Résultats trouvés dans le Tome 60

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-0214 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 14 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

- search term matches: (1)

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la seance du vendredi 8 mars 1793. (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la seance du vendredi 8 mars 1793.
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, continue la lecture du procè-verbal de la séance du vendredi 8 mars 1793. (de Toulouse), secrétaire, continue la lecture du procè-verbal de la séance du vendredi 8 mars 1793.
Locuteur: Gamon
...e et demande à faire part à l'Assemblée de faits importants pour sa sûreté personn... en interrompt la lecture et demande à faire part à l'Assemblée de faits importants pour sa sûreté personnelle... (Murmures sur la Montagne.)
Locuteur: Carrier
. Non, non! il serait scandaleux de s'occuper de faits particuliers dans le moment où la... . Non, non! il serait scandaleux de s'occuper de faits particuliers dans le moment où la patrie court le plus grand danger.
Locuteur: Gamon
...insiste pour avoir la parole, il s'agit de faits qui ont été dénoncés au comité des inspecteurs de la salle et qui regardent la police intérieure de cette Assemblée. Vous le voyez, il n'y ... J'insiste pour avoir la parole, il s'agit de faits qui ont été dénoncés au comité des inspecteurs de la salle et qui regardent la police intérieure de cette Assemblée. Vous le voyez, il n'y a pas une seule femme dans les tribunes, et au nom du comité d'inspection... ^No...
Locuteur: Bentabole
Mais vous .n'êtes pas de ce comité. Mais vous .n'êtes pas de ce comité.
Locuteur: Calon
...n, Monsieur n'est pas du comité, il est de celui de la guerre. (Murmures des tribunes.) Non, Monsieur n'est pas du comité, il est de celui de la guerre. (Murmures des tribunes.)
Locuteur: Calon
Un grand nombre de membres : L'ordre du ïour, l'ordre du j... Un grand nombre de membres : L'ordre du ïour, l'ordre du jour !
Locuteur: Prieur
(de la Marne). Je demande que les commissai...
...pte du généreux dévouement des citoyens de Paris, qui tous brûlent du désir de voler à la défeaase de la patrie.
(de la Marne). Je demande que les commissaires qui se sont rendus.hier dans lçs sections rendent compte du généreux dévouement des citoyens de Paris, qui tous brûlent du désir de voler à la défeaase de la patrie.
Locuteur: Prieur
saires, envoyés hier dans les sections de Paris, seront entendus sur-le-champ.) saires, envoyés hier dans les sections de Paris, seront entendus sur-le-champ.)
Locuteur: Rühl
.... Ils ont juré que, comme les habitants de Sagonte, ils s'enseveliraient sous les ruines de leurs maisons embrasées, plutôt que de se soumettre au joug des tyrans coalisé...
...teindre qu'en marchant sur des monceaux de cadavres et dans des ruisseaux de sang ; ils ont tous juré qu'ils se port...
...la plus vive satisfaction, en voyant au milieu d'eux les représentants du peuple. Ils ont juré que, comme les habitants de Sagonte, ils s'enseveliraient sous les ruines de leurs maisons embrasées, plutôt que de se soumettre au joug des tyrans coalisés contre nous. Ils ont dit que ces barbares, qu'on lâche sur nous, ne pourraient nous atteindre qu'en marchant sur des monceaux de cadavres et dans des ruisseaux de sang ; ils ont tous juré qu'ils se porteraient aux frontières avec le plus grand empressement pour re'pousser nos ennem...
Locuteur: Rühl
...ntières. Ils ont observé que la plupart de ceux qui ont perdu leurs équipages à la guerre, et surtout à l'affaire de Longwy et de Mons, n'avaient pas été indemnisés de leurs pertes. Ils nous ont donné pour exemple les soldats du régiment ci-devant de Vinti-mille. Je vous transmets cette pl... ...é des inquiétudes sur la manière dont ils seraient traités à leur retour des frontières. Ils ont observé que la plupart de ceux qui ont perdu leurs équipages à la guerre, et surtout à l'affaire de Longwy et de Mons, n'avaient pas été indemnisés de leurs pertes. Ils nous ont donné pour exemple les soldats du régiment ci-devant de Vinti-mille. Je vous transmets cette plainte, et je demande que ces braves gens soient indemnisés des pertes qu'ils ont...
Locuteur: Rühl
Un grand nombre de membres : Appuyé, appuyé ! Un grand nombre de membres : Appuyé, appuyé !
Locuteur: Rühl
...tiez la mention honorable du dévouement de la section des Tuileries. Je demande que vous décrétiez la mention honorable du dévouement de la section des Tuileries.
Locuteur: Prieur
(de la Marne). Le citoyen Boucher et moi no...
...-Blanc. On y connaissait déjà le danger de la patrie, et la plus forte partie de notre mission était remplie avant notre...
(de la Marne). Le citoyen Boucher et moi nous nous sommes rendus, conformément à votre décret, à la sectioa du Mont-Blanc. On y connaissait déjà le danger de la patrie, et la plus forte partie de notre mission était remplie avant notre arrivée. Les ci-
PRÉSIDENCE DE GÉNISSIEU, président. PRÉSIDENCE DE GÉNISSIEU, président.

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 2
Locuteur: Prieur
...des républicains qui ont juré comme eux de s'ensevelir plutôt sous les ruines de la patrie que de souffrir que nos ennemis souillent enco... toyens ont vu avec transport dans leur sein des républicains qui ont juré comme eux de s'ensevelir plutôt sous les ruines de la patrie que de souffrir que nos ennemis souillent encore une fois notre territoire.
Locuteur: Prieur
... les exterminerons tous. » Ils ont juré de maintenir le serment de l'égalité et de la liberté. Yoilà ce que j'ai vu dans c... ...nime s'est fait entendre : « Nous partirons tous pour combattre nos tyrans, nous les exterminerons tous. » Ils ont juré de maintenir le serment de l'égalité et de la liberté. Yoilà ce que j'ai vu dans cette section.
Locuteur: Lamarque
. Un de mes collègues, Ichon et moi nous nous sommes présentés à la section de la Halle-au-Blé. Le résultat de notre mission a été admirable. Nous n'a...
...s avons répété que leurs frères avaient de nouveau besoin de leurs secours, que la patrie était de nouveau menacée ; ils ont tous dit avec...
...ge : « C'est un grand plaisir pour nous de défendre nos frères et de sauver la patrie ; nous nous disputerons tous l'honneur de marcher les premiers. »
. Un de mes collègues, Ichon et moi nous nous sommes présentés à la section de la Halle-au-Blé. Le résultat de notre mission a été admirable. Nous n'avons pas eu longtemps à parler à ces braves patriotes ; nous avons répété que leurs frères avaient de nouveau besoin de leurs secours, que la patrie était de nouveau menacée ; ils ont tous dit avec énergie et courage : « C'est un grand plaisir pour nous de défendre nos frères et de sauver la patrie ; nous nous disputerons tous l'honneur de marcher les premiers. »
Locuteur: Lamarque
1° Qu'il y aurait un bataillon de 300 volontaires, au lieu de 150 ; 1° Qu'il y aurait un bataillon de 300 volontaires, au lieu de 150 ;
Locuteur: Lamarque
..., aujourd'hui samedi, tous les citoyens de la section qui ne seraient pas à même de partir, et qui auraient des armes ou de...
...frères d'armes qui seraient dans le cas de voler aux frontières ;
2° Que, aujourd'hui samedi, tous les citoyens de la section qui ne seraient pas à même de partir, et qui auraient des armes ou des habits, les porteraient à la section même» pour les donner à leurs frères d'armes qui seraient dans le cas de voler aux frontières ;
Locuteur: Lamarque
3° Que demain tous les citoyens de la section 8e rendraient au lieu ordinaire de leur séance ; et que là, ils feraient u...
...té avec la plus vive joie ce témoignage de confiance.
3° Que demain tous les citoyens de la section 8e rendraient au lieu ordinaire de leur séance ; et que là, ils feraient un repas civique, qui se terminerait par un concert. Par un épanche-ment naturel,...
...s deux commissaires assisteraient à ce repas civique. Citoyens, nous avons accepté avec la plus vive joie ce témoignage de confiance.
Locuteur: Lamarque
...di ou mardi prochain, tous les citoyens de la section de la Halle-au-Blé, précédés de deux commissaires, se présenteraient armés et équipés ; et qu'avant de partir pour les frontières, ils vous demanderaient la permission de défiler dans votre sein (Applaudissemen... Il a été arrêté, en quatrième lieu, que lundi ou mardi prochain, tous les citoyens de la section de la Halle-au-Blé, précédés de deux commissaires, se présenteraient armés et équipés ; et qu'avant de partir pour les frontières, ils vous demanderaient la permission de défiler dans votre sein (Applaudissements.)
Locuteur: Bentabole
...du avec le citoyen Tallien à la section de l'Oratoire. Les comptes que vous ont re...
...qu'il règne dans Paris un désir général de voler aux frontières. Dans les témoignages les plus empressés de patriotisme, de courage et de dévouement à la patrie, les citoyens de cette section ont exposé aux commissair...
Je me suis rendu avec le citoyen Tallien à la section de l'Oratoire. Les comptes que vous ont rendus les préopinants, et ceux qui vous seront rendus par la suite, nous annoncent qu'il règne dans Paris un désir général de voler aux frontières. Dans les témoignages les plus empressés de patriotisme, de courage et de dévouement à la patrie, les citoyens de cette section ont exposé aux commissaires, en leur témoignant tout le respect, tout© la déférence possible pour la Conv...
Locuteur: Bentabole
...i nous ont été exposées dans la section de l'Oratoire, et qui paraissent mériter v... ...dération différentes réclamations ; et parmi ces réclamations, il en est deux qui nous ont été exposées dans la section de l'Oratoire, et qui paraissent mériter votre attention.
Locuteur: Bentabole
...t pas, comme ils le devraient, au salut de la patrie. Les uns ne veulent rien donn...
...i vont verser leur sang pour la défense de la patrie. (Applaudissements). Je suis ...
...ord, est qu'une grande partie des citoyens trouvent que les riches ne contribuent pas, comme ils le devraient, au salut de la patrie. Les uns ne veulent rien donner, et la plupart ne veulent pas marcher. Il nécessaire que la Convention prenne...
... les citoyens riches qui ne veulent pas aller aux fontières, indemnisent ceux qui vont verser leur sang pour la défense de la patrie. (Applaudissements). Je suis persuadé que cette observation, qui a été accueillie par tous mes collègues à qu...
Locuteur: Bentabole
...rvé que les citoyens n'étaient dégoûtés de partir que parce que l'on s'était aperç...
...bunes). J'ai demandé la parole au sujet de ce tribunal ; il est nécessaire, il est...
...i elle ne l'établit pas, c'est le moyen de dégoûter tous les bons citoyens.
Ensuite on nous a observé que les citoyens n'étaient dégoûtés de partir que parce que l'on s'était aperçu qu'il n'y avait pas une justice réelle dans la République ; qu'il fallait que ...
... dont on soit sûr, un tribunal contre-révolutionnaire. (Applaudissements des tribunes). J'ai demandé la parole au sujet de ce tribunal ; il est nécessaire, il est indispensable. La Convention le doit établir, et si elle ne l'établit pas, c'est le moyen de dégoûter tous les bons citoyens.
Locuteur: Mailhe
Citoyens, je me suis rendu à la section de 1792, avec le citoyen Carnot. On nous a...
...citoyens ont marqué le plus grand désir de voler à la défense de la patrie. Un mouvement, un cri général...
... les frontières. Il me serait difficile de vous peindre tous les mouvements de courage que noys avons vus s'élever de toutes parts. Je n'observerai qu'un fai...
...dangers que courent nos nouveaux frères de la Belgique et de Liège, nous avons vu un très grand nombre de citoyens verser des larmes malgré eux. Ce n'était pas des larmes de faiblesse ; c'était les larmes d'Achille jurant de venger Patrocle, c'était des larmes de courage et de fermeté ; ils juraient de venger leurs frères et leurs amis, et c...
Citoyens, je me suis rendu à la section de 1792, avec le citoyen Carnot. On nous a dit ici que nous étions députés à la section du Panthéon, je m'y renais avec le...
...cours absolu ; le nombre était immense. Dans l'une et l'autre section, tous les citoyens ont marqué le plus grand désir de voler à la défense de la patrie. Un mouvement, un cri général s'est élevé pour dire qu'ils étaient tous prêts à marcher sur les frontières. Il me serait difficile de vous peindre tous les mouvements de courage que noys avons vus s'élever de toutes parts. Je n'observerai qu'un fait : lorsque nous avons parlé des dangers que courent nos nouveaux frères de la Belgique et de Liège, nous avons vu un très grand nombre de citoyens verser des larmes malgré eux. Ce n'était pas des larmes de faiblesse ; c'était les larmes d'Achille jurant de venger Patrocle, c'était des larmes de courage et de fermeté ; ils juraient de venger leurs frères et leurs amis, et ce mouvement nous l'avons trouvé dans l'une et l'autre section, également exprimé...
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...prit qui règne dans toutes les sections de Paris est le même, et le rapport de vos commissaires en sera pour vous le p... ...d que ce qui vous a été dit par ceux qui m'ont précédés dans cette tribune. L'esprit qui règne dans toutes les sections de Paris est le même, et le rapport de vos commissaires en sera pour vous le plus sûr témoignage.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...ment inébranlables à la vue des dangers de la patrie, mais encore animés d'un bon esprit, que je caractériserai de vraiment philosophique ; qui ...y était aussi très considérable, et nous avons trouvé là des citoyens, non seulement inébranlables à la vue des dangers de la patrie, mais encore animés d'un bon esprit, que je caractériserai de vraiment philosophique ; qui

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 3
Locuteur: Léonard Bourdon
...t pas inquiets des conspirations et des actes commis par les ennemis de l'intérieur. J'appuie la motion de Carrier et je demande qu'on prononce im... ...ablissement, afin que lorsque nos frères combattent aux frontières, ils ne soient pas inquiets des conspirations et des actes commis par les ennemis de l'intérieur. J'appuie la motion de Carrier et je demande qu'on prononce immédiatement.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...qui sont sincèrement amis des principes de la liberté et de l'égalité, et desquels Albitte et moi, ...
...yons pas dédaigné d'écouter les avis et de prendre des leçons.
connaissent la chose publique, et qui sont sincèrement amis des principes de la liberté et de l'égalité, et desquels Albitte et moi, représentants du peuple, nous n'ayons pas dédaigné d'écouter les avis et de prendre des leçons.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...ment avec ces hommes. Ils ont tous juré de voler à la défense de la patrie, et ils se proposent de vous présenter ici les guerriers armés ... Nous avons conversé simplement et fraternellement avec ces hommes. Ils ont tous juré de voler à la défense de la patrie, et ils se proposent de vous présenter ici les guerriers armés et équipés qu'ils envoient à la protection des frontières.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
... craintes, quelques alarmes sur le sort de l'intérieur. Ils nous ont dit : . Repré...
...assez les ennemis du dedans. Il en est, de ces ennemis, qui menacent la chose publ...
...e nous vous proposons, nous vous prions de les faire pour nous à la Convention nat...
...ir rempli ce devoir pçré; bien cher à nos cœurs, ils nous ont manifesté quelques craintes, quelques alarmes sur le sort de l'intérieur. Ils nous ont dit : . Représentants, nous combattrons les ennemis du dehors, mais combattez et terrassez les ennemis du dedans. Il en est, de ces ennemis, qui menacent la chose publique, et les demandes que nous vous proposons, nous vous prions de les faire pour nous à la Convention nationale.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...nébreuses, s'opposent à l'établissement de l'esprit public et affaiblissent le gém... ...es intrigants ; car c'est elle, ce sont eux qui par des manœuvres obscures et ténébreuses, s'opposent à l'établissement de l'esprit public et affaiblissent le géme 4e la liberté. »
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...ccorde la confiance publique, sont loin de la mériter, et ils prient la Convention nationale de punir et d'anéantir les intrigants, afin de faire justice au peuple, si le peuple e...
...e porte un œil sévère sur i-la> défaite de nos frères ; que l'on en examine les ca...
...oient punis ; et que l'on venge le sang de nos soldats qui a été versé soit par tr...
... qui sont occupées dans le ministère ; ils pensent que tous ceux auxquels on a accorde la confiance publique, sont loin de la mériter, et ils prient la Convention nationale de punir et d'anéantir les intrigants, afin de faire justice au peuple, si le peuple est trompé ou mal servi. Ils demandent que la Convention nationale porte un œil sévère sur i-la> défaite de nos frères ; que l'on en examine les causes ; que les coupables, s'il en existe, soient punis ; et que l'on venge le sang de nos soldats qui a été versé soit par trahison, soit par in^péfitie, soit par lâcheté.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
...frères combattent au dehors les ennemis de la République, un tribunal spécialement... ... à laquelle ils tiennent très fort, est celle-ci : que pendant le temps que nos frères combattent au dehors les ennemis de la République, un tribunal spécialement établi, veille au-dedans pour punir les traîtres, les conspirateurs et les pert...
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
Vqici l'extrait du procès-ver bal de l'Assemblée générale et permanente de la section du Louvre (1) : Vqici l'extrait du procès-ver bal de l'Assemblée générale et permanente de la section du Louvre (1) :
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
Eoctrait du procès-verbal de VAssemblée générale et permanente de la section du Louvre. Eoctrait du procès-verbal de VAssemblée générale et permanente de la section du Louvre.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
,l'an II de la République. ,l'an II de la République.
Locuteur: Jean-Bon - Saint - André
... fin à l'audace des grands coupables et de tous les ennemis de la chose publique. ...onale pour qu'il soit incessamment établi un tribunal sans appel pour mettre une fin à l'audace des grands coupables et de tous les ennemis de la chose publique.
Locuteur: Carrier
...l révolutionnaire, et renvoie au comité de législation pour présenter demain le mode d'organisation de Gé tribunal. ... que la Convention décrète le principe, c'est-à-dire Vétablissement d'un tribunal révolutionnaire, et renvoie au comité de législation pour présenter demain le mode d'organisation de Gé tribunal.
Locuteur: Carrier
Un grand nombre de membres.» Aux voix, aux voix ! Un grand nombre de membres.» Aux voix, aux voix !
Locuteur: Turreau-Linières
...rtes, il n'aurait pas échappé au glaive de la loi. De même si Dufresne Saint-Léon aypit été j... ...est pas douteux que si le ministre Roland avait comparu devailt ce tribunal, .certes, il n'aurait pas échappé au glaive de la loi. De même si Dufresne Saint-Léon aypit été juge par un tribunal révolutionnaire, il n'aurait pas été acquitté. Je demande qu...
Locuteur: Garrau
. Entendez le rapport de vos commissaires, il sera unanime s\ir ... . Entendez le rapport de vos commissaires, il sera unanime s\ir ce point.
Locuteur: Albitte
l'aîné. Point de discussion lorsque les dangers sont j.u... l'aîné. Point de discussion lorsque les dangers sont j.u?m,i:nents.
Locuteur: Delacroix
...pinant a raison; ce n'est pas le moment de discuter, lorsque nos années manquent de tout; je demande qu'on aille aux voix s... Le préopinant a raison; ce n'est pas le moment de discuter, lorsque nos années manquent de tout; je demande qu'on aille aux voix sur-le-champ.
Locuteur: Birotteau
Et moi, je demande qu'on me -montre la nécessité de ce tribunal, car je ne vois pas ou sont... Et moi, je demande qu'on me -montre la nécessité de ce tribunal, car je ne vois pas ou sont les conspirateurs, les intri-
Du 8 mars 1793 Du 8 mars 1793
(( L'Assemblée, pénétrée de la dcjnarche faite par les représentant...
...citer les citoyens à voler à la défense de la patrie, persuadée que les ennemis in...
... plus dangereux, arrête qu'elle invite, de la manière la plus puissante et au nom de la patrie, lescitoyens Saint-André et D...
(( L'Assemblée, pénétrée de la dcjnarche faite par les représentants du peuple yenus dans son sein pour exciter les citoyens à voler à la défense de la patrie, persuadée que les ennemis intérieurs sont les plus dangereux, arrête qu'elle invite, de la manière la plus puissante et au nom de la patrie, lescitoyens Saint-André et David à émettre son v.œu à Ja Convention na- (i) Archives nationales, Carton C 25...

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 4
Locuteur: Dufriche-Valazé
...quoi ne mettrait-on pas tribunal chargé de juger les conspirateur si Pourquoi ne mettrait-on pas tribunal chargé de juger les conspirateur si
Locuteur: Julien
(de Toulouse). Non, il faut dire révolution...
... tans appel et sans recours au tribunal de cassation.
(de Toulouse). Non, il faut dire révolutionnaire, car ce serait une absurdité d'établir un tribunal contre les conspirateur...
... pas un tribunal qui n'ait cette mission. Je demande qu'on dise révolutionnaire, tans appel et sans recours au tribunal de cassation.
Locuteur: Thuriot
. J'appuie la motion de Julien; il est bon d'ajouter sans appel et sans recours au tribunal de cassation, parce qu'il existerait sans ... . J'appuie la motion de Julien; il est bon d'ajouter sans appel et sans recours au tribunal de cassation, parce qu'il existerait sans cela des moyens dilatoires pour retarder longtemps l'exécution.
Locuteur: Lanjuinais
... Je demande le renvoi du tout au comité de législation. (Violentes interrup-. tion... . Je demande le renvoi du tout au comité de législation. (Violentes interrup-. tions et m/armures sur la Montagne.)
Locuteur: Philippeaux
...tez, président, que je tire l'Assemblée de l'agitation où elle est, en motivant la...
...demande que vous mettiez la proposition de Julien aux voix, commê vous y avez mis ...
Permettez, président, que je tire l'Assemblée de l'agitation où elle est, en motivant la proposition faite... (Murmures). Je demande que vous mettiez la proposition de Julien aux voix, commê vous y avez mis le principe; voilà ce que l'on désire que vous fassiez.
Locuteur: Dartigoëyte
...s'ils veulent le maintien et le succès^ de la République. ...mesures ne conviennent pas à ces messieurs (il montre la 'droite); nous verrons s'ils veulent le maintien et le succès^ de la République.
Locuteur: Guadet
Un grand nombre de membres : Non, non ! la clôture. Un grand nombre de membres : Non, non ! la clôture.
Locuteur: Bourdon
(de l'Oise). Il n'est pas étonnant que nous...
...rincipes. (Murmures sur un grand nombre de bancs.)
(de l'Oise). Il n'est pas étonnant que nous soyons agités; celui qui nous préside transigeait le 10 août avec la cour; il veut aujourd'hui transiger avec les principes. (Murmures sur un grand nombre de bancs.)
Locuteur: Levasseur
... sans appel et sans recours au tribunal de cassation, pour le jugement de tous les traîtres, conspirateurs et con... « La Convention décrète l'établissement d'un tribunal criminel extraordinaire, sans appel et sans recours au tribunal de cassation, pour le jugement de tous les traîtres, conspirateurs et contre-révolutionnaires. »
Locuteur: Dufriche-Valazé
...n tribunal criminel spécialement chargé de juger les conspirateurs. » « La Convention nationale décrète l'établissement d'un tribunal criminel spécialement chargé de juger les conspirateurs. »
Locuteur: Dufriche-Valazé
...mandons la priorité pour la proposition de Levasseur. Plusieurs membres : Cela ne vaut rien, nous demandons la priorité pour la proposition de Levasseur.
Locuteur: Dufriche-Valazé
...ssion etaccorde la priorité à la motion de Levasseur.) (La Convention ferme la discussion etaccorde la priorité à la motion de Levasseur.)
Locuteur: Lanjuinais
...agne) : Aux voix, aux^voix la rédaction de Levasseur. Plusieurs membres (sur la Montagne) : Aux voix, aux^voix la rédaction de Levasseur.
Locuteur: Lanjuinais
...re ; votre intention est-elle d'en agir de même 1 (Murmures prolongés.) ... on a voulu vous dénoncer un massacre médité et que vous n'avez pas voulu entendre ; votre intention est-elle d'en agir de même 1 (Murmures prolongés.)
Locuteur: Lanjuinais
Les mêmes membres (de la Montagne). On a déjà décrété sur ce ...
...dre du jour : qu'est-il besoin d'agiter de jxouveau l'Assemblée ?
Les mêmes membres (de la Montagne). On a déjà décrété sur ce dont Lanjuinais veut nous entretenir et l'on est passé à l'ordre du jour : qu'est-il besoin d'agiter de jxouveau l'Assemblée ?
Locuteur: Lanjuinais
...ssiez à l'affreux décret que l'on vient de rendre... (Murmures sur certains bancs....
...il rappelle ; affreux, par la violation de tous les principes; affreux. .
...et je dis : « La tyrannie sera toujours tyrannie, quelque amendement que vous fassiez à l'affreux décret que l'on vient de rendre... (Murmures sur certains bancs.) ...Je dis affreux, par la mémoire des événements qu'il rappelle ; affreux, par la violation de tous les principes; affreux. .
Locuteur: Le Carpentier
Un grand nombre de membres (sur la Montagne). Mais ce n'es... Un grand nombre de membres (sur la Montagne). Mais ce n'est pas là un amendement ; aux voix ! aux voix !
Locuteur: Lanjuinais
...on origine et qu'il ramène à la mémoire de tous ; désastreux enfin parce qu'il fou...
...jour la base inébranlable et intangible votre code eivil et de votre législation criminelle... (Murmur...
...ésastreux, en raison, je vous l'ai dit, des événements sur lesquels il établit son origine et qu'il ramène à la mémoire de tous ; désastreux enfin parce qu'il foule aux pieds tout ce que vous avez écrit dans la Déclaration des droits et tout ce qui avait semblé faire jusqu'à ce jour la base inébranlable et intangible votre code eivil et de votre législation criminelle... (Murmures.)

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 5
Locuteur: Lanjuinais
...irateurs, qui n'ont d'autre plaisir que de voir le désordre et l'anarchie régner dans la République, décrétez que la juridiction de ce tribunal sera bornée au seul département de Paris que vous ne pouvez sauver de ce désastre. Dans le cas contraire, je ...
...juges, qui seront choisis, soient tirés de tous les départements.
...ffligent quand les lois sont violées ; si vous voulez diminuer la joie des conspirateurs, qui n'ont d'autre plaisir que de voir le désordre et l'anarchie régner dans la République, décrétez que la juridiction de ce tribunal sera bornée au seul département de Paris que vous ne pouvez sauver de ce désastre. Dans le cas contraire, je propose que les jurés et les juges, qui seront choisis, soient tirés de tous les départements.
Locuteur: Lanjuinais
Un grand nombre de membres : Président, nous demandons la ...
... et qu'on mette aux voix la proposition de Levasseur.
Un grand nombre de membres : Président, nous demandons la question préalable sur tous les amendements et qu'on mette aux voix la proposition de Levasseur.
Locuteur: Birotteau
Les mêmes membres (de la Montagne) : La question préalable su... Les mêmes membres (de la Montagne) : La question préalable sur tous les amendements.
Locuteur: Birotteau
... sans appel et sans recours au tribunal de cassation, les conspirateurs et les contre-révolutionnaires, et charge son comité de législation de lui présenter demain un projet d'organi... ...onale décrète l'établissement d'un tribunal criminel extraordinaire, pour juger, sans appel et sans recours au tribunal de cassation, les conspirateurs et les contre-révolutionnaires, et charge son comité de législation de lui présenter demain un projet d'organisation. »
Locuteur: Le Président
...aires, envoyés dans les autres sections de Paris, me font savoir qu'ils ne pourrai...
...que le même compte que leurs collègues, de l'esprit républicain des citoyens de ces sections. Pour ménager le temps de la Convention, ils m'ont chargé de vous dire que tous avaient trouvé, dans les citoyens de Paris, un dévouement généreux, la haine...
...s tyrans et la résolution la plus ferme de défendre la patrie jusqu'à la mort. (Vi...
Les commissaires, envoyés dans les autres sections de Paris, me font savoir qu'ils ne pourraient rendre à l'Assemblée, que le même compte que leurs collègues, de l'esprit républicain des citoyens de ces sections. Pour ménager le temps de la Convention, ils m'ont chargé de vous dire que tous avaient trouvé, dans les citoyens de Paris, un dévouement généreux, la haine la mieuSc caractérisée contre les tyrans et la résolution la plus ferme de défendre la patrie jusqu'à la mort. (Vifs applaudissements. )
Locuteur: Le Président
... donne maintenant la parole au ministre de la guerre, qui vient d'entrer dans notr... Je donne maintenant la parole au ministre de la guerre, qui vient d'entrer dans notre salle des séances, et qui me l'a demandée.
Locuteur: Le Président
Beurnonville , ministre de la guerre. Un courrier, que je reçois d...
... les troupes françaises les ont chassés de partout, après avoir fait des prodiges de valeur. Notre perte a été légère, et ce...
...ur et la constante patience des troupes de la République ont franchi des obstacles...
Beurnonville , ministre de la guerre. Un courrier, que je reçois du général Biron, m'annonce que le 28 du mois dernier, il a fait attaquer les postes des ennemis sur cinq points différents, et que les troupes françaises les ont chassés de partout, après avoir fait des prodiges de valeur. Notre perte a été légère, et celle des ennemis doit avoir été considérable ; il me promet des détails plus éten...
... ; mais il regarde ce succès comme le plus important qu'on ait pu avoir. La valeur et la constante patience des troupes de la République ont franchi des obstacles regardés jusqu'à présent comme insurmontables.
Locuteur: Le Président
...Brunet a montré, dans cette expédition, de très grands talents militaires et une f... Le général Brunet a montré, dans cette expédition, de très grands talents militaires et une fermeté inébranlable - il a été fort bien secondé par les généraux Dagobert et Du...
Locuteur: Le Président
...cadre qui était employée à l'expédition de la Sardaigne. Il paraît que les vaissea...
... état, et que l'expédition n'a point eu de succès. Du reste, il ne me donne aucun ...
...lon, pour avoir une entrevue avec le contre-amiral Truguet, qui rentre avec l'escadre qui était employée à l'expédition de la Sardaigne. Il paraît que les vaisseaux sont en mauvais état, et que l'expédition n'a point eu de succès. Du reste, il ne me donne aucun détail.
Locuteur: Le Président
Je viens de recevoir à l'instant, et dans la Conven...
...tre qui lui a été écrite par JVIiranda, de Saint-Tron, le 6 mars.
Je viens de recevoir à l'instant, et dans la Convention même, une lettre du général d'Har-ville. Il m'envoie copie d'une autre lettre qui lui a été écrite par JVIiranda, de Saint-Tron, le 6 mars.
Locuteur: Le Président
... un aspect imposant et brûlent du désir de combattre et de vaincre. La position que nous occupons tient en échec toutes lés forces de l'ennemi. Une petite colonne se dirige ...
...s assez, mandez-le nous, nous tâcherons de vous en envoyer. Donnez communication de cette lettre au général qui a dû faire ...
« Nos armées sont réunies, lui dit-il, elles présentent un aspect imposant et brûlent du désir de combattre et de vaincre. La position que nous occupons tient en échec toutes lés forces de l'ennemi. Une petite colonne se dirige sur vous pour vous surprendre. Je vous en préviens afin que vous puissiez faire ...
...que vous avez des forces suffisantes pour vos garnisons. Si vous n'en n'aviez pas assez, mandez-le nous, nous tâcherons de vous en envoyer. Donnez communication de cette lettre au général qui a dû faire sa retraite sur Huy. »
Locuteur: Le Président
. Je demande à la Convention, au milieu de toutes les demandes qui me sont faites, de me tracer la conduite que j'ai à tenir, car il ne m'appartient pas à moi de donner la priorité à l'une d'entre elle...
...ir la parole pour présenter des mesures de sûreté générale ; d'autre part j'ai sur le bureau plus de vingt demandes des sections de Paris. Je demande quel parti je dois pr...
. Je demande à la Convention, au milieu de toutes les demandes qui me sont faites, de me tracer la conduite que j'ai à tenir, car il ne m'appartient pas à moi de donner la priorité à l'une d'entre elles. D'un côté, en effet, on demande à proposer un article additionnel ; un autre veut avoir la parole pour présenter des mesures de sûreté générale ; d'autre part j'ai sur le bureau plus de vingt demandes des sections de Paris. Je demande quel parti je dois prendre.
Locuteur: Delacroix
... à une séance du soir, et qu'on entende de suite le rapport du comité de défense générale. . Je demande qu'on renvoietoutes les députations à une séance du soir, et qu'on entende de suite le rapport du comité de défense générale.
Locuteur: Pétion
...demande, au contraire, que les sections de Pari^ puissent être entendues. Sans doute elles vous rendront compte de la situation où Paris se trouve en ce moment. La Convention doit être encore instruite de la situation où elle est elle-même. Ell...
...résident ou si ce sont les commissaires de la salle qui ont donné la consigne. (Mu...
. Je demande, au contraire, que les sections de Pari^ puissent être entendues. Sans doute elles vous rendront compte de la situation où Paris se trouve en ce moment. La Convention doit être encore instruite de la situation où elle est elle-même. Elle doit savoir si elle est libre ou non; si c'est le président ou si ce sont les commissaires de la salle qui ont donné la consigne. (Murmures prolongés sur la Montagne.)
Locuteur: Pétion
...oposition indispensable pour la dignité de la Convention et son autorité. (Nouveau... . Je suis étonné qu'il puisse y avoir une seule réclamation contre une proposition indispensable pour la dignité de la Convention et son autorité. (Nouveaux murmures.)
Locuteur: Pétion
... sujet qu'on discute. Il est impossible de refuser la parole sur une question de priorité. Sans cela, où en sommes-nous ... . L'ordre du jour, mais il n'y en a pas, puisque c'est à ce sujet qu'on discute. Il est impossible de refuser la parole sur une question de priorité. Sans cela, où en sommes-nous donc réduits?...

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 6
Locuteur: Bàrbaroux
...mande la parole polir appuyer la motion de Pétion. . Je demande la parole polir appuyer la motion de Pétion.
Locuteur: Bàrbaroux
Les mêmes membres (de la Montagne) insistent pour l'ordre du ... Les mêmes membres (de la Montagne) insistent pour l'ordre du jour.
Locuteur: J.-B. Louvet
...pouvant plus se faire entendre, descend de la tribune. — Le président se couvre. —... (Il s'élève une agitation violente. — Pétion, ne pouvant plus se faire entendre, descend de la tribune. — Le président se couvre. — Plusieurs membres qui entouraient la tribtin'è rentrent alors jeton séance. — L...
Locuteur: Le Président
Un grand nombre de membres : C'est vrai ; oui, ouij cela e... Un grand nombre de membres : C'est vrai ; oui, ouij cela est vrai !
Locuteur: Le Président
...rop évident qu'on empêche la Convention de délibérer, en ne lui permettant pas d'é...
...éviens encore la Convention que e maire de Paris est à la barre, et qu'il me fait ...
Il n'est quë trop évident qu'on empêche la Convention de délibérer, en ne lui permettant pas d'établir une question dm Je préviens encore la Convention que e maire de Paris est à la barre, et qu'il me fait dite qu'il a des faits essentiels à communiquer à l'Assemblée.
Locuteur: Le Président
(La Convention décrété l'àdrhission de la municipalité.) (La Convention décrété l'àdrhission de la municipalité.)
Locuteur: Le Président
La municipalité de Paris est aussitôt introduite à la barr... La municipalité de Paris est aussitôt introduite à la barre.
Locuteur: Le Président
Pachè, maire de Paris, s'exprime ainsi : Pachè, maire de Paris, s'exprime ainsi :
Locuteur: Le Président
...nt, aussitôt que les nouvelles dti pays Liège me Sbîit parvenues, j'ai convoqué...
...uit sections polir recevoir les députés de la Convention nationale. J'ai fait batt...
...oncerter, à cet effet, avec le ministre de là guerre, et a envoyé des commissaires...
...ndre les armes, et à voler à la défense de la patrie. Les rapports qu'ils nous ont...
Citoyen Président, aussitôt que les nouvelles dti pays Liège me Sbîit parvenues, j'ai convoqué le conseil général et les quarahte-huit sections polir recevoir les députés de la Convention nationale. J'ai fait battre le rappel et fait fermer les spectacles. Le conseil général a délibéré sur-le...
... à prendre pour hâter le recrutement. Ï1 a autorisé le commandant général à se concerter, à cet effet, avec le ministre de là guerre, et a envoyé des commissaires dans les sections pour disposer les esprits à prendre les armes, et à voler à la défense de la patrie. Les rapports qu'ils nous ont faits ont été tous infiniment favorables. Les sections, toutes animées du plus ...
Locuteur: Le Président
Lé conseil général a délibéré de matin de présenter à ià Convention nationale une... Lé conseil général a délibéré de matin de présenter à ià Convention nationale une adresse, dont le procureur généïal va vous faire lec-tUrë.
Locuteur: Le Président
Chaumette, procureur général de la commune, donne lecttire l'adresse suivàntë (1) : Chaumette, procureur général de la commune, donne lecttire l'adresse suivàntë (1) :
Locuteur: Le Président
... est général : c'est à qui fera le plus de sacrifices : état, fortune, les plus chers sentiments de la nature, tout est sacrifié ; il n'y a...
...ne seule passion dans leà âmes, l'amour de la Patrie, la soif de la liberté ; ènfin le dévouement est te...
« Nous devons vous dire qUé le dévouement est général : c'est à qui fera le plus de sacrifices : état, fortune, les plus chers sentiments de la nature, tout est sacrifié ; il n'y a plUs qu'une seule passion dans leà âmes, l'amour de la Patrie, la soif de la liberté ; ènfin le dévouement est tel, que vous serez peut-être obligés d'en arrêter les effets.
Locuteur: Le Président
..., aux mèresj aux épousés et aux enfants de nos guerriers ; nous les consolerons nous leUr raconterons lës belles actions de leurs proches, et nous les occuperons à...
...et rebutantes : déjà nous nous occupons de souscriptions volontaires ; nous chercherons à établir un mode de recettes et de délivrance des deniers, qui soit court,...
...s pénibles \ mais tout en nous occupant de cet objet intéressant, nous n'avons pas oublié le principal soutien de là République, les mœurs : l'ocCasion é...
...cités, nous àllons nous occuper d'assurer la subsistance et le bonheur aux pères, aux mèresj aux épousés et aux enfants de nos guerriers ; nous les consolerons nous leUr raconterons lës belles actions de leurs proches, et nous les occuperons à tresser les couronnes civiques qUi les attendent. YoUs UOUs aiderez, législateu...
...ut, que le paiement d'une dette aUssi sacrée soit entravé par des formes lentes et rebutantes : déjà nous nous occupons de souscriptions volontaires ; nous chercherons à établir un mode de recettes et de délivrance des deniers, qui soit court, simple, et noUs .ne souffrirons pas que là mère qui a ses fils àUx armées, soit àssUjëttië à des démarches sOuvënt infructueuses et toujours pénibles \ mais tout en nous occupant de cet objet intéressant, nous n'avons pas oublié le principal soutien de là République, les mœurs : l'ocCasion était belle, et nous l'avons saisie. Yoici le fait :
Locuteur: Le Président
« Le conseil général de la commune ayant invité à voler au secours de la patrie tous les jeunes gens en état de porter les armes ,qui se trouvent dans ... « Le conseil général de la commune ayant invité à voler au secours de la patrie tous les jeunes gens en état de porter les armes ,qui se trouvent dans ses bureaux, ces jeunes républicains se font sur-le-champ enrôlés, armés : ijs p...
Locuteur: Le Président
« Il a été de suite arrêté qu'en attendant leur retour, ils seraient remplacés par des pères de famille, leurs parents de préférence, et pris dans la classe de ceux qu'excepte la loi sur le recruteme...
...ràit reçu commis dans aucUn des bureaux la commune, (Applaudissements) sàns por...
...i les quittent maintenant pour la cause de la liberté: Il est de l'intérêt général que toute administration ne soit entourée qUe de citoyens : or, celui-là n'est pas citoy...
« Il a été de suite arrêté qu'en attendant leur retour, ils seraient remplacés par des pères de famille, leurs parents de préférence, et pris dans la classe de ceux qu'excepte la loi sur le recrutement. Il a été arrêté en outre qu'à l'avenir aucun célibataire ne. seràit reçu commis dans aucUn des bureaux la commune, (Applaudissements) sàns porter préjudice à ceux qui les quittent maintenant pour la cause de la liberté: Il est de l'intérêt général que toute administration ne soit entourée qUe de citoyens : or, celui-là n'est pas citoyen, qui ne fait pas un devoir sacré que lui imposent la nature et la société.
Locuteur: Le Président
...vons maintenant vous présenter les vœux de nos frères qui partent. Citoyens, assez...
...argné : tout, jusqu'à son sang et celui de ses enfants, tout a été prodigué de sa part pour le salut l'Etat ; il est temps qUe le riche égoï...
...r échapper une portion pour les besoins de la République et son propre bonheur. No...
...dire nuisible à la Révolution, uné tàxë de guerre, dont une partie soit affectée a...
... pères, mères et enfants dés défenseurs là patrie. (Applaudissements.)
, « Nous devons maintenant vous présenter les vœux de nos frères qui partent. Citoyens, assez et trop longtemps le pauvre a fait seul le plus grand sacrifice ; il n' a rien épargné : tout, jusqu'à son sang et celui de ses enfants, tout a été prodigué de sa part pour le salut l'Etat ; il est temps qUe le riche égoïste, qui s'isole et se càche derrière ses trésors, en soit arraché, et contraint d'en laisser échapper une portion pour les besoins de la République et son propre bonheur. Nous vous demandons d'imposer sur cette classe d'hommes, jusqU à présent inutile, pour ne, pas dire nuisible à la Révolution, uné tàxë de guerre, dont une partie soit affectée au Soulagement des femmes, pères, mères et enfants dés défenseurs là patrie. (Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...urses fondées dans, différents collèges de cettë ville, au profit dés enfants « NôUs vous demandons encore d'affecter le produit des bourses fondées dans, différents collèges de cettë ville, au profit dés enfants
...Nous venons vous dire.le zèle, l'ardeur de nos concitoyens. La République peut com...
...nir vous annoncer la victoirè, la chute de tous les rois, le triomphe de totië les peiiples. Ils peuvent vous le...
« Nous venons vous dire.le zèle, l'ardeur de nos concitoyens. La République peut compter maintenant sur une armée invincible et nombreuse ; toutes les sections ae P...
...s est prête ; elle est déjà sous l'arme guerrière ; vous la reverrez sous peu vënir vous annoncer la victoirè, la chute de tous les rois, le triomphe de totië les peiiples. Ils peuvent vous le difë, citoyens, ceùx d'entre vbus qui lëB Ont vUeë hier cës sections si longtem...

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 7
Locuteur: Le Président
... jamais les Sérviëes que les cahonniers taris ont rendus à la liberté.-D'ëst à ...
...t ëllé a renouvelé avec vous le Serment soutenir là liberté et l'égalité. C'est assez vOuS dire qUé dans la Constitution qu'elle présentera à là République^ ell...
, aux cânonmers/"Citoyens, la République entière n'oubliera jamais les Sérviëes que les cahonniers taris ont rendus à la liberté.-D'ëst à ceUx qui attaquèrent le tyran stir son trône, le iô août, et qui votèrent le pre...
...Sès veulent venger sa mort. L'Assemblée a applâUai à votre généreux dévouement et ëllé a renouvelé avec vous le Serment soutenir là liberté et l'égalité. C'est assez vOuS dire qUé dans la Constitution qu'elle présentera à là République^ elle ne voudra qU'utté République entièrement démocratique. (Applaudissement)
Locuteur: Le Président
...ous vous assurons en leur nom et aU nom de ceux qui restent, attachement et respec...
...rvenir à ce but .désiré, il n'est point de sacrifices que nous ne soyons disposés ...
...atriotes lès divisions .que les ennemis de la patrie y entretiennent, afin de neutraliser leur force.. Oui, tous nos ...
...tte union, sans laquelle il n'y a point de République.
...ment en partant nos chers concitoyens ; nous les présentons avec confiance; et nous vous assurons en leur nom et aU nom de ceux qui restent, attachement et respect inviolable à la Convention nationale. Tandis que les uns feront trembler des r...
...écuter vos décrets et maintiendront la tranquillité publique au-tjedans. Pour parvenir à ce but .désiré, il n'est point de sacrifices que nous ne soyons disposés à faire pour anéantir parmi les patriotes lès divisions .que les ennemis de la patrie y entretiennent, afin de neutraliser leur force.. Oui, tous nos efforts ne tendront qu'à faire, régner cette douce fraternité, cette union, sans laquelle il n'y a point de République.
Locuteur: Le Président
...g, outre son contingent d'hommes, Vient de lever, et d'organiser une compagnie de cahonniers prête à partir. Ces braves c...
...où les applaudissements reten-tissaiëht toutes parts, un de ces généreux citoyens s est ecrie : Pol...
a Citoyens, la section dii Luxembourg, outre son contingent d'hommes, Vient de lever, et d'organiser une compagnie de cahonniers prête à partir. Ces braves citoyens laissent leurs fusils à leurs frères qui en manquent; lorsqu'ils se sont...
...e nous devons à la République, et qui peint bien le soldat français : au moment où les applaudissements reten-tissaiëht toutes parts, un de ces généreux citoyens s est ecrie : Polir nous applaudirf attendez notre fretoUf. {Applà/Udiêsethëntè.)
Locuteur: Le Président
...le compagnie vous demande la permission de défiler devant vous ét de renouveler ehtre vos mains un serment q...
...aller mettre â exécution ; ils jureront de vaincre, ët ils vaincront ». (Double sa...
« Citoyens, Cette belle compagnie vous demande la permission de défiler devant vous ét de renouveler ehtre vos mains un serment qu'elle brûle d'aller mettre â exécution ; ils jureront de vaincre, ët ils vaincront ». (Double salve d'applaudissements. )
Locuteur: Le Président
...mis extérieurs ont obtenus cotitre nous de légers avantages, que la malveillance deB ennemis de la liberté,, dans l'intérieur* redouble...
...itoyens redoubleront aussi d'énergie et de courage : c ëSt alors qu'ils se rallieront à la Convention nationale. La ville de Paris a toujours donné l'exemple du dév...
...ra ainsi à la ëônfîfenee et là l'estime de toute la République. La Convention nationale va délibérer sur leS Objets de votre pétition. Tous les citoyens doivent concourir à la défense de la patrie, eh proportion de leurs moyens. Les citoyens qui n'Ont qu...
...sent l'instant du danger être le signal de là réunion et du retour de l'ordre dans l'intérieur
. C'est feu momëht que les ennemis extérieurs ont obtenus cotitre nous de légers avantages, que la malveillance deB ennemis de la liberté,, dans l'intérieur* redouble d'efforts pour désunir les citoyens et désorganiser la République naissante c'est d'est alors que les bons citoyens redoubleront aussi d'énergie et de courage : c ëSt alors qu'ils se rallieront à la Convention nationale. La ville de Paris a toujours donné l'exemple du dévouement pour la liberté ; elle lé donnera ën-core et répondra ainsi à la ëônfîfenee et là l'estime de toute la République. La Convention nationale va délibérer sur leS Objets de votre pétition. Tous les citoyens doivent concourir à la défense de la patrie, eh proportion de leurs moyens. Les citoyens qui n'Ont que leurs bras les offrent) ceux qui ont des ressources les offriront avec leurs bras. Puissent l'instant du danger être le signal de là réunion et du retour de l'ordre dans l'intérieur
Locuteur: Châles
Je demande l'ihsêrtion cette Je demande l'ihsêrtion cette
Locuteur: Prieur
(de la Marne). Rarement sêaUcé à (de la Marne). Rarement sêaUcé à
Locuteur: Prieur
...intéressante} j'apptiie és propositions de Châles. Ï»résenté des objets plus intéressante} j'apptiie és propositions de Châles.
Locuteur: Prieur
La compagnie des cânonniërs de la sec* tion du Luxembourg y annoncée d... La compagnie des cânonniërs de la sec* tion du Luxembourg y annoncée dans cette adresse* traverse là salle.
Locuteur: Prieur
...oin, commissaire des guerres et Orateur de cetità compagnie, arrivé à la hauteur du bureau, donne l'ordre de s'arrêter et S'exprime ainsi : Audoin, commissaire des guerres et Orateur de cetità compagnie, arrivé à la hauteur du bureau, donne l'ordre de s'arrêter et S'exprime ainsi :
Locuteur: Prieur
...u Luxembourg ; ils y oht été accueillis de la même manière que les représentants la nation. Nous vous annonçons que Soix...
...oht partir fiUë. Aujourd'hui le drapeau de là section sort, nous allons tous nous ...
Citoyens législateurs, tous vos commissaires se sont répandus dans la section du Luxembourg ; ils y oht été accueillis de la même manière que les représentants la nation. Nous vous annonçons que Soixante caUonniers vont partir i. cinquante àutrës demandent des habits ; s'ils ne les obtiennent pfes à l'instant* ils Voht partir fiUë. Aujourd'hui le drapeau de là section sort, nous allons tous nous rallier àUtoUr, et aU premier signal, noUs partirons. (Appldudissenients. )
Locuteur: Prieur
...niée devant VoUS et sur tOUs les points là République qui, là première) à émis ... C'est la section du Luxembourg, calomniée devant VoUS et sur tOUs les points là République qui, là première) à émis son vdëU pour abattre la tête du tyran. Voilà, citoyens* là prëmière, la seule r...
Locuteur: Prieur
...publique que les Parisiens se vengeront de ceux qui les ont accusés de vouloir la përdre. Songez, citoyens lég...
...nt, nous nous reposons sur vous du soin de pourvoir aux besoins de nos femmes* de nos enfants, nOS Vieillards. Pendant qu'au dedans vo...
C'est en servant la République que les Parisiens se vengeront de ceux qui les ont accusés de vouloir la përdre. Songez, citoyens législateurs, qu'en partant, nous nous reposons sur vous du soin de pourvoir aux besoins de nos femmes* de nos enfants, nOS Vieillards. Pendant qu'au dedans vous ferez respecter la loi, nouë exterminerons les.tVràns aux frontières. (Vifs a...
Locuteur: Prieur
Nous vous jUrOni de maintenir là iiberté et l'égàlité ; nous VoUs jurons de maintenir là République) mais la Républ... Nous vous jUrOni de maintenir là iiberté et l'égàlité ; nous VoUs jurons de maintenir là République) mais la République démocratique, une et indivisible.
Locuteur: Prieur
(Les membres l'Assemblée se joignent pat1 acclamation à té sérmentt Tous les membres de la Montûgrié debbUî lèVènt ItUrs chapea...
...ie dès canon-nier s, le chapeau au bout leuf sabré) achève de défile? au milieu des pltls Vifs applau...
(Les membres l'Assemblée se joignent pat1 acclamation à té sérmentt Tous les membres de la Montûgrié debbUî lèVènt ItUrs chapeauœi « Ltt compagnie dès canon-nier s, le chapeau au bout leuf sabré) achève de défile? au milieu des pltls Vifs applaudissements, )

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 8
Locuteur: Sergent
séance... (Murmures sur Un grand nombre de bancs.) séance... (Murmures sur Un grand nombre de bancs.)
Locuteur: Sergent
{La compagnie des canonniers de la section du Luxembourg défile de nouveau pour sortir de la salle.) {La compagnie des canonniers de la section du Luxembourg défile de nouveau pour sortir de la salle.)
Locuteur: Le Président
...République entière. Les administrateurs de la poste informent la Convention que to... J'ai à instruire l'Assemblée d'un fait qui pourrait alarmer la République entière. Les administrateurs de la poste informent la Convention que tous les commis se sont rendus dans leurs sections respectives, et que si l'Assemb...
Locuteur: Maure
. Je propose l'impression de tout ce qui a été dit par la municipalité de Paris. . Je propose l'impression de tout ce qui a été dit par la municipalité de Paris.
Locuteur: Barère
La motion de Maure a déjà obtenu satisfaction ; mais pour en revenir à ce que vient de nous annoncer le Président, je propose ...
...administrations des postes seront tenus de se rendre à leurs fonctions, et que le ...
La motion de Maure a déjà obtenu satisfaction ; mais pour en revenir à ce que vient de nous annoncer le Président, je propose que la Convention décrète que les commis des administrations des postes seront tenus de se rendre à leurs fonctions, et que le décret leur sera envoyé sur-le-champ.
Locuteur: Barère
TJn grand nombre de membres : Aux voix, aux voix, la proposition de Barère. TJn grand nombre de membres : Aux voix, aux voix, la proposition de Barère.
Locuteur: Thuriot
(La Convention adopte la proposition de Barère," avec l'amendement présenté par... (La Convention adopte la proposition de Barère," avec l'amendement présenté par Thuriot.)
Locuteur: Thuriot
La Commune vient de soumettre à la Convention deux mesures qu'il me paraît indispensable de décréter à l'instant. La première., et la plus propre à augmenter de plus en plus les enrôlements, est d'ass...
...vacantes dans les collèges, aux enfante de ceux qui partent pour les frontières/
La Commune vient de soumettre à la Convention deux mesures qu'il me paraît indispensable de décréter à l'instant. La première., et la plus propre à augmenter de plus en plus les enrôlements, est d'assurer dès à présent toutes les bourses vacantes dans les collèges, aux enfante de ceux qui partent pour les frontières/
Locuteur: Thuriot
... les bourses vacantes dans les collèges de la République, seront données par préfé...
... qui ont pris les armés pour la défense de la patrie.)
(La Convention nationale décrète que les bourses vacantes dans les collèges de la République, seront données par préférence aux enfants des citoyens qui ont pris les armés pour la défense de la patrie.)
Locuteur: Thuriot
La seconde proposition a pour objet de faire porter sur le riche une taxe de guerre. Ce décret est très sage, il a pour objet, d'un côté, de forcer le riche à tous les sacrifices e...
...e et à fixer essentiellement ce qui est justice souveraine, car il est de toute -évidence que le riche possède plus de propriétés que le pauvre. C'est donc à lui qu'il appartient naturellement de faire les plus grands sacrifices, pour ...
La seconde proposition a pour objet de faire porter sur le riche une taxe de guerre. Ce décret est très sage, il a pour objet, d'un côté, de forcer le riche à tous les sacrifices et, d'autre part, il tend à rétablir l'équilibre et à fixer essentiellement ce qui est justice souveraine, car il est de toute -évidence que le riche possède plus de propriétés que le pauvre. C'est donc à lui qu'il appartient naturellement de faire les plus grands sacrifices, pour que ses propritéés ne soient pas envahies par la horde des bri-
Locuteur: Thuriot
... étrangers. Cette vérité n'a pas besoin de longues démonstrations. Je demande que ... gands étrangers. Cette vérité n'a pas besoin de longues démonstrations. Je demande que le principe soit décrété et qu'on renvoie au. comité des finances poUr fixer le ...
Locuteur: Thuriot
...écrète qu'il sera établi une subvention de guerre qui ne pèsera que sur les riches, et charge son comité des finances de lui en présenter le mode.) (La Convention nationale décrète qu'il sera établi une subvention de guerre qui ne pèsera que sur les riches, et charge son comité des finances de lui en présenter le mode.)
Locuteur: Delacroix
...nces du soir pour entendre les sections de Paris et recevoir les différentes compa...
...écret, on s'occupe du rapport du comité de défense générale et qu'on fixe les séan...
. Je demande que la Convention nationale décrète des séances du soir pour entendre les sections de Paris et recevoir les différentes compagnies qui vont s'organiser. Je propose donc qu'après avoir entendu les pétitionnaires qui ont été admis en vertu du décret, on s'occupe du rapport du comité de défense générale et qu'on fixe les séances du soir pour recevoir les députations.
Locuteur: Delacroix
Une députation de la 33e division de gendarmerie nationale est admise à la b... Une députation de la 33e division de gendarmerie nationale est admise à la barre.
Locuteur: Delacroix
L'orateur de la députation demande que le ministre de la guerre soit autorisé à organiser en compagnie de canonniers les gendarmes de cette division, qui ont servi la plupart dans le coprs de l'artillerie, et qui se sont exercés av...
... 7 octobre dernier. Il réclame l'examen de la pétition qu'il a déjà présentée à ce...
L'orateur de la députation demande que le ministre de la guerre soit autorisé à organiser en compagnie de canonniers les gendarmes de cette division, qui ont servi la plupart dans le coprs de l'artillerie, et qui se sont exercés avec les deux canons qui leur ont été délivrés en exécution du décret du 7 octobre dernier. Il réclame l'examen de la pétition qu'il a déjà présentée à ce sujet.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. réfiond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...onvention renvoie là pétition au comité de la guerre pour en faire incessamment so... (La Convention renvoie là pétition au comité de la guerre pour en faire incessamment son rapport.)
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'orateur de la députation s'exprime ainsi :
Locuteur: Le Président
...re sein : tous ont le désir le plus vif de voler aux frontières pour y terrasser les ennemis de la liberté. Il faut qu'il ne soit pas d...
...notre sang serve à cimenter le triomphe de la liberté, qu'on nous donne des armes ...
... aujourd'hui le bataillon des Piquiers, casernés rue Babylone, sont ici dans votre sein : tous ont le désir le plus vif de voler aux frontières pour y terrasser les ennemis de la liberté. Il faut qu'il ne soit pas dit que des républicains laissent envahir leur territoire. Nous voulons que notre sang serve à cimenter le triomphe de la liberté, qu'on nous donne des armes et qu'on décide notre départ sur-le-champ. (Applaudissements réitérés.)
Locuteur: Le Président
...ens, demander des armes, c'est demander de voler à la victoire. La Convention nati... Citoyens, demander des armes, c'est demander de voler à la victoire. La Convention nationale délibérera sur votre pétition; elle reçoit vos serments et vous invite à d...
Locuteur: Le Président
...ntion nationale décrète que le ministre de la guerre fera délivrer sans retard des... (La Convention nationale décrète que le ministre de la guerre fera délivrer sans retard des armes à ce bataillon, et en rendra compte à la Convention.)
Locuteur: Le Président
Des citoyens, se disant chasseurs de Cham-boran, se présentent à là barre. L... Des citoyens, se disant chasseurs de Cham-boran, se présentent à là barre. Leur commandant s'exprime ainsi :

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 9
Locuteur: Le Président
... parce que j'ai pu pourvoir aux besoins de mes frères d'armes ; mais je les aurai ... je n'enj ai que 200 pour le moment, parce que j'ai pu pourvoir aux besoins de mes frères d'armes ; mais je les aurai bientôt, si vous venez à mon secours; leur patriotisme et leur courage est à tou...
Locuteur: Le Président
(La compagnie des chasseurs de Chamboran défile aux applaudissements de l'Assemblée et jure de mourir pour le maintien de la liberté et de Végalité.) (La compagnie des chasseurs de Chamboran défile aux applaudissements de l'Assemblée et jure de mourir pour le maintien de la liberté et de Végalité.)
Locuteur: Birotteau
...dent, il suffit d'autoriser le ministre de la guerre à leur faire payer la solde s... . Président, il suffit d'autoriser le ministre de la guerre à leur faire payer la solde sur l'état nominatif qui lui sera remis par le commandant.
Locuteur: Birotteau
Le bataillon de la section de la République est admis à la barre; Le bataillon de la section de la République est admis à la barre;
Locuteur: Garran-Coulon
. Citoyens, c'est une compagnie, de la section de la République; il y a 50 canonniers. Yi...
...t volontaire ne diminue point le nombre de ceux qui doivent tirer au sort. (Vifs a...
. Citoyens, c'est une compagnie, de la section de la République; il y a 50 canonniers. Yingt-neuf se sont enrôlés, qui ont tous femmes et enfants. Ils demandent que leur enrôlement volontaire ne diminue point le nombre de ceux qui doivent tirer au sort. (Vifs applaudissements. )
Locuteur: Le Président
...et va recevoir vos serments. Vous jurez de maintenir la liberté et l'égalité, de défendre jusqu'à la mort la République ... ...es, vous volez à la victoire. La Convention vous autorise à défiler devant elle et va recevoir vos serments. Vous jurez de maintenir la liberté et l'égalité, de défendre jusqu'à la mort la République une et indivisible.
Locuteur: Carnot
,aM nom des comités de défense générale et de la guerre réunis, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à envoyer des commissair...
...onvention, dans les divers départements de la République, pour instruire leurs con...
,aM nom des comités de défense générale et de la guerre réunis, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à envoyer des commissaires tirés du seindelaConvention, dans les divers départements de la République, pour instruire leurs concitoyens des dangers qui menacent la patrie et rassembler des f orces suf fisant...
Locuteur: Carnot
... est prête à marcher contre les soldats de la tyrannie. Plus près ils se sont avan...
...e lorsqu'il osa entrer dans les plaines de la Champagne ? Yous qui l'en fîtes repentir, vainqueurs de Jemmappes et de l'Ar-
...ous venons d'éprouver ; il sera bientôt réparé ce dommage, car la France entière est prête à marcher contre les soldats de la tyrannie. Plus près ils se sont avances, plus honteuse sera leur fuite. Brunswick, le plus vil et le plus- déshonoré des guerriers, serait-il aujourd'hui plus redoutable que lorsqu'il osa entrer dans les plaines de la Champagne ? Yous qui l'en fîtes repentir, vainqueurs de Jemmappes et de l'Ar-
Locuteur: Carnot
Voy. ci-après le rapport de ce décret sur la propo-sition de Delmas, même séance, page 16. Voy. ci-après le rapport de ce décret sur la propo-sition de Delmas, même séance, page 16.
Locuteur: Carnot
I gonne; ralliez-vous autour de nos drapeaux! Retournez au devant des satellites de l'Autriche et de la Prusse, ils sont accoutumés à fuir devant vous; ne leur laissez pas oublier la honte de leur défaite. I gonne; ralliez-vous autour de nos drapeaux! Retournez au devant des satellites de l'Autriche et de la Prusse, ils sont accoutumés à fuir devant vous; ne leur laissez pas oublier la honte de leur défaite.
Locuteur: Carnot
...ine, qui n'avez pas encore eu l'honneur de combattre contre les ennemis de la patrie, soyez sensible aux chants de la gloire. Le choc est pressant, l'heur... Et vous, j eunesse rép ublicaine, qui n'avez pas encore eu l'honneur de combattre contre les ennemis de la patrie, soyez sensible aux chants de la gloire. Le choc est pressant, l'heure du combat a sonné, l'ennemi s'approche; à votre tour volez au danger, il est à...
Locuteur: Carnot
...ns, l'humanité et les peuples souffrent de ce combat terrible entre la liberté et ...
...l doit périr. Eh bien! devancez l'heure de son supplice; que cette campagne voie s...
...ns roi, et hâtez-Vous d'avancer le jour de la paix universelle.
Citoyens, l'humanité et les peuples souffrent de ce combat terrible entre la liberté et le despotisme, entre les armées des tyrans et une nation libre. Une plus longue indécision serait un scandale pour le genre humain. Le sort du despotisme est décidé, il doit périr. Eh bien! devancez l'heure de son supplice; que cette campagne voie sès derniers efforts; qu'il tombe sous vos coups rdoublés. Ménager vos trésors et...
...it combattre votre existence. Ne faites la paix qu'avec des peuples libres et sans roi, et hâtez-Vous d'avancer le jour de la paix universelle.
Locuteur: Carnot
Voici le projet de décret que vos comités de défense générale et de la guerre vous proposent d'adopter : Voici le projet de décret que vos comités de défense générale et de la guerre vous proposent d'adopter :
Locuteur: Carnot
...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités de défense générale et de la guerre réunis, considérant que, dans...
...ue citoyen se doit tout entier au salut de la République, décrète ce qui suit :
'« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de défense générale et de la guerre réunis, considérant que, dans un pays libre, chaque citoyen se doit tout entier au salut de la République, décrète ce qui suit :
Locuteur: Carnot
« Des commissaires tirés du sein de la Convention nationale se rendront, sans délai, dans les divers départements de la République, à l'effet d'instruire le...
...eaux dangers qui menacent la patrie, et de rassembler des forces suffisantes pour ...
« Des commissaires tirés du sein de la Convention nationale se rendront, sans délai, dans les divers départements de la République, à l'effet d'instruire leurs concitoyens des nouveaux dangers qui menacent la patrie, et de rassembler des forces suffisantes pour dissiper les ennemis.
Locuteur: Carnot
« Les commissaires seront au nombre de . quatre-vingt-deux, lesquels se diviseront en quarante-une sections, de deux membres chacune; ces membres parco...
...i sera indiqué ci-après. Le département de Paris est excepté, ainsi que ceux de la Corse, du Mont-Blanc, de Jemmappes, et les. diverses parties de cette dernière frontière, nouvellement réunies au territoire de la République, lesquelles demeurent con...
...des précédents décrets, près des armées de la République.
« Les commissaires seront au nombre de . quatre-vingt-deux, lesquels se diviseront en quarante-une sections, de deux membres chacune; ces membres parcourant ensemble deux départements, suivant l'ordre qui sera indiqué ci-après. Le département de Paris est excepté, ainsi que ceux de la Corse, du Mont-Blanc, de Jemmappes, et les. diverses parties de cette dernière frontière, nouvellement réunies au territoire de la République, lesquelles demeurent confiées aux soins des commissaires qui se trouvent déjà, en vertu des précédents décrets, près des armées de la République.
Locuteur: Carnot
...ront les départements du Nord et du Pas-de-Calais; « Les commissaires composant la première section, parcourront les départements du Nord et du Pas-de-Calais;
Locuteur: Carnot
« Ceux de la 2e, l'Aisne et les Ardennes; « Ceux de la 2e, l'Aisne et les Ardennes;

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 10
Locuteur: Carnot
...ndre et la, Viennë; là Creuse et le Puy-de- l'Indre et la, Viennë; là Creuse et le Puy-de-
Locuteur: Carnot
...rir au besoin tous les eitovens en état de porter les armes$ ou partie qUelcdnqUe ...
...araîtra le plus convenable, à la charge de rendre diir-le-champ compte des mesures...
...auront à parcourir, le contingent fixé par la loi du 24 février, et même à requérir au besoin tous les eitovens en état de porter les armes$ ou partie qUelcdnqUe d'entre ëux* suivant, le mode qui leur paraîtra le plus convenable, à la charge de rendre diir-le-champ compte des mesures qu'ils auront prises â la Convehtibn nationale.
Locuteur: Carnot
...toyens qui ne joindront pas les armées* déposer leurs àrmes de « Les céthniissàirëfe £ont également autorisés à requérir tous les citoyens qui ne joindront pas les armées* déposer leurs àrmes de
Locuteur: Carnot
...on employés à l'agriculture ou aux arts de première nécessité, seront également li... « Les, chevaui: et mulets non employés à l'agriculture ou aux arts de première nécessité, seront également livrés sur leur réquisition; sauf l'indemnité qui sera fixée* à dire d'experts, pa...
Locuteur: Carnot
« Les dirëëtôires district remëttrotifc àUi commissaires de la Conventiôti nationale Uii état des Chevaux luxe qui Se trëUtëUt dàns l'étendue de leur territoire^ avec le nom des ei-toy... « Les dirëëtôires district remëttrotifc àUi commissaires de la Conventiôti nationale Uii état des Chevaux luxe qui Se trëUtëUt dàns l'étendue de leur territoire^ avec le nom des ei-toyens à qui les chevaux appartiënîiëïit.
Locuteur: Carnot
(( Les commissaires de la Convention nationale pourront exiger de toutes les autorités constituées les comptes de leur administration. Ils auront le droit de prendre toutes leB mesures qui leur par...
...r l'ordre partout où il serait troublej de suspendre provisoirement de leurs fonctions, et mêine de faire mettre en état d'arrestation ceux qu'ils trouveraient suspects; de requérir au besoin la force armée; a la charge de prendre tous leurs arrêtés en commun et...
(( Les commissaires de la Convention nationale pourront exiger de toutes les autorités constituées les comptes de leur administration. Ils auront le droit de prendre toutes leB mesures qui leur paraîtront nécessaire» pour établir l'ordre partout où il serait troublej de suspendre provisoirement de leurs fonctions, et mêine de faire mettre en état d'arrestation ceux qu'ils trouveraient suspects; de requérir au besoin la force armée; a la charge de prendre tous leurs arrêtés en commun et d'eu faire passër ëopié SUr-lë-champ à là uoiivëiitibn iia-tionàlè. >5:
Locuteur: Carnot
... qu'en rapportant les articles 10 et 17 de la loi du 24 fevrier, il soit décrété q...
... commissaires pour marcher à la défense la patrie, ne puisse se faire remplacer...
Un membre propose, comme article additionnel, qu'en rapportant les articles 10 et 17 de la loi du 24 fevrier, il soit décrété que nul citoyen, désigné par la loi ou par les commissaires pour marcher à la défense la patrie, ne puisse se faire remplacer.
Locuteur: Carnot
...question préalable, ët adopte lë projet de décret présenté par Carnot. ) . (La Convention écarté cet. articlë additionnel par la question préalable, ët adopte lë projet de décret présenté par Carnot. )
Locuteur: Carnot
Les citoyens Adantj -èwré de Chevreuee et Saunier, députés de la cdmmune de Namur, sont admis à la barre. Les citoyens Adantj -èwré de Chevreuee et Saunier, députés de la cdmmune de Namur, sont admis à la barre.
Locuteur: Carnot
L'orùteùf- de la députàtion é'exprimë ainsi (1).: L'orùteùf- de la députàtion é'exprimë ainsi (1).:
Locuteur: Carnot
... leurs efforts pour enlever aux enfants de la liberté le fruit de leurs conquêtes et conspirent contre le bonheur du monde la commune de Namur a Ghoisi deux français pour porte...
...tibn nationale le vœu qu'elle a exprimé de se réunir à lai Francë:
Citoyen Président et Législateurs, tandis que les tyrans réunissent leurs efforts pour enlever aux enfants de la liberté le fruit de leurs conquêtes et conspirent contre le bonheur du monde la commune de Namur a Ghoisi deux français pour porter à la Conveiitibn nationale le vœu qu'elle a exprimé de se réunir à lai Francë:
Locuteur: Carnot
..., Vasaei-gneë, s'étaient déjà empressés de se placer souS l'égide d'un peuple libr... Charles-sur-Sambr.e, Flëurusj Ham, Vasaei-gneë, s'étaient déjà empressés de se placer souS l'égide d'un peuple libre, persuadés que là viendraient s'aifiortif toUs les traits lancés par. lés desp...
...bitants avaient mûre- (i) Biblidtlièqùe de là Chambré dès députés i Collec- tion Portiez (de tfOtié), t6ifie S94 biè, h® 18. ...ateurs) que Namur fût lent a Se prononcer, afih d'attestér aux tyrans que ses habitants avaient mûre- (i) Biblidtlièqùe de là Chambré dès députés i Collec- tion Portiez (de tfOtié), t6ifie S94 biè, h® 18.

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 11
Locuteur: Carnot
...ant, éclairés sur les véritables motifs de la Convention, et reconnaissant que le ...
...consacré par la Déclaration dest droits de l'homme : entraînés par le penchant naturel vers la liberté, soupirant après la Constitution qui va sortir plus brillante de vos mains ; et surtout, brûlant du désir de chasser à jamais l'aigle germanique de leur territoire, ils sont venus avec en...
...7 et 22 septembre dernier, et leur voeu de réunion à la République française.
Cependant, éclairés sur les véritables motifs de la Convention, et reconnaissant que le libre exercice des cultes était consacré par la Déclaration dest droits de l'homme : entraînés par le penchant naturel vers la liberté, soupirant après la Constitution qui va sortir plus brillante de vos mains ; et surtout, brûlant du désir de chasser à jamais l'aigle germanique de leur territoire, ils sont venus avec enthousiasme inscrire leurs noms sur le registre contenant leur renonciation à tous privilèges, leur adhésion au décret du 15, 17 et 22 septembre dernier, et leur voeu de réunion à la République française.
Locuteur: Carnot
...ée par un intérêt sordide, par l'esprit de vengeance et la fureur du royalisme ; l'autre dévorée par l'esprit de domination, égarant le peuple par les fausses lueurs de l'indépendance : mais cruellement instruit» par la trahison de Wander-Noth, et ne voulant plus que la ...
..., séduits par les insinuations perfides de ces faux apôtres dont l'existence, dans...
... conçu des craintes pour le ttiaintien .de la religion qu'ils professent. Ajoutant...
...dans tous les sens par les combinaisons de l'aristocratie, était-il étonnant que la liberté ait éprouvé les douleurs de l'enfantement le plus laborieux ?.
...des factions, dont l'une, en apparence amie des réformes, mais dans le fond guidée par un intérêt sordide, par l'esprit de vengeance et la fureur du royalisme ; l'autre dévorée par l'esprit de domination, égarant le peuple par les fausses lueurs de l'indépendance : mais cruellement instruit» par la trahison de Wander-Noth, et ne voulant plus que la démocratie, séduits par les insinuations perfides de ces faux apôtres dont l'existence, dans un pays libre, était un crime, ils avaient conçu des craintes pour le ttiaintien .de la religion qu'ils professent. Ajoutant à tous ces obstacles vingt-quatre corporations qui avaient des privilèges exclusifs, le peuple enchaîné dans tous les sens par les combinaisons de l'aristocratie, était-il étonnant que la liberté ait éprouvé les douleurs de l'enfantement le plus laborieux ?.
Locuteur: Carnot
De là, l'espérance chimérique de former une République particulière, incapable de se soutenir par elle-même} qui aurait é... De là, l'espérance chimérique de former une République particulière, incapable de se soutenir par elle-même} qui aurait été radicalement vicieuse par son organisation essentiellement dépendante, et aur...
Locuteur: Carnot
...ij citoyens Législateurs, l'amour sacré de la patrie règne aussi dans le cœUr des ...
...elacés avec les nôtres ; nulle province de la Belgique n'avait porté plus de haine à la tyrannie, et n'avait défendu...
... une nation d'appliquer ail soulagement de tous, des biens donnés.abusivement et envahis par l'avarice de quelques-uns*
Ouij citoyens Législateurs, l'amour sacré de la patrie règne aussi dans le cœUr des Namurois ; nous avons lu dans leurs yeux le républicanisme ; la sincérité dans leurs embrasse-mentsj la force dans leurs bras entrelacés avec les nôtres ; nulle province de la Belgique n'avait porté plus de haine à la tyrannie, et n'avait défendu aVeC plus d'énergie le droit incontestable qu'a une nation d'appliquer ail soulagement de tous, des biens donnés.abusivement et envahis par l'avarice de quelques-uns*
Locuteur: Carnot
...que le peuple rentrât dans la plénitude de ses pouvoirs^ ...e dans un Etat ; que les corporations devaient être anéanties, et qu'il fallait que le peuple rentrât dans la plénitude de ses pouvoirs^
Locuteur: Carnot
Élevé à la hauteur de vos principes, convaincus de la nécessité de s'attacher à une nation généreuse et pu...
...ance leur appartienne, ils veulent être de la grande famille.
Élevé à la hauteur de vos principes, convaincus de la nécessité de s'attacher à une nation généreuse et puissante, ils veulent, les Namurois, que la France leur appartienne, ils veulent être de la grande famille.
Locuteur: Carnot
Les repousserez-vous de votre sein ? Non, citoyens Législateurs...
...r garant l'adoption que vous avez faite de plusieurs provinces.
Les repousserez-vous de votre sein ? Non, citoyens Législateurs, nous en avons pour garant l'adoption que vous avez faite de plusieurs provinces.
Locuteur: Carnot
...nt vous recevrez le vœu général du pays de Namur ; mais nous vous jurons, sous les voûtes de ce sanctuaire, que vous affligeriez les...
...us jugiez convenable dans votra sagesse de ne pas =
Incessamment vous recevrez le vœu général du pays de Namur ; mais nous vous jurons, sous les voûtes de ce sanctuaire, que vous affligeriez les communes qui l'ont émis, si vous jugiez convenable dans votra sagesse de ne pas =
Locuteur: Carnot
... faveur qu'elles demandent par l'organe de leurs députés. leur âCçofdër sUf-le-champ la faveur qu'elles demandent par l'organe de leurs députés.
Locuteur: Carnot
...récieuse par sOn influence* par l'éclat de sâ conversion, par la pureté , de, ses sentimeuts, paf l'ardeut avec laquelle elle s'empresse de grbssir l'armée française.; elle est pleins, de confiance dans le général Harville, don...
...elle nous a chàrgés, comme dépositaires de sa confiance, après ces deux citoyens vertueux^ de solliciter vivement le décrét qui doit ...
Nous vous en supplions, veuillez associet à la République une ville précieuse par sOn influence* par l'éclat de sâ conversion, par la pureté , de, ses sentimeuts, paf l'ardeut avec laquelle elle s'empresse de grbssir l'armée française.; elle est pleins, de confiance dans le général Harville, dont elle apprécie la sagesse et la Valeur, dans les commissaires du conseil exécut...
... qu'elle appelle ses maîtres eh révolution, ses guides aans la carrière civique elle nous a chàrgés, comme dépositaires de sa confiance, après ces deux citoyens vertueux^ de solliciter vivement le décrét qui doit combler son vœu.
Locuteur: Le Président
...pas à faire pour les remplir. Le peuple de Namur vient d'émettre son vœu : et dans quel moment ! A l'instant même où les ennemis de la liberté nous attaquent avec plus de fureur. La cominission qu'ils vous ont donnée d'être leurs interprètes près de la Convention, vous honore et flatte la... ...le qui a reconnu ses droits. Dès qu'on connaît ses devoirs, il n'y a plus qu'un pas à faire pour les remplir. Le peuple de Namur vient d'émettre son vœu : et dans quel moment ! A l'instant même où les ennemis de la liberté nous attaquent avec plus de fureur. La cominission qu'ils vous ont donnée d'être leurs interprètes près de la Convention, vous honore et flatte la nation française. La Convention nationale délibérera sur votre demande, et vous...
Locuteur: Le Président
(Les députes de Ndmilr, après avoir reçu l'accolade fra... (Les députes de Ndmilr, après avoir reçu l'accolade fraternelle du président, vont se placer à là Montagne et reçoivent encore l'ab-col...
Locuteur: Delacroix
...ationale décrète à l'instant la réunion de la ville et de la banlieue de Namur à la République française. J'atte...
...tate que tous les citoyens ont protesté de leur attachement pour la République fra...
...tion la plus parfaite, la plUs formelle de vos décrets des i5, 17 et 22 décembre d...
Je demande que la Convention nationale décrète à l'instant la réunion de la ville et de la banlieue de Namur à la République française. J'atteste à la Convention la Sincérité du prOcès-vefbal qui lui est présenté. Ce procès-verbal ne contient que quatre lignes; il Constate que tous les citoyens ont protesté de leur attachement pour la République française. Ils ont arrêté l'exécution la plus parfaite, la plUs formelle de vos décrets des i5, 17 et 22 décembre dernier, m&lgré les intrigues et les manœuvres dés ci-devant privilégiés. Je prop...
Locuteur: Delacroix
...ale décrète que la ville et la banlieue de îîamur feront partie intégrante la République française et renvoie la demande des députés de cette ville au comité diplomatique pour... (La Convention nationale décrète que la ville et la banlieue de îîamur feront partie intégrante la République française et renvoie la demande des députés de cette ville au comité diplomatique pour présenter le mode d'incorporation. )
Locuteur: Duhem
demande l'impression de l'adresse lue par les députés de Namur. demande l'impression de l'adresse lue par les députés de Namur.
Locuteur: Duhem
(La Convention décrète l'impression de l'adresse.) (La Convention décrète l'impression de l'adresse.)
Locuteur: Carnot
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour déclarer que la ville d'Ostende fait partie intégrante de la République française ; le projet de décret est ainsi conçu : au nom du comité diplomatique, fait un rapport et présente un projet de décret pour déclarer que la ville d'Ostende fait partie intégrante de la République française ; le projet de décret est ainsi conçu :
Locuteur: Carnot
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité diplomatique, déclare, au no... La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité diplomatique, déclare, au nom du peuple français, qu'elle accepte le vceu librement émis par le peuple

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 12
Locuteur: Carnot
souverain de la ville d'Ostende pour sa réunion à la...
... ville d'Ostende fait partie intégrante de la République française.
souverain de la ville d'Ostende pour sa réunion à la France ; en conséquence, décrète que la ville d'Ostende fait partie intégrante de la République française.
Locuteur: Carnot
« Les commissaires de la Convention,nationale à l'armée de la Belgique sont chargés de toutes les mesures nécessaires pour l'exécution des lois de la République dans la ville d'Ostende ainsi que de faire parvenir à la Convention national... « Les commissaires de la Convention,nationale à l'armée de la Belgique sont chargés de toutes les mesures nécessaires pour l'exécution des lois de la République dans la ville d'Ostende ainsi que de faire parvenir à la Convention nationale tous les renseignements nécessaires pour fixer, dans le plus bref délai possib...
Locuteur: Carnot
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Guyton-Morveau
1°Lettre de Treilhard et Camus, commissaires de la Convention dans la Belgique et le pays de Liège, par laquelle ils annoncent qu'il...
...r l'exécution du décret du 1er mars, et de là, dans le 86° département pour la div...
1°Lettre de Treilhard et Camus, commissaires de la Convention dans la Belgique et le pays de Liège, par laquelle ils annoncent qu'ils vont se rendre à Bruxelles pour l'exécution du décret du 1er mars, et de là, dans le 86° département pour la division du ci-devant Hainaut ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Guyton-Morveau
« Nous venons de recevoir une dépêche de nos collègues Danton, Delacroix, Gossuin et Merlin (de Douai) qui nous instruisent de la levée du siège de Maëstricht. Nous avons appris aussi par...
...ndaient eux-mêmes dans les départements de l'intérieur pour hâter l'arrivée des gardes nationales mises en état de réquisition permanente par un arrêté précédent. Nous prenons le parti de nous rendre sans délai à Bruxelles pour...
...ue nous imposent les différents décrets de la Convention, et notamment pour y préparer l'exécution de celui du 1er mars inséré dans le Bulletin, et nous mettre en état de vous transmettre tout ce qui pourrait vous servir à déterminer le mode de réunion des ville et banlieue de cette ville. Nous nous rendrons ensuite...
...ns marqué hier, dans les premiers jours de la semaine prochaine, pour y préparer la division départementale de la ci-devant province du Hainaut. Nous ...
...ourrait être nécessaire pour l'exercice de notre mission.
« Nous venons de recevoir une dépêche de nos collègues Danton, Delacroix, Gossuin et Merlin (de Douai) qui nous instruisent de la levée du siège de Maëstricht. Nous avons appris aussi par les citoyens Gossuin et Merlin que les citoyens Danton et Delacroix se rendaien...
... à la Convention les moyens convenables dans les circonstances, et qu'ils se' rendaient eux-mêmes dans les départements de l'intérieur pour hâter l'arrivée des gardes nationales mises en état de réquisition permanente par un arrêté précédent. Nous prenons le parti de nous rendre sans délai à Bruxelles pour y remplir tous les devoirs que nous imposent les différents décrets de la Convention, et notamment pour y préparer l'exécution de celui du 1er mars inséré dans le Bulletin, et nous mettre en état de vous transmettre tout ce qui pourrait vous servir à déterminer le mode de réunion des ville et banlieue de cette ville. Nous nous rendrons ensuite dans le 86e département, comme nous vous l'avons marqué hier, dans les premiers jours de la semaine prochaine, pour y préparer la division départementale de la ci-devant province du Hainaut. Nous nous transporterons aussi soit à Liège, soit dans tout autre lieu où notre présence pourrait être nécessaire pour l'exercice de notre mission.
Locuteur: Guyton-Morveau
« P.-S. Nous vous prions de nous adresser officiellement le décret ... « P.-S. Nous vous prions de nous adresser officiellement le décret du 1er mars. Nous ne quittons Courtrai qu'après avoir pris toutes les mesures po...
Locuteur: Guyton-Morveau
...prenons que la ville d'Ostende, qui est de notre arrondissement, a voté la réunion...
...à nos collègues qui n'auront pas manqué de vous instruire.
« Nous apprenons que la ville d'Ostende, qui est de notre arrondissement, a voté la réunion. Le procès-verbal a été adressé hier à Bruxelles à nos collègues qui n'auront pas manqué de vous instruire.
Locuteur: Guyton-Morveau
...ui se donnait pour célébrer le vœu émis de la réunion, ni l'Assemblée qui devait s... péché ni une fête qui se donnait pour célébrer le vœu émis de la réunion, ni l'Assemblée qui devait se tenir aujourd'hui dans laquelle plusieurs villages ont voté paisiblement et un...
Locuteur: Guyton-Morveau
2° Lettre de Treilhard et Camus, commissaires de la Convention dans la Belgique et le pays de Liège, par laquelle ils annoncent que l... 2° Lettre de Treilhard et Camus, commissaires de la Convention dans la Belgique et le pays de Liège, par laquelle ils annoncent que les troupes françaises ne désirent que d'en venir aux mains pour faire oublier la...
Locuteur: Guyton-Morveau
, an II de la de la République française. , an II de la de la République française.
Locuteur: Guyton-Morveau
... lettre que nous vous avons écrite hier de Courtrai. ...s nous sommes rendus sans délai à Bruxelles, comme nous vous l'annoncions par la lettre que nous vous avons écrite hier de Courtrai.
Locuteur: Guyton-Morveau
...re premier soin, à notre arrivée, a été de prendre des informations exactes sur tout ce qui concernait la situation de l'armée, l'état de la ville et des environs. « Notre premier soin, à notre arrivée, a été de prendre des informations exactes sur tout ce qui concernait la situation de l'armée, l'état de la ville et des environs.
Locuteur: Guyton-Morveau
...récit des événements des premiers jours de ce mois, dont il nous a été assuré que ...
...mpérée par les nouvelles plus heureuses de cette journée. Ce matin, le général Mir...
...e général Ihler avait repoussé un corps de cavalerie qui avait imprudemment approc...
...donne la chasse aux Autrichiens à coups de canon et que vraisemblablement ils ne tarderont pas à être délogés de Liège et de Tongres.
« La peine que nous a causée le récit des événements des premiers jours de ce mois, dont il nous a été assuré que vous aviez reçu des relations exactes, a été tempérée par les nouvelles plus heureuses de cette journée. Ce matin, le général Miranda avait écrit que nos troupes se ralliaient, qu'elles ne désiraient que d'en ...
...our obtenir un avantage qui fît oublier la perte d'Aix-la-Chapelle et que déjà le général Ihler avait repoussé un corps de cavalerie qui avait imprudemment approché. Ce soir on nous assure que notre armée, marchant sur trois colonnes, donne la chasse aux Autrichiens à coups de canon et que vraisemblablement ils ne tarderont pas à être délogés de Liège et de Tongres.
Locuteur: Guyton-Morveau
La ville de Bruxelles et les environs avaient éprou... La ville de Bruxelles et les environs avaient éprouvé ces jours derniers quelques fermentations à la suite des événements qui révei...
Locuteur: Guyton-Morveau
« Les peuples de la campagne, même du Brabant, continuen...
...à la République française ; nous venons de recevoir une lettre qui nous annonce le vœu émis le 4 par les communes de Diest, Sechem, Hekelgem et leurs dépend...
« Les peuples de la campagne, même du Brabant, continuent à prononcer leurs vœux pour la réunion à la République française ; nous venons de recevoir une lettre qui nous annonce le vœu émis le 4 par les communes de Diest, Sechem, Hekelgem et leurs dépendances.
Locuteur: Guyton-Morveau
... Liège, connaître par nous-mêmes l'état de l'armée et vous en rendre un compte exa... ...lles. Si nous quittions cette ville, ce ne serait que pour nous transporter vers Liège, connaître par nous-mêmes l'état de l'armée et vous en rendre un compte exact.
« Le bruit de la levée du siège de Maëstricht, qui s'était répandu dès hie... « Le bruit de la levée du siège de Maëstricht, qui s'était répandu dès hier à Tournai, n'a em- (1) Archives nationales, AFn, n° 232.
« Bruxelles, 7 mars 1793 « Bruxelles, 7 mars 1793
9 mars 1793 9 mars 1793
3° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, par laquelle il communique à l'Assem- (1) Ministère de la guerre : Armées du Nord et des Arden... 3° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, par laquelle il communique à l'Assem- (1) Ministère de la guerre : Armées du Nord et des Ardennes.

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 13
Locuteur: Guyton-Morveau
« Paris, ce l'an II de la République française. « Paris, ce l'an II de la République française.
Locuteur: Guyton-Morveau
... dans ce moment une lettre des généraux de division Duval et Moreton, commandant à Bruxelles, lesquels m'envoient copie de la lettre écrite le 6 mars, à 8 heures ... « Citoyen Président, je reçois dans ce moment une lettre des généraux de division Duval et Moreton, commandant à Bruxelles, lesquels m'envoient copie de la lettre écrite le 6 mars, à 8 heures du soir, par le général Miranda aux commissaires députés dans la Belgique.
Locuteur: Guyton-Morveau
... si l'occasion s'en présente. La sûreté de la Belgique ne court plus aucun danger.... ...erme contre une force quelconque, et que nous battrons probablement -nos ennemis si l'occasion s'en présente. La sûreté de la Belgique ne court plus aucun danger. »
Locuteur: Guyton-Morveau
Le ministre de la guerre, « Signé ; Beurnonville. » Le ministre de la guerre, « Signé ; Beurnonville. »
Locuteur: Guyton-Morveau
...onvention renvoie ces lettres au comité de défense générale.) (La Convention renvoie ces lettres au comité de défense générale.)
Locuteur: Danton
Non sans doute, citoyens, l'espoir de vos commissaires ne sera point déçu. Oui, vos ennemis, les ennemis de la liberté seront exterminés, parce que...
...us serez dignes d'être les regula-leurs de l'énergie nationale. Vos commissaires, en se disséminant sur toutes les parties de la République, vont répéter aux Françai...
Non sans doute, citoyens, l'espoir de vos commissaires ne sera point déçu. Oui, vos ennemis, les ennemis de la liberté seront exterminés, parce que vos efforts ne vont jpoint se ralentir. V ous serez dignes d'être les regula-leurs de l'énergie nationale. Vos commissaires, en se disséminant sur toutes les parties de la République, vont répéter aux Français, que la grande querelle qui s'est élevée entre le despotisme et la liberté va ...
Locuteur: Danton
...a vengé : c'est à nous qu'il appartient de mettre le monde politique en harmonie, de créer des lois concordantes avec cette harmonie. Mais avant de vous entretenir de ces grands objets, 'je viens vous deman...
...on d'une erreur funeste, la destruction de la tyrannie, de la richesse sur la misère. Si la mesure...
...t adoptée, bientôt ce Pitt, le Breteuil de la diplomatie anglaise ; et ce Burke, l...
Le peuple français sera vengé : c'est à nous qu'il appartient de mettre le monde politique en harmonie, de créer des lois concordantes avec cette harmonie. Mais avant de vous entretenir de ces grands objets, 'je viens vous demander la déclaration d'un principe trop longtemps méconnu, l'abolition d'une erreur funeste, la destruction de la tyrannie, de la richesse sur la misère. Si la mesure que je propose est adoptée, bientôt ce Pitt, le Breteuil de la diplomatie anglaise ; et ce Burke, l'abbé Maury du parlement britannique, qui donnent aujourd'hui au peuple anglais ...
Locuteur: Danton
...a philosophie, qu'un nomme, en recevant de l'argent, puisse hypothéquer et sa pers... ...lle des malheureux détenus pour dettes ; c'est une honte pour l'humanité, pour la philosophie, qu'un nomme, en recevant de l'argent, puisse hypothéquer et sa personne et sa sûreté. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Danton
...écuniaire, parce qu'il pouvait disposer de la ...ême, car l'expérience prouve que celui qui prêtait, ne prenait aucune garantie pécuniaire, parce qu'il pouvait disposer de la
Locuteur: Danton
personne de son débiteur ; et parce que l'expérienc...
...ls, et tout Français ne peut être privé de sa liberté que pour avoir forfait à la ...
personne de son débiteur ; et parce que l'expérience prouve que tel homme eût rétabli ses affaires dérangées et fait honneur à sa s...
...s? Elles ne doivent pas influer sur une grande nation. Les principes sont éternels, et tout Français ne peut être privé de sa liberté que pour avoir forfait à la société.
Locuteur: Danton
...contraire à la saine morale, aux droits de l'homme, aux vrais principes de la liberté. ...emprisonné pour dettes, sera mis en liberté, parce qu'un tel emprisonnement est contraire à la saine morale, aux droits de l'homme, aux vrais principes de la liberté.
Locuteur: Danton
...mation et d'enthousiasme la proposition de Danton.) (La Convention décrète par acclamation et d'enthousiasme la proposition de Danton.)
Locuteur: Jean-Bon-saint-André
Je prie la Convention de vouloir bien observer que le décret que Danton vient de faire rendre à l'Assemblée ne présente ...
..., en conséquence des principes éternels de philosophie qu'il a exposés, je demande...
Je prie la Convention de vouloir bien observer que le décret que Danton vient de faire rendre à l'Assemblée ne présente qu'une conséquence d'un principe qui n'est pas décrété. Il vous a demandé l'élargissement des prisonniers détenus pour dettes, et moi, en conséquence des principes éternels de philosophie qu'il a exposés, je demande que le principe soit décrété, et que la contrainte par corps, pour dettes, soit...
Locuteur: Jean-Bon-saint-André
(La Convention décrète la proposition de Jean-Bon-Saint-André. ) (La Convention décrète la proposition de Jean-Bon-Saint-André. )
Locuteur: Mallarmé
...te à faire sur le décret que vous venez de rendre. Vous avez exempté de la'contrainte par corps tous les débite...
...endant il y a dans les prisons beaucoup de receveurs particuliers qui sont comptab...
... Votre intention n'est pas, sans doute, de rendre à la liberté ces banqueroutiers de la République, qui ont pillé et volé se...
...eceveurs des deniers publics, receveurs de districts... ( Murmures.)
J'ai une observation bien importante à faire sur le décret que vous venez de rendre. Vous avez exempté de la'contrainte par corps tous les débiteurs gênés pour la solvabilité, et que la liberté serait rendue à tous les citoyens qui l'avaient perdue pour cette cause. Cependant il y a dans les prisons beaucoup de receveurs particuliers qui sont comptables envers la nation. Votre intention n'est pas, sans doute, de rendre à la liberté ces banqueroutiers de la République, qui ont pillé et volé ses trésors. Je demande donc qu'il y ait une exception contre eux, comme receveurs des deniers publics, receveurs de districts... ( Murmures.)
Locuteur: Barbaroux
La loi que vous venez de rendre n'est que pour les débiteurs, et... La loi que vous venez de rendre n'est que pour les débiteurs, et non pour les dépositaires, et la loi pour les dépositaires existera toujours, s...
Locuteur: Maximilien Robespierre
. Il est impossible de modifier une loi par l'ordre du jour. C... . Il est impossible de modifier une loi par l'ordre du jour. C'est dans la loi elle-même qu'il faut trouver la règle générale et toutes les ex...

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 14
Locuteur: Maximilien Robespierre
...doivent être compris dans les bienfaits de la loi. (Murmures.) dépôt, doivent être compris dans les bienfaits de la loi. (Murmures.)
Locuteur: Maximilien Robespierre
...sse à la Convenu tion nationale le soin de décider si elle croit que les grands pr...
...ntion nationale décrète qu'elle excepte de la loi qui vient d'être portée, tous ceux qui sont détenus pour raison de comptabilité publique, ou pour les cas de dépôts pour lesquels la contrainte par ...
...nt que les tuteurs, les curateurs et ceux qui ont reçu des dépôts forcés. Je laisse à la Convenu tion nationale le soin de décider si elle croit que les grands principes développés par Dan; ton, méritent des exceptions, et s'il est vrai qu'il...
... dette pécuniaire. (Nouveaux murmures.) Je me résume, et je demande que la Convention nationale décrète qu'elle excepte de la loi qui vient d'être portée, tous ceux qui sont détenus pour raison de comptabilité publique, ou pour les cas de dépôts pour lesquels la contrainte par corps était en usage.
Locuteur: Maximilien Robespierre
...et soit envoyé sùr-le-champ au ministre de la justicp, et qu'il soit chargé de rendre compte demain de son exécution dans la ville de Paris, où il peut être de suite exécuté. Je demande que le décret soit envoyé sùr-le-champ au ministre de la justicp, et qu'il soit chargé de rendre compte demain de son exécution dans la ville de Paris, où il peut être de suite exécuté.
Locuteur: Génissieu
... vous avez décrété, est conforme à ceux de la liberté, la chose n'est pas douteuse... Le principe, que vous avez décrété, est conforme à ceux de la liberté, la chose n'est pas douteuse ; mais s'il arrivait que vous ne décrétassiez pas quelques exceptions, des homm...
Locuteur: Génissieu
Il y a, par exemple, le cas de dépôt forcé dans une hôtellerie, dans u...
...eptions, exceptions qu'il est important de conserver.
Il y a, par exemple, le cas de dépôt forcé dans une hôtellerie, dans un naufrage, où les dépositaires peuyent être considérés coqame des voleurs. Aucu...
...rps contre les fermiers, et cependant elle était bien faite. Il est d'autres exceptions, exceptions qu'il est important de conserver.
Locuteur: Génissieu
...ande donc qu'il n'y ait que le principe de décrété, et qu'on renvoie le surplus au comité de législation pour faire un rapport. Je demande donc qu'il n'y ait que le principe de décrété, et qu'on renvoie le surplus au comité de législation pour faire un rapport.
Locuteur: Delaunay
, le jeune. Le projet de décret, relatif à la question présente,...
...rimé la contrainte par corps en matière de commerce. Vous avez décrété le principe, et mardi le comité de législation vous présentera la suite.
, le jeune. Le projet de décret, relatif à la question présente, est prêt ; votre comité a supprimé la contrainte par corps en matière de commerce. Vous avez décrété le principe, et mardi le comité de législation vous présentera la suite.
Locuteur: Delaunay
(La Convention charge son comité de législation de lui faire incessamment un rapport sur l...
...ent rendu par elle sur les propositions de Danton et de Jean-Bon-Saint-André.)
(La Convention charge son comité de législation de lui faire incessamment un rapport sur les exceptions ,à faire au décret précédemment rendu par elle sur les propositions de Danton et de Jean-Bon-Saint-André.)
Locuteur: Delaunay
...corps est abolie ; et charge son comité de législation de lui faire incessamment un rapport sup l... ...e que les prisonniers détenus pour dettes seront élargis, que la contrainte par corps est abolie ; et charge son comité de législation de lui faire incessamment un rapport sup les exceptions. »
Locuteur: Le Président
J'annonce à l'Assemblée que je viens de recevoir une lettre du général Dil-lon....
...ois. Voici d'ailleurs cette lettre ; un de vos secrétaires va vous en faire la lec...
J'annonce à l'Assemblée que je viens de recevoir une lettre du général Dil-lon. Je crois devoir annoncer aussi à la Convention que la Martinique est rentrée sous les lois. Voici d'ailleurs cette lettre ; un de vos secrétaires va vous en faire la lecture :
Locuteur: Guyton-Morveau
ture de la lettre du général Dillon, qui est ai... ture de la lettre du général Dillon, qui est ainsi conçue :
Locuteur: Guyton-Morveau
« Citoyen Président, « Je viens de recevoir une lettre qui m'annonce que l...
...sées, porte une reconnaissance formelle de la souveraineté de la France, sous quelque gouvernement qu...
... Cette assemblée a requis le gouverneur de faire promulguer tous les décrets. Le 1...
...on blanc. Fitz-Moriz, gouverneur actuel de cette colonie, a fait arborer la cocard...
« Citoyen Président, « Je viens de recevoir une lettre qui m'annonce que la Martinique est rentrée sous les lois françaises, et que les contre-révolutionn...
...ui par lequel elle mettait cette colonie sous ia protection des puissances coalisées, porte une reconnaissance formelle de la souveraineté de la France, sous quelque gouvernement qu'elle soit. Cette assemblée a requis le gouverneur de faire promulguer tous les décrets. Le 10, Béague et plusieurs autres contre-révolutionnaires sont partis pour la Trinité espagnole, arborant le pavillon blanc. Fitz-Moriz, gouverneur actuel de cette colonie, a fait arborer la cocarde tricolore.
Locuteur: Guyton-Morveau
... m'est annoncée par une personnes digne de confiance, et j'ai cru qu'il était de mon devoir d'en faire part à la Convent... ii Cette nouvelle, citoyen Président, n'est point officielle ; mais ejle m'est annoncée par une personnes digne de confiance, et j'ai cru qu'il était de mon devoir d'en faire part à la Convention nationale.
Locuteur: Guyton-Morveau
... Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.) " « Signé : Dillon. » (La Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.) "
Locuteur: Guyton-Morveau
...e lettre du citoyen Baudouin, imprimeur de la Convention, qui informe l'Assemblée ... Le même secrétaire donne lecture d'une lettre du citoyen Baudouin, imprimeur de la Convention, qui informe l'Assemblée que les ouvriers attachés à cette imprimerie ont suspendu leur travail pour se r...
Locuteur: Guyton-Morveau
l'an II de la République. l'an II de la République.
Locuteur: Guyton-Morveau
...'imprimerie nationale se sont empressés de se rendre chacun dans ia leur. L'ouvrag... ... à leur section seraient regardés comme mauvais citoyens, tous ceux attachés à l'imprimerie nationale se sont empressés de se rendre chacun dans ia leur. L'ouvrage est suspendu ; l'imprimerie est déserte.
Locuteur: Guyton-Morveau
« Je demande les ordres de la Convention soit pour laisser partir ...
...orte à se rendre sur-le-champ au-devant de l'ennemi, soit le maintien du décret du...
« Je demande les ordres de la Convention soit pour laisser partir ceux que leur zèje porte à se rendre sur-le-champ au-devant de l'ennemi, soit le maintien du décret du 2 septembre dernier qui leur assigne pour poste l'établissement même où ils son...
Locuteur: Maure
...ue Baudouin n'imprime pas les diatribes de Louvet, et il aura assez d'ouvriers. Que Baudouin n'imprime pas les diatribes de Louvet, et il aura assez d'ouvriers.
Locuteur: Maribon-Montaut
... que Baudouin se plaigne, en ce moment, de ce que les jeunes gens, qu'il emploie d...
...s dans leurs sections respectives, afin de prendre part au grand mouvement révolut...
... s'opère dans Paris pour le recrutement de l'armée ?
. Citoyens, comment se peut-il que Baudouin se plaigne, en ce moment, de ce que les jeunes gens, qu'il emploie dans l'imprimerie nationale, sont allés dans leurs sections respectives, afin de prendre part au grand mouvement révolutionnaire qui s'opère dans Paris pour le recrutement de l'armée ?
« Ce 9 mars 1793 « Ce 9 mars 1793
... aire pour son Journal des Débats, afin de corrompre l'opinion (1) Archives nation... ...s du calomniateur Louvet, et qu'il donne, 10,000 livres par an à ce vil folliciî aire pour son Journal des Débats, afin de corrompre l'opinion (1) Archives nationales, Carton C 250, chemise 408, pièce n° 1.

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 15
Locuteur: Maribon-Montaut
...entes déclamations contre les patriotes de la Montagne. On est yraiment bien mal venu de se plaindre, lorsqu'on emploie ainsi le...
...es, les inéfiances et les personnalités de cet intrigant valet de l'exministre Roland,
publique pour les plus basses et les plus virulentes déclamations contre les patriotes de la Montagne. On est yraiment bien mal venu de se plaindre, lorsqu'on emploie ainsi les bras qui doivent travailler à la chose publique, et qu on sème partout les haines, les inéfiances et les personnalités de cet intrigant valet de l'exministre Roland,
Locuteur: Maribon-Montaut
...r la lettre du sieur Baudouin, et( que, de suite après, la Convention décrète qu'il est défendu audit Baudouin de rien imprimer à l'Assemblée nationale q... Je demande donc, citoyens, que l'on passe à l'ordre du jour sur la lettre du sieur Baudouin, et( que, de suite après, la Convention décrète qu'il est défendu audit Baudouin de rien imprimer à l'Assemblée nationale que lorsqu'elle l'aura décidé par un décret formel. (Murmures.)
Locuteur: Maribon-Montaut
...eurs membres : Vous attaquez la liberté de las presse ! Plusieurs membres : Vous attaquez la liberté de las presse !
Locuteur: Thuriot
... devait fournir les décrets aux membres de l'Assemblée, dans un format prescrit à la fin de chaque mois. Il a manqué à sa parole et...
...n qui a contracté avec lui par l'organe de i'Assemblée. Pourquoi l'imprimeur qui e...
...il est temps que tout le monde s'occupe de remplir ses devoirs ; il est temps que ...
... homme qui a toujours fait le contraire de ce qu'il devait faire. Il faut le rappe...
...t que Baudouin ne soit plus l'imprimeur de la Convention nationale, et qu'il ne fasse autre Chose que de se renfermer dans le cercle qui lui est prescrit. Baudouin a assez de travaux ; il a assez de bénéfice en imprimant seulement ce qui sort de la Convention. Il ne devrait pas livrer...
...ssion des journaux qui portent la peste de l'aristocratie dans tous les départemen...
...'a pas remplis. Quelles que soient les excnses qu'il a présentées à la barre, il devait fournir les décrets aux membres de l'Assemblée, dans un format prescrit à la fin de chaque mois. Il a manqué à sa parole et à la nation qui a contracté avec lui par l'organe de i'Assemblée. Pourquoi l'imprimeur qui est si bien logé, si bien soldé ; pourquoi a-t-il un emplacement propre à conteni...
...uliers qui déterminent un gain sur lequel il ne devrait pas combiner. Citoyens, il est temps que tout le monde s'occupe de remplir ses devoirs ; il est temps que vous donniez l'exemple à cet homme qui a toujours fait le contraire de ce qu'il devait faire. Il faut le rappeler absolument à la lettre du contrat ; il faut que Baudouin ne soit plus l'imprimeur de la Convention nationale, et qu'il ne fasse autre Chose que de se renfermer dans le cercle qui lui est prescrit. Baudouin a assez de travaux ; il a assez de bénéfice en imprimant seulement ce qui sort de la Convention. Il ne devrait pas livrer à l'impression des journaux qui portent la peste de l'aristocratie dans tous les départements, notamment le Journal des Débats. (Applaudissements. )
Locuteur: Thuriot
...ectement, les écrits odieux qui sortent de l'imprimerie nationale ; car, dès lors que nous voulons nous occuper de donner un grand mouvement dans la Répub...
...ne faut pas souffrir qu'il y ait à côté de nous des presses d'où partiront des écr...
...ter le désordre dans toutes les parties de la République, et à nourrir le fanatism...
...daleuses ;. en second lieu, elle ne doit pas avoir l'air d'approuver, même indirectement, les écrits odieux qui sortent de l'imprimerie nationale ; car, dès lors que nous voulons nous occuper de donner un grand mouvement dans la République, dès lors que nous voulons que l'ordre règne, que les propriétés soient respectées, que la sûreté des personnes soit assurée, il ne faut pas souffrir qu'il y ait à côté de nous des presses d'où partiront des écrits propres à po *ter le désordre dans toutes les parties de la République, et à nourrir le fanatisme.
Locuteur: Thuriot
...s nous le dissimuler, nous avons à côté de nous et peut-être parmi nous, des hommes qui soufflent le feu de la discorde dans les départements, et ces hommes sont les plus dangereux de la République. (Applaudissements. H Il ne faut pas nous le dissimuler, nous avons à côté de nous et peut-être parmi nous, des hommes qui soufflent le feu de la discorde dans les départements, et ces hommes sont les plus dangereux de la République. (Applaudissements. H
Locuteur: Thuriot
C'est à Paris qu'est tout le foyer de l'aristocratie ; c'est d'ici que parten...
...u'il est clair comme le jour qu'il part de chez Baudouin un million de feuilles qui allument le flambeau de la discorde, qui empêchent tous les bons citoyens de se rallier, et qui enlèvent, pour ainsi...
...onvention nationale elle-même, le degré de respect et de confiance qui lui est dû ; ne sommes-no...
...r la mesure qui peut effacer les taches de l'aristocratie. Êh bien ! citoyens, cet...
... cejle que l'on vous a proposée : c'est de décréter de suite que l'imprimeur de la Convention ne pourra imprimer que se...
C'est à Paris qu'est tout le foyer de l'aristocratie ; c'est d'ici que partent toutes les étincelles électriques ; et nous devons être dans une surveillance continuelle, et quand nous voyons qu'il est clair comme le jour qu'il part de chez Baudouin un million de feuilles qui allument le flambeau de la discorde, qui empêchent tous les bons citoyens de se rallier, et qui enlèvent, pour ainsi dire, à lpt, Convention nationale elle-même, le degré de respect et de confiance qui lui est dû ; ne sommes-nous pas responsables des maux qu'il fait 1 Nous serions criminels, je l'ose dire, si nous hésitons un seul instant d'employer la mesure qui peut effacer les taches de l'aristocratie. Êh bien ! citoyens, cette mesura est cejle que l'on vous a proposée : c'est de décréter de suite que l'imprimeur de la Convention ne pourra imprimer que ses travaux.
Locuteur: Barbaroux
...doit point porter atteinte à la liberté de la presse... (Murmures.) Il s'agit seulement de savoir si Baudouin ne remplit pas ses d... La question qui s'élève ne doit point porter atteinte à la liberté de la presse... (Murmures.) Il s'agit seulement de savoir si Baudouin ne remplit pas ses devoirs. S'il ne remplit pas son engagement, il faut le punir par la cassation du...
Locuteur: Barbaroux
...oi, au contraire, et cependant je viens de défendre les principes auxquels on ne p... . Le citoyen Baudouin n'a rien imprimé pour moi, il a imprimé contre moi, au contraire, et cependant je viens de défendre les principes auxquels on ne peut porter atteinte.
Locuteur: Barbaroux
...(Murmures) ou le punir par la cassation de ce contrat ; mais, dans aucune circonst...
...j'entends, que l'on craindrait les abus de la presse ; et certes, ce n'est pas à n...
...r ; nous devons laisser jouir la presse de la plus entière liberté. (Pires ironiqu...
...interruptions continuelles on m'empêche de m'expliquer. Je soutiens que tous les r...
... qu'on peut faire sur ce que Baudouin a de presses et d'établissements nationaux, ...
...ue si Baudouin a manqué aux principes, nous devons le contraindre à les remplir (Murmures) ou le punir par la cassation de ce contrat ; mais, dans aucune circonstance, on ne peut lui défendre (Nouveaux mumrmures) d'imprimer telle ou telle chose (Murmures). Il semblerait aux murmures que j'entends, que l'on craindrait les abus de la presse ; et certes, ce n'est pas à nous à les redouter ; nous devons laisser jouir la presse de la plus entière liberté. (Pires ironiques stir la Montagne.) On ne veut pas me laisser achever, et par des interruptions continuelles on m'empêche de m'expliquer. Je soutiens que tous les raisonnements qu'on peut faire sur ce que Baudouin a de presses et d'établissements nationaux, ne peuvent pas porter atteinte aux yrais principes.
Locuteur: Albitte
, Vaîné. Il ne s'agit ici que de la police intérieure et non de la liberté de la presse. , Vaîné. Il ne s'agit ici que de la police intérieure et non de la liberté de la presse.
Locuteur: Barbaroux
. Si la liberté de la presse est un bien, pourquoi veut-on... . Si la liberté de la presse est un bien, pourquoi veut-on empêcher que ce bien s'opère dans un lieu national ? Pourquoi veut-on empêcher ...

Séance du samedi 9 mars 1793, au matin

page 16
Locuteur: Barbaroux
... c'est parce que je soutiens la liberté de la presse qu'on se refuse à m'entendre. Je soutiens qu'il y a atteinte à la liberté de la presse, toutes les fois qu'on veut q... Président, je ne sais pas si c'est parce que je soutiens la liberté de la presse qu'on se refuse à m'entendre. Je soutiens qu'il y a atteinte à la liberté de la presse, toutes les fois qu'on veut qu'on ne puisse imprimer quelque chose que ce soit. (Murmures.) Puisqu'on ne veut...
Locuteur: Barbaroux
...alors il faut le punir par la cassation de son contrat ; mais que, dans aucune hyp...
...n ; nous devons toujours nous empresser de l'aider. Je dis qu'il est bien étonnant que l'on accuse l'auteur de la Sentinelle, qui a si fortement coopé...
Je me borne à dire que si Baudouin ne remplit pas ses engagements, alors il faut le punir par la cassation de son contrat ; mais que, dans aucune hypothèse, on ne peut empêcher qu'il imprime les ouvrages qui lui sont présentés, et un journal est un bien ; nous devons toujours nous empresser de l'aider. Je dis qu'il est bien étonnant que l'on accuse l'auteur de la Sentinelle, qui a si fortement coopéré à la Révolution.
Locuteur: Bourdon
(de l'Oise). Je demande que Baudouin soit e...
...onvention que le comité des Vingt-et-Un de l'Assemblée législative l'a forçé de donner 10,000 livres à Louvet, pour réd...
(de l'Oise). Je demande que Baudouin soit entendu j il apprendra à la Convention que le comité des Vingt-et-Un de l'Assemblée législative l'a forçé de donner 10,000 livres à Louvet, pour rédiger son Journal des Débats.
Locuteur: Thuriot
...eur ne pourra imprimer que ce qui émane de l'Assemblée.) (La Convention nationale décrète que son imprimeur ne pourra imprimer que ce qui émane de l'Assemblée.)
Locuteur: Thuriot
Plusieurs membres sortent de la salle. Plusieurs membres sortent de la salle.
Locuteur: Delmas
...é la pârole pour défendre les principes de l'égalité et les intérêts du peuple. J'...
...ait être envoyé à l'instant au ministre de la guerre, il y a une disposition infin...
... Cette disposition autorise le ministre de la guerre à organiser en bataillons des citoyens qui ont défilé dans le sein de la Convention nationale. J'observe que ...
...toyens qui doivent marcher à la défense de la patrie, demanderont aussi à s'organi...
...e aura des légions d'officiers et point de soldats.
. J'ai demandé la pârole pour défendre les principes de l'égalité et les intérêts du peuple. J'observe à la Convention nationale que dans un décret qui a été lu par Guyton-Morveau et qui allait être envoyé à l'instant au ministre de la guerre, il y a une disposition infiniment dangereuse. Cette disposition autorise le ministre de la guerre à organiser en bataillons des citoyens qui ont défilé dans le sein de la Convention nationale. J'observe que si la Convention ne rapporte sur-le-champ cette disposition, il va en résulter que tous les citoyens qui doivent marcher à la défense de la patrie, demanderont aussi à s'organiser en bataillons, et que dès lors il en résultera que la nation française aura des légions d'officiers et point de soldats.
Locuteur: Delmas
Il est aisé de concevoir que si vous permettez dans ce moment-ci, aux défenseurs de la patrie, de former de nouveaux corps, les anciens, dans deux mois, dans trois mois, ne seront plus en état de faire la guerre, et cependant le pauvre... Il est aisé de concevoir que si vous permettez dans ce moment-ci, aux défenseurs de la patrie, de former de nouveaux corps, les anciens, dans deux mois, dans trois mois, ne seront plus en état de faire la guerre, et cependant le pauvre Français n'en paiera pas moins. C'est un abus que la Convention nationale ne pe...

Séance du samedi 16 mars 1793

- search term matches: (7)

Séance du samedi 16 mars 1793

page 229
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 11 mars 1793. (de Toulouse), secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 11 mars 1793.
Locuteur: Julien
...adjoindre aux citoyens Thuriot et Pons (de Verdun), commissaires nommés en exécution de la loi du 9 du présent mois, pour les départements de la Meuse et de la Marne, les citoyens Drouet et Battellier, également membres de la Convention; il demande qu'on autoris...
...diviser les travaux et d'agir au nombre de deux seulement, conformément à la loi.
Un membre propose d'adjoindre aux citoyens Thuriot et Pons (de Verdun), commissaires nommés en exécution de la loi du 9 du présent mois, pour les départements de la Meuse et de la Marne, les citoyens Drouet et Battellier, également membres de la Convention; il demande qu'on autorise lesdits commissaires à se diviser les travaux et d'agir au nombre de deux seulement, conformément à la loi.
Locuteur: Julien
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre à la dispositio...
...e des contributions publiques une somme de 100,000 livres pour les dépenses de la fabrication des assignats; le projet de décret est ainsi conçu :
Un membre, au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre à la disposition du ministre des contributions publiques une somme de 100,000 livres pour les dépenses de la fabrication des assignats; le projet de décret est ainsi conçu :
Locuteur: Julien
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances,
PRÉSIDENCE DE BRÉÂRD, ancien président ET DE GTJYTON-MORVEAU, secrétaire. PRÉSIDENCE DE BRÉÂRD, ancien président ET DE GTJYTON-MORVEAU, secrétaire.
PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, président.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 230
Locuteur: Julien
...ibutions publiques une somme provisoire de 100,000 livres, pour les dépenses de la fabrication des assignats, à la charge, par le ministre, de donner, sous huit jours, un compte détaillé de l'emploi des fonds précédemment mis à s... « Il sera mis à la disposition du ministre des contributions publiques une somme provisoire de 100,000 livres, pour les dépenses de la fabrication des assignats, à la charge, par le ministre, de donner, sous huit jours, un compte détaillé de l'emploi des fonds précédemment mis à sa disposition pour le même objet
Locuteur: Julien
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, donne lecture de... (de Toulouse), secrétaire, donne lecture des lettres suivantes :
Locuteur: Julien
1° Lettre des députés de la commune de Nantes près la Convention nationale, qu... 1° Lettre des députés de la commune de Nantes près la Convention nationale, qui demandent à être admis à la barre nour des objets relatifs à la tranquillité p...
Locuteur: Julien
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Julien
« Envoyés par la^commune de Nantes vers la Convention nationale pou...
..., nous avons l'intérêt le plus pressant de faire connaître aux représentante combi...
...ls nous entendent. Nous avons l'honneur de vous observer, citoyen Président, que n...
... d'autant plus d'impatience le résultat de notre mission qu'à partir du 2 de c© mois, il n'existait dans nos greniers que pour 45 à 50 jours de subsistances et nous avons, dans ce mom...
...faut, elle n a plus que pour neuf jours de pain.
« Envoyés par la^commune de Nantes vers la Convention nationale pour lui représenter l'état très affligeant dans lequel cette commune se trouve relativement à ses Subsistances, nous avons l'intérêt le plus pressant de faire connaître aux représentante combien il est instant qu'ils nous entendent. Nous avons l'honneur de vous observer, citoyen Président, que nos concitoyens attendent avec d'autant plus d'impatience le résultat de notre mission qu'à partir du 2 de c© mois, il n'existait dans nos greniers que pour 45 à 50 jours de subsistances et nous avons, dans ce moment, 120,000 bouches à alimenter et encore faut-il dire que dans nos moyens sont...
...t â la République sur lesquels notre commune compte absolument, puisqu'à leur défaut, elle n a plus que pour neuf jours de pain.
Locuteur: Julien
...de considération, et nous mettre à même de le faire connaître le plus tôt possible... ...lez bien, citoyen Président, prendre ce que nous vous exposons dans la plus grande considération, et nous mettre à même de le faire connaître le plus tôt possible à la Convention en nous admettant à sa barre.
Locuteur: Julien
... Signé : Jean-Baptiste Thoinnet, député de ta commune de Nantes près la Convention; J.-M. Dorvqt, procu-. reur de la commune de Nantes et son député près la Convention... « Signé : Jean-Baptiste Thoinnet, député de ta commune de Nantes près la Convention; J.-M. Dorvqt, procu-. reur de la commune de Nantes et son député près la Convention, »
Locuteur: Julien
...aintsermn, instituteur des sourds-muets de Vécole de Bordeaux, qui demande à êtrë admis à la... 2° Lettre du citoyen Saintsermn, instituteur des sourds-muets de Vécole de Bordeaux, qui demande à êtrë admis à la barre pour présenter à la Convention deux élèves formés par ses soins; sa lettr...
Locuteur: Julien
,l'an II de la République. ,l'an II de la République.
Locuteur: Julien
de mes élèves sourds-muets, je vous prie de demander à l'auguste Assemblée, l'agrément d'être admis à la séance de demain, vu que je suis ici depuis quelq... de mes élèves sourds-muets, je vous prie de demander à l'auguste Assemblée, l'agrément d'être admis à la séance de demain, vu que je suis ici depuis quelques jours pour solliciter cette faveur et qu'il importe que je puisse promptemen...
Locuteur: Julien
...intsernin, instituteur des sourds-muets de Vécole de Bordeaux. » « Signé : Saintsernin, instituteur des sourds-muets de Vécole de Bordeaux. »
Locuteur: Julien
...yen Burtret qui demande à la Convention vouloir bien 1 admettre à la bâfre pour... 3° Lettre du citoyen Burtret qui demande à la Convention vouloir bien 1 admettre à la bâfre pour lui faire connaître certains faits intéressant la République; cette lettre est ...
Locuteur: Julien
...ends chaque jour qu'il me soit possible de faire connaître à l'Assemblée des faits... ...Depuis le 24 février, je suis inscrit sur les listes des pétitionnaires et j'attends chaque jour qu'il me soit possible de faire connaître à l'Assemblée des faits qui intéressent la République.
Locuteur: Julien
... lois, des dilapidations dans l'intérêt de la nation et des vols particuliers, de la part de plusieurs fonctionnaires publics réunis...
...parvenir à se soustraire à toute espèce de surveillance.
« J'ai à lui dévoiler des prévarications aux lois, des dilapidations dans l'intérêt de la nation et des vols particuliers, de la part de plusieurs fonctionnaires publics réunis, qui ont su parvenir à se soustraire à toute espèce de surveillance.
Locuteur: Julien
« Je vous prie de vouloir bien demander à l'Assemblée que...
...t où je pourrai lui présenter l'hommage de mon dévouement et de ma fidélité.
« Je vous prie de vouloir bien demander à l'Assemblée que ie sois entendu, et me faire savoir quel sera l'instant où je pourrai lui présenter l'hommage de mon dévouement et de ma fidélité.
Locuteur: Julien
...llicitée plusieurs fois par des membres de la Convention. « J'attends à la porte la décision demandée et déjà sollicitée plusieurs fois par des membres de la Convention.
Locuteur: Julien
Un membre : Je propose de nommer les citoyens Bohan et Jac, pour ...
...d'Eglantine et Auguis partis en qualité de commissaires de la Convention, en vertu du décret du 9 de ce mois.
Un membre : Je propose de nommer les citoyens Bohan et Jac, pour assister à la levée des scellés et à l'inventaire des maisons ci-devant royales, à la place des citoyens Fabre d'Eglantine et Auguis partis en qualité de commissaires de la Convention, en vertu du décret du 9 de ce mois.
Locuteur: Le Président
ayant à prendre la parole sur un projet de décret, Cède le fauteuil à Guy-tôn-Morv... ayant à prendre la parole sur un projet de décret, Cède le fauteuil à Guy-tôn-Morveau, secrétaire, que l'Assemblée autorise^ par décret, à présider ce jour-là la ...
Locuteur: Le Président
présidence de gttyton-morveau, secrétaire. présidence de gttyton-morveau, secrétaire.
Paris, 15 mars 1793 Paris, 15 mars 1793
Paris, 16 mars 1793 Paris, 16 mars 1793
Pàris, 15 mars 1793 Pàris, 15 mars 1793
au nom du comité de là guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à lever la suspension pr... au nom du comité de là guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à lever la suspension pro- (1) Archives nationales, Carton CII, 230, chemise 410, pièce n° 9.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 231
Locuteur: Julien
mort de celui de la Franee; mais moins heureux, ce dernier réçut le coup mortel de la main perfide de la tyrannie expirante. Législateurs, imitez l'exemple de ces deux héros1 de la liberté; leurs bustes sont devant vo...
... devoirs et nous ne devons attendre que de votre fermeté et de là nôtre, le salut de la République. L'original est signé de plusieurs officiers municipaux, membres du conseil, notables et de plusieurs gardes nationaux présents qui...
...nseil général, lequel leur en a décerné acte avec approbation de leur demande. Ainsi signé sur l'original de ladite adresse : Quero, maire ; Guillem...
...ur du Portai, tiïs, offiejfer municipal de Moizan, procureur de la commune ; Leray, Querangal, Lausard,...
...é, notàbles ; Vaillant, sous-lieutenant de la garde nationale ; Charles, garde nat...
mort de celui de la Franee; mais moins heureux, ce dernier réçut le coup mortel de la main perfide de la tyrannie expirante. Législateurs, imitez l'exemple de ces deux héros1 de la liberté; leurs bustes sont devant vous; ils vous apprennent vos devoirs et nous ne devons attendre que de votre fermeté et de là nôtre, le salut de la République. L'original est signé de plusieurs officiers municipaux, membres du conseil, notables et de plusieurs gardes nationaux présents qui ont demandé à adhérer à la délibération du conseil général, lequel leur en a décerné acte avec approbation de leur demande. Ainsi signé sur l'original de ladite adresse : Quero, maire ; Guillemot, officier municipal ; Dubois-Raie!y, officier municipal ; Dubois-Lainé, officier municipal; Du Goasmèur du Portai, tiïs, offiejfer municipal de Moizan, procureur de la commune ; Leray, Querangal, Lausard, Garnier, Jassé, Guillaume, Blanchard, notables ; Guilmotot, officier municipal et Chapelain, aussi officier municipal ; Saffray, Fourdeux, Robin, F. Guilmotot, et Mahé, notàbles ; Vaillant, sous-lieutenant de la garde nationale ; Charles, garde national ; J. Garno, Oufroy, Gautier, Basset; Dubois, Joly, Carimalo, F. Moizan, J....
Locuteur: Du Bois Du Bais
...u 10 août dernier, par les commissaires de l'Assemblée nationale à l'armée de la Moselle. Le comité de la guerre, chargé d'examiner les motifs de cette suspension, a vu, dans les renseignements qu'il a recueillis que, loin de mériter cette rigueur, ce militaire s'e...
...s ces motifs, votre comité vous propose de rendre Desperrières a ses fonctions; voici le projet de décret :
...perrières, colonel au 49e régiment d'infanterie, avait été suspendu à l'époque du 10 août dernier, par les commissaires de l'Assemblée nationale à l'armée de la Moselle. Le comité de la guerre, chargé d'examiner les motifs de cette suspension, a vu, dans les renseignements qu'il a recueillis que, loin de mériter cette rigueur, ce militaire s'est conduit sous Kellermann et Beurnonville, avec civisme et bravoure dans toutes...
...r notre territoire entre nos troupes et les armées combinées des ennemis. D'après ces motifs, votre comité vous propose de rendre Desperrières a ses fonctions; voici le projet de décret :
Locuteur: Du Bois Du Bais
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, sur la suspension prononcée ... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, sur la suspension prononcée contre le citoyen Desperrières, colonel du 49e régiment d'infanterie, décrète qu...
Locuteur: Du Bois Du Bais
... d'ar bord escroc à Paris, ensuite aide de camp de Lafayette, a partagé et secondé les intrigues de ce traître, et qu'à moins de vouloir sanctionner la conduite des ennemis de la Révolution, le projet du comité ne p... Un membre observe que Desperrières, d'ar bord escroc à Paris, ensuite aide de camp de Lafayette, a partagé et secondé les intrigues de ce traître, et qu'à moins de vouloir sanctionner la conduite des ennemis de la Révolution, le projet du comité ne peut être adopté.
Locuteur: Du Bois Du Bais
...ncu que ces accusations étaient dénuées de preuves, et qUe d'ailleurs seraient^ell...
...ultipliés et des preuves non équivoques de patriotisme, les soupçons qui avaient d...
rapporteur, répond que le comité s'est convaincu que ces accusations étaient dénuées de preuves, et qUe d'ailleurs seraient^elles vraies, cet officier a détruit par des services multipliés et des preuves non équivoques de patriotisme, les soupçons qui avaient déterminé les commissaires à sévir.
Locuteur: Du Bois Du Bais
(La Convention adopte le projet de décret.) (La Convention adopte le projet de décret.)
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, dorme lecture d'une adresse du conseil général de la commune de Loudéac, chef-lieu du district du même ...
...le tyran et donne des regrets à la mort de Michel Lepeletier-» Cette adresse est a...
(de Toulouse), secrétaire, dorme lecture d'une adresse du conseil général de la commune de Loudéac, chef-lieu du district du même nom, département des Côtes-du-Nord ; il adhère avec énergie au jugement porté contre le tyran et donne des regrets à la mort de Michel Lepeletier-» Cette adresse est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
...onvention décrète la mention, honorable de cette adresse et son insertion au Bulle... (La Convention décrète la mention, honorable de cette adresse et son insertion au Bulletin.)
Locuteur: Julien
Un membre, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser le ministre de la guerre à accorder aux sous-officiers...
...oldats français, jusqu'à la liquidation de leur pension; le projet de décret est ainsi conçu :
Un membre, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser le ministre de la guerre à accorder aux sous-officiers et soldats suisses licenciés, susceptibles d'Une retraite, la même subsistance qu'aux soldats français, jusqu'à la liquidation de leur pension; le projet de décret est ainsi conçu :
Locuteur: Julien
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète ce qui suit : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète ce qui suit :
Locuteur: Julien
« Le ministre de la guerre est encore autorisé à accorde...
...u'à ce qu'ils aient obtenu les pensions de retraite qui peuvent leur être dues à raison de l'ancienneté de leur service.
« Le ministre de la guerre est encore autorisé à accorder aux sous-officiers et soldats suisses licenciés, susceptibles d'une retraite, la même subsistance qu'aux soldats français, jusqu'à ce qu'ils aient obtenu les pensions de retraite qui peuvent leur être dues à raison de l'ancienneté de leur service.
Locuteur: Julien
« Le ministre de la guerre est encore autorisé à délivre...
...son des indemnités relatives à la perte de leurs effets, lors de la défection de ce régiment, jusqu'à la concurrence de la somme qui restera après la liquidati...
« Le ministre de la guerre est encore autorisé à délivrer des ordonnances sur la Trésorerie nationale, pour le paiement des diverses som...
... raison des prêts qui n'ont pu leur être comptés par leurs fourriers, soit à raison des indemnités relatives à la perte de leurs effets, lors de la défection de ce régiment, jusqu'à la concurrence de la somme qui restera après la liquidation et l'acquittement du compte général et définitif qu'a produit le citoyen Fore...
Locuteur: Julien
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Julien
Le même membre, au nom du comité de la Le même membre, au nom du comité de la
...tête coupable est tombée sous le glaive de la loi ; vous deviez ce terrible exemple de justice, non seulement aux mânes de nos frères égorgés le 10 août,, par les...
...re aux peuples opprimés sous le sceptre de fer des despotes coalisés contre nous. ...
... et le même glaive qui a abattu la tête de Louis Ca-pet, abattra celle de ces odieux tyrans. Permettez, législate...
...répandions quelques fleurs sur la tombe de Michel Lepeletier. Vous lui avez à just...
...la même justice, placé son buste à côté de celui de Brutus. Les mâ'nes de ce fameux Romain ne manqueront sûrement pas de sourire à celles de ce généreux martyr de la liberté. Le premier perça le sein du tyran de Rome; le second vota la Jl) Archives na...
« Il n'est donc plus le Néron des Français ! Sa tête coupable est tombée sous le glaive de la loi ; vous deviez ce terrible exemple de justice, non seulement aux mânes de nos frères égorgés le 10 août,, par les vils satellites du tyran, mais encore aux peuples opprimés sous le sceptre de fer des despotes coalisés contre nous. Qu'ils tremblent ! leurs trônes chancellent; l'éternelle vérité les renversera et le même glaive qui a abattu la tête de Louis Ca-pet, abattra celle de ces odieux tyrans. Permettez, législateurs, qu'en terminant notrë adresse, nous répandions quelques fleurs sur la tombe de Michel Lepeletier. Vous lui avez à juste titre déféré les honneurs du Panthéon français; vous avez, avec la même justice, placé son buste à côté de celui de Brutus. Les mâ'nes de ce fameux Romain ne manqueront sûrement pas de sourire à celles de ce généreux martyr de la liberté. Le premier perça le sein du tyran de Rome; le second vota la Jl) Archives nationales, Carton CII, 250, chemise 402, pièce n° 18.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 232
Locuteur: Julien
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à remettre au citoyen Fo...
...e, déduction faite du débet ; le projet de décret est ainsi conçu :
guerre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à remettre au citoyen Forestier, quartier-maître trésorier du ci-devant régiment des gardes-suisses, les sommes trouvées dans sa caisse, déduction faite du débet ; le projet de décret est ainsi conçu :
Locuteur: Julien
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que sur les sommes, ...
...isses, et déposées dans une des caisses de la trésorerie nationale, les commissaires de la trésorerie sont autorisés à retenir ...
...r, à la charge par le citoyen Forestier de justifier de la validité des réclamations qu'il pour...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre, décrète que sur les sommes, tant en numéraire qu'en assignats et autres valeurs trouvées dans les caisses du citoyen Forestier, quartier- j maître trésorier du ci-devant régiment des gardesrsuisses, et déposées dans une des caisses de la trésorerie nationale, les commissaires de la trésorerie sont autorisés à retenir la valeur du débet du citoyen Forestier, et à lui faire raison des sommes excédant ladite valeur, à la charge par le citoyen Forestier de justifier de la validité des réclamations qu'il pourra faire pour parvenir au recouvrement des sommes qu'il prétendra lui être dues....
Locuteur: Julien
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, reprend la lectu... (de Toulouse), secrétaire, reprend la lecture des lettres adressées à l'Assemblée :
Locuteur: Julien
...és dans leurs ateliers, soient exceptés de la loi du recrutement. ... et Carron l'aîné, imprimeurs, par laquelle ils demandent que les ouvriers occupés dans leurs ateliers, soient exceptés de la loi du recrutement.
Locuteur: Julien
... Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Julien
... citoyen Sergent, député du département de Paris, qui demande un congé de deux jours pour aller déposer devant le tribunal criminel du département de Seine-et-Marne ; elle est ainsi conçue ... 6° Lettre dm citoyen Sergent, député du département de Paris, qui demande un congé de deux jours pour aller déposer devant le tribunal criminel du département de Seine-et-Marne ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Julien
...ant le tribunal criminel du département de Seine-et Marne pour déposer dans une affaire. Pour obéir à la loi, je suis obligé de m'absenter. Je vous prie de m'obtenir un congé de deux jours et que l'Assemblée m'autoris... « Je suis appelé, demain 17, devant le tribunal criminel du département de Seine-et Marne pour déposer dans une affaire. Pour obéir à la loi, je suis obligé de m'absenter. Je vous prie de m'obtenir un congé de deux jours et que l'Assemblée m'autorise à satisfaire à ce devoir.
Locuteur: Julien
...Sergent, député élu dans le département de Paris.» « Signé : Sergent, député élu dans le département de Paris.»
Locuteur: Julien
maines pour le rétablissement de sa santé ; elle est ainsi conçue (1) : maines pour le rétablissement de sa santé ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
« Je vous prie de vouloir bien consulter l'Assemblée nationale en la priant de m'accor-der un congé de trois semaines pour aller à la campagne... « Je vous prie de vouloir bien consulter l'Assemblée nationale en la priant de m'accor-der un congé de trois semaines pour aller à la campagne pour rétablir ma santé. Si je peux revenir plus tôt, je le ferai.
Locuteur: Julien
...( Signé : Le républicain Martin, membre de la Convention nationale, du département de la Somme. » (( Signé : Le républicain Martin, membre de la Convention nationale, du département de la Somme. »
Locuteur: Julien
8° Lettre de Monge, ministre de la marine, qui rend compte à la Convent...
...ple les fonds que Choiseul-Gouffier, ci-de-vant ambassadeur de France 'auprès de la Porte Ottomane, est présumé avoir versés dans le commerce de la maison Dalinas.
8° Lettre de Monge, ministre de la marine, qui rend compte à la Convention des ordres qu'il a donnés pour faire vérifier à Constantinople les fonds que Choiseul-Gouffier, ci-de-vant ambassadeur de France 'auprès de la Porte Ottomane, est présumé avoir versés dans le commerce de la maison Dalinas.
Locuteur: Julien
...e la lettre aux comités des finances et de la marine réunis.) (La Convention renvoie la lettre aux comités des finances et de la marine réunis.)
Locuteur: Julien
9° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur, sur les difficultés qu'épr...
...tiers et autres, depuis la promulgation de cette loi.
9° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur, sur les difficultés qu'éprouve le recours du droit d'enregistrement à percevoir, ainsi que l'ordonne la lo...
...s rentes en nature dues à la nation et aux émigrés, par différents fermiers, rentiers et autres, depuis la promulgation de cette loi.
Locuteur: Julien
10° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur, qui prévient la Convention...
... duquel le procureur-syndic du district de Cognac avait été condamné à deux années de prison, par décret du 3 février dernier...
...eil arrêté, et demande la rectification de cette erreur.
10° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur, qui prévient la Convention que l'arrêté supposé, en vertu duquel le procureur-syndic du district de Cognac avait été condamné à deux années de prison, par décret du 3 février dernier, sur le témoignage rendu au ministre par ce corps administratif, qu'il n'a jamais pris un pareil arrêté, et demande la rectification de cette erreur.
Locuteur: Julien
...nvention renvoie la lettre à son comité de législation, pour en faire un prompt ra... (La Convention renvoie la lettre à son comité de législation, pour en faire un prompt rapport.)
Locuteur: Julien
11° Lettre de Rewbett, Merlin (de Thion-ville) et Haussmann, commissaires de la Convention à l'armée du Rhin, relative aux vivres et fourrages de cette armée ; elle est ainsi conçue (1)... 11° Lettre de Rewbett, Merlin (de Thion-ville) et Haussmann, commissaires de la Convention à l'armée du Rhin, relative aux vivres et fourrages de cette armée ; elle est ainsi conçue (1) :
(1) Bulletin de la Convention du 16 mars 1793. (1) Bulletin de la Convention du 16 mars 1793.
« Paris, 16 mars 1793 « Paris, 16 mars 1793
7° Lettre du citoyen Martin, député de la Somme, qui demande un congé de trois se- (1) Archives nationales, Cart... 7° Lettre du citoyen Martin, député de la Somme, qui demande un congé de trois se- (1) Archives nationales, Carton C II, 249, chemise 398, pièce n° 9.
( Paris, le 16 mars 1793 ( Paris, le 16 mars 1793
« Mayence, le 10 mars 1793 « Mayence, le 10 mars 1793
...ux fourrages et aux vivres pour l'armée de la Moselle, a le plus grand succès, et ... ...on que la réquisition que nous avons faite le 17 février dernier, relativement aux fourrages et aux vivres pour l'armée de la Moselle, a le plus grand succès, et que l'on peut compter que cette armée et les places seront suffi- (1) Archives n...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 233
Locuteur: Julien
...sionnées dans ce genre : nous avons cru de notre devoir de vous faire part de cette nouvelle, et d'y joindre copie de cette réquisition, que nous avons adressée dans le temps au ministre de la guerre et au comité des finances. samment approvisionnées dans ce genre : nous avons cru de notre devoir de vous faire part de cette nouvelle, et d'y joindre copie de cette réquisition, que nous avons adressée dans le temps au ministre de la guerre et au comité des finances.
Locuteur: Julien
« Les commissaires de la Convention à l'armée du Rhin, « Les commissaires de la Convention à l'armée du Rhin,
Locuteur: Julien
« Signé ; Rewbell, Merlin (de Toulouse) et Haussmann. » « Signé ; Rewbell, Merlin (de Toulouse) et Haussmann. »
Locuteur: Julien
Plusieurs membres demandent la lecture de l'arrêté pris par les commissaires. Plusieurs membres demandent la lecture de l'arrêté pris par les commissaires.
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire,. donne lecture de cet arrêté : (de Toulouse), secrétaire,. donne lecture de cet arrêté :
Locuteur: Julien
ARMÉE DE LA MOSELLE ARMÉE DE LA MOSELLE
Locuteur: Julien
Arrêté des commissaires de la Convention nationale (1). Arrêté des commissaires de la Convention nationale (1).
Locuteur: Julien
« Nous les commissaires la Convention nationale aux armées de la Moselle, de la Meurthe, des Vosges et du Rhin, instruits qu'il n'y a presque point de vivres dans les magasins destinés à alimenter l'armée et les places dans le département de la Moselle, que le vide dans les magasi...
...est si grand que le général a été forcé de se faire délivrer des fourrages par réq...
...attention la plus sévère sont l'avidité de quelques propriétaires qui recèlent leu...
...me d'autres propriétaires qui profitent de toutes les occasions pour vendre leurs ...
« Nous les commissaires la Convention nationale aux armées de la Moselle, de la Meurthe, des Vosges et du Rhin, instruits qu'il n'y a presque point de vivres dans les magasins destinés à alimenter l'armée et les places dans le département de la Moselle, que le vide dans les magasins à fourrages est si grand que le général a été forcé de se faire délivrer des fourrages par réquisition dans quelques cantonnements ; informés que plusieurs causes ont concouru à cette disette ; que parmi ces causes qui méritent l'attention la plus sévère sont l'avidité de quelques propriétaires qui recèlent leurs denrées superflues pour en faire hausser le prix à un taux excessif et l'incivisme d'autres propriétaires qui profitent de toutes les occasions pour vendre leurs vivres et fourrages contre espèces aux ennemis qui viennent les enlever nuitamme...
Locuteur: Julien
... d'empêcher promptement la continuation de la manœuvre de ces mauvais citoyens indignes, d'être Français et de déjouer l'avidité de ces spéculateurs qui ne sentent pas qu'...
...nemis à leur grand détriment et à celui de la République ;
( Considérant qu'il est essentiel d'empêcher promptement la continuation de la manœuvre de ces mauvais citoyens indignes, d'être Français et de déjouer l'avidité de ces spéculateurs qui ne sentent pas qu'en conservant ainsi leurs denrées, ils les exposent à devenir la proie des ennemis à leur grand détriment et à celui de la République ;
Locuteur: Julien
...é que la nécessité où se trouve l'armée de la Moselle et des places d'être approvi...
...n dépérissement mettrait le département de la Moselle et toute la République dans ...
...ition d'une juste et préalable indemnité, que rien n'est plus évidemment constaté que la nécessité où se trouve l'armée de la Moselle et des places d'être approvisionnées avec la plus grande célérité, que sans les approvisionnements les plus prompts, l'armée ne pourrait y subsister, et que sa retraite ou son dépérissement mettrait le département de la Moselle et toute la République dans le plus grand danger ;
Locuteur: Julien
d'alimenter nos armées et de priver l'ennemi de grandes ressources ; d'alimenter nos armées et de priver l'ennemi de grandes ressources ;
Locuteur: Julien
...sidérant enfin que le moyen le plus sûr de tranquilliser les esprits, de déjouer l'avarice des spéculateurs et de soutenir les denrées de premiere nécessité à un taux modéré, de pouvoir assurer que les magasins militaires sont remplis et que le propriétaire de grains ne peut espérer de faire hausser leur prix à cause de la nécessité de pourvoir à la subsistance de l'armée; « Considérant enfin que le moyen le plus sûr de tranquilliser les esprits, de déjouer l'avarice des spéculateurs et de soutenir les denrées de premiere nécessité à un taux modéré, de pouvoir assurer que les magasins militaires sont remplis et que le propriétaire de grains ne peut espérer de faire hausser leur prix à cause de la nécessité de pourvoir à la subsistance de l'armée;
Locuteur: Julien
...és aux achats, régisseurs, et directeur de vivres et foùrrages de l'armée, nous avons arrêté ce qui suit ... ...lieutenant général, les corps administratifs, le commissaire général, les préposés aux achats, régisseurs, et directeur de vivres et foùrrages de l'armée, nous avons arrêté ce qui suit :
Locuteur: Julien
... fourrages, et qu'il devient impossible de préserver les propriétés des campagnes ...
...ant l'armée dans la Moselle, est requis de faire approvisionner de foin, paille et avoine les magasins de l'armée des places et cantonnements, par voie de réquisition dans toute l'étendue au département de la Moselle, dans les lieux étrangers en...
... dans tous ceux occupés par les troupes de la République. Il pourra, par la même voie de réquisition, faire approvisionner, mais en foin et paille seulement dans le département de la Moselle ;
« 1° Vu la pénurie des fourrages, et qu'il devient impossible de préserver les propriétés des campagnes sans cavalerie, le citoyen général Ligneville, commandant l'armée dans la Moselle, est requis de faire approvisionner de foin, paille et avoine les magasins de l'armée des places et cantonnements, par voie de réquisition dans toute l'étendue au département de la Moselle, dans les lieux étrangers enclavés dans le département et dans tous ceux occupés par les troupes de la République. Il pourra, par la même voie de réquisition, faire approvisionner, mais en foin et paille seulement dans le département de la Moselle ;
Locuteur: Julien
... Ligneville nommera un commissaire qui, de concert avec un agent des achats et les... 2° Le lieutenant générale Ligneville nommera un commissaire qui, de concert avec un agent des achats et les commissaires qui seront par nous désignés délégués, se transporteront dans tous...
Locuteur: Julien
...ieux étrangers, occupés par les troupes de la République ou enclavés dans son terr...
... spécifiques, payables par qui et à qui de droit, s'il y échoit.
« 3° Dans les lieux étrangers, occupés par les troupes de la République ou enclavés dans son territoire, les commissaires et agents désignés dans l'article 2 feront enlever et t...
...s; ils en délivreront aux propriétaires ou administrations des bons détaillés et spécifiques, payables par qui et à qui de droit, s'il y échoit.
Locuteur: Julien
« Les voitures seront fournies par voie de réquisition et payées comptant en assig...
... d'après vérification faite des lettres de voiture qui auront été délivrées par le...
...a cependant excéder cinq sols par lieue de poste, tant pour aller que pour le reto...
...e chargeant quinze cents pour dix lieux de poste tant pour > aller que pour le retour, cinquante livres de foin et deux boisseaux de Paris d'avoine, et dans la même proportion à raison du plus ou de moins de chargement;
« Les voitures seront fournies par voie de réquisition et payées comptant en assignats par les préposés aux achats sur les bons des gardes-magasins dans les lieux et à l'instant même des déchargements, d'après vérification faite des lettres de voiture qui auront été délivrées par les commissaires. Le prix des voitures sera réglé par lesdits commissaires et ne pourra cependant excéder cinq sols par lieue de poste, tant pour aller que pour le retour par quintal; il sera ensuite fourni par chaque voiture chargeant quinze cents pour dix lieux de poste tant pour > aller que pour le retour, cinquante livres de foin et deux boisseaux de Paris d'avoine, et dans la même proportion à raison du plus ou de moins de chargement;
Locuteur: Julien
...lieux étrangers occupés par les troupes de la République, ou enclavés dans son territoire, seront fournis par la même voie de réquisition et payés sur le même pied q... ...nts aes princes, seigneurs, régents, administrations, chapitres et couvents des lieux étrangers occupés par les troupes de la République, ou enclavés dans son territoire, seront fournis par la même voie de réquisition et payés sur le même pied qu'aux citoyens français
Locuteur: Julien
...ais dans toute l'étendue du département de la Moselle, seront « 5° Tous les citoyens français dans toute l'étendue du département de la Moselle, seront
« Considérant qu'il est de la plus grande urgence de faire rentrer dans les magasins, à l'abri de toute invasion, les denrées qui seraien... « Considérant qu'il est de la plus grande urgence de faire rentrer dans les magasins, à l'abri de toute invasion, les denrées qui seraient exposées à être enlevées par l'ennemi, puisque cette opération remplit le doub...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 234
Locuteur: Julien
tenus de fournir, par voie de réquisition, les foins, pailles, et avo...
...t nécessaire, savoir : le foin à raison de soixante livres le millier et l'avoine à raison de seize livres le sac de douze boisseaux, mesure de Paris, le tout payable comptant en assi...
tenus de fournir, par voie de réquisition, les foins, pailles, et avoines excédant leur consommation strictement nécessaire, savoir : le foin à raison de soixante livres le millier et l'avoine à raison de seize livres le sac de douze boisseaux, mesure de Paris, le tout payable comptant en assignats par les préposés aux achats sur les bons des gardes-magasins.
Locuteur: Julien
( Les citoyens du département de la Meurthe seront tenus de fournir les foins et pailles au même prix de soixante et de trente livres le millier, payables en assignats et de la même manière; ( Les citoyens du département de la Meurthe seront tenus de fournir les foins et pailles au même prix de soixante et de trente livres le millier, payables en assignats et de la même manière;
Locuteur: Julien
« 6° En cas de difficulté sur ce qui doit être laissé ...
...dant à l'armée ou l'officier général ou de l'état-major par lui délégué, à quel ef...
...es dires du propritétaire et ses motifs de la décision provisoire dfes agents et c...
« 6° En cas de difficulté sur ce qui doit être laissé au propriétaire pour sa stricte consommation, elle sera provisoirement décidée p...
... et commissaires désignés en l'article 2 et définitivement par le général commandant à l'armée ou l'officier général ou de l'état-major par lui délégué, à quel effet il sera dressé procès-verbal des dires du propritétaire et ses motifs de la décision provisoire dfes agents et commissaires;
Locuteur: Julien
...; les voitures seront fournies par voie de réquisition et payés comptant en assign... ... magasins militaires dans lesquels devront se faire les livraisons et versements; les voitures seront fournies par voie de réquisition et payés comptant en assignats et sur le pied porté en l'article 3;
Locuteur: Julien
... feront en même temps la reconnaissance de tous les grains qui se trouvent dans toute l'étendue de cinq lieues de la frontière de l'ennemi, dans les départements de la Moselle et de la Meurthe, dans tous les lieux étrangers occupés par les troupes de la République ou dans les lieux enclavé... ... l'armée, le commissaire général des guerres, le préposé aux achats et par nous, feront en même temps la reconnaissance de tous les grains qui se trouvent dans toute l'étendue de cinq lieues de la frontière de l'ennemi, dans les départements de la Moselle et de la Meurthe, dans tous les lieux étrangers occupés par les troupes de la République ou dans les lieux enclavés dans son territoire;
Locuteur: Julien
...lieux étrangers occupés par les troupes de la République ou enclavés dans son terr... « 9° Ils feront pour les grains trouvés dans les lieux étrangers occupés par les troupes de la République ou enclavés dans son territoire les mêmes opérations que celles portées aux articles 3 et 4;
Locuteur: Julien
...x citoyens français dans ladite étendue de cinq lieues, excédant leur plus strict ...
...ils seront battus, transportés par voie de réquisition dans les magasins militaire...
...; les voitures seront fournies par voie de réquisition et payées comptant en assig...
...r le pied porté en l'article 3 ; en cas de difficultés sur ce qui doit être laissé...
10° Pour les grains appartenant aux citoyens français dans ladite étendue de cinq lieues, excédant leur plus strict nécessaire, ils seront, au fur et à mesure qu'ils seront battus, transportés par voie de réquisition dans les magasins militaires qui seront indiqués par lesdits agents et commissaires. Ceux qui ne seront pas battus dans le mois seront transportés en gerbes ; les voitures seront fournies par voie de réquisition et payées comptant en assignats et sur le pied porté en l'article 3 ; en cas de difficultés sur ce qui doit être laissé aux propriétaires, il en sera décidé, comme il est dit en l'article 6;
Locuteur: Julien
...riétaires des grains, savoir : à raison de trente-deux livres pour maximumi le sac pesant deux cents livres le froment, de vingt-deux livres le sac pesant deux cents livres le seigle, et de vingt livres le sac pesant deux cents livres l'orge; de quinze livres le quintal de lentilles, douze livres de quintal de pois, seize livres le quintal de fèves, le tout payable comptant en assi... «11° L'agent du proposé aux achats pourra traiter av^c les propriétaires des grains, savoir : à raison de trente-deux livres pour maximumi le sac pesant deux cents livres le froment, de vingt-deux livres le sac pesant deux cents livres le seigle, et de vingt livres le sac pesant deux cents livres l'orge; de quinze livres le quintal de lentilles, douze livres de quintal de pois, seize livres le quintal de fèves, le tout payable comptant en assignats par le préposé aux achats sur les bons du garde-magasin ;
Locuteur: Julien
...opriétaires qui ne voudront pas traiter de leurs denrées avec les préposés aux achats, se feront délivrer des bons de versement par les gardes-magasins; ils ... « 12° Ceux des propriétaires qui ne voudront pas traiter de leurs denrées avec les préposés aux achats, se feront délivrer des bons de versement par les gardes-magasins; ils ne pour-
Locuteur: Julien
ront, pendant toute la durée de la campagne, disposer leur froment qu'en faveur de la Republique, en traitant avec les pré...
... fixé ci-dessus, et quand, après la fin de la campagne, le général aura décidé qu'...
...endre au'après avoir restitué les frais de transport dans lesdits magasins, et sup...
... ils pourront^en tout temps être vendus de gré à gré par le propriétaire aux citoy...
...ront une attestation du conseil général de leur commune, visée par le directoire d...
ront, pendant toute la durée de la campagne, disposer leur froment qu'en faveur de la Republique, en traitant avec les préposés aux achats sur le pied fixé ci-dessus, et quand, après la fin de la campagne, le général aura décidé qu'ils peuvent sans danger pour la chose publique retirer leur froment des magasins. Ils nepourront le faire qu'à leurs frais, et ne les reprendre au'après avoir restitué les frais de transport dans lesdits magasins, et supportés ceux d'entretien et les déchets. Quant à l'orge,aux seigles et aux légumes secs qui auront été emmagasinés, ils pourront^en tout temps être vendus de gré à gré par le propriétaire aux citoyens qui auront une attestation du conseil général de leur commune, visée par le directoire du district portant qu'ils sont dans la nécessité d'acheter ces denrées pour leur...
Locuteur: Julien
« 13° Aucun propriétaire de grains, non seulement dans les cinq lie...
...ndre indemnité pour perte et enlèvement de grains faits chez lui par l'ennemi, étant maître de les mettre à l'abri de l'invasion! en les versant dans les mag...
« 13° Aucun propriétaire de grains, non seulement dans les cinq lieues, mais dans toute l'étendue des départements, ne pourra exiger, en aucun icas, la moindre indemnité pour perte et enlèvement de grains faits chez lui par l'ennemi, étant maître de les mettre à l'abri de l'invasion! en les versant dans les magasins militaires ;
Locuteur: Julien
...BUs, et vu qu'une partie du département de la Moselle a été dévastée par l'ennemi, nous requérons les préposés aux achats de compléter l'approvisionnement des magasins des vivres de l'armée et des places par des achats fa... (( 14° Au moyen des dispositions ci-desBUs, et vu qu'une partie du département de la Moselle a été dévastée par l'ennemi, nous requérons les préposés aux achats de compléter l'approvisionnement des magasins des vivres de l'armée et des places par des achats faits dans d'autres départements;
Locuteur: Julien
...sseurs et directeurs à disposer, en cas de besoin, des grains et vires excédents a... ...ovisionnements seront suffisants dans les magasins, il pourra autoriser les régisseurs et directeurs à disposer, en cas de besoin, des grains et vires excédents au profit des communes, moyennant la restitution en nature et la bonification usi...
Locuteur: Julien
...dant l'armée dans la Moselle est requis de prendre les mesures les plus promptes p...
...le3 lieux les plus exposés a l'invasion de l'ennemi et de soutenir, par la force armée, l'exécution de la présente réquisition dans tous les c...
« 16° Le général commandant l'armée dans la Moselle est requis de prendre les mesures les plus promptes pour faire rentrer tous les grains battus et non battus qui se trouvent dans le3 lieux les plus exposés a l'invasion de l'ennemi et de soutenir, par la force armée, l'exécution de la présente réquisition dans tous les cas;
Locuteur: Julien
...s civils ou militaires pour l'exécution de la présente réquisition seront supporté... ( 17° Les frais des commissaires ou délégués civils ou militaires pour l'exécution de la présente réquisition seront supportés et payés par la caisse des subsistances militaires sur états par eux certifiés...
Locuteur: Julien
...uérons les directoires des départements de la Moselle et de la Meurthe de surveiller et faire surveiller l'exécution de la présente réquisition, de| nous informer de son résultat pendant notre séjour à May...
...ssaire général des guerres dans l'armée de la Moselle et de la Meurthe de nous envoyer à Mayence tous, les quinze...
... autrement ordonné, l'état des magasins de l'armée et des places en vivres et fourrages, et seront les expéditions de la présente réquisition délivrées et si...
...exemplaires qu'il appartiendra et à qui de droit.
« 18° Nous requérons les directoires des départements de la Moselle et de la Meurthe de surveiller et faire surveiller l'exécution de la présente réquisition, de| nous informer de son résultat pendant notre séjour à Mayence pour y pouvoir faire les additions et modifications nécessaires ; requérons le commissaire général des guerres dans l'armée de la Moselle et de la Meurthe de nous envoyer à Mayence tous, les quinze jours jusqu'à ce qu'il en soit autrement ordonné, l'état des magasins de l'armée et des places en vivres et fourrages, et seront les expéditions de la présente réquisition délivrées et signées par le commissaire général des guerres en telle quantité d'exemplaires qu'il appartiendra et à qui de droit.
Locuteur: Julien
«(Fait en présence et de concert avec le citoyen Hentz, député commissaire de ia Convention nationale dans la Moselle... «(Fait en présence et de concert avec le citoyen Hentz, député commissaire de ia Convention nationale dans la Moselle.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 235
Locuteur: Julien
... huit cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République. « A Metz, le dix-sept février, mil huit cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République.
Locuteur: Julien
« Signé : Demougeot, secrétaire de la commission. « Signé : Demougeot, secrétaire de la commission.
Locuteur: Julien
...lcourt, commissaire-ordonnateur en chef de l'armée de la Moselle . « Signé : Valcourt, commissaire-ordonnateur en chef de l'armée de la Moselle .
Locuteur: Julien
...ntion renvoie ces deux pièces au comité la guerre.) (La Convention renvoie ces deux pièces au comité la guerre.)
Locuteur: Julien
(de Toulouse) poursuit la lecture des lettr... (de Toulouse) poursuit la lecture des lettres envoyées à l'Assemblée :
Locuteur: Julien
12° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui adresse à la Convention un état nominatif de trois soldats de troupes de ligne auxquels il a délivré des brevets de pensions, conformément aux décrets des ... 12° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui adresse à la Convention un état nominatif de trois soldats de troupes de ligne auxquels il a délivré des brevets de pensions, conformément aux décrets des 8 et 10 février dernier.
Locuteur: Julien
... Convention renvoie la lettre au comité de liquidation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de liquidation.)
Locuteur: Julien
... Galibert, Fromentau, Geiches, déportés de Saint-Domingue, qui demandent que le dé...
... février dernier, sur d'autres déportés de Saint-Domingue, leur soit applicable.
13° Lettre des citoyens Larchevêque-Thi-bault, Michel, Galibert, Fromentau, Geiches, déportés de Saint-Domingue, qui demandent que le décret rendu le 21 février dernier, sur d'autres déportés de Saint-Domingue, leur soit applicable.
Locuteur: Julien
...Convention nationale un don patriotique de 150 livres de la part d'un anonyme de Fontainebleau lequel annonce qu'il donnera, tous les six mois, une somme de 100 livres pour les mères, les épouses et les enfants des citoyens de cette commune qui volent aux frontières... 14° Lettre du> citoyen Geoffroy, député, qui fait passer à la Convention nationale un don patriotique de 150 livres de la part d'un anonyme de Fontainebleau lequel annonce qu'il donnera, tous les six mois, une somme de 100 livres pour les mères, les épouses et les enfants des citoyens de cette commune qui volent aux frontières; elle est ainsi conçue (l) ;
Locuteur: Julien
« Un, particulier de Fontainebleau, père de famille, désirant ne point être connu, me charge de déposer sur le bureau la somme de 150 livres pour les mères, épouses et enfants des citoyens de cette même ville qui sont aux frontière...
...d'avance tous les six mois, sous le nom de A.-C.-L., celle de 100 livres à la municipalité, tant que ...
...épose étant pour les neuf mois d'avance de cette année. Je demande la mention hono...
« Un, particulier de Fontainebleau, père de famille, désirant ne point être connu, me charge de déposer sur le bureau la somme de 150 livres pour les mères, épouses et enfants des citoyens de cette même ville qui sont aux frontières, Il se soumet à payer par an et d'avance tous les six mois, sous le nom de A.-C.-L., celle de 100 livres à la municipalité, tant que durera la guerre, la somme que je dépose étant pour les neuf mois d'avance de cette année. Je demande la mention honorable et l'insertion au procès-verbal.
Locuteur: Julien
« Signé : Geoffroy, député de Seine-et-Marne. » « Signé : Geoffroy, député de Seine-et-Marne. »
Locuteur: Julien
...onvention décrète la. mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordon... (La Convention décrète la. mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Julien
...le surplus à la disposition du ministre de la guerre. Custine, et le surplus à la disposition du ministre de la guerre.
Locuteur: Julien
...Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Locuteur: Julien
...placer doux canons sur le même affût et de la fabrication d'une pique très offensi... ...ier à Sarlat, qui fait part à la Convention d'une découverte qu'il a faite pour placer doux canons sur le même affût et de la fabrication d'une pique très offensive.
Locuteur: Julien
...onorable et renvoie la lettre au comité de la guerre.) (La Convention décrétera mention honorable et renvoie la lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Julien
...citoyens Mormot et Ritter, commissaires de la Convention dans le Porren-truy, par laquelle ils rendent compte de la situation de ce pays ; elle est ainsi conçue (!) : 17° Lettre des citoyens Mormot et Ritter, commissaires de la Convention dans le Porren-truy, par laquelle ils rendent compte de la situation de ce pays ; elle est ainsi conçue (!) :
Locuteur: Julien
, an II de la République française. , an II de la République française.
Locuteur: Julien
...en notre collègue, quelques exemplaires de notre proclamation qui sera publiée dans toute la Raura-cie, dimanche 3 de ce mois^ pour les assemblées primaires ...
...itaine à la Convention nationale le vœu de la très grande majorité pour la réunion...
... que nous ont fait entendre les députés de la presque totalité des communes avec lesquels nous avons eu -occasion de fraterniser et que nous avons instruits des avantages inappréciables de notre Révolution.
«Noua vous envoyons, citoyen notre collègue, quelques exemplaires de notre proclamation qui sera publiée dans toute la Raura-cie, dimanche 3 de ce mois^ pour les assemblées primaires être tenues le jeudi suivant. Nous espérons pouvoir transmettre dans la huitaine à la Convention nationale le vœu de la très grande majorité pour la réunion ; c'est du moins ce que nous ont fait entendre les députés de la presque totalité des communes avec lesquels nous avons eu -occasion de fraterniser et que nous avons instruits des avantages inappréciables de notre Révolution.
Locuteur: Julien
...i sera très utile pour accélérer le vœu de la réunion. ...s parcouru les points principaux, avant la tenue des assemblées primaires, ce qui sera très utile pour accélérer le vœu de la réunion.
Locuteur: Julien
...vons encore rien prononcer Bans risquer de détacher de nous- le parti que nous aurions déclaré...
...jusqu'à l'émission du vœu des habitants de ce pays de faire part à la> Convention nationale de ce que nous avons découvert jusqu'ici r...
... justioe à qui il appartient; nous continuons nos informations, mais noua ne pouvons encore rien prononcer Bans risquer de détacher de nous- le parti que nous aurions déclaré coupable. C'est pourquoi nous différons jusqu'à l'émission du vœu des habitants de ce pays de faire part à la> Convention nationale de ce que nous avons découvert jusqu'ici relativement aux faits imputés à Rengguer, Demars et Gobel.
15° Lettre des citoyens de la ville de Troyes qui font don à la patrie de 448 paires de souliers, 318 paires de bas, 89 chemises, 70 aunes de drap, 62 pièces tant habits que culottes et capotes. Une partie a été envoyée à l'armée de (1) Archives nationales, Carton CII, 24... 15° Lettre des citoyens de la ville de Troyes qui font don à la patrie de 448 paires de souliers, 318 paires de bas, 89 chemises, 70 aunes de drap, 62 pièces tant habits que culottes et capotes. Une partie a été envoyée à l'armée de (1) Archives nationales, Carton CII, 249, chemise 394, pièce n° 1.
mars 1793 mars 1793
...ance fera disparaître et les espérances de l'aristocratie nobiliaire et robino-erate, et les tentatives vers le patriciat de quelques familles coalisées. Il sera vrai de dire que les chefs de parti se seront donnés aux Français, no... ...tent dans nos bras pour s'entre-détruire; ils ont raison, car la réunion à la France fera disparaître et les espérances de l'aristocratie nobiliaire et robino-erate, et les tentatives vers le patriciat de quelques familles coalisées. Il sera vrai de dire que les chefs de parti se seront donnés aux Français, non parce qu'ils nous aiment* mais parce qu'ils nous détestent moins que leurs adv...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 236
Locuteur: Julien
...née dans ce pays semble être abandonnée de l'univers entier* il n'y a ici qu'un ad...
...mations près le ministre. Nos munitions de guerre sont d'une nullité si absolue, que nous sommes obligés d'emprunter de la poudre dans les magasins du ci-devan...
« L'armée stationnée dans ce pays semble être abandonnée de l'univers entier* il n'y a ici qu'un adjoint aux adjudants généraux, qui voulait partir pour aller à Paris se plaindre ...
...n'avons pu engager à rester à son poste qu'en lui promettant d'appuyer ses réclamations près le ministre. Nos munitions de guerre sont d'une nullité si absolue, que nous sommes obligés d'emprunter de la poudre dans les magasins du ci-devant prince.
Locuteur: Julien
...z, citoyen, presser le pouvoir exécutif de mieux pourvoir à la défense de cette importante frontière. ...ille et à l'armée cantonnée dans ses environs, ni général, ni ingénieur. Veuillez, citoyen, presser le pouvoir exécutif de mieux pourvoir à la défense de cette importante frontière.
Locuteur: Julien
...d'effets précieux appartenant au prince de Montbéliard et qu'on apportait. Pourquo...
...le pasi un parti au sujet du petit pays de Montbéliard? Pourquoi ne séquestre-t-on...
... du Haut-Rhin et du Doubs sont indignés de cette inaction. On nous assure qu'il y ...
« On vient d'arrêter à Huningue un char-riot chargé d'effets précieux appartenant au prince de Montbéliard et qu'on apportait. Pourquoi la Convention nationale ne prend-t-elle pasi un parti au sujet du petit pays de Montbéliard? Pourquoi ne séquestre-t-on pas les biens du despote dont les terres sont enclavées dans nos départements), et qui est devenu notre ennemi en fournissant son triple contingent 1 Les citoyens du Haut-Rhin et du Doubs sont indignés de cette inaction. On nous assure qu'il y a à Montbéliard 165 bons chevaux qu'on pourrait nationaliser : faites-les séques...
Locuteur: Julien
...ains français commissaires dans le pays de Porrentruy. « Les républicains français commissaires dans le pays de Porrentruy.
Locuteur: Julien
... citoyens Monnot et Ritter, commissaire de la Convention dans le Porrentruy, par laquelle ils annoncent que la réunion de ce pays à la France a été votée à une t... 18° Lettre des citoyens Monnot et Ritter, commissaire de la Convention dans le Porrentruy, par laquelle ils annoncent que la réunion de ce pays à la France a été votée à une très grande majorité; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Julien
...nationale que la majorité des habitants de ce pays a voté la réunion à la Républiq...
...s chez vous, que nous aurons l'adhésion de la presque totalité.
« Nous annonçons par le courrier d'aujourd'hui à la Convention nationale que la majorité des habitants de ce pays a voté la réunion à la République française et que quatre députés sont en route pour Paris pour la demander. Ces députés ne seront pas encore arrivés chez vous, que nous aurons l'adhésion de la presque totalité.
Locuteur: Julien
tion de celles de la vallée de Munster (Mou-tier-Granval), étaient rep...
...utés à l'assemblée générale. Les villes de Porrentruy, Délémont et Saint - Ursanne...
...Cependant des villages les plus voisins de ces villes ont voté pour la République ...
...allemands surtout, partie la plus riche de ce pays, ont été intraitables, parce qu...
...fait envisager dans la réunion la perte de la religion catholique et de la liberté. C'est dans ces bailliages q...
tion de celles de la vallée de Munster (Mou-tier-Granval), étaient représentées par leurs députés à l'assemblée générale. Les villes de Porrentruy, Délémont et Saint - Ursanne avaient les premières voté pour la réunion et faisaient espérer que leur exemple entraînerait le reste du pays. Cependant des villages les plus voisins de ces villes ont voté pour la République séparée, ce qui nous a convaincus que les campagnes ont été travaillées par des ...
...ui précédemment avaient demandé en ville lâ réunion à la France. Les bailliages allemands surtout, partie la plus riche de ce pays, ont été intraitables, parce que l'aristocratie helvétique leur avait fait envisager dans la réunion la perte de la religion catholique et de la liberté. C'est dans ces bailliages que le fanatisme lève encore une tête altière. Malgré cette disposition défavorab...
Locuteur: Julien
« Nombre de députés ont été renvoyés de l'assemblée, parce que les délibérations de leurs communes n'avaient pas été conformes aux décrets. La plupart de ces communes se sont empressées à recti...
...mis le vœu unanime pour la réunion dans de nouvelles assemblées communales, de sorte qu'à chaque instant nous recevons...
...ionale sont déjà porteurs des suffrages de passé deux tiers des habitants. Hâtez-donc, nous vous prions, le décret de réunion.
« Nombre de députés ont été renvoyés de l'assemblée, parce que les délibérations de leurs communes n'avaient pas été conformes aux décrets. La plupart de ces communes se sont empressées à rectifier l'erreur et ont émis le vœu unanime pour la réunion dans de nouvelles assemblées communales, de sorte qu'à chaque instant nous recevons des procès-verbaux portant ce vœu et que, dans deux jours au plus tard, nous aurons la presque unanimité. Les députés qui partent pour la Convention nationale sont déjà porteurs des suffrages de passé deux tiers des habitants. Hâtez-donc, nous vous prions, le décret de réunion.
Locuteur: Julien
« Nous avons été obligés de promettre à nos nouveaux frères que nous appuierons près de la Convention nationale la demande qu'ils font de se former sous le nom de département du Mont-Terrible, montagne connue par les Commentaires de Jules César, et qui est au centre de ce pays. Nous vous observons, en faveur de cette demande, que Porrentruy et Délémo...
...ue, par la Révolution, l'une et l'autre de ces deux villes perdent un siège de justice, d'un produit assez considérabl...
...; que Porrentruy surtout était le siège de l'évêque et de sa cour, d'un collège assez fréquenté a...
...urtout que ce pays est éloigné au moins de vingt lieues des chefs-lieux des départ...
...ar la neige pendant trois mois au moins de l'année et que la nation ne peut que ga...
... une surveillance directe et rapprochée de la vente des domaines nationaux. Il est...
... la réunion du Montbéliard et peut-être de l'Erguel.
« Nous avons été obligés de promettre à nos nouveaux frères que nous appuierons près de la Convention nationale la demande qu'ils font de se former sous le nom de département du Mont-Terrible, montagne connue par les Commentaires de Jules César, et qui est au centre de ce pays. Nous vous observons, en faveur de cette demande, que Porrentruy et Délémont renferment tous les établissements né-ceste&ires pour l'association1 départementale; que, par la Révolution, l'une et l'autre de ces deux villes perdent un siège de justice, d'un produit assez considérable pour les habitants; que Porrentruy surtout était le siège de l'évêque et de sa cour, d'un collège assez fréquenté avant la Révolution française et d'un séminaire. Nous vous observons surtout que ce pays est éloigné au moins de vingt lieues des chefs-lieux des départements, les plus voisins, que les communications sont interceptées par la neige pendant trois mois au moins de l'année et que la nation ne peut que gagner en donnant par l'établissement d'un département une surveillance directe et rapprochée de la vente des domaines nationaux. Il est d'ailleurs très probable que ce pavs s'augmentera bientôt par la réunion du Montbéliard et peut-être de l'Erguel.
Locuteur: Julien
... Nous avons dit plus haut que la vallée de Munster n'a envoyé aucun député à l'assemblée générale. Les habitants de cette vallée sont travaillés sourdement...
...s Suisses, qui, contrairement au traité de Munster, cherchaient à s'agrandir de ce côté et à nous ôter Pierre-Pertuis, ...
...s postes militaires les plus importants de ce pays. La vallée de Munster, fief de l'empire
( Nous avons dit plus haut que la vallée de Munster n'a envoyé aucun député à l'assemblée générale. Les habitants de cette vallée sont travaillés sourdement et en tout sens par les Suisses, qui, contrairement au traité de Munster, cherchaient à s'agrandir de ce côté et à nous ôter Pierre-Pertuis, qui est un des postes militaires les plus importants de ce pays. La vallée de Munster, fief de l'empire
« Porrentruy, 11 mars 1793 « Porrentruy, 11 mars 1793
« Le 7 de ce mois, jour indiqué par notre proclam... « Le 7 de ce mois, jour indiqué par notre proclamation, toutes les communes, à l'excep- (1) Archiies nationales : AFu, n° 147.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 237
Locuteur: Julien
...ermanique comme le Porentruy, jouissait de droit de protection pour la religion seulement de la part du canton de Berne. Nous vous enverrons les titres q...
...eutralité helvétique; que les habitants de Porrentruy ne consentiront jamais que c...
...ement Moutier-Gran-val est si bien fief de l'empire qu'aujourd'hui encore ses habi...
... procès pendants à la Chambre impériale de Yetzlai.
germanique comme le Porentruy, jouissait de droit de protection pour la religion seulement de la part du canton de Berne. Nous vous enverrons les titres que nous aurons pu recueillir à ce sujet; mais nous vous dirons d'avance que le c...
...eur, lorsqu'on lui a fait consentir que le Moutier-Granval fût compris dans la neutralité helvétique; que les habitants de Porrentruy ne consentiront jamais que cette vallée se détache du reste du pays; que finalement Moutier-Gran-val est si bien fief de l'empire qu'aujourd'hui encore ses habitants ont des procès pendants à la Chambre impériale de Yetzlai.
Locuteur: Julien
... Les républicains français commissaires de la Gonvention nationale dans le pays de Porrentruy. « Les républicains français commissaires de la Gonvention nationale dans le pays de Porrentruy.
Locuteur: Romme
..., fait un rapport et présente un projet de décret sur la suppression de la maison d'éducation de Saint-Cyr; le projet de décret est ainsi conçu. au nom des comités d'instruction publique et des finances réunis, fait un rapport et présente un projet de décret sur la suppression de la maison d'éducation de Saint-Cyr; le projet de décret est ainsi conçu.
Locuteur: Romme
...usieurs pétitions relatives à la maison de Saint-Cyr, décrète ce qui suit : ... avoir entendu ses comités d'instruction publique et des finances réunis, sur plusieurs pétitions relatives à la maison de Saint-Cyr, décrète ce qui suit :
Locuteur: Romme
. La maison d'éducation de Saint-Louis, à Saint-Cyr-lès-Versailles...
...et sera évacuée dans le mois, à compter de la publication du présent décret.
. La maison d'éducation de Saint-Louis, à Saint-Cyr-lès-Versailles, est supprimée, et sera évacuée dans le mois, à compter de la publication du présent décret.
Locuteur: Romme
...t, en conséquence, disposer du mobilier de leur chambre, et des effets qu'elles pr... « Art. 3. Elles pourront, en conséquence, disposer du mobilier de leur chambre, et des effets qu'elles prouveront avoir été à leur usage personnel, avec les précautions et sur les réser...
Locuteur: Romme
...ée d'avance par le receveur du district de la situation de Saint-Cyr. ...icipalité où elles déclareront vouloir se retirer. Cette indemnité leur sera payée d'avance par le receveur du district de la situation de Saint-Cyr.
Locuteur: Romme
« Art. 6. Sur les observations de la municipalité de Saint-Cyr et l'avis des corps administr...
... personnes attachées à l'administration de cette maison, ainsi qu'aux domestiques de l'un et de l'autre sexe, à raison de la nature et la durée de leurs services, une retraite qui sera f...
« Art. 6. Sur les observations de la municipalité de Saint-Cyr et l'avis des corps administratifs, il sera accordé aux personnes attachées à l'administration de cette maison, ainsi qu'aux domestiques de l'un et de l'autre sexe, à raison de la nature et la durée de leurs services, une retraite qui sera fixée par un décret.
Locuteur: Romme
...nsions qui étaient payées par la maison de Saint-Cyr, aux citoyennes Saussard, Wal...
...hastelle et Larribaud, en considération de leurs longs services, et faisant en tout la somme de 2,100 livres, leur seront continuées pa...
« Art. 7. Les pensions qui étaient payées par la maison de Saint-Cyr, aux citoyennes Saussard, Walbled, Monlardier, Chastelle et Larribaud, en considération de leurs longs services, et faisant en tout la somme de 2,100 livres, leur seront continuées par le Trésor public.
Locuteur: Romme
« Art. 8. L'intendant-économe de cette maison sera tenu de rendre ses comptes devant le directoire du district, sur les observations de la municipalité. Le directoire du dépar... « Art. 8. L'intendant-économe de cette maison sera tenu de rendre ses comptes devant le directoire du district, sur les observations de la municipalité. Le directoire du départe- !
Locuteur: Romme
...ra poursuivi comme les autres débiteurs de la nation ; et s'il est reconnu qu'il est en avance, attendu la nature de l'administration, il sera pourvu sans d... « Dans le cas où il sera déclaré reliqua-taire, il sera poursuivi comme les autres débiteurs de la nation ; et s'il est reconnu qu'il est en avance, attendu la nature de l'administration, il sera pourvu sans délai à son remboursement par un décret particulier. »
Locuteur: Hardy
...jours avec douleur que j'entends parler de suppression des maisons d'éducation. No...
...étruire les abus, car je n'admets point de distinction entre les hommes par la nai...
...que la question préalable sur le projet de décret.
(Seine-Inférieure). C'est toujours avec douleur que j'entends parler de suppression des maisons d'éducation. Nous allons détruisant, détruisant sans cesse; et nous n'édifions jamais. Il faut seulement détruire les abus, car je n'admets point de distinction entre les hommes par la naissance. Je demande l'ajournement et l'impression, où s'ils ne sont pas décrétés, j'invoque la question préalable sur le projet de décret.
Locuteur: Mallarmé
Le département de Seine-et-Oise, depuis longtemps réclame la suppression de cette maison, qui est l'école de l'aristocratie ; et la preuve, c'est que la fille de Lacolombe, cet insolent aide de camp de La-fayette, qui vint insulter les représentants du peuple, au mois de mai dernier, y est reçue depuis cette époque. Je demande que le projet de décret soit mis aux voix. Le département de Seine-et-Oise, depuis longtemps réclame la suppression de cette maison, qui est l'école de l'aristocratie ; et la preuve, c'est que la fille de Lacolombe, cet insolent aide de camp de La-fayette, qui vint insulter les représentants du peuple, au mois de mai dernier, y est reçue depuis cette époque. Je demande que le projet de décret soit mis aux voix.
Locuteur: Mallarmé
(La Convention adopte ce projet de décret, dont les différents articles so... (La Convention adopte ce projet de décret, dont les différents articles sont successivement mis aux voix.)
Locuteur: Gorsas
propose d'excepter de la vente des biens de Saint-Cyr, la maison, le jardin et le c... propose d'excepter de la vente des biens de Saint-Cyr, la maison, le jardin et le clos attenant.
Locuteur: Romme
...ation et que par conséquent la Tjiaison de Saint-Cyr ne saurait être traitée diffé... ...ur, fait observer que la loi fait cette exception pour toutes les maisons d'éducation et que par conséquent la Tjiaison de Saint-Cyr ne saurait être traitée différemment que les autres.
Locuteur: Romme
... mais avec cette réserve que les motifs de cet ordre du jour seront insérés au déc... (La Convention passe à l'ordre du jour, mais avec cette réserve que les motifs de cet ordre du jour seront insérés au décret.)
Locuteur: Romme
...uelques pétitions relatives à la maison de Saint-Cyr, décrète ce qui suit : ...s avoir entendu ses comités d'instruction publique et des finances réunis, sur quelques pétitions relatives à la maison de Saint-Cyr, décrète ce qui suit :
Locuteur: Romme
« La maison d'éducation de Saint-Louis à Saint-Cyr-lès-Versailles,...
...et sera évacuée dans le mois, à compter de la publication du présent décret.
« La maison d'éducation de Saint-Louis à Saint-Cyr-lès-Versailles, est supprimée et sera évacuée dans le mois, à compter de la publication du présent décret.
Locuteur: Romme
...s sœurs converses recevront une pension de retraite qui sera fixée pour chacune d'... « Les religieuses, institutrices et les sœurs converses recevront une pension de retraite qui sera fixée pour chacune d'elles conformé-mnt à la loi du 7 août 1792, dont toutes les aisnositions leur se...
Locuteur: Romme
...t, en conséquence, disposer du mobilier de leur chambre et des effets qu'elles pro... « Elles pourront, en conséquence, disposer du mobilier de leur chambre et des effets qu'elles prouveront avoir été à leur usage personnel, avec les précautions et sur les réserv...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 238
Locuteur: Julien
« Citoyens, vous êtes l'espoir de la patrie ; continuez avec courage les ...
...onfiées ; donnez aux citoyens l'exemple de l'union et à la France une Constitution digne d'elle et de Vous.
« Citoyens, vous êtes l'espoir de la patrie ; continuez avec courage les grandes fonctions qui vous sont confiées ; donnez aux citoyens l'exemple de l'union et à la France une Constitution digne d'elle et de Vous.
Locuteur: Romme
...ée d'avance par le receveur du district de la situation de Saint-Cyr. vouloir se retirer. Cette indemnité leur sera payée d'avance par le receveur du district de la situation de Saint-Cyr.
Locuteur: Romme
( Sur les observations de la municipalité de Saint-Cyr, et l'avis des corps administ...
... personnes attachées à l'administration de cette maison, ainsi qu'aux domestiques de l'un et l'autre sexe, à raison de la nature et la durée de leurs services, une retraite qui sera f...
( Sur les observations de la municipalité de Saint-Cyr, et l'avis des corps administratifs, il sera accordé aux personnes attachées à l'administration de cette maison, ainsi qu'aux domestiques de l'un et l'autre sexe, à raison de la nature et la durée de leurs services, une retraite qui sera fixée par un décret.
Locuteur: Romme
...nsions qui étaient payées par la maison de Saint-Cyr aux citoyennes Saus-sard, Wal...
...astelle et Lar-ribaud, en considération de leur longs services, et faisant en tout la somme de 2,100 livres, leur seront continuées pa...
« Les pensions qui étaient payées par la maison de Saint-Cyr aux citoyennes Saus-sard, Walbled, Monlardier, Chastelle et Lar-ribaud, en considération de leur longs services, et faisant en tout la somme de 2,100 livres, leur seront continuées par le Trésor public.
Locuteur: Romme
« L'intendant-économe de cette maison sera tenu de rendre ses comptes devant le directoire du district, sur les observations de la municipalité. Le directoire du dépar... « L'intendant-économe de cette maison sera tenu de rendre ses comptes devant le directoire du district, sur les observations de la municipalité. Le directoire du département est autorisé à apurer ces comptes définitivement.
Locuteur: Romme
...ra poursuivi comme les autres débiteurs de la nation ; et s'il est reconnu qu'il est en avance, attendu la nature de l'administration, il sera pourvu sans d... « Dans le cas où il sera déclaré reliquataire, il sera poursuivi comme les autres débiteurs de la nation ; et s'il est reconnu qu'il est en avance, attendu la nature de l'administration, il sera pourvu sans délai à son remboursement par un décret particulier.
Locuteur: Romme
« Sur la proposition faite d'excepter de la vente des biens de Saint-Cyr la maison, le jardin et le cl...
...ation, et par conséquent pour la maison de Saint-Cyr ».
« Sur la proposition faite d'excepter de la vente des biens de Saint-Cyr la maison, le jardin et le clos attenant, la Convention passe à l'ordre du jour, motivé sur ce que la loi fait cette exception pour toutes les maisons d'éducation, et par conséquent pour la maison de Saint-Cyr ».
Locuteur: Julien
( de Toulouse ), secrétaire, reprend la lect... ( de Toulouse ), secrétaire, reprend la lecture des lettres et pétitions adressées à l'Assemblée
Locuteur: Julien
19e Pétition des citoyens de la section Beaubourg pour demander la formation d'une seconde compagnie de canonniers; elle est ainsi conçue (1) : 19e Pétition des citoyens de la section Beaubourg pour demander la formation d'une seconde compagnie de canonniers; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
, an II de la République. , an II de la République.
Locuteur: Julien
de la patrie ; ils n'oseraient douter de l'approbation des représentants du peup... de la patrie ; ils n'oseraient douter de l'approbation des représentants du peuple français.
Locuteur: Julien
..., la société républicaine et la commune de Ghâteau-Ghinon, qui adhèrent au jugement du tyran, donnent des regrets à la mort de Michel Lepeletier et font un don patrio... 20° Lettre des commissaires nommés par les, autorités constituées, la société républicaine et la commune de Ghâteau-Ghinon, qui adhèrent au jugement du tyran, donnent des regrets à la mort de Michel Lepeletier et font un don patriotique; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Julien
...geusement rempli une partie essentielle de votre mission en nous délivrant du tyra... « Vous avez déjà courageusement rempli une partie essentielle de votre mission en nous délivrant du tyran; nous vous applaudissons avec toute la République.
Locuteur: Julien
...chel Lepeletier est mort... Nous venons de rendre hommage à sa mémoire par une cér...
...èbre. Nous le regrettons pour l'intérêt de la République, mais il en a fait assez ...
« Michel Lepeletier est mort... Nous venons de rendre hommage à sa mémoire par une cérémonie funèbre. Nous le regrettons pour l'intérêt de la République, mais il en a fait assez l'immortalité.
Locuteur: Julien
« Nous adressons au citoyen ministre de la guerre : « Nous adressons au citoyen ministre de la guerre :
Locuteur: Julien
51 paires de souliers, 51 paires de souliers,
Locuteur: Julien
13 paires de guêtres, 13 paires de guêtres,
Locuteur: Julien
6 paires de bas, 6 paires de bas,
Locuteur: Julien
...s objets fussent envoyés aux bataillons de la Nièvre. pour nos braves défenseurs ; nous désirerions que ces objets fussent envoyés aux bataillons de la Nièvre.
Locuteur: Julien
..., la société républicaine et la commune de Ghâteau-Ghinon. « Les commissaires nommés par les autorités constituées, la société républicaine et la commune de Ghâteau-Ghinon.
Locuteur: Julien
...Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Locuteur: Julien
...citoyens composant la société populaire de la ville de Nuits, département de la Côte-d'Or (1), par laquelle ils offrent à la patrie, pour les bataillons de ce département, 58 paires de souliers, 57 paires de guêtres, 32 chemises et un tonneau d'excellent vin de la Côte-d'Or. Ils annoncent à la Conven...
...s compatriotes qui feront les campagnes de la guerre et de la liberté.
21° Adresse des citoyens composant la société populaire de la ville de Nuits, département de la Côte-d'Or (1), par laquelle ils offrent à la patrie, pour les bataillons de ce département, 58 paires de souliers, 57 paires de guêtres, 32 chemises et un tonneau d'excellent vin de la Côte-d'Or. Ils annoncent à la Convention, qu'ils viennent d'ouvrir une souscription pour elever deux monuments qui transmettront à la postérité les noms glorieux des volontaires leurs compatriotes qui feront les campagnes de la guerre et de la liberté.
...n faisant partir plus que le contingent de républicains exigé par la loi, laisse e...
... du peuple n'appréciaient pas l'utilité de la formation d'une seconde compagnie de canonniers, prise dans le sein de la section de la Réunion ; ces défenseurs de la République, formés en compagnie, fer...
...ir : ils n'attendent que l'autorisation de la Convention pour voler au secours (1) Bulletin de la Convention du 16 mars 1793.
« La section Beaubourg, dont le patriotisme s'est manifesté en faisant partir plus que le contingent de républicains exigé par la loi, laisse encore un citoyen, dont le zèle pour sa patrie resterait dans l'inactivité, si les représentants du peuple n'appréciaient pas l'utilité de la formation d'une seconde compagnie de canonniers, prise dans le sein de la section de la Réunion ; ces défenseurs de la République, formés en compagnie, feront partie intégrante du premier bataillon, prêt à partir : ils n'attendent que l'autorisation de la Convention pour voler au secours (1) Bulletin de la Convention du 16 mars 1793.
« Paris, 15 mars 1793 « Paris, 15 mars 1793
Château-Chinon, 4 mars 1793 Château-Chinon, 4 mars 1793
Suit la teneur de cette adresse (2) : (1) Archives nation... Suit la teneur de cette adresse (2) : (1) Archives nationales, Carton C II, 240 chemise 394, pièce n° 8.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 239
Locuteur: Julien
...e confondra leurs torts dans le creuset de la Constitution républicaine. ...s d'un pouvoir odieux et les purifie comme votre sage prévoyance et votre justice confondra leurs torts dans le creuset de la Constitution républicaine.
Locuteur: Julien
,l'an II de la République. ,l'an II de la République.
Locuteur: Julien
« Les citoyens de la ville de Nuits venaient à peine d'essuyer les larmes des veuves et orphelins de Jemmapes, de secourir leurs frères qui avaient été i...
...ndiés qu'ils apprennent que les soldats de la liberté sont dans le plus affreux dénuement. Les sauveurs de la France, les libérateurs des Belges q...
« Les citoyens de la ville de Nuits venaient à peine d'essuyer les larmes des veuves et orphelins de Jemmapes, de secourir leurs frères qui avaient été inondés ou incendiés qu'ils apprennent que les soldats de la liberté sont dans le plus affreux dénuement. Les sauveurs de la France, les libérateurs des Belges qui s'avancent en héros pour briser les fers du batave opprimé sont dans un affre...
Locuteur: Julien
...nouvelle souscription pour l'équipement de nos volontaires et en un instant la salle des amis de la liberté est devenue le temple de la patrie où chaque citoyen est accouru...
...à l'envi à l'équipement des volontaires de leur canton et trois jours de travail nous a procuré l'avantage de pouvoir offrir à la patrie cinquante-huit paires de souliers, cinquante-sept paires de guêtres, trente-deux chemises et seize paires de bas, indépendamment d'une feuillette du meilleur vin de la Côte-d'Or, destinée à célébrer le pr...
« A ce spectacle déchirant, nous avons ouvert une nouvelle souscription pour l'équipement de nos volontaires et en un instant la salle des amis de la liberté est devenue le temple de la patrie où chaque citoyen est accouru déposer sur son autel ses vœux et ses sacrifices. Bientôt nos honnêtes artisans, nos généreux Spartiates animés du plus pur civisme ont travaillé à l'envi à l'équipement des volontaires de leur canton et trois jours de travail nous a procuré l'avantage de pouvoir offrir à la patrie cinquante-huit paires de souliers, cinquante-sept paires de guêtres, trente-deux chemises et seize paires de bas, indépendamment d'une feuillette du meilleur vin de la Côte-d'Or, destinée à célébrer le premier triomphe que nos frères d'armes remporteront sur les satellites du despoti...
Locuteur: Julien
...vos immenses besoins, mais il est celui de la tendresse et des vertus. Et quel est...
...ncible quand il saura que chaque partie de l'équipement que nous lui adressons a é...
... Ce faible don, jeunes et estimables héros, n'est pas sans doute proportionné à vos immenses besoins, mais il est celui de la tendresse et des vertus. Et quel est celui d'entre vous qui ne se croira pas invincible quand il saura que chaque partie de l'équipement que nous lui adressons a été fait par un père, par une sœur, par une épouse ou. par une maîtresse chérie e...
Locuteur: Julien
... des volontaires qui feront la campagne de la liberté soient immortels; nous venon... «Citoyens représentants, nous voulons que les noms des volontaires qui feront la campagne de la liberté soient immortels; nous venons, en conséquence, d'ouvrir une souscription pour élever deux monuments qui tran...
Locuteur: Julien
...s jeunes héros, ils revivront au milieu de nous; l'immortalité s'apprête à graver leurs noms à côté de l'immortel Lepeletier. « S'ils meurent, ces jeunes héros, ils revivront au milieu de nous; l'immortalité s'apprête à graver leurs noms à côté de l'immortel Lepeletier.
Locuteur: Julien
...s gravés sur une colonne élevée au pied de l'arbre de la liberté qu'ils auront affermi. ...queurs, la couronne civique les attend et ils trouveront à leur retour leurs noms gravés sur une colonne élevée au pied de l'arbre de la liberté qu'ils auront affermi.
Locuteur: Julien
...e parmi eux qui abandonnât les drapeaux de l'honneur pour venir végéter dans ses o... « Mais, s'il était un traître parmi eux qui abandonnât les drapeaux de l'honneur pour venir végéter dans ses obscurs foyers, qu'il sache que l'infamie l'y attend.
Locuteur: Julien
...ant la loi la tête du grand coupable et de nous avoir procuré le droit sacré de vivre libres, assurez-nous encore la jouissance de. ce bien inestimable, déjouez les sourdes manœuvres de l'agiotage; frappez ces hommes de sang qui se réjouissent des pleurs des ... ...ais ce n'est pas assez pour vous d'avoir brisé nos fers, d'avoir fait tomber devant la loi la tête du grand coupable et de nous avoir procuré le droit sacré de vivre libres, assurez-nous encore la jouissance de. ce bien inestimable, déjouez les sourdes manœuvres de l'agiotage; frappez ces hommes de sang qui se réjouissent des pleurs des malheureux; exterminez ces agitateurs insensés, ces démagogues furieux qui égare...
Locuteur: Julien
...hanger en désert les fertiles campagnes de la République; c'est alors qu'après vous avoir déjà reconnus pour de sages législateurs, nous aimerons encore à vous appeler les pères de la patrie; draient changer en désert les fertiles campagnes de la République; c'est alors qu'après vous avoir déjà reconnus pour de sages législateurs, nous aimerons encore à vous appeler les pères de la patrie;
Locuteur: Julien
« Pénétrés de ces sentiments, les amis de la liberté et de l'égalité réunis en société dans la ville de Nuits adhérent à la pétition sur les su...
...i vous a été présentée par leurs frères de la société populaire de Dijon.
« Pénétrés de ces sentiments, les amis de la liberté et de l'égalité réunis en société dans la ville de Nuits adhérent à la pétition sur les subsistances qui vous a été présentée par leurs frères de la société populaire de Dijon.
Locuteur: Julien
...Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de l'adresse au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de l'adresse au Bulletin.)
Locuteur: Julien
...ant des rives et cantonnements du Rhin, de Marckolsheim à Graff, qui offre sa décoration militaire pour les frais de la guerre; cette lettre est ainsi conçu... ...yen Laurent, lieutenant-colonel des chasseurs à cheval du 4e régiment et commandant des rives et cantonnements du Rhin, de Marckolsheim à Graff, qui offre sa décoration militaire pour les frais de la guerre; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Julien
« Représentants de la République française, « Représentants de la République française,
Locuteur: Julien
« J'ai l'honneur de vous offrir une décoration militaire obtenue au bout de 36 ans de services et encore après bien de la peine à surmonter l'intrigue aristocratique des despotes de 89. « J'ai l'honneur de vous offrir une décoration militaire obtenue au bout de 36 ans de services et encore après bien de la peine à surmonter l'intrigue aristocratique des despotes de 89.
Locuteur: Julien
...espotes en sous-ordres dans les bureaux de la guerre par des présents avec lesquels j'ai été obligé, en m'y refusant, de combattre leur cupidité et leur injustice pour l'obtenir. C'était trop de l'avoir achetée de 15 années de volontaire, 21 d'officier et 4 campagnes pour les faire mourir de honte, si ils eussent connu. Mais les ministres de ces temps, les chapeaux rouges, avaient mis en permanence la honte de la séance, en station à la cour, et aux bureaux de la guerre, ...s lois tyran-niques d'accepter les mémoires, il fallait encore gagner les vils despotes en sous-ordres dans les bureaux de la guerre par des présents avec lesquels j'ai été obligé, en m'y refusant, de combattre leur cupidité et leur injustice pour l'obtenir. C'était trop de l'avoir achetée de 15 années de volontaire, 21 d'officier et 4 campagnes pour les faire mourir de honte, si ils eussent connu. Mais les ministres de ces temps, les chapeaux rouges, avaient mis en permanence la honte de la séance, en station à la cour, et aux bureaux de la guerre,
Locuteur: Julien
« Le lieutenant-colonel de chasseurs à cheval du régiment et comman-dans les rives et cantonnements du Rhin de Marckolsheim à Graff. « Le lieutenant-colonel de chasseurs à cheval du régiment et comman-dans les rives et cantonnements du Rhin de Marckolsheim à Graff.
Locuteur: Julien
...Convention décrète la mention honorable de l'offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable de l'offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Nuits, le 2 mars 1793 Nuits, le 2 mars 1793
Rhinau, par Benfeld, le , 5 mars 1793 Rhinau, par Benfeld, le , 5 mars 1793
Je propose de décréter que les citoyens Gamon et Reynaud, du département de la Haute-Loire, se transporteront chez ...
...és chez ce citoyen en vertu d'un décret de la Convention. Les citoyens commissaire...
... seront relatifs aux approvisionnements de nos armées, (1) Archives nationales, Ca...
Je propose de décréter que les citoyens Gamon et Reynaud, du département de la Haute-Loire, se transporteront chez le citoyen Max-Cerbeer, rue Montmartre, n° 2, pour y procéder à la levée des soellés apposés chez ce citoyen en vertu d'un décret de la Convention. Les citoyens commissaires feront inventaire des papiers qu'ils trouveront sous les scellés, en tant que ces papiers seront relatifs aux approvisionnements de nos armées, (1) Archives nationales, Carton C II, 249 chemise 394, pièce n° 3.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 240
Locuteur: Ruault
Je demande acte de ce que j'avance, pour détruire son asse... Je demande acte de ce que j'avance, pour détruire son assertion qui pourrait produire un mauvais effet sur les départements.
Locuteur: Lidon
(La Convention adopte la proposition de Lidon.) (La Convention adopte la proposition de Lidon.)
Locuteur: Lidon
...ns à présenter à l'Assemblée. Il s'agit de nos côtes et plus particulièrement des côtes de Bretagne et de Normandie, où quantité de Français, ennemis -de la Révolution^ mais non émigrés, sont a...
...0 ou 30,000. Je propose à la Convention de décréter que les comités de législation et de défense générale lui présenteront, sous...
J'ai encore quelques observations à présenter à l'Assemblée. Il s'agit de nos côtes et plus particulièrement des côtes de Bretagne et de Normandie, où quantité de Français, ennemis -de la Révolution^ mais non émigrés, sont au nombre d'environ 20 ou 30,000. Je propose à la Convention de décréter que les comités de législation et de défense générale lui présenteront, sous deux jours, un décret sur la nécessité d'éloigner des côtes et des frontières, ...
Locuteur: Lidon
...es citoyens Thoinnet et Dorvot, députés de la ville de Nantes, sont admis à la barre (1). Les citoyens Thoinnet et Dorvot, députés de la ville de Nantes, sont admis à la barre (1).
Locuteur: Lidon
...posé la situation malheureuse et l'état de détresse où se trouve notre ville, rela...
... d'autant plus d'impatience le résultat de notre mission, qu'à partir du 2 de ce mois, il n'existait dans nos greniers que pour 45 ou 50 jours de subsistances et que nous avons, dans ce...
Le citoyen Thoinnet s'exprime ainsi : Législateurs, notre lettre vous a exposé la situation malheureuse et l'état de détresse où se trouve notre ville, relativement aux subsistances. Nous vous avons écrit que nos concitoyens attendent avec d'autant plus d'impatience le résultat de notre mission, qu'à partir du 2 de ce mois, il n'existait dans nos greniers que pour 45 ou 50 jours de subsistances et que nous avons, dans ce moment 120,000 bouches à alimenter.
Locuteur: Lidon
Législateurs, la ville de Nantes compte sur vous. Yous savez qu'e...
...aux frontières. C'est à vous maintenant de lui venir en aide et nous avons reçu la mission de solliciter de la Convention qu'elle veuille bien nous...
...i vous seront remboursées selon le mode de paiement qu'il vous plaira d'ordonner.
Législateurs, la ville de Nantes compte sur vous. Yous savez qu'elle n'a pas hésité, lorsque vous avez déclaré la patrie en danger et qu'elle a fourni 10 bataillons pour marcher aux frontières. C'est à vous maintenant de lui venir en aide et nous avons reçu la mission de solliciter de la Convention qu'elle veuille bien nous acorder 1,800,000 livres, qui vous seront remboursées selon le mode de paiement qu'il vous plaira d'ordonner.
Locuteur: Lidon
...e demande, nos manufactures d'indienne, de coton, nos chantiers manqueraient de pain, songez que nos huit corsaires, dont le moindre est de 12 canons, ne pourraient prendre la mer... Songez que si vous n'accédiez pas à notre demande, nos manufactures d'indienne, de coton, nos chantiers manqueraient de pain, songez que nos huit corsaires, dont le moindre est de 12 canons, ne pourraient prendre la mer.
Locuteur: Le Président
...rneville, commandant la garde nationale de Fécamp, est admis à la barre. Le citoyen Leneuf-T ourneville, commandant la garde nationale de Fécamp, est admis à la barre.
Locuteur: Le Président
... loi répressive contre tous les auteurs de feuilles, qui ne peuvent avoir pour but que d'aliéner les citoyens de la cause de la liberté. ...qui sont journellement appelés à verser leur sang pour la patrie. Je demande une loi répressive contre tous les auteurs de feuilles, qui ne peuvent avoir pour but que d'aliéner les citoyens de la cause de la liberté.
Locuteur: Le Président
... compte ; elle vous invite aux honneurs de la séance. Citoyen, la Convention a entendu votre pétition ; elle s'en fera rendre compte ; elle vous invite aux honneurs de la séance.
Locuteur: Albitte
...core parvenue. Je vous dirai qu'au mois de septembre, envoyé à Fécamp avec Lecointre, nous nous sommes trouvés en présence de feuilles d'enrôlement sur lesquelles au...
...venir qu'il existe, dans le département de la Seine-Inférieure, beaucoup de prêtres et de ci-devant nobles qui corrompent l'espri...
...oi a été envoyée trop tard et dans la plupart des départements elle n'est pas encore parvenue. Je vous dirai qu'au mois de septembre, envoyé à Fécamp avec Lecointre, nous nous sommes trouvés en présence de feuilles d'enrôlement sur lesquelles aucun jeune homme ne voulait s'inscrire. A cette époque pourtant, le motif invoqué par le pétitionnaire n'existait pas. Il vaudrait mieux convenir qu'il existe, dans le département de la Seine-Inférieure, beaucoup de prêtres et de ci-devant nobles qui corrompent l'esprit public. On m'a assuré d'ailleurs que le pétitionnaire était noble. (Murmures.)
Locuteur: Ruault
... un pétitionnaire. Il calomnie la ville de Fécamp, qui a fourni 200 jeunes gens po... Albitte manque à la Convention en insultant un pétitionnaire. Il calomnie la ville de Fécamp, qui a fourni 200 jeunes gens pour le recrutement. J'ajoute que lorsque Albitte passa à Fécamp, il s'y comporta ...
Locuteur: Ruault
...vention renvoie la pétition aux comités de législation de la guerre réunis.) (La Convention renvoie la pétition aux comités de législation de la guerre réunis.)
Locuteur: Ruault
Une dèputation de la commune de Paris se présente à la barre. Une dèputation de la commune de Paris se présente à la barre.
Locuteur: Ruault
L'orateur de la dèputation s'exprime ainsi : L'orateur de la dèputation s'exprime ainsi :
Locuteur: Ruault
Législateurs, tous les citoyens de la République sont frères, et c'est pourquoi nous venons appuyer auprès de vous la pétition qui nous a été présentée par les ouvriers de la manufacture d'armes à feu de Saint-Etienne. Nous avons la conviction... Législateurs, tous les citoyens de la République sont frères, et c'est pourquoi nous venons appuyer auprès de vous la pétition qui nous a été présentée par les ouvriers de la manufacture d'armes à feu de Saint-Etienne. Nous avons la conviction que leur cause produira sur vous le même effet que sur nous. « Nous manquons d'...
Locuteur: Ruault
...s, législateurs, des armes ! La commune de Paris a donné les siennes, mais elle n'...
...il est à souhaiter que les malveillants de l'intérieur ne lui fassent pas sentir le besoin de s'en servir plus tôt qu'elle ne voudrai...
Des armes, législateurs, des armes ! La commune de Paris a donné les siennes, mais elle n'y a renoncé que pour un temps ; il est à souhaiter que les malveillants de l'intérieur ne lui fassent pas sentir le besoin de s'en servir plus tôt qu'elle ne voudrait.
Locuteur: Ruault
Nous demandons le renvoi de la pétition à la commission des armes; ...
... le prix des fusils, n° 1, actuellement de 35 livres soit augmenté.
Nous demandons le renvoi de la pétition à la commission des armes; nous sollicitons pour que le prix des fusils, n° 1, actuellement de 35 livres soit augmenté.
Locuteur: Le Président
...et accorde à la dèputation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la dèputation les honneurs de la séance.
Locuteur: Lidon
Le comité de la guerre s'est occupé Le comité de la guerre s'est occupé
... vous le désireriez, si les jeunes gens de notre commune refusent de s'enrôler pour voler à la défense de la patrie, c'est qu'un homme, qui se di...
...la rébellion envers les généraux, jouit de l'impunité et siège au milieu des repré...
...ans la confiance pour ses chefs. Si le recrutement ne se fait pas aussi vite que vous le désireriez, si les jeunes gens de notre commune refusent de s'enrôler pour voler à la défense de la patrie, c'est qu'un homme, qui se dit l'ami du peuple, et qui provoque au meurtre, au pillage et à la rébellion envers les généraux, jouit de l'impunité et siège au milieu des représentants du peuple. (1) Voy. ci-dessus, même séance, 2.30, leur lettre sollicita...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 241
Locuteur: Lidon
...enant quelle est la plainte des députés de cette commune, je réclame l'ordre du jo... ...mes ; on fait et l'on prend 2,000 armes par semaine à Saint-Etienne; jugez maintenant quelle est la plainte des députés de cette commune, je réclame l'ordre du jour.
Locuteur: Lidon
U n grand nombre de membres : Non, non ! le renvoi au comité de la guerre. » (La Convention renvoie la pétition au comité de la guerre pour en faire rapport le lend... U n grand nombre de membres : Non, non ! le renvoi au comité de la guerre. » (La Convention renvoie la pétition au comité de la guerre pour en faire rapport le lendemain. )
Locuteur: Lidon
Deux députés de la ville de Givet sont admis à la barre. Deux députés de la ville de Givet sont admis à la barre.
Locuteur: Lidon
...ux s'exprime ainsi : Citoyens, la ville de Givet et celle de Charlemont manquent de bouches à feu, elles ne sont pas en état de défense; nous voyons de nos remparts les satellites autrichiens...
...nt où ils pourraient se replier; il est de l'intérêt de toute la République que ces deux villes...
L'un d'eux s'exprime ainsi : Citoyens, la ville de Givet et celle de Charlemont manquent de bouches à feu, elles ne sont pas en état de défense; nous voyons de nos remparts les satellites autrichiens. Législateurs, des armes ! notre ville sera peut-être assiégée incessamment. Les Français en cas d'échec n'auraient que Charlemont où ils pourraient se replier; il est de l'intérêt de toute la République que ces deux villes soient fortifiées.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...il aura prises pour l'approvisionnement de ces villes et de 1 état exact de ce même approvisionnement dans le momen... ...tif provisoire pour rendre compte, dans les vingt-quatre heures, des mesures qu'il aura prises pour l'approvisionnement de ces villes et de 1 état exact de ce même approvisionnement dans le moment actuel.)
Locuteur: Laurent Lecointre
Le maire de Givet m'a écrit à ce sujet par un courr...
...n'ai pas cru devoir donner connaissance de cette lettre à la Convention dans des c...
...es plus précis pour l'approvisionnement de Givet.
Le maire de Givet m'a écrit à ce sujet par un courrier extraordinaire. Je n'ai pas cru devoir donner connaissance de cette lettre à la Convention dans des circonstances aussi difficiles. Je me suis transporté chez Beurnonville, qui a donné en ma présence les ordres les plus précis pour l'approvisionnement de Givet.
Locuteur: Laurent Lecointre
U ne compagnie de volontaires de la section du faubourg Montmartre, part... U ne compagnie de volontaires de la section du faubourg Montmartre, partant pour les frontières, est admise à la barre.
Locuteur: Laurent Lecointre
Le citoyen Tonnellier, orateur de la députation, s'exprime ainsi (1) : Le citoyen Tonnellier, orateur de la députation, s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Laurent Lecointre
(( Citoyens, Pères de la République, les satellites des tyrans n'entreront plus sur la terre de la liberté. Yous avez appelé vos enfant...
...nger la nature entière. Les volontaires de la section du faubourg Montmartre viennent dans votre sein renouveler le serment sacré de vivre libres ou de mourir ; s'ils ravissent cet instant à ...
(( Citoyens, Pères de la République, les satellites des tyrans n'entreront plus sur la terre de la liberté. Yous avez appelé vos enfants, ils accourent tous à votre voix pour venger la nature entière. Les volontaires de la section du faubourg Montmartre viennent dans votre sein renouveler le serment sacré de vivre libres ou de mourir ; s'ils ravissent cet instant à vos grands travaux, ils le récompenseront bientôt : croyez à leurs promesses, il...
Locuteur: Laurent Lecointre
...e citoyen Gude, adjudant-major, sortant de ses rangs, dit : Le citoyen Gude, adjudant-major, sortant de ses rangs, dit :
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond aux différents orateurs et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention décrète la mention honorable de ces trois discours et en ordonne l'inse... (La Convention décrète la mention honorable de ces trois discours et en ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Julien
(de Toulouse), secrétaire, donne lecture d'...
...mis en arrestation par les commissaires de la Convention, comme elle l'a supposé d...
(de Toulouse), secrétaire, donne lecture d'une lettre du lieutenant généi'al d'Harambure, par laquelle il expose qu'il n'a point été mis en arrestation par les commissaires de la Convention, comme elle l'a supposé dans le décret d'accusation rendu contre lui et demande à être entendu à la barre...
Locuteur: Julien
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Julien
(( J'ai reçu l'ordre des commissaires de la Convention qui étaient à Strasbourg,le 6 mars, de me rendre à la suite de la Convention. Je suis arrivé aujourd'h...
...es feuilles qui rend compte des séances de la Convention, qu'un des commissaires qui étaient de retour avait dit qu'ils m'avaient mis e...
... le décret d'accusation. J'ose attendre de votre justice, citoyen, que vous voudre...
... vous, citoyen Président, avec le désir de m'entrete-nir avec vous sur les griefs dont on m'inculpe et pour vous prier d'obtenir de l'Assemblée que je sois entendu et que ...
... un républicain plus zélé pour le salut de sa patrie, ni un citoyen qui respecte p...
(( J'ai reçu l'ordre des commissaires de la Convention qui étaient à Strasbourg,le 6 mars, de me rendre à la suite de la Convention. Je suis arrivé aujourd'hui à 3 heures, et j'ai appris avec étonnement qu'il était dit dans une des feuilles qui rend compte des séances de la Convention, qu'un des commissaires qui étaient de retour avait dit qu'ils m'avaient mis en état d'arrestation et que, sur ce rapport, la Convention avait rendu contre moi le décret d'accusation. J'ose attendre de votre justice, citoyen, que vous voudrez bien rendre compte à l'Assemblée que non seulement les commissaires ne m'ont p...
...du commandement très étendu qui m'était confié depuis onze mois. J'ai passé chez vous, citoyen Président, avec le désir de m'entrete-nir avec vous sur les griefs dont on m'inculpe et pour vous prier d'obtenir de l'Assemblée que je sois entendu et que ma conduite dans mon commandement soit mise sous les yeux du comité militaire, a...
...it rendu compte à la Convention, voulant la convaincre qu'il n'y a pas en France un républicain plus zélé pour le salut de sa patrie, ni un citoyen qui respecte plus ses lois.
Locuteur: Julien
... commandant les troupes du Haut-Rhin et de la Rauracie. « Le lieutenant général, commandant les troupes du Haut-Rhin et de la Rauracie.
...rançais, nous partons avec une couronne de chêne, vous ne nous verrez qu'avec une couronne de laurier. » (1) Bulletin de la Convention du 16 mars 1793. 1™ SÉRIE. T. LX. ( Représentants du peuple français, nous partons avec une couronne de chêne, vous ne nous verrez qu'avec une couronne de laurier. » (1) Bulletin de la Convention du 16 mars 1793. 1™ SÉRIE. T. LX.
...ens, vous avez, sur la proposition d'un de vos membres, sans examen et sans discus...
...it qu'il avait intimé à la municipalité de Col-mar, l'ordre de consigner dans ses registres, la déclar...
... ci-devant Monsieur, se qualifie régent de France et donne à son frère le ci-devant comte d'Artois, le titre de lieutenant général. Cependant le bruit ...
...d'Harambure n'a fait qu'un simple dépôt de cette déclaration, duquel il a demandé acte, pour que sa conduite ne parût pas susp...
Citoyens, vous avez, sur la proposition d'un de vos membres, sans examen et sans discussion, porté un décret d'accusation contre d'Harambure, parce qu'on vous a dit qu'il avait intimé à la municipalité de Col-mar, l'ordre de consigner dans ses registres, la déclaration dans laquelle le ci-devant Monsieur, se qualifie régent de France et donne à son frère le ci-devant comte d'Artois, le titre de lieutenant général. Cependant le bruit court, s'accrédite même, que d'Harambure n'a fait qu'un simple dépôt de cette déclaration, duquel il a demandé acte, pour que sa conduite ne parût pas suspecte. Ainsi, vous voyez que votre décret d'accusation a été rendu un peu trop à ...
(( Paris, le 15 mars 1793 (( Paris, le 15 mars 1793

Séance du samedi 16 mars 1793

page 242
Locuteur: Rùhl
...sitaire des pièces qui sont à la charge de d'Harambure, il était facile de voir par la manière dont sa lettre à la...
...e, qu'il cherchait à se faire Un mérite de cette action aux yeux des princes émigr...
...tril, pour se justifier qu'il demandait acte de sa réquisition. '
J'ai été dépositaire des pièces qui sont à la charge de d'Harambure, il était facile de voir par la manière dont sa lettre à la municipalité dp Colmar était conçue, qu'il cherchait à se faire Un mérite de cette action aux yeux des princes émigrés : car c'était, disaitril, pour se justifier qu'il demandait acte de sa réquisition. '
Locuteur: Rùhl
...s. Or, ce sont les officiers municipaux de cette place que d'Harambure a sommés d'enregistrer les déclarations des frères de Louis Capet; il leur a demandé même de lui en donner acte pour pouvoir se justifier..... Se justifier ! vis-à-vis de qui l'espérait-il ? Il est évident que ... ...arer par surprise si les généraux ne sont pas très patriotes et très surveillants. Or, ce sont les officiers municipaux de cette place que d'Harambure a sommés d'enregistrer les déclarations des frères de Louis Capet; il leur a demandé même de lui en donner acte pour pouvoir se justifier..... Se justifier ! vis-à-vis de qui l'espérait-il ? Il est évident que c'était auprès des contre-révolutionnaires. Je demande donc que le décret d'accu...
Locuteur: Lanjuinais
...cusation sans le rapport préalable d'un de vos comités : je conclus à ce que d'Har... sion pour vous demander qu'à l'avenir il ne soit rendu aucun décret d'accusation sans le rapport préalable d'un de vos comités : je conclus à ce que d'Harambure soit admis à la barre.
Locuteur: Charlier
...u jour. Il déclare avoir lu les lettres de d'Harambure ; il estime que le décret e... réclame gur l'une et sur l'autre, l'ordre du jour. Il déclare avoir lu les lettres de d'Harambure ; il estime que le décret est fondé.
Locuteur: Philippeaux
Je propose que l'on demande au ministre de là justice pourquoi d'Harambure, décrét... Je propose que l'on demande au ministre de là justice pourquoi d'Harambure, décrété d'accusation, n'est pas encore arrêté.
Locuteur: Osselin
...attacher les deux 'partis : ces espèces de gens-là sont toujours dangereux. Je dem... D'Harambure, à ce qu'il paraît, est un homme qui cherche à s'attacher les deux 'partis : ces espèces de gens-là sont toujours dangereux. Je demande que la Convention passe à l'ordre du jour motivé sur le décret d'accusation...
Locuteur: Osselin
...ent ordinairement les généraux français de rendre les places, et les généraux qui ... ...Harambure n'a fait que suivre un usage établi depuis la guerre. Les ennemis somment ordinairement les généraux français de rendre les places, et les généraux qui reçoivent ces dépêches, les remettent cachetées aux administrations publiques.
Locuteur: Rùhl
Mais il est très intéressant de savoir si d'Harambure avait décacheté les paquets avant de les envoyer à la municipalité de Neuf-Brisack. Mais il est très intéressant de savoir si d'Harambure avait décacheté les paquets avant de les envoyer à la municipalité de Neuf-Brisack.
Locuteur: Le Président
vérité, le style des lettres de d'Harambure, les invitations qu'il fait...
...es lettres pouvaient lui servir» eu cas de contre-révolution, à se faire passer po...
vérité, le style des lettres de d'Harambure, les invitations qu'il fait à la municipalité prouvent assez qu il était accusable. Ces lettres pouvaient lui servir» eu cas de contre-révolution, à se faire passer po#r partisan des princes.
Locuteur: Julien
...riel Bu-teux, capitaine au 6e bataillon de la Somme en garmson à Valognes, formant... 23° Pétition du citoyen Pierre-Gabriel Bu-teux, capitaine au 6e bataillon de la Somme en garmson à Valognes, formant diverses réclamations qui lui sont particulières.
Locuteur: Julien
... Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Julien
24° Lettre de Lebrun, ministre des affaires étrangère...
...smet à la Convention Jes procès-verbaux de réunion à la France, votée par les habitants de la Rau-racie; ces pièces sont ainsi cop...
24° Lettre de Lebrun, ministre des affaires étrangères, par laquelle il transmet à la Convention Jes procès-verbaux de réunion à la France, votée par les habitants de la Rau-racie; ces pièces sont ainsi copçues (1).
Locuteur: Julien
...Je vous ai prévenu, par ma lettre du 12 de oe mois, que l'assemblée générale des députés de la Rauracie avait vote pour la réunion de ce pays a la République française. Aujo...
...erbal des séances où l'on a émis le vœu de cette réunion; vous y verrez qu'on y de...
... département distinct pour les communes de la Rauracie.
« Je vous ai prévenu, par ma lettre du 12 de oe mois, que l'assemblée générale des députés de la Rauracie avait vote pour la réunion de ce pays a la République française. Aujourd'hui, citoyen Président, je vous envoie le pro-cès-verbal des séances où l'on a émis le vœu de cette réunion; vous y verrez qu'on y demande aussi la formation d'un département distinct pour les communes de la Rauracie.
Locuteur: Julien
Extrait du procès-verbal des séances de l'assemblée générale de la Rauracie. Extrait du procès-verbal des séances de l'assemblée générale de la Rauracie.
« Les citoyens de la Rauracie s'étant formés de nouveau en assemblées communales pour y délibérer sur la forme de gouvernement qui leur convient, y nomme...
...ue commune, et les charger spécialement de se réunir à Porrentruy, l'ouverture de la séance s'est faite par la lecture de...
...été reconnu qUe les communes des villes de Porrentruy, Délempnt et de Sainte-Ursanne, et celles de Saint-Rochedoo, Cornol, Dam van, Mireco...
...pcpuït, Peucnapatte» Sein- (1) bulletin de \a Convention}, du 16 mars 1793,
« Les citoyens de la Rauracie s'étant formés de nouveau en assemblées communales pour y délibérer sur la forme de gouvernement qui leur convient, y nommer un député par chaque commune, et les charger spécialement de se réunir à Porrentruy, l'ouverture de la séance s'est faite par la lecture desdits décrets et proclamation; ensuite on a procédé à la vérification et au rece...
...œu sur la réunion. La vérification faite, l'assemblée s'est constituée, et il a été reconnu qUe les communes des villes de Porrentruy, Délempnt et de Sainte-Ursanne, et celles de Saint-Rochedoo, Cornol, Dam van, Mirecourt, Réclère, Bure, Froide-vaux, Fahy, Poruncerats, Courgenay, Cour-tenaubrUy, P...
...es Bonschauxfour, Bellefoncj, Chevancv, Lobschey, Chersmay, Rooourt, qpleùttp, Qpcpuït, Peucnapatte» Sein- (1) bulletin de \a Convention}, du 16 mars 1793,

Séance du samedi 16 mars 1793

page 243
Locuteur: Julien
... à la France, un département à part, et de pouvoir faire les observations relative... guelgier, Neudlincourt, Courdemaiche, ont voté unanimement pour leur réunion à la France, un département à part, et de pouvoir faire les observations relatives aux intérêts locaux du pays.
Locuteur: Julien
Oh a ensuite délibéré de nommer au scrutin, et à la pluralité re...
...à Paris pour porter le vœu des communes de ce pays à la Convention nationale de France. »
Oh a ensuite délibéré de nommer au scrutin, et à la pluralité relative des voix, quatre députés qui se transporteront sur-le-champ à Paris pour porter le vœu des communes de ce pays à la Convention nationale de France. »
Locuteur: Julien
25° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui fait passer à la Convent... 25° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui fait passer à la Convention un don patriotique du citoyen Rivrot, lieutenant-colonel, Commandant le 1er ...
Locuteur: Julien
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Julien
« Je m'empresse de vous envoyer l'offrande que fait à la p...
...ant-colonel commandant le 1er bataillon de la Drôme, actuellement à Chambéry. Elle consiste en un assignat de 50 livres et une jpaire de boucles d'argent, applicables aux frais de la guerre Le général Kellermann qui me ...
...toyen Rivrot et certifie la bonne tenue de son bataillon.
« Je m'empresse de vous envoyer l'offrande que fait à la patrie le citoyen Rivrot, lieutenant-colonel commandant le 1er bataillon de la Drôme, actuellement à Chambéry. Elle consiste en un assignat de 50 livres et une jpaire de boucles d'argent, applicables aux frais de la guerre Le général Kellermann qui me fait passer ce don patriotique fait l'éloge du citoyen Rivrot et certifie la bonne tenue de son bataillon.
Locuteur: Julien
« Le ministre de la guerre» « Le ministre de la guerre»
Locuteur: Julien
...onvention décrète Izt mention honorable de cette offrande qu'elle qx;cepj;p et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention décrète Izt mention honorable de cette offrande qu'elle qx;cepj;p et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Locuteur: Julien
26° Lettre du citoyen DelaguevMe de Coinces, député du Loiret, qui transmet à la Convention un don patriotique de la société républicaine de là ville de Bôiscommun, dans le département du Loir... 26° Lettre du citoyen DelaguevMe de Coinces, député du Loiret, qui transmet à la Convention un don patriotique de la société républicaine de là ville de Bôiscommun, dans le département du Loiret; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Julien
« La société populaire et républicaine de la ville de Boiscommun, département du Loiret, offre, par mon entremise, 2jS paires de souliers pour les besoins de nos armées et, en particulier, pour ceu...
...l la plus grande partie des jeunes gens de cette ville s'est enrôlee lors de la première levée; ce don a été remis a...
« La société populaire et républicaine de la ville de Boiscommun, département du Loiret, offre, par mon entremise, 2jS paires de souliers pour les besoins de nos armées et, en particulier, pour ceux du second bataillon du Loiret dans lequel la plus grande partie des jeunes gens de cette ville s'est enrôlee lors de la première levée; ce don a été remis au dépôt du comité des marchés.
Locuteur: Julien
...ns laquelle elle exprime les sentiments de son ardent patriotisme et de son entier dévouement pour la cause de la liberté et de l'égalité et le maintien de la République une et indivisible. « Cette même société a fait passer à la Convention nationale une adresse dans laquelle elle exprime les sentiments de son ardent patriotisme et de son entier dévouement pour la cause de la liberté et de l'égalité et le maintien de la République une et indivisible.
Locuteur: Julien
rable de cette of£rap4e qu'elle accepte et ordonne l'insertion de "cette lettre au Bulletin.) rable de cette of£rap4e qu'elle accepte et ordonne l'insertion de "cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Julien
...an, ci-devant ministre plénipotentiaire de la République française à' La Haye, est... Le citoyen Maulde^Hosdan, ci-devant ministre plénipotentiaire de la République française à' La Haye, est admis à la barre et s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Julien
...ent vo|>re ambassadeur à La Haye 1 il a grandes et tristes vérités à vous, appr...
...epuis trois mois, l'objet des vexations de la bureaucratie de votre département des affaires étrangèr...
« Représentants du peuple souverain, daignez écputer U?1 moment vo|>re ambassadeur à La Haye 1 il a grandes et tristes vérités à vous, apprendre, et c'est pàfce qu'elles vous vous sont inconnues qu'on ose le persécuter. . Celui qui ne mérite que des éloges, essuie les plus injustes reproches : il est depuis trois mois, l'objet des vexations de la bureaucratie de votre département des affaires étrangères, le plus ignorant cie l'Europe.
Locuteur: Julien
...'ayant pas eu d'effet, par une intrigue de la cour, inutile à déduire ici; je dus ...
...laquelle j'avais des données, résultant de pluicurs voyages intérieurs, faits sous le rapport de l'observation.
...bassadeur extraordinaire à Vienne, en date du 14 avril. Cette dernière mission n'ayant pas eu d'effet, par une intrigue de la cour, inutile à déduire ici; je dus me rendre à ma mission d'Hollande, qui m'avait été réservée, en cas que l'autre n'efit pas lieu, et pour laquelle j'avais des données, résultant de pluicurs voyages intérieurs, faits sous le rapport de l'observation.
Locuteur: Julien
Dumouriez ne se borna pas à me donner de ces instructions vagues, tirées de la poussière de la vieille diplomatie; il me communiqua... Dumouriez ne se borna pas à me donner de ces instructions vagues, tirées de la poussière de la vieille diplomatie; il me communiqua ees S). ;>l.iï-iij l'homme d'Etat qui voit en grand, et qui calcule toutes les ...
Locuteur: Julien
J'arrivai, le 16 de mai, à La Haye. On y regrettait le mand...
...artager longtemps les droits invisibles de sa souveraineté.
J'arrivai, le 16 de mai, à La Haye. On y regrettait le mandataire royaliste d'un despote; on y craignait le mandataire patriote d'un grand peuple, qu'on soupçonnait ne devoir p^s partager longtemps les droits invisibles de sa souveraineté.
Locuteur: Julien
...avait discuté au conseil si mes lettres de créance seraient reçues ; elles lé fure... ( Les préventions les plus gênantes m'avaient devance à la Haye ; on y avait discuté au conseil si mes lettres de créance seraient reçues ; elles lé furent en trois jours : votre ambassadeur n'aurait pas spuffert qu'on eut balancé pl...
...mienne. L'ennemi entamait le territoire de la liberté; les patriotes en frémissent...
... il a tpnu parole. Mais il avait promis de dégager la Hollande de l'asservissement de quelques puissances étrangères. Et cett...
...res; quand l'instant s'est trouvé passé de le faire avec sûreté. Mais ils font tou...
...L'Europe en levé les épaules. Voici les actes de mon ?èle et les suites qu'on leur a don...
...ambre des députés j Collée Mon Portiez (de l'Oise), tome §44 bis, n° 40.
... je nie rendis! à Amsterdam ; la confiance y était per4ue. Je la ranimai par la mienne. L'ennemi entamait le territoire de la liberté; les patriotes en frémissent : je promets des yiçtqjres, et Dumouriez devait acquitter mes promesses; i) l'a...
...ombattre et vaincre! l'ennemi sur son propre territoire; il nous l'avait promis; il a tpnu parole. Mais il avait promis de dégager la Hollande de l'asservissement de quelques puissances étrangères. Et cette parole est à tenir. Est-ce sa faute ? Non : cette promesse eût été acquittée c...
...ujours saps prévoyance, n'avaient ensuite précipité tous les mouvements utilitaires; quand l'instant s'est trouvé passé de le faire avec sûreté. Mais ils font tout à contretemps. L'Europe en levé les épaules. Voici les actes de mon ?èle et les suites qu'on leur a données. (1) Bibliothèque Je la Chambre des députés j Collée Mon Portiez (de l'Oise), tome §44 bis, n° 40.
« Paris, 16 pars 1793 « Paris, 16 pars 1793

Séance du samedi 16 mars 1793

page 244
Locuteur: Julien
(( Autre exemple : A l'époque de novembre dernier, la scène change encore de face. La conquête de la Flandre, la liberté du pays de Liège, l'affranchissement promis à tous...
... habitude qu'on connaissait à Dumouriez de tenir ce qu'il promettait ; la haute co...
...et d'estime et d'effroi, tout rapprocha de moi l'ambassadeur anglais et les ministres de Hollande. Ils tiennent divers conciliab...
...ent; je m'y rendis; enfin ils proposent de reconnaître la France en qualité de République. Nous n'avions pas, ou plutôt nous n'avions plus de Constitution dans ce moment. Les nouvelles tables de la loi ne sont pas même encore offertes...
...qui eût rapport au très important objet de la mienne.
(( Autre exemple : A l'époque de novembre dernier, la scène change encore de face. La conquête de la Flandre, la liberté du pays de Liège, l'affranchissement promis à tous les peuples, et la fière habitude qu'on connaissait à Dumouriez de tenir ce qu'il promettait ; la haute considération que cet homme extraordinaire avait obtenue, à juste titre, des sentiments mêlés et d'estime et d'effroi, tout rapprocha de moi l'ambassadeur anglais et les ministres de Hollande. Ils tiennent divers conciliabules : ils m'y appellent; je m'y rendis; enfin ils proposent de reconnaître la France en qualité de République. Nous n'avions pas, ou plutôt nous n'avions plus de Constitution dans ce moment. Les nouvelles tables de la loi ne sont pas même encore offertes à l'hommage, comme à la confiance des peuples : je crus Je moment favorable pou...
...ez-vous ce qu'elle apportait? Mon rappel bien sec et bien net, sans un seul mot qui eût rapport au très important objet de la mienne.
Locuteur: Julien
...re, je fis arrêter, en Hollande, nombre de fabricateurs de faux assignats : et ils auraient été traduits dans vos prisons de Paris, comme je ne cessai de l'écrire, si j'avais eu affaire à des m...
... posséder toutes les preuves des délits de ces scélérats que j'avais fait emprisonner; ensemble la correspondance originale de cet adroit coquin, nommé Harel, dit La ...
...dartreux La Queuille, cet ancien membre de l'Assemblée constituante, qu'avec le baron Deuménique, ce ministre trompeur de l'électeur de Trêves; enfin les procurations souscrites de la main des princes frères du roi; et ces fausses lettres de change, et ces faux assignats, preuves ...
« Entre mai et septembre, je fis arrêter, en Hollande, nombre de fabricateurs de faux assignats : et ils auraient été traduits dans vos prisons de Paris, comme je ne cessai de l'écrire, si j'avais eu affaire à des ministres patriotes. La trésorerie nationale doit) posséder toutes les preuves des délits de ces scélérats que j'avais fait emprisonner; ensemble la correspondance originale de cet adroit coquin, nommé Harel, dit La Vertu, tant avec les ci-devant princes et dartreux La Queuille, cet ancien membre de l'Assemblée constituante, qu'avec le baron Deuménique, ce ministre trompeur de l'électeur de Trêves; enfin les procurations souscrites de la main des princes frères du roi; et ces fausses lettres de change, et ces faux assignats, preuves éternelles et honteuses d'une espèce d'empoisonnement, objet d'horreur pour tous...
Locuteur: Julien
...riva les ci-devant princes d'un secours de cinq cents mille florins par quinzaine,...
...crédita sans retour la valeur trompeuse de plusieurs millions de florins, en fausses lettres de change, répandues dans la circulation d...
...ucun ne m'est revenu. Jamais je n'ai eu de réponse. Les fabricateurs d'assignats ont été remis en liberté; et c'est de là que sont venus ceux dont nous sommes...
«(L'arrestation d'Harel priva les ci-devant princes d'un secours de cinq cents mille florins par quinzaine, qu'il leur faisait passer, soit en or, soit en fournitures. Elle discrédita sans retour la valeur trompeuse de plusieurs millions de florins, en fausses lettres de change, répandues dans la circulation du commerce. J'ai écrit, j'ai sollicité, j'ai envoyé plusieurs courriers, dont aucun ne m'est revenu. Jamais je n'ai eu de réponse. Les fabricateurs d'assignats ont été remis en liberté; et c'est de là que sont venus ceux dont nous sommes empoisonnés !
Locuteur: Julien
...compense avec eux, celle d'avoir rempli de pénibles devoirs, mais essentiels à la ...
...s les Républiques, le plus grand effort de vertu est de savoir supporter l'injustice, ce n'est ...
...ui ne mène qu'à l'abjection; mais celle de tout un grand peuple conduisit-elle à l...
...it supporter l'une, et fait un supplice de l'autre.
..., et dont je ne parlerais point, s'ils n'avaient été méconnus, portaient leur récompense avec eux, celle d'avoir rempli de pénibles devoirs, mais essentiels à la patrie. Ces services devaient au moins établir sur mon compte des présomptions a...
...N e devais-je pas 1 espérer 1 Le ministre Lebrun m'a prouvé le contraire. Si dans les Républiques, le plus grand effort de vertu est de savoir supporter l'injustice, ce n'est pas celle d'un ministre inepte, qui ne mène qu'à l'abjection; mais celle de tout un grand peuple conduisit-elle à l'ostracisme ! la fierté fait supporter l'une, et fait un supplice de l'autre.
Locuteur: Julien
...tre exemple : J'ai pu alimenter l'armée de la Belgique et nos armées navales de tout ce qui leur manquait. Le ministre ...
...nt prié, par sa dépêche du commencement de septembre, de lui chercher des bœufs vivants, du bœuf...
( Autre exemple : J'ai pu alimenter l'armée de la Belgique et nos armées navales de tout ce qui leur manquait. Le ministre Lebrun m'ayant prié, par sa dépêche du commencement de septembre, de lui chercher des bœufs vivants, du bœuf salé, des grains et des farines, etc.
Locuteur: Julien
...e bœuf salé, première qualité, à raison de 33 florins courants de Hollande, ou trois louis en espèces, la tonne de 200 livres, poids de marc; 3° le froment de Pologne, et même de Zélande, à 144 florins, ou 13 louis et demi environ le last, du poids de 4,250 à 4,400 livres. J'observai au min...
...rnement ne se dépêchait pas, ces sortes de marchandises augmenteraient bientôt de prix, d'après des demandes d'Italie, et les accaparements projetés de l'Angleterre. Jamais je n'en ai eu de réponse. Je demande qu'on examine à que...
...t : 1° cinquante bœufs vivants par quinzaine je lui en fis passer les prix; 2° le bœuf salé, première qualité, à raison de 33 florins courants de Hollande, ou trois louis en espèces, la tonne de 200 livres, poids de marc; 3° le froment de Pologne, et même de Zélande, à 144 florins, ou 13 louis et demi environ le last, du poids de 4,250 à 4,400 livres. J'observai au ministre que si le gouvernement ne se dépêchait pas, ces sortes de marchandises augmenteraient bientôt de prix, d'après des demandes d'Italie, et les accaparements projetés de l'Angleterre. Jamais je n'en ai eu de réponse. Je demande qu'on examine à quels prix excessifs
Locuteur: Julien
« Autre exemple : Dès que le roi de Prusse méconnaissait assez complètement...
...ion autri-i chienne, cet ennemi naturel de sa puissance éphémère, il devenait tout simple que ce roi, profitant de son influence sur le gouvernement hollandais, songeât à former de gros magasins à Dorp et à Maastricht; e...
...visionnements lui arrivassent des ports de la Baltique. Je prévins le ministre à temps des chargements, de la route, des espèces et des quantités de ces importantes cargaisons. Je proposai l'envoi d'une ou de deux frégates françaises pour intercept...
...inistre me remercia, me recommanda bien de lui continuer ces avis; je l'ai fait; mes avis ont été perdus. Plus de réponse de Lebrun. S'il m'objecte aujourd'hui qu'e...
...ue une réponse qui montrera l'ignorance de l'objecteur, et l'ineptie de l'objection.
« Autre exemple : Dès que le roi de Prusse méconnaissait assez complètement ses intérêts | pour servir d'instrument à l'ambition autri-i chienne, cet ennemi naturel de sa puissance éphémère, il devenait tout simple que ce roi, profitant de son influence sur le gouvernement hollandais, songeât à former de gros magasins à Dorp et à Maastricht; et que les approvisionnements lui arrivassent des ports de la Baltique. Je prévins le ministre à temps des chargements, de la route, des espèces et des quantités de ces importantes cargaisons. Je proposai l'envoi d'une ou de deux frégates françaises pour intercepter les convois en passant vers la nord-Hollande, ce qui était alors, d'une grande facilité. Le ministre me remercia, me recommanda bien de lui continuer ces avis; je l'ai fait; mes avis ont été perdus. Plus de réponse de Lebrun. S'il m'objecte aujourd'hui qu'en établissant une croisière on aurait pu déplaire à la Grande-Bretagne, je réserve à mon politique une réponse qui montrera l'ignorance de l'objecteur, et l'ineptie de l'objection.
Locuteur: Julien
(( Représentants de la nation ! je cite simplement le fait, sans me permettre de remarques. Il est trop grave, hélas ! p...
...ntre temps, si arbitrairement, m'évince de mon poste, pour le donner deux mois apr...
...la nature a plutôt moulé pour le métier de la guerre que pour la carrière diplomatique; lequel arrive au bout d'un mois du jour de son départ de France : voilà notre diplomatie sans que moi, ni lui, ni personne eussions de la part de Lebrun, rien à répondre à l'am-
(( Représentants de la nation ! je cite simplement le fait, sans me permettre de remarques. Il est trop grave, hélas ! pour en avoir besoin. Je n'inculpe pas même mon très coupable in-culpateur; celui qui, si à contre temps, si arbitrairement, m'évince de mon poste, pour le donner deux mois après, à son ami le professeur Noël, lequel, eût-il été l'homme le plus habile, arr...
...ie, il m'envoie par intérim son agent, le fougueux et colossal Thain-ville, que la nature a plutôt moulé pour le métier de la guerre que pour la carrière diplomatique; lequel arrive au bout d'un mois du jour de son départ de France : voilà notre diplomatie sans que moi, ni lui, ni personne eussions de la part de Lebrun, rien à répondre à l'am-

Séance du samedi 16 mars 1793

page 245
Locuteur: Julien
...a-ssadeur d'Angleterre ni aux ministres de Hollande, étonnés d'un pareil silence, sur leurs propositions de paix, sur leur offre importante de reconnaître la République qui m'avait f... ba-ssadeur d'Angleterre ni aux ministres de Hollande, étonnés d'un pareil silence, sur leurs propositions de paix, sur leur offre importante de reconnaître la République qui m'avait fait expédier un courrier. Oh ! quel cabinet politique que ce cabinet Lebrun ! Et...
Locuteur: Julien
...nistre en mars, et même avant ce temps, de rétablir en franche république le pays ...
...bassadeur d'Angleterre et aux ministres de Hollande le dessein de se rapprocher de moi, et de me montrer le désir de me voir reproduire de nouvelles lettres de créance. Quel danger courait le ministr...
...it obtenu en Hollande assez d'estime et de confiance pour que l'on désirât d'y tra...
...u'on vainquît la répugnance qu'on avait de m'y reconnaître ministre de la République.
...que Dumouriez effectuait, en novembre 1792, le projet qu'il avait conçu comme ministre en mars, et même avant ce temps, de rétablir en franche république le pays subjugué par le pouvoir stathoudérien, soumis lui-même à deux ou trois puissances; il devenait tout simple que ces succès fissent concevoir à l'ambassadeur d'Angleterre et aux ministres de Hollande le dessein de se rapprocher de moi, et de me montrer le désir de me voir reproduire de nouvelles lettres de créance. Quel danger courait le ministre d'écouter ces propositions ? Quel risque ne courait il pas en me rappelant brusquement? moi qui, sans caractère avoué, depuis la suspension du roi, avait obtenu en Hollande assez d'estime et de confiance pour que l'on désirât d'y traiter avec moi, et qu'on vainquît la répugnance qu'on avait de m'y reconnaître ministre de la République.
Locuteur: Julien
...se qu'à la marche victorieuse des armes de Dumouriez vers le Brabant et le pays de Clèves. ..., des vues hostiles très prochaines? l'exécution desquelles ne se trouvait soumise qu'à la marche victorieuse des armes de Dumouriez vers le Brabant et le pays de Clèves.
Locuteur: Julien
...e nous avions fondé sur le grand succès de nos armes? ...quels nous comptions, si la marche des événements ne répondait pas à l'espoir que nous avions fondé sur le grand succès de nos armes?
Locuteur: Julien
...it douteux qu'il reprît le commandement de l'armée : l'intérêt de l'Etat l'exige, il s'y soumet. ...riez se trouva, en quelque sorte, paralysé. Il revint à Paris, mécontent. Il était douteux qu'il reprît le commandement de l'armée : l'intérêt de l'Etat l'exige, il s'y soumet.
Locuteur: Julien
... J'étais moi-même arrivé à Paris, le 14 de janvier : j'y avais vu ce général : j'avais conféré avec lui sur la situation politique de l'Europe en général, sur celle particulière de la Hollande et de la Grande-Bretagne. « J'étais moi-même arrivé à Paris, le 14 de janvier : j'y avais vu ce général : j'avais conféré avec lui sur la situation politique de l'Europe en général, sur celle particulière de la Hollande et de la Grande-Bretagne.
Locuteur: Julien
« Après beaucoup de conférences, le 23 de janvier, le conseil à la fin décide que...
... avec le lord Auckland et les ministres de Hollande, sur leurs offres trop négligées de reconnaître la République; car, malgré tant de fautes commises, il fallait bien partir du point fâcheux où l'on était; tâcher de réparer tout ce qu'avait eu d'offensant pour eux le rappel de l'ambassadeur, et le mépris des offres,...
« Après beaucoup de conférences, le 23 de janvier, le conseil à la fin décide que Dumouriez va se rendre à Anvers, pour renouer, s'il est possible, une entrevue avec le lord Auckland et les ministres de Hollande, sur leurs offres trop négligées de reconnaître la République; car, malgré tant de fautes commises, il fallait bien partir du point fâcheux où l'on était; tâcher de réparer tout ce qu'avait eu d'offensant pour eux le rappel de l'ambassadeur, et le mépris des offres, et le silence du ministre.
Locuteur: Julien
« On me propose d'être médiateur de l'entrevue, sur l'assurance que je donnais que les succès de Dumouriez faciliteraient les négociatio... « On me propose d'être médiateur de l'entrevue, sur l'assurance que je donnais que les succès de Dumouriez faciliteraient les négociations, nécessitées par des motifs inutiles à déduire ici. Le conseil avait approuvé...
Locuteur: Julien
et les ministres de Hollande, était le principal objet. Dum...
...e soir, nous descendons dans le cabinet de Lebrun. Nous reprenons l'objet de l'entrevue tant désirée. Le général nou...
...vantageuse, lui paraissait seul capable de la conduire à son succès. En conséquenc...
et les ministres de Hollande, était le principal objet. Dumouriez dîne chez le ministre; j'y suis invité; je m'y rends. Le soir, nous descendons dans le cabinet de Lebrun. Nous reprenons l'objet de l'entrevue tant désirée. Le général nous dit que celui qui avait conçu une idée si avantageuse, lui paraissait seul capable de la conduire à son succès. En conséquence, il me propose d'écrire au lord Auckland et au grand Pensionnaire.
Locuteur: Julien
...refuse, sachant bien qu'une négociation de ce genre ne devait pas se traiter par é...
...iance que j'avais inspirée en Hollande, de me rendre porteur, en qualité de ministre plénipotentiaire, de la lettre de Dumouriez arrêtée au conseil, et de mettre toute ma science à déterminer l'...
« Je m'y refuse, sachant bien qu'une négociation de ce genre ne devait pas se traiter par écrit: mais j'offre, d'après la confiance que j'avais inspirée en Hollande, de me rendre porteur, en qualité de ministre plénipotentiaire, de la lettre de Dumouriez arrêtée au conseil, et de mettre toute ma science à déterminer l'entrevue que l'on jugeait si nécessaire.
Locuteur: Julien
...y viendrez rendre compte « à votre chef de file du cours et de l'issue de « votre négociation. » ...le juge néces-c saire, vous m'expédierez un courrier d'An-« vers, lorsque vousi y viendrez rendre compte « à votre chef de file du cours et de l'issue de « votre négociation. »
Locuteur: Julien
« Le lendemain 24, je vais de bonne heure chez le ministre; je lui demande, de nouveau, des instructions; c'est une fo...
...e n'éprouve que trop cruellement le mal de n'avoir pas plus insisté à ce qu'elle f...
...nvoie aux instructions que je recevrais de Dumouriez; j'étais bien loin de croire que l'insidieux ministre se réservait, par là, un moyen de repousser sur moi les reproches ultérie...
...riotes hollandais, réfugiés dans Paris, de lui faire !
« Le lendemain 24, je vais de bonne heure chez le ministre; je lui demande, de nouveau, des instructions; c'est une forme diplomatique, et je n'éprouve que trop cruellement le mal de n'avoir pas plus insisté à ce qu'elle fût remplie à mon égard : le ministre me réitère tout ce qu'il m'avait dit la veille, et me renvoie aux instructions que je recevrais de Dumouriez; j'étais bien loin de croire que l'insidieux ministre se réservait, par là, un moyen de repousser sur moi les reproches ultérieurs, qu'il permettait aux patriotes hollandais, réfugiés dans Paris, de lui faire !
Locuteur: Julien
... pas lieu, puisque je ne m'étais chargé de la lettre de Dumouriez, comme le dit le ministre, lui-même, dans un paragraphe de gazette : « que parce que j'avais assur...
... ministres hollandais ! c'était l'objet de ma mission; et quand le ministre Lebrun a l'impudeur de faire dire à des gazetiers à ses ordres...
...n courrier ordinaire, et simple porteur de dépêches ; je demande si un courrier po...
...i donc m'y envoyait-on, sous ma qualité de ministre?
...ous et le grand Pensionnaire. Et comment cette conférence aurait-elle pu n'avoir pas lieu, puisque je ne m'étais chargé de la lettre de Dumouriez, comme le dit le ministre, lui-même, dans un paragraphe de gazette : « que parce que j'avais assuré avoir « des relations particulières avec l'ambassa-« deur anglais. » Il fallait bien déterminer la volonté du lord Auckland et des ministres hollandais ! c'était l'objet de ma mission; et quand le ministre Lebrun a l'impudeur de faire dire à des gazetiers à ses ordres, que je n'étais qu'un courrier ordinaire, et simple porteur de dépêches ; je demande si un courrier pouvait remplir ce grand objet? Et si un courrier le pouvait;_ pourquoi donc m'y envoyait-on, sous ma qualité de ministre?
Locuteur: Julien
...u'il a fait; à expédier trois courriers de suite les 29, 30 et 31 à Londres? ...accrédité, pour porter lord Auckland à consentir à l'entrevue; à faire tout ce qu'il a fait; à expédier trois courriers de suite les 29, 30 et 31 à Londres?
Locuteur: Julien
... ne l'en voyait-il pas, par un courrier de l'antichambre, au professeur Noël, ! so... ...ue remettre une lettre et garder un profond silence; pourquoi le ministre Lebrun ne l'en voyait-il pas, par un courrier de l'antichambre, au professeur Noël, ! son ami, et chargé d'affaires à la Haye; mais ! sans y. être accrédité, n'ayant pu...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 246
Locuteur: Julien
...e par le lord Auckland et les ministres de Hollande; très surpris, ils en inférèrent que, puisqu'il ne m'était pas enjoint de revenir, le gouvernement français ne présumait rien, sans doute, encore de l'effet de l'entrevue proposée. Je n'en suivis pas moins ma marche. Je n'en obtins pas moins de l'ambassadeur d'Angleterre, l'ordre de ne pas inquiéter la retraite de notre escadre d'Anvers, en cas qu'elle ...
...t. Je n'en retardai pas moins l'arrivée de forces que l'Angleterre avait promise à...
... l'Etat était-il compromis par tous ces actes de mon zèle? Répondez, ministre Lebrun !
c Cette observation fut saisie par le lord Auckland et les ministres de Hollande; très surpris, ils en inférèrent que, puisqu'il ne m'était pas enjoint de revenir, le gouvernement français ne présumait rien, sans doute, encore de l'effet de l'entrevue proposée. Je n'en suivis pas moins ma marche. Je n'en obtins pas moins de l'ambassadeur d'Angleterre, l'ordre de ne pas inquiéter la retraite de notre escadre d'Anvers, en cas qu'elle descendit l'Es-càut. Je n'en retardai pas moins l'arrivée de forces que l'Angleterre avait promise à la Hollande. Me fallait-il un ordre exprès pour rendre à l'Etat ce service? Un citoyen comme moi, instruit dans sa mission, ne se devait il pas entier à la patrie? l'Etat était-il compromis par tous ces actes de mon zèle? Répondez, ministre Lebrun !
Locuteur: Julien
...istre a beau faire, il ne se tirera pas de là; il faut être un peu plus rusé, pour... mettre une lettre. Le ministre a beau faire, il ne se tirera pas de là; il faut être un peu plus rusé, pour commander des mensonges aux ga^ zettes, contre les gens qui savent se défendre ...
Locuteur: Julien
« Or, c'était donc pour s'assurer de la besogne, en déterminer le succès, qu...
... Gazette des Bataves, avec autorisation de Lebrun, est reconnu faux et menteur.
« Or, c'était donc pour s'assurer de la besogne, en déterminer le succès, que j'avais été préféré. Ai-je bien rempli ma mission? Oui. Tout autre aurait-il r...
... démarche infructueuse eût été aussi insultante que le paragraphe inséré dans la Gazette des Bataves, avec autorisation de Lebrun, est reconnu faux et menteur.
Locuteur: Julien
« L'objet de ma mission rempli, j'arrive à Anvers le...
...je ne pus que baisser la tête, et gémir de la tromperie que Lebrun avait faite à D...
« L'objet de ma mission rempli, j'arrive à Anvers le 11 février. Quel est mon étonnement, lorsque Dumouriez me confie qu'il avait ordre d'attaquer ! je ne pus que baisser la tête, et gémir de la tromperie que Lebrun avait faite à Dumouriez, à moi, et depuis à la Convention.
Locuteur: Julien
... le lendemain, 1er février^ le ministre de la marine avait expédié un courrier aux consuls de Rotterdam et d'Amsterdam, pour les prévenir promptement de la rupture inspirée de la France avec l'Angleterre? Comment surtout l'expédition de ce courrier, ordonnée par le conseil "même, ne m'apportait-elle pas l'ordre exprès de quitter La Haye ? ...ager l'entrevue pacifique entre le général et l'ambassadeur d'Angleterre; et que le lendemain, 1er février^ le ministre de la marine avait expédié un courrier aux consuls de Rotterdam et d'Amsterdam, pour les prévenir promptement de la rupture inspirée de la France avec l'Angleterre? Comment surtout l'expédition de ce courrier, ordonnée par le conseil "même, ne m'apportait-elle pas l'ordre exprès de quitter La Haye ?
Locuteur: Julien
...leurs qu'on commettrait la faute énorme de déclarer la guerre à deux puissances ma... c Pouvais-je croire d'ailleurs qu'on commettrait la faute énorme de déclarer la guerre à deux puissances maritimes, avant d'avoir une frégate en mer, pour soutenir nos armateurs, et défen...
Locuteur: Julien
...t ce qu'il faut pour se la procurer, si de nouvelles fluctuations, des impressions à rebrousse-poil font qu'on y donne point de suite, ce conseil des ministres, qui av... ...l, une entrevue entre le lord Auckland et le général Dumouriez ; après avoir fait ce qu'il faut pour se la procurer, si de nouvelles fluctuations, des impressions à rebrousse-poil font qu'on y donne point de suite, ce conseil des ministres, qui avait jugé cette entrevue si nécessaire, n'avait-il donc' pas pressenti les inquié...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 247
.La proposition de Bentabole n'est pas fondée; il faudrait...
...faire poursuivre tous les bons citoyens de Perpignan, qui au nombre de 1,500, ont coopéré à son arrestation. I...
...e (1) Voy. ci-dessus, séance du 15 mars 1793, le texte de cet arrêté et la discussion engagée à c...
.La proposition de Bentabole n'est pas fondée; il faudrait pour cela faire poursuivre tous les bons citoyens de Perpignan, qui au nombre de 1,500, ont coopéré à son arrestation. Il faudrait aussi déclarer l'incompétence (1) Voy. ci-dessus, séance du 15 mars 1793, le texte de cet arrêté et la discussion engagée à ce sujet, page 223.

Séance du samedi 16 mars 1793

page 249
« Perpignan, le 7 mars 1793 « Perpignan, le 7 mars 1793
« Ici se terminent les opérations de la municipalité. Le district exécuta ce... « Ici se terminent les opérations de la municipalité. Le district exécuta ce que lui prescrit la loi du 11 août, et le département, pour s'y conformer, adre...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 250
« Nous nous empressons de vous rendre compte d'un événement arriv...
...unicipal, qu'un officier se disant aide de camp de M. Servan, tenait dans la ville les pro...
...uer les témoins qui pouvaient justifier de la vérité de leur exposé. La municipalité s'empressa de les entendre ; à peine avait-elle commencé son information. que les aniis de la République, accompagnés e plus de quinze cents citoyens, amenèrent devant...
... écrivait à Marat et qu'il était chargé de distribuer des prospectus. Le corps municipal a fait lecture de ces papiers en présence du peuple assem...
...atté publiquement d'avoir été à la tête de ceux qui ont égorgé les prisonniers dan...
...t à renvoyer conformément à l'article 4 de la loi du 11 août 1792 relative à la sû...
... au directoire du district. Le prononcé de ce jugement a été universellement appla...
...peuple immense qui remplissait la salle de la maison commune, et qui en environnait l'enceinte. Nous l'avons invité, au nom de la loi, à se retirer ; il a obéi, il était près de dix heures du soir et le orévenu a été ...
« Nous nous empressons de vous rendre compte d'un événement arrivé hier dans notre comune ; vers les quatre heures du soir, des citoyens reconnus par leur civisme sont venus déposer au corps municipal, qu'un officier se disant aide de camp de M. Servan, tenait dans la ville les propos les plus séditieux, et indiquer les témoins qui pouvaient justifier de la vérité de leur exposé. La municipalité s'empressa de les entendre ; à peine avait-elle commencé son information. que les aniis de la République, accompagnés e plus de quinze cents citoyens, amenèrent devant elle le citoyen prévenu; le peuple paraissait très agité ët criait : Vive la Ré...
...e; on n'a rien trouvé d'intéressant; il en est seulement résulté la preuve qu'il écrivait à Marat et qu'il était chargé de distribuer des prospectus. Le corps municipal a fait lecture de ces papiers en présence du peuple assemblé pour calmer son agitation. Cette mesure a produit son effet : nous avons continué l'information et cinq témoins ayant déposé que le prévenu s'était flatté publiquement d'avoir été à la tête de ceux qui ont égorgé les prisonniers dans la malheureuse journée du 2 et du 3 septembre, deux témoins ayant déposé qu'il...
...heureux changement, nous nous sommes crus autorisés à lancer le mandat d'arrêt et à renvoyer conformément à l'article 4 de la loi du 11 août 1792 relative à la sûreté générale, l'expédition des pièces au directoire du district. Le prononcé de ce jugement a été universellement applaudi par le peuple immense qui remplissait la salle de la maison commune, et qui en environnait l'enceinte. Nous l'avons invité, au nom de la loi, à se retirer ; il a obéi, il était près de dix heures du soir et le orévenu a été conduit dans la maison d'arrêt par deux gendarmes armés unique- (1) Archives nat...
« Conformément à l'article 6 de la loi du 11 août dernier qui charge spécialement la municipalité des fonctions de la police de sûreté générale, nous adressons à la Convention nationale l'extrait des registres de la municipalité de Perpignan qui constate les dispositions...
...par le nommé Ducruix ; cet homme, avide de sang et de carnage, a été arrêté d'ans ses projets...
« Conformément à l'article 6 de la loi du 11 août dernier qui charge spécialement la municipalité des fonctions de la police de sûreté générale, nous adressons à la Convention nationale l'extrait des registres de la municipalité de Perpignan qui constate les dispositions relatives aux propos tenus publiquement, par le nommé Ducruix ; cet homme, avide de sang et de carnage, a été arrêté d'ans ses projets homicides ; il a trouvé dans les citoyens et les autorités qui sont dans cette ...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 251
7 février 1793 7 février 1793
...accusation près le tribunal du district de Perpignan, département des Pyrénées-Ori...
... qu'il a été remis le 2 du présent mois de mars par un des huissiers du tribunal l...
« Le directeur du jury d'accusation près le tribunal du district de Perpignan, département des Pyrénées-Orientales, certifie et atteste qu'il a été remis le 2 du présent mois de mars par un des huissiers du tribunal les pièces con- (1-2-3) Archives nationales, Carton C II, 250, chemise 402, pièce...

Séance du samedi 16 mars 1793

page 252
Du 10 mars 1793 Du 10 mars 1793

Séance du dimanche 17 mars 1793

- search term matches: (6)

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 253
Locuteur: Isnard
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 13 mars 1793, au matin. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mercredi 13 mars 1793, au matin.
PRÉSIDENCE DE BRÉARD, ancien président. PRÉSIDENCE DE BRÉARD, ancien président.
Il expose qu'employé par le ministre de la guerre, en qualité de lieutenant dans les troupes de terre des Iles et chargé d'une mission ... Il expose qu'employé par le ministre de la guerre, en qualité de lieutenant dans les troupes de terre des Iles et chargé d'une mission spéciale auprès des commissaires civils, (1) Voir ci-dessus, page 253.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 254
Locuteur: Le Président
...nts aveugles désirant consacrer, par un acte de civisme, le jour de leur délivrance, ont résolu de célébrer mercredi prochain^ à midi? au sein de leur établissement, une fête civiqûe en mémoire de l'illustre Lepeletier. Loin de retirer aucuns honoraires pour l'exécution de cette fête, ils y feront concourir grat...
... faibles talents, et déposeront au pied de la statue de ce grand hommp, à l'intentjon des frais de la guerre, les premiers deniers que leu...
« Les enfants aveugles désirant consacrer, par un acte de civisme, le jour de leur délivrance, ont résolu de célébrer mercredi prochain^ à midi? au sein de leur établissement, une fête civiqûe en mémoire de l'illustre Lepeletier. Loin de retirer aucuns honoraires pour l'exécution de cette fête, ils y feront concourir gratuitement tous leurs faibles talents, et déposeront au pied de la statue de ce grand hommp, à l'intentjon des frais de la guerre, les premiers deniers que leurs travaux ont produits, Je jour où ils sont devenus libres.
Locuteur: Le Président
il a fait de grandes dépenses dont il n'a jamais été...
...eulement qu'il sera payé des honoraires de son grade, soit une somme de 1,100 livres.
il a fait de grandes dépenses dont il n'a jamais été remboursé. Il demande, qu'oubliant les sa crifices qu'il a faits à sa patrie, l'Assemblée ordonne seulement qu'il sera payé des honoraires de son grade, soit une somme de 1,100 livres.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention renvoie la demande au comité de la guerre pour en faire son rapport le ... (La Convention renvoie la demande au comité de la guerre pour en faire son rapport le lendemain.)
Locuteur: Le Président
...xprime ainsi : Représentants, le denier de la veuve est sacré; nous ne sommes pas ...
...oste, mais si nous ne pouvons concourir de nos personnes à la défense de la patrie, nous nous faisons un devoir de venir en aide à nos frères plus heureux...
L'un d'eux s'exprime ainsi : Représentants, le denier de la veuve est sacré; nous ne sommes pas riches en fortune, mais nous sommes riches en patriotisme. Notre devoir nous retient à notre poste, mais si nous ne pouvons concourir de nos personnes à la défense de la patrie, nous nous faisons un devoir de venir en aide à nos frères plus heureux qui vont aux frontières, et nous vous apportons pour eux ce que nous possédons,...
Locuteur: Le Président
félicite les pétitionnaires de leur zèle eb leur accorde les honneurs de la séance. félicite les pétitionnaires de leur zèle eb leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention décrète la mention honorable de Cette offrande qu'elle accepte et ordon... (La Convention décrète la mention honorable de Cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Le Président
Il dépose la décoration militaire de Nicolas Grenet, natif de Lanthenans, département du Doubs, et un...
...sir d'aller combattre sous les drapeaux de la liberté.
Il dépose la décoration militaire de Nicolas Grenet, natif de Lanthenans, département du Doubs, et une pétition par laquelle cet ancien militaire témoigne le désir d'aller combattre sous les drapeaux de la liberté.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. remercie la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention décrète la mention honorable de l'offrande, l'insertion au Bulletin, et le renvoi de la pétition du citoyen Grenet au ministre de la guerre.) (La Convention décrète la mention honorable de l'offrande, l'insertion au Bulletin, et le renvoi de la pétition du citoyen Grenet au ministre de la guerre.)
Locuteur: Le Président
Une députation des marins de Boulogne-sur-Mer est admise à la barre.... Une députation des marins de Boulogne-sur-Mer est admise à la barre. .
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation se plaint que les frégate...
...x nations et pour défendre^ le commerce de genièvre aux smogleurs d'Angleterre
L'orateur de la députation se plaint que les frégates anglaises courent sur les bâtiments français, les trompent et les pillent. Il demande une loi pour protéger les pêcheurs cl^s deux nations et pour défendre^ le commerce de genièvre aux smogleurs d'Angleterre
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...vention renvoie la pétition aux comités de marine et de commerce pour en faire son rapport sous... (La Convention renvoie la pétition aux comités de marine et de commerce pour en faire son rapport sous trois jours.)
Locuteur: Le Président
Elle expose que mère de 18 enfants dont plusieurs sont aux fron...
...ans la misère avec son mari qui est âgé de 50 ans et est presque aveugle. Elle sol...
Elle expose que mère de 18 enfants dont plusieurs sont aux frontières, elle se trouve dans la misère avec son mari qui est âgé de 50 ans et est presque aveugle. Elle sollicite un secours.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séanpe. répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séanpe.
Locuteur: Le Président
...n renvoie la demande aux comités réunis de la guerre et de liquidation.) {La Conventipn renvoie la demande aux comités réunis de la guerre et de liquidation.)
Locuteur: Le Président
Elle expose qu'elle est veuve, et qu'un de ses enfants, armé et habillé à ses frai... Elle expose qu'elle est veuve, et qu'un de ses enfants, armé et habillé à ses frais, est; parti
Locuteur: Le Président
...frontières. Elje raconte qu'elle a fait de mauvaises affaires et que son commerce,... aux frontières. Elje raconte qu'elle a fait de mauvaises affaires et que son commerce, jadis prospère, ne peut plus la nourrir. |5JIe demande un secours.,
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accordé les honneurs de la séance. répond à la pétitionnaire et lui accordé les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...n renvoie la demande aux comités réunis de la guerre et de liquidation.) (La Convention renvoie la demande aux comités réunis de la guerre et de liquidation.)
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...n renyoie la demande aux comités réunis de la guerre et de liquidation.) (La Convention renyoie la demande aux comités réunis de la guerre et de liquidation.)
Locuteur: Le Président
f Tous les citoyens de la République française n'ont pas joui au même instant des principaux avantages de la Révolution; la Liberté, l'Egalité. Nos ennemis intérieurs ont usé et usent encore de toutes les ressources de l'intrigue, pour entraver la marche des...
...nfants aveugles, victime du patriotisme de ses instituteurs, gémissait depuis long...
... le crédit du directoire du département de Paris d'ayant le 10 août; depuis longte...
...mainement tourmentée par toutes espèces de vexations imaginables. Le nouveaux memb...
... d'un civisme pur, éclairés du flambeau de la philosophie, guidés par le Saint-Amour de l'humanité, viennent enfin de briser les fers qui tenaient cet établi...
f Tous les citoyens de la République française n'ont pas joui au même instant des principaux avantages de la Révolution; la Liberté, l'Egalité. Nos ennemis intérieurs ont usé et usent encore de toutes les ressources de l'intrigue, pour entraver la marche des amis du nouvel ordre des choses. L'institution nationale des enfants aveugles, victime du patriotisme de ses instituteurs, gémissait depuis longtemps sous le joug d'une cabale anticivique, étayée par le crédit du directoire du département de Paris d'ayant le 10 août; depuis longtemps elle en était inhumainement tourmentée par toutes espèces de vexations imaginables. Le nouveaux membres de.ee corps administratif, aninjés d'un civisme pur, éclairés du flambeau de la philosophie, guidés par le Saint-Amour de l'humanité, viennent enfin de briser les fers qui tenaient cet établissement dans un esclavage honteux. Jugez, législateurs, combien le bienfait est ...
...x que nous, vont combattre lès esclqves de la tyrannie! Législateurs, il manquerait à l'intérêt de cette fête, à son auguste cérémonial, à...
...veugles, si vous rie daigniez y députer de vos membres. Organe de ces enfante infortunés, leur ami, leur ...
...yons les armes qui doivent les frapper : habillons les soldats qui, pfyis heureux que nous, vont combattre lès esclqves de la tyrannie! Législateurs, il manquerait à l'intérêt de cette fête, à son auguste cérémonial, à la douce jouissance des aveugles, si vous rie daigniez y députer de vos membres. Organe de ces enfante infortunés, leur ami, leur père, je viens vous y ipvi- (1) Archives nationales, Carton CII2S0, chemise 410,...

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 255
Locuteur: Le Président
...es crimes dont il ait fallu nous punir? De telles proscriptions, législateurs, transformeront bientôt la terre de la liberté en un gouffre aride et désol...
...vernent chaque habitant avec un sceptre de fer; et le peuple ne tardera pas à apercevoir dans ces actes les causes de la misère publique. La langueur létharg...
...nt se fait-il que l'amour, l'estime, les acclamations du peuple soient devenus des crimes dont il ait fallu nous punir? De telles proscriptions, législateurs, transformeront bientôt la terre de la liberté en un gouffre aride et désolé, où la confusion et l'anarchie gouvernent chaque habitant avec un sceptre de fer; et le peuple ne tardera pas à apercevoir dans ces actes les causes de la misère publique. La langueur léthargique qui, succes-
Locuteur: Le Président
...dé que, du moins, vous leur saurez gréi de leurs efforts. Ainsi le respectable défenseur de la patrie, assis à l'ombre de ses lauriers, sourit quelquefois et voit avec complaisance des jeunes enfants soulever de leurs faibles mains, les instruments redoutable de son ancienne valeur. ter avec confiance; persuadé que, du moins, vous leur saurez gréi de leurs efforts. Ainsi le respectable défenseur de la patrie, assis à l'ombre de ses lauriers, sourit quelquefois et voit avec complaisance des jeunes enfants soulever de leurs faibles mains, les instruments redoutable de son ancienne valeur.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
(La Convention applaudit au zèle de l'instituteur et des élèves, et décide que six commissaires de l'Assemblée se rendront à la fête.) (La Convention applaudit au zèle de l'instituteur et des élèves, et décide que six commissaires de l'Assemblée se rendront à la fête.)
Locuteur: Le Président
...yez à votre barre des citoyens investis de la confiance du peuple, des électeurs, ...
...er et Dentzel ont bannis par une lettre de cachet, des départements du Haut et Bas-Rhin, et du district de Bitche.
Législateurs, vous voyez à votre barre des citoyens investis de la confiance du peuple, des électeurs, des députés suppléants, des administrateurs, que vos commissaires Couturier et Dentzel ont bannis par une lettre de cachet, des départements du Haut et Bas-Rhin, et du district de Bitche.
Locuteur: Le Président
..., nous avons obéi : Nous avons repoussé de nos bras nos femmes, nos enfants, nos amis, pour donner un nouveau témoignage de notre soumission aux ordres de ceux à qui le souverain a confié l'exercice de ses pouvoirs. Nous n'avons pas voulu ex...
...s commissaires étaient sortis du cercle de l'autorité dont vous les aviez investis...
...t que nous avons pour tout ce qui émane de votre sein, car nous sommes persuadés q...
...elques injustes, quelques tyranniques que nous aient paru ces ordres arbitraires, nous avons obéi : Nous avons repoussé de nos bras nos femmes, nos enfants, nos amis, pour donner un nouveau témoignage de notre soumission aux ordres de ceux à qui le souverain a confié l'exercice de ses pouvoirs. Nous n'avons pas voulu examiner si vos commissaires étaient sortis du cercle de l'autorité dont vous les aviez investis ; nous avons voulu prouver le respect que nous avons pour tout ce qui émane de votre sein, car nous sommes persuadés que c'est en se ralliant à la Convention nationale, que la chose publique peut êt...
Locuteur: Le Président
...ons faits à la chose publique. Athlètes de la Révolution, depuis le 14 juillet 178...
...mbattu sans relâche Le sentiment intime de la satisfaction qui naît de la vertu est notre récompense.
« Nous ne ferons point l'énumération des sacrifices que nous avons faits à la chose publique. Athlètes de la Révolution, depuis le 14 juillet 1789, nous avons combattu sans relâche Le sentiment intime de la satisfaction qui naît de la vertu est notre récompense.
Locuteur: Le Président
...nous défendons devant vous, c'est celle de la liberté ! « Ce n'est pas notre seule cause que nous défendons devant vous, c'est celle de la liberté !
Locuteur: Le Président
...ut et Bas-Rhin, mais encore du district de Bitche; parce qu'un d'entre nous y poss...
...s a. pas même entendus, et notre lettre de cachet, porte une terme indéfini. (Mouv...
...a haine leur avait désignés, ont été bannis non seulement des départements du Haut et Bas-Rhin, mais encore du district de Bitche; parce qu'un d'entre nous y possède une chaumière dans laquelle il aurait pu trouver un asile. On nous a laissé ignorer nos dénonciateurs; on ne nous a communiqué aucun motif, on ne nous a. pas même entendus, et notre lettre de cachet, porte une terme indéfini. (Mouvement d'indignation.)
Locuteur: Le Président
...pouse, à ses enfants, à tout ce qu'il a de plus cher. Comment conserver la vertu e... ...mort. La terreur a tout paralysé ; chaque citoyen tremble d'être arraché à son épouse, à ses enfants, à tout ce qu'il a de plus cher. Comment conserver la vertu et le courage dans des transes perpétuelles? L'âme, affaissée par la crainte, per...
Locuteur: Le Président
...ont fait tous les sacrifices à la cause de la liberté ; quand ils Verront ces pères de famille, dont les fils combattent dans les armées de la République; que diront-ils, quand il... Que diront nos voisins quand ils verront ceux qui ont fait tous les sacrifices à la cause de la liberté ; quand ils Verront ces pères de famille, dont les fils combattent dans les armées de la République; que diront-ils, quand ils les verront persécutés, poursuivis, bannis ?
Locuteur: Le Président
...e et à la Suisse le spectacle consolant de l'union, et offrait le tableau des douceurs que la liberté-et l'amour de la paix répandaient sur leur sol. Nos v...
...asbourg avait fait par son exemple plus de conquêtes que le fer des soldats. Comment conserver l'espoir de la liberté universelle? Quel est le peuple qui ne frémira pas d'adopter un système de gouvernement où l'estime et la confianc...
« Jusque dans ces derniers temps, Strasbourg présentait à l'Allemagne et à la Suisse le spectacle consolant de l'union, et offrait le tableau des douceurs que la liberté-et l'amour de la paix répandaient sur leur sol. Nos voisins étaient devenus nos amis, nos admirateurs. Strasbourg avait fait par son exemple plus de conquêtes que le fer des soldats. Comment conserver l'espoir de la liberté universelle? Quel est le peuple qui ne frémira pas d'adopter un système de gouvernement où l'estime et la confiance conduisent à la proscription? L'inquiétude se répandra bientôt sur le succès d...
Locuteur: Le Président
« Tel est le tableau effrayant de nos maux et de l'effet que produit la conduite de nos commissaires. Sauvez la cause de la justice et de la liberté ; s'il faut encore des sacri...
...eurs ; rien ne nous coûtera : à la voix de la patrie, il faut tout donner, prononcez ; devons-nous être dépouillés de tous nos droits politiques? devons-nous...
...oler à la victoire? Nous est-il défendu de combattre à leurs côtés ? Faudra-t-il que l'inimitié personnelle ou la haine de quelques agitateurs subalternes nous ravisse la jouissance de tous nos droits ? Non, législateurs, vo...
...gt-sixième section du souverain l'usage de ses droits, vous rendrez à leurs famill...
...s ; et vous ferez disparaître ces jours de proscription; pour le triomphe des lois éternelles de la justice et de l'humanité.
« Tel est le tableau effrayant de nos maux et de l'effet que produit la conduite de nos commissaires. Sauvez la cause de la justice et de la liberté ; s'il faut encore des sacrifices, parlez, législateurs ; rien ne nous coûtera : à la voix de la patrie, il faut tout donner, prononcez ; devons-nous être dépouillés de tous nos droits politiques? devons-nous renoncer au bonheur d encourager nos amis et nos frères à voler à la victoire? Nous est-il défendu de combattre à leurs côtés ? Faudra-t-il que l'inimitié personnelle ou la haine de quelques agitateurs subalternes nous ravisse la jouissance de tous nos droits ? Non, législateurs, vous repousserez avec horreur tant d'injustice, vous rendrez à une quatre-vingt-sixième section du souverain l'usage de ses droits, vous rendrez à leurs familles des citoyens irréprochables ; et vous ferez disparaître ces jours de proscription; pour le triomphe des lois éternelles de la justice et de l'humanité.
Locuteur: Le Président
... un mot : vos commissaires ont suspendu de leurs fonctions des administrateurs qui avaient la confiance de leurs concitoyens ; ils ont mis à leur ...
...l'acusateur public du tribunal criminel de Strasbourg, un prêtre allemand ; au maire de cette ville, un jeune homme qui n'a pas...
...es citoyens qui, depuis le commencement de la Révolution, ont travaillé pour la li...
..., aux armées combattant pour la liberté de la France ! »
Un autre pétitionnaire prend la parole : (( Citoyens, j'ajouterai un mot : vos commissaires ont suspendu de leurs fonctions des administrateurs qui avaient la confiance de leurs concitoyens ; ils ont mis à leur place leurs parents, leurs créatures, des gens qui n'habitent la France que depuis 15 mois ; ils ont substitué à l'acusateur public du tribunal criminel de Strasbourg, un prêtre allemand ; au maire de cette ville, un jeune homme qui n'a pas l'âge prescrit par la loi, et à ma place ils ont mis mon délateur. C'est ainsi qu'on récompense le zèle des citoyens qui, depuis le commencement de la Révolution, ont travaillé pour la liberté; c'est ainsi qu'on me récompense, moi, qui, dans ce moment, ai deux enfants et deux neveux que j'ai élevés, aux armées combattant pour la liberté de la France ! »

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 256
Locuteur: Mallarmé
...rier et Dentzel; Rùhl a toujours refusé de coopérer à ces actes arbitraires. Je demande, en conséquence...
...es commissaires, et qu'ils soient tenus de se rendre dans le sein de la Convention. Je crois inutile de dire que j'appuie de toutes mes forces la proposition qui vous a été faite d'annuler la peine de déportation prononcée contre les pétiti...
J'observe d'ailleurs que ces proclamations n'ont été signées que par Couturier et Dentzel; Rùhl a toujours refusé de coopérer à ces actes arbitraires. Je demande, en conséquence, que les pouvoirs soient retirés à ces commissaires, et qu'ils soient tenus de se rendre dans le sein de la Convention. Je crois inutile de dire que j'appuie de toutes mes forces la proposition qui vous a été faite d'annuler la peine de déportation prononcée contre les pétitionnaires.
Locuteur: Le Président
... comporte. Il leur accorde les honneurs de la séance. requête avec toute l'attention qu'elle comporte. Il leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Rühl
... uns ni des autres ; mais je suis forcé de dire que vos commissaires ont abusé de leurs pouvoirs et qu'ils ont violé à leur égard les droits les plus sacrés de l'homme, car ils les ont condamnés à la... ...es pétitionnaires ne sont pas mes amis et je ne voudrais me rendre garant ni des uns ni des autres ; mais je suis forcé de dire que vos commissaires ont abusé de leurs pouvoirs et qu'ils ont violé à leur égard les droits les plus sacrés de l'homme, car ils les ont condamnés à la déportation, sans instruction judiciaire, sans information.
Locuteur: Rühl
...eu et que vos commissaires soient tenus de prendre des éclaircissements pour const... Je demande donc que cette déportation n'ait point lieu et que vos commissaires soient tenus de prendre des éclaircissements pour constater l'innocence ou le délit des pétitionnaires.
Locuteur: Mallarmé
...u comité des finances des proclamations de ces commissaires, qui renferment des pr...
... et à la justice. Il était dit dans une de ces proclamations : « Nous arrêtons par...
...mouvant »; il ne leur manquait plus que de dire : « Nous arrêtons, et car tel est ...
...i extraordinaires, qu'on doute si l'on peut y ajouter foi. Il nous est parvenu au comité des finances des proclamations de ces commissaires, qui renferment des principes également contraires à la liberté et à la justice. Il était dit dans une de ces proclamations : « Nous arrêtons par les considérations et autres nous mouvant »; il ne leur manquait plus que de dire : « Nous arrêtons, et car tel est notre plaisir. »
Locuteur: Charlier
... que cette affaire soit renvoyée à ceux de vos commissaires qui sont allés dans le...
...entzel. Je propose, en outre, le renvoi de la pétition au comité des finances.
. Je demande que cette affaire soit renvoyée à ceux de vos commissaires qui sont allés dans le département du Bas-Rhin pour hâter le recrutement, et que ces derniers rempliss...
... Delaporte et Blaux la mission qui avait été confiée aux citoyens Couturier et Dentzel. Je propose, en outre, le renvoi de la pétition au comité des finances.
Locuteur: Charlier
... pétitionnaires sont admis aux honneurs de la séance, et le surplus de leur pétition est renvoyée au comité de... ...la mission qui avait été confiée aux citoyens Couturier et Dentzel. Les citoyens pétitionnaires sont admis aux honneurs de la séance, et le surplus de leur pétition est renvoyée au comité des finances. »
Locuteur: Charlier
Une députation de la section des Quatre-Nations se présen... Une députation de la section des Quatre-Nations se présente à la barre.
Locuteur: Charlier
L'orateur de la députation s'exprime ainsi : L'orateur de la députation s'exprime ainsi :
Locuteur: Charlier
... section des Quatre-Nations a l'honneur de se présenter à votre barre; l'adhésion ...
...l'adresse qui lui a été présentée le 10 de ce mois, a été l'effet des trahisons et de l'intrigue. Des hommes revêtus du masqu...
...s; mais dès le lendemain, à l'ouverture de la séance, nous avons rapporté à l'unan...
Citoyens représentants, la section des Quatre-Nations a l'honneur de se présenter à votre barre; l'adhésion qu'elle a donnée à l'adresse qui lui a été présentée le 10 de ce mois, a été l'effet des trahisons et de l'intrigue. Des hommes revêtus du masque du patriotisme s'étaient mêlés parmi nous, et nous ont trompés; mais dès le lendemain, à l'ouverture de la séance, nous avons rapporté à l'unani-
Locuteur: Charlier
Un grand nombre de membres : Lisez, lisez ! Un grand nombre de membres : Lisez, lisez !
Locuteur: Charlier
L'orateur de la députation poursuit : L'orateur de la députation poursuit :
Locuteur: Charlier
Extrait des délibérations de l'assemblée générale de la section des Quatre-Nations, du Extrait des délibérations de l'assemblée générale de la section des Quatre-Nations, du
Locuteur: Charlier
11 mars 1793. 11 mars 1793.
Locuteur: Charlier
A l'ouverture de la séance de l'assemblée générale des Quatre-Nations...
... pas, ainsi qu'il s'est annoncé, membre de la société des Cordeliers, ni chargé pa...
...ui étaient venus, et que dans le moment de cette lecture, ils crièrent aux voix l'...
...a preuve que Verset, ainsi que d'autres de son parti, ne s'étaient introduits dans...
...ribune, que dans l'intention criminelle de surprendre sa bonne foi; ayant aussi le...
...incipes, n'avaient ni adhéré, ni chargé de lire aux Quatre Nations aucun arrêté émané de son sein ; convaincue que son adhésion de la veille était une surprise dans un in...
...tait à son comble, arrête à l'unanimité de rapporter son adhésion, ue la communiqu...
A l'ouverture de la séance de l'assemblée générale des Quatre-Nations,un membre prend la parole sur l'adhésion donnée hier par l'assemblée au projet d'adresse lue par un homme qu'il prouve être un intrigant, puisqu'il n'est pas, ainsi qu'il s'est annoncé, membre de la société des Cordeliers, ni chargé par elle d'aller aux Quatre-Nations. Il prouve aussi qu'outre cet intrigant, il en était un grand nombre qui étaient venus, et que dans le moment de cette lecture, ils crièrent aux voix l'adhésion, et furent les seuls qui levèrent la main. L'assemblée après avoir requis la preuve que Verset, ainsi que d'autres de son parti, ne s'étaient introduits dans son sein et à sa tribune, que dans l'intention criminelle de surprendre sa bonne foi; ayant aussi les preuves que nos frères des Cordeliers, qui ne s écartent jamais des vrais principes, n'avaient ni adhéré, ni chargé de lire aux Quatre Nations aucun arrêté émané de son sein ; convaincue que son adhésion de la veille était une surprise dans un instant où l'agitation était à son comble, arrête à l'unanimité de rapporter son adhésion, ue la communiquer à la commune, aux Cordeliers, aux 47 autres sections et à la Convention natio...
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...ention après avoir accueilli la lecture de cet arrêté avec les plus vifs applaudis... (La Convention après avoir accueilli la lecture de cet arrêté avec les plus vifs applaudissements, en décrète le renvoi au tribunal extraordinaire. )
Locuteur: Charlier
1° Lettre du président Frion, de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Pontar-lier, qui fait passer à la Conve... 1° Lettre du président Frion, de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Pontar-lier, qui fait passer à la Convention le don déposé en ses mains par le citoyen Thiry, capitaine au 105e régimen...
Locuteur: Charlier
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
...rlier, département du Doubs, le 16 mars 1793 Pontarlier, département du Doubs, le 16 mars 1793
...ublicains français. La société des Amis de la liberté et de l'égalité de Pontarlier en est tous les jours convaincue; elle a arrêté de vous faire parvenir directement, pour être déposé sur l'autel de la patrie, le don que lui a fait le cit...
...cette ville. Il consiste dans une croix de Saint-Louis, une (1 ) Archives national...
« L'exemple du civisme a un empire absolu sur les républicains français. La société des Amis de la liberté et de l'égalité de Pontarlier en est tous les jours convaincue; elle a arrêté de vous faire parvenir directement, pour être déposé sur l'autel de la patrie, le don que lui a fait le citoyen Thiry, capitaine au 105e régiment d'infanterie en garnison en cette ville. Il consiste dans une croix de Saint-Louis, une (1 ) Archives nationales, Carton Cu 249, chemise 394, pièce n° 26.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 257
Locuteur: Charlier
poignée d'épée, deux fleurs de lys eh argent; elle a reçu avec d'autant plus de plaisir et de reconnaissance ee don, accompagné d'un ...
...t d'une chemise destinés aux défenseurs de la patrie que ce citoyen, doué des plus rares vertus, l'a fait faire avec la défense de le donner à connaître. Il a ajouté un p...
... l'unanimité, qu'elle remontera la lame de l'épée pour que celui qui la porta pour...
...r la plonger dans le sein des despotes, de leurs vils esclaves. Ce régiment, citoy...
...lètement patriote; nous nous félicitons de le posséder dans nos murs; il brûle d'impatience de se mesurer avec l'ennemi; nous lui devons ce témoignage, justifié par tous les actes qui font distinguer les vrais républica...
poignée d'épée, deux fleurs de lys eh argent; elle a reçu avec d'autant plus de plaisir et de reconnaissance ee don, accompagné d'un habit bleu et d'une chemise destinés aux défenseurs de la patrie que ce citoyen, doué des plus rares vertus, l'a fait faire avec la défense de le donner à connaître. Il a ajouté un prix à ce don et la société reconnaissante a arrêté, à l'unanimité, qu'elle remontera la lame de l'épée pour que celui qui la porta pour protéger les tyrans et la tyrannie puisse continuer à s'en servir pour la plonger dans le sein des despotes, de leurs vils esclaves. Ce régiment, citoyen représentant, _ est complètement patriote; nous nous félicitons de le posséder dans nos murs; il brûle d'impatience de se mesurer avec l'ennemi; nous lui devons ce témoignage, justifié par tous les actes qui font distinguer les vrais républicains.
Locuteur: Charlier
...Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Locuteur: Charlier
...ettre du citoyen Brillât-Savarin, maire de la commune de Belley, département de l Ain, pour faire part à la Convention de l'enthousiasme qui a régné dans cette c... 2° Lettre du citoyen Brillât-Savarin, maire de la commune de Belley, département de l Ain, pour faire part à la Convention de l'enthousiasme qui a régné dans cette commune,' pendant la durée des opérations du recrutement; cette lettre est ainsi ...
Locuteur: Charlier
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Charlier
... la Convention nationale que la commune de Relley s'est assemblée aujourd'hui pour entendre la lecture de la loi du recrutement, et que par une c...
...vant huit jours, aux ordres du ministre de la guerre et ne respire aue pour protég...
« Annoncez, je vous prie, à la Convention nationale que la commune de Relley s'est assemblée aujourd'hui pour entendre la lecture de la loi du recrutement, et que par une commotion instantanée, nos jeunes citoyens ont fourni non seulement leur continge...
...ore une moitié en sus; cette jeunesse florissante, bien armée et équipée sera, avant huit jours, aux ordres du ministre de la guerre et ne respire aue pour protéger la liberté et l'égalité contre les aveugles esclaves du despotisme.
Locuteur: Charlier
...applaudit au zèle civique des habitants de cette commune et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention applaudit au zèle civique des habitants de cette commune et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Locuteur: Brival
...e demande à la Convention la permission de lui donner lecture de la lettre suivante qui vient de m'être remise et qui est ainsi conçue : Je demande à la Convention la permission de lui donner lecture de la lettre suivante qui vient de m'être remise et qui est ainsi conçue :
Locuteur: Brival
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Brival
...avec un petit corps d'armée, au secours de celle de la Belgique; mais la veille de son départ, il a encore enrichi notre p...
... bataillons d'infanterie et un escadron de chasseurs sa légion, et a été assez heureux pour s'emparer de ces vaisseaux et des voitures, qui hier...
...ans notre port. Nous avions bien besoin de ce secours, car nous avons trouvé Gertruydemberg dépourvu de toutes espèces de provisions. Aussitôt qu'il y aura encor...
dre, avec un petit corps d'armée, au secours de celle de la Belgique; mais la veille de son départ, il a encore enrichi notre place. 27 vaisseaux chargés et 80 voitures d'avoine étaient au pouvoir des ennemis en différents endroits. Il est parti avec du canon, deux bataillons d'infanterie et un escadron de chasseurs sa légion, et a été assez heureux pour s'emparer de ces vaisseaux et des voitures, qui hier, dans la nuit, sont entrés dans notre port. Nous avions bien besoin de ce secours, car nous avons trouvé Gertruydemberg dépourvu de toutes espèces de provisions. Aussitôt qu'il y aura encore du nouveau, je vous en ferai part.
Locuteur: Brival
« Signé : Caron, sergent-major de la légion du Nord. » « Signé : Caron, sergent-major de la légion du Nord. »
Locuteur: Brival
... plus vifs applaudissements, la lecture de cette lettre.) (La Convention accueille, par les plus vifs applaudissements, la lecture de cette lettre.)
Locuteur: Le Président
donne l'ordre d'ouvrir de nouveau la barre aux pétitionnaires. donne l'ordre d'ouvrir de nouveau la barre aux pétitionnaires.
Locuteur: Le Président
... Je ne pus croire d'abord à la véracité de la nouvelle. Il me parut impossible d'a...
...ville surtout qui avait juré à la barre de la Convention de respecter les propriétés et les personn...
...lle enfin où résident les représentants de la nation et le conseil exécutif avec t...
...exions au cours du voyage , aussi jugez de ma surprise lorsqu'en arrivant ici, je vois tout pillé, mes tonneaux vides, les portes de mon appartement brisées, une partie de mon linge emporté. Les gardiens de ma maison, menacés par la foule", avaient tout laissé faire, obligés qu'ils avaient été de s'incliner devant la force. Observez qu...
...dernier, lorsque je fus prévenue par lettre que nos magasins avaient été pillés. Je ne pus croire d'abord à la véracité de la nouvelle. Il me parut impossible d'ajouter foi dans un pareil attentat dans une si grande cité, dans une ville surtout qui avait juré à la barre de la Convention de respecter les propriétés et les personnes, dans une ville enfin où résident les représentants de la nation et le conseil exécutif avec tous ses pouvoirs. Je faisais toutes ces réflexions au cours du voyage , aussi jugez de ma surprise lorsqu'en arrivant ici, je vois tout pillé, mes tonneaux vides, les portes de mon appartement brisées, une partie de mon linge emporté. Les gardiens de ma maison, menacés par la foule", avaient tout laissé faire, obligés qu'ils avaient été de s'incliner devant la force. Observez qu'il n'y avait pas deux jours que ces marchandises étaient arrivées du Havre.
Locuteur: Le Président
... législateurs, ma perte s'évalue à plus de 100,000 livres, je vous prie de m'ac-corder promptement la somme que je... « Citoyens législateurs, ma perte s'évalue à plus de 100,000 livres, je vous prie de m'ac-corder promptement la somme que je réclame, j'ai des procès-verbaux en règle. »
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Le citoyen Raimond, député des citoyens de couleur, se présente à la barre. Le citoyen Raimond, député des citoyens de couleur, se présente à la barre.
Locuteur: Le Président
...nt céder aux craintes des colons blancs de Saint-Domingue, et à ne point rapporter... Il invite la Convention à ne point céder aux craintes des colons blancs de Saint-Domingue, et à ne point rapporter, ainsi qu'ils l'ont demandé, son dernier décret sur les colonies.
Locuteur: Le Président
...t-il, aussi impolitique qu'inconséquent de rappeler les commissaires civils; ce serait livrer de nouveau la colonie aux désordres dont elle a déjà été la proie. Je vous exprime, au nom de mes frères d'Amérique, la reconaissance... Il serait, dit-il, aussi impolitique qu'inconséquent de rappeler les commissaires civils; ce serait livrer de nouveau la colonie aux désordres dont elle a déjà été la proie. Je vous exprime, au nom de mes frères d'Amérique, la reconaissance dont ils sont pénétrés pour la loi bienfaisante du 4 avril.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...oie la pétition aux comités colonial et de marine réunis.) (La Convention renvoie la pétition aux comités colonial et de marine réunis.)
« De Gertruydemberg, le 10 mars 1793 « De Gertruydemberg, le 10 mars 1793
« Belley, le 17 mars 1793 « Belley, le 17 mars 1793
...ann ayant trop d'occupation, m'a chargé de vous donner de ses nouvelles. Je vous dirai donc qu'il est parti aujourd'hui de Gertruydemberg pour se ren- (1) Archive... « Le citoyen général Westermann ayant trop d'occupation, m'a chargé de vous donner de ses nouvelles. Je vous dirai donc qu'il est parti aujourd'hui de Gertruydemberg pour se ren- (1) Archives nationales, Carton C II, 250, chemise 410, pièce n° 13.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 258
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance. répond à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention renvoie la demande au comité de liquidation.) (La Convention renvoie la demande au comité de liquidation.)
Locuteur: Le Président
Le citoyen Bailly, de Laigle, département de l'Orne,, se présente à la barre. Le citoyen Bailly, de Laigle, département de l'Orne,, se présente à la barre.
Locuteur: Le Président
...tions que se commettent dans les envois de chevaux destinés pour les armées de la République. Il dénonce les dilapidations que se commettent dans les envois de chevaux destinés pour les armées de la République.
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance, répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance,
Locuteur: Le Président
...ention renvoie la demande iauxl comités de la guerre et des marchés réunis.) (La Convention renvoie la demande iauxl comités de la guerre et des marchés réunis.)
Locuteur: Le Président
...ans le combat naval qui suivit la prise de Grenade, est admis à la barre. Le citoyen Etienne Cazanove, soldat d'artillerie, mutilé dans le combat naval qui suivit la prise de Grenade, est admis à la barre.
Locuteur: Le Président
...ans le combat naval qui suivit la prise de Grenade. Après sept années de service et trois campagnes de mer, dont une de guerre, a,près avoir couru les hasards de plusieurs combats, je me reposais au sein de ma famille ; j'ai été réveillé par les cris de ma patrie en danger ; j'ai pensé que me...
...i à pied, dans quelques jours, l'espace 200 lieues qui mé séparaient 4e vous, p...
...ui peut être encore employé en qualité 'de boute-feu ou Ghef de pièce.
...nc agile et vigoureux d'un soldat d'artillerie, mutilé en_ défendant la patrie dans le combat naval qui suivit la prise de Grenade. Après sept années de service et trois campagnes de mer, dont une de guerre, a,près avoir couru les hasards de plusieurs combats, je me reposais au sein de ma famille ; j'ai été réveillé par les cris de ma patrie en danger ; j'ai pensé que mes services pourraient lui être encore utiles ; j'ai franchi à pied, dans quelques jours, l'espace 200 lieues qui mé séparaient 4e vous, pour vous offrir les restes d'un vieux soldat qui ne demande qu'à -combattre, et qui peut être encore employé en qualité 'de boute-feu ou Ghef de pièce.
Locuteur: Le Président
...Convention décrète la mention honorable de la pétition, l'insertion au Bulletin et le renvoi au ministre de la marine.) (La ' Convention décrète la mention honorable de la pétition, l'insertion au Bulletin et le renvoi au ministre de la marine.)
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui açcorde les honneurs de la séance. :répopd au pétitionnaire et lui açcorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Lasource
... renvoie cette dénonciation aux comités de la guerre et de sûreté .générale réunis.) (La Convention renvoie cette dénonciation aux comités de la guerre et de sûreté .générale réunis.)
Locuteur: Lasource
...du 29 juillet il s'arma pour la défense de la liberté insultée dans son pays et eut le poignet gauche cassé par un coup de pistolet; il demande d'être admis aux I... Il expose que dans la journée du 29 juillet il s'arma pour la défense de la liberté insultée dans son pays et eut le poignet gauche cassé par un coup de pistolet; il demande d'être admis aux Invalides.
Locuteur: Le Président
...érault, sous-lieutenant du 2° bataillon de la Gironde, est admis à la barre. Le citoyen Hérault, sous-lieutenant du 2° bataillon de la Gironde, est admis à la barre.
Locuteur: Le Président
...étitionnaire é lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire é lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...nvention nationale autorise le ministre de la guerre à faire payer au citoyen Hérault une somme de 600 livres, à titre d'avance sur ses ap... (La Convention nationale autorise le ministre de la guerre à faire payer au citoyen Hérault une somme de 600 livres, à titre d'avance sur ses appointements.)
Locuteur: Le Président
La sœur et les héritiers de Laurent Paul-Johne se présentent à la b... La sœur et les héritiers de Laurent Paul-Johne se présentent à la barre.
Locuteur: Le Président
Ils réclament le paiement de plusieurs sommes dues à sa succession p... Ils réclament le paiement de plusieurs sommes dues à sa succession par le gouvernement français.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention renvoie la demande au comité de liquidation.) (La. Convention renvoie la demande au comité de liquidation.)
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation s'exprime ainsi (1) : L'orateur de la députation s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Le Président
...guerre Gontre les despotes est la suite de leurs travaux ; ils viennent jurer- dev...
...ge ; qu'ils ne désirent que le triomphe de la République.
division,-partent pour l'armée, jeudi 21 présent mois, cette guerre Gontre les despotes est la suite de leurs travaux ; ils viennent jurer- devant vous qu'ils feront tous, les efforts pour les terrasser ; qu'ils préfèrent la mort à l'esclavage ; qu'ils ne désirent que le triomphe de la République.
... blessures qu'ils ont reçues à la prise de la Bastille, qui, quoique animés du même-désir que nous de servir la patrie, ne peuvent *nous ^ ac...
... même temps parmi nous un pareil nombre de (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.
...os compagnies environ 120 citoyèns respectables par leur âge ou par d'honorables blessures qu'ils ont reçues à la prise de la Bastille, qui, quoique animés du même-désir que nous de servir la patrie, ne peuvent *nous ^ accompagner, et restent à Paris pour y faire -le service ; nous-avons en même temps parmi nous un pareil nombre de (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.
...vernement monarchique était le meilleur de tous les gouvernements. Ce bataillon était à 20 lieues de Saint-Affrique ; comment aurait-il pu p...
... Pour vous prouver son pa- (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1193.
... Tarn fut très calomnié dans cette affaire. On l'accusait d'avoir dit que le gouvernement monarchique était le meilleur de tous les gouvernements. Ce bataillon était à 20 lieues de Saint-Affrique ; comment aurait-il pu prendre part aux troubles ? Pour vous prouver son pa- (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1193.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 259
Locuteur: Le Président
citoyens, tous également hommes de 1789 et du 10 août, et porteurs de congés absolus, qui ont été admis dans nos compagnies, au mois de septembre dernier, par ordre de l'état-major général, et qui depuis ce temps sont en activité de service. Nous vous prions, au nom de la patrie et de la fraternité qui nous lie avec eux, de confirmer par un décret leur admission ...
...ssés qui restent à Paris. Nous vous le ,de-mandons avec d'autant plus d'empresseme...
citoyens, tous également hommes de 1789 et du 10 août, et porteurs de congés absolus, qui ont été admis dans nos compagnies, au mois de septembre dernier, par ordre de l'état-major général, et qui depuis ce temps sont en activité de service. Nous vous prions, au nom de la patrie et de la fraternité qui nous lie avec eux, de confirmer par un décret leur admission dans nos compagnies, afin qu'ils puissent marcher à la place des vieillards et blessés qui restent à Paris. Nous vous le ,de-mandons avec d'autant plus d'empressement, que nous sommes convaincus que la patrie aura en eux les défenseurs les plus...
Locuteur: Le Président
...rent encore aujourd'hui pour la défense de la patrie. Le jour du combat sera pour ...
...lez terrasser les despotes. Yous parlez de prêter le serment, vous n'en avez pas b...
...e vous le désirez ; eh bien, vous jurez de maintenir la liherté et l'égalité l'unité et l'indivisibilité de la République, de terrasser les despotes.
...t et du 10 août, déjà si chers à la liberté et qui l'ont tant défendue, se préparent encore aujourd'hui pour la défense de la patrie. Le jour du combat sera pour vous le jour du triomphe ; allez terrasser les despotes. Yous parlez de prêter le serment, vous n'en avez pas besoin, mais puisque vous le désirez ; eh bien, vous jurez de maintenir la liherté et l'égalité l'unité et l'indivisibilité de la République, de terrasser les despotes.
Locuteur: Charlier
...nnaires. En d'autres termes, je propose de décréter que les 120 citoyens admis au mois de septembre dernier par l'état-major, et ...
...s, sont en activité dans les compagnies de la 35e division de gendarmerie, continueront leur service ...
. Je demande à convertir en motion la requête des pétitionnaires. En d'autres termes, je propose de décréter que les 120 citoyens admis au mois de septembre dernier par l'état-major, et qui, depuis ce temps, sont en activité dans les compagnies de la 35e division de gendarmerie, continueront leur service dans lesdites compagnies, et partiront pour les frontières en remplacement des 1...
Locuteur: Charlier
L'orateur de la dèputation : Permettez-moi, législateurs, de formuler une nouvelle requête. L'orateur de la dèputation : Permettez-moi, législateurs, de formuler une nouvelle requête.
Locuteur: Charlier
Les citoyens de la ci-devant garde nationale soldée, qui ont été formés en deux compagnies de gendarmerie à pied, en vertu du décret du 12 janvier dernier, réunis à la 35e division de gendarmerie, demandent qu'ils leur soit accordé les 32 1. 10 sous provenant de l'habillement de la garde nationale, et le supplément de paye de gendarme, depuis le 12 janvier jusqu'au... Les citoyens de la ci-devant garde nationale soldée, qui ont été formés en deux compagnies de gendarmerie à pied, en vertu du décret du 12 janvier dernier, réunis à la 35e division de gendarmerie, demandent qu'ils leur soit accordé les 32 1. 10 sous provenant de l'habillement de la garde nationale, et le supplément de paye de gendarme, depuis le 12 janvier jusqu'au 31 du même mois.
Locuteur: Charlier
...bien soumettre la question à son comité de la guerre pour qu'une solution favorabl... ...que la Convention, dans sa haute impartialité et sa grande mansuétude, voudrait bien soumettre la question à son comité de la guerre pour qu'une solution favorable intervint au plus tôt.
Locuteur: Charlier
...vention renvoie la demande à son comité de la guerre.) (La Convention renvoie la demande à son comité de la guerre.)
Locuteur: Charlier
, secrétaire, donne letture de la lettre suivante : , secrétaire, donne letture de la lettre suivante :
Locuteur: Charlier
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Charlier
J'ai cru qu'il était de mon devoir de préve- nir la Convention que l'administ... J'ai cru qu'il était de mon devoir de préve- nir la Convention que l'administration des postes n'a aucune nouvelle des courriers qui
Locuteur: Charlier
devaient arriver de Nantes jeudi, vendredi et samedi. devaient arriver de Nantes jeudi, vendredi et samedi.
Locuteur: Charlier
« Signé : le directeur de l'administration des postes. » « Signé : le directeur de l'administration des postes. »
Locuteur: Chauvier
. J'appuie la motion de Vergniaud; il importe, en effet, d'être...
... demande qu'il soit enjoint au ministre de l'intérieur, s'il a des notions particu...
. J'appuie la motion de Vergniaud; il importe, en effet, d'être fixé au plus tôt sur les motifs qui ont pu retenir durant trois jours les courr...
...le que le conseil exécutif n'ait pas déjà quelques prévisions sur ce point et je demande qu'il soit enjoint au ministre de l'intérieur, s'il a des notions particulières sur les interruptions des courriers, d'en faire part, par écrit, séance t...
Locuteur: Chauvier
( La Convention adopte les propositions de Chauvier et de Yergniaud.) ( La Convention adopte les propositions de Chauvier et de Yergniaud.)
Locuteur: Chauvier
...tionale, après avoir entendu la lecture de la lettre du président et administrateurs du directoire des postes, en date de ce jour, qui ^prévient la Convention que les courriers de Nantes, qui devaient arriver à Paris je...
...rêtés en route, décrète que le ministre de l'intérieur est tenu de faire, partir sur-le-champ dés courriers extraordinaires pour connaître les causes de ces retards qui donnent des inquiétudes...
« La Convention nationale, après avoir entendu la lecture de la lettre du président et administrateurs du directoire des postes, en date de ce jour, qui ^prévient la Convention que les courriers de Nantes, qui devaient arriver à Paris jeudi, vendredi et aujourd'hui, sont restés ou arrêtés en route, décrète que le ministre de l'intérieur est tenu de faire, partir sur-le-champ dés courriers extraordinaires pour connaître les causes de ces retards qui donnent des inquiétudes à tous les bons citoyens, et enjoint au conseil exécutif, s'il a des notions pa...
Locuteur: Lefebvre
(de Ghailly). Je crois connaître une des ca...
...otivé le retard des courriers qui vient de nous être signalé par l'administration ...
...et du recrutement dans les départements de la Loire-In-fçrieure et de Maine-et-Loire. C'est à Yarade, sur la ...
(de Ghailly). Je crois connaître une des causes qui ont motivé le retard des courriers qui vient de nous être signalé par l'administration des postes. Nous avons appris que les prêtres insermentés et les émigrés avaient excité des troubles, au sujet du recrutement dans les départements de la Loire-In-fçrieure et de Maine-et-Loire. C'est à Yarade, sur la grande route, que l'insurrection s'est manifestée. Il n'en faut pas d'avantage p...
Locuteur: Sauvé
... un décret qui attribue la connaissance de ces délits au tribunal criminel d'Angers, il faut, si vous adoptez la motion de Montaut, rapporter auparavant ce décret, en ce qui concerne le département de Maine-et-Loire. . J'appuie la proposition, mais comme il existe déjà un décret qui attribue la connaissance de ces délits au tribunal criminel d'Angers, il faut, si vous adoptez la motion de Montaut, rapporter auparavant ce décret, en ce qui concerne le département de Maine-et-Loire.
Locuteur: Sauvé
(La Convention adopte la proposition de Montaut, ainsi modifiée.) (La Convention adopte la proposition de Montaut, ainsi modifiée.)
Locuteur: Sauvé
...onvention nationale, sur la motion d'un de ses membres, décrète que tout individu ...
...r tel moyen que ce soit, le recrutement de l'armée, sera arrêté et traduit à Paris...
« La Convention nationale, sur la motion d'un de ses membres, décrète que tout individu qui sera prévenu, d'avoir, directement ou indirectement, empecljé, par tel moyen que ce soit, le recrutement de l'armée, sera arrêté et traduit à Paris, pour y être jugé par le tribunal extraordinaire.
Paris, le 17 mars 1793 Paris, le 17 mars 1793

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 260
Locuteur: Le Président
... prononcées ; mais soyez convaincus que de pareils actes ne sortiront plus des sections de Paris, lorsque les bons citoyens, qui f...
...issements). Je vous invite aux honneurs de la séance.
. Citoyens, la Convention vous remercie des paroles civiques que vous avez prononcées ; mais soyez convaincus que de pareils actes ne sortiront plus des sections de Paris, lorsque les bons citoyens, qui forment le plus grand nombre, s'y rendront exactement, et réduiront au silence ces scélérats qui ne prêchent que le massacre et l'incendie (Nouveaux applaudissements). Je vous invite aux honneurs de la séance.
Locuteur: Sauvé
... Le décret qui attribue la connaissance de ces délits au tribunal criminel d'Angers, en ce qui concerne le département de Maine-et-Loire, est rapporté. » « Le décret qui attribue la connaissance de ces délits au tribunal criminel d'Angers, en ce qui concerne le département de Maine-et-Loire, est rapporté. »
Locuteur: Sauvé
Une députation de la section du Théâtre-Français, dite de Marseille, est admise à la barre. Une députation de la section du Théâtre-Français, dite de Marseille, est admise à la barre.
Locuteur: Sauvé
L'orateur de la députation s'exprime ainsi : (1) L'orateur de la députation s'exprime ainsi : (1)
Locuteur: Sauvé
La section du Théâtre-Français, dite de Marseille, convaincue que le salut de la patrie est inséparablement attaché à l'union et à l'indivisibilité de la République, pénétrée de cette immuable vérité, jure une guerre ...
... traîtres qui ne cherchent que la ruine de la patrie, et regarde comme le premier de ses devoirs ae les démasquer aux yeux de ses concitoyens.
La section du Théâtre-Français, dite de Marseille, convaincue que le salut de la patrie est inséparablement attaché à l'union et à l'indivisibilité de la République, pénétrée de cette immuable vérité, jure une guerre éternelle à tous les traîtres qui ne cherchent que la ruine de la patrie, et regarde comme le premier de ses devoirs ae les démasquer aux yeux de ses concitoyens.
Locuteur: Sauvé
La Convention nationale est au sein de l'Etat ce qu'est le soleil au sein de la nature; c'est le point central d'où ...
... rayons qui entretiennent les principes de la vie politique dans tous les départem...
...on inviolabilité, méditer la perte d'un de ses membres, c est l'attaquer tout enti...
La Convention nationale est au sein de l'Etat ce qu'est le soleil au sein de la nature; c'est le point central d'où partent les rayons qui entretiennent les principes de la vie politique dans tous les départements. Attaquer son inviolabilité, méditer la perte d'un de ses membres, c est l'attaquer tout entière, c'est conspirer la ruine du peuple français.
Locuteur: Sauvé
...che 10 du courant; l'assemblée générale de la section du Théâtre-Français, dite de Marseille, en état de permanence, vit paraître dans son sein de ces hommes dénaturés, indignes d'être F... « Cependant, citoyens, dimanche 10 du courant; l'assemblée générale de la section du Théâtre-Français, dite de Marseille, en état de permanence, vit paraître dans son sein de ces hommes dénaturés, indignes d'être Français, puisqu'au lieu d'aimer la patrie, ils ne veulent que déchirer douloureu...
Locuteur: Sauvé
...missaires nommés à cet effet, au comité de sûreté générale, qui voudra bien prendr... ...nt établi, l'assemblée ordonne la communication très prompte du tout par des commissaires nommés à cet effet, au comité de sûreté générale, qui voudra bien prendre le tout en considération.
Locuteur: Sauvé
...evoir avec intérêt l'expression sincère de nos sentiments, dictée par l'amour de la patrie : nous sommes tous prêts à sceller de notre sang l'établisse^ ment durable du bonheur de notre pays. ( Vifs appludissements. ) Veuillez, législateurs, recevoir avec intérêt l'expression sincère de nos sentiments, dictée par l'amour de la patrie : nous sommes tous prêts à sceller de notre sang l'établisse^ ment durable du bonheur de notre pays. ( Vifs appludissements. )
Locuteur: Masuyer
...tractation, il faut prendre des mesures de sûreté générale. Je demande que les registres de toutes les sections soient apportés sur...
...érer, sans contenir au moins deux cents de ses membres. C'est le seul moyen de garantir désormais la chose publique co...
. Il ne suffit pas d'approuver cette rétractation, il faut prendre des mesures de sûreté générale. Je demande que les registres de toutes les sections soient apportés sur le bureau, afin qu'on sache ce qui s'est passé dans dans la nuit du 9 au 10 mars. Je demande également qu'aucune section ne puisse délibérer, sans contenir au moins deux cents de ses membres. C'est le seul moyen de garantir désormais la chose publique contre les entreprises des malintentionnés et des scélérats.
Locuteur: Barère
...'ai partagé avec tous les sincères amis de la patrie l'étonnement que devait donner les huit jours de silence des sections de Paris, au sein desquelles s'était tramée une conspiration contre la liberté de l'Europe, car la liberté de la France en est la caution. Mais il es...
...ous avons été environnés du vœu public, de la sollicitude et de l'appui moral des bons citoyens, je veu...
. Citoyens, j'ai partagé avec tous les sincères amis de la patrie l'étonnement que devait donner les huit jours de silence des sections de Paris, au sein desquelles s'était tramée une conspiration contre la liberté de l'Europe, car la liberté de la France en est la caution. Mais il est un despotisme qui, quand il conspire, est le plus hideux, plus stupidement féroce que cette conspiration dans laquelle, malgré tout, nous avons été environnés du vœu public, de la sollicitude et de l'appui moral des bons citoyens, je veux parler du despotisme des brigands et des assassins.
Locuteur: Barère
Deux sections viennent de vous exposer leur sollicitude civique; ... Deux sections viennent de vous exposer leur sollicitude civique; eh bien, il faut encourager les sections. Qu'elles se réunissent aux représentan...
Locuteur: Barère
Il est malheureusement une époque de dégradation où faire son devoir est bien mériter de la, patrie. Les deux sections, dont je viens de parler, ont fait leur devoir en rétract... Il est malheureusement une époque de dégradation où faire son devoir est bien mériter de la, patrie. Les deux sections, dont je viens de parler, ont fait leur devoir en rétractant des arrêtés atroces. Il faut qu'il soit donné à ces rétractations une grande...
Locuteur: Barère
...les citoyens : tout le malentendu vient de ce qu'une nartie de la Convention nationale se croit en rév... ...ion nationale, paraît divisée, et les scélérats en profitent pour diviser aussi les citoyens : tout le malentendu vient de ce qu'une nartie de la Convention nationale se croit en révolution et que l'autre ne s'y croit plus .
Locuteur: Barère
... pour penser que lorsqu'on attaque l'un de nous, nous sommes tous attaqués. Si auj...
...'il était en danger, j'irais le couvrir de mon corps, par cela seul qu'il est repr...
...squels tous les partis sont convenus. Le premier, c'est que nous sommes d'accord pour penser que lorsqu'on attaque l'un de nous, nous sommes tous attaqués. Si aujourd'hui l'un est assassiné, demain ce sera vous. Je n'aime pas Marat, mais s'il était en danger, j'irais le couvrir de mon corps, par cela seul qu'il est représentant du peuple.
Locuteur: Barère
...on et Pétion en convenir dans le comité de défense Le second point (et j'ai entendu Danton et Pétion en convenir dans le comité de défense
...lée générale n'était alors composée que de 18 à 20 de ses membres. Se trouvant en trop petite...
...ne pouvait être regardée comme l'esprit de la généralité des citoyens de la section du Théâtre-Français. Aujourd'hui l'assemblée générale, composée de la majorité de ses membres, après avoir eu connaissance de cette délibération, dont la plus longue...
...uillerait le patriotisme dont les pages de son registre sont remplies ; voulant en...
...e par amour, au serment qu'elle a prêté de maintenir l'inviolabilité des représent...
...ui témoigner le dévouement des citoyens de la section du Théâtre-Français à soutenir les pères de la grande far-mille des Français, et do...
...é nécessaire pour travailler au bonheur de tous, et de suite la communiquer à la commune d.e P...
...-verbal d'hier 15 mars, qui rend compte de la destitution de son secrétaire, Dubail, pour cause de p lusieurs infidélités qu'il a commises...
...ns; considérant, en outre, l'importance de la place qu'occupe en ce moment le citoyen Jourdeuil (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.
L'assemblée générale n'était alors composée que de 18 à 20 de ses membres. Se trouvant en trop petite quantité pour délibérer, la délibération ne pouvait être regardée comme l'esprit de la généralité des citoyens de la section du Théâtre-Français. Aujourd'hui l'assemblée générale, composée de la majorité de ses membres, après avoir eu connaissance de cette délibération, dont la plus longue existence souillerait le patriotisme dont les pages de son registre sont remplies ; voulant en outre être fidèle, par devoir comme par amour, au serment qu'elle a prêté de maintenir l'inviolabilité des représentants du peuple, le respect sacré dû aux personnes et aux propriétés, a nommé des commissaires pour rédiger une adresse qui sera présentée à la Convention pour lui témoigner le dévouement des citoyens de la section du Théâtre-Français à soutenir les pères de la grande far-mille des Français, et donner à leurs soins paternels toute la sûreté nécessaire pour travailler au bonheur de tous, et de suite la communiquer à la commune d.e Paris, aux 47 autres sections; a arrêté, en outre, l'envoi dans les 24 heures des...
...nnaire pour juger les coupables, suivant la rigueur des lois, et copie du procès-verbal d'hier 15 mars, qui rend compte de la destitution de son secrétaire, Dubail, pour cause de p lusieurs infidélités qu'il a commises dans ses fonctions; considérant, en outre, l'importance de la place qu'occupe en ce moment le citoyen Jourdeuil (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 261
Locuteur: Barère
...rendre; vous devez ordonner au ministre de la justice de faire poursuivre les auteurs des complo...
...tionaire ; vous devez charger le comité de législation de vous proposer un projet de loi qui détermine le nombre de citoyens qui peuvent former une section...
...mmes des sections sont comme les hommes de la Convention nationale.
Eh bien, vous avez plusieurs mesures à prendre; vous devez ordonner au ministre de la justice de faire poursuivre les auteurs des complots du 9 au 10 mars ; vous devez renvoyer les arrêtés, pris pendant cette nuit par les sections, à la commission nommée pour correspondre avec le tribunal révolutionaire ; vous devez charger le comité de législation de vous proposer un projet de loi qui détermine le nombre de citoyens qui peuvent former une section délibérante; vous devez aussi déterminer le moment des délibérations ; car il e...
...-mêmes. Le soleil éclaire toutes vos délibérations importantes et le soir des hommes des sections sont comme les hommes de la Convention nationale.
Locuteur: Beauvais
...rai remarquer à Barère que les citoyens de Paris ont leurs occupations journalière...
...uvent remplir que le soir leurs devoirs de citoyen.
. Je ferai remarquer à Barère que les citoyens de Paris ont leurs occupations journalières et ne peuvent remplir que le soir leurs devoirs de citoyen.
Locuteur: Barère
... Vous avez fixé à deux centsi le nombre de vos membres pour prendre une délibérati... ... mais il faut que le vœu des sections soit celui des citoyens qui les composent. Vous avez fixé à deux centsi le nombre de vos membres pour prendre une délibération; pourquoi les sections ne seraient-elles pas assujetties à leur tour à un nom...
Locuteur: Barère
...rojets; je vous en prie, n'ajournez pas de votre côté le salut de la patrie. Il faut se dévouer au fer de... Remarquez, citoyens, que les assassins n'ont fait qu'ajourner leurs projets; je vous en prie, n'ajournez pas de votre côté le salut de la patrie. Il faut se dévouer au fer des assassins ou à la honte; pour moi je choisis le fer.
Locuteur: Jean Debry
...ration a existé; il n'est pas un membre de la Convention nationale qui n'en ait fr...
...ompre la trame. Il est dans l'intention de tous de la faire punir...
. Une grande conspiration a existé; il n'est pas un membre de la Convention nationale qui n'en ait frémi et qui n'ait voté pour en rompre la trame. Il est dans l'intention de tous de la faire punir...
Locuteur: Jean Debry
Un grand nombre de membres : Oui, oui ! Un grand nombre de membres : Oui, oui !
Locuteur: Jean Debry
...dre contre les conspirateurs l'attitude de la force; et pour avoir cette attitude,...
...; car si la Convention présente l'image de l'anarchie, la France aussi offrira cet...
. Ce n'est pas assez, vous devez prendre contre les conspirateurs l'attitude de la force; et pour avoir cette attitude, il ne faut peut-être qu'exécuter le règlement; car si la Convention présente l'image de l'anarchie, la France aussi offrira cette image; si la Convention est calme, la France le sera.
Locuteur: Jean Debry
...ens des départements, ne désespérez pas de la Convention nationale; car tous ses m... Citoyens des départements, ne désespérez pas de la Convention nationale; car tous ses membres, quelque côté qu'ils affectent; sont convenus qu'ils doivent sacrifier à ...
Locuteur: Jean Debry
...principe qui dirige les despotes, c'est de rendre la liberté si odieuse, en l'environnant de meurtres et de pillages., quei les peuples en aient horreur; prenez conseil de vos ennemis : ce qu'ils ont dit, ils le... Citoyens, prenez-y garde, le principe qui dirige les despotes, c'est de rendre la liberté si odieuse, en l'environnant de meurtres et de pillages., quei les peuples en aient horreur; prenez conseil de vos ennemis : ce qu'ils ont dit, ils le font.
Locuteur: Jean Debry
J'ai parlé de l'instruction publique. En effet, citoyens, en nous occupant de l'éducation nationale, nous donnerons a...
...is particulières auront un garant sacré de leur maintien.
J'ai parlé de l'instruction publique. En effet, citoyens, en nous occupant de l'éducation nationale, nous donnerons au peuple les mœurs que le nouveau régime rend chaque jour plus nécessaires. Alors les lois particulières auront un garant sacré de leur maintien.
Locuteur: Jean Debry
J e demande aussi que le ministre de la justice rende compte des poursuites ... J e demande aussi que le ministre de la justice rende compte des poursuites qu'il a dû ordonner contre les conspirateurs du 9 au 10.
Locuteur: Jean Debry
... et renvoie toutes les autres au comité de législation. Elle décrète, en outre, que l'adresse de la section du Théâtre-Français sera ins... (La Convention adopte cette dernière proposition et renvoie toutes les autres au comité de législation. Elle décrète, en outre, que l'adresse de la section du Théâtre-Français sera insérée dans le Bulletin et imprimée pour être envoyée aux départements.)
Locuteur: Jean Debry
« L'adresse de la section du Théâtre-Français sera ins... « L'adresse de la section du Théâtre-Français sera insérée dans le Bulletin, et imprimée pour être envoyée aux départements.
Locuteur: Jean Debry
« Le ministre de justice rendra compte demain des mesure...
... pour l'exécution du décret rendu le 13 de ce mois, au sujet des événements qui on...
« Le ministre de justice rendra compte demain des mesures qu'il a dû prendre pour l'exécution du décret rendu le 13 de ce mois, au sujet des événements qui ont eu lieu dans la nuit du 9 au 10.
Locuteur: Jean Debry
« Le comité de législation présentera, dans trois jours, un projet de décret sur le mode de délibération dans les sections de Paris. » « Le comité de législation présentera, dans trois jours, un projet de décret sur le mode de délibération dans les sections de Paris. »
Locuteur: Jean Debry
U ne députation des citoyens de Gentilly est admise à la barre. U ne députation des citoyens de Gentilly est admise à la barre.
Locuteur: Jean Debry
Le citoyen Debour, orateur de la députation, s'exprime ainsi (1) : Le citoyen Debour, orateur de la députation, s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Jean Debry
...atrotisme ne calcule point : la commune de Gentilly n'a pas été plutôt informée qu...
...ennemi souillait par sa présence le sol de la liberté, qu'elle s'est levée tout en...
...que représentés aux frontières par plus de quarante volontaires, ont dit : partons...
...onnés et leurs satellites. La nécessité de faire les mars, les diverses profession...
...mpétuosité se sont calmés; mais au lieu de seize hommes demandés par le départemen...
...e en route sans paraître dans le temple de la liberté, devant les anges tutélaires de la France, destinés à fonder une Républ...
Le patrotisme ne calcule point : la commune de Gentilly n'a pas été plutôt informée que la chose publique était en danger, et que l'ennemi souillait par sa présence le sol de la liberté, qu'elle s'est levée tout entière, en criant : aux armes ! aux armes ! A sa voix, tous les habitants, quoique représentés aux frontières par plus de quarante volontaires, ont dit : partons pour écraser les despotes, les tyrans couronnés et leurs satellites. La nécessité de faire les mars, les diverses professions qui s'exercent dans la paroisse exigeant des bras, cet enthousiasme, cette impétuosité se sont calmés; mais au lieu de seize hommes demandés par le département, vingt-quatre se sont enrôlés : ils n'ont pas voulu se mettre en route sans paraître dans le temple de la liberté, devant les anges tutélaires de la France, destinés à fonder une République.
... l'anarchie, le plus cruel (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793. ...notre bonheur, remplissez notre attente; comblez nos vœux en faisant disparaître l'anarchie, le plus cruel (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 262
Locuteur: Jean Debry
fléau de l'État', en nous donnant une constitution vra'iméht répùBliéairiè. fléau de l'État', en nous donnant une constitution vra'iméht répùBliéairiè.
Locuteur: Barère
Si son père doutait de ma foi, dès ce soir, je lui en passerai acte par-devant notaire. Si son père doutait de ma foi, dès ce soir, je lui en passerai acte par-devant notaire.
Locuteur: Jean Debry
L'un de nos concitoyens, déjà habillé et éqiiipé par le commandant en second de la garde nationale de notre commune, en avait avait encore reçu l'assurance d'une pension de 300 livres, tant qu'il serait aux front...
... son bienfaiteur lui a fait une pension de 24 livres par mois, tant qu'elle serait privée de son fils.
L'un de nos concitoyens, déjà habillé et éqiiipé par le commandant en second de la garde nationale de notre commune, en avait avait encore reçu l'assurance d'une pension de 300 livres, tant qu'il serait aux frontières; mais il laissait une mère vieille, infirme et sans ressource; son bienfaiteur lui a fait une pension de 24 livres par mois, tant qu'elle serait privée de son fils.
Locuteur: Jean Debry
...tant abandonnait une femme et un enfant de 11 ans. Le maire, déjà père de cinq enfants, s'est encore chargé de celui-là et a promis de lui faire apprendre un métier. La femme sera n'outrië aux dépens de la commune. (Vifs applaudissements.) Un autre volontaire en partant abandonnait une femme et un enfant de 11 ans. Le maire, déjà père de cinq enfants, s'est encore chargé de celui-là et a promis de lui faire apprendre un métier. La femme sera n'outrië aux dépens de la commune. (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Jean Debry
Le citoyen Dedruve, maire de Gentilly: Oui, je l'ai adopté au nombre de mes enfants; Pierre Foudrion peut parti...
...l'Eternel, je le promets dans le temple de la patrie; il est mon fils; c'est lê si...
Le citoyen Dedruve, maire de Gentilly: Oui, je l'ai adopté au nombre de mes enfants; Pierre Foudrion peut partir tranquille, son fils Nicolas sera traité comme les miens. Je l'ai promis à l'Eternel, je le promets dans le temple de la patrie; il est mon fils; c'est lê sixième. (Des larmes coulent au milieu des applaudissements. )
Locuteur: Jean Debry
(Les volontaires prêtent le serment de vaincre et de mourir.) (Les volontaires prêtent le serment de vaincre et de mourir.)
Locuteur: Barère
...: quant à l'enfant du brave Foudrion et de Madeleine Forgot, je demande qu'il soit adopté et entretenu aux frais de la patrie. ...e un rapport sur les secours accordés aux femmes et aux enfants des volontaires : quant à l'enfant du brave Foudrion et de Madeleine Forgot, je demande qu'il soit adopté et entretenu aux frais de la patrie.
Locuteur: Barère
Le citoyen Dedruve, maire de Gentilly: Non, je ne souffrirai pas que cet enfant ne soit plus au nombre de mes fils. Il y a vingt ans que je suis établi, je n'avais que bien peu de choses; aujourd'hui je suis riche, je puis élever un enfant de plus; mes fils le régardent comme leur ... Le citoyen Dedruve, maire de Gentilly: Non, je ne souffrirai pas que cet enfant ne soit plus au nombre de mes fils. Il y a vingt ans que je suis établi, je n'avais que bien peu de choses; aujourd'hui je suis riche, je puis élever un enfant de plus; mes fils le régardent comme leur frère et il recevra la même éducation qu'eux; (Applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...cte notarié à un républicain; il suffit de son sërmènt. . Ne parlez point d'acte notarié à un républicain; il suffit de son sërmènt.
Locuteur: Le Président
Le citoyen Dedruve, maire de Gentilly : Il est là. (en portant la ma... Le citoyen Dedruve, maire de Gentilly : Il est là. (en portant la main sur le cœur.)
Locuteur: Le Président
... orgueilleuse et non jalouse des vertus de ses enfants. Méritez d'elle, comme vous venez de le faire, la reconnaissance de la patrie, et celle de tous les bons citoyens sera votre récom... ...Eh bien, la République française ne vous ravira jamais votre bienfait ; elle est orgueilleuse et non jalouse des vertus de ses enfants. Méritez d'elle, comme vous venez de le faire, la reconnaissance de la patrie, et celle de tous les bons citoyens sera votre récompense. Un jour oh lira sur vos tombeaux : Ils furent patriotes et bienfaisants.
Locuteur: Le Président
... frontières ; il félicite les habitants de Gentilly de l'heureux choix de leurs magistrats et témoigne à ceux-ci combien leur générosité laisse dans les âmes de touchantes impressions.) applaudit également au zèle des citoyens qui volept aux frontières ; il félicite les habitants de Gentilly de l'heureux choix de leurs magistrats et témoigne à ceux-ci combien leur générosité laisse dans les âmes de touchantes impressions.)
Locuteur: Le Président
...onvention décrète que les noms du maire de Gentilly, du commandant en second de la garde nationale et des citoyens et citoyennes, objets de leurs bienfaits, seront honorablement i... (La Convention décrète que les noms du maire de Gentilly, du commandant en second de la garde nationale et des citoyens et citoyennes, objets de leurs bienfaits, seront honorablement inscrits au procès-verbal.)
Locuteur: Le Président
a adopté est Nicolas Foudrion, fils de Pierre Foudrion et d'Anne-Madeleine Forgot ; le commandant en second de la garde nationale se nomme Vincent Don...
...00 livres par an, se nomme Pierre-Louis De-presse; sa mère Jeanne Forsseret, veuve de Pierre-Louis Depresse.
a adopté est Nicolas Foudrion, fils de Pierre Foudrion et d'Anne-Madeleine Forgot ; le commandant en second de la garde nationale se nomme Vincent Dongeux ; le volontaire qu'il a équipé, habillé, et auquel il a assuré 300 livres par an, se nomme Pierre-Louis De-presse; sa mère Jeanne Forsseret, veuve de Pierre-Louis Depresse.
Locuteur: Le Président
...il a simplifié la méthode du digne abbe de lEpée ; il présente un ouvrage sur l'in... ...exercés, il demande qu'il soit assigné des fonds pour cette école; il ajoute qu'il a simplifié la méthode du digne abbe de lEpée ; il présente un ouvrage sur l'instructioh des sourds-muets.
Locuteur: Le Président
Un de ses élèves, nommé BaudonnèT, trace avec de la craie sa pétition sur une table d'ar... Un de ses élèves, nommé BaudonnèT, trace avec de la craie sa pétition sur une table d'ardoise et l'explique par des signes; ëlles est ainsi conçue :
Locuteur: Le Président
Représentants de la nation, je suis né sourd et muet. Je voyais le monde sans savoir que Chaque objet de la nature eût un nom. J'existais sans s...
...é un nom à chaque opération du corps et de l'esprit. J e vivais au milieu de nia famille sans pouvoir exprimer le tendre nom de père, de mère, de frère et d'ami ; je vivais étranger dans le sein même de ma patrie, n'en connaissant ni le langa...
... connais tout cela : c'est dans l'école de Bordeaux que j'ai reçu ma nouvelle existence. Pères de la patrie, accordez à cette institution ce que le département de la Gironde vous demande ; multipliez ces écoles et tous les sourds et muets de la République vous béniront avec tous les amis de l'humanité. (Vifs applaudissements. )
Représentants de la nation, je suis né sourd et muet. Je voyais le monde sans savoir que Chaque objet de la nature eût un nom. J'existais sans savoir qu'il y avait dans mon être deux essences distinctes, le corps et l'âme. J'agissais et je pensais sans sàvoir qu'on eût donné un nom à chaque opération du corps et de l'esprit. J e vivais au milieu de nia famille sans pouvoir exprimer le tendre nom de père, de mère, de frère et d'ami ; je vivais étranger dans le sein même de ma patrie, n'en connaissant ni le langage, ni les usages, ni ses lois, ni quels étaient mes devoirs envers Dieu et envers la société. Aujourd'hui, légis -lateurs, je connais tout cela : c'est dans l'école de Bordeaux que j'ai reçu ma nouvelle existence. Pères de la patrie, accordez à cette institution ce que le département de la Gironde vous demande ; multipliez ces écoles et tous les sourds et muets de la République vous béniront avec tous les amis de l'humanité. (Vifs applaudissements. )
Locuteur: Le Président
applaudit au zèle et au succès de son instituteur et de son élève et leur accorde à tous les deux les honneurs de la séance. applaudit au zèle et au succès de son instituteur et de son élève et leur accorde à tous les deux les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
(La Convention décrète l'insertion de cette pétition dans son procès-verbal e... (La Convention décrète l'insertion de cette pétition dans son procès-verbal et le renvoi au comité d'instruction publique, "i
Locuteur: Le Président
Une députation de canonniers volontaires de Varmée parisien/rie est admise à la bar... Une députation de canonniers volontaires de Varmée parisien/rie est admise à la barfe.
Locuteur: Le Président
L'orateur de la députation s'exprime ainsi (1) : L'orateur de la députation s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Le Président
Fondateurs de la République, les canonniers volontaires de l'armée parisienne viennent vous présenter le plan d'organisation qu'ils ont rédigé de l'aveu et sous la surveillance la municipalité. Fondateurs de la République, les canonniers volontaires de l'armée parisienne viennent vous présenter le plan d'organisation qu'ils ont rédigé de l'aveu et sous la surveillance la municipalité.
... patriotisme, que l'impulsion puissante de ce genre révolutionnaire qui depuis quatre ans a créé de si grandes choses, ils ont eu le bonheur de contribuer au succès des armées de la République à Jem-mapes, dans les plaines de la Champagne ; les brigands couronnés q...
...nnaître nos canonniers ; dans ce moment de nouveaux essaims encore plus nombreux s'élancent de nos murs, et réunis à nos frères d'arme...
...les Français d'autrefois ; (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.
Déjà sans avoir d'autre guide, d'autre organisation que l'élan du patriotisme, que l'impulsion puissante de ce genre révolutionnaire qui depuis quatre ans a créé de si grandes choses, ils ont eu le bonheur de contribuer au succès des armées de la République à Jem-mapes, dans les plaines de la Champagne ; les brigands couronnés qui veulent nous opprimer, ont appris à connaître nos canonniers ; dans ce moment de nouveaux essaims encore plus nombreux s'élancent de nos murs, et réunis à nos frères d'armes, vont montrer à la Belgique, à l'Europe en tière que les Français d'aujourd'hui ne sont plus les Français d'autrefois ; (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 263
Locuteur: Charlier
« Au corps de garde.de l'Oratoire, section des gardes françaises, ce 17 mars 1793, l'an II de la République, à trois heures un auart. « Au corps de garde.de l'Oratoire, section des gardes françaises, ce 17 mars 1793, l'an II de la République, à trois heures un auart.
Locuteur: Le Président
que les revers, loin de les abattre, ne font que leur donner un... que les revers, loin de les abattre, ne font que leur donner un nouveau courages (Vifs applaudissements.)
Locuteur: Le Président
...et accorde à la députation les honneurs de la séance. répond à l'orateur et accorde à la députation les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
... Convention renvoie ce projet au comité de la guerre avec mention honorable des se... (La Convention renvoie ce projet au comité de la guerre avec mention honorable des sentiments civiques qui y sont exprimes et insertion au Bulletin.)
Locuteur: Le Président
...' suivante m'esl transmise : elle émane de notre collègue Ysârn de Yalady, retenu au corps de garde de l'Ora-ràtoire. Je demandé la permission k lâ Convention lui én faire donner lecture. . La lettre' suivante m'esl transmise : elle émane de notre collègue Ysârn de Yalady, retenu au corps de garde de l'Ora-ràtoire. Je demandé la permission k lâ Convention lui én faire donner lecture.
Locuteur: Charlier
, secrétaire, donne lecture de Cette lettre: , secrétaire, donne lecture de Cette lettre:
Locuteur: Charlier
...a Convention qu'ayant été avisé par "un de mes collègues rentrant dans la salle et...
...rti pour aller avertir différents corps de garde. J'ai été re-tènw à celui de l'Oratoire^ d'où je vous écris pour vou...
« J'avertis la Convention qu'ayant été avisé par "un de mes collègues rentrant dans la salle et dotnt j'ignore le nom, qu'un mouvement se portait sur la Convention, je me suis laissé emporter par mon zèle èt suis sorti pour aller avertir différents corps de garde. J'ai été re-tènw à celui de l'Oratoire^ d'où je vous écris pour vous prier d'ordonner que je sois ramené a la Convention.
Locuteur: Charlier
« Signé : Yalady, député VAveyron. » « Signé : Yalady, député VAveyron. »
Locuteur: Maribon-Montaut
...un jeune homme qui s'est dit secrétaire de Yalady, nous a déclare qu'un grand rass...
...ciétés patriotiques et d'une députation de la municipalité qui se sont réunis pour...
...panique qui a conduit Valady d'un corps de garde à l'autre pour y demander des sec...
., Lorsque vous avez invité les membres du comité à se réunir, un jeune homme qui s'est dit secrétaire de Yalady, nous a déclare qu'un grand rassemblement se portait sur la Convention. Ce rassemblement est celui des fédérés des 83 départements, des sociétés patriotiques et d'une députation de la municipalité qui se sont réunis pour le baiser fraternel au moment d'un adieu. Il est évident que cë n'èst qu'unè terreur panique qui a conduit Valady d'un corps de garde à l'autre pour y demander des secours contre les dangers que son. secrétaire avait rêvés. Je réclame- l'ordre du ...
Locuteur: Maribon-Montaut
...ommandant du poste où- est retenu Ysarn de Yalady, afin qu'il soit remis en libert... (La Convention passe à l'ordre du jour et ordonne qu'il soit écrit au commandant du poste où- est retenu Ysarn de Yalady, afin qu'il soit remis en liberté.)
Locuteur: Maribon-Montaut
Une députation des 48 sections de^ Paris se présente à la barre. Une députation des 48 sections de^ Paris se présente à la barre.
Locuteur: Maribon-Montaut
L'orateur de la députation s'exprime ainsi (1) : L'orateur de la députation s'exprime ainsi (1) :
Locuteur: Maribon-Montaut
...x. Nous invitons aussi tous les membres de la Convention à consacrer une partie de leurs honoraires pour subvenir aux besoins de ceux qui c ombattent aux frontières. Ci... bureaux. Nous invitons aussi tous les membres de la Convention à consacrer une partie de leurs honoraires pour subvenir aux besoins de ceux qui c ombattent aux frontières. Citoyens, contribuez à la guerre.
Locuteur: Le Président
Les volontaires de la section du Mail se présentent à la b... Les volontaires de la section du Mail se présentent à la barre.
Locuteur: Le Président
...ion du Mail, et que les citoyens riches de cette section contribuent sans peine et avec beaucoup de zèle à l'arme-mept de leurs frères. Il demande l'autorisation de défiler avec ses camarades devant l'Assemblée et de prêter.au nom tous lë serment de vaincre ou de mourir pour la patrie. Le commandant expose que le recrutement s'est bien fait dans la section du Mail, et que les citoyens riches de cette section contribuent sans peine et avec beaucoup de zèle à l'arme-mept de leurs frères. Il demande l'autorisation de défiler avec ses camarades devant l'Assemblée et de prêter.au nom tous lë serment de vaincre ou de mourir pour la patrie.
Locuteur: Le Président
...t à vos sentiments civiques; vous jurez de tenir une et indivisible la République; vous jurez de maintenir la liberté des personnes et des propriétés: vous jurez de vaincre ou de mourir en combattant? . La Convention applaudit à vos sentiments civiques; vous jurez de tenir une et indivisible la République; vous jurez de maintenir la liberté des personnes et des propriétés: vous jurez de vaincre ou de mourir en combattant?
Locuteur: Le Président
Des commissaires de la majorité des sections de Paris sont admis à la barre. Des commissaires de la majorité des sections de Paris sont admis à la barre.
Locuteur: Le Président
... rapport à jour fixe sur l'organisation de la maison des Quinze-Yingts. Ils demandent un rapport à jour fixe sur l'organisation de la maison des Quinze-Yingts.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honnëurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honnëurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Les entrepreneurs des travaux de la Fédération de 1790 sont admis à la barre. Les entrepreneurs des travaux de la Fédération de 1790 sont admis à la barre.
Locuteur: Le Président
Ils réclament le paiement de leurs travaux et de leurs avances. Ils réclament le paiement de leurs travaux et de leurs avances.
Locuteur: Le Président
...ionnaires, et leur accorde les honneurs de la séance» répond aux pétitionnaires, et leur accorde les honneurs de la séance»
Locuteur: Le Président
...n renvoie là demande aux comités réunis de finance et de liquidation pour en faire rapport sous ... (La Convention renvoie là demande aux comités réunis de finance et de liquidation pour en faire rapport sous trois jours.)
Locuteur: Le Président
...ne dépuration des citoyens des communes de Port et s, d Arbanats et de Vifela'de, département de la Gironde, est admise à la barre. Une dépuration des citoyens des communes de Port et s, d Arbanats et de Vifela'de, département de la Gironde, est admise à la barre.
Locuteur: Le Président
L'orateur de là, députation demandé le rapport de l'article 3 de la loi du 28 août ctéraier et la prompt... L'orateur de là, députation demandé le rapport de l'article 3 de la loi du 28 août ctéraier et la prompte exécution du décret qui proclame la distribution des biens communaux.
Locuteur: Le Président
...nvention renvoie la demandé aUx comités de législation et'd'agricUlturë réunis») (La Convention renvoie la demandé aUx comités de législation et'd'agricUlturë réunis»)
Locuteur: Le Président
...-Victoire R obier, ci-devant religieuse de la Visitation à Troyes, actuellement ép... La citoyenne Marie-Jeanne-Victoire R obier, ci-devant religieuse de la Visitation à Troyes, actuellement épouBe dti citoyen Gamby, est admise à la barre.
...s. Nous voudrions, et nous vous, prions de décréter qu'il n'y aura que des gens mariés et qui auront bien mérité de la patrie qui pourront être employés da... ...occupe. Oui, législateurs, dans tous ces bureaux on ne rencontre que des égoïstes. Nous voudrions, et nous vous, prions de décréter qu'il n'y aura que des gens mariés et qui auront bien mérité de la patrie qui pourront être employés dans les (1) Archives nationales, Gafton GII, 249, chemise 398, pièce n° 11

Séance du dimanche 17 mars 1793

page 264
Locuteur: Le Président
par le décès de sa mère. Dans le cas contraire elle prie la Convention de s'occuper de cet objet au plus tôt. par le décès de sa mère. Dans le cas contraire elle prie la Convention de s'occuper de cet objet au plus tôt.
Locuteur: Lé Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond à la pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Lé Président
...Convention renvoie la demande au comité de législation.) (La Convention renvoie la demande au comité de législation.)
Locuteur: Lé Président
...er, et Jean Elievain Violette, matelots de Saint-Valéry, sont admis à la barre. ...cques-Antoine Brus, Jacques-Antoine Boyard, Jean Nallery, Voizet, Pierre Bessanger, et Jean Elievain Violette, matelots de Saint-Valéry, sont admis à la barre.
Locuteur: Lé Président
L'un d'eux expose que de passage à Paris pour s'embarquer au port de Brest et y servir sur les vaisseaux de la République, ils ont tenu à se présenter devant la Convention pour y jurer de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en'la défendant. L'un d'eux expose que de passage à Paris pour s'embarquer au port de Brest et y servir sur les vaisseaux de la République, ils ont tenu à se présenter devant la Convention pour y jurer de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en'la défendant.
Locuteur: Le Président
...ur serment et leur accorde les honneurs de la séance. reçoit leur serment et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...ur zèle et décrète la mention honorable de leur dévouement.) (La Convention applaudit à leur zèle et décrète la mention honorable de leur dévouement.)
Locuteur: Le Président
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. remercie le pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...Convention décrète la mention honorable de l'offrande et en décrète le renvoi au c... (La Convention décrète la mention honorable de l'offrande et en décrète le renvoi au comité colonial.)

Séance du lundi 18 mars 1798

- search term matches: (3)

Séance du lundi 18 mars 1798

page 264
Locuteur: Isnard
...rétaire, donne lecture du procès verbal de la séance du jeudi 14 mars 1793. , secrétaire, donne lecture du procès verbal de la séance du jeudi 14 mars 1793.
Locuteur: Grangeneuve
...taire, donne lecture du procès - verbal de la séance uu vendredi 15 mars 1793' (1). , secrétaire, donne lecture du procès - verbal de la séance uu vendredi 15 mars 1793' (1).
Locuteur: Guyton-Morveau
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 16 mars 1793. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 16 mars 1793.
Locuteur: Cambacérès
... additionnels à la section 10 du projet de décret sur les émigrés, laquelle a trait aux certificats de résidence. Ces articles sont les suivan... .Vous avez voté, à la séance du 15 mars dernier, trois articles additionnels à la section 10 du projet de décret sur les émigrés, laquelle a trait aux certificats de résidence. Ces articles sont les suivants :
Locuteur: Cambacérès
...s présidents et secrétaires aux membres de la Convention suffiront pour constater ...
...t leur tiendront lieu dans tous les cas de tous autres certificats.
« Art. 2. Les certificats délivrés par les présidents et secrétaires aux membres de la Convention suffiront pour constater leur résidence, et leur tiendront lieu dans tous les cas de tous autres certificats.
Locuteur: Cambacérès
« Art. 3. Il en sera de même à l'égard des attestations délivré...
...s actuellement employés dans les armées de la République. »
« Art. 3. Il en sera de même à l'égard des attestations délivrées pajr les conseils d'administration aux citoyens actuellement employés dans les armées de la République. »
Locuteur: Cambacérès
...oient momentanément distraits du projet de, décret, que nous discutons, pour forme...
...art et envoyés sur-le-champ au Ministre de la justice qui en assurera l'exécution.
...s aux précautions prises contre les émigrés, je demande que ces trois articles soient momentanément distraits du projet de, décret, que nous discutons, pour former un décret à part et envoyés sur-le-champ au Ministre de la justice qui en assurera l'exécution.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...er, concernant l'organisation militaire de là marine; c'est de décréter que les citoyens qui, sur l'invitation du ministre de la marine, ont été désignés par les marins de leurs départements respectifs comme les plus dignes d'être promus au grade de capitaine de vaisseaux de la République, seront admis à ce grade,...
...s soient déjà lieutenants des vaisseaux de l'Etat, même de. la dejrnière promotion, et qu'ils soient munis de certificats de civisme.
J'ai une addition à proposer à la loi du 6 février, concernant l'organisation militaire de là marine; c'est de décréter que les citoyens qui, sur l'invitation du ministre de la marine, ont été désignés par les marins de leurs départements respectifs comme les plus dignes d'être promus au grade de capitaine de vaisseaux de la République, seront admis à ce grade, pourvu qu'ils aient commandé dans plusieurs voyages ou qu'ils soient déjà lieutenants des vaisseaux de l'Etat, même de. la dejrnière promotion, et qu'ils soient munis de certificats de civisme.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
(La Convention adopte la proposition de Jean-Bon Saint-André.) (La Convention adopte la proposition de Jean-Bon Saint-André.)
Locuteur: Mallarmé
... les , Conseils généraux du département de la Vendée et du district de Fontenay-le-Peuple. du 15 de ce mois, qui informe la Convention que ...
...s dans le district voisin ; que le pont de Saint-Fulgent a été coupé ; que la troupe à la poursuite des rebelles a été obligée de se replier à Saint-Hermand ; qu'il y a ...
...ui occupe les districts du Machecoul et de Challans ; qu'heureusement le départeme...
...ec 1200 hommes d'infanterie, 100 hommes de cavalerie et 4 pièces de campagne.
1° Lettre des administrateurs composant les , Conseils généraux du département de la Vendée et du district de Fontenay-le-Peuple. du 15 de ce mois, qui informe la Convention que la tranquillité publique est vivement troublée dans ce département, qu'ils ont f...
...e les rebelles ont été mis en déroute, mais, qu'il s'est formé des rassemblements dans le district voisin ; que le pont de Saint-Fulgent a été coupé ; que la troupe à la poursuite des rebelles a été obligée de se replier à Saint-Hermand ; qu'il y a une armée contre-révolutionnaire sous les ordres d'un çhef nommé Gaston, qui occupe les districts du Machecoul et de Challans ; qu'heureusement le département des Deux-Sèvres leur a envoyé 600 hommes et deux pièces d'artillerie, et que le général Marcé est en marche pour Saint-Fulgent avec 1200 hommes d'infanterie, 100 hommes de cavalerie et 4 pièces de campagne.
...les articles concernant les certificats résidence de la loi sur les émigrés, aux formes des simples certificats de résidence exisrés des fonctionnaires pu...
...es citoyens créanciers ou pensionnaires de la nation, à la charge par eux de rapporter une attestation du directoire de leur département, contenant qu'ils (1) Voy. ci-dessus, séance du 15 mars 1793, page 227, la discussion de ces articles.
. Il n'est rien innové par les articles concernant les certificats résidence de la loi sur les émigrés, aux formes des simples certificats de résidence exisrés des fonctionnaires publics et des autres citoyens créanciers ou pensionnaires de la nation, à la charge par eux de rapporter une attestation du directoire de leur département, contenant qu'ils (1) Voy. ci-dessus, séance du 15 mars 1793, page 227, la discussion de ces articles.
PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président. PRÉSIDENCE DE GENSONNÉ, président.

Séance du lundi 18 mars 1798

page 265
Locuteur: Morisson
« La guerre, les finances, la Constitution tels sont les objets de votre constante sollicitude. Tandis que...
...s défenseurs à la patrie, ne perdez pas de vue la fortune publique. Faites regorger les dilapidateurs des trésors de l'Etat et purifiez les hommes qui ont eu l'art de voler légalement et par millions.
« La guerre, les finances, la Constitution tels sont les objets de votre constante sollicitude. Tandis que, par vos décrets, vous suscitez des défenseurs à la patrie, ne perdez pas de vue la fortune publique. Faites regorger les dilapidateurs des trésors de l'Etat et purifiez les hommes qui ont eu l'art de voler légalement et par millions.
Locuteur: Mallarmé
... le roi, nous agissons au nom du régent de France. » criant : « Vive le roi, nous agissons au nom du régent de France. »
Locuteur: Mallarmé
...rtements des Deux-Sèvres et du district de Niort, qui écrivent que leur département, comme celui de la Vendée, est la proie des brigands ar...
...éditieux sont rapides, qu'un lieutenant de la compagnie de Cluny et 50 volontaires ont été tués ou...
2° Lettre des administrateurs composant les Conseils généraux des départements des Deux-Sèvres et du district de Niort, qui écrivent que leur département, comme celui de la Vendée, est la proie des brigands armés, qui traînent après eux des pièces d'artillerie. Ils ajoutent que leur position est cruelle, que les succès des séditieux sont rapides, qu'un lieutenant de la compagnie de Cluny et 50 volontaires ont été tués ou faits prisonniers.
Locuteur: Mallarmé
...t, disent-ils, nous manquons d'armes et de munitions, nous demandons du secours, c...
...é mises à la disposition du département de la Vendée, qui était dans un besoin plu...
« Le danger est pressant, disent-ils, nous manquons d'armes et de munitions, nous demandons du secours, car les forces dont nous disposons ont été mises à la disposition du département de la Vendée, qui était dans un besoin plus pressant que nous. »
Locuteur: Mallarmé
...ant le Conseils généraux du département de la Loire-Inférieure et du district de Châtillon, qui font part des mêmes nouv...
... disent-ils, n'offre plus qu'un monceau de cendres. Une partie des forces national...
... en outre, que les officiers municipaux de Cholet leur font font savoir qu'ils se retirent vers eux, qu'ils ont besoin de farines, de troupes et de munitions de guerre, et qu'il n'y a pas un instant à...
...re les généreux volontaires qui, forcés de céder au nombre, sont sans aucun moyen de défendre à présent leur propre vie.
3° Lettre des administrateurs composant le Conseils généraux du département de la Loire-Inférieure et du district de Châtillon, qui font part des mêmes nouvelles. « Cholet incendié, disent-ils, n'offre plus qu'un monceau de cendres. Une partie des forces nationales a été détruite par les rebelles et leur marche est telle qu'avant peu le département tout entier sera envahi. » Us annoncent, en outre, que les officiers municipaux de Cholet leur font font savoir qu'ils se retirent vers eux, qu'ils ont besoin de farines, de troupes et de munitions de guerre, et qu'il n'y a pas un instant à perdre pour sauver du massacre les généreux volontaires qui, forcés de céder au nombre, sont sans aucun moyen de défendre à présent leur propre vie.
Locuteur: Mallarmé
...nent en disant que le courrier, porteur de la présente, donnera plusieurs détails que le temps ne leur permet pas de transcrire. Ils terminent en disant que le courrier, porteur de la présente, donnera plusieurs détails que le temps ne leur permet pas de transcrire.
Locuteur: Morisson
. Je crois de mon devoir de rassurer la Convention en lui faisant connaître qu'une lettre particulière qui vient de me parvenir, annonce les premiers succès des patriotes et la déroute de l'armée des rebelles à Ancenis. Nos vol... . Je crois de mon devoir de rassurer la Convention en lui faisant connaître qu'une lettre particulière qui vient de me parvenir, annonce les premiers succès des patriotes et la déroute de l'armée des rebelles à Ancenis. Nos volontaires ont tué 1,500 hommes, fait quelques prisonniers et dispersé le reste. L...
Locuteur: Morisson
...Convention nationale décrète' le renvoi de ces différentes lettres et des procès-v...
... les accompagnent à ses comités* réunis de défense et de sûreté générales, pour en faire leur ra...
...tenante et en conférer avec le ministre de la guerre.)
(La Convention nationale décrète' le renvoi de ces différentes lettres et des procès-verbaux qui les accompagnent à ses comités* réunis de défense et de sûreté générales, pour en faire leur rapport séance tenante et en conférer avec le ministre de la guerre.)
Locuteur: Morisson
...toyens Couturier et Ferry, commissaires de la Convention nationale, datée de Strasbourg, du 12 de ce mois, par laquelle ils lui font passer la réclamation de trois officiers du second régiment de grenadiers, qui gémissent depuis trois ... 4° Lettre des citoyens Couturier et Ferry, commissaires de la Convention nationale, datée de Strasbourg, du 12 de ce mois, par laquelle ils lui font passer la réclamation de trois officiers du second régiment de grenadiers, qui gémissent depuis trois mois sous le poids d'une flétrissure qu'ils n'ont pas méritée.
Locuteur: Morisson
...tre et les pièces jointes, à son comité de la guerre, qu'elle charge de lui en faire rapport dans 24 heures.) (La Convention nationale renvoie cette lettre et les pièces jointes, à son comité de la guerre, qu'elle charge de lui en faire rapport dans 24 heures.)
Locuteur: Morisson
... citoyens composant la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois, qui écrivent qu'ils ont fait passer au ministre de la guerre, le 6 mars, deux cent vingt-deux paires de souliers et autres effets d'équipement;... 5° Lettre des citoyens composant la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois, qui écrivent qu'ils ont fait passer au ministre de la guerre, le 6 mars, deux cent vingt-deux paires de souliers et autres effets d'équipement; j cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Morisson
, l'an II de la République (1). , l'an II de la République (1).
Locuteur: Morisson
...ion lasse le peuple, disent les ennemis de l'une et de l'autre. Voici notre réponse : « La révolution lasse le peuple, disent les ennemis de l'une et de l'autre. Voici notre réponse :
Locuteur: Morisson
« La société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois a fait passer au ministre de la guerre, le 6 mars : 222 paires de souliers; 33 paires de bas; 4 chemises; 3 paires de guêtres; 3 habits uniformes; 2 vestes; ... « La société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois a fait passer au ministre de la guerre, le 6 mars : 222 paires de souliers; 33 paires de bas; 4 chemises; 3 paires de guêtres; 3 habits uniformes; 2 vestes; 2 culottes et 8 capotes.
Locuteur: Morisson
« Ces dons ne sont qu'un acompte de ceux que les citoyens peu fortunés offrent chaque jour sur l'autel de la patrie. Nos biens et nos vies sont dévoués au soutien de la liberté. » « Ces dons ne sont qu'un acompte de ceux que les citoyens peu fortunés offrent chaque jour sur l'autel de la patrie. Nos biens et nos vies sont dévoués au soutien de la liberté. »
Locuteur: Morisson
...onvention décrète la1 mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.) (La Convention décrète la1 mention honorable de cette offrande qu'elle accepte et ordonne l'insertion de la lettre au Bulletin.)
Locuteur: Morisson
... citoyens composant la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois, qui engagent la Convention à per...
... et à surveiller surtout les détenteurs de la fortune publique.
6° Lettre des citoyens composant la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Blois, qui engagent la Convention à persévérer dans la voie qu'elle s'est tracée, à faire rendre un compte sévère par toutes les administrations financières du pays, et à surveiller surtout les détenteurs de la fortune publique.
Locuteur: Morisson
Suit la teneur de cette lettre (2) : Suit la teneur de cette lettre (2) :
Locuteur: Morisson
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Blois, 16 mars 1793 Blois, 16 mars 1793
Blois, le 14 mars 1793 Blois, le 14 mars 1793
...u timbre retiennent, sous la sauvegarde de votre silence, des sommes énormes que réclament instamment la justice et les besoins de la nation. Nous vous demandons la suppression de leurs places, la confiscation de leurs fortunes et de leurs cautionnements et un ordre pour eux de rendre compte aux administrations respectives de département. Votre accession à notre vœ... « Les régisseurs du droit d'enregistrement et du timbre retiennent, sous la sauvegarde de votre silence, des sommes énormes que réclament instamment la justice et les besoins de la nation. Nous vous demandons la suppression de leurs places, la confiscation de leurs fortunes et de leurs cautionnements et un ordre pour eux de rendre compte aux administrations respectives de département. Votre accession à notre vœu vaudra à la République un (1) Arehives nationales, Carton, Cii 249, chemise 39...

Séance du lundi 18 mars 1798

page 266
Locuteur: Morisson
« En! la maison commune de Bourgoin, le 11 février 1793, l'an II de la République. « En! la maison commune de Bourgoin, le 11 février 1793, l'an II de la République.
Locuteur: Morisson
...éparé les voies à l'établissement d'une Constitution libre fondée sur l'égalité naturelle de...
...ez vos travaux immortels; publiez cette Constitution l'espoir de la République ! que tous les citoyens y...
...esse y trouve des garants du respect et de la considération qu'une vie active et v...
... par devoir et reçus sans humiliation ! de semblables institutions vous mériteront...
...issance non-seulement des bons citoyens de la République, mais encore de tous les habitants de l'univers et de la postérité. Tels sont les vœux des citoyens de la ville de Bourgoin, exprimés par le conseil général de la Commune de Bourgoin. Agréez, citoyens législateurs...
...amment à ceux qui ont délivré la France de la royauté et du dernier despote.
...a royauté est abolie; le tyran n'est plus. Yotre justice et votre courage ont préparé les voies à l'établissement d'une Constitution libre fondée sur l'égalité naturelle des hommes. Continuez vos travaux immortels; publiez cette Constitution l'espoir de la République ! que tous les citoyens y lisent leurs droits et leurs devoirs. Que la génération qui se présente y trouve le plan d'une éducation commune tant au physique qu'au moral ! que la vieillesse y trouve des garants du respect et de la considération qu'une vie active et vertueuse lui aura mérité. Que les indigents et les infirmes y trouvent l'assurance des soulagements accordés par devoir et reçus sans humiliation ! de semblables institutions vous mériteront la reconnaissance non-seulement des bons citoyens de la République, mais encore de tous les habitants de l'univers et de la postérité. Tels sont les vœux des citoyens de la ville de Bourgoin, exprimés par le conseil général de la Commune de Bourgoin. Agréez, citoyens législateurs, leurs hor^mages et les applaudissements qu'ils donnent à tous vos décrets, notamment à ceux qui ont délivré la France de la royauté et du dernier despote.
Locuteur: Morisson
revenu de quatre millions et un exemple redoutabl... revenu de quatre millions et un exemple redoutable aux malversateurs.
Locuteur: Morisson
...z nos trésors, plus vous vous assurerez de part à la reconnaissance nationale ...es et rigoureux,; un régime libre est fondé sur l'économie!; plus vous épargnerez nos trésors, plus vous vous assurerez de part à la reconnaissance nationale
Locuteur: Morisson
...Convention décrète la mention honorable de cette lettre et son insertion au Bullet... (La Convention décrète la mention honorable de cette lettre et son insertion au Bulletin.
Locuteur: Morisson
...s citoyens composant le conseil général de la commune de Bourgoin, par 1 su-quelle ils expriment leur adhésion aux décrets de la Convention nationale et particulièrement à ceux qui ont délivré la France de la royauté et du dernier des despotes. 7° Lettre des citoyens composant le conseil général de la commune de Bourgoin, par 1 su-quelle ils expriment leur adhésion aux décrets de la Convention nationale et particulièrement à ceux qui ont délivré la France de la royauté et du dernier des despotes.
Locuteur: Morisson
Suit la teneur de cet extrait (1) : Suit la teneur de cet extrait (1) :
Locuteur: Morisson
Extrait des registres de la commune de Bourgoin, district de La-Tour-du-Pin. Extrait des registres de la commune de Bourgoin, district de La-Tour-du-Pin.
Locuteur: Morisson
...ention honorable et ordomne l'insertion de cette pièce au Bulletin.) (La Convention décrète la mention honorable et ordomne l'insertion de cette pièce au Bulletin.)
Locuteur: Morisson
8° Lettre des officiers municipaux de la ville d'Avesnes pour annoncer qu'ayant reçu la réquisition des commissaires la Convention, de faire marcher vers Bruxelles le quart des citoyens de leur garde nationale, il fut arrêté le ... 8° Lettre des officiers municipaux de la ville d'Avesnes pour annoncer qu'ayant reçu la réquisition des commissaires la Convention, de faire marcher vers Bruxelles le quart des citoyens de leur garde nationale, il fut arrêté le jour même que tous les jeunes gens et les veufs sans enfants partiraient, qu'on ...
Locuteur: Morisson
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Morisson
...mité d'une réquisition des commissaires de la Convention aux armées de la Belgique, afin de faire marcher vers Bruxelles le quart d...
...nale. A deux heures, la garde nationale de cette ville était assemblée et à deux h...
...u'au-« cun chef se détache des intérêts de sa fa-« mille. »
...e jourd'hui, à onze heures du matin, un arrêté du département du Nord, en conformité d'une réquisition des commissaires de la Convention aux armées de la Belgique, afin de faire marcher vers Bruxelles le quart des citoyens composant la garde nationale. A deux heures, la garde nationale de cette ville était assemblée et à deux heures et demie; il fut arrêté unanimement que tous les jeunes gens et. les veufs...
...réquisition; notre patriotisme ne cal-« cule pas; mais nous ne souffrirons pas qu'au-« cun chef se détache des intérêts de sa fa-« mille. »
Locuteur: Morisson
« Nous accélérerons, citoyen Président! de concert avec lé district, les moyens d'... « Nous accélérerons, citoyen Président! de concert avec lé district, les moyens d'exécution ! pour le départ; et nos concitoyens seront à Bruxelles le 18.
Locuteur: Morisson
...Convention un dévouement aussi généreux de la chose publique. Nous nous empressons d'annoncer à la Convention un dévouement aussi généreux de la chose publique.
Locuteur: Morisson
« Le maire et les officiers municipaux de la ville d'Avesnes, eni séance publique... « Le maire et les officiers municipaux de la ville d'Avesnes, eni séance publique et permanente.
Locuteur: Morisson
...Convention décrète la mention honorable de cette lettre et son insertion au Bullet... (La Convention décrète la mention honorable de cette lettre et son insertion au Bulletin.)
Locuteur: Morisson
... Lettre des administrateurs du district de Montivilliers qui informe la Convention natio-; nale que le résultat de l'assemblée des marins 1 du syndicat du... ; 9° Lettre des administrateurs du district de Montivilliers qui informe la Convention natio-; nale que le résultat de l'assemblée des marins 1 du syndicat du Havre prouve que les puissances maritimes qui osent menacer notre li-| berté tr...
Avesnes, le 11 mars 1793 Avesnes, le 11 mars 1793
Montivilliers, 14 mars 1793 Montivilliers, 14 mars 1793

Séance du lundi 18 mars 1798

page 267
Locuteur: Morisson
... dans les départements maritimes, vient de nous faire part du résultat de l'assemblée des marins de ce syndicat. Havre par les membres que la Convention nationale a envoyés dans les départements maritimes, vient de nous faire part du résultat de l'assemblée des marins de ce syndicat.
Locuteur: Morisson
« La proclamation de vos commissaires y a eu le plus grand s... « La proclamation de vos commissaires y a eu le plus grand succès; incertains où nous devons les en informer, nous vous en faisons part, per...
Locuteur: Morisson
A la fin de la séance, les commissaires ont invité ceux des marins qui seraient dans la disposition de servir la République sur les vaisseaux de l'Etat, de se présenter au bureau pour s'y inscrir... A la fin de la séance, les commissaires ont invité ceux des marins qui seraient dans la disposition de servir la République sur les vaisseaux de l'Etat, de se présenter au bureau pour s'y inscrire.
Locuteur: Morisson
... du syndicat comme obligatoire pour eux de partir à la première réquisition; qu'on... ...r chacun d'eux pour la défendre; qu'ils regardaient leur inscription sur le rôle du syndicat comme obligatoire pour eux de partir à la première réquisition; qu'on aurait qu'à ordonner et qu'ils allaient voler là où la patrie lès appellerait.
Locuteur: Morisson
...ul et même esprit parmi tous les marins de notre district, quoique nous ne connais...
...e résultat des assemblées des syndicats de Fé-cainp et de Criquebœuf, nous ne doutons pas qu'il s...
« Comme il ne règne qu'un seul et même esprit parmi tous les marins de notre district, quoique nous ne connaissions pas encore le résultat des assemblées des syndicats de Fé-cainp et de Criquebœuf, nous ne doutons pas qu'il sera partout le même. Ainsi les puissances maritimes qui osênt menacer notre libe...
Locuteur: Morisson
...ministrateurs du directoire du district de Montivilliers. Les administrateurs du directoire du district de Montivilliers.
Locuteur: Morisson
...Convention décrète la mention honorable de cette lettre et son insertion au Bullet... (La Convention décrète la mention honorable de cette lettre et son insertion au Bulletin. )
Locuteur: Morisson
...culièrement la persévérance d'un enfant de onze ans à faire, recevoir son enrôleme... ...ue la levée des marins se fait avec succès dans ce département; ils citent particulièrement la persévérance d'un enfant de onze ans à faire, recevoir son enrôlement comme mousse. Cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Morisson
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Morisson
Nous avons l'honneur de vous adresser une copie de la lettre que le procureur-syndic du di...
...ons-nous pas à espérer ! II doit servir de thermomètre aux espérances de tous ces gens qui prenaient leurs désir...
Nous avons l'honneur de vous adresser une copie de la lettre que le procureur-syndic du district d'Auray nous a écrit le 27 février dernier ; nous vous prions d'en faire ...
...é particulièrement infecté, revient des erreurs où il avait été plongé, que n'avons-nous pas à espérer ! II doit servir de thermomètre aux espérances de tous ces gens qui prenaient leurs désirs pour des réalités.
Locuteur: Morisson
« Un enfant de dix à onze ans, dont nous regrettons de ne pas vous donner le nom, s'est présenté au district de Pontivy, afin de s'y enrôler comme mousse. Cette adminis...
...ndre et par conséquent encore incapable de servir, comme il le demandait, sur les vaisseaux de la République ; qu'il fallait attendre ...
« Un enfant de dix à onze ans, dont nous regrettons de ne pas vous donner le nom, s'est présenté au district de Pontivy, afin de s'y enrôler comme mousse. Cette administration lui a observé qu'il était dans un âge trop tendre et par conséquent encore incapable de servir, comme il le demandait, sur les vaisseaux de la République ; qu'il fallait attendre à une autre année.
Locuteur: Morisson
...s difficile aujourd'hui quand il s'agit de combattre pour la liberté? ...u même âge que moi ; il sert aujourd'hui dans Varmée des Pyrénées, sera-t-on plus difficile aujourd'hui quand il s'agit de combattre pour la liberté?
Locuteur: Morisson
« Notre conseil général fier de posséder sur son territoire de tels hommes,, a arrêté la mention du tout sur son procès-verbal, et l'impression de la lettre du procureur syndic d'Auray. Il a, en même temps, requis lé. sous-chef de l'administration des classés à Vannes de seconder les désirs l'enfant en l'agréant pour mousse. « Notre conseil général fier de posséder sur son territoire de tels hommes,, a arrêté la mention du tout sur son procès-verbal, et l'impression de la lettre du procureur syndic d'Auray. Il a, en même temps, requis lé. sous-chef de l'administration des classés à Vannes de seconder les désirs l'enfant en l'agréant pour mousse.
Locuteur: Morisson
...tous les tyrans apprendre que le combat de la liberté est un combat à mort et qu'ils n'ont d'autre espoir que de régner sur des cadavres, si la victoire... « Puisse la Convention nationale agréer cette démarche. Et puissent tous les tyrans apprendre que le combat de la liberté est un combat à mort et qu'ils n'ont d'autre espoir que de régner sur des cadavres, si la victoire était assez injuste pour abandonner nos drapeaux.
mars 1793 mars 1793
27 février 1793 27 février 1793
... dans celui des habitants des campagnes de ce district ; il semblait que les marin...
...in, commissaire aux classes au quartier de Vannes, de concert avec l'administration, vient de répandre dans le cœur de nos marins, les sentiments de républicanisme ; j'ai eu le plaisir d'en être le témoin. Forcé par les circonstances de descendre avec lui dans le syndicat de Locmariaquer, nous y avons trouvé à not...
...rin et les mieux soutenus par l'exemple de quelques braves gardes nationaux d'Auray et militaires de la troupe du Cap qui nous y ont accompagnés, une levée de 67 (1) Archives nationales,,Carton Cu 2...
Depuis la Révolution, citoyen, l'esprit public ne faisait aucun progrès dans celui des habitants des campagnes de ce district ; il semblait que les marins étaient surtout opiniâtres à se refuser au sérvice;mais le patriotisme et le zèle connus du citoyen Péllegrin, commissaire aux classes au quartier de Vannes, de concert avec l'administration, vient de répandre dans le cœur de nos marins, les sentiments de républicanisme ; j'ai eu le plaisir d'en être le témoin. Forcé par les circonstances de descendre avec lui dans le syndicat de Locmariaquer, nous y avons trouvé à notre arrivée tous les marins absents ; mais, bientôt, par les soins du citoyen Pellegrin et les mieux soutenus par l'exemple de quelques braves gardes nationaux d'Auray et militaires de la troupe du Cap qui nous y ont accompagnés, une levée de 67 (1) Archives nationales,,Carton Cu 250, chemise 402, pièce n° 26.

Séance du lundi 18 mars 1798

page 268
Locuteur: Morisson
... et nos amis ; et soudain, se pénétrant de leurs devoirs et du même esprit que nou...
...inviter à être présents à la plantation de l'arbre de la Liberté qui, pour la première fois, a été élevé, le jour d'hier, dans le bourg de Locmariaquer ; l'allégresse qu'ils ont manifestée en élevant eux-mêmes ce signe de notre bonheur commun a été pour le citoyen Pellegrin et pour moi le meilleur pronostic de leur courage. Aussi un seul jour a suff...
...t, événement heureux dont je m'empresse de vous prévenir, étant persuadé que cet e...
...i promptement dans les autres syndicats de ce district pendant la tournée qu'y fai...
...une fois l'occasion d'y planter l'arbre de la Liberté, nouvel augure du dévouement de nos marins à la chose publique.
...es marins n'ont pas plutôt connu leur destination qu'ils sont devenus nos frères et nos amis ; et soudain, se pénétrant de leurs devoirs et du même esprit que nous, ils sont venus nous inviter à être présents à la plantation de l'arbre de la Liberté qui, pour la première fois, a été élevé, le jour d'hier, dans le bourg de Locmariaquer ; l'allégresse qu'ils ont manifestée en élevant eux-mêmes ce signe de notre bonheur commun a été pour le citoyen Pellegrin et pour moi le meilleur pronostic de leur courage. Aussi un seul jour a suffi pour faire une première levée dans ce syndicat, événement heureux dont je m'empresse de vous prévenir, étant persuadé que cet exemple sera suivi promptement dans les autres syndicats de ce district pendant la tournée qu'y fait maintenant le citoyen Pellegrin et qui donnera plus d'une fois l'occasion d'y planter l'arbre de la Liberté, nouvel augure du dévouement de nos marins à la chose publique.
Locuteur: Morisson
...ai cru, citoyen, devoir vous faire part de cette nouvelle circonstance, pour qu'on...
...ui se répandent que les marins refusent de servir la République, et vous faire con...
...un service aussi essentiel aux intérêts de la nation.
« J'ai cru, citoyen, devoir vous faire part de cette nouvelle circonstance, pour qu'on ne puisse pas ajouter foi aux bruits qui se répandent que les marins refusent de servir la République, et vous faire connaître en même temps le zèle qui anime l'administration pour protéger autant qu'il dépendra d'elle un service aussi essentiel aux intérêts de la nation.
Locuteur: Morisson
...Convention décrète la mention honorable de ces deux lettres et en ordonne l'insert... (La Convention décrète la mention honorable de ces deux lettres et en ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Morisson
...es membres du directoire du département de l'Aude, par laquelle il fait part du zèle patriotique des habitants de ce département. Suit la teneur de cette lettre (1) : Lettre des membres du directoire du département de l'Aude, par laquelle il fait part du zèle patriotique des habitants de ce département. Suit la teneur de cette lettre (1) :
Locuteur: Morisson
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Morisson
Indépendamment de ces deux nouveaux corps armés, citoyens...
...nsibles; que ne feront-ils pas aux cris de la patrie et lorsque le législateur par...
Indépendamment de ces deux nouveaux corps armés, citoyens législateurs, nous avons fait la répartition entre les districts des volontaire...
...ixe, ce contingent ne soit rempli des citoyens que nos invitations ont trouvé sensibles; que ne feront-ils pas aux cris de la patrie et lorsque le législateur parle?
Locuteur: Morisson
...s trouverons encore dans ce département de nouvelles forces pour l'y contraindre. ...te la souveraineté nationale. S'il le refuse, un second appel, législateurs; nous trouverons encore dans ce département de nouvelles forces pour l'y contraindre.
Locuteur: Morisson
...Convention décrète la mention honorable de cette lettre et en ordonne l'insertion ... (La Convention décrète la mention honorable de cette lettre et en ordonne l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Morisson
... nationale, que le courrier arrivé hier de Brest par Rennes, n'a rien apporté de Nantes, et que la communication entre Nantes/ ,et Rennes est interceptée, comme celle de Nantes à Angers, par un rassemblement considérable de malveillants. 12° Lettre du président du directoire des postes, qui informe la Convention nationale, que le courrier arrivé hier de Brest par Rennes, n'a rien apporté de Nantes, et que la communication entre Nantes/ ,et Rennes est interceptée, comme celle de Nantes à Angers, par un rassemblement considérable de malveillants.
Locuteur: Morisson
13° Autre lettre de l'administration des postes, qui envoie...
...'în-grande, qui constate que le passage de cette ville à Ancenis est interrompu pa...
13° Autre lettre de l'administration des postes, qui envoie copie du procès-verbal dressé le 15 par les officiers municipaux d'în-grande, qui constate que le passage de cette ville à Ancenis est interrompu par des brigands contre-révolutionnaires.
Locuteur: Prieur
(de la Marne). Ceci mérite toute notre atte...
... ne sont que la confirmation officielle de celles qui nous ont été lues et qui émanaient des corps administratifs de la Vendée, des Deux-Sèvres et de Maine-et-Loire. Il faut envoyer une force imposante et s'occuper de dissiper ces rassemblements dès leur or...
...ti déjà par le décret d'hier, soit tenu de faire partir des courriers extraordinai...
(de la Marne). Ceci mérite toute notre attention, car ces deux lettres ne sont que la confirmation officielle de celles qui nous ont été lues et qui émanaient des corps administratifs de la Vendée, des Deux-Sèvres et de Maine-et-Loire. Il faut envoyer une force imposante et s'occuper de dissiper ces rassemblements dès leur origine. Je demande que le conseil exécutif averti déjà par le décret d'hier, soit tenu de faire partir des courriers extraordinaires pour connaître plus exactement les faits.
Locuteur: La Revellière Lépeaux
...ts correspondent avec les conspirations de Paris. Ici, l'on veut écraser la Conven...
... les intrigues ont un but commun, celui de désorganiser la République. Je demande que le conseil exécutif Soit tenu de rendre compte fréquemment de ce qui se passe et des mesures qu'il au...
. Il paraît que c'est là surtout que Pitt a versé ses guinées; ces rassemblements correspondent avec les conspirations de Paris. Ici, l'on veut écraser la Convention nationale; dans les départements, on veut anéantir les autorités constituées; et toutes les intrigues ont un but commun, celui de désorganiser la République. Je demande que le conseil exécutif Soit tenu de rendre compte fréquemment de ce qui se passe et des mesures qu'il aura prises.
Locuteur: Julien
(de Toulouse). Jamais les bons citoyens n'auront plus besoin de se réunir sous les mêmes enseignes; jam...
...vous déterminiez l'étendue des pouvoirs de vos commissaires auprès de ce tribunal. Cette dispo-
(de Toulouse). Jamais les bons citoyens n'auront plus besoin de se réunir sous les mêmes enseignes; jamais la force répressive ne fut plus nécessaire. Je demande que le tribunal (révolutionnaire entre en activité dans les vingt-quatre heures et que vous déterminiez l'étendue des pouvoirs de vos commissaires auprès de ce tribunal. Cette dispo-
Carcassonne, le 10 mars 1793 Carcassonne, le 10 mars 1793
...us avions prévenu quelques dispositions de votre loi du 24 du même mois relatives ...
...e hommes. Nous connaissions les besoins de la patrie; nous avions déjà cherché à les remplir; des commissaires pris dans le sein de l'administration avaient été envoyés da...
...u département pour inviter les citoyens de toutes les communes à accroître le nombre des défenseurs de la. liberté, puisque chaque jour voyait augmenter le nombre de ses ennemis. Leurs invitations ont eu t...
« Par un arrêté du 4 février dernier, nous avions prévenu quelques dispositions de votre loi du 24 du même mois relatives au recrutement et à la levée des trois cent mille hommes. Nous connaissions les besoins de la patrie; nous avions déjà cherché à les remplir; des commissaires pris dans le sein de l'administration avaient été envoyés dans tous les districts du département pour inviter les citoyens de toutes les communes à accroître le nombre des défenseurs de la. liberté, puisque chaque jour voyait augmenter le nombre de ses ennemis. Leurs invitations ont eu tout le succès que nous devions en attendre. Ce département (1) Archives national...

Séance du lundi 18 mars 1798

page 269
Locuteur: Julien
...res veulent élever une dictature auprès de ce tribunal. La Revellière a raison de dire qu'il existe à Paris des malveilla...
...s nous l'avons juré, nous n'aurons plus de roi. (Vifs applaudissements de l'Assemblée et des tribunes.)
...on surtout est pressante, car déjà les malveillants prétendent que ces commissaires veulent élever une dictature auprès de ce tribunal. La Revellière a raison de dire qu'il existe à Paris des malveillants qui veulent anéantir la Convention nationale et nous susciter la royauté : oui, ils veulent relever le trône pour y placer un tyran plus audacieux encore; mais nous l'avons juré, nous n'aurons plus de roi. (Vifs applaudissements de l'Assemblée et des tribunes.)
Locuteur: Guffroy
...s du Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres et de la Vendée n'ont pas été les seuls où se...
...nvention que dans le département du Pas-de-Calais, les contre-révolutionnaires ont...
. Les départements du Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres et de la Vendée n'ont pas été les seuls où se sont révélés des complots insurrectionnels. J'ai à faire connaître à la Convention que dans le département du Pas-de-Calais, les contre-révolutionnaires ont fait toùs leurs efforts pour empêcher le recrutement. Dans deux districts, les ...
Locuteur: Lehardy
...n). J'estime que c'est un grand nombre! de mesures rigoureuses qu'il faut prendre à la fois. Je demande que les propositions de Prieur et de Julien soient adoptées. . (Morbihan). J'estime que c'est un grand nombre! de mesures rigoureuses qu'il faut prendre à la fois. Je demande que les propositions de Prieur et de Julien soient adoptées.
Locuteur: Duquesnoy
...osition qu'il avait faite à l'Assemblée de décréter que tous les étrangers, qui so... rappelle la proposition qu'il avait faite à l'Assemblée de décréter que tous les étrangers, qui sont dans la République, soient tenus d'en sortir. U demande que lés gens sans ave...
Locuteur: Pénières
demande que le projet de Jean Debry sur les mesures de salut public soit discuté dans l'Assemb... demande que le projet de Jean Debry sur les mesures de salut public soit discuté dans l'Assemblée.
Locuteur: Duhem
...lle ouvrira les yeux à tous les députés de bonne foi. Je ne doute pas alors, lorsq... ...tinuée sans discussion. J'espère que cette lecture démasquera les traîtres, qu'elle ouvrira les yeux à tous les députés de bonne foi. Je ne doute pas alors, lorsque vous connaîtrez toute la vérité, lorsque vous aurez dévoilé les scélérats, qu...
Locuteur: Duhem
...icussion, et renvoie aux comités réunis de défense et de sûreté générale les lettres du président et des administrateurs des postes de Paris.) (La Convention décide que la lecture des lettres sera continuée sans dicussion, et renvoie aux comités réunis de défense et de sûreté générale les lettres du président et des administrateurs des postes de Paris.)
Locuteur: Mallarmé
14° Lettre du président de l'Assemblée des représentants provisoir...
... des représentants provisoires s'occupe de rédiger un mémoire qui démontrera sans ...
14° Lettre du président de l'Assemblée des représentants provisoires du peuple belge, qui écrit à la Convention, pour l'informer qu'une série d'év...
..., ayant produit un résultat quiy pourrait être expliqué diversement, l'assemblée des représentants provisoires s'occupe de rédiger un mémoire qui démontrera sans réplique que les plaintes des Belges sont aussi justes que multipliées, et qu'il...
Locuteur: Mallarmé
... Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.)
Locuteur: Mallarmé
...ssuin, Camus et Treilhard, commissaires de la Convention dans la Belgique, qui lui rendent compte de 15 Lettre des citoyens Gossuin, Camus et Treilhard, commissaires de la Convention dans la Belgique, qui lui rendent compte de
Locuteur: Mallarmé
...Langeois, capitaine au second bataillon de l'Eure, dont la négligence avait occasi...
...xcès commis dans l'église Saintè-Gudule de Bruxelles.
la destitution qu'ils ont prononcée contre le citoyen Langeois, capitaine au second bataillon de l'Eure, dont la négligence avait occasionné les excès commis dans l'église Saintè-Gudule de Bruxelles.
Locuteur: Mallarmé
...itoyens Rochegude, Befer-mon et Prieur (de la Côte-d'Or), commissaires delà Convention nationale près les côtes de Lorient. à Bunker que, qui lui font passer la réclamation des soldats de marine et autres troupes embarquées comme détachement, pour jouir de l'augmentation accordée aux matelots pa... 16° Lettre des citoyens Rochegude, Befer-mon et Prieur (de la Côte-d'Or), commissaires delà Convention nationale près les côtes de Lorient. à Bunker que, qui lui font passer la réclamation des soldats de marine et autres troupes embarquées comme détachement, pour jouir de l'augmentation accordée aux matelots par la loi du 25 janvier, sur le fondement qu'ils servent le canon et sont employé...
Locuteur: Mallarmé
... Convention renvoie la lettre au comité de marine. ) (La Convention renvoie la lettre au comité de marine. )
Locuteur: Mallarmé
...ettre du général Beurnonville, ministre de la guerre, par laquelle il informe la C... 17° Lettre du général Beurnonville, ministre de la guerre, par laquelle il informe la Convention d'un engagement entre les hussards du 6e régiment et ceux du régiment ...
Locuteur: Mallarmé
... lettre que je reçois venant d'un corps de troupes aux ordres du général d'Har-. v... « Je crois prévenir la Convention nationale que par une lettre que je reçois venant d'un corps de troupes aux ordres du général d'Har-. ville, je suis informé que dans une rencontre qui a eu lieu entre les hussards du...
Locuteur: Mallarmé
(La Convention accueille la lecture de cette lettre par les plus vifs applaudissements.) - 18° Lettres du commissaire de l'administration du département du Nord et-du procureur général syndic de Valenciennes, qui écrivent à la Convention que lors de l'arrivée de s_gs commissaires dans cette ville, tou...
...ue déjà Valenciennes était sur le point de compléter son contingent, lorsque Fonte-nay, commandant de la plaice, osa dire au peuple que la dé...
...s ajoutent que les corps administratifs de la ville bravèrent avec courage les mou...
...'ailleurs, en cela par les commissaires de la Convention nationale, ils le firent mettre en état d'arrestation, résolus de mourir plutôt que de souffrir qu'il soit fait la moindre vio...
(La Convention accueille la lecture de cette lettre par les plus vifs applaudissements.) - 18° Lettres du commissaire de l'administration du département du Nord et-du procureur général syndic de Valenciennes, qui écrivent à la Convention que lors de l'arrivée de s_gs commissaires dans cette ville, tous les esprits étaient on ne peut mieux disposés au recrutement, que déjà Valenciennes était sur le point de compléter son contingent, lorsque Fonte-nay, commandant de la plaice, osa dire au peuple que la démarche des commissaires, était illégale, prêchant hautement la désobéissance aux lois et le mépris des autorités constituées. Us ajoutent que les corps administratifs de la ville bravèrent avec courage les mouvements qu'avait occasionnés ces propos séditieux, et qu'aidés, d'ailleurs, en cela par les commissaires de la Convention nationale, ils le firent mettre en état d'arrestation, résolus de mourir plutôt que de souffrir qu'il soit fait la moindre violation à la loi.
...ion sur la réquisition des commissaires de la Convention nationale, soit traduit s...
...ationaux près ce tribunal. (1) Bulletin de la Convention du 18 mars 1793.-
. Je demande que le citoyen Fon-tenay, mis en état d'arrestation sur la réquisition des commissaires de la Convention nationale, soit traduit sur-le-champ par devant le tribunal extraordinaire établi à Paris, auquel effet l...
...rbaux et autres pièces relatives à cette affaire seront remis aux commissaires nationaux près ce tribunal. (1) Bulletin de la Convention du 18 mars 1793.-

Séance du lundi 18 mars 1798

page 270
Locuteur: Duhem
...nvention nationale approuve la conduite de là municipalité et du district de Valenciemies, ainsi que du commissaire de l'administration du département du Nord et qu'elle les charge de maintenir l'exécution de Ja loi sur le recrutement et de procurer l'effet des réquisitions de ses commissaires, par tous les moyens q... Je demande, en outre, que la Convention nationale approuve la conduite de là municipalité et du district de Valenciemies, ainsi que du commissaire de l'administration du département du Nord et qu'elle les charge de maintenir l'exécution de Ja loi sur le recrutement et de procurer l'effet des réquisitions de ses commissaires, par tous les moyens qui sont en leur pouvoir.
Locuteur: Duhem
(La Convention adopte les propositions de Duhem.) (La Convention adopte les propositions de Duhem.)
Locuteur: Fockedey
. Le département du Nord est un de ceux qui ont le plus souffert des invasions de l'étranger ; bien des ruines ont accompagné le départ des despotes, et, par la motrt de ceux qui sont tombés en grand nombre po...
...pose d'ajouter au décret que vous venez de rendre, sur la motion de Duhem, la résolution suivante : que les...
...ants des citoyens qui volent au secours de la patrie, ainsi que sur les indemnités dues à ceux qui ont souffert de l'invasion et du brigandage des ennemis sur les frontières de la, Republique.
. Le département du Nord est un de ceux qui ont le plus souffert des invasions de l'étranger ; bien des ruines ont accompagné le départ des despotes, et, par la motrt de ceux qui sont tombés en grand nombre pour défendre la patrie, bien des familles sont sans ressources, bien des femmes et des enfants sont sans pain. Je propose d'ajouter au décret que vous venez de rendre, sur la motion de Duhem, la résolution suivante : que les Comités des finances et des secours feront incessamment leur rapport sur vles secours à accorder aux femmes et aux enfants des citoyens qui volent au secours de la patrie, ainsi que sur les indemnités dues à ceux qui ont souffert de l'invasion et du brigandage des ennemis sur les frontières de la, Republique.
Locuteur: Fockedey
...tionale, après avoir entendu la lecture de la lettre qui lui a été adressée par le commissaire de r administration du département du Nord et le procureur syndic du district de Valenciennes, relativement à la conduite du citoyen Fontenay, commandant de ladite ville, .décrété ce qui suit : « La Convention nationale, après avoir entendu la lecture de la lettre qui lui a été adressée par le commissaire de r administration du département du Nord et le procureur syndic du district de Valenciennes, relativement à la conduite du citoyen Fontenay, commandant de ladite ville, .décrété ce qui suit :
Locuteur: Fockedey
...ion sur la réquisition des commissaires de la Convention nationale, sera traduit s...
...t remis aux commissaires nationaux près de ce tribunal.
Le citoyen Fontenay, mis en état d'arrestation sur la réquisition des commissaires de la Convention nationale, sera traduit sur-le-champ par-devant le tribunal extraordinaire établi à Paris, auquel effet les procès-verbaux et autres pièces relatives à cette affaire seront remis aux commissaires nationaux près de ce tribunal.
Locuteur: Fockedey
...nvention nationale approuve la conduite de la municipalité et du district de Valenciennès, ainsi que du commissaire de l'administration du département du Nord, et les charge .de maintenir l'exécution de la loi sur le recrutement, et de procurer l'effet des réquisitions, de ses commissaires, pa*r tous les moyens ... « Art. 2. La Convention nationale approuve la conduite de la municipalité et du district de Valenciennès, ainsi que du commissaire de l'administration du département du Nord, et les charge .de maintenir l'exécution de la loi sur le recrutement, et de procurer l'effet des réquisitions, de ses commissaires, pa*r tous les moyens qui sont en .leur pouvoir.
Locuteur: Fockedey
...ts _ des citoyens qui volent au secours de la patrie, ainsi que sur les indemnités dues à ceux qui ont souffert de l'invasion .§t du brigandage des ennemi... ...ont incessamment leur rapport sur les secours à accorder aux femmes et aux enfants _ des citoyens qui volent au secours de la patrie, ainsi que sur les indemnités dues à ceux qui ont souffert de l'invasion .§t du brigandage des ennemis sur les frontières die la République. »
Locuteur: Mallarmé
...es membres du directoire du département de l'Aude, qui demandent que le secours 3 ... .19° Lettre des membres du directoire du département de l'Aude, qui demandent que le secours 3 sols par lieue,, accordé jaour la subsistance des volontaires en route, leur soi...
Locuteur: Mallarmé
...onvention renvoie la lettre au ministre la guerre.) (La Convention renvoie la lettre au ministre la guerre.)
Locuteur: Mallarmé
...tres des administrateurs du département de M ayerme-et-Loire. 20° Lettres des administrateurs du département de M ayerme-et-Loire.
Locuteur: Mallarmé
...e ils informent la Convention nationale de l'existence de rassemblements nombreux dans -plusieurs...
...citoyens appelés pair la loi au service de la République, et des tentatives de ces malveillants pour s'emparer des armes des différents corps-de-garde, ce qui les a obligés de retenir pour, quelques jours les volont...
La première du 12 mars, par laquelle ils informent la Convention nationale de l'existence de rassemblements nombreux dans -plusieurs districts, pour s'opposer ;à la levée des citoyens appelés pair la loi au service de la République, et des tentatives de ces malveillants pour s'emparer des armes des différents corps-de-garde, ce qui les a obligés de retenir pour, quelques jours les volontaires à cheval qui étaient prêts à partir.
Locuteur: Mallarmé
... seconde du 15 mars, ils rendent compte de la confirmation des rassemblements; qu'ils ont été obligés de rappeler les détachements qu'avait prod...
...ltés se sont rendus maîtres du district de Montfaucon, l'ont pillé, et commis plus...
...les ont saisies leur donnent des moyens de résistance et d'attaque, mais que le co...
Par la seconde du 15 mars, ils rendent compte de la confirmation des rassemblements; qu'ils ont été obligés de rappeler les détachements qu'avait produits le recrutement, pour leqr opposer une masse considérable ; qu'il y a eu des rencontres, que le sang a coulé ; que les révoltés se sont rendus maîtres du district de Montfaucon, l'ont pillé, et commis plusieurs autres excès dans quelques petites villes et villages, où ils ont égorgé les patriotes qu'ils ont trouvés isolés. Ils ajoutent que les armes que ces rebelles ont saisies leur donnent des moyens de résistance et d'attaque, mais que le conseil général du département et ceux des districts et communes sont en permanenc...
Locuteur: Mallarmé
...on renvoie ces deux lettres aux comités de défense et de sûreté générales réunis.) (La Convention renvoie ces deux lettres aux comités de défense et de sûreté générales réunis.)
Locuteur: Dandenac
... par les administrateurs du département de Mayenne-et-Loire et d'ordonner que le ministre de la guej^re laissera ce régiment à la di...
...ter d'ailleurs que les nouvelles venues de ce département sont plus rassurantes. Je vjens de recevoir une lettre qui annonce^ qiie le district de Saumur a fourni son contingent pour le ...
. Je demande à la Convention d'approuver la mesure prise par les administrateurs du département de Mayenne-et-Loire et d'ordonner que le ministre de la guej^re laissera ce régiment à la disposition des .corps administratifs dudit - département, jusqu'à çe que la tranquillité y soit rétablie. Je m'empresse d'ajouter d'ailleurs que les nouvelles venues de ce département sont plus rassurantes. Je vjens de recevoir une lettre qui annonce^ qiie le district de Saumur a fourni son contingent pour le recrutement, et qu'outre les 935 hommes demandés à cette ville, elle va lever un...
Locuteur: Dandenac
... par les administrateurs du département de Mayenne-et-Loire, et que le ministre de la guerre laissera le régiment de dragons, qui se trouvait à_Àn-gersj à l... (La Convention nationale décrète qu'elle approuve la mesure prise par les administrateurs du département de Mayenne-et-Loire, et que le ministre de la guerre laissera le régiment de dragons, qui se trouvait à_Àn-gersj à la réquisition dek corps administratifs dudit département jusqu'à ce que la tranq...
Locuteur: Dandenac
21° Lettre des citoyens Bernard (de Sçdntes) et Gwmbertau, commissaires de la Convention dans la Ghcurev/te-lnférieure, par laquelle ils informent la Convention de l'attentat commis à Orléans sur la personne de Léonard Bourdon. Cette lettre est ainsi... 21° Lettre des citoyens Bernard (de Sçdntes) et Gwmbertau, commissaires de la Convention dans la Ghcurev/te-lnférieure, par laquelle ils informent la Convention de l'attentat commis à Orléans sur la personne de Léonard Bourdon. Cette lettre est ainsi conçue (l) .
...tentat vient d'être commis (1) Bulletin de la Convention du 18 mars 1793.- « Un grand attentat vient d'être commis (1) Bulletin de la Convention du 18 mars 1793.-
« Orléans, 16 mars 1793 « Orléans, 16 mars 1793

Séance du lundi 18 mars 1798

page 271
Locuteur: Dandenac
...ée par ceux-là v mêmes qui sont chargés de la défendre, et dans l'asile du magistr...
...us avec .sensibilité et nous a conjurés de faire nos efforts poujr relever l'espri...
...rompu, et faire reconnaître le principe de l'égalité que foulaient aux pieds les a...
...ple, et toute la société nous a comblée de bénédictions. En passant devant la mais...
...ns la cour est sortie, pêle-mêle, armée de fusils et de sabres, et quelques-uns ont crié : « Vo...
...ent. » Aussitôt on a investi la plupart de ceux avec qui nous étions, et parmi les...
...on Jes a saisis et traînés dans la cour de la maison commune, en criant : « Tuez, etc. » Aussitôt sont partis plusieurs coups de fusils autour de nous, sur la place et dans la cour ; et, lorsqu'on y a été entré, uije haie de gardes nationales en ont intercepté l'e...
sous nos yeux. La représentation a été violée par ceux-là v mêmes qui sont chargés de la défendre, et dans l'asile du magistrat du peuple. Nous sommes arrivés après midi à Orléans ; nous y avons rencontré ...
...s, Léonard Bourdon et Prost ; nous sommes allés au Club, où le peuple nous a reçus avec .sensibilité et nous a conjurés de faire nos efforts poujr relever l'esprit public, que des journaux perfides avaient corrompu, et faire reconnaître le principe de l'égalité que foulaient aux pieds les aristocrates, dont cette ville est infectée. Nous avons parlé le langage des représentants du peuple, et toute la société nous a comblée de bénédictions. En passant devant la maison commune, une forte garde apostée dans la cour est sortie, pêle-mêle, armée de fusils et de sabres, et quelques-uns ont crié : « Voilà les scélérats qui passent. » Aussitôt on a investi la plupart de ceux avec qui nous étions, et parmi lesquels s'est trouvé Léonard Bourdon ; on Jes a saisis et traînés dans la cour de la maison commune, en criant : « Tuez, etc. » Aussitôt sont partis plusieurs coups de fusils autour de nous, sur la place et dans la cour ; et, lorsqu'on y a été entré, uije haie de gardes nationales en ont intercepté l'entrée.
Locuteur: Dandenac
...servi qu'à nous faire traiter avec plus de hauteur. On a demandé notre nom et, aus...
...ait Léonard Bourdon dans l'antichambre .de l'hôtel de ville à coups de baïonnette ; après on nous a dit qu'il n'était pas en danger. (Vif mouvement de réprobation et d'horreur.)
...amer notre collègue ; en vain avons-nous annoncé notre qualité : elle ne nous a servi qu'à nous faire traiter avec plus de hauteur. On a demandé notre nom et, aussitôt que nous l'avons déclaré, on nous a répondu que ce n'était pas à nous qu'on en -voulait; on nous a dit que l'on massacrait Léonard Bourdon dans l'antichambre .de l'hôtel de ville à coups de baïonnette ; après on nous a dit qu'il n'était pas en danger. (Vif mouvement de réprobation et d'horreur.)
Locuteur: Dandenac
...la tête et sur plusieurs autres parties de son corps. Il ne doit la vie, qu'on nou...
... dont le civisme est attesté par le peu de patriotes qui se trouvent à Orléans. Ce...
...ence, à une instruction marquée au coin de la partialité, en affectant d'entendre comme témoins les auteurs mêmes de l'assassinat, au lieu do les faire mett...
...arrestation. Il y a plus, elle a refusé de faire prendre leurs noms, sous le préte...
...a en magasin des piques, qu'elle refuse de délivrer aux sans-culottes. Nous ne pouvons vous donner que de très mauvaises nouvelles sur l'esprit public de cette ville ; les chasseurs, les canonn...
...s trouvé notre collègue Bourdon couché, tout ensanglanté et grièvement blessé à la tête et sur plusieurs autres parties de son corps. Il ne doit la vie, qu'on nous assure n'être pas en danger, qu'au courage du citoyen Dulac, dont le civisme est attesté par le peu de patriotes qui se trouvent à Orléans. Cet assassinat était prémédité. La municipalité a procédé, en notre présence, à une instruction marquée au coin de la partialité, en affectant d'entendre comme témoins les auteurs mêmes de l'assassinat, au lieu do les faire mettre en état d'arrestation. Il y a plus, elle a refusé de faire prendre leurs noms, sous le prétexte mensonger que cela était impossible. Elle ne laisse les armes qu'aux aristocrates ; elle a en magasin des piques, qu'elle refuse de délivrer aux sans-culottes. Nous ne pouvons vous donner que de très mauvaises nouvelles sur l'esprit public de cette ville ; les chasseurs, les canonniers, la cavalerie affichent la plus insolente aristocratie.
Locuteur: Dandenac
Les commissaires de la Convention Les commissaires de la Convention
Locuteur: Dandenac
...oi aussi j'ai versé mon sang pour elle. De nouveaux Pâris, au nombre de plus de trente, tous armés de baïonnettes, m'ont assailli quelques instants avant l'heure fixée pour la continuation de ma route: Comme je passais devant la ma...
...ont précipité par terre, en m'assommant de coups de fusil et de crosse; et, lorsque j'ai été tombé, tou...
...rejoindre Lepeletier », s'est récrié un de ces scélérats dont la baïonnette m'est ...
...es bras et mes jambes; j'ai eu la force de me relever, et je suis parvenu à gagner...
...mmandant Dulac est venu alors au-devant de moi et a mis son corps entre eux et moi. De nombreux assassins m'attendaient là; il...
... et s'ils eussent réussi, j'étais percé de mille coups. Je l'étais encore, si d'un...
...é opposé. Entré dans la première salle, de nouveaux brigands au nombre de trois, levaient leurs armes contre moi,...
...est précipitée entre eux et moi. Aucune de mes plaies n'est dangereuse; ma redingo...
...as permis à la baïonnette d'entrer plus de trois à quatre lignes.
« Et moi aussi j'ai payé mon tribut à la patrie; et moi aussi j'ai versé mon sang pour elle. De nouveaux Pâris, au nombre de plus de trente, tous armés de baïonnettes, m'ont assailli quelques instants avant l'heure fixée pour la continuation de ma route: Comme je passais devant la maison commune, ils m'ont précipité par terre, en m'assommant de coups de fusil et de crosse; et, lorsque j'ai été tombé, toutes leurs baïonnettes sont venues fondre sur moi. (( Va rejoindre Lepeletier », s'est récrié un de ces scélérats dont la baïonnette m'est entrée dans le bas-ventre; une autre dans le bras et une autre dans la tête. J'ai paré toutes les autres avec mes bras et mes jambes; j'ai eu la force de me relever, et je suis parvenu à gagner la maison commune, poursuivi dans les reins par tous les scélérats. Le commandant Dulac est venu alors au-devant de moi et a mis son corps entre eux et moi. De nombreux assassins m'attendaient là; ils ont voulu me fermer la porte; et s'ils eussent réussi, j'étais percé de mille coups. Je l'étais encore, si d'un bras fort et que le sentiment du danger rendait plus énergique, je n'eusse vaincu cet obstacle, aussitôt qu il m'a été opposé. Entré dans la première salle, de nouveaux brigands au nombre de trois, levaient leurs armes contre moi,lorsque la municipalité s'est précipitée entre eux et moi. Aucune de mes plaies n'est dangereuse; ma redingote boutonnée sur mon habit, m'a sauvé, et mon chapeau bien enfoncé dans ma tête n'a pas permis à la baïonnette d'entrer plus de trois à quatre lignes.
Locuteur: Dandenac
...es motifs qui l'ont amené, est la suite de celui d'hier, où trois de nos collègues ont été insultés, injurié... « Cet événement, affreux par les motifs qui l'ont amené, est la suite de celui d'hier, où trois de nos collègues ont été insultés, injuriés et menacés en traversant la ville.
Locuteur: Dandenac
...collègues, qu'il y a eu plusieurs coups de pistolet tirés contre moi, dont aucun n...
..., qui seront entendus m'avaient prévenu de ne pas passer dans les rues sans être b...
...ngtemps retenu ici, et pouvoir sous peu de jours continuer ma route. Mon collègue ...
...ux, mes collègues, d'être le confesseur de la liberté; je ne céderais à personne n...
...e me rends la justice que je suis digne de mourir pour le salut de la République. Ma lettre a peu de suite; ne vous en prenez qu'à la positi...
« Je dois vous ajouter, citoyens mes collègues, qu'il y a eu plusieurs coups de pistolet tirés contre moi, dont aucun ne m'a atteint, et que deux heures auparavant, plusieurs citoyens, qui seront entendus m'avaient prévenu de ne pas passer dans les rues sans être bien escorté, intruits par des colloques qu'ils avaient entendus que l'on en voul...
...accompagnaient lorsque les assassins m'ont séparé d'eux. J'espère n'être plus longtemps retenu ici, et pouvoir sous peu de jours continuer ma route. Mon collègue ira devant, et je le rejoindrai dès que je pourrai souffrir la voiture. Il est bien doux, mes collègues, d'être le confesseur de la liberté; je ne céderais à personne ni les1 dangers que j'ai courus, ni les blessures que j'ai reçues, et je me rends la justice que je suis digne de mourir pour le salut de la République. Ma lettre a peu de suite; ne vous en prenez qu'à la position où je suis.
Locuteur: Dandenac
...les plus rigoureuses contre les auteurs de l'événement d'hier qui sont connus; ils sont occupés, dans ce moment, de la recher- « P. S. Les corps administratifs font faire les poursuites les plus rigoureuses contre les auteurs de l'événement d'hier qui sont connus; ils sont occupés, dans ce moment, de la recher-
...du citoyen Léonard Bourdon, commissaire de la Convention dans le Jura, par laquelle il rend compte de l'attentat dont il a été victime à Orlé...
...ettre est ainsi conçue (1) (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.
22° Lettrée du citoyen Léonard Bourdon, commissaire de la Convention dans le Jura, par laquelle il rend compte de l'attentat dont il a été victime à Orléans, cette lettre est ainsi conçue (1) (1) Bulletin de la Convention du 17 mars 1793.
\ « Orléans, 17 mars 1793 \ « Orléans, 17 mars 1793

Séance du lundi 18 mars 1798

page 272
Locuteur: Dandenac
che des auteurs de mon assassinat, et prennent toutes les mesures de prudence et de sûreté générales que leur zèle leur con... che des auteurs de mon assassinat, et prennent toutes les mesures de prudence et de sûreté générales que leur zèle leur conseille.
Locuteur: Dandenac
...u département du Loiret, du district et de la commune d'Orléans, du 17 de ce mois, par laquelle ils font connaîtr...
...elques individus, qu'on a commencé tout de suite la procédure, et qu'une lettre ay...
... que deux des voyageurs étaient membres de la Convention, elle a été aussitôt transmise au juge de paix saisi de l'affaire : que le samedi 16, Léonard Bourdon, commissaire de la Convention nationale, passant vers l...
...r, avec quelques citoyens, sur la place de l'Etape, où est la maison commune, il y a eu des coups de fusils ou pistolets tirés dans une rixe qui paraît s'être élevée; que des coups de baïonnette ont été donnés, que le citoy...
...endue à l'instant même par le procureur de la commune, et qu'ils espèrent que la C...
...u'après les détails qu'ils se proposent de lui transmettre. Ils annoncent en même temps que pour le maintien de la tranquillité publique ^ et la puniti...
... ont requis le secours d'un détachement de gardes nationales qui se trouve à peu de distance d'Orléans.
23° Lettre des administrateurs du directoire du département du Loiret, du district et de la commune d'Orléans, du 17 de ce mois, par laquelle ils font connaître que vendredi 15, trois personnes voyageant en postes, ont été insultées à la sortie d'Orléans par quelques individus, qu'on a commencé tout de suite la procédure, et qu'une lettre ayant fait connaître que deux des voyageurs étaient membres de la Convention, elle a été aussitôt transmise au juge de paix saisi de l'affaire : que le samedi 16, Léonard Bourdon, commissaire de la Convention nationale, passant vers les dix heures du soir, avec quelques citoyens, sur la place de l'Etape, où est la maison commune, il y a eu des coups de fusils ou pistolets tirés dans une rixe qui paraît s'être élevée; que des coups de baïonnette ont été donnés, que le citoyen Bourdon a été frappé, mais qu'il n'a aucune blessure dangereuse; qu'il est traité avec les égards dus à son caractère, que l'on instruit la procédure sur la plainte rendue à l'instant même par le procureur de la commune, et qu'ils espèrent que la Convention ne fixera son opinion, qu'après les détails qu'ils se proposent de lui transmettre. Ils annoncent en même temps que pour le maintien de la tranquillité publique ^ et la punition des coupables, ils ont requis le secours d'un détachement de gardes nationales qui se trouve à peu de distance d'Orléans.
Locuteur: Prieur
(de la Marne). Remarquez bien que ces administrateurs appellent rixe un attentat de 30 personnes contre un représentait du ... (de la Marne). Remarquez bien que ces administrateurs appellent rixe un attentat de 30 personnes contre un représentait du peuple.
Locuteur: Prieur
...ion renvoie ces trois lettres au comité de sûreté et de défense générales pour en faire le rapp... (La Convention renvoie ces trois lettres au comité de sûreté et de défense générales pour en faire le rapport séance tenante.)
Locuteur: Prieur
...4° Lettre des citoyens Blaux, Sébastien de Laporte et Hentz ,commissaires de la Convention de la Meurthe, la Moselle et le Bas-Rhin, sur divers objets relatifs à la manutention de l'armée du Rhin; elle est ainsi conçue ... 24° Lettre des citoyens Blaux, Sébastien de Laporte et Hentz ,commissaires de la Convention de la Meurthe, la Moselle et le Bas-Rhin, sur divers objets relatifs à la manutention de l'armée du Rhin; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Prieur
« Metz, 11 mars, an II de la République française. « Metz, 11 mars, an II de la République française.
Locuteur: Prieur
...n'avons pas cru pouvoir mieux faire que de réunir en conseil de guerre toutes les autorités. Par là, no...
...imprimer un grand mouvement aux travaux de l'artillerie et du génie, et, à notre retour de Mézières et de Sedan, où deux de nous vont se rendre pour y opérer les m...
... seront sur le pied le plus respectable de défense.
...ous avez confiée relativement à la visite des places frontières du centre, nous n'avons pas cru pouvoir mieux faire que de réunir en conseil de guerre toutes les autorités. Par là, nous avons eu toutes les instructions à la fois. Aussi nous espérons que notre travail, à cet égard, ne laissera rien à désirer. Nous venons d'imprimer un grand mouvement aux travaux de l'artillerie et du génie, et, à notre retour de Mézières et de Sedan, où deux de nous vont se rendre pour y opérer les mêmes résultats, nous pourrons vous offrir la certitude que les places du centre seront sur le pied le plus respectable de défense.
Locuteur: Prieur
bureaux de la guerre ne répondent point, ou presqu...
...coup d'objets qui ne. souffriraient pas de retard. Tout ce qui pourra se faire san...
...ussitôt que le procès-verbal du conseil de guerre, par nous convoqué, vous sera parvenu, vous ordonnerez à l'un de vos comités de stimuler le zèle du ministre et de ses bureaux, pour que la dernière main ...
bureaux de la guerre ne répondent point, ou presque point, aux demandes qui leur sont faites, ce qui entrave les opérations les pl...
...s places frontières ne peut être impunément négligé. Nous avons tranché sur beaucoup d'objets qui ne. souffriraient pas de retard. Tout ce qui pourra se faire sans le secours du ministre sera fait incessamment. Nos mesures sont prises et s'exécutent avec vigueur. Mais nous espérons qu'aussitôt que le procès-verbal du conseil de guerre, par nous convoqué, vous sera parvenu, vous ordonnerez à l'un de vos comités de stimuler le zèle du ministre et de ses bureaux, pour que la dernière main soit mise promptement à un ouvrage aussi important.
Locuteur: Prieur
...émoigne notre mécontentement aux agents de cette administration. Ils nous ont répondu que ce n'était pas faute de vivres, mais bien faute de charrois pour les transporter dans les ... ...oute notre attention. Nos magasins avaient été fort négligés, et nous en avons témoigne notre mécontentement aux agents de cette administration. Ils nous ont répondu que ce n'était pas faute de vivres, mais bien faute de charrois pour les transporter dans les lieux nécessaires.
Locuteur: Prieur
...agents des vivres n'ont d'autres moyens de transport que la voie de réquisition aux laboureurs par l'organe...
...entôt plus suffire, si les départements de l'intérieur ne venaient pas à leur seco...
« A cet égard nous vous observerons, citoyens collègues, qu'en effet les agents des vivres n'ont d'autres moyens de transport que la voie de réquisition aux laboureurs par l'organe des corps administratifs, et que les laboureurs des départements frontières ont été tellement surchargés depuis la guerre qu'ils ne pourraient bientôt plus suffire, si les départements de l'intérieur ne venaient pas à leur secours. Voilà pourquoi le service languit.
Locuteur: Prieur
« Nous vous adressons un exemplaire de la proclamation que nous avons fait imp...
...ger, au nom du salut public, à seconder de tout leur pouvoir les efforts que nous ...
... farines et fourrages dans les magasins de la République.
« Nous vous adressons un exemplaire de la proclamation que nous avons fait imprimer et envoyer dans les départements voisins, pour les engager, au nom du salut public, à seconder de tout leur pouvoir les efforts que nous faisons pour effectuer le prompt transport des grains, farines et fourrages dans les magasins de la République.
Locuteur: Prieur
« Le grand vice en cette partie vient de ce que l'administration des fourrages n'a pa,s un certain nombre de charrois montés et uniquement destinés à son service. Le conseil de guerre a reconnu cette vérité et arrêté en conséquence que le ministre de la guerre serait invité à donner ses or...
...au service qui leur est propre. La voie de réquisition, toujours incertaine, ne do...
« Le grand vice en cette partie vient de ce que l'administration des fourrages n'a pa,s un certain nombre de charrois montés et uniquement destinés à son service. Le conseil de guerre a reconnu cette vérité et arrêté en conséquence que le ministre de la guerre serait invité à donner ses ordres aux agents des fourrages pour qu'ils aient promptement au moins deux cents voitures attelées et uniquement destinées au service qui leur est propre. La voie de réquisition, toujours incertaine, ne doit être employée que surabondamment.
Locuteur: Prieur
... général Dumas, présent au conseil lors de la discussion, a reconnu le premier la nécessité de cet établissement pour assurer son serv...
...rtaine et invariable. Il rendra la voie de réquisition moins odieuse au peuple, et la négligence des agents de fourrages, pour ne pas dire leur mauvaise foi, ne trouvera plus de prétexte dans la difficulté de se procurer des voitures.
« Le régisseur général Dumas, présent au conseil lors de la discussion, a reconnu le premier la nécessité de cet établissement pour assurer son service d'une manière certaine et invariable. Il rendra la voie de réquisition moins odieuse au peuple, et la négligence des agents de fourrages, pour ne pas dire leur mauvaise foi, ne trouvera plus de prétexte dans la difficulté de se procurer des voitures.
Locuteur: Prieur
...es fourrages. Ordonnez donc au ministre de l'intérieur de faire usage de toute son autorité pour que les -chemin...
...tement, et nos armées ne manqueront pas de subsistances.
... état des routes est encore un des obstacles au prompt transport des vivres et des fourrages. Ordonnez donc au ministre de l'intérieur de faire usage de toute son autorité pour que les -chemins soient réparés promptement, et nos armées ne manqueront pas de subsistances.
Locuteur: Prieur
...l y a ici un atelier pour la confection de « Il y a ici un atelier pour la confection de
« On se plaint généralement de ce que les (1) Ministère de la Gnerre : Armées du Rhin et de la Moselle. « On se plaint généralement de ce que les (1) Ministère de la Gnerre : Armées du Rhin et de la Moselle.

Séance du lundi 18 mars 1798

page 273
Locuteur: Prieur
...oupes. Il est surveillé par deux agents de l'administration générale et par un commissaire de la municipalité. Les draps sont envoyés de Paris au magasin de Metz, le magasin les verse à l'atelier et l'atelier en fait des habits. Rien de plus utile que cet établissement, qui e...
...l'administration, on en reçoit beaucoup de promesses qui sont presque toujours sans effet. Les agents de cet établissement, ainsi que plusieurs ...
...inaire, ne sont point encore remboursés de leurs avances, et nous venons tout récemment d'être obligés de prendre des mesures extraordinaires pou...
l'habillement des troupes. Il est surveillé par deux agents de l'administration générale et par un commissaire de la municipalité. Les draps sont envoyés de Paris au magasin de Metz, le magasin les verse à l'atelier et l'atelier en fait des habits. Rien de plus utile que cet établissement, qui emploie six cents ouvriers. Mais tantôt ce sont les draps qui n'arrivent pas, et ...
...envoie des draps sans y joindre les doublures nécessaires, et lorsqu'on écrit à l'administration, on en reçoit beaucoup de promesses qui sont presque toujours sans effet. Les agents de cet établissement, ainsi que plusieurs bons citoyens qui par patriotisme se sont mis à découvert pour maintenir l'atelier dans son activité ordinaire, ne sont point encore remboursés de leurs avances, et nous venons tout récemment d'être obligés de prendre des mesures extraordinaires pour le paiement des ouvriers qui attendaient leurs salaires. Cependant la campagne...
Locuteur: Prieur
...es mesures pour encourager les ateliers de ce genre, qui, en peu de temps, peuvent faire beaucoup de besogne, si on veille à maintenir leur ... « Que vos comités prennent donc des mesures pour encourager les ateliers de ce genre, qui, en peu de temps, peuvent faire beaucoup de besogne, si on veille à maintenir leur activité.
Locuteur: Prieur
...toute votre attention. Lorsqu'on envoie de Paris des ballots de drap ou des tonneaux de souliers, ils sont accompagnés le plus souvent de lettres de voiture qui n'indiquent ni d'où ils viennent ni le nom de l'envoyeur, de sorte qu'après le déchargement et la vé...
...es objets s'ils ne se trouvent pas être de recette, il devient impossible de savoir quel est le fournisseur de ces mauvaises marchandises ou quel est le coquin de commissaire des guerres qui en a fait la réception. De là nul recours pour la nation, qui se t...
...r à qui s'en prendre. Chargez donc l'un de vos comités de fixer d'une manière très précise le mod...
...être tel que tout ballot venant à Metz, de Paris ou d'ailleurs, ne puisse être déc...
...litaire, sans qu'on sache par la lettre de voiture d'où, vient ce ballot, quel fou...
...ie. Autrement il faut renoncer à mettre de l'ordre dans l'administration des finances de l'Etat.
...pas, citoyens nos collègues, vous dissimuler un autre abus qui mérite également toute votre attention. Lorsqu'on envoie de Paris des ballots de drap ou des tonneaux de souliers, ils sont accompagnés le plus souvent de lettres de voiture qui n'indiquent ni d'où ils viennent ni le nom de l'envoyeur, de sorte qu'après le déchargement et la vérification des objets s'ils ne se trouvent pas être de recette, il devient impossible de savoir quel est le fournisseur de ces mauvaises marchandises ou quel est le coquin de commissaire des guerres qui en a fait la réception. De là nul recours pour la nation, qui se trouve lésée sans savoir à qui s'en prendre. Chargez donc l'un de vos comités de fixer d'une manière très précise le mode d'après lequel les magasiniers ou fournisseurs seront tenus d'effectuer leurs envois. Il doit être tel que tout ballot venant à Metz, de Paris ou d'ailleurs, ne puisse être déchargé au magasin militaire, sans qu'on sache par la lettre de voiture d'où, vient ce ballot, quel fournisseur a délivré la marchandise, quel commissaire des guerres en a fait la réception, ou quel magasinier l'envoie. Autrement il faut renoncer à mettre de l'ordre dans l'administration des finances de l'Etat.
Locuteur: Prieur
« Pour vous donner une dernière idée de la négligence que l'on met dans les envois de ce genre, nous finirons en vous observant que dernièrement le magasinier de Metz a reçu des ballots destinés pour un régiment de ligne, faisant partie de l'armée du Rhin; et voilà comment la nation paie des frais inutiles de transport, tandis que les régiments sou...
...attendant l'habillement qu'avec) un peu de soin et de vigilance on pourrait faire parvenir à moins de frais et plus promptement. Mais il semb...
« Pour vous donner une dernière idée de la négligence que l'on met dans les envois de ce genre, nous finirons en vous observant que dernièrement le magasinier de Metz a reçu des ballots destinés pour un régiment de ligne, faisant partie de l'armée du Rhin; et voilà comment la nation paie des frais inutiles de transport, tandis que les régiments souffrent en attendant l'habillement qu'avec) un peu de soin et de vigilance on pourrait faire parvenir à moins de frais et plus promptement. Mais il semble qu'il y a une conjuration pour entraver la machine et embrouiller tous les re...
Locuteur: Prieur
...ans le pays des Deux-Ponts une quantité de chevaux propres à la remonte de la cavalerie,- nous avons pris l'arrêté... «Informés qu'il existe dans le pays des Deux-Ponts une quantité de chevaux propres à la remonte de la cavalerie,- nous avons pris l'arrêté dont nous vous envoyons copie; nous avons cru qu'il ne fallait pas négliger les...
Locuteur: Prieur
« Les commissaires de la Convention nationale dans les départements de la Meurthe, du Bas-Rhin et de la Moselle. « Les commissaires de la Convention nationale dans les départements de la Meurthe, du Bas-Rhin et de la Moselle.
Locuteur: Prieur
« Signé : Blatjx, Sébastien de La-porte, Hentz. « Signé : Blatjx, Sébastien de La-porte, Hentz.
Locuteur: Prieur
« P. S. C'est avec bien de la satisfaction que nous annonçons à la...
... que le recrutement dans le départemet, de la Moselle se fait avec la plus grande ...
...ues districts ont déjà fourni le compte de leur contingent. — Le zèle des administ...
« P. S. C'est avec bien de la satisfaction que nous annonçons à la Convention nationale que le recrutement dans le départemet, de la Moselle se fait avec la plus grande activité et que quelques districts ont déjà fourni le compte de leur contingent. — Le zèle des administrateurs est aussi louable que le courage des citoyens et nous demandons que ment...
Locuteur: Prieur
...nvention renvoie cette lettre au comité de défense générale.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de défense générale.)
Locuteur: Prieur
...toyens Couturier et Ferry, commissaires de la Convention aux places fortes du Rhin...
... ont donnés pour assurer la subsistance de la cavalerie de l'armée du Rhin; cette lettre est ainsi...
25° Lettre des citoyens Couturier et Ferry, commissaires de la Convention aux places fortes du Rhin, par laquelle ils rendent comptei des ordres qu'ils ont donnés pour assurer la subsistance de la cavalerie de l'armée du Rhin; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Prieur
...le une mesure que nous avons été forcés de prendre pour assurer la subsistance de la cavalerie de l'armée du Rhin. Nous espérons que notr... « Nous soumettons à la Convention nationale une mesure que nous avons été forcés de prendre pour assurer la subsistance de la cavalerie de l'armée du Rhin. Nous espérons que notre conduite aura son approbation.
Locuteur: Prieur
...ssons l'exactitude, contient les motifs de l'ordre que nous avons donné1 de laisser passer sans obstacle les voitur...
... nonobstant toute réquisition contraire de quelque parti qu'elle vînt. C'est à nos...
...§. Il ne leur est pas toujours possible de se concerter, même lorsqu'ils auraient le plus besoin de le faire. Il arrive de là que les mesures que chacun prend en ...
...missaires étaient déterminées avec plus de précision, il n'y aurait ni confusion n...
« Le mémoire ci-joint, dont nous connaissons l'exactitude, contient les motifs de l'ordre que nous avons donné1 de laisser passer sans obstacle les voitures destinées pour l'armée du Rhin, nonobstant toute réquisition contraire de quelque parti qu'elle vînt. C'est à nos collègues à juger si nous avons abusé des pouvoirs qu'ils nous ont confiés. Nou...
...ements et aux armées que leurs opérations ne se heurtent et ne se contrarient pa§. Il ne leur est pas toujours possible de se concerter, même lorsqu'ils auraient le plus besoin de le faire. Il arrive de là que les mesures que chacun prend en particulier n'ont pas le succès qu'elles auraient dû avoir, ou qu'elles nuisent même à l'objet qu'on se propose; au lieu que si les fonctions des commissaires étaient déterminées avec plus de précision, il n'y aurait ni confusion ni choc, et la République s'en trouverait mieux.
Locuteur: Prieur
... Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.)
Strasbourg, 12 mars 1793 Strasbourg, 12 mars 1793
26° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, par laquelle il représente q... 26° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, par laquelle il représente que les entrepreneurs des étapes et convois ne se trouvent (1) Archives nationale...

Séance du lundi 18 mars 1798

page 274
Locuteur: Prieur
...les exceptions portées par l'article 20 de la loi du 24 février et que cependant i...
...r présence seule peut leur donner moyen de remplir; cette lettre est ainsi conçue ...
pas dans les exceptions portées par l'article 20 de la loi du 24 février et que cependant ils ont contracté avec la République des engagements que leur présence seule peut leur donner moyen de remplir; cette lettre est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Prieur
, l'an II de la République française, , l'an II de la République française,
Locuteur: Prieur
...e des entrepreneurs qui se sont chargés de ces deux services, il s'en trouve plusi...
...les exceptions portées par l'article 20 de la loi du 24 février dernier, se trouve...
... Les régisseurs des( étapes et convois militaires m'ont exposé que dans le nombre des entrepreneurs qui se sont chargés de ces deux services, il s'en trouve plusieurs qui, n'étant point mariés, ou veUfs sans1 enfants, ni désignes dans les exceptions portées par l'article 20 de la loi du 24 février dernier, se trouvent dans le cas d'être requis pour compléter le "recrutement des 300,000 hommes.
Locuteur: Prieur
... prononçait pas une exception en faveur ces préposés, chargés d'un service publ... ...des étapes et oonvois militaires serait très exposé à être compromis, si elle ne prononçait pas une exception en faveur ces préposés, chargés d'un service public, ainsi qu'elle a trouvé convenable d'en établir une pour les ouvriers employé...
Locuteur: Prieur
...at envers la République; que sur la foi de cette obligation, ils ont fait des approvisionnements pour faire face aux besoins de leur service et contracté des engagemen...
...ence seule peut leur- donner les moyens de remplir.
«J'ajouterai que ces citoyens sont liés par un contrat envers la République; que sur la foi de cette obligation, ils ont fait des approvisionnements pour faire face aux besoins de leur service et contracté des engagements que leur présence seule peut leur- donner les moyens de remplir.
Locuteur: Prieur
« Je vous prie, citoyen Président, de vouloir bien soumettre ces considérations à la Convention nationale, et lui proposer de statuer sur ce cas particulier ; cette ...
... des troupes en marche, et le transport de leurs Équipages.
« Je vous prie, citoyen Président, de vouloir bien soumettre ces considérations à la Convention nationale, et lui proposer de statuer sur ce cas particulier ; cette décision pouvant seule assurer le service des subsistances des troupes en marche, et le transport de leurs Équipages.
Locuteur: Prieur
...e membres : Non. non, il faut l'égalité de tous devant la loi ; 1 ordre du jour. Un grand nombre fie membres : Non. non, il faut l'égalité de tous devant la loi ; 1 ordre du jour.
Locuteur: Prieur
27° Lettre de Beurnonville, ministre de 1a. guerre, qui fait part à la Convention des difficultés qui résultent de l'assimilation de l'artillerie à l'infanterie pour lé mod... 27° Lettre de Beurnonville, ministre de 1a. guerre, qui fait part à la Convention des difficultés qui résultent de l'assimilation de l'artillerie à l'infanterie pour lé mode d'avançe-ment.
Locuteur: Prieur
... Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Prieur
29° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui prie la Convention de décider si la suspension prononcée par ...
...fet du déerqt qui incorporait 'a Légion de Rogenthai dans le 13e régiment de chasseurs.
29° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui prie la Convention de décider si la suspension prononcée par la loi du 10 mars détruit l'effet du déerqt qui incorporait 'a Légion de Rogenthai dans le 13e régiment de chasseurs.
Locuteur: Prieur
... Convention renvoie la lettre au comité de guerre.) (La Convention renvoie la lettre au comité de guerre.)
Locuteur: Prieur
30° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui prie la Convention de lui faire connaître sur quels fonds il ...
...ar le citoyen Makke-tros, pour la levée de compagnies d'nfanterie légère batave.
30° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui prie la Convention de lui faire connaître sur quels fonds il pourra pourvoir aux avances demandées par le citoyen Makke-tros, pour la levée de compagnies d'nfanterie légère batave.
Locuteur: Prieur
...e la lettre aux comités des finances et de la guerre réunis.) (La Convention renvoie la lettre aux comités des finances et de la guerre réunis.)
Locuteur: Prieur
... la Convention nationale près les côtes de Lorient à Bayonne, qui lui rendent comp...
...lativement aux entrepreneurs d'ouvrages de l'arsenal, que la commune de cette ville voulait comprendre au nombre de ceux qu'elle devait fournir pour son co...
31° Lettre des citoyens Trullar\d, Mazade et Niou, commissaire *le la Convention nationale près les côtes de Lorient à Bayonne, qui lui rendent compte d'une difficulté qui s'est élevée à Rochefort, relativement aux entrepreneurs d'ouvrages de l'arsenal, que la commune de cette ville voulait comprendre au nombre de ceux qu'elle devait fournir pour son contingent dans le recrutement.
Locuteur: Prieur
... Trullard, Mazade et Niou, commissaires de la Convention nationale près les côtes de Lorient à Bayonne, qui proposent à la Convention des vues ae réforme et de perfection dans le régime de l'hôpital de la marine de Rochefort. 32° Lettre des citoyens Trullard, Mazade et Niou, commissaires de la Convention nationale près les côtes de Lorient à Bayonne, qui proposent à la Convention des vues ae réforme et de perfection dans le régime de l'hôpital de la marine de Rochefort.
Locuteur: Prieur
...tre aux .comités des secours publics et de marine, réunis.) (La Convention renvoie la lettre aux .comités des secours publics et de marine, réunis.)
Locuteur: Prieur
...itoyens Eochegude, Defer-mon et Prieur (de la Côte-d'Or), commissaires de la Convention aux côtés de Lorient à Dun-' lier que, par laquelle ils annoncent qu'ils sont prêts de quitter le port de Brest et qu'ils ont la satisfaction d'y... 33° Lettre des citoyens Eochegude, Defer-mon et Prieur (de la Côte-d'Or), commissaires de la Convention aux côtés de Lorient à Dun-' lier que, par laquelle ils annoncent qu'ils sont prêts de quitter le port de Brest et qu'ils ont la satisfaction d'y laisser tous les travaux dans une grande aotivité ; cette lettre est ainsi conç...
Locuteur: Prieur
, an II de la République. , an II de la République.
Locuteur: Prieur
« Nous avons fait connaître au comité de défense générale, par la remise des dif...
...nous a dictées. Nous sommes à la veille de notre départ pour continuer la visite des côtes et des villes maritimes. L'importance de celle-ci nous y a retenus longtemps et ...
« Nous avons fait connaître au comité de défense générale, par la remise des différents arrêtés que nous avons pris depuis notre séjour ici, les mesures que l'intérêt public nous a dictées. Nous sommes à la veille de notre départ pour continuer la visite des côtes et des villes maritimes. L'importance de celle-ci nous y a retenus longtemps et nous la laissons, ainsi que le port, dans l'état le plus satisfaisant.
Paris, le 16 mars 1793 Paris, le 16 mars 1793
28° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui propose à la Convention nationale' d'établir un mode de recrutement pour les corps d'infanterie qui deviendront incomplets, au moyen de ce que, conformément à la dernière loi,... 28° Lettre de Beurnonville, ministre de la guerre, qui propose à la Convention nationale' d'établir un mode de recrutement pour les corps d'infanterie qui deviendront incomplets, au moyen de ce que, conformément à la dernière loi, la cavalerie et l'artillerie se recrutent dans cette arme. (1) Archives nationa...
« Brest, 13 mars 1793 « Brest, 13 mars 1793
« Les citoyens de Brest doivent être comptés parmi les vrais amis de la liberté ; ils sont disposés à braver...
...entraînent sa défense ; ils sont jaloux de remplir tous les devoirs propres à la m...
...?ps administratifs, la société des Amis de la liberté (1) Archives nationales, Cw,...
« Les citoyens de Brest doivent être comptés parmi les vrais amis de la liberté ; ils sont disposés à braver tous les dangers qui entraînent sa défense ; ils sont jaloux de remplir tous les devoirs propres à la maintenir. Les co?ps administratifs, la société des Amis de la liberté (1) Archives nationales, Cw, n' 65.

Séance du lundi 18 mars 1798

page 275
Locuteur: Prieur
et de l'égalité se sont empressés de concourir au succès de notre mission. Nous avons trouvé dans les officiers militaires et dans les agents de l'administration civile beaucoup de bonne volonté et de zèle. et de l'égalité se sont empressés de concourir au succès de notre mission. Nous avons trouvé dans les officiers militaires et dans les agents de l'administration civile beaucoup de bonne volonté et de zèle.
Locuteur: Prieur
...ssés dans un état d'abandon qui servait de prétexte à quelques malintentionnés pou...
...leur a prouvé la sollicitude paternelle de la Convention, et chacun d'eux se montr...
...oux d'en témoigner sa reconnaissance et de redoubler d'activité dans son travail. ...
...célérité et nous espérons que, sous peu de temps, la République aura sur la rade de Brest une flotte capable de faire respecter nos côtes et le pavillo...
...éter les équipages. La plupart viennent de bonne volonté. Nous avons été témoins du sentiment qu'ont éprouvé beaucoup de ces braves gens en voyant de leurs camarades qui ont été mousses et ...
...ous les grades, sont devenus capitaines de vaisseau par l'effet de la Révolution. Ces récompenses données ...
...s à périr s'il le faut? pour la défense de la liberté et de l'égalité et pour lé maintien de la République.
« Les ouvriers avaient été jusqu'ici laissés dans un état d'abandon qui servait de prétexte à quelques malintentionnés pour faire négliger leurs devoirs. Mais la loi du 25 janvier dernier leur a prouvé la sollicitude paternelle de la Convention, et chacun d'eux se montre aujourd'hui.jaloux d'en témoigner sa reconnaissance et de redoubler d'activité dans son travail. Aussi les armements se continuent avec célérité et nous espérons que, sous peu de temps, la République aura sur la rade de Brest une flotte capable de faire respecter nos côtes et le pavillon national. Les marins se rendent en foule pour compléter les équipages. La plupart viennent de bonne volonté. Nous avons été témoins du sentiment qu'ont éprouvé beaucoup de ces braves gens en voyant de leurs camarades qui ont été mousses et qui, après avoir passé successivement par tous les grades, sont devenus capitaines de vaisseau par l'effet de la Révolution. Ces récompenses données à d'anciens services et au mérite prouvent mieux que tous les discours que l'éga...
...n'est pas un droit illusoire, et personne aussi n'est plus disposé que les marins à périr s'il le faut? pour la défense de la liberté et de l'égalité et pour lé maintien de la République.
Locuteur: Prieur
...que nous avons prises et dont le Comité de défense générale lui rendra compte. « -Nous espérons que la Convention nationale approuvera les mesures que nous avons prises et dont le Comité de défense générale lui rendra compte.
Locuteur: Prieur
« Les commissaires de la Convention nationale, « Les commissaires de la Convention nationale,
Locuteur: Prieur
...onorable des sentiments patriotiques et de l'activité montrée par la population brestoise, et ordonne l'insertion de la lettre de ses commissaires au Bulletin.) (La Convention d