Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-082 hits on 1789-094 hits on 1789-103 hits on 1789-111 hits on 1789-121 hits on 1790-010 hits on 1790-022 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-053 hits on 1790-064 hits on 1790-071 hits on 1790-081 hits on 1790-090 hits on 1790-102 hits on 1790-111 hits on 1790-121 hits on 1791-010 hits on 1791-023 hits on 1791-032 hits on 1791-045 hits on 1791-050 hits on 1791-063 hits on 1791-076 hits on 1791-083 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-081 hits on 1792-090 hits on 1792-104 hits on 1792-110 hits on 1792-122 hits on 1793-010 hits on 1793-022 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 23 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 2 résultats
    • Séance du mardi 4 août 1789

      - search term matches: (5)

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 339
      Locuteur: Le Président
      a proposé ensuite de reprendre la discussion sur la déclaration de droits, dont il a été présenté plusieurs plans pour être mis en tête de la Constitution. a proposé ensuite de reprendre la discussion sur la déclaration de droits, dont il a été présenté plusieurs plans pour être mis en tête de la Constitution.
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs orateurs prennent la parole et sont interrompus par les cris... Plusieurs orateurs prennent la parole et sont interrompus par les cris redoublés; aux voix% aux voix !
      ...les titres d'un grand nombre d'adresses de villes, et notamment des officiers municipaux de Buzançais, du bailliage de Viilers-Cotterets, des citoyens d'Annonay de Blave, de Loudun, de Saint-Claude, de Sois-sons, a'Agen, d'Auxerre, de la paroisse de Lys, d'Epernay, de Narbonne, d'Agde, de Nyon en Dauphiné ; de Saint-Sever, de lloanne et Coteau de Beaujolais, de Cambrai, de Castres, avec 800 signatures, de Blois, de Toulon-sur-Arroux, de Caen,. des consuls de Soissons, de Saint-Jean de Gardionningue en Languedoc, de Castelnau-dary, d'Arnai-Ie-Duc, de Boulogne-sur-Mer, de Dinan en Bretagne, de Rhodez, de Lusignan, de Cluny, de Bourbon-l'ArchambauIt, des gentilshommes de Bresse, de ceux de la Basse-Marche, suivant un procès-verbal ...
      ... -fiers, il s'est trouvé un ouvrage sur la presse, des écrits offerts à l'Assemblée par M. l'abbé de Lubersac, et autres.
      MM. les secrétaires ont lu les titres d'un grand nombre d'adresses de villes, et notamment des officiers municipaux de Buzançais, du bailliage de Viilers-Cotterets, des citoyens d'Annonay de Blave, de Loudun, de Saint-Claude, de Sois-sons, a'Agen, d'Auxerre, de la paroisse de Lys, d'Epernay, de Narbonne, d'Agde, de Nyon en Dauphiné ; de Saint-Sever, de lloanne et Coteau de Beaujolais, de Cambrai, de Castres, avec 800 signatures, de Blois, de Toulon-sur-Arroux, de Caen,. des consuls de Soissons, de Saint-Jean de Gardionningue en Languedoc, de Castelnau-dary, d'Arnai-Ie-Duc, de Boulogne-sur-Mer, de Dinan en Bretagne, de Rhodez, de Lusignan, de Cluny, de Bourbon-l'ArchambauIt, des gentilshommes de Bresse, de ceux de la Basse-Marche, suivant un procès-verbal en forme, et une lettre y annexée. Parmi les lettres et mémoires particu -fiers, il s'est trouvé un ouvrage sur la presse, des écrits offerts à l'Assemblée par M. l'abbé de Lubersac, et autres.
      On a lu les pouvoirs de M. le marquis Duhart, député du pays de Soulle : ces pouvoirs ont été approuvés, d'après la vérification qui en avait été faite au ... On a lu les pouvoirs de M. le marquis Duhart, député du pays de Soulle : ces pouvoirs ont été approuvés, d'après la vérification qui en avait été faite au comité le 25 juillet.
      PRÉSIDENCE DE M. CHAPELIER (1). PRÉSIDENCE DE M. CHAPELIER (1).
      La séance a été ouverte à 9 heures du mati... La séance a été ouverte à 9 heures du matin.

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 340
      Locuteur: Dupont
      , député de Bigorre. Le projet de faire une constitution est vaste, sans ...
      ...pour l'exécuter, sont-ce des talents ou de la sagesse qu'on exige de nous? Etablissons et fixons d'abord les devoirs de l'homme; car à qui donnerons-nous des l...
      ...cte social? Préférons le doux sentiment de faire le bien, à la vanité de nous faire admirer; que la postérité nous rende justice, et que, parmi tous les litres dont les représentants de la nation auraient pu s'honorer, ils n'ambitionnent et ne cherchent à mériter que celui de sage. Pour cela, commençons par faire une déclaration des droits et des devoirs de l'homme, afin qu'au moment qu'il pourra...
      ...t les bornes qu'il doit y mettre. Alors la déclaration des droits présentera beauc...
      ... un danger. L'homme est porté à obéir à la loi, quand il en connaît les motifs; il...
      ...ce à son intelligence: et l'observation de la loi ne lui coûte rien, quand il croit t...
      , député de Bigorre. Le projet de faire une constitution est vaste, sans doute ; mais, pour l'exécuter, sont-ce des talents ou de la sagesse qu'on exige de nous? Etablissons et fixons d'abord les devoirs de l'homme; car à qui donnerons-nous des lois, lorsque l'esprit si naturel d'indépeudance aura exalté tous les esprits, et rompu les liens qui entretiennent le pacte social? Préférons le doux sentiment de faire le bien, à la vanité de nous faire admirer; que la postérité nous rende justice, et que, parmi tous les litres dont les représentants de la nation auraient pu s'honorer, ils n'ambitionnent et ne cherchent à mériter que celui de sage. Pour cela, commençons par faire une déclaration des droits et des devoirs de l'homme, afin qu'au moment qu'il pourra les connaître, il sache l'usage qu'il doit en faire, et les bornes qu'il doit y mettre. Alors la déclaration des droits présentera beaucoup d'avantages, et pas un danger. L'homme est porté à obéir à la loi, quand il en connaît les motifs; il soumet volontiers sa force à son intelligence: et l'observation de la loi ne lui coûte rien, quand il croit trouver son bonheur dans l'obéissance.
      Locuteur: Dupont
      ...nstitution à un des plus grands empires de l'univers ; vous voulez montrer cette divinité tutélaire, aux pieds de laquelle les habitants de la France viennent déposer leurs craintes ... M***, curé. Vous allez enfin préparer une nouvelle constitution à un des plus grands empires de l'univers ; vous voulez montrer cette divinité tutélaire, aux pieds de laquelle les habitants de la France viennent déposer leurs craintes et leurs alarmes ; vous leur direz : voilà votre Dieu, adorez-le.
      Locuteur: Dupont
      (L'orateur est obligé de faire le sacrifice de quelques phrases de ce genre pour en venir à la question.) (L'orateur est obligé de faire le sacrifice de quelques phrases de ce genre pour en venir à la question.)
      Locuteur: Dupont
      Après avoir ~parlé du besoin impérieux de faire la Constitution promptement, il ajoute: En effet, serait-il nécessaire de faire des lois pour ceux qui ne les acc...
      ...subordina-tion agite toutes les classes de citoyens. Pour éviter tous ces inconvénients, hâtons-nous de travailler à la Constitution et d'en poser les premiers...
      Après avoir ~parlé du besoin impérieux de faire la Constitution promptement, il ajoute: En effet, serait-il nécessaire de faire des lois pour ceux qui ne les accepteront pas? L'esprit ci'insubordina-tion agite toutes les classes de citoyens. Pour éviter tous ces inconvénients, hâtons-nous de travailler à la Constitution et d'en poser les premiers principes. Ils sont dans nos cahiers ; ils sont dans nos tètes.
      Locuteur: Dupont
      ...nos cahiers, nous devons remplir le vœu de nos concitoyens, nous soumettre à la volonté impérieuse dont nous sommes les... Dans nos cahiers, nous devons remplir le vœu de nos concitoyens, nous soumettre à la volonté impérieuse dont nous sommes les dépositaires.
      Locuteur: Dupont
      ... parce que chacun de.nous est comptable de sa pensée à l'Assemblée"; que si donc il conçoit une bonne idée, il la doit communiquer. Dans nos têtes, parce que chacun de.nous est comptable de sa pensée à l'Assemblée"; que si donc il conçoit une bonne idée, il la doit communiquer.
      Locuteur: Dupont
      ...'est d'après cela que l'on doit rédiger la déclaration des droits. Elle a été si d...
      ... et contre, que je ne me permettrai pas de la discuter. Que I'oli ne pense pas que le...
      ...s sont trop instruits pour se dispenser de faire la déclaration. C'est souvent sur les peup...
      ... presque servi qu'à consoler les hommes de l'esclavage.
      C'est d'après cela que l'on doit rédiger la déclaration des droits. Elle a été si débattue pour et contre, que je ne me permettrai pas de la discuter. Que I'oli ne pense pas que lea lumières sont trop grandes, que les hommes sont trop instruits pour se dispenser de faire la déclaration. C'est souvent sur les peuples les plus instruits que le despotisme règne avec plus d'empire. Que l'on jette un coup d'œil sur l'histoire; les sciences n'ont presque servi qu'à consoler les hommes de l'esclavage.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      La Constitution sera-t-elle précédée d'une déclaration des droits de l'homme et du citoyen? Ce sont les vœux de nos commettants, et la nécessité nous en fait une loi. La Constitution sera-t-elle précédée d'une déclaration des droits de l'homme et du citoyen? Ce sont les vœux de nos commettants, et la nécessité nous en fait une loi.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      La constitution d'un pays est le mode des ... La constitution d'un pays est le mode des lois qui gouvernent les hommes.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      ...apports intimes. 11 est donc nécessaire de les rappeler; mais ce n'est pas des lois propres à tous les pays qu'il faut ici. La constitution d'un empire aussi vaste, aussi étendu, exige plus de combinaisons. ...établir ces lois, il faut développer les principes avec lesquels elles ont des rapports intimes. 11 est donc nécessaire de les rappeler; mais ce n'est pas des lois propres à tous les pays qu'il faut ici. La constitution d'un empire aussi vaste, aussi étendu, exige plus de combinaisons.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      ...mmense doivent prendre en considération la différence des mœurs et des usages, qui... ...n pays ne sont pas applicables à tel autre. Les législateurs d'un peuple aussi immense doivent prendre en considération la différence des mœurs et des usages, qui varient comme les climats et les productions des pays.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      Le but de nos travaux est de rendre la nation heureuse sans doute. Nous avons de grandes difficultés, de grands obstacles à surmonter; les relat... Le but de nos travaux est de rendre la nation heureuse sans doute. Nous avons de grandes difficultés, de grands obstacles à surmonter; les relations des lois embrassent bien des objets.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      ...'arrêter; c'est l'intérêt des habitants de la campagne ; ce sont les plus nombreux et...
      ...intérêts ; ils nous abandonnent le soin de faire des lois.
      11 est une grande considération à laquelle on doit s'arrêter; c'est l'intérêt des habitants de la campagne ; ce sont les plus nombreux et les plus utiles ; ils s'en rapportent à nous sur leurs intérêts ; ils nous abandonnent le soin de faire des lois.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      Ce n'est cependant pas que je regarde la déclaration des droits comme inutile; moi-même je la crois très-nécessaire. Mais j'aurais dé...
      ...ière plus simple, moins compliquée et à la portée de tout le monde; j'aurais encore désiré q...
      Ce n'est cependant pas que je regarde la déclaration des droits comme inutile; moi-même je la crois très-nécessaire. Mais j'aurais désiré que ceux qui nous l'on présentée l'eussent fait d'une manière plus simple, moins compliquée et à la portée de tout le monde; j'aurais encore désiré qu'elle fût présentée dans une forme moins didactique.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      Législateurs de ce vaste empire, réfléchissez que vous devez faire le bonheur de vingt-quatre millions d'hommes; que votre premier devoir est de faire tout ce qui peut le leur procurer...
      ...enant à l'homme quels sont ses droits,, de lui apprendre aussi ses devoirs, de lui en montrer aussi la chaîne ; dites-lui que, le premier ou l...
      ...anneau en étant séparé, sa longueur est la même.
      Législateurs de ce vaste empire, réfléchissez que vous devez faire le bonheur de vingt-quatre millions d'hommes; que votre premier devoir est de faire tout ce qui peut le leur procurer. Surtout n'oubliez pas, en apprenant à l'homme quels sont ses droits,, de lui apprendre aussi ses devoirs, de lui en montrer aussi la chaîne ; dites-lui que, le premier ou le dernier anneau en étant séparé, sa longueur est la même.
      Locuteur: L'abbé Grégoire
      . L'on vous propose de mettre à la tête de votre constitution une déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Un pareil ouvrage est digne de vous ; mais il ne serait qu'imparfait s... . L'on vous propose de mettre à la tête de votre constitution une déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Un pareil ouvrage est digne de vous ; mais il ne serait qu'imparfait si cette déclaration n'était pas aussi celle des devoirs.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      ...e ne devais à mes commettants le tribut de toutes mes pensées, je ne me serais pas permis de suspendre davantage votre délibération. ... je n'étais rassuré par l'indulgence que vous m'avez accordée jusqu'ici, et si je ne devais à mes commettants le tribut de toutes mes pensées, je ne me serais pas permis de suspendre davantage votre délibération.
      Locuteur: Le marquis de Sillery
      Je me permettrai donc de vous adresser cette réflexion-ci : que ... Je me permettrai donc de vous adresser cette réflexion-ci : que ce n'est pas un ouvrage profond, un ouvrage philosophique qu'il faut leur présen...
      Locuteur: L'abbé Grégoire
      ...parler des uns sans parler des autres ; de même qu'ils ne peuvent exister l'un san... ...s droits et les devoirs sont corrélatifs ; ils sont en parallèle ; l'on ne peut parler des uns sans parler des autres ; de même qu'ils ne peuvent exister l'un sans l'autre, ils présentent des idées qui les embrassent tous deux. C'est une acti...
      Locuteur: L'abbé Grégoire
      ...evoirs. Il est principalement essentiel de faire une déclaration des devoirs pour retenir les hommes dans les limites de leurs droits ; on est toujours porté à ... On ne peut uonc présenter une déclaration des droits sans en présenter une des devoirs. Il est principalement essentiel de faire une déclaration des devoirs pour retenir les hommes dans les limites de leurs droits ; on est toujours porté à les exercer avec empire, toujours prêt h les étendre;

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 341
      Locuteur: L'abbé Grégoire
      Beaucoup ont soutenu la thèse contraire ; beaucoup ont dit qu'il était inutile de parler spécialement des devoirs, puisqu...
      ...qu'il existe des droits. Je ne suis pas de leur avis, et je crois que la déclaration des droits est inséparable de celle des devoirs.
      Beaucoup ont soutenu la thèse contraire ; beaucoup ont dit qu'il était inutile de parler spécialement des devoirs, puisque l'on ne pouvait exister qu'autant qu'il existe des droits. Je ne suis pas de leur avis, et je crois que la déclaration des droits est inséparable de celle des devoirs.
      Locuteur: De Clermont-Lodève
      ...rait peut-être détailler, dans le corps de la déclaration, quelques-uns de ces devoirs ; mais je penserais que le ...
      ... du citoyen, et non des devoirs. Ce mot de citoyen annonce une corrélation avec le...
      On pourrait peut-être détailler, dans le corps de la déclaration, quelques-uns de ces devoirs ; mais je penserais que le titre seulement doit annoncer une déclaration des droits du citoyen, et non des devoirs. Ce mot de citoyen annonce une corrélation avec les autres citoyens, et cette corrélation engendre les devoirs.
      Locuteur: De Clermont-Lodève
      ...nt que les droits, il serait impossible de les fixer, de les déterminer tous : et des gens peu instruits pourraient croire qu'il n'existe de devoirs que ceux qui seraient insérés dans la déclaration. Mais ces devoirs étant indéfinis, se multipliant autant que les droits, il serait impossible de les fixer, de les déterminer tous : et des gens peu instruits pourraient croire qu'il n'existe de devoirs que ceux qui seraient insérés dans la déclaration.
      Locuteur: De Clermont-Lodève
      ...ateurs absents ont perdu leur tour pour la parole ; d'autres ont voulu prendre leur place ; mais des cris répétés de tous les côtés de l'Assemblée : Aux voix, aux voix ! étouffent la parole de ceux qui veulent parler. Quelques orateurs absents ont perdu leur tour pour la parole ; d'autres ont voulu prendre leur place ; mais des cris répétés de tous les côtés de l'Assemblée : Aux voix, aux voix ! étouffent la parole de ceux qui veulent parler.
      Locuteur: Camus
      ...algré les cris et ie tumulte. Un moment de calme et de silence lui permet de se faire entendre pour soumettre un amendement. Il propose d'ajouter le mot devoirs à la déclaration des droits, et il présente ainsi la question suivante : se lève, malgré les cris et ie tumulte. Un moment de calme et de silence lui permet de se faire entendre pour soumettre un amendement. Il propose d'ajouter le mot devoirs à la déclaration des droits, et il présente ainsi la question suivante :
      Locuteur: Camus
      M. l'évêque de Chartres annonce qu'il veut la parole. Il a beaucoup de peine à se faire entendre; enfin on lui... M. l'évêque de Chartres annonce qu'il veut la parole. Il a beaucoup de peine à se faire entendre; enfin on lui accorde le silence.
      Locuteur: De Lubersae
      , évêque de Chartres. S'il faut une déclaration des...
      ...me et l'orgueil. L'expression flatteuse de droits doit être adroitement ménagée ; on devrait la faire accompagner de celle de devoirs, qui lui servirait de correctif. 11 conviendrait qu'il y eût à la tête de cet ouvrage quelques idées religieuses noblement exprimées. La religion ne doit pas, il est vrai, être...
      ...dit vivement. On écoute avec calme dans la partie opposée.)
      , évêque de Chartres. S'il faut une déclaration des droits, il y a un écueil à éviter. On court risque d'éveiller l'égoïsme et l'orgueil. L'expression flatteuse de droits doit être adroitement ménagée ; on devrait la faire accompagner de celle de devoirs, qui lui servirait de correctif. 11 conviendrait qu'il y eût à la tête de cet ouvrage quelques idées religieuses noblement exprimées. La religion ne doit pas, il est vrai, être comprise dans les lois politiques ; mais elle ne doit pas y être étrangère. (Le côté du clergé applaudit vivement. On écoute avec calme dans la partie opposée.)
      Locuteur: De Lubersae
      ...lusieurs membres parlent pour et contre la proposition de M. Camus. Plusieurs membres parlent pour et contre la proposition de M. Camus.
      Locuteur: Le Président
      met aux voix la proposition de M. Camus, comme amendement à la question principale. met aux voix la proposition de M. Camus, comme amendement à la question principale.
      Locuteur: Le Président
      ...ppel nominal. L'amendement est rejeté à la majorité de 570 voix contre 433. fait l'appel nominal. L'amendement est rejeté à la majorité de 570 voix contre 433.
      Locuteur: Le Président
      ...l'Assemblée d'une note que le Roi vient de lui envoyer avec une lettre d'envoi. Il fait lecture de la lettre et de la note. fait part à l'Assemblée d'une note que le Roi vient de lui envoyer avec une lettre d'envoi. Il fait lecture de la lettre et de la note.
      Locuteur: Le Président
      ...ois, Messieurs, répondre aux sentiments de confiance qui doivent régner entre nous, en vous faisant part directement de la manière dont je viens de remplir les places vacantes dans mon mi... « Je crois, Messieurs, répondre aux sentiments de confiance qui doivent régner entre nous, en vous faisant part directement de la manière dont je viens de remplir les places vacantes dans mon ministère.
      Locuteur: Le Président
      « Je donne les sceaux à M. l'archevêque de Bordeaux (Champion de Cicé) ; la feuille des bénéfices à M. l'archevêque de Vienne (Le Franc de Pompignan); le département de la guerre à M. de la Tour-du-Pin-Paulin, et j'appelle dans mon conseil M. le maréchal de Beauveau. « Je donne les sceaux à M. l'archevêque de Bordeaux (Champion de Cicé) ; la feuille des bénéfices à M. l'archevêque de Vienne (Le Franc de Pompignan); le département de la guerre à M. de la Tour-du-Pin-Paulin, et j'appelle dans mon conseil M. le maréchal de Beauveau.
      Locuteur: Le Président
      De nombreux applaudissements retentissent dans la salie. De nombreux applaudissements retentissent dans la salie.
      Locuteur: Le Président
      L'Assemblée, sur la proposition de plusieurs de ses membres, vote unanimement une adresse de remereîment au Roi sur la marque de confiance qu'il vient de donner à l'Assemblée nationale. L'Assemblée, sur la proposition de plusieurs de ses membres, vote unanimement une adresse de remereîment au Roi sur la marque de confiance qu'il vient de donner à l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Le Président
      On revient à la discussion. La question est posée; et, presque à l'unanimité, l'Assemblée décrète que la Constitution sera précédée de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. On revient à la discussion. La question est posée; et, presque à l'unanimité, l'Assemblée décrète que la Constitution sera précédée de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen.
      Locuteur: D'Avaray
      4° il doit contribuer, dans la proportion de ses propriétés, de quelque nature qu'elles soient, aux frais nécessaires à la défense de l'Etat et à la tranquillité qu'un bon gouvernement lui... 4° il doit contribuer, dans la proportion de ses propriétés, de quelque nature qu'elles soient, aux frais nécessaires à la défense de l'Etat et à la tranquillité qu'un bon gouvernement lui assure.
      Locuteur: Le Président
      La première est celle des six corps du commerce de la ville de Paris qui viennent présenter à l'Assemb... La première est celle des six corps du commerce de la ville de Paris qui viennent présenter à l'Assemblée leurs respects et leurs hommages.
      Locuteur: De Clermont-Lodève
      . Je n'ai qu'un mot à dire sur la question incidente : chaque homme, ayant le même droit à la liberté et à la propriété, a des droits incontestables,...
      ... des devoirs qui le forcent à respecter la liberté et la propriété d'autrui. Ces devoirs naissen...
      . Je n'ai qu'un mot à dire sur la question incidente : chaque homme, ayant le même droit à la liberté et à la propriété, a des droits incontestables, comme il a aussi des devoirs qui le forcent à respecter la liberté et la propriété d'autrui. Ces devoirs naissent naturellement des droits du citoyen.
      Locuteur: Camus
      ...e déclaration des droits et des devoirs de l'homme et du citoyen ? Fera-t-on ou ne fera-t-on pas une déclaration des droits et des devoirs de l'homme et du citoyen ?
      Locuteur: Camus
      La salle retentit tout à coup d'applaudiss... La salle retentit tout à coup d'applaudissements partis du côté du clergé.
      Locuteur: De Lubersae
      (De toutes parts on crie aux voix. — Les or... (De toutes parts on crie aux voix. — Les orateurs ne peuvent plus se faire eutendre.)
      Locuteur: Le Président
      Lettre du Roi au président de VAssemblée nationale. Lettre du Roi au président de VAssemblée nationale.
      Locuteur: Le Président
      ...e note que, comme président, vous lirez de ma part à l'Assemblée nationale. « Je vous envoie, Monsieur, une note que, comme président, vous lirez de ma part à l'Assemblée nationale.
      Locuteur: Le Président
      ...e désir que j'ai d'entretenir avec elle la plus constante et ia plus amicale harmo... « Les choix que jfe fais dans votre Assemblée n\ême vous annoncent le désir que j'ai d'entretenir avec elle la plus constante et ia plus amicale harmonie.
      Locuteur: Le Président
      L'adresse est renvoyée au comité de rédaction. L'adresse est renvoyée au comité de rédaction.
      Locuteur: D'Avaray
      ...opose les articles suivants pour servir de déclaration des principaux devoirs des ... propose les articles suivants pour servir de déclaration des principaux devoirs des Français :
      Locuteur: D'Avaray
      1° Tout Français doit respect à Dieu, à la religion et à ses ministres ; il ne doi... 1° Tout Français doit respect à Dieu, à la religion et à ses ministres ; il ne doit jamais troubler ie culte public.
      Locuteur: D'Avaray
      2° Il doit respect au Roi, dont la personne est sacrée et inviolable. 2° Il doit respect au Roi, dont la personne est sacrée et inviolable.
      Locuteur: D'Avaray
      La première des vertus d'un Français est la soumission aux lois ; toute résistance ... La première des vertus d'un Français est la soumission aux lois ; toute résistance à ce qu'elles lui prescrivent est un crime.

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 342
      Locuteur: Le Président
      ...Assemblée nationale que les commerçants de la première ville du royaume sont sûrs d'être reçus avec intérêt. Le commerce est la source la "plus abondante des richesses, et ceux ...
      ...Elle reçoit avec satisfaction l'hommage de votre reconnaissance.
      . C'est dans une Assemblée nationale que les commerçants de la première ville du royaume sont sûrs d'être reçus avec intérêt. Le commerce est la source la "plus abondante des richesses, et ceux qui rendent tributaires toutes les nations sout les premiers citoyens. L'Assembl...
      ...pera des moyens qui peuvent débarrasser le commerce des entraves qui le gênent. Elle reçoit avec satisfaction l'hommage de votre reconnaissance.
      Locuteur: Le Président
      Le lieutenant générai de la Table-de-Marbre entre ensuite. 11 reste à la barre. Son discours contient une espèce de dénonciation contre le pouvoir ministér... Le lieutenant générai de la Table-de-Marbre entre ensuite. 11 reste à la barre. Son discours contient une espèce de dénonciation contre le pouvoir ministériel, qui jusqu'ici a entretenu les déprédations dans les forêts, et finit par un...
      Locuteur: Le Président
      . L'Assemblée s'occupera des parties de l'administration dont la réforme ou l'amélioration peut rendre à...
      ... L'Assemblée nationale reçoit l'hommage de vos respects.
      . L'Assemblée s'occupera des parties de l'administration dont la réforme ou l'amélioration peut rendre à l'Etat sa première splendeur; elle ne doute pas qu'en entrant dans ces détails elle verra avec quelle exactitude votre compagnie a rempli ses fonctions. L'Assemblée nationale reçoit l'hommage de vos respects.
      Locuteur: Le Président
      ...emblée pour savoir si elle veut entamer la discussion sur la déclaration des droits de l'homme. consulte l'Assemblée pour savoir si elle veut entamer la discussion sur la déclaration des droits de l'homme.
      Locuteur: Le Président
      L'Assemblée, vu le peu de temps qui reste, décide qu'elle entendra un rapport sur l'état de la ville de Brest. L'Assemblée, vu le peu de temps qui reste, décide qu'elle entendra un rapport sur l'état de la ville de Brest.
      Locuteur: Le Président
      ... du comité des rapports entame le récit de ce qui s'est passé à Brest, et détaille spécialement la- difficulté qui est née entre la bourgeoisie et la garnison, au sujet de la garde des magasins à poudre. Cette division, accrue et étendue par l'arrivée de la nouvelle du renvoi de M. Necker, a déterminé deux mille jeunes gens de Nantes à partir armés, pour appuyer la cause des habitants de Brest. La formation d'un conseil général et permanent n'a rétabli le calme que momentanément ; et la dernière résolution de la bourgeoisie a été d'adresser à l'Assemb...
      ...mémoire détaillé, explicatif des causes de cet événement, et apporté par un courrier exprès de la part du comité permanent.
      Un des membres du comité des rapports entame le récit de ce qui s'est passé à Brest, et détaille spécialement la- difficulté qui est née entre la bourgeoisie et la garnison, au sujet de la garde des magasins à poudre. Cette division, accrue et étendue par l'arrivée de la nouvelle du renvoi de M. Necker, a déterminé deux mille jeunes gens de Nantes à partir armés, pour appuyer la cause des habitants de Brest. La formation d'un conseil général et permanent n'a rétabli le calme que momentanément ; et la dernière résolution de la bourgeoisie a été d'adresser à l'Assemblée nationale un mémoire détaillé, explicatif des causes de cet événement, et apporté par un courrier exprès de la part du comité permanent.
      Locuteur: Le Président
      L'objet principal du mémoire est la demande d'un général de toutes les forces existantes dans la province, avec désignation de M. le comte d'Es-taing, comme réunissant la confiance de la Bretagne, l'intégrité et la capacité. L'objet principal du mémoire est la demande d'un général de toutes les forces existantes dans la province, avec désignation de M. le comte d'Es-taing, comme réunissant la confiance de la Bretagne, l'intégrité et la capacité.
      Locuteur: Le Président
      lit deux lettres, une de M. le comte de Montmorin, et l'autre rie M. le duc de Dorset, relative aux dispositions de la cour de Londres. Les voici : lit deux lettres, une de M. le comte de Montmorin, et l'autre rie M. le duc de Dorset, relative aux dispositions de la cour de Londres. Les voici :
      Locuteur: Le Président
      ...ambassadeur d'Angleterre me prie encore de donner connaissance à l'Assemblée nationale de la lettre qu'il vient de m'écrire. Comme cette lettre est une suite de celle que j'ai déjà eu l'honneur de communiquer à l'Assemblée la semaine dernière, par l'organe de son président, j'ai pris les ordres de Sa Majesté, qui m'a autorisé à suivre la môme marche à l'égard de celle-ci. * « Monsieur le président, M. l'ambassadeur d'Angleterre me prie encore de donner connaissance à l'Assemblée nationale de la lettre qu'il vient de m'écrire. Comme cette lettre est une suite de celle que j'ai déjà eu l'honneur de communiquer à l'Assemblée la semaine dernière, par l'organe de son président, j'ai pris les ordres de Sa Majesté, qui m'a autorisé à suivre la môme marche à l'égard de celle-ci. *
      Locuteur: Le Président
      ...sieur, ma cour, à qui j'ai rendu compte de la lettre que j'ai eu l'honneur d'écrire à votre Eminence le 26 de juillet, et qu'elle a eu la bonté de communiquer à l'Assemblée nationale, vi...
      ...émarche, mais m'a autorisé spécialement de vous renouveler, dans les termes les plus positifs, le désir ardent de Sa Majesté britannique et des ministres de cultiver et d'encourager l'amitié et l'...
      « Monsieur, ma cour, à qui j'ai rendu compte de la lettre que j'ai eu l'honneur d'écrire à votre Eminence le 26 de juillet, et qu'elle a eu la bonté de communiquer à l'Assemblée nationale, vient, par sa dépêche du 31, que je reçois à l'instant, non-seulement, d'approuver ma démarche, mais m'a autorisé spécialement de vous renouveler, dans les termes les plus positifs, le désir ardent de Sa Majesté britannique et des ministres de cultiver et d'encourager l'amitié et l'harmonie qui subsistent si heureusement entre les deux nations.
      Locuteur: Le Président
      « Il m'est d'autant plus flatteur de vous annoncer ces nouvelles assurances d'harmonie et de bonne intelligence, qu'il ne peut que r...
      ...que rien ne peut contribuer davantage k la tranquillité de l'Europe que le rapprochement des deux ...
      « Il m'est d'autant plus flatteur de vous annoncer ces nouvelles assurances d'harmonie et de bonne intelligence, qu'il ne peut que résulter le plus grand bien d'une amitié permanente entre les deux nations, et qui est d'autant plus à désirer, que rien ne peut contribuer davantage k la tranquillité de l'Europe que le rapprochement des deux cours.
      Locuteur: Le Président
      in vite le comité de rédaction à se rendre au bureau de bonne heure, à l'effet de rédiger la déclaration arrêtée hier, et l'adresse ... in vite le comité de rédaction à se rendre au bureau de bonne heure, à l'effet de rédiger la déclaration arrêtée hier, et l'adresse au. Roi.
      Locuteur: Le Président
      propose de nommer à la place de M. l'archevêque de Bordeaux, de M. de la Tour-du-Pin, de M. Fréteau et de M. Emmery, des membres nouveaux pour les comités de constitution, d'information, des rapports, de ti-nances, etc. propose de nommer à la place de M. l'archevêque de Bordeaux, de M. de la Tour-du-Pin, de M. Fréteau et de M. Emmery, des membres nouveaux pour les comités de constitution, d'information, des rapports, de ti-nances, etc.
      Locuteur: Le Président
      ... règlement, relatif à l'incompatibilité de la place de secrétaire avec toutes les autres fonct...
      ... l'étendre aux membres qui étaient déjà de quelque comité, lorsqu'ils sont appelés au secrétariat. La délibération est remise à demain sur ce...
      observe néanmoins .àl'Assemblée que l'article XI du règlement, relatif à l'incompatibilité de la place de secrétaire avec toutes les autres fonctions, et notamment avec le travail des comités, n'est pas assez clairement exprimé, pour qu'on puisse l'étendre aux membres qui étaient déjà de quelque comité, lorsqu'ils sont appelés au secrétariat. La délibération est remise à demain sur cet objet.
      Locuteur: Le Président
      On lit la liste suivante de MM. les présidents et secrétaires nommé... On lit la liste suivante de MM. les présidents et secrétaires nommés dans les différents bureaux:
      Locuteur: Le Président
      Le vicomt de La- Le vicomt de La-
      Locuteur: Le Président
      « Signé : le comte de Montmorin. » « Signé : le comte de Montmorin. »
      Locuteur: Le Président
      « Je vous serai obligé de communiquer à M. le président de l'Assemblée nationale cette confirmation des sentiments du Roi et de ses ministres. « Je vous serai obligé de communiquer à M. le président de l'Assemblée nationale cette confirmation des sentiments du Roi et de ses ministres.
      Locuteur: Le Président
      11 presse les membres du comité de vérification de se réunir, pour que, le travail étant f... 11 presse les membres du comité de vérification de se réunir, pour que, le travail étant fini, l'Assemblée arrête irrévocablement le sort des députés dont les pouvoirs so...
      Locuteur: Le Président
      I. Le comte de Roche - I. Le comte de Roche -
      Locuteur: Le Président
      II. De Talleyrand-Périgord, II. De Talleyrand-Périgord,
      Locuteur: Le Président
      archevêque de Reims. archevêque de Reims.
      Locuteur: Le Président
      III. Simon de Maibelle. III. Simon de Maibelle.
      Locuteur: Le Président
      V. De Saint-Fargeau. V. De Saint-Fargeau.
      Locuteur: Le Président
      VI. Champion de Cicé, évê- VI. Champion de Cicé, évê-
      Locuteur: Le Président
      De Kitspotter. De Kitspotter.
      Locuteur: Le Président
      Le comte de Sérent. Le comte de Sérent.

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 343
      Locuteur: Le Président
      De La Luzerne, évêque duc de Langres. De La Luzerne, évêque duc de Langres.
      Locuteur: Le Président
      XV. Le cardinal de la Ro- XV. Le cardinal de la Ro-
      Locuteur: Le Président
      XXIII. De La Rochefoucauld* XXIII. De La Rochefoucauld*
      Locuteur: Le Président
      XZIX. Le duc de La Rochefoucauld. XZIX. Le duc de La Rochefoucauld.
      Locuteur: Le Président
      Le Noir de la Roche. Guillotin. Le Noir de la Roche. Guillotin.
      Locuteur: Le Président
      Gillet de la Jacquemi- Gillet de la Jacquemi-
      Locuteur: Le Président
      nière. De la Borde. Le marquis de Gouy nière. De la Borde. Le marquis de Gouy
      Locuteur: Le Président
      ...ction des présidents et des secrétaires de chaque bureau, et pour la nomination d'un archiviste de l'Assemblée, ainsi que pour celle des m... Les bureaux s'étant réunis sur les six heures, pour l'élection des présidents et des secrétaires de chaque bureau, et pour la nomination d'un archiviste de l'Assemblée, ainsi que pour celle des membres destinés à remplacer les nouveaux ministres dans les comités dont ils fai...
      Locuteur: Le Président
      ...rd lecture du projet d'arrêté relatif à la sûreté du royaume, qui avait été renvoyé au comité de rédaction. fait d'abord lecture du projet d'arrêté relatif à la sûreté du royaume, qui avait été renvoyé au comité de rédaction.
      Locuteur: Target
      neste aux droits sacrés de la propriété et de la sûreté des personnes ; neste aux droits sacrés de la propriété et de la sûreté des personnes ;
      Locuteur: Target
      ...tre exécutées jusqu'à ce que l'autorité de la nation les ait abrogées ou modifiées; « Déclare que les lois anciennes subsistent et doivent être exécutées jusqu'à ce que l'autorité de la nation les ait abrogées ou modifiées;
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...'effervescence des provinces, d'assurer la liberté publique, et de confirmer les propriétaires dans leurs ... . Le but du projet d'arrêté que l'Assemblée vient* d'entendre est d'arrêter l'effervescence des provinces, d'assurer la liberté publique, et de confirmer les propriétaires dans leurs véritables droits.
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...d'y parvenir, sans connaître quelle est la cause de l'insurrection qui se manifeste dans le... Mais comment peut-on espérer d'y parvenir, sans connaître quelle est la cause de l'insurrection qui se manifeste dans le royaume ? et comment y remédier, sans appliquer le remède au mal qui l'agite?
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      Ces communautés voient, depuis plus de trois mois, leurs représentants s'occuper de ce que nous appelons et de ce qui est en effet la chose publique; mais la chose publique leur paraît être surtout la chose qu'elles désirent et qu'elles sou... Ces communautés voient, depuis plus de trois mois, leurs représentants s'occuper de ce que nous appelons et de ce qui est en effet la chose publique; mais la chose publique leur paraît être surtout la chose qu'elles désirent et qu'elles souhaitent ardemment d'obtenir.
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ... qui ont existé entre les représentants de la nation, les campagnes n'ont connu que l... D'après tous les différends qui ont existé entre les représentants de la nation, les campagnes n'ont connu que les gens avoués par elles, qui sollicitaient leur bonheur, et les personnes puiss...
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      Qu'est-il arrivé dans cet état de choses? Elles ont cru devoir s'armer contre la force, et aujourd'hui elles ne connaissent plus de frein : aussi résulte-t-il de cette disposition que le royaume flotte, dans ce moment, entre l'alternative de la destruction de la société, ou d'un gouvernement qui sera admiré et suivi de toute l'Europe. Qu'est-il arrivé dans cet état de choses? Elles ont cru devoir s'armer contre la force, et aujourd'hui elles ne connaissent plus de frein : aussi résulte-t-il de cette disposition que le royaume flotte, dans ce moment, entre l'alternative de la destruction de la société, ou d'un gouvernement qui sera admiré et suivi de toute l'Europe.
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      Gomment l'établir, ce gouvernement? Par la tranquillité publique. Gomment l'espére...
      ... dans ce qu'il est intéressant pour lui de conserver.
      Gomment l'établir, ce gouvernement? Par la tranquillité publique. Gomment l'espérer, cette tranquillité? En calmant le peuple, en lui montrant qu'on ne lui réaiste que dans ce qu'il est intéressant pour lui de conserver.
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      1° Qu'il soit dit, avant la proclamation projetée par le comité, que les représentants de la nation ont décidé que l'impôt sera payé par tous les individus du royaume, dans la proportion de leurs revenus; 1° Qu'il soit dit, avant la proclamation projetée par le comité, que les représentants de la nation ont décidé que l'impôt sera payé par tous les individus du royaume, dans la proportion de leurs revenus;
      Locuteur: Le Président
      IX. Le vicomte de Ségur, IX. Le vicomte de Ségur,
      Locuteur: Le Président
      X. Le marquis de Crillon. X. Le marquis de Crillon.
      Locuteur: Le Président
      XI. Le duc d'Orléans. Le duc de Coigny. XI. Le duc d'Orléans. Le duc de Coigny.
      Locuteur: Le Président
      XIII. Le marquis de Vaudreuil. Tronchet XIII. Le marquis de Vaudreuil. Tronchet
      Locuteur: Le Président
      XIV. De Lubersac, évêque de XIV. De Lubersac, évêque de
      Locuteur: Le Président
      Chartres. Le comte de Crillon. Chartres. Le comte de Crillon.
      Locuteur: Le Président
      XVI. Palasne de Champeaux. XVI. Palasne de Champeaux.
      Locuteur: Le Président
      XVII. Le comte de Latouche. XVII. Le comte de Latouche.
      Locuteur: Le Président
      XVIII. Le Clerc de Juigné, ar- XVIII. Le Clerc de Juigné, ar-
      Locuteur: Le Président
      chevêque de Paris. D'Ailly. chevêque de Paris. D'Ailly.
      Locuteur: Le Président
      XX. De Lastic, évêque de XX. De Lastic, évêque de
      Locuteur: Le Président
      XXI. Le duc d'Havré de XXI. Le duc d'Havré de
      Locuteur: Le Président
      XXII. Le duc de Croy. XXII. Le duc de Croy.
      Locuteur: Le Président
      évêque de Beauvais» évêque de Beauvais»
      Locuteur: Le Président
      XXIV. Le comte de Virieu. XXIV. Le comte de Virieu.
      Locuteur: Le Président
      XXV. De Lafare, évêque de Nancy. XXV. De Lafare, évêque de Nancy.
      Locuteur: Le Président
      XXVI. Le comte de Montmo- XXVI. Le comte de Montmo-
      Locuteur: Le Président
      XXVII. Talaru de Chalmazel, XXVII. Talaru de Chalmazel,
      Locuteur: Le Président
      évêque de Coutances. XXX VIII. Mounier. évêque de Coutances. XXX VIII. Mounier.
      Locuteur: Le Président
      XXX. Le duc de Lévis. XXX. Le duc de Lévis.
      Locuteur: Le Président
      Le comte de Pardieu. Le marquis de Rostaing. Baudouin de Maison- Le comte de Pardieu. Le marquis de Rostaing. Baudouin de Maison-
      Locuteur: Le Président
      Blanche. Alexandre de Lameth. Regnault. Blanche. Alexandre de Lameth. Regnault.
      Locuteur: Le Président
      L'abbé de Dolomieu. Treilhard. L'abbé de Dolomieu. Treilhard.
      Locuteur: Le Président
      Gauthier de Biauzat. Garnier, de Paris. Francoville. Bouchotte. Vaillant Gauthier de Biauzat. Garnier, de Paris. Francoville. Bouchotte. Vaillant
      Locuteur: Le Président
      Le Couteux de Can- Le Couteux de Can-
      Locuteur: Le Président
      teleu. Henry de Longueve. L'abbé de Champeaux. Grégoire. teleu. Henry de Longueve. L'abbé de Champeaux. Grégoire.
      Locuteur: Le Président
      Rabaud de St-Etienne. Rabaud de St-Etienne.
      Locuteur: Le Président
      L'abbé de Barmond. L'abbé de Barmond.
      Locuteur: Le Président
      lève la séance et l'indique pour ce soir à six ... lève la séance et l'indique pour ce soir à six heures.
      Locuteur: Target
      ...dans les esprits, et portent l'atteinte la plus fu- ...roubles et les violences qui affligent différentes provinces répandent l'alarme dans les esprits, et portent l'atteinte la plus fu-
      Locuteur: Target
      ...res ne peuvent que ralentir les travaux de l'Assemblée, et servir les projets crim... « Que ces désordres ne peuvent que ralentir les travaux de l'Assemblée, et servir les projets criminels des ennemis du bien public ;
      Locuteur: Target
      ...vent continuer d'être perçus aux termes de l'arrêté du 17 juin dernier, jusqu'à ce... « Que les impôts, tels qu'ils étaient, doivent continuer d'être perçus aux termes de l'arrêté du 17 juin dernier, jusqu'à ce qu'elle ait établi des contributions et des formes moins onéreuses au peuple ;
      Locuteur: Target
      « Qu'enfin les lois établies pour la sûreté des personnes et pour celle des ... « Qu'enfin les lois établies pour la sûreté des personnes et pour celle des propriétés doivent être universellement respectées.
      Locuteur: Target
      « La présente déclaration sera envoyée dans ...
      ...rovinces, et les curés seront invités à la faire connaître à leurs paroissiens, et...
      « La présente déclaration sera envoyée dans toutes les provinces, et les curés seront invités à la faire connaître à leurs paroissiens, et à leur en recommander l'observation. »
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...s fussent supprimés; qu'il n'y eût plus de subdélégués; que les droits seigneuriau... ...e vœu que dans les bailliages : qu'ont-elles donc demandé? que les droits d'aides fussent supprimés; qu'il n'y eût plus de subdélégués; que les droits seigneuriaux fussent allégés ou échangés.

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 344
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      des peuples, qui a affermi la liberté lorsque des premier et le plus sacré de ses devoirs est de des peuples, qui a affermi la liberté lorsque des premier et le plus sacré de ses devoirs est de
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      encore en France, gémit de la contrainte dont il boursabfes,a la volonté des redevables, au denier encore en France, gémit de la contrainte dont il boursabfes,a la volonté des redevables, au denier
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      et tout le monde convient de la gêne continuelle sentés. et tout le monde convient de la gêne continuelle sentés.
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      Dans ce siècle de lumières, où la saine philo- tous ces droits seront exa... Dans ce siècle de lumières, où la saine philo- tous ces droits seront exactement perçus et main-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      à la régénéracion de l'Etat, il me semble, Mes- plus vif int... à la régénéracion de l'Etat, il me semble, Mes- plus vif intérêt sur le sort des habitants des cam-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      de leurs désirs, d'établir le plus promptement Un des membres de VAssemblée relève avec sen-possible cette égalité de droits qui doit exister sibilité combie...
      ...ro- mûries ayant sollicité hier le zèle de l'Assemblée priétaires de fiefs, les seigneurs de terres, loin de I nationale contre les violences exercé...
      ...propriétés des nobles, ceux-ci, faire à la justice le sacritice de leurs droits. Ils par un retour généreu...
      ...res; et dans ce moment, on I si marquée de leur patriotisme, ne peut pas demander ...
      de leurs désirs, d'établir le plus promptement Un des membres de VAssemblée relève avec sen-possible cette égalité de droits qui doit exister sibilité combien il serait touchant pour tous les entre tous les hommes, et qui peut seule assurer citoyens d'apprendre que les membres des com-leur liberté. Je ne dcmte pas que les pro- mûries ayant sollicité hier le zèle de l'Assemblée priétaires de fiefs, les seigneurs de terres, loin de I nationale contre les violences exercées sur les se refuser à cette vérité, ne soient disposés à personnes et les propriétés des nobles, ceux-ci, faire à la justice le sacritice de leurs droits. Ils par un retour généreux, donnaient aujourd'hui à ont déjà renoncé à leurs privilèges, à leurs I toutes les classes du peuple français une preuve exemptions pécuniaires; et dans ce moment, on I si marquée de leur patriotisme, ne peut pas demander lu renonciation pure et I
      Locuteur: Dupont Nemours
      ...s droits féodaux. I versel s'est emparé de l'Etat, à raison de l'inac-Ges droits sont leur propriété. Ils sont la seule I tion de tous les agents du pouvoir; aucune société fortune de plusieurs particuliers ; et l'équité - I politique ne peut exister un seul mo...
      ...I lois et sans tribunaux, pour garantir la liberté, la accorder une juste indemnité au propriétaire, qui I sûreté des personnes, et la conservation des procède l'agrément de sa convenance à l'avantage I priélés. J'insiste sur la nécessité de maintenir et public. I de ne pas abandonner les lois, quoique imp...
      ...ions, Mes- I faites, qui ont pour objet la conservation de l'ordre sieurs, et pour faire sentir au...
      . Un désordre uni-simple à leurs droits féodaux. I versel s'est emparé de l'Etat, à raison de l'inac-Ges droits sont leur propriété. Ils sont la seule I tion de tous les agents du pouvoir; aucune société fortune de plusieurs particuliers ; et l'équité - I politique ne peut exister un seul moment sans fend d'exiger l'abandon d'aucune propriété sans I lois et sans tribunaux, pour garantir la liberté, la accorder une juste indemnité au propriétaire, qui I sûreté des personnes, et la conservation des procède l'agrément de sa convenance à l'avantage I priélés. J'insiste sur la nécessité de maintenir et public. I de ne pas abandonner les lois, quoique impar-D'après ces puissantes considérations, Mes- I faites, qui ont pour objet la conservation de l'ordre sieurs, et pour faire sentir aux peuples que vous « général.
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...nt racheta- I vous occupez efficacement de leurs plus chers 3° Que tous les droits féodaux seront racheta- I vous occupez efficacement de leurs plus chers
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      prise sur dix années de revenu; de leurs facultés, et que désormais tous l... prise sur dix années de revenu; de leurs facultés, et que désormais tous les droits
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...nnelles seront rachetés par les vassaux de ces mêmes fiefs et mortes et autres servitudes personnelles seront rachetés par les vassaux de ces mêmes fiefs et
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...Aiguillon, propose d'exprimer avec plus de - j'estime, dans mon opinion, que ce doi... d'Aiguillon, propose d'exprimer avec plus de - j'estime, dans mon opinion, que ce doit être au
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...éopinant; il le'con- denier 30, à cause de l'indemnité à accorder, tail le vœu formé par le préopinant; il le'con- denier 30, à cause de l'indemnité à accorder,
      Locuteur: Le vicomte de Noailles
      ...gé l'arrêté suivant, que j'ai l'honneur de sou- rédigé l'arrêté suivant, que j'ai l'honneur de sou-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...re à votre sagesse, et que je vous prie de . Messieurs, il n'est ner- mettre à votre sagesse, et que je vous prie de
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      la France offre le spectacle. Cette efferv... la France offre le spectacle. Cette effervescence « L'Assemblée nationale, considérant que le
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ministres coupables voulaient nous la ravir, est faire céder les intérêts par... ministres coupables voulaient nous la ravir, est faire céder les intérêts particuliers et personnels à
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...lement sur tous les citoyens, en raison de leurs blic» lement sur tous les citoyens, en raison de leurs
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ..., veulent s'enrichir dans le sein « Que la justice exige que cette exacte propor- à main armée, veulent s'enrichir dans le sein « Que la justice exige que cette exacte propor-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      pie tout entier forme une espèce de ligue pour «Arrête que les corps, ville... pie tout entier forme une espèce de ligue pour «Arrête que les corps, villes, communautés et
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ... individus qui ont joui jusqu'à présent de privi- détruire les châteaux, pour ravager les terres, et individus qui ont joui jusqu'à présent de privi-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...à secouer enfin un joug qui depuis tant de les charges publiques, sans aucune dist... che à secouer enfin un joug qui depuis tant de les charges publiques, sans aucune distinction,
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...te; et il faut l'avouer, Mes- soit pour la quotité des impositions, soit pour la siècles pèse sur sa tête; et il faut l'avouer, Mes- soit pour la quotité des impositions, soit pour la
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...surrection, quoique coupable (car forme de leurs perceptions, sieurs, cette insurrection, quoique coupable (car forme de leurs perceptions,
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      excuse dans les vexations dont il est la victime, que les droits féodaux et seig... excuse dans les vexations dont il est la victime, que les droits féodaux et seigneuriaux sont aussi
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...s fiefs, des terres seigneu- une espèce de tribut onéreux, qui nuit à l'agri- Les propriétaires des fiefs, des terres seigneu- une espèce de tribut onéreux, qui nuit à l'agri-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      est la victime. Ces droits, on ne peut se le d... est la victime. Ces droits, on ne peut se le dis- 30, ou à tel autre denier qui; dans chaque pro-
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      de tout intérêt personnel, nous allons tra... de tout intérêt personnel, nous allons travailler Ces deux motions, présentées avec le ton du
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      tution si désirée que la nation attend, il fau- calmer l'efferve... tution si désirée que la nation attend, il fau- calmer l'effervescence, et combler tous les vœux,
      Locuteur: Le due d'Aiguillon
      ...e ont été accueillies avec un transport de joie drait, dis-je, prouver à tous les citoyens que ont été accueillies avec un transport de joie

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 345
      Locuteur: Dupont Nemours
      Qu'il n'est possible aux représentants de la nation de réformer la législation, qu'après qu'ils auront déterminé, par la constitution même, de quelle manière les lois, nouvelles doiv... Qu'il n'est possible aux représentants de la nation de réformer la législation, qu'après qu'ils auront déterminé, par la constitution même, de quelle manière les lois, nouvelles doivent être proposées, adoptées et exécutées.
      Locuteur: Dupont Nemours
      ...qu'il est très-nécessaire que le calme, la paix et la justice, rétablis dans tout l'empire, dispensent l'Assemblée nationale de toute autre sollicitude que de celle qui est inséparable du soin dont elle est occupée, de choisir et d'arrêter le3 éléments de cette constitution sage et durable. Et qu'il est très-nécessaire que le calme, la paix et la justice, rétablis dans tout l'empire, dispensent l'Assemblée nationale de toute autre sollicitude que de celle qui est inséparable du soin dont elle est occupée, de choisir et d'arrêter le3 éléments de cette constitution sage et durable.
      Locuteur: Dupont Nemours
      ...les, comme par le vœu des représentants de la nation, aux milices bourgeoises et à tous corps militaires, de prêter main-forte pour le rétablissement de l'ordre et de la paix, et pour la protection des personnes et des biens, ... Et qu'il est enjoint par elles, comme par le vœu des représentants de la nation, aux milices bourgeoises et à tous corps militaires, de prêter main-forte pour le rétablissement de l'ordre et de la paix, et pour la protection des personnes et des biens, toutes les fois qu'ils en seront requis par les municipalités et les magistrats ...
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      , député de la Basse-Bretagne. Messieurs, une grande question nous a agités aujourd'hui; la déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été jugée nécessaire. L'abus que le peuple fait de ces mêmes droits vous , député de la Basse-Bretagne. Messieurs, une grande question nous a agités aujourd'hui; la déclaration des droits de l'homme et du citoyen a été jugée nécessaire. L'abus que le peuple fait de ces mêmes droits vous
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      ...ple, impatient d'obtenir justice et las de l'oppression, s'empresse à détruire ces titres, monuments de la barbarie de nos pères. Le peuple, impatient d'obtenir justice et las de l'oppression, s'empresse à détruire ces titres, monuments de la barbarie de nos pères.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      ...les titres qui outragent, non-seulement la pudeur, mais l'humanité même. Qu'on nou...
      ...es étangs pour empêcher les grenouilles de troubler le sommeil de leurs voluptueux seigneurs.
      Soyons justes, Messieurs: qu'on nous apporte ici les titres qui outragent, non-seulement la pudeur, mais l'humanité même. Qu'on nous apporte ces titres qui humilient l'espèce humaine, en exigeant que les hommes ...
      ...on nous apporte ces titres qui obligent les hommes à passer les nuits à battre les étangs pour empêcher les grenouilles de troubler le sommeil de leurs voluptueux seigneurs.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      ... ne ramènerez, Messieurs, le calme dans la France agitée, que quand vous aurez pro...
      ...s-lui que vous reconnaissez l'injustice de ces droits acquis dans des temps d'ignorance et de ténèbres.
      Vous ne ramènerez, Messieurs, le calme dans la France agitée, que quand vous aurez promis au peuple que vous allez convertir en prestations en argent, rachetables à v...
      ...omulguer anéantiront jusqu'aux moindres traces dont il se plaint justement. Dites-lui que vous reconnaissez l'injustice de ces droits acquis dans des temps d'ignorance et de ténèbres.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      Pour le bien de la paix, hâtez-vous de donner ces promesses à la France; un cri générai se fait entendre... Pour le bien de la paix, hâtez-vous de donner ces promesses à la France; un cri générai se fait entendre; vous n'avez pas un moment à perdre;
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      un jour de délai occasionne de nouveaux embrasements; la chute des empires est annoncée avec moins de fracas. Ne voulez-vous donner des lois qu'à la France dévastée? un jour de délai occasionne de nouveaux embrasements; la chute des empires est annoncée avec moins de fracas. Ne voulez-vous donner des lois qu'à la France dévastée?
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      En établissant les droits de l'homme, il faut convenir de la liberté. Plusieurs membres de cette Assemblée trouvent inutile de traiter des droits de l'homme, disant qu'ils existent dans le...
      ...que d'une manière simple et à 1a portée de tous. Les droits de l'homme ont été jugés être les préliminaires de la constitution; ils tendent à rendre les ...
      ...verain; il faut convenir des sacrifices de la féodalité nécessaires à la liberté.et à une bonne constitution ; autrement il existe des droits de champaris, des chefs-rente3, des fiscalités, des greffiers, des droits de moute; nous verrons toujours exercer la tyrannie de l'aristocratie et le despotisme; la société sera malheureuse; nous ne ferons enfin de bonnes lois qu'en nous organisant sur u...
      En établissant les droits de l'homme, il faut convenir de la liberté. Plusieurs membres de cette Assemblée trouvent inutile de traiter des droits de l'homme, disant qu'ils existent dans le cœur, que le peuple les sent; mais qu'il ne faut les lui faire connaître que d'une manière simple et à 1a portée de tous. Les droits de l'homme ont été jugés être les préliminaires de la constitution; ils tendent à rendre les hommes libres; pour qu'ils le soient, il faut convenir qu'il n'y a qu'un peuple, une nation libre, et un souverain; il faut convenir des sacrifices de la féodalité nécessaires à la liberté.et à une bonne constitution ; autrement il existe des droits de champaris, des chefs-rente3, des fiscalités, des greffiers, des droits de moute; nous verrons toujours exercer la tyrannie de l'aristocratie et le despotisme; la société sera malheureuse; nous ne ferons enfin de bonnes lois qu'en nous organisant sur un code qui exile l'esclavage.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      ...successivement produit l'asservissement de la nation française, ni démontrer que la force seule et la violence des grands nous ont soumis à un régime féodal. Suivons l'exemple de l'Amérique anglaise, uniquement composée de propriétaires, qui ne connaissent aucune trace de la féodalité. Je frémissais hier au soir de voir adopter de sang-froid la motion qui tendait à punir les malversa...
      ...âteaux ; pour moi, je pense que, malgré la justice de cet arrêté, on devait en rendre inséparable la destruction du monstre dévorant de la féodalité, de l'assujettissement le plus fatal des vassaux pour les moulins, et la rapidité du fisc à répandre partout le ...
      ...diocres fortunés, qui n'ont pour garant de l'existence de leur famille qu'un triste hameau et un ...
      ...que le seigneur du fief arrête le cours de l'agiotage auquel il donne lieu, en accordant sa confiance à des personnes avides de s'enrichir, par les séquestres des rent...
      ...rées, par des exploits et autres suites de chicane, dont les frais montent souvent à 300 livres pour une rente de 60 livres. Le lise finit par surprendre les titres des vassaux; et pour fin de ses prétentions, se fait payer par le propriétaire, et jouit d'un bien pour fin de payement. Peu importe au fisc que le va...
      ...sfait ou non au fief; muni des archives de son seigneur, il regarde seulement les noms des vassaux, et dans deux heures de temps il forme cent exploits; s'il trouve vingt personnes en solidité de chef de rente, il forme autant d'exploits et de requêtes.
      Il ne faut pas, Messieurs, remonter à l'origine des causes qui ont successivement produit l'asservissement de la nation française, ni démontrer que la force seule et la violence des grands nous ont soumis à un régime féodal. Suivons l'exemple de l'Amérique anglaise, uniquement composée de propriétaires, qui ne connaissent aucune trace de la féodalité. Je frémissais hier au soir de voir adopter de sang-froid la motion qui tendait à punir les malversations dans les châteaux ; pour moi, je pense que, malgré la justice de cet arrêté, on devait en rendre inséparable la destruction du monstre dévorant de la féodalité, de l'assujettissement le plus fatal des vassaux pour les moulins, et la rapidité du fisc à répandre partout le désespoir, en saisissant féodalement, par des formes illicites et ruineuses, les propriétés des médiocres fortunés, qui n'ont pour garant de l'existence de leur famille qu'un triste hameau et un seul champ, sans que le seigneur du fief arrête le cours de l'agiotage auquel il donne lieu, en accordant sa confiance à des personnes avides de s'enrichir, par les séquestres des rentes et des propriétés, par des formalités outrées, par des exploits et autres suites de chicane, dont les frais montent souvent à 300 livres pour une rente de 60 livres. Le lise finit par surprendre les titres des vassaux; et pour fin de ses prétentions, se fait payer par le propriétaire, et jouit d'un bien pour fin de payement. Peu importe au fisc que le vassal doive ou ne doive pas, qu'il ait satisfait ou non au fief; muni des archives de son seigneur, il regarde seulement les noms des vassaux, et dans deux heures de temps il forme cent exploits; s'il trouve vingt personnes en solidité de chef de rente, il forme autant d'exploits et de requêtes.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      ...xcessifs à tous ses agents et officiers de fief, les force d'excéder le tarif de leurs fixations, pour entretenir le lux...
      ...euniers sont dans le même cas; le droit de moute sera donc affranchi au seigneur de fief, à raison du denier vingt-cinq, ou denier trente, en admettant la valeur du droit de moute, par chaque année et pour chaque particulier, à trois livres, sauf d'en payer la rente de trois livres, jusqu'au remboursement et...
      ...et chaque particulier aura par ce moyen la liberté de faire moudre où il lui plaira.
      Le seigneur, concédant des charges à des prix excessifs à tous ses agents et officiers de fief, les force d'excéder le tarif de leurs fixations, pour entretenir le luxe aux dépens d'un vassal ignorant. Les meuniers sont dans le même cas; le droit de moute sera donc affranchi au seigneur de fief, à raison du denier vingt-cinq, ou denier trente, en admettant la valeur du droit de moute, par chaque année et pour chaque particulier, à trois livres, sauf d'en payer la rente de trois livres, jusqu'au remboursement et affranchissement d'icelle, et chaque particulier aura par ce moyen la liberté de faire moudre où il lui plaira.
      Locuteur: Dupont Nemours
      ...nt représente que les tribunaux chargés de maintenir Ja tranquillité publique, conformément à ces lois, existent de droit comme de fait, tant qu'ils ne sont pas supprimés... M. Dupont représente que les tribunaux chargés de maintenir Ja tranquillité publique, conformément à ces lois, existent de droit comme de fait, tant qu'ils ne sont pas supprimés;
      Locuteur: Dupont Nemours
      En conséquence, il fait la motion suivante: En conséquence, il fait la motion suivante:
      Locuteur: Dupont Nemours
      ... obligé d'obéir aux lois, en respectant la liberté, la sûreté et la propriété des autres citoyens; Déclarer que tout citoyen est obligé d'obéir aux lois, en respectant la liberté, la sûreté et la propriété des autres citoyens;
      Locuteur: Dupont Nemours
      ...oivent agir sans cesse pour l'exécution de ces lois; Que les tribunaux doivent agir sans cesse pour l'exécution de ces lois;
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      Êressedeles expliquer, et de poser d'une main abile les bornes qu'il... Êressedeles expliquer, et de poser d'une main abile les bornes qu'il ne doit pas franchir; il se tiendra sûrement en arrière.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      Qui de nous, Messieurs, dans ce siècle de lumières, ne ferait pas un bûcher expiatoire de ces infâmes parchemins, et ne porterait... Qui de nous, Messieurs, dans ce siècle de lumières, ne ferait pas un bûcher expiatoire de ces infâmes parchemins, et ne porterait pas le flambeau pour en faire un sacrifice sur l'autel du bien public?

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 346
      Locuteur: Le marquis de Foucault
      ...que feront les grands, et cette portion de la noblesse, très-opulente par elle-même, qui vit s...
      ...itements excessifs, fournis et pris sur la pure substance des campagnes.
      ...us des pensions militaires; il demande que le premier des sacrifices soit celui que feront les grands, et cette portion de la noblesse, très-opulente par elle-même, qui vit sous les yeux du prince, et sur laquelle il verse sans mesure et accumule des dons, des largesses, des traitements excessifs, fournis et pris sur la pure substance des campagnes.
      Locuteur: De Lubersac
      , évêque de Chartres, présentant le droit exclusif de la chasse comme un fléau pour les campagnes ruinées depuis plus d'un an par les éléments, demande l'abolition de ce droit, et il en fait l'abandon pour lui. Heureux, dit-il, de pouvoir donner aux autres propriétaires du royaume cette leçon d'humanité et de justice. , évêque de Chartres, présentant le droit exclusif de la chasse comme un fléau pour les campagnes ruinées depuis plus d'un an par les éléments, demande l'abolition de ce droit, et il en fait l'abandon pour lui. Heureux, dit-il, de pouvoir donner aux autres propriétaires du royaume cette leçon d'humanité et de justice.
      Locuteur: De Lubersac
      A ce mot, une multitude de voix s'élèvent; elles partent de MM. de la noblesse, et se réunissent pour consommer cette ...
      ...n à l'heure même, sous l'unique réserve de ne permettre l'usage de la chasse qu'aux seuls propriétaires, avec des mesures de prudence, pour ne pas compromettre la sûreté publique.
      A ce mot, une multitude de voix s'élèvent; elles partent de MM. de la noblesse, et se réunissent pour consommer cette renonciation à l'heure même, sous l'unique réserve de ne permettre l'usage de la chasse qu'aux seuls propriétaires, avec des mesures de prudence, pour ne pas compromettre la sûreté publique.
      Locuteur: De Richer
      A ces mots, un membre de la noblesse réclame pour cette classe précieuse des...
      ...ngrues. Les applaudissements redoublent de la part des citoyens de tous ordres.
      A ces mots, un membre de la noblesse réclame pour cette classe précieuse des ministres du culte l'accroissement des portions congrues. Les applaudissements redoublent de la part des citoyens de tous ordres.
      Locuteur: Le duc du Châtelet
      Quelques-uns des membres de la noblesse offren t de sacrifier jusqu'à leur droit exclusif de colombier. Quelques-uns des membres de la noblesse offren t de sacrifier jusqu'à leur droit exclusif de colombier.
      Locuteur: Logucn de Kérangal
      C'est l'unique moyen d'arrêter le cours de «l'oppression des sujets et de conserver les droits légitimes des seigneurs; c'est un de ceux que je présente à celte auguste assemblée pour le bonheur de la nation. Je finis par rendre hommage aux...
      ...tingués, ont eu les premiers le courage de publier des vérités jusqu'ici ensevelies dans les ténèbres de la féodalité, et qui sont si puissantes pour opérer la félicité de la France.
      C'est l'unique moyen d'arrêter le cours de «l'oppression des sujets et de conserver les droits légitimes des seigneurs; c'est un de ceux que je présente à celte auguste assemblée pour le bonheur de la nation. Je finis par rendre hommage aux vertus patriotiques des deux respectables préopinants qui, quoique seigneurs distingués, ont eu les premiers le courage de publier des vérités jusqu'ici ensevelies dans les ténèbres de la féodalité, et qui sont si puissantes pour opérer la félicité de la France.
      Locuteur: Cottin
      représente les peuples gémissant sous la tyrannie des agents inférieurs des just...
      ...l demande l'extinction, ainsi que celle de tous les débris du régime féodal qui éc...
      représente les peuples gémissant sous la tyrannie des agents inférieurs des justices seigneuriales, dont il demande l'extinction, ainsi que celle de tous les débris du régime féodal qui écrase l'agriculture.
      Locuteur: De Lafare
      , évêque de Nancy, s'empare de la parole, après l'avoir disputée à un de ses confrères.... Accoutumés à voir de près la misère et la douleur des peuples, les membres du clergé ne forment d'autres vœux que ceux de les voir cesser. Le rachat des droits féodaux était réservé à la nation qui veut établir la liberté; les honorables membres qui ont...
      ...iens exprimer, au nom du clergé, le vœu de la justice, de la religion et de l'humanité ; je demande le rachat pour ...
      , évêque de Nancy, s'empare de la parole, après l'avoir disputée à un de ses confrères.... Accoutumés à voir de près la misère et la douleur des peuples, les membres du clergé ne forment d'autres vœux que ceux de les voir cesser. Le rachat des droits féodaux était réservé à la nation qui veut établir la liberté; les honorables membres qui ont déjà parlé n'ont demandé le rachat que pour les propriétaires. Je viens exprimer, au nom du clergé, le vœu de la justice, de la religion et de l'humanité ; je demande le rachat pour les fonds ecclésiastiques, et je demande que le rachat ne tourne pas au profit d...
      Locuteur: De Lubersac
      Tout le clergé se lève pour adhérer à la proposition ; il se forme un tel ensemble d'applaudissements et d'expressions de bienveillance, que la délibération reste suspendue pendant qu... Tout le clergé se lève pour adhérer à la proposition ; il se forme un tel ensemble d'applaudissements et d'expressions de bienveillance, que la délibération reste suspendue pendant quelque temps.
      Locuteur: De Lubersac
      ...xcusable effervescence, M. Le Pelletier de Saint-Fargeau développe des considérations de bienveillance et de justice, d'après lesquelles, pour le so...
      ...aboureurs et des propriétaires accablés de tant d'infortunes, il croyait devoir stipuler que la renonciation aux privilèges et immunités pécuniaires s'appliquât à la présente année, et que les communes des...
      ...issent sur-le-champ ce soulagement, par la cotisation des nobles et des autres exempts, faite à leur décharge, dans la forme qui serait jugée la plus convenable par les assemblées prov...
      excusable effervescence, M. Le Pelletier de Saint-Fargeau développe des considérations de bienveillance et de justice, d'après lesquelles, pour le soulagement des laboureurs et des propriétaires accablés de tant d'infortunes, il croyait devoir stipuler que la renonciation aux privilèges et immunités pécuniaires s'appliquât à la présente année, et que les communes des campagnes ressentissent sur-le-champ ce soulagement, par la cotisation des nobles et des autres exempts, faite à leur décharge, dans la forme qui serait jugée la plus convenable par les assemblées provinciales.
      Locuteur: De Richer
      ...stices des seigneurs doit faire espérer de soulagement aux peuples, demande que l'Assemblée vote la gratuité de la justice dans tout le royaume, sauf les précautions tendant à éteindre l'esprit de chicane et la longueur indéfinie des procès. , revenant sur ce que l'extinction des justices des seigneurs doit faire espérer de soulagement aux peuples, demande que l'Assemblée vote la gratuité de la justice dans tout le royaume, sauf les précautions tendant à éteindre l'esprit de chicane et la longueur indéfinie des procès.
      Locuteur: Le duc du Châtelet
      ...qu'une taxe en argent soit substituée à la dîme, sauf à en permettre le rachat, co...
      ...mières motions, avoir déjà rendu compte de l'offre qu'il a fait faire à tous ses vassaux de les admettre incontinent à ces différen...
      propose qu'une taxe en argent soit substituée à la dîme, sauf à en permettre le rachat, comme pour les droits seigneuriaux. Il annonce, en appuyant les premières motions, avoir déjà rendu compte de l'offre qu'il a fait faire à tous ses vassaux de les admettre incontinent à ces différents rachats.
      Locuteur: De Boisgelin
      ...d'Aix, dépeignant avec énergie les maux de la féodalité, prouve la nécessité de les prévenir par la prohibition de toutes les conventions de ce genre, que la misère des colons pourrait dicter par la suite, et d'annuler d'avance toute clause capable de les faire revivre: il rappelle les maux...
      ...surtout des droits prétendus domaniaux, de la gabelle et des aides, a produits dans tout le royaume, où l'esprit de fiscalité corrompt la loyauté et la droiture des sentiments du peuple, comme il altère la sincérité des contrats et des actes, absorbe l'aisance et arrête la circulation des fonds.
      , archevêque d'Aix, dépeignant avec énergie les maux de la féodalité, prouve la nécessité de les prévenir par la prohibition de toutes les conventions de ce genre, que la misère des colons pourrait dicter par la suite, et d'annuler d'avance toute clause capable de les faire revivre: il rappelle les maux non moins effrayants que l'extension arbitraire des impôts, et surtout des droits prétendus domaniaux, de la gabelle et des aides, a produits dans tout le royaume, où l'esprit de fiscalité corrompt la loyauté et la droiture des sentiments du peuple, comme il altère la sincérité des contrats et des actes, absorbe l'aisance et arrête la circulation des fonds.
      Locuteur: De Boisgelin
      ... si étendu des réformes, l'attention et la sensibilité de l'Assemblée ont été encore réveillées e... Après cette observation, qui semblait épuiser le projet si étendu des réformes, l'attention et la sensibilité de l'Assemblée ont été encore réveillées et attachées par des offres d'un ordre tout nouveau.
      Locuteur: De Richer
      ... curés demandent qu'il leur soit permis de sacrifier leur casuel. Plusieurs curés demandent qu'il leur soit permis de sacrifier leur casuel.
      Locuteur: Le duc du Châtelet
      Les signes de transports et l'effusion de sentiments généreux dont l'Assemblée pr...
      ...e, n'ont pu qu'à peine laisser le temps de stipuler les mesures de prudence avec lesquelles il convenait de réaliser ces projets salutaires, votés par tant de mémoires, d'opinions touchantes, et de vives réclamations dans les assemblées ...
      Les signes de transports et l'effusion de sentiments généreux dont l'Assemblée présentait le tableau, plus vif et plus animé d'heure en heure, n'ont pu qu'à peine laisser le temps de stipuler les mesures de prudence avec lesquelles il convenait de réaliser ces projets salutaires, votés par tant de mémoires, d'opinions touchantes, et de vives réclamations dans les assemblées provinciales, dans les assemblées des bailliages, et dans les autres lieux où le...
      Locuteur: Le duc du Châtelet
      ...sur l'extinction absolue des mainmortes de Franche-Comté, de Bourgogne, et de3 autres lieux qui les ... On est revenu sur l'extinction absolue des mainmortes de Franche-Comté, de Bourgogne, et de3 autres lieux qui les connaissent.

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 347
      Locuteur: De Boisgelin
      Le député des communes de l'Auxois acquiesce aussi pleinement, y étant autorisé par ses pouvoirs. Celui de la noblesse est forcé de se rékrer à des mandats plus étendus qu...
      ...ant sous les mêmes conditions que celle de Dijon, se réservent, comme elles l'ont eu de lout temps, le droit de former une province particulière, admin...
      Le député des communes de l'Auxois acquiesce aussi pleinement, y étant autorisé par ses pouvoirs. Celui de la noblesse est forcé de se rékrer à des mandats plus étendus que ceux dont il est porteur ; et les communes du Maçonnais, en renonçant sous les mêmes conditions que celle de Dijon, se réservent, comme elles l'ont eu de lout temps, le droit de former une province particulière, administrée par leurs Etats, auxquels l'Assemblée donnera une meilleure organisation ...
      Locuteur: De Boisgelin
      ... pays d'Etats, se livrant à l'impulsion de leur générosité, ou se prévalant de celle de leurs commettants, exprimée par leurs cahiers, ou enfin la présumant, et se rendant en quelque sorte garants de leur ratification, offrent la renonciation aux privilèges de leurs provinces, pour s'associer au régime nouveau que la justice du Roi et celle de l'Assemblée préparent à la Fraïice entière. Les députés des provinces appelés pays d'Etats, se livrant à l'impulsion de leur générosité, ou se prévalant de celle de leurs commettants, exprimée par leurs cahiers, ou enfin la présumant, et se rendant en quelque sorte garants de leur ratification, offrent la renonciation aux privilèges de leurs provinces, pour s'associer au régime nouveau que la justice du Roi et celle de l'Assemblée préparent à la Fraïice entière.
      Locuteur: De Boisgelin
      ...dressée à tous les autres pays d'Etats, de vouloir l'imiter. A l'heure même, les députés des communes de Bretagne, s'approchant du bureau, allai...
      ...ésion, conçue en termes divers, suivant la nature de leurs mandats, lorsque M. le président de l'Assemblée a réclamé le droit que sa place paraissait lui donner, de présenter lui-même le vœu de sa province à la nation: il a exposé les motifs de prudence qui avaient engagé quelques sénéchaussées, et notamment celles de Rennes, de Nantes, Guérande, Vannes, Dol,Fougère, ...
      ...t Ghantelin, à lier en partie les mains de leurs mandataires, jusqu'à ce que le jour du bonheur et de la sécurité, succédant pour toute la France à des jours d'attente et d'espoi...
      ...onfondre les droits antiques et révérés de la Bretagne, dans les droits plus solides encore et plus sacrés que les lumières de l'Assemblée assuraient en ce moment à l...
      ...eur province avait fait à Vizille sur cet objet, et l'invitation qu'elle avait adressée à tous les autres pays d'Etats, de vouloir l'imiter. A l'heure même, les députés des communes de Bretagne, s'approchant du bureau, allaient témoigner leur adhésion, conçue en termes divers, suivant la nature de leurs mandats, lorsque M. le président de l'Assemblée a réclamé le droit que sa place paraissait lui donner, de présenter lui-même le vœu de sa province à la nation: il a exposé les motifs de prudence qui avaient engagé quelques sénéchaussées, et notamment celles de Rennes, de Nantes, Guérande, Vannes, Dol,Fougère, Dinan, Quimperlav, Carhaix et Ghantelin, à lier en partie les mains de leurs mandataires, jusqu'à ce que le jour du bonheur et de la sécurité, succédant pour toute la France à des jours d'attente et d'espoir, les autorisât à confondre les droits antiques et révérés de la Bretagne, dans les droits plus solides encore et plus sacrés que les lumières de l'Assemblée assuraient en ce moment à l'empire français tout entier.
      Locuteur: De Boisgelin
      D'autres députés de Rennes font remarquer combien il est naturel de présumer et d'attendre cet engagement et ce sacrifice de la part de leur ville, qui, la première de toutes, a adhéré aux arrêtés de l'Assemblée nationale; qui, la première aussi, a voulu que la loi et l'impôt se déterminassent dans l'Assemblée, afin de ne compromettre aucun droit particulier, mais de les réunir et de les fortifier tous par l'adhésion génér...
      ...it l'acte destiné à défendre les droits de tous les citoyens.
      D'autres députés de Rennes font remarquer combien il est naturel de présumer et d'attendre cet engagement et ce sacrifice de la part de leur ville, qui, la première de toutes, a adhéré aux arrêtés de l'Assemblée nationale; qui, la première aussi, a voulu que la loi et l'impôt se déterminassent dans l'Assemblée, afin de ne compromettre aucun droit particulier, mais de les réunir et de les fortifier tous par l'adhésion générale, au moment même où se formerait l'acte destiné à défendre les droits de tous les citoyens.
      Locuteur: De Boisgelin
      ...t il adhère au sacrifice des privilèges de la province, ne se trouvant point lié par son cahier; il stipule seulement, pour la Bretagne, la garantie mutuelle établie par les clauses du traité de réunion de sa province avec une monarchie dont tou... Un autre député breton déclare que dès ce moment il adhère au sacrifice des privilèges de la province, ne se trouvant point lié par son cahier; il stipule seulement, pour la Bretagne, la garantie mutuelle établie par les clauses du traité de réunion de sa province avec une monarchie dont toutes les parties allaient désormais s'appuyer, se soutenir, se fortifier et se dé...
      Locuteur: De Boisgelin
      A peine l'impatience des députés de Provence et de Forcalquier a-t-elle pu laisser achever aux membres qui venaient de parler leur déclaration patriotique ; tous les membres des sénéchaussées de cette province se sont avancés au milieu de lu salle, et il ont annoncé que, lorsque leurs commettants leur ont prescrit impérativement de ne pas renoncer aux privilèges dont la province jouit depuis sa réunion libre et volontaire à la couronne, ils. ne prévoyaien t pas sans doute l'heureuse réunion de tous les ordres; qu'ils savent que leurs commettants n'ont pas moins de zèle et de patriotisme que les autres Français, qu... A peine l'impatience des députés de Provence et de Forcalquier a-t-elle pu laisser achever aux membres qui venaient de parler leur déclaration patriotique ; tous les membres des sénéchaussées de cette province se sont avancés au milieu de lu salle, et il ont annoncé que, lorsque leurs commettants leur ont prescrit impérativement de ne pas renoncer aux privilèges dont la province jouit depuis sa réunion libre et volontaire à la couronne, ils. ne prévoyaien t pas sans doute l'heureuse réunion de tous les ordres; qu'ils savent que leurs commettants n'ont pas moins de zèle et de patriotisme que les autres Français, qu'ils ne
      Locuteur: De Boisgelin
      doutent pas qu'ils ne s'empressent de réunir leurs intérêts a ceux du reste du royaume, et de confondre leurs droits dans la constitution que cette auguste assemblée va donner à toute la France, et qu'ils vont leur rendre compte de cette mémorable séance, et les engager ... doutent pas qu'ils ne s'empressent de réunir leurs intérêts a ceux du reste du royaume, et de confondre leurs droits dans la constitution que cette auguste assemblée va donner à toute la France, et qu'ils vont leur rendre compte de cette mémorable séance, et les engager à envoyer sur-le-champ leur adhésion.
      Locuteur: De Boisgelin
      ... moment, un membre des communes exprime la renonciation de la ville de Grasse aux privilèges pécuniaires desquels elle jouit comme propriétaire de fiefs. Eu ce moment, un membre des communes exprime la renonciation de la ville de Grasse aux privilèges pécuniaires desquels elle jouit comme propriétaire de fiefs.
      Locuteur: De Boisgelin
      Acet instant, les députés de la Bourgogne réclament la parole; mais ils sont interrompus par un député du clergé de Provence: celui-ci, revenant sur ce qui...
      ...e, qu'ils ne peuvent lier aucune partie de la France sur la part con-tributoire que chacune des provinces du royaume doit supporter en proportion de ses forces dans l'impôt général, quoiqu...
      ...es commettants pour renoncer aux formes de l'administration, de la répartition et de l'assiette des quotes-parts.
      Acet instant, les députés de la Bourgogne réclament la parole; mais ils sont interrompus par un député du clergé de Provence: celui-ci, revenant sur ce qui avait été allégué au sujet des mandats, rappelle ce principe salutaire, qu'ils ne peuvent lier aucune partie de la France sur la part con-tributoire que chacune des provinces du royaume doit supporter en proportion de ses forces dans l'impôt général, quoique en vertu des cahiers il faille le vœu des commettants pour renoncer aux formes de l'administration, de la répartition et de l'assiette des quotes-parts.
      Locuteur: De Boisgelin
      Le député noble de Dijon se rend garant du vœu de son bailliage pour la renonciation à ses privilèges, en se ré... Le député noble de Dijon se rend garant du vœu de son bailliage pour la renonciation à ses privilèges, en se réservant d'en prévenir ses commettants.
      Locuteur: De Boisgelin
      ...nes, autorisés (en cas d'abandon pareil de la part des autres provinces) au sacrifice de leurs privilèges, les déposent entre les mains de l'Assemblée nationale. Ils sont imités par lés députés du bailliage d'Autun, par ceux de Chalon-sur-Saône, du Charolais, du Beaujolais, du bailliage de la Montagne, de l'Auxerrois, de Bar-sur-Seine. Ceux des communes, autorisés (en cas d'abandon pareil de la part des autres provinces) au sacrifice de leurs privilèges, les déposent entre les mains de l'Assemblée nationale. Ils sont imités par lés députés du bailliage d'Autun, par ceux de Chalon-sur-Saône, du Charolais, du Beaujolais, du bailliage de la Montagne, de l'Auxerrois, de Bar-sur-Seine.
      Locuteur: De Boisgelin
      Les députés de la Bresse, du Bugey, et de la principauté de Dombes acquiescent pleinement au vœu de la Bourgogne, sauf la réclamation insérée aux cahiers, sur l'échange de cette principauté. Les députés de la Bresse, du Bugey, et de la principauté de Dombes acquiescent pleinement au vœu de la Bourgogne, sauf la réclamation insérée aux cahiers, sur l'échange de cette principauté.
      Locuteur: De Boisgelin
      Les privilèges de la ville de Saint-Jean-de-Losne, déjà remis à l'Assemblée nationale dans une de ses séances précédentes, sont de nouveau sacrifiés à l'intérêt général d... Les privilèges de la ville de Saint-Jean-de-Losne, déjà remis à l'Assemblée nationale dans une de ses séances précédentes, sont de nouveau sacrifiés à l'intérêt général du royaume.
      Locuteur: De Boisgelin
      ...utés du Languedoc demandent à leur tour la parole, par l'organe de M. de Marguerites. Les députés du Languedoc demandent à leur tour la parole, par l'organe de M. de Marguerites.
      Locuteur: Le baron ie Marguerites
      . Les représentants de diverses sénéchaussées de Languedoc déclarent que l'ordre de leurs commettants leur prescrit, de la manière la plus impérative, une obligation dont il ne leur est pas possible de s'écarter. . Les représentants de diverses sénéchaussées de Languedoc déclarent que l'ordre de leurs commettants leur prescrit, de la manière la plus impérative, une obligation dont il ne leur est pas possible de s'écarter.
      Locuteur: Le baron ie Marguerites
      La province de Languedoc est régie depuis longtemps pa... La province de Languedoc est régie depuis longtemps par une administration inconstitution-
      Locuteur: De Boisgelin
      Les députés du clergé de Bretagne, gênés par des mandats impératifs, ont témoigné le regret de ne pouvoir renoncer aux droits et franchises de leur province, et déclaré qu'ils allaie...
      ...ait par d'autres députés, et solliciter de nouveaux pouvoirs.
      Les députés du clergé de Bretagne, gênés par des mandats impératifs, ont témoigné le regret de ne pouvoir renoncer aux droits et franchises de leur province, et déclaré qu'ils allaient informer leurs commettants du sacrifice patriotique fait par d'autres députés, et solliciter de nouveaux pouvoirs.
      Locuteur: De Boisgelin
      ... communiqué à ses commettants, le désir de les voir se réunir, sur cet objet, aux ... Le député d'Arles annonce qu'il forme depuis plusieurs jours, et qu'il a déjà communiqué à ses commettants, le désir de les voir se réunir, sur cet objet, aux dépuiés des provinces.
      Locuteur: De Boisgelin
      La principauté d'Orange n'insiste que sur la conservation d'une administration parti... La principauté d'Orange n'insiste que sur la conservation d'une administration particulière, réclamée par sa situation au milieu d'une terre réputée étrangère.

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 348
      Locuteur: Tronchèt
      ...pire les mêmes déclarations aux députés de la Normandie, du Poitou, de l'Auvergne, duGlermontois, de la vicomté deTurenne, de la principauté de Mohon, de la noblesse de Châlons-sur-Marne, de celle de Dourdan, de Sedan, sous la réserve que fait celle-ci des privilèges de sa ville, dont le commerce et l'existen...
      ...s exemptions. Les députés des commmunes de Sedan adhèrent à cette réverve.
      Le même zèle inspire les mêmes déclarations aux députés de la Normandie, du Poitou, de l'Auvergne, duGlermontois, de la vicomté deTurenne, de la principauté de Mohon, de la noblesse de Châlons-sur-Marne, de celle de Dourdan, de Sedan, sous la réserve que fait celle-ci des privilèges de sa ville, dont le commerce et l'existence même au pied des Ardennes, dans un sol stérile, tient uniquement à ses exemptions. Les députés des commmunes de Sedan adhèrent à cette réverve.
      Locuteur: Le baron ie Marguerites
      ... était d'octroyer librement l'impôt, et de lé répartir elle-même; elle demande rét...
      ...ésaines et municipales, organisées dans la même forme. Tel est le vœu général, telle est la volonté de la province de Languedoc; elle a lié l'accord ou la répartition de l'impôt à la suppression de l'administration actuelle et à l'établissement de nouveaux Etats.
      ...e administration comme contraire à ses anciens privilèges, dont le plus précieux était d'octroyer librement l'impôt, et de lé répartir elle-même; elle demande rétablissement'de nouveaux États en une forme libre, élective, et représentative, et des administrations diocésaines et municipales, organisées dans la même forme. Tel est le vœu général, telle est la volonté de la province de Languedoc; elle a lié l'accord ou la répartition de l'impôt à la suppression de l'administration actuelle et à l'établissement de nouveaux Etats.
      Locuteur: Le baron ie Marguerites
      ... à renoncer aux privilèges particuliers de la province, assurés néanmoins des vœux de leurs commettants, et delà haute estime...
      ... des autres provinces, ils s'empressent de déclarer à l'Assemblée nationale que da...
      ... temps leurs commettants s'empresseront de se conformer à ses décrets ; qu'ils sou...
      ...ovinces, et qu'ils s'estimeront heureux de se lier par de pareils sacrifices à la prospérité générale de l'empire.
      Et quoique leurs mandats ne les autorisent pas à renoncer aux privilèges particuliers de la province, assurés néanmoins des vœux de leurs commettants, et delà haute estime que leur doit inspirer l'exemple des autres provinces, ils s'empressent de déclarer à l'Assemblée nationale que dans tous les temps leurs commettants s'empresseront de se conformer à ses décrets ; qu'ils souscriront aux établissements généraux que sa sagesse lui inspirera pour l'administration des provinces, et qu'ils s'estimeront heureux de se lier par de pareils sacrifices à la prospérité générale de l'empire.
      Locuteur: Le due de Castries
      , qui ne siège que comme représentant de la vicomté de Paris, se réunit au préopinant, pour réclamer l'honneur de sacrifier de nouveau aux représentants de la nation leur prérogative de baron, à laquelle ils ont déjà renoncé ... , qui ne siège que comme représentant de la vicomté de Paris, se réunit au préopinant, pour réclamer l'honneur de sacrifier de nouveau aux représentants de la nation leur prérogative de baron, à laquelle ils ont déjà renoncé dans les Assemblées particulières du Languedoc.
      Locuteur: De Béthisyde Mézières
      ...ne terre, pour en faire le sacrifice en la remettant entre les mains de ses habitants ; mais nous les avons reçus, nos titres et nos droits, des mains de la nation, qui seule peut les délruire ; n...
      ...ts du clergé ; nous assistons aux Etats de ia province à des titres particuliers, et nous n'en avons d'autre que celui de dépositaires passagers; nous ferons ce ...
      , évêque df Uamp;ès. Il me serait doux d être possesseur d'une terre, pour en faire le sacrifice en la remettant entre les mains de ses habitants ; mais nous les avons reçus, nos titres et nos droits, des mains de la nation, qui seule peut les délruire ; nous ne sommes pas représentants du clergé ; nous assistons aux Etats de ia province à des titres particuliers, et nous n'en avons d'autre que celui de dépositaires passagers; nous ferons ce que l'Assemblée statuera sur ce point, et nous nous livrerons à sa sagesse.
      Locuteur: Cortois de Balore
      , évêque de Nîmes, et M. de Alalide, évêque de Montpellier, parlent dans le même sens. Le premier ajoute la demande expresse de l'exemption des impôts et autres charge... , évêque de Nîmes, et M. de Alalide, évêque de Montpellier, parlent dans le même sens. Le premier ajoute la demande expresse de l'exemption des impôts et autres charges, en faveur des artisans et des manœuvres qui n'ont aucune propriété.
      Locuteur: Cortois de Balore
      La province de Foix, les communes du Béarn, la sénéchaussée de Lannes, et le député du pays de Soulle, regrettent de ne pouvoir annoncer que leur vœu personnel et l'espoir qu'ils conçoivent de voir incessamment arriver la ratification de leurs commettants, dont les députés de RoussiJlon, ceux du Bigorre et du duché...
      ...sser, comme déjà autorisés au sacrifice de tout ce qui peut intéresser l'utilité g...
      La province de Foix, les communes du Béarn, la sénéchaussée de Lannes, et le député du pays de Soulle, regrettent de ne pouvoir annoncer que leur vœu personnel et l'espoir qu'ils conçoivent de voir incessamment arriver la ratification de leurs commettants, dont les députés de RoussiJlon, ceux du Bigorre et du duché d'Albret (clergé et communes) peuvent se passer, comme déjà autorisés au sacrifice de tout ce qui peut intéresser l'utilité générale du royaume»
      Locuteur: Tronchèt
      , au nom des députés de la commune de Paris, présente aussi à l'Assemblée l'offre, autorisée par leur mandat, de la renonciation la plus expresse aux immunités pécuniaires dont jouissent les habitants de la capitale, et même à la compétence exclusive du prévôt de Paris, et au privilège du sceau du Châtelet, en cas de suppression des privilèges de même nature existant dans le royaume. , au nom des députés de la commune de Paris, présente aussi à l'Assemblée l'offre, autorisée par leur mandat, de la renonciation la plus expresse aux immunités pécuniaires dont jouissent les habitants de la capitale, et même à la compétence exclusive du prévôt de Paris, et au privilège du sceau du Châtelet, en cas de suppression des privilèges de même nature existant dans le royaume.
      Locuteur: Tronchèt
      Gçux de la prévôté et vicomté adhèrent à leur décl... Gçux de la prévôté et vicomté adhèrent à leur déclaration, autant qu'elle les touche.
      Locuteur: Tronchèt
      Les députés de Lyon rappellent et renouvellent les déclarations pareilles, par eux déjà faites dans la séance tenue à l'église de Saint-Louis. Les députés de Lyon rappellent et renouvellent les déclarations pareilles, par eux déjà faites dans la séance tenue à l'église de Saint-Louis.
      Locuteur: Tronchèt
      ...s d'attaquer les privilèges pécuniaires de Bordeaux, sont appuyés par le député de Bordeaux même, M. Nairac, qui stipule la renonciation aux droits et immunités pécuniaires de cette ville, quoique consacrés par le t...
      ...ntestables, réservant les autres droits de cité, dont leurs cahiers ne leur permettent pas jusqu'ici de se départir.
      Les députés d'Agen, chargés d'attaquer les privilèges pécuniaires de Bordeaux, sont appuyés par le député de Bordeaux même, M. Nairac, qui stipule la renonciation aux droits et immunités pécuniaires de cette ville, quoique consacrés par le temps et par les monuments les plus incontestables, réservant les autres droits de cité, dont leurs cahiers ne leur permettent pas jusqu'ici de se départir.
      Locuteur: Tronchèt
      La même réserve est apposée en faveur des privilèges de la ville de Marseille, dont le clergé se soumet à l'égalité de la contribution, n'ayant encore «le pouvoirs que sur cet article. Celui de Tulle exprime le sacrifice de ses privilèges pécuniaires, de son casuel, du droit de ses fief>t banalités et autres. La même réserve est apposée en faveur des privilèges de la ville de Marseille, dont le clergé se soumet à l'égalité de la contribution, n'ayant encore «le pouvoirs que sur cet article. Celui de Tulle exprime le sacrifice de ses privilèges pécuniaires, de son casuel, du droit de ses fief>t banalités et autres.
      Locuteur: Tronchèt
      Tous les députés de Lorraine protestent, en termes touchants, que leur province, réunie la dernière, ne regrettera jamais la domination de ces souverains adorés qui firent le Bonheur de leur peuple, et s'en montrèrent les pèr...
      ...ont assez heureux pour pouvoir, au sein de la régénération et de la prospérité publique, se livrer à leurs ...
      ...s citoyens dans cette maison maternelle de la France, prête à refleurir sous l'inlluence de la justice, de la paix et de l'affection cordiale de tous les membres de cette immense et glorieuse famille. Ils...
      Tous les députés de Lorraine protestent, en termes touchants, que leur province, réunie la dernière, ne regrettera jamais la domination de ces souverains adorés qui firent le Bonheur de leur peuple, et s'en montrèrent les pères, s'ils sont assez heureux pour pouvoir, au sein de la régénération et de la prospérité publique, se livrer à leurs frères, et entrer avec le surplus des citoyens dans cette maison maternelle de la France, prête à refleurir sous l'inlluence de la justice, de la paix et de l'affection cordiale de tous les membres de cette immense et glorieuse famille. Ils attendent avec confiance que leurs commettants sanctionneront et ratifieront un...
      Locuteur: Tronchèt
      Les députés de Strasbourg se soumettent, pour leurs commettants, à l'égalité entière de répartition des impôts, sous la seule réserve de l'administration et des privilèges de leur ville, à laquelle ils se réfèrent ... Les députés de Strasbourg se soumettent, pour leurs commettants, à l'égalité entière de répartition des impôts, sous la seule réserve de l'administration et des privilèges de leur ville, à laquelle ils se réfèrent sur ces objets consignés dans ses capitulations, et N relatifs, en grande partie...
      Locuteur: Tronchèt
      ...ants des villes d'Amiens, d'Abbe-ville, de Péronne, de Soissons, de Reims, de Verdun (sauf la ratitication du clergé de ce pays), de Sarrelouis, de Bar-le-Duc, de Réthel, de Vitry, de Château-Thierry, de Saint-Dizier, de Châlons, de Langres,de Clermont en Auvergne, de Villeneuve-de-Berg et de la Voûte en Vivarais, de Bourges, d'issoudun, du Mans, de Poitiers, de Cahors, de Bergerac, de Sarlat, d'Etampes, se joignent aux autr... Les représentants des villes d'Amiens, d'Abbe-ville, de Péronne, de Soissons, de Reims, de Verdun (sauf la ratitication du clergé de ce pays), de Sarrelouis, de Bar-le-Duc, de Réthel, de Vitry, de Château-Thierry, de Saint-Dizier, de Châlons, de Langres,de Clermont en Auvergne, de Villeneuve-de-Berg et de la Voûte en Vivarais, de Bourges, d'issoudun, du Mans, de Poitiers, de Cahors, de Bergerac, de Sarlat, d'Etampes, se joignent aux autres députés.
      Locuteur: Tronchèt
      ...nche-Comté réserve le droit 1 des Etats de sa province, de stipuler seuls l'exemption de la gabelle, des aides, du papier timbré et de toute distraction du ressort. Celui d'Aval en Franche-Comté réserve le droit 1 des Etats de sa province, de stipuler seuls l'exemption de la gabelle, des aides, du papier timbré et de toute distraction du ressort.
      Locuteur: Tronchèt
      ...même vœu et le même regret d'être forcé de demander acte de sa résistance à celui de la pluralité même ; mais, d'après d'autres articles de son mandat, il présente, comme ceux de Dôle, l'espoir de voir sa Celui d'Amont exprime le même vœu et le même regret d'être forcé de demander acte de sa résistance à celui de la pluralité même ; mais, d'après d'autres articles de son mandat, il présente, comme ceux de Dôle, l'espoir de voir sa

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 349
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ...le committimus, l'hérédité des offices, la noblesse expriment personnellement leur re- le committimus, l'hérédité des offices, la noblesse
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      Un membre de la noblesse de Sens vote pour Paris, se lève, et deman... Un membre de la noblesse de Sens vote pour Paris, se lève, et demande que l'Assemblée or-
      Locuteur: De Fréteau
      ...crifice si noble que le monarque a fait de Pespece de pre- rogative dont il etait en possession, relativement a la legislation, il ne restait rien aux ofliciers de sa cour h offrir a la nation, qui Hit digne d'elle et de ses glorieux exemples; qu'i peine osait-il lui presenter ct la prier d'accepter, commc il faisait pour lui et ses colleges, le faible sa- crilice de quelques vaines prerogatives de charge, le comraitiimus, 1'heredite des offices, la noblesse transmissible, quelques exemptions pecu...
      ...gnes ce respect profond pour les droits de Tiiommc, qui a dicte en ce moment au pr...
      ...ntieres, tous les sacrifices qu'exigent la liberie, la stlrcte, I'fionneur et la propn6t6 de tous les habitants du rovaume.
      cours souveraines. II dit gn'aprts le sacrifice si noble que le monarque a fait de Pespece de pre- rogative dont il etait en possession, relativement a la legislation, il ne restait rien aux ofliciers de sa cour h offrir a la nation, qui Hit digne d'elle et de ses glorieux exemples; qu'i peine osait-il lui presenter ct la prier d'accepter, commc il faisait pour lui et ses colleges, le faible sa- crilice de quelques vaines prerogatives de charge, le comraitiimus, 1'heredite des offices, la noblesse transmissible, quelques exemptions pecuniaires; mais que ce qui etait en leur pouvoir, ce qu'ils regardaient eomme un d...
      ... pour fon- der et affermir dans le coeur des justiciables qui leur seraient assignes ce respect profond pour les droits de Tiiommc, qui a dicte en ce moment au prince, aux eccl6siastiques, aux nobles, aux illustres corporations des grandes cites, aux pro- vinces entieres, tous les sacrifices qu'exigent la liberie, la stlrcte, I'fionneur et la propn6t6 de tous les habitants du rovaume.
      Locuteur: Tronchèt
      réserve de la ratification de leurs commettants, de sa cour à offrir à la nation, qui fût digne réserve de la ratification de leurs commettants, de sa cour à offrir à la nation, qui fût digne
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      le sein même des Etats de la province à cette bornes à l'exécution d... le sein même des Etats de la province à cette bornes à l'exécution des lois nationales, une
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      Les députés du Boulonnais adhèrent à la décla- tigable pour en connaître l'espr... Les députés du Boulonnais adhèrent à la décla- tigable pour en connaître l'esprit, pour en éten-
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      Les députés de la Flandre maritime déclarent vinces entières, tous les sacrifices qu'exigent la Les députés de la Flandre maritime déclarent vinces entières, tous les sacrifices qu'exigent la
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      aussi renoncer à la forme de leur administration liberté, la sûreté, l'honneur et la propriété de aussi renoncer à la forme de leur administration liberté, la sûreté, l'honneur et la propriété de
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ordres de sa province, soumis dans tous les temps reau pour sti puler la réforme des lois relatives ordres de sa province, soumis dans tous les temps reau pour sti puler la réforme des lois relatives
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      aux vues de justice de l'Assemblée. tionnement et réduction aux termes de la justice aux vues de justice de l'Assemblée. tionnement et réduction aux termes de la justice
      Locuteur: Talaru de Chalmazel
      i d'esprit au chef de l'église, on stipulât la sup- i d'esprit au chef de l'église, on stipulât la sup-
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      éterniser la mémoire de 1 union sincère de tous MM. Duvernay, curé de Villefranche en Beau- éterniser la mémoire de 1 union sincère de tous MM. Duvernay, curé de Villefranche en Beau-
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      pour la prospérité et la paix publiques. I mettre lés bénéfices ... pour la prospérité et la paix publiques. I mettre lés bénéfices dont ils jouissent, pour s'en
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      ...et donne qu'un Te Deum soit chanté dans la cha- au'une députation soit adressée au Roi, à l'effet donne qu'un Te Deum soit chanté dans la cha-
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      ... inspiré l'idée, et fourni l'occasion à la tous les membres de l'Assemblée nationale, nation. vertus ont inspiré l'idée, et fourni l'occasion à la tous les membres de l'Assemblée nationale, nation.
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      Plusieurs officiers de justice, parlant au nom M. de Lally-Tollendal. Messieurs, il faut de tous, s'approchent du bureau, et essayent de terminer cette séance comme vous l'avez commercer la foule des députés qui, empressés d'ap- ...
      ...mettre un dernier sceau digne d'elle et de vous, es degrés, et d'élever la voix pour exprimer l'a- I Je ne sais si...
      ...raîne trop loin ; )andon des privilèges de leurs charges, n'aspi- mais s'il se trompait, j'en accuserais cette ivresse rant qu'à la considération d'un service agréable don...
      ...sme le remplit : je ne crois et utile à la nation. cependant pas qu'il s'égare.
      Plusieurs officiers de justice, parlant au nom M. de Lally-Tollendal. Messieurs, il faut de tous, s'approchent du bureau, et essayent de terminer cette séance comme vous l'avez commercer la foule des députés qui, empressés d'ap- I mencée et comme vous l'avez remplie. Il faut y )orter leurs diverses renonciations, en couvraient mettre un dernier sceau digne d'elle et de vous, es degrés, et d'élever la voix pour exprimer l'a- I Je ne sais si - mon cœur m'entraîne trop loin ; )andon des privilèges de leurs charges, n'aspi- mais s'il se trompait, j'en accuserais cette ivresse rant qu'à la considération d'un service agréable dont votre patriotisme le remplit : je ne crois et utile à la nation. cependant pas qu'il s'égare.
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      d'accord avec ceux de Provence, propose l'ex^ j de ces transports qui confondent tous nos senti-tinction de la vénalité des offices; l'Assemblée I ments, tous nos vœux, toutes nos âmes, ne de-accueille cette idée avec transport; pl...
      ...ous souvenir du Roi? du Boi qui députés de la province y joignent le vœu de la I nous a convoqués, lorsque les Assembl...
      d'accord avec ceux de Provence, propose l'ex^ j de ces transports qui confondent tous nos senti-tinction de la vénalité des offices; l'Assemblée I ments, tous nos vœux, toutes nos âmes, ne de-accueille cette idée avec transport; plusieurs 1 vons-nous pas nous souvenir du Roi? du Boi qui députés de la province y joignent le vœu de la I nous a convoqués, lorsque les Assemblées natio-
      Locuteur: De Fréteau
      tan ts de la nation l'hommage respectueux des tan ts de la nation l'hommage respectueux des
      Locuteur: De Fréteau
      ... se rapproche du bu- reau pour stipuler la reforme des lois relatives aux corporat...
      ...fec- tionnement et reduction aux termes de la justice et de Tinteret commun.
      Le depute du Beaujola'is se rapproche du bu- reau pour stipuler la reforme des lois relatives aux corporations d arts et metiers, dans les- quelles les mattrises sont eiablies, et leur perfec- tionnement et reduction aux termes de la justice et de Tinteret commun.
      Locuteur: De Fréteau
      Un depute ecciesiastiquc de Lorraine a aussi forme le vceu, qu'en demeurant uni de' coeur et d'esprit au chef de I'gglise, on stipulat la sup- pression des annates. Un depute ecciesiastiquc de Lorraine a aussi forme le vceu, qu'en demeurant uni de' coeur et d'esprit au chef de I'gglise, on stipulat la sup- pression des annates.
      Locuteur: Duvernay
      Mors M. JLcclerc tic Julgnc, archevequc de Paris, se ICYe, et dcmande que 1'Assemblee or- donnequ'unTc Deum soil cliante dans la cha- pelle du Hoi, en presence de Sa MajestC et de tous les membres de l'AssemblGe uaiionale. Mors M. JLcclerc tic Julgnc, archevequc de Paris, se ICYe, et dcmande que 1'Assemblee or- donnequ'unTc Deum soil cliante dans la cha- pelle du Hoi, en presence de Sa MajestC et de tous les membres de l'AssemblGe uaiionale.
      Locuteur: Tronchèt
      ...aire part, noble que le monarque a fait de l'espèce de pré- dont ils allaient lui faire part, noble que le monarque a fait de l'espèce de pré-
      Locuteur: Tronchèt
      Tous lis dépulés d'Artois imitent la générosité rogative dont il était en po... Tous lis dépulés d'Artois imitent la générosité rogative dont il était en possession, relativement
      Locuteur: Tronchèt
      ... autres provinces, en abandonnant, sous la à la législation, il ne restait rien aux off... des autres provinces, en abandonnant, sous la à la législation, il ne restait rien aux officiers
      Locuteur: Tronchèt
      ... des Etats, assuré parles ca- d'elle et de ses glorieux exemples; qu'à peine le régime particulier des Etats, assuré parles ca- d'elle et de ses glorieux exemples; qu'à peine
      Locuteur: Tronchèt
      ...ec Louis XIV. osait-il lui présenter et la prier d'accepter, comme pitulations faites avec Louis XIV. osait-il lui présenter et la prier d'accepter, comme
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ditaire, et propre à un petit nombre de familles regardaient comme un devoir sa... ditaire, et propre à un petit nombre de familles regardaient comme un devoir sacré, dont ils
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      nobles de l'Artois. L'un d'eux s'applaudit d'avoi... nobles de l'Artois. L'un d'eux s'applaudit d'avoir donneraient l'exemple à tous, ils le promettaient
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ...rogative attachée à ses domaines. étude de tous les jours et une application infa- antique prérogative attachée à ses domaines. étude de tous les jours et une application infa-
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ration de l'Artois, et sont imités par ceux de Ca- dre et en assurer l'empire, et surt... ration de l'Artois, et sont imités par ceux de Ca- dre et en assurer l'empire, et surtout pour fon-
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      Les gouvernances de Lille, Douay et Orchies leur seraient a... Les gouvernances de Lille, Douay et Orchies leur seraient assignés ce respect profond pour
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ...t au privilège d'avoir leurs les droits de l'homme, qui a dicté en ce moment renoncent également au privilège d'avoir leurs les droits de l'homme, qui a dicté en ce moment
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      entre eux, ne peuvent qu'acquiescer de nouveau quelles les maîtrises sont étab... entre eux, ne peuvent qu'acquiescer de nouveau quelles les maîtrises sont établies, et leur perfec-
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      ... hommage est renouvelé par un député et de l'intérêt commun, Cet hommage est renouvelé par un député et de l'intérêt commun,
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      présent, au nom de M. le duc d'Orléans, baron Un député de Blois avait déjà réelamé pour l'é- présent, au nom de M. le duc d'Orléans, baron Un député de Blois avait déjà réelamé pour l'é-
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      de Commines, et par M. le comte d'Egniont,... de Commines, et par M. le comte d'Egniont, galité absolue des peines portées contre tous les
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      baron de Vaurins. coupables, et pour que le droit de toutes les baron de Vaurins. coupables, et pour que le droit de toutes les
      Locuteur: De Latour-Maubourg, d'Estourmel de Liameth
      classes de citoyens à être admis à tous les emploi... classes de citoyens à être admis à tous les emplois
      Locuteur: Talaru de Chalmazel
      , évêque de Cou- ecclésiastiques, civils et militai... , évêque de Cou- ecclésiastiques, civils et militaires, fût reconnu
      Locuteur: Talaru de Chalmazel
      de déport, réservant à ses archidiacres l'exercice Un député ecclésiastique de Lorraine a aussi de déport, réservant à ses archidiacres l'exercice Un député ecclésiastique de Lorraine a aussi
      Locuteur: Talaru de Chalmazel
      ...onné. formé le vœu, qu'en demeurant uni de* cœur et du leur, tant qu'ilsme l'auront pas abandonné. formé le vœu, qu'en demeurant uni de* cœur et
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      les ordres, de l'abandon de tous les privilèges, jolais, tioulard, curé de Roanne, et Matliias, les ordres, de l'abandon de tous les privilèges, jolais, tioulard, curé de Roanne, et Matliias,
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      et de l'araent dévouement de tous les individus I curé d'Eglise-iSeuve, annoncent l'intention de re- et de l'araent dévouement de tous les individus I curé d'Eglise-iSeuve, annoncent l'intention de re-
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      L'Assemblée le charge du soin de surveiller tenir à leur cure. Un grand nombre de leurs collè- L'Assemblée le charge du soin de surveiller tenir à leur cure. Un grand nombre de leurs collè-
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      i'exécution de ce vœu patriotique. I gues réclament su... i'exécution de ce vœu patriotique. I gues réclament sur ce point l'exécution des canons.
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      Alors M. fjcclerc de Juigné, archevêque de Alors M. fjcclerc de Juigné, archevêque de
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      de lui porter l'hommage des sacrifices dont ses pelle du Roi, en présence de Sa Majesté et de de lui porter l'hommage des sacrifices dont ses pelle du Roi, en présence de Sa Majesté et de
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      Dans cet instant, un député de Franche-Comté, I Messieurs, au milieu de ces élans, au milieu Dans cet instant, un député de Franche-Comté, I Messieurs, au milieu de ces élans, au milieu
      Locuteur: Le due de Lianeourt
      suppression de leur parlement. nales étaient interrompues depuis près de deux suppression de leur parlement. nales étaient interrompues depuis près de deux
      Locuteur: De Fréteau
      , conseiller au parlement de cette réunion fortunée que nous venons de con-Paris, saisit ce moment pour offrir...
      ...n- sommer ; du Roi qui nous a abandonné de lui-
      , conseiller au parlement de cette réunion fortunée que nous venons de con-Paris, saisit ce moment pour offrir aux reprében- sommer ; du Roi qui nous a abandonné de lui-
      Locuteur: De Fréteau
      Un depute de Blois avait deja reclame pour re- galit...
      ...ous les coupables, et pour que le droit de toutes les classes de citoyensaetreadmis h tous lesemplois ec...
      Un depute de Blois avait deja reclame pour re- gality absolue des peines portees contre tous les coupables, et pour que le droit de toutes les classes de citoyensaetreadmis h tous lesemplois eccldsiastiques, civils et militaires, fiit rcconnu et declare.
      Locuteur: Duvernay
      , cur£de Villefranche en Beau- jolais, foulard, cur6 de Roanne, et lllalliia», cur6 d'Eglise-Neuve, annonrent I'intnntion de re- mettrc les b6nelices dont ils jouissent, pour s'en tenirileur cure.Un grand nombre de ieurs colle- gues reclament sur ce poin... , cur£de Villefranche en Beau- jolais, foulard, cur6 de Roanne, et lllalliia», cur6 d'Eglise-Neuve, annonrent I'intnntion de re- mettrc les b6nelices dont ils jouissent, pour s'en tenirileur cure.Un grand nombre de ieurs colle- gues reclament sur ce point I'exGcution des canons.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      ...mettre un dernier sceau digne d'elle et de vous. Je ne sais si mon cccur m'entrain... ...e seance comme vous l'avez coui- mencee et comme vous l'avez remplie. II faut y mettre un dernier sceau digne d'elle et de vous. Je ne sais si mon cccur m'entraine trop loin; mais s'il se trompait, j'en accuserais cette ivressc dont votre pal...
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Messieurs, au milieu de ces elans, au milieu de ces transports qui confondent tous nos ...
      ...ts, tous nos vocux, toules nos Ames, ne de- vons-nous pas nous souvenir du Roi? du...
      ...- nals etaient interrompues depuis pres de deux siecles; du Roi qui nous a invites...
      ... cette reunion fortun6e que nous venons de eon- sommer; du Roi qui nous a abandonne de lui- toys les droiW que sa justice a re...
      Messieurs, au milieu de ces elans, au milieu de ces transports qui confondent tous nos senti- ments, tous nos vocux, toules nos Ames, ne de- vons-nous pas nous souvenir du Roi? du Hoi qui nous aconvoques, lorsque les Assemblies natio- nals etaient interrompues depuis pres de deux siecles; du Roi qui nous a invites le premier fc cette reunion fortun6e que nous venons de eon- sommer; du Roi qui nous a abandonne de lui- toys les droiW que sa justice a reconnn

      Séance du mardi 4 août 1789

      page 350
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      ...Père du peuple. Je propose qu'au milieu de cette Assemblée nationale, la plus auguste, la plus utile qui fut jamais, Louis XVI soit proclamé le Restaurateur de la liberté française. C'est au milieu des Etats généraux que Louis XII a été proclamé Père du peuple. Je propose qu'au milieu de cette Assemblée nationale, la plus auguste, la plus utile qui fut jamais, Louis XVI soit proclamé le Restaurateur de la liberté française.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      La proclamation a été faite à l'instant pa...
      ...tenti pendant un quart d'heure des cris de vive le Roi ! vive Louis XVI, restaurateur de la liberté française !
      La proclamation a été faite à l'instant par les députés, par le peuple, par tous ceux qui étaient présents et l'Assemblée nationale a retenti pendant un quart d'heure des cris de vive le Roi ! vive Louis XVI, restaurateur de la liberté française !
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      La séance s'était étendue bien avant dans la nuit, quand M. le président, après avoir pris le vœu de l'Assemblée, suspend le cours de ces déclarations patriotiques, pour en ...
      ...es faire décréter par l'Assemblée, sauf la rédaction ; ce qui est exécuté sur l'heure à l'unanimité, sous la réserve exigée par les serments et les mandats de divers commettants.
      La séance s'était étendue bien avant dans la nuit, quand M. le président, après avoir pris le vœu de l'Assemblée, suspend le cours de ces déclarations patriotiques, pour en relire les chefs principaux, et les faire décréter par l'Assemblée, sauf la rédaction ; ce qui est exécuté sur l'heure à l'unanimité, sous la réserve exigée par les serments et les mandats de divers commettants.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Abolition de» la qualité de serf et de la mainmorte, sous quelque dénomination qu... Abolition de» la qualité de serf et de la mainmorte, sous quelque dénomination qu'elle existe.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Suppression du droit exclusif de la chasse, des colombiers, des garennes. Suppression du droit exclusif de la chasse, des colombiers, des garennes.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Taxe en argent, représentative de la dîme. Taxe en argent, représentative de la dîme.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Déclaration de l'établissement prochain d'une justice gratuite, et de la suppression de la vénalité des offices. Déclaration de l'établissement prochain d'une justice gratuite, et de la suppression de la vénalité des offices.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Suppression du droit de déport et vacat, des annates, la pluralité des bénéfices. Suppression du droit de déport et vacat, des annates, la pluralité des bénéfices.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Une médaille frappée pour éterniser la mémoire de ce jour. Une médaille frappée pour éterniser la mémoire de ce jour.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      ...uprès du Roi, pour lui porter l'hommage de l'Assemblée, et le titre de Restaurateur de la liberté française, avec prière d'assist... Un Te Deum solennel, et l'Assemblée nationale en députation auprès du Roi, pour lui porter l'hommage de l'Assemblée, et le titre de Restaurateur de la liberté française, avec prière d'assister personnellement au Te Deum.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Les cris de vive le Roi ! les témoignages de l'allégresse publique, variés sous tout...
      ...députés et du peuple présent, terminent la séance.
      Les cris de vive le Roi ! les témoignages de l'allégresse publique, variés sous toutes les formes, les félicitations mutuelles des députés et du peuple présent, terminent la séance.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Avant de la lever, M. le président lit une lettre qui lui est écrite par MM. Champion de Cicé, archevêque de Bordeaux, Le Franc de Pompignan archevêque devienne, et M. le comte de LaTour-Du-Pin, appelés par le Roi au mi... Avant de la lever, M. le président lit une lettre qui lui est écrite par MM. Champion de Cicé, archevêque de Bordeaux, Le Franc de Pompignan archevêque devienne, et M. le comte de LaTour-Du-Pin, appelés par le Roi au ministère. Elle est conçue en ces termes :
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      « Nous ne perdron s jamais de vue que, pour bien répondre aux intenti...
      ..., nous devons toujours avoir présente à la pensée cette grande vérité, que l'Assem...
      ..., et qui ne retentira plus en vain: que la puissance et la félicité des rois ne peuvent dignement ...
      ...ir que sur les fondements du bonheur et de la liberté des peuples.
      « Nous ne perdron s jamais de vue que, pour bien répondre aux intentions du Roi, nous devons toujours avoir présente à la pensée cette grande vérité, que l'Assemblée nationale a ramenée, et qui ne retentira plus en vain: que la puissance et la félicité des rois ne peuvent dignement s'asseoir et durablement s'affermir que sur les fondements du bonheur et de la liberté des peuples.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      ...président, être notre interprèle auprès de l'Assemblée, et lui offrir, en notre nom, la protestation sincère de ne vouloir exercer aucune fonction publique qu'autant que nous pourrons nous honorer de son suffrage, et conserver notre dévoue... «Daignez, monsieur le président, être notre interprèle auprès de l'Assemblée, et lui offrir, en notre nom, la protestation sincère de ne vouloir exercer aucune fonction publique qu'autant que nous pourrons nous honorer de son suffrage, et conserver notre dévouement à ses maximes.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      ...on du Roi et du peuple couronne l'union de tous les ordres, de toutes les provinces et de tous les citoyens. ...un ait son bonheur ; que le bonheur public en soit le dernier résulat; que l'union du Roi et du peuple couronne l'union de tous les ordres, de toutes les provinces et de tous les citoyens.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Faculté de rembourser les droits seigneuriaux. Faculté de rembourser les droits seigneuriaux.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Rachat possible de toutes les dîmes, de quelque espèce que ce soit. Rachat possible de toutes les dîmes, de quelque espèce que ce soit.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Abolition de tous privilèges et immunités pécuniaire... Abolition de tous privilèges et immunités pécuniaires.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Egalité des impôts, de quelque espèce que ce soit, à compter du commencement de l'année 1789, suivant ce qui sera réglé... Egalité des impôts, de quelque espèce que ce soit, à compter du commencement de l'année 1789, suivant ce qui sera réglé par les assemblées provinciales.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Admission de tous les citoyens aux emplois civils et... Admission de tous les citoyens aux emplois civils et militaires.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      Abandon des privilèges de plusieurs villes, Paris, Lyon, Bordeaux... Abandon des privilèges de plusieurs villes, Paris, Lyon, Bordeaux, etc.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      ...dans ses conseils, nous nous empressons de déposer nos sentiments dans le sein de l'Assemblée nationale. « Monsieur le président, appelés par le Roi dans ses conseils, nous nous empressons de déposer nos sentiments dans le sein de l'Assemblée nationale.
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      « Les marques de bien veillance dont nous avons été comblés depuis l'instant heureux de notre réunion, et surtout notre fidélité aux principes de l'Assemblée nationale, et notre respect...
      ...elle, sont les motifs les plus capables de soutenir notre courage. *
      « Les marques de bien veillance dont nous avons été comblés depuis l'instant heureux de notre réunion, et surtout notre fidélité aux principes de l'Assemblée nationale, et notre respectueuse confiance en elle, sont les motifs les plus capables de soutenir notre courage. *
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      « Signé: -j* J. G., arch. de Vienne ; J.M., arch. de Bordeaux, Latour-Du-Pin. » « Signé: -j* J. G., arch. de Vienne ; J.M., arch. de Bordeaux, Latour-Du-Pin. »
      Locuteur: De fl^ally-Tollendal
      La séance est suspendue à deux heures aprè... La séance est suspendue à deux heures après minuit, et continuée à demain midi.
    • Archives parlementaires

      - search term matches: (1093)

      Archives parlementaires

      page 1
      Locuteur: Sa Majesté
      ...et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander. ... « Messieurs, ce jour que mon cœur attendait depuis longtemps est enfin arrivé, et je me vois entouré des représentants de la nation à laquelle je me fais gloire de commander.
      Locuteur: Sa Majesté
      ...s tenue! des Etats généraux, et quoique la convocation de ces Assemblées parût être tombée en dés...
      ...ne nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur.
      « Un long intervalle s'était écoulé depuis les dernières tenue! des Etats généraux, et quoique la convocation de ces Assemblées parût être tombée en désuétude, je n'ai pas balancé à rétablir un usage dont le royaume peut tirer une nouvelle force, et qui peut ouvrir à la nation une nouvelle source de bonheur.
      Locuteur: Sa Majesté
      « La dette de l'Etat, déjà immense à mon avènement au...
      ...re dispendieuse mais honorable en a été la cause; l'augmentation des impôts en a été la suite nécessaire, et a rendu plus sensi...
      « La dette de l'Etat, déjà immense à mon avènement au trône, s'est encore accrue sous mon règne; une guerre dispendieuse mais honorable en a été la cause; l'augmentation des impôts en a été la suite nécessaire, et a rendu plus sensible leur inégale répartition.
      Locuteur: Sa Majesté
      ...recevrai avec empressement; mais malgré la ressource que peut offrir l'économie la plus sévère, je crains, Messieurs, de ne pouvoir soulager mes sujets aussi pr...
      ...sirerais. Je ferai mettre sous vos yeux la situation exacte des finances, et quand...
      ...chements considérables. Vous me présenterez encore à cet égard des idées que je recevrai avec empressement; mais malgré la ressource que peut offrir l'économie la plus sévère, je crains, Messieurs, de ne pouvoir soulager mes sujets aussi promplement que je le désirerais. Je ferai mettre sous vos yeux la situation exacte des finances, et quand vous l'aurez examinée, je suis assuré d'avance que vous me proposerez les moyen...
      Locuteur: Sa Majesté
      ...n; mais une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, M...
      ...sions récentes ; mais l'esprit dominant de vos
      « Les esprits sont dans l'agitation; mais une Assemblée des représentants de la nation n'écoutera sans doute quç. les conseils de la sagesse et de la prudence. Vous aurez jugé vous-mêmes, Messieurs, qu'on s'en est écarté dans plusieurs occasions récentes ; mais l'esprit dominant de vos
      Locuteur: Sa Majesté
      ...lement les opinions, si on ne se hâtait de les fixer par une réunion d'avis sages ... ... exagéré d'innovations se sont emparés des esprits et finiraient par égarer totalement les opinions, si on ne se hâtait de les fixer par une réunion d'avis sages et modérés.
      Locuteur: Sa Majesté
      ...écuniaires. L'espérance que j'ai conçue de voir tous les ordres, réunis de sentiments, concourir avec moi au bien général de l'Etat, ne sera point trompée. ...sitions que les deux premiers ordres ont montrées à renoncer à leurs privilégespécuniaires. L'espérance que j'ai conçue de voir tous les ordres, réunis de sentiments, concourir avec moi au bien général de l'Etat, ne sera point trompée.
      Les députés du clergé occupèrent la droite des banquettes situées le plus près du trône, ceux de la noblesse, la gauche; ceux des communes étaient placés à la suite de ces deux premiers ordres. Les députés du clergé occupèrent la droite des banquettes situées le plus près du trône, ceux de la noblesse, la gauche; ceux des communes étaient placés à la suite de ces deux premiers ordres.
      Conformément à la proclamation du Roi, les -pûtes(2) se sont rendus en costume à la salle des Etats (3), vers neuf heures d...
      ...aître des cérémonies indiquait à chacun la place qu'il devait occuper suivant l'ordre auquel il appartenait et le rang de son bailliage, d'après le règlement de 1614.
      Conformément à la proclamation du Roi, les -pûtes(2) se sont rendus en costume à la salle des Etats (3), vers neuf heures du matin. Néanmoins, ils ne sont entrés qu'à mesure qu'ils étaient appelés par les hérauts d'armes, et un maître des cérémonies indiquait à chacun la place qu'il devait occuper suivant l'ordre auquel il appartenait et le rang de son bailliage, d'après le règlement de 1614.
      ... se font entendre, accompagnés des cris de vive le Roi! Sa Majesté monte sur son t...
      ...ue ses regards se promènent avec un air de satisfaction sur la réunion imposante des députés du royaume. La reine se place à côté de lui, hors du dais, sur un fauteuil inférieur au trône. La famille royale entoure le Roi ; les pri...
      ...u cortège du monarque couvre les degrés de l'estrade.
      Bientôt le Roi paraît; les applaudissements les plus vifs se font entendre, accompagnés des cris de vive le Roi! Sa Majesté monte sur son t^ône. On remarque que ses regards se promènent avec un air de satisfaction sur la réunion imposante des députés du royaume. La reine se place à côté de lui, hors du dais, sur un fauteuil inférieur au trône. La famille royale entoure le Roi ; les princes, les ministres, les pairs du royaume sont placés un peu plus bas, et le surplus du cortège du monarque couvre les degrés de l'estrade.
      ...sse du Saint-Esprit fut célébrée par M. de La F are, évêque de Nancy, dans l'église Saint-Louis. ...ille furent présentés au Roi, par ordre et non par bailliage. — Le 4 mai, une messe du Saint-Esprit fut célébrée par M. de La F are, évêque de Nancy, dans l'église Saint-Louis.
      (3) On avait préparé sous le nom de Salle des Trois Ordres, la salle dite des Menus, située en dehors ...
      ...ait contenir les douze cents députés et de nombreux spectateurs.
      (3) On avait préparé sous le nom de Salle des Trois Ordres, la salle dite des Menus, située en dehors du château. — Elle pouvait contenir les douze cents députés et de nombreux spectateurs.
      RÈGNE DE LOUIS XVI. RÈGNE DE LOUIS XVI.
      ...tous les députés se lèvent, et des cris de joie retentissent de toutes parts. Vers les une heure, les hérauts d'armes annoncèrent l'arrivée du Roi. Aussitôt, tous les députés se lèvent, et des cris de joie retentissent de toutes parts.

      Archives parlementaires

      page 2
      Locuteur: Sa Majesté
      « Je connais l'autorité et la puissance d'un roi juste au milieu d'un peuple fidèle et attaché de tout temps aux principes de la monarchie : ils ont fait la gloire et l'éclat de la France ; je dois en être le soutien et ... « Je connais l'autorité et la puissance d'un roi juste au milieu d'un peuple fidèle et attaché de tout temps aux principes de la monarchie : ils ont fait la gloire et l'éclat de la France ; je dois en être le soutien et je le serai constamment.
      Locuteur: Sa Majesté
      ...r à jamais mémorable pour le bonheur et la prospérité du royaume ! c'est le souhait de mon cœur, c'est le plus ardent de mes vœux, c'est enfin le prix que j'attends de la droiture de mes intentions et de mon amour pour mes peuples. ...Messieurs, un heureux accord régner dans cette Assemblée, et cette époque devenir à jamais mémorable pour le bonheur et la prospérité du royaume ! c'est le souhait de mon cœur, c'est le plus ardent de mes vœux, c'est enfin le prix que j'attends de la droiture de mes intentions et de mon amour pour mes peuples.
      Locuteur: Sa Majesté
      De nombreux applaudissements suivent la prononciation du discours du Roi, et se... De nombreux applaudissements suivent la prononciation du discours du Roi, et se prolongent plusieurs iustants.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ... terme heureux à l'impatience du Roi et de toute la France ! Ce jour tant désiré va resserrer encore les nœuds de l'u-nion entre le monarque et ses sujet...
      ...ur solennel que Sa Majesté veut établir la félicité générale sur cette base sacrée; la liberté publique.
      Messieurs, il est enfin arrivé ce beau jotir si longtemps attendu, qui met un terme heureux à l'impatience du Roi et de toute la France ! Ce jour tant désiré va resserrer encore les nœuds de l'u-nion entre le monarque et ses sujets c'est dans ce jour solennel que Sa Majesté veut établir la félicité générale sur cette base sacrée; la liberté publique.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ôt le tourment des rois oppresseurs est de régner sans entraves, de franchir les bornes de toute puissance légitime, de sacrifier les douceurs du gouvernement ...
      ...traire : tels ont été ces despotes dont la tyrannie fournira toujours à l'histoire des contrastes, frappants avec la bonté de Louis XII, la clémence de Henri IV,, et la bienfaisance de Louis XVI.
      L'ambition ou plutôt le tourment des rois oppresseurs est de régner sans entraves, de franchir les bornes de toute puissance légitime, de sacrifier les douceurs du gouvernement paternel aux fausses jouissances d'une domination illimitée, d'ériger en loi les caprices effrénés du pouvoir arbitraire : tels ont été ces despotes dont la tyrannie fournira toujours à l'histoire des contrastes, frappants avec la bonté de Louis XII, la clémence de Henri IV,, et la bienfaisance de Louis XVI.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ... le savez, Messieurs, le premier besoin de Sa Majesté est de répandre des bienfaits; mais pour être une vertu royale, cette passion de faire des heureux doit prendre un caractère public et embrasser l'universalité de ses sujets. Des grâces versées sur un petit nombre de courtisans et de favoris, quoique méritées, ne satisferaient pas la grande âûae du Roi. Vous le savez, Messieurs, le premier besoin de Sa Majesté est de répandre des bienfaits; mais pour être une vertu royale, cette passion de faire des heureux doit prendre un caractère public et embrasser l'universalité de ses sujets. Des grâces versées sur un petit nombre de courtisans et de favoris, quoique méritées, ne satisferaient pas la grande âûae du Roi.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...repris, que n'a-t-il point exécuté pour la gloire et la prospérité de cet empire dont le bonheur reposera. toujours sur la vertu de ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps l...
      ...s, et cette ressource ne peut manquer à la France sous le monarque citoyen qui la gouverne.
      ...l'époque heureuse où le ciel vous l'-a donné pour maître, que n'a-t-il point entrepris, que n'a-t-il point exécuté pour la gloire et la prospérité de cet empire dont le bonheur reposera. toujours sur la vertu de ses souverains! C'est la ressource des. nations dans les temps les plus difficiles, et cette ressource ne peut manquer à la France sous le monarque citoyen qui la gouverne.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ssieurs, il consommera le grand ouvrage de la félicité publique. Depuis longtemps ce ...
      ...est réservée qu'aux princes insatiables de pouvoir et de la vaine gloire des conquêtes.
      N'eu doutez pas, Messieurs, il consommera le grand ouvrage de la félicité publique. Depuis longtemps ce projet était formé dans son cœur paternel ; il en poursuivra l'exécution avec cette constance qui, trop souvent, n'est réservée qu'aux princes insatiables de pouvoir et de la vaine gloire des conquêtes.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...une longue suite d'actions mémorables : la liberté des mers et celle de l'Amérique assurées par le triomphe des armes que l'humanité réclamait ; la question préparatoire proscrite et abol...
      ... ne peuvent être une mesure infaillible de l'innocence ou du crime; les restes d'un ancien esclavage détruits, toutes les traces de la servitude effacées et l'homme rendu à ce * droit sacré de la nature que la loi n'avait pu lui ravir, de succéder à son père et de jouir en paix du fruit de son travail ; le commerce et les manufactures protégés, la marine régénérée, le port de Cherbourg créé, celui de Dunkerque rétabli, et la France ainsi délivrée de cette dépendance où des guerres malheur...
      ...Roi depuis son avènement au trône, et l'on trouvera dans cet espace assez court une longue suite d'actions mémorables : la liberté des mers et celle de l'Amérique assurées par le triomphe des armes que l'humanité réclamait ; la question préparatoire proscrite et abolie; parce que les forces physiques d'un accusé ne peuvent être une mesure infaillible de l'innocence ou du crime; les restes d'un ancien esclavage détruits, toutes les traces de la servitude effacées et l'homme rendu à ce * droit sacré de la nature que la loi n'avait pu lui ravir, de succéder à son père et de jouir en paix du fruit de son travail ; le commerce et les manufactures protégés, la marine régénérée, le port de Cherbourg créé, celui de Dunkerque rétabli, et la France ainsi délivrée de cette dépendance où des guerres malheureuses l'avaient réduite.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ... se sont attendris, Messieurs, au récit de la sage économie de Sa Majesté, et des sacrifices généreux ...
      ...toujours cru nécessaires à l'éclat et à la dignité du premier trône de l'univers.
      Vos cœurs se sont attendris, Messieurs, au récit de la sage économie de Sa Majesté, et des sacrifices généreux dont elle a donné tant d'exemples récents, en supprimant, pour soulager son peuple, des dépenses que ses ancêtres avaient toujours cru nécessaires à l'éclat et à la dignité du premier trône de l'univers.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...jouissance vos âmes doivent éprouver en la présence d'un roi juste et vertueux! Nos aïeux ont regretté sans doute de n'avoir pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII avaient été plus heureux, et ...
      ...réunion solennelle qu'il reçut le titre de Père du peuple. C'est le plus cher, c'e...
      ...n'en restait un à décerner au fondateur de la liberté publique.
      Quelle jouissance vos âmes doivent éprouver en la présence d'un roi juste et vertueux! Nos aïeux ont regretté sans doute de n'avoir pu contempler Henri IV au milieu de la nation assena blée. Les sujets>de Louis XII avaient été plus heureux, et ce fut dans cette réunion solennelle qu'il reçut le titre de Père du peuple. C'est le plus cher, c'est le premier des titres pour les bons rois, s'il n'en restait un à décerner au fondateur de la liberté publique.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...irer à un prince qui plaçait avant tout la paix et le bonheur de ses peuples. 11 voulut suppléer à cette convocation générale par uoe assemblée de notables; il y demanda des subsides ext...
      ...les droits des véritables représentants de la nation.
      ...V, ne l'attribuez qu'aux justes craintes que les discordes civiles devaient inspirer à un prince qui plaçait avant tout la paix et le bonheur de ses peuples. 11 voulut suppléer à cette convocation générale par uoe assemblée de notables; il y demanda des subsides extraordinaires, et sembla lui transmettre ainsi les droits des véritables représentants de la nation.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...moins difficile, le Roi n'appela autour de lui l'élite des citoyens, ou du moins une portion de cette élite, que pour préparer avec eux le bienfait qu'il destinait à la France. Dans une position moins difficile, le Roi n'appela autour de lui l'élite des citoyens, ou du moins une portion de cette élite, que pour préparer avec eux le bienfait qu'il destinait à la France.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...voles qui les prolongèrent, éveillèrent la sagesse royale, et l'avertissaient de se prémunir contre de tels inconvénients. ...énéraux, les troubles auxquels ils furent livrés, les discussions si souvent frivoles qui les prolongèrent, éveillèrent la sagesse royale, et l'avertissaient de se prémunir contre de tels inconvénients.
      Locuteur: Sa Majesté
      ...demander à un souverain, le premier ami de ses peuples, vous pouvez, vous devez l'espérer de mes sentiments. ...u'on peut attendre du plus tendre intérêt au bonheur public, tout ce qu'on peut demander à un souverain, le premier ami de ses peuples, vous pouvez, vous devez l'espérer de mes sentiments.
      Locuteur: Sa Majesté
      ...donné au directeur général des finances de vous en exposer fétat. » ...pn garde des sceaux va vous expliquer plus amplement rnes intentions, et j'ai ordonné au directeur général des finances de vous en exposer fétat. »
      Locuteur: De Paule Bareutin
      , garde des sceaux, porte ensuite la parole : , garde des sceaux, porte ensuite la parole :
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Une première assemblée de notables n'avait eu d'autre motif que de soumettre à leurs lumières un plan vaste de finance et d'économie, et de les consulter sur l'établissement patri... Une première assemblée de notables n'avait eu d'autre motif que de soumettre à leurs lumières un plan vaste de finance et d'économie, et de les consulter sur l'établissement patriotique des administrations provinciales, établissement qui signalera ce règne, p...

      Archives parlementaires

      page 3
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ... dette commune des citoyens, une espèce de dédommagement et le prix des avantages que la société leur procure, il est juste que la noblesse et le clergé en partagent le fardeau. Puisque l'impôt est une dette commune des citoyens, une espèce de dédommagement et le prix des avantages que la société leur procure, il est juste que la noblesse et le clergé en partagent le fardeau.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ise a des ridhesses considérables,, que la noblesse obtient des fécompert-ses honorifiques et pécuniaires, les possessiorûs de ces deux ordres doivent subir la loi commune. Nous aimons à le répéter, ...
      ...te loi eut dans sa première forme toute la Vivacité de l'émulation, et prit tous les caractères de loyauté, de la justice et du patriotisme.
      Aujourd'hui que l'Eglise a des ridhesses considérables,, que la noblesse obtient des fécompert-ses honorifiques et pécuniaires, les possessiorûs de ces deux ordres doivent subir la loi commune. Nous aimons à le répéter, leur acquiescement ff cette loi eut dans sa première forme toute la Vivacité de l'émulation, et prit tous les caractères de loyauté, de la justice et du patriotisme.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...e vœu a-t-il éclaté, qu'elle s'empresse de le remplir, et les lenteurs que la prudence lui suggère ne sont plus que des précautions de sa bienfaisance toujours active, mais toujours prévoyante sur les véritables intérêts de ses peuples. peine ce vœu a-t-il éclaté, qu'elle s'empresse de le remplir, et les lenteurs que la prudence lui suggère ne sont plus que des précautions de sa bienfaisance toujours active, mais toujours prévoyante sur les véritables intérêts de ses peuples.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...rir par leurs ïumières au grand ouvrage de la restauration projetée. Les archives des...
      ...lles des tribunaux, toiïs les monuments de l'histoire étudiés, approfondis et mieu...
      ... ont ouvert des trésors d'instruction ; de grandes questions se sont élevées ; des...
      ...mal entendus quand ils se combattent en pareilles circonstances, ont été discut...
      ...veur du plus nombreux des trois ordres, de celui sur lequel pèse principalement le fardeau de l'impôt
      ...s bailliages, les hommes instruits dans tous les états, ont été invités à concourir par leurs ïumières au grand ouvrage de la restauration projetée. Les archives des villes et celles des tribunaux, toiïs les monuments de l'histoire étudiés, approfondis et mieux développés, leur ont ouvert des trésors d'instruction ; de grandes questions se sont élevées ; des intérêts opposés, toujours mal entendus quand ils se combattent en pareilles circonstances, ont été discutés, débattus, mis dans un jour plus ou moins favorable ; mais enfin un cri presque général s'est fait entendre pour solliciter une double représentation en faveur du plus nombreux des trois ordres, de celui sur lequel pèse principalement le fardeau de l'impôt
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...Sa Majesté, Messieurs, n'a point changé la forme des anciennes délibérations: et q...
      ...seul résultat,paraisse avoir l'avantage de faire mieux connaître le désir général,...
      ...s Etats généraux* et avec l'approbation de sa Majesté.
      En déférant à cette demande, Sa Majesté, Messieurs, n'a point changé la forme des anciennes délibérations: et quoique celle par têtes, en ne produisant qu'un seul résultat,paraisse avoir l'avantage de faire mieux connaître le désir général, le Roi a voulu que cette nouvelle forme ne puisse s'opérer que du consentement libre des Etats généraux* et avec l'approbation de sa Majesté.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Mais quelle que doive être la manière de prononcer sur cette question, quelles q...
      ...e les différents objets qui deviendront la matière des délibérations, on ne doit p...
      Mais quelle que doive être la manière de prononcer sur cette question, quelles que soient les distinctions à faire entre les différents objets qui deviendront la matière des délibérations, on ne doit pas douter que l'accord le plus parfait ne réunisse les trois ordres relativement...
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ois soustraire les deux premiers ordres de l'Etat à la loi générale, leurs exemptions, du moin... Si des privilèges constants et respectés semblèrent autrefois soustraire les deux premiers ordres de l'Etat à la loi générale, leurs exemptions, du moins pendant longtemps, ont été plus apparentes que réelles.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...i ces autres asiles nombreux élevés par la piété et la charité des fidèles, où les ministres d...
      ... aumônes, étaient solidairement chargés de la subsistance des veuves, des orphelins, ...
      ...où les églises n'étaient point dotées,oùon ne connaissait encoreniles hôpitaux ni ces autres asiles nombreux élevés par la piété et la charité des fidèles, où les ministres des autels, simples distributeurs des aumônes, étaient solidairement chargés de la subsistance des veuves, des orphelins, des indigents, les contributions du clergé furent acquittées par ses soins relig...
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Tant que le service de l'arrière-ban a duré, tant que les possesseurs de fiefs ont été contraints de se transporter à grands frais d'une ext...
      ... hommes, leurs chevaux, leurs équipages de guerre; de supporter des pertes souvent ruineuses,...
      ...rt des combats avait mis leur liberté à la merci d'un vainqueur avare, de payer une rançon toujours mesurée sur s...
      ...vidité; n'était-ce donc pas une manière de partager
      Tant que le service de l'arrière-ban a duré, tant que les possesseurs de fiefs ont été contraints de se transporter à grands frais d'une extrémité du royaume à l'autre, avec leurs armes, leurs hommes, leurs chevaux, leurs équipages de guerre; de supporter des pertes souvent ruineuses, et, quand le sort des combats avait mis leur liberté à la merci d'un vainqueur avare, de payer une rançon toujours mesurée sur son insatiable avidité; n'était-ce donc pas une manière de partager
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...sement à cette réunion d'un bon père et de ses enfants chéris, qui deviendra le gage de la félicité commune. ...s que les Etats généraux sont déterminés, le Roi n'a jamais pensé sans attendrissement à cette réunion d'un bon père et de ses enfants chéris, qui deviendra le gage de la félicité commune.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ention et qui déjà avaient mérité celle de Sa Majesté, sont les mesures h prendre pour la liberté ae la presse ; les précautions a adopter pour maintenir la sûreté publique, et conserver l'honneur...
      ... les changements utiles que peut exiger la législation criminelle pour mieux proportionner les peintes aux délits, et trouver dans la honte du coupable un frein plus sûr, pl...
      Au nombre des objets qui doivent principalement fixer votre attention et qui déjà avaient mérité celle de Sa Majesté, sont les mesures h prendre pour la liberté ae la presse ; les précautions a adopter pour maintenir la sûreté publique, et conserver l'honneur des familles; les changements utiles que peut exiger la législation criminelle pour mieux proportionner les peintes aux délits, et trouver dans la honte du coupable un frein plus sûr, plus décisif que le châtiment.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Des magistrats dignes de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette grande réforme; l'importance l'objet est l'umqtte mesure de leur iële et de leur activités Des magistrats dignes de la confiance dû monarque et de la nation étudient les moyens d'obérer cette grande réforme; l'importance l'objet est l'umqtte mesure de leur iële et de leur activités
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Leurs travaux doivent embrasser atissi la procédure civile qu'il faut simplifier. En effet, il importe à la société entière de rendre l'administration de la justice plûs facile, d'en corriger les abus, d'en restreindre les frais, de tarir surtout la source de ces discussions interminables qui trop ...
      ...us ou du moins d'astuce, d'éloquente et de subtilité des défenseurs ou de leurs adversaires. Il n'importe pas moins au public de mettre les justiciables à portée d'obte...
      ...efforts du génie et toutes les lumières de la science ne feraient qu'ébaucher cette h...
      ...itoyens, en un mot, capables d'inspirer la confiance dans tputes les places que la Providence leur destine.
      Leurs travaux doivent embrasser atissi la procédure civile qu'il faut simplifier. En effet, il importe à la société entière de rendre l'administration de la justice plûs facile, d'en corriger les abus, d'en restreindre les frais, de tarir surtout la source de ces discussions interminables qui trop souvent ruinent les familles, éternisent les procès, et font dépendre le sort des plaideurs dû plus ou du moins d'astuce, d'éloquente et de subtilité des défenseurs ou de leurs adversaires. Il n'importe pas moins au public de mettre les justiciables à portée d'obtenir un prompt jugement; mais tous les efforts du génie et toutes les lumières de la science ne feraient qu'ébaucher cette heureuse révolution, si l'on ne surveillait * avec le plus grand soin l'éducation...
      ...à l'Etat, des hommes faits pour rappeler les mœurs à leur ancienne pureté, des citoyens, en un mot, capables d'inspirer la confiance dans tputes les places que la Providence leur destine.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ntérêt, elle examinera avec l'attention la plus sérieuse, tout ce qui 'pourra concerner la tranquillité intérieure du royaume, la gloire du monarque et le bonheur de ses sujets. Sa Majesté recevra avec intérêt, elle examinera avec l'attention la plus sérieuse, tout ce qui 'pourra concerner la tranquillité intérieure du royaume, la gloire du monarque et le bonheur de ses sujets.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Pénétrés de cette vérité, on les a vus presque dans...
      ...ec empressement un témoignage honorable de désintéressement et de patriotisme, et il leur tarde de se voir réunis par ordre, afin que ces ...
      ...être que partielles acquièrent ce degré de généralité qui, en les consolidant, ! f...
      Pénétrés de cette vérité, on les a vus presque dans tous les bailliages donner avec empressement un témoignage honorable de désintéressement et de patriotisme, et il leur tarde de se voir réunis par ordre, afin que ces délibérations qui jusqu'ici n'ont pu être que partielles acquièrent ce degré de généralité qui, en les consolidant, ! fixera leur stabilité.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...pour ne point anticiper sut* les objets de discussion qui partageront les moments consacrés à vos Assemblées, il me Suffira de vous dire que vous n'imàginefez pas tin... L'impôt, Messieurs, n'occupera passent vos délibérations; mais pour ne point anticiper sut* les objets de discussion qui partageront les moments consacrés à vos Assemblées, il me Suffira de vous dire que vous n'imàginefez pas tin projet utile, que vous n'aurez pas une idée tendant au bonheur général que Sa M...
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ' Jamais la bonté du Roi ne s'est démentie dans ces... ' Jamais la bonté du Roi ne s'est démentie dans ces moments d'exaltation où une effervescence qu'il pouvait réprimer a produit dans...

      Archives parlementaires

      page 4
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Ne perdez jamais de vue, Messieurs, que la discorde renverse les empires, et que la concorde les soutient. La rivalité entre les citoyens fut la source de tous les maux qui ont affligé Jes natio...
      ... intestines des Romains furent le germe de l'ambition de leurs oppresseurs, et commencèrent la décadence de la patrie, dont la ruine fut bientôt consommée. Sans les troubles qui la déchirèrent, la Grèce aurait vu se perpétuer longtemps sa puissance et sa gloire. La France a couru des dangers; si elle fut...
      ...uand elle devint le fover ou le théâtre de ces tristes rivalités. Couvertes du voile toujours imposant de la religion, elles jetèrent ces longues semences de haines dont le règne entier de Henri IV put à peine étouffer les restes, mais sans en réparer tous les désastres. La concorde rassemble tous les biens autour d'elle; tous les maux sont à la suite de la discorde. Ne sacrifions pas, Messieurs,...
      ...stes les avantages que nous avons reçus de la nature. Eh! quel peuple en obtint plus de Bienfaits ! Deux mers baignent une partie de nos provinces, et en nous assurant ainsi la situation la plus heureuse pour le commerce, semblen...
      ...destinés à commander sur l'Océan et sur la Méditerranée.
      Ne perdez jamais de vue, Messieurs, que la discorde renverse les empires, et que la concorde les soutient. La rivalité entre les citoyens fut la source de tous les maux qui ont affligé Jes nations les plus célèbres. Les guerres intestines des Romains furent le germe de l'ambition de leurs oppresseurs, et commencèrent la décadence de la patrie, dont la ruine fut bientôt consommée. Sans les troubles qui la déchirèrent, la Grèce aurait vu se perpétuer longtemps sa puissance et sa gloire. La France a couru des dangers; si elle fut quelquefois malheureuse, faible et languissante, c'est quand elle devint le fover ou le théâtre de ces tristes rivalités. Couvertes du voile toujours imposant de la religion, elles jetèrent ces longues semences de haines dont le règne entier de Henri IV put à peine étouffer les restes, mais sans en réparer tous les désastres. La concorde rassemble tous les biens autour d'elle; tous les maux sont à la suite de la discorde. Ne sacrifions pas, Messieurs, à des prestiges funestes les avantages que nous avons reçus de la nature. Eh! quel peuple en obtint plus de Bienfaits ! Deux mers baignent une partie de nos provinces, et en nous assurant ainsi la situation la plus heureuse pour le commerce, semblent nous avoir destinés à commander sur l'Océan et sur la Méditerranée.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...res indiscrets, il a daigné les couvrir de son indulgence ; il a pardonné jusqu'à l'expression de ces maximes fausses et outrées à la faveur desquelles on voudrait substitue...
      ...pernicieuses aux principes inaltérables de la monarchie.
      les demandes justes ont élé accordées; il ne s'est point arrêté aux murmures indiscrets, il a daigné les couvrir de son indulgence ; il a pardonné jusqu'à l'expression de ces maximes fausses et outrées à la faveur desquelles on voudrait substituer des chimères pernicieuses aux principes inaltérables de la monarchie.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ume dans les temps d'insubordination et de soulèvement contre l'autorité légitime....
      ...smettre dans ses fastes les prospérités de vos pères sous un gouvernement paisible et respecté. Si la France est une des plus anciennes monarchies de l'univers, la seule, après quatorze siècles, dont la constitution n'ait pas éprouvé les revers qui ont déchiré et changé la face de tous les empires formés, comme elle, des débris de l'empire romain, c'est dans l'union et ...
      ...arque et des sujets qu'il faut chercher la principale cause de tant de vie, de force et de grandeur.
      ...stoire ne nous a que trop bien instruits des malheurs qui ont affligé notre royaume dans les temps d'insubordination et de soulèvement contre l'autorité légitime. Elle n'est pas moins fidèle à vous transmettre dans ses fastes les prospérités de vos pères sous un gouvernement paisible et respecté. Si la France est une des plus anciennes monarchies de l'univers, la seule, après quatorze siècles, dont la constitution n'ait pas éprouvé les revers qui ont déchiré et changé la face de tous les empires formés, comme elle, des débris de l'empire romain, c'est dans l'union et l'amour mutuel du monarque et des sujets qu'il faut chercher la principale cause de tant de vie, de force et de grandeur.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      La troisième race de nos rois a surtout des droits à la reconnaissance de tout bon Français. Ce fut elle qui affermit l'ordre de la succession à la couronne; elle abolit toute distinction...
      ... et si honteusement asservis. Par elle, la hiérarchie des tribunaux fut créée, ord...
      ... furent appelés à leur administration ; la liberté de tous les citoyens fut consacrée, et le peuple reprit les droits'imprescriptibles de la nature.
      La troisième race de nos rois a surtout des droits à la reconnaissance de tout bon Français. Ce fut elle qui affermit l'ordre de la succession à la couronne; elle abolit toute distinction humiliante entre ces représentants si fiers et si barbares des premiers conquérants des Gaules, et l'humble postérité des vaincus qu'on tint si longtemps et si honteusement asservis. Par elle, la hiérarchie des tribunaux fut créée, ordre salutaire qui rend partout le souverain présent ; tous les habitants des cités furent appelés à leur administration ; la liberté de tous les citoyens fut consacrée, et le peuple reprit les droits'imprescriptibles de la nature.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux du monarque, n'en serait-il pas de même des intérêts de chaque classe de citoyens en particulier? et pourquoi vo... Mais si les intérêts de la nation se confondent essentiellement avec ceux du monarque, n'en serait-il pas de même des intérêts de chaque classe de citoyens en particulier? et pourquoi voudrait-on établir entre les différents membres d'une société politique, au lieu ...
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...istère des autels , soit quon se voue à la défense de la patrie dans la carrière périlleuse des combats et de la gloire, soit que, vengeurs des crimes et protecteurs de l'innocence, on pèse la destinée des bons et des méchants dans les balances redoutables de la justice; soit que par des écrits, fruit du talent qu^nflamme l'amour véritable de la patrie, on hâte les progrès des connais...
      ...cure à son siècle et qu'on transmette à la postérité plus de lumières, de sagesse et de bonheur; soit qu'on soumette à son créd...
      ...esses et l'industrie des divers peuples de la terre; soit qu'en exerçant cette profes...
      ... vrais sages, on féconde les champs par la culture, ce premier des arts auquel tient l'existence de l'espèce hu-, m aine; tous les citoyens...
      ... condition,*ne sont-ils pas les membres de la même famille ?
      ...ssions utiles sont honorables, soit qu'on remplisse les fonctions sacrées du ministère des autels , soit quon se voue à la défense de la patrie dans la carrière périlleuse des combats et de la gloire, soit que, vengeurs des crimes et protecteurs de l'innocence, on pèse la destinée des bons et des méchants dans les balances redoutables de la justice; soit que par des écrits, fruit du talent qu^nflamme l'amour véritable de la patrie, on hâte les progrès des connaissances, qu'on procure à son siècle et qu'on transmette à la postérité plus de lumières, de sagesse et de bonheur; soit qu'on soumette à son crédit et aux spéculations d'un génie actif, prévoyant et calculateur, les richesses et l'industrie des divers peuples de la terre; soit qu'en exerçant cette profession mise enfin à sa place dans l'opinion des vrais sages, on féconde les champs par la culture, ce premier des arts auquel tient l'existence de l'espèce hu-, m aine; tous les citoyens du royaume, quelle que soit leur condition,*ne sont-ils pas les membres de la même famille ?
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Si l'amour de l'ordre et la nécessité assignèrent des rangs qu'il est indispensable maintenir - Si l'amour de l'ordre et la nécessité assignèrent des rangs qu'il est indispensable maintenir -
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Loin de briser les liens qu'a mis entre nous la société, il faudrait, s'il était possible, nous en donner de nouveaux, ou du moins resserrer plus ét... Loin de briser les liens qu'a mis entre nous la société, il faudrait, s'il était possible, nous en donner de nouveaux, ou du moins resserrer plus étroitement ceux qui devraient nous unir.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...lois, qu'ils seraient le premier peuple de l'univers, si la concorde régnait parmi eux. Ces paroles de César peuvent s'appliquer au moment act... Un grand générai disait, en parlant des Gaulois, qu'ils seraient le premier peuple de l'univers, si la concorde régnait parmi eux. Ces paroles de César peuvent s'appliquer au moment actuel : que les querelles s'apaisent, que les inimitiés s'éteignent, que les haine...
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Toutes les productions de la terre croissent ou peuvent croître au sein de la France, et la culture plus perfectionnée nous apprend encore à féconder par de nouveaux moyens ses terrains les moins ... Toutes les productions de la terre croissent ou peuvent croître au sein de la France, et la culture plus perfectionnée nous apprend encore à féconder par de nouveaux moyens ses terrains les moins fertiles.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...es arts et du talent, des chefs-d'œuvre de tous les genres ; la perfection des sciences et des lettres, la gloire de tant d'hommes célèbres dans l'église, dans la magistrature et dans les armées, tout s...
      ...lui garantir une prospérité immuable et la première place dans les annales du mond...
      L'activité, les prodiges des arts et du talent, des chefs-d'œuvre de tous les genres ; la perfection des sciences et des lettres, la gloire de tant d'hommes célèbres dans l'église, dans la magistrature et dans les armées, tout se réunit pour lui garantir une prospérité immuable et la première place dans les annales du monde.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ieurs, ne perdons pas en ce moment, par de cruelles dissensions, les fruits précieux que tant de siècles nous ont acquis, et dont nous s...
      ...ins. Ah! s'il pouvait rester des traces de division dans vos cœurs, s'il y germait encore des semences mal étouffées de cette rivalité malheureuse dont les différents ordres de l'Etat furent tourmentés, que tout s'anéantisse et s'efface en présence de votre Roi, dans ce lieu auguste qu'on peut appeler le temple de la patrie.
      Encore une fois, Messieurs, ne perdons pas en ce moment, par de cruelles dissensions, les fruits précieux que tant de siècles nous ont acquis, et dont nous sommes redevables aux efforts et à l'amour paterneldenos souverains. Ah! s'il pouvait rester des traces de division dans vos cœurs, s'il y germait encore des semences mal étouffées de cette rivalité malheureuse dont les différents ordres de l'Etat furent tourmentés, que tout s'anéantisse et s'efface en présence de votre Roi, dans ce lieu auguste qu'on peut appeler le temple de la patrie.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre les mains de votre souverain, que l'amour du bien pu...
      ...es qui depuis plusieurs mois ont alarmé la France et menacé la tranquillité publique. Que l'ambition de subjuguer les opinions
      Représentants de la nation, jurez tous aux pieds du trône, entre les mains de votre souverain, que l'amour du bien public échauffera seul vos âmes patriotiques ; abjurez solennellement; déposez ces haines si vives qui depuis plusieurs mois ont alarmé la France et menacé la tranquillité publique. Que l'ambition de subjuguer les opinions
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...ener cette régénération, Je premier vœu de Sa Majesté. ... voudraient confondre avec ces changements heureux et nécessaires qui doivent amener cette régénération, Je premier vœu de Sa Majesté.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      dans une monarchie, l'estime et la reconnaissance n'admettent pas ces dist...
      ...t ne séparent point des professions que la naîture réunit par les besoins mutuels ...
      dans une monarchie, l'estime et la reconnaissance n'admettent pas ces distinctions, et ne séparent point des professions que la naîture réunit par les besoins mutuels des hommes.

      Archives parlementaires

      page 5
      Locuteur: Necker
      ...et à jamais utile, devienne le résultat de vos recherches et de vos travaux ; il faut que votre marche réponde à la grandeur de votre mission ; il faut que la pureté, la noblesse et l'intégrité de vos vues demeurent en accord avec l'importance et la gravité de la confiance dont vous êtes dépositaires. ...
      ...ez les moyens d'accroître et d'affermir la félicité publique, partout où vous découvrirez les voies qui peuvent conduire à la prospérité de l'Etat, vous aurez à vous arrêter. C'es...
      ... des générations futures, devez marquer la route de leur bonheur ; il faut qu'elles puissen...
      ...d'une ombre salutaire sont les branches de l'arbre dont Louis a semé lé premier germe. Il le soigna de ses mains généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le préc...
      ...ez borner vos pensées et votre ambition ; il faut qu'un ordre constant, durable et à jamais utile, devienne le résultat de vos recherches et de vos travaux ; il faut que votre marche réponde à la grandeur de votre mission ; il faut que la pureté, la noblesse et l'intégrité de vos vues demeurent en accord avec l'importance et la gravité de la confiance dont vous êtes dépositaires. Partout où vous découvrirez les moyens d'accroître et d'affermir la félicité publique, partout où vous découvrirez les voies qui peuvent conduire à la prospérité de l'Etat, vous aurez à vous arrêter. C'est vous, Messieurs, qui en avant, pour ainsi dire, des générations futures, devez marquer la route de leur bonheur ; il faut qu'elles puissent dire un jour : C'est à Louis, notre bienfaiteur, c'est à l'Assemblée nationale...
      ...nt notre repos ; il faut qu'elles puissent dire : Ces rameaux qui nous couvrent d'une ombre salutaire sont les branches de l'arbre dont Louis a semé lé premier germe. Il le soigna de ses mains généreuses, et les efforts réunis de sa nation en ont hâté et assuré le précieux développement.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...que doit poser, l'amour sacré du Roi et de la nation. ...ar les élans d'une éloquence impérieuse ne vous entraîne pas au delà des bornes que doit poser, l'amour sacré du Roi et de la nation.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Hommes de tous les âges, citoyens de tous les ordres, unissez vos esprits et...
      ..., et qu'un engagement solennel vous lie de tous les nœuds de la fraternité.
      Hommes de tous les âges, citoyens de tous les ordres, unissez vos esprits et vos cœurs, et qu'un engagement solennel vous lie de tous les nœuds de la fraternité.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Enfants de la patrie que vous représentez, écartez loin de vous toute affection, toute maxime étrangères aux intérêts de cette mère commune ; que la paix, l'union et Pamour du bien public ...
      ...i quelque nuage venait altérer le calme de vos séances, s'il était possible que la discorde y soufflât ses poisons, c'est à vous, ministres des autels, qu'il appartient de conjurer l'orage : vos fonctions sainte...
      ... empire moral que des hommes enveloppés de ténèbres et livrés à d'extravagantes superstitions ont toujours accordés aux ministres de leurs fausses divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ramener la paix dans cette Assemblée, s'il était p...
      ...tant. Mais pourquoi m'occuper du retour de la concorde, quand vous en donnerez des ex...
      ...seront d'imiter? En effet, quelle sorte de dévouement et quel concours patriotique ne doit-on pas attendre de ces braves et généreux successeurs de nos anciens chevaliers, qui, prodigues envers la France de leur fortune, de leur sang et de leur vie, n'hésitèrent jamais sur un sa...
      ... Vous suivrez aussi ces grands exemples de désintéressement, desoumîssion et d'attachement à la patrie, hommes sages et laborieux dont ...
      ...t, instruisent, consolent, enrichissent la société. Tous les titres vont se confondre dans le titre de citoyen, et on ne connaîtra plus désormais qu'un sentiment, qu'un désir, celui de fonder sur des bases certaines et immua...
      ... nation fidèle à son monarque, si digne de vos respects et de votre amour.
      Enfants de la patrie que vous représentez, écartez loin de vous toute affection, toute maxime étrangères aux intérêts de cette mère commune ; que la paix, l'union et Pamour du bien public président à toutes vos délibérations; mais si quelque nuage venait altérer le calme de vos séances, s'il était possible que la discorde y soufflât ses poisons, c'est à vous, ministres des autels, qu'il appartient de conjurer l'orage : vos fonctions saintes, vos titres sacrés, vos vertus et vos lumières impriment dans les cœurs ce res...
      ...x interprètes d'une religion pure et sublime cette vénération, ces hommages, cet empire moral que des hommes enveloppés de ténèbres et livrés à d'extravagantes superstitions ont toujours accordés aux ministres de leurs fausses divinités ! C'est donc sur vous que la nation se repose en particulier du soin de ramener la paix dans cette Assemblée, s'il était possible qu'elle s'en bannît un instant. Mais pourquoi m'occuper du retour de la concorde, quand vous en donnerez des exemples que les deux ordres s'empresseront d'imiter? En effet, quelle sorte de dévouement et quel concours patriotique ne doit-on pas attendre de ces braves et généreux successeurs de nos anciens chevaliers, qui, prodigues envers la France de leur fortune, de leur sang et de leur vie, n'hésitèrent jamais sur un sacrifice que l'utilité 'publique avait prescrit ou consacré? Vous suivrez aussi ces grands exemples de désintéressement, desoumîssion et d'attachement à la patrie, hommes sages et laborieux dont les travaux nourrissent, vivifient, instruisent, consolent, enrichissent la société. Tous les titres vont se confondre dans le titre de citoyen, et on ne connaîtra plus désormais qu'un sentiment, qu'un désir, celui de fonder sur des bases certaines et immuables le bonheur commun d'une nation fidèle à son monarque, si digne de vos respects et de votre amour.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      ...s vous assembliez dès demain, à l'effet de procéder à la vérification de vos pouvoirs, et de la terminer le plus promptement qu'il vous sera possible, afin de vous occuper des objets importants que ... L'intention du Roi est que vous vous assembliez dès demain, à l'effet de procéder à la vérification de vos pouvoirs, et de la terminer le plus promptement qu'il vous sera possible, afin de vous occuper des objets importants que Sa Majesté vous a indiqués.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      La faiblesse de l'organe de M. de Barentin avait empêché d'entendre une partie de ce discours. La faiblesse de l'organe de M. de Barentin avait empêché d'entendre une partie de ce discours.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      Après quelques moments de silence, M. Necker, directeur général des finances, prend la parole pour faire connaître aux députés du royaume l'état de leur situation. Après quelques moments de silence, M. Necker, directeur général des finances, prend la parole pour faire connaître aux députés du royaume l'état de leur situation.
      Locuteur: De Paule Bareutin
      (Après avoir lu quelques pages de son discours, il le remet à M. Broussonet, secrétaire perpétuel de la société d'agriculture, qui en continue la lecture.) (Après avoir lu quelques pages de son discours, il le remet à M. Broussonet, secrétaire perpétuel de la société d'agriculture, qui en continue la lecture.)
      Locuteur: Necker
      d'indulgence et de mériter au moins l'intérêt que l'on ne ...
      ...encore a-t-on besoin d'être soutenu par la grandeur de la circonstance et par l'ascendant d'un su...
      ...irant toutes nos pensées, en s'emparant de nous en entier, ne nous laisse pas le temps1 de nous replier sur nous-mêmes, et ne nous...
      d'indulgence et de mériter au moins l'intérêt que l'on ne saurait refuser à des intentions sans reproche; peut-être encore a-t-on besoin d'être soutenu par la grandeur de la circonstance et par l'ascendant d'un sujet qui, en attirant toutes nos pensées, en s'emparant de nous en entier, ne nous laisse pas le temps1 de nous replier sur nous-mêmes, et ne nous permet pas d'examiner s'il y a quelque proportion entre notre tâche et nos facu...
      Locuteur: Necker
      ...! quelle époque à jamais mémorable pour la France ! les voilà donc, après un si lo...
      ...ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, et qui peut en appeler au témoignage incorruptible de l'histoire, soit pour attester ses haut...
      ...pour se retracer à elle-même le tableau de ses progrès et de ses triomphes dans tous les genres de gloire et de rivalité 1 Elle a parcouru les diverses...
      ...ière sans y contempler quelque monument de ses grandes destinées. Découvertes maje...
      ...rieuse et les aperçus rapides du génie, la profondeur de la raison et les embellissements de l'éloquence, les talents utiles et la perfection du goût : elle a tout su réu...
      Quel jour, Messieurs, que celui-ci ! quelle époque à jamais mémorable pour la France ! les voilà donc, après un si long terme, les voilà rappelés autour du trône, ces députés d'une nation célèbre à tant de titres, d'une nation qui a rempli l'univers de sa renommée, et qui peut en appeler au témoignage incorruptible de l'histoire, soit pour attester ses hauts faits et sa valeur guerrière, soit pour se retracer à elle-même le tableau de ses progrès et de ses triomphes dans tous les genres de gloire et de rivalité 1 Elle a parcouru les diverses routes qui sont ouvertes au talent et au génie ; elle s'est fait remarquer avec...
      ...ervent presque à compter ses succès, et ses regards ne peuvent se tourner en arrière sans y contempler quelque monument de ses grandes destinées. Découvertes majestueuses dans les sciences, brillant éclat dans les lettres* ingénieuses inventi...
      ...es dons d'une heureuse nature. Oui, les pénibles recherches d'une attention laborieuse et les aperçus rapides du génie, la profondeur de la raison et les embellissements de l'éloquence, les talents utiles et la perfection du goût : elle a tout su réunir, cette noble et magnifique nation dont vous êtes aujourd'hui, Messieurs, les...
      Locuteur: Necker
      ...r sa gloire ? réussir dans le plus beau de tous les desseins, avancer, terminer, s'il est possible, la plus grande et la plus importante de toutes les entreprises, celle que vous êtes chargés de venir concerter sous les regards et la protection de votre monarque. Que lui fallait-il donc encore pour son bonheur et pour sa gloire ? réussir dans le plus beau de tous les desseins, avancer, terminer, s'il est possible, la plus grande et la plus importante de toutes les entreprises, celle que vous êtes chargés de venir concerter sous les regards et la protection de votre monarque.
      Locuteur: Necker
      ... une timide émotion, une juste défiance de ses forces sont les premiers sentiments... ...ter et à se faire entendre au milieu d'une Assemblée si auguste et si imposante, une timide émotion, une juste défiance de ses forces sont les premiers sentiments qu'on éprouve, et l'on ne peut être rassuré qu'en se livrant à l'espoir d'obten...

      Archives parlementaires

      page 6
      Locuteur: Necker
      ...mencer par vous rendre un compte fidèle de l'état des finances. Une guerre dispendieuse, une suite de circonstances malheureuses avaient intr...
      ...sieurs, les moyens que le Roi m'ordonne de vous proposer pour ramener un équilibre si nécessaire ; vous en chercherez de meilleurs, vous les indiquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concourant de tous vos soins à établir dans les finan...
      Je dois, Messieurs, selon les ordres du Roi, commencer par vous rendre un compte fidèle de l'état des finances. Une guerre dispendieuse, une suite de circonstances malheureuses avaient introduit upe grande disproportion entre les revenus et les dépenses. Vous examinerez, Messieurs, les moyens que le Roi m'ordonne de vous proposer pour ramener un équilibre si nécessaire ; vous en chercherez de meilleurs, vous les indiquerez, et vous répondrez au vœu de la nation et à |;attente de l'Europe, en concourant de tous vos soins à établir dans les finances du plus grand empire un ordre qui soit à jamais assuré.
      Locuteur: Necker
      C'est à remplir un si grand but que la sagesse de votre souverain vous appelle. Vous n'av... C'est à remplir un si grand but que la sagesse de votre souverain vous appelle. Vous n'avez pas seulement à faire le bien, mais, ce qui est important encore, à le rendre...
      Locuteur: Necker
      ...que ; enfin elle est encore le principe de la modération de l'intérêt de l'argent, et la source d'un grand nombre d'amélioration...
      ...ous devez, contribuer au rétablissement de cette confiance; et vous vous livrerez à cette idée avec d'autant moins de réserve, qu'après avoir travaillé à ren...
      ... des finances, vous ne verrez plus rien de dangereux dans l'usage du crédit.
      ...onfiance est indispensable : elle honore une nation et constitue sa force politique ; enfin elle est encore le principe de la modération de l'intérêt de l'argent, et la source d'un grand nombre d'améliorations intérieures. Vous devez, contribuer au rétablissement de cette confiance; et vous vous livrerez à cette idée avec d'autant moins de réserve, qu'après avoir travaillé à rendre invariable l'ordre des finances, vous ne verrez plus rien de dangereux dans l'usage du crédit.
      Locuteur: Necker
      ...ce mémoire ; L'ordre dans les finances, La stabilité de cet ordre. Les finances d'un Etat sont ...
      ...ù aboutissent nne multitude innombrable de canaux :j % tout part de ce centre et tout y revient ; et quand 'le désordre s'en est emparé, la dangereuse influence de la confusion des finances parcourt tout le...
      ...au loin, qu'on perd souvent cette cause de vue dans le temps même qu'elle produit ...
      ...entif retrouve aisément les rapports et la filiation qui échappent à la plupart des hommes.
      ...eront, Messieurs, les deux principaux objets qui vont être d'abord traités dans ce mémoire ; L'ordre dans les finances, La stabilité de cet ordre. Les finances d'un Etat sont un centre où aboutissent nne multitude innombrable de canaux :j % tout part de ce centre et tout y revient ; et quand 'le désordre s'en est emparé, la dangereuse influence de la confusion des finances parcourt tout le royaume, et s'étend tellement au loin, qu'on perd souvent cette cause de vue dans le temps même qu'elle produit les çlujs funestes effets ; mais un observateur attentif retrouve aisément les rapports et la filiation qui échappent à la plupart des hommes.
      Locuteur: Necker
      ...ous me dispenserez sûrement, Messieurs, de jeter un regard sur les temps qui ont précédé mon administration; c'est de la situation présente, c'est du mal à répa...
      ...'édifice chancelant des finances depuis la fin d'août jusqu'à présent. L'homme par...
      ...eu des affaires générales, et c'est par de nouveaux efforts, et non par le récit d...
      ... intérieur est le seul dédommagement et la vraie récompense.
      Vous me dispenserez sûrement, Messieurs, de jeter un regard sur les temps qui ont précédé mon administration; c'est de la situation présente, c'est du mal à réparer que je dois vous instruire et vous occuper. Je renonce également à yous faire connaître toutes les difficultés qu'il a fallu vaincre pour soutenir l'édifice chancelant des finances depuis la fin d'août jusqu'à présent. L'homme particulier n'est rien au milieu des affaires générales, et c'est par de nouveaux efforts, et non par le récit du passé, qu'il doit rechercher l'estime publique. 11 est des travaux d'ailleurs, il est des peines dont un sentiment intérieur est le seul dédommagement et la vraie récompense.
      Locuteur: Necker
      Le Roi recevra la même somme de tributs, tant que les lois constitutives de ces impôts ne seront point abrogées, et le Roi payera la même sonime d'intérêts, tant que les capitaux de la dette publique ne seront point amortis....
      ...u véritable sens qu'il faut attribuer à la dénomination des revenus et des dépense...
      Le Roi recevra la même somme de tributs, tant que les lois constitutives de ces impôts ne seront point abrogées, et le Roi payera la même sonime d'intérêts, tant que les capitaux de la dette publique ne seront point amortis. Ges deux exemples, applicables encore à beaucoup d'autres objets, suffiront néanmoins pour donner l'idée du véritable sens qu'il faut attribuer à la dénomination des revenus et des dépenses fixes.
      Locuteur: Necker
      ... forme sans doute l'objet le plus digne de votre attention ; il faut des impôts ou des économies durables pour balancer la différence qui existe entre la somme des revenus fixes et la somme des dépenses du même genre ; il n... Le tableau des- revenus et des dépenses fixes forme sans doute l'objet le plus digne de votre attention ; il faut des impôts ou des économies durables pour balancer la différence qui existe entre la somme des revenus fixes et la somme des dépenses du même genre ; il ne faut que des secours momentanés pour subvenir aux dépenses passagères.
      Locuteur: Necker
      Ce tableau a été composé de deux manières : L'une est absolument conforme à la méthode observée l'année dernière pour ...
      ...rsées au trésor royal par chaque caisse de recette, déduction faite des charges as...
      Ce tableau a été composé de deux manières : L'une est absolument conforme à la méthode observée l'année dernière pour le compte imprimô par les ordres du Roi : ainsi cet état offre, d'une part, les sommes versées au trésor royal par chaque caisse de recette, déduction faite des charges assignées sur ces caisses ; et d'autre part, toutes les dépenses acquittées par le...
      Locuteur: Necker
      Ce genre de compte, hors deTusage commun, et qui s'écarte de la méthode réelle des recettes et des paye...
      ...t, puisque son résultat, comme on vient de le dire, se trouve d'accord avec celui, du premier tableau, et vous pourrez juger de Inexactitude de ce rapprochement, non-seulement par la balance commune, mais encore par tous l...
      Ce genre de compte, hors deTusage commun, et qui s'écarte de la méthode réelle des recettes et des payements, serait plus facilement susceptible d'erreur ; mais on est parvenu à le rendre parfaitement correct, puisque son résultat, comme on vient de le dire, se trouve d'accord avec celui, du premier tableau, et vous pourrez juger de Inexactitude de ce rapprochement, non-seulement par la balance commune, mais encore par tous les détails indicatifs dont ces deux comptes seront accompagnés.
      Locuteur: Necker
      On ne vous fera pas ici la lecture de ces comptes ; il suffit de vous annoncer que la différence entre les revenus et les dép... On ne vous fera pas ici la lecture de ces comptes ; il suffit de vous annoncer que la différence entre les revenus et les dépenses fixes est d'environ 56 millions.
      Locuteur: Necker
      ...nheureuses espérances. 11 est si triste de déchoir, il est si pépible de retourner en arrière I Ne nous livrons donc que doucement aux images de bonheur et de prospérité que nous pourrions nous faire : retardons notre confiance, afin de rassurer ; et retenons notre imagination* afin de n'avoir pas à nous plaindre de ses fausses lueurs et de ses vaines promesses. ...is arrêtons-nous ici, et ne nous abandon- i lions pas encore à ces douces et bienheureuses espérances. 11 est si triste de déchoir, il est si pépible de retourner en arrière I Ne nous livrons donc que doucement aux images de bonheur et de prospérité que nous pourrions nous faire : retardons notre confiance, afin de rassurer ; et retenons notre imagination* afin de n'avoir pas à nous plaindre de ses fausses lueurs et de ses vaines promesses.
      Locuteur: Necker
      Le compte des finances de Sa Majesté, que l'on mettra d'abord sou...
      ...ferme les revenus et les dépenses fixes de l'Etat.
      Le compte des finances de Sa Majesté, que l'on mettra d'abord sous vos yeux, renferme les revenus et les dépenses fixes de l'Etat.
      Locuteur: Necker
      ...moins qu'on ne vienne à les changer par de nouvelles dispositions. les mêmes, à moins qu'on ne vienne à les changer par de nouvelles dispositions.
      Locuteur: Necker
      ...t lieu que l'année prochaine ou pendant suivante. ...t des dépenses passagères ; c'est-à-dire des revenus et des dépenses qui n'auront lieu que l'année prochaine ou pendant suivante.
      Locuteur: Necker
      ...recette et en dépense tous les articles de même nature, quelles que soient les cai... Le second compte, dont le résultat est absolument semblable, présente en recette et en dépense tous les articles de même nature, quelles que soient les caisses diverses où ces recettes et ces dépenses sont effectuées.
      Locuteur: Necker
      ...compte imprimé par ordre du Roi au mois de mars 1788, et l'on vous donnera sur ce ...
      ...me une telle explication exigerait trop de détails, on se bornera dans ce moment à vous montrer en peu de mots l'accord général qui se trouve ent...
      ...ître le rapport qui existe entre cette différence et le déficit indiqué dans le compte imprimé par ordre du Roi au mois de mars 1788, et l'on vous donnera sur ce point toutes les informations que vous Souhaiterez ; mais comme une telle explication exigerait trop de détails, on se bornera dans ce moment à vous montrer en peu de mots l'accord général qui se trouve entre les deux comptes.
      Locuteur: Necker
      Le déficit, selon le compte de 1788, était de 160,827,492 livres. Le déficit, selon le compte de 1788, était de 160,827,492 livres.

      Archives parlementaires

      page 7
      Locuteur: Necker
      A la vérité, l'on n'avait compris dans le compte de 1788, et par conséquent dans le déficit ordinaire> ni les rentes à la chargé du Roi, provenant de l'emprunt de novembre 1787* objet de 12 millions* ni les fonds destinés par ...
      ...fugiés hollandais, article en ce moment de 8 à 900^000 livres. On n'avait pas non ...
      ...elles forment dans ce compte un article de 5 millions;
      A la vérité, l'on n'avait compris dans le compte de 1788, et par conséquent dans le déficit ordinaire> ni les rentes à la chargé du Roi, provenant de l'emprunt de novembre 1787* objet de 12 millions* ni les fonds destinés par le Roi au secours des réfugiés hollandais, article en ce moment de 8 à 900^000 livres. On n'avait pas non plus compris dans le déficit ordinaire une somme applicable aux dépenses imprévu...
      ...t toutes les années, on a cru devoir les ranger dans le compte des dépenses, et elles forment dans ce compte un article de 5 millions;
      Locuteur: Necker
      ...s dispositions nouvelles du département de la guerre ont diminué son état de dépenses fixes de 8 à 9 millions ; 2° Les économies et les dispositions nouvelles du département de la guerre ont diminué son état de dépenses fixes de 8 à 9 millions ;
      Locuteur: Necker
      3° Le département de la marine* en conséquence des nouveaux projets adoptés par le Roi, a fixé son état de dépenses à 40,500,000 livres, ce qui forme une réduction, sur le compte de 1788, de 4,500,000 livres^ 3° Le département de la marine* en conséquence des nouveaux projets adoptés par le Roi, a fixé son état de dépenses à 40,500,000 livres, ce qui forme une réduction, sur le compte de 1788, de 4,500,000 livres^
      Locuteur: Necker
      Ne me serait-il pas permis, Messieurs, de vous faire observer que le déficit antérieur à l'époque de l'administration actuelle des finances,...
      ... trésor royal n'avait été gouverné avec la plus sévère exactitude, si l'on n'avait...
      ...clat, si l'on ne s'était ainsi préservé de la nécessité de recourir à des emprunts considérables, si l'on ne s'était mis en état de refuser tout espèce de secours à des conditions onéreuses, et ...
      ... sur l'état des finances et sur le sort de la dette publique en général ?
      Ne me serait-il pas permis, Messieurs, de vous faire observer que le déficit antérieur à l'époque de l'administration actuelle des finances, bien loin d'avoir diminué, aurait pris un grand accroissement si le trésor royal n'avait été gouverné avec la plus sévère exactitude, si l'on n'avait défendu particulièrement ses intérêts, si l'on n'avait obtenu des délais pour tous les payements qui pouvaient être retardés sans éclat, si l'on ne s'était ainsi préservé de la nécessité de recourir à des emprunts considérables, si l'on ne s'était mis en état de refuser tout espèce de secours à des conditions onéreuses, et si l'on n'avait réussi dans ce projet, nonobstant toutes les alarmes qui s'étaient répandues sur l'état des finances et sur le sort de la dette publique en général ?
      Locuteur: Necker
      On revient à la différence qui existe entre les revenus...
      ...millions. Il faut -s'occuper des moyens de couvrir cette différence,
      On revient à la différence qui existe entre les revenus fixes et les dépenses fixes, et qui se trouve réduite à ce moment à 56 millions. Il faut -s'occuper des moyens de couvrir cette différence,
      Locuteur: Necker
      1° Il résulte de j'examen attentifs] que j*ai fait des c...
      ... bail passé avec les fermiers généraux, de la rentrée dans certains droits suspendus pour un temps, et de l'accroissement successif des produits,...
      ...ment ïîxe des fermiers généraux^ eu sus de 1 intérêt de leurs fonds à 5 0/0, le produit des droits à recouvrer par la ferme .générale peut 4être estimé à 18 millions de plus qu'il nV été compté dans le compte de 1788.
      1° Il résulte de j'examen attentifs] que j*ai fait des conditions du dernier bail passé avec les fermiers généraux, de la rentrée dans certains droits suspendus pour un temps, et de l'accroissement successif des produits, qu'en mettant à part 2,400,000 livres pour le traitement ïîxe des fermiers généraux^ eu sus de 1 intérêt de leurs fonds à 5 0/0, le produit des droits à recouvrer par la ferme .générale peut 4être estimé à 18 millions de plus qu'il nV été compté dans le compte de 1788.
      Locuteur: Necker
      ...que d'ici un ou deux ans* à l'époque où la ferme générale aurait écoulé un approvisionnement de tabac,qu'elle a fait à trop haut prix. ... ...l passé avec les fermiers généraux; et qu'elle ne serait réalisée en son entier que d'ici un ou deux ans* à l'époque où la ferme générale aurait écoulé un approvisionnement de tabac,qu'elle a fait à trop haut prix. On vous donnera, Messieurs, les explications détaillées qui peuvent justifier un...
      Locuteur: Necker
      ...value à 5 ou 6 millions l'accroissement de revenu qu'on peut raisonnablement attendre de la ferme des postes» de l'administration des domaines, de la régie des aides, de la régie des revenus casuels et de la ferme de 6ceaux et de Poissy> en revoyant aussi les condition...
      ... évaluant, sans exagération, le produit de cette partie des revenus du Roi d'ici à...
      2° J'évalue à 5 ou 6 millions l'accroissement de revenu qu'on peut raisonnablement attendre de la ferme des postes» de l'administration des domaines, de la régie des aides, de la régie des revenus casuels et de la ferme de 6ceaux et de Poissy> en revoyant aussi les conditions des traités passés avec ces compagnies, et en évaluant, sans exagération, le produit de cette partie des revenus du Roi d'ici à un ou deux ans.
      Locuteur: Necker
      ...ieurs droits d*aidës connus Sous le nom de droits rétablis, de droits réservés, etc., qui ont ètè abon...
      ...s du royaume, tandis qUé dàtts d'autres perception s'ën fait réellement àixl té...
      ...résumé qu'ils devaient Se monter à prés de 7 millions t>lùl VôUs bctfisi-dérçrëz, Messieurs, ...
      1° Il y a plusieurs droits d*aidës connus Sous le nom de droits rétablis, de droits réservés, etc., qui ont ètè abonnés dans une partie des provinces du royaume, tandis qUé dàtts d'autres perception s'ën fait réellement àixl tértneâ dés lois qui ont établi ôëS iihpôts. CéS abonnemëfttS sont tellement désàVantàgëûx que, d'après descâlcUls faits avec soin, on présumé qu'ils devaient Se monter à prés de 7 millions t>lùl VôUs bctfisi-dérçrëz, Messieurs, s'il est juste d'établir urie égalité parfaite entre toutes lës provinces, où si...
      Locuteur: Necker
      2° Le clergé reçoit de fërmë gênéràle, èn vertu de stipulations ëxprëSsës, 2,500,006 livre...
      ...u Roi dès doii^ gratuits ; il y jôitit, de ses propres revenus, 2 millions, ëh sôf...
      ...ièrë sômriië pourrait devenir ûo revenu de l'Etat, si le Roi se dhargeait dès dett...
      2° Le clergé reçoit de fërmë gênéràle, èn vertu de stipulations ëxprëSsës, 2,500,006 livres par an, ët il emploie cettê sotttnîè du remboursement des dettes qu'il à ëôhtràetéës pour fournir au Roi dès doii^ gratuits ; il y jôitit, de ses propres revenus, 2 millions, ëh sôfte que ses. remboursements se montent eti toUt à 4,500,000 livres. Cette dërnièrë sômriië pourrait devenir ûo revenu de l'Etat, si le Roi se dhargeait dès dettes dû cierge, en déStinâtit à leur, remboursëmëht Une partie deè fôhds trUi sera...
      Locuteur: Necker
      ...art, le déficit ordinaire, c'est-à-dire la différence entre les revenus et les dép... Ces deux articles mis à part, le déficit ordinaire, c'est-à-dire la différence entre les revenus et les dépenses fixes, se réduirait à 54 millions 929,540 livres.
      Locuteur: Necker
      ...essentielles, auraient dû élever à plus de 75 millions le déficit du compte dont i... Ces trois articles, réunis à plusieurs autres différences moins essentielles, auraient dû élever à plus de 75 millions le déficit du compte dont il est question dans ce moment.
      Locuteur: Necker
      ...pourquoi ce déficit n'est cependant que de 56 millions ; On doit donc vous expliquer d'une manière générale pourquoi ce déficit n'est cependant que de 56 millions ;
      Locuteur: Necker
      ...es étrangères a fixé son état ordinaire de dépenses à 7,300,000 livres, ce qui procure une réduction, sur le compte précédent, de 1,800,000 livres. 4° Le département des affaires étrangères a fixé son état ordinaire de dépenses à 7,300,000 livres, ce qui procure une réduction, sur le compte précédent, de 1,800,000 livres.
      Locuteur: Necker
      ...evenus et des dépenses fixes n'est plus de 75 millions, mais de 56 millions. ...tres, suffiront pour indiquer pourquoi dans ce moment le déficit du compte des revenus et des dépenses fixes n'est plus de 75 millions, mais de 56 millions.
      Locuteur: Necker
      ...s dans le rapprochement exact du compte de 1788, et du compte qui vous est présent... Tous les détails se trouveront expliqués dans le rapprochement exact du compte de 1788, et du compte qui vous est présenté, rapprochement dont on vous donnera le tableau.
      Locuteur: Necker
      ...premiers aperçus que le Roi m'a ordonné de soumettre à vos considérations : et voici les premiers aperçus que le Roi m'a ordonné de soumettre à vos considérations :
      Locuteur: Necker
      ...donc, Messieurs* en deux articles, près de 24 millions de bonifications que vous considérerez, je... Yoilà donc, Messieurs* en deux articles, près de 24 millions de bonifications que vous considérerez, je crois, comme très-assurés.
      Locuteur: Necker
      ...nt à aticun impôt, mais elles dépendent de plusieurs dispositions d'ordre ou d'administration, et vous jugerez de leUr Convenance î ...i, réunies, présenteraient également une ressource Considérable; elles ne tiennent à aticun impôt, mais elles dépendent de plusieurs dispositions d'ordre ou d'administration, et vous jugerez de leUr Convenance î
      Locuteur: Necker
      ...e leurs créances seraient garanties par plus solide des cautions, celle du roi ... ...étaires des rentes sur le clërsé ne perdraient rien à cet ëcharige, du moment que leurs créances seraient garanties par plus solide des cautions, celle du roi et des Etats généraux.

      Archives parlementaires

      page 8
      Locuteur: Necker
      ... à considérer, Messieurs, si une partie de cette dépense ne pourrait pas être assi...
      ...tiques, soit par des réunions, soit par la voie des économies, soit de toute autre manière.
      Vous aurez à considérer, Messieurs, si une partie de cette dépense ne pourrait pas être assignée sur des revenus ecclésiastiques, soit par des réunions, soit par la voie des économies, soit de toute autre manière.
      Locuteur: Necker
      Le Roi a affranchi la compagnie des Indes du droit d'induit sur les marchandises importées de l'Inde et de la Chine, et Sa Majesté lui abandonne de plus la moitié du produit des saisies et des droits relatifs à quelques branches de son commerce; ces deux sacrifices peuvent être évalués de 15 à 1,800,000 livres, et le Roi rentrerait en possession de ce revenu si la liberté du commerce des Indes était rétablie. Il serait encore possible que la compagnie elle-même s'en désistât si le... Le Roi a affranchi la compagnie des Indes du droit d'induit sur les marchandises importées de l'Inde et de la Chine, et Sa Majesté lui abandonne de plus la moitié du produit des saisies et des droits relatifs à quelques branches de son commerce; ces deux sacrifices peuvent être évalués de 15 à 1,800,000 livres, et le Roi rentrerait en possession de ce revenu si la liberté du commerce des Indes était rétablie. Il serait encore possible que la compagnie elle-même s'en désistât si le privilège dont elle jouit lui était conservé d'une manière stable.
      Locuteur: Necker
      ...3,800,000 livres; et celle accordée sur la traite des noirs forme seule un objet de 2,400,000 livres. ...mes que le Roi accorde pour l'encouragement du commerce s'élèvent aujourd'hui à 3,800,000 livres; et celle accordée sur la traite des noirs forme seule un objet de 2,400,000 livres.
      Locuteur: Necker
      ...end aujourd'hui rapé dans presque toute la France, et cette méthode a beaucoup augmenté la ferme du tabac. Quelques négligences pa...
      ...lamations qui s'en suivirent ont obligé la ferme générale à vendre le tabac dans c...
      ...énéral dans tout le royaume, le produit de la ferme du tabac augmenterait de 1,200,000 livres.
      6° Le tabac se vend aujourd'hui rapé dans presque toute la France, et cette méthode a beaucoup augmenté la ferme du tabac. Quelques négligences particulières commises en Bretagne donnèrent lieu à des plaintes en 1784, et les réclamations qui s'en suivirent ont obligé la ferme générale à vendre le tabac dans cette province selon l'ancienne méthode. On croit qu'en y ramenant l'usage devenu général dans tout le royaume, le produit de la ferme du tabac augmenterait de 1,200,000 livres.
      Locuteur: Necker
      ... sur les consommations ; le roi en lève de semblables dans les mêmes lieux, et ces...
      ...gênantes pour les peuples, occasionnent de doubles frais de gestion; il arrive aussi que plusieurs ...
      ... si Padminislration royale se chargeait de l'ensemble de ces recouvrements et assignait aux vill...
      ... arrangement aurait éprouvé avec raison de grandes contradictions; on pourrait le ...
      ...s dispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquié...
      7° Les villes et les hôpitaux perçoivent à leur profit différents droit s sur les consommations ; le roi en lève de semblables dans les mêmes lieux, et ces diverses administrations, gênantes pour les peuples, occasionnent de doubles frais de gestion; il arrive aussi que plusieurs municipalités, entraînées par différents égards, favorisent ou tolèrent des faveurs et des exceptions. On avait souvent pensé que, si Padminislration royale se chargeait de l'ensemble de ces recouvrements et assignait aux villes et aux hôpitaux une somme fixe proportionnée à leur recette habituelle, il en résulterait un bénéfice évalué à 2 ou 3 millions (1) ; mais un tel arrangement aurait éprouvé avec raison de grandes contradictions; on pourrait le prendre en considération à une époque où les dispositions d'ordre sanctionnées par la nation écarteraient tout motif d'inquiétude et rendraient parfaitement assurés les engagements qui seraient pris avec l...
      Locuteur: Necker
      ...il annonça, l'année dernière, l'abandon de 400,000 livres sur la somme destinée à sa maison. Monseigneur vient de faire connaître qu'à compter du 1er de ce mois cette réduction serait ponctuellement effectuée à la déchargé annuelle au trésor royal. ...d'Artois n'avait pu encore terminer les dispositions dont il s'occupait, lorsqu'il annonça, l'année dernière, l'abandon de 400,000 livres sur la somme destinée à sa maison. Monseigneur vient de faire connaître qu'à compter du 1er de ce mois cette réduction serait ponctuellement effectuée à la déchargé annuelle au trésor royal.
      Locuteur: Necker
      ... L'abolition du privilège des bourgeois de Paris pour l'entrée franche des produits de leurs terres et de leur chasse, si on la jugeait convenable, procurerait un bénéfice de 4 à 500,000 livres. 12° L'abolition du privilège des bourgeois de Paris pour l'entrée franche des produits de leurs terres et de leur chasse, si on la jugeait convenable, procurerait un bénéfice de 4 à 500,000 livres.
      Locuteur: Necker
      15° Les quatre deniers pour livre sur la vente des immeubles sont perçus par les...
      ...est pas proportionnée au produit actuel de ces droits, et l'on fait des offres à c...
      ...ront vraisemblablement une augmentation de revenu de 600.000 livres.
      15° Les quatre deniers pour livre sur la vente des immeubles sont perçus par les huissiers-pri-seurs, et au moyen d'une finance gu'ils ont fournie ils n'en comptent point au Roi. Il paraît que cette finance n'est pas proportionnée au produit actuel de ces droits, et l'on fait des offres à cet égard qui produiront vraisemblablement une augmentation de revenu de 600.000 livres.
      Locuteur: Necker
      ...eize articles, Messieurs, dont on vient de vous donner l'énumération, réunis aux 2...
      ...'éloigneront pas, comme vous le verrez, de la somme du déficit.
      Les seize articles, Messieurs, dont on vient de vous donner l'énumération, réunis aux 24 millions relatifs à l'accroissement certain du produi t des fermes et des régies, ne s'éloigneront pas, comme vous le verrez, de la somme du déficit.
      Locuteur: Necker
      ...mbre des dispositions propres à établir la balance entre les revenus et les dépens...
      ...rût pas convenable, ce serait le moment de faire observer, Messieurs, que si les d...
      ...s, concouraient au payement des charges de l'Etat de la même manière que les autres sujets du Roi, et si les princes eux-mêmes offraient de résilier les abonnements consentis avec...
      ...raisemblablement élever les impositions de 10 à 12 millions, et il n'en ré-
      Supposant néanmoins que dans le nombre des dispositions propres à établir la balance entre les revenus et les dépenses fixes, une partie ne vous parût pas convenable, ce serait le moment de faire observer, Messieurs, que si les deux ordres privilégiés, renonçant à leurs privilèges, concouraient au payement des charges de l'Etat de la même manière que les autres sujets du Roi, et si les princes eux-mêmes offraient de résilier les abonnements consentis avec eux pour les vingtièmes, on pourrait vraisemblablement élever les impositions de 10 à 12 millions, et il n'en ré-
      Locuteur: Necker
      pour d'autres objets de ce genre, une somme de 5 millions. pour d'autres objets de ce genre, une somme de 5 millions.
      Locuteur: Necker
      Il y a lieu de croire que cette dernière dépense pourra être diminuée de près de moitié en adoptant une disposition que ... Il y a lieu de croire que cette dernière dépense pourra être diminuée de près de moitié en adoptant une disposition que l'humanité seule aurait dû conseiller. Sa Majesté a déjà fait connaître ses inte...
      Locuteur: Necker
      bandiers ou des assureurs de leurs entreprises : tout semble donc in...
      ...isposition procurerait au Roi un revenu de 8 à 900,000 livres.
      bandiers ou des assureurs de leurs entreprises : tout semble donc inviter à rétablir le droit; cette disposition procurerait au Roi un revenu de 8 à 900,000 livres.
      Locuteur: Necker
      9° L'intérêt de l'emprunt nécessaire pour balancer les besoins de cette année se trouvant compris dans l'...
      ... doivent y correspondre les extinctions de rentes viagères qui auront lieu cette a...
      9° L'intérêt de l'emprunt nécessaire pour balancer les besoins de cette année se trouvant compris dans l'état des dépenses fixes, et cet intérêt ne pouvant être exigible que dans l'année prochaine, on est fondé à compter au nombre des ressources qui doivent y correspondre les extinctions de rentes viagères qui auront lieu cette année, objet d'environ 1,500,000 livres.
      Locuteur: Necker
      ... Monsieur vient d'offrir une diminution de 500,000 livres sur les fonds destinés par le Roi aux dépenses de sa maison, et Sa Majesté a accepté cett... 10° Monsieur vient d'offrir une diminution de 500,000 livres sur les fonds destinés par le Roi aux dépenses de sa maison, et Sa Majesté a accepté cette proposition.
      Locuteur: Necker
      14° L'établissement de deux ports francs, l'un à Rayonne, l'au...
      ... d'utilité qu'on en attendait, et celui de Bayonne est devenu un entrepôt qui favo...
      ..., ont fait perdre au Roi 600,000 livres de rentes.
      14° L'établissement de deux ports francs, l'un à Rayonne, l'autre à Lorient,"n'a pas rempli l'objet d'utilité qu'on en attendait, et celui de Bayonne est devenu un entrepôt qui favorise le commerce des étrangers aux dépens du nôtre. On se borne en ce moment à v...
      ...ns le débit du tabac que par les indemnités demandées et d'autres considérations, ont fait perdre au Roi 600,000 livres de rentes.
      Locuteur: Necker
      ...ivaudrait à 3,200,000 livres, en raison de 16 millions tous les cinq ans. ...pte pour les dons gratuits du clergé; ce revenu, à compter des temps passés, équivaudrait à 3,200,000 livres, en raison de 16 millions tous les cinq ans.
      Locuteur: Necker
      ...ieurs, que celui où sans impôts et avec de simples objets inaperçus on peut faire disparaître un déficit qui a fait tant de bruit en Europe ! Quel pays. Messieurs, que celui où sans impôts et avec de simples objets inaperçus on peut faire disparaître un déficit qui a fait tant de bruit en Europe !
      ...er avec plus d'efficacité à l'admission de ces marchandises dans le royaume, en la prohibant absolument; mais l'expérience a prouvé que l'introduction était à peu près la même, et que le droit aboli avait tourn...
      ...s octrois des villes, puisque plusieurs de ces privilèges s'appliquent à des droit...
      ...1785 un droit à l'entrée des toiles peintes et des mousselines. On a cru s'opposer avec plus d'efficacité à l'admission de ces marchandises dans le royaume, en la prohibant absolument; mais l'expérience a prouvé que l'introduction était à peu près la même, et que le droit aboli avait tourné au profit des contre- (1) L'abolition dés privilèges, si elle avait lieu, accroîtrait le produit des octrois des villes, puisque plusieurs de ces privilèges s'appliquent à des droits sur les consommations.

      Archives parlementaires

      page 9
      Locuteur: Necker
      ...ans être en possession des prérogatives de la noblesse. Quel intérêt auraient les ordres privi... ...c fief ; il est payé par les particuliers qui achètent des biens seigneuriaux, sans être en possession des prérogatives de la noblesse. Quel intérêt auraient les ordres privilégiés à s'opposer à l'abolition d'une distinction pécuniaire qui semble devoir ...
      Locuteur: Necker
      ...oin, pour acquérir un caractère parfait de justice ou de raison, d'être provoquées au nomade l'Assemblée même de la nation. ...urs, il est peut-être des réductions, il est peut-être des économies qui ont besoin, pour acquérir un caractère parfait de justice ou de raison, d'être provoquées au nomade l'Assemblée même de la nation.
      Locuteur: Necker
      La recherche, l'examen de celles-ci, vous sont remis par un effet de l'entière confiance de Sa Majesté dans votre sagesse et dans v... La recherche, l'examen de celles-ci, vous sont remis par un effet de l'entière confiance de Sa Majesté dans votre sagesse et dans votre circonspection.
      Locuteur: Necker
      ...essieurs, des réductions dont les frais de recouvrement des impôts pourraient être...
      ...'un nouveau système dans l'organisation de ces mêmes impôts, et qu'elles serviraie...
      ...endre ces changements plus avantageux à la nation.
      On ne fait aucune mention ici, Messieurs, des réductions dont les frais de recouvrement des impôts pourraient être susceptibles, parce qu'elles dépendraient d'un nouveau système dans l'organisation de ces mêmes impôts, et qu'elles serviraient alors à rendre ces changements plus avantageux à la nation.
      Locuteur: Necker
      ...motifs qui l'ont engagé à ne pas mettre la réduction des intérêts de la dette publique au nombre des moyens pro...
      ...s les finances? Le Roi aurait-il besoin de justifier cette résolution au milieudes Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'honn...
      ...té pris pour garantir les propriétaires de fournir des subsides qu'ils eussent été dans l'impossibilité de payer; enfin, quand cet engagement a ét...
      Le Roi aurait-il besoin, Messieurs, d'exposer les motifs qui l'ont engagé à ne pas mettre la réduction des intérêts de la dette publique au nombre des moyens propres à rétablir l'ordre dans les finances? Le Roi aurait-il besoin de justifier cette résolution au milieudes Etats généraux et dans le sein de la nation la plus renommée par ses sentiments d'honneur ? Non, sans doute. Tout engagement porte avec lui un caractère sacré; et qua...
      ...e, pour subveniraux besoins extraordinaires d'une guerre nationale; quand il a été pris pour garantir les propriétaires de fournir des subsides qu'ils eussent été dans l'impossibilité de payer; enfin, quand cet engagement a été pris, nimporte pour quel sujet, il doit être tenu.
      Locuteur: Necker
      Que de plus grandes précautions soient prises ...
      ...eut: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à...
      ...que manière aux pensées et aux volontés de son Roi, ce qu'elle désirera seconder a...
      ...nt, ce sont les sentiments d'honneur et de fidélité qui animent Sa Majesté ; ce so...
      ...lus d'harmonie entre les hommes que par la violence et par la contrainte.
      Que de plus grandes précautions soient prises pour l'avenir, le Roi le désire, le Roi le veut: mais aune époque si solennelle, où la nation est; appelée par son souverain à s'unir à lui, non pour un moment, mais pour toujours; à une époque où cette nation est appelée à s'associer en quelque manière aux pensées et aux volontés de son Roi, ce qu'elle désirera seconder avec le plus d'empressement, ce sont les sentiments d'honneur et de fidélité qui animent Sa Majesté ; ce sont les sentiments sans lesquels il n'y a plus d'harmonie entre les hommes que par la violence et par la contrainte.
      Locuteur: Necker
      Il ne faut donc pas qu'un manquement de j foi vienne,souiller les prémices de la restauration Il ne faut donc pas qu'un manquement de j foi vienne,souiller les prémices de la restauration
      Locuteur: Necker
      de la France; il ne faut pas que les délibérations de la plus auguste des Assemblées soient marquées à d'autres empreintes que celles de la justice et de la plus parfaite raison. Voilà le sceau pe...
      ...les hommesN viendront se rallier autour de ces grands principes, il n'y aura jamais rien de perdu.
      de la France; il ne faut pas que les délibérations de la plus auguste des Assemblées soient marquées à d'autres empreintes que celles de la justice et de la plus parfaite raison. Voilà le sceau perpétuel des empires : tout peut y changer, tout peut y essuyer des révolutions ; mais tant que les hommesN viendront se rallier autour de ces grands principes, il n'y aura jamais rien de perdu.
      Locuteur: Necker
      ...s, un grand monument du caractère moral de Sa Majesté, que cette protection accordée aux créanciers de l'Etat, que cette longue et constante f...
      ...nséquences qui en sont résultées. C'est peut-être un des premiers conseils que les aveugles amis de l'autorité, que les Ma-chiavels modernes n'auraient pas manqué de lui donner.
      Ce sera un jour, Messieurs, un grand monument du caractère moral de Sa Majesté, que cette protection accordée aux créanciers de l'Etat, que cette longue et constante fidélité ; car en y renonçant, le Roi n'aurait eu besoin d'aucun secours extraordinaire, et il n'aurait pas été soumis aux diverses conséquences qui en sont résultées. C'est peut-être un des premiers conseils que les aveugles amis de l'autorité, que les Ma-chiavels modernes n'auraient pas manqué de lui donner.
      Locuteur: Necker
      Sa Majesté trouve bien plus de grandeur et de satisfaction à s'unir à vous, Messieurs, pour consacrer les principes immuables de la justice et de la probité : elle trouve plus de satisfaction à les respecter, qu'elle n...
      ... recueillir dans toutes les jouissances de la pompe du trône, et dans l'exercice illimité d'une autorité qui perdrait de son prix, si elle n'était destinée à maintenir la justice et à la défendre contre toutes les sortes d'att...
      Sa Majesté trouve bien plus de grandeur et de satisfaction à s'unir à vous, Messieurs, pour consacrer les principes immuables de la justice et de la probité : elle trouve plus de satisfaction à les respecter, qu'elle ne pourrait en recueillir dans toutes les jouissances de la pompe du trône, et dans l'exercice illimité d'une autorité qui perdrait de son prix, si elle n'était destinée à maintenir la justice et à la défendre contre toutes les sortes d'atteintes.
      Locuteur: Necker
      Enfin, Messieurs, la puissance politique de la France ëst étroitement unie à la conservation de ces principes. Les dépenses d'une guerr...
      ...uvrir toutes les mers pour se tenir sur la défensive, et depuis que des armées pro...
      ...es forces militaires des autres nations de l'Europe.
      Enfin, Messieurs, la puissance politique de la France ëst étroitement unie à la conservation de ces principes. Les dépenses d'une guerre sont devenues immenses, depuis qu'il faut couvrir toutes les mers pour se tenir sur la défensive, et depuis que des armées prodigieuses en nombre doivent être mises en campagne pour se trouver en égalité avec les forces militaires des autres nations de l'Europe.
      Locuteur: Necker
      Dans cet état de choses, il est absolument impossible de soutenir de si grands efforts par des impôts extrao...
      ...échange d'un sacrifice annuel et modéré de la part des contribuables; mais cette ressource dépend essentiellement de la confiance, et la confiance dépend de la fidélité du souverain.
      Dans cet état de choses, il est absolument impossible de soutenir de si grands efforts par des impôts extraordinaires : l'on doit nécessairement se ménager les moyens d'obtenir des capitaux considérables en échange d'un sacrifice annuel et modéré de la part des contribuables; mais cette ressource dépend essentiellement de la confiance, et la confiance dépend de la fidélité du souverain.
      Locuteur: Necker
      Ainsi, Messieurs, la bonne foi, la politique, le . bonheur et la puissance, tous les principes, tous les...
      ...e des créanciers deTEtat et leur servir de défense.
      Ainsi, Messieurs, la bonne foi, la politique, le . bonheur et la puissance, tous les principes, tous les mobiles, tous les intérêts qui touchent également le Roi et ses peuples, viennent plaider h* cause des créanciers deTEtat et leur servir de défense.
      Locuteur: Necker
      Qu'il me soit permis encore de joindre aux motifs qui embrassent "le b...
      ...xistence passagère n'est que plus digne de soin et de compassion : je parle surtout de ces hommes du peuple que la crainte de l'indigence a rendus laborieux, et qui,...
      ...e confiance, ont déposé entré les mains de leur Roi, à l'abri de sa probité et de son amou^ le fruit des travaux pénibles de toute leur vie, et l'espoir longtemps acheté de quelque repos dans les jours de la vieillesse et des infirmités qui l'accompagnent; car tel est un grand nombre de créanciers de l'Etat.
      Qu'il me soit permis encore de joindre aux motifs qui embrassent "le bonheur général d'une nation considérée collectivement et dans toute sa durée, le motif plus touchant peut-être encore du bonheur des individus dont l'existence passagère n'est que plus digne de soin et de compassion : je parle surtout de ces hommes du peuple que la crainte de l'indigence a rendus laborieux, et qui, dans l'abandon d'une douce confiance, ont déposé entré les mains de leur Roi, à l'abri de sa probité et de son amou^ le fruit des travaux pénibles de toute leur vie, et l'espoir longtemps acheté de quelque repos dans les jours de la vieillesse et des infirmités qui l'accompagnent; car tel est un grand nombre de créanciers de l'Etat.
      Locuteur: Necker
      Je n'essayerai pas de peindre le désordre et la douleur qui résulteraient de leur attente si cruellement trompée; il...
      ...pective, pour qu'on n'ose les fixer par la pensée, et la crainte qu'ils inspirent semble être le garant de leur impossibilité:
      Je n'essayerai pas de peindre le désordre et la douleur qui résulteraient de leur attente si cruellement trompée; il est des maux assez grands, même en perspective, pour qu'on n'ose les fixer par la pensée, et la crainte qu'ils inspirent semble être le garant de leur impossibilité:
      Locuteur: Necker
      ...er les engagements des particuliers, et de l'autre briser les liens qu'il a contra... Le souverain ne peut, d'une main; faire exécuter les engagements des particuliers, et de l'autre briser les liens qu'il a contractés avec ceux qui se sont fiés à sa parole, et à sa parole consacrée du sceau l...

      Archives parlementaires

      page 10
      Locuteur: Necker
      Vous verrez, Messieurs, que l'utilité de cette opération n'aurait aucune proport...
      ...tteinte donnée aux principes universels de bonne foi nationale et aux bases si importantes de la confiance publique. On ne sait où l'on peut s'arrêter quand on se permet de discuter les circonstances d'un engagem...
      ...s prêteurs à mettre à l'avenir, au rang de leurs calculs, le risque d'une pareille inquisition; l'intérêt de l'argent se ressentirait de ce nouveau genre de danger , et l'Etat rachèterait longtemp...
      Vous verrez, Messieurs, que l'utilité de cette opération n'aurait aucune proportion avec les inconvénients qui résulteraient d'une atteinte donnée aux principes universels de bonne foi nationale et aux bases si importantes de la confiance publique. On ne sait où l'on peut s'arrêter quand on se permet de discuter les circonstances d'un engagement simple; et comme tout ce qui est soumis à une opinion arbitraire ne présente à l'esprit aucune circonscription positive* on forcerait les prêteurs à mettre à l'avenir, au rang de leurs calculs, le risque d'une pareille inquisition; l'intérêt de l'argent se ressentirait de ce nouveau genre de danger , et l'Etat rachèterait longtemps le bénéfice d'un jour, bénéfice même très-modéré, si l'on voulait dans l'exame...
      Locuteur: Necker
      ...s que l'Etat pourra tirer non-seulement de la hausse excessive du prix des fonds publics, mais encore de la tranquillité, de l'assiette, s'il est permis de s'expliquer ainsi, de toutes les imaginations relativement à la dette publique. On ne peut se former à l'avance une juste idée des avantages que l'Etat pourra tirer non-seulement de la hausse excessive du prix des fonds publics, mais encore de la tranquillité, de l'assiette, s'il est permis de s'expliquer ainsi, de toutes les imaginations relativement à la dette publique.
      Locuteur: Necker
      Cette dette est si immense que la disproportion entre la valeur numéraire des fonds publics et la rente annuelle qui s'y trouve attachée ...
      ...médiate et décisive sur le prix général de l'intérêt de l'argent, et il résulte de cet objet de comparaison que l'agriculture et le commerce ne trouvent point de secours, ou sont obligés de les acheter à des conditions que .les bénéfices ordinaires de ces exploitations ne permettent pas d'a...
      Cette dette est si immense que la disproportion entre la valeur numéraire des fonds publics et la rente annuelle qui s'y trouve attachée influe d'une manière immédiate et décisive sur le prix général de l'intérêt de l'argent, et il résulte de cet objet de comparaison que l'agriculture et le commerce ne trouvent point de secours, ou sont obligés de les acheter à des conditions que .les bénéfices ordinaires de ces exploitations ne permettent pas d'accepter.
      Locuteur: Necker
      ...incertitudes au moins des propriétaires de fonds publics sur les facultés du trésor royal et sur la constance des principes du gouvernement...
      ...cillation est augmentée par l'influence de tous les bruits, de toutes les fausses nouvelles, de toutes les insinuations insidieuses et de toutes les manœuvres de l'agiotage. Mais cet ascendant, ce pouv...
      ... enfin une opinion certaine sur le sort de leurs créances, et si les principes de fidélité consacrés dans une Assemblée nationale leur servent à jamais de garants.
      Enfin, les inquiétudes, les incertitudes au moins des propriétaires de fonds publics sur les facultés du trésor royal et sur la constance des principes du gouvernement, entretiennent une vacillation continuelle dans le prix des fonds, et cette vacillation est augmentée par l'influence de tous les bruits, de toutes les fausses nouvelles, de toutes les insinuations insidieuses et de toutes les manœuvres de l'agiotage. Mais cet ascendant, ce pouvoir qu'on obtient si facilement sur l'imagination, quand elle erre au hasard et ...
      ..., s'affaiblira successivement si les propriétaires des •fonds publics acquièrent enfin une opinion certaine sur le sort de leurs créances, et si les principes de fidélité consacrés dans une Assemblée nationale leur servent à jamais de garants.
      Locuteur: Necker
      ...ront nécessairement du premier principe de fidélité que vous consacrerez. Bel et superbe apanage de la vertu publique et particulière; c'est la tige primitive et féconde d'où naissent une multitude innombrable de ramifications qui produisent avec le te... ...nsi, Messieurs, qu'une grande suite, qu'une grande diversité d'avantages résulteront nécessairement du premier principe de fidélité que vous consacrerez. Bel et superbe apanage de la vertu publique et particulière; c'est la tige primitive et féconde d'où naissent une multitude innombrable de ramifications qui produisent avec le temps des fruits salutaires*
      Locuteur: Necker
      ...mandé par votre souverain et qui a reçu la sanction de son autorité : il n'y a qu'une seule gr...
      ...nationale, qu'un seul principe d'ordre, de force et de bonheur, et ce principe est la plus parfaite morale ; c'est en s'en écartant qu'on est obligé de changer de guide à chaque instant, et qu'on prend pour de l'habileté l'art de se tirer d'une difficulté que soi-même on a fait naître, et le talent d'en créer de nouvelles qui exigeront encore de nouveaux ressorts et de nouveaux expédients, tandis que dans l'...
      ... beau système moral est l'ouvrage chéri de l'Etre suprême ; il ressemble au mouvement régulier de tous les corps physiques, qui s'élève, ...
      dans un discours commandé par votre souverain et qui a reçu la sanction de son autorité : il n'y a qu'une seule grande politique nationale, qu'un seul principe d'ordre, de force et de bonheur, et ce principe est la plus parfaite morale ; c'est en s'en écartant qu'on est obligé de changer de guide à chaque instant, et qu'on prend pour de l'habileté l'art de se tirer d'une difficulté que soi-même on a fait naître, et le talent d'en créer de nouvelles qui exigeront encore de nouveaux ressorts et de nouveaux expédients, tandis que dans l'exercice d'une honnêteté et d'une fidélité parfaites, tout s'enchaîne aisément, tout se tient, tout se lie, tout annonce que ce beau système moral est l'ouvrage chéri de l'Etre suprême ; il ressemble au mouvement régulier de tous les corps physiques, qui s'élève, s'accroît, se fortifie sans effort et sans confusion, et ne s'arrête ou ne s?int...
      Locuteur: Necker
      On ne pourrait défendre la cause des pensionnaires d'une manière aussi générale que celle des créanciers de l'Etat, puisque la distribution des grâces et des récompen...
      ...fixes, est plus susceptible d'erreur et de critique. Cependant, Messieurs, vous pe...
      ...ayant fait, il y a un an, une réduction de 5 millions sur cette partie des dépense...
      ...ous occupant uniquement d'économie, que la plus grande partie de la dépense des pensions est répartie en po...
      ...t des militaires ou d'autres serviteurs de l'Etat, et que les titres de ces pensions pour les uns, l'ancienne h...
      On ne pourrait défendre la cause des pensionnaires d'une manière aussi générale que celle des créanciers de l'Etat, puisque la distribution des grâces et des récompenses, n'ayant pas été constamment assujettie à des principes fixes, est plus susceptible d'erreur et de critique. Cependant, Messieurs, vous penserez au moins que le Roi ayant fait, il y a un an, une réduction de 5 millions sur cette partie des dépenses, ce n'est pas d'une manière rapide ni générale qu'on peut y chercher une nouve...
      ...rcissements que vous pourrez désirer; vous verrez, et avec peine peut-être, en vous occupant uniquement d'économie, que la plus grande partie de la dépense des pensions est répartie en portions modiques au soulagement des militaires ou d'autres serviteurs de l'Etat, et que les titres de ces pensions pour les uns, l'ancienne habitude pour les autres, exigent du respect ou du ménagement.
      Locuteur: Necker
      Les considérations qui viennent au nom de l'humanité appuyer les droits d'une anc...
      ...d'observer, pour les nouvelles demandes de grâces pécuniaires, une mesure proportionnée à la moitié des extinctions ; cette mesure serait peut-être moins susceptible d'erreur ou de contestation, en déterminant la somme numéraire des pensions qui seraie...
      ... trésor royal, qui ne font point verser de larmes au peuple, et qui n'ont reçu d'atteinte dans l'opinion que par ces mésalliances de sentiments qui ont réuni trop souvent l...
      ...blic des distinctions et l'amour secret de l'argent.
      Les considérations qui viennent au nom de l'humanité appuyer les droits d'une ancienne possession ne sont pas applicables à l'avenir; aussi Sa Majesté avait-elle ordonné aux divers départements d'observer, pour les nouvelles demandes de grâces pécuniaires, une mesure proportionnée à la moitié des extinctions ; cette mesure serait peut-être moins susceptible d'erreur ou de contestation, en déterminant la somme numéraire des pensions qui seraient accordées * chaque année. Le roi, Messieurs,, a toujours adopté avec goût et ...
      ...d'honneur patriotique, augmenter les prix des récompenses qui ne coûtent rien àu trésor royal, qui ne font point verser de larmes au peuple, et qui n'ont reçu d'atteinte dans l'opinion que par ces mésalliances de sentiments qui ont réuni trop souvent le désir public des distinctions et l'amour secret de l'argent.
      Locuteur: Necker
      C'est un grand point sans doute que de pouvoir considérer la possibilité de couvrir le déficit annuel* le déficit d...
      ... une idée effrayante, sans avoir besoin de recourir à aucun moyen injuste ou sévèr...
      ...ut qui"dérange le sort du peuple ; mais la tâche dont il est nécessaire de s'occuper n'est pas encore remplie. L'é...
      ...dit l'objet le plus essentiel, puisque, de cette manière, non-seulement on remédie...
      C'est un grand point sans doute que de pouvoir considérer la possibilité de couvrir le déficit annuel* le déficit dont on se formait une idée effrayante, sans avoir besoin de recourir à aucun moyen injuste ou sévère, à aucun moyen surtout qui"dérange le sort du peuple ; mais la tâche dont il est nécessaire de s'occuper n'est pas encore remplie. L'établissement d'un juste équilibre entre les revenus et les dépenses fixes est sans contredit l'objet le plus essentiel, puisque, de cette manière, non-seulement on remédie à un
      Locuteur: Necker
      ...une distinction entre les divers titres de créance, et réduire ensuite les emprunt... Il reste encore une question à examiner. Ne pourrait-on faire une distinction entre les divers titres de créance, et réduire ensuite les emprunts dont les conditions auraient été favorables aux prêteurs?
      Locuteur: Necker
      11 résultera encore un grand avantage de cette stabilité dans les opinions, c'es...
      ...des fonds publics cessant graduellement de présenter un spectacle de révolutions, tout l'argent qui environne cette table de jeu cherchera quelque autre emploi; le ...
      ... active et journalière perdra peu à peu de sa force;
      11 résultera encore un grand avantage de cette stabilité dans les opinions, c'est que le commerce des fonds publics cessant graduellement de présenter un spectacle de révolutions, tout l'argent qui environne cette table de jeu cherchera quelque autre emploi; le commerce et l'agriculture y gagneront, et l'esprit immoral cjui est l'effet inévitable d'une cupidité active et journalière perdra peu à peu de sa force;

      Archives parlementaires

      page 11
      Locuteur: Necker
      ...on arrête encore ses progrès. En effet, la nécessité de suppléer par des emprunts au déficit ha...
      ...ce progrès devient considérable lorsque la mesure du crédit oblige de souscrire à des intérêts onéreux. Ce sera un grand moment de repos, ce sera un beau jour d'espérance que celui où les revenus et les dépenses fixes de l'Etat se trouveront au niveau: c'est d...
      ...qu'il reste encore à faire pour achever de donner aux finances de l'Etat leur entière activité, et pour é...
      grand mal, mais on arrête encore ses progrès. En effet, la nécessité de suppléer par des emprunts au déficit habituel augmente annuellement ce déficit; et ce progrès devient considérable lorsque la mesure du crédit oblige de souscrire à des intérêts onéreux. Ce sera un grand moment de repos, ce sera un beau jour d'espérance que celui où les revenus et les dépenses fixes de l'Etat se trouveront au niveau: c'est d'une base ainsi posée, c'est d'un soi ainsi raffermi, que Ton pourra contempler avec calme tout ce qu'il reste encore à faire pour achever de donner aux finances de l'Etat leur entière activité, et pour établir dans toutes les parties un ordre parfait et durable.
      Locuteur: Necker
      Examinons d'abord la première de ces questions. Examinons d'abord la première de ces questions.
      Locuteur: Necker
      ... d'un choix j quelconque d'économies et de ressources nouvelles, les revenus et les dépenses fixes de l'Etat soient mis dans un juste équilib... Supposons maintenant qu'au moyen d'un choix j quelconque d'économies et de ressources nouvelles, les revenus et les dépenses fixes de l'Etat soient mis dans un juste équilibre, vous aunjz encore à fixer votre attention sur trois questions très-important...
      Locuteur: Necker
      ...nt, comment doit-on remplir les besoins de cette année, et suppléer aux dépenses extraordinaires de 1790 et 1791 ? Premièrement, comment doit-on remplir les besoins de cette année, et suppléer aux dépenses extraordinaires de 1790 et 1791 ?
      ...emaine les fonds destinés aux payements de l'Hôtel-de-ville à la même somme qui y a été destinée depuis ...
      ...e, Messieurs, que les six derniers mois de 1788, dont le payement s'ouvrira dans le cours de ce mois, soient acquittés en entier à la fin de cette année, et que tes rentes soient payées désormais avec la plus parfaite exactitude.
      ...née ne se monterait pas si haut, si jusqu'au 31 décembre l'on réduisait chaque semaine les fonds destinés aux payements de l'Hôtel-de-ville à la même somme qui y a été destinée depuis quelque temps ; mais on rie peut équitablement exiger des rentiers une plus longue indulgence, et vous trouverez sûrement juste, Messieurs, que les six derniers mois de 1788, dont le payement s'ouvrira dans le cours de ce mois, soient acquittés en entier à la fin de cette année, et que tes rentes soient payées désormais avec la plus parfaite exactitude.
      ... Roi se borne à faire acquitter d'ici à la lin de l'année le dernier semestre de l'année 1788, et s'il ne paye ensuite q...
      ...e en arrière. L'Etat aurait donc obtenu de la part des rentiers un sacrifice) ou du moins une facilité d'environ 75 millions, puisque la totalité des intérêts payables à l'Hôtel-de-ville se monte aujourd'hui à environ 15...
      Vous remarquerez, cependant, Messieurs, que si le Roi se borne à faire acquitter d'ici à la lin de l'année le dernier semestre de l'année 1788, et s'il ne paye ensuite que six mois tous les six mois, il y aura constamment un semestre en arrière. L'Etat aurait donc obtenu de la part des rentiers un sacrifice) ou du moins une facilité d'environ 75 millions, puisque la totalité des intérêts payables à l'Hôtel-de-ville se monte aujourd'hui à environ 150 millions.
      Ces six mois de retard pour les rentes viagères seront dus et payés à la mort des rentiers, ce qui réduira le bé... Ces six mois de retard pour les rentes viagères seront dus et payés à la mort des rentiers, ce qui réduira le bénéfice réel des extinctions à environ
      ...iendront; et enfin si le temps augmente la richesse de l'Etat, vous aurez à examiner, Messieurs, s'il convient de faire un emprunt extraordinaire pour ac...
      ...n arrière. Mais à en juger par l'esprit de douceur et de conciliation avec lequel les rentiers s...
      ...près d'un an aux circonstances pénibles de la finance, il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs intérêts de la manière la plus exacte et la plus invariable, ils ne regretteront pas d'avoir concouru dans quelque chose à la diminution des embarras présents: ils n...
      ...u discrédit avait affaibli sensiblement la valeur de leurs capitaux.
      moitié pour l'année seulement où ces extinctions surviendront; et enfin si le temps augmente la richesse de l'Etat, vous aurez à examiner, Messieurs, s'il convient de faire un emprunt extraordinaire pour acquitter plus tôt le semestre en arrière. Mais à en juger par l'esprit de douceur et de conciliation avec lequel les rentiers se sont prêtés depuis près d'un an aux circonstances pénibles de la finance, il est à présumer qu'à l'époque où la nation entière assurera le payement de leurs intérêts de la manière la plus exacte et la plus invariable, ils ne regretteront pas d'avoir concouru dans quelque chose à la diminution des embarras présents: ils ne sauraient calculer ce qu'ils auraient perdu, si le désordre s'était mis dans les affaires, et si le progrès du discrédit avait affaibli sensiblement la valeur de leurs capitaux.
      Il est dû par les peuples de grands arrérages sur la taille, les vingtièmes et la capitation ; et vous en jugerez,-Messieurs, si vous faites attention que la recette annuelle des recouvrements est composée en général de trois cinquièmes à peu près appartenant à l'année courante, et de deux cinquièmes provenant des impositio...
      ...amment en arrière, et servent seulement de motif pour resserrer de temps à autre le payement des contribut...
      ... secours extraordinaire au trésor royal de 3 ou 4 millions : vous en avez vu l'exe...
      ... le compte des recettes extraordinaires de l'année dernière.
      Il est dû par les peuples de grands arrérages sur la taille, les vingtièmes et la capitation ; et vous en jugerez,-Messieurs, si vous faites attention que la recette annuelle des recouvrements est composée en général de trois cinquièmes à peu près appartenant à l'année courante, et de deux cinquièmes provenant des impositions relatives à l'année antécédente, disposition qui jette beaucoup d'embarras et...
      ...ns les comptes; ces deux cinquièmes, quoique légitimement dus au Roi, sont constamment en arrière, et servent seulement de motif pour resserrer de temps à autre le payement des contributions et procurer ainsi un secours extraordinaire au trésor royal de 3 ou 4 millions : vous en avez vu l'exemple, Messieurs, dans le compte des recettes extraordinaires de l'année dernière.
      ...drait faire remise entière à son peuple de tous ces arrérages qui se montent à environ 80 millions, ^ous la condition néanmoins qu'à l'avenir chaqu...
      ... payée dans le cours des douze mois qui la composent, en sorte que le sacrifice du...
      ...al consisterait dans une renonciation à la faculté légitime qu'aurait le souverain d'user de ses droits à la rigueur, en faisant payer, avec l'année...
      Le Roi, Messieurs, avec votre avis, voudrait faire remise entière à son peuple de tous ces arrérages qui se montent à environ 80 millions, ^ous la condition néanmoins qu'à l'avenir chaque année d'imposition serait payée dans le cours des douze mois qui la composent, en sorte que le sacrifice du trésor royal consisterait dans une renonciation à la faculté légitime qu'aurait le souverain d'user de ses droits à la rigueur, en faisant payer, avec l'année courante, une portion quelconque des arrérages.
      ...erez, Messieurs, cette idée; et si vous la trouviez susceptible d'inconvénients, v...
      ...ns hommage aux intentions bienfaisantes de Sa Majesté.
      Vous examinerez, Messieurs, cette idée; et si vous la trouviez susceptible d'inconvénients, vous n*en rendriez pas moins hommage aux intentions bienfaisantes de Sa Majesté.
      ...n doit cependant faire observer ici que la mesure des besoins extraordinaires ne d...
      ... imprévues peuvent accroître ces sortes de dépenses.
      On doit cependant faire observer ici que la mesure des besoins extraordinaires ne doit jamais être annoncée d'une manière positive, puisque diverses circonstances imprévues peuvent accroître ces sortes de dépenses.
      ...atif des dépenses et des revenus libres de celte année, Vous verrez qu'en comptant...
      ..., il faudrait un secours extraordinaire de 80 millions. On vous proposera les empr...
      ...rquerez avec satisfaction que l'intérêt de l'emprunt nécessaire pour balancer les besoins de l'année est compris à l'avance dans le ...
      On mettra sous vos yeux, Messieurs, l'état spéculatif des dépenses et des revenus libres de celte année, Vous verrez qu'en comptant sur le renouvellement d'anticipations le plus vraisemblable, il faudrait un secours extraordinaire de 80 millions. On vous proposera les emprunts ou les ressources qui vous paraîtront le plus convenables, et cependant, Messieurs, vous remarquerez avec satisfaction que l'intérêt de l'emprunt nécessaire pour balancer les besoins de l'année est compris à l'avance dans le compte des revenus et des dépenses fixes dont on vous a déjà donné connaissance,...
      ... contribuables, et qu'il est nécessaire de vous expliquer : ...jaloux d'un sacrifice que le Roi voudrait faire en même temps au soulagement des contribuables, et qu'il est nécessaire de vous expliquer :
      ...ement, parce qu'ils dépendent en partie de liquidations encore incertaines ; on vous en donnera l'indice général, et il y a lieu de, présumer que les extinc^ tions viagères de l'année 1790 suffiront pour obtenir un ... ...besoins extraordinaires pour les années 1790 et 1791 ne sont connus qu'imparfaitement, parce qu'ils dépendent en partie de liquidations encore incertaines ; on vous en donnera l'indice général, et il y a lieu de, présumer que les extinc^ tions viagères de l'année 1790 suffiront pour obtenir un capital équivalant à ces dépenses passagères.
      ...elles vous seront données dans le cours de vos travaux. Ce qui importe le plus dans ce moment, c'est de vous présenter un enchaînement qui facilite votre marche, et vous empêche de perdre du ...s présentait toutes les explications que chaque partie séparée pourrait exiger; elles vous seront données dans le cours de vos travaux. Ce qui importe le plus dans ce moment, c'est de vous présenter un enchaînement qui facilite votre marche, et vous empêche de perdre du

      Archives parlementaires

      page 12
      A l'avenir, et lorsque les comptes de finance auront été soumis à une forme s...
      ...le, vous n'aurez besoin d'aucun secours de la part de l'administration des finances, et ce so...
      ... eux-mêmes, Messieurs, qui conserveront la filiation de toutes les connaissances, de toutes les instructions qui pourront ré...
      A l'avenir, et lorsque les comptes de finance auront été soumis à une forme simple et très-intelligible, à une forme surtout rendue constante et invariable, vous n'aurez besoin d'aucun secours de la part de l'administration des finances, et ce sont les Etats généraux eux-mêmes, Messieurs, qui conserveront la filiation de toutes les connaissances, de toutes les instructions qui pourront répandre une parfaite clarté sur les finances en général et sur toutes les parties...
      ...ce grand jour, seront le plus sûr appui de la confiance publique ; et l'intention du ...
      ...rve le désir que vous aurez, Messieurs, de tout connaître et de tout entendre; car un esprit de critique ne sera point votre guide, et vous ne chercherez point la perfection pour le plaisir de rabaisser les soins de l'administration, mais pour faire jouir la France de l'avantage incommensurable qui peut naître de la réunion de vos lumières.
      Cette clarté, ce grand jour, seront le plus sûr appui de la confiance publique ; et l'intention du Roi est que ses ministres secondent sans réserve le désir que vous aurez, Messieurs, de tout connaître et de tout entendre; car un esprit de critique ne sera point votre guide, et vous ne chercherez point la perfection pour le plaisir de rabaisser les soins de l'administration, mais pour faire jouir la France de l'avantage incommensurable qui peut naître de la réunion de vos lumières.
      11 est bien aisé de trouver quelque erreur ou quelque omiss...
      ...eux toutes les parties ; ni l'ordre, ni la méthode, ni les recherches préalables absolument nécessaires n'ont coûté de peines à ceux qui en deviennent les jug...
      ...t tout ce qui est bien, a d'autant plus de moyens pour saisir avec activité les fautes qui ont* pu échapper à l'attention de l'ouvrier général. Mais peu importe apr...
      ...le but qui intéresse le bonheur public, de telle manière qu'il vous plaira; et pourvu que vous approchiez de ce terme, toutes les autres considérati...
      11 est bien aisé de trouver quelque erreur ou quelque omission dans le vaste ensemble dont on mettra sous vos yeux toutes les parties ; ni l'ordre, ni la méthode, ni les recherches préalables absolument nécessaires n'ont coûté de peines à ceux qui en deviennent les juges; et leur esprit en repos, pendant qu'ils parcourent tout ce qui est bien, a d'autant plus de moyens pour saisir avec activité les fautes qui ont* pu échapper à l'attention de l'ouvrier général. Mais peu importe après tout; vous irez en avant vers le but qui intéresse le bonheur public, de telle manière qu'il vous plaira; et pourvu que vous approchiez de ce terme, toutes les autres considérations, toutes les particularités deviennent indifférentes.
      L'on entend par anticipations la partie des revenus du Roi qui s'y conso...
      .... Cette disposition s'effectue au moyen de rescriptions et d'assignations qui sont tirées communément à un an de terme sur les impositions payables à ce...
      ...'un intérêt et d'une commission ; c'est ce qui constitue la dépense annuelle des anticipations, dépense proportionnée à l'étendue de la somme empruntée sous cette forme. Une t...
      ...nt renouvelées : il faudrait donc, pour la faire cesser, destiner un fonds extraor...
      L'on entend par anticipations la partie des revenus du Roi qui s'y consomme à l'avance. Cette disposition s'effectue au moyen de rescriptions et d'assignations qui sont tirées communément à un an de terme sur les impositions payables à cette distance, et l'on négocie ces différents papiers en accordant le bénéfice d'un intérêt et d'une commission ; c'est ce qui constitue la dépense annuelle des anticipations, dépense proportionnée à l'étendue de la somme empruntée sous cette forme. Une telle dépense subsistera tant que les anticipations seront renouvelées : il faudrait donc, pour la faire cesser, destiner un fonds extraordinaire à l'amortissement du capital.
      La facilité de négocier et de renouveler ces anticipations dépend absolument de la continuation du crédit, et quand ce crédit s'affaiblit, on est obligé de chercher d'autres ressources : ainsi le...
      ...ipations, entre plusieurs autres, c'est de ne laisser jamais une entière sécurité.
      La facilité de négocier et de renouveler ces anticipations dépend absolument de la continuation du crédit, et quand ce crédit s'affaiblit, on est obligé de chercher d'autres ressources : ainsi le grand inconvénient des anticipations, entre plusieurs autres, c'est de ne laisser jamais une entière sécurité.
      ...n pourrait se trouver dans l'obligation de recourir à un emprunt inattendu. Cet emprunt, à la vérité, ne diminuerait pas les revenus ...
      ...êt et les frais font partie des charges de l'Etat, ainsi que vous aurez pu le rema...
      ...ont pas bornées à une somme qui rende leur négociation à l'abri d'incertitude, on pourrait se trouver dans l'obligation de recourir à un emprunt inattendu. Cet emprunt, à la vérité, ne diminuerait pas les revenus du Roi, puisqu'il remplacerait une somme d'anticipation dont l'intérêt et les frais font partie des charges de l'Etat, ainsi que vous aurez pu le remarquer dans le tableau des dépenses fixes.
      ...le disposition sans doute affranchirait de tous les embarras, et entre toutes les manières de déroger à ses engagements, ce serait peut-être la plus tolérable. Mais pourquoi manquer à...
      ... sans blesser même les intérêts communs de l'Etat! Ah! sans doute, une si honorabl...
      ...ra toujours les moyens les plus exempts de reproche, et l'exercice d'une bonne foi...
      Une telle disposition sans doute affranchirait de tous les embarras, et entre toutes les manières de déroger à ses engagements, ce serait peut-être la plus tolérable. Mais pourquoi manquer à aucun, si l'on -peut éviter cette faute, ce malheur, cette honte, et si on le peut sans blesser même les intérêts communs de l'Etat! Ah! sans doute, une si honorable Assemblée préférera toujours les moyens les plus exempts de reproche, et l'exercice d'une bonne foi sans tache, à-des expédients dont le principe est infiniment dangereux.
      ... un intérêt très-modéré; car ces sortes de placements sont fort recherchés, et ils conviennent même à l'activité de la circulation; c'est un moyen de ne pas laisser oisifs, pendant un long ... ...s réduites à 100 millions, elles se négocieraient avec une extrême facilité et à un intérêt très-modéré; car ces sortes de placements sont fort recherchés, et ils conviennent même à l'activité de la circulation; c'est un moyen de ne pas laisser oisifs, pendant un long intervalle, les capitaux dont le propriétaire veut disposer à un terme fixe.
      ...ier ; ainsi on ne les a compris ni dans la classe des dépenses fixes, ni dans celle des dépenses extraordinaires de cette année. ... vous a présentés ; ils ont été suspendus par l'arrêt du conseil du 16 août dernier ; ainsi on ne les a compris ni dans la classe des dépenses fixes, ni dans celle des dépenses extraordinaires de cette année.
      ...u pour le plus grand nombre des membres de cette Assemblée. temps en cherchant une route dans un pays encore nouveau pour le plus grand nombre des membres de cette Assemblée.
      ...te encore deux parties importantes dans la gestion des finances : l'une concerne l... ...r subvenir aux besoins extraordinaires dont on vous a donné connaissance. Il reste encore deux parties importantes dans la gestion des finances : l'une concerne les anticipations; l'autre les remboursements.
      ... sur les revenus des huit derniers mois de cette année. On se- propose, et par prudence et par nécessité, de réduire le renouvellement de cette partie des anticipations à 100 mi...
      ...ment par ce motif qu'un nouveau secours de 80 millions est nécessaire, ainsi qu'on...
      consommés à l'avarice sur les revenus des huit derniers mois de cette année. On se- propose, et par prudence et par nécessité, de réduire le renouvellement de cette partie des anticipations à 100 millions, et c'est essentiellement par ce motif qu'un nouveau secours de 80 millions est nécessaire, ainsi qu'on vous l'a expliqué, Messieurs, en vous entretenant des besoins particuliers à l'...
      ...être que le moyen le plus simple serait de convertir toutes les rescriptions et to...
      ...t cette opération s'appelle, en langage de finance, suspendre les rescriptions.
      On dira peut-être que le moyen le plus simple serait de convertir toutes les rescriptions et toutes les assignations à terme en des effets portant 5 0/0 d'intérêt, jusqu'à l'époque éloignée où l'on pourrait en faire le remboursement, et cette opération s'appelle, en langage de finance, suspendre les rescriptions.
      Cependant il est juste, il est utile de revenir sur cette suspension dans une m... Cependant il est juste, il est utile de revenir sur cette suspension dans une mesure quelconque.
      ...ent indiqué par les arrêts ou les édits de création de plusieurs emprunts. ...res, et ils devaient s'élever un peu plus haut cette année, suivant l'accroissement indiqué par les arrêts ou les édits de création de plusieurs emprunts.
      Il est manifeste que, dans la situation présente des affaires, l'Etat... Il est manifeste que, dans la situation présente des affaires, l'Etat ne pourrait exécuter des remboursements si considérables, sans recourir à des c...
      On ne proposerait pas sans doute de balancer ces remboursements par de nouveaux emprunts ; il faudrait, pour e... On ne proposerait pas sans doute de balancer ces remboursements par de nouveaux emprunts ; il faudrait, pour employer cette ressource, se soumettre à des négociations très-onéreuses, et dont

      Archives parlementaires

      page 13
      ... des fonds publics; cependant c'est par la vente de ces fonds à des conditions convenables,...
      ...argent dont ils ont besoin, et ce geûre de remboursements, auquel chacun a recours...
      ...t pour les particuliers le plus commode de tous.
      ... les affaires une gêne qui répand une inquiétude générale, et qui altère le prix des fonds publics; cependant c'est par la vente de ces fonds à des conditions convenables, que les propriétaires trouvent à chaque instant Fargent dont ils ont besoin, et ce geûre de remboursements, auquel chacun a recours selon sa volonté, est pour les particuliers le plus commode de tous.
      ...nmoins, et pour diminuer insensiblement la dette publique, et surtout pour accroître le crédit si nécessaire à un grand empire, de destiner annuellement une somme quelcon...
      ...a Majesté vous consulte, Messieurs, sur la fixation de cette sommé et sur le choix des moyens ...
      Il est important néanmoins, et pour diminuer insensiblement la dette publique, et surtout pour accroître le crédit si nécessaire à un grand empire, de destiner annuellement une somme quelconque à des extinctions; et Sa Majesté vous consulte, Messieurs, sur la fixation de cette sommé et sur le choix des moyens les plus propres à rassurer invariablement.
      ... arrivent naturellement dans le produit de tous les droits sur les consommations e...
      ...ceptibles, pourraient être versées dans la caisse d'amortissement, et de cette manière le registre de cette caisse servirait à indiquer disti...
      ...xtinctions graduelles des pensions et des rentes viagères, les augmentations qui arrivent naturellement dans le produit de tous les droits sur les consommations et les économies dont les dépenses fixes seraient graduellement susceptibles, pourraient être versées dans la caisse d'amortissement, et de cette manière le registre de cette caisse servirait à indiquer distinctement les améliorations qui surviendraient dans l'état ordinaire des finances...
      ... qui vous ont été indiqués pour couvrir la différence entre les revenus et les dépenses fixes excédant la mesure de ce déficit, il faut attendre le résultat de vos examens pour apprécier la quotité de superflu qui serait applicable à des remboursements. Il est nécessaire aussi de savoir l'étendue de la somme que vous jugeriez convenable de destiner à l'amortissement de la dette publique, avant de mettre sous vos yeux une notice des ressources extraordinaires que de nouveaux impôts pourraient procurer. On... Les divers moyens, Messieurs, qui vous ont été indiqués pour couvrir la différence entre les revenus et les dépenses fixes excédant la mesure de ce déficit, il faut attendre le résultat de vos examens pour apprécier la quotité de superflu qui serait applicable à des remboursements. Il est nécessaire aussi de savoir l'étendue de la somme que vous jugeriez convenable de destiner à l'amortissement de la dette publique, avant de mettre sous vos yeux une notice des ressources extraordinaires que de nouveaux impôts pourraient procurer. On vous en indiquera, Messieurs, qui ne seraient point à charge au peuple ; et qua...
      ...as douteux que plus on veut élever haut la somme des remboursements, et plus on hâte la libération de l'Etat; mais il ne faut pas désunir cet...
      ...es ménagements dus aux contribuables et de l'appréciation des circonstances actuelles. L'objet le plus instant, c'est de subvenir aux dépenses fixes, afin de prévoir avec certitude l'époque rapprochée où l'on n'aurait plus besoin de faire aucun emprunt ; car rembourser et...
      ...doptent les mesures qu'on peut attendre de leur sagesse, et si la confiance publique est excitée par cett...
      Il n'est pas douteux que plus on veut élever haut la somme des remboursements, et plus on hâte la libération de l'Etat; mais il ne faut pas désunir cette considération importante des ménagements dus aux contribuables et de l'appréciation des circonstances actuelles. L'objet le plus instant, c'est de subvenir aux dépenses fixes, afin de prévoir avec certitude l'époque rapprochée où l'on n'aurait plus besoin de faire aucun emprunt ; car rembourser et emprunter en même temps sont deux dispositions qui se contrarient, à moins que ...
      ...qu'on éteint. Ce temps arrivera, et peut-être bien vite, si les Etats généraux adoptent les mesures qu'on peut attendre de leur sagesse, et si la confiance publique est excitée par cette harmonie, par cet ensemble qui rassurent les esprits et pour le moment présent...
      ... peut être différé. Nous rangerons dans la première tous les remboursements auxque...
      ...ement dans les dépenses extraordinaires de cette année et des suivantes.
      ...ux classes, celles dont Je payement est indispensable et celles dont le payement peut être différé. Nous rangerons dans la première tous les remboursements auxquels le Roi s'est engagé enversdes étrangers, pour des emprunts faits dans leur pa...
      ...les; on en a porté l'intérêt dans le compte des dépenses fixes, et leur remboursement dans les dépenses extraordinaires de cette année et des suivantes.
      ...rérages dus par les départements actifs de la guerre et de la marine. La portion de ces arrérages dont le payement ne peut ... Une seconde partie des dettes en arrière concerne quelques arrérages dus par les départements actifs de la guerre et de la marine. La portion de ces arrérages dont le payement ne peut être retardé sans injustice, ou sans nuire au service du Roi, sera pareillement ...
      Enfin, il y a eu de tout temps quelquefois un et deux ans e...
      ... été avancés ou retardés. Les arrérages ce genre ne coûtent aucun intérêt, et l'on se borne généralement à désirer de toucher exactement une année chaque année. Ainsi, il suffit de comprendre dans les dépenses fixes la partie de ces arrérages que la mort des propriétaires rend nécessairem...
      Enfin, il y a eu de tout temps quelquefois un et deux ans en arrière sur les gages, les appointements et les intérêts dus par le Roi ; et selon le degré d'aisance du trésor royal, ces payements ont été avancés ou retardés. Les arrérages ce genre ne coûtent aucun intérêt, et l'on se borne généralement à désirer de toucher exactement une année chaque année. Ainsi, il suffit de comprendre dans les dépenses fixes la partie de ces arrérages que la mort des propriétaires rend nécessairement exigible.
      C'est ici l'occasion de rappeler qu'il existe aussi des créances à recouvrer par le Roi, lesquelles, à cause de l'incertitude de leur rentrée, n'ont été portées dans au...
      ...e sur ces créances serviront à diminuer la somme des besoins extraordinaires pour ...
      C'est ici l'occasion de rappeler qu'il existe aussi des créances à recouvrer par le Roi, lesquelles, à cause de l'incertitude de leur rentrée, n'ont été portées dans aucun compte. Un a formé l'état des objets les plus liquides, et les recouvrements que l'on pourra faire sur ces créances serviront à diminuer la somme des besoins extraordinaires pour cette année et les suivantes.
      ...e attention, en vous livrant à l'examen de l'état des finances. C'est par de l'ordre et de la méthode que le gouvernement doit principalement vous seconder, afin de vous mettre ainsi plus promptement à portée d'appliquer au bien de l'Etat vos idées et vos réflexions. Cet...
      ...urtout nécessaires à une époque où pour la première fois depuis longtemps on vient de I toutes les parties du royaume s'occuper des finances du plus grand empire de l'Europe.
      ...résente une récapitulation abrégée cles points successifs qui doivent fixer votre attention, en vous livrant à l'examen de l'état des finances. C'est par de l'ordre et de la méthode que le gouvernement doit principalement vous seconder, afin de vous mettre ainsi plus promptement à portée d'appliquer au bien de l'Etat vos idées et vos réflexions. Cet ordre, cette méthode, si utiles et si secourables dans toutes les affaires, paraissent surtout nécessaires à une époque où pour la première fois depuis longtemps on vient de I toutes les parties du royaume s'occuper des finances du plus grand empire de l'Europe.
      ...rations qui peuvent servir à rapprocher la somme des revenus fixes de celle des dépenses fixes ; 3° Examen des économies et des améliorations qui peuvent servir à rapprocher la somme des revenus fixes de celle des dépenses fixes ;
      ...raduellement l'embarras des finances et la charge des peuples. l'intérêt accroîtrait graduellement l'embarras des finances et la charge des peuples.
      La caisse d'amortissement une fois constit... La caisse d'amortissement une fois constituée et ses fonds assurés, il resterait encore à déterminer ses opérations et à l...
      1 Examen de l'état des revenus et des dépenses fixe... 1 Examen de l'état des revenus et des dépenses fixes ;
      ...incte en tous les temps Ja connaissance de l'état des finances; 2° Examen des moyens les plus propres à rendre facile et distincte en tous les temps Ja connaissance de l'état des finances;
      5° Examen des besoins extraordinaires de cette année et des ressources qui peuve... 5° Examen des besoins extraordinaires de cette année et des ressources qui peuvent y correspondre;

      Archives parlementaires

      page 14
      8° Examefi de la constitution d'une caisse d'à-mortissettient et de ses rapports avec la netteté et la clarté des comptes de tin ah ce ; 8° Examefi de la constitution d'une caisse d'à-mortissettient et de ses rapports avec la netteté et la clarté des comptes de tin ah ce ;
      11° Examen et choix des portions la dette publique dont l'extinction serait la plus utile, ét à laquelle il faudrait d... 11° Examen et choix des portions la dette publique dont l'extinction serait la plus utile, ét à laquelle il faudrait destiner lès premiers fonds d'amortissement ;
      11 est temps, Messieurs, de fixer votre attention sur un objet de la plus haute importance. Jë suppose l'ord...
      ...ttre à l'abri des erreurs et des fautes de tous lès ministres, de tous les agents auquel le souverain d'un graùd erhpire est dans la nécessité së Confier.
      11 est temps, Messieurs, de fixer votre attention sur un objet de la plus haute importance. Jë suppose l'ordre rétabli dans les finances d'une ou d'autre manière; il faut que cét ordre soit maintenu ; il faut, autant qu'il est possible, le mettre à l'abri des erreurs et des fautes de tous lès ministres, de tous les agents auquel le souverain d'un graùd erhpire est dans la nécessité së Confier.
      ...pressértient le désir, le Vœu personnel de Sa Majesté. Et, me sera-t-il permis de le dire en sa présetice, jamais prince ...
      ...e, ses mœurs et ses vertus, au maintien de l'ordre et d'une sage économie; et cepe...
      ... son bonheur troubles parla dégradation de ses finances. Sansdouté, la guêrre dans laquelle il a été entraîné ...
      ...nnaissance qu'on aura dorénavant, celle de la mesure et de la nature des ressources, celfë des inconv...
      Tel est ëxpressértient le désir, le Vœu personnel de Sa Majesté. Et, me sera-t-il permis de le dire en sa présetice, jamais prince ne fut porté davantage pàr son caractère, ses mœurs et ses vertus, au maintien de l'ordre et d'une sage économie; et cependant il a vu son repos et son bonheur troubles parla dégradation de ses finances. Sansdouté, la guêrre dans laquelle il a été entraîné par îfeÉ circonstances particulières et par le vœu national a contribué principa...
      ...es ; mais ce vœu national lui-même eût été plus éclairé, si l'on avait eu une connaissance qu'on aura dorénavant, celle de la mesure et de la nature des ressources, celfë des inconvénients attachés aux grands besoins d'argent.
      QUe de maux seront prévenus, que biens pourront naître d'une instruction...
      ...spérité, et des soins que vous prendrez concert avec Sa Majesté, pour donner à l'ordre et à l'accord de toutes les pré-cautionsune stabilité durable ! L'affectation particulière de certains revenus à certaines dépenses, la distinction des dépenses extraordinaires, la publicité annuelle des comptes, leur révision dans une forme convenue, la netteté de ces comptes, les précautions, les réserves qui pourront s'accorder avec la dignité royale et l'action nécessaire d...
      ...onstituer d'une manière sage et durable la confiance publique et le bien de l'Etat, Sa Majesté vous invite à en faire l'étude et la recherche, et elle écoutera favorableme...
      QUe de maux seront prévenus, que biens pourront naître d'une instruction générale et constante sur l'état des finances, d'un intérêt intime et commun à leur prospérité, et des soins que vous prendrez concert avec Sa Majesté, pour donner à l'ordre et à l'accord de toutes les pré-cautionsune stabilité durable ! L'affectation particulière de certains revenus à certaines dépenses, la distinction des dépenses extraordinaires, la publicité annuelle des comptes, leur révision dans une forme convenue, la netteté de ces comptes, les précautions, les réserves qui pourront s'accorder avec la dignité royale et l'action nécessaire du service public, enfin tout ce qui pourra constituer d'une manière sage et durable la confiance publique et le bien de l'Etat, Sa Majesté vous invite à en faire l'étude et la recherche, et elle écoutera favorablement les représentations qui lui seront faites et les indications qui lui seront d...
      ...its détails, vous vous hâterez Sûrement de concourir aux moyens qui peuvent introd...
      ...ilibre sera retardé et plus le mal fera de progrès ; car le déficit exige des empr...
      ...érêts augmentent le déficit, et le prix de ces intérêts s'accroît avec la multiplication des emprunts.
      ...aris ses divisions principales, et ensuite, si vous fë voulez, dans ses plus petits détails, vous vous hâterez Sûrement de concourir aux moyens qui peuvent introduire un parfait équilibre entre les reveûUs et les dépenses fixes; car, ainsi que nous l'avons déjà montré, plus cet équilibre sera retardé et plus le mal fera de progrès ; car le déficit exige des emprunts, les intérêts augmentent le déficit, et le prix de ces intérêts s'accroît avec la multiplication des emprunts.
      Vous verriez d'unie manière évidente la preuve de cës vérités, si l'on formait le recrieil de tous les moyens dont on a fait usage pour subvenir en divers temps aux besoins de l'Etat. Vous verriez d'unie manière évidente la preuve de cës vérités, si l'on formait le recrieil de tous les moyens dont on a fait usage pour subvenir en divers temps aux besoins de l'Etat.
      Je ne puis m'empêcher de m'atrêter un moment sur un principe consacré, dit-on, dans les instructions de plusieurs bailliages. Les arrangements de financé, le consentement aux dispositio...
      ...et secondaire, et qui doit être précédé de toutes le^ Concessions et de toutes Jes assurances de la part du Roi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront point le...
      ...rien sans doute qui ne soit conforme' à la raison, ètque personne dans l'Etat ne v...
      ...ose, puisque les dépenses qui servent à la défense et à la police du royaume, celles qu'exige la justice due aux créanciers de l'Etat, celles qu'entraînent les récomp...
      ...me que demande l'éclat du premier trône de l'Europe, tontes ces dépenses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.
      Je ne puis m'empêcher de m'atrêter un moment sur un principe consacré, dit-on, dans les instructions de plusieurs bailliages. Les arrangements de financé, le consentement aux dispositions nécessaires pour y rétablir l'ordre, sont indiqués comme un objet secondaire, et qui doit être précédé de toutes le^ Concessions et de toutes Jes assurances de la part du Roi, qui peuvent satisfaire le vœu de la nation. De telles conditions ^'arrêteront point le cours des affaires, puisque tous ne demanderez rien sans doute qui ne soit conforme' à la raison, ètque personne dans l'Etat ne veut plus le bonheur des Français que notre auguste moûarque ; mais vous n'oublie...
      ...nces ne sont pas distincts des vôtres, que c'est proprement une seule et même chose, puisque les dépenses qui servent à la défense et à la police du royaume, celles qu'exige la justice due aux créanciers de l'Etat, celles qu'entraînent les récompenses décernées à des services réels, celles même que demande l'éclat du premier trône de l'Europe, tontes ces dépenses et d'autres encore concernent la nation comme le monarque.
      Enfin, Messieurs, et il est bon de vous le faire observer, afin que vous a...
      ... votre auguste monarque, ce U'est pns à la nécessité absolue d'un secours d'argent...
      ... combler le déficit a toujours été dans la main du souverain. Il est vrai que plus...
      ...nt depuis longtemps un renouvellement à de certaines époques ; mais si l'embarras ...
      ... contrariétés invraisemblables, combien de ressourcés ne seraient pas restées à l'autorité, si le Roi, uniquement inquiet de la situation de ses finances, eût voulu suivre la route que plusieurs de ses prédécesseurs lui avaient • tracée,...
      ... ou partie des différentes charges dont la libération eût augmenté I considérablement la richesse du trésor royal? vous en jugerez de même, Messieurs, si vous faites attenti...
      Enfin, Messieurs, et il est bon de vous le faire observer, afin que vous aimiez encore davantage votre auguste monarque, ce U'est pns à la nécessité absolue d'un secours d'argent que vous devez le précieux avantage d'être rassemblés par Sa Majesté en Etats g...
      ...fet, le plus grand nombre des moyens qui vous ont été présentés comme propres "à combler le déficit a toujours été dans la main du souverain. Il est vrai que plusieurs des impôts actuels exigent depuis longtemps un renouvellement à de certaines époques ; mais si l'embarras des finances se fût borné à ce renouvellement, personne ne l'eût compté au nombre des difficultés réelles; et en supposant, si l'on veut, des contrariétés invraisemblables, combien de ressourcés ne seraient pas restées à l'autorité, si le Roi, uniquement inquiet de la situation de ses finances, eût voulu suivre la route que plusieurs de ses prédécesseurs lui avaient • tracée, et s'affranchir en tout ou partie des différentes charges dont la libération eût augmenté I considérablement la richesse du trésor royal? vous en jugerez de même, Messieurs, si vous faites attention que dans le compte des dépenses fixes il reste encore :
      ...militaires et civils, tous susceptibles de diminution, ne fût-ce qu'en se laissant...
      ...é où ceux qui ont des emplois préfèrent la réduction la plus rigoureuse à la perte de leur ( état;
      ' 1° Vingt-neuf millions en pensions ; 2° Huit à dix millions en traitements militaires et civils, tous susceptibles de diminution, ne fût-ce qu'en se laissant aller jusqu'à cette extrême rigidité où ceux qui ont des emplois préfèrent la réduction la plus rigoureuse à la perte de leur ( état;
      pour l'année prochaine ou la suivante, et des moyens qui peuvent y s... pour l'année prochaine ou la suivante, et des moyens qui peuvent y subvenir facilement ;
      7° Examen particulier de l'étendue des anticipations, de leur nature* de leur dépense, et des dispositions les p... 7° Examen particulier de l'étendue des anticipations, de leur nature* de leur dépense, et des dispositions les plus propres à rènure ce genre d'emprunt économique et à délivrer des inquiétudes...
      ...aordinaires qui peuvent être destinés à la caisse d'amortissement ; 10° Examen des fonds extraordinaires qui peuvent être destinés à la caisse d'amortissement ;
      12° Examen dés dettes eft arriére et leurs différentes fiatures. 12° Examen dés dettes eft arriére et leurs différentes fiatures.
      ...éunissons-nous pour arranger les choses de telle manière que l'homme le plus ordinaire soit en état à l'avenir de gouverner les affaires du trésor royal,... Réunissons-nous, Messieurs, le Roi le permet, réunissons-nous pour arranger les choses de telle manière que l'homme le plus ordinaire soit en état à l'avenir de gouverner les affaires du trésor royal, et que l'homme le plus habile ne soit jamais dangereux.
      Lorsque vous aurz examiné, Messieurs, la si- Lorsque vous aurz examiné, Messieurs, la si-

      Archives parlementaires

      page 15
      4e Je ne parle pas de la faculté que le Roi aurait eue d'assujettir à une retenue quelconque la totalité des rentes ou des intérêts don...
      ...ération eût soulagé les finances du Roi de près de 20 millions par an.
      4e Je ne parle pas de la faculté que le Roi aurait eue d'assujettir à une retenue quelconque la totalité des rentes ou des intérêts dont 1' Etat est grevé ; mais je fais observer seulement qu'on a imposé autrefois u...
      ...ts sans éprouver aucun obstacle, sans exciter aucun trouble ; et une pareille opération eût soulagé les finances du Roi de près de 20 millions par an.
      ...es destinées volontairement à des actes de bienfaisance, puisqu'un Roi qui renoncerait au pouvoir de secourir les malheureux perdrait le plus bel apanage et la plus grande jouissance de la souveraineté. 5° Je ne; fais pas entrer dans cet aperçu tes sommes destinées volontairement à des actes de bienfaisance, puisqu'un Roi qui renoncerait au pouvoir de secourir les malheureux perdrait le plus bel apanage et la plus grande jouissance de la souveraineté.
      Ainsi, tandis que la France, tandis que l'Europe entière attribue la convocation des Etats généraux à la nécessité absolue, au besoin inévitable...
      ...sumé précis qu'un Roi jaloux uniquement de son autorité aurait trouvé dans les ret...
      ...à sa puissance ou à sa volonté un moyen de suffire aux circonstances et de se passer de nouveaux tributs.
      Ainsi, tandis que la France, tandis que l'Europe entière attribue la convocation des Etats généraux à la nécessité absolue, au besoin inévitable d'augmenter les impositions, l'on voit par ce résumé précis qu'un Roi jaloux uniquement de son autorité aurait trouvé dans les retranchements soumis à sa puissance ou à sa volonté un moyen de suffire aux circonstances et de se passer de nouveaux tributs.
      C'est uniquement en temps de guerre que les embarras des finances su...
      ...tendue des ressources ou des expédients de tout genre dont on pourrait faire usage...
      ...ts ont donné l'exemple. Il faut pendant la guerre un crédit immense, et ce crédit ne se commande point ; mais au milieu de la paix un Roi de France qui se permettrait d'exécuter tous les retranchements de rentes, d'intérêts, de pensions, d'appointements, d'encouragements, de secours, de remises, et d'autres dépenses de ce genre, dont le tableau de ses finances lui donnerait l'indication, ne se trouverait jamais environné de difficultés d'argent qu'il n'eût la puissance de fran -chir.
      C'est uniquement en temps de guerre que les embarras des finances surpassent l'étendue des ressources ou des expédients de tout genre dont on pourrait faire usage, et dont les règnes précédents ont donné l'exemple. Il faut pendant la guerre un crédit immense, et ce crédit ne se commande point ; mais au milieu de la paix un Roi de France qui se permettrait d'exécuter tous les retranchements de rentes, d'intérêts, de pensions, d'appointements, d'encouragements, de secours, de remises, et d'autres dépenses de ce genre, dont le tableau de ses finances lui donnerait l'indication, ne se trouverait jamais environné de difficultés d'argent qu'il n'eût la puissance de fran -chir.
      C'est donc, Messieurs, aux vertus de Sa Majesté que vous devez sa longue persistance dans le dessein et la volonté de convoquer les Etats généraux du royaume. Elle se fût tirée sans leur secours de l'embarras de ses finances, si elle n'eût mis un grand intérêt à maintenir les droits de la propriété, à conserver les récompenses ... C'est donc, Messieurs, aux vertus de Sa Majesté que vous devez sa longue persistance dans le dessein et la volonté de convoquer les Etats généraux du royaume. Elle se fût tirée sans leur secours de l'embarras de ses finances, si elle n'eût mis un grand intérêt à maintenir les droits de la propriété, à conserver les récompenses méritées par des services, à respecter les titres que donne l'infortune, et à co...
      ...jesté, constamment animée par un esprit de sagesse, de justice et de bienfaisance, a considéré dans son ensemble et sous le point de vue le plus étendu l'état actuel des af...
      ...es ; elle a vu que les peuples) alarmés de l'embarras des finances et de la situation du crédit, aspiraient à un rétablissement de l'ordre et de la confiance qui ne fût pas momentané, qui...
      ... l'épreuve. Sa Majesté a cru que ce vœu de nation était parfaitement juste ; et dé...
      ... but si intéressant, il fallait appeler de nouveaux garants de la sécurité publique, et placer, pour ainsi dire, l'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on cessera de rapporter le crédit à des circonstances
      Mais Sa Majesté, constamment animée par un esprit de sagesse, de justice et de bienfaisance, a considéré dans son ensemble et sous le point de vue le plus étendu l'état actuel des affaires publiques ; elle a vu que les peuples) alarmés de l'embarras des finances et de la situation du crédit, aspiraient à un rétablissement de l'ordre et de la confiance qui ne fût pas momentané, qui ne fût pas dépendant' des diverses vicissitudes dont on avait fait l'épreuve. Sa Majesté a cru que ce vœu de nation était parfaitement juste ; et désirant y satisfaire, elle a pensé que, pour atteindre un but si intéressant, il fallait appeler de nouveaux garants de la sécurité publique, et placer, pour ainsi dire, l'ordre des finances sous la garde de la nation entière. C'est alors en effet qu'on cessera de rapporter le crédit à des circonstances
      ...'avenir ne troubleront plus le calme et la tranquillité du présent; c'est alors que chacun s'estimera riche de tout ce qu'il possède en créances sur l...
      ...lors que les propriétaires innombrables de toutes les portions de la dette publique seront en repos sur leur...
      ... trouveront disposés à venir au secours de la France quand ses dangers pourront le de...
      passagères, c'est alors que les inquiétudes sur l'avenir ne troubleront plus le calme et la tranquillité du présent; c'est alors que chacun s'estimera riche de tout ce qu'il possède en créances sur le Roi et sur l'Etat ; c'est alors que les propriétaires innombrables de toutes les portions de la dette publique seront en repos sur leur fortune, et se trouveront disposés à venir au secours de la France quand ses dangers pourront le demander.
      Ainsi, Messieurs, la connaissance positive et indispensable de la véritable situation des finances, l'établissement de l'ordre, la certitude de sa permanence auront des effets incalcu...
      ...serait assez inconsidéré pour se priver de l'intérêt de ses fonds, quand cet avantage ne serait...
      ...elle avait lieu dans un royaume tel que la France, dans un royaume propriétaire bientôt de 2 milliards et demi d'argent monnayé, p...
      ...ndraient par un heureux retour enrichir la circulation et grossir au milieu de nous ce flot de la richesse publique. Et qu'on se figure l...
      ...éloignée où l'exactitude des payements, la rareté des emprunts, leur cessation abs...
      ...irer. Alors, non-seulement les finances de l'Etat s'amélioreraient par la réduction libre des intérêts les plus o...
      Ainsi, Messieurs, la connaissance positive et indispensable de la véritable situation des finances, l'établissement de l'ordre, la certitude de sa permanence auront des effets incalculables. Qui serait assez inconsidéré pour se priver de l'intérêt de ses fonds, quand cet avantage ne serait acheté par aucune certitude ? Cependant cette sijnple détermination, si elle avait lieu dans un royaume tel que la France, dans un royaume propriétaire bientôt de 2 milliards et demi d'argent monnayé, produirait le mouvement le plus prospère. Des capitaux immenses soigneusement ren...
      ...lables en ce moment aux murs et à l'airain qui les environnent, ces capitaux viendraient par un heureux retour enrichir la circulation et grossir au milieu de nous ce flot de la richesse publique. Et qu'on se figure l'époque peut-être peu éloignée où l'exactitude des payements, la rareté des emprunts, leur cessation absolue et l'action salutaire d'une caisse d'amortissement réduiraient l'intérêt à 4 0/0, et forceraient à considérer ce prix comme le seul auquel on doit aspirer. Alors, non-seulement les finances de l'Etat s'amélioreraient par la réduction libre des intérêts les plus onéreux , mais un effet plus important, c'est qu'une diminution générale dans le ...
      ...je dois le dire encore, c'est ainsi que la fidélité des engagements, c'est ainsi que la justice des rois entraînent une multitude de dépendances qui toutes ont une intime relation avec la durée et la prospérité des empires. Et sans ce principe de droiture qui doit servir de guide dans [toutes les déterminations, ...
      ...erait insensiblement dans un labyrinthe de doutes et d'incertitudes. Oui, tout est...
      ...abandonne ces deux grandes généralités, la morale publique et la morale particulière.
      C'est ainsi, je dois le dire encore, c'est ainsi que la fidélité des engagements, c'est ainsi que la justice des rois entraînent une multitude de dépendances qui toutes ont une intime relation avec la durée et la prospérité des empires. Et sans ce principe de droiture qui doit servir de guide dans [toutes les déterminations, un prince, une nation même ne pourraient suffire à l'administration des affaires...
      ... avant, on retournerait sur ses pas, on s'égarerait en circuits et l'on se trouverait insensiblement dans un labyrinthe de doutes et d'incertitudes. Oui, tout est personnel, tout est séparé, tout est exception quand on abandonne ces deux grandes généralités, la morale publique et la morale particulière.
      ...éraux d'une manière bien ; limitée, que de les voir seulement sous le rapport | de la finance, du crédit, de l'intérêt de l'argent j et de toutes les combinaisons qui tiennent im... Cependant, Messieurs, ce serait sans doute considérer les Etats généraux d'une manière bien ; limitée, que de les voir seulement sous le rapport | de la finance, du crédit, de l'intérêt de l'argent j et de toutes les combinaisons qui tiennent im-l médiatement aux revenus et aux dépenses.
      ...urait trouvé dans l'extinction annuelle de 1,500,000 livres de rentes viagères le moyen d'emprunter et de dépenser 20 ou 30 millions* tous les an... Enfin, si le crédit s'était f établi, le Roi aurait trouvé dans l'extinction annuelle de 1,500,000 livres de rentes viagères le moyen d'emprunter et de dépenser 20 ou 30 millions* tous les ans, sans altérer les rapports entre les revenus et les dépenses ordinaires.
      ...ent laquelle des deux politiques mérite la préférence. ...ait d'un rabais injuste sur les rentes légitimement dues, et l'on verra promptement laquelle des deux politiques mérite la préférence.

      Archives parlementaires

      page 16
      ...t, après avoir bien connu les principes de ce bonheur, s'appliquer à la recherche des moyens qui peuvent l'effe... toutes ses ramifications; ils doivent, après avoir bien connu les principes de ce bonheur, s'appliquer à la recherche des moyens qui peuvent l'effectuer et le rendre solide. Un vaste champ est encore en friche, mais partout il ...
      Quel pays offrit jamais plus de moyens de prospérité 1 quel pays fit jamais naître plus d'encouragements et plus d'espérances ! La douce et bienfaisante température du cl...
      ...plus riches et plus fertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des établissements de diverses natures dans l'intérieur du ro...
      ...re des hommes exercés à tous les genres de travaux et propres à toutes les tâches que le génie et la gloire peuvent imposer : aux arts polis de la paix et aux fatigues de la guerre, au commerce et à la navigation, aux pénibles labeurs de l'agriculture et aux studieuses recherches des sciences. Uue de matériaux, que d'instruments réunis pour élever un royaume au plus haut degré de prospérité 1 et qiiel moment encore est choisi dans la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir...
      ...sent s'être approchées du dernier terme de leur perfection ; c'est à une époque où...
      ...e où l'univers entier semble demander à la France, pour Thonneur et la gloire de l'humanité, un noble et grand emploi de...
      ...oriser les efforls du génie national et de l'esprit de patrie. 11 peut appeler les représentants de ses sujets à venir le seconder dans ses augustes desseins, parce qu'il a une idée juste de la véritable grandeur, parce qu'il sait, parce qu'il sent que la gloire du monarque et le bonheur de ses peuples sont inséparables, et que l'éclat d'un règne s'accroît par la splendeur du siècle où il se trouve pla...
      Quel pays offrit jamais plus de moyens de prospérité 1 quel pays fit jamais naître plus d'encouragements et plus d'espérances ! La douce et bienfaisante température du climat, un sol fécond et varié dans ses bienfaits, des rivières navigables qui facilitent toutes les communications, des ports qui dominent les deux mers, des colonies plus riches et plus fertiles que celles de toutes les autres nations, des manufactures particulières, des établissements de diverses natures dans l'intérieur du royaume; des Français enfin, c'est-à-dire des hommes exercés à tous les genres de travaux et propres à toutes les tâches que le génie et la gloire peuvent imposer : aux arts polis de la paix et aux fatigues de la guerre, au commerce et à la navigation, aux pénibles labeurs de l'agriculture et aux studieuses recherches des sciences. Uue de matériaux, que d'instruments réunis pour élever un royaume au plus haut degré de prospérité 1 et qiiel moment encore est choisi dans la route des siècles pour appeler la nation entière à construire, à affermir le majestueux édifice du bonheur public! C'est à une époque où les lumières générales paraissent s'être approchées du dernier terme de leur perfection ; c'est à une époque où les préjugés, où les restes d une ancienne barbarie ne tiennent plus que par des liens usés, affaiblis et tout prêts à se rompre; c'est à une époque où l'univers entier semble demander à la France, pour Thonneur et la gloire de l'humanité, un noble et grand emploi des rares et singuliers avantages dont elle est l'unique dépositaire ; c'est à une...
      ...évéré des monarques français un prince que le ciel paraît avoir désigné pour favoriser les efforls du génie national et de l'esprit de patrie. 11 peut appeler les représentants de ses sujets à venir le seconder dans ses augustes desseins, parce qu'il a une idée juste de la véritable grandeur, parce qu'il sait, parce qu'il sent que la gloire du monarque et le bonheur de ses peuples sont inséparables, et que l'éclat d'un règne s'accroît par la splendeur du siècle où il se trouve placé.
      ... prédominante et ils s'estiment heureux de servir sous un Roi qui ne sépare pas ses intérêts de ceux de la nation. ...éré ; ils ne sont égarés par aucun système, ils ne sont emportés par aucune idée prédominante et ils s'estiment heureux de servir sous un Roi qui ne sépare pas ses intérêts de ceux de la nation.
      tant de telle province, de tel bailliage ou de tel ressort. Enfin, Messieurs, j'oserai vous le dire (car des hauteurs de la raison l'on n'est étonné par aucun spec...
      ...les envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vous le serez peut-être enve...
      ...r si vous ne vous livrez saus réserve à la recherche impartiale du bonheur public,...
      tant de telle province, de tel bailliage ou de tel ressort. Enfin, Messieurs, j'oserai vous le dire (car des hauteurs de la raison l'on n'est étonné par aucun spectacle, on n'est affaibli par aucun ascendant, on n'est subjugué par aucun empire), j'oserai donc vous le dire, vous serez responsables envers le Roi, vous le seroz envers la nation, vous le serez envers la postérité, vous le serez peut-être envers le monde entier si vous ne vous livrez saus réserve à la recherche impartiale du bonheur public, si vous ne déposez pour quelque temps les particularités qui vous séparent, pou...
      Vous les retrouverez de reste quand vous le voudrez, ces dis ti...
      ...ition les uns avec les autres en raison de leur état et de leur naissance , on n'a garde de vous inviter à les oublier entièrement; elles entrent même dans la composition de l'ordre civil ; elles forment cette chaîne si nécessaire pour la règle et la subordination de tous les mouvements de la société ; mais on doit suspendre pour u...
      ...chose peut en adoucir l'aspérité, c'est de n'y revenir qu'après s'être occupé longtemps en commun de la chose publique.
      Vous les retrouverez de reste quand vous le voudrez, ces dis tin étions ou ces séparations qui mettent les citoyens en opposition les uns avec les autres en raison de leur état et de leur naissance , on n'a garde de vous inviter à les oublier entièrement; elles entrent même dans la composition de l'ordre civil ; elles forment cette chaîne si nécessaire pour la règle et la subordination de tous les mouvements de la société ; mais on doit suspendre pour un temps ces considérations rivales, et si quelque chose peut en adoucir l'aspérité, c'est de n'y revenir qu'après s'être occupé longtemps en commun de la chose publique.
      ...s et les propositions qui lui viendront de votre part, mais Sa Majesté vous fera c...
      ...te Assemblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendues, et que l'on approchera plus sûrement de l'heureux terme auquel il faut tendre.
      ... conseils, écoutera non-seulement avec attention et intérêt toutes les ouvertures et les propositions qui lui viendront de votre part, mais Sa Majesté vous fera communiquer encore toutes les idées qui lui paraîtront mériter votre examen ; c'est par un concert absolu entre le gouvernement et cette auguste Assemblée que les affaires du Roi et de la nation seront mieux traitées et mieux entendues, et que l'on approchera plus sûrement de l'heureux terme auquel il faut tendre.
      ...'affaires infiniment variées, c'est par la méthode que l'on fait route plus promptement, il ne sera pas inutile de vous rendre compte de l'idée que Sa Majesté a conçue de l'ordre de vos examens et de vos recherches. Et puisque dans un grand ensemble et dans une complication d'affaires infiniment variées, c'est par la méthode que l'on fait route plus promptement, il ne sera pas inutile de vous rendre compte de l'idée que Sa Majesté a conçue de l'ordre de vos examens et de vos recherches.
      ..., Messieurs, qu'en allant en avant dans la recherche du bien de l'Etat, vous devez, pour hâter vos travaux et perdre le moins de temps possible en vaines tentatives, diviser les obje's de votre réflexion en deux classes. Il semble, Messieurs, qu'en allant en avant dans la recherche du bien de l'Etat, vous devez, pour hâter vos travaux et perdre le moins de temps possible en vaines tentatives, diviser les obje's de votre réflexion en deux classes.
      Que leur fallait-il donc de plus, diraient un jour les races futures, si nous perdions de si favorables circonstances, que leur fallait-il donc de plus pour fonder les bases du bonheur p...
      ...is, pour en profiter, adoptez un esprit de mesure et de sagesse, voyez un grand but et n'en détournez jamais vos regards; réunissez-vous autour de l'autel du bien public, afin de vous écarter de.ee dangereux foyer de prétentions rivales qui vous détourneraient d'un culte plus digite de vous.
      Que leur fallait-il donc de plus, diraient un jour les races futures, si nous perdions de si favorables circonstances, que leur fallait-il donc de plus pour fonder les bases du bonheur public et d'une inébranlable prospérité ? Ah ! pensez-y bien, Messieurs, il est un concours d'événements qui ne se retrouve jamais ; mais, pour en profiter, adoptez un esprit de mesure et de sagesse, voyez un grand but et n'en détournez jamais vos regards; réunissez-vous autour de l'autel du bien public, afin de vous écarter de.ee dangereux foyer de prétentions rivales qui vous détourneraient d'un culte plus digite de vous.
      ...intérêt universel ; faites que le titre de Français vous vaille plus de gloire et plus de profit que celui d'habi- ...ez les petits intérêts particuliers contre cette grande et majestueuse part à l'intérêt universel ; faites que le titre de Français vous vaille plus de gloire et plus de profit que celui d'habi-
      ..., quelle diversité d'objets s'offriront de toutes parts à votre considération ! l'... Mais, Messieurs, quelle diversité d'objets s'offriront de toutes parts à votre considération ! l'esprit en est effrayé, même en se bornant aux branches d'administration qui ont ...
      ... sont nécessaires, et que, du sein même de votre Assemblée, vous aurez préparé les... ...rsque d'une ou d'autre manière vous aurez réuni tous les renseignements qui vous sont nécessaires, et que, du sein même de votre Assemblée, vous aurez préparé les voies aux instructions et aux examens les plus propres â capter votre confiance...
      Assez de difficultés prises dans les choses même... Assez de difficultés prises dans les choses même viendront éprouver votre courage et le rendre nécessaire, il faut au moins que ...
      Le gouvernement est bien loin de vouloir vous tracer aucune marche, mais il a eu besoin lui-même* de s'en former une idée, afin de faire recueillir les divers renseigneme... Le gouvernement est bien loin de vouloir vous tracer aucune marche, mais il a eu besoin lui-même* de s'en former une idée, afin de faire recueillir les divers renseignements que vous pourrez demander.

      Archives parlementaires

      page 17
      ...bjet peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rapport entre les besoins et les ressources de l'Etat? C'est d'un pareil accord que naissent la tranquillité générale et la certitude de n'être pas appelé sans jnécessité à faire le sacrifice d'une portion de sa fortune; c'est d'un pareil accord aussi que naissent la confiance intérieure et le ménagement des moyens qui étendent au dehors la force et la puissance de l'Etat. Quel objet peut en effet intéresser davantage la nation entière que cet ordre et ce juste rapport entre les besoins et les ressources de l'Etat? C'est d'un pareil accord que naissent la tranquillité générale et la certitude de n'être pas appelé sans jnécessité à faire le sacrifice d'une portion de sa fortune; c'est d'un pareil accord aussi que naissent la confiance intérieure et le ménagement des moyens qui étendent au dehors la force et la puissance de l'Etat.
      Les principes appartiennent à la délibération des Etats généraux, et l'application de ces principes regarde l'administration particulière de chaque province. Les principes appartiennent à la délibération des Etats généraux, et l'application de ces principes regarde l'administration particulière de chaque province.
      Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pour déterminer qu'il...
      ...ns pécuniaires entre Iles divers ordres de l'Etat, et qu'on abolira pour .toujours...
      ...nion aont il est si ipressant d'effacer la mémoire. y
      Il faut le concours de la nation, il faut toute la force législative pour déterminer qu'il n'y aura 'désormais aucunes distinctions pécuniaires entre Iles divers ordres de l'Etat, et qu'on abolira pour .toujours jusqu'au nom des impôts qui conserveraient les vestiges d'une désunion aont il est si ipressant d'effacer la mémoire. y
      ...ne fois admis, c'est à l'administration de chaque province qu'il faut s'en rapport...
      ...cier l'étendue, diverse en chaque lieu, de la taille personnelle et de la capitation taillable, et pour faire choix des moyens les plus jconvenables de convertir ces impôts en un autre genre de contribution.
      Mais le principe une fois admis, c'est à l'administration de chaque province qu'il faut s'en rapporter pour apprécier l'étendue, diverse en chaque lieu, de la taille personnelle et de la capitation taillable, et pour faire choix des moyens les plus jconvenables de convertir ces impôts en un autre genre de contribution.
      ...ître distinctement l'étendue respective de la taille purement territoriale et de la taille personnelle ; mais ces informati...
      ...rir, parce que dans plusieurs provinces la 'portion de taille que supporte un colon en raison de sa propriété territoriale se trouve con...
      ...vec celle qui lui est imposée en raison de son industrie ou de sa fortune mobilière.
      On a fait des recherches pour arriver à connaître distinctement l'étendue respective de la taille purement territoriale et de la taille personnelle ; mais ces informations sont difficiles à acquérir, parce que dans plusieurs provinces la 'portion de taille que supporte un colon en raison de sa propriété territoriale se trouve confondue dans le même article avec celle qui lui est imposée en raison de son industrie ou de sa fortune mobilière.
      Les différences d'impôts dans les pays de droit écrit n'entraînent aucune distinc...
      ...e toutes les taxes affectées à ce genre de possession, et le bourgeois propriétaire d'un fief jouit de toutes les exemptions attachées à ce sol privi-ligié. L'inconvénient de ces distinctions n'est donc que dans l'...
      ...u fardeau supporté par les divers fonds terre, et la difficulté de rétablir la parité dérive du préjudice réel que souffriraient les possesseurs de biens nobles, ces biens ayant été acqui...
      ...rcher du moins en même temps un système de compensation ou d'indemnité.
      Les différences d'impôts dans les pays de droit écrit n'entraînent aucune distinction humiliante. Le noble, propriétaire d'un bien roturier, paye toutes les taxes affectées à ce genre de possession, et le bourgeois propriétaire d'un fief jouit de toutes les exemptions attachées à ce sol privi-ligié. L'inconvénient de ces distinctions n'est donc que dans l'inégalité du fardeau supporté par les divers fonds terre, et la difficulté de rétablir la parité dérive du préjudice réel que souffriraient les possesseurs de biens nobles, ces biens ayant été acquis et comptés dans le partage des familles pour un capital proportionné aux préro...
      ...nt ces distinctions à l'égard des propriétaires laïques, sans admettre, sans chercher du moins en même temps un système de compensation ou d'indemnité.
      ...balancée avec les égards dus aux droits de propriété. Les lois de la justice sont aussi un patrimoine commun, et chacun a droit de réclamer leur appui. ...partie des terres tout le poids des impositions; mais cette réflexion doit être balancée avec les égards dus aux droits de propriété. Les lois de la justice sont aussi un patrimoine commun, et chacun a droit de réclamer leur appui.
      Ce n'est donc pas sous de simples rapports d'administration qu'un...
      ...artenir aux délibérations particulières de chaque province, si l'on ne prévoyait p...
      ...ovinces le plus d'égalité possible dans la répartition des impôts, afin que chaque partie du grand ensemble jouisse de toutes ses forces et puisse ainsi conco...
      Ce n'est donc pas sous de simples rapports d'administration qu'une si grande question peut être jugée ; il semblerait même qu'elle devrait appartenir aux délibérations particulières de chaque province, si l'on ne prévoyait pas que les Etats généraux seraient appelés à intervenir dans cette importante qu...
      ... l'Etat pris collectivement n'était pas intéressé à maintenir dans toutes les provinces le plus d'égalité possible dans la répartition des impôts, afin que chaque partie du grand ensemble jouisse de toutes ses forces et puisse ainsi concourir dans une même proportion aux divers besoins du royaume.
      ...d'hui, acquérir une connaissance exacte de la somme contributive de chaque prôvince, et s'instruire des exc...
      ...juger sainement du degré d.e justice ou de convenance de ces différentes inégalités, avoir une notion certaine de l'étendue et de la population de chaque province, et il faut examiner le...
      ...x. Il faut, pour sefot-mer une juste idée des disproportions qui existent aujourd'hui, acquérir une connaissance exacte de la somme contributive de chaque prôvince, et s'instruire des exceptions et des franchises dont quelques-unes d'entre elles sont en possession. Il faut ensuite, pour juger sainement du degré d.e justice ou de convenance de ces différentes inégalités, avoir une notion certaine de l'étendue et de la population de chaque province, et il faut examiner les diverses circonstances qui augmentent ou qui restreignent leurs ressources.
      ...vos yeux, Messieurs, un tableau général de la population, de l'étendue et des contributions de chaque généralité ; on vous fera connaî...
      ...nt jouissent plusieurs provinces : mais la réunion de vos lumières formera, sans contredit, la meilleure des instructions relativement aux avantages et aux désavantages respectifs de toutes les parties du royaume.
      On mettra sous vos yeux, Messieurs, un tableau général de la population, de l'étendue et des contributions de chaque généralité ; on vous fera connaître aussi les immunités dont jouissent plusieurs provinces : mais la réunion de vos lumières formera, sans contredit, la meilleure des instructions relativement aux avantages et aux désavantages respectifs de toutes les parties du royaume.
      ...endent nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des ...
      ...utées par l'administration particulière de chaque province. — Le 'Roi, dans le seul dessein de rendre votre travail jplus facile, m'a commandé de vous donner un [premier indice de ces deux divisions.
      L'une rassemblerait les améliorations qui dépendent nécessairement des délibérations de ja 'nation entière représentée par des députés aux 'Etats généraux ; l'autre comprendrait les bonifications qui doivent être exécutées par l'administration particulière de chaque province. — Le 'Roi, dans le seul dessein de rendre votre travail jplus facile, m'a commandé de vous donner un [premier indice de ces deux divisions.
      ...iqué d'abord les dispositions relatives l'ordre des finances, si cette matière ... On eût indiqué d'abord les dispositions relatives l'ordre des finances, si cette matière ne venait jpas d'être traitée avec étendue.
      ...pôts,,et je distingue ici les principes de leur application. ..., l'établissement des principes qui doivent assurer une égale répartition des impôts,,et je distingue ici les principes de leur application.
      ...de et précision ; ainsi, comme on vient de le dire, lorsque vous aurez consacré le... ...nt une Assemblée nationale toeut difficilement prendre connaissance avec certitude et précision ; ainsi, comme on vient de le dire, lorsque vous aurez consacré le principe général, vous penserez sans doute que l'application
      exacte de ce principe doit appartenir à l'administration particulière de chaque province. exacte de ce principe doit appartenir à l'administration particulière de chaque province.
      ...tenue des Etats généraux qu'il convient de chercher à établir plus d'égalité entre les contributions de chaque province. Vous observerez, sans doute, que plusieurs de ces inégalités dérivent d'anciens titre... Vous considérerez, Messieurs, si c'est à une première tenue des Etats généraux qu'il convient de chercher à établir plus d'égalité entre les contributions de chaque province. Vous observerez, sans doute, que plusieurs de ces inégalités dérivent d'anciens titres constitutifs, et vous vous trouveriez nécessairement engagés dans plusieurs co...

      Archives parlementaires

      page 18
      ...e première Assemblée, adopter une règle de proportion plus conforme aux principes généraux de l'équité ; ainsi vous croirez peut-être plus sage de vous en tenir aujourd'hui à l'examen de...
      ...tre temps, le but auquel vous désirerez de parvenir. Ce qu'il faut, avant tout, po...
      ... grand édifice du bonheur public, c'est de la paix et de la concorde; ainsi les amis de ce bonheur doivent renvoyer à d'autres époques les idées de perfection et même de justice dont l'application ne pourrait se faire sans exciter de vives réclamations. Assez d'autres sujets d'ombrage et défiance séparent aujourd'hui les esprits ; il ne faut pas, pour se hâter de mettre la dernière main à un système général, ouv...
      ...cussions dangereuses. Les améliorations de tout genre arriveront d'elles-mêmes à l...
      liez, dès cette première Assemblée, adopter une règle de proportion plus conforme aux principes généraux de l'équité ; ainsi vous croirez peut-être plus sage de vous en tenir aujourd'hui à l'examen des circonstances élémentaires qui pourront servir à remplir, dans un autre temps, le but auquel vous désirerez de parvenir. Ce qu'il faut, avant tout, pour élever le grand édifice du bonheur public, c'est de la paix et de la concorde; ainsi les amis de ce bonheur doivent renvoyer à d'autres époques les idées de perfection et même de justice dont l'application ne pourrait se faire sans exciter de vives réclamations. Assez d'autres sujets d'ombrage et défiance séparent aujourd'hui les esprits ; il ne faut pas, pour se hâter de mettre la dernière main à un système général, ouvrir des discussions dangereuses. Les améliorations de tout genre arriveront d'elles-mêmes à l'aide du temps; et il faut, avant tout, consolider le terrain sur lequel on veut...
      ... sont pas applicables à l'établissement de l'égalité des répartitions entre les pa...
      ...ité est sollicitée depuis longtemps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà fait éclater de toutes parts les sentiments de justice et d'équité qui les animent, et le projet qu'ils ont formé de renoncer volontairement aux avantages p...
      Les mêmes observations sans doute ne sont pas applicables à l'établissement de l'égalité des répartitions entre les particuliers contribuables; cette égalité est sollicitée depuis longtemps par la plus nombreuse partie de la nation. Les deux ordres privilégiés ont déjà fait éclater de toutes parts les sentiments de justice et d'équité qui les animent, et le projet qu'ils ont formé de renoncer volontairement aux avantages pécuniaires dont ils jouissent.
      ...ajouterai qu'une décision sur l'égalité de la répartition entre les contribuables, bi...
      ...discussion sur les. charges respectives de chaque province, deviendrait sûrement une source précieuse d'harmonie. La parité une fois établie entre les sacrifices pécuniaires des différents ordres, combien de difficultés s'applani-raient ! Il ne faut qu'une seule cause d'ombrage et de rivalité pour fortifier et rassembler t...
      J'ajouterai qu'une décision sur l'égalité de la répartition entre les contribuables, bien loin d'être a craindre dans ce moment, comme le serait peut-être une discussion sur les. charges respectives de chaque province, deviendrait sûrement une source précieuse d'harmonie. La parité une fois établie entre les sacrifices pécuniaires des différents ordres, combien de difficultés s'applani-raient ! Il ne faut qu'une seule cause d'ombrage et de rivalité pour fortifier et rassembler tous les prétextes d'opposition ; mais aussitôt que le principal motif d'éloignem...
      ...on peut s'en remettre aux délibérations de chaque province sur la manière de réformer ou de changer ces sortes de contributions, sous la seule condition importante pour l'Etat de faire verser la même somme au trésor royal. Mais il est...
      ...des provinces assujetties aujourd'hui à la gabelle ou à la vente exclusive du tabac, on voulût se ...
      ...ns blesser l'intérêt général. En effet, la faculté qu'aurait une nouvelle province de vendre à bas prix les denrées dont la vente privilégiée constitue une des ressources de l'Etat, nuirait essentiellement aux revenus du Roi, à moins qu'avec beaucoup, de dépenses, et à force de gardes et de lois fiscales, on ne parvînt à séparer ...
      ...reste du royaume ; tels sont les aides et tous les droits purement locaux, et l'on peut s'en remettre aux délibérations de chaque province sur la manière de réformer ou de changer ces sortes de contributions, sous la seule condition importante pour l'Etat de faire verser la même somme au trésor royal. Mais il est des impôts dont le produit s'évanouirait ou s'affaiblirait considérablement, si...
      ...partiellement les lois auxquelles leur recouvrement est assujetti. Que dans une des provinces assujetties aujourd'hui à la gabelle ou à la vente exclusive du tabac, on voulût se soustraire à ces impôts en les remplaçant par quelque autre, une telle disposition ne pourrait avoir lieu d'une manière isolée, sans blesser l'intérêt général. En effet, la faculté qu'aurait une nouvelle province de vendre à bas prix les denrées dont la vente privilégiée constitue une des ressources de l'Etat, nuirait essentiellement aux revenus du Roi, à moins qu'avec beaucoup, de dépenses, et à force de gardes et de lois fiscales, on ne parvînt à séparer cette même province du reste du royaume. C'est du mélange des pays francs et des...
      ... Les obstacles apportés à l'entrée et à la sortie de quelques marchandises deviennent nuls q... ...s ceux qui se perçoivent aux frontières du royaume sont soumis au même principe. Les obstacles apportés à l'entrée et à la sortie de quelques marchandises deviennent nuls quand ils ne sont pas généraux, ou bien l'on se trouve obligé d'établir des barri...
      La diversité des droits sur les actes n'es...
      ...que les autres disparités dont on vient de parler ; car on ne peut jouir de la modération de ces droits dans un lieu particulier, sans s'y transporter personnellement. Cependant la communication de proj-che en proche rendrait toujours préjudiciable au revenu du fisc la disparité des droits sur les transactio...
      La diversité des droits sur les actes n'est pas aussi préjudiciable au revenu du Roi que les autres disparités dont on vient de parler ; car on ne peut jouir de la modération de ces droits dans un lieu particulier, sans s'y transporter personnellement. Cependant la communication de proj-che en proche rendrait toujours préjudiciable au revenu du fisc la disparité des droits sur les transactions, et sous ce rapport leur uniformité devient intéressante pour l'Etat.
      ...ire connaître qu'il est des impôts dont la réforme ou les changements doivent appartenir à la délibération d'une Assemblée nationale, tandis que la modification de certaines contributions peut être sou|-...
      ...vénient à l'administration particulière de chaque province.
      Ces divers exemples suffisent pour faire connaître qu'il est des impôts dont la réforme ou les changements doivent appartenir à la délibération d'une Assemblée nationale, tandis que la modification de certaines contributions peut être sou|-mise sans aucun inconvénient à l'administration particulière de chaque province.
      ... nombre des questions et des règlements de commerce sont du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer les relations et les conr nexions de la France avec les nays étrangers, favoris... Le plus grand nombre des questions et des règlements de commerce sont du ressort de l'Assemblée commune de la nation, car les mêmep principes doivent fixer les relations et les conr nexions de la France avec les nays étrangers, favoriser également l'industrie aans toutes les provinces, et affranchir le génie natio...
      On a tellement varié d'opinion et de principes sur cette question, et il est résulté tant d'inconj vénients de ces vacillations, que Sa Majesté a cru devoir différer de donner une dernière [ cision jusqu'à ce qu'elle eût été éclairée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite d'une consultation si authentbique aura du moins l'avantage de fixe^ pour toujours la marche du commerce, et de préj venir les doutes et les incertitud... On a tellement varié d'opinion et de principes sur cette question, et il est résulté tant d'inconj vénients de ces vacillations, que Sa Majesté a cru devoir différer de donner une dernière [ cision jusqu'à ce qu'elle eût été éclairée par le$ avis des représentants de la nation. Une déter-j mination prise à la' suite d'une consultation si authentbique aura du moins l'avantage de fixe^ pour toujours la marche du commerce, et de préj venir les doutes et les incertitudes qui rendent cette marche craintive: et en arrêtent les progrès!
      source intarissable de fraudes et de contrebandes; et il résulte de ces observations que les changements et... source intarissable de fraudes et de contrebandes; et il résulte de ces observations que les changements et les modifications applicables à certains droits généraux doivent être préparés ...
      ...pour exercer lé commerce au delà du cap de Bonne-Espérance. ...èrement votre attention, c'est l'examen des avantages d'une compagnie exclusive pour exercer lé commerce au delà du cap de Bonne-Espérance.

      Archives parlementaires

      page 19
      ...ne à cet établissement un nouveau degré de force et de solidité; je veux parler de la caisse d'escompte. Cet établissement n'...
      ...soutenu, l'a agrandi et l'a mis en état de résister aux divers chocs occasionnés p...
      ...u, dont le Roi désire que vous preniez connaissance, afin que votre sanction donne à cet établissement un nouveau degré de force et de solidité; je veux parler de la caisse d'escompte. Cet établissement n'existe encore que sous l'autorité des arrêts du conseil ; mais son utilité généralement avouée l'a soutenu, l'a agrandi et l'a mis en état de résister aux divers chocs occasionnés par les révolutions successives du crédit public.
      La caisse d'escompte est une fondation par...
      ...e sa faveur et sa consistance dépendent de l'opinion publique, les administrateurs de cet établissement désirent eux-mêmes d'...
      ...s particularités aux Etats généraux, et de trouver dans l'approbation et la sanction de cette Assemblée un nouvel encouragement et un nouvel appui. Ils s'empresseront donc de mettre sous vos yeux tous les éclaircis...
      ...n'est pas douteux qu'un examen attentif de votre part n'augmente la confiance due a un pareil établissement...
      ... inévitables, sa grande force résultera de l'ordre général et indestructible qui s...
      La caisse d'escompte est une fondation particulière, et qui, pour remplir son objet, a besoin d'être indépendante ; mais comme sa faveur et sa consistance dépendent de l'opinion publique, les administrateurs de cet établissement désirent eux-mêmes d'en, faire connaître toutes les particularités aux Etats généraux, et de trouver dans l'approbation et la sanction de cette Assemblée un nouvel encouragement et un nouvel appui. Ils s'empresseront donc de mettre sous vos yeux tous les éclaircissements et toutes les connaissances que vous désirerez, et il n'est pas douteux qu'un examen attentif de votre part n'augmente la confiance due a un pareil établissement; mais comme ses relations directes ou indirectes avec les opérations publiques sont inévitables, sa grande force résultera de l'ordre général et indestructible qui sera introduit et maintenu dans les finances du Roi.
      Les causes de l'agiotage dont on a senti pendant quel...
      ...oit aucune stabilité dans les principes de l'administration, et lorsque lé public,...
      ...pérances ou d'alarmes exagérées. Aucune de ces causes d'agiotage ou de vacillations fréquentes dans le prix de...
      ...ports entre les revenus et les dépenses de l'Etat seront universellement et consta...
      ..., chacun pourra se faire une idée juste de la valeur et de la sûreté de la dette publique. C'est alors qu'insensib...
      Les causes de l'agiotage dont on a senti pendant quelque temps les dangereux effets fixeront peut-être aussi votre attention. Cet agi...
      ...vous observerez facilement que son action se développe surtout lorsqu'on n'aperçoit aucune stabilité dans les principes de l'administration, et lorsque lé public, tenu dans l'ignorance et incertain dans ses jugements, devient plus aisément susceptible d'espérances ou d'alarmes exagérées. Aucune de ces causes d'agiotage ou de vacillations fréquentes dans le prix des fonds publics ne subsistera, lorsque les rapports entre les revenus et les dépenses de l'Etat seront universellement et constamment connus; et lorsque ces rapports seront devenus invariables, chacun pourra se faire une idée juste de la valeur et de la sûreté de la dette publique. C'est alors qu'insensiblement il s'établira une opinion inébranlable, contre laquelle les fausses insin...
      ... verrez encore, Messieurs, en, étudiant la question des fonds publics, qu'ils sont divisés en un trop grand nombre de dénominations et que la somme de ceux payables au porteur est trop considérable : il y aurait de la convenance à en réunir une grande parti...
      ...rteur. Cependant, comme les changements de ce genre peuvent, pendant un temps, inf...
      ... vous croirez peut-être plu3 convenable de renvoyer cette disposition à l'époque o...
      ...rêt se vendraient au pair; et il dépend de la sagesse de vos mesures qu'une telle époque ne soit...
      Vous verrez encore, Messieurs, en, étudiant la question des fonds publics, qu'ils sont divisés en un trop grand nombre de dénominations et que la somme de ceux payables au porteur est trop considérable : il y aurait de la convenance à en réunir une grande partie sous un seul titre, et à les convertir dans un papier facilement négociable, mais qui ne fût pas au porteur. Cependant, comme les changements de ce genre peuvent, pendant un temps, influer désavantageusement sur le prix des fonds, vous croirez peut-être plu3 convenable de renvoyer cette disposition à l'époque où les fonds publics portant 5 0/0 d'intérêt se vendraient au pair; et il dépend de la sagesse de vos mesures qu'une telle époque ne soit pas éloignée.
      maines de la couronne; et le choix des dispositions ...
      ...s engagés, seront encore un objet digne de de la plus sérieuse considération. Les domain...
      ...e réduit à environ 1,600,000 livres, et la majeure partie est située en Lor aine.
      maines de la couronne; et le choix des dispositions qu'il serait juste d'adopter à l'égard des domaines engagés, seront encore un objet digne de de la plus sérieuse considération. Les domaines réels qui existent entre les mains du Roi, si l'on en excepte les forêts, se montent aujourd'hui à une somme très-modique : leur produit annuel se réduit à environ 1,600,000 livres, et la majeure partie est située en Lor aine.
      ...bablement l'intention où est Sa Majesté de se concerter avec les états particuliers de chaqus province, pour s'aider de leurs lumières et de leur surveillance, et pour lier de quelque manière l'intérêt de ces provinces à l'accroissement des produits de la partie des forêts du Roi située dans le... ... partie des revenus du Roi doit être soignée partiellement, vous approuverez probablement l'intention où est Sa Majesté de se concerter avec les états particuliers de chaqus province, pour s'aider de leurs lumières et de leur surveillance, et pour lier de quelque manière l'intérêt de ces provinces à l'accroissement des produits de la partie des forêts du Roi située dans leur arrondissement.
      La question générale des domaines engagés, la détermination des principes qu'il est n...
      ...et égard, présentera peut-être le sujet de discussions plus difficiles.
      La question générale des domaines engagés, la détermination des principes qu'il est nécessaire d'adopter à cet égard, présentera peut-être le sujet de discussions plus difficiles.
      ...uence : les unes ont eu un^commencement de succès ; les autres ont été contrariées...
      ...avantage d'affermir une fois pourtoutes la marche de l'ad ministration, ou de l'engager à cesser des recherches dont ...
      ...l exerce ces mêmes droits; et au milieu de beaucoup d'exagérations, de beaucoup de critiques injustes, la marche de l'administration devient incertaine et ...
      ...r cette matière; on vous instruira des dispositions qui ont été faites en conséquence : les unes ont eu un^commencement de succès ; les autres ont été contrariées dès l'origine. Vous examinerez cette importante affaire, et votre opinion aura du moins le grand avantage d'affermir une fois pourtoutes la marche de l'ad ministration, ou de l'engager à cesser des recherches dont les résultats ont été si souvent et si vainement présentés comme une ressource i...
      ...s valoir les principes rigoureux du domaine; on lui reproche sa sévérité quand il exerce ces mêmes droits; et au milieu de beaucoup d'exagérations, de beaucoup de critiques injustes, la marche de l'administration devient incertaine et timide.
      ...utes, le Roi écoutera vos conseils avec la confiance due à la réunion de vos lumières, et à la garantie du vœu national que vous seuls... Vous pourriez, Messieurs, fixer pour toujours ces doutes, le Roi écoutera vos conseils avec la confiance due à la réunion de vos lumières, et à la garantie du vœu national que vous seuls pouvez donner légitimement.
      La grande question du commerce des grains ...
      ...lus sérieuses réflexions. Fut-il jamais de circonstances où cette question se soit...
      ...important! Nous avons vu, dans le cours de cette année, la liberté la plus indéfinie rendue légale; nous avons vu cette liberté encensée de toutes parts, et peu de temps après la prévoyance de Sa Majesté l'a déterminée à défendre l'...
      ...ne peut déterminer quel eût été l'excès de nos malheurs. Elle n'a pas suffi sans doute pour prévenir la cherté des grains, pour calmer les alar...
      La grande question du commerce des grains attirera sûrement vos plus sérieuses réflexions. Fut-il jamais de circonstances où cette question se soit présentée sous un aspect plus grave et plus important! Nous avons vu, dans le cours de cette année, la liberté la plus indéfinie rendue légale; nous avons vu cette liberté encensée de toutes parts, et peu de temps après la prévoyance de Sa Majesté l'a déterminée à défendre l'exportation; prévoyance salutaire et sans laquelle on ne peut déterminer quel eût été l'excès de nos malheurs. Elle n'a pas suffi sans doute pour prévenir la cherté des grains, pour calmer les alarmes, pour arrêter les murmures du peuple, et pour le défen-
      penserez sûrement. Messieurs, que la plus exacte justice doit être observée ... penserez sûrement. Messieurs, que la plus exacte justice doit être observée envers les actionnaires.
      ...que le Roi, en s'occu-pant des intérêts de l'Etat, ne distingue point les revenus particuliers de ses domaines de ceux qui dérivent des contributions pub...
      ...naître, le Roi ne veut aimer qu'un seul de ses titres, celui de père et de protecteur de ses peuples.
      Vous voyez, Messieurs, que le Roi, en s'occu-pant des intérêts de l'Etat, ne distingue point les revenus particuliers de ses domaines de ceux qui dérivent des contributions publiques. Le Roi ne veut connaître, le Roi ne veut aimer qu'un seul de ses titres, celui de père et de protecteur de ses peuples.

      Archives parlementaires

      page 20
      ...p d'endroits des angoisses inséparables de la disette. Cependant Sa Majesté ne s'en est pas fiée aux efforts des, négociants et à la protection incertaine de l'intérêt particulier : chacun malheure...
      ...ue les hauts prix amènent le trouble et la défiance. Le Roi a donné des primes d'e...
      ... des permissions pour extraire des blés de Sardaigne, de Sicile et des Etats du pape ; le Roi a ...
      ...à ses risques une quantité considérable de grains et de farine; et si à force de soins et de secours, Sa Majesté a pu suffire jusqu'...
      ...sont mêlées aux difficultés sans nombre de la convocation des Etats généraux; elles s...
      ...tances. Jamais année n'a multiplié tant de traverses et n'a semé tant d'obstacles sur la route de l'administration. On parle d'honneur, on parle de gloire pour vous encourager et vous soutenir : an! dans de certaines crises et au milieu de ses travaux et de ses peines, le sentiment de la part des autres dont un ministre a le plus besoin, c'est de compassion et de pitié. Cependant, Messieurs, ce sont les blés, ce sont les craintes sur la mesure des approvisionnements nécessaires à la subsistance de ses peuples, qui préoccupent impérieusement la pensée du souverain. L'expérience sembl...
      ...it en opposition à ce système, expose à de grands inconvénients et à de sévères conséquences. Mais les combinaisons, la prudence de l'administration doivent-elles être vot...
      ...ouver une autre caution, et c'est à lui de vous inviter à chercher un règlement, u...
      ...il est oppressé, lorsqu'il se voit dans la dure obligation de lutter contre des circonstances souvent invincibles, et de répondre néanmoins à l'attente de tous ceux qui considèrent les soins de l'administration comme une sauvegarde i...
      dre en beaucoup d'endroits des angoisses inséparables de la disette. Cependant Sa Majesté ne s'en est pas fiée aux efforts des, négociants et à la protection incertaine de l'intérêt particulier : chacun malheureusement fuit le commerce des grains, lorsque les hauts prix amènent le trouble et la défiance. Le Roi a donné des primes d'encouragement; le Roi a obtenu des permissions pour extraire des blés de Sardaigne, de Sicile et des Etats du pape ; le Roi a fait venir à ses frais et à ses risques une quantité considérable de grains et de farine; et si à force de soins et de secours, Sa Majesté a pu suffire jusqu'à présent aux besoins les plus pressants, besoins généraux cette année dans son royaume, elle n'a pu se préserver des plus grandes inquiétudes. Ces inquiétudes se sont mêlées aux difficultés sans nombre de la convocation des Etats généraux; elles se sont mêlées aux embarras journaliers .du trésor royal j enfin, elles se sont réunies aux ménagements sans fin qu'exigeaient les circonstances. Jamais année n'a multiplié tant de traverses et n'a semé tant d'obstacles sur la route de l'administration. On parle d'honneur, on parle de gloire pour vous encourager et vous soutenir : an! dans de certaines crises et au milieu de ses travaux et de ses peines, le sentiment de la part des autres dont un ministre a le plus besoin, c'est de compassion et de pitié. Cependant, Messieurs, ce sont les blés, ce sont les craintes sur la mesure des approvisionnements nécessaires à la subsistance de ses peuples, qui préoccupent impérieusement la pensée du souverain. L'expérience semble avoir démontré qu'une loi générale et constante, soit en faveur d'une liberté parfaite, soit en opposition à ce système, expose à de grands inconvénients et à de sévères conséquences. Mais les combinaisons, la prudence de l'administration doivent-elles être votre seul garant? c'est au gouvernement à désirer avec ardeur que vous puissiez trouver une autre caution, et c'est à lui de vous inviter à chercher un règlement, une instruction, une association au moins à ses peines et à ses inquiétudes, qui allège le fardeau dont il est oppressé, lorsqu'il se voit dans la dure obligation de lutter contre des circonstances souvent invincibles, et de répondre néanmoins à l'attente de tous ceux qui considèrent les soins de l'administration comme une sauvegarde indéfinie.
      Le tirage de la milice, cette loterie de malheur qui a lieu toutes les années, f...
      ...portés par l'universalité des habitants de la France pouvaient obvier aux inconvénien...
      ...dirigerez sûrement votre attention vers la recherche d'un point de conciliation si désirable.
      Le tirage de la milice, cette loterie de malheur qui a lieu toutes les années, fixera sûrement votre attention. Il faut que l'Etat ait des défenseurs, il faut q...
      ...r dans Je temps où le royaume est en danger; mais si des sacrifices d'argent supportés par l'universalité des habitants de la France pouvaient obvier aux inconvénients des enrôlements forcés ou en tempérer du moins les sévères effets,, vous dirigerez sûrement votre attention vers la recherche d'un point de conciliation si désirable.
      ...dre sous votre garde, et le tendre père de tous ses sujets, le protecteur le plus ...
      ...ispositions qui peuvent adoucir le sort de la classe la plus infortunée et la plus délaissée des citoyens de l'Etat.
      ...ampagnes vous a remis ses intérêts, l'humanité seule vous eût engagés à les prendre sous votre garde, et le tendre père de tous ses sujets, le protecteur le plus sensible des malheureux, votre auguste monarque vous invite particulièrement à rechercher, à lui indiquer toutes les dispositions qui peuvent adoucir le sort de la classe la plus infortunée et la plus délaissée des citoyens de l'Etat.
      ...es ordres exprès du Roi, le département de la guerre s'est occupé de l'important Déjà, par les ordres exprès du Roi, le département de la guerre s'est occupé de l'important
      ...venir, c'est en hommage pur et sensible de ses bienfaits, que nous vous rappellerons les maux de la corvée. puisque les cnemins, dans presq... C'est à l'honneur du Roi, c'est en souvenir, c'est en hommage pur et sensible de ses bienfaits, que nous vous rappellerons les maux de la corvée. puisque les cnemins, dans presque tout le royaume, sont aujourd'hui entretenus et construits à prix d'argent.
      ...n asservissement qui a fait verser tant de larmes. Vous ne voyez plus sur les routes desB hommes distraits par force de* leurs occupations journalières, pour v...
      ...e débit des moissons du propriétaire et la communication des richesses. Le travail...
      Vous aimerez sans doute, Messieurs, à consacrer l'abolition d'un asservissement qui a fait verser tant de larmes. Vous ne voyez plus sur les routes desB hommes distraits par force de* leurs occupations journalières, pour venir sans salaire et sans récompense frayer et préparer les chemins qui facilitent le transport du commerce, le débit des moissons du propriétaire et la communication des richesses. Le travail qui doit servir à tous est maintenant payé par tous dans une exacte proportion ...
      Il n'est pas douteux qu'en raison de cette règle, tel homme de peine à qui l'on demandait gratuitement chaque année sept ou huit jours de son temps, se trouve affranchi de cette dure obligation par une contribution pécuniaire qui représente à peine la dixième partie de son ancien sacrifice. Vous êtes encore ...
      ...une part aux dispositions bienfaisantes de Sa Majesté, puisque vous pouvez l'aider à détruire les dernières traces de la corvée dans une grande province où elle...
      ...ujetti, et si ces deux mots effrayants, la taille et la corvée, sont rayés pour toujours des registres de radministration des finances et du code...
      ...gnaler honorablement les Etats généraux de 1789.
      Il n'est pas douteux qu'en raison de cette règle, tel homme de peine à qui l'on demandait gratuitement chaque année sept ou huit jours de son temps, se trouve affranchi de cette dure obligation par une contribution pécuniaire qui représente à peine la dixième partie de son ancien sacrifice. Vous êtes encore à temps, Messieurs, d'être associés pour une part aux dispositions bienfaisantes de Sa Majesté, puisque vous pouvez l'aider à détruire les dernières traces de la corvée dans une grande province où elle est conservée; vous réunirez vos vœux au désir déjà manifesté par Sa Majesté pour délivrer le peuple breton d'un joug auquel il est encore assujetti, et si ces deux mots effrayants, la taille et la corvée, sont rayés pour toujours des registres de radministration des finances et du code français, cette seule délibération suffirait pour signaler honorablement les Etats généraux de 1789.
      ...s des colonies, vous jetterez un regard de compassion sur ce malheureux peuple dont on a fait tranquillement un barbare objet de trafic; sur ces hommes semblables à nous par la pensée et surtout par la triste faculté de souffrir; sur ces hommes cependant que,... ... intérêt; un jour viendra peut-être où, associant à vos délibérations les députés des colonies, vous jetterez un regard de compassion sur ce malheureux peuple dont on a fait tranquillement un barbare objet de trafic; sur ces hommes semblables à nous par la pensée et surtout par la triste faculté de souffrir; sur ces hommes cependant que, sans pitié pour leurs douloureuses plaintes, nous accumulons, nous entassons au...
      Quel peuple aurait plus de droits que les Français à adoucir un es...
      ... faisant succéder aux maux inséparables de la traite d'Afrique, aux maux qui dévasten...
      ...éjà l'humanité est défendue au nom même de l'intérêt personnel et des calculs poli...
      ...rdera pas à paraître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactions, combien d'espèces de
      Quel peuple aurait plus de droits que les Français à adoucir un esclavage considéré comme nécessaire, en faisant succéder aux maux inséparables de la traite d'Afrique, aux maux qui dévastent deux mondes, ces soins féconds et prospères qui multiplieraient dans les colon...
      ...avaux! Déjà une nation distinguée a donné le signal d'une compassion éclairée; déjà l'humanité est défendue au nom même de l'intérêt personnel et des calculs politiques, et cette superbe cause ne tardera pas à paraître devant le tribunal de toutes les nations. Ah ! combien de sortes, de satisfactions, combien d'espèces de
      objet d'administration dont on vient de vous parier. Sa Majesté vous fera commu...
      ...sonnable et propre à concilier les vues de sagesse et de bonté dont Sa Majesté est constamment a...
      objet d'administration dont on vient de vous parier. Sa Majesté vous fera communiquer les observations et les idées qui ont été recueillies, et elle verra avec satisfaction que vous puissiez concourir par vos lumières à l'adoption d'un plan raisonnable et propre à concilier les vues de sagesse et de bonté dont Sa Majesté est constamment animée.

      Archives parlementaires

      page 21
      ...e vos délibérations, Messieurs, qui est la plus pressante, celle dont l'utilité au...
      ...es Etats bien constitués s'acquitteront de toute la partie du bien public "qui ne doit pas ...
      ...rmes; et il serait superflu, Messieurs, de fixer votre attention sur la grande diversité de choses bonnes et utiles qui peuvent êtr...
      ...e seul concours du zèle et des lumières de leur administration particulière.
      Celle d'entre vos délibérations, Messieurs, qui est la plus pressante, celle dont l'utilité aura le plus d'influence sur l'avenir, concernera l'établissement des Etats provinciaux. Ces Etats bien constitués s'acquitteront de toute la partie du bien public "qui ne doit pas être soumise à des principes uniformes; et il serait superflu, Messieurs, de fixer votre attention sur la grande diversité de choses bonnes et utiles qui peuvent être faites clans chaque province par le seul concours du zèle et des lumières de leur administration particulière.
      On l'a déjà dit, la conversion des aides et de tous les droits locaux dans d'autres mo...
      ...d'une perception moins dispendieuse, ou la simple modification de ces mêmes droits, sont des dispositions qui appartiennent à l'adminis-iration de chaque province, puisque ces changement...
      On l'a déjà dit, la conversion des aides et de tous les droits locaux dans d'autres moins onéreux et d'une perception moins dispendieuse, ou la simple modification de ces mêmes droits, sont des dispositions qui appartiennent à l'adminis-iration de chaque province, puisque ces changements peuvent être exécutés dans un lieu et rejetés dans un autre, sans qu'il en rés...
      On doit ranger encore dans la même classe la juste et sage répartition des impositions territoriales et personnelles; la distribution éclairée des (soulagements dus à la misère d'une paroisse ou à la détresse d'un contribuable; l'entretien économique des chemins et la confection des nouvelles routes; la bonne dispensation des travaux qui assurent la subsistance du peuple dans les maisons malheureuses ou dans les temps de calamité; les encouragements que peut exiger un nouveau genre d'industrie, de commerce ou de culture; enfin tant d'autres détails dont la connaissance est aujourd'hui universell...
      ...ts Iprovinciaux acquièrent des droits à la confiance jpublique , Sa Majesté leur d...
      ...eurs Isoins dont ses ministres et celui de la finance en particulier ont été chargés jusqu'à présent. On peut mettre dans ce nombre la surveillance des hôpitaux, des enfants trouvés, des prisons et des dépôts de mendicité, ou plutôt les changements qu...
      ...spensables dans ces différentes parties de l'administration. Les renseigner ments ...
      ...nce et d'activité, le climat, le jgenre de culture, influent beaucoup sur la manière de soulager les indigents ou d'en diminuer...
      ...ère, détruire les penchants vicieux qui la produisent communément, voilà sans dout...
      On doit ranger encore dans la même classe la juste et sage répartition des impositions territoriales et personnelles; la distribution éclairée des (soulagements dus à la misère d'une paroisse ou à la détresse d'un contribuable; l'entretien économique des chemins et la confection des nouvelles routes; la bonne dispensation des travaux qui assurent la subsistance du peuple dans les maisons malheureuses ou dans les temps de calamité; les encouragements que peut exiger un nouveau genre d'industrie, de commerce ou de culture; enfin tant d'autres détails dont la connaissance est aujourd'hui universellement répandue. Ce n'est pas tout cependant, car si les Ktats Iprovinciaux acquièrent des droits à la confiance jpublique , Sa Majesté leur déléguera plusieurs Isoins dont ses ministres et celui de la finance en particulier ont été chargés jusqu'à présent. On peut mettre dans ce nombre la surveillance des hôpitaux, des enfants trouvés, des prisons et des dépôts de mendicité, ou plutôt les changements qui paraissent indispensables dans ces différentes parties de l'administration. Les renseigner ments généraux ne suffisent point, et chaque province semble exiger des exceptions particulières ; car le naturel des habitants, leur degré d'intelligence et d'activité, le climat, le jgenre de culture, influent beaucoup sur la manière de soulager les indigents ou d'en diminuer le nombre. Protéger le pauvre, prévenir sa misère, détruire les penchants vicieux qui la produisent communément, voilà sans doute les caractères distinctifs d'une excellente institution sociale; mais quand l'...
      pendant il est une multitude de biens, comme nous venons de le dire, dont l'exécution dépend d'une ...
      ...d'hôpital au fond d'une province a plus de ressources pour défendre un abus qu'un premier ministre du roi de France n'aurait de moyens pour l'extirper. Tout échappe, tout fuit par les détails, quand on n'est pas à la distance nécessaire pour les atteindre....
      ...nité souffrante, s'ils inspirent au Roi de la confiance dans leur zèle et leur activi...
      ...encouragent Sa Majesté à les associer à la plus précieuse et à la plus douce des fonctions de l'autorité souveraine, la défense et la protection des malheureux ! — Le Roi pourrait également se reposer sur eux de l'inspection sur les dépenses des commu...
      pendant il est une multitude de biens, comme nous venons de le dire, dont l'exécution dépend d'une discussion approfondie et d'une application continuelle à lever les moindres difficultés. Le plus petit administrateur d'hôpital au fond d'une province a plus de ressources pour défendre un abus qu'un premier ministre du roi de France n'aurait de moyens pour l'extirper. Tout échappe, tout fuit par les détails, quand on n'est pas à la distance nécessaire pour les atteindre. Quels biens ne pourront donc pas faire les Etats provinciaux ! quel service ne pourront-ils pas rendre à l'humanité souffrante, s'ils inspirent au Roi de la confiance dans leur zèle et leur activité, et s'ils encouragent Sa Majesté à les associer à la plus précieuse et à la plus douce des fonctions de l'autorité souveraine, la défense et la protection des malheureux ! — Le Roi pourrait également se reposer sur eux de l'inspection sur les dépenses des communautés et des villes.
      Aucune de ces difficultés, aucune de ces contradictions ne subsistera dans u...
      ...n ordonné. Le Roi, en assemblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ce grand acte de confiance, qu'uniquement occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre e...
      Aucune de ces difficultés, aucune de ces contradictions ne subsistera dans un plan bien ordonné. Le Roi, en assemblant autour de lui les députés de la nation entière, atteste à tous ses sujets par ce grand acte de confiance, qu'uniquement occupé du bien public, c'est avec la nation même qu'il veut l'entreprendre et le réaliser.
      ...lle se propose deviendront comme autant de ministres de ses volontés; et nous autres, Messieurs, nous seconderons, non pas de notre pouvoir, puisque ce pouvoir ne co...
      ...re obéissance aux volontés du Roi, mais de notre ardente affection et de notre extrême volonté, l'établissement ...
      ..., propre également à glorifier le règne de Sa Majesté, et à consolider le bonheur de la nation.
      ...rovince, les citoyens zélés qui pourront aider Sa Majesté à parvenir au but qu'elle se propose deviendront comme autant de ministres de ses volontés; et nous autres, Messieurs, nous seconderons, non pas de notre pouvoir, puisque ce pouvoir ne consiste que dans notre obéissance aux volontés du Roi, mais de notre ardente affection et de notre extrême volonté, l'établissement d'un ordre bienfaisant et salutaire, propre également à glorifier le règne de Sa Majesté, et à consolider le bonheur de la nation.
      ...es soins dévolus aux Etats particuliers de chaque province, et si vos réflexions v...
      ...u une Assemblée générale intermédiaire, la composition des Etats provinciaux vous ...
      Cependant, Messieurs, si ce bonheur peut appartenir en grande part à l'effet des soins dévolus aux Etats particuliers de chaque province, et si vos réflexions vous amenaient encore à penser que, librement élus, ils pourraient fournir un jour une partie des députés des Etats du royaume, ou une Assemblée générale intermédiaire, la composition des Etats provinciaux vous paraîtrait alors une des plus grandes choses dont vous au-
      ...e éclairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait ... ...à cette suite d'Etats généraux qui vont reprendre naissance au milieu d'un siècle éclairé ! Malheur, malheur et honte à la nation française si elle méconnaissait le prix d'une telle position, si elle ne cherchait pas à s'en montrer digne, et ...
      ... remises à Vadministration particulière de chaque province. Améliorations qui peuvent être remises à Vadministration particulière de chaque province.
      Combien de municipalités ne se sont-elles pas ende...
      ... gestion ? On aperçoit à chaque instant de quelle utilité pourraient être une action et une censure plus rapprochées de celte multitude d'abus inséparables de l'humanité.
      Combien de municipalités ne se sont-elles pas endettées, parce que l'administration première n'a pu suivre exactement leur gestion ? On aperçoit à chaque instant de quelle utilité pourraient être une action et une censure plus rapprochées de celte multitude d'abus inséparables de l'humanité.
      Ce n'est pas ici le moment de se livrer à de plus grands développements ; il est ais... Ce n'est pas ici le moment de se livrer à de plus grands développements ; il est aisé d'apercevoir que, pour lesbiens partiels etrelatifs à une localité particulièr...
      ...emps fort reculé une sorte d'ombrage et de défiance entre l'administration ministé...
      ...es; et chacune, occupée essentiellement de son autorité, était souvent moins occupée du bien réel des peuples que du privilège de les commander; et malheureusement ce pr...
      Il s'était élevé depuis un temps fort reculé une sorte d'ombrage et de défiance entre l'administration ministérielle et celle des anciens Etats : on considérait ces deux administrations comme rivales; et chacune, occupée essentiellement de son autorité, était souvent moins occupée du bien réel des peuples que du privilège de les commander; et malheureusement ce privilège paraissait également maintenu, soit qu'on étendît sa propre action, soit...

      Archives parlementaires

      page 22
      ...douter que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avoir fait sortir de terre les fondements de la prospérité publique, je me représente à...
      ...atant et magnifique, où le Roi, du haut de son trône, écouterait, au milieu d'une ...
      ...pport que viendraient faire les députés de chaque province. Je les vois ces députés, impatients de mériter l'approbation de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgu...
      ...eur du peuple, ou pour alléger le poids de son infortune; je les vois attentifs à ...
      ...le ou quelque notion bienfaisante, afin de les rapporter soigneusement à l'adminis...
      ...rsuadé, Messieurs, que bientôt un même sentiment vous réunira, comme on ne peut douter que mille ou douze cents députés de la nation française ne se sépareront pas sans avoir fait sortir de terre les fondements de la prospérité publique, je me représente à l'avance ce jour éclatant et magnifique, où le Roi, du haut de son trône, écouterait, au milieu d'une Assemblée auguste et solennelle, le rapport que viendraient faire les députés de chaque province. Je les vois ces députés, impatients de mériter l'approbation de leur souverain et les louanges de la nation, je les vois s'arrêter avec orgueil et à Fenvi sur les moyens que leurs Etats auraient employés pour ajouter au bonheur du peuple, ou pour alléger le poids de son infortune; je les vois attentifs à recevoir les uns des autres quelque lumière nouvelle ou quelque notion bienfaisante, afin de les rapporter soigneusement à l'administration dont ils font partie.
      ...moment où, par le concours des lumières de tout un peuple, on découvrirait avec ce...
      ...u'on peut faire dans un royaume tel que la France! Àh! qu'il serait beau ce moment...
      ... avoir connu ce bien, on s'empresserait de le faire!
      Ah! qu'il serait beau ce moment où, par le concours des lumières de tout un peuple, on découvrirait avec certitude le bien qu'on peut faire dans un royaume tel que la France! Àh! qu'il serait beau ce moment où, par une rivalité généreuse, après avoir connu ce bien, on s'empresserait de le faire!
      ... a point encore, que le Roi aura besoin de vos conseils et de vos réflexions ; Sa Majesté attend de vous que vous l'aidiez à régler plusieurs contestations qui se sont élevées sur la constitution des anciens Etats de quelques provinces; Sa Majesté désire q...
      ... éclairée; elle désire faire le bonheur de ses peuples sans exciter de réclamation légitime; elle désire tenir...
      ...entre les prétentions des divers ordres de son royaume; enfin, au milieu des intér...
      ... les esprit3, elle est inquiète lorsque la route la meilleure et la plus sûre n'est pas évidemment tracée. ...
      ...er et constituer sagement des Etats particuliers dans lès provinces où il n'y en a point encore, que le Roi aura besoin de vos conseils et de vos réflexions ; Sa Majesté attend de vous que vous l'aidiez à régler plusieurs contestations qui se sont élevées sur la constitution des anciens Etats de quelques provinces; Sa Majesté désire que sa justice soit éclairée; elle désire faire le bonheur de ses peuples sans exciter de réclamation légitime; elle désire tenir une exacte balance entre les prétentions des divers ordres de son royaume; enfin, au milieu des intérêts contraires qui agitent les esprit3, elle est inquiète lorsque la route la meilleure et la plus sûre n'est pas évidemment tracée. Vous fixerez ses doutes, vous viendrez assurer sa marche et vous l'aiderez à ren...
      ...racer ici, Messieurs, les grands objets de bien public sur lesquels M. le garde de...
      ...ttention; il n'en est aucun qui ne soit de la plus grande importance, et l'énuméraiion seule de leurs titres suffit pour en imposer aux...
      ...pourrait en effet entendre sans émotion la simple dénomination de tant de travaux si dignes d'occuper successivem...
      ...s lois civiles et des lois criminelles; la douce modification des peines; la réduction des frais de justice; l'accélération des procédures; la détermination des degrés de distances convenables entre la résidence des tribunaux et le domicile de ceux qui ont recours à la justice souveraine; Ja détermination des degrés de restriction ou de facilité qu'il faut accorder à la publicité de toutes les opinions et de tous les écrits; la connaissance des temps où la sauvegarde des lois suffit au maintien de l'ordre public, et l'examen aussi des c...
      ...s où cet ordre dépend des actes rapides de l'autorité ; la recherche de tous les soins propres à établir une pa...
      Je ne dois point retracer ici, Messieurs, les grands objets de bien public sur lesquels M. le garde des scéaux vient d'arrêter votre attention; il n'en est aucun qui ne soit de la plus grande importance, et l'énuméraiion seule de leurs titres suffit pour en imposer aux imaginations les plus hardies- Qui pourrait en effet entendre sans émotion la simple dénomination de tant de travaux si dignes d'occuper successivement l'intérêt d'une nation ? L'amélioration des lois civiles et des lois criminelles; la douce modification des peines; la réduction des frais de justice; l'accélération des procédures; la détermination des degrés de distances convenables entre la résidence des tribunaux et le domicile de ceux qui ont recours à la justice souveraine; Ja détermination des degrés de restriction ou de facilité qu'il faut accorder à la publicité de toutes les opinions et de tous les écrits; la connaissance des temps où la sauvegarde des lois suffit au maintien de l'ordre public, et l'examen aussi des circonstances où cet ordre dépend des actes rapides de l'autorité ; la recherche de tous les soins propres à établir une par-
      ... qui seront attribuées aux tribunaux et la célérité indispensable dans cette multitude de circonstances où le gouvernement seul était appelé à intervenir; la recherche plus délicate encore des moyens de concilier l'austère, l'inflexible et su...
      ...application des lois avec ces habitudes de ménagements et d'égards dont quelques-unes tiennent de si près aux mœurs nationales ; l'étude ...
      ...dement les usages assortis aux préjugés de l'honneur, pour adopter en entier ces principes de justice abstraite qui assujettissent à ...
      ...'il est des abus, qu'il est des erreurs de gouvernement dont les racines s'entremêlent invisi-blemei\t avec les premières tiges de plusieurs opinions qui appartiennent es...
      ...que parce qu'elle s'y trouve environnée de tous les usages, de tous les principes, de tous les sentiments qui composent sa fo...
      ...erverait pas longtemps son empire si on la transplantait dans un pays où elle se t...
      ...et une sage circonspection vous servira de guide, sans vous faire perdre de vue le but où vous devez atteindre.
      faite harmonie entre l'exercice des nouvelles fonctions qui seront attribuées aux tribunaux et la célérité indispensable dans cette multitude de circonstances où le gouvernement seul était appelé à intervenir; la recherche plus délicate encore des moyens de concilier l'austère, l'inflexible et surtout l'uniforme application des lois avec ces habitudes de ménagements et d'égards dont quelques-unes tiennent de si près aux mœurs nationales ; l'étude encore des difficultés auxquelles on s'exposerait si l'on abandonnait trop rapidement les usages assortis aux préjugés de l'honneur, pour adopter en entier ces principes de justice abstraite qui assujettissent à leur domination tous les rangs indistinctement, tous les état?, toutes les personnes. Oui, Messieurs, vous apercevrez sûrement j qu'il est des abus, qu'il est des erreurs de gouvernement dont les racines s'entremêlent invisi-blemei\t avec les premières tiges de plusieurs opinions qui appartiennent essentiellement aux j grandes monarchies; et telle loi dont l'exécution | absolue fait le bonheur d'une république parce qu'elle s'y trouve environnée de tous les usages, de tous les principes, de tous les sentiments qui composent sa force, n'aurait pas le même succès, et surtout ne conserverait pas longtemps son empire si on la transplantait dans un pays où elle se trouverait comme isolée au milieu des opinions et des habitudes qui toutes n'aura...
      ...s réflexions et beaucoup d'autres, Messieurs, n'échapperont pas à vos lumières, et une sage circonspection vous servira de guide, sans vous faire perdre de vue le but où vous devez atteindre.
      ...tions particulières qui seraient dignes de votre attention et de votre intérêt: vous choisirez, Messieurs, dans cette collection de souhaits et de plaintes cjue la condition humaine rend malheureusement ...
      ...quand vous lui présenterez des vœux que la justice lui permettra de satisfaire.
      ...s d'être réalisés. Ce serait donc inutilement qu'on vous retracerait les dispositions particulières qui seraient dignes de votre attention et de votre intérêt: vous choisirez, Messieurs, dans cette collection de souhaits et de plaintes cjue la condition humaine rend malheureusement inépuisable ; vous y choisirez les demandes les plus instantes et les plus pressées, et vous rendrez heureux votre souverain quand vous lui présenterez des vœux que la justice lui permettra de satisfaire.
      ... déployer devant vous ! vous ne pourrez la remplir, vous pourrez à peine la découvrir à cette première époque de votre réunion ; cardans un vaste empire comme dans les grands travaux de la nature, le temps seul achève notre œuvre. Chaque jour, chaque année» amène de nouvelles idées et fait découvrir des v...
      ...ndes bases, si vous élevez les colonnes de l'édifice, vous vous associerez d'avance à toute la gloire du monument et aux divers avanta...
      Ah ! quelle immense tâche en tous les genres va se déployer devant vous ! vous ne pourrez la remplir, vous pourrez à peine la découvrir à cette première époque de votre réunion ; cardans un vaste empire comme dans les grands travaux de la nature, le temps seul achève notre œuvre. Chaque jour, chaque année» amène de nouvelles idées et fait découvrir des vérités longtemps inconnues; mais si vous posez les grandes bases, si vous élevez les colonnes de l'édifice, vous vous associerez d'avance à toute la gloire du monument et aux divers avantages qui en résulteront.
      ...sirer, ne sauraient annoncer les effets de cette masse de lumières que le temps et l'agitation gé...
      ...lées nationales dont celle-ci n'est que la première en rang. Que rien, pour notre ...
      ...en ne vienne arrêter ce cours successif de connaissances, de pensées et de ré-
      ...on, les présages même d'un seul homme, fût-il aussi éclairé qu'on pourrait le désirer, ne sauraient annoncer les effets de cette masse de lumières que le temps et l'agitation générale des esprits peuvent apporter au milieu des Assemblées nationales dont celle-ci n'est que la première en rang. Que rien, pour notre bonheur, que rien ne vienne arrêter ce cours successif de connaissances, de pensées et de ré-

      Archives parlementaires

      page 23
      ...ra dans ce beau royaume tous les genres de prospérités. C'est alors "que la France présentera le plus magnifique des spectacles, celui du concours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée, avec l'essor de la nature physique la plus variée et la plus féconde dans ses bienfaits. Quel a... ... à celui d'un fleuve majestueux qui arrose et fertilise les campagnes, multipliera dans ce beau royaume tous les genres de prospérités. C'est alors "que la France présentera le plus magnifique des spectacles, celui du concours de tonte Faction du génie de la nation la plus industrieuse et la plus animée, avec l'essor de la nature physique la plus variée et la plus féconde dans ses bienfaits. Quel accord ! quelle union ! et que ne peut-on pas en attendre 1
      ...formes qu'on a cru devoir observer pour la convocation de cette première [Assemblée ; vous prendr...
      ...ondissements; enfin l'expérience venant de rendre sensibles diverses imperfections...
      ...usages, vous penserez, Messieurs, qu'un de vos plus grands intérêts est de présenter au Roi de nouvelles idées, et de former des plans qui soient médités avec assez de sagesse pour obtenir l'approbation de Sa Majesté et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messie...
      ...i dire sur le tronc antique et respecté de la constitution française ; mais les chang...
      ...tion ; mais les égards dus aux lumières de cette auguste Assemblée doivent détourner de lui proposer d'autre guide que ses prop...
      ...le; c'est à vous, Messieurs, à en faire la révision et à proposer les moyens de les mieux ordonner. Vous remarquerez peut-être, à cette occasion, l'inconséquence ou la légèreté de l'esprit du jour, qui se plaît à juger des arrangements momentanés avec la même sévérité qu'il devrait employer po...
      ...s immuables. Éncore si c'était toujours de perfection qu'on fût avide ; mais l'ard...
      ...uelle on épie les erreurs ou les fautes de ceux qui agissent, donne souvent à penser qu'on en fait la découverte avec plaisir.
      ...vous serez appelés sans doute à examiner les avantages et Jes inconvénients des formes qu'on a cru devoir observer pour la convocation de cette première [Assemblée ; vous prendrez connaissance des longueurs et des difficultés qui en sont résultées ; vous examinerez toutes les disparités qui sont une conséquence des anciennes sections d'arrondissements; enfin l'expérience venant de rendre sensibles diverses imperfections inséparables du plan qu'on a suivi pour se rapprocher des anciens usages, vous penserez, Messieurs, qu'un de vos plus grands intérêts est de présenter au Roi de nouvelles idées, et de former des plans qui soient médités avec assez de sagesse pour obtenir l'approbation de Sa Majesté et pour répondre au vœu commun de la nation. Toutes les dispositions, Messieurs, qui ont servi à vous rassembler, se trouvent entées pour ainsi dire sur le tronc antique et respecté de la constitution française ; mais les changements survenus dans nos* mœurs et dans nos opinions, l'agrandissement du royaum...
      ...cette pensée, ce n'est pas i qu'il demeure étranger à une si importante délibération ; mais les égards dus aux lumières de cette auguste Assemblée doivent détourner de lui proposer d'autre guide que ses propres réflexions. On a recueilli pour cette fois les débris d'un vieux temple; c'est à vous, Messieurs, à en faire la révision et à proposer les moyens de les mieux ordonner. Vous remarquerez peut-être, à cette occasion, l'inconséquence ou la légèreté de l'esprit du jour, qui se plaît à juger des arrangements momentanés avec la même sévérité qu'il devrait employer pour apprécier des institutions immuables. Éncore si c'était toujours de perfection qu'on fût avide ; mais l'ardeur avec laquelle on épie les erreurs ou les fautes de ceux qui agissent, donne souvent à penser qu'on en fait la découverte avec plaisir.
      ...evenir à des idées plus douces, lorsque de concert avec votre au-j guste souverain...
      ...sé les bases pre-I mières du bonheur et de la prospérité de la France, | et lorsque vous aurez encore ...
      ...méraires qui doivent vous conduire dans la vaste route du bien public, vous ne nég...
      ...ir que plus un gouvernement se met dans la nécessité d'être juste, et plus il faut...
      ...ement mécontente des fautes ou des abus de l'administration ne tarde pas à se comp...
      ...un tel esprit doit changer, lorsque par de sages précautions la mar-I che au gouvernement se trouve uni...
      ...jours aux principes qui doivent assurer la félicité
      Enfin, Messieurs, et pour revenir à des idées plus douces, lorsque de concert avec votre au-j guste souverain vous aurez posé les bases pre-I mières du bonheur et de la prospérité de la France, | et lorsque vous aurez encore marqué les pierres numéraires qui doivent vous conduire dans la vaste route du bien public, vous ne négligerez pas d'apercevoir que plus un gouvernement se met dans la nécessité d'être juste, et plus il faut affermir son action. Une nation sourdement mécontente des fautes ou des abus de l'administration ne tarde pas à se complaire dans toutes les oppositions et les résistances ; mais un tel esprit doit changer, lorsque par de sages précautions la mar-I che au gouvernement se trouve unie pour toujours aux principes qui doivent assurer la félicité
      ...'une belle abstraction, si le moment où la puissance royale doit déployer toute so...
      ...ne faut pas, Messieurs, que les ennemis de la tranquillité publique et de la prospérité nationale puissent placer le...
      ...tre les forces protectrices des destins de la France.
      ...ublic contre toute espèce d'atteinte. Le meilleur des gouvernements ne serait qu'une belle abstraction, si le moment où la puissance royale doit déployer toute son action restait encore incertain, et* si cette puissance, une fois en accord avec le vœu général, avait des résistances à ménager et des obstacles à vaincre. Il ne faut pas, Messieurs, que les ennemis de la tranquillité publique et de la prospérité nationale puissent placer leur espoir dans une confusion, suite inévitable d'un défaut d'harmonie entre les forces protectrices des destins de la France.
      Vous considérerez la situation du royaume, vous verrez ce qu...
      ... a besoin d'être dans l'ordre politique de l'Europe; et en arrêtant votre attention sur l'ancien état de la plus respectable des monarchies, vous é...
      ...s aspirerez encore au suffrage réfléchi de toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passions du moment, représente celui de la postérité, de cesnaiions qui, vous considérant dans le tableau de l'histoire, ne croiront à la durée d'aucune de vos dispositions si vous perdez de vue ce qu'exigent impérativement les grandes circonstances de ce vaste empire, sa position, ses relations extérieures, la diversité de ses usages,-dont les uns sont constitut...
      ...fermis par le temps, l'effet inévitable de ses richesses et plus encore peut-être le génie et le caractère de ses habitants, les anciens préjugés» le...
      ...eut jamais rompre avec violence, et que la prudence d'un grand corps politique doi...
      Vous considérerez la situation du royaume, vous verrez ce qu'il est, et ce qu'il a besoin d'être dans l'ordre politique de l'Europe; et en arrêtant votre attention sur l'ancien état de la plus respectable des monarchies, vous étendrez au loin vos réflexions, et non contents des premières acclamations du peuple français, vous aspirerez encore au suffrage réfléchi de toutes les natious étrangères, de ces nations dont le jugement; à l'abri de nos passions du moment, représente celui de la postérité, de cesnaiions qui, vous considérant dans le tableau de l'histoire, ne croiront à la durée d'aucune de vos dispositions si vous perdez de vue ce qu'exigent impérativement les grandes circonstances de ce vaste empire, sa position, ses relations extérieures, la diversité de ses usages,-dont les uns sont constitutifs, les autres affermis par le temps, l'effet inévitable de ses richesses et plus encore peut-être le génie et le caractère de ses habitants, les anciens préjugés» les vieilles habitudes, enfin tous ces liens qu'on ne peut jamais rompre avec violence, et que la prudence d'un grand corps politique doit sagement apprécier.
      Le Roi, Messieurs, en considérant par la pensée cet important édifice de bonheur et de puissance que vous pouvez l'aider à éle...
      ...es à votre souverain, et vous trouverez de sa part la plus généreuse assistance.
      Le Roi, Messieurs, en considérant par la pensée cet important édifice de bonheur et de puissance que vous pouvez l'aider à élever, désire véritablement qu'il puisse être fondé sur les bases les plus assurées: cherchez-les indiquez-les à votre souverain, et vous trouverez de sa part la plus généreuse assistance.
      Le Rui, Messieurs, éclairé par de longues traverses, par ces événements p...
      ... doublent en quelque manière les années de l'expérience, aime plus que jamais la raison, et en est un bou juge. Ainsi, l...
      ...ont arrêtées, lorsque l'esprit dominant de cette Assemblée sera dégagé des nuages ...
      ...jesté appréciera justement le caractère de vos délibérations ; et, s'il est tel qu'elle l'espère, s'il est tel qu'elle a droit de l'attendre, s'il est tel enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Ro...
      ...t pour ainsi dire à celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus grand des biens et la plus solide des puissances.
      Le Rui, Messieurs, éclairé par de longues traverses, par ces événements précipités qui doublent en quelque manière les années de l'expérience, aime plus que jamais la raison, et en est un bou juge. Ainsi, lorsque les premières fluctuations inséparables d'une réunion nombreuse seront arrêtées, lorsque l'esprit dominant de cette Assemblée sera dégagé des nuages qui pourraient d'abord l'obscurcir, enfin lorsqu'il en sera temps, Sa Majesté appréciera justement le caractère de vos délibérations ; et, s'il est tel qu'elle l'espère, s'il est tel qu'elle a droit de l'attendre, s'il est tel enfin que la plus saine partie de la nation le souhaite et le demande, le Roi secondera vos vœux et vos travaux ; il mettra sa gloire à les couronner; et l'esprit du meilleur des princes se mêlant pour ainsi dire à celui qui inspirera la plus fidèle des nations, on verra naître de cet accord le plus grand des biens et la plus solide des puissances.
      ...exagérés, vous réprimerez tous les abus de l'imagination, vous vous défierez de toutes les ... former un semblable nœud ; et pour y parvenir vous écarterez tous les systèmes exagérés, vous réprimerez tous les abus de l'imagination, vous vous défierez de toutes les

      Archives parlementaires

      page 24
      ...t que cette délibération soit prise par la noblesse et par le clergé, qu'elle le soit promptement et de la seule manière dont on peut l'attendre, par un noble sentiment, par un mouvement digne de l'élévation d'âme qui caractérise les principaux membres des deux ordres de l'Etat ; dès ce moment ils recevront de la part des représentants des communes cet hommage de reconnaissance et de sensibilité auqttel aucun Français ne f...
      ...eu- 1 pie, pour faire en commun le bien de l'Etat ; et sûrement ce ne sera pas d'u...
      ...nera les avantages et les inconvénients de toutes les formes des délibérations ; c...
      ... qu'il importe au souverain et à l'Etat de soumettre à une discussion séparée, et les objets c[u'il est convenable de rapporter à une délibération commune ; ...
      Supposons maintenant que cette délibération soit prise par la noblesse et par le clergé, qu'elle le soit promptement et de la seule manière dont on peut l'attendre, par un noble sentiment, par un mouvement digne de l'élévation d'âme qui caractérise les principaux membres des deux ordres de l'Etat ; dès ce moment ils recevront de la part des représentants des communes cet hommage de reconnaissance et de sensibilité auqttel aucun Français ne fut jamais réfractaire. Ils seront invités à s'unir souvent aux représentants du peu- 1 pie, pour faire en commun le bien de l'Etat ; et sûrement ce ne sera pas d'une manière générale ni absolue qu'ils résisteront à cette avance. Cependant une ...
      ...ors qu'avec calme et par des commissaires nommés dans les trois ordres, on examinera les avantages et les inconvénients de toutes les formes des délibérations ; c'est alors qu'on désignera petit-être les questions qu'il importe au souverain et à l'Etat de soumettre à une discussion séparée, et les objets c[u'il est convenable de rapporter à une délibération commune ; c'est alors enfin qu'on jugera plus sainement une question qui présente tant d'a...
      ...se à faire ; car si vous entrepreniez à la fois la réforme de tout ce qui vous paraîtrait imparfait, ...
      ...oir que, dans une vaste administration, la juste proportion de ces diverses parties échappe aux meille...
      ...ises en mouvement d'un seul jet, et que de simples abstractions en garantissent l'...
      ...vous ne serez pas envieux des succès du temps, et vous lui laisserez quelque chose à faire ; car si vous entrepreniez à la fois la réforme de tout ce qui vous paraîtrait imparfait, votre ouvrage le deviendrait lui-même. 11 est aisé d'apercevoir que, dans une vaste administration, la juste proportion de ces diverses parties échappe aux meilleurs observateurs, lorsque toutes sont mises en mouvement d'un seul jet, et que de simples abstractions en garantissent l'harmonie.
      ...ue deviendrait le bien public au milieu de ces divisions où les intérêts d'ordre, d'état et de personnes occuperaient toutes vos pensé...
      ...omination va tellement en croissant que la sagesse de Sa Majesté, que son attachement au bien de l'Etat, ont dû fixer son attention sur ...
      ...tif qui atteste si distinctement le vœu de Sa Majesté pour le succès de vos travaux, que le Roi est inquiet de vos premières délibérations. La manière dont les Etats généraux en dirigeront la forme est une des grandes questions qui...
      ...levées dans le royaume, et les avis sur la délibération en commun ou par tête semb...
      ...formait entre vous, Messieurs, un point de réunion plus fort et plus puissant que ...
      ...Roi, Messieurs, connaît toute l'étendue de la liberté qui doit vous être laissée ; ma...
      ...e force s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a d...
      ...st comme le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur de la félicité publique, que le Roi m'a ordonné de vous présenter un petit nombre de réflexions. J'aurais •aimé peut-être à ...
      ...car on ne s'approche jamais sans danger de ces questions délicates dont l'esprit de parti s'est déjà rendu maître; mais il ...
      ...nnelles qui font toujours embarras dans la route du bien public.
      ...ieurs, si dès vos premiers pas une désunion éclatante venait à se manifester ? que deviendrait le bien public au milieu de ces divisions où les intérêts d'ordre, d'état et de personnes occuperaient toutes vos pensées? Us sont si agissants ces intérêts, et leur domination va tellement en croissant que la sagesse de Sa Majesté, que son attachement au bien de l'Etat, ont dû fixer son attention sur des passions d'une si grande influence. C'est par ce motif si digne d'hommage, c'est par ce motif qui atteste si distinctement le vœu de Sa Majesté pour le succès de vos travaux, que le Roi est inquiet de vos premières délibérations. La manière dont les Etats généraux en dirigeront la forme est une des grandes questions qui se sont élevées dans le royaume, et les avis sur la délibération en commun ou par tête semblqnt s'être partagés avec une ardeur qui deviendrait alarmante, si l'amour du bien public ne formait entre vous, Messieurs, un point de réunion plus fort et plus puissant que les opinions et les sentiments propres à vous diviser. Le Roi, Messieurs, connaît toute l'étendue de la liberté qui doit vous être laissée ; mais sans accord, votre force s'évanouirait et les espérances de la nation seraient perdues. Sa Majesté a donc fixé son attention sur des préliminaires dont les conséquences peuvent être si grandes; et ce n'est pas encore cependant comme votre souverain, c'est comme le premier tuteur des intérêts de la nation, c'est comme le plus fidèle protecteur de la félicité publique, que le Roi m'a ordonné de vous présenter un petit nombre de réflexions. J'aurais •aimé peut-être à en être dispensé, car on ne s'approche jamais sans danger de ces questions délicates dont l'esprit de parti s'est déjà rendu maître; mais il faut rejeter avec dédain toutes les considérations personnelles qui font toujours embarras dans la route du bien public.
      ...t annonce, Messieurs, que si une partie de cette Assemblée demandait que la première de vos déterminations fût un vœu pour déli...
      ...t soumis à votre examen, il résulterait de cette tentative, si elle était obstinée, une scission telle que la marche
      Tout annonce, Messieurs, que si une partie de cette Assemblée demandait que la première de vos déterminations fût un vœu pour délibérer par tête sur tous les objets qui seront soumis à votre examen, il résulterait de cette tentative, si elle était obstinée, une scission telle que la marche
      ...aminaient d'abord l'importante question de leurs privilèges pécuniaires, et si, co...
      ...ent d'un commun accord au noble abandon de ces avantages. Personne d'entre vous, Messieurs, ne pourrait avec justice essayer de ravir aux deux premiers ordres le mérit...
      ...ait du moins en obs-curcir l'éclat, que de soumettre cette décision à 1 la délibération des trois ordres réunis : ...
      ... qui remonte aux temps les plus reculés de la monarchie est un titre qui devient encore plus digne de respect au moment où ceux qui en i joui...
      ...'obligation simple et naturelle; certes de pareils actes de justice ne sont pas communs, et l'histo...
      ...tis opposés, si les trois ordres commençant par se séparer, les deux premiers examinaient d'abord l'importante question de leurs privilèges pécuniaires, et si, confirmant des vœux déjà manifestés dans plusieurs provinces, ils se déterminaient d'un commun accord au noble abandon de ces avantages. Personne d'entre vous, Messieurs, ne pourrait avec justice essayer de ravir aux deux premiers ordres le mérite d'un généreux sacrifice; et ce serait cependant les en priver, ce serait du moins en obs-curcir l'éclat, que de soumettre cette décision à 1 la délibération des trois ordres réunis : une possession qui remonte aux temps les plus reculés de la monarchie est un titre qui devient encore plus digne de respect au moment où ceux qui en i jouissent sont disposés à y renoncer. Il est donc juçte, il est raisonnable que les ...
      ...minuer le prix, c'est en vain que pour Je ternir on voudrait y donner ; le nom d'obligation simple et naturelle; certes de pareils actes de justice ne sont pas communs, et l'histoire n'en présente pas d'exemples.
      ... dans les temps et pour les affaires où la célérité des résolutions et l'unité d'a...
      ...aires, Ja consultation en commun mérite la préférence. Vous examinerez ces princip...
      ...eurs, vous découvrirez sans peine toute la pureté des motifs qui engagent Sa Majesté à vous avertir de procéder avec sagesse à ces différents ...
      ... les délibérations confiées à deux ou trois ordres ont un grand avantage, et que dans les temps et pour les affaires où la célérité des résolutions et l'unité d'action et d'intérêt deviennent nécessaires, Ja consultation en commun mérite la préférence. Vous examinerez ces principes et bien d'autres avec une impartialité inconnue jusqu'à présent, du moment qu...
      ...privilèges pécuniaires aura rendu vos intérêts égaux et parallèles. Enfin, Messieurs, vous découvrirez sans peine toute la pureté des motifs qui engagent Sa Majesté à vous avertir de procéder avec sagesse à ces différents examens. En effet, s'il était possible qu'elle fût uniquement occupée d'assurer ...
      ...mais plus praticables, exposent à moins de combats et donnent au bien qu'on opère un caractère de stabilité et de durée. ...ient dans un monde idéal, à ces pensées et à ces conseils qui, moins éclatants, mais plus praticables, exposent à moins de combats et donnent au bien qu'on opère un caractère de stabilité et de durée.
      ...ar ordre, et les lumières qui sortiront de votre Assemblée influeront sans doute sur l'opinion de Sa Majesté 3 mais le choix du moment où... ...dont il peut être pour l'Etat que vos délibérations soient prises en commun ou par ordre, et les lumières qui sortiront de votre Assemblée influeront sans doute sur l'opinion de Sa Majesté 3 mais le choix du moment où cette question doit être traitée, si ce choix est fait sagement, suffira pour p...
      ...e, et Ton ne peut prévoir quelle serait la suite d'une semblable division. des Etats généraux serait arrêtée ou longtemps suspendue, et Ton ne peut prévoir quelle serait la suite d'une semblable division.

      Archives parlementaires

      page 27
      Locuteur: Le cardinal de la Rochefoucault
      NOBLESSE. NOBLESSE.
      Locuteur: De Montboissier
      On fait deux motions, l'une pour la vérification faite par des commissaires pris dans Tordre de la noblesse, et l'autre par des commissaires pris d... On fait deux motions, l'une pour la vérification faite par des commissaires pris dans Tordre de la noblesse, et l'autre par des commissaires pris dans les trois ordres.
      Locuteur: De Montboissier
      ...s députés ayant été nommés dans l'ordre de la noblesse doivent remettre leurs pouvoirs aux commissaires de cet ordre; 1° Que les députés ayant été nommés dans l'ordre de la noblesse doivent remettre leurs pouvoirs aux commissaires de cet ordre;
      Locuteur: De Montboissier
      3° Que l'ordre de la noblesse est seul compé» tent pour reconnaître l... 3° Que l'ordre de la noblesse est seul compé» tent pour reconnaître les titres d'après lesquels on prétend y être admis ;
      Locuteur: Le cardinal de la Rochefoucault
      ... président provisoire. Il est décidé, à la majorité de 133 voix contre 114, que les pouvoirs s... est nommé président provisoire. Il est décidé, à la majorité de 133 voix contre 114, que les pouvoirs seront vérifiés et légitimés dans l'ordre.
      Locuteur: Le cardinal de la Rochefoucault
      L'avis de la minorité est qu'ils ne peuvent l'être que dans l'Assemblée générale, sur le rapport de commissaires pris dans les trois ordres... L'avis de la minorité est qu'ils ne peuvent l'être que dans l'Assemblée générale, sur le rapport de commissaires pris dans les trois ordres.
      Locuteur: Le cardinal de la Rochefoucault
      ...èrement défendu par MM. les archevêques de Vienne et de Bordeaux. Cet avis est particulièrement défendu par MM. les archevêques de Vienne et de Bordeaux.
      Locuteur: De Montboissier
      2° Que la noblesse ne peut pas encore reconnaître la légitimité des pouvoirs des membres des... 2° Que la noblesse ne peut pas encore reconnaître la légitimité des pouvoirs des membres des deux autres ordres, ni par conséquent leur remettre les siens ;
      Locuteur: De Montboissier
      ...é est nommé président provisoire, et M. de Chaillouet, secrétaire. comme le plus âgé est nommé président provisoire, et M. de Chaillouet, secrétaire.
      Locuteur: De Montboissier
      4° Que la vérification n'est pas d'ailleurs un® 4° Que la vérification n'est pas d'ailleurs un®

      Archives parlementaires

      page 28
      Locuteur: Malouet
      La présidence du doyen, l'assistance des anciens, et le silencè de l'Assemblée, lorsque l'un des anciens, ou l'un de Messieurs, avec leur permission, prendront la parole, sont des préliminaires indispensables, qui produiront une discussion régulière de la proposition que je vais avoir l'honneur de vous faire. Elle se réduit à envoyer de...
      ...s représentants des communes, réunis en la salle des Etats, désirent instamment que MM. les députés du clergé et de la noblesse viennent prendre séance en l'Assemblée nationale, pour procéder à la vérification des pouvoirs respectifs et...
      ... remercîments, les vœux et les hommages de la nation.
      La présidence du doyen, l'assistance des anciens, et le silencè de l'Assemblée, lorsque l'un des anciens, ou l'un de Messieurs, avec leur permission, prendront la parole, sont des préliminaires indispensables, qui produiront une discussion régulière de la proposition que je vais avoir l'honneur de vous faire. Elle se réduit à envoyer des députés aux deux premiers ordres, pour leur annoncer que les représentants des communes, réunis en la salle des Etats, désirent instamment que MM. les députés du clergé et de la noblesse viennent prendre séance en l'Assemblée nationale, pour procéder à la vérification des pouvoirs respectifs et accélérer l'instant où nous pourrons, par une députation des Etats généraux, présenter au Roi les remercîments, les vœux et les hommages de la nation.
      Locuteur: De Montboissier
      ...mps, et que l'on abrégerait beaucoup en la faisant faire par des commissaires de l'ordre. opération assez importante pour s'y arrêter si longtemps, et que l'on abrégerait beaucoup en la faisant faire par des commissaires de l'ordre.
      Locuteur: Le vicomte de Castellane, le duc de Uancourt, le marquis de Lafayette
      , les députés du Dauphiné, ceux de sénéchaussée d'Aix en Provence, et le d... , les députés du Dauphiné, ceux de sénéchaussée d'Aix en Provence, et le député d'Amont appuient ce dernier avis. Il n'obtient cependant que 47 voix contr...
      Locuteur: Le comte de Crillon
      Je déclare que je suis dans la plus ferme opinion que c'est bien moins pour maintenir que pour établir la constitution, que nous sommes tous appe...
      ...o me paraît essentiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de choses qui amène la prospérité nationale, et pour abolir les abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demande acte que je me^suis opposé, autant qu'il était en moi ; à la sanction du veto pour la tenue actuelle des Etats généraux, que ...
      ...t, conforme à ma raison et au sentiment de ma conscience, me prescrit de demander, que lorsque les ordres diffèr...
      ...nissent et opinent par tête. Je supplie la Chambre de permettre que ma déclaration soit annex...
      Je déclare que je suis dans la plus ferme opinion que c'est bien moins pour maintenir que pour établir la constitution, que nous sommes tous appelés; et comme le veto me paraît essentiellement contraire à la liberté de la nation, nécessaire pôur créer un ordre de choses qui amène la prospérité nationale, et pour abolir les abus de tous genres sous lesquels la nation gémit depuis tant de siècles, je demande acte que je me^suis opposé, autant qu'il était en moi ; à la sanction du veto pour la tenue actuelle des Etats généraux, que je regarde comme régénérateurs bien plus que comme conservateurs. Mon mandat, conforme à ma raison et au sentiment de ma conscience, me prescrit de demander, que lorsque les ordres diffèrent d'opinion sur une question importante, les ordres se réunissent et opinent par tête. Je supplie la Chambre de permettre que ma déclaration soit annexée au procès-verbal.
      Locuteur: Fréteau
      fait la motion de suspendre toute délibération jusqu'à ce que la ville de Paris ait nommé ses députés, parce qu'e... fait la motion de suspendre toute délibération jusqu'à ce que la ville de Paris ait nommé ses députés, parce qu'elle ne pourra^être regardée comme complète qu'autant que ses députés auront eu l...
      Locuteur: Leroux
      âgé, est chargé de rappeler l'ordre. Il choisit six assistants aussi parmi les plus anciens. — La discussion est très-tumultueuse. âgé, est chargé de rappeler l'ordre. Il choisit six assistants aussi parmi les plus anciens. — La discussion est très-tumultueuse.
      Locuteur: Malouet
      ...avons tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Et...
      ...e invitation indirecte du souverain, ou la volonté présumée des deux premiers ordr...
      , député d'Auvergne (1). Nous avons tous assisté, comme représentants de la nation, à l'ouverture solennelle des Etats généraux, et le même titre, constaté seulement par nos bailliages respectifs, nous réunit aujourd'hui. Une invitation indirecte du souverain, ou la volonté présumée des deux premiers ordres, distribua en trois Chambres différentes l'universalité des membres qui compo...
      Locuteur: Malouet
      Permettez-moi donc de vous représenter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler et agir, de nous soumettre, par un premier mouvement d'ordre public, à la forme la plus siiriple et la plus sûre pour faire connaître à chacun les intentions de tous. Permettez-moi donc de vous représenter que nous devons à la dignité de la nation, au nom de laquelle nous allons parler et agir, de nous soumettre, par un premier mouvement d'ordre public, à la forme la plus siiriple et la plus sûre pour faire connaître à chacun les intentions de tous.
      Locuteur: Le comte de Mirabeau
      ...chir, soit à l'inconséquence au système de séparation provisoire, puisque tous les ordres ont un intérêt égal à la vérification des pouvoirs de chaque ordre, à l'absurdité qu'il y aur...
      ...enir que les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés pa...
      ...treté, sur ce premier et important acte de juridiction, pourrait entraîner.
      ...et remises dans cette salle. Laissons du temps aux ordres privilégiés pour réfléchir, soit à l'inconséquence au système de séparation provisoire, puisque tous les ordres ont un intérêt égal à la vérification des pouvoirs de chaque ordre, à l'absurdité qu'il y aurait à confondre leur vérification et leur légitimation, et à soutenir que les pouvoirs des représentants de la nation ne doivent pas être légitimés par l'Assemblée nationale ; soit enfin aux dangers d'une scission que leur opiniâtreté, sur ce premier et important acte de juridiction, pourrait entraîner.
      Locuteur: De Montboissier
      Les partisans de l'autre avis soutiennent que c'est aux ...
      ...t été sanctionnées par les trois ordres de chaque bailliage, et les députés ayant ...
      ...s trois ordres qu'ils doivent justifier de leur mandat.
      Les partisans de l'autre avis soutiennent que c'est aux Etats généraux, composés des trois ordres, à vérifier les pouvoirs ; que les élections ayant été sanctionnées par les trois ordres de chaque bailliage, et les députés ayant prêté serment en présence des trois ordres, c'est devant les commissaires des trois ordres qu'ils doivent justifier de leur mandat.
      Locuteur: Le comte de Crillon
      , député de Beauvais, a fait une protestation en ce... , député de Beauvais, a fait une protestation en ces termes :
      Locuteur: Fréteau
      Douze des plus âgés de l'Assemblée sont nommés commissaires vé... Douze des plus âgés de l'Assemblée sont nommés commissaires vérificateurs des pouvoirs.
      Locuteur: Fréteau
      La séance est levée et ajournée à lundi pr... La séance est levée et ajournée à lundi prochain.
      Locuteur: Fréteau
      « De par le Roi, « De par le Roi,
      Locuteur: Fréteau
      Ce défaut de réunion excite un grand murmure dans l'... Ce défaut de réunion excite un grand murmure dans l'assemblée des communes.
      Locuteur: Leroux
      , en sa qualité de député le plus , en sa qualité de député le plus
      Locuteur: Malouet
      Avant de connaître les opinions diverses qui doi...
      ...police provisoire et un moyen préalable de délibération, puisse être combattue; et...
      Avant de connaître les opinions diverses qui doivent s'élever et prévaloir parmi nous, je ne crois pas que celle d'établir une police provisoire et un moyen préalable de délibération, puisse être combattue; et je ne conçois pas qu'une forme quelconque d'opiner, un parti à prendre quel qu'...

      Archives parlementaires

      page 29
      Locuteur: Malouet
      Mais le clergé et la noblesse étaient aussi as-. semblés. Ils l'étaie...
      ... réunion ; et pourquoi craindrions-nous de faire une nouvelle démarche? Les représentants du clergé et de la noblesse ne sont-ils pas les premiers en rang dans l'ordre de nos députations, comme dans la hiérarchie nationale que nous avons tous l'obligation de maintenir?
      Mais le clergé et la noblesse étaient aussi as-. semblés. Ils l'étaient dans les lieux indiqués pour leur séance particulière; c'était donc à l'une des Chambres à inviter les autres à cette réunion ; et pourquoi craindrions-nous de faire une nouvelle démarche? Les représentants du clergé et de la noblesse ne sont-ils pas les premiers en rang dans l'ordre de nos députations, comme dans la hiérarchie nationale que nous avons tous l'obligation de maintenir?
      Locuteur: Malouet
      Peut-être, Messieurs, que la proposition, sur laquelle j'insistai ta...
      ...urait empêché le parti pris par l'ordre de la noblesse de procéder séparément à la vérification de ses pouvoirs, et celui mis en délibérat...
      Peut-être, Messieurs, que la proposition, sur laquelle j'insistai tant hier, aurait empêché le parti pris par l'ordre de la noblesse de procéder séparément à la vérification de ses pouvoirs, et celui mis en délibération par le clergé d'une vérification définitive dans son ordre?
      Locuteur: Malouet
      ...r et heure et dans le lieu indiqué pour la lenue des Etats généraux, ont attendu jusqu'à deux heures après-midi l'arrivée de Messieurs du clergé et de la noblesse, pour prendre séance en l'Assemblée nationale et procéder à la vérification des pouvoirs respectifs. D...
      ...in ; et l'Assemblée s'étant formée sous la présidence du doyen des députés, il a été rendu compte par un de Messieurs : que MM. les représentants du clergé et de la noblesse s'étaient assemblés hier dans leurs Chambres particulières et occupés séparément de la vérification de leurs pouvoirs, sur quoi les représenta...
      ...envoyé douze députés à MM. du clergé et de la noblesse, à l'effet de leur témoigner le regret de Chambra de voir différer la première séance active de l'Assemblée nationale et le désir empressé des représentants des communes de se voir réunis à l'universalité des mem...
      ...ont particulièrement à MM. du clergé et de la noblesse que le premier acte constitutif de l'Assemblée générale étant la vérification des pouvoirs respectifs, les Etats généraux doivent être investis de cette juridiction qui leur appartient s...
      ... et par préférence à chaque ordre ; que la Chambre des communes ne considère donc ...
      Les représentants des communes s'étant réunis aux jour et heure et dans le lieu indiqué pour la lenue des Etats généraux, ont attendu jusqu'à deux heures après-midi l'arrivée de Messieurs du clergé et de la noblesse, pour prendre séance en l'Assemblée nationale et procéder à la vérification des pouvoirs respectifs. Deux heures ayant sonné, les représentants des communes se sont ajournés à aujourd'hui, mercredi, nçuf heures du matin ; et l'Assemblée s'étant formée sous la présidence du doyen des députés, il a été rendu compte par un de Messieurs : que MM. les représentants du clergé et de la noblesse s'étaient assemblés hier dans leurs Chambres particulières et occupés séparément de la vérification de leurs pouvoirs, sur quoi les représentants des communes ont unanimement arrêté qu'il serait envoyé douze députés à MM. du clergé et de la noblesse, à l'effet de leur témoigner le regret de Chambra de voir différer la première séance active de l'Assemblée nationale et le désir empressé des représentants des communes de se voir réunis à l'universalité des membres qui composent les Etats généraux. Les députés représenteront particulièrement à MM. du clergé et de la noblesse que le premier acte constitutif de l'Assemblée générale étant la vérification des pouvoirs respectifs, les Etats généraux doivent être investis de cette juridiction qui leur appartient supérieurement et par préférence à chaque ordre ; que la Chambre des communes ne considère donc que comme un préavis, ce qui pourrait être fait à cet
      Locuteur: Mouiiier
      ...laisser aux ordres privilégiés le temps de réfléchir, soit à l'inconséquence du système de séparation provisoire, soit à l'absurdi...
      ...gers d'une scission qui pourrait suivre la résistance des privilégiés.
      Plusieurs membres observent qu'il faut laisser aux ordres privilégiés le temps de réfléchir, soit à l'inconséquence du système de séparation provisoire, soit à l'absurdité qu'il y aurait à confondre leur vérification et leur légitimation, soit enfin aux dangers d'une scission qui pourrait suivre la résistance des privilégiés.
      Locuteur: Malouet
      .... Messieurs, on a voulu vous convaincre de la nécessité d'attendre, et de ne procéder à aucune délibération , de ne vous considérer enfin que comme des ... (1). Messieurs, on a voulu vous convaincre de la nécessité d'attendre, et de ne procéder à aucune délibération , de ne vous considérer enfin que comme des personnes privées, réunies dans Ja salle des Etats, jusqu'à ce que l'universalit...
      Locuteur: Malouet
      J'ai eu l'honneur de vous représenter, Messieurs, que vous a...
      ... des Etats; et si l'illégalité possible de vos pouvoirs vous mettait dans l'impuissance d'agir, comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les ...
      ...sitôt que vous vous trouvez séants dans la salle des Etats; et j'ose croire que vous êtes non-seulement autorisés mais obligés de procéder le plus diligemment, et avec l...
      ...ous les actes qui peuvent vous investir de la plénitude de votre caractère.,
      J'ai eu l'honneur de vous représenter, Messieurs, que vous aviez déjà assisté comme personnes publiques à l'ouverture solennelle des Etats; et si l'illégalité possible de vos pouvoirs vous mettait dans l'impuissance d'agir, comme les réprésentants autorisés de la nation, leur légalité présumée par les titres dont vous êtes porteurs vous constitue en Assemblée provisoirement régulière, aussitôt que vous vous trouvez séants dans la salle des Etats; et j'ose croire que vous êtes non-seulement autorisés mais obligés de procéder le plus diligemment, et avec le plus d'ordre possible, à tous les actes qui peuvent vous investir de la plénitude de votre caractère.,
      Locuteur: Malouet
      ...qu'il en soit, Messieurs, permettez-moi de vous supplier d'adopter aujourd'hui la députa-tion proposée. Nous ne devons laisser aux ennemis de la paix publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nous détourner des saintes fonctions qu... Quoi qu'il en soit, Messieurs, permettez-moi de vous supplier d'adopter aujourd'hui la députa-tion proposée. Nous ne devons laisser aux ennemis de la paix publique, aux coupables ennemis de la nation, aucun espoir de nous diviser et de nous détourner des saintes fonctions qui nous sont assignées.
      Locuteur: Malouet
      ...ommission des Etats généraux à laquelle la vérification provisoire des commissaires de chaque ordre serait référée. ...à une vérification commune des pouvoirs, car elle ne peut se faire que par une commission des Etats généraux à laquelle la vérification provisoire des commissaires de chaque ordre serait référée.
      Locuteur: Malouet
      ...is daignez agréer le plan que j'ai pris la liberté de vous indiquer, et que je vais résumer dans le projet dlarrêté que j'ai l'honneur de soumettre à votre examen. Le voici : Mais daignez agréer le plan que j'ai pris la liberté de vous indiquer, et que je vais résumer dans le projet dlarrêté que j'ai l'honneur de soumettre à votre examen. Le voici :
      Locuteur: Mouiiier
      qu'il n'y a point de danger à temporiser; que peut-être dans...
      ...in on sera bientôt instruit du résultat de leurs délibérations.
      qu'il n'y a point de danger à temporiser; que peut-être dans le même moment les ordres privilégiés délibèrent sur le même objet; et qu'enfin on sera bientôt instruit du résultat de leurs délibérations.
      Locuteur: Mouiiier
      ...annonce qu'il vient d'être instruit que la vérification particulière des pouvoirs ... Vers deux heures et demie, un député du Dau-phiné annonce qu'il vient d'être instruit que la vérification particulière des pouvoirs a été déterminée dans les deux ordres privilégiés.
      Locuteur: Mouiiier
      La séance est levée, et les membres des co... La séance est levée, et les membres des communes s'ajournent à demain matin neuf heures.
      Locuteur: Malouet
      ...ion commune, ne devons-nous pas espérer de faire cesser cet éloignement par des ex... d'une vérification commune, ne devons-nous pas espérer de faire cesser cet éloignement par des explications amiables?

      Archives parlementaires

      page 30
      Locuteur: Malouet
      ...'est dans cet esprit, et pour accélérer la vérification définitive des Etats génér...
      ...ommissaires, après avoir reçu toutefois la réponse de MM. du clergé et de la noblesse; qu'elle désirerait d'autant plus la réunion des deux premiers ordres, qu'elle est impatiente de concourir, par une députation des Etats...
      ...ments respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied du trône.
      égard par les ordres séparés ; que c'est dans cet esprit, et pour accélérer la vérification définitive des Etats généraux, qu'elle préparerait ce travail par ses commissaires, après avoir reçu toutefois la réponse de MM. du clergé et de la noblesse; qu'elle désirerait d'autant plus la réunion des deux premiers ordres, qu'elle est impatiente de concourir, par une députation des Etats généraux, aux hommages et aux remercîments respectueux que les représentants de la nation doivent s'empresser de porter au pied du trône.
      Locuteur: Mounier
      ...ividuellement, et sans mission expresse de l'Assemblée, vers le clergé et la noblesse, pour engager les membres de ces ordres à se réunir aux communes, co... ...rdres privilégiés ; il consiste à permettre à ceux qui le voudraient d'aller individuellement, et sans mission expresse de l'Assemblée, vers le clergé et la noblesse, pour engager les membres de ces ordres à se réunir aux communes, conformément à l'invitation du Roi, et
      Locuteur: Mounier
      Douze membres vont dans les Chambres de la noblesse et du clergé. De retour ils annoncent qu'ils n'ont trouvé dans la Chambre de la noblesse que les commissaires que cet ordre a nommés pour la vérification de ses pouvoirs ; que les commissaires les ont prévenus que les membres composant Tordre de la noblesse s'assembleront le lundi 11. Douze membres vont dans les Chambres de la noblesse et du clergé. De retour ils annoncent qu'ils n'ont trouvé dans la Chambre de la noblesse que les commissaires que cet ordre a nommés pour la vérification de ses pouvoirs ; que les commissaires les ont prévenus que les membres composant Tordre de la noblesse s'assembleront le lundi 11.
      Locuteur: De Malide
      , évêque de Montpellier. Les députés du clergé ont pris en considération la demande que vous leur avez faite ; ils ...
      ...i, réunis à ceux qui seraient élus dans la noblesse et les communes, pourront s'occuper de la question de savoir si les pouvoirs devront être vér...
      , évêque de Montpellier. Les députés du clergé ont pris en considération la demande que vous leur avez faite ; ils ont décidé qu'ils nommeraient incessamment des commissaires qui, réunis à ceux qui seraient élus dans la noblesse et les communes, pourront s'occuper de la question de savoir si les pouvoirs devront être vérifiés en commun.
      Locuteur: Malouet
      ... ils le jugent convenable, n'est-il pas de notre devoir d'en éviter la discussion, jusquà ce que l'exercice de ce droit devienne indispensable? ...t le principe, en consacrant le droit des Etats généraux d'opiner par tête quand ils le jugent convenable, n'est-il pas de notre devoir d'en éviter la discussion, jusquà ce que l'exercice de ce droit devienne indispensable?
      Locuteur: Malouet
      ...ur que nous ne saurions trop nous hâter de procurer à la France, lorsque le Roi lui-même se mont... ...es, nous serait-il permis d'éloigner, par des contestations anticipées, le bonheur que nous ne saurions trop nous hâter de procurer à la France, lorsque le Roi lui-même se montre si impatient d'y concourir?
      Locuteur: Malouet
      ...tres plans que ceux qui peuvent assurer la liberté et la félicité publique, et si ces plans épro...
      ...ns-nous pas valoir alors le vœu général de l'opinion par tète? Plus nous en aurons éloigné modérément la discussion, plus nous serons puissants, Messieurs, dans cette réclamation, par l'empire de la raison, par celui de la voix publique, et, pour tout dire enfin, par celui de la nécessité.
      ... devoirs, et constamment animés du généreux amour delà patrie, nous n'avons d'autres plans que ceux qui peuvent assurer la liberté et la félicité publique, et si ces plans éprouvent quelque contradiction dans les autres ordres, avec quelle force, quel avantage ne ferons-nous pas valoir alors le vœu général de l'opinion par tète? Plus nous en aurons éloigné modérément la discussion, plus nous serons puissants, Messieurs, dans cette réclamation, par l'empire de la raison, par celui de la voix publique, et, pour tout dire enfin, par celui de la nécessité.
      Locuteur: Malouet
      ...essieurs, j'ose encore vous le répéter, la France impatiente nous attend et l'Europe nous regarde. Malheur à nous, si nous prenons la chaleur pour le courage et la prudence pour la faiblesse, et si, nous livrant dès le début à de vaines discussions, nous n'allons par la voie la plus droite et la plus sûre au bien général qu'il nous est facile d'opérer avec de la modération et de la fermeté ! Ah ! Messieurs, j'ose encore vous le répéter, la France impatiente nous attend et l'Europe nous regarde. Malheur à nous, si nous prenons la chaleur pour le courage et la prudence pour la faiblesse, et si, nous livrant dès le début à de vaines discussions, nous n'allons par la voie la plus droite et la plus sûre au bien général qu'il nous est facile d'opérer avec de la modération et de la fermeté !
      Locuteur: Le comte de Mirabeau
      ... reste dans l'inertie qu'elle a montrée la veille. On ne prend point de délibération ; les six personnes les plus âgées sont chargées de maintenir l'ordre. En conséquence, l'Assemblée reste dans l'inertie qu'elle a montrée la veille. On ne prend point de délibération ; les six personnes les plus âgées sont chargées de maintenir l'ordre.
      Locuteur: Mounier
      La motion de M. Mounier est adoptée à une très-grand... La motion de M. Mounier est adoptée à une très-grande majorité.
      Locuteur: Mounier
      Une heure après, MM. les évêques de Montpellier et d'Orange et quatre autres ecclésiastiques, entrent dans la salle. Une heure après, MM. les évêques de Montpellier et d'Orange et quatre autres ecclésiastiques, entrent dans la salle.
      Locuteur: De Malide
      Plusieurs débats ont lieu sur la décision que le clergé propose de soumettre à des commissaires. Plusieurs débats ont lieu sur la décision que le clergé propose de soumettre à des commissaires.
      Locuteur: Malouet
      Avant de réitérer mes instances pour que vous ve...
      ...e projet d'arrêté, qu'il me soit permis de vous présenter une dernière réflexion.
      Avant de réitérer mes instances pour que vous veuillez bien, Messieurs, prendre en considération ce projet d'arrêté, qu'il me soit permis de vous présenter une dernière réflexion.
      Locuteur: Le comte de Mirabeau
      ...avantages d'une inactivité entière dans de pareilles circonstances. ...cune députation tant que les pouvoirs ne sont pas vérifiés ; il fait valoir les avantages d'une inactivité entière dans de pareilles circonstances.
      Locuteur: Mounier
      ...ont que cette réunion soit opérée avant de se livrer à aucun travail. pour les assurer que ces communes attendront que cette réunion soit opérée avant de se livrer à aucun travail.
      Locuteur: Mounier
      ... cette motion. Il ajoute qu'un discours de M. l'archevêque de Vienne annonce que le clergé est déjà d... Un membre appuie cette motion. Il ajoute qu'un discours de M. l'archevêque de Vienne annonce que le clergé est déjà disposé à se réunir aux communes.
      Locuteur: De Malide
      Plusieurs membres la trouvent d'une trop grande importance p... Plusieurs membres la trouvent d'une trop grande importance pour adopter cette disposition. — Aucune décision n'est prise.
      Locuteur: De Malide
      La séance est levée. La séance est levée.

      Archives parlementaires

      page 31
      Locuteur: Rewbel
      ...oins que nous ne devions pas procéder à la vérilication des pouvoirs, tant que le clergé et la noblesse ne se trouveraient pas présents et réun...
      ...us ne serions pas une Assemblée capable de prendre des résolutions, pas même de délibérer d'une manière légale et constitutionnelle. De nous avons conclu que nous ne pouvions,...
      ...umées élues légalement par le clergé et la noblesse du royaume pour députés aux Etats génér...
      ...x autres salles ou chambres différentes de la salle des Etats généraux, dans laquelle...
      ...que nous étions plutôt une cohue qu'une Assemblée ; que nous ne pouvions ou du moins que nous ne devions pas procéder à la vérilication des pouvoirs, tant que le clergé et la noblesse ne se trouveraient pas présents et réunis avec nous dans cette salle; et que, tant que nos pouvoirs ne seraient pas vérifiés, nous ne serions pas une Assemblée capable de prendre des résolutions, pas même de délibérer d'une manière légale et constitutionnelle. De nous avons conclu que nous ne pouvions, sous aucun rapport, envoyer des députés aux personnes présumées élues légalement par le clergé et la noblesse du royaume pour députés aux Etats généraux, lesquelles personnes étaient assemblées dans deux autres salles ou chambres différentes de la salle des Etats généraux, dans laquelle nous nous trouvons.
      Locuteur: Rewbel
      ...cés ? Peut-être serons-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restauration de la monarchie sans le concours de ttfutes les personnes présumées légalement élues par le clergé et la noblesse du royaume pour députés aux Etats génér...
      ... ce parti, parce qu'il m'est impossible de concevoir que le vote par ordre et l'es...
      ...résultât jamais aucun bien, soient dans la classe des possibles ; mais comment par...
      Sait-on à quoi nous pourrions être pour ainsi dire forcés ? Peut-être serons-nous dans le cas de nous déclarer la nation, et de commencer l'œuvre de la restauration de la monarchie sans le concours de ttfutes les personnes présumées légalement élues par le clergé et la noblesse du royaume pour députés aux Etats généraux ; je dis que nous serons peut-être amenés à prendre ce parti, parce qu'il m'est impossible de concevoir que le vote par ordre et l'espérance qu'il en résultât jamais aucun bien, soient dans la classe des possibles ; mais comment parvenir à prendre ce parti ou un autre quelconque, si nous persistons à penser que...
      Locuteur: Rewbel
      ...rticle du règlement en particulier; que la police qu'on veut nous donrier suppose ...
      ...à formés en tiers état, en corps séparé de la noblesse et du clergé; que la députalion à faire à M. le marquis de Brézé et à toute autre personne, pour f...
      ...ous n'avons cependant, Messieurs, cessé de penser et de dire que la salle n'est pas à nous, qu'elle est celle des Etats généraux; que le clergé et la noblesse y avaient autant de droits que nous : et que savons-nous si...
      ...? Ecartons, quant à présent, toute idée de règlement et d'amphithéâtre; ne nous occupons que de la manière de parvenir à régler comment on recueillera les voix pour constater légalement l'opinion de cette Assemblée.
      ..., à dire que l'on ne peut s'occuper encore du règlement général, ni au premier article du règlement en particulier; que la police qu'on veut nous donrier suppose que nous nous sommes déjà formés en tiers état, en corps séparé de la noblesse et du clergé; que la députalion à faire à M. le marquis de Brézé et à toute autre personne, pour faire disposer nos places en. amphithéâtre, fortifie cette séparation. Nous n'avons cependant, Messieurs, cessé de penser et de dire que la salle n'est pas à nous, qu'elle est celle des Etats généraux; que le clergé et la noblesse y avaient autant de droits que nous : et que savons-nous si ce que nous demandons ne déplairait pas à ces deux ordres? Quels ne seraient pa...
      ... les élirions-nous? par où serait-il constaté que nous les avons légalement élus? Ecartons, quant à présent, toute idée de règlement et d'amphithéâtre; ne nous occupons que de la manière de parvenir à régler comment on recueillera les voix pour constater légalement l'opinion de cette Assemblée.
      Locuteur: Leroux
      ...n règlement contenant quelques articles de police intérieure. La discussion s'ouvre sur cette matière : ... , doyen, présente un règlement contenant quelques articles de police intérieure. La discussion s'ouvre sur cette matière : plusieurs membres sont entendus, et sont très-ap-plaudis.
      Locuteur: Rewbel
      ...et objet; nous n'avons pas encore réglé de quelle manière on voterait, pour connaî...
      ...t le moins qu'on aurait dû faire, avant de proposer la discussion d'un article du règlement, c'était (Je fixer la manière de recueillir les voix, pour être assuré légalement de l'opinion, sinon de la totalité, du moins de la pluralité des personnes qui composent c...
      ...nte que j'ose vous demander, Messieurs, la permission de vous faire part de quelques réflexions qu'elle m'a fait na...
      Mais par quoi ce consentement est-il constaté? Nous navons pas délibéré sur cet objet; nous n'avons pas encore réglé de quelle manière on voterait, pour connaître le vœu des personnes présentes, ^t nous n'avons pas même décidé que nous voterions; cependant le moins qu'on aurait dû faire, avant de proposer la discussion d'un article du règlement, c'était (Je fixer la manière de recueillir les voix, pour être assuré légalement de l'opinion, sinon de la totalité, du moins de la pluralité des personnes qui composent cette Assemblée. Je crois cette proposition préliminaire si importante que j'ose vous demander, Messieurs, la permission de vous faire part de quelques réflexions qu'elle m'a fait naître.
      Locuteur: Rewbel
      La discussion est interrompue par l'arrivée de M. l'évêque du Mans et de quatre curés de son diocèse. Ils annoncent la mort de M. Héliaud, député des communes de la même province, et invitent l'Assemblée ... La discussion est interrompue par l'arrivée de M. l'évêque du Mans et de quatre curés de son diocèse. Ils annoncent la mort de M. Héliaud, député des communes de la même province, et invitent l'Assemblée à assister ce soir à son enterrement.
      Locuteur: Rewbel
      ...ix par ordre alphabétique sur le projet de règlement proposé à l'Assemblée. L'heure élant avancée, la séance est levée, et la suite de l'appel nominal renvoyée à demain. On recueille les voix par ordre alphabétique sur le projet de règlement proposé à l'Assemblée. L'heure élant avancée, la séance est levée, et la suite de l'appel nominal renvoyée à demain.
      Locuteur: Rewbel
      ...ésumée légalement élue par le clergé et la noblesse du royaume pour députés aux Etats génér... ...putés aux Etats généraux ; et comme nous ne voyons parmi nous aucune personne présumée légalement élue par le clergé et la noblesse du royaume pour députés aux Etats généraux, que pouvons-nous, que devons-vous faire?
      Locuteur: Rewbel
      ...lle nous y eussions trouvé le clergé et la noblesse, les trois ordres réunis nese seraient-ils pas organisés avant la vérification des pouvoirs? et cette org...
      ...r, ce que nous pourrions faire, clergé, noblesse et tiers état, avant la véri-
      ...sont pas encore vérifiés; mais supposons, Messieurs, qu'en entrant dans cette salle nous y eussions trouvé le clergé et la noblesse, les trois ordres réunis nese seraient-ils pas organisés avant la vérification des pouvoirs? et cette organisation préliminaire, indispensable, n'aurait-elle pas été, je ne dis pas simplement légitime, mais même constitutionnelle? Or, ce que nous pourrions faire, clergé, noblesse et tiers état, avant la véri-
      Locuteur: Rewbel
      ... ne le pourrions-nous sans le clergé et la noblesse? fication des pouvoirs, ne le pourrions-nous sans le clergé et la noblesse?
      Locuteur: Rewbel
      , député de Colmar. On demande mon opinion, après a...
      ...lecture du premier article du règlement de police de notre Assemblée, d'où je conclus qu'on ...
      , député de Colmar. On demande mon opinion, après avoir donné lecture du premier article du règlement de police de notre Assemblée, d'où je conclus qu'on exige que j'opine si le premier article doit être adopté ou rejeté.
      Locuteur: Rewbel
      ..., tant il est vrai qu'il est impossible de concevoir qu'on puisse être légitimemen...
      ...sans que Ton s'organise pour ainsi dire de soi-même, quand ce ne serait que pour s...
      ...nt pas tellement fidèles à ce système d'inaction quelles ne s'en soient écartées, tant il est vrai qu'il est impossible de concevoir qu'on puisse être légitimement, je dirai même légalement réunis, sans que Ton s'organise pour ainsi dire de soi-même, quand ce ne serait que pour s'entendre.
      Locuteur: Rewbel
      ...mande l'établissement d'une police pour la collecte des voix, qui soit telle que l...
      ...lé toutes celles des membres présents à la délibération.
      Je demande l'établissement d'une police pour la collecte des voix, qui soit telle que l'on soit sûr d'avoir rassemblé toutes celles des membres présents à la délibération.

      Archives parlementaires

      page 32
      Locuteur: Le comte d'Antraigues
      Je vous prie, Messieurs, de permettre qu'avant d'énoncer mon opinion sur la démarche que les communes ont faite pour engager l'ordre de la noblesse à reprendre sa place dans la Chambre où le Roi a ouvert les Etats gé...
      ...solutions qui ont été sanctionnées lors de notre première Assemblée, r Cette Assemblée d'Etats généraux a été précédée, de la part de l'administration, d'une foule d'irrégul...
      ...onné les embarras qui nous investissent de toute part.
      Je vous prie, Messieurs, de permettre qu'avant d'énoncer mon opinion sur la démarche que les communes ont faite pour engager l'ordre de la noblesse à reprendre sa place dans la Chambre où le Roi a ouvert les Etats généraux, je rappelle ici notre première délibération, son objet, les motifs qui, en nous assujettissant à nos mandats, nous ont engagés à prendre les résolutions qui ont été sanctionnées lors de notre première Assemblée, r Cette Assemblée d'Etats généraux a été précédée, de la part de l'administration, d'une foule d'irrégularités qui ont occasionné les embarras qui nous investissent de toute part.
      Locuteur: Le comte d'Antraigues
      ...généraux ont été composés, depuis 1303, de trois ordres de citoyens: des députés du clergé, de ceux de la noblesse et de ceux des communes. La loi de 1355, sur le fait des délibérations, et l'usage de cette loi depuis 1550, prouvent que cha...
      ...t, le consentement des trois ordres, et la sanction du Roi ont formé les lois et l...
      Les Etats généraux ont été composés, depuis 1303, de trois ordres de citoyens: des députés du clergé, de ceux de la noblesse et de ceux des communes. La loi de 1355, sur le fait des délibérations, et l'usage de cette loi depuis 1550, prouvent que chaque ordre délibérant à part, le consentement des trois ordres, et la sanction du Roi ont formé les lois et légitimé les subsides.
      Locuteur: Le comte d'Antraigues
      ...isque, par sa faute, nous étions dénués de plusieurs députés des bailliages qui n'ont pas eu la possibilité d'élire et d'envoyer leurs ...
      ... elle nous a reconnus, malgré l'absence de quelques-uns de nos collègues, comme suffisamment compl...
      ...idérés, avant l'ouverture des Etats généraux, comme une Assemblée incomplète, puisque, par sa faute, nous étions dénués de plusieurs députés des bailliages qui n'ont pas eu la possibilité d'élire et d'envoyer leurs députés à Versailles; ou elle nous a reconnus, malgré l'absence de quelques-uns de nos collègues, comme suffisamment complets pour procéder à l'ouverture des Etats généraux.
      Locuteur: Le comte d'Antraigues
      Nos usages sont de nous assembler dans la Chambre de chaque ordre, avant l'ouverture des Eta...
      ...ection d'un président, d'un secrétaire, de deux orateurs évangé-listes, du secréta...
      ...pour parler au Roi et lui porter le vœu de l'ordre. Nos privilèges sont, en ce jour si solennel, de nous adresser au Roi par l'organe de nos orateurs, de lui présenter, avec nos vœux pour son b...
      ...uvent on lui cache et qu'il lui importe de connaître à l'ouverture des Etats généraux, afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion ...
      Nos usages sont de nous assembler dans la Chambre de chaque ordre, avant l'ouverture des Etats généraux, d'y procéder à l'élection d'un président, d'un secrétaire, de deux orateurs évangé-listes, du secrétaire, et à faire le choix d'un orateur pour parler au Roi et lui porter le vœu de l'ordre. Nos privilèges sont, en ce jour si solennel, de nous adresser au Roi par l'organe de nos orateurs, de lui présenter, avec nos vœux pour son bonheur, des vérités que souvent on lui cache et qu'il lui importe de connaître à l'ouverture des Etats généraux, afin que le Roi, chargé de gouverner la nation, le soit lui-même par l'opinion publique.
      Locuteur: Le comte d'Antraigues
      Privés de tous nos usages, dénués de nos privilèges, l'ordre l'a été aussi de la possibilité de faire vérifier les pouvoirs de^es membres avant la tenue des Etats, en telle sorte qu'ils ont été composés jusqu'à ce jour de personnes que la seule notoriété a placées au rang de députés des bailliages. Privés de tous nos usages, dénués de nos privilèges, l'ordre l'a été aussi de la possibilité de faire vérifier les pouvoirs de^es membres avant la tenue des Etats, en telle sorte qu'ils ont été composés jusqu'à ce jour de personnes que la seule notoriété a placées au rang de députés des bailliages.
      Locuteur: Le comte d'Antraigues
      ...ès avoir, par sa faute, causé l'absence de nos collègues? ...ion nous a regardés comme incomplets, pourquoi nous a-t-elle mis en activité après avoir, par sa faute, causé l'absence de nos collègues?
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 6 résultats
    • Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      - search term matches: (57)

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 201
      Locuteur: De Bonnal
      , évêque de Clermont, demande la suppression de la phrase relative à l'offre des religieux de Saint-Martin-des-Ghamps, ainsi conçue: ...
      ...ueilli avec satisfaction cette « preuve de patriotisme. ;> M. de Bonnal observe que les religieux ne son...
      ...ailleurs il y a des formes établies par la loi qui doivent être suivies dans de pareilles circonstances.
      , évêque de Clermont, demande la suppression de la phrase relative à l'offre des religieux de Saint-Martin-des-Ghamps, ainsi conçue: « L'Assemblée a accueilli avec satisfaction cette « preuve de patriotisme. ;> M. de Bonnal observe que les religieux ne sont que des usufruitiers, que les biens ne leur appartiennent pas et que d'ailleurs il y a des formes établies par la loi qui doivent être suivies dans de pareilles circonstances.
      Locuteur: Démeunier
      reconnaît la justesse de cette observation. reconnaît la justesse de cette observation.
      Locuteur: Démeunier
      Un membre demande acte de la déclaration de l'évèque portant que si l'usufruit appartient aux religieux, la propriété appartient à la nation. Un membre demande acte de la déclaration de l'évèque portant que si l'usufruit appartient aux religieux, la propriété appartient à la nation.
      Locuteur: De Lafare
      , évêque de Nancy,observe que ce n'est pas un acte de patriotisme. , évêque de Nancy,observe que ce n'est pas un acte de patriotisme.
      Locuteur: Le comte de Virieu
      ... que des applaudissements parsemés dans la salle nesout pas un témoignage certain de satisfaction. dit que des applaudissements parsemés dans la salle nesout pas un témoignage certain de satisfaction.
      Locuteur: Le Président
      ouvre la séance en annonçant que désormais les s... ouvre la séance en annonçant que désormais les séances ouvriront régulièrement à 9 heures du matin.
      Locuteur: L'abbé d'Eymar
      ...nne lecture du proces-verbal du 26 dont la rédaction avait été discutée hier. Il e... donne lecture du proces-verbal du 26 dont la rédaction avait été discutée hier. Il est adopté après quelques nouvelles observations.
      Locuteur: Démeunier
      ...ée a accueilli avec satisfaction l'acte de patriotisme des religieux de Saint-Martin. On relit Je passage du procès-verbal qui porte que l'Assemblée a accueilli avec satisfaction l'acte de patriotisme des religieux de Saint-Martin.
      PRÉSIDENCE DE M. MOUNIER. PRÉSIDENCE DE M. MOUNIER.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 202
      Locuteur: Le cardinal de La Rochefoucauld
      ...rend à l'Assemblée que le grand vicaire de la maison, ainsi appelé par arrêt du grand conseil de 1705, est ici, et demande à entrer dans la salle pour rendre compte de tous les détails de cet événement. prend à l'Assemblée que le grand vicaire de la maison, ainsi appelé par arrêt du grand conseil de 1705, est ici, et demande à entrer dans la salle pour rendre compte de tous les détails de cet événement.
      Locuteur: L'abbé Grégoire
      ...ns vagues du procès-verbal ne préjugent la grande question de la propriété des biens ecclésiastiques. craint que les expressions vagues du procès-verbal ne préjugent la grande question de la propriété des biens ecclésiastiques.
      Locuteur: De Volney
      se plaint du tumulte de cette discussion. Messieurs, dit-il, tant que vous agiterez ainsi une question de cette nature, vous ne parviendrez jamai...
      ...e discuter franchement, et il est temps de cesser de la couvrir du voile mystérieux dont elle a...
      ...pée jusqu'ici. Il faut d'abord discuter la grande question de savoir à qui appartiennent les biens du clergé; il sera ensuite facile de discuter les droits des usufruitiers.
      se plaint du tumulte de cette discussion. Messieurs, dit-il, tant que vous agiterez ainsi une question de cette nature, vous ne parviendrez jamais à votre but; elle doit se discuter franchement, et il est temps de cesser de la couvrir du voile mystérieux dont elle a toujours été enveloppée jusqu'ici. Il faut d'abord discuter la grande question de savoir à qui appartiennent les biens du clergé; il sera ensuite facile de discuter les droits des usufruitiers.
      Locuteur: Le comte de Mirabeau
      J'approuve la doctrine de M. de Volnev, mais je dis qu'il est hors de la question. Il s'agit ici de la certitude d'un fait, c'est que plus de huit cents personnes ont, par les applaudissements les plus bruyants, approuvé la lettre de messieurs de Saint-Martin-des-Champs; vouloir souten...
      ...st nier l'évidence. Je demande donc que la question soit ajournée et que l'on rent...
      J'approuve la doctrine de M. de Volnev, mais je dis qu'il est hors de la question. Il s'agit ici de la certitude d'un fait, c'est que plus de huit cents personnes ont, par les applaudissements les plus bruyants, approuvé la lettre de messieurs de Saint-Martin-des-Champs; vouloir soutenir le contraire, c'est nier l'évidence. Je demande donc que la question soit ajournée et que l'on rentre dans l'ordre du jour, ou qu'on laisse dans le procès-verbal des termes qui so...
      Locuteur: Le Président
      ...t très-douteuse. M. le président hésite de prononcer; cependant plusieurs membres ...
      ...on avis, il croit qu'elle est en faveur de la phrase énoncée dans le procès-verbal.
      procède à une seconde épreuve; elle est très-douteuse. M. le président hésite de prononcer; cependant plusieurs membres lui ayant demandé son avis, il croit qu'elle est en faveur de la phrase énoncée dans le procès-verbal.
      Locuteur: Target
      représente que la bonne foi des membres rendra justice à la majorité, et il demande qu'on aille aux voix par assis et levé pour savoir de quel côté est la majorité. représente que la bonne foi des membres rendra justice à la majorité, et il demande qu'on aille aux voix par assis et levé pour savoir de quel côté est la majorité.
      Locuteur: Le Président
      ... les membres se lèvent pour assurer que la majorité est en faveur de la rédaction du procès verbal. ...te. On va aux voix pour savoir si ce doute existe. A l'exception du clergé, tous les membres se lèvent pour assurer que la majorité est en faveur de la rédaction du procès verbal.
      Locuteur: Thouret
      port sur les bases de la représentation proportionnelle. port sur les bases de la représentation proportionnelle.
      Locuteur: Thouret
      ...il que votre nouveau comité a l'honneur de vous soumettre, tient, par un double rapport, à deux grandes parties de la Constitution. Messieurs, le travail que votre nouveau comité a l'honneur de vous soumettre, tient, par un double rapport, à deux grandes parties de la Constitution.
      Locuteur: Thouret
      ...is sa justice et sa stabilité dépendent de l'établissement de l'égalité proportionnelle dans la représentation, et d'un ordre tixe et s... ...nisez le gouvernement représentatif, le seul qui convienne à un peuple libre; mais sa justice et sa stabilité dépendent de l'établissement de l'égalité proportionnelle dans la représentation, et d'un ordre tixe et simple dans les élections.
      Locuteur: Thouret
      ...tration, également représentative exige de même, et la représentation proportionnelle, et un o... ...der un nouveau système d'administration municipale et provinciale. Cette administration, également représentative exige de même, et la représentation proportionnelle, et un ordre pour les élections.
      Locuteur: Thouret
      ...tude entre les deux objets établit, par la nature de la chose même, l'importance de fonder sur des bases communes le double édifice de la représentation nationale, et de l'administration municipale et provinci... Cette similitude entre les deux objets établit, par la nature de la chose même, l'importance de fonder sur des bases communes le double édifice de la représentation nationale, et de l'administration municipale et provinciale.
      Locuteur: Thouret
      Cette vérité, si propre tout à la fois, à affermir les différentes parties de la Constitution, en les liant l'une à l'autre, et à faciliter pour toujours l'exécution en la simplifiant, est la première qui nous a frappés. En suivant le fil qu'elle présente, nous sommes arrivés à la conviction que l'organisation de chaque grând district du royaume doit être constituée de manière qu'elle serve en même temps et à la formation du Corps législatif, et à cel...
      ...les mouvements du corps politique ; par , la conservation de ce ressort unique sera d'autant plus ch...
      ... perdant il perdrait tous les avantages de sa Constitution ; par , sa destruction deviendrait plus diffic...
      Cette vérité, si propre tout à la fois, à affermir les différentes parties de la Constitution, en les liant l'une à l'autre, et à faciliter pour toujours l'exécution en la simplifiant, est la première qui nous a frappés. En suivant le fil qu'elle présente, nous sommes arrivés à la conviction que l'organisation de chaque grând district du royaume doit être constituée de manière qu'elle serve en même temps et à la formation du Corps législatif, et à celle des diverses classes d'assemblées administratives. C'est ainsi que d'un ressort commun partiront tous les mouvements du corps politique ; par , la conservation de ce ressort unique sera d'autant plus chère au peuple, qu'en le perdant il perdrait tous les avantages de sa Constitution ; par , sa destruction deviendrait plus difficile à l'autorité, qui ne pourrait le rompre qu'en désorganisant entièrement l'Et...
      Locuteur: Thouret
      Le comité a pensé que les bases de représentation doivent être, autant qu'...
      ...ible, en raison composée du territoire, de la population et des contributions. Avant de dire comment ces trois bases peuvent se...
      ...ir entre les divers districts électeurs la juste proportion de leurs députations, il est nécessaire de présenter, sur chacune des trois, quelq...
      Le comité a pensé que les bases de représentation doivent être, autant qu'il est possible, en raison composée du territoire, de la population et des contributions. Avant de dire comment ces trois bases peuvent se combiner pour établir entre les divers districts électeurs la juste proportion de leurs députations, il est nécessaire de présenter, sur chacune des trois, quelques développe- . , ments particuliers.
      Locuteur: Thouret
      Mais puisque l'ordre que la Constitution va établir est une chose n...
      ...t qui en gêneraient lès effets, lorsque la raison et l'utilité publique commandent...
      ...nc pensé qu'il est devenu indispensable de par- "
      Mais puisque l'ordre que la Constitution va établir est une chose nouvelle, pourquoi l'asservi-rions-nous à des imperfections anciennes oui en contrarient l'esprit, et qui en gêneraient lès effets, lorsque la raison et l'utilité publique commandent d'éviter ce double écueil? Le comité a donc pensé qu'il est devenu indispensable de par- "
      Locuteur: Camus
      ...Martin-des-Champs, en offrant les biens de son ordre, ressemble à un homme qui offrirait les maisons de son voisin. s'élève aussi contre le mot satisfaction. Il prétend que Saint-Martin-des-Champs, en offrant les biens de son ordre, ressemble à un homme qui offrirait les maisons de son voisin.
      Locuteur: Le Président
      pose ainsi la question : « re-tranchera-t-on la phrase du procès-verbal? » pose ainsi la question : « re-tranchera-t-on la phrase du procès-verbal? »
      Locuteur: Thouret
      au nom du nouveau comité de constitution, fait à l'Assemblée nation... au nom du nouveau comité de constitution, fait à l'Assemblée nationale un rap-
      Locuteur: Thouret
      Le royaume est partagé en autant de divisions différentes qu'il y a de diverses espèces de régimes ou de pouvoirs : en diocèses, sous le rapport... Le royaume est partagé en autant de divisions différentes qu'il y a de diverses espèces de régimes ou de pouvoirs : en diocèses, sous le rapport ecclésiastique; en gouvernements, sous le rappport militaire; en généralités, s...
      Locuteur: Thouret
      Aucune de ces divisions ne peut être ni utilement...
      ...s disproportions trop fortes en étendue de territoire, mais ces antiques divisions...
      Aucune de ces divisions ne peut être ni utilement ni convenablement appliquée à l'ordre re- -présensatif. Non-seulement il y a des disproportions trop fortes en étendue de territoire, mais ces antiques divisions, qu'aucune combinaison politique n'a déterminées, et que l'habitude seule peut ...

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 203
      Locuteur: Thouret
      tager la France, dans l'ordre de la représentation, en nouvelles divisions de territoire égaies entre elles autant qu... tager la France, dans l'ordre de la représentation, en nouvelles divisions de territoire égaies entre elles autant qu'il serait possible.
      Locuteur: Thouret
      Le plan de ces nouvelles divisions est projeté fig...
      ...été possible, les anciennes limites, et la facilité des communications.
      Le plan de ces nouvelles divisions est projeté figurativement sur une carte du royaume ; vous y verrez, Messieurs, qu'on a respecté', autant qu'il a été possible, les anciennes limites, et la facilité des communications.
      Locuteur: Thouret
      En suivant ce plan, la France serait partagée, pour les électi...
      ... grandes parties qui porteraient le nom de départements.
      En suivant ce plan, la France serait partagée, pour les élections,, en quatre-vingts grandes parties qui porteraient le nom de départements.
      Locuteur: Thouret
      ...départements, il en faudrait ajouter un de plus, formé du district central où se trouve la ville de Paris. Cette grande cité mérite en effet, par son titre de métropole, par sou énorme population, e...
      ...ntribution, d'avoir le titre et le rang de département.
      A ces quatre-vingts départements, il en faudrait ajouter un de plus, formé du district central où se trouve la ville de Paris. Cette grande cité mérite en effet, par son titre de métropole, par sou énorme population, et par sa forte contribution, d'avoir le titre et le rang de département.
      Locuteur: Thouret
      ...uf fractions invariables par le partage de son territoire en neuf cantons, de quatre lieues carrées, ou de deux lieues sur deux; ce qui donnerait en tout 6,480 cantons. Chacune de ces fractions pourrait contenir dés quantités variables, eu égard à la population et aux contributions. Chaque commune serait subdivisée en neuf fractions invariables par le partage de son territoire en neuf cantons, de quatre lieues carrées, ou de deux lieues sur deux; ce qui donnerait en tout 6,480 cantons. Chacune de ces fractions pourrait contenir dés quantités variables, eu égard à la population et aux contributions.
      Locuteur: Thouret
      ...imaires, qui seront celles des citoyens de chaque canton; ensuite entre les assemb...
      ...des cantons; enfin entre les assemblées de département, formées par la réunion des députés élus dans les commu...
      ...ité s est occupé d'établir une juste proportion, d'abord entre ces assemblées primaires, qui seront celles des citoyens de chaque canton; ensuite entre les assemblées communales, composées des députés des cantons; enfin entre les assemblées de département, formées par la réunion des députés élus dans les communes.
      Locuteur: Thouret
      ...ction faite des femmes, des mineurs, et de tous ceux que d'autres causes légitimes privent de l'exercice des droits politiques, se réduit au sixième de la population totale. On ne doit donc comp...
      ...ron 4 millions 400,000 citoyens en état de voter aux assemblées primaires de leur canton.
      ...es calculs qui paraissent les plus certains, le nombre des citoyens actifs, déduction faite des femmes, des mineurs, et de tous ceux que d'autres causes légitimes privent de l'exercice des droits politiques, se réduit au sixième de la population totale. On ne doit donc compter en France qu'environ 4 millions 400,000 citoyens en état de voter aux assemblées primaires de leur canton.
      Locuteur: Thouret
      Si la population était égale à chaque canton,...
      .... Nous avertissons que par l'expression de citoyens votants, nous entendrons toujo...
      Si la population était égale à chaque canton, les26millionsd'individus répartis sur26,000 lieues carrées qui composent l'éten...
      ...ième en citoyens actifs formerait le taux moyen d'environ 680 votants par canton. Nous avertissons que par l'expression de citoyens votants, nous entendrons toujours non-seulement ceux
      Locuteur: Thouret
      ...effet, mais encore tous ceux qui auront de droit la faculté de voter. qui seront présents, et voteront en effet, mais encore tous ceux qui auront de droit la faculté de voter.
      Locuteur: Thouret
      La population étant inégalement répartie, ...
      ...outer qu'elle sera dans un grand nombre de cantons au-dessous de 4,000 individus, et de 680 votants; mais ce qui manquera au ta...
      ...ont davantage, et sera employé au moyen de la formation de doubles, triples ou quadruples assemblé...
      La population étant inégalement répartie, on ne doit pas douter qu'elle sera dans un grand nombre de cantons au-dessous de 4,000 individus, et de 680 votants; mais ce qui manquera au taux moyen dans les cantons moins peuplés, se retrouvera eu excédant dans ceux qui le seront davantage, et sera employé au moyen de la formation de doubles, triples ou quadruples assemblées primaires dans ces cantons plus peuplés. On sent que Paris est l'extrême en c...
      Locuteur: Thouret
      Si par la suite un nouvel accroissement de population élevait encore une de ces assemblées au nombre de 900, il faudrait qu'avant de pouvoir former une troisième assemblée dans le canton, elle reversât une partie de ses membres sur l'autre assemblée qui n'aurait pas le taux moyen de 600 votants, jusqu'à ce que celle-ci eût atteint ce taux moyen. Réciproquement,si la population diminuée réduisait une des assemblées au-dessous de 450 votants lorsque l'autre ne serait pas élevée au-dessus de ce taux, elles seraient obligées de se réunir, puisque le nombre des votants produit par cette réunion serait moindre de 900- 1 Si par la suite un nouvel accroissement de population élevait encore une de ces assemblées au nombre de 900, il faudrait qu'avant de pouvoir former une troisième assemblée dans le canton, elle reversât une partie de ses membres sur l'autre assemblée qui n'aurait pas le taux moyen de 600 votants, jusqu'à ce que celle-ci eût atteint ce taux moyen. Réciproquement,si la population diminuée réduisait une des assemblées au-dessous de 450 votants lorsque l'autre ne serait pas élevée au-dessus de ce taux, elles seraient obligées de se réunir, puisque le nombre des votants produit par cette réunion serait moindre de 900- 1
      Locuteur: Thouret
      La deuxième, qu'au lieu de fixer le nombre des assemblées primaire...
      ...arce qu'elles suivront les vicissitudes de la population;
      La deuxième, qu'au lieu de fixer le nombre des assemblées primaires à 6,480, à raison du nombre des cantons, il est vraisemblable qu'elles se trouveront plus nombreuses, parce qu'elles suivront les vicissitudes de la population;
      Locuteur: Thouret
      La troisième, qu'un citoyen qui ne changera ni de canton ni de domicile, pourra cependant se trouver dans le cas de changer d'assemblée, lorsqu'il deviendra nécessaire de multiplier ou de réduire celles de son canton. La troisième, qu'un citoyen qui ne changera ni de canton ni de domicile, pourra cependant se trouver dans le cas de changer d'assemblée, lorsqu'il deviendra nécessaire de multiplier ou de réduire celles de son canton.
      Locuteur: Thouret
      ...serait d'environ 324 lieues carrées, ou de 18 lieues sur 18. On procéderait à cette division, en partant de Paris comme du centre, et en s'éloignant de suite, et de toutes parts, jusqu'aux frontières. Chaque département serait d'environ 324 lieues carrées, ou de 18 lieues sur 18. On procéderait à cette division, en partant de Paris comme du centre, et en s'éloignant de suite, et de toutes parts, jusqu'aux frontières.
      Locuteur: Thouret
      ...divisé en neuf districts, sous le titre de communes, chacun de trente-six lieues carrées, et de six lieues sur six. Ces grandes commune...
      ...éritables unités ou éléments politiques de l'empire français. 11 y en aurait en to...
      Chaque département serait divisé en neuf districts, sous le titre de communes, chacun de trente-six lieues carrées, et de six lieues sur six. Ces grandes communes seraient les véritables unités ou éléments politiques de l'empire français. 11 y en aurait en tout 720.
      Locuteur: Thouret
      La France contient environ 26,000 lieues c... La France contient environ 26,000 lieues carrées.
      Locuteur: Thouret
      Or, 80 départements, de 324 lieues carrées ; 720 communes, de 36 lieues carrées; 6,480 cantons, de quatre lieues carrées; chacune de ces divisions remplit les 26,000 lieues... Or, 80 départements, de 324 lieues carrées ; 720 communes, de 36 lieues carrées; 6,480 cantons, de quatre lieues carrées; chacune de ces divisions remplit les 26,000 lieues du royaume.
      Locuteur: Thouret
      Base personnelle, ou de population, Base personnelle, ou de population,
      Locuteur: Thouret
      La véritable base personnelle, pour la représentation, sera dans le premier de... La véritable base personnelle, pour la représentation, sera dans le premier degré des assemblées qu'on peut appeler primaires.
      Locuteur: Thouret
      ...res doivent être établies au taux moyen de 600 votants, afin d'éviter les inconvén... Le comité a pensé que les assemblées primaires doivent être établies au taux moyen de 600 votants, afin d'éviter les inconvénients des assemblées trop nombreuses.
      Locuteur: Thouret
      ...n chaque canton, quelque faible que fût la population ; mais il ne pourrait y en a... Il y aurait toujours une assemblée primaire en chaque canton, quelque faible que fût la population ; mais il ne pourrait y en avoir deux que quand le nombre des volants se trouverait élevé à 900. En ce cas s...
      Locuteur: Thouret
      ...ourraient être au-dessous du taux moyen de 600 votants, ou qu'une seule qui pourra... ...aires pussent être portées dans un canton, il n'y en aurait jamais quedeux oui pourraient être au-dessous du taux moyen de 600 votants, ou qu'une seule qui pourrait l'excéder ; et dans le second cas, qu'il n'y aurait jamais qu'une seule assem...
      Locuteur: Thouret
      Il résulte de ce qui précède les trois conséquences s... Il résulte de ce qui précède les trois conséquences suivantes :
      Locuteur: Thouret
      La première, que si le nombre des cantons ... La première, que si le nombre des cantons est invariable, il n'en est pas ainsi des assemblées primaires ;
      Locuteur: Thouret
      Base de contribution. Base de contribution.
      Locuteur: Thouret
      Le comité a pensé que la proportion des contributions directes d... Le comité a pensé que la proportion des contributions directes devait entrer jusqu'à un certain point dans celle des députations.
      Locuteur: Thouret
      ...ribue le plus aux besoins et au soutien de l'établissement public, ait une part proportionnelle dans le régime de cet établissement. Il est juste que le pays qui contribue le plus aux besoins et au soutien de l'établissement public, ait une part proportionnelle dans le régime de cet établissement.
      Locuteur: Thouret
      ... d'une sage prévoyance d'intéresser par les provinces à l'acquit des contributi... 11 est encore d'une sage prévoyance d'intéresser par les provinces à l'acquit des contributions,

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 204
      Locuteur: Thouret
      ...térieures qui n'augmenteront pour elles la matière de l'impôt, qu'en augmentant en même temps... et aux améliorations intérieures qui n'augmenteront pour elles la matière de l'impôt, qu'en augmentant en même temps leur influence politique.
      Locuteur: Thouret
      ...terminé l'opinion du comité. Il a senti la nécessité d'avoir égard aux contributions directes, pour rectifier l'inexactitude de la base territoriale, qui n'est établie que sur l'égalité des surfaces. Un arpent de 50 livres de rapport, et taxé sur ce taux, est réellement double d'un arpent de 25 livres de revenu, qui n'est taxé que sur ce inoin...
      ...et fausse si elle n'est pas modifiée pa la balance des impositions directes qui rétablit l'équilibre des valeurs ; et c'est par que la base de contribution tient essentiellement à la base territoriale, et en fait partie.
      Ces premières considérations n'ont pas seules déterminé l'opinion du comité. Il a senti la nécessité d'avoir égard aux contributions directes, pour rectifier l'inexactitude de la base territoriale, qui n'est établie que sur l'égalité des surfaces. Un arpent de 50 livres de rapport, et taxé sur ce taux, est réellement double d'un arpent de 25 livres de revenu, qui n'est taxé que sur ce inoindre produit. Ainsi, l'égalité des territoires par leur étendue superficielle, n'est qu'apparente et fausse si elle n'est pas modifiée pa la balance des impositions directes qui rétablit l'équilibre des valeurs ; et c'est par que la base de contribution tient essentiellement à la base territoriale, et en fait partie.
      Locuteur: Thouret
      ...gré des assemblées, élément fondamental de toute la représentation, il ne faut avoir égard qu'à la seule population. Chaque homme, dès qu'...
      ...actif, doit jouir pour ee premier acte, de toute la valeur de son droit individuel.
      Le comité pense que pour ce premier degré des assemblées, élément fondamental de toute la représentation, il ne faut avoir égard qu'à la seule population. Chaque homme, dès qu'il est citoyen actif, doit jouir pour ee premier acte, de toute la valeur de son droit individuel.
      Locuteur: Thouret
      ...ns est nul sans doute, lorsqu'il s'agit de balancer les droits politiques d'indivi...
      ...ré que par grandes masses, et seulement de province à province. Il sert alors à pr...
      Le rapport des contributions est nul sans doute, lorsqu'il s'agit de balancer les droits politiques d'individu à individu, sans quoi l'égalité personnelle serait détruite, et l'aristocrati...
      ...nvénient disparaît en entier, lorsque le rapport des contributions n'est considéré que par grandes masses, et seulement de province à province. Il sert alors à proportionner justement les droits réciproques des cités, sans compromettre les dr...
      Locuteur: Thouret
      ... primaire est d'ailleurs trop borné, et la prépondérance des hommes puissants y se... Le district d'une assemblée primaire est d'ailleurs trop borné, et la prépondérance des hommes puissants y serait trop immédiate, pour qu'on doive y mettre en considération, soit le territo...
      Locuteur: Thouret
      D'après la donnée des 4,400,000 citoyens actifs, il y aurait environ 22,000 députés élus par la totalité des assemblées primaires, et e... D'après la donnée des 4,400,000 citoyens actifs, il y aurait environ 22,000 députés élus par la totalité des assemblées primaires, et envoyés en nombre inégal à 720 communes.
      Locuteur: Thouret
      ...alités nécessaires pour entrer, à titre de citoyen actif, dans l'assemblée primaire de son canton, soient: 1° d'être Français,...
      ... en impositions directes, au taux local de trois journées de travail, qui seront évaluées en argent par les assemblées provinciales; 5° de n'être pas pour le moment, dans un état...
      Le comité propot-e que les qualités nécessaires pour entrer, à titre de citoyen actif, dans l'assemblée primaire de son canton, soient: 1° d'être Français, ou devenu Français; 2° d'être majeur; 3° d'être domicilié dans le canton, au moins depuis un an; 4° d'être contribuable en impositions directes, au taux local de trois journées de travail, qui seront évaluées en argent par les assemblées provinciales; 5° de n'être pas pour le moment, dans un état servile (l), c'est à-dire, dans des rapports personnels, trop incompatibles ave...
      ...pport, des anciens main-morlables, dont la servitude a d'ailleurs été abolie par le décret de l'Assemblée nationale du 4 août dernier... (1) L'état servile, exclu ici, ne peut s'entendre, sous aucun rapport, des anciens main-morlables, dont la servitude a d'ailleurs été abolie par le décret de l'Assemblée nationale du 4 août dernier.
      Pour être êligible, tant à l'assemblée de la commune qu'à celle de département, il faudra réunir les conditions ci-dessus, à la seule différence qu'au lieu de payer une contribution directe de la valeur locale de trois journées de travail, il en faudra payer une de la valeur de dix journées. Pour être êligible, tant à l'assemblée de la commune qu'à celle de département, il faudra réunir les conditions ci-dessus, à la seule différence qu'au lieu de payer une contribution directe de la valeur locale de trois journées de travail, il en faudra payer une de la valeur de dix journées.
      ...ées primaires se réuniront au chef-lieu de la commune, et puisque nous avons considér...
      ...nt concourir et se balancer pour former la législation, il faut que les trois éléments de la représentation proportionnelle entrent dans la composition de leurs députât-ions.
      Les députés nommés par les assemblées primaires se réuniront au chef-lieu de la commune, et puisque nous avons considéré les communes comme étant les premières unités politiques qui doivent concourir et se balancer pour former la législation, il faut que les trois éléments de la représentation proportionnelle entrent dans la composition de leurs députât-ions.
      ... comment les trois bases du territoire, de la population et de lacon-tribulion peuvent êire combinées avec autant de justice dans les résultats que de facilité dans le procédé. C'est ici le lieu d'expliquer comment les trois bases du territoire, de la population et de lacon-tribulion peuvent êire combinées avec autant de justice dans les résultats que de facilité dans le procédé.
      La base territoriale est invariable, et su...
      ...buer à chacune des neufcommunesune part de dépuiation égale et fixe, à raison de leur territoire,al tacher deux autres parts de députation, l'une à la population totale du département, l'autre à la masse entière de sa contribution directe, et faire participer chaque commune à ces deux dernières parts de députation, à proportion de ce qu'elle aurait de population, et de ce qu'elle payerait de contribution.
      La base territoriale est invariable, et supposée égale ; celles delà population et des contributions sont variables, et d'un effet inégal dans chaque commune. On peut donc attribuer à chacune des neufcommunesune part de dépuiation égale et fixe, à raison de leur territoire,al tacher deux autres parts de députation, l'une à la population totale du département, l'autre à la masse entière de sa contribution directe, et faire participer chaque commune à ces deux dernières parts de députation, à proportion de ce qu'elle aurait de population, et de ce qu'elle payerait de contribution.
      ...faudrait ensuite attribuer 27 députés à la population totale du département, et diviser cette population en 27 parts, de manière que chaque commune nommerait autant de députés qu'elle aurait de vingt-septièmes parties de population. Il faudrait ensuite attribuer 27 députés à la population totale du département, et diviser cette population en 27 parts, de manière que chaque commune nommerait autant de députés qu'elle aurait de vingt-septièmes parties de population.
      ...s 27 autres députés seraient attachés à la contribution en impô's directs;et celte contribution étant divisée de même en 27 parts, donnerait autant de députés à chaque commune, qu'elle payerait de vingt-septièmes dans la masse totale des impositions directes. Les 27 autres députés seraient attachés à la contribution en impô's directs;et celte contribution étant divisée de même en 27 parts, donnerait autant de députés à chaque commune, qu'elle payerait de vingt-septièmes dans la masse totale des impositions directes.
      La population de chaque département sera facilement connue, puisque celle de chaque commune sera constatée par le no...
      ...eront arrivés des assemblées primaires. La contribution sera également connue, pui...
      ...et les communes auront l'administration de l'impôt dans leurs territoires. Au moment de la première formation des assemblées, les ...
      ...spectivement ces éclaircissements avant de procéder aux élections.
      La population de chaque département sera facilement connue, puisque celle de chaque commune sera constatée par le nombre des députés qui y seront arrivés des assemblées primaires. La contribution sera également connue, puisque les départements et les communes auront l'administration de l'impôt dans leurs territoires. Au moment de la première formation des assemblées, les communesqui n'auraient pas ces connaissances pourront aisément les acquérir en se communiquant respectivement ces éclaircissements avant de procéder aux élections.
      ..., en supposant que l'assemblée générale de département qu'il s'agit ici de former, dût être composée de 81 députés des communes, il faudrait en...
      ...ment, et par conséquent 3 au territoire de chaque commune; chacune des 9 assemblée...
      ...rait donc également 3 députés, à raison de son territoire.
      Ainsi, en supposant que l'assemblée générale de département qu'il s'agit ici de former, dût être composée de 81 députés des communes, il faudrait en attacher invariablement le tiers, montant à 27, au territoire du département, et par conséquent 3 au territoire de chaque commune; chacune des 9 assemblées communales nommerait donc également 3 députés, à raison de son territoire.
      Les assemblées de département nommeraient par le même pro...
      ...putés à l'Assemblée nationale, à raison de 9 députés par département; ce qui porte...
      Les assemblées de département nommeraient par le même procédé les députés à l'Assemblée nationale, à raison de 9 députés par département; ce qui porterait 720 députés à l'Assemblée nationale .

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 205
      Le second tiers de 240 serait réparti sur la population totale du royaume, qui, divi...
      ...x cent-quaraute parts, donnerait autant de députés à chaque département qu'il aurait de deux cent quarantièmes parties de populutiou.
      Le second tiers de 240 serait réparti sur la population totale du royaume, qui, divisée en deux cent-quaraute parts, donnerait autant de députés à chaque département qu'il aurait de deux cent quarantièmes parties de populutiou.
      ... 240 autres députés seraient accordes à la contribution, de manière qu'en divisant la masse totale des impositions directes d... Enlin, les 240 autres députés seraient accordes à la contribution, de manière qu'en divisant la masse totale des impositions directes du royaume en deux cent-quarante parts, chaque département aurait un député à rai...
      ...un représentant ne puisse être élu pour la seconde fois, qu'après l'intervalle d'u...
      ...es emplois, même électifs. L'expérience de tous les temps et de tous les pays démontre ce danger.
      ...t d'une prévoyance sévère au premier coup d'œil, mais sage et nécessaire, qu'aucun représentant ne puisse être élu pour la seconde fois, qu'après l'intervalle d'une législature intermédiaire, afin d'éviter l'aristocratie des familles en crédit, qui parviennent à se perpétuer dans les emplois, même électifs. L'expérience de tous les temps et de tous les pays démontre ce danger.
      Le plan qui vient d'être exposé pour la formation des assemblées et des élections graduelles^a réuni les suffrages de votre comité, parce qu'il lui a paru pr... Le plan qui vient d'être exposé pour la formation des assemblées et des élections graduelles^a réuni les suffrages de votre comité, parce qu'il lui a paru produire trois grands avantages.
      Le premier est d'établir de la manière la plus sûre, et par les principes les plu... Le premier est d'établir de la manière la plus sûre, et par les principes les plus justes, une représentation exactement proportionnelle entre toutes les parties...
      Le second est de fixer pour le maintien de la proportion établie un mode constitution...
      ...s l'application à toutes les variations de la population et des contributions.
      Le second est de fixer pour le maintien de la proportion établie un mode constitutionnel,dont le principe demeurant inaltérable et permanent se prêtera toujours dans l'application à toutes les variations de la population et des contributions.
      Le trois.ème est de pouvoir appliquer la même méthode à la formation des assemblées provinciales; en sorte qu'un mouvement unilorme fasse arriver la représentation nationale au Corps législatif, et la représentation provinciale aux assemblé... Le trois.ème est de pouvoir appliquer la même méthode à la formation des assemblées provinciales; en sorte qu'un mouvement unilorme fasse arriver la représentation nationale au Corps législatif, et la représentation provinciale aux assemblées administratives.
      Cette première partie de notre travail ne se borne pas à vous ol...
      ... vous j était nécessaire pour compléter la Constitution dans l'ordre législatif-, ...
      ...c'est maintenant à cette seconde partie de notre plan que nous allons passer.
      Cette première partie de notre travail ne se borne pas à vous olfrir le supplément qui vous j était nécessaire pour compléter la Constitution dans l'ordre législatif-, elle vous présente encore des dispositions toutes préparées, pour hâter l'établissement du régime intérieur des provinces : et c'est maintenant à cette seconde partie de notre plan que nous allons passer.
      Art. Ier. La France sera partagée en divisions de 324 lieues carrées chacune, c'est-à-dire, de dix-huit sur dix-huit, autant qu'il sera possible, à partir de Paris, comme centre, et en s'éloignant ... Art. Ier. La France sera partagée en divisions de 324 lieues carrées chacune, c'est-à-dire, de dix-huit sur dix-huit, autant qu'il sera possible, à partir de Paris, comme centre, et en s'éloignant en tous sens jusqu'aux fronlières du royaume. Ces divisions s'appelleront départ...
      (1) La lieue adoptée est la lieue commune de 2,400 toises. (1) La lieue adoptée est la lieue commune de 2,400 toises.
      ...ans le canton au moins depuis un an; 4° de payer une contribution directe de la valeur locale de trois journées de travail; 5° de n'être pas alors dans une condition servile, auront droit de se réunir pour former dans les cantons ... ...° d'être né Français, ou devenu Français; 2° d'êire majeur; 3°\ietre domicilié dans le canton au moins depuis un an; 4° de payer une contribution directe de la valeur locale de trois journées de travail; 5° de n'être pas alors dans une condition servile, auront droit de se réunir pour former dans les cantons les assemblées primaires.
      ...er autant qu'il sera possible au nombre de 600, qui sera le taux moyen; de telle sorte néanmoins que, s'il y a plusieurs assemblées dans un canton, la moins nombreuse soit au moins de 450. Ainsi, au delà de 900, mais avant 1.050, il ne pourra y avoir une assemblée complète de 600. puisque la seconde aurait moins de 450. Dès le nombre 1,050 et au delà, la première assemblée sera de 600, et la deuxième de 450, au plus. Si le nombre s'élève à 1,400, il n'y en aura que deux, une de 600 et l'autre de 800 ; mais à 1,500 il s'en formera trois, une de 600 et deux de 450 ; et ainsi de suite, suivant le nombre de citoyens actifs de chaque canton. Art. 8. Chaque assemblée tendra toujours à se former autant qu'il sera possible au nombre de 600, qui sera le taux moyen; de telle sorte néanmoins que, s'il y a plusieurs assemblées dans un canton, la moins nombreuse soit au moins de 450. Ainsi, au delà de 900, mais avant 1.050, il ne pourra y avoir une assemblée complète de 600. puisque la seconde aurait moins de 450. Dès le nombre 1,050 et au delà, la première assemblée sera de 600, et la deuxième de 450, au plus. Si le nombre s'élève à 1,400, il n'y en aura que deux, une de 600 et l'autre de 800 ; mais à 1,500 il s'en formera trois, une de 600 et deux de 450 ; et ainsi de suite, suivant le nombre de citoyens actifs de chaque canton.
      ...l'assemblée communale, ainsi qu'à celle de département, il faudra réunir aux conditions d'élecieur, c'est-à-dire de citoyen actif, celle de payer une contribution directe plus forte : cette contribution se montera au moius à la valeur locale de dix journées de travail. Art. 10. Pour être éligible à l'assemblée communale, ainsi qu'à celle de département, il faudra réunir aux conditions d'élecieur, c'est-à-dire de citoyen actif, celle de payer une contribution directe plus forte : cette contribution se montera au moius à la valeur locale de dix journées de travail.
      ...ment, parmi tous les citoyens êligibies de la commune. ...ormée des députés des assemblées primaires, choisira ses députés pour le département, parmi tous les citoyens êligibies de la commune.
      ...era envoyé par les 9 communes, à raison de la population active de chaque commune. Ainsi, la somme totale de la population des 9 communes ou du départe...
      ...27 parts; et chaque commune aura autant de députés qu'elle contiendra de ces vingt-septièmes.
      Art. 14. Le second tiers formant 27 députés Fera envoyé par les 9 communes, à raison de la population active de chaque commune. Ainsi, la somme totale de la population des 9 communes ou du département sera divisée en 27 parts; et chaque commune aura autant de députés qu'elle contiendra de ces vingt-septièmes.
      ...a par une semblable opération en raison de la contribution respective des 9 communes. La somme totale des contributions directes... Art. 15. Le troisième tiers se distribuera par une semblable opération en raison de la contribution respective des 9 communes. La somme totale des contributions directes des 9 communes, ou du département, sera divisée en 27 ; et chaque commune enver...
      ...une contribution directe, équivalente à la valeur d'un marc d'argent. Le comité pense que pour être éligible à 1 Assemblée nationale, il faut payer une contribution directe, équivalente à la valeur d'un marc d'argent.
      ...artement sera partagé en neuf divisions de 36 lieues carrées de superficie, c'est-à-dire, de six sur six, autant qu'il sera possible. Ces divisions porteront le nom de com- Art. 2. Chaque département sera partagé en neuf divisions de 36 lieues carrées de superficie, c'est-à-dire, de six sur six, autant qu'il sera possible. Ces divisions porteront le nom de com-
      ...ée en neuf divisions, appelées cantons, de quatre lieues carrées, c'est-à-dire, de deux sur deux. Art. 3. Chaque commune sera partagée en neuf divisions, appelées cantons, de quatre lieues carrées, c'est-à-dire, de deux sur deux.
      ...ul citoyen ne pourra exercer les droits de citoyen actif dans plus d'un endroit, e... Art. 5. Nul citoyen ne pourra exercer les droits de citoyen actif dans plus d'un endroit, et dans aucune assemblée personne ne pourra se faire représenter par une autre.
      ...dès le nombre 900, il s'en formera deux de 450 chacune au moins. ...anton ne s'élèvera pas à 900, il n'y aura qu'une assemblée dans ce canton; mais dès le nombre 900, il s'en formera deux de 450 chacune au moins.
      Art. 9. Toutes les assemblées primaires de chaque canton députeront directement à l'assemblée de leur commune. Art. 9. Toutes les assemblées primaires de chaque canton députeront directement à l'assemblée de leur commune.
      ...1. Chaque assemblée primaire députera à la commune à raison d'un membre sur 200 vo... Art. 11. Chaque assemblée primaire députera à la commune à raison d'un membre sur 200 votants.
      Art. 13. Chaque assemblée de département sera composée de 81 membres, dont un tiers, c'est-à-dire...
      ...re eux, étant composés d'un égal nombre de cantons égaux.
      Art. 13. Chaque assemblée de département sera composée de 81 membres, dont un tiers, c'est-à-dire 21, sera député par les 9 communes du département, à raison du territoire; ce sera donc 3 députés par commune, puisque les territoires des communes sont égaux entre eux, étant composés d'un égal nombre de cantons égaux.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 206
      Locuteur: Thouret
      présente ensuite la seconde partie du rapport du nouveau comité de Constitution relative à rétablissement ... présente ensuite la seconde partie du rapport du nouveau comité de Constitution relative à rétablissement des assemblées administratives et des municipalités.
      Locuteur: Thouret
      Elles seront chargées de cette partie du pouvoir exécutif qu'on ...
      ...tration ; et les premières n'auront que la simple mission d'élire graduellement le...
      Elles seront chargées de cette partie du pouvoir exécutif qu'on désigne ordinairement par le terme d'administration ; et les premières n'auront que la simple mission d'élire graduellement les représentants nationaux, membres du Corps législatif.
      Locuteur: Thouret
      ...les-ci, formées uniquement dans l'ordre de la législature nationale, seront les éléme...
      ... des assemblées administratives au chef de l'administration générale, est nécessai...
      ...tif, et le gouvernement monarchique que la nation vient de contirmer^ dégénérerait en démocratie d...
      Celles-ci, formées uniquement dans l'ordre de la législature nationale, seront les éléments régénérateurs du Corps législatif ; les autres, au contraire, instituées dan...
      ...nsmettront, les feront exécuter, et s'y conformeront. Cette soumission immédiate des assemblées administratives au chef de l'administration générale, est nécessaire; sans elle, il n'y aurait bientôt plus d'exactitude ni d'uniformité dans le régime exécutif, et le gouvernement monarchique que la nation vient de contirmer^ dégénérerait en démocratie dans l'intérieur des provinces.
      Locuteur: Thouret
      ...tre qui rappellerait sans cesse l'objet de cette institution. La division des ressorts de ces assemblées n'apporterait aucun chan... ...dans chacun des 80 départements, sous le tiire d'administration provinciale ; titre qui rappellerait sans cesse l'objet de cette institution. La division des ressorts de ces assemblées n'apporterait aucun changement nécessaire à l'ancienne distinction des provinces.
      Locuteur: Thouret
      divisée en deux sections, dont la première en serait comme le conseil, et, en quelque sorte, la législature; et la seconde, chargée de toute la partie exécutive, en serait le vrai corps agissant, sous le titre de directoire provincial , ou de commission intermédiaire. divisée en deux sections, dont la première en serait comme le conseil, et, en quelque sorte, la législature; et la seconde, chargée de toute la partie exécutive, en serait le vrai corps agissant, sous le titre de directoire provincial , ou de commission intermédiaire.
      Locuteur: Thouret
      ... du département, et recevrait le compte de la gestion au directoire : mais ses arrêté... ...haque partie d'administration, ordonnerait les travaux et les dépenses générales du département, et recevrait le compte de la gestion au directoire : mais ses arrêtés ne seraient exécutoires que lorsqu'ils auraient été approuvés et confirmés par...
      Locuteur: Thouret
      ...ctoire serait toujours en activité pour la conduite, la surveillance et l'expédition de toutes les affaires. Il serait tenu de se conformer aux arrêtés du conseil pro...
      ..., et rendrait, tous les ans , le compte de sa régie.
      Le directoire serait toujours en activité pour la conduite, la surveillance et l'expédition de toutes les affaires. Il serait tenu de se conformer aux arrêtés du conseil provincial approuvés par le Roi, et rendrait, tous les ans , le compte de sa régie.
      Locuteur: Thouret
      ...élection qu'elle ferait, dans son sein, de ceux de ses membres qui composeraient le direct...
      ...ent au directoire. Il s'est décidé pour la première opinion, parce qu'en remettant la nomination des membres du directoire au...
      ...ment que chaque commune nommât un sujet de son district. Or, il serait souvent difficile de trouver, dans toutes les communes, des citoyens tout à la fois capables des fonctions du directoi...
      ...'établir au chef-lieu du département, à la suite des opérations du directoire, ave...
      ...exigent. 11 faut avoir autant d'égard à la convenance des sujets, qu'à leur capacité, lorsqu'il s'agit de les attacher efficacement à un service ...
      ...s seront plus en état que les électeurs de faire les meilleurs choix sous ce double rapport, puisqu'ils auront pu, pendant la tenue entière de leur session, éprouver les talents de leurs collègues, et s'assurer de leurs dispositions pour le service du d...
      ...ps d'assemblée, qui opérerait ensuite sa propre division en deux sections par l'élection qu'elle ferait, dans son sein, de ceux de ses membres qui composeraient le directoire ; ou s'il ne serait pas préférable que les électeurs désignassent, en élisant, ceux des députés qu'ils nommeraient pour le conseil, et ceux qu'ils destineraient au directoire. Il s'est décidé pour la première opinion, parce qu'en remettant la nomination des membres du directoire aux électeurs des communes, il faudrait nécessairement que chaque commune nommât un sujet de son district. Or, il serait souvent difficile de trouver, dans toutes les communes, des citoyens tout à la fois capables des fonctions du directoire, et disposés à quitter leur domicile pour aller s'établir au chef-lieu du département, à la suite des opérations du directoire, avec l'assiduité qu'elles exigent. 11 faut avoir autant d'égard à la convenance des sujets, qu'à leur capacité, lorsqu'il s'agit de les attacher efficacement à un service journalier, qui ne souffre pas d'interruption. Les membres des assemblées seront plus en état que les électeurs de faire les meilleurs choix sous ce double rapport, puisqu'ils auront pu, pendant la tenue entière de leur session, éprouver les talents de leurs collègues, et s'assurer de leurs dispositions pour le service du directoire.
      Locuteur: Thouret
      ...blée générale ; ou si lés deux sections de chaque administration provinciale reste...
      ...n, n'eussent jamais ni séance, ni droit de suffrage avec ceux du conseil. Il s'est encore déterminé pour la première de ces opinions, parce qu'il lui a paru que les membres du directoire, privés d'entrer et de voter à l'assemblée délibérante, réduit...
      ...bientôt considérés, moins comme membres de l'administration que comme ses agents et ses préposés. Le préjugé de cette sorte de dégradation déprécierait, dans l'opinio...
      ...e priverait l'administration du secours de leurs lumières, devenues plus précieuses par l'expérience que donne la pratique habituelle des affaires. Le comité a pensé cependant que la
      ...à chaque session annuelle, et avoir séance avec voix déli-bérative à cette assemblée générale ; ou si lés deux sections de chaque administration provinciale resteraient si absolument distinctes, que les membresd u directoire, bornésàlasimpleexécution, n'eussent jamais ni séance, ni droit de suffrage avec ceux du conseil. Il s'est encore déterminé pour la première de ces opinions, parce qu'il lui a paru que les membres du directoire, privés d'entrer et de voter à l'assemblée délibérante, réduits ainsi à n'être qu'exécuteurs et comptables, seraient bientôt considérés, moins comme membres de l'administration que comme ses agents et ses préposés. Le préjugé de cette sorte de dégradation déprécierait, dans l'opinion publique, des fonctions importantes, pour lesquelles il faut provoquer et encourager le zèle des principaux ciloyens. D'ailleurs, l'exclusion des membres du directoire priverait l'administration du secours de leurs lumières, devenues plus précieuses par l'expérience que donne la pratique habituelle des affaires. Le comité a pensé cependant que la
      Locuteur: Thouret
      Les assemblées de cette nouvelle classe différeront en plusieurs points de celles dont nous avons parlé jusqu'ici. Les assemblées de cette nouvelle classe différeront en plusieurs points de celles dont nous avons parlé jusqu'ici.
      Locuteur: Thouret
      ...néreront tous les deux ans par moitié ; la première fois au sort, après deux années d'exercice, et ensuite, la seconde fois à tour d'ancienneté ; les ... Elles seront permanentes, et se régénéreront tous les deux ans par moitié ; la première fois au sort, après deux années d'exercice, et ensuite, la seconde fois à tour d'ancienneté ; les premières n'auront d'existence que pour l'objet et le temps des élections à l'As...
      Art. 18. Le tiers de ce nombre, c'est à-dire 240, sera envoy...
      ...s à raison du territoire ; 240 à raison de la population, et 240 à raison de la contribution respective, ainsi qu'il a ...
      ...mais en divisant entre les départements la population du royaume et la masse entière de la contribution directe en 240 parts.
      Art. 18. Le tiers de ce nombre, c'est à-dire 240, sera envoyé par les départements à raison du territoire ; 240 à raison de la population, et 240 à raison de la contribution respective, ainsi qu'il a élé dit ci-dessus relativement aux communes, mais en divisant entre les départements la population du royaume et la masse entière de la contribution directe en 240 parts.
      Art. 19. Nul membre de l'Assemblée nationale ne pourra être ré...
      ...sera nécessaire qu'entre deux élections de la même personne, il y ait au moins une As...
      Art. 19. Nul membre de l'Assemblée nationale ne pourra être réélu pour l'Assemblée suivante. 11 sera nécessaire qu'entre deux élections de la même personne, il y ait au moins une Assemblée d'intervalle.
      Art. 17. Les assemblées de département formeront par leurs députés l'Assemblée nationale, qui sera composée de 720 membres. Art. 17. Les assemblées de département formeront par leurs députés l'Assemblée nationale, qui sera composée de 720 membres.
      démednier, rabaut de saint-étienne, le chapellier. démednier, rabaut de saint-étienne, le chapellier.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 207
      Locuteur: Thouret
      séance commune et le droit de suffrage ne pourraient être accordés au...
      ...u'après qu'ils auraient rendu le compte de leur gestion ; ce qui serait toujours la première opération de chaque session.
      séance commune et le droit de suffrage ne pourraient être accordés aux membres du directoire, qu'après qu'ils auraient rendu le compte de leur gestion ; ce qui serait toujours la première opération de chaque session.
      Locuteur: Thouret
      ...nal des administrations provinciales ou de leurs directoires ; et elles s'y confor...
      ...strations provinciales et aux décisions de leurs directoires. Elles leur adresseront des pétitions sur tous les objets de leur compétence qui intéresseront chaqu...
      ...tion des assemblées communales à celles de département n'est pas moins nécessaire à l'unité du régime exécutif, que la subordination immédiate de ces dernières à l'autorité du Roi.
      Les administrations communales recevront les ordres du Roi par le canal des administrations provinciales ou de leurs directoires ; et elles s'y conformeront. Elles obéiront aux arrêtés des administrations provinciales et aux décisions de leurs directoires. Elles leur adresseront des pétitions sur tous les objets de leur compétence qui intéresseront chaque commune, et seront exactes à fournir les instructions qui leur seront demandées. L'entière subordination des assemblées communales à celles de département n'est pas moins nécessaire à l'unité du régime exécutif, que la subordination immédiate de ces dernières à l'autorité du Roi.
      Locuteur: Thouret
      Pour composer, la première fois, les assemblées communales administratives, le comité propose, qu'après la démarcation provisoire cles divisions t...
      ...primaires se forment dans les 9 cantons de chaque commune, comme il a été dit plus...
      Pour composer, la première fois, les assemblées communales administratives, le comité propose, qu'après la démarcation provisoire cles divisions territoriales, les assemblées primaires se forment dans les 9 cantons de chaque commune, comme il a été dit plus haut pour les élections dans l'ordre législatif. Elles enverront au chef-lieu u...
      Locuteur: Thouret
      ...on communale éliront, dans leur sein, à la fin de leur première session, 6 d'entre eux po... Les membres composant l'administration communale éliront, dans leur sein, à la fin de leur première session, 6 d'entre eux pour former le directoire.
      Locuteur: Thouret
      De deux ans en deux ans, lorsqu'il s'agira de régénérer la moitié de chaque administration communale, les assemblées primaires se formeront de nouveau dans les cantons, pour nommer l...
      ...remplacement des administrateurs sortis de fonction.
      De deux ans en deux ans, lorsqu'il s'agira de régénérer la moitié de chaque administration communale, les assemblées primaires se formeront de nouveau dans les cantons, pour nommer leurs députés qui éliront en remplacement des administrateurs sortis de fonction.
      Locuteur: Thouret
      ...seront rassemblée provinciale au nombre de 54, à raison de 6 députés par commune; et elles suivront le même procédé qui a été établi pour la représentation proportionnelle dans les... ... assemblées communales auront été formées, elles nommeront les membres qui composeront rassemblée provinciale au nombre de 54, à raison de 6 députés par commune; et elles suivront le même procédé qui a été établi pour la représentation proportionnelle dans les députations au Corps législatif.
      Locuteur: Thouret
      ... égalité. 18 députés seront attribués à la population du département, et les 18 au...
      ...irecte. Chaque commune nommerait autant de députés dans ces deux dernières divisions, qu'elle aurait de parties de population ou de contribution, en divisant la population et la contribution directe du département en ...
      ...rmant le tiers seront attachés au territoire, et chaque commune en nommera 2 par égalité. 18 députés seront attribués à la population du département, et les 18 autres à sa contribution directe. Chaque commune nommerait autant de députés dans ces deux dernières divisions, qu'elle aurait de parties de population ou de contribution, en divisant la population et la contribution directe du département en 18 parts.
      Locuteur: Thouret
      ...ils auraient nommé dans leur sein, ceux de leurs membres qu'ils auront élus seront...
      ...rimaires des cantons seront tenus alors de se rassembler sans délai, pour faire ces remplacements par la voie des élections.
      ...it dans le nombre des autres habitants éligibles du département. Dans le cas où ils auraient nommé dans leur sein, ceux de leurs membres qu'ils auront élus seront remplacés à l'administratin communale dont ils faisaient partie. Les électeurs nommés par les assemblées primaires des cantons seront tenus alors de se rassembler sans délai, pour faire ces remplacements par la voie des élections.
      Locuteur: Thouret
      ...n provinciale éliront dans leur sein, à la fin de leur première session, 10 d'entre eux p... Les membres composant l'administration provinciale éliront dans leur sein, à la fin de leur première session, 10 d'entre eux pour former le directoire provincial.
      Locuteur: Thouret
      Tous les deux ans, la moitié des députés à l'administration provinciale sortira d'exercice, en observant de faire sortir, autant qu'il sera possible, la moitié de ceux qui ont été envoyés par chacune de...
      ...nales procéderont aux remplacements par la même méthode qu'elles auront suivie la première fois pour la composition de l'administration provinciale.
      Tous les deux ans, la moitié des députés à l'administration provinciale sortira d'exercice, en observant de faire sortir, autant qu'il sera possible, la moitié de ceux qui ont été envoyés par chacune des neuf communes; et les assemblées communales procéderont aux remplacements par la même méthode qu'elles auront suivie la première fois pour la composition de l'administration provinciale.
      Locuteur: Thouret
      Il sortira toujours 27 députés faisant la moitié des 54. De ces députés à remplacer, 9 formant le t...
      ...un. 9 autres députés seront attribués à la population, et les9 derniers à la contribution directe ; en sorte que la population du département et la masse de ses impositions directes étant divisées...
      ...erait un député remplaçant par neuvième de population et de contribution. Ainsi la première proportion établie dans les députations se retrouverait la même ; et la représentation se distribuant toujours également entre les neuf communes, malgré la variabilité de leur position respective, se maintiendr...
      Il sortira toujours 27 députés faisant la moitié des 54. De ces députés à remplacer, 9 formant le tiers seront attachés au territoire, et chaque commune en nommera un. 9 autres députés seront attribués à la population, et les9 derniers à la contribution directe ; en sorte que la population du département et la masse de ses impositions directes étant divisées en neuf parts, chaque commune nommerait un député remplaçant par neuvième de population et de contribution. Ainsi la première proportion établie dans les députations se retrouverait la même ; et la représentation se distribuant toujours également entre les neuf communes, malgré la variabilité de leur position respective, se maintiendrait constamment en équilibre.
      Locuteur: Thouret
      L'objet essentiel de la Constitution étant de définir et de séparer les différents pouvoirs, le com...
      ...ssent ni être troublées dans l'exercice de l'autorité qui leur sera confiée, ni ex...
      ...limites. Ce n'est pas assez que l'objet de leur établissement soit indiqué dénomin...
      ...ts du pouvoir exécutif, et dépositaires de l'autorité du Roi pour administrer en s...
      ...es ne pourront exercer aucune partie ni de la puissance législative ni du pouvoir jud...
      ...pourront ni accorder au Roi, ni créer à la charge des provinces aucune espèce d'im...
      ... répartir aucun que jusqu'à concurrence de la quotité accordée par le Corps
      L'objet essentiel de la Constitution étant de définir et de séparer les différents pouvoirs, le comité pense qu'il faut redoubler d'attention, pour que les assemblées administratives ne puissent ni être troublées dans l'exercice de l'autorité qui leur sera confiée, ni excéder ses limites. Ce n'est pas assez que l'objet de leur établissement soit indiqué dénominativement par leur qualification d'administration provinciale ou communale ; il ...
      ...llement par des dispositions expresses: 1° qu'elles sont dans ia classe des agents du pouvoir exécutif, et dépositaires de l'autorité du Roi pour administrer en son nom et sous ses ordres ; '2° qu'elles ne pourront exercer aucune partie ni de la puissance législative ni du pouvoir judiciaire; 3° qu'elles ne pourront ni accorder au Roi, ni créer à la charge des provinces aucune espèce d'impôts pour quelque cause ni sous quelque dénomination que ce soit; 4° qu'elles n'en pourront répartir aucun que jusqu'à concurrence de la quotité accordée par le Corps
      Locuteur: Thouret
      Il y aurait de même au chef-lieu de chaque commune, une assemblée administr...
      ...exécution. Tout ce qui vient d'être dit de l'assemblée supérieure s'applique aussi...
      ...nales pour l'administration subordonnée de leurs districts. Ces dernières seront e...
      ...nt ; et leurs directoires seront soumis de même aux directoires provinciaux.
      Il y aurait de même au chef-lieu de chaque commune, une assemblée administrative, sous le titre d'administration communale, divisée pareillement en deux sections, l'une pour le conseil, l'autre pour l'exécution. Tout ce qui vient d'être dit de l'assemblée supérieure s'applique aussi aux assemblées communales pour l'administration subordonnée de leurs districts. Ces dernières seront entièrement soumises aux administrations provinciales dont elles assortiront ; et leurs directoires seront soumis de même aux directoires provinciaux.
      Locuteur: Thouret
      ...bre des autres habitants éligibles dans la commune, en observant d'en prendre au m... ...tration commu-•nale ; et ils les choisiront tant dans leur sein, que dans le nombre des autres habitants éligibles dans la commune, en observant d'en prendre au moins 2 dans chaque canton.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 208
      Locuteur: Thouret
      11 résulterait de ce régime des municipalités une foule d...
      ... n'ont pas paru susceptibles jusqu'ici. La faiblesse de celles qui subsistent maintenant, excep...
      ...ntrigue, ou subjuguées par l'autorité : de la dissipation des deniers communs, les en...
      ...s élevées au-dessus des movens, et tant de délibérations inspirées par l'esprit particulier à la ruine de l'intérêt général. Combien de municipalités dans les campagnes ne sont pas à la merci des seigneurs, ou des curés, ou de quelques notables ! Combien, dans les p...
      ...s principaux citadins! N'attendons rien de ces administrations trop faibles pour s...
      ...n d'émanciper l'autorité municipale est de la distribuer en plus grandes masses, et de rendre les corps qui en seront déposita...
      ...té d'autres rapports publics, soit pour la police, • soit pour l'administration de l'impôt, soit pour l'inspection et l'emploi de la garde nationale, et milice intérieure, ...
      ...rict d'une certaine étendue des centres de pouvoir unique et de régime uniforme.
      11 résulterait de ce régime des municipalités une foule d'avantages dont elles n'ont pas paru susceptibles jusqu'ici. La faiblesse de celles qui subsistent maintenant, excepté dans quelques grandes villes, les expose à être aisément séduites par l'intrigue, ou subjuguées par l'autorité : de la dissipation des deniers communs, les entreprises inconsidérées, les dettes élevées au-dessus des movens, et tant de délibérations inspirées par l'esprit particulier à la ruine de l'intérêt général. Combien de municipalités dans les campagnes ne sont pas à la merci des seigneurs, ou des curés, ou de quelques notables ! Combien, dans les petites villes, ne sont pas dominées par le crédit des principaux citadins! N'attendons rien de ces administrations trop faibles pour se conserver indépendantes ; l'unique moyen d'émanciper l'autorité municipale est de la distribuer en plus grandes masses, et de rendre les corps qui en seront dépositaires plus éclairés et plus puissants, en les rendant moins nombreux. Alors ils pourraient devenirutiles, sous une infinité d'autres rapports publics, soit pour la police, • soit pour l'administration de l'impôt, soit pour l'inspection et l'emploi de la garde nationale, et milice intérieure, puisqu'elles offriraient en chaque district d'une certaine étendue des centres de pouvoir unique et de régime uniforme.
      Locuteur: Thouret
      Commençons par bien fixer quelle est la nature de cette constitution. Le régirne municipa...
      ...rticulières, et pour ainsi dire privées de chaque ressort mu-nicipalisé, ne peut entrer sous aucun rapport, ni dans le système de la représentation nationale, ni dans celui de l'administration générale. Les communes...
      ...ans l'ordre représentatif qui remonte à la législature, et les dernières dans l'or...
      Commençons par bien fixer quelle est la nature de cette constitution. Le régirne municipal, borné exclusivement au soin des affaires particulières, et pour ainsi dire privées de chaque ressort mu-nicipalisé, ne peut entrer sous aucun rapport, ni dans le système de la représentation nationale, ni dans celui de l'administration générale. Les communes devant être les premières unités dans l'ordre représentatif qui remonte à la législature, et les dernières dans l'ordre du pouvoir exécutif qui descend et finit à elles, chaque municipalité n'est ...
      Locuteur: Thouret
      S'il est important de donner à la nation l'énergie et la puissance nécessaires pour défendre sa ...
      ... grandes communes du royaume, en autant de corps de municipalité.
      S'il est important de donner à la nation l'énergie et la puissance nécessaires pour défendre sa liberté, et aux municipalités une consistance utile et respectable dans leurs territoires, cette double considération doit vous porter à constituer les 720 grandes communes du royaume, en autant de corps de municipalité.
      Locuteur: Thouret
      ...ur bases, tant du régime municipal, que de la représentation nationale et de l'administration générale. Vous augmenteriez par les forces de chaque municipalité en rassemblant à un...
      ... réduit à l'inertie. Au lieu d'atténuer la vigueur nationale en divisant le peuple...
      ...entiment généreux est étouffé par celui de l'impuissance, créez plutôt de grandes agrégations de citoyens unis par des rapports nabituel...
      ...ttachements civiques ; et que l'intérêt de communauté, si voisin de l'intérêt individuel, si souple sous l'...
      ...bjet trop borné, se rapproche davantage de l'esprit public en acquérant plus de puissance et d'élévation.
      Vous n'auriez ainsi que sept cent vingt unités pour bases, tant du régime municipal, que de la représentation nationale et de l'administration générale. Vous augmenteriez par les forces de chaque municipalité en rassemblant à un seul point toutes celles d'un môme terriioireque leur dispersion actuelle réduit à l'inertie. Au lieu d'atténuer la vigueur nationale en divisant le peuple par petites corporations, dans lesquelles tout sentiment généreux est étouffé par celui de l'impuissance, créez plutôt de grandes agrégations de citoyens unis par des rapports nabituels, confiants et forts par cette union; agrandissez les sphères où se forment les premiers attachements civiques ; et que l'intérêt de communauté, si voisin de l'intérêt individuel, si souple sous l'influence deshommes à crédit, quand ses moyens sont faibles et son objet trop borné, se rapproche davantage de l'esprit public en acquérant plus de puissance et d'élévation.
      Locuteur: Thouret
      ...éez cette vue, l'institution des hôtels de ville et des municipalitésvillageoises, telle que nous la voyons aujourd'hui, devrait être entièrement réformée. La différence de nature et d'objet qui se trouve entre l...
      ...incipal ne permettrait pas, sans doute, de faire reposer ce dernier dans Vassemblée administrative de chaque commune; mais les assemblées primaires, formées, comme il a été dit, pour la représentation, nommeraient des députés pour composer au chef-lieu de la commune une assemblée municipale.
      Si vous agréez cette vue, l'institution des hôtels de ville et des municipalitésvillageoises, telle que nous la voyons aujourd'hui, devrait être entièrement réformée. La différence de nature et d'objet qui se trouve entre l'administration générale et le régime principal ne permettrait pas, sans doute, de faire reposer ce dernier dans Vassemblée administrative de chaque commune; mais les assemblées primaires, formées, comme il a été dit, pour la représentation, nommeraient des députés pour composer au chef-lieu de la commune une assemblée municipale.
      Locuteur: Thouret
      ...municipal, composé du territoire entier de la commune ; et le pouvoir exécutif, tant ...
      ...n des affaires particulières du ressort de la municipalité, serait remis à un maire é...
      le gouvernement du petit État municipal, composé du territoire entier de la commune ; et le pouvoir exécutif, tant pour le maintien des règlements généraux que pour l'expédition des affaires particulières du ressort de la municipalité, serait remis à un maire élu par toutes les assemblées primaires.
      Locuteur: Thouret
      ...icipal déciderait, dans toute l'étendue de son ressort, de tout ce qui concerne la police municipale, la sûreté, la salubrité, la régie et l'emploi des revenus municipaux, les dépenses locales, la petite voirie des rues, les projets d'e...
      ... pétitions. Les villes et les paroisses de campagne auraient chacune une agence sous le titre de bureau municipal, qui veillerait à leur...
      ...rait pour leurs besoins avec le conseil de la municipalité commune. Enfin, le maire, ...
      ...tif municipal, comptable et responsable de ses fonctions au conseil, en ferait exé...
      Le conseil municipal déciderait, dans toute l'étendue de son ressort, de tout ce qui concerne la police municipale, la sûreté, la salubrité, la régie et l'emploi des revenus municipaux, les dépenses locales, la petite voirie des rues, les projets d'embellissements, etc. Cette autorité du conseil s'étendrait ainsi non-seulement a...
      ...iculières à chaque ville, bourg ou paroisse, qui lui adresserait ses requêtes ou pétitions. Les villes et les paroisses de campagne auraient chacune une agence sous le titre de bureau municipal, qui veillerait à leurs intérêts locaux, et correspondrait pour leurs besoins avec le conseil de la municipalité commune. Enfin, le maire, chef du pouvoir exécutif municipal, comptable et responsable de ses fonctions au conseil, en ferait exécuter les arrêtés et les décisions par les bureaux municipaux qui lui seraient s...
      Locuteur: Thouret
      Les agences ou bureaux de municipalité nécessaires en chaque ville ou paroisse seraient composés dans les villes, de quatre membres, lorsque la population serait de 4,000 âmes et au-dessous ; de six membres, depuis 4,000 âmes jusqu'à 20,000 ; de huit membres, depuis 20,000 âmes jusqu'à 50.000 ; de dix membres, depuis 50..000 âmes jusqu'à 100,000; et de douze membres au-dessus de 100,00J âmes. Ils pourraient être composés dans les campagnes de quatre membres, y compris le syndic, dans les paroisses de 150 feux; de six membres, y compris le syndic, dans celles depuis 150 feux jusqu'à 300 ; et de huit membres y compris le syndic, au-dessus de 300 feux. Les agences ou bureaux de municipalité nécessaires en chaque ville ou paroisse seraient composés dans les villes, de quatre membres, lorsque la population serait de 4,000 âmes et au-dessous ; de six membres, depuis 4,000 âmes jusqu'à 20,000 ; de huit membres, depuis 20,000 âmes jusqu'à 50.000 ; de dix membres, depuis 50..000 âmes jusqu'à 100,000; et de douze membres au-dessus de 100,00J âmes. Ils pourraient être composés dans les campagnes de quatre membres, y compris le syndic, dans les paroisses de 150 feux; de six membres, y compris le syndic, dans celles depuis 150 feux jusqu'à 300 ; et de huit membres y compris le syndic, au-dessus de 300 feux.
      Locuteur: Thouret
      Tous les deux ans, les bureaux de municipalité seraient régénérés par moitié : la première Tous les deux ans, les bureaux de municipalité seraient régénérés par moitié : la première
      Locuteur: Thouret
      ...ns vu jusqu'ici que dans chaque commune la représentation nationale pour la législature, et la représentation provinciale pour l'admin...
      ...le le grand édifice national. C'est sur la même base, c'est-à-dire sur la même assise des assemblées primaires, q...
      ...er un second édifice politique, qui est la consti ution municipale.
      Nous avons vu jusqu'ici que dans chaque commune la représentation nationale pour la législature, et la représentation provinciale pour l'administration générale, tirent leurs éléments des assemblées primaires. Ces deux établissements composent ensemble le grand édifice national. C'est sur la même base, c'est-à-dire sur la même assise des assemblées primaires, qu'il s'agit d'élever un second édifice politique, qui est la consti ution municipale.
      Locuteur: Thouret
      ...administration, et exercerait une sorte de législature pour Cette assemblée serait le conseil d'administration, et exercerait une sorte de législature pour
      Locuteur: Thouret
      ...ans les campagnes en assemblée générale de paroisse. ... les citoyens actifs se réuniront dans les villes en assemblées primaires, et, dans les campagnes en assemblée générale de paroisse.

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 209
      Locuteur: Thouret
      La nature des fonctions à confier, tant au...
      ...x municipalités, les détails ultérieurs de leur organisation, le service qu'elles pourront remplir pour la manutention de l'impôt, depuis la répartition jusqu'au versement de ses produits, mériteront sans doute une...
      ...n qui vous est proposé, pourrait cesser de l'être, à plusieurs égards, si ce plan ...
      ...nts essentiels. . Le comité a l'honueur de vous présenter le projet de quelques articles, dont la décision est nécessaire pour régler la suite de son travail.
      La nature des fonctions à confier, tant aux assemblées administratives qu'aux municipalités, les détails ultérieurs de leur organisation, le service qu'elles pourront remplir pour la manutention de l'impôt, depuis la répartition jusqu'au versement de ses produits, mériteront sans doute une attention particulière; mais ce qui serait praticable dans le plan qui vous est proposé, pourrait cesser de l'être, à plusieurs égards, si ce plan éprouvait des changements essentiels. . Le comité a l'honueur de vous présenter le projet de quelques articles, dont la décision est nécessaire pour régler la suite de son travail.
      Locuteur: Thouret
      ...primaires, dans chacun des neuf cantons de la commune, en la même forme établie pour les élections a... ...e Administration communale, tous les citoyens actifs se réuniront en assemblées primaires, dans chacun des neuf cantons de la commune, en la même forme établie pour les élections au Corps législatif ; et ils nommeront 1 député électeur par 100 votants.
      Locuteur: Thouret
      ...en nommera 2. 18 seront nommés à raison de la pooula-tion active du département, divi...
      ...arts ; et chaque commune enverra autant de députés qu'elle contiendra de ces dix-huitièmes. Lnfin les 18 autres seront nommés à raison de la contribution directe du département, di...
      ... parts ; et chaque commune élira autant de députés qu'elle payera de ces dix-huitièmes.
      ...istration provinciale, 18 seront élus à raison du territoire, et chaque commune en nommera 2. 18 seront nommés à raison de la pooula-tion active du département, divisée en dix-huit parts ; et chaque commune enverra autant de députés qu'elle contiendra de ces dix-huitièmes. Lnfin les 18 autres seront nommés à raison de la contribution directe du département, divisée en dix-huit parts ; et chaque commune élira autant de députés qu'elle payera de ces dix-huitièmes.
      Locuteur: Thouret
      Art. 30. Lorsqu'il s'agira de régénérer la moitié de chaque administration communale, les as...
      ...ant à l'administration communale autant de membres de chaque canton qu'il en sera sorti.
      Art. 30. Lorsqu'il s'agira de régénérer la moitié de chaque administration communale, les assemblées primaires se formeront dans les cantons pour nommer leurs députés élect...
      ...d'un par cent votants; et ces électeurs procéderont aux remplacements, en renvoyant à l'administration communale autant de membres de chaque canton qu'il en sera sorti.
      Locuteur: Thouret
      Art. 32. Des 27 membres, faisant moitié de 54, qui sortiront à chaque régénération...
      ...nommera 1. 9 seront remplacés à rai-sem de la population active du département divisé...
      ... les 9 autres seront remplacés à raison de la contribution directe du département, divisée de même en neuf parts, et attribuant 1 dép...
      Art. 32. Des 27 membres, faisant moitié de 54, qui sortiront à chaque régénération, 9 seront remplacés à raison du territoire, et chaque commune en nommera 1. 9 seront remplacés à rai-sem de la population active du département divisée en neuf parts, et attribuant 1 député par neuvième; les 9 autres seront remplacés à raison de la contribution directe du département, divisée de même en neuf parts, et attribuant 1 député par neuvième.
      Locuteur: Thouret
      ...en deux sections : l'une, sous le titre de Conseil provincial, tiendra annuellemen t une session pendant un mois, ou plus, si la nécessité des affaires l'exige, pour fixer les règles de chaque partie d administration, et ordo...
      ...du département ; l'autre, sous le titre de Directoire provincial, sera toujours en...
      ...pédition des affaires, et rendra compte de sa gestion tous les ans au conseil muni...
      Art. 33. Chaque administration provinciale sera divisée en deux sections : l'une, sous le titre de Conseil provincial, tiendra annuellemen t une session pendant un mois, ou plus, si la nécessité des affaires l'exige, pour fixer les règles de chaque partie d administration, et ordonner les travaux et les dépenses générales du département ; l'autre, sous le titre de Directoire provincial, sera toujours en activité pour l'expédition des affaires, et rendra compte de sa gestion tous les ans au conseil municipal.
      Locuteur: Thouret
      Art. 34. Les membres de chaque administration provinciale éliront, à la fin de leur première session, 10 d'entre eux, ... Art. 34. Les membres de chaque administration provinciale éliront, à la fin de leur première session, 10 d'entre eux, pour composer le directoire provincial, et ils le régénéreront tous les deux ans...
      Locuteur: Thouret
      Art. 35. A l'ouverture de chaque session annuelle, le conseil pro...
      ...cera par entendre et recevoir le compte de la gestion du directoire; ensuite les memb...
      Art. 35. A l'ouverture de chaque session annuelle, le conseil provincial commencera par entendre et recevoir le compte de la gestion du directoire; ensuite les membres du directoire prendront séance, et auront voix délibérative avec ceux du con...
      Locuteur: Thouret
      ...e administration communale sera divisée de même en deux sections, l'une, sous le nom de Conseil communal, l'autre , sous celui de Directoire communal, composé de 6 membres. Tout ce qui est prescrit parles articles précédents pour 1 élection, la régénération, le droit de séance et de voix délibérative des membres du directoire provincial, aura lieu de même pour ceux des directoires communau... Art. 36. Chaque administration communale sera divisée de même en deux sections, l'une, sous le nom de Conseil communal, l'autre , sous celui de Directoire communal, composé de 6 membres. Tout ce qui est prescrit parles articles précédents pour 1 élection, la régénération, le droit de séance et de voix délibérative des membres du directoire provincial, aura lieu de même pour ceux des directoires communaux.
      Locuteur: Thouret
      lois au sort, et la seconde fois à tour d'ancienneté. lois au sort, et la seconde fois à tour d'ancienneté.
      Locuteur: Thouret
      ... vous présenter ces points fondamentaux de son travail. Pressé par votre juste empressement àj vous occuper de cette importante matière, il s est hâté de vous soumettre ses premières vues, et i...
      ...jugement que vous en devez porter, afin de ne pas continuer, peut-être inutilement...
      Le comité a cru devoir se borner aujourd'hui a vous présenter ces points fondamentaux de son travail. Pressé par votre juste empressement àj vous occuper de cette importante matière, il s est hâté de vous soumettre ses premières vues, et il doit attendre le jugement que vous en devez porter, afin de ne pas continuer, peut-être inutilement, à bâtir sur des bases que votre approbation n'a pas consolidées.
      Locuteur: Thouret
      Art. 20. 11 sera établi au chef-lieu de chaque département une assemblée admini... Art. 20. 11 sera établi au chef-lieu de chaque département une assemblée administrative supérieure, sous le titre à.'Administration provinciale.
      Locuteur: Thouret
      Art. 21. 11 sera établi au chef-lieu de chaque commune une assemblée administra... Art. 21. 11 sera établi au chef-lieu de chaque commune une assemblée administrative inférieure, sous le titre d'Administration communale.
      Locuteur: Thouret
      ...e nombre des autres habitants éligibles de lacom-¦.mune; mais ils observeront d'en... ...4. Les électeurs pourront choisir ces 26 membres, tant dans leur sein que dans le nombre des autres habitants éligibles de lacom-¦.mune; mais ils observeront d'en prendre au moins 2 dans chaque canton.
      Locuteur: Thouret
      ...25. Les neuf administrations communales de chaque département éliront les membres ...
      ... V Administrationprovinciale, au nombre de 54.
      Art. 25. Les neuf administrations communales de chaque département éliront les membres qui composeront V Administrationprovinciale, au nombre de 54.
      Locuteur: Thouret
      ...uvelés, par moitié, tous les deux ans ; la première fois au sort, après les deux p... ...soit provinciale, soit communale, sera permanente; et les membres en seront renouvelés, par moitié, tous les deux ans ; la première fois au sort, après les deux premières années d'exercice, et ensuite à tour d'ancienneté.
      Locuteur: Thouret
      ...tions pendant quatre ans, a 1 exception de ceux qui sortiront par le premier renou... Art. 29. Les membres des assemblées administratives seront en fonctions pendant quatre ans, a 1 exception de ceux qui sortiront par le premier renouvellement au sort, après les deux premières années.
      Locuteur: Thouret
      ...deux ans au renouvellemepl, par moitié, de chaque administration provinciale, ains... Art. 31. Les administrations communales procéderont tous les deux ans au renouvellemepl, par moitié, de chaque administration provinciale, ainsi qu'il va être dit dans l'article suivant.
      Locuteur: Thouret
      ... du pouvoir exécutif, seront les agents de ce pouvoir. Dépositaires de l'autorité du Roi, comme chef de l'administration générale, elles agiron... . Art. 37. Les assemblées administratives étant instituées dans l'ordre du pouvoir exécutif, seront les agents de ce pouvoir. Dépositaires de l'autorité du Roi, comme chef de l'administration générale, elles agiront en son nom, et sous ses ordres, et lui seront entièrement subordonnées. Leurs ...

      Séance du mardi 29 septembre 1789, au matin

      page 210
      Locuteur: Thouret
      ...iciaire ; octroyer au Roi, ni établir à la charge des provinces aucun impôt, pour ...
      ...que ce soit ; en répartir aucun au delà de la quotité accordée ou du temps fixé par l...
      ...pourront être troublées dans l'exercice de leurs fonctions administratives par auc...
      voir législatif, ni le pouvoir judiciaire ; octroyer au Roi, ni établir à la charge des provinces aucun impôt, pour quelque cause ni sous quelque dénomination que ce soit ; en répartir aucun au delà