Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-112 hits on 1792-121 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-041 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
4 volumes trouvé
  • Tome 54 : Du 1er au 10 décembre 1792 1 résultat
    • Séance du lundi 3 décembre 1792

      - search term matches: (46)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 57
      Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
      « A Londres, le 12 novembre 1792, » « A Londres, le 12 novembre 1792, »
      ...al de la séance du vendredi 30 novembre 1792 , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 30 novembre 1792
      ...bal de la séance du samedi 1er décembre 1792 , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi 1er décembre 1792
      « Paris, 2 décembre 1792 « Paris, 2 décembre 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 59
      ...lor série, t. LUI, séance du 4 novembre 1792, page '138, la pétition du conseil géné... ...iants étrangers, trompés dans leur confiance, (1) Voy. Archives parlementaires, lor série, t. LUI, séance du 4 novembre 1792, page '138, la pétition du conseil général de la commune de Uouen.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 60
      Locuteur: Le Président
      ...i, réunis enfin, ont formé une armée de 10 ià 12,000 hommes qui ont marché vers To... ...s. C'est ce qu'ont effectué en plusieurs endroits des groupes de ces citoyens qui, réunis enfin, ont formé une armée de 10 ià 12,000 hommes qui ont marché vers Tours, dans l'intention sans doute d'y exercer le pouvôix souverain dont ils se di...
      Locuteur: Le Président
      ... de faire entendre leurs plaintes à nos augustes réprésentants; ils croient devoir récla... ...rême, ainsi que les départements voisins, par leur cherté excessive, Sont forcés de faire entendre leurs plaintes à nos augustes réprésentants; ils croient devoir réclamer par l'organe de 4 commissaires, nommés dans son sein, à l'Assemblée conventi...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 62
      Locuteur: Rühl
      ...endre votre autorité plus révérée, plus auguste, plus étendue ; vous pouvez devenir le ... ..., ou du moins créer la paix intérieure par le succès de nos armes; vous pouvez rendre votre autorité plus révérée, plus auguste, plus étendue ; vous pouvez devenir le Dieu tiitélaire des'Français. Par-vous, la religion triomphera des indécentes qu...
      ... aux annexes de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 10. (2) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 10.
      ...aux annexes1 de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 9. ...orales et physiques et de mon profond respect. Agréez î'hom- (1! Voy. ci-après, aux annexes1 de la séance du 7 décembre 1792, la pièce justificative n° 9.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 63
      Locuteur: Rühl
      ...re de Talon au roi, datée du 27 juillet 1792. La voici : ... finir en parlant de ceux qui sont indiqués vaguement. Ils le sont dans une lettre de Talon au roi, datée du 27 juillet 1792. La voici :
      « Paris, ce 17 mars 1792 « Paris, ce 17 mars 1792
      ...ctivement (I). Il est daté du 2 janvier 1792 ...t Sainte-Foy, apostillé par le roi, dans lequel desN membres sont désignés collectivement (I). Il est daté du 2 janvier 1792
      ... annexes de la séance du 7 dé- cembre-. 1792, la pièce justificative n° 15. « Le point important est que la décision presse, (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre-. 1792, la pièce justificative n° 15.
      ...ux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 36. ...ependant mes yeux continuent de se reposer sur une phalange (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 36.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 64
      Locuteur: Rühl
      ...juger sa probité. Il est du 1er janvier 1792 et porte (1) : ... le liquidateur Dufresne-Saint-Léon. Je vais vous lire un mémoire qui vous fera juger sa probité. Il est du 1er janvier 1792 et porte (1) :
      ...aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17. ...liquidation. » Les différentes pièces dont je viens de faire (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 65
      ...aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17. « Mais en leur annonçant aussi inopinément (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 66
      Locuteur: Borie
      ... mais on voit qu'il se rapporte au 9 ou 10 août. Le voici (1) : ... a reconnu et paraphé ; il ne porte pour date que ces mots : Mercredi, 9 heures; mais on voit qu'il se rapporte au 9 ou 10 août. Le voici (1) :
      ...ux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 17. ...ets irréfléchis, elle avait abandonné au roi ie droit d'in- (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé- cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 67
      Locuteur: Rabaut-Pomier
      Du ... novembre 1792 l'an Ier de la République. Du ... novembre 1792 l'an Ier de la République.
      Locuteur: Rabaut-Pomier
      ...à la caisse nationale, en" diminuant de 10 à 12 millions le remboursement de ces o... ...ette opération, loin d'être onéreuse, m'avait paru devoir être infiniment utile à la caisse nationale, en" diminuant de 10 à 12 millions le remboursement de ces offices; que ce projet est, autant qu'il m'en souvient, consigné dans la lettre d...
      ...aux annexes, de la sèance du 7 décembre 1792,'la pièce justificative n" 16. (2) Voy. ci-après, aux annexes, de la sèance du 7 décembre 1792,'la pièce justificative n" 16.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 68
      Locuteur: Rabaut-Pomier
      ...ile, qui est, je crois, du mois de mars 1792, est postérieur aux états d'évaluation ... ...et qui ordohne la production des états de la part de l'intendant de la liste civile, qui est, je crois, du mois de mars 1792, est postérieur aux états d'évaluation que j'ai fâit imprimer. J'ajoute que, dans cet état d'évàluation, imprimé lors d...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 69
      Du 25 novembre 1792 Du 25 novembre 1792
      ...aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17. ... plus ou moins de pensions qu'il aurait à payer; il m'ajouta (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance du 7 dé-cembre 1792, la pièce justificative n° 17.

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 71
      ...endant les six premiers'mois de l'année 1792, et qui ont gardé le secret sur leurs s... « — Quels sont les agents dont le roi s'est servi, à votre connaissance, pendant les six premiers'mois de l'année 1792, et qui ont gardé le secret sur leurs services?
      « — Etiez-vous à Paris à l'époque du 10 août? « — Etiez-vous à Paris à l'époque du 10 août?
      « — Ecrivîtes-vous, le 9 ou 10 d'août dernier à Laportej? « — Ecrivîtes-vous, le 9 ou 10 d'août dernier à Laportej?

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 73
      ...série, tome LIII, séance du 28 novembre 1792, page 638.) ...gement du ci-devant roi et la forme d'y procéder, tArchives parlementaires,, 1" série, tome LIII, séance du 28 novembre 1792, page 638.)

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 74
      Locuteur: Jean-Bon Saint-André
      ...vre. Louis a été jugé provisoirement lé 10 août dernier, sans cela il faut déclare... Nous avons suivi une marche contraire à celle que nous^ devons suivre. Louis a été jugé provisoirement lé 10 août dernier, sans cela il faut déclarer l'insurrection illégitime. Or, c'est par un grand acte et non par des raisonne...

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 79
      « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Pa... « To the national Convention of the French Republic Enlightened Friends, Patriots and Le-gislators !
      ...As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing political Knowledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Po...
      ... Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « As Friends ofthe People, associated for the pur-pose of cultivating and dilfusing political Knowledge, we are united in holding sacred the In-dependence of opinion, and an equal Participation of Rights amongst men, as the firm basis of Liberty and Equality; we therefore Hail you under the dignilied nome, which we are proud to recognize, of Citizens ofthe Universe. — Pro-tectors ofthe Great Family of tiie Human Race. — "Whose libéral and benign views are to break the bonds of slavery asunder, and to give to man, Political Life, Health, and Slrength in every quar-ter of the globe.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dulari...
      ...tion or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed on him, and of which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « We receive the highest pleasure at the Magna-nimity ofyour Résolves, in dularing to reproach-fui Europe that you abjure couquest, and, with-out regard to clime, situation or colour, wisht to restore to man the long lost Rights and inde-feasible Privilèges of his nature, which the Great Author of ail Good hath bestowed on him, and of which man has too long been bereft by the Feu-dal Tyranny of Barbarous Despotism.
      « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious otfspnng, have hitherto i... « Such are the sentiments that claim the testi-nony oiOur Regard, as men and Englishmen, devoted to the Great Cause of General Liberty, which the narrow and crooked Policy of Rindly Government, and the Pride and Profligacy of their vicious otfspnng, have hitherto involved in frequent and fatal Ëumities.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, f...
      ...s with being idle, incurious spectators of Your Glorious and Effectuai Strug-gles;...
      ... with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Pageantry, and Folly, and with an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « Therefore, Représentatives of the French Republic Brethren and Friends, for by those Civie Marnes we request to greet You, we have not con-tented ourselves with being idle, incurious spectators of Your Glorious and Effectuai Strug-gles; —No we havecombated prejudice (3) with unuasing ardour and defied its frowns and we behold, with pemliar satisfaction and delight, the Sim of Liberty, by the Triumphant Progress of Your Arms, dispelling the Glouds and Darkness of Fanaticism, Pageantry, and Folly, and with an auclerated Force driving before it the savage Ferocity of its Invaders.
      « At the very moment in which we are assem-bled ...
      ... you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which he himsel...
      « At the very moment in which we are assem-bled to transmit to you, this Heart-fett congratulation ou the prosperous Révolution in the af-fairs of France, we receive the exhilarating News of the success of the invincible Army under the command of Citizen General Dumourier, near Mons. —Language failsus to describe the lively émotions of joy and admiration with which it hash inspired us ; but the sensibilily of every true Frenchman may qualify him to judge of Our Transports by those which he himself must (1) Archives nationales. Carton C 242, chemise 289, pièce n 19.
      (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendi... (3) See the annexed publications of our sentiments con-cerning the designs of the Confederacy of Freacherous, Princely and Royal ineendiaries.
      feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty alone can give, spring up in an abundant Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Description! feel. — May the Rlood of the Brave Citizens shed on this occasion while it shews to Despots the Energy and Magnanimity which Liberty alone can give, spring up in an abundant Harvest of Peace and Freedom throughout the world, and Reason supercede the necessity of Military Conquest! — May the immortality of the French Republic be an awful Lesson to Tyrants of every Clime and of every Description!
      « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People. « Signed by order of the Aldgate Society of the Friends of the People.
      ...ONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 84
      ...ONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792

      Séance du lundi 3 décembre 1792

      page 88
      ...ONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792 A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU LUNDI 3 DÉCEMBRE 1792
  • Tome 55 : Du 11 au 27 décembre 1792 1 résultat
    • Séance du mercredi 26 décembre 1792

      - search term matches: (31)

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 612
      Locuteur: Jean-Bon-Saint-André
      ...l de la séance du dimanche, 23 décembre 1792. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du dimanche, 23 décembre 1792.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 615
      Locuteur: Dupin
      ..., à peine de 300 livres d'amende, et de 10 livres pour chaque jour de retard, de p... ... le mois qui suivra l'arrêté de leurs registres, lesdits trésoriers seront tenus, à peine de 300 livres d'amende, et de 10 livres pour chaque jour de retard, de présenter à l'administrateur général les comptes de leurs exercices depuis et com...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 616
      Locuteur: Dupin
      ...s, à peine ae 300 livres d'amende et de 10 livres pour chaque jour de retard, de p... ...s le mois qui suivra l'arrêté de leurs registres, lesdits trésoriers seront tenus, à peine ae 300 livres d'amende et de 10 livres pour chaque jour de retard, de présenter à l'administrateur général les comptes de leurs exercices depuis et com...
      Locuteur: Dupin
      ...les papiers trouvés après l'incendie du 10 août ; en conséquence, le ci-devant roi... ...ouvrir la fameuse porte de l'armoire de fer des Tuileries, où étaient renfermés les papiers trouvés après l'incendie du 10 août ; en conséquence, le ci-devant roi en avait une connaissance parfaite. Je la présente à la Gonvention: la voilà. C...
      ...1) Voir ci-dessus séance du 22 décembre 1792, page 359, le décret ordonnant que la c...
      ...aux annexes de la séance du 25 décembre 1792, le procès-verbal de vérification.
      ... à la barre, accompagné de Lamoi-gnon-Malesherbes, Tronchet, de Sèze, du maire (1) Voir ci-dessus séance du 22 décembre 1792, page 359, le décret ordonnant que la commission des 21 vérifiera si cette clef n'est pas celle de l'armoire de fer, et ci-dessus aux annexes de la séance du 25 décembre 1792, le procès-verbal de vérification.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 619
      Locuteur: Le Président
      ...uis à remplir avec fidélité la fonction auguste que la nation lui avait confiée, n'a pu... ... sur les termes, et posons d'abord, que l'Acte constitutionnel, en soumettant Louis à remplir avec fidélité la fonction auguste que la nation lui avait confiée, n'a pu le soumettre à d'autres conditions ou à d'autres peines que celles qui sont écr...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 637
      ... 26 de ce mois. l Paris, le 28 décembre 1792, l'an I" de la Republique française. Os... ...eurs de Louis, a été par nous rétablie dans la minute, en exécution du décret du 26 de ce mois. l Paris, le 28 décembre 1792, l'an I" de la Republique française. Osselin, secrétaire; J.-A. Creuzé-Làtouche, secrétaire. »

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 643
      ...nd les pièces trouvées aux Tuileries le 10 août et recueillies par le comité de su...
      ...inséré en entier à la séance Hu 15 août 1792 au soir. ("Archives parlementaires, lr#...
      ...ré en entier, à la séance du 6 novembre 1792, comme annexe au rapport de Dufriche-Va...
      ...érés en entier à a seance du 7 décembre 1792. (Archives parlementaires, lr* série, t...
      ...és : Collée• tion Portiez (de l'Oise), tome 271, n° i. L- premier Rec eil comprend les pièces trouvées aux Tuileries le 10 août et recueillies par le comité de surveillance de TAssemblée législative. Il e-t composé de dix-sept cahiers de pièces découvertes chez La* on e et autres. Nous Ta vous inséré en entier à la séance Hu 15 août 1792 au soir. ("Archives parlementaires, lr# série, tome XLVI1I, p 185.) Le second Recueil comprend les pièces remises à la ...
      ...re des Vingt-Quatre par le comité de surveillance de la ville. Nous l'avons inséré en entier, à la séance du 6 novembre 1792, comme annexe au rapport de Dufriche-Valazé. Archives parlementaires, lre serie, tome L1H, page 226.) Le troisième Recu...
      ...rouvées dans l'armoire de fer. Il est compose de deux volumes que nous avons insérés en entier à a seance du 7 décembre 1792. (Archives parlementaires, lr* série, tome IIV, page 429.) Enfin le quatrième et dernier Recueil forme le troisième vol...
      ...ntion nationale du mercredi 26 décembre 1792 A la séance de la convention nationale du mercredi 26 décembre 1792
      ...e la Convention nationale du 5 décembre 1792, Van Ier de la République. Des pièces imprimées d'après le décret de la Convention nationale du 5 décembre 1792, Van Ier de la République.
      ... la Convention nationale du 22 décembre 1792, Van premier de la Rèrublique. Extrait du procès-verbal de la Convention nationale du 22 décembre 1792, Van premier de la Rèrublique.
      ... m'a remises aux Feuillants, le 12 août 1792. ...loppe sur laquelle sont écrits de la main de Thierry, ces mots: Clefs que le roi m'a remises aux Feuillants, le 12 août 1792.
      A Paris, ce 24 décembre 1792, Pan I*r de la République française. A Paris, ce 24 décembre 1792, Pan I*r de la République française.
      ... le ci-devant roi à Thierry, le 12 août 1792, ouvrent dans les appartements aux Tuil... procès-verbal qui constate que les clefs remises par le ci-devant roi à Thierry, le 12 août 1792, ouvrent dans les appartements aux Tuileries et que Vune de ces clefs ouvre l'armoire de fer( 1).
      Le 24 décembre 1792. Pan Ier de la République, Claude Bolot... Le 24 décembre 1792. Pan Ier de la République, Claude Bolot et Jean Borie, membres de la Convention, commissaires nommés par la commission ...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 644
      ...on and advice. When such numbers go out of their rank to do evil, it may be allowed to me to do so with the hope of doing good. One word of timely consolation, one ray of rational hope making îts way-from a new quarter-through the gloom of treasonable fraud and treasonable viole...
      ...iving you bad advice. My own opinion is of little importance; I give you that of my father. You know what he fias done for you and for the mighty interests wich are involved in your's. You know his wisdom also. The world îully acknowledges, it, and 1, wh...
      ...now that his wisdom is beyond even what the world thinks of it. It is founded ou the profoundest méditation, the most extensive knowledge, ant the most various expérience of men and tnings. His deli-berate opinion, then, is this. In the present state of things, you have nothing to hope from the interior of your dominious, nothing, nothing, for a...
      ... stranger thinsks it necessary at this moss important crisis, to offer his opinion and advice. When such numbers go out of their rank to do evil, it may be allowed to me to do so with the hope of doing good. One word of timely consolation, one ray of rational hope making îts way-from a new quarter-through the gloom of treasonable fraud and treasonable violence wich surround you, may be necessary, and may be sufficient to save even a fi...
      ... I would not willinghy deceive you with false hopes, and I have no interest in giving you bad advice. My own opinion is of little importance; I give you that of my father. You know what he fias done for you and for the mighty interests wich are involved in your's. You know his wisdom also. The world îully acknowledges, it, and 1, who know him better than any one, know that his wisdom is beyond even what the world thinks of it. It is founded ou the profoundest méditation, the most extensive knowledge, ant the most various expérience of men and tnings. His deli-berate opinion, then, is this. In the present state of things, you have nothing to hope from the interior of your dominious, nothing, nothing, for a long time to come. It can be no otherwise. It is only from abroad that relief c...
      Le vingt-cinq décembre 1792, l'an premier de la Répuolique les comm... Le vingt-cinq décembre 1792, l'an premier de la Répuolique les commissaires dénommés au procès-verbal d'hier, en continuant la mission qui leur a é...
      ...bureau de la Convention, le 26 décembre 1792, pour être communiquées à Louis Capet. ... minute du procès-verbal des commissaires; et les clefs ont été déposées sur le bureau de la Convention, le 26 décembre 1792, pour être communiquées à Louis Capet.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 645
      ...er that you are sur-rounded by none but the most determined trai-tors; men who have...
      ...muth less serve you, if they could' but the situation in which their execrable ana ...
      ... not. If they offer you any alleviation of your sufferings, it will be only to ins...
      ... It is an indubitable truth, written in the essence of things, that good cannot be extracted f...
      ...eart, and it will prove your salvation. The bad men you have to deal with ave the worst of ail. Y do not speak of your people in général : theroare many,...
      ...ome future time; but they cannot now be of the least use to you. Not one of them can by any possibility approrch yo...
      ... with these few words, which is tne sum of his whole advice, and which will preser...
      ... decreed that you should be pre-served. The words are these : « Saylittle; write no...
      ...ree to nothing; sustain your courage to the last. We are labour-ing to succour you. » This is the substance of what. I now say to you. I am to tell yo...
      ... my country — but individuals, aided by the conjuncture, can sometimes do a greatde...
      ... fear from England. Depend on that. Ail the other powers of Europe are for you. As far as 1 am able te judee, the préparations making are effectuai, and cannot fail of success. I am also satisfîed that your affairs are in ^ood hands. Do not let the delay alarm you ; it is necessary. I ha...
      ...m prejudicial to you. You are therefore the martyr of your virtues — a true martyr. Bear your...
      ... that, not only your own life, but that the cause of virtue, of government, of religion, and of ail good men, depends upon your firm-ne...
      ...ve lived to see better days afterwards. The condition from which you are fallen shews the instability of the human things. That very insta-bility ou...
      ...e hope is firmness and a total distrust of ail things and ail men that belong to the present system. This is no
      it is coming. Therefore, sustain your courage. About ail tnings, remember that you are sur-rounded by none but the most determined trai-tors; men who have no other view, no other desire, no other interest than to destroy you. They would note save you, muth less serve you, if they could' but the situation in which their execrable ana depraved ambition has pla-ced them, disables them from doing it, if it was their desire, which it is not. If they offer you any alleviation of your sufferings, it will be only to insure your ruin. Therefore, listen to no terms, to no compromise, to no proposition whatever. It is an indubitable truth, written in the essence of things, that good cannot be extracted from bad men by any human derree, or be procured by any compromise with them. In your situation, it is, if possible, truer than truth itself. Lay it to your heart, and it will prove your salvation. The bad men you have to deal with ave the worst of ail. Y do not speak of your people in général : theroare many, many good men amongst them, as you will find at some future time; but they cannot now be of the least use to you. Not one of them can by any possibility approrch your person, or stir a singer in your service, untilthe real patriots, whoare now ...
      ... ; he therefore desired me to tri if o slipof paper could be conveyed, inscribed with these few words, which is tne sum of his whole advice, and which will preserve you, if Providence has decreed that you should be pre-served. The words are these : « Saylittle; write nothing; promise nothing; agree to nothing; sustain your courage to the last. We are labour-ing to succour you. » This is the substance of what. I now say to you. I am to tell you that. 1 have left England merely to serve you — for no other reason. 1 am not employed by my country — but individuals, aided by the conjuncture, can sometimes do a greatdeal. You have nothing; to fear from England. Depend on that. Ail the other powers of Europe are for you. As far as 1 am able te judee, the préparations making are effectuai, and cannot fail of success. I am also satisfîed that your affairs are in ^ood hands. Do not let the delay alarm you ; it is necessary. I have only to addand to repeat again and agam : Maintain your courage. Whatever you...
      ... suppose you have, lirée ail men; but it is your virtues which have rendered them prejudicial to you. You are therefore the martyr of your virtues — a true martyr. Bear yourself as such. Remember that, not only your own life, but that the cause of virtue, of government, of religion, and of ail good men, depends upon your firm-ness atthis moment. God, who has infîicted these trials, will be your comfort and supporter. I am younger than you, but I have seen sorrow, and have lived to see better days afterwards. The condition from which you are fallen shews the instability of the human things. That very insta-bility ought nowto be your consolation, because your fall was once much more improbable than your perfect restauration is now. Again l repeat it : your only hope, your sure hope is firmness and a total distrust of ail things and ail men that belong to the present system. This is no

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 646
      ...both on your own account and on aecount of yourcause, which «s that of religion and govern-ment The means of justice ieIong to God and man. As far a... ... but ! havethouglit for you and la-Loured for you, and mean to do eo in future, both on your own account and on aecount of yourcause, which «s that of religion and govern-ment The means of justice ieIong to God and man. As far as my other duties will permit, I am devoted to your service: humble as my means ...
      August, the 6th. 1791, Bru scelles. August, the 6th. 1791, Bru scelles.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 647
      ...rd'hui la septième représentation de la journée de Varennes, ou Le maître de poste de S... P. S. N'oubliez pas, Monsieur, qu'on a donné aujourd'hui la septième représentation de la journée de Varennes, ou Le maître de poste de Sainte-Menehould, fait historiquef au grand scandale de tous les honnêtes gens de...

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 648
      ...r Ribes de le déterminer sur le pied de 10 0/0 que perdent aujourd'hui les assigna...
      ...à payer que la moins-value au-dessus de 10 0/0. Le sieur Ribes demande la fixation...
      J'ai proposé au sieur Ribes de le déterminer sur le pied de 10 0/0 que perdent aujourd'hui les assignats, en sorte que Votre Majesté n'eût à payer que la moins-value au-dessus de 10 0/0. Le sieur Ribes demande la fixation à 6 0/0. Il doit m'envover des calculs et un mémoire pour justifier sa demande.
      ...maître de fixer le taux des assignats à 10 0/0 ; je l'ai quitté en lui disant que ... Alors, le sieur Ribes m'a laissé le maître de fixer le taux des assignats à 10 0/0 ; je l'ai quitté en lui disant que je prendrais les ordres ae Sa Majesté.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 652
      10 mai 1791 10 mai 1791
      Mardi 10 mai après-midi. Mardi 10 mai après-midi.
      ...es exécuter. Je ne sortirai point de la journée. ...té, si elle juge de me donner d'ici à ce soir des ordres, ]e serai à portée de les exécuter. Je ne sortirai point de la journée.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 653
      Interrogatoire subi le 29 décembre 1792, premier de la Républiqxte, par-devant ... Interrogatoire subi le 29 décembre 1792, premier de la Républiqxte, par-devant la commission extraordinaire des Douze, par le citoyen Drucourt, âgé de 42 ans, ...
      ...mois de février 1790 jusqu'au 5 octobre 1792, je n'avais pas repensé à tout cela une... ...je me rendais garant de la somme. Au reste cela est très loin de moi; depuis le mois de février 1790 jusqu'au 5 octobre 1792, je n'avais pas repensé à tout cela une seule

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 655
      ...s rassurants, avec la solennité la plus auguste et la plus touchante. Le roi se rendrai... ...eur doit être prêté dans les termes les plus clairs les plus expressifs, les plus rassurants, avec la solennité la plus auguste et la plus touchante. Le roi se rendrait à l'Assemblée nationale avec la reine qui conduirait son fils, le serment sera...
      ...i pourrait rendre cette solennité aussi auguste que touchante. ...ccasion où les reines auraient droit de séance; et on n'oublierait rien de ce qui pourrait rendre cette solennité aussi auguste que touchante.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 656
      ...la main du roi : M. Lambert, 24 février 1792 Au haut èst. écrit de la main du roi : M. Lambert, 24 février 1792
      Paris, ce 24 février 1792. Paris, ce 24 février 1792.

      Séance du mercredi 26 décembre 1792

      page 657
      Paris, le 9 mars 1792 Paris, le 9 mars 1792
      Paris, ce 13 juin 1792 Paris, ce 13 juin 1792
  • Tome 56 : Du 28 décembre 1792 au 11 janvier 1793 1 résultat
    • Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      - search term matches: (4)

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 257
      Locuteur: Creuzé-Latouche
      ... écrit de Lyon, à cet égard, en date du 10 décembre dernier. Après avoir révélé de... ... leurs plaintes concernant l'état déplorable des grandes routes. Nous vous avons écrit de Lyon, à cet égard, en date du 10 décembre dernier. Après avoir révélé des abus extrêmement préjudiciables à l'intérêt de la République, nous avons appel...
      Locuteur: Creuzé-Latouche
      ...invraisemblables qu'avant .et -après le 10 août, j'ai rendu compte de ce fait à pl... ... je n ai point tenu ce propos et que les prétendues craintes sont d'autant plus invraisemblables qu'avant .et -après le 10 août, j'ai rendu compte de ce fait à plusieurs députés et à un grand nombre de Marseillais de ma connaissance ; comment...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 263
      Locuteur: Salle
      ... police a été déchiré dans la mémorable journée de la prise de la Bastille; et je ne m'... ...s les délits qu'on a eu intention de commettre. L'ancien code des lieutenants de police a été déchiré dans la mémorable journée de la prise de la Bastille; et je ne m'attendais pas que les mandataires du peuple essaieraient de le remettre en vigue...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 266
      ...ié en Annexes à la séance du 3 décembre 1792 (Archives parlementaires, lra série, to... Nous avons déjà publié en Annexes à la séance du 3 décembre 1792 (Archives parlementaires, lra série, tome LIV, pages 88 et suivantes), les opinions non prononcées sur cette question p...
      Séance du 3 décembre 1792 (opinions sur cette question : Louis XV... Séance du 3 décembre 1792 (opinions sur cette question : Louis XVI peut-il être jugé)?

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 268
      ...t pas dans ce lieu d'horreur que réside l'auguste, la sainte vérité, et la voix lugubre q... ...e lave brûlante que ne cesse de vomir cet horrible volcan. Ah, citoyens! ce n'est pas dans ce lieu d'horreur que réside l'auguste, la sainte vérité, et la voix lugubre que vous entendez du fond de ces noires cavernes n'est pas celle de son oracle.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 269
      ...lre série, t. LIV, séance du 3 décembre 1792, page 90, l'opinion d'As-selin sur le j... (2) Voy. Archives parlementaires, lre série, t. LIV, séance du 3 décembre 1792, page 90, l'opinion d'As-selin sur le jugement de Louis XVI et meme séance, page 91, le complément de son opinion.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 270
      ...naires des Tuileries et les citoyens du 10 août, entre la nation française et le c... Il existe entre les contre-révolutionnaires des Tuileries et les citoyens du 10 août, entre la nation française et le ci-devant roi, un procès qui ne tarderait pas d'être terminé, si iîous étions vra...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 271
      ...ne fois ; ils vont à' Versailles, et la journée du .6 octobre voit les satellites du de... ... pain, les apprêts d'une fuite, tout commande aux parisiens dè se lever encore une fois ; ils vont à' Versailles, et la journée du .6 octobre voit les satellites du despote ou exterminés, ou demandant grâce, le despote amené dans la capitale, inst...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 273
      La fermentation se manifeste, la journée du 30 juin arrive: un jour on, saura pe... La fermentation se manifeste, la journée du 30 juin arrive: un jour on, saura peut-être s'il n'y avait pas des hommes conduits plutôt par amitié pour tel ou tel...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 274
      ...expressément abdiqué longtemps avant le 10 août la royauté, a commis assez de crimes depuis -l'époque de cette abdication jusqu'au 10 août pour être accusé ef jugé. Cette journée seule ne suffirait-elle pas pour le con...
      ...es. citoyens français. Et, depuis cette journée, les ennemis ne se sont-ils.pas emparés...
      ...ctes postérieurs à son abdication. » Et je conclus que Louis, étant censé avoir expressément abdiqué longtemps avant le 10 août la royauté, a commis assez de crimes depuis -l'époque de cette abdication jusqu'au 10 août pour être accusé ef jugé. Cette journée seule ne suffirait-elle pas pour le conduire à l'échafaud?Son trône fut canonné à dix heures; et lorsqu'il était là (1), sans couronne, on égorgeait encore en son nom des. citoyens français. Et, depuis cette journée, les ennemis ne se sont-ils.pas emparés en son nom dé plusieurs de nos villes? N'est-ce pas en son nom qu'en incendiant...
      ...e national® législative, les hommes du ,10 août, la France entière devant un tribu... suivre criminellement l'Assemblée national® législative, les hommes du ,10 août, la France entière devant un tribunal.. de rois.
      ...ion ont été dirigées longtemps avant le 10 août; ces forces, ainsi que l'attestent...
      ...ouvoir : ainsi donc, longtemps avant le 10 août, il était censé avoir expressément...
      ... premier pas qui nous conduit à son jugement. En effet, des forces contre la nation ont été dirigées longtemps avant le 10 août; ces forces, ainsi que l'attestent toutes les pièces trouvées dans les archives des crimes, ont été dirigées, en s...
      ...ormel par lequel il s'est opposé à une entreprise qu'il favorisait de tout son pouvoir : ainsi donc, longtemps avant le 10 août, il était censé avoir expressément abdiqué la royauté.

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 275
      ...n ne peut pas plus l'invoquer depuis le 10 août, qu'on ne pouvait invoquer les loi... 11 faut donc avouer que la Constitution n'est plus, qu'on ne peut pas plus l'invoquer depuis le 10 août, qu'on ne pouvait invoquer les lois barbares de l'ancien régime après la prise de la Bastille ; aujourd'hui seulem...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 276
      ...stion de punir un tyran détrôné! Eh! la journée du 10 août, le renversement d'un trône consti... ...ar non sur le sort de Louis. La guerre civile parmi le peuple, lorsqu'il est question de punir un tyran détrôné! Eh! la journée du 10 août, le renversement d'un trône constitu-
      ...is de douter que, sans la Révolution du 10 août, la liberté était anéantie pour ja... ... relations dont on a des preuves écrites sont si notoires, qu'il n'est plus permis de douter que, sans la Révolution du 10 août, la liberté était anéantie pour jamais. Aux yeux de tout homme impartial, il est démontré que Louis est un parjure...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 277
      ... aucun parti ne peut compter. Depuis le 10 août, le peuple l'a regardé comme un ot... ...re dangereux; sa vie n'est plus que celle d'un lâche et d'un parjure, sur lequel aucun parti ne peut compter. Depuis le 10 août, le peuple l'a regardé comme un otage précieux contre les armées ennemies ; pour consolider la République naissant...

      Séance du lundi 7 janvier 1793, au matin

      page 280
      ...e et de la - royauté. Enfin, la fameuse journée du . 10 août termina cette lutte sanglante ; le... ...es, pour soutenir par la force des armes ce qu'ils appelaient les droits du trône et de la - royauté. Enfin, la fameuse journée du . 10 août termina cette lutte sanglante ; le trône fut renversé, et Louis, suspendu de toutes fonctions publiques, fut envoy...
  • Tome 65 : Du 17 mai au 2 juin 1793 1 résultat
    • Séance du lundi 27 mai 1793

      - search term matches: (1)

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 358
      Locuteur: Masuyer
      ...t Berger..............................» 10 Marin-Laurent Berger..............................» 10
      Locuteur: Masuyer
      Jean-François Mullot, coquetier. » 10 Jean-François Mullot, coquetier. » 10
      La séance est ouverte à 10 heures du matin. La séance est ouverte à 10 heures du matin.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 361
      Locuteur: Masuyer
      10° Lettre de Bouchotte, ministre de la gu... 10° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (2), par laquelle il envoie à la Convention des observations sur l'organisa...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 362
      ...es, Carton C 255, chemise 478, pièce n° 10, et P, V., tome 12, page 186- (3) Archives nationales, Carton C 255, chemise 478, pièce n° 10, et P, V., tome 12, page 186-

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 364
      Locuteur: Masuyer
      « Que l'auguste sanctuaire des lois ne soit plus transf... « Que l'auguste sanctuaire des lois ne soit plus transformé en une tumultueuse arène, où les passions s'accusent des mêmes crimes, se s...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 367
      Locuteur: Le Président
      ...enne-et-Loire, de la Corrcze, de la Sar-the, d'Eure-et-Loir -, de la Charente-Infé-... ...nts des Hautes - Pyrénées, de la Gironde, de l'Aveyron, des Basses-Alpes, de Mayenne-et-Loire, de la Corrcze, de la Sar-the, d'Eure-et-Loir -, de la Charente-Infé-rieure, d'Ille-et-Vilaine, de la Lozère et de l'Isère, pour les jurés; et pour l...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 368
      Locuteur: Debourges
      ...ésorerie nationale, à compter du 3 juin 1792, une pension annuelle et viagère de la ... « Il sera payé par la Trésorerie nationale, à compter du 3 juin 1792, une pension annuelle et viagère de la somme de cent livres à la citoyenne Vallée, veuve Cousin, et une pension annuell...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 372
      Locuteur: Guyomar
      ...are et l'anneau du pêcheur ont remplacé l'auguste sénat, il est permis de craindre que de... ... Dieu est devenu maître dans Rome qui fut aussi une République célèbre. Si la tiare et l'anneau du pêcheur ont remplacé l'auguste sénat, il est permis de craindre que des écharpes ne tiennent lieu un jour d'assemblées primaires et de sénat national....

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 391
      ...ation, conformément à la loi du 23 août 1792 relative aux émigrés. »_ ...rés de ces créances envers la République, doivent néanmoins en faire leur déclaration, conformément à la loi du 23 août 1792 relative aux émigrés. »_
      ...igrés, conformément à la loi du 23 août 1792. ...ujettira néanmoins à faire leurs déclarations, comme les autres débiteurs des émigrés, conformément à la loi du 23 août 1792.
      ...es, Carton C 256, chemise 488, pièce n* 10. (2) Archives nationales, Carton C 256, chemise 488, pièce n* 10.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 392
      ...ration conformément a la loi du 23 août 1792, et néanmoins il ne pourra à l'avenir ê...
      ...ès avoir satisfait au décret du 23 août 1792 pour les déclarations qu'il exige, ils ...
      ...des sommes qu'ils peuvent devoir à des émigrés, n'auraient point fait leur déclaration conformément a la loi du 23 août 1792, et néanmoins il ne pourra à l'avenir être fait contre ces anciens bénéficiers aucune poursuite pour raison desdites sommes, dont ils demeurent déchargés envers la République, pourvu qu'après avoir satisfait au décret du 23 août 1792 pour les déclarations qu'il exige, ils justifient en même temps : 1° qu'ils ont prêté les serments requis par la loi; 2...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 393
      ...ns de France, sur les Jacobins, octobre 1792 (Voyez ci-après ce document aux annexes... (1) Voyez ma lettre à tous les Républicains de France, sur les Jacobins, octobre 1792 (Voyez ci-après ce document aux annexes de la séance, page 425.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 394
      ...confiance; puis qu'après la victoire du 10 août, le parti des patriotes devînt néc... ...us qu'il était facile de les environner de cette force, de ce respect, de cette confiance; puis qu'après la victoire du 10 août, le parti des patriotes devînt nécessairement maître; puisqu'il existait de bonnes lois, puisqu on pouvait renvers...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 395
      ...Louvet intitulé .Sur la conspiration du 10 mars et la faction d'Orléans.) ...aître d'Orléans. (Voyez ci-après aux annexes de la séance, page 437, l'écrit de Louvet intitulé .Sur la conspiration du 10 mars et la faction d'Orléans.)

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 396
      ...t conservé ce nom qui était très bon en 1792, mais qui en 1793 devait faire place à ... Ceux-ci s'appellent les patriotes, et observez qu'ils ont conservé ce nom qui était très bon en 1792, mais qui en 1793 devait faire place à celui de républicains. Observez que la société des - Jacobins de Paris n'a pas p...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 397
      ... « ennemie de l'humanité, tu blâmes les journées des 2 « et 3 septembre et tu assassines... ...z-nous. On lisait dans ce dernier ces mots révoltants : « Convention détestable, « ennemie de l'humanité, tu blâmes les journées des 2 « et 3 septembre et tu assassines le peuple en détail. »

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 398
      ...u 26 février et même la conspiration du 10 mars, où ils devaient être égorgés. ...te pétition ? Marat ne les accuse-t-il pas aussi d'avoir provoqué les pillages du 26 février et même la conspiration du 10 mars, où ils devaient être égorgés.

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 399
      ...orcée, commandée, de ia conspiration du 10 mars, ...e côté l'impuissance et l'avilissement de la Convention, c est bien l'impunité forcée, commandée, de ia conspiration du 10 mars,
      ...ces de cette audacieuse conspiration du 10 mars, qui, après avoir lu, médité le di... ...en effet un seul homme réfléchi qui, après avoir rapproché toutes les circonstances de cette audacieuse conspiration du 10 mars, qui, après avoir lu, médité le discours éloquent mais trop adouci de Vergniaud, le profond écrit de Louvet (1), n...
      ...mes commettants, sur la conspiration du 10 mars, et sur la faction d'Orléans, Jean... (1) Voyez l'écrit de Louvet intitulé : à la Convention nationale, et à mes commettants, sur la conspiration du 10 mars, et sur la faction d'Orléans, Jean-Baptiste Louvet, député de France, par le Loiret, brochure in-8° de 30 pages, a...

      Séance du lundi 27 mai 1793

      page 400
      ...'homme impartial, que la conjuration du 10 mars a été tramée par les anarchistes, ... Lorsque tout, .concourt à démontrer à l'homme impartial, que la conjuration du 10 mars a été tramée par les anarchistes, qu'elle avait pour but d'assurer la domination dans leurs mains, par le massacre...