Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-071 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-101 hits on 1789-111 hits on 1789-121 hits on 1790-011 hits on 1790-021 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-051 hits on 1790-062 hits on 1790-071 hits on 1790-082 hits on 1790-092 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-124 hits on 1791-012 hits on 1791-022 hits on 1791-035 hits on 1791-045 hits on 1791-056 hits on 1791-063 hits on 1791-072 hits on 1791-087 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 18 volumes
  • Tome 8 : Du 5 mai 1789 au 15 septembre 1789 1 résultat
    • Séance du vendredi 7 août 1789

      Séance du vendredi 7 août 1789

      page 358 - 364
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHAPELIER. Séance du vendredi 7 août 1789 (1). Il a été présenté des adresses de félicitation, remerciments et adhésion de la communauté de Flàyose en province ; de la ville de Pertuis ; de la commune de Langres ; de la ville de Cas tel-Jaloux en Albret, de la ville de Fréjus ; de la généralité de la Trêve de Landivisiaù, paroisse de Plongourvest, sénéchaussée
      ...
      pour gage de cet emprunt les biens du clergé qui appartiennent à la nation. On demande de tous côtés d'aller aux voix pour savoir si on délibérera à l'instant, ou si on enverra au comité des finances. Cette proposition, avec tous les mémoires remis par M. Necker, est renvoyée au comité des finances, qui est chargé de les examiner et d'en faire demain le rapport à l'Assemblée. La séance est levée.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. CHAPELIER. Séance du vendredi 7 août 1789 (1). Il a été présenté des adresses de félicitation, remerciments et adhésion de la communauté de Flàyose en province ; d
      ...
      . Cette proposition, avec tous les mémoires remis par M. Necker, est renvoyée au comité des finances, qui est chargé de les examiner et d'en faire demain le rapport à l'Assemblée. La séance est levée.
  • Tome 10 : Du 12 novembre au 24 décembre 1789 2 résultats
    • Séance du jeudi 12 novembre 1789

      Séance du jeudi 12 novembre 1789

      page 1 - 41
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du jeudi 12 novembre 1789 (l). M. Camus , président, ayant annoncé que M. Thouret avait réuni la majorité des suffrages et était en conséquence éiu président, a dit : Messieurs, l'avantage'que j'ai eu de présider votre auguste Assemblée m'a fait connaître de plus en plus tout le prix de vos moments : je les respecterai lors même que je voudrais
      ...
      nce, je suis d'avis que M. le président se retire par-devers le Roi, pour as?urer Sa Majesté du regret de l'Assemblée nationale, de ne pouvoir obéir à la voix bienfaisante du monarque, et accorder la grâce qu'il sollicite ; mais que la rigueur des devoirs, la sévérité des principes des représentants de la nationales empêchent de se livrer à l'indulgence, et les forcent de n'écouter que la justice.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. thouret. Séance du jeudi 12 novembre 1789 (l). M. Camus , président, ayant annoncé que M. Thouret avait réuni la majorité des suffrages et était en conséquence éiu
      ...
      grâce qu'il sollicite ; mais que la rigueur des devoirs, la sévérité des principes des représentants de la nationales empêchent de se livrer à l'indulgence, et les forcent de n'écouter que la justice.
    • Séance du vendredi 11 décembre 1789

      Séance du vendredi 11 décembre 1789

      page 500 - 515
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SÀ1NT-JUST. Séance du vendredi 11 décembre 1789 (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de jeudi matin et donne ensuite communication à l'Assemblée des adresses suivantes : Adresse des communes de la ville de Saint-Girons en Couserans, qui félicitent de nouveau l'Assemblée nationale sur ses glorieux travaux ; elles demandent la f
      ...
      éantis, par le plein exercice des municipalités, Le sieur la Vingtrie répand dans le public s'être fait décharger de l'accusation au comité des recherches : cela ne peut pas être parce que les habitants de Belléme n'ont jamais dénoncé 1 accusé à ce comité, mais seulement à celui des rapports, où. ils ont déposé toutes leurs pièces. Le comité des recherches n'a donc pu prononcer contradictoirement.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. FRÉTEAU DE SÀ1NT-JUST. Séance du vendredi 11 décembre 1789 (1). Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de jeudi matin et donne ensuite communicati
      ...
      ts de Belléme n'ont jamais dénoncé 1 accusé à ce comité, mais seulement à celui des rapports, où. ils ont déposé toutes leurs pièces. Le comité des recherches n'a donc pu prononcer contradictoirement.
  • Tome 11 : Du 24 décembre 1789 au 1er mars 1790 2 résultats
    • Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      Séance du samedi 20 février 1790, au matin

      page 650 - 658
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTUN. Séance du samedi 20 février 1790 , au matin (1). M. Mollien , député de Rouen, ouvre la séance en témoignant ses regrets de ne s'être pas trouvé à la séance mémorale du 4 février; il prête devant l'Assemblée le serment qui lie tous ses membres au maintien de la Constitution. M. Gossuin , député du bailliage du Quesnoy, demande et
      ...
      ne sédition, leâ officiers municipaux et magistrats civils sont arrêtés, mis en fuite, ou empêchés par la multitude, l'officier, commandant la force militaire, sera tenu de promulguer la loi martiale et de la faire exécuter. M. le Président. La suite de la discussion est renvoyée à lundi prochain. L'Assemblée se réunira ce soir, à six heures, pour sa seconde séance. La séance est levée à 3 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE TALLEYRAND, ÉVÊQUE D'AUTUN. Séance du samedi 20 février 1790 , au matin (1). M. Mollien , député de Rouen, ouvre la séance en témoignant ses regrets de ne s'êtr
      ...
      et de la faire exécuter. M. le Président. La suite de la discussion est renvoyée à lundi prochain. L'Assemblée se réunira ce soir, à six heures, pour sa seconde séance. La séance est levée à 3 heures.
    • Séance du samedi 2 janvier 1790, au matin

      Séance du samedi 2 janvier 1790, au matin

      page 59 - 64
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du samedi 2 janvier 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance par l'annonce de divers dons patriotiques. Les députés de la ville de Nancy, admis d'abord à la barre et autorisés ensuite à assister à la séance, offrent environ 80 marcs d'argent, provenant des boueles des citoyens. L'orateur de la députation prononce le discours suivan
      ...
      tuteurs de la cité, à aller prier les officiers des ports de la marine à vivre en paix avec eux. M. le Président. Plusieurs membres deman- dent encore la parole, mais je ferai remarquer à l'Assemblée qu'il est temps qu'elle se retire dans ses bureaux pour procéder à l'élection d'un président et de trois secrétaires. La séance est levée sans qu'il soit pris aucune décision sur l'affaire de Toulon.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DÉMEUNIER. Séance du samedi 2 janvier 1790 , au matin (1). M. le Président ouvre la séance par l'annonce de divers dons patriotiques. Les députés de la ville de Na
      ...
      qu'il est temps qu'elle se retire dans ses bureaux pour procéder à l'élection d'un président et de trois secrétaires. La séance est levée sans qu'il soit pris aucune décision sur l'affaire de Toulon.
  • Tome 12 : Du 2 mars au 14 avril 1790 1 résultat
    • Séance du jeudi 22 mars 1790

      Séance du jeudi 22 mars 1790

      page 351 - 357
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du jeudi 22 mars 1790 . M. Guillaume , secrétaire, donne lecture du procès-ver-bal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune réclamation. M. le Président annonce que les aveugles-nés, à l'éducation desquels préside le sieur Hauy, soutiendront un exercice à midi ce même jour, dans une desselles da l'hôjel de. en présence des dé
      ...
      ui fûtes toujours idolâtres du sang de vos rois, écoutez un chevalier français; car je ne connais aucun décret qui ne puisse me faire renoncer à cet indélébile caractère ; sachez-lui gré de chercher à vous éclairer sur les torts qu'on im-puteàdes absents; sur la défaveur qu'on cherche à verser sur l'innocent ; et souvenez-vous que le sang des Bourbons coule dans les veines de mes augustes clients.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. RABAUD DE SAINT-ÉTIENNE. Séance du jeudi 22 mars 1790 . M. Guillaume , secrétaire, donne lecture du procès-ver-bal de la séance d'hier. Il ne se produit aucune réc
      ...
      vous éclairer sur les torts qu'on im-puteàdes absents; sur la défaveur qu'on cherche à verser sur l'innocent ; et souvenez-vous que le sang des Bourbons coule dans les veines de mes augustes clients.
  • Tome 16 : Du 31 mai au 8 juillet 1790 1 résultat
    • Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      Séance du samedi 12 juin 1790, au matin

      page 180 - 197
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du samedi 12 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ancien président, prend le fauteuil en l'absence de M. le président, et préside l'Assemblée. M. l'abbé Royer , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. M. le baron
      ...
      c'était une vérité bien démontrée que les besoins publics l'exigeassent, ils ne ^opposeraient pas à ce qu'on votât cet impôt pour toute la France, et ils ont annoncé qu'alors on pourrait compter sur le patriotisme de leurs commettants. Les deux comités ont arrêté unanimement de vous demander qu'il soit sursis à leur rapport. (Cet ajournement est décrété. ) .v (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. LE MARQUIS DE BONNAY, ANCIEN PRÉSIDENT. Séance du samedi 12 juin 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures du matin. M. le marquis de Bonnay , ancien p
      ...
      le patriotisme de leurs commettants. Les deux comités ont arrêté unanimement de vous demander qu'il soit sursis à leur rapport. (Cet ajournement est décrété. ) .v (La séance est levée à trois heures.)
  • Tome 17 : Du 9 juillet au 12 août 1790 2 résultats
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au matin

      page 34 - 40
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut procès-verbal de la séance du jeudi au soif. Ce procès-verbal est adopté M. Dupont (de Nemours)> secrétaire, donne lecture d une déclaration solennelle de patriotisme et de civisme, signée par tous les me
      ...
      . M. Rœderer est appuyé par la majorité de l'As-sëmblée. Enfin, après de longs et de tumultueux débats, le calme se rétablit, La priorité est refusée à la manière de poser la question proposée par M. de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. M. Robespierre , secrétaire, donne lecture dut proc
      ...
      de Lameth. L'Assemblée décide que le procès-verbal restera ainsi qu'il a été rédigé. « Art. 2. A la fédération du 14 juillet, le président de l'Assemblée, etc. » (La séance est levée à quatre heures.)
    • Séance du samedi 10 juillet 1790, au soir

      Séance du samedi 10 juillet 1790, au soir

      page 40 - 45
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. le Président t. Vous avez décidé ce matin que les députés à la fédération présenteraient à la fois leur billet de confédéré et celui d'entrée à l'Assemblée nationale, pour être admis dans les tribunes. Comme cette disposition ne pouvait être appliqué
      ...
      Bouche. M. l'abbé Maury, honorable membre de cette Assemblée, homme pacifique, juste, bienfaisant, comme vous le savez, se prétend calomnié par M. Camus, et veut l'attaquer en justice. M. l'abbé Maury est fort échauffé. M. Camus est fort tranquille.....L'Assemblée veut délibérer, je m'impose silence.- L'Assemblée délibère qu'elle passera à l'ordre du jour. La séance est levée à 10 heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. C.-F. DE BONNAY. Séance du samedi 10 juillet 1790 , au soir (1). La séance est ouverte à six heures et demie. M. le Président t. Vous avez décidé ce matin que les
      ...
      est fort échauffé. M. Camus est fort tranquille.....L'Assemblée veut délibérer, je m'impose silence.- L'Assemblée délibère qu'elle passera à l'ordre du jour. La séance est levée à 10 heures et demie.
  • Tome 18 : Du 12 août au 15 septembre 1790 2 résultats
    • Séance du samedi 4 septembre 1790, au matin

      Séance du samedi 4 septembre 1790, au matin

      page 557 - 570
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 4 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande qu'à la disposition du décret sur l'affaire de Nancy, portant que les auteurs des troubles seront punis, quels qpe soient leurs grades, il soit ajouté ces mots
      ...
      tres assignats et écus, et combien il aura délivré d'assignats contre des écus, conformément aux dispositions de l'article 9. Art. 12. Le comité des finances présentera incessamment à l'Assemblée un projet dé règlement pour l'organisation de ce bureau de rem-bçursement, qui sera sous l'inspection immédiate du ministre de la caisse de l'extraordinaire. M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE JESSÉ. Séance du samedi 4 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie. M. Dauchy , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de
      ...
      rojet dé règlement pour l'organisation de ce bureau de rem-bçursement, qui sera sous l'inspection immédiate du ministre de la caisse de l'extraordinaire. M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du dimanche 15 août 1790

      Séance du dimanche 15 août 1790

      page 81 - 87
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du dimanche 15 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Buzot , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M.de La Luzerne, ministre de la marine, qui se plaint de ce que la municipalité de Lo-rient s'est opposée à l'enlèvement des poudres qui se trouvent au château de Trisaven ; il lit ensuite les délibérations prises par
      ...
      nationale décrète que, jusqu'à ce qu'il ait été statué par le Corps légis^ tif sur l'organisation dp tous les établissements pour le progrès des lettres, des sciences et des arts, les" dépenses de ceux dont le comité des finapees s'est oepupé seront prqvisoiremenj réglées ainsi qu'il suit. * La suite de la discussion est repyoyéé à une prochaine séance. La séance est levée à deux: heures et demie.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. D'ANDRÉ. Séance du dimanche 15 août 1790 (1). La séance est ouverte à onze heures du matin. M. Buzot , secrétaire, donne lecture d'une lettre de M.de La Luzerne, m
      ...
      x dont le comité des finapees s'est oepupé seront prqvisoiremenj réglées ainsi qu'il suit. * La suite de la discussion est repyoyéé à une prochaine séance. La séance est levée à deux: heures et demie.
  • Tome 19 : Du 16 septembre au 23 octobre 1790 3 résultats
    • Séance du vendredi 8 octobre 1790, au matin

      Séance du vendredi 8 octobre 1790, au matin

      page 501 - 510
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance de la veille au soir. Ce procès-verbal est adopté. M. le Président fait donher lecture d'une lettre de M. l'abbé Fauchet, qui, en sa qualité de président du conseil général de la com
      ...
      rtement, qui sera tenu dè demander l'opinion du directoiredudistrict, etpar celui-ci le vœu de la municipalité, conformément au décret dii 22 mars. Le surplus sera imposé dans les campagnes, au marc la livre des impositions ordinaires, et des rôles des vingtièmes dans les lieux où ils sont achevés, ou du premier cahier de Vingtièmes dans les autres. » M. le Président lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du vendredi 8 octobre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-ve
      ...
      a livre des impositions ordinaires, et des rôles des vingtièmes dans les lieux où ils sont achevés, ou du premier cahier de Vingtièmes dans les autres. » M. le Président lève la séance à trois heures.
    • Séance du samedi 9 octobre 1790, au matin

      Séance du samedi 9 octobre 1790, au matin

      page 522 - 526
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du samedi 9 octobre 1790 , au matin (1), La séance est ouverte à onze du matin» M. Bouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier 8 octobre au matin, M. Vernier , secrétaire, lit le procès-verbal de la séance d'hier au soir. Ces procès-yerbaux sont adoptés, Le sieur Rudd^r, peintre, fait hommage à l'Assemblée d'un petit t
      ...
      fer et d'acier continueront d'être frefgùs, conformément à son décret dii 22 mars, i M. le Président annonce t^lie l'Assemblée va se retirer dans ses bureaux pour procéder à l'é-lecilori d)uk président et de trois secrétaires comme aussi pour remplacer un membre du comité d'aliénation des biens nationaux, et pour choisir huit noilVeattX membres adjoints à ce comité. La séance est levée à 2 heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du samedi 9 octobre 1790 , au matin (1), La séance est ouverte à onze du matin» M. Bouche , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance
      ...
      t et de trois secrétaires comme aussi pour remplacer un membre du comité d'aliénation des biens nationaux, et pour choisir huit noilVeattX membres adjoints à ce comité. La séance est levée à 2 heures.
    • Séance du lundi 20 septembre 1790, au matin

      Séance du lundi 20 septembre 1790, au matin

      page 82 - 90
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX. Séance du lundi 20 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. l'abbé Bourdon , secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du 18 septembre au soir. M. Grillet La Jacqueminière , secrétairer lit le procès-verbal de la séance d'hier. Ces procès-yerbaux sont adop
      ...
      érentes. « Art. 15. Sur trois places de lieutenanls-colonels, vacantes dans une arme, deux seront données aux plus anciens capitaines en activité de l'arme, et la troisième par le choix du roi, à un capitaine en activité dans cette arme depuis deux ans au moins. » M. le Président rappelle à l'Assemblée qu'elle aura ce soir une séance extraordinaire à six heures. La séance est levée à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. BUREAUX. Séance du lundi 20 septembre 1790 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures du matin. (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. M. l'abbé Bou
      ...
      apitaine en activité dans cette arme depuis deux ans au moins. » M. le Président rappelle à l'Assemblée qu'elle aura ce soir une séance extraordinaire à six heures. La séance est levée à trois heures.
  • Tome 22 : Du 3 janvier au 5 février 1791 4 résultats
    • Séance du mardi 4 janvier 1791

      Séance du mardi 4 janvier 1791

      page 8 - 20
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, Séance du mardi 4 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Bouche. Je demande que la mention de l'imprimé portant pour titre : Serment prononcé par M. Vévèque de Qlermont, soit rayée du procès-verbal. Il ne faut pas laisser subsister dans les
      ...
      serment qu'il avait fait sur la Constitution, lorsqu'il ne s'agissait encore que du temporel, pour lui reprocher de ne pas se soumettre aux décrets postérieurs sur l'organisation du clergé? Ce reproche est injuste sans doute; mais il a été fait à M. l'évéque de Lisieux ; ne devons-nous pas craindre qu'on ne le fît à nous-mêmes? aux principes de la religion, ni plus recommandé par son divin auteur.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY, Séance du mardi 4 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      e est injuste sans doute; mais il a été fait à M. l'évéque de Lisieux ; ne devons-nous pas craindre qu'on ne le fît à nous-mêmes? aux principes de la religion, ni plus recommandé par son divin auteur.
    • Séance du lundi 24 janvier 1791

      Séance du lundi 24 janvier 1791

      page 466 - 476
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du lundi 24 janvier 1791 La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro-pès-verbal de la séance d'hier, qui est adopté. M. Gossin , au nom du comité de Constitution, Opzp communes formant un canton dans le département de la Drôme, réclament avec une persévérance qui semble annoncer un
      ...
      m, « Les harengs saurs ou pecs idem, « Les maquereaux idem, « Les sardines idem, payeront un droit de 20 livres par quintal. » M. le Président annonce l'ordre de travail pour la semaine. M. le Président fait ensuite part d'une lettre de M. Delahaye-Delaunay, qui prie l'Assemblée de lui accorder un congé de 15 jours pour affaires pressantes. (Ce congé est accordé.) (La séance est levée à 3 heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ GREGOIRE. Séance du lundi 24 janvier 1791 La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM, les secrétaires fait lecture du pro-pès-verbal de
      ...
      nt fait ensuite part d'une lettre de M. Delahaye-Delaunay, qui prie l'Assemblée de lui accorder un congé de 15 jours pour affaires pressantes. (Ce congé est accordé.) (La séance est levée à 3 heures.)
    • Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

      Séance du jeudi 27 janvier 1791, au matin

      page 504 - 514
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. L'ABBE GREGOIRE. Séance du jeudi 27 janvier 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance d'hier. M. Guillaume. Messieurs, lorsqu'on vous a proposé, dans votre séance d'hier, de suspendre l'exécution de votre décret relatif au serment que vous exigez des fonctionnaires pu
      ...
      ques de l'arrondissement n'aurait prêté le serment, ils s'adresseront au directoire de leur département, pour leur être indiqué l'un des évêques de France qui aura prêté le serment, lequel pourra procéder à la confirmation canonique et à la consécration. (Cette rédaction est adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour des séances de ce soir et de demain. (La séance est levée à trois heures.)
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRESIDENCE DE M. L'ABBE GREGOIRE. Séance du jeudi 27 janvier 1791 , au matin(1) . La séance est ouverte à 9 heures 1/2 du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-ve
      ...
      éder à la confirmation canonique et à la consécration. (Cette rédaction est adoptée.) M. le Président annonce l'ordre du jour des séances de ce soir et de demain. (La séance est levée à trois heures.)
    • Séance du jeudi 6 janvier 1791

      Séance du jeudi 6 janvier 1791

      page 37 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 6 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la séance de la veille, qui est adopté. Il est fait lecture des adresses suivantes : (1) Cette séance est incomplète au Moniteur. Adresse des électeurs du district de Grasse, pour la nomination des juges,
      ...
      nt point obtenu de place nouvelle. Lesdites retenues diminueront d'année en année, tant à raison de la diminution ordonnée par les articles précédents, qu'à raison des décès et replacements qui auront lieu. Art. 9. Il sera nommé, par le roi, une commission spécialement chargée de toutes les mesures nécessaires à l'exécution du présent décret, pendant les cinq années auxquelles elle peut s'étendre.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. EMMERY. Séance du jeudi 6 janvier 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires fait lecture du procès-verbal de la sé
      ...
      lieu. Art. 9. Il sera nommé, par le roi, une commission spécialement chargée de toutes les mesures nécessaires à l'exécution du présent décret, pendant les cinq années auxquelles elle peut s'étendre.
  • Tome 23 : Du 6 février au 9 mars 1791 3 résultats
    • Séance du mercredi 16 février 1791

      Séance du mercredi 16 février 1791

      page 212 - 220
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mercredi 16 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Pétion de Villeneuve secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance d'hier, au matin, qui est adopté. Un de MM. les secrétaires annonce à l'Assemblée que M. Rodât d'Olemps, qui avait obtenu, le 2 octobre dernier, un congé, est de retour. Plusieurs
      ...
      eliers occupés par ceux qui les demanderont, et dans les proportions suivantes : « 2 sous pour livre du prix du loyer jusqu'à 400 1.; 2 8. 6 d.pour livre depuis 400 livres jusqu'à 800 livres, et 3 sols pour livre au-dessus de 800 livres. » (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DUPORT. Séance du mercredi 16 février 1791 (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. M. Pétion de Villeneuve secrétaire, donne lecture du procès-
      ...
      s pour livre au-dessus de 800 livres. » (La suite de la discussion est renvoyée à la prochaine séance.) M. le Président indique l'ordre du jour de la séance de demain et lève la séance à trois heures.
    • Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      Séance du jeudi 8 février 1791, au matin

      page 40 - 51
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitlecture du procès-verbal delà séanced'bier, qui est adopté. M. Pinterel de Louverny communique à l'Assemblée une adresse de la municipalité d'Es-somes, district de Château-Thierry, qui lui présente sa r
      ...
      nt. M. le maire de Paris m'annonce par lettre, la vente faite le 7 février, d'une maison nationale, louée 2,100 livres, estimée 26,684 livres et adjugée 42,500 livres. D'autre part, la municipalité de Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. présidence de m. riqùett1 de mirabeau l'aîné. Séance du jeudi 8 février 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires faitle
      ...
      Paris demande à être admise ce soir à la barre de l'Assemblée. (L'Assemblée accueille cette demande.) M. le Président annonce l'ordre du jour de la séance de ce soir et lève la séance à trois heures.
    • Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      Séance du mardi 1 mars 1791, au matin

      page 580 - 586
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adresse des administrateurs du département de Maine-et-Loire contenant des protestai ions d'adhésion et de fidélité aux décrets de l'Assemblée, et la demande de 18 brigades de gendarmerie nationale poUr
      ...
      ues absents, nfayant .absolument &té l'es^* pêràncè qu'il pût s^y formé r urt résultat, me'défendent de continùerà y assister:' i; Je prie donc. l'Assemblée de recevoir la ié mission d'une place qu'èile m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.
      ASSEMBLÉE NATIONALE. PRÉSIDENCE DE M. DE NOAILLES. Séance du mardi 1er mars 1791 , au matin (1). La séance est ouverte à neuf heures et demie du matin. Un de MM. les secrétaires donne lecture d'une adr
      ...
      le m'avait confiée^ » M. le Président lève la séance 1? 3 hetrres. (1) "Voir ci-après, séance du 2 mars 1791, dans le décret général sur les patentes, le texte des articles adop téS dans cette séance.