Résultats trouvés dans le Tome 11

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-122 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-1211 hits on 1790-0112 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 25 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du lundi 4 janvier 1790

Séance du lundi 4 janvier 1790

page 67 - 103
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 4 janvier 1790 . M. Démeunier , président. J'ai présenté au Roi les quatre décrets qui ont été rendus, et principalement celui qui ordonné l'exécution de celui des municipalités huit jours après la réception, et Sa Majesté a répondu qu'elle y mettrait la plus grande célérité. M. le Président annonce le résultat suivant du
...
, par la générosité et par l'industrie de ses habitants. Espérons, surtout, ue sous un prince assez magnanime, pour ren-re à ses sujets la liberté que ses prédécesseurs leur avaient ravie, l'Etat reprenant les principes sur lesquels, il repose par sa nature, le trésor de l'honneur, qui est inépuisable sous des administrateurs habiles, suppléera aux autres trésors qui s'épuisent si facilement. (1).
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 4 janvier 1790 . M. Démeunier , président. J'ai présenté au Roi les quatre décrets qui ont été rendus, et principalement cel
...
enant les principes sur lesquels, il repose par sa nature, le trésor de l'honneur, qui est inépuisable sous des administrateurs habiles, suppléera aux autres trésors qui s'épuisent si facilement. (1).

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

Séance du jeudi 7 janvier 1790, au soir

page 114 - 116
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du jeudi 7 janvier 1790 , au soir (1). M. Démeunier , ancien président, dit que M. le président se trouve indisposé et qu'aux termes du règlement, il occupe sa place. M. le Président annonce une lettre de M. le premier ministre des finances, qui apprend à M. Le Couteulx de Canteleu que le roi l'a nommé caissier de la caisse de l'extraordinaire
...
cret soit limité à l'élection de Paris seulement, et l'Assemblée agrée cet amendement. Quelques membres observent qu'il est très-tard, et que l'Assemblée devenant incomplète par l'absence d'un grand nombre de députés, ne peut plus délibérer. Alors la question est ajournée à mardi au soir dans l'état où elle se trouve. M. le Président , lève la séance, et l'indique au lendemain à l'heure ordinaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du jeudi 7 janvier 1790 , au soir (1). M. Démeunier , ancien président, dit que M. le président se trouve indisposé et qu'aux termes du règlement
...
ombre de députés, ne peut plus délibérer. Alors la question est ajournée à mardi au soir dans l'état où elle se trouve. M. le Président , lève la séance, et l'indique au lendemain à l'heure ordinaire.

Séance du lundi 11 janvier 1790

Séance du lundi 11 janvier 1790

page 149 - 168
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 11 janvier 1790 (1). M. Treilhard , Vun de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 9 janvier. La rédaction est adoptée sans réclamation. Le même secrétaire fait ensuite l'énoncé des adresses suivantes : _ Adresse de félicitation, remerciement et adhésion de la communauté d'Arsague, sénéch
...
idélité à la constitution décrétée par l'Assemblée nationale, et acceptée par le Roi; « Et en exécution du présent décret, l'Assemblée ordonne que les magistrats de la chambre des vacations du parlement de Rennes seront mandés à la barre ae l'Assemblée, pour entendre le présent décret par l'organe de son président. » La séance est levée à 7 heures du soir et indiquée à demain neuf heures du matin.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du lundi 11 janvier 1790 (1). M. Treilhard , Vun de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 9 janv
...
nt de Rennes seront mandés à la barre ae l'Assemblée, pour entendre le présent décret par l'organe de son président. » La séance est levée à 7 heures du soir et indiquée à demain neuf heures du matin.

Séance du mardi 12 janvier 1790

Séance du mardi 12 janvier 1790

page 168 - 177
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 12 janvier 1790 (1) . , M.Massieu , curé de Cercy, l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille; il est adopté sans réclamation. M. Duport , autre secrétaire, fait connaître les adresses et dons patriotiques ainsi qu'il suit : Délibération de la Motte-Chalançon en Dauphiné, qui dema
...
ité pourrait peut-être être supprimé; une surveillance générale suffirait. Enfin, 1 administration des postes et des loteries pourrait se faire concurremment avec le gouvernement, et pour lors, il ne faudrait peut-être pas que le comité de la ville fût aussi nombreux. Mais quant aux autres parties, les comités sont absolument nécessaires, et il existe déjà des administrations qui les représentent.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 12 janvier 1790 (1) . , M.Massieu , curé de Cercy, l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance
...
faudrait peut-être pas que le comité de la ville fût aussi nombreux. Mais quant aux autres parties, les comités sont absolument nécessaires, et il existe déjà des administrations qui les représentent.

Séance du mercredi 13 janvier 1790

Séance du mercredi 13 janvier 1790

page 177 - 180
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mercredi 13 janvier 1790 (1). M. Duport , Vun de MM. les secrétaires, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Griffon de Romagné , député de la Rochelle, observe que les réclamations des députés d'Aunis, relativement à la division de cette province et à sa réunion à la Saintonge, ne sont pas insérées au procès-verb
...
ire supporter à la province la moitié des contributions que ses emprunts nécessitent : il n'est pas de la ville ; il craint de supporter les frais de remboursement. Unautre membre oppose à l'emprunt des raisons plus puissantes : il craint qu'il ne serve d'aliment aux ennemis de la révolution. L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer quant à présent. La séance est levée à quatre heures.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mercredi 13 janvier 1790 (1). M. Duport , Vun de MM. les secrétaires, fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Griffo
...
es raisons plus puissantes : il craint qu'il ne serve d'aliment aux ennemis de la révolution. L'Assemblée décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer quant à présent. La séance est levée à quatre heures.

Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

Séance du jeudi 14 janvier 1790, au matin

page 180 - 185
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du jeudi 14 janvier 1790 , au matin (1). M. Démeunier , ancien président, ouvre la séance en annonçant que la santé de M. l'abbé de Montesquiou ne lui permettant pas d'occuper le fauteuil, il remplit sa place. M. de Boufflers , l'un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. Il ne s'élève pas de contestation sur s
...
M. de Sèze, Mau-riet de. Flory et Lavenue, combattent cette division ; M. Charles de Lameth et M. d'Aiguillon en demandent l'ajournement. 11 est prononcé. On allait s'occuper de l'affaire de Toulon ; plusieurs membres en demandent l'ajournement à aujourd'hui. M. Prieur. Je demande qu'on la renvoie après la constitution. L'Assemblée l'ajourne à la séance de demain, à une heure. La séance est levée.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du jeudi 14 janvier 1790 , au matin (1). M. Démeunier , ancien président, ouvre la séance en annonçant que la santé de M. l'abb
...
plusieurs membres en demandent l'ajournement à aujourd'hui. M. Prieur. Je demande qu'on la renvoie après la constitution. L'Assemblée l'ajourne à la séance de demain, à une heure. La séance est levée.

Séance du 15 janvier 1790

Séance du 15 janvier 1790

page 186 - 204
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du 15 janvier 1790 (1). M. Démeunier , ex-président, ouvre la séance en informant l'Assemblée que la santé de M. l'abbé de Montesquiou, président, quoique en meilleur état, ne lui permet pas encore de présider. M. Barrère de Vieuzac , l'un de MM. les secrétaires, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille. M. Fr
...
5 février prochain. L'Assemblée nationale se réserve de distinguer, dans les articles de son décret relatif aux assemblées représentatives et aux corps administratifs, les articles constitutionnels de ceux qui ne sont que réglementaires. Signé : l'abbé be Mon'tesquiou, président, duc d'Aiguillon, Duport, Treilhard, le chevalier de Bocfflers, Barrère de Yieuzac, Massieu, curé de Gercy, secrétaires.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du 15 janvier 1790 (1). M. Démeunier , ex-président, ouvre la séance en informant l'Assemblée que la santé de M. l'abbé de Mont
...
ceux qui ne sont que réglementaires. Signé : l'abbé be Mon'tesquiou, président, duc d'Aiguillon, Duport, Treilhard, le chevalier de Bocfflers, Barrère de Yieuzac, Massieu, curé de Gercy, secrétaires.

Séance du samedi 16 janvier 1790, au soir

Séance du samedi 16 janvier 1790, au soir

page 222 - 226
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 16 janvier 1790 , au soir (1). M. Démeunier , ex-président, occupe le fau-teil et annonce que la santé de M. l'abbé de Mon-tesquiou ne lui permet pas de tenir la séance. M. le Président fait part du don patriotique de 48 marcs 12 onces d'argenterie offerts par l'abbesse et les religieuses d'Origny-Saint-Benoît. M. Houde
...
e à la nation de la somme de 15 0/0 de ladite sommé. Il a demandé que les piècës de monnaie qui seraient fabriquées présënterit d'un côté l'ef-figié du Roi avec la légende Louis XVI, Roi des Français, et de l'autre les armes de la Frâncë, avec la légende : Restauration de la liberté. Cette proposition a été aussi ajournée. M. le Président a levé la séance, et l'a ajournée à lundi, heure ordinaire.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 16 janvier 1790 , au soir (1). M. Démeunier , ex-président, occupe le fau-teil et annonce que la santé de M. l'abbé de Mo
...
et de l'autre les armes de la Frâncë, avec la légende : Restauration de la liberté. Cette proposition a été aussi ajournée. M. le Président a levé la séance, et l'a ajournée à lundi, heure ordinaire.

Séance du mercredi 20 janvier 1790

Séance du mercredi 20 janvier 1790

page 256 - 264
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TARGET. Séance du mercredi 20 janvier 1790 (1). M. le duc d'Aiguillon , l'un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. Il s'élève quelques réclamations au sujet du décret relatif au département de Paris. Le procès-verbal est ensuite adopté. M. le Président annonce que l'ordre du jour appelle la suite de la discussion sur rétablissement des départem
...
fre de quinze est insuffisant. On demande la question préalable sur la motion de M. Ou port. La question préalable est rejetée. La motion principale étant mise aux voix, l'Assemblée décrète que le comité des rapports, composé de quinze membres, sera choisi dans toute l'Assemblée, sans distinction de département. M. le Président lève la séance, et indique la suivante à demain, neuf heures du matin.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. TARGET. Séance du mercredi 20 janvier 1790 (1). M. le duc d'Aiguillon , l'un de MM. les secrétaires donne lecture du procès-verbal. Il s'élève quelques réclamation
...
ité des rapports, composé de quinze membres, sera choisi dans toute l'Assemblée, sans distinction de département. M. le Président lève la séance, et indique la suivante à demain, neuf heures du matin.

Séance du jeudi 28 janvier 1790

Séance du jeudi 28 janvier 1790

page 354 - 373
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 28 janvier 1790 (l). M. Démeunier , avant-dernier président, ouvre la séance en annonçant que la santé de M. le président ne lui permet pas de la tenir, et que celle de M. l'abbé de Montesquiou ne lui permettant pas de le remplacer, il se trouve chargé, par le règlement, de cette honorable fpnctipn. M. le vicomte de Noai
...
à l'époque du 10 janvier, à laquelle les nouveaux troubles ont commencé dans presque toutes les provinces ; on se souviendra qu'à celle de juillet, toutes les communautés s'armèrent contre les brigands annoncés et créés par l'imagination d'êtres mal intentionnés ; une combinaison conduit à uue autre, mais le fil se perd. Je ne puis que vous le répéter, mes collègues, lisez, frémissez et prononcez.
ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER, EX-PRÉSIDENT. Séance du jeudi 28 janvier 1790 (l). M. Démeunier , avant-dernier président, ouvre la séance en annonçant que la santé de M. le président
...
s annoncés et créés par l'imagination d'êtres mal intentionnés ; une combinaison conduit à uue autre, mais le fil se perd. Je ne puis que vous le répéter, mes collègues, lisez, frémissez et prononcez.