Résultats trouvés dans le Tome 58

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-122 hits on 1793-0112 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 14 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du mardi 29 janvier 1793

- search term matches: (2)

Séance du mardi 29 janvier 1793

page
Locuteur: Bancal
1° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, du 27 janvier, ...
...ommises dans ses forêts lors du passage de l'armée .de Beurnon-ville ; cette lettre est ainsi ...
1° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, du 27 janvier, qui transmet une réclamation faite par le citoyén Closèn, d'une indemnité pour des dévastations commises dans ses forêts lors du passage de l'armée .de Beurnon-ville ; cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Bancal
, l'an IIe de la République. , l'an IIe de la République.
Locuteur: Bancal
... ministre des affaires étrangères vient de me transmettre différentes pièces qui l...
...ressées des le ministre plénipotentaire de la République aux Deux-Ponts. Elles sont relatives au citoyen Closen, maréchal de camp, retiré du service de France, qui réclame une indemnité pour ...
...e duché des Deux-Ponts, lors du passage de l'armée de Beurnonville sur ce territoire. Ces dév...
...es eaux et forêts ducales, à 465 livres de France.
« Le ministre des affaires étrangères vient de me transmettre différentes pièces qui lui ont été adressées des le ministre plénipotentaire de la République aux Deux-Ponts. Elles sont relatives au citoyen Closen, maréchal de camp, retiré du service de France, qui réclame une indemnité pour des dévastation^ commises dans ses forêts, près Saint-Windel, dans le duché des Deux-Ponts, lors du passage de l'armée de Beurnonville sur ce territoire. Ces dévastations «ont évaluées, tar un procès-verbal des forestiers nommés par tribunal des eaux et forêts ducales, à 465 livres de France.
Locuteur: Bancal
« Le ministre de Vintérieur par intérim, « Signé : PaCHE... « Le ministre de Vintérieur par intérim, « Signé : PaCHE. »
Locuteur: Bentabole
20 Lettre de Garat, ministre de l'intérieur par intérim, datée du 26 ja...
...ernant une demande faite par la commune de Granville, tendant à avoir un commissaire de police.
20 Lettre de Garat, ministre de l'intérieur par intérim, datée du 26 janvier, concernant une demande faite par la commune de Granville, tendant à avoir un commissaire de police.
Locuteur: Bentabole
...nvention en décrète le renvoi au comité de division.) (La Convention en décrète le renvoi au comité de division.)
Locuteur: Bentabole
3° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, en date du 26 janvier, qui transmet le vœu d'un citoyen de Caen, pour qu'il soit décrété une indem... 3° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, en date du 26 janvier, qui transmet le vœu d'un citoyen de Caen, pour qu'il soit décrété une indemnité pour les personnes qui indiqueraient des biens ci-devant domaniaux, ignorés...
Locuteur: Bentabole
4° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, qui envoie une délibération du conseil général de la commune de Lille, sur le nombre des commissaires de policé à y établir, et la démarcation de leurs fonctions. 4° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, qui envoie une délibération du conseil général de la commune de Lille, sur le nombre des commissaires de policé à y établir, et la démarcation de leurs fonctions.
Locuteur: Bentabole
...nvention en décrète le renvoi au comilé de division.) (Sur la motion d'un membre, la Convention en décrète le renvoi au comilé de division.)
Locuteur: Bentabole
5° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, en date du 26 j... 5° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, en date du 26 janvier, sur la nomination faite dans le département du Calvados, d'officiers pub...
Locuteur: Bentabole
...la Convention prononce si les fonctions de curés et celles d'officiers publics pou... Le département demande que la Convention prononce si les fonctions de curés et celles d'officiers publics pour constater l'état civil, sont compatibles.
Locuteur: Bentabole
...voie la lettre et la question au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre et la question au comité de législation.)
Locuteur: Bentabole
6° Lettre de Garât, ministre de Vintérieur par intérim, en date du 27 j...
...des corps administratifs et judiciaires de Toulon, à l'effet d'ordonner la formation d'un bataillon de 500 hommes pour se rendre à Paris.
6° Lettre de Garât, ministre de Vintérieur par intérim, en date du 27 janvier, qui donne connaissance d'un arrêté des corps administratifs et judiciaires de Toulon, à l'effet d'ordonner la formation d'un bataillon de 500 hommes pour se rendre à Paris.
Locuteur: Bentabole
...nvention en décrète le renvoi au comité de défense générale.) (La Convention en décrète le renvoi au comité de défense générale.)
Locuteur: Bentabole
7° Lettre de Monge, ministre de la marine, du 27 janvier, qui envoie la...
... à lui renvoyées par les divers comités de la Convention.
7° Lettre de Monge, ministre de la marine, du 27 janvier, qui envoie la note des pétitions à lui renvoyées par les divers comités de la Convention.
Locuteur: Bentabole
...nvention en décrète le renvoi au comité de marine.) (La Convention en décrète le renvoi au comité de marine.)
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi-28 janvier 1793 , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi-28 janvier 1793
PRÉSIDENCE DE RABAÛT-SÀIKT-ETIENNE, président. PRÉSIDENCE DE RABAÛT-SÀIKT-ETIENNE, président.
Paris, le 27 janvier 1793 Paris, le 27 janvier 1793

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 2
Locuteur: Bancal
...ntzel, Couturier et Riïhl, commissaires de la. Convention dans les départements de la Meurthe,, de la Moselle et du Bas-Rhin, en date du 23 janvier 1793, qui demandant que- la Convention confirme leurs opérations:; ils se plaignent de- L'influence des mauvais citoyens sur l...
...trateurs; ils instruisent La Convention de l'état de la ville cLe Strasbourg, dont ils ont r...
...s ;, on colporte des libelles en faveur de Diélrich Têpouse même de ee dernier court de porte en porte poux faire signer a tous les citoyens une adresse en faveur de son mari. Us demandent, que Les avoués-...
...mais, s'ils ne présentent un certificat de civisme.
Î4° Lettre des citoyens Dentzel, Couturier et Riïhl, commissaires de la. Convention dans les départements de la Meurthe,, de la Moselle et du Bas-Rhin, en date du 23 janvier 1793, qui demandant que- la Convention confirme leurs opérations:; ils se plaignent de- L'influence des mauvais citoyens sur les élections des administrateurs; ils instruisent La Convention de l'état de la ville cLe Strasbourg, dont ils ont renouvelé La municipalité. L'intrigue régna tellement dans cette ville, que plusi...
...cipaux se sont décidés à donner leurs démissions, par la crainte des persécutions ;, on colporte des libelles en faveur de Diélrich Têpouse même de ee dernier court de porte en porte poux faire signer a tous les citoyens une adresse en faveur de son mari. Us demandent, que Les avoués- exerçant près les tribunaux ne puissent plus exercer désormais, s'ils ne présentent un certificat de civisme.
Locuteur: Bancal
Copie" de là lettre des maire et1 officiers mtmicipaux de l'a: ville de- Landau aux commissaires de H Convention nationale, dans l'es départements1 de la Meurthe, de la Moselle et du Bas-Rhin, datée du 22 janvier 1793 (f). Copie" de là lettre des maire et1 officiers mtmicipaux de l'a: ville de- Landau aux commissaires de H Convention nationale, dans l'es départements1 de la Meurthe, de la Moselle et du Bas-Rhin, datée du 22 janvier 1793 (f).
Locuteur: Bentabole
8° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur par intérim, du 29 janvier, qui envoie uirélat fourni par le département de la Meuse, des pertes éprouvées dans l'étendue de son arrondissement, par l'invasion l'ennemi, dont le total, réglé et non r... 8° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur par intérim, du 29 janvier, qui envoie uirélat fourni par le département de la Meuse, des pertes éprouvées dans l'étendue de son arrondissement, par l'invasion l'ennemi, dont le total, réglé et non réglé, s'élève à environ 11,338,125 livres. ' (Sur la proposition d'un membre, là...
Locuteur: Génissieu
...e motion d'ordre. Je prie ia Convention de décréter que les scellés apposés en ver...
...eurs papiers, seront levés par le jtuge de paix de la ville de Romans, en. présence dtesi frères et sœ...
Je demande la parole pour une motion d'ordre. Je prie ia Convention de décréter que les scellés apposés en vertu du décret du 5 décembre dernier, qui ordonne que Gilliers sera mis en état d'...
...ient pu être apposés dans les domiciles des frères et sœurs dudit Gilliers sur leurs papiers, seront levés par le jtuge de paix de la ville de Romans, en. présence dtesi frères et sœurs dudit Gilliers, ou "dûment appelés.
Locuteur: Fayolle
L'Assemblée me permettra, de lui présenter une proposition additionnelle au décret qu'elle vient de rendre sur la motion de Génis-sieu. C'est coordonner que deux commissaires de l'administration du district de Romans feront la réquisition de la levée desdits scellés,, y assisteront, et seront tenus se saisir, sous inventaire,, de tous ceux: des papiers tronvés sous les...
...l'aîné, soit dans son domicile ou celui de ses frères et sœurs-, et que les papiers de ces derniers leur seront Laissés libres...
L'Assemblée me permettra, de lui présenter une proposition additionnelle au décret qu'elle vient de rendre sur la motion de Génis-sieu. C'est coordonner que deux commissaires de l'administration du district de Romans feront la réquisition de la levée desdits scellés,, y assisteront, et seront tenus se saisir, sous inventaire,, de tous ceux: des papiers tronvés sous les scellés qui seront reconnus appartenir à Gilliers l'aîné, soit dans son domicile ou celui de ses frères et sœurs-, et que les papiers de ces derniers leur seront Laissés libres.
Locuteur: Poultier
J'ai l'honneur de déposer sur le bureau de rassemblée un titre de pension de 450 livres, appartenant au citoyen Beau...
...ant-colonel au second bataillon (îu Pas-de-Calais, qui l'a mériibée par 50 ans de service. Beaiuvarlet en fait cadeau à l...
...îl ttoune aussi deux années d'arrérages de cette pension qui M* sont dus ; M y ajo...
J'ai l'honneur de déposer sur le bureau de rassemblée un titre de pension de 450 livres, appartenant au citoyen Beauvarl'et, lieutenant-colonel au second bataillon (îu Pas-de-Calais, qui l'a mériibée par 50 ans de service. Beaiuvarlet en fait cadeau à la patrie tant que durera la guerre. îl ttoune aussi deux années d'arrérages de cette pension qui M* sont dus ; M y ajoute sa- décoration, militaire*
Locuteur: Poultier
...te la mention honorable du don, i'emvoi de l'extrait du procès-verbal au donateur,... (La Convention décrète la mention honorable du don, i'emvoi de l'extrait du procès-verbal au donateur, et 1?insertion au Bulletin».)
Locuteur: Ysabeau
Au nom. de la Société des Arais de la liberté, te légalité et de la République, de Tours, je dépose sur l'autel1 d^ 1» patrie, pour les frais-de La guerre!: h0,lia décoration; militair...
...été: remise par le citovem Moulon, l'un de ses membres ; 2° une- médaille ew o« ; 3° une médaille en argent, remportée, comme prix de dessin, par un, jeune artiste, dont ell...
...e somme de4441i-vres tô s. en assignats différentes valeurs.
Au nom. de la Société des Arais de la liberté, te légalité et de la République, de Tours, je dépose sur l'autel1 d^ 1» patrie, pour les frais-de La guerre!: h0,lia décoration; militaire quii m'a été: remise par le citovem Moulon, l'un de ses membres ; 2° une- médaille ew o« ; 3° une médaille en argent, remportée, comme prix de dessin, par un, jeune artiste, dont elle, était la seule prppriété; 4° une agrafe d'argent déposée par une citoyennej5° enfin, une somme de4441i-vres tô s. en assignats différentes valeurs.
Locuteur: Ysabeau
...décrète La. mention; honorable, l'envoi de l'extrait du procès-verhat à la Société... (La Convention décrète La. mention; honorable, l'envoi de l'extrait du procès-verhat à la Société, et L'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Bancal
...itoyen Gaudin, député dw dérparke*-ment de la Vendée, qui sollicite un congé de deux moi (La Convention accorde le cong... 9° Lettre du citoyen Gaudin, député dw dérparke*-ment de la Vendée, qui sollicite un congé de deux moi (La Convention accorde le congé.)
Locuteur: Bancal
...citoyen Dufestel, député du département de la Somme, qui sollicite un congé de quinze jours. (La Convention accorde le...
...nvention accorde le congé.) 1-3° Lettre de Pache, ministre de la guerre, concernant un don fait par la municipalité de Ro-chefort ; cette lettre est ainsi con...
(La Convention accorde le congé.) 41° Lettre du citoyen Dufestel, député du département de la Somme, qui sollicite un congé de quinze jours. (La Convention accorde le,-congé.) Î2J Lettre du citoyen Atbagasti, député du Bas-Rhin, qui sollicite un congé d'un mois. (La Convention accorde le congé.) 1-3° Lettre de Pache, ministre de la guerre, concernant un don fait par la municipalité de Ro-chefort ; cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Bancal
, l'an II* de la République. , l'an II* de la République.
Locuteur: Bancal
« La Société des Amisde.la liberté et de l'égalité de Rochefort, me fait passer 336 paires de t>as, 309 paires de souliers et >87 chemises pour être distribués aux volontaires de la Charente, « La Société des Amisde.la liberté et de l'égalité de Rochefort, me fait passer 336 paires de t>as, 309 paires de souliers et >87 chemises pour être distribués aux volontaires de la Charente,
Locuteur: Bancal
v Je m'empresse de vous faire part de ce don, , qui distingue L'état républicain de L'état monar-chiquè. v Je m'empresse de vous faire part de ce don, , qui distingue L'état républicain de L'état monar-chiquè.
Locuteur: Bancal
« Le ministre de la. gçtierre, : v Signé : Paciie. « Le ministre de la. gçtierre, : v Signé : Paciie.
Locuteur: Bancal
...onvention décrète la .mention honorable de cette offrande patriotique.) : (La Convention décrète la .mention honorable de cette offrande patriotique.)
Locuteur: Bancal
...i d'une Lettue des officiers municipaux de Landau pour Leur faire connaître L'attentat nouveau dû à L'aristocratie, de cette ville et l'arrêté qu'ils ont dû prendre pour prévenir de nouveaux crimes. En terminant leur lettre, les commissaires annoncent L'envoi d'une Lettue des officiers municipaux de Landau pour Leur faire connaître L'attentat nouveau dû à L'aristocratie, de cette ville et l'arrêté qu'ils ont dû prendre pour prévenir de nouveaux crimes.
Locuteur: Bancal
Suit le texte de la lettre des officiers municipaux de. Landau et de L'arrêté des commissaires de la Convention C Suit le texte de la lettre des officiers municipaux de. Landau et de L'arrêté des commissaires de la Convention C
...étaire, donne lecture, du procès-verbal de la séanc&du dimanche 27 janvier 1793 , secrétaire, donne lecture, du procès-verbal de la séanc&du dimanche 27 janvier 1793
...aires. Encore un nouvel événement vient de mettre notre ville en alarme. Hier, à h...
...soir, le feu prit dans une (1) Bulletin de la Convention du 29 janvier 1793.
« Citoyens commissaires. Encore un nouvel événement vient de mettre notre ville en alarme. Hier, à huit heures du soir, le feu prit dans une (1) Bulletin de la Convention du 29 janvier 1793.
Paris, le 27 janvier 1793 Paris, le 27 janvier 1793

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 3
Locuteur: Bancal
...Celui-ci fit distribuer aux volontaires de la paille, et laissa celle évacuée des ...
...ant deux jours, dispersée dans la* cour de ce quartier; un volontaire ivre prit le soir une poignée de cette paille, la jeta, dans. la cheminé...
... Confiez tous, les, bâtiments et dépôts de la République à des patriotes, et ça ir...
...rd, casernier, connu par son incivisme, que cet accident malheureux est arrivé. Celui-ci fit distribuer aux volontaires de la paille, et laissa celle évacuée des paillasses, pendant deux jours, dispersée dans la* cour de ce quartier; un volontaire ivre prit le soir une poignée de cette paille, la jeta, dans. la cheminée, ' et voilà comme le feu prit. Citoyens commissaires, si vous ne prenez pas de...
...s les agents, stipendiés par l'aristocratie, nous sommes irrévocablement perdus. Confiez tous, les, bâtiments et dépôts de la République à des patriotes, et ça ira. »
Locuteur: Bancal
Arrêté 'des commissaires de la Convention. Arrêté 'des commissaires de la Convention.
Locuteur: Bancal
«. Yu l'arrêté de la municipalité dudit Landau conforme à l'exposé de cette lettre, de même que les lettres de ladite municipalité- de- Landau et du département du Bas-Rhin d...
...7 du courant, qui constatent l'incendie de. l'arsenal dudit Landau.
«. Yu l'arrêté de la municipalité dudit Landau conforme à l'exposé de cette lettre, de même que les lettres de ladite municipalité- de- Landau et du département du Bas-Rhin des 16 et 17 du courant, qui constatent l'incendie de. l'arsenal dudit Landau.
Locuteur: Bancal
...commissaires, d'ailieurs déjà instruits de la vérité-y contenue, et vu surtout que de toutes .parts les" frontières, du Bas-Rhin et-de la Moselle sont entourées d'ennemis; qu...
...e, notamment à Landau,, clef principale de l'entrée de la République; q,ue différents de ces émigrés, sont réve-^ nus dans Landau, suivant le contenu de la lettre dudit maire, notamment les no...
...oqué une décision favorable du ministre de l'intérieur, et, attendu qu'il est urgent pour le salut de la République, de statuer une mesure qui, provisoirement,...
...quillité et la, confiance dans la ville de Landau, ont statué et arrêté provisoire...
...nier, demeurera destitué provisoirement de ses fonctions; que ia loi relative aux ...
...tée; et attendu que ladite municipalité de Landau confirme invariablement que les ...
... rentrés d'après une lettre du ministre de l'intérieur, et- que cette rentrée a oc...
...tiront, dans trois jours, du territoire de la République, après la notification qu...
* « Lesdits. commissaires, d'ailieurs déjà instruits de la vérité-y contenue, et vu surtout que de toutes .parts les" frontières, du Bas-Rhin et-de la Moselle sont entourées d'ennemis; que quantité d'émigrés malveillants sont rentrés pour agiter la torche d'une guerre civile, notamment à Landau,, clef principale de l'entrée de la République; q,ue différents de ces émigrés, sont réve-^ nus dans Landau, suivant le contenu de la lettre dudit maire, notamment les nommés Roner, Constant etHefflingqui, quoique émigrés, ont obtenu par surprise un avis du département, qui a provoqué une décision favorable du ministre de l'intérieur, et, attendu qu'il est urgent pour le salut de la République, de statuer une mesure qui, provisoirement, puisse ramener la tranquillité et la, confiance dans la ville de Landau, ont statué et arrêté provisoirement que le nommé Vaudré, garde d'artillerie à Landau, sera mis en état d'arrestation, et que ses papiers seront mis sous les scellés; que Félix Lombard, casernier, demeurera destitué provisoirement de ses fonctions; que ia loi relative aux émigrés sera pleinement exécutée; et attendu que ladite municipalité de Landau confirme invariablement que les nommés Boner, Constant et Heffling étaient émigrés et sont rentrés d'après une lettre du ministre de l'intérieur, et- que cette rentrée a occasionné les plus grandes, inquiétudes à Landau, déclarent que lesdits dénommés ...
...état qu'ils étaient avant la décision dudit ministre; qu'en consé--quence ilssortiront, dans trois jours, du territoire de la République, après la notification qui leur sera faite du présent arrêté ; sinon,, que ledit temps passé, ils seront ...
Locuteur: Bancal
... provisoirement par des citoyens dignes de la confiance- publique, mais encore d'e... ...udit Landau non seulement est autorisée à remplacer les nommés Lombard et Vaudré provisoirement par des citoyens dignes de la confiance- publique, mais encore d'exécuter, en tous points,, tous les articles contenus au présent an'êté, jusqu'à ...
Locuteur: Cambacérès
(La Convention adopte la motion de Camba-cérès,) (La Convention adopte la motion de Camba-cérès,)
Locuteur: Cambacérès
...ses commissaires dans les. départements de la Meurthe, de la, Moselle et. du, Bas-Rhin, des circo...
...à pourvoir sur-le-champ au remplacement de la presque,totalité de& nouveaux officiers municipaux de Strasbourg, et, sur la.-proposition faite par un, de ses membres tendant à ce que ia Convent...
...ion nationale, après avoir entendu la lecture du compte qui lui-a été rendu par ses commissaires dans les. départements de la Meurthe, de la, Moselle et. du, Bas-Rhin, des circonstances.- pressantes qui Ips ayaient déterminés à pourvoir sur-le-champ au remplacement de la presque,totalité de& nouveaux officiers municipaux de Strasbourg, et, sur la.-proposition faite par un, de ses membres tendant à ce que ia Convention nationale confirma JflSimesures.prises par ses commissaires,
Locuteur: Cambacérès
«-Décrète que les membres de la nouvelle municipalité de Strasbourg dont, la suspension a été pr...
...ses commissaires, demeureront suspendus de leurs fonctions municipales, et-confirm...
«-Décrète que les membres de la nouvelle municipalité de Strasbourg dont, la suspension a été prononcée par ses commissaires, demeureront suspendus de leurs fonctions municipales, et-confirme le remplacement qui en a été fait. »
Locuteur: Thuriot
... que la lettre des officiers municipaux de Landau et autres pièces jointes à la le...
... et Moselle soient- renvoyées au comité de sûreté générale.
propose, en dernier lieu, que la lettre des officiers municipaux de Landau et autres pièces jointes à la lettre des commissaires en Meurthe et Moselle soient- renvoyées au comité de sûreté générale.
Locuteur: Thuriot
15° .Lettre de Pache, ministre de la guerre, qui demande une loi répressive contre les conducteurs de chevaux, qui ne leur donnent point la r... 15° .Lettre de Pache, ministre de la guerre, qui demande une loi répressive contre les conducteurs de chevaux, qui ne leur donnent point la ration déterminée par la loi.
Locuteur: Thuriot
...ention en décrète le renvoi aux comités de législation et de la guerre, réunis,) (La Convention en décrète le renvoi aux comités de législation et de la guerre, réunis,)
Locuteur: Thuriot
16° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, relative à un...
...s'est glissé dans la remise des chevaux de pelotpns et chariots à la compagnie des...
16° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, relative à un abus qui s'est glissé dans la remise des chevaux de pelotpns et chariots à la compagnie des charrois à Huningue, le 6 janvier dernier.
Locuteur: Thuriot
...vention en décrète le renvoi, au comité de la guerre.) (La Convention en décrète le renvoi, au comité de la guerre.)
Locuteur: Thuriot
17° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, qui demande, au nom de la Trésorerie nationale, que-la Convent...
...e qu'en assignats, mis à la disposition de chaque général; 2° s'il y aura une compagnie de guides à chaque armée.
17° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, qui demande, au nom de la Trésorerie nationale, que-la Convention décrète : 1° les fonds tant en numéraire qu'en assignats, mis à la disposition de chaque général; 2° s'il y aura une compagnie de guides à chaque armée.
Locuteur: Thuriot
...ention en décrète le renvoi aux comités de la guerre et des finances, réunis.) (La Convention en décrète le renvoi aux comités de la guerre et des finances, réunis.)
Locuteur: Thuriot
...Strasbourg par les commissaires députés de la Convention nationale, l'invitant à s... 18° Arrêté pris le 24 janvier à Strasbourg par les commissaires députés de la Convention nationale, l'invitant à statuer sur une mesure relativement au numéraire nécessaire-à l.'arm,ée.
Locuteur: Thuriot
...e le renvoi aux comités des finances et de la guerre, réunis.) (La Convention en décrète le renvoi aux comités des finances et de la guerre, réunis.)
Locuteur: Thuriot
19° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, qui informe l...
...urs citoyens français faits prisonniers de guerre, et délivrés par les armées de la République, ou échangés, demandent à être rappelés de la différence de la paye qu'ils ont reçue pendant le temps de leur détention.
19° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, qui informe la Convention que plusieurs citoyens français faits prisonniers de guerre, et délivrés par les armées de la République, ou échangés, demandent à être rappelés de la différence de la paye qu'ils ont reçue pendant le temps de leur détention.
Locuteur: Thuriot
...nvention en décrète le renvoi au comité de la guerre.) (La Convention en décrète le renvoi au comité de la guerre.)
Locuteur: Thuriot
20° Lettre de Pache, ministre de la guerre, en 20° Lettre de Pache, ministre de la guerre, en

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 4
Locuteur: Lesage
...rétaire, donne lecture du procès verbal de la séance du samedi 26 janvier 1793. , secrétaire, donne lecture du procès verbal de la séance du samedi 26 janvier 1793.
Locuteur: Thuriot
... premier bataillon des troupes franches de l'armée de la Moselle; la. lettre de Dortruy est ainsi conçue (1) : ...e il envoie copie d'une dénonciation à lui faite par le citoyen Dor-truy,chef du premier bataillon des troupes franches de l'armée de la Moselle; la. lettre de Dortruy est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Thuriot
...ler la République; ces coquins achètent de vieux habillements de soldats ennemis, se disent déserteurs de tel ou tel régiment, touchent la somme,... ...dont se servent les émigrés, nus, lâches et battus, pour rentrer en France troubler la République; ces coquins achètent de vieux habillements de soldats ennemis, se disent déserteurs de tel ou tel régiment, touchent la somme, s'engagent dans les lésions, se font habiller, puis désertent avec des billets ...
Locuteur: Thuriot
... soient rassemblés en dépôt, en arrière de chaque frontière, pour être envoyés aux... ... se présentent comme déserteurs des armées ennemies, et que les vrais déserteurs soient rassemblés en dépôt, en arrière de chaque frontière, pour être envoyés aux armées du Midû
Locuteur: Thuriot
...nvention en décrète le renvoi au comité de la guerre.) (La Convention en décrète le renvoi au comité de la guerre.)
Locuteur: Thuriot
21° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, du 28 janvier, qui demande un supplément de fonds nécessaire au remboursement de la dépense des Enfants trouvés, faite p... 21° Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, du 28 janvier, qui demande un supplément de fonds nécessaire au remboursement de la dépense des Enfants trouvés, faite par les hôpitaux pendant l'année 1792.
Locuteur: Thuriot
...arrêté qu'ils ont pris pour l'exécution de la loi contre les prêtres fanatiques et... ...strateurs du directoire du département des Landes, du 19 janvier, qui envoie un arrêté qu'ils ont pris pour l'exécution de la loi contre les prêtres fanatiques et contre les émigrés.
Locuteur: Thuriot
...nvention en décrète le renvoi au comité de législation, et la mention honorable au... (La Convention en décrète le renvoi au comité de législation, et la mention honorable au procès-verbal du zèle des administrateurs pour assurer la tranquillité publique...
Locuteur: Osselin
...ci plusieurs lettres où il est question de la tranquillité publique troublée partout ce que la France contient de contre-révolutionnaires ; n'oublions pa...
...enir l'ordre : je demande que le comité de législation fasse très incessamment son...
Voici plusieurs lettres où il est question de la tranquillité publique troublée partout ce que la France contient de contre-révolutionnaires ; n'oublions pas que la Convention doit avant tout maintenir l'ordre : je demande que le comité de législation fasse très incessamment son rapport sur les émigrés.
Locuteur: Bancal
22° Lettre de Clavière, ministre des contributions pu... 22° Lettre de Clavière, ministre des contributions publiques, du 28 janvier, qui. envoie trois états relatifs à la fabrication des mo...
Locuteur: Bancal
23° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, qui envoié di...
...ent des armées, .conformément au décret de la Convention, du 13 janvier, qui ordonne au conseil exécutif provisoire de rendre compte, de huitaine en huitaine, des demandes faites pour les besoins des armées de la République.
23° Lettre de Pache, ministre de la guerre, du 28 janvier, qui envoié différents états des marchandises et effets d'habillement et d'équipement des armées, .conformément au décret de la Convention, du 13 janvier, qui ordonne au conseil exécutif provisoire de rendre compte, de huitaine en huitaine, des demandes faites pour les besoins des armées de la République.
Locuteur: Bancal
... Lettre du directeur général provisoire de Iq liquidation, du 28 janvier, relative... 24° Lettre du directeur général provisoire de Iq liquidation, du 28 janvier, relative au dommaga qui résulte, pour la République, des emprunts s termes faits chez l'...
Locuteur: Bancal
...nvention en décrète le renvoi au comité de liquidation.) (La^Convention en décrète le renvoi au comité de liquidation.)
Locuteur: Bancal
... Lettre des administrateurs provisoires de la ville libre de Mons, du 26 décembre dernier, qui deman...
... Belges et les Français. Suit la teneur de cette lettre :
25° Lettre des administrateurs provisoires de la ville libre de Mons, du 26 décembre dernier, qui demandent la suppression des douanes, et que la fraternité la plus entière réunisse à jamais les Belges et les Français. Suit la teneur de cette lettre :
Locuteur: Bancal
...sme et l'aristocratie, qui, depuis tant de siècles, asservissaient le peuple du Ha...
...bre a opéré cette victoire ; hâtez-vous de combler nos vœux et nos espérances, en ...
...avait vaincu à Jemmapes les despotes réunis, il lui restait à détruire le fanatisme et l'aristocratie, qui, depuis tant de siècles, asservissaient le peuple du Hainaut Belgique. Le salutaire et bienfaisant décret du 15 décembre a opéré cette victoire ; hâtez-vous de combler nos vœux et nos espérances, en détruisant pour jamais tout ce qui peut mettre entre nous la moindre barrière. N...
Locuteur: Bancal
, Van IIe de la République française et de la Liberté du Hainaut Belgique (l)k , Van IIe de la République française et de la Liberté du Hainaut Belgique (l)k
Locuteur: Bancal
« Sur le rapport fait à l'Assemblée de l'administration provisoire, par le cit...
... présentait journellement une multitude de réclamations relativement au paiement d...
...nes qui se percevait sur les frontières de la France et de la Belgique; que beaucoup de citoyens prétendaient que, d'après le d...
...décembre dernier, us étaient affranchis de ce droit; qu'il était essentiel, pour la tranquillité publique, de prendre une délibération à cet égard :
« Sur le rapport fait à l'Assemblée de l'administration provisoire, par le citoyen Lebrun, administrateur du comité des finances, qu'il se présentait journellement une multitude de réclamations relativement au paiement du droit des douanes qui se percevait sur les frontières de la France et de la Belgique; que beaucoup de citoyens prétendaient que, d'après le décret du 15 décembre dernier, us étaient affranchis de ce droit; qu'il était essentiel, pour la tranquillité publique, de prendre une délibération à cet égard :
Locuteur: Bancal
...'elle avait déjà exprimé plusieurs fois de sa réunion à la France, il était essentiel qu'il n'existât plus de barrières entre deux nations que leur i...
...tifs rendaient amies, que le seul moyen de confondre leurs richesses et d'opérer à...
...rit à la Convention nationale à l'effet de l'inviter, pour l'intérêt des deux nations, de supprimer les barrières qui séparent la...
...^erçu aucun droit; arrête qu'expédition de la présente délibération lui sera adres...
« L'Assemblée, considérant que, d'après le vœu qu'elle avait déjà exprimé plusieurs fois de sa réunion à la France, il était essentiel qu'il n'existât plus de barrières entre deux nations que leur intérêt commun, leurs sentiments respectifs rendaient amies, que le seul moyen de confondre leurs richesses et d'opérer à jamais une réunion indissoluble, était d'ouvrir au commerce toute la facilité possible ; arrête, à l'unanimité, qu'il sera écrit à la Convention nationale à l'effet de l'inviter, pour l'intérêt des deux nations, de supprimer les barrières qui séparent la France du Hainaut Relgique, et d'ordonner qu'il ne sera plus^erçu aucun droit; arrête qu'expédition de la présente délibération lui sera adressée à cet effet par un courrier extraordinaire. »
26° Lettre du commandant de Valenciennes et de son frère, tous deux bons patriotes, to...
...français pendant deux mois (1) Bulletin de la Convention du 29 janvier 1793.
26° Lettre du commandant de Valenciennes et de son frère, tous deux bons patriotes, tous deux ayant bien servi la République, mais qui ont le malheur d'avoir un pere aristocrate, qui s'est absenté du territoire français pendant deux mois (1) Bulletin de la Convention du 29 janvier 1793.
(1) Bulletin de la Convention du 29 janvier 1793. (1) Bulletin de la Convention du 29 janvier 1793.
« Mons, 26 janvier 1793 « Mons, 26 janvier 1793
...rations des administrateurs provisoires de la ville libre de Mons, du samedi 20 janvier 793 Extrait du registre des délibérations des administrateurs provisoires de la ville libre de Mons, du samedi 20 janvier 793

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 5
Locuteur: Lesage
...ns pas oublier que donner un certificat de civisme c'est faire surtout un acte de conscience. Je demande que les conseils généraux, chargés de délivrer ou de refuser les certificats de ciyisme, ne soient point assujettis à m... Nous ne devons pas oublier que donner un certificat de civisme c'est faire surtout un acte de conscience. Je demande que les conseils généraux, chargés de délivrer ou de refuser les certificats de ciyisme, ne soient point assujettis à motiver leur conduite, soit qu'ils accordent, soit qu'ils refusent.
Locuteur: Bancal
seulement, qui se plaignent de ce que les administrateurs de . leur département s'obstinent, malgré ... seulement, qui se plaignent de ce que les administrateurs de . leur département s'obstinent, malgré leur patriotisme, à regarder leur père comme émigré, à retenir ses biens, ce qui...
Locuteur: Osselin
...si l'on faisait une exception en faveur de ces deux fils d'un père coupable, la Convention se verrait tous les -jours obsédée de pareilles réclamations de fils ou de parents d'émigrés, devenus patriotes, ou qui affecteraient de l'être dans l'espérance d'obtenir la succession de leurs parents émigrés. Il réclame l'ord... observe que si l'on faisait une exception en faveur de ces deux fils d'un père coupable, la Convention se verrait tous les -jours obsédée de pareilles réclamations de fils ou de parents d'émigrés, devenus patriotes, ou qui affecteraient de l'être dans l'espérance d'obtenir la succession de leurs parents émigrés. Il réclame l'ordre du jour.
Locuteur: Osselin
Un grand nombre de membres: Appuyé! appuyéî Un grand nombre de membres: Appuyé! appuyéî
Locuteur: Philippeaux
...sujet du décret relatif aux certificats de civisme à accorder aux notaires, avoués et hommes de loi. Je demande à dire quelques mots au sujet du décret relatif aux certificats de civisme à accorder aux notaires, avoués et hommes de loi.
Locuteur: Philippeaux
On se propose de rendre illusoire cette loi si excellent...
... promettent d'emprunter des certificats de civisme a ceux qui exercent les mêmes f...
On se propose de rendre illusoire cette loi si excellente. Je sais, qu'il existe des gens, qui se promettent d'emprunter des certificats de civisme a ceux qui exercent les mêmes fonctions, et ils espèrent, par ce monopole, échapper à la loi et tromper le publ...
Locuteur: Philippeaux
J'estime qu'il est bon de remédier à cet abus et je demande une l...
...e à ceux qui ont obtenu des certificats de civisme de prêter leur nom à ceux qui exercent les fonctions d'avoués» sous peine de mille livres d'amende par chaque contra...
J'estime qu'il est bon de remédier à cet abus et je demande une loi additionnelle au premier décret, qui défende à ceux qui ont obtenu des certificats de civisme de prêter leur nom à ceux qui exercent les fonctions d'avoués» sous peine de mille livres d'amende par chaque contravention.
Locuteur: Lesage
...ppeaux est exact, mais il vient surtout de l'obligation où l'on a mis les eonseils généraux des communes, de motiver les certificats de civisme qu'ils délivrent aux notaires, ... Le danger signalé par Philippeaux est exact, mais il vient surtout de l'obligation où l'on a mis les eonseils généraux des communes, de motiver les certificats de civisme qu'ils délivrent aux notaires, avoués ou huissiers.
Locuteur: Lesage
...illusoire: il serait presque impossible de poursuivre cet abus et c'est toujours un tort de voter des lois inexécutables. D'ailleurs la mesure qu'il propose serait illusoire: il serait presque impossible de poursuivre cet abus et c'est toujours un tort de voter des lois inexécutables.
Locuteur: Lesage
...e existe dans le rapport pur et .simple de la loi. Je crois que le remède existe dans le rapport pur et .simple de la loi.
Locuteur: Garrau
...et défendent tour à tour les objections de Lesage. Plusieurs membres attaquent et défendent tour à tour les objections de Lesage.
Locuteur: Lesage
détruit les objections de ses adversaires et insiste à nouveau po... détruit les objections de ses adversaires et insiste à nouveau pour que la Convention prononce sur la proposition qu'il a formulée.
Locuteur: Garrau
demande alors que les directoires -de district et de département ne soient plus obligés de motiver leur refus ou leur approbation. demande alors que les directoires -de district et de département ne soient plus obligés de motiver leur refus ou leur approbation.
Locuteur: Garrau
(La Convention adopte la proposition de Levage avec l'amendement de Garrau.) (La Convention adopte la proposition de Levage avec l'amendement de Garrau.)
Locuteur: Garrau
...unes qui doivent donner les certificats de civisme aux notaires, avoués, hommes de loi et huissiers, et les administrateurs de district et de département qui doivent vérifier et app... « La Convention nationale décrète que les con-seils généraux des communes qui doivent donner les certificats de civisme aux notaires, avoués, hommes de loi et huissiers, et les administrateurs de district et de département qui doivent vérifier et approuver ces certificats, ne sont pas tenus d'expliquer les motifs qui les détermi...
Locuteur: Bancal
...acteur du Journal français, des prisons l'Abbaye, qui demande à être mis en lib... ...crétaire, rend compte d'une péti-~ tion adressée à la Convention par Nicole, rédacteur du Journal français, des prisons l'Abbaye, qui demande à être mis en liberté.
Locuteur: Bancal
...nvention en décrète le renvoi au comité de sûreté générale.),, . (La Convention en décrète le renvoi au comité de sûreté générale.),, .
Locuteur: Bancal
...taire% donne lecture d'une autre lettre de la citoyenne Desparbès, qui demandé le jugement de son mari. Le même secrétaire% donne lecture d'une autre lettre de la citoyenne Desparbès, qui demandé le jugement de son mari.
Locuteur: Bancal
(La Convention décrète le renvoi de la lettre au comité de la marine-) (La Convention décrète le renvoi de la lettre au comité de la marine-)
Locuteur: Mallarmé
...ns publiques, rende compte à la séance, de demain, par écrit, des mesures qui ont ...
...et par les départements au Haut-Rhin et de la Moselle.
...t un rapport à cet égard : je demande, en outre, que le ministre des contributions publiques, rende compte à la séance, de demain, par écrit, des mesures qui ont déjà été prises à ce sujet par les départements au Haut-Rhin et de la Moselle.
Locuteur: Mallarmé
...tique présenteront incessamment le mode de séquestre et de régie des biens appartenant, sur le territoire de la République, aux princes avec lesquel...
...ns publiques rendra compte, à la séance de demain, par écrit, des mesures qui ont déjà été prises a ce sujet par les départements de la République. »
« La Convention nationale décrète que les comités d'aliénation et diplomatique présenteront incessamment le mode de séquestre et de régie des biens appartenant, sur le territoire de la République, aux princes avec lesquels la République est en guerre, et que le ministre des contributions publiques rendra compte, à la séance de demain, par écrit, des mesures qui ont déjà été prises a ce sujet par les départements de la République. »
Locuteur: Mallarmé
...i Une autre proposition à faire : c'est de charger le comité de législation de nous faire un rapport sur la question de savoir si les extraditions officieuses ... J'ai Une autre proposition à faire : c'est de charger le comité de législation de nous faire un rapport sur la question de savoir si les extraditions officieuses sont comprises dans la , loi qui abolit les substitutions, en d'autres termes si...
Locuteur: Bréard
...pourrait faire voir dans cette question de nouvelles espérances pour tous les intéressés aux substitutions que les -principes de l'égalité ont effacées de notre Gode civil. Je m'oppose à cette [proposition qui pourrait faire voir dans cette question de nouvelles espérances pour tous les intéressés aux substitutions que les -principes de l'égalité ont effacées de notre Gode civil.
Locuteur: Bréard
Un 'député extraordinaire de la Haute-Garonne est admis à la barre. Un 'député extraordinaire de la Haute-Garonne est admis à la barre.
Locuteur: Bréard
...: Citoyens législateurs, le département de la Haute-Garonne vous dénonce, par mon ...
...et l'inexcusable négligence du ministre de la guerre qui
Il s'exprime ainsi : Citoyens législateurs, le département de la Haute-Garonne vous dénonce, par mon organe, les prévarications et l'inexcusable négligence du ministre de la guerre qui

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 6
Locuteur: Bréard
...cès d'une guerre que vous serez obligés de soutenir contre le gouvernement espagno... compromet la sûreté des frontières et le succès d'une guerre que vous serez obligés de soutenir contre le gouvernement espagnol.
Locuteur: Bréard
... aviez décrété la formation d'une armée de 45,000 hommes dans les Pyrénées; il exi...
...a suivi aucune, il a fait arriver celui de l'armée des Pyrénées à Toulouse, qui n'a jamais été une ville de guerre, sans indiquer quelle conduite l...
...tion a rendus déserts.'La loi défendait de les vendre, et l'on ne pouvait les loue...
... pour accabler les corps administratifs de dégoûts ?
Vous aviez décrété la formation d'une armée de 45,000 hommes dans les Pyrénées; il existe des lois pour le logement des états-majors : le ministre n'en a suivi aucune, il a fait arriver celui de l'armée des Pyrénées à Toulouse, qui n'a jamais été une ville de guerre, sans indiquer quelle conduite les corps administratifs devaient tenir à cet égard. Toulouse a dans son sein des hôtels magni'tïques, que l'émigration a rendus déserts.'La loi défendait de les vendre, et l'on ne pouvait les louer'ttiême au plus bas prix ; le département les employa à loger les officiers, et...
... Gomment correspondre avec un ministre qui ne répond point, ou qui ne répond que pour accabler les corps administratifs de dégoûts ?
Locuteur: Bréard
...nées fut formée, on sentit la nécessité de la composer de gardes nationaux, parce que les troupes de ligne étaient employées à repousser les tyrans du Noud. Le ^département de la Haute-Garonne fournit un ;bataillon presque entièrement composé de Toulousains; le ministre le laissa sans solde, et il fut obligé de se disperser : cherchez actuellement à ... Lorsque l'armée des Pyrénées fut formée, on sentit la nécessité de la composer de gardes nationaux, parce que les troupes de ligne étaient employées à repousser les tyrans du Noud. Le ^département de la Haute-Garonne fournit un ;bataillon presque entièrement composé de Toulousains; le ministre le laissa sans solde, et il fut obligé de se disperser : cherchez actuellement à en former un autre, et vous éprouverez combien cette négligence a refroidi le zè...
Locuteur: Bréard
...rvoir à l'approvisionnement d'une armée de 65,000 hommes; le fourrage était à très...
...ées ont demandé au général un bataillon de troupes légères pour repousser les host...
...gnols. Eli bien, le général a été forcé de l'envoyer sans armés; car, par là négli...
...inistre, ce bataillon n'avait ni pierre de rechange, ni cartouches à balles. La mu...
M fallait pourvoir à l'approvisionnement d'une armée de 65,000 hommes; le fourrage était à très bon marché, et ce qui n'eût coûté que 35 sols le quintal, se paiera aujourd'hui...
...té; elle a rassemblé sur ses frontières 42 45,000 hommes. Les habitants des vallées ont demandé au général un bataillon de troupes légères pour repousser les hostilités des Espagnols. Eli bien, le général a été forcé de l'envoyer sans armés; car, par là négligence du ministre, ce bataillon n'avait ni pierre de rechange, ni cartouches à balles. La municipalité'de Toulouse lui en a fourni, et elle? lui seront rendues quand-notos ...
Locuteur: Bréard
...as été plus soignée : toutes Tes pièces de campagne qui -se trouvent dans l'espace de 100.lieues ne sont qu'au nombre de 8; il n'y en a pas une seule à Perpignan, pas une à Toulouse, quoique l'état-major de l'armée y soit, qu'on y ait'établi un p...
...énéral Servan avait obtenu, du ministre de la marine, que de vieux cuivres, qui se trouvaient dans l'arsenal de Rocbefort-, seraient convertis en canon...
... qu'on lui en fît parvenir des arsenaux de Brest et de Lyon ; aucune de ces mesiîres n'a été exé'éuiée.
L'artillerie n'a pas été plus soignée : toutes Tes pièces de campagne qui -se trouvent dans l'espace de 100.lieues ne sont qu'au nombre de 8; il n'y en a pas une seule à Perpignan, pas une à Toulouse, quoique l'état-major de l'armée y soit, qu'on y ait'établi un parc d'artillerie; quoique tous les. officiers et soldats nécessaires pour cet ét...
...nne la République. Et que le ministre ne dise pas qu'il n'a pu mieux faire. Le général Servan avait obtenu, du ministre de la marine, que de vieux cuivres, qui se trouvaient dans l'arsenal de Rocbefort-, seraient convertis en canons ; il avait demandé qu'on lui en fît parvenir des arsenaux de Brest et de Lyon ; aucune de ces mesiîres n'a été exé'éuiée.
Locuteur: Bréard
La santé de nos soldats Vi été également compromise: il n'y avait point de lits pour lès recevoir ; on en a demandé 1,200 aux habitants de Toulouse, qui, je dois Te déclarer ici,... La santé de nos soldats Vi été également compromise: il n'y avait point de lits pour lès recevoir ; on en a demandé 1,200 aux habitants de Toulouse, qui, je dois Te déclarer ici, les ont donnés avec regret, non par incivisme', mars parce qu'ils sont pauvres ...
Locuteur: Bréard
...nt été exposés à 'rester sans officiers de santé; de ministre ^cependant en avait nommé un t...
...ombre, mais il ne leur avait point fixé de salaire, et ils eussent été obligés de se disperser, si le général n'eût obligé le payeur de la guerre, qui n'avait aucun ordre, à l...
...publique, cette fourniture n'avait point dû être négligée. Les soldats malades ont été exposés à 'rester sans officiers de santé; de ministre ^cependant en avait nommé un très grand nombre, mais il ne leur avait point fixé de salaire, et ils eussent été obligés de se disperser, si le général n'eût obligé le payeur de la guerre, qui n'avait aucun ordre, à leur avancer 25,000 livres.
Locuteur: Bréard
...lle, que lui, qui ne répondait à aucune de nos lettres, écrivait, le 11 décembre, ... Enfin l'impéritie du ministre est telle, que lui, qui ne répondait à aucune de nos lettres, écrivait, le 11 décembre, là où il n'y avait ni général, ni armée, ni combats-, -pour engager à effectuer ...
Locuteur: Marat
...ire s'il n'est :pas membre du parlement de Toulouse? Demandez donc au pétitionnaire s'il n'est :pas membre du parlement de Toulouse?
Locuteur: Marat
... le connaissent parlent avantageusement de*son civisme : j'en élève cependant sur ...
... compromet par son obstination je Sâlut de son pays. Qu'impotHe, en effet, que l'E...
...end : Je n'accuse point vaguement le ministre Pache : je dis des faits. Ceux qui le connaissent parlent avantageusement de*son civisme : j'en élève cependant sur ^'a probité politique, car on en manque, quand on reste dans une place qu'on ne peut remplir: on en manque, quand on compromet par son obstination je Sâlut de son pays. Qu'impotHe, en effet, que l'Etat pêtissé ou par malveillance ou par impéritie, si sa peïte est inévitable.
Locuteur: Marat
...toyens, jetez les yeux sur cette partie de là République, où les fautes sont plus irréparables, parce qu'elles sont plus loin, de vos regards. Nos contrées se défendront...
...s saisons'et la stérilité des campagnes de détruire ^vos ennemis.
Citoyens, jetez les yeux sur cette partie de là République, où les fautes sont plus irréparables, parce qu'elles sont plus loin, de vos regards. Nos contrées se défendront plus aisément par la barrière formidaîble que la nature a posée; le civisme tri...
...int marâtre dans nos contrées, ot vous ne pourriez point charger l'intempérie des saisons'et la stérilité des campagnes de détruire ^vos ennemis.
Locuteur: Marat
...je silis l'organe, que Vous chargiez un de vos comités d'examînér les plaintes "qu'il porte contre le ministre Pache, et de vous en Vendre compte. Je dem'ande,-au ^nom du département dont je silis l'organe, que Vous chargiez un de vos comités d'examînér les plaintes "qu'il porte contre le ministre Pache, et de vous en Vendre compte.
Locuteur: Marat
...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. ' 'Pi'é^iclerit répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. '
Locuteur: Marat
...onvention renvoie la pétition au comité de défense générale :pouc en faire le rapp... (La Convention renvoie la pétition au comité de défense générale :pouc en faire le rapport dans trois jours.)
Locuteur: Rouzet
...r le général Servan est l'établissement de deux courriers de Toulouse à Bayonne, pour l'accélération de la correspondance qu'il est obligé d'en...
...omité des finances a senti la nécessité de cét établissement e^ demande qu'on charge le pouvoir exécutif de le'former.
rappelle à !a Gonvention qu'une des demandes formées par le général Servan est l'établissement de deux courriers de Toulouse à Bayonne, pour l'accélération de la correspondance qu'il est obligé d'entretenir. 11 observe-que le comité des finances a senti la nécessité de cét établissement e^ demande qu'on charge le pouvoir exécutif de le'former.
Locuteur: Rouzet
...ovisoire est autorisé à faire augmenter de deux par semaine, les courriers de Toulouse à Hayonne, et de Bayonne à Toulouse.) (La Convention décrète que le conseil exécutif provisoire est autorisé à faire augmenter de deux par semaine, les courriers de Toulouse à Hayonne, et de Bayonne à Toulouse.)
Locuteur: Bailleul
...indifférent sur la conduite du ministre de la guerre. Je demande qu'il soit destit... , On ne.peut rester indifférent sur la conduite du ministre de la guerre. Je demande qu'il soit destitué sur-le-champ.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 7
Locuteur: Laurent-Lecointre
...t je viens aujourd'hui ou justifier cet acte de rigueur, ;ou en provoquer la révocation... Cette mesure sévère annonce que. vous avez eu des crimes .à punir, et je viens aujourd'hui ou justifier cet acte de rigueur, ;ou en provoquer la révocation.
Locuteur: Barère
...inistre Riche, mais je dois à la vérité de dire que hier, dans le comité de défense^générale, Garnot, l'un de vos>commissaires aux Pyrénées, fit au m...
... Le ministre nous a réponduqu'un décret de la Convention nationale, surpris à sa s...
...ché cette organisation. Ce fait résulte de ce que Gambon et plusieurs autres membres se sont plaints de ce que lles trois commissaires, envoyés...
... il fallait bien leur donner le pouvoir de faire tout pour y parvenir.. Ils ont ét...
... leurs opérations ; c'est donc la faute de l'Assemblée.-. (Murmuras.) le ne-sais q...
méridionaux, je devrais appuyer les dénonciations faites contre le ministre Riche, mais je dois à la vérité de dire que hier, dans le comité de défense^générale, Garnot, l'un de vos>commissaires aux Pyrénées, fit au ministre cette double inculpation : « Vous n'&ve? rien fait pour organiser i'iirmée des Pyrénées»et vous avez tout fait pour la désorganiser. » Le ministre nous a réponduqu'un décret de la Convention nationale, surpris à sa sagesse le 19 novembre avant midi, avait empêché cette organisation. Ce fait résulte de ce que Gambon et plusieurs autres membres se sont plaints de ce que lles trois commissaires, envoyés aux Pyrénées,-avaient déjà levé les fonds pour scette armée, lit certes, quand vous avez envoyé des commissaires pour cela, il fallait bien leur donner le pouvoir de faire tout pour y parvenir.. Ils ont été arrêtés dans leurs opérations ; c'est donc la faute de l'Assemblée.-. (Murmuras.) le ne-sais que dire la vérité.
Locuteur: Barère
Il n'y a pas de réplique à un fait, je vous ai dit, cit... Il n'y a pas de réplique à un fait, je vous ai dit, citoyens,, qu'il y a un décret du Î9 novem bre, qui .a empêché cette organisation, ...
Locuteur: Barère
...ndre à un fait relatif aux subsistances de l'armée, il n'a pas pu répondre a un au...
...deaux, Bayonne et autres villes. Il y a de quoi nourrir, dit-il, une année de 40,000 hommes .pendant six mois. (Murmu...
... à l'artillerie, ajoute-t-il, il venait de donner des ordres... (Nouveaux murmures...
Pache n'a pu nous répondre à un fait relatif aux subsistances de l'armée, il n'a pas pu répondre a un autre fait relatif à l'artillerie.-.11 fallait donc examiner sa conduite.; il a de...
...députés des Pyrénées un état des fournitures, des approvisionnements faits à Bordeaux, Bayonne et autres villes. Il y a de quoi nourrir, dit-il, une année de 40,000 hommes .pendant six mois. (Murmures.) Quant à l'artillerie, ajoute-t-il, il venait de donner des ordres... (Nouveaux murmures.) - -
Locuteur: Barère
...r, mais, .pour l'instant, permettez-moi de dire que ces attaques-sont au moins pré... ...sktgira d'attaquer le ministre Pache pour son administration, je ferai mon devoir, mais, .pour l'instant, permettez-moi de dire que ces attaques-sont au moins prématurées.
Locuteur: Barère
...ntières des Pyrénées ; 2° que,le comité de la guerre soit tenu de vous présenter, en outre, un mode d'organisation de compagnies de Mique-lets et un projet sur la distribution d'armées nécessaires à la défense de ce pays. ...t jusqu'après la lecture du rapport des commissaires chargés d'inspecter les frontières des Pyrénées ; 2° que,le comité de la guerre soit tenu de vous présenter, en outre, un mode d'organisation de compagnies de Mique-lets et un projet sur la distribution d'armées nécessaires à la défense de ce pays.
Locuteur: Cambon
...'est prévalu le ministre pour s'excuser de n'avoir pas organisé l'armée des Pyréné...
...u'à l'arrêté pris par les com missaires de la Convention pour disposer des deniers de plusieurs caisses de ce département.
observe que le décret du 19 novembre, dont s'est prévalu le ministre pour s'excuser de n'avoir pas organisé l'armée des Pyrénées n'était relatif qu'à l'arrêté pris par les com missaires de la Convention pour disposer des deniers de plusieurs caisses de ce département.
Locuteur: Cambon
...rte discussion, adopte les propositions de Barère.) (.La Convention, après une courte discussion, adopte les propositions de Barère.)
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
... deila guerre, un vieillard du district de Montauban, qui veut demeurer ignoré. dépose sur le bureau deux couverts d'argent qu'offre à la patrie, pour les frais deila guerre, un vieillard du district de Montauban, qui veut demeurer ignoré.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
tion honorable, 'l'envoi de l'extrait du procès-verbal au donateur,... tion honorable, 'l'envoi de l'extrait du procès-verbal au donateur, et l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Le Président
...i ont été envoyés dans les départements de la Meurthe, de la Moselle et du Bas-Rhin. ... Laporte et Biaux, députés à la Convention, pour commissaires adjoints à ceux qui ont été envoyés dans les départements de la Meurthe, de la Moselle et du Bas-Rhin.
Locuteur: Laurent-Lecointre
, au nom du comité de lai/uerre, fait un rapport et présente un projet de lièmiét sur l'affaire de Malus commissaire ordonnateur des guerr... , au nom du comité de lai/uerre, fait un rapport et présente un projet de lièmiét sur l'affaire de Malus commissaire ordonnateur des guerres ; il s'exprime ainsi :
Locuteur: Laurent-Lecointre
...citoyen Malus., commissaire ordonnateur de l'armée de la Belgique. Citoyens, vous.avez lancé un décret d'accusation contre le citoyen Malus., commissaire ordonnateur de l'armée de la Belgique.
Locuteur: Laurent-Lecointre
...sé exprès en arrière, dans les magasins de Valenciennes, 20,951 redingotes, tandis... 2° Parce qu'il avait laissé exprès en arrière, dans les magasins de Valenciennes, 20,951 redingotes, tandis que l'armée marchait vers Mons ;
Locuteur: Laurent-Lecointre
...l :avait ordonné que.l'hôpital ambulant de l'armée restât à Quévrai'n le jour de la bataille de Jemmapes, de manière que les blessés restèrent quatr...
...l fallut les porter à 4 lieues du champ de bataille pour les faire panser ;
3° Parce qu'il :avait ordonné que.l'hôpital ambulant de l'armée restât à Quévrai'n le jour de la bataille de Jemmapes, de manière que les blessés restèrent quatre heures sans aucun secours, et qu'il fallut les porter à 4 lieues du champ de bataille pour les faire panser ;
Locuteur: Laurent-Lecointre
4° Pour avoir signé des lettres de change tirées sur la Trésorerie nationa... 4° Pour avoir signé des lettres de change tirées sur la Trésorerie nationale.
Locuteur: Laurent-Lecointre
...re, mais il n'a été interrogé sur aucun de ces quatre griefs ; quatre autres lui o...
... qu'il a passé pour l'approvisionnement de l'armée de Belgique.....
Le citoyen Malus a comparu à votre barre, mais il n'a été interrogé sur aucun de ces quatre griefs ; quatre autres lui ont été reprochés, ce sont les quatre marchés qu'il a passé pour l'approvisionnement de l'armée de Belgique.....
Locuteur: Laurent-Lecointre
Le comité de la guerre a pensé qu'avant de vous mettre sous les yeux ses réflexion...
... devait vous présenter un aperçu rapide de la situation de l'armée et de ses besoins, afin que vous puissiez jug...
Le comité de la guerre a pensé qu'avant de vous mettre sous les yeux ses réflexions sur les chefs d'accusation contre le citoyen Malus, il devait vous présenter un aperçu rapide de la situation de l'armée et de ses besoins, afin que vous puissiez juger si le commissaire ordonnateur Malus a rempli les devoirs que lui- imposait -s...
Locuteur: Laurent-Lecointre
Je suis obligé de remonter jusqu'à l'époque du départ de l'armée de Lukner pour les Ar-dennes. Je suis obligé de remonter jusqu'à l'époque du départ de l'armée de Lukner pour les Ar-dennes.
Locuteur: Laurent-Lecointre
Lukner venait de partir., et avait emmené avec son armée tous ses effets de campement... Lukner venait de partir., et avait emmené avec son armée tous ses effets de campement...
Locuteur: Laurent-Lecointre
...l Dumou-riez enlève 10,000 hommesducamp de Maulde... Le 5 septembre un ordre du général Dumou-riez enlève 10,000 hommesducamp de Maulde...
Locuteur: Laurent-Lecointre
...raite aussi précipitée que mal entendue de ces 10.000 hommes, et les troupes qui restaient ayant -vainement essayé d'occuper celui de Breuil, rentrèrent dans Valenciennes le 8 septembre, au nombre de 8,000 hommes. Le camp ne pouvant plus tenir par la rotraite aussi précipitée que mal entendue de ces 10.000 hommes, et les troupes qui restaient ayant -vainement essayé d'occuper celui de Breuil, rentrèrent dans Valenciennes le 8 septembre, au nombre de 8,000 hommes.
Locuteur: Laurent-Lecointre
Le plan de la conquête des Pays-Bas autrichiens ap... Le plan de la conquête des Pays-Bas autrichiens appartient tout entier à Dumouriez ; et il a assuré ses succès dans ces belles pro...
Locuteur: Laurent-Lecointre
La correspondance de Dumouriez avec le ministre annonçait l'inviolable résolution de suivre sa marche; il pensait que faire des marchés de grains chez l'étranger, c'était arrêter... La correspondance de Dumouriez avec le ministre annonçait l'inviolable résolution de suivre sa marche; il pensait que faire des marchés de grains chez l'étranger, c'était arrêter l'accaparement.
Locuteur: Laurent-Lecointre
L'intention constante de ce général a toujours été de tirer ses approvisionnements de la Bel- L'intention constante de ce général a toujours été de tirer ses approvisionnements de la Bel-

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 8
Locuteur: Laurent-Lecointre
...es vivres, le 14 octobre dernier, avant de commencer l'expédition. ... convention expresse arrêtée entre Dumouriez et Doumer, administrateur général des vivres, le 14 octobre dernier, avant de commencer l'expédition.
Locuteur: Laurent-Lecointre
...elgique, il intéresserait les habitants de ce pays à la Révolution, et qu'à la fin... D'ailleurs Dumouriez pensait qu'en approvisionnant son armée en Belgique, il intéresserait les habitants de ce pays à la Révolution, et qu'à la fin.de la guerre il y aurait compensation , entre la contribution et la dette. Par ...
Locuteur: Laurent-Lecointre
...que : et dès le 25 il se plaignait déjà de ce que sa marche était entravée par des... Dumouriez est entré le 28 octobre dans la Belgique : et dès le 25 il se plaignait déjà de ce que sa marche était entravée par des tracasseries et des lenteurs.....
Locuteur: Laurent-Lecointre
...oi payer en numéraire... Je suis obligé de partager les approvisionnements entre l'armée de La Bourdonnaye et la mienne... » ...ez pas encore répondu; je ne peux pas entrer dans la Belgique, sans, avoir ae quoi payer en numéraire... Je suis obligé de partager les approvisionnements entre l'armée de La Bourdonnaye et la mienne... »
Locuteur: Laurent-Lecointre
Ici je dois prévenir l'Assemblée de s'arrêter sur les réflexions qu'elle po... Ici je dois prévenir l'Assemblée de s'arrêter sur les réflexions qu'elle pourrait faire à ce dénuement complet.....
Locuteur: Laurent-Lecointre
Telle était donc la position de l'armée avant "d'entrer en Belgique... Telle était donc la position de l'armée avant "d'entrer en Belgique...
Locuteur: Laurent-Lecointre
...imputé au citoyen Malus ; ce fait tombe de lui-même, parce qu'il n'est pas prouvé,... J'écarte le premier grief imputé au citoyen Malus ; ce fait tombe de lui-même, parce qu'il n'est pas prouvé, et que nulle part je n'en ai vu l'évidence.....
Locuteur: Laurent-Lecointre
...t pas douteux que sans lui, vers la fin de novembre, Dumouriez se fût trouvé sans ...
...ster son armée, et comme il n'avait pas de payeur nommé, il n'aurait pu certaineme...
D'ailleurs il n'est pas douteux que sans lui, vers la fin de novembre, Dumouriez se fût trouvé sans moyens pour faire subsister son armée, et comme il n'avait pas de payeur nommé, il n'aurait pu certainement se tirer d'affaire.
Locuteur: Laurent-Lecointre
...ennes, et si les soldats se sont plaint de n'en pas recevoir, c'est que ce nombre de 20,300 n'était pas suffisant pour une a... ...armée à mesure que le garde-magasin lui envoyait celles qui arrivaient à Valenciennes, et si les soldats se sont plaint de n'en pas recevoir, c'est que ce nombre de 20,300 n'était pas suffisant pour une aussi grande armée. Le citoyen Malus se trouve donc également justifié relativeme...
Locuteur: Laurent-Lecointre
... dirigé l'ambulance sur Quiévrain, afin diminuer l'abondancè et la célérité des secours à donner aux blessés ; il suffirait de lire le procès-verbal de la huitième liasse, n° 5. Cette pièce d... ...pposer au commissaire ordonnateur Malus, l'intention qu'on lui a prêtée, d'avoir dirigé l'ambulance sur Quiévrain, afin diminuer l'abondancè et la célérité des secours à donner aux blessés ; il suffirait de lire le procès-verbal de la huitième liasse, n° 5. Cette pièce détruit l'inculpation faite au commissaire ordonnateur Malus, d'avoir éloigné les...
Locuteur: Laurent-Lecointre
...aient pas arrivés le 5 novembre, veille de la bataille de Jemmapés. On a, d'autre part, la preuve que, de son plein gré, Malus se transporta le s... ...stre qui lui en promettait beaucoup, mais ne les envoyait pas. Les caissons n'étaient pas arrivés le 5 novembre, veille de la bataille de Jemmapés. On a, d'autre part, la preuve que, de son plein gré, Malus se transporta le soir même auprès des blessés et leur procura tous les secours dont il put dispose...
Locuteur: Mallarmé
Je demande qu'on arrête ici la lecture de ce rapport et l'ajournement à trois jou... Je demande qu'on arrête ici la lecture de ce rapport et l'ajournement à trois jours, pourquel'on puisse prendre connaissance des pièces.
Locuteur: Laurent Lecointre
...eur. Malus n'a j signé que deux lettres^de change sur la tréso- , rapporteur. Malus n'a j signé que deux lettres^de change sur la tréso-
Locuteur: Laurent Lecointre
rerie nationale: l'une de 300,000 livres, conjointement avec d'Espagnac; l'autre de 700,000 en son propre nom. rerie nationale: l'une de 300,000 livres, conjointement avec d'Espagnac; l'autre de 700,000 en son propre nom.
Locuteur: Laurent Lecointre
...raité avec Worms père et fils, à raison de 11 sols ia livre de viande. Ge prix est fort sans doute; il...
...leur possession, une très grande partie de leur fourniture livrable à l'époque de la passation du marché. Mais il ne faut...
...fournisseur se présente et fixe le prix de là viande. Malus est bien obligé d'acce...
.... Si on considère-le silence instantané de ce dernier, et la nécessité pressante de jeter sur-le-champ, dans les deux ville...
...restait guère au commissaire Malus, que de passer le marché au prix qu'on lui dema...
...par une lésinerie inconcevable le salut de deux places importantes qu'il fallait n...
Le commissaire Malus a traité avec Worms père et fils, à raison de 11 sols ia livre de viande. Ge prix est fort sans doute; il paraît d'autant plus onéreux gue les fournisseurs avaient, en leur possession, une très grande partie de leur fourniture livrable à l'époque de la passation du marché. Mais il ne faut pas oublier que si Malus a traité avec Worms, c'est parce que le premier fourni...
... n'avait pas rempli les conditions du marché passé auparavant avec lui. Un seul fournisseur se présente et fixe le prix de là viande. Malus est bien obligé d'accepter. Il avertit d'ailleurs aussitôt le ministre. Si on considère-le silence instantané de ce dernier, et la nécessité pressante de jeter sur-le-champ, dans les deux villes menacées, des secours abondants, il semble qu'il ne restait guère au commissaire Malus, que de passer le marché au prix qu'on lui demandait, ou d'exposer par une lésinerie inconcevable le salut de deux places importantes qu'il fallait nécessairement ravitailler.
Locuteur: Laurent Lecointre
... les tirait et ne pouvait les tirer que de l'intérieur..... ...n numéraire un fournisseur qui ne payait les bestiaux qu'en assignats, puisqu'il les tirait et ne pouvait les tirer que de l'intérieur.....
Locuteur: Laurent Lecointre
...erfides et désastreuses, puisque, avant de traiter, il en avait prévenu le ministr... ...epté un marché onéreux à la République, on ne peut lui supposer des intentions perfides et désastreuses, puisque, avant de traiter, il en avait prévenu le ministre... S'il a fait tout ce qui était en son pouvoir, il n'y a pas lieu à inculpati...
Locuteur: Laurent Lecointre
... le pressant besoin, conclure le marché de 53,000 quintaux à ce prix sans la ratif...
... venaient d'Angleterre et sur un marché de 2,465,000 livres, il y a réellement pour la République, au prix courant, une perte de 821,500 livres; mais les livraisons n'a...
...rant faire subsister l'armée des grains de la Belgique, le marché des farines a été résilié, moyennant un droit de commission de 2 0/0. '".,/ | W 7 §| |
...s parFabre et Paulet, elles furent offertes à Malus, qui ne voulut point, malgré le pressant besoin, conclure le marché de 53,000 quintaux à ce prix sans la ratification du ministre. Celui-ci compta sur une livraison prompte; l'on allait en Belgique; ces farines venaient d'Angleterre et sur un marché de 2,465,000 livres, il y a réellement pour la République, au prix courant, une perte de 821,500 livres; mais les livraisons n'ayant pas été faites et Dumouriez, espérant faire subsister l'armée des grains de la Belgique, le marché des farines a été résilié, moyennant un droit de commission de 2 0/0. '".,/ | W 7 §| |
Locuteur: Laurent Lecointre
...missaire Malus a fait ce -gui dépendait de lui, et s'il est des coupables, il faut... Vous voyez, citoyens, qu'à cet égard encore; le commissaire Malus a fait ce -gui dépendait de lui, et s'il est des coupables, il faut les chercher ailleurs.
Locuteur: Laurent Lecointre
J'ajoute que le ministre de l'intérieur et celui de la guerre, contrariés sans cesse dans l...
...etés dont on les entourait, imaginèrent de créer un comité des achats; .mais les a...
...les fournitures, et l'armée, sur la fin de novembre, se trouva dans le besoin.
J'ajoute que le ministre de l'intérieur et celui de la guerre, contrariés sans cesse dans leurs opérations d'achats par les suppositions et les faussetés dont on les entourait, imaginèrent de créer un comité des achats; .mais les anciennes compagnies , ne pouvant se pourvoir qu'avec difficulté, ralentirent les fournitures, et l'armée, sur la fin de novembre, se trouva dans le besoin.
Locuteur: Laurent Lecointre
Il y a enfin un marché' de foin considérable passés avec les citoyens Simon, de Dunkerque; mais là encore le commissair...
...t il s'explique, en parlant au ministre de la guerre, le 20 novembre dernier :
Il y a enfin un marché' de foin considérable passés avec les citoyens Simon, de Dunkerque; mais là encore le commissaire ordonnateur Malus trouve sa justification dans l'ordre exprès que donna le général Dumouriez. Voici comment il s'explique, en parlant au ministre de la guerre, le 20 novembre dernier :

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 9
Locuteur: Laurent Lecointre
...vous désapprouvez le marché passé, le 8 de ce mois, par le commissaire en chef Mal...
...ue, relativement aux approvisionnements de l'ar-mée de la Belgique; cela m'annonce qu'on vous a diminué les besoins de cette armée, ou exagéré vos moyens d'y ...
...ères que j'ai trouvées dans les talents de deux commissaires ordonnateurs...
« Je vois avec peine, citoyen ministre, que vous désapprouvez le marché passé, le 8 de ce mois, par le commissaire en chef Malus, avec les citoyens Simon, négociants à Dunkerque, relativement aux approvisionnements de l'ar-mée de la Belgique; cela m'annonce qu'on vous a diminué les besoins de cette armée, ou exagéré vos moyens d'y pourvoir... Mon armée n'aurait pas pu vivre sans les ressources particulières que j'ai trouvées dans les talents de deux commissaires ordonnateurs...
Locuteur: Laurent Lecointre
11 résulte de tous ces faits que Dumouriez s'est cond... 11 résulte de tous ces faits que Dumouriez s'est conduit en général habile et en adroit politique. Il demandait sans cesse au ministr...
Locuteur: Laurent Lecointre
Votre comité me charge de vous présenter ce qui suit : Votre comité me charge de vous présenter ce qui suit :
Locuteur: Laurent Lecointre
...décrète, après avoir entendu son comité de la guerre, qu'il n'y a pas lieu à accus...
...t qu'il sera rétabli dans ses fonctions de commissaire ordonnateur en chef à l'armée de Belgique. »
« La Convention nationale décrète, après avoir entendu son comité de la guerre, qu'il n'y a pas lieu à accusation contre le citoyen Malus et qu'il sera rétabli dans ses fonctions de commissaire ordonnateur en chef à l'armée de Belgique. »
Locuteur: Mallarmé
... du rapport et je propose l'ajournement de la discussion à trois jours pour qu'on ... Je reviens sur la proposition que j'ai déjà faite; je demande l'impression du rapport et je propose l'ajournement de la discussion à trois jours pour qu'on puisse prendre connaissance des pièces du dossier.
Locuteur: Cambon
... livre, en numéraire. Il s'est disculpé de ce prix exorbitant, en disant que le fo...
...vre le fournisseur en indemnités au nom de la nation- Malus s'est borné à dresser un procès-verbal. 11 a acheté de la farine à 45 livres le quintal, laque...
... que 30. C'est à la fermeté du ministre de la guerre que nous devons l'inexécution d'un marché aussi onéreux. 11 a fait un marché de 6" florins pour l'avoine, lorsqu'elle n...
...nné nos armées! Il a passé des marchés, l'un pour du mouton à 11 sous 1 liard la livre, en numéraire. Il s'est disculpé de ce prix exorbitant, en disant que le fournisseur n'en ayant pas voulu fournir, il s'était trouvé pris au dépourvu. Mais...
...sent s'entendre ? Que devait faire le commissaire ordonnateur? 11 devait poursuivre le fournisseur en indemnités au nom de la nation- Malus s'est borné à dresser un procès-verbal. 11 a acheté de la farine à 45 livres le quintal, laquelle n'en valait que 30. C'est à la fermeté du ministre de la guerre que nous devons l'inexécution d'un marché aussi onéreux. 11 a fait un marché de 6" florins pour l'avoine, lorsqu'elle n'en valait que 3 1/2.
Locuteur: Cambon
...ois pas qu'un général puisse, pour prix de ses services, imposer des conditions à ... ...riez dire : Ou Malus sera mon commissaire, ou je ne servirai plus. Moi qui ne crois pas qu'un général puisse, pour prix de ses services, imposer des conditions à la République, je dis : « Malus, tu n'as pas prouvé que tu fusses à l'abri des r...
Locuteur: Camus
... grand ordre. Nous avons vu les minutes de toutes ses lettres écrites de sa main; mais il était possible qu'avec... ...s; nous avons vu sa correspondance, visité ses bureaux, trouvé tout dans le plus grand ordre. Nous avons vu les minutes de toutes ses lettres écrites de sa main; mais il était possible qu'avec la plus grande activité, un commissaire fit des fautes. Quant aux marchés, ils ...
Locuteur: Camus
...du ministre. Quand" les chevaux meurent de faim, qu'il en périt trois dans une nuit, on est bien obligé de faire des marchés onéreux avec ceux qui donnent de la nourriture, à quelque prix que ce so...
...-il possible au commissaire ordonnateur de refuser ?
dition, c'est-à-dire sous l'acceptation du ministre. Quand" les chevaux meurent de faim, qu'il en périt trois dans une nuit, on est bien obligé de faire des marchés onéreux avec ceux qui donnent de la nourriture, à quelque prix que ce soit. Dumouriez donne des ordres à Malus ; il les donne, autorisé, dit-il, par l'A...
...s. Il est fâcheux que Dumouriez ait donné une pareille autorisation ; mais était-il possible au commissaire ordonnateur de refuser ?
Locuteur: Camus
...é. Je demande qu'on le nomme à la place de Malus. Quant à ce dernier, puisque Dumo...
...issait pas, eh bien, je serais partisan de le lui enlever. Ce serait un moyen de montrer que, dans une République, un gé...
... utilisé dans une autre armée que celle de Bel-gique.
...ans toute cette affaire des preuves d'une grande énergie et d'une grande activité. Je demande qu'on le nomme à la place de Malus. Quant à ce dernier, puisque Dumouriez a déclaré qu'il abandonnerait le commandement si on ne le lui laissait pas, eh bien, je serais partisan de le lui enlever. Ce serait un moyen de montrer que, dans une République, un général doit obéir à la loi. Maintenant Malus est habile, et tout homme utile, tout homme à talents doit être employé comme tel dans une République. Je propose qu'il soit utilisé dans une autre armée que celle de Bel-gique.
Locuteur: Bréard
...mais il faut aussi qu'il reste suspendu de ses fonctions jusqu'au rapport définiti... ...ons ce qui ne leur en a coûté que 20. Il importe que Malus soit mis en liberté, mais il faut aussi qu'il reste suspendu de ses fonctions jusqu'au rapport définitif des commissaires.
Locuteur: Thuriot
Je demande la division de la proposition de Bréard. Décrétons que Malus est libre, mais ajournons la question de savoir si Malus doit être oui ou non em... Je demande la division de la proposition de Bréard. Décrétons que Malus est libre, mais ajournons la question de savoir si Malus doit être oui ou non employé.
Locuteur: Cambon
... d'un ministre; il a perdu la confiance de la nation... Malus se trouve dans le cas d'un ministre; il a perdu la confiance de la nation...
Locuteur: Ducos
fils. C'est un renversement de tous les principes de comparer un agent subalterne à un agent principal, et de dire qu'il a perdu la confiance de la nation qui ne le connaît pas ; sans doute, l'Assemblée a le droit de destituer tous les agents, mais elle ne doit pas user de ce droit. Je crois que la destitution a... fils. C'est un renversement de tous les principes de comparer un agent subalterne à un agent principal, et de dire qu'il a perdu la confiance de la nation qui ne le connaît pas ; sans doute, l'Assemblée a le droit de destituer tous les agents, mais elle ne doit pas user de ce droit. Je crois que la destitution appartient à celui qui fait la nomination. Je demande donc le renvoi au pouvoir e...
Locuteur: Ducos
...près avoir entendu le rapport du comité de la guerre, décrète qu'il n'y a-lieu à a...
... Malus, commissaire ordonnateur en chef de l'armée de la Belgique ; ordonne qu'il sera mis en...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport du comité de la guerre, décrète qu'il n'y a-lieu à accusation contre le citoyen Malus, commissaire ordonnateur en chef de l'armée de la Belgique ; ordonne qu'il sera mis en liberté.
Locuteur: Ducos
« Sur la question de savoir s'il sera ou non employé, la Con... « Sur la question de savoir s'il sera ou non employé, la Convention passe à l'ordre du jour, vu que cette question est du ressort du conseil...
Locuteur: Garrau
, Vun des commissaires de la Convention envoyés par elle aux fron... , Vun des commissaires de la Convention envoyés par elle aux frontières des Pyrénées, commence la lecture du rapport, fait par lui et

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 10
Locuteur: Garrau
...gues Camot et Lamarque, sur le résultat de leur mission dans ces contrées (1). ses collègues Camot et Lamarque, sur le résultat de leur mission dans ces contrées (1).
Locuteur: Carnot
, au nom du comité de la guerre, -fait un rapport et présen te un projet de décret-sur la levée d^une 'légion de Miquelets pour Varmée des Pyrénées; il ... , au nom du comité de la guerre, -fait un rapport et présen te un projet de décret-sur la levée d^une 'légion de Miquelets pour Varmée des Pyrénées; il s'exprime ainsi :
Locuteur: Carnot
... vous envoyâtes, dès les premiers jours de votre session, aux frontières des Pyrénées, pour y préparer des moyens de défense, reconnurent bientôt la nécessité d'avoir un corps particulier de troupes légères, composé de ces montagnards qui sont connus sous le nom de Miquelets, lesquels, accoutumés à gravi...
... ordonnèrent la levée ae six compagnies de ces Miquelets, et ils en formèrent un c...
...ps pouvait rendre, désira que le nombre de ces compagnies fût porté à trente-six; ...
...cevoir les déserteurs espagnols, en cas de guerre ; e.t ces mêmes commissaires auraient ordonné -sur-le-champ, la levée' entière de ces trente-six compagnies, si les fonds...
...'à la solde, l'armement et l'équipement de cette troupe eussent été assurés. Il es...
Les commissaires que vous envoyâtes, dès les premiers jours de votre session, aux frontières des Pyrénées, pour y préparer des moyens de défense, reconnurent bientôt la nécessité d'avoir un corps particulier de troupes légères, composé de ces montagnards qui sont connus sous le nom de Miquelets, lesquels, accoutumés à gravir les rochers, et seuls instruits des sentiers et des défilés, ne peuvent être suppléés par des hommes nés dans le plat pays ; en conséquence, vos commissaires ordonnèrent la levée ae six compagnies de ces Miquelets, et ils en formèrent un corps qu'ils nommèrent Légion des montagnes. Cette levée se fît avec succès et pr...
... pour commander l'armée des Pyrénées, sentant les services importants que ce corps pouvait rendre, désira que le nombre de ces compagnies fût porté à trente-six; il vit en elles, ainsi que vos commissaires, des cadres préparés pour recevoir les déserteurs espagnols, en cas de guerre ; e.t ces mêmes commissaires auraient ordonné -sur-le-champ, la levée' entière de ces trente-six compagnies, si les fonds nécessaires à cette levée, ainsi qu'à la solde, l'armement et l'équipement de cette troupe eussent été assurés. Il est certain que tout retard sur ce point est très fâcheux, car les Espagnols ne pe...
Locuteur: Carnot
Il est nécessaire de vous dire, citoyens, que, quoique ce corps porte le nom de légion, il n'a ni cavalerie, ni artille...
... mais qu'il doit être composé seulement de quatre bataillons d'infanterie légère, ...
...nt admis; 2° qu'ils reoevront une somme de 50 livres par formé d'engagement ; 3° q...
...leurs armes seront appropriés au .genre de-service qu'ils doivent faire; 4° que, p...
... des officiers appartiendra au ministre de la guerre,^sur la présentation dugéuéral de-l'armée des Pyrénées. Il est aisé de sentir que ces précautions sont indispensables pourla discipline de ce corps, et même pour qu'on puisse en ...
Il est nécessaire de vous dire, citoyens, que, quoique ce corps porte le nom de légion, il n'a ni cavalerie, ni artillerie, ni état-major; mais qu'il doit être composé seulement de quatre bataillons d'infanterie légère, formés et soldés comme les bataillons nationaux, avec ces différences : 1° que les étrangers y seront admis; 2° qu'ils reoevront une somme de 50 livres par formé d'engagement ; 3° que leur uniforme et leurs armes seront appropriés au .genre de-service qu'ils doivent faire; 4° que, pour la première formaiiun, la nomination des officiers appartiendra au ministre de la guerre,^sur la présentation dugéuéral de-l'armée des Pyrénées. Il est aisé de sentir que ces précautions sont indispensables pourla discipline de ce corps, et même pour qu'on puisse en faire la levée.
Locuteur: Carnot
...ces considérations, citoyens, le comité de défense générale vous propose le .projet de décret suivânt : D'après ces considérations, citoyens, le comité de défense générale vous propose le .projet de décret suivânt :
Locuteur: Carnot
PROJET DE DÉCRET. PROJET DE DÉCRET.
Locuteur: Carnot
« Chaque bataillon de la légion des montagnes sera composé et...
...ans les mêmes formes que les bataillons de volontaires nationaux.
« Chaque bataillon de la légion des montagnes sera composé et soldé sur le même pied et dans les mêmes formes que les bataillons de volontaires nationaux.
Locuteur: Carnot
.« Lors de la première élection, les officiers ser...
...écutif, sur la présentation du -général de l'armée des Pyrénées.
.« Lors de la première élection, les officiers seront nommés par le conseil exécutif, sur la présentation du -général de l'armée des Pyrénées.
Locuteur: Carnot
« Les soldats et sous-officiers de ce corps seront, ou étrangers, ou domic... « Les soldats et sous-officiers de ce corps seront, ou étrangers, ou domiciliés à 1 lieue au plus du pied desiPyrénées. .
Locuteur: Carnot
...habillement, l'armement et l'équipement de ce corps sera arrêté par le ministre de la guerre, d'après les projets qui lui seront présentés par le général de l'armée des Pyrénées. « L'habillement, l'armement et l'équipement de ce corps sera arrêté par le ministre de la guerre, d'après les projets qui lui seront présentés par le général de l'armée des Pyrénées.
Locuteur: Carnot
...gion des montagnes, recevront une somme de 50 livres pour leur engagement ; cet en... « Les citoyens, soit Français, soit étrangers, qui entreront dans la 'légion des montagnes, recevront une somme de 50 livres pour leur engagement ; cet engagement n'obligera celui qui le contractera que pour trois ans au plus, et pour...
Locuteur: Carnot
« Les six compagnies de la légion des montagnes déjà levées feront partie de celles dont la formation est ordonnée p... « Les six compagnies de la légion des montagnes déjà levées feront partie de celles dont la formation est ordonnée par le présent décret.
Locuteur: Carnot
...nationale, à la disposition du ministre de la guerre, pour la levée de la légion deâ montagnes, 160,000 livres pour la levée des hommes, et pareille somme de 160,000 livres pour son armement. « Il sera mis, par la trésorerie nationale, à la disposition du ministre de la guerre, pour la levée de la légion deâ montagnes, 160,000 livres pour la levée des hommes, et pareille somme de 160,000 livres pour son armement.
Locuteur: Carnot
...l sera mis à la disposition du ministre de la guerre unè somme de 224,000 livres pour l'habillement de la légion des montagnes; laquelle somme sera réintégrée dans le Trésor public, au moyen de la retenue de 3 sols par jour, qu'on fera éprouver à ... « Il sera mis à la disposition du ministre de la guerre unè somme de 224,000 livres pour l'habillement de la légion des montagnes; laquelle somme sera réintégrée dans le Trésor public, au moyen de la retenue de 3 sols par jour, qu'on fera éprouver à chacun des individus qui composeront ladite légion.
Locuteur: Carnot
... sera mis .à la disposition du ministre de la guerre une somme de 160,000 livres, pour subvenir aux frais...
...e Trésor public, au moyen d'une retenue de 2 sols par jour, qu'on fera éprouver à chacun des membres de corps.
« Il sera mis .à la disposition du ministre de la guerre une somme de 160,000 livres, pour subvenir aux frais du petit équipement, laquelle domine sera réintégrée dans le Trésor public, au moyen d'une retenue de 2 sols par jour, qu'on fera éprouver à chacun des membres de corps.
Locuteur: Carnot
... légion^des mon-lacnes seront ^exercées de la manière prescrite par la loi du 3 fé... « Les retenues relatives .à la légion^des mon-lacnes seront ^exercées de la manière prescrite par la loi du 3 février 1792, pour les bataillons des volontaires nationaux. »
Locuteur: Carnot
Un membre demande l'impression de ce projet et l'ajournement à trois jour... Un membre demande l'impression de ce projet et l'ajournement à trois jours fixes.
Locuteur: Bréard
Je prie la Convention de bien obser- Je prie la Convention de bien obser-
...d'infanterie légère, qui portera le nom de Légion des montagne.s. (1) Voy. ci-après aux annexes de jla séance, le texte de ce rapport, p. 11. « Il sera levé quatre nouveaux bataillons pour former un corps d'infanterie légère, qui portera le nom de Légion des montagne.s. (1) Voy. ci-après aux annexes de jla séance, le texte de ce rapport, p. 11.
,(2) Bibliothèque de la Chambré des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 33, n° 17. ,(2) Bibliothèque de la Chambré des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 33, n° 17.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 11
Locuteur: Bréard
...os troupes. Réfléchissez qu'à ta faveur de cette facilité, des émigrés sont venus ...
...serté. J'estime qu'il serait préférable de décréter dès à présent le principe qu'il y aura une légion sous le titre de Légion des montagnes des Pyrénées^ de charger le comité de la guerre de présenter sous trois jours le plan d'organisation de cette légion, et d'une distribution d'armes aux habitants des vallées limitrophes de l'Espagne; j'en fais la proposition.
ver qu'il est toujours dangereux d'admettre des étrangers dans vos troupes. Réfléchissez qu'à ta faveur de cette facilité, des émigrés sont venus s'y engager;'vous les avez payés, habillés, équipés et ils ont ensuite déserté. J'estime qu'il serait préférable de décréter dès à présent le principe qu'il y aura une légion sous le titre de Légion des montagnes des Pyrénées^ de charger le comité de la guerre de présenter sous trois jours le plan d'organisation de cette légion, et d'une distribution d'armes aux habitants des vallées limitrophes de l'Espagne; j'en fais la proposition.
Locuteur: Bréard
(La Convention décrète la proposition de Bréard.) (La Convention décrète la proposition de Bréard.)
À LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU MARDI 29 JANVIER 1793 À LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU MARDI 29 JANVIER 1793
...es Pyrénées, pour y préparer des moyens de défense, viennent vous rendre compte de ce qu'ils ont fait pour s'acquitter de leur mission; ce compte n'est que le résumé »et le complément de ceux qu'ils vous ont déjà rendus par leur correspondance dans le cours de leur travail. Les'Commissaires envoyés par'vous aux frontières des Pyrénées, pour y préparer des moyens de défense, viennent vous rendre compte de ce qu'ils ont fait pour s'acquitter de leur mission; ce compte n'est que le résumé »et le complément de ceux qu'ils vous ont déjà rendus par leur correspondance dans le cours de leur travail.
...spagnols avait depuis longtemps éloigné de ces contrées tout appareil militaire; l...
...rovisionnements presque nuls; et le peu de forces actives qu'on y entretenait, pro...
-Une longue alliance entre nous et les Espagnols avait depuis longtemps éloigné de ces contrées tout appareil militaire; les forteresses étaient négligées, leurs approvisionnements presque nuls; et le peu de forces actives qu'on y entretenait, prouve qu'on ne s'y occupait guère d'une invasion que tous les calculs moraux renda...
Enfin la difficulté de franchir les monts entassés qui bornent...
...altérable, lorsque là voix irrésistible de la raison, proclamant les droits des pe...
...es stupides idoles révérées sous le nom de rois, et que le globe entier ne devait ...
Enfin la difficulté de franchir les monts entassés qui bornent les frontières, uné sécurité-fondée sur l'intérêt commun des deux puissances, semblaient garantir entre elles une paix inaltérable, lorsque là voix irrésistible de la raison, proclamant les droits des peuples et dessillant leurs yeux, leur apprit qu'ils n'avaient d'autres souverains qu'eux-mêmes, d'autres ennemis que les stupides idoles révérées sous le nom de rois, et que le globe entier ne devait plus leur offrir que des égaux, des amis et des frères.
... à ces'êtres nantis du sceptre et ivres de pouvoirs, qui Se croyaientde la caste d...
...ère cette fors fut si vive que, frappés de leur néant, ils ne virent plus pour eux de salut possible que dans une ligue unive...
..., comme elle devait l'être, par l'amour de l'égalité et le courage des hommes libr...
Jusqu'alors la philosophie n'avait pas paru bien redoutable à ces'êtres nantis du sceptre et ivres de pouvoirs, qui Se croyaientde la caste des dieux; mais sa lumière cette fors fut si vive que, frappés de leur néant, ils ne virent plus pour eux de salut possible que dans une ligue universelle;'cette ligue formée par ta frayeur et la tyrannie;fut dispersée, comme elle devait l'être, par l'amour de l'égalité et le courage des hommes libres.
...uration des couronnes contre les droits de l'hu- ... que les "Bourbons d'Espagne ne furent pas les derniers à entrer dans cette conjuration des couronnes contre les droits de l'hu-
...i-dessus, même séance, page 9, le dépôt de ce rapport, par Garrau. (1) VOy. ci-dessus, même séance, page 9, le dépôt de ce rapport, par Garrau.
(2) Bibliothèque de-Ta Chambre des députés : Collection Portiez [de VOise), tome 2, n° 32'bis. (2) Bibliothèque de-Ta Chambre des députés : Collection Portiez [de VOise), tome 2, n° 32'bis.
...aient, pour mettre le comble au malheur de la France, le succès de la grande coalition. ...que les princes du Nord, ils rassemblaient leurs forces à petit bruit, et attendaient, pour mettre le comble au malheur de la France, le succès de la grande coalition.
...s,-cependant, ne pouvaient être ignorés de nous; la protection ouverte qu'ils acco...
...lle ils avaient travaillé aux désastres de nos colonies, décélaient assez dépuis longtemps les vues de cette Cour traîtresse.
Leurs projets,-cependant, ne pouvaient être ignorés de nous; la protection ouverte qu'ils accordaient aux émigrartts, les vexations'qu'ils faisaient éprouver à tout ce qui pouvait -être soupçonné d'adhérer à nos principes, l'ardeur sanguinaire avec laquelle ils avaient travaillé aux désastres de nos colonies, décélaient assez dépuis longtemps les vues de cette Cour traîtresse.
... d'une irruption prochaine et demandant de prompts secours, la Convention national...
...n d'y rassembler une force imposante et de fair-e passer nos craintes à nos voisin...
... multipliés annonçant des hostilités imminentes; les citoyens se croyant menacés d'une irruption prochaine et demandant de prompts secours, la Convention nationale jugea convenable d'envoyer sur les lieux des commissaires, afin d'y rassembler une force imposante et de fair-e passer nos craintes à nos voisins.
...on des rapports, avaient trompé le zèle de quelques-uns de ses membres, n'étaient autre chose que des rixes particulières de bergers à bergers, sur le sommet des mo...
...putent le territoire pour la nourriture de leurs troupeaux. Ces combats ont eu lieu de tout temps, et il serait difficile de les faire cesser, parce que les montagn...
...es livrent sont à peu près indépendants de toutes autorités ; mais ces querelles d'individus n'ont absolument rien de commun avec les dispositions politiques respectives de la France1 et de l'Espagne.
...e législative; nous avons su que ces agressions qui, quelquefois par l'exagération des rapports, avaient trompé le zèle de quelques-uns de ses membres, n'étaient autre chose que des rixes particulières de bergers à bergers, sur le sommet des montagnes, où ils se disputent le territoire pour la nourriture de leurs troupeaux. Ces combats ont eu lieu de tout temps, et il serait difficile de les faire cesser, parce que les montagnards qui se les livrent sont à peu près indépendants de toutes autorités ; mais ces querelles d'individus n'ont absolument rien de commun avec les dispositions politiques respectives de la France1 et de l'Espagne.
En parcourant le pays avec les chefs de l'armée, nous avons observé que les habitants des hameaux de l'extrême frontière étaient en général ...
...st pas certainement que les descendants de ces fiers Can-tabres que César regardait comme invincibles, aient dégénéré de la valeur de leurs ancêtres; ils sont toujours les m...
En parcourant le pays avec les chefs de l'armée, nous avons observé que les habitants des hameaux de l'extrême frontière étaient en général beaucoup plus tranquilles sur la prétendue invasion des Espagnols, qu'on ne para...
...re à dix ou douze lieues dans l'intérieur et même dans les places fortes; ce n'est pas certainement que les descendants de ces fiers Can-tabres que César regardait comme invincibles, aient dégénéré de la valeur de leurs ancêtres; ils sont toujours les mêmes, et offrent encore, pour ainsi dire, les traits caractéristiques des peuple...
..., et en partie peut-être par l'égo'fsme de quelques cités; c'est que, d'une part, les citoyens ne connaissant pas bien la force de leur situation et craignant de ne pouvoir y faire-toute la .résistance qu'on attend d'eux, désireraient de plus grands moyens; et que, d'une autre...
...resse donnent d'activité au commerce et de rapidité àla circulation, cherchent, co...
...er et fixer auprès d'elles cette source de vie-ét d'abondance.
...effet qu'apparentes, et s'expliquent en partie par le courage même des habitants, et en partie peut-être par l'égo'fsme de quelques cités; c'est que, d'une part, les citoyens ne connaissant pas bien la force de leur situation et craignant de ne pouvoir y faire-toute la .résistance qu'on attend d'eux, désireraient de plus grands moyens; et que, d'une autre part, les villes sentant combien la présence d'une armée, les établissements qu'elle entraîne,les travaux d'un camp ou d'une nouvelle forteresse donnent d'activité au commerce et de rapidité àla circulation, cherchent, comme cela est assez natur.el, à attirer et fixer auprès d'elles cette source de vie-ét d'abondance.
...par ses deux extrémités; l'une, du côté de Bayonne vers l'Océan ; l'autre, du'côté de Pèrpignan vers la Méditerranée; partout...
... lesquels sont ou fermés par des places de guerre, ou trop étranglés pour qu'une a...
...avec ses subsistances et ses équipages, de sorte qu'il suffit d'y
La chaîne des Pyrénées ne permet d'accès en France que par ses deux extrémités; l'une, du côté de Bayonne vers l'Océan ; l'autre, du'côté de Pèrpignan vers la Méditerranée; partout ailleurs il n'existe que des passages étroits, ou, en langage du pays, des ports, lesquels sont ou fermés par des places de guerre, ou trop étranglés pour qu'une armée puisse y parvenir avec ses subsistances et ses équipages, de sorte qu'il suffit d'y

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 12
...ut nous attaquer avec quelque apparence de succès, sans y employer au moins 100,00... ... le plus étudié cette frontière, l'accès par Bayonne est tel que l'Espagne ne peut nous attaquer avec quelque apparence de succès, sans y employer au moins 100,000 hommes, indépendamment d'une escadre d'observation dans ,1a mer des Basques, m...
..., se trouvant forcé à la retraite faute de pouvoir mouiller sur ces parages, ils s... ...ormée par les Espagnols, lorsque l'amiral Tromp, qui était venu se joindre à eux, se trouvant forcé à la retraite faute de pouvoir mouiller sur ces parages, ils se virent obligés eux-mêmes d'abandonner leur entreprise.
...ffit donc, pour assurer la tranquillité de cette partie de la frontière des Pyrénées, dont Bayonne est le centre de forces, qu'il soit établi dans cette vi...
...lequel soit en tout temps approvisionné de manière à ce qu'une armée de 25 à 30,000 hommes, qui auraient ordre de s'y porter sur-le-champ, y trouvât tout...
...ommation en subsistances, armes, effets de campement et munitions de toutes espèces pendant le cours d'une c...
...e même ville, ainsi que Saint-Jean-Pied-de-Port, Navar-reins, Hendaye et Socoa, qu...
...urs fortifications parfaitement en état de défense.
Il suffit donc, pour assurer la tranquillité de cette partie de la frontière des Pyrénées, dont Bayonne est le centre de forces, qu'il soit établi dans cette ville un entrepôt, lequel soit en tout temps approvisionné de manière à ce qu'une armée de 25 à 30,000 hommes, qui auraient ordre de s'y porter sur-le-champ, y trouvât tout ce qui serait nécessaire à sa consommation en subsistances, armes, effets de campement et munitions de toutes espèces pendant le cours d'une campagne; on suppose d'ailleurs que cette même ville, ainsi que Saint-Jean-Pied-de-Port, Navar-reins, Hendaye et Socoa, qui en couvrent les avenues, auraient toujours leurs fortifications parfaitement en état de défense.
... passage n'était défendu par les places de Villefranche, Mont-Louis, Fort des Bains, Pratz de Mouiïlon, Bellegardé, Gollioure, Port-V... ...e par les Pyrénées-Orientales serait un peu moins difficile aux Espagnols, si le passage n'était défendu par les places de Villefranche, Mont-Louis, Fort des Bains, Pratz de Mouiïlon, Bellegardé, Gollioure, Port-Vendre et Perpignan.
...doit être considérée, pour cette partie de la frontière qui avoisine la Méditerranée,' comme le centre des forces, de même nue Bayonne l'est pour la partie q...
... entière, à la consommation d'une armée de 30 à 40,000 hommes.
Cette dernière place doit être considérée, pour cette partie de la frontière qui avoisine la Méditerranée,' comme le centre des forces, de même nue Bayonne l'est pour la partie qui avoisine rOcéan ; et l'on doit également y établir un entrepôt suffisant pour fournir, pendant -une campagne entière, à la consommation d'une armée de 30 à 40,000 hommes.
...t centrale et située sur un grand canal de navigation, seraient susceptibles de plusieurs établissements militaires pour lesquels on trouverait, sans beaucoup de dépenses, dans les bâtiments nationaux ... Les villes intermédiaires, et Toulouse principalement qui est centrale et située sur un grand canal de navigation, seraient susceptibles de plusieurs établissements militaires pour lesquels on trouverait, sans beaucoup de dépenses, dans les bâtiments nationaux dont la vente ne peut être que difficile et peu lucrative, toutes les ressources...
L'Espagne a aussi ses moyens de résistance, du côté de Bayonne ; elle a Fontarabie, Saint-Sébas-tien, Jacca, Pampelune; du côté de Perpignan, elle a Roses, Figuières, Puy...
...forteresses résisteraient à une attaque de vive force faite par des Français; nous...
...leur gouvernement s'efforce chaque jour de rendre plus aveugle ; et, notre côté, nous n'aurions pas moins à ...
...nt à éclairer l'horizon des Catalans et de la Biscaye, que du courage même de nos soldats vainqueurs des rois du Nord...
L'Espagne a aussi ses moyens de résistance, du côté de Bayonne ; elle a Fontarabie, Saint-Sébas-tien, Jacca, Pampelune; du côté de Perpignan, elle a Roses, Figuières, Puycerda, Urgel, Barce-lone. Nous ignorons si ces forteresses résisteraient à une attaque de vive force faite par des Français; nous croyons que les Espagnols auraient moins à compter sur ces boulevards en eux-mêmes pour leur défense, que sur l'espèce d'énergie qu'inspire un fanatisme que leur gouvernement s'efforce chaque jour de rendre plus aveugle ; et, notre côté, nous n'aurions pas moins à espérer peùt-être des lumières philosophiques qui nous précéderaient et qui commencent à éclairer l'horizon des Catalans et de la Biscaye, que du courage même de nos soldats vainqueurs des rois du Nord.
...ns savoir aucun gré à la Cour d'Espagne de la modération qu'elle affecte en ce mom... Quoi qu'il en soit, nous ne pouvons savoir aucun gré à la Cour d'Espagne de la modération qu'elle affecte en ce moment à notre égard ; et si la Convention nationale, dont nous ne voulons point pr...
...ue ce ne sera pas du moins par un motif de reconnaissance; mais, à quelque parti q...
...e, elle sentira facilement la nécessité de continuer avec vigueur les préparatifs ...
...ent rester dans l'état actuel vis-à-vis de cette puissance étrangère.
pouvons dire que ce ne sera pas du moins par un motif de reconnaissance; mais, à quelque parti qu'elle s'arrête, elle sentira facilement la nécessité de continuer avec vigueur les préparatifs que nous avons commencés par ses ordres; car les choses ne peuvent rester dans l'état actuel vis-à-vis de cette puissance étrangère.
...tre parfaitement libre ; c'est l'esprit de tous les traités; et cependant une multitude de gênes, de prohibitions, de droits particuliers l'annulent presque ... Le commerce entre les deux nations devrait être parfaitement libre ; c'est l'esprit de tous les traités; et cependant une multitude de gênes, de prohibitions, de droits particuliers l'annulent presque entièrement.
...'exception des comestibles qu'elle tire de chez nous et des mulets qui sont nécess...
...'il lui est possible, tout ce qui vient de France.
En effet, à l'exception des comestibles qu'elle tire de chez nous et des mulets qui sont nécessaires à son agriculture, l'Espagne repousse, autant qu'il lui est possible, tout ce qui vient de France.
Une de nos principales exportations, par exemp...
...chons ; mais pour se réserver le profit de la salaison, qui va à peu près à 10 fra...
..., l'Espagne favorise l'entrée chez elle de ceux qui sont en vie, et met sur la via...
Une de nos principales exportations, par exemple, est celle des cochons ; mais pour se réserver le profit de la salaison, qui va à peu près à 10 francs par tête d'animal, l'Espagne favorise l'entrée chez elle de ceux qui sont en vie, et met sur la viande salée une imposition qui équivaut presque à une défense absolue.
...réciproquement, elle interdit la sortie de^« ses matières premières, et particuliè...
...es; nous-mêmes peut-être faisons-nous v de fausses spéculations à ce.sujet. La sortié des viandes salées est prohibée ; cette loi de circonstances doit être réformée le plu...
...t tout au plus des cochons en vie, afin de se . réserver au moins la main-d'œuvre de la salaison.
Et réciproquement, elle interdit la sortie de^« ses matières premières, et particulièrement des laines qui alimentaient autrefois nos manufactures; nous-mêmes peut-être faisons-nous v de fausses spéculations à ce.sujet. La sortié des viandes salées est prohibée ; cette loi de circonstances doit être réformée le plus tôt possible, pour ce qui regarde les frontières d'Espagne ; car, si l'on veut empêcher l'exportation des cochons* c'est tout au plus des cochons en vie, afin de se . réserver au moins la main-d'œuvre de la salaison.
...llicités, tantôt pour arrêter la sortie de toutes espèces de comestibles, tantôt en sens contraire; ... Nous avons été vivement sollicités, tantôt pour arrêter la sortie de toutes espèces de comestibles, tantôt en sens contraire; la raison eh est simple; les propriétaires demandent la libre exportation, parce...
...arce que tout changement subit, en fait de commerce, produit une secousse et des r...
... impossible d'ailleurs d'approvisionner de viande l'armée qu'on s'occupe de rassembler.
...s contraires, nous nous sommes déterminés à laisser les choses dans leur état, parce que tout changement subit, en fait de commerce, produit une secousse et des refoulements toujours fâcheux; nous avons seulement arrêté provisoirement la sort...
...ui-même, mais qui a contribué à calmer les inquiétudes, et sans lequel il serait impossible d'ailleurs d'approvisionner de viande l'armée qu'on s'occupe de rassembler.
Il est évident que toutes cesxhicanes de commerce sont également nuislbfés aux uns et aux autres, et qu'il est de l'intérêt de l'Espagne, au- J tant que du nôtre, de les faire disparaître. Il est évident que toutes cesxhicanes de commerce sont également nuislbfés aux uns et aux autres, et qu'il est de l'intérêt de l'Espagne, au- J tant que du nôtre, de les faire disparaître.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 13
droits de douanes, des bureaux qu'on nous a assur... droits de douanes, des bureaux qu'on nous a assuré non seulement se nuire réciproquement par leur nombre, mais encore avoir des r...
...frontières, elle est toute à l'avantage de l'Espagne, et formellement contraire à ... Quant à la démarcation des frontières, elle est toute à l'avantage de l'Espagne, et formellement contraire à la teneur du traité qui veut que cette démarcation soit fixée par le versant des...
...al, à faire entre les parties concédées de part et d'autre. L'Espagne s'est fait adjuger tout ce qu'il y a de plus utile; les forêts limitrophes sont demeurées dans son lot, et, au moyen de ces forêts, elle exploite des mines abo...
...ons d'aussi bonnes, nous sommes obligés de les abandonner, faute de bois.
...'autres enfin sont restees indivises; mais il n'y a nulle compensation, en général, à faire entre les parties concédées de part et d'autre. L'Espagne s'est fait adjuger tout ce qu'il y a de plus utile; les forêts limitrophes sont demeurées dans son lot, et, au moyen de ces forêts, elle exploite des mines abondantes, tandis que nous qui en avons d'aussi bonnes, nous sommes obligés de les abandonner, faute de bois.
...t sans doute, mais nous "sommes obligés de dire qu'il nous a paru conduit avec assez peu d'activité, quoique le traitement de ceux qui en sont chargés soit fort cons... ...oyés à faire la carte des montagnes limitrophes. Ce travail sera très intéressant sans doute, mais nous "sommes obligés de dire qu'il nous a paru conduit avec assez peu d'activité, quoique le traitement de ceux qui en sont chargés soit fort considérable.
Nous croyons, citoyens, que de qui vient d'être dit au sujet des limites et du commerce de la France avec l'Espagne, il suit que n...
... ou par celle des armes, que les termes de nos rapports avec cette puissance seron...
...nt le traité conclu, il existe un moyen de vous assurer de sa fidélité et de sa constance à en remplir les condition...
...hèses, nous pensons que la continuation de l'armement commencé est absolument indi...
Nous croyons, citoyens, que de qui vient d'être dit au sujet des limites et du commerce de la France avec l'Espagne, il suit que nécessairement il faut entre les deux puissances une explication quelconque;,il reste à savoir si ce sera par la voie des négociations ou par celle des armes, que les termes de nos rapports avec cette puissance seront fixés; si vous voudrez traiter avec un roi, et surtout avec un Bourbon ; et si, en supposant le traité conclu, il existe un moyen de vous assurer de sa fidélité et de sa constance à en remplir les conditions. Dans toutes les hypothèses, nous pensons que la continuation de l'armement commencé est absolument indispensable.
Chargés par vous de donner des ordres nécessaires pour cet ...
... ferons ici que les résumer en très peu de mots.
Chargés par vous de donner des ordres nécessaires pour cet armement, nous y avons mis tout le zèle que peut inspirer le devoir et le désir du succès; nos opérations vous sont déjà connues, nous ne ferons ici que les résumer en très peu de mots.
...nisation complète d'une armée agissante de 40,000 hommes Avec tout l'attirail qui ...
...ent du besoin des côtes maritimes, tant de l'Océan que de la Méditerranée.
Nous avons pris pour base l'organisation complète d'une armée agissante de 40,000 hommes Avec tout l'attirail qui lui est nécessaire, non que cette force nous paraisse suffisante pour l'attaque,...
...ue cette force serait facilement soutenue par celles qui peuvent se tirer au moment du besoin des côtes maritimes, tant de l'Océan que de la Méditerranée.
C'est en partant de cette base, que nous avons ordonné la levée de deux bataillons dans chacun des départements voisins des Pyrénées, et la plupart de ces bataillons sont organisés ; nous eussions craint de nuire à l'agriculture, si nous eussions... C'est en partant de cette base, que nous avons ordonné la levée de deux bataillons dans chacun des départements voisins des Pyrénées, et la plupart de ces bataillons sont organisés ; nous eussions craint de nuire à l'agriculture, si nous eussions demandé davantage; car dans ce pays
... déjà fourni beaucoup, tant aux troupes de ligne qu'aux volontaires nationaux, "on...
...ssion, et il eût été aussi cruel à nous de l'en arracher, qu'à lui pénible de s'en séparer.
qui d'ailleurs a déjà fourni beaucoup, tant aux troupes de ligne qu'aux volontaires nationaux, "on est parvenu par la nature même du local, au terme que nous cherchons à obtenir ...
...opriétés; presque tous les individus sont cultivateurs, chacun a £a petite possession, et il eût été aussi cruel à nous de l'en arracher, qu'à lui pénible de s'en séparer.
...ion des montagnards, connus sous le nom de miquelets; les ordres nécessaires ont été donnés pour l'organisation de celle des Pyrénées, décrétée par l'Asse...
...soumis le projet d'une troisième légion de volontaires tant à pied qu'à cheval.
Outre ces bataillons, nous avons formé une légion des montagnards, connus sous le nom de miquelets; les ordres nécessaires ont été donnés pour l'organisation de celle des Pyrénées, décrétée par l'Assemblée législative ; nous vous avons enfin soumis le projet d'une troisième légion de volontaires tant à pied qu'à cheval.
...connu, et nous n'avons rien ordonné que de leur avis et de concert avec eux. ...rs fait accompagner par les généraux, ou des officiers d'un mérite parfaitement connu, et nous n'avons rien ordonné que de leur avis et de concert avec eux.
L'artillerie était un de nos plus pressants besoins; nous avons ...
...cet objet fût pleinement rempli : achat de cuivre, construction d'affûts, approvisionnements de munitions, établissement d'une école, voilà quels ont été les divers points de nos réquisitions à cet égard.
L'artillerie était un de nos plus pressants besoins; nous avons pris toutes les mesures possibles pour que cet objet fût pleinement rempli : achat de cuivre, construction d'affûts, approvisionnements de munitions, établissement d'une école, voilà quels ont été les divers points de nos réquisitions à cet égard.
...t, l'équipement militaire et les effets de campement. Si l'exécution pouvait suivre la pensée, ou si le ministre de la guerre eût daigné seconder nos trava...
... des citoyens qui s'empressaient autour de nous et se portaient si ardemment à l'accomplissement de nos vœux, nous eussions pu nous promettre d'avoir au mois de mars, sur les frontières des Pyrénées, une armée en état de soutenir l'éclat de nos premiers succès et d'aller planter sur les bords de l'Ebre l'arbre de la liberté.
... les hôpitaux, les casernes, les lits, les fournitures, l'armement, l'habillement, l'équipement militaire et les effets de campement. Si l'exécution pouvait suivre la pensée, ou si le ministre de la guerre eût daigné seconder nos travaux ; si par une lenteur inexplicable il n'eût glacé le cœur des citoyens qui s'empressaient autour de nous et se portaient si ardemment à l'accomplissement de nos vœux, nous eussions pu nous promettre d'avoir au mois de mars, sur les frontières des Pyrénées, une armée en état de soutenir l'éclat de nos premiers succès et d'aller planter sur les bords de l'Ebre l'arbre de la liberté.
...lle nous avons été réduits pendant près de six semaines. Ils ont été tels que, loin de pouvoir nous trouver en mesure pour attaquer à l'ouverture de la campagne, nous n'eussions pas même p...
... successivement rendues sur les besoins de nos armées; l'activité va renaître, nou...
...rrons entrer en Espagne au commencement de l'automne, temps le plus convenable à c...
...sez, citoyens, les obstacles que nous avons rencontrés "et la stagnation à laquelle nous avons été réduits pendant près de six semaines. Ils ont été tels que, loin de pouvoir nous trouver en mesure pour attaquer à l'ouverture de la campagne, nous n'eussions pas même pu nous établir sur le pied d'une défense respectable sans les lois infiniment sages que vous avez enfin successivement rendues sur les besoins de nos armées; l'activité va renaître, nous serons à couvert au printemps, et si le pouvoir exécutif le veut, nous pourrons entrer en Espagne au commencement de l'automne, temps le plus convenable à cette expédition à cause des chaleurs du climat, qui sent excessives pendant l'ét...
...r nous étendre davantage sur ces objets de préparatifs militaires, parce que les d...
...responsable, en vertu d'une réquisition de nous, et qui ne laisse rien à désirer.
Nous ne croyons pas devoir nous étendre davantage sur ces objets de préparatifs militaires, parce que les détails qui les concernent sont tous réunis dans un mémoire particulier annexé à ...
...général, commissaire du pouvoir exécutif, officiellement, en sa qualité d'agent responsable, en vertu d'une réquisition de nous, et qui ne laisse rien à désirer.
...ne nous est connu que par sa réputation de civisme et d'intégrité, et nous sommes ...
...ntéressent si essentiellement la sûreté de l'Etat.
(1) Il nous a été pénible d'inculper un ministre qui ne nous est connu que par sa réputation de civisme et d'intégrité, et nous sommes bien éloignés d'accuser ses intentions ; mais nous ne pouvions sacrifier à cette considération des vérités qui intéressent si essentiellement la sûreté de l'Etat.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 14
Une conséquence bien importante de tout ce qui vient d'être dit est qu'une...
... soutenir doit toujours y être préparée de-longue main; premièrement, parce que c'est le meilleur moyen de les éviter; et eu second lieu, parce qu...
...besoin, on donne à son ennemi lé signal de la défense et le temps de faire de son côté les mêmes- préparatifs. Mille ...
Une conséquence bien importante de tout ce qui vient d'être dit est qu'une puissance qui peut avoir des guerres à soutenir doit toujours y être préparée de-longue main; premièrement, parce que c'est le meilleur moyen de les éviter; et eu second lieu, parce qu'en ne s'en occupant qu'au, moment du besoin, on donne à son ennemi lé signal de la défense et le temps de faire de son côté les mêmes- préparatifs. Mille inconvénients d'ailleurs accompagnent les armements précipités, les dépenses en ...
..., après avoir fixé le nombre des armées de la République, ordonnerait que dans, l'...
...aires quelconques pour la consommation, de 80,000 hommes, au moins pendant, un an;...
...se, pourvoirait aux plus prompts moyens de remplacement. Voilà quelle serait; l'éc...
...litaire, il serait facile en tout temps de ramasser eu un clin d'œil une force immense dans un point quelconque de la République, et, certainement alors la France n'aurait jamais de guerre à soutenir q,ue celie qu'elle vo...
Ce serait donc une loi bien importante et bien sage que celle qui, après avoir fixé le nombre des armées de la République, ordonnerait que dans, l'arrondissement, assigné à chacune d'elles, il serait établi des magasins à demeu...
...quels lise trouverait en, tout temps.des subsistances, munitions et effets militaires quelconques pour la consommation, de 80,000 hommes, au moins pendant, un an; que ces effets.ne pourraient, pour cause quelconque, être distraits ou transpos...
...ns un autre, sans un décret formel du Corps législatif, qui alors, dans sa sagesse, pourvoirait aux plus prompts moyens de remplacement. Voilà quelle serait; l'économie bien entendue. Une pareille loi strictement exécutée, et l'instruction publique donnant à tous les.citoyens une éducation militaire, il serait facile en tout temps de ramasser eu un clin d'œil une force immense dans un point quelconque de la République, et, certainement alors la France n'aurait jamais de guerre à soutenir q,ue celie qu'elle voudrait, bi^a entreprendre.
...litaire, nous aurions cru manquer à une de nos obligations l,es plus essentielles,, si. nous eussions négligé de recueillir les divers renseignements do...
...nce peut conduire à 1a réforme des abus de l'administration civile, et tendre à la...
...es législateurs qui ont décrété l'unité de la République, des résultats dignes de fixer leur attention.
Quoique particulièrement envoyés pour l'organisation d'une force militaire, nous aurions cru manquer à une de nos obligations l,es plus essentielles,, si. nous eussions négligé de recueillir les divers renseignements dont la connaissance peut conduire à 1a réforme des abus de l'administration civile, et tendre à la prospérité nationale; ces renseignements nous ont paru d'autant plus précieux q...
...é si longtemps et si injustement oubliées par l'ancien gouvernement, offrir, à des législateurs qui ont décrété l'unité de la République, des résultats dignes de fixer leur attention.
...agés, à mettre sous vos yeux, il en est de générales et de particulières : nous ne vous parlerons ... Parmi les demandes que l'on nous a engagés, à mettre sous vos yeux, il en est de générales et de particulières : nous ne vous parlerons que des plus importantes; nous remettrons les autres au comité des pétitions.
...sions et circonscriptions du territoire de la République. On. paraît désirer unani... Les réclamations les plus nombreuses sont celles qui concernent les divisions et circonscriptions du territoire de la République. On. paraît désirer unanimement la réduction du nombre des municipalités, parmi lesquelles il s'en trouve...
On se plaint aussi de la municipalité et surtout de la disproportion des districts. Nous av... On se plaint aussi de la municipalité et surtout de la disproportion des districts. Nous avons reçu plusieurs demandes tendant à leur suppression totale, comme faisant un ...
...nt du même principe qu'il y a un rouage de trop, veulent que la suppression tombe sur les administrations même de département, parce que, disent-ils, les...
...ce individuelle, auraient beaucoup plus de moyens que les districts pour se rappro...
...nistres, peut-être même pour se séparer de la métropole s'ils voulaient tendre à l...
...hiérarchie administrative; d'autres au contraire, et en plus grand nombre, partant du même principe qu'il y a un rouage de trop, veulent que la suppression tombe sur les administrations même de département, parce que, disent-ils, les affaires s'y engorgent tellement qu'elles ne peuvent se terminer ; qu'elles se ...
...é-» diate, et enfin parce que les départements, par leur consistance et leur force individuelle, auraient beaucoup plus de moyens que les districts pour se rapprocher du régime arbitraire, en se coalisant avec les ministres, peut-être même pour se séparer de la métropole s'ils voulaient tendre à la République fédérative.
Quoi qu'il en soit, il est impossible de fermer les yeux sur les abus énormes du... Quoi qu'il en soit, il est impossible de fermer les yeux sur les abus énormes du régime des administrationsj nous, pouvons en citer un exemple frappant (lj.
...t quel était le luxe, pour ne rien dire de plus, des anciens Etats du Languedoc; cependant les plus fortes.dépenses annueli.es de cette administration n'ont jamais excéd...
... même province- du Languedoc, ont coûté de 3à.4 millions; les frais d'impressions ...
Tout le monde sait quel était le luxe, pour ne rien dire de plus, des anciens Etats du Languedoc; cependant les plus fortes.dépenses annueli.es de cette administration n'ont jamais excédé 900,000 livres,, et il paraît constant, d'après, les rapports qui nous ont été...
...nuée lés administrations des sept départements, qui, ensemble, composent cetjte. même province- du Languedoc, ont coûté de 3à.4 millions; les frais d'impressions surtout passent toute mesure et appellent la plus instante réforme.
...s., mais encore l'énor-* mité des frais de procédure que l'on prétend surpasser, c...
...ire ; on avance que les anciens suppôts de la judicature en, changeant de nom, n'ont changé ni de mœurs ni de principes, que leur ministère est plus ...
...r que chacun fût jugé par des personnes de son choix, et que ceux qui n'aiment pas...
... non seulement leur aristocratie qui ne ferait objection que contre les individus., mais encore l'énor-* mité des frais de procédure que l'on prétend surpasser, ceux du régime parlementaire ; on avance que les anciens suppôts de la judicature en, changeant de nom, n'ont changé ni de mœurs ni de principes, que leur ministère est plus ruineux que jamais, et que la lenteur des formes est la même; on remarque enfin qu'il serait à souhaiter que chacun fût jugé par des personnes de son choix, et que ceux qui n'aiment pas les, procès ne fussent point obligés do payer des juges pour ceux à qui il plaî...
...lusieurs villes, où l'on ne" manque pas de lumières, on ne verrait pas indifféremm... ...venir, citoyens, que les opinions sont encore très partagées à. ce sujet. Dans plusieurs villes, où l'on ne" manque pas de lumières, on ne verrait pas indifféremment le décret qui ordonnerait que chacun paiera ses prêtres; nous en avons même ...
(t) Il est également impossible de se dissimuler que leu-r état actuel en ...
...e, les élus du peuple en simples commis de bureaux, etsubstitue nécessairement une...
...lution, que les directoires ou conseils de départements -ont presque toujours, été...
(t) Il est également impossible de se dissimuler que leu-r état actuel en nécessite un grand nombre, notayir ment leur dépendance absolue d'un ministère mal organisé. Dépendance qui dénature subitement les élections, transforme, les élus du peuple en simples commis de bureaux, etsubstitue nécessairement une force d'intrigue à l'autorité populaire, vice essentiel, d'où il résulte, depuis la révolution, que les directoires ou conseils de départements -ont presque toujours, été coalisés contre les opinions révolutionnaires.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 15
...nt jamais au fond qu'un seul but, celui de se délivrer du fardeau des impositions;...
...us l'avons écrit déjà, que la stabilité de la nouvelle Constitution, quelle qu'elle soit, tient entièrement à l'accomplissement de ce vœu, et; que les "raisonnements les ...
..., chaque individu, que su,r la. portion de sa fortune qui excède une somme déterminée jugée indispensable aux premiers besoins de l'homme.
...ations du peuple, quelles qu'en soient les causes immédiates ou.appâren tes, n'ont jamais au fond qu'un seul but, celui de se délivrer du fardeau des impositions; soyez certains, comme nous vous l'avons écrit déjà, que la stabilité de la nouvelle Constitution, quelle qu'elle soit, tient entièrement à l'accomplissement de ce vœu, et; que les "raisonnements les plus suitils n'étourdiront jamais le peuple sur ce grand principe; que celui- à ...
...strict, nécessaire, c'est-àr-dire que. les contributions ne doivent porter, pour, chaque individu, que su,r la. portion de sa fortune qui excède une somme déterminée jugée indispensable aux premiers besoins de l'homme.
...amations du peuple à ce sujet, le droit de patente lui est excessivement odieux. L...
...auvre qui est taxé au delà du cinquième de son revenu, peut bien à force de peine, parvenir à un dégrèvement; mais ...
...t celui des- contributions publiques. Nous vouSr avons déjà, fait, part des réclamations du peuple à ce sujet, le droit de patente lui est excessivement odieux. La contribution mobilière lui paraît tout aussi injuste, et enfin tout le système...
..., car. la. contribution foncière n'est pas moins arbitraire que les autres. Le pauvre qui est taxé au delà du cinquième de son revenu, peut bien à force de peine, parvenir à un dégrèvement; mais le riche qui n'est taxé qu'au dixième., ne vient pas offrir un autre dixième et ...
...il y. a une vérité frappante en matière de subsides, c'est que la contribution doi... D'ailleurs, il y. a une vérité frappante en matière de subsides, c'est que la contribution doit être proportionnée, no:i pas à: la fortune des citoyens, mais à leur superflu.
...re en sera quitte pour avoir un laquais-de moins. ...dra que l'un, donne le quart du pain, qui fait sa subsistance, tandis- que l'autre en sera quitte pour avoir un laquais-de moins.
...agiotage ne le désole pas moins,, c'est de sa, sueur que se forment les trésors de cette race pestiférée dont tout l'art s...
... les billets nationaux, et à en relever de temps à autre le crédit pour mettre à contribution, tantôt l'espérance de ce peuple facile, et tantôt ses alarmes...
Le tourment des impositions n'est pas le seul que le peuple ait à. supporter; l'agiotage ne le désole pas moins,, c'est de sa, sueur que se forment les trésors de cette race pestiférée dont tout l'art s'applique à discréditer les billets nationaux, et à en relever de temps à autre le crédit pour mettre à contribution, tantôt l'espérance de ce peuple facile, et tantôt ses alarmes.
...ouvent plus que d'autres pays leseffets de ce jeu cruel; c'est inutilement que les...
...re avec les étrangers, ils sont obligés de lui donner la préférence, la confiance ...
...ehors, la tranquillité dans l'intérieur de la République, la réunion des esprits au sein de la Convention nationale; voilà les moye...
Les frontières éprouvent plus que d'autres pays leseffets de ce jeu cruel; c'est inutilement que les iBfêilleurs citoyens voudraient ne mettre aucune différence entre l'argent et les assignats, ne pouvant s'acquitter qu'en numéraire avec les étrangers, ils sont obligés de lui donner la préférence, la confiance seule peut rétablir l'équilibre des mesures efficaces contre les ennemis du dehors, la tranquillité dans l'intérieur de la République, la réunion des esprits au sein de la Convention nationale; voilà les moyens que les vœux des peuplés appellent avec instance pour détruire et ce fléau et...
A cette question tient celle de la fabrication des monnaies; nous avons reçu beaucoup de plaintes sur le peu d'activité des directeurs, et nous croyons que cette partie de l'administration n'est point assez surveillée; le mode de distribution de la monnaie de cuivre paraît ne satisfaire personne, e...
...re aucun bien sensible. Les seuls frais de transport absorbent une portion considérable de la valeur même. Dans ce moment-ci, par ...
A cette question tient celle de la fabrication des monnaies; nous avons reçu beaucoup de plaintes sur le peu d'activité des directeurs, et nous croyons que cette partie de l'administration n'est point assez surveillée; le mode de distribution de la monnaie de cuivre paraît ne satisfaire personne, et ne produire aucun bien sensible. Les seuls frais de transport absorbent une portion considérable de la valeur même. Dans ce moment-ci, par exemple, il y a à Agen des cloches qui doivent être- portées à Bayonne pour être...
...aux citoyens un échange à bureau ouvert de cette monnaie, contré assignats. ... infiniment à désirer, dût l'Etat faire un sacrifice, qu'on parvînt à procurer, aux citoyens un échange à bureau ouvert de cette monnaie, contré assignats.
...il était autrefois célèbre par la pêche de la baleine, pêche que les Basques avaie... ...'Espagne; il éprouve, comme on l'a déjà dit, toutes sortes d'entraves; par mer, il était autrefois célèbre par la pêche de la baleine, pêche que les Basques avaient osé tenter les premiers, et qu'ils faisaient avec une grande supériorité.
...un peu cette côte malheureuse, à l'aide de quelques balises et autres travaux d'un...
...onne; il existe à la rencontre des eaux de le rivière et de la mer un banc de sable assez connu sous le nom delà barre de Bayonne ; cette barre obstrue dangereus...
...r encore, et il est véritablement digne de la nation que de si importants travaux soient achevés.
...érables, reprendre leur ancienne importance; mais on pourrait au moins vivifier un peu cette côte malheureuse, à l'aide de quelques balises et autres travaux d'une dépense médiocre, sur . lesquels nous avons reçu un mémoire excellent fait par...
...r qui conduisent à son embouchure la rivière d'Adour sur laquelle est située Bayonne; il existe à la rencontre des eaux de le rivière et de la mer un banc de sable assez connu sous le nom delà barre de Bayonne ; cette barre obstrue dangereusement l'entrée du port, les ouvrages d'architecture hydraulique qu on a déjà fai...
...en ont considérablement. diminué les inconvénients; mais il faudrait y travailler encore, et il est véritablement digne de la nation que de si importants travaux soient achevés.
Quant à la franchise de ce port, c'est encore un problème de savoir si elle èst utile ou nuisible àu...
...sines, et une partie même des habitants de Bayonne demandent la suppression de cette franchise ; d'autres, au contrair...
...ique, on ne pourra, du moins s'empêcher de voir avec regret qu'un privilège quelconque puisse être utile dans le pays de la liberté.
Quant à la franchise de ce port, c'est encore un problème de savoir si elle èst utile ou nuisible àu bien général. La plupart des villes voisines, et une partie même des habitants de Bayonne demandent la suppression de cette franchise ; d'autres, au contraire, regarderaient cette suppression comme la ruine du pays. Cette question des fr...
...rofondi; et s'il est reconnu que la conservation en soit avantageuse à la République, on ne pourra, du moins s'empêcher de voir avec regret qu'un privilège quelconque puisse être utile dans le pays de la liberté.
...sinent les Pyrénées, on remarque celles de drap et de quelques étoffes communes; des papeteri...
...un objet des plus essentiels; il y en a de fer, de cuivre, de plomb et de charbon. Les mines de fer passent pour supérieures à toutes celles de la République; elles pourront servir no...
... des scies, limes et autres instruments de ce genre que npus tirons d'Allemagne. Le bois manque pour plusieurs de ces
Parmi les manufactures qu'on pourrait encourager dans les pays qui a voisinent les Pyrénées, on remarque celles de drap et de quelques étoffes communes; des papeteries, la salaison des viandes-, et l'éducation des jeunes mulets et des bêtes à laine. L'exploitation des mines est aussi un objet des plus essentiels; il y en a de fer, de cuivre, de plomb et de charbon. Les mines de fer passent pour supérieures à toutes celles de la République; elles pourront servir non seulement à l'établissement d'une manufacture d'armes essentielle sur cette frontière, mais encore à la fabrication des scies, limes et autres instruments de ce genre que npus tirons d'Allemagne. Le bois manque pour plusieurs de ces
(t) La municipalité de Bayonne nous a encore cité pour exemple, que le transport; d'une somme de IjOO livres en sous de cloche, fabriqués en cette" ville, rend... (t) La municipalité de Bayonne nous a encore cité pour exemple, que le transport; d'une somme de IjOO livres en sous de cloche, fabriqués en cette" ville, rendu à sa destination, avait coûté jusqu'à 60 livres.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 16
...si la ligne des limites qui nous sépare de 1 Espagne, eût été tracée conformément ... ...s il en est encore qui peuvent être exploitées, et il y en aurait beaucoup plus si la ligne des limites qui nous sépare de 1 Espagne, eût été tracée conformément aux termes du traité d'alliance.
...te, la culture des bois est susceptible de recevoir, dans ce pays de montagnes, les plus heureux encourageme...
...jourd'hui nues, ont été jadis couvertes de forêts; il reste encore, de distance en distance, quelques gros arb...
Au reste, la culture des bois est susceptible de recevoir, dans ce pays de montagnes, les plus heureux encouragements; la plupart, aujourd'hui nues, ont été jadis couvertes de forêts; il reste encore, de distance en distance, quelques gros arbres qui le prouvent; et les Espagnols, malgré leur indolence, savent tirer des l...
...ent on pourrait favoriser cette branche de revenus, et combien elle serait utile s... ...nous a fourni, à ce sujet, des observations très intéressantes, en montrant comment on pourrait favoriser cette branche de revenus, et combien elle serait utile surtout à la marine pour laquelle il est si difficile aujourd'hui d'avoir des boi...
...des terres incultes connues sous le nom de landes; on sait qu'il existe là-dessus ...
...iétudes, pourra s'occuper exclusivement de tirer de son sein les trésors qu'il récèle.
...'agriculture les plus vastes ressources dans le défrichement et le dessèchement des terres incultes connues sous le nom de landes; on sait qu'il existe là-dessus plusieurs projets dont il y a lieu d'attendre les plus grands succès, lorsque la République, exempte d'inquiétudes, pourra s'occuper exclusivement de tirer de son sein les trésors qu'il récèle.
Routes et canaux de navigation. Routes et canaux de navigation.
...rticulièrement que les routes et canaux de navigation; sans eux, quelques efforts ...
...lture et les arts prospèrent. Le besoin de communication renferme en quelques mani...
...à s'établit naturellement tout le degré de mouvement, dont le local est susceptibl...
..., parmi les objets qui ont attiré notre attention, aucun n'a dû la fixer plus particulièrement que les routes et canaux de navigation; sans eux, quelques efforts que l'on fasse, il est impossible que l'agriculture et les arts prospèrent. Le besoin de communication renferme en quelques manières tous les autres; car partout où il est facile d'arriver, l'instruction se répand, l'industrie s'éveille, et là s'établit naturellement tout le degré de mouvement, dont le local est susceptible.
...l est difficile d'exprimer à quel point de dégradation les routes sont tombées dan...
...urés ensevelis, sans qu'il fut possible de les en tirer; beaucoup d'autres sont ab...
...pues; plusieurs propriétaires des biens de campagne, qui avaient vendu leurs denrées, ont été forcés de les garder par l'impossibilité du trans...
... ne peuvent se procurer ni blé, ni bois de chauffage; on se voit sur le point de ne pouvoir plus communiquer d'un canton...
...és, il faut s'attendre à voir plusieurs de ces départements changés en déserts.'
Il est difficile d'exprimer à quel point de dégradation les routes sont tombées dans la plus grande partie des lieux que nous avons parcourus, et notamment dans le...
...ogne, les Landes et la Gironde; il en est où des voitures et des bœufs sont demeurés ensevelis, sans qu'il fut possible de les en tirer; beaucoup d'autres sont absolument interrompues; plusieurs propriétaires des biens de campagne, qui avaient vendu leurs denrées, ont été forcés de les garder par l'impossibilité du transport; les villes ne peuvent se procurer ni blé, ni bois de chauffage; on se voit sur le point de ne pouvoir plus communiquer d'un canton à l'autre; l'alarme, à cet égard, se répand partout; et si les plus prompts, les plus puissants secours ne sont accordés, il faut s'attendre à voir plusieurs de ces départements changés en déserts.'
Le défaut de communication fait que des contrées qui...
...ndifférence pour les affaires générales de la République.
Le défaut de communication fait que des contrées qui se joignent sont pour ainsi dire étrangères l'une à l'autre; langage, mœurs, costumes, tout est différent ; ces séparations entretiennent l'ignorance, l'égoïsme et l'indifférence pour les affaires générales de la République.
...bent en friche : en un mot, il est aisé de sentir que les routes seules peuvent po... ...au local se trouvant sans débouchés, cessent d'être cultivées, et les terres tombent en friche : en un mot, il est aisé de sentir que les routes seules peuvent porter la vie dans toutes les ramifications du corps politique (1).
...mins est également vrai pour les canaux de navigation, il en est plusieurs dont le...
... mines qui abondent dans le département de la Dordogne, et dans ceux des Hautes et...
Ce que nous avons dit des chemins est également vrai pour les canaux de navigation, il en est plusieurs dont les départements voisins des Pyrénées seraient susceptibles; il en est, dont les p...
... lieu à des établissements infiniment désirables, et surtout à l'exportation des mines qui abondent dans le département de la Dordogne, et dans ceux des Hautes et Basses-Pyrénées.
...oute, et utile à la République entière, de vivifier à leur tour ces régions délais...
... ont médité ces objets n'hésiteront pas de convenir que c'est au Trésor national s...
...llement dans leur dénuement actuel, que de les charger du soin d'en sortir eux-mêm...
...ont ils ne se ressentaient en aucune manière; il serait juste maintenant, sans doute, et utile à la République entière, de vivifier à leur tour ces régions délaissées. Ceux qui ont médité ces objets n'hésiteront pas de convenir que c'est au Trésor national seul à fournir les fonds nécessaires à ces travaux ; s'il était décidé que ces dé...
..., aux travaux publics exécutés ailleurs; et ce serait vouloir les laisser éternellement dans leur dénuement actuel, que de les charger du soin d'en sortir eux-mêmes ; le pauvre reste toujours pauvre, parce qu'il ne peut faire les premières av...
...ces routes, ces canaux dont nous venons de parler, il faut de grandes mises dehors, mais nous ne croyons pas qu'il y ait rien au-dessus des facultés de la France libre ; nous ne pouvons regar... Sans doute pour former ces routes, ces canaux dont nous venons de parler, il faut de grandes mises dehors, mais nous ne croyons pas qu'il y ait rien au-dessus des facultés de la France libre ; nous ne pouvons regarder comme véritable dépense, ce qui n'est qu'un argent placé, un
(1) Nous avons eu lieu très souvent de remarquer les inconvénients du défaut absolu de police au passage des rivières où il n'y a pas de ponts établis. Les bateliers y font éprouver beaucoup de vexations aux passagers, ils les rançon... (1) Nous avons eu lieu très souvent de remarquer les inconvénients du défaut absolu de police au passage des rivières où il n'y a pas de ponts établis. Les bateliers y font éprouver beaucoup de vexations aux passagers, ils les rançonnent ou les injurient. La Convention nationale ne saurait prendre des mesures tr...
...rvice des postes. En général on a droit de se plaindre de ce que le plus souvent les maîtres de postes n'ont pas assez de chevaux dans leurs écuries, ainsi que d... Elle doit aussi donner toute son attention au service des postes. En général on a droit de se plaindre de ce que le plus souvent les maîtres de postes n'ont pas assez de chevaux dans leurs écuries, ainsi que du peu d'égards qu'eux et leurs postillons ont pour les personnes qui voyagent.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 17
argent que la prospérité de l'agriculture et du commerce doit rembo...
...le; nous considérons comme une économie de charlatan celle qui ne décharge le Trésor public de ses dépenses que pour les rejeter sur l...
...la Convention nationale ferait un grand acte d'économie politique, si elle décrétait qu'une somme de 45 millions, tout au moins, sera consac...
... chemins et canaux jusqu'à l'achèvement de tous ceux qui seront jugés nécessaires ...
argent que la prospérité de l'agriculture et du commerce doit rembourser au centuple; nous considérons comme une économie de charlatan celle qui ne décharge le Trésor public de ses dépenses que pour les rejeter sur les administrations particulières, et nous sommes persuadés que la Convention nationale ferait un grand acte d'économie politique, si elle décrétait qu'une somme de 45 millions, tout au moins, sera consacrée annuellement aux chemins et canaux jusqu'à l'achèvement de tous ceux qui seront jugés nécessaires à la circulation intérieure rendue parfaitement libre d'après une carte générale...
Le moment de préparer ce grand travail est d'autant ...
...rauler qu'après la guerre, des milliers de bras vont manquer d'occupation : vous ne pouvez entretenir longtemps sur pied une armée de 6 à 700,000 hommes; il faut leur trouver des moyens de subsistance, pour le moment où ils seront de retour à leurs foyers. Il est impossibl...
...ur remplir cet objet majtsur, que celui de réparer, de percer des routes et d'ouvrir des canau...
Le moment de préparer ce grand travail est d'autant plus favorable, qu'on ne peut se dissi? rauler qu'après la guerre, des milliers de bras vont manquer d'occupation : vous ne pouvez entretenir longtemps sur pied une armée de 6 à 700,000 hommes; il faut leur trouver des moyens de subsistance, pour le moment où ils seront de retour à leurs foyers. Il est impossible d'abandonner à l'indigence des citoyens qui ont si courageusement servi leur p...
...rvoir par leur propre travail ; or, il serait difficile d'en trouver un autre pour remplir cet objet majtsur, que celui de réparer, de percer des routes et d'ouvrir des canaux.
...entretenaient, par la monstruosité même de leur luxe, une immensité d'ouvriers, et...
...t un autre cours, ces ouvriers manquent de pain; vous avez déjà pourvu aux plus gr...
... publics, et ces secours sont urgents partout : ceux qui jadis vivaient d'abus, entretenaient, par la monstruosité même de leur luxe, une immensité d'ouvriers, et la circulation ayant pris subitement un autre cours, ces ouvriers manquent de pain; vous avez déjà pourvu aux plus grands besoins des familles appartenant aux soldats. qui ne pouvaient plus les sou...
...e manufacture anglaise pour les étoffes de coton, qui, autant pour cette raison, q... Dans ce moment, il s'établit à Toulouse une manufacture anglaise pour les étoffes de coton, qui, autant pour cette raison, que par la nouvelle branche d'industrie qu'elle introduit en France, mérite la pl...
...istration lâche et quelquefois infidèle de plusieurs maisons décharné. Les hôpitau...
...e, particulièrement, cet ancien berceau de l'inquisition, l'aristocratie n'est pas morte et les espérances de la contre-révolution ne sont point évan...
Des plaintes nous ont été portées sur l'administration lâche et quelquefois infidèle de plusieurs maisons décharné. Les hôpitaux gémissent toujours sous leur ancien régime; la plupart sont encore desservis p...
...s leurs prétendues opinions ou celles des fanatiques qui les dirigent. A Toulouse, particulièrement, cet ancien berceau de l'inquisition, l'aristocratie n'est pas morte et les espérances de la contre-révolution ne sont point évanouies, quoique la masse des citoyens y soit animée du plus pur civisme.
Les hôpitaux de cette ville, dont un seul contient environ 3,000 personnes, étaient des foyers de fanatisme et de contre-révolution : nous en avons fait ... Les hôpitaux de cette ville, dont un seul contient environ 3,000 personnes, étaient des foyers de fanatisme et de contre-révolution : nous en avons fait renouveler l'administration toute entière, nous en avons fait exclure les prêtre...
Tels sont les hospices militaires de Bagnères, Barèges et Cauterels, lieux o...
... est le premier principe. Il y faudrait de grands hôpitaux, il faudrait aussi que ...
... un soin particulier; bientôt une foule de citoyens, d'étrangers, s'empresseraient d'aller visiter et de vivifier ces habitations; attirés les uns par le besoin de recouvrer leur santé, les autres par le désir de faire diversion au tumulte de leurs affaires, d'étudier les âpres bea...
...lleux, les cascades qui s'y précipitent de leurs sômméts, ou les vallées solitaire...
...ellent l'homme à lui-même et au bonheur de la vie pastorale.
Tels sont les hospices militaires de Bagnères, Barèges et Cauterels, lieux oû se trouvent les eaux thermales si utiles aux blessés: mais ces établissements ne répondent point à la grandeur d'une République dont l'humanité est le premier principe. Il y faudrait de grands hôpitaux, il faudrait aussi que les routes qui y aboutissent fussent entretenues avec un soin particulier; bientôt une foule de citoyens, d'étrangers, s'empresseraient d'aller visiter et de vivifier ces habitations; attirés les uns par le besoin de recouvrer leur santé, les autres par le désir de faire diversion au tumulte de leurs affaires, d'étudier les âpres beautés que la nature y déploie, les monts sourcilleux, les cascades qui s'y précipitent de leurs sômméts, ou les vallées solitaires qui rappellent l'homme à lui-même et au bonheur de la vie pastorale.
...ment écrit sans vous parler des besoins de l'instruction publique; c'est que partout ces besoins s'annoncent par tes êxpressions de la plus vive impatience. Une génération...
...tarde encore, elle ne sera plus en état de jouir du bienfait de la liberté. Déjà de nouveaux préjugés semblent prendre la place de ceux qu'on a détruits; on voit"des citoyens de bonne foi qui en sont arrivés au point ...
..., qui traiteraient volontiers d'ennemis de la Révolution, tous ceux qui trouvent quelque jouissance dans les douceurs de l'amitié et des vertus domestiques,1 qu...
...isent leurs enfants à ne juger du degré de patriotisme des autres citoyens que par celui de la terreur qu'ils inspirent.
Citoyens, nous vous avons rarement écrit sans vous parler des besoins de l'instruction publique; c'est que partout ces besoins s'annoncent par tes êxpressions de la plus vive impatience. Une génération nous suit dont l'éducation est abandonnée depuis trois ans; pour peu qu'on tarde encore, elle ne sera plus en état de jouir du bienfait de la liberté. Déjà de nouveaux préjugés semblent prendre la place de ceux qu'on a détruits; on voit"des citoyens de bonne foi qui en sont arrivés au point déconsidérer l'intolérance et la dureté comme le caractère distinctif du vrai républicain, qui traiteraient volontiers d'ennemis de la Révolution, tous ceux qui trouvent quelque jouissance dans les douceurs de l'amitié et des vertus domestiques,1 qui s'étudient à devenir farouches et instruisent leurs enfants à ne juger du degré de patriotisme des autres citoyens que par celui de la terreur qu'ils inspirent.
...pressions funestes qui feraient bientôt de la France une horde de sauvages; elle seule peut développer dans le cœur de la jeunesse les vrais principes de son bonheur, l'amour ardent, mais éclaire de la patrie, la pitié filiale, le goût de la simplicité, le sentiment de la bienveillance et le respect pour les... L'éducation nationale, seule, peut détruire les impressions funestes qui feraient bientôt de la France une horde de sauvages; elle seule peut développer dans le cœur de la jeunesse les vrais principes de son bonheur, l'amour ardent, mais éclaire de la patrie, la pitié filiale, le goût de la simplicité, le sentiment de la bienveillance et le respect pour les mœurs.
Ces principes sont ceux de l'égalité naturelle, aussi les avons-no...
...age particulier, autant que par le site de son territoire, il a toujours conservé lé type de la nature.
Ces principes sont ceux de l'égalité naturelle, aussi les avons-nous trouvés tous établis chez quelques-uns des peuples que nous avons visités. Ch...
...issait ni privilèges, ni seigneurs, ni droits féodaux ; et qu'isolé par son langage particulier, autant que par le site de son territoire, il a toujours conservé lé type de la nature.
Nous vous avons parlé de beaucoup d'abus, il en est beaucoup d'autres encore contre lesquels nous, avons reçu de nombreuses réclamations. Nous les rasse... Nous vous avons parlé de beaucoup d'abus, il en est beaucoup d'autres encore contre lesquels nous, avons reçu de nombreuses réclamations. Nous les rassemblons ici succinctement sans nous astreindre à un ordre méthodique.
...fois non constituées qui, sous prétexte de ...es directeurs des postes qu'on accuse, mais des autorités constituées et quelquefois non constituées qui, sous prétexte de

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 18
Nous avons -vu des comités centraux de sections-qui, après avoir rendu des services réels dans des moments de crise, finissaient par abuser de la confiance publique, et commettre des actes d'autorité on ne peut plus vexatoires. ... Nous avons -vu des comités centraux de sections-qui, après avoir rendu des services réels dans des moments de crise, finissaient par abuser de la confiance publique, et commettre des actes d'autorité on ne peut plus vexatoires. -
surveillance, se rendent coupables de ces délits. surveillance, se rendent coupables de ces délits.
"Des juges de paix dans les campagnes font un métier honteux de ce qui ne devrait être que l'exercice d... "Des juges de paix dans les campagnes font un métier honteux de ce qui ne devrait être que l'exercice d'un ministère paternel et consolant; on Leur reproche infiniment jde despotisme ...
Plusieurs tribunaux de police correctionnelle exercent un arbi...
...leurs jugements malgré l'appel. Un père de famille, par exemple,, sera condamné à une détention de deux mois, il fait appel au tribunal de district, néanmoins- il subit sa peine ...
...pu faire valoir par lui-même ses moyens de justification ni pouvoir, après sa sort...
...r des dommages-intérêts contre' le juge de paix qui a. agi d'office*, ou sur la dénonciation du procureur de la commune.
Plusieurs tribunaux de police correctionnelle exercent un arbitraire plus criant encorer, celui die faire exécuter leurs jugements malgré l'appel. Un père de famille, par exemple,, sera condamné à une détention de deux mois, il fait appel au tribunal de district, néanmoins- il subit sa peine provisoirement; et quand même il seraiten&uite reconnu innocent, sa famille n'en estpas moins demeurée sans secours pendant sa détention, et lui sans avoir pu faire valoir par lui-même ses moyens de justification ni pouvoir, après sa sortie,, réclamer des dommages-intérêts contre' le juge de paix qui a. agi d'office*, ou sur la dénonciation du procureur de la commune.
...rêt, ne sont point séparées des maisons de correction.. Les prisons en général nous: ont paru peu soignées, et souvent les-maisons d'arrêt, ne sont point séparées des maisons de correction..
...e puissent être ses procédés-à. l'égard de: son inférieur; c'est une lacune dans l... ...inférieur qui frappe son chef, et nlinflige aucune punition a celui-ci, quels que puissent être ses procédés-à. l'égard de: son inférieur; c'est une lacune dans le code, et il en résulte, que des chefs se croient en droit d'accabler impunémen...
On accuse de concussion quelques receveurs du timbre... On accuse de concussion quelques receveurs du timbre; on nous a fait remarquer du moins qu'ils pouvaient souvent en commettre, sans ...
...édepuislong-temps les sous additionnels de 1792, avaient été obligésd'anticiper de... Des-départements qui, ayantépuisédepuislong-temps les sous additionnels de 1792, avaient été obligésd'anticiper des sommes considérables sur ceux des années subséquentes..
Beaucoup de municipalités où les rôles de contributions poux 1791, ne sont pas en... Beaucoup de municipalités où les rôles de contributions poux 1791, ne sont pas encore faits.
...ommes sans rien verser dans les caisses de district. ... ayant revendu des biens-nationaux qu'elles avaient achetés, avaient perçu les sommes sans rien verser dans les caisses de district.
...énéral les administrations sont grevées de charges énormes, et que les municipalités surtout sont réduites à. un excès de détresse inexprimable. Il est vrai, qu!en général les administrations sont grevées de charges énormes, et que les municipalités surtout sont réduites à. un excès de détresse inexprimable.
majeure partie de leur revenu, et qui sont supprimés ; ce...
...- ne-peuvent être, considérés que comme de légers palliatifa. Lorsque les besoins ...
... haute considération, il est impossible de prévoir les maux qui en seront la suite...
majeure partie de leur revenu, et qui sont supprimés ; cependant les- charges sont beaucoup plus- grandes ': aussi toutes sont aux expédi...
...us prompts et les plus, efficaces ; ceux que vous aviez accordés à quelques-unes- ne-peuvent être, considérés que comme de légers palliatifa. Lorsque les besoins sont sans cesse nécessaires, il faut autre chose pour y pourvoir qu'un soulageme...
...t, citoyens, est d'une importance majeure, et si, vous ne le prenez dans la plus haute considération, il est impossible de prévoir les maux qui en seront la suite.
...été informés que dans plusieurs parties de l'extrême frontière on favorisait ouvertement la rentrée des émigrés et de^ prêtres-fanatiques, qu'ils prêchaient de nouveau la discorde et l'anarchie ; et la nature même de quelques mouvements populaires-qui heureusement n'ont point eu de- suite fâcheuse, annonce qu'ils n'avaient pas eu lieu sans quelque intervention de leur part. Nous avons' été informés que dans plusieurs parties de l'extrême frontière on favorisait ouvertement la rentrée des émigrés et de^ prêtres-fanatiques, qu'ils prêchaient de nouveau la discorde et l'anarchie ; et la nature même de quelques mouvements populaires-qui heureusement n'ont point eu de- suite fâcheuse, annonce qu'ils n'avaient pas eu lieu sans quelque intervention de leur part.
...outeux que presque partout on nrait usé de beaucoup de ménagements envers les- traîtres, et qu'on n'ait apporté à l'exécution de là loi du séquestre une lenteur très pr...
...u'il n'y ait eu une grande dilapidation de chevaux d'émigrés et chevaux de luxe, ainsi que'de leurs meubles et des...
Il n'est pas douteux que presque partout on nrait usé de beaucoup de ménagements envers les- traîtres, et qu'on n'ait apporté à l'exécution de là loi du séquestre une lenteur très préjudiciable : on ne peut douter également qu'il n'y ait eu une grande dilapidation de chevaux d'émigrés et chevaux de luxe, ainsi que'de leurs meubles et des effets appartenant aux maisons religieuses ou églises- supprimées, no* tamment ...
Nous sommes obligés de direenfin que presque partout nous avon...
... sa corruption dans toutes- les classes de la société ; les plus lâches passions s...
...d'impostures-; le mérite modeste exclus de toutes les places par l'impu-deiuce et les plus viles intrigues ; le saint nom de liberté servir de prétexte aux violences et aux brigandag...
...rouver un abri contre les traits cruels de ce monstre nouveau.
Nous sommes obligés de direenfin que presque partout nous avons trouvé les pouvoirs constitués, sans force, la hiérarchie des autorités totar lement bouleversée, l'esprit d'avarice porter sa bassesse et sa corruption dans toutes- les classes de la société ; les plus lâches passions se faire accueillir à> force d'impostures-; le mérite modeste exclus de toutes les places par l'impu-deiuce et les plus viles intrigues ; le saint nom de liberté servir de prétexte aux violences et aux brigandages-; l'hypocrisie du civisme écraser le civisme lui-même, et là plus austère probité ne pouvoir trouver un abri contre les traits cruels de ce monstre nouveau.
...ns, ces tableaux sont réels; et chacune de ces plaintes n'est pour ainsi dire que le résumé d*un grand nombre de doléances particulières dont nous- somm... Citoyens, ces tableaux sont réels; et chacune de ces plaintes n'est pour ainsi dire que le résumé d*un grand nombre de doléances particulières dont nous- sommes porteurs.
...ue nous prévoyons l'inutilité dont tant de réclamations justes vont être frappées ...
... qu'ainsi vonts'évanouir les espérances de tant d'infortunés qui avaient cru voir ...
Ce n'est pas sans un sentiment douloureux que nous prévoyons l'inutilité dont tant de réclamations justes vont être frappées par leur nombre même, puisqu'il est moralement impossible que la Convention prononce sur chacune d'elles, et qu'ainsi vonts'évanouir les espérances de tant d'infortunés qui avaient cru voir arriver des libérateurs quand nous parûmes au milieu d'eux comme envoyés par vou...
...e le peuple-en ce moment, c'est le déni de justice-, ou ces lenteurs dispendieuses... Citoyens, le [dus grand des maux qui afflige le peuple-en ce moment, c'est le déni de justice-, ou ces lenteurs dispendieuses qui sont pires qu'un déni formel; il y a des- lois, beaucoup trop

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 19
...sous ses yeux. A ce dernier égard, rien de partiel ne doit être entrepris, c'est en grand qu'il faut envisager les besoins de la République; pour travailler avec suc...
...locales qui concernent l'administration de chaque département; il faut, de plus, que ces connaissances locales soi...
...ier les grands objets d'ordre public et d'économie politique que nous avons mis sous ses yeux. A ce dernier égard, rien de partiel ne doit être entrepris, c'est en grand qu'il faut envisager les besoins de la République; pour travailler avec succès dans ce genre, il faut pouvoir . réunir et rapprocher les connaissances locales qui concernent l'administration de chaque département; il faut, de plus, que ces connaissances locales soient recueillies et méditées-dans leurs détails; car, superficiellement'prises-, ...
...ble et correspondre les grands ressorts de ce mécanisme; que pour appliquer à prop...
...semble des travaux dans toute l'étendue de la République, il faudrait qu'un état annuel de la France fût rédigé par des savants et...
...istes auraient pu recueillir sur l'état de la population, sur l'agriculture, les m...
...ralement sur tout ce qui est du ressort de l'économie politique, en y joignant les...
... contribuer à la plus grande prospérité de l'Etat : ces tableaux, dont les Anglais...
...iques sans lesquelles il est impossible de parvenir.jamais à un système raisonné d...
Nous pensons "donc que pour faire mouvoir ensemble et correspondre les grands ressorts de ce mécanisme; que pour appliquer à propos l'emploi des- dépenses, et régler l'ensemble des travaux dans toute l'étendue de la République, il faudrait qu'un état annuel de la France fût rédigé par des savants et des artistes qui seraient envoyés partout sur les lieux mêmes pour faire des ex...
...s ; que cet état contint dans un ordre méthodique tout ce que ces savants ou artistes auraient pu recueillir sur l'état de la population, sur l'agriculture, les mines, les manufactures, les communications, les productions, le commerce, et généralement sur tout ce qui est du ressort de l'économie politique, en y joignant les observations, réflexions et projets qui seraient jugés par eux pouvoir contribuer à la plus grande prospérité de l'Etat : ces tableaux, dont les Anglais connaissent l'importance depuis si longtemps, devraient être présentés chaque -...
...poque fixe, au Corps législatif, et c'est là qu'il trouverait les bases mathématiques sans lesquelles il est impossible de parvenir.jamais à un système raisonné d'administration générale.
... vos regards surces véritables éléments de la félicité du peuple; son esprit vous ...
...iait, toujours croyant toucher au terme de ses maux. Il aime la République, parce ...
...fectionnés que ceux qui sans cesse loin de lui, sans cesse trompés, sans cesse abu...
Il est temps, citoyens, que vous tourniez vos regards surces véritables éléments de la félicité du peuple; son esprit vous est connu, il est partout bon, confiait, toujours croyant toucher au terme de ses maux. Il aime la République, parce que le sens intime lui dit que ceux qu'il a choisis pour ses représentants, -ceux dont l'intérêt se confond avec le sien, doivent lui être-plus affectionnés que ceux qui sans cesse loin de lui, sans cesse trompés, sans cesse abusés, se croient d'une nature supérieure.
Que de sacrifices n'a pas fait ce peuple excel...
...n ! Faisons-lui donc aussi le sacrifice de nos passions individuelles ; toujours p...
...ent ceux qui sont franchement pour lui, de ceux qui ne sont que de perfides intrigants ou d'ambitieux. agi...
Que de sacrifices n'a pas fait ce peuple excellent pour la Révolution ! Faisons-lui donc aussi le sacrifice de nos passions individuelles ; toujours prêt à suivre l'impulsion que vous lui donnez, il ne désire que d'aller ensemble, et croyez qu'il dislingue parfaitement ceux qui sont franchement pour lui, de ceux qui ne sont que de perfides intrigants ou d'ambitieux. agitateurs.
..., que ne fait-on pas pour l'égarer! Que de pamphlets hypocrites ne lui fait-on pas distribuer ? Par combien de gazettes, les unes feuillantines, les a... Et cependant, que ne fait-on pas pour l'égarer! Que de pamphlets hypocrites ne lui fait-on pas distribuer ? Par combien de gazettes, les unes feuillantines, les autres anarchiques, necherche-t-on pas à le ramener au despotisme? on le travaill...
dentes; on l'empêche de saisir aucun principe, de se reposer sur aucune base, de se rallier, enfin, à aucun but détermin... dentes; on l'empêche de saisir aucun principe, de se reposer sur aucune base, de se rallier, enfin, à aucun but déterminé.
C'est de vous seuls, citoyens, qu'il attend aujourd'hui la fin de ces incertitudes, et l'assiette dont'il a besoin. Partout vos -commissaires ont reçu de lui les marques les plus-touchantes de sa confiance exclusive dans la Convention nationale; il semblait q.ue, sortis de son sein-, noua portassions avec nous l...
...si nous n'eussions résisté à l'effusion de cœur des citoyens1 de la plupart des lieux que nous avons par...
...gnes, ils nous eussent voulu pour iuges de leurs procès et pour arbitres de leurs impositions, nous eussions pronon...
C'est de vous seuls, citoyens, qu'il attend aujourd'hui la fin de ces incertitudes, et l'assiette dont'il a besoin. Partout vos -commissaires ont reçu de lui les marques les plus-touchantes de sa confiance exclusive dans la Convention nationale; il semblait q.ue, sortis de son sein-, noua portassions avec nous l'infaillibilité : si nous n'eussions résisté à l'effusion de cœur des citoyens1 de la plupart des lieux que nous avons parcourus, et surtout des campagnes, ils nous eussent voulu pour iuges de leurs procès et pour arbitres de leurs impositions, nous eussions prononcé sur toutes leurs affaires domestiques, et notre compétence n'eut connu aucune...
...s le Corps législatif. Nous avons tâché de mettre partout l'esprit public au nivea...
...rcés d'amener tous nos frères à l'unité de principe,- à l'unité de-force, à l'unité de république ;- nous avons vu, autant qu'...
...e l'enthousiasme exécutait le sacrifice de ces ' hochets du luxe, de ces décorations ridicules, de ces dons pariotiques que nous déposons ici sur l'autel de ia patrie, au nom des citoyens qui les ...
Nous n'avons rien négligé pour entretenir cette heureuse et juste confiance dans le Corps législatif. Nous avons tâché de mettre partout l'esprit public au niveau des circonstances; nous avons écarté des fonctions importantes quelques citoyens connus par leur incivisme ; nous nous sommes constamment efforcés d'amener tous nos frères à l'unité de principe,- à l'unité de-force, à l'unité de république ;- nous avons vu, autant qu'il nous a été possible, les sociétés populaires; nous en avons formé où il n'y en avait pas ; c'est ordinairement dans ces assemblées que l'enthousiasme exécutait le sacrifice de ces ' hochets du luxe, de ces décorations ridicules, de ces dons pariotiques que nous déposons ici sur l'autel de ia patrie, au nom des citoyens qui les ont remis en nos mains (1).
...cessé pendant le long séjour qu'a exigé de nous l'accomplissement de notre mission, ont dû nous convaincre des avantages que peuvent produire de fréquents envois de commissaires tirés de votre sein, et munis, d'instructions précises sur l'étendue et les. limites de leurs pouvoirs; peut-être est-ce le vrai, le seul moyen de faire droit sur ces innombrables pétiti...
...e passer sur-le-champ-copie à un comité de vérification, qui examinerait ces décis...
Ces marques d'empressement, qui n'ont pas cessé pendant le long séjour qu'a exigé de nous l'accomplissement de notre mission, ont dû nous convaincre des avantages que peuvent produire de fréquents envois de commissaires tirés de votre sein, et munis, d'instructions précises sur l'étendue et les. limites de leurs pouvoirs; peut-être est-ce le vrai, le seul moyen de faire droit sur ces innombrables pétitions qui demeurent sans réponse. Il faudrait seulement que ces commissaires fussent assujettis à donner toutes leurs décisions par écrit, et motivées, et à en faire passer sur-le-champ-copie à un comité de vérification, qui examinerait ces décisions, et vous en rendrait compte, pour que celles qui se trouveraient contraires...
...en la présence des commissaires donnait de ressort aux autorités constituées. Quel...
... pour se débarrasser s'il est possible, de cette
Nous avons également éprouvé combien la présence des commissaires donnait de ressort aux autorités constituées. Quelques-unes d'entre elles, il est vrai, feront leurs efforts pour contrarier cette mesure, et l'on peut croire que des agents du conseil exécutif se joindront à elle pour se débarrasser s'il est possible, de cette
...ons patriotiques remis aux commissaires de la Convention nationale vers les départ...
...des Pyrénées, par les sociétés des amis de la liberté et de l'égalité de Saint-Palais, Saint-Jean-Pied-de-Port, etc., par des officiers de plusieurs bataillons de volontaires et de troupes de ligue, par des sous-officiers et soldat...
...nvoyée au comité des pétitions^ section de correspondance, -consiste en î 670 livr...
...s en argent.; 48 livres en or; 41 croix de Saint-Louis, 1 croix de Saint-Lazare, 1 épée monture d'argent, 1 chaîne d'or, 1 paire de boucles d'oreille de femme, et quelques plaques de hausse-cols, avec un grand nombre d'épa...
(1) L'état des dons patriotiques remis aux commissaires de la Convention nationale vers les départements frontières des Pyrénées, par les sociétés des amis de la liberté et de l'égalité de Saint-Palais, Saint-Jean-Pied-de-Port, etc., par des officiers de plusieurs bataillons de volontaires et de troupes de ligue, par des sous-officiers et soldats du 20e régiment, ci-devant Cambresis, réunis en société à Tarbe-î ; par un grand nombre enfin d'autres citoyens dont la liste & été envoyée au comité des pétitions^ section de correspondance, -consiste en î 670 livres- en assignats; 2i0livres en argent.; 48 livres en or; 41 croix de Saint-Louis, 1 croix de Saint-Lazare, 1 épée monture d'argent, 1 chaîne d'or, 1 paire de boucles d'oreille de femme, et quelques plaques de hausse-cols, avec un grand nombre d'épaulettes, dragonnes, etc., en or ou en argent.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 20
...itoyens, qu'en vous occupant des moyens de simplifier l'organisation du gouvernement, vous trouverez que de semblables commissaires, très souvent changés, pourraient, avec vOs comités, tenir lieu de conseil exécutif lui-même, et le rempla...
...tés, et mettant fin aux petites cabales de ceux qui se disputent la nomination des ministres. Si le grand vice de la Constitution détruite était l'indépendance et la riv...
...évolution, parce que son principe était de tout diviser, peut-être trou-verez-vous que la nouvelle Constitution doit avoir pour base de tout réunir ; car c'est bien moins en b...
... des magistrats, le concours nécessaire de plusieurs d'entre eux pour l'émission de tout jugement, la publicité des décisio...
...nt, dans tous les temps, la. sauvegarde de la liberté et les véritables garants du salut de la République.
Mais peut-être, citoyens, qu'en vous occupant des moyens de simplifier l'organisation du gouvernement, vous trouverez que de semblables commissaires, très souvent changés, pourraient, avec vOs comités, tenir lieu de conseil exécutif lui-même, et le remplacer avantageusement en diminuant d'un degré encore la hiérarchie des autorités, et mettant fin aux petites cabales de ceux qui se disputent la nomination des ministres. Si le grand vice de la Constitution détruite était l'indépendance et la rivalité des pouvoirs; si ce vice devait nécessairement produire une nouvelle révolution, parce que son principe était de tout diviser, peut-être trou-verez-vous que la nouvelle Constitution doit avoir pour base de tout réunir ; car c'est bien moins en bornant le pouvoir des autorités dans leur étendue, qu'en abrégeant leur durée, qu'on échappe au despotisme. L'amovibilité des places, l'élection des magistrats, le concours nécessaire de plusieurs d'entre eux pour l'émission de tout jugement, la publicité des décisions, voilà quels seront, dans tous les temps, la. sauvegarde de la liberté et les véritables garants du salut de la République.
PIÈGE pour servir de suite. au rapport des commissaires des ... PIÈGE pour servir de suite. au rapport des commissaires des pyrénées.
, l'an Ier de la République française. , l'an Ier de la République française.
J.-C. LaCUÉE, adjudant général de l'armée des Pyrénées ; à L. Carnot, commissaire de la Convention nationale aux frontières ... J.-C. LaCUÉE, adjudant général de l'armée des Pyrénées ; à L. Carnot, commissaire de la Convention nationale aux frontières des Pyrénées.
Par votre réquisition, en date du 9 de ce mois, vous me demandez l'état où se trouvait la frontière des Pyrénées au moment de notre arrivée, ce qui a été fait pour s...
...levée d'hommes qu'en approvisionnements de guerre et de travaux de fortifications; vous voulez que je vous...
Par votre réquisition, en date du 9 de ce mois, vous me demandez l'état où se trouvait la frontière des Pyrénées au moment de notre arrivée, ce qui a été fait pour sa défense, tant en levée d'hommes qu'en approvisionnements de guerre et de travaux de fortifications; vous voulez que je vous dise quelles sont les mesures qui ont été prises pour rinstruction des troupes,...
Tous me recommandez de ne pas oublier les difficultés d'exécut... Tous me recommandez de ne pas oublier les difficultés d'exécution que j'ai rencontrées, les abus qui ont pu entraver ma marche, la situation p...
... vous prévenir qu'il me sera impossible de vous dire rien de positif sur la partie des Pyrénées, au delà de Toulouse, parce (Jue, me l'ayant point visitée moi-même, je serai forcé de m'en rapporter à des comptes qu'on m'a rendus! et je ne puis répondre que ce que j'ai fait ou vu par moi-même. . ... ...s, citoyen, répondre le plus succinctement possible à vos demandes; mais je dois vous prévenir qu'il me sera impossible de vous dire rien de positif sur la partie des Pyrénées, au delà de Toulouse, parce (Jue, me l'ayant point visitée moi-même, je serai forcé de m'en rapporter à des comptes qu'on m'a rendus! et je ne puis répondre que ce que j'ai fait ou vu par moi-même. . Je Vais commencer par les troupes. Au moment où nous sommes arrivés sur cette
...e fond des trois régiments d'infanterie de ligne ; ' Le fond des trois régiments d'infanterie de ligne ;
Cinq bataillons de volontaires nationaux. Cinq bataillons de volontaires nationaux.
Cette force s'est accrue de deux bataillons, venus l'un du département de la Dordogne, l'autre de la Haute-Vienne ; de deux bataillons levés, d'après vos réqu...
.... Je ne parle point ici d'un bataillon" de la Haute-Garonne,'que le défaut de solde-a fait licencier, j'y reviendrai ...
...s, réunies à celles qui étaient au delà de Toulouse, forment un corps de 23,850 hommes ou environ, et dont le ta...
Cette force s'est accrue de deux bataillons, venus l'un du département de la Dordogne, l'autre de la Haute-Vienne ; de deux bataillons levés, d'après vos réquisitions, dans le département ; d'un dans le département du Lot-et-Garonne; d'un...
...artement du Lot; d'un dans les Hautes-Pyrénées, et d'un dans les Basses-Pyrénées. Je ne parle point ici d'un bataillon" de la Haute-Garonne,'que le défaut de solde-a fait licencier, j'y reviendrai plus bas : ces troupes, réunies à celles qui étaient au delà de Toulouse, forment un corps de 23,850 hommes ou environ, et dont le tableau est ci-annexé sous le n° 1.
...iez, citoyen, une idée trop avantageuse de nos forces,* si je ne vous disais pas un mot surles différentes espèces de troupes dont le nom nous est consigné s... Vous auriez, citoyen, une idée trop avantageuse de nos forces,* si je ne vous disais pas un mot surles différentes espèces de troupes dont le nom nous est consigné sur ce tableau.
1 Infanterie de ligne. 1 Infanterie de ligne.
Les régiments d'infanterie de ligne sont tous très loin du complet, et je ne vois point de moyens de les compléter. Les volontaires absorbent les homirçes qui se destinent à la défense de la pàtrie, et les recrues que fournisse... Les régiments d'infanterie de ligne sont tous très loin du complet, et je ne vois point de moyens de les compléter. Les volontaires absorbent les homirçes qui se destinent à la défense de la pàtrie, et les recrues que fournissent les municipalités sont généralement loin d'être bonnes.
...ble et ne peut guère être përfectionnée de quelque temps, parce que les officiers ... L'instruction est faible et ne peut guère être përfectionnée de quelque temps, parce que les officiers sont en grande partie trop jeunes oit trop vieux.
L'armement des troupes de ligne est bon. L'armement des troupes de ligne est bon.
...d ordinaire, il n'en a que 500 environ; de là a 1,015, grand pied de guerre, le déficit est énorme. ...alheureusement il es.t loin du complèt; il devrait avoir 693. hommes pour le pied ordinaire, il n'en a que 500 environ; de là a 1,015, grand pied de guerre, le déficit est énorme.
3° Cavalerie de ligne. 3° Cavalerie de ligne.
Nous n'avons en cavalerie de ligné que des dépôts composés, suivant l'usage, de très vieux chevaux et de très jeunes cavaliers. L'instruction, l...
...fanterie; on ne peut guère se promettre de grands succès avec de la cavalerie de ce genre, contre la cavalerie espagnole...
Nous n'avons en cavalerie de ligné que des dépôts composés, suivant l'usage, de très vieux chevaux et de très jeunes cavaliers. L'instruction, le complet,la discipline sont comme dans l'infanterie; on ne peut guère se promettre de grands succès avec de la cavalerie de ce genre, contre la cavalerie espagnole.
Il n'y a point de hussards dans cette armée, il serait bo... Il n'y a point de hussards dans cette armée, il serait bon d'y en avoir au moins un régiment : il faut un peu frapper les yeux.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 21
... pour les faire, le pays étant dépourvu de chevaux jeunes et vieux. Nous n'éprouve...
...avait pas fait une extrême dilapidation de chevaux des émigrés et des chevaux de luxe.
Je vous observerai, quant aux remontes, que nous serons infiniment embarrassés pour les faire, le pays étant dépourvu de chevaux jeunes et vieux. Nous n'éprouverions point cfet embarras, si on n'avait pas fait une extrême dilapidation de chevaux des émigrés et des chevaux de luxe.
...nt jadis une quantité très considérable de chevaux, très bons. Aujourd'hui ces pay...
...n veut lui vendre, les achète dès l'âge de six mois, et les paie très cher. Il serait bon, citoyen, non d'empêcher cette espèce de commerce, vous connaissez ma théorie ; je suis ennemi de tout système prohibitif, mais. de donner des primes d encouragement aux citoyens qui élèveraient la plus grande quantité de chevaux, et des prix à ceux qui élèvera...
... haras en général. La ci-devant Navarre, le Béarn et le pays basque, fournissaient jadis une quantité très considérable de chevaux, très bons. Aujourd'hui ces pays n'en fournissent presque plus, parce que l'Espagne achète tous les mulets qu'on veut lui vendre, les achète dès l'âge de six mois, et les paie très cher. Il serait bon, citoyen, non d'empêcher cette espèce de commerce, vous connaissez ma théorie ; je suis ennemi de tout système prohibitif, mais. de donner des primes d encouragement aux citoyens qui élèveraient la plus grande quantité de chevaux, et des prix à ceux qui élèveraient les plus beaux.
Je vous ai parlé de la difficulté ou même de l'impossibilité de compléter les régiments de ligne, tant à pied qu'à cheval. Cette i...
...i que je le lui ai mandé deux fois, que de faire passer dans ces contrées des dése...
...s politiques, militaires et économiques de cette translation.
Je vous ai parlé de la difficulté ou même de l'impossibilité de compléter les régiments de ligne, tant à pied qu'à cheval. Cette impossibilité, au moins, est réelle avec des'Français ; mais si le ministre l'eût...
...ulait encore, cette impossibilité disparaîtrait. Il, ne faudrait pour cela, ainsi que je le lui ai mandé deux fois, que de faire passer dans ces contrées des déserteurs, ou même des prisonniers allemands et prussiens ; vous sentez, sans que je vous les détaille, tous les avantages politiques, militaires et économiques de cette translation.
L'Assemblée législative, convaincue de la nécessité d'établir une armée sur ce...
...ationale, nommée des Pyrénées, composée de 1,600 hommes d'infanterie, 600 hommes de cavalerie, 200 hommes d'artillerie et 1...
...; et qu'elle aurait, outre l'artillerie de bataillon, une compagnie d'artillerie à...
L'Assemblée législative, convaincue de la nécessité d'établir une armée sur cette frontière, décréta, le 16 septembre, qu'il sefait formé une légion nationale, nommée des Pyrénées, composée de 1,600 hommes d'infanterie, 600 hommes de cavalerie, 200 hommes d'artillerie et 100 ouvriers ; et qu'elle aurait, outre l'artillerie de bataillon, une compagnie d'artillerie à cheval.
...re d'alors assigna Auch pour la réunion de l'état-major de cette légion, et indiqua le 1er novembre pour l'époque de son rassemblement. Eh bien, le 1er déce...
...re, a donné des ordres pour le logement de ce corps, mais-il n'en a donné aucun po...
...avait point mieux aimé courir le risque de se compromettre, que de laisser manquer à ce corps l'occasion d...
...rdu une troupe, qui, par la composition de ses officiers, me fait concevoir les es...
Le ministre d'alors assigna Auch pour la réunion de l'état-major de cette légion, et indiqua le 1er novembre pour l'époque de son rassemblement. Eh bien, le 1er décembre seulement, le ministre, que j'avais stimulé en octobre, a donné des ordres pour le logement de ce corps, mais-il n'en a donné aucun pour sa levée, je veux dire pour les fonds; et vous savez quel embarras ce corps e...
...tenu 100,000 livres du département du Gers ; si le payeur des Basses-Pyrénées n'avait point mieux aimé courir le risque de se compromettre, que de laisser manquer à ce corps l'occasion d'acheter des chevaux ; si le général Dubouquet n'avait pas aussi pris sur lui d'...
...lque argent; sans ces moyens, ce corps se serait dissous, et la France aurait perdu une troupe, qui, par la composition de ses officiers, me fait concevoir les espérances les plus grandes.
... vous veuillez bien presser le ministre de pourvoir à l'armement de cette troupe, et à ce qu'il lui soit distribué de bonne heure l'artillerie dont elle a be... Il sera essentiel que vous veuillez bien presser le ministre de pourvoir à l'armement de cette troupe, et à ce qu'il lui soit distribué de bonne heure l'artillerie dont elle a besoin.
Vous avez reconnu^la nécessité de former pour cette armée une seconde lég... Vous avez reconnu^la nécessité de former pour cette armée une seconde légion ; j'espère que votre demande aura été accueillie ; mais si elle ne l'avait p...
Versé dans la connaissance de l'histoire et dans la science de la guerre, vous avez connu de bonne heure qu'on ne pouvait, voulant s...
..., se passer d'avoir à sa solde une nuée de miquelets ; vous avez voulu d'ailleurs ...
...espagnols, je veux dire pour leur armée de ligne ; vous m'avez^ en conséquence, par deux réquisitions successives, prescrit de lever six compagnies, formant un batail...
.... Beaucoup d'Espagnols, un grand nombre de miquelets, beaucoup de montagnards "ont accouru: les compagnie...
... du citoyen Martinet, premier capitaine de ce corps, qui les a vêtus et soldés pen...
...asses-Pyrénées, nous aurions été forcés de licencier ce corps, et vous sentez quel...
Versé dans la connaissance de l'histoire et dans la science de la guerre, vous avez connu de bonne heure qu'on ne pouvait, voulant se mettre en mesure contre l'Espagne, se passer d'avoir à sa solde une nuée de miquelets ; vous avez voulu d'ailleurs préparer des cadres pour l'emploi des déserteurs espagnols, je veux dire pour leur armée de ligne ; vous m'avez^ en conséquence, par deux réquisitions successives, prescrit de lever six compagnies, formant un bataillon : cet ouvrage a été commencé, et avec un grand succès. Beaucoup d'Espagnols, un grand nombre de miquelets, beaucoup de montagnards "ont accouru: les compagnies sont presques complètes, mais nous ne savons comment les armer, les habiller; et, qui plus est, les solder; c'est au point que, sans le civisme du citoyen Martinet, premier capitaine de ce corps, qui les a vêtus et soldés pendant deux mois, et le dévouement du citoyen Laussat, payeur des Basses-Pyrénées, nous aurions été forcés de licencier ce corps, et vous sentez quel effet funeste cela aurait produit. Cependant, j'ai envoyé les réquisitions au m...
...et que vous devriez demander qu'au lieu de 6 compagnies on en formât 36, je veux d... ...ds nécessaires à celte légion. Je penserais même que vous pourriez écrire d'ici et que vous devriez demander qu'au lieu de 6 compagnies on en formât 36, je veux dire 4 bataillons.
8° Bataillons de volontaires nationaux. 8° Bataillons de volontaires nationaux.
...ets, et vous savez qu'il sera difficile de les compléter. Ces bataillons ne sont pas complets, et vous savez qu'il sera difficile de les compléter.
Le désir de former des compagnies a fait admettre des hommes de toutes tailles et de tous âges ; delà des enfants, des vieil...
...vons mener à la guerre les trois quarts de ce qui sera réuni sous chaque drapeau.
Le désir de former des compagnies a fait admettre des hommes de toutes tailles et de tous âges ; delà des enfants, des vieillards, des hommes faibles et valétudinaires; nous serons heureux si nous pouvons mener à la guerre les trois quarts de ce qui sera réuni sous chaque drapeau.
...tion physique. Vous avez vu quel esprit de cupidité anime la plupart de ces hommes, qui ne devraient être guidés que par le civisme; quel esprit de licence parmi des nommes qui, au nom de la loi, devraient être im- La composition morale est encore plus défectueuse que la composition physique. Vous avez vu quel esprit de cupidité anime la plupart de ces hommes, qui ne devraient être guidés que par le civisme; quel esprit de licence parmi des nommes qui, au nom de la loi, devraient être im-

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 22
...avez bien senti, une manière d'éloigner de' l'arméetous ceuxqui ladésbonoreraient ...
...eraient animés. Permettez-moi, citoyen, de recommander cet objet à votre sollicitu...
...Tout cela passera, et l'espère, dans les camps, mais il faut absolument, vous l'avez bien senti, une manière d'éloigner de' l'arméetous ceuxqui ladésbonoreraient par leur insubordination, leur cupidité, ou l'esprit agitateur dont ils seraient animés. Permettez-moi, citoyen, de recommander cet objet à votre sollicitude.
...i labes; vous savez si tous sont dignes de leurs'emplois ; vous savez si la plupar...
...vu. Il serait encore possible, citoyen, de remédier à tout cela; deux moyensse pré...
...ui ordonnât qu'à l'avenir on sera 'tenu de choisir les lieutenants-colonels parmi ...
... capitaines parmi les lientenants ainsi de grade en grade. Soyez assuré, citoyen, ...
... moyens vils disparaître. Cette manière de monter aux emplois devrait, peut-être, ...
C'est ici le mali labes; vous savez si tous sont dignes de leurs'emplois ; vous savez si la plupart ne les doivent point à l'intrigue, à l'or ou au cabaret, aussi,... vous l'avez vu. Il serait encore possible, citoyen, de remédier à tout cela; deux moyensse présentent : une nouvelle élection à jour fixe, ou, ce que je préférerais, une loi qui ordonnât qu'à l'avenir on sera 'tenu de choisir les lieutenants-colonels parmi les capitaines, les capitaines parmi les lientenants ainsi de grade en grade. Soyez assuré, citoyen, que ce n'est que du jour où cette loi sera promulguée que l'ordre et l'instruction arriveront, etque nous verrons l'intrigue et les autres moyens vils disparaître. Cette manière de monter aux emplois devrait, peut-être, être transportée dans la ligne ;- elle est excellente, daignez y réfléchir, et v...
Nulle ou presque nulle. Il manque de moyens tant actifs que passifs, je veux dire d'instructeurs et de lois. Le défaut d'instructeurs vient des bataillons; lè défaut de lois, du ministre. Il serait essentiel ...
...ssentiel qu'on fît faire un bon recueil de toutes les lois et règlements qui les concernent, et que l'on se hâtât de leur en envoyer le nombre déterminé par...
Nulle ou presque nulle. Il manque de moyens tant actifs que passifs, je veux dire d'instructeurs et de lois. Le défaut d'instructeurs vient des bataillons; lè défaut de lois, du ministre. Il serait essentiel qu'on obligeât le ministre à exécuter la loi du 7 août 1792. Il seraitencore essentiel qu'on fît faire un bon recueil de toutes les lois et règlements qui les concernent, et que l'on se hâtât de leur en envoyer le nombre déterminé par un décret du Corps législatif qui est resté sans exécution.
...rt les plus grands retards, les troupes de ligne et les bataillons sont dans un état réel de délabrement; cependant j'ai transmis au...
... à la disposition du ministre une somme de 20 millions pour être employés à l'habi...
Cette partie, vous l'avez vu, citoyen, a souffert les plus grands retards, les troupes de ligne et les bataillons sont dans un état réel de délabrement; cependant j'ai transmis au ministre la réquisition que vous m'avez faite au moment où vous avez su que. la Convention nationale avait mis à la disposition du ministre une somme de 20 millions pour être employés à l'habillement des troupes. Je lui ai demandé, conformément à vos vœux, 4 ou 5 millions...
Beaucoup de bataillons manquent de cet équipement; mais comme les fournitures de ce genre sont de longue durée et que l'armée en doit êtr... Beaucoup de bataillons manquent de cet équipement; mais comme les fournitures de ce genre sont de longue durée et que l'armée en doit être pourvue, si le ministre le veut un peu, nous n'avons rien à désirer à cet égar...
...uipement, les guêtres sont ce qu'il y a de plus défectueux : il sera presque indis... Parmi les objets qui composent le petit équipement, les guêtres sont ce qu'il y a de plus défectueux : il sera presque indispensable d'en aire faire à tous les bataillons. Il y a eu encore
plus d'incurie et de mauvaise foi sur cet objet que sur tout autre. J'aurai l'honneur de vous observer qu'on doit bien se garder de les faire faire delaine: des guêtres de toile^rise est tout ce qu'il faut. Fait...
...nne quelque attention à la, fabrication de souliers.
plus d'incurie et de mauvaise foi sur cet objet que sur tout autre. J'aurai l'honneur de vous observer qu'on doit bien se garder de les faire faire delaine: des guêtres de toile^rise est tout ce qu'il faut. Faites tenir la main avec une extrême rigueur à ce que la retenue des deux sols, prescrite par la loi, soit exécutée, et cette partie marchera avantpeu, surtout si l'on donne quelque attention à la, fabrication de souliers.
...s plus en arrière; un très grand nombre de bataillons n'ont point leur complet, presque tous ont de mauvaises armes, il faudra les armer to...
...mes neuves pour cette armée, sous peine de ne pouvoir la faire agir- J'ai fait à cet égard un très grand nombre de demandes au ministre, mais jè n'ai pas ...
Cet article est des plus en arrière; un très grand nombre de bataillons n'ont point leur complet, presque tous ont de mauvaises armes, il faudra les armer tous si nous entrons en campagne et nos magasins sont vides; rien ne nous vient du Nord, parce que la Belgique absorbe tout. Il faut, citoyen, 40,000 armes neuves pour cette armée, sous peine de ne pouvoir la faire agir- J'ai fait à cet égard un très grand nombre de demandes au ministre, mais jè n'ai pas même obtenu des espérances.
... observer que nous manquons-encore plus de sabres que ae fusils. Je dois vous observer que nous manquons-encore plus de sabres que ae fusils.
...ennn que les départements du territoire de cette armée, même à Pextréme frontière,... Je dois vous dire ennn que les départements du territoire de cette armée, même à Pextréme frontière, ont été entièrement désarmés, qu'ils s'en plaignent, qu'ils en murmurent, qu'il...
9° Compagnies de chasseurs à pied. 9° Compagnies de chasseurs à pied.
Il y a sept de ces compagnies : Il y a sept de ces compagnies :
Trois du département de la Haute-Garonne, Trois du département de la Haute-Garonne,
Une de la Gironde, Une de la Gironde,
Une de Paris. Une de Paris.
... ces compagnies pour en former le noyau de la.légion des Deux-Mers, au moins devra...
...seul bataillon; ainsi on leur donnerait de l'ensemble, on leur ferait acquérir l'i...
Si on ne réunit point ces compagnies pour en former le noyau de la.légion des Deux-Mers, au moins devrait-on les réunir en un seul bataillon; ainsi on leur donnerait de l'ensemble, on leur ferait acquérir l'instruction dont ils ont besoin.
10° Compagnies de chasseurs volontaires à cheval. 10° Compagnies de chasseurs volontaires à cheval.
Il y a une compagnie de cette espèce dans le département de l'Hérault, il y en a à Bordeaux, il yen...
...ulouse; il serait utile qu'onjes réunît de bonne heure, pour les exercer : cela pourrait se faire, en vertu d'un décret de la législature, mais je pense qu'il vau...
Il y a une compagnie de cette espèce dans le département de l'Hérault, il y en a à Bordeaux, il yen a à Glairac, à Toulouse; il serait utile qu'onjes réunît de bonne heure, pour les exercer : cela pourrait se faire, en vertu d'un décret de la législature, mais je pense qu'il vaudrait mieux que la Convention en rendit un nouveau.
...ar j'ai fait compléter en soldats celle de Bayonne. Je vous observerai néanmoins'que les deux compagnies de Bayonne n'ont à elles deux que deux off...
...ntez à merveille combien il est Instant de la réparer.
L'artillerie est incomplète, au moins celle qui est à Perpignan et à Toulouse, car j'ai fait compléter en soldats celle de Bayonne. Je vous observerai néanmoins'que les deux compagnies de Bayonne n'ont à elles deux que deux officiers; je ne sais à qui en eët la faute, mais vous sentez à merveille combien il est Instant de la réparer.
... manœuvres du canon, vous m'avez requis de former une école à Bayonne; cette école...
...couragée : l'officier qui est à la tête de cet établissement n'a point encore obte...
...oup trop peu nombreuses. Convaincu qu'il importe d'avoir des hommes habitués aux manœuvres du canon, vous m'avez requis de former une école à Bayonne; cette école est formée, mais elle aurait grand besoin d'être fortifiée par quelques officie...
...mandé au ministre, il en enverra sans doute. Cette école aurait besoin d'être encouragée : l'officier qui est à la tête de cet établissement n'a point encore obtenu ce que yous aviez demandé pour lui. Peut-être faudrait-il que le ministre écr...

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 23
... nous en voulons à Figuière, au château de Saint-Sébastien, nous serons obligés d'... ...vons quelques mineurs à Perpignan.; le nombre n'en est^as assez considérable; si nous en voulons à Figuière, au château de Saint-Sébastien, nous serons obligés d'en avoir une quantité plus grande.
Après vous avoir parlé de notre avoir, je passe à nos besoins. Après vous avoir parlé de notre avoir, je passe à nos besoins.
...pération. Le tableau n° 1 est bien loin de cette force. On nous avait promis, m'a-t-on dit, d'envoyer à cette armée : La légion de Saint-Georges, La légion germanique, ...ù nous n'agirons point, 40,000 pour agir, et 10,000 pour couvrir notre ligne d'opération. Le tableau n° 1 est bien loin de cette force. On nous avait promis, m'a-t-on dit, d'envoyer à cette armée : La légion de Saint-Georges, La légion germanique,
Quatre bataillons de ligne de l'armée du Nord, Deux bataillons du Lot...
...x bataillons du Lot, idem, Un bataillon de la Dordogne, idem, De la cavalerie et des dragons qui sont à ...
Quatre bataillons de ligne de l'armée du Nord, Deux bataillons du Lot-et-Garonne, qui étaient à Paris, Deux bataillons du Lot, idem, Un bataillon de la Dordogne, idem, De la cavalerie et des dragons qui sont à Saint-Germain, et une portion clé la gendarmerie qui est à Versailles ou à Fonta...
On nous avait promis d'ailleurs de nous rendre tout ce que nous avons dans l'armée des Alpes, ét de nous donner les troupes dont l'état est...
...ble ne pas voir quél'Espagne se propose de faire une guerre de mer; que nous l'en empêcherions, si nou...
...'une paix est infaisable avèc la maison de Bourbon ; il ne voit pas que pour obtenir cette paix, c'était le cas de préparer une guerre vigoureuse; il ne v...
...il aurait voulu; s'il eût été convaincu de ces vérités, il n'eût pas cherché à tou...
...mal n'est pas irréparable, il s'en faut de peu. Je ne citerai ici qu'un fait pour ...
...aise vu les circonstances. Un bataillon de la Haute-Garonne s'est dispersé, parce ...
...rités constituées, dans l'impossibilité de lui faire payer sa solde. Qu'on .redema...
...artement,, et alors on verra les effets de cette petite lutte du ministre contre l...
On nous avait promis d'ailleurs de nous rendre tout ce que nous avons dans l'armée des Alpes, ét de nous donner les troupes dont l'état est ci-annexé sous le n° 2. Le ministre semble ne pas voir quél'Espagne se propose de faire une guerre de mer; que nous l'en empêcherions, si nous nous armions puissamment par terre. Il ne voit pas qu'une paix est infaisable avèc la maison de Bourbon ; il ne voit pas que pour obtenir cette paix, c'était le cas de préparer une guerre vigoureuse; il ne voit pas que, cette armée organisée, il aurait pu la porter où il aurait voulu; s'il eût été convaincu de ces vérités, il n'eût pas cherché à tout enrayer, à tout paralyser en faisant rendre le décret du 15 novembre; ce décre...
...inistre ait jamais faite dans sou propre intérêt, mais elle est faite; et si le mal n'est pas irréparable, il s'en faut de peu. Je ne citerai ici qu'un fait pour prouver tout le mal qu'a fait cette loi bonne en principes, mais mauvaise vu les circonstances. Un bataillon de la Haute-Garonne s'est dispersé, parce que le décret du 15 novembre vous a mis, ainsi que les autorités constituées, dans l'impossibilité de lui faire payer sa solde. Qu'on .redemande un bataillon à ce département,, et alors on verra les effets de cette petite lutte du ministre contre les commissaires; et alors, mais trop ta.rdpeut-être, on sera
...ec cette force que nous pouvons espérer de faire à l'Espagne une guerre telle que ... ...ur cet article, je dis qu'il nous faut C0 à 65,000 hommes, et que ce n'est qu'avec cette force que nous pouvons espérer de faire à l'Espagne une guerre telle que notre intérêt et noire gloire le demandent.
Objets nécessaires à une armée de 60,000 hommes ou-.environ. Objets nécessaires à une armée de 60,000 hommes ou-.environ.
...nds nécessaires à la solde d'un-e armée de 60,000 :hommes, ou pour menues dépenses... Il faut, ipour les fonds nécessaires à la solde d'un-e armée de 60,000 :hommes, ou pour menues dépenses :
...ndépendamment des:régies, des munitions de guerre, de bouche, etc.., etc. et ce indépendamment des:régies, des munitions de guerre, de bouche, etc.., etc.
...ayeur, un contrôleur et un petit nombre de commis. Cette partie n'exige qu'un payeur, un contrôleur et un petit nombre de commis.
Il sera aisé de se fournir des agents pour cette partie... Il sera aisé de se fournir des agents pour cette partie; le directeur général est le seul très difficile à trouver".
Je vous sauve les ennuis de rénumération du nombre de commis, de boulangers, etc. Je vous sauve les ennuis de rénumération du nombre de commis, de boulangers, etc.
11 faut s'approvisionner de 90,000 sacs de 200 livres chacun; chacun de ces sacs ne produisant que 170 rations au plus, à cause de blutage, on n'aura que 15,300;000 ratio...
...e, sans avoir fait un approvisionnement de cette force; je vous observerai, de plus, qu'il faudra manger du pain biseu...
11 faut s'approvisionner de 90,000 sacs de 200 livres chacun; chacun de ces sacs ne produisant que 170 rations au plus, à cause de blutage, on n'aura que 15,300;000 rations; ce qui ne fera, pour 60,000 hommes, que pour 8 mois ou environ, et vous sentez qu'on ne peut s'enfourner en Espagne, sans avoir fait un approvisionnement de cette force; je vous observerai, de plus, qu'il faudra manger du pain biseuité peut-êtçe pendant 3 mois, ou du biscuit fort souvent.
Il serait donc fort prudent de faire faire d'oreS et déjà 500,000 rations de biscuits. 11 n'y a dans ce moment, dans les magasins de cette contrée, que 24,000 sacs de blé ou environ. On a donné, il est vrai... Il serait donc fort prudent de faire faire d'oreS et déjà 500,000 rations de biscuits. 11 n'y a dans ce moment, dans les magasins de cette contrée, que 24,000 sacs de blé ou environ. On a donné, il est vrai, des ordres dansl'intérieur et dans l'étranger; mais seront-ils exécutés? Sans ...
...ats voisins, et moins encore du théâtre de la guerre, cet approvisionnement doit être complet, avant de tirer un coup de canon. N. B. Ne devant rien espérer des Etats voisins, et moins encore du théâtre de la guerre, cet approvisionnement doit être complet, avant de tirer un coup de canon.
...rtante, c'est que le ministre a ordonné de donner le pain aux volontaires nationaux, et ce sur le pied de 28onces ; ce qui ajoute énormément à la... Une autre observation, et très importante, c'est que le ministre a ordonné de donner le pain aux volontaires nationaux, et ce sur le pied de 28onces ; ce qui ajoute énormément à la consommation.
...le mets ici que pour mémoire. Il en est de même du vin, de l'eau-de-vie, du vinaigre ; le ministre n'a'qu'à...
...un bon prix, je lui ai adressé beaucoup de soumissionnaires dans ces frontières; j...
L'approvisionnement des légumes sera aisé à faire; je ne le mets ici que pour mémoire. Il en est de même du vin, de l'eau-de-vie, du vinaigre ; le ministre n'a'qu'à vouloir, et tout cela se trouvera même à un bon prix, je lui ai adressé beaucoup de soumissionnaires dans ces frontières; j'imagine qu'on a fait passer les soumissions au comité des achats, mais je n'en ...

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 24
..., car on ne m'a pas accusé la réception de mes envois. titude, car on ne m'a pas accusé la réception de mes envois.
Il faut 7,500 quintaux de riz, et nous n'en avons que 2,000. Il faut 7,500 quintaux de riz, et nous n'en avons que 2,000.
... on ne peut presque espérer aucun moyen de transport ni de la frontière, ni du théâtre de la guerre; comme nous n'aurons aucune r...
... très complet; il le faut, encore, afin de pouvoir passer avec facilité dans des c...
Gomme on ne peut presque espérer aucun moyen de transport ni de la frontière, ni du théâtre de la guerre; comme nous n'aurons aucune rivière pour nous, il faut que l'équipage des vivres soit très fort et très complet; il le faut, encore, afin de pouvoir passer avec facilité dans des chemins difficiles à parcourir.
...es et demie; il serait imprudent à nous de nous embarquer avec moins de quatre journées, aucune rivière ne pouv... On ne donne ordinairement à une armée que deux journées ou deux journées et demie; il serait imprudent à nous de nous embarquer avec moins de quatre journées, aucune rivière ne pouvant faciliter nos approvisionnements.
Il faut pour une marche, à une armée de 60,000 hommes ou environ, au moins 14 équipages de 24 caissons; ce qui fait 336 caissons, ... Il faut pour une marche, à une armée de 60,000 hommes ou environ, au moins 14 équipages de 24 caissons; ce qui fait 336 caissons, et pour 4 marches, 1,344 caissons.
...outer à ce nombre au moins 50 équipages de caissons destinés non à traîner, mais à porter, afin de faire le service dans les endroits diff...
...mptons sur les 1,400 caissons à 4 bêtes de trait, 5,600 mulets.
On doit ajouter à ce nombre au moins 50 équipages de caissons destinés non à traîner, mais à porter, afin de faire le service dans les endroits difficiles et pour les détachements. Comptons sur les 1,400 caissons à 4 bêtes de trait, 5,600 mulets.
Artillerie de régiment de réserve et Artillerie de régiment de réserve et
Chevaux de pelotons ou petits chariots............... Chevaux de pelotons ou petits chariots.......................................................3,000
Chariots de parc...................................... Chariots de parc....................................3,000
cette armée..... 800,000 quintaux de foin, cette armée..... 800,000 quintaux de foin,
près de......... 800,000 quintaux de paille, près de......... 800,000 quintaux de paille,
...avait dans les magasins 33,800 quintaux de foin, et il nous en faut 800,000; c'est... Suivant le compte, au premier novembre, il y avait dans les magasins 33,800 quintaux de foin, et il nous en faut 800,000; c'est donc 700,000 quintaux ou environ à acheter.
...pendu tout achat, et que je n'avais pas de commission pour cela. ... rendus au magasin; je n'ai pas osé les acheter, parce que le ministre avait suspendu tout achat, et que je n'avais pas de commission pour cela.
...au premier novembre, 7 à 8,000 quintaux de paille; on peut dire que ce n'est rien,... Suivant le compte, il y avait en magasin, au premier novembre, 7 à 8,000 quintaux de paille; on peut dire que ce n'est rien, vu les 800,000 quintaux dont nous avons besoin; on peut donc prévoir que le ser...
...uzième, mais je pense que cette branche de service pourra marcher, si l'on veut. Il nous faut 332,000 sacs d'avoine, nous en avons 33,000 boisseaux, c'est un douzième, mais je pense que cette branche de service pourra marcher, si l'on veut.
...essant qu'on laissât ce choix au comité de santé, pourvu que ce comité soit bien c... ...ur chaque place, mais le choix ne sera pas aisé à faire, et il serait bien intéressant qu'on laissât ce choix au comité de santé, pourvu que ce comité soit bien composé.
Chevaux de peloton. Chevaux de peloton.
Une compagnie est chargée de fournir 600 voitures à deux roues attel... Une compagnie est chargée de fournir 600 voitures à deux roues attelées d'un seul mulet, et 300 mulets d'aide. Je crois que le nombre des voitures e...
11 est nécessaire de. former l'approvisionnement, afin de n'être point obligé de faire contribuer le pays. 11 est nécessaire de. former l'approvisionnement, afin de n'être point obligé de faire contribuer le pays.
...vation bien importante à faire, 1 c'est de laisser cet équipage et tous les autres...
...e jusqu'au moment où l'on partira, afin de ménageries magasins; c'est en Limousin ...
... doit les laisser jusqu'au premier coup de canon.
Il y aune observation bien importante à faire, 1 c'est de laisser cet équipage et tous les autres en arrière jusqu'au moment où l'on partira, afin de ménageries magasins; c'est en Limousin ou en Saintonge qu'on doit les laisser jusqu'au premier coup de canon.
Chevaux de parc. Chevaux de parc.
...0, mais ils ne doivent être attelés que de deux mulets. Je crois que cela ne suffi...
...serait bon d'ajouter quelques centaines de mulets de bât.
...s calculé sur 3,000 c'est-à-dire 750 chariots, la compagnie on doit fournir 1,000, mais ils ne doivent être attelés que de deux mulets. Je crois que cela ne suffit pas, vu la difficulté du pays, il faudra ajouter à ce nombre ; au lieu d'ajouter en chariots, je crois qu'il serait bon d'ajouter quelques centaines de mulets de bât.
...rvation que j'ai faite pour les chevaux de peloton. Je ferai pour cette partie du service la même observation que j'ai faite pour les chevaux de peloton.
...rai pas dans rénumération des fentes et de leurs différentes parties, mais je croi...
...soit par ce qui pourrait Venir aisément de Paris.
Je n'entrerai pas dans rénumération des fentes et de leurs différentes parties, mais je crois le service assuré, soit par ce qui est arrivé ou annoncé, soit par ce qui se pourrait faire dans le pays, soit par ce qui pourrait Venir aisément de Paris.

Séance du mardi 29 janvier 1793

page 25
n'y a pas sur cette frontière une pièce de canon de trop dans les places ; convaincu que le...
...tre arrivée, fait tout ce qui a dépendu de vous pour procurer à cette armée une artillerie matérielle formidable, achat et envoi de 49 milliers de cuivre, transport de tous les vieux bronzes et vieux cuivres...
...brication des affûts et caissons, ordre de travailler à la construction de ces objets à Bayonne et à Bordeaux, envoi de commissaires à Rochefort pour traiter des constructions et d'achats de canons ; voilà une idée de vos réquisitions sur cet objet important. Moi, de mon côté, j'ai écrit au ministre, je l'...
...s ; l'état-major n'a pas une seule once de poudre, un seul canon, une seule gargousse; c'est au point que, si la municipalité de Toulouse n'avait pas eu la bonté de nous prêter quelques cartouches, nous aurions été forcés de faire partir sans munitions un détachem...
...u'ils eussent pu, en commençant du jour de leur arrivée, faire tout ce que les cir...
...inistre a plus fait : il y avait à Lyon de l'artillerie pour cette armée, eh bien ...
...ons si le ministre a tiré quelque chose de Nice, de Mons ou de Malines, mais ce que je sais bien, c'es...
n'y a pas sur cette frontière une pièce de canon de trop dans les places ; convaincu que les armées françaises doivent principalement leurs succès à leur artillerie, et qu...
... doit rien entreprendre, parce que l'on ne peut rien exécuter; vous avez, dès votre arrivée, fait tout ce qui a dépendu de vous pour procurer à cette armée une artillerie matérielle formidable, achat et envoi de 49 milliers de cuivre, transport de tous les vieux bronzes et vieux cuivres, demande d'ouvriers pour la fabrication des affûts et caissons, ordre de travailler à la construction de ces objets à Bayonne et à Bordeaux, envoi de commissaires à Rochefort pour traiter des constructions et d'achats de canons ; voilà une idée de vos réquisitions sur cet objet important. Moi, de mon côté, j'ai écrit au ministre, je l'ai prié, pressé, je lui ai envoyé des soumissions pour du fer coulé, je lui ai i...
...ni fonds : le directeur au parc ici n'a ni argent, ni bras, ni poudres, ni ordres ; l'état-major n'a pas une seule once de poudre, un seul canon, une seule gargousse; c'est au point que, si la municipalité de Toulouse n'avait pas eu la bonté de nous prêter quelques cartouches, nous aurions été forcés de faire partir sans munitions un détachement requis pour aller prévenir une insurrection dans un département voisin. Le p...
...r avec l'activité la plus grande; car même avec tout le zèle possible je doute qu'ils eussent pu, en commençant du jour de leur arrivée, faire tout ce que les circonstances exigeaient d'eux. Le ministre a plus fait : il y avait à Lyon de l'artillerie pour cette armée, eh bien ! le ministre en a,dit-on, suspendu la marche et peut-être changé la destination...
...ns l'inaction. Nous ne savons pas si Bochefort et Toulon travaillent; nous ignorons si le ministre a tiré quelque chose de Nice, de Mons ou de Malines, mais ce que je sais bien, c'est que le travail pour notre artillerie a été fait par les bureaux, qu'il a été p...
.... Toutes les raisons militent en faveur de cet établissement, vous les conaissez e... ...r à Toulouse un parc d'artillerie pour 60,000 hommes,une fonderie,un arsenal,etc. Toutes les raisons militent en faveur de cet établissement, vous les conaissez et je les ai détail-

Séance du vendredi 8 février 1793

- search term matches: (5)

Séance du vendredi 8 février 1793

page 371
Locuteur: Prieur
1° Lettré des càmn\Wsaires de la Convention nationale'dans là Belgique, datçe dOstende lè 2 février 1793, par laquelle ils rendent .dompte de l'état des garriisohs et des hôpitaux et dp la nécessité de pourvoir 4 diyérs objets. 1° Lettré des càmn\Wsaires de la Convention nationale'dans là Belgique, datçe dOstende lè 2 février 1793, par laquelle ils rendent .dompte de l'état des garriisohs et des hôpitaux et dp la nécessité de pourvoir 4 diyérs objets.
Locuteur: Thuriot
...rétaire, donne lectqrp du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1 au soir. , secrétaire, donne lectqrp du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1 au soir.
Locuteur: Prieur
(de lu Marne), secrétaire-, donne lecture d... (de lu Marne), secrétaire-, donne lecture des lettres, adresses et pétitions suivantes :
Locuteur: Prieur
« Nqps venons de passéi* en revue, écrivènt-ils, la garnison de Gand aVabt de quitter cette ville ; hplis l'avons tro...
...lleures dispositions, ainsi qu'un qorps de 3,0p0 Belges qui fait partié cette garnison. L'hôpital niili-tairé, ...
« Nqps venons de passéi* en revue, écrivènt-ils, la garnison de Gand aVabt de quitter cette ville ; hplis l'avons trouvée dans JpS meilleures dispositions, ainsi qu'un qorps de 3,0p0 Belges qui fait partié cette garnison. L'hôpital niili-tairé, établi dans la même ville, est en bon état.

Séance du vendredi 8 février 1793

page 372
Locuteur: Prieur
Il en est de même des magasins, qui dans celte partie de la Flandre autrichienne, sont tous bien... Il en est de même des magasins, qui dans celte partie de la Flandre autrichienne, sont tous bien pourvus en vivres et en fourrages. La paille seule manque, mais des ordres ont ...
Locuteur: Prieur
« Il n'en est pas de même des garnisons de Fûmes, de Newpoort, d'Ostende, de Bruges et de plusieurs autres villes, dans lesquelle...
...ux agents que l'administration nouvelle de la guerre va remplacer et qui répareront, par leur activité, tous les maux de la négligence et de l'incapacité. 11 a fallu jusqu'ici reco...
...is. Nous proposons donc à la Convention de commettre pour commissaire-ordonnateur ...
« Il n'en est pas de même des garnisons de Fûmes, de Newpoort, d'Ostende, de Bruges et de plusieurs autres villes, dans lesquelles il n'y a ni hôpital, ni payeurs, ni magasins. La faute en est aux agents que l'administration nouvelle de la guerre va remplacer et qui répareront, par leur activité, tous les maux de la négligence et de l'incapacité. 11 a fallu jusqu'ici recourir à des emprunts, dont on ne pourra plus user désormais. Nous proposons donc à la Convention de commettre pour commissaire-ordonnateur un bon citoyen, capable d'en remplir les fonctions.
Locuteur: Prieur
...porté cette nuit une lettre du ministre de la marine portant ordre de mettre un embargo sur tous les navires ... « Un courrier a apporté cette nuit une lettre du ministre de la marine portant ordre de mettre un embargo sur tous les navires anglais, hollandais, prussiens et autrichiens, qui se trouvaient dans le port d'...
Locuteur: Prieur
...ne conférence avec Dumouriez, qui vient de partir pour Anvers. » « Nous avons eu à Ostende une conférence avec Dumouriez, qui vient de partir pour Anvers. »
Locuteur: Prieur
...infanterie, relativement au délabrement de son habillement, qu'il porte depuis qua...
...s ont écrite au citoyen Pache, ministre de la guerre, sur cet objet, ainsi que sur plusieurs autres ; se plaignent de son silence ; ajoutent qu'ils ont donné...
... d'une pétition du citoyen Chartraire, dit Franc-Cœur, soldat au 1er régiment d'infanterie, relativement au délabrement de son habillement, qu'il porte depuis quatre ans, et qui est tel, qu'il ne peut continuer sa route. Ils joignent une lettre qu'ils ont écrite au citoyen Pache, ministre de la guerre, sur cet objet, ainsi que sur plusieurs autres ; se plaignent de son silence ; ajoutent qu'ils ont donné un habit au citoyen Chartraire, mais qu'il lui manque encore une veste et une c...
Locuteur: Prieur
...nvention renvoie ces pièces aux comités de la guerre et de l'examen des marchés. (La Convention renvoie ces pièces aux comités de la guerre et de l'examen des marchés.
Locuteur: Prieur
...que le peuple liégeois est à la hauteur de la Révolution et désire sa réunion à la... 3° Lettre du commissaire national Cochelet, par laquelle il annonce que le peuple liégeois est à la hauteur de la Révolution et désire sa réunion à la France; elle est ainsi conçue : (1)
Locuteur: Prieur
, l'an IIe de la République. , l'an IIe de la République.
Locuteur: Prieur
... commissaire national, pour l'exécution de votre décret du 15 décembre dernier, est à la hauteur de la Révolution, et tellement disposé à s...
...se, qu'il n'attend plus que le concours de quelques communautés de la campagne, pour émettre le vœu le plu...
...oir trouvé aucun obstacle à l'exécution de ce décret, tous les esprits étaient tellement convaincus de sa justice, que les autorités constitué...
...rement par le peuple se sont empressées de coopérer avec moi pour son exécution.
...faction que je vous annonce que le peuple liégeois, auprès duquel j'ai été nommé commissaire national, pour l'exécution de votre décret du 15 décembre dernier, est à la hauteur de la Révolution, et tellement disposé à se réunir à la République française, qu'il n'attend plus que le concours de quelques communautés de la campagne, pour émettre le vœu le plus unanime. Loin d'avoir trouvé aucun obstacle à l'exécution de ce décret, tous les esprits étaient tellement convaincus de sa justice, que les autorités constituées provisoirement par le peuple se sont empressées de coopérer avec moi pour son exécution.
Locuteur: Prieur
...r le procès-verbal du conseil municipal de Liège, en date du 28 janvier dernier (1), que le peuple de la cité de Liège est digne de faire une portion de la souveraineté de la nation française... Les deux proclam...
... vous prouveront, citoyens, le concours de volonté au peuple liégeois, avec l'organe et l'exécuteur de la loi de la Convention nationale.
« Vous verrez, citoyens, par le procès-verbal du conseil municipal de Liège, en date du 28 janvier dernier (1), que le peuple de la cité de Liège est digne de faire une portion de la souveraineté de la nation française... Les deux proclamations dont je vous envoie ci-joint un exemplaire, vous prouveront, citoyens, le concours de volonté au peuple liégeois, avec l'organe et l'exécuteur de la loi de la Convention nationale.
Locuteur: Prieur
...eviennent abondamment, et l'avant-garde de l'armée belgiquf, dont les chevaux étai...
...s après leurs paiements, en les forçant de les abandonner à moitié de leur valeur à des agioteurs, que l'armée était sur le point de manquer totalement de fournitures. Ces procédés avaient changé les dispositions des habitants de ces frontières, qui, voyant la mauvaise...
...'ont dit qu'ils donneraient aux chevaux de l'armée tout ce qui ne serait pas absol...
...se rétablit dans nos armées ; les fourrages, qu'on avait cessé d'y apporter, y reviennent abondamment, et l'avant-garde de l'armée belgiquf, dont les chevaux étaient avant-hier sur le point d'en manquer totalement, en a reçu hier. J'ai offert...
... campagnes, fournisseurs, en les faisant languir ici pendant quinze jours entiers après leurs paiements, en les forçant de les abandonner à moitié de leur valeur à des agioteurs, que l'armée était sur le point de manquer totalement de fournitures. Ces procédés avaient changé les dispositions des habitants de ces frontières, qui, voyant la mauvaise foi des agents du gouvernement français, étaient devenus très indifférents pour...
...j'ai fait avancer aux fournisseurs a rétabli la confiance ; et ces braves gens m'ont dit qu'ils donneraient aux chevaux de l'armée tout ce qui ne serait pas absolument nécessaire pour leurs bestiaux.
...ès-verbal ci-joint du conseil municipal de Liège, que dans cette ville et banlieue...
...n à la République française. Il en sera de même dans toutes les assemblées primaires du pays de Liège. Le peuple, victime de la cupidité des moines et (1) Bulletin de la Convention du 8 février 1793.
« Vous verrez, citoyens, par le procès-verbal ci-joint du conseil municipal de Liège, que dans cette ville et banlieue, sur 9,700 votants, 9,660 ont été pour la réunion à la République française. Il en sera de même dans toutes les assemblées primaires du pays de Liège. Le peuple, victime de la cupidité des moines et (1) Bulletin de la Convention du 8 février 1793.
« Liège, 2 février 1793 « Liège, 2 février 1793
...ancent à grands pas vers les frontières de ce (1) Extrait du procès-verbal du conseil municipal provisoire de la commune de Liège, séance du 28 janvier l'an 11° de la République française. « Les troupes autrichiennes et prussiennes s'avancent à grands pas vers les frontières de ce (1) Extrait du procès-verbal du conseil municipal provisoire de la commune de Liège, séance du 28 janvier l'an 11° de la République française.
...ssaire national par le conseil exécutif de France, pour proclamer la liberté et la...
...uple liégeois, en exécution des décrets de la Convention, en date des 15, 17 et 22...
... un discours éloquent et promot, au nom de la République française, que cette géné...
...era les armes qu'après l'affermissement de là souvcraineié et de l'indépendance du peuple liégeois. Ce d...
Le citoyen Cochelet, nommé commissaire national par le conseil exécutif de France, pour proclamer la liberté et la souveraineté du peuple liégeois, en exécution des décrets de la Convention, en date des 15, 17 et 22 décembre, se rend à la séance. Après avoir communiqué et déposé son mandat, il pronoi ce un discours éloquent et promot, au nom de la République française, que cette généreuse et magnanime nation ne déposera les armes qu'après l'affermissement de là souvcraineié et de l'indépendance du peuple liégeois. Ce discours du citoyen commissaire est couvert des plus vifs applaudissements : l'im...
...t ae l'assemblée générale des sections, de la ville, faubourg et banlieue de Liège, y compris Herstal, tenue le dimanche 20 du courant, en suite de l'invitation du conseil, il est arrêté ...
... Miranda, commandant en chef les armées de la République dans ce pays, à l'effet de lui annoncer l'émission solennelle du vœu des citoyens composant la commune de Liège pour leur réunion à la République française de laquelle le désir général de cette commune est de faire partie intégrante. Ils demanderont en même temps au général que promulgation de ce vœu soit faite aujourd'hui, à trois ...
...ure l'on fera sonner toutes les cloches de la ville en signe d'allégresse dont tou...
Vu le résultat ae l'assemblée générale des sections, de la ville, faubourg et banlieue de Liège, y compris Herstal, tenue le dimanche 20 du courant, en suite de l'invitation du conseil, il est arrêté que les citoyens Watesse et Renard se rendront près du général Miranda, commandant en chef les armées de la République dans ce pays, à l'effet de lui annoncer l'émission solennelle du vœu des citoyens composant la commune de Liège pour leur réunion à la République française de laquelle le désir général de cette commune est de faire partie intégrante. Ils demanderont en même temps au général que promulgation de ce vœu soit faite aujourd'hui, à trois neures, après dîner, au bruit du canon. Le Conseil arrête qu'à cette heure l'on fera sonner toutes les cloches de la ville en signe d'allégresse dont tous les cœurs sont pénétrés.

Séance du vendredi 8 février 1793

page 373
Locuteur: Prieur
...iberté, et l'égalité sera une des bases de votre Constitution. Réunissez tous vos efforts contre la c...
...doutez pas l'approche ; que les enfants de la liberté liégeoise se confondent, avec les soldats de la liberté française ; qu'ils marchent ...
...st assuré. La nation française s'engage de ne souscrire aucun traité, et de ne poser les armes qu'après l'affermissement de la souveraineté et de l'indépendance du peuple liégeois, que lorsqu'il aura adopté les principes de l'égalité, et établi un gouvernement li...
...avoir été choisi parle conseil exécutif de la nation française pour proclamer votr...
...s et vos propriétés. Elles vous ont procuré la paix, elles maintiendront votre liberté, et l'égalité sera une des bases de votre Constitution. Réunissez tous vos efforts contre la coalition des puissances voisines : leurs armées s'avancent à grands pas vers vos frontières, n'en redoutez pas l'approche ; que les enfants de la liberté liégeoise se confondent, avec les soldats de la liberté française ; qu'ils marchent au-devant des satellites des despotes, et leur triomphe est assuré. La nation française s'engage de ne souscrire aucun traité, et de ne poser les armes qu'après l'affermissement de la souveraineté et de l'indépendance du peuple liégeois, que lorsqu'il aura adopté les principes de l'égalité, et établi un gouvernement libre et populaire. Je me félicite d'avoir été choisi parle conseil exécutif de la nation française pour proclamer votre liberté et. votre souveraineté, pour l'affermir, pour prendre les mesures conv...
Locuteur: Prieur
... veulent couper à nos troupes le chemin de Maëstricht. Cependant Maastricht sera p...
...urs d'ici si on leur fournit les effets de campement et une partie de leurs armes. Quant à l'habillement, les...
... se bien battre, la couleur ou la forme de* l'habit du soldat. Je prie le conseil exécutif de mettre à la disposition de l'administration provisoire du pays de Liège, des fonds suffisants pour l'acquisition de ces effets et de cet armement.
pays, et veulent couper à nos troupes le chemin de Maëstricht. Cependant Maastricht sera pris, car tout cède à la valeur du soldat républicain français. Le peuple liégeoi...
... à former ses bataillons ; 10,000 hommes se réuniront aux nôtres avant quinze jours d'ici si on leur fournit les effets de campement et une partie de leurs armes. Quant à l'habillement, les Liégeois sont ordinairement bien vêtus, et peu importe, pour se bien battre, la couleur ou la forme de* l'habit du soldat. Je prie le conseil exécutif de mettre à la disposition de l'administration provisoire du pays de Liège, des fonds suffisants pour l'acquisition de ces effets et de cet armement.
Locuteur: Prieur
c On dévastait, à mon arrivée, les bois de l'ex-prince des communautés ecclésiasti...
...ion, conjointement avec la municipalité de Liège, et à l'instant ces désordres ont...
c On dévastait, à mon arrivée, les bois de l'ex-prince des communautés ecclésiastiques et laïques. J'ai fait une proclamation, conjointement avec la municipalité de Liège, et à l'instant ces désordres ont cessé.
Locuteur: Prieur
« Daignez, ô représentants de la nation française, entendre le discours que j'ai adressé aux magistrats du peuple de la cité de Liège et mes deux premières proclamations. Je serai suffisamment récompensé de nies veilles pour le salut de ia République, si les représentants de la nation déclarent que j'en ai bien mé... « Daignez, ô représentants de la nation française, entendre le discours que j'ai adressé aux magistrats du peuple de la cité de Liège et mes deux premières proclamations. Je serai suffisamment récompensé de nies veilles pour le salut de ia République, si les représentants de la nation déclarent que j'en ai bien mérité.
Locuteur: Prieur
Au nom de la République française, Adrien-Pierre ...
... 17 et 22 décembre dernier dans le pays de Liege et dépendances, aux citoyens liég...
...oldats citoyens et aux citoyens soldats de l'armée française (1).
Au nom de la République française, Adrien-Pierre Barthelemi Cochelet, commissaire national délégué pour l'exécution du décret delà Convention nationale des 15, 17 et 22 décembre dernier dans le pays de Liege et dépendances, aux citoyens liégeois, aux soldats citoyens et aux citoyens soldats de l'armée française (1).
Locuteur: Prieur
..., citoyens-soldats, chargé spécialement de coopérer aux mesures nécessaires pour v...
...s me trouverez à toute heure du jour et de la nuit disposé à entendre vos plaintes...
Pour vous, citoyens-soldats, chargé spécialement de coopérer aux mesures nécessaires pour vous procurer des habillements et des subsistances, vous me trouverez à toute heure du jour et de la nuit disposé à entendre vos plaintes et
Locuteur: Prieur
...os maux tous les remèdes qui dépendront de moi, et je n'aurai qu'un regret, ce sera celui de ne pouvoir vous voir et vous entendre tous, de ne pouvoir vous soulager autant que vous le méritez. Soldats de la liberté, vous avez enduré sans murmu...
...mpagne longue et pluvieuse : la plupart de vous ont des habits en lambeaux: presque tous n'ont pas de chaussures ; beaucoup manquent de chemises ; que ne puis-je vous procurer...
... plus également qu'il me sera possible, de concert avec les généraux et les commis...
...e j'y ferai droit. Ami des soldats, une de mes plus douces jouissances sera d'alléger leurs peines, de leur procurer une subsistance saine et ...
...er avec confiance dans mon sein: je les entendrai avec intérêt; j'apporterai à vos maux tous les remèdes qui dépendront de moi, et je n'aurai qu'un regret, ce sera celui de ne pouvoir vous voir et vous entendre tous, de ne pouvoir vous soulager autant que vous le méritez. Soldats de la liberté, vous avez enduré sans murmures les fatigues d'une campagne longue et pluvieuse : la plupart de vous ont des habits en lambeaux: presque tous n'ont pas de chaussures ; beaucoup manquent de chemises ; que ne puis-je vous procurer à l'instant tous ces secours! Je les répartirai le plus également qu'il me sera possible, de concert avec les généraux et les commissaires ordonnateurs: et si quelqu'un d'entre vous»se croit lésé, qu'il vienne avec confiance m'exposer ses griefs, et qu'il soit bien sûr que j'y ferai droit. Ami des soldats, une de mes plus douces jouissances sera d'alléger leurs peines, de leur procurer une subsistance saine et suffisante, des vêtements convenables et solides.
Locuteur: Prieur
Habitants des campagnes du pays de Liège, je vous conjure au nom de la patrie, d'apporter dans les magasins de l'armée française, tous les fourrages qui ne sont pas nécessaires pour la nourriture de vos bestiaux, je vous promets qu'ils vo...
... loyauté et exactitude, et je vais user de tous les pouvoirs qui m'ont été délégué...
...rs vous à cet égard. Je connais le prix de votre temps; je suis révolté qu'on le c...
... française paie exactement les dépenses de ses armées, et les entrepreneurs des fo...
Habitants des campagnes du pays de Liège, je vous conjure au nom de la patrie, d'apporter dans les magasins de l'armée française, tous les fourrages qui ne sont pas nécessaires pour la nourriture de vos bestiaux, je vous promets qu'ils vous seront payés avec loyauté et exactitude, et je vais user de tous les pouvoirs qui m'ont été délégués par la loi, pour réprimer et punir les vexations qui ont été commises envers vous à cet égard. Je connais le prix de votre temps; je suis révolté qu'on le consomme à vous faire attendre, souvent inutilement, votre paiement; la République française paie exactement les dépenses de ses armées, et les entrepreneurs des fournitures militaires qui ne les acquittent pas envers les cultivateurs et les fa...
Locuteur: Prieur
...e fabrication, pour le succès des armes de la République. Ne vous ralentissez pas,... ... d'armes, j'ai vu avec satisfaction le zèle et l'activité que vous mettez à cette fabrication, pour le succès des armes de la République. Ne vous ralentissez pas, forgez des armes aux soldats français, et, réunis aux soldats liégeois, ils for...
Locuteur: Prieur
A Liège, le 2 octobre de l'an IIe de la République française. A Liège, le 2 octobre de l'an IIe de la République française.
Locuteur: Prieur
De par le commissaire national, De par le commissaire national,
Locuteur: Prieur
...ention renvoie cette lettre aux comités de la guerre et des finances réunis, pour ... (La Convention renvoie cette lettre aux comités de la guerre et des finances réunis, pour la communiquer au pouvoir exécutif.
Locuteur: Prieur
...teurs du conseil général du département de l'Allier, tendant à obtenir des fonds n... 4° Pétition des administrateurs du conseil général du département de l'Allier, tendant à obtenir des fonds nécessaires pour rendre le Cher navigable.
Locuteur: Prieur
...a pétition aux comités d'agriculture et de commerce réunis.) (La Convention renvoie la pétition aux comités d'agriculture et de commerce réunis.)
(1) Bulletin de la Convention du 8 février 1793. (1) Bulletin de la Convention du 8 février 1793.
...rateurs et procureur syndic du district de la Roche-Bernard, par laquelle ils- expriment leurs regrets de la mort de Michel Lepeletier et s'applaudissent d'... 5° Adresse des administrateurs et procureur syndic du district de la Roche-Bernard, par laquelle ils- expriment leurs regrets de la mort de Michel Lepeletier et s'applaudissent d'être délivrés du tyran ; elle est ainsi conçue (1): (1) Bibliothèque nationale :...

Séance du vendredi 8 février 1793

page 374
Locuteur: Prieur
...eux, hatez-vous, citoyens législateurs, de nptjs donner une Constitution républicaine, qui, en assurant notre bonheur, Vous méritera la reconnaissance éternelle de ?4 milliohs citoyens prêts à verser leur sahg poiif... « Délivrés actuellement du tyran qui vous a fait consumer un temps précieux, hatez-vous, citoyens législateurs, de nptjs donner une Constitution républicaine, qui, en assurant notre bonheur, Vous méritera la reconnaissance éternelle de ?4 milliohs citoyens prêts à verser leur sahg poiif soutien- »
Locuteur: Prieur
, Tan IIe de la République. , Tan IIe de la République.
Locuteur: Prieur
« Profondément affligés de la perte que vient de faire Ja République, dans la mort du fc...
...s satellites du despotisme, nous venons de rendre les honneurs à la mémoire de ce martyr de la liberté, dans une cérémonie funèbre, à laquelle tous lefr corps civils et militaires de cette ville ont assisté.
« Profondément affligés de la perte que vient de faire Ja République, dans la mort du fcitoyen Michel Lepeleiier, votre collègue, lâchement assassiné par un des vils satellites du despotisme, nous venons de rendre les honneurs à la mémoire de ce martyr de la liberté, dans une cérémonie funèbre, à laquelle tous lefr corps civils et militaires de cette ville ont assisté.
Locuteur: Prieur
« La mort de ce zélé républicain, expirant, pour ainsi dire, au mêmé instant que le glaive de la loi frappait le tyran, n'a fait qu'affermir de plus en plus 1 édifice de notre liberté, dont il était un des fon...
...is, vivra à jamais et fera l'admiration de la postérité.
« La mort de ce zélé républicain, expirant, pour ainsi dire, au mêmé instant que le glaive de la loi frappait le tyran, n'a fait qu'affermir de plus en plus 1 édifice de notre liberté, dont il était un des fondateurs et un des plus termes appuis. Son nom» cher à tous les cœurs des Français, vivra à jamais et fera l'admiration de la postérité.
Locuteur: Prieur
...ur, s'il 'était possible, pour le salut de la cfiose publique, en y concourant de tous nos moyens, 11 n'était pas, sans doute, de motif plus puissant que de nous rappeler les dernières paroles prononcées par cet ami de la liberté, dont la mort fait aujourd'hui l'objet de notre douleur. Aussi avons-nous arrêté ... « Voulant augmenter notre amour, s'il 'était possible, pour le salut de la cfiose publique, en y concourant de tous nos moyens, 11 n'était pas, sans doute, de motif plus puissant que de nous rappeler les dernières paroles prononcées par cet ami de la liberté, dont la mort fait aujourd'hui l'objet de notre douleur. Aussi avons-nous arrêté que ces paroles, qui seront à jamais gravées dans le cœur ae tout bpti républica...
Locuteur: Prieur
...crète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse, et qu'elle sera insérée ... (La Convention décrète qu'il sera fait mention honorable de cette adresse, et qu'elle sera insérée au Bulletin.)
Locuteur: Prieur
...ophile Mandtir, électeur du département de Paris, qui présente à la Convention nationale un exemplaire de Son ouvrage sur les rapports des insurr... 6° Lettre du citoyen Théophile Mandtir, électeur du département de Paris, qui présente à la Convention nationale un exemplaire de Son ouvrage sur les rapports des insurrections avec la liberté et la propriété des empires.
Locuteur: Prieur
...Convention décrète la mention honorable de l'offre du citoyèn Mandar, et le renvoi son ouvrage au comité d'instruction pub... (La Convention décrète la mention honorable de l'offre du citoyèn Mandar, et le renvoi son ouvrage au comité d'instruction publique.)
Locuteur: Prieur
7° Adresse du conseil général de la commune de . Chambéry, datée du 29 janvier dernier, dans laquelle il rend compte de sa conduite, depuis l'arrivée des commissaires de la Convention ; il y joint 43 pièces, e...
... la promulgation des lois, la formation de la garde nationale ; accorder des armes...
7° Adresse du conseil général de la commune de . Chambéry, datée du 29 janvier dernier, dans laquelle il rend compte de sa conduite, depuis l'arrivée des commissaires de la Convention ; il y joint 43 pièces, et finit par demander entre autres choses, la promulgation des lois, la formation de la garde nationale ; accorder des armes aux volontaires; établir des casernes, des bureaux pour la vérification des ass...
Locuteur: Prieur
...ion nationale renvoie le tout au comité de division.) (La Convention nationale renvoie le tout au comité de division.)
Locuteur: Prieur
8° Lettre de Garat, ministre de la justice, faisant, par intérim, les fonctions du ministre de l'intérieur, relative aux réclamations de la République de Mulhausen. 8° Lettre de Garat, ministre de la justice, faisant, par intérim, les fonctions du ministre de l'intérieur, relative aux réclamations de la République de Mulhausen.
Locuteur: Prieur
...qui demande une indemnité sur un marché de fourrages à fournir à l'armée. 9° Mémoire du citoyen Michel Aron, négociant à Phalsbourg, qui demande une indemnité sur un marché de fourrages à fournir à l'armée.
Locuteur: Prieur
...tion renvoie ce mémoire à la commission de l'examen des marchés.) . (La Convention renvoie ce mémoire à la commission de l'examen des marchés.)
Locuteur: Prieur
10° Lettre du conseil général de la commune de Toulouse, A laquelle est jointe une adresse, contenant l'exposé de l'état d'indigence auquel est réduit un grand nombre de citoyens de cette ville; ils demandent un secours de 400*000 livres. 10° Lettre du conseil général de la commune de Toulouse, A laquelle est jointe une adresse, contenant l'exposé de l'état d'indigence auquel est réduit un grand nombre de citoyens de cette ville; ils demandent un secours de 400*000 livres.
Locuteur: Prieur
...a pétition aux comités d'agriculture et de commerce, pour en faire son rapport sou... (La Convention renvoie la pétition aux comités d'agriculture et de commerce, pour en faire son rapport sous trois jours.)
Locuteur: Prieur
...étition des entrepreneurs des bâtiments de la manufacture nationale de porcelaine de Sèvres ; ils réclament contre le décret... 12° Pétition des entrepreneurs des bâtiments de la manufacture nationale de porcelaine de Sèvres ; ils réclament contre le décret qui suspend le remboursement des créances arriérées* excédant 3,000 livres.
Locuteur: Prieur
...la pétition aux comités des finances et de liquidation*"! ~ (La Convention renvoie la pétition aux comités des finances et de liquidation*"!
Locuteur: Prieur
..., contenant des vues sur l'organisation de l'armée. ...Adresse du citoyen Richoux, commandant en chef le second bataillon des. Ardennes, contenant des vues sur l'organisation de l'armée.
Locuteur: Prieur
... Convention renvoie l'adresse au comité de, la guerre.) (La Convention renvoie l'adresse au comité de, la guerre.)
Locuteur: Prieur
14° Lettre des commissaires de la comptabilité, qui annoncent à la Convention qu'ils viennent de faire passer au comité de l'examen des comptes celui de Grillon des Chapelles. 14° Lettre des commissaires de la comptabilité, qui annoncent à la Convention qu'ils viennent de faire passer au comité de l'examen des comptes celui de Grillon des Chapelles.
Locuteur: Prieur
... Convention renvoie la lettre au comité de l'examen des comptes.) (La Convention renvoie la lettre au comité de l'examen des comptes.)
Locuteur: Prieur
15° Lettre des volontaires nationaux de la compagnie de Béziers, déparlement de l'Hérault', ils demandent à présenter leur vœu sur la défense de leur département, menacé par les satell... 15° Lettre des volontaires nationaux de la compagnie de Béziers, déparlement de l'Hérault', ils demandent à présenter leur vœu sur la défense de leur département, menacé par les satellites du despote espagnol.
Locuteur: Prieur
...istrateurs du directoire du département de l'Oise, par laquelle ils adhèrent au jugement de mort rendu contre Louis Capet èt expriment leurs regrets de la mort de Michel Lepeletier ; elle est ainsi conç... 16° Adresse des administrateurs du directoire du département de l'Oise, par laquelle ils adhèrent au jugement de mort rendu contre Louis Capet èt expriment leurs regrets de la mort de Michel Lepeletier ; elle est ainsi conçue (1):
Locuteur: Prieur
...a majesté nationale a été violée : l'un de nos représentants est tombé sous le fer...
...s pouvons apaiser les mânes d'un martyr de la liberté. H faut que la mort du génér...
...u'elle est, devienne pour nous un sujet de triomphe. Nous avons juré, en présence son ombre et au milieu d'un grand concours de peuple, l'unité de la République; nous avons juré union et...
« La majesté nationale a été violée : l'un de nos représentants est tombé sous le fer parricide d'un lâché assassin ; un c^mé aussi affreux nous a fait frémir d'horr...
...ion; mais cè n'est pas par des regrets inutiles, par des pleurs stériles que nous pouvons apaiser les mânes d'un martyr de la liberté. H faut que la mort du généreux Lè-pelletier, toute douloureuse qu'elle est, devienne pour nous un sujet de triomphe. Nous avons juré, en présence son ombre et au milieu d'un grand concours de peuple, l'unité de la République; nous avons juré union et fraternité. Ces serments ont été répétés avec acclamation par tous les citoyens...
...s à votre fermeté. En vain, deux tyrans de plus viennent d'augmenter le nombre des ennemis qui nous me- (1) Bulletin de la Convention du 8 février 1793. ...ersant le trône vous avez donné à l'Univers un grand exemple ; nous applaudissons à votre fermeté. En vain, deux tyrans de plus viennent d'augmenter le nombre des ennemis qui nous me- (1) Bulletin de la Convention du 8 février 1793.
« La Rocbe.-Berûard, 30 janvier 1793 « La Rocbe.-Berûard, 30 janvier 1793

Séance du vendredi 8 février 1793

page 375
Locuteur: Prieur
... notre triomphe est certain. Hâtez-vous de nous donner une Constitution digne d'un peuple libre : le despotisme... ... que nés braves frères d'armes nei manquent d'auciin des spcours nécessaires, e^ notre triomphe est certain. Hâtez-vous de nous donner une Constitution digne d'un peuple libre : le despotisme n'est plus.
Locuteur: Prieur
Les commissaires arrêtent l'attention de l'Assemblée sur un acte d'administration, qui caractérise un dé...
...t un dévouement précieux pour l'intérêt de la République dans les circonstances pr...
Les commissaires arrêtent l'attention de l'Assemblée sur un acte d'administration, qui caractérise un désintéressement et un dévouement précieux pour l'intérêt de la République dans les circonstances présentes.
Locuteur: Prieur
...ns l'esprit public et nous ne cesserons de seconder vos efforts par les nôtres. » ...égislateurs, fidèles à nos devoirs, nous ferons respectefla loi : nous propagerons l'esprit public et nous ne cesserons de seconder vos efforts par les nôtres. »
Locuteur: Prieur
17° Lettre de Beurnonville, ministre de là guerre, en date du 6 février 173, qu... 17° Lettre de Beurnonville, ministre de là guerre, en date du 6 février 173, qui demande quelques articles additionhèls aux lois dés 3 et 29 août dernier, rela...
Locuteur: Prieur
...° Lettre du citoyen kavestin fils, juge de paix à Valenciennes, datée du § février...
...resse à la Convention 2 assignats; l'un de 200 livres, l'autre de 300, qu'il présume faux ; il joint les procès-verbaux de perquisition des auteurs de cette distributioni
18° Lettre du citoyen kavestin fils, juge de paix à Valenciennes, datée du § février, par laquelle il adresse à la Convention 2 assignats; l'un de 200 livres, l'autre de 300, qu'il présume faux ; il joint les procès-verbaux de perquisition des auteurs de cette distributioni
Locuteur: Prieur
19° Lettre de Monge, ministre de la marine, par laquelle il adresse à la...
...es réclamations contre les dispositions de l'article 11 du titre III de la loi du 12 octobre 1791.
19° Lettre de Monge, ministre de la marine, par laquelle il adresse à la Convention des réclamations contre les dispositions de l'article 11 du titre III de la loi du 12 octobre 1791.
Locuteur: Prieur
...onvention renvoie la lettre aux comités de législatioh et de marine réunis.) (La Convention renvoie la lettre aux comités de législatioh et de marine réunis.)
Locuteur: Prieur
...nterie il réclame contre la suppression de deux pensions, dont il jouissait avant ... ...oyen Durant Laroque, ci-devant premier lieutenant-colonel du 35® régiment d'infanterie il réclame contre la suppression de deux pensions, dont il jouissait avant 1790.
Locuteur: Prieur
...strateu,rs du directoire du département de Paris, relatifs à la contribution mobilière, contre la répartition de laquelle ils réclament. 21° Lettre et arrêté dès administrateu,rs du directoire du département de Paris, relatifs à la contribution mobilière, contre la répartition de laquelle ils réclament.
Locuteur: Prieur
22° Lettre de Monge, ministre de la marine, du 6 février, par laquelle i...
...itoyen Pour-cei, commissaire provisoire de la marine à Ville-franche, relativement aux émigrations considérables de cette ville,
22° Lettre de Monge, ministre de la marine, du 6 février, par laquelle il adresse à la Convention l'extrait d'une lettre, écrite par le citoyen Pour-cei, commissaire provisoire de la marine à Ville-franche, relativement aux émigrations considérables de cette ville,
Locuteur: Prieur
... Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de défense générale.)
Locuteur: Prieur
23° Lettre de Clavière, ministre des contributions pu...
...rendre Je compte que l'Assemblée attènd de lui, mais qu'il s'oCcupe à en rassemble...
23° Lettre de Clavière, ministre des contributions publiques, du 6 janvier, pat laquelle il annonce au'il n'a pu encore rendre Je compte que l'Assemblée attènd de lui, mais qu'il s'oCcupe à en rassembler tous les matériaux.
Locuteur: Prieur
24° Lettre de Clavière, ministre dés contribu" tions ... 24° Lettre de Clavière, ministre dés contribu" tions publiques, du 7 février, parlaqueile il adresse à la Cohverttion un mémoire sur ...
Locuteur: Prieur
25° Lettre ' des commissaires de la trésorerie natioriàlë, dû 7 février.... 25° Lettre ' des commissaires de la trésorerie natioriàlë, dû 7 février. Ils adressent à la Convention copie uë la lettre des administrateurs du départe...
Locuteur: Prieur
...es-du-Rhône, et demàndent l'approbation de l'Assemblée. Ils ont accédé à la demande des administrateurs du département des Bouches-du-Rhône, et demàndent l'approbation de l'Assemblée.
Locuteur: Prieur
...les mesures prises par les commissaires de la trésorerie nationale.} ...à la conduite des administrateurs du département des Bouches-du-Rhône, approuve les mesures prises par les commissaires de la trésorerie nationale.}
Locuteur: Prieur
Un membre demande que le comité de sûreté générale fasse son rapport sur les complices de Dusaillant. Un membre demande que le comité de sûreté générale fasse son rapport sur les complices de Dusaillant.
Locuteur: Prieur
...ret qui a attribué au tribunal criminel de l'Ardèche la connaissance de l'affaire de Dusaillant ét de ses Compiices.) (La Convention passe à l'ordre du jour, motivé sur le décret qui a attribué au tribunal criminel de l'Ardèche la connaissance de l'affaire de Dusaillant ét de ses Compiices.)
Locuteur: Moreau
...ôt possible le rapport sur les affaires de Verdun. Plusieurs honnêtes citoyens, pr...
...rer aux rigueurs des lois. C'est a vous de fixer l'époque du rapport.
. Je demande le plus tôt possible le rapport sur les affaires de Verdun. Plusieurs honnêtes citoyens, préjugés coupables, souffrent du délai que l'on met dans cette affaire. Il y a des coupables connus qu'il faut livrer aux rigueurs des lois. C'est a vous de fixer l'époque du rapport.
Locuteur: Moreau
...décrète que le rapport sur la reddition de la ville de Verdun sera le premier au petit ordre d... (La Convention décrète que le rapport sur la reddition de la ville de Verdun sera le premier au petit ordre du jour du lendemain.)
Locuteur: Lacroix
(Haute-Vienne), au nom du comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à rétablir dans leurs fonctions plusieurs notaires de la ville de Lyon, suspendus par le conseil général de la commune trois jours après qu'on leur eut accordé des certificats de civisme ; il s'exprime ainsi : (Haute-Vienne), au nom du comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à rétablir dans leurs fonctions plusieurs notaires de la ville de Lyon, suspendus par le conseil général de la commune trois jours après qu'on leur eut accordé des certificats de civisme ; il s'exprime ainsi :
Locuteur: Lacroix
...ne loi oblige tous les notaires, hommes de loi, huissiers, etc... à présenter un certificat de civisme, à peine d'être privés de leur état. La même loi autorise les cor...
...refuser ces certificats. C'est en vertu de cette loi que la commune de Lyon vient de suspendfe de leurs fonctions 32 notaires de cette ville. Ces citoyens se sont cru l...
...ns à la Convention nationale. Le comité de législation, qui avait été chargé de les examiner, a cru voir dans l'arrêté de la commune de Lyon une sorte d'infraction à la loi mê...
...notaires avaient obtenu des certificats de civisme et que la municipalité les avai...
Citoyens, une loi oblige tous les notaires, hommes de loi, huissiers, etc... à présenter un certificat de civisme, à peine d'être privés de leur état. La même loi autorise les corps administratifs ou municipaux à taire les motifs qui peuvent les engager à refuser ces certificats. C'est en vertu de cette loi que la commune de Lyon vient de suspendfe de leurs fonctions 32 notaires de cette ville. Ces citoyens se sont cru lésés et ont adressé ieurs réclamations à la Convention nationale. Le comité de législation, qui avait été chargé de les examiner, a cru voir dans l'arrêté de la commune de Lyon une sorte d'infraction à la loi même, qui le motivajt en ce qu'il lui paraissait que ces notaires avaient obtenu des certificats de civisme et que la municipalité les avait révoqués. Le comité a donc

Séance du vendredi 8 février 1793

page 376
Locuteur: Lehardy
... principes doivent quelquefois être mis de côté. Ces notaires avaient obtenu leurs... ...question préalable sur ce projet. 11 la fonde sur ce qqe dans une Révolution les principes doivent quelquefois être mis de côté. Ces notaires avaient obtenu leurs certificats; trois jours après la commune a voulu les leur retirer.
Locuteur: Lanjuinais
fait sentir toute l'injustice de ce procédé. fait sentir toute l'injustice de ce procédé.
Locuteur: Thuriot
...isser le soin aux autorités constituées de juger entre les notaires et la municipa... démontre que la Convention doit laisser le soin aux autorités constituées de juger entre les notaires et la municipalité et demande l'ordre du jour.
Locuteur: Thuriot
(La Convention adopte la proposition de Thuriot.) (La Convention adopte la proposition de Thuriot.)
Locuteur: Thuriot
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, sur la réclamation des notaires de la commune de Lyon, relativement à leur suspension prononcée par le conseil général de ladite commune, passe à l'ordre du jour... « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, sur la réclamation des notaires de la commune de Lyon, relativement à leur suspension prononcée par le conseil général de ladite commune, passe à l'ordre du jour, et renvoie lesdits notaires à se pourvoir par devant les autorités constituées...
Locuteur: Pressavin
...n article additionnel, que les notaires de Lyon continuent provisoirement leurs fo... propose, par un article additionnel, que les notaires de Lyon continuent provisoirement leurs fonctions.
Locuteur: Pressavin
...tion préa-' lable l'article additionnel de Pressavin.) (La Convention repousse par la question préa-' lable l'article additionnel de Pressavin.)
Locuteur: Le Président
fait part à la Convention d'une lettre de Brutus Aukastron Benoist, officier au 75e régiment d'infanterie, député de la société de la garnison et de l'armée d'Huningue, qui demande à être ... fait part à la Convention d'une lettre de Brutus Aukastron Benoist, officier au 75e régiment d'infanterie, député de la société de la garnison et de l'armée d'Huningue, qui demande à être admis pour présenter une pétition.
Locuteur: Le Président
...ssillon, qui annonce que les défenseurs de la République une et indivisible de tous les départements, réunis en sociét...
...ention des vues d'urgence pour le salut de la République.
communique à la Convention une autre lettre du citoyen Rôussillon, qui annonce que les défenseurs de la République une et indivisible de tous les départements, réunis en société aux Jacobins, rue Sâint-Honoré, demandent à être admis à la barre pour communiquer à la Convention des vues d'urgence pour le salut de la République.
Locuteur: Chabot
...s vues sur les finances, sur les moyens de retirer les assignats de la circulation, sur le système général ...
...uerre terrible contre tous les despotes de l'Europe. 11 nous est impossible de réussir sans argent. Il est donc nécess...
...é je soutiens que toutes les puissances de l'Europe, après avoir vu les ressources...
...a un mois que l'Assemblée voulut bien m'accorder la parole pour lui présenter des vues sur les finances, sur les moyens de retirer les assignats de la circulation, sur le système général des contributions. Je me suis présenté plusieurs fois au bureau sans pouvoir obt...
...Je demande aujourd'hui à rappeler à la Convention que nous allons soutenir une guerre terrible contre tous les despotes de l'Europe. 11 nous est impossible de réussir sans argent. Il est donc nécessaire que la Convention m'accorde aujourd'hui ou demain deux heures ou deux heure...
...ur lui lire mon plan sur l'organisation générale des finances, et s'il est adopté je soutiens que toutes les puissances de l'Europe, après avoir vu les ressources immenses qui nous restent et dont je démontrerai mathématiquement l'existence,
Locuteur: Chabot
...iée, que je défie le plus adroit fripon de soustraire un denier sans qu'on s'en ap... ...able dans nos finances, et la machine, d'après mon système, se trouve si simplifiée, que je défie le plus adroit fripon de soustraire un denier sans qu'on s'en aperçoive.
Locuteur: Chabot
... l'Assemblée l'hommage et le dévouement de la société des amis de la République d'Huningue, de la garnison et de l'armée de cette frontière, au nom desquelles il p...
...qu'inspire à tous les patriotes la mort de Lepe-letier. Des trophées d armes ont é...
Il offre à l'Assemblée l'hommage et le dévouement de la société des amis de la République d'Huningue, de la garnison et de l'armée de cette frontière, au nom desquelles il parle; il applaudit à la mort du tyran, dont la chute a mis le sceau à la liberté; il partage les justes regrets qu'inspire à tous les patriotes la mort de Lepe-letier. Des trophées d armes ont été dressés en son honneur; une pierre sépulcrale a été plantée, et c'est sur ell...
Locuteur: Chabot
...ont sur l'urne qui renferme les cendres de ce zélé patriote, qu'il n'y eut de poignards levés que contre les hommes incorruptibles. Il exprime de la manière la plus énergique sa haine c... neveux, dit-il, liront sur l'urne qui renferme les cendres de ce zélé patriote, qu'il n'y eut de poignards levés que contre les hommes incorruptibles. Il exprime de la manière la plus énergique sa haine contre les tyrans et la tyranie.
Locuteur: Chabot
...l'horreur que tu inspires. Ombre chérie de Saint-Fargeau, tu emportes nos regrets ...
...plus dangereux est tombé sous le glaive de la loi! »
« Lâche assassin du meilleurs des patriotes, dit-il, ta mémoire est flétrie par l'horreur que tu inspires. Ombre chérie de Saint-Fargeau, tu emportes nos regrets dans le tombeau. Nous dirons maintenant, le poignard à la main et appuyés sur le tombeau où tu reposes: Que les tyrans à présent se coalisent, le plus dangereux est tombé sous le glaive de la loi! »
Locuteur: Chabot
...Benoist appelle ensuite la surveillance de la Convention sur l'administration des vivres, sur les manufactures de canons et sur la nécessité des écoles d...
...s pour nos bràVes soldats qui, manquant de paille, sont journellement gelés et tra...
...s les hôpitaux ; il appelle l'attention de la Convention sur les braves soldats qu...
Aukastron Benoist appelle ensuite la surveillance de la Convention sur l'administration des vivres, sur les manufactures de canons et sur la nécessité des écoles d'artillerie. Il demande des canons pour protéger la frontière, et des couvertures pour nos bràVes soldats qui, manquant de paille, sont journellement gelés et transportés dans les hôpitaux ; il appelle l'attention de la Convention sur les braves soldats qui se réuniront invariablement à leurs représentants.
Locuteur: Chabot
...789, qui, depuis, a commandé les armées de la République, qui n'était point noble,... ... des chefs qui aient leur confiance; le patriote Farrière, dit-il, électeur en 1789, qui, depuis, a commandé les armées de la République, qui n'était point noble, mais qui a fait souhaiter à ses soldats la mort du tyran, serait accepté par eu...
Locuteur: Chabot
... et Demars, par les sociétés populaires de Porentruy, dans la séance du 27 jauvier...
...riumvirs contre les paisibles habitants de ce pays, il semble qu'il offre le spectacle de la contre-révolution. Lemman, Kauffmam,Herzoise, soi-disant députés de la République rauracienne sont des conspirateurs vendus au despotisme de Rengguer.
...il appuie les dénonciations déjà portées à la Convention, contre Gobet, Rengguer et Demars, par les sociétés populaires de Porentruy, dans la séance du 27 jauvier dernier. es citoyens soldats français disent, qu'à voir les rapines et là tyrannie exercées par ces triumvirs contre les paisibles habitants de ce pays, il semble qu'il offre le spectacle de la contre-révolution. Lemman, Kauffmam,Herzoise, soi-disant députés de la République rauracienne sont des conspirateurs vendus au despotisme de Rengguer.
Locuteur: Chabot
...ns le Porentruy, a été nommé commandant de celles Demars, commandant des troupes dans le Porentruy, a été nommé commandant de celles

Séance du vendredi 8 février 1793

page 377
Locuteur: Chabot
...nde à la Gonvention, et fait le serment de respecter ses décrets, de leur obéir et de mourir à son poste, plutôt que de laisser porter 1a moindre atteinte à la liberté, à l'égalité et à l'indivisibilité de la République. ...esprez-Crassier, et sa suspension au pouvoir exécutif. L'armée fait-la même demande à la Gonvention, et fait le serment de respecter ses décrets, de leur obéir et de mourir à son poste, plutôt que de laisser porter 1a moindre atteinte à la liberté, à l'égalité et à l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Le Président
...à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance. répond à l'orateur et lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
Les défenseurs de la République une et indivisible de tous les départements sont introduits. Les défenseurs de la République une et indivisible de tous les départements sont introduits.
Locuteur: Le Président
...SILLON, commissaire-rédacteur, électeur de la section de Marseille, commissaire du conseil exécutif, orateur de la députation, s'exprime ainsi {!) : Représentants du peuple, après quatre ans de trahison, de la part d'une cour perfide et de mandataires infidèles, Paris s'est levé... Le citoyen ROUSSILLON, commissaire-rédacteur, électeur de la section de Marseille, commissaire du conseil exécutif, orateur de la députation, s'exprime ainsi {!) : Représentants du peuple, après quatre ans de trahison, de la part d'une cour perfide et de mandataires infidèles, Paris s'est levé; pour la seconde fois, le courage des citoyens et des fédérés a terrassé le des...
Locuteur: Le Président
...on terrible ferait trembler les ennemis de la liberté ; mais ils n'en sont devenus...
...a enfoncé le poignard dans le sein d'un de nos représentants, d'autres sont encore menacés: nous jurons de venger sa mort dans le sang de tous les ennemis du peuple.
Nous espérions que cette leçon terrible ferait trembler les ennemis de la liberté ; mais ils n'en sont devenus que plus audacieux; une main sacrilège a enfoncé le poignard dans le sein d'un de nos représentants, d'autres sont encore menacés: nous jurons de venger sa mort dans le sang de tous les ennemis du peuple.
Locuteur: Le Président
...e vous avez rendu un décret qui ordonne de poursuivre les prétendus auteurs des jo...
...ussi les auteurs des massacres du Champ de Mars, de la Chapelle et de Nancy; poursuivez donc aussi les infâme...
... liguent contre nous ; et c'est dans le moment que nous allons les combattre, que vous avez rendu un décret qui ordonne de poursuivre les prétendus auteurs des journées des 2 et 3 septembre; poursuivez donc aussi les auteurs des massacres du Champ de Mars, de la Chapelle et de Nancy; poursuivez donc aussi les infâmes auteurs des pétitions contre-révolutionnaires.
Locuteur: Le Président
...ces journées, sur lesquelles on affecte de s'apitoyer éternellement, ne sont point... Représentants, ces journées, sur lesquelles on affecte de s'apitoyer éternellement, ne sont point telles qu'on' se plaît à le répandre. Le peuple ne savait-il pas que, pendant q...
Locuteur: Le Président
Le premier mouvement de ceux qui s'armèrent pour aller à la rencontre des satellites de Brunswick, fut de mettre leurs femmes et leurs enfants à l'abri de toute atteinte; ils se portèrent aux pr...
...rté les innocents : libres, après cela, de toute inquiétude, ils marchèrent fièrem...
Le premier mouvement de ceux qui s'armèrent pour aller à la rencontre des satellites de Brunswick, fut de mettre leurs femmes et leurs enfants à l'abri de toute atteinte; ils se portèrent aux prisons, punirent les conspirateurs, et mirent en liberté les innocents : libres, après cela, de toute inquiétude, ils marchèrent fièrement à l'ennemi.
Locuteur: Le Président
...né lieu aux aristocrates et aux modérés de calomnier le peuple de Paris. Voilà les événements qui ont donné lieu aux aristocrates et aux modérés de calomnier le peuple de Paris.
Locuteur: Le Président
Et nous aussi qu'on accuse de cannibalisme, nous pleurons de bonne fois les innocents, n'y en eut-il...
... brevet d'impunité, et comme l'a dit un de vos membres, Isnard, les vengeances pop...
...n sera ainsi toutes les fois qu'au lieu de faire pour le peuple on fera par le peu...
Et nous aussi qu'on accuse de cannibalisme, nous pleurons de bonne fois les innocents, n'y en eut-il qu'un seul. Ah! s'il en a péri, est-ce au peuple qu'il faut s'en prendre?... No...
...es écarts du peuple à ceux qui les provoquent, en investissant les traîtres d'un brevet d'impunité, et comme l'a dit un de vos membres, Isnard, les vengeances populaires sont un supplément au silence des lois et il en sera ainsi toutes les fois qu'au lieu de faire pour le peuple on fera par le peuple qui, dans la juste vengeance, peut se tromper;
Locuteur: Le Président
...n voudrait poursuivre? Est-ce le peuple de Paris èt les fédérés? Vous auriez alors 800,000 hommes à punir; est-ce une poignée de brigands soldés, comme le disent les ar... Mais quels sont donc ceux que l'on voudrait poursuivre? Est-ce le peuple de Paris èt les fédérés? Vous auriez alors 800,000 hommes à punir; est-ce une poignée de brigands soldés, comme le disent les aristocrates et les modérés? Dans cette hypothèse le peuple serait encore complice...
Locuteur: Le Président
...ntenter contre les auteurs des journées septembre, n'est qu'un échafaudage contre-révolutionnaire, bâti par les ennemis de la République; c'est pour leur arracher...
... un rapport que vous a fait le ministre de la justice, qui a pensé comme nous sur ...
Cette procédure ridicule qu'on veut intenter contre les auteurs des journées septembre, n'est qu'un échafaudage contre-révolutionnaire, bâti par les ennemis de la République; c'est pour leur arracher le masque que nous venons à votre barre vous demander le rapport du décret qu'i...
...s à votre gloire; et si ce que nous vous disons ne suffisait pas, nous citerious un rapport que vous a fait le ministre de la justice, qui a pensé comme nous sur cet objet.
Locuteur: Le Président
...onné lieu à une procédure dans la ville de Meaux; plusieurs de nos frères sont dans les fers et prêts à perdre la vie. 50 pères de famille ont abandonné leurs femmes et l...
...x persécutions des traîtres qui, au nom de la loi, veulent assassiner le peuple. N...
... elle est mauvaise, nous avons le droit de réclamer contre elle, et d'invoquer la ...
Ce décret a donné lieu à une procédure dans la ville de Meaux; plusieurs de nos frères sont dans les fers et prêts à perdre la vie. 50 pères de famille ont abandonné leurs femmes et leurs enfants pour se soustraire aux persécutions des traîtres qui, au nom de la loi, veulent assassiner le peuple. Nous devons obéir à la loi, sans doute : mais si elle est mauvaise, nous avons le droit de réclamer contre elle, et d'invoquer la loi suprême, qui est le salut du peuple.
Locuteur: Le Président
... donc que vous ordonniez que nos frères de Meaux soient mis en liberté, en vous ob...
...procédures faites et à faire pour cause de révolution.
Nous demandons donc que vous ordonniez que nos frères de Meaux soient mis en liberté, en vous observant qu'il existe une loi qui annule toutes les procédures faites et à faire pour cause de révolution.
Locuteur: Le Président
à la députation. Les défenseurs de la patrie seront toujours ceux qui donneront l'exemple de l'obéissance à la loi. La Convention se fera rendre compte de votre pétition, si vos réclamations son... à la députation. Les défenseurs de la patrie seront toujours ceux qui donneront l'exemple de l'obéissance à la loi. La Convention se fera rendre compte de votre pétition, si vos réclamations sont justes, elle ne tardera pas à y faire droit. En attendant elle vous invite à s...
Locuteur: Albitte
...t urgente. Je vais vous mettre à portée de connaître cette affaire. Déjà 14 citoye...
...les Rar-nave et tous les autres ennemis de la patrie ont été punis.
La question qu'on vous propose est extrêmement urgente. Je vais vous mettre à portée de connaître cette affaire. Déjà 14 citoyens, 14 soldats, sont dans les fers ; je demande qu'on s'en occupe sur-le-champ. ...
...ursuivît les auteurs des scènes sanglantes des 2 et 3 septembre, si les Lameth, les Rar-nave et tous les autres ennemis de la patrie ont été punis.
Locuteur: Châles
. Je demande l'impression de l'adresse et son insertion au Bulletin. . Je demande l'impression de l'adresse et son insertion au Bulletin.
... crime au peuple des premières journées de septembre, sont les mêmes qui applaudis... Représentants, ceux qui font un crime au peuple des premières journées de septembre, sont les mêmes qui applaudissaient à celle du 17 juillet. Ils seraient déplorables ces événements dans un te...

Séance du vendredi 8 février 1793

page 378
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...tance, vous avez vu réuni à la fois des actes de grandeur d'âme, et des actes qui méritent peut-être une qualificatio...
... grands biens sont nécessairement mêlés de grands maux. Quels doivent être alors l...
...législateurs vraiment politiques? C'est de pardonner à de grands maux, apanage inséparable des gr...
...rté; car le mal, qui serait inséparable de la Révolution, en arrêterait la marche ...
mouvements. Dans cette circonstance, vous avez vu réuni à la fois des actes de grandeur d'âme, et des actes qui méritent peut-être une qualification moins honorable. Telle est la nature des choses humaines, que les grands biens sont nécessairement mêlés de grands maux. Quels doivent être alors les principes des législateurs vraiment politiques? C'est de pardonner à de grands maux, apanage inséparable des grands biens qui s'opèrent pour la régénération et l'affranchissement du genre hum...
...tion ne serait possible; jamais Un peuple esclave ne pourrait résister à la liberté; car le mal, qui serait inséparable de la Révolution, en arrêterait la marche et en empêcherait les effets.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...rance esclave, depuis quatorze siècles, de ses rois et de ses prêtres, a voulu briser le joug avi...
...le était asservie. Eh! certes, personne de vous ne pense qu'un état aussi grand et...
...s grands et généreux, faites par esprit de patriotisme ce que les réviseurs la Constitution ne firent que par esprit d'aristocratie et de despotisme. Ils accordèrent une amnisti...
...re-révolutionnaires, soit du Gard, soit de Mon-tauban, échappèrent à la peine que ...
... en vertu d'une délibération, d'un plan de conspiration qui tendait à vous mettre ...
La France a déployé un grand courage, la France esclave, depuis quatorze siècles, de ses rois et de ses prêtres, a voulu briser le joug avilissant sous lequel elle était asservie. Eh! certes, personne de vous ne pense qu'un état aussi grand et aussi considérable, qu'une population aussi immense se remue sans qu'il en résulte quelques inconvénients. Eh bien! montrez-vous grands et généreux, faites par esprit de patriotisme ce que les réviseurs la Constitution ne firent que par esprit d'aristocratie et de despotisme. Ils accordèrent une amnistie à des contre-révolutionnaires décidés et reconnus ; ils l'accordèrent à des ho...
...ple trouvèrent un salut qu'ils ne méritaient pas. Alors les administrateurs contre-révolutionnaires, soit du Gard, soit de Mon-tauban, échappèrent à la peine que méritaient leurs assassinats, médités, combinés, réfléchis, opérés en vertu d'une délibération, d'un plan de conspiration qui tendait à vous mettre dans les fers.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...cru qu'il importait à la chose publique de pardonner à des hommes coupables, et do...
... hommes qui ont été égarés par un excès de zèle, et trop prompts à précipiter des ...
Eh.bien! si les reviseurs ont cru qu'il importait à la chose publique de pardonner à des hommes coupables, et dont les mains étaient teintes du sang des patriotes, combien jugerez-vous qu'il c...
... souillé leurs mains dans le sang, mais dont les intentions étaient pures, à des hommes qui ont été égarés par un excès de zèle, et trop prompts à précipiter des mesures dont l'humanité gémit.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...ne prétends point, citoyens, contempler de sang-froid, les meurtres que la philoso...
...à fomenter les dissensions, qu'à amener de nouveaux désordres dans la République, ...
... dangereuses. 11 serait donc politique, de votre part, de couvrir d'un voile épais ces scènes dép...
...voile sur les actions passées en faveur de la paix présente, et de la paix à venir.
Je ne prétends point, citoyens, contempler de sang-froid, les meurtres que la philosophie déplore toujours, ce n'est pas cet esprit qui m'amène à cette tribune. Mais...
... tous, que si la mesure qui a été prise ne tend qu'à perpétuer les troubles, qu'à fomenter les dissensions, qu'à amener de nouveaux désordres dans la République, où nous voulons tous rétablir l'ordre et la paix; dès lors les mesures que vous ...
...uoi qu'elles soient justes peut-être et conformes aux principes, deviennent très dangereuses. 11 serait donc politique, de votre part, de couvrir d'un voile épais ces scènes déplorables, car le législateur sait jeter un voile sur les actions passées en faveur de la paix présente, et de la paix à venir.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
... trouve pas dans son cœur ces principes de bienséance politique qui tendent à l'affermissement de la paix et de l'ordre, qu'il est si nécessaire d'établir, de consolider. Je demande donc que la ...ilà des vérités frappantes; nul ne peut les contester; nul ne peut dire qu'il ne trouve pas dans son cœur ces principes de bienséance politique qui tendent à l'affermissement de la paix et de l'ordre, qu'il est si nécessaire d'établir, de consolider. Je demande donc que la
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...ce sur-le-champ, une amnistie en faveur de ces hommes égarés... (Murmures prolongé...
... présent toute tête pliera sous le joug de la loi... » Je demande le rapport du dé...
...ations prises dans ce qui touche à l'humanité et dans Ja vraie politique, prononce sur-le-champ, une amnistie en faveur de ces hommes égarés... (Murmures prolongés à droite), et qu'elle donne par là une grande preuve des sentiments philanthro...
...ncipes. Vous direz : « Nous avons pardonné ce que la Révolution exigeait; mais à présent toute tête pliera sous le joug de la loi... » Je demande le rapport du décret.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
Un grand nombre de membres (à Vextrême gauche) : Appuyé! a... Un grand nombre de membres (à Vextrême gauche) : Appuyé! appuyé!
Locuteur: Lanjuinais
.... Je sais, quelle peut être la latitude de la phrase qu'on a osé prononcer tout à l'heure à votre barre : Nous jurons de massacrer tous les ennemis du peuple ; ... ...ent cette pétition, que nous pouvons lire dans le journal d'une certaine société. Je sais, quelle peut être la latitude de la phrase qu'on a osé prononcer tout à l'heure à votre barre : Nous jurons de massacrer tous les ennemis du peuple ; je sais ce que cela vaut dans une bouche armée du fanatisme.
Locuteur: Lanjuinais
...e, parce qu'elle est contraire au salut de la France, au repos, à la tranquillité de la Convention, à la paix et à l'union, au nom de laquelle on vous demande l'amnistie du massacre de 8,000 citoyens exécutés paisiblement pa...
...es, à l'instigation d'une demi-douzaine de chefs qui pouvaient arrêter ce massacre, très certainement inutile pour la cause de la liberté, mais très propre à ressusciter la cause de la tyrannie.
Je viens cependant m'élever contre la pétition proposée, parce qu'elle est contraire au salut de la France, au repos, à la tranquillité de la Convention, à la paix et à l'union, au nom de laquelle on vous demande l'amnistie du massacre de 8,000 citoyens exécutés paisiblement par 200 personnes, à l'instigation d'une demi-douzaine de chefs qui pouvaient arrêter ce massacre, très certainement inutile pour la cause de la liberté, mais très propre à ressusciter la cause de la tyrannie.
Locuteur: Lanjuinais
...nt fait cette affreuse injure au peuple de Paris, qu'ils calomnient, lorsqu'il n'est question que de quelques scélérats qui déshonorent cett...
...uquel on ne pourrait reprocher que trop de faiblesse.
... et 3 septembre. Les uns ont prétendu que c'était une vengeance populaire; ils ont fait cette affreuse injure au peuple de Paris, qu'ils calomnient, lorsqu'il n'est question que de quelques scélérats qui déshonorent cette ville. Ils ont fait cette injure à cet excellent peuple, auquel on ne pourrait reprocher que trop de faiblesse.
Locuteur: Lanjuinais
Le cri de la vérité a percé ; on a découvert que ...
...avait été l'ouvrage d'une demi-douzaine de tyrans, qui ont donné la liste, rassemb...
...on, et stipendié les égorgeurs à raison de 5 livres et de 50 sols par tête. On trouve tous ces articles dans les registres des sections et de la municipalité de Paris.
Le cri de la vérité a percé ; on a découvert que l'affaire des 2 et 3 septembre avait été l'ouvrage d'une demi-douzaine de tyrans, qui ont donné la liste, rassemblé les malheureuses victimes, donné leurs ordres pour l'exécution, et stipendié les égorgeurs à raison de 5 livres et de 50 sols par tête. On trouve tous ces articles dans les registres des sections et de la municipalité de Paris.
Locuteur: Lanjuinais
... des 2 et 3 septembre ont été l'ouvrage de quelques tyrans, il faut que les tyrans...
...tyrans qui sont rois, sous le tranchant de la guillotine. On sait que ce massacre ...
...prescriptions tyran-niques. Si le règne de la liberté est arrivé, il faut que les ...
...ne terre qu'ils ont déshonorée aux yeux de l'Europe et de la postérité, où il faut qu'ils subisse...
...ilà, citoyens, des faits capables d'exciter notre surveillance! Si les massacres des 2 et 3 septembre ont été l'ouvrage de quelques tyrans, il faut que les tyrans qui ne sont pas rois, périssent comme les tyrans qui sont rois, sous le tranchant de la guillotine. On sait que ce massacre a duré le 2, le 3, le 4, le 5, le 6, le 7, le 8 et le 9 septembre ; ce ne sont pas là des mandats populaires, ce sont des prescriptions tyran-niques. Si le règne de la liberté est arrivé, il faut que les instigateurs fuient une terre dont ils devraient ne pouvoir soutenir la vue ; une terre qu'ils ont déshonorée aux yeux de l'Europe et de la postérité, où il faut qu'ils subissent la juste peine que la loi a prononcée contre leurs attentats.

Séance du vendredi 8 février 1793

page 379
Locuteur: Lanjuinais
...t mille. Mais, ciel ! quel renversement de morale! (Interruptions à Vextrême gauch... On a comparé, citoyens, ces listes à celles des vingt mille et des huit mille. Mais, ciel ! quel renversement de morale! (Interruptions à Vextrême gauche.)
Locuteur: Lanjuinais
...y répond assez ; je m'occupe uniquement de la question. Il n'y a point de faits qui puissent interrompre celui à ...
...z donné la parole, ou bien il n'y a pas de liberté.
...as aux injures qu'on m'adresse, la guerre continuelle que j'ai faite aux tyrans y répond assez ; je m'occupe uniquement de la question. Il n'y a point de faits qui puissent interrompre celui à qui vous avez donné la parole, ou bien il n'y a pas de liberté.
Locuteur: Lanjuinais
...freux massacrés, les lâches expéditions de septembre, on a osé les comparer à des ...
...nsibies dans mon opinion ; j'en ai fait de toutes contraires dans ce temps-là) mais qui n'ont rien de semblable !
Je disais donc qu'on a osé comparer les affreux massacrés, les lâches expéditions de septembre, on a osé les comparer à des pétitions (certainement répréhensibies dans mon opinion ; j'en ai fait de toutes contraires dans ce temps-là) mais qui n'ont rien de semblable !
Locuteur: Lanjuinais
...vous dit qu'on a fait grâce aux auteurs de ces massacres! Mais, citoyens,croit-on ...
...vent pas pour cela être privés du droit de citoyen? Voilà donc cette faute qu'on f...
On vous dit qu'on a fait grâce aux auteurs de ces massacres! Mais, citoyens,croit-on que nous ignorons ce qui se passe journellement? Ne sait-on pas qu'on a rigoureusement sévi contre ces hommes qui ont pu faire une grande faute, mais qui ne doivent pas pour cela être privés du droit de citoyen? Voilà donc cette faute qu'on fait expier par tant d'humiliations, et que déjà plusieurs ont expiée par leurs s...
Locuteur: Lanjuinais
...aignez, citoyens, considérer les suites de la pétition qui vous est présentée- Si ...
...ment se répéter dans toutes les parties de la République, et ce serait alors que l...
... vain : « Nous massacrerons les ennemis de la République. » On sait ce que ces paroles signifient dans la bouche de ceux qui les prononcent.
Daignez, citoyens, considérer les suites de la pétition qui vous est présentée- Si vous pouviez l'admettre, il en résulterait que toutes les fois que quelque solli...
...olonté particulière ; il en résulterait, dis-je, que ce désordre pourrait impunément se répéter dans toutes les parties de la République, et ce serait alors que l'on réaliserait cette menace, qui n'a pas été faite en vain : « Nous massacrerons les ennemis de la République. » On sait ce que ces paroles signifient dans la bouche de ceux qui les prononcent.
Locuteur: Lanjuinais
...e pas des pétitionnaires, mais je parle de ceux qui se servent généralement de ces expressions. On sait que ceux qui v... Je ne parle pas des pétitionnaires, mais je parle de ceux qui se servent généralement de ces expressions. On sait que ceux qui veulent exercer des vengeances atroces, que la loi réprouve, que la loi doit puni...
Locuteur: Lanjuinais
...t, et l'on dira dans toutes les parties de la République que vous avez été lâches,...
...re. Et comment pourrait-on se dispenser de le dire, lorsque les pétitionnaires se servent de paroles aussi étranges, lorsque cette pétition est précédée de tant de scandaleux débats, de menaces, qu'un journal plus ou moins fi...
Citoyens, cps affreux massacres se renouvelleront, et l'on dira dans toutes les parties de la République que vous avez été lâches, que vous n'avez pas pu, que vous n'avez pas osé poursuivre ou ordonner que l'on...
...u moins les cinq ou six tyrans qui ont commandé les massacres des 2 et 3 septembre. Et comment pourrait-on se dispenser de le dire, lorsque les pétitionnaires se servent de paroles aussi étranges, lorsque cette pétition est précédée de tant de scandaleux débats, de menaces, qu'un journal plus ou moins fidèle nous transmet ?
Locuteur: Lanjuinais
...les plus affreuses suites résulteraient de l'impunité de ces attentats. ...rra dire avec vérité que la Convention n'est pas libre. 11 est donc évident que les plus affreuses suites résulteraient de l'impunité de ces attentats.
Locuteur: Lanjuinais
...nouveler encore dans toutes les parties de la République, et lorsque nous savons q...
...s, dans les divers départements, au nom de la Commune de Paris, il est bien permis de pouvoir concevoir encore à cet égard qu...
...n résulterait certainement que, d'un côté, des scènes pareilles pourraient se renouveler encore dans toutes les parties de la République, et lorsque nous savons que des émissaires se sont transportés, il n'y a pas quinze jours, dans les divers départements, au nom de la Commune de Paris, il est bien permis de pouvoir concevoir encore à cet égard quelques alarmes, lorsque d'ailleurs vous avez lu à cette tribune une lettre qui a...
Locuteur: Lanjuinais
... les indices évidents des faits atroces de quelques tyrans. Vous savez que quelque...
...en déposeraient dans toutes les villet* de la République). Vous savez que deux de ces hommes sont venus ici s'avouer coupables. Vous savez que de toutes les parties de la République, on vous a demandé l'expulsion de ces hommes que l'on connaît si bien sous le nom de héros des 2 et 3 septembre.
Vous connaissez donc, citoyens, les indices évidents des faits atroces de quelques tyrans. Vous savez que quelques hommes ont été payés. (C'est un fait notoire, et les registres des sections en déposeraient dans toutes les villet* de la République). Vous savez que deux de ces hommes sont venus ici s'avouer coupables. Vous savez que de toutes les parties de la République, on vous a demandé l'expulsion de ces hommes que l'on connaît si bien sous le nom de héros des 2 et 3 septembre.
Locuteur: Lanjuinais
Eh bien, citoyens ! lorsqu'il s'agit de connaître les auteurs des plus affreux complots, de continuer une procédure qui vous mettra à même de connaître les instigateurs de ces scènes affreuses ; comment peut-on espérer de vous faire rappor-ler votre décret? Il est de notre devoir le plus impérieux de connaître les véritables circonstances de cette affaire, d'ordonner qu'il soit re...
...t instruite pour que vous soyez en état de soumettre votre jugement?
Eh bien, citoyens ! lorsqu'il s'agit de connaître les auteurs des plus affreux complots, de continuer une procédure qui vous mettra à même de connaître les instigateurs de ces scènes affreuses ; comment peut-on espérer de vous faire rappor-ler votre décret? Il est de notre devoir le plus impérieux de connaître les véritables circonstances de cette affaire, d'ordonner qu'il soit reçu des dépositions, que l'affaire soit instruite pour que vous soyez en état de soumettre votre jugement?
Locuteur: Lanjuinais
...inis-Ire, qui devait nous rendre compte de la suite de la procédure, a des choses très importa...
...nt qu'on vient vous demander le rapport de votre décret.
Si l'on en croit des pétitionnaires, si le minis-Ire, qui devait nous rendre compte de la suite de la procédure, a des choses très importantes à vous dire, c'est précisément dans ce moment qu'on vient vous demander le rapport de votre décret.
« La Commune de Paris se hâte d'informer ses frères de tous les départements qu'une partie des...
...risons a été mise à mort par le peuple, actes de justice qui lui ont paru indispensables pour retenir par la terreur les légions de traîtres cachés dans ses murs, au momen...
...a nati n entière, après la longue suite de trahisons qui l'ont conduite sur les bords de l'abîme, s'empressa d'adopt rce moyen s...
...er k repousser les légions innombrables de satellites des despotes conjurés à la p...
...a patrie et nous vous devrons la gloire de l'avoir retirée de l'abîme. »
« La Commune de Paris se hâte d'informer ses frères de tous les départements qu'une partie des conspirateurs féroces détenus dans les prisons a été mise à mort par le peuple, actes de justice qui lui ont paru indispensables pour retenir par la terreur les légions de traîtres cachés dans ses murs, au moment où il allait marcher à l'ennemi ; et sans doute la nati n entière, après la longue suite de trahisons qui l'ont conduite sur les bords de l'abîme, s'empressa d'adopt rce moyen si nécessaire du sa'ut public, et tous les Français s'écrièrent comme les Parisie...
... attendons à, ce qu'une partie d'entre vous va voler à notre secours et nous aider k repousser les légions innombrables de satellites des despotes conjurés à la porte des Français. Nous allons ensemble sauver la patrie et nous vous devrons la gloire de l'avoir retirée de l'abîme. »
... n'eut lieu que contre les instigateurs de ces meurties, contre les affreux conspirateurs qui ont projeté le massacre de plusieurs milliers de leurs frères rassemblés dans les prisons. Voici les derniers paragraphes de cette lettre donnés dans le Mercure uni... Je désirerais que ce jugement définitif n'eut lieu que contre les instigateurs de ces meurties, contre les affreux conspirateurs qui ont projeté le massacre de plusieurs milliers de leurs frères rassemblés dans les prisons. Voici les derniers paragraphes de cette lettre donnés dans le Mercure universel, t. 24, p. 139.

Séance du vendredi 8 février 1793

page 380
Locuteur: Lanjuinais
...a connaissiez; votre honneur, la sûreté de la France, et j'ose dire, la volonté de vos commettants, l'exigent. Quant à la procédure, il est indispensable que vous la connaissiez; votre honneur, la sûreté de la France, et j'ose dire, la volonté de vos commettants, l'exigent.
Locuteur: Lanjuinais
...binet, exécutées, payées par des hommes de sang : ce sont des crimes atroces, des ... ...s guerres ; mais des exécutions combinées, plusieurs jours à l'avance dans le cabinet, exécutées, payées par des hommes de sang : ce sont des crimes atroces, des horreurs dont les auteurs doivent être poursuivis suivant toute la rigueur des l...
Locuteur: Serre
. L'honneur de l'Assemblée ne peut pas supporter plus ... . L'honneur de l'Assemblée ne peut pas supporter plus longtemps cette discussion. Je demande qu'on passe à l'ordre du jour.
Locuteur: Chabot
...l'a dit Lanjuinais,que je vous parlerai de ces scènes atroces ; mais parce que j'e... ... n'est pas sur les relations plus ou moins fidèles des journalistes, comme nous l'a dit Lanjuinais,que je vous parlerai de ces scènes atroces ; mais parce que j'en ai été, non pas le complice comme on l'a imprimé, non pas le provocateur, mais...
Locuteur: Choudieu
...vé la vie aux Suisses... (Grand tumulte de part et d'autre. Plusieurs instants se ... . C'est être bien calomniateur ! Il a sauvé la vie aux Suisses... (Grand tumulte de part et d'autre. Plusieurs instants se passent dans l'agitation.)
Locuteur: Chabot
...ar sa faiblesse, la cause occasionnelle de cette insurrrection ; je dirais que les...
...ous prétexte qu'ils n'y jouissaient pas de l'ascendant de la raison qu'ils avaient fait respecter...
...péril, se présenter et mourir avant que de laisser égorger une seule victime. Je dirais qu'un de vos collègues ne devait pas présider avec son écharpe à de pareiles exécutions, et c'est peut-être...
...ent exposée pour sauver celle du roi et de la famille ci-devant royale, mais de presque la majorité du Corps législatif...
..., je dirais franchement à la France entière que l'Assemblée législative a été, par sa faiblesse, la cause occasionnelle de cette insurrrection ; je dirais que les magistrats ne devaient pas quitter leur poste sous prétexte qu'ils n'y jouissaient pas de l'ascendant de la raison qu'ils avaient fait respecter jusqu'alors, mais qu'ils devaient, au moment du péril, se présenter et mourir avant que de laisser égorger une seule victime. Je dirais qu'un de vos collègues ne devait pas présider avec son écharpe à de pareiles exécutions, et c'est peut-être le seul coupable dans cette affaire. Je dirai que quand il fallut sauver la vie...
...es Saint-Thomas, qui avaient voulu m'assassiner. Je dirai que je l'ai non seulement exposée pour sauver celle du roi et de la famille ci-devant royale, mais de presque la majorité du Corps législatif. Je dirais que je m'offris en victime aux fédérés qui se portaient en foule
Locuteur: Chabot
...uses. Vous voulez connaître les auteurs de ces massacres sanglants ? S'il fallait ...
...cre), et qui trois jours après ne cessa de vanter cette expédition sanglante et cr...
...dirais enfin ce qu'il m'a dit au comité de sûreté générale, en présence de plusieurs témoins, que c'est Manuel et Pétion qui l'ont chargé de vanter ces exécrables journées, et que ...
...net britannique, ou au moins les effets de sa malveillance par la faveur populaire...
...listes français qui ont eu la faiblesse de représenter ces tableaux sous des coule...
...alistes puisque tant est qu'ils étaient de la municipalité, pourquoi ne venaient-i...
...qui fait qu'on se sacrifie pour le bien de ses semblables, et pourquoi ont-ils enc...
...s couvrir d'un voile officieux, au lieu de les exagérer comme ils l'on fait avec u...
Mais oublions ces scènes affreuses. Vous voulez connaître les auteurs de ces massacres sanglants ? S'il fallait les attribuer à des journalistes, ce ne serait pas à des journalistes d'une soci...
...vé la République lorsqu'elle a sonné le tocsin (ce tocsin fut le signal du massacre), et qui trois jours après ne cessa de vanter cette expédition sanglante et cruelle qui fait rougir l'humanité. Je dirais enfin ce qu'il m'a dit au comité de sûreté générale, en présence de plusieurs témoins, que c'est Manuel et Pétion qui l'ont chargé de vanter ces exécrables journées, et que c'est même l'un des deux qui lui a envoyé la note pour insérer dans son journal. Je dirai même plus, c'est que nous devons la malveillance du cabinet britannique, ou au moins les effets de sa malveillance par la faveur populaire qu'il s'est attirée, aux journalistes français qui ont eu la faiblesse de représenter ces tableaux sous des couleurs trop exagérées; car, en vérité, pourquoi ces journalistes puisque tant est qu'ils étaient de la municipalité, pourquoi ne venaient-ils pas aux prisons avec nous pour arrêter ces massacres, pourquoi n'y sont-ils pas venus s'exposer comme nous, pourquoi n'ont-ils pas eu le courage héroïque qui fait qu'on se sacrifie pour le bien de ses semblables, et pourquoi ont-ils encore l'impudence d'ameuter les tyrans et leurs esclaves contre les Français pour des journées qu'ils auraient dû au moins couvrir d'un voile officieux, au lieu de les exagérer comme ils l'on fait avec un si grand acharnement!
Locuteur: Chabot
...posé Lanjuinais, les principaux auteurs de ces massacres, je ne suis point éloigné d'être de votre avis et ce serait peut-être à désirer ; mais de quelle manière y parviendrez-vous ? » V...
...nes qui ont été comprises dans la liste de ceux qui ont été en prison. Or, pour la seule prison de l'Abbaye, j'atteste sur ma tête, sur la foi de mes collègues, qu'il y avait au moins 1...
...rmes aux yeux : a Vous déchirez le cœur de la patrie, vous perdez la Révolution pa...
...ns, et vous verrez si je les ai baignés de mes larmes. Il y en avait au moins autant dans les différentes prisons de la ville, car j'ai toujours eu le courage de m'y présenter pour tâcher d'arrêter le ...
Je dirai donc : « Si vous voulez connaître, comme l'a proposé Lanjuinais, les principaux auteurs de ces massacres, je ne suis point éloigné d'être de votre avis et ce serait peut-être à désirer ; mais de quelle manière y parviendrez-vous ? » Vous ne pouvez y parvenir qu'en faisant arrêter provisoirement, puisque la procédure doit se continuer, toutes les personnes qui ont été comprises dans la liste de ceux qui ont été en prison. Or, pour la seule prison de l'Abbaye, j'atteste sur ma tête, sur la foi de mes collègues, qu'il y avait au moins 150 fédérés auxquels nous disions, les larmes aux yeux : a Vous déchirez le cœur de la patrie, vous perdez la Révolution par ces massacres. » Je les appellerai en témoins, et vous verrez si je les ai baignés de mes larmes. Il y en avait au moins autant dans les différentes prisons de la ville, car j'ai toujours eu le courage de m'y présenter pour tâcher d'arrêter le carnage. .
Locuteur: Chabot
... en état d'arrestation, comme complices de ces massacres. 11 faut donc les aller chercher dans les camps qu'ils ont illustré de leurs triomphes, les arracher au milieu de l'armée, des bras de leurs frères d'armes qui défendent la p...
...septembre, il faudra flétrir la mémoire de ceux qui ont sauvé la patrie à Jemmapes et dans les plaines de la
...s entendre, comme témoins, tous ceux qui y étaient, et les mettre provisoirement en état d'arrestation, comme complices de ces massacres. 11 faut donc les aller chercher dans les camps qu'ils ont illustré de leurs triomphes, les arracher au milieu de l'armée, des bras de leurs frères d'armes qui défendent la patrie pour les traîner en prison, car je les ai vus aller aux frontières combatt...
... Il faudra donc, puisque tant est que vous voulez poursuivre les assassins du 2 septembre, il faudra flétrir la mémoire de ceux qui ont sauvé la patrie à Jemmapes et dans les plaines de la

Séance du vendredi 8 février 1793

page 381
Locuteur: Chabot
...ns une Révolution où ,1a tyrannie lutte de toutes les forces contre la liberté, si...
...i, qu'arrivera-t-il? Il arrivera que la Constitution populaire, que vous voulez faire, sera ...
... non pas seulement à cette aristocratie de misère, comme le dit Lanjuinais, aristo...
Dans une Révolution où ,1a tyrannie lutte de toutes les forces contre la liberté, si vous en agissez ainsi, qu'arrivera-t-il? Il arrivera que la Constitution populaire, que vous voulez faire, sera présentée au peuple que vous voulez rendre libre ; elle sera présentée alors, non pas seulement à cette aristocratie de misère, comme le dit Lanjuinais, aristocratie à laquelle il ne devait pas au moins insulter ; mais à l'aristo-
Locuteur: Chabot
...re et sacrerdotale, qui ne manquera pas de faire ses efforts pour venir se joindre enfin aux ennemis de la liberté. Eh bien ! votre décret fera...
... action qu'ils croyaient utile au salut de la patrie. Votre décret leur fera fuir ...
...e liberté, en lavant dans le sang impur de ses ennemis, tant de crimes atroces renfermés dans le cœur des courtisans, et de tous ces suppôts. Voilà, citoyens, ce qui vous arrivera: vous présenterez cette Constitution populaire à des ennemis nés de cette Constitution, ils vous ia renverront sans l'accepter...
...uer l'anarchie en France, car, si votre Constitution ne présente pas ce caractère nécessaire...
...core avant que le peuple ait accepté la Constitution que vous lui préparez, s'il est vrai qu...
... flatter les passions, oublie l'intérêt de tous pour salisfaire ses intérêts perso...
... malheurs que je prévois devoir dériver de votre décret.
cratie nobiliaire et sacrerdotale, qui ne manquera pas de faire ses efforts pour venir se joindre enfin aux ennemis de la liberté. Eh bien ! votre décret fera poursuivre tous ceux qui ont été égarés en faisant une action qu'ils croyaient utile au salut de la patrie. Votre décret leur fera fuir une terre où on les punit, pour avoir voulu sauver votre liberté, en lavant dans le sang impur de ses ennemis, tant de crimes atroces renfermés dans le cœur des courtisans, et de tous ces suppôts. Voilà, citoyens, ce qui vous arrivera: vous présenterez cette Constitution populaire à des ennemis nés de cette Constitution, ils vous ia renverront sans l'accepter, espérant par ce moyen perpétuer l'anarchie en France, car, si votre Constitution ne présente pas ce caractère nécessaire à l'immortalité, si la guerre dure encore avant que le peuple ait accepté la Constitution que vous lui préparez, s'il est vrai que nous un puissions pas nous réunir à un centre commun, et qu'alors chacun s'attachant à tout ce que peut flatter les passions, oublie l'intérêt de tous pour salisfaire ses intérêts personnels et ses vengeances particulières ; il est certain que nous finirons par nous entr'égorger et nous détruire nous-mêmes, et voilà les malheurs que je prévois devoir dériver de votre décret.
Locuteur: Chabot
...e? Je le crois, mais la faire respecter de cette manière! Non, citoyens, j'ai eu l'honneur de vous le dire, c'est le peuple qui doit ...
...yrans, vous aient une grande obligation de donner à leurs futurs représentants l'exemple terrible de poursuivre les auteurs de ces révolutions? Quand on amène une Rév...
... yeux des nations étrangères? Est-ce pour faire respecter ia Convention nationale? Je le crois, mais la faire respecter de cette manière! Non, citoyens, j'ai eu l'honneur de vous le dire, c'est le peuple qui doit vous' faire respecter. Ce n'est pas la rage des tyrans que vous devez chercher à apaiser. Croyez-vous que les peuples, qui voudraient s'insurger contre leurs tyrans, vous aient une grande obligation de donner à leurs futurs représentants l'exemple terrible de poursuivre les auteurs de ces révolutions? Quand on amène une Révolution, on sait bien le point d'où l'on part, mais on ne connaît jamais le poin...
Locuteur: Chabot
...'agite contre son gouvernement, à cause de la guerre qu'il vous a forcé de lui déclarer. Croyez-vous que les révol...
...échafaud, mais exposer un nombre infini de familles, exposer tous les complices de cette révolution ! Ils se diront à eux-...
...n exemple bien encourageant au peuple anglais qui, dans ce moment, fermente et s'agite contre son gouvernement, à cause de la guerre qu'il vous a forcé de lui déclarer. Croyez-vous que les révolutionnaires d'Angleterre osent s'insurger, osent se présenter et exposer non pas leur vie, mais leur honneur passager, car il y a des Anglais qui ont péri sur l'échafaud, mais exposer un nombre infini de familles, exposer tous les complices de cette révolution ! Ils se diront à eux-mêmes : « Nous commençons la Révolution sur des principes purs ; mais ne se pass...
Locuteur: Chabot
...ons, viendront nous poursuivre et faire de la terre anglaise, une terre déserte. Eh bien! les représentants que nous nommerons, viendront nous poursuivre et faire de la terre anglaise, une terre déserte.
Locuteur: Chabot
Au reste, citoyens, les ennemis de la Révolution vont profiter de ce décret pour faire poursuivre les aut...
...n fait, c'est que, lorsque les citoyens de Paris passèrent à Meaux, par leurs exem...
...l, mais je sais bien que l'on a profité de ce décret pour emprisonner ces hommes c...
...ublique? Et qui vous a ait qu'à l'ombre de ce décret surpris à votre justice, à vo...
Au reste, citoyens, les ennemis de la Révolution vont profiter de ce décret pour faire poursuivre les auteurs, fauteurs et complices des scènes qui se sont passées depuis le 2 jusqu'au 8 septembre. Comme vous l'a dit Lanjuinais, il est un fait, c'est que, lorsque les citoyens de Paris passèrent à Meaux, par leurs exemples ou leurs exhortations, ils engagèrent le peuple dans quelques actions dont je ne connais point le détail, mais je sais bien que l'on a profité de ce décret pour emprisonner ces hommes comme s'ils étaient les auteurs des 2 et 3 septembre. Eh ! qui vous a dit, citoyens, que ces scènes ne se renouvelleront pas dans toute la République? Et qui vous a ait qu'à l'ombre de ce décret surpris à votre justice, à votre humanité, à votre politique peut-être, mais très impolitique, si j'en crois ...
Locuteur: Chabot
...ré par des craintes ; mais ce qu'il y a de sûr, c'est que jamais elles ne m'ont trompé ; ce qu'il y a de sur, c'est que votre détermination aura...
...presque toujours pressenti les malheurs de ma patrie. Je vous laisse à ces réflexi...
Citoyens, je puis être égaré par des craintes ; mais ce qu'il y a de sûr, c'est que jamais elles ne m'ont trompé ; ce qu'il y a de sur, c'est que votre détermination aura un grand effet pour l'avenir, c'est que votre décret est des plus impolitique,à...
...nct du patriotisme, mon cœur, avant d'entendre les cris des oies du Capitole, a presque toujours pressenti les malheurs de ma patrie. Je vous laisse à ces réflexions et je demande l'amnistie.
Locuteur: Bailleul
Je vais vous dire simplement, et en peu de mots, ce que j'ai pensé dans la malheur...
...approuve pas ces malheurs, il s'en faut de beaucoup, j'ai gémi sur ces événements ...
...lution, mais comme une suite nécessaire de la Révolution. Il me semble que le légi...
...it dû voir une chose très simple, c'est de considérer les choses sous deux rapport...
Je vais vous dire simplement, et en peu de mots, ce que j'ai pensé dans la malheureuse affaire qui vous est présentée. Je n'approuve pas ces malheurs, il s'en faut de beaucoup, j'ai gémi sur ces événements autant que qui que ce soit ; mais je les ai considérés non pas comme nécessaire dès la Révolution, mais comme une suite nécessaire de la Révolution. Il me semble que le législateur qui voulait s'en occuper, devait chercher si la mesure qu'on lui a proposée était bonne. D'après cela, je crois qu'on aurait dû voir une chose très simple, c'est de considérer les choses sous deux rapports, sous le rapport des hommes qui ont excité ces malheurs, et sous celui des hom...
Locuteur: Bailleul
...és. Ils avaient encore le cœur sanglant de ce qui s'était passé, il était donc possible de les égarer. Cet égarement est-il excusa... ...ient été, si je puis m'exprimer ainsi, témoins des événements qui s'étaient passés. Ils avaient encore le cœur sanglant de ce qui s'était passé, il était donc possible de les égarer. Cet égarement est-il excusable? Si j'en crois mes sentiments, je pense que oui. C est avec douleur que je l...

Séance du vendredi 8 février 1793

page 382
Locuteur: Duroy
. 11 n'est aucun de nous qui ne soit pénétré de l'importance de la mission qui lui a été confiée par le...
...s été envoyés pour donner au peuple une Constitution et punir le tyran qui s'était parjuré d...
. 11 n'est aucun de nous qui ne soit pénétré de l'importance de la mission qui lui a été confiée par le peuple français, nous avons été envoyés pour donner au peuple une Constitution et punir le tyran qui s'était parjuré depuis si longtemps.
Locuteur: Duroy
Il nous reste maintenant une Constitution à faire, et pour parvenir à notre but il faut du calme et de la tranquilité. Un a cherché à imputer ...
...des 2et 3 septembre à plusieurs membres de la Convention ; on les a présentés comm...
...rincipaux instigateurs. Voilà la torche de discorde qui a été jetée au milieu de nous, et que nous aurions dû éteindre s...
Il nous reste maintenant une Constitution à faire, et pour parvenir à notre but il faut du calme et de la tranquilité. Un a cherché à imputer les crimes des 2et 3 septembre à plusieurs membres de la Convention ; on les a présentés comme en étant les auteurs et les principaux instigateurs. Voilà la torche de discorde qui a été jetée au milieu de nous, et que nous aurions dû éteindre sur-le-champ ; la nation y aurait gagné, nous aurions employé notre temps plus ut...
Locuteur: Duroy
... attaché à la Révolution. Je n'ai aucun acte de violence à me reprocher dans cette affa... ...ais dans mon département. J'ose me flatter d'avoir été, depuis 1789, constamment attaché à la Révolution. Je n'ai aucun acte de violence à me reprocher dans cette affaire, et je puis parler à fond ouvert et .librement.
Locuteur: Bailleul
l'amour de la patrie et de la paix, il faut nécessairement jeter u...
...çât l'amnistie; mais en suivant l'ordre de ces événements l'on a révélé des choses...
...ue ces événements avaient été concertés de sang-froid par quelques hommes et alors, ce sont ces hommes qu'il est important de connaître, ce sont ces nommes que la ju...
... atteindre. Je le aïs dans la sincérité de mon âme, je voudrais qu'on eût jeté un ...
l'amour de la patrie et de la paix, il faut nécessairement jeter un voile sur les actions que se sont permis ces hommes ; il faut songer qu'ils on...
...se. C'est donc sous cette première considération que je voudrais que l'on prononçât l'amnistie; mais en suivant l'ordre de ces événements l'on a révélé des choses atroces, et voici en quoi elles consistent : c'est que ces événements avaient été concertés de sang-froid par quelques hommes et alors, ce sont ces hommes qu'il est important de connaître, ce sont ces nommes que la justice doit frapper, si elle peut toutefois les atteindre. Je le aïs dans la sincérité de mon âme, je voudrais qu'on eût jeté un voile épais sur cette affaire ; mais puisqu'enfin il en est question, puisqu'ell...
Locuteur: Bailleul
...plus détestables, les plus destructives de toute espèce d'ordre social. Si ces hom...
...qui se sont passées, où serait le terme de ces proscriptions affreuses ; je demanderais donc qu'on ajoutât au projet de décret, ce qui suit :
...ctée. 11 y a des hommes qui, à l'ombre du patriotisme, prêchent les maximes les plus détestables, les plus destructives de toute espèce d'ordre social. Si ces hommes poussaient encore les citoyens à des actions telles que celles qui se sont passées, où serait le terme de ces proscriptions affreuses ; je demanderais donc qu'on ajoutât au projet de décret, ce qui suit :
Locuteur: Bailleul
...e leur Vigueur; qu'on nomme six membres de la Convention pour faire un tableau des lois qui ne sont pas abrogées de celles qui sont maintenues, et que ce t...
...x corps administratifs, avec injonction de les faire exécuter dans toutes leurs ri...
...les lois gui n'ont pas été abrogées jusqu'à ce moment soient exécutées dans toute leur Vigueur; qu'on nomme six membres de la Convention pour faire un tableau des lois qui ne sont pas abrogées de celles qui sont maintenues, et que ce tabléau soit envoyé aux corps administratifs, avec injonction de les faire exécuter dans toutes leurs rigueurs
Locuteur: Bailleul
...ontre-révolutionnaire ; si ceux qui ont de l'influence sur l'esprit du peuple s'ap...
...nd ordre, parce que c'est le seul moyen de reconnaître ceux qui sont -coupables, c...
...naître quele mouvement révolutionnaire ne peut être maintenant qu'un mouvement contre-révolutionnaire ; si ceux qui ont de l'influence sur l'esprit du peuple s'appliquent à bien apprendre que tout ce qui devait disparaître a disparu ; qu'il fautétablir un grand ordre, parce que c'est le seul moyen de reconnaître ceux qui sont -coupables, cela serait bien ; mais c'est le contraire. (Bruit.)
Locuteur: Bailleul
... la Convention ne peut pas montrer trop de rigueur, qu'elle doit dire tous les jou... Je dis que la Convention ne peut pas montrer trop de rigueur, qu'elle doit dire tous les jours qu'il existe des lois.
Locuteur: Bailleul
Je propose donc à la Convention de décréter qu'il sera suspendu à toutes p...
...e ceux qui seraient prévenus des crimes de septembre ; mais seulement que le ministre de la justice fera continuer les informati...
Je propose donc à la Convention de décréter qu'il sera suspendu à toutes poursuites contre ceux qui seraient prévenus des crimes de septembre ; mais seulement que le ministre de la justice fera continuer les informations contre les auteurs et instigateurs des massacres.
Locuteur: Duroy
Nous avons déjà rempli un de ses points. Vous savez avec quelle diff... Nous avons déjà rempli un de ses points. Vous savez avec quelle difficulté nous sommes parvenus, mais enfin nous avons vengé la nation.
Locuteur: Duroy
...us occuper sérieusement du second objet de notre mission. Nous devons jeter un voile épais sur ces malheureux événements, et nous occuper sérieusement du second objet de notre mission.
Locuteur: Duroy
...je crois que nous devons faire en sorte de les ensevelir dans l'oubli ; je crois qu'on ne les considère pas avec assez de bonne foi et qu'on s'appesantit princip... En gémissant donc sur les événements du 2 et du 3 septembre, je crois que nous devons faire en sorte de les ensevelir dans l'oubli ; je crois qu'on ne les considère pas avec assez de bonne foi et qu'on s'appesantit principalement sur l'époque où les faits se sont passés, sans en vouloir peser les circ...
Locuteur: Duroy
On n'a pas aussi assez considéré l'état de la ville de Paris depuis le 12 juillet 1789, jusqu'au 2 septembre, où elle fut obligée de se lever presque tout entière pour aller au-devant de l'ennemi qui s'avançait. On n'a pas aussi assez considéré l'état de la ville de Paris depuis le 12 juillet 1789, jusqu'au 2 septembre, où elle fut obligée de se lever presque tout entière pour aller au-devant de l'ennemi qui s'avançait.
Locuteur: Duroy
...s son sein des hommes agités violemment de différentes passions, les uns par l'amour de la liberté, les autres pour soutenir la...
...l fallait nécessairement qu'il résultât de ces opinions différentes la célèbre journée du 10 août. .Cependant le parti de la tyrannie n'était pas encore vaincu ;...
...tres pour empêcher cette contre-révolution ; conséquemment, Paris renfermait dans son sein des hommes agités violemment de différentes passions, les uns par l'amour de la liberté, les autres pour soutenir la tyrannie. Il fallait nécessairement qu'il résultât de ces opinions différentes la célèbre journée du 10 août. .Cependant le parti de la tyrannie n'était pas encore vaincu ; il releva sa tête hideuse vers le 3 septembre, et tout le monde doit convenir q...
Locuteur: Duroy
Plusieurs membres : La preuve de cela? Plusieurs membres : La preuve de cela?
Locuteur: Duroy
. On demande la preuve de ce fait ; je demande s'il n'est pas not...
...é exposé sur l'écha-raud, dans la place de Grève, a révélé la conspiration. Tous l...
. On demande la preuve de ce fait ; je demande s'il n'est pas notoirement 'convenu qu'un criminel qui avait été exposé sur l'écha-raud, dans la place de Grève, a révélé la conspiration. Tous lés prisonniers n'avaient-ils pas une marque qui devait les faire reconnaître aux...

Séance du vendredi 8 février 1793

page 383
Locuteur: Duroy
... favorablement. Je crois même qu'il est de l'intérêt public, de l'intérêt de la nation, de jeter un voile épais sur tout ce qui s'...
...ue nous ne devons plus nous occuper que de la deuxième partie de notre mission, c'est-à-dire de faire une Constitution.
...er cette conduite, mais je crois que les-circonstances doivent la faire regarder favorablement. Je crois même qu'il est de l'intérêt public, de l'intérêt de la nation, de jeter un voile épais sur tout ce qui s'est passé ; et que nous ne devons plus nous occuper que de la deuxième partie de notre mission, c'est-à-dire de faire une Constitution.
Locuteur: Duroy
...l, n'était-il pas suffisant pour donner de très grandes inquiétudes à tous les vra...
... les citoyens se rassemblèrent au champ de Mars pour former des corps armés à l'ef...
... supposant qu'il n'eût pas été vrai en lui-même, dès que c était un bruit général, n'était-il pas suffisant pour donner de très grandes inquiétudes à tous les vrais citoyens ? C'est à cette époque que les troubles étaient portés à leur comble, que les citoyens se rassemblèrent au champ de Mars pour former des corps armés à l'effet d'aller Combattre les Prussiens. (Murmures ce droite et au centre.)
Locuteur: Duroy
...rs tous les citoyens brûlaient du désir de défendre leur patrie ; mais d'un côté ils avaient l'inquiétude de laisser, au milieu de leurs femmes et de leurs enfants, des-ennemis que l'on dis...
... Dun autre côté le peuple était indigné de ce qu'on ne poursuivait pas avec plus de rigueur les conspirateurs qui étaient dans la prison de la Haute-Cour d'Orléans.
Alors tous les citoyens brûlaient du désir de défendre leur patrie ; mais d'un côté ils avaient l'inquiétude de laisser, au milieu de leurs femmes et de leurs enfants, des-ennemis que l'on disait -avoir médité leur massacre.. Dun autre côté le peuple était indigné de ce qu'on ne poursuivait pas avec plus de rigueur les conspirateurs qui étaient dans la prison de la Haute-Cour d'Orléans.
Locuteur: Salle
. Citoyens, Bailleul vient de nous présenter des vues qui me paraisse... . Citoyens, Bailleul vient de nous présenter des vues qui me paraissent dignes d'être discutées. Je demande, par cette seule considé-, ration, que la...
Locuteur: Lamarque
...e cette question soit envoyée au comité de législation, pour en faire le rapport. ... ...asse un rapport que l'on imprimera et que l'on examinera a loisir. Je demande que cette question soit envoyée au comité de législation, pour en faire le rapport. (Bruit.)
Locuteur: Lamarque
...ranquillité, qui doit être le caractère de tout ,membre de ia Convention, lorsqu'il s'agit de l'intérêt la patrie, il est très difficile de se défendre d'une certaine chaleur, lorsqu'on voit une partie de la Convention përpétuellément s'opposer...
...lorsqu'on voit constamment ties membres de la Convention nationale, parmi lesquels...
Quelque disposé qu'on soit à garder le calme et la tranquillité, qui doit être le caractère de tout ,membre de ia Convention, lorsqu'il s'agit de l'intérêt la patrie, il est très difficile de se défendre d'une certaine chaleur, lorsqu'on voit une partie de la Convention përpétuellément s'opposer aux questions les plus simples qu'ils appellent la vérité, lorsqu'on voit constamment ties membres de la Convention nationale, parmi lesquels il s'en trouve qui veulent
Locuteur: Lamarque
Un grand nombre de membres ( à droite et au centre) : Mais... Un grand nombre de membres ( à droite et au centre) : Mais c'est horrible....
Locuteur: Birotteau
...ntre l'extrême gauche) et qu'il a suffi de quelques calomniateurs^pour faire échouer les meilleures volontés de l'Assemblée. ...ue c'est toujours le même système qui a été toujours employé par ce côté, (Il montre l'extrême gauche) et qu'il a suffi de quelques calomniateurs^pour faire échouer les meilleures volontés de l'Assemblée.
Locuteur: Lecointre
(de Versailles). Je demande que l'on passe ... (de Versailles). Je demande que l'on passe à l'ordre du jour.
Locuteur: Lamarque
...ens, je ne rappellerai pas qu'un membre de cette Assemblée a noté, d'une manière expresse, formelle, ce côté de la Convention (Il désigne l'extrême gauche), comme une* troiipe de factieux. Je ne rappellerai pas que plusieurs de ceux qui siègent ordinairement de Ce Côté (Il désigne le côté droit), se ...
...'une opinion consignée dans un discours de Gensonné, qui a parcouru toute la Répub...
Citoyens, je ne rappellerai pas qu'un membre de cette Assemblée a noté, d'une manière expresse, formelle, ce côté de la Convention (Il désigne l'extrême gauche), comme une* troiipe de factieux. Je ne rappellerai pas que plusieurs de ceux qui siègent ordinairement de Ce Côté (Il désigne le côté droit), se sont permis très souvent la même expression et qu'ils n'ont pas été rappelés à l'ordre. Rappelez-vous d'une opinion consignée dans un discours de Gensonné, qui a parcouru toute la République française, rappelez-vous, citoyens, quel jugement vous avez porté à cet ég...
Locuteur: Lamarque
...es gestes menaçants, que je fais l'aveu de celle qui vient de m'échapper, car ce serait peut-être une... ...usieurs membres ont réclamé avec fureur, et qu'ils se sont portés sur moi avec des gestes menaçants, que je fais l'aveu de celle qui vient de m'échapper, car ce serait peut-être une raison pour confirmer ce que j'ai dit ; mais "je n'ai accusé personne, j'ai seu...
Locuteur: Lamarque
je suis un de ceux qui s'élèvent avec lé plus de force contre tout ce qui peut bannir de cette Assemblée le calme et la tranquil... je suis un de ceux qui s'élèvent avec lé plus de force contre tout ce qui peut bannir de cette Assemblée le calme et la tranquillité qui doit nous diriger.
Locuteur: Lamarque
...er à l'ordre; mais je reviens à 1 objet de ia discussion, que j'avais commencée av...
...Je demande provisoirement ia suspension de toutes les procédures, le renvoi de la discussion et de toutes les pièces au comité de législation-pour qu'il en soit fait un ...
Je me rappelle fe premier à l'ordre; mais je reviens à 1 objet de ia discussion, que j'avais commencée avec le calme et le sang-froid. Je demande provisoirement ia suspension de toutes les procédures, le renvoi de la discussion et de toutes les pièces au comité de législation-pour qu'il en soit fait un rapport dans trois jours. Tinsiste sqr cette proposition) et je crois que person...

Séance du vendredi 8 février 1793

page 384
Locuteur: Le Président
...s des massacres, et enfin la suspension de la procédure et le renvoi au comité de législation. ...amnistie pure et simple, ou seulement pour ceux qui n'ont été que les instruments des massacres, et enfin la suspension de la procédure et le renvoi au comité de législation.
Locuteur: Louis Legendre
...res contre vos ennemis. Il fallait voir de braves frères d'armes jurer sur les cadavres de leurs frères de les venger. (Murmures prolongés à droit... ...'est le tocsin pour faire courir aux armes les citoyens qui ont volé aux frontières contre vos ennemis. Il fallait voir de braves frères d'armes jurer sur les cadavres de leurs frères de les venger. (Murmures prolongés à droite et au centre.)
Locuteur: Louis Legendre
...mandent la priorité pour la proposition de Lamarque. Plusieurs membres demandent la priorité pour la proposition de Lamarque.
Locuteur: Louis Legendre
...on accorde la priorité à la proposition de Lamarque.) (La Convention accorde la priorité à la proposition de Lamarque.)
Locuteur: Prieur
(de la Marne). Je demande qu'on vote d'abord sur le point de savoir si la procédure sera provisoirem... (de la Marne). Je demande qu'on vote d'abord sur le point de savoir si la procédure sera provisoirement suspendue.
Locuteur: Bourdon
(de l'Oise). Et moi, je demande, si on vote sur l'ensemble de la proposition de Lamarque, que le comité de sûreté générale soit adjoint au comité de législation pour l'examen de cet objet. (de l'Oise). Et moi, je demande, si on vote sur l'ensemble de la proposition de Lamarque, que le comité de sûreté générale soit adjoint au comité de législation pour l'examen de cet objet.
Locuteur: Le Président
La division est de droit; ainsi je vais mettre aux voix la première partie de la proposition de Lamarque, qui est la suspension provisoire de la procédure. La division est de droit; ainsi je vais mettre aux voix la première partie de la proposition de Lamarque, qui est la suspension provisoire de la procédure.
Locuteur: Bourdon
(de VOise). La'question préalable est une i... (de VOise). La'question préalable est une ineptie.
Locuteur: Le Président
Un grand nombre de membres (à droite) s'élèvent contré ce ... Un grand nombre de membres (à droite) s'élèvent contré ce décret et protestent qu'il a été mai rendu.
Locuteur: Salle
... départements; on sait trop ce que sont de pareilles suspensions, (jMurmures prolo... . Nous demandons l'appel nominal et l'envoi du procès-verbal dans tous les départements; on sait trop ce que sont de pareilles suspensions, (jMurmures prolongés.)
Locuteur: Salle
Un grand nombre de membres (à l'extrême gauche) se levant ... Un grand nombre de membres (à l'extrême gauche) se levant simultanément : Eh bien, puisqu'il en est ainsi, nous aussi nous demandons 1 app...
Locuteur: Garran de Coulon
Le règlement porte : « En cas de doute, il y a lieu de délibérer. » Vous prétendez qu'il y a doute, donc il y a lieu de délibérer. Le règlement porte : « En cas de doute, il y a lieu de délibérer. » Vous prétendez qu'il y a doute, donc il y a lieu de délibérer.
Locuteur: Ducos
...e bureau ont trouvé qu'il n'y avait pas de doute ; il faut consulter la conscience de l'Assemblée avant de passer à un appel nominal, qui nous fer... ...it pu l'employer plus utilement. Il a été fait deux épreuves ; le président et le bureau ont trouvé qu'il n'y avait pas de doute ; il faut consulter la conscience de l'Assemblée avant de passer à un appel nominal, qui nous ferait perdre deux heurès. Président, consultez l'Assemblée pour savoir s'il y a du...
Locuteur: Boissieu
... divisée : on peut suspendre les suites de la procédure sans suspendre les informa... La question me paraît devoir être divisée : on peut suspendre les suites de la procédure sans suspendre les informations.
Locuteur: Le Président
(La Convention décrète qu'il n'y a pas de doute.) (La Convention décrète qu'il n'y a pas de doute.)
Locuteur: Salle
...u jugement, et non pas aux poursuites. (De violentes rumeurs s'élèvent dans un'e grande partie de la salle.) Je propose, par amendement, qu'il sera sursis à l'exécution du jugement, et non pas aux poursuites. (De violentes rumeurs s'élèvent dans un'e grande partie de la salle.)
Locuteur: Louis
(du Bas-Rhin). C'est le fond de la question que vous traitez. Il nly a point de privilège ici.....Ladiscussion est ferm... (du Bas-Rhin). C'est le fond de la question que vous traitez. Il nly a point de privilège ici.....Ladiscussion est fermée.
Locuteur: Salle
Vous êtes tous d'accord que les chefs de ces massacres, que les auteurs et les provocateurs de ces scènes affreuses doivent être punis... Vous êtes tous d'accord que les chefs de ces massacres, que les auteurs et les provocateurs de ces scènes affreuses doivent être punis.
Locuteur: Salle
.... (Mêmes rumeurs.) Qu'il me soit permis de vous observer que le renvoi au comité, de la question sur la famille des Bourbons... ... vous étiez dans d'autres intentions, ce serait un piège que vous tendriez à..... (Mêmes rumeurs.) Qu'il me soit permis de vous observer que le renvoi au comité, de la question sur la famille des Bourbons, a fait éluder votre décret.....
Locuteur: Salle
. Ma vie passée me permet de ne pas répondre à de pareilles attaques. Je disais donc, que... . Ma vie passée me permet de ne pas répondre à de pareilles attaques. Je disais donc, que par le renvoi au comité sur la question des Bourbons, on avait éludé le décret,...
Locuteur: Duhem
...te les citoyens qui se trouvent en face de l'ennemi. On vous a dit que vous alliez...
...osant un amendement qui détruit le fond de la question.
...le jugement que l'on craint, mais, la procédure ; c'est l'information qui inquiète les citoyens qui se trouvent en face de l'ennemi. On vous a dit que vous alliez tendre un piège ; mais c'est le préopinant lui-même qui vous a tendu un piège, en proposant un amendement qui détruit le fond de la question.
Locuteur: Grangeneuve
...ntention où est la Convention nationale de préparer la punition des instigateurs d... . Dans l'intention où est la Convention nationale de préparer la punition des instigateurs des massacres des 2 et 3 septembre. .... (Murmures prolongés.)
Locuteur: Grangeneuve
... n'est pas un amendement ; n'abusez pas de la patience de l'Assemblée. Plusieurs membres (à l'extrême gauche) : Ce n'est pas un amendement ; n'abusez pas de la patience de l'Assemblée.

Séance du vendredi 8 février 1793

page 385
Locuteur: Grangeneuve
qui contrarie les protecteurs de ceux qui ont provoqué les massacres du mois de septembre. (Violents murmures.) qui contrarie les protecteurs de ceux qui ont provoqué les massacres du mois de septembre. (Violents murmures.)
Locuteur: Grangeneuve
On parle de piège; mais quel est celui qui le tend ... On parle de piège; mais quel est celui qui le tend ? Est-ce celui qui craint l'effet d'une procédure, ou celui qui veut que l'infor...
Locuteur: Grangeneuve
... que la Convention est dans l'intention de venger les horreurs du 2 septembre. (Vi... Je suppose que la Convention est dans l'intention de venger les horreurs du 2 septembre. (Violents murmures à l'extrême gauche.)
Locuteur: Grangeneuve
...ce le sache, qu'il n'est pas permis ici de motiver un amendement qui contrarie les... Je demande que la Convention décrète, afin que toute la France le sache, qu'il n'est pas permis ici de motiver un amendement qui contrarie les défenseurs des provocateurs des massacres du 2 septembre.
Locuteur: Grangeneuve
(De violentes rumeurs s'élèvent à l'extrême... (De violentes rumeurs s'élèvent à l'extrême gauche. — Une vive agitation s'y manifeste.)
Locuteur: Ruamps
...as voulu faire égorger dans les prisons de l'Abbaye ton collègue Jouneau, pour te venger de lui. N'oublie pas, Grangeneuve, que tu as voulu faire égorger dans les prisons de l'Abbaye ton collègue Jouneau, pour te venger de lui.
Locuteur: Grangeneuve
Un grand nombre de membres se levant dans différentes parties de la salle : Président, faites donc cesse... Un grand nombre de membres se levant dans différentes parties de la salle : Président, faites donc cesser le scandale !
Locuteur: Grangeneuve
Le plus sûr moyen de faire évanouir les preuves, c'est de suspendre l'information. Les innocents ...
.... On m'a dit que j'étais un des auteurs de ces assassinats; en bien, pour ma justification, je veux la continuation de la procédure; je la demande pour d'autres membres de lja Convention qui ont été au moins ind...
...t été méditées dans l'hôtel du ministre de la justice : il importe à ce ministre q...
Le plus sûr moyen de faire évanouir les preuves, c'est de suspendre l'information. Les innocents doivent désirèr que la procédure se continue. On m'a dit que j'étais un des auteurs de ces assassinats; en bien, pour ma justification, je veux la continuation de la procédure; je la demande pour d'autres membres de lja Convention qui ont été au moins indirectement désignés. Par exemple, le bruit a couru que ces horreurs avaient été méditées dans l'hôtel du ministre de la justice : il importe à ce ministre que ce fait s'éclaircisse... (Interruptions et murmures.)
Locuteur: Grangeneuve
...rsque vous avez décrété que les auteurs de ces scènes affreuses seraient poursuivi...
...'hui on vous propose d'arrêter le cours de la justice. (Mêmes murmures.)
...as avoir une demi-liberté, mais une liberté entière pour émettre mon opinion. Lorsque vous avez décrété que les auteurs de ces scènes affreuses seraient poursuivis, vous n'avez fait que ranimer le zèle endorrni des tribunaux; aujourd'hui on vous propose d'arrêter le cours de la justice. (Mêmes murmures.)
Locuteur: Grangeneuve
...ut s'ériger en tribunal, la proposition de Salle soit adoptée. Je demande qu'attendu que la Gonvention ne peut s'ériger en tribunal, la proposition de Salle soit adoptée.
Locuteur: Duhem
Un grand nombre de membres invoquent la question préalable... Un grand nombre de membres invoquent la question préalable sur tous les amendements.
Locuteur: Le Président
... la question préalable sur l'amendement de Salle, reproduit par Grangeneuve. Je vais mettre aux voix la question préalable sur l'amendement de Salle, reproduit par Grangeneuve.
Locuteur: Lidon
...sez silence à un prêtre qui nous menace de nouveaux massacres. Président, imposez silence à un prêtre qui nous menace de nouveaux massacres.
Locuteur: Barbaroux
...e perdre du temps; mais il est un moyen de nous éclairer tous et de sortir d'embarras. Je demande que le ministre de la justice soit entendu avant que vous preniez une délibération; il est au comité de législation, il a la procédure entre se... Je m'oppose à l'appel nominal ; il ne peut servir qu'à nous faire perdre du temps; mais il est un moyen de nous éclairer tous et de sortir d'embarras. Je demande que le ministre de la justice soit entendu avant que vous preniez une délibération; il est au comité de législation, il a la procédure entre ses mains.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Je vais réfuter la proposition de Barbaroux ; la Gonvention a déjà rendu ...
...blée même a déclaré qu'il n'y avait pas de doute sur cette majorité, le décret por...
Je vais réfuter la proposition de Barbaroux ; la Gonvention a déjà rendu un décret à une très grande majorité; l'Assemblée même a déclaré qu'il n'y avait pas de doute sur cette majorité, le décret porte qu'il y aura une suspension.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
Telle est la proposition de Lamarque, qui a été adoptée. (Interrupt... Telle est la proposition de Lamarque, qui a été adoptée. (Interruptions tumultueuses). Salle et Grangeneuve ont fait un amendement pour demander qu...
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...ieu à adopter ou à rejeter l'amendement de Salle, modifié par Grangeneuve, voilà s... Certaines personnes ont invoqué la question préalable pour savoir s'il y avait lieu à adopter ou à rejeter l'amendement de Salle, modifié par Grangeneuve, voilà sa proposition.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...é allégués pour soutenir la proposition de Lamarque de renvoyer au comité de législation, peuvent faire rejeter celle de Barbaroux. Je soutiens d'abord que tous les motifs qui ont été allégués pour soutenir la proposition de Lamarque de renvoyer au comité de législation, peuvent faire rejeter celle de Barbaroux.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...t leur grand nombre surtout qui empêche de les poursuivre, sans courir risque d'am... ...des hommes égarés qui peuvent avoir contribué à ces scènes désastreuses, et c'est leur grand nombre surtout qui empêche de les poursuivre, sans courir risque d'amener le trouble dans l'armée, à laquelle ils ont volé.
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...oite) : Mais l'armée n'est pas composée de brigands ! Plusieurs membres (à droite) : Mais l'armée n'est pas composée de brigands !
Locuteur: Boyer-Fonfrède
..., d'après un rapport fait par le comité de Je soutiens que dans trois ! jours, d'après un rapport fait par le comité de

Séance du vendredi 8 février 1793

page 386
Locuteur: Boyer-Fonfrède
...velir dans Un éternel oubli le souvenir de ces scènes désastreuses ; mais comme on...
...e examiné s'il était dangereux, ou non, suspendre l'instruction, et que dans le...
...rois jours. Je demande toute suspension de procédure jusqu'à trois jours.
...ourra décider si-la procédure sera définitivement instruite ou si elle doit ensevelir dans Un éternel oubli le souvenir de ces scènes désastreuses ; mais comme on n'a pas encore examiné s'il était dangereux, ou non, suspendre l'instruction, et que dans le doute il faut toujours au moins éviter l'apparence du danger, il faut un amendement qui tende à faire ajourner à trois jours. Je demande toute suspension de procédure jusqu'à trois jours.
Locuteur: Barbaroux
...aites n'ont porté que sur la suspension de l'exécutiou et jamais sur l'instruction...
... instruite contre nous, par le tribunal de Marseille, l'Assemblée constituante décréta que l'exécution de la procédure serait suspendue et l'on c...
Les poursuites faites n'ont porté que sur la suspension de l'exécutiou et jamais sur l'instruction des procédures. Je, cite un .exemple: dans la procédure instruite contre nous, par le tribunal de Marseille, l'Assemblée constituante décréta que l'exécution de la procédure serait suspendue et l'on continua à instruire. Jamais on n'a décrété la suspension des procédures, mais se...
Locuteur: Garran-Coulon
...l'Assemblée sur l'amendement; il s'agit de savoir s'il y a du doute dans la discus...
...e sur la première question,-on voterait de la même manière. Il serait très probabl...
...ns la même opinion, parce qu'il verrait de la même manière, et qu'au contraire l'A...
Je demande à parlër pour poser la question. On ne doit pas consulter l'Assemblée sur l'amendement; il s'agit de savoir s'il y a du doute dans la discussion ; et, en cela il y a cet avantage que sur la première question,-on voterait de la même manière. Il serait très probable quë le bureau persistât dans la même opinion, parce qu'il verrait de la même manière, et qu'au contraire l'Assemblée déciderait d'une manière définitive, s'il y avait du doute. Y a-t-il du...
Locuteur: Le Président
...Le bureau a déclaré qu'il n'y avait pas de doute; il faut savoir si le bureau s'es... Le règlement porte que, lorsqu'il y a du doute, je dois consulter l'Assemblée. Le bureau a déclaré qu'il n'y avait pas de doute; il faut savoir si le bureau s'est trompé; ainsi je consulte l'Assemblée s'il y a eu du doute, oui ou non.
Locuteur: Le Président
Je mets aux voix la dernière partie de la proposition de Lamarquë; elle est ainsi conçue : Je mets aux voix la dernière partie de la proposition de Lamarquë; elle est ainsi conçue :
Locuteur: Le Président
(La Convention décrète la proposition de La-marque.) (La Convention décrète la proposition de La-marque.)
Locuteur: Le Président
Il n'y a pas de doute, le décret est prononcé. Suit le ...
...tives aux événements des premiers jours de septembre seront provisoirement, sus-, pendues, et renvoie la pétition des défenseurs de la République une et indivisible des 84 départements au comité de législation, pour faire son rapport dan...
Il n'y a pas de doute, le décret est prononcé. Suit le texte définitif du décret rendu : « La Convention nationale décrète que les procédures relatives aux événements des premiers jours de septembre seront provisoirement, sus-, pendues, et renvoie la pétition des défenseurs de la République une et indivisible des 84 départements au comité de législation, pour faire son rapport dans trois jours

Séance du vendredi 8 février 1793

page 387
...yé par la trésorerie nationale, à titre pensions annuelles et viagères, aux 946 employés supprimés de la deuxième classe, dénommés au deuxièm...
...la minute du présent décret, la somme i de 156,411 liv. 2 s. 3 d. laquelle somme sera (4) Voy. ci-après, séance du 10 février 1793.
« Il sera également payé par la trésorerie nationale, à titre pensions annuelles et viagères, aux 946 employés supprimés de la deuxième classe, dénommés au deuxième état annexé à la minute du présent décret, la somme i de 156,411 liv. 2 s. 3 d. laquelle somme sera (4) Voy. ci-après, séance du 10 février 1793.

Séance du vendredi 8 février 1793

page 388
, au nom des comités de marine et des colonies, réunis, fait un rapport (1) et présente un projet de décret (1) sur les modifications à fair...
...latives à l'administration des ports et de la marine; il s'exprime ainsi : (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 53, n* 47.
, au nom des comités de marine et des colonies, réunis, fait un rapport (1) et présente un projet de décret (1) sur les modifications à faire provisoirement, pour les colonies, aux lois des 28 septembre et 12 octobre 1791, relatives à l'administration des ports et de la marine; il s'exprime ainsi : (1) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 53, n* 47.

Séance du mardi 9 février 1793

- search term matches: (3)

Séance du mardi 9 février 1793

page 390
Locuteur: Thuriot
...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1793, au matin. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi 7 février 1793, au matin.

Séance du mardi 9 février 1793

page 391
Locuteur: Lamarque
national du tribunal de Toul, qui félicitent fa Convention nationale, sur l'acte de justice et de vengeance publique qu'elle a exercée su...
...lois, et anéantir toutes les espérances de l'aristocratie nobiliaire et sacerdotal...
...ention nationale que la grande majorité de leurs concitoyens a jugé-que les mesures de sagesse et d'énergie, qui avaient été p...
...re, étaient celles qui étaient désirées de tous les bons citoyens, parce qu'elles ...
...ances étrangères notre ferme résolution de vivre libres et indépendants sous un go...
national du tribunal de Toul, qui félicitent fa Convention nationale, sur l'acte de justice et de vengeance publique qu'elle a exercée sur Louis Capet. Ils déclarent qu'ils sont et seront toujours dévoués au gouvernem...
...ute l'autorité que les lois ont mise entre leurs mains, pour faire exécuter les lois, et anéantir toutes les espérances de l'aristocratie nobiliaire et sacerdotale. Ils assurent la Convention nationale que la grande majorité de leurs concitoyens a jugé-que les mesures de sagesse et d'énergie, qui avaient été prises dans cette importante affaire, étaient celles qui étaient désirées de tous les bons citoyens, parce qu'elles assuraient la paix dans l'intérieur, et apprenaient aux puissances étrangères notre ferme résolution de vivre libres et indépendants sous un gouvernement républicain.
Locuteur: Lamarque
...enté à la postérité comme le plus grand acte de justice d'une nation outragée. Le même sort attend tous les conspirateurs et despotes de la terre. ...n'pst plus : le premier fil des conspirations est rompu ; son jugement sera présenté à la postérité comme le plus grand acte de justice d'une nation outragée. Le même sort attend tous les conspirateurs et despotes de la terre.
Locuteur: Lamarque
...oyens composant la société républicaine de Saint-Girons, pour adhérer au jugement ... 2° Adresse des citoyens composant la société républicaine de Saint-Girons, pour adhérer au jugement rendu contre Louis Capet ; elle est ainsi conçue (1)
Locuteur: Lamarque
, l'an IIe de la République. » , l'an IIe de la République. »
Locuteur: Lamarque
...z frappé un grand coup dans la personne de Louis Capet ; la justice universelle et... « Vous avez frappé un grand coup dans la personne de Louis Capet ; la justice universelle et le salut national vous ont guidés dans cette conduite, qui vous a mérité les ap...
Locuteur: Lamarque
...istrateurs du directoire dù département de la Haute-Saûne pou r adhérer au jugemen... 3° Adresse des citoyens administrateurs du directoire dù département de la Haute-Saûne pou r adhérer au jugement rendu .contre Louis Capet ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Lamarque
, l'an IIe de la République. , l'an IIe de la République.
Locuteur: Lamarque
..., législateurs, entourez nos frontières de forces capables d'arrêter les satellite... « Courage, législateurs, entourez nos frontières de forces capables d'arrêter les satellites des rois. Prenez des mesures vigoureuses; donnez-nous promptement une'Cônstitu...
Locuteur: Lamarque
de ces trois adresses et en décrète ^impre... de ces trois adresses et en décrète ^impression au Bulletin.)
Locuteur: Lamarque
4e Lettre de la municipalité de Pont-à-Mousson qui dénonce àla Convention le retour de plusieurs volontaires gardes nationales...
...te municipalité rend compte des mesures de prudence qu'elle a prises pour en- ' ga...
... Elle demande à la Convention nationale de s'expliquer sur le décret du 13 décembr...
...aliser, et y comprendre les volontaires de toute inscription.
4e Lettre de la municipalité de Pont-à-Mousson qui dénonce àla Convention le retour de plusieurs volontaires gardes nationalesdansleursdomiciles respectifs. Cette municipalité rend compte des mesures de prudence qu'elle a prises pour en- ' gager ces volontaires à retourner à leUr poste. Elle demande à la Convention nationale de s'expliquer sur le décret du 13 décembre dernier, et notamment si elle a entendu le généraliser, et y comprendre les volontaires de toute inscription.
Locuteur: Lamarque
...ouvant le zèle des officiers municipaux de Pont-à-Mousson, renvoie la lettre au comité de la guerre pour en faire le rapport lund... (La Convention nationale, en approuvant le zèle des officiers municipaux de Pont-à-Mousson, renvoie la lettre au comité de la guerre pour en faire le rapport lundi prochain.)
Locuteur: Lamarque
50Lettre Le Monge, ministre de la'marine, pour annoncer àla Convention...
...é informé par le commandant du vaisseau de commerce, La Lydie, arrivé à Dunkerque,...
... lorsqu'elle mouillait-dans les parages de Fernando ; elle est ainsi conçue (1) :
50Lettre Le Monge, ministre de la'marine, pour annoncer àla Convention qu'il a été informé par le commandant du vaisseau de commerce, La Lydie, arrivé à Dunkerque, que la corvette Le Diligent, commandée^par Aristide Dupetit-Thouars, a été arrêtée par lés Portugais, lorsqu'elle mouillait-dans les parages de Fernando ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Lamarque
... nationale copie des dépêches apportées de la mer Atlantique par le citoyen Benjam...
...n bâtiment, et d'être retenu dans l'île de Fernando de Norouha, par les ordres du gouverneur p...
« J'ai l'honneur d'adresserà la Convention nationale copie des dépêches apportées de la mer Atlantique par le citoyen Benjamin Clarech, capi-tàine du navire français la Lydie, relâché à Dunkerque, le 29 d...
...s secours du gouvernement, se plaint d'avoir été arrêté, avec son équipage èt son bâtiment, et d'être retenu dans l'île de Fernando de Norouha, par les ordres du gouverneur portugais.
(1) Bulletin de la Convention du 9 février 1793. (1) Bulletin de la Convention du 9 février 1793.
« Saint-Girons, 26 janvier 1793 « Saint-Girons, 26 janvier 1793
« Vesoul, le 4 février 1793 « Vesoul, le 4 février 1793
« Paris, le 8 février 1793 « Paris, le 8 février 1793
...ue s'étant chargé, par motif d'humanité de transporter 40 Portugais de l'île de Scel, à l'île Saint-Nicolas, leur patrie, Dupetit-Thouars avait été forcér par suite de cette surcharge, et à cause -de maladies survenues dans l'équipage, pour avoir couché à terre à San-Yago, èn y faisant de l'eau et du bois', de relâcher à Fernando de No-rouha ; que là, sous prétexte que le...
...n ; qu'à peine .a-t-on permis à ceux-ci de prendre leurs effets les plus nécessair...
...ême a été expédié avec tous les papiers de l'équipage, à Fernanduc, sans aucune précaution de sûreté, malgré les réclamations du capi...
...villon. Il serait possible que cè bruit de corsaire eût jeté l'alarme parmi les Po...
...ièrement sur le Dili- (1 et 2) Bulletin de la Convention du 9 février 17>3,
...ntion nationale verra, par le procès-verbal ci-joint, daté du 5 décembre 1792, que s'étant chargé, par motif d'humanité de transporter 40 Portugais de l'île de Scel, à l'île Saint-Nicolas, leur patrie, Dupetit-Thouars avait été forcér par suite de cette surcharge, et à cause -de maladies survenues dans l'équipage, pour avoir couché à terre à San-Yago, èn y faisant de l'eau et du bois', de relâcher à Fernando de No-rouha ; que là, sous prétexte que les dispositions des matelots ne s'accordaient pas, on s'est emparé du Ditigent, qu'on a tout fait débarquer, - malades et ceux qui se portaien t bien ; qu'à peine .a-t-on permis à ceux-ci de prendre leurs effets les plus nécessaires et quelques .vivres; qu'on leur a fait-plusieurs vols-depuis le débarquement; qu'ils sont constamment gardés à vue, et que le bâtiment lui-même a été expédié avec tous les papiers de l'équipage, à Fernanduc, sans aucune précaution de sûreté, malgré les réclamations du capitaine, Celui-ci ajoute qu'on parle vaguement dans ces parages d'un pirate français-, qui donne lieu à soupçonner ceux qui ont le même pavillon. Il serait possible que cè bruit de corsaire eût jeté l'alarme parmi les Portugais, et fixé le soupçon plus particulièrement sur le Dili- (1 et 2) Bulletin de la Convention du 9 février 17>3,

Séance du mardi 9 février 1793

page 392
Locuteur: Lamarque
gent, à cause de sa double destination. Mes conjectures ... gent, à cause de sa double destination. Mes conjectures à cet égard se fortifient, en voyant que la Lydie, qui a relâché depuis à la mêm...
Locuteur: Lamarque
...Quoi qu'il en soit, je me suis empressé de communiquer au ministre des affaires étrangères tous les détails de cette arrestation du Diligent, afin qu'...
...ditiyes pour le prompt affranchissement de ce navire et pour ODtenir du gouverneme...
...nable, tant à la sûreté qu'à la dignité de la République.
« Quoi qu'il en soit, je me suis empressé de communiquer au ministre des affaires étrangères tous les détails de cette arrestation du Diligent, afin qu'il prenne les mesures les plus expéditiyes pour le prompt affranchissement de ce navire et pour ODtenir du gouvernement portugais une réparation, s'il y a lieu, proportionnée à l'offense et convenable, tant à la sûreté qu'à la dignité de la République.
Locuteur: Lamarque
...ention renvoie cette lettre aux comités de marine et défense générale réunis.) : (La Convention renvoie cette lettre aux comités de marine et défense générale réunis.) :
Locuteur: Lamarque
6° Lettre du général Custine, écrite de Turckeim, le 2 février, et dans laquelle ce générai se plaint de la dénonciation faite contre lui par les commissaires de la Convention nationale à l'armée du Rh...
...nonce que, d'après le rapport qui vient de lui être présenté par le général IJespr...
...Ras-Rhin, et qu'il y a sur les remparts de Landau 140 pièces de canon en batterie.
6° Lettre du général Custine, écrite de Turckeim, le 2 février, et dans laquelle ce générai se plaint de la dénonciation faite contre lui par les commissaires de la Convention nationale à l'armée du Rhin. En désavouant les faits avancés par ces commissaires, il annonce que, d'après le rapport qui vient de lui être présenté par le général IJesprez-Crassier, plus ae 60,000 hommes sont répandus dans les départements du Haut et Ras-Rhin, et qu'il y a sur les remparts de Landau 140 pièces de canon en batterie.
Locuteur: Lamarque
Suit la teneur de cette lettre (1) : Suit la teneur de cette lettre (1) :
Locuteur: Lamarque
...iques, et les craintes qu'ils expriment de rapproche d'une armée ennemie 3,557 hommes, sur Strasbourg, lorsque plus de 60,000 hommes sont répandus dans les 2 ...
... crédulité prompte à l'adopter ; jaloux de conserver l'estime que la nation accorde à ma loyauté et de ne jamais démentir mon caractère," je m'empresse de réclamer contre la fausseté des détails...
...vée des états que je demande au général de l'armée du Rhin, et au citoyen Lépine, directeur de l'arsenal de Strasbourg. Je dois affirmer en passant qu'il y a sur les remparts de Landau, plus de 140 pièces de canon en batterie.
...ée, en date du 20 janvier, dont j'ai seulement été informé par les feuilles publiques, et les craintes qu'ils expriment de rapproche d'une armée ennemie 3,557 hommes, sur Strasbourg, lorsque plus de 60,000 hommes sont répandus dans les 2 départements du Rhin, ainsi que me l'a affirmé hier, à Landau,le citoyenjgénéral...
...ue expérience des hommes et des choses, à quel point l'invraisemblance trouve la crédulité prompte à l'adopter ; jaloux de conserver l'estime que la nation accorde à ma loyauté et de ne jamais démentir mon caractère," je m'empresse de réclamer contre la fausseté des détails qui vous ont été offerts, et ne demande, pour confondre la calomnie, que le temps nécessaire à l'arrivée des états que je demande au général de l'armée du Rhin, et au citoyen Lépine, directeur de l'arsenal de Strasbourg. Je dois affirmer en passant qu'il y a sur les remparts de Landau, plus de 140 pièces de canon en batterie.
Locuteur: Lamarque
...mon estime particulière et que mon plan de campagne, déjà entre les mains du minis... ...le chose qui m'afflige dans ce libellé, c'est qu'il soit signé d'hommes qui ont mon estime particulière et que mon plan de campagne, déjà entre les mains du ministère et des comités, peut offrir quelques idées rassurantes.
Locuteur: Lamarque
tous mes ordres, de ma correspondance : et ce, indépendamment de la communication journalière que je leur fais des détails importants de ma correspondance ministérielle. J'affi...
...t me faire abandonner l'honorable cause de l'indépendance de la République, que je suis appelé à déf...
tous mes ordres, de ma correspondance : et ce, indépendamment de la communication journalière que je leur fais des détails importants de ma correspondance ministérielle. J'affirme à mes concitoyens que jamais les délations, ni même l'intrigue ne pourront me faire abandonner l'honorable cause de l'indépendance de la République, que je suis appelé à défendre.
Locuteur: Lamarque
(La Convention ordonné l'insertion de cette lettre au Bulletin et en décrète le renvoi au comité de la guerre.) (La Convention ordonné l'insertion de cette lettre au Bulletin et en décrète le renvoi au comité de la guerre.)
Locuteur: Lamarque
... Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.) (La Convention renvoie la lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Lamarque
8e Lettre des commissaires de la Convention nationale, députés dans l...
...e transporter du canon et des munitions de guerre.
8e Lettre des commissaires de la Convention nationale, députés dans la Belgique, qui écrivent à la date du 3 février, qu'il est indispensable d'augmenter à Ostende la force armée, et d'y faire transporter du canon et des munitions de guerre.
Locuteur: Lamarque
...ntion nationale, en renvoyant la lettre de ses commissaires aux comités de marine et de défense générale, décrète que le consei... (La Convention nationale, en renvoyant la lettre de ses commissaires aux comités de marine et de défense générale, décrète que le conseil exécutif rendra compte des mesures qu'il a prises pour la défense d'Ostende.)
Locuteur: Lamarque
9e Lettre de Garat, ministre Vintérieur par intérim, qui adresse à l...
...nts, ses récoltes, et une grande partie de ses bestiaux et instruments aratoires.
9e Lettre de Garat, ministre Vintérieur par intérim, qui adresse à la Convention différentes pièces du département du Nord, relatives au citoyen Des...
...rancourt, qui, par un incendie arrivé le 24 novembre dernier, a perdu ses bâtiments, ses récoltes, et une grande partie de ses bestiaux et instruments aratoires.
Locuteur: Lamarque
10® Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, relative à une ...
...pi, qui demande le paiement d'une somme de 124 1., pôur avoir abattu des armoiries...
10® Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, relative à une pétition du citoyen Papi, qui demande le paiement d'une somme de 124 1., pôur avoir abattu des armoiries sur un bâtiment aujourd'hui national.
Locuteur: Lamarque
110 Lettre de Garat7 ministre de Vintérieur par intérim adresse à la Con...
...le serment exigé par la loi du 14 août, de tout Français qui reçoit un traitement ou pension de l'Etat. Le département demande si ceux ...
...aissance du décret, doivent être privés de leurs traitements ou pensions.
110 Lettre de Garat7 ministre de Vintérieur par intérim adresse à la Convention nationale des observations du département du Gers, sur le serment exigé par la loi du 14 août, de tout Français qui reçoit un traitement ou pension de l'Etat. Le département demande si ceux qui ont prêté le serment, mais qui ne l'ont pas fait dans le terme prescrit, parce qu'ils n'ont pas'eu connaissance du décret, doivent être privés de leurs traitements ou pensions.
Locuteur: Lamarque
...La Convention renvoie le tout au comité de législation.) (La Convention renvoie le tout au comité de législation.)
Locuteur: Lamarque
12* Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, contenant diffé...
...elatives à l'habillement et à un rappel de solde demandés par les hommes du 14 jui...
12* Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par intérim, contenant différentes questions relatives à l'habillement et à un rappel de solde demandés par les hommes du 14 juillet.
Locuteur: Lamarque
... Gonvention renvoie la lettre au comité de la guerre.) (La Gonvention renvoie la lettre au comité de la guerre.)
Locuteur: Lamarque
13® Pétition de la commune de Toulouse, adressée aussi par le ministre de l'intérieur, et tendant à obtenir à titre d'indemnité et de secours une sommé de 400,000 livres. 13® Pétition de la commune de Toulouse, adressée aussi par le ministre de l'intérieur, et tendant à obtenir à titre d'indemnité et de secours une sommé de 400,000 livres.
Locuteur: Lamarque
14e Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par 14e Lettre de Garat, ministre de Vintérieur par
...t qu'il est en mon pouvoir, la sécurité de la nation entière et de la Convention sur toutes mesures, pour ...
...jamais redouter l'examen le plus sévère de ma conduitepolitique, je dois dire que j'ai invité les commissaires de la Conr vention résidant à Mayence, à v...
...rendre dans mes bureaux la connaissance de (1) Bulletin de la Convention du 9 février 1793.
« Au reste, pour compléter autant qu'il est en mon pouvoir, la sécurité de la nation entière et de la Convention sur toutes mesures, pour lui prouver que je ne peux jamais redouter l'examen le plus sévère de ma conduitepolitique, je dois dire que j'ai invité les commissaires de la Conr vention résidant à Mayence, à venir tous les jours prendre dans mes bureaux la connaissance de (1) Bulletin de la Convention du 9 février 1793.
Turckeim, 2 février 1793 Turckeim, 2 février 1793

Séance du mardi 9 février 1793

page 393
Locuteur: Lamarque
...'il vaque une place dans le département de la. Charente, et que ni les suppléants,...
...révu ce cas, et il demande une décision de la Convention nationale.
intérim, qui annonce qu'il vaque une place dans le département de la. Charente, et que ni les suppléants, ni les autres membres du conseil ne veulent la remplir. Le ministre observe qu'aucune loi n'a prévu ce cas, et il demande une décision de la Convention nationale.
Locuteur: Lamarque
... Convention renvoie la lettre au comité de législation.) (La Convention renvoie la lettre au comité de législation.)
Locuteur: Lamarque
15e Lettre de Clavière, ministre des contributions pu...
...t part à la Convention des réclamations de plusieurs propriétaires qui ont entrepris des défrichements, qui, à défaut de nouvelle loi à cet égard, demandent à j...
...tobre 1766, à ceux qui entreprendraient de défricher des landes et terres incultes...
15e Lettre de Clavière, ministre des contributions publiques, qui fait part à la Convention des réclamations de plusieurs propriétaires qui ont entrepris des défrichements, qui, à défaut de nouvelle loi à cet égard, demandent à jouir des exemptions qui ont été accordées par un arrêt du 2 octobre 1766, à ceux qui entreprendraient de défricher des landes et terres incultes.
Locuteur: Lamarque
16e Lettre de Monge, ministre de la marine, relative à l'organisation civile de la marine aux colonies. Ce ministre dem... 16e Lettre de Monge, ministre de la marine, relative à l'organisation civile de la marine aux colonies. Ce ministre demande que la Convention nationale prononce sans retard sur cet objet.
Locuteur: Lamarque
...onvention renvoie la lettre aux comités de marine et des colonies.) (La Convention renvoie la lettre aux comités de marine et des colonies.)
Locuteur: Lamarque
17e Pétition des ouvriers de la manufacture des tapisseries de Beauvais, relative au citoyen Me-nou, chef de l'entreprise de cette manufacture. 17e Pétition des ouvriers de la manufacture des tapisseries de Beauvais, relative au citoyen Me-nou, chef de l'entreprise de cette manufacture.
Locuteur: Lamarque
...e la lettre aux comités des domaines et de commerce réunis.) (La Convention renvoie la lettre aux comités des domaines et de commerce réunis.)
Locuteur: Lamarque
18e Lettre de Lebrun, ministre des affaires étrangère...
...ses dépêches des commissaires nationaux de la ville de Dinant et de l'administration provisoire de cette ville; elle est ainsi conçue (1) ...
18e Lettre de Lebrun, ministre des affaires étrangères, par laquelle il transmet à la Convention diverses dépêches des commissaires nationaux de la ville de Dinant et de l'administration provisoire de cette ville; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Lamarque
, l'an IIe de la République. , l'an IIe de la République.
Locuteur: Lamarque
« J'ai l'honneur de vous faire passer, au désir des citoyens commissaires nationaux de la ville de Dinant, des pièces qui vous prouveront ...
...t manifestée, par l'organe du président de leur administration provisoire.
« J'ai l'honneur de vous faire passer, au désir des citoyens commissaires nationaux de la ville de Dinant, des pièces qui vous prouveront tout à la fois, et le civisme du citoyen Fontbonne qui y commande en l'absence d...
... y a développés, et la reconnaissance vraiment républicaine que les habitants ont manifestée, par l'organe du président de leur administration provisoire.
Locuteur: Lamarque
« Ces pièces sont : copie de la dépêche qui m'a été adressée le 17 j...
...t que j'ai reçue le 27 seulement; copie de son discours civique et fraternel à l'a...
...ssemblée en présence du peuple et copie de la réponse du président.
« Ces pièces sont : copie de la dépêche qui m'a été adressée le 17 janvier, par le citoyen Bosque, et que j'ai reçue le 27 seulement; copie de son discours civique et fraternel à l'administration provisoire, assemblée en présence du peuple et copie de la réponse du président.
Locuteur: Lamarque
« 11 résulte de cette dernière pièce deux choses bien e...
...emarquer : la première est un désir vif de se réunir à la France. La seconde est une disposition sincère à admettre la circulation de nos assignats, s'il est envoyé des inst...
« 11 résulte de cette dernière pièce deux choses bien essentielles à remarquer : la première est un désir vif de se réunir à la France. La seconde est une disposition sincère à admettre la circulation de nos assignats, s'il est envoyé des instructions et des vérificateurs, pour y connaître ceux qui seraient faux, ou altér...
Locuteur: Lamarque
néral de la fabrication des assignats, qui adres... néral de la fabrication des assignats, qui adresse à la Convention nationale un mémoire tendant à justifier sa gestion.
Locuteur: Lamarque
...e indemnité fondée sur les empêchements de commerce. 20e Pétition du citoyen Jean-Louis Lecoq, qui réclame une indemnité fondée sur les empêchements de commerce.
Locuteur: Lamarque
21e Lettre du citoyen Joubert, de la Loire-Inférieure, qui demande que la...
...il a injustement condamné les 5 consuls de Nantes en exercice en 1790.
21e Lettre du citoyen Joubert, de la Loire-Inférieure, qui demande que la Convention nationale ordonne la revision du procès, dans lequel il prétend qu'un arrêt du conseil a injustement condamné les 5 consuls de Nantes en exercice en 1790.
Locuteur: Lamarque
...onvention renvoie la pétition au comité de législation.) (La Convention renvoie la pétition au comité de législation.)
Locuteur: Lamarque
...ens Philibert Simond, Grégoire, Hérault de Séchelles et Jagot, commissaires de la Convention nationale au département ... 22® Lettre des citoyens Philibert Simond, Grégoire, Hérault de Séchelles et Jagot, commissaires de la Convention nationale au département du Mont-Blanc (î) pour annoncer qu'ils ont organisé, dans ce département, les mu...
Locuteur: Lamarque
...on nationale, nous nous sommes abstenus de lui rendre un compte successif de nos opérations. Mais aujourd'hui que no...
...s délais nécessaires pour être à portée de connaître les résultats, le moment est venu de vous présenter un tableau rapide de nos opérations et de marquer le degré où nous trouvons l'esprit public autour de nous.
«Au milieu des grands intérêts qui occupaient la Convention nationale, nous nous sommes abstenus de lui rendre un compte successif de nos opérations. Mais aujourd'hui que nous avons achevé les travaux qui devaient préparer l'organisation du département du Mont-Blanc, et qu'il ne nous reste plus qu'à attendre l'expiration des délais nécessaires pour être à portée de connaître les résultats, le moment est venu de vous présenter un tableau rapide de nos opérations et de marquer le degré où nous trouvons l'esprit public autour de nous.
Locuteur: Lamarque
...la démarcation des cantons présentaient de grandes difficultés dans un pays couvert de montagnes souvent impraticables, et où l'insuffisance de la carte force de recourir sans cesse à des instructions ...
... Thonon, Cluses, Moutiers et Saint-Jean-de-Mau-rienne. La préférence due aux consi...
...ous a déterminés à placer dans la ville de Chambéry, le chef-lieu du département. ...
« Les municipalités sont organisées. La division dés districts et la démarcation des cantons présentaient de grandes difficultés dans un pays couvert de montagnes souvent impraticables, et où l'insuffisance de la carte force de recourir sans cesse à des instructions locales. 655 communes ont donné 83 cantons et 7 districts dont les chefs-lieux sont Chambéry, Annecy, Carouge, Thonon, Cluses, Moutiers et Saint-Jean-de-Mau-rienne. La préférence due aux considérations politiques dans les circonstances actuelles nous a déterminés à placer dans la ville de Chambéry, le chef-lieu du département. Une population d'environ 424,000 individus fournit 707 électeurs.
Locuteur: Lamarque
« Obligés de publier les lois relatives aux assemblé...
... nous a fallu remplir la tâche épineuse de concilier des lois discordantes et parmi celles qui ont été abrogées ou modifiées, de saisir ce qui constitue le dernier état...
« Obligés de publier les lois relatives aux assemblées communales, primaires et électorales, il nous a fallu remplir la tâche épineuse de concilier des lois discordantes et parmi celles qui ont été abrogées ou modifiées, de saisir ce qui constitue le dernier état, ouvrage qui n'existait nulle part.
...en Lamarche, directeur gé- (1) Bulletin de la Convention du 9 février 1793. J 19e Lettre du citoyen Lamarche, directeur gé- (1) Bulletin de la Convention du 9 février 1793. J
« Paris, le 5 février 1793 « Paris, le 5 février 1793
« Chambéry, 31 janvier 1793 « Chambéry, 31 janvier 1793

Séance du mardi 9 février 1793

page 394
Locuteur: Lamarque
« Nous profiterons de cet intervalle pour aller dans divers c...
...ent,, pour combattre les efforts réunis de l'aristocratie et du fanatisme qui déjà...
« Nous profiterons de cet intervalle pour aller dans divers cantons du département,, pour combattre les efforts réunis de l'aristocratie et du fanatisme qui déjà se produisent sous mille ' formes et qu'il faut écraser sans délai.
Locuteur: Lamarque
« Par notre lettre du 4 de ce mois, nous vous avons demandé des armes et des modèles de piques pour accélérer la formation des gardes nationales et des bataillons de volontaires du Mont-Blanc» Nous vous ré...
...ance, cette demande dont les mouvements de l'ennemi, qui nous avoisine et l'appréhension de troubles intérieurs rendent chaque jour...
« Par notre lettre du 4 de ce mois, nous vous avons demandé des armes et des modèles de piques pour accélérer la formation des gardes nationales et des bataillons de volontaires du Mont-Blanc» Nous vous réitérons, avec instance, cette demande dont les mouvements de l'ennemi, qui nous avoisine et l'appréhension de troubles intérieurs rendent chaque jour le succès plus nécessaire.
Locuteur: Lamarque
...ous avions également appelé l'attention de la Convention nationale sur les mesures...
...lermann. Nous désirons que votre comité de défense générale se fasse représenter, ...
...es demandes consignées dans les lettres de ce général au ministre de la guerre pour les combiner avec le mém...
« Nous avions également appelé l'attention de la Convention nationale sur les mesures à prendre pour renforcer et approvisionner l'armée commandée par Kellermann. Nous désirons que votre comité de défense générale se fasse représenter, le plus tôt possible; les demandes consignées dans les lettres de ce général au ministre de la guerre pour les combiner avec le mémoire que nous vous avons adressé, et dont la suite, qui vous parviendra incessam...
Locuteur: Lamarque
...ous Juttons encore contre les manœuvres de la cupidité, qui, aspirant le numéraire de la France, s'est fait un système de paraître désirer elle-même le papier-monnaie et cependant de multiplier les prétextes pour en retard... ..., commence à s'effectuer. Nous avons établi la circulation des assignats, mais nous Juttons encore contre les manœuvres de la cupidité, qui, aspirant le numéraire de la France, s'est fait un système de paraître désirer elle-même le papier-monnaie et cependant de multiplier les prétextes pour en retarder le cours.
Locuteur: Lamarque
...qui travaillent, en tous sens, la ville de Chambéry, et qui font d'un peuple bon, mais trop confiant, l'instrument de leurs intrigues. Les uns veulent des places, d'autres le retour de la Convention des Allobroges, d'autres la résurrection du roi sarde. Leurs moyens sont de déconsidérer et de neutraliser, autant qu'il est en eux, l...
...nts du peuple français. Il nous suffira de citer quelques faits, On voulait que les commissaires de la Convention nationale ne pussent jama...
... présenté notre opinion ni formé auprès de vous 'aucune demande, on provoquait le ...
...lement donné lecture. Ailleurs, au sein de l'administration, on avait l'audace de révoquer en doute nos pouvoirs, sous le risible prétexte que les commissaires de la Convention nationale ne pouvaient tr...
...s. Un dernier trait achèvera le tableau de l'esprit public à Chambéry. Une affiche...
...vec le patriotisme, nous ont révélé l'existence d'un certain nombre d'individus qui travaillent, en tous sens, la ville de Chambéry, et qui font d'un peuple bon, mais trop confiant, l'instrument de leurs intrigues. Les uns veulent des places, d'autres le retour de la Convention des Allobroges, d'autres la résurrection du roi sarde. Leurs moyens sont de déconsidérer et de neutraliser, autant qu'il est en eux, les représentants du peuple français. Il nous suffira de citer quelques faits, On voulait que les commissaires de la Convention nationale ne pussent jamais délibérer ensemble qu'en séance publique. Dans l'impartialité que nous mettto...
...sur le chef-lieu du département, on calomniait même notre silence. Avant d'avoir présenté notre opinion ni formé auprès de vous 'aucune demande, on provoquait le peuple à des assemblées extraordinaires, et là on rédigeait pour ia Convention n...
...tures des spectateurs pour authentiquer un procès-verbal dont on n'avait pas seulement donné lecture. Ailleurs, au sein de l'administration, on avait l'audace de révoquer en doute nos pouvoirs, sous le risible prétexte que les commissaires de la Convention nationale ne pouvaient transmettre les lois françaises, sans annuler les pouvoirs législatif et exécutif ...
...xécutif, ce qui renvoyait à une époque plus éloignée la circulation des assignats. Un dernier trait achèvera le tableau de l'esprit public à Chambéry. Une affiche très innocente a paru, la
Locuteur: Lamarque
...té entama contre ce badinage une espèce de procédure et le traduisit criminellemen...
...s à proclamer la déclaration des droits de l'homme et la liberté de la presse comnie une nouveauté.
municipalité entama contre ce badinage une espèce de procédure et le traduisit criminellement au Sénat. Nous fûmes réduits à proclamer la déclaration des droits de l'homme et la liberté de la presse comnie une nouveauté.
Locuteur: Lamarque
« A tant de contradictions, nous opposons constamment l'énergie qu'inspirent à la fois le sentiment de la liberté, le dépôt de la dignité nationale, que nous ne laiss...
...s compromettre, et l'espoir consolateur de trouver, dans la grande majorité des ca...
« A tant de contradictions, nous opposons constamment l'énergie qu'inspirent à la fois le sentiment de la liberté, le dépôt de la dignité nationale, que nous ne laisserons jamais compromettre, et l'espoir consolateur de trouver, dans la grande majorité des cantons du Mont-Blanc, un patriotisme prononcé.
Locuteur: Lamarque
...P.-S. Nous joignons ici les exemplaires de nos proclamations (1). » « P.-S. Nous joignons ici les exemplaires de nos proclamations (1). »
Locuteur: Lamarque
...nvention renvoie cette lettre au comité de division, et âu comité de la guerre, pour ce qui le concerne.) (La Convention renvoie cette lettre au comité de division, et âu comité de la guerre, pour ce qui le concerne.)
Locuteur: Lamarque
...es appels nominaux relatifs au jugement de Louis Capet, lorsque ces motifs n'auron... ...re propose que les députés soient autorisés à faire imprimer leurs motifs dans les appels nominaux relatifs au jugement de Louis Capet, lorsque ces motifs n'auront pas été exactement rendus..
Locuteur: Bailleul
, au nom de la commission des vingt-quatre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser cette commission à remettre ' les titres de propriété et papiers de famille aux citoyens qui les réclameront; le projet de décret est ainsi conçu : , au nom de la commission des vingt-quatre, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser cette commission à remettre ' les titres de propriété et papiers de famille aux citoyens qui les réclameront; le projet de décret est ainsi conçu :
Locuteur: Bailleul
...La Convention nationale, ouï le rapport de la commission des vingt-quatre, créée p... « La Convention nationale, ouï le rapport de la commission des vingt-quatre, créée par le décret du Ier octobre dernier, décrète ce qui suit :
Locuteur: Bailleul
...tre est autorisée à remettre les titres de propriété, papiers de famille, comme tutelles, curatelles, partages de successions, etc., et tous autres, étra... « Ladite commission des vingt-quatre est autorisée à remettre les titres de propriété, papiers de famille, comme tutelles, curatelles, partages de successions, etc., et tous autres, étrangers aux affaires publiques, aux citoyens qui les réclameront d'après les forma...
Locuteur: Bailleul
...Les citoyens qui réclameront des titres de propriété, papiers de famille, etc., déclareront à quel titre ils les réclament, et justifieront de leur droit, s'ils leur appartiennent. S'ils agissent comme étant aux droits de celui à qui ils ont appartenu, ils justifieront de son décès, de sa qualité et de la leur, par rapport à lui. S'ils agissent comme tuteurs ou fondés de pouvoirs, ils justifieront de leurs qualités et des droits de celui ou ceux au nom desquels ils agiss... « Les citoyens qui réclameront des titres de propriété, papiers de famille, etc., déclareront à quel titre ils les réclament, et justifieront de leur droit, s'ils leur appartiennent. S'ils agissent comme étant aux droits de celui à qui ils ont appartenu, ils justifieront de son décès, de sa qualité et de la leur, par rapport à lui. S'ils agissent comme tuteurs ou fondés de pouvoirs, ils justifieront de leurs qualités et des droits de celui ou ceux au nom desquels ils agissent.
« Ils seront, en outre, tenus de justifier de leur résidence, .s'ils agissent en leur nom, aux termes de la loi sur les émigrés; s'ils agissent ...
...ux droits d'un décédé, ils justifieront de la résidence avant son décès, et de la leur ; si c'est comtae tuteurs, fondés de pouvoirs, etc., Us justifieront de leur .qualité ou (1) Voy. ci-après, ces proclamations aux annexes de la séance. Nous y insérons également de...
...ommissaires, en date des 6 tt 8 février 1793, bien que la Convention n'en ait pas eu...
« Ils seront, en outre, tenus de justifier de leur résidence, .s'ils agissent en leur nom, aux termes de la loi sur les émigrés; s'ils agissent comme étant aux droits d'un décédé, ils justifieront de la résidence avant son décès, et de la leur ; si c'est comtae tuteurs, fondés de pouvoirs, etc., Us justifieront de leur .qualité ou (1) Voy. ci-après, ces proclamations aux annexes de la séance. Nous y insérons également deux proclamations des mêmes commissaires, en date des 6 tt 8 février 1793, bien que la Convention n'en ait pas eu connaissance. Le lecteur aura ainsi sous les yeux tout le f travail des commiss...

Séance du mardi 9 février 1793

page 395
Locuteur: Lamarque
2° Lettre des administrateurs de la trésorerie nationale qui l'ont passe...
... et des dépenses faites pendant le mois de janvier 1793.
2° Lettre des administrateurs de la trésorerie nationale qui l'ont passer à la Convention l'état des recettes et des dépenses faites pendant le mois de janvier 1793.
Locuteur: Bailleul
pouvoirs, et de la résidence de ceux au nom desquels ils agissent, ainsi que de la résidence dés personnes au droit des... pouvoirs, et de la résidence de ceux au nom desquels ils agissent, ainsi que de la résidence dés personnes au droit desquelles ces derniers pourraient réclamer.
Locuteur: Bailleul
...ces ci-dessus indiquées, que sur l'avis de six ae ses membres au moins, et il sera dressé procès-verbal de leur délivrance," ainsi que de la délibération qui l'aura autorisée ». La commission ne pourra délivrer les pièces ci-dessus indiquées, que sur l'avis de six ae ses membres au moins, et il sera dressé procès-verbal de leur délivrance," ainsi que de la délibération qui l'aura autorisée ».
Locuteur: Bailleul
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Beauvais
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser le ministre de Vintérieur à payer chaque mois, à l'hospice de la Charité, à Paris, une somme de 4,166 l. 13 s. 4 d. ; le projet décret est ainsi conçu : , au nom du comité des secours publics, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à autoriser le ministre de Vintérieur à payer chaque mois, à l'hospice de la Charité, à Paris, une somme de 4,166 l. 13 s. 4 d. ; le projet décret est ainsi conçu :
Locuteur: Beauvais
...tionale, après avoir entôndu le rapport de son comité des secours publics, décrète que le ministre de l'intérieur est autorisé à faire payer ...
... la trésorerie nationale, sur les fonds de 4 millions mis à la disposition par le décret du 3 de ce mois, concernant les hôpitaux, à l'hospice de la charité, chaussée de Sèves, faubourg Saint-Germain, à commencer du mois de janviér dernier, la somme de 4,166 1; 13 s. 4 d., jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur le sort de cette maison ».
« La Convention nationale, après avoir entôndu le rapport de son comité des secours publics, décrète que le ministre de l'intérieur est autorisé à faire payer chaque mois, par la trésorerie nationale, sur les fonds de 4 millions mis à la disposition par le décret du 3 de ce mois, concernant les hôpitaux, à l'hospice de la charité, chaussée de Sèves, faubourg Saint-Germain, à commencer du mois de janviér dernier, la somme de 4,166 1; 13 s. 4 d., jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur le sort de cette maison ».
Locuteur: Beauvais
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Lamarque
... lecture d'une lettre des entrepreneurs de la nouvelle salle des séances, à l'effet de mettre à leur disposition de nouveaux fonds pour aboutir à la confec... , secrétaire, donne lecture d'une lettre des entrepreneurs de la nouvelle salle des séances, à l'effet de mettre à leur disposition de nouveaux fonds pour aboutir à la confection des bâtiments.
Locuteur: Lamarque
...ntion nationale décrète que le ministre de l'intérieur rendra compte, sous deux jours, de cette demande, et que le comité des inspecteurs de la salle fera connaître l'emploi des pr...
...t été affectés au paiement des ouvrages de construction de la nouvelle salle).
(La Convention nationale décrète que le ministre de l'intérieur rendra compte, sous deux jours, de cette demande, et que le comité des inspecteurs de la salle fera connaître l'emploi des premiers deniers qui auront été affectés au paiement des ouvrages de construction de la nouvelle salle).
Locuteur: Philippeaux
, au nom du comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à ordonner que les huissiers des jugées de paix des villes divisées en plusieurs sections seront tenus de résider dans l'arrondissement de leur section; le projet de décret est ainsi conçu : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, décrète, que les huissiers des juges de paix des villes divisées en plusieurs sections, seront tenus de résider dans l'arrondissement de leurs sections ». , au nom du comité de législation, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à ordonner que les huissiers des jugées de paix des villes divisées en plusieurs sections seront tenus de résider dans l'arrondissement de leur section; le projet de décret est ainsi conçu : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, décrète, que les huissiers des juges de paix des villes divisées en plusieurs sections, seront tenus de résider dans l'arrondissement de leurs sections ».
Locuteur: Philippeaux
(La Convention adopte le projet de décret.) (La Convention adopte le projet de décret.)
Locuteur: Maignet
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à accorder à la citoyenne Suzanne Agnan, veuve de] Jean-Hyacinthe Asselin, un secours provisoire de 300 livres; le projet de décret est ainsi conçu : , au nom du comité des secours publics, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à accorder à la citoyenne Suzanne Agnan, veuve de] Jean-Hyacinthe Asselin, un secours provisoire de 300 livres; le projet de décret est ainsi conçu :
Locuteur: Maignet
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics, . « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics,
Locuteur: Maignet
...llions mis à la disposition du ministre de l'intérieur, par la loi du 22 août 1790...
...rdé à la citoyenne Suzanne Agnan, veuve de Jean-Hyacinthe Asselin, la somme de 300 livres, par forme de secours provisoire; renvoie, au surplus,.la pétition de
« Décrète que, sur les 2 millions mis à la disposition du ministre de l'intérieur, par la loi du 22 août 1790, il sera accordé à la citoyenne Suzanne Agnan, veuve de Jean-Hyacinthe Asselin, la somme de 300 livres, par forme de secours provisoire; renvoie, au surplus,.la pétition de
Locuteur: Maignet
ladite veuve à son comité de liquidation, qiii lui présentera incess... ladite veuve à son comité de liquidation, qiii lui présentera incessamment ses vues sur la pension qui pourra lui être accordée ».
Locuteur: Maignet
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Marie-Joseph Chénier
... illustre, un octogénaire, j'étais loin de penser que ma voix se faisait entendre ...
...bilité, serait mort avec la consolation de n'être pas oublié par la nation françai...
.... Sa veuve reste encore ; elle est âgée de 76 ans ; il ne lui laisse pour héritage...
...eux écrivain. Vous offrir les occasions de faire du bien, c'est vous ménager un délassement de vos grands travaux, une consolation dan...
...nfaits jusque dans la tombe où il vient de descendre.
...rs derniers, je provo'quai votre bienfaisance envers un étranger, un littérateur illustre, un octogénaire, j'étais loin de penser que ma voix se faisait entendre trop tard, et qu'à l'instant même où je parlais, Goidoni n'était déjà plus. Si, ...
...oint abusé dans cette Assemblée, Goidoni, grâce à votre justice et à votre sensibilité, serait mort avec la consolation de n'être pas oublié par la nation française qu'il avait adoptée pour mère, et qu'il aimait avec tendresse. Sa veuve reste encore ; elle est âgée de 76 ans ; il ne lui laisse pour héritage.qu'un nom célèbre, des vertus et la pauvreté. Je viens vous engager à détourner sur elle une faible partie des bienfaits dont vous avez voulu combler ce vertueux écrivain. Vous offrir les occasions de faire du bien, c'est vous ménager un délassement de vos grands travaux, une consolation dans vos peines, dans vos sollicitudes patriotiques ; et la Convention nationale s'...
...e d'un vieillard respectable, et en le poursuivant, pour ainsi dire, par des bienfaits jusque dans la tombe où il vient de descendre.
Locuteur: Marie-Joseph Chénier
« La veuve de Goidoni jouira, sa vie durant, d'une pension de douze cents livres. Cette pen-^ sion lu... « La veuve de Goidoni jouira, sa vie durant, d'une pension de douze cents livres. Cette pen-^ sion lui sera payée par la trésorerie nationale.
Locuteur: Marie-Joseph Chénier
...qui restait dû à Goidoni depuis le mois de juillet dernier, pour son traitement annuel de quatre mille livres, sera payé sur-le-c...
... trésorerie nationale, à la réquisition de la veuve.»
« Ce qui restait dû à Goidoni depuis le mois de juillet dernier, pour son traitement annuel de quatre mille livres, sera payé sur-le-champ par la trésorerie nationale, à la réquisition de la veuve.»
Locuteur: Lamarque
...nt d'Eure-et-Loir, qui demande un congé de huit jours. 1° Lettre du citoyen Frémanger, député du département d'Eure-et-Loir, qui demande un congé de huit jours.
(2) Voy. ci-dessus, séance du 7 février 1793,page 347, le décret rendu eu faveur de Goidoni sur la motion de M.-J. Chéi ier. (2) Voy. ci-dessus, séance du 7 février 1793,page 347, le décret rendu eu faveur de Goidoni sur la motion de M.-J. Chéi ier.
(de Nantes),, au nom du comité d'instructio... (de Nantes),, au nom du comité d'instruction publique, fait un rapport et présente un projet du décret (1) relatif aux coll...
" (3) Ribliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez 'de l'Oise), tome 102, n" 63. " (3) Ribliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez 'de l'Oise), tome 102, n" 63.

Séance du mardi 9 février 1793

page 396
Locuteur: Fouché
Citoyens, de toutes parts on réclame les écoles de l'instruction publique, et partout on nous ôte les moyens de les établir. Ici od vend les bâtiments ...
...vés ; là, par une fausse interprétation de vos décrets, les receveurs de la régie des domaines nationaux ;se son...
...ers ajoutent à leur superflu les droits recette, les professeurs et les élèves ...
...ent tout cpnspire contre rétablissement de l'instruction publique.
Citoyens, de toutes parts on réclame les écoles de l'instruction publique, et partout on nous ôte les moyens de les établir. Ici od vend les bâtiments que la loi avait réservés ; là, par une fausse interprétation de vos décrets, les receveurs de la régie des domaines nationaux ;se sont attribué la perception des revenus des collèges, au préjudice des corps administratifs, à qui elle est confiée ; et tandis que ,ies riches financiers ajoutent à leur superflu les droits recette, les professeurs et les élèves dit «boursiers» manquent du nécessaire. Il semble que dans ce moment tout cpnspire contre rétablissement de l'instruction publique.
Locuteur: Fouché
Votre comité me charge de vous présenter le projet de décret suivant : Votre comité me charge de vous présenter le projet de décret suivant :
Locuteur: Fouché
...nts d'instruction publique, indépendant de ces fondations, la vente des biens de ces établissements continuera à être su... ...nt la suppression des congrégations séculières ne s'étendant pas aux établissements d'instruction publique, indépendant de ces fondations, la vente des biens de ces établissements continuera à être suspendue, conformément aux décrets rendus par l'Assemblée constituante.
Locuteur: Fouché
« Les receveurs de la régie seront tenus, dans la huitaine de la publication du présent décret, compter de clerc-à-maître, par-devant les corps ad...
...s ou municipaux, respectivement chargés de l'administration des collèges, de tous deniers par eux pèrçus comme appar...
...qui précédemment en étaient chargés, où de ceùx qui leur seront désignés par les a...
« Les receveurs de la régie seront tenus, dans la huitaine de la publication du présent décret, compter de clerc-à-maître, par-devant les corps administratifs ou municipaux, respectivement chargés de l'administration des collèges, de tous deniers par eux pèrçus comme appartenant à ces établissements, et seront contraints d'en verser immédiatement le montant en deniers ou quittances, entre les-mains des receveurs qui précédemment en étaient chargés, où de ceùx qui leur seront désignés par les administrations.
Locuteur: Fouché
... 30,000 âmes, il ne pourra être moindre de 1,000 livres ; et dans les villes, au-dessus de cette population, de 1,500 livres ; et pour les secondes, au delà de 2,000 livres, dérogeant, pour cet effet, à l'article 1er du titre IV de -la loi du 18 août 1792. » ...sseurs actuellement en exercice, ainsi qu'il suit : dans les villes au-dessousde 30,000 âmes, il ne pourra être moindre de 1,000 livres ; et dans les villes, au-dessus de cette population, de 1,500 livres ; et pour les secondes, au delà de 2,000 livres, dérogeant, pour cet effet, à l'article 1er du titre IV de -la loi du 18 août 1792. »
Locuteur: Carnot
...ationale,après avoir entendu le rapport de son comité de défense générale, décrète ce qui suit : «La Gonvention nationale,après avoir entendu le rapport de son comité de défense générale, décrète ce qui suit :
Locuteur: Carnot
...d'infanterie légère, qui portera le nom de légion des montagnes. » Il sera levé quatre nouveaux bataillons pour former un corps d'infanterie légère, qui portera le nom de légion des montagnes.
Locuteur: Carnot
» Chaque bataillon de là légion des montagnes sera composé et...
...ans les mêmes formes que les bataillons de volontaires nationaux.
» Chaque bataillon de là légion des montagnes sera composé et soldé sur le rriêmè pied et dans les mêmes formes que les bataillons de volontaires nationaux.
Locuteur: Carnot
» Lors de la première élection, les officier sero...
...xécutif, sur la présentation du général de l'armée des Pyrénées.
» Lors de la première élection, les officier seront nommés parle conseil exécutif, sur la présentation du général de l'armée des Pyrénées.
Locuteur: Carnot
» Les soldats et sous-officiers de ce corps seront, ou étrangers, ou domic... » Les soldats et sous-officiers de ce corps seront, ou étrangers, ou domiciliés à une lieue au plus du pied des Pyrénées.
Locuteur: Carnot
...habillement, l'armement et l'équipement de ce corps sont arrêtés par le ministre de la guerre, d'après les projets qui lui seront présentés par le général de l'armée des Pyrénées. » L'habillement, l'armement et l'équipement de ce corps sont arrêtés par le ministre de la guerre, d'après les projets qui lui seront présentés par le général de l'armée des Pyrénées.
Locuteur: Carnot
...gion des montagnes, recevront une somme de 50 livres pour leur engagement ; cet en... « Les citoyens, soit français, soit étrangers, qui entreront dans la légion des montagnes, recevront une somme de 50 livres pour leur engagement ; cet engagement n'obligera celui qui le contractera que pour trois ans au plus, et pour...
Locuteur: Carnot
» Les six compagnies de la légion des montagnes déjà levées feront partie de celle dont la formation est ordonnée pa... » Les six compagnies de la légion des montagnes déjà levées feront partie de celle dont la formation est ordonnée par le présent décret.
Locuteur: Carnot
...nationale, à la disposition du ministre de la guerre, pour la levée de la légion des montagnes, 160,000 livres pour la levée des hommes, et pareille somme de 160,000 livres pour son armement. » Il sera mis, par la trésorerie nationale, à la disposition du ministre de la guerre, pour la levée de la légion des montagnes, 160,000 livres pour la levée des hommes, et pareille somme de 160,000 livres pour son armement.
Locuteur: Carnot
...1 sera mis à la disposition du ministre de la guerre une somme de 224,000 livres, pour l'habillement de la légion des montagnes, laquelle somme sera réintégrée dans le Trésor public, au moyen de la retenue de trois sous par jour, qu'on fera éprouve... » 11 sera mis à la disposition du ministre de la guerre une somme de 224,000 livres, pour l'habillement de la légion des montagnes, laquelle somme sera réintégrée dans le Trésor public, au moyen de la retenue de trois sous par jour, qu'on fera éprouver à chacun des individus qui composeront ladite légion.
Locuteur: Carnot
...l sera mis à la disposition du ministrë de la guerre, unesommede 160,000 francs,po...
...e trésor public, au moyen d'une retenue de deux sous par-jour, qu'on fera éprouver à chacun des membres de ce corps.
« Il sera mis à la disposition du ministrë de la guerre, unesommede 160,000 francs,poursubvenir aux frais du petit équipement, laquelle somme sera réintégrée dans le trésor public, au moyen d'une retenue de deux sous par-jour, qu'on fera éprouver à chacun des membres de ce corps.
, au nom du comité de défense générale, soumet à la discussion un projet de décret sur la levée d'une légion de miquelets -pour l'armée des Pyrénées (l...
...1) Voy. ci-dessus, séance du 29 janvier 1793, page 19, le rapport de Carnot.
, au nom du comité de défense générale, soumet à la discussion un projet de décret sur la levée d'une légion de miquelets -pour l'armée des Pyrénées (l)j ce projet du décret est ainsi conçu : (1) Voy. ci-dessus, séance du 29 janvier 1793, page 19, le rapport de Carnot.

Séance du mardi 9 février 1793

page 397
Locuteur: Mallarmé
..., fait un rapport et présente un projet de décret (1) tendant à déterminer le prix du salpêtre pendant l'année 1793; le projet de décret est ainsi conçu : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète ce qui... , au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret (1) tendant à déterminer le prix du salpêtre pendant l'année 1793; le projet de décret est ainsi conçu : « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète ce qui suit :
Locuteur: Mallarmé
« Le prix de la livre du salpêtre qui sera fourni par les salpêtriers dans les magasins de la régie, pendant l'année 1793, est fixé à 13 s. 6 d. « Le prix de la livre du salpêtre qui sera fourni par les salpêtriers dans les magasins de la régie, pendant l'année 1793, est fixé à 13 s. 6 d.
Locuteur: Mallarmé
« La régie fournira la potasse au prix de 37 1. 10 s. par quintal, pour tous les salpêtriers de la République, sans distinction, pendant l'année 1793. « La régie fournira la potasse au prix de 37 1. 10 s. par quintal, pour tous les salpêtriers de la République, sans distinction, pendant l'année 1793.
Locuteur: Carnot
tagnes seront exercées de la manière prescrite par la loi du 3 fé...
...naux. » (La Convention adopte ce projet de décret.)
tagnes seront exercées de la manière prescrite par la loi du 3 février 1792, pour les bataillons des volontaires nationaux. » (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Mallarmé
...ntera à l'Assemblée nationale le projet de tarif à décréter pour 1794. ...la fin du mois d'octobre prochain, le ministre des contributions publiques présentera à l'Assemblée nationale le projet de tarif à décréter pour 1794.
Locuteur: Mallarmé
...ourraient être faites par les fabriques de poudre et de salpêtre, et des encouragements qu'il pourrait être utile de donner aux entrepreneurs ou inventeurs. ...ielles qui ont été ou seront établies en Ffance, des nouvelles découvertes qui pourraient être faites par les fabriques de poudre et de salpêtre, et des encouragements qu'il pourrait être utile de donner aux entrepreneurs ou inventeurs.
Locuteur: Mallarmé
pour Vannée 1793. pour Vannée 1793.
Locuteur: Mallarmé
Puy-de-Dôme............. Puy-de-Dôme.............
Locuteur: Mallarmé
Pas-de-Calais............. Pas-de-Calais.............
Locuteur: Mallarmé
RÉSIDENCE des commissaires de la régie. Fixation déterminée pour chaq...
...on déterminée. Décompte sur la totalité de la fourniture si elle excède la fixatio...
RÉSIDENCE des commissaires de la régie. Fixation déterminée pour chaque salpètrier. Prix du salpêtre brut, sur la balance, pour la fixation déterminée. Décompte sur la totalité de la fourniture si elle excède la fixation déterminée. Récolte présumée.
Locuteur: Mallarmé
(. Salpêtriers de la (. Salpêtriers de la
Locuteur: Mallarmé
) Salpetners de la I ) Salpetners de la I
...ne du tarif ci-joint. (f ) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez, (de l'Oise), tome 36, n° 13. ...e pesant, lorsqu'ils auront excédé la quantité déterminée par la troisième colonne du tarif ci-joint. (f ) Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez, (de l'Oise), tome 36, n° 13.

Séance du mardi 9 février 1793

page 398
Locuteur: Mathieu
...ande que les salpêtriers soient exempts de service dans la garde nationale;-je dem... Je demande que les salpêtriers soient exempts de service dans la garde nationale;-je demande aussi qu'ils puissent, avec la permission des'administrateurs, fouiller les...
Locuteur: Mathieu
... successivement les différents articles de ce projet de décret.) (La Convention passe à l'ordre du jour sur ces deux propositions, puis adopte successivement les différents articles de ce projet de décret.)
Locuteur: Boudin
..., fait un rapport et présente un projet de décret relatif à l'exécution de l'article 14 de la loi du 28 août dernier, concernant l... (Indre), au nom du comité d'agriculture, fait un rapport et présente un projet de décret relatif à l'exécution de l'article 14 de la loi du 28 août dernier, concernant la propriété des arbres plantés le long des chemins; il s'exprime ainsi :
Locuteur: Boudin
...rs pétitions relativement à l'exécution de l'article 14 de la loi du 28 août 1792, qui porte que t...
...n possession. Votre eomité vous propose de passer à l'ordre du jour sur les pétiti...
Citoyens, vous avez renvoyé à votre comité d'agriculture plusieurs pétitions relativement à l'exécution de l'article 14 de la loi du 28 août 1792, qui porte que tous les arbres existant actuellement sur les chemins.publics, autres que des gra...
... à moins que les communes ne justifient en avoir acquis la propriété par titre en possession. Votre eomité vous propose de passer à l'ordre du jour sur les pétitions qui vous ont été présentées relativement à cet objet.
Locuteur: Boudin
...la Convention nationale sur l'exécution de l'article 14 de la loi du 28 août 1792, qui porte que l... ...rapport du comité d'agriculture, relativement à diverses pétitions présentées à la Convention nationale sur l'exécution de l'article 14 de la loi du 28 août 1792, qui porte que les arbres plantés le long des chemins appartiennent aux propriétaires riverains,...
Locuteur: Cavaignac
, au nom des comités de sûreté générale et de surveillance réunis, soumet à la discussion un projet de décret sur la reddition de Verdun; M est ainsi conçu (1) : , au nom des comités de sûreté générale et de surveillance réunis, soumet à la discussion un projet de décret sur la reddition de Verdun; M est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Cavaignac
...tionale, après avoir entendu le rapport de son Comité de sûreté générale et de surveillance sur ia reddition de Verdun : considérant les circonstances dans lesquelles se sont trouvés les habitants de cette ville, décrète ce qui suit : La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son Comité de sûreté générale et de surveillance sur ia reddition de Verdun : considérant les circonstances dans lesquelles se sont trouvés les habitants de cette ville, décrète ce qui suit :
Locuteur: Cavaignac
...mbres du directoire du district et ceux de la municipalité, les citoyens Lépine, G...
...ent Pons exceptés, ont encouru la peine de la destitution, et sont déclarés à jama...
Les membres du directoire du district et ceux de la municipalité, les citoyens Lépine, Georgia, et Clément Pons exceptés, ont encouru la peine de la destitution, et sont déclarés à jamais inéligibles à aucun emploi public.
Locuteur: Cavaignac
...era sur la conduite du conseil défensif de la place, et sur celles des gendarmes n... ...nera des ordres pour qu'il soit formé sans délai, une cour martiale, qui prononcera sur la conduite du conseil défensif de la place, et sur celles des gendarmes nationaux qui y résidaient, et qui ont continué leur service sous les Prussiens.
Locuteur: Cavaignac
Brunelly,-ci-devant adjudant-major de Verduiy, Desnos, ci-devant évêque; Laco...
...lain Lefebvre; Martin, ci-devant prieur de Saint-Paul ; Queaux; Herbillon, ci-devant curé Saint-Médard, Baudot, ci-devant curé de Saint-Pierre; Leroux, ci-devant curé de Saint-Pierre Lechery ; Bauget, ci-devant vicairè de Saint-Sauveur : Marguerite Robillard; Collox; Bousmârd; Pichon; Drech; Lamêle, juge de paix; Barthe, avoué; Grimoard; Martin e...
Brunelly,-ci-devant adjudant-major de Verduiy, Desnos, ci-devant évêque; Lacorbière, ci-devant vicaire général; Nicolas-Louis Fournier; Coster; Guilain Lefebvre; Martin, ci-devant prieur de Saint-Paul ; Queaux; Herbillon, ci-devant curé Saint-Médard, Baudot, ci-devant curé de Saint-Pierre; Leroux, ci-devant curé de Saint-Pierre Lechery ; Bauget, ci-devant vicairè de Saint-Sauveur : Marguerite Robillard; Collox; Bousmârd; Pichon; Drech; Lamêle, juge de paix; Barthe, avoué; Grimoard; Martin et Gossin, chanoines.
Locuteur: Cavaignac
...se portèrent en attroupement, à l'hôtel de la commune, pour presser la capitulation; et aux femmes qui furent, au camp de Bar, haranguer le roi de Prusse, et lui offrir des présents. ...ocès être fait et parfait aux accusés qui y sont dénoncés, notamment à ôeu^ qui se portèrent en attroupement, à l'hôtel de la commune, pour presser la capitulation; et aux femmes qui furent, au camp de Bar, haranguer le roi de Prusse, et lui offrir des présents.
Locuteur: Cavaignac
Tous les ci-devant chanoines de la cathédrale et de la collégiale, religieux, et autres ecc...
...monastère, sortiront hors du territoire de là République, dans le délai de trois jours, à compter de la publication du présent décret; il leur est défendu d'y rentrer, à peine de mort.
Tous les ci-devant chanoines de la cathédrale et de la collégiale, religieux, et autres ecclésiastiques non fonctionnaires publics, et non Compris dans le décret d'accusation, qui, sous; la domination prussienne, sont rentrés dans leur ancien bénéfice ou monastère, sortiront hors du territoire de là République, dans le délai de trois jours, à compter de la publication du présent décret; il leur est défendu d'y rentrer, à peine de mort.
Locuteur: Cavaignac
Les membres du district, ceux de la municipalité, seront mis en liberté. Les membres du district, ceux de la municipalité, seront mis en liberté.
Locuteur: Cavaignac
... exécutif rendra compte à la Convention de l'exécution du présent décret. Le pouvoir exécutif rendra compte à la Convention de l'exécution du présent décret.
Locuteur: Pons
(de Verdun). Je demande la parole sur l'art... (de Verdun). Je demande la parole sur l'article 1er.
Locuteur: Cavaignac
, rapporteur, donne lecture de l'article 1°' qui est ainsi conçu : , rapporteur, donne lecture de l'article 1°' qui est ainsi conçu :
... 1™ série, t. LYI, séance dti 9 janvier 1793, page 618, le rapport dt) Ca-vaigriac. La Convention nationale décrète d'accusation (1) Voy. Archives parlementaires, 1™ série, t. LYI, séance dti 9 janvier 1793, page 618, le rapport dt) Ca-vaigriac.

Séance du mardi 9 février 1793

page 399
Locuteur: Pons
...ceux qui n'avàient été que les victimes de la plus noire trahison, en recevant ces terribles décrets dont l'un se-plaint de leur bassesse et de leur perfidie, dent l'autre les supposa...
...ons, aux emprisonnements, aux horreurs, de trois fléaux réunis, il fallait que tou...
...eur impuissance absolue en lâcheté, et qu'on vous avait démontré comme traîtres ceux qui n'avàient été que les victimes de la plus noire trahison, en recevant ces terribles décrets dont l'un se-plaint de leur bassesse et de leur perfidie, dent l'autre les supposant infâmes et traîtres à la patrie, a suspendu pour eux tout parement au Trésor national: ainsi ce n'est pas assez pour eux; d'avoir été en .butte aux proscriptions, aux emprisonnements, aux horreurs, de trois fléaux réunis, il fallait que toutes les peines morales se joignissent à tous les maux pour les accabler, et qu'i...
Locuteur: Pons
La reddition de cette, place fut l'ouvrage du conseil d...
...t laissé Lafayette; et si l'on me parle de ce rassemblement qui se porta à l'hôtel...
...ulation, mais une manière moins barbare de faire la guerre, je répondrai par cette...
... n'être pas un héros, il n'y aurait pas de gloire à l'être. »
La reddition de cette, place fut l'ouvrage du conseil défensif et des agents qui y avait laissé Lafayette; et si l'on me parle de ce rassemblement qui se porta à l'hôtel commun pour demander, non pas une capitulation, mais une manière moins barbare de faire la guerre, je répondrai par cette maxime que je livre à vos pensées : « S'il y avait un crime à n'être pas un héros, il n'y aurait pas de gloire à l'être. »
Locuteur: Pons
... demande par amendement à l'article 1er de votre décret, que l'on mette : considér...
...esquelles se sont trouvés les habitants de Verdun, déclare qu'ils n'ont pas démérité de là patrie.
Je demande par amendement à l'article 1er de votre décret, que l'on mette : considérant les circonstances dans lesquelles se sont trouvés les habitants de Verdun, déclare qu'ils n'ont pas démérité de là patrie.
Locuteur: Cavaignac
, rapporteur. Je donne lecture de l'article 2 : , rapporteur. Je donne lecture de l'article 2 :
Locuteur: Cavaignac
...mbres du directoire du district et ceux de la municipalité, les citoyens Lépine, G...
...ent Pons exceptés, ont encouru la peine de la destitution et sont déclarés à jamai...
« Les membres du directoire du district et ceux de la municipalité, les citoyens Lépine, Georgia et Clément Pons exceptés, ont encouru la peine de la destitution et sont déclarés à jamais inéligibles â aucun emploi public. »
Locuteur: Pons
(de Verdun). Mon devoir est de justifier aussi les membres des adminis...
...és. Je dois dire què c'est pour le bien de leurs concitoyéns, qu'ils sont restés d...
...t l'exécution. Je dois dire que, quatre de ces administrateurs ayant quitté la ville, le commandant prussien donna ordre de les faire revenir, sous peine d'exécute...
...cole fait pour épouvanter les habitants de nos campagnes. Je propose à la Gonvention de se borner à improuver leur conduite.
(de Verdun). Mon devoir est de justifier aussi les membres des administrations qu'on a inculpés. Je dois dire què c'est pour le bien de leurs concitoyéns, qu'ils sont restés dans la ville après la reddition; que souvènt ils ont adouci la rigueur des ordres dont les Prussiens exigeaient l'exécution. Je dois dire que, quatre de ces administrateurs ayant quitté la ville, le commandant prussien donna ordre de les faire revenir, sous peine d'exécuter militairement leurs maisons. On lès a accusés d'avoir ajouté aux réquisitions ...
...mis à Longwy portent cette formule, et prouvent évidemment que. c'était un protocole fait pour épouvanter les habitants de nos campagnes. Je propose à la Gonvention de se borner à improuver leur conduite.
Locuteur: Carra
...s membres composant le conseil défensif de la ville de Verdun. Ce sont là les vrais coupables....
...si contre les moines et ecclésiastiques de Verdun, qui, lors de l'arrivée du roi de Prusse dans cette ville, ont eu la lâch...
...r des hommes entièrement dévoués au roi de Prusse qui auraient fait le plus grand ...
...uestion préalable sur la seconde partie de l'article.
J'appuie le décret d'accusation contre les membres composant le conseil défensif de la ville de Verdun. Ce sont là les vrais coupables. Je le demande aussi contre les moines et ecclésiastiques de Verdun, qui, lors de l'arrivée du roi de Prusse dans cette ville, ont eu la lâcheté d'aller le féliciter. Mais je m'oppose à celui contre les corps administrati...
...blique; car s'ils eussent donné leur démission, Breteuil les aurait remplacés par des hommes entièrement dévoués au roi de Prusse qui auraient fait le plus grand mal. Je demande simplement contre ces administrateurs la destitution, et la question préalable sur la seconde partie de l'article.
Locuteur: Cavaignac
...omposant le district et la municipalité de Verdun, mais votre comité ne pouvait pa...
...ion . ne peut point effacer l'injustice de ce procédé.
... Je ne m'oppose point à ce que l'Assemblée use d'indulgence envers les membres Composant le district et la municipalité de Verdun, mais votre comité ne pouvait pas prendre sur lui d'innocenter ces membres, qu'il regarde comme très coupables, ...
...tyrannie, en faisant mettre en prison plusieurs estimables citoyens; leur détention . ne peut point effacer l'injustice de ce procédé.
Locuteur: Cavaignac
On vous a parlé de la conduite de cès adnai-nistrateurs.avant le 10 août;... On vous a parlé de la conduite de cès adnai-nistrateurs.avant le 10 août; mais avant cette époque,n'avaient-ils pas pris un arrêté pour faire improuver, ...
Locuteur: Choudieu
...t d'accusation les corps administratifs de la ville de Verdun, parce qu'il - n'existe aucune l...
...nction politique^ pendant tout le temps de la guerre.
Je ne pense pas que l'Assemblée puisse mettre en^tat d'accusation les corps administratifs de la ville de Verdun, parce qu'il - n'existe aucune loi qui puisse leur être appliquée; je regarde la peine proposée parle comité com...
...t qu'il -soit dit que ces administrateurs ne pourront être éligibles à aucune fonction politique^ pendant tout le temps de la guerre.
Locuteur: Lehardy
...z le projet du comité, ce serait le cas de dire que la République est en danger, p... ...orbihan). Je demande la priorité pour la proposition de.Choudieu.-Si vous adoptez le projet du comité, ce serait le cas de dire que la République est en danger, puisque la Convention nationale fait la loi et l'applique elle-même. Certes, cet ...
Locuteur: Lehardy
...une preuve que les corps administratifs de Verdun ne sont pas coupables, c'est que...
...Gàlbaud battaient les ennemis à la côte de Biesmes, ils entretenaient des intelligences avec eux, sur les moyens*de reprendre Verdun; ils ont continué leur...
...s à leurs places. Je demande l'adoption de la proposition de Ghoudieu.
Un membre : Citoyens, une preuve que les corps administratifs de Verdun ne sont pas coupables, c'est que pendant que Dillon et Gàlbaud battaient les ennemis à la côte de Biesmes, ils entretenaient des intelligences avec eux, sur les moyens*de reprendre Verdun; ils ont continué leurs fonctions par amour pour la patrie, car s'ils avaient donné leur démission, ils auraient été exécutés, et Brunswick aurait nommé ses partisans à leurs places. Je demande l'adoption de la proposition de Ghoudieu.
Locuteur: Cavaignac
...eur. L'article 3 du projet a pour objet de faire traduire devant une Cour martiale... , rapporteur. L'article 3 du projet a pour objet de faire traduire devant une Cour martiale les membres du conseil défensif, ainsi que les gendarmes qui ont consenti à ser...
Locuteur: Cavaignac
...a sur la conduite du . conseil défensif de la place et sur celle des gendarmes nat... ...era des ordres pour qu'il soit formé sans délai une cour martiale, qui prononcera sur la conduite du . conseil défensif de la place et sur celle des gendarmes nationaux qui y résidaient et qui ont continué leur service sous les Prussiens. «
Locuteur: Cavaignac
...emblée sache que la plupart des membres de ce conseil défensif étaient des commandants de gardes nationaux, que le patriotisme av...
...r exécutif qui a mis Verdun hors d'état de se défendre, ainsi je crois que l'Assem...
...s soumettre à un jugement ces officiers de gardes nationaux, qui sont tous patriot...
...ces à la République. J'appuie la partie de l'article qui concerne les gendarmes na...
Un membre : lltautque l'Assemblée sache que la plupart des membres de ce conseil défensif étaient des commandants de gardes nationaux, que le patriotisme avait porté â rassembler des troupes pour s'opposer aux ennemis; il est démontré que c'est le pouvoir exécutif qui a mis Verdun hors d'état de se défendre, ainsi je crois que l'Assemblée ne doit pas soumettre à un jugement ces officiers de gardes nationaux, qui sont tous patriotes, et qui dans ce moment-ci rendent encore d importants services à la République. J'appuie la partie de l'article qui concerne les gendarmes nationaux, et je demande la question préalable sur l'autre.

Séance du mardi 9 février 1793

page 400
Locuteur: Sergent
...ele conseil défensif, en partie composé de jeunes gens, n'est point -coupable, et ...
...r aux insinuations perlides des/ agents de la Cour, c'est que le jeune commandant ...
...s le camp ennemi y rédiger les articles de capitulation, en y entrant, répandait des larmes de sang.
nant, et pour voiis prouver quele conseil défensif, en partie composé de jeunes gens, n'est point -coupable, et qu'il n'a fait que céder aux insinuations perlides des/ agents de la Cour, c'est que le jeune commandant du bataillon d'Eure-et-Loir, obligé d'aller dans le camp ennemi y rédiger les articles de capitulation, en y entrant, répandait des larmes de sang.
Locuteur: Prieur
...s nationaux qui sont devenus les agents de la tyrannie. Ils m'ont dit qu'ils n'éta... ...le sur la première, je demande que l'on instruise le procès des infâmes gendarmes nationaux qui sont devenus les agents de la tyrannie. Ils m'ont dit qu'ils n'étaient point coupables, qu'ils devaient rester à leur poste. « Quoi! leur ai-je di...
Locuteur: Goupilleau
(La Convention décrète la proposition de Gou-pilleau et en fait l'article 3 du p... (La Convention décrète la proposition de Gou-pilleau et en fait l'article 3 du projet.)
Locuteur: Cavaignac
...tionale, après avoir entendu le rapport de son c.omité de sûreté générale et de surveillance sur la reddition de Verdun; « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son c.omité de sûreté générale et de surveillance sur la reddition de Verdun;
Locuteur: Cavaignac
...esquelles se sont trouvés les habitants de cette ville, décrète : « Considérant les circonstances dans lesquelles se sont trouvés les habitants de cette ville, décrète :
Locuteur: Cavaignac
« Les habitants de Verdun n'ont point démérité de la patrie; en conséquence, ^Convention ... « Les habitants de Verdun n'ont point démérité de la patrie; en conséquence, ^Convention nationale rapporte ses décrets des 7 et 14 septembre dernier, pour tout ce qui c...
Locuteur: Cavaignac
...bres du directoire du district, et ceux de la municipalité, les citoyens Lépine, G...
...ent Pons exceptés, ont encouru la peine de la destitution, et sont exclus pendant la guerre de toute fonction publique.
« Les membres du directoire du district, et ceux de la municipalité, les citoyens Lépine, Georgia et Clément Pons exceptés, ont encouru la peine de la destitution, et sont exclus pendant la guerre de toute fonction publique.
Locuteur: Cavaignac
...tre Brttnelly, ci-devant adjudant-major de Verdun; Neyon, l'un des lieu-tenants-co...
...ataillon des volontaires du département de la Meuse; les.gendarmes nationaux résidant à Verdun lors de la reddition de cette place, et qui ont continué leur s...
...moard, ancien militaire et pensionnaire de la République; Desnos, ci-devant évêque de Verdun ; Lacorbière, ci-devant doyen de la cathédrale; Dépréville, ci-devant vi...
...bvre, prêtre ; Martin, ci-devant prieur de Saint-Paul; Queaux, ci-devant religieux ; Herbillon, ci-devant curé de Saint-Médard; Baudot, ci-devant curé
« La Convention nationale décrète qu'il y a lieu à accusation contre Brttnelly, ci-devant adjudant-major de Verdun; Neyon, l'un des lieu-tenants-colonels du deuxième bataillon des volontaires du département de la Meuse; les.gendarmes nationaux résidant à Verdun lors de la reddition de cette place, et qui ont continué leur service sous les Prussiens; Bousmard fils, ingénieur; Pichon, commissaire des guerres; Drech, entrepreneur;Grimoard, ancien militaire et pensionnaire de la République; Desnos, ci-devant évêque de Verdun ; Lacorbière, ci-devant doyen de la cathédrale; Dépréville, ci-devant vicaire général; Coster, prêtre; GuilainLefebvre, prêtre ; Martin, ci-devant prieur de Saint-Paul; Queaux, ci-devant religieux ; Herbillon, ci-devant curé de Saint-Médard; Baudot, ci-devant curé
Locuteur: Cavaignac
de Saint-Pierre; Leroux, ci-devant eu ré de Saint-Pierre-le-Chéri ; Bauget, ci-devant vicaire de Saint-Sauveur; Marguerite Robillard, ci...
...e, Nicolas-Louis Fournier; Lamêle, juge de paix ; et Barthe, avoué.
de Saint-Pierre; Leroux, ci-devant eu ré de Saint-Pierre-le-Chéri ; Bauget, ci-devant vicaire de Saint-Sauveur; Marguerite Robillard, ci-devant religieuse; Collox, ci-devant religieux bénédictin; Martin, ci-devant chanoine; Gossin, çi-devant chanoine, Nicolas-Louis Fournier; Lamêle, juge de paix ; et Barthe, avoué.
Locuteur: Cavaignac
... se portèrent en attroupement à l'hôtel de la commune pour presser la capitulation, et aux femmes qui furent au camp de Bar haranguer le roi de Prusse et lui offrir des présents. ...rocès être fait et parfait aux accusés qui y sont dénoncés, notamment à ceux qui se portèrent en attroupement à l'hôtel de la commune pour presser la capitulation, et aux femmes qui furent au camp de Bar haranguer le roi de Prusse et lui offrir des présents.
Locuteur: Cavaignac
« Tous les ci-devant chanoines de la cathédrale et de là collégiale, religieux et autres eccl...
...monastère, sortiront hors du territoire de la République dahs le délai de trois jours, à compter de la publication du présent décret. Il leur est défendu d'y rentrer, à peine de mort.
« Tous les ci-devant chanoines de la cathédrale et de là collégiale, religieux et autres ecclésiastiques non fonctionnaires publics, et non compris dans le décret d'accusation qui, sous la domination prussienne, sont rentrés dans leur ancien bénéfice ou monastère, sortiront hors du territoire de la République dahs le délai de trois jours, à compter de la publication du présent décret. Il leur est défendu d'y rentrer, à peine de mort.
Locuteur: Cavaignac
« Les membres du district, et ceux de la municipalité seront mis en liberté. « Les membres du district, et ceux de la municipalité seront mis en liberté.
Locuteur: Cavaignac
... exécutif rendra compte à la Convention de l'exécution du présent décret. - « Le pouvoir exécutif rendra compte à la Convention de l'exécution du présent décret. -
Locuteur: Cavaignac
...tions des membres composant le district de Verdun, soient confirmées, et à ce que ... ...position faite par un membre d'un article additionnel, tendant à ce que les élèctions des membres composant le district de Verdun, soient confirmées, et à ce que la municipalité et le conseil général soient réélus, la Convention nationale pas...
Locuteur: Lamarque
... secrétaire, donne lecture d'une lettre de la section des Droits de l'homme, réunie à celle des fédérés. Ce...
...res du matin, et dans le lieu ordinaire de leur séance, on prononcerait l'oraison funèbre de Michel Lepeletier, martyr de la liberté et de l'égalité ; que son buste serait porté à la section des Droits de l'homme et rapporté ensuite à la maison de Michel Lepeletier. Ces deux sections ré...
, secrétaire, donne lecture d'une lettre de la section des Droits de l'homme, réunie à celle des fédérés. Ces deux sections ont arrêté que dimanche prochain, à 10 heures du matin, et dans le lieu ordinaire de leur séance, on prononcerait l'oraison funèbre de Michel Lepeletier, martyr de la liberté et de l'égalité ; que son buste serait porté à la section des Droits de l'homme et rapporté ensuite à la maison de Michel Lepeletier. Ces deux sections réunies espèrent que la Convention nationale voudra bien y envoyer une députation.
Locuteur: Cambon
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner quç. les gardes nationaux qui se sont organisés dans l'intention de se rendre à Paris, continueront- d'être... , au nom du comité des finances, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner quç. les gardes nationaux qui se sont organisés dans l'intention de se rendre à Paris, continueront- d'être soldés sur le même pied que les autres bataillons et seront à lasdisposition du...
Locuteur: Cambon
... le 24 novembre dernier, sur le rapport de votre comité des finances, vous crûtes devoir décréter qu'aucune administration de département ni de district, ne pouvait disposer des denie... « Citoyens, le 24 novembre dernier, sur le rapport de votre comité des finances, vous crûtes devoir décréter qu'aucune administration de département ni de district, ne pouvait disposer des deniers publics sans un décret du Corps légis-
...La Convention décrète qu'une délégation de 12 de ses membres assistera à la cérémonie.) (La Convention décrète qu'une délégation de 12 de ses membres assistera à la cérémonie.)

Séance du mardi 9 février 1793

page 401
Locuteur: Cambon
...egistres des trois corps administratifs de Toulon, département du Var, du 8 janvier 1793. Extrait des registres des trois corps administratifs de Toulon, département du Var, du 8 janvier 1793.
Locuteur: Cambon
« Fteit ©t arrêté en conseil général de tous les corps\ddministratifs *et judic...
... peuple présent, à Toulon, le 8 janvier 1793. »
« Fteit ©t arrêté en conseil général de tous les corps\ddministratifs *et judiciaires réunis, le peuple présent, à Toulon, le 8 janvier 1793. »
Locuteur: Cambon
...et vous avez chargé le pouvoir exécutif de poursuivre l'administration du district. Aujourd'hui les commissaires de la trésorerie nationale nous ont dénonc... ...niers : vous avez rendu alors un décret contre le receveur du district d'Arles, et vous avez chargé le pouvoir exécutif de poursuivre l'administration du district. Aujourd'hui les commissaires de la trésorerie nationale nous ont dénoncé que ce n'était plus le district, mais que c'était le département, et que l'hom...
Locuteur: Cambon
...ns ce département, a ordonné la recette de 50,000 écusr et a chargé les receveurs de district de les compter de suite sur les premiers deniers de leur recette, sans quoi ils seraient co... ...ociétés populaires, avec le pouvoir judiciaire, avéc tout ce qui est autorisé dans ce département, a ordonné la recette de 50,000 écusr et a chargé les receveurs de district de les compter de suite sur les premiers deniers de leur recette, sans quoi ils seraient contraints par corps et mis en prison.
Locuteur: Cambon
« On a envoyé en paiement de la contribution, l'arrêté du départemen...
... prendre cet arrêté du directoire comme de l'argent comptant, ou si elle doit pour...
« On a envoyé en paiement de la contribution, l'arrêté du département du Var, à la trésorerie nationale; elle se trouve fort embarrassée; elle ne sait si elle doit prendre cet arrêté du directoire comme de l'argent comptant, ou si elle doit poursuivre ie paiement.
Locuteur: Cambon
...s contributions, au lieu d'un versement de 50 millions, nous aurions bientôt un versement à faire de 200 millions; et si vous ne prenez gard...
...vous courez risque que l'indivisibilité de la République, que vous avez décrétée, ...
« Si tous les départements nous arrêtaient la rentrée des contributions, au lieu d'un versement de 50 millions, nous aurions bientôt un versement à faire de 200 millions; et si vous ne prenez garde à ces mesures, vous courez risque que l'indivisibilité de la République, que vous avez décrétée, ne soit illusoire.
Locuteur: Cambon
...comité des finances n'aurait pas hésité de vous proposer la destitution de cette administration; cependant, les mo... ...vais vous donner connaissance des motifs qui ont donné lieu à cet arrêté. Votre comité des finances n'aurait pas hésité de vous proposer la destitution de cette administration; cependant, les motifs qui l'y ont porté, ayant pour but une force armée,elles obtiendront peut-êt...
Locuteur: Cambon
...parvenus à égarer une portion du peuple de Paris, qui enchaîne ses opérations et substitue sa volonté particulière à celle de tous les Français, en influençant des décrets qui doivent être l'expression de la volonté générale; considérant que de...
...ns nos murs; que le système des ennemis de la France est connu; que c'est par l'introduction de l'anarchie qu'ils attendent l'anéantissement de la liberté; qu'il faut que tout ait un terme, qu'il est dans le grand caractère de la France méridionale, qu'il est dans l...
...icaines qui y vivent, d'aller au milieu de Paris y étouffer,
...temps, la Convention nationale n'opine plus avec liberté; que des factieux sont parvenus à égarer une portion du peuple de Paris, qui enchaîne ses opérations et substitue sa volonté particulière à celle de tous les Français, en influençant des décrets qui doivent être l'expression de la volonté générale; considérant que des mouvements convulsifs se renouvellent partout; qu'ils se reproduisent sous toutes les formes, qu'ils retentissent même dans nos murs; que le système des ennemis de la France est connu; que c'est par l'introduction de l'anarchie qu'ils attendent l'anéantissement de la liberté; qu'il faut que tout ait un terme, qu'il est dans le grand caractère de la France méridionale, qu'il est dans la nature des âmes républicaines qui y vivent, d'aller au milieu de Paris y étouffer,
Locuteur: Cambon
sous les ordres de la Convention, jusques au germe de la perfidie et de la trahison, arrête ce qui suit : sous les ordres de la Convention, jusques au germe de la perfidie et de la trahison, arrête ce qui suit :
Locuteur: Cambon
... dans le plus court délai, un bataillon de 500 hommes, divisé en 6 compagnies au plus, et composé de gens d'élite, tous originaires et résid...
... aux ordres et à la disposition absolue de la Convention nationale. Ils seront lev...
« 11 sera formé, dans le plus court délai, un bataillon de 500 hommes, divisé en 6 compagnies au plus, et composé de gens d'élite, tous originaires et résidant dans le département du Var, pour se rendre à Paris, aux ordres et à la disposition absolue de la Convention nationale. Ils seront levés dans tous les districts, proportionnellement à leur population.
Locuteur: Cambon
..., n'est fort et robuste, s'il n'a l'âge de 18 à 45 ans. « Nul ne sera reçu s'il, n'est fort et robuste, s'il n'a l'âge de 18 à 45 ans.
Locuteur: Cambon
...taillon,-qui sera destiné pour la garde de la Convention. Ce registre restera ouve...
...nscription seront munis d'un certificat de bonne conduite, de l'état-major de la garde nationale, dans laquelle ils serviront, et d'un certificat de civisme de la société patriotique établie dans le ...
...ption pour recevoir les noms des hommes qui voudront s'enrôler pour former ce bataillon,-qui sera destiné pour la garde de la Convention. Ce registre restera ouvert pendant trois jours. Il sera annoncé tous les jours, par une publication. Tous les hommes qui se présenteront à l'inscription seront munis d'un certificat de bonne conduite, de l'état-major de la garde nationale, dans laquelle ils serviront, et d'un certificat de civisme de la société patriotique établie dans le lieu où ils résideront (s'il s'en trouve).
Locuteur: Cambon
« Le conseil général de la commune scrutinera les citoyens insc... « Le conseil général de la commune scrutinera les citoyens inscrits, et admettra, à la majorité des suffrages, ceux'qui se destineront* à cette...
Locuteur: Cambon
...traités jusqu'à Paris, sans distinction de grade, sur le pied de 10 sous par jour en assignats, et une seule ration de bouche leur sera fournie indistinctemen... « lis seront payés et traités jusqu'à Paris, sans distinction de grade, sur le pied de 10 sous par jour en assignats, et une seule ration de bouche leur sera fournie indistinctement pour toute étape.
Locuteur: Cambon
...sera attaché à ce bataillon deux pièces de quatre. Les volontaires seront armés de fusils et de sabres par les municipalités qui les enverront, et équipés pour ie restant, aux frais de la République. « Il sera attaché à ce bataillon deux pièces de quatre. Les volontaires seront armés de fusils et de sabres par les municipalités qui les enverront, et équipés pour ie restant, aux frais de la République.
Locuteur: Cambon
...ter dans les caisses publiques la somme de 150,000 livres sur les premiers deniers de recette exigible. Il sera fait des mand... ...s la responsabilité réunie des corps administratifs et judiciaires, à faire arrêter dans les caisses publiques la somme de 150,000 livres sur les premiers deniers de recette exigible. Il sera fait des mandats partiels sur les-divers receveurs; lesdits mandats seront payés, sans délai,...
Locuteur: Cambon
...rche pour Paris dans lés premiers jours de février. Les hommes qui ne seront pas a... à Le bataillon se mettra en marche pour Paris dans lés premiers jours de février. Les hommes qui ne seront pas arrivés au jour indiqué ne seront plus admis, et les hommes en remplace-I ment se...
Locuteur: Cambon
...ciétés patriotiques. Il sera donné avis de la présente résolution aux -S3 autres départements de la République par uine lettre invitativ... ...ir exécutif provisoire, aux districts et municipalités dm: département et aux sociétés patriotiques. Il sera donné avis de la présente résolution aux -S3 autres départements de la République par uine lettre invitative à suivre le même exemple.
Locuteur: Cambon
II sfcra, de plus, écrit une lettre énonciative de nos) disposition? à nos frères des 48 sections de Pariê$. II sfcra, de plus, écrit une lettre énonciative de nos) disposition? à nos frères des 48 sections de Pariê$.
Locuteur: Cambon
Les commissaires de la trésorerie ayant reçu cet effet pôiu... Les commissaires de la trésorerie ayant reçu cet effet pôiur comptant, n'ont pas cru que cet effet fût d'u/ue valable recette; ils ont écri...

Séance du mardi 9 février 1793

page 402
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...liberticides; partout ils se permettent de disposer de la force publique; partout ils dirigent...
...; elle a cru pouyoir lever un bataillon de 400 hommes et a arrêté que les fonds en seraient pris dans les trésors de la République. Si vous permettez à des administrations particulières de puiser dans le Trésor public, je vous d...
...est en partie séparée, et il y a autant de souverains qu'il y a de corps qui se permettent de disposer de la fortune et de la force publiques. Les deux actes essentiels de la souveraineté sont précisément de décréter une force armée et de disposer des forces qui peuvent la sauv...
...mblables aux anciens parlementaires; les administrateurs forment des coalitions liberticides; partout ils se permettent de disposer de la force publique; partout ils dirigent en corps législatif. Le département du Var a été péut-être plus loin qu'il ne d...
... imité sa conduite. L'administration du département du Lot a fait la même chose ; elle a cru pouyoir lever un bataillon de 400 hommes et a arrêté que les fonds en seraient pris dans les trésors de la République. Si vous permettez à des administrations particulières de puiser dans le Trésor public, je vous demande où est la souveraineté ? Elle n'existe plus dans un centre unique, elle n'est plus une, elle est en partie séparée, et il y a autant de souverains qu'il y a de corps qui se permettent de disposer de la fortune et de la force publiques. Les deux actes essentiels de la souveraineté sont précisément de décréter une force armée et de disposer des forces qui peuvent la sauver.
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...e, on pourrait peut-être leur reprocher de n'avoir voulu rien moins que la paix et le salut de la patrie ; ces actes-là demandent des mesures. Je vois pourtant que si l'on voulait scruter avec quelque sévérité leur conduite, on pourrait peut-être leur reprocher de n'avoir voulu rien moins que la paix et le salut de la patrie ; ces actes-là demandent des mesures.
Locuteur: Cambon
...e présent arrêté, et lui donner l'ordre de poursuivre la restitution de ces deniers, puisque lui-même était com... ^'adresser au procureur général syndic, qui avait lUi-même signé le présent arrêté, et lui donner l'ordre de poursuivre la restitution de ces deniers, puisque lui-même était complice, et que tous les corps administratifs et judiciaires y étaient tous compri...
Locuteur: Cambon
...ité un moment à demander la destitution de ces corps administratifs, s'il n'eut considéré que la simple violation de la loi et la mainmise sur les deniers de la République. Mais, comme nous sommes à la veille ae décréter une force armée de 508,200 hommes, et que cet exemple a dé...
... troupes qui avaient été levées d'après de tels ordres, et qui se sont engagées, s...
Votre comité des finances n'aurait pas hésité un moment à demander la destitution de ces corps administratifs, s'il n'eut considéré que la simple violation de la loi et la mainmise sur les deniers de la République. Mais, comme nous sommes à la veille ae décréter une force armée de 508,200 hommes, et que cet exemple a déjà été suivi par plusieurs départements, votre comité des finances a cru à propos d'ordonner que toutes les troupes qui avaient été levées d'après de tels ordres, et qui se sont engagées, seraient arrêtées dans les endroitsoù elies se trouveraient et seraient jointes à...
Locuteur: Cambon
...lque chose allait mal, les commissaires de la trésorerie vous diraient : « Nous vo...
...vez pas répondu. Réglez notre conduite, -chagez-nous au moins de notre responsabilité, ou bien nous ne r...
... contributions. Nous qui sommes chargés de cette surveillance, nous ne devons pas être chargés de cette responsabilité. »
...isser sous la responsabilité 6 personnes qui vous demandent une décision; si quelque chose allait mal, les commissaires de la trésorerie vous diraient : « Nous vous avons demandé une observation et vous n'avez pas répondu. Réglez notre conduite, -chagez-nous au moins de notre responsabilité, ou bien nous ne recevrons plus le fonds des contributions. Nous qui sommes chargés de cette surveillance, nous ne devons pas être chargés de cette responsabilité. »
Locuteur: Cambon
...tions, ou bien qu'elle cherche l'emploi de cette force ârmée; mais, dans tous les ...
...pas laisser dans l'indécision une chose de cette importance.
Que l'Assemblée prenne un parti; qu'elle valide toutes les délibérations, ou bien qu'elle cherche l'emploi de cette force ârmée; mais, dans tous les cas, on ne peut pas laisser dans l'indécision une chose de cette importance.
Locuteur: Cambon
...lic ne soit pas pillé par toutes sortes de manœuvres, il faut que nous vous en ren...
...pas vous laisser conduire par un esprit de parti. En motivant la loi, nous aurions...
...ous en aurions pas parlé ; mais comme nous devohs veiller à ce que le Trésor public ne soit pas pillé par toutes sortes de manœuvres, il faut que nous vous en rendions compte, si nous ne voulons pas vous laisser conduire par un esprit de parti. En motivant la loi, nous aurions demandé la destitution des corps administratifs; mais nous savons que vous ne v...
Locuteur: Cambon
...senter votre comité; et voici le projet de décret que j'ai l'honneur de vous présenter en son nom: ... armée d'une manière utile à la République. C'était l'objet que voulait vous présenter votre comité; et voici le projet de décret que j'ai l'honneur de vous présenter en son nom:
Locuteur: Cambon
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète que to...
...ifs, se sont organisé® dans l'intention de se rendre à Paris, continuèrent d'être ...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des finances, décrète que tous les gardes nationaux qui, sur l'invita* tion des corps administratifs, se sont organisé® dans l'intention de se rendre à Paris, continuèrent d'être soldés sur le même pied que les autres bataillons et seront à la disposition du....
Locuteur: Cambon
... nationaux, feront passer, dans lédélai de quinzaine,l'étatdesditesûép&nses au ministre de la guerre qui, après véîni^tion, délivr... ...qui îônt fait des dépenses pour l'armement, équipenf'ent et solde désdits gardes nationaux, feront passer, dans lédélai de quinzaine,l'étatdesditesûép&nses au ministre de la guerre qui, après véîni^tion, délivrera les ordonnahcès nécessaires fôôur les remboursements. »
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...toyens, les réflexions que Cambon vient de vou^ présenter méritent l'attention la plus sérieuse vie k part de là Convention nationale; ces mêMes abus... Citoyens, les réflexions que Cambon vient de vou^ présenter méritent l'attention la plus sérieuse vie k part de là Convention nationale; ces mêMes abus se multiplient dans toutes les administrations deve-
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
... ; aller au delà, même par un sentiment de patriotisme prétendu que je n'analyse pas, c'est certainement constituer un état de rébellion contre la volonté souveraine ...
...ministratifs du département sont animés de patriotisme; mais je n'ai pas oublié qu...
...utre ministre, ils ont pressé le départ de ces mêmes fédérés, tandis qu'ils auraient dû anéantir leurs divisions dans un sentiment de paix, de concorde et d'amour pour le bien public...
...s ils n'ont pu prendre une pareille mesure sans y être autorisés par nos décrets ; aller au delà, même par un sentiment de patriotisme prétendu que je n'analyse pas, c'est certainement constituer un état de rébellion contre la volonté souveraine et ces mesures doivent être arrêtées. Je veux croire que les corps administratifs du département sont animés de patriotisme; mais je n'ai pas oublié qu'à genoux devant le conseil exécutif, ils ont obéi à Terrier-Monciel quand ils faisaient arrêter des fédérés qui allaient défendre la patrie; qu'à genoux devant un autre ministre, ils ont pressé le départ de ces mêmes fédérés, tandis qu'ils auraient dû anéantir leurs divisions dans un sentiment de paix, de concorde et d'amour pour le bien public. Je n'analyse point leurs motifs, mais je vois pourtant qu'il s'en faut bien qu...
Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
...i doivent être enrôlées pour la défense de la patrie ; il me semble que la mesure de Cambon, n'est pas juste. Il fait retomb...
...e l'ont pas commise, car dans ce nombre de volontaires, plusieurs ont été égarés p...
... pouvait être bonne. Mais par le projet de Cambon, les auteurs de cette rebellion à la soumission nationa...
...devez rappeler aux véritables principes de l'unité et de l'indivisibilité de la République, et surtout du respect qu...
...us devez populariser, s'il est possible de populariser les administrations de départements. C'est elle que vous devez...
...nvention na-ticmale ordonne au ministre de l'intérieur de lui rendre compte de tous ces
... qu'il fallait que ces mêmes forces fussent contraintes à "servir avec celles qui doivent être enrôlées pour la défense de la patrie ; il me semble que la mesure de Cambon, n'est pas juste. Il fait retomber la faute sur ceux qui ne l'ont pas commise, car dans ce nombre de volontaires, plusieurs ont été égarés par des suggestions perfides, et certes, la plupart des hommes qui composent ces bataillons sont des hommes très patriotes qui ont cru, en effet, que cette mesure pouvait être bonne. Mais par le projet de Cambon, les auteurs de cette rebellion à la soumission nationale ont fait le mal et ils n'en portent pas la peine; c'est donc sur l'administra...
...er votre souveraineté, c'est elle que vous devez improuver, c'est elle què vous devez rappeler aux véritables principes de l'unité et de l'indivisibilité de la République, et surtout du respect que mérite cette autorité souveraine devant laquelle il faut que tout plie; ce sont ces administrations que vous devez populariser, s'il est possible de populariser les administrations de départements. C'est elle que vous devez rappeler ia liberté. Je demande donc que la Convention na-ticmale ordonne au ministre de l'intérieur de lui rendre compte de tous ces

Séance du mardi 9 février 1793

page 403
Locuteur: Cambon
...n nationale un membre qui, dans le fond de son âme, ne soit persuadé que l'intenti...
...trateurs est pure et honnête. (Murmures de l'extrême gauche.) Je prie ces messieurs de m'accorder la faveur que je leur accord...
...es dispositions et les mêmes craintes. Sans doute il n'est pas dans la Convention nationale un membre qui, dans le fond de son âme, ne soit persuadé que l'intention des administrateurs est pure et honnête. (Murmures de l'extrême gauche.) Je prie ces messieurs de m'accorder la faveur que je leur accorde quand ils parlent.
Locuteur: Cambon
...eu des intentions pures, je ne suis pas de leur avis. Quand on veut calomnier les députés, il est facile de prêter de mauvaisés intentions aux administrateurs. 11 est facile de venir demander à cette tribune, contre des administrateurs zélés, des amis de la liberté et non de l'intrigue, la sévérité de la Convention nationale. (Nouveaux murm... S'il est des membres qui ne pensent pas que plusieurs administrateurs ont eu des intentions pures, je ne suis pas de leur avis. Quand on veut calomnier les députés, il est facile de prêter de mauvaisés intentions aux administrateurs. 11 est facile de venir demander à cette tribune, contre des administrateurs zélés, des amis de la liberté et non de l'intrigue, la sévérité de la Convention nationale. (Nouveaux murmures à V extrême-gauche.)
Locuteur: Dubouchet
...bon : Nous ne murmurons pas, nous rions ton impudence. à Cambon : Nous ne murmurons pas, nous rions ton impudence.
Locuteur: Cambon
...ux égales en droit; comme j'ai le droit de défendre les intérêts de ces 84 parties, je ne les soumettrai jamais aux intérêts de tel et tel autre parti de ia République. C'est d'après cela que j...
...outes les circonstances. Dans les temps de l'Assemblée législative, dans le temps de l'Assemblée constituante, lorsque ces administrations se permettaient de passer au-delà de la loi, lorsque leurs intentions étaien...
...ais que nous voulons le bien ; je parle de la très grande majorité; mais je sais aussi que, par toutes sortes de moyens, on abuse de la faiblesse ou de la bonne foi des membres pour les égare...
... Français; pour moi qui connais 84 parties dans la République, qui sont à mes yeux égales en droit; comme j'ai le droit de défendre les intérêts de ces 84 parties, je ne les soumettrai jamais aux intérêts de tel et tel autre parti de ia République. C'est d'après cela que je dis que la Convention nationale doit tenir une conduite égale dans toutes les circonstances. Dans les temps de l'Assemblée législative, dans le temps de l'Assemblée constituante, lorsque ces administrations se permettaient de passer au-delà de la loi, lorsque leurs intentions étaient pures, lorsqu'elles étaient dirigées par le patriotisme; alors l'Assemblée qui...
...férentes adresses envoyées des départements, devrait encore la diriger ici. Je sais que nous voulons le bien ; je parle de la très grande majorité; mais je sais aussi que, par toutes sortes de moyens, on abuse de la faiblesse ou de la bonne foi des membres pour les égarer ; c'est-à-dire qu'on les empêche
Locuteur: Cambon
de se mettre au niveau de leurs fonctions en leur inspirant des t...
...es fonctions qu'ils exercent. (Murmures de l'extrême gauche). Je dis donc, citoyen...
... l'arrêté du département des sentiments de patriotisme. Je ne connais aucun des me...
...telle mesure, elles croient que le bien de la patrie l'exige.
de se mettre au niveau de leurs fonctions en leur inspirant des terreurs pusillanimes, des terreurs indignes des fonctions qu'ils exercent. (Murmures de l'extrême gauche). Je dis donc, citoyens, que dans cette circonstance la Convention nationale doit encore reconnaître dans l'arrêté du département des sentiments de patriotisme. Je ne connais aucun des membres qui composent l'administration du Var; mais je suis très persuadé que quand toutes les autorités du département se réunissent pour preudre telle ou telle mesure, elles croient que le bien de la patrie l'exige.
Locuteur: Cambon
...ale passe à l'ordre du jour sur 1$ fond de l'arrêté, que quant aux citoyens pui m ... Je demande donc que, dans ces circonstances, la Convention nationale passe à l'ordre du jour sur 1$ fond de l'arrêté, que quant aux citoyens pui m sont armés pour venir à Paris servir la patrie (car, comme l'a dit Saint-André, ...
Locuteur: Goupilleau
...itons ont été bonnes, mais ce qu'il y a de certain, c'est qu'ils ont pris dans la caisse du district une somme de 50,000 écus, à laquelle ils n'avaient pas droit de toucher. D'après cela, et sans faire aucune réflexion, soit sur celle de Cambon, soit sur celle de Saint-Audré, je demande que les administrateurs du département du Var soient tenus de réintégrer les 50,000 écus dans les cai... ...s des administrateurs du département du Var, je veux bien croire que leurs intenitons ont été bonnes, mais ce qu'il y a de certain, c'est qu'ils ont pris dans la caisse du district une somme de 50,000 écus, à laquelle ils n'avaient pas droit de toucher. D'après cela, et sans faire aucune réflexion, soit sur celle de Cambon, soit sur celle de Saint-Audré, je demande que les administrateurs du département du Var soient tenus de réintégrer les 50,000 écus dans les caisses du district.
Locuteur: Buzot
Je-crois inutile de relever les erreurs qui ont échappé son...
... certes il doit paraître étonnant qu'un de vos membres se permette de les inculper.
Je-crois inutile de relever les erreurs qui ont échappé sons doute involontairement à Cambon, autrementon s'apercevraitavec douleur qu'on s...
...tements hors Paris. Lorsque vous avez dilférentes fois approuvé leurs démarches, certes il doit paraître étonnant qu'un de vos membres se permette de les inculper.
Locuteur: Buzot
Un ministre de la justice est venu dire lui-même à cet...
...s? Et lorsqu'ils sont armés d'un décret de la Gonvention, qui leur présage du moins qu'elle aura besoin de force, ne peuvent-ils pas devancer le b...
Un ministre de la justice est venu dire lui-même à cette barre que quelquefois une ville pouvait avoir l'initiative dans une révolution; n'est-il donc pas permis aux départements d'avoir quelques inquiétudes? Et lorsqu'ils sont armés d'un décret de la Gonvention, qui leur présage du moins qu'elle aura besoin de force, ne peuvent-ils pas devancer le besoin.
Locuteur: Buzot
Citoyens, hier, par une mesure de politique, vous avez suspendu la poursuite de grands crimes, pourquoi aujourd'hui, par une mesure de politique, ne vous abstiendriez-vous pas de sévir contre vos concitoyens des départ... Citoyens, hier, par une mesure de politique, vous avez suspendu la poursuite de grands crimes, pourquoi aujourd'hui, par une mesure de politique, ne vous abstiendriez-vous pas de sévir contre vos concitoyens des départements? Il me semble que la question peut se réduire à un seul fail, et ce fait ...
Locuteur: Buzot
...le bataillon est à la nation. 11 suffit de dire qu'il continuera d'être à sa solde...
...rchons point à jeter un nouveau ferment de division entre nous ; attendons, comme ...
... qui pourrait attirer des troubles dans cette enceinte. Il devient constant que le bataillon est à la nation. 11 suffit de dire qu'il continuera d'être à sa solde ; et si des levées semblables ont eu lieu dans d'autres départements, disons la même chose. Ne devançons point leurs pas, et, dans ce moment, ne cherchons point à jeter un nouveau ferment de division entre nous ; attendons, comme l'a demandé un membre, le moment où l'on s'occupera du recrutement

Séance du mardi 9 février 1793

page 404
Locuteur: Buzot
de l'arifiée, nous verrons alors quel usage plus utile nous pourrons faire de ces divers bataillons. Ne nous occupons d'abord que de celui du département du Var, et d'après... de l'arifiée, nous verrons alors quel usage plus utile nous pourrons faire de ces divers bataillons. Ne nous occupons d'abord que de celui du département du Var, et d'après le fait bien constaté, je demande qu'immédiatement après, qu'on mette aux Yoix ...
Locuteur: Buzot
Un grand nombre de membres : La clôture ! la clôturai Un grand nombre de membres : La clôture ! la clôturai
Locuteur: Barras
...avons encore aucune nouvelle officielle de la levée du bataillon du Var; mais une lettre datée de Toulon, que j'ai reçue, il y a quatre j...
...ar était destiné à protéger les séances de la Convention. A Toulon comme ailleurs, avec-les écrits de Roland, qui ont été colportés partout a...
Nous n'avons encore aucune nouvelle officielle de la levée du bataillon du Var; mais une lettre datée de Toulon, que j'ai reçue, il y a quatre jours, du fils d'un des administrateurs du département, m'apprend que le bataillon du Var était destiné à protéger les séances de la Convention. A Toulon comme ailleurs, avec-les écrits de Roland, qui ont été colportés partout avec profusion, on a répandu la terreur; on a dit'que les opinions n'étaient pas ...
Locuteur: Barras
...à, citoyens", les intentions véritables de tous les individus qui composent ce bat... ...ais si ce bataillon est jugé inutile à Paris, il marchera aux frontières. » Voilà, citoyens", les intentions véritables de tous les individus qui composent ce bataillon. Plusieurs membres ;. Bravo ! bravo I Barras. Eu conséquence', ce bataill...
Locuteur: Barras
...er aux frontières combattre les èunemis de la patrie. Le bataillon, à peine arrivé ici, viendra nous demander le premier à aller aux frontières combattre les èunemis de la patrie.
Locuteur: Cambon
donne lecture une seconde fois de ' son projet de décret. donne lecture une seconde fois de ' son projet de décret.
Locuteur: Buzot
...contre. (La Convention adopte le projet de Cambon.) Suit le texte définitif du déc...
...ifs, se sout organisés dans l'intention de
réclame, en "vain, contre. (La Convention adopte le projet de Cambon.) Suit le texte définitif du décret rendu : « Sur le rapport du comité des finances, la Convention natiouale décrète que tous les gardes nationaux qui, sur l'invitation des corps admi-. nistratifs, se sout organisés dans l'intention de
Locuteur: Buzot
...nationaux, feront passer, dans le délai de quinzaine, l'état clesdites dépenses au ministre de la guerre, qui, après vérification, dél... ...s qui ont fait des dépenses pour 1 armement, équipement et solde desdits gardes nationaux, feront passer, dans le délai de quinzaine, l'état clesdites dépenses au ministre de la guerre, qui, après vérification, délivrera les ordonnances nécessaires pour les remboursements. »
Locuteur: Buzot
...dées qui sont présentées dans le projet de votre comité. ...il est nécessaire, indispensable même, d'avoir quelque temps pour combiner les idées qui sont présentées dans le projet de votre comité.
Locuteur: Buzot
...t l'esprit assez hardi et qui ait assez de sagacité pour, en une lecture rapide, e...
...de donc que l'Assemblée, vu qu'on vient de distribuer le rapport, en" renvoie à lu...
On vient de.le distribuer à l'instant. Quel est l'esprit assez hardi et qui ait assez de sagacité pour, en une lecture rapide, en saisir tous les rapports? Cela dévient réellement impossible et, quoiqu'il soi...
...occuper * promptement, encore faut-il s£en occuper d'une manière utile. Je demande donc que l'Assemblée, vu qu'on vient de distribuer le rapport, en" renvoie à lundi prochain.
Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
Je demande qu on entende le projet de Lidon sur le recrutement de l'armée. 11 a été lu au comité de la guerre ; il n'y a pas obtenu priorité. Cependant il renferme de grandes vues, qu'il serait intéressant de discuter. Je demande qu on entende le projet de Lidon sur le recrutement de l'armée. 11 a été lu au comité de la guerre ; il n'y a pas obtenu priorité. Cependant il renferme de grandes vues, qu'il serait intéressant de discuter.
Locuteur: Cadroy
Je crois que nous devons faire marcher de front toutes les précautions. Le comité... Je crois que nous devons faire marcher de front toutes les précautions. Le comité est convenu qu'il fallait absolument recruter l'armée ; et, dans tous les cas, ...
Locuteur: Cadroy
Le comité n'a pas présenté de plan ni demandé de recrutement.il est possible que toutes ...
...ient, nous mettent dans l'impossibilité de les. effectuer à raison de la brièveté du temps, mais, dans tous l...
Le comité n'a pas présenté de plan ni demandé de recrutement.il est possible que toutes vos organisations projetées, toutes belles qu'elles soient, nous mettent dans l'impossibilité de les. effectuer à raison de la brièveté du temps, mais, dans tous les cas, nous-n'échapperons pas. C'est donc là qu'il faut principalement s'attach...
Locuteur: Dubois-Crancé
..., ce soir, doit rendre compte au comité de son travail sur le recrutement de l'armée ; mais comme les bases du recru...
...évident que l'Assemblée ne perdra point de temps en décrétant l'un après l'autre, ...
...ue le comité militaire ne s'est' point endormi, il y a un-commisfeaire nommé qui, ce soir, doit rendre compte au comité de son travail sur le recrutement de l'armée ; mais comme les bases du recrutement ont été calquées sur la base du projet d'organisation générale, il est évident que l'Assemblée ne perdra point de temps en décrétant l'un après l'autre, suivant les bases qu'il adoptera.
Locuteur: Dubois-Crancé
11 est aisé de comprendre que le recrutement doit avoi...
...s des volontaif-es, avec les bataillons de. ligne, il n'y aura plus qu'un seul et même mode de recrute"menl .Si, au contraire, vous co...
...st évident qu'il faudra aviser au moyen de. compléter la
11 est aisé de comprendre que le recrutement doit avoir des nuances en raison des principes que T'Assemblée aura adopté : car si vous confondez les bataillons des volontaif-es, avec les bataillons de. ligne, il n'y aura plus qu'un seul et même mode de recrute"menl .Si, au contraire, vous continuez à les tenir séparés, il est évident qu'il faudra aviser au moyen de. compléter la

Séance du mardi 9 février 1793

page 405
Locuteur: Dubois-Crancé
troupe de ligne par des moyens différents. troupe de ligne par des moyens différents.
Locuteur: Dubois-Crancé
Ainsi, il est impossible de décréter le recrutement, avant que vous n'ayez déterminé de quelle manière l'armée sera composée. Ainsi, il est impossible de décréter le recrutement, avant que vous n'ayez déterminé de quelle manière l'armée sera composée.
Locuteur: Aubry
... ne pouvait vous présenter aucun projet de recrutement qu'immédiatement après que vous auriez prononcé sur les bases de l'organisation de l'armée., mais on vous a avancé une gra...
...stinctionentrelerecrutement des troupes de ligne et celui des gardes nationaux:.
L'on vous a très justement observé .qu'on ne pouvait vous présenter aucun projet de recrutement qu'immédiatement après que vous auriez prononcé sur les bases de l'organisation de l'armée., mais on vous a avancé une grande erréùr, quand on vous a dit que cela tenait à la fusion. Je soutiens que cela n'est point.Quoique vous décidiez et je le montrerai, il n'y aura aucune distinctionentrelerecrutement des troupes de ligne et celui des gardes nationaux:.
Locuteur: Fabre d'Eglantine
... qui ont fait décider au comité le mode de recrutement, c'est qu'il ne fallait pas...
... pourquoi l'on ne travaille pas au mode de recrutement ; je dis seulement qu'il a ...
J'observerai à la Convention que les raisons qui ont fait décider au comité le mode de recrutement, c'est qu'il ne fallait pas recruter avant que le mode d'approvisionner l'armée fut présente par le ministr...
...e avant que les provisions 'fussent faites. (Murmures d'improbation). Je ne sais pourquoi l'on ne travaille pas au mode de recrutement ; je dis seulement qu'il a falludon-ner un moyen d'organiser l'armée, et que c'est là la raison principale ...
Locuteur: Dartigoëyte
...le ne recrute pas l'armée ; car le mois de mars approche ; nous touchons' au momen... On demande, dans tous les départements, pourquoi la Convention nationale ne recrute pas l'armée ; car le mois de mars approche ; nous touchons' au moment d'une invasion générale, et cependant nous n'avons pas les forces nécessaires ...
Locuteur: Dartigoëyte
... l'on est menacé d'être attaqué au mois de mars prochain, on est dans la plus gran... Cela est si vrai, que sur les frontières d'Espagne, où l'on est menacé d'être attaqué au mois de mars prochain, on est dans la plus grande stupeur.
Locuteur: Dartigoëyte
De "quoi s'agit-il aujourd'hui? c'est d'av...
...auvais, puisqu'il arrête le recrutement de l'armée.
De "quoi s'agit-il aujourd'hui? c'est d'avoir des soldats. Le plan proposé par votre comité peut être excellent sans doute, mais on le trouvera toujours mauvais, puisqu'il arrête le recrutement de l'armée.
Locuteur: Dartigoëyte
...cruter l'armée. Mais, dites-vous, avant de reruter il faut un plan"? Non. Nous vou... Il faut, je le dis, par une précaution indispensable, il faut recruter l'armée. Mais, dites-vous, avant de reruter il faut un plan"? Non. Nous voulons une armée, il nous faut des hommes, et pour en avoir, il faut recruter.
Locuteur: Dartigoëyte
Le roi de Prusse et l'empereur n'ajournent point le recrutement et le départ, de leurs armées. Je demande donc que vous décrétiez le principe que la troupe de ligne recevra la même solde que les bataillons de volontaires, et que l'on s occupera' su... Le roi de Prusse et l'empereur n'ajournent point le recrutement et le départ, de leurs armées. Je demande donc que vous décrétiez le principe que la troupe de ligne recevra la même solde que les bataillons de volontaires, et que l'on s occupera' sur-le-champ du complément des bataillons.
Locuteur: Dartigoëyte
...es et vous pourrez ensuite vous occuper de la réorganisation des différentes armée... Alors vous aurez des soldats, alors vous assurerez nos triomphes et vous pourrez ensuite vous occuper de la réorganisation des différentes armées.
Locuteur: Dartigoëyte
Un grand nombre de membres i Appuyé ! appuyé ! Un grand nombre de membres i Appuyé ! appuyé !
Locuteur: Buzot
...crois indispensable avec le préopi-nant de s'occuper instamment du recrutement, à ...
...écrétez, dès à présent, que les troupes de ligne auront le même paiement que les b...
...rganisation militaire se prête à la fin de toute discussion. J'ajoute une observat...
Je crois indispensable avec le préopi-nant de s'occuper instamment du recrutement, à moins que vous ne vouliez tomber dans les inconvénients graves qui ont coûté 30 à 50 millions l'année dernière. Si vous décrétez, dès à présent, que les troupes de ligne auront le même paiement que les bataillons nationaux, toute difficulté cesse, et le plan qui vous a été proposé par votre comité sur l'organisation militaire se prête à la fin de toute discussion. J'ajoute une observation ; c'est qu'on vous a dit que le recrutement pouvait augmenter le nombre
Locuteur: Buzot
...ur, au nord et au midi, à 3 ou 4 lieues de l'armée, et alors* à mesure qu'on aura besoin de troupes, on les prendra dans ces dépôts...
...tiel si vous ne voulez pas être obligés de faire une dépense considérable, si vous ne voulez pas désorganiser votre armée, c'est de vous occuper du recrutement à l'instant...
...aperçu du pian très beau, très brillant de votre comité. Le mieux peut-être est d'ajourner le tout; et de nous occuper de ce qui est du moment ; sans cela il sem...
...t pas bons et qu'ainsi il faut en faire de meilleurs. Jè dirais servez-vous de ceux-là ; ils vous ont été utiles l'ann...
...la n'est point exact, car il faudra, sans doute, faire dès dépôts dans l'intérieur, au nord et au midi, à 3 ou 4 lieues de l'armée, et alors* à mesure qu'on aura besoin de troupes, on les prendra dans ces dépôts. Mais l'essentiel si vous ne voulez pas être obligés de faire une dépense considérable, si vous ne voulez pas désorganiser votre armée, c'est de vous occuper du recrutement à l'instant ; et tout autre objet dont vous puissiezvous occuper, dans ce moment, serait, pour ainsi dire, un hors d'oeuvre. D'après ces simples réflexions que m'a fait naître l'aperçu du pian très beau, très brillant de votre comité. Le mieux peut-être est d'ajourner le tout; et de nous occuper de ce qui est du moment ; sans cela il semble que cela ressemblerait à un système quelconque, par lequel on voudrait, par exemple, nous persuader que nos canons ne sont pas bons et qu'ainsi il faut en faire de meilleurs. Jè dirais servez-vous de ceux-là ; ils vous ont été utiles l'année dernière, ils le seront encore.
Locuteur: Buzot
... opposer un front d'airain aux attaques de nos ennemis (et j'ajoute que Beurnonvilie est de cet avis) qu'il ne faut pas, dans ce mo...
... qu'on décrète que la solde des troupes de ligne sera la même que celle des gardes nationales, et qu'on ordonne au comité de nous donner un mode de recrutement lundi prochain.
...i veulent sincèrement que l'armée soit organisée, à ceux qui veulent sincèrement opposer un front d'airain aux attaques de nos ennemis (et j'ajoute que Beurnonvilie est de cet avis) qu'il ne faut pas, dans ce moment, toucher à notre armée; qu'il y a le plus grand danger à faire les choses même . les meilleures. Je demande, dis-je, en ce moment, qu'on décrète que la solde des troupes de ligne sera la même que celle des gardes nationales, et qu'on ordonne au comité de nous donner un mode de recrutement lundi prochain.
Locuteur: Buzot
Un grand nombre de membres : Aux voix ! aux voix! Un grand nombre de membres : Aux voix ! aux voix!
Locuteur: Albitte
L'aîné. Le comité de la guerre s'est occupé du mode de paiement de nos troupes, et tout ce que l'on vient de nous proposer est dans le plan du comit...
...-ci, je demande que tous les défenseurs de la République reçoivent la même paie, a...
...t tromper l'Assemblée, et que la motion de Buzot n'est qu'une manière fort adroite de faire rejeter le projet du comité. On v...
L'aîné. Le comité de la guerre s'est occupé du mode de paiement de nos troupes, et tout ce que l'on vient de nous proposer est dans le plan du comité. Ainsi, si on veut, le suivre dans ce moment-ci, je demande que tous les défenseurs de la République reçoivent la même paie, alors vous nejugerez point la question. (Interruptions.) Je retire ma motion, car je m'aperçois bien qu'on veut tromper l'Assemblée, et que la motion de Buzot n'est qu'une manière fort adroite de faire rejeter le projet du comité. On veut conserver tous les abus, et voilà pourquoi on demande l'ajournement. (Interr...
Locuteur: Lamarque
...: quel est le moyen le -plus avantageux de faciliter le recrutement? Permettez : quel est le moyen le -plus avantageux de faciliter le recrutement?
Locuteur: Lamarque
...nts sont pressants;. qu'on nous attaque de toutes parts, et q-ue, par conséquent, ...
... que c'est précisément prendre le moyen de ne pas recruter que d'écarter le projet...
...ne distinction réelle entre les soldats de troupes de ligue et les volontaires. Désirez-vous compléter la troupe de ligne? Oui, car vous l'avez dit plusieu...
...n, vous ne compléterez jamais la troupe de ligne tant que vous laisserez subsister...
...tous les principes entre des bataillons de gardes nationales et des troupes de ligne. Jamais vous ne trouverez
On vous dit que les moments sont pressants;. qu'on nous attaque de toutes parts, et q-ue, par conséquent, il faut vite recruter l'armée"; mais on vous a fait une observation essentielle dans îe projet du comité et à laquelle vous ne répondez pas; c'est que c'est précisément prendre le moyen de ne pas recruter que d'écarter le projet du comité; et voici pourquoi: c'est qu'il y a une distinction réelle entre les soldats de troupes de ligue et les volontaires. Désirez-vous compléter la troupe de ligne? Oui, car vous l'avez dit plusieurs fois. Eh bien, vous ne compléterez jamais la troupe de ligne tant que vous laisserez subsister une distinction contraire à tous les principes entre des bataillons de gardes nationales et des troupes de ligne. Jamais vous ne trouverez

Séance du mardi 9 février 1793

page 406
Locuteur: Lamarque
...ui veuille prendre parti dans la troupe de ligne, tandis qu'il pourra trouver dans un bataillon de volontaires les avantages que la loi lu...
...roposée, car on ne peut pas se défendre de le penser; elles ne tendent qu'à écarte...
...a vous n'aurez aucun intérêt à demander de décréter aujourd'hui samedi un projet d...
dans aucun département, dans aucun canton, aucun citoyen qui veuille prendre parti dans la troupe de ligne, tandis qu'il pourra trouver dans un bataillon de volontaires les avantages que la loi lui donne. (.Interruptions.) On me répond en vain par des interruptions; c'est san...
...té, et pour éloigner par ces moyens insidieux la mesuré salutaire qui vous est proposée, car on ne peut pas se défendre de le penser; elles ne tendent qu'à écarter d'avance le projet du comité. Sans cela vous n'aurez aucun intérêt à demander de décréter aujourd'hui samedi un projet du comité qui doit être discuté, lundi.
Locuteur: Lamarque
...rticles qui ont été soumis à la sagesse de la Convention nationale Tous les articles qui ont été soumis à la sagesse de la Convention nationale
Du 3 février 1793 Du 3 février 1793

Séance du mardi 9 février 1793

page 407
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU SAMEDI 9 FÉVRIER 1793 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU SAMEDI 9 FÉVRIER 1793
Proclamation des commissaires de la Convention nationale aux citoyens du... Proclamation des commissaires de la Convention nationale aux citoyens du département du Mont-Blanc, du 17 décembre 1792 (2).
... exemple d'un peuple qui, sans effusion de sang, chassant les despotes et leurs lâches satellites, a fondé sa liberté sur un code de lois dictées par la sagesse, et sanctio... L'histoire du monde n'offre qu'un seul exemple d'un peuple qui, sans effusion de sang, chassant les despotes et leurs lâches satellites, a fondé sa liberté sur un code de lois dictées par la sagesse, et sanctionnées par un assentiment universel.
...ui abhorre tous les rois, et qui venait de repousser le tyran piémqn-tais. ...us avez voulu confondre votre nouvelle existence avec la destinée d'une nation qui abhorre tous les rois, et qui venait de repousser le tyran piémqn-tais.
...onale nous a confié l'honorable mission de vous apporter ce nouveau pacte de famille, formé entre des peuples. ...union. Elle a été prononcée avec des transports d'allégresse. La Convention nationale nous a confié l'honorable mission de vous apporter ce nouveau pacte de famille, formé entre des peuples.
...ns, que ce pacte solennel soit le sceau de notre éternelle amitié I Unis par les m...
...ar des vertus républicaines. Continuons de donner un grand exemple aux nations opp...
Chers concitoyens, que ce pacte solennel soit le sceau de notre éternelle amitié I Unis par les mêmes intérêts, appelés au même bonheur, signalons chaque jour par des vertus républicaines. Continuons de donner un grand exemple aux nations opprimées, et transmettons aux générations futures, un amour indestructible pour la...
Extrait du procès-verbal de la commission provisoire d'administrati... Extrait du procès-verbal de la commission provisoire d'administration générale du département du Mont-Blanc.
...re du samedi 15 décembre 1792, l'an Ier de la République française. Séance extraordinaire du samedi 15 décembre 1792, l'an Ier de la République française.
Le Président annonce que la convocation de cette séance extraordinaire a pour objet la réception des commissaires de la Convention nationale de France, qui vont se rendre dans le sein de l'administration. Il invite l'Assemblée à leur faire connaître sqn impatience de les posséder. Elle arrête qu'à l'instant deux de ses membres se rendront près des commis...
...régoire, Hérault et Jagot, commissaires de la Conventjon nationale de France, sont introduits, au milieu des acclamations de l'allégresse.
Le Président annonce que la convocation de cette séance extraordinaire a pour objet la réception des commissaires de la Convention nationale de France, qui vont se rendre dans le sein de l'administration. Il invite l'Assemblée à leur faire connaître sqn impatience de les posséder. Elle arrête qu'à l'instant deux de ses membres se rendront près des commissaires, pour leur exprimer ce sentiment. Les citoyens Decret et Sommelier partent pour remplir cette mission ; et peu après, les citoyens Simond, Grégoire, Hérault et Jagot, commissaires de la Conventjon nationale de France, sont introduits, au milieu des acclamations de l'allégresse.
Ils témoignent leur joie de se trouver parmi des' hommes qui vienne...
...'élever à la liberté, et les sentiments de fraternité qui unissent le peuple franç...
... page 393, la lettre des cqpimis-saires de la Gonvention pour le département du Mo...
Ils témoignent leur joie de se trouver parmi des' hommes qui viennent d'écraser le despotisme, pour s'élever à la liberté, et les sentiments de fraternité qui unissent le peuple français au peuple Allobroge, désormais confondus (1) Pour cette annexe et les suivantes, voy. ci-dessus, même séan'ce, page 393, la lettre des cqpimis-saires de la Gonvention pour le département du Mont-Blanc. (2) Bibliothèque nationale : Lbil, n* 2495.

Séance du mardi 9 février 1793

page 408
en un seul, dans le sein de la République française. Ce discours es... en un seul, dans le sein de la République française. Ce discours est suivi des plus vifs applaudissements.
...res d'un peuple souverain, bienfaiteurs de l'humanité ; représentants de l'Assemblée la plus auguste de l'univers. Mandataires d'un peuple souverain, bienfaiteurs de l'humanité ; représentants de l'Assemblée la plus auguste de l'univers.
...nt du Mont-Blanc vous offrent le tribut de leur reconnaissance ; elle est vive et ...
...et asservis, ils conservèrent l'énergie de leur caractère antique; ils étaient lib...
...nts; ils ne connurent plus que le désir de partager vos travaux, et les fruits pré...
...blique l'a assuré d'une manière à jamais inaltérable. Les habitants du département du Mont-Blanc vous offrent le tribut de leur reconnaissance ; elle est vive et franche : ci-devant Savoisiens et asservis, ils conservèrent l'énergie de leur caractère antique; ils étaient libres dans les fers; le despotisme ne fit que les frapper, sans les avilir. La nat...
...nçais; mais, depuis quatre ans, vos-efforts, vos succès ont ranimé leurs sentiments; ils ne connurent plus que le désir de partager vos travaux, et les fruits précieux qu'ils promettaient à l'univers.
L'expression de ce besoin ne fut qu'une voix; lorsque, ...
...s dans nos droits, nous noiis occupâmes de notre bonheur, le vœu fut émis; son acc...
L'expression de ce besoin ne fut qu'une voix; lorsque, par vos bienfaits, rendus à nous-mêmes, réintégrés dans nos droits, nous noiis occupâmes de notre bonheur, le vœu fut émis; son acceptation a porté la joie la plus vive dans tous les cœurs.
...pes sacrés sur lesquels vous aviez juré de fonder le nouveau gouvernement que vous... ...r et fraternel des ci-devant Allobroges, qui ont constamment applaudi aux principes sacrés sur lesquels vous aviez juré de fonder le nouveau gouvernement que vous alliez donner à votre patrie, que nous espérions être bientôt la nôtre : leurs ...
Les membres de l'administration provisoire du départem...
...-Blanc ressentent une douce jouissance, de vous exprimer en même temps leurs vœux et ceux de leurs concitoyens ; ils sont unanimes v...
...utes les communes qui auront l'avantage de jouir de votre présence.
Les membres de l'administration provisoire du département du Mont-Blanc ressentent une douce jouissance, de vous exprimer en même temps leurs vœux et ceux de leurs concitoyens ; ils sont unanimes vous en verrez réitérer l'expression dans toutes les communes qui auront l'avantage de jouir de votre présence.
Un peuple souverain nous avait chargé de l'exécution des lois provisoires qu'il ...
...ns rien négligé pour nous rendre dignes de la confiance ae nos frères, en faisant ...
...emettons en vos mains avec le sentiment de la plus douce joie, en pensant que nous...
...és dans nos cœurs; rentrés dans le sein de nos familles, nous y porterons pour consolation, le souvenir d'avoir joui de plus près de vos lumières et de vos instructions, et l'espoir d'en prof...
...stances, pour l'accélération du bonheur de la République.
Un peuple souverain nous avait chargé de l'exécution des lois provisoires qu'il s'était données, en rentrant dans ses droits; nous n'avons rien négligé pour nous rendre dignes de la confiance ae nos frères, en faisant respecter ce dépôt précieux : d'après leurs vœux, d'après les nôtres, nous le remettons en vos mains avec le sentiment de la plus douce joie, en pensant que nous y allons voir substituer les lois que Ja Convention nationale aura dictées dans...
...ront apportées; ils nous seront toujours chers ;.leurs noms seront à jamais gravés dans nos cœurs; rentrés dans le sein de nos familles, nous y porterons pour consolation, le souvenir d'avoir joui de plus près de vos lumières et de vos instructions, et l'espoir d'en profiter dans toutes les circonstances, pour l'accélération du bonheur de la République.
Nous invitons les citoyens commissaires de la Convention nationale, à vouloir bien être auprès d'elle les .organes de nos sentiments de civisme, de soumission aux lois et de fidélité-à la République. Nous invitons les citoyens commissaires de la Convention nationale, à vouloir bien être auprès d'elle les .organes de nos sentiments de civisme, de soumission aux lois et de fidélité-à la République.
Le Président se félicite, au nom de tous les citoyens Allobroges, de posséder, comme commissaires-, celui qu... Le Président se félicite, au nom de tous les citoyens Allobroges, de posséder, comme commissaires-, celui qui, dans son rapport à la Con-
vention nationale; a défendu avec tant de sensibilité et d'énergie les droits de la-nature et le droits politiques, pour faire décréter la réunion de i'Allobrogie à la République française;...
...et dans laquelle fut prononcé le décret de réunion, et que l'on compte parmi les héros de la journée du 10 août ; celui que l'on compte également parmi les intrépides défenseurs de la liberté dans cette mémorable journée; celui qui a si justement mérité de sa patrie naissante, en éclairant ses concitoyens de ses salutaires instructions dans les premiers jours de la liberté ; ceux enfin qui tous ont co...
...nt les amis du peuple et les défenseurs de la liberté, et de l'égalité.
vention nationale; a défendu avec tant de sensibilité et d'énergie les droits de la-nature et le droits politiques, pour faire décréter la réunion de i'Allobrogie à la République française; celui qui a-présidé dans cette séance à jamais mémorable, où s'agitait la destinée du peuple Allo-brôge, et dans laquelle fut prononcé le décret de réunion, et que l'on compte parmi les héros de la journée du 10 août ; celui que l'on compte également parmi les intrépides défenseurs de la liberté dans cette mémorable journée; celui qui a si justement mérité de sa patrie naissante, en éclairant ses concitoyens de ses salutaires instructions dans les premiers jours de la liberté ; ceux enfin qui tous ont concouru au bonheur du peuple Allobroge, en secondant son Vœu le plus cher, et qui-se sont montrés constamment les amis du peuple et les défenseurs de la liberté, et de l'égalité.
...ires déposent sur le bureau les décrets de la Convention nationale de France, des 27 et 29 novembre dernier, scellés du sceau de la République française : il en est fai... Les commissaires déposent sur le bureau les décrets de la Convention nationale de France, des 27 et 29 novembre dernier, scellés du sceau de la République française : il en est fait lecture à l'instant, et leur teneur suit :
...irement un 84e département, sous le nom de département du Mont-Blanc. « Là Convention nationale décrète que la Savoie formera provisoirement un 84e département, sous le nom de département du Mont-Blanc.
... aura provisoirement une représentation de 10 députés à la Convention nationale." « Ce département aura provisoirement une représentation de 10 députés à la Convention nationale."
...-Blanc 4 commissaires pris dans le sein de la Convention nationale, pour procéder à la division provisoire et à l'organisation de ce département en districts et en canto... « Il sera envoyé dans le département du Mont-Blanc 4 commissaires pris dans le sein de la Convention nationale, pour procéder à la division provisoire et à l'organisation de ce département en districts et en cantons. Ces commissaires .seront nommés par la voie du scrutin.
« Les bureaux de douane, établis sur les frontières do la France et de la Savoie, sont supprimés : ceux sur les confins du Piémont, de la Suisse et de Genève seront conservés provisoirement;...
...des contributions publiques sera chargé de faire parvenir sur-le-champ les lois et...
« Les bureaux de douane, établis sur les frontières do la France et de la Savoie, sont supprimés : ceux sur les confins du Piémont, de la Suisse et de Genève seront conservés provisoirement; et ie ministre des contributions publiques sera chargé de faire parvenir sur-le-champ les lois et les tarifs relatifs à la perception des droits sur les.objets exportés ou impor...
« Il sera établi, dans les chefs-lieux de district , ou dans les bureaux de -douane aux frontières, après l'organis... « Il sera établi, dans les chefs-lieux de district , ou dans les bureaux de -douane aux frontières, après l'organisation des autorités, des commissaires pour la vérification des assignats.
...la proposition d'insérer dans le décret de réunion de la Savoie, ces mots : Au nom du Peuple ... « Sur la proposition d'insérer dans le décret de réunion de la Savoie, ces mots : Au nom du Peuple français, la Convention nationale passe

Séance du mardi 9 février 1793

page 409
...ennelle qu'elle a faite, qu'il n'y aura de Constitution, que celle qui aura été acceptée par le... à l'ordre du jour, motivé sur la déclaration solennelle qu'elle a faite, qu'il n'y aura de Constitution, que celle qui aura été acceptée par le Peuple français. »
...ginal, par les Président et secrétaires de la Convention. Collationné à Voriginal, par les Président et secrétaires de la Convention.
A Paris, ce 29 novembre 1792, l'an Ier de la République française. A Paris, ce 29 novembre 1792, l'an Ier de la République française.
...Maille, secrétaires. Et scellé du sceau de la République. Signé : Grégoire, président, Hérault, ex-président, Defermon, Barère et Maille, secrétaires. Et scellé du sceau de la République.
...'administration .générale, par-l'organe de son président, déclare ensuite aux commissaires, que la réunion de la Savoie à la France étant consommée, ... La commission provisoire d'administration .générale, par-l'organe de son président, déclare ensuite aux commissaires, que la réunion de la Savoie à la France étant consommée, elle remet en leurs mains les pouvoirs qui lui ayaient été délégués provisoireme...
Les commissaires, au nom de la Convention nationale, recréent à l'i...
...le des Allobroges,-sous la dénomination de commission provisoire d'administration ...
...r ses fonc-tions; jusqu'à la nomination de l'administration de département.
Les commissaires, au nom de la Convention nationale, recréent à l'instant la commission provisoire d'administration générale des Allobroges,-sous la dénomination de commission provisoire d'administration générale du département du Mont-Blanc, pour exercer ses fonc-tions; jusqu'à la nomination de l'administration de département.
Un membre observe qu'au terme de l'article 4 du décret de l'Assemblée "nationale des Allobroges, ...
...'administration générale avait le droit de donner, dans tous les cas d'urgence, de...
...et qu'en la recréant, il est nécessaire de s'expliquer sur la latitude de ses pouvoirs, afin qu'ils n'excèdent pa...
Un membre observe qu'au terme de l'article 4 du décret de l'Assemblée "nationale des Allobroges, séance du 27 octobre 1792, la commission provisoire d'administration générale avait le droit de donner, dans tous les cas d'urgence, des déterminations provisoires; et qu'en la recréant, il est nécessaire de s'expliquer sur la latitude de ses pouvoirs, afin qu'ils n'excèdent pas ceux dont sont revêtus les corps administratifs des autres départements.
...commissaires déclarent que les pouvoirs de la commission provisoire d'administrati...
...ue ceux des autres corps administratifs de la République.
Les commissaires déclarent que les pouvoirs de la commission provisoire d'administration générale du département du Mont-Blanc, sont restreints dans les mêmes limites, que ceux des autres corps administratifs de la République.
Tous les membres de la commission provisoire d'administration générale prêtent à l'instant le serment de fidélité à la République française, et jurent de défendre la liberté et l'égalité, ou de mourir en les défendant. Ce serment est... Tous les membres de la commission provisoire d'administration générale prêtent à l'instant le serment de fidélité à la République française, et jurent de défendre la liberté et l'égalité, ou de mourir en les défendant. Ce serment est couvert des applaudissements du public, qui le répète.avec enthousiasme.
Le président, au nom de [tous les membres de la commission provisoire d'administration -générale et de tous les citoyens du département du Mon... Le président, au nom de [tous les membres de la commission provisoire d'administration -générale et de tous les citoyens du département du Mont-Blanc, demande aux citoyens commissaires l'accolade fraternelle.
...Chambéry, le 15 décembre 1792, l'an 1er de la République, dans la salle des séances de la commission provisoire d'administrati... Fait et arrêté à Chambéry, le 15 décembre 1792, l'an 1er de la République, dans la salle des séances de la commission provisoire d'administration générale du département du Mont-Blanc.
... Grégoire, Hérault, Jagot, commissaires de la | Convention nationale au départemen... Signé : Par les citoyens, Simond, Grégoire, Hérault, Jagot, commissaires de la | Convention nationale au département I
...vard, Decret, Laymond, Gilrert, membres de la commission provisoire d'administrati...
...s, Tardy, Arnaud, Chevaley, secrétaires de la dite commission.
..., Blanc, Curtet, Sanche, Clerc, "Bétemps, Ruffy, Somnelier, Chastel,Bertrand, Gavard, Decret, Laymond, Gilrert, membres de la commission provisoire d'administration générale du département du Mont-Blanc ; et par les citoyens Brun* Favre-Buisson, Dumaz, Velat, Cur-telin, Mermoz, Tiollier, secrétaires, et par les citoyens Dubois, Tardy, Arnaud, Chevaley, secrétaires de la dite commission.
...ginal par nous président et secrétaires de la commission, à Chambéry, -ce 17 décembre 1792, l'an Ier de la République française; et scellé du sceau de la commission. Collationné à l'original par nous président et secrétaires de la commission, à Chambéry, -ce 17 décembre 1792, l'an Ier de la République française; et scellé du sceau de la commission.
...régoire, Hérault et Jagot, commissaires de la Convention nationale de France ayant fait part au citoyen régent du Sénat provisoire, par lettre de ce jour, qu'ils se rendraient au Sénat ...
...les attendraient dans la rue, au-devant de la grande porte du tribunal.
Les citoyens Simond, Grégoire, Hérault et Jagot, commissaires de la Convention nationale de France ayant fait part au citoyen régent du Sénat provisoire, par lettre de ce jour, qu'ils se rendraient au Sénat pour communiquer leurs pouvoirs; le citoyen régent en a convoqué tous les membres; et il a été arrêté que le second président et trois autres magistrats les attendraient dans la rue, au-devant de la grande porte du tribunal.

Séance du mardi 9 février 1793

page 410
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU SAMEDI 9 FÉVRIER 1793 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU SAMEDI 9 FÉVRIER 1793
Proclamation des commissaires de la Convention nationale, ay,x citoyens du département (lu Mont-Blanc, du 16 janvier 1793 (1). Proclamation des commissaires de la Convention nationale, ay,x citoyens du département (lu Mont-Blanc, du 16 janvier 1793 (1).
... connaissances partielles que vous avez de votre canton, ou d'après les calculs de l'intérêt personnel. Les choses présent...
...ez donc, citoyens, déposez dans le sein de l'amitié fraternelle tous les sentiments de rivalité que pourrait faire naître la f...
...utôt que dans une autre. Bepoussez loin de vous cet égoïsme qui, se plaçant dans l...
...lamation qui retarderait l'organisation de votre département; mais ce qui doit cal...
...oires, étant calquées sur les principes de l'ancienne constitution, un nouvel ordre de choses pourra- les rectifier : ainsi, dispensez-vous de députer.inutilement et dispendieusement de vos concitoyens, pour réclamer à cet ég...
...à la Convention nationale qui, sous peu de temps, fixera d'une manière stable le régime intérieur de la République, et assurera notre bonheu...
Citoyens, vous vous abuseriez, si vous prétendiez juger vos opérations sur les connaissances partielles que vous avez de votre canton, ou d'après les calculs de l'intérêt personnel. Les choses présentent un aperçu bien différent, lorsqu'on les saisit dans leur ensemble et en s'élevant à la hauteur du patriotisme. Déposez donc, citoyens, déposez dans le sein de l'amitié fraternelle tous les sentiments de rivalité que pourrait faire naître la fixation d'un chef-lieu dans une commune, plutôt que dans une autre. Bepoussez loin de vous cet égoïsme qui, se plaçant dans la balance du bien public, est toujours le partage des âmes viles et rétrécies. Nous ne pouvons désormais faire droit sur aucune réclamation qui retarderait l'organisation de votre département; mais ce qui doit calmer toute inquiétude et suspendre toute démarche, c'est que nos déterminations provisoires, étant calquées sur les principes de l'ancienne constitution, un nouvel ordre de choses pourra- les rectifier : ainsi, dispensez-vous de députer.inutilement et dispendieusement de vos concitoyens, pour réclamer à cet égard. Quaud les autorités seront organisées, vous pourrez leur adresser vos pétitions, et nous acquitterons un devoir en les appuyant, lorsqu'elles parviendront à la Convention nationale qui, sous peu de temps, fixera d'une manière stable le régime intérieur de la République, et assurera notre bonheur commun.
tement du Mont-Blanc ont prêté serment de fidélité à la République française; ont juré de maintenir la liberté et l'égalité, ou de mourir en les défendant, et remplir avec exactitude les fonctions q...
...onne, ils embrassaient tous les membres de ce tribunal et tous les citoyens. Ce signe de la réunion de la nation des Allobroges à la Républiqu...
tement du Mont-Blanc ont prêté serment de fidélité à la République française; ont juré de maintenir la liberté et l'égalité, ou de mourir en les défendant, et remplir avec exactitude les fonctions qui leur sont confiées. Les citoyens commissaires ont ensuite donné l'accolade fraternelle au régent du Sénat, en déclarant, qu'en sa personne, ils embrassaient tous les membres de ce tribunal et tous les citoyens. Ce signe de la réunion de la nation des Allobroges à la République française, a été suivi des plus vifs applaudissements.
...eni-blées le 17 décembre 1792, l'an 1er de la République française. Fait à Cham-béry, au Sénat, chambres asseni-blées le 17 décembre 1792, l'an 1er de la République française.
... hérault, Sl-mond, jagot,- commissaires de la Convention nationale. curial, ré-. g... . Signé à l'original : grégoire, hérault, Sl-mond, jagot,- commissaires de la Convention nationale. curial, ré-. gent du Sénat; Jacquier, président; Sa-voiroux, Bonjean, Dichat, Salteur, Vi-
..., Bracorand fils, substituts à l'office de la partie publique; Gabet, secrétaire. Viallet, Juge, Garin, sénateurs; Laslechère, Bracorand fils, substituts à l'office de la partie publique; Gabet, secrétaire.
...e d'administration générale est chargée de faire publier et afficher la présente p... La commission provisoire d'administration générale est chargée de faire publier et afficher la présente proclamation dahs toute l'étendue du département du Mont-Blanc.
...Chambéry, ce 17 décembre 1792, l'an Ier de la Bépublique française. Fait à Chambéry, ce 17 décembre 1792, l'an Ier de la Bépublique française.
Chargés de l'importante fonction d'organiser votre département, notre devoir était de procéder avec maturité. Nous avons ente...
...ccéder à toutes les demandes, le nomhre de vos districts eut été tellement multipl...
...ressées à solliciter des établissements de cette nature,