Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-122 hits on 1792-014 hits on 1792-026 hits on 1792-0310 hits on 1792-040 hits on 1792-056 hits on 1792-064 hits on 1792-077 hits on 1792-083 hits on 1792-093 hits on 1792-101 hits on 1792-116 hits on 1792-1210 hits on 1793-013 hits on 1793-0213 hits on 1793-0313 hits on 1793-0417 hits on 1793-056 hits on 1793-064 hits on 1793-0711 hits on 1793-0811 hits on 1793-096 hits on 1793-106 hits on 1793-1111 hits on 1793-122 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-031 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 42 volumes
  • Tome 37 : Du 2 au 28 janvier 1792 2 résultats
    • Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 211
      Locuteur: Le Président
      Il y a une centaine de rapports arriérés. Le président n'est p... Il y a une centaine de rapports arriérés. Le président n'est pas le maître ae donner arbitrairement la parole. H serait à désirer que l'Assemb...
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      On réclame de toutes parts sur la manière dont l'Asse...
      ...nt sans activité et cependant il -tient de près à l'intérêt du peuple des campagne...
      ...-grées, que celle qui repose en la main de vos comités militaire et diplomatique, ...
      On réclame de toutes parts sur la manière dont l'Assemblée nationale suit l'ordre du jour. Le comité féodal, dont je suis membre, a été jusqu'à ce jour forcément sans activité et cependant il -tient de près à l'intérêt du peuple des campagnes qui doit être aussi cher à l'Assemblée que celui des villes et il a à sa disposition une artillerie aussi redoutable pour les ci-devant puissances émi-grées, que celle qui repose en la main de vos comités militaire et diplomatique, auxquels on ne refuse jamais la parole. Eh bien, jusqu'ici, vous Pavez paralysé....
      PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT. PRÉSIDENCE DE M. DAVERHOULT.
      ...bre demande que la discussion du projet de décret relatif à là réclamation de la dixième compagnie du second bataillo...
      ...s nationales volontaires du département de la Manche, soit misé à l'ordre du jour de, ce soir.
      Un membre demande que la discussion du projet de décret relatif à là réclamation de la dixième compagnie du second bataillon des gardes nationales volontaires du département de la Manche, soit misé à l'ordre du jour de, ce soir.
      ...e une discussion assez vive sur Y ordre de la parole; plusieurs membres parlent au...
      ...mandent à présenter des rapports au nom de divers comités.)
      (Il s'élève une discussion assez vive sur Y ordre de la parole; plusieurs membres parlent au milieu du bruit et demandent à présenter des rapports au nom de divers comités.)

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 212
      Locuteur: Jean Debry
      ...stratifs ; mais des circonstances et un acte formel de la ville oùl'ad-ministration du département de l'Aisne a été placé, met les administrés de ce département et les administrateurs dans une position particulière. C'est au nom de toute leur enclave et de l'intérêt de l'administration même que celle du département de l'Aisne réclame une exception à la loi ... ...rs, une loi générale a été rendue relativement aux emplacements des corps administratifs ; mais des circonstances et un acte formel de la ville oùl'ad-ministration du département de l'Aisne a été placé, met les administrés de ce département et les administrateurs dans une position particulière. C'est au nom de toute leur enclave et de l'intérêt de l'administration même que celle du département de l'Aisne réclame une exception à la loi générale. Voici sa pétition. J'en demande le renvoi au comité des domaines pour ...
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...tretien est aussi dispendieux que celui de vos autres comités, ou qu'on lui accord... dont l'entretien est aussi dispendieux que celui de vos autres comités, ou qu'on lui accorde la parole à son tour pour les rapports qu'il a à faire. (Applaudissements.)
      Locuteur: Mulot
      ...as être indifférent à l'Assemblée qu'un de ses membres inculpés cherche à presser le moment de sa justification. Je n'ai qu'un mot à d... Je demande la parole pour une motion d'ordre. Je crois'qu'il ne peut pas être indifférent à l'Assemblée qu'un de ses membres inculpés cherche à presser le moment de sa justification. Je n'ai qu'un mot à dire.
      Locuteur: Mulot
      ...sieurs, j'ai apprisavec une peine mêlée de reconnaissance, qu'hier matin, à l'ouverture de séance, vous avez décrété de passer à l'ordre du jour sur la demande bien naturelle faite par un de nos collègues d'ajourner, à un jour fix...
      ...le rapport des comités des pétitions et de surveillance sur l'affaire d'Avignon (1...
      ... me concernait, d'après les allégations de nos ennemis et qu'il fallait attendre d...
      Messieurs, j'ai apprisavec une peine mêlée de reconnaissance, qu'hier matin, à l'ouverture de séance, vous avez décrété de passer à l'ordre du jour sur la demande bien naturelle faite par un de nos collègues d'ajourner, à un jour fixe et prochain, le rapport des comités des pétitions et de surveillance sur l'affaire d'Avignon (1). Ma reconnaissance est appuyée sur cette base, que vous n'avez pas voulu prononcer sur ce qui me concernait, d'après les allégations de nos ennemis et qu'il fallait attendre des preuves certaines qui doivent parvenir par le tribunal que vous avez institué...
      Locuteur: Mulot
      ...herches postérieures, et j'attends tout de votre justice. Je ne crains rien des recherches postérieures, et j'attends tout de votre justice.
      Locuteur: Charlier
      ...dée le rapport d'Avignon. La conscience de M. l'abbé Mulot peut sannoncer comme in...
      ...on tient en ce moment à la tranquillité de la France entière. Il est cen tain qu'il existe là un foyer de contre-révolution ; il est Dien certain...
      ...utres, pourra se trouver sous le glaive de la loi. (Applaudissements dans les trib...
      l'on maintienne à une époque irrévocablement décidée le rapport d'Avignon. La conscience de M. l'abbé Mulot peut sannoncer comme intacte; j'aime à le croire; mais il est certain que l'affaire d'Avignon tient en ce moment à la tranquillité de la France entière. Il est cen tain qu'il existe là un foyer de contre-révolution ; il est Dien certain que l'aristocratie ést aux prises avec le patriotisme. Nous pouvons nous en pre...
      ...raîtra avec l'innocence qui peut lui appartenir. M. l'abbé Mulot, comme tant d'autres, pourra se trouver sous le glaive de la loi. (Applaudissements dans les tribunes.) Je demande donc que le rapport soit fait à l'époque indiquée.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...allégations d'un parti, des allégations de l'autre, ou du moins des conjectures. C... ...parmi nous. Jusqu'ici, Messieurs, qu'avez-vous vu dans l'affaire d'Avignon? Des allégations d'un parti, des allégations de l'autre, ou du moins des conjectures. C'est donc d'après des considérations bien sages que l'Assemblée a passé hier à l...
      Locuteur: Depère
      , au nom du comité de Vextraordi-naire des finances, présente un projet de décret relatif à l'emplacement de l'administration du département des Ard... , au nom du comité de Vextraordi-naire des finances, présente un projet de décret relatif à l'emplacement de l'administration du département des Ardennes.
      Locuteur: Depère
      Ce projet de décret est ainsi conçu (1) : Ce projet de décret est ainsi conçu (1) :
      Locuteur: Depère
      ...cupait provisoirement dans la citadelle de Mézières, est obligée de se pourvoir d'un autre emplacement, déc... ...u département des Ardennes, forcée d'abandonner incessamment le local qu'elle occupait provisoirement dans la citadelle de Mézières, est obligée de se pourvoir d'un autre emplacement, décrète qu'il y a urgence. »
      Si la délicatesse de M. l'abbé Mulot l'a porté à demander ou...
      ...ndi 9 janvier 1792, page 167, la motion de M. Gastellier.
      Si la délicatesse de M. l'abbé Mulot l'a porté à demander ou à appuyer la motion qui a été faite, la dignité ae l'Assemblée nationale, la sûreté publique même exigent que (1) Voy. ci-dessus, séance du lundi 9 janvier 1792, page 167, la motion de M. Gastellier.
      « L'Assemblée nationale, ouï le rapport de son comité de l'extraordinaire des finances, et après...
      ...ir aux frais des administrés, la maison de feu sieur Fumeran, ci-devant commissaire-ordonnateur des guerres, pour la somme de 40,000 livres, conformément au projet de convention, laquelle sera payable en de...
      ...lée législative, Di-page 167, la motion de M. Gastellier. | vision du royaume, D.
      « L'Assemblée nationale, ouï le rapport de son comité de l'extraordinaire des finances, et après avoir préalablement décrété l'urgence, autorise le directoire du département des Ardennes à acquérir aux frais des administrés, la maison de feu sieur Fumeran, ci-devant commissaire-ordonnateur des guerres, pour la somme de 40,000 livres, conformément au projet de convention, laquelle sera payable en deux termes et (1) Voy. ci-dessus, séance du lundi 9 janvier 1792, (1) Bibliothèque nationale . Assemblée législative, Di-page 167, la motion de M. Gastellier. | vision du royaume, D.

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 213
      Locuteur: Depère
      ...ière et mobilière, moitié sur les rôles de l'année 1792, et moitié sur ceux de l'année 1793. imposée en sols additionnels aux contributions foncière et mobilière, moitié sur les rôles de l'année 1792, et moitié sur ceux de l'année 1793.
      Locuteur: Depère
      ...l acquière, il faut qu'il impose, et la Constitution vous défend de rendre des décrets en matière d'imposit...
      ...iger les trois lectures. Une imposition de 43,000 livres est une imposition consid...
      ...n décret d'urgence pour autoriser un département à acquérir, parce que pour qu'il acquière, il faut qu'il impose, et la Constitution vous défend de rendre des décrets en matière d'imposition, sans exiger les trois lectures. Une imposition de 43,000 livres est une imposition considérable pour un département déjà surchargé. Ainsi, j'insiste pour que le décret d...
      Locuteur: Depère
      ...dans ladite maison, jusqu'à concurrence de 3,000 livrés, les arrangements convenab... « L'autorise, en outre, à faire dans ladite maison, jusqu'à concurrence de 3,000 livrés, les arrangements convenables pour y établir soii administration, et le tribunal criminel, suivant les dev...
      Locuteur: Depère
      (Il s'élève sur ce projet de décret un assez long débat.) (Il s'élève sur ce projet de décret un assez long débat.)
      Locuteur: Depère
      ...res demandent que le département achète de préférence un domaine national. Plusieurs membres demandent que le département achète de préférence un domaine national.
      Locuteur: Depère
      ... d'autre domaine national qu'un couvent de religieuses occupé par une vingtaine de religieuses ae l'Annonciade. Un membre répond en instruisant l'Assemblée qu'il n'y a dans la ville d'autre domaine national qu'un couvent de religieuses occupé par une vingtaine de religieuses ae l'Annonciade.
      Locuteur: Depère
      ...tion préalable sur l'ensemble du projet de décret. Plusieurs membres demandent la question préalable sur l'ensemble du projet de décret.
      Locuteur: Depère
      ...eu à délibérer sur l'ensemble du projet de décret.) (L'Assemblée, consultée, décrète qu'il n'y a pas lieu à délibérer sur l'ensemble du projet de décret.)
      Locuteur: Depère
      ...emande que la seconde lecture du projet de décret soit ajournée à huitaine. Un membre demande que la seconde lecture du projet de décret soit ajournée à huitaine.
      Locuteur: Depère
      ...à huitaine la seconde lecture du projet de décret.) (L'Assemblée ajourne à huitaine la seconde lecture du projet de décret.)
      Locuteur: Depère
      ... rapporteur. Puisque l'Assemblée vientj de rapporter le décret d'urgence, il faut ... , rapporteur. Puisque l'Assemblée vientj de rapporter le décret d'urgence, il faut au moins quelle autorise le directoire à demeurer provisoirement dans le lieu où...
      Locuteur: Thuriot
      ...é ce corps administratif va être obligé de quitter son logement; il ne peut être l... Je remarque gué ce corps administratif va être obligé de quitter son logement; il ne peut être logé qu'en vertu d'un décret. L'As-sembfée ayant ajourné sa décision sur ce décre...
      Locuteur: Thuriot
      ...ee nationale, ocnisderant la neces site de conserver au directiore dcu depertement... L'assemblee nationale, ocnisderant la neces site de conserver au directiore dcu depertement des Ardennes l'emplacement qu'il cecepe presentement jusque a l'instant ou elle...
      Locuteur: Thuriot
      tivement prononcé sur la pétition de cette administration, après avoir décré... tivement prononcé sur la pétition de cette administration, après avoir décrété l'urgence, décrète que le directoire du département des Ardennes sera mainten...
      Locuteur: Depère
      , au nom du comité de Vextraordinaire des finances, présente un projet de décret relatif à l'emplacement du tribunal criminel du département de l'Yonne. , au nom du comité de Vextraordinaire des finances, présente un projet de décret relatif à l'emplacement du tribunal criminel du département de l'Yonne.
      Locuteur: Depère
      Ce projet de décret est ainsi conçu (1) : Ce projet de décret est ainsi conçu (1) :
      Locuteur: Depère
      ...lée nationale, considérant la nécessité de pourvoir au prompt établissement du tribunal criminel du département de l'Yonne, décrète qu'il y a urgence. » « L'Assemblée nationale, considérant la nécessité de pourvoir au prompt établissement du tribunal criminel du département de l'Yonne, décrète qu'il y a urgence. »
      Locuteur: Depère
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de rextraordinaire des finances, et préala...
      ... autorise le directoire .du département de l'Yonne, à placer le tribunal criminel ...
      ...t les prisons, et à faire dans l'espace de 4 ans, aux frais des administrés, les r...
      ...saires, jusqu'à concurrence d'une somme de 2,000 livres, suivant les devis estimat...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de rextraordinaire des finances, et préalablement décrété l'urgence, autorise le directoire .du département de l'Yonne, à placer le tribunal criminel au ci-devant palais d'Àuxerre, où sont déjà établis le tribunal du district et les prisons, et à faire dans l'espace de 4 ans, aux frais des administrés, les réparations et ameublements nécessaires, jusqu'à concurrence d'une somme de 2,000 livres, suivant les devis estimatifs qui seront| dressés à cet effet, et l'adjudication au rabais qui en sera lég...
      Locuteur: Depère
      ...e l'Assemblée ne peut adopter ce projet de décret, ayant d'avoir décidé la question de l'ambulance; car il pourrait se faire q... Un membre : Je crois que l'Assemblée ne peut adopter ce projet de décret, ayant d'avoir décidé la question de l'ambulance; car il pourrait se faire que ce tribunal fût ambulant...
      Locuteur: Laureau
      J'étais administrateur du département de l'Yonne, et je puis assurer l'Assemblée...
      ... lequel il tiendra ses séances ; ainsi, de quelque manière qu'on envisage le sort ...
      J'étais administrateur du département de l'Yonne, et je puis assurer l'Assemblée que l'économie la plus stricte a été consultée dans les ouvrages qu'on vous pro...
      ...ente, soit déclaré mobile, il aura toujours un point fixe, un lieu central, dans lequel il tiendra ses séances ; ainsi, de quelque manière qu'on envisage le sort du tribunal criminel à Auxerre, il est indispensable qu'il y ait un lieu propre ...
      Locuteur: Laureau
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Dufresne-Saint-Léon, commissaire général de la liquidation, par laquelle il annonce...
      ...le refus fait par M. Laporte, intendant de la liste, d'y comprendre certaines pens...
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Dufresne-Saint-Léon, commissaire général de la liquidation, par laquelle il annonce à l'Assemblée nationale le refus fait par M. Laporte, intendant de la liste, d'y comprendre certaines pensions proposées en vertu du, décret du mois d'août 1790; cette lettre est ainsi c...
      « J'ai l'honneur de vous adresser une lettre qui (1) Biblio... « J'ai l'honneur de vous adresser une lettre qui (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Division du royaume, D.

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 214
      Locuteur: Laureau
      m'a été écrite par M. l'Intendant de la liste civile, le 25 du mois dernier. Elle est relative au renvoi sur la liste civile de certaines pensions, que j'ai fait ou pr...
      ...1790. M. Laporte se refuse aux demandes de ces pensionnaires et observe que ce renvoi est contraire à la lettre du décret constitutionnel du 26 mai 1791, sur la fixation de la liste civile. Je supplie l'Assemblée de vouloir bien décider si je dois continu...
      ...nciennes pensions civiles et militaires de la maison du roi ou de celle de Louis XV : ou si, je dois comprendre da...
      m'a été écrite par M. l'Intendant de la liste civile, le 25 du mois dernier. Elle est relative au renvoi sur la liste civile de certaines pensions, que j'ai fait ou proposé, en vertu du mois d'août 1790. M. Laporte se refuse aux demandes de ces pensionnaires et observe que ce renvoi est contraire à la lettre du décret constitutionnel du 26 mai 1791, sur la fixation de la liste civile. Je supplie l'Assemblée de vouloir bien décider si je dois continuer à distinguer les anciennes pensions civiles et militaires de la maison du roi ou de celle de Louis XV : ou si, je dois comprendre dans la liquidation toutes les pensions ci-devant payées par le Trésor public. ,
      Locuteur: Le Président
      Je viens de recevoir une lettre portant l'adresse suivante : « Au roi constitutionnel des Français et à Messieurs de l'Assemblée nationale. » Je prie l'Assemblée de me prescrire ce qué je dois faire de cette lettre. Je viens de recevoir une lettre portant l'adresse suivante : « Au roi constitutionnel des Français et à Messieurs de l'Assemblée nationale. » Je prie l'Assemblée de me prescrire ce qué je dois faire de cette lettre.
      Locuteur: Laureau
      Signé : Dufresne-de-Saint-Léon. Signé : Dufresne-de-Saint-Léon.
      Locuteur: Montault-des-Isles
      Il paraît que les administrateurs de la liste civile veulent rejeter sur le ... Il paraît que les administrateurs de la liste civile veulent rejeter sur le Trésor public les pensions qui doivent être payées par la listé civile.
      Locuteur: Montault-des-Isles
      ...as grever le Trésor public d'une charge de l,o00,000 livres qu'il ne doit pas. ...e le Trésor public ne paye pas ces dettes-là, L'Assemblée ne voudra sans doute pas grever le Trésor public d'une charge de l,o00,000 livres qu'il ne doit pas.
      Locuteur: Delacroix
      S'il était question de délibérer maintenant, qui doit payer la...
      ...erais, peut-être,, comme le préopinant, de passer à l'ordre du jour ; mais auparavant de prononcer, il faut nécessairement que n...
      ...n .écoutant uri rapport ae votre comité de liquidation qui vous aura préparé des v...
      S'il était question de délibérer maintenant, qui doit payer la dette dont il est parlé dans la lettre du commissaire-liquicla-teur-général, je proposerais, peut-être,, comme le préopinant, de passer à l'ordre du jour ; mais auparavant de prononcer, il faut nécessairement que nous sachions si, oui ou non, c'est à la listé civile à payer cela. Nous ne pouvons le savoir qu'en rapprochant les décrets et en .écoutant uri rapport ae votre comité de liquidation qui vous aura préparé des vues à cet égard. Jfe'.demandé donc qu'on renvqièà ce comité pour en faire son ra...
      Locuteur: Delacroix
      (L'Assemblée renvoie la lettre] de M. Dufresne-Saint-Léon au comité de liquidation.) (L'Assemblée renvoie la lettre] de M. Dufresne-Saint-Léon au comité de liquidation.)
      Locuteur: Delacroix
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui expose, que les prix alloués aux armateurs pour les passages aux frais de l'Etat, sont insuffisants ; cette lettr... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui expose, que les prix alloués aux armateurs pour les passages aux frais de l'Etat, sont insuffisants ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Delacroix
      ... du royaume pour les passageé aux frais de l'Etat étaient insuffisants, et qu'il étâït nécessaire de les augmenter ainsi que de soulager le commerce; de l'impôt des places engagées qui n'a plu... « Depuis longtemps, il a été reconnu qiuë les prix alloués aux armateurs du royaume pour les passageé aux frais de l'Etat étaient insuffisants, et qu'il étâït nécessaire de les augmenter ainsi que de soulager le commerce; de l'impôt des places engagées qui n'a plus (fobjet.'
      Locuteur: Delacroix
      ...1 dernier, à M. le Président ,du comité de la marine de l'Assemblée constituante, un mémôire do... « M. Fleurieu adressà, le 25 mars1 dernier, à M. le Président ,du comité de la marine de l'Assemblée constituante, un mémôire dont il paraît qu'il n'a pas encore été rendu compte à l'Assemblée.
      Locuteur: Delacroix
      « Cependant, les armateurs différents ports font les plus vives re... « Cependant, les armateurs différents ports font les plus vives représentations sur la perte qu'ils éprouvent par l'obligation où ils sont d faire...
      Locuteur: Delacroix
      ...lièrement ont refusé d'en faire à moins 600 livres pour les colonies de l'Amérique, tous; jugerez sans doute, M...
      ...es autres, en pronoùçant sur le mémoire de M. Fleurieu, dont je joins ici copie.
      prix. Ceux du Havre particulièrement ont refusé d'en faire à moins 600 livres pour les colonies de l'Amérique, tous; jugerez sans doute, Monsieur le Président, qu'il est nécessaire qu'une décision du Corps législatif termine les réclamations, des uns et les prétentions des autres, en pronoùçant sur le mémoire de M. Fleurieu, dont je joins ici copie.
      Locuteur: Delacroix
      Un rhembre : Je 'demande le renvoi de la lettre et du mémoire aux comités de marine et de commerce réunis. Un rhembre : Je 'demande le renvoi de la lettre et du mémoire aux comités de marine et de commerce réunis.
      Locuteur: Delacroix
      ...Assemblée renvoie la lettre du ministre de la marine et le mémoire de M. Fleurieu aux comités de marine et de Commerce réunis.) (L'Assemblée renvoie la lettre du ministre de la marine et le mémoire de M. Fleurieu aux comités de marine et de Commerce réunis.)
      Locuteur: Delacroix
      Un de MM. les secrétaires faitlecture d'une lettre de M. Sédillot, par laquellè il a fait hom...
      ...e nationàle d'un mémoire sur les moyens de rétablir l'équilibre entre les assignat...
      Un de MM. les secrétaires faitlecture d'une lettre de M. Sédillot, par laquellè il a fait hommage à l'Assemblée nationàle d'un mémoire sur les moyens de rétablir l'équilibre entre les assignats et les espèces d'or et d'argent.
      Locuteur: Delacroix
      ...Assemblée renvoie ce mémoire à l'examen de son comité des assignats et monnaies.) (L'Assemblée renvoie ce mémoire à l'examen de son comité des assignats et monnaies.)
      Locuteur: Delacroix
      Un membre: J'appuie la motion de M. Delacroix. Un membre: J'appuie la motion de M. Delacroix.
      Locuteur: Le Président
      De l'autre côté de la lettre on a , écrit ces mots : On prie messieurs de la grande poste d'envoyer cette lettre ... De l'autre côté de la lettre on a , écrit ces mots : On prie messieurs de la grande poste d'envoyer cette lettre à l'Assemblée ; on en remettra le port au facteur. ». (Rires.)
      Locuteur: Lasource
      Il est impossible que cette lettre soit de quelque conséquence, car il n'est perso... Il est impossible que cette lettre soit de quelque conséquence, car il n'est personne qui ne sache que ie roi ne . siège pas avec nous et que nous recevons nos -l...
      Locuteur: Gérardin
      ...a première fois que l'on vous a adressé de ces sortes de lettres. L'Assemblée a toujours pris le parti les envoyer directement au roi. Je crai...
      ... dans un piège semblable en y attachant de l'importance. Je demande donc que l'on ...
      Ce n'est pas la première fois que l'on vous a adressé de ces sortes de lettres. L'Assemblée a toujours pris le parti les envoyer directement au roi. Je crains qu'elle ne cache quelque plaisanterie et je crois qu'il ne faut pas que j Assemblée donne dans un piège semblable en y attachant de l'importance. Je demande donc que l'on prenne lé même parti qu'on a déjà, pris jusqu'à présent pour ces

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 215
      Locuteur: Gérardin
      sortes de lettres, c'est-à-dire qu'on la porte au...
      ... proposerai, par amendement à la motion de M. Delacroix, que ce soit les commissaires chargés de présenter les décrets à la sanction, qu...
      sortes de lettres, c'est-à-dire qu'on la porte au roi; mais je proposerai, par amendement à la motion de M. Delacroix, que ce soit les commissaires chargés de présenter les décrets à la sanction, qui remplissent cette mission.
      Locuteur: Delacroix
      ...ue j'ai faite ; l'Assemblée > est libre de l'adopter ou de rejeter j mais.Je. demande si elle trou...
      ...quet adressé a lui et aux représentants de la nation. Messieurs, je crois que si l...
      ... le. roi devons concourir à l'ouverture de cette lettre. {Applaudissements.)
      Je ne tiens pas à la proposition que j'ai faite ; l'Assemblée > est libre de l'adopter ou de rejeter j mais.Je. demande si elle trouverait bon. que le roi décachetât seul un paquet adressé a lui et aux représentants de la nation. Messieurs, je crois que si le roi recevait un semblable paquet, par ce fait que l'Assemblée aurait sur ce pa...
      ...vrir la lettre lès mêmes précautions que nous prenons. Le roi et -nous, nous 'ët le. roi devons concourir à l'ouverture de cette lettre. {Applaudissements.)
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      C'est une poihme discorde jetée par nos. jennemis. parmi... C'est une poihme discorde jetée par nos. jennemis. parmi noiis pour nous faire perdre du temps.
      Locuteur: Lasource
      G'est bien ça, c'est une pomme de discorde. G'est bien ça, c'est une pomme de discorde.
      Locuteur: Lasource
      ...s demandent. la priorité pour la motion de M. Delacroix. Plusieurs membres demandent. la priorité pour la motion de M. Delacroix.
      Locuteur: Lasource
      ...emblée accorde la priorité ,à la motion de M. Delacroix.) ' (L'Assemblée accorde la priorité ,à la motion de M. Delacroix.) '
      Locuteur: Lasource
      ...'y a lieu à délibérer ni sur, la motion de M. Delacroix, ni sur l'amendement de M. Gérardin et passe à l'ordre du jour.... (L'Assemblée- décrète qu'il .n'y a lieu à délibérer ni sur, la motion de M. Delacroix, ni sur l'amendement de M. Gérardin et passe à l'ordre du jour.)
      Locuteur: Gouvion
      ...ire,'SQU1-met à la discussion le projet de décrët • relatif à la réclamation de 4a dixième compagnie du second bataillo...
      ...s nationales volontaires du département de la Manche (ty; il s'exprime ainsi :
      , au nom du comité militaire,'SQU1-met à la discussion le projet de décrët • relatif à la réclamation de 4a dixième compagnie du second bataillon des gardes nationales volontaires du département de la Manche (ty; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Gouvion
      ...ordonné la suppression. Voici le projet de décret que je suis charge vous présenter: ...nche, qui vous demandait la conservation d'une compagnie dont lé ministre avait ordonné la suppression. Voici le projet de décret que je suis charge vous présenter:
      Locuteur: Gouvion
      ...onale; considérant qu*il est nécessaire de prononcer, le' plus; tôt possible, sur le sort de la dixièmé compagnie du second bataillon de gardes nationales volontaires du départemerit de la Manche, décrété qu'il y a urgence: » «L'Assemblée nationale; considérant qu*il est nécessaire de prononcer, le' plus; tôt possible, sur le sort de la dixièmé compagnie du second bataillon de gardes nationales volontaires du départemerit de la Manche, décrété qu'il y a urgence: »
      Locuteur: Gouvion
      ...bien du service que tous les bataillons de gardes nationales volontaires, destinés...
      ...mposition, sans cependant priver l'Etat de citoyens qui se sont enrôlés '"volontai...
      ... autorisait l'admission d'excédents /Considérant aussi qu'il est intéressant au bien du service que tous les bataillons de gardes nationales volontaires, destinés à la défense des frontières, aient la même forcé et la même composition, sans cependant priver l'Etat de citoyens qui se sont enrôlés '"volontairement, et qui se trouvent, en excédent; décrète ce qui suit :
      Locuteur: Gouvion
      « Le second bataillon de gardes nationales volontaires du département ' là Martchë sera ^réduit à 9 compagnies,... « Le second bataillon de gardes nationales volontaires du département ' là Martchë sera ^réduit à 9 compagnies, conformément à la loi du 12 àoût 1791.
      Locuteur: Gouvion
      « Ladite compagnie sera rappelée de sa solde à dater du jour où elle en a été suspendue par la lettre du ministre de la guerre, en date du 27 novembre. « Ladite compagnie sera rappelée de sa solde à dater du jour où elle en a été suspendue par la lettre du ministre de la guerre, en date du 27 novembre.
      Locuteur: Gouvion
      ... bataillon à fournir par le département de la Manche, ladite compagnie en fera par... « Dans le cas où le Corps législatif ordonnerait la formation d'un troisième bataillon à fournir par le département de la Manche, ladite compagnie en fera partie, en sorte que le département n'en aura que . 8 à fournir pour compléter le ,...
      Locuteur: Le Président
      Les membres de la municipalité de .Choue, inculpés par les administrateurs du directoire du; ! district: de MondoubleaU (1) , demandent à être admi... Les membres de la municipalité de .Choue, inculpés par les administrateurs du directoire du; ! district: de MondoubleaU (1) , demandent à être admis à la barre pour y faire entendre, leur justification; quand voulez-vous les ad...
      Locuteur: Le Président
      ...décrète qu'ils seront admis à la séance de jeudi soir.) (L'Assettibléedécrète qu'ils seront admis à la séance de jeudi soir.)
      Locuteur: Le Président
      L'ordre ; du. jour appelle la suite de latdiscusslon ' du projet^ décret (2) des comités\ d'agriculture et de commeres réunis sur les subsistances'. L'ordre ; du. jour appelle la suite de latdiscusslon ' du projet^ décret (2) des comités\ d'agriculture et de commeres réunis sur les subsistances'.
      Locuteur: Mosneron
      ...nte à la t tribune .ppur donner lecture de l'arfîclç 4 aîné, rapporteur , se ;présente à la t tribune .ppur donner lecture de l'arfîclç 4
      Locuteur: Mosneron
      .projet ",de décret, présenté à la séance du 10 déce... .projet ",de décret, présenté à la séance du 10 décembre 1791.
      ..., -'çdnsidérant que le second bataillon de gardes najtionalès volontaires du dëpàrteméht de là Manche; à été provisoirement formé de 10 compagnies, attendu que la (1) -Voy....
      ... 29 décembre 1791, page 641, le . dépôt de ce projet.
      « L'Assemblée nationale, -'çdnsidérant que le second bataillon de gardes najtionalès volontaires du dëpàrteméht de là Manche; à été provisoirement formé de 10 compagnies, attendu que la (1) -Voy. Archives parlementaires, 1™ série-, t. XXXVI, séance du 29 décembre 1791, page 641, le . dépôt de ce projet.
      ...ne. séance du matin avec d. autant plus de raisoù que cet objet est de 'la plus (1) .Voy. Archives parlementai... ...relativement à la libre circulation' des grains,, j'en demande l'ajournement à une. séance du matin avec d. autant plus de raisoù que cet objet est de 'la plus (1) .Voy. Archives parlementaires, lr* série, t. XXXVI, séance du 29 décembre 1791, page 597.

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 216
      Locuteur: Broussonnet
      ...s, ou que l'on égare, pour lés empêcher de s'opposer a une circulation qui peut seule assurer les subsistances d'une grande partie de l'Empire. ... qu'il sera rédigé une instruction qui arrête les idées des citoyens peu éclairés, ou que l'on égare, pour lés empêcher de s'opposer a une circulation qui peut seule assurer les subsistances d'une grande partie de l'Empire.
      Locuteur: Tarbé
      ...yaume est altérée parce que l'on manque de lois sur les subsistances. Je remarque que toujours la discussion de ces lois est renvoyée et que toujours o...
      ...irculation des blés. Cependant, lé midi de la France a de grands besoins, parce que le nord ne lu...
      ... surtout des lois. Je voudrais qu'avant de décréter qu'il y aura une instruction, ...
      ...pe des articles présentés par le comité de commerce.
      La tranquillité du royaume est altérée parce que l'on manque de lois sur les subsistances. Je remarque que toujours la discussion de ces lois est renvoyée et que toujours on -vous annonce des désordres causés par les obstacles mis à la circulation des blés. Cependant, lé midi de la France a de grands besoins, parce que le nord ne lui énvoie rien. J'observe, en outre, qu'une instruction est -sans doute bonne én soi, nmis qu'il faut surtout des lois. Je voudrais qu'avant de décréter qu'il y aura une instruction, vous en eussiez une bonne sous les yeux; Je demande donc d'abord que l'on s'occupe des articles présentés par le comité de commerce.
      Locuteur: Lequinio
      ... soit, elles soient renvoyées au comité de l'instruction publique qui'vous en fera le rapport, pour épargner le temps de l'Assemblée. D'ailleurs je vous défie de faire une seule instruction qui convienne à tous les Français. Il y én a de deux sortes encore, ceux qui ont le bonheur d'avoir reçu de l'éducation, et ceux qui n'en ont reçu ...
      ...senter un projet d'adresse pour chacune de ces deux classes.
      ...outes les fois qu'il y aura des instructions à décréter sur quelque objet que ce soit, elles soient renvoyées au comité de l'instruction publique qui'vous en fera le rapport, pour épargner le temps de l'Assemblée. D'ailleurs je vous défie de faire une seule instruction qui convienne à tous les Français. Il y én a de deux sortes encore, ceux qui ont le bonheur d'avoir reçu de l'éducation, et ceux qui n'en ont reçu aucune. Je demande que l'on renvoie au comité d'instruction publique à présenter un projet d'adresse pour chacune de ces deux classes.
      Locuteur: Lequinio
      Plusieurs membres : Il n'y â plus de classes. Plusieurs membres : Il n'y â plus de classes.
      Locuteur: Broussonnet
      J'appuie la motion de-M. Tarbé. Quant à la motion de M. Lequinio, je crois que c est par synonymie ou par ùngjeu de mots qu'il demande que tous les projets...
      ... Lequinio que les projets d instruction De peuvent être soumis qu'au jugement de l'Assemblée et non à celui des comités. Je renouvelle ma motion de renvoyer la rédaction de.l'instruction aux comités d'agriculture et de commerce.
      J'appuie la motion de-M. Tarbé. Quant à la motion de M. Lequinio, je crois que c est par synonymie ou par ùngjeu de mots qu'il demande que tous les projets d'instruction soient renvoyés au comité d'instruction publique. Je rappelle à M. Lequinio que les projets d instruction De peuvent être soumis qu'au jugement de l'Assemblée et non à celui des comités. Je renouvelle ma motion de renvoyer la rédaction de.l'instruction aux comités d'agriculture et de commerce.
      Locuteur: Broussonnet
      ...s la lecture du procès-verbal, la suite de la discussion du projet d'instruction e... ...décrète que la discussion s'ouvrira sur-le-champ, et ajourne à jeudi matin, après la lecture du procès-verbal, la suite de la discussion du projet d'instruction et des articles additionnels.)
      Locuteur: Mosneron
      ...apporteur, donne en conséquence lecture de l'article 4 (ancien article 5) qui est ... aîné, rapporteur, donne en conséquence lecture de l'article 4 (ancien article 5) qui est ainsi conçu :
      Locuteur: Mosneron
      « La faculté de faire parvenir des grains d'un port du ...
      ...la Ciotat, au tout autre port que celui de Marseille. »
      « La faculté de faire parvenir des grains d'un port du royaume dans l'intérieur du département des Bouches-du-Rhône, par Marseille, est...
      ...ette destination ne pourront rentrer par mer , dans le royaume, que par Toulon, la Ciotat, au tout autre port que celui de Marseille. »
      Locuteur: Tarbé
      ...iscussion est interrompue par l'arrivée de MM. Fauehet et Grangeneuve, membres du comité de surveillance, qui s'avancent au milieu de la salle. La discussion est interrompue par l'arrivée de MM. Fauehet et Grangeneuve, membres du comité de surveillance, qui s'avancent au milieu de la salle.
      Locuteur: Le Président
      Le comité de surveillance me fait annoncer qu'il" a ... Le comité de surveillance me fait annoncer qu'il" a une affaire très urgente dont il doit entretenir l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Fauchet
      Le comité de surveillance ne Le comité de surveillance ne
      Locuteur: Fauchet
      ...Assemblée ; mais il faut que le rapport de cette affaire (Il montre les papiers qu... veut pas faire passer une nuit à l'Assemblée ; mais il faut que le rapport de cette affaire (Il montre les papiers que porte M. Grangeneuve)-soit entendu absolument ce soir. (Oui! oui!)
      Locuteur: Fauchet
      (L'Assemblée décrète que le comité de surveillance sera entendu.) (L'Assemblée décrète que le comité de surveillance sera entendu.)
      Locuteur: Le Président
      ...qui a occupé VAssemblée au commencement de la séance (1). Messieurs, je demande qu... , montrant la lettre qui a occupé VAssemblée au commencement de la séance (1). Messieurs, je demande que, pour ma décharge, vous m'autorisiez à déposer cette lettre aux archives.
      Locuteur: Grangeneuve
      , au nom du comité de surveillance. Votre comité de surveillance, incertain de la détermination que vous' prendrez sur...
      ...t vous instruire, prendra la précaution de vous ménager, si vous jugez à propos, le moyen de renvoyer l'affaire a un autre jour. En ...
      , au nom du comité de surveillance. Votre comité de surveillance, incertain de la détermination que vous' prendrez sur le compte qui vous sera rendu du fait dont il doit vous instruire, prendra la précaution de vous ménager, si vous jugez à propos, le moyen de renvoyer l'affaire a un autre jour. En conséquence, Messieurs, jusqu'à ce que l'Assemblée nationale se soit expliquée, ...
      Locuteur: Grangeneuve
      Un membre : Allons, voyons, de quoi s'agit-il'? Un membre : Allons, voyons, de quoi s'agit-il'?
      Locuteur: Lacombe-Saint-Michel
      Je m'étonne de ce que, lorsqu'un comité quelconque vie... Je m'étonne de ce que, lorsqu'un comité quelconque vient proposer quelque chose à l'Assemblee, on veut le rejeter avant qu'il ait parl...
      Locuteur: Dorizy
      Je ne parle point dans l'intention retarder le rapport de votre comité de surveillance ; mais la manière dont M. ...
      ...uirait selon que votre intention serait de jjëlibérer ce soir ou de différer votre délibération, a fixé mon...
      ...t sans plus ample préambule, vous prier de renvoyer le rapport de votre comité, (murmures prolongés.)
      Je ne parle point dans l'intention retarder le rapport de votre comité de surveillance ; mais la manière dont M. le rapporteur vous a fait pressentir qu'il se conduirait selon que votre intention serait de jjëlibérer ce soir ou de différer votre délibération, a fixé mon opinion. Je viens en deux mots, et sans plus ample préambule, vous prier de renvoyer le rapport de votre comité, (murmures prolongés.)
      Locuteur: Rouyer
      ...tende sur-le-champ le rapport du comité de surveillance, et je fais la motion que ...
      ...comité vous en fera, seront dans le cas de s'évader demain. (Vifs applaudissements...
      Je demande que l'on entende sur-le-champ le rapport du comité de surveillance, et je fais la motion que l'on délibéré sur-le-champ parce que les hommes qui y sont impliqués, se reconnaissant au portrait que le comité vous en fera, seront dans le cas de s'évader demain. (Vifs applaudissements dans les tribunes.)
      Locuteur: Grangeneuve
      ...tretenir mais puisqu'elle juge à propos de les connaître, je vais les nommer. - = ... ...'Assemblée la seule, difficulté qui m'arrêtât pour nommer ceux dont je dois l'entretenir mais puisqu'elle juge à propos de les connaître, je vais les nommer. - = 1
      Un jeune homme âgé de 20 ans, natif de Lyon, qui a reçu — je le dis, Messieurs...
      ... s'élever contre un homme né avec moins de ressources — une bonne éducation, qui appartient à une famille de bons négociants de Lyon, se trouve en ce moment à Paris. I...
      ...e Ghaix. Ce jeûné homme a eu l'occasion de s'entretenir, il y a quelques jours, avec un sieur Salvat, capitaine au régiment de Toul-Artillerie, dont on donnera la demeure quand il sera nécessaire de la connaître. Le sieur (1) Voy. ci-dess...
      Un jeune homme âgé de 20 ans, natif de Lyon, qui a reçu — je le dis, Messieurs, pour prévenir les préventions qui pourraient s'élever contre un homme né avec moins de ressources — une bonne éducation, qui appartient à une famille de bons négociants de Lyon, se trouve en ce moment à Paris. Il s'appelle Ghaix. Ce jeûné homme a eu l'occasion de s'entretenir, il y a quelques jours, avec un sieur Salvat, capitaine au régiment de Toul-Artillerie, dont on donnera la demeure quand il sera nécessaire de la connaître. Le sieur (1) Voy. ci-dessus, môme séance, page 214.

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 217
      Locuteur: Grangeneuve
      ...à ce jeune homme quelle était l'étendue de ses ressources à Paris ; il lui a ré- E...
      ...e adoucissement à la rigueur momentanée de son sort et lui offrit en conséquence de le faire partir pour Coblentz avec des avantages capables de séduire un jeune homme qui avait déjà s...
      ...s dans une pièce qui est dans les mains de votre comité. M. Desbrosses proposa au jeune homme de le faire partir pour Coblentz et de lui assurer une place de gendarme dans les troupes de cavalerie que les rebelles forment dans...
      ... Il lui remit en conséquencé une lettre de recommandation que je vais vous lire ; ...
      Salvat a demandé à ce jeune homme quelle était l'étendue de ses ressources à Paris ; il lui a ré- Eondu que ses ressources étaient très bornées, e sieur Salvat lui proposa alors quelque adoucissement à la rigueur momentanée de son sort et lui offrit en conséquence de le faire partir pour Coblentz avec des avantages capables de séduire un jeune homme qui avait déjà servi .et qui était actuellement dans la garde nationale. Ce jeune hommëaccepta. ...
      ...t l'envoya à M. Desbrosses dont les qualités ainsi què la demeure sont consignées dans une pièce qui est dans les mains de votre comité. M. Desbrosses proposa au jeune homme de le faire partir pour Coblentz et de lui assurer une place de gendarme dans les troupes de cavalerie que les rebelles forment dans, cette ville, Il lui remit en conséquencé une lettre de recommandation que je vais vous lire ; elle est datée du 22 décembre dernier.
      Locuteur: Grangeneuve
      ... prononcer;^ce sont sans doute des noms de convention; la voici : A M. le baron de Cuebrof, chez Peter Sebelmer, au bas du pont de la Moselle, à Coblentz. , rapporteur. L'adresse est assez difficile à déchiffrer, les noms difficiles à prononcer;^ce sont sans doute des noms de convention; la voici : A M. le baron de Cuebrof, chez Peter Sebelmer, au bas du pont de la Moselle, à Coblentz.
      Locuteur: Grangeneuve
      J'observe qu'indépendamment cette lettre, on a à présenter à l'Asse...
      ...près avoir reçu la lettre dont je viens de vous parler. Ce particulier, après avoir pris connaissance la lettre alla de suite chez M. Désbrosses, et lui demand...
      ...tait possible, qu'en faisant profession de probité et d amour pour son pays, il av...
      ...s voulut nier d'abord que la lettre fût de lui ; mais commè le particulier qui lui...
      ... répliqua qu'il ne serait pas difficile de le convaincre de l'avoir écrite, quoiqu'il né l'eût pas signée, par la comparaison de l'écriture, M. Desbrosses lui dit : « M...
      ...me la rapporte ; il aura, par ce moyen, de quoi gagner Lyon, lieu de son domicile ordinaire ;* » mais le par...
      J'observe qu'indépendamment cette lettre, on a à présenter à l'Assemblée un particulier à qui M. Ghaix fut se confier aussitôt, après avoir reçu la lettre dont je viens de vous parler. Ce particulier, après avoir pris connaissance la lettre alla de suite chez M. Désbrosses, et lui demanda comment il était possible, qu'en faisant profession de probité et d amour pour son pays, il avait pu donner cétte lettre à un-jeune homme tel que M. Ghaix. M. Desbrosses voulut nier d'abord que la lettre fût de lui ; mais commè le particulier qui lui parlait, lui répliqua qu'il ne serait pas difficile de le convaincre de l'avoir écrite, quoiqu'il né l'eût pas signée, par la comparaison de l'écriture, M. Desbrosses lui dit : « Monsieur, je donnerai à ce jeune homme 200 livres pour qu'il me la rapporte ; il aura, par ce moyen, de quoi gagner Lyon, lieu de son domicile ordinaire ;* » mais le particulier est venu nous l'apporter au comité.
      Locuteur: Grangeneuve
      ...tre est revêtue des anciennes armoiries de celui qui l'a écrite, et vraisemblablem... J'observe que cette lettre est revêtue des anciennes armoiries de celui qui l'a écrite, et vraisemblablement M. Desbrosses ne niera pas son cachet ni les dépositions du témoin que j'ann...
      Locuteur: Grangeneuve
      ... homme qui te remettra cette lettre est de Lyon : il désire entrer dans la gendarm...
      ... meilleures intentions et paraît chargé de recommandations pour Coblentz. Comme j'ai été pressé de lui donner quelques connaissances qui p...
      « Le jeune homme qui te remettra cette lettre est de Lyon : il désire entrer dans la gendarmerie, et comme j'ai connu que tu devais lui être utile, il te dira ce qu'il est. Tu connais sûrement sa famille. Il a les meilleures intentions et paraît chargé de recommandations pour Coblentz. Comme j'ai été pressé de lui donner quelques connaissances qui pourraient lui être utiles, je n'ai pas cru que je pouvais l'adresser mieux qu'à ...
      Locuteur: Grangeneuve
      ...a personne qui l'a remise, je vous prie de vouloir bien venir la lire. (Rires.) ...icile à lire. Monsieur l'abbé Fauchet, vous avez déjà étudié cette lettre avec la personne qui l'a remise, je vous prie de vouloir bien venir la lire. (Rires.)
      Locuteur: Fauchet
      ...nte à la tribune et continue la lecture de la lettre : « Je viens d'apprendre une ... monte à la tribune et continue la lecture de la lettre : « Je viens d'apprendre une bien triste nouvelle
      Locuteur: Fauchet
      ... fâcheuse position: ma belle-sœur vient de mourir à Lyon des suites de sa coucher Son mari est absent. Depuis ...
      ... il me paraît que tous me font un crime de l'avoir engagé à emigter, tous regardan...
      ... qui dise la possibilité 5ue tout homme de condition a de i^ire cette émarche; tu feras bien, cela ramènera à la bonne cause. Tu feras part de cette mort à La Roulière et à tous ceux...
      et qui me met dans une fâcheuse position: ma belle-sœur vient de mourir à Lyon des suites de sa coucher Son mari est absent. Depuis la lettre qui a annoncé cetté nouvelle à ma ïamille ici, il me paraît que tous me font un crime de l'avoir engagé à emigter, tous regardant cela comme des conseils perfides. Si tu écris à Lyon, mets dans tes lettres un passage qui dise la possibilité 5ue tout homme de condition a de i^ire cette émarche; tu feras bien, cela ramènera à la bonne cause. Tu feras part de cette mort à La Roulière et à tous ceux que tu sais nous appartenir.
      Locuteur: Fauchet
      « Le roi vient de demander 20 millions en argent pour la guerre. Point de réponse de l'Assemblée. Le club des Feuillants vient de reparaître et est en opposition avec ce...
      ...usè pour Coblentz, c'est que l'Electeur de Trêves vous a défendu les attroupements...
      « Le roi vient de demander 20 millions en argent pour la guerre. Point de réponse de l'Assemblée. Le club des Feuillants vient de reparaître et est en opposition avec celui des Jacobins; (Rires et applaudissements.) Il veut la guerre et paraît l'avo...
      ...ans les alarmes depuis 3 jours. On nous àf annoncé hier une nouvelle bien fâ-cheusè pour Coblentz, c'est que l'Electeur de Trêves vous a défendu les attroupements. Cependant je ne crois pas tout ce que tu me dis; écris-moi plutôt trois fois q...
      Locuteur: Fauchet
      ...r, s'est Occupée à connaître les effets de la rhubarbe. (Rires.) On lui a déféré les honneurs de la séance et place dans le procès-verba... « L Assemblée nationale, dans sa séance d'hier, s'est Occupée à connaître les effets de la rhubarbe. (Rires.) On lui a déféré les honneurs de la séance et place dans le procès-verbal. On a retranché les noms trop longs. On ne nomme plusx les gens qu'en apprécia...
      Locuteur: Fauchet
      ...rquer, parce que c'est le véritable nom de celui à qui la lettre est adressée. C'est important à remarquer, parce que c'est le véritable nom de celui à qui la lettre est adressée.
      Locuteur: Fauchet
      ... et te ferai part des nouvelles et tout de suite. Je te quitte, tout me presse; je n'ai que le temps de te dire : je t'embrasse. » ...plus rien à sa marche. Je crois que, dans quelques jours, je serai plus instruit et te ferai part des nouvelles et tout de suite. Je te quitte, tout me presse; je n'ai que le temps de te dire : je t'embrasse. »
      Locuteur: Grangeneuve
      ...la nier; mais qu'il est convenu ensuite de l'avoir écrite. ...osses; que celui-ci lui a donné une lettre pour Coblentz: qu'il a d'abord voulu la nier; mais qu'il est convenu ensuite de l'avoir écrite.
      Locuteur: Grangeneuve
      Votre comité de surveillance soumet cette affaire à vot... Votre comité de surveillance soumet cette affaire à votre délibération.
      Locuteur: Becquey
      ...uthentique, comme enfin je ne vois rien de constant dans tout cela, occuper l'Assemblée de pareilles misères, c'est, tout à la foi... ...e le particulier qui l'a remise peut l'avoir trouvée sans qu'elle soit sûre et authentique, comme enfin je ne vois rien de constant dans tout cela, occuper l'Assemblée de pareilles misères, c'est, tout à la fois et lui faire perdre un temps précieux et compromettre sa dignité. Je demande q...
      Locuteur: Bouestard
      .... Desbrosses. M. Desbrosses demeure rue de Chartres, n° 347, chez M. Fleury, taill... Le hasard me fait demeurer dans le même hôtel que celui qu'occupe M. Desbrosses. M. Desbrosses demeure rue de Chartres, n° 347, chez M. Fleury, tailleur; j'y demeure aussi. M. Desbrosses occupe l'appartemént dont la porte donne v...

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 218
      Locuteur: Bouestard
      ... qui m'a fait donner 1 ordre au portier de ne plus laisser entrer à l'aventure dan...
      .... M. Desbrosses qui est malade, attaqué de la poitrine, était seul parce qu'il occupe peu son domestique et lui. permet de faire le métier de perruquier. Cet homme, entré chez M. De...
      ...ur. — Je viens vous demander des moyens de subsister et de me procurer un état. Ne pourriez-vous p...
      ...ns ? » Là dessus, M. Desbrosses effrayé de cette demande, se détermina à écrire un...
      ...t vraisemblablement celle dont on vient de vous donner lecture. Vous voyez que les...
      .... 11 débuta par me dire : Il s'est passé aujourd'hui, dans l'hôtel, un événement qui m'a fait donner 1 ordre au portier de ne plus laisser entrer à l'aventure dans la maison, un homme s'est présenté chez "M. Desbrosses, a forcé pour ainsi dire la porte, et en entrant a fermé les portes derrière lui. M. Desbrosses qui est malade, attaqué de la poitrine, était seul parce qu'il occupe peu son domestique et lui. permet de faire le métier de perruquier. Cet homme, entré chez M. Desbrosses lui dit : « 1Monsieuryje suis dans le besoin. M. Desbrosses se crut livré à un malfaiteur. — Je viens vous demander des moyens de subsister et de me procurer un état. Ne pourriez-vous pas me donner quelques recommandations ? » Là dessus, M. Desbrosses effrayé de cette demande, se détermina à écrire une lettre, et c'est vraisemblablement celle dont on vient de vous donner lecture. Vous voyez que les faits se rapprochent assez pour pouvoir se conjecturer. C est donc bien M. Desb...
      Locuteur: Bouestard
      ...s que s'il ne lui donnait pas une somme de 200 livres, on le dénoncerait au comité de surveillance. (Ah! ah!) Voilà, Messieur...
      ... le éarow Desbrosses, mais c'est à vous de prononcer. J'ai, cru devoir vous dire c...
      ...ait entré chez lui, puisqu'après la lettre reçue il a fait écrire à M. Desbrosses que s'il ne lui donnait pas une somme de 200 livres, on le dénoncerait au comité de surveillance. (Ah! ah!) Voilà, Messieurs, ce fait. Je ne prétends pas en vous le rapportant ici inculper ni disculper le éarow Desbrosses, mais c'est à vous de prononcer. J'ai, cru devoir vous dire ce que je savais. Vous examinerez maintenant si les faits que je viens d'articule...
      Locuteur: Caminet
      ... non plus atténuer ou aggraver la faute de M. Desbrosses, s'il l'a commise; mais j...
      ... homme dont il s'agit est effectivement de Lyon; il se nomme Chaix et est âgé de vingt ans. Il est venu pleurer chez moi...
      ...rt dans la misère. Cependant les larmes de M. Chaix m'intéressèrent. Je lui ai don...
      .... Il me dit qu'il attendait des secours de sa famille. Je lui promis mes bons offices et lui dis de revenir vers moi si les secours qu'il attendait de sa famille n'arrivaient pas. Trois ou q...
      ...'Assemblée me trouver avant l'ouverture de la séance, et sous prétexte qu'on lui a...
      ...é du Palais-Royal, il me demanda encore de l'argent. Je crus bien plutôt que c'était une affaire de jeu que de vol. Cependant je lui donnai encore. Ma...
      ...un homme âgé, assez bien vêtu et décoré de la croix de Saint-Louis, m'a apporté une lettre de sa part. M. Chaix m'annonçait qu'il n'à...
      ...encore reçu les secours qu'il attendait de sa famille.. Il m'en demandait encore e...
      ... surtout avec, la plus grande instance, de ne pas instruire le porteur de l'état de détresse oél il se trouvait parce que, ...
      ...un homme d'un certain âge, et capitaine de hussards, lié avec un aussi
      Je ne prétends pas non plus atténuer ou aggraver la faute de M. Desbrosses, s'il l'a commise; mais je viens donner des renseignements que vous ne dédaignerez pas. Le jeune homme dont il s'agit est effectivement de Lyon; il se nomme Chaix et est âgé de vingt ans. Il est venu pleurer chez moi, il y a un mois et demi à peu près.. 11 me dit qu'il était dans la misère, qu'i...
      ...t qu'il était autrefois négociant, que depuis il a fait faillite et qu'il est mort dans la misère. Cependant les larmes de M. Chaix m'intéressèrent. Je lui ai donné tout ce que j'avais dans ma poche. Il me dit qu'il attendait des secours de sa famille. Je lui promis mes bons offices et lui dis de revenir vers moi si les secours qu'il attendait de sa famille n'arrivaient pas. Trois ou quatre jours après," il est venu à l'Assemblée me trouver avant l'ouverture de la séance, et sous prétexte qu'on lui avait volé son portefeuille sur une table, dans un café du Palais-Royal, il me demanda encore de l'argent. Je crus bien plutôt que c'était une affaire de jeu que de vol. Cependant je lui donnai encore. Mais dernièrement, un homme âgé, assez bien vêtu et décoré de la croix de Saint-Louis, m'a apporté une lettre de sa part. M. Chaix m'annonçait qu'il n'àvait point encore reçu les secours qu'il attendait de sa famille.. Il m'en demandait encore et me recommandait surtout avec, la plus grande instance, de ne pas instruire le porteur de l'état de détresse oél il se trouvait parce que, disait-il, il l'ignorait absolument. Je voyais un homme d'un certain âge, et capitaine de hussards, lié avec un aussi
      Locuteur: Caminet
      ...t que ses moyens ne lui permettant plus de le garder, M. 'Ghaix lui avait remis la...
      ...s ai indiquée et je viens vous demander de quoi fournir à sa nourriture à l'avenir, ou bien je serai forcé de le renvoyer. Je reconnus alors que M. C...
      ...z lui M- Chaix depuis le premier soir où, son portefeuille lui avait été volé, et que ses moyens ne lui permettant plus de le garder, M. 'Ghaix lui avait remis la lettre qu'il m'avait apportée, pour obtenir des secours. Je demandai alors à ce...
      ...Chaix. Il me répondit : Je l'ai nourri tous les jours depuis l'époque que je vous ai indiquée et je viens vous demander de quoi fournir à sa nourriture à l'avenir, ou bien je serai forcé de le renvoyer. Je reconnus alors que M. Chaix nous en avait imposé .à tous les deux. Je vous laisse, Messieurs, à former ...
      Locuteur: Caminet
      Un grand nombre de membres : L'ordre du jour! Un grand nombre de membres : L'ordre du jour!
      Locuteur: Caminet
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre des commissaires de Vassemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, qu.i demandent à l'Assemblée de vouloir bien les admettre samedi matin à la barre pour lui rendre compte de nouvelles affligeantes qu'ils ont reçues de cette colonie]; cette lettre est ainsi ... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre des commissaires de Vassemblée générale de la partie française de Saint-Domingue, qu.i demandent à l'Assemblée de vouloir bien les admettre samedi matin à la barre pour lui rendre compte de nouvelles affligeantes qu'ils ont reçues de cette colonie]; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Caminet
      ...evons à l'instant une lettre officielle de l'assemblée , générale de la colonie séante au Cap. Cette lettre,...
      ...s les plus affligeants sur la situation de la partie du Nord. Les quartiers préservés jusqu'à l'instant de notre départ sont devenus la proie des ...
      ...rtion d'une des plus richês possessions de l'Empire français est réduite en cendre...
      « Nous recevons à l'instant une lettre officielle de l'assemblée , générale de la colonie séante au Cap. Cette lettre, en date du 12 novembre, contient les détails les plus affligeants sur la situation de la partie du Nord. Les quartiers préservés jusqu'à l'instant de notre départ sont devenus la proie des flammes, et tout nous fait croire que la plus belle portion d'une des plus richês possessions de l'Empire français est réduite en cendres.
      Locuteur: Caminet
      « A cette dépêche sont jointes beaucoup de pièces dont la connaissance pourra répa...
      ... grand jour sur les causes des malheurs de Saint-Domingue. Nous prions l'Assemblée, Monsieur le Président, de décider si elle veut que samedi nous lu...
      « A cette dépêche sont jointes beaucoup de pièces dont la connaissance pourra répandre le plus grand jour sur les causes des malheurs de Saint-Domingue. Nous prions l'Assemblée, Monsieur le Président, de décider si elle veut que samedi nous lui eii fassions lecture. (Murmures prolongés.)
      Locuteur: Caminet
      « Signé : Les commissaires l'assemblée générale Saint-Domingue. » « Signé : Les commissaires l'assemblée générale Saint-Domingue. »
      Locuteur: Ducos
      ...s déjà reçus, ils n'auraient pas manqué de joindre lès pièces à la lettre. Je dema... ... détails que les commissaires ont à donner étaient autres que ceux que nous avons déjà reçus, ils n'auraient pas manqué de joindre lès pièces à la lettre. Je demanderai donc que l'on passe à l'ordre du jour.
      Locuteur: Tarbé
      ...jà plusieurs fois à l'ordre du jour sur de pareilles lettres et vous savez l'impre... ...utiens qu'on ne peut .se refuser à entendre les commissaires. Vous avez passé déjà plusieurs fois à l'ordre du jour sur de pareilles lettres et vous savez l'impression fâcheuse que cela jette dans nos ports...

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 219
      Locuteur: Basire
      l'Assemblée se refuse la faculté de prendre connaissance des pièces qu'on l...
      ...oî au comité colonial ; je vous propose de le décréter1.
      l'Assemblée se refuse la faculté de prendre connaissance des pièces qu'on lui annonce, quels que soient ceux qui les adressent. Il est peut-être plus convenable d'en ordonner le rfenvoî au comité colonial ; je vous propose de le décréter1.
      Locuteur: Basire
      ...membre: Je demande que lés commissaires de l'assemblée générale soient admis à la ... Un membre: Je demande que lés commissaires de l'assemblée générale soient admis à la bârre..'. (Murmures prolongés.)
      Locuteur: Dorizy
      Messieurs, de quelque part, que nous viennent les lum...
      ...de donc,,est j'appuie en cela la mojioç de M. Tarbé, que les -pièces que I on vous...
      ... saurez bien leur/fajre porter la peine de leur perfidie; mais vous devez les ente...
      ...nt ils vous préviennent, fussent dignes de votre attention- Je demande que le comi...
      Messieurs, de quelque part, que nous viennent les lumières, /npusidejvons les rè^ cevoir avec empressement. Je" demande donc,,est j'appuie en cela la mojioç de M. Tarbé, que les -pièces que I on vous annonce vous soient coin:-, muniquées ce soir s'il est possible ; et Dieu veuil...
      ... annoncé né sôièiit, pas arrivés. Si les commissaires-colons vous trompent, vous saurez bien leur/fajre porter la peine de leur perfidie; mais vous devez les entendre. Il serait bien étonnant, en effet, que, parce que ce sont les commissaires qui vous offrent des renseignements, vous ne, crussiez pas que les malheurs dont ils vous préviennent, fussent dignes de votre attention- Je demande que le comité colonial se fasse remettre dès demain les pièces qui vous sont annoncées et q...
      Locuteur: Ducos
      Si les commissaires croient nécessaire de remettre les pièces, qu'ils les remettent. Manqueraient-ils de confiance en l'Assemblée nationale ? Si... Si les commissaires croient nécessaire de remettre les pièces, qu'ils les remettent. Manqueraient-ils de confiance en l'Assemblée nationale ? Si les malheurs qu'ils annoncent sont pressants, qu'ils, les communiquent au plus ...
      Locuteur: Ducos
      Mais, je vous prie de considérer, Messieurs, qu'il doit être ...
      ... rapport à ce sujet et que l'on n'offre vous rémettre ces pièces que samedi. Il...
      ...e dire que la conduite des commissaires de Saint-Domingue jusqu'à ce jour nous aut...
      Mais, je vous prie de considérer, Messieurs, qu'il doit être fait demain un rapport à ce sujet et que l'on n'offre vous rémettre ces pièces que samedi. Il y a peut-être un piège là-dessous; et j'ose dire que la conduite des commissaires de Saint-Domingue jusqu'à ce jour nous autorise à le croire.
      Locuteur: Ducos
      ..., les commissaires pouvant en tout état de choses remettre les pièces, soit au com... Je demande donc que, les commissaires pouvant en tout état de choses remettre les pièces, soit au comité, soit à l'Assemblée nationale, on passe à l'ordre du jour.
      Locuteur: Basire
      ...admettre à votre barre les commissaires de l'assemblée générale de Saint-Domingue, car il y a plusieurs pa...
      ...ts viendraient sans cessé vous apporter de çés nouvelles dans le but de servir des spéculations.
      Il est dangereux d'admettre à votre barre les commissaires de l'assemblée générale de Saint-Domingue, car il y a plusieurs partis dans les colonie^. Ces hommes sont évidemment attachés à une faction; et si...
      ...erreur, parce que ceux qui s'en-tèiident avec les accapareurs et. les màlvéillànts viendraient sans cessé vous apporter de çés nouvelles dans le but de servir des spéculations.
      Locuteur: Lasource
      ...senté le rapport du comité colonial. Si de huitaine, en huitaine, on venait annoncer à l'Assemblée de nouvelles pièces et que vous renvoyassi... C'est aujourd'hui'la veille du jour - où doit vous être présenté le rapport du comité colonial. Si de huitaine, en huitaine, on venait annoncer à l'Assemblée de nouvelles pièces et que vous renvoyassiez toujours au comité,
      Locuteur: Lasource
      ...noncées,' le comité colonial, sans plus de délai, fasse son rapport demain et que ... ...e demande donc que, malgré la communication qu'on doit nous donner des piècès annoncées,' le comité colonial, sans plus de délai, fasse son rapport demain et que rAssemblée décide que, sur les nouvelles pièces, elle, entendra un nouveau rappo...
      Locuteur: Tarbé
      ...ndre le rapport concernant les troubles de la Martinique, et à présent qu'une masse considérable de renseignements arrive, on veut le hâter...
      ...ari;i .définitif, je,crois qu'il serait de la sagesse de l'Assemblée, maintenant que nous avons des faits jusqu'au 12 novembre, de les joindre aux premiers, parce qu'alors vous .aurez une suite de faits qui vous donneront bien plus de lumières.
      ...'obtenir. Chaque fois on l'a ajourné sous divers prétextes; on a demandé d'y joindre le rapport concernant les troubles de la Martinique, et à présent qu'une masse considérable de renseignements arrive, on veut le hâter, lorsqu'il n'est fait que sur des conjectures et qu'il n a pour base aucun rapp...
      ... demain si vous le jugez à proposf l Mais comme vous ne pourrez pas prendre un pari;i .définitif, je,crois qu'il serait de la sagesse de l'Assemblée, maintenant que nous avons des faits jusqu'au 12 novembre, de les joindre aux premiers, parce qu'alors vous .aurez une suite de faits qui vous donneront bien plus de lumières.
      Locuteur: Tarbé
      ...mande que les commissaires, par l'ordre de l'Assemblée, soient mandés demain à la ... En conséquent, je demande que les commissaires, par l'ordre de l'Assemblée, soient mandés demain à la barre... (Murruures prolongés.)
      Locuteur: Tarbé
      ... compte des nouvelles qu'ils ont reçues de Saint-Domingue ; que toutes les pièces ... , rapporteur ducômité colonial,... pour rendre compte des nouvelles qu'ils ont reçues de Saint-Domingue ; que toutes les pièces soient remises au comité Colonial et que vous fixiez un jour pour le rapport.
      Locuteur: Tarbé
      ...e j'aie la parole demain, à l'ouverture de la séance, après la lecture du procès-v... ...t demain, je-conclus, au nom du comité, et en changeant mes conclusions, à ce que j'aie la parole demain, à l'ouverture de la séance, après la lecture du procès-verbal, j
      Locuteur: Ducastel
      ...n vient vous dire que. les commissaires de l'assemblée pôloniale sont suspects « v...
      ... entendre. (Non ! non !) il est injuste de repousser des hommes qui veulent vous d...
      ...in. Le comité vous a fait, par l'organe de son rapporteur, une proposition juste, c'est de retarder le rapport de quelques jours. Ainsi, décrétez que les...
      On vient vous dire que. les commissaires de l'assemblée pôloniale sont suspects « voudrait-on faire entendre, par là, qu'ils sont d'accord avec le comité colonial ...
      ... ont des renseignements sûrs; si leurs renseignements .sont bons, vous devez les entendre. (Non ! non !) il est injuste de repousser des hommes qui veulent vous donner des éclaircissements importants. Je demande que le rapport ne soit pàs fait démàin. Le comité vous a fait, par l'organe de son rapporteur, une proposition juste, c'est de retarder le rapport de quelques jours. Ainsi, décrétez que les pièces

      Séance du mardi 10 janvier 1792, au soir

      page 220
      Locuteur: Blanchon
      appuie la motion de M. Ducastel. appuie la motion de M. Ducastel.
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...saires soient inculpés, pour qu'il soit de notre devoir de les entendre. Songez que vous avez à dé...
      ...faire sur laquelle vous devez regretter de n'avoir pas assez de lumières. Les colonies n'ont point de représentants parmi nous, mais elles On...
      ...olez le droit des gens, si vous refusez de les entendre; non seulement ils ont le droit de remettre leurs pièces à un comité* mais ils ont le droit de faire entendre des pétitions. Ils ont le droit de venir ici vous exposer les malheurs de leurs commettants.
      ... yeux fixés sur l'Assemblée, relativement aux colonies. Il suffit que les commissaires soient inculpés, pour qu'il soit de notre devoir de les entendre. Songez que vous avez à décider d'une affaire sur laquelle vous devez regretter de n'avoir pas assez de lumières. Les colonies n'ont point de représentants parmi nous, mais elles On t des commissaires; Vous violez le droit des gens, si vous refusez de les entendre; non seulement ils ont le droit de remettre leurs pièces à un comité* mais ils ont le droit de faire entendre des pétitions. Ils ont le droit de venir ici vous exposer les malheurs de leurs commettants.
      Locuteur: Basire
      ... représentants des blancs et des hommes de couleur. Si vous les écoutez, il faudra que vous attendiez de nouveaux renseignements pour confirmer ... ...elles des chefs d'un parti, puisqu'on ne peut pas dire qu'ils sont à la fois les représentants des blancs et des hommes de couleur. Si vous les écoutez, il faudra que vous attendiez de nouveaux renseignements pour confirmer ceux qu'ils vous auront donnés, ou pour savoir s'ils n'ont pas été fabriqués à P...
      Locuteur: Lamarque
      ...mais cela ne peut influer sur l'opinion de l'Assemblée : il faut donc les entendre... ...ve que c'est un malheur que les commissaires n aient pas la confiance publique, mais cela ne peut influer sur l'opinion de l'Assemblée : il faut donc les entendre.
      Locuteur: Lamarque
      ...convénient à entendre demain le rapport de M. Tarbé, puisqu'il est fait. Il vous p...
      ...missaires, vous pourrez juger avec plus de certitude. Je demande donc que le comit...
      ...à on ne retardera point la satisfaction de l'Assemblée, on ne nuira point à la cau...
      D'autre part, il n'y a aucun inconvénient à entendre demain le rapport de M. Tarbé, puisqu'il est fait. Il vous présentera des vues générales. S'il y a des articles additionnels à proposer, alçrs que vous connàîtrez les faits et d'après le rapport et d'après l'exposé des commissaires, vous pourrez juger avec plus de certitude. Je demande donc que le comité fasse son rapport demain matin, et qu'aussitôt après on entende les commissaires. Par là on ne retardera point la satisfaction de l'Assemblée, on ne nuira point à la cause des colonies.
      Locuteur: Jagot
      ...nde donc la division sur la proposition de M. Lamar-que, et je conclus à l'admission de la seconde partie. ...pporter ce décret,, vous n'en pouvez rendre un second sur le même objet. Je demande donc la division sur la proposition de M. Lamar-que, et je conclus à l'admission de la seconde partie.
      Locuteur: Le Président
      ...sera fait demain. Il ne s'agit donc que de délibérer sur l'admission des commissai... Il y a un décret qui porte que le rapport sera fait demain. Il ne s'agit donc que de délibérer sur l'admission des commissaires.
      Locuteur: François de Neufchâteau
      ...nt, qu'il soit ordonné aux commissaires de rie dire aucune injure aux membres de l'Assemblée. (Applaudissements, rires e... Je demande, par amendement, qu'il soit ordonné aux commissaires de rie dire aucune injure aux membres de l'Assemblée. (Applaudissements, rires et murmures.)
      Locuteur: François de Neufchâteau
      ...'Assemblée décrète que les commissaires de l'assemblée coloniale seront entendus d... (L'Assemblée décrète que les commissaires de l'assemblée coloniale seront entendus demain à la barre, après le rapport du comité.)
      Locuteur: Delmas
      ...sident soit chargé d'écrire au ministre de la marine, pour savoir s'il a reçu des nouvelles officielles de M. Blanchelande. Il est bien extraordinaire que les comiriissaires de Saint-Domingue aient reçu des nouvelles de malheurs arrivés dans cette colonie et que le ministre de la marine n'en Soit pas informé. (Appla... Je demande que M. le Président soit chargé d'écrire au ministre de la marine, pour savoir s'il a reçu des nouvelles officielles de M. Blanchelande. Il est bien extraordinaire que les comiriissaires de Saint-Domingue aient reçu des nouvelles de malheurs arrivés dans cette colonie et que le ministre de la marine n'en Soit pas informé. (Applaudissements.)
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      Je demande qu'au lieu de charger M. le Président d'écrire au ministre, l'Assemblée décrète que le ministre de la mariné sera tenu de lui rendre compte demain, séance tenante, des lettres qu'il peut avoir reçues de Saint-Domingue. Je demande qu'au lieu de charger M. le Président d'écrire au ministre, l'Assemblée décrète que le ministre de la mariné sera tenu de lui rendre compte demain, séance tenante, des lettres qu'il peut avoir reçues de Saint-Domingue.
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      (L'Assemblée décrète la motion de M. Lecointe-Puyraveau.) (L'Assemblée décrète la motion de M. Lecointe-Puyraveau.)
      Locuteur: Lecointe-Puyraveau
      ...u'elle entendra demain les commissaires de l'assemblée générale de Saint-Domingue, immédiatement après le rapport du comité colonial sur les troublés de Saint-Domingue ; et, sur la motion d'un de ses membres, elle décrète que le ministre de la marine sera tenu de lui rendre compte demain,, séance tenante, de la situation de la colonie de Saint-Domingue et des nouvelles officielles qu'il aurait pu avoir reçues de M. Blanchelande. » « L'Assemblée nationale décrète qu'elle entendra demain les commissaires de l'assemblée générale de Saint-Domingue, immédiatement après le rapport du comité colonial sur les troublés de Saint-Domingue ; et, sur la motion d'un de ses membres, elle décrète que le ministre de la marine sera tenu de lui rendre compte demain,, séance tenante, de la situation de la colonie de Saint-Domingue et des nouvelles officielles qu'il aurait pu avoir reçues de M. Blanchelande. »
    • Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      - search term matches: (12)

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 449
      Locuteur: Dorizy
      « Vous venez de prouver que son génie tout entier vous inspire : le témoignage énergique de votre dévouement pour la Constitution atteste à l'univers qu'interprètes fidèles des volontés de la France, vous êtes dignes aussi d'être les organes de ses plus chers sentiments. « Vous venez de prouver que son génie tout entier vous inspire : le témoignage énergique de votre dévouement pour la Constitution atteste à l'univers qu'interprètes fidèles des volontés de la France, vous êtes dignes aussi d'être les organes de ses plus chers sentiments.
      Locuteur: Broussonnet
      ...ministres se sont plaints, dans le sein de l'Assemblée, de ce. que les papiers publics parlent ind...
      ...es ; mais, certes, l'Assemblée n'a rien de commun avec ces papiers. Les citoyens f...
      ...es écrits imprimés, peuvent, aux termes de 1 article 18 du chapitre 5 de la Constitution française, en poursuivre les auteurs pa...
      Déjà les ministres se sont plaints, dans le sein de l'Assemblée, de ce. que les papiers publics parlent indécemment sur le compte des puissances , étrangères ; mais, certes, l'Assemblée n'a rien de commun avec ces papiers. Les citoyens français et même tous les étrangers qui ont été calomniés ou injuriés par des écrits imprimés, peuvent, aux termes de 1 article 18 du chapitre 5 de la Constitution française, en poursuivre les auteurs par-devant les tribunaux. Je demande qu'on passe à l'ordre du jour.
      Locuteur: Antonelle
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 16 janvier. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 16 janvier.
      Locuteur: Antonelle
      Plusieurs membres se plaignent de quelques réflexions insérées dans la ré... Plusieurs membres se plaignent de quelques réflexions insérées dans la rédaction sur l'état déplorable d'Avignon.
      Locuteur: Antonelle
      (L'Assemblée charge le bureau de les modifier.) (L'Assemblée charge le bureau de les modifier.)
      Locuteur: Dorizy
      ...secrétaire, donne lecture d'une adresse de la section du Luxembourg, relative au s...
      ... nationale a prêté dans la séance du 14 de ce mois ; cette adressé est ainsi conçu...
      , secrétaire, donne lecture d'une adresse de la section du Luxembourg, relative au serment que l'Assemblée nationale a prêté dans la séance du 14 de ce mois ; cette adressé est ainsi conçue (1) :
      Locuteur: Dorizy
      « Représentants de la nation, « Représentants de la nation,
      Locuteur: Le Président
      Messieurs, je viens de recevoir une lettre adressée au président de VAssembléepar Joseph-Désiré Wolf, ci-devant prince héréditaire de Wolf. Il se trouve dédans une adresse à... Messieurs, je viens de recevoir une lettre adressée au président de VAssembléepar Joseph-Désiré Wolf, ci-devant prince héréditaire de Wolf. Il se trouve dédans une adresse à l'Assemblée nationale et une autre au roi. Il se plaint qu'on le maltraite dans...
      Locuteur: Broussonnet
      , secrétaire, donne lecture la lettre et la pétition suivante : , secrétaire, donne lecture la lettre et la pétition suivante :
      Locuteur: Broussonnet
      ... dans laquelle il demande d'être pourvu de l'emploi de chirurgien-major-dés compagnies ci-devant connues sous Te nom de la Prévôté de l'hôtel et de Robe-courte, transformées en compagnies de gendarmerie nationale. Il représente qu...
      ...vec ardeur et empressement, les secours de son art, tant aux membres de l'Assémblée constituante qu'aux personn...
      ...duit et qui est signé d'un grand nombre de membres du corps constituant.
      1° Pétition du sieur Dupontet, chirurgien, dans laquelle il demande d'être pourvu de l'emploi de chirurgien-major-dés compagnies ci-devant connues sous Te nom de la Prévôté de l'hôtel et de Robe-courte, transformées en compagnies de gendarmerie nationale. Il représente qu'il a administré sans intérêt, avec ardeur et empressement, les secours de son art, tant aux membres de l'Assémblée constituante qu'aux personnes qu' y étaient attachées, ainsi qu'il constate d'un certificat qu'il produit et qui est signé d'un grand nombre de membres du corps constituant.
      Locuteur: Broussonnet
      (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette demande au comité des pétitions.) (L'Assemblée ordonne le renvoi de cette demande au comité des pétitions.)
      Locuteur: Dorizy
      « Hier notre devise était : La Constitution ou la mort; aujourd'hui, c'est : Plutôt la mort qu'une atteinte à la Constitution. » (.Applaudissements.) « Hier notre devise était : La Constitution ou la mort; aujourd'hui, c'est : Plutôt la mort qu'une atteinte à la Constitution. » (.Applaudissements.)
      PRÉSIDENCE DE M. DAVERIIOULT. PRÉSIDENCE DE M. DAVERIIOULT.
      2° Lettre de la municipalité de Caen, par laquelle elle prie l'Assemblée de hâter la décision de l'af- (1) Cette adresse, qui exprime le...
      ... attestant combien il s'est rendu digne de la confiance de ses concitoyens. (Notede Z'« Auditeur n...
      2° Lettre de la municipalité de Caen, par laquelle elle prie l'Assemblée de hâter la décision de l'af- (1) Cette adresse, qui exprime le plus ardent amour pour la liberté, est rédigée par M. Lallemand, qui réunit plusieurs titres attestant combien il s'est rendu digne de la confiance de ses concitoyens. (Notede Z'« Auditeur national. »)

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 450
      Locuteur: Broussonnet
      ...84 personnes détenues dans le ' château de la ville ; cette lettre est ainsi conçu... faire relative aux 84 personnes détenues dans le ' château de la ville ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Broussonnet
      « Permettez-nous de vous remettre sous les veux le tableau des 84 personnes détenues dans le château de notre ville. Vous avez ordonné qu'elles... « Permettez-nous de vous remettre sous les veux le tableau des 84 personnes détenues dans le château de notre ville. Vous avez ordonné qu'elles y resteraient en état d'arrestation jusqu'à ce que vous ayiez prononcé sur leur...
      Locuteur: Broussonnet
      ...'on ne peut refuser aux détenus l'accès de leurs parents et de. leurs amis, ce qui exige une surveilla... ...écessité un plus grand nombre d'hommes. Ce service est d'autant plus pénible, qu'on ne peut refuser aux détenus l'accès de leurs parents et de. leurs amis, ce qui exige une surveillance active et. continuelle. Nous réclamons donc, Messieurs, avec instance, votre...
      Locuteur: Broussonnet
      « Signé ; Les officiers municipaux de la ville de Caen. » « Signé ; Les officiers municipaux de la ville de Caen. »
      Locuteur: Delacroix
      ...es innocents. Je demande que le rapport de cette affaire soit mis à l'ordre du jou... ...ers sont détenus depuis deux mois, et il est possiblé que, parmi eux, il y ait des innocents. Je demande que le rapport de cette affaire soit mis à l'ordre du jour, afin que M. Guadet monte à la tribune dès qu'il sera prêt.
      Locuteur: Mouysset
      M. Guadet a promis de faire son rapport jeudi matin. Plusieur... M. Guadet a promis de faire son rapport jeudi matin. Plusieurs membres ; L'ordre du jour! (L'Assemblée passe à l'ordre du jour.)
      Locuteur: Le Président
      annonce qu'un membre de l'Assemblée lui adresse une lettre, par... annonce qu'un membre de l'Assemblée lui adresse une lettre, par laquelle il réclame la parole pour la séance ae ce soir. ..
      Locuteur: Le Président
      ... parole, est inconvenant. Il a le droit de réclamer la parole au sein de l'Assemblée : c'est a lui à user de ce droit. Je demande l'ordre du jour su... ... Je prie l'Assemblée d'observer que le moyen que prend ce membre pour obtenir la parole, est inconvenant. Il a le droit de réclamer la parole au sein de l'Assemblée : c'est a lui à user de ce droit. Je demande l'ordre du jour sur sa lettre .
      Locuteur: Le Président
      Un membre demande que le comité de législation fasse; demaini à Vouverture de la séance, son rapport sur la manière de mettre un ordre constant dans les travaux de VAssemblée. Un membre demande que le comité de législation fasse; demaini à Vouverture de la séance, son rapport sur la manière de mettre un ordre constant dans les travaux de VAssemblée.
      Locuteur: Le Président
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. Dufresne-Saint-Léon, directeur général de la liquidation, par laquelle il instruit l'Assemblée du nombre de ses commis, de l'ordre de leur travail; il annonce qu'il y a plus de soixante rapports de liquidation prêts à être présentés à l'...
      ...e que le décret qui oblige les rentiers de l'Etat à jus tifier des six mois de Résidence, soit étendu aux pensionnaire...
      Un de MM. les secrétaires fait lecture d'une lettre de M. Dufresne-Saint-Léon, directeur général de la liquidation, par laquelle il instruit l'Assemblée du nombre de ses commis, de l'ordre de leur travail; il annonce qu'il y a plus de soixante rapports de liquidation prêts à être présentés à l'Assemblée et demande que le décret qui oblige les rentiers de l'Etat à jus tifier des six mois de Résidence, soit étendu aux pensionnaires par brevet : cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Le Président
      « J'ai l'honneur de vous adresser, conformément au décret) de l'Assemblée nationale, du 31 décembre d...
      ...commis qui composent chacun des bureaux de la direction générale de la liquidation et des traitements de chacun d'eux. Ils ont l'ordre de se rassembler et de se livrer au travail depuis 9 heures du...
      ...jusqu'à 8 ; mais 11 leur est impossible de se livrer à aucun travail réfléchi dans...
      ...epuis leur ouverture. Le comité central de liquidation m'avait autorisé à tenir le...
      ...public jusqu'à midi. Je tiens avec plus de fermeté à ce que les bureaux soient fer...
      ... que, sans cette précaution, le travail de la liquidation, qui exige de la réflexion et du calme, serait imprat...
      ..., et d'avoir, dans ce moment, pour plus de 60 millions de rapports et de liquidations toutes faites.
      « J'ai l'honneur de vous adresser, conformément au décret) de l'Assemblée nationale, du 31 décembre dernier, un état des commis qui composent chacun des bureaux de la direction générale de la liquidation et des traitements de chacun d'eux. Ils ont l'ordre de se rassembler et de se livrer au travail depuis 9 heures du matin jusqu'à 2 heures et depuis 5 heures du soir jusqu'à 8 ; mais 11 leur est impossible de se livrer à aucun travail réfléchi dans la matinée qui se passe tout entière à recevoir et à répondre au public qui inondé les bureaux depuis leur ouverture. Le comité central de liquidation m'avait autorisé à tenir les bureaux fermés pour le public jusqu'à midi. Je tiens avec plus de fermeté à ce que les bureaux soient fermés et tranquilles l'après-diner, parce que, sans cette précaution, le travail de la liquidation, qui exige de la réflexion et du calme, serait impraticable, au préjudice du public même. Je puis assurer l'Assemblée nationale que m...
      ...11 heures du soir. Je ne dois qu à cette ardeur d'être en avance sur l'Assemblée, et d'avoir, dans ce moment, pour plus de 60 millions de rapports et de liquidations toutes faites.
      Locuteur: Le Président
      ... supplie l'Assemblée d'agréer l'hommage de ma respectueuse reconnaissance pour l'a...
      ...sse la plus intéressante des créanciers de l'Etat.
      « Je supplie l'Assemblée d'agréer l'hommage de ma respectueuse reconnaissance pour l'augmentation qu'elle a bien, voulu accorder au bureau des pensions, dont le retar...
      ...au Trésor' public et au bureau des Jurandes, dont la liquidation concerne la classe la plus intéressante des créanciers de l'Etat.
      Locuteur: Le Président
      ...a vérification des numéros et dès tours de liquidation : je désirerais que l'Assem... « L'Assemblée nationale constituante avait nommé dès commissaires pour la vérification des numéros et dès tours de liquidation : je désirerais que l'Assemblée nationale voulût bien leur donner des successeurs.
      Locuteur: Le Président
      « Quelques créanciers de l'Etat sont astreints à représenter des certificats de résidence de 6 mois. Je regrette que cette condition...
      ... été imposée a l'expedition des brevets de pension.
      « Quelques créanciers de l'Etat sont astreints à représenter des certificats de résidence de 6 mois. Je regrette que cette condition n'ait pas été imposée a l'expedition des brevets de pension.
      Locuteur: Le Président
      Un membre : Je demande qu'à l'instar de l'Assemblée nationale constituante, l'A...
      ...saires pour la vérification des numéros de liquidation.
      Un membre : Je demande qu'à l'instar de l'Assemblée nationale constituante, l'Assemblée nationale nomme des commissaires pour la vérification des numéros de liquidation.
      Locuteur: Le Président
      ...ée nationale décrète qu'elle fera choix de 4 commissaires pris dans son" sein, pour la vérification des numéros et des tours de liquidation. » En conséquence, le décret suivant est rendu : « L'Assemblée nationale décrète qu'elle fera choix de 4 commissaires pris dans son" sein, pour la vérification des numéros et des tours de liquidation. »
      Locuteur: Dorizy
      Je convertis la dernière partie de la lettre de M. Dufresne en motion expresse : c'est que les certificats de résidence de 6 mois que sont obligés de représenter les différents créanciers de 1 Etat soient étendus aux brevets de pension. Je convertis la dernière partie de la lettre de M. Dufresne en motion expresse : c'est que les certificats de résidence de 6 mois que sont obligés de représenter les différents créanciers de 1 Etat soient étendus aux brevets de pension.
      Locuteur: Dorizy
      ...e ! (L'Assemblée décrète la proposition de M. Dorizy, après avoir préalablement dé... Plusieurs membres : Le décret d'urgence ! (L'Assemblée décrète la proposition de M. Dorizy, après avoir préalablement déclaré l'urgence.) d

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 451
      Locuteur: Deperet
      ...ont jouissaient ' les hôpitaux, maisons de charité et fondations pour lès pauvres, en vertu de titres authentiques et constatés, conti...
      ...s les formes, et d'après les conditions de la loi du 10 avril 1791, et ce,' provisoirement, jusqu'au 1er janvier 1793.
      « Art. 2. Les rentes sur les biens nationaux, dont jouissaient ' les hôpitaux, maisons de charité et fondations pour lès pauvres, en vertu de titres authentiques et constatés, continueront à être payées à ces divers établissements, aux époques ordinaires où il les touchaient dans les formes, et d'après les conditions de la loi du 10 avril 1791, et ce,' provisoirement, jusqu'au 1er janvier 1793.
      Locuteur: Deperet
      ...onale, après avoir entendu les rapports de son comité des secours publics, considérant que le soulagement de la pauvreté est lé devoir le plus sacré, d'une Constitution qui repose sur les droits imprescriptib...
      ...urée sur la tranquillité et le bonheur .de tous les individus : attentive à pourvo...
      ...nir au secours des hôpitaux et hospices de charité, dont les revenus ont été diminues par la suppression de plusieurs droits et privilèges, décrète...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu les rapports de son comité des secours publics, considérant que le soulagement de la pauvreté est lé devoir le plus sacré, d'une Constitution qui repose sur les droits imprescriptibles des hommes, et qui veut assurer sa durée sur la tranquillité et le bonheur .de tous les individus : attentive à pourvoir aux besoins des départements qui ont éprouvé des événements désastreux et imprévus ; voulant enfin , venir au secours des hôpitaux et hospices de charité, dont les revenus ont été diminues par la suppression de plusieurs droits et privilèges, décrète qu'il y a urgence. »
      Locuteur: Dorizy
      des créanciers l'Etat au payement des sommes à eux dues pourliquidation ou rentes, sont de nature a être étendues aux pensionnaires de l'Etat, et qu'il est important d'y pour... des créanciers l'Etat au payement des sommes à eux dues pourliquidation ou rentes, sont de nature a être étendues aux pensionnaires de l'Etat, et qu'il est important d'y pourvoir sans délai, décrète qu'il y a urgence.
      Locuteur: Dorizy
      ... décembre dernier, pour les certificats de résidence pendant 6 mois, auxquels sont assujettis différents créanciers de l'Etat, seront observées pour l'expédition des brevets de pension et par les porteurs de ces brevets. » ^ ...é l'urgence, décrète qu'à l'avenir les formalités prescrites par le décret du 13 décembre dernier, pour les certificats de résidence pendant 6 mois, auxquels sont assujettis différents créanciers de l'Etat, seront observées pour l'expédition des brevets de pension et par les porteurs de ces brevets. » ^
      Locuteur: Dorizy
      ...états d'organisation joints à la lettre de M. Dufresne soient imprimés et distribués à tous les ;membres l'Assemblée; il est bon que l'on connai... Un membre : Je demande que les états d'organisation joints à la lettre de M. Dufresne soient imprimés et distribués à tous les ;membres l'Assemblée; il est bon que l'on connaisse cette organisation.
      Locuteur: Dorizy
      ...il est très important aussi que nous ne -, pensions pas 4,000 livres en impressi...
      ...ion, dans le lieu des séances dû comité de liquidation, de l'état fourni par le liquidateur généra...
      Cette motion est très importante, mais il est très important aussi que nous ne -, pensions pas 4,000 livres en impression, sans que cela soit très utile. On peut y suppléer pàr l'exposition, dans le lieu des séances dû comité de liquidation, de l'état fourni par le liquidateur général. Tous les membres peuvent passer au comité et en prendre connaissance. On évit...
      Locuteur: Dorizy
      ...l'état du liquidateur général au comité de liquidation.) (L'Assemblée passe à l'ordre du jour et renvoie la lettre et l'état du liquidateur général au comité de liquidation.)
      Locuteur: Dorizy
      L'ordre du jour appelle la suite de la discussion du projet de décret des comités de Vordinaire et de l'extraordinaire des financés et des, s... L'ordre du jour appelle la suite de la discussion du projet de décret des comités de Vordinaire et de l'extraordinaire des financés et des, secours publics réunis, sur lés moyens provisoires à employer pour subvenir aux b...
      Locuteur: Deperet
      , rapporteur. Voici le projet de décret : , rapporteur. Voici le projet de décret :
      Locuteur: Deperet
      . Les..commissaires de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre de l'intérieur, et sous sa responsabilité,... . Les..commissaires de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre de l'intérieur, et sous sa responsabilité, les sommes ci-après détaillées :
      Locuteur: Deperet
      ...en 1792, conformément au décret du mois de décembre dernier; seront provisoirement payées en 1792, conformément au décret du mois de décembre dernier;
      Locuteur: Deperet
      ... qui lui sera présenté, par le ministre de l'intérieur, des demandes et mé-> moire... ...exiger. La répartition en sera arrêtée par l'Assemblée nationale sur le résultat qui lui sera présenté, par le ministre de l'intérieur, des demandes et mé-> moires adressés par les directoires des départements, auxquels il joindra son avis et...
      Locuteur: Deperet
      ...semblée constituante, tant aux hôpitaux de Paris qu'aux autres hôpitaux du royaume...
      ... proportion et suivant les dispositions de la loi des 25. juillet, 12 septembre et...
      3°: 1,500,000 livres pour fournir aux secours provisoires accordés, par\ l'Assemblée constituante, tant aux hôpitaux de Paris qu'aux autres hôpitaux du royaume, dans la même proportion et suivant les dispositions de la loi des 25. juillet, 12 septembre et autres antérieures.
      Locuteur: Deperet
      ...ier, et autres antérieures; le ministre de l'intérieur rendra compte, nominativement, des directoires de départements qui n'auront pas rempli ce... ...'ils auront rempli toutes les conditions prescrites par la loi du 9 octobre dernier, et autres antérieures; le ministre de l'intérieur rendra compte, nominativement, des directoires de départements qui n'auront pas rempli ces formalités indispensables.. . : .....
      Locuteur: Deperet
      ...nale, dans le plus court délai, un plan de travail sur l'organisation générale des...
      ...dministration des hôpitaux et: hospices de bienfaisance, et. sur la répression de la mendicité. ».
      « Art. 4. Le comité des secours publics présentera à l'Assemblée nationale, dans le plus court délai, un plan de travail sur l'organisation générale des secours à donner aux pauvres valides et invalides, l'administration des hôpitaux et: hospices de bienfaisance, et. sur la répression de la mendicité. ».
      Locuteur: Baignoux
      ...x d'un eôté et pour les enfants trouvés de l'autre. ... que nous pourrons examiner et déterminer la quotité des sommes pour les hôpitaux d'un eôté et pour les enfants trouvés de l'autre.
      Locuteur: Rougier-La-Bergerie
      ...ertain qu'il n y à eù que 30,000 livres de distribuées ; par conséquent, les fonds...
      ...mité des finances peut donner une somme de 2,500,000 livres, cela fait un capital de 8,500,000 livres. Je sais que tous les ...
      ...hers et où, par conséquent, il y a plus de pauvres, aient une somme plus forte que...
      ...un prix plus modéré. Ainsi, pour mettre l'ordre dans la délibération, il faut d...
      La loi du 9 octobre donne aux départements 5,700,000 livres ;11 est certain qu'il n y à eù que 30,000 livres de distribuées ; par conséquent, les fonds sont disponibles. Le comité des finances peut donner une somme de 2,500,000 livres, cela fait un capital de 8,500,000 livres. Je sais que tous les départements doivent participer aux secours publics; mais,.n'ayant pas tous les ...
      ...ut que tous les départements méridionaux, par exemple, où les grains sont très chers et où, par conséquent, il y a plus de pauvres, aient une somme plus forte que les départements du Centre où les grains sç maintiennent à un prix plus modéré. Ainsi, pour mettre l'ordre dans la délibération, il faut d'abord déterminer une somme égale pour tous les départements et distribuer la so...
      1° 100,000 livres pour servir de supplément, jusqu'au 1er avril prochain...
      ...janvier 1792, page 172, le commencement de cette discussion.
      1° 100,000 livres pour servir de supplément, jusqu'au 1er avril prochain, aux dépenses ordinaires pour l'administration des enfants trouvés, outre les sommes décrétées pour 1791, et qui (1) Voy. ci-dessus, séance du 9 janvier 1792, page 172, le commencement de cette discussion.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 452
      Locuteur: Dorizy
      « Plusieurs de mes concitoyens vous ont donné publique...
      ...s avez conquis la liberté et établi une Constitution, une des bases éternelles, quoique méco...
      ...ie à défendre un peuple généreux et ami de toutes les nations. Si quelques despotes s'avisaient de vouloir porter la moindre atteinte à sa...
      ...iers d'hommes qui ont juré dans le fond de leur âme, de défendre, à quelque prix que ce fût et par toutes sortes de moyens, la liberté naissante d'un peuple dont le caractère aimable et bon lui attira de tous temps l'amitié des nations, mais q...
      ... plus digne, par la promesse invariable de vivre en paix avec tous ses voisins et de ne rivaliser avec eux qu'en libérté et ...
      ...liberté générale entre tous les peuples de la terre et surtout entre l'Anglais et ...
      ...s, personnes à qui l'égoïsme tient lieu de tous principes, les richesses de tout bonheur, l'orgueil de tous sentiments, qui n'ont d'humanité que pour la [liste civile, qui ne connaissent de droits que ceux de la Couronne. (Rires.)
      « Plusieurs de mes concitoyens vous ont donné publiquement des éloges, ainsi qu'à tous les Français, sur la manière oourageuse avec laquelle vous avez conquis la liberté et établi une Constitution, une des bases éternelles, quoique méconnues jusqu'à ce moment.' Plusieurs Anglais vous ont promis d'employer leurs biens et leur vie à défendre un peuple généreux et ami de toutes les nations. Si quelques despotes s'avisaient de vouloir porter la moindre atteinte à sa liberté, il existe dans ma patrie des milliers d'hommes qui ont juré dans le fond de leur âme, de défendre, à quelque prix que ce fût et par toutes sortes de moyens, la liberté naissante d'un peuple dont le caractère aimable et bon lui attira de tous temps l'amitié des nations, mais qui s'en est rendu bien plus digne, par la promesse invariable de vivre en paix avec tous ses voisins et de ne rivaliser avec eux qu'en libérté et en grandeur d'âme. Union et liberté générale entre tous les peuples de la terre et surtout entre l'Anglais et le Français (Applaudissements.) ; voilà le seul cri auquel on doit désormais se ...
      ...terre, si toutefois j en excepte quelques vils esclaves, quelques riches endurcis, personnes à qui l'égoïsme tient lieu de tous principes, les richesses de tout bonheur, l'orgueil de tous sentiments, qui n'ont d'humanité que pour la [liste civile, qui ne connaissent de droits que ceux de la Couronne. (Rires.)
      Locuteur: Rougier-La-Bergerie
      ...ier objet, vous pouvez le décréter tout de suite. Quant au second, il serait inter...
      ...lgré que nous ne soyons pas les députés de tel ou tel département, l'amour de nos commettants respectifs l'emporterai...
      ...auraient d'autre; résultat qu'une perte de temps. Je proposé donc de donner d'abord à chacun de vos départements 60,000 livres et de charger vos comités des secours publics et des finances de distribuer les 3,300,000 livres restant...
      ...pour les chemins vicinaux. Il n'est pas de meilleur moyen de rendre l'agriculture florissante.
      Le premier objet, vous pouvez le décréter tout de suite. Quant au second, il serait interminable ; car malgré que nous ne soyons pas les députés de tel ou tel département, l'amour de nos commettants respectifs l'emporterait, et nous nous livrerions à des débats qui n'auraient d'autre; résultat qu'une perte de temps. Je proposé donc de donner d'abord à chacun de vos départements 60,000 livres et de charger vos comités des secours publics et des finances de distribuer les 3,300,000 livres restantes, après avoir examiné les différents besoins des départements. Mais je réclame l'emploi tout entier pour les chemins vicinaux. Il n'est pas de meilleur moyen de rendre l'agriculture florissante.
      Locuteur: Deperet
      ...n erreur en disant qu'il y a 6 millions de fonds disponibles, ce qui n'est pas. ...nt dans l'erreur que M. La-Bergerie. Il revient toujours à induire l'Assemblée en erreur en disant qu'il y a 6 millions de fonds disponibles, ce qui n'est pas.
      Locuteur: Boisrot-de-Lacour
      ...les prisonniers détenus dans les dépôts de mendicité, qui n'y sont que pour avoir ... Je demande que tous les prisonniers détenus dans les dépôts de mendicité, qui n'y sont que pour avoir mendié, soient mis en liberté. Je demande encore que le ministre et le comité no...
      Locuteur: Cambon
      ...visoire à discuter. Il est im-ftossible de prendre des mesures générales dans a situation actuelle de l'administration des secours. Des besoi...
      ...maux pressants appellent la sollicitude de l'Assemblée nationale et commandent une...
      ...s publics nous présentera les principes de la mendicité, nous hous en occuperons; ...
      ...prendre, article par article, le projet de votre comité. Sur le premier article pe...
      Dans ce moment-ci, nous n'avons qu'une question provisoire à discuter. Il est im-ftossible de prendre des mesures générales dans a situation actuelle de l'administration des secours. Des besoins particuliers, des maux pressants appellent la sollicitude de l'Assemblée nationale et commandent une prompte décision. Lorsque le comité des secours publics nous présentera les principes de la mendicité, nous hous en occuperons; mais en cê moment, nous ne devons juger que le provisoire. Pour cela, il faut prendre, article par article, le projet de votre comité. Sur le premier article personne n'a contesté, ce me semblé, que pour accélérer la délibération,' on devra...
      Locuteur: Cambon
      ...scussion, accorde la priorité au projet de décret du comité, décide qu'on le discu... (L'Assemblée ferme la discussion, accorde la priorité au projet de décret du comité, décide qu'on le discutera article par article ; puis adopte le décret d'urgence.)
      Locuteur: Dorizy
      1° Pétition du sieur Giraud, homme de loi, dans laquelle il demande à l'Assemblée nationale de fairé | construire des maisons d'éducat...
      ...n dépose, dans le Panthéon, deux bustes de chaque classe d'hommes qui, dans tous l...
      ...ntribué à l'élévation et a la splendeur de la France.
      1° Pétition du sieur Giraud, homme de loi, dans laquelle il demande à l'Assemblée nationale de fairé | construire des maisons d'éducation pour les deux sexes, dans lesquelles les élèves seront nourris, entretenus et instruits dans les sciences et les arts utiles et agréables. Il demande encore qu'on dépose, dans le Panthéon, deux bustes de chaque classe d'hommes qui, dans tous les genres, ont, par leur génie et leurs travaux, contribué à l'élévation et a la splendeur de la France.
      Locuteur: Dorizy
      2° Lettre de M. Amelot, commissaire du roi près 2° Lettre de M. Amelot, commissaire du roi près
      Locuteur: Dorizy
      de la caisse de Vextraordinaire, qui annonce qu'il séra... de la caisse de Vextraordinaire, qui annonce qu'il séra brûlé, vendredi prochain, pour 8 millions d'assignats ; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Dorizy
      « J'ai l'honneur de vous prévenir qu'il sera brûlé vendredi prochain, à la caisse de 1 extraordinaire, 8 millions d'assignats provenant des rentrées de biens nationaux; lesquels, joints aux 377 déjà brûlés, forment la somme de 385 millions. Je vous prie, Monsieur le... « J'ai l'honneur de vous prévenir qu'il sera brûlé vendredi prochain, à la caisse de 1 extraordinaire, 8 millions d'assignats provenant des rentrées de biens nationaux; lesquels, joints aux 377 déjà brûlés, forment la somme de 385 millions. Je vous prie, Monsieur le Président, d'en donner connaissance à l'Assemblée.
      Locuteur: Dorizy
      . 3° Lettre de William Becket, citoyen anglais, à laquelle est joint un assignat 200 livres ; cette lettre est ainsi con... . 3° Lettre de William Becket, citoyen anglais, à laquelle est joint un assignat 200 livres ; cette lettre est ainsi conçue (1).
      Locuteur: Dorizy
      « William Becket, aux représentants de la nation française, salut. « William Becket, aux représentants de la nation française, salut.
      ...égislateurs d'un grand peuple qui vient de conquérir sa liberté, je vous le demande, de quel droit, lorsque vous présentez à to...
      ...rs tyrans cherchent-ils à vous harceler de toutes les manières, et veulent-ils s'abreuver de votre sang au-milieu du sentier pénible...
      ...epaires, et balayez ces cavernes séjour de l'infection et du desordre. Ne craignez rien du gouvernement d'Angleterre ; au milieu de l'orage qui paraît vous menacer, l'opinion formelle de la nation retiendrait le ministre Pitt, si sa pénu- (1) Procès-verbaux des séances de l'Assemblée législative, tome IV, page ...
      « Législateurs d'un grand peuple qui vient de conquérir sa liberté, je vous le demande, de quel droit, lorsque vous présentez à toutes les nations le rameau d'olivièr, leurs tyrans cherchent-ils à vous harceler de toutes les manières, et veulent-ils s'abreuver de votre sang au-milieu du sentier pénible qui doit vous conduire à la liberté? Repoussez ces bêtes féroces jusque dans leurs derniers retranchements ; attaquez-les dans leurs repaires, et balayez ces cavernes séjour de l'infection et du desordre. Ne craignez rien du gouvernement d'Angleterre ; au milieu de l'orage qui paraît vous menacer, l'opinion formelle de la nation retiendrait le ministre Pitt, si sa pénu- (1) Procès-verbaux des séances de l'Assemblée législative, tome IV, page 176.;

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 453
      Locuteur: Dorizy
      ...votre liberté, vous travaillez à celle, de tous les péuples; et si les despotes se...
      ...nir à vous pour détruire énfin le règne de l'iniquité et faire disparaître de dessus la surface du globe la ligue de quelques hommes qui n'a que trop duré pour le malheur et la honte des nations. Pénétré de ces vérités saintes, je veux contribuer, autant que la modicité de ma fortune me le permet, à rétablissement étérnel de la liberté du genre humain. Des millier...
      ...la cause des rois et des peuples, celle de l'esclavage ou de la liberté, tous les peuples, dis-je, n'attendent que ce moment pour s'élever de toutes parts, et secouer avec effroi de...
      « En déîendant votre liberté, vous travaillez à celle, de tous les péuples; et si les despotes se coalisent d'un pôle à l'autre pour vous anéantir, ainsi que leur sot orgueil leur en persuade la possibdité, les peuples doivent se reunir à vous pour détruire énfin le règne de l'iniquité et faire disparaître de dessus la surface du globe la ligue de quelques hommes qui n'a que trop duré pour le malheur et la honte des nations. Pénétré de ces vérités saintes, je veux contribuer, autant que la modicité de ma fortune me le permet, à rétablissement étérnel de la liberté du genre humain. Des milliers d'hommes dans ma patrie, ainsi que chez les autres peuples, n'attendent que le moment où va être donné le signal du combat qui décidera la cause des rois et des peuples, celle de l'esclavage ou de la liberté, tous les peuples, dis-je, n'attendent que ce moment pour s'élever de toutes parts, et secouer avec effroi des chaînes dont la chute anéantira pour toujours les despotes.
      Locuteur: Dorizy
      « Si de toutes parts il va s'élever un cri cont...
      ...re mes faibles moyens, si des individus de tous les pays travaillent ardemment à l'heureuse issue de votre entreprise, ce n'est pas qu'on ne...
      ...e puisse achever elle seule la conquête de la liberté. Lé peuple, qu'un petit nomb...
      ...is que l'amour ae la liberté fait faire de plus grandes choses que l'honneur féodal, et se noiera, s'il le faut, dans le sang de ses ennemis, plutôt que de sè plier sous le joug.
      « Si de toutes parts il va s'élever un cri contre la coalition infernale qui s'est formée contre vous, c'est que les autres peuples aiment aussi la liberté. Si je vous offre mes faibles moyens, si des individus de tous les pays travaillent ardemment à l'heureuse issue de votre entreprise, ce n'est pas qu'on ne soit convaincu que la nation française ne puisse achever elle seule la conquête de la liberté. Lé peuple, qu'un petit nombre d'hommes ignorants et orgueilleux se plaisent si fort à humilier et à calomnier, a montré ce dont il était capable. Il montrera encore une fois que l'amour ae la liberté fait faire de plus grandes choses que l'honneur féodal, et se noiera, s'il le faut, dans le sang de ses ennemis, plutôt que de sè plier sous le joug.
      Locuteur: Dorizy
      ...sance et fraternité les faibles secours de mes compatriotes et lés miens ! vous av...
      ... ne vouliez plus reconnaître ces lignes de démarcation que les despotes, pour ench...
      ... partisans s'efforcent encore vainement de conserver. A vos yeux, tous les peuples...
      ...tôt il répandra la terreur dans le cœur de vos ennemis, et ne leur laissera que la honte de leur défaite.
      ... Grâces vous soient rendues, philosophes humains, d'avoir accepté avec reconnaissance et fraternité les faibles secours de mes compatriotes et lés miens ! vous avez prononcé que vous ne vouliez plus reconnaître ces lignes de démarcation que les despotes, pour enchaîner les peuples, avaient placées entre eux et que leurs partisans s'efforcent encore vainement de conserver. A vos yeux, tous les peuples sont frères, tous doivent se réunir pour s'entr'aider et concourir à leur bonhe...
      ...ui dispose des armées, a déjà donné un courage invincible à vos légions; et bientôt il répandra la terreur dans le cœur de vos ennemis, et ne leur laissera que la honte de leur défaite.
      Locuteur: Dorizy
      « A Londres, le 10 janvier, l'an III de la liberté. » « A Londres, le 10 janvier, l'an III de la liberté. »
      Locuteur: Dorizy
      ...économique et à la fabrication du blanc de céruse. 4° Pétition relative au chauffage économique et à la fabrication du blanc de céruse.
      Locuteur: Dorizy
      ...emblée renvoie cetté pétition au comité de commerce.) (L'Assemblée renvoie cetté pétition au comité de commerce.)
      Locuteur: Le Président
      Le ministre de la marine adresse à l'Assemblée nationale la copie de trois lettres de M. Blanchelande, gouverneur par intérim de l'île Saint-Domingue endate des 16, 2? Le ministre de la marine adresse à l'Assemblée nationale la copie de trois lettres de M. Blanchelande, gouverneur par intérim de l'île Saint-Domingue endate des 16, 2?
      Locuteur: Le Président
      (L'Assemblée décrète que la lecture de ces pièces aura lieu après la discussion du projet de décret sur les secours publics.) (L'Assemblée décrète que la lecture de ces pièces aura lieu après la discussion du projet de décret sur les secours publics.)
      Locuteur: Le Président
      ...semblée reprend la discussion du projet de décret des comités de Vordinaire et de l'extraordinaire des finances et des se... L'Assemblée reprend la discussion du projet de décret des comités de Vordinaire et de l'extraordinaire des finances et des secours publics réunis sur les moyens provisoires à employer pour subvenir aux bes...
      Locuteur: Deperet
      ...orteur, donne lecture du 1er paragraphe de l'article premier ainsi conçu : , rapporteur, donne lecture du 1er paragraphe de l'article premier ainsi conçu :
      Locuteur: Deperet
      « Les commissaires de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre de l'intérieur, et sous sa responsabilité,... « Les commissaires de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre de l'intérieur, et sous sa responsabilité, les sommes ci-après détaillées :
      Locuteur: Deperet
      « 1° 100,000 livres pour servir de supplément, jusqu'au 1er avril prochain...
      ...en 1792, conformément au décret du mois de décembre dernier. »
      « 1° 100,000 livres pour servir de supplément, jusqu'au 1er avril prochain, aux dépenses ordinaires pour l'administration des enfants trouvés, outre les sommes décrétées pour 1791, et qui seront provisoirement payées en 1792, conformément au décret du mois de décembre dernier. »
      Locuteur: Deperet
      (Cette première partie de l'article est adoptée.) (Cette première partie de l'article est adoptée.)
      Locuteur: Deperet
      ...porteur, donne lecture du 2e paragraphe de l'article 1er qui est ainsi conçu : , rapporteur, donne lecture du 2e paragraphe de l'article 1er qui est ainsi conçu :
      Locuteur: Deperet
      ...t qui lui sera présenté par le ministre de l'intérieur, des demandes et mémoires a... ... exiger. La répartition en sera arrêtée par l'Assemblée nationale sur le résultat qui lui sera présenté par le ministre de l'intérieur, des demandes et mémoires adressés par les directoires des départements, auquel il joindra son avis et ses ...
      Locuteur: Laureau
      Avant de décréter quelle somme on emploiera aux travaux de secours, il me semble plus utile de savoir quels travaux on exécutera; on a...
      ...ose 5 autres, dont il ne résultera rien de mieux: l'emploi partiel de ces sommes nous engage dans des travaux que nous serons obligés de continuer, et dans la construction desq...
      ...retirerait. Je propose, en conséquence, de ne?rien décréter pour Tes travaux qu'on...
      Avant de décréter quelle somme on emploiera aux travaux de secours, il me semble plus utile de savoir quels travaux on exécutera; on a déjà décrété 15 millions, dont il n'est rien resté d'utile; on en propose 5 autres, dont il ne résultera rien de mieux: l'emploi partiel de ces sommes nous engage dans des travaux que nous serons obligés de continuer, et dans la construction desquels on nous engage malgré nous, au lieu que si nous avions un état général, nou...
      ...ons des dépenses dont la nation aurait à s'applaudir, par l'avantage qu'elle en retirerait. Je propose, en conséquence, de ne?rien décréter pour Tes travaux qu'on vous propose, qu'après un rapport du comité, des travaux publics, qui vous les ...
      Locuteur: Laureau
      ...ts, l'Assemblée adopte le 2e paragraphe de l'article 1er.) : (Après quelques débats, l'Assemblée adopte le 2e paragraphe de l'article 1er.)
      Locuteur: Deperet
      ...porteur, donne lecture du 3e paragraphe de l'article 1er ainsi que des articles 2,... , 'rapporteur, donne lecture du 3e paragraphe de l'article 1er ainsi que des articles 2, 3,4 et 5 qui sont adoptés sans discussion dans les termes suivants :
      Locuteur: Deperet
      ...semblée constituante, tant aux hôpitaux de Paris qu'aux au- « 3° 1,500,000 livres pour fournir aux secours provisoires accordés par l'Assemblée constituante, tant aux hôpitaux de Paris qu'aux au-

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 454
      Locuteur: Deperet
      ... dont jouissaient les hôpitaux, maisons de charité et fondations pour les pauvres en vertu de titres authentiques et constatés, conti...
      ...s les formes, et d'après les conditions de la loi du 10 avril 1791, et ce, provisoirement jusqu'au 1er janvier 1793.
      « Les rentes sur les biens nationaux dont jouissaient les hôpitaux, maisons de charité et fondations pour les pauvres en vertu de titres authentiques et constatés, continueront à être payées à ces divers établissements, aux époques ordinaires où ils les touchaient, dans les formes, et d'après les conditions de la loi du 10 avril 1791, et ce, provisoirement jusqu'au 1er janvier 1793.
      Locuteur: Lacuée
      ...onale, après avoir entendu les rapports de son comité des secours publics, considérant que le soulagement de la pauvreté est le devoir le plus sacré d'une Constitution qui repose sur les droits imprescriptib...
      ...durée sur la tranquillité et le bonheur de tous les individus, attentive à pourvoi...
      ...nir au secours des hôpitaux et hospices de Gharité, dont les revenus ont été diminués par la suppression de plusieurs droits et privilèges, décrète...
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu les rapports de son comité des secours publics, considérant que le soulagement de la pauvreté est le devoir le plus sacré d'une Constitution qui repose sur les droits imprescriptibles des hommes. et qui veut assurer sa durée sur la tranquillité et le bonheur de tous les individus, attentive à pourvoir aux besoins des départements qui ont éprouvé des événements désastreux et imprévus, voulant enfin venir au secours des hôpitaux et hospices de Gharité, dont les revenus ont été diminués par la suppression de plusieurs droits et privilèges, décrète qu'il y a urgence^
      Locuteur: Deperet
      ... proportion et suivant les dispositions de la loi des 25 juillet, 12 septembre et ... très hôpitaux du royaume, dans la même proportion et suivant les dispositions de la loi des 25 juillet, 12 septembre et autres antérieures.
      Locuteur: Deperet
      ...ier et autres antérieures ; le ministre de l'intérieur rendra compte, nominativement, des directoires de département qui : n'auront pas rempli c... ...ils auront rempli toutes, les conditions prescrites par la loi du 9 pctobre dernier et autres antérieures ; le ministre de l'intérieur rendra compte, nominativement, des directoires de département qui : n'auront pas rempli ces formalités indispensables.
      Locuteur: Deperet
      ...nale, dans le plus court délai, un plan de travail sur l'organisation générale des...
      ...administration aes hôpitaux et hospices de bienfaisance; et sur la répression de la mendicité.
      « Lé comité des secours publics présentera à l'Assemblée nationale, dans le plus court délai, un plan de travail sur l'organisation générale des secours à donner aux pauvres valides et invalides, l'administration aes hôpitaux et hospices de bienfaisance; et sur la répression de la mendicité.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...ours publics prenne l'engagement formel de faire, à jour fixe, un rapport sur les ...
      ... aux hôpitaux dans les villes ci-devant parlement ; ces secours sont indis-
      Je demande que le comité des secours publics prenne l'engagement formel de faire, à jour fixe, un rapport sur les secours à accorder aux hôpitaux dans les villes ci-devant parlement ; ces secours sont indis-
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...berté jusqu'à l'idolâtrie, ont beaucoup de peine à maintenir la tranquillité publi... ...otifs révolutionnaires ont totalement suspendus. Les patriotes, qui aiment la liberté jusqu'à l'idolâtrie, ont beaucoup de peine à maintenir la tranquillité publique. Il y a dans ces villes un grand nombre d'indigents. Voilà les motifs puissa...
      Locuteur: Baignoux
      « Le ministre de l'intérieur sera tenu de faire remettre dans le plus court délai possible, par les directoires de département, un état détaillé des reven... « Le ministre de l'intérieur sera tenu de faire remettre dans le plus court délai possible, par les directoires de département, un état détaillé des revenus des hôpitaux. »
      Locuteur: Baignoux
      (La motion de M. Baignouxn'a pas de suite.) (La motion de M. Baignouxn'a pas de suite.)
      Locuteur: Baignoux
      ...demandent l'ordre du jour sur la motion de AT. Aubert-Dubayet. Plusieurs membres demandent l'ordre du jour sur la motion de AT. Aubert-Dubayet.
      Locuteur: Blanchon
      appuie là motion de M. Aubert-Dubayet. appuie là motion de M. Aubert-Dubayet.
      Locuteur: Blanchon
      (L'Assemblée décrète la motion de M. Aubert-Dubayet.) (L'Assemblée décrète la motion de M. Aubert-Dubayet.)
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      Messieurs, dans un grand nombre de départements qui ont touché leur quote-part des secours que vous avez (Ion-nés. au lieu de les employer à cette destination, on le...
      ...le trop imposé. C'est un abus manifeste de vos intentions. Je demande donc, Messie...
      ..., que vous annuliez toutes dispositions de ce genre qui ont pu être faites dans le...
      Messieurs, dans un grand nombre de départements qui ont touché leur quote-part des secours que vous avez (Ion-nés. au lieu de les employer à cette destination, on les a employés à rembourser le trop imposé. C'est un abus manifeste de vos intentions. Je demande donc, Messieurs, comme article additionnel, que vous annuliez toutes dispositions de ce genre qui ont pu être faites dans les départements.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...'Assemblée adopte l'article additionnel de M. Viénot-Vaublanc, sauf rédaction.) (L'Assemblée adopte l'article additionnel de M. Viénot-Vaublanc, sauf rédaction.)
      Locuteur: Lacuée
      ...er un article additionnel qui me paraît de la dernière importance. Tout le monaè s... Je vais vous présenter un article additionnel qui me paraît de la dernière importance. Tout le monaè sait que dans les départements il y a des hommes qui n'ont ni force, ni facultés ...
      Locuteur: Lacuée
      ... accordé à chaque département une somme de 3 à 4,000 livres, qui sera distribuée u...
      ...vres invalides et aux vieillards dénués de force et de fortune.
      ...e a entendu les pauvres invalides particulièrement. Ainsi, je demande qu'il soit accordé à chaque département une somme de 3 à 4,000 livres, qui sera distribuée uniquement aux pauvres invalides et aux vieillards dénués de force et de fortune.
      Locuteur: Lacuée
      (L'Assemblée renvoie la motion de M. Lacuée au comité des secours publics... (L'Assemblée renvoie la motion de M. Lacuée au comité des secours publics pour en rendre compte samedi prochain.) .
      Locuteur: Lacuée
      Suit la teneur de ce décrèt, tel qu'il a été porté à la s... Suit la teneur de ce décrèt, tel qu'il a été porté à la sanction :
      Locuteur: Lacuée
      « Les çommissairês de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre de l'inté- « Les çommissairês de la Trésorerie nationale tiendront à la disposition du ministre de l'inté-

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 455
      Locuteur: Lacuée
      ... dont jouissaient les hôpitaux, maisons de charité et fondations pour les pauvres, en vertu de titres authentiques et constatés, conti...
      ...ns les formes et d'après les conditions de la loi du 10 avril 1791, et ce, provisoirement jusqu'au 1er janvier 1793. »
      « Les rentes sur les biens nationaux dont jouissaient les hôpitaux, maisons de charité et fondations pour les pauvres, en vertu de titres authentiques et constatés, continueront à être payées à ces divers établissements, aux époques ordinaires où ils les touchaient, dans les formes et d'après les conditions de la loi du 10 avril 1791, et ce, provisoirement jusqu'au 1er janvier 1793. »
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « D'après cet acte, les gens de couleur se sont successivement augmenté...
      ... 700 esclaves qu'ils ont armés, ils ont de suite manifesté l'intention de marcher contre la ville du Port-au-Prin...
      « D'après cet acte, les gens de couleur se sont successivement augmentés à la Croix-des-Bouquets, au nombre ae 4,000, ils ont mêlé parmi eux 6 ou 700 esclaves qu'ils ont armés, ils ont de suite manifesté l'intention de marcher contre la ville du Port-au-Prince.
      Locuteur: Lacuée
      «' 1° 100,000 .livres pour servir de supplément jusqu'au 1er avril prochain ...
      ...en 1792, conformément au décret du mois de décembre dernier;
      «' 1° 100,000 .livres pour servir de supplément jusqu'au 1er avril prochain aux dépenses Ordinaires pour l'administration des enfants trouvés, outre les sommes décrétées pour 1791, et qui seront provisoirement payées en 1792, conformément au décret du mois de décembre dernier;
      Locuteur: Lacuée
      ... qui lui sera présenté, par le ministre de l'intérieur, des demandes et mémoires a... ...xiger. La répartition en sera arrêtée par l'Assemblée nationale, sur le résultat qui lui sera présenté, par le ministre de l'intérieur, des demandes et mémoires adressés par les directoires des départements, auxquels il joindra son avis et se...
      Locuteur: Lacuée
      ...semblée constituante, tant aux hôpitaux de Paris qu'aux autres hôpitaux du royaume...
      ... proportion et suivant les dispositions de la loi des 25 juillet, 12 septembre et ...
      3° 1,500,000 livres pour fournir aux secours provisoires accordés par l'Assemblée constituante, tant aux hôpitaux de Paris qu'aux autres hôpitaux du royaume, dans la même proportion et suivant les dispositions de la loi des 25 juillet, 12 septembre et autres antérieures.
      Locuteur: Lacuée
      ...nier et autres antérieures. Le ministre de l'intérieur rendra compte, nominativement, des directoires de département qui n'anront jpas rempli ce... ...u'ils auront rempli toutes les conditions prescrites par la loi du 9 octobre dernier et autres antérieures. Le ministre de l'intérieur rendra compte, nominativement, des directoires de département qui n'anront jpas rempli ces formalités indispensables. »
      Locuteur: Lacuée
      ...nseils ou directoires ae département et de district qui ont pour objet de distribuer les fonds accordés pour les ateliers de secours etde charité, au marc la livre,...
      ...te en raison des besoins des cantons et de l'utilité des travaux, d'après l'avis d...
      « Sont et demeureront révoquées toutes dispositions arrêtées par les conseils ou directoires ae département et de district qui ont pour objet de distribuer les fonds accordés pour les ateliers de secours etde charité, au marc la livre, ou en moins impose, sur les contributions des municipalités, cette distribution devant être faite en raison des besoins des cantons et de l'utilité des travaux, d'après l'avis des conseils des districts et des départements. »
      Locuteur: Lacuée
      ...nale, dans le plus court délai, un plan de travail sur l'organisation générale de^ secours à donner aux pauvres valides e... « Le comité des secours publics présentera à l'Assemblée nationale, dans le plus court délai, un plan de travail sur l'organisation générale de^ secours à donner aux pauvres valides et invalides» l'administration dés hôpitaux et hospices
      Locuteur: Lacuée
      de bienfaisance, et sur la répression de la mendicité. » de bienfaisance, et sur la répression de la mendicité. »
      Locuteur: Mathieu Dumas
      .... Messieurs, je vais vous faire lecture de la lettre du ministre de la marine et des lettres de M. Blanchelande. Voici d'abord la lettre du ministre de la marine : , secrétaire. Messieurs, je vais vous faire lecture de la lettre du ministre de la marine et des lettres de M. Blanchelande. Voici d'abord la lettre du ministre de la marine :
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Je m'empresse de vous adresser copie, tant de trois lettres de M. Blanchelande, gouverneur par intérim de Saint-Domingue, des 16, 23 et 30 novemb...
      ...saires civils qui étaient arrivés le 28 de ce mois. Je vous prie de les communiquer à l'Assemblée nationale...
      « Je m'empresse de vous adresser copie, tant de trois lettres de M. Blanchelande, gouverneur par intérim de Saint-Domingue, des 16, 23 et 30 novembre dernier, avec les pièces joiiites{ que d'une lettre des commissaires civils qui étaient arrivés le 28 de ce mois. Je vous prie de les communiquer à l'Assemblée nationale. « Je suis avec respèçt, etc.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Copie de la lettre écrite par M. de Blanchelande au ministre ae la marine. Copie de la lettre écrite par M. de Blanchelande au ministre ae la marine.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...che, en date du 22 octobre, la province de l'Ouest a été le théâtre de divers événements. L'assemblée provinciale, étayée de ma proclamation du 25 septembre, a cass... « Depuis ma dernière dépêche, en date du 22 octobre, la province de l'Ouest a été le théâtre de divers événements. L'assemblée provinciale, étayée de ma proclamation du 25 septembre, a cassé, par un arrêté, le concordat au 14' septembre.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Les habitants de la province, effrayés des calamités dont ils étaient menacés, ôht'pris le parti de traiter avec les hommes couleur. Les 14 paroisses ont nommé des commissaires. Les hommes de couleur en ont fait de même : il en est résulté un traité de paix que je joins ici sous le n°>'l, qu...
      ...essé officiellement parles commissaires de l'Ouest, avec la lettre cotée n° 3, à l...
      « Les habitants de la province, effrayés des calamités dont ils étaient menacés, ôht'pris le parti de traiter avec les hommes couleur. Les 14 paroisses ont nommé des commissaires. Les hommes de couleur en ont fait de même : il en est résulté un traité de paix que je joins ici sous le n°>'l, qui rappelle l'exécution au coiicordat du 14 septembre (Ah! ah !), n° 2, que j'avais joint à ma dernière dépêche. Ce traité m'a été adressé officiellement parles commissaires de l'Ouest, avec la lettre cotée n° 3, à laquelle j'ai fait la même réponse insérée sous le mêmé n° 3.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Le traité signé, les gens de couleur ont envoyé 1,000 hommes au . Po...
      ...onsieur, que je dois agir avec beaucoup de circonspection, n'ayant surtout aucun moyen réprimant de faire respecter mon autorité.
      « Le traité signé, les gens de couleur ont envoyé 1,000 hommes au . Port-au-Prince, où ils ont fait le service avec les troupes patriotiques. 200 des ...
      ...ant qu'il sera en mon pouvoir, aux irrégularités... Mais vous devez concevoir. Monsieur, que je dois agir avec beaucoup de circonspection, n'ayant surtout aucun moyen réprimant de faire respecter mon autorité.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 456
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Dans la partie de l'Est de la province du Nord, les gens de couleur se sont aussi cantonnés à part,...
      ...si manifesté des prétentions comme ceux de la province de l'Ouest, quoique les habitants des 5 pa...
      ...uiescé à leurs désirs, dans l'espérance de se réunir à eux contre les nègres en ré...
      ...te infiniment les inquiétudes. Ces gens de couleur désirent que l'assemblée coloniale approuve leurs demandes, ce qui est de toute absurdité. (Ah! ah 1) Il y a cependant environ 130 hommes de couleur qui ont rejoint les blancs. Je ...
      « Dans la partie de l'Est de la province du Nord, les gens de couleur se sont aussi cantonnés à part, et ont aussi manifesté des prétentions comme ceux de la province de l'Ouest, quoique les habitants des 5 paroisses du Fort-Dauphin et environs aient acquiescé à leurs désirs, dans l'espérance de se réunir à eux contre les nègres en révolte, ils ne sont pas moins restés séparés, ce qui augmente infiniment les inquiétudes. Ces gens de couleur désirent que l'assemblée coloniale approuve leurs demandes, ce qui est de toute absurdité. (Ah! ah 1) Il y a cependant environ 130 hommes de couleur qui ont rejoint les blancs. Je vais faire des efforts pour y faire parvenir des secours.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Depuis 15 jours, nous avons eu de grands avantages sur les révoltés; dans d'autres parties de la province on évalue à 600 des leurs tués. J'avais envoyé M. de Touzard avec une division de 5 à 600 hommes au Port-Margot, : il les...
      ... d'où ils ont été délogés avec beaucoup de perte.
      « Depuis 15 jours, nous avons eu de grands avantages sur les révoltés; dans d'autres parties de la province on évalue à 600 des leurs tués. J'avais envoyé M. de Touzard avec une division de 5 à 600 hommes au Port-Margot, : il les a attaqués dans le Limbé, d'où ils ont été délogés avec beaucoup de perte.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...Pendant ce temps, les troupes du cordon de l'Ouest à Plaisance, commandées par M. de Casa-major, ont aussi attaqué un camp i... « Pendant ce temps, les troupes du cordon de l'Ouest à Plaisance, commandées par M. de Casa-major, ont aussi attaqué un camp important dans le Haut-Limbé, qui a été forcé et gardé. Ces expéditions ont duré ...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Pendant léS opérations çi-dessus, M. de Cam-besort est sorti du Cap avec environ 500 hommes : il a parcouru les quartiers de l'Acul et de la plaine du Nord, où il a emporté plusieurs camps et tué beaucoup de ces brigands, entre autres un de leurs chefs très renommé, mais de même que son lieutenant-colonel, il a été obligé de rentrer après 10 jours de campagne et de succès marqués. « Pendant léS opérations çi-dessus, M. de Cam-besort est sorti du Cap avec environ 500 hommes : il a parcouru les quartiers de l'Acul et de la plaine du Nord, où il a emporté plusieurs camps et tué beaucoup de ces brigands, entre autres un de leurs chefs très renommé, mais de même que son lieutenant-colonel, il a été obligé de rentrer après 10 jours de campagne et de succès marqués.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...atriotiques ne peuvent soutenir que peu de jours les fatigues indispensables de cette guerre, et il faudrait pouvoir le...
      ...ns cesse et ne pas leur donner le temps de se reconnaître. Par malheur, la plus gr...
      ...aison. Le brave régiment du Gap, excédé de fatigues, ne se rebute pas, mais malheu...
      ...âcheux d'abandonner les postes d'où l'on chasse les brigands, mais les troupes patriotiques ne peuvent soutenir que peu de jours les fatigues indispensables de cette guerre, et il faudrait pouvoir les harceler sans cesse et ne pas leur donner le temps de se reconnaître. Par malheur, la plus grande partie des citoyens accoutumés à une grande aisance chez eux, à une molless...
      ...nte, les pluies sont ici meurtrières, et elles y sont très fréquentes en cette saison. Le brave régiment du Gap, excédé de fatigues, ne se rebute pas, mais malheureusement il succombe, à peine reste-t-il 100 hommes au drapeau, à cause des dét...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...ait avoir entièrement à nous les hommes de couleur : ils ont toutes sortes d'avant...
      ...ur la plupart, et ils vivraient un jour de bananes et d'eau, au lieu que les blanc...
      ...nt souffrir aucune espèce ae fatigue ni de gênes (Rires.) -, il leur faut du vin, des liqueurs, de la viande fraîche, des ragoûts, des dom...
      ... train incroyable quand il est question de les mouvoir; les prières, les ordres, ....
      ...ucun bon effet (Murmures.), la campagne de 8 jours est citée par eux comme tout ce qu'il y a de plus dur et de plus excédant, ils sont fort bons pour un coup de
      « Il faudrait avoir entièrement à nous les hommes de couleur : ils ont toutes sortes d'avantages sur les blancs; nés dans le pays* le^climat n'a que très peu d'influence sur leur physique, ils marchent pieds-nus pour la plupart, et ils vivraient un jour de bananes et d'eau, au lieu que les blancs ne peuvent souffrir aucune espèce ae fatigue ni de gênes (Rires.) -, il leur faut du vin, des liqueurs, de la viande fraîche, des ragoûts, des domestiques, c'est une misère et un train incroyable quand il est question de les mouvoir; les prières, les ordres, .la douceur,: la sévérité ne produisent aucun bon effet (Murmures.), la campagne de 8 jours est citée par eux comme tout ce qu'il y a de plus dur et de plus excédant, ils sont fort bons pour un coup de
      Locuteur: Mathieu Dumas
      main, mais il est impossible de faire une guerre suivie avec ces messie... main, mais il est impossible de faire une guerre suivie avec ces messieurs-là. (fiim.)
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Ce ne sera donc qu'avec les gens de couleur, mêlés de troupes de ligne, que nous parviendrons à réduire ...
      ... 15 mai, qui n'admettait que les hommes de couleur nés de père et mère libres, mais elle voulait ...
      ...ah! le voilà!) Depuis ce moment, fières de ce décret, les têtes se sont exaltées d...
      ...re que le prononcé sur le sort des gens de couleur ne soit pas aussi favorable qu'ils auraient lieu de l'espérer, ce qui pourrait produire des...
      « Ce ne sera donc qu'avec les gens de couleur, mêlés de troupes de ligne, que nous parviendrons à réduire les brigands. Pour cela, il faudrait procurer aux premiers des avantages : l'ass...
      ...n arrêté du 22 septembre ci-joint n° 4, non seulement les bénéfices du décret du 15 mai, qui n'admettait que les hommes de couleur nés de père et mère libres, mais elle voulait améliorer le sort des autres : cette assemblée allait prendre, à cet effet, un a...
      ...uoique provisoire, lorsqu'on à eu connaissance du décret du 24 septembre. (Ah ! ah! le voilà!) Depuis ce moment, fières de ce décret, les têtes se sont exaltées d'une manière à faire connaître que le prononcé sur le sort des gens de couleur ne soit pas aussi favorable qu'ils auraient lieu de l'espérer, ce qui pourrait produire des effets très fâcheux, ces. gens étant en force et en armes, et soupçonnés d'avoi...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Après plusieurs séances de débats, l'assemblée coloniale a pris un...
      ... le crains, ne satisfera pas les hommes de couleur; j'ai fait, avant de l'approuver, quelques observations qui ont produit des modifications. L'assemblée a de suite fait une adresse aux gens de couleur, cotée n° 6, et moi une proclam...
      ...uront produit ces pièces. Si les hommes de couleur sont confiants et raisonnables,...
      « Après plusieurs séances de débats, l'assemblée coloniale a pris un arrêté ci-joint n° 5, qui, du moins je le crains, ne satisfera pas les hommes de couleur; j'ai fait, avant de l'approuver, quelques observations qui ont produit des modifications. L'assemblée a de suite fait une adresse aux gens de couleur, cotée n° 6, et moi une proclamation §ous le n° 7. Nous ignorons encore l'effet qu'auront produit ces pièces. Si les hommes de couleur sont confiants et raisonnables, tout ira bien...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Copie d'une seconde lettre de M: de Blancheldnde au ministre de la marine. Copie d'une seconde lettre de M: de Blancheldnde au ministre de la marine.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « J'ai eu l'honneur de vous instruire, par mes lettres du courant de septembre, que j'avais fait partir, de concert avec rassemblée générale, un aviso pour la Martinique, afin d'informer M. de Béague de notre position et demander tous les secours qu'il pourrait m'envoyer. La traversée de cet aviso pour se rendre à cette destin... « J'ai eu l'honneur de vous instruire, par mes lettres du courant de septembre, que j'avais fait partir, de concert avec rassemblée générale, un aviso pour la Martinique, afin d'informer M. de Béague de notre position et demander tous les secours qu'il pourrait m'envoyer. La traversée de cet aviso pour se rendre à cette destination, ayant été contrariée, la réponse a longtemps tardé à me parvenir et déjà ...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Enfin, le bâtiment reparut ici le 9 de ce mois, après 52 jours d'absence. Il m'apporta une lettre de M. de Béague, qui m'annonçait l'arrivée du vaisseau de guerreVEole, de la frégate , la Didon, du brigahtin le ...
      ...ls il m'envoyait en armes, en munitions de guerre et de bouche, ce dont il pouvait se démunir; mais point de troupes, n'en ayant pas dont il pût dis...
      « Enfin, le bâtiment reparut ici le 9 de ce mois, après 52 jours d'absence. Il m'apporta une lettre de M. de Béague, qui m'annonçait l'arrivée du vaisseau de guerreVEole, de la frégate , la Didon, du brigahtin le Cerf, sur lesquels il m'envoyait en armes, en munitions de guerre et de bouche, ce dont il pouvait se démunir; mais point de troupes, n'en ayant pas dont il pût disposer. Depuis du

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 457
      Locuteur: Mathieu Dumas
      temps, les émissaires de Saint-Pierre de la Martinique, venus à bord de quelques bâtiments de commerce, répandaient ici sourdement des bruits injurieux sur la conduite de M. de Béague et de ses coopérateurs. On les accusait d'avo...
      ...ocrates dans toute la force qu'il a plu de donner à cette expression. Ces bruits a...
      ...éveillèrent à la nouvelle des bâtiments de la station des îles du Vent, et même j'...
      ...vant,.lé serment civique à l'état-major de ces bâtiments; mais quelques personnage...
      ...oupçons injurieux et déplacés vis-à-vis de ceux qui venaient de secourir la colonie; leur avis prévalut...
      temps, les émissaires de Saint-Pierre de la Martinique, venus à bord de quelques bâtiments de commerce, répandaient ici sourdement des bruits injurieux sur la conduite de M. de Béague et de ses coopérateurs. On les accusait d'avoir rétabli l'ancien régime; en un mot, ils étaient ce qu'on appelle des aristocrates dans toute la force qu'il a plu de donner à cette expression. Ces bruits accrédités peu à peu se réveillèrent à la nouvelle des bâtiments de la station des îles du Vent, et même j'ai su qu'il a été fait des motions à l'assemblée générale pour faire prêter, en arrivant,.lé serment civique à l'état-major de ces bâtiments; mais quelques personnages sages représentèrent que ce serait annoncer des soupçons injurieux et déplacés vis-à-vis de ceux qui venaient de secourir la colonie; leur avis prévalut. Ces trois bâtiments annoncés parurent en effet le 15 et mouillèrent le 16 dans...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...le. « L'assemblée provinciale, inquiète de ces mouvements, n'y trouva d'autres remèdes que celui de m'engager, par un arrêté, à faire repar...
      ...je fus instruit que plusieurs officiers de la Didon, et même M. le commandant de cette frégate, descendus dans l'après-m...
      ..., grièvement insultés, frappés, menacés de la lanterne, enfin, par composition, co...
      ...aution n'apaisa pas la rumeur déjà excitée parmi le peuple et l'assemblée générale. « L'assemblée provinciale, inquiète de ces mouvements, n'y trouva d'autres remèdes que celui de m'engager, par un arrêté, à faire repartir ces 3 bâtiments. La circonstance me parut exiger un acquiescement à cet arrêté, surtout quand je fus instruit que plusieurs officiers de la Didon, et même M. le commandant de cette frégate, descendus dans l'après-midi, venaient d'être entourés, grièvement insultés, frappés, menacés de la lanterne, enfin, par composition, conduits à l'assemblée générale par une foule prodigieuse du peuple.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...ardin dînait chez moi avec 10 officiers de son corps; lorsqu'on vint me rendre compte de cet événement, ce commandant désira de se rendre aussitôt à son bord; mais il lui fallait une escorte, et je Craignais de la compromettre dans un moment d'efferv...
      ...t à mes ordres qu'une centaine d'hommes de troupes réglées.
      « M. Girardin dînait chez moi avec 10 officiers de son corps; lorsqu'on vint me rendre compte de cet événement, ce commandant désira de se rendre aussitôt à son bord; mais il lui fallait une escorte, et je Craignais de la compromettre dans un moment d'effervescence, n'ayant réellement à mes ordres qu'une centaine d'hommes de troupes réglées.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Je préférai de courir à l'assemblée, afin d'essayer de calmer le tumulte. J'y trouvai une nomb...
      ...point étonnant : il ne fut pas possible de me faire; entendre. M. Girardin y vint ...
      ... 9 heures du soir et essayant vainement de calmer cet orage. Il fut décidé que l'a...
      ... et qu'en attendant, tous les officiers de marine présents, et même M. Girardin, resteraient dans l'enceinte des bâtiments de l'assemblée sous la garde des troupes p...
      ...e retirai alors, et je trouvai le moyen de faire conduire, vers minuit, à leur bord, les autres officiers de marine qui étaient restés, chez moi. L'...
      ...ger à ordonner les arrêts aux officiers de la maison commune, et à ceux qui se tro...
      ... des bâtiments ^nouvellement arrivés et de faire mettre une garde patriotique de 50 hommes pour les garder : je ne sanct...
      « Je préférai de courir à l'assemblée, afin d'essayer de calmer le tumulte. J'y trouvai une nombreuse troupe, et-les têtes montées à un point étonnant : il ne fut pas possible de me faire; entendre. M. Girardin y vint seul un moment après, espérant ramener les esprits par cette démarche franche. I...
      ...r les cris et les huées? il fut réduit au silence. Nous demeurâmes ainsi jusqu'à 9 heures du soir et essayant vainement de calmer cet orage. Il fut décidé que l'assemblée délibérerait, et qu'en attendant, tous les officiers de marine présents, et même M. Girardin, resteraient dans l'enceinte des bâtiments de l'assemblée sous la garde des troupes patriotiques. Je me retirai alors, et je trouvai le moyen de faire conduire, vers minuit, à leur bord, les autres officiers de marine qui étaient restés, chez moi. L'assemblée me fit remettre le lendemain matin un arrêté pour m'engager à ordonner les arrêts aux officiers de la maison commune, et à ceux qui se trouvaient à bord des bâtiments ^nouvellement arrivés et de faire mettre une garde patriotique de 50 hommes pour les garder : je ne sanctionnai point cet arrêté.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...là, les matelots ne s'étaient pas mêlés de la querelle, et même plusieurs d'eux avaient paru désirer vivement de ravoir leurs officiers ; hrais, bientôt...
      ...s suggestions perfides, par l'espérance de l'impunité, ils furent en insurrection à bord de YEoleet la Didon.
      « Jusque-là, les matelots ne s'étaient pas mêlés de la querelle, et même plusieurs d'eux avaient paru désirer vivement de ravoir leurs officiers ; hrais, bientôt séduits par des suggestions perfides, par l'espérance de l'impunité, ils furent en insurrection à bord de YEoleet la Didon.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...erment civique à leur tête, en présence de l'assemblée, il fut libre de retourner à son bord. L'assemblée, espé...
      ...enus dans la maison commune ; mais loin de s'apaiser, l'effervescence s'accrut à bord de YEolex dont l'état-major, avec M. Girar...
      ...irardin n'était pas compris dans la proscription, et même après avoir prêté le serment civique à leur tête, en présence de l'assemblée, il fut libre de retourner à son bord. L'assemblée, espérant que le temps calmerait la fermentation, remet au lendemain 19 à statuer sur le sort des officiers toujours détenus dans la maison commune ; mais loin de s'apaiser, l'effervescence s'accrut à bord de YEolex dont l'état-major, avec M. Girardin, passa la nuit sous les armes pour faire tête aux mutins, parce qu'ils étaie...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Des commissaires de l'assemblée passèrent la journée et la nuit à bord de YEole, afin d'en imposer à l'équipage, et pour la sûreté de l'état-major. Dans une crise aussi viol...
      ...tre les victimes? Réduit à la nécessité de séparer les officiers d'avec les mutins, je préférai de laisser aux mécontents de l'équipage la liberté de débarquer, ou, pour mieux dire, j'ordon...
      « Des commissaires de l'assemblée passèrent la journée et la nuit à bord de YEole, afin d'en imposer à l'équipage, et pour la sûreté de l'état-major. Dans une crise aussi violente, mon embarras était grand. Devais-je accéder aux demandes des officiers qui...
      ...ir continuer, même à voir augmenter le désordre, et exposer les officiers à en être les victimes? Réduit à la nécessité de séparer les officiers d'avec les mutins, je préférai de laisser aux mécontents de l'équipage la liberté de débarquer, ou, pour mieux dire, j'ordonnai le désarmement du vaisseau. J'écrivis, en conséquence, à M. Girardin la lett...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...des matelots ne consentit à l'exécution de cette disposition; mais tous ces insur-...
      ...ions leur fusent distribuées. Tous ceux de cet équipage qui demandèrent à retourne...
      ...is donné les mêmes ordres au commandant de la frégate la Didon et l'équipage, qui ...
      ...cution. Le public ayant eu connaissance de leurs dispositions, se transporta en fo...
      ...ur exécution. Il voulait le désarmement de tous les officiers et leur renvoi en Fr...
      ...as me compromettre. Quatre commissaires de l'assemblée furent députés vers moi. Us m'en-nohcèrent la grande effervescence de la galerie : ils furent suivis d'un corps de troupes assez considérable auxquelles je fis part de mes dernières intentions, celles de renvoyer en France, sur la corvette la ...
      ...nu des propos inconsidérés le lendemain de leur arrivée, qui avaient occasionné la...
      « Aucun des matelots ne consentit à l'exécution de cette disposition; mais tous ces insur-gents se transportèrent à terre. Je les fis ramasser et transporter dans des dépôts sous bonne garde, où j'ordonnai que les rations leur fusent distribuées. Tous ceux de cet équipage qui demandèrent à retourner avec leurs officiers y furent autorisés, et M. Girardin me demanda, par sa lettre n° 4, qu'il n'en voulait pas davantage. Je lui fis la réponse ci-jointe n° 5. J'avais donné les mêmes ordres au commandant de la frégate la Didon et l'équipage, qui était retourné entièrement à bord, n'a jamais voulu consentir à leur exécution. Le public ayant eu connaissance de leurs dispositions, se transporta en foule à l'assemblée coloniale, où il manifesta par des clameurs redoublées son opposition à leur exécution. Il voulait le désarmement de tous les officiers et leur renvoi en France. Je tins bon et je cherchai cependant à satisfaire le public et à ne pas me compromettre. Quatre commissaires de l'assemblée furent députés vers moi. Us m'en-nohcèrent la grande effervescence de la galerie : ils furent suivis d'un corps de troupes assez considérable auxquelles je fis part de mes dernières intentions, celles de renvoyer en France, sur la corvette la Fauvette, les 5 jeunes gens qui avaient tenu des propos inconsidérés le lendemain de leur arrivée, qui avaient occasionné la rumeur populaire ; je plaçai dans les différents

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 458
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...eux des matelots qui étaient mécontents de leurs officiers. camps ou postes ceux des matelots qui étaient mécontents de leurs officiers.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « J'écrivis de suite à M. Girardin la lettre n°6j à la...
      ...que M. Girardin ne vous fasse un détail de cette affreuse catastrophe, et qu'il ne...
      « J'écrivis de suite à M. Girardin la lettre n°6j à laquelle il me fit la réponse n° 7, que j'envoyai à l'assemblée sous le n°8. J'écrivis ensuite (toujours aux assemblées) la lettré n° 9. Je ne doute pas que M. Girardin ne vous fasse un détail de cette affreuse catastrophe, et qu'il ne vous demande la punition des coupables. C'est aussi ce que je réclame avec beau...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...sur le vaisseau l'Eole, le 19 novembre, de différentes lettres de M. Girardin à M. Blanchelande et de M. Blan-chelande à M. Girardin, et de deux lettres de M. Blanchelande aux assemblées générale... ... cette lettre sont jointes les copies d'un procès-verbal dressé par M. Girardin sur le vaisseau l'Eole, le 19 novembre, de différentes lettres de M. Girardin à M. Blanchelande et de M. Blan-chelande à M. Girardin, et de deux lettres de M. Blanchelande aux assemblées générale et provinciale.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Copie d'une troisième lettre de M. de Blanchelande au ministre de la marine. Copie d'une troisième lettre de M. de Blanchelande au ministre de la marine.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « J'ai l'honneur de vous informer de l'arrivée de la frégate la Galathèe dans la rade de cette ville, Où elle a mouillé le 28 no... « J'ai l'honneur de vous informer de l'arrivée de la frégate la Galathèe dans la rade de cette ville, Où elle a mouillé le 28 novembre après midi, ayant à son bord MM. les commissaires civils envoyés par Sa M...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « M. de Cambis, commandant cette frégate, m'a r... « M. de Cambis, commandant cette frégate, m'a remis les dépêches dont vous l'aviez chargé pour moi.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ... commissaires m'ont donné communication de leur commission et, d'après les disposi...
      ...servir d instruction, je me suis occupé de faire une proclamation dont je joins ic...
      « MM. les commissaires m'ont donné communication de leur commission et, d'après les dispositions du paragraphe 17 du mémoire du roi pour leur servir d instruction, je me suis occupé de faire une proclamation dont je joins ici des exemplaires (1) : je vais la faire connaître dans toute la colonie.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Je pense que l'arrivée de MM. les commissaires civils, dont ils v...
      ...as à leur zèle, non plus qu'aux membres de l'assemblée coloniale, et qu'ils s'empr...
      ...es uns et les autres à les saisir, afin de faire disparaître toutes les traces d'a...
      « Je pense que l'arrivée de MM. les commissaires civils, dont ils vous feront part sans doute, produira des effets salutaires : rien n'est plus a d...
      ...ndre tous les ressentiments que le passé auïait pu faire naître, n'échapperont pas à leur zèle, non plus qu'aux membres de l'assemblée coloniale, et qu'ils s'empresseront les uns et les autres à les saisir, afin de faire disparaître toutes les traces d'anciennes divisions qui n'ont que trop nui et qui nuisent encore à la félicité pu...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...n administration à Saint-Domingue, afin de les mettre au fait de ce qui s'êst passé, et delà vraie situation de la colonie au moment de leur arrivée. ...mettrai, Monsieur, incessamment à MM. les commissaires civils, le mémoire sur mon administration à Saint-Domingue, afin de les mettre au fait de ce qui s'êst passé, et delà vraie situation de la colonie au moment de leur arrivée.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      C'est d'ailleurs un exposé de ma conduite depuis le jour bu j'ai pris les rênes du gouver-nément de cette île. J'aurai l'honneur, Monsieur, de vous en adresser des exèmplaires. Cette récapitulation de ma correspondance avec le ministère, vo... C'est d'ailleurs un exposé de ma conduite depuis le jour bu j'ai pris les rênes du gouver-nément de cette île. J'aurai l'honneur, Monsieur, de vous en adresser des exèmplaires. Cette récapitulation de ma correspondance avec le ministère, vous présentera particulièrement le tableau des événements : je désire qu'il vous ...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...is joindre ici une copie (1), la vérité de son contenu m'est affirmée sans détail par M. de Saulnois. la municipalité du Port-au-Prince, dont je vais joindre ici une copie (1), la vérité de son contenu m'est affirmée sans détail par M. de Saulnois.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...dans la province du Nord, et la nullité de nos moyens, mettent obstacle au désir que j'aurais de voler au secours des parties désolées :... ... du moment se trouve cruellement troublée, et d'autant plus, que notre position dans la province du Nord, et la nullité de nos moyens, mettent obstacle au désir que j'aurais de voler au secours des parties désolées : mais il faudrait dés forces majeures, et à peine en avons-nous pour être ici su...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      .... Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de la lire. Voici la lettre des commissaires qui contient les mêmes faits. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de la lire.
      Locuteur: Carnot-Feuleins
      ...eune. Je demande que l'on fasse lecture de la lettre des commissaires quoiqu'elle ... jeune. Je demande que l'on fasse lecture de la lettre des commissaires quoiqu'elle contienne les mêmes faits ; elle pourrait présenter les mêmes détails d'une mani...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      , secrétaire, donne lecture de la copie de cette lettre ainsi conçue : , secrétaire, donne lecture de la copie de cette lettre ainsi conçue :
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Lettre de MM. les commissaires nationaux délégués par le roi aux Iles Sous-le-Vent de l'Amérique, au ministre de la marine. Lettre de MM. les commissaires nationaux délégués par le roi aux Iles Sous-le-Vent de l'Amérique, au ministre de la marine.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Nous sommes partis de la rade de Brest le 27 du mois dernier, et nous so... « Nous sommes partis de la rade de Brest le 27 du mois dernier, et nous sommes débarqués en cette ville hier au soir!
      Locuteur: Mathieu Dumas
      «M. de Blanchelande s'est rendu à bord de la GalathéeAussitôt qu'il a su que nous y étions. Une députation de l'assemblée générale de la colonie, et une autre] de l'assemblée provinciale du- Nord, s'y s... «M. de Blanchelande s'est rendu à bord de la GalathéeAussitôt qu'il a su que nous y étions. Une députation de l'assemblée générale de la colonie, et une autre] de l'assemblée provinciale du- Nord, s'y sont également rendues.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...ns été sommairement instruits, par eux, de l'état désastreux où se trouve la colon... « Nous avons été sommairement instruits, par eux, de l'état désastreux où se trouve la colonie.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Nous nous sommes empressés de paraître devant ces deux assemblées pou...
      ...s, en apprenant la situation déplorable de cette importante section de l'Empire Français.
      « Nous nous sommes empressés de paraître devant ces deux assemblées pour leur exprimer les sentiments douloureux dont nous avons été affectés, en apprenant la situation déplorable de cette importante section de l'Empire Français.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Les membres de l'une et l'autre assemblée nous paraiss...
      ...sclaves révoltés, qui massacrent autant de blancs qu'ils peuvent en rencontrer, et...
      ...s sur la majeure partie des habitations de la Bande du Nord.
      « Les membres de l'une et l'autre assemblée nous paraissent avoir déployé, ainsi que M. le général, tous les moyens qui étaient en leur pouvoir pour s'opposer aux esclaves révoltés, qui massacrent autant de blancs qu'ils peuvent en rencontrer, et qui ont brûlé les bâtiments et les cannes sur la majeure partie des habitations de la Bande du Nord.
      ....-S. — Je reçois à l'instant une lettre de (1) Voir ci-àprès cëtte proclamation, p... « P.-S. — Je reçois à l'instant une lettre de (1) Voir ci-àprès cëtte proclamation, page 459
      « Nous ne pouvons encore rien assurer de positif sur le détail des faits, jusqu'...
      ...ue les esclaves révoltés sont au nombre de plus de 50,000, qu'ils ont fait périr dans des ...
      « Nous ne pouvons encore rien assurer de positif sur le détail des faits, jusqu'à ce que nous ayons pu les constater nous-mêmes, mais tous ceux qui nous ont parlé, s'accordent à dire que les esclaves révoltés sont au nombre de plus de 50,000, qu'ils ont fait périr dans des (1) Voir ci-après cette lettre, page 459.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 459
      Locuteur: Mathieu Dumas
      supplices affreux plus de 1,000 blancs, qu'ils retiennent parmi eux un nombre considérable de femmes blancbes pour assouvir leur brut... supplices affreux plus de 1,000 blancs, qu'ils retiennent parmi eux un nombre considérable de femmes blancbes pour assouvir leur brutalité. Quant aux pertes qu'occasionnent leurs dévastations, les supputations les...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...efuge des femmes et celui des personnes de la campagne qui ne sont pas en état de porter les armes, ainsi que d'un grand nombre de malades qui meurent journellement. ...plus affligeant 3ue cette colonie, naguère si brillante. La ville u Cap est le refuge des femmes et celui des personnes de la campagne qui ne sont pas en état de porter les armes, ainsi que d'un grand nombre de malades qui meurent journellement.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...mandés seront partis avant la réception de notre lettre, et s'ils ne l'étaient pas, nous croyons notre devoir, sans attendre que nous prenions de nouveaux renseignements, de vous représenter qu'il est très urgent ... ...assemblée coloniale et M. le général. Ils espèrent que les secours qu'ils ont démandés seront partis avant la réception de notre lettre, et s'ils ne l'étaient pas, nous croyons notre devoir, sans attendre que nous prenions de nouveaux renseignements, de vous représenter qu'il est très urgent que les secours arrivent le plus tôt possible.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...publics, notre arrivée a donné beaucoup de satisfaction aux habitants du Cap. Nous...
      ...le même plaisir dans les autres parties de l'île.
      ... La colonie attendait avec impatience les commissaires, et, malgré les malheurs publics, notre arrivée a donné beaucoup de satisfaction aux habitants du Cap. Nous désirons qu'elle fasse le même plaisir dans les autres parties de l'île.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Signé : DE MiRBECK, ROUNIE, DE SAINT-LÉGER, commissaires nationaux, délégués par le roi aux Iles-sous-le-Vent de VAmérique. » Signé : DE MiRBECK, ROUNIE, DE SAINT-LÉGER, commissaires nationaux, délégués par le roi aux Iles-sous-le-Vent de VAmérique. »
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...lamation, et nous entrerons en exercice de nos fonctions aussitôt que les formes, ... ...avons remis, hier, matin, à M. le général, hos commissions pour en faire la proclamation, et nous entrerons en exercice de nos fonctions aussitôt que les formes, préalablement nécessaires, auront été remplies.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Dans l'instant, M. le général vient de nous donner communication des nouvelles qu'il a reçues de Port-au-Prince. Cette ville est en part...
      ...une rixe entre les blancs et les hommes de couleur libres. M. le général nous en d...
      « Dans l'instant, M. le général vient de nous donner communication des nouvelles qu'il a reçues de Port-au-Prince. Cette ville est en partie consumée par les flammes. L'incendie a suivi une rixe entre les blancs et les hommes de couleur libres. M. le général nous en donne des détails dans lesquels nous ne pouvons entrer, parce que tout notre temp...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Proclamation de M. de Blanchelande, maréchal des camps et arm... Proclamation de M. de Blanchelande, maréchal des camps et armées du roi, etc.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « De parle roi, Philibert-François Boussel de Blanchelande, maréchal des camps et arm... « De parle roi, Philibert-François Boussel de Blanchelande, maréchal des camps et armées du roi, lieutenant au gouvernement général des lies françaises Bous-le-Vent,...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...ant mon arrivée. A ce fléau destructeur de toute société, s'en est joint un autre ... Domingue dès. avant mon arrivée. A ce fléau destructeur de toute société, s'en est joint un autre non moins terrible encore : la révolte des esclaves ;et là destruction des propr...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...e rade, sur la frégate Galathée, partie de Brest le 27 octobre. ...oi, aussi longtemps attendus que désirés, sont arrivés le 28 ae ce mois, en cette rade, sur la frégate Galathée, partie de Brest le 27 octobre.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « MM. de Mirbeck, Rounie et de Saint-Léger m'ont communiqué la commiss... « MM. de Mirbeck, Rounie et de Saint-Léger m'ont communiqué la commission dont ils étaient porteurs, et, d'après les ordres très précis que j'ai reçus...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...ussi à toutes personnes sans exception, de reconnaître MM. ae Mirbeck, Rounie et de Saint-Léger, en leur qualité de commissaires nommés par Sa Majesté pour l'exécution de la loi du 11 février. ...t, ainsi qu'à tous les officiers militaires, civils et d'administration, comme aussi à toutes personnes sans exception, de reconnaître MM. ae Mirbeck, Rounie et de Saint-Léger, en leur qualité de commissaires nommés par Sa Majesté pour l'exécution de la loi du 11 février.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      Plusieurs membres demandent la lecture de la lettre des officiers municipaux de Port-au-Prince. Plusieurs membres demandent la lecture de la lettre des officiers municipaux de Port-au-Prince.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Nous nous empressons de vous instruire des' événements désastre... « Nous nous empressons de vous instruire des' événements désastreux dont notre ville vient d'être la victime. Notre position est affreuse, et nos...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Lundi dernier, 21 de ce mois, la paroisse, convoquée en exécution du traité de paix, à l'effet de rappeler ses députés à l'assemblée géné...
      ...littérale des articles 7 et 8 du traité de paix, c'est-à-dire pour la révocation d...
      « Lundi dernier, 21 de ce mois, la paroisse, convoquée en exécution du traité de paix, à l'effet de rappeler ses députés à l'assemblée générale et à l'assemblée provinciale, s'est assemblée en 4 sections : la presque un...
      ... particuliers, et il eh résultait que la grande majorité était pour l'exécution littérale des articles 7 et 8 du traité de paix, c'est-à-dire pour la révocation des députés aux deux assemblées.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...lité publique maintenue, et avoir évité de grands désastres ; nous étions bien loin de présager ce dont nous étions si proches. Dans ces temps de calamités, depuis que la confusion des ...
      ...oyens, ont rendu cette ville le théâtre de la discorde, mus par toutes les passion...
      ...er sans cesse à leur aetion la réaction de la modération et de la sagesse. Soit défiance, soit dessein chez les hommes de couleur, ils avaient, dès le lundi 21, ...
      « Nous espérions, par ce moyen, voir la tranquillité publique maintenue, et avoir évité de grands désastres ; nous étions bien loin de présager ce dont nous étions si proches. Dans ces temps de calamités, depuis que la confusion des droits et le mélange des hommes libres et armés avec les citoyens, ont rendu cette ville le théâtre de la discorde, mus par toutes les passions les plus vives, il était impossible d'opposer sans cesse à leur aetion la réaction de la modération et de la sagesse. Soit défiance, soit dessein chez les hommes de couleur, ils avaient, dès le lundi 21, fait entrer plusieurs détachements des leurs
      Lettre de MM. les officiers municipaux de Port-au-Prince, à M.[de Blanchelande, en date du 26 novembre 17... Lettre de MM. les officiers municipaux de Port-au-Prince, à M.[de Blanchelande, en date du 26 novembre 1791

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 460
      Locuteur: Mathieu Dumas
      au nombre de plus de 200. L'inquiétude qu'ils causaient déjà...
      ...les qu'ils avaient reçues et dédaignées de leur part, mais leur rassemblement dans un jour où autant de monde était désarmé et délibérant, occa...
      ...plus grande fermentation. Dans cet état de choses, le moindre événement particulie...
      au nombre de plus de 200. L'inquiétude qu'ils causaient déjà aux citoyens en est devenue plus grande. Ils se souvenaient des injures personnelles qu'ils avaient reçues et dédaignées de leur part, mais leur rassemblement dans un jour où autant de monde était désarmé et délibérant, occasionnait la plus grande fermentation. Dans cet état de choses, le moindre événement particulier est devenu la source cru malheur sous lequel nous gémissons.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...e, armé, nommé Scapin, attaché aux gêns de couleur en qualité tambour, attaque, dans la rue, un citoyen et veut le désarmer ; il lui arrachera garde de son sabre. Ce nègre est bientôt arrêté,...
      ... le citoyen attaqué faisait son service de garde national dans la compagnie des ca...
      « Un nègre esclave, armé, nommé Scapin, attaché aux gêns de couleur en qualité tambour, attaque, dans la rue, un citoyen et veut le désarmer ; il lui arrachera garde de son sabre. Ce nègre est bientôt arrêté, conduit à la municipalité, et livré au tribunal prëvôtâl, qui instruit son procès. La fermentation devient extrême ; le citoyen attaqué faisait son service de garde national dans la compagnie des canonniers. Cette compagnie demande qu'il soit jugé prévôtalement sur l'heure.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...était survenu une députation des hommes de couleur pour demander à la municipalité...
      ... pour soustraire ce nègre à la célérité de l'exécution • le nègre a été pendu, après avoir été arraché de force de l'hôtel-de-ville, cette scène se passait à une heure de l'après-midi.
      « Il était survenu une députation des hommes de couleur pour demander à la municipalité qu'il fût sûrsis à l'exécution du nègre qu'ils prétendaient être libre. En vain M. le maire et plusieurs municipaux ont employé tous leurs efforts pour soustraire ce nègre à la célérité de l'exécution • le nègre a été pendu, après avoir été arraché de force de l'hôtel-de-ville, cette scène se passait à une heure de l'après-midi.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Sur les 4 heures de relevée, une scène plus malheureuse a été la suite de la première: Un autre citoyen de cette ville passait à cheval sur la pla...
      ...it le conseil d'administration des gens de couleur. Il était aussi de la compagnie des canonniers. Il s'élèvé entre' lui et plusieurs hommes de couleur une-rixe, et il est aussitôt blessé trois coups de fusil. Rien alors ne peut contenir la m...
      ... la générale, malgré la défense extrême de M. Caradeuc, commandant général, et aus...
      ...s les plus fortes et les plus réitérées de la part de la municipalité. Les citoyens rangés en...
      ... prévoyait avec effroi les conséquences de cette imprudence, avait envoyé des commissaires aux chefs des hommes de couleur, pour exiger qu'ils livrassent les coupables aux tribunaux de justice. Les commissaires avaient rapporté que les chefs des gens de couleur leur avaient dit qu'ils ne conn...
      ...t les remettre et qu'ils étaient fâchés de ce qui venait se passer.
      « Sur les 4 heures de relevée, une scène plus malheureuse a été la suite de la première: Un autre citoyen de cette ville passait à cheval sur la place du Gouvernement, devant le lieu où se trouvait le conseil d'administration des gens de couleur. Il était aussi de la compagnie des canonniers. Il s'élèvé entre' lui et plusieurs hommes de couleur une-rixe, et il est aussitôt blessé trois coups de fusil. Rien alors ne peut contenir la multitude : on crie aux armes, on les prend, on bat la générale, malgré la défense extrême de M. Caradeuc, commandant général, et aussi malgré les défenses les plus fortes et les plus réitérées de la part de la municipalité. Les citoyens rangés en bataille, impatients du retard, et animés par le ressentiment, se mettent en marche sans attendre aucun ordre supérieur. Cependant, la municipalité, qui prévoyait avec effroi les conséquences de cette imprudence, avait envoyé des commissaires aux chefs des hommes de couleur, pour exiger qu'ils livrassent les coupables aux tribunaux de justice. Les commissaires avaient rapporté que les chefs des gens de couleur leur avaient dit qu'ils ne connaissaient pas les auteurs des assassinats, qu'ils ne pouvaient les remettre et qu'ils étaient fâchés de ce qui venait se passer.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...e réponse, transmise aux citoyens, loin de les satisfaire, alluma encore leur colè...
      ...le des réprésentants du peuple ni celle de leur commandant, et se portèrent en fou...
      ...t disperser les mulâtres et les chasser de la ville.
      « Cette réponse, transmise aux citoyens, loin de les satisfaire, alluma encore leur colère, ils n'écoutèrent plus aucune voix, ni celle des réprésentants du peuple ni celle de leur commandant, et se portèrent en foule pour attaquer et disperser les mulâtres et les chasser de la ville.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...être furieux par le désespoir. Les gens de couleur occupaient le gouvernement, ils y avaient de l'artillerie, et le carnage des citoyen...
      ...'ils n'étaient soutenus par les troupes de ligne, dont l'aspect seul, intimidant l...
      ...tranchés dans un lieu fortifié, formidables déjà par leur nombre et rendus peut-être furieux par le désespoir. Les gens de couleur occupaient le gouvernement, ils y avaient de l'artillerie, et le carnage des citoyens paraissait inévitable, S'ils n'étaient soutenus par les troupes de ligne, dont l'aspect seul, intimidant les mulâtres, les
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...e crut donc devoir requérir les troupes de ligne pour marcher, pour disperser les ... « Elle crut donc devoir requérir les troupes de ligne pour marcher, pour disperser les malintentionnés qui commettaient les assassinats.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...s, eurent bientôt mis en fuite les gens de couleur, ils se dispersèrent, et s'enfu...
      ...uteurs du Belair, la nuit ayant empêché de les poursuivre.
      « Les citoyens, secondés des troupes, eurent bientôt mis en fuite les gens de couleur, ils se dispersèrent, et s'enfuirent, pour la plus grande partie, par les derrières du Gouvernement, il en, resta néanmoins une partie embusquée dans les hauteurs du Belair, la nuit ayant empêché de les poursuivre.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...irent dans l'action, et au commencement de la nuit, nous vimes s'élever des flammes des deux extrémités de la ville, à Belair et au Morne à Tuff; une maison fut incendiée dans chacun de ces quartiers ; ce n'était que le prélude des malheurs de ce genre qui nous étaient préparés. « Cet avantage coûta, dès le jour même, bien des regrets, plusieurs citoyens périrent dans l'action, et au commencement de la nuit, nous vimes s'élever des flammes des deux extrémités de la ville, à Belair et au Morne à Tuff; une maison fut incendiée dans chacun de ces quartiers ; ce n'était que le prélude des malheurs de ce genre qui nous étaient préparés.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Le lendemain mardi, 22 de ce mois (époque à jamais déplorable), à la pointe du jour, le feu parut au coin de la rue de Belair et de celle des Favoris, il avaitété mis dans la maison du nommé Moulin, où les gens de couleur avaient établi un corps de garde qu'ils ont évacué pour se retirer dans la partie la plus supérieure de ce quartier, de là ils envoyaient beaucoup de mousqueterie sur tout ce qui se présent...
      ... un détachement pour les expulser, afin de pouvoir travailler à éteindre le feu.
      « Le lendemain mardi, 22 de ce mois (époque à jamais déplorable), à la pointe du jour, le feu parut au coin de la rue de Belair et de celle des Favoris, il avaitété mis dans la maison du nommé Moulin, où les gens de couleur avaient établi un corps de garde qu'ils ont évacué pour se retirer dans la partie la plus supérieure de ce quartier, de là ils envoyaient beaucoup de mousqueterie sur tout ce qui se présentait. On fut obligé d'envoyer un détachement pour les expulser, afin de pouvoir travailler à éteindre le feu.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ... l'ilet qui est borné au nord et au sud de la rue des Favoris, à l'est et à l'ouest de celle de Belair. « La flamme avait gagné tout l'ilet qui est borné au nord et au sud de la rue des Favoris, à l'est et à l'ouest de celle de Belair.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Il fut impossible de l'éteindre, mais on était parvenu, sur ...
      ...t demie, à préserver les îlets voisins, de manière qu'il paraissait que le mal dût...
      ...ubitement et tout à la fois dans l'îlet de la rue Saint-Philippe et de la rue de Belair, et dans plusieurs autres adjace...
      .... lise manifestait à chaque moment dans de nouveaux endroits; trois pompes qui ava...
      ...ication ont été perdues, on a été forcé de les abandonner. Enfin,-l'incendie a dur...
      ...ent sur la superficie, à partir, savoir 1 angle de la rue de Belair et du quai, en suivant le quai j...
      « Il fut impossible de l'éteindre, mais on était parvenu, sur les 10 heures et demie, à préserver les îlets voisins, de manière qu'il paraissait que le mal dût se borner à la perte ae cet îlet. On retirait les pompés lorsque le feu parut subitement et tout à la fois dans l'îlet de la rue Saint-Philippe et de la rue de Belair, et dans plusieurs autres adjacents; en un quart d'heure, 1 incendie devînt si violent qu'il fut impossible d'apporter aucun secours. lise manifestait à chaque moment dans de nouveaux endroits; trois pompes qui avaient été disposées dans les lieux circonvoisins pour empêcher la communication ont été perdues, on a été forcé de les abandonner. Enfin,-l'incendie a duré depuis le mardi matin jusqu'au lendemain mercredi à 4 heures, et il a consumé entièrement toutes les maisons qui étaient sur la superficie, à partir, savoir 1 angle de la rue de Belair et du quai, en suivant le quai jusqu'à la rue d'Aulins, montant, la rue d'Aulins jusqu'à la grande rue, suivant ...
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Au milieu de tant de désordres, la municipalité, ne désespér...
      ...oya deux commissaires auprès des hommes de couleur, que l'on savait réunis à la Cr...
      ...ave à l'assemblée générale, et Caradeuc de La Caye; ils partirent le soir, avec pouvoir de la municipalité, à l'effet de proposer encore aux gens de couleur une conciliation à quelque prix...
      « Au milieu de tant de désordres, la municipalité, ne désespérant pas néanmoins du salut public, envoya deux commissaires auprès des hommes de couleur, que l'on savait réunis à la Croix-des-Bouquets. Ces deux commissaires furent MM. Bessaignit, député du Petit-Goave à l'assemblée générale, et Caradeuc de La Caye; ils partirent le soir, avec pouvoir de la municipalité, à l'effet de proposer encore aux gens de couleur une conciliation à quelque prix que ce fût.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Le 23, les commissaires de retour nous apportèrent un écrit des hommes de couleur, non signé, contenant 4 articles demandes : .1? la remise, sans délai, au bourg de la Croix-des-Bouquets, de leurs femmes et enfants que nous avions fait arrêter pendant le moment de trou- « Le 23, les commissaires de retour nous apportèrent un écrit des hommes de couleur, non signé, contenant 4 articles demandes : .1? la remise, sans délai, au bourg de la Croix-des-Bouquets, de leurs femmes et enfants que nous avions fait arrêter pendant le moment de trou-

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 461
      Locuteur: Mathieu Dumas
      bles et de fermentation, pour veiller à leur sûret...
      ...elle; 2° la remise sans délai, au bourg de la Croix-des-Bouquets, des citoyens de couleur qui étaient retenus en rade; 3° la dissolution subite de l'assemblée provinciale ; 4° la réclamation de quelques objets qu'ils avaient abandonn...
      bles et de fermentation, pour veiller à leur sûreté individuelle; 2° la remise sans délai, au bourg de la Croix-des-Bouquets, des citoyens de couleur qui étaient retenus en rade; 3° la dissolution subite de l'assemblée provinciale ; 4° la réclamation de quelques objets qu'ils avaient abandonnés dans l'affaire du 21.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...axés; que les articles 7 et 8 du traité de paix étaient exécutés par le rappel des députés de l'assemblée provinciale, et que l'on fe... ...r à leur sûreté; qu'elles, ainsi que les Ibommes détenus-, en rade, seraient rélaxés; que les articles 7 et 8 du traité de paix étaient exécutés par le rappel des députés de l'assemblée provinciale, et que l'on ferait des recherches pour les objets qu'ils avaient laissés.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ... Le 24, M. Caradeuc La Caye fut porteur de cet arrêté, et il rapporta en réponse un écrit par lequel les chefs de l'armée demandaient l'exécution de l'arrêté avant que d'entrer eu conféren... « Le 24, M. Caradeuc La Caye fut porteur de cet arrêté, et il rapporta en réponse un écrit par lequel les chefs de l'armée demandaient l'exécution de l'arrêté avant que d'entrer eu conférence sur- la paix.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Dès le 24 au matin, M. de Grimouard avait déjà exécuté une partie de cet arrêté, il avait renvoyé les hommes de couleur qui étaient venus de toutes parts en armes èt qu'il détenait...
      ...ut porteur d'une lettre auprès dès gens de couleur, réunis à la Croix-des-Bouquets...
      ...ger qu'ils seraient res-onsables auprès de la nation de tous les mal-eurs dont cette partie de la colonie était menacée.
      « Dès le 24 au matin, M. de Grimouard avait déjà exécuté une partie de cet arrêté, il avait renvoyé les hommes de couleur qui étaient venus de toutes parts en armes èt qu'il détenait, les femmes n'étaient pas encore relaxées des prisons, la fermentation était tr...
      ...nt pas été en sûreté, mais elles étaient traitées avec humanité. M. Catherinot fut porteur d'une lettre auprès dès gens de couleur, réunis à la Croix-des-Bouquets; elle était détaillée, et on leur faisait envisager qu'ils seraient res-onsables auprès de la nation de tous les mal-eurs dont cette partie de la colonie était menacée.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...us permettons aucune réflexion. L'amour de la paix, le désir de conserver cette précieuse colonie à la ...
      ...s fait écarter tout ce qu'elle contient de mensonger et d'injurieux, pour nous en tenir à leur demande de la relaxation des femmes et enfants, sa...
      ...i dire, engager à concourir au maintien de la paix et de la tranquillité publique.
      ...26 après midi, M. Catherinot nous a rapporté la réponse, sur laquelle nous ne nous permettons aucune réflexion. L'amour de la paix, le désir de conserver cette précieuse colonie à la France nous fait écarter tout ce qu'elle contient de mensonger et d'injurieux, pour nous en tenir à leur demande de la relaxation des femmes et enfants, sans, pour ainsi dire, engager à concourir au maintien de la paix et de la tranquillité publique.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...ous avons fait assembler tous les chefs de corps, à l'effet de délibérer, et il a été arrêté que les f...
      ...casernes, seraient libres, à l'instant, de seiretirer, et que celles qui voudraien...
      ...s, y seraient conduites par une escorte de troupes ae ligne et gardes nationales, ...
      ... ce matin 26, bien entendu que ces gens de couleur feront égalementrelaxer les bla...
      « Dans cette circonstance critiqué et délicate, nous avons fait assembler tous les chefs de corps, à l'effet de délibérer, et il a été arrêté que les femmes, tant eelles qui étaient retenues pour leur propre sûreté, que celles qui s'étaient volontairement réfugiées en rade et aux casernes, seraient libres, à l'instant, de seiretirer, et que celles qui voudraient se rendre à la Croix-des-Bouquets, y seraient conduites par une escorte de troupes ae ligne et gardes nationales, ce qui a été exécuté ce matin 26, bien entendu que ces gens de couleur feront égalementrelaxer les blancs qu'ils délaissent prisonniers.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...Nous sommes actuellement dans l'attente de l'exécution de leur part, nous avons tout exécuté. et ...
      ... se perpétuent dans les chemins du côté de la rivière Froide.
      « Nous sommes actuellement dans l'attente de l'exécution de leur part, nous avons tout exécuté. et nous apprenons encore aujourd'hui que les désordres se perpétuent dans les chemins du côté de la rivière Froide.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      « Nous attendons le résultat des effets de là négociation, et nous désirons qu'ils...
      ...rver à la France cette précieuse partie de la métropole.
      « Nous attendons le résultat des effets de là négociation, et nous désirons qu'ils puissent ra-mener la paix et la tranquillité. Nous avons fait tous les sacrifices possibles pour y parvenir, et pour conserver à la France cette précieuse partie de la métropole.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...le plus tôt possible, tant en munitions de guerre, et particulièrement des boulets de 2 et de 4, qu'en pro- ...us invitons, Monsieur le général, à nous séconder et à nous envoyer des secours le plus tôt possible, tant en munitions de guerre, et particulièrement des boulets de 2 et de 4, qu'en pro-
      Locuteur: Mathieu Dumas
      visions de bouche. Nous manquons absolument de tout et notre position est affreuse. » visions de bouche. Nous manquons absolument de tout et notre position est affreuse. »
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ... intéressantes annoncées dans la lettre de M. Blanchelande du 16 novembre ne sont ...
      ...ette phrase : « Après plusieurs séances de débats, l'assemblée coloniale a pris un...
      ...o 5, dis-ie, est une copie d'une lettre de M. Blanche-lande à M. Gérarain, relativ...
      , secrétaire. Messieurs, il se trouve que les pièces fort intéressantes annoncées dans la lettre de M. Blanchelande du 16 novembre ne sont point jointes à cette lettre. J'ai vérifié tous les numéros, et le seul numéro 5 i auquel renvoie cette phrase : « Après plusieurs séances de débats, l'assemblée coloniale a pris un arrêté ci-joint, n6 5, etc... », le seul numéro 5, dis-ie, est une copie d'une lettre de M. Blanche-lande à M. Gérarain, relative, ainsi que 10 autres pièces, à l'insurrection du vaisseau l'Eole. Ainsi donc l...
      Locuteur: Mathieu-Dumas
      ...Blanchelande. Le numéro 1 est un traité de paix qui rappelle l'exécution du concor...
      ...numéro 3 est la lettre dès commissaires de l'Ouest ; l'arrêté pris par l'assemblée...
      ...coloniale sous le n° 5. Enfin l'adresse de l'assemblée coloniale, n° 6 et la proclamation de M. Blanchelande, n° 7 manquent également. L'envoi de ces 7 pièces n'a donc pas été fait avec la lettre de M. le ministre de la marine.
      ...l n'est pas mentionné. Je vais rappeler à l'As-sembléé les pièees dont parle M. Blanchelande. Le numéro 1 est un traité de paix qui rappelle l'exécution du concordat, lequel a le numéro 2. Le numéro 3 est la lettre dès commissaires de l'Ouest ; l'arrêté pris par l'assemblée coloniale^ sous le n° 4, n'y est pas, non plus que l'arrête pris par l'assemblée coloniale sous le n° 5. Enfin l'adresse de l'assemblée coloniale, n° 6 et la proclamation de M. Blanchelande, n° 7 manquent également. L'envoi de ces 7 pièces n'a donc pas été fait avec la lettre de M. le ministre de la marine.
      Locuteur: Mathieu-Dumas
      Je demande que ie ministre de la marine soit mandé sur-le-champ pour ...
      ...ésident. Je prie, en outre, l'Assemblée de considérer que, pour sauver les malheureux restes de la colonie de Saint-Domingue, il est nécessaire de révoquer l'ajournement qu elle a prononcé à un mois, et de prendre, le plus promptement possible, un parti quelconque sur la question de savoir si le décret du 24 septembre ser...
      Je demande que ie ministre de la marine soit mandé sur-le-champ pour donner communication à l'Assemblée des 5 pièces qui ne se trouvent pas jointes au paquet qu'il a adressé à M. le président. Je prie, en outre, l'Assemblée de considérer que, pour sauver les malheureux restes de la colonie de Saint-Domingue, il est nécessaire de révoquer l'ajournement qu elle a prononcé à un mois, et de prendre, le plus promptement possible, un parti quelconque sur la question de savoir si le décret du 24 septembre sera ou non révoqué. (Applaudissements.)
      Locuteur: Mathieu-Dumas
      ...uence, que le comité colonial soit tenu de vous faire un rapport dans 3 jours au p... Un membre : Je demande, en conséquence, que le comité colonial soit tenu de vous faire un rapport dans 3 jours au plus tard. (Appuyé! appuyé!)
      Locuteur: Ducos
      ... vient d'être faite; le principal motir de l'ajournement était pour qu'on eût le temps de connaître les effets du décret du 24 se...
      ...rince est en cendres ; ainsi les effets de ce décret sont connus, et ceux qui ont ...
      ...devaient se trouver jointes aux lettres de M. Blanchelande, et que la discussion s...
      J'appuie la proposition qui vient d'être faite; le principal motir de l'ajournement était pour qu'on eût le temps de connaître les effets du décret du 24 septembre. La province du Nord est en feu, et le Port-au-Prince est en cendres ; ainsi les effets de ce décret sont connus, et ceux qui ont fait rendre Ce décret doivent être satisfaits. Je demande donc, non pas que le ministre soit mandé, mais qu'il nous fasse connaître les pièces qui devaient se trouver jointes aux lettres de M. Blanchelande, et que la discussion sur le rapport général soit ajournée à vendredi pour que nous puissions porter re...
      Locuteur: Basire
      Il est bien étrange que le ministre de la marine vous fasse une communication ...
      ...Murmures.) Il est temps, j'ose le dire, de faire cesser cette perfidie dans la cor...
      Il est bien étrange que le ministre de la marine vous fasse une communication incomplète. (Murmures.) Il est temps, j'ose le dire, de faire cesser cette perfidie dans la correspondance ministérielle.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 462
      Locuteur: Basire
      ...olonial et adopte les deux propositions de M. Ducos.) seront renvoyées au comité colonial et adopte les deux propositions de M. Ducos.)
      Locuteur: Basire
      ...ue M. le Président soit chargé d'écrire de suite au ministre de la marine pour lui demander les pièces. Un membre demande que M. le Président soit chargé d'écrire de suite au ministre de la marine pour lui demander les pièces.
      Locuteur: Le Président
      ...port du comité diplomatique sur la note de M. de Sainte-Croix communiquée à VAssemblée n... L'ordre du jour appelle le rapport du comité diplomatique sur la note de M. de Sainte-Croix communiquée à VAssemblée nationale, dans la séance d'hier, par le ministre des affaires étrangères (1).
      Locuteur: Koch
      ...es étrangères et dont vous Pavez chargé de vous rendre compte aujourd'hui avant l'ouverture de la discussion sur l'office de l'empereur. ...neusement examiné le rapport qui vous à été Fait hier par le ministre des affaires étrangères et dont vous Pavez chargé de vous rendre compte aujourd'hui avant l'ouverture de la discussion sur l'office de l'empereur.
      Locuteur: Koch
      Quant au dernier point de ce rapport, concernant l'électeur de Trêves, le comité a pensé qu'il n'y ava...
      ...e ce prince n'ait l'intention sérieuse, de satisfaire complètement, et dans le tem...
      ...n française étaient en droit d attendre de la justice, et de son penchant pour la paix. Les lettres de M. de Sainte-Croix, ministre du roi à Qoblent...
      ...es émigrés avaient formés en miinitions de guerre et de bouche et à vendre les farines et les armes. La dépêche que M. de Sainte-Croix enverra après le 16 du cou...
      ...river, doit, Messieurs, vous convaincre de l'exécution rigoureuse des ordres que l...
      Quant au dernier point de ce rapport, concernant l'électeur de Trêves, le comité a pensé qu'il n'y avait plus aucun doute que ce prince n'ait l'intention sérieuse, de satisfaire complètement, et dans le temps prescrit, à tout ce que le roi et la nation française étaient en droit d attendre de la justice, et de son penchant pour la paix. Les lettres de M. de Sainte-Croix, ministre du roi à Qoblentz, prouvent que le 11 du présent mois, tous les corps armés des émigrés avaient déjà quitté l'électorat ; qu'on s'y occupait à déloger les magasins que les émigrés avaient formés en miinitions de guerre et de bouche et à vendre les farines et les armes. La dépêche que M. de Sainte-Croix enverra après le 16 du courant et qui ne tardera pas d'arriver, doit, Messieurs, vous convaincre de l'exécution rigoureuse des ordres que l'électeur a donnés, en Conformité des demandes que le roi lui a faites.
      Locuteur: Koch
      ...n ensuite, dans le rapport-dû ministre, de la note officielle que le vice-chancelier de l'Empire, prince de -Colloredo, a adressée à l'ambassadeur ...
      ...avait ordonné d'écrire à M. le cardinal de Rohan, afin de l'exhorter à ne plus permettre dans son territoire de l'Empire,_ aux Français émigrés, aucuns...
      ... bon voisinage et très propres à donner de l'ombrage à la France et à provoquer de...
      Il est question ensuite, dans le rapport-dû ministre, de la note officielle que le vice-chancelier de l'Empire, prince de -Colloredo, a adressée à l'ambassadeur du roi à Vienne, pour lui donner connaissance d'une lettre que l'empereur lui avait ordonné d'écrire à M. le cardinal de Rohan, afin de l'exhorter à ne plus permettre dans son territoire de l'Empire,_ aux Français émigrés, aucuns préparatifs hostiles, aucuns armements envisagés comme incompatibles avec les lois d'un bon voisinage et très propres à donner de l'ombrage à la France et à provoquer des hostilités.
      Locuteur: Koch
      Cette injonction faite de la part du chef de l'Empire au cardinal, a déjà produit so...
      ...che que la députation du Bas-Rhin vient de recevoir de la municipalité de Strasbourg, en date du 13 janvier, port...
      ...t du côté d'Etten-heim, sous les ordres de M. de Condé et de Grégoire Riquetti,au nombre d'environ^,500 hommes, viennent de recevoir ordre de vider le territoire de l'Evêché dans deux fois. 24 heures.
      Cette injonction faite de la part du chef de l'Empire au cardinal, a déjà produit son effet. Une dépêche que la députation du Bas-Rhin vient de recevoir de la municipalité de Strasbourg, en date du 13 janvier, porte que les différents corps des émigrés qui se trouvaient du côté d'Etten-heim, sous les ordres de M. de Condé et de Grégoire Riquetti,au nombre d'environ^,500 hommes, viennent de recevoir ordre de vider le territoire de l'Evêché dans deux fois. 24 heures.
      Locuteur: Koch
      ...el, et l'on assure que tous les chevaux de poste sont déjà commandés sur là route. M. le maréchal de Lukner a pris des précautions pour qu'o... tirer chez lui. Les émigrés partent, dit-on, pour Cassel, et l'on assure que tous les chevaux de poste sont déjà commandés sur là route. M. le maréchal de Lukner a pris des précautions pour qu'on ne réponde pas aux insultes que les partants pourraient faireaux postes que no...
      Locuteur: Koch
      ...nouvelles, parvenues hier à M. le maire de Strasbourg, sont confirmées aujourd'hui par les personnes qui viennent de la rive droité du Rhin. M. d'Artois a p... « Ces nouvelles, parvenues hier à M. le maire de Strasbourg, sont confirmées aujourd'hui par les personnes qui viennent de la rive droité du Rhin. M. d'Artois a passé le 8 à Francfort, mais on ne" sait pas eneore où il se rendra.
      Locuteur: Koch
      « Qu'il me soit permis, Messieurs, de vous observer qu'en cette occasion, le duc Wurtemberg a signalé son zèle et son dé...
      ...d, en parle ainsi dans une lèttre datée de Stuttgard le 10 du courant.
      « Qu'il me soit permis, Messieurs, de vous observer qu'en cette occasion, le duc Wurtemberg a signalé son zèle et son désir ardent d'entretenir la bonne intelligence avec la France. Le ministre du roi, qui réside à Stuttgard, en parle ainsi dans une lèttre datée de Stuttgard le 10 du courant.
      Locuteur: Koch
      ... du parti qu'a pris M. le duc à l'égard de M. le cardinal. de Rohan. Ce prince, en sa qualité de directeur du cercle de Souabe, avait décidé avec l'évêque de Constance de faire connaître à M. le cardinal l'inté...
      ...marquée, dans son tèrritoire. L'arrivée de M. le prince de Condé à Ettenheim a fait penser au duc ...
      ...e. Hier, il m'a lu la lettre qu'un aide-de-camp général portera de sa part : elle est écrite avec beaucoup...
      ...ient qu'ils ait promptement des garants de la conservation de la tranquillité, soit pour le cercle, soit pour les Etats ; que, faute de le satisfaire par une réponse catégoriq...
      ...u'il a faite à Son Eminence. Il résulte de là que si, contre toute attente, les so...
      ...ttaqués par nous, les troupes du cercle de Souabe deviendraient nos alliées défait...
      ...s moins à la paix depuis la déclaration de l'émpereaur : elle sera honorable et je...
      « Vous jugerez favorablement du parti qu'a pris M. le duc à l'égard de M. le cardinal. de Rohan. Ce prince, en sa qualité de directeur du cercle de Souabe, avait décidé avec l'évêque de Constance de faire connaître à M. le cardinal l'intérêt qu'avait le cçrclé que Son Eminence eût toute une autre conduite que celle jusqu'ici remarquée, dans son tèrritoire. L'arrivée de M. le prince de Condé à Ettenheim a fait penser au duc qu'il fallait y ajouter une démarche plus ac- • tive. Hier, il m'a lu la lettre qu'un aide-de-camp général portera de sa part : elle est écrite avec beaucoup d'énergie. Le duc y dit au cardinal, que la préférence du prince français et sa nombreuse suite exigeraient qu'ils ait promptement des garants de la conservation de la tranquillité, soit pour le cercle, soit pour les Etats ; que, faute de le satisfaire par une réponse catégorique, il portera des moyens militaires sur la frontière, qui fermeront rentrée du ...
      ...it encore, qu'il a l'intime confiance que l'empereur approuvera la déclaration qu'il a faite à Son Eminence. Il résulte de là que si, contre toute attente, les soldats Mirabeau s'exposaient à être attaqués par nous, les troupes du cercle de Souabe deviendraient nos alliées défait; mais tout nous donne l'espérance que la démarche vigoureuse qu'a provoquée l'A...
      ... sera couronnée du succès dû aux bonnes choses. Les bons esprits n'en croient pas moins à la paix depuis la déclaration de l'émpereaur : elle sera honorable et je vous en félicite par avance. »
      Locuteur: Koch
      Le même ministre ajoute que le duc de Wurtemberg n'avait pas borné son zèle a...
      ...il avait eu soin d'envoyer à l'électeur de Trêves pour le presser de se rendre ; enfin, que le duc en person...
      ..., le 10,> pour Munich, dans l'intention de se concerter avec l'électeur Palatin, d...
      ...auté d'Ettenheim. L'existence politique de ces deux princes, celle que leur donne leur qualité de directeurs des cercles, rendent cette m...
      Le même ministre ajoute que le duc de Wurtemberg n'avait pas borné son zèle aux démarches faites envers le cardinal ; qu'il avait eu soin d'envoyer à l'électeur de Trêves pour le presser de se rendre ; enfin, que le duc en personne était parti, le 10,> pour Munich, dans l'intention de se concerter avec l'électeur Palatin, directeur du cercle du Haut-Rhin, auquel appartient la principauté d'Ettenheim. L'existence politique de ces deux princes, celle que leur donne leur qualité de directeurs des cercles, rendent cette mesure très convenable : ils veulent tous deux la paix; ils connaissent leurs int...
      Locuteur: Jancourt
      ...omité avait expressément chargé M. Koch de conclure à ce que l'Assemblée témoignât sa satisfaction à M. de Sainte-Croix; du zèle avec lequel il a ...
      ...on dont il était chargé pour l'électeur de Trêves, et je crois que l'Assemblée app...
      Je demande la parole pour un fait, c'est qu'hier le comité avait expressément chargé M. Koch de conclure à ce que l'Assemblée témoignât sa satisfaction à M. de Sainte-Croix; du zèle avec lequel il a conduit la négociation dont il était chargé pour l'électeur de Trêves, et je crois que l'Assemblée approuvera que je rappelle à M, le rapporteur cet oubli, qui est sans doute involon...
      ...t été arrêtées à Dinglingen, avec ordre de ne point passer outre : ces voitures devaient se rendre à Ettenheim. Un négociant de Lahr, qui avait passé un marché pour li... « 20 voitures, y est-il dit, chargées d'équipages, ont été arrêtées à Dinglingen, avec ordre de ne point passer outre : ces voitures devaient se rendre à Ettenheim. Un négociant de Lahr, qui avait passé un marché pour livrer des fourneaux à l'armée, a reçu un courrier qui contremandait cette fournit...

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 463
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la guerre. Messieurs, l'article 8 de la section 1 du chapitre III de la Constitution, disant que le Corps législatif doit st...
      ...icles que j'ai soumis à la délibération de l'Assemblée, j'apporte à M. le Président une lettre de Sa Majeste en le priant d'en donner con...
      , ministre de la guerre. Messieurs, l'article 8 de la section 1 du chapitre III de la Constitution, disant que le Corps législatif doit statuer d'après la proposition du roi sur différents articles que j'ai soumis à la délibération de l'Assemblée, j'apporte à M. le Président une lettre de Sa Majeste en le priant d'en donner connaissance. à l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Le Président
      « Le ministre de la guerre, Monsieur le Président, m'aya...
      ...-jointe, comme indispensables au succès de ce que nécessitent les circonstances actuelles; la Constitution voulant que la proposition en soit fait...
      ...f, je vous prie, Monsieur le Président, de vouloir bien faire appeler la délibération de l'Assemblée sur Ces objets ; ces mesure...
      ...ne nation libre, mais qu'il lui importe de commander.
      « Le ministre de la guerre, Monsieur le Président, m'ayant présenté les divers objets contenus dans la note çi-jointe, comme indispensables au succès de ce que nécessitent les circonstances actuelles; la Constitution voulant que la proposition en soit faite par moi-même au Corps législatif, je vous prie, Monsieur le Président, de vouloir bien faire appeler la délibération de l'Assemblée sur Ces objets ; ces mesures sont extrêmement instantes; elles rendront plus imposante encore la déclaratio...
      ...ppuyées par une armée redoutable, inspireront à l'Europe le respect que mérite une nation libre, mais qu'il lui importe de commander.
      Locuteur: Delessart
      ...ous avons tous fait le serment solennel de maintenir et de défendre la Constitution, nous avons pris l'engagement de ne pas troubler de notre propre mouvement le repos des autres nations, et de ne jamais prendre les armes que pour la défense de notre liberté et de nos droits. Une suite nécessaire de cet engagement est de n'épargner, dans la nécessité même d'un... Quand nous avons tous fait le serment solennel de maintenir et de défendre la Constitution, nous avons pris l'engagement de ne pas troubler de notre propre mouvement le repos des autres nations, et de ne jamais prendre les armes que pour la défense de notre liberté et de nos droits. Une suite nécessaire de cet engagement est de n'épargner, dans la nécessité même d'une défense légitime, aucuns des moyens qu'il serait en notre pouvoir d'employer, ...
      Locuteur: Delessart
      ...ont le plus avec le respect dû à la foi de nos serments avec la dignité de la nation, a,vec la sûreté de l'Empire; j ajouterai enfin avec la Constitution. ...s actuelles, on doit, à ce qu'il me semble, s'attacher à celles qui se concilieront le plus avec le respect dû à la foi de nos serments avec la dignité de la nation, a,vec la sûreté de l'Empire; j ajouterai enfin avec la Constitution.
      Locuteur: Le Président
      M. le ministre de la guerre a la parole pour une communic... M. le ministre de la guerre a la parole pour une communication du roi sur le recrutement, etc.
      Locuteur: Le Président
      ... roi et en fait faire la lecture par un de MM. les secrétaires ; elle est ainsi co... ouvre la lettre du roi et en fait faire la lecture par un de MM. les secrétaires ; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Le Président
      ... Le roi propose à l'Assemblée nationale de délibérer sur un nouveau mode de recrutement qui rende possible l'exécution du décret qui ordonne de porter l'armée au complet de guerre. « Le roi propose à l'Assemblée nationale de délibérer sur un nouveau mode de recrutement qui rende possible l'exécution du décret qui ordonne de porter l'armée au complet de guerre.
      Locuteur: Le Président
      « Sur une augmentation de 8 lieutenants généraux, de 12 maréchaux de camp, de 4 adju-dants-généraux, de 8 commissaires des guerres. « Sur une augmentation de 8 lieutenants généraux, de 12 maréchaux de camp, de 4 adju-dants-généraux, de 8 commissaires des guerres.
      Locuteur: Le Président
      « Sur la création de deux places d'aides-de-camp généraux attachés au ministère^ « Sur la création de deux places d'aides-de-camp généraux attachés au ministère^
      Locuteur: Le Président
      « Sur une augmentation de traitement pour les officiers, sous-officiers et soldats en temps de guerre. ' « Sur une augmentation de traitement pour les officiers, sous-officiers et soldats en temps de guerre. '
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la guerre. Contresigné : Louis de Narbonne. (Le ministre appose sa signat... , ministre de la guerre. Contresigné : Louis de Narbonne. (Le ministre appose sa signature, puis continue :)
      Locuteur: De Narbonne
      ...ée nationale a ordonné hier au ministre de la guerre de lui rendre compte des précautions prise...
      ...a subsistance des volontaires nationaux de Pau. Je demande pardon encore de représenter à ^Assemblée que le Logographe seul m'a instruit des moyens de satisfaire aux ordres de l'Assemblée. (Murmures.)
      L'Assemblée nationale a ordonné hier au ministre de la guerre de lui rendre compte des précautions prises pour assurer la solde et la subsistance des volontaires nationaux de Pau. Je demande pardon encore de représenter à ^Assemblée que le Logographe seul m'a instruit des moyens de satisfaire aux ordres de l'Assemblée. (Murmures.)
      Locuteur: Delacroix
      ...procès-verbal. Je demande que désormais de semblables décrets soient transcrits, l... ...eau doit en envoyer copie au pouvoir exécutif et non pas attendre la lecture du procès-verbal. Je demande que désormais de semblables décrets soient transcrits, lus et expédiés à l'instant.
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la guerre. J'espère que l'Assemblée me ... , ministre de la guerre. J'espère que l'Assemblée me pardonnera cette observation qui ne tend qu'à me mettre à même d'exécuter plus p...
      Locuteur: De Narbonne
      ...ur la sûreté des frontières limitrophes de VEspagne. Le temps ne me permet pas d'e...
      ...rendu hier relativement au non-payement de la solde des volontaires nationaux de Pau, ne peut me concerner. Elle se rapp...
      ...on a distrait absolument du département de la guerre tous les maniements de fonds. Jedois seulement prévenir les commissaires de la Trésorerie nationale, que dans tel o...
      ...is il ne m'est permis en aucune manière de me mêler du service du Trésor ni des caisses particulières qui sont entre les mains de la Trésorerie nationale. Il m'est donc impossible, Messieurs, de vous répondre sur ce que vous m'avez fait l'honneur de me demander.
      Il existe des inquiétudes sur la sûreté des frontières limitrophes de VEspagne. Le temps ne me permet pas d'entrer dans des détails qui seraient propres à calmer ses inquiétudes. J'observerai d'ailleurs à l'Assemblée que le décret qu'èlle a rendu hier relativement au non-payement de la solde des volontaires nationaux de Pau, ne peut me concerner. Elle se rappellera que l'on a distrait absolument du département de la guerre tous les maniements de fonds. Jedois seulement prévenir les commissaires de la Trésorerie nationale, que dans tel ou tel lieu doivent se porter des troupes ; mais il ne m'est permis en aucune manière de me mêler du service du Trésor ni des caisses particulières qui sont entre les mains de la Trésorerie nationale. Il m'est donc impossible, Messieurs, de vous répondre sur ce que vous m'avez fait l'honneur de me demander.
      Locuteur: De Narbonne
      ...idionales. Je lui rendrai compte demain de tout ce qui a été ordonné, fait ef exéc...
      ...e dois lui dire d'avance que le rapport M. Grublier-d'Optère, au nom du çomité ...
      ...rdes nationales volontaires que troupes de ligne, seront en état de se porter le plus tôt possible au point où l'on reconnaîtra nécessaire de porter des troupes. Je représenterai que jusqu'à ce qu'il soit bien urgent de prendre cette mesure, il sera nécessaire de laisser les troupes dans les différente...
      ...r l'ordre et faire exécuter les décrets de l'Assemblée nationale. (Oui! oui!)
      ...ment l'obligation, des mesures qui ont été prises, à l'égard, des frontières méridionales. Je lui rendrai compte demain de tout ce qui a été ordonné, fait ef exécuté ; mais je dois lui dire d'avance que le rapport M. Grublier-d'Optère, au nom du çomité militaire, sur l'état des places, est d'une grande exactitude. J'ajoute encore que je me suis assuré que 21,000 hommes, tant gardes nationales volontaires que troupes de ligne, seront en état de se porter le plus tôt possible au point où l'on reconnaîtra nécessaire de porter des troupes. Je représenterai que jusqu'à ce qu'il soit bien urgent de prendre cette mesure, il sera nécessaire de laisser les troupes dans les différentes places où elles sont demandées pour maintenir l'ordre et faire exécuter les décrets de l'Assemblée nationale. (Oui! oui!)
      Locuteur: Delessart
      ...ù la discussion va s'ouvrir sur Voffice de l'empereur, je demande à l'Assemblée nationale d'écouter avec intérêt,, et de peser dans sa sagesse quelques observat...
      ...ance, sur lesquelles je me reprocherais de n'avoir pas appelé son attention.
      , ministre des affaires étrangères. Au moment où la discussion va s'ouvrir sur Voffice de l'empereur, je demande à l'Assemblée nationale d'écouter avec intérêt,, et de peser dans sa sagesse quelques observations que je crois êtré d'une extrême importance, sur lesquelles je me reprocherais de n'avoir pas appelé son attention.

      Séance du mardi 17 janvier 1792, au matin

      page 464
      Locuteur: Delessart
      ...ire, notre force reposent dans l'accord de notre conduite avec nos principes. Le plus faible écart de cette ligne de justice et d'humanité que nous avons si... ...les peuples ont, dans ce moment où je parle, les yeux fixés sur nous ; notre gloire, notre force reposent dans l'accord de notre conduite avec nos principes. Le plus faible écart de cette ligne de justice et d'humanité que nous avons si profondément tracée, suffirait peut-être pour affaiblir cette confiance que nou...
      ...er 1792, au matin, page 410, le rapport de M. Gensonné. ... dangereuse que cette guerre sourde. Vous (1) Voy. ci-dessus, séance du 14 janvier 1792, au matin, page 410, le rapport de M. Gensonné.
      (2) Ribliothèque de la Chambre des députés : Collection des... (2) Ribliothèque de la Chambre des députés : Collection des affaires du temps, Rf-in-8° 165, tome 149, n° 18.
  • Tome 38 : Du 29 janvier au 21 février 1792 4 résultats
    • Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      - search term matches: (16)

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 191
      Locuteur: Broussonnet
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 4 février, au soir. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du samedi 4 février, au soir.
      Locuteur: Lamarque
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 3 février. , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du vendredi 3 février.
      Locuteur: Lamarque
      ...istrateurs du directoire du département de Paris, à laquelle est joint un mé- 1° Lettre des administrateurs du directoire du département de Paris, à laquelle est joint un mé-
      présidence de m. condorcet. présidence de m. condorcet.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 192
      Locuteur: Lamarque
      ...d, officier du vingtième régiment, l'uu de ceux dénommés dans l'acte d'accusation de l'Assemblée nationale du 3 janvier, n'a... ...ar une lettre du directoire du département des Pyrénées-Orientales, que M. Gérard, officier du vingtième régiment, l'uu de ceux dénommés dans l'acte d'accusation de l'Assemblée nationale du 3 janvier, n'a pu être transféré avec les autres prisonniers à Orléans, parce qu'il était dang...
      Locuteur: Lamarque
      moire sur les besoins du service de deux compagnies de gendarmerie nationale, chargées, par la loi du 16 février 1791, de la garde des prisons; cette lettre est ... moire sur les besoins du service de deux compagnies de gendarmerie nationale, chargées, par la loi du 16 février 1791, de la garde des prisons; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lamarque
      « Nous avons l'honneur de vous adresser un mémoire sur le besoin de la gendarmerie nationale, chargée, par la loi du 16 février 1791, de la garde des prisons. Nous vous prions, Monsieur le Président, de mettre ce mémoire sous les yeux de l'Assemblée nationale, pour qu'elle pès...
      ...déterminent à demander une organisation de cette partie de la force publique.
      « Nous avons l'honneur de vous adresser un mémoire sur le besoin de la gendarmerie nationale, chargée, par la loi du 16 février 1791, de la garde des prisons. Nous vous prions, Monsieur le Président, de mettre ce mémoire sous les yeux de l'Assemblée nationale, pour qu'elle pèse dans sa sagesse les motifs qui nous déterminent à demander une organisation de cette partie de la force publique.
      Locuteur: Lamarque
      (L'Assemblée décrète le renvoi de la lettre et du mémoire au comité milit... (L'Assemblée décrète le renvoi de la lettre et du mémoire au comité militaire.)
      Locuteur: Lamarque
      2° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, sur une réclamation du sieur de Croy, auprès du directoire du départeme... 2° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, sur une réclamation du sieur de Croy, auprès du directoire du département du Nord; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lamarque
      « M. de Croy réclame, auprès du directoire du d...
      ...cercueils et mausolées érigés aux frais de sa famille dans l'église collégiale de Condé, où sont déposées les cendres de ses auteurs.
      « M. de Croy réclame, auprès du directoire du département au Nord, les cercueils et mausolées érigés aux frais de sa famille dans l'église collégiale de Condé, où sont déposées les cendres de ses auteurs.
      Locuteur: Lamarque
      ...lée renvoie cette réclamation au comité de l'extraordinaire des finances.) (L'Assemblée renvoie cette réclamation au comité de l'extraordinaire des finances.)
      Locuteur: Lamarque
      3° Lettre de M. Cahier de Gerville, minisire de l'intérieur, à laquelle est jointe une délibération du directoire du département de, la Côte-d'Or relative à un emprunt à contracter par la ville de Se-mur; cette lettre est ainsi conçue : 3° Lettre de M. Cahier de Gerville, minisire de l'intérieur, à laquelle est jointe une délibération du directoire du département de, la Côte-d'Or relative à un emprunt à contracter par la ville de Se-mur; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lamarque
      « J'ai l'honneur de vous adresser une délibération prise par la municipalité de Semur-en-Auxois, le 30 septembre 1791, qui vient de m'être adressée par les administrateurs du directoire du département de la Gôte-d'Or et dont l'objet est d'obte...
      ... employées à faire un approvisionnement de blé afin d'assurer la subsistance des h...
      « J'ai l'honneur de vous adresser une délibération prise par la municipalité de Semur-en-Auxois, le 30 septembre 1791, qui vient de m'être adressée par les administrateurs du directoire du département de la Gôte-d'Or et dont l'objet est d'obtenir pour cette ville la permission d'emprunter 10,000 livres pour être employées à faire un approvisionnement de blé afin d'assurer la subsistance des habitants jusqu'à la récolte prochaine.
      Locuteur: Lamarque
      ...ettre et les pièces y jointes au comité de commerce.) (L'Assemblée renvoie cette lettre et les pièces y jointes au comité de commerce.)
      Locuteur: Lamarque
      4° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, par laquelle il rappelle à...
      ...son prédécesseur lui avait déjà exposée de procurer des avances à différents départements pour les travaux de leurs routes; cette lettre est ainsi co...
      4° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, par laquelle il rappelle à l'Assemblée nationale la nécessité que son prédécesseur lui avait déjà exposée de procurer des avances à différents départements pour les travaux de leurs routes; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lamarque
      « J'ai eu l'honneur de vous écrire, le 5 du mois dernier, pour...
      ...on prédécesseur avait mis sous les yeux de l'Assemblée nationale,
      « J'ai eu l'honneur de vous écrire, le 5 du mois dernier, pour vous rappeler que mon prédécesseur avait mis sous les yeux de l'Assemblée nationale,
      Locuteur: Lamarque
      ... par lequel il établissait la nécessité de procurer des avances à différents départements pour les travaux de leurs routes, et que ce mémoire avait é...
      ...au comité d'agriculture. J'ai l'honneur de vous observer qu'il est instant que l'A...
      le 2 décembre, précédent, un rapport par lequel il établissait la nécessité de procurer des avances à différents départements pour les travaux de leurs routes, et que ce mémoire avait été renvoyé au comité d'agriculture. J'ai l'honneur de vous observer qu'il est instant que l'Assemblée nationale veuille bien s'en occuper.
      Locuteur: Lamarque
      5° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, qui annonce que M. Gérard,... 5° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, qui annonce que M. Gérard, l'un des officiers du vingtième régiment décrétés d'accusation, n'a pu être tra...
      Locuteur: Lamarque
      6° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, qui fait parvenir à l'Asse...
      ...demande formulée par le conseil général de la commune de Versailles en faveur de son hôpital; cette lettre est ainsi con...
      6° Lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, qui fait parvenir à l'Assemblée nationale plusieurs pièces relatives à une demande formulée par le conseil général de la commune de Versailles en faveur de son hôpital; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lamarque
      « J'ai l'honneur de vous envoyer toutes les pièces relatives à une demande formée par le conseil général de la commune de Versailles, en faveur de son hôpital. Cette demande étant susceptible de très grands détails, j'ai cru que l'obj... « J'ai l'honneur de vous envoyer toutes les pièces relatives à une demande formée par le conseil général de la commune de Versailles, en faveur de son hôpital. Cette demande étant susceptible de très grands détails, j'ai cru que l'objet .demandait à être développé dans un mémoire.
      Locuteur: Lamarque
      7° Lettre de M. Duport, ministre de la justice, qui envoie à l'Assemblée plusieurs pièces qui contiennent des observations de la part du directoire du département de...
      ..., portant circonscription des paroisses de la ville et du district de Tarascon. Il demande un nouveau décret ...
      7° Lettre de M. Duport, ministre de la justice, qui envoie à l'Assemblée plusieurs pièces qui contiennent des observations de la part du directoire du département des Bouches-du-Rbône, sur des erreurs qui se sont glissées dans un décret rendu le 14 septembre dernier, portant circonscription des paroisses de la ville et du district de Tarascon. Il demande un nouveau décret pour réformer les erreurs qui se sont glissées dans le premier.
      Locuteur: Lamarque
      ...'Assemblée renvoie les pièces au comité de division.) (L'Assemblée renvoie les pièces au comité de division.)
      Locuteur: Lamarque
      8° Lettre de Maximilien Capy, brigadier au neuvième ...
      ...cheval, qui, après avoir fait l'hommage de son sang à la patrie, lui offre trois d...
      8° Lettre de Maximilien Capy, brigadier au neuvième régiment des chasseurs à cheval, qui, après avoir fait l'hommage de son sang à la patrie, lui offre trois doubles louis; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Lamarque
      ... général Rochambeau a dit qu'il fallait de l'or pour faire la guerre ; puisque nous sommes menacés de la guerre, je viens offrir mon or à la « Le général Rochambeau a dit qu'il fallait de l'or pour faire la guerre ; puisque nous sommes menacés de la guerre, je viens offrir mon or à la

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 193
      Locuteur: Lamarque
      « Je supplie l'Assemblée nationale de me permettre d'offrir, dans le temple d...
      ...oubles louis que, suivant les principes de notre brave général Rochambeau, j'ai ré...
      ...voir l'honneur et la douce satisfaction de fournir mon contingent pour les besoins de la patrie.
      « Je supplie l'Assemblée nationale de me permettre d'offrir, dans le temple delà liberté, trois doubles louis que, suivant les principes de notre brave général Rochambeau, j'ai réservés, afin d'avoir l'honneur et la douce satisfaction de fournir mon contingent pour les besoins de la patrie.
      Locuteur: Lamarque
      ...profond respect, Monsieur le Président, de votre dignité, le très fidèle serviteur... « Je suis avec le plus profond respect, Monsieur le Président, de votre dignité, le très fidèle serviteur.
      Locuteur: Lamarque
      « A Rambouillet, le 3 février 1792, de l'an troisième. « A Rambouillet, le 3 février 1792, de l'an troisième.
      Locuteur: Lamarque
      ...e : Déjà nous avons reçu plusieurs dons de cette nature, et je dois observer que 6...
      ...ier sont 6,001) livres pour un maréchal de camp. Je demande qu'il soit fait mention très honorable de cet hommage, que la lettre soit insérée...
      Un membre : Déjà nous avons reçu plusieurs dons de cette nature, et je dois observer que 6 louis pour un brigadier sont 6,001) livres pour un maréchal de camp. Je demande qu'il soit fait mention très honorable de cet hommage, que la lettre soit insérée au procès-verbal et qu'un extrait du procès-verbal soit envoyé à ce brave briga...
      Locuteur: Lamarque
      ...ète la mention honorable et l'insertion de la lettre au procès-verbal et qu'un ext... (L'Assemblée accepte l'hommage, décrète la mention honorable et l'insertion de la lettre au procès-verbal et qu'un extrait du procès-verbal sera adressé à M. Capy.)
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...aires nationaux parisiens, qui refusent de l'argent pour leur paye, et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1)....
      ...oir vous annoncer, et je sais avec bien de la satisfation, que non seulement le bataillon des volontaires du département de l'Aube, qui est aux frontières, a pris ...
      ...ecture, qui ne lui prendra pas beaucoup de temps, je la lui ferais sur-le-champ.
      ... jours, l'Assemblée a décerné un juste tribut d'éloges à un bataillon des volontaires nationaux parisiens, qui refusent de l'argent pour leur paye, et se contentent de la monnaie que la nation a adoptée (1). Je crois devoir vous annoncer, et je sais avec bien de la satisfation, que non seulement le bataillon des volontaires du département de l'Aube, qui est aux frontières, a pris la même détermination, mais qu'il a adressé à l'armée une lettre absolument conforme à ces principes. Si l'Assemblée jugeai| convenable d'en entendre la lecture, qui ne lui prendra pas beaucoup de temps, je la lui ferais sur-le-champ.
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      Un grand nombre de membres : Oui ! oui ! Un grand nombre de membres : Oui ! oui !
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      « Adresse des volontaires du bataillon de VAube à leurs frères d'armes. » « Adresse des volontaires du bataillon de VAube à leurs frères d'armes. »
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...s résolutions plus conformes à l'esprit de patriotisme qui anime toute l'armée fra... ...e ce feu dont nos frères sont embrasés, et qu'elle serait bientôt effacée par des résolutions plus conformes à l'esprit de patriotisme qui anime toute l'armée française.
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      « Soutiens de la liberté, vous avez demandé la guerre à grands cris; vous brûlez tous de vous mesurer contre les tyrans et leurs...
      ... sourde qui mine l'intérieur, la guerre de l'agiotage. Eh bien, la force armée peu...
      ... est le mauvais citoyen qui osera faire de honteuses spéculations sur la subsistance des défenseurs de la patrie?
      « Soutiens de la liberté, vous avez demandé la guerre à grands cris; vous brûlez tous de vous mesurer contre les tyrans et leurs satellites ; et votre bravoure les a convaincus que cette guerre leur serait fatale. Aussi en ont-ils redouté les approches. Mais ils ont compté davantage sur la guerre sourde qui mine l'intérieur, la guerre de l'agiotage. Eh bien, la force armée peut seule mettre un terme à celle-ci. Où est le mauvais citoyen qui osera faire de honteuses spéculations sur la subsistance des défenseurs de la patrie?
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...menaces, bravons aussi leurs perfidies. De quelque manière qu'ils veuillent nous attaquer, attendons de pied ferme et apprenons-leur que le sacrifice de notre vie n'est pas le seul que nous ay... ...uons encore une fois les manœuvres impies des traîtres. Après avoir bravé leurs menaces, bravons aussi leurs perfidies. De quelque manière qu'ils veuillent nous attaquer, attendons de pied ferme et apprenons-leur que le sacrifice de notre vie n'est pas le seul que nous ayons su faire.
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      (Suivent les signatures de tous les officiers, sous-% officiers et... (Suivent les signatures de tous les officiers, sous-% officiers et soldats du bataillon.)
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...norable et l'insertion au procès-verbal de la lettre circulaire des volontaires du département de l'Aube.) (L'Assemblée décrète la mention honorable et l'insertion au procès-verbal de la lettre circulaire des volontaires du département de l'Aube.)
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      ...é, Messieurs, à l'égard des volontaires de Paris, l'envoi d'un extrait de votre procès-verbal à ces braves soldats, comme une marque de votre satisfaction. Peut-être jugerez-vous dans votre sagesse que vous devez traiter de la même manière le bataillon de l'Aube. (Oui! oui!—Applaudissements.) Vous avez ordonné, Messieurs, à l'égard des volontaires de Paris, l'envoi d'un extrait de votre procès-verbal à ces braves soldats, comme une marque de votre satisfaction. Peut-être jugerez-vous dans votre sagesse que vous devez traiter de la même manière le bataillon de l'Aube. (Oui! oui!—Applaudissements.)
      Locuteur: Regnault-Beaucaron
      (L'Assemblée décrète l'envoi de l'extrait de son procès-verbal aux volontaires du département de l'Aube.) (L'Assemblée décrète l'envoi de l'extrait de son procès-verbal aux volontaires du département de l'Aube.)
      Locuteur: Gay-de-Vernon
      ...ndre du second bataillon du département de la Haute-Vienne en garnison à Vaille. I...
      ...Depuis 3 mois qu'on lui fait la retenue de 3 sous par jour pour son équipement, il...
      .... Muret, lieutenant-colonel, commandant de ce bataill n. J'offre de vous en faire la lecture. (Oui! oui!)
      J'ai des nouvelles bien moins satisfaisantes à vous apprendre du second bataillon du département de la Haute-Vienne en garnison à Vaille. Il y a eu un petit mouvement dans ce bataillon, mouvement repréhensible en soi, mais bien excusable par les motifs qui l'ont provoqué. Depuis 3 mois qu'on lui fait la retenue de 3 sous par jour pour son équipement, il est encore dans un dénuement absolu, même des choses les plus nécessaires, comme vous allez le voir par la lettre suivante, qui m'est adressée par M. Muret, lieutenant-colonel, commandant de ce bataill n. J'offre de vous en faire la lecture. (Oui! oui!)
      Locuteur: Gay-de-Vernon
      ... à mon arrivée les 4 compagnies dénuées de tout, principalement quant à l'équipeme... « J'ai trouvé à mon arrivée les 4 compagnies dénuées de tout, principalement quant à l'équipement. Les hommes sont presque nus; la plupart n'ont d'autre linge que celui qu'ils...
      ...Qu'avons-nous appris ? Que quelques-uns de nos frères refusaient la nouvelle monnaie de l'Empire, aujourd'hui le seul espoir de nos finances. Amis, nous n'avons pu le ...
      ...ous persuader que ceux qui avaient juré de verser leur sang pour la bonne cause, v...
      ...espérances, combleraient ainsi les vœux de nos plus cruels ennemis. S'il nous eût ...
      « Qu'avons-nous appris ? Que quelques-uns de nos frères refusaient la nouvelle monnaie de l'Empire, aujourd'hui le seul espoir de nos finances. Amis, nous n'avons pu le croire ; nous n'avons pu nous persuader que ceux qui avaient juré de verser leur sang pour la bonne cause, voulussent servir d'instrument à la rage des pervers. Nous n'avons pu nous imaginer que ces braves guerriers, en qui la patrie a mis ses plus chères espérances, combleraient ainsi les vœux de nos plus cruels ennemis. S'il nous eût été possible d'ajou- (1) Vov. ci-dessus, séance du vendredi 3 février 1792, page...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 194
      Locuteur: Thuriot
      sur la question de savoir si elle a le droit de faire tous les actes qui tiennent à la surveillance que la Constitution lui ordohne. Je-crois que-cette surveil...
      ... contre eux principalement que le droit de surveillance vous a été délégué, et il serait un peu singulier de croire que les ministres nous donneront eux-mêmes des preuves de leurs prévarications et qu'ils ne color...
      sur la question de savoir si elle a le droit de faire tous les actes qui tiennent à la surveillance que la Constitution lui ordohne. Je-crois que-cette surveillance serait vraiment dérisoire si nous rite pouvions surveiller les choses que par l'intermédiaire des ministres, car c'est contre eux principalement que le droit de surveillance vous a été délégué, et il serait un peu singulier de croire que les ministres nous donneront eux-mêmes des preuves de leurs prévarications et qu'ils ne coloreront pas d'un vernis trompeur les tableaux qu'ils auront à nous présenter sur l...
      Locuteur: Basire
      ...enlever chaque jour des défenseurs à la Constitution et creuser l'abîme où voudraient la plo...
      ...olument que 1 Assemblée trouve un moyen de contrôler les éclaircissements qui nous...
      ...onc que les comités militaire et autres de cette nature soient autorisés à écrire ...
      ... des personnes à qui ils trouveront bon de s'adresser, ce qui se passe sur les lie...
      ...redits par les lettres que nous recevons des départements. Ils semblent vouloir enlever chaque jour des défenseurs à la Constitution et creuser l'abîme où voudraient la plonger ses plus cruels ennemis. Il faut absolument que 1 Assemblée trouve un moyen de contrôler les éclaircissements qui nous sont donnés par les ministres, si nous voulons connaître le véritable état des choses. Je demande donc que les comités militaire et autres de cette nature soient autorisés à écrire pour savoir des personnes à qui ils trouveront bon de s'adresser, ce qui se passe sur les lieux et en faire ensuite le rapport à l'Assemblée.
      Locuteur: Basire
      ...r exécutif. Il est permis à l'Assemblée de prendre des informations, de rechercher la vérité, car il serait absurde que la Constitution, qui lui a ordonné de surveiller les ministres, lui eût refus...
      ..., je dois vous rappeler que le ministre de la guerre vous a dit, u y a quelques jours, que le passage de Bayonne à Fontarabie était gardé par 9,...
      ...ui qu'il n'y a dans ces postes pas plus de 1,200 hommes. Pour que l'Assemblée nati...
      J'observe que ce n'est pas là usurper sur le pouvoir exécutif. Il est permis à l'Assemblée de prendre des informations, de rechercher la vérité, car il serait absurde que la Constitution, qui lui a ordonné de surveiller les ministres, lui eût refusé les moyens d'exercer cette surveillance. Pour appuyer ces observations par des faits, je dois vous rappeler que le ministre de la guerre vous a dit, u y a quelques jours, que le passage de Bayonne à Fontarabie était gardé par 9,000 hommes, et cependant on sait aujourd'hui qu'il n'y a dans ces postes pas plus de 1,200 hommes. Pour que l'Assemblée nationale ne soit plus trompée à l'avenir, il est important qu'elle autorise ses dif...
      Locuteur: Thuriot
      .... Basire, que tous vos comités, chargés de la préparation de vos décrets, soient autorisés à prendre...
      ...utes les parties et sur tous les points de l'Empire pour vous aider dans les actes de surveillance que vous devez faire. Il e...
      Je demande donc, comme M. Basire, que tous vos comités, chargés de la préparation de vos décrets, soient autorisés à prendre des renseignements' dans toutes les parties et sur tous les points de l'Empire pour vous aider dans les actes de surveillance que vous devez faire. Il est temps que nous voyions par nous-mêmes, puisqu'on nous trompe partout. (Vifs a...
      Locuteur: Gérardin
      Quand M. Basire a fait la motion de charger vos comités de correspondre avec les corps administrat...
      ...principes. L'observation la plus fidèle de la Constitution est le seul moyen ae résister aux orages ; et nous deviendrions bientôt victimes de notre propre zèle, si nous introduision...
      ...pouvoir qui ne serait pas établi par la Constitution. Vos comités ne-doivent exercer aucune ...
      ...nt un caractère légal ni reconnu par la Constitution ; ils sont un moyen préparatoire pour v...
      Quand M. Basire a fait la motion de charger vos comités de correspondre avec les corps administratifs et les différentes personnes dont ils pourraient obtenir des renseignements,...
      ...tion pût être appuyée. Plus les dangers augmentent, plus on doit s'attacher aux principes. L'observation la plus fidèle de la Constitution est le seul moyen ae résister aux orages ; et nous deviendrions bientôt victimes de notre propre zèle, si nous introduisions dans le sein ae r Assemblée nationale un nouveau pouvoir qui ne serait pas établi par la Constitution. Vos comités ne-doivent exercer aucune autorité ; ils n'ont point un caractère légal ni reconnu par la Constitution ; ils sont un moyen préparatoire pour vos différents travaux; aucun pouvoir constitué ne peut les reconnaître, ni, par ...
      Locuteur: Gay-de-Vernon
      ...oyant qùe le département et le ministre la guerre se jouent entièrement des vol...
      ...ar le décret, moyennant 3 sols par jour de retenue à chaque homme. MM. les capitaines, dis-je, n'ayant pas de fonds suffisants pour faire des avances...
      ...re aux volontaires une deuxième retenue de 3 sols pour leur procurer, par ce moyen...
      ...ubles. J'ai été obligé d'aller piano et de chasser quatre mauvais sujets qui excit...
      ...a eu une petite insurrection les 30 et 31 du mois dernier. MM. les capitaines, voyant qùe le département et le ministre la guerre se jouent entièrement des volontaires et ae ceux qui les commandent puisqu'ils ne veulent pas accorder d'argent pour leur acheter chemises, bas, souliers, culottes, chapeaux, comme il est porté par le décret, moyennant 3 sols par jour de retenue à chaque homme. MM. les capitaines, dis-je, n'ayant pas de fonds suffisants pour faire des avances, avaient voulu faire aux volontaires une deuxième retenue de 3 sols pour leur procurer, par ce moyen, les nippes les plus nécessaires. Cette détermination a occasionné quelques troubles. J'ai été obligé d'aller piano et de chasser quatre mauvais sujets qui excitaient les autres. »
      Locuteur: Gay-de-Vernon
      ...t honteux qu'à l'époque où nous sommes, de semblables plaintes nous soient adressé... Il est vraiment honteux qu'à l'époque où nous sommes, de semblables plaintes nous soient adressées. Je pourrais faire une motion particulière relativement à ce bataillon, mais ...
      Locuteur: Thuriot
      ...t coupable lui-même et se rend complice de la violation de la loi. Ainsi, dans la circonstance particulière dont il s'agit, de quelque manière que vous envisagiez la ...
      ...lée nationale a à reprocher au ministre de la guerre de n'avoir pas fait, ou fait faire par les...
      ...ntaires n'assiégeassent pas F Assemblée de leurs réclamations, qui sont très légit...
      ...inistre doit les rappeler à leur devoir, et s'il ne le fait pas, alors il devient coupable lui-même et se rend complice de la violation de la loi. Ainsi, dans la circonstance particulière dont il s'agit, de quelque manière que vous envisagiez la chose, il est certain que l'Assemblée nationale a à reprocher au ministre de la guerre de n'avoir pas fait, ou fait faire par les corps administratifs, toutes les diligences nécessaires pour qué les gardes nationaux volontaires n'assiégeassent pas F Assemblée de leurs réclamations, qui sont très légitimes et très fondées,

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 195
      Locuteur: Gérardin
      ...s occasions. Je prie chacun des membres de l'Assemblée d'examiner impartialement cette question, de se rappeler la puissance qu'avaient usurpée les Comités de l'Assemblée constituante.il n'est aucun de nous qui n'ait souvent gémi sur cette multitude de décisions contradictoires qui entravaie...
      ...ne chose aussi dangereuse, et la motion de M. Basire n'aurait pas d'autre but; quo...
      ...blée, se conformant aux principes ae la Constitution, écarte par la question préalable la motion de M.- Basire.
      ...ux principes que j'ai avancés et qiie je soutiendrai et défendrai dans toutes les occasions. Je prie chacun des membres de l'Assemblée d'examiner impartialement cette question, de se rappeler la puissance qu'avaient usurpée les Comités de l'Assemblée constituante.il n'est aucun de nous qui n'ait souvent gémi sur cette multitude de décisions contradictoires qui entravaient l'exécution dés lois et sur les circonstances maiheureusës qui forçaient les ...
      ... sous l'autorité arbitraire des comités. Je crois que personne ne veut ramener une chose aussi dangereuse, et la motion de M. Basire n'aurait pas d'autre but; quoique j'imagine qu'une telle pensée n'entre pas dans son cœur, les effets en seraient absolument -les mêmes. Je demande dônc que l'Assemblée, se conformant aux principes ae la Constitution, écarte par la question préalable la motion de M.- Basire.
      Locuteur: Lecointe-Puyravean
      ...chera pas d'appuyer fortement la motion de M. Basire. Je ne pense pas, en effet, que la Constitution s'oppose à ce que nos comités soient chargés de prendre des renseignements et des informations pour s'assurer de l'exactitude des comptes qui nous sont ...
      ...ationale a été créée pour surveiller la Constitution et tous les agents tant élus par le peu...
      ...if; mais pour surveiller, elle a besoin de correspondre avec les corps administrat...
      ...eut être suivie que par un petit nombre de personnes, il est évident qu'elle doit déléguer les fonctions de la correspondance à des comités. Je ne ...
      ...s ont, sans doute, le droit et le désir de méconnaître les décisions que les comités se.permettraient de prendre; mais ils ne peuvent méconnaître le pouvoir qu'a l'Assemblée nationale de charger quelques-uns de ses membres de prendre des renseignements, lorsqu'on v...
      ... faits aussi graves, lorsqu'on vous dit de toutes parts que la négligence des agen...
      ...ublique en danger. Je crois donc que la Constitution ne s'oppose pas à la motion ae M. Basir...
      ...magè aux principes généraux posés par M. Gérardin; mais ce qu'il a dit ne m'empêchera pas d'appuyer fortement la motion de M. Basire. Je ne pense pas, en effet, que la Constitution s'oppose à ce que nos comités soient chargés de prendre des renseignements et des informations pour s'assurer de l'exactitude des comptes qui nous sont rendus par les ministres; elle les y autorise au contraire. En effet, l'Assemblée nationale a été créée pour surveiller la Constitution et tous les agents tant élus par le peuple qu'élus par le pouvoir exécutif; mais pour surveiller, elle a besoin de correspondre avec les corps administratifs, et si l'Assemblée ne peut exercer sa surveillance que par des correspondanc...
      ...e l'état des choses; si, d'un autre côté, il est vrai qu'une correspondance ne peut être suivie que par un petit nombre de personnes, il est évident qu'elle doit déléguer les fonctions de la correspondance à des comités. Je ne dis pas que les comités doivent rendre des décisions. Les corps administratifs ont, sans doute, le droit et le désir de méconnaître les décisions que les comités se.permettraient de prendre; mais ils ne peuvent méconnaître le pouvoir qu'a l'Assemblée nationale de charger quelques-uns de ses membres de prendre des renseignements, lorsqu'on vous dénonce des faits aussi graves, lorsqu'on vous dit de toutes parts que la négligence des agents du pouvoir exécutif met la chose publique en danger. Je crois donc que la Constitution ne s'oppose pas à la motion ae M. Basire et je l'appuie fortement. (Vifs applaudissements dans les tribunes.)
      Locuteur: Goujon
      ... nécessairement le pouvoir exécutif. La Constitution a donné au Corps législatif un moyen bi...
      ...tes, reijdre les ministres responsables de leur négligence et les obliger à rendre...
      ...ents respectifs. Voilà une mesure ti*ès constitutionnelle, très légale et la seule que vous puissiez adopter. Au reste, je demande le renvoi de la motion de M. Basire au comité de législa.- ' tion qui examinera si elle ...
      ...vec les corps administratifs, les municipalités et les individus, nous entravons nécessairement le pouvoir exécutif. La Constitution a donné au Corps législatif un moyen bien facile d'exercer sa surveillance, il doit ouvrir sa barre à tous les pétitionnaires, rece-' voir toutes les plaintes, reijdre les ministres responsables de leur négligence et les obliger à rendre compte. Je voudrais que tous les ministres eussent chacun un jour, par semaine, pour venir rendre compte des faits relatifs à leurs départements respectifs. Voilà une mesure ti*ès constitutionnelle, très légale et la seule que vous puissiez adopter. Au reste, je demande le renvoi de la motion de M. Basire au comité de législa.- ' tion qui examinera si elle blesse ou non les principes.
      Locuteur: Lamarque
      Ce que vient de dire M. le Pré? sident doit d autant pl...
      ... elle. Par exemple^ lorsqu'il s'est agi de prendre des mesures sur les troubles religieux, l'Assemblée a autorisé le comité de législation à prendre des renseignement...
      ... en mettant sans cesse en opposition la Constitution avec la véritable liberte, avec la surv...
      ...u Corps législatif, que l'on sape cette Constitution jusque dans ses fondements. C'est, au c...
      ...arce que nous pensons que les principes de la véritable liberté ne sont point en o...
      ...laudissements.) J'appuie donc la motion de M. Basire.
      Ce que vient de dire M. le Pré? sident doit d autant plus déterpniner l'Assemblée, que le décret qu'il lui a rappelé a été déjà exécuté par elle. Par exemple^ lorsqu'il s'est agi de prendre des mesures sur les troubles religieux, l'Assemblée a autorisé le comité de législation à prendre des renseignements auprès des divers départements. Il en a pris, il en a reçu et l'Assemblée a statué d'après ces renseignements. C'est en mettant sans cesse en opposition la Constitution avec la véritable liberte, avec la surveillance attribuée au Corps législatif, que l'on sape cette Constitution jusque dans ses fondements. C'est, au contraire, parce que nous l'aimons, parce que nous pensons que les principes de la véritable liberté ne sont point en opposition avec elle, que nous nous montrons ses véritables amis en exerçant une surveillance sévère. (Applaudissements.) J'appuie donc la motion de M. Basire.
      Locuteur: Duhem
      Bien loin que la motion de M. Basire soit contraire à la Constitution, elle n'en est qu'un corollaire. La Constitution nous ordonne de surveiller les agents du pouvoir exécut...
      ...t qu'il faut veiller suivant les formes constitutionnelles, c'est comme si l'on voulait nous oblig...
      ...leur lui-même. Je demande que la motion de M. Basire soit adoptée.
      Bien loin que la motion de M. Basire soit contraire à la Constitution, elle n'en est qu'un corollaire. La Constitution nous ordonne de surveiller les agents du pouvoir exécutif. On nous dit qu'il faut veiller suivant les formes constitutionnelles, c'est comme si l'on voulait nous obliger à voir les ministres par les yeux mêmes des ministres et à faire arrêter le voleur par le voleur lui-même. Je demande que la motion de M. Basire soit adoptée.
      Locuteur: Gérardin
      Celui qui a appris les principes de la liberté à l'école ae Jean-Jacques, c...
      ...à la patrie, le caractère imperturbable de la vérité et il est inaccessible à l'influence des murmures et des hûéps de quelque part qu'ils viennent; mais, ce ...
      ...islatif, et il doit à sa propre dignité de réprimer des murmures séditieux qui fin...
      Celui qui a appris les principes de la liberté à l'école ae Jean-Jacques, celui-là doit porter dans les discussions qu'il croit utiles à la patrie, le caractère imperturbable de la vérité et il est inaccessible à l'influence des murmures et des hûéps de quelque part qu'ils viennent; mais, ce qui peut être méprisé par un individu, ne doit pas être indifférent au Corps législatif, et il doit à sa propre dignité de réprimer des murmures séditieux qui finiraient par perdre la chose publique. (Vifs applaudissements a droite.)
      Locuteur: Gérardin
      ...lusieurs membres renouvellent la motion de rappeler les tribunes au respect dû à l... Plusieurs membres renouvellent la motion de rappeler les tribunes au respect dû à l'Assemblée; ils-sont interrompus par des murmures.
      Locuteur: Le Président
      Je vais faire faire la lecture de ce décret. Je vais faire faire la lecture de ce décret.
      Locuteur: Mathieu
      Bumas s'oppose à la clôture de la discussion. Bumas s'oppose à la clôture de la discussion.
      Locuteur: Mathieu Dumas
      ...es. La question préalable sur la motion de M. Basire. et quelques membres. La question préalable sur la motion de M. Basire.
      Locuteur: Basire
      ...t comme si vous défendiez à l'Assemblée de voir clair. (Bruit.) C'est comme si vous défendiez à l'Assemblée de voir clair. (Bruit.)
      Locuteur: Duhem, Charlier
      et autres membres de' et autres membres de'

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 196
      Locuteur: Delacroix
      ...Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français é...
      ...-devant contrôleur général des finances de France, Laqueuille l'aîné et Grégoire Riquetti, se sont montrés les principaux agents de cette conspiration. Ils ont répandu des...
      ...euple français et sur son adhésion à la Constitution, sur la pureté des intentions de ses représentants et sur la sincérité de l'acceptation de la Constitution par le roi. Ils ont provoqué l'émigrati...
      ...re la France, susciter dans l'intérieur de l'Empire des troubles et la rébellion contre la loi et les pouvoirs constitués, tenté de séduire les différents agents de la force publique, et fait faire des enrôlements, au nom du roi, jusque dans le sein de la France. > « Tous ces faits sont noto...
      ...onséquence, elle accuse, par le présent acte, devant la haute cour nationale, Louis-...
      ...e nationale constituante, tous prévenus de complots et d'attentats contre la sûreté générale de l'Etat et delà Constitution. »
      « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française, par des Français émigrés. Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes • français ; Calonne, ci-devant contrôleur général des finances de France, Laqueuille l'aîné et Grégoire Riquetti, se sont montrés les principaux agents de cette conspiration. Ils ont répandu des doutes sur la volonté du peuple français et sur son adhésion à la Constitution, sur la pureté des intentions de ses représentants et sur la sincérité de l'acceptation de la Constitution par le roi. Ils ont provoqué l'émigration, fait des armements, réclamé des secours auprès des puissances étrangères pour soutenir cette ligue contre la France, susciter dans l'intérieur de l'Empire des troubles et la rébellion contre la loi et les pouvoirs constitués, tenté de séduire les différents agents de la force publique, et fait faire des enrôlements, au nom du roi, jusque dans le sein de la France. > « Tous ces faits sont notoires, l'Europe entière en a été témoin. L'Assemblée nationale, dans sa séance du 2 janvier dernier (i) a décrété qu'il y avait lieu à accusation, et en conséquence, elle accuse, par le présent acte, devant la haute cour nationale, Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français ; C...
      ...queuille l'aîné, Grégoire Riquetti, l'un et l'autre anciens députés à l'Assemblée nationale constituante, tous prévenus de complots et d'attentats contre la sûreté générale de l'Etat et delà Constitution. »
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française par des français ém...
      ...ourbon, princes français, sont prévenus de s'en être montrés publiquement les chef...
      ...-devant contrôleur général des finances de France, Jean-Baptiste Laqueuille l'aîné...
      ...e constituante, sont également prévenus de s'être montrés les principaux agents de cette conspiration, d'avoir répandu des...
      ...euple français et sur son adhésion à la Constitution, sur la pureté des intentions de ses représentants et sur la sincérité de l'acceptation de la Constitution par le roi, d'avoir provoqué l'émigrati...
      ...ntre la France, excité dans l'intérieur de l'Empire des troubles et la rébellion contre la loi et les .pouvoirs constitués, tenté de séduire les différents agents de la force publique et fait faire des enrôlements, au nom du roi, jusque dans le sein de la France. L'Assemblée nationale, dans ...
      ...onséquence, elle accuse, par 1e présent acte, devant la haute cour nationale, Louis-...
      ...-devant contrôleur-général des finances de France, Jean-Baptiste Laqueuille l'aîné...
      ...nationale constituante et tous prévenus de complot et de conspiration contre la sûreté générale de l'Etat et la Constitution. »
      « Une conspiration a été formée contre la Constitution et la liberté de la nation française par des français émigrés : Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français, sont prévenus de s'en être montrés publiquement les chefs ; Charles-Alexandre Calonne, ci-devant contrôleur général des finances de France, Jean-Baptiste Laqueuille l'aîné et Grégoire Riquetti, l'un et l'autre députés à l'Assemblée nationale constituante, sont également prévenus de s'être montrés les principaux agents de cette conspiration, d'avoir répandu des doutes sur la volonté du peuple français et sur son adhésion à la Constitution, sur la pureté des intentions de ses représentants et sur la sincérité de l'acceptation de la Constitution par le roi, d'avoir provoqué l'émigration, fait des armements, réclamé des secours auprès des puissances étrangères pour soutenir cette ligue contre la France, excité dans l'intérieur de l'Empire des troubles et la rébellion contre la loi et les .pouvoirs constitués, tenté de séduire les différents agents de la force publique et fait faire des enrôlements, au nom du roi, jusque dans le sein de la France. L'Assemblée nationale, dans sa séance du 2 janvier dernier, a décrété qu'il y avait lieu à accusation contre ces conspirateurs et, en conséquence, elle accuse, par 1e présent acte, devant la haute cour nationale, Louis-Stanislas-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph Bourbon, princes français, Charles-Alexandre Calonne, ci-devant contrôleur-général des finances de France, Jean-Baptiste Laqueuille l'aîné et Grégoire Riquetti, l'un et l'autre anciens députés à l'Assemblée nationale constituante et tous prévenus de complot et de conspiration contre la sûreté générale de l'Etat et la Constitution. »
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...s et quelques autres corrections ; puis l'acte d'accusation.) (L'Assemblée adopte ces amendements et quelques autres corrections ; puis l'acte d'accusation.)
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      (Suit la teneur de cet acte d'accusation :) (Suit la teneur de cet acte d'accusation :)
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...om du comité des décrets, donne lecture de l'acte d'accusation contre les sieurs Chol-let...
      ...; Adhémar aîné; Larivière; Pierre-pont, de Saint-Marcouf ; Pargade; Herssavssen. Delssu; Mongon; Marchai de Chatte, officiers au 20e régiment d'inf...
      ...t audit régiment; Joseph Bonafos, homme de loi ; Pierre Blandinière, ci-devant pro...
      ...Autier; et-Don fils, tourneur, citoyens de Perpignan. (1) Cet acte d'accusation est ainsi conçu :
      Un membre, au nom du comité des décrets, donne lecture de l'acte d'accusation contre les sieurs Chol-let, lieutenant général, commandant la 10e division, Saillant, commandant le 12e ba...
      ...e ; Masseligne; Des Corbière ; Dulin ; Lupé; Mongon ;François Mont-justin; Duron; Adhémar aîné; Larivière; Pierre-pont, de Saint-Marcouf ; Pargade; Herssavssen. Delssu; Mongon; Marchai de Chatte, officiers au 20e régiment d'infanterie; Chapoulard, sergent audit régiment; Joseph Bonafos, homme de loi ; Pierre Blandinière, ci-devant procureur ; Vincent Boxader; François Molinier ; François Bertrand; François Boxader; François Corneille; Laurent Prats; Michel Autier; et-Don fils, tourneur, citoyens de Perpignan. (1) Cet acte d'accusation est ainsi conçu :
      Locuteur: Delacroix
      ...lusieurs membres renouvellent la motion de passer à l'ordre du jour en le motivant... Plusieurs membres renouvellent la motion de passer à l'ordre du jour en le motivant.
      Locuteur: Delacroix
      ...om du comité des décrets, donne lecture de Vacte d'accusation contre Louis-Stanis-... Un membre, au nom du comité des décrets, donne lecture de Vacte d'accusation contre Louis-Stanis-las-Xavier, Charles-Philippe et Louis-Joseph, princes français, Charles-Alexandr...
      Locuteur: Broussonnet
      ...iste des députés à la Constituante ceux de M. Laqueuille. Je demande que cette omi... nach royal, et sur la liste des députés à la Constituante ceux de M. Laqueuille. Je demande que cette omission soit réparée.
      Les noms patronymiques . de MM. Calonne et Laqueuille ne se trouvent pas inscrits sur cet acte d'accusation. On aura les noms patronymiques de M. Galonné dans l'Alma- (1) Voy. Archiv... Les noms patronymiques . de MM. Calonne et Laqueuille ne se trouvent pas inscrits sur cet acte d'accusation. On aura les noms patronymiques de M. Galonné dans l'Alma- (1) Voy. Archives parlementaires,lr séance du 2 janvier 1792, page 8.
      « Acte d'accusation contre les sieurs Chollet,... « Acte d'accusation contre les sieurs Chollet, lieutenant général, commandant la 10e division, (1) Voy. Archives parlementaire...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 197
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...quence, elle les accuse, par le présent acte, devant la haute cour nationale, comme prévenus de complot contre la sûreté de l'Etat. »» ...ce du 3 janvier, a déclaré qu'il y avait lieu à accusation contre eux ; en conséquence, elle les accuse, par le présent acte, devant la haute cour nationale, comme prévenus de complot contre la sûreté de l'Etat. »»
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      (L'Assemblée adopte la rédaction de cet acte d'accusation.) (L'Assemblée adopte la rédaction de cet acte d'accusation.)
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      gont, de Saint-Marcouf, Pargade, Hersaussen, elssu, Mongon, Marchai de Chatté, officiers au 20e régiment d'inf...
      ...t audit régiment, Joseph Bonafos, homme de loi ; Pierre Blandinières, ci-devant pr...
      ... Autier et Don fils, tourneur, citoyens de Perpignan.
      gont, de Saint-Marcouf, Pargade, Hersaussen, elssu, Mongon, Marchai de Chatté, officiers au 20e régiment d'infanterie, Chapoulard, sergent audit régiment, Joseph Bonafos, homme de loi ; Pierre Blandinières, ci-devant procureur; Vincent Boxader, François Corneille, Laurent Prats, Michel Autier et Don fils, tourneur, citoyens de Perpignan.
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...rocès-verbal, une lettre et une adresse de la municipalité de Perpignan des 6 et 8 décembre dernier, deux autres lettres du conseil de département des Pyrénées-Orientales et ...
      ...; copie d'une lettre écrite au ministre de la guerre et d'une dénonciation à l'accusateur public de Perpignan, par le procureur général-syndic du même département avec la lettre d'envoi de ces deux pièces, en date des 11 et 12 du même mois de décembre ; copie de deux lettres écrites par le sieur Chollet au ministre de la guerre, le 9, et de la réponse de celui-ci du 20 du même mois; une adress...
      ... faite le 15 décembre à la municipalité de Perpignan; par le sieur Gillet, garde-magasin d'artillerie et la lettre d'envoi de la municipalité du même jour; un extrait de procès-verbal de la municipalité de Toulouse, du 16 décembre, contenant l'audition de Pierre Gaubert, soldat au régiment ci-devant Cambresis, le tout lu à la séance de mardi soir 3 janvier 1792 par le rappor...
      « Un procès-verbal, une lettre et une adresse de la municipalité de Perpignan des 6 et 8 décembre dernier, deux autres lettres du conseil de département des Pyrénées-Orientales et procès-verbal d'une déclaration du sieur Chollet, en date des 7, 8 et 9 du même mois ; copie d'une lettre écrite au ministre de la guerre et d'une dénonciation à l'accusateur public de Perpignan, par le procureur général-syndic du même département avec la lettre d'envoi de ces deux pièces, en date des 11 et 12 du même mois de décembre ; copie de deux lettres écrites par le sieur Chollet au ministre de la guerre, le 9, et de la réponse de celui-ci du 20 du même mois; une adresse des sous-officiers, grenadiers et fusiliers du 20e ré* giment, ci-devant Cambresis, à l'Assemblée nationale, contenant 21 signatures ; copie d'une déclaration faite le 15 décembre à la municipalité de Perpignan; par le sieur Gillet, garde-magasin d'artillerie et la lettre d'envoi de la municipalité du même jour; un extrait de procès-verbal de la municipalité de Toulouse, du 16 décembre, contenant l'audition de Pierre Gaubert, soldat au régiment ci-devant Cambresis, le tout lu à la séance de mardi soir 3 janvier 1792 par le rapporteur du comité militaire :
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...nier, il s'est développé, dans la ville de Perpignan, un complot attentatoire à la sûreté de l'Etat ; que, malgré la réquisition adr...
      ... municipalité au commandant des troupes de ligne, dans la journée du 6, de consigner a l'instant la troupe ae lign...
      ...hollet avait donné dans la nuit l'ordre de faire transporter le 20e régiment en ar...
      ... c'est l'affaire d'une heure, peut-être de deux heures tout au plus; jusqu'à dix h...
      ...nous mettrons à la raison les habitants de Perpignan; que malgré la résistance fer...
      ...ciers et soldats à un ordre non précédé de réquisition légale et à l'insu de la municipalité et malgré la réquisition de consigner les officiers dans leur chamb...
      7 décembre dernier, il s'est développé, dans la ville de Perpignan, un complot attentatoire à la sûreté de l'Etat ; que, malgré la réquisition adressée par la municipalité au commandant des troupes de ligne, dans la journée du 6, de consigner a l'instant la troupe ae ligne dans le quartier et les officiers dans leur Chambre, le sieur Chollet avait donné dans la nuit l'ordre de faire transporter le 20e régiment en armes à la citadelle, ordre que le sieur Chollet est convenu avoir donné, alléguan...
      ... armes! mes amis; notre général est en prison ; partons, montons à la citadelle, c'est l'affaire d'une heure, peut-être de deux heures tout au plus; jusqu'à dix heures du matin, nous mettrons à la raison les habitants de Perpignan; que malgré la résistance ferme et pa-triotiqué qu'avaient opposée les sous-officiers et soldats à un ordre non précédé de réquisition légale et à l'insu de la municipalité et malgré la réquisition de consigner les officiers dans leur chambre, ceux-ci s'étaient retirés à la citadelle avec plusieurs citoyens suspects po...
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ... chasseurs, se fit délivrer 150 paquets de 20 cartouches à balle, 5 livres de poudre pour charger une pièce de 16 et une de 4 et tout ce qui était nécessaire pour ...
      ...s et que quelques coups ae fusil, tirés de la cita-
      8 heures du soir, le sieur Saillant, commandant le bataillon des chasseurs, se fit délivrer 150 paquets de 20 cartouches à balle, 5 livres de poudre pour charger une pièce de 16 et une de 4 et tout ce qui était nécessaire pour charger des canons et que quelques coups ae fusil, tirés de la cita-
      Locuteur: Bigot de Préameneu
      ...us d'attentat contre la sûreté générale de l'Etat ainsi que le sieur Chollet ; ... saisit les officiers et citoyens ci-dessus dénommés lesquels se trouvant prévenus d'attentat contre la sûreté générale de l'Etat ainsi que le sieur Chollet ;
      Locuteur: Thuriot
      ...aller prévenir le roi qu'une députation de l'Assemblée nationale se présentait. Au...
      ... au contraire, ce n'est pas un huissier de la chambre du roi qui est venu nous recevoir, mais un suisse de salle. Je lui ai demandé si c'était lui qui était chargé d'introduire la députation de l'Assemblée nationale. Il m'a répondu, non, que c'était l'huissier qui était de service. Nous lui avons dit de prévenir un huissier. Enfin, l'huissier...
      ...tenait dans un cabinet qui était à côté de cette chambre. Je lui ai dit que la loi...
      ...e nous était permis, pas plus qu'à lui, de l'enfreindre. Il m'a dit alors que l'usage était de conduire les députations dans une salle qui éiait au-dessous de la salle où nous étions et qu'on appela...
      ...au tout pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le ...
      ...que je persistais, en mon nom et au nom de mes collègues, à demander qu'on nous co...
      ..., ou plutôt dix minutes après, le garde de sceaux...
      ...rvenus à la seconde salle, l'huissier qui était à notre tête s'est détaché pour aller prévenir le roi qu'une députation de l'Assemblée nationale se présentait. Aux termes d'une loi du 17 juin, nous devions être introduits à l'instant dans la chambre du conseil. Bien au contraire, ce n'est pas un huissier de la chambre du roi qui est venu nous recevoir, mais un suisse de salle. Je lui ai demandé si c'était lui qui était chargé d'introduire la députation de l'Assemblée nationale. Il m'a répondu, non, que c'était l'huissier qui était de service. Nous lui avons dit de prévenir un huissier. Enfin, l'huissier étant arrivé, nous lui avons demandé quelle était son intention et s'il entenda...
      ...ntroduire la députation dans la chambre du conseil; que, d'ailleurs, le conseil tenait dans un cabinet qui était à côté de cette chambre. Je lui ai dit que la loi était précise, et qu'il ne nous était permis, pas plus qu'à lui, de l'enfreindre. Il m'a dit alors que l'usage était de conduire les députations dans une salle qui éiait au-dessous de la salle où nous étions et qu'on appelait la salle des ambassadeurs. Je lui ai répondu qu'apparemment ce qu'il appelait...
      ...un petit endroit qu'on nous avait peint comme un office et qui ne convenait pas au tout pour recevoir les représentants de la nation française; qu'au surplus, le lieu où l'on devait nous recevoir était indiqué précisément par la loi et que je persistais, en mon nom et au nom de mes collègues, à demander qu'on nous conduisît à la chambre du conseil. 11 m'a observé alors qu'il était obligé d'en ré...
      ...u auprès du roi qui était réellement occupé dans son conseil et alors, Messieurs, ou plutôt dix minutes après, le garde de sceaux...
      Locuteur: Thuriot
      .. hh bienî le ministre de la jus-, tice a paru et a aemandé à ent...
      ...cation. Je lui al dit qu'une députation de l'Assemblée nationale ne pouvait pas composer sur des droits fixes et qu'en ma qualité de député, je ne pouvais point entrer en c...
      ...nt d'accord, j'y ai accédé; le ministre de la justice nous a conduits dans la sall...
      ...e députation et une petite députation . de
      .. hh bienî le ministre de la jus-, tice a paru et a aemandé à entrer en explication. Je lui al dit qu'une députation de l'Assemblée nationale ne pouvait pas composer sur des droits fixes et qu'en ma qualité de député, je ne pouvais point entrer en conférence sur cet objet. Alors, il m'a demandé si, à titre d'amitié et à titre particulier, nous pourions conférer. Mes collègues étant parfaitement d'accord, j'y ai accédé; le ministre de la justice nous a conduits dans la salle qu'on nous avait d'abord indiquée. Ensuite tous les ministres Sont arrivés; et...
      .... On a prétendu qu'il y avait une distinction sensible à établir entre une grande députation et une petite députation . de

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 198
      Locuteur: Thuriot
      « Le roi sera invité de faire exécuter àu château la loi du 17 juin dernier; il sera également invité de donner des ordres précis pour que les députations chargées de lui présenter les actes et les décrets du Coçps législatif, soi... « Le roi sera invité de faire exécuter àu château la loi du 17 juin dernier; il sera également invité de donner des ordres précis pour que les députations chargées de lui présenter les actes et les décrets du Coçps législatif, soient reçues avec les mêmes égards que les députations les plus nombreuses, et pou...
      Locuteur: Thuriot
      J'ai répondu au ministre de la justice, la loi à la main, qu'il se ...
      ... que le roi serait prévenu sur-le-champ de leur arrivée, et qu'alors les décrets l...
      J'ai répondu au ministre de la justice, la loi à la main, qu'il se trompait, que c'était principalement et spécialement pour les commissaires à la ...
      ...e les députations seraient conduites à l'instant à la chambre du conseil du roi, que le roi serait prévenu sur-le-champ de leur arrivée, et qu'alors les décrets lui seraient remis sans intermédiaire.
      Locuteur: Thuriot
      ...es représentants qui allaient au nombre de 4, avaient le même caractère que les représentants qui allaient au nombre de 60, et que toutes les fois que l'Assemb... Je lui ai observé, en outre, que la distinction n'avait aucun fondement, que les représentants qui allaient au nombre de 4, avaient le même caractère que les représentants qui allaient au nombre de 60, et que toutes les fois que l'Assemblée nationale était représentée, ses députés devaient obtenir les mêmes égards q...
      Locuteur: Thuriot
      ...à ne devait pas être pour nous un objet de considération, qu'il était difficile à ...
      ...it être considéré comme le restaurateur de la liberté et de l'égalité ; que, d'un autre côté, s'il y avait un appareil de cérémonie à développer, c'était princip...
      ...es droits du peuple, qu'il était obligé de les soutenir, et qu'il ne nous appartenait pas de composer avec les circonstances ni de nous prêter à ce qu'ils fussent violés....
      ...ette difficulté, le roi aurait le droit de délibérer pendant 2 mois ét ensuite d'a...
      ...rès possible que le roi eût une manière de penser différente ae celle des ministres, et je leur conseillais de se rendre auprès du roi pour lui remont...
      ...e, et que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient...
      ...pareil et ne pas laisser méconnaître sa dignité. J'ai répondu que cet appareil-là ne devait pas être pour nous un objet de considération, qu'il était difficile à concilier avec la déclaration formelle du roi qui entendait être considéré comme le restaurateur de la liberté et de l'égalité ; que, d'un autre côté, s'il y avait un appareil de cérémonie à développer, c'était principalement lorsque les représentants du peuple allaient communiquer avec le pouvoir...
      ... législatif. J'ai répondu que le pouvoir législatif ne pouvait point sacrifier les droits du peuple, qu'il était obligé de les soutenir, et qu'il ne nous appartenait pas de composer avec les circonstances ni de nous prêter à ce qu'ils fussent violés. . Les ministres ont ajouté que, lorsque l'Assemblée aura prononcé sur l'obiet ae cette difficulté, le roi aurait le droit de délibérer pendant 2 mois ét ensuite d'apposer son veto. J'ai répondu qu'il serait très possible que le roi eût une manière de penser différente ae celle des ministres, et je leur conseillais de se rendre auprès du roi pour lui remontrer,'"et lui faire sentir que l'intérêt du moment exigeait qu'il fit le sacrifice d'une étiquette, et que l'on rendît aux représentants de la nation les honneurs qui leur étaient dus. : Les ministres ont résisté, et enfin, Messieurs, voyant que nous ne pouvi...
      Locuteur: Thuriot
      Quelques membres : La lecture de la loi ! Quelques membres : La lecture de la loi !
      Locuteur: Thuriot
      ...i, en échappant au veto, aurait l'effet de correspondre ai-rectement avec le roi s... Méditant sur ce qui s'est passé hier, j'ai conçu l'idée d'une mesure qui, en échappant au veto, aurait l'effet de correspondre ai-rectement avec le roi sur cet objet; mais au préalable, je crois devoir lire la loi du 17 juin :
      Locuteur: Thuriot
      ...ils seront rendus, ou ensemble à la fin de chaque session. « Le Corps législatif présentera les décrets au roi, ou séparément à mesure qu'ils seront rendus, ou ensemble à la fin de chaque session.
      Locuteur: Thuriot
      ...t tous les mois, 4 commissaires chargés de porter les décrets au roi ; ils marcher... « Le Corps législatif nommera à cet effet tous les mois, 4 commissaires chargés de porter les décrets au roi ; ils marcheront précédés d'un huissier, et aussitôt qu'ils se présenteront, ils
      Locuteur: Thuriot
      ...a salle du conseil : le roi sera averti de leur arrivée, et'les commissaires lui r... seront introduits dans la salle du conseil : le roi sera averti de leur arrivée, et'les commissaires lui remettront les décrets sans intermédiaire. »
      Locuteur: Thuriot
      Voici maintenant mon projet de décret : Voici maintenant mon projet de décret :
      Locuteur: Thuriot
      « Que les ministres chargés de présenter au Corps législatif un messag... « Que les ministres chargés de présenter au Corps législatif un message au nom du roi, sont annoncés, introduits et entendus à l'instant;
      Locuteur: Thuriot
      ... des deux pouvoirs aient le mêipe degré de facilité, décrète ce qui suit : \ & Qu'il est du plus grand intérêt pour la nation que les communications des deux pouvoirs aient le mêipe degré de facilité, décrète ce qui suit : \
      Locuteur: Thuriot
      ... à l'instant au roi, par une députation de 24 membres. » « Le présent décret sera porté à l'instant au roi, par une députation de 24 membres. »
      Locuteur: Merlin
      Je demande le renvoi de ce projet' de décret au comité de législation qui est chargé de faire un rapport sur cet objet. Je demande le renvoi de ce projet' de décret au comité de législation qui est chargé de faire un rapport sur cet objet.
      Locuteur: Gérardin
      Messieurs, il me semble que le . projet de décret qui vient de vous être lu est au-dessous de la dignité du Çorps législatif. Il ne d...
      ... tous ces rapports, je trouve ce projet de décret indigne de la majesté du Corps législatif. Je demande l'exécution littérale de la loi et la punition de tous ceux qui s'y sont opposés. (Applau...
      Messieurs, il me semble que le . projet de décret qui vient de vous être lu est au-dessous de la dignité du Çorps législatif. Il ne doit point inviter, lorsqu'il peut ordonner. Il existe une loi ; il faut qu'elle ...
      ...s ministres en comparaison avec les députés du peuple et sur la même ligne. Sous tous ces rapports, je trouve ce projet de décret indigne de la majesté du Corps législatif. Je demande l'exécution littérale de la loi et la punition de tous ceux qui s'y sont opposés. (Applaudissements.) ;
      Locuteur: Couthon
      ...nse comme M. Girardin qu'il est inutile de faire une loi dès qu'il en existe une s...
      ... des ministres et qu'ils sont blâmables de ne l'avoir pas exécutée, d'autant plus ...
      ...ne lutte entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décr...
      Je pense comme M. Girardin qu'il est inutile de faire une loi dès qu'il en existe une sur la manière dont les députations plus ou moins nombreuses doivent être admises...
      ...ur. J'observe que cette loi doit être essentiellement et particulièrement connue des ministres et qu'ils sont blâmables de ne l'avoir pas exécutée, d'autant plus qu'ils n'ont aucun caractère pour élever une lutte entre eux et les représentants de la nation qui son allés porter les décrets à la sanction. Je demande qu'ils soient mandés sur-le-champ et que l'Assembl...
      Locuteur: Couthon
      ...ion et les ministres, était d'amitié et de particulier à particulier. De sorte que l'Assemblée ne peut avoir, à ... ...J'observe que la conférence qui a eu lieu hier entre les commissaires à la sanction et les ministres, était d'amitié et de particulier à particulier. De sorte que l'Assemblée ne peut avoir, à cet égard, aucune relation avec les ministres.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 199
      Locuteur: Grangeneuve
      ... mis dans cette conversation, il y a un acte formel de la part des ministres. J'appuie la motion de M. Gouthon et je demande qu'on la mette... ...pas voulu se retirer vers le roi pour en référer à lui. Quelque amitié qu'on ait mis dans cette conversation, il y a un acte formel de la part des ministres. J'appuie la motion de M. Gouthon et je demande qu'on la mette aux voix.
      Locuteur: Gensonné
      ...seront improuvés, ni quel sera le genre de décision que nous prendrons à leur égar...
      ... j'allais faire moi-même. Je ne diffère de son opinion que sur un seul point, c'es...
      Il ne s'agit point encore d'examiner si les ministres seront improuvés, ni quel sera le genre de décision que nous prendrons à leur égard. M. Gouthon vous a fait une proposition que j'allais faire moi-même. Je ne diffère de son opinion que sur un seul point, c'est qu'il ne faut pas prononcer une improbation avant d'avoir entendu les ministre...
      Locuteur: Gensonné
      ...n collective ou un sentiment individuel de ceux d'entre eux qui ont parlé, que cet...
      ...ropre et privé nom. Je prie l'Assemblée de surseoir à toute délibération jusqu'à c...
      ... qui s'est passé; qu'ils nous fassent connaître si c'est d'après une délibération collective ou un sentiment individuel de ceux d'entre eux qui ont parlé, que cette réponse a été faite; si c'est au nom du- roi, ou si c'est en leur propre et privé nom. Je prie l'Assemblée de surseoir à toute délibération jusqu'à ce qu'on les ait entendus, mais je demande qu'ils soient mandés sur-le-champ.
      Locuteur: Thuriot
      Je prie l'Assemblée nationale de ne pas perdre de vue un fait que je lui ai positivement ...
      ...rendu, c'est qu'il s'est élevé à la fin de notre entretien une discussion sur l'ou...
      Je prie l'Assemblée nationale de ne pas perdre de vue un fait que je lui ai positivement annoncé, c'est que la conférence a.eu lieu, comme je l'ai dit, à titre d'amitié et à titre particulier. Un fait m'est échappé dans le compte que je vous ai rendu, c'est qu'il s'est élevé à la fin de notre entretien une discussion sur l'ouverture d'un seul battant ou des deux. Nous avons insisté pour qu'on ouvrît les ...
      Locuteur: Le Président
      Voici une lettre de Mr le ministre de la justice par laquelle il transmet une lettre du roi au président de l'Assemblée sur l'objet qui nous occupe... Voici une lettre de Mr le ministre de la justice par laquelle il transmet une lettre du roi au président de l'Assemblée sur l'objet qui nous occupe. On va vous en donner lecture.
      Locuteur: Delacroix
      , secrétaire, donne lecture de ces lettres; elles sont ainsi conçues : , secrétaire, donne lecture de ces lettres; elles sont ainsi conçues :
      Locuteur: Delacroix
      J'ai l'honneur de vous adresser une lettre du roi, dont Sa Majesté m'a chargé de vous prier de donner connaissance à l'Assemblée. J'ai l'honneur de vous adresser une lettre du roi, dont Sa Majesté m'a chargé de vous prier de donner connaissance à l'Assemblée.
      Locuteur: Delacroix
      nationale charge de m'apporter ses décrets doivent être reç...
      ...e, et j'ai pensé qu'il était convenable de marquer, par une distinction, les occas...
      ...slatif juge lui-même devoir mettre plus de solennité par le nombre des députés qu'...
      nationale charge de m'apporter ses décrets doivent être reçus chez moi. J'ai fait observer jusqu'à présent l'usage qui avait été constamment suivi dans mes rapports avec l'Assemblée constituante, et j'ai pensé qu'il était convenable de marquer, par une distinction, les occasions où le Corps législatif juge lui-même devoir mettre plus de solennité par le nombre des députés qu'il m'envoie.
      Locuteur: Delacroix
      ...uvrir les deux battants aux députations de 60 membres, et j'ai ordonné qu'on les ouvrît également aux députations de 24... En conséquence, j'ai fait ouvrir les deux battants aux députations de 60 membres, et j'ai ordonné qu'on les ouvrît également aux députations de 24...
      Locuteur: Delacroix
      ...l'Assemblée nationale jugerait à propos de m'en envoyer. Les commissaires qui sont... , secrétaire, continuant la lecture «... lorsque l'Assemblée nationale jugerait à propos de m'en envoyer. Les commissaires qui sontvenus vendredi pour me présenter les décrets ont demandé que les deux battants l...
      Locuteur: Delacroix
      ...attachant aucune importance à une chose de cette nature, j'étais résolu d'attendre...
      ...terrompus, et elle se pressera sûrement de se concerter avec moi à cet égard.
      renvoyé cet objet tés (1). N'attachant aucune importance à une chose de cette nature, j'étais résolu d'attendre que l'Assemblée me présentât son vœu, si elle croyait devoir s'en occuper : mai...
      ... que les rapports nécessaires qui existent entre elle et moi ne soient jkmais interrompus, et elle se pressera sûrement de se concerter avec moi à cet égard.
      Locuteur: Delacroix
      Cette forme de Correspondance est inconstitutionnelle....
      ...et cependant c'est le ministre qui sert de commissionnaire.
      Cette forme de Correspondance est inconstitutionnelle. Cette lettre aurait dû être adressée directement à l'Assemblée, car il ne peut point y avoir d'intermédiaire entre elle et le roi, et cependant c'est le ministre qui sert de commissionnaire.
      Locuteur: Basire
      Le ministre de la justice est le boute-feu entre le Corps législatif et de roi. Le ministre de la justice est le boute-feu entre le Corps législatif et de roi.
      Locuteur: Basire
      ... dans sa lettre que lorsque les députés de l'Assemblée se présenteront au nombre de 24, ils seront reçus chez lui avec les ... Un membre : Messieurs, le roi vous dit dans sa lettre que lorsque les députés de l'Assemblée se présenteront au nombre de 24, ils seront reçus chez lui avec les égards mérités.
      ...emblée nationale, nous étions au nombre de 24. Cependant, nous avons été reçus dan... ... M. Condorcet à notre tête, pour lui présenter la déclaration décrétée par l'Assemblée nationale, nous étions au nombre de 24. Cependant, nous avons été reçus dans une antichambre où des hommes à épaulettes et à broderies hous persiflèrent pa...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 200
      Locuteur: Lejosne
      donnés pour que les députations, même de 24 membres, soient reçues avec certains...
      ... peut être attesté par ceux qui étaient de la députation.
      donnés pour que les députations, même de 24 membres, soient reçues avec certains égards, tout au moins ne sont pas exécutés. Ce fait peut être attesté par ceux qui étaient de la députation.
      Locuteur: Vergniaud
      ...ur les moménts où il s'agit des destins de la patrie. Il me semble, d'après le réc...
      ... Thuriot et d'après la lettre qui vient de vous être lue, que la difficulté consis...
      ...dre : rendre les ministres responsables de l'inexécution de la loi et leur infliger la peine qu'ils auraient méritée. Mais s'il s'agit de l'ouverture d'un ou de deux battants, j'avoue que j'ai honte de voir se prolonger plus longtemps la dis...
      ...us avez voulu leur donner plus ou moins de solennité; il a cru, d'après cela, qu'il était autorisé à agir de même et qu'il se conformait à vos désir...
      ... D'après cela, je demande que le comité de législation vous fasse incessamment son...
      ...s, qui doivent vous occuper uniquement, de laisser là cette discussion et de passer à l'ordre du jour. (Applaudissem...
      ...ellement, ni apporter dans sa discussion une chaleur que nous devons réserver pour les moménts où il s'agit des destins de la patrie. Il me semble, d'après le récit que vous a fait M. Thuriot et d'après la lettre qui vient de vous être lue, que la difficulté consiste à savoir, non si on sera reçu dans la chambre du conseil, comme l'ordonne la ...
      ...it d'exécuter la loi du 17 juin, dans ce cas il n'y aurait eu qu'un parti à prendre : rendre les ministres responsables de l'inexécution de la loi et leur infliger la peine qu'ils auraient méritée. Mais s'il s'agit de l'ouverture d'un ou de deux battants, j'avoue que j'ai honte de voir se prolonger plus longtemps la discussion. Remarquez, Messieurs, comme vous l'a fait observer le roi, que vous-mêm...
      ...r le nombre des commissaires, une distinction entre les députations selon que vous avez voulu leur donner plus ou moins de solennité; il a cru, d'après cela, qu'il était autorisé à agir de même et qu'il se conformait à vos désirs en donnant les ordres qu'il a donnés. Au reste, Messieurs, le roi vous engage à émettre votre vœu à cet égard pour se concerter avec vous. D'après cela, je demande que le comité de législation vous fasse incessamment son rapport sur le cérémonial et qu'il y joigne une disposition sur l'objet qui vous occupe : mais je vous supplie, au nom des intérêts les plus chers, qui doivent vous occuper uniquement, de laisser là cette discussion et de passer à l'ordre du jour. (Applaudissements.)
      Locuteur: Basire
      ...iscussion fermée ! — Aux voix la motion de M. Vergniaud ! (Murmures à gauche.) Plusieurs membres : La discussion fermée ! — Aux voix la motion de M. Vergniaud ! (Murmures à gauche.)
      Locuteur: Isnard
      Je ne comprends pas que l'on propose de mettre peu d'importance à cette discuss...
      ...Je ne vois qu'un parti à prendre, c'est de mander les ministres, comme l'aproposéM...
      Je ne comprends pas que l'on propose de mettre peu d'importance à cette discussion. L'Assemblée doit soutenir la majesté du peuple. Je ne vois qu'un parti à prendre, c'est de mander les ministres, comme l'aproposéM. Gensonné.
      Locuteur: Le Président
      ...mande qu'on ait égard pour la faiblesse de l'organe de M. Condorcet et qu'au bruit de la sonnette on observe religieusement l... In membre : Je demande qu'on ait égard pour la faiblesse de l'organe de M. Condorcet et qu'au bruit de la sonnette on observe religieusement le silence.
      Locuteur: Maribon-Montaut
      ...es demandent la priorité pour la motion de M. Gensonné. et plusieurs membres demandent la priorité pour la motion de M. Gensonné.
      Locuteur: Maribon-Montaut
      ...nsultée, refuse la priorité à la motion de M. Gensonné.) (L'Assemblée, consultée, refuse la priorité à la motion de M. Gensonné.)
      Locuteur: Merlin
      ...mande la parole pour un fait. La motion de M. Vergniaud n'est autre chose que la demande du rapport d'un décret de l'Assemblée. Il demande l'ordre du jour contre un décret qui ordonne au comité de législation de présenter un projet de loi. Je demande, moi, que le comité ras... Je demande la parole pour un fait. La motion de M. Vergniaud n'est autre chose que la demande du rapport d'un décret de l'Assemblée. Il demande l'ordre du jour contre un décret qui ordonne au comité de législation de présenter un projet de loi. Je demande, moi, que le comité rasse incessamment son rapport. »
      Locuteur: Vergniaud
      J'avais demandé que le comité de législation, chargé d'un travail sur le cérémonial, présentât l'émission du vœu de l'Assemblée sur l'ouverture d'un ou de deux battants. L'ordre du jour que je p... J'avais demandé que le comité de législation, chargé d'un travail sur le cérémonial, présentât l'émission du vœu de l'Assemblée sur l'ouverture d'un ou de deux battants. L'ordre du jour que je proposais devait être ainsi motive. Si on le préfère, je demande l'ajournement pr...
      Locuteur: Thuriot
      ...propose d'envoyer au roi une députation de 24 membres pour se concerter avec lui s... Je propose d'envoyer au roi une députation de 24 membres pour se concerter avec lui sur les mesures à prendre pour que la correspondance entre l'Assemblée et lui ne ...
      Locuteur: Thuriot
      ...semblée accorde la priorité à la motion de M. Vergniaud, qui est ensuite décrétée.... (L'Assemblée accorde la priorité à la motion de M. Vergniaud, qui est ensuite décrétée.)
      Locuteur: Léopold
      ...ar amendement, que le rapport du comité de législation soit fait séance tenante. Je demande, par amendement, que le rapport du comité de législation soit fait séance tenante.
      Locuteur: Léopold
      (L'Assemblée adopte l'amendement de M. Léopold tendant à ce què le rapport du comité de législation soit fait séance tenante.) (L'Assemblée adopte l'amendement de M. Léopold tendant à ce què le rapport du comité de législation soit fait séance tenante.)
      Locuteur: Basire
      ...ion qu'a faite M. Delacroix du ministre de la justice, qui s'est placé entre l'Ass... Un autre objet important se présente, c'est la dénonciation qu'a faite M. Delacroix du ministre de la justice, qui s'est placé entre l'Assemblée et le roi.
      Locuteur: Basire
      (Cette motion n'a pas de suite.) (Cette motion n'a pas de suite.)
      Locuteur: Basire
      Un de MM. les secrétaires : Voici une lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui fait passer à l'Assemblée différentes dépêches de M. de Blanchelande, en date des 17 et 18 décembre 1791, sur la situation toujours désastreuse de Saint-Domingue. Un de MM. les secrétaires : Voici une lettre de M. Bertrand, ministre de la marine, qui fait passer à l'Assemblée différentes dépêches de M. de Blanchelande, en date des 17 et 18 décembre 1791, sur la situation toujours désastreuse de Saint-Domingue.
      Locuteur: Basire
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une...
      ... commissaires nommés par le département de Saône-et-Loiref pour faire partir de gré ou de force la voiture chargée ae numéraire, que les habitants de Chagny ont arrêtée le 27 janvier dernie...
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre des commissaires nommés par le département de Saône-et-Loiref pour faire partir de gré ou de force la voiture chargée ae numéraire, que les habitants de Chagny ont arrêtée le 27 janvier dernier (1). Cette'lettre est ainsi conçue :
      ...mmissaires par le département à l'effet de nous rendre au bourg de Chagny, suivis d'un détachement de cavalerie en garnison à Mâcon, de plusieurs brigades .de gendarmerie et d'un détachement de la garde nationale de Chalon, afin de fairé partir ae gré ou de force les voitures chargées de nu- (1) Voy. ci-dessus, séance du diman... « Nous avons été nommés commissaires par le département à l'effet de nous rendre au bourg de Chagny, suivis d'un détachement de cavalerie en garnison à Mâcon, de plusieurs brigades .de gendarmerie et d'un détachement de la garde nationale de Chalon, afin de fairé partir ae gré ou de force les voitures chargées de nu- (1) Voy. ci-dessus, séance du dimanche 8 février 1792, page 188, le décret rendu sur cet objet.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 201
      Locuteur: Basire
      raéraire que les habitants de Chagny persistent' à retenir. Arrivés à...
      ...ous avons été avertis que les habitants de Chagny, soutenus de ceux des campagnes voisines, se disposa...
      ...e par une force majeure et une effusion de sang. D'après ces observation^, et de l'avis unanime du directoire du district, du conseil général de la commune, et des officiers commandant...
      ...mmes déterminés à suspendre l'exécution de notre commission, jusqu'à ce que nous eussions de nouveaux ordres de l'Assemblée nationale, à laquelle nous ...
      raéraire que les habitants de Chagny persistent' à retenir. Arrivés à Cbalon, nous avons été avertis que les habitants de Chagny, soutenus de ceux des campagnes voisines, se disposaient à faire une très grande résistance, qui ne pourrait être repoussée que par une force majeure et une effusion de sang. D'après ces observation^, et de l'avis unanime du directoire du district, du conseil général de la commune, et des officiers commandants les détachements, nous nous sommes déterminés à suspendre l'exécution de notre commission, jusqu'à ce que nous eussions de nouveaux ordres de l'Assemblée nationale, à laquelle nous avons été autorisés à nous adresser si nous le jugions nécessaire.
      Locuteur: Basire
      ...un double. Vous y trouverez les détails de notre conduite et de la position dans laquelle nous nous tro...
      ...ent d'arriver deux officiers municipaux de Chagny. Ils sont dans les plus grandes alarmes sur la situation de leur pays, sur la quantité prodigieuse d'habitants qui étaient accourus de toutes parts et sur les dispositions de tous à se défendre avec vigueur. Il n'e...
      ...nage peut-être sans succès pour l'objet de notre mission. Nous aurions à gémir ens...
      « Nous avons dressé procès-verbal, dont nous vous envoyons un double. Vous y trouverez les détails de notre conduite et de la position dans laquelle nous nous trouvons. A l'instant viennent d'arriver deux officiers municipaux de Chagny. Ils sont dans les plus grandes alarmes sur la situation de leur pays, sur la quantité prodigieuse d'habitants qui étaient accourus de toutes parts et sur les dispositions de tous à se défendre avec vigueur. Il n'est donc pas douteux que la prudence exige que nous suspendions toute résolution, afin d'éviter un carnage peut-être sans succès pour l'objet de notre mission. Nous aurions à gémir ensuite des maux que notre persévérance à la remplir aurait occasionnés, et l'Assem...
      Locuteur: Basire
      ...Signé : Les commissaires du département de Saône-et-Loire. » « Signé : Les commissaires du département de Saône-et-Loire. »
      Locuteur: Cornet
      ... avez entendu hier un rapport du comité de surveillance relatif à cette affaire (1). Les officiers municipaux de Chagny ont obtenu que les citoyens, qui avaient arrêté cette somme de 800,000 livres, la déposerait à la muni...
      ...est pas arrêtée. Le crime des habitants de Chagny n est que l'erreur du patriotisme. Ils ont pensé" que cette somme de 800,000 livres était destinée à grossir...
      ...migrants et à leur faciliter les moyens de tenter une invasion contre la patrie. J...
      jeune. Vous avez entendu hier un rapport du comité de surveillance relatif à cette affaire (1). Les officiers municipaux de Chagny ont obtenu que les citoyens, qui avaient arrêté cette somme de 800,000 livres, la déposerait à la municipalité. Ils ont pris toutes les précautions nécessaires pour en empêcher le pi...
      ...ement l'échelle des pouvoirs constitués. Néanmoins, Messieurs, l'insurrection n'est pas arrêtée. Le crime des habitants de Chagny n est que l'erreur du patriotisme. Ils ont pensé" que cette somme de 800,000 livres était destinée à grossir le trésor , des émigrants et à leur faciliter les moyens de tenter une invasion contre la patrie. Je suis persuadé, Messieurs, qu'aussitôt qu'ils seront éclairés, ils n'hésiteront...
      Locuteur: Cornet
      ...ais, Messieurs, il n'a pas été possible de le faire sanctionner et la sanction ser...
      ...tardée par les difficultés qui viennent de s'élever à l'égard des relations au Cor...
      ...t hiér. Si ce décret pouvait leur parvenir, ils s'y soumettraient aujourd'hui. Mais, Messieurs, il n'a pas été possible de le faire sanctionner et la sanction sera encore retardée par les difficultés qui viennent de s'élever à l'égard des relations au Corps législatif avec le pouvoir exécutif.
      Locuteur: Cornet
      dent d'écrire à la commune de Chagny une lettre qui sera remise au co...
      ...nner une preuve du civisme des citoyens de cet endroit, que le courrier extraordinaire qui a apporté la lettre qui vient de vous être lue est un des officiers commandant la garde nationale de Chalon-sur-Saône. Je demande donc encor...
      ...la conduite des corps administratifs et de faire mention honorable^ de celle du sieur Maletrat, officier de la garde nationale, qui s'est lui-même ...
      dent d'écrire à la commune de Chagny une lettre qui sera remise au courrier extraordinaire. J'ajoute, Messieurs, pour vous donner une preuve du civisme des citoyens de cet endroit, que le courrier extraordinaire qui a apporté la lettre qui vient de vous être lue est un des officiers commandant la garde nationale de Chalon-sur-Saône. Je demande donc encore à l'Assemblée nationale d'approuver la conduite des corps administratifs et de faire mention honorable^ de celle du sieur Maletrat, officier de la garde nationale, qui s'est lui-même chargé d'apporter les nouvélles à l'Assemblée.
      Locuteur: Cornet
      ...ident sera chargé d'écrire aux citoyens de Chagny, pour les éclairer sur les suites de leurs entreprises et les disposer à l'o...
      ...fait mention honorable au procès-verbal de la conduite des commissaires du département, des administrateurs du district de Chalon-sur-Saône, des officiers municipaux de cette ville, du zèle de la garde nationale, de celui du sieur Maletrat, l'un des officiers de la garde nationale, qui a servi de courrier extraordinaire pour apporter à...
      (L'Assemblée décrète que M. le Président sera chargé d'écrire aux citoyens de Chagny, pour les éclairer sur les suites de leurs entreprises et les disposer à l'obéissance qu'ils doivent à la loi. Elle ordonne, en outre, qu il sera fait mention honorable au procès-verbal de la conduite des commissaires du département, des administrateurs du district de Chalon-sur-Saône, des officiers municipaux de cette ville, du zèle de la garde nationale, de celui du sieur Maletrat, l'un des officiers de la garde nationale, qui a servi de courrier extraordinaire pour apporter à l'Assemblée les dépêches des commissaires du département.)
      Locuteur: Delacroix
      ...mauvais traitements qu'ils ont essuyés, de la part du peuple, dans le lieu de leurs séances. ... laquelle sont joints différents procès-verbaux qui constatent les excès et les mauvais traitements qu'ils ont essuyés, de la part du peuple, dans le lieu de leurs séances.
      Locuteur: Delacroix
      Voici un extrait de ces procès-verbaux : Voici un extrait de ces procès-verbaux :
      Locuteur: Delacroix
      ... dans cette-ville : elle leur ordonnait de tenir leurs églises fermées le lendemai...
      ...irer l'ordre sans attenter a la dignité de la municipalité. La difficulté de rassembler les officiers municipaux, a ...
      ... M. Lafiteau, procureur-général-syndic, de se rendre chez M. le maire, et de se concerter avec lui pour suspendre l'exécution de l'ordre donné.
      ...mencer, on reçut une lettre adressée par la municipalité aux Carmélites qui sont dans cette-ville : elle leur ordonnait de tenir leurs églises fermées le lendemain pendant les offices. Le même ordre était donné à deux autres couvents. Après q...
      ...s municipaux, et que l'on resterait en séance jusqu'à ce qu'on fût parvenu à retirer l'ordre sans attenter a la dignité de la municipalité. La difficulté de rassembler les officiers municipaux, a déterminé le directoire à charger M. Lafiteau, procureur-général-syndic, de se rendre chez M. le maire, et de se concerter avec lui pour suspendre l'exécution de l'ordre donné.
      Locuteur: Delacroix
      ...st assemblé: M. Lafiteau a rendu compte de sa mission. Il a trouvé le maire dans s...
      ...e que l'on préviendrait les supérieures de ne point exécuter l'ordre déjà donné, s...
      ...endant, M. le maire n avait point donné de contre-ordre ; les supérieures firent d...
      ...i se passait; il trouva devant la porte de chaque église des groupes nombreux et e...
      ...es. Les supé-rieuresn'avaientpoint reçu de contre-ordre légal ; et elles étaient e...
      « Le lendemain, le directoire s'est assemblé: M. Lafiteau a rendu compte de sa mission. Il a trouvé le maire dans son lit ; et ils ont arrêté ensemble que l'on préviendrait les supérieures de ne point exécuter l'ordre déjà donné, sous le prétexte que la municipalité voulait consulter le département. On craigna...
      ...s parmi les citoyens qui exercent leur culte dans des églises particulières. Cependant, M. le maire n avait point donné de contre-ordre ; les supérieures firent demander à M. Lafiteau, si elles pouvaient faire ouvrir leurs églises. Il leur fi...
      ...; et M. Lafiteau accorda la permission : il sortit en même temps pour voir ce qui se passait; il trouva devant la porte de chaque église des groupes nombreux et effervescents, et les églises fermées. Les supé-rieuresn'avaientpoint reçu de contre-ordre légal ; et elles étaient effrayées des suites que cela
      Je vous conseille donc, Messieurs, de prendre une mesure qui puisse suppléer ...
      ...mblée nationale seule que les habitants de Chagny ont confiance, et, dans ce momen...
      ...rrection. Je propose donc à l'Assemblée de charger M. le Prési- (1) Voy. ci-dessus...
      Je vous conseille donc, Messieurs, de prendre une mesure qui puisse suppléer à la sanction. C'est en l'Assemblée nationale seule que les habitants de Chagny ont confiance, et, dans ce moment-ci, il serait possible que les ordres du ministre ne fussent pas reconnus et que la force publique fût repoussée par l'insurrection. Je propose donc à l'Assemblée de charger M. le Prési- (1) Voy. ci-dessus, séance du dimanche 5 février 1792, page 188, le décret rendu sur cet objet.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 202
      Locuteur: Delacroix
      ...er sur le parti qu'il serait convenable de prendre. ...rrêta que la municipalité serait invitée à venir à la séance du soir pour conférer sur le parti qu'il serait convenable de prendre.
      Locuteur: Delacroix
      ... la municipalité arriva, et se plaignit de ce que l'on avait donné un contre-ordre...
      ... fit des observations sur les principes de tolérance consacrés dans nos lois, et l...
      ...u dit ensuite qu'on n'avait point donné de contre-ordre; que tout avait été arrêté par M. le maire, et il rendit compte de ce qui s'était passé. M. le maire répon...
      ...libération prise par le conseil général de la commune.
      « Le concierge allait porter la lettre, lorsque la municipalité arriva, et se plaignit de ce que l'on avait donné un contre-ordre sur ce qu'elle avait ordonné. Le président du département lui fit des observations sur les principes de tolérance consacrés dans nos lois, et lui reprocha amicalement la défiance qu'elle avait du direc-, toire, qui mettait en elle une entière confiance. M. Lafiteau dit ensuite qu'on n'avait point donné de contre-ordre; que tout avait été arrêté par M. le maire, et il rendit compte de ce qui s'était passé. M. le maire répondit alors qu'il n'avait pu prendre sur lui ce qve venait cPavancer le procureur-...
      ...puisque ni lui ni la municipalité ne pouvaient changer la moindre chose à une délibération prise par le conseil général de la commune.
      Locuteur: Delacroix
      ...donnait sa démission. Le directoire fit de vains efforts pour la retenir. Il rasse...
      ...vait, à la municipalié, un attroupement de 5 ou 600 hommes. Dans le même instant l...
      ...ités. Vainement implorait-on le secours de la municipalité; elle répondait qu'elle...
      ...nt au front. La municipalité se revêtit de son écharpe, et sauva M. Lafiteau, qu'e...
      ... des citoyens, et que, comme elle n'avait pas rempli celle du département, elle donnait sa démission. Le directoire fit de vains efforts pour la retenir. Il rassembla aussitôt des membres du district. Aussitôt on vint annoncer qu'il y avait, à la municipalié, un attroupement de 5 ou 600 hommes. Dans le même instant la barre fut forcée dans le lieu des séances du directoire. La salle se remplit d...
      .... Il s'engagea> quelques débats, dans lesquels des administrateurs furent maltraités. Vainement implorait-on le secours de la municipalité; elle répondait qu'elle avait donné sa démission. Enfin M. Laiiteau était près d'être massacré, on l'av...
      ...s cheveux; il avait été frappé du poing et du bâton; une épée l'avait même atteint au front. La municipalité se revêtit de son écharpe, et sauva M. Lafiteau, qu'elle accompagna à la maison commune.
      Locuteur: Delacroix
      ...ie directoire écrivit à la municipalité de se rendre dans le lieu de ses séances pour se concerter avec lui. Les jours de M. Lafiteau et des deux administrateurs...
      ...orterait, jusqu'à nouvel ordre, le lieu de ses séances à Mirande ; que le 5e régim...
      ...ie directoire du district serait chargé de veiller à ce^ que les_ archives fussent...
      ...ins du département fussent mis à l'abri de toute atteinte.
      ...té poursuivis, mais ils avaient échappé à ceux qui les poursuivaient. Cependant ie directoire écrivit à la municipalité de se rendre dans le lieu de ses séances pour se concerter avec lui. Les jours de M. Lafiteau et des deux administrateurs étaient en danger. Le directoire prit un arrêté qui portait, entre autres dispositions, qu'il transporterait, jusqu'à nouvel ordre, le lieu de ses séances à Mirande ; que le 5e régimentde cavalerie se transporterait à Mirande ; que le bataillon du 7° régiment d'infanterie iraità Auchpour y prêter mainforte et faire respecter la loi; que ie directoire du district serait chargé de veiller à ce^ que les_ archives fussent respectées, et que les; approvisionnements faits pour les besoins du département fussent mis à l'abri de toute atteinte.
      Locuteur: Delacroix
      « Le conseil général de la commune, et un grand nombre de citoyens se rendirent le lendemain au d... « Le conseil général de la commune, et un grand nombre de citoyens se rendirent le lendemain au département. Sur les représentations et les supplications les plus réitérées, ils...
      Locuteur: Delacroix
      ...andonné son • poste. Le conseil général de la commune, la grande majorité des citoyens de la ville, affligés de tout ce qui s'était passé, redoublèrent...
      ...l serait malheureux pour le département de se voir abandonné tout à coup par tous les administrateurs; ils les invitèrent, au nom de la patrie : au nom de la tranquillité et du salut des adminis...
      ...rs fonctions au milieu des acclamations de tous les citoyens, qui ont donné des preuves non équivoques de leurs regrets et du retour à l'ordre. »
      avaient eu lieu; le procureur-général-Syndic avait aussi abandonné son • poste. Le conseil général de la commune, la grande majorité des citoyens de la ville, affligés de tout ce qui s'était passé, redoublèrent d'instance auprès des administrateurs; ils leur représentèrent combien il serait malheureux pour le département de se voir abandonné tout à coup par tous les administrateurs; ils les invitèrent, au nom de la patrie : au nom de la tranquillité et du salut des administrés, à continuer leurs fonctions. Tous ont cédé à ces invitations, et ils ont repris leurs fonctions au milieu des acclamations de tous les citoyens, qui ont donné des preuves non équivoques de leurs regrets et du retour à l'ordre. »
      Locuteur: Tartanac
      ...ion du Gers est hors d'état, Messieurs, de vous donner des renseignements sur cett...
      ...n'avons rien reçu. Je demande le renvoi de ces pièces au comité des pétitions qui ...
      ...prits sur les subsistances, qu'on vient faire un envoi de 300,000 livres au département.
      fils. La députation du Gers est hors d'état, Messieurs, de vous donner des renseignements sur cette affaire. Nous aurions cru que nos commettants nous en auraient envoyés pour vous les transmettre; mais nous n'avons rien reçu. Je demande le renvoi de ces pièces au comité des pétitions qui en fera son rapport ce soir. J'observe seulement, pour tranquilliser les esprits sur les subsistances, qu'on vient faire un envoi de 300,000 livres au département.
      Locuteur: Ichon
      ...aut renvoyer ces pièces, mais au comité de surveillance. Il faut savoir qu'à Auch,...
      ...res! Oui', oui!). Pendant tout le cours de son administration, le directoire fait ...
      ...ontraire, adonné des preuves constantes de patriotisme. Le procureur-général-syndi...
      ...ers, parce qu'il a mérité les reproches de tous les bons citoyens. Il est de l'intérêt de la chose publique et de la ville d'Auch, qui est le foyer au fa...
      ...us. Je demande donc le renvoi au comité de surveillance.
      Ce n'est point au comité des pétitions qu'il faut renvoyer ces pièces, mais au comité de surveillance. Il faut savoir qu'à Auch, le département èst le centre où vient se réfugie'r l'aristocratie. (Murmures! Oui', oui!). Pendant tout le cours de son administration, le directoire fait preuve d'incivisme; la municipalité d'Auch, au contraire, adonné des preuves constantes de patriotisme. Le procureur-général-syndic, qui était connu par le zèle qu'il avait déjà montré en faveur des aristocrates, se trouve exposé aujourd'hui aux plus grands dangers, parce qu'il a mérité les reproches de tous les bons citoyens. Il est de l'intérêt de la chose publique et de la ville d'Auch, qui est le foyer au fanatisme, que les faits et les causes qui ont amené ces troubles soient connus. Je demande donc le renvoi au comité de surveillance.
      Locuteur: Tartanac
      ...rs membres : La priorité pour le comité de surveillance ! Plusieurs membres : La priorité pour le comité de surveillance !
      Locuteur: Tartanac
      ...Assemblée accorde la priorité au comité de surveillance et renvoie toutes les pièc... (L'Assemblée accorde la priorité au comité de surveillance et renvoie toutes les pièces à ce cômité.)
      Locuteur: Delacroix
      ...secrétaire. Messieurs, voici une lettre de 5 soldats de la lr0 compagnie du 3e bataillon d'infanterie légère. Il se trouve qu'aux termes de la loi ils se sont fait inscrire pour o...
      ...e avant la formation des nouveaux corps de ligne en activité à Paris. Ils demanden...
      ...ion, parce que le général les a menacés de faire parier le langage de la loi et de les envoyer à l'Abbaye s'ils continuaie...
      , secrétaire. Messieurs, voici une lettre de 5 soldats de la lr0 compagnie du 3e bataillon d'infanterie légère. Il se trouve qu'aux termes de la loi ils se sont fait inscrire pour obtenir leur congé, qu'oïl leur a promis, qu'on leur a donné,.puis qu'on lèur a retiré, bien qu'ils en aient fait la demande avant la formation des nouveaux corps de ligne en activité à Paris. Ils demandent que l'Assemblée nationale statue sur leur pétition, parce que le général les a menacés de faire parier le langage de la loi et de les envoyer à l'Abbaye s'ils continuaient.
      ...lques jours (l),les mouvements hostiles de la cour d'Espagne, la plupart d'entre v... Lorsque je vous ai annoncé, il y a quelques jours (l),les mouvements hostiles de la cour d'Espagne, la plupart d'entre vous ne crurent pas ces nouvelles fondées. J'ai eu l'honneur (1) Vov. Archives pa...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 203
      Locuteur: Lostalot
      de vous dire cfue le directoire du départe...
      ...ut ce qui se passe. Je prie l'Assemblée de me permettre de lui rapporter ' succinctement le procès-verbal, tel qu'il vient de m'être envoyé par un courrier de la part du directoire du département. V...
      de vous dire cfue le directoire du département des Basses-Pyrénées avait ënvoyé des commissaires sur les lieux. Ces commis...
      ... pris dès informations exactes : ils ont dressé des procès-verbaux relatifs à tout ce qui se passe. Je prie l'Assemblée de me permettre de lui rapporter ' succinctement le procès-verbal, tel qu'il vient de m'être envoyé par un courrier de la part du directoire du département. Voici d'abord la lettre d un commissaire du département qui m'annonce cet envoi :
      Locuteur: Lostalot
      « C'est à Saint-Jean-de-Luz, où je me trouvais dans ce moment, ...
      ...a lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrirp, et l'arrêté du directoire du ...
      ...ce avec leur cbef. J'ai donc été obligé de prier M. Descolins, ingénieur en chef du département, de vouloir bien m'accompagner, et c'est ce...
      ...ci-joint lé procès-verbal que j'ai tenu de notre marche et de nos opérations : Vous y verrez qu'il ex...
      ...ouvements, et des mouvements très vifs, de la part de la cour d'Espagne dans la partie que no...
      « C'est à Saint-Jean-de-Luz, où je me trouvais dans ce moment, que j'ai.reçu la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrirp, et l'arrêté du directoire du département, qui a bien voulu m'accorder sa confiance pour faire la visite des f...
      ...res. C'est du reste ce qui est arrivé, comme vous le verrez par une correspondance avec leur cbef. J'ai donc été obligé de prier M. Descolins, ingénieur en chef du département, de vouloir bien m'accompagner, et c'est ce qu'il a fait. Vous trouverez ci-joint lé procès-verbal que j'ai tenu de notre marche et de nos opérations : Vous y verrez qu'il existe réellement des mouvements, et des mouvements très vifs, de la part de la cour d'Espagne dans la partie que nous avons parcourue.
      Locuteur: Lostalot
      ...doute, dans cette affaire l'insouciance de M. Duchillau qui, averti de tous ces mouvements, n'a pas daigné env...
      ... qu'une loi positive, des ordres précis de la part du pouvoir exécutif, assujettis...
      .... La frontière est absolument dépourvue de forces, et cependant il "me paraît qu'i...
      « Vous remarquerez, sans doute, dans cette affaire l'insouciance de M. Duchillau qui, averti de tous ces mouvements, n'a pas daigné envoyer un ingénieur et prendre connaissance des faits, et qui, pans doute, a défen...
      ... sur la demande que je lui avais faite. En conséquence, il serait bien essentiel qu'une loi positive, des ordres précis de la part du pouvoir exécutif, assujettissent les militaires à une Correspondance plus intime avec les corps administratifs et à une déférence plus marquée pour leurs demandes. La frontière est absolument dépourvue de forces, et cependant il "me paraît qu'il serait bien essentiel d'opposer aux Espagnols qui occupent ce pays, la même fo...
      Locuteur: Lostalot
      L'orateur commence la lecture de cette, pièce d'où il résulte que les co...
      ...bois, qui paraissent destinées à servir de corps de garde. Toutes nos places de défense sont dans le plus triste état de délabrement et le,dénûment des troupes alarme les habitants de ces cantons. (La lecture de cette pièce étant un peu longue, l'orat...
      L'orateur commence la lecture de cette, pièce d'où il résulte que les commissaires ont constaté les mouvements très inquiétants que les troupes espagnoles font sur les frontières. Ils y bâtissent des maisons en bois, qui paraissent destinées à servir de corps de garde. Toutes nos places de défense sont dans le plus triste état de délabrement et le,dénûment des troupes alarme les habitants de ces cantons. (La lecture de cette pièce étant un peu longue, l'orateur est interrompu.)
      Locuteur: Le Président
      ..., Beugnot, Lasource, Vergniaud, Hérault-de-Séchelles, Dehaussy-Robecourt, Boul-langer, Gossuin, Hébert (de Précy), Champion, Dorliac, Antonelle. MM. Lacretelle, Beugnot, Lasource, Vergniaud, Hérault-de-Séchelles, Dehaussy-Robecourt, Boul-langer, Gossuin, Hébert (de Précy), Champion, Dorliac, Antonelle.
      Locuteur: Tarbé
      ...ient la parole et prop se à l'Assemblée de lui faire part de deux mémoires, le premier relatif aux c...
      ...d relatif à la fabrication des monnaies de cuivre. Il commence la lecture du mémoire sur la monnaie de cuivre (2j et s'exprime ainsi :
      , ministre des contributions publiques? obtient la parole et prop se à l'Assemblée de lui faire part de deux mémoires, le premier relatif aux contributions, à leur perception et à une augmentation des visiteurs des rôles (1 ); le second relatif à la fabrication des monnaies de cuivre. Il commence la lecture du mémoire sur la monnaie de cuivre (2j et s'exprime ainsi :
      Locuteur: Tarbé
      Messieurs, j ai l'honneur de présenter à l'Assemblée nationale le compte général et détaillé de toutes les opérations relatives à la fabrication des monnaies, ainsi que de leurs résultats, depuis le Ie' janvier ... Messieurs, j ai l'honneur de présenter à l'Assemblée nationale le compte général et détaillé de toutes les opérations relatives à la fabrication des monnaies, ainsi que de leurs résultats, depuis le Ie' janvier 1791, jusqu'à ce jour.
      Locuteur: Tarbé
      ... 11 janvier 17S1, qu'il serait fabriqué de la monnaie ae cuivre de 12, 6, et 3 deniers ; qu'elle ne pourrait être frappée, sur des fiions de ce métal laminés et taillés dans le pay...
      ...fin cette fabrication serait faite avec de nouveaux coins, dont le modèle serait i...
      L'Assemblée nationale constituante avait décrété, dès le 11 janvier 17S1, qu'il serait fabriqué de la monnaie ae cuivre de 12, 6, et 3 deniers ; qu'elle ne pourrait être frappée, sur des fiions de ce métal laminés et taillés dans le pays étranger ; qu'il en serait fabriqué d'abord pour un million, ensuite pour cent mille livres par mois ; qu'enfin cette fabrication serait faite avec de nouveaux coins, dont le modèle serait incessamment décrété.
      Locuteur: Tarbé
      Les empreintes et légendes de ces coins ne furent déterminées que tro...
      ... ministre et la commission des monnaies de prendre les mesures nécessaires pour ac...
      Les empreintes et légendes de ces coins ne furent déterminées que trois mois après par le décret du 9 avril, qui ordonna, en même temps, l'ouverture d'un concours pour la gravure aes nouveaux poinçons : ce même décret chargeait le ministre et la commission des monnaies de prendre les mesures nécessaires pour accélérer la fabrication déjà décrétée.
      Locuteur: Tarbé
      ...es : jf° à faire fabriquer une quantité de monnaie de cuivre suffisante pour satisfaire aux b... Une troisième loi du 20 mai autorisa le ministre des finances : jf° à faire fabriquer une quantité de monnaie de cuivre suffisante pour satisfaire aux besoins du royaume, et faciliter l'échange des petits assignats ; 2° à employer l...
      Locuteur: Tarbé
      ...ater, par des commissaires, la quantité de cuivre ouvré et non*ouvré existant dans chacun de ces hôtels. Il leur fut recommandé en même temps d'enjoindre aux directeurs de faire fabriquer en flaons, ceux de ces cuivres qui ne seraient pas encore ...
      ...mpêcher que l'on ne monnayât des flaons de fabrique étrangère; de prendre enfin des mesures, pour que les espèces provenant de cette fabrication, ne fussent employées...
      ...partements renfermant des hôtels des monnaies, pour qu'ils eussent à faire constater, par des commissaires, la quantité de cuivre ouvré et non*ouvré existant dans chacun de ces hôtels. Il leur fut recommandé en même temps d'enjoindre aux directeurs de faire fabriquer en flaons, ceux de ces cuivres qui ne seraient pas encore travaillés ; d'empêcher que l'on ne monnayât des flaons de fabrique étrangère; de prendre enfin des mesures, pour que les espèces provenant de cette fabrication, ne fussent employées qu'àl'échange des petits assignats, ainsi qu'elles y étaient destinées.
      Les fonderies de Romilly parurent pouvoir suffire à l'approvisionnement des monnaies de Paris, Rouen et Orléans. Les mines de Sàinbel dans le Lyonnais, paraissaient ... Les fonderies de Romilly parurent pouvoir suffire à l'approvisionnement des monnaies de Paris, Rouen et Orléans. Les mines de Sàinbel dans le Lyonnais, paraissaient pouvoir également subvenir à l'approvisionnement des mon- (1) Ce mémoire n'a pas...

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 204
      Locuteur: Tarbé
      naies de Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. ...
      ...crivit en conséquence aux entrepreneurs de ces établissements pour leur demander, savoir : aux intéressés des fonderies de Romilly, d'envoyer à la monnaie de Paris la moitié de tout les flaons que leurs ateliers pourraient fournir, et de partager le surplus entre les monnaies de Rouen et Orléans ; et aux propriétaires des mines de Sainbél, de partager entre les quatre monnaies ci-devant désignées tout le produit de leur fabrication ; mais les mines de Sainbel n'ont pu alimenter que la monnaie de Lyon.
      naies de Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux. Le ministre écrivit en conséquence aux entrepreneurs de ces établissements pour leur demander, savoir : aux intéressés des fonderies de Romilly, d'envoyer à la monnaie de Paris la moitié de tout les flaons que leurs ateliers pourraient fournir, et de partager le surplus entre les monnaies de Rouen et Orléans ; et aux propriétaires des mines de Sainbél, de partager entre les quatre monnaies ci-devant désignées tout le produit de leur fabrication ; mais les mines de Sainbel n'ont pu alimenter que la monnaie de Lyon.
      Locuteur: Tarbé
      ...des autres monnaies, pour leur ordonner de se procurer les cuivres nécessaires pou...
      ...r recommanda d'observer, pour la taille de ces espèces, les dispositions de la loi et d'apporter à ce travail tous ...
      Enfin, le ministre des finances écrivit à tous les directeurs des autres monnaies, pour leur ordonner de se procurer les cuivres nécessaires pour la nouvelle fabrication, et leur recommanda d'observer, pour la taille de ces espèces, les dispositions de la loi et d'apporter à ce travail tous les soins et l'activité possibles.
      Locuteur: Tarbé
      ...trateurs des départements des quantités de cuivre et des flaons de cuivre, existants dans les hôtels des monnaies, firent connaître qu'à l'exception de ceux d'Orléans, Bordeaux, Rouen et Toul...
      ...eurs ne pouvaient fabriquer des espèces de cuivre
      Les procès-verbaux dressés par les administrateurs des départements des quantités de cuivre et des flaons de cuivre, existants dans les hôtels des monnaies, firent connaître qu'à l'exception de ceux d'Orléans, Bordeaux, Rouen et Toulouse; où il s'en était trouvé en totalité 132,477 marcs, les autrès monnaies en étaient entièrement dépourvues. En effet, comme les directeurs ne pouvaient fabriquer des espèces de cuivre
      Locuteur: Tarbé
      ...es patentes, ils ne s'approvisionnaient de matières propres à cette fabrication qu... 3ue lorsqu'ils y étaient autorisés par des arrêts u conseil revêtus des lettres patentes, ils ne s'approvisionnaient de matières propres à cette fabrication que quand les circonstances l'exigeaient (1).
      Locuteur: Tarbé
      La publicité de la loi qui ordonnait une fabrication, devait naturellement faire augmenter le prix de ces matières dans le royaume, et chez l'étranger. Cette circonstance contraria l'effet de mesures prises par les directeurs des m...
      ...rer: en sorte que, pendant tout le mois de juin, et la moitié du mois de juillet, la nouvelle fabrication n'a pu...
      ... activité, que dans les seules monnaies de Lyon, Rouen, Orléans et Paris qui étaient approvisionnées par les établissements de Sainbel et Romilly. Aussi le premier état de produits de la fabrication des espèces de cuivre, que j'adressai à l'Assemblée co...
      ..., et dont i'ai continué jusqu'à ce jour de faire exactement la remise le premier jour de chaque semaine, faisait connaître que d...
      La publicité de la loi qui ordonnait une fabrication, devait naturellement faire augmenter le prix de ces matières dans le royaume, et chez l'étranger. Cette circonstance contraria l'effet de mesures prises par les directeurs des monnaies pour s'en procurer: en sorte que, pendant tout le mois de juin, et la moitié du mois de juillet, la nouvelle fabrication n'a pu être mise en pleine activité, que dans les seules monnaies de Lyon, Rouen, Orléans et Paris qui étaient approvisionnées par les établissements de Sainbel et Romilly. Aussi le premier état de produits de la fabrication des espèces de cuivre, que j'adressai à l'Assemblée constituante le .18 juillet, et dont i'ai continué jusqu'à ce jour de faire exactement la remise le premier jour de chaque semaine, faisait connaître que des 446,388 livres fabriquées à cette époque, les hôtels des monnaies, autres que...
      Locuteur: Tarbé
      Alofs pour remplir l'intervalle de la demande et de l'arrivée des envois de cuivre? pour lesquels il avait été donné des ordres, j'obtins du ministre de la guerre de faire prêter par les arsenaux de Strasbourg et de Douai aux directeurs des monnaies de Strasbourg et de Lille, des cuivres pour alimenter leur fabrication; j'obtins également du ministre de la marine l'envoi aux fonderies de Romilly et aux monnaies de Nantes, la Rochelle et Marseille, des vieux cuivres provenant des arsenaux et ports de Brest, Lorient, Rochefort et Toulon. Alofs pour remplir l'intervalle de la demande et de l'arrivée des envois de cuivre? pour lesquels il avait été donné des ordres, j'obtins du ministre de la guerre de faire prêter par les arsenaux de Strasbourg et de Douai aux directeurs des monnaies de Strasbourg et de Lille, des cuivres pour alimenter leur fabrication; j'obtins également du ministre de la marine l'envoi aux fonderies de Romilly et aux monnaies de Nantes, la Rochelle et Marseille, des vieux cuivres provenant des arsenaux et ports de Brest, Lorient, Rochefort et Toulon.
      Locuteur: Tarbé
      remplacer la fabrication des espèces de cuivre, par d'autres espèces, dont les ... remplacer la fabrication des espèces de cuivre, par d'autres espèces, dont les cloches des églises supprimées fourniraient la matière en totalité, ou au moins-...
      Locuteur: Tarbé
      ...ait naturellement faire naître beaucoup de discussions, et nécessiter beaucoup d'e... Mais cette nouvelle détermination devait naturellement faire naître beaucoup de discussions, et nécessiter beaucoup d'expériences.
      Locuteur: Tarbé
      Mais le moulage n'avait-il pas de grands inconvénients, en ouvrant un cha... Mais le moulage n'avait-il pas de grands inconvénients, en ouvrant un champ libre à la contrefaçon?
      Locuteur: Tarbé
      ...tal des cloches à une certaine quantité de cuivre étant établie, dans quelle propo... Enfin, la nécessité d'allier le métal des cloches à une certaine quantité de cuivre étant établie, dans quelle proportion cet alliage devait-il être décrété, pour que le flaon ne fût point exposé ...
      Locuteur: Tarbé
      On avait encore mis en question de savoir : si la quantité disponible de métal de cloches n'était pas tellement considérable, que l'on pût, dans une portion même de ce métal, chercher par le départ, la partie de-cuivre nécessaire pour l'allier au surp... On avait encore mis en question de savoir : si la quantité disponible de métal de cloches n'était pas tellement considérable, que l'on pût, dans une portion même de ce métal, chercher par le départ, la partie de-cuivre nécessaire pour l'allier au surplus.
      Locuteur: Tarbé
      ... furent afors mises au iour : la marche de l'Assemblée constituante rutsans doute ...
      ...t elle devait l'être, au milieu du choc de tant de systèmes, de projets et d'intérêts divers, du moins ...
      ...résenter le long récit des discussions, des expériences et des erreurs même, qui furent afors mises au iour : la marche de l'Assemblée constituante rutsans doute lente, surtous ces objets : mais si nécessairement elle devait l'être, au milieu du choc de tant de systèmes, de projets et d'intérêts divers, du moins tout a prouvé jusqu'à ce jour, qu'elle avait été sage. Je me bornerai, Messieurs...
      Locuteur: Tarbé
      ...ses supprimées dans le seul département de Paris, seront fondues, coulées et monnayées au type décrété le 9 avril, et à raison de 24 pièces d'un sol à la livre. Par le m...
      ...ationale charge son comité des monnaies de lui présenter incessamment les moyens de faire exécuter la même fabrication dans les autres départements du royaume, et de suivre conjointement avec la commission...
      ... expériences nécessaires pour le départ de la matière dés cloches. »
      « La loi du 18 juin 1791, ordonne que les cloches des églises supprimées dans le seul département de Paris, seront fondues, coulées et monnayées au type décrété le 9 avril, et à raison de 24 pièces d'un sol à la livre. Par le même décret l'Assemblée nationale charge son comité des monnaies de lui présenter incessamment les moyens de faire exécuter la même fabrication dans les autres départements du royaume, et de suivre conjointement avec la commission des monnaies, les expériences nécessaires pour le départ de la matière dés cloches. »
      Locuteur: Tarbé
      ... nomination du sieur Du pré, en qualité de graveur général des monnaies ». Ge ne fut qu'à compter de cette époque que cet artiste put s'occuper de faire les poinçons des nouvelles espèce... Loi du. 28 juillet 1791, « pour la nomination du sieur Du pré, en qualité de graveur général des monnaies ». Ge ne fut qu'à compter de cette époque que cet artiste put s'occuper de faire les poinçons des nouvelles espèces en argent et en cuivre.
      ...onale constituante adopta la résolution de (1) Voyez l'état côté A, aux annexes de la séance, page 212. Tel était l'état des choses, lorsque l'Assemblée nationale constituante adopta la résolution de (1) Voyez l'état côté A, aux annexes de la séance, page 212.
      (2) Voyez l'état côté B, aux annexes de la séance, page 212. (2) Voyez l'état côté B, aux annexes de la séance, page 212.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 205
      Locuteur: Tarbé
      tion égale de cuivre pur, et que les flaons qui en pr... tion égale de cuivre pur, et que les flaons qui en proviendront seront frappés ;
      Locuteur: Tarbé
      « Que les directoires de département tiendront à la disposition ... « Que les directoires de département tiendront à la disposition du ministre des contributions publiques, les cloches des églises supprimées;
      Locuteur: Tarbé
      ...jour 6 août « qui règle les proportions de la distribution à faire entre les 83 départements, de la fabrication hebdomadaire de chacun des 17 hôtels des monnaies; et a...
      ...naies, des vases, meubles et ustensiles de cuivre et bronze, provenant des communa...
      Enfin, loi du même jour 6 août « qui règle les proportions de la distribution à faire entre les 83 départements, de la fabrication hebdomadaire de chacun des 17 hôtels des monnaies; et autre du 29 août, « qui ordonne l'envoi aux hôtels des monnaies, des vases, meubles et ustensiles de cuivre et bronze, provenant des communautés, églises et paroisses supprimées, pour être employés à l'alliage du métal d...
      Locuteur: Tarbé
      ...spositions nécessaires pour l'exécution de chacune de ces différentes lois. ...nt ainsi définitivement réglés, je fis, sans perdre aucun instant, toutes les dispositions nécessaires pour l'exécution de chacune de ces différentes lois.
      Locuteur: Tarbé
      ...irecteurs des monnaies reçurent l'ordre de s'y conformer sur-le-champ; des instructions rédigées avec beaucoup de soin par la commission des monnaies, su...
      ...r en flaons, et sur les divers procédés de l'opération du départ, furent imprimées...
      ...issance, et à provoquer des soumissions de leur part.
      Les corps administratifs en eurent prompte-ment connaissance ; les directeurs des monnaies reçurent l'ordre de s'y conformer sur-le-champ; des instructions rédigées avec beaucoup de soin par la commission des monnaies, sur la manière ae mouler les lames à découper en flaons, et sur les divers procédés de l'opération du départ, furent imprimées et répandues avec profusion dans, les départements : les corps administratifs invitéë à appeler les plus distingués, pour leur eh faire prendre connaissance, et à provoquer des soumissions de leur part.
      Locuteur: Tarbé
      ... général, et du sieur Duvivier, chargés de faire les poinçons des nouveaux types, ...
      ...nces et mes démarches dans les ateliers de ces artistes, que lorsque j'eus la cert...
      ...els des monnaies étaiènt approvisionnés de nouveaux coins.
      Je pressai personnellement les opérations du sieur Dupré, graveur général, et du sieur Duvivier, chargés de faire les poinçons des nouveaux types, et je ne cessai mes instances et mes démarches dans les ateliers de ces artistes, que lorsque j'eus la certitude que tous les hôtels des monnaies étaiènt approvisionnés de nouveaux coins.
      Locuteur: Tarbé
      ...ts : ou par la séparation .du cuivre et de l'étain, ou par l'annihilation de ce dernier métal. L'architecte des monnaies fut chargé de construire des fourneaux propres à exéc... Le cuivre pouvait être extrait des cloches par deux procédés différents : ou par la séparation .du cuivre et de l'étain, ou par l'annihilation de ce dernier métal. L'architecte des monnaies fut chargé de construire des fourneaux propres à exécuter l'un et l'autre procédés : le premier aux Célestins, le second aux Barnabit...
      Locuteur: Tarbé
      ...ministre des contributions était chargé de suivre l'exécution, étaient toutes deux... Enfin, les lois dont le ministre des contributions était chargé de suivre l'exécution, étaient toutes deux du 6 août; et dès le 19, je rendis compte à l'Assemblée nationale des dispositi...
      Locuteur: Tarbé
      ...u métal des cloches, d'avec l'opération de la fabrication des flaons ; et comme ce... On ne séparait point encore alors l'idée du départ du métal des cloches, d'avec l'opération de la fabrication des flaons ; et comme ces deux opérations paraissaient devoir être exécutées à la fois dans les mêmes at...
      Locuteur: Tarbé
      ...ue l'on pût, en retirant, d'une portion de cette masse, le cuivre nécessaire à l'a...
      ...ver, dans le surplus, toute la quantité de numéraire qu'il était uiile de jeter en circulation.
      ...'entrevis bientôt que la masse des cloches n'était pas assez considérable pour que l'on pût, en retirant, d'une portion de cette masse, le cuivre nécessaire à l'alliage des flaons, trouver, dans le surplus, toute la quantité de numéraire qu'il était uiile de jeter en circulation.
      Locuteur: Tarbé
      Je crus donc profitable de différer l'exécution du départ, et de faire fabriquer les flaons avec le méta... Je crus donc profitable de différer l'exécution du départ, et de faire fabriquer les flaons avec le métal des cloches, allié avec du cuivre obtenu par la voie du commerce.
      Locuteur: Tarbé
      ...été hors d'état, faute d'emplacement et de fourneaux disposés à cet effet, d'exécuter le départ, ont pu s'occuper de la fabrication des flaons par l'alliage. J'ai d'ailleurs accueilli les offres de tous les entrepreneurs qui se sont prés...
      ... des conditions convenables à l'intérêt de l'Etat. Ainsi, dans ce moment, indépendamment de presque tous les hôtels des monnaies, il existe des établissements particuliers de fabrication de flaons à Paris, à Romilly, à Sainbel, à...
      Alors les différents directeurs des monnaies qui auraient été hors d'état, faute d'emplacement et de fourneaux disposés à cet effet, d'exécuter le départ, ont pu s'occuper de la fabrication des flaons par l'alliage. J'ai d'ailleurs accueilli les offres de tous les entrepreneurs qui se sont présentés ou qui m'ont été indiqués par les directoires des départements, lorsque j'ai pu traiter avec eux à des conditions convenables à l'intérêt de l'Etat. Ainsi, dans ce moment, indépendamment de presque tous les hôtels des monnaies, il existe des établissements particuliers de fabrication de flaons à Paris, à Romilly, à Sainbel, à Maromme, à Arras, à Nantes, à Sau-mur, à la Charité-sur-Loire, à Clermont-Ferra...
      Locuteur: Tarbé
      ... une plus grande perfection au résultat de. leur fabrication, des hommes instruits et exercés ont été par moi envoyés de Paris, pour les guider par leurs consei... Lorsque ces entrepreneurs ont eu besoin d'être dirigés, pour donner une plus grande perfection au résultat de. leur fabrication, des hommes instruits et exercés ont été par moi envoyés de Paris, pour les guider par leurs conseils et leur expérience.
      Locuteur: Tarbé
      ...n, Messieurs, je veille à ce que chacun de ces établissements se trouve toujours approvisionné de la quantité de cuivre nécessaire pour l'alliage, afin ...
      ...ribution des cuivres au fur et a mesure de leur arrivée, entre les différentes usi...
      Enfin, Messieurs, je veille à ce que chacun de ces établissements se trouve toujours approvisionné de la quantité de cuivre nécessaire pour l'alliage, afin que le travail ne soit jamais suspendu; et cette distribution des cuivres au fur et a mesure de leur arrivée, entre les différentes usines, pour que chacune d'elles soit toujours alimentée, est un des Objets qui app...
      Locuteur: Tarbé
      ...es générales relatives aux fabrications de monnaies ordonnées en 1791, il est nécessaire de lui en présenter les résultats; et je v... Après avoir fait à l'Assemblée l'exposé des mesures générales relatives aux fabrications de monnaies ordonnées en 1791, il est nécessaire de lui en présenter les résultats; et je vais lui faire connaître :
      Locuteur: Tarbé
      1° Les produits de la fabrication totale faite l'année der... 1° Les produits de la fabrication totale faite l'année dernière ;
      Locuteur: Tarbé
      ...èvent les envois faits jusqu'à ce jour, de l'argenterie provenant des églises supp... 2° A combien s'élèvent les envois faits jusqu'à ce jour, de l'argenterie provenant des églises supprimées;
      Locuteur: Tarbé
      3° Le produit de la fabrication particulière de la menue monnaie jusqu'à ce jour, et le...
      ...ses pour qu'elle reçoive successivement de l'accroissement ;
      3° Le produit de la fabrication particulière de la menue monnaie jusqu'à ce jour, et les mesures prises pour qu'elle reçoive successivement de l'accroissement ;
      Le produit de la fabrication totale des 17 hôtels des...
      ...ière 1791, en espèces d'or, d'argent et de cuivre ou métal de cloches, s'élève, suivant le tableau que j'ai l'honneur de remettre à l'Assemblée, à la somme de (lj....................... 41,071,520 l 7 s. (1) Voyez l'état côté C, aux annexes de la séance, page 213.
      Le produit de la fabrication totale des 17 hôtels des monnaies, pendant l'année dernière 1791, en espèces d'or, d'argent et de cuivre ou métal de cloches, s'élève, suivant le tableau que j'ai l'honneur de remettre à l'Assemblée, à la somme de (lj....................... 41,071,520 l 7 s. (1) Voyez l'état côté C, aux annexes de la séance, page 213.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 206
      Locuteur: Tarbé
      En écus de 3 liv____ 2,347,905 » i En écus de 3 liv____ 2,347,905 » i
      Locuteur: Tarbé
      En écus de 6 liv.... 21,842,556 », En pièces de 15 sols. 4,702,570 5 En pièces de 30 sols. 4,529,409 ■»} 33,422,440 5 En écus de 6 liv.... 21,842,556 », En pièces de 15 sols. 4,702,570 5 En pièces de 30 sols. 4,529,409 ■»} 33,422,440 5
      Locuteur: Tarbé
      Total de la fabrica- -- Total de la fabrica- --
      Locuteur: Tarbé
      Enfin, en espèces de cuivre ou de métal de cloches............. 4,149,410 Enfin, en espèces de cuivre ou de métal de cloches............. 4,149,410
      Locuteur: Tarbé
      Les argenteries dorées font partie de ces 85,798 marcs, et l'on peut évaluer ... Les argenteries dorées font partie de ces 85,798 marcs, et l'on peut évaluer à 180 marcs l'or que l'on en retirera par la voie du départ.
      Locuteur: Tarbé
      ...c, prix du tarif des monnaies, la somme de........................ 174,8341. 13 s. ...s aux 31 déjà versés aux hôtels des monnaies, produiront, à 828 1.. 12 s. le marc, prix du tarif des monnaies, la somme de........................ 174,8341. 13 s.
      Locuteur: Tarbé
      ...r que l'on doit en retirer et du déchet de cette opération, produiront au moins 85,500 marcs; qui, à raison de 50 livres le marc, donneront la somme de.... 4,275,000 Et les 85,798 marcs d'argent, déduction faite des 180 mars d'or que l'on doit en retirer et du déchet de cette opération, produiront au moins 85,500 marcs; qui, à raison de 50 livres le marc, donneront la somme de.... 4,275,000
      Locuteur: Tarbé
      A l'appui de ces détails, j'ai l'honneur de remettre à l'Assemblée trois états, don...
      ...cts qui ont fait des envois, et 1 objet de ces mêmes envois; 26 les districts qui ...
      A l'appui de ces détails, j'ai l'honneur de remettre à l'Assemblée trois états, dont l'un indique : 1° les districts qui ont fait des envois, et 1 objet de ces mêmes envois; 26 les districts qui sont en retard (2).
      Locuteur: Tarbé
      ...nus depuis, jusqu'au 29 janvier dernier de (1)... .... 4,763,591 1. 2 s. Elle était, suivant les états parvenus depuis, jusqu'au 29 janvier dernier de (1)... .... 4,763,591 1. 2 s.
      Locuteur: Tarbé
      ... l'Assemblée nationale, au commencement de chaque semaine, l'état de la fabrication de la semaine précédente. Ces états ont ét...
      ...t pour tous les membres ae l'Assemblée, de connaître graduellement et de suivre les progrès de cette fabrication.
      J'aurai l'honneur d'adresser à l'Assemblée nationale, au commencement de chaque semaine, l'état de la fabrication de la semaine précédente. Ces états ont été remis exactement au comité des monnaies; mais il pourra être satisfaisant pour tous les membres ae l'Assemblée, de connaître graduellement et de suivre les progrès de cette fabrication.
      Locuteur: Tarbé
      ...ère qu'elle pourra être portée sous peû de temps à 1,200,000 livres, et je prie l'Assemblée nationale de considérer que 1,200,000 livres en espèces d'un sol, se composent de 24 millions de pièces. ...illion par mois. En ne faisant usage que des moyens actuellement en œuvre, j'espère qu'elle pourra être portée sous peû de temps à 1,200,000 livres, et je prie l'Assemblée nationale de considérer que 1,200,000 livres en espèces d'un sol, se composent de 24 millions de pièces.
      Locuteur: Tarbé
      ...er juin 1791, il n'y avait à la monnaie de Paris que 8 balanciers en activité; ce nombre est aujourd'hui de 13, y compris 2 balanciers die la monna...
      ...ires auront été doublés dans la monnaie de Paris.
      Au 1er juin 1791, il n'y avait à la monnaie de Paris que 8 balanciers en activité; ce nombre est aujourd'hui de 13, y compris 2 balanciers die la monnaie des médailles; 3 autres, déjà fondus et tout prêts, seront dressés et en activité sous un mois, et porteront à 16 le nombre des balanciers; ainsi les moyens ordinaires auront été doublés dans la monnaie de Paris.
      Locuteur: Tarbé
      ...ines particulières, connues sous le nom de moiitons, et dont on n'avait point enco...
      ... espèces, ont encore accru les produits de la fabrication et leur produit tient lieu de 5 balanciers.
      Enfin, dans le même hôtel, 6 machines particulières, connues sous le nom de moiitons, et dont on n'avait point encore fait usage pour frapper les espèces, ont encore accru les produits de la fabrication et leur produit tient lieu de 5 balanciers.
      Locuteur: Tarbé
      ...ept autres construits à Paris pour plus de célérité, de perfection et d'économie, ont été envoyés aux hôtels des monnaies de Strasbourg, Metz, Lille et Nantes. Sept autres construits à Paris pour plus de célérité, de perfection et d'économie, ont été envoyés aux hôtels des monnaies de Strasbourg, Metz, Lille et Nantes.
      Le produit de la fabrication particulière de la menue monnaie en cuivre ou métal de cloches, (1) Voyez l'état coté F, aux annexes de la séance, page 227. Le produit de la fabrication particulière de la menue monnaie en cuivre ou métal de cloches, (1) Voyez l'état coté F, aux annexes de la séance, page 227.
      (2) Voyez l'état coté D, aux annexes de la séance, page 214. (2) Voyez l'état coté D, aux annexes de la séance, page 214.
      (3) Voyez l'état coté E, aux annexes de la séance, page 226. (3) Voyez l'état coté E, aux annexes de la séance, page 226.
      (4) Voyez l'état coté F, aux annexes de la séance, page 227. (4) Voyez l'état coté F, aux annexes de la séance, page 227.
      ...i- (1) Voyez l'état coté G, aux annexes de la scance, page 228. ...s exagérées dont on avait présenté la masse énorme à l'Assemblée nationale consti- (1) Voyez l'état coté G, aux annexes de la scance, page 228.
      (2) Voyez l'état coté H, aux annexes de la séance, page 229. (2) Voyez l'état coté H, aux annexes de la séance, page 229.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 212
      A LA SÉANCE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU LU... A LA SÉANCE DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU LUNDI 6 FÉVRIER 1792
      ÉTATS annexés au mémoire de M. Tarbé, ministre des contributions publiques, relatif à la fabrication des monnaies de cuivre. ÉTATS annexés au mémoire de M. Tarbé, ministre des contributions publiques, relatif à la fabrication des monnaies de cuivre.
      ...es existant dans les monnaies, à la fin de mai 1791. ÉTAT des cuivres existant dans les monnaies, à la fin de mai 1791.
      Limoges, flaons de 3e.............. Limoges, flaons de 3e..............

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page
      ÉCUS de 3 livres. ÉCUS de 3 livres.
      DE 6 LIVRES. DE 15 SOUS. DE 30 sous. DE 6 LIVRES. DE 15 SOUS. DE 30 sous.
      UÉTAL DE CLOCHES. UÉTAL DE CLOCHES.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 214
      ...ies, dont les procès-verbaux d'envoi et de remise aux Hôtels des monnaies sont par... Provenant des églises et communautés supprimées, adressées aux Hôtels des monnaies, dont les procès-verbaux d'envoi et de remise aux Hôtels des monnaies sont parvenus à l'administration jusqu'au 25 janvier 1792.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 215
      1 Mur-de-Barès. 1 Mur-de-Barès.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 216
      Saini-Jean-de-Lône. Saini-Jean-de-Lône.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 218
      Villef ranche-de- Lauraguais. Villef ranche-de- Lauraguais.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 219
      Mont-de-Marsan. Saint-Sever..... Tartas. Mont-de-Marsan. Saint-Sever..... Tartas.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 222
      61. Pas-de-Calais. 61. Pas-de-Calais.
      Labarthe-de-Neste. Labarthe-de-Neste.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 226
      RÉSUMÉ par départements de l'état des argenteries envoyées aux hôt... RÉSUMÉ par départements de l'état des argenteries envoyées aux hôtels des monnaies
      61. Pas-de-Calais...... 61. Pas-de-Calais......
      62. Puy-de-Dôme....... 62. Puy-de-Dôme.......

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 227
      ÉTAT de récapitulation, par hôtels des monnaies...
      ...usqu'au 25 janvier 1792, en conséquence de la loi du 27 mars 1791.
      ÉTAT de récapitulation, par hôtels des monnaies, des argenteries et or, portés aux monnaies jusqu'au 25 janvier 1792, en conséquence de la loi du 27 mars 1791.
      .... A cette époque on évaluait le produit de l'or, du doré et de l'argent, à............ 4,449,834 1. 12... Nota. A cette époque on évaluait le produit de l'or, du doré et de l'argent, à............ 4,449,834 1. 12 s. 0 d.
      ...80 marcs d'or, qui, joints aux 31 marcs de l'autre part, porteront la totalité de l'or provenant des églises supprimées, à 211 marcs, valant, à raison de 828 1. 12 sols le marc, la somme de.................................. 174,8... ...argenteries dorées qui font partie des 85,798 marcs ci-dessus, rendra au moins 180 marcs d'or, qui, joints aux 31 marcs de l'autre part, porteront la totalité de l'or provenant des églises supprimées, à 211 marcs, valant, à raison de 828 1. 12 sols le marc, la somme de.................................. 174,834 1. 12 s. 0 d.
      ...er à 298 marcs ; ce qui réduit le poids de la masse des argenteries à 85,500 marcs... ... il vient d'être question, opérera nécessairement un déchet, que l'on peut évaluer à 298 marcs ; ce qui réduit le poids de la masse des argenteries à 85,500 marcs, les-
      quels produiront, à raison de 50 livres le marc, l'un dans l'autre...... quels produiront, à raison de 50 livres le marc, l'un dans l'autre.......................... 4,275,000 » 0 0
      ...n peut conséquemment évaluer le produit de la conversion en espèces de la totalité des matières comprises dans l'état de l'autre part, à........................... On peut conséquemment évaluer le produit de la conversion en espèces de la totalité des matières comprises dans l'état de l'autre part, à........................................... 4,449,834 I. 12 s. 0 d.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 228
      TABLEAU des produits de la fabrication des espèces de cuivre et de métal des cloches, dont les états sont ... TABLEAU des produits de la fabrication des espèces de cuivre et de métal des cloches, dont les états sont parvenus au ministre des contributions publiques, avant le 29 janvier 1792.
      monnaie de paris. monnaie de paris.

      Séance du lundi 6 février 1792, au matin

      page 230
      62. Puy-de-Dôme....... 62. Puy-de-Dôme.......
      Les cuivres au directoire de Lyon Les cloches au sieur Alcock. Besan... Les cuivres au directoire de Lyon Les cloches au sieur Alcock. Besançon.
    • Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      - search term matches: (1)

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 263
      Locuteur: Mayerne
      « Article lar. Il y aura, pour la ville de Provins, une seule paroisse qui sera desservie sous' le nom. et dans l'église de Sainte-Croix ; les autres paroisses son...
      ...onformément à l'article 15 du titre Ie* de la loi sur la Constitution civile du clergé.
      « Article lar. Il y aura, pour la ville de Provins, une seule paroisse qui sera desservie sous' le nom. et dans l'église de Sainte-Croix ; les autres paroisses sont et demeurent supprimées, et ce,, conformément à l'article 15 du titre Ie* de la loi sur la Constitution civile du clergé.
      Locuteur: Le Président
      ...e doit des larmes à la perte d'un homme de lettres modeste, qui aima la liberté et servit ta Constitution. Elle vous invite à sa séance. Je vais ... , répondant au pétitionnaire. L'Assemblée nationale doit des larmes à la perte d'un homme de lettres modeste, qui aima la liberté et servit ta Constitution. Elle vous invite à sa séance. Je vais la consulter sur votre- demande.
      Locuteur: Mayerne
      , au nom. du comité de division„ fait la. seconde lecture d'un projet de décret (1) concernant La circonscription des paroisses de la ville de Provins,; le projet de decret est ainsi conçu : , au nom. du comité de division„ fait la. seconde lecture d'un projet de décret (1) concernant La circonscription des paroisses de la ville de Provins,; le projet de decret est ainsi conçu :
      Locuteur: Mayerne
      ...pport qui lui a été fait par son comité de division : « L'Assemblée nationale, ouï le rapport qui lui a été fait par son comité de division :
      Locuteur: Mayerne
      « 1° des pétitions des habitants de Saint-Pierre et de:Sainte-Croix de la ville: de Provins, à fin de rapport de la lai du 12 juillet 1791, portant circonscription des paroisses^ de ladite ville « 1° des pétitions des habitants de Saint-Pierre et de:Sainte-Croix de la ville: de Provins, à fin de rapport de la lai du 12 juillet 1791, portant circonscription des paroisses^ de ladite ville
      Locuteur: Mayerne
      « 2. de l'arrêté du directoire du département de Seine-et-Marne, du 11 juin dernier, sur la délibération du directoire du district de Provins, du 28 mai, prise de concert avec l'évêque du département sur la pétition du conseil général de la commune, décrète ce qui suit : « 2. de l'arrêté du directoire du département de Seine-et-Marne, du 11 juin dernier, sur la délibération du directoire du district de Provins, du 28 mai, prise de concert avec l'évêque du département sur la pétition du conseil général de la commune, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Mayerne
      ...lée nationale, dérogeant à l'article 22 de la loi du 12 juillet 1791, portant circ...
      ...es paroisses dépendantes dm département de Seine-et-Marne, décrète :
      « L'Assemblée nationale, dérogeant à l'article 22 de la loi du 12 juillet 1791, portant circonscription des paroisses dépendantes dm département de Seine-et-Marne, décrète :
      Locuteur: Mayerne
      « Art. 2. La ville de Provins étant divisée- en deux parties ...
      ...les et souvent périlleuses, les églises de SaintrQuiriale et de Saint-Ayoult seront conservées comme su...
      « Art. 2. La ville de Provins étant divisée- en deux parties inégales, et leur position rendant les communications entre elles difficiles et souvent périlleuses, les églises de SaintrQuiriale et de Saint-Ayoult seront conservées comme succursales.
      Locuteur: Mayerne
      « Le ressort de chacune desdites succursales aura pour ... « Le ressort de chacune desdites succursales aura pour limites celles que le directoire du département a proposées dans son arrêt menti...
      Locuteur: Mayerne
      Il se 'plaint de la stérilité qui a. frappé ce département l'année dernière et de la disette qui l'a suivie. Il évalue le... Il se 'plaint de la stérilité qui a. frappé ce département l'année dernière et de la disette qui l'a suivie. Il évalue les pertes à 2,500,000 livres. Le pain, qui ne coûte ordinairement que 2 sols la l...
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire et lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire et lui accorde les honneurs de la séance.
      Locuteur: Le Président
      gose de nous occuper incessamment d'un mode gose de nous occuper incessamment d'un mode
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...yen^ admis à: la barre, annonce la mort de M. l'abbé Auger, de l'Académie des belles-lettres, et. prononce l'éloge du défunt, un des défenseurs de la liberté. Un citoyen^ admis à: la barre, annonce la mort de M. l'abbé Auger, de l'Académie des belles-lettres, et. prononce l'éloge du défunt, un des défenseurs de la liberté.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Plusieurs membres : L'objet de votre pétition ? Plusieurs membres : L'objet de votre pétition ?
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...s demander à l'Assemblée une députation de quelques membres pour assister au convoi de M. l'abbé Auger. Je suis envoyé pour ce... Le pétitionnaire. Je viens demander à l'Assemblée une députation de quelques membres pour assister au convoi de M. l'abbé Auger. Je suis envoyé pour cela par M. Condorcet.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Un membre : Les membres de l'Assemblée doivent tout leur temps à l...
      ...ent assister aux funérailles des hommes de lettres. M. l'abbé Auger désapprouverait un hommage qui lui serrait rendu aux dépens de la nation.. Je demande l'ordre du jour.
      Un membre : Les membres de l'Assemblée doivent tout leur temps à la chose publique-11 est trop précieux pouir qu'ils puissent assister aux funérailles des hommes de lettres. M. l'abbé Auger désapprouverait un hommage qui lui serrait rendu aux dépens de la nation.. Je demande l'ordre du jour.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...leur égaré, en 1783>, par la commission de la marine (1)., ...LlNGUET, leur défenseur officieux,, pour se plaindre• des injustices commises à leur égaré, en 1783>, par la commission de la marine (1).,
      ... forcera peut-être à la fin l'Assemblée de sacrifier sa justice au droit qu'auraie... ... le département des Hautes-Alpes sera bientôt suivi par d'autres départements et forcera peut-être à la fin l'Assemblée de sacrifier sa justice au droit qu'auraient d'abord acquis à ses yeux les pre- (1) Voy. ci-dessus, séance du 30 janvier 1...
      ...et Labadie, réclamer contre le ministre de la marine. Ce mot, Messieurs, peut réveiller bien des idées. Je vous prie de n'en saisir qu'une seule, celle d'une h...
      ... détresse actuelle, détresse croissante de jour en jourt les sieurs Gallet et Laba...
      ...ulières à celle qu'une portion au moins de la nation forme contre lui. Mais le min...
      ... les a mis dans l'impossibilité absolue de garder le silence. Le jour mêmedeleur p...
      ...gnifier, non pas précisément une lettre de cachet, mais l'équivalent sous une form...
      ...us régulière. L huissier du département de la justice, instrumentant ce jour-la pour le compte et par l'ordre du département de la marine, car entre collègues et bu- (...
      M. Linguet s'exprime ainsi : Messieurs, je viens au nom des sieurs Gallet et Labadie, réclamer contre le ministre de la marine. Ce mot, Messieurs, peut réveiller bien des idées. Je vous prie de n'en saisir qu'une seule, celle d'une horrible injustice, dont la réparation n'a que trop tardé. Le ministre a pu, il a dû l'effectuer; il ne s'est occupé que du soin d'y mettre obstacle. Malgré leur détresse actuelle, détresse croissante de jour en jourt les sieurs Gallet et Labadie, par égard pour sa situation personnelle dans ce moment, n'auraient pas joint leurs plaintes particulières à celle qu'une portion au moins de la nation forme contre lui. Mais le ministre lui-même les a mis dans l'impossibilité absolue de garder le silence. Le jour mêmedeleur première apparition à cette barre, il leur a fait signifier, non pas précisément une lettre de cachet, mais l'équivalent sous une forme un peu plus régulière. L huissier du département de la justice, instrumentant ce jour-la pour le compte et par l'ordre du département de la marine, car entre collègues et bu- (1). Voy. Archives parlementaires, 1" série, t. XXXVI, séance du 29 décembre 1791...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 264
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...ces (Rires ), l'huissier du département de la justice leur a notifié l'injonction de quitter la France, sous deux mois pour ... reaux oïl se rend des services (Rires ), l'huissier du département de la justice leur a notifié l'injonction de quitter la France, sous deux mois pour tout délai.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...poursuivre et a'y démasquer la conduite de leurs persécuteurs, ils ont été forcés d'accélérer le moment de leur réapparition à cette barre, d'abor...
      ...uffisante contre le trident ministériel de notre Neptune, ensuite pour obtenir de la justice nationale la fin d'une oppression qui, après 9 années d'horreurs de toute espèce, commises par les agents, ...
      ...estaient les maîtres ae les y repousser de nouveau.
      ... ont une très essentielle en France, à Paris, devant vous, Messieurs, celle d'y poursuivre et a'y démasquer la conduite de leurs persécuteurs, ils ont été forcés d'accélérer le moment de leur réapparition à cette barre, d'abord pour s'assurer une protection suffisante contre le trident ministériel de notre Neptune, ensuite pour obtenir de la justice nationale la fin d'une oppression qui, après 9 années d'horreurs de toute espèce, commises par les agents, les dépositaires ae l'autorité royale, leur ouvrirait encore une carrière plus longue et plus douloureuse, si ces mêmes agents restaient les maîtres ae les y repousser de nouveau.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...tice, cette protection qu'ils attendent de vous, leur sont dues, je vais vous tracer en peu de mots le tableau abrégé de leurs infortunes. Vous verrez que rien n'égale la barbarie de leurs anciens protecteurs, si ce n'est ...
      ...ve : et tel est malheureusement le sort de la vérité, surtout quand il 6'agit d'abus de pouvoir. Par une inconcevable fatalité, il est quelquefois plus aisé de les commettre que de les croire.
      Pour vous convaincre, Messieurs, que cette justice, cette protection qu'ils attendent de vous, leur sont dues, je vais vous tracer en peu de mots le tableau abrégé de leurs infortunes. Vous verrez que rien n'égale la barbarie de leurs anciens protecteurs, si ce n'est la perfidie du ministre actuel, qui marche, comme ses prédécesseurs, au même but...
      ...s qui vous paraîtront peut-être invraisemblables, même après en avoir vu la preuve : et tel est malheureusement le sort de la vérité, surtout quand il 6'agit d'abus de pouvoir. Par une inconcevable fatalité, il est quelquefois plus aisé de les commettre que de les croire.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      A la dernière guerre de l'Inde, la seule où la France n'ait pas...
      ...t constante, le général Sufrren, auteur de cette prospérité, crut devoir, pour ass...
      ...tablissement en militaire; il y procéda de même. Pressé par la rapidité de ses exploits, il ne put prendre aucune ...
      ...ns nécessaires pour seconder l'activité de ceux à qui il en confiait la surveillan...
      ... sûreté ; et les employés pour la garde de ces magasins ne pouvaient guère être qu...
      A la dernière guerre de l'Inde, la seule où la France n'ait pas eu à rougir plus qu'à se féliciter, où le pavillon pouvait conserver une supériorité honorable et constante, le général Sufrren, auteur de cette prospérité, crut devoir, pour assurer ses expéditions, établir une espèce d'entrepôt militaire à Suyhan. Il chois...
      ...Trinquemaley et Ostambourg furent ceux auxquels il se fixa. Il envisageait cet établissement en militaire; il y procéda de même. Pressé par la rapidité de ses exploits, il ne put prendre aucune des précautions nécessaires pour seconder l'activité de ceux à qui il en confiait la surveillance. Quelques sentinelles éparses à l'en-tour d'une enceinte à peine tracée, en faisaient toute la sûreté ; et les employés pour la garde de ces magasins ne pouvaient guère être que les témoins des dépradations.....(Murmures et bruit.)
      Locuteur: Goujon
      ...forme au règlement et nous dise l'objet de sa pétition. Il faut que le pétitionnaire se conforme au règlement et nous dise l'objet de sa pétition.
      Locuteur: Gastellier
      Oui, l'objet de la pétition. Oui, l'objet de la pétition.
      Locuteur: Basire
      Le pétitionnaire a lieu de se plaindre du bruit qui règne dans l'A... Le pétitionnaire a lieu de se plaindre du bruit qui règne dans l'Assemblée.
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaire à se renfermer dans l'objet de sa pétition et l'Assemblée au silence. J'invite le pétitionnaire à se renfermer dans l'objet de sa pétition et l'Assemblée au silence.
      Locuteur: Roux-Fasillac
      ...rouble qu'on a aperçu dans cette partie de la salle est absolument étranger à ce q... Le trouble qu'on a aperçu dans cette partie de la salle est absolument étranger à ce que disait le pétitionnaire.
      Locuteur: Roux-Fasillac
      M. Linguet. Malgré la forme irrégulière de cet entrepôt, on l'avait surchargé d'un...
      ...rer leur inutilité, on leur avait donné de grands noms. Un ordonnateur, un contrôl...
      ...ître, et encore au-dessus un lieutenant de frégate préposé aux approvisionnements, y étaient chargés du maintien de l'ordre et ne se mêlaient guère que d'a...
      ...t et Labàdie obtinrent chacun un emploi de commis garde-magasin. Après un an de cette anarchie, le commandant en chef s'éclipsa en 1783, sans rendre de comptes, sans dresser d'inventaire, san...
      ...repoussées. Ceux-ci, justement effrayés de cette disparition, et plus encore de la sécurité que montraient les prétendu...
      M. Linguet. Malgré la forme irrégulière de cet entrepôt, on l'avait surchargé d'une foule d'employés inutiles dont ou sait que l'ancien régime n'était pas avare, et, pour colorer leur inutilité, on leur avait donné de grands noms. Un ordonnateur, un contrôleur, un commandant-maître, et encore au-dessus un lieutenant de frégate préposé aux approvisionnements, y étaient chargés du maintien de l'ordre et ne se mêlaient guère que d'apporter le désordre. MM. Gallet et Labàdie obtinrent chacun un emploi de commis garde-magasin. Après un an de cette anarchie, le commandant en chef s'éclipsa en 1783, sans rendre de comptes, sans dresser d'inventaire, sans rien communiquer aux gardes-maga-sins dont les plaintes journalières sur cette confusion étaient sans cesse repoussées. Ceux-ci, justement effrayés de cette disparition, et plus encore de la sécurité que montraient les prétendus chefs, l'ordonnateur, le contrôleur, le commandant, se déterminèrent à demande...
      Locuteur: Roux-Fasillac
      ...et n'avait pas cru devoir faire mystère de sa lettre, ni de la demande qui y était contenue, non plus que de ses motifs. Si elle pouvait occasionner...
      ...t Labadie; il énonce qu'il a des sujets de défiance contre eux, qu'il les croit au...
      En écrivant ainsi, le sieur Gallet n'avait pas cru devoir faire mystère de sa lettre, ni de la demande qui y était contenue, non plus que de ses motifs. Si elle pouvait occasionner des alarmes, ce n'était qu'à des hommes bien intéressés à prévenir les éclairci...
      ...stère public ; il dresse, il présente un réquisitoire contre les sieurs Gallet et Labadie; il énonce qu'il a des sujets de défiance contre eux, qu'il les croit auteurs d'une certaine malversation. En conséquence, il requiert qu'ils soient sai...
      Locuteur: Roux-Fasillac
      ...iques. Les captureurs s'étaient emparés de toutes les clefs ; ils avaient commencé...
      ... l'a prouvé, pour se ménager les moyens de les compléter, ils avaient apposé, avec...
      ..., des scellés sur chacune des serrures, de sorte qu'on pouvait tout enlever et sce...
      ...ent pour les entretenir. Le 18, le lieu de la scène changea... (Bruit.)
      ...micile, consignés à une garde militaire, avec toute leur famille et leurs domestiques. Les captureurs s'étaient emparés de toutes les clefs ; ils avaient commencé par emporter tout ce qui leur convenait, et, soit pour cacher leurs premiers vols, soit aussi, comme la suite l'a prouvé, pour se ménager les moyens de les compléter, ils avaient apposé, avec des sceaux particuliers, sans le concours des prisonniers, des scellés sur chacune des serrures, de sorte qu'on pouvait tout enlever et sceller ensuite. Le 16 et le 17 septembre se passèrent dans cet état pour les infor...
      ...t vous à cette barre ; sans lit, sans feu pour préparer leurs aliments, sans argent pour les entretenir. Le 18, le lieu de la scène changea... (Bruit.)
      Locuteur: Lequinio
      Nous avons passé beaucoup de temps à entendre des compliments. Voilà... Nous avons passé beaucoup de temps à entendre des compliments. Voilà deux malheureux qui réclament justice. Je demande qu'ils soient entendus jusqu ...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 265
      Locuteur: Rouyer
      Le premier de vos devoirs est de maiatenir la Constitution: or, la Constitution nous prescrit de respecter le droit le plus sacré, celui de pétition... (Applaudissements et murmur... Le premier de vos devoirs est de maiatenir la Constitution: or, la Constitution nous prescrit de respecter le droit le plus sacré, celui de pétition... (Applaudissements et murmures.)
      Locuteur: Saladin
      ...est-il dit, qu'il n'existait pas encore de tribunaux de justice dans les établissements français de l'Inde, créa une commission chargée d'e...
      ...é enfermés, dans une chambre environnée de soldats pour être interrogés et signer ...
      ... Pour s en procurer les moyens* le commandant général,par brevet du.., attendu, est-il dit, qu'il n'existait pas encore de tribunaux de justice dans les établissements français de l'Inde, créa une commission chargée d'examiner les faits. Les pétitionnaires avaient été enfermés, dans une chambre environnée de soldats pour être interrogés et signer ce qu'on leur présenterait. On avait fait approcher d'eux un capucin...
      Locuteur: Saladin
      ...ux pétitionnaires d'énoncer le sommaire de leurs pétitions. L'Assemblée ne doit pa...
      ...us importants sollicitent son attention de toutes les minutes. Je demande que le mémoire de Monsieur soit renvoyé au comité des pét...
      Il y a un décret qui ordonne aux pétitionnaires d'énoncer le sommaire de leurs pétitions. L'Assemblée ne doit pas passer son temps à entendre un plaidoyer dans le moment où les objets les plus importants sollicitent son attention de toutes les minutes. Je demande que le mémoire de Monsieur soit renvoyé au comité des pétitions, et qu'on passe à l'ordre du jour. (Bruit.)
      Locuteur: Basire
      Un grand nombre de membres : Résumez votre pétition. Un grand nombre de membres : Résumez votre pétition.
      Locuteur: Le Président
      ...nnaires énonceront sommairement l'objet de leur pétition. Je vous invite à là resserrer en très peu de mots. ...essant au pétitionnaire. L'Assemblée a rendu un décret qui porte que les pétitionnaires énonceront sommairement l'objet de leur pétition. Je vous invite à là resserrer en très peu de mots.
      Locuteur: Le Président
      ...rte ici, Messieurs, n'est que le résumé de 9 années de souffrances. Le resserrer en une demi-h... M. Linguet. Ce que je vous apporte ici, Messieurs, n'est que le résumé de 9 années de souffrances. Le resserrer en une demi-heure,
      Locuteur: Le Président
      n'est pas, je crois, abuser des moments de l'Assemblée. (Murmures.) n'est pas, je crois, abuser des moments de l'Assemblée. (Murmures.)
      Locuteur: Le Président
      ...ite à vous résumer, dans l'intérêt même de votre demande. Je vous invite à vous résumer, dans l'intérêt même de votre demande.
      Locuteur: Lasource
      A force de fixer l'attention de l'Assemblée sur des pétitions individuelles, on l'empêche de s'occuper des objets généraux. Je demande donc le renvoi de la pétition au comité de marine et l'ordre du jour. A force de fixer l'attention de l'Assemblée sur des pétitions individuelles, on l'empêche de s'occuper des objets généraux. Je demande donc le renvoi de la pétition au comité de marine et l'ordre du jour.
      Locuteur: Basire
      ... : L'ordre du jourl Le renvoi au comité de marine ! Voix diverses : L'ordre du jourl Le renvoi au comité de marine !
      Locuteur: Basire
      (L'Assemblée décrète le renvoi de la pétition au comité de marine.) (L'Assemblée décrète le renvoi de la pétition au comité de marine.)
      Locuteur: Basire
      ...are à sortir. On lui parle des honneurs de la séance. Il prononce quelques paroles au milieu du bruit, fait de grands gestes et sort de la salle. (Quelques applaudissements da... M. Linguet déchire son mémoire et se prépare à sortir. On lui parle des honneurs de la séance. Il prononce quelques paroles au milieu du bruit, fait de grands gestes et sort de la salle. (Quelques applaudissements dans les tribunes.) Ses clients restent à leur place en silence.
      Locuteur: Rougier-La-Bergerie
      ...emande qu'ils soient admis aux honneurs de la séance. L'insolence du défenseur des pétitionnaires ne doit pas leur préjudicier. Je demande qu'ils soient admis aux honneurs de la séance.
      Locuteur: Le Président
      ...gard perçant sur les faits qui viennent de lui être exposés et qu'elle ne s y signale par un grand exèmple de cette justice exacte dont elle ne s'éca... ... être opprimé impunément. Ne doutez pas que l'Assemblee nationale ne porte un regard perçant sur les faits qui viennent de lui être exposés et qu'elle ne s y signale par un grand exèmple de cette justice exacte dont elle ne s'écartera jamais. Elle vous accorde les honneurs delà séance. (Vifs applaudissements...
      Locuteur: Le Président
      Un membre : Ce qui vient de se passer doit nous faire sentir la nécessité de ne plus admettre de défenseurs officieux. Il faut que les p... Un membre : Ce qui vient de se passer doit nous faire sentir la nécessité de ne plus admettre de défenseurs officieux. Il faut que les pétitions soient lues par les secrétaires.
      Locuteur: Le Président
      ...titionnaires soient renvoyees au comité de marine. Un membre : Je demande que la pétition et les pièces présentées par les pétitionnaires soient renvoyees au comité de marine.
      Locuteur: Le Président
      ...mettront aisément au comité un sommaire de leur pétition. Le même membre : Les pétitionnaires remettront aisément au comité un sommaire de leur pétition.
      Locuteur: Le Président
      ...ine du second bataillon des volontaires de Rhône-et-Loire, en garnison à Lagnieu, ... Le sieur charles Gaffe, capitaine du second bataillon des volontaires de Rhône-et-Loire, en garnison à Lagnieu, est admis à la barre; il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Le Président
      ...ans cesse à nous donner des lois dignes de la liberté que nous avons conquise, on voit ailleurs des tyrans qui s'efforcent de ne pas vous ressembler. Leur patrimoine... Messieurs, tandis que, législateurs philosophes, vous travaillez sans cesse à nous donner des lois dignes de la liberté que nous avons conquise, on voit ailleurs des tyrans qui s'efforcent de ne pas vous ressembler. Leur patrimoine s'accroit

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 266
      Locuteur: Le Président
      ...t que nous portons aux propriétés mêmes de nos ennemis, au mépris du droit des gen...
      ...ce que, vivant en France, j'y chéris la Constitution. Ceci parait difficile à croire; mais voici une copie de l'arrêt du Sénat de Chambéry, qui confirme ce que j'avance,...
      ...s biens pour avoir, dans le département de l'Isère, parlé constitutionnellement avec des sujets du roi de Sardaigne* de leur avoir remis des exemplaires d'un petit ouvrage connu sous le nom ae : Premier cri de la Savoie vers la liberté.
      Je suis citoyen français. Cependant, au mépris du respect que nous portons aux propriétés mêmes de nos ennemis, au mépris du droit des gens, j'ai été dépouillé du bien ae mes ancêtres. On m a condamné à mort, en Savoie, parce que, vivant en France, j'y chéris la Constitution. Ceci parait difficile à croire; mais voici une copie de l'arrêt du Sénat de Chambéry, qui confirme ce que j'avance, et qui me fournit, par son iniquité, les preuves les plus justificatives. Il y est dit qu'on me condamne a mort et qu'on confisque mes biens pour avoir, dans le département de l'Isère, parlé constitutionnellement avec des sujets du roi de Sardaigne* de leur avoir remis des exemplaires d'un petit ouvrage connu sous le nom ae : Premier cri de la Savoie vers la liberté.
      Locuteur: Le Président
      ...e à la nation française, si» respectant son côté les propriétés de ceux mêmes qui arment contre elle dans ...
      ... confisqués pour avoir pané avec éloges de la Constitution française ; que j'ai été condamné à mor...
      ... la liberté degradent les martyrs mêmes de cette liberté, de manière que, proscrit de mon pays natal, flétri en France par mes frères d'armes, ie suis forcé de me jeter dans votre sein pour implorer votre secours et votre justice afin de rentrer dans tous mes droits. {Le ■péti...
      ...t dans votre sein que mon cœur ulcéré vient chercher des consolations. Je demande à la nation française, si» respectant son côté les propriétés de ceux mêmes qui arment contre elle dans l'étranger, elle ne peut et ne doit pas faire respecter celles des citoyens français, Je conclus en disant que mes biens ont été confisqués pour avoir pané avec éloges de la Constitution française ; que j'ai été condamné à mort pour avoir été soupçonné d'avoir écrit sur la liberté et que, par un contraste singulier, ceux qui disent s'armer pour la liberté degradent les martyrs mêmes de cette liberté, de manière que, proscrit de mon pays natal, flétri en France par mes frères d'armes, ie suis forcé de me jeter dans votre sein pour implorer votre secours et votre justice afin de rentrer dans tous mes droits. {Le ■pétitionnaire remet sur le bureau son mémoire et Varrêt qui a été prononcé contre lu...
      Locuteur: Le Président
      ...ement les faits étranges que vous venez de lui révéler. Les représentants au peupl...
      ...stice et à la dignité nationale. Martyr de la liberté et de la Constitution, prenez place dans son sanctuaire. (Vif...
      , répondant au pétitionnaire. L'Assemblée nationale examinera attentivement les faits étranges que vous venez de lui révéler. Les représentants au peuple français n'oublieront jamais ce qu'ils doivent a la justice et à la dignité nationale. Martyr de la liberté et de la Constitution, prenez place dans son sanctuaire. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      ...tice et "l'humanité ont rejetés du sein de cet Empire. chaque jour des vices, des horreurs et des brigandages que la raison, la justice et "l'humanité ont rejetés du sein de cet Empire.
      Locuteur: Le Président
      ... serais jamais plaint si, par une suite de préjugés barbares, l'influence ae cet a...
      ...'eût privé dU glorieux état ou venaient de m'élever mes concitoyens de Lyon. Une compagnie des volontaires de Rhône-et-Loire m'avait nommé son capitaine. J'étais chéri de mes frères d'armes, j'attendais avec orgueil le moment de prouver mon zèle à ma patrie aaoptive, ...
      ...re le chef du bataillon. Je lui écrivis de Paris où j'étais venu passer 10 jours p...
      ...retournai chez moi dans le commencement de janvier. Mais l'accueil que me fit le lieutenant-colonel de mon bataillon et le verbal qu'il me pré...
      Mais, quelqu'injustes que soient, ces vexations despotiques, je ne me serais jamais plaint si, par une suite de préjugés barbares, l'influence ae cet arrêt ne m'eût cruellement atteint, en France et ne m'eût privé dU glorieux état ou venaient de m'élever mes concitoyens de Lyon. Une compagnie des volontaires de Rhône-et-Loire m'avait nommé son capitaine. J'étais chéri de mes frères d'armes, j'attendais avec orgueil le moment de prouver mon zèle à ma patrie aaoptive, lorsque j'appris ma condamnation en Savoie. Je fus le premier à en instruire le chef du bataillon. Je lui écrivis de Paris où j'étais venu passer 10 jours pour affaires, et avec sa permission, je retournai chez moi dans le commencement de janvier. Mais l'accueil que me fit le lieutenant-colonel de mon bataillon et le verbal qu'il me présenta, me prouvèrent que les préjugés, la jalousie* la haine et d'autres vues en...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      , secrétaire. Qu'il me soit permis de céder à un sentiment extrêmement délica...
      ... Je demande qu'effectivement la lecture de cette pièce soit renvoyée à demain.
      , secrétaire. Qu'il me soit permis de céder à un sentiment extrêmement délicat que mes collègues me transmettent dans ce moment-ci. Je demande qu'effectivement la lecture de cette pièce soit renvoyée à demain.
      Locuteur: Merlin
      Je ne crois pas qu'il y ait de délicatesse à cela. Je ne crois pas qu'il y ait de délicatesse à cela.
      Locuteur: Isnard
      Si la lecture de cet arrêt fait quel- Si la lecture de cet arrêt fait quel-
      Locuteur: Isnard
      ...français. II est essentiel,. Messieurs, de faire connaître là turpitude des tyrans, afin d'exciter toujours de plus en plus, dans le cœur des peuples,... ...riosité que l'on peut avoir sur les sentiments des despotes à l'égard du peuple français. II est essentiel,. Messieurs, de faire connaître là turpitude des tyrans, afin d'exciter toujours de plus en plus, dans le cœur des peuples, la haine des despotes et la haine die la servitude.
      Locuteur: Delacroix
      , secrétaire, fait lecture de cet arrêt qui porte : « Attendu qfue ie...
      ... des correspondances dont l'objet était de troubler l'ordre public en Savoie, d'être l'auteur de plusieurs écrits séditieux, tels que ceux qui portent pour titre : Le premier cri de la. Savoie vers la liberté et Adresse au prince héréditaire de Savoie, le condamne par contumace à êtr...
      , secrétaire, fait lecture de cet arrêt qui porte : « Attendu qfue ie sieur Caffe est accusé, atteint et convaincu d'avoir entretenu des correspondances dont l'objet était de troubler l'ordre public en Savoie, d'être l'auteur de plusieurs écrits séditieux, tels que ceux qui portent pour titre : Le premier cri de la. Savoie vers la liberté et Adresse au prince héréditaire de Savoie, le condamne par contumace à être pendu et étranglé jusqu à ce que mort s'en suive. Le sieur Gaffe sera conduit ...
      Locuteur: Basire
      Ge sont des titres de gloire;; continuez, Ge sont des titres de gloire;; continuez,
      Locuteur: Delacroix
      , secrétaire, achève la lecture de l'arrêt. , secrétaire, achève la lecture de l'arrêt.
      Locuteur: Basire
      Voilà qui fait l'apologie de la Révolution française. Voilà qui fait l'apologie de la Révolution française.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Je demande ïe renvoi de la pétition aux comités diplomatique et... Je demande ïe renvoi de la pétition aux comités diplomatique et militaire réunis.
      Locuteur: Delacroix
      ..., fait un rapport et présente un projet de décret sur la pétition (1) des soldats ... , au nom du comité militaire, fait un rapport et présente un projet de décret sur la pétition (1) des soldats du âle régiment ci-devant Aunis ; il s'exprime ainsi. :
      Locuteur: Delacroix
      ...ssieurs, le comité militaire m'a chargé de mettre sous les yeux de l'Assemblée un projet de décret relatif aux soldats du régiment ...
      ... présenté, dimanche dernier, le tableau de leurs malheurs ; le voici :
      Messieurs, le comité militaire m'a chargé de mettre sous les yeux de l'Assemblée un projet de décret relatif aux soldats du régiment ci-devant Aunis,£qui vous ont présenté, dimanche dernier, le tableau de leurs malheurs ; le voici :
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire sur la pétition pr...
      ...qu'il est aussi urgent qu'indispensable de donner des secours ; à ces • citoyens qui en ont le plus grand, besoin, et de leur procurer les moyens de se rendre chez eux, décrète qu'il y a u...
      ...(1) Voy. ci-dessus,"séance du 5 février 1793, page 107.
      - «L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire sur la pétition présentée par les soldats du 3ia régiment ci-devant Aunis, considérant qu'il est aussi urgent qu'indispensable de donner des secours ; à ces • citoyens qui en ont le plus grand, besoin, et de leur procurer les moyens de se rendre chez eux, décrète qu'il y a urgence. » (1) Voy. ci-dessus,"séance du 5 février 1793, page 107.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 267
      Locuteur: Delacroix
      ...1e régiment, ci-devant Aunis, à l'effet de vérifier les plaintes par eux articulée...
      ...des éclaircissements ultérieurs sur les actes arbitraires qu'ils lui imputent, et déc...
      ...vré a chacun des pétitionnaires un état de route, et 3 sous par neue pour se rendr...
      ...taires nationaux, soft dans les troupes de ligne, d'après le nouveau mode de recrutement décrété par l'Assemblée nat...
      ... dernier, et que, jusqu'à ce que l'état de route leur ait été délivre, ils toucher...
      ...voir décrété l'urgence, renvoie au pouvoir exécutif la pétition des soldats du 31e régiment, ci-devant Aunis, à l'effet de vérifier les plaintes par eux articulées contre M. Béhague, et lui faire passer des éclaircissements ultérieurs sur les actes arbitraires qu'ils lui imputent, et décrète qu'il sera délivré a chacun des pétitionnaires un état de route, et 3 sous par neue pour se rendre dans leurs municipalités respectives, où ils pourront se faire enregistrer pour servir, soit dans les bataillons des volontaires nationaux, soft dans les troupes de ligne, d'après le nouveau mode de recrutement décrété par l'Assemblée nationale, le 24 janvier dernier, et que, jusqu'à ce que l'état de route leur ait été délivre, ils toucheront leur solde comme s'ils étaient en activité dans leur régiment. »
      Locuteur: Bréard
      J'observe, que la séance de ce soir avait été destinée à entendre le rapport de l'affaire d'Avignon, qui regarde spécialement M. Mulot. Je demande que l'ajournement de ce rapport soit fixé invariablement. J'observe, que la séance de ce soir avait été destinée à entendre le rapport de l'affaire d'Avignon, qui regarde spécialement M. Mulot. Je demande que l'ajournement de ce rapport soit fixé invariablement.
      Locuteur: Blanchard
      ..., fait un rapport et présente un projet de décret sur le traitement à faire aux tr... , au nom du comité militaire, fait un rapport et présente un projet de décret sur le traitement à faire aux troupes pendant la campagne (1); il s'exprime ainsi :
      Locuteur: Blanchard
      ...ment suivi à cet égard avait pour objet de calculer et la distance des frontières ...
      ...'étaient que l'ouvrage des aespostes ou de leurs ministres, ceux qui faisaient mouvoir ■ de grandes armées apportaient tant de prévoyarice à ces premières disposition...
      ...ler le traitement à faire à l'armée lorsqu'elle est en campagne. L'usage constamment suivi à cet égard avait pour objet de calculer et la distance des frontières et les ressources et la nature du pays où le soldat était porté ; et si, dans l'ancien régime, où les guerres n'étaient que l'ouvrage des aespostes ou de leurs ministres, ceux qui faisaient mouvoir ■ de grandes armées apportaient tant de prévoyarice à ces premières dispositions, aujourdTiui qu'une grande nation prend les armes pour la cause la plus juste;...
      Locuteur: Blanchard
      ...•défenseurs et leur procurer les moyens de soutenir les dépenses et les fatigues de la guerre. C'est dans cette vue, et san...
      ...uelques idées, et vous soumet un projet de décret.
      ...tre que pour sa liberté* elle oit, sans, doute, se montrer généreuse envers ses •défenseurs et leur procurer les moyens de soutenir les dépenses et les fatigues de la guerre. C'est dans cette vue, et sans s écarter des principes d'une sage économie, que votre comité militaire vous présente quelques idées, et vous soumet un projet de décret.
      Locuteur: Blanchard
      ...élivrera, et. qu'il» rendront à. la fin de la campagne, jl leur reste encore trop ... ...es tentes, parce qu'il en existe un grand nombre dans les magasins, qu'on leur délivrera, et. qu'il» rendront à. la fin de la campagne, jl leur reste encore trop d'achats à faire pour que leurs seuls appointements y suffisent.
      Locuteur: Blanchard
      Il vous paraîtra donc juste de leur accorder des gratifications propor...
      ...es. Votre comité militaire vous propose de les régler, ainsi qu'il suit, savoir :
      Il vous paraîtra donc juste de leur accorder des gratifications proportionnées aux dépenses qu'ils ont à faire, et à leurs grades. Votre comité militaire vous propose de les régler, ainsi qu'il suit, savoir :
      Locuteur: Blanchard
      Les officiers de l'état major de l'armée et ceux du génie, ainsi que les...
      ...tifications que la cavalerie» en raison de leurs grades respectifs.
      Les officiers de l'état major de l'armée et ceux du génie, ainsi que les commissaires des guerres recevront les mêmes gratifications que la cavalerie» en raison de leurs grades respectifs.
      Locuteur: Blanchard
      Aux maréchaux de camp.----------2,000 Aux maréchaux de camp.----------2,000
      Locuteur: Blanchard
      ...oute, à propos cfe fixer l'augmentation de solde et d'appointements soit en argent, soit en denrées, dont il est également de votre justice de faire jouir les troupes pendant la guerre. Nous commencerons par vous entretenir de ce qui concerne les officiers ; leur tr...
      ...à pourvoir à la nourriture et aux gages de leurs domestiques et aux frais journaliers qui résultent de l'activité d'une campagne. Il y aurait ...
      ...e les en dédommager : le premier serait de leur accorder, en sus des appointements ordinairesi. un certain nombre cfe rations de vivres et ae fourrages qui leur seraien...
      ...ait d'augmenter leurs appointements, et de fixer ensuite le nombre de rations que chaque officier serait auto...
      ...e réelle pour l'Etat qui payera le prix de la ration comme si elle avait été fourn...
      ...re, en laissant à l'officier la liberté de prendre ou de ne pas prendre la totalité des ra-
      ...ez décrété ces premières avances absolument indispensables, vous jugerez, sans doute, à propos cfe fixer l'augmentation de solde et d'appointements soit en argent, soit en denrées, dont il est également de votre justice de faire jouir les troupes pendant la guerre. Nous commencerons par vous entretenir de ce qui concerne les officiers ; leur traitement n'avait été calculé par l'Assemblée nationale constituante, que d'après...
      ...t, indépendamment ae l'entretien et du remplacement des chevaux, ils ont encore à pourvoir à la nourriture et aux gages de leurs domestiques et aux frais journaliers qui résultent de l'activité d'une campagne. Il y aurait deux moyens die les en dédommager : le premier serait de leur accorder, en sus des appointements ordinairesi. un certain nombre cfe rations de vivres et ae fourrages qui leur seraient délivrées sans aucune retenue ; le second serait d'augmenter leurs appointements, et de fixer ensuite le nombre de rations que chaque officier serait autorisé à prendre en donnant des reçus, et dont la retenue serait exercée sur ses a...
      ... des, rations non fournies, sans aucun avantage pour Fofficier, et avec une perte réelle pour l'Etat qui payera le prix de la ration comme si elle avait été fournie. Le second moyen, au contraire, en laissant à l'officier la liberté de prendre ou de ne pas prendre la totalité des ra-
      ...rler d'abord des avances qu'il convient de faire aux officiers pour les mettre en ...
      ...ez, Messieurs, qu'ils ont à se pourvoir de différents objets, comme tentes, lits de camp, batterie de cuisine et autres ustensiles; qu'il faut encore qu'ils achètent des chevaux de selle pour eux, des chevaux de bât pour transporter leurs équipages. C...
      11 croit devoir vous parler d'abord des avances qu'il convient de faire aux officiers pour les mettre en état d'entrer en campagne. Vous savez, Messieurs, qu'ils ont à se pourvoir de différents objets, comme tentes, lits de camp, batterie de cuisine et autres ustensiles; qu'il faut encore qu'ils achètent des chevaux de selle pour eux, des chevaux de bât pour transporter leurs équipages. C'est une dépense assez forte ; et quoiqu'on (1) Bibliothèque nationale : Assembl...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 268
      Locuteur: Blanchard
      ...uées, fait bénéficier "le Trésor public de la quantité qui n'aura pas été fournie,...
      ... propose d'adopter ce dernier moyen, et de fixer l'augmentation des appointements ...
      tions allouées, fait bénéficier "le Trésor public de la quantité qui n'aura pas été fournie, et l'officier, des rations qu'il n'aura pas prises. Votre comité vous propose d'adopter ce dernier moyen, et de fixer l'augmentation des appointements des officiers pendant la campagne, a un tiers en sus : cette disposition a déjà ...
      Locuteur: Blanchard
      ...argerez, Messieurs, le pouvoir exécutif de régler le nombre des rations qui pourro...
      ...t, il ne pourra en être délivré au delà de la fixation, et par là vous empêcherez qu'un trop grand nombre d'équipages et de gens inutiles, que le luxe enfin si con...
      ...ilitaire, et si nuisible aux opérations de guerre, ne s'introduisent dans l'armée. Le ministre sera tenu de vous rendre compte des mesures qu'il aura prises, en conséquence de cette disposition.
      Vous chargerez, Messieurs, le pouvoir exécutif de régler le nombre des rations qui pourront être fournies à chaque grade, et le prix auquel elles seront payées, mais vous décréterez que sous aucun prétexte, ni à quelque prix que ce soit, il ne pourra en être délivré au delà de la fixation, et par là vous empêcherez qu'un trop grand nombre d'équipages et de gens inutiles, que le luxe enfin si contraire à l'esprit militaire, et si nuisible aux opérations de guerre, ne s'introduisent dans l'armée. Le ministre sera tenu de vous rendre compte des mesures qu'il aura prises, en conséquence de cette disposition.
      Locuteur: Blanchard
      ...tement des officiers, il est bien juste de porter votre attention sur celui des so...
      ...herche à les adoucir, et qu'on s'occupe de son sort, mériterait, nous devons le di...
      Après avoir réglé le traitement des officiers, il est bien juste de porter votre attention sur celui des soldats. Les dangers qui l'assiègent sans cesse, ses fatigues journalières doivent...
      ...nnaissance, et patient dans les maux qu'il éprouve, lorsqu'il s'aperçoit qu'on cherche à les adoucir, et qu'on s'occupe de son sort, mériterait, nous devons le dire et nous le disons par expérience, un intérêt particulier.
      Locuteur: Blanchard
      ...bondante et saine : nous vous proposons de décréter qu'il lui sera fourni par jour, et sans aucune retenue, une ration de pain de 28 onces, au lieu de 24 onces, poids ordinaire de la ration, une demi-livre de viande sous la retenue d'un sol six den... Il est essentiel qu'il reçoive régulièrement une nourriture abondante et saine : nous vous proposons de décréter qu'il lui sera fourni par jour, et sans aucune retenue, une ration de pain de 28 onces, au lieu de 24 onces, poids ordinaire de la ration, une demi-livre de viande sous la retenue d'un sol six deniérs la ration.
      Locuteur: Blanchard
      ...us ordonnerez qu'il soit mis à la suite de l'armée des approvisionnements de riz, d'eau-de-vie, de vinaigre, de chemises, bas et souliers, pour être di...
      ...l recevra aussi par jour une demi-livre de viande sous la retenue d'un sol six deniers, et 24 onces de pain; mais comme le pain ne fait pas partie de sa solde, il lui sera retenu sur ces objets et par ration, trente-deux deniers, prix de la ration ordinaire de 24 onces ; nous ne vous présenterons po...
      ...eau des dépenses que cette augmentation de tout genre doit occasionner : il aurait...
      ...que l'ouvrage du ministre qui sera tenu de vous en présenter l'aperçu avant l'ouverture de la campagne. Quant à nous, il nous suffit de vous assu-.rer que ces mesures sont ind...
      Vous ordonnerez qu'il soit mis à la suite de l'armée des approvisionnements de riz, d'eau-de-vie, de vinaigre, de chemises, bas et souliers, pour être distribués aux soldats, sur les ordres dû général, dans des cas extraordinaires, a...
      ...bre d'hommes. . Le garde national participera à ces différentes distributions, il recevra aussi par jour une demi-livre de viande sous la retenue d'un sol six deniers, et 24 onces de pain; mais comme le pain ne fait pas partie de sa solde, il lui sera retenu sur ces objets et par ration, trente-deux deniers, prix de la ration ordinaire de 24 onces ; nous ne vous présenterons point le tableau des dépenses que cette augmentation de tout genre doit occasionner : il aurait fallu, pour vous fournir des calculs certains à cet égard, connaître le nombre ...
      ... varier suivant la nature du pays où se fera la guerre. Ce travail ne peut être que l'ouvrage du ministre qui sera tenu de vous en présenter l'aperçu avant l'ouverture de la campagne. Quant à nous, il nous suffit de vous assu-.rer que ces mesures sont indispensables, et que
      Locuteur: Blanchard
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire sur une augmentation de traitement à accorder aux gens de guerre qui doivent entrer en campagne, considérant qu'il est instant de procurer' aux officiers attachés aux co...
      ...doivent se mettre en marche, les moyens de former leurs équipages ; considérant aussi qu'il est juste de mettre tous les militaires tant des troupes de ligne que des gardes nationales, depuis le soldat jusqu'au général, en état de supporter les dépenses et les fatigues de la guerre, décrète qu'il y a urgence. »
      « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire sur une augmentation de traitement à accorder aux gens de guerre qui doivent entrer en campagne, considérant qu'il est instant de procurer' aux officiers attachés aux corps des troupes qui doivent se mettre en marche, les moyens de former leurs équipages ; considérant aussi qu'il est juste de mettre tous les militaires tant des troupes de ligne que des gardes nationales, depuis le soldat jusqu'au général, en état de supporter les dépenses et les fatigues de la guerre, décrète qu'il y a urgence. »
      Locuteur: Blanchard
      . Il sera accordé aux officiers de tout grade tant de gardes nationales, que des troupes de ligne, pour les mettre en état d'entrer... . Il sera accordé aux officiers de tout grade tant de gardes nationales, que des troupes de ligne, pour les mettre en état d'entrer en campagne, des gratifications fixées ainsi qu'il suit :
      Locuteur: Blanchard
      « Les officiers de l'état-major de l'armée, et ceux du génie, ainsi que le...
      ...tifications que la cavalerie, en raison de leurs grades respectifs.
      « Les officiers de l'état-major de l'armée, et ceux du génie, ainsi que les commissaires des guerres recevront les mêmes gratifications que la cavalerie, en raison de leurs grades respectifs.
      Locuteur: Blanchard
      Aux maréchaux de camp.............. 3,000 Aux maréchaux de camp.............. 3,000
      Locuteur: Blanchard
      ...rs des gardes nationales et des troupes de ligne qui seront dans le cas de camper. « Il sera fourni des tentes aux officiers des gardes nationales et des troupes de ligne qui seront dans le cas de camper.
      Locuteur: Blanchard
      ...t pendant la campagne d'un tiers en sus de leurs appointements et traitements. « Art. 2. Les officiers ae tout grade jouiront pendant la campagne d'un tiers en sus de leurs appointements et traitements.
      Locuteur: Blanchard
      Il leur sera fourni des rations de pain et de viande, et des rations de fourrages, dont le nombre et la retenue...
      ...cutif, sans qu'aucun desdits officiers, de quelque grade qu'il soit, puisse jamais...
      Il leur sera fourni des rations de pain et de viande, et des rations de fourrages, dont le nombre et la retenue seront fixés par le pouvoir exécutif, sans qu'aucun desdits officiers, de quelque grade qu'il soit, puisse jamais exiger ni prendre des rations au delà du nombre qui aura été déterminé.
      Locuteur: Blanchard
      ...distribué au sous-officier et au soldat de toute arme, par chaque jour et à dater de l'ouverture de la campagne, une ration de pain de munition du poids de 28 onces, sans « Art. 3. 11 sera distribué au sous-officier et au soldat de toute arme, par chaque jour et à dater de l'ouverture de la campagne, une ration de pain de munition du poids de 28 onces, sans

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 269
      Locuteur: Blanchard
      aucune retenue, une demi-livre de viande; et pour ce dernier objet, il la... aucune retenue, une demi-livre de viande; et pour ce dernier objet, il laissera 1 sol 6 deniers par jour.
      Locuteur: Blanchard
      ...s nationales, recevra par jour 28 onces de pain de munition, pour les- « Art. 4. Chaque sous-officier et soldat des bataillons des gardes nationales, recevra par jour 28 onces de pain de munition, pour les-
      Locuteur: Blanchard
      ...era retenu 32 deniers, et une emi-livre de viande aussi par jour, sous la retenue ... Suelles il lui sera retenu 32 deniers, et une emi-livre de viande aussi par jour, sous la retenue d'un sol 6 deniers.
      Locuteur: Blanchard
      ...5. Il sera mis, et entretenu à la suite de l'armée, des approvisionnements de riz, vinaigre, eau-de-vie, chemises, bas et souliers, pour êt... « Art. 5. Il sera mis, et entretenu à la suite de l'armée, des approvisionnements de riz, vinaigre, eau-de-vie, chemises, bas et souliers, pour être distribués aux troupes sur les ordres au général, lorsque les circonstances l...
      Locuteur: Blanchard
      « Art. 6. Le traitement de guerre aura lieu pour les officiers de tout grade, les gardes nationales et le... « Art. 6. Le traitement de guerre aura lieu pour les officiers de tout grade, les gardes nationales et les soldats des différentes armes, employés aux armées, à dater du jour où les uns...
      Locuteur: Blanchard
      ...t être fourni en attendant, des rations de fourrages aux officiers pour la nourriture de leurs chevaux, lorsqu'ils en seront pou... « Il pourra cependant être fourni en attendant, des rations de fourrages aux officiers pour la nourriture de leurs chevaux, lorsqu'ils en seront pourvus ; ils payeront le montant desdites rations aux prix qui sera fixé.
      Locuteur: Blanchard
      « Le traitement de guerre cessera le jour où les troupes r... « Le traitement de guerre cessera le jour où les troupes rentreront dans leurs garnisons ou quartiers.
      Locuteur: Blanchard
      « Art. 7. Le ministre de la guerre présentera, sous quinze jours...
      ...ura été fixé pour chaque èrade, le prix de leur retenue ainsi que l'état de la dépense qui résultera des dispositio...
      ...nt, à imputer ces dépenses sur le fonds de 20 millions, décrété le 31 décembre der...
      « Art. 7. Le ministre de la guerre présentera, sous quinze jours, l'état du nombre des rations qui aura été fixé pour chaque èrade, le prix de leur retenue ainsi que l'état de la dépense qui résultera des dispositions du présent décret ; il sera autorisé, en attendant, à imputer ces dépenses sur le fonds de 20 millions, décrété le 31 décembre dernier. »
      Locuteur: Basire
      ... défensive? Les plans et les intentions de la cour à cet égard sont absolument 'impénétrables. Ce qu'on peut dire de mieux du pouvoir exécutif dans le momen...
      ...'empressement et l'activité du ministre de la guerre ressemblent beaucoup à l'agit...
      ...mbule. (Rires et applaudissements. — M. de Narbonne, ministre de la guerre, qui est dans la salle, fait ...
      ...nous avons la paix, il est fort inutile de faire tant de dépenses; si la guerre est purement déf...
      ... prendre. Tant que nous ne saurons rien de cela, nous ne pourrons jamais voter en connaissance de cause les dépenses que l'on nous demand...
      ...n pas? Dans le cas où l'on fera cette guerre, sera-t-elle offensive, ou purement défensive? Les plans et les intentions de la cour à cet égard sont absolument 'impénétrables. Ce qu'on peut dire de mieux du pouvoir exécutif dans le moment, c'est qu'il dort; et que le zèle, l'empressement et l'activité du ministre de la guerre ressemblent beaucoup à l'agitation et aux mouvements insignifiants d'un somnambule. (Rires et applaudissements. — M. de Narbonne, ministre de la guerre, qui est dans la salle, fait à M. Basire une grande révérence.) Cependant si nous avons la paix, il est fort inutile de faire tant de dépenses; si la guerre est purement défensive, il en faudra beaucoup moins que pour aller attaquer; si enfin la guerre est offensive, il y aura d'autres mesures à prendre. Tant que nous ne saurons rien de cela, nous ne pourrons jamais voter en connaissance de cause les dépenses que l'on nous demande.
      Locuteur: Basire
      ... ce que nous soyons fixés sur la nature de la guerre, je ne vois pas sur les front...
      ...nous inquiéter. Nous sommes assez forts de notre côté. Je demande que, pour faire sortir le pouvoir exécutif de cet état d'inertie, et pour sortir nous-mêmes de l'incertitude cruelle où nous sommes, nous prenions le parti de ne plus rien décréter sur les propositi...
      Mais, jusqu'à ce que nous soyons fixés sur la nature de la guerre, je ne vois pas sur les frontières ennemies des troupes assez nombreuses pour nous inquiéter. Nous sommes assez forts de notre côté. Je demande que, pour faire sortir le pouvoir exécutif de cet état d'inertie, et pour sortir nous-mêmes de l'incertitude cruelle où nous sommes, nous prenions le parti de ne plus rien décréter sur les propositions du roi, tant que le roi n'aura pas proposé la guerre. (Applaudissements.)
      Locuteur: Basire
      ...r vu, dans une même séance, le ministre de la guerre et le ministre des affaires é...
      ... demander une augmentation considérable de dépenses et de
      Je me rappelle parfaitement, et vous devez tous vous le rappeler aussi, avoir vu, dans une même séance, le ministre de la guerre et le ministre des affaires étrangères ; l'un nous demander une augmentation considérable de dépenses et de
      Locuteur: Basire
      ...'entamer des négociations, c'est-à-dire laisser à l'empereur lé temps qu'il lui...
      ...e pouvons pas laisser subsister un état de chose si contradictoire. Et pour faire ...
      ...ent toutes les propositions du ministre de la guerre, de la nature de celles qu'on vient de vous faire. (Applaudissements.)
      ...autre nous dire que cette guerre serait injuste, impolitique, et vous proposer d'entamer des négociations, c'est-à-dire laisser à l'empereur lé temps qu'il lui faut pour se préparer à nous combattre. Nous ne pouvons pas laisser subsister un état de chose si contradictoire. Et pour faire expliquer enfin le roi, je demande que l'on ajourne indéfiniment toutes les propositions du ministre de la guerre, de la nature de celles qu'on vient de vous faire. (Applaudissements.)
      Locuteur: Thuriot et Lecointre
      appuient les observations de M. Basire. appuient les observations de M. Basire.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      Je me permets de faire observer à l'Assemblée l'inconséq...
      ... tendrait à laisser préparer les forces de nos ennemis, sans nous mettre en mesure...
      ...elles, quelle devra être l'augmentation de la paye des soldats et des officiers des gardes nationales et des troupes de ligne en temps de guerre, ce n'est pas dire que la guerre...
      ...périeuse. En vous occupant actuellement de cet objet, vous avez la plus grande latitude pùur la sagesse de vos délibérations. Je demande l'ajournement de la discussion à jeudi matin et l'impres...
      Je me permets de faire observer à l'Assemblée l'inconséquence d'une proposition qui tendrait à laisser préparer les forces de nos ennemis, sans nous mettre en mesure. Je suppose, dans ma pensée, que la guerre n'ait lieu que dans 30 ans. Cependan...
      ...moins compléter vos lois relatives à l'armee, fixer, dans les circonstances actuelles, quelle devra être l'augmentation de la paye des soldats et des officiers des gardes nationales et des troupes de ligne en temps de guerre, ce n'est pas dire que la guerre se fera, mais-que si la guerre se fait, le traitement est déjà fixé avec maturi...
      ...isément au centre des grands mouvements, il pourrait alors vous faire une loi impérieuse. En vous occupant actuellement de cet objet, vous avez la plus grande latitude pùur la sagesse de vos délibérations. Je demande l'ajournement de la discussion à jeudi matin et l'impression.
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...te l'impression du rapport et du projet de décret et l'ajournement à jeudi matin.) (L'Assemblée décrète l'impression du rapport et du projet de décret et l'ajournement à jeudi matin.)
      Locuteur: Coustard
      ...taire, soumet à la discussion le projet de décret relatif au marché passé avec le ...
      ...s transports militaires (1) ; ce projet de décret est ainsi conçu :
      , au nom du comité militaire, soumet à la discussion le projet de décret relatif au marché passé avec le sieur Guillaume-Augustin Baudouin, pour les transports militaires (1) ; ce projet de décret est ainsi conçu :
      Locuteur: Coustard
      ...ationale, d'après la lettré du ministre de la guerre du 15 novembre dernier, par laquelle il expose qu'il serait plus économique de proroger, jusqu'au 1er juillet 1792, le marché passé par le conseil de la guérre pour les transports militaires ; après avoir entendu le rapport de son comité militaire, a décrété et décr... « L'Assemblée nationale, d'après la lettré du ministre de la guerre du 15 novembre dernier, par laquelle il expose qu'il serait plus économique de proroger, jusqu'au 1er juillet 1792, le marché passé par le conseil de la guérre pour les transports militaires ; après avoir entendu le rapport de son comité militaire, a décrété et décrète ce qui suit :
      ...rjanvier 1792, en exécution d'un décret de l'Assemblée nationale constituante, du ...
      ... 27 décembre 1791, page 462, le rapport de M. Coustard.
      ...-AugustinBaudouin, pour les transports militaires, qui devait être résilié au lerjanvier 1792, en exécution d'un décret de l'Assemblée nationale constituante, du 24 septembre 1791, aura sa pleine et entière exécution, jusqu'au 1er juillet 179...
      ... 6 ou 9 années. (f) Voy. Archives parlementaires, lr8 série, t. XXXVI, séance du 27 décembre 1791, page 462, le rapport de M. Coustard.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 270
      Locuteur: Coustard
      « Art. 2. Au moyen de la disposition de l'article ci-dessus, ledit sieur Guilla...
      ...une réclamation ou indemnité pour frais de résiliation.
      « Art. 2. Au moyen de la disposition de l'article ci-dessus, ledit sieur Guillaume-Augustin Baudouin,* ou ses ayants cause, ne seront admis à aucune réclamation ou indemnité pour frais de résiliation.
      Locuteur: Coustard
      ...conformément aux dispositions du décret de l'Assemblée nationale constituante du 2... ... soit par une régie, «oit par une entreprise au rabais et adjugée publiquement, conformément aux dispositions du décret de l'Assemblée nationale constituante du 24 septembre.
      Locuteur: Charlier
      Gomme le ministre de la guerre nous a dit qu'il nous rendrai...
      ...e ces marchés sont la cause d'une foule de dilapidations (Vifs applaudissements.) je demande l'ajournement de la discussion à quinzaine.
      Gomme le ministre de la guerre nous a dit qu'il nous rendrait compte des marchés qui ont été passés avec la compagnie Baudouin et que ces marchés sont la cause d'une foule de dilapidations (Vifs applaudissements.) je demande l'ajournement de la discussion à quinzaine.
      Locuteur: Taillefer
      ...ver la question préalable sur le projet de décret. Je demande à motiver la question préalable sur le projet de décret.
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la guerre. Je crois de mon devoir, pour éclairer la discussion de l'Assemblée— , ministre de la guerre. Je crois de mon devoir, pour éclairer la discussion de l'Assemblée—
      Locuteur: De Narbonne
      , ministre de la guerre. Je représente à l'Assemblée que je n'ai pas eu la prétention' de l'éclairer; mais que j'ai cru pouvoir me servir de cette formule : « éclairer la délibération de l'Assemblée » toutes les fois que j'ai ...
      ...er un fait qui pouvait changer la forme de la discussion. (Vifs applaudissèments.)
      , ministre de la guerre. Je représente à l'Assemblée que je n'ai pas eu la prétention' de l'éclairer; mais que j'ai cru pouvoir me servir de cette formule : « éclairer la délibération de l'Assemblée » toutes les fois que j'ai eu à présenter un fait qui pouvait changer la forme de la discussion. (Vifs applaudissèments.)
      Locuteur: De Narbonne
      Il est de mon devoir de dire que peut-être dans ce moment, 20 ou 30 millions pesant de marchandises, de fournitures de canons, de munitions de guerre traversent la France danstous les sens, qu'il est important que le ministre de la guerre fasse parvenir très prochainement 'divers de ces objets dans les lieux où on les lui demande et qu'il lui est difficile de répondre à la juste impatience de toutes les municipalités, de toutes les forteresses qui les réclamen...
      ...stances actuelles, on refuse les moyens de faire parvenir à leur destination les e...
      ...les, si l'Assemblée croit que l'intérêt de résilier un bail, qui a sûrement aes in...
      ...ense, doit remporter sur l'inconvénient de ne pas faire arriver à leur destination...
      ...irai, mais j'avôue qu'il sera difficile de prendre sous ma responsabilité les moyens de faire arriver et les canons et les muni...
      Il est de mon devoir de dire que peut-être dans ce moment, 20 ou 30 millions pesant de marchandises, de fournitures de canons, de munitions de guerre traversent la France danstous les sens, qu'il est important que le ministre de la guerre fasse parvenir très prochainement 'divers de ces objets dans les lieux où on les lui demande et qu'il lui est difficile de répondre à la juste impatience de toutes les municipalités, de toutes les forteresses qui les réclament et qui les attendent peut-être depuis trop longtemps. Si, dans les circonstances actuelles, on refuse les moyens de faire parvenir à leur destination les effets les plus précieux, les plus indispensables, si l'Assemblée croit que l'intérêt de résilier un bail, qui a sûrement aes inconvénients relativement à la dépense, doit remporter sur l'inconvénient de ne pas faire arriver à leur destination les munitions qui nous sont si nécessaires, j'obéirai, mais j'avôue qu'il sera difficile de prendre sous ma responsabilité les moyens de faire arriver et les canons et les munitions dont te
      Locuteur: De Narbonne
      besoin est urgent. (M. le ministre sort de la salle.) besoin est urgent. (M. le ministre sort de la salle.)
      Locuteur: Delacroix
      , secrétaire. Voici l'heure de porter les décrets à la sanction. Le ro... , secrétaire. Voici l'heure de porter les décrets à la sanction. Le roi n'a point envoyé donner son heure. L'Assemblée jugera peut-être convenable d'a...
      Locuteur: Delacroix
      ... les commissaires à la sanction sortent de la salle (1). MM. les commissaires à la sanction sortent de la salle (1).
      Locuteur: Delacroix
      ...semblée reprend la discussion du projet de décret relatif au marché passé avec le ... L'Assemblée reprend la discussion du projet de décret relatif au marché passé avec le sieur Guillaume-Augustin Baudouin pour les transports militaires.
      Locuteur: Taillefer
      Le projet de décret qui vous a été présenté sur cètt...
      ...niquement que sur la lettre du ministre de la guerre, alors M. Duportail, en date ...
      ... lettre, loin d'être un motif suffisant de confiance, ne me paraît à moi qu'un moy...
      Le projet de décret qui vous a été présenté sur cètte affaire par votre comité, n'est fondé uniquement que sur la lettre du ministre de la guerre, alors M. Duportail, en date du 22 novembre dernier (2), et cette lettre, loin d'être un motif suffisant de confiance, ne me paraît à moi qu'un moyen d'exercer la responsabilité contre le ministre.
      Locuteur: Taillefer
      Le ministre de la guerre a été coupable de n'avoir pas fait exécuter, par -sa prop...
      ...ier, pour ne vous avoir offert, au lieu de ses renseignements personnels, que des ...
      Le ministre de la guerre a été coupable de n'avoir pas fait exécuter, par -sa propre négligence, la loi du 24 septembre dernier, pour ne vous avoir offert, au lieu de ses renseignements personnels, que des insinuations fausses qui lui avaient été communiquées par des hommes ayant intér...
      Locuteur: Taillefer
      Le conseil de k guerre ôte, le 2 mai 1789, des mains de la maison Byétrix, la direction des transports de l'artillerie, non qu'il fut mécontent d...
      ... cette famille pouvait, par l'antiquité de sa possession, considérer comme un patr...
      ...er quelques créatures par la concession de cette entreprise et colorer cette innovation du prétexte si souvent invoqué de l'intérêt public. Le prétexte d'économi...
      ...était qu'une ruse qu'on était bien aise de mettre en avant, afin de favoriser ceux qu'on avait dessein de favoriser, mais ce n'est là qu'une faible partie des désavantages résultant de l'entreprise. Je ne crains pas d'exagér...
      ...res retiraient annuellement un bénéfice de beaucoup au-dessus de 300,000 livres. Le ministre de la guerre ne rougit pas d'insérer, dans...
      ...presse qui permettait au sieur Baudouin de retirer l'intérêt de son capital : clause immorale fui, réun...
      Le conseil de k guerre ôte, le 2 mai 1789, des mains de la maison Byétrix, la direction des transports de l'artillerie, non qu'il fut mécontent d'une gestion que cette famille pouvait, par l'antiquité de sa possession, considérer comme un patrimoine et qu'elle administrait avec sagesse et désintéressement; mais les ministres, alors en place, voulurent récompenser quelques créatures par la concession de cette entreprise et colorer cette innovation du prétexte si souvent invoqué de l'intérêt public. Le prétexte d'économie, dont on s'était servi pour évincer les anciens régisseurs généraux, n'était qu'une ruse qu'on était bien aise de mettre en avant, afin de favoriser ceux qu'on avait dessein de favoriser, mais ce n'est là qu'une faible partie des désavantages résultant de l'entreprise. Je ne crains pas d'exagérer, en mettant en avant, que les adjudicataires retiraient annuellement un bénéfice de beaucoup au-dessus de 300,000 livres. Le ministre de la guerre ne rougit pas d'insérer, dans le bail d'adjudication, la clause expresse qui permettait au sieur Baudouin de retirer l'intérêt de son capital : clause immorale fui, réunie à l'immense bénéfice résultant du marché, que j'ai fait connaître plus haut, ...

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 271
      Locuteur: Taillefer
      ...ournements, ou, ce qui revient au même, de retarder la résiliation du bail jusqu'a...
      ... oette époque, le bail se trouve éteint de lui-même.
      ...t, nous sommes avancés dans le mois êe février, et on vous propose encore des ajournements, ou, ce qui revient au même, de retarder la résiliation du bail jusqu'au 1er juillet. C'est uniquement ce nue demandent les adjudicataires, parce qu'à oette époque, le bail se trouve éteint de lui-même.
      Locuteur: Taillefer
      ...résilié, et que le ministre sera charge de faire exécuter le décret du 24 septembr...
      ...re, la question préalable sur le projet de décret du comité.
      ...e que d'ici à quinzaine au plus tard, le bail passé avec le sieur Baudouin sera résilié, et que le ministre sera charge de faire exécuter le décret du 24 septembre. Je propose, en outre, la question préalable sur le projet de décret du comité.
      Locuteur: Déliars
      ...e marché clandestin fut passé la veille de la retraite de M. de Brienne; M. de Puységur, trompé comme le prélat auquel... Ce marché clandestin fut passé la veille de la retraite de M. de Brienne; M. de Puységur, trompé comme le prélat auquel il succédait, ratifia le marché et fe manifeï&a officiellement aux régisseu...
      Locuteur: Déliars
      ...isseurs étaient en activité depuis plus de 30 ans de père en fils, et s'étaient conduits d'u...
      ...entait des avantages préférables à ceux de la régie.
      Ces régisseurs étaient en activité depuis plus de 30 ans de père en fils, et s'étaient conduits d'une manière tellement irréprochable, que la lettre du ministre, en les comblant d...
      ...dé uniquement sur ce que l'entreprise, telle qu'elle venait d'être adoptée, présentait des avantages préférables à ceux de la régie.
      Locuteur: Déliars
      ...urs, combien cette assertion était loin de la vérité ! c'est ce que prouvent non d...
      ...mais les calculs comparatifs des .frais de transport effectués par la Tégie, et évalués au prix de l'entreprise.
      Mais, Messieurs, combien cette assertion était loin de la vérité ! c'est ce que prouvent non des présomptions idéales, mais les calculs comparatifs des .frais de transport effectués par la Tégie, et évalués au prix de l'entreprise.
      Locuteur: Déliars
      ...eurs, d'après un compte que M. Regnault de Saint-Jean-d'Angely a présenté, le 8 no...
      ...nstituante, il résulte que le transport de 2,500,000 livres pesant de munitions de guerre, parties de Besançon et d'Auxonne, pour Antibes, ont coûté 75,625 livres de frais de régie, qui, joints à 9,075 livres d'att...
      ...l, les frais d'entreprise excèdent ceux de régie, de 67,175 L; en ajoutant à cette somme, les 9,075 1. de 12 0/0 ci-dessus attribués aux régisseurs, on trouve un bénéfice incontestable de 75,250 1. pour le sieur Baudouin, tandi...
      En effet, Messieurs, d'après un compte que M. Regnault de Saint-Jean-d'Angely a présenté, le 8 novembre 1790, à l'Assemblée constituante, il résulte que le transport de 2,500,000 livres pesant de munitions de guerre, parties de Besançon et d'Auxonne, pour Antibes, ont coûté 75,625 livres de frais de régie, qui, joints à 9,075 livres d'attributions à 12 0/0 aux régisseiirs, font en total 84,700 livres, et le même tran...
      ...in, cette somme s'élève à 151,875 livres, d'où il résulte que, sur cet objet seul, les frais d'entreprise excèdent ceux de régie, de 67,175 L; en ajoutant à cette somme, les 9,075 1. de 12 0/0 ci-dessus attribués aux régisseurs, on trouve un bénéfice incontestable de 75,250 1. pour le sieur Baudouin, tandis que celui des sieurs Byétrix s'est borné à 9,075.
      Locuteur: Déliars
      gour hâter la réforme de tous les abus, le sieur audeuin ait eu l'art de faire durer un {pareil marché jusqu'au ...
      ...n'est qu'4 cette époque que M. Regnault de Saint-Jean-d'Angely a obtenu enfin la p...
      ...and jour les mêmes vérités que je viens de vous présenter, est qui ont fait décréter la résiliation du marché de Baudouin, à dater du 1er janvier 1.792.
      gour hâter la réforme de tous les abus, le sieur audeuin ait eu l'art de faire durer un {pareil marché jusqu'au 24 septembre dernier : car ce n'est qu'4 cette époque que M. Regnault de Saint-Jean-d'Angely a obtenu enfin la parole, pour mettre au grand jour les mêmes vérités que je viens de vous présenter, est qui ont fait décréter la résiliation du marché de Baudouin, à dater du 1er janvier 1.792.
      Locuteur: Déliars
      Je conçois qu'enhardis par de tels succès, cet entrepreneur a pu se flatter de surprendre à l'inexpérience de nouveaux législateurs une prolongation de bénéfices aussi exorbitants, mais je ne puis concevoir que la demande de cette prorogation,ait été faite par le ministre même de la guerre, lui qui a saiivi cette affaire à l'Assemblée constituante commè objet de son département ; lui qui connaît toute...
      ...ntendu M. Regnault le frapper idu sceau de la résiliation en citant l'article 19 de ce marché ainsi conçu :
      Je conçois qu'enhardis par de tels succès, cet entrepreneur a pu se flatter de surprendre à l'inexpérience de nouveaux législateurs une prolongation de bénéfices aussi exorbitants, mais je ne puis concevoir que la demande de cette prorogation,ait été faite par le ministre même de la guerre, lui qui a saiivi cette affaire à l'Assemblée constituante commè objet de son département ; lui qui connaît toutes les clauses vicieuses du marché; lui enfin qui a entendu M. Regnault le frapper idu sceau de la résiliation en citant l'article 19 de ce marché ainsi conçu :
      Locuteur: Déliars
      « En cas de retard de payement desdits états « 'au delà des t...
      ...era tenu compte des intérêts à « raison de 5 0/0 par an, des sommes en retard, « à courir de l'expiration desdits trois mois, « lesq...
      « En cas de retard de payement desdits états « 'au delà des trois mois qui en suivront la « remise, il sera tenu compte des intérêts à « raison de 5 0/0 par an, des sommes en retard, « à courir de l'expiration desdits trois mois, « lesquels intérêts feront partie des états que je « fournirai le mois suivant. »
      Locuteur: Déliars
      Tel est, Messieurs, le système de -profits incalculables qui a dicté tout...
      ...doute à M. Duportail sur la possibilité de le résilier au 1er janvier sans indemni...
      ...hent qu'à les tromper ; mais le bonheur de la nation sera d'avoir désarmais des re...
      Tel est, Messieurs, le système de -profits incalculables qui a dicté tout le marché, et qui aurait dû, ce me semble, ne laisser aucun doute à M. Duportail sur la possibilité de le résilier au 1er janvier sans indemnité. Le malheur des ministres est d'êtreejntaurésd'hommes qui ne cherchent qu'à les tromper ; mais le bonheur de la nation sera d'avoir désarmais des représentants pour rechercher et dévoiler ces intrigues mystérieuses, qui ruinaien...
      Locuteur: Déliars
      ...nous a fait faire par l'ancien ministre de la guerre; et en supposant qu'il soit indispensable d'indemniser le sieur Baudouin de la résiliation de son marché, je demande si, en réduisant... Je reviens à la demande qu'on nous a fait faire par l'ancien ministre de la guerre; et en supposant qu'il soit indispensable d'indemniser le sieur Baudouin de la résiliation de son marché, je demande si, en réduisant cette indemnité à sa juste valeur, ou même en la portant au plus haut possible,...
      Locuteur: Déliars
      Ce qu'il y a de certain, c'est que deux millions pesant en fontes de guerre pour la marine, qui viennent d'être transportés Pont-à-Vert au Havre par les anciens régisseurs, coûteront 26,500 livres de transport; et que suivant le marché du sieur Baudouin, à Taison de 7 deniers par quintal, et par lieue, ce...
      ...8 1. 6 s. 6 d. Gr, si -les fournisseurs de la marine ne payent le port de ce convoi que 26,500 livres, il est clair qu'il leur aurait coûté 29,208 1. 6 % 6 d. de plus au prix du sieur Baudouin, qu'à celui de leur marché, c'est-à-dire plus du doubl...
      Ce qu'il y a de certain, c'est que deux millions pesant en fontes de guerre pour la marine, qui viennent d'être transportés Pont-à-Vert au Havre par les anciens régisseurs, coûteront 26,500 livres de transport; et que suivant le marché du sieur Baudouin, à Taison de 7 deniers par quintal, et par lieue, ce transport reviendrait à 57,708 1. 6 s. 6 d. Gr, si -les fournisseurs de la marine ne payent le port de ce convoi que 26,500 livres, il est clair qu'il leur aurait coûté 29,208 1. 6 % 6 d. de plus au prix du sieur Baudouin, qu'à celui de leur marché, c'est-à-dire plus du double.
      Locuteur: Déliars
      ...a, Messieurs, jusqu'où pourraient aller de pareils bénéfices dans les six mois de prolongation demandés, en ce moment surtout où la réunion des forces de l'Empire sur les frontières entraîne de... Vous devez sentir, d'après cela, Messieurs, jusqu'où pourraient aller de pareils bénéfices dans les six mois de prolongation demandés, en ce moment surtout où la réunion des forces de l'Empire sur les frontières entraîne des préparatifs considérables.
      Locuteur: Déliars
      ...autant peut-être que deux années d'état de paix, et voilà pourquoi il les réclame ... Le sieur Baudouin sait que ces six mois lui vaudraient autant peut-être que deux années d'état de paix, et voilà pourquoi il les réclame ; mais, parla même raison, l'intérêt national exige que nous les lui refusions.
      Locuteur: Déliars
      Quant à M. de Narbonne, il est trompé psçr ses bureau...
      ...écesseur, lorsqu'il appuie la nécessité de proroger le marché du
      Quant à M. de Narbonne, il est trompé psçr ses bureaux, comme l'a été sonprédécesseur, lorsqu'il appuie la nécessité de proroger le marché du
      ...pris, Messieurs, que malgré les efforts de l'Assemblée constituante (1) Bibliothèq... Vous devez être bien surpris, Messieurs, que malgré les efforts de l'Assemblée constituante (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, Militaire, tome IV, p.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 272
      Locuteur: Déliars
      ...epreneur. Il suffit, pour se convaincre de l'erreur de M. de Narbonne, de se rappeler que la résiliation du traité de régie a été signée le 9 juin 1789 et ef...
      ...ur Baudouin n'avait alors aucun système de correspondance établi ; jamais il n'ava...
      ... suisses et autres qui ont usé du droit de faire effectuer leurs transports à leur...
      ...simple qu'ils y trouvaient une économie de près de moitié.
      sieur Baudouin, sur le danger d'entraver le service par un changement d'entrepreneur. Il suffit, pour se convaincre de l'erreur de M. de Narbonne, de se rappeler que la résiliation du traité de régie a été signée le 9 juin 1789 et effectuée dans toute sa plénitude, le 1er juillet suivant ; cependant le sieur Baudouin n'avait alors aucun système de correspondance établi ; jamais il n'avait fait ce service ; au lieu que les anciens régisseurs ne l'ont pas cessé depuis jusqu'aujourd'hui, soit pour les régiments suisses et autres qui ont usé du droit de faire effectuer leurs transports à leur compte, et ont constamment donné la préférence aux sieurs Byétrix frères, sur le sieur Baudouin, par la raison bien simple qu'ils y trouvaient une économie de près de moitié.
      Locuteur: Déliars
      ...ès toutes les observations que je viens de soumettre à l'Assemblée et qui lèvent t...
      ...t, je demande avec instance l'exécution de la loi du 16 octobre, qui déclare le ma...
      D'après toutes les observations que je viens de soumettre à l'Assemblée et qui lèvent toutes les difficultés opposées par MM. Duportail et Narbonne ou plutôt par ceux qui les ont trompés successivement, je demande avec instance l'exécution de la loi du 16 octobre, qui déclare le marché du sieur Baudouin résiliéau premier janvier dernier ; et, à cet effet, je p...
      Locuteur: Déliars
      ... écrite à son président par le ministre de la guerre, et lue à l'Assemblée le 22 n...
      ...peut qu'être préjudiciable aux intérêts de la nation;
      « L'Assemblée nationale, considérant que la proposition contenue en la lettre écrite à son président par le ministre de la guerre, et lue à l'Assemblée le 22 novembre dernier, ne peut qu'être préjudiciable aux intérêts de la nation;
      Locuteur: Déliars
      ... aide à entretenir et à multiplier ceux de la force armée. ... militaires possi-les, surtout lorsqu'en augmentant les moyens pécuniaires, elle aide à entretenir et à multiplier ceux de la force armée.
      Locuteur: Déliars
      . Le ministre de la guerre est tenu, sous sa responsabilité, de faire mettre à exécution, d'ici au prem...
      ...ncernant le marché passé par le conseil de guerre, le 2 mai 1789, au sieur Guillau...
      . Le ministre de la guerre est tenu, sous sa responsabilité, de faire mettre à exécution, d'ici au premier avril prochain, le décret du 24 septembre dernier concernant le marché passé par le conseil de guerre, le 2 mai 1789, au sieur Guillaume-Auguste Baudouin, pour les transports militaires.
      Locuteur: Déliars
      ...ons illicites des articles 19, 23 et 25 de ce marché, le sieur Guillaume-Auguste B...
      ...es réclamations en indemnité pour frais de résiliation du marché dont il s'agit.
      « Art. 2. En raison des dispositions illicites des articles 19, 23 et 25 de ce marché, le sieur Guillaume-Auguste Baudouin et ses ayants cause ne seront admis à aucunes réclamations en indemnité pour frais de résiliation du marché dont il s'agit.
      Locuteur: Déliars
      ...nt à ordonner audit jour premier avril, de manière qu'ils puissent s'effectuer à c...
      ...u rabais, conformément aux dispositions de la loi du 16 octobre dernier.
      ...s convenables, pour assurer le service des transports militaires qui se trouveront à ordonner audit jour premier avril, de manière qu'ils puissent s'effectuer à cette époque, soit par une régie, soit par une entreprise adjugée au rabais, conformément aux dispositions de la loi du 16 octobre dernier.
      Locuteur: Déliars
      ...embres demandent l'impression du projet de décret de M. Deliars. Plusieurs membres demandent l'impression du projet de décret de M. Deliars.
      Locuteur: Déliars
      ...ssemblée ordonne l'impression du projet de décret de M. Deliars et ajourne la discussion à h... (L'Assemblée ordonne l'impression du projet de décret de M. Deliars et ajourne la discussion à huitaine.)
      Locuteur: Theule
      ...a sanction. Messieurs, les commissaires de l'Assemblée nationale, chargés de présenter ses décrets à la sanction, viennent de chez le roi et s'empressent de vous rendre compte de leur mission. Cette cérémonie d'usage n...
      ...que je vais vous rapporter avec le plus de fidélité qu'il me sera possible :
      , l'un des commissaires à la sanction. Messieurs, les commissaires de l'Assemblée nationale, chargés de présenter ses décrets à la sanction, viennent de chez le roi et s'empressent de vous rendre compte de leur mission. Cette cérémonie d'usage n'a offert rien d'intéressant, si ce n'est que vos commissaires ont été introduit...
      ... reçu les décrets et avoir fait la réponse d'usage, a dit à vos commissaires ce que je vais vous rapporter avec le plus de fidélité qu'il me sera possible :
      Locuteur: Theule
      ..., des objets trop majeurs pour le salut de la France appellent toute l'attention de l'Assemblée nationale et la mienne pour que je veuille m'occuper davantage de ce qui regarde le cérémonial. Je réserve à un autre temps à régler de concert avec elle les cas qui n'ont pas... « Messieurs, des objets trop majeurs pour le salut de la France appellent toute l'attention de l'Assemblée nationale et la mienne pour que je veuille m'occuper davantage de ce qui regarde le cérémonial. Je réserve à un autre temps à régler de concert avec elle les cas qui n'ont pas été prévus par la loi du 17 juin. » (Applaudissements.)
      Locuteur: Maignet
      ..., fait un rapport et présente un projet de décret sur les rentes dues aux fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses, maisons de charité et autres établissements de même nature; il s'exprime ainsi : , au nom du comité des secours publics, fait un rapport et présente un projet de décret sur les rentes dues aux fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses, maisons de charité et autres établissements de même nature; il s'exprime ainsi :
      ...t, d'ailleurs, que la retenue usu-raire de l'intérêt des intérêts, stipulée articl...
      ...article 25 du même marché lui attribue, de figurer alternativement comme entrepren...
      ...and intérêt, lui ont évidemment procuré de trop grands bénéfices, pour lui laisser aucun prétexte de réclamation en indemnité, ni aucun droit pour être employé plus longtemps au service de la nation d'après un pareil marché; considérant enfin qu'il est pressant de faire le service à des conditions moins...
      ...rêté par la difficulté présentée par M. de Narbonne, il est essentiel d'observer q...
      ...stion, comme je l'ai dit à l'Assemblée, de révoquer les ordres donnés au sieur Rau...
      ...pitamment à un autre entrepreneur dénué de moyens pour les exécuter. Il s'agit uniquement de chercher d'ici au premier avril, et de substituer au sieur Baudouin, un régisseur ou entrepreneur en état de faire le service avec la même activité et plus de désintéressement. Je me suis déterminé à réclamer ainsi l'exécution du décret de l'Assemblée constituante, qu'après m'êt...
      ...ouin et adhérents ; qu'il n'a pas cessé de conserver et d'employer partout autant de correspondants que le sieur Baudouin pe...
      ...t autre chose si ce n'est une réduction de dépenses; et certainement cette réducti...
      ... importe aussi essentiellement au salut de la
      « Considérant, d'ailleurs, que la retenue usu-raire de l'intérêt des intérêts, stipulée article 19 du marché du sieur Baudouin, en date du 2 mai 1789, ainsi que le droit arbitraire, que l'article 25 du même marché lui attribue, de figurer alternativement comme entrepreneur ou comme régisseur, selon son plus grand intérêt, lui ont évidemment procuré de trop grands bénéfices, pour lui laisser aucun prétexte de réclamation en indemnité, ni aucun droit pour être employé plus longtemps au service de la nation d'après un pareil marché; considérant enfin qu'il est pressant de faire le service à des conditions moins onéreuses, décrète qu'il y a urgence. (1) Pour n'être point arrêté par la difficulté présentée par M. de Narbonne, il est essentiel d'observer qu'il n'est nullement question, comme je l'ai dit à l'Assemblée, de révoquer les ordres donnés au sieur Raudouin, pour les adresser précipitamment à un autre entrepreneur dénué de moyens pour les exécuter. Il s'agit uniquement de chercher d'ici au premier avril, et de substituer au sieur Baudouin, un régisseur ou entrepreneur en état de faire le service avec la même activité et plus de désintéressement. Je me suis déterminé à réclamer ainsi l'exécution du décret de l'Assemblée constituante, qu'après m'être assuré, sur son indication, que cet homme existe, qu'il réunit tous les suffrages, excepté ceux du sieur Baudouin et adhérents ; qu'il n'a pas cessé de conserver et d'employer partout autant de correspondants que le sieur Baudouin peut en avoir; enfin qu'il est prêt à reprendre, quand on voudra, le service au pr...
      ... ou tout autre qui offrirait les mêmes avantages à tous égards, il en résulterait autre chose si ce n'est une réduction de dépenses; et certainement cette réduction, partout où elle pourra s'opérer, importe aussi essentiellement au salut de la
      Messieurs, j'ai l'honneur de vous proposer le projet de décret suivant, au nom du comité des se... Messieurs, j'ai l'honneur de vous proposer le projet de décret suivant, au nom du comité des secours publics : (1) Voy. ci-dessus, page 270.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 273
      Locuteur: Maignet
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics: « L'Assemblée nàtionale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics:
      Locuteur: Maignet
      ...rs fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses et autres établissements qui ...
      ...ricts où ils sont situés, les arrérages de rentes qui leur sont dues sur les domai...
      « Instruite que plusieurs fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses et autres établissements qui devaient, aux termès du décret du 15 octobre 1790, toucher dans les districts où ils sont situés, les arrérages de rentes qui leur sont dues sur les domaines et autres revenus, n'ont pas rempli les formalités prescrites par les articl...
      Locuteur: Maignet
      ...évenir les maux qui pourraient résulter de cette négligence et assurer avec prompt... « Voulant prévenir les maux qui pourraient résulter de cette négligence et assurer avec promptitude la rentrée des fonds qui doivent servir à la nourriture des malheureux qui...
      Locuteur: Maignet
      ...x, fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses et autres, établissements non situés dans le département de Paris, qui n'ont pas encore satisfait a...
      ...1 seulement, par lés payeurs des rentes de l'hôtel ;
      ...nce, décrété que les rentes dues sur les domaines et autres revenus, aux hôpitaux, fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses et autres, établissements non situés dans le département de Paris, qui n'ont pas encore satisfait aux formalités prescrites par le décret du 15 du mois d'août 1790, continueront d'être acquittées pour l'année 17.91 seulement, par lés payeurs des rentes de l'hôtel ;
      Locuteur: Maignet
      ...oncerne, dans 3 mois, à compter du jour de la publication du présent décret, tout ...
      ...elui au 15 du mois d'août 1790, à peine de demeurer responsables, chacun à son égard, des suites de leur négligence. »
      ...ements et à ceux des districts et départements d'exécuter, chacun en ce qui le concerne, dans 3 mois, à compter du jour de la publication du présent décret, tout ce qui est prescrit par celui au 15 du mois d'août 1790, à peine de demeurer responsables, chacun à son égard, des suites de leur négligence. »
      Locuteur: Philibert
      ...e du roi, et aux dettes propres du pays de Provence, pour l'année 1791, et arrérag... ...-devant clergé et les emprunts faits par les ci-devant pays d'Etat pour le compte du roi, et aux dettes propres du pays de Provence, pour l'année 1791, et arrérages antérieurs seulement.
      Locuteur: Philibert
      ...e le décret définitif avec l'amendement de M. Philibert.) "(L'Assemblée décrète l'urgence, puis adopte le décret définitif avec l'amendement de M. Philibert.)
      Locuteur: Philibert
      (Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été présenté à l... (Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été présenté à la sanction :)
      Locuteur: Philibert
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics : « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics :
      Locuteur: Philibert
      ...rs fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses, maisons de charité et autres établissements qui de...
      ...ricts où ils sont situés, les arrérages de rentes qui leur sont dus sur les domain...
      « Instruite que plusieurs fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses, maisons de charité et autres établissements qui devaient, aux termes du décret du 15 octobre 1790, toucher dans les districts où ils sont situés, les arrérages de rentes qui leur sont dus sur les domaines et autres revenus, n'ont pas rempli les formalités prescrites par les articlè...
      Locuteur: Philibert
      ...x, fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses, maisons de charité et autres établissements, non situés dans le département de Paris, qui n'ont pas encore satisfait a...
      ...lement, tant par les payeurs des rentes de l'Hôtel de Ville, que par tous autres trésoriers e...
      ...nt et en sont encore chargés; à l'effet de quoi, les articles desdites rentes conc...
      ...ssements, qui ont été rejetés des états de paiements, y seront rétablis. ;
      ...Etat, pour le compte du roi, et sur les dettes propres desdits pays, aux hôpitaux, fabriques, écoles, collèges, pauvres de paroisses, maisons de charité et autres établissements, non situés dans le département de Paris, qui n'ont pas encore satisfait aux formalités prescrites par le décret du 15 du mois d'août 1790, continueront d'être acquittées pour l'année 1791, et arrérages antérieurs seulement, tant par les payeurs des rentes de l'Hôtel de Ville, que par tous autres trésoriers et payeurs qui eh étaient et en sont encore chargés; à l'effet de quoi, les articles desdites rentes concernant ces établissements, qui ont été rejetés des états de paiements, y seront rétablis. ;
      Locuteur: Philibert
      ...rne, dans trois mois, à compter du jour de la publication du présent décret, tout ...
      ...nsables, chacun à son égard, des suites de négligence. »
      ... à tous autres agents du pouvoir exécutif, d'exécuter, chacun en ce qui le concerne, dans trois mois, à compter du jour de la publication du présent décret, tout ce qui est prescrit par celui du 15 du mois d'août 1790, à peine d'être responsables, chacun à son égard, des suites de négligence. »
      Locuteur: Calvet
      ... fait une seconde lecture (1) du projet de décret sur la demande de la municipalité de Niort, relative à l'aliénation du château de cette ville et la revision des postes militaires. Ce projet de décret est ainsi cbnçu : , au nom des comités militaire et des domaines réunis, fait une seconde lecture (1) du projet de décret sur la demande de la municipalité de Niort, relative à l'aliénation du château de cette ville et la revision des postes militaires. Ce projet de décret est ainsi cbnçu :
      Locuteur: Calvet
      ...e nationale, considérant que le château de Niort, chef-lieu du département des Deu...
      ...ires à conserver et que la municipalité de cette ville en a fait l'acquisition pou...
      « L'Assemblée nationale, considérant que le château de Niort, chef-lieu du département des Deux-Sèvres, a été classé par erreur parmi les postes militaires à conserver et que la municipalité de cette ville en a fait l'acquisition pour le faire servir au logement du Tribunal criminel et des prisonniers, décrète :
      Locuteur: Calvet
      « Art. 1er. Le château de Niort est rayé du tableau des postes mi...
      ... décret du 13 avril 1791, pour la somme de 68,033 livres, aura son plein et entier...
      « Art. 1er. Le château de Niort est rayé du tableau des postes militaires conservés, et la vente qui en a été faite à la municipalité, par décret du 13 avril 1791, pour la somme de 68,033 livres, aura son plein et entier effet.
      Locuteur: Calvet
      ... militaire et des domaines sont chargés de présenter, d'ici à trois mois, un projet de décret tendant à faire distraire du tableau des postes militaires de l'ingénieur tous ceux dont la nécessité... « Art. 2. Les comités militaire et des domaines sont chargés de présenter, d'ici à trois mois, un projet de décret tendant à faire distraire du tableau des postes militaires de l'ingénieur tous ceux dont la nécessité ne sera pas rigoureusement démontrée, et dont l'aliénation pourra être utile à ...
      ...évenir les maux qui pourraient résulter de cette négligence, et assurer avec (1) B... « Voulant. prévenir les maux qui pourraient résulter de cette négligence, et assurer avec (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, L4*, n* 48.
      ...s, M. Lacombe-Saint-Michel était chargé de vous présenter un projet de décret sur la pétition de Maurice Volot, caporal de la compagnie d'Anique, au troisième rég...
      ...is le faire à sa place. Voici le projet de décret : (I) Voy. ci-dessus, séance du ...
      , au nom du comité militaire. Messieurs, M. Lacombe-Saint-Michel était chargé de vous présenter un projet de décret sur la pétition de Maurice Volot, caporal de la compagnie d'Anique, au troisième régiment d'artillerie. Une indisposition l'en empêche, je vais le faire à sa place. Voici le projet de décret : (I) Voy. ci-dessus, séance du 31 janvier 1792, au soir, page 55.

      Séance du samedi 7 février 1792, au soir

      page 274
      Locuteur: Choudieu
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, considérant « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, considérant
      Locuteur: Choudieu
      Sue Maurice Volot, caporal de la compagnie 'Anique, au troisième régiment d'artillerie, a été renvoyé de son corps sans jugement légal et préala... Sue Maurice Volot, caporal de la compagnie 'Anique, au troisième régiment d'artillerie, a été renvoyé de son corps sans jugement légal et préalable ; considérant, en outre, que ce citoyen est dans la dernière indigence, décr...
      Locuteur: Choudieu
      ...r y continuer son service en sa qualité de caporal", et qu'il sera payé de sa solde depuis l'instant de son départ. » ...oir décrété l'urgence, décrète que Maurice Volot doit rejoindre sa compagnie pour y continuer son service en sa qualité de caporal", et qu'il sera payé de sa solde depuis l'instant de son départ. »
      Locuteur: Choudieu
      Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été présenté à l... Suit la teneur de ce décret, tel qu'il a été présenté à la sanction :
      Locuteur: Choudieu
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, considérant que Maurice Volot> caporal de la compagnie d'A-nique, au troisième régiment d'artillerie, a été renvoyé de son ;corps sans jugement légal et préal... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, considérant que Maurice Volot> caporal de la compagnie d'A-nique, au troisième régiment d'artillerie, a été renvoyé de son ;corps sans jugement légal et préalable; considérant, en outre, que ce citoyen est'dans la dernière indigence, décr...
      Locuteur: Choudieu
      ... y continuer ses services en sa qualité de caporal ; qu'il doit être rappelé sa solde depuis l'instant ae son renvoi...
      ...loué trois sols par lieue jusqu'au lieu de sa garnison. »
      ...ir décrété l'urgence, décrète que Maurice Volot doit rejoindre sa compagnie pour y continuer ses services en sa qualité de caporal ; qu'il doit être rappelé sa solde depuis l'instant ae son renvoi, et qu'il lui sera alloué trois sols par lieue jusqu'au lieu de sa garnison. »
      Locuteur: Choudieu
      ...eur Gauthier d'Hauteville (1)? officier de la gendarmerie nationale, fit une pétit...
      ... était pas favorable, demande la remise de sa pétition et des pièces qu'il y a joi...
      ...u nom du comité militaire. Je demande à consulter l'Assemblée sur un fait. Le sieur Gauthier d'Hauteville (1)? officier de la gendarmerie nationale, fit une pétition à l'Assemblée nationale qui fut renvoyée au comité militaire." Votre comité ...
      ...rapport sur cette pétition. Le sieur Gauthier ayant appris que le rapport ne lui était pas favorable, demande la remise de sa pétition et des pièces qu'il y a jointes. Le comité militaire a été embarrassé, parce que si l'on rend au sieur Gaut...
      Locuteur: Dubois-de-Bellegarde
      (L'Assemblée décide que le rapport de la pétition du sieur Gauthier d'Hautevi... (L'Assemblée décide que le rapport de la pétition du sieur Gauthier d'Hauteville sera fait samedi soir.)
      Locuteur: Le Président
      annonce l'ordre du jour de demain, arrêté par le comité central. annonce l'ordre du jour de demain, arrêté par le comité central.
    • Séance du lundi 20 février 1792

      - search term matches: (2)

      Séance du lundi 20 février 1792

      page 676
      Locuteur: Charlier
      ...étaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi 18 février, au soir... , secrétaire, donne lecture du pro-cès-verbal de la séance du samedi 18 février, au soir.
      Locuteur: Charlier
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Riihl, député du Bas-Rhin, par laquelle il présente un ouvrage sur les moyens de favoriser la circulation des assignats ... Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Riihl, député du Bas-Rhin, par laquelle il présente un ouvrage sur les moyens de favoriser la circulation des assignats et ae leur consèrver leur valeur réelle, dont fait hommage à l'Assemblée, M. Hof...
      Locuteur: Charlier
      ... Mention honorable et renvoi aux comité de finances ! Plusieurs membres : Mention honorable et renvoi aux comité de finances !
      Locuteur: Charlier
      ...crète qu'il sera fait mention honorable de l'hommage au procès-verbal et renvoie l... (L'Assemblée décrète qu'il sera fait mention honorable de l'hommage au procès-verbal et renvoie l'ouvrage au comité des assignats et monnaies.)
      Locuteur: Charlier
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de la dame veuve Morin, belle-mère du sieu...
      ...ander la levée des scellés apposés lors de l'arrestation de son fils (1). Cette lettre est ainsi co...
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de la dame veuve Morin, belle-mère du sieur Delattre, tendant à demander la levée des scellés apposés lors de l'arrestation de son fils (1). Cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Charlier
      « Lors de l'arrestation de M. Delattre, mon fils, le juge de paix de la section est venu mettre les scellés ...
      ...pour que nous n'eussions pas à souffrir de cette précaution ordonnée par votre déc...
      ...maginé qu'il pouvait y avoir des pièces de conviction. Je ne blâme point le zèle de l'officier public qui s'est empressé d'...
      ... jugement du procès. Je demande à jouir de ma propriété; je demande la permission ...
      ...'est m'exposer à n'y remettre les pieds de ma vie; car, Messieurs, à l'âge de 92 ans, chaque journée de plus est une grâce de la providence. Permettez que j'en solli...
      ...ition, que vous avez renvoyée au comité de législation. Cette affaire est urgente;...
      « Lors de l'arrestation de M. Delattre, mon fils, le juge de paix de la section est venu mettre les scellés sur ses papiers, mais il les a levés sur-le-champ pour que nous n'eussions pas à souffrir de cette précaution ordonnée par votre décret. Je suis propriétaire d'un jardin sur les boulevards dans lequel mon fils allait quelquefois se promener. On s'est imaginé qu'il pouvait y avoir des pièces de conviction. Je ne blâme point le zèle de l'officier public qui s'est empressé d'apposer les scellés dans cet endroit; mais il me semble que, depuis deux mois et...
      ... jardin; et d'ailleurs, il faudra toujours que les scellés soient levés avant le jugement du procès. Je demande à jouir de ma propriété; je demande la permission d'entrer chez moi : pour peu que l'on diffère, c'est m'exposer à n'y remettre les pieds de ma vie; car, Messieurs, à l'âge de 92 ans, chaque journée de plus est une grâce de la providence. Permettez que j'en sollicite une autre bien importante. M. Saladin est prêt depuis longtemps à faire son rapport sur notre pétition, que vous avez renvoyée au comité de législation. Cette affaire est urgente; elle ne vous occupera qu'un instant. Depuis un mois, nous sollicitons pour la f...
      Locuteur: Charlier
      ...vres et qu'il reçoit 12 livres par jour de M. Dubert. Je vous dénonce cette impost... ...ets cherchent à nous nuire en faisant publier que M. Delattre a touché 30,000 livres et qu'il reçoit 12 livres par jour de M. Dubert. Je vous dénonce cette imposture et nous nous réservons d'en poursuivre la rétractation ;
      présidence de m. mathieu dumas. présidence de m. mathieu dumas.

      Séance du lundi 20 février 1792

      page 677
      Locuteur: Delacroix
      ...puis 7 mois; c'est M. Delacroix, membre de l'Assemblée même, qui avait bien voulu se charger de suppléer à la faiblesse de mon organe ; mais la durée de la séance n'a pas suffi pour l'admission de cette lecture ; il s'agit dans cette pétition de dénoncer l'indifférence d'un ministre sur le sort de cet infortuné qui est très malade dans ...
      ...lleurs est fort âgé, puisqu'il a 36 ans de services d'officier dans la cavalerie ; toutes les lois les plus sacrées de la Constitution ont enfin été violées à son égard par l...
      ...pétition que j'adresse à l'Assemblée en faveur a'un innocent détenu en prison depuis 7 mois; c'est M. Delacroix, membre de l'Assemblée même, qui avait bien voulu se charger de suppléer à la faiblesse de mon organe ; mais la durée de la séance n'a pas suffi pour l'admission de cette lecture ; il s'agit dans cette pétition de dénoncer l'indifférence d'un ministre sur le sort de cet infortuné qui est très malade dans sa prison, et qui d'ailleurs est fort âgé, puisqu'il a 36 ans de services d'officier dans la cavalerie ; toutes les lois les plus sacrées de la Constitution ont enfin été violées à son égard par les juges d'un tribunal.
      Locuteur: Charlier
      ... que vous chargiez votre comité central de placer incessamment à l'ordre du jour l... Un membre : Je demande que vous chargiez votre comité central de placer incessamment à l'ordre du jour le rapport sur cette pétition.
      Locuteur: Charlier
      (L'Assemblée ordonne le renvoi de la demande de la dame Morin au comité central pour en... (L'Assemblée ordonne le renvoi de la demande de la dame Morin au comité central pour en rendre compte incessamment.)
      Locuteur: Charlier
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, par laquelle il instruit l...
      ...ret du 14 janvier, quelques exemplaires de l'Etat (1) des bureaux de son département.
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une lettre de M. Cahier de Gerville, ministre de l'intérieur, par laquelle il instruit l'Assemblée qu'il lui adresse, en conformité du décret du 14 janvier, quelques exemplaires de l'Etat (1) des bureaux de son département.
      Locuteur: Charlier
      (L'Assemblée renvoie cet État au comité de l'ordinaire des finances.) (L'Assemblée renvoie cet État au comité de l'ordinaire des finances.)
      Locuteur: Delacroix
      ...el il réclame la mainlevée d'une saisie de matières d'argent faite sur lui par une municipalité du département de l'Isère, voisine de la Savoie. 11 supplie l'Assemblée d'ord... ... Lettre du sieur Pison-Lecourbassière, à laquelle est jointe un mémoire par lequel il réclame la mainlevée d'une saisie de matières d'argent faite sur lui par une municipalité du département de l'Isère, voisine de la Savoie. 11 supplie l'Assemblée d'ordonner la restitution qu'il demande.
      Locuteur: Delacroix
      ...ontre un arrêté pris par le département de la Gorrèze qui a fixé le nombre et la résidence des notaires de leur district, sans avoir consulté les ... 2° Pétition des administrateurs du district d'Ussel, qui réclame contre un arrêté pris par le département de la Gorrèze qui a fixé le nombre et la résidence des notaires de leur district, sans avoir consulté les localités.
      Locuteur: Delacroix
      Plusieurs membres : C'est le cas de renvoyer au pouvoir exécutif! Plusieurs membres : C'est le cas de renvoyer au pouvoir exécutif!
      Locuteur: Delacroix
      ...orte somme et qui demande à l'Assemblée de lui venir en aide ; cette lettre est ai... ...ettre d'une veuve, fermière à Magny-en-Vexin, à qui des voleurs ont enlevé une forte somme et qui demande à l'Assemblée de lui venir en aide ; cette lettre est ainsi conçue :
      Locuteur: Delacroix
      « Un événement affreux vient de me ravir le fruit des sueurs et de l'économie la plus sévère. Le 30 janvier dernier, des voleurs au nombre de 40, sont entrés chez moi, où après nous avoir mutilés de coûps, moi et mes enfants, m'ont enlevé...
      ...fets. Je suis veuve depuis 10 ans, mère de 8 enfants, et j'allais en établir deux,...
      ...votre assistance, pour me mettre à même de faire à la terre les avances que ma position actuelle m'empêche de faire. Par ce moyen, mes enfants vivron...
      « Un événement affreux vient de me ravir le fruit des sueurs et de l'économie la plus sévère. Le 30 janvier dernier, des voleurs au nombre de 40, sont entrés chez moi, où après nous avoir mutilés de coûps, moi et mes enfants, m'ont enlevé 7,178 livres tant en billets qu'en effets. Je suis veuve depuis 10 ans, mère de 8 enfants, et j'allais en établir deux, lorsque des scélérats se sont emparés du dépôt que je leur destinais. Je ne demande pas, Messieurs, que vous combliez ma perte, j'implore seulement votre assistance, pour me mettre à même de faire à la terre les avances que ma position actuelle m'empêche de faire. Par ce moyen, mes enfants vivront, et nous partagerons la reconnaissance.
      Locuteur: Delacroix
      Les officiers municipaux de Magny, les administrateurs du district de Versailles et ceux du directoire du département de Seine-et-Oise attestent la véracité deè... Les officiers municipaux de Magny, les administrateurs du district de Versailles et ceux du directoire du département de Seine-et-Oise attestent la véracité deè faits.
      Locuteur: Delacroix
      4° Lettre (1) du sieur Defarre, homme de loi, qui demande à être admis mardi soi... 4° Lettre (1) du sieur Defarre, homme de loi, qui demande à être admis mardi soir à la barre pour dénoncer un fait relatif à un particulier illégalement détenu ...
      Locuteur: Delacroix
      ...e vous voulussiez solliciter des bontés de 1 Assemblée qu'attendu l'urgence du cas... « Serait-il impossible que vous voulussiez solliciter des bontés de 1 Assemblée qu'attendu l'urgence du cas, elle daignât bien entendre cette pétition demain mardi, à sa séance du soir ? ...
      Locuteur: Delacroix
      « Je suis avec le plus profond respect, de Monsieur le Président, le très humble e... « Je suis avec le plus profond respect, de Monsieur le Président, le très humble et très obéissant serviteur.
      Locuteur: Delacroix
      Signé : Defarre, homme de loi et homme de lettres. Signé : Defarre, homme de loi et homme de lettres.
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...e moyen d'entendre un plus grand nombre de pétitions et de hâter les décisions qu'elles appellent. ...it tenu d'exposer simplement sa réclamation sans divaguer. Ce sera, selon moi, le moyen d'entendre un plus grand nombre de pétitions et de hâter les décisions qu'elles appellent.
      Locuteur: Chéron-La-Bruyère
      ...u sieur Elloy, cavalier au 18e régiment de cavalerie, qui se plaint qu'après avoir... 4° Lettre du sieur Elloy, cavalier au 18e régiment de cavalerie, qui se plaint qu'après avoir fourni deux hommes à son régiment, pour avoir son congé absolu, ses officiers l...
      ... (1) Voy. ci-après cet état aux annexes de la séance, page 694. , Plusieurs membres : Renvoi au comité des secours publics ! (1) Voy. ci-après cet état aux annexes de la séance, page 694. ,
      , au nom du comité de commerce, fait un rapport (2) et présente un projet de décret sur la prohibition de la sortie du royaume des matières premi...
      ...insi : Messieurs, des plaintes arrivent de toutes parts à l'Assemblée nationale su...
      , au nom du comité de commerce, fait un rapport (2) et présente un projet de décret sur la prohibition de la sortie du royaume des matières premières; il s'exprime ainsi : Messieurs, des plaintes arrivent de toutes parts à l'Assemblée nationale sur l'augmentation du (1) Archives nationales, Carton C* 143, C, 167.

      Séance du lundi 20 février 1792

      page 678
      Locuteur: Massey
      Les administrateurs du département de la Seine-Inférieure, le conseil général de la commune d'Amiens, les représentants du commerce et les citoyens actifs de Montpellier, des négociants et des manufacturiers des villes de Lyon, Paris, Nantes, Grenoble, Angers, ...
      ...ils appellent avec instance l'attention l'Assemblee nationale sur cette ex-• portation et sur l'augmentation de prix : ils la sollicitent de s'occuper sans délai des moyens de les faire cesser.
      Les administrateurs du département de la Seine-Inférieure, le conseil général de la commune d'Amiens, les représentants du commerce et les citoyens actifs de Montpellier, des négociants et des manufacturiers des villes de Lyon, Paris, Nantes, Grenoble, Angers, Rouen, Marseille, le Havre et Limoges, tous témoignent les mêmes alarmes ; ils appellent avec instance l'attention l'Assemblee nationale sur cette ex-• portation et sur l'augmentation de prix : ils la sollicitent de s'occuper sans délai des moyens de les faire cesser.
      Locuteur: Massey
      ...ouvriers, cette portion si intéressante de la nation, non seulement parce que les ...
      ...u'elles manqueront. Le peur pie, témoin de leurs inquiétudes, craint un avenir fâc...
      ...acturiers, qui tremblent d'être bientôt réduits à ne pouvoir plus occuper leurs ouvriers, cette portion si intéressante de la nation, non seulement parce que les matières premières seront à un prix trop élevé, mais encore parce qu'elles manqueront. Le peur pie, témoin de leurs inquiétudes, craint un avenir fâcheux, et déjà vous avez été informés qu'il était porté à des excès condamnables.
      Locuteur: Massey
      Votrf comité de commerce, Messieurs, a recherché les causes de cette augmentation et de cette exportation ; il s'est effrayé de...
      ...ntes qu'elle a reçues, et il m'a chargé de vous proposer des mesures pour prévenir...
      ...alut du peuple, et par conséquent celui de la patrie, tient à l'efficacité des moy...
      Votrf comité de commerce, Messieurs, a recherché les causes de cette augmentation et de cette exportation ; il s'est effrayé des effets qu'elle pourrait produire, si l'Assemblée nationale différait plus longtemps à s'occuper sérieusement des plaintes qu'elle a reçues, et il m'a chargé de vous proposer des mesures pour prévenir les maux qui arriveraient infailliblement ; ainsi le salut du peuple, et par conséquent celui de la patrie, tient à l'efficacité des moyens que vous adopterez.
      Locuteur: Massey
      ...e sur l'importance des retours en coton de nos colonies, qu'une plus forte émissio...
      ...e les inquiétudes enfin sur le maintien de la paix au dehors, ont provoqué à des s...
      ...; il a senti, en même temps, que l'enet de ces spéculations ne serait point désast...
      ...s, et s'ils les destinaient aux besoins de nos manufactures, mais il a reconnu que la défaveur de nos changes encourageait les étrangers, à venir enlever, de préférence, nos matières premières, l'a...
      Le comité ne s'est pas dissimulé que la modicité des récoltes, que l'incertitude sur l'importance des retours en coton de nos colonies, qu'une plus forte émission d'assignats, que les inquiétudes enfin sur le maintien de la paix au dehors, ont provoqué à des spéculations ; il a senti, en même temps, que l'enet de ces spéculations ne serait point désastreux, si les acheteurs conservaient en France leurs approvisionnements, et s'ils les destinaient aux besoins de nos manufactures, mais il a reconnu que la défaveur de nos changes encourageait les étrangers, à venir enlever, de préférence, nos matières premières, l'aliment ae nos fabriques.
      Locuteur: Massey
      ... moyen que nous conservions aux ennemis de la chose publique, pour arrêter le travail de nos manufactures, et faire à la patrie ...
      ... lui causer toutes fédérations hostiles de l'Europe.
      Il a reconnu aussi que leur libre exportation était un moyen que nous conservions aux ennemis de la chose publique, pour arrêter le travail de nos manufactures, et faire à la patrie des places intérieures mille fois plus funestes que celles que pourraient lui causer toutes fédérations hostiles de l'Europe.
      Locuteur: Massey
      ...les émigrés ne peuvent plus se procurer de France leurs fonds en espèces, sans les payer un prix bien élevé et sans courir de grands risques, puisque leur sortie est...
      ...ous savez d'ailleurs qu'en nous privant de notre numéraire, auquel nous avons su s...
      Vous savez, Messieurs, que les émigrés ne peuvent plus se procurer de France leurs fonds en espèces, sans les payer un prix bien élevé et sans courir de grands risques, puisque leur sortie est prohibée par un décret du 23 septembre dernier; vous savez d'ailleurs qu'en nous privant de notre numéraire, auquel nous avons su suppléer par un papier monnaie solidement hypothéqué, ils ne rempliraient pas ent...
      Locuteur: Massey
      ...ée que celle que leur donnerait l'achat de l'argent; de sorte qu'en économisant ainsi leurs int...
      ... procurer leurs fonds, ils sont assurés de satisfaire leur haine pour la patrie, i...
      ...e, parce qu'en privant les manufactures de matières premières, ils privent le peuple de travail, ils le privent des moyens de gagner sa subsistance et, par là, ils l...
      ...ertes, Messieurs, cette manière odieuse de nous faire la guerre aurait pour nos en...
      cause est moins élevée que celle que leur donnerait l'achat de l'argent; de sorte qu'en économisant ainsi leurs intérêts pour se procurer leurs fonds, ils sont assurés de satisfaire leur haine pour la patrie, ils sont assurés d'y troubler la tranquillité publique, parce qu'en privant les manufactures de matières premières, ils privent le peuple de travail, ils le privent des moyens de gagner sa subsistance et, par là, ils le portent à la révolte, ils provoquent ainsi la division •entre tous les citoyens; et certes, Messieurs, cette manière odieuse de nous faire la guerre aurait pour nos ennemis des succès bien plus certains que cellé qu'ils nous feraient ouvertement, ...
      Locuteur: Massey
      ...ères pour la fabrication sont l'aliment de nos manufactures, elles sont le gage de la subsistance du peuple; et si votre s...
      ...ous a portés à confirmer la prohibition de la sortie des grains pour l'étranger ; ...
      ...e, toucher au droit inviolable et sacré de la propriété ; si vous lui avez assuré ...
      ...ez devoir encore lui assurer les moyens de la gagner, en lui conservant les matièr...
      ...insi une partie essentielle des projets de nos ennemis.
      Les matières premières pour la fabrication sont l'aliment de nos manufactures, elles sont le gage de la subsistance du peuple; et si votre sollicitude paternelle vous a portés à confirmer la prohibition de la sortie des grains pour l'étranger ; si vous avez cru pouvoir, pour l'intérêt du peuple, toucher au droit inviolable et sacré de la propriété ; si vous lui avez assuré ainsi sa subsistance, vous ne croyez pas, sans doute, que tous vos devoirs pour lui soient remplis; vous croyez devoir encore lui assurer les moyens de la gagner, en lui conservant les matières premières nécessaires à son industrie; vous préviendrez, par là, son désespoir et vous déjouerez ainsi une partie essentielle des projets de nos ennemis.
      Locuteur: Massey
      La mesure que je suis chargé de vous proposer au nom de votre comité de. commerce, aura un double avantage •: celui de conserver les matières premières,utilés...
      ...ures; celui d'en priver nos voisins, et de diminuer ainsi les effets de leur concurrence pour les étoffes dans ...
      .... Nous augmenterons, par là, l'activité de nos fabriques, nous tarirons les inquié...
      ...; et si nos ennemis veulent se procurer de France les fonds, ils seront réduits à ...
      ...ieurs mains-d'œuvre ; ils seront forcés de venir ainsi contribuer au salaire de ce bon peuple qu'ils cherchent à soulev...
      La mesure que je suis chargé de vous proposer au nom de votre comité de. commerce, aura un double avantage •: celui de conserver les matières premières,utilés à înos manufactures; celui d'en priver nos voisins, et de diminuer ainsi les effets de leur concurrence pour les étoffes dans les divers marchés étrangers. Nous augmenterons, par là, l'activité de nos fabriques, nous tarirons les inquiétudes du peuple, nous assure-rerons la tranquillité publique; et si nos ennemis veulent se procurer de France les fonds, ils seront réduits à demander des objets qui auront reçu plusieurs mains-d'œuvre ; ils seront forcés de venir ainsi contribuer au salaire de ce bon peuple qu'ils cherchent à soulever contre sa patrie.
      Locuteur: Massey
      ... vous parlerai, Messieurs, pour arrêter de nouvelles spéculations, ni de la surveillance des caisses patriotiques ou de confiance, ni de la rentrée des contributions publiques ...
      ... émission d'assignats. Vous avez arrêté de vous occuper de ces objets; mais je viens fixer d'abord...
      Je ne vous parlerai, Messieurs, pour arrêter de nouvelles spéculations, ni de la surveillance des caisses patriotiques ou de confiance, ni de la rentrée des contributions publiques arriérées et courantes, qu'il faut presser efficacement, pour prévenir une nouvelle émission d'assignats. Vous avez arrêté de vous occuper de ces objets; mais je viens fixer d'abord votre attention sur les motifs qui ont dirigé votre comité dans la délibération...
      Locuteur: Massey
      Les administrateurs du département de la Seine-Inférieure nous apprennent que les envois de coton en laine pour l'étranger sont con...
      ...times, nous devons craindre une disette de cette matière première jusqu'au moment ...
      Les administrateurs du département de la Seine-Inférieure nous apprennent que les envois de coton en laine pour l'étranger sont considérables dans leurs ports; et si 1 exportation est la même dans les autres départements maritimes, nous devons craindre une disette de cette matière première jusqu'au moment où les produits d'uhe nouvelle récolte arriveront. Votre comité a reconnu que s'...
      Locuteur: Massey
      Ce droit, en effet, de 12 livres le quintal a été calculé à 10 0/0 de la valeur, quand cette matière ne valai...
      ...lors pour retenir en France la quantité de coton nécessaire à nos fabriques; maist...
      Ce droit, en effet, de 12 livres le quintal a été calculé à 10 0/0 de la valeur, quand cette matière ne valait que 120 livres, et il suffisait alors pour retenir en France la quantité de coton nécessaire à nos fabriques; maist aujourd'hui

      Séance du lundi 20 février 1792

      page 679
      Locuteur: Massey
      qu'il est porté de 480 à 500 livres le quintal, ce droit n... qu'il est porté de 480 à 500 livres le quintal, ce droit ne ressort plus qu'à 2 1/2 0/0 delà valeur, et sa modicité actuelle ne saurait me...
      Locuteur: Massey
      ...tés était prohibée : et il a été étonné de remarquer que celle du chanvre fût libr...
      ...conséquence, qu'il devait vous proposer de les frapper de la même prohibition, et d'en étendre au...
      ...es ouvrées en trame, poil et organci, et que celle des lins crus, tayés ou apprêtés était prohibée : et il a été étonné de remarquer que celle du chanvre fût libre encore et que celle des laines fût soumise seulement à un droit modique, quoiq...
      ...ent pas moins nécessaires à nos fabriques que le lin et la soie; il a pensé, en conséquence, qu'il devait vous proposer de les frapper de la même prohibition, et d'en étendre aussi les effets au coton.
      Locuteur: Massey
      ...iller nos tanneries ; que les retailles de peau et de parchemin, si nécessaires pour faire la...
      ...z en prohiber également la sortie, afin de ne fournir en dehors que des matières ouvrées et de rendre, par là, les étrangers et les rebelles tributaires de notre industrie.
      ...rmé que les peaux en vert, ou salées et en vert, si nécessaires pour faire travailler nos tanneries ; que les retailles de peau et de parchemin, si nécessaires pour faire la colle qui sert à la fabrication du papier ; que la gomme enfin, si utile dans d...
      ...briques, s'enlevaient avec chaleur pour l'étranger, et il • estime que vous devez en prohiber également la sortie, afin de ne fournir en dehors que des matières ouvrées et de rendre, par là, les étrangers et les rebelles tributaires de notre industrie.
      Locuteur: Massey
      ...es dénommées, qui, quand il diminuerait de 20 0/0 par l'effet ae la prohibition proposée, serait encore double de celui qu'elles valent dans des temps or...
      ...seulement jusqu au moment où le bonheur de tous les Français serait libre de toute inquiétude.
      ...l préjudice, s'il existait, se trouvait dans le prix actuel des matières premières dénommées, qui, quand il diminuerait de 20 0/0 par l'effet ae la prohibition proposée, serait encore double de celui qu'elles valent dans des temps ordinaires. Au surplus, il ne s'est pas dissimulé la rigueur d'ùne telle mesure : aussi, a-t-il pensé que vous* ne devriez la rendre que provisoire, et la faire durer seulement jusqu au moment où le bonheur de tous les Français serait libre de toute inquiétude.
      Locuteur: Massey
      ...i exclusif ne nous privât d'en recevoir de nouvelles parties, et ne nous privât en même temps des profits de navigation sur son transport ; mais cet...
      ...é en France que dans les autres marchés de l'Europe. Nous devons croire que l'intérêt du colon nous assurera la préférence de sa récolte, parce que, trouvant chez noùs un prix plus élevé, il ne séra pas tenté de courir les hasards d'un commerce de contrebande pour obtenir des étrangers ...
      ...r concilier l'intérêt du colon et celui de notre navigation, avec l'intérêt du peu...
      ...on du coton, et que les moyens que nous aurions pris pour nous en assurer remploi exclusif ne nous privât d'en recevoir de nouvelles parties, et ne nous privât en même temps des profits de navigation sur son transport ; mais cette inquiétude cesse quand on sait que le prix du coton est plus élevé en France que dans les autres marchés de l'Europe. Nous devons croire que l'intérêt du colon nous assurera la préférence de sa récolte, parce que, trouvant chez noùs un prix plus élevé, il ne séra pas tenté de courir les hasards d'un commerce de contrebande pour obtenir des étrangers un moindre prix que des Français ; et, d'ailleurs, cette mesure n'étant que provisoire,* l'Assemblée pourra la lever au moment où elle croira pouvoir concilier l'intérêt du colon et celui de notre navigation, avec l'intérêt du peuple.
      Locuteur: Massey
      ...les cotons du Levant, parce que, venant de l'étranger, il était de l'intérêt général de leur laisser la faculté d'y passer en t...
      ...rmément à l'article 8 du décret du mois de juillet dernier.
      Votre comité a pensé que vous ne deviez pas comprendre dans cette prohibition les cotons du Levant, parce que, venant de l'étranger, il était de l'intérêt général de leur laisser la faculté d'y passer en transit, conformément à l'article 8 du décret du mois de juillet dernier.
      Locuteur: Massey
      Les représentants de commerce de Montpellier se plaignent d'un ancien us... Les représentants de commerce de Montpellier se plaignent d'un ancien usage qui permet à l'Espagne d'exporter, tous les ans, ae la France
      Locuteur: Massey
      30,000 bêtes à laine, et de ce que les Espagnols abusent de cette faculté, à laquelle ils donnent u...
      ...ents méridionaux : ils vous sollicitent de prohiber cet usage.
      30,000 bêtes à laine, et de ce que les Espagnols abusent de cette faculté, à laquelle ils donnent une extension qui dépeuple, disent-ils, les départements méridionaux : ils vous sollicitent de prohiber cet usage.
      Locuteur: Massey
      ...pagne pourrait acheter en France autant de bêtes à laine qu'elle en aurait besoin,...
      ...s étrangers, moyennant un droit modique de 5 sous par bête; mais ce qui ne lui est point échappé, c'est la quantité de laine qui sortirait ainsi en exemption ...
      ...ous reposant sur leurs intérêts du soin de conserver la laine des bêtes qu'ils ven...
      Votre comité a reconnu que quand cet usage n'existerait pas, l'Espagne pourrait acheter en France autant de bêtes à laine qu'elle en aurait besoin, puisque leur sortie est permise pour tous les pays étrangers, moyennant un droit modique de 5 sous par bête; mais ce qui ne lui est point échappé, c'est la quantité de laine qui sortirait ainsi en exemption du droit actuel, ou qui éviterait la prohibition qu'il vous propose, si la vente...
      ...avoi-sinent l'Espagne d'un débouché précieux que vous devez leur maintenir, en vous reposant sur leurs intérêts du soin de conserver la laine des bêtes qu'ils vendent.
      Locuteur: Massey
      - Divers négociants, fabricants de toiles peintes, sollicitent aussi la prohibition de la sortie des toiles de coton blanches ; ils observent que si e...
      ...mbre d'individus sont exposés à manquer de travail. Votre comité a pensé que cette...
      ... nuirait d'abord au commerce des toiles de coton blanches qui sortent de nos manufactures à destination de l'étranger, et qu'elle nuirait à un plu...
      ...in ; enfin, à la fabrication des toiles de coton et de celles fil et coton. Il a pensé, en sec...
      ...ropriété des armateurs pour le commerce de l'Inde, priverait aussi ces mêmes fabricants et négociants de recevoir de nouveaux assortiments de toiles de coton blanches des Indes, ou qu'elle le...
      ... d'entrée que doivent ces toiles venant de l'étranger, parce que nos armateurs, n'...
      ...angers, pour y faire leurs ventes, afin de pouvoir profiter dans les enchères de la concurrence des négociants français ...
      ...tifs, n'a pas cru devoir appuyer auprès de l'Assemblée nationale la demande de ces négociants, mais il espère que vous...
      ...s, en bornant la prohibition provisoire de sortie aux matières premières utiles à nos fabriques dénommées dans le projet de décret que j'ai l'honneur de vous présenter en son nom.
      - Divers négociants, fabricants de toiles peintes, sollicitent aussi la prohibition de la sortie des toiles de coton blanches ; ils observent que si elle n'est pas prononcée, un grand nombre d'individus sont exposés à manquer de travail. Votre comité a pensé que cette prohibition nuirait d'abord au commerce des toiles de coton blanches qui sortent de nos manufactures à destination de l'étranger, et qu'elle nuirait à un plus grand nombre d individus occupés au cardage et à la filature du coton, à la culture, à l'apprêt et à la filature du lin ; enfin, à la fabrication des toiles de coton et de celles fil et coton. Il a pensé, en second lieu, que cette prohibition, qui violerait la propriété des armateurs pour le commerce de l'Inde, priverait aussi ces mêmes fabricants et négociants de recevoir de nouveaux assortiments de toiles de coton blanches des Indes, ou qu'elle les exposerait à payer le droit d'entrée que doivent ces toiles venant de l'étranger, parce que nos armateurs, n'ayant plus à espérer pour acheteurs dans nos ports que des négociants français, ...
      ...aindraient la coalition, feraient arriver alors leurs navires dans des ports étrangers, pour y faire leurs ventes, afin de pouvoir profiter dans les enchères de la concurrence des négociants français et étrangers. Votre comité, d'après ces motifs, n'a pas cru devoir appuyer auprès de l'Assemblée nationale la demande de ces négociants, mais il espère que vous reconnaîtrez avec lui que tous les intérêts se trouveront suffisamment satisfaits et conciliés, en bornant la prohibition provisoire de sortie aux matières premières utiles à nos fabriques dénommées dans le projet de décret que j'ai l'honneur de vous présenter en son nom.
      Locuteur: Massey
      ...enserez sûrement aussi qu'il est urgent de prononcer, parce que, si vous différiez... Vous penserez sûrement aussi qu'il est urgent de prononcer, parce que, si vous différiez, les spéculateurs étrangers ou les capitalistes et les émigrés qui font passer ...
      Locuteur: Massey
      PROJET DE DÉCRET. PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Massey
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de commerce sur l'augmentation jdu [prix d... « L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de commerce sur l'augmentation jdu [prix des matières premières Servant à la fabrication, et sur leur exportation à l'étra...

      Séance du lundi 20 février 1792

      page 680
      Locuteur: Massey
      ...ée, et qu'il n'est pas moins nécessaire de retenir les autres matières premières utiles à nos manufactures; considérant qu'il est de sa sollicitude de prévenir les maux que causerait à la Fr...
      ...onserver à tous les citoyens les moyens de gagner de quoi fournir à leurs besoins et priver les ennemis de la chose publique de la faculté de faire passer à l'étranger, en matières premières, l'importance de leurs capitaux, décrète qu'il y a urgen...
      des soies est déjà prohibée, et qu'il n'est pas moins nécessaire de retenir les autres matières premières utiles à nos manufactures; considérant qu'il est de sa sollicitude de prévenir les maux que causerait à la France la disette desdites matières, si leur exportation continuait plus longtemps à être libre, qu'elle doit conserver à tous les citoyens les moyens de gagner de quoi fournir à leurs besoins et priver les ennemis de la chose publique de la faculté de faire passer à l'étranger, en matières premières, l'importance de leurs capitaux, décrète qu'il y a urgence, et après avoir préalablement décrété l'urgence, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Massey
      ...ine des colonies françaises, des laines de France, filées où non filées, des chanv...
      ... des gommes du Sénégal et des retailles de peau et ae parchemins, est provisoireme...
      . La sortie du royaume, par mer ou parterre, des cotons en laine des colonies françaises, des laines de France, filées où non filées, des chanvres crus, tayés ou apprêtés, des cuirs en vert ou salés et en vert, des gommes du Sénégal et des retailles de peau et ae parchemins, est provisoirement défendue.
      Locuteur: Massey
      « Art. 2. Toute personne qui tentera de faire sortir par mer ou par terre les m...
      ...ra les peines prononcées par le titre V de la loi sur les douanes nationales. »
      « Art. 2. Toute personne qui tentera de faire sortir par mer ou par terre les matières premières, dénommées ci-dessus, encourra les peines prononcées par le titre V de la loi sur les douanes nationales. »
      Locuteur: Massey
      ...ne l'impression du rapport et du projet de décret et renvoie |à la commission cent...
      ... discussion soit mise à l'ordre du jour de mercredi.)
      (L'Assemblée ordonne l'impression du rapport et du projet de décret et renvoie |à la commission centrale pour que la discussion soit mise à l'ordre du jour de mercredi.)
      Locuteur: Massey
      ...rapporteur. Après vous avoir entretenus de la prohibition à la sortie des matières premières, j'aurais à vous proposer de prononcer l'exemption du droit de 20 0/0 à rentrée sur les fils de chèvre venant en France directement du Levant, et du droit de 36 livres le quintal sur les laines filées venant de Saxe. Cette faveur est sollicitée par l...
      ...icipaux et les négociants et fabricants de la ville d'Amiens, qui seule emploie ces deux sortes de fils ; mais leur pétition ne m'ayant ét...
      ...t n'ayant pu en conférer avec le comité de commerce, je demande que ce comité soit chargé de vous rendre compte de cette pétition la semaine prochaine.
      , rapporteur. Après vous avoir entretenus de la prohibition à la sortie des matières premières, j'aurais à vous proposer de prononcer l'exemption du droit de 20 0/0 à rentrée sur les fils de chèvre venant en France directement du Levant, et du droit de 36 livres le quintal sur les laines filées venant de Saxe. Cette faveur est sollicitée par les officiers municipaux et les négociants et fabricants de la ville d'Amiens, qui seule emploie ces deux sortes de fils ; mais leur pétition ne m'ayant été remise qu'hier, et n'ayant pu en conférer avec le comité de commerce, je demande que ce comité soit chargé de vous rendre compte de cette pétition la semaine prochaine.
      Locuteur: Massey
      (L'Assemblée décrète le renvoi de cette proposition au comité de commerce.) (L'Assemblée décrète le renvoi de cette proposition au comité de commerce.)
      Locuteur: Charlier
      ... secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. Tarbé, ministre des contributions pu... , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M. Tarbé, ministre des contributions publiques, qui fait passer à l'Assemblée les trois états hebdomadaires relatifs à ...
      Locuteur: Charlier
      « J'ai l'honneur de mettre sous les yeux de l'Assemblée nationale les trois états h... « J'ai l'honneur de mettre sous les yeux de l'Assemblée nationale les trois états hebdomadaires, relatifs à la fabrication des monnaies.
      Locuteur: Charlier
      « Le premier de ces états fait connaître que la fabrication des espèces de cuivre et de métal de cloche s'élevait, au 12 février, à la somme de 5,631,506 1.15 s. que, suivant les bord... « Le premier de ces états fait connaître que la fabrication des espèces de cuivre et de métal de cloche s'élevait, au 12 février, à la somme de 5,631,506 1.15 s. que, suivant les bordereaux
      Locuteur: Charlier
      arrêtés dans le cours de la semaine dernière, il en a été fabriq...
      ... 2 s. et qu'ainsi la fabrication totale de ces mêmes monnaies est aujourd'hui, 20 février, de 5,664,623 1. 17 s.
      arrêtés dans le cours de la semaine dernière, il en a été fabriqué pour 33,117 1. 2 s. et qu'ainsi la fabrication totale de ces mêmes monnaies est aujourd'hui, 20 février, de 5,664,623 1. 17 s.
      Locuteur: Charlier
      « Le second état de situation fait connaître que la quantit...
      ...els des monnaies, à la même époque, est de 207,850 livres, et celle du métal des c...
      « Le second état de situation fait connaître que la quantité des vieux cuivres et bronzes des églises et communautés supprimées, envoyée aux hôtels des monnaies, à la même époque, est de 207,850 livres, et celle du métal des cloches, déjà transportées aux mêmes hôtels, 2,442,348 livres.
      Locuteur: Charlier
      ...été fabriqué, au 12 février, en espèces de 30 et 15 sols la somme de 10,814,824 1. 15 s. La fabrication de la semaine dernière a été de 1,200,170 1. 5 s. Ainsi, le total de cette fabrication, au 20 de ce mois, est de 12,014,995 livres. » « Enfin, il résulte du troisième état, qu'il avait été fabriqué, au 12 février, en espèces de 30 et 15 sols la somme de 10,814,824 1. 15 s. La fabrication de la semaine dernière a été de 1,200,170 1. 5 s. Ainsi, le total de cette fabrication, au 20 de ce mois, est de 12,014,995 livres. »
      Locuteur: Charlier
      ... état, qu'il y a pour 12,014.995 livres de pièces de 30 et de 15 sols, fabriquées à l'époque du 20 de ce mois. L'Assemblée ne croirait-elle pas intéressant de connaître la destination de cette monnaie? On ne voit pas pour ains...
      ...ert pour le prêt des troupes : au moyen de quoi, je croirais qu'à côté du borderea...
      ...roupes. Il devient infiniment important de savoir si la totalité de ce qui peut revenir au soldat, se trouv...
      ... ces états présentés par le ministre des contributions. Nous voyons, d'après cet état, qu'il y a pour 12,014.995 livres de pièces de 30 et de 15 sols, fabriquées à l'époque du 20 de ce mois. L'Assemblée ne croirait-elle pas intéressant de connaître la destination de cette monnaie? On ne voit pas pour ainsi dire, un patard dans la circulation; c'est pour le prêt des troupes, dit-on, que cette monnaie est employée. Eh bien ! il faut qu'on sache si réellement elle sert pour le prêt des troupes : au moyen de quoi, je croirais qu'à côté du bordereau dont les ministres vous donnent, chaque semaine, l'état, il serait possiblé qu...
      ...après lesquelles on tire ces monnaies du Trésor public pour servir au prêt des troupes. Il devient infiniment important de savoir si la totalité de ce qui peut revenir au soldat, se trouve être prise sur la monnaie fabriquée.
      Locuteur: Dorizy
      ...ésente ensuite qu'il serait impolitique de faire venir des départements à Paris, les pièces de 15 et 30 sols, parce que la trésorerie ...
      ... une opération qu'on appelle revirement de partie.
      ... au ministre, puisqu'ils doivent être remis par la trésorerie nationale. Je représente ensuite qu'il serait impolitique de faire venir des départements à Paris, les pièces de 15 et 30 sols, parce que la trésorerie nationale . en dispose pour les troupes par une opération qu'on appelle revirement de partie.
      Locuteur: Charlier
      ...s. Il faut connaître en détail l'emploi de l'argent porté sur les états de dépenses distribués par la trésorerie. Les soldats ne retirent rien de leur solde en argent, puisqu'elle leur ... ...ous parviennent régulièrement tous les mois, mais ils ne sont pas assez détaillés. Il faut connaître en détail l'emploi de l'argent porté sur les états de dépenses distribués par la trésorerie. Les soldats ne retirent rien de leur solde en argent, puisqu'elle leur est payée en pain et en viande.
      Locuteur: Mouysset
      ...conomiser autant qu'on peut ; le comité de la trésorerie ne peut-il pas se faire r... ...eurs, je crois que, dans les circonstances où nous nous trouvons, il est bon d'économiser autant qu'on peut ; le comité de la trésorerie ne peut-il pas se faire remettre les états détaillés, ne peut-il pas les examiner, chaque membre ne peut-...

      Séance du lundi 20 février 1792

      page 681
      Locuteur: Delcher
      Deux députés extraordinaires de la commune de Marseille sont admis à la barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : Législateurs, la Constitution est en péril dans le département des Bouches-du-Rhône. La commune de Marseille nous a chargés de déposer dans vos mains, la preuve des c...
      ...es circonstances, qu'if soit nécessaire de déployer la force des armes, législateu...
      ...hocéens. Tout leur.sang appartient à la Constitution. Ils ont juré de mourir pour la liberté ; jamais l'escla...
      Deux députés extraordinaires de la commune de Marseille sont admis à la barre. L'orateur de la députation s'exprime ainsi : Législateurs, la Constitution est en péril dans le département des Bouches-du-Rhône. La commune de Marseille nous a chargés de déposer dans vos mains, la preuve des complots qui se trament. Lorsque vous aurez prononcé, si tel est le malheur des circonstances, qu'if soit nécessaire de déployer la force des armes, législateurs, comptez sur le civisme des Phocéens. Tout leur.sang appartient à la Constitution. Ils ont juré de mourir pour la liberté ; jamais l'esclavage ne*s'établira dans une ville fondée par des hommes qui l'avaient en horreur...
      Locuteur: Caminet
      ...sans exception quelconque, soienttenues de donner un état détaillé du numéraire et... ... demande donc que toutes les caisses nationales, tant en recette qu'en dépense, sans exception quelconque, soienttenues de donner un état détaillé du numéraire et des assignats qu'elles reçoivent et distribuent, et que la surveillance en soit...
      Locuteur: Aubert-Dubayet
      ...mblée ; M. Cambon arriva avec un paquet de pièces énormes, dans lesquelles les commissaires de la trésorerie rendaient un compte très ... Déjà la même inquiétude, sans doute très légitime, s'èst manifestée à l'Assemblée ; M. Cambon arriva avec un paquet de pièces énormes, dans lesquelles les commissaires de la trésorerie rendaient un compte très détaillé du numéraire fabriqué.
      Locuteur: Dorizy
      ...le exige qu'il lui soit fait un rapport de tout ce qui se pratique dans différente...
      ...blée à l'ordre du jour, que les comités de l'ordinaire et de l'extraordinaire des finances et le com...
      ...t un rapport général qui vous instruira de la manière dont sort l'argent des hôtels des monnaies, pour entrer dans les caissés de la trésorerie nationale, de la manière dont il sort de la trésorerie nationale pour entrer dan...
      ...es différents payements. C'est le moyen de faire cesser les inquiétudes et de parvenir à un ensemble, ce que vous ne ...
      La motion qui s'est faite dans l'Assemblée nationale exige qu'il lui soit fait un rapport de tout ce qui se pratique dans différentes caisses. Je demande, Messieurs, pour terminer et ramener l'Assemblée à l'ordre du jour, que les comités de l'ordinaire et de l'extraordinaire des finances et le comité des assignats et monnaies vous fassent un rapport général qui vous instruira de la manière dont sort l'argent des hôtels des monnaies, pour entrer dans les caissés de la trésorerie nationale, de la manière dont il sort de la trésorerie nationale pour entrer dans les caisses des différents payements. C'est le moyen de faire cesser les inquiétudes et de parvenir à un ensemble, ce que vous ne pourrez jamais obtenir par des états partiels.
      Locuteur: Lecointre
      ...el département, nous serons dans le cas de vérifier les fraudes qui se commettent journellement au préjudice de la nation, au préjudice des troupes mêm...
      ...t j'en ai la preuve, que les bataillons de garde nationale volontaire ne sont pas ...
      ...arts en argent. J'appuie la proposition de M. Charlier, et je demande en outre qu'on s'occupe de faire cesser cette inégalité de distribution.
      ...iels, lorsque nous- saurons que telle somme a été employée a payer dans tel ou tel département, nous serons dans le cas de vérifier les fraudes qui se commettent journellement au préjudice de la nation, au préjudice des troupes mêmes; car je vous affirme, et j'en ai la preuve, que les bataillons de garde nationale volontaire ne sont pas payés uniformément en argent. Les uns reçoivent un quart et les autres la moitié ; d'autres enfin les trois quarts en argent. J'appuie la proposition de M. Charlier, et je demande en outre qu'on s'occupe de faire cesser cette inégalité de distribution.
      Locuteur: Boisrot-de-Lacour
      Je combats la proposition de M. Dorizy. Sans doute, vos trois comité...
      ... ne se doute pas qu'il est une infinité de circonstances où la Trésorerie national...
      ... Quant à moi, je contracte l'engagement de prouver, avant 15 jours, que le dernier...
      ...emblée nationale, n'a eu pour objet que de faire employer 30 commis qui sont inuti...
      Je combats la proposition de M. Dorizy. Sans doute, vos trois comités savent comment les choses se passent à la trésorerie nationale; mais l'Assemblée ne se doute pas qu'il est une infinité de circonstances où la Trésorerie nationale n'exécute pas vos décrets. Quand vos comités vous auront fait un rapport, vous ne saurez que ce qu'ils voudront vous dire. Quant à moi, je contracte l'engagement de prouver, avant 15 jours, que le dernier bureau qu'on vous a fait décréter pour l'Assemblée nationale, n'a eu pour objet que de faire employer 30 commis qui sont inutiles.
      Locuteur: Boisrot-de-Lacour
      ... décrète que les receveurs seront tenus de porter, sur un registre séparé, le tableau des ordonnances qu ils sont obligés de donner aux payeurs. Un membre: Je demande que l'Assemblée décrète que les receveurs seront tenus de porter, sur un registre séparé, le tableau des ordonnances qu ils sont obligés de donner aux payeurs.
      Locuteur: Lacuée
      Je demande la priorité pour la motion de M. Dorizy et que la discussion soit fer... Je demande la priorité pour la motion de M. Dorizy et que la discussion soit fermée.
      Locuteur: Delcher