Résultats trouvés dans le Tome 69

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-066 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
6 sections trouvées
Tri par date d'édition croissante

Séance du mardi 23 juillet 1793

- search term matches: (4)

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 345
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...l, Bastide, administrateurs du district de Redon ; Ledault, Pellan, Picot, Pierre ...
... Boullot et Mirey, officiers municipaux de la même commune, rétractent l'adhésion ...
...épartementales, et adhèrent aux décrets de la Convention. Us témoignent leur douleur de s'être laissé égarer par des hommes per...
...e haine éternelle. Us ee sont empressés de transmettre à leurs administrés l'Acte constitutionnel et ont rappelé, au nom de la loi, la force armée de leur district. « Le « zèle et la fidélité des citoyens de Paris suf-« lisent, disent-ils, pour garantir la Conven-« tion des efforts de la malveillance. »
« Les citoyens Bollenard, procureur-syndic ; Labatteux, Lodin, Lallemand, Binel, Bastide, administrateurs du district de Redon ; Ledault, Pellan, Picot, Pierre Normand, Tessier, Boullot et Mirey, officiers municipaux de la même commune, rétractent l'adhésion qu'ils ont donnée aux arrêtés des 8, 9, 10 et 21 juin dernier, concernant les forces départementales, et adhèrent aux décrets de la Convention. Us témoignent leur douleur de s'être laissé égarer par des hommes perfides qui se couvraient à leurs yeux du masque du patriotisme, et ils jurent à ces monstres une haine éternelle. Us ee sont empressés de transmettre à leurs administrés l'Acte constitutionnel et ont rappelé, au nom de la loi, la force armée de leur district. « Le « zèle et la fidélité des citoyens de Paris suf-« lisent, disent-ils, pour garantir la Conven-« tion des efforts de la malveillance. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
cent que dans toutes les communes de ce district la Constitution a été reçue avec allégresse et acceptée... cent que dans toutes les communes de ce district la Constitution a été reçue avec allégresse et acceptée à l'unanimité.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Lettre des administrateurs du district de Corbigny (1), par laquelle ils exposent...
...isme des administrateurs du département de la Nièvre ; ils félicitent la Convention de l'achèvement deConstitution.
4° Lettre des administrateurs du district de Corbigny (1), par laquelle ils exposent leur opinion sur le civisme des administrateurs du département de la Nièvre ; ils félicitent la Convention de l'achèvement deConstitution.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Lettre du citoyen Gourdelles, habitant de Longwy (1), par laquelle il demande à r... 1° Lettre du citoyen Gourdelles, habitant de Longwy (1), par laquelle il demande à rester en état d'arrestation chez lui.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...en Brochard, administrateur du district de Pont-l'Evêque (2), par laquelle il rétr...
...ée à l'arrêté des autorités constituées de cette ville, du 14 juin dernier.
2° Lettre du citoyen Brochard, administrateur du district de Pont-l'Evêque (2), par laquelle il rétracte l'adhésion que, séduit par les bruits répandus par les malveillants, il avait donnée à l'arrêté des autorités constituées de cette ville, du 14 juin dernier.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Convention décrète le renvoi au comité de Sûreté générale.) (La Convention décrète le renvoi au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
5° Adresse des membres de la société des Amis de la République, séant à Ghâteau-dun (2),... 5° Adresse des membres de la société des Amis de la République, séant à Ghâteau-dun (2), par laquelle ils déclarent avoir béni la révolution du 31 mai, et adhèrent à to...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rateurs et procureur-syndic du district de Redon, par laquelle ils envoient à la Convention leur rétractation de la part qu'ils ont prise aux arrêtés te... 6° Lettre des administrateurs et procureur-syndic du district de Redon, par laquelle ils envoient à la Convention leur rétractation de la part qu'ils ont prise aux arrêtés tendant à organiser une force départementale (3). ( Applaudissements.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (4). Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (4).
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
7° Adresses de la commune de La Réole et de la société populaire de cette ville pour rétracter leur adhésion à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux (5). 7° Adresses de la commune de La Réole et de la société populaire de cette ville pour rétracter leur adhésion à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux (5).
(2) Bulletin de la Convention du 2-3 juillet 1793 et Procès-verbaux de lu Convention, tome 17, p;ige it5. (2) Bulletin de la Convention du 2-3 juillet 1793 et Procès-verbaux de lu Convention, tome 17, p;ige it5.
(4). Bulletin de la Convention, du mardi 23 juillet 1793. (4). Bulletin de la Convention, du mardi 23 juillet 1793.
presidence de jean-bon-saint-andré, presidence de jean-bon-saint-andré,
Président, et de Chabot, secrétaire. Président, et de Chabot, secrétaire.
présidence de jean-bon-saint-andré, Président. présidence de jean-bon-saint-andré, Président.
... laquelle ils annon- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, j». 115. 3° Lettre des membres composant le directoire d'Amboise (3), par laquelle ils annon- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, j». 115.
(3) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115.
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115. (La Convention ordonne l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115.
(2) Procès-verbaux de la Contention, t. 17, p. 115. (2) Procès-verbaux de la Contention, t. 17, p. 115.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 115. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 115.
(5) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 116. (5) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 116.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 346
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
8° Lettre des citoyens de la ville de Condom, département du Gers (2), par la...
...onvention que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, ainsi que l'Acte constitutionnel, ont été présentés le 14 juillet à l'ac...
...oix pour l'accepter, au milieu des cris de joie et de : Vive la République une et indivisible...
8° Lettre des citoyens de la ville de Condom, département du Gers (2), par laquelle ils annoncent à la Convention que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, ainsi que l'Acte constitutionnel, ont été présentés le 14 juillet à l'acceptation des citoyens, réunis en assemblées primaires et qu'il n'y eut qu'une voix pour l'accepter, au milieu des cris de joie et de : Vive la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Adresse des autorités constituées de la,société populaire séant à Chaumont, chef-lieu du département de la JHaute-Marne, et des citoyens choisi...
...à la Convention nationale l'acceptation de l'Acte constitutionnel, aux citoyens des départements qui se d...
...pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution,
Adresse des autorités constituées de la,société populaire séant à Chaumont, chef-lieu du département de la JHaute-Marne, et des citoyens choisis pour porter à la Convention nationale l'acceptation de l'Acte constitutionnel, aux citoyens des départements qui se disposent à faire marcher une force armée contre Paris, pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
( Législateurs, en vous couvrant de gloire, vous jouirez de notre reconnaissance et de celle de la postérité. Yotre courage à braver la...
...e a justifié par l'événement la sagesse de vos mesures, qui n'ont paru incertaines...
...s ot; égarés; car vous préparez par une Constitution républicaine et par de bonnes lois, le bonheur de la République et de toutes les nations. »
( Législateurs, en vous couvrant de gloire, vous jouirez de notre reconnaissance et de celle de la postérité. Yotre courage à braver la tempête pour sauver la République du naufrage a justifié par l'événement la sagesse de vos mesures, qui n'ont paru incertaines qu'aux esprits faibles ot; égarés; car vous préparez par une Constitution républicaine et par de bonnes lois, le bonheur de la République et de toutes les nations. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...2° Adresse des autorités constituées et de la société populaire de Chaumont, chef-lieu du département de la Haute-Marne, aux citoyens des départ...
...pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) :
12° Adresse des autorités constituées et de la société populaire de Chaumont, chef-lieu du département de la Haute-Marne, aux citoyens des départements qui se disposent à faire marcher une force armée contre Paris, pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Suit un extrait de ces adresses inséré au Bulletin (1) : Suit un extrait de ces adresses inséré au Bulletin (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les citoyens composant la commune de La Réole, département de la Gironde, délibérant sur les circonst...
...qu'ils avaient donnée à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux ; ne voul...
« Les citoyens composant la commune de La Réole, département de la Gironde, délibérant sur les circonstances alarmantes où se trouve la République, causées par les menées sourdes des malveillants, rétractent formellement l'adhésion qu'ils avaient donnée à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux ; ne voulant reconnaître d'autre autorité que celle dont les pouvoirs émanent du peuple.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Une adresse de la société populaire de la même ville contient la même rétracta... « Une adresse de la société populaire de la même ville contient la même rétractation et les mêmes principes. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...t terrassés, l'anarchie cesse, le règpe de la loi commence et la Republique va pac... ...otes, disent-ils, coalisés contre nous pâlissent d'effroi ; les malveillants sont terrassés, l'anarchie cesse, le règpe de la loi commence et la Republique va pacifier l'Europe.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
9° Adresse du commandant de Belle-lsle-en-Mer et des officiers du 2e bataillon de l'Indre (3), par laquelle ils se plaignent des entreprises de la municipalité et des fonctionnaires publics de cette ville qui sont en insurrection ou...
... lettres, protestent contre les décrets de la Convention et en empêchent la procla...
9° Adresse du commandant de Belle-lsle-en-Mer et des officiers du 2e bataillon de l'Indre (3), par laquelle ils se plaignent des entreprises de la municipalité et des fonctionnaires publics de cette ville qui sont en insurrection ouverte, violent le secret des lettres, protestent contre les décrets de la Convention et en empêchent la proclamation.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention renvoie l'adresse au ministre de l'intérieur.) (La Convention renvoie l'adresse au ministre de l'intérieur.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
citoyen Michel, officier de santé du même bataillon. citoyen Michel, officier de santé du même bataillon.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Un soldat républicain doit se contenter de sa solde, disent-ils, l'intérêt ne doit... « Un soldat républicain doit se contenter de sa solde, disent-ils, l'intérêt ne doit pas le guider. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Pétition des membres du conseil général de la commune de Longuyon (1), par laquelle ils sollicitent des secours en blé, en faveur de cette municipalité dévastée l'année der... 11° Pétition des membres du conseil général de la commune de Longuyon (1), par laquelle ils sollicitent des secours en blé, en faveur de cette municipalité dévastée l'année dernière par les Prussiens. Ils ajoutent que toute la jeunesse est sous les armes, ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention décrète le renvoi au ministre de l'intérieur pour prendre la demande en ... (La Convention décrète le renvoi au ministre de l'intérieur pour prendre la demande en prompte considération.)
10° Adresse des volontaires du canton de Saint-Loup-sur-Semouse, district de Luxeuil, département de la Haute-Saône (4), par la-quelle_ ils félicitent la Convention sur la Constitution qu'elle vient de donner ; ils offrent à la patrie une créance de 10,QQ0 livres sur l'Etat, qui leur avait été donnée par le (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. 10° Adresse des volontaires du canton de Saint-Loup-sur-Semouse, district de Luxeuil, département de la Haute-Saône (4), par la-quelle_ ils félicitent la Convention sur la Constitution qu'elle vient de donner ; ils offrent à la patrie une créance de 10,QQ0 livres sur l'Etat, qui leur avait été donnée par le (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
(4) Fulletin de la Convention du 23 juillet 1793 et (4) Fulletin de la Convention du 23 juillet 1793 et
...Bulletin delà Convention, du 23 juillet 1793... Cette lettre n'est pas mentionnée au... (2) Supplément au Bulletin delà Convention, du 23 juillet 1793... Cette lettre n'est pas mentionnée au procès-verbal.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 116. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 116.
...fflé parmi vous l'esprit d'égarement et de discorde ? Quel démon préside à vos assemblées, y secoue les torches de la guerre civile? Que! est l'objet de ces menaces, de ces imprécations, de ces anathèmes contre les fondateurs de la République? Pourquoi ces arrêtés, ce...
...t ces assemblées illégales, ces comités de salut public qui surgissent dans vos dé...
...e? Croyez-vous donc être les seuls amis de la liberté ? Yous vous déclarez nos lib...
...os yeux sont-ils fermés sur les dangers de la liberté? Yous voulez la République une et indivisible; et, de toutes les parties de la France, une voix unanime répond : la...
...indivisible. « Paris, dites-vous, vient de faire une troi- (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 116.
« Quel génie malfaisant a soufflé parmi vous l'esprit d'égarement et de discorde ? Quel démon préside à vos assemblées, y secoue les torches de la guerre civile? Que! est l'objet de ces menaces, de ces imprécations, de ces anathèmes contre les fondateurs de la République? Pourquoi ces arrêtés, ces adresses, ces écrits inspirés par un zèle aveugle, , accueillis par la défiance, accrédités par le génie des conspirations ? Que signifient ces assemblées illégales, ces comités de salut public qui surgissent dans vos départements et menacent la représentation nationale? Croyez-vous donc être les seuls amis de la liberté ? Yous vous déclarez nos libérateurs ; avons-nous donc demandé des secours? sommes-nous dans les fers ? Ne c...
...ux ; n'avons-nous pas atissi du sang à verser pour les défendre ? Depuis quand nos yeux sont-ils fermés sur les dangers de la liberté? Yous voulez la République une et indivisible; et, de toutes les parties de la France, une voix unanime répond : la liberté, l'égalité, la République ou la mort, mais une République une, indivisible. « Paris, dites-vous, vient de faire une troi- (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 116.
...rton C 262, dossier 583. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page in. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 583. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page in.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 347
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...lie dans, ses représentants ; les bases de la félicité publique ont été posées par les mains de la sagesse ; la Constitution a paru, la. statue de la liberté en a tressailli de joie ; la France en a poussé des cris d'allégresse ; les révoltés de la ^Vendée en ont tremblé ; la victoire... ... orages qui l'environnent encore ; la majesté d'un grand peuple n'a plus été avilie dans, ses représentants ; les bases de la félicité publique ont été posées par les mains de la sagesse ; la Constitution a paru, la. statue de la liberté en a tressailli de joie ; la France en a poussé des cris d'allégresse ; les révoltés de la ^Vendée en ont tremblé ; la victoire a marché devant nos drapeaux ; l'orgueil des des-
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ection ; Paris a violé l'intégra-( lité de la représentation nationale ; il a « in...
...s le Sénat ; il a attenté à la liberté^ de « la Convention; Paris annonce des projets « ambitieux de suprématie. »
« sième insurrection ; Paris a violé l'intégra-( lité de la représentation nationale ; il a « introduit l'appareil menaçant des armes « dans le Sénat ; il a attenté à la liberté^ de « la Convention; Paris annonce des projets « ambitieux de suprématie. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...èvres ni corrompu la pensée. Assez près de Ge centre d'agitations, nous pouvons en...
...français brûlent également du feu sacré de la liberté. Enfants d'une mère commune,...
...res et amis, écoutez des hommes libres dont le mensonge n'a jamais souillé les lèvres ni corrompu la pensée. Assez près de Ge centre d'agitations, nous pouvons en suivre les mouvements. Nous ne sommes point vendus à la tyrannie. Sous tous les climats, les cœurs français brûlent également du feu sacré de la liberté. Enfants d'une mère commune, nos intérêts sont les mêmes ; et notre franchise nous donne des droits à votre ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...en avez vu les suites heureuses ; jugez de celle-ci par les fruits qu'elle a déjà ... ...troisième insurrection ; vous avez applaudi aux deux premières, parce que volts en avez vu les suites heureuses ; jugez de celle-ci par les fruits qu'elle a déjà produits.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...se traînaient tour à tour dans la fange de la calomnie, s'accusaient l'un et l'autre des malheurs de l'Etat. « Sans « doute, avons-nous dit, il existe dans le sein « de l'Assemblée^ Une faction scélérate et «... ...tout ses représentants et ne les trouvait plus; deux partis fortement prononcés se traînaient tour à tour dans la fange de la calomnie, s'accusaient l'un et l'autre des malheurs de l'Etat. « Sans « doute, avons-nous dit, il existe dans le sein « de l'Assemblée^ Une faction scélérate et « conspiratrice qui veut tuer la liberté, qui « veut léthargiser le peuple, et, p...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...vaisseau, voyait les orages s'amonceler de toutes parts ; il observait en frémissa... « Paris, posté sur le tillac du vaisseau, voyait les orages s'amonceler de toutes parts ; il observait en frémissant les manœuvres perfides des pilotes conspirateurs qui, déployant toutes les vo...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...immense responsabilité pège sur la tête de ses citoyens. Un plus long silence trahit la cause publique et va l'accuser au tribunal de la France, de l'univers, de la postérité ; déjà deux fois> il a sauvé l'Etat. Le tonnerre de la révolution gronde ; à l'instant les ...
...ent. Les coupables pâlissent, le glaive de la loi menace leur tête, une fuite hont...
...paraissent en laissant debout la statue de la liberté, dont ils minaient sourdemen...
...res, associant leurs complots aux armes de nos* ennemis, dégradent le caractère auguste de représentant, et ne sont plus que de vils conspirateurs.
danger. Une immense responsabilité pège sur la tête de ses citoyens. Un plus long silence trahit la cause publique et va l'accuser au tribunal de la France, de l'univers, de la postérité ; déjà deux fois> il a sauvé l'Etat. Le tonnerre de la révolution gronde ; à l'instant les hommes du 14 juillet et du 10 août se lèvent. Les coupables pâlissent, le glaive de la loi menace leur tête, une fuite honteuse déeèle leurs projets populicides ; ils disparaissent en laissant debout la statue de la liberté, dont ils minaient sourdement le piédestal. Les uns vont porter au loin leurs poisons, et l'inoculer dans plusieurs départements ; les autres, associant leurs complots aux armes de nos* ennemis, dégradent le caractère auguste de représentant, et ne sont plus que de vils conspirateurs.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Pourquoi faut-il qu'un sentiment de douleur vienne se mêler à ceux que nous...
...Un funeste égarement sépare votre cause de la nôtre ; vous n'avez point partagé no...
...z donc enfin les yeux. Voyez les fruits de cette insurrection si sainte dans son principe, si paisible au moment même de son explosion, si heureuse dans ses sui...
...sont sur le point d'abandonner la terre de la liberté, si l'arbre de la fraternité la couvre de son ombre.
« Pourquoi faut-il qu'un sentiment de douleur vienne se mêler à ceux que nous éprouvons? Un funeste égarement sépare votre cause de la nôtre ; vous n'avez point partagé nos sentiments. Ouvrez donc enfin les yeux. Voyez les fruits de cette insurrection si sainte dans son principe, si paisible au moment même de son explosion, si heureuse dans ses suites. Les tyrans sont sur le point d'abandonner la terre de la liberté, si l'arbre de la fraternité la couvre de son ombre.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les voyez-vous, sur tous les points de nos frontières, rôder autour de nous, ces monstres sacrés et politiques, nous observer, prêts à profiter de nos fautes les plus légères? "Voulez-vo...
...é confiée ; élevez une puissance rivale de la représentation nationale, dirigez co...
...mi les peuples ; donnez enfin le signal de la guerre civile... Que leur importe de quel côté se range la victoire ! le fru...
...grale ; comme si quelques conspirateurs de plus constituaient essentiellement l'intégralité de ce grand corps • comme si l'assentiment...
...décrets postérieurs, ne couvraient pas, de la manière la plus glorieuse, le bienfait de leur absence.
« Les voyez-vous, sur tous les points de nos frontières, rôder autour de nous, ces monstres sacrés et politiques, nous observer, prêts à profiter de nos fautes les plus légères? "Voulez-vous les réjouir? Continuez à affaiblir l'autorité, en usurpant celle qui ne vous a point été confiée ; élevez une puissance rivale de la représentation nationale, dirigez contre elle le fer destiné à percer d'autres ennemis ; arrêtez les convois militai...
...ndez les secours envoyés contre les rebelles ; semez la défiance, la révolte parmi les peuples ; donnez enfin le signal de la guerre civile... Que leur importe de quel côté se range la victoire ! le fruit en sera pour eux seuls. Spectateurs avides, frémissant d'impatience, ils atte...
... parmi nous, ce seraient eux qui nous diraient que la Convention n'est plus intégrale ; comme si quelques conspirateurs de plus constituaient essentiellement l'intégralité de ce grand corps • comme si l'assentiment donné, par toute la France, aux événements du 31 mai, à tous les décrets postérieurs, ne couvraient pas, de la manière la plus glorieuse, le bienfait de leur absence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...la corruption ; ce ne sont pas les amis de Dumouriez ; ce ne sont pas ceux qui ont...
...âches intrigants qui font l'intégralité de la Convention. L'inviolabilité ne doit ...
...ou bientôt, et nous n'en ayons que trop de preuves, elle deviendra l'égide du crim...
...eux et fécond ; ce ne sont pas des hommes dont toutes les démarches respiraient la corruption ; ce ne sont pas les amis de Dumouriez ; ce ne sont pas ceux qui ont fait tous leurs efforts pour arracher le Néron français à la hache des licteurs ; ce ne sont pas ces lâches intrigants qui font l'intégralité de la Convention. L'inviolabilité ne doit exister que pour la vertu, ou bientôt, et nous n'en ayons que trop de preuves, elle deviendra l'égide du crime.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...son dénonciateur, resté seul, est forcé de confondre sa honte dans le cortège du vainqueur de Carthage. ...Citoyens, Scipion, accusé par les tribuns, entraîne tout le peuple au Capitole, son dénonciateur, resté seul, est forcé de confondre sa honte dans le cortège du vainqueur de Carthage.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...nts... Ah! ce jour eût été le plus beau de leur vie, ce jour eût été le triomphe de la vertu... « S'ils eussent été innocents... Ah! ce jour eût été le plus beau de leur vie, ce jour eût été le triomphe de la vertu...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onc pas eux qui entravaient les travaux de la Convention. Auriez-vous oublié ces s...
...iers, ont prostitué la nation au mépris de tous nos ennemis! Dénonciations vagues,...
« N'étaient-ce donc pas eux qui entravaient les travaux de la Convention. Auriez-vous oublié ces scènes affligeantes qui, huit mois entiers, ont prostitué la nation au mépris de tous nos ennemis! Dénonciations vagues, ca-

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 348
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Chaumont, le 16 juillet 1793, l'an II de la République française. « Chaumont, le 16 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... s'agissait d'écarter la discussion sur l'Acte constitutionnel. Ce n'est que depuis le 31 mai que le c...
...s sa force et sa vigueur ; ce n'est que de oe moment que vos députés ont été libre...
... forcenées, cris tumultueux ; que dirons-nous encore? Rien n'était omis quand il s'agissait d'écarter la discussion sur l'Acte constitutionnel. Ce n'est que depuis le 31 mai que le corps politique a repris sa force et sa vigueur ; ce n'est que de oe moment que vos députés ont été libres.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Nous attestons, pour preuve de leur liberté, cette sagesse qui, dans s...
...its, tous les devoirs, tous les besoins de l'humanité, a produit cette Constitution faite pour honorer le peuple qui l'enfa...
...ainte ; et la République entière, libre de les accepter, en les couvrant de ses applaudissements, de ses bénédictions, vous fait un devoir de vous y soumettre : car vous n'êtes qu'u...
« Nous attestons, pour preuve de leur liberté, cette sagesse qui, dans ses vues vastes et bienfaisantes, embrassant tous les droits, tous les devoirs, tous les besoins de l'humanité, a produit cette Constitution faite pour honorer le peuple qui l'enfanta. Ces sablimes conceptions n'entrent point dans des cœurs serrés par la crainte ; et la République entière, libre de les accepter, en les couvrant de ses applaudissements, de ses bénédictions, vous fait un devoir de vous y soumettre : car vous n'êtes qu'une portion du peuple souverain.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... vils suppôts calomnier le gouvernement de la nature. Que tous les hommes libres q...
...ctions du peuple, qui lui donneront une Constitution ré-
« Laissons les tyrans et leurs vils suppôts calomnier le gouvernement de la nature. Que tous les hommes libres qui respirent sur le globe se tendent une main fraternelle : l'union, voilà leur ...
... pour le bénir. Yous l'avez dit souvent : Ceux-là seuls recueilleront les bénédictions du peuple, qui lui donneront une Constitution ré-
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
13° Lettre de la société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, par laquelle elle annonce que la Constitution a été sanctionnée dans l'assemblée primaire de cette ville, malgré les manœuvres de quelques fédéralistes qui ont cherché à... 13° Lettre de la société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, par laquelle elle annonce que la Constitution a été sanctionnée dans l'assemblée primaire de cette ville, malgré les manœuvres de quelques fédéralistes qui ont cherché à séduire la partie indigente du peuple, en distribuant des secours en pain et en...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
La société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, annonce à la Convention que les républicains de cette ville, réunis en assemblée primaire le 14 de ce mois, ont sanctionné à l'envi une Constitution qui leur prescrit le bonheur et la paix...
...rémonie a été altérée par les manœuvres de quelques fédéralistes, qui ont cherché ...
...en pain et en argent, pour les détacher de la bonne cause. Ils assurent que les ar...
La société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, annonce à la Convention que les républicains de cette ville, réunis en assemblée primaire le 14 de ce mois, ont sanctionné à l'envi une Constitution qui leur prescrit le bonheur et la paix ; que la joie qui a accompagné cette cérémonie a été altérée par les manœuvres de quelques fédéralistes, qui ont cherché à séduire la partie indigente du peuple, en lui distribuant des secours en pain et en argent, pour les détacher de la bonne cause. Ils assurent que les aristocrates ont succombé dans leurs projets liberticides et que leurs offres ont ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...-vous, en effet, songer à vous se-parer de la République? Citoyens, non, non, vous...
... regardez les tigres qui vous observent de toutes parts. Le^ fédéralisme serait le tombeau de la liberté.
(( Pourriez-vous, en effet, songer à vous se-parer de la République? Citoyens, non, non, vous le savez trop bien; regardez les tigres qui vous observent de toutes parts. Le^ fédéralisme serait le tombeau de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... est liée à l'unité, à l'indivisibilité de la République : quel autre intérêt peut...
...Seul contre tous, ce fut la devise d'un de nos tyrans ; ce ne sera pas celle d'un ...
...départements auraient tant d'intérêt et de facilité à lui ravir ; et s'il voulait établir une ligne de démarcation, élever au-dessus de nous une tête orgueilleuse, citoyens, v...
m Paris, lui-même, le sait trop bien ; son existence est liée à l'unité, à l'indivisibilité de la République : quel autre intérêt peut-il avoir? Seul contre tous, ce fut la devise d'un de nos tyrans ; ce ne sera pas celle d'un peuple libre qui a consacré l'égalité. Tout nous répond que Paris ne cherchera point à s'arroger, sur les départements, une suprématie que les départements auraient tant d'intérêt et de facilité à lui ravir ; et s'il voulait établir une ligne de démarcation, élever au-dessus de nous une tête orgueilleuse, citoyens, vous seriez là ; nous y serions aussi.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rons, vous nous trouverez serrés autour de la Convention. C'est vous qui donnerez le signal de la guerre civile ; c'est de vos rangs que partiront les premiers co...
...vers, aux générations futures, du dépôt de la liberté que nous devions leur transmettre ; vous répondrez de tout le sang qui coulera, de tous les malheurs du genre humain.
...vos yeux s'y refusent, si vos glaives se lèvent contre cette cité c^ue nous admirons, vous nous trouverez serrés autour de la Convention. C'est vous qui donnerez le signal de la guerre civile ; c'est de vos rangs que partiront les premiers coups. Vous répondrez à l'univers, aux générations futures, du dépôt de la liberté que nous devions leur transmettre ; vous répondrez de tout le sang qui coulera, de tous les malheurs du genre humain.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...émarches enhardissent les calomniateurs de la liberté?... « Le voilà, vous disent-ils avec « le sourire amer de la dérision ; le voilà, ce « gouvernement tant vanté, seul digne de « l'homme ; voilà les suites heureuses de ce « système de liberté et d'égalité qui vous « transpo...
...i les fait oublier tous : l'impuissance de « réprimer le mal. »
« Citoyens, ne voyez-vous pas que vos démarches enhardissent les calomniateurs de la liberté?... « Le voilà, vous disent-ils avec « le sourire amer de la dérision ; le voilà, ce « gouvernement tant vanté, seul digne de « l'homme ; voilà les suites heureuses de ce « système de liberté et d'égalité qui vous « transportait d'enthousiasme. Où est ce bon-« heur tant promis ? Aux vices que vous re-« prochez au despotisme, vous en ajoutez un « qui les fait oublier tous : l'impuissance de « réprimer le mal. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...se2 vout démentir ; osez percer le sein de ceux qui vous l'ont donnée. publicaine. La voilà. Ose2 vout démentir ; osez percer le sein de ceux qui vous l'ont donnée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Frères et amis, il est temps de nous réunir pour nous aimer ; au lieu de nous séparer pour nous combattre, march...
... élevons tous ensemble le grand trophée de la liberté. Que l'on puisse y lire au 10 août : La France est libre, elle vient de se vaincre elle-même. Les peuples y ajouteront : Ce triomphe a fait la liberté. de l'univers.
« Frères et amis, il est temps de nous réunir pour nous aimer ; au lieu de nous séparer pour nous combattre, marchons tous d'un pas égal vers le même but -, élevons tous ensemble le grand trophée de la liberté. Que l'on puisse y lire au 10 août : La France est libre, elle vient de se vaincre elle-même. Les peuples y ajouteront : Ce triomphe a fait la liberté. de l'univers.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...aint d'avoir été assaillie dans le mois de mai dernier : elle demande que la procé... Cette société se plaint d'avoir été assaillie dans le mois de mai dernier : elle demande que la procédure, qui a été interrompue par la malveillance, soit poursuivie (1).
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.) (La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (2) : Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (2) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...été fut assaillie dans son club au mois de mai dernier, ce qui donna lieu à une pr...
...e et en attribuer l'instruction au juge de paix de Tonnerre ou d'Epineuil. »
« Cette même société fut assaillie dans son club au mois de mai dernier, ce qui donna lieu à une procédure dont la malignité et la malveillance ont suspendu la poursuite. Elle demande que la Convention en ordonne le rapport pour en prendre connaissance et en attribuer l'instruction au juge de paix de Tonnerre ou d'Epineuil. »
(2) bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. (2) bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
...iers municipaux du Croisic, département de la Loire-In- (1) Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 116. 14° Lettre du maire et des officiers municipaux du Croisic, département de la Loire-In- (1) Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 116.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 349
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
15° Adresse de la société populaire de Nan-tua, département de l'Ain (2), par laquelle elle annonce qu'elle a reçu avec allégresse la Constitution, qu'elle a été solennellement publiée d...
... acclamations des citoyens qui ont juré de la maintenir jusqu'à la mort.
15° Adresse de la société populaire de Nan-tua, département de l'Ain (2), par laquelle elle annonce qu'elle a reçu avec allégresse la Constitution, qu'elle a été solennellement publiée dans cette ville au bruit des canons et des acclamations des citoyens qui ont juré de la maintenir jusqu'à la mort.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... ils envoient à la Convention uç arrêté de leur commune, pris à l'occasion de celui du département de la Loire-Inférieure qui ordonnait la levée d'une force départementale. Ils protestent de leur attachement à la Convention, de leur haine pour les tyrans, les traître... férieure (1), par laquelle ils envoient à la Convention uç arrêté de leur commune, pris à l'occasion de celui du département de la Loire-Inférieure qui ordonnait la levée d'une force départementale. Ils protestent de leur attachement à la Convention, de leur haine pour les tyrans, les traîtres et les anarchiste® ; ils n'oublieront jamais le serment qu'ils ont prêté à la ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(« En conformité de votre décret du 6 de ce mois, mon collègue Malhes étant mala...
...du à Rodez pour recevoir la déclaration de Charrier, et je me suis réuni avec les citoyens pris au nombre de deux dans l'administration du départeme...
(« En conformité de votre décret du 6 de ce mois, mon collègue Malhes étant malade, je^ me suis rendu à Rodez pour recevoir la déclaration de Charrier, et je me suis réuni avec les citoyens pris au nombre de deux dans l'administration du département, dans la municipalité et dans la société populaire, en conformité du décret e...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
appartient, l'amour sacré de la patrie et de la République. Vous y verrez, dis-je, c...
...objets que vous croirez peut-être utile de ne pas lire publiquement et de renvoyer au comité de Salut public et que j'ai cru devoir mar...
appartient, l'amour sacré de la patrie et de la République. Vous y verrez, dis-je, ce que Charrier a déclaré; il est des objets que vous croirez peut-être utile de ne pas lire publiquement et de renvoyer au comité de Salut public et que j'ai cru devoir marquer en conséquence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...t prononcé hier ; dans ce moment, heure de midi, il vient d'être exécuté, et la tê... « La procédure a été néanmoins suivie conformément au décret, et le jugement prononcé hier ; dans ce moment, heure de midi, il vient d'être exécuté, et la tête du grand coupable est tombée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...es par les grands principes d'humanité, de raison, de prudence et de fermeté qui dirigent tous ses décrets (...
...us les aviez chargés et toute l'énergie de leurs discours pour faire parler Charrier serait au-dessous de l'expression.
.... Elle a conduit à quelques détails (sic), et au surplus elles n'ont été inspirées par les grands principes d'humanité, de raison, de prudence et de fermeté qui dirigent tous ses décrets (sic). En cela j'ai consulté tous les citoyens mes collègues dans cette commission. I « Vous peindre tout le zèle qu'ils ont mis a remplir la mission dont vous les aviez chargés et toute l'énergie de leurs discours pour faire parler Charrier serait au-dessous de l'expression.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... enfant que laisse ce grand criminel et de sa femme enceinte de sept mois à qui le tribunal a rendu la ... « Nous réclamons toute votre indulgence et votre bienfaisance en faveur d'un enfant que laisse ce grand criminel et de sa femme enceinte de sept mois à qui le tribunal a rendu la liberté comme innocente ; nous l'avons promis tous et nous remplissons avec empr...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... officier municipal; Garrigue, notable, de la municipalité ; Bessière, commissaire de la société populaire; Mazars, commissaire de la société populaire. » ...nistrateur du département; Cons-tans, commissaire du département ; Al-bène fils, officier municipal; Garrigue, notable, de la municipalité ; Bessière, commissaire de la société populaire; Mazars, commissaire de la société populaire. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... les procès-verbaux y annexés au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre et les procès-verbaux y annexés au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
17° Adi 'esse des membres de la société républicaine de Tonnerre, par laquelle ils expriment le... 17° Adi 'esse des membres de la société républicaine de Tonnerre, par laquelle ils expriment leur indignation sur l'assassinat du citoyen Marat et demandent : 1° qu'on lui déc...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Les membres de la société républicaine séant Les membres de la société républicaine séant
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
... vous y verrez, qu'attendri sur le sort de ses enfants et de sa femme, après avoir reçu une lettre d...
... les âmes des grands coupables mêmes et de ce qui leur (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793 Procès-verbaux de la Convention, 1.17, p. 117.
« Par un second et un troisième vous y verrez, qu'attendri sur le sort de ses enfants et de sa femme, après avoir reçu une lettre d'elle dont la lecture vous fera connaître la grandeur des sentiments dont elle est pénétrée et ce que peut développer dans les âmes des grands coupables mêmes et de ce qui leur (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793 Procès-verbaux de la Convention, 1.17, p. 117.
« A Rodez, le 17 juillet 1793 « A Rodez, le 17 juillet 1793
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 117. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 117.
...quette 1378, pièce 24. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. .117. (3) Archives nationales, carton AFii 168, plaquette 1378, pièce 24. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. .117.
(4) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page....les procès-verbaux d... (4) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page....les procès-verbaux dont il est question.
« Tonnerre, ce 17 juillet 1793 « Tonnerre, ce 17 juillet 1793
...Carton F" 10051 n* 703. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 118. ... commis, la représentation nationale vient d'être vio- (1) Archives nationales, Carton F" 10051 n* 703. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 118.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 350
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ous avons accueilli avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution populaire que vous venez de présenter aux Français ; nous avons unanimement applaudi cet acte si précieux, parce que partout nous en ... « Nous avons accueilli avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution populaire que vous venez de présenter aux Français ; nous avons unanimement applaudi cet acte si précieux, parce que partout nous en avons reconnu les différents articles basés sur l'égalité et la liberté, et parc...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les époques mémorables de la Révolution seront-elles donc toujour...
...( La tête du tyran tombe sous le glaive de « la loi, et Lepeletier est assassiné ;...
...des traîtres qui (( le souillaient, une Constitution populaire, ( objet des vœux d'un peuple entier et l'ou-(( vrage de cette Montagne tutélaire tant de « fois calomniée, est proposée à l'acce...
« Les époques mémorables de la Révolution seront-elles donc toujours marquées (( par des événements funestes et désastreux? ( La tête du tyran tombe sous le glaive de « la loi, et Lepeletier est assassiné ; depuis, la ( République essuie différentes crises, le (( Sénat français est purgé des traîtres qui (( le souillaient, une Constitution populaire, ( objet des vœux d'un peuple entier et l'ou-(( vrage de cette Montagne tutélaire tant de « fois calomniée, est proposée à l'acceptation (( des départements, elle doitjaffermir la Ré-« publique, Marat est un d...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ent qu'ils ont reçu avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) : ...officiers et volontaires du 1er bataillon d'Eure-et-Loir par laquelle ils annoncent qu'ils ont reçu avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
lée dans la personne de Marat, l'ami du j peuple, l'intrépide défenseur de ses droits. lée dans la personne de Marat, l'ami du j peuple, l'intrépide défenseur de ses droits.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ment à la vengeance des fédéralistes et de tous les ennemis de la liberté. servi d'instrument à la vengeance des fédéralistes et de tous les ennemis de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( Aux épanchements de la douleur la plus vive a succédé la pl...
...d'une ville, le berceau et le ( rempart de la Révolution, dans toutes les « parties de la République.
(( Aux épanchements de la douleur la plus vive a succédé la plus profonde indignation, nous nous sommes dit : « Marat, lâchement (( égorgé, n'...
...e, des conspirateurs ( siègent encore à la Convention nationale, « dans le sein d'une ville, le berceau et le ( rempart de la Révolution, dans toutes les « parties de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...aient hautement qu'elle n'avait que peu de jours d'existence ; les prêtres; ci-dev...
...ervers commençaient à jeter leur masque de patriotisme, menaçaient d'égorger les p...
...re l'opinion publique par des promesses de blé, d'argent, par des distributions de pain au moment d'une assemblée primaire, mais nos sans-culottes, qui manquent souvent de pain, sont à la hauteur de la Révolution, ils savent que le désint...
...us civiques, ils ont fait un vil mépris de ces offres.
...e altière, ici surtout les malveillants s'agitaient, décriaient la Montagne, disaient hautement qu'elle n'avait que peu de jours d'existence ; les prêtres; ci-devant nobles et privilégiés, fonctionnaires publics suspendus et tous leurs vils a...
... improuver la majestueuse et salutaire insurrection du 31 mai, tous ces hommes pervers commençaient à jeter leur masque de patriotisme, menaçaient d'égorger les patriotes, cherchaient à corrompre l'opinion publique par des promesses de blé, d'argent, par des distributions de pain au moment d'une assemblée primaire, mais nos sans-culottes, qui manquent souvent de pain, sont à la hauteur de la Révolution, ils savent que le désintéressement est une des premières vertus civiques, ils ont fait un vil mépris de ces offres.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( A la nouvelle de l'assassinat de Marat, vous eussiez vu, citoyens représ... (( A la nouvelle de l'assassinat de Marat, vous eussiez vu, citoyens représentants, tous nos fédéralistes s'agiter, applaudir, insulter à notre douleur par...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...eurons^ cet homme vertueux qui fit tant de sacrifices pour la liberté et la gloire de son pays, nous le pleurons, c'est à vous de le venger, citoyens représentants^ c'est à vous que ce soin est réservé, que le glaive de la loi tombe, que ses assassins, leurs ... ...licain, tout sert à nous convaincre combien notre douleur est légitime ; nous pleurons^ cet homme vertueux qui fit tant de sacrifices pour la liberté et la gloire de son pays, nous le pleurons, c'est à vous de le venger, citoyens représentants^ c'est à vous que ce soin est réservé, que le glaive de la loi tombe, que ses assassins, leurs complices, enfin tous les
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rsé pour satisfaire aux mânes du martyr de la liberté ; nous le demandons au nom de la dignité nationale outragée. Il est p... conspirateurs périssent, que leur sang soit versé pour satisfaire aux mânes du martyr de la liberté ; nous le demandons au nom de la dignité nationale outragée. Il est plus que temps que la Convention déploie des^ mesures énergiques et vigoureuses p...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tricts et sociétés populaires : l'image de cet homme vertueùx sera pour nous un objet de vénération ; (( Que son buste soit envoyé à tous les départements, districts et sociétés populaires : l'image de cet homme vertueùx sera pour nous un objet de vénération ;
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
( Enfin que la loi fasse justice de tous les conspirateurs et nous dirons que vous avez bien mérité de la patrie. » ( Enfin que la loi fasse justice de tous les conspirateurs et nous dirons que vous avez bien mérité de la patrie. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...llègues et celui où vous avez achevé la Constitution, sont des époques à jamais mémorables q... ...et autre où vous avez mis en arrestation quelques pervers indignes d'être vos collègues et celui où vous avez achevé la Constitution, sont des époques à jamais mémorables que nous considérons comme ayant le plus contribué à votre gloire en sauvant la R...
...'avons eu, représentants, d'autre point de ralliement que la représentation nationale, et de confiance que dans la saine majorité de...
...ont restés fidèles aux principes sacrés de notre Révolution; jamais nous n'aurons d'autre point de réunion que celui que vous nous présentez : la Constitution. Abhorrant le fédéralisme et tout ce qu...
...re à rompre l'unité et l'indivisibilité de la République, nous ne reconnaîtrons d'...
...ton C 262, dossier 583. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page t!8.
« Jamais nous n'avons eu, représentants, d'autre point de ralliement que la représentation nationale, et de confiance que dans la saine majorité des mandataires du peuple qui toujours sont restés fidèles aux principes sacrés de notre Révolution; jamais nous n'aurons d'autre point de réunion que celui que vous nous présentez : la Constitution. Abhorrant le fédéralisme et tout ce qui peut tendre à rompre l'unité et l'indivisibilité de la République, nous ne reconnaîtrons d'autorité autre que celle des représentants légitimement élus. (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page t!8.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 351
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Aux postes avancés de Deuslemont et Warneton-sur-la-Lvs, le 11 juillet 1793, l'an second de la République française, une et indivis... « Aux postes avancés de Deuslemont et Warneton-sur-la-Lvs, le 11 juillet 1793, l'an second de la République française, une et indivisible. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...i sans-culottisme, nous sommes contents de vous, vous avez bien mérité de la patrie, vous avez fait votre devoir ...
...us ferons le nôtre à notre tour ; ou la Constitution que vous nous ayez donnée, que nous aim...
...ourrons tous. L'égalité, la liberté, la Constitution, la République, voilà les seules divini...
...sons pour avoir des droits au sacrifice de notre existence.
...ésentants, avec cette franchise qui caractérise la vive reconnaissance et le vrai sans-culottisme, nous sommes contents de vous, vous avez bien mérité de la patrie, vous avez fait votre devoir ; et nous aussi nous ferons le nôtre à notre tour ; ou la Constitution que vous nous ayez donnée, que nous aimons, que nous chérissons sincerement, sera respectée, ou nous mourrons tous. L'égalité, la liberté, la Constitution, la République, voilà les seules divinités qui fanatisent nos cœurs et que nous reconnaissons pour avoir des droits au sacrifice de notre existence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
20° Adresse des chasseurs de VEure, en garnison à Versailles (2) ; ils déclarent qu'ils acceptent avec transport la Constitution et jurent de la défendre jusqu'à la dernière goutte de leur sang. 20° Adresse des chasseurs de VEure, en garnison à Versailles (2) ; ils déclarent qu'ils acceptent avec transport la Constitution et jurent de la défendre jusqu'à la dernière goutte de leur sang.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Voyez les grands ouvriers de la Révolution du 14 juillet, terminer l...
...r des fers à la nation, dans la perfide Constitution de 1791, et après eux le traître La Fayette et complices, sfefforcer de les river pour jamais.
« Voyez les grands ouvriers de la Révolution du 14 juillet, terminer leur carrière par vouloir redonner des fers à la nation, dans la perfide Constitution de 1791, et après eux le traître La Fayette et complices, sfefforcer de les river pour jamais.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...taires, nous ne connaissons point l'art de pérorer, mais nous nous battons avec co...
...nt ce genre, n'ont jamais eu à se louer de nous à cet égard. La bravoure, l'obéiss...
...e pour mériter l'estime des généraux et de nos frères, parce qu'elles s'allient avec l'intérêt de la République.
« Militaires, nous ne connaissons point l'art de pérorer, mais nous nous battons avec courage ; l'adulation n'a jamais pu sympathiser avec nos principes. Dumouriez et Lafayette surtout, qui aimaient ce genre, n'ont jamais eu à se louer de nous à cet égard. La bravoure, l'obéissance, la discipline et la subordination, voilà les seules choses dont nous avons fait et ferons usage pour mériter l'estime des généraux et de nos frères, parce qu'elles s'allient avec l'intérêt de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...i fait passer la pétition des gendarmes de remplacement servant dans la division, ... 19° Lettre du général Boulard (1), qui fait passer la pétition des gendarmes de remplacement servant dans la division, tendant à obtenir leurs concours à l'avancement comme les gendarmes qui sont en ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Convention renvoie ces pièces au comité de la guerre.) (La Convention renvoie ces pièces au comité de la guerre.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
J,2}9 Adresse de la société populaire cL Auxerre, par la...
...ndignation contre le sacrilège assassin de Marat ; elle est ainsi conçue (3) :
J,2}9 Adresse de la société populaire cL Auxerre, par laquelle elle exprime son indignation contre le sacrilège assassin de Marat ; elle est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...une conspiration contre la partie saine de la Convention. 11 existe encore parmi vous des chefs de ces complots ; purgez-en le Sénat ; purgez-en la terre de la liberté. « Ce coup affreux annonce une conspiration contre la partie saine de la Convention. 11 existe encore parmi vous des chefs de ces complots ; purgez-en le Sénat ; purgez-en la terre de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...peuple et vous aurez encore bien mérité de la patrie. » « Par là vous aurez affermi le bonheur du peuple et vous aurez encore bien mérité de la patrie. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
22° Adresse des membres de la société républicaine de Monpazier, district de Belvès, département^ de^ la Dordogne, par laquelle ils adherent... 22° Adresse des membres de la société républicaine de Monpazier, district de Belvès, département^ de^ la Dordogne, par laquelle ils adherent a l'insurrection des 31 mai 1er et 2 juin derniers) et félicitent la Montagne c...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Société républicaine de M onpazier, district de Belves, département de la Dordogne. Société républicaine de M onpazier, district de Belves, département de la Dordogne.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s qui pouvaient l'élever sur les débris de la tyrannie. ... têtes, l'ambition veillait; et, calculant les événements, elle Conçut les crimes qui pouvaient l'élever sur les débris de la tyrannie.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
. « Parcourez toutes les époques de la Révolution, vous les verrez marquées... . « Parcourez toutes les époques de la Révolution, vous les verrez marquées par quelque grand attentat contre la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... qu'elle les atteignait pour les bannir de la République où ils ne doivent plus tr... ...se lever, s'irriter, se coaliser, s armer pour la faire rétrograder à proportion qu'elle les atteignait pour les bannir de la République où ils ne doivent plus trouver d'asile.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s le grand objet du salut et du bonheur de tous. ... cè patriotisme pur qui, guidé par la vertu, a marché d'un pas égal et ferme vers le grand objet du salut et du bonheur de tous.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...étestables, et c'est pour cela que tant de sages, tant de héros dun jour ont fini par devenir l'objet de 1 execration des Français et du mépris de 1 univers. « Le crime a souvent pris leur masque pour accomplir ses projets détestables, et c'est pour cela que tant de sages, tant de héros dun jour ont fini par devenir l'objet de 1 execration des Français et du mépris de 1 univers.
(3) Bulletin de la Convention du 28 juillet 1793 et Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 118 (3) Bulletin de la Convention du 28 juillet 1793 et Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 118
...at n'est plus; une main parricide vient de trancher le fil de ses jours. Que tous les tourments se ré...
...ilege horrible : mais son sang et celui de tous les ennemis du peuple n'expieraien...
... lui a enlevé son ami. 1 Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118
« Marat n'est plus; une main parricide vient de trancher le fil de ses jours. Que tous les tourments se réunissent pour punir ce sa-crilege horrible : mais son sang et celui de tous les ennemis du peuple n'expieraient pas le crime qui lui a enlevé son ami. 1 Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118 (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118
...i, Montagne sacrée qui nous a préservés de cette lutte dangereuse, pour laquelle l...
...it prêt à seconder les efforts combinés de ceux qui l'avaient réduite en système. ...
...rton C262, dossier 883. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119,
« C'est toi, Montagne sacrée qui nous a préservés de cette lutte dangereuse, pour laquelle l'infâme Dumouriez était prêt à seconder les efforts combinés de ceux qui l'avaient réduite en système. C'est sur toi, rocher inaccessible à la corruption, que s'est réfugiée la (1)' Archives nationales, Carton C262, dossier 883. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119,

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 352
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
23° Adresse des membres de l'assemblée primaire du canton de Gezy, district de Joigny, département de l'Yonne (3), par laquelle ils annoncent qu'ils ont accepté l'Acte constitutionnel à l'unanimité, aux cris répétés de : « Yive la République ». 23° Adresse des membres de l'assemblée primaire du canton de Gezy, district de Joigny, département de l'Yonne (3), par laquelle ils annoncent qu'ils ont accepté l'Acte constitutionnel à l'unanimité, aux cris répétés de : « Yive la République ».
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Orbec. Il annonce que tous les citoyens de cette commune attendent impatiemment la Constitution et se plaignent de l'infâme administration du Calvados. Il adhère à tous les décrets et jure de les soutenir jusqu'à extinction par son... 22° Adresse du citoyen Rivière, curé d'A-benon, canton d'Orbec. Il annonce que tous les citoyens de cette commune attendent impatiemment la Constitution et se plaignent de l'infâme administration du Calvados. Il adhère à tous les décrets et jure de les soutenir jusqu'à extinction par son exemple et ses instructions pastorales ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... accompli. Procurez-nous au plus tôt la Constitution que vous venez de décréter, la petite portion que la Prov...
...ublicanisme le plus pur. brûle du désir de la sanctionner. Yeillez, citoyens, à ce...
« Législateurs, continuez votre ouvrage, notre bonheur est accompli. Procurez-nous au plus tôt la Constitution que vous venez de décréter, la petite portion que la Providence a confiée à mes soins et que je gouverne dans les principes du républicanisme le plus pur. brûle du désir de la sanctionner. Yeillez, citoyens, à ce qu'elle nous arrive au plus tôt, puisque l'infâme administration départementale...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ublique attaquée par toutes les espèces de tyrannies, par tous les vices conjurés contre elle • c'est de ton sommet qu'est parti l'éclair qui no...
...ent notre perte dar.s l'obscurité, cest de ton sommet que doit partir la foudre qu...
République attaquée par toutes les espèces de tyrannies, par tous les vices conjurés contre elle • c'est de ton sommet qu'est parti l'éclair qui nous a fait apercevoir les ennemis cpii tramaient notre perte dar.s l'obscurité, cest de ton sommet que doit partir la foudre qui doit les écraser. ~ a
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s crimes sont déjà traces en caractères de sang sur toute la surface de la République. Frappe ! Un jour plus ta... ...coalition des départements contre Paris et contre la Convention nationale ; leurs crimes sont déjà traces en caractères de sang sur toute la surface de la République. Frappe ! Un jour plus tard peut
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
amener de plus grands malheurs......frappe ! amener de plus grands malheurs......frappe !
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e qu'ils ne trouvaient pas dans l'unité de la République de quoi satisfaire leur cupidité, avaient ... la nation a déjà jugé ces ambitieux qui, devenus parjures, parce qu'ils ne trouvaient pas dans l'unité de la République de quoi satisfaire leur cupidité, avaient imagine le fédéralisme après l'appel au peuple, et qui aujourd'hui prêchent la g...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...omment pourrait-il ne pas voir le crime de ceux qui agitent, soulèvent, arment les...
...à la représentation nationale, le crime de ceux qui fuient, s'échappent a la lumiè...
...éclairer leurs forfaits et qui, au lieu de montrer leur innocence, s'efforcent de faire triompher leurs crimes par des cr...
...s législateurs, le peuple ne se méprend point sur ces hommes détestables. Eh ! comment pourrait-il ne pas voir le crime de ceux qui agitent, soulèvent, arment les départements les uns contre les autres; le crime de'ceux qui, pour réussir dans...
...illent sans cesse a arracher les départements au centre d'unité qui les attache à la représentation nationale, le crime de ceux qui fuient, s'échappent a la lumière qui doit éclairer leurs forfaits et qui, au lieu de montrer leur innocence, s'efforcent de faire triompher leurs crimes par des crimes nouveaux.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s ne nous importent pas ; que le glaive de la loi les frappe s'ils sont traîtres o... « Capet, Pétion, Guadet, Brissot, Yer-gniaud ou autres, leurs noms ni leurs pays ne nous importent pas ; que le glaive de la loi les frappe s'ils sont traîtres ou parjures, c'est la République qu'il faut sauver.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Nous adhérons d'esprit et de cœur à la sainte insurrection des 31 ma...
... aux décrets salutaires qui sont émanés de votre sagesse depuis ces heureux jours, et le dernier de nous, resté seul contre tous, maintiendrait encore au prix de sa vie l'unité et l'indivisibilité de la République.
Nous adhérons d'esprit et de cœur à la sainte insurrection des 31 mai, 1er, 2 et 3 juin qui a, une troisième fois, sauvé la République ; nous adhérons aux décrets salutaires qui sont émanés de votre sagesse depuis ces heureux jours, et le dernier de nous, resté seul contre tous, maintiendrait encore au prix de sa vie l'unité et l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Signé : P. Mousson, greffier du juge de paix; G. Langert, greffier du tribunal,...
...neste ^commis au greffe; Gascou , maire de Saint-Gassien, J.-B. Deschamps, membre du bureau de conciliation; Dufau, juge de paix; Selvès, officier municipal; Clare...
...nal et sans culotte; Malhert, président de la société; Bouis; Rignat; Lacombe , ch...
...este, cadet ; Vialène; membre du bureau de conciliation ; Falguey-rac ; Massénault...
...; Fri-ceville; Grimal, curé républicain de Capdrot ; David ; Tracou ; Pierre Buard...
« Signé : P. Mousson, greffier du juge de paix; G. Langert, greffier du tribunal, sans-culotte ; Parreu , avoué au tribunal judiciaire; B. Geneste ^commis au greffe; Gascou , maire de Saint-Gassien, J.-B. Deschamps, membre du bureau de conciliation; Dufau, juge de paix; Selvès, officier municipal; Claretie, juge du tribunal et sans culotte; Malhert, président de la société; Bouis; Rignat; Lacombe , chirurgien et juré ; VaysSIÈre ; Delpech ; Béraud; Geneste, cadet ; Vialène; membre du bureau de conciliation ; Falguey-rac ; Massénault, notable; Belof ; Fri-ceville; Grimal, curé républicain de Capdrot ; David ; Tracou ; Pierre Buard; Sapry. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
l'an II de la République une et indivisible. l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...faut connaître que la leur, ils parlent de liberté et ils ne pratiquent que la lic... ...lus haut que jamais. Yotre autorité leur est méconnue et pour leur plaire il ne faut connaître que la leur, ils parlent de liberté et ils ne pratiquent que la licence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...puis cinquante ans bientôt que je jouis de ma raison, ie ne connais que Dieu et la loi de l'Etat dans lequel je vis. J'obéissais ...
... sommes donné pour poser les fondements de notre précieuse liberté.
« Pour moi, citoyens représentants, je suis toujours le même. Depuis cinquante ans bientôt que je jouis de ma raison, ie ne connais que Dieu et la loi de l'Etat dans lequel je vis. J'obéissais à mon roi quand j'avais un roi pour souverain ; devenus plus éclairés les hommes...
...é était dans la nation. Hommage en soit rendu mille fois aux sages que nous nous sommes donné pour poser les fondements de notre précieuse liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...r moi, augustes représentants, j'adhère de tout mon cœur à tous vos décrets, et vous jure de les soutenir jusqu'à extinction, par mo... « Pour moi, augustes représentants, j'adhère de tout mon cœur à tous vos décrets, et vous jure de les soutenir jusqu'à extinction, par mon exemple et mes instructions pastorales.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... d'Abenon (2), canton d'Orbec, district de Lisieux, département du Calvados. » « Signé : Rivière, curé d'Abenon (2), canton d'Orbec, district de Lisieux, département du Calvados. »
« Orbec, le 16 juillet 1793 « Orbec, le 16 juillet 1793
...n, C 262, dossier 583. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119. ...au Bulletin et le renvoi à la commission des Six.) (1) Archives nationales Carton, C 262, dossier 583. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 118. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 118.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 353
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Puissent toutes les communes de la République eprouver sur l'Acte constitutionnel les sentiments dont nous sommes pénétré...
... fédéralistes, recevoir le juste tribut de leur respectueux hommage et le vif témoignage de leur reconnaissance.
« Puissent toutes les communes de la République eprouver sur l'Acte constitutionnel les sentiments dont nous sommes pénétrés ' puisse la Convention nationale, en dépit des fédéralistes, recevoir le juste tribut de leur respectueux hommage et le vif témoignage de leur reconnaissance.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
24° Adresse de la municipalité et conseil général de la commune de Gondè-sur-Iton, département de l'Eure, par laquelle ils rendent compte de la fête qui a eu lieu à l'occasion de la publication de la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) : 24° Adresse de la municipalité et conseil général de la commune de Gondè-sur-Iton, département de l'Eure, par laquelle ils rendent compte de la fête qui a eu lieu à l'occasion de la publication de la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« La commune du bourg et paroisse de Condé-sur-Itpn a reçu avec enthousiasme, le 11 du présent mois de juillet, la Déclaration des droits de l'homme et la Constitution républicaine. « La commune du bourg et paroisse de Condé-sur-Itpn a reçu avec enthousiasme, le 11 du présent mois de juillet, la Déclaration des droits de l'homme et la Constitution républicaine.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Contents d'avoir vu de nos yeux l'auguste berceau de la République, joyeux de la certitude où nous sommes que nous mo...
...ui lui ont donné la sublime Déclaration de ses droits et les principes lumineux et sages de sa Constitution républicaine. Périsse à jamais la mémoi...
« Contents d'avoir vu de nos yeux l'auguste berceau de la République, joyeux de la certitude où nous sommes que nous mourrons libres, nous nous écrions tous à perdre haleine : Gloire, gloire à la Convention nationale, salut et longues années aux dignes représentants du peuple qui lui ont donné la sublime Déclaration de ses droits et les principes lumineux et sages de sa Constitution républicaine. Périsse à jamais la mémoire des tyrans !
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Adresse de la municipalité et conseil génépi de la commune du bourg et paroisse de Gondé-sur-Iton, canton de Breteuil, district de Verneuil, département de l'Eure, a la Convention nationale. Adresse de la municipalité et conseil génépi de la commune du bourg et paroisse de Gondé-sur-Iton, canton de Breteuil, district de Verneuil, département de l'Eure, a la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...re a haute et intelligible voix au pied de 1 arbre de la liberté. ...eaux, faisant savoir que le lendemain 5 heures du matin il en serait donné lecture a haute et intelligible voix au pied de 1 arbre de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...u voir arriver à la fraîche des groupes de citoyens des deux sexes et de tout âge des hameaux éloignés de trois quarts de lieue pour entendre la lecture de la précieuse chafte républicaine. ...te journée que l'allégresse et la joie commune se manifestèrent : il faisait beau voir arriver à la fraîche des groupes de citoyens des deux sexes et de tout âge des hameaux éloignés de trois quarts de lieue pour entendre la lecture de la précieuse chafte républicaine.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
; « Après cet élan de patriotisme, tous les citoyens voulant ... ; « Après cet élan de patriotisme, tous les citoyens voulant voir et entendre le lecteur, il lui fut élevé un siège en forme d'amphi-theatre ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les membres de la municipalité et conseil général de la commune de tonde-sur-Iton, « Les membres de la municipalité et conseil général de la commune de tonde-sur-Iton,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ard ; Roussel, maire; Hubert, procureur de la commune ; Laurent, secrétaire greffi...
...notable ; P. N. Moyaux ; Besserve, curé de tonde; JeanBaptiste Gosse; Pierre-Nicol...
« Signé : Brancard, Gens, Laurent, Val-lee, officiers municipaux ; Pierre Mouchard ; Roussel, maire; Hubert, procureur de la commune ; Laurent, secrétaire greffier; Sulpice Chevalier; Delhorme, notable ; P. N. Moyaux ; Besserve, curé de tonde; JeanBaptiste Gosse; Pierre-Nicolas Aubry ; Pierre Aubry; Loui Marchand; Venon; Pierre Laurent-Charles Gautier; P...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...du citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la bomme, par laquelle il demande à être au-Ta se faire Pa^r une somme de 38,587 livres, montant des rôles rendus... 25° Lettre du citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la bomme, par laquelle il demande à être au-Ta se faire Pa^r une somme de 38,587 livres, montant des rôles rendus exécutoires sur les contribuables d'Auxi-le-Châ-teau ; elle est ainsi conçue (1...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le receveur du district de Doullens, département de la Somme, à la Convention nationale. . « Le receveur du district de Doullens, département de la Somme, à la Convention nationale. .
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Le citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la Somme, a 1 honneur de vous dénoncer une contravention a l'ord...
...iement des contributions, j,®. la. Part de la nouvelle municipalité d Auxi-Chateau (Pas-de-Calais), contravention reprehensible et...
«Le citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la Somme, a 1 honneur de vous dénoncer une contravention a l'ordre établi en vertu des lois et decrets pour le paiement des contributions, j,®. la. Part de la nouvelle municipalité d Auxi-Chateau (Pas-de-Calais), contravention reprehensible et nuisible à la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...bourg d'Auxi-Château a toujours dependu de deux généralités, de celle de Picardie et de celle de l'Artois. Lors de la division de la France, en 1790, par départements, d...
...onstituante a placé dans le département de la homme, district de Doullens, canton de irohen, Auxi-Château, ci-devant de l'élection d Abbeville ; en conséquence, Auxi-Chateau, département de la Somme, a été compris dans le département de la contribution foncière 1791 du district de Doullens P°»f.............................
« Le bourg d'Auxi-Château a toujours dependu de deux généralités, de celle de Picardie et de celle de l'Artois. Lors de la division de la France, en 1790, par départements, districts et cantons, l'Assemblée constituante a placé dans le département de la homme, district de Doullens, canton de irohen, Auxi-Château, ci-devant de l'élection d Abbeville ; en conséquence, Auxi-Chateau, département de la Somme, a été compris dans le département de la contribution foncière 1791 du district de Doullens P°»f................................ 15,2531. 2 s. 5 d.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Dans celui de la contribution mobilière de Dans celui de la contribution mobilière de
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
lit par deux rôles de droits de patentes à...... 360 6 » lit par deux rôles de droits de patentes à...... 360 6 »
...ut-elle achevée que des cris universels de : Vive le peuple, vive la Convention, v...
...à la mam duquel nous devons le bienfait de la Révolution ; d autres faisaient rete...
...r dont la flamme embrasa tous les cœurs de la joie la plus naïve et de la plus douce fraternité. On dansa, on ...
...'on ne se sépara qu'après avoir couvert de fleurs le pied de l'arbre de la Iiberte. (1) Archives nationales, Carton C261, dossier, 569. —Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 119.
« A peine la lecture fut-elle achevée que des cris universels de : Vive le peuple, vive la Convention, vive la République, se firent entendre. Une partie des citoyens courut à 1 eghse pour remercier l'Etre suprême, à la mam duquel nous devons le bienfait de la Révolution ; d autres faisaient retentir l'air du bruit des cloches, tandis que le plus grand nombre se hâtaient d'élever sur la place un bûcher dont la flamme embrasa tous les cœurs de la joie la plus naïve et de la plus douce fraternité. On dansa, on chanta, on s embrassa, et l'on ne se sépara qu'après avoir couvert de fleurs le pied de l'arbre de la Iiberte. (1) Archives nationales, Carton C261, dossier, 569. —Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 119.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 354
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
a Ayant eu connaissance de. ces nouvelles dispositions, il a été décerné le 16 mars 1793, sur la demande du soussigné, par les administrateurs du directoire de- Doullens, une contrainte à l'effet de faire acquitter par la municipalité d'Auxy-Château en Somme, la contribution mobilière de 1791 suivant la loi qui la rend respons...
...nicipalité, étant par le nouveau décret de réunion déchue 'de- son autorité, a adressé le porteur de contraintes • à la municipalité • d'Auxy-Château du Pas-de-Calais, exerçant seule l'autorité munic...
...iez-vous lcitoyens,.ceux qui ont obtenu de la Convention nationale la faveur de venir, à,bout de leurs desseins, qui sont chargés aujourd'hui de toute l'autorité pour l'exécution des lois, n'ont pas craint de lui dire. que. désormais, n'ayant aucun rapport avec, le-district de Doullens, avec le département là Somme, ils ne s'occuperaient pas des...
...relatifs aux contributions, prescrivent de donner tout secours, toute assistance a...
...ans les. paiements .qu'ils sont obligés de surveiller, de vérifier. A qui donc, citoyens, i pour ...
...des contributions foncière et mobilière de 1791 et 1792? Ces deux années doivent ê...
... caisse puisque cette somme fait partie de celle dont je.suis comptable.. L'imposi...
...épartement delà Somme, par le .district de Doullens, elle est comprise dans la totalité ordonnée être à la charge du département de. la ^Somme, dont la surcharge relativem...
a Ayant eu connaissance de. ces nouvelles dispositions, il a été décerné le 16 mars 1793, sur la demande du soussigné, par les administrateurs du directoire de- Doullens, une contrainte à l'effet de faire acquitter par la municipalité d'Auxy-Château en Somme, la contribution mobilière de 1791 suivant la loi qui la rend responsable du retard. Cette municipalité, étant par le nouveau décret de réunion déchue 'de- son autorité, a adressé le porteur de contraintes • à la municipalité • d'Auxy-Château du Pas-de-Calais, exerçant seule l'autorité municipale ;dans le bourg. Mais, le croiriez-vous lcitoyens,.ceux qui ont obtenu de la Convention nationale la faveur de venir, à,bout de leurs desseins, qui sont chargés aujourd'hui de toute l'autorité pour l'exécution des lois, n'ont pas craint de lui dire. que. désormais, n'ayant aucun rapport avec, le-district de Doullens, avec le département là Somme, ils ne s'occuperaient pas des. contributions qui; peuvent être dues, £qui sont exigibles ; est-ce là le langa...
...ipalité, sont établis, pour y faire respecter des lois, à qui. tous les décrets relatifs aux contributions, prescrivent de donner tout secours, toute assistance aux recouvrements, qui sont responsables personnellement des retards soit dans la confection des matrices des rôles, soit dans les. paiements .qu'ils sont obligés de surveiller, de vérifier. A qui donc, citoyens, i pour rai- je m'adresser pour obtenir le paiement des 38,587 liv. 1 s. qui restent à payer sur les rôles des contributions foncière et mobilière de 1791 et 1792? Ces deux années doivent être acquittées dans ma. caisse puisque cette somme fait partie de celle dont je.suis comptable.. L'imposition en a été faite légalement par le département delà Somme, par le .district de Doullens, elle est comprise dans la totalité ordonnée être à la charge du département de. la ^Somme, dont la surcharge relativement, à ce ,qui est imposé, est notoire.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« La municipalité d'Auxi-Château, de la Somme, '-a nommé le citoyen {Pierre-...
...ercepteur des- contributions. ; Le rôle de; là contribution foncière^ pour 1791 a ...
...écutoire par le directoire" du district de Doullens ; faute- de paiement et de rôle de la contribution mobilière, il a été déc...
...i, dont le montant des1 frais faits est de 28 liv. 2 s. 6 d. Ces contraintes ont produit le paiement de la somme de 3,560 livres.
« La municipalité d'Auxi-Château, de la Somme, '-a nommé le citoyen {Pierre-Carton pour percepteur des- contributions. ; Le rôle de; là contribution foncière^ pour 1791 a été rendu exécutoire par le directoire" du district de Doullens ; faute- de paiement et de rôle de la contribution mobilière, il a été décerné des con-tràintes contre' cette municipalité Les. 26» avril,', lé^mai,, /21 juillet, 28 septembre, 17. novembre 1792, en tout six jours et demi, dont le montant des1 frais faits est de 28 liv. 2 s. 6 d. Ces contraintes ont produit le paiement de la somme de 3,560 livres.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Auxi-Château, département de la Somme, a encore été compris dans le répartement de la contribution foncière de 1792, du district de1 Doullens pour....... « Auxi-Château, département de la Somme, a encore été compris dans le répartement de la contribution foncière de 1792, du district de1 Doullens pour........... 13,447 1. » s. ; 3 d.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Dans'efelui de la eontri-bution-mobilière de1792 à. 2,... Dans'efelui de la eontri-bution-mobilière de1792 à. 2,254 18 "7
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
s Et par deux rôles de droits 'de- patentes à....... 1,033 » » s Et par deux rôles de droits 'de- patentes à....... 1,033 » »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...il est dû par Auxi-Château, département de la Somme, pour le remplace-ment des droits de gabelle, marque des fers et cuirs, huil...
...suivant le répartement arrêté, la somme de...............................f...........
« Plus il est dû par Auxi-Château, département de la Somme, pour le remplace-ment des droits de gabelle, marque des fers et cuirs, huiles, savons et fabrication d'amidon suivant le répartement arrêté, la somme de...............................f........ 4,100 1.4 s. 9 d.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
rLe montant de ce qui reste dû par la municipalité dAuxi-Château, district de Doullens, tant sur 1791 que sur 1792 est donc de........................................... rLe montant de ce qui reste dû par la municipalité dAuxi-Château, district de Doullens, tant sur 1791 que sur 1792 est donc de........................................... 38,5871. 1 s. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Il n'y a quë le rôle de la contribution foncière de 1791 qui soit fait et mis en recouvrement, la municipalité d'Auxi-Château, district »de Doullens, avait-été forcée de- retarder le travail des matrices des rôles do contributions mobilières de 1791 à cause des entraves qu'apportaien...
...à troubler les habitants d'Auxi-Château de la Somme ; elle voulait, par un intérêt particulier et non pour l'intérêt de la République, que les deux municipalit...
...Plus peuplée dans le département du Pas-de-Calais que dans celui de la Somme, les habitants .prétendaient; ...
...ens communaux situés sur le département de la Somme. La loi sagement: rendue le. 1...
...91 a été méprisée, puisque l'article 2 -de cette loi prononce que les limites des ...
... déterminées dans les pror cès-vefcbaux de la division s du royaume et qu'elles on...
« Il n'y a quë le rôle de la contribution foncière de 1791 qui soit fait et mis en recouvrement, la municipalité d'Auxi-Château, district »de Doullens, avait-été forcée de- retarder le travail des matrices des rôles do contributions mobilières de 1791 à cause des entraves qu'apportaient continuellement à son .travail les .habitants d'Auxy-le-Château du PasTde-Calais, soutenus par leur municipalité, .a cherché à troubler les habitants d'Auxi-Château de la Somme ; elle voulait, par un intérêt particulier et non pour l'intérêt de la République, que les deux municipalités fussent réunies ; pour n'en faire qu'une. Plus peuplée dans le département du Pas-de-Calais que dans celui de la Somme, les habitants .prétendaient; au gouvernement des. biens communaux situés sur le département de la Somme. La loi sagement: rendue le. 14; juin 1791 a été méprisée, puisque l'article 2 -de cette loi prononce que les limites des départements et districts telles qu'elles sont déterminées dans les pror cès-vefcbaux de la division s du royaume et qu'elles ont "été décrétées i par I l'Assemblée nationale subsisteront.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...er, «mais la municipalité d'Auxi du Pas-de-Calais a obtenu de la _ Convention un décret qui ordonne l...
...s, les place dans l'étendue du district de Montreuil, distant de 9 lieues, tandis qu'Auxy n'est éloigné de Doullens que de
...umise ; à cette loi, la municipalité d'Auxy, en Somme, avait travaillé à les rôler, «mais la municipalité d'Auxi du Pas-de-Calais a obtenu de la _ Convention un décret qui ordonne la réunion des deux municipalités, les place dans l'étendue du district de Montreuil, distant de 9 lieues, tandis qu'Auxy n'est éloigné de Doullens que de
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...elui des administrateurs du département de: la-Somme et du district de Doullens,. contre celui des administrés... ...s habitants d'Auxy en Somme ; changement opéré contre le voeu des lois, contre celui des administrateurs du département de: la-Somme et du district de Doullens,. contre celui des administrés, changement qui leur devient onéreux et préjudiciable puisqu'il les éloigne
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
«ILe district de-Doullens/le département de la Somme sont des autorités constituées...
...econnaissait et dont elle s'empres-sait de suivra les arrêtés, mais que la» muni-c...
«ILe district de-Doullens/le département de la Somme sont des autorités constituées que la municipalité d'Auxi-Château, en Somme, reconnaissait et dont elle s'empres-sait de suivra les arrêtés, mais que la» muni-cipàlité existante, depuis la réunion, méprise. ,.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Pourquoi le receveur du district de Doullens croit devoir. s'adresser à vous, citoyens législateurs, Président et membres de la Convention nationale,. représentants de la République, à l'effet de vous demander les ordres nécessaires pour que la somme de 38,587 liv. 1 s. dont le.détail est por...
...uittée par les contribuables et. fautes de rôles,, par la nouvelle municipalité, d'AuxiderChâteau réunie au département du. Pas-de-Calais, et par elle versée dans la caisse du -receveur..du district de Doullens soussigné, à peine d'être décl...
Pourquoi le receveur du district de Doullens croit devoir. s'adresser à vous, citoyens législateurs, Président et membres de la Convention nationale,. représentants de la République, à l'effet de vous demander les ordres nécessaires pour que la somme de 38,587 liv. 1 s. dont le.détail est porté des autres; parts soit-, incessamment acquittée par les contribuables et. fautes de rôles,, par la nouvelle municipalité, d'AuxiderChâteau réunie au département du. Pas-de-Calais, et par elle versée dans la caisse du -receveur..du district de Doullens soussigné, à peine d'être déclaree rébelle à la loi.
Sur lamotion de Dumont (Somme), la Convention décrète e...
...'Baadouii, t( m3 31. rage r 6. — Le nom de Dumont nous a été fourni par le s >n ma...
Sur lamotion de Dumont (Somme), la Convention décrète ee qui suit (1) : (1) Collection'Baadouii, t( m3 31. rage r 6. — Le nom de Dumont nous a été fourni par le s >n maire ie la séance oui se trouve aux Archives- rat onaks.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 355
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Ce 23 juillet 1793, l'an II de la Répu-blique. Ce 23 juillet 1793, l'an II de la Répu-blique.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
tion de la Constitution á l'unanimité et font connaítre que la société populaire de la méme ville applaudit á l'insurrectio... tion de la Constitution á l'unanimité et font connaítre que la société populaire de la méme ville applaudit á l'insurrection du 31 mai, et exprime l'impatience avec elle at-tend la mémorable journée du 1...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...eur du district à Doul-lens département de la Somme, de faire opérer le versement en sa caisse ...
...rôles rendus exécutoires par le teS11®* de la Sommes sur les contribuables d Auxi-...
... ci devant Pi cardie et Artois, ordonne provisoirement au citoyen C^orjon, receveur du district à Doul-lens département de la Somme, de faire opérer le versement en sa caisse des 38,587 1 1 s montant des rôles rendus exécutoires par le teS11®* de la Sommes sur les contribuables d Auxi-le-Château ; et, en conséquence, i autorise a faire faire toutes les poursuites ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e adresse d un capitaine au m bataillon de la Nièvre par laquelle il fait hommage, à la Convention d un plan de la bataille de Jemmapes : elle est ainsi conçue (1) ; ... Un membre donne lecture d'une adresse d un capitaine au m bataillon de la Nièvre par laquelle il fait hommage, à la Convention d un plan de la bataille de Jemmapes : elle est ainsi conçue (1) ; '
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
bataillon de la Niévre. bataillon de la Niévre.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Rendre la bataille de Jemmapes avec net-teté, précisin et ent...
... étre le but que s'est propose l'auteur de cet ouvrage Afin tf-p'JeVl ^i-même, et°...
Rendre la bataille de Jemmapes avec net-teté, précisin et entrant dans d'im-menses détails, semble étre le but que s'est propose l'auteur de cet ouvrage Afin tf-p'JeVl ^i-même, et°très exactement, toute l'etendue du terrain que les ar-mees ont parcouru dans la...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Al'aide de cette nouvelle méthode de ren- dre une bataille, l'historien peut facilement en écrire l'histore, l'orner de tous les faits les plus intéressnts et ... Al'aide de cette nouvelle méthode de ren- dre une bataille, l'historien peut facilement en écrire l'histore, l'orner de tous les faits les plus intéressnts et savoir au juste la force des armées.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ilitaire qui était présent á l'af-faire de Jemmapes s'y reconnaitra aisément, et c...
...épublicains francais ont été exposés et de la bravoure qu'il a fallu déployer pour...
... armées et des batteries sont exécutées de maniére á ne rien laisser á dési-rer.
Tout militaire qui était présent á l'af-faire de Jemmapes s'y reconnaitra aisément, et chaque comlpagnie méme retrouvera sa po- sition, soit en bataille, en marche ou á l'ac-tion, et l'on se fera facilement une idée des dangers auxquels les républicains francais ont été exposés et de la bravoure qu'il a fallu déployer pour forcer l'ennemi dans d'aussi forts retranchements; toutes les manoeuvres, les positons des armées et des batteries sont exécutées de maniére á ne rien laisser á dési-rer.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...oyen Viergean, capitaine au 4 bataillon de l'Yonne, pére de 5 en-fants (1), qui est tombé malade ai... 27 Pétition du citoyen Viergean, capitaine au 4 bataillon de l'Yonne, pére de 5 en-fants (1), qui est tombé malade ainsi que sa femme, et sollicite des secours pour retourner femme, et sollicite de...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...procureur général syndic du département de la Dróme (2), par laquelle il annonce q... 28 Letter du procureur général syndic du département de la Dróme (2), par laquelle il annonce que le district d'Uzés par le dépar-tement du Gard, et fait passer le procés-ver-...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ttre des administateurs du départe-ment de police de la ville de Paris, par la-quelle ils transmettent á...
...nes détenues dans les disverses prisons de la capitale á la date du 21 juillet; el...
29 Lettre des administateurs du départe-ment de police de la ville de Paris, par la-quelle ils transmettent á la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les disverses prisons de la capitale á la date du 21 juillet; elle est ainsi concue(3)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
,l'an II de la République, une et in-divisible. ,l'an II de la République, une et in-divisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...l journSier dS detenus dans les maisons de justice dWf et de détention du département de 'ptSs t 1 époque du 21 juillet. Parmi l...
...renfermés, il y en a qui sont prive nus de fabrication ou distribitLn de faux HMf]?atS'l^SSaSsi?^ts',«ontre-révofution de^ lits de police municipale, correctionnelle mï l...
«Les administrateurs du département dp police vous font passer le total journSier dS detenus dans les maisons de justice dWf et de détention du département de 'ptSs t 1 époque du 21 juillet. Parmi les individu! qui y sont renfermés, il y en a qui sont prive nus de fabrication ou distribitLn de faux HMf]?atS'l^SSaSsi?^ts',«ontre-révofution de^ lits de police municipale, correctionnelle mï litaire, et d'autres pour délits légers. « Conciergerie.............309
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...emises par les con-ejerr/es des maisons de justice et d arrêt du département de Paris. « Signé : B. Michel ; N". Froidu... « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les con-ejerr/es des maisons de justice et d arrêt du département de Paris. « Signé : B. Michel ; N". Froidure. *
Commune de Paris, le 22 juillet 1793 Commune de Paris, le 22 juillet 1793
L'auteur du plan de la bataille de Jem-mapes a l'honneur de prier le citoyen Prési-dent de la Convention nationale de faire in-sérer que ce plan est fait par... L'auteur du plan de la bataille de Jem-mapes a l'honneur de prier le citoyen Prési-dent de la Convention nationale de faire in-sérer que ce plan est fait par un capitaine du 1er
26 Adresse des membres de l'assemblée pri-maire de Semur, département de la Cóte-d'Or (2), par laquelle ils anno...
...on C 262, dossier H83 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, pai 119 1" colo...
26 Adresse des membres de l'assemblée pri-maire de Semur, département de la Cóte-d'Or (2), par laquelle ils annoncent l'accepta- (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier H83 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, pai 119 1" colonne leMercufè universel, tome29 p. 376,'
(1) Proces-verbaux de la Conveniion, tome 17. p 120 (1) Proces-verbaux de la Conveniion, tome 17. p 120
...on C 261, dossier Sfiq »Procès-verbaux* de U Convention, tome 1?! page 12? (3) Archives nationales, Carton C 261, dossier Sfiq »Procès-verbaux* de U Convention, tome 1?! page 12?

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 356
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« La ville de Bailleul, l'une des sentinelles avancées de la République, vient d'accepter unanimement la Déclaration des droits et l'Acte constitutionnel de la République ; jar mais les assemblées...
...tous se disputaient à l'envie l'honneur de sanctionner les premiers l'acte qui doit régénérer la France ; tous manifestaient le désir de voir enfin des lois immuables et populaires prendre la place de la convul-sive et dévorante anarchie ; les cris de -. Vive la République une et indivisibl...
« La ville de Bailleul, l'une des sentinelles avancées de la République, vient d'accepter unanimement la Déclaration des droits et l'Acte constitutionnel de la République ; jar mais les assemblées primaires ne furent si nombreuses, ni l'empressement des citoyens si grand ; tous se disputaient à l'envie l'honneur de sanctionner les premiers l'acte qui doit régénérer la France ; tous manifestaient le désir de voir enfin des lois immuables et populaires prendre la place de la convul-sive et dévorante anarchie ; les cris de -. Vive la République une et indivisible! répétés par toutes les bouches, et parvenus jusqu'aux oreilles des Autrichien...
Locuteur: Mallarmé
Nous avons reçu, le 10 de cb mois, la Constitution par vous présentée à l'acceptation de vos concitoyens dont la masse formera d...
...isible et fera le tombeau des tyrans et de leurs esclaves. , ».
Nous avons reçu, le 10 de cb mois, la Constitution par vous présentée à l'acceptation de vos concitoyens dont la masse formera désormais une République une et indivisible et fera le tombeau des tyrans et de leurs esclaves. , ».
Locuteur: Mallarmé
...uels sont les sentiments des citoyennes de Nancy, relativement aux bienfaits dont la Constitution que vous venez de présenter aux Français va les faire jou... Voici quels sont les sentiments des citoyennes de Nancy, relativement aux bienfaits dont la Constitution que vous venez de présenter aux Français va les faire jouir.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
30° Adresse du conseil général de la ville de Bailleul, département du Nord, par laqu...
... cfe cette ville viennent d'accepter la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
30° Adresse du conseil général de la ville de Bailleul, département du Nord, par laquelle il annonce que les citoyens cfe cette ville viennent d'accepter la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Mallarmé
...) fort courte du directoire du district de Nancy. Les membres composant le directoire du district de Nancy, à la Convention nationale. Je prie la Convention d'entendre la lecture d'une adresse (1) fort courte du directoire du district de Nancy. Les membres composant le directoire du district de Nancy, à la Convention nationale.
Locuteur: Mallarmé
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Mallarmé
...oi à l'instant dans toutes les communes de l'arrondissement de ce district, et de convoquer, pour le 14 suivant, toutes l... « Nous nous sommes empresses den taire proclamer l'envoi à l'instant dans toutes les communes de l'arrondissement de ce district, et de convoquer, pour le 14 suivant, toutes les assemblées primaires.
Locuteur: Mallarmé
...ne voix libre et unanime, l'acceptation de cette charte sacrée, au pied de laquelle viendront s'anéantir tous les esprits de partis, de désunion, de haine, de tyrannisme et surtout les satellites hé... « Toutes se sont formées et ont prononce, d'une voix libre et unanime, l'acceptation de cette charte sacrée, au pied de laquelle viendront s'anéantir tous les esprits de partis, de désunion, de haine, de tyrannisme et surtout les satellites hébétés des despotes. -
Locuteur: Mallarmé
« Quant à nous, forts de nos principes, nous ne varierons jamais... « Quant à nous, forts de nos principes, nous ne varierons jamais, la République une et indivisible ou la mort, tel est notre dernier mot. (Appla...
Locuteur: Mallarmé
Les citoyennes de Nancy, à la Convention nationale (2). Les citoyennes de Nancy, à la Convention nationale (2).
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...trict d'Ha-zebrouck, le conseil général de la ville de Bailleul, à la Convention nationale. Département du Nord, district d'Ha-zebrouck, le conseil général de la ville de Bailleul, à la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...C'est ainsi, législateurs, que la ville de Bailleul, tant de fois calomniée et tant de fois mal connue répond aux dénonciations insidieuses de ses ennemis ; qu'ils doivent rougir mai...
...tromper la religion des administrateurs de notre district pour leur faire dire, dans un de leurs arrêtés, que cette ville était presque remplie de contre-révolutionnaires ; oui, nous sommes contre-révolutionnaires si c'est l'être que de mépriser l'ancien régime avec ses rois et ses intendants, et de professer la souveraineté du peuple ; n...
...e-révolutionnaires, si c'est l'être que de haïr le fanatisme, le fédéralisme. l'anarchie et de vouloir la liberté, l'égalité et l'indivisibilité de la République et le règne des lois ; no...
...-révo-lutionnaires, si c'est l'être que de désirer la punition des dénonciateurs s...
« C'est ainsi, législateurs, que la ville de Bailleul, tant de fois calomniée et tant de fois mal connue répond aux dénonciations insidieuses de ses ennemis ; qu'ils doivent rougir maintenant, ces vils détracteurs qui ont su assez tromper la religion des administrateurs de notre district pour leur faire dire, dans un de leurs arrêtés, que cette ville était presque remplie de contre-révolutionnaires ; oui, nous sommes contre-révolutionnaires si c'est l'être que de mépriser l'ancien régime avec ses rois et ses intendants, et de professer la souveraineté du peuple ; nous sommes contre-révolutionnaires, si c'est l'être que de haïr le fanatisme, le fédéralisme. l'anarchie et de vouloir la liberté, l'égalité et l'indivisibilité de la République et le règne des lois ; nous sommes contre-révo-lutionnaires, si c'est l'être que de désirer la punition des dénonciateurs sans preuves qui, nouveaux protées, prennent tous les masques pour agiter leur pa...
Les citoyennes de Nancy, vivement pénétrées des principes éternels qui viennent d'être consacrés par la Constitution que vous avez offerte à l'acceptation des ^Français, jalouses de concourir, avec leurs époux, à consolider votre ouvrage, vous prient de recevoir le serment qu'elles font de se réunir à eux en toutes occasions pour la défendre, de les encourager s'ils en avaient besoin et de consentir avec plaisir à tous les sacri...
...es jurent encore d'élever leurs enfants de manière à les rendre dignes du nom glorieux de républicains français et de ne plus prendre pour mesure de leur tendresse pour eux que les pro- (1...
...n C 261, dossier 569, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121.
Les citoyennes de Nancy, vivement pénétrées des principes éternels qui viennent d'être consacrés par la Constitution que vous avez offerte à l'acceptation des ^Français, jalouses de concourir, avec leurs époux, à consolider votre ouvrage, vous prient de recevoir le serment qu'elles font de se réunir à eux en toutes occasions pour la défendre, de les encourager s'ils en avaient besoin et de consentir avec plaisir à tous les sacrifices qui pourraient devenir nécessaires ; elles jurent encore d'élever leurs enfants de manière à les rendre dignes du nom glorieux de républicains français et de ne plus prendre pour mesure de leur tendresse pour eux que les pro- (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 569, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121.
« Nancy, le 18 juillet 1793 « Nancy, le 18 juillet 1793
...n C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121. (2) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121.
... point la première fois que les peuples de ce pays ont combattu pour leur li- (1) ...
...on C 262, dossier 582, — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121,
...égislateurs, nos sentiments ; comptez sur notre courage à les défendre, ce n'est point la première fois que les peuples de ce pays ont combattu pour leur li- (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 582, — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121,

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 357
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...A notre séance permanente du 18 du mois de juillet 1793, l'an II de la République française, une et indivis... « A notre séance permanente du 18 du mois de juillet 1793, l'an II de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ses des, assemblées primaires du canton de Beaumont, district de Nemours, et dû canton de Prisches, district d'Aves-nes (1), par ...
...elles déclarent qu'elles ont accepté la Constitution à l'unanimité.
31° Adresses des, assemblées primaires du canton de Beaumont, district de Nemours, et dû canton de Prisches, district d'Aves-nes (1), par lesquelles elles déclarent qu'elles ont accepté la Constitution à l'unanimité.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...k (2), par laquelle ils écrivent que la Constitution a été unanimement acceptée dans ce district ; l'acceptation a été suivie de chants, de danses et de décharges d'artillerie. 32° Adresse des administrateurs du district d'Hazebrouck (2), par laquelle ils écrivent que la Constitution a été unanimement acceptée dans ce district ; l'acceptation a été suivie de chants, de danses et de décharges d'artillerie.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...que les sociétés populaires des cantons de Beaulieu, de Meymac et de Gollonges, département de la Gorrèze, félicitent la Convention su...
...es citoyens sont disposés à accepter la Constitution et jurent haine aux fédéralistes. Elles adhèrent à tous les décrets de la Convention et celle de Meymac ajoute que malgré que son départ...
Un membre annonce que les sociétés populaires des cantons de Beaulieu, de Meymac et de Gollonges, département de la Gorrèze, félicitent la Convention sur les journées des 31 mai, 1er et 2 juin, et informent cette Assemblée que tous les citoyens sont disposés à accepter la Constitution et jurent haine aux fédéralistes. Elles adhèrent à tous les décrets de la Convention et celle de Meymac ajoute que malgré que son département ait des députés en arrestation, l'opinion publique n y a pas dévié ; que, ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le conseil général de la ville de Bailleul. « Le conseil général de la ville de Bailleul.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...é l'a mis dans l'impossibilité physique de rentrer en France au temps prescrit par... ...ui se plaint d'avoir été déclaré émigré, lorsque la maladie dont il a été attaqué l'a mis dans l'impossibilité physique de rentrer en France au temps prescrit par la loi.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention renvoie la pétition au comité de législation.) (La Convention renvoie la pétition au comité de législation.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
34° Pétition des citoyens des communes de Fouqueville et de Bec-Thomas, département de l'Eure (4), par laquelle ils se plaigne...
...par un orage et demandent la permission de ramasser les herbes du parc de Bec-Thomas pour suppléer aux fourrages ...
34° Pétition des citoyens des communes de Fouqueville et de Bec-Thomas, département de l'Eure (4), par laquelle ils se plaignent des dommages occasionnés par un orage et demandent la permission de ramasser les herbes du parc de Bec-Thomas pour suppléer aux fourrages qui leur manquent pour leurs bestiaux.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...entants du peuple près les départements de l'Eure et du Calvados la pétition du ci...
...l'un des administrateurs du département de l'Eure qui ont obéi au décret qui les t...
La Convention nationale renvoie aux représentants du peuple près les départements de l'Eure et du Calvados la pétition du citoyep. Gabriel-Charles Hauvel, l'un des administrateurs du département de l'Eure qui ont obéi au décret qui les traduit à sa barre, pour y avoir tel égard qu'ils jugeront convenable. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...mée du Rhin leur enjoignant, sous peine de trahison envers la patrie et d'être mis hors la loi, de fournir une quantité considérable de grains pour la subsistance de l'armée. Ces administrateurs se plaigne...
...aires et recensement fait, en exécution de la loi du 4 mai, il est constaté que le...
...ne renferme pas une quantité suffisante de. grains pour faire attendre la récolte'...
...t du Bas-Rhin (3), qui dénoncent un arrêté des représentants du peuple près l'armée du Rhin leur enjoignant, sous peine de trahison envers la patrie et d'être mis hors la loi, de fournir une quantité considérable de grains pour la subsistance de l'armée. Ces administrateurs se plaignent d'une pareille injonction, à laquelle ils sont dans l'impossibilité d'obéir, puisque, d'après les visites domiciliaires et recensement fait, en exécution de la loi du 4 mai, il est constaté que le département ne renferme pas une quantité suffisante de. grains pour faire attendre la récolte'.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ndent que la Convention annule l'arrêté de ses commissaires. Les administrateurs demandent que la Convention annule l'arrêté de ses commissaires.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention renvoie la pétition au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la pétition au comité de Salut public.)
(2) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122. (2) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122.
...ée du Rhin, par laquelle il rend compte de l'acceptation de la Constitution par cette armée et envoie : 1° les procès-verbaux de ce qui s'est passé dans les différentes divisions lors de cette acceptation ; 2° la lettre du général Beauharnais ; 3° l'adresse des soldats de l'armée du Rhin (1) En l'absence de tout renseignement, nous avons dû nous ...
...on, tel qu'il ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122, et da...
37° Lettre du représentant Dentzel, commissaire près l'armée du Rhin, par laquelle il rend compte de l'acceptation de la Constitution par cette armée et envoie : 1° les procès-verbaux de ce qui s'est passé dans les différentes divisions lors de cette acceptation ; 2° la lettre du général Beauharnais ; 3° l'adresse des soldats de l'armée du Rhin (1) En l'absence de tout renseignement, nous avons dû nous borner à insérer tout simplement le décret, tans autre explication, tel qu'il ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122, et dans la Collection Baudouin, tome 31, page 196.
...resse des citoyens officiers municipaux de Pont-Saint-Pierre (5), qui se plaignent de ce que le tribunal du district de Louviers contrarie par ses jugements le zèle avec lequel ils ont maintenu l'exécution de j la loi du 4 mai dernier. (1) Convention décrète le renvoi au co- l mité de législation.) ' 35° Adresse des citoyens officiers municipaux de Pont-Saint-Pierre (5), qui se plaignent de ce que le tribunal du district de Louviers contrarie par ses jugements le zèle avec lequel ils ont maintenu l'exécution de j la loi du 4 mai dernier. (1) Convention décrète le renvoi au co- l mité de législation.) '
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121.
(2) Journal de la Montagne de Lc.veaux, n° 53, p. 324. colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 17.page 121. (2) Journal de la Montagne de Lc.veaux, n° 53, p. 324. colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 17.page 121.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 122. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 122.
...ional, u° 306, page 1 et Procès-verbaux de la Convention tom» .7, page 122. (3) Auditeur national, u° 306, page 1 et Procès-verbaux de la Convention tom» .7, page 122.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 358
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Tableau de ce qui s'est passé au camp, d'Io-crim, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française. Tableau de ce qui s'est passé au camp, d'Io-crim, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...vec son état-major et les deux généraux de brigade au centre du carré que formait ...
...it à très haute voix lecture des droits de l'homme et du citoyen ainsi que de l'acte constitutionnel décrétés par la Convention nationale le...
...t la gendarmerie nationale occupaient la gauche. Le général Ferrier est arrivé avec son état-major et les deux généraux de brigade au centre du carré que formait l'armée, et après avoir appelé, par un ban, la troupe à l'attention et au silence, le commissaire des guerres a fait à très haute voix lecture des droits de l'homme et du citoyen ainsi que de l'acte constitutionnel décrétés par la Convention nationale le 25 juin.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...r un discours énergique, je fis lecture de la Constitution ; soudain un cri unanime s'éleva au son d'une salve générale de l'artillerie pour jurer de la défendre jusqu'à la mort. ... peut donner un peuple libre à ses représentants ; et, après l'avoir disposée par un discours énergique, je fis lecture de la Constitution ; soudain un cri unanime s'éleva au son d'une salve générale de l'artillerie pour jurer de la défendre jusqu'à la mort.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...lus vive et la plus éclatante, les cris de : Vive la République, furent mille fois répétés avec cet enthousiasme pur et vrai de nos frères les sans-cu-la Constitution et la C onvention nationale! lottes, ma... ((Je parcourus les rangs et y remarquai partout l'allégresse la plus vive et la plus éclatante, les cris de : Vive la République, furent mille fois répétés avec cet enthousiasme pur et vrai de nos frères les sans-cu-la Constitution et la C onvention nationale! lottes, mais ils furent presque effacés par ceux : A Mayence! à Mayence! Allons délivrer n...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... finie- que des cris mille fois répétés de : Vive la Constitution! Vive la République une et indivisible!...
...r général républicain Ferrier qui jouit de tout leur amour et de toute leur confiance.
...ec l'attention que commandent. Fintérêt et le dévouement. A peine a-t-el-lte été finie- que des cris mille fois répétés de : Vive la Constitution! Vive la République une et indivisible! Vive la Convention nationale, ont fait retentir les, forêts qui nous avoisinent...
...les soldats républicains ont pu tempérer un instant leur ardeur pour écouter leur général républicain Ferrier qui jouit de tout leur amour et de toute leur confiance.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( Défenseurs de la. liberté », nous a dit ce général, « votre enthousiasme prouve as-(( sez que la Constitution que vient de nous (( donner l'auguste Convention nat... (( Défenseurs de la. liberté », nous a dit ce général, « votre enthousiasme prouve as-(( sez que la Constitution que vient de nous (( donner l'auguste Convention nationale est « reçue par vous comme une divinité tuté-(( laire qui va enfin établi...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e satisfaction que je vous rends compte de la fête à jamais mémorable qui eut lieu le 14 de ce mois à l'armée du Rhin. (( C'est avec la plus douce satisfaction que je vous rends compte de la fête à jamais mémorable qui eut lieu le 14 de ce mois à l'armée du Rhin.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...lus haut point l'estime et la confiance de son armée et qu'il mérite d'autant plus...
...ationale peut être rassurée sur le sort de nos braves frères enfermés à Mayence; l...
... vous donner les plus beaux témoignages du général Beauharnais, qui possède au plus haut point l'estime et la confiance de son armée et qu'il mérite d'autant plus par ses talents militaires et son patriotisme éprouvé. La Convention nationale peut être rassurée sur le sort de nos braves frères enfermés à Mayence; la journée d'hier, dont le général nous rend compte dans sa lettre, est un heureu...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le^ général Clarek, chef de l'état-major, nommé a cette place provi...
...oire pour assurer le service et le sort de cette armée.
« Le^ général Clarek, chef de l'état-major, nommé a cette place provisoirement par mes collègues, s'est distingué dans cette journée par son activité; il est instant que la Convention nationale confirme cette nomination provisoire pour assurer le service et le sort de cette armée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e joins à celle-ci l'extrait du journal de l'armée du Rhin du 10 juillet. Dans peu de jours je vous ferai un rapport détaillé de I 'organisation du district de Landau. Mon collègue Ruamps et moi parcourons les bataillons et enflammons le courage de nos braves frères d'armes ; j'ose espérer de leur ardeur que bientôt nous pourrons vous donner la nouvelle de la délivrance de Mayence. « Je joins à celle-ci l'extrait du journal de l'armée du Rhin du 10 juillet. Dans peu de jours je vous ferai un rapport détaillé de I 'organisation du district de Landau. Mon collègue Ruamps et moi parcourons les bataillons et enflammons le courage de nos braves frères d'armes ; j'ose espérer de leur ardeur que bientôt nous pourrons vous donner la nouvelle de la délivrance de Mayence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Rhin et pour l'organisation du district de Landau. « Le représentant du peuple près Varmée du Rhin et pour l'organisation du district de Landau.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( de la défendre partout, contre tous et de ( tous nos moyens, de- lui donner jusqu'à la (( dernière goutte de notre sang, de la faire (( triompher et de mourir plutôt que de souf-« frir qu'il lui soit porté la moindre atteinte; « jurons-le au pied de l'arbre de la liberté « auquel nos dignes représentants viennent (( de donner les racines les plus profondes. » (( L'ardeur de prêter un serment gravé dans tous les c... (( de la défendre partout, contre tous et de ( tous nos moyens, de- lui donner jusqu'à la (( dernière goutte de notre sang, de la faire (( triompher et de mourir plutôt que de souf-« frir qu'il lui soit porté la moindre atteinte; « jurons-le au pied de l'arbre de la liberté « auquel nos dignes représentants viennent (( de donner les racines les plus profondes. » (( L'ardeur de prêter un serment gravé dans tous les cœurs ne fait,, des 10,000 voix, qu'un seul son... le même cri s'élance : Nous le...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( Ces défenseurs inébranlables de la liberté ont défilé devant le général...
... se mêlait parmi eux à ceux'de liberté, de République : Vive Fermer, disaient-ils,...
(( Ces défenseurs inébranlables de la liberté ont défilé devant le général, le républicain Ferrier, son nom se mêlait parmi eux à ceux'de liberté, de République : Vive Fermer, disaient-ils, général, comptez sur nous,, comme nous comptons sur vous, et ça ira. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... à l'armée pour y proclamer la nouvelle Constitution. J'avais averti le citoyen général Beauhar-nais que je me rendrais à l'armée pour y proclamer la nouvelle Constitution.
Extrait du journal de Varmée du Rhin en date du 14 juillet 1793 Extrait du journal de Varmée du Rhin en date du 14 juillet 1793
...on C 260, dossier §59. — Proaèsrverbaux de la Convention, tome 17, p. 122. A>)!nrd : actes et correspondance du Comité de Salut publie, tome page 316. « Signé : Dentzel. » (l) Archives nationales, Carton C 260, dossier §59. — Proaèsrverbaux de la Convention, tome 17, p. 122. A>)!nrd : actes et correspondance du Comité de Salut publie, tome page 316.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 359
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
14 juillet, pour célébrer l'achèvement de la Constitution. Le citoyen représentant du peuple, Dentzel, a lu l'Acte constitutionnel en présence* -de l'armées A«la- fin de la lecture, une salve générale de l'artiilerie du camp et de tous les corps détachés- a servi de signal pour l'expression de toutes les volontés, qui toutes ont été...
...universelle et par les cris multipliés; de : Vive la Républiquel ViveJa.Constituti...
...i unissaient leurs acclamations à celle de toute latroupe, et il a prononcé un dis...
14 juillet, pour célébrer l'achèvement de la Constitution. Le citoyen représentant du peuple, Dentzel, a lu l'Acte constitutionnel en présence* -de l'armées A«la- fin de la lecture, une salve générale de l'artiilerie du camp et de tous les corps détachés- a servi de signal pour l'expression de toutes les volontés, qui toutes ont été manifestées par une joie universelle et par les cris multipliés; de : Vive la Républiquel ViveJa.Constitution! Lé citoyen-, Dentzel s'est t adressé aux, généraux, aux offièiers civils et militaires qui l'entouraient, et qui unissaient leurs acclamations à celle de toute latroupe, et il a prononcé un discours conçu,en-ces termes .:
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...armée du « Rhinia^vu sortir des -orages de la JRévolur « tion une Constitution! libre et ; républi-« caine, fondée: sur les bases de* la Déclara-« tion des droits. Elle sai...
...ent dans les assemblées pri-« maires, , de sanctionner cet immortel ou-« vrage ; m...
...r la « rive du Rhin pour l'indépendance de leur « pg-ys, armés pour protéger l'établissement « leur gouvernement, expriment avec con-(...
...prendre bientôt. l'acceptation légale « deConstitution, c'est celui de pouvoir « alors mettre à. leur tour leurs noms, au bas « de cet acte, conservateur de leurs, droits, « et de l'y mettre au piéd des remparts de « Mayence, associé par eux; à l'indivisibilité « de la République. »
« C'est avec ^enthousiasme que l'armée du « Rhinia^vu sortir des -orages de la JRévolur « tion une Constitution! libre et ; républi-« caine, fondée: sur les bases de* la Déclara-« tion des droits. Elle sait:qu'il. niappartient « qu'au peuple souverain, exprimant son « -vœu légalement dans les assemblées pri-« maires, , de sanctionner cet immortel ou-« vrage ; mais' les républibains, armés sur la « rive du Rhin pour l'indépendance de leur « pg-ys, armés pour protéger l'établissement « leur gouvernement, expriment avec con-( fiance un* sentiment qui" s'accorde avec le « vœu qu'ils s émettraient. s'ils n'étaient pas « classés dans, la force, publique : c'est celui « d'apprendre bientôt. l'acceptation légale « deConstitution, c'est celui de pouvoir « alors mettre à. leur tour leurs noms, au bas « de cet acte, conservateur de leurs, droits, « et de l'y mettre au piéd des remparts de « Mayence, associé par eux; à l'indivisibilité « de la République. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Nous l'avons enfin reçue cette Constitution que nos cœurs désiraient depuis si long...
... à vos travaux.1 Vous eûtes, le courage de les frapper de l'anathème du peuple le 31 mai. Depuis^ ce jour nous- avons été'certains -du salut de là'patrie. Le crimey l'anarchie- ont ft...
...parmi vous, elles vous1-ont dicté cette Constitution, simple comme la nature dont elle dériv...
« Nous l'avons enfin reçue cette Constitution que nos cœurs désiraient depuis si longtemps. Des scélérats qui siégeaient parmi vous -avaient retardé'ce sublime présent par lés^ entraves journalières" qu'ils mettaient ' à vos travaux.1 Vous eûtes, le courage de les frapper de l'anathème du peuple le 31 mai. Depuis^ ce jour nous- avons été'certains -du salut de là'patrie. Le crimey l'anarchie- ont fttravec *ces mandataires.- Là philosophie, la sagesse sont venues siéger parmi vous, elles vous1-ont dicté cette Constitution, simple comme la nature dont elle dérive.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
à ; la portée de l'intelligence la plus ordi>-nak'e. .. ...
...olonté d'être'libres nous ont tenu lieu de Constitution, et de lois, convaincus que vous- vous occupiez dù~ bonheur de . la République nous ne pensions qu'à l...
à ; la portée de l'intelligence la plus ordi>-nak'e. .. Représentants, depuis deux ans nous combattons les despotes ^coalisés contre la 'liberté ; le besoin, la volonté d'être'libres nous ont tenu lieu de Constitution, et de lois, convaincus que vous- vous occupiez dù~ bonheur de . la République nous ne pensions qu'à la défendre : nous avons presque toujours" écrasé les esclaves : que sera-ce déso...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...entôt vous offrir ; nous ne. jurons pas de vaincre ou de mourir, nous vaincrons ! le génie de la liberté le jure avec nous et notre amour .pour la Constitution nous est unrsûr garant des plus brillan...
...secouent, dans l'intérieur, le flambeau la^guerre civile. Quels que soient leurs cris . de ralliement, ' dites-leur qqe. nous ne reconnaissons d'anarchistes, de .contre-ré-voliitionnaires que. ceux qui pprtent .atteinte à' l'indivisibilité, de la République,-.qu'iné-r branlablë dans...
... q ui, dans l'espérance vaine et atroce de- nous donner des fera, cherchent à nous replonger dans l'anarchie dont vous venez de : nous tirer.
...ts, une victoire éclatante est là .couronne civique que nous.espérons pouvoir bientôt vous offrir ; nous ne. jurons pas de vaincre ou de mourir, nous vaincrons ! le génie de la liberté le jure avec nous et notre amour .pour la Constitution nous est unrsûr garant des plus brillants, succès ] Frappez les scélérats qui .secouent, dans l'intérieur, le flambeau la^guerre civile. Quels que soient leurs cris . de ralliement, ' dites-leur qqe. nous ne reconnaissons d'anarchistes, de .contre-ré-voliitionnaires que. ceux qui pprtent .atteinte à' l'indivisibilité, de la République,-.qu'iné-r branlablë dans ses principes, l'armée se^réu-, nira toujours à la . Convention pour, écraser les. despotes et . lés traîtres,:, leurs complices q ui, dans l'espérance vaine et atroce de- nous donner des fera, cherchent à nous replonger dans l'anarchie dont vous venez de : nous tirer.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Là division de " l'armée du Bas-Rhin commandée par le ... Là division de " l'armée du Bas-Rhin commandée par le citoyen général Ferrier, à la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'anill de la^République, , l'anill de la^République,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...compense, tout y est buriné par le Dieu de la liberté, tout est « Nos droits, nos devoirs, la vertu, le crime, ,1e châtiment, la récompense, tout y est buriné par le Dieu de la liberté, tout est
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
..., terrasser : les ennemisvqueteoni ques de là République-une et indivisible, voilà... « Vaincra, terrasser : les ennemisvqueteoni ques de là République-une et indivisible, voilà notre serment >: nous ne serons pas parjures.:» (Applaudissements.) ,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ers et sous-officiers dés 5e' bataillon de l'Ain,- ,67e' régiment, 4e bataillon du...
..., bataillon du J^O? régiment, bataillon de Rhône-et-Loire, 3e bà-taillon de la Haute-Saône, lTe compagnie franche de la Dordogne, 2e bataillon de la Charente-Inférieure, 11e bataillon d'infanterie légère, 2e de chasseurs à cheval, 4e régi--ment de dragons..
Suivent lés signatures des officiers et sous-officiers dés 5e' bataillon de l'Ain,- ,67e' régiment, 4e bataillon du Bàs Rhin, lsF 'et bataillons du 75e' régiment^ 1er bataillon des-Pyrénées-Orientales, 2e', bataillon du J^O? régiment, bataillon de Rhône-et-Loire, 3e bà-taillon de la Haute-Saône, lTe compagnie franche de la Dordogne, 2e bataillon de la Charente-Inférieure, 11e bataillon d'infanterie légère, 2e de chasseurs à cheval, 4e régi--ment de dragons..
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... honorable et l'insertion,;par extrait, de ces pièces au Bulletin, rend, sur la proposition d'un de ses membres, le décret suivant (1) : mention honorable et l'insertion,;par extrait, de ces pièces au Bulletin, rend, sur la proposition d'un de ses membres, le décret suivant (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...on, d'un membre, décrète que le .comité de Salut public fera, .dans la journée de demain, un: rapport sur les nominations... ...d'une lettre au citoyen Dentzel, commissaire à l'armée du Rhim; sur la proposition, d'un membre, décrète que le .comité de Salut public fera, .dans la journée de demain, un: rapport sur les nominations d'officiers généraux-faites le 19 mai dernier par les> représentants du peuple ...
(2) Procès-verbaux de la Convention-, t. 17, p, 123.— Supplément au Bulletin de la Convention, du 23 juil-let 1793.. (2) Procès-verbaux de la Convention-, t. 17, p, 123.— Supplément au Bulletin de la Convention, du 23 juil-let 1793..
« Au camp : d'locrim,. lé 15 juillet 1793 « Au camp : d'locrim,. lé 15 juillet 1793
... d'un avantage remporté par les troupes de la République sur les ennemis postés près de Landau 5 elle est ainsi conçue (2) : (1...
...n, lome 31, page 196 et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 17, page-123. '
... Lettre du général Alexandre Beauharnais, par laquelle, il informe la Convention d'un avantage remporté par les troupes de la République sur les ennemis postés près de Landau 5 elle est ainsi conçue (2) : (1) Collection Baudouin, lome 31, page 196 et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 17, page-123. '

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 360
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
général de Landau, le 20 juillet 1793, à la général de Landau, le 20 juillet 1793, à la
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Je vous prie d'agréer de nouveau l'hommage de la fidélité de tous les républicains de l'armée du Rhin à la République une et indivisible, de leur attachement à la Constitution, et de leur reconnaissance pour les estimables... « Je vous prie d'agréer de nouveau l'hommage de la fidélité de tous les républicains de l'armée du Rhin à la République une et indivisible, de leur attachement à la Constitution, et de leur reconnaissance pour les estimables législateurs auxquels ils la doivent. (Applaudissements.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
chef de l'armée du Rhin, datée du quartier chef de l'armée du Rhin, datée du quartier
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... dans la nuit, la position des hauteurs de Menfeld, pour aller prendre une position près de Landau, et attaquer en même temps l'ennemi établi dans les environs de cette place. J'ai dirigé l'armée sur 6 colonnes, dont 3 étaient destinées à de fausses attaques ; l'objet principal que je m'étais proposé était de m'emparer des gorges d'Auweiler et des hauteurs de Franck-Weiler, qui sont en avant de ces gorges, et où l'ennemi était fortem... «Je vous préviens, citoyens représentants, que j'ai quitté hier 19, dans la nuit, la position des hauteurs de Menfeld, pour aller prendre une position près de Landau, et attaquer en même temps l'ennemi établi dans les environs de cette place. J'ai dirigé l'armée sur 6 colonnes, dont 3 étaient destinées à de fausses attaques ; l'objet principal que je m'étais proposé était de m'emparer des gorges d'Auweiler et des hauteurs de Franck-Weiler, qui sont en avant de ces gorges, et où l'ennemi était fortement retranché.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...13e régiment d'infanterie, s'est emparé de la gorge d'Auweiler ; le général Meynie...
...ssé avec perte les ennemis des hauteurs de Franckweiler, qui étaient gardées par des émigrés et le corps franc de Wurmser ; le général Gilot, sorti avec 3,000 hommes de la brave garnison de Landau, destiné à occuper les ennemis v...
...uillet, sur plusieurs points des lignes de la Queich, ont fait une diversion très ...
...s, en leur faisant évacuer les villages de Belheim, Kintelsheim et Otters-heim ; partout lès ennemis de la République ont été repoussés avec pe...
... contre leur coutume, la terre couverte de leurs morts et de leurs blessés. Nous leur avons fait des...
« Tout a réussi suivant mes vœux ; le général Arlandes, avec la brigade du 13e régiment d'infanterie, s'est emparé de la gorge d'Auweiler ; le général Meynier, avec la brigade du 67e, a occupé dans le même temps Alber-viller et les ramif...
...; l'avant-garde, conduite par les généraux Landremont, Loubat et Delmas, a repoussé avec perte les ennemis des hauteurs de Franckweiler, qui étaient gardées par des émigrés et le corps franc de Wurmser ; le général Gilot, sorti avec 3,000 hommes de la brave garnison de Landau, destiné à occuper les ennemis vers le bois, a obtenu aussi des succès dans cette partie ; les fausses attaques du corps d'armée du général Ferrière, et des brigades des généraux Lafayette et Mequillet, sur plusieurs points des lignes de la Queich, ont fait une diversion très utile à mes attaques véritables, en leur faisant évacuer les villages de Belheim, Kintelsheim et Otters-heim ; partout lès ennemis de la République ont été repoussés avec perte ; ils ont laissé, contre leur coutume, la terre couverte de leurs morts et de leurs blessés. Nous leur avons fait des prisonniers, et emporté plusieurs redoutes, sans canons il est vrai, mais où no...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...è journée heureuse, puisque les troupes de la République ont rempli avec succès ce que je m étais, proposé, promet de plus grands avantages. Mes relations avec l'armée de la Moselle sont maintenant établies par...
...ée du Rhin est garant qu'elle se rendra de plus en plus digne de la confiance publique, en remplissant l...
« Cettè journée heureuse, puisque les troupes de la République ont rempli avec succès ce que je m étais, proposé, promet de plus grands avantages. Mes relations avec l'armée de la Moselle sont maintenant établies par le pays des Deux-Ponts, et le courage des républicains qui composent l'armée du Rhin est garant qu'elle se rendra de plus en plus digne de la confiance publique, en remplissant les engagements que sa position, sa force et l'intérêt d'une grande ville assiégé...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le général en chef de l'armée du Rhin, « Le général en chef de l'armée du Rhin,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Convention renvoie la lettre au Comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au Comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
39° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il fait passer à la Convention l'extrait de la lettre suivante (1), qui lui a été a... 39° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il fait passer à la Convention l'extrait de la lettre suivante (1), qui lui a été adressée par le général Sépher.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...medi dernier, environ midi, 4 officiers de volontaires nationaux du Calvados, dont...
...er général, conduits par un détachement de mes avant-postes ; ils étaient précédés d'un trompette et escortés par trois dragons de la Manche. Ces individus étaient porteurs d'une massé d'exemplaires de certaine proclamation faite par les chefs de cet attroupement qualifié d'armée. Un d'eux me remit une lettre de Wimpfen, qui ne fait qu'ajouter à ses c...
(( Samedi dernier, environ midi, 4 officiers de volontaires nationaux du Calvados, dont 2 se disaient hérauts-d'armes, arrivèrent au quartier général, conduits par un détachement de mes avant-postes ; ils étaient précédés d'un trompette et escortés par trois dragons de la Manche. Ces individus étaient porteurs d'une massé d'exemplaires de certaine proclamation faite par les chefs de cet attroupement qualifié d'armée. Un d'eux me remit une lettre de Wimpfen, qui ne fait qu'ajouter à ses crimes. En voici copie :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...la proclamation ; « j'ai voulu prévenir de grands malheurs, les « voudriez-vous fa... ... ter-« ritoire du Calvados. Sous peu l'on s'expli-« quera ; en attendant, lisez la proclamation ; « j'ai voulu prévenir de grands malheurs, les « voudriez-vous faire naître?
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« J'assemblai de suite mon conseil, auquel présidèrent les représentants du peuple, assistés de deux de leurs collègues (les citoyens Lecointre...
...onses, l'excès d'égarement où les chefs de la coalition les avaient plongés, et re...
...n nationale, et le désir le plus ardent de venger la République, de se venger eux-mêmes contre les auteurs de leur égarement.
« J'assemblai de suite mon conseil, auquel présidèrent les représentants du peuple, assistés de deux de leurs collègues (les citoyens Lecointre et Lavallée) nouvellement arrivés. Les prétendus députés furent interrogés par le citoyen Lindet et par différents membres du conseil ; ils développèrent, par leurs réponses, l'excès d'égarement où les chefs de la coalition les avaient plongés, et reconnaissant leur erreur, au moins en apparence, ils finirent par exprimer la soumission la plus parfaite à la Convention nationale, et le désir le plus ardent de venger la République, de se venger eux-mêmes contre les auteurs de leur égarement.
...e lettre du général Sépher au ministrei de la guerre, datée d'Evreux, le 22 juillet 1793 Extrait d'une lettre du général Sépher au ministrei de la guerre, datée d'Evreux, le 22 juillet 1793
...s du peuple et le conseil furent d'avis de renvoyer avec fraternité les prétendus ...
...le lendemain par un détachement au delà de mes premiers avant-postes. Si leur reto...
...u'opérer le meilleur effet sur le reste de leurs compagnons d'armes. Quant à l'impudent auteur de la lettre, je me suis réservé de lui répondre en bon républicain, si j'ai l'avantage de le rencontrer. A l'égard de sa (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 123 er Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
« D'après ces démonstrations, les représentants du peuple et le conseil furent d'avis de renvoyer avec fraternité les prétendus députés, et je les fis conduire le lendemain par un détachement au delà de mes premiers avant-postes. Si leur retour est sincère, nous pensons tous que cette conduite à leur égard ne peut qu'opérer le meilleur effet sur le reste de leurs compagnons d'armes. Quant à l'impudent auteur de la lettre, je me suis réservé de lui répondre en bon républicain, si j'ai l'avantage de le rencontrer. A l'égard de sa (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 123 er Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
« Lisieux, le 19 juillet 1793 « Lisieux, le 19 juillet 1793

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 361
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Après avoir proclamé solennellement la Constitution dans Valence et vu les autorités consti...
... d'être fait au gré des véritables amis de la patrie, puisque ce palladium de la liberté a été unanimement adopté, je...
...rejoindre notre armée campée au village de la Palud, à une petite lieue du Saint-E...
...qui s'avançaient comptant sur une suite de victoires et de succès. Doppet, chef, de la légion des Allo-broges, avec 300 hommes, a été envoyé, pour s'a,ssurer de quelques postes voisins, des forces lui...
...du aux Orangeais leur liberté ; le chef de la légion d'Aix, émigré, selon toutes les apparences, et quatre de ses officiers de fraîche date ont été faits prisonniers ...
« Après avoir proclamé solennellement la Constitution dans Valence et vu les autorités constituées décider qu'elle serait mise en délibération 1© 14 juillet dans toute l'étendue du département, ce qui vient d'être fait au gré des véritables amis de la patrie, puisque ce palladium de la liberté a été unanimement adopté, je suis parti avec le général pour rejoindre notre armée campée au village de la Palud, à une petite lieue du Saint-Esprit, sur la rive gauche du Rhône, pour couper tout passage aux Marseillais qui s'avançaient comptant sur une suite de victoires et de succès. Doppet, chef, de la légion des Allo-broges, avec 300 hommes, a été envoyé, pour s'a,ssurer de quelques postes voisins, des forces lui ont été successivement envoyées par le général, enfin il a rendu aux Orangeais leur liberté ; le chef de la légion d'Aix, émigré, selon toutes les apparences, et quatre de ses officiers de fraîche date ont été faits prisonniers et sont en route sous sûre garde pour Grenoble.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Un membre (1), indigné de ce que le général français a traité avec un chef de brigands tel que Wimpfen, demande que s... Un membre (1), indigné de ce que le général français a traité avec un chef de brigands tel que Wimpfen, demande que sa conduite soit improuvée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ition, elle décrète ensuite l'insertion de cette lettre au Bulletin et en ordonne le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention passe à l'ordre du jour sur cette proposition, elle décrète ensuite l'insertion de cette lettre au Bulletin et en ordonne le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...eillais et des Nîmois avec les révoltés de Lyon, de la prise du Pont-Saint-Esprit et de l'évacuation d'Avignon et d'Orange par ...
... fait passer, en outre, un grand nombre de pièces qui serviront à faire connaître ...
...r laquelle il rend compte des moyens employés pour empêcher la jonction des Marseillais et des Nîmois avec les révoltés de Lyon, de la prise du Pont-Saint-Esprit et de l'évacuation d'Avignon et d'Orange par les rebelles marseillais. Il fait passer, en outre, un grand nombre de pièces qui serviront à faire connaître les coupables auteurs des troubles et invite l'Assemblée à décréter que les admi...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...les contre-révolutionnaires. Les suites de la journée du 31 mai ont dû vous convaincre de la vérité de mes observations ; cette journée à servi de prétexte à tous les ennemis de la liberté et de l'égalité, pour lever l'étendard de la révolte ; on dit que les soldats nor... ...i, nous menant à la féodalité par la route du fédéralisme, comblait d'espérance les contre-révolutionnaires. Les suites de la journée du 31 mai ont dû vous convaincre de la vérité de mes observations ; cette journée à servi de prétexte à tous les ennemis de la liberté et de l'égalité, pour lever l'étendard de la révolte ; on dit que les soldats normands du traitre Wimpfen et des amphitryons Buzot, Gua-det, etc, marchent sur vo...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...vant lieutenant-colonel d' un bataillon de ce département nommé Marignac et un Cardo ci-devant sous-officier du régiment de Bourgogne. commandée par un ci-devant lieutenant-colonel d' un bataillon de ce département nommé Marignac et un Cardo ci-devant sous-officier du régiment de Bourgogne.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...hassé les bons administrateurs et forcé de fuir les Jacobins dont le club avait ét...
...temps et protéger la course des ennemis de Paris. Déjà Avignon et Orange etaient a...
...nt cle commettre, et mis en prison plus de deux cents patriotes.
« On avait désarmé tous les patriotes, chassé les bons administrateurs et forcé de fuir les Jacobins dont le club avait été muré ; toutes les mesures étaient prises pour y résister longtemps et protéger la course des ennemis de Paris. Déjà Avignon et Orange etaient au pouvoir des Marseillais qui y ont tout bouleversé, donné l'échantillon des crimes qu'ils se proposaient cle commettre, et mis en prison plus de deux cents patriotes.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...qui menaçaient la patrie et les dangers de laisser s'opérer la jonction des Marseillais et des "Nimois avec les révoltés de Lyon, nous avons pris sur-le-champ une ... Mes collègues et moi calculant tous les maux qui menaçaient la patrie et les dangers de laisser s'opérer la jonction des Marseillais et des "Nimois avec les révoltés de Lyon, nous avons pris sur-le-champ une résolution dont les suites ne devront jamais vous être désagréables, quand elles...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Plusieurs bataillons de l'armée ont été envoyés pour exécuter notre dessein sous les ordres du patriote chef de brigadelDarteaux, un des officiers que ...
...rade qu'il saura bien remplir. Le point de réunion était à Valence ; j'ai laissé à...
...suis rendu d'après leur décision auprès de notre petite armée anti-fédéraliste. Le...
...populaires a mis le général dans le cas de compter sur les secours du département de la Drôme qui possède dans Montélimart, le bourg de l'Unité, Romans et beaucoup d'autres villes, bon nombre de patriotes.
« Plusieurs bataillons de l'armée ont été envoyés pour exécuter notre dessein sous les ordres du patriote chef de brigadelDarteaux, un des officiers que nous avons promu provisoirement à un grade qu'il saura bien remplir. Le point de réunion était à Valence ; j'ai laissé à Grenoble mes collègues Dubois-Crancé et Gauthier pour contenir les Lyonnais et je me suis rendu d'après leur décision auprès de notre petite armée anti-fédéraliste. Le patriotisme déjà relevé à Valence par la réunion des assemblées populaires a mis le général dans le cas de compter sur les secours du département de la Drôme qui possède dans Montélimart, le bourg de l'Unité, Romans et beaucoup d'autres villes, bon nombre de patriotes.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...int-Esprit, par le secours et les soins de plusieurs députés des départements de l'Isère, de l'Ar-dèche, de la Drôme et des gardes nationales ...par le Rhône ; et nous, après avoir su jeter quelques rayons dans la ville du Saint-Esprit, par le secours et les soins de plusieurs députés des départements de l'Isère, de l'Ar-dèche, de la Drôme et des gardes nationales
« Pont-Saint-Esprit, 17 juillet 1793 « Pont-Saint-Esprit, 17 juillet 1793
... allait se joindre à eux et se recruter de tous les aristocrates qui l'attendaient... « Une phalange marseillaise allait se joindre à eux et se recruter de tous les aristocrates qui l'attendaient à son passage, les Nîmois s'étaient emparés du Pont-Saint-Esprit, leur autorité...
...aquette 1513, pièce 9 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123. (2) Archives nationales,carton AFn 183, plaquette 1513, pièce 9 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 362
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ntages, j'ai suspendu une grande-partie de l'administration- du district,; renouve...
...ans- leurs sections ainsi que les juges de paix.- J'ai fait ouvrir la porte de la société populaire qui a été solennel...
...limart. Jfai .répandu avec profusion la Constitution qui était inconnue, et la lumière, et f...
...t copie (1) ; enfin j'ai présenté-cette Constitution-tant désiree à nos .braves soldats, j a...
...par eux.avec trans-pprts^ il ont juré - de la défendre jusqu'à» la mort et m'ont pressé vivement .de faire parvenir à la. Convention nationale, qu'ils chérissent, l'expression, de leurs sentiments dont vous - lirez le, ...
...bal., énergique-écrit sur le champ même de la liberté, et sur :ie ppmmeau de la selle de .mon cheval.
...is iue le brave Carteaux taisait ses dispositions pour pousser plus loin nos avantages, j'ai suspendu une grande-partie de l'administration- du district,; renouvelee aujourd'hui en presque totalité par des patriotes ; j'ai également suspendu la.municipalité que les-citoyens rassemblés ont remplaces hier dans- leurs sections ainsi que les juges de paix.- J'ai fait ouvrir la porte de la société populaire qui a été solennellement remte-grée. Nous prendrons des mesures pour nous assurer des principaux conjurés, ainsi que des hommes les plus suspects qui seront conduits à Montélimart. Jfai .répandu avec profusion la Constitution qui était inconnue, et la lumière, et fait les arrêtés et proclamations dont je vous envoie ci-joint copie (1) ; enfin j'ai présenté-cette Constitution-tant désiree à nos .braves soldats, j au lieu même où _ les aristocrates comptaient sous peu crier : Vive le roi ; elle a été accueillie par eux.avec trans-pprts^ il ont juré - de la défendre jusqu'à» la mort et m'ont pressé vivement .de faire parvenir à la. Convention nationale, qu'ils chérissent, l'expression, de leurs sentiments dont vous - lirez le, procès-,verbal., énergique-écrit sur le champ même de la liberté, et sur :ie ppmmeau de la selle de .mon cheval.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
de ce dernier, et épouvanté les traîtres jpar de sages- dispositions politiques et militaires, nous vous écrivons de la citadelle de cette ville, que le scélérat Marignac a... de ce dernier, et épouvanté les traîtres jpar de sages- dispositions politiques et militaires, nous vous écrivons de la citadelle de cette ville, que le scélérat Marignac a evacuesans bruit ainsi que 6 à 700 hommes soldes par le département du Gard. To...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Jé venais de faire verser le vin de-la.liberté et j'avais à peine bu à la r...
...aves soldats,, qu'un allo-broge couvert sueur est venu nous annoncer qu'Avignon.était en.notre pouvoir, aussitôt une portion, de notre petite armée s'est mise en marche...
...lir Tordre, à consolider l'organisation de la nouvelle- municipalité et faire désa...
...t, des bataillons des gardes nationales de la Drôme, requis par nous,^ nous suivrons près dans notre course qui sera dirigée...
« Jé venais de faire verser le vin de-la.liberté et j'avais à peine bu à la ronde avec le général et nos braves soldats,, qu'un allo-broge couvert sueur est venu nous annoncer qu'Avignon.était en.notre pouvoir, aussitôt une portion, de notre petite armée s'est mise en marche pour s'y rendre, le reste partira demain avec le général et moi. J'emploie ce-jQur-ci à rétablir Tordre, à consolider l'organisation de la nouvelle- municipalité et faire désarmer les mauvais citoyens ; jious laisserons garnison dans là cidateÛe du Pont-Saint-Esprit, des bataillons des gardes nationales de la Drôme, requis par nous,^ nous suivrons près dans notre course qui sera dirigée Hé manière à faire rentrer Marseille dans le devoir et à se réunir après l'avoi...
On dit que les rebelles de Lyon ^préparent à faire juger les patri...
...ants pour (1) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page 380, lov Une proclamatian d'Albitte aux soldats de l'armée dtf général Carteaux; 2® une pr...
On dit que les rebelles de Lyon ^préparent à faire juger les patriotes prisonniers qu'ils* ont ' proscrits; - et * que les Marseillais emploient t...
...is qui peuvent se présenter et j'espère qu'ils me serviront d'otages assez puissants pour (1) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page 380, lov Une proclamatian d'Albitte aux soldats de l'armée dtf général Carteaux; 2® une proclamation des commissaires à l'armée des Alpe^v aux Marseillais.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 363
« De ma retraite, le 20 juin 1793 « De ma retraite, le 20 juin 1793
« C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer, que j,...
...ale, la proscription des députés pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et de l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze. J'avais employ...
...tenir les propriétés contre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé :...
« C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer, que j,'écris à mes concitoyens : ils ont appris l'attentat commis contre la représentation nationale, la proscription des députés pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et de l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze. J'avais employé avec elle dix jours d'existence à dévoiler les manœuvres des conspirateurs, à les déconcerter, à ranimer l'esprit public, à protéger la Convention, à maintenir les propriétés contre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé : les Conspirateurs n'ont pas permis qu'elle fût (1) Archives nationales, Carton ...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 364
(2) La motion de Billaud-Varenne et la discussion qui 1 ...
...ées au Moniteur universel, (28 semestre de 1793) page 881, 3" colonne, au Journal des D...
...ne. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 124.
(2) La motion de Billaud-Varenne et la discussion qui 1 accompagne sont empruntées au Moniteur universel, (28 semestre de 1793) page 881, 3" colonne, au Journal des Débals et des Décrets, n° 309, page 293 et au Mercure universel, tome 29, page 380, 2e colonne. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 124.
...t découvert, dans Câtte ville, un dépôt de 800 fusils, 6 pièces de canon, et beaucoup de munitions que les contre-révolutionnaires (1 )Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page879, 3a colonne et Journal des Déb...
...ge 292. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 12. — Le nom d'Escudier nou* a été fourni par le sommaire de la séanca qui se trouve aux Archives na...
(3). J'ai une nouvelle plus heureuse à annoncer. Les patriotes t7e Toulouse ont découvert, dans Câtte ville, un dépôt de 800 fusils, 6 pièces de canon, et beaucoup de munitions que les contre-révolutionnaires (1 )Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page879, 3a colonne et Journal des Débats et des Décrets, n° 309, page 292. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 12. — Le nom d'Escudier nou* a été fourni par le sommaire de la séanca qui se trouve aux Archives nationales.
(3) Moniteur un'versel, 2® semestre de 1793, page 881, 3e colonne et Journal des Dé...
...92. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, tonie 17, page 124.
(3) Moniteur un'versel, 2® semestre de 1793, page 881, 3e colonne et Journal des Débats et des Décrets, n° 309, page 292. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, tonie 17, page 124.
... les derniers événements, doivent payer de leurs fortunes et de leurs corps ; mais il faut renvoyer au (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page382, la lettre de Rabaut-Saint-Etienne que nous publions ...
... nièces énumérées dans le posi-scriptum de la lettre d''Albitte, citée ci-dessus, ...
...sur le principe avancé par Billaud, que ceux quf ont joué le principal rôle dans les derniers événements, doivent payer de leurs fortunes et de leurs corps ; mais il faut renvoyer au (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page382, la lettre de Rabaut-Saint-Etienne que nous publions in extenso, ainsi que les douze autres nièces énumérées dans le posi-scriptum de la lettre d''Albitte, citée ci-dessus, pagî 361.
...n, tome 31, page 197, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 197, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 365
(2) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 879, 1"> colonne et Mercure unive...
...e 376, 2e colonne. — Les procès-verbaux de la Convention ne font pas mention de ce fait.
(2) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 879, 1"> colonne et Mercure universel, lome 29, page 376, 2e colonne. — Les procès-verbaux de la Convention ne font pas mention de ce fait.
Copie de la lettre écrite le 13 juillet 1793 Copie de la lettre écrite le 13 juillet 1793
« Paris, le 22 juillet 1793 « Paris, le 22 juillet 1793
..., ne m'autorisent à payer les officiers de la gendarmerie _ nationale que sur le p...
...nnés et pour- lequel (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 124.
...cer sur cette réclamation. La loi du 16 février 1791, et celle du 8 janvier 1792, ne m'autorisent à payer les officiers de la gendarmerie _ nationale que sur le pied du grade dont ils sont commissionnés et pour- lequel (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 124.
...et ressort clairement par l'étude seule de la séance. Deux journaux d'ailleurs le ...
...me 29, page 378, lre colonne et Journal de la Montagne de Laveaux, n° 53, page 324, 2" colonne.
...ean-Bon-Sainl-André ait cédé le fauteuil, mais la fait n'en est pas moins exact et ressort clairement par l'étude seule de la séance. Deux journaux d'ailleurs le mentionnent en indiquant le moment précis où Chabot a présidé la séance. — Voy. Mercure universel, tome 29, page 378, lre colonne et Journal de la Montagne de Laveaux, n° 53, page 324, 2" colonne.
...on C 260, dossier 559 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 125. (4) Archives nationales, Carton C 260, dossier 559 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 125.
...ard, d'autre mesure à vous indiquer que de vous adresser directement à elle, et de lui soumettre les moyens de considération qui vous paraîtront milit...
...s récla^ mants. Il aurait pris le parti de solliciter lui-même de l'Assemblée un décret favorable, s'il n...
...'Assemblée prît une détermination, conforme à vos observations. Il n'a, à cet égard, d'autre mesure à vous indiquer que de vous adresser directement à elle, et de lui soumettre les moyens de considération qui vous paraîtront militer le plus puissamment en faveur des individus récla^ mants. Il aurait pris le parti de solliciter lui-même de l'Assemblée un décret favorable, s'il n'avait pensé que, chargé spécialement (1) Archives nationales, Carton C 260, dos...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 366
...écrets, n 306, p. 295 et Procés-verbaux de la Convention, tome 17, page 125. Le nom de Ramel -Noogaret nous a été donné par le som-maire de la séance qui se trouve aux Arvhives natio-nales. -Voy. ci-dessus, séance du 22 juillet 1793, page 321, le décret rendu sur le rapport de jean-Bon Saint-André. (2) Journal des Débils et des Décrets, n 306, p. 295 et Procés-verbaux de la Convention, tome 17, page 125. Le nom de Ramel -Noogaret nous a été donné par le som-maire de la séance qui se trouve aux Arvhives natio-nales. -Voy. ci-dessus, séance du 22 juillet 1793, page 321, le décret rendu sur le rapport de jean-Bon Saint-André.
(4)Moniteur universel, 2 semestre de 1793, page 879, 1re (4)Moniteur universel, 2 semestre de 1793, page 879, 1re
, au nom du comité de Salut public. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sébastien Laporte, commissaires de la Convention dans les départements de Saône-etrLoire et de Rhône-et-Loire. L'une d'elles datée Mâcon, le 21 juillet 1793, est ainsi conçue (2) : ' ' : -4 (1)Voy ci-après, ces pièces, aux annexes de ia séance page 394. , au nom du comité de Salut public. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sébastien Laporte, commissaires de la Convention dans les départements de Saône-etrLoire et de Rhône-et-Loire. L'une d'elles datée Mâcon, le 21 juillet 1793, est ainsi conçue (2) : ' ' : -4 (1)Voy ci-après, ces pièces, aux annexes de ia séance page 394.
...hives nationales. Nous donnons au cours de la séance, la version qui nous a paru la meilleure, celle de XAuditeur national, n 30b, page 2, et n...
...nne,*t du Moniteur universel,. semestre de 1793, twe 879 lre colonne. > r a
n avons pu la retrouver aux Archives nationales. Nous donnons au cours de la séance, la version qui nous a paru la meilleure, celle de XAuditeur national, n 30b, page 2, et nous insérons en note les versions du Mercure universel, t. 29, page 376, 2« colonne,*t du Moniteur universel,. semestre de 1793, twe 879 lre colonne. > r a
..., plus spécialement, donnent le contenu de cotte lettre des représentants Revercho...
... Elle ne figure pas dans le Becueil des actes du comité de Salut public de M. Au lard et nous
(2) Trois journaux, plus spécialement, donnent le contenu de cotte lettre des représentants Reverchon et Lapone. Elle ne figure pas dans le Becueil des actes du comité de Salut public de M. Au lard et nous
l autre moitié contre la petite armée de Carteaux, -où sont Albitte et Dubois Cr...
...es autres villages, ainsi que le peuple de Lvon ne partagent pas l'opinion de cette commission despotique de Lyon. Ces villages ne tarderont pas à s...
... le croire, c est que n'envoyant pas la Constitution, le peuple en a murmuré et la demande. La Commission , «îu? Çette Constitution n'était pas bonne, qu'elle émanait de la Montagne, etc... Mais le peuple voul...
...nt à Lyon, ils ont été admis à la barre de la commission inquisitoriale, et leur l...
...enteront des accommodements Un courrier de cette commission est parti pour Paris a l effet de porter des propositions de paix. Elle né négligera aucun moyen Réc...
.... Si les propositions qu'elle fait sont de nature à être adoptées, nous céderons a...
l autre moitié contre la petite armée de Carteaux, -où sont Albitte et Dubois Crancé. Nous les verrons venir, nous les attendons, mais ils ne viendront pas. Villefranche et les autres villages, ainsi que le peuple de Lvon ne partagent pas l'opinion de cette commission despotique de Lyon. Ces villages ne tarderont pas à se réunir aux départements voisins, et laisseront là messieurs les citadins. La c...
...inquisitoriale ne tiendra nas ongtemps sans Être supprimée ; ce qui nous porte à le croire, c est que n'envoyant pas la Constitution, le peuple en a murmuré et la demande. La Commission , «îu? Çette Constitution n'était pas bonne, qu'elle émanait de la Montagne, etc... Mais le peuple voulut I examiner, et elie fut enfin envoyée. Rouyer et Brunei, nos collègues, sont à Lyon, ils ont été admis à la barre de la commission inquisitoriale, et leur lan»a°-e les a fait recevoir aussi bien que Birotteau et Roland Nous pensons qu ils présenteront des accommodements Un courrier de cette commission est parti pour Paris a l effet de porter des propositions de paix. Elle né négligera aucun moyen Réchapper à la loi. Si les propositions qu'elle fait sont de nature à être adoptées, nous céderons a notre amour pour la paix, et nous écouterons les propositions; mais pour cela n...
...autant que cette lettre est accompagnée de plusieurs pièces qui félicitent dJ la, ...
... ne rien lire et ie fais ln proposation de renvoyer le toufiu comi é de Salut public, pour faire un rapport seanee tenante, sur la ville de Lyon. (1) Collection Baudouin, tome 31,-para 197 et PrnrM verbaux de la Convention, tome 17 ptfe li
Elle,vous fera frémir d'indignation. D'autant que cette lettre est accompagnée de plusieurs pièces qui félicitent dJ la, ^adulte qu'ils ont tenue.Is SSPgîf 4e J1»"*** inculpations E V7 eîe faites et demandent le rapport des décréta rendus contre eux. Je crois qu il vaut mieux ne rien lire et ie fais ln proposation de renvoyer le toufiu comi é de Salut public, pour faire un rapport seanee tenante, sur la ville de Lyon. (1) Collection Baudouin, tome 31,-para 197 et PrnrM verbaux de la Convention, tome 17 ptfe li
(3)Procés-verbaux de la Convention, tome 17, p.125. (3)Procés-verbaux de la Convention, tome 17, p.125.
...olonne. -Voyez également Procés-verbaux de la Convention, t. 17, page 126 . colonne. -Voyez également Procés-verbaux de la Convention, t. 17, page 126 .
...eprésentants du peuple aux départements de llhone-et-Loire, Saône-ei-Loire et du R... Lettre des représentants du peuple aux départements de llhone-et-Loire, Saône-ei-Loire et du Rhin.
« Macôn, le 21 juillet 1793. « Macôn, le 21 juillet 1793.
... nos collègues, « Arrivés à Mâcon le 17 de ce mois, nous y avons convoque les sections. La nécessité de vivres pour le rassemblement qui se for...
...qu'ils eussent des succès, nous a lorcé de créer un comité de subsistances.
« Citoyens nos collègues, « Arrivés à Mâcon le 17 de ce mois, nous y avons convoque les sections. La nécessité de vivres pour le rassemblement qui se forme ici, tant pour empêcher es Lyonnais.de marcher sur Paris, que pour arrêter les Marseillais, en cas qu'ils eussent des succès, nous a lorcé de créer un comité de subsistances.
« Informés que les dominateurs de l'autorité de Lyon envoyaient contre _ nous 2,000 hommes avec de 1 artillerie, nous requîmes les canonniers de Màcon ceux de cette ville et la garde nationale, la gendarmerie, un bataillon de l'Aride, un corps de cavalerie de reserve, dont nous avons pressé la marc... « Informés que les dominateurs de l'autorité de Lyon envoyaient contre _ nous 2,000 hommes avec de 1 artillerie, nous requîmes les canonniers de Màcon ceux de cette ville et la garde nationale, la gendarmerie, un bataillon de l'Aride, un corps de cavalerie de reserve, dont nous avons pressé la marche Mais nous apprîmes peu après, par nos émissaires, que l*s Lyonnais avaient re...
...^rouvrons notre dépêche. Une députation de « Nous^rouvrons notre dépêche. Une députation de
la ville de Lyon vient de se rendre auprès de nous la ville de Lyon vient de se rendre auprès de nous

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 367
a De noires calomnies interceptent tout d'en...
...s; venez voir la vérité. On nous accuse de vouloir un roi; quelle atrocité î Le 14 de ce mois, nous avons tous juré la Républ...
...d'exterminer tout tyran. On nous accuse de vouloir le fédéralisme, autre imposture H Nous venons de convoquer' les assemblées pour examiner la Constitution. Citoyen Reverchon, vous qui êtes né dans les. murs de cette cité, vous connaissez! e territoi...
a De noires calomnies interceptent tout d'entre vous et nous; venez voir la vérité. On nous accuse de vouloir un roi; quelle atrocité î Le 14 de ce mois, nous avons tous juré la République, une et indivisible,!d'exterminer tout tyran. On nous accuse de vouloir le fédéralisme, autre imposture H Nous venons de convoquer' les assemblées pour examiner la Constitution. Citoyen Reverchon, vous qui êtes né dans les. murs de cette cité, vous connaissez! e territoire, venez reconnaître la vérité ».
Tliuriot. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sebastien De Laporte, dans le département de Saône-et-Loire ; ils ont écrit qu'instr...
... leur impose la commission dictatoriale Lyon. V Plusieurs communes veulent se séparer, et Villefranche vient d'accepter la Constitution; les sections même de Lyon l'ont. demandée.'Nous vous transme...
... commissaires en finissant, des lettres de Brunei et de Rouyer'détenus à Lyon ; sans doute que ...
...ndons vos instructions. La municipalité de Lyon vient de nous envoyer deux commissaires pour nou...
...ne cherchent que da vérité, et que loin de vouloir le royalisme, ils se disposent à accepter la Constitution. Traçez-nous la conduite que; nous devo...
Tliuriot. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sebastien De Laporte, dans le département de Saône-et-Loire ; ils ont écrit qu'instruits que 2,000 Lyonnais devaient mai'cher sur Màcon, ils avaient requis les gard...
...mpagnes du département le Rhône-et-Loire s'indignent*déjà.du joug tyrannique que leur impose la commission dictatoriale Lyon. V Plusieurs communes veulent se séparer, et Villefranche vient d'accepter la Constitution; les sections même de Lyon l'ont. demandée.'Nous vous transmettons, disent ces commissaires en finissant, des lettres de Brunei et de Rouyer'détenus à Lyon ; sans doute que des députés assez lâches pour paraître à la barrede la commission dictatoriale, ...
... des propositions d'accommodement. C'est à la Convention à prononcer ; nous attendons vos instructions. La municipalité de Lyon vient de nous envoyer deux commissaires pour nous inviter à nous rendre dans cetle ville: ils nous assurent que les citoyens ne cherchent que da vérité, et que loin de vouloir le royalisme, ils se disposent à accepter la Constitution. Traçez-nous la conduite que; nous devons tenir.
...contre cette- ville 2',500- hommes avec de l'artillerie ; nous avons requis les ca...
...isins,: -la gendarmerie et un bataillon de l'Ardèche qui était dans le département de l'Ain, de venir renforcer la garde nationale-de Mâcon. Lorsque1 -toutes nos-mesures ont...
7, Nous • avons été informés qu'ils voulaient faire 'marcher contre cette- ville 2',500- hommes avec de l'artillerie ; nous avons requis les canonniers- des"' départements» voisins,: -la gendarmerie et un bataillon de l'Ardèche qui était dans le département de l'Ain, de venir renforcer la garde nationale-de Mâcon. Lorsque1 -toutes nos-mesures ont été---prises, nous avons été informés, par- nos émissaires,- que Lyon avait ren...
« Au nom de la liberté et de l)égalité{ de la République une et indivisible, les citoyens de Lyon, aux représentants, du peuple, Rev... « Au nom de la liberté et de l)égalité{ de la République une et indivisible, les citoyens de Lyon, aux représentants, du peuple, Reverchon et Lapante- ».
Texte du « Moniteur » de tous points identique à celui du «Journ... Texte du « Moniteur » de tous points identique à celui du «Journal des Débats et des Décrets. »

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 368
...t la (1) Moniteur universel, 2° semestr de 1793, pa°-e 879 l" colonne : Journal de la Montagne de Laveaux, n/§4, .page.330, 2° colonne; J...
...t des Décrets n» 309, page 290; Journal de Perlet, n- 306. pag» 426 ; Mercure univ...
... page 3. — Vov également Procès-verbaux de la Convention tome, 17, page 126. '
...belles ; ne craignez pas ces petits tyrans dun jour qui doivent s'humilier devant la (1) Moniteur universel, 2° semestr de 1793, pa°-e 879 l" colonne : Journal de la Montagne de Laveaux, n/§4, .page.330, 2° colonne; Journal des Débats et des Décrets n» 309, page 290; Journal de Perlet, n- 306. pag» 426 ; Mercure universel, t. 29, page 378, 1" colonne et Auditeur national, n» 306, page 3. — Vov également Procès-verbaux de la Convention tome, 17, page 126. '
(2) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 879, 3e colonne et Procès-verbaux de la Convention t. 17, page 126. (2) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 879, 3e colonne et Procès-verbaux de la Convention t. 17, page 126.
J'avais voté la première proposition de Baudot, mais je m'oppose à la seconde. ...
...in, tome 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 126.
J'avais voté la première proposition de Baudot, mais je m'oppose à la seconde. J'observe que ce serait entièrement ruiner Paris, que d'en éloigner les citoyens (1) Collection Baudouin, tome 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 126.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 369
... la (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 879, 3" colonne. « Le général Sepher a la confiance et la (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 879, 3" colonne.
(3) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 882, 1" colonne. — Cette lettre n'e...
...rets, n° 309, page 296, dans le Journal de Perlet, n° 306, page 428 ; dans le Merc...
..., page 380, 2° colonne, dans le Journal de la Montagne de Laveaux, n° 54, page 331, 1™ colonne.
(3) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 882, 1" colonne. — Cette lettre n'est pas mentionnée par le Procès-verbal, mais on la trouve dans tous les journaux, notamment dans le Journal des Débats et des Décrets, n° 309, page 296, dans le Journal de Perlet, n° 306, page 428 ; dans le Mercure universel, tome 29, page 380, 2° colonne, dans le Journal de la Montagne de Laveaux, n° 54, page 331, 1™ colonne.
, au nom; du comité de Salut public (1). Albitte s'est plaint ...
...tre (1) Moniteur universel, 2» semestre de 1793, page 882,1™ colonne. — Cc fait n'est p...
, au nom; du comité de Salut public (1). Albitte s'est plaint dans sa lettre (1) Moniteur universel, 2» semestre de 1793, page 882,1™ colonne. — Cc fait n'est pas mentionné au Procès-verbal.
...ouin, t. 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 127. (2) Collection Baudouin, t. 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 127.
(4) Archives du ministère de la guerre, armée dés côtes de Cherbourg, Carton — > liasse n° 1, et Procès- verbaux de la Convention tome 17, page 123. (4) Archives du ministère de la guerre, armée dés côtes de Cherbourg, Carton — > liasse n° 1, et Procès- verbaux de la Convention tome 17, page 123.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 370
1° Que le comité de Sûreté générale est chargé de retirer de la commission des Douze, chargée du dépouillement des papiers de l'armoire de fer, les numéros 428 et 429, com- (1) Procès-verbaux de la •Convention, t. 1T, p. 127. 1° Que le comité de Sûreté générale est chargé de retirer de la commission des Douze, chargée du dépouillement des papiers de l'armoire de fer, les numéros 428 et 429, com- (1) Procès-verbaux de la •Convention, t. 1T, p. 127.
...t la dénonciation faite contre la ville de Périgueux.par un membre ne sont pas men... ...r national, u» 306, page 1. — Le decret rendu f,ur la proposition do Taillefor et la dénonciation faite contre la ville de Périgueux.par un membre ne sont pas mentionnés au Procès-ver bal.
(3) procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 127. (3) procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 127.
...ur nous a été c&anu par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na... ...age 198 et Procès-verbwx delà Conveiuion, t. 17, page 128. -- Le nom du rapporteur nous a été c&anu par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales
...ne ordonnance défend à tout particulier de bâtir (1) Mercure universel, 1.17, page...
...teur nous a ete donne par lc so n-maire de la séance qui se trouve aux Archives na...
expose qu'une ancienne ordonnance défend à tout particulier de bâtir (1) Mercure universel, 1.17, page 379 1" colonne. -Le nom du rapporteur nous a ete donne par lc so n-maire de la séance qui se trouve aux Archives nationales.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 371
...autre part, dans la séance du 2 juillet 1793, Le-breton avait présenté un projet de décret complémentaire, au nom des comités réunis des Finances de Commerce et d'Agriculture. Après une co...
... l'examen des articles déjà décrétés et de ceux pro-« posés à l'Assemblée pour les réunir en un seul corps « de loi et rallier aux bases décrétées les ...
D'autre part, dans la séance du 2 juillet 1793, Le-breton avait présenté un projet de décret complémentaire, au nom des comités réunis des Finances de Commerce et d'Agriculture. Après une courte discussion, la Convention avait renvoyé aux trois comités : « l'examen des articles déjà décrétés et de ceux pro-« posés à l'Assemblée pour les réunir en un seul corps « de loi et rallier aux bases décrétées les articles proposés « et restant à décrétés. » Elle chargeait, en outre, ses
...ouin, t. 31, page 199 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 129. ...endements le décret suivant est mis aux voix et adopté (3) : (1) Collection Baudouin, t. 31, page 199 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 129.
(2) En l'absence de tout renseignement sur cette discussion...
...a mention qui ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 130. — Le ...
...orteur nous a été fourni parle sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na...
(2) En l'absence de tout renseignement sur cette discussion, nous avons dû nous borner à la mention qui ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 130. — Le nom du rapporteur nous a été fourni parle sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales.
...in, tome 31, page 199 et Procès verbaux de la Convention page 130. (3) Collection Baudouin, tome 31, page 199 et Procès verbaux de la Convention page 130.
...ercure universel du mercredi 24 juillet 1793, t. 29, page 378, 2° colonne. Le rappor...
...dramatiques est adopté le 1er septembre 1793.
...retirés ; plusieurs articles additionnels sont proposés et adoptés (2). Il (1) Mercure universel du mercredi 24 juillet 1793, t. 29, page 378, 2° colonne. Le rapporteur, qui n'est pas désigné dans le Mercure, doit être ou Baudin, ou Lakanal ; l'un et l'autre s'étant occupés delà question. Le décret sur la propriété des auteurs dramatiques est adopté le 1er septembre 1793.
...s-verbal; mais nous donnons aux annexes de la séance un projet de décret, sans nom d'auteur ni de rapporteur, qui semble avoir servi de base à la discussion (Voy. ci-après, pa... ...nous fournissent auéun détail. Nous insérons donc simplement la version du procès-verbal; mais nous donnons aux annexes de la séance un projet de décret, sans nom d'auteur ni de rapporteur, qui semble avoir servi de base à la discussion (Voy. ci-après, page399)
...que, dans les séances des 28 et 29 juin 1793, Drouët avait fait adopter plusieurs ar...
..., lre série, tome 67, séance du 28 juin 1793, page 619 et du 29 juin 1793, page 651.)
Nous rappellerons que, dans les séances des 28 et 29 juin 1793, Drouët avait fait adopter plusieurs articles qui se trouvent fondus dans le décret général adopté les 23 et 24 juillet (V3y. Archives parlementaires., lre série, tome 67, séance du 28 juin 1793, page 619 et du 29 juin 1793, page 651.)

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 372
...ependant être réélus (3). trois comités de présenter incessamment à la discussion ...
...ires, 1" serie t 68 séance du 2 juiilet 1793, page 95 et suivantes.)
...t les directeurs des postes seront renouvelés tous les trois ans. Ils pourront cependant être réélus (3). trois comités de présenter incessamment à la discussion tous ces articles après les avoir classés dans un ordre convenable. (Voy. Archives parlementaires, 1" serie t 68 séance du 2 juiilet 1793, page 95 et suivantes.)
(2) Voy. ci-après, séance du 24 juillet 1793, page 400, l'adoption des titres III et IV de ce projet de décret. (2) Voy. ci-après, séance du 24 juillet 1793, page 400, l'adoption des titres III et IV de ce projet de décret.
...n dans les seances des 23 et 24 juillet 1793. ...t sans aucun doute ce travail des trois comités que Drouët soumet à la discussion dans les seances des 23 et 24 juillet 1793.
(1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 131 et Colle... (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 131 et Collection Baudouin, tome 31, page 200.
...er paragraphe est dû à une intervention de Le Carpentier, dont l'amendement était ... ...Archives nationales, dans le Carton C. 260, dossier 549, il résulte que ce dernier paragraphe est dû à une intervention de Le Carpentier, dont l'amendement était ainsi conçu :
« Les voitures seront de différentes formes et dimensions : cell...
...routes seront à 4 roues, et construites de manière a transporter à la fois les dép...
« Les voitures seront de différentes formes et dimensions : celles des principales routes seront à 4 roues, et construites de manière a transporter à la fois les dépêches, le courrier vient d'être prescrit ; les mêmes administrateurs et directeu...
...rmer Varticle 13; les articles 18 et 19 de la 1" rédaction sont devenus dans le pr... ...s 11 et 12 qui étaient distincts ont été, dans le nouveau projet, réunis pour former Varticle 13; les articles 18 et 19 de la 1" rédaction sont devenus dans le projet définitif l'article 19; les articles, 41, 42, 43, 44 et 45 ont dû être révi...
(1) La 1" rédaction de l'article 5 était ainsi conçue : « Il s...
...des postes et messageries. Il sera tenu de fournir un cautionnement de cent mille livres en immeubles; il fera la recette de tous les produits de la régie. Il en comptera d'abord avec l...
...u'elle aura ordonnées, et, les 1" et 15 de chaque mois, il versera le montant net de sa recette à la trésorerie nationale (c...
... que par le conseil exécutif sur l'avis de l'administration).
(1) La 1" rédaction de l'article 5 était ainsi conçue : « Il sera nommé, par l'administration, un caissier général des postes et messageries. Il sera tenu de fournir un cautionnement de cent mille livres en immeubles; il fera la recette de tous les produits de la régie. Il en comptera d'abord avec l'administration, qui pourra faire une retenue sur l'aperçu des dépenses qu'elle aura ordonnées, et, les 1" et 15 de chaque mois, il versera le montant net de sa recette à la trésorerie nationale (cet agent ne pourra être destitué que par le conseil exécutif sur l'avis de l'administration).
... rendront tous les six moisT sous peine de destitution de leur place, au conseil exécutif, un compte en mise et recette de la situation de la régie et un compte moral des moyens de perfection ou d'amélioration qu'ils aur... « Les administrateurs rendront tous les six moisT sous peine de destitution de leur place, au conseil exécutif, un compte en mise et recette de la situation de la régie et un compte moral des moyens de perfection ou d'amélioration qu'ils auront employés ou projetés. Ces comptes seront communiqués par le conseil exécutif...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 375
(2) Moniteur universel, 2« semestre de 1793, p. 882, 2e colonne, et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, | page 142. (2) Moniteur universel, 2« semestre de 1793, p. 882, 2e colonne, et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, | page 142.
...vœu du peuple n'est pas douteux pour la Constitution ; malgré les intrigues des malveillants...
...le sera acceptée par plusieurs millions de votants : alors on fera voir aux puissa...
...e d'une faction, quelle est le résultat de la volonté nationale. Je demande qu'une commission de 5 membres, qui vous seront désignés par le comité de balut public, soit chargée de dresser le code des lois politiques et réglementaires, nécessaires pour mettre la Constitution en activité. ^ Il est nécessaire, en ef...
...crets n» 309r p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 142.
Dans ce moment, , il est une mesure qui me paraît essentielle à prendre. Le vœu du peuple n'est pas douteux pour la Constitution ; malgré les intrigues des malveillants, il est certain qu'elle sera acceptée par plusieurs millions de votants : alors on fera voir aux puissances étrangères, que la République n'est pas l'ouvrage d'une faction, quelle est le résultat de la volonté nationale. Je demande qu'une commission de 5 membres, qui vous seront désignés par le comité de balut public, soit chargée de dresser le code des lois politiques et réglementaires, nécessaires pour mettre la Constitution en activité. ^ Il est nécessaire, en effet, que c®s lois soient (l) Journal des Débats et des Décrets n» 309r p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 142.
Une députation des citoyens de la section des Quinze-Vingts est admise...
...page 381, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 142.
Une députation des citoyens de la section des Quinze-Vingts est admise à la barre (1). (1) Mercure universel, tome 29, page 381, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 142.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 376
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU MARDI 23 JUILLET 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU MARDI 23 JUILLET 1793.
... du peuple français dans le département de V Aveyron, relatif à Char- Extrait du procès-verbal tenu par les représentants du peuple français dans le département de V Aveyron, relatif à Char-
...rets, n° 309, p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. (1) Journal des Débats et des Décrets, n° 309, p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
rier, chef des rébelles du département de la Lozère (1). rier, chef des rébelles du département de la Lozère (1).
...e et le quatorzième juillet l'an second de la République française, dans la prison établie à la tour du ci-devant évêché de Rodez, à dix heures du matin, il a été procédé à l'interrogatoire de Charrier, relativement aux déclarations...
...procès-verbal par les membres du comité de sûreté générale du département de l'Aveyron. Le lendemain huit du même mo...
...yer et uonstans, membres du département de l'Aveyron, Garrigues et Albène, membres de la municipalité de Rodez, Bessière et Ma-zars, membres de la société populaire de Rodez, écrivant le citoyen Combe, secrétaire général du département de l'Aveyron, comme suit :
L'an mil sept cent quatre-vingt-treize et le quatorzième juillet l'an second de la République française, dans la prison établie à la tour du ci-devant évêché de Rodez, à dix heures du matin, il a été procédé à l'interrogatoire de Charrier, relativement aux déclarations qu'il a annoncées dans la promesse par lui signée le sept juin dernier et dont il a été dressé procès-verbal par les membres du comité de sûreté générale du département de l'Aveyron. Le lendemain huit du même mois, auquel il a été procédé par le citoyen Chateauneuf-Randon, représentant du peuple, en présence des citoyens Boyer et uonstans, membres du département de l'Aveyron, Garrigues et Albène, membres de la municipalité de Rodez, Bessière et Ma-zars, membres de la société populaire de Rodez, écrivant le citoyen Combe, secrétaire général du département de l'Aveyron, comme suit :
...etc. La Convention nationale, instruite de votre promesse du 7 juin dernier, a décrété qu'il serait procédé à la réception de votre déclaration par le citoyen Mailhe, mon collègue et moi, deux commissaires de ce département, deux commissaires de la municipalité et deux commissaires de la municipalité de cette ville. Mon collègue Mailhe n'a pu...
...us invitons au nom du salut et du repos de la République, au nom de votre conscience et de la religion, au nom des intérêts de votre famille, au nom de Dieu et du peuple français, de déclarer ce dont vous êtes instruit, re...
...ous avpz faite le 7 juin dernier signée de votre main.
...ndon a dit : Charrier, vous avez commis un grand attentat contre la République, etc. La Convention nationale, instruite de votre promesse du 7 juin dernier, a décrété qu'il serait procédé à la réception de votre déclaration par le citoyen Mailhe, mon collègue et moi, deux commissaires de ce département, deux commissaires de la municipalité et deux commissaires de la municipalité de cette ville. Mon collègue Mailhe n'a pu se rendre à cause d'une indisposition dont il est attaqué dans ce moment, nous vous invitons au nom du salut et du repos de la République, au nom de votre conscience et de la religion, au nom des intérêts de votre famille, au nom de Dieu et du peuple français, de déclarer ce dont vous êtes instruit, relativement à la promesse que vous avpz faite le 7 juin dernier signée de votre main.
Tout ce qui a pu lui être observé de plus touchant par ce citoyen et par cha...
...t, il a en même temps témoigné beaucoup de sollicitude sur le sort de sa femme qu'il a déclaré être innocente et de ses enfants.
Tout ce qui a pu lui être observé de plus touchant par ce citoyen et par chacun des autres membres qui ont successivement pris la parole a été inutile, Char...
...jours persisté dans son refus, la religion, a-t-il dit, en est le principal objet, il a en même temps témoigné beaucoup de sollicitude sur le sort de sa femme qu'il a déclaré être innocente et de ses enfants.
Encore à plusieurs reprises au nom de la religion, de sa femme et de ses enfants qu'il Encore à plusieurs reprises au nom de la religion, de sa femme et de ses enfants qu'il

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 377
Fait le susdit jour 14 juillet 1793, l'an II de la République. Chateauneuf-Randon, Char... Fait le susdit jour 14 juillet 1793, l'an II de la République. Chateauneuf-Randon, Charrier, Constans, Boyer, Albène fils, Garrigues, Bessière, Mazars, Combes, secréta...
chérit, il a été de nouveau pressé de faire sa déclaration. chérit, il a été de nouveau pressé de faire sa déclaration.
...és ont été inutiles. Ne pouvant obtenir de lui les aveux de son secret après y avoir employé un tem...
...té à réfléchir avec promesse que si par de nouvelles considérations il se détermin...
... déclaration dans le jour, on se rendra de nouveau auprès de lui pour les recevoir.
Tous les moyens employés ont été inutiles. Ne pouvant obtenir de lui les aveux de son secret après y avoir employé un temps considérable, la séance a été levée; Charrier a été, au surplus, invité à réfléchir avec promesse que si par de nouvelles considérations il se détermine à faire quelque déclaration dans le jour, on se rendra de nouveau auprès de lui pour les recevoir.
...ire du département ; Garrigues, notable de la municipalité; Bessière, commissaire de la société populaire ; Albène filsj officier municipal; Mazars, commissaire de la société populaire. ...: Chateauneuf-Randon ; Boyer, administrateur du département ; Constans, commissaire du département ; Garrigues, notable de la municipalité; Bessière, commissaire de la société populaire ; Albène filsj officier municipal; Mazars, commissaire de la société populaire.
... cent quatre-vingt-treize, l'an' second de la République française. L'an mil sept cent quatre-vingt-treize et le quinze juillet mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an' second de la République française.
...le citoyen Chateauneuf-Randon se rendît de nouveau auprès de lui pour lui faire part de quelques observations, Charrier ayant témoigné qu'il désirait que le citoyen Chateauneuf-Randon se rendît de nouveau auprès de lui pour lui faire part de quelques observations,
...évenir les commissaires du département, de la municipalité de Rodez et de la société populaire, désignés dans le ... Le citoyen Chateauneuf-Randon a, en conséquence, fait prévenir les commissaires du département, de la municipalité de Rodez et de la société populaire, désignés dans le procès-verbal du jour d'hier.
...uns et les autres se sont rendus auprès de Charrier qui a été interpellé de la manière la plus pressante de déclarer son secret et de faire part des motifs qui l'ont détermi... Les uns et les autres se sont rendus auprès de Charrier qui a été interpellé de la manière la plus pressante de déclarer son secret et de faire part des motifs qui l'ont déterminé à demander une nouvelle conférence.
...er a observé qu'il avait reçu ce matin, de la part de sa femme, une lettre qui avait excité t...
...ettre que sa femme prononçait son arrêt de mort. Ce n'est pas, a-t-il dit son ouvr...
...icitée par des personnes qui ne cessent de m'accabler de leur ingratitude.
Charrier a observé qu'il avait reçu ce matin, de la part de sa femme, une lettre qui avait excité toute sa surprise et renouvelé sa douleur lorsqu'il a lu dans cette lettre que sa femme prononçait son arrêt de mort. Ce n'est pas, a-t-il dit son ouvrage, son cœur et son attachement me sont connus, mais elle y a été sollicitée par des personnes qui ne cessent de m'accabler de leur ingratitude.
Il a été de nouveau sollicité de faire les aveux de son secret. Il a persisté dans son refu...
...emandé en grâce qu'on s'occupât du sort de sa femme et qu'il soit incessamment pro...
...cerne afin que, convaincu et protestant de son innocence, elle soit libre de se retirer de Rodez et d'aller porter sa douleur loin...
...même temps demandé qu'il lui fût permis de choisir un directeur.
Il a été de nouveau sollicité de faire les aveux de son secret. Il a persisté dans son refus et il a demandé en grâce qu'on s'occupât du sort de sa femme et qu'il soit incessamment prononcé pour ce qui la concerne afin que, convaincu et protestant de son innocence, elle soit libre de se retirer de Rodez et d'aller porter sa douleur loin des lieux où son époux aura subi son supplice ; il a en même temps demandé qu'il lui fût permis de choisir un directeur.
Quant au contenu de la lettre qu'il a reçue de sa femme, on lui avait observé qu'on en...
...connaissance parce que les commissaires de la municipalité chargés de sa garde l'avaient remise, et que, bien loin que sa femme soit digne de blâme à raison du style qu'elle a emplo...
..., on y voit au contraire les sentiments de sa douleur, de son innocence, de sa sincérité et de son attachement à la République pour le bonheur et la conservation de laquelle elle l'engage à déclarer tout ...
Quant au contenu de la lettre qu'il a reçue de sa femme, on lui avait observé qu'on en avait déjà connaissance parce que les commissaires de la municipalité chargés de sa garde l'avaient remise, et que, bien loin que sa femme soit digne de blâme à raison du style qu'elle a employé dans ladite lettre, on y voit au contraire les sentiments de sa douleur, de son innocence, de sa sincérité et de son attachement à la République pour le bonheur et la conservation de laquelle elle l'engage à déclarer tout ce qu'il saura des complots formés contre elle.
...andé qu'il lui fût permis avant sa mort de mettre par écrit, en présence d'un commissaire, un état de ses dettes actives et passives. Il a ensuite demandé qu'il lui fût permis avant sa mort de mettre par écrit, en présence d'un commissaire, un état de ses dettes actives et passives.
... plumes et une écritoire pour s'occuper de cet objet en présence des commissaires. ... demande serait accueillie, et qu'à cet effet il lui serait donné du papier, des plumes et une écritoire pour s'occuper de cet objet en présence des commissaires.
...ncore une fois invité par toutes sortes de considérations à faire part de son secret et de tout ce qui peut être parvenu à sa conn...
... la République, on a fait valoir auprès de lui tous les moyens et principalement les intérêts de sa femme et de ses enfants sur le sort présent et à ve...
Il a été encore une fois invité par toutes sortes de considérations à faire part de son secret et de tout ce qui peut être parvenu à sa connaissance contre la République, on a fait valoir auprès de lui tous les moyens et principalement les intérêts de sa femme et de ses enfants sur le sort présent et à venir desquels il s'est généralement attendri.
...second chiffre il ne m'est pas possible de m'en rappeler, attendu que je ne m'en s...
...e j'ai déposé sous le pied d'un chevron de ma granche (sic) appelée la Borie gronde tout près de la petite porte, il n'y a qu'à ôter une petite pierre qui sert de fermeture, l'alphabet est contenu sur un petit lambeau de papier. Le premier chiffre m'avait été envoyé par le baron de Pha-che-lindas.
« Pour le second chiffre il ne m'est pas possible de m'en rappeler, attendu que je ne m'en suis presque pas servi et qu'on peut trouver l'alphabet que j'ai déposé sous le pied d'un chevron de ma granche (sic) appelée la Borie gronde tout près de la petite porte, il n'y a qu'à ôter une petite pierre qui sert de fermeture, l'alphabet est contenu sur un petit lambeau de papier. Le premier chiffre m'avait été envoyé par le baron de Pha-che-lindas.
Le duc de Bourbon devait venir commander en chef ...
...ers géné^ raux pour se mettre à la tête de chaque parti qui se présenterait. J'ignore si aucun de ces principaux agents sont en France, m...
...rplus, il m'avait été dit qu'à l'époque de mon soulèvement, le principal chef ou un de ses principaux agents devait arriver da...
Le duc de Bourbon devait venir commander en chef dans les provinces méridionales et emmener avec lui assez d'officiers géné^ raux pour se mettre à la tête de chaque parti qui se présenterait. J'ignore si aucun de ces principaux agents sont en France, mais je pense qu'il doit y en avoir quelqu'un. Au surplus, il m'avait été dit qu'à l'époque de mon soulèvement, le principal chef ou un de ses principaux agents devait arriver dans une ville française. »
...ait actuellement par l'Auvergne du côté de Riom. ... avant son arrestation, parce qu'elle avait été découverte, ajoutant qu'elle venait actuellement par l'Auvergne du côté de Riom.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 378
... Fait et clos le susdit jour 15 juillet 1793, l'an II de la République, signé : Château-neuf-Ran... « Fait et clos le susdit jour 15 juillet 1793, l'an II de la République, signé : Château-neuf-Randon, etc., etc., etc.
...rre, et que ledit secrétaire était lors de cette déclaration de guerre, à Paris, d'où il partit satisfa... ...ledit prince avait essayé en vain tous les autres moyens, pour engager cette guerre, et que ledit secrétaire était lors de cette déclaration de guerre, à Paris, d'où il partit satisfait en apprenant le décret.
...ucoup sur des secours en argent du côté de Bordeaux. En troisième lieu, que les ennemis armes contre la République comptaient beaucoup sur des secours en argent du côté de Bordeaux.
...teraient pas longtemps à faire le siege de Perpignan, mais que leur but était de se porter sur les montagnes et qu'au su...
...omme plus intéressant pour eux le siège de Bellegarde.
En quatrième lieu, que les Espagnols ne s'arrêteraient pas longtemps à faire le siege de Perpignan, mais que leur but était de se porter sur les montagnes et qu'au surplus il regardait comme plus intéressant pour eux le siège de Bellegarde.
En cinquième lieu, que le but de la bavoie était de laisser pénétrer les soldats de la Republique française sur son territo... En cinquième lieu, que le but de la bavoie était de laisser pénétrer les soldats de la Republique française sur son territoire pour les engager dans des défilés, d'où il leur serait impossible d'en sorti...
...idi, en observant qu il a paru résulter de la manière dont Charrier avait fait les...
...dessus, à différentes reprises et après de fréquentes stimulations qu'il avait quelque connaissance de certains complots mais qu'il n'est pas ...
...r plus/ rien à déclarer, le présent procès-verbal a été. clos à 2 heures après-midi, en observant qu il a paru résulter de la manière dont Charrier avait fait les aveux ci-dessus, à différentes reprises et après de fréquentes stimulations qu'il avait quelque connaissance de certains complots mais qu'il n'est pas parfaitement instruit. n , -i i
Il a été arrêté, de plus, que la lettre de la femme de Charrier serait transcrite ci-apres. Il a été arrêté, de plus, que la lettre de la femme de Charrier serait transcrite ci-apres.
« A Rodez, le 14 juillet 1793 « A Rodez, le 14 juillet 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
... mal aux reins et à la tête m'a obligée de garder le lit presque pendant tout ce t... ...nt devenus si insupportables, que je ne trouve plus aucune consolation; un grand mal aux reins et à la tête m'a obligée de garder le lit presque pendant tout ce temps.
...eux la chose publique; on dit que tu as de grands complots à dévoiler, et dévoile-...
...tu ne me les avais pas cachés avec tant de soin, tu ne serais pas dans l'état dépl...
...heureusement égaré par les instigations de ceux que tu croyais tes amis et qui éta...
« Tu es perdu, sans doute, tu n'en doutes pas, mais en mourant sauve si tu peux la chose publique; on dit que tu as de grands complots à dévoiler, et dévoile-les, déclare tes complices ; si tu ne me les avais pas cachés avec tant de soin, tu ne serais pas dans l'état déplorable où tu te trouves, quoique tu aies porté les armes contre ta patrie, tu do...
... je sais bien que tu as au fond un cœur bon et généreux, mais que tu as_ été malheureusement égaré par les instigations de ceux que tu croyais tes amis et qui étaient tes plus grands ennemis ; les monstres, ils avaient juré ta perte, dès lors...
tendard de la révolte, déclare ces scélérats et ne...
...ateauneuf-Randon a pro; mis à mon frère de solliciter un décret qui accorderait to...
tendard de la révolte, déclare ces scélérats et ne doute pas que la patrie ne soit reconnaissante envers moi et tes malheureux enfants. Le citoyen Chateauneuf-Randon a pro; mis à mon frère de solliciter un décret qui accorderait ton bien à tes enfants si tu faisais les aveux que tu as promis et qu'ils pussent ...
...ai fidèle : je suis la plus malheureuse de toutes les femmes, fallait-il que je fu...
...te. Ce papier est arrosé par un torrent de larmes qui coulent de mon cœur. Adieu encore une fois, je t'e...
« Adieu pour la dernière fois, tant que je survivrai à ton malheur je te serai fidèle : je suis la plus malheureuse de toutes les femmes, fallait-il que je fusse née pour que tous les plus grands malheurs s'accumulassent sur ma tête. Ce papier est arrosé par un torrent de larmes qui coulent de mon cœur. Adieu encore une fois, je t'embrasse tendrement, ton image sera toujours devant mes yeux. Le chagrin m'absorb...
... du département ; Bessière, commissaire de la société populaire; Garrigues, notable de la municipalité ; Albène fils, officier municipal ; Mazars, commissaire de la société populaire. ...on ; Constats, administrateur-commissaire du département ; Boyer, administrateur du département ; Bessière, commissaire de la société populaire; Garrigues, notable de la municipalité ; Albène fils, officier municipal ; Mazars, commissaire de la société populaire.
... sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française, Nous, commissaires du département de l'A-veyron, de la municipalité de Rodez et de la société populaire de ladite ville, désignés dans le procès-v...
...4 courant, nous sommes rendus à l'heure de dix du matin avec le citoyen Combes cad...
...i nous en a ete par lui faite à l'effet de terminer les opérations relatives aux déclarations de Charrier, et clôturer le procès-verbal ...
Le seize juillet mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française, Nous, commissaires du département de l'A-veyron, de la municipalité de Rodez et de la société populaire de ladite ville, désignés dans le procès-verbal du 14 courant, nous sommes rendus à l'heure de dix du matin avec le citoyen Combes cadet, secrétaire, chez le citoyen Chateauneuf-Randon, représentant du peuple, sur l'invitation qui nous en a ete par lui faite à l'effet de terminer les opérations relatives aux déclarations de Charrier, et clôturer le procès-verbal du jour d'hier.
...ée par ledit Charrier. La lecture faite de cette lettre, il a été arrêté que le ci...
... à lui répondre pour le presser, au nom de la patrie et de l'humanité, à donner de nouveaux renseignements qui seraient en son pouvoir sur les complots Guyil avait promis de dévoiler. * Il a été en outre arrêté qu...
...se des représentants du peuple seraient de suite transcrites au présent procès-ver...
Le citoyen Chateauneuf-Randon nous a communiqué une lettre à lui adressée par ledit Charrier. La lecture faite de cette lettre, il a été arrêté que le citoyen Chateauneuf-Randon serait invité à lui répondre pour le presser, au nom de la patrie et de l'humanité, à donner de nouveaux renseignements qui seraient en son pouvoir sur les complots Guyil avait promis de dévoiler. * Il a été en outre arrêté que la lettre dudit Charrier et la réponse des représentants du peuple seraient de suite transcrites au présent procès-verbal.
Lettre de- Charrier au citoyen Chateauneuf-Eandon... Lettre de- Charrier au citoyen Chateauneuf-Eandon, représentant du peuple.
...lic me fit rappeler hier soir la lettre de ma malheureuse épouse, elle disait que vous aviez promis a son frère d'agir auprès de la Convention pour obtenir en faveur de mes enfants le bien que je laisse, ou du moins une partie. Je prends donc la liberté de vous prier de vouloir bien vous en ra/ppeler. Je suis... « Le citoyen accusateur public me fit rappeler hier soir la lettre de ma malheureuse épouse, elle disait que vous aviez promis a son frère d'agir auprès de la Convention pour obtenir en faveur de mes enfants le bien que je laisse, ou du moins une partie. Je prends donc la liberté de vous prier de vouloir bien vous en ra/ppeler. Je suis le seul

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 379
...ur des paimw infortunés qui sont prives de la raison , vous êtes père, je ne. vous...
...vous en prie, pour ne vous rappeler que de vos enfants ; dites à votre retour a la...
...e que le coupable a péri sous le glaive de la loi avec.un sincère repentir de ses fautes, et que les intortu-
coupable : je suis assez malheureux sans que fe Sheur rejaillisse encore sur des paimw infortunés qui sont prives de la raison , vous êtes père, je ne. vous en dis 'pas davantege daignez en servir aux miens, si j ai eu ctaos le temps quelques torts à votre égard, je youb en demande pardon, et oubliez-moi, je vous en prie, pour ne vous rappeler que de vos enfants ; dites à votre retour a la Convention, ou daignez lui écrire que le coupable a péri sous le glaive de la loi avec.un sincère repentir de ses fautes, et que les intortu-
« Rodez, le 16 juillet 1793 « Rodez, le 16 juillet 1793
, l'an II de la République. » , l'an II de la République. »
« Si la loi prononce sur de grands coupables, elle protège tous ceu...
...séduits ; soyez tranquille^ sur le sort de vos enfants, vous ne vous êtes pas trom...
...j ai été le vôtre, 'plus je serai l'ami de vos enfants et leur appui.
« Si la loi prononce sur de grands coupables, elle protège tous ceux qui n'ont ete qu e-garés ou séduits ; soyez tranquille^ sur le sort de vos enfants, vous ne vous êtes pas trompé, je réclamerai pour eux l'indulgence des représentants du peuple, que l'human...
...ndus. Quant à mon particulier, plus vous avez été mon ennemi d'opinion, et plus j ai été le vôtre, 'plus je serai l'ami de vos enfants et leur appui.
...suprême et où votre âme se déploie avec de grands sentiments de repentir que vous devez chercher encore à vous rappeler de tout ce qui peut devenir utile à la Rép... « C'est dans ce moment où vous êtes devant l'Etre suprême et où votre âme se déploie avec de grands sentiments de repentir que vous devez chercher encore à vous rappeler de tout ce qui peut devenir utile à la République ; ajoutez à tout ce que vous avez dit hier, tout ce que vous savez :
... devenues les lettres que voub receviez de l'étranger, avec le chiffre et où les a... « 1° Que sont devenues les lettres que voub receviez de l'étranger, avec le chiffre et où les avcz-vous cachées ;
...se notamment les membres du département de la Lozère ; ils sont en état d'arrestat...
...avec les coupables, il serait important de connaître les vrais fauteurs.
...méridionaux qui ont pu servir vos principes contre-révolutionnaires^ : l'on accuse notamment les membres du département de la Lozère ; ils sont en état d'arrestation pour d'autres faits, mais tous sans doute ne peuvent pas être coupables des ...
...e que vous n'y a^eg eu des iûteliîgcliôra j pour ne pas confondre les innocents avec les coupables, il serait important de connaître les vrais fauteurs.
Seconde lettre de Charrier, au citoyen Ghateauneuf-Randon... Seconde lettre de Charrier, au citoyen Ghateauneuf-Randon.
« Rodez, 16 juillet 1793 « Rodez, 16 juillet 1793
, l'an EL de la République. , l'an EL de la République.
...D'après la 'promesse que vous me faites de réclamer l'indulgence de la Convention pour mes enfants, je ne doute nullement de son efficacité. Yous me demandez par la...
... chiffre et les lettres que je recevais de l'étranger ; quant au chiffre, je vous ...
...pport aux lettres que j'ai reçues avant de me cacher, elles étaient restées en dépôt entre les mains de Borel (1) qui, à notre dernière entrevu...
...si le courrier qu'il attendait, le soir de mon départ, lui annonçait le décret d'a...
... domicile fixe, il aurait été imprudent de porter sur moi de pareilles lettres, et dès que j'avais r...
...irais ; j'avais même fait quelques-unes de ces réponses en rase campagne, portant ...
...surplus il m'était expressément défendu de les garder, et sur-cela je vous dis la ...
« D'après la 'promesse que vous me faites de réclamer l'indulgence de la Convention pour mes enfants, je ne doute nullement de son efficacité. Yous me demandez par la même lettre que je vous déclare où est caché le chiffre et les lettres que je recevais de l'étranger ; quant au chiffre, je vous l'ai. dit ; par rapport aux lettres que j'ai reçues avant de me cacher, elles étaient restées en dépôt entre les mains de Borel (1) qui, à notre dernière entrevue, me dit vouloir les brûler si le courrier qu'il attendait, le soir de mon départ, lui annonçait le décret d'accusation, j'ignore, s'il l'a fait ; jusque-là, je n'ai eu que momentanément les...
...pas reçues beaucoup, et comme alors je ne faisais qu'errer, que je n'avais-aucun domicile fixe, il aurait été imprudent de porter sur moi de pareilles lettres, et dès que j'avais répondu, je les déchirais ; j'avais même fait quelques-unes de ces réponses en rase campagne, portant toujours avec moi ce qui m'était nécessaire ; au surplus il m'était expressément défendu de les garder, et sur-cela je vous dis la pure vérité.
« Pour le département de l'Ardèehey le Gard et même l'Hérault, c...
...nommé Firbal qui étaient dans la troupe de Saillans. Ce même Firbal "qui, je crois...
...ifférentes reprises pour, rendre compte de ses opérations, qu'il avait établi dans...
...Piémont, craignez surtout que le séjour de certains personnages à Marseille devien...
...t faites garder soigneusement les côtes de la Méditerranée, car il est dans ce pla...
... commandant d'un petit port, ne cessent de le répéter de faire un débarquement de ce côté-là ; je ne sais pas précisément...
...e pense que cela doit être aux environs de Cette ou de Marseille.
« Pour le département de l'Ardèehey le Gard et même l'Hérault, c'était Taillé (2) et un nommé Firbal qui étaient dans la troupe de Saillans. Ce même Firbal "qui, je crois,, était natif d'Alais, était venu dans mon pays à différentes reprises pour, rendre compte de ses opérations, qu'il avait établi dans beaucoup d'endroits des correspondances, et que dès que je dois développer ( si...
...us dis hier verbalement : craignez que l'exemple du Brabant ne se renouvelle en Piémont, craignez surtout que le séjour de certains personnages à Marseille devienne nuisible à la République et faites garder soigneusement les côtes de la Méditerranée, car il est dans ce plan, et. Calonne avec d'autres personnages et notamment un ancien commandant d'un petit port, ne cessent de le répéter de faire un débarquement de ce côté-là ; je ne sais pas précisément tout, mais d'après ce qui m'en a été rapporté, je pense que cela doit être aux environs de Cette ou de Marseille.
... propos que les membres du gouvernement de la Lozère sont compromis, je puis assur...
...urs noms ; il ne faut pass être surpris de mon entrée à Mende et a Marvejols. Pour...
...toute sa force était réduite à fort peu de chose, et cette ville était dans I l'impossibilité de résister ; quant à Mende*. i la- terreu...
« C'est certainement bien mal à propos que les membres du gouvernement de la Lozère sont compromis, je puis assurer que je n'ai jamais eu aucune relation directe ni in: directe avec eux, je n'en connais aucun ni ne sais même pas leurs noms ; il ne faut pass être surpris de mon entrée à Mende et a Marvejols. Pour Marvejols, d'après les prisonniers que j'avais, toute sa force était réduite à fort peu de chose, et cette ville était dans I l'impossibilité de résister ; quant à Mende*. i la- terreur les avait épouvantés, ils crai-[ gnaient d'être entourés, et j'avais cherché a
(1) Sur le document de la Bibliothèque nationale on lit : Doba... (1) Sur le document de la Bibliothèque nationale on lit : Dobasset.
(2) Sur le document de la Bibliothèque nationale oit lit : All... (2) Sur le document de la Bibliothèque nationale oit lit : Allier et Féribal.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 380
a la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793 a la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793
...conquérir la liberté et l'égalité. Tant de sacrifices seraient-ils destinés à prép...
...des accapareurs, des lâches égoïstes et de cette tourbe d'aristocrates de toutes les couleurs qui déchirent aujourd'hui la patrie qui leur a trop de fois pardonné, et qui se servent, pour y parvenir, des bras de nos frères égarés? Des prétendus Marsei...
...es insensés? Ils hurlent la destruction de Paris, et leurs cris liberticides répondent à ceux des rebelles de la Vendée; ils répètent à l'envi les blasphèmes de l'infâme Bouillé, du traître Laïayette, du scélérat Dumouriez, de Pitt, de Cobourg, de Brunswick et des tyrans de la Prusse, de l'Autriche et de la Sardaigne ; mais leurs folles clameu...
...ines, ils ne détacheront pas une pierre de la cité qui concourut si bien, en détru...
...rnée du 10 août avec les braves fédérés de tous les départements, "aujourd'hui pou...
...ns les cachots ou expirés sous la hache de la contre-révolution au lieu même où ils chantèrent pour la première fois l'hymne sacré de la patrie. Que veulent-ils donc, ces ho...
...eurs ; l'égalité? ils sont les esclaves de ses plus cruels ennemis ; des lois? ils...
...ament la guerre civile ; la destruction de l'anarchie? ils ne reconnaissent plus n...
... .indivisible? ils- lia déchirent ; une Constitution libre enfin? ils l'effacent avec du san...
versez votre sang pour conquérir la liberté et l'égalité. Tant de sacrifices seraient-ils destinés à préparer le triomphe des émigrés, des prêtres réfractaires, des agioteurs, des accapareurs, des lâches égoïstes et de cette tourbe d'aristocrates de toutes les couleurs qui déchirent aujourd'hui la patrie qui leur a trop de fois pardonné, et qui se servent, pour y parvenir, des bras de nos frères égarés? Des prétendus Marseillais arrivent ; que veulent ces insensés? Ils hurlent la destruction de Paris, et leurs cris liberticides répondent à ceux des rebelles de la Vendée; ils répètent à l'envi les blasphèmes de l'infâme Bouillé, du traître Laïayette, du scélérat Dumouriez, de Pitt, de Cobourg, de Brunswick et des tyrans de la Prusse, de l'Autriche et de la Sardaigne ; mais leurs folles clameurs seront vaines, ils ne détacheront pas une pierre de la cité qui concourut si bien, en détruisant la Bastille, à nous donner la liberté le 14 juillet, et qui la sauva dans la mémorable journée du 10 août avec les braves fédérés de tous les départements, "aujourd'hui pour la plupart plongés dans les cachots ou expirés sous la hache de la contre-révolution au lieu même où ils chantèrent pour la première fois l'hymne sacré de la patrie. Que veulent-ils donc, ces hommes qui déshonorent un nom dont se seraient honorés tous les Français ? Que veu...
...tellites des conspirateurs et des traîtres ; la liberté? ils égorgent ses défenseurs ; l'égalité? ils sont les esclaves de ses plus cruels ennemis ; des lois? ils les violent toutes : la paix? ils proclament la guerre civile ; la destruction de l'anarchie? ils ne reconnaissent plus ni patrie ni Convention ; la République une et .indivisible? ils- lia déchirent ; une Constitution libre enfin? ils l'effacent avec du sang.
répandre le bruit que j'avais de 10 à 12,000 hommes ; que, même à mon arrivée à Mende, j'en avais près de 20,000 ; je le disais aux paysans qui é...
...avais en réalité qu'environ le neuvième de ce dernier nom; bre ; c'est sans doute ...
...uit qui engagea le département à sortir de Mende, ainsi que beaucoup d'autres pers...
... n'y a qu'un Dieu, que depuis le départ de Deborail (1) je n'ai écrit ni envoyé pe...
répandre le bruit que j'avais de 10 à 12,000 hommes ; que, même à mon arrivée à Mende, j'en avais près de 20,000 ; je le disais aux paysans qui étaient dans ma troupe afin qu'ils le répandissent, et, certainement, je crois que je n'en avais en réalité qu'environ le neuvième de ce dernier nom; bre ; c'est sans doute ce dernier bruit qui engagea le département à sortir de Mende, ainsi que beaucoup d'autres personnes, puis-qu'à mon arrivée la Aille était presque déserte. Je vous dirai, au surplus, comme il n'y a qu'un Dieu, que depuis le départ de Deborail (1) je n'ai écrit ni envoyé personne à Mende.
...chagrin, je n'ai pas encore eu le temps de penser à ma conscience ; j'ose espérer ... ...ilà, citoyen commissaire, ce que la mémoire me fournit ; je suis absorbé par le chagrin, je n'ai pas encore eu le temps de penser à ma conscience ; j'ose espérer qu'on voudra bien m'accorder le délai nécessaire ; pour cela j'implore votre pro...
... lieu d'espérer d'autres renseignements de Charrier, attendu que dans l'intervalle...
...'a condamné à perdre la tête aux termes de la loi et a même fait exécuter le jugement ce jour-d'hui à 2 heures de relevée ; nous avons clos ce présent pr...
N'y ayant plus lieu d'espérer d'autres renseignements de Charrier, attendu que dans l'intervalle des déclarations qu'il nous a faites et des lettres qu'il nous a écrites, le tribunal a terminé sa procédure, l'a condamné à perdre la tête aux termes de la loi et a même fait exécuter le jugement ce jour-d'hui à 2 heures de relevée ; nous avons clos ce présent procès-verbal et l'avons signé.
A Rodez, le 17 juillet 1793 A Rodez, le 17 juillet 1793
, l'an II de la ^République française une et indivis... , l'an II de la ^République française une et indivisible.
... officier municipal; Garrigues, notable la municipalité ; Bessière, commissaire de la société popidaire ; Ma-zars, commissaire de la société populaire. ...ministrateur du département; Constans, commissaire du département ; Albène fils, officier municipal; Garrigues, notable la municipalité ; Bessière, commissaire de la société popidaire ; Ma-zars, commissaire de la société populaire.
...atée du Pont-Saint-Esprit le 17 juillet 1793 (3). ... annexées à la lettre du représentant Albitte, commissaire à Varmée des Alpes, datée du Pont-Saint-Esprit le 17 juillet 1793 (3).
...is quatre ans vous endurea les fatigues de la guerre, depuis quatre ans vous Depuis quatre ans vous endurea les fatigues de la guerre, depuis quatre ans vous
(1) Sur le document de la Ribliothèque nationale on iîit : Déb... (1) Sur le document de la Ribliothèque nationale on iîit : Débore].
...sont enfin tous les abus, tous les maux de l'ancien régime qu'ils veulent reprodui...
...sas, et Bar-baroux y secouant la torche de la guerre civile. Qu'ils aillent à Nîme...
...nous saurons bientôt trouver les moyens de les leur envoyer. Mais qu'ils hâtent le...
...r ruine les massacres par eux projetés, de tous les vrais patriotes, c'est-à-dire de nos pères, de nos frères, de nos amis, dont ils ont proclamé la pros...
...but, c'est un roi qu'il leur faut ; ce sont des nobles, co sont des maîtres, ce sont enfin tous les abus, tous les maux de l'ancien régime qu'ils veulent reproduire. Eh bien ! qu'ils rebroussent chemin, ils ont mal pris leur route, qu'ils aillent à Coblentz, qu'ils aillent chercher dans le Calvados, et Buzot, et Gorsas, et Bar-baroux y secouant la torche de la guerre civile. Qu'ils aillent à Nîmes, y trouver le contre-révolutionnaire Rabaut et ses dignes amis ; qu'ils aillen...
... Birotteau actuellement occupés à perdre Lyon sont nécessaires à leurs projets, nous saurons bientôt trouver les moyens de les leur envoyer. Mais qu'ils hâtent leur retraite, et qu'ils n'attendent pas que nous prévenions, par leur ruine les massacres par eux projetés, de tous les vrais patriotes, c'est-à-dire de nos pères, de nos frères, de nos amis, dont ils ont proclamé la proscription.
...es hommes séduits par l'or, et victimes de l'erreur ne sont-ils qu'égarés ; s'il e...
...es 32 députés trop justement soupçonnés de trahison, s'ils les veulent trouver dan...
...e ces lâches conspirateurs ont tous fui de ses murs, et qu'ils sont occupés actuel...
Mais peut-être ces hommes séduits par l'or, et victimes de l'erreur ne sont-ils qu'égarés ; s'il en est ainsi, qu'ils s'arrêtent, qu'ils écoutent des frères ; s'ils demandent les 32 députés trop justement soupçonnés de trahison, s'ils les veulent trouver dans Paris, qu'ils apprennent que ces lâches conspirateurs ont tous fui de ses murs, et qu'ils sont occupés actuellement dans quelques départements à i fomenter la guerre civile ; qu'ils lisent ...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 381
Constitution qui vient de nous être donnée, et que nous leur présentons couronnée de l'olivier de la paix ; qu'au lieu d'être les sbires de tous les émigrés qu'ils ont laissés lâchement rentrer dans leur ville, et de tous les conspirateurs qui les payent honteusement, qu'au lieu de combattre pour quelques négociants avar...
...es et ambitieux, ils soient les soldats de la République ; qu'ils forment des bata...
...elonnette, et que là, sous les drapeaux de la liberté, à la voix de Kellermann ou de Brunet, ils combattent les satellites d...
Constitution qui vient de nous être donnée, et que nous leur présentons couronnée de l'olivier de la paix ; qu'au lieu d'être les sbires de tous les émigrés qu'ils ont laissés lâchement rentrer dans leur ville, et de tous les conspirateurs qui les payent honteusement, qu'au lieu de combattre pour quelques négociants avares, pour des administrateurs perfides et ambitieux, ils soient les soldats de la République ; qu'ils forment des bataillons patriotiques, qu'ils marchent vers Nice et Barcelonnette, et que là, sous les drapeaux de la liberté, à la voix de Kellermann ou de Brunet, ils combattent les satellites des tyrans, ou bien que, s'embarquant sur les vaisseaux qui ont apporté l'or qui ...
...nt-ils été assez aveugles pour recevoir de toi leur mission ? Non, les vainqueurs ...
...t ses adhérents furent toujours ennemis de la liberté et amis des tyrans, ils save...
...tes ! eux qui ont soutenu tout le poids de la Révolution, eux qui ont démasqué tous les traîtres, eux qui viennent de présenter une Constitution qui, dût-elle périr à sa naissance, restera gravée dans le cœur de tous les bons Français et renaîtra un j...
...i prostituent en ce moment le saint nom de liberté. Tu les accuses de royalisme ! Où est donc dans cette Constitution le chapitre roi, l'article dictateur? Où est lp texte qui _permet de violer les droits de l'homme et sa propriété? Réponds, vil calomniateur, qui ne rougis pas de parler comme les Brunswick, les Cobourg...
composent ta phalange ? auraient-ils été assez aveugles pour recevoir de toi leur mission ? Non, les vainqueurs du 10 août savent-bien que Castellamet et ses adhérents furent toujours ennemis de la liberté et amis des tyrans, ils savent bien que ceux qui ont partagé leurs dangers et leurs exploits le 10 août, son...
...i d'anarchistes, et qu'on veut leur faire égorger. Ces Montagnards, des anarchistes ! eux qui ont soutenu tout le poids de la Révolution, eux qui ont démasqué tous les traîtres, eux qui viennent de présenter une Constitution qui, dût-elle périr à sa naissance, restera gravée dans le cœur de tous les bons Français et renaîtra un jour sur les cadavres des vils hypocrites qui prostituent en ce moment le saint nom de liberté. Tu les accuses de royalisme ! Où est donc dans cette Constitution le chapitre roi, l'article dictateur? Où est lp texte qui _permet de violer les droits de l'homme et sa propriété? Réponds, vil calomniateur, qui ne rougis pas de parler comme les Brunswick, les Cobourg et les Dumouriez.
...stocratique que tu as formé se grossira de tous les mécontents, de tous les ennemis de la Constitution ; et c'est l'étendard tricolore à la ma...
... te servir, l'échafaud t'attend au bout de ton abomi-
...r ? Vil intrigant ! tu mendies partout des secours ; tu espères que le noyau aristocratique que tu as formé se grossira de tous les mécontents, de tous les ennemis de la Constitution ; et c'est l'étendard tricolore à la main, que tu déclares la guerre au peuple au nom des riches. Ah ! jette le masque imposteur qui ne peut plus te servir, l'échafaud t'attend au bout de ton abomi-
...leur faisons, s'ils acceptent le rameau de paix que nous leur présentons, donnons-... ... brigands. S'ils ouvrent les yeux, s'ils reconnaissent le beau présent que nous leur faisons, s'ils acceptent le rameau de paix que nous leur présentons, donnons-leur le baiser fraternel. S'ils persistent dans leur rage liberticide, chargez v...
... Pierre Aurel, imprimeur du département de la Drôme). (A Valence, chez Pierre Aurel, imprimeur du département de la Drôme).
...olutionnaire ; Marseille a fait en 1792 de grands efforts pour la Révolution, Mars...
...ers, va être pour la postérité un objet de pitié ou d'exécra-tion.
...soutenir le pain à 5 sols chez les boulangers, et soudoyer leur armée contre-révolutionnaire ; Marseille a fait en 1792 de grands efforts pour la Révolution, Marseille s'est immortalisée le 10 août, et Marseille, flétrissant aujourd'hui ses lauriers, va être pour la postérité un objet de pitié ou d'exécra-tion.
Il t'appartient bien de parler de liberté, à toi Castellamet ! qui ne pus obtenir ni estime, ni confiance, ni même de carte civique, tout le temps que Marseille fut patriote ! Il t'appartient bien de parler de rendre à la Convention son lustre, toi ...
...te est proscrite par un décret solennel de la Convention nationale !
Il t'appartient bien de parler de liberté, à toi Castellamet ! qui ne pus obtenir ni estime, ni confiance, ni même de carte civique, tout le temps que Marseille fut patriote ! Il t'appartient bien de parler de rendre à la Convention son lustre, toi dont la tête est proscrite par un décret solennel de la Convention nationale !
Il t'appartient bien de parler des lois ! toi qui es le chef d'un tribunal sanguinaire, violateur de toutes les lois ! Il t'appartient bien de parler des lois ! toi qui es le chef d'un tribunal sanguinaire, violateur de toutes les lois !
Tu dis que, ralliés autour de leurs premiers trophées, les vainqueurs...
...anarchie dans ces mêmes champs, témoins de leurs exploits. Les vainqueurs du 10 ao...
Tu dis que, ralliés autour de leurs premiers trophées, les vainqueurs du 10 août vont combattre et renverser l'anarchie dans ces mêmes champs, témoins de leurs exploits. Les vainqueurs du 10 août sont-ils ceux qui
Tu parles d'unité de la République et tu. veux la déchirer ;...
...s propriétés, et tes prisons regorgent, de victimes! Tu parles de respect à la Convention, et tu la mécon...
...n ton exécrable manifeste, il n'y avait de véritables représentants du peuple français que lès amis de Pitt et de Dumouriez. Eh ! qu'ont-ils fait ces hom...
Tu parles d'unité de la République et tu. veux la déchirer ; du respect des personnes; et des propriétés, et tes prisons regorgent, de victimes! Tu parles de respect à la Convention, et tu la méconnais, tu n'en veux, plus ! Tu ne veux voir dans la Convention que les traîtres que va juger la loi, et tu en proscris le reste ! Ainsi, selon ton exécrable manifeste, il n'y avait de véritables représentants du peuple français que lès amis de Pitt et de Dumouriez. Eh ! qu'ont-ils fait ces hommes que tu idolâtres aujourd'hui, et que Marseille elle-même proscrivait au 15 m...
...ans ce cratère qui fut toujours empesté de miasmes aristocrates j Brissot, faussai... ...ements ; Buzot: est à Evreux, Barbaroux à Caen, Birotteau, Roland sont à Lyon, dans ce cratère qui fut toujours empesté de miasmes aristocrates j Brissot, faussaire pour la centième fois, fuyait en Suisse, d'autres sont dans la Yendée.
...ur procurer au peuple français l'espèce de liberté contenue dans, ton manifeste, que ces monstres comblent enfin la mesure de leurs forfaits. Et c'est aussi pour procurer au peuple français l'espèce de liberté contenue dans, ton manifeste, que ces monstres comblent enfin la mesure de leurs forfaits.
...'accord avec elles et tous les révoltés de la Vendée, que tu veux concourir-à la destruction de ta patrie. ...ards sur les puissances coalisées qui bordent les frontières, ou plutôt, c'est d'accord avec elles et tous les révoltés de la Vendée, que tu veux concourir-à la destruction de ta patrie.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 382
Fait à Grenoble, le 7 juillet 1793, 1 an II -de-la République française. Fait à Grenoble, le 7 juillet 1793, 1 an II -de-la République française.
la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793 la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793
De ma retraite, le 20 juin 1793 De ma retraite, le 20 juin 1793
...ière ; viens plutôt te mettre à la tête de ton aveugle phalange, nous t attendons sur cette rive, que tu espferes en vain souiller de tes impostures ; viens y mourir en héros de Coblentz ; et ensuite nous embrasserons... nable carrière ; viens plutôt te mettre à la tête de ton aveugle phalange, nous t attendons sur cette rive, que tu espferes en vain souiller de tes impostures ; viens y mourir en héros de Coblentz ; et ensuite nous embrasserons nos frères que tu as égares..
(A Grenoble, de Vimprimerie d'Allier.) (A Grenoble, de Vimprimerie d'Allier.)
...tée du Pont-Saint-Esprit, le 17 juillet 1793. ...nnexées à la lettre du représentant Albitte, commissaire à l'armée des Alpes, datée du Pont-Saint-Esprit, le 17 juillet 1793.
lettre de Eabaut-Saint-Etienne, membre de la Convention nationale, aux citoyens d... lettre de Eabaut-Saint-Etienne, membre de la Convention nationale, aux citoyens du département du Gard (2)t
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer que j'é...
...ale, la proscription des députes pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze, j'avais employ...
...tenir les propriétés cçntre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé ;...
...ils ont obtenu qu'elle serait supprimée de peur qu'elle ne révélât le complot qui ...
C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer que j'écris à mes concitoyens, ils ont -appris l'attentat commis contre la représentation nationale, la proscription des députes pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze, j'avais employé avec elle dix jours d'existence à dévoiler les manœuvres des conspirateurs, à les déconcerter, à ranimer l'esprit public, à protéger la Convention, à maintenir les propriétés cçntre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé ; les conspirateurs n'ont pas permis qu'elle fût entendue ; ils ont obtenu qu'elle serait supprimée de peur qu'elle ne révélât le complot qui était à la veille d'être exécuté,, ils l'ont fait proscrire, et mettre ses membr...
...arrestation. Qui peut ignorer en France de quelle manière il a été obtenu? J'ai se...
...ant heureux où je pourrais voler auprès de mes
Je n'ai point obéi au décret d'arrestation. Qui peut ignorer en France de quelle manière il a été obtenu? J'ai secoué lé joug des tyrans qui tenaient la Convention asservie, je me suis soustrai...
...i résister, et je me suis enfoncé dans une retraite obscure, en attendant l'instant heureux où je pourrais voler auprès de mes
( concitoyens et leur offrir le tribut de mon expérience. ( concitoyens et leur offrir le tribut de mon expérience.
...point que la calomnie m'a noirci auprès de quelques-uns d'eux ; mais Je n'ignore point que la calomnie m'a noirci auprès de quelques-uns d'eux ; mais
i l'homme public qui n'a pas le courage de sacrifier jusqu'à sa réputation pour servir ses concitoyens, n'est pas digne de ses fonctions. La calomnie est l'arme p...
...e les représentants les plus purs, afin de leur ôter la confiance du peuple français, et de la livrer ensuite à des hommes pervers ...
...ensevelir la liberté sous les décombres de l'anarchie. Ce malheur n'arrivera point...
...nçais ne permettront pas qu'une poignée de tyrans s'empare dans la ville centrale, de tout le pouvoir national, et laisse dis...
..., qui retient dans ses murs les députés de France prisonniers, qui les abreuve d'outrages et les accable de calomnie, et qui, fière de commander à la ville populeuse qu'elle ...
... point. Les Français secoueront le joug de ces sociétés extravagantes où le fanatisme aveugle est aux gages de l'anarchie, où l'hypocrisie sectaire tr...
...n arrive au despotisme par les sentiers de la popularité, où l'on prépare la guerr...
i l'homme public qui n'a pas le courage de sacrifier jusqu'à sa réputation pour servir ses concitoyens, n'est pas digne de ses fonctions. La calomnie est l'arme perfide dont on s'est servi, pendant deux ans, contre les représentants les plus purs, afin de leur ôter la confiance du peuple français, et de la livrer ensuite à des hommes pervers qui voulaient ensevelir la liberté sous les décombres de l'anarchie. Ce malheur n'arrivera point, grâce à l'énergie des départements. La liberté triomphera. Les Français ne permettront pas qu'une poignée de tyrans s'empare dans la ville centrale, de tout le pouvoir national, et laisse dissiper dans une effroyable prodigalité toute la fortune publique. Ils ressentiron...
...égislatures asservies, qui gouverne par des tribunes et commande par des^ piques, qui retient dans ses murs les députés de France prisonniers, qui les abreuve d'outrages et les accable de calomnie, et qui, fière de commander à la ville populeuse qu'elle asservit, aspire à donner des lois à toute la France. La liberté ne périra point. Les Français secoueront le joug de ces sociétés extravagantes où le fanatisme aveugle est aux gages de l'anarchie, où l'hypocrisie sectaire trompe le peuple pour l'asservir, où l'on arrive au despotisme par les sentiers de la popularité, où l'on prépare la guerre civile en excitant les citoyens contre les citoyens, et où les étrangers soudo...
...noncent pas avec énergie, c'en est fait de la liberté. Les bons citoyens de Paris les attendent et béni; ront leurs...
...me où on l'a conduit. On l'échauffé par de fausses terreurs, on la soulève pour du...
...la flattant, on la trompe en l'enivrant de sa prétendue souveraineté, on l'égaré par l'orgueil du nom de Paris,, et telle est la faiblesse morale de cette masse confuse, que des troupes de femmes y font la loi et font fléchir la...
Si les départements ne se prononcent pas avec énergie, c'en est fait de la liberté. Les bons citoyens de Paris les attendent et béni; ront leurs libérateurs. C'est la France qui doit sauver la France. Marseille et Lyon se so...
..., égarée, agitée, portée à tous les mouvements qu'on lui inspire, sans savoir même où on l'a conduit. On l'échauffé par de fausses terreurs, on la soulève pour du pain, on l'abuse en la flattant, on la trompe en l'enivrant de sa prétendue souveraineté, on l'égaré par l'orgueil du nom de Paris,, et telle est la faiblesse morale de cette masse confuse, que des troupes de femmes y font la loi et font fléchir la force armée, les magistrats et les autorités.
...laume, d'Artois et Dumouriez triomphent de nos extravagances et sourient à nos mal...
...es hommes qui accourront délivrer Paris de ses tyrans et dissiper les anarchistes, sauront ensuite écraser les rebelles de l'intérieur ; et ce sera délivrer Paris...
...eurs secours pour accabler les rebelles de l'Ardèche et de la Lozère, ces re-
Déjà Pitt, Guillaume, d'Artois et Dumouriez triomphent de nos extravagances et sourient à nos malheurs ; ils croient aussi, sans doute, que toute la France est dans Paris ; ils se sont trompés : les mêmes hommes qui accourront délivrer Paris de ses tyrans et dissiper les anarchistes, sauront ensuite écraser les rebelles de l'intérieur ; et ce sera délivrer Paris deux fois. Ne nous fions plus à des ministres, ou corrompus, ou tremblants sous la férule des anarchistes. Si vous eussiez attendu leurs secours pour accabler les rebelles de l'Ardèche et de la Lozère, ces re-

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 383
Fait au .comité de Salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II de la République- française. Fait au .comité de Salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II de la République- française.
Fait à Nîmes au comité de salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II. de la République française. Fait à Nîmes au comité de salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II. de la République française.
séances, a décrété d'arrestation 32 de ses membres, malgré les réclamations d'une grande partie d'entre eux; les uns, membres de la commission des Douze, sans l'entendr...
...it faites. Nous déposons la déclaration de ces faits dans les mains sures de ceux que la commune de Nîmes avait déjà choisis pour porter à ...
...t par quels moyens on empêche la vérité de passer jusqu'à vous : ils■ vous diront combien il nous-est impossible de lutter avec succès contre tous les gen-...
...et combien il leur aurait été difficile de faire entendre vos justes demandes, s'i...
...ous nous en êtes garants, généreux amis de la liberté ; elle sortira victorieuse de cette lutte nouvelle. Au milieu de l'indignation qu'a excitée l'attentat c...
...onale, vous vous rallierez autour d'une constitution républicaine ; vous emploierez l'énergie que les dangers de la patrie inspirent aux Français, à rep...
séances, a décrété d'arrestation 32 de ses membres, malgré les réclamations d'une grande partie d'entre eux; les uns, membres de la commission des Douze, sans l'entendre, quoique trois décrets successifs eussent donné la parole à son rapporteur ; l...
...s eurent été entendus, avait déclaré calomnieuses les imputations qu'on leur avait faites. Nous déposons la déclaration de ces faits dans les mains sures de ceux que la commune de Nîmes avait déjà choisis pour porter à la Convention ses justes plaintes sur les Vexations auxquelles une partie des re...
...eur, ont fait connaître, ceux dont eux-mêmes ont été les témoins. Ils vous diront par quels moyens on empêche la vérité de passer jusqu'à vous : ils■ vous diront combien il nous-est impossible de lutter avec succès contre tous les gen-! res d'oppression qui nous entourent et combien il leur aurait été difficile de faire entendre vos justes demandes, s'ils avaient cru le devoir. Cependant, vous nous en êtes garants, généreux amis de la liberté ; elle sortira victorieuse de cette lutte nouvelle. Au milieu de l'indignation qu'a excitée l'attentat commis contre la représentation nationale, vous vous rallierez autour d'une constitution républicaine ; vous emploierez l'énergie que les dangers de la patrie inspirent aux Français, à repousser ses ennemis ; et la République-française, une et indivisible, établie sur...
belles seraient victorieux comme ceux de ^ la Yendée. Ne-vous fiez qu'à vous de la délivrance commune. Yivé'la Républiq...
...ivre que par l'insurrection universelle de tous les départements républicains.
belles seraient victorieux comme ceux de ^ la Yendée. Ne-vous fiez qu'à vous de la délivrance commune. Yivé'la République une et indivisible : mais elle ne peut vivre que par l'insurrection universelle de tous les départements républicains.
...es est violé. Je n'ai pu partir à cause de la loi des passeports. Je servirai la chose publique, de tout mon pouvoir par ma plume, quelle que soit encore la tyrannie que les despotes de la France veuillent exercer sur moi. Je n'ai pu écrire plus tôt parce que le secret des lettres est violé. Je n'ai pu partir à cause de la loi des passeports. Je servirai la chose publique, de tout mon pouvoir par ma plume, quelle que soit encore la tyrannie que les despotes de la France veuillent exercer sur moi.
Le comité de salut public du département du Gard ordonne l'impression, la pubhca: tion et l'affiche de cette lettre et son envoi aux districts...
... du ressort, aux départements et armees de la République.
Le comité de salut public du département du Gard ordonne l'impression, la pubhca: tion et l'affiche de cette lettre et son envoi aux districts, municipalités et gardes nationales du ressort, aux départements et armees de la République.
...rimé à Nîmes, à l'imprimerie nationale, de J. Gaude, imprimeur du département du G... (Imprimé à Nîmes, à l'imprimerie nationale, de J. Gaude, imprimeur du département du Gard.)
...arraché des décrets. Notre devoir était de vous en écrire les premiers, nous l'avo...
...é ; il l'est encore, et nous avons lieu de croire que les nôtres ne sont pas parve...
...e la Convention nationale a été dernièrement opprimée, et que la violence lui a arraché des décrets. Notre devoir était de vous en écrire les premiers, nous l'avons fait. Mais le secret des lettres a été violé ; il l'est encore, et nous avons lieu de croire que les nôtres ne sont pas parvenues à leur destination. o
...si, ont-ils employé les moyens nombreux de s'y opposer, qu'ils ont en leur pouvoir...
...nacée et cernée dans toutes les avenues de la salle de ses
...rte barrière à leurs usurpations, c'était déconcerter toutes leurs mesures : aussi, ont-ils employé les moyens nombreux de s'y opposer, qu'ils ont en leur pouvoir. Us ont environné la Convention sur elle. La Convention, menacée et cernée dans toutes les avenues de la salle de ses
A Paris, ce 20 juin 1793 A Paris, ce 20 juin 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Le comité de salut public du département du Gard ord...
...ressort, aux départements et aux armées de la République ; _
Le comité de salut public du département du Gard ordonne que la déclaration ci-dessus sera imprimée, publiée et affichée, envoyée aux districts, municipalités et gardes nationales du ressort, aux départements et aux armées de la République ; _
Arrête, en outre, que l'original de cette déclaration remis aujourd'hui au comité de salut public par les quatre députés des sections de Nîmes auprès de la Convention nationale, sera déposé au... Arrête, en outre, que l'original de cette déclaration remis aujourd'hui au comité de salut public par les quatre députés des sections de Nîmes auprès de la Convention nationale, sera déposé aux archives du département.
...ement du Gard, place du Château, n° 32, 1793.) (Imprimé à Nîmes, chez C. Belle, imprimeur national du département du Gard, place du Château, n° 32, 1793.)

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 384
...tement du Mont-Blanc, des 27 et 28 juin 1793, l'an II de la République française (1). Extrait des procès-verbaux des séances du conseil général du département du Mont-Blanc, des 27 et 28 juin 1793, l'an II de la République française (1).
Espérez-vous, au moment ou un projet de constitution va nous être présenté, influencer notre opinion par l'appareil de la force ? et nous ravir l'expression de notre pensée, la plus chère propriété de l'homme? Espérez-vous, au moment ou un projet de constitution va nous être présenté, influencer notre opinion par l'appareil de la force ? et nous ravir l'expression de notre pensée, la plus chère propriété de l'homme?
thier, représentants du peuple auprès de thier, représentants du peuple auprès de
...yrénées ; tandis que vous vous efforcez de diriger contre des citoyens paisibles l... ...irs, vous retenez sur les bords du Rhône les forces destinées pour l'armée des Pyrénées ; tandis que vous vous efforcez de diriger contre des citoyens paisibles les troupes qui devaient faire leur^ sûreté, les Espagnols envahissent notre terr...
... établir dans ces contrées la dictature de la terreur, et nous accabler sous des c...
...lus pesantes que celles que nous venons de bri-ser?
Prétendez-vous régner sur les départements du Midi par la violence, établir dans ces contrées la dictature de la terreur, et nous accabler sous des chaînes mille fois plus pesantes que celles que nous venons de bri-ser?
...eront toutes leurs forces pour éloigner de leurs foyers le flambeau de la guerre civile. Ils vous déclarent qu'ils emploieront toutes leurs forces pour éloigner de leurs foyers le flambeau de la guerre civile.
...a liberté, et que c'est pour la défense de ces droits sacrés qu'ils se sont levés ... Ils déclarent qu'ils veulent la République une et indivisible, l'égalité, la liberté, et que c'est pour la défense de ces droits sacrés qu'ils se sont levés lorsqu'ils les ont cru bles-scs *
...utes les mesures prises par leur comité de salut public, qui n'a été que l'organe fidèle de leur volonté souveraine ; Ils déclarent qu'ils approuvent toutes les mesures prises par leur comité de salut public, qui n'a été que l'organe fidèle de leur volonté souveraine ;
...dans vos projets funestes, vous tentiez de nouveaux efforts pour les asservir, le tocsin de la liberté sonnera dans toutes, les com...
...r sur les limites du département, avant de le voir'subiugué. v
Ils vous déclarent, enfin, que si, persistant dans vos projets funestes, vous tentiez de nouveaux efforts pour les asservir, le tocsin de la liberté sonnera dans toutes, les communes du département ; que leurs habitants viendront en masse se présenter à vot...
... l'on continue à les vouloir opprimer,' opposer la force à la force, et mou-. rir sur les limites du département, avant de le voir'subiugué. v
A Nîmes, ce 12 juillet 1793 A Nîmes, ce 12 juillet 1793
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
...lée que les commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'ar... Un membre informe l'assemblée que les commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'arrestation sans qu'il ait pu savoir pourquoi, ni par quel ordre.
Un mouvement de surprise et de douleur s'empare à l'instant de l'assemblée entière. Un mouvement de surprise et de douleur s'empare à l'instant de l'assemblée entière.
Un membre interpelle ses collègues de déclarer s'il n'est aucun d'eux qui soit instruit des motifs de cette arrestation et des ordres qui l'o... Un membre interpelle ses collègues de déclarer s'il n'est aucun d'eux qui soit instruit des motifs de cette arrestation et des ordres qui l'ont fait exécuter. Tous répondent qu'ils sont à cet égard dans la plus parfaite i...
...le et dit : « J'ai quelque connaissance de cette affaire, je vais vous en faire part. Le citoyen Noël, adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, s'est présenté hier ...
...au ; il m'a annoncé qu'il était porteur de réquisitions des représentants du peuple français au commandant de la place pour faire arrêter les commissaires du département de Rhône-et-Loire ; c'est sans doute en vertu de cet ordre que leur arrestation a été ex...
...illeurs du procès-verbal auquel le juge de paix doit avoir procédé. C'est là tout ...
Le procureur général syndic prend la parole et dit : « J'ai quelque connaissance de cette affaire, je vais vous en faire part. Le citoyen Noël, adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, s'est présenté hier sur le tard à mon bureau ; il m'a annoncé qu'il était porteur de réquisitions des représentants du peuple français au commandant de la place pour faire arrêter les commissaires du département de Rhône-et-Loire ; c'est sans doute en vertu de cet ordre que leur arrestation a été exécutée ; il en résultera d'ailleurs du procès-verbal auquel le juge de paix doit avoir procédé. C'est là tout ce que je sais à cet égard. »
... courrier extraordinaire au département de Rhône-et-Loire pour l'informer de cet événement et lui marquer le vif int... Un membre demande qu'il soit dépêché un courrier extraordinaire au département de Rhône-et-Loire pour l'informer de cet événement et lui marquer le vif intérêt qu'y prend l'administration. Cette motion est unanimement adoptée.
...ensuite qu'il sera nommé une commission de "deux membres, pour prendre tous renseignements au sujet de cette arrestation, se transporter auprès du juge de paix pour vérifier s'il en a été dressé...
...n demander une copie-L'assemblée charge de cette mission les citoyens Lyonnaz et D...
Le conseil arrête ensuite qu'il sera nommé une commission de "deux membres, pour prendre tous renseignements au sujet de cette arrestation, se transporter auprès du juge de paix pour vérifier s'il en a été dressé procès-verbal, et lui en demander une copie-L'assemblée charge de cette mission les citoyens Lyonnaz et Degeorge.
...on est pénible, j'ai à vous communiquer de tristes et désolantes vérités j je ne puis prévoir quelles seront pour moi les suites de mon courage et de ma franchise ; n'importe, j'ai juré de maintenir la liberté et l'égalité et de mourir, s'il le faut, à mon poste, en f... ...d'eux, le citoyen Lyonnaz, ayant obtenu la parole, a dit : « Citoyens, ma position est pénible, j'ai à vous communiquer de tristes et désolantes vérités j je ne puis prévoir quelles seront pour moi les suites de mon courage et de ma franchise ; n'importe, j'ai juré de maintenir la liberté et l'égalité et de mourir, s'il le faut, à mon poste, en faisant mon devoir, je saurai garder mes serments.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 385
...sportés, mon collègue et moi, à l'hôtel de la Poste, nous avons appris du citoyen Rivaud, maître de l'auberge, et de ses gens que nous avons interroges, que...
...s avaient pris la route d'Aix, que, peu de temps après, le citoyen Noël , adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, accompagné de la force armée, est venu les réclamer, ...
... citoyen Chabert, a conseillé et dirigé de concert avec celui-ci une exacte et scr...
...n dans toute l'auberge, que l'inutilité de cette recherche les ayant tous convaincus de la réalité du départ des commissaires, ...
...versé dans le même lieu avec les agents de la perquisition.
Nous nous sommes transportés, mon collègue et moi, à l'hôtel de la Poste, nous avons appris du citoyen Rivaud, maître de l'auberge, et de ses gens que nous avons interroges, que les commissaires étaient partis hier à sept heures du soir, et qu'ils avaient pris la route d'Aix, que, peu de temps après, le citoyen Noël , adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, accompagné de la force armée, est venu les réclamer, que sur la réponse qu'on lui a faite relativement à leur départ et à la route qu'ils avaient prise, le citoyen Favre-Buisson, procureur général syndic, suivi du citoyen Chabert, a conseillé et dirigé de concert avec celui-ci une exacte et scrupuleuse perquisition dans toute l'auberge, que l'inutilité de cette recherche les ayant tous convaincus de la réalité du départ des commissaires, le citoyen Noël s'est alors déterminé à les suivre sur la route qui lui avait ét...
... fût disposé pour cela, et que dans l'intervalle ils ont écrit, lu, mangé et conversé dans le même lieu avec les agents de la perquisition.
...es, qu'une* heure environ après le juge de paix, conduit par le procureur général ...
...st présenté à l'auberge où, en presence de ce dernier, il a interrogé les détenus, et a dressé procès-verbal de leurs réponses, et qu'enfin il n'y avai...
...conduire à Grenoble : nous sommes allés de la chez le juge de paix, il nous a présenté un procès-verb...
...ue les deux commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'ar...
...x prétendus commissaires du département de Rhône-et-Loire se sont introduits dans ...
...e citoyen Noël, adjoint a l'état-major, de requérir le commandant de la force armée à Chambéry, de les faire mettre en état d'arrestation, et de suite les faire traduire à Grenoble.» La lecture de ce procès-verbal que le juge de paix ne tardera pas de vous transmettre, vous instruira d autr...
...e je suis allé hier au soir a l'auberge de la poste ; mon intention était d y voir le citoyen Noël, et de le prévenir que la municipalité, à qui j'avais écrit de lui procurer une voiture, avait rempli ...
...'on y a îaite, que j ai conduit le juge de paix auprès lre série. t. lxix.
...a ramenés chez le citoyen Rivaud où ils sont arrivés ce matin vers les six helures, qu'une* heure environ après le juge de paix, conduit par le procureur général syndic, s'est présenté à l'auberge où, en presence de ce dernier, il a interrogé les détenus, et a dressé procès-verbal de leurs réponses, et qu'enfin il n'y avait qu'un quart d heure quand nous nous sommes présentés, qu on les avait fait monter en voiture pour les conduire à Grenoble : nous sommes allés de la chez le juge de paix, il nous a présenté un procès-verbal dont nous avons pris lecture, nous y avons vu que les deux commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'arrestation par le citoyen Noël, en suite d'un ordre des représentants du peuple près 1 armée des Alpes, conçu en ces termes : « Ayant appris que deux prétendus commissaires du département de Rhône-et-Loire se sont introduits dans le département du Mont-Blanc, nous chargeons le citoyen Noël, adjoint a l'état-major, de requérir le commandant de la force armée à Chambéry, de les faire mettre en état d'arrestation, et de suite les faire traduire à Grenoble.» La lecture de ce procès-verbal que le juge de paix ne tardera pas de vous transmettre, vous instruira d autres faits qui ne sont pas d'une moins grande importance. Le procureur général syndic a dit : « Il est vrai que je suis allé hier au soir a l'auberge de la poste ; mon intention était d y voir le citoyen Noël, et de le prévenir que la municipalité, à qui j'avais écrit de lui procurer une voiture, avait rempli cet objet, il m'en avait fait la réquisition par écrit. Je la déposé sur le bure...
... bu et mangé dans cette auberge, que j'ai conseille et dirigé la perquisition qu'on y a îaite, que j ai conduit le juge de paix auprès lre série. t. lxix.
...la déposition du citoyen Rivaud, maître de poste, et celle de ses gens ; mais qu'indépendamment de cette preuve, il résulte des aveux même...
...ps qu'elle a dure, qu'il s'est empressé de procurer une voiture au citoyen Noël, et qu'enfin il n'est sorti de 1 auberge que lorsque celui-ci l'a quit...
...e, et dit que la venté des faits qu'il vient d'exposer peut etre constatée, par la déposition du citoyen Rivaud, maître de poste, et celle de ses gens ; mais qu'indépendamment de cette preuve, il résulte des aveux mêmes du procureur général syndic, qu'il a coopéré à l'arrestation des commissaires,...
...rendu dans l'endroit où la perquisition a été faite, qu'il est resté tout le temps qu'elle a dure, qu'il s'est empressé de procurer une voiture au citoyen Noël, et qu'enfin il n'est sorti de 1 auberge que lorsque celui-ci l'a quittée pour courir à leur poursuite.
...es, a-t-il ajoute, que l'administration de ce département se trouve évidemment compromise auprès de celle du département de Rhône-et-Loire : comment en effet ce dé...
...u dans une circonstance qui vous touche de si près ; et que devez-vous penser vous-mêmes de ces réticences de 1 activité et de l'empressement qu'il a mis à faire arrêter vos frères de Lyon, lui qui, dans le repas amical que...
...iasme, ne s'empressa pas moins que vous de leur prodiguer les témoignages d'une cordialité et d'une joie qu'ils avaient le droit de croire sincères. »
« Tel est, citoyens, l'état des choses, a-t-il ajoute, que l'administration de ce département se trouve évidemment compromise auprès de celle du département de Rhône-et-Loire : comment en effet ce département pourra-t-il croire que le procureur général syndic ait agi à votre insu dans une circonstance qui vous touche de si près ; et que devez-vous penser vous-mêmes de ces réticences de 1 activité et de l'empressement qu'il a mis à faire arrêter vos frères de Lyon, lui qui, dans le repas amical que vous leur donnâtes hier ou le serment d'attachement à la République une et indivisible fut répété par eux avec tant d enthousiasme, ne s'empressa pas moins que vous de leur prodiguer les témoignages d'une cordialité et d'une joie qu'ils avaient le droit de croire sincères. »
...embre, le conseil arrête que le rapport de ses commissaires et la reponse du procu... Sur la motion d'un membre, le conseil arrête que le rapport de ses commissaires et la reponse du procureur général syndic, seront insérés tout au long dans le procès-verbal.
...re observe que la décence et la dignité de son poste, ne permettaient pas au procureur général syndic de s'employer lui-meme personnellement à f...
...gé son zèle officieux ; il l'interpelle de déclarer si le citoyen Noël, au moment de son arrivée, ne lui a pas remis une let...
... lue aussitôt à voix basse, en présence de quelques personnes ; le procureur génér...
Un membre observe que la décence et la dignité de son poste, ne permettaient pas au procureur général syndic de s'employer lui-meme personnellement à fournir une voiture au citoyen Noël, qu'aucun ordre connu, aucune réquisition app...
... néanmoins vraisemblable que des instructions particulières ont enflamme et dirigé son zèle officieux ; il l'interpelle de déclarer si le citoyen Noël, au moment de son arrivée, ne lui a pas remis une lettre qu il a lue aussitôt à voix basse, en présence de quelques personnes ; le procureur général syndic a répondu qu'il avait effectivement reçu une lettre des mains du citoy...
Un membre annonce que le juge de paix-a transmis le procès-verbal de l'arrestation des commissaires ; le sec... Un membre annonce que le juge de paix-a transmis le procès-verbal de l'arrestation des commissaires ; le secrétaire en fait lecture.
...plus grande surprise en voyant que deux de ses membres se trouvent compromis dans ...
...s dit, se sont présentés au département de Rhône-et-Loire^ comme en-
L'assemblée témoigne la plus grande surprise en voyant que deux de ses membres se trouvent compromis dans les réponses personnelles des commissaires : « Les citoyens Villat et Degeorge, ont-ils dit, se sont présentés au département de Rhône-et-Loire^ comme en-
mandaient au moins de vouloir s'unir à eux en ne faisant plus... mandaient au moins de vouloir s'unir à eux en ne faisant plus qu'une seule et même famille, qu un seul et indivisible département, et que pou...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 386
Du lundi 15 juillet 1793, l'an II de la République française, à 8 heures du ... Du lundi 15 juillet 1793, l'an II de la République française, à 8 heures du matin.
...nt du Gard prend connaissance du,projet de l'Acte constitutionnel : elle y reconnaît un gouvernement prop... L'assemblée représentative des communes du département du Gard prend connaissance du,projet de l'Acte constitutionnel : elle y reconnaît un gouvernement propre à maintenir les droits du peuple, la propriété, la liberté et l'égalité, la R...
...s du Gard, qu'il y a lieu à accepter la Constitution : ordonne au département et aux districts de la faire parvenir de suite aux municipalités ; et invite les... Elle déclare aux citoyens du Gard, qu'il y a lieu à accepter la Constitution : ordonne au département et aux districts de la faire parvenir de suite aux municipalités ; et invite les citoyens à se réunir promptement en assemblées primaires, pour émettre leur voe...
de leur administration pour venir en assur... de leur administration pour venir en assurer nos frères. »
...urelle me conduisit au lieu des séances de l'administration du département de Rhône-©t-Loire ; mais je n'y suis allé qu'une seule fois, et loin de rien dire de semblable à ce qui vient de vous être lu dans le procès-verbal du juge de paix je n'y ai pas même pris la parole;...
...itoyen Villat s'y présenta comme député de ce département, et qu'il dit quelque ch...
...t, et dit que ce n'était pas là l'objet de la mission que lui avait donnée le dépa...
...yon pour des affaires qui me regardaient personnellement, une curiosité bien naturelle me conduisit au lieu des séances de l'administration du département de Rhône-©t-Loire ; mais je n'y suis allé qu'une seule fois, et loin de rien dire de semblable à ce qui vient de vous être lu dans le procès-verbal du juge de paix je n'y ai pas même pris la parole; il est vrai que le citoyen Villat s'y présenta comme député de ce département, et qu'il dit quelque chose d'approchant aux dépositions des commissaires ; mais sur la représentation q...
... s'engageait lui-même dans une responsabilité dangereuse, il se rétracta aussitôt, et dit que ce n'était pas là l'objet de la mission que lui avait donnée le département du Mont-Blanc, mais qu'il interprétait ses sentiments.))- .
...il importe au département du Mont-Blanc de prouver à celui de Rhône-et-Loire que sa conduite a toujou...
...s ; considérant qu'il a surtout intérêt de le convaincre, que non seulement il n'a pas participé à l'arrestation de ses commissaires, mais qu'elle a même é...
...nsu, arrête qu'extrait du procès-verbal de cette séance sera transmis à l'administration du département de Rhône-et-Loire.
Sur la proposition d'un membre, le conseil, considérant qu'il importe au département du Mont-Blanc de prouver à celui de Rhône-et-Loire que sa conduite a toujours été pure et qu'elle a toujours eu,pour base une franchise et une loyauté républicaines ; considérant qu'il a surtout intérêt de le convaincre, que non seulement il n'a pas participé à l'arrestation de ses commissaires, mais qu'elle a même été faite à son insu, arrête qu'extrait du procès-verbal de cette séance sera transmis à l'administration du département de Rhône-et-Loire.
Sur la pétition individuelle de la société des républicains de cette ville, réduite en motion par un membre, le conseil arrête que son arrêté du 27 de ce mois, relatif à l'arrestation faite à son insu des commissaires du département de Rhône-et-Loire, sera rendu publie par la voie de l'impression et qu'il en sera tiré mill... Sur la pétition individuelle de la société des républicains de cette ville, réduite en motion par un membre, le conseil arrête que son arrêté du 27 de ce mois, relatif à l'arrestation faite à son insu des commissaires du département de Rhône-et-Loire, sera rendu publie par la voie de l'impression et qu'il en sera tiré mille exemplaires.
(Chambéry, de l'imprimerie de Gorrin père et fils.) (Chambéry, de l'imprimerie de Gorrin père et fils.)
...ntion nationale, et à tous les citoyens de la République française une et indivisi... L'Assemblée représentative du département du Gard, à la Convention nationale, et à tous les citoyens de la République française une et indivisible (1).
Séance du 15 juillet 1793 Séance du 15 juillet 1793
... du Gard, réunie dans le lieu ordinaire de ses séances : L'Assemblée des députés des comjnunes du Gard, réunie dans le lieu ordinaire de ses séances :
...et obtient la parole ; il lit un projet de déclaration à faire dans les circonstan... Un membre demande et obtient la parole ; il lit un projet de déclaration à faire dans les circonstances actuelles.
...pendant icelle, il e&t fait lecture de la rétractation faite le jour d'hier pa...
...du département et les membres du comité de Salut public, auxquels était réuni le citoyen Vigier, président de cette assemblée.
La discussion est ouverte sur ce projet, et, pendant icelle, il e&t fait lecture de la rétractation faite le jour d'hier par l'administration du département et les membres du comité de Salut public, auxquels était réuni le citoyen Vigier, président de cette assemblée.
...ment des principes qui ne sont pas ceux de la majorité des citoyens de la République ; considérant qu'elle doi... ...érations qu'elle a prises dans sa session actuelle et dans la précédente, renferment des principes qui ne sont pas ceux de la majorité des citoyens de la République ; considérant qu'elle doit faire cause commune avec la majorité des Français, se rallier à la Convention ...

Séance du mercredi 24 juillet 1793

- search term matches: (4)

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 406
Locuteur: Billaud-Varenne
...des lettres, adresses et procès-verbaux de 19 sociétés populaires, qui adhèrent au...
...i, 1er et 2 juin, et qui ont accepté la Constitution avec au- : tant d'enthousiasme que de reconnaissance.
, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et procès-verbaux de 19 sociétés populaires, qui adhèrent aux mémorables journées des 31 mai, 1er et 2 juin, et qui ont accepté la Constitution avec au- : tant d'enthousiasme que de reconnaissance.
Locuteur: Billaud-Varenne
vc Bientôt les passions se taisent, la Constitution, ce superbe édifice, sort de ses fondements et reçoit, en peu de jours, sa perfection. vc Bientôt les passions se taisent, la Constitution, ce superbe édifice, sort de ses fondements et reçoit, en peu de jours, sa perfection.
Locuteur: Billaud-Varenne
...age, il nous a pénétrés d'admiration et de reconnaissance pour ses auteurs. Paris,...
...le moment qui l'a mis au jour, a mérité de nouveau notre estime, et notre joie ser...
...qui nous est préparé : mais le flambeau de la vérité dissipera bientôt cette nouvelle erreur, et, comme nous, en attendant de la justice de la Convention qu'elle prononce entre l'innocent et le coupable (que des mesures de prudence ont pu envelopper, mais qu'il serait injuste de condamner sans entendre) ; elles se réuniront à leurs frères pour accepter la Constitution républicaine qui nous est présentée.
« Nous l'avons lu, républicains, ce sublime ouvrage, il nous a pénétrés d'admiration et de reconnaissance pour ses auteurs. Paris, pour avoir hâté le moment qui l'a mis au jour, a mérité de nouveau notre estime, et notre joie serait complète si quelques sections du peuple français, séduites par les sourdes menées et la malveillance, ne mettaient des entraves au bonheur qui nous est préparé : mais le flambeau de la vérité dissipera bientôt cette nouvelle erreur, et, comme nous, en attendant de la justice de la Convention qu'elle prononce entre l'innocent et le coupable (que des mesures de prudence ont pu envelopper, mais qu'il serait injuste de condamner sans entendre) ; elles se réuniront à leurs frères pour accepter la Constitution républicaine qui nous est présentée.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ec impatience, le jour où cette sublime Constitution leur sera présentée, pour l'accepter au milieu des cris mille fois répétés de : Vive la République une et indivisible... « Tels sont les vœux des républicains du Châ'teau, qui attendent, avec impatience, le jour où cette sublime Constitution leur sera présentée, pour l'accepter au milieu des cris mille fois répétés de : Vive la République une et indivisible! vivent les braves Parisiens! bénie soit la, C onvention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
2° Adresse de la société populaire de Jus-sey, département de là Haute-Sccône, par laquelle elle transmet un extrait de ses délibérations où se trouve consignée son acceptation de la Constitution ; ces pièces sont ainsi conçues (1) : 2° Adresse de la société populaire de Jus-sey, département de là Haute-Sccône, par laquelle elle transmet un extrait de ses délibérations où se trouve consignée son acceptation de la Constitution ; ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
1° Adressé de la société républicaine du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, pour adhérer au...
... 2 juin et pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Cons- ; titution ; elle est ainsi co...
1° Adressé de la société républicaine du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, pour adhérer aux jour- I nées des 31 mai, 1er et 2 juin et pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Cons- ; titution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...e du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, et les citoyens... La société républicaine du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, et les citoyens assistant à la séance, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
... vous avez senti que c'est le seul mode de gouvernement qui convienne à des hommes...
...laré solennellement les droits éternel» de l'homme que nul mortel n«5 peut effacer du livre sacré de la nature.
... et indivisible. Vous avez rempli par ià le premier voeu des Français, parce que vous avez senti que c'est le seul mode de gouvernement qui convienne à des hommes qui veulent la liberté et l'égalité. Vous vouliez la constituer, cette République, d'après ces principes, et déjà vous aviez déclaré solennellement les droits éternel» de l'homme que nul mortel n«5 peut effacer du livre sacré de la nature.
Locuteur: Billaud-Varenne
...rouler le trône en 1792 : elle renversa de nouveau les factieux. ...et fait entendre. cette voix puissante qui, en 1789, fit tomber la Bastille et crouler le trône en 1792 : elle renversa de nouveau les factieux.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société républicaine des Amis de la liberté et de l'égalité séant au Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure. La société républicaine des Amis de la liberté et de l'égalité séant au Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
presidence de jean-bon-saint-andré, presidence de jean-bon-saint-andré,
« Le Château, île d'Oléron, 10 juillet 1793 « Le Château, île d'Oléron, 10 juillet 1793
Jussey, ce 15 juillet 1793 Jussey, ce 15 juillet 1793
...iété vraiment républicaine et populaire de Jussey, département de la Haute-Saône, vous fait hommage d'un extrait du procès-verbal de sa séance du 14 juillet courant. Elle me charge d'assurer la Convention nationale de sa plus parfaite adhésion à tous ses décrets et de la haine implacable U) Archives nationa... « La société vraiment républicaine et populaire de Jussey, département de la Haute-Saône, vous fait hommage d'un extrait du procès-verbal de sa séance du 14 juillet courant. Elle me charge d'assurer la Convention nationale de sa plus parfaite adhésion à tous ses décrets et de la haine implacable U) Archives nationales. Carton C 262, dossier 583.
— Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 407
Locuteur: Billaud-Varenne
« La société des Amis de la liberté et de l'é-igajlité du canton de Chantilly, assemblée ex-traordinairement à l'effet d'entendre la lecture de l'Acte constitutionnel précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, ayant invité à l...
...cepté à l'unanimité et ont fait serment de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la "République, de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang plutôt que de souffrir qu'aucune atteinte y soit port...
...our le sublime bienfait qu'ils viennent de procurer aux'Français, libres et les prient de recevoir le juste tribut de reconnaissance pour les grands et utile...
« La société des Amis de la liberté et de l'é-igajlité du canton de Chantilly, assemblée ex-traordinairement à l'effet d'entendre la lecture de l'Acte constitutionnel précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, ayant invité à leur séance tous les ;plus zélés patriotes à s'y rassembler; la lecture achevée, ...
...s s'étant levés par un mouvement spontané se sont étroitement serrés et l'ont accepté à l'unanimité et ont fait serment de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la "République, de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang plutôt que de souffrir qu'aucune atteinte y soit portée et jurent haine aux agitateurs, aux intrigants et aux fédéralistes, et ont arrêté des remerciements aux représentants delà nation pour le sublime bienfait qu'ils viennent de procurer aux'Français, libres et les prient de recevoir le juste tribut de reconnaissance pour les grands et utiles travaux auxquels ils se sont voués.
Locuteur: Billaud-Varenne
...t complètement démasqués par la sublime Constitution que la Montagne sacrée vient de mettre au jour et qui doit faire le bonheur de tous les Français dignes de la liberté, et l'opprobre de tous les autres. qu'elle voue à ses vils calomniateurs qui se trouvent complètement démasqués par la sublime Constitution que la Montagne sacrée vient de mettre au jour et qui doit faire le bonheur de tous les Français dignes de la liberté, et l'opprobre de tous les autres.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Il a été fait lecture de l'Acte constitu-tionnél du 24 juin dernier, pr... « Il a été fait lecture de l'Acte constitu-tionnél du 24 juin dernier, présenté à la sanction du peuple français par la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
... à l'unanimité qu'ils acceptaient cette Constitution vraiment populaire et républicaine, qu'...
...gide contre les entreprises criminelles de nos ennemis du dedans et du dehors, et qu'ils étaient 'tous prêts à la sceller de leur sang.
...ès cette lecture, tous les membres se sont levés spontanément et se soilt écriés à l'unanimité qu'ils acceptaient cette Constitution vraiment populaire et républicaine, qu'elle serait leur égide contre les entreprises criminelles de nos ennemis du dedans et du dehors, et qu'ils étaient 'tous prêts à la sceller de leur sang.
Locuteur: Billaud-Varenne
"3° Adresse de la société populaire de Givet et Charlemont, pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Constitution.; elle .est ainsi conçue (1) : "3° Adresse de la société populaire de Givet et Charlemont, pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Constitution.; elle .est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Vous avez enfin satisfait aux vœux de vos commettants en remplissant la tâche...
...juré en l'acceptant d'opérer le bonheur de la France ; vous l'avez fait en lui donnant une Constitution fondée sur la liberté, l'égalité, en un mot sur les droits imprescriptibles de l'homme.
« Vous avez enfin satisfait aux vœux de vos commettants en remplissant la tâche honorable dont vous étiez chargés : vous aviez juré en l'acceptant d'opérer le bonheur de la France ; vous l'avez fait en lui donnant une Constitution fondée sur la liberté, l'égalité, en un mot sur les droits imprescriptibles de l'homme.
Locuteur: Billaud-Varenne
... toujours actifs à défendre ses droits. De notre côté, nous redoublerons de zèle et de vigilance pour découvrir les agitateurs...
...sez aveuglés pour ne pas voir, à l'aide de cette auguste Constitution, le peuple capable de soutenir ses droits et d'écraser les ty...
... législateurs, à maintenir la dignité du .souverain que vous représentez ; soyez toujours actifs à défendre ses droits. De notre côté, nous redoublerons de zèle et de vigilance pour découvrir les agitateurs, écarter les malveillants et frapper les traîtres qui seraient assez téméraires et assez aveuglés pour ne pas voir, à l'aide de cette auguste Constitution, le peuple capable de soutenir ses droits et d'écraser les tyrans qui oseraient former des trames odieuses contre lui.
Locuteur: Billaud-Varenne
4° Adresse de la société des. Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité : elle est ainsi conçue (... 4° Adresse de la société des. Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité : elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le président de la société populaire et républicaine sé... « Le président de la société populaire et républicaine séant à Jussey.
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait du registre des délibérations de la Extrait du registre des délibérations de la
Locuteur: Billaud-Varenne
Jussey, département de la Haute-Saône. Jussey, département de la Haute-Saône.
Locuteur: Billaud-Varenne
« L'an second de la République française, le quatorze juillet, ^ la séance de la société populaire et républicaine sé... « L'an second de la République française, le quatorze juillet, ^ la séance de la société populaire et républicaine séant à Xussey, présidée par Charles-François Josse.
Locuteur: Billaud-Varenne
...tte scène, qui doit faire le désespoir "de "irous les malveillants, a été terminée...
...on nationale l'extrait du procès-verbal de cette séance.
« Cette scène, qui doit faire le désespoir "de "irous les malveillants, a été terminée par la résolution qu'a prise la société d'envoyer à la Convention nationale l'extrait du procès-verbal de cette séance.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société républicaine de Givet et Charlemont, à la Gonvention .n... La société républicaine de Givet et Charlemont, à la Gonvention .nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
de paraître au grand jour, comme un arbre ... de paraître au grand jour, comme un arbre dont la cîme s'élèvera jusqu'aux cieux, dont les racines s'étendront sur les roc...
Locuteur: Billaud-Varenne
« La récompense de vos travaux, vous la trouverez dans vos... « La récompense de vos travaux, vous la trouverez dans vos cœurs ; la seule que vous puissiez attendre est la reconnaissance d'un peuple l...
Locuteur: Billaud-Varenne
Société des Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil aux citoyens représentants de la Convention nationale. Société des Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil aux citoyens représentants de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ux fidèles représentants, fidélité à la Constitution, victoire à ses défenseurs, salut à'tou... (( Honneur aux fidèles représentants, fidélité à la Constitution, victoire à ses défenseurs, salut à'tout républicain et mort à tout tyran. »
« Givet, ce 15 juillet 1793 « Givet, ce 15 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
... présents à ladite assemblée, au nombre de plus de cent, ont partagé avec le même zèle et ... « Tous les citoyens et citoyennes présents à ladite assemblée, au nombre de plus de cent, ont partagé avec le même zèle et le même (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 585.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 408
Locuteur: Billaud-Varenne
« A Yineuil, canton de Chantilly, ce 16 juillet 1793, l'an II de la République française. « A Yineuil, canton de Chantilly, ce 16 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
5° Adresse de la société des Amis de la République de Tonnerre pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) : 5° Adresse de la société des Amis de la République de Tonnerre pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
c Après avoir applaudi avec transport à l'Acte constitutionnel et en avoir unanimement arrêté l'accept...
...iculière et extraordinaire, les membres de la société ont été hier émettre individuellement le même vœu dans l'assemblée primaire de cette commune..
c Après avoir applaudi avec transport à l'Acte constitutionnel et en avoir unanimement arrêté l'acceptation dans une séance particulière et extraordinaire, les membres de la société ont été hier émettre individuellement le même vœu dans l'assemblée primaire de cette commune..
Locuteur: Billaud-Varenne
...ment et à plusieurs reprises la lecture de l'Acte constitutionnel, précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, que vous avez su...
...l'autre quoique au milieu du trouble et de l'agitation ; c'est avec empressement et transport de joie, qu'unanimement nous l'avons accepté, en jurant indi-viduellemnt de mourir plutôt que d'y laisser porter la...
« Après avoir entendu tranquillement et à plusieurs reprises la lecture de l'Acte constitutionnel, précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, que vous avez su achever l'un et l'autre quoique au milieu du trouble et de l'agitation ; c'est avec empressement et transport de joie, qu'unanimement nous l'avons accepté, en jurant indi-viduellemnt de mourir plutôt que d'y laisser porter la moindre atteinte.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Enfin le jour de gloire et de salut est arrivé ! Une Constitution populaire nous est donnée, embellie de tous les attributs de la sagesse dont elle est l'ouvrage ; une Constitution puisée dans les chartes de la nature et dans les annales du monde ; une Constitution qui repose sur les droits éternels de l'homme et consacre à jamais l'égalité et la liberté ; une constitution, en un mot, qui prépare et assure le bo... « Enfin le jour de gloire et de salut est arrivé ! Une Constitution populaire nous est donnée, embellie de tous les attributs de la sagesse dont elle est l'ouvrage ; une Constitution puisée dans les chartes de la nature et dans les annales du monde ; une Constitution qui repose sur les droits éternels de l'homme et consacre à jamais l'égalité et la liberté ; une constitution, en un mot, qui prépare et assure le bonheur des Français.
Locuteur: Billaud-Varenne
( Placée dans le temple de la Concorde, la Constitution que vous nous donnez sera la têtp de Méduse pour les impies, les méchants et les traîtres, tandis qu'elle sera pour les amis de l'ordre, des lois et de l'humanité, cet olivier fleuri, autre don de Minerve qui, présage le bonheur et la p... ( Placée dans le temple de la Concorde, la Constitution que vous nous donnez sera la têtp de Méduse pour les impies, les méchants et les traîtres, tandis qu'elle sera pour les amis de l'ordre, des lois et de l'humanité, cet olivier fleuri, autre don de Minerve qui, présage le bonheur et la paix.
Locuteur: Billaud-Varenne
(( Que d'actions de grâces la France ne doit-elle pas à ses...
...e bienfait, cet immortel bienfait d'une Constitution républicaine, préparée, méditée et heur...
(( Que d'actions de grâces la France ne doit-elle pas à ses représentants pour ce bienfait, cet immortel bienfait d'une Constitution républicaine, préparée, méditée et heureusement au milieu des orages et des tempêtes !
Locuteur: Billaud-Varenne
6° Adresse de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Morteau, district de Pontarlier, département du Doubs, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité ; elle est ainsi conçue (... 6° Adresse de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Morteau, district de Pontarlier, département du Doubs, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Par cette Constitution vraiment républicaine, qui sera la base...
...e à des hommes libres, vous venez enfin de nous amener au point tant désiré de tous; Nous ne vous louerons pas, citoyens représentants, de vrais républicains ne connaissent pas ce langage, encore moins les fleurs de rhétorique que l'on emploie pour le ten...
...essons nos remerciements et l'assurance de notre gratitude, nos cœurs vous sont ou...
« Par cette Constitution vraiment républicaine, qui sera la base du gouvernement que nous avons choisi, comme le seul convenable à des hommes libres, vous venez enfin de nous amener au point tant désiré de tous; Nous ne vous louerons pas, citoyens représentants, de vrais républicains ne connaissent pas ce langage, encore moins les fleurs de rhétorique que l'on emploie pour le tenir, mais nous vous adressons nos remerciements et l'assurance de notre gratitude, nos cœurs vous sont ouverts : voyez si nous sommes sincères.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e registre, l'unité et l'indivisibilité de la République française. Saisir et ont signé sur le registre, l'unité et l'indivisibilité de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société des Amis de la République une et indivisible, séant à Tonnerre, en l'église ci-devant de l'Hôpital, à la Convention nationale. La société des Amis de la République une et indivisible, séant à Tonnerre, en l'église ci-devant de l'Hôpital, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Ce don de Minerve, ce véritable palla-jdium a été...
...spect religieux par la société des Amis de la République une et indivisible, de cette ville : tous les membres de cette société ont juré de garder plus soigneusement que ne le fir...
...sont attachés les destins non seulement de toutes les sociétés populaires et de toutes les autorités constituées, mais de la République entière.
« Ce don de Minerve, ce véritable palla-jdium a été reçu avec un respect religieux par la société des Amis de la République une et indivisible, de cette ville : tous les membres de cette société ont juré de garder plus soigneusement que ne le firent autrefois les Troyens, ce dépôt sacré auquel sont attachés les destins non seulement de toutes les sociétés populaires et de toutes les autorités constituées, mais de la République entière.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Pères de la Patrie, il reste à la société des Amis de la République une et indivisible, un grand devoir à remplir ; c'est de vous présenter l'hommage de son acceptation et de vous payer le tribut de sa reconnaissance. « Pères de la Patrie, il reste à la société des Amis de la République une et indivisible, un grand devoir à remplir ; c'est de vous présenter l'hommage de son acceptation et de vous payer le tribut de sa reconnaissance.
Locuteur: Billaud-Varenne
Société des Amis de la liberté et de l'égalité Société des Amis de la liberté et de l'égalité
Locuteur: Billaud-Varenne
séant à Morteau, district de Pontarlier, séant à Morteau, district de Pontarlier,
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ort : nos représentants ont bien mérité de la patrie. « Nous finissons en disant tous avec transport : nos représentants ont bien mérité de la patrie.
Locuteur: Billaud-Varenne
...blicains composant la société populaire de Morteau. « Les républicains composant la société populaire de Morteau.
...bal où est consignée l'acceptation delà Constitution par la société populaire de Lassay, département de la Mayenne, ces pièces sont ainsi conçu... ...houmin, juré au tribunal révolutionnaire, par laquelle il transmet le procès-verbal où est consignée l'acceptation delà Constitution par la société populaire de Lassay, département de la Mayenne, ces pièces sont ainsi conçues (2) : (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
« Morteau, 12 juillet 1793 « Morteau, 12 juillet 1793
- Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. - Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 409
Locuteur: Billaud-Varenne
« Châtillon-sur-Chalaronne, 14 juillet 1793, an II de la République française, une et indivis... « Châtillon-sur-Chalaronne, 14 juillet 1793, an II de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Chargé par la société populaire de Las-say, département de la Mayenne, de présenter à la Convention, l'adhésion de cette société à l'Acte constitutionnel, je me vois privé de remplir cette mission honorable par les fonctions de juré au tribunal révolutionnaire que je...
...aires exigent la plus prompte célérité, de quitter mon poste. Je supplée à cette i...
...erbal d'acceptation : il exprime le vœu de mes concitoyens et leur attachement inv...
« Chargé par la société populaire de Las-say, département de la Mayenne, de présenter à la Convention, l'adhésion de cette société à l'Acte constitutionnel, je me vois privé de remplir cette mission honorable par les fonctions de juré au tribunal révolutionnaire que je remplis ; je croirais manquer à mes devoirs si dans un moment où les affaires exigent la plus prompte célérité, de quitter mon poste. Je supplée à cette impossibilité et vous adresse le procès-verbal d'acceptation : il exprime le vœu de mes concitoyens et leur attachement inviolable à la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
...r connaissance, au peuple et aux frères de toutes les paroisses voisines, de l'Acte constitutionnel, signé Hérault, D.-V. Ramel, Saint-Just, Mathieu, G. Couthon, adjoints du comité de Salut public et Barère, Danton, Delacro...
...ivement et souvent interrompus des cris de : Vivent nos braves montagnards ! Viven...
...ifs, par la même atteints et convaincus de trahison, d'imitateurs de Dumouriez, La Fayette, protecteurs des ...
... scélérats qui composent le département de la Mayenne. Le président rappelant à l'...
..., lesdits chapitres, articles et Droits de l'homme lus séparément à haute et intel...
...d'un membre, il a été arrêté que le vœu de la société et un discours de remerciement aux braves députés de la Montagne, seraient sur-le-champ adressés au frère Thoumin, membre de la société, actuellement au tribunal cr...
...ve la République une et indivisible, et de mille individus de tous sexes qui ont juré autant au milie...
... d'une invitation aux citoyens pour, conformément à l'arrêté du 7 juillet, donner connaissance, au peuple et aux frères de toutes les paroisses voisines, de l'Acte constitutionnel, signé Hérault, D.-V. Ramel, Saint-Just, Mathieu, G. Couthon, adjoints du comité de Salut public et Barère, Danton, Delacroix, Berlier, Treillard, J.-F.-B. Del-mas, Cambon (fils aîné), et L.-B. Guyton, les chapitres et articles par articles furent lus successivement et souvent interrompus des cris de : Vivent nos braves montagnards ! Vivent les républicains! haine aux tyrans, à Brissot, Barbaroux, Pétion, etc., etc. » fugitifs, par la même atteints et convaincus de trahison, d'imitateurs de Dumouriez, La Fayette, protecteurs des Capet, suborneurs des scélérats, et après avoir juré vengeance éternelle contre les administrateurs des districts d'Ernée, Mayenne etc. et les scélérats qui composent le département de la Mayenne. Le président rappelant à l'ordre dans l'enthousiasme d'un peuple vrai, lesdits chapitres, articles et Droits de l'homme lus séparément à haute et intelligible voix, ont été admis à l'unanimité. Et à l'instant, sur la motion d'un membre, il a été arrêté que le vœu de la société et un discours de remerciement aux braves députés de la Montagne, seraient sur-le-champ adressés au frère Thoumin, membre de la société, actuellement au tribunal criminel révolutionnaire, jour le présenter, ainsi que nos serments. Vive la République une et indivisible, et de mille individus de tous sexes qui ont juré autant au milieu des transports d'allégresse à la Convention nationale, qui pour expression des...
Locuteur: Billaud-Varenne
8° Adresse de la société républicaine de Châtillon-sur-Chalaronne, pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) : 8° Adresse de la société républicaine de Châtillon-sur-Chalaronne, pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Oui, braves de la Montagne, c'est au milieu des foudre...
...vous avez donné au peuple le plus grand de l'univers une Constitution digne de lui, que chaque de ses pas soit calqué sur vos traces ! il...
« Oui, braves de la Montagne, c'est au milieu des foudres et des éclairs que, comme un autre Moïse, vous avez donné au peuple le plus grand de l'univers une Constitution digne de lui, que chaque de ses pas soit calqué sur vos traces ! il saura déjouer ses perfides agitateurs, terrasser les rebelles et apprendre à mé...
Locuteur: Billaud-Varenne
... tous les Français ; mais le plus sacré de tous leurs devoirs envers ceux qui vien...
...ntière, c'est lui qui a électrisé l'âme de chacun de ses membres après la lecture faite de votre pénible mais glorieux travail de la Constitution.
...r nos représentants lorsqu'ils travaillent à notre bonheur est une dette chère à tous les Français ; mais le plus sacré de tous leurs devoirs envers ceux qui viennent d'assurer invariablement leur félicité c'est la reconnaissance, c'est le sentiment qui anime notre société entière, c'est lui qui a électrisé l'âme de chacun de ses membres après la lecture faite de votre pénible mais glorieux travail de la Constitution.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
Adresse de la société de Lassay, à la G onvention nationale. Adresse de la société de Lassay, à la G onvention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Présidence de Bourdais. « Présidence de Bourdais.
Locuteur: Billaud-Varenne
Vous sert de couronne civique. Vous sert de couronne civique.
Locuteur: Billaud-Varenne
...! qu'ils sont coupables, ces téméraires de département, engraissés des veilles et des sueurs du malheureux qu'ils trahissent et de l'homme aveuglé qu'ils conduisent au supplice... Législateurs, écoutez... tout le vœu de vos amis de Lassay : vengeance éclatante contre ces...
...trent en le devoir, sauf à nous ensuite de les vouer pour toujours au mépris qu'il...
...salut et prospérité jusque dans le sein de vos foyers.
« Ah ! qu'ils sont coupables, ces téméraires de département, engraissés des veilles et des sueurs du malheureux qu'ils trahissent et de l'homme aveuglé qu'ils conduisent au supplice... Législateurs, écoutez... tout le vœu de vos amis de Lassay : vengeance éclatante contre ces traîtres infatués, un décret sévère qui en approprie les revenus à la nation, s'ils ne rentrent en le devoir, sauf à nous ensuite de les vouer pour toujours au mépris qu'ils n'avaient que trop mérité. Et à vous, législateurs infatigables, salut et prospérité jusque dans le sein de vos foyers.
Locuteur: Billaud-Varenne
Reçoit la Constitution Reçoit la Constitution
« Paris, ce 20 juillet 1793 « Paris, ce 20 juillet 1793
...Séance du dimanche au matin, 14 juillet 1793 « Séance du dimanche au matin, 14 juillet 1793
...ce doit naturellement en découler comme de sa source ; c'est ce chef-d'œuvre qui v... ...t ce qui rend l'homme à sa dignité, tout ce qui peut lui faire aimer son existence doit naturellement en découler comme de sa source ; c'est ce chef-d'œuvre qui va. amor- (J) Archives nationales, Carton G 262, dossier 583,
et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 410
Locuteur: Billaud-Varenne
« A Cherbourg, le 18. juillet 1793, an II de la République une et indivisible. « A Cherbourg, le 18. juillet 1793, an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Citoyens, recevez les remerciements_ de notre société, elle a reconnu ses principes dans l'Acte constitutionnel, en y restant attachée elle vous assure...
...ne adhésion unanime, bénira les auteurs de son bonheur et leur assurera une place dans le cœur de tous ses enfants.
« Citoyens, recevez les remerciements_ de notre société, elle a reconnu ses principes dans l'Acte constitutionnel, en y restant attachée elle vous assure que bientôt la France, en y donnant une adhésion unanime, bénira les auteurs de son bonheur et leur assurera une place dans le cœur de tous ses enfants.
Locuteur: Billaud-Varenne
...tion nationale que la société populaire de Cherbourg vient de donner une nouvelle preuve dei son atta...
...milieu des applaudissements universels, l'Acte constitutionnel.
« Annoncez h la Convention nationale que la société populaire de Cherbourg vient de donner une nouvelle preuve dei son attachement au républicanisme : elle a accepté à l'unanimité et au milieu des applaudissements universels, l'Acte constitutionnel.
Locuteur: Billaud-Varenne
9° Adresse de la société des Amis de la Constitution de Cherbourg, pour déclarer que -ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité, et pour transmettre le p... 9° Adresse de la société des Amis de la Constitution de Cherbourg, pour déclarer que -ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité, et pour transmettre le procès: verbal d'acceptation : ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
La'société des Amis de la Constitution séant a Cherbourg, du Président de la Con/venr tion nationale. La'société des Amis de la Constitution séant a Cherbourg, du Président de la Con/venr tion nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nul n'a voulu profiter de la mise en discussion, tous Se sont lev...
...e sentie, une conviction intime que cet acte va enfin apporter aux Français ce bonheur tant désiré et tant de fois reculé /pour terrasser les opposants de tout genre et conduire notre Révolution...
« Nul n'a voulu profiter de la mise en discussion, tous Se sont levés, tous y ont adhéré avec une certitude sentie, une conviction intime que cet acte va enfin apporter aux Français ce bonheur tant désiré et tant de fois reculé /pour terrasser les opposants de tout genre et conduire notre Révolution à son but.
Locuteur: Billaud-Varenne
T2titrait du registre des délibérations de la société des Amis de la Constitution, séant à Cherbourg. T2titrait du registre des délibérations de la société des Amis de la Constitution, séant à Cherbourg.
Locuteur: Billaud-Varenne
l'homme ainsi que la Constitution ayant été lues à la société par un des ...
...et sur la motion d'un très grand nombre de ses membres, la société a arrêté à l'un...
...elle recevait et acceptait avec joie la Constitution vraiment républicaine qui vient d'être ...
l'homme ainsi que la Constitution ayant été lues à la société par un des secrétaires, cette lecture a été couverte d'applaudissements universels, et sur la motion d'un très grand nombre de ses membres, la société a arrêté à l'unanimité qu'elle recevait et acceptait avec joie la Constitution vraiment républicaine qui vient d'être donnée au peuple français par la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
11° Adresse de la société populaire de Lunéville, pour transmettre le procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par tous ses membres ; ces pièces sont ... 11° Adresse de la société populaire de Lunéville, pour transmettre le procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par tous ses membres ; ces pièces sont ainsi conçues (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...esprits ; c'est lui qui sera le tombeau de l'aristocratie, la terreur des malveill... 'tir toutes les haines, réunir tous les esprits ; c'est lui qui sera le tombeau de l'aristocratie, la terreur des malveillants et le plus sûr égide du républicanisme.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les amis de la société républicaine de Ghâtillon-sur-Chalaronne. « Les amis de la société républicaine de Ghâtillon-sur-Chalaronne.
Locuteur: Billaud-Varenne
, an II de la République une et indivisible. , an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Il a été arrêté de plus que l'extrait du présent procès-ve... « Il a été arrêté de plus que l'extrait du présent procès-verbal sera envoyé, dans le plus court délai à'la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
... conforme au registre des délibérations de la société. « Pour copie conforme au registre des délibérations de la société.
Locuteur: Billaud-Varenne
, an II de la République une et indivisible , an II de la République une et indivisible
Locuteur: Billaud-Varenne
10° Adresse de lu société républicaine de Richelieu, pour adhérer aux décrets de la Convention ; elle est ainsi conçue (... 10° Adresse de lu société républicaine de Richelieu, pour adhérer aux décrets de la Convention ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Yous venez de nous donner des lois, nous les accepton...
...tinuez à sauver la patrie, et le bu-Tin de l'immortalité gravera vos noms en trait...
...s les républicains composant la société de Richelieu.
« Yous venez de nous donner des lois, nous les acceptons : nous adhérons à vos sages décrets. Continuez à sauver la patrie, et le bu-Tin de l'immortalité gravera vos noms en traits ineffaçables. Croyez, législateurs, au zèle et à l'obéissance qu'ont voués à vos lois les républicains composant la société de Richelieu.
Locuteur: Billaud-Varenne
, Fan II de la République une et indivisible. , Fan II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le cri général appelait une Constitution, elle nous est présentée, le cri généra... « Le cri général appelait une Constitution, elle nous est présentée, le cri général la recevra. C'est alors que le fédéralisme, qui en imposait sous les dehors ré...
« La société populaire de Lunéville a entendu avec transport la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel. Les principes vraiment républicains qu...
...és vont réunir tous les Français autour de cette arche sainte; et tous les adminis...
...n C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
« La société populaire de Lunéville a entendu avec transport la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel. Les principes vraiment républicains que vous avez consacrés vont réunir tous les Français autour de cette arche sainte; et tous les administrés des départements éclairés par ce flambeau, vouant au mépris (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
Séance du 17 juillet 1793 Séance du 17 juillet 1793
« La Déclaration des droits immortels de (J) Archives nationales, Carton G 262, ... « La Déclaration des droits immortels de (J) Archives nationales, Carton G 262, dossier 583,
et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
« Cherbourg, le 18 juillet 1793 « Cherbourg, le 18 juillet 1793
(( Richelieu, 15 juillet 1793 (( Richelieu, 15 juillet 1793
« Lunéville, le 16 juillet 1793 « Lunéville, le 16 juillet 1793
...on C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. (2) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 411
Locuteur: Billaud-Varenne
« Lecture a été donnée de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel ; les plus vifs applaudissements, les cris multipliés de Vive la Convention! Vive la République!...
...ominal a été fait et chacun des membres de la société a répondu : « Je l'accepte et jure de la défendre jusqu'à la mort. » Le prési...
... grand nombre à la séance ladite charte constitutionnelle, et tous, d'un mouvement spontané, se sont unis aux membres de la société, et les- cris de : Vive la Constitution! nous l'acceptons avec transport, se so...
« Lecture a été donnée de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel ; les plus vifs applaudissements, les cris multipliés de Vive la Convention! Vive la République! l'ont suivie. Un membre a demandé que cette charte sacrée du -bonheur des Français fût soumise à l'acceptation individuelle par tous les sociétaires. L'appel nominal a été fait et chacun des membres de la société a répondu : « Je l'accepte et jure de la défendre jusqu'à la mort. » Le président a ensuite présenté à tous les citoyens présents en très grand nombre à la séance ladite charte constitutionnelle, et tous, d'un mouvement spontané, se sont unis aux membres de la société, et les- cris de : Vive la Constitution! nous l'acceptons avec transport, se sont fait entendre.
Locuteur: Billaud-Varenne
12° Adresse de la société populaire de Pê-rigueux, pour annoncer que tous les citoyens de cette ville viennent d'accepter l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) : 12° Adresse de la société populaire de Pê-rigueux, pour annoncer que tous les citoyens de cette ville viennent d'accepter l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...ppel nominal nous a prouvé combien: cet acte sublime si longtemps attendu flattait tous les citoyens; pas une voix contre-la Constitution. Le procès-verbal clos, trois: salves d...
... ont fait retentir les échos d'alentour de l'assentiment unanime. La. Constitution a ouvert la marche, l'hymne su. été entonné de nouveau, et chaque strophe répétée par ...
...euple immense ont élevé jusqu'aux pieds de l'Etre suprême le juste tribut de reconnaissance de ses enfants.
« L'appel nominal nous a prouvé combien: cet acte sublime si longtemps attendu flattait tous les citoyens; pas une voix contre-la Constitution. Le procès-verbal clos, trois: salves d'artillerie ont fait retentir les échos d'alentour de l'assentiment unanime. La. Constitution a ouvert la marche, l'hymne su. été entonné de nouveau, et chaque strophe répétée par une musique dont les sons mélodieux mêlés aux acclamations d'un peuple immense ont élevé jusqu'aux pieds de l'Etre suprême le juste tribut de reconnaissance de ses enfants.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La ville de Périgueux vient de voir tous ses habitants accepter ayee enthousiasme une Constitution qui assure et garantit le bonheur de la France. Us n'auront point émis un vœ...
...ourant pour l'unité et l'indivisibilité de la République.
« La ville de Périgueux vient de voir tous ses habitants accepter ayee enthousiasme une Constitution qui assure et garantit le bonheur de la France. Us n'auront point émis un vœu stérile, et s'il était possible que le vil fédéralisme triomphât, il trouverait jusqu'au dernier d'entre eux combattant et mourant pour l'unité et l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
-13° Extrait du procès-verbal de la délibération de la société républicaine de la viller de Ruffec, où est consignée l'acceptation de' lai Constitution par tous les membres des autorités constituées réunies dans le sein de la> société ; il est ainsi conçu (1) : -13° Extrait du procès-verbal de la délibération de la société républicaine de la viller de Ruffec, où est consignée l'acceptation de' lai Constitution par tous les membres des autorités constituées réunies dans le sein de la> société ; il est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Un hymne à la Constitution composé par-un frère de la société a été entonné ; son refrain ...
... enthousiasme par les nombreux citoyens de la campagne que l'auguste^ cérémonie du...
...e. La marche s'est dirigée vers l'arbre de la liberté, dont il a fait le-tour, et à la strophe : Amour sacré de la, patrie, etc., tous les citoyens se ...
...x armes, etc., tous se sont relevés. La Constitution était collée sur un cadre surmonté d'une touffe de rubans tricolores, elle était attachée* à une pique sur la pointe de laquelle était le^ bonnet de la liberté ; de cette touffe descendaient quatre rubans...
...re, le président du tribunal et le juge de paix tenaient chacun un bout. Cette piq...
...tée par le capitaine des vétérans, vêtu de blanc, avea un chapeau à la Henri IV, s...
... les corps constitués, sans aucun ordre de corporation*, entouraient la Constitution et fermaient la. marche entre les extré...
« Un hymne à la Constitution composé par-un frère de la société a été entonné ; son refrain répété avec enthousiasme par les nombreux citoyens de la campagne que l'auguste^ cérémonie du jour avait rassemblés, et qui; ont grossi le cortège. La marche s'est dirigée vers l'arbre de la liberté, dont il a fait le-tour, et à la strophe : Amour sacré de la, patrie, etc., tous les citoyens se sont mis à genoux et se sont découverts. Au refrain : Aux armes, etc., tous se sont relevés. La Constitution était collée sur un cadre surmonté d'une touffe de rubans tricolores, elle était attachée* à une pique sur la pointe de laquelle était le^ bonnet de la liberté ; de cette touffe descendaient quatre rubans aux trois couleurs, dont le président du district, le maire, le président du tribunal et le juge de paix tenaient chacun un bout. Cette pique était portée par le capitaine des vétérans, vêtu de blanc, avea un chapeau à la Henri IV, surmonté d'un volumineux panache tricolore. Tous les corps constitués, sans aucun ordre de corporation*, entouraient la Constitution et fermaient la. marche entre les extrémités des deux files.^
Locuteur: Billaud-Varenne
« Arrivés au lieu de l'assemblée primaire,., l'oriflamme et la pique portant la Constitution ont été déposés sur le grand autel de l'église Saint-André, lieu du rassemble... « Arrivés au lieu de l'assemblée primaire,., l'oriflamme et la pique portant la Constitution ont été déposés sur le grand autel de l'église Saint-André, lieu du rassemblement, et tous les citoyens se sont divisés dans leurs, bureaux respectifs.
Locuteur: Billaud-Varenne
...u au bruit des acclamations et des cris de joie, cette charte du bonheur de la France républicaine, et il a été arrêté unanimement qu'extrait du procès-verbal de notre acceptation serait envoyé avec témoignage de notre reconnaissance à nos courageux re... ... fraternel aux braves Parisiens. Dans notre séance du 14 juillet, nous avons reçu au bruit des acclamations et des cris de joie, cette charte du bonheur de la France républicaine, et il a été arrêté unanimement qu'extrait du procès-verbal de notre acceptation serait envoyé avec témoignage de notre reconnaissance à nos courageux représentants.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres du comité de correspondance et de littérature. « Les membres du comité de correspondance et de littérature.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres de la société populaire de Périgueux. « Les membres de la société populaire de Périgueux.
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait du procès-verbal de la séance die. Extrait du procès-verbal de la séance die.
Locuteur: Billaud-Varenne
, de la société républicaine delà ville de Ruffec. , de la société républicaine delà ville de Ruffec.
Locuteur: Billaud-Varenne
...torités constituées-réunis dans le sein de la société, le départ pour se rendre au lieu de l'assemblée primaire a été ajnnoncé par...
...oué l'air des Marseillais ; l'oriflamme de-la société porté par un invalide vétéran est sorti de la salle suivi des membres deux à. deux...
« Tous les membres des autorités constituées-réunis dans le sein de la société, le départ pour se rendre au lieu de l'assemblée primaire a été ajnnoncé par une musique guerrière qui a joué l'air des Marseillais ; l'oriflamme de-la société porté par un invalide vétéran est sorti de la salle suivi des membres deux à. deux qui, à mesure qu'ils entraient dans la rue, s© sont séparés en deux files.
Extrait du procès-verbal dù 14 juillet 1793 Extrait du procès-verbal dù 14 juillet 1793
...tional, secrétaire; périetr, professeur de rhétorique, secrétaire. » (1) Archives ... ...i/Signé : J.-B. Espie, professeur au collège, président ; Bardon, instituteur national, secrétaire; périetr, professeur de rhétorique, secrétaire. » (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 et
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
14 juillet 1793 14 juillet 1793
...dans le même ordre-du départ à la salle de la société où un discours rempli de civisme a été prononcé par le^ (1) Arch... « Le cortège s'est rendu dans le même ordre-du départ à la salle de la société où un discours rempli de civisme a été prononcé par le^ (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 585.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 412
Locuteur: Billaud-Varenne
citoyen porteur de la Constitution : il a été universellement applaudi. , ... citoyen porteur de la Constitution : il a été universellement applaudi. , § ,
Locuteur: Billaud-Varenne
« Arrêté qu'extrait du procès-verbal de ce jour mémorable, copie de l'hymne sur la Constitution et de la ronde civique seront envoyes au Mont...
...offrir à la Convention nationale au nom de la société. ,
« Arrêté qu'extrait du procès-verbal de ce jour mémorable, copie de l'hymne sur la Constitution et de la ronde civique seront envoyes au Montagnard Bellegarde, pour les offrir à la Convention nationale au nom de la société. ,
Locuteur: Billaud-Varenne
...s bataillons, ) Refrain Jurons, Jurons, de maintenir la Constitution J ' Aux armes, citoyens, serrons nos bataillons, ) Refrain Jurons, Jurons, de maintenir la Constitution J '
Locuteur: Billaud-Varenne
... pour entendre la lecture des nouvelles de la Vendée ; elles ont été si satisfaisa...
...lle ont formé une chaîne civique autour de l'arbre de la liberté, où un membre a chante une r...
« A 8 heures du soir, la société s est reunie pour entendre la lecture des nouvelles de la Vendée ; elles ont été si satisfaisantes que, d'un mouvement spontané, tous les membres et les citoyennes qui remplissaient la salle ont formé une chaîne civique autour de l'arbre de la liberté, où un membre a chante une ronde civique dont les refrains ont ete répétés avec enthousiasme.
Locuteur: Billaud-Varenne
...la joie que goûtaient les sans-culottes de Ruffec. ...llerie, tirées d'heure en heure et triplées dans ce moment, ont annoncé au loin la joie que goûtaient les sans-culottes de Ruffec.
Locuteur: Billaud-Varenne
Volons, enfants de la Patrie, Au temple de l'Egalité, Volons, enfants de la Patrie, Au temple de l'Egalité,
Locuteur: Billaud-Varenne
Au fanal de la liberté; (bis.) Au fanal de la liberté; (bis.)
Locuteur: Billaud-Varenne
Vous, nos frères de la campagne, Artisans, citadins, soldat... Vous, nos frères de la campagne, Artisans, citadins, soldats, Administrateurs, magistrats, Vous tous qu'un saint désir enflamme !
Locuteur: Billaud-Varenne
Ainsi soit celle de nos sages. Ainsi soit celle de nos sages.
Locuteur: Billaud-Varenne
Prêcheurs de résurrection, Prêcheurs de résurrection,
Locuteur: Billaud-Varenne
Phénix renaissant de sa cendre Phénix renaissant de sa cendre
Locuteur: Billaud-Varenne
Après un instant de sommeil, Après un instant de sommeil,
Locuteur: Billaud-Varenne
Ton front hideux pâlit de rage, Ton front hideux pâlit de rage,
Locuteur: Billaud-Varenne
Les élans de notre courage? Les élans de notre courage?
Locuteur: Billaud-Varenne
...enfants Ne voudront déchirer les flancs De leur Patrie et de leur mère. Aux armes, etc. ...archent à grands pas; Mais son erreur est passagère, Non, non, jamais ses fiers enfants Ne voudront déchirer les flancs De leur Patrie et de leur mère. Aux armes, etc.
Locuteur: Billaud-Varenne
Amour sacré de la Patrie ! Conduis, soutiens nos bras ... Amour sacré de la Patrie ! Conduis, soutiens nos bras vengeurs; Liberté, Liberté chérie, .
Locuteur: Billaud-Varenne
Proscrits, chassés, bouffis de rage, Tous ces féroces émigrés D'un per... Proscrits, chassés, bouffis de rage, Tous ces féroces émigrés D'un perfide espoir aveuglés, Croient nous rendre à l'esclavage. Aux armes, etc.
Locuteur: Billaud-Varenne
Arbitre de nos destinées, Dieu tout puissant nous te louons, Dieu protecteur de nos armées Entends les vœux que nous faisons : (ois) Pour que les peuples de la terre Ne fassent qu'un peuple d'amis... Arbitre de nos destinées, Dieu tout puissant nous te louons, Dieu protecteur de nos armées Entends les vœux que nous faisons : (ois) Pour que les peuples de la terre Ne fassent qu'un peuple d'amis ; Que par les mêmes nœuds unis L'on voie l'un et l'autre hémisphère Serrons-nou...
Locuteur: Billaud-Varenne
RONDE AUTOUR DE L'ARBRE DE LA LIBERTÉ. RONDE AUTOUR DE L'ARBRE DE LA LIBERTÉ.
Locuteur: Billaud-Varenne
Le charme de nos liens : Le charme de nos liens :
Locuteur: Billaud-Varenne
HYMNE A LA CONSTITUTION HYMNE A LA CONSTITUTION
Locuteur: Billaud-Varenne
Français! dans cet acte sublime, Français! dans cet acte sublime,
Locuteur: Billaud-Varenne
Avec la Constitution ! (bis.) Avec la Constitution ! (bis.)

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 413
Locuteur: Billaud-Varenne
« Un membre demande la lecture de l'Acte constitutionnel. Le commissaire national près le tribunal de district de Belley, membre de la société, dit qu'il vient à l'instant de le recevoir du ministre de la* justice : il en donne lui-même la l... « Un membre demande la lecture de l'Acte constitutionnel. Le commissaire national près le tribunal de district de Belley, membre de la société, dit qu'il vient à l'instant de le recevoir du ministre de la* justice : il en donne lui-même la lecture.
Locuteur: Billaud-Varenne
... Un membre demande la parole et discute l'Acte constitutionnel, plusieurs autres membres demandent pareillement la parole, et fournissent de longues et savantes discussions ; après...
...t que ceux qui sont d'avis d'adopter la Constitution lèvent la main ; l'épreuve et la contre...
...ement faites, le président a dit que la Constitution demeurait acceptée à l'unanimité.
« Un membre demande la parole et discute l'Acte constitutionnel, plusieurs autres membres demandent pareillement la parole, et fournissent de longues et savantes discussions ; après quoi le président ayant réduit la question à son vrai point a dit que ceux qui sont d'avis d'adopter la Constitution lèvent la main ; l'épreuve et la contre-épreuve successivement faites, le président a dit que la Constitution demeurait acceptée à l'unanimité.
Locuteur: Billaud-Varenne
14° Lettre de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Belley, département de l'Ain, pour transmettre un extrait du procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par ses membres : ces pièces sont ainsi... 14° Lettre de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Belley, département de l'Ain, pour transmettre un extrait du procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par ses membres : ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...lecture d'une adresse du citoyen Barère de Vieuzac, membre de la Convention nationale, tendant à prouver que la Constitution est bonne et qu'elle doit être acceptée... « Suit la lecture d'une adresse du citoyen Barère de Vieuzac, membre de la Convention nationale, tendant à prouver que la Constitution est bonne et qu'elle doit être acceptée.
Locuteur: Billaud-Varenne
15° Adresse de la société des Amis de la liberté et de Végalité de la ville et canton de Cette, pour demander qu'on lui envoie officiellement la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) : 15° Adresse de la société des Amis de la liberté et de Végalité de la ville et canton de Cette, pour demander qu'on lui envoie officiellement la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
Une louable gaîté, Qu'en l'honneur de la Patrie Ce refrain soit répété : Une louable gaîté, Qu'en l'honneur de la Patrie Ce refrain soit répété :
Locuteur: Billaud-Varenne
Sur la terre de liberté ! Sur la terre de liberté !
Locuteur: Billaud-Varenne
Arbre de la liberté, Nous perdrons plutôt la vie Que de te voir arracher : Tu braves l'aristocr... Arbre de la liberté, Nous perdrons plutôt la vie Que de te voir arracher : Tu braves l'aristocratie (bis).
Locuteur: Billaud-Varenne
Sur la terre de liberté! Sur la terre de liberté!
Locuteur: Billaud-Varenne
Oui, de l'un à l'autre pôle, Ibis)- Oui, de l'un à l'autre pôle, Ibis)-
Locuteur: Billaud-Varenne
Au salut de la Patrie, (bis). Au salut de la Patrie, (bis).
Locuteur: Billaud-Varenne
Que de la parque ennemie Que de la parque ennemie
Locuteur: Billaud-Varenne
, an II de la République une et indivisible. , an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
...le a pris le 14 juillet, en vous priant de le remettre à lai Convention nationale. ...u'elle y a donné son adhésion, elle vous fait passer l'extrait d'un arrêté qu'elle a pris le 14 juillet, en vous priant de le remettre à lai Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres du comité de correspondance de la société des Amis de la liberté et de l'égalité, séant au temple de la liberté de Belley. « Les membres du comité de correspondance de la société des Amis de la liberté et de l'égalité, séant au temple de la liberté de Belley.
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait de la séance tenue par les AmÂs de Extrait de la séance tenue par les AmÂs de
Locuteur: Billaud-Varenne
la liberté et de Végalité, séant au temple la liberté et de Végalité, séant au temple
Locuteur: Billaud-Varenne
l'an II de la République française. l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Lecture faite du procès-verbal de la précédente séance ; on donne lecture...
...a société par le citoyen Mollet, député de Belley à la Convention nationale, affil...
« Lecture faite du procès-verbal de la précédente séance ; on donne lecture d'une lettre adressée à la société par le citoyen Mollet, député de Belley à la Convention nationale, affilié à la société : la lettre a été applaudie.
Locuteur: Billaud-Varenne
( Les Amis de la liberté et de l'égalité de la ville et canton de Cette. ( Les Amis de la liberté et de l'égalité de la ville et canton de Cette.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La Constitution est faite, elle est parvenue dans cette... « La Constitution est faite, elle est parvenue dans cette ville, indirectement ; nous l'avons lue, relue, nous la lisons tous les jours a...
de la société à Belley, le 14 juillet 1793 de la société à Belley, le 14 juillet 1793
« Cette, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française une et indivisi... « Cette, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française une et indivisible. » (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 582.
« Belley, le 17 juillet 1793 « Belley, le 17 juillet 1793
« Aux citoyens députés du département de l'Ain, hôtel de Portugal, rue du Mafil, n° 22, Paris. »... « Aux citoyens députés du département de l'Ain, hôtel de Portugal, rue du Mafil, n° 22, Paris. » (1) Archives nationales, Carton C. 262, dossier 583 et
Procès-verbaux de la Convenion, t. 17, page 143. Procès-verbaux de la Convenion, t. 17, page 143.
— Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 414
Locuteur: Billaud-Varenne
1793, Van U de la République française. 1793, Van U de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
16° Adresse de la société républicaine de Douzy, district de Cosne, département de la Nièvre, pour annoncer que l'Acte constitutionnel a été accepté par cette commune et par ...
...communes du canton et pour lie plaindre de l'accueil' outrageant, qui a ete iait à...
...été: avait .envoyée aux administrateurs de la Nièvre ; •elle est ainsi conçue (1) ...
16° Adresse de la société républicaine de Douzy, district de Cosne, département de la Nièvre, pour annoncer que l'Acte constitutionnel a été accepté par cette commune et par dix autres communes du canton et pour lie plaindre de l'accueil' outrageant, qui a ete iait à une députation que la société: avait .envoyée aux administrateurs de la Nièvre ; •elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...Déjà vous avez reçu l'unanime adhésion «de la société populaire de Douzy aux grandes mesures que vous avez...
... 31 mai et jours suivants ; aujourd'hui l'Acte constitutionnel, précédé des Droits de l'homme, non seulement a été .accueilli...
...pté à l'unanimité par tous les citoyens de cette commune, et par tous les habitants de dix autres communes de notre canton. Aujourd'hui, dépouillés du vieil homme et revêtus de l'homme nouveau, nous ne saurions trop ...
...nce pour le bienfait que renferme cette Constitution républicaine, qui va assurer à la Franc...
« Déjà vous avez reçu l'unanime adhésion «de la société populaire de Douzy aux grandes mesures que vous avez prises dans les fameuses journées des 31 mai et jours suivants ; aujourd'hui l'Acte constitutionnel, précédé des Droits de l'homme, non seulement a été .accueilli avec cet enthousiasmequi caractérise des hommes libres, mais a été accepté à l'unanimité par tous les citoyens de cette commune, et par tous les habitants de dix autres communes de notre canton. Aujourd'hui, dépouillés du vieil homme et revêtus de l'homme nouveau, nous ne saurions trop vous témoigner notre reconnaissance pour le bienfait que renferme cette Constitution républicaine, qui va assurer à la France entière son bonheur et sa tranquillité.
Locuteur: Billaud-Varenne
(( Le président de la société a fait lecture du décret du ...
...imaires pour la présentation des Droits de l'homme et du citoyen, et de l'Acte constitutionnel.
(( Le président de la société a fait lecture du décret du 27 juin dernier, qui ordonne la convocation des assemblées primaires pour la présentation des Droits de l'homme et du citoyen, et de l'Acte constitutionnel.
Locuteur: Billaud-Varenne
17° Lettre de la société populaire de la ville de Rochechouart, par laquelle elle transme...
...s-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par tous ses membres et l'adhésion qu'e...
17° Lettre de la société populaire de la ville de Rochechouart, par laquelle elle transmet un procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par tous ses membres et l'adhésion qu'elle donne aux mesures prises par la Convention, les 31 mai et 2 juin derniers ; ...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Recevez de la société populaire de la ville de Rochechouart, son adhésion à la journée du 31 mai, son acceptation de la Constitution, son obéissance entière à vos décrets, et du président de cette société, ses sentiments fraternel... « Recevez de la société populaire de la ville de Rochechouart, son adhésion à la journée du 31 mai, son acceptation de la Constitution, son obéissance entière à vos décrets, et du président de cette société, ses sentiments fraternels et républicains.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an IX de la République française, une et indivis... , l'an IX de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
... la commune entière avait député quatre de ses membres auprès de l'administration supérieure du département de la Nièvre, à l'effet d'y porter le vœu de la presque totalité des citoyens pour la destitution de deux des magistrats du peuple qui avaie...
...tre ac-'Cueillie comme elle avait droit de s'y attendre, a été injurieusement apostrophée par plusieurs membres de l'administration, et notamment par le c...
...let, évêque du département et président de cette même administration qui, s'étant ainsi que ses collègues, laissé entourer de la prévention, eut liien l'impudence de traiter de quatre factieux, les commissaires de la commune et de la société républicaine de Douzy, qu'il disait être envoyés par une poignée de citoyens égarés.
( Législateurs, la société républicaine réunie à la commune entière avait député quatre de ses membres auprès de l'administration supérieure du département de la Nièvre, à l'effet d'y porter le vœu de la presque totalité des citoyens pour la destitution de deux des magistrats du peuple qui avaient perdu sa confiance, cette députation loin d'être ac-'Cueillie comme elle avait droit de s'y attendre, a été injurieusement apostrophée par plusieurs membres de l'administration, et notamment par le citoyen Tollet, évêque du département et président de cette même administration qui, s'étant ainsi que ses collègues, laissé entourer de la prévention, eut liien l'impudence de traiter de quatre factieux, les commissaires de la commune et de la société républicaine de Douzy, qu'il disait être envoyés par une poignée de citoyens égarés.
Locuteur: Billaud-Varenne
... la société, après avoir ouï le rapport de ses commissaires, et indignée du procédé plus qu'incivique de l'administration, regarda comme fait à ...
...dministration supérieure du département de la Nièvre, serait dénoncée à toutes les sociétés populaires de la Nièvre ; et récemment, dans sa séanc...
« La commune réunie à la société, après avoir ouï le rapport de ses commissaires, et indignée du procédé plus qu'incivique de l'administration, regarda comme fait à elle-même, l'outrage qu'avaient reçu ses commissaires. En conséquence, la société arrêta, dans sa séance du 12 juin que l'administration supérieure du département de la Nièvre, serait dénoncée à toutes les sociétés populaires de la Nièvre ; et récemment, dans sa séance du quinze du présent, elle a arrêté que cette même administration vous serait ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...entière; 2° pour s'être laissé entourer de la prévention au point de ne faire aucun droit' à la réclamation de cette même commune ; 3° enfin, pour avo...
... connaissance des pièces justificatives de la démarche des citoyens de Douzy.
phe injurieuse à la députation d'une commune entière; 2° pour s'être laissé entourer de la prévention au point de ne faire aucun droit' à la réclamation de cette même commune ; 3° enfin, pour avoir passé à l'ordre du jour, et n'avoir voulu prendre aucune connaissance des pièces justificatives de la démarche des citoyens de Douzy.
Locuteur: Billaud-Varenne
...'indirectement connaissance d'un arrêté de l'administration supérieure portant improbation de la commune de Paris et des journées des 31 mai et jours suivants, vous jure, par tout ce qu'elle a de plus sacré, que, quelles que soient les manœuvres de ses administrateurs, elle restera inébr...
...e est l'ennemie jurée du fédéralisme et de tous les tyrans, sous quelque dénominat...
« Législateurs, la société républicaine qui n'a eu qu'indirectement connaissance d'un arrêté de l'administration supérieure portant improbation de la commune de Paris et des journées des 31 mai et jours suivants, vous jure, par tout ce qu'elle a de plus sacré, que, quelles que soient les manœuvres de ses administrateurs, elle restera inébranla-blement attachée à la Convention, qu'elle est l'ennemie jurée du fédéralisme et de tous les tyrans, sous quelque dénomination qu'ils soient.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait de la séance de la société populaire Extrait de la séance de la société populaire
Locuteur: Billaud-Varenne
de la ville de Rochechouart, du 14 juillet de la ville de Rochechouart, du 14 juillet
Locuteur: Billaud-Varenne
« Il a ensuite fait lecture de l'adresse de la Convention nationale aux Français, r...
... à détruire l'unité et l'indivisibilité de la République.
« Il a ensuite fait lecture de l'adresse de la Convention nationale aux Français, relative aux troubles tendant à détruire l'unité et l'indivisibilité de la République.
« Douzy, 16 juillet 1793 « Douzy, 16 juillet 1793
« A Rochechouart, 15 juillet 1793 « A Rochechouart, 15 juillet 1793
« Enfin, après avoir passé à la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, dont les projets... « Enfin, après avoir passé à la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, dont les projets, ainsi que les articles arrêtés avaient été lus dans les séances précédentes ; ...
— Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 143. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 143.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 415
Locuteur: Billaud-Varenne
...Pour. expédition, ledit jour 14 juillet 1793, l'an II de la République: française. « Pour. expédition, ledit jour 14 juillet 1793, l'an II de la République: française.
Locuteur: Billaud-Varenne
... a accepté avec joie et transport cette Constitution vraiment républicaine, fondée sur les bases immortelles de la. raison et de la justice/ faite pour ramener en France la paix, la vertu et les beaux jours de la Grèce et de Rome, ...en entier, a- déclaré donner son adhésion formelle: à la. journee du 31 mai,- et a accepté avec joie et transport cette Constitution vraiment républicaine, fondée sur les bases immortelles de la. raison et de la justice/ faite pour ramener en France la paix, la vertu et les beaux jours de la Grèce et de Rome,
Locuteur: Billaud-Varenne
18° Adresse de .la société populaire de Gas-tanet, département: de l'a Hkute-Garonne, pour féliciter la- Convention de l'achèvement de la Constitution et protester contre le fédéralisme ; el... 18° Adresse de .la société populaire de Gas-tanet, département: de l'a Hkute-Garonne, pour féliciter la- Convention de l'achèvement de la Constitution et protester contre le fédéralisme ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Et nous, les vrais amis de la Constitution; nous, dont lës principes n'ont pas varié depuis 89 ; nous,,qui avons fâit le serment de vivre libres ou mourir ; pourriez-vous ...
... ayons adhéré aux adresses incendiaires de ces départements induits à erreur ou tr...
... invités à ne pas reconnaître plusieurs de vos décrets ; s'ils- ont voulu nous fai...
...ous n'étiez pas libres parmi nos frères de Paris, ils ont eu le désagrément de nous voir aussi inébranlables qu'un rocher battu par les flots. Enfants cette République que nous avons reconnue et juré de maintenir une et indivisible, soutiens ...
« Et nous, les vrais amis de la Constitution; nous, dont lës principes n'ont pas varié depuis 89 ; nous,,qui avons fâit le serment de vivre libres ou mourir ; pourriez-vous croire que nous ayons adhéré aux adresses incendiaires de ces départements induits à erreur ou traîtres à la patrie l Non,, représentant^ si; nos; administrateurs nous ont invités à ne pas reconnaître plusieurs de vos décrets ; s'ils- ont voulu nous faire entendre que vous n'étiez pas libres parmi nos frères de Paris, ils ont eu le désagrément de nous voir aussi inébranlables qu'un rocher battu par les flots. Enfants cette République que nous avons reconnue et juré de maintenir une et indivisible, soutiens des lois qui en sont la base, et prêts à mourir mille fois pour les défendre, no...
Locuteur: Billaud-Varenne
...génie ait adopté le système destructeur de la liberté? Oh! non sans doute, l'égali...
... l'horreur que nous inspire la féroeité de ces tyrans, de ces anthropophages ennemis du genre hum...
... La honte et l'ignominie sont l'apanage de ces vils détracteurs que vous venez de confondre par l'Acte cons-
...égislateurs, que notre société recommandable par ses vertus civiques et par son génie ait adopté le système destructeur de la liberté? Oh! non sans doute, l'égalité que nous voulons, la sainte liberté que nous chérissons, la patrie que nous adorons, et l'horreur que nous inspire la féroeité de ces tyrans, de ces anthropophages ennemis du genre humain, nous ont fait repousser avec audace leurs propositions contre-révolutionnaires. La honte et l'ignominie sont l'apanage de ces vils détracteurs que vous venez de confondre par l'Acte cons-
Locuteur: Billaud-Varenne
...vertueux et incorruptibles ; vous venez de nous donner une Constitution républicaine ; une Constitution qui va faire le bonheur de tous les Français, une Constitution qui va faire rentrer dans le néant la horde des esclaves ; une Constitution dans- laquelle nous avons reconnu les v...
...esse. Oui, nous la voulons, nous jurons de la maintenir au prix de tout notre sang.; nous jurons d'être ralliés autour de la Convention* nous jurons de maintenir les lois émanées de son sein : et" nous avons dit la vérité...
titutionnel. Croyez-nous, législateurs, notre langage est celui des frères vertueux et incorruptibles ; vous venez de nous donner une Constitution républicaine ; une Constitution qui va faire le bonheur de tous les Français, une Constitution qui va faire rentrer dans le néant la horde des esclaves ; une Constitution dans- laquelle nous avons reconnu les vrais principes des hommes libres, dictés par votre sagesse. Oui, nous la voulons, nous jurons de la maintenir au prix de tout notre sang.; nous jurons d'être ralliés autour de la Convention* nous jurons de maintenir les lois émanées de son sein : et" nous avons dit la vérité.
Locuteur: Billaud-Varenne
...été arrêté que la séance serait, signée de tous les membres de l'assemblée, et qu'extrait en serait en... « Sur la^ motion d'un, membre^ il a été arrêté que la séance serait, signée de tous les membres de l'assemblée, et qu'extrait en serait envoyé ài lai Convention nationale;.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Signé : Le Gbos-Puisseguy, président de la société populàire de Rochechouart ; Chouchet, secrétaire. « Signé : Le Gbos-Puisseguy, président de la société populàire de Rochechouart ; Chouchet, secrétaire.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivis sitole. , l'an II de la République une et indivis sitole.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres' composant le comité de correspondance, de là société populaire du canton de Gastanet, district de Toulouse.. « Les membres' composant le comité de correspondance, de là société populaire du canton de Gastanet, district de Toulouse..
Locuteur: Billaud-Varenne
19° Adresse de la société populaire de Bon-digoux-sur-le-Tàrn, département de la Haute-Garonne, pour adhérer aux mesu...
...er contre un arrêté des administrateurs de la Haute-Garonne ; elle est ainsi conçu...
19° Adresse de la société populaire de Bon-digoux-sur-le-Tàrn, département de la Haute-Garonne, pour adhérer aux mesures prises par la Convention et protester contre un arrêté des administrateurs de la Haute-Garonne ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
Adresse de la société populaire séant à Bon-digoux-surr-le-Tam, département de la Haute-Garonne, district de Toulouse, canton et commune de Villemur, à la Convention nationale. Adresse de la société populaire séant à Bon-digoux-surr-le-Tam, département de la Haute-Garonne, district de Toulouse, canton et commune de Villemur, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
...les projets liberticides qui se forment de toute part pour entraver nos pas rapides vers le centre de la liberté, nous touchons infaillibleme...
.... C'est donc en vain que le département de la Haute-Garonne vientr de prendre un arrêté destiné à changer l'e...
... embrase le cœur des vrais républicains de Bondigoux ; c'est donc en vain que le t...
...épartementale dirigée contre nos frères de Paris. Nous jurons, nous protestons de ne jamais prendre les armes que contre ...
...s du dehors et du dedans et contre ceux de la Convention nationale, que nous recon...
... les révolutions des empires, et rien ne saurait lui résister. Malgré donc tous les projets liberticides qui se forment de toute part pour entraver nos pas rapides vers le centre de la liberté, nous touchons infailliblement à son empire éternel, du moins aussi durable que le monde. C'est donc en vain que le département de la Haute-Garonne vientr de prendre un arrêté destiné à changer l'esprit public ; jamais; non jamais sa perfidie n'éteindra le feu sacré qui embrase le cœur des vrais républicains de Bondigoux ; c'est donc en vain que le tocsin sonnera et nous appellera à une force départementale dirigée contre nos frères de Paris. Nous jurons, nous protestons de ne jamais prendre les armes que contre les ennemis du dehors et du dedans et contre ceux de la Convention nationale, que nous reconnaissons telle qu'elle est.
...parti qui pense à allumer les flambeaux de la discorde et de la division entre les départements. Nou...
...s décrets, d'autre code que la nouvelle Constitution. « Avec elle nous vivrons, l'anarchie mourra, les brigands tomberont, les tyrans seront -
« Nous détestons, nous abhorrons tout parti qui pense à allumer les flambeaux de la discorde et de la division entre les départements. Nous ne voulons avoir d'autre pilote que la Convention, d'autre règle que ses décrets, d'autre code que la nouvelle Constitution. « Avec elle nous vivrons, l'anarchie mourra, les brigands tomberont, les tyrans seront -
Castanet, le- 14 juillet 1793 Castanet, le- 14 juillet 1793
...on C 262, dossier 583, — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 143. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 143. fi} Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 143. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 416
Locuteur: Billaud-Varenne
« Rédigé dans le sein de la société populaire des Amis de la liberté et de l'égalité, séance du 11 juillet 1793, l'an II de la République française. « Rédigé dans le sein de la société populaire des Amis de la liberté et de l'égalité, séance du 11 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ui ont généralement éclaté à la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, et de l'Acte constitutionnel. Elles annoncent que partout et dans to...
...eu qu'un sentiment et qu'un vœu : celui de consacrer à jamais, par la sanction du ...
...rincipes éternels qui forment les bases de la Constitution, et qui doivent assurer la prospérité p...
...t dans leurs adresses et dans leurs procès-verbaux les transports d'allégresse qui ont généralement éclaté à la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, et de l'Acte constitutionnel. Elles annoncent que partout et dans tous les cœurs il n'y a eu qu'un sentiment et qu'un vœu : celui de consacrer à jamais, par la sanction du peuple souverain, les principes éternels qui forment les bases de la Constitution, et qui doivent assurer la prospérité publique.
Locuteur: Billaud-Varenne
...tants du peuple,^ les vœux des citoyens de Bondigoux, caractérisés dans tous les t... « Tels sont, représentants du peuple,^ les vœux des citoyens de Bondigoux, caractérisés dans tous les temps par leur patriotisme, par leur horreur pour l'anarchie et par leur respect ...
Locuteur: Billaud-Varenne
La section de Notre-Dame La section de Notre-Dame
Locuteur: Billaud-Varenne
de Mortagne. Orne. de Mortagne. Orne.
Locuteur: Billaud-Varenne
district de Langres. Haute-Marne. district de Langres. Haute-Marne.
Locuteur: Billaud-Varenne
distr. de Château-Salins. Meurthe. distr. de Château-Salins. Meurthe.
Locuteur: Billaud-Varenne
Louviers, section de l'Ouest. Louviers, section de l'Ouest.
Locuteur: Billaud-Varenne
Noyon, section de Saint-Eloy. Noyon, section de Saint-Eloy.
Locuteur: Billaud-Varenne
Tulle (section de l'Unité). Tulle (section de l'Unité).
Locuteur: Billaud-Varenne
... : elle ordonne l'insertion au Bulletin de ces différentes adhésions, et le renvoi... (La Convention applaudit à cet assentiment unanime : elle ordonne l'insertion au Bulletin de ces différentes adhésions, et le renvoi des procès-verbaux et des adresses à la commission des Six.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...ttre des administrateurs du département de police de la ville de Paris, par laquelle ils transmettent à ...
...nnes détenues dans les diverses prisons de la capitale à la date du 22 juillet ; e...
1° Jjettre des administrateurs du département de police de la ville de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les diverses prisons de la capitale à la date du 22 juillet ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République, une et indivisible. , l'an II de la République, une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
... par cantons, qui ont également accepté l'Acte constitutionnel à l'unanimité ; il est ainsi conçu (1) ... , secrétaire, donne ensuite le tableau des assemblées primaires par cantons, qui ont également accepté l'Acte constitutionnel à l'unanimité ; il est ainsi conçu (1) :
« Commune de Paris, le 23 juillet 1793 « Commune de Paris, le 23 juillet 1793
...-et-Loir. Mont-Blanc (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 143. Eure-et-Loir. Mont-Blanc (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 143.
« Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 22 juillet. Parmi ...
... renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révo-lution, délits de police municipale, correc- (1) Archives...
...on C 261, dossier 569 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 146. — Voy. ...
« Les administrateurs du département de police vous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention du département de Paris, à l'époque du 22 juillet. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenus de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révo-lution, délits de police municipale, correc- (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 569 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 146. — Voy. également Mercure universel, t. 29, p. 387, 2* colonne.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 417
Locuteur: Billaud-Varenne
4° Adresse des citoyens de la commune de Saint-Martin-d'Estréaux, district de Roanne, département de Rhône-et-Loire (1). Profondément affect...
...que peut attirer sur eux l'insurrection de ce département, dont ils ont constammen...
...ec horreur les propositions, impatients de sanctionner, comme les départements voisins, la Constitution que la Convention vient de donner à la France, ils prient avec instance la. Convention de leur faire passer l'Acte constitutionnel ainsi que tous les décrets rendus depuis le 31 mai. Ils jurent de maintenir de tout leur pouvoir la liberté, l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République et la sûreté des personne...
4° Adresse des citoyens de la commune de Saint-Martin-d'Estréaux, district de Roanne, département de Rhône-et-Loire (1). Profondément affectés des malheurs que peut attirer sur eux l'insurrection de ce département, dont ils ont constamment rejeté avec horreur les propositions, impatients de sanctionner, comme les départements voisins, la Constitution que la Convention vient de donner à la France, ils prient avec instance la. Convention de leur faire passer l'Acte constitutionnel ainsi que tous les décrets rendus depuis le 31 mai. Ils jurent de maintenir de tout leur pouvoir la liberté, l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République et la sûreté des personnes et des propriétés.
Locuteur: Billaud-Varenne
...entraînent, cédera au génie bienfaisant de la France, heureuse de la Constitution autour de laquelle le peuple'se rallie. dans les dissenssions et les horreurs qu'elles entraînent, cédera au génie bienfaisant de la France, heureuse de la Constitution autour de laquelle le peuple'se rallie.
Locuteur: Billaud-Varenne
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département.
Locuteur: Billaud-Varenne
2° Adresse de la société populaire et républicaine de Moyaux, district de Lisieux, département du Calvados (1). E...
...s départements insurgés. Elle se plaint de l'arrestation de cette société, prononcée par l'assemblé...
...égale du Calvados, qui a donné au corps de garde de Lisieux" le signalement de quelques-uns de leurs membres. Elle se plaint de la conduite du citoyen Cordier, administrateur du directoire, ainsi que' de celle du nommé Lenoble, ci-devant avoca...
...passer à la Convention le Bulletin n° 6 de l'assemblée du Calvados, qu'elle avait commencé de brûler. Trois autres pièces intitulées ...
... et Legra-verend, secrétaire. Elle jure de ne connaître d'autres lois que celles q...
2° Adresse de la société populaire et républicaine de Moyaux, district de Lisieux, département du Calvados (1). Elle prononce anathème contre les départements insurgés. Elle se plaint de l'arrestation de cette société, prononcée par l'assemblée tyrannique et illégale du Calvados, qui a donné au corps de garde de Lisieux" le signalement de quelques-uns de leurs membres. Elle se plaint de la conduite du citoyen Cordier, administrateur du directoire, ainsi que' de celle du nommé Lenoble, ci-devant avocat. Cette société fait passer à la Convention le Bulletin n° 6 de l'assemblée du Calvados, qu'elle avait commencé de brûler. Trois autres pièces intitulées : Départements réunis, signé : Rou-joux, président, et Louis Caillé, secrétaire ; Extrait, signé Chaix, président, et Legra-verend, secrétaire. Elle jure de ne connaître d'autres lois que celles que la Convention donne à la République ; elle la reconnaît parfaitement libre et...
Locuteur: Billaud-Varenne
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.) (La Convention décrète l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...te l'insertion au Bulletin et le renvoi de cette adresse au ministre de l'intérieur.) (La Convention décrète l'insertion au Bulletin et le renvoi de cette adresse au ministre de l'intérieur.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...dresse des citoyens composant le canton de Notre-Dame-de-Courson, district de Lisieux, département du Calvados (2), par laquelle ils adhèrent à tous les décrets de la Convention nationale et jurent de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République. 5° Adresse des citoyens composant le canton de Notre-Dame-de-Courson, district de Lisieux, département du Calvados (2), par laquelle ils adhèrent à tous les décrets de la Convention nationale et jurent de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ministrateurs du conseil du département de VAveyron (3), par laquelle ils exposent...
...nale qu'ils ont gémi sur l'insurrection -partementaire de la majorité de leurs collègues. Ils ont désavoué une a...
...n nationale un exemplaire d'une adresse de Marseille, envoyée par le conseil du département à. la société populaire de la ville de Mur-de-Barrez.
6° Adresse des citoyens Bo l'aîné, Carrier, Boseus et Bo cadet, administrateurs du conseil du département de VAveyron (3), par laquelle ils exposent à la Convention nationale qu'ils ont gémi sur l'insurrection -partementaire de la majorité de leurs collègues. Ils ont désavoué une adresse qui, disent-ils, est vraiment désorganisatrice. Ils ont aussi transmis à la Convention nationale un exemplaire d'une adresse de Marseille, envoyée par le conseil du département à. la société populaire de la ville de Mur-de-Barrez.
Locuteur: Billaud-Varenne
...resse et les pièces y jointes au comité de Sûrété générale.) (La Convention décrète l'insertion au Bulletin et renvoie cette adresse et les pièces y jointes au comité de Sûrété générale.)
...ministrateurs du directoire du district de Romorantin, département de Loir-et-Cher (2), par laquelle ils annoncent que la Constitution a été publiée avec solennité dans leur arrondissement et reçue avec des transporte de joie, au milieu des applaudissements et des cris répétés de : Vive ta République. Chacun se plaît à...
...rme des divisions qui déchirent le sein de l'Etat et croit que le mauvais génie des monstres qui désirent le malheur de la patrie et se plaisent (1) Bulletin de la Convention, du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée a...
3° Adresse des administrateurs du directoire du district de Romorantin, département de Loir-et-Cher (2), par laquelle ils annoncent que la Constitution a été publiée avec solennité dans leur arrondissement et reçue avec des transporte de joie, au milieu des applaudissements et des cris répétés de : Vive ta République. Chacun se plaît à envisager son acceptation comme le terme des divisions qui déchirent le sein de l'Etat et croit que le mauvais génie des monstres qui désirent le malheur de la patrie et se plaisent (1) Bulletin de la Convention, du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée au Procès-verbal.
(2) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée a... (2) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée au Procès-verbal.
...ministrateurs du directoire du district de Toulouse (4). Instruits que la société populaire de cette ville a résolu de les dénoncer à la Convention, sous prét...
... la convoca- (1) Supplément au Bulletin de la Convention du 21 juillet 1793. — Cette adresso n'est pas mentionnée a...
7° Adresse des administrateurs du directoire du district de Toulouse (4). Instruits que la société populaire de cette ville a résolu de les dénoncer à la Convention, sous prétexte qu'ils n'ont pas exécuté ponctuellement le décret du 27 juin, relatif à la convoca- (1) Supplément au Bulletin de la Convention du 21 juillet 1793. — Cette adresso n'est pas mentionnée au Procès-verbal.
(3) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée a... (3) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée au Procès-verbal.
(4) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée a... (4) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée au Procès-verbal.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 418
Locuteur: Billaud-Varenne
...assemblées primaires pour délibérer sur l'Acte constitutionnel, envoient un extrait de leurs délibérations qui constate que, des le lendemain de la réception de m Constitution, ils l'ont fait proclamer avec solennit...
...ps a tous les cantons du district, avec l'acte de convocation des assemblées primaires et...
tion des assemblées primaires pour délibérer sur l'Acte constitutionnel, envoient un extrait de leurs délibérations qui constate que, des le lendemain de la réception de m Constitution, ils l'ont fait proclamer avec solennité a Toulouse, l'ont adressée en même temps a tous les cantons du district, avec l'acte de convocation des assemblées primaires et qu Us ont concerté toutes les mesures! qu ils ont prises avec les représentants...
Locuteur: Billaud-Varenne
...Adresse des administrateurs du district de Rostrenen, département des Gôtes-du-Nor...
...a la Convention que les administrateurs de ce district attendent avec impatience l...
...s primaires pour accepter à l'unanimité l'Acte constitutionnel. Ils déclarent qu'ils n'ont pas pris part aux arrêtés de ce département, relativement aux affair...
8° Adresse des administrateurs du district de Rostrenen, département des Gôtes-du-Nord (1), par laquelle ils annoncent a la Convention que les administrateurs de ce district attendent avec impatience la convocation des assemblées primaires pour accepter à l'unanimité l'Acte constitutionnel. Ils déclarent qu'ils n'ont pas pris part aux arrêtés de ce département, relativement aux affaires actuelles, et qu'ils ne contribueront pas à organiser une force armée pour ma...
Locuteur: Billaud-Varenne
...qui l'habitent, par laquelle ils jurent de maintenir la Constitution jusqu'à la mort et de s'ensevelir sous les ruines du fort plutôt que de le rendre aux ennemis de la patrie : elle est ainsi conçue (3) : ...ison au Fort-Natio-nal, réunies è Vétat-major dudit Fort et à tous les employés qui l'habitent, par laquelle ils jurent de maintenir la Constitution jusqu'à la mort et de s'ensevelir sous les ruines du fort plutôt que de le rendre aux ennemis de la patrie : elle est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le samedi 20 juillet, l'an II de la République française une et indivisi...
...nt, rassemblés pour entendre la lecture-de la Constitution que vient de donner au peuple français la Convention nationale, ont tous juré de la maintenir jusqu'à la mort et de périr plutôt que de souffrir qu il y soit porté atteinte. ....
« Le samedi 20 juillet, l'an II de la République française une et indivisible, les six compagnies du 8e bataillon du Calvados en garnison au Fort national, l'état-maj or dudit fort, et tous les employés ou autres qui l'habitent, rassemblés pour entendre la lecture-de la Constitution que vient de donner au peuple français la Convention nationale, ont tous juré de la maintenir jusqu'à la mort et de périr plutôt que de souffrir qu il y soit porté atteinte. . ,
Locuteur: Billaud-Varenne
9° Délibérations du B ourg-de-l'Unité-sur-VIsère (2), district de Romans (3). Sur la réquisition du général de brigade Carteaux, près l'armée des Alpe...
... et sur celle du directoire du district de Romans, pour la levée de 70 hommes qu il devait fournir, presque...
... fait inscrire à l'unanimité, au nombre de 93. Les officiers ont déclaré ne vouloir jouir de la paye de leur grade que pour la confondre avec c...
...pté. La municipalité a également pourvu de fusils, sabres et gibernes ceux qui en ...
...ardaient leurs foyers se sont empressés de faire leurs offrandes civiques, en jurant l'unité, l'indivisibilité de la) République, guerre aux fédéralistes, et de ne reconnaître d'autre centre unique qu...
9° Délibérations du B ourg-de-l'Unité-sur-VIsère (2), district de Romans (3). Sur la réquisition du général de brigade Carteaux, près l'armée des Alpes, commandant a Var lence et sur celle du directoire du district de Romans, pour la levée de 70 hommes qu il devait fournir, presque tous les citoyens se sont fait inscrire à l'unanimité, au nombre de 93. Les officiers ont déclaré ne vouloir jouir de la paye de leur grade que pour la confondre avec celle des autres volontaires pour qu elle fût la même, ce qui a été accepté. La municipalité a également pourvu de fusils, sabres et gibernes ceux qui en manquaient, et tous les citoyens qui gardaient leurs foyers se sont empressés de faire leurs offrandes civiques, en jurant l'unité, l'indivisibilité de la) République, guerre aux fédéralistes, et de ne reconnaître d'autre centre unique que la Convention.
Locuteur: Billaud-Varenne
...vention déclare que la commune du Bourg-de-l'Unité-sur-l'Isère a bien mente de la patrie. Elle ordonne la mention hono... (La Convention déclare que la commune du Bourg-de-l'Unité-sur-l'Isère a bien mente de la patrie. Elle ordonne la mention honorable et l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
d'autre point de réunion que la Convention nationale. Il...
...evelir jusqu'au dernier sous les ruines de la Révolution.
d'autre point de réunion que la Convention nationale. Ils sont prêts à jurer paix et fraternité à tous les partis s'ils se montrent enfi...
...par un acharnement barbare, cherchent à assassiner la liberté, dussent-ils s'ensevelir jusqu'au dernier sous les ruines de la Révolution.
Locuteur: Billaud-Varenne
...° Lettre des membres du conseil général de la commune de Sail (1), district de Roanne, département de Rhône-et-Loire (2), par laquelle ils ad...
...ntion un arrêté dans lequel les membres de ce conseil général déclarent qu'ils ne ...
...ont jamais la commission départementale de Rhône-et-Loire, formée sous le titre de société populaire de Lyon, et aussi illégale qu'usurpatrice de tous les pouvoirs. Cet arrête^ se termine par une protestation de fidélité a la Convention, et d'union de sentiments et de principes avec les départements et les Parisiens soumis aux lois et dévoués à l'unité de la République.
11° Lettre des membres du conseil général de la commune de Sail (1), district de Roanne, département de Rhône-et-Loire (2), par laquelle ils adressent à la Convention un arrêté dans lequel les membres de ce conseil général déclarent qu'ils ne reconnaîtront jamais la commission départementale de Rhône-et-Loire, formée sous le titre de société populaire de Lyon, et aussi illégale qu'usurpatrice de tous les pouvoirs. Cet arrête^ se termine par une protestation de fidélité a la Convention, et d'union de sentiments et de principes avec les départements et les Parisiens soumis aux lois et dévoués à l'unité de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ion au/ Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.) (La Convention ordonne la mention ho: norable, l'insertion au/ Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...nt confirmé les deux premiers par celui de s'ensevelir sous les ruines du fort plutôt que de le Tendre aux lâches ennemis de notre patrie et de se faire sauter plutôt que de composer, s'ils étaient jamais réduits à l'extrémité de ne pouvoir plus se defendre. ...guerre aux fédéralistes. Resserrés, réunis par ces deux serments augustes, ils ont confirmé les deux premiers par celui de s'ensevelir sous les ruines du fort plutôt que de le Tendre aux lâches ennemis de notre patrie et de se faire sauter plutôt que de composer, s'ils étaient jamais réduits à l'extrémité de ne pouvoir plus se defendre.
Locuteur: Billaud-Varenne
La Constitution ou la mort. La Constitution ou la mort.
...Adresse des volontaires du 26 bataillon de l'Ariège (4), pour annoncer qu'ils ont entendu avec enthousiasme la lecture de l'Acte constitutionnel. Ils en témoignent leur gratitude à la ...
...épartements. Ils ne voient (1) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée a...
10° Adresse des volontaires du 26 bataillon de l'Ariège (4), pour annoncer qu'ils ont entendu avec enthousiasme la lecture de l'Acte constitutionnel. Ils en témoignent leur gratitude à la Convention et ils le re. gardent comme la fin des discussions cruelles qui déchirent les départements. Ils ne voient (1) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Cette adresse n'est pas mentionnée au Procès-verbal.
(3) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Ces délibérations ne sont pas mentio... (3) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. — Ces délibérations ne sont pas mentionnees au Proces-
(4) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1733. — (4) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1733. —
2 Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 1*6. 2 Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 1*6.
...page 388, 2» colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14b. 3 Mercure universel, tome 29, page 388, 2» colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 14b.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 419
Locuteur: Billaud-Varenne
...du général commandant l'armée des côtes de Cherbourg, composée du 8e bataillon du Calvalos, du 6e de la Côte-d'Or, du 6e de la Sommet, du. 1er du 31e régiment, ae la lIe compagnie des canoniers vétérans de la section des Tuileries, d'un détachement du 7e régiment d'artillerie et de la gendarmerie iiationale (1), par laqu...
...iment unanime que les dignes défenseurs de la liberté qui la composent ont donne a la Déclaration des droits de l'homme et a l'Acte constitutionnel. Le général a pris te vote individuel de chacun de ses frères-d armes, et tous ont prononc...
14° Lettre du général commandant l'armée des côtes de Cherbourg, composée du 8e bataillon du Calvalos, du 6e de la Côte-d'Or, du 6e de la Sommet, du. 1er du 31e régiment, ae la lIe compagnie des canoniers vétérans de la section des Tuileries, d'un détachement du 7e régiment d'artillerie et de la gendarmerie iiationale (1), par laquelle il adresse à la Convention un procès-verbal, contenant le vœu d assentiment unanime que les dignes défenseurs de la liberté qui la composent ont donne a la Déclaration des droits de l'homme et a l'Acte constitutionnel. Le général a pris te vote individuel de chacun de ses frères-d armes, et tous ont prononcé oui avec enthousiasme. .
Locuteur: Billaud-Varenne
mais pénétré du sentiment de ses devoirs et toujours soumis à l'autorité de la Convention nationale, il n'a jamais ...
... sens il les retracte, et il renouvelle de bonne foi le ser-mentde maintenir la République une et indivisible et la Constitution qu'il s'empressera d'accepter lorsqu'el...
mais pénétré du sentiment de ses devoirs et toujours soumis à l'autorité de la Convention nationale, il n'a jamais songé à s'en separer, et si les arrêtés qu'il, a précédemment pris pouvaient lui faire supposer d'autres intentions, il déclare qu'en ce sens il les retracte, et il renouvelle de bonne foi le ser-mentde maintenir la République une et indivisible et la Constitution qu'il s'empressera d'accepter lorsqu'elle lui parviendra officiellement.
Locuteur: Billaud-Varenne
...mention honorable du dévouement civique de ces braves défenseurs de la liberté et l'insertion au Bulletin.) (La Convention ordonne la mention honorable du dévouement civique de ces braves défenseurs de la liberté et l'insertion au Bulletin.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...rateurs et procureur syndic du district de Garentan. département de la Manche, par laquelle ils transmettent une expédition de leur arrêté du ]0 de ce mois où il est consigné qu'ils n'ont... 13° Lettre des administrateurs et procureur syndic du district de Garentan. département de la Manche, par laquelle ils transmettent une expédition de leur arrêté du ]0 de ce mois où il est consigné qu'ils n'ont jamais voulu méconnaître la Convention et où ils rétractent toutes les mesures ...
Locuteur: Billaud-Varenne
...rateurs et procureur syndic du district de Garentan, aux citoyens représentants du peuple composant le comité de Salut public de la Convention nationale. Les administrateurs et procureur syndic du district de Garentan, aux citoyens représentants du peuple composant le comité de Salut public de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nous vous adressons une expédition de l'arrêté que nous avons pris le 10 du p...
...ssons ; nous osons dire que nous sommes de vrais républicains.
« Nous vous adressons une expédition de l'arrêté que nous avons pris le 10 du présent mois. Yous y verrez quels sentiments nous animent et quels principes nous professons ; nous osons dire que nous sommes de vrais républicains.
Locuteur: Billaud-Varenne
Suit une expédition de l'arrêté annoncé dans cette lettre (2) ... Suit une expédition de l'arrêté annoncé dans cette lettre (2) a
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait du registre des délibérations de l'assemblée du conseil du district de Garentan. Extrait du registre des délibérations de l'assemblée du conseil du district de Garentan.
Locuteur: Billaud-Varenne
, Van II de la République. , Van II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s par le conseil général du département de la Manche offrant sa profession de foi sur les grands événements qui agite... ... Le procureur syndic ayant donné lecture d'un arrêté ,pris le six du présent mois par le conseil général du département de la Manche offrant sa profession de foi sur les grands événements qui agitent la République, a invité le conseil général du district à suivre son exemple e...
Locuteur: Billaud-Varenne
...Adresse des administrateurs du district de Belley pour applaudir aux journées des ... . , 15° Adresse des administrateurs du district de Belley pour applaudir aux journées des 31 mai,1er et 2 juin derniers ; elle est ainsi conçue (2) ;
Locuteur: Billaud-Varenne
Adresse des administrateurs du district de -Belley., à la Convention nationale. Adresse des administrateurs du district de -Belley., à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
...aient usurpé notre confiance et étaient de cette manière parvenus a nous séduire e... ...s yeux ï des factieux, des intrigants avaient pris le langage du patriotisme,,avaient usurpé notre confiance et étaient de cette manière parvenus a nous séduire et à nous tromper.
Locuteur: Billaud-Varenne
...nt comme une taction anarchique, avide .de sang et de pillage; comme une minorité rebelle, en... " Ces méchants vous, présentaient comme une taction anarchique, avide .de sang et de pillage; comme une minorité rebelle, entièrement occupée à entretenir la discorde, à avilir la Convention, à interrompr...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Sous le nom de Maratins, ils vous désignaient au peupl...
...ateurs secouant sans cesse les brandons de la discorde riviîT Partout le flambeau de la guerre
« Sous le nom de Maratins, ils vous désignaient au peuple comme des agitateurs secouant sans cesse les brandons de la discorde riviîT Partout le flambeau de la guerre
« Carentan, 18 juillet 1793 « Carentan, 18 juillet 1793
Séance du 10 juillet 1793 Séance du 10 juillet 1793
...que jamais il ne lui est venu en pensée de! méconnaître la Convention nationale, q...
...ports qu'il n'était pas en son* pouvoir de vérifier, il n'a pas d'abord ap-l prouv...
... C 261, dossier 569 i et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 147 J
« Le conseil général du district déclare-que jamais il ne lui est venu en pensée de! méconnaître la Convention nationale, qu'il la toujours regardée comme un centre au-j tour duquel tous les bons citoyen...
...l :ne cessera d'exécuter tous ses décrets. Il ne dissimulera pas que sur des rapports qu'il n'était pas en son* pouvoir de vérifier, il n'a pas d'abord ap-l prouvé les journées des 31 mai, 1er et 2 juin,j (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 569 i et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 147 J
...istes à leurs gages vous 9 T,Zchè?-verb^de la Convention, tome 17. p 147 ... généraux les ministres et autres agents infidèles à la République ? des journafistes à leurs gages vous 9 T,Zchè?-verb^de la Convention, tome 17. p 147
Procès-verbaux de la Convention, tom n p i8 Procès-verbaux de la Convention, tom n p i8

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 420
Locuteur: Billaud-Varenne
...us lts aviez suscitées. Se plaignait-on de meurtre ou de pillage ? tous oes actes de scélératesse étaient votre ouvrage. Parlait-on des rebelles de la Vendée? c'était vous qui ...it à vous qu'on l'imputait. Des insurrections éclataient-elles quelque part ? vous lts aviez suscitées. Se plaignait-on de meurtre ou de pillage ? tous oes actes de scélératesse étaient votre ouvrage. Parlait-on des rebelles de la Vendée? c'était vous qui
Locuteur: Billaud-Varenne
...ves représentants du peuple, défenseurs de ses droits et fondateurs de sa Constitution, redoublez d'ardeur et de vigilance, continuez à n'opposer à vos ...
... votre généreux dévouement aux intérêts de la Kepu-
«( Immortels Parisiens, et vous braves représentants du peuple, défenseurs de ses droits et fondateurs de sa Constitution, redoublez d'ardeur et de vigilance, continuez à n'opposer à vos ennemis que votre généreux dévouement aux intérêts de la Kepu-
Locuteur: Billaud-Varenne
... Quand vous présenterez au peuple cette Constitution populaire, que vous avez laite uniquement pour son bonheur, vous verrez de toutes parts les Français accourir pour...
...avoir plus que le même sentiment, celui de mourir pour sa de-fense.
« Quand vous présenterez au peuple cette Constitution populaire, que vous avez laite uniquement pour son bonheur, vous verrez de toutes parts les Français accourir pour se rallier autour d'elle, et n'avoir plus que le même sentiment, celui de mourir pour sa de-fense.
Locuteur: Billaud-Varenne
16° Lettre des citoyens de la section du' Nord de la ville de Mâcon, département de Saône-et-Loire (1), par laquelle ils ad...
...ès-verbal renfermant leur adhésion à la Constitution, acceptee a l'unanimité.
16° Lettre des citoyens de la section du' Nord de la ville de Mâcon, département de Saône-et-Loire (1), par laquelle ils adressent à la Convention le procès-verbal renfermant leur adhésion à la Constitution, acceptee a l'unanimité.
Locuteur: Billaud-Varenne
...toyens représentants, cet borribM.tijsu de calomnie avait égaré l'opinion Publique...
...la fureur étaient au comble ; le glaive de y vengeance nationale était levé sur vos têtes ; vous alliez périr et c'en était fait de
l6! Citoyens représentants, cet borribM.tijsu de calomnie avait égaré l'opinion Publique, la majeure partie du peupfe vous regardait comme des traîtres, des scélérats ; I ndigna, tion et la fureur étaient au comble ; le glaive de y vengeance nationale était levé sur vos têtes ; vous alliez périr et c'en était fait de
Locuteur: Billaud-Varenne
^((^Heureusement le génie de la liberté i éveillé les Parisiens, ils...
...ants dans la poussière ont rompu le fil de toutes leurs conspirations de toutes leurs intrigues, et la Républiqu...
^((^Heureusement le génie de la liberté i éveillé les Parisiens, ils se sont leves, ont renversé les intrigants dans la poussière ont rompu le fil de toutes leurs conspirations de toutes leurs intrigues, et la République a été
Locuteur: Billaud-Varenne
... seras a jamais célèbre dans les fastes de l'histoire Tu as étouffé ces divisions, ces discordes qui déchiraient le sein de la Convention nationale : tu l'as tirée de l'oppression ou elle se trouvait : tu l...
... as fait briller à nos yeux le flambeau de la vérité, et nous avons découvert cet horrible tissu de fourberie et de calomnie fabrique par l'infâme aristocr...
...n départementale, qui, sous le prétexte de maintenir l'unité et 1 indivisibilité de la République, ne tendait a rien moins ...
«Glorieuse journée du 31 mai! tui seras a jamais célèbre dans les fastes de l'histoire Tu as étouffé ces divisions, ces discordes qui déchiraient le sein de la Convention nationale : tu l'as tirée de l'oppression ou elle se trouvait : tu lui as rendu la liberte,. le calme et la confiance dont elle avait besoin ; tu as fait briller à nos yeux le flambeau de la vérité, et nous avons découvert cet horrible tissu de fourberie et de calomnie fabrique par l'infâme aristocratie contre nos meilleurs représentants et nos freres les Parisiens : cette coalition départementale, qui, sous le prétexte de maintenir l'unité et 1 indivisibilité de la République, ne tendait a rien moins qu'à les détruire.
Locuteur: Billaud-Varenne
bl«qLe moment n'est pas loin, où ceux de nos frères égarés iront vous embrasser,... bl«qLe moment n'est pas loin, où ceux de nos frères égarés iront vous embrasser, et abjurer dans votre sein leurs erreurs.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les administrateurs du district de Belley. « Les administrateurs du district de Belley.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ntion ordonne l'insertion ^ au Bulletin de ce procès-verbal, et le reDvoi à la com... (La Convention ordonne l'insertion ^ au Bulletin de ce procès-verbal, et le reDvoi à la commission des Six.)
Locuteur: Billaud-Varenne
...ttre des administrateurs du département de V Aveyron, par laquelle ils transmetten...
... juillet contre F laugergues, président de l'administration, et Géraldy, professeu...
17° Lettre des administrateurs du département de V Aveyron, par laquelle ils transmettent à la Convention : 1° Une lettre du représentant Châteauneuf-Randon pour demander le rapport du décret rendu le 12 juillet contre F laugergues, président de l'administration, et Géraldy, professeur ; 2° leur rétractation des arrêtes qu'ils ont pris relativement aux événements...
Locuteur: Billaud-Varenne
Les administrateurs du département _ de Les administrateurs du département _ de
Locuteur: Billaud-Varenne
VAveyron au Président de la Convention VAveyron au Président de la Convention
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La religion de la Convention a été surprise, le membre...
...tre les citoyens Flaugergues, président de l'administration du département, et Gér...
...e convaincu par lui-même n'a pas craint de surseoir à la translation de ces citoyens à la barre de la Convention. En effet, si c'est à rai...
...a été faite absolument aucune par ordre de l'administration ; si c'est à raison de...
« La religion de la Convention a été surprise, le membre qui a provoqué le décret d'arrestation dans votre seance du 12 du courant contre les citoyens Flaugergues, président de l'administration du département, et Géraldy, professeur, a été lui-même trompe, le représentant du peuple Châteauneuf-R.an-don, après s'en être convaincu par lui-même n'a pas craint de surseoir à la translation de ces citoyens à la barre de la Convention. En effet, si c'est à raison des prétendues arrestations faites depuis le 31 mai, le décret est sans motif, parce qu'il n'en a été faite absolument aucune par ordre de l'administration ; si c'est à raison des mesures adoptées par le département, à la suite des journées des 31 mai et jou...
« Les administrateurs du district de Bel-lev ayant ouï lecture de l'adresse ci-dessus, en ont approuvé le...
... à la Convention na- (1) procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 148
« Les administrateurs du district de Bel-lev ayant ouï lecture de l'adresse ci-dessus, en ont approuvé le contenu, et ont arrete que l'envoi en serait fait à la Convention na- (1) procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 148
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 148. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 148.
« Fait à Belley, le 11 juillet 1793 « Fait à Belley, le 11 juillet 1793
« Rodez, ce 17 juillet 1793 « Rodez, ce 17 juillet 1793
...ndon, vous y verrez qu'il est convaincu de la justice de nos réclamations, et nous ne doutons pa... ...aordinaire qui est porteur des dépêches du représentant du peuple Châteauneuf-Randon, vous y verrez qu'il est convaincu de la justice de nos réclamations, et nous ne doutons pas que la Convention, après en avoir pris connaissance ne se décide à rapporter s...
Procès-verbaux de la Convention, t. xvih, page 148. Procès-verbaux de la Convention, t. xvih, page 148.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 421
Locuteur: Billaud-Varenne
leur dans nos âmes et dans celle de tous nos administrés. leur dans nos âmes et dans celle de tous nos administrés.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nous vous envoyons aussi un extrait de notre arrêté du 15 du courant, qui rapp...
... adoptées par les autorités constituées de Rodez à nous réunies.
« Nous vous envoyons aussi un extrait de notre arrêté du 15 du courant, qui rapporte les arrêtés concernant les mesures provisoires adoptées par les autorités constituées de Rodez à nous réunies.
Locuteur: Billaud-Varenne
Suit le texte de la lettre de Châteauneuf-Randon et de l'arrêté du conseil du département de l'Aveyron, annoncés dans cette lettre (... Suit le texte de la lettre de Châteauneuf-Randon et de l'arrêté du conseil du département de l'Aveyron, annoncés dans cette lettre (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
... du peuple envoyé dans les départements de la Lozère et limitrophes, à la Conventi... Châteauneuf-Randon, représentant du peuple envoyé dans les départements de la Lozère et limitrophes, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
...vé à Rodez pour recevoir la déclaration de Charrier, en vertu de votre décret du 6, et m'y trouvant seul...
...u malade, est resté dans le département de la Lozère. Je vous ai déjà rendu compte de cette première mission.
« Arrivé à Rodez pour recevoir la déclaration de Charrier, en vertu de votre décret du 6, et m'y trouvant seul parce que mon collègue Malhes, étant un peu malade, est resté dans le département de la Lozère. Je vous ai déjà rendu compte de cette première mission.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e mettre à exécution votre décret du 12 de ce mois concernant l'arrestation et la ...
...s Flaugergues, président du département de l'Aveyron et de Géraldy, professeur du collège de Rodez, ainsi que pour faire rendre la l...
...rs du département, soit par les eomités de salut public établis par eux depuis le ...
« Hier j'en ai reçu une autre pour faire mettre à exécution votre décret du 12 de ce mois concernant l'arrestation et la traduction à la barre des citoyens Flaugergues, président du département de l'Aveyron et de Géraldy, professeur du collège de Rodez, ainsi que pour faire rendre la liberté aux citoyens et citoyennes arrêtés depuis le 31 mai dernier, soit par les administrateurs du département, soit par les eomités de salut public établis par eux depuis le 31 mai.
Locuteur: Billaud-Varenne
« J'ai chargé l'adjudant général Pinon de cette exécution, et elle a été faite. L'arrestation de Géraldy n'a pu l'être encore parce qu'i... « J'ai chargé l'adjudant général Pinon de cette exécution, et elle a été faite. L'arrestation de Géraldy n'a pu l'être encore parce qu'il n'est point à Rodez; j'ai pris des mesures promptes pour qu'elle soit bientôt ...
Locuteur: Billaud-Varenne
... autorités constituées et^ des citoyens de cette ville qui s'étaient ralliés la ve...
...s adresses des autorités constituées et de la société populaire de Rodez, contre les journées des 31 mai e...
...ncore à moi dans la littérale exécution de ce décret, en ce qu'aucun citoyen ni ci...
... à la Convention nationale que ce décret a porté la consternation dans l'âme des autorités constituées et^ des citoyens de cette ville qui s'étaient ralliés la veille en ma présence, et au milieu desquels j'ai été témoin du rapport des arrêtés et des adresses des autorités constituées et de la société populaire de Rodez, contre les journées des 31 mai et jotfrs suivants. ~ « Une seconde difficulté se présente encore à moi dans la littérale exécution de ce décret, en ce qu'aucun citoyen ni citoyenne n'a été arrêté par ordre des administrateurs depuis le 31 mai que pour d...
Locuteur: Billaud-Varenne
Charrier, et qu'il serait dangereux de donner la liberté à la plupart de ceux-là ; la troi-sième, c'est que l'administration n'a pas étar bli de comité de salut public depuis le 31. Charrier, et qu'il serait dangereux de donner la liberté à la plupart de ceux-là ; la troi-sième, c'est que l'administration n'a pas étar bli de comité de salut public depuis le 31.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ou arrêtés des autorités constituées et de la société populaire ayant été faits la... ...llègues, tous ces motifs et surtout la rétractation et- le rapport des adresses ou arrêtés des autorités constituées et de la société populaire ayant été faits la veille.
Locuteur: Billaud-Varenne
...s chargé d'être l'organe des sentiments de cette administration et d'intercéder, s... « Je me suis chargé d'être l'organe des sentiments de cette administration et d'intercéder, sur ces considérations le rapport du décret concernant les citoyens Flaugergues e...
Locuteur: Billaud-Varenne
...dministration du département la justice de dire que, venant de recevoir un exprès du département de la Lozère adressé d'abord à Milhaud pour lui apprendre l'arrestation de 5 membres de celle de la Lozère et qui, l'engageant à prendre... « Je dois à cette administration du département la justice de dire que, venant de recevoir un exprès du département de la Lozère adressé d'abord à Milhaud pour lui apprendre l'arrestation de 5 membres de celle de la Lozère et qui, l'engageant à prendre des mesures, lui offrent 400 hommes, l'mdignation générale s'est emparée d'elle...
Locuteur: Billaud-Varenne
...ans lequel il y a pour but l'enlèvement de Charrier, et le nombre auquel on le por...
...ur dans toutes ces contrées. Un millier de prêtres cachés et introuvables et autant de déserteurs par les dispositions typogra...
« J'ai reçu cette nuit un avis d'un nouveau rassemblement dans lequel il y a pour but l'enlèvement de Charrier, et le nombre auquel on le porte est si extraordinaire, qu'il est incroyable. En conséquence je pars avec un d...
...dance étendue et souterraine qui, à chaque instant, inspire l'effroi et la terreur dans toutes ces contrées. Un millier de prêtres cachés et introuvables et autant de déserteurs par les dispositions typographiques du pays, sans force considérable à y opposer, mais qui, dans tous les ca...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Voilà les grands événements de ces départements ; quant aux derniers, ...
...ne le pouvons, et nous prions le comité de Salut public de vous faire le rapport que nous lui avon...
« Voilà les grands événements de ces départements ; quant aux derniers, mon collègue et moi, avons pris des mesures pour les rappeler à la bonne voie. N...
...avons rendu compte, et nous y comptons beaucoup : mais quant aux premiers, nous ne le pouvons, et nous prions le comité de Salut public de vous faire le rapport que nous lui avons demandé à cet égard : il est des plus importants.
Locuteur: Billaud-Varenne
...pte malgré cela faire partir des pièces de canon de trente six pour Perpignan, car en s'occupant de notre intérieur, il ne faut pas perdre de vue cette intéressante frontière. « Je passe par Severac où je compte malgré cela faire partir des pièces de canon de trente six pour Perpignan, car en s'occupant de notre intérieur, il ne faut pas perdre de vue cette intéressante frontière.
« Rodez, le 17 juillet 1793 « Rodez, le 17 juillet 1793

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 422
Locuteur: Billaud-Varenne
« Séance publique du 15 juillet 1793, l'an- II de la République. « Séance publique du 15 juillet 1793, l'an- II de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nous vous adressons ci-joint l'acte de rétractation que nous venons de faire notifier contre les signatures pa...
..., à l'adresse d'une partie des citoyens de notre canton réunis en assemblée primaire du 11 juin dernier, par ordre de notre département. Nous vous prions de faire valoir nos raisons d'excuses auprès de la Convention et de tous autres qu'il appartiendra.
« Nous vous adressons ci-joint l'acte de rétractation que nous venons de faire notifier contre les signatures par nous apposées, faute d'instruction, à l'adresse d'une partie des citoyens de notre canton réunis en assemblée primaire du 11 juin dernier, par ordre de notre département. Nous vous prions de faire valoir nos raisons d'excuses auprès de la Convention et de tous autres qu'il appartiendra.
Locuteur: Billaud-Varenne
République une et indivisible, et à la Constitution que vous venez de nous donner, n'en a point souffert., Notre satisfaction est de n'avoir pas même attendu la promulgatio... République une et indivisible, et à la Constitution que vous venez de nous donner, n'en a point souffert., Notre satisfaction est de n'avoir pas même attendu la promulgation du décret du 26 juin dernier, qui ne nous est connu que par le Bulletin, pour ...
Locuteur: Billaud-Varenne
... du registre du. conseil du département de VAveyron réuni aux autorités constituées de la ville de Rodez. Extrait du registre du. conseil du département de VAveyron réuni aux autorités constituées de la ville de Rodez.
Locuteur: Billaud-Varenne
...rsegot, Combes, Rodât, Debertier, Mouly de Galgau, Bourzès, Campredon, Azemar, Roux, Muret, Dumas de Millau, Seguret, Raynal,, Carrère, Roge... « Présents les citoyens Flaugergues, président ; Galtier, Delpecfy Randon, Persegot, Combes, Rodât, Debertier, Mouly de Galgau, Bourzès, Campredon, Azemar, Roux, Muret, Dumas de Millau, Seguret, Raynal,, Carrère, Rogery et Molinié, procureur général syndic.
Locuteur: Billaud-Varenne
...lui à juger et à. déterminer les moyens de sauver la chose publique,, le procureur... ...ssemblée, considérant que la réunion du souverain étant très prochaine, c'est à lui à juger et à. déterminer les moyens de sauver la chose publique,, le procureur^ général syndic entendu, rapporte les arrêtés concernant les mesures provisoire...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Arrête de plus que le présent sera imprimé et env... « Arrête de plus que le présent sera imprimé et envoyé aux districts et aux municipalités pour y être lu, publié et affiché en la f...
Locuteur: Billaud-Varenne
« Délibéré en conseil de département, à Rodez, les jour et an su... « Délibéré en conseil de département, à Rodez, les jour et an susdits, Flaugergues, Combes, secrétaire général.
Locuteur: Billaud-Varenne
...Convention renvoie ces pièces au comité de Sûreté générale.) (La, Convention renvoie ces pièces au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Billaud-Varenne
180 Lettre de plusieurs notables de la commune de Vitré, département d'Ille-et-VHaine, pa...
...rvenir à. la Convention la rétractation de l'adhésion qu'ils ont donnée à une adresse d'une partie des citoyens de leur canton, réunis en. assemblée primaire par ordre de leur département; ces pièces sont ainsi...
180 Lettre de plusieurs notables de la commune de Vitré, département d'Ille-et-VHaine, par laquelle ils font parvenir à. la Convention la rétractation de l'adhésion qu'ils ont donnée à une adresse d'une partie des citoyens de leur canton, réunis en. assemblée primaire par ordre de leur département; ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
... huissier près :le tribunal du district de Vitré, y demeurant, y assermenté et y p... « Soussigné Augustin Lévêque* huissier près :le tribunal du district de Vitré, y demeurant, y assermenté et y patenté le 31 décembre dernier, n° 11.
Locuteur: Billaud-Varenne
...er administrateur, officiers municipaux de la commune de Vitré, Pihier, substitut du procureur de la même commune, Colinet, Verron aîné, ...
...livier, Moutreux et Beaugeard, notables de la même commune de Vitré, les tous y demeurant séparément, paroisses de Notre-Dame et de Saint-Martin, canton et district du mêm...
...e-et-Vilaine, où ils font leur élection de domicile, de leurs offices l'expédiant. J'ai dénoncé au citoyen Prosper Fouassier, maire de la commune dudit Vitré, aussi y demeurant, et président de l'assemblée primaire y tenue à l'occasion de la force départementale, le 11 juin der...
...es membres composant le conseil général de ladite commune, même à tous autres qu'i...
...i mieux instruits, voulant se conformer de point en point, et marquer leur soumission aux décrets de la Convention nationale, notamment à l'article 1er du décret du 26 du même mois de juin, auxquels pour prouver leur attach...
...ne partie des citoyens réunis du canton de Vitré et à tous autres semblables arrêt...
... que ledit citoyen Fouassier, audit nom de tous autres n'en prétendent cause d'ign...
...rants pour leur valoir et servir ce que de raison aux termes du même décret sous toutes réserves de fait et de droit ; fait savoir audit citoyen maire en sa susdite qualité de président, par copie du présent à lui d...
...n secrétaire greffier, trouvé au bureau de ladite municipalité de Vitré, ce jour seize juillet mil sept cent quatre vingt treize, l'an second de la République française une et indivisi...
...chesne, Plattier, Onfray, Poussin, Geor-geault, Dupont et Lbichon père, ce dernier administrateur, officiers municipaux de la commune de Vitré, Pihier, substitut du procureur de la même commune, Colinet, Verron aîné, Verron le jeune, Ollivier, Moutreux et Beaugeard, notables de la même commune de Vitré, les tous y demeurant séparément, paroisses de Notre-Dame et de Saint-Martin, canton et district du même nom, département d'Ille-et-Vilaine, où ils font leur élection de domicile, de leurs offices l'expédiant. J'ai dénoncé au citoyen Prosper Fouassier, maire de la commune dudit Vitré, aussi y demeurant, et président de l'assemblée primaire y tenue à l'occasion de la force départementale, le 11 juin dernier, et en sa personne, à tous les autres membres composant le conseil général de ladite commune, même à tous autres qu'il appartiendrait, que lesdits requérants, aujourd'hui mieux instruits, voulant se conformer de point en point, et marquer leur soumission aux décrets de la Convention nationale, notamment à l'article 1er du décret du 26 du même mois de juin, auxquels pour prouver leur attachement à la République une et indivisible^ ils donnent une adhésion pleine et ent...
...partement en la susdite assemblée primaire du susdit jour 11 juin dernier, par une partie des citoyens réunis du canton de Vitré et à tous autres semblables arrêtés, si aucuns sont, qu'ils auraient pu signer, sous quelque forme que ce soit, à ce que ledit citoyen Fouassier, audit nom de tous autres n'en prétendent cause d'ignorance la présente déclaration faite par lesdits requérants pour leur valoir et servir ce que de raison aux termes du même décret sous toutes réserves de fait et de droit ; fait savoir audit citoyen maire en sa susdite qualité de président, par copie du présent à lui délivrée parlant à son secrétaire greffier, trouvé au bureau de ladite municipalité de Vitré, ce jour seize juillet mil sept cent quatre vingt treize, l'an second de la République française une et indivisible, aux stipulations requises.
Locuteur: Billaud-Varenne
l'an II de la République. l'an II de la République.
( Vitré, 17 juillet 1793 ( Vitré, 17 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 148. Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 148.
« Enregistré à Vitré, ce 17 juillet 1793 « Enregistré à Vitré, ce 17 juillet 1793

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 423
Locuteur: Billaud-Varenne
...eault ; Pihier ; substitut du procureur de la commune ; Dupont ; Co-tinet; Yerron,... ...uchesne; Beaugeard ; Pouriat, officier municipal; Loychcn, administrateur; Georgeault ; Pihier ; substitut du procureur de la commune ; Dupont ; Co-tinet; Yerron, jeune; Onfray; Mou-treux; Poussin, >;
...toire du district et du conseil général de la commune cVAuray, par laquelle ils pr...
...'la Convention a présenté au peuple une Constitution digne de ses vœux, leurs craintes sont dissipées...
...us les Français (3). (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 149. | (2) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. -
22° Adresse des membres du directoire du district et du conseil général de la commune cVAuray, par laquelle ils protestent que si, à l'époque^ des événements Ses 31 mai et jours suivants, ils on...
...is, c'est qu'ils ont cru la République près à se dissoudre ; mais que depuis que'la Convention a présenté au peuple une Constitution digne de ses vœux, leurs craintes sont dissipées et ils ne songent plus qu'à resserrer les liens qui doivent unir tous les Français (3). (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 149. | (2) Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. -
( Laval, 19 juillet 1793 ( Laval, 19 juillet 1793
...ert Lair, membre du conseil du district de Laval, et juge au tribunal du même distriet, demeurant à Laval, paroisse de la, Trinité, j'ai, Pierre-Charles-Olivi...
...sier audiencier du tribunal du district de Laval y reçu et y demeurant paroisse de la Trinité, soussigné, signifie, dénonc...
...x trois corps administratifs constitués de la ville de Laval en la personne du citoyen Duval l...
...ire général demeurant à Laval, paroisse de la Trinité, que ledit citoyen Lair n'a ...
... corps administratifs constitués réunis de la ville de Laval depuis le 7 juin dernier relative...
...rrêté tendant à méconnaître les décrets de la Convention nationale, il proteste de nullité de sa signature si aucuns de ces arrêtés sont signés de lui, ils ne doivent pas l'être puisqu'i...
...-vingt-treize, le dix-neuf juillet avant midi, à la requête du citoyen Louis-Robert Lair, membre du conseil du district de Laval, et juge au tribunal du même distriet, demeurant à Laval, paroisse de la, Trinité, j'ai, Pierre-Charles-Olivier Tauvry, premier huissier audiencier du tribunal du district de Laval y reçu et y demeurant paroisse de la Trinité, soussigné, signifie, dénonce et fait savoir aux trois corps administratifs constitués de la ville de Laval en la personne du citoyen Duval leur secrétaire général demeurant à Laval, paroisse de la Trinité, que ledit citoyen Lair n'a pris directement ni indirectement aucune part aux arrêtés pris par les trois corps administratifs constitués réunis de la ville de Laval depuis le 7 juin dernier relativement à la force départementale qui marche vers Paris, ni à aucun autre arrêté tendant à méconnaître les décrets de la Convention nationale, il proteste de nullité de sa signature si aucuns de ces arrêtés sont signés de lui, ils ne doivent pas l'être puisqu'il n'a pas assisté aux séances dans lesquelles ils ont été pris, et s'ils le sont...
Procès-verbaux de la Convention, tome 1T, page 149. Procès-verbaux de la Convention, tome 1T, page 149.
« Enregistré à Laval, le 19 juillet 1793 « Enregistré à Laval, le 19 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 149. \ (3) Procès-verbaux de la Convention, 1.17, p. 149. Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 149. \ (3) Procès-verbaux de la Convention, 1.17, p. 149.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 424
...ce publique du directoire du 15 juillet 1793, l'an II de la République française (où étaient les...
...directeurs.) (1) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793.
Séance publique du directoire du 15 juillet 1793, l'an II de la République française (où étaient les citoyens Bargain cadet, vice-président! ; Ropert, Goarant et Rousseau aînié, administrateurs directeurs.) (1) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793.
Faouët, 16 juillet 1793 Faouët, 16 juillet 1793
Procès verbaux de la Convention, tome 17, page 150. Procès verbaux de la Convention, tome 17, page 150.
...entat vient d'être commis ; les ennemis de la République une et indivi- (11 Archiv... « Un grand attentat vient d'être commis ; les ennemis de la République une et indivi- (11 Archives nationales, Carton C 262, dossier 583
et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 150. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 150.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 425
« Le 19 juillet 1793 « Le 19 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 150. Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 150.
j — Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 150. j — Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 150.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 426
« A Gaillac, le 16 juillet 1793 « A Gaillac, le 16 juillet 1793
...a d'envoyer une dèputation au président de l'assemblée primaire pour l'engager à c... « La société s'assembla extraordinairement le lendemain et délibéra d'envoyer une dèputation au président de l'assemblée primaire pour l'engager à convoquer l'assemblée pour (i) Archives nationales, Carton C 262, dossier 883.
— Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 151. — Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 151.
i « Ce 16 juillet 1793 i « Ce 16 juillet 1793
...igné : Georgelin, président du tribunal de Lorient. (I) Archives nationales, Carto... « Signé : Georgelin, président du tribunal de Lorient. (I) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583,
et Proeès^verbaux de la Convention, t. 17, page 152. et Proeès^verbaux de la Convention, t. 17, page 152.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 427
« Alençon, le 19 juillet 1793 « Alençon, le 19 juillet 1793
...us auprès d'èlle, abjurons toute espèce de parti, que les passions se taisent, que... ...t nos vœux, si nous croyons qu'elle puisse nous sauver, acceptons-la, serrons-nous auprès d'èlle, abjurons toute espèce de parti, que les passions se taisent, que les haines et les personnalités ne souillent plus le cœur et (1) Archives natio...
Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 152. Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 152.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 428
Grenoble, 17 juillet 1793 Grenoble, 17 juillet 1793
— Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 152. — Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 152.
« Orbec, 16 juillet 1793 « Orbec, 16 juillet 1793
... citoyen Lemoine, député du département de la Manche, a dû présenter ces jours (1)...
...on C 262, dossier 583. — Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.
« Le citoyen Lemoine, député du département de la Manche, a dû présenter ces jours (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583. — Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.
Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153. Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 429
...dministrateur du directoire du district de Villefranche, département de Rhône-et-Loire, dans laquelle il annonce que les administrateurs de ce district ont envoye officiellement la Constitution à toutes les communes de l'arrondissement; cet extrait est ainsi...
...on C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.
34° Extrait d'une lettre du citoyen Teillard, administrateur du directoire du district de Villefranche, département de Rhône-et-Loire, dans laquelle il annonce que les administrateurs de ce district ont envoye officiellement la Constitution à toutes les communes de l'arrondissement; cet extrait est ainsi conçu (2) : (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.
« Le 14 juillet 1793 « Le 14 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convenion, t. 17, p. 253. Procès-verbaux de la Convenion, t. 17, p. 253.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 430
(2) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793. (2) Supplément au Bulletin de la Convention du 24 juillet 1793.
(3) Bulletin de la Convention, du 24 juillet 1793. — Celle adresse n?est pas mentionnée a... (3) Bulletin de la Convention, du 24 juillet 1793. — Celle adresse n?est pas mentionnée au procès-verbal.
« Coutances, le 19 juillet 1793 « Coutances, le 19 juillet 1793
36Adresse de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de la ville d'Autun (3), pour appeler la sollicitude de la Convention, sur les valeureux défenseurs de Condé,| Mayence et Yalenciennes, depuis...
...le des nôtres. Elle place sous les yeux de la Convention le généreux dévoue-1 ment des vrais républicains, qui, 'de toutes; (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.
36Adresse de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de la ville d'Autun (3), pour appeler la sollicitude de la Convention, sur les valeureux défenseurs de Condé,| Mayence et Yalenciennes, depuis si longtemps; livrés à leurs propres forces. Elle compare la! savante et active conduite des généraux ennemis avec celle des nôtres. Elle place sous les yeux de la Convention le généreux dévoue-1 ment des vrais républicains, qui, 'de toutes; (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 153.
(2) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 154 -et Mercur... (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 154 -et Mercure universel, t.. 29, page 388, 1" colonne.
...ouin, t. 31, page 211 et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 154. — Le nom de Genissieu nous a été donné par la minut... (3) Collection Baudouin, t. 31, page 211 et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 154. — Le nom de Genissieu nous a été donné par la minute du procès-verbal qui se trouve aux Archives nationales.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 431
...le plus court délai, un compte détaillé de leurs découvertes ; et de suite celui-ci donnera des ordres afin ...
..., ou passé des marchés avec les maîtres de forges, on formé des établissements nationaux qui assurent aux armées et aux places de la fron- (1) Collection Baudouin, t. 31, "page 212 et Procès-verbaux de la Convention, tome 47, page 154.
« Les agents envoyés par le ministre lui rendront, sous le plus court délai, un compte détaillé de leurs découvertes ; et de suite celui-ci donnera des ordres afin qu'il soit, ou passé des marchés avec les maîtres de forges, on formé des établissements nationaux qui assurent aux armées et aux places de la fron- (1) Collection Baudouin, t. 31, "page 212 et Procès-verbaux de la Convention, tome 47, page 154.
...outenir la discussion des trois projets de décrets, ci-dessous. Aucun journal ni l...
...ous nous bornons, en présence du manque de renseignements et dans l'impossibilité absolue de faire autre chose, à signaler le fait.
...que Jean-Ron-Saint-André a dû céder le fauteuil présidealiel pour présenter et soutenir la discussion des trois projets de décrets, ci-dessous. Aucun journal ni le procès-verbal n'en font mention. Nous nous bornons, en présence du manque de renseignements et dans l'impossibilité absolue de faire autre chose, à signaler le fait.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 432
« Le ministre de la guerre enverra, sous le plus court d...
...in, tome 31, page 213 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 155. — Les...
« Le ministre de la guerre enverra, sous le plus court délai possible, à Montauban, un (1) Collection Baudouin, tome 31, page 213 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 155. — Les considérants du décret, que nous fournit notre minute des Archives nationales, ...
( Il sera nommé par le ministre de la guerre un citoyen, qui, sous le titr...
...néral des approvisionnements militaires de Varmée des Pyrénées, aura l'inspection et la surveillance sur le parc d'artillerie de Toulouse et les autres établissements formés tant dans cette ville que dans celle de Montauban. Cet agent aura aussi sous so...
( Il sera nommé par le ministre de la guerre un citoyen, qui, sous le titre à!inspecteur général des approvisionnements militaires de Varmée des Pyrénées, aura l'inspection et la surveillance sur le parc d'artillerie de Toulouse et les autres établissements formés tant dans cette ville que dans celle de Montauban. Cet agent aura aussi sous son ins- (1) Collection 'Baudouin, tome 31, page 213 et Procès-
verbaux de la Convention, tome 17, page 156. verbaux de la Convention, tome 17, page 156.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 433
« Le secrétaire a fait lecture de l'Acte constitutionnel. La lecture de l'acte constitutionnel achevé, le président a mis aux voix l'a...
...ait, le nombre des votants s'est trouvé de 551, lesquels ont (1) Journal de Perlet, ne 307, page 434, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 157.
« Le secrétaire a fait lecture de l'Acte constitutionnel. La lecture de l'acte constitutionnel achevé, le président a mis aux voix l'acceptation et fait faire l'appel nominal sur la liste des citoyens présents. L'appel nominal fini, et le recensement fait, le nombre des votants s'est trouvé de 551, lesquels ont (1) Journal de Perlet, ne 307, page 434, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 157.
« Du 14 juillet 1793 « Du 14 juillet 1793
...n, tome 31, page 214, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 157. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 214, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 157.
...n C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 157. (3) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 157.
... milieu même des orages nous protestons de ne quitter jamais notre poste, car notre de- (1) Archives nationales, Carton C 261,... « Pour nous qui sommes imperturbables au milieu même des orages nous protestons de ne quitter jamais notre poste, car notre de- (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 569.
— Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 434
Je suis encore chargé de la» part d'un citoyen de Reims qui ne se nomme pas, de faire offrande de sa décoration militaire. Je (1) Supplément au Bulletin de la Convention du 04 juillet 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 159. - Voy. également le Journal de Perlet, n* 308, page 445. . Je suis encore chargé de la» part d'un citoyen de Reims qui ne se nomme pas, de faire offrande de sa décoration militaire. Je (1) Supplément au Bulletin de la Convention du 04 juillet 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 159. - Voy. également le Journal de Perlet, n* 308, page 445. .
« Au camp du Mas-Roos, Le 14 juillet 1793 « Au camp du Mas-Roos, Le 14 juillet 1793
...ndre la lecture, et nos cœurs enflammés de l'ardent amour de la liberté se précipitent vers vous pou... « Nous venons d'en entendre la lecture, et nos cœurs enflammés de l'ardent amour de la liberté se précipitent vers vous pour applaudit et pour adhérer à cette auguste Charte (1) Archives nationales, Cart...
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 158. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 158.
...n C 261, dossier 562, et Procès-verbaux de la Convention, tome 18, page 159. (2) Archives nationales, Carton C 261, dossier 562, et Procès-verbaux de la Convention, tome 18, page 159.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 435
Us déclarent qu'ils sont déserteurs de l'ar- (t) Archives nationales, Canon ,C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Comention, tome 17; pa®e 158 ~~ oL é... Us déclarent qu'ils sont déserteurs de l'ar- (t) Archives nationales, Canon ,C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Comention, tome 17; pa®e 158 ~~ oL égaterçen1 le Mercure universel, tome '29,' page 3H8, 2° colonne. '
« Trois dragons de la Manche demandent à paraître a la barre comme déserteurs de l'armée fédéraliste départementale de l'Eure et du Calvados, pour prêter ie n...
... Ils prient les représentants du peuple de vou'oir bien leur pardonner et les rega...
« Trois dragons de la Manche demandent à paraître a la barre comme déserteurs de l'armée fédéraliste départementale de l'Eure et du Calvados, pour prêter ie nouveau le serment d'être fidèles à la République une et indivisible, comme ayant été égarés par les administrateurs rebelles. Ils prient les représentants du peuple de vou'oir bien leur pardonner et les regarder comme vrais républicains.
« Signé : Le Simple, dragon de la Manche ; « Signé : Le Simple, dragon de la Manche ;
Chagrin, dragon de la Manche; Carrey. » Chagrin, dragon de la Manche; Carrey. »
Le ministrt de la guerre, chargé de l'exéca-tion de cette loi, s'en est occupé ; mais il observe que de toutes parts les réclamations et les co...
...tion que celle que necessite le service de douze armées Les représentants du peupl...
...ationale : Le39, n» 345. - Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de
Le ministrt de la guerre, chargé de l'exéca-tion de cette loi, s'en est occupé ; mais il observe que de toutes parts les réclamations et les correspondances des représentants du peuple et des généraux, démontrent l'insuffisance du nombre des commissaires fixé par cette loi, pour une aussi vaste administration que celle que necessite le service de douze armées Les représentants du peuple et les généraux sont même forcés d'en nommer provisoire- (4)Bibhatheque nationale : Le39, n» 345. - Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez (de
... Oise), tome 41, n* 2. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 159. l Oise), tome 41, n* 2. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 159.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 436
..., fait un rapport et présente un projet de décret pour approuver les mesures prises par les commissaires de la Convention aux armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle relativement au transit, de Vétranger à Vétranger, par les départements des Haut et "Bas-Rhin, de la Meuse et de la Moselle ; le projet de décret est ainsi conçu (2) : (1) Collec...
...uin, tome 31, p. 214, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 159. — Le peu de renseignements, que nous avons pu nous ...
...unté au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 883, 2" colonne, et à Y Auditeur ...
, au nom du comité cle commerce, fait un rapport et présente un projet de décret pour approuver les mesures prises par les commissaires de la Convention aux armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle relativement au transit, de Vétranger à Vétranger, par les départements des Haut et "Bas-Rhin, de la Meuse et de la Moselle ; le projet de décret est ainsi conçu (2) : (1) Collection Baudouin, tome 31, p. 214, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 159. — Le peu de renseignements, que nous avons pu nous procurer dans cette discussion est emprunté au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 883, 2" colonne, et à Y Auditeur national, n» 327, page 3.
(2). Le comité de législation m'a chargé de remettre sous vos yeux l'état des rapports qu'il a arrêté de vous présenter pendant ces dix premiers jours. Quelques-uns de ces rapports tendent à vous faire adopter des vues générales sur des parties de législation qu'il importe de ne pas laisser imparfaites. Les autres ...
...eur nombre (1) Dans la séance du 27 mai 1793, Clavière, ministre des contributions p...
...aires aux armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle avaient suspendu le transit de l'étranger à l'étranger, dans les départements du Rhin, de la Meuse et de la Moselle (Voy. Archives parlementaires, 1™ série, séance du 27 mai 1793, page 362, 1™ colonne). Depuis, nous av...
...les (Liasse F10 227, n" 1289) la lettre de Clavière,. dont nous n'avons donné à la...
(2). Le comité de législation m'a chargé de remettre sous vos yeux l'état des rapports qu'il a arrêté de vous présenter pendant ces dix premiers jours. Quelques-uns de ces rapports tendent à vous faire adopter des vues générales sur des parties de législation qu'il importe de ne pas laisser imparfaites. Les autres rapports sont relatifs à des affaires particulières, qui offrent un intérêt assez puissant. Enfin, leur nombre (1) Dans la séance du 27 mai 1793, Clavière, ministre des contributions publiques, avait annoncé à la Convention que les commissaires aux armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle avaient suspendu le transit de l'étranger à l'étranger, dans les départements du Rhin, de la Meuse et de la Moselle (Voy. Archives parlementaires, 1™ série, séance du 27 mai 1793, page 362, 1™ colonne). Depuis, nous avons retrouvé aux Archives nationales (Liasse F10 227, n" 1289) la lettre de Clavière,. dont nous n'avons donné à la séance du 27 mai qu'une-analyse, d'après le procès-verbal. Voici cette lettre :
« Paris, ce 25 mai 1793, l'an II de la République» « Citoyen Président, « Paris, ce 25 mai 1793, l'an II de la République» « Citoyen Président,
(2) Moniteur universel, 2' semestre de 1793, p. 8&3, 2" colonne, et Journal des...
...age 307. —Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 162.
(2) Moniteur universel, 2' semestre de 1793, p. 8&3, 2" colonne, et Journal des Débats et des Décrets, n* 310, page 307. —Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 162.
(2) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 160, et Collec... (2) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 160, et Collection Baudouin, tome 31, page 215. — Le nom du rapporteur nous a été fourni par l...
« Les commissaires de la Convention nationale aux armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle ont suspendu le transit de l'étranger à l'étranger, accordé par le...
...juillet 1791, aux départements du Rhin, de la Meuse et de la Moselle. Ils se sont déterminés à ce...
...s. La régie des douanes s'est empressée de se conformer à des ordres ainsi motivés...
... des lois formelles qu'elle est chargée de faire exécuter, il serait nécessaire qu...
...t un décret qui confirmât la suspension de ce transit. Je vous prie de soumettre cet objet à la Convention nat...
« Les commissaires de la Convention nationale aux armées du Rhin, des Vosges et de la Moselle ont suspendu le transit de l'étranger à l'étranger, accordé par le décret du 7 juillet 1791, aux départements du Rhin, de la Meuse et de la Moselle. Ils se sont déterminés à cette mesure par la considération que ce transit pouvait fournir à l'ennemi des çbjets nécessaires à nos armées, et favoriser l'espionnage contre nous. La régie des douanes s'est empressée de se conformer à des ordres ainsi motivés; mais comme ils sont en opposition avec des lois formelles qu'elle est chargée de faire exécuter, il serait nécessaire qu'il intervînt un décret qui confirmât la suspension de ce transit. Je vous prie de soumettre cet objet à la Convention nationale.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 437
« Le nombre des garçons de service du tribunal est porté à 4, et l...
...n, tome 31, page 216, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 162.
« Le nombre des garçons de service du tribunal est porté à 4, et leur traitement demeure fixé à 900 livres. (1) Collection Baudouin, tome 31, page 216, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 162.
...n, tome 31, page 215, et Procès-verbaux de la Convention, lome 17, page 161. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 215, et Procès-verbaux de la Convention, lome 17, page 161.
Un membre, au nom du comité de législation, soumet à la discussion un projet de - (1) Collection Baudouin, tome 31, page 216, et Procès verbaux de la Convention, tome 17, page 162. Un membre, au nom du comité de législation, soumet à la discussion un projet de - (1) Collection Baudouin, tome 31, page 216, et Procès verbaux de la Convention, tome 17, page 162.
verbaux de la Convention, tome 17, page 156. verbaux de la Convention, tome 17, page 156.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 438
...ment aù Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 884, 2® colonne et au Journal des...
... 29, page 389, 1" colonne et le Journal de la Montagne de Laveauv, nv 88, page 339,1™ colonne.
(2) La discussion sur ce projet est empruntée plus spécialement aù Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 884, 2® colonne et au Journal des Débats et des Décrets, n° 310, page 307, dont les versions sont absolument identiques. — Voy. également Y Auditeur national, n° 307, page 5; le Mercure universel, tonte 29, page 389, 1" colonne et le Journal de la Montagne de Laveauv, nv 88, page 339,1™ colonne.
...l'armée du roi catholique dans la place de (1 ) Procès-verbaux-de la Convention, tome 17, p. 463. — Nous n'avons pu retrouver ee projet de décret, mats, d'après l'Auditeur nation... ... l'armée des rebelles ; Ce sont les prêtres réfugiés en Espagne qui ont conduit l'armée du roi catholique dans la place de (1 ) Procès-verbaux-de la Convention, tome 17, p. 463. — Nous n'avons pu retrouver ee projet de décret, mats, d'après l'Auditeur national, n° 307, p. 5, l'économie Sëïait la suivante :
1° Mettre à la disposition du ministre la marine les fonds nécessaires pour ce... 1° Mettre à la disposition du ministre la marine les fonds nécessaires pour cette déportation ;
2° Désigner une partie de cette colonie, une lie formée entre qua... 2° Désigner une partie de cette colonie, une lie formée entre quatre rivières, distante 72 lieues deCayenne;
...e nouvelle colonie qui porterait le nom de Colonie de la République française. 3° Organiser ûette nouvelle colonie qui porterait le nom de Colonie de la République française.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 439
...a fédération a eu lieu dans notre ville de Lyon : les administrateurs y avaient in...
...2 ou 15,000 âmes, lesquelles, au retour de la cérémonie, ont été célébrer un banquet, que dans chaque section on leur (1) Bulletin de la Convention, du 24 juillet ,1193, Procès-verbaux de la Convention, tome II, page 164. — Voy...
...colonne ', Moniteur universel, semestre de 179'i, page 883, S* colonne et Journal ...
« Législateurs, aujourd'hui la fédération a eu lieu dans notre ville de Lyon : les administrateurs y avaient invité toutes les communes du département, et il s'y est trouvé peut-être 12 ou 15,000 âmes, lesquelles, au retour de la cérémonie, ont été célébrer un banquet, que dans chaque section on leur (1) Bulletin de la Convention, du 24 juillet ,1193, Procès-verbaux de la Convention, tome II, page 164. — Voy. également le Mercure universel, tomè 29, page 390, 2" colonne ', Moniteur universel, semestre de 179'i, page 883, S* colonne et Journal des Débats et des Décrets, n» 310, page 310.
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 443. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 443.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 440
Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 884, colonne et Journal des Débats ...
...ge 312. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 165.
Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 884, colonne et Journal des Débats et des Décrets, n° 31, page 312. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 165.
Lille, le 22 juillet 1793 Lille, le 22 juillet 1793
...e le général Lavalette ont un caractère de gravité ; considérant que les différend...
...in, tome 31, page 217 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 165. — Le ...
...la République ; considérant que les dénonciations qui nous ont été portées contre le général Lavalette ont un caractère de gravité ; considérant que les différends entre lui et le général Lamorlière ? (i) Collection Baudouin, tome 31, page 217 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 165. — Le nom du rapporteur do ces deux projets nous a été fourni par la minute du procès-...

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 441
(2) Bulletin de la Convention du mardi 23 juillet 1793, et supplément au Bulletin de la Convention, du mardi 23 juillet 1793. — Procès-verbaux de la Convention, (2) Bulletin de la Convention du mardi 23 juillet 1793, et supplément au Bulletin de la Convention, du mardi 23 juillet 1793. — Procès-verbaux de la Convention,
« Paris, le 24 juillet 1793 « Paris, le 24 juillet 1793
...n° 369 et Le3*, n° 1881. — Bibliothèque de la Chambre de« députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 213, n° 28. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 166. ... répondu en homme habile qui sait se couvrir (1) Bibliothèque nationale : Le38, n° 369 et Le3*, n° 1881. — Bibliothèque de la Chambre de« députés : Collection Portiez (de l'Oise), tome 213, n° 28. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 166.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 444
...les 11 et 12 juillet par le commissaire de la Convention nationale, (1) Collection... « Les arrêtés pris les 11 et 12 juillet par le commissaire de la Convention nationale, (1) Collection 'Baudouin, tome 31, page 213 et Procès-
verbaux de la Convention, tome 17, page 156. verbaux de la Convention, tome 17, page 156.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 445
, au nom des comités des finances, de commerce et d'agriculture réunis, soumet à la discussion les titres III et IV du projet de décret sur Vorganisation de l'administration des trois services réu...
...1) Voy. ci-dessus, séance du 23 juillet 1793, page 372
, au nom des comités des finances, de commerce et d'agriculture réunis, soumet à la discussion les titres III et IV du projet de décret sur Vorganisation de l'administration des trois services réunis des postes aux lettres, postes aux chevaux et messageries, dont les titres Ier et II ont été adoptés à la séance d'hier (1). (1) Voy. ci-dessus, séance du 23 juillet 1793, page 372
...relatifs à l'exploitatioa et au service de la poste aux lettres, des (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17,. page 168. Nous... « Pour les objets relatifs à l'exploitatioa et au service de la poste aux lettres, des (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17,. page 168. Nous n'avons trouvé dans les journaux aucun détail sur cette discussion. — Voy. égal...

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 448
L'orateur de la dèputation donne lecture de l'adresse suivante (1) : (1) Archives n... L'orateur de la dèputation donne lecture de l'adresse suivante (1) : (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 569. —
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 177. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 177.
...laquelle il donne sa (i) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p.178. 2° Lettre du citoyen Gasparin, député des Bouches-du-Rhône, par laquelle il donne sa (i) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p.178.
— Il n'existe pas de commune de ce nom dans le - — Il n'existe pas de commune de ce nom dans le -
partement de l'Yonne. partement de l'Yonne.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 449
...n Président, tt La ville d'Evreux vient de donner une (1) Moniteur universel, semestre de 1793, page 884, 2° colonne et Procès-verbaux de ^Convention, tome 17, page 178. ( Citoyen Président, tt La ville d'Evreux vient de donner une (1) Moniteur universel, semestre de 1793, page 884, 2° colonne et Procès-verbaux de ^Convention, tome 17, page 178.
« Evreux, le 23 juillet 1793 « Evreux, le 23 juillet 1793
...n C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 178. (2) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 178.
...n C 260, dossier 559, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 178. (3) Archives nationales, Carton C 260, dossier 559, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 178.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 450
...la lettre du général Beysser. L'extrait de cette lettre que nous donnons ci-dessus est emprunté au Moniteur du jeudi 25 juillet 1793, page 884, 2e colonne. (2) Nous n'avons pu retrouver la lettre du général Beysser. L'extrait de cette lettre que nous donnons ci-dessus est emprunté au Moniteur du jeudi 25 juillet 1793, page 884, 2e colonne.
« Ancenis, 19 juillet 1793 « Ancenis, 19 juillet 1793
...quetf e2249, pièce 72. — Procès-verbaux de la Convention, t. 17. page 178. « Signé : Merlin, Cavaignac. » (1) Archives nationales, Carton AFii 267, plaquetf e2249, pièce 72. — Procès-verbaux de la Convention, t. 17. page 178.
« Requérons le général en chef Canclaux de donner les ordres et de prendre les mesures nécessaires pour le... « Requérons le général en chef Canclaux de donner les ordres et de prendre les mesures nécessaires pour les faire sans délai ar- (1) Archives nationales, Carton AFii 267, pla;

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 451
« Les préposés de la régie des douanes qui ont été ou seront supprimés par suite de la (1) Archives nationales, Carton AFii... « Les préposés de la régie des douanes qui ont été ou seront supprimés par suite de la (1) Archives nationales, Carton AFii 267, plaquette 2249, pièce 75.
verbaux de la Convention tome 17, page 179. verbaux de la Convention tome 17, page 179.
...n, tome 31, page 220, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 179. — Le nom du rapporteur de ces deux projets nous a été fourni par ... Ils annoncent en même temps que la Cons- (1) Collection Baudouin, tome 31, page 220, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 179. — Le nom du rapporteur de ces deux projets nous a été fourni par la minute du procès-verbal qui se trouve aux Archives nationales.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 180. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 180.

Séance du samedi 27 juillet 1793

- search term matches: (15)

Séance du samedi 27 juillet 1793

page 574
PRÉSIDENCE DE DANTON, président. PRÉSIDENCE DE DANTON, président.
Un membre du cormte de correspondence, donne lecture, au nom de ce comite, de to nomenclature des canton, reums en aj... Un membre du cormte de correspondence, donne lecture, au nom de ce comite, de to nomenclature des canton, reums en ajgj- blees primaries qui out accepte la Constitu- tion (1) ■'
L'assemblee primaire du canton de Do- mart(2;) L'assemblee primaire du canton de Do- mart(2;)
Les cantons du district de Langres>; La commune de Lassay, departement de la M Les cantons du district de Langres>; La commune de Lassay, departement de la M
Laensoci!te populaire de la ville du Puy, chetlipji du dlpartement de la Haute-Loire ; Laensoci!te populaire de la ville du Puy, chetlipji du dlpartement de la Haute-Loire ;
Le canton de Dun-sur-Auron, district de Sancoins. departement du Cher ; . Le canton de Dun-sur-Auron, district de Sancoins. departement du Cher ; .
La ville de Quillebeuf et les 15 paroisses de son canton, reunies en assemble pn- La ville de Quillebeuf et les 15 paroisses de son canton, reunies en assemble pn-
^ians-culottes de la section Saint-An- toine et de la section de Notre-Dame de Bar- SU ^ians-culottes de la section Saint-An- toine et de la section de Notre-Dame de Bar- SU
La sS des Amis de la Republique de Clerval-sur-le-Doubs ; La sS des Amis de la Republique de Clerval-sur-le-Doubs ;
Le district de Chteaumeillant: Le district de Chteaumeillant:
...garde nationale et la societe populaire de ce district; La gendarmerie nataonale, les officierg et le commandant do la garde nationale et la societe populaire de ce district;
La societe populaire de Ligny-sur-Or- n? La societe populaire de Ligny-sur-Or- n?
La garnison de Belle-Isle-sur-Mer ; La garnison de Belle-Isle-sur-Mer ;
L'armee de la reserve, a Tours; L'armee de la reserve, a Tours;
...societe populaire d'Ingouville district de Montivilliers, departement de la beine-Infdneure ; , , . La societe populaire d'Ingouville district de Montivilliers, departement de la beine-Infdneure ; , , .
Lc district de Samt-Hippolyte , Lc district de Samt-Hippolyte ,
La societe populaire de la commune do Gaillac-Toulza, departement de la Haute-Ua- r° La societe populaire de la commune do Gaillac-Toulza, departement de la Haute-Ua- r°
L?ss'emblde primaire de la section de Chan- dai, canton de Laigle j L?ss'emblde primaire de la section de Chan- dai, canton de Laigle j
La garde nationale de Pont-de-Veyle , La garde nationale de Pont-de-Veyle ,
(l) Supplomnt au Bulletin de la Convention, da 27 (l) Supplomnt au Bulletin de la Convention, da 27
(i)'liets"gft probablemenl de Domart-lez-Ponthieu (i)'liets"gft probablemenl de Domart-lez-Ponthieu

Séance du samedi 27 juillet 1793

page 575
Locuteur: Thirion
3° Adresse de la société des sans-culottes hollandais...
... 1er et 2 juin et demander l'achèvement de la Constitution (1).
3° Adresse de la société des sans-culottes hollandais, séant à Saint-Omer, pour applaudir avec enthousiasme aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et demander l'achèvement de la Constitution (1).
Locuteur: Thirion
1° Lettre de la municipalité de la ville de Charlieu, par laquelle elle annonce qu'...
...olutionnaires prises par le département de Rhône-et-Loire et adhérer aux décrets r...
1° Lettre de la municipalité de la ville de Charlieu, par laquelle elle annonce qu'elle a pris un arrêté pour improuver les mesures contre-révolutionnaires prises par le département de Rhône-et-Loire et adhérer aux décrets rendus depuis le 31 mai et jours suivants (5).
Locuteur: Thirion
...esse des députés des communes du canton de Saint-Rambert, par laquelle ils rejettent à l'unanimité un arrêté du département de l'Ain, qui fait un tableau effrayant de la situation de la Convention, lors des journees des 31... 2° Adresse des députés des communes du canton de Saint-Rambert, par laquelle ils rejettent à l'unanimité un arrêté du département de l'Ain, qui fait un tableau effrayant de la situation de la Convention, lors des journees des 31 mai et jours suivants (1).
Locuteur: Thirion
...dresse du conseil permanent du district de Cambrai, pour adhérer aux travaux de la Convention et l'assurer, pour le présent et 1 avenir de la reconnaissance publique (1). 4° Adresse du conseil permanent du district de Cambrai, pour adhérer aux travaux de la Convention et l'assurer, pour le présent et 1 avenir de la reconnaissance publique (1).
Locuteur: Thirion
5° Adresse des officiers municipaux de la commune de Guiscard, département de l'Oise,. pour adhérer à tous les décrets de la Convention nationale (1). 5° Adresse des officiers municipaux de la commune de Guiscard, département de l'Oise,. pour adhérer à tous les décrets de la Convention nationale (1).
Locuteur: Thirion
6° Adresse de la société populaire et républicaine de Toulouse, pour féliciter les Parisiens ...
...eur fermeté dira qu'ils ont bien mérité de la patrie (1).
6° Adresse de la société populaire et républicaine de Toulouse, pour féliciter les Parisiens des journées des 31 mai, 1er et 2 juin et les assurer que toute la France, en applaudissant à leur fermeté dira qu'ils ont bien mérité de la patrie (1).
Locuteur: Thirion
7° Adresse de la société populaire de Sen-lis, pour adhérer à tous les décrets de la Convention depuis les journées des 3... 7° Adresse de la société populaire de Sen-lis, pour adhérer à tous les décrets de la Convention depuis les journées des 31 mai, 1er et 2 juin et la féliciter sur les sages mesures qu elle a prises pour...
Locuteur: Thirion
8° Adresse des citoyens sans-culottes de Beaune, pour adhérer aux journées des 3...
...adresse envoyée à la Convention, au nom de la commune de Beaune (1).
8° Adresse des citoyens sans-culottes de Beaune, pour adhérer aux journées des 31 mai, 1er et 2 juin et protester contre une adresse envoyée à la Convention, au nom de la commune de Beaune (1).
Locuteur: Thirion
9°Adresse des citoyens de Pierre-Buffière, département de la Haute-Vienne, pour inviter les membres de la Convention à faire leur devoir et ad... 9°Adresse des citoyens de Pierre-Buffière, département de la Haute-Vienne, pour inviter les membres de la Convention à faire leur devoir et adhérer à la Révolution des 31 mai, 1er et 2 juin.
...es officiers, sous-officiers et soldats de la République, à l'hôpital militaire de Bour-bonne-les-Eaux ; Les officiers, sous-officiers et soldats de la République, à l'hôpital militaire de Bour-bonne-les-Eaux ;
Les membres de la société populaire des Amis de la liberté et de l'égalité de Bouque-nom (1), district de Bitche, département de la Moselle ; Les membres de la société populaire des Amis de la liberté et de l'égalité de Bouque-nom (1), district de Bitche, département de la Moselle ;
Le canton de la Peruse, district de Confo-lens, département de la Charente ; Le canton de la Peruse, district de Confo-lens, département de la Charente ;
... organisé à Orléans à l'armée des côtes de la Rochelle, au camp de Saint-Gervais ; Les républicains formant le 9e bataillon organisé à Orléans à l'armée des côtes de la Rochelle, au camp de Saint-Gervais ;
Les administrateurs du département de la Meurthe, au nom de toutes les communes de ce département ; Les administrateurs du département de la Meurthe, au nom de toutes les communes de ce département ;
Le district de Grenade-sur-Garonne, département de la Haute-Garonne ; Le district de Grenade-sur-Garonne, département de la Haute-Garonne ;
Les patriotes de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, ceux des communes...
...ignies (3), tous réfugiés dans la ville de Douai ;
Les patriotes de la ville de Saint-Amand-les-Eaux, ceux des communes d'Hasnon, Mil-lonfosse, Bousignies, Raismes, Mortagne-du-Nord, Maulde, Thun-Saint-Amand, Lecelles, Rumegies, Samcom (2), Rosuet, Brillon et Yaudignies (3), tous réfugiés dans la ville de Douai ;
...maires des villes et communes du canton de Saint-Amand, district de Valenciennes, département du Nord ; Les assemblées primaires des villes et communes du canton de Saint-Amand, district de Valenciennes, département du Nord ;
La société des Amis des Droits de l'homme et de l'unité de la République, séant à Ville-sur-Aigeon... La société des Amis des Droits de l'homme et de l'unité de la République, séant à Ville-sur-Aigeon (4), ci-devant Château-Villa in.
La société des Amis de la liberté et de l'égalité de Schlestadt ; La société des Amis de la liberté et de l'égalité de Schlestadt ;
Le district Jussey ; Le district Jussey ;
La ville de Belley, chef-lieu de district du même nom ; La ville de Belley, chef-lieu de district du même nom ;
Le canton de la même ville appelé canton de la campagne ; Le canton de la même ville appelé canton de la campagne ;
La société républicaine de la ville de Saint-Sever, chef-lieu de district, département des Landes ; La société républicaine de la ville de Saint-Sever, chef-lieu de district, département des Landes ;
Le canton de Saint-Pol-de-Léon, district de Morlaix, département du Finistère ; Le canton de Saint-Pol-de-Léon, district de Morlaix, département du Finistère ;
La section de Bricqueville près la mer, canton de Bréhal, district de Coutances, département de la Manche. La section de Bricqueville près la mer, canton de Bréhal, district de Coutances, département de la Manche.
...é dans le Second supplément du Bulletin de la Convention, du 27 juillet, mais ne f... (5) Cette adresse d'adhésion aux événements des 31 mai 1" et 2 juin est inséré dans le Second supplément du Bulletin de la Convention, du 27 juillet, mais ne figure pas au procès-verbal.
...0° Lettre du citoyen Bernier, capitaine de la 7e compagnie du 1? bataillon du Mont...
...s dans le Second supplément au Bulletin de la Convention, du 27 juilles: mais ne f...
10° Lettre du citoyen Bernier, capitaine de la 7e compagnie du 1? bataillon du Mont-Blanc, par laquelle il assure la Convention, (1) Toutes ces adresses d'adhésion aux événenrentt des 31 mai 1" et 2 juin sont insérés dans le Second supplément au Bulletin de la Convention, du 27 juilles: mais ne figurent pas au procès-verbal.

Séance du samedi 27 juillet 1793

page 576
Locuteur: Thirion
13° Adressé de la s-ociélé républicaine séafit ■-à V'à...
...er ïà OohVent^cài ^e l'achèvement âë la Constitution. « Tous ;|6uiriez bien délicieusement, ...
...ne "tranquillité qui ne sera plus celle de l'esclavage (1).
13° Adressé de la s-ociélé républicaine séafit ■-à V'àîtoiilêurs, "pour féliciter ïà OohVent^cài ^e l'achèvement âë la Constitution. « Tous ;|6uiriez bien délicieusement, citoyens, disent-ils, si vous voyiez, comme nous, le bon peuple des campagnes dilater son_-âme à., l'es--perance d'un bonheur prochain et d'une "tranquillité qui ne sera plus celle de l'esclavage (1).
Locuteur: Dubois-Bellegarde
annonce à la Convention jqar© l'Acte cènstitutiônnèl à été âccèpté -à l'unanimité par tout le dépàrteniénft de là dharente, avec les cris répétés de : « Vive là République une et indivisib... annonce à la Convention jqar© l'Acte cènstitutiônnèl à été âccèpté -à l'unanimité par tout le dépàrteniénft de là dharente, avec les cris répétés de : « Vive là République une et indivisible Ct la Sainte-Montagne » (2).
Locuteur: Mailhe
( Tout est tranquille ici. La Charte constitutionnelle fut reçue vendredi dernier, et annoncée...
... d'artillerie. Le soir, il y eut un feu de joie, à l'en tour duquel la municipalit...
( Tout est tranquille ici. La Charte constitutionnelle fut reçue vendredi dernier, et annoncée par une salve d'artillerie. Le soir, il y eut un feu de joie, à l'en tour duquel la municipalité, l'étafc-major -et là société républicaine firent des fàrandoles en chantant d...
Locuteur: Thirion
^u nom -des volontaires de ce bataillon, de leurs serments, pour soutenir l'unité et d'indivisibilité de la République, 4e leur respect aux lois...
...^porter dans les départements la torche de la guerre civile (1).
^u nom -des volontaires de ce bataillon, de leurs serments, pour soutenir l'unité et d'indivisibilité de la République, 4e leur respect aux lois, aux personnes, aux pîroriétés, du Ibonhemr qu'ils auront m répandant leur sang...
...aineté du peuple, ainsi qu'aux députés scélérats qui ont rompu leurs fers polir ^porter dans les départements la torche de la guerre civile (1).
Locuteur: Thirion
...° Adresse des jeunes citoyens, écoliers de ' ■seconde, au collège de Pontoise., par laquelle ils manifestent leurs vœux pour la prospérité -de la République 1). 11° Adresse des jeunes citoyens, écoliers de ' ■seconde, au collège de Pontoise., par laquelle ils manifestent leurs vœux pour la prospérité -de la République 1).
Locuteur: Thirion
12° Adresse du conseil général de Cambrai ■ét de tous les braves Jiafrtâants de cette ville. ÎM font le seî'fetent de s'enterrer plutôt sOUs les débris de tour ville que de se rendre aux -esclaves enregimentés de... 12° Adresse du conseil général de Cambrai ■ét de tous les braves Jiafrtâants de cette ville. ÎM font le seî'fetent de s'enterrer plutôt sOUs les débris de tour ville que de se rendre aux -esclaves enregimentés des despotes coalisés (1).
Locuteur: Thirion
...ce district a dû fournir, en •exécution de la loi du 24 février dernier, et -que tous ces soldats de là pàttié, quittant leurs foyers avec j... ...r laquelle il annonce it la Convention que 803 hommes ont été le contingent que ce district a dû fournir, en •exécution de la loi du 24 février dernier, et -que tous ces soldats de là pàttié, quittant leurs foyers avec joie, sont déjà sut les frontières pour y âgir én hdmkres libres contre "les vils...
Locuteur: Mailhe
donne -1-écture d'une lettre de Toulouse, datée du 18 juillet, dont voi... donne -1-écture d'une lettre de Toulouse, datée du 18 juillet, dont voici l'ex-tVait (1).
Locuteur: Thirion
...ire des ndministrecteurs du département police de la ifille de Paris, 'pfà la-quellé i'M transmettent ...
...nnes détenues dans les diverses priions de la Capitale à la date du 25 juillet ; e...
Ï5° Jjttire des ndministrecteurs du département police de la ifille de Paris, 'pfà la-quellé i'M transmettent à là Convention l'état numérique des personnes détenues dans les diverses priions de la Capitale à la date du 25 juillet ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Thirion
,l'an II. de la République Une et indivisible. ,l'an II. de la République Une et indivisible.
Locuteur: Thirion
« Les administrateurs du département de poliCè Vous font passer le total jôumàïier dés détenus dans lés maisons justice, d'arrêt et de détention, du département de Parié, à l'époque du 25 juillet. Parmi ...
...renfermés, il y en a «jui sont prévenus de fabrication ou distribution fàUfc-àssignàts, assassinats, Contre-réypïu-tion, délits de police mUnicipàlè, Correctionnelle, mil...
« Les administrateurs du département de poliCè Vous font passer le total jôumàïier dés détenus dans lés maisons justice, d'arrêt et de détention, du département de Parié, à l'époque du 25 juillet. Parmi les individus qui y sont renfermés, il y en a «jui sont prévenus de fabrication ou distribution fàUfc-àssignàts, assassinats, Contre-réypïu-tion, délits de police mUnicipàlè, Correctionnelle, militaire^ et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Thirion
( Au ci-devant couvent de l'Abbaye. 34 ( Au ci-devant couvent de l'Abbaye. 34
Locuteur: Thirion
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
« Commune de Paris, le 26 juillet 1793 « Commune de Paris, le 26 juillet 1793
...'aafis lé Secrid supplément au Bulletin de la Convention, du 27 juillet ; mais ne ... "(i)'Totrtie9 cèsïtâ«!gstïs%ôntîn8êl^'èfe'aafis lé Secrid supplément au Bulletin de la Convention, du 27 juillet ; mais ne figurent pas au procès-verbal.
(S) Sechd 'SUpplefnèkt dit Bulletin de la Convention, iflU 27 jûîllët 1193. — 'Cette intervention de Dubois de ^BélWgatde n'est ffiéntîôrtWéè kti pt-o... (S) Sechd 'SUpplefnèkt dit Bulletin de la Convention, iflU 27 jûîllët 1193. — 'Cette intervention de Dubois de ^BélWgatde n'est ffiéntîôrtWéè kti pt-ocès-verbal.
...ulletin 4e la Convention, du 27 juillet 1793-. — Èeï'cutt iïnibëYSèï, ail dfmknèné 26 juillet 1793, t. 29, page 440, 2" colonne. — Cotte l... ...Signé : Michel ; Marinoj Miefioftis; N. FfttwtntffiË ; Soul-ÈS ;Jo-bert. » 11) Bulletin 4e la Convention, du 27 juillet 1793-. — Èeï'cutt iïnibëYSèï, ail dfmknèné 26 juillet 1793, t. 29, page 440, 2" colonne. — Cotte lettre n'est pas mentionnée àïï pftièêS-vérWl.
... C 2êl, .dossier 570, et Procès-VerMuût de là 'Côiivë'nïion, tome 17, page 282. . (I). Archivés nàtïoûdHeè, Gâïtofi C 2êl, .dossier 570, et Procès-VerMuût de là 'Côiivë'nïion, tome 17, page 282.

Séance du samedi 27 juillet 1793

page 577
Locuteur: Thirion
... un décret qui substituât au nom odieux de Dun-le-Roi que porte notre ville, celui de .Dun-sur-Auron pris d'une petite rivièr...
...et 1 égalité ; nous avons mis au nombre de nos jours heureux celui où nous est parvenu lActe constitutionnel, nous l'avons accepté avec joie, en jurant de sacrifier notre vie pour le défendre. Trois cents de nos entants sont aux frontières ; s'ils...
« Il y a dix mois que nous avons demandé un décret qui substituât au nom odieux de Dun-le-Roi que porte notre ville, celui de .Dun-sur-Auron pris d'une petite rivière qui baigne notre enceinte (2). Le décret n'a pas été rendu. Nous réitérons auj...
...le le souvenir: nous reconnaissons la République une et indivisible, la liberte et 1 égalité ; nous avons mis au nombre de nos jours heureux celui où nous est parvenu lActe constitutionnel, nous l'avons accepté avec joie, en jurant de sacrifier notre vie pour le défendre. Trois cents de nos entants sont aux frontières ; s'ils périssent et que la Repubaque française soit encore menacée, nous irons combatt...
Locuteur: Thirion
16° Pétition du conseil général de la commune de Dun-le-Roi, district de Sancoins, département du Cher, pour demander à changer le nom de cette commune en celui de Dun-sur-Auron ; elle est ainsi conçue (... 16° Pétition du conseil général de la commune de Dun-le-Roi, district de Sancoins, département du Cher, pour demander à changer le nom de cette commune en celui de Dun-sur-Auron ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Thirion
Le conseil général de la commune de Dun..., district de Sancoins, département du Cher, aux repr... Le conseil général de la commune de Dun..., district de Sancoins, département du Cher, aux représentants du peuple français.
Locuteur: Thirion
...nton; Bidault ; Périane fils, procureur de la commune ; Remy ; Besle ; Lionnet ; B... ...rin, officier municipal; Gertin; Nuffray, maire; Le Comte; Bureau; Bonnin; Charenton; Bidault ; Périane fils, procureur de la commune ; Remy ; Besle ; Lionnet ; Bau-don ; Hérault ; Lecomte ; Leeèvre ; Bar-dellot ; Lainson , secrétaire »
Locuteur: Thirion
...nale, sur la demande du conseil général de la commune de Dun-le-Roi, district de Sancoins, département du OUer, décrété que cette commune portera désormais le nom de Dun-sur-Auron. » « La Convention nationale, sur la demande du conseil général de la commune de Dun-le-Roi, district de Sancoins, département du OUer, décrété que cette commune portera désormais le nom de Dun-sur-Auron. »
Locuteur: Thirion
...s administrateurs du département du Pas-de-Calais, au sujet d'une veuve fanatique ... i V™™>bre donne lecture d'un arrêté pris le 24 juillet par les administrateurs du département du Pas-de-Calais, au sujet d'une veuve fanatique qui, en accaparant le charbon, exposait le service public à manquer (4).
Locuteur: Thirion
Suit un extrait de cet arrêté inséré au Bulletin (1) : Suit un extrait de cet arrêté inséré au Bulletin (1) :
Locuteur: Thirion
...administrateurs du département du Pas - de - Calais, informés qu'une certaine veuve fanatique tient en magasin 400 rasières de charbon qu'elle voulait vendre 40 livre...
...ployé pour tes réparations des voitures de la République ; considérant que par ce ...
...nquer, ont arrêté, dans la séance du 24 de ce mois, que le conseil général de la commune dArras ferait fournir au citoyen maréchal, des magasins de ladite veuve, 40 rasières de charbon qui seraient réintégrées ou payées en temps et lieu ; ils ont de pius chargé ledit conseil général de la commune d'Arras d'envoyer des commi'...
... connaître le nombre total des rasières de charbon, faire défense à la veuve d'en ...
« Les administrateurs du département du Pas - de - Calais, informés qu'une certaine veuve fanatique tient en magasin 400 rasières de charbon qu'elle voulait vendre 40 livres la rasière; à un citoyen maréchal employé pour tes réparations des voitures de la République ; considérant que par ce prix exorbitant cette femme exposait le service public à manquer, ont arrêté, dans la séance du 24 de ce mois, que le conseil général de la commune dArras ferait fournir au citoyen maréchal, des magasins de ladite veuve, 40 rasières de charbon qui seraient réintégrées ou payées en temps et lieu ; ils ont de pius chargé ledit conseil général de la commune d'Arras d'envoyer des commi'ssajires pour connaître le nombre total des rasières de charbon, faire défense à la veuve d'en vendre sans autorisation, pour empêcher un accaparement nouveau, et rendre compt...
Locuteur: Joseph Lebon
(2). Un ci-devant noble, nommé Flahaut de la Billarderie, condamné a mort le 19 m...
...tribunal criminel du département du Pas-de-Calais, pour avoir sciemment introduit de faux assignats en France, s'évade par u...
... devoir empêcher l'ouverture des portes de la ville dans la journée suivante et or...
(2). Un ci-devant noble, nommé Flahaut de la Billarderie, condamné a mort le 19 mai dernier, par le tribunal criminel du département du Pas-de-Calais, pour avoir sciemment introduit de faux assignats en France, s'évade par une cheminée des prisons d'Arras, dans ia nuit du 22 du présent mois. La municipalité, instruite sur-le-champ, crut devoir empêcher l'ouverture des portes de la ville dans la journée suivante et ordonner les visites domiciliaires les plus exactes. Eile proclama en même temps d...
Locuteur: Joseph Lebon
...res apparemment empêchèrent le coupable de trouver un asile. Vers 11 heures du soi...
...e jours, et il lui donna deux assignats de 5 livres. Le jeune Harpin se doute de l'aventure : « Suivez-moi )>, dit-il à ...
...eux patriote, ii court avertir le corps de garde ; les grenadiers arrivent et le fuyard est remis sous le glaive de la loi.
Ces mesures apparemment empêchèrent le coupable de trouver un asile. Vers 11 heures du soir, il accosta un jeune garçon nommé Harpin, à qui il demanda s'il ne pourrait pas lui indiquer une maison où il serait en sûreté pour trois ou quatre jours, et il lui donna deux assignats de 5 livres. Le jeune Harpin se doute de l'aventure : « Suivez-moi )>, dit-il à Flahaut ; et l'ayant conduit chez le citoyen Vellemetz, fameux patriote, ii court avertir le corps de garde ; les grenadiers arrivent et le fuyard est remis sous le glaive de la loi.
Locuteur: Joseph Lebon
se plaint de la négligence du tribunal de cassation qui n'a pas encore instruit l'affaire de ce Flahaut de la Billarderie, détenu depuis trois moi... se plaint de la négligence du tribunal de cassation qui n'a pas encore instruit l'affaire de ce Flahaut de la Billarderie, détenu depuis trois mois.
... gueurs dans les opérations du tribunal de cassation fassent renaître les abus de l'ancien régime ; il demande que ce tribunal soit tenu de présenter, sous huit jours, le tableau de (1) Bulletin de la Convention, du 27 juillet 1793. (3) se plaint également que les Ion gueurs dans les opérations du tribunal de cassation fassent renaître les abus de l'ancien régime ; il demande que ce tribunal soit tenu de présenter, sous huit jours, le tableau de (1) Bulletin de la Convention, du 27 juillet 1793.
(2) Second supplément au Bulletin de la Convention• du 27 juillet 1793. —Procès-verbaux de la Convention. tome 17, page 283. (2) Second supplément au Bulletin de la Convention• du 27 juillet 1793. —Procès-verbaux de la Convention. tome 17, page 283.
...s administrateurs du département du Pas-de-Ca-lais et le regarde comme une nouvelle preuve de leur zele pour le bien public : elle en...
...ton C 261, dossier 570 ~,£r°cès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 282
(La Convention approuve l'arrêté des administrateurs du département du Pas-de-Ca-lais et le regarde comme une nouvelle preuve de leur zele pour le bien public : elle en ordonne la mention honorable.) (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 570 ~,£r°cès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 282
...n, tome 31, page 268. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 282 (3) Collection Baudouin, tome 31, page 268. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 282
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 282. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 282.

Séance du samedi 27 juillet 1793

page 578
Locuteur: Thuriot
...ue désormais il soit obligé, sous peine de forfaiture, de prononcer sur une affaire criminelle hu... toutes les affaires tant civiles que criminelles qu'il a à juger, et que désormais il soit obligé, sous peine de forfaiture, de prononcer sur une affaire criminelle huit jours après la réception des pièces.
Locuteur: Thuriot
« Le tribunal de cassation lui enverra, sous huit jourSj le tableau de toutes les affaires civiles et criminel... « Le tribunal de cassation lui enverra, sous huit jourSj le tableau de toutes les affaires civiles et criminelles dont il est saisi.
Locuteur: Thuriot
« Il sera tenu, sous peine de forfaiture, de statuer dans la huitaine de l'envoi des pièces sur toutes les affai... « Il sera tenu, sous peine de forfaiture, de statuer dans la huitaine de l'envoi des pièces sur toutes les affaires criminelles qui sont _ portées par-devant lui. »
Locuteur: Poullain-Grandprey
...st pas exécutée. En effet, des citoyens de Raon-l'Etape, incendiés au nombre de près de 300 en 1790, et ayant obtenu, le 8 avril 1792, un secours de 13,731 liv. 6 sous n'ont pas été payés.... ... loi qui accorde des secours aux malheureux qui ont été incendiés. Cette loi n'est pas exécutée. En effet, des citoyens de Raon-l'Etape, incendiés au nombre de près de 300 en 1790, et ayant obtenu, le 8 avril 1792, un secours de 13,731 liv. 6 sous n'ont pas été payés. La désignation faite par le décret du 23 du même mois d'avril a paru au ministr...
Locuteur: Poullain-Grandprey
...s longtemps., et comme ils m'ont chargé de vous porter leurs "réclamations, je vous demande de mettre à la disposition du ministre des...
...bliques la somme accordée aux incendiés de Raon-l'Etape ; en tout cas, de passer à l'ordre du jour motivé, sur le...
Il est important cependant que ces malheureux ne souffrent pas plus longtemps., et comme ils m'ont chargé de vous porter leurs "réclamations, je vous demande de mettre à la disposition du ministre des contributions publiques la somme accordée aux incendiés de Raon-l'Etape ; en tout cas, de passer à l'ordre du jour motivé, sur les dispositions des décrets des 8 et 33 avril 1792, qui à ce moyen re-cecront leu...
Locuteur: Bréard
Un membre (3) propose de renvoyer au directeur du juré du tribunal de l'Isle-Jour-dain, pour être par ledit d...
...u Gers, contre certains administrateurs de ce département, mis sur leur ordre en é...
Un membre (3) propose de renvoyer au directeur du juré du tribunal de l'Isle-Jour-dain, pour être par ledit directeur procédé conformément à la loi, les procès-verbaux rédigés par les représentants du peuple députés dans le département du Gers, contre certains administrateurs de ce département, mis sur leur ordre en état d'arrestation.
Locuteur: Bréard
...on-Renaud, procureur syndic du district de l'Isle-Jourdain ; d'Andrieux et Arri-vé...
...du Gers, et Larrien, officier municipal de Gi-mon, détenus dans la maison d'arrêt de la ville d'Auch, seront remis par le di...
...u Gers au directeur du juré du tribunal de l'Isle-Jourdain, pour être par ledit di...
Lafite-Bon-Renaud, procureur syndic du district de l'Isle-Jourdain ; d'Andrieux et Arri-vét, membres du directoire du même district ; Linhac, administrateur du département du Gers, et Larrien, officier municipal de Gi-mon, détenus dans la maison d'arrêt de la ville d'Auch, seront remis par le directoire du département du Gers au directeur du juré du tribunal de l'Isle-Jourdain, pour être par ledit directeur procédé contre les détenus, conformément à la loi ;
Locuteur: Bréard
n Charge le ministre de la justice de rendre compte, dans quinzaine, de l'exécution du présent décret. » n Charge le ministre de la justice de rendre compte, dans quinzaine, de l'exécution du présent décret. »
Locuteur: Bréard
Un membre, au nom du comité de division, fait ua rapport et présente un projet de décret pour distraire la commune de Belmont, ancien taillahle, de la commune de Cornac et la rattacher à la commune de Belmont, ancien vicomte de Turenne ; le projet de décret est ainsi conçu (1) : Un membre, au nom du comité de division, fait ua rapport et présente un projet de décret pour distraire la commune de Belmont, ancien taillahle, de la commune de Cornac et la rattacher à la commune de Belmont, ancien vicomte de Turenne ; le projet de décret est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Bréard
...ionale, après avoir entendu son comité "de division, décrète : «"La Convention nationale, après avoir entendu son comité "de division, décrète :
Locuteur: Bréard
« La commune de Belmont, aneien taillable, est séparée de la commune de Cornac, et réunie à la commune de Belmont, ancien vicomté de Turenne. « La commune de Belmont, aneien taillable, est séparée de la commune de Cornac, et réunie à la commune de Belmont, ancien vicomté de Turenne.
Locuteur: Bréard
« Les différents villages de Lavaux, Yer-dier, Felzines sont également distraits de la commune de Cornac et réunis à la commune de Gagnac. « Les différents villages de Lavaux, Yer-dier, Felzines sont également distraits de la commune de Cornac et réunis à la commune de Gagnac.
Locuteur: Bréard
« Le district de Saint-Céré, département du Lot, demeure chargé de faire défalquer des rôles de la commune de Cornac, au prorata des impositions que ...
...n sont distraits, afin que les communes de Belmont et de Gagnac, chacune pour ce qui les concerne, soient chargées de ces sortes d'impositions. »
« Le district de Saint-Céré, département du Lot, demeure chargé de faire défalquer des rôles de la commune de Cornac, au prorata des impositions que doivent supporter tous les objets qui en sont distraits, afin que les communes de Belmont et de Gagnac, chacune pour ce qui les concerne, soient chargées de ces sortes d'impositions. »
Locuteur: Bréard
(La Convention adopte ce projet de décret. ) (La Convention adopte ce projet de décret. )
Locuteur: Bréard
Un membre, au nom du comité de division, fait un rapport et présente un projet de décret pour distraire la commune de Saint-Georges-Èlacaneix, du district de Mussidan et la rattacher au canton de Laforce, district de Bergerac; le projet de décret est ainsi conçu (2) : Un membre, au nom du comité de division, fait un rapport et présente un projet de décret pour distraire la commune de Saint-Georges-Èlacaneix, du district de Mussidan