après le rapport du comité de législation.
Locuteur: Bentabole
...s apposés sur les propriétés mobilières de ce citoyen. ...x réclame, pour lui et ses collègues, un décret qui ordonne' la levée des scellés apposés sur les propriétés mobilières de ce citoyen.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...vention renvoie cette demande au comité de législation.) (La Convention renvoie cette demande au comité de législation.)
Locuteur: Le Président
Le citoyen Pierron, capitaine de la 9e compagnie de la section armée du Louvre, se présente... Le citoyen Pierron, capitaine de la 9e compagnie de la section armée du Louvre, se présente à la barre (3).
Locuteur: Le Président
... fait hommage à la Convention nationale de son ouvrage sur les moyens de redoubler l'ardeur de nos troupes, de procurer de prompts recrutements en hommes forts et... Il fait hommage à la Convention nationale de son ouvrage sur les moyens de redoubler l'ardeur de nos troupes, de procurer de prompts recrutements en hommes forts et robustes et d'assurer la subordination dans nos armées (4).
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. remercie le pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Législateurs, les besoins de la ville de Toulouse sont grands; ils sont urgents;...
...es est considérable. Nous nous occupons de faire contribuer les riches au soulagement de cette portion intéressante de la République; nous vous demanderons, citoyens, une somme de 400,000 livres à titre d'avance.
Législateurs, les besoins de la ville de Toulouse sont grands; ils sont urgents; la classe des citoyens pauvres est considérable. Nous nous occupons de faire contribuer les riches au soulagement de cette portion intéressante de la République; nous vous demanderons, citoyens, une somme de 400,000 livres à titre d'avance.
Locuteur: Le Président
...à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance. répond à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Rouzet
Je propose de renvoyer cette demande au comité des finances avec mission de nous présenter un rapport dès demain. Je propose de renvoyer cette demande au comité des finances avec mission de nous présenter un rapport dès demain.
Locuteur: Rouzet
(La Convention décrète la proposition de Rouzet.) (La Convention décrète la proposition de Rouzet.)
Locuteur: Rouzet
...vous voyez à votre barre sont des pères de famille, des officiers municipaux victimes de leur patriotisme et de l'aristocratie sacerdotale. Les citoyens que vous voyez à votre barre sont des pères de famille, des officiers municipaux victimes de leur patriotisme et de l'aristocratie sacerdotale.
Locuteur: Rouzet
...le pouvoir exécutif dans le département de Seine-et-Marne pour y propager l'esprit de civisme; un curé est dénoncé par la cla... ...mmédiatement après le 10 août, les citoyens Roussin et Lacroix sont envoyés par le pouvoir exécutif dans le département de Seine-et-Marne pour y propager l'esprit de civisme; un curé est dénoncé par la clameur publique, comme perturbateur et liberticide; les commissaires décernent un ...
Locuteur: Rouzet
...e 21 janvier, époque à jamais mémorable de la justice du peuple, nous sommes injustement décrétés d'accusation par un juré de district. Le 21 janvier, époque à jamais mémorable de la justice du peuple, nous sommes injustement décrétés d'accusation par un juré de district.
Locuteur: Rouzet
...s publics et, par conséquent, suspendus de leurs fonctions : l'un est juge, l'autr... Plusieurs d'entre nous sont fonctionnaires publics et, par conséquent, suspendus de leurs fonctions : l'un est juge, l'autre, gendarme national.
Locuteur: Rouzet
...ion vous les avez renvoyées au ministre de la justice. ...uis trois mois, nous vous avons adressé des pétitions tendant à notre justification vous les avez renvoyées au ministre de la justice.
Locuteur: Rouzet
...partiel et il a conclu à l'annihilation de toute la procédure, comme illégale, inj... ...ons exercées contre nous par ce prêtre liberticide, et par un accusateur public partiel et il a conclu à l'annihilation de toute la procédure, comme illégale, injuste et vexatoire.
Locuteur: Rouzet
Mais avant de prononcer, vous avez cru devoir renvoyer cette affaire à votre comité de législation pour en faire son rapport i... Mais avant de prononcer, vous avez cru devoir renvoyer cette affaire à votre comité de législation pour en faire son rapport incessamment.
Un député extraordinaire de la commune de Toulouse est admis à la barre (5). (1) Le Procès-verbal ne fait pas mention de ce décret qui est porté, d'autre part, ... Un député extraordinaire de la commune de Toulouse est admis à la barre (5). (1) Le Procès-verbal ne fait pas mention de ce décret qui est porté, d'autre part, par tous les jonrnaux.
(4) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 102, e texte de ce mémoire. (4) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page 102, e texte de ce mémoire.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 93
Locuteur: Le Président
tude de ses pouvoirs; suffit-il d'avoir obtenu ...
... a chargé d'assurer son bonheur par une Constitution et des lois stables. Si vos premiers tr...
...ns individuelles qui usent les ressorts de votre énergie en dirigeant son action à...
tude de ses pouvoirs; suffit-il d'avoir obtenu sa confiance ? Non ! Il faut la mériter. Elle vous a chargé d'assurer son bonheur par une Constitution et des lois stables. Si vos premiers travaux l'ont remplie d'espérances, elle n'a pas tardé à gémir sur les maux auxquels l'expose cet acharnement des partis et ce choc des passions individuelles qui usent les ressorts de votre énergie en dirigeant son action à des objets étrangers à la chose publique.
Locuteur: Rouzet
...nstance que les aristocrates triomphent de nous voir si longtemps dans l'esclavage... port; nous vous le demandons avec d'autant plus d'instance que les aristocrates triomphent de nous voir si longtemps dans l'esclavage.
Locuteur: Rouzet
Jugez de cette cruelle situation pour des hommes...
...rté, pour cette liberté qu'ils ont juré de maintenir et qu'ils défendront jusqu'à ...
Jugez de cette cruelle situation pour des hommes qui ne respirent que pour la liberté, pour cette liberté qu'ils ont juré de maintenir et qu'ils défendront jusqu'à la mort.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Plusieurs hussards de la liberté sont admis à la barre (1). Plusieurs hussards de la liberté sont admis à la barre (1).
Locuteur: Le Président
Ils demandent l'élargissement de leurs chefs mis en prison par ordre de Dumouriez, la confirmation du choix qu'...
...tation du colonel Morgan, la permission de recruter, et un rapport sous deux jours sur la totalité de leurs demandes.
Ils demandent l'élargissement de leurs chefs mis en prison par ordre de Dumouriez, la confirmation du choix qu'ils ont fait du citoyen Montmayence pour leur lieutenant-colonel-commandant, l'arrestation du colonel Morgan, la permission de recruter, et un rapport sous deux jours sur la totalité de leurs demandes.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde lçs honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde lçs honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
TJn membre propose de renvoyer la pétition au comité militair... TJn membre propose de renvoyer la pétition au comité militaire et aux commissaires qui sont sur les lieux, avec pouvoir à ceux-ci d'ordonner ...
Locuteur: Le Président
Une députation des citoyens de Vincennes est admise à la barre (2). Une députation des citoyens de Vincennes est admise à la barre (2).
Locuteur: Le Président
...tionale décrète l'aliénation du château de Vincennes et de ses dépendances, et qu'elle lui accorde, à titre d'avance, sur le seizième du produit de la vente, une certaine somme remboursab... L1 orateur demande que la Convention nationale décrète l'aliénation du château de Vincennes et de ses dépendances, et qu'elle lui accorde, à titre d'avance, sur le seizième du produit de la vente, une certaine somme remboursable à mesure que la vente s'opérera.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond-à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Un membre du directoire du département de ~j$aône-et-Loire, se présente à la barr... Un membre du directoire du département de ~j$aône-et-Loire, se présente à la barre.
Locuteur: Le Président
Il donne lecture de l'adresse suivante (3) : Il donne lecture de l'adresse suivante (3) :
Locuteur: Le Président
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Le Président
...érêts les plus chers vous sont confiés, de misérables querelles de partis emploient le temps de vos séances. N'est-ce donc pas assez des forces de l'Europe entière à combattre 1 N'est-ce... « La patrie est en danger; et quand ses intérêts les plus chers vous sont confiés, de misérables querelles de partis emploient le temps de vos séances. N'est-ce donc pas assez des forces de l'Europe entière à combattre 1 N'est-ce pas assez des cris du fanatisme à éviter, des trames sacerdotales à prévenir, d...
Locuteur: Le Président
...e la République, que nous avons chargée de nos intérêts. ...ention ationale; la Convention nationale, tout entière, une et indivisible, comme la République, que nous avons chargée de nos intérêts.
Locuteur: Le Président
( Les personnalités sont indignes de vous et de votre mission. ( Les personnalités sont indignes de vous et de votre mission.
Locuteur: Le Président
...ns d'hommes se soumettent à l'exécution de vos décrets, une minorité législative p... ...pour n'avoir pu soumettre leurs opinions à celles des autres. Et quand 25 millions d'hommes se soumettent à l'exécution de vos décrets, une minorité législative peut-elle, sans crime, opposer l'intrigue et l'astuce à la volonté générale légal...
Locuteur: Le Président
...itoyens représentants, vous avez besoin de la confiance publique, pour opérer le bien; vous l'avez laissé altérer; il dépend de vous de la retrouver encore .Mais si vous la pe...
...aute, songez-y, vous vous verrez privés de la. tâche glorieuse de faire ,1e bonheur de vos concitoyens et ils vous demanderont compte de tout le bien que vous n'aurez pas fait ...
« Citoyens représentants, vous avez besoin de la confiance publique, pour opérer le bien; vous l'avez laissé altérer; il dépend de vous de la retrouver encore .Mais si vous la perdez et par votre faute, songez-y, vous vous verrez privés de la. tâche glorieuse de faire ,1e bonheur de vos concitoyens et ils vous demanderont compte de tout le bien que vous n'aurez pas fait et du mal que vous aurez laissé faire.
Locuteur: Le Président
... vœu des citoyens libres du département de Saône-et-Loire, réunis fraternellement à Paray. Tel est celui, sans doute, de tous les patriotes ennemis du despotisme et de l'anarchie. » « Tel est le vœu des citoyens libres du département de Saône-et-Loire, réunis fraternellement à Paray. Tel est celui, sans doute, de tous les patriotes ennemis du despotisme et de l'anarchie. »
Paray, 3 avril 1793, Paray, 3 avril 1793,
« La nation entière vous a revêtu de la pléni- (1) Journal des Débats et des... « La nation entière vous a revêtu de la pléni- (1) Journal des Débats et des décrets, n° 210, page 252,

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 94
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Un membre propose de décréter la mention honorable de cette adresse, l'impression et l'insert... Un membre propose de décréter la mention honorable de cette adresse, l'impression et l'insertion au Bulletin.
Locuteur: Le Président
...Aufère, dont le mari fut tué à la prise de la Bastille et gui est elle-même actuel... La citoyenne Aufère, dont le mari fut tué à la prise de la Bastille et gui est elle-même actuellement engagée dans les canonniers, se présente à la barre.
Locuteur: Le Président
Elle donne lecture de la pétition suivante (1) : Elle donne lecture de la pétition suivante (1) :
Locuteur: Le Président
...ande légitime qu'elle a faite au comité de secours en indemnité et à la Convention pour demander la pension qu'elle a droit de prétendre pour raison de la perte qu'elle a faite de son mari qui a été tué à la prise de la Bastille, ainsi qu'il a été légaleme... La citoyenne veuve Aufrère vous expose que sur la demande légitime qu'elle a faite au comité de secours en indemnité et à la Convention pour demander la pension qu'elle a droit de prétendre pour raison de la perte qu'elle a faite de son mari qui a été tué à la prise de la Bastille, ainsi qu'il a été légalement reconnu par tous les papiers et certificats dont cette citoyenne est munie.
Locuteur: Le Président
...citoyenne d'un côté quatre cents livres de secours provisoires, par le comité de secours et, d'un autre côté, elle a été fixée à deux cents livres de pension. Aujourd'hui l'exposante s'est ...
...ur savoir en quel état était le travail de sa pension, mais elle n'a jamais été si surprise de voir qu'on lui oppose la loi du 17 juin...
...ux qui sont compris dans les vainqueurs de la Bastille et qui n'ont pas fait leurs réclamations à l'époque de cette loi.
« Sur ces différentes demandes, il a été accordé à cette citoyenne d'un côté quatre cents livres de secours provisoires, par le comité de secours et, d'un autre côté, elle a été fixée à deux cents livres de pension. Aujourd'hui l'exposante s'est présentée pour savoir en quel état était le travail de sa pension, mais elle n'a jamais été si surprise de voir qu'on lui oppose la loi du 17 juin 1791, qui rejette tous ceux qui sont compris dans les vainqueurs de la Bastille et qui n'ont pas fait leurs réclamations à l'époque de cette loi.
Locuteur: Le Président
« L'exposante a de bonnes raisons à donner à cet égard et ...
...s sensibles; c'est qu'elle est éloignée de cette cité de cent vingt lieues; par conséquent, elle...
...ngtemps sans connaître les dispositions de cette loi qui ne doit nullement rejaill...
...cependant, sitôt qu'elle apprît la mort de son mari, elle n'eût rien de si empressé que de mettre tout de suite ses pièces entre les mains du maire de son endroit qui les lui a gardées très ...
...igence que l'exposante s'est vue forcée de les retirer et de se transporter en cette cité, au mois de septembre dernier, pour faire les démarches nécessaires auprès de la Convention, relativement aux justes ...
...oir justice à présent, ayant été forcée de rester pour cela, ayant été promenée de bureau en bureau pendant près de cinq mois. En conséquence, cette citoye...
...ormé sa demande d'après tous ces motifs de considérations, qui méritent tous les é...
« L'exposante a de bonnes raisons à donner à cet égard et qui sont très sensibles; c'est qu'elle est éloignée de cette cité de cent vingt lieues; par conséquent, elle a été très longtemps sans connaître les dispositions de cette loi qui ne doit nullement rejaillir sur elle; cependant, sitôt qu'elle apprît la mort de son mari, elle n'eût rien de si empressé que de mettre tout de suite ses pièces entre les mains du maire de son endroit qui les lui a gardées très longtemps, sans avoir fait aucune démarche pour cette malheureuse veuve. C'est d'après une pareille négligence que l'exposante s'est vue forcée de les retirer et de se transporter en cette cité, au mois de septembre dernier, pour faire les démarches nécessaires auprès de la Convention, relativement aux justes réclamations qu'elle avait droit d'exiger et où il ne lui a été possible que d'avoir justice à présent, ayant été forcée de rester pour cela, ayant été promenée de bureau en bureau pendant près de cinq mois. En conséquence, cette citoyenne ne doit donc pas être regardée comme négligente d'avoir formé sa demande d'après tous ces motifs de considérations, qui méritent tous les égards possibles.
Locuteur: Le Président
... très malheureuse, si elle était privée de sa pension, étant sans fortune et sans ...
...'est la grâce qu'elle attend, citoyens, de votre humanité et de votre justice ordinaire, vous priant de croire qu'elle ne cessera d'être reconn...
...lui faire délivrer les titres nécessaires à ce sujet; considérant qu'elle serait très malheureuse, si elle était privée de sa pension, étant sans fortune et sans ressource, ayant des enfants. C'est la grâce qu'elle attend, citoyens, de votre humanité et de votre justice ordinaire, vous priant de croire qu'elle ne cessera d'être reconnaissante.
Locuteur: Le Président
...dans les canonniers et qu'elle s'attend de jour en jour à partir; c'est pourquoi elle vous prie de faire attention que son affairé devient... ...euve Aufrère, citoyens, vous observe que vous n'ignorez pas qu'elle est engagée dans les canonniers et qu'elle s'attend de jour en jour à partir; c'est pourquoi elle vous prie de faire attention que son affairé devient très urgente et pressante.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...mbre : (1) Je propose, en considération de ce que la veuve Aufrère est actuellement au service de la République en qualité de ca-nonnier, qu'elle soit exceptée de la loi, et que la pension lui soit acco... Un membre : (1) Je propose, en considération de ce que la veuve Aufrère est actuellement au service de la République en qualité de ca-nonnier, qu'elle soit exceptée de la loi, et que la pension lui soit accordée, sans tirer à conséquence.
Locuteur: Le Président
Une députation des citoyens du canton de Passy-lès-Paris est admise à la barre -... Une députation des citoyens du canton de Passy-lès-Paris est admise à la barre -(2).
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation se plaint de l'inégalité des prix dans les subsistan...
...y; il représente que, quand on a besoin de fermer les barrières, les habitants de Passy font le service avec les parisien...
... rappelle que cette commune est remplie de malheureux parents, dont les enfants seuls sont au secours de la patrie, et il sollicite des secours.
L'orateur de la députation se plaint de l'inégalité des prix dans les subsistances; il observe que le pain ne vaut que 3 sous à Paris, tandis qu'il en vaut 4 à Passy; il représente que, quand on a besoin de fermer les barrières, les habitants de Passy font le service avec les parisiens; il demande l'unité des prix. En terminant, il rappelle que cette commune est remplie de malheureux parents, dont les enfants seuls sont au secours de la patrie, et il sollicite des secours.
Locuteur: Le Président
Le même orateur, avant de se retirer : Législateur voici un jeune...
...uery); ses forces ne lui permettent pas de voler aux frontières; il vous offre le fruit de ses travaux; voici sa bourse, elle cont...
Le même orateur, avant de se retirer : Législateur voici un jeune élève (montrant le citoyen Verrier, élève du citoyen Vacquery); ses forces ne lui permettent pas de voler aux frontières; il vous offre le fruit de ses travaux; voici sa bourse, elle contient 22 livres, 4 sous. ( Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...rcie le jeune orateur et et le félicite de son zèle. remercie le jeune orateur et et le félicite de son zèle.
Des députés extraordinaires de la commune de Notre-Dame-de-Fontcdne, département de Ehône-et-Loire, se présentant à la barr... Des députés extraordinaires de la commune de Notre-Dame-de-Fontcdne, département de Ehône-et-Loire, se présentant à la barre (3). (1) Logotachigraphe, n" 107, page 384, 2* colonne.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 95
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation rappelle une pétition qu'...
...ion avait pour but d'obtenir la réunion de cette commune à une autre qui en est fo...
L'orateur de la députation rappelle une pétition qu'ils avaient déjà présentée depuis longtemps et qui paraît s'être perdue dans la poussière d'un comité. Cette pétition avait pour but d'obtenir la réunion de cette commune à une autre qui en est fort éloignée.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention renvoie la demande au comité de division.) (La Convention renvoie la demande au comité de division.)
Locuteur: Rabaut-Saint-Étienne
(1) demande que le comité de législation présente un mode d'organisation de tous les travaux de l'Assemblée et établisse une responsabi... (1) demande que le comité de législation présente un mode d'organisation de tous les travaux de l'Assemblée et établisse une responsabilité pour les diverses pièces qui seront déposées dans les comités et dans les b...
Locuteur: Rabaut-Saint-Étienne
« La Convention décrète que le comité de législation est chargé de lui présenter un mode d'organisation de tous les, travaux de la Convention nationale, qui établisse ... « La Convention décrète que le comité de législation est chargé de lui présenter un mode d'organisation de tous les, travaux de la Convention nationale, qui établisse une responsabilité pour les diverses pièces qui sont déposées dans les comités e...
Locuteur: Rabaut-Saint-Étienne
L'orateur de la députation, demande, pour lui et ses camarades, la faveur de former une compagnie de gendarmerie, dans laquelle ils ont été ... L'orateur de la députation, demande, pour lui et ses camarades, la faveur de former une compagnie de gendarmerie, dans laquelle ils ont été admis par décret.
Locuteur: Le Président
...Convention renvoie la demande au Comité de la guerre pour en faire un prompt rappo... (La Convention renvoie la demande au Comité de la guerre pour en faire un prompt rapport.)
Locuteur: Le Président
... engagé volontairement dans les troupes de ligne, est admis à la barre (4). Le citoyen Biez, soldat engagé volontairement dans les troupes de ligne, est admis à la barre (4).
Locuteur: Le Président
...expose que sa femme n'a pas encore joui de la faveur du décret de janvier 1792. Il expose que sa femme n'a pas encore joui de la faveur du décret de janvier 1792.
Locuteur: Le Président
...à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance. répond à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Un membre : Je propose le renvoi de cette pétition au comité de la guerre, pour faire décréter le plus promptement possible les moyens de secourir les femmes et enfants de ceux ... Un membre : Je propose le renvoi de cette pétition au comité de la guerre, pour faire décréter le plus promptement possible les moyens de secourir les femmes et enfants de ceux qui se sont engagés volontairement dans les troupes de ligne.
...roisième expérience fut faite au bureau de consultation de l'académie des sciences par devant des commissaires qu'il avait nommés, au nombre de six ; mais il ne s'y en trouva que quat...
...igner l'auteur du but où il tendait, et de lui faire perdre l'espérance de voir mettre son plan à exécution. Mais ...
...fraya point ; il s'attendait à beaucoup de résistance en combattant (1) Mercure un...
«( La troisième expérience fut faite au bureau de consultation de l'académie des sciences par devant des commissaires qu'il avait nommés, au nombre de six ; mais il ne s'y en trouva que quatre, dont deux furent reconnus par l'auteur pour avoir assisté à la deuxième expé...
...tous les mécaniciens attachés à l'hôtel des monnaies pour trouver un moyen d'éloigner l'auteur du but où il tendait, et de lui faire perdre l'espérance de voir mettre son plan à exécution. Mais cela ne l'effraya point ; il s'attendait à beaucoup de résistance en combattant (1) Mercure universel, tome XXVI, page 239.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 96
...conseil d'administration qui est chargé de (1) Collection Baudouin, tome XXVIII, p... Non; car chaque bataillon a un conseil d'administration qui est chargé de (1) Collection Baudouin, tome XXVIII, page 83 et P. V., tome IX, page 259. V 8
Paris, le 30 mars 1793, Paris, le 30 mars 1793,
...ant à obtenir le paiement d'une pension de six cents livres qui m'a été accordée par l'assemblée colonial? de Saint-Domingue, pour récompense des ser... « Je présente à la Convention une pétition tendant à obtenir le paiement d'une pension de six cents livres qui m'a été accordée par l'assemblée colonial? de Saint-Domingue, pour récompense des services militaires que j'ai faits dans cette colonie et pour les bles- (1) Logotac...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 97
Paris, le f 30 mars 1793, Paris, le f 30 mars 1793,
...ministrateurs du directoire du district de Corbeil (4), qui demandent (1) Archives... 26° Lettre des administrateurs du directoire du district de Corbeil (4), qui demandent (1) Archives nationales, Carton Cii 252, chemise 444, pièce n® 24.
Blodelsheim, le 8 avril 1793, Blodelsheim, le 8 avril 1793,
Sarreguemines, le 9 avril 1793, Sarreguemines, le 9 avril 1793,
« Cinq croix de Saint-Louis m'ont été remises il y a de... « Cinq croix de Saint-Louis m'ont été remises il y a deux mois par des militaires qui n'ont pas su comment les faire passer à la (1) Jo...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 98
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU DIMANCHE 14 AVRIL 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU DIMANCHE 14 AVRIL 1793.
...à la Convention nationale pour la prier de vouloir (1) P. V., tome IX, page 258. 34° Lettre des administrateurs du département du Bas-Rhin (5), qui écrivent à la Convention nationale pour la prier de vouloir (1) P. V., tome IX, page 258.
Mémoire (4), sur la nécessité de construire un canal de navigation, depuis Paris jusqu'à Dieppe... Mémoire (4), sur la nécessité de construire un canal de navigation, depuis Paris jusqu'à Dieppe et Rouen, avec l'exposé des moyens d'exécution, par Machet-Vélye.
...ime sans laquelle le génie des affaires de ce genre est nécessairement borné à de bien faibles résultats, qui ne suffirai...
... cette ville l'éclat qu'un nouvel ordre de choses vient de lui faire perdre.
...is les grandes spéculations du négociant sont subordonnées à la navigation maritime sans laquelle le génie des affaires de ce genre est nécessairement borné à de bien faibles résultats, qui ne suffiraient pas pour rendre à cette ville l'éclat qu'un nouvel ordre de choses vient de lui faire perdre.
...e des cargaisons ; il n'est qu'un moyen de le faire participer aux grands in- ...éditions maritimes qui ne permettent pas des chances d'incertitudes sur l'arrivée des cargaisons ; il n'est qu'un moyen de le faire participer aux grands in-
(1) Le Point du Jour, 1793, tome II, page 59. (1) Le Point du Jour, 1793, tome II, page 59.
... même séance, page76, la lettre d'envoi de Machet-Vélye. (3) Voy. ci-dessus, même séance, page76, la lettre d'envoi de Machet-Vélye.

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 99
térêts d'un port de mer ; et c'est en réalisant la confection d'un canal de navigation jusqu'à Dieppe, avec un embranchement sur Rouen, de manière que les barques de commerce puissent aller à la mer en quatre jours, au lieu de trente, et souvent plus, et que les bateaux de poste, ainsi que la marée, fassent le m... térêts d'un port de mer ; et c'est en réalisant la confection d'un canal de navigation jusqu'à Dieppe, avec un embranchement sur Rouen, de manière que les barques de commerce puissent aller à la mer en quatre jours, au lieu de trente, et souvent plus, et que les bateaux de poste, ainsi que la marée, fassent le même trajet en un, par le moyen des petites écluses construites à cet effet, à cô...
...gtemps; elle a même été proposée nombre de fois; mais toujours avec des moyens ins...
... l'exécuter, soit en raison des détails de l'art, soit à cause des fonds considéra...
Cette superbe opération a été conçue depuis très longtemps; elle a même été proposée nombre de fois; mais toujours avec des moyens insuffisants pour l'exécuter, soit en raison des détails de l'art, soit à cause des fonds considérables qu'elle exige.
...ux pour cet objet, composés d'une suite de plans levés géométriquement, du terrain...
... détaillés, il en résulte que la partie de l'art est démontrée d'une exécution cer...
Considérant aussi qu'il existe maintenant des ouvrages précieux pour cet objet, composés d'une suite de plans levés géométriquement, du terrain où passe le canal tracé ; ses coupes, nivellements, écluses, élévations, et des devis détaillés, il en résulte que la partie de l'art est démontrée d'une exécution certaine.
Mais il n'en est pas de même de la possibilité de se procurer les fonds nécessaires à cet...
...plus difficiles à assurer, qu'il s'agit de trente-six millions, et que le gouverne...
...ésor public, parce que les trois-quarts de la France peuvent être très indifférents aux succès d'un canal en faveur de Paris.
Mais il n'en est pas de même de la possibilité de se procurer les fonds nécessaires à cette dépense, d'autant plus difficiles à assurer, qu'il s'agit de trente-six millions, et que le gouvernement n'en chargerait pas le trésor public, parce que les trois-quarts de la France peuvent être très indifférents aux succès d'un canal en faveur de Paris.
D'un autre côté, il est très difficile de faire naître la confiance -et l'harmoni...
...bligés d'en faire chacun l'objet unique de leur fortune, d'après l'étendue de leurs engagements personnels; et sous c...
D'un autre côté, il est très difficile de faire naître la confiance -et l'harmonie entre les individus d'une çompagnie particulière, nécessairement nombreuse pour une entreprise aussi considérable, d'autant qu'ils seraient obligés d'en faire chacun l'objet unique de leur fortune, d'après l'étendue de leurs engagements personnels; et sous ce rapport seul, la réunion des fonds est impossible.
...dant des siècles, s'il n'était possible de faire naître un autre mode pour se proc... ...eils contre lesquels ce projet a toujours fait naufrage, et le ferait encore pendant des siècles, s'il n'était possible de faire naître un autre mode pour se procurer les trente-six millions dont il s'agit.
...on convaincante sur les avantages réels de ma proposition, après avoir soumis à me...
...res que je leur soumettrai, dans la vue de réaliser cette entreprise avec des moye...
C'est à ce but auquel j'espère arriver par une démonstration convaincante sur les avantages réels de ma proposition, après avoir soumis à mes concitoyens quelques faits préliminaires qui doivent les déterminer à prendre en grande considération les mesures que je leur soumettrai, dans la vue de réaliser cette entreprise avec des moyens presque insensibles.
Non seulement les consommations de la Cour ne subsistent plus, mais les grandes fortunes de ceux qui y étaient attachés, avec celles de la magistrature et de ses suites, ont également disparu pour ...
...ns, relatives aux principes du commerce de cette ville, il faut ajouter celle qui ...
...cieux qu'il était tout entier au profit de l'industrie des citoyens occupés des ou...
Non seulement les consommations de la Cour ne subsistent plus, mais les grandes fortunes de ceux qui y étaient attachés, avec celles de la magistrature et de ses suites, ont également disparu pour Paris, ainsi que les richesses financières, non moins considérables, qui vivifiaient toutes ses branches d'industrie. # A ces quatre importantes observations, relatives aux principes du commerce de cette ville, il faut ajouter celle qui se rapporte encore aux bénéfices que ses habitants faisaient avec l'affluence de...
...séduisant, et cet objet seul y apportait un immense numéraire, d'autant plus précieux qu'il était tout entier au profit de l'industrie des citoyens occupés des ou-
vrages de goût et de modes, à peu près son seul commerce, et dont les valeurs de matières premières n'équivalent souvent pas au sixième du prix de la vente ; si on considère, entre autres articles, que six mille livres, produit de deux candélabres, se répartissent, presqu'en totalité, à plus de dix artistes et ouvriers qui les ont travaillés ; de même- qu'une aune de gaze, avec quelques fleurs arrangées pa...
...plus à Paris, ne pourraient être tentés de ses ouvrages, parce que l'on ne désire,...
vrages de goût et de modes, à peu près son seul commerce, et dont les valeurs de matières premières n'équivalent souvent pas au sixième du prix de la vente ; si on considère, entre autres articles, que six mille livres, produit de deux candélabres, se répartissent, presqu'en totalité, à plus de dix artistes et ouvriers qui les ont travaillés ; de même- qu'une aune de gaze, avec quelques fleurs arrangées par l'intelligence et les grâces françaises, assurent un égal bénéfice ; qu'enfin ...
...lle ne fait renaître d'autres attraits pour ces mêmes étrangers, qui, ne venant plus à Paris, ne pourraient être tentés de ses ouvrages, parce que l'on ne désire, dans ce genre, que les objets qui séduisent la vue.
...quent, voilà presque toutes les sources de richesses de l'ancienne capitale de la France qui sont desséchées. Par conséquent, voilà presque toutes les sources de richesses de l'ancienne capitale de la France qui sont desséchées.
...illes où le commerce est le seul mobile de l'opulence. Londres même ne tire pas son éclat de la résidence d'un roi, dont la Cour est...
...e qu'elle en a pris l'esprit avec celui de la liberté, qui doivent être inséparabl...
...entiment dont il faut que les habitants de Paris se pénètrent pour obtenir le dédommagement de tous les sacrifices qu'ils ont fait, en préférant le bien général de la France à la conservation de leurs intérêts personnel^ puisque jamai...
...le ils ont déployé une force formidable de cent mille hommes, aussi imposants par leur civisme que par l'activité régulière de leur service, pour détruire les abus de l'ancien gouvernement.
...is nous pouvons relever notre espoir, en jetant les yeux sur la prospérité des villes où le commerce est le seul mobile de l'opulence. Londres même ne tire pas son éclat de la résidence d'un roi, dont la Cour est d'ailleurs plus simple que somptueuse : l'industrie commerciale a tout fait pour sa gloire, parce qu'elle en a pris l'esprit avec celui de la liberté, qui doivent être inséparables pour se soutenir l'une par l'autre ; et c'est enfin le sentiment dont il faut que les habitants de Paris se pénètrent pour obtenir le dédommagement de tous les sacrifices qu'ils ont fait, en préférant le bien général de la France à la conservation de leurs intérêts personnel^ puisque jamais la Révolution ne se serait effectuée sans la grande énergie avec laquelle ils ont déployé une force formidable de cent mille hommes, aussi imposants par leur civisme que par l'activité régulière de leur service, pour détruire les abus de l'ancien gouvernement.
... ce principe honorable que les citoyens de Paris doivent puiser la même énergie pour diriger leur industrie vers la mer, par de nouveaux débouchés, en érigeant un superbe canal qui leur facilite les moyens de communiquer avec toutes les nations maritimes, et s'assurer l'entrepôt naturel de la France, eu égard à toutes les autres...
...elle va devenir encore le point central de la nouvelle jonction des deux mers par le canal de la Saône à l'Yonne ; et les obstacles v...
... dans les deux plus importantes actions de leur existence politique, en assurant le bonheur général de la France, et la régénération particulière de Paris.
C'est donc dans ce principe honorable que les citoyens de Paris doivent puiser la même énergie pour diriger leur industrie vers la mer, par de nouveaux débouchés, en érigeant un superbe canal qui leur facilite les moyens de communiquer avec toutes les nations maritimes, et s'assurer l'entrepôt naturel de la France, eu égard à toutes les autres parties do navigation qui aboutissent à cette ville, d'autant mieux qu'elle va devenir encore le point central de la nouvelle jonction des deux mers par le canal de la Saône à l'Yonne ; et les obstacles vaincus jusqu'à Dieppe, compléteront la gloire des Parisiens par le grand caractère qui les aura dirigés dans les deux plus importantes actions de leur existence politique, en assurant le bonheur général de la France, et la régénération particulière de Paris.
1° Les moyens de réunir les fonds nécessaires à la dépen... 1° Les moyens de réunir les fonds nécessaires à la dépense du canal proposé ;
qui donnera plus que la probabilité de la source qui donnera plus que la probabilité de la source

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 100
...ne tontine en deux classes, par actions de chacune 90 livres, portant intérêt à 5 ... « Le citoyen La Farge a conçu le plan, très heureusement, d'une tontine en deux classes, par actions de chacune 90 livres, portant intérêt à 5 0/0, avec une augmentation progressive, d'après les estinctions, jusqu'à 3,00Q l...
..., en viager, au profit des actionnaires de sa tontine, environ trente-trois millions, composant plus de 360,000 actions de 90 livres, et la seconde tontine, ouver... « Dans une seule année, le citoyen La Farge a reconstitué, en viager, au profit des actionnaires de sa tontine, environ trente-trois millions, composant plus de 360,000 actions de 90 livres, et la seconde tontine, ouverte à présent, se soutient avec le même succès. »
... concours aussi favorable à l'exécution de son plan, qui ne donne d'abord que 5 0/...
...s, ne doit-on pas croire à la certitude de placer 300,000 actions de 120 livres, payables en six années, seu...
...canal dont il s'agit, lorsque l'intérêt de l'action atteindra, au moins, 10 0/0 la...
... et qu'elle augmentera jusqu'au maximum de quatre mille livres, par les effets d'u...
Or, si le citoyen La Farge a pu obtenir un concours aussi favorable à l'exécution de son plan, qui ne donne d'abord que 5 0/0 aux intéressés, ne doit-on pas croire à la certitude de placer 300,000 actions de 120 livres, payables en six années, seulement par vingt livres, pour la confection du canal dont il s'agit, lorsque l'intérêt de l'action atteindra, au moins, 10 0/0 la cinquième année, et qu'elle augmentera jusqu'au maximum de quatre mille livres, par les effets d'une tontine à peu près semblable, mais dont les classes, infiniment moins nombreu...
..., sans doute, ajouter encore aux motifs de préférence pour les actions du canal de Paris, le sentiment de mes concitoyens, relativement à l'intérêt de la chose publique ; et s'il était nécessaire de ranimer leur énergie pour soutenir une ...
...nte, je leur citerais nombre d'exemples de ce que les Anglais, leurs rivaux, ont créé par de simples souscriptions, sans autre intérêt que la prospérité générale de leur commerce ; mais les habitants de Paris ont aussi fait leurs preuves à ce...
... permettaient, parce que les sacrifices de cette nature auraient diminué d'autant ...
Je dois, sans doute, ajouter encore aux motifs de préférence pour les actions du canal de Paris, le sentiment de mes concitoyens, relativement à l'intérêt de la chose publique ; et s'il était nécessaire de ranimer leur énergie pour soutenir une cause aussi importante, je leur citerais nombre d'exemples de ce que les Anglais, leurs rivaux, ont créé par de simples souscriptions, sans autre intérêt que la prospérité générale de leur commerce ; mais les habitants de Paris ont aussi fait leurs preuves à cet égard, autant que les entraves ministérielles le leur permettaient, parce que les sacrifices de cette nature auraient diminué d'autant la source abondante dans laquelle ces administrateurs puisaient des impôts extra...
D'ailleurs, quel est le citoyen de Paris qui, depuis quatre ans, n'a pas d...
...s que la Révolution a occasionnés, plus de six cents livres en faveur de la liberté française !
D'ailleurs, quel est le citoyen de Paris qui, depuis quatre ans, n'a pas dépensé, pour son habillement et son armement, ainsi que pour tous les frais extraordinaires que la Révolution a occasionnés, plus de six cents livres en faveur de la liberté française !
...re que le plan qui sub-diyise l'intérêt de la masse des trente-six millions en une infinité de mains, doit être bon, parce qu'une très légère partie des forces de chacune, agissant sur la même mesure, n...
...e succès, tant par l'impulsion générale de l'esprit public, que par les résultats avantageux de l'intérêt personnel, et qu'enfin c'est le moment, ou jamais, de réaliser ce projet, avant que l'industrie de Paris se trouve trop fatiguée de ses pertes.
'Ainsi donc, j'ose croire que le plan qui sub-diyise l'intérêt de la masse des trente-six millions en une infinité de mains, doit être bon, parce qu'une très légère partie des forces de chacune, agissant sur la même mesure, ne sera pénible pour personne, en assurant néanmoins le succès, tant par l'impulsion générale de l'esprit public, que par les résultats avantageux de l'intérêt personnel, et qu'enfin c'est le moment, ou jamais, de réaliser ce projet, avant que l'industrie de Paris se trouve trop fatiguée de ses pertes.
Je ne présente pas ici le plan détaillé de la tontine résultant de trois cent mille actions à 120 livres, ... Je ne présente pas ici le plan détaillé de la tontine résultant de trois cent mille actions à 120 livres, faisant trente-six millions; ce sera l'objet d'un autre exposé.
Il est maintenant nécessaire de présenter les avantages de l'entreprise, en faveur des actionnaire... Il est maintenant nécessaire de présenter les avantages de l'entreprise, en faveur des actionnaires personnellement ; et, à cet effet, l'exemple le plus simple donnera la preuve
D'après la taxe moyenne de six deniers du quintal par lieue de 2,000 toises, à l'instar du même tarif qui vient d'être décrété pour le canal de la ci-devant Bretagne, et conforme à celui de Languedoc, (qui a toujours été une mine...
...ires) il s'ensuit qu'un bateau à charge de deux cents milliers, paiera 50 livres par lieue, et 2,000 livres pour un trajet de quarante sur le canal; tandis que la mê...
...présent le triple, et met dix fois plus de temps pour le transport, au grand préjudice des consommateurs et de la célérité nécessaire aux opérations commerciales : par conséquent, le seul produit de deux cents milliers de charge en navigation, pendant 260 jours de l'année, qui auront parcouru quarante l...
D'après la taxe moyenne de six deniers du quintal par lieue de 2,000 toises, à l'instar du même tarif qui vient d'être décrété pour le canal de la ci-devant Bretagne, et conforme à celui de Languedoc, (qui a toujours été une mine précieuse pour ses propriétaires) il s'ensuit qu'un bateau à charge de deux cents milliers, paiera 50 livres par lieue, et 2,000 livres pour un trajet de quarante sur le canal; tandis que la même charge, par les voies accoutumées, coûte à présent le triple, et met dix fois plus de temps pour le transport, au grand préjudice des consommateurs et de la célérité nécessaire aux opérations commerciales : par conséquent, le seul produit de deux cents milliers de charge en navigation, pendant 260 jours de l'année, qui auront parcouru quarante lieues chaque jour, s'élève à 520,000 livres.
L'on peut juger à présent de quelle importance sera le revenu de cette entreprise, si on considère qu'aucune ville de France n'est aussi bien placée que Pari...
...; et parce qu'encore une fois, le canal de la ci-devant Bourgogne, avec celui-ci, va faire une jonction de la Manche à la Méditerranée, beaucoup p...
... les objets dans la direction du milieu de la France ; en sorte qu'il est impassible de ne pas admettre que le canal de Paris produira, au moins, 10 0/0 net aux actionnaires, non compris la progression de la tontine par les extinctions.
L'on peut juger à présent de quelle importance sera le revenu de cette entreprise, si on considère qu'aucune ville de France n'est aussi bien placée que Paris pour ses rapports intérieurs, par toutes les rivières et canaux qui y aboutissent déjà ; et parce qu'encore une fois, le canal de la ci-devant Bourgogne, avec celui-ci, va faire une jonction de la Manche à la Méditerranée, beaucoup plus avantageuse pour le commerce et les armements, puisqu'elle en prendra et portera tous les objets dans la direction du milieu de la France ; en sorte qu'il est impassible de ne pas admettre que le canal de Paris produira, au moins, 10 0/0 net aux actionnaires, non compris la progression de la tontine par les extinctions.
...a mesure qui devra être la plus exempte de fautes dans l'exécution du canal, et à ... Il me reste à traiter la seconde proposition sur la mesure qui devra être la plus exempte de fautes dans l'exécution du canal, et à cet effet j'observe :
...i sera ci-après expliqué pour la partie de l'art, et que ce comité peut être formé de trois administrateurs, un caissier, un ... ...ont, parmi eux, les personnes qui devront gérer les intérêts communs, sauf ce qui sera ci-après expliqué pour la partie de l'art, et que ce comité peut être formé de trois administrateurs, un caissier, un contrôleur et un notaire, non oompris le directeur général.
...s en second, parmi ceux qui ont le plus de célébrité dans l'art hydraulique et la construction, pour diriger les travaux de l'entreprise, conformément aux plans qu...
...tration, en ce qui concernera la partie de l'art.
...stration étant ainsi établie, elle choisira un ingénieur en chef, deux ingénieurs en second, parmi ceux qui ont le plus de célébrité dans l'art hydraulique et la construction, pour diriger les travaux de l'entreprise, conformément aux plans qui seront arrêtés; lesquels ingénieurs auront séance et voix déli-bérative dans les comités d'administration, en ce qui concernera la partie de l'art.
...'Administration, qui arrêtera son livre de caisse, ainsi que celui du contrôleur, ...
...ature sera indispensable sur les pièces de recettes et de dépenses, à cause de cet enregistrement nécessaire.
...les recettes et dépenses journalières dont il comptera, toutes les semaines, à l'Administration, qui arrêtera son livre de caisse, ainsi que celui du contrôleur, d'après l'examen préalable d'une registre tenu sous les ordres du directeur général, dont la signature sera indispensable sur les pièces de recettes et de dépenses, à cause de cet enregistrement nécessaire.
L'émission des trois cent mille actions de chacune 120 livres, payables par sixième de 20 livres annuellement, sera faite dans... L'émission des trois cent mille actions de chacune 120 livres, payables par sixième de 20 livres annuellement, sera faite dans la

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 101
...e tous les six mois, pour rendre compte de sa gestion aux actionnaires, et le résultat de ce compte sera affiché dans ses bureaux, de manière à ce que chacun desdits actionn... L'Administration tiendra une séance publique tous les six mois, pour rendre compte de sa gestion aux actionnaires, et le résultat de ce compte sera affiché dans ses bureaux, de manière à ce que chacun desdits actionnaires puisse encore le méditer au besoin.
...mportante affaire exige encore beaucoup de préalables, auxquels l'esprit public do...
...ns seulement, et qu'il serait indiscret de l'annoncer avec la confiance, trop ordinaire, de ceux qui ne doutent de rien dans les grandes entreprises qu'il...
Mais comme une aussi importante affaire exige encore beaucoup de préalables, auxquels l'esprit public doit concourir aussi, avant d'être en mesure pour arriver au succès des premières dispositions seulement, et qu'il serait indiscret de l'annoncer avec la confiance, trop ordinaire, de ceux qui ne doutent de rien dans les grandes entreprises qu'ils proposent, et qui finissent souvent par occasionner le décri des meilleures ch...
J'estime donc, qu'avant de surcharger l'attention publique de quantité de détails sur les moyens d'exécution de ce projet, il faut savoir si ce même pu...
... la confection du canal dont il s'agit, de m'envoyer seulement (franc de port) leurs noms et demeures, dans le terme, au plus, de trois mois, à compter de ce jour, en s'expliquant sur la quantité d'actions qu'ils pourraient prendre, afin de réunir ces premières intentions, pour avoir un aperçu de l'opinion générale à cet égard. » Et si...
...et, alors j'inviterai un certain nombre de souscripteurs, parmi ceux qui ont l'habitude des affaires d'Administration, de joindre leurs lumières à mon zèle, pour...
...t pour prendre connaissance des détails de l'art que du plan de finances qui peut faire marcher cette o...
J'estime donc, qu'avant de surcharger l'attention publique de quantité de détails sur les moyens d'exécution de ce projet, il faut savoir si ce même public le désire, et le conçoit sous tous les rapports avantageux que je crois tro...
...ition. « Et, à cet effet, je me borne à inviter ceux qui voudront s'intéresser à la confection du canal dont il s'agit, de m'envoyer seulement (franc de port) leurs noms et demeures, dans le terme, au plus, de trois mois, à compter de ce jour, en s'expliquant sur la quantité d'actions qu'ils pourraient prendre, afin de réunir ces premières intentions, pour avoir un aperçu de l'opinion générale à cet égard. » Et si elle se prononce en faveur du projet, alors j'inviterai un certain nombre de souscripteurs, parmi ceux qui ont l'habitude des affaires d'Administration, de joindre leurs lumières à mon zèle, pour former un comité provisoire, auquel seraient invités aussi des ingénieurs, tant pour prendre connaissance des détails de l'art que du plan de finances qui peut faire marcher cette opération.
...si lesdits commissaires sont convaincus de la solidité de tous les moyens que j'ai à leur présent... Et enfin, si lesdits commissaires sont convaincus de la solidité de tous les moyens que j'ai à leur présenter, ils en soumettront le procès-verbal qui en aura été dressé, avec les pièces ...
...oposition sera subordonnée à la faculté de percevoir sur la navigation du canal, u...
... qui vient d'être décrété pour le canal de la ci-devant Bretagne, et à la réversion de cette propriété au domaine national, après l'extinction des actionnaires de la tontine, suivant la mesure établie pour le maximum du produit de chaque action.
Cette proposition sera subordonnée à la faculté de percevoir sur la navigation du canal, un droit d'indemnité à l'instar du tarif qui vient d'être décrété pour le canal de la ci-devant Bretagne, et à la réversion de cette propriété au domaine national, après l'extinction des actionnaires de la tontine, suivant la mesure établie pour le maximum du produit de chaque action.
... les principes ci-devant indiqués, afin de commencer à opérer depuis Paris jusqu'à Saint-Denis, de manière que dix-huit mois après, cette ...
...l produise déjà une portion essentielle de revenu; ensuite jusqu'à l'Oise, et succ...
C'est à cette époque que l'administration permanente sera établie sur les principes ci-devant indiqués, afin de commencer à opérer depuis Paris jusqu'à Saint-Denis, de manière que dix-huit mois après, cette première partie du canal produise déjà une portion essentielle de revenu; ensuite jusqu'à l'Oise, et successivement la totalité en cinq ans.
J'observe enfin qu'avec la réunion de la force de 300,000 actions, qui peuvent être dans^ autant de mains, le degré d'impulsion sera insens...
...'établir pour la prospérité du commerce de Paris; que d'ailleurs, avec une adminis...
...e mesure facile pour créer un mouvement de cette importance, qui, s'il était entre...
...ère, n'aurait jamais le grand caractère de perfection désirable, parce que les membres de cette compagnie, qui prendraient l'engagement de fournir chacun plusieurs millions, en feraient nécessairement l'objet le plus important de leurs fortunes, et dès lors beaucoup de parcimonie sur les dépenses relatives à...
... calculés par un usufruitier, en raison de sa jouissance.
J'observe enfin qu'avec la réunion de la force de 300,000 actions, qui peuvent être dans^ autant de mains, le degré d'impulsion sera insensible pour chacune, et que néanmoins tous ces petits leviers, dirigés vers le même point, opéreront le grand mouvement qu'il s'agit d'établir pour la prospérité du commerce de Paris; que d'ailleurs, avec une administration composée d'actionnaires choisis par leurs co-associés, auxquels ils rend...
...it pas le succès le plus heureux, et il paraît encore probable que c'est la seule mesure facile pour créer un mouvement de cette importance, qui, s'il était entrepris par une compagnie particulière, n'aurait jamais le grand caractère de perfection désirable, parce que les membres de cette compagnie, qui prendraient l'engagement de fournir chacun plusieurs millions, en feraient nécessairement l'objet le plus important de leurs fortunes, et dès lors beaucoup de parcimonie sur les dépenses relatives à la solidité des ouvrages, toujours calculés par un usufruitier, en raison de sa jouissance.
...ents aussi considérables pour les mises de fonds partiels sont sujets à beaucoup d...
...guissent et se détruisent, surtout ceux de cette nature, qui exigent célérité pour se garantir des éboulis de terre occasionnés par les intempéries de la saison d'hiver, sur les ouvrages imp...
On peut croire encore que des engagements aussi considérables pour les mises de fonds partiels sont sujets à beaucoup d'incertitudes, et même d'impossibilités personnelles pour le plus grand nombre des sociétaires; d'où il s'ensuit que les travaux languissent et se détruisent, surtout ceux de cette nature, qui exigent célérité pour se garantir des éboulis de terre occasionnés par les intempéries de la saison d'hiver, sur les ouvrages imparfaits.
...unir à moi pour concourir à la réussite de cette grande opération, que je crois tr... ... jugées nécessaires dans le comité préparatoire des personnes qui voudront se réunir à moi pour concourir à la réussite de cette grande opération, que je crois très importante pour la prospérité du commerce.
...ment est inséparable du véritable amour de la patrie, sans lequel l'homme n'a jama...
...ui prescrit la liberté, s'il veut jouir de ses bienfaits; par conséquent, la mesur...
... où peut s'élever l'énergie spéculative de l'intérêt général. Puissé-je ne pas tro...
...'après l'esprit public qui m'anime, et dans la confiance où je suis que ce sentiment est inséparable du véritable amour de la patrie, sans lequel l'homme n'a jamais le caractère national que lui prescrit la liberté, s'il veut jouir de ses bienfaits; par conséquent, la mesure que je propose sera le thermomètre qui marquera, d'une manière évidente, le degré où peut s'élever l'énergie spéculative de l'intérêt général. Puissé-je ne pas trouver, en opposition à mes principes, l'égoïsme qui paralyse les objets étrangers...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 102
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU DIMANCHE 14 AVRIL 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU DIMANCHE 14 AVRIL 1793.
Moyens infaillibles de redoubler l'ardeur de nos troupes, de procurer de prompts recrutements en hommes forts et...
...mées, par le citoyen Pierron, capitaine de la neuvième compagnie de la section armée du Louvre (2).
Moyens infaillibles de redoubler l'ardeur de nos troupes, de procurer de prompts recrutements en hommes forts et robustes, et d'assurer la subordination dans nos armées, par le citoyen Pierron, capitaine de la neuvième compagnie de la section armée du Louvre (2).
La guerre actuelle de la France est Un combat à mort entre la...
...insi vaincre ou mourir, voilà la devise de tous les bons citoyens français.
La guerre actuelle de la France est Un combat à mort entre la liberté et la tyrannie : Ou les Français rentreront sous la verge du despotisme, ou les despotes, leum ennemis, seront anéantis ; ainsi vaincre ou mourir, voilà la devise de tous les bons citoyens français.
Jamais les fastes de l'histoire n'ont fait mention d'une gue...
...i l'ont précédée, l'effet du caprice et de l'ambition d'un despote; elle n'est pas de l'intérêt d'un jour, mais de celui des siècles; elle n'est pas soutenue pour la liberté de la seule nation française, mais pour celle de toutes les nations de l'Europe. Et puisque cette guerre est e...
...mbre des soldats qu'on em-ployera, mais de leur bravoure, de leur courageuse intrépidité, de leur subordination, et voici l'unique m...
Jamais les fastes de l'histoire n'ont fait mention d'une guerre aussi juste et aussi nécessaire; elle n'est pas comme toutes celles qui l'ont précédée, l'effet du caprice et de l'ambition d'un despote; elle n'est pas de l'intérêt d'un jour, mais de celui des siècles; elle n'est pas soutenue pour la liberté de la seule nation française, mais pour celle de toutes les nations de l'Europe. Et puisque cette guerre est extraordinaire et qu'elle doit nous procurer les plus précieux avantages, nous de...
...uccès que nous en attendons; or, ce succès ne dépendra pas seulement du grand nombre des soldats qu'on em-ployera, mais de leur bravoure, de leur courageuse intrépidité, de leur subordination, et voici l'unique moyen qui peut efficacement procurer ces vaillants soldats.
... un décret qui assure à tous déserteurs de troupes ennemies qui viendront en France une somme de 50 livres en arrivant et 100 livres de pension par an, avec progression jusqu'à la somme de 500 livres. On sait que la seconde législature a rendu un décret qui assure à tous déserteurs de troupes ennemies qui viendront en France une somme de 50 livres en arrivant et 100 livres de pension par an, avec progression jusqu'à la somme de 500 livres.
...rien épargner pour affaiblir les armées de nos ennemis, pourquoi n'employerions-no...
...ifier les nôtres surtout dans un moment de crise qui doit décider du salut ou de la perte de la patrie 1
Si alors on a cru qu'il ne fallait rien épargner pour affaiblir les armées de nos ennemis, pourquoi n'employerions-nous pas le même moyen pour fortifier les nôtres surtout dans un moment de crise qui doit décider du salut ou de la perte de la patrie 1
...ur donc cette perspective dans le point de vue le plus attrayant, en leur assurant... ...u'ils seront encouragés par une perspective intéressante pour euxj présentons leur donc cette perspective dans le point de vue le plus attrayant, en leur assurant un avenir heureux; qu'à cet effet la Convention nationale ajoute aux avantages ...
... les citoyens depuis 18 jusqu'à 50 ans, de la taille de cinq pieds deux pouces, ou même de cinq pieds, forts et robustes, et par préférence ceux qui auront servi dans les troupes de ligne, ou qui auront fait le service dans les villes ou villages de la République, en qualité de gardes nationaux, seront invités à servir dans nos armées pendant la durée de la guerre actuelle, moyennant une somme de 50 livres; en outre, ils jouiront à la ...
...aite dans cette campagne, d'une pension de 100 livres qui, par progression, devra ...
Tous les citoyens depuis 18 jusqu'à 50 ans, de la taille de cinq pieds deux pouces, ou même de cinq pieds, forts et robustes, et par préférence ceux qui auront servi dans les troupes de ligne, ou qui auront fait le service dans les villes ou villages de la République, en qualité de gardes nationaux, seront invités à servir dans nos armées pendant la durée de la guerre actuelle, moyennant une somme de 50 livres; en outre, ils jouiront à la paix, fut-elle faite dans cette campagne, d'une pension de 100 livres qui, par progression, devra se porter' à 600 livres.
...x campagnes recevront une gratification de 100 livres à la fin de chaque campagne. Ceux qui ne voudront servir que pendant une ou deux campagnes recevront une gratification de 100 livres à la fin de chaque campagne.
Ceux qui prendront l'engagement de servir pendant la durée de la guerre actuelle, et par conséquent auront mérité, à la paix, la pension de 100 livres avec l'assurance de la progression jusqu'à 600 livres, jouiront de cette pension tant qu'ils vivront et sa... Ceux qui prendront l'engagement de servir pendant la durée de la guerre actuelle, et par conséquent auront mérité, à la paix, la pension de 100 livres avec l'assurance de la progression jusqu'à 600 livres, jouiront de cette pension tant qu'ils vivront et sans aucune déduction, quelles que soient ensuite les places qu'ils occuperont dan...
...tes les places et dans tous les emplois de la République. Ils auront aussi la préférence, à mérite égal, pour toutes les places et dans tous les emplois de la République.
...ldats, soit gardes nationaux ou troupes de ligne de quelques armes qu'ils puissent être, qui composent actuellement les armées de la République, et qui prendront le même engagement de servir pendant toute la durée de la guerre actuelle, jouiront à la paix de la même pension de 100 livres avec progression jusqu'à 600 livres ainsi que de la prérogative des places et emplois à la disposition de la République. Tous les soldats, soit gardes nationaux ou troupes de ligne de quelques armes qu'ils puissent être, qui composent actuellement les armées de la République, et qui prendront le même engagement de servir pendant toute la durée de la guerre actuelle, jouiront à la paix de la même pension de 100 livres avec progression jusqu'à 600 livres ainsi que de la prérogative des places et emplois à la disposition de la République.
Indépendamment de ces récompenses, on pourrait y ajouter encore celle de faire participer les troupes aux prises...
...u'elle deviendrait un puissant véhicule de courage pour nos guerriers qui tenterai...
...bles. On sait que nos ennemis n'ont pas de plus grands moyens d'exciter leurs satellites que celui de leur promettre le pillage dans toute la...
Indépendamment de ces récompenses, on pourrait y ajouter encore celle de faire participer les troupes aux prises qu'elles feront, soit sur les despotes ou sur les gouvernements ennemis. Cette concession paraît d'autant plus nécessaire qu'elle deviendrait un puissant véhicule de courage pour nos guerriers qui tenteraient tout pour faire des prises considérables. On sait que nos ennemis n'ont pas de plus grands moyens d'exciter leurs satellites que celui de leur promettre le pillage dans toute la France, s'ils y pouvaient entrer. Peut-on donc trop récompenser ceux qui les em...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 103
...en masse entre les mains des trésoriers de la République, pour être partagés a la ...
...tous les soldats et comme la même forme de répartition serait observée dans toutes les armées, il ne pourrait y avoir aucun sujet de jalousie entre elles, pour la préférence de leur placement.
...ement à l'armée qui aurait fait la prise, et les deux autres tiers seraient mis en masse entre les mains des trésoriers de la République, pour être partagés a la paix, entre tous les soldats et comme la même forme de répartition serait observée dans toutes les armées, il ne pourrait y avoir aucun sujet de jalousie entre elles, pour la préférence de leur placement.
Les veuves et enfants de ceux qui seraient morts, soit pendant le combat de la prise ou après, jouiraient des parts...
...tiendraient dans ce tiers; il en serait de même pour leurs parts dans les deux aut...
Les veuves et enfants de ceux qui seraient morts, soit pendant le combat de la prise ou après, jouiraient des parts qui leur appartiendraient dans ce tiers; il en serait de même pour leurs parts dans les deux autres tiers mis en masse, lorsque la répartition s'en ferait à la paix.
... faut les récompenser généreusement, et de la manière proposée; alors' il s'en pré...
... qui seront forts, robustes, et en état de résister aux fatigues de la guerre. Les dépenses d'une année de la guerre actuelle, se portent à enviro...
...roposées, nous accablerions nos ennemis de toutes parts, probablement nous aurions...
...rgneraient que les dépenses d'une année de guerre, ces dépenses suffiraient et bie...
..., nous indemniseraient en grande partie de nos dépenses.
...té. Or, pour avoir et pour se procurer ces guerriers courageux et intrépides, il faut les récompenser généreusement, et de la manière proposée; alors' il s'en présentera en foule dans tous les départements : et comme il y aura à choisir, on n'enrôlera que ceux qui seront forts, robustes, et en état de résister aux fatigues de la guerre. Les dépenses d'une année de la guerre actuelle, se portent à environ 1,200 millions. Or, comme en formant des armées formidables tout d'un coup, par l'attrait des récompenses proposées, nous accablerions nos ennemis de toutes parts, probablement nous aurions la paix dans cette seule campagne : par conséquent, en supposant que nos braves défenseurs ne nous épargneraient que les dépenses d'une année de guerre, ces dépenses suffiraient et bien au-delà pour payer les pensions proposées; d'ailleurs, les prises immenses qu'ils nous procureraient sur les despotes et gouvernements ennemis, nous indemniseraient en grande partie de nos dépenses.
Si l'on objectait que le recrutement de nos armées pourra s'exécuter, sans qu'il soit besoin de faire les sacrifices proposés, on répon...
...t ne pourront pas soutenir les fatigues de la guerre et dont, par conséquent, il y...
... grand nombre dans les hôpitaux : ainsi de pareils soldats seront plus nuisibles q...
...eur zèle et leur ardeur, il n'est point de moyen plus efficace que celui que l'on vient de proposer, parce que la brillante perspective qu'on leur présenterait, en ferait autant de héros, qui auraient le plus grand intérêt à combattre et à vaincre, pour le salut de la pros-
Si l'on objectait que le recrutement de nos armées pourra s'exécuter, sans qu'il soit besoin de faire les sacrifices proposés, on répondra que cela peut être, mais se fera-t-il en hommes forts et robustes, tels que ...
...l'on enrôle journellement des enfants faibles, délicats, et qui vraisemblablement ne pourront pas soutenir les fatigues de la guerre et dont, par conséquent, il y en aura toujours un grand nombre dans les hôpitaux : ainsi de pareils soldats seront plus nuisibles que profitables dans les armées. En effet, ce n'est pas sur le grand nombre des s...
...se intrépidité; et, pour se les procurer ces soldats courageux et pour exciter leur zèle et leur ardeur, il n'est point de moyen plus efficace que celui que l'on vient de proposer, parce que la brillante perspective qu'on leur présenterait, en ferait autant de héros, qui auraient le plus grand intérêt à combattre et à vaincre, pour le salut de la pros-
...trie si généreuse, et à la conservation de laquelle leur sort serait si étroitemen... périté d'une patrie si généreuse, et à la conservation de laquelle leur sort serait si étroitement lié.
Indépendamment du zèle et de l'ardeur que de pareilles récompenses exciteraient parm...
...mées, parce qu'alors il n'y aurait plus de volontaires, mais des soldats engagés e...
...la République, chaque soldat craindrait de manquer; et cette crainte salutaire le contiendrait dans les bornes de l'exacte discipline.
Indépendamment du zèle et de l'ardeur que de pareilles récompenses exciteraient parmi nos guerriers, elles y maintiendraient encore la subordination et la discipline si nécessaires dans l^s armées, parce qu'alors il n'y aurait plus de volontaires, mais des soldats engagés et liés envers la République, et auxquels elle pourrait, en conséquence, faire in...
... honteusement et par conséquent privé des récompenses avantageuses promises par la République, chaque soldat craindrait de manquer; et cette crainte salutaire le contiendrait dans les bornes de l'exacte discipline.
...aires nationaux aient fait des prodiges de valeur dans la dernière campagne, il n'...
...taires et qu'il est bien plus difficile de leur faire observer la subordination qu'à des troupes qui auraient pris l'engagement de servir la patrie pendant la durée de la guerre actuelle; qui seraient, par conséquent, des soldats de la République et, en cette qualité tenus de se soumettre à la plus exacte disciplin...
Quoique nos volontaires nationaux aient fait des prodiges de valeur dans la dernière campagne, il n'est pas moins vrai que ce sont des volontaires et qu'il est bien plus difficile de leur faire observer la subordination qu'à des troupes qui auraient pris l'engagement de servir la patrie pendant la durée de la guerre actuelle; qui seraient, par conséquent, des soldats de la République et, en cette qualité tenus de se soumettre à la plus exacte discipline militaire, si nécessaire dans les armées.
Plus on fera de réflexions sur l'utilité du décret prop...
...er le zèle et la courageuse intrépidité de nos troupes; 2° pour procurer un prompt recrutement de nos armées en hommes forts et robustes,...
...fin ce décret dispenserait les citoyens de tirer au sort pour le recrutement de nos armées, parce que, comme on l'a déjà dit, il se présenterait alors beaucoup plus de monde pour s'enrôler qu'on n'en aurait ...
Plus on fera de réflexions sur l'utilité du décret proposé, plus on sera convaincu qu'il est d'une nécessité absolue : 1° pour exciter le zèle et la courageuse intrépidité de nos troupes; 2° pour procurer un prompt recrutement de nos armées en hommes forts et robustes,toutes les fois qu'elles en auront besoin; 3° pour y maintenir la plus exacte di...
...ient, et que les fautes graves seraient au . moins punies par l'expulsion; 4° enfin ce décret dispenserait les citoyens de tirer au sort pour le recrutement de nos armées, parce que, comme on l'a déjà dit, il se présenterait alors beaucoup plus de monde pour s'enrôler qu'on n'en aurait besoin.
... à la guerre malgré lui. Si on a besoin de soldats pour la soutenir, il n'y a qu'à... Dans un Etat libre, aucun citoyen ne doit être contraint d'aller à la guerre malgré lui. Si on a besoin de soldats pour la soutenir, il n'y a qu'à les bien payer et on n'en manquera pas, surtout dans la France.
D'ailleurs, qu'est-ce qu'un recrutement de trois ou quatre cent mille hommes, dans...
...Par tous les citoyens, et en proportion de leurs revenus. Par conséquent, si un citoyen qui a mille livres de revenu, doit fournir un soldat, celui q...
...tion, en fournir cent. Mais, si au lieu de faire ainsi ce recrutement, en proporti...
...e pas la vingtième partie des individus de la République, et cependant cette vingt...
...rois quarts des richesses et propriétés de la
D'ailleurs, qu'est-ce qu'un recrutement de trois ou quatre cent mille hommes, dans un Etat? C'est une contribution extraordinaire nécessitée par les circonstances. Or, comment les contributions doivent-elles être payées? Par tous les citoyens, et en proportion de leurs revenus. Par conséquent, si un citoyen qui a mille livres de revenu, doit fournir un soldat, celui qui en a cent mille doit, dans cette proportion, en fournir cent. Mais, si au lieu de faire ainsi ce recrutement, en proportion des revenus des citoyens, il se faisait en raison des individus, alors cette ...
...e toute à la charge des pauvres citoyens. En effet, la classe des riches ne forme pas la vingtième partie des individus de la République, et cependant cette vingtième partie possède au moins les trois quarts des richesses et propriétés de la

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 104
...ie; en effet, les riches, en proportion de leurs propriétés, devraient fournir soi...
... à demander la réforme d'un pareil mode de répartition à la Convention nationale? de lui demander de rendre le décret proposé, qui remédiera...
..., au lieu d'en fournir les trois quarts, elle n'en fournit pas la vingtième partie; en effet, les riches, en proportion de leurs propriétés, devraient fournir soixante hommes sur quatre-vingts, et en suivant le mode actuel, ils en fournissent...
... soixante-seize. Cela n'est-il pas abusif? et les pauvres ne sont-ils pas fondés à demander la réforme d'un pareil mode de répartition à la Convention nationale? de lui demander de rendre le décret proposé, qui remédierait à une aussi criante injustice?
Il y a, en France, plus d'un million de citoyens sans fortune, cependant forts, robustes, et propres à faire de bons soldats, s'ils prenaient le parti ...
...u'ils courent; il ne s'agirait donc que de leur offrir cette chance qui se trouve ...
...ent leur bien-être assuré pour le reste de leurs jours, après la paix, ils s'empresseraient tous de voler à la défense d'une patrie si géné...
...èdes et indifférents reviendraient tout de feu pour une si bonne mère qui, par ses récompenses, en ferait autant de propriétaires dans la République, et on sait qu'il n'y a pas de meilleurs soldats que ceux qui défenden...
Il y a, en France, plus d'un million de citoyens sans fortune, cependant forts, robustes, et propres à faire de bons soldats, s'ils prenaient le parti des armes; ces citoyens végètent pour la plupart, et ne gagnent leur vie qu'en t...
...uvent être émus que par la perspective d'une chance plus avantageuse que celle qu'ils courent; il ne s'agirait donc que de leur offrir cette chance qui se trouve précisément dans le décret proposé, et comme ils y verraient leur bien-être assuré pour le reste de leurs jours, après la paix, ils s'empresseraient tous de voler à la défense d'une patrie si généreuse et si reconnaissante envers ses défenseurs; alors ces enfants tièdes et indifférents reviendraient tout de feu pour une si bonne mère qui, par ses récompenses, en ferait autant de propriétaires dans la République, et on sait qu'il n'y a pas de meilleurs soldats que ceux qui défendent leurs propriétés.
... sans réplique, qui nous oblige à faire de grands sacrifices, c'est que la patrie ...
...grand danger, puisque tous les despotes de l'Europe se sont coalisés contre elle e...
...destruction : il est donc indispensable de leur opposer des armées de guerriers forts et robustes; et comme p...
... pourrons les trouver, n'épargnons rien de ce qui peut les enga^ ger à voler au secours de la patrie, et rien n'est plus capable de les y décider, que de les intéresser 3j Sa* défense par une p...
Une considération sans réplique, qui nous oblige à faire de grands sacrifices, c'est que la patrie est dans le plus grand danger, puisque tous les despotes de l'Europe se sont coalisés contre elle et ont juré sa destruction : il est donc indispensable de leur opposer des armées de guerriers forts et robustes; et comme probablement ce ne sera que parmi nos frères les Sans-Culottes que nous pourrons les trouver, n'épargnons rien de ce qui peut les enga^ ger à voler au secours de la patrie, et rien n'est plus capable de les y décider, que de les intéresser 3j Sa* défense par une propriété; et plus tôt elle leur sera assurée, plus tôt aussi la République en se...
...roire au premier abord que des pensions de 100 livres pour 4 ou pour 500 mille hom...
...immenses, mais ce ne serait qu'un objet de 40 à 50 millions par an et en viager; p...
...re moins : ainsi, pourrait-on regretter de payer à nos défenseurs, à nos libérateu...
...s des prêtres coûtent bien davantage et de tous temps ils ont été les suppôts du f...
... ainsi qu'aux religieuses, des pensions de 7, 8 et 900 livres; devons-nous être mo...
On pourrait croire au premier abord que des pensions de 100 livres pour 4 ou pour 500 mille hommes, formeraient des sommes immenses, mais ce ne serait qu'un objet de 40 à 50 millions par an et en viager; pour que ces pensions pussent monter à 40 ou 50 millions, il faudrait qu'à la pai...
...ement le nombre n'en sera pas aussi considérable. La liste civile ne coûtait guère moins : ainsi, pourrait-on regretter de payer à nos défenseurs, à nos libérateurs ce que nous donnions à notre tyran? les pensions des prêtres coûtent bien davantage et de tous temps ils ont été les suppôts du fanatisme et du despotisme. Ils n'ont jamais rendu service à la patrie; cependant on leur paie, ainsi qu'aux religieuses, des pensions de 7, 8 et 900 livres; devons-nous être moins généreux envers nos
...ir procuré une paix glorieuse, au péril de leur vie, ils fussent réduits à mendier... braves guerriers; et pourrions-nous souffrir qu'après nous avoir procuré une paix glorieuse, au péril de leur vie, ils fussent réduits à mendier leur pain?
...issante et trop généreuse pour employer de pareils moyens : elle ne doit admettre ...
...es nos troupes redoubleront d'ardeur et de courageuse intrépidité.
...ployer le sort ou la contrainte pour recruter nos armées ! La France est trop puissante et trop généreuse pour employer de pareils moyens : elle ne doit admettre que ceux qui sont compatibles avec sa gloire, et on estime que ce sont ceux qu'o...
...e, non seulement nos recrutements se feront toujours avec promptitude, mais toutes nos troupes redoubleront d'ardeur et de courageuse intrépidité.
... décret proposé, au lieu d'avoir besoin de faire tirer au sort pour le recrutement de nos armées, on aurait toujours plus de 100,000 hommes qui se feraient inscrire... ( Si la Convention nationale rend le décret proposé, au lieu d'avoir besoin de faire tirer au sort pour le recrutement de nos armées, on aurait toujours plus de 100,000 hommes qui se feraient inscrire à l'avance, pour remplaçants, parce qu'il serait décrété que les plus anciens i...
...it-on dire encore, si la nation faisait de si grands sacrifices, elle se trouverai...
...ous leurs poids : elle est donc obligée de modérer les récompenses, pour ne pas tr...
« Mais, pourrait-on dire encore, si la nation faisait de si grands sacrifices, elle se trouverait bientôt accablée sous leurs poids : elle est donc obligée de modérer les récompenses, pour ne pas trop augmenter les charges publiques;
« Oui, il faut économiser les dépenses de la République;, mais ce ne doit pas êtr...
...u'il est indispensable, pour la sauver, de faire de grands sacrifices; car si nous avions l...
...ns pas douter que la plus grande partie de la France (Paris surtout) serait réduit...
...s au pillage, et deviendraient la proie de nos ennemis; la banqueroute de l'Etat serait certaine; nos assignats n...
...propos, et n'avoir pas eu le bon esprit de sacrifier une partie de nos revenus, ou peut-être même de notre superflu, nous nous exposerions à...
« Oui, il faut économiser les dépenses de la République;, mais ce ne doit pas être dans cette circonstance; ce ne doit pas être dans le moment où la patrie est dans le plus grand danger et qu'il est indispensable, pour la sauver, de faire de grands sacrifices; car si nous avions le malheur d'être vaincus, nous ne pouvons pas douter que la plus grande partie de la France (Paris surtout) serait réduite en cendres; toutes nos richesses, nos fortunes seraient mises au pillage, et deviendraient la proie de nos ennemis; la banqueroute de l'Etat serait certaine; nos assignats ne seraient d'aucune valeur; par conséquent, la désolation serait générale. Ainsi, pour avoir voulu économiser mal à propos, et n'avoir pas eu le bon esprit de sacrifier une partie de nos revenus, ou peut-être même de notre superflu, nous nous exposerions à tout perdre, et à rentrer dans le plus cruel esclavage.
« Ne marchandons donc pas sur le prix de notre liberté et de notre gloire; faisons de bonne grâce et généreusement les sacrifices proposés, et nous verrons de tous les départements accourir une bril...
... dont la seule formation, dans un délai de quinze jours au plus, ferait trembler t...
« Ne marchandons donc pas sur le prix de notre liberté et de notre gloire; faisons de bonne grâce et généreusement les sacrifices proposés, et nous verrons de tous les départements accourir une brillante jeunesse, pour se faire enrôler et composer des armées formidables, dont la seule formation, dans un délai de quinze jours au plus, ferait trembler tous les despotes,'-nos ennemis, puisqu'ils seraient incapables d'en fournir auta...
« Ce serait faute de réflexion qu'on ne décréterait pas les ...
...ns procuré la liberté, s'empresseraient de nous indemniser de nos dépenses; de plus, ils s'empresseraient de payer les pensions que nous aurions pro...
« Ce serait faute de réflexion qu'on ne décréterait pas les récompenses proposées pour nos braves défenseurs; en effet, nous ne pouvons nous...
...ut nous le prouve, les nations qu'ils tiennent en esclavage, et à qui nous aurions procuré la liberté, s'empresseraient de nous indemniser de nos dépenses; de plus, ils s'empresseraient de payer les pensions que nous aurions promises à nos braves guerriers; ainsi ces pensions ne doivent pas nous inquiéter. ...

Séance permanente du dimanche 14 avril 1793

page 105
...spotes, nos ennemis, toutes les nations de l'Europe seront nos amies et fraternise...
...à cet effet, au lieu d'avoir des armées de 40 à 50,000 hommes, portons-les à 80 ou 100,000, et nous serons assurés de réussir, surtout lorque les soldats qui...
...ent la dernière que la République aura à soutenir; car si nous détruisons les despotes, nos ennemis, toutes les nations de l'Europe seront nos amies et fraterniseront avec nous. N'épargnons donc rien pour parvenir à un but aussi désiré; accablons tout d'un coup ces despotes; qu'à cet effet, au lieu d'avoir des armées de 40 à 50,000 hommes, portons-les à 80 ou 100,000, et nous serons assurés de réussir, surtout lorque les soldats qui les composeront seront excités et encouragés par les récompenses proposées, et ...
...récompenses, il est vrai, auraient paru de la plus grande munificence sous le despotisme; mais sous le règne de la liberté et de l'égalité où un soldat, un défenseur de la patrie est aussi précieux, aux yeux de la République, qu'un législateur, qu'un ministre, de pareilles récompenses ne peuvent être regardées que comme une parcimonie. Sous le règne de l'égalité, les législateurs, les minist...
...nctionnaires publics, sont tous soldats de la République, puisqu'ils doivent tous ...
...endus présentent d'assez grandes récompensespour encourager nos défenseurs; ces récompenses, il est vrai, auraient paru de la plus grande munificence sous le despotisme; mais sous le règne de la liberté et de l'égalité où un soldat, un défenseur de la patrie est aussi précieux, aux yeux de la République, qu'un législateur, qu'un ministre, de pareilles récompenses ne peuvent être regardées que comme une parcimonie. Sous le règne de l'égalité, les législateurs, les ministres, les généraux, tous les fonctionnaires publics, sont tous soldats de la République, puisqu'ils doivent tous mourir à leur poste pour sa défense.
« Il résulte donc de ces observations, et de beaucoup d'autres aussi puissantes, qu'il serait de la plus urgente nécessité, pour le salut de la Répubique, que la Convention nationa...
...us intrépides défenseurs, qui, en moins de deux ans, la feront jouir d'une paix gl...
...par reconnaissance, ne manqueraient pas de l'indemniser d'une partie des dépenses ...
« Il résulte donc de ces observations, et de beaucoup d'autres aussi puissantes, qu'il serait de la plus urgente nécessité, pour le salut de la Répubique, que la Convention nationale rendît le décret proposé. Car, si elle le fait, il en résultera que la France se procurera facilement les plus vaillants et les plus intrépides défenseurs, qui, en moins de deux ans, la feront jouir d'une paix glorieuse. Après avoir procuré la liberté à toutes les nations ses voisines, celles-ci, par reconnaissance, ne manqueraient pas de l'indemniser d'une partie des dépenses immenses qu'elle aurait faites pour détruire la tyrannie; et tout cela serait l'...
... infailliblement l'ardeur et le courage de nos troupes, il maintiendrait la subord...
...'alors elles ne seraient plus composées de volontaires, mais de soldats engagés au service de la République pendant la durée de la guerre actuelle; il assurerait de prompts recrutements en hommes forts et...
...besoin, ce qui éviterait le désagrément de faire tirer au sort des citoyens peu faits pour le métier de la guerre, et qui ne l'embrasseraient q...
...ut d'un coup, 5 à 600,000 propriétaires de plus dans la République; et comme leurs propriétés dépendraient de sa conservation, ils en se- J
...ltât bientôt les plus grands avantages pour la patrie; en effet, il redoublerait infailliblement l'ardeur et le courage de nos troupes, il maintiendrait la subordination et la discipline dans nos armées, parce qu'alors elles ne seraient plus composées de volontaires, mais de soldats engagés au service de la République pendant la durée de la guerre actuelle; il assurerait de prompts recrutements en hommes forts et robustes, toutes les fois qu'on en aurait besoin, ce qui éviterait le désagrément de faire tirer au sort des citoyens peu faits pour le métier de la guerre, et qui ne l'embrasseraient que malgré eux; car tirer au sort pour aller à la guerre, c'est tirer pour n'y pas aller; enfin ce décret formerait tout d'un coup, 5 à 600,000 propriétaires de plus dans la République; et comme leurs propriétés dépendraient de sa conservation, ils en se- J
...e bien particulier, on peut être assuré de trouver en tous temps d'intrépides défenseurs de la patrie;parcequ'alors, en combattant ...
...particulier. Ce puissant véhicule donne de la force aux faibles, et du courage aux...
...mpenses et les peines à propos; en effet, lorsqu'au bien général on aura réuni le bien particulier, on peut être assuré de trouver en tous temps d'intrépides défenseurs de la patrie;parcequ'alors, en combattant pour la chose publique, ils combattraient en même temps pour leur bien-être particulier. Ce puissant véhicule donne de la force aux faibles, et du courage aux lâches.
...e désire que la gloire et la prospérité de la République, et qui croit, qu'en l'ad...
...nale procurera infailliblement le salut de la Patrie.
« Telle est l'opinion d'un citoyen qui ne désire que la gloire et la prospérité de la République, et qui croit, qu'en l'adoptant, la Convention nationale procurera infailliblement le salut de la Patrie.
« Signé : Pierron, capitaine de la 9e compagnie de la section armée du Louvre. » « Signé : Pierron, capitaine de la 9e compagnie de la section armée du Louvre. »

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

- search term matches: (3)

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 105
Locuteur: Le Président
fait part à la Convention du décès de Verdollin, député des Basses-Alpes (1). fait part à la Convention du décès de Verdollin, député des Basses-Alpes (1).
Locuteur: Le Président
...La Convention décrète qu'une délégation de douze membres la représentera aux obsèq... (La Convention décrète qu'une délégation de douze membres la représentera aux obsèques. )
Locuteur: Chasset
(2) demande l'admission à la barre de trois délégués de Lyon, qui sollicitent d'être entendus p... (2) demande l'admission à la barre de trois délégués de Lyon, qui sollicitent d'être entendus par la Convention pour lui faire le récit exact des événements survenus dans cett...
présidence de thuriot, vice-président, et de présidence de thuriot, vice-président, et de
présidence de thuriot, vice-président. présidence de thuriot, vice-président.
... citoyens composant la société des amis de la Liberté et de l'Egalité _ de Dijon (4), qui remettent un mémoire imprimé de la société républicaine de la Ciotat, sur la (1) P. V., tome IX, p... 1° Ijettre des citoyens composant la société des amis de la Liberté et de l'Egalité _ de Dijon (4), qui remettent un mémoire imprimé de la société républicaine de la Ciotat, sur la (1) P. V., tome IX, page 261.
...près, même séance, page 126, le rapport de ce décret et l'admission à la barra des députés de Lyon. (3) Voy. ci-après, même séance, page 126, le rapport de ce décret et l'admission à la barra des députés de Lyon.

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 106
Locuteur: Mellinet
nécessité de retirer une partie des assignats, en ci... nécessité de retirer une partie des assignats, en circulation, et sur les moyens d'y parvenir.
Locuteur: Mellinet
2° Lettre des citoyens de Dijon (1), du 10 de ce mois, par laquelle ils demandent que...
...u privilégiés, ainsi que tous ministres de cultes quelconques, soient exclus de tous emplois civils et militaires, et que tous les états-majors de l'armée soient renouvelés sans délai.
2° Lettre des citoyens de Dijon (1), du 10 de ce mois, par laquelle ils demandent que dès à présent tous les ci-devant nobles ou privilégiés, ainsi que tous ministres de cultes quelconques, soient exclus de tous emplois civils et militaires, et que tous les états-majors de l'armée soient renouvelés sans délai.
Locuteur: Mellinet
...ention renvoie cette lettre aux comités de législation et de la guerre, réunis.) (La Convention renvoie cette lettre aux comités de législation et de la guerre, réunis.)
Locuteur: Mellinet
...itoyens Grégoire et Jagot, commissaires de la Convention dans les départements du ...
... et française, qui contiennent la suite de leurs opérations pour l'organisation du...
3° Lettre- des citoyens Grégoire et Jagot, commissaires de la Convention dans les départements du Mont-Blanc et des Alpes-Maritimes, par laquelle ils adressent à l'Assemblée quatre proclamations, imprimées dans les deux langues italienne et française, qui contiennent la suite de leurs opérations pour l'organisation du département des Alpes-Mari-times; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Mellinet
...ançaise (3). Elles contiennent la suite de nos opérations pour l'organisation du d... ...n nationale quatre proclamations imprimées dans les deux langues italienne et française (3). Elles contiennent la suite de nos opérations pour l'organisation du département des Alpes-Maritimes.
Locuteur: Mellinet
...e département, sans doute le plus petit de la République, puisqu'il n'est composé que de 96 communes, dont 13 sont encore au pouvoir de l'ennemi. « Nous avons divisé en vingt cantons ce département, sans doute le plus petit de la République, puisqu'il n'est composé que de 96 communes, dont 13 sont encore au pouvoir de l'ennemi.
Locuteur: Mellinet
...pris peut-être du nombre des cantons et de la grande disproportion que présente leur population respective, notamment celui de Gilette, qui ne compte que 1,561 habitants, tandis que celui Nice en contient plus de 26,000. Mais nous avons été commandés p... « On sera surpris peut-être du nombre des cantons et de la grande disproportion que présente leur population respective, notamment celui de Gilette, qui ne compte que 1,561 habitants, tandis que celui Nice en contient plus de 26,000. Mais nous avons été commandés par les localités. Ici, les hommes sont, pour ainsi dire, entassés; là, au contra...
Locuteur: Mellinet
...rminés à placer le tribunal du district de Menton à Monaco. ...eux sont : Nice, Menton et Pu-get-Théniers. Des raisons puissantes nous ont déterminés à placer le tribunal du district de Menton à Monaco.
Locuteur: Mellinet
... assemblées primaires s'ouvriront le 14 de ce mois. L'assemblée électorale de ce département commencera le 21 et cell... « Les assemblées primaires s'ouvriront le 14 de ce mois. L'assemblée électorale de ce département commencera le 21 et celles du district suivront immédiatement.
Locuteur: Mellinet
« La ville de Nice avait une amirauté, et, conforméme...
...e 1790, nous y avons établi un tribunal de commerce.
« La ville de Nice avait une amirauté, et, conformément au décret du 31 décembre 1790, nous y avons établi un tribunal de commerce.
Locuteur: Mellinet
...à l'armée d'Italie. Nous nous proposons de visiter divers postes et de parcourir les communes où notre présenc... ...rvalle des élections, nous nous occuperons particulièrement des objets relatifs à l'armée d'Italie. Nous nous proposons de visiter divers postes et de parcourir les communes où notre présence nous paraîtra le plus nécessaire, soit pour y aviver l'esprit public, soit pou...
Locuteur: Mellinet
...ntion nationale, pour lui rendre compte de nos travaux. La première est du 9 mars ...
...uxième du 14 (3) et la troisième du 1er de ce mois (4). Cependant nous n'avons vu ...
« Cette lettre est la quatrième que nous adressons à la Convention nationale, pour lui rendre compte de nos travaux. La première est du 9 mars (2), la deuxième du 14 (3) et la troisième du 1er de ce mois (4). Cependant nous n'avons vu ni dans le Bulletin ni dans aucun papier public que les deux premières aient été...
Locuteur: Mellinet
...le dossier y annexé, aux comités réunis de division et des finances.) (La Convention renvoie cette lettre, et le dossier y annexé, aux comités réunis de division et des finances.)
Locuteur: Mellinet
...° Pétition du citoyen Gonnet (5), datée de Paris, le 15 de ce mois. Il s'adresse avec confiance au...
...après 11 campagnes, dont 10 au régiment de l'Ilè-de-France (ce qui compte double) il peut, ...
4° Pétition du citoyen Gonnet (5), datée de Paris, le 15 de ce mois. Il s'adresse avec confiance aux représentants du souverain pour demander si après 11 campagnes, dont 10 au régiment de l'Ilè-de-France (ce qui compte double) il peut, quoique blessé, obtenir un congé avec gratification, et du service dans la genda...
Locuteur: Mellinet
...nvention renvoie cette lettre au comité de la guerre.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Mellinet
...nt la société des Républicains français de Nîmes (6), qui offrent les témoignages ...
...nistratifs pour repousser les calomnies de leurs ennemis.
5° Lettre des membres composant la société des Républicains français de Nîmes (6), qui offrent les témoignages des corps administratifs pour repousser les calomnies de leurs ennemis.
Locuteur: Mellinet
...nvention renvoie cette lettre au comité de sûreté générale.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de sûreté générale.)
Locuteur: Mellinet
...ommissaire-ordonnateur Malus (7), datée de Paris, le 15 de ce mois, qui demande à être admis à la barre pour y recevoir les ordres de la Convention. 6° Lettre du commissaire-ordonnateur Malus (7), datée de Paris, le 15 de ce mois, qui demande à être admis à la barre pour y recevoir les ordres de la Convention.
Nice, 4 avril 1793. Nice, 4 avril 1793.
« A défaut d'états préexistants de population, nous avons ordonné qu'il se...
...pées par les Piémon-tais, nous a forcés de prendre à l'égard de celle-ci pour base de nos opérations l'état par aperçu que l'...
« A défaut d'états préexistants de population, nous avons ordonné qu'il serait fait dans chaque commune un recensement qui, n'ayant pas été effectué dans plusieurs et notamment dans celles qui sont occupées par les Piémon-tais, nous a forcés de prendre à l'égard de celle-ci pour base de nos opérations l'état par aperçu que l'administration provisoire nous a fourni. Ces états font monter la population loc...
...Voyez ci-après cette lettre aux annexes de la séance, page 141. (2) Voyez ci-après cette lettre aux annexes de la séance, page 141.
...oyez, ci-après cette lettre aux annexes de séance. (4) Voyez, ci-après cette lettre aux annexes de séance.

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 107
Locuteur: Mellinet
Copie de la proclamation du Conseil exécutif provisoire du 5 avril 1793, relative à la délivrance sur estimation de 100,000 pieds cubes de bois, pour le service de la marine (4). Copie de la proclamation du Conseil exécutif provisoire du 5 avril 1793, relative à la délivrance sur estimation de 100,000 pieds cubes de bois, pour le service de la marine (4).
Locuteur: Mellinet
aux comités de sûreté générale et de la guerre, pour y être interrogé. ) aux comités de sûreté générale et de la guerre, pour y être interrogé. )
Locuteur: Mellinet
...n, par laquelle ils réclament la faveur de lui continuer leurs services, en autori...
...vrer un passeport pour se rendre auprès de lui; cette lettre est ainsi conçue (1);
7° Lettre des citoyens Courvoisier et Jacquelin, attachés à François Bourbon, par laquelle ils réclament la faveur de lui continuer leurs services, en autorisant la municipalité à leur délivrer un passeport pour se rendre auprès de lui; cette lettre est ainsi conçue (1);
Locuteur: Mellinet
« En prenant des mesures de sûreté générale envers la famille des B... « En prenant des mesures de sûreté générale envers la famille des Bourbons, voua n'avez pas voulu les priver des secours que l'humanité réclame et ...
Locuteur: Mellinet
...és à son service depuis 30 ans et pères de famille, âgés de plus de 55 ans. Il demande avec instance que ce...
...umission aux lois, mais la municipalité de Paris n'a pas voulu leur délivrer -de passeport, sans l'ordre de la Convention. Ils sollicitent cet ordr...
...les assujettissant à toutes les mesures de précaution, les représentants du peuple, toujours justes et humains, leur permettront de se rendre auprès d'un homme dont tout le crime est de porter un nom coupable, et auquel ils s...
...puis longtemps aux soins des citoyens Courvoisier et Jacquelin, tous deux attachés à son service depuis 30 ans et pères de famille, âgés de plus de 55 ans. Il demande avec instance que ces deux hommes qui connaissent ses maux et savent en suspendre les douleurs cuisa...
...s. Ils y sont autorisés par leur section où l'on connaît leur probité et leur soumission aux lois, mais la municipalité de Paris n'a pas voulu leur délivrer -de passeport, sans l'ordre de la Convention. Ils sollicitent cet ordre instamment et osent espérer qu'en les assujettissant à toutes les mesures de précaution, les représentants du peuple, toujours justes et humains, leur permettront de se rendre auprès d'un homme dont tout le crime est de porter un nom coupable, et auquel ils sont attachés par ses malheurs et une reconnaissance que la Convention ne peut bl...
Locuteur: Mellinet
... n'eussent pas annoncé leur attachement de services auprès de François de Bourbon. ...r les lois pour se mettre en règle et on leur aurait délivré un passeport, s'ils n'eussent pas annoncé leur attachement de services auprès de François de Bourbon.
Locuteur: Mellinet
...étrangement trompé. Il prie les membres de la Convention de lire attentivement son mémoire et son i...
...yen Annis, employé au parc d'artillerie de Paris et témoin oculaire de l'affaire de l'avant-garde, soit interrogé.
...t samedi que Miranda n'avait pas le commandement général, mais Valence, s'était étrangement trompé. Il prie les membres de la Convention de lire attentivement son mémoire et son interrogatoire. Il demande que le citoyen Annis, employé au parc d'artillerie de Paris et témoin oculaire de l'affaire de l'avant-garde, soit interrogé.
Locuteur: Mellinet
...du Mont-Blanc (1), du 9 mars, expositif de la nécessité de procéder à la formation et organisation de la gendarmerie nationale de ce département, d'après les lois portée... 9° Arrêté du directoire du département du Mont-Blanc (1), du 9 mars, expositif de la nécessité de procéder à la formation et organisation de la gendarmerie nationale de ce département, d'après les lois portées par l'Assemblée constituante.
Locuteur: Mellinet
...onvention renvoie cette pièce au comité de la guerre.) (La Convention renvoie cette pièce au comité de la guerre.)
Locuteur: Mellinet
...0° Lettre du citoyen Lemaire (2), du 14 de ce mois, qui se plaint de l'état d'arrestation dans lequel on le ...
...u 31 mars, sous la fausse qualification de. trésorier du citoyen Egalité; il obser...
10° Lettre du citoyen Lemaire (2), du 14 de ce mois, qui se plaint de l'état d'arrestation dans lequel on le tient depuis la nuit du 31 mars, sous la fausse qualification de. trésorier du citoyen Egalité; il observe qu'il n'en a jamais eu ni le titre ni les fonctions. Il demande sa liberté.
Locuteur: Mellinet
...nvention renvoie cette lettre au comité de sûreté générale). (La Convention renvoie cette lettre au comité de sûreté générale).
Locuteur: Mellinet
11° Lettre de Clavière, ministre des Contributions pu...
...on du Conseil exécutif provisoire, du 5 de ce mois, relative à la délivrance, sur estimation de cent mille pieds cubes de bois pour le service de la marine ; ces pièces sont ainsi conçu...
11° Lettre de Clavière, ministre des Contributions publiques, à laquelle est jointe la proclamation du Conseil exécutif provisoire, du 5 de ce mois, relative à la délivrance, sur estimation de cent mille pieds cubes de bois pour le service de la marine ; ces pièces sont ainsi conçues :
Locuteur: Mellinet
...es Contributions publiques au Président de la Convention nationale (3). Lettre du ministre des Contributions publiques au Président de la Convention nationale (3).
Locuteur: Mellinet
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Mellinet
« Le département de la marine a demandé qu'il fût accordé a...
...ante, dans quelques bois du département de là Sarthe, pour fournir au port de Nantes, jusqu'à concurrence de cent mille pieds cubes de bois. L'urgence des approvisionnements de la marine, à cet égard, a déterminé le ...
...e elle est extraordinaire, je vous prie de la faire confirmer par un décret.
« Le département de la marine a demandé qu'il fût accordé au citoyen Pain une coupe d'arbres suffisante, dans quelques bois du département de là Sarthe, pour fournir au port de Nantes, jusqu'à concurrence de cent mille pieds cubes de bois. L'urgence des approvisionnements de la marine, à cet égard, a déterminé le conseil exécutif provisoire à rendre une proclamation qui ordonne cette coupe. Mais comme elle est extraordinaire, je vous prie de la faire confirmer par un décret.
Paris, le 11 avril 1793, Paris, le 11 avril 1793,
...l exécutif provisoire que les chantiers de la marine ne sont pas suffisamment approvisionnés en bois de construction, qu'il est instant de prendre des mesures pour y faire parven... Sur ce qui a été représenté au Conseil exécutif provisoire que les chantiers de la marine ne sont pas suffisamment approvisionnés en bois de construction, qu'il est instant de prendre des mesures pour y faire parvenir tout ce que sera possible, qu'il existe (1) P. V., tome IX, page 263.

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 108
Locuteur: Mellinet
tant sur 23 arpents de bois de haute futaie provenant de la ci-devant abbaye du Pré que sur deux autres petites portions de bois d'environ 6 arpents au territoire d'Alon, une quantité considérable de bois d'échantillon, propre pour la construction des vaisseux de la République ; que le sieur Louis Pain, cultivateur et ancien fournisseur de bois pour la marine, propose de se charger de faire exploiter dans ces bois et conduire au port de Nantes dans un bref délai jusqu'à concurrence de 100,000 pieds cubes de bois propres pour le service de ce département et que l'intérêt de la République exige que ce citoyen soit mis à portée de remplir promptement ses engagements à c... tant sur 23 arpents de bois de haute futaie provenant de la ci-devant abbaye du Pré que sur deux autres petites portions de bois d'environ 6 arpents au territoire d'Alon, une quantité considérable de bois d'échantillon, propre pour la construction des vaisseux de la République ; que le sieur Louis Pain, cultivateur et ancien fournisseur de bois pour la marine, propose de se charger de faire exploiter dans ces bois et conduire au port de Nantes dans un bref délai jusqu'à concurrence de 100,000 pieds cubes de bois propres pour le service de ce département et que l'intérêt de la République exige que ce citoyen soit mis à portée de remplir promptement ses engagements à cet égard ;
Locuteur: Mellinet
« Vu les lettres du ministre de la marine des 20 et 30 mars dernier; « Vu les lettres du ministre de la marine des 20 et 30 mars dernier;
Locuteur: Mellinet
« Au nom de la République, le Conseil exécutif prov...
...rise les administrateurs du département de la Sarthe à faire délivrer, d'après une...
... con-tradictoirement avec les officiers de la ci-devant maîtrise des lieux, au citoyen Louis Pain, ancien fournisseur des bois de la marine, demeurant à Alon, tant dans les 23 arpents de bois de haute futaie dont jouissait la ci-devan...
..., que sur deux autres .petites portions de bois d'environ 6 arpents situées au ter...
...in, comme étant propres pour le service de la marine et ce, jusqu'à concurrence de cent mille pieds cubes, lesquels arbres seront pris de préférence dans les endroits où l'explo...
...ement pourront s'en faire avec le moins de dommages possibles ; à la charge par ledit Pain de faire l'exploitation desdits arbres en temps et saison convenables, de se conformer aux ordonnances et règlements rendus à cet égard, de la faire sous l'inspection des corps administratifs et des officiers de la ci-devant maîtrise ; de demeurer personellement garant et respo...
... aux dites ordonnances et règlements et de se rendre au port de Nantes, dans le courant de la présente année ; ladite quantité de 100,000 pieds cubes de bois à l'effet de quoi ledit citoyen Pain sera tenu de faire et souscrire toutes soumissions r...
...aires, à la charge aussi que le montant de ladite estimation tant en principal que...
...e sera versé entre les mains du préposé de la régie de l'enregistrement, qui sera tenu d'en compter ainsi et de la même manière que des autres deniers de sa recette dont et de tout quoi il sera dressé procès-verbal qui sera déposé tant au greffe de ladite maîtrise qu'au secrétariat du di...
« Au nom de la République, le Conseil exécutif provisoire, attendu l'urgence, a autorisé et autorise les administrateurs du département de la Sarthe à faire délivrer, d'après une estimation d'experts qui sera faite con-tradictoirement avec les officiers de la ci-devant maîtrise des lieux, au citoyen Louis Pain, ancien fournisseur des bois de la marine, demeurant à Alon, tant dans les 23 arpents de bois de haute futaie dont jouissait la ci-devant abbaye du Pré, que sur deux autres .petites portions de bois d'environ 6 arpents situées au territoire d'Alon. Ceux des arbres qui seront indiqués par ledit Pain, comme étant propres pour le service de la marine et ce, jusqu'à concurrence de cent mille pieds cubes, lesquels arbres seront pris de préférence dans les endroits où l'exploitation et l'enlèvement pourront s'en faire avec le moins de dommages possibles ; à la charge par ledit Pain de faire l'exploitation desdits arbres en temps et saison convenables, de se conformer aux ordonnances et règlements rendus à cet égard, de la faire sous l'inspection des corps administratifs et des officiers de la ci-devant maîtrise ; de demeurer personellement garant et responsable des délits qui pourraient s'y commettre dans lesdits bois, pendant ladite exploitation, conformément aux dites ordonnances et règlements et de se rendre au port de Nantes, dans le courant de la présente année ; ladite quantité de 100,000 pieds cubes de bois à l'effet de quoi ledit citoyen Pain sera tenu de faire et souscrire toutes soumissions requises et nécesaires, à la charge aussi que le montant de ladite estimation tant en principal que deux sols pour livre sera versé entre les mains du préposé de la régie de l'enregistrement, qui sera tenu d'en compter ainsi et de la même manière que des autres deniers de sa recette dont et de tout quoi il sera dressé procès-verbal qui sera déposé tant au greffe de ladite maîtrise qu'au secrétariat du district et dont copie sera envoyée au ministre des contributions publiques;
Locuteur: Mellinet
...ibunaux, chacun en ce qui les concerne, de tenir la main à l'exécution de la présente proclamation. « Mande et ordonne le Conseil exécutif provisoire aux corps administratifs et tribunaux, chacun en ce qui les concerne, de tenir la main à l'exécution de la présente proclamation.
Locuteur: Mellinet
l'an second de la l'an second de la
Locuteur: Mellinet
12° Lettre de Pache, maire de Paris (1), du 13 de ce mois, à laquelle est jointe le monta...
...ls 7 deniers, et adjugées pour la somme de 1,251,671 livres 6 sols 11 deniers.
12° Lettre de Pache, maire de Paris (1), du 13 de ce mois, à laquelle est jointe le montant des adjudications faites pendant le mois dernier, estimées 796,359 livres 8 sols 7 deniers, et adjugées pour la somme de 1,251,671 livres 6 sols 11 deniers.
Locuteur: Mellinet
...ar laquelle ils demandent que le comité de législation prenne connaissance d'un pl...
... l'extinction des pensions des citoyens de cette classe, et anéantir une partie de la dette constituée.
13° Pétition des citoyens et citoyennes ci-devant liés par des vœux (2), par laquelle ils demandent que le comité de législation prenne connaissance d'un plan du citoyen Chamouland pour accélérer l'extinction des pensions des citoyens de cette classe, et anéantir une partie de la dette constituée.
Locuteur: Mellinet
...ette lettre aux comités des finances et de législation.) (La Convention renvoie cette lettre aux comités des finances et de législation.)
Locuteur: Mellinet
...stinct du Gliâteau-du-Loir, département de la Sarthe (3). Ils annoncent que, malgr...
...olte dans les départements, 38 communes de ce district ont fourni dans le recrutem...
...rti; que 900 citoyens volent au secours de leurs frères des départements de Maine-et-Loire et Loire-Inférieure, et qu'avides de gloire, ils ne demandent que des fusils et l'ordre de marcher pour aller combattre les ennemis de la République.
14° Adresse des administrateurs du distinct du Gliâteau-du-Loir, département de la Sarthe (3). Ils annoncent que, malgré les traîtres qui provoquaient la révolte dans les départements, 38 communes de ce district ont fourni dans le recrutement un excédent au nombre qui leur était réparti; que 900 citoyens volent au secours de leurs frères des départements de Maine-et-Loire et Loire-Inférieure, et qu'avides de gloire, ils ne demandent que des fusils et l'ordre de marcher pour aller combattre les ennemis de la République.
Locuteur: Mellinet
...le, l'insertion au Bulletin, et l'envoi de l'adresse au comité de la guerre.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin, et l'envoi de l'adresse au comité de la guerre.)
Locuteur: Mellinet
...ttre des administrateurs du département de la Haute-Vienne (4), du 11 de ce mois. 15° Lettre des administrateurs du département de la Haute-Vienne (4), du 11 de ce mois.
Locuteur: Mellinet
...épublicains, prêts à voler à la défense de la liberté, nous demandent avec l'impatience de la valeur, et des armes pour combattre,... « Représentants, diseint-ils, 3,000 soldats républicains, prêts à voler à la défense de la liberté, nous demandent avec l'impatience de la valeur, et des armes pour combattre, et des ordres pour partir ».
Locuteur: Mellinet
...ention renvoie cette lettre au ministre de la guerre.) (La Convention renvoie cette lettre au ministre de la guerre.)
Locuteur: Mellinet
16° Lettre des citoyens de Rennes (5) composant la société de la liberté et de Végalité, qui demandent des armes avec lesquelles la jeunesse courageuse de cette ville jure d'exterminer les despo... 16° Lettre des citoyens de Rennes (5) composant la société de la liberté et de Végalité, qui demandent des armes avec lesquelles la jeunesse courageuse de cette ville jure d'exterminer les despotes et leurs satellites.
Locuteur: Mellinet
...nvention renvoie cette lettre au comité de la guerre.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de la guerre.)
à Paris, le 5 avril 1793, à Paris, le 5 avril 1793,
... Lettre du citoyen André Dumont, député de la Somme, retenu chez lui pour raison de santé, qui écrit que les formes les plus sacrées de la justice lui paraissent avoir été (1)... 17° Lettre du citoyen André Dumont, député de la Somme, retenu chez lui pour raison de santé, qui écrit que les formes les plus sacrées de la justice lui paraissent avoir été (1) P. V., tome IX, page 263.

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 109
Locuteur: Mellinet
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Mellinet
« Attaqué depuis plus de quinze jours d'un rhume violent et d'accès de fièvre, je n'ai pu assister à toute la ...
...minal, je vous prie, citoyen Président, de déclarer pour moi à l'Assemblée, qu'étr...
...actions et n'yant pour but que le salut de ma patrie, je me serais bien gardé de me prêter à la violation des principes ...
... mains au renversement des principes et de la justice.
« Attaqué depuis plus de quinze jours d'un rhume violent et d'accès de fièvre, je n'ai pu assister à toute la séance d'hier ; arrivé à dix heures, j'y suis resté jusqu'à pareille heure du so...
...pas laisser ignorer mon opinion relative au décret qui a donné lieu à l'appel nominal, je vous prie, citoyen Président, de déclarer pour moi à l'Assemblée, qu'étranger à toutes factions et n'yant pour but que le salut de ma patrie, je me serais bien gardé de me prêter à la violation des principes en portant un décret d'accusation sans une discussion préalable. Je ne vois en rien les hommes, mais partout la chose et je préférerais la mort à donner jamais les mains au renversement des principes et de la justice.
Locuteur: Mellinet
député de la Somme. » député de la Somme. »
Locuteur: Mellinet
... P. S. — C'est pour ne pas faire perdre de temps à la Convention que j'ai préféré écrire, à réclamer de vive voix. « P. S. — C'est pour ne pas faire perdre de temps à la Convention que j'ai préféré écrire, à réclamer de vive voix.
Locuteur: Mellinet
(La Convention décrète la mention de cette lettre au procès-verbal.) (La Convention décrète la mention de cette lettre au procès-verbal.)
Locuteur: Mellinet
...déclare que les formes les plus sacrées de la justice lui paraissent avoir été vio... 18° Lettre du citoyen Ehrmann, député du Bas-Rhin, qui déclare que les formes les plus sacrées de la justice lui paraissent avoir été violées par le décret d'accusation contre Marat; cette lettre est ainsi conçue (2) ...
Locuteur: Mellinet
l'an II de la République. l'an II de la République.
Locuteur: Mellinet
...atives à cet objet m'imposent le devoir de déclarer à la République entière que je crois que les formes les plus sacrées de la justice me paraissent violées par le... « Lés faits que j'ai pu recueillir sur la nature des discussions relatives à cet objet m'imposent le devoir de déclarer à la République entière que je crois que les formes les plus sacrées de la justice me paraissent violées par le décret d'accusation contre Marat.
Locuteur: Mellinet
...crète qu'il sera également fait mention de la lettre d'Ehrmann au procès-verbal.) (La Convention décrète qu'il sera également fait mention de la lettre d'Ehrmann au procès-verbal.)
Locuteur: Mellinet
...onvention qu'il a fait arrêter la femme de Devaux, adjudant de Dumouriez. laquelle il annonce à la Convention qu'il a fait arrêter la femme de Devaux, adjudant de Dumouriez.
Locuteur: Mellinet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Mellinet
20° Lettre des membres de la société des amis de la Liberté et de l'Egalité de Gondom, qui félicite la Convention sur les mesures de Salut public qu'il a prises et annonce une souscription de 360 livres ; dette lettre est ainsi con... 20° Lettre des membres de la société des amis de la Liberté et de l'Egalité de Gondom, qui félicite la Convention sur les mesures de Salut public qu'il a prises et annonce une souscription de 360 livres ; dette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Mellinet
...ages, fermes et vigoureuses nos ennemis de l'intérieur, ces vils agitateurs qui ne... ... un léger échec par des triomphes multipliés ; vous combattez, par des mesures sages, fermes et vigoureuses nos ennemis de l'intérieur, ces vils agitateurs qui ne tendent, soit à Paris, soit dans les départements, qu'à corrompre et à anéantir...
Locuteur: Mellinet
...nal extraordinaire qui purgera la terre de la liberté des agents de ces odieuses conspirations auxquelles e... « Nous avons applaudi à la formation d'un tribunal extraordinaire qui purgera la terre de la liberté des agents de ces odieuses conspirations auxquelles elle est en butte et qui osent la menacer.
Locuteur: Mellinet
...ents des commissaires pris dans le sein de la Convention. «Nous avons applaudi à la sagesse du décret qui délègue aans les départements des commissaires pris dans le sein de la Convention.
Locuteur: Mellinet
« Nous avons eu le bonheur de posséder, dans le lieu de nos séances, les citoyens Ichon et Dart...
... pénétré nos âmes d'une nouvelle ardeur de ce pur patriotisme dont ils sont animés...
« Nous avons eu le bonheur de posséder, dans le lieu de nos séances, les citoyens Ichon et Dartigoeyte, commissaires dans notre département ; leurs sages instructions ont pénétré nos âmes d'une nouvelle ardeur de ce pur patriotisme dont ils sont animés.
Locuteur: Mellinet
...uvelé en leur présence le serment sacré de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en les défendant, de maintenir la République, une et indivisible ; de haïr, d'exterminer les tyrans et les vils suppôts de la tyrannie. « Nous avons renouvelé en leur présence le serment sacré de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en les défendant, de maintenir la République, une et indivisible ; de haïr, d'exterminer les tyrans et les vils suppôts de la tyrannie.
Locuteur: Mellinet
...les témoins des nouvelles protestations de notre sincère adhésion aux grandes mesures de Salut public, déjà employées par leis représentants de la nation française, principalement à l'abolition de la royauté et à la condamnation du dern... « Ils ont été les témoins des nouvelles protestations de notre sincère adhésion aux grandes mesures de Salut public, déjà employées par leis représentants de la nation française, principalement à l'abolition de la royauté et à la condamnation du dernier roi.
Locuteur: Mellinet
...tion a excité dans nos âmes la nouvelle de l'horrible attentat commis à Orléans sur la personne de Léonard Bourdon, et nous nous sommes éc...
...e, s'il existait dans notre département de ces vils assassins, vendus aux puissanc...
...u'ils sachent que nos corps serviraient de remparts à nos vertueux représentants, et qu'ils nous arracheraient mille vies avant de parvenir jusqu'à eux. »
« Us ont vu quelle profonde indignation a excité dans nos âmes la nouvelle de l'horrible attentat commis à Orléans sur la personne de Léonard Bourdon, et nous nous sommes écriés : « S'il existait dans cette ville, s'il existait dans notre département de ces vils assassins, vendus aux puissances coalisées ; qu'ils sachent que nos corps serviraient de remparts à nos vertueux représentants, et qu'ils nous arracheraient mille vies avant de parvenir jusqu'à eux. »
Paris, le 14 avril 1793, Paris, le 14 avril 1793,
Paris, ce 14 avril 1793, Paris, ce 14 avril 1793,
...procureur général syndic du département de la Loire-Inférieure (3), par (1) Archiv... 19° Lettre du procureur général syndic du département de la Loire-Inférieure (3), par (1) Archives nationales, Carton Cu 252, chemise 488, pièce n° 11.
Condom, département du Gers, le 27 mars 1793, Condom, département du Gers, le 27 mars 1793,

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 110
Locuteur: Ribet
22° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur, qui adresse à la Conventio...
... aux départements à la date du 14 avril 1793 ; cet état est ainsi conçu (3) :
22° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur, qui adresse à la Convention l'état des décrets envoyés aux départements à la date du 14 avril 1793 ; cet état est ainsi conçu (3) :
Locuteur: Ribet
ÉTAT des décrets de la Convention nationale, envoyés aux départements, par le ministre de l'intérieur, le 27 mars 1793, VAn II de la République française. ÉTAT des décrets de la Convention nationale, envoyés aux départements, par le ministre de l'intérieur, le 27 mars 1793, VAn II de la République française.
Locuteur: Mellinet
de souscription ouvert dans notre société pour l'équipement de l'armée. de souscription ouvert dans notre société pour l'équipement de l'armée.
Locuteur: Mellinet
...e souscription a déjà produit une somme de trois cent soixante livres, que nous convertissons en souliers : elle a produit de plus, jusqu'à présent, douze paires de souliers en nature, quelques habits, plusieurs paires de bas, tricotées par nos généreuses répub...
...spérons que lorsque nous ferons l'envoi de ces effets au général, il méritera quel...
« Cette souscription a déjà produit une somme de trois cent soixante livres, que nous convertissons en souliers : elle a produit de plus, jusqu'à présent, douze paires de souliers en nature, quelques habits, plusieurs paires de bas, tricotées par nos généreuses républicaines, des chemises, etc., et nous espérons que lorsque nous ferons l'envoi de ces effets au général, il méritera quelque attention.
Locuteur: Mellinet
( Les membres de la société des amis de la ( Les membres de la société des amis de la
Locuteur: Mellinet
Liberté et de VEgalité séante à Condom. Liberté et de VEgalité séante à Condom.
Locuteur: Mellinet
...ention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordonne l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Mellinet
...ministrateurs du directoire du district de Cherbourg, qui annonce que leur contingent pour le recrutement de l'armée des côtes est porté, au-delà du... 21° Lettre des administrateurs du directoire du district de Cherbourg, qui annonce que leur contingent pour le recrutement de l'armée des côtes est porté, au-delà du complet, pour se rendre à sa destination, à Saint-Malo. Cette lettre est ainsi ...
Locuteur: Mellinet
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Mellinet
« Notre contingent pour le recrutement de l'armée des côtes est parti hier plus q... « Notre contingent pour le recrutement de l'armée des côtes est parti hier plus que complet, pour se rendre à sa destination a Saint-Malo.
Locuteur: Mellinet
...resque d'une taille avantageuse, pleins de courage et de patriotisme : ce sont tous des laboureu... ... plus beau et le mieux équipé, qui soit parti d'ici. Tous nos volontaires sont presque d'une taille avantageuse, pleins de courage et de patriotisme : ce sont tous des laboureurs, robustes, bons et dociles. Jamais troupe ne fut plus propre à faire d'excell...
Locuteur: Mellinet
« La célérité de notre succès ne vous étonne pas, vous qui connaissez le zèle de vos concitoyens ; mais ce qui vous paraîtra digne de remarque, c'est que nous nous sommes bo...
...s aurions dépeuplé un pays qui a besoin de bras pour sa propre défense.
« La célérité de notre succès ne vous étonne pas, vous qui connaissez le zèle de vos concitoyens ; mais ce qui vous paraîtra digne de remarque, c'est que nous nous sommes bornés à une simple proclamation. Si nous avions usé des moyens cPéclat et d'appareils usités pour les recrutements, nous aurions dépeuplé un pays qui a besoin de bras pour sa propre défense.
Locuteur: Mellinet
« Nous vous prions de faire part de ces détails à la Convention à laquelle ... « Nous vous prions de faire part de ces détails à la Convention à laquelle ils ne peuvent être qu'agréables.
Locuteur: Mellinet
...ministrateurs du Directoire du district de Cherbourg. « Les administrateurs du Directoire du district de Cherbourg.
Locuteur: Ribet
...e la Convention décrète que le district de Cherbourg a bien mérité de la patrie. ...ité dans le recrutement, vu que le district a fourni plus que son contingent, que la Convention décrète que le district de Cherbourg a bien mérité de la patrie.
Locuteur: Ribet
...ès-verbal et décrète que le département de la Manche a bien mérité de la patrie.) (La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au procès-verbal et décrète que le département de la Manche a bien mérité de la patrie.)
Locuteur: Ribet
...635........ Décret relatif aux troubles de la ville d'Arles.. Bouches-du-Rhône. Im... Mars. 20 n° 635........ Décret relatif aux troubles de la ville d'Arles.. Bouches-du-Rhône. Imprimé.
Locuteur: Ribet
...rerie nationale dans le courant du mois de février.................. ... n° 645........ Décret pour remplacer les sommes payées ou avancées par la Trésorerie nationale dans le courant du mois de février..................
Locuteur: Ribet
... resteront à la disposition du ministre de l'intérieur.......................... — 28 n» 684........ Décret portant que les ingénieurs des ponts et chaussées resteront à la disposition du ministre de l'intérieur..........................
Locuteur: Ribet
...if aux vexations que Hamet-Moktar, chef de la tribu des Maures Braknas s'est permi... 29 n° 669........ Décret relatif aux vexations que Hamet-Moktar, chef de la tribu des Maures Braknas s'est permises envers les Français....................
Cherbourg, 5 avril 1793, Cherbourg, 5 avril 1793,

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 111
Locuteur: Ribet
...résentant Michel Lepeletier sur son lit de Mars. 29 n° 670........ Décret relatif au don fait par David d'un tableau représentant Michel Lepeletier sur son lit de
Locuteur: Ribet
...tion des propriétés ; 2® la dissolution de la représentation nationale et le rétablissement de la royauté, ou tout autre pouvoir atten... ....... Décrets relatifs aux écrits tendant : 1® à provoquer le meurtre et la violation des propriétés ; 2® la dissolution de la représentation nationale et le rétablissement de la royauté, ou tout autre pouvoir attentatoire à la souveraineté du peuple.......... ........................
Locuteur: Ribet
........... Décret qui suspend l'exécution de la loi du 2 de ce mois,relative àla suppression des barrières entre le département de Jemmapes et celui du Nord................. — 30 n° 686........ Décret qui suspend l'exécution de la loi du 2 de ce mois,relative àla suppression des barrières entre le département de Jemmapes et celui du Nord........................................
Locuteur: Ribet
...nvoyés dans les départements du Nord et de l'Est, pour faire mettre en état de défense les places de guerre...... ...» 693........ Décret portant qu'il sera pris 14 membres parmi les commissaires envoyés dans les départements du Nord et de l'Est, pour faire mettre en état de défense les places de guerre......
Locuteur: Ribet
...écret relatif à la poursuitè des crimes de conspiration et des délits nationaux pa... — 5 n° 703........ Décret relatif à la poursuitè des crimes de conspiration et des délits nationaux par le Tribunal extraordinaire...............................
Locuteur: Ribet
..........- Décret relatif aux certificats de civisme......... Paris. Manuscrit. — 3 n° 734........- Décret relatif aux certificats de civisme......... Paris. Manuscrit.
Locuteur: Ribet
...n° 728........ Décret qui change le nom de Villiers-le-Duc et de Bar-le-Duc................................ — 8 n° 728........ Décret qui change le nom de Villiers-le-Duc et de Bar-le-Duc................................
Locuteur: Ribet
...prix des piques fabriquées en exécution de la loi du mois d'août 1792................ Mars. 25 n° 642........ Décret relatif à l'acquittement des prix des piques fabriquées en exécution de la loi du mois d'août 1792.............................
Locuteur: Ribet
.... Décret qui charge le Conseil exécutif de tirer des fabriques des départements dé... — 30 n° 683........ Décret qui charge le Conseil exécutif de tirer des fabriques des départements dévastés par les révoltés les toiles nécessaires pour l'approvisionnement des armé...
Locuteur: Ribet
...° 699........ Décret portant que la loi de suspension des passeports ne s'étend pa... -- 31 n° 699........ Décret portant que la loi de suspension des passeports ne s'étend pas aux agents ni memhres des ambassades des puissances étrangères, reconnus par l...
Locuteur: Ribet
... qui suspend pendant la guerre le droit de frêt imposé sur les navires génois et a... — 31 n° 69o........ Décret qui suspend pendant la guerre le droit de frêt imposé sur les navires génois et autres employés au transport des grains en France......
Locuteur: Ribet
......... Décret qui exige des certificats de civisme des citoyens nommés pour rempla... n° 663........ Décret qui exige des certificats de civisme des citoyens nommés pour remplacer provisoirement les administrateurs suspendus, et annule la nomination des ci...
Locuteur: Ribet
...itoyens commandants en chef des armées, de donner toutes les 24 heures l'état de la situation.......................... — 2 n° 673........ Décret qui enjoint aux citoyens commandants en chef des armées, de donner toutes les 24 heures l'état de la situation..........................
Locuteur: Ribet
... supprime la commission des Six chargée de surveiller le tribunal extraordinaire..... — 2 n° 67î ........ Décret qui supprime la commission des Six chargée de surveiller le tribunal extraordinaire...
Locuteur: Ribet
... rapporte celui qui enjoint aux membres de la Convention nationale d'opter entre cette qualité et celle de feuilliste................... — 2 n° 688........ Décretqui rapporte celui qui enjoint aux membres de la Convention nationale d'opter entre cette qualité et celle de feuilliste...................
Locuteur: Ribet
........ Décret qui réunit au 12® régiment de chasseurs, l'escadron formé à Arras ...... — 2 n° 690........ Décret qui réunit au 12® régiment de chasseurs, l'escadron formé à Arras .....................
Locuteur: Ribet
...t qui autorise les officiers municipaux de Montauban à faire un emprunt.............. — 3 n° 772...... Décret qui autorise les officiers municipaux de Montauban à faire un emprunt................
Locuteur: Ribet
...t qui autorise les officiers municipaux de Millau à faire un emprunt................. — 3 n° 774........ Décret qui autorise les officiers municipaux de Millau à faire un emprunt....................
Locuteur: Ribet
...et portant qu'il sera nommé un ministre de la guerre et qui détermine les fonction... — 4............... Décret portant qu'il sera nommé un ministre de la guerre et qui détermine les fonctions des six commissaires qui seront envoyés près des armées du Nord et des Ardenne...
Locuteur: Ribet
...ret qui ordonne le paiement d'une somme de 1,609 livres au citoyen Gayon de Montevaux... — 6 n° 720....... Décret qui ordonne le paiement d'une somme de 1,609 livres au citoyen Gayon de Montevaux...
Locuteur: Ribet
...il sera prêté 300,000 livres â la ville de Besançon............................ — 6 n° 771...... Décre,t portant qu'il sera prêté 300,000 livres â la ville de Besançon............................

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 112
Locuteur: Ribet
... E"".ni" —nor-Tur-1* Décret qui ordonne de mettre en état d'arrestation les citoye...
...ux sous-officiers, cavaliers et soldats de l'ancienne garde de Paris.................. Décrets relatifs aux soldats de l'armée qui se sont éloignés de leurs drapeaux................... Décret portant qu'il sera prêté un million à la ville de Grenoble pour achat de subsistances.. Décrets relatifs au cito...
..... — 6 n° 783........ — 8 n» 712........ — lin® 769........ — 10 et 11 n° 736 .. E"".ni" —nor-Tur-1* Décret qui ordonne de mettre en état d'arrestation les citoyens élargis par le citoyen Badon, juge du tribunal du district d'Argenton et mand...
...don..................... Décret relatif au paiement des demi-soldes conservées aux sous-officiers, cavaliers et soldats de l'ancienne garde de Paris.................. Décrets relatifs aux soldats de l'armée qui se sont éloignés de leurs drapeaux................... Décret portant qu'il sera prêté un million à la ville de Grenoble pour achat de subsistances.. Décrets relatifs au citoyen Orléans............. Indre. Paris. A tous les départeménts. Isère. Orne. Man...
Locuteur: Ribet
Le ministre de l'intérieur, Signé : Garat. Le ministre de l'intérieur, Signé : Garat.
Locuteur: Ribet
...itoyens Gasparin et Duhem, commissaires de la Convention aux armées du Nord et des... 23° Lettre des citoyens Gasparin et Duhem, commissaires de la Convention aux armées du Nord et des Ardennes, par laquelle ils donnent des détails sur la situation du corps d'armé...
Locuteur: Ribet
« Nous arrivons de Cassel, citoyens nos collègues ; nous a...
...qui a renouvelé en nos mains le serment de fidélité à la République ; nous prendro...
... qui ramenait dans le moment 30 dragons de son régiment, qui ont échappé à Dumouri...
... des équipages au régiment, et la forge de campagne ; il nous a assuré que presque tout le reste de son corps s'était aussi échappé des mai...
...it qu'environ 100 hommes et 6 officiers de ce corps.
« Nous arrivons de Cassel, citoyens nos collègues ; nous avons là, dans une position très avantageuse, 14,181 hommes aux ordres du général O'Moran ; il était essentiel que nous vissions cette troupe qui a renouvelé en nos mains le serment de fidélité à la République ; nous prendrons toutes les mesures convenables pour la maintenir et la fortifier dans ses dis...
... avons eu le plaisir d'y embrasser le citoyen Ravier, lieutenant au 3e régiment, qui ramenait dans le moment 30 dragons de son régiment, qui ont échappé à Dumouriez, avec partie des équipages au régiment, et la forge de campagne ; il nous a assuré que presque tout le reste de son corps s'était aussi échappé des mains du traître, et qu'il ne lui restait qu'environ 100 hommes et 6 officiers de ce corps.
Locuteur: Ribet
... et cantonnements ; nous vous proposons de nous adjoindre notre collègue Lesage-Sé... ...ont obligés d'être continuellement en campagne pour visiter les différents camps et cantonnements ; nous vous proposons de nous adjoindre notre collègue Lesage-Sé-nault, qui a si bien secondé Carnot avant notre arrivée, et qui nous aide encor...
Locuteur: Ribet
... que le conseil exécutif ne néglige pas de nous faire parvenir des effets de campement, dont on est dépourvu, et qui... qui sont sur la frontière, que le conseil exécutif ne néglige pas de nous faire parvenir des effets de campement, dont on est dépourvu, et qui sont annoncés depuis longtemps.
Locuteur: Ribet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public. ) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public. )
Locuteur: Ribet
...urs du district des Sables, département de la Vendée, par laquelle ils démentent la nouvelle de la prise de cette ville : en voici l'extrait (1) : 24° Lettre des administrateurs du district des Sables, département de la Vendée, par laquelle ils démentent la nouvelle de la prise de cette ville : en voici l'extrait (1) :
Locuteur: Ribet
« Nous nous empressons de détruire la nouvelle de la prise de la ville des Sables, annoncée dans quel...
...lics ; cette place a été, dans l'espace de cinq jours, assiégée deux fois par les ...
...tre garnison n'était alors composée que de 800 hommes. Le 29 les brigands revinrent à la charge, au nombre de plus de 7,000. Le premier coup de canon fut tiré de leur part à 4 heures du matin ; le comb...
...eures ; nos canonniers eurent l'adresse de mettre le feu à leur magasin ; la dérou...
...e cherchait son salut dans la souplesse de ses jarrets, ils furent poursuivis l'es...
... perdu 16 pièces d'artillerie, 5 barils de poudre, beaucoup de munitions et plusieurs voitures de vivres. Depuis la Révolution, cette ville est la seconde de la République qui ait soutenu un siège ...
« Nous nous empressons de détruire la nouvelle de la prise de la ville des Sables, annoncée dans quelques papiers publics ; cette place a été, dans l'espace de cinq jours, assiégée deux fois par les brigands, le 24 et le 29 du mois dernier. Le premier jour elle fut attaquée par 4 à 5,000 hommes, qui furent repoussés avec une iperte d'une trentaine d'hommes, notre garnison n'était alors composée que de 800 hommes. Le 29 les brigands revinrent à la charge, au nombre de plus de 7,000. Le premier coup de canon fut tiré de leur part à 4 heures du matin ; le combat s'engagea et dura 5 heures ; nos canonniers eurent l'adresse de mettre le feu à leur magasin ; la déroute fut générale, chaque rebelle cherchait son salut dans la souplesse de ses jarrets, ils furent poursuivis l'espace'd'une lieue; on estime le nombre des morts à 400, et celui des blessés à 200. Ils ont perdu 16 pièces d'artillerie, 5 barils de poudre, beaucoup de munitions et plusieurs voitures de vivres. Depuis la Révolution, cette ville est la seconde de la République qui ait soutenu un siège à boulets rouges. »
Locuteur: Ribet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
...ous pourrons demain vous envoyer l'état de l'effectif de toutes les troupes (1) Bulletin de la Convention du 15 avril 1793. ...e Lamarlière pour commander le camp isous Lille qui se grossit tous les jours, nous pourrons demain vous envoyer l'état de l'effectif de toutes les troupes (1) Bulletin de la Convention du 15 avril 1793.
... citoyens Carra et Auguis, commissaires de la Convention dans les dépar- (1) Bulletin de la Convention du 15 avril 1793. 25° Lettre des citoyens Carra et Auguis, commissaires de la Convention dans les dépar- (1) Bulletin de la Convention du 15 avril 1793.

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 113
Locuteur: Ribet
tements des Deux-Sèvres et de la Vendée, par laquelle ils annoncent un avantage remporté par les troupes de la République sur les rebelles de la Vendée ; elle est ainsi conçue (1) : tements des Deux-Sèvres et de la Vendée, par laquelle ils annoncent un avantage remporté par les troupes de la République sur les rebelles de la Vendée ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Ribet
an II de la République française an II de la République française
Locuteur: Ribet
« Les succès des armées de la République se continuent contre les brigands fanatiques de la Vendée. « Les succès des armées de la République se continuent contre les brigands fanatiques de la Vendée.
Locuteur: Ribet
« Le 7 de ce mois, la division du chef de brigade Bouland les a forcés au poste de La Mothe-Achard, district des Sables, e...
...lieutenant-colonel Baudry les a chassés de La Gachère, de La Grève et de Véray, de sorte que nous avons toute espérance d'...
...ette correspondance est entre les mains de Niou, qui ne manquera sûrement pas de l'envoyer au comité de Salut public de la Convention nationale. La copie ci-incluse de la lettre vous donnera tous les détails de cette affaire.
« Le 7 de ce mois, la division du chef de brigade Bouland les a forcés au poste de La Mothe-Achard, district des Sables, et celle du lieutenant-colonel Baudry les a chassés de La Gachère, de La Grève et de Véray, de sorte que nous avons toute espérance d'en purger les côtes depuis Saint-Gilles jusqu'à l'île-Noir-moutier, avant huit o...
...ondance très précieuse qui fait connaître la situation politique des rebelles. Cette correspondance est entre les mains de Niou, qui ne manquera sûrement pas de l'envoyer au comité de Salut public de la Convention nationale. La copie ci-incluse de la lettre vous donnera tous les détails de cette affaire.
Locuteur: Ribet
... collègues, qu'avant d'emporter le pont de La Grassière, à un quart de lieue de La Mothe-Achard, 2 ou 3 volontaires, frappé» de cette maudite terreur panique qui sans doute est un effet des vapeurs de la lune du mois de mars, ont jeté bas leurs sacs et leurs fusils devant 150 brigands armés de fourches et de bâtons ; mais la deuxième compagnie des grenadiers de Bordeaux, avec 4 compagnies de fusiliers du même bataillon, qui n'étaient point atteints de la maladie anti-martiale, a réparé tout le mal à coups de baïonnettes et a culbuté les brigands q...
... le soleil du printemps et le feu sacré de l'amour de la liberté, qui doit être au plus haut ...
...pendant l'hiver la désastreuse habitude de fuir devant des esclaves ou des brigand...
« Nous ne vous cacherons pas, citoyens nos collègues, qu'avant d'emporter le pont de La Grassière, à un quart de lieue de La Mothe-Achard, 2 ou 3 volontaires, frappé» de cette maudite terreur panique qui sans doute est un effet des vapeurs de la lune du mois de mars, ont jeté bas leurs sacs et leurs fusils devant 150 brigands armés de fourches et de bâtons ; mais la deuxième compagnie des grenadiers de Bordeaux, avec 4 compagnies de fusiliers du même bataillon, qui n'étaient point atteints de la maladie anti-martiale, a réparé tout le mal à coups de baïonnettes et a culbuté les brigands qui ont pris la fuite à leur fcour. Nous espérons que le soleil du printemps et le feu sacré de l'amour de la liberté, qui doit être au plus haut degré d'incandescence après la trahison trois fois horrible du trois fois infâme Dumouriez, guériront entièrement ceux qui ont pris pendant l'hiver la désastreuse habitude de fuir devant des esclaves ou des brigands.
Locuteur: Ribet
« Nous nous flattons de vous donner bientôt la nouvelle de plusieurs autres succès concertés dans ...
...cautions prises, ne peuvent pas manquer de se réaliser.
« Nous nous flattons de vous donner bientôt la nouvelle de plusieurs autres succès concertés dans notre petite sphère, et qui, suivant les précautions prises, ne peuvent pas manquer de se réaliser.
Locuteur: Ribet
« Pour lui et son collègue Auguis de présent à Niort rpour le bien de la chose publique. » « Pour lui et son collègue Auguis de présent à Niort rpour le bien de la chose publique. »
Locuteur: Ribet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public.)
Locuteur: Ribet
...lle a rencontré l'armée ennemie au pont de La Grassière, qu'elle avait coupé pour ...
...t, et disputer avec avantage le passage de la rivière ; après une vive canonnade e...
..., croyant que toutes nos forces étaient de ce côté, se porta sur la grève où était...
...e il a cru qu'il était prudent, crainte de surprise, de faire bivouaquer sa troupe, et n'est en...
...s est considérable, on l'a porté à plus de 500, parmi lesquels il paraît qu'il y a...
...La première, aux ordres du général Boulard, s'est portée sur La Mothe-Achard ; elle a rencontré l'armée ennemie au pont de La Grassière, qu'elle avait coupé pour empêcher notre artillerie d'aller en avant, et disputer avec avantage le passage de la rivière ; après une vive canonnade et une résistance opiniâtre, elle a été forcée et mise en déroute. La majeure partie, croyant que toutes nos forces étaient de ce côté, se porta sur la grève où était l'armée retranchée. Une division que Boulard avait postée exprès sur cette rout...
...re à un grand nombre. Le général a continué sa route, mais la nuit étant survenue il a cru qu'il était prudent, crainte de surprise, de faire bivouaquer sa troupe, et n'est entré que ce matin à La Mothe-Achard. Le nombre des morts est considérable, on l'a porté à plus de 500, parmi lesquels il paraît qu'il y a des chefs. J'aime à croire que Boulard ne restera pas longtemps à ce poste.
Locuteur: Ribet
...rève. Les brigands avaient, sur le bord de la rivière, des retranchements considérables. J'ai été témoin oculaire de cette attaque ; notre artillerie leur a...
...s nous sommes emparés, sans coup férir, de Véray. Là, nous avons trouvé leur correspondance, de laquelle il résulté qu'ils comptaient cerner les Sables de manière à prendre cette ville, sinon pa...
...encore que si nous eussions su profiter de leur défaite du 29 du mois dernier, ils...
« La seconde colonne, marchant sur Saint-Gilles a été arrêtée à La Grève. Les brigands avaient, sur le bord de la rivière, des retranchements considérables. J'ai été témoin oculaire de cette attaque ; notre artillerie leur a tué du monde ; mais la nuit étant survenue, ce passage n'a pu être forcé que ce matin, après quoi nous nous sommes emparés, sans coup férir, de Véray. Là, nous avons trouvé leur correspondance, de laquelle il résulté qu'ils comptaient cerner les Sables de manière à prendre cette ville, sinon par force, mais tout au moins par famine. Ils convenaient encore que si nous eussions su profiter de leur défaite du 29 du mois dernier, ils étaient perdus sans retour.
Locuteur: Ribet
« Le commissaire Niou est nanti de cette correspondance, et vous pouvez être assurés que je ferai en sorte de vous en faire passer une copie littéral... « Le commissaire Niou est nanti de cette correspondance, et vous pouvez être assurés que je ferai en sorte de vous en faire passer une copie littérale.
Locuteur: Ribet
« L'armée de Baudry se porte sur Saint-Gilles, où el...
...nniers faits, les armes à la main, lors de son entrée à Véray. »
« L'armée de Baudry se porte sur Saint-Gilles, où elle arrivera sans doute aujourd'hui ou demain. Il nous a envoyé 30 prisonniers faits, les armes à la main, lors de son entrée à Véray. »
27° Lettre du citoyen Niou, commissaire de la Convention aux côtes de Lorient à Bayonne, par laquelle il rend...
...usations portées contre lui, à la barre de la Convention, par un administrateur du...
...lle est ainsi conçue (2) : (1) Bulletin de la Convention du 15 avril 1793.
27° Lettre du citoyen Niou, commissaire de la Convention aux côtes de Lorient à Bayonne, par laquelle il rend compte des mouvements du eorps d'armée réuni aux Sables et se plaint des accusations portées contre lui, à la barre de la Convention, par un administrateur du département des Deux-Sèvres ; elle est ainsi conçue (2) : (1) Bulletin de la Convention du 15 avril 1793.
Fontenay-le-Peuple, 9 avril 1793, Fontenay-le-Peuple, 9 avril 1793,
...oyen Gallet, commissaire du département de la Vendée, près le district des Sables,...
...oire et conseil du dépar- (1) Ministère de la guerre : Armée de VOuest.
26° Lettre du citoyen Gallet, commissaire du département de la Vendée, près le district des Sables, à ses collègues, les membres et administrateurs du directoire et conseil du dépar- (1) Ministère de la guerre : Armée de VOuest.
(2) Ministère de la guerre : Armée de l'Ouest. (2) Ministère de la guerre : Armée de l'Ouest.

Séance permanente du lundi 15 avril 1793

page 114
Locuteur: Ribet
an II de la République, an II de la République,
Locuteur: Ribet
... ma dernière, je vous ai fait le détail de la victoire remportée sur les brigands par les hâbitantB de la ville des Sables et les braves défenseurs que l'île de Ré et La Rochelle lui ont fournis, Maintenant j'ai l'honneur de vous rendre compte que les troupes rend...
... armée d'environ 4,000 hommes, viennent de partir dans l'instant en deux colonnes,...
... commandée par le citoyen Boulard, chef de brigade, dirige sa marche sur La Mothe-...
...nt-colonel Baudry, marche sur les camps de La Grève et de La Gamache où on assure que les ennemis ont osé se retrancher. Il serait de la plus haute importance de faire évacuer aux rebelles les divers p...
... ci'-devant Poitou jusqu'à l'embouchure de la Loire, ainsi que l'île de Noirmoutier. En conséquence, j'ai requis des forces maritimes des ch^fs du port de Rochefort, pour agir de concert aussitôt leur arrivée avec l'ar...
...t cette opération. Malgré cela l'ardeur de nos troupes est sans borne et j'ai lieu...
« Par ma dernière, je vous ai fait le détail de la victoire remportée sur les brigands par les hâbitantB de la ville des Sables et les braves défenseurs que l'île de Ré et La Rochelle lui ont fournis, Maintenant j'ai l'honneur de vous rendre compte que les troupes rendues en cette ville sur ma réquisition et formant une armée d'environ 4,000 hommes, viennent de partir dans l'instant en deux colonnes, la première commandée par le citoyen Boulard, chef de brigade, dirige sa marche sur La Mothe-Achard et Saint-Gilles ; et la seconde commandée par le lieutenant-colonel Baudry, marche sur les camps de La Grève et de La Gamache où on assure que les ennemis ont osé se retrancher. Il serait de la plus haute importance de faire évacuer aux rebelles les divers postes dont ils se sont emparés sur la côte du ci'-devant Poitou jusqu'à l'embouchure de la Loire, ainsi que l'île de Noirmoutier. En conséquence, j'ai requis des forces maritimes des ch^fs du port de Rochefort, pour agir de concert aussitôt leur arrivée avec l'armée du général Boulard. Malheureusement les vents contrarient cette opération. Malgré cela l'ardeur de nos troupes est sans borne et j'ai lieu d'espérer qu'elles auront un heureux succès.
Locuteur: Ribet
« J'ai lu dans le Bulletin de la Convention du 23 du mois dernier qu'...
... des deux frégates que l'administration de ce département avait demandées pour cro...
...arqué sur ces frégates avec des troupes de débarquement, et la frégate La Gracieus...
...mplir la même mission dans les environs de Noirmoutier et de l'île d'Yeu. Enfin, depuis près d'un mo...
...l en est besoin, par tous les habitants de i cette ville, par les équipages des vaisseaux dont je viens de parler, et peuvent se prouver encore pa...
... du port ae Rochefort, avec le ministre de la marine et enfin par les réquisitions...
« J'ai lu dans le Bulletin de la Convention du 23 du mois dernier qu'un administrateur du département des Deux-Sèvres avait osé dire, à votre barre, que l'avais empêché le départ des deux frégates que l'administration de ce département avait demandées pour croiser devant le port des Sables. Cette inculpation est une calomnie dont je vous ...
...aviso, l'Espoir se rendissent, sans délai, dans cette place. Je me suis même embarqué sur ces frégates avec des troupes de débarquement, et la frégate La Gracieuse a croisé dans ces parages tant que le vent l'a permis. La corvette lia, Perdrix a dû remplir la même mission dans les environs de Noirmoutier et de l'île d'Yeu. Enfin, depuis près d'un mois et sur ma réquisition, la goélette La Cousine et le yacht l'Enfant parcourent la rade des Sables. Tous ces faits seront attestés, s'il en est besoin, par tous les habitants de i cette ville, par les équipages des vaisseaux dont je viens de parler, et peuvent se prouver encore par ma correspondance avec les administrateurs du port ae Rochefort, avec le ministre de la marine et enfin par les réquisitions que j'ai données, soit seul, soit avec mes collègues.
Locuteur: Ribet
...n qu'elle est moins méritée. Les villes de Saintes, de Rochefort, de La Rochelle, l'île de Ré, les Sables ont été témoins de mon zèle et de mon dévouement. Et tous les hommes qui ... ...s avoue, citoyens, que j'ai été d'autant plus sensible à cette fausse inculpation qu'elle est moins méritée. Les villes de Saintes, de Rochefort, de La Rochelle, l'île de Ré, les Sables ont été témoins de mon zèle et de mon dévouement. Et tous les hommes qui habitent ces contrées rendront justice, j'en suis sûr, à ma bonne volonté. Ils s...
Locuteur: Ribet
...nvention renvoie cette lettre au comité de Salut public). (La Convention renvoie cette lettre au comité de Salut public).
Locuteur: Ribet
...itoyens Villers et Fouché, commissaires de la Convention dans les départements de la Loire-Inférieure et de la Mayenne, sur la situation du département de la Loire-Inférieure et sur l'état de défense de la ville de Paimbœuf ; en voici l'extrait (1) : 28° Lettre des citoyens Villers et Fouché, commissaires de la Convention dans les départements de la Loire-Inférieure et de la Mayenne, sur la situation du département de la Loire-Inférieure et sur l'état de défense de la ville de Paimbœuf ; en voici l'extrait (1) :
Locuteur: Ribet
...urantes sur la situation du département de la Loire-Inférieure. Il est très vrai que la rive droite de la Loire est purgée du plus grand nombr...
...'y fortifient chaque jour ; ils sortent de leurs repaires pour porter l'épouvante ...
...uffisent à peine pour préserver la cité de Nantes des malheurs qui ont affligé les principales villes de ce département.
...ides, ces hommes qui vous donnent avec tant d'empressement des nouvelles si rassurantes sur la situation du département de la Loire-Inférieure. Il est très vrai que la rive droite de la Loire est purgée du plus grand nombre des brigands qui la désolaient ; mais la rivé gauche est plus que jamais dans un état déplorable ; les séditieux s'y fortifient chaque jour ; ils sortent de leurs repaires pour porter l'épouvante et le brigandage dans les campagnes qui les avoisinent ; il est instant que les ...
... promet arrivent promptement ; nous les attendons avec impatience ; nos forces suffisent à peine pour préserver la cité de Nantes des malheurs qui ont affligé les principales villes de ce département.
Locuteur: Ribet
« L'un de nous vient de visiter la ville de Paimbœuf, que nos ennemis voulaient envahir à tout prix : elle est dans un bon état de défense ; mais le salut repose seulement sur le courage intrépide de ses habitants, sur l'énergie et la vale...
...à cette cité, et nous pensons qu'il est de notre justice de déclarer qu'elle a oien mérité de la patrie.
« L'un de nous vient de visiter la ville de Paimbœuf, que nos ennemis voulaient envahir à tout prix : elle est dans un bon état de défense ; mais le salut repose seulement sur le courage intrépide de ses habitants, sur l'énergie et la valeur des braves marins, sur la fermeté et l'intelligence des administrations, et n...
...; ils ont toujours été vivement repoussés, Nous ne pouvons donner trop d'éloges à cette cité, et nous pensons qu'il est de notre justice de déclarer qu'elle a oien mérité de la patrie.
Locuteur: Ribet
« Nous vous envoyons copie de l'arrêté que nous avons pris concernant...
...on des biens des condamnés en exécution de la loi du 19 mars. »
« Nous vous envoyons copie de l'arrêté que nous avons pris concernant l'administration des biens des condamnés en exécution de la loi du 19 mars. »