Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-121 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-092 hits on 1789-100 hits on 1789-112 hits on 1789-120 hits on 1790-011 hits on 1790-021 hits on 1790-031 hits on 1790-041 hits on 1790-057 hits on 1790-064 hits on 1790-070 hits on 1790-081 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-113 hits on 1790-121 hits on 1791-012 hits on 1791-026 hits on 1791-039 hits on 1791-048 hits on 1791-056 hits on 1791-068 hits on 1791-075 hits on 1791-086 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 18 volumes
  • Tome 9 : Du 16 septembre au 11 novembre 1789 2 résultats
    • Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin

      page 342 - 348
      ASSEMBLÉE NATIONALE. pkÉSIDENCE DE M. MOUNIER. Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin (1). L'un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal des séances d'avant-hier. M. le Président dit que conformément aux ordres de l'Assemblée, il a présenté au Roi les décrets sur le prêt à intérêt, sur l'abolition des droits de franc-fief, sur la perception des impositions, et enfin sur les juifs, et
      ...
      comte de Mirabeau. Je m'y oppose; il n'est pas de notre dignité, il n'est pas même sage de déserter notre poste au moment où des dangers imaginaires ou réels semblent menacer la chose publique. M. le Président parvient à faire évacuer la salle, et la séance continue jusqu'à trois heures du matin. M. le Président lève la séance après avoir annoncé qu'elle serait reprise le même jour à onze heures,
      ASSEMBLÉE NATIONALE. pkÉSIDENCE DE M. MOUNIER. Séance du lundi 5 octobre 1789, au matin (1). L'un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal des séances d'avant-hier. M. le Président dit que
      ...
      Président parvient à faire évacuer la salle, et la séance continue jusqu'à trois heures du matin. M. le Président lève la séance après avoir annoncé qu'elle serait reprise le même jour à onze heures,
    • Séance du mercredi 28 octobre 1789

      Séance du mercredi 28 octobre 1789

      page 593 - 597
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS. Séance du mercredi 28 octobre 1789 (1). M. Fréteau , ancien président, ouvre la séance, et dit que du relevé du troisième scrutin fait hier, et dont, suivant le règlement, les suffrages ne pouvaient se partager qu'entre MM. Emmery et Camus, il résultait que M. Camus ayant eu la pluralité de six voix, il le proclamait président de l'Assemblée nationale. M
      ...
      s'agit pas seulement de garantir la vie de ce citoyen, il faut encore ordonner une punition exemplaire pour réprimer des fureurs qui s'étendent sur tous les approvisionneurs. L'Assemblée autorise le juge de Vernon à informer, et décrète que le président écrira à cette ville sur-le-champ, et qu'il se concertera avec le pouvoir exécutif pour l'exécution des lois. La séance est levée à quatre heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CAMUS. Séance du mercredi 28 octobre 1789 (1). M. Fréteau , ancien président, ouvre la séance, et dit que du relevé du troisième scrutin fait hier, et dont, suivan
      ...
      uge de Vernon à informer, et décrète que le président écrira à cette ville sur-le-champ, et qu'il se concertera avec le pouvoir exécutif pour l'exécution des lois. La séance est levée à quatre heures.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 2 résultats
    • Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      Séance du jeudi 3 décembre 1789, au matin

      page 357 - 361
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. MM. les secrétaires, donne leeture du procès-verbal et des adresses suivantes ; Adresse du corps municipal de la ville deBolbec, présentée par le sieur Gay
      ...
      utre proposition que l'appel nominal est insidieuse. M. l'abbé Maury convient que l'appel nominal est, de toutes les manières d'éclaircir le doute, la plus naturelle. Après de longues et tumultueuses oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de boisgelin, archevêqoe d'aix. Séance du jeudi 3 décembre 1789 , au matin (l) . La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le vicomte de Beauharnais , l'un de
      ...
      oppositions, on y procède enfin. Un de M. les secrétaires annonce que l'article est rejeté, à la majorité de 439 voix contre 428. M. le Président lève la séance et indique celle du soir pour 7 heures.
    • Séance du vendredi 11 décembre 1789

      Séance du vendredi 11 décembre 1789

      page 500 - 515
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SÀ1NT-JUST. Séance du vendredi 11 décembre 1789 (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de jeudi matin et donne ensuite communication à l'Assemblée des adresses suivantes : Adresse des communes de la ville de Saint-Girons en Couserans, qui félicitent de nouveau l'Assemblée nationale sur ses glorieux travaux ; elles demandent la f
      ...
      éantis, par le plein exercice des municipalités, Le sieur la Vingtrie répand dans le public s'être fait décharger de l'accusation au comité des recherches : cela ne peut pas être parce que les habitants de Belléme n'ont jamais dénoncé 1 accusé à ce comité, mais seulement à celui des rapports, où. ils ont déposé toutes leurs pièces. Le comité des recherches n'a donc pu prononcer contradictoirement.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SÀ1NT-JUST. Séance du vendredi 11 décembre 1789 (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de jeudi matin et donne ensuite communicati
      ...
      ts de Belléme n'ont jamais dénoncé 1 accusé à ce comité, mais seulement à celui des rapports, où. ils ont déposé toutes leurs pièces. Le comité des recherches n'a donc pu prononcer contradictoirement.
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 2 résultats
    • Séance du mardi 5 janvier 1790

      Séance du mardi 5 janvier 1790

      page 103 - 110
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 5 janvier 1790 (2) La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. Duport , l'un de MM, les ^secrétaires, donne ficturs du procès-verbal de la veille. M. Bouche. Je demande une explication sur 1 es pensions, à propos de l'article 4 : je voudrais savoir si l'Assemblée a compris Les ecclésiastiques dans la dénomination de
      ...
      n séquestre. » Il est près de cinq heures. M. le Président consulte l'Assemblée pour savoir s'il y aurait encore une séance le soir; l'Assemblée juge la chose impossible. Elle est easuite consultée pour savoir s'il y en aurait encore une le lendemain jour des Rois, et il est de même déclaré qu'il n'y en aurait point. M. le Président lève la séance, renvoyée au surlendemain à 9 heures 1/2 du matin.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ DE MONTESQUIOU. Séance du mardi 5 janvier 1790 (2) La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. Duport , l'un de MM, les ^secrétaires, donne ficturs du
      ...
      ur savoir s'il y en aurait encore une le lendemain jour des Rois, et il est de même déclaré qu'il n'y en aurait point. M. le Président lève la séance, renvoyée au surlendemain à 9 heures 1/2 du matin.
    • Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      page 650 - 658
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTUN. Séance du samedi 20 février 1790 , au matin (1). M. Mollien , député de Rouen, ouvre la séance en témoignant ses regrets de ne s'être pas trouvé à la séance mémorale du 4 février; il prête devant l'Assemblée le serment qui lie tous ses membres au maintien de la Constitution. M. Gossuin , député du bailliage du Quesnoy, demande et
      ...
      ne sédition, leâ officiers municipaux et magistrats civils sont arrêtés, mis en fuite, ou empêchés par la multitude, l'officier, commandant la force militaire, sera tenu de promulguer la loi martiale et de la faire exécuter. M. le Président. La suite de la discussion est renvoyée à lundi prochain. L'Assemblée se réunira ce soir, à six heures, pour sa seconde séance. La séance est levée à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTUN. Séance du samedi 20 février 1790 , au matin (1). M. Mollien , député de Rouen, ouvre la séance en témoignant ses regrets de ne s'êtr
      ...
      et de la faire exécuter. M. le Président. La suite de la discussion est renvoyée à lundi prochain. L'Assemblée se réunira ce soir, à six heures, pour sa seconde séance. La séance est levée à 3 heures.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 résultat
    • Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      Séance du mardi 23 mars 1790, au matin

      page 308 - 325
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-'etienne. Séance du mardi 23 mars 1790 , au mutin (1). M. Fréteau , ex-président, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Mougins de Roquefort , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Paul Nairac propose d'ajouter au décret qui abroge le droit de marque des cuirs, une disposition par laquelle la mesure serait
      ...
      ent aucun service. J'adopte le renvoi au comité et l'ajournement à demain. MM. Lévis de Mirepoix, de Moncorps, d'Ambly , etc. s'opposent en tumulte à ce renvoi. M. le Président obtient un moment de silence; il pose la question, et l'As,semblée décrète que la lettre de M. de la Tour du Pin sera renvoyée au comité de liquidation, qui fera demain matin son rapport. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. rabaud de saint-'etienne. Séance du mardi 23 mars 1790 , au mutin (1). M. Fréteau , ex-président, ouvre la séance à 9 heures précises du matin. M. Mougins de Roque
      ...
      lence; il pose la question, et l'As,semblée décrète que la lettre de M. de la Tour du Pin sera renvoyée au comité de liquidation, qui fera demain matin son rapport. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 13 : Du 14 au 20 avril 1790 1 résultat
    • Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      Séance du samedi 17 avril 1790, au matin

      page 85 - 92
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de ronnay. Séance du samedi 17 avril 1790 au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Brevet de Beaujour , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du jeudi au soir. M. le prince de Broglie , autre secrétaire, lit celui de la séance d'hier. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Ces procès-verbaux sont adoptés. 11
      ...
      déficit pour le mois d'avril sera de 25 millions, et pour le mois de mai de 24. Ces états ont été imprimés et distribués. M. Le Couteulx de Canteleu en fait lecture. L'Assemblée délibère, et adopte le projet de décret présenté par M. de Montesquiou, au nom du comité des finances. M. le Président lève la séance à cinq heures, après avoir annoncé que la séance du soir ne commencera qu'à sept heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. le marquis de ronnay. Séance du samedi 17 avril 1790 au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Brevet de Beaujour , secrétaire, donne lecture du
      ...
      projet de décret présenté par M. de Montesquiou, au nom du comité des finances. M. le Président lève la séance à cinq heures, après avoir annoncé que la séance du soir ne commencera qu'à sept heures.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 9 résultats
    • Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      Séance du lundi 31 mai 1790, au matin

      page 2 - 18
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 31 mai 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Defermon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier qui est adopté. M. Fouquier d'Hérouel , député de Saint-Quentin, fait, au nom des communes deTrescon, Villecholles et Vermand , Whommage de leurs dons patriotiques, et l
      ...
      u'il nry aura que trois séances du soir par semaine. Un de MM. les secrétaire} fçiit lecture d'une lettre des officiers municipaux de MonÇauban, et d'une proclamation que cette municipalité a fait publier: cette proclamation a pour objet de calmer l'effroi du peuple, et d'augmenter encore « sa confiance dans la sagesse de i'A.ssemWee nationale. » La séance est ieyêe à quatre heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 31 mai 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance à 9 heures du matin. M. Defermon , secrétaire, donne lecture du pro
      ...
      lier: cette proclamation a pour objet de calmer l'effroi du peuple, et d'augmenter encore « sa confiance dans la sagesse de i'A.ssemWee nationale. » La séance est ieyêe à quatre heures moins un quart.
    • Séance du lundi 7 juin 1790

      Séance du lundi 7 juin 1790

      page 132 - 137
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot , rapporteur du comité de mendicité, demande et obtient la ptrole sur Je procès-verbal. Messieurs, dit-il, le comité m'a chargé de vous proposer un changement dans la rédaction de l'article 3, décrété
      ...
      s, que le roi soit supplié d'ordonner qu'aucune députation ne pourra entrer dansPari3 avant le 10. M. le Président , observe que l'heure est très avancée; qu'il serait à propos de se retirer dans les bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du lundi 7 juin 1790 (2). M. le baron de Jessé , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, dimanche. M. Decrétot ,
      ...
      bureaux pour procéder au troisième scrutin pour Vélection d'un président, qui doit se faire entre M. l'abbé Sieyès et M. Le Pelletier de Saint-Fargeau. (La séance est levée à 4 heures moins un quart.)
    • Séance du 14 lundi juin 1790

      Séance du 14 lundi juin 1790

      page 214 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ, EX-PRÉSIDENT Séance du 14 lundi juin 1790 (1) La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Briois de Beaumetz , eto-prêsidetiti occupe le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyês, président en fonctions. M. de Pardieu , secrétaire, doarié lecture du procès-verbal de la séanoe du samedi 12 de ce mois, au soir. (1) Cette séance est incomplèt
      ...
      membres du département, était déjà commencé, a décrété et décrète : « Qu'elle autorise les électeurs du département du Haut-Rhin, rassemblés à Belfort, à continuer leurs opérations, sans pouvoir^tre arrêtés par les dispositions du décret du premier de ce mois, relatif aux assemblées primaires de ia ville de Golmar. » (La séance est levée à trois heures et indiquée à demain, neuf heures du matin.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ, EX-PRÉSIDENT Séance du 14 lundi juin 1790 (1) La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. Briois de Beaumetz , eto-prêsidetiti occupe le faut
      ...
      arrêtés par les dispositions du décret du premier de ce mois, relatif aux assemblées primaires de ia ville de Golmar. » (La séance est levée à trois heures et indiquée à demain, neuf heures du matin.)
    • Séance du mercredi 16 juin 1790

      Séance du mercredi 16 juin 1790

      page 232 - 238
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil en l'absence de M. Sieyès, président en fonctions. (1) Ce document n'a pas été inséré au Moniteur. M. le marquis de Bonnay. L'affluence des adresses et des députations occupent presque en entier toute
      ...
      re, de 4,000 livres; pour le second, de 3,000 livres; pour tous les autres, de 2,400 livres. « Dans les villes dont la population est de moins de 50,000 âmes : pour le prieur-vicaire, de 3,000 livres; pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GOUTTES, EX-PRÉSIDENT. Séance du mercredi 16 juin 1790 (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Gouttes , ex-président, occupe le fauteuil
      ...
      pour le second, de 2,400livres; pour tous les autres, de 3,000 livres. » M. le Président. La séance s'ouvrira demain à l'heure ordinaire, à neuf heures du matin. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 19 juin 1790, au matin

      page 363 - 369
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal de la séance du 16 juin. Il est adopté. M. Prieur , autre secrétaire, lit le procès-ver-bal de la séance du 17 juin au matin. M. Gourdan , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mê
      ...
      demande l'ordre du jour. M. de Cazalès. Mais, Messieurs, il est impossible qu'on souffre la lecture de lettres écrites par des sujets qui, à tort ou à droit, sont en insurrection contre un souverain. ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ SIEYÈE. Séance du samedi 19 juin 1790 , au matin La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, fait lecture du procès-verbal
      ...
      ûn décide de passer à l'ordre du jour, et l'Assemblée se retire dans les bureaux pour procéder à l'élection du président et des trois secré-; taires. La séance est levée à trois heures moins un quart.
    • Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      Séance du mardi 1 mardi juin 1790, au matin

      page 26 - 36
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit aucuiie réclamation et ië procès-Verbal est adopté: M. Legrand , dépiilê du Bèrry et rapporteur du comité ecclésiastique, obtiëht là pàrolé et proposé, aii nom aë Ce fcorhité, que déé éommissàlres, ta
      ...
      nt une telle marche? Yous autoriseriez ceux qui voudraient dire que vos arrêtés ne sont pas mûrement réfléchis. Je vous conjure, pour votre propre intérêt, d'ajourner cette question... (Murmures.) Vous ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DRIOIS DE BEAUMETZ. Séanoe du mardi 1er mardi juin 1790 , au matin (1). M. Prieur , secrétaire, lit le procèS-vèrbâl de là séàdcéd'hiéf au matin. Il ne ge produit
      ...
      s ne le vouiez pas ! Je remets sur votre tête tous les maux qui peuvent en arriver. L'Assemblée, consultée, décrète qu'il ne sera pas délibéré sans désemparer. La séance est levée à 3 heures et demie.
    • Séance du samedi 19 juin, au soir

      Séance du samedi 19 juin, au soir

      page 369 - 389
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 19 juin, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le baron de Menou , ex-président, occupe ,(1) Cette séance est incomplète au Moniteur, le fauteuil en l'absence de M. l'abbé Sieyès, président en fonctions. M. l'abbé Dumouchel , secrétaire, donne lecture des adresses suivantes : Adresse de fél
      ...
      ns une seule séance, ces diverses considérations m'ont déterminé à communiquer à l'Assemblée nationale quelques observations à ce sujet. Je lui demande de les examiner, et, si elle persiste en tous Jes points dans son opinion, j'accepterai le décret et par déférence pour les lumières de l'Assemblée nationale, et parce que j'attache un grand prix à maintenir entre elle et moi une parfaite harmonie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE BARON DE MENOU, EX-PRÉSIDENT. Séance du samedi 19 juin, au soir (1). La séance est ouverte à six heures du soir. M. le baron de Menou , ex-président, occupe ,(1
      ...
      s points dans son opinion, j'accepterai le décret et par déférence pour les lumières de l'Assemblée nationale, et parce que j'attache un grand prix à maintenir entre elle et moi une parfaite harmonie.
    • Séance du mercredi 2 juin 1790, au matin

      Séance du mercredi 2 juin 1790, au matin

      page 40 - 48
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du mercredi 2 juin 1790 , au matin (1). M. Devillas , député de Saint-Flour, entretient l'Assemblée d'une délibération et d'une adresse de la commune de la ville de Murât, en Auvergne, sur lesquelles il est instant de statuer; cette localité demande que la libre circulation des grains soit assurée et qu'il lui soit permis de contracte
      ...
      tour de Gonstan-tinople des témoignages peu équivoques de l'affection et de la reconnaissance de ses citoyens. Je ne les oublierai jamais, et je n'effacerai de ma mémoire que les reproches peu mérités que me fait aujourd'hui la municipalité de "cette ville, si intéressante sous tant de rapports. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, et renvoie la suivante à ce soir, six heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BRIOIS DE BEAUMETZ. Séance du mercredi 2 juin 1790 , au matin (1). M. Devillas , député de Saint-Flour, entretient l'Assemblée d'une délibération et d'une adresse
      ...
      que me fait aujourd'hui la municipalité de "cette ville, si intéressante sous tant de rapports. » M. le Président lève la séance à trois heures et demie, et renvoie la suivante à ce soir, six heures.
    • Séance du lundi 5 juillet 1790

      Séance du lundi 5 juillet 1790

      page 699 - 712
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verbal de la séance de samedi soir, 3 juillet. M. Charles de Lameth. Je réclame contre la (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. teneur du décret qui porte que le commandant de l'escadre sera tenu d
      ...
      ets de décrets réglementaires qu'il croitindispensables de rendre pour guider ceux qui seront chargés de liquider les offices supprimés. Enfin, sur toutes les suppressions qui ne sont point encore prononcées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY. Séance du lundi 5 juillet 1790 (1). M. Le Pelletier , président, ouvre la séance à neuf heures du matin. M. Delley-d'Agier lit le procès-verb
      ...
      noncées, le comité combine ses autres travaux, de manière qu'ils puissent être utiles à l'Assemblée, dans les différentes hypothèses que la marche de ses décrets déjà portés peut lui rendre probables.
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 3 résultats
    • Séance du vendredi 16 juillet 1790

      Séance du vendredi 16 juillet 1790

      page 133 - 164
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du vendredi 16 juillet 1790 (1). M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angely) lit le procès-verbal de la cérémonie du 14 juillet. La rédaction en est adoptée. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture du procès-verbal des deux séances du jeudi 15 juillet, matin et soir. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président donne lecture d'une let
      ...
      sieur Rony. Enquis de ses noms, etc. A répondu s'appeler Pierre Rony, âgé de quarante-trois ans, ménager de son bien, et habitant de Blagnac. Dépose savoir que M. de Lautrec a resté en visite chez le sieur Dutré, au château de Blagnac, pendant cinq à six jours, et qu'il l'a vu une seule fois venir à Toulouse, et en revenir le même jour, et céla dans le mois de juin dernier, et plus n'a dit savoir.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du vendredi 16 juillet 1790 (1). M. Regnaud (de Saint-Jean d'Angely) lit le procès-verbal de la cérémonie du 14 juillet. La rédaction en es
      ...
      sieur Dutré, au château de Blagnac, pendant cinq à six jours, et qu'il l'a vu une seule fois venir à Toulouse, et en revenir le même jour, et céla dans le mois de juin dernier, et plus n'a dit savoir.
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 24 juillet, au soir

      Séance du samedi 24 juillet, au soir

      page 321 - 337
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.CAMUS, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du samedi 24 juillet, au soir (1). La séance est ouverte à six heures-du soir. . M. Camus , ancien Président, occupe le fauteuil en l'absence de M. le Président qui s'est retiré par-devers le roi pour présenter plusieurs décrets à la sanction. M. Rewbell , secrétaire, fait lecture de l'extrait de plusieurs adresses, savoir : Adres
      ...
      te par la ressource momentanée de cette inmensité de domaines qu'ils vendent au profit du Trésor public. Sans ce double mode de libération, les circonstances heureuses qui dispensent les Etats-Unis d'entretenir ni flotte ni armée, ne les auraient pas préservés d'un accroissement d'impôts, véritablement intolérable dans un pays condamné encore pour longtemps à la plus excessive rareté de numéraire.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M.CAMUS, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du samedi 24 juillet, au soir (1). La séance est ouverte à six heures-du soir. . M. Camus , ancien Président, occupe le fauteuil en
      ...
      entretenir ni flotte ni armée, ne les auraient pas préservés d'un accroissement d'impôts, véritablement intolérable dans un pays condamné encore pour longtemps à la plus excessive rareté de numéraire.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 1 résultat
    • Séance du samedi 4 septembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 septembre 1790, au matin

      page 557 - 570
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 4 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande qu'à la disposition du décret sur l'affaire de Nancy, portant que les auteurs des troubles seront punis, quels qpe soient leurs grades, il soit ajouté ces mots
      ...
      tres assignats et écus, et combien il aura délivré d'assignats contre des écus, conformément aux dispositions de l'article 9. Art. 12. Le comité des finances présentera incessamment à l'Assemblée un projet dé règlement pour l'organisation de ce bureau de rem-bçursement, qui sera sous l'inspection immédiate du ministre de la caisse de l'extraordinaire. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 4 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      rojet dé règlement pour l'organisation de ce bureau de rem-bçursement, qui sera sous l'inspection immédiate du ministre de la caisse de l'extraordinaire. M. le Président lève la séance à trois heures.
  • Tome 21 : Du 26 novembre 1790 au 2 janvier 1791 4 résultats
    • Séance du vendredi 3 décembre 1790

      Séance du vendredi 3 décembre 1790

      page 192 - 201
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du vendredi 3 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux des deux séances d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. Camus. Par votre décret du 23 octobre dernier, vous avez ajourné la question de savoir si les biens des maiso
      ...
      payement s'effectuera, et en présence de la partie prenante, il sera coupé un des angles du papier, de manière à l'annuler évidemment, et ils seront ensuite brûlés publiquement dans la forme qui sera prescrite. Le procès-verbal de brùlement, signé des commissaires qui seront désignés, sera rapporté par le trésorier, avec l'ordonnance, et lui servira de décharge lors de la reddition de ses comptes.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. alexandre de lameth. Séance du vendredi 3 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne l
      ...
      prescrite. Le procès-verbal de brùlement, signé des commissaires qui seront désignés, sera rapporté par le trésorier, avec l'ordonnance, et lui servira de décharge lors de la reddition de ses comptes.
    • Séance du lundi 13 décembre 1790

      Séance du lundi 13 décembre 1790

      page 433 - 460
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du lundi 13 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. Il est adopté. M. Gaultier-Biauzat. Je vais vous faire lecture d'une délibération.des administrateurs du département du Puy-de-Dôme, relativement à la résistance qu'appor
      ...
      le 5 ci-dessus, et dont le rapport est ou sera en état d'être fait d'ici au 31 décembre présent mois, seront incessamment rapportées par lesdits comités, aux jours qui leur seront indiqués par l'Assemblée. Fait en comité, le 13 décembre 1790. Signé : Henry (ci-devant de Longuève), Régnier, Pougeard, Prévôt, Montesquiou, Beau-metz, de Curt, Camus, Palasne-Champeaux, Gouttes, Marquis, Batz, Mathieu.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. PÉTION. Séance du lundi 13 décembre 1790 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Poulain de Boutancourt , secrétaire, donne lecture du procè
      ...
      blée. Fait en comité, le 13 décembre 1790. Signé : Henry (ci-devant de Longuève), Régnier, Pougeard, Prévôt, Montesquiou, Beau-metz, de Curt, Camus, Palasne-Champeaux, Gouttes, Marquis, Batz, Mathieu.
    • Séance du mercredi 15 décembre 1790

      Séance du mercredi 15 décembre 1790

      page 482 - 507
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux des deusL séanees de; la veille. t II ne. se produit aucune réclamation. M. Bouche La.Provence est actuellement une mer. On y va, en bateau. Soixante-quatre bâtiments chargés de, marchandises: senti e
      ...
      istricts, départements ou diocèses, mén tropoleset régions, et le renvoi au recueil des décrets qui ont opéré ou opéreront des changements, (1) Cette table contiendra un volume de & huit cents pages. Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M1. PÉT3QN. Séance du mercredi 15 décembre 1790 , (f). La séance est ouverte à neuf heures et dfemie dui matin. M. Varin secrétaire, donne lecture des procès verbaux
      ...
      Sans cette table, plusieurs commis, dans chaque bureau d'administration, seront obligés de faire des recherches infinies, pour le maintien de l'ordre ; et alfWft quelle dépense! Elle est incalculable.
    • Séance du samedi 1 janvier 1791

      Séance du samedi 1 janvier 1791

      page 745 - 750
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 1er janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Latyl , secrétaire, donne lecture des procès-verbaux de la séance du jeudi 30 décembre au soir et de celle du vendredi 31 décembre au matin. (Ces procès-ver baux sont adoptés.) M. le Président rend compte à l'Assemblée delà députation qui a été décré
      ...
      .,..,.........T.... „ . Z„722 15 A celle de Biissignac-le-B'is.. l'3v827 » Le tout ainsi qu'il est plus au. long, porté aux décrets de vente et états d'estimation respectifs annexés â la minute du présent procès-verbal. M. le Président. J'invite PÀesemblée à se retirer dans ses bureaux, pour procéder à,la nomination. d un président et de tr-ois secrétaires. (La séancer est levée â trois heures.).
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du samedi 1er janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. l'abbé Latyl , secrétaire, donne lecture des procès-verba
      ...
      ésent procès-verbal. M. le Président. J'invite PÀesemblée à se retirer dans ses bureaux, pour procéder à,la nomination. d un président et de tr-ois secrétaires. (La séancer est levée â trois heures.).
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 6 résultats
    • Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      page 40 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitlecture du procès-verbal delà séanced'bier, qui est adopté. M. Pinterel de Louverny communique à l'Assemblée une adresse de la municipalité d'Es-somes, district de Château-Thierry, qui lui présente sa r
      ...
      nt. M. le maire de Paris m'annonce par lettre, la vente faite le 7 février, d'une maison nationale, louée 2,100 livres, estimée 26,684 livres et adjugée 42,500 livres. D'autre part, la municipalité de Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitle
      ...
      Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
    • Séance du lundi 18 février 1791

      Séance du lundi 18 février 1791

      page 556 - 580
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux des séances de samedi soir et d'hier, qui sont adoptés. M. Camus , au nom du comité d'aliénation. Il s'est glissé plusieurs erreurs dans les copies qui ont été faites des différents états de domaines
      ...
      sera chargé de présenter incessamment un projet d'adresse aux départements, dans laquelle il sera démontré que le sacrifice d'une loi qui semblait désirable, ne doit exciter aucun regret dans l'esprit des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du lundi 18 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture des procès-verbaux
      ...
      des bons citoyens, du moment qu'elle portait atteinte à la Constitution et qu'elle compromettait le salut public; « 3° Que ce décret constitutionnel sera présenté sans délai à l'acceptation du roi. »
    • Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      page 580 - 586
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des administrateurs du département de Maine-et-Loire contenant des protestai ions d'adhésion et de fidélité aux décrets de l'Assemblée, et la demande de 18 brigades de gendarmerie nationale poUr
      ...
      ues absents, nfayant .absolument &té l'es^* pêràncè qu'il pût s^y formé r urt résultat, me'défendent de continùerà y assister:' i; Je prie donc. l'Assemblée de recevoir la ié mission d'une place qu'èile m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adr
      ...
      le m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
    • Séance du jeudi 3 mars 1791, au matin

      Séance du jeudi 3 mars 1791, au matin

      page 641 - 650
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de noailles. Séance du jeudi 3 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte^, neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro- (1) Otto séance est incomplète au Moniteur. cès-verbal de la séance de mardi au soir, qui est adopté. M. de Saint-Martin Messieurs, je demande la permission de dénoncer à l'Assemblée une nouvelle feuille
      ...
      a matinée, chez le ministre de Pin-térieur. Ces députés n'avaient pas d'autre mission que d'informer le roi des mesures prises par la corn* mune et de s'assurer des dernières intentions du roi; aussitôt qu'ils les ont sues, ils ont fait partir un courrier qui doit être arrivé maintenant, et sans doute que Mesdames continuent à cette heure leur voyage. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. de noailles. Séance du jeudi 3 mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte^, neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture du pro- (1)
      ...
      ôt qu'ils les ont sues, ils ont fait partir un courrier qui doit être arrivé maintenant, et sans doute que Mesdames continuent à cette heure leur voyage. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 6 mars 1791

      Séance du dimanche 6 mars 1791

      page 698 - 708
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAIL^ES. Séance du dimanche 6 mars 1791 (1). La séance eit ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM> les secrétaires fait lecture du procès-verbal de là séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Camus au nom du comité général de la direction de liquidation, présente un projet de décret concernant le remboursement d'un office, de brevets de retenue
      ...
      . d'André , Je demande le renvoi de cette affaire à la municipalité. M. le rapporteur. Monsieur, elle lui a été renvoyée. M. d'André. Eh bien, Monsieur, je demande le renvoi au département. Il est incroyable que l'on vienne occuper l'Assemblée nationale des parasols des halles de Paris. (L'Assemblée décrète le renvoi au département de Paris.) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAIL^ES. Séance du dimanche 6 mars 1791 (1). La séance eit ouverte à onze heures et demie du matin. Un de MM> les secrétaires fait lecture du procès-verbal de
      ...
      royable que l'on vienne occuper l'Assemblée nationale des parasols des halles de Paris. (L'Assemblée décrète le renvoi au département de Paris.) M. le Président lève la séance à trois heures et demie.
    • Séance du mardi 8 mars 1791

      Séance du mardi 8 mars 1791

      page 732 - 740
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE N0A1LLES. Séance du mardi 8 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier au matin, qui est adopté. M. Camus , au nom du comité des pensions. Messieurs, vous avez chargé votre comité des pensions de vous présenter un projet de décret sur le sort des employés s
      ...
      tutionnel de la considération et de l'autorité qui doivent accompagner ses premiers pas dans une carrière où l'on ne manquera pas de lui opposer beaucoup d'obstacles. » (Applaudissements.) La même lettre annonce que les sept-huitièmes des ecclésiastiques fonctionnaires publics du département des Vosges ont prêté le serment. (Applaudissements.) M. le Président lève la séance à deux heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE N0A1LLES. Séance du mardi 8 mars 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la
      ...
      tre annonce que les sept-huitièmes des ecclésiastiques fonctionnaires publics du département des Vosges ont prêté le serment. (Applaudissements.) M. le Président lève la séance à deux heures et demie.