Résultats trouvés dans le Tome 69

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-0616 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 39 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

- search term matches: (1)

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 1
Locuteur: Dupuy
consfl,&énéral de la commune de Montdidier, chef-lieu district et de canton, département de la Somme, arrêtée en sa séance extraordinaire du 7 juillet 1793, tan 11 de la République française. consfl,&énéral de la commune de Montdidier, chef-lieu district et de canton, département de la Somme, arrêtée en sa séance extraordinaire du 7 juillet 1793, tan 11 de la République française.
Locuteur: Dupuy
1° Adresse du conseil général de la commune de Montdidier, département de la ?pnT?Jari knqueIle ïl adhère aux déc... 1° Adresse du conseil général de la commune de Montdidier, département de la ?pnT?Jari knqueIle ïl adhère aux décrets Tt l J *}* ?.onventi°n et transmet l'état
Locuteur: Dupuy
commune de Montdidier vous exprime la sienne aux lois que vous venez de donner au peuple francais. commune de Montdidier vous exprime la sienne aux lois que vous venez de donner au peuple francais.
Locuteur: Dupuy
Il sera rempli par les citoyens de la ville de montdidier, le conseil general en a pou...
...ls ont toujours montre pour le maintien de la tranquillite publique et le triomphe de la loi.
Il sera rempli par les citoyens de la ville de montdidier, le conseil general en a pour garant le zele ardent qu'ils ont toujours montre pour le maintien de la tranquillite publique et le triomphe de la loi.
Locuteur: Dupuy
...aire qui ont ete faits par les citoyens de Montdidier pour les frias de la guerre; ces dons viennent d'etre dep... Vous trouverez, cijoint I'etat des dons en habits, assignats et numeraire qui ont ete faits par les citoyens de Montdidier pour les frias de la guerre; ces dons viennent d'etre deposes au district.
Locuteur: Dupuy
...ls ont toujours montre Pour le maintien de la tranquillité publique et le triomphe de la loi. P garant le zele ardent qu'ils ont toujours montre Pour le maintien de la tranquillité publique et le triomphe de la loi. P
Locuteur: Dupuy
...aire qui ont été faits par les citoyens de Montdidier pour les frais de la guerre j ces dons viennent d'être dé... A IT troVverez, ci-joint l'état des dons en habits, assignats et numéraire qui ont été faits par les citoyens de Montdidier pour les frais de la guerre j ces dons viennent d'être déposés au district.
Locuteur: Dupuy
Montdidier.8» Sénéral de Ia COmmMe d° (Suivent les signatures.) ... Montdidier.8» Sénéral de Ia COmmMe d° (Suivent les signatures.) Ces dons patriotiques sont les suivants (1) :
Locuteur: Dupuy
7 habits de garde nationale, 4 culottes 4vestes, un pantalon, une paire de 7 habits de garde nationale, 4 culottes 4vestes, un pantalon, une paire de
Locuteur: Dupuy
22paires de bas de laine, un habit de couleur, 22paires de bas de laine, un habit de couleur,
Locuteur: Dupuy
8 fusils de munition, Il gibernes, 1 paire pistolets 1 sabre, 1 baril de poudre, 30 balles a fusil. Un volontair... 8 fusils de munition, Il gibernes, 1 paire pistolets 1 sabre, 1 baril de poudre, 30 balles a fusil. Un volontaire a été habillé et équipé. !
2° Adresse des citoyens de la ville de Ncm-tua, chef-heu de district,, département de lAm, par laquelle ils félicitent la Con...
...es des 31 mai et 2 juin der-mers jurent de maintenir la liberté et l'égalité, 1 unité et l'indivisibilité de la République, vouent une haine éternelle aux tyrans et présentent des moyens de responsabilité con- second supplement au Bulletin de la Convention des 15 et 16 juillet 1793.
2° Adresse des citoyens de la ville de Ncm-tua, chef-heu de district,, département de lAm, par laquelle ils félicitent la Convention sur les journees des 31 mai et 2 juin der-mers jurent de maintenir la liberté et l'égalité, 1 unité et l'indivisibilité de la République, vouent une haine éternelle aux tyrans et présentent des moyens de responsabilité con- second supplement au Bulletin de la Convention des 15 et 16 juillet 1793.
PRESIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ Président (1). PRESIDENCE DE JEAN-BON-SAINT-ANDRÉ Président (1).
...^. « C'est ainsi que le conseil général de la ïmet\VrCe été adopté comme signatair...
.... B Lejeuue, Louis (du Bas-Rhin), Pons ?de Verdnn ' Jagot Vouland, secrétaires; alors auec'StbiPn le bureau de.Juillet, composé de Jean-Bon-Saint And^ Président* »upuy, f...
...pt' Levasseur (Sarthe Chabot et Julien (de là Llu ;
Respecter vos decrets, s'y soumettre, veil-et entSre Sfi ° CSt y d°nner P^. « C'est ainsi que le conseil général de la ïmet\VrCe été adopté comme signataire^ Cambon^'fils aîné^rS'rferei* Ramel6 S. B Lejeuue, Louis (du Bas-Rhin), Pons ?de Verdnn ' Jagot Vouland, secrétaires; alors auec'StbiPn le bureau de.Juillet, composé de Jean-Bon-Saint And^ Président* »upuy, fils, Billaud-Varenne R T Lindpt' Levasseur (Sarthe Chabot et Julien (de là Llu ;
...on G 261, dossier 5fil - Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. m d Archives nationales, carton G 261, dossier 5fil - Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. m

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 2
Locuteur: Dupuy
...Adresse des administrateurs du district de Bouviers, département de l'Eure (2). Ils annoncent que la ville de Louviers a reçu l'acte constitutionnel avec le transport du plus pur patriotis...
...neté, ils la sanctionneront et jureront de la sceller de leur sang.
4° Adresse des administrateurs du district de Bouviers, département de l'Eure (2). Ils annoncent que la ville de Louviers a reçu l'acte constitutionnel avec le transport du plus pur patriotisme. Tous les citoyens envient l'époque très prochaine, où exerçant la souveraineté, ils la sanctionneront et jureront de la sceller de leur sang.
Locuteur: Dupuy
...es membres composant le conseil général de la commune de Mâcon, département de Saône-et-Loire, en date du 10 de ce mois. Ils préviennent la Convention que l'acte constitutionnel a été annoncé hier, avec la plus grande...
...mmune,, et que les assemblées primaires de cette ville sont convoquées pour demain...
5° Adresse des membres composant le conseil général de la commune de Mâcon, département de Saône-et-Loire, en date du 10 de ce mois. Ils préviennent la Convention que l'acte constitutionnel a été annoncé hier, avec la plus grande solennité, dans leur commune,, et que les assemblées primaires de cette ville sont convoquées pour demain. A leur adresse est jointe la copie d'une proclamation qu'ils ont jugée nécessa...
Locuteur: Dupuy
« Quelques administrations de départements, longtemps avant cette heu...
...s Le spécieux prétexte des .dissensions de la représentation nationale, prenaient ...
...ation, étiez persuadés que dans le sein de la Convention, il existait une cause de désorganisation, une entrave a la Constitution. Yotre vœu s'exauce ; la source de ces maux politiques n'existe plus, mais vous trouvez de nouveaux moyens. Cruels, avant de répandre le bruit d'une oppression, att...
« Quelques administrations de départements, longtemps avant cette heureuse époque, sous Le spécieux prétexte des .dissensions de la représentation nationale, prenaient des mesures désastreuses ; et après le 31 mai, elles répandaient encore que la s...
...s ou perfides, vous criez au viol et à l'attentat, vous qui,, avant cette arrestation, étiez persuadés que dans le sein de la Convention, il existait une cause de désorganisation, une entrave a la Constitution. Yotre vœu s'exauce ; la source de ces maux politiques n'existe plus, mais vous trouvez de nouveaux moyens. Cruels, avant de répandre le bruit d'une oppression, attendez avec calme, et vous jugerez sans prévention.
Locuteur: Dupuy
3° Adresse du conseil général de la commune de Cluny, district de Mâcon» département de Saône-et-Loire (1); après avoir applaud...
...derniers, il annonce qu'il a reçu Pacte constitutionnel : « c'est, dit-il, le plus beau présent...
...nos ennemis ; vous avez fourni un point de ralliement à tous les républicains, détruit l'anarchie, ramené le règne de la loi, préparé aux Français un moyen sûr d'union et de concorde, et rapproché l'époque de la prospérité publique. »
3° Adresse du conseil général de la commune de Cluny, district de Mâcon» département de Saône-et-Loire (1); après avoir applaudi aux journées des 31 mai et 2 juin derniers, il annonce qu'il a reçu Pacte constitutionnel : « c'est, dit-il, le plus beau présent que vous ayez pu nous faire ; c'est la victoire la plus signalee remportée sur nos ennemis ; vous avez fourni un point de ralliement à tous les républicains, détruit l'anarchie, ramené le règne de la loi, préparé aux Français un moyen sûr d'union et de concorde, et rapproché l'époque de la prospérité publique. »
Locuteur: Dupuy
Adresse des citoyens de Nantua, chef-lieu de district, département de l'Ain, réunis en assemblée générale de communes, à la Convention nationale. Adresse des citoyens de Nantua, chef-lieu de district, département de l'Ain, réunis en assemblée générale de communes, à la Convention nationale.
Locuteur: Dupuy
...ibles : ris savaient que l'unique moyen de rétablir leur sceptre despotique sur les ruines de la liberte et de l'égalité, consistait à répandre de proche en proche le poison fatal du fédéralisme, et à briser le faisceau d'union et de fraternité. ... Ils savaient,, ces tyrans coalisés, que les phalanges républicaines sont invincibles : ris savaient que l'unique moyen de rétablir leur sceptre despotique sur les ruines de la liberte et de l'égalité, consistait à répandre de proche en proche le poison fatal du fédéralisme, et à briser le faisceau d'union et de fraternité.
Locuteur: Dupuy
...tisme, frappa aux portes du département de l'Ain, aux portes d'un département pais...
...te à s'allumer étoufferait-elle la voix de la commune de Nantua1? Non, représentants, fidèle à s...
« La guerre civile, sous le masque du patriotisme, frappa aux portes du département de l'Ain, aux portes d'un département paisible et vierge : la torche du fédéralisme, prête à s'allumer étoufferait-elle la voix de la commune de Nantua1? Non, représentants, fidèle à ses serments, elle les renouvellera entre vos mains.
Locuteur: Dupuy
« Le 31 mai, la commune de Paris, remplie des Droits de l'homme se lève et demande des décrets d'arrestation contre quelques députés de cette commune, que le pinceau de l'aristocratie calomnie journellement s... « Le 31 mai, la commune de Paris, remplie des Droits de l'homme se lève et demande des décrets d'arrestation contre quelques députés de cette commune, que le pinceau de l'aristocratie calomnie journellement sous des couleurs anarchistes et qui respectent néanmoins les personnes et les pr...
Locuteur: Dupuy
...traîtres- et des tyrans,, soldats héros de la République que le flambeau de la discorde n'a pu atteindre^ restez à vos postes ; le champ de la liberté vous est confié anéantissez les tyrans vos frères de l'intérieur se chargent d'éteindre le f... « Et vous, vainqueurs des traîtres- et des tyrans,, soldats héros de la République que le flambeau de la discorde n'a pu atteindre^ restez à vos postes ; le champ de la liberté vous est confié anéantissez les tyrans vos frères de l'intérieur se chargent d'éteindre le flambeau du schisme.
Locuteur: Dupuy
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (4). Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (4).
Locuteur: Dupuy
« Les membres du conseil général de la commune de Mâcon ont fait parvenir à la Convention... « Les membres du conseil général de la commune de Mâcon ont fait parvenir à la Convention nationale, # une proclamation qu'ils ont jugée nécessaire dans les circonss-tan...
(2) Journal de la Montagne, n° 48, du mardi 16 juillet 1793, page 259, 2e colonne. (2) Journal de la Montagne, n° 48, du mardi 16 juillet 1793, page 259, 2e colonne.
(4) Premier supplément au Bulletin de la Convention nationale des 14 et 15 juillet 1793. (4) Premier supplément au Bulletin de la Convention nationale des 14 et 15 juillet 1793.
Ils annoncent que la Constitution est arrivée, que les corps constitués o...
...cérémonie qui a été faite avec beaucoup de solennité. L'enthousiasme des citoyens (1) Procès-verbaux de ht Convention, tome 16, p. 160 et Mercu...
Ils annoncent que la Constitution est arrivée, que les corps constitués ont assisté à une cérémonie qui a été faite avec beaucoup de solennité. L'enthousiasme des citoyens (1) Procès-verbaux de ht Convention, tome 16, p. 160 et Mercure universel, tome 29, page 251, 2° colonne.
...oyens représentants, chargés du fardeau de la responsabilité, tout administrateur ...
...unes deviennent le faible dédommagement de leur prévarication! Recevez notre profession de foi. Nous jurons à la face de Ta France^ entière, l'unité et l'indivisibilité de la Répu- v- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 160.
« Citoyens représentants, chargés du fardeau de la responsabilité, tout administrateur qui a pris, ou osera prendre des mesures opposées à vos décrets, que leurs fortunes deviennent le faible dédommagement de leur prévarication! Recevez notre profession de foi. Nous jurons à la face de Ta France^ entière, l'unité et l'indivisibilité de la Répu- v- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 160.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 46, p. 161 et Mercu... (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 46, p. 161 et Mercure universel, tome 29, page 251, 2e colonne.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 p. 16*. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 p. 16*.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 3
Locuteur: Dupuy
...puis le 31 mai ; ils applaudissent à la Constitution simple qu'elle vient de présenter à l'acceptation du peuple : mais ils se plaignent de ce que les Bulletins nont point encore ...
...ntion, et qui contenait leur profession de foi sur les événements actuels.
...nt à toutes les, mesures prises,, à tous les décrets rendus par la Convention depuis le 31 mai ; ils applaudissent à la Constitution simple qu'elle vient de présenter à l'acceptation du peuple : mais ils se plaignent de ce que les Bulletins nont point encore rapporté une première adresse qu'ils ont envoyée à la Convention, et qui contenait leur profession de foi sur les événements actuels.
Locuteur: Dupuy
7° Adresse des officiers municipaux de la commune de Saint-Sever, chef-lieu de district, département des Landes (2). I...
...uin derniers, font des vœux pour que la Constitution rallie tous les Français, et félicitent la Convention de l'avoir donnée au peuple.
7° Adresse des officiers municipaux de la commune de Saint-Sever, chef-lieu de district, département des Landes (2). Ils applaudissent aux journées des 31 mai et 2 juin derniers, font des vœux pour que la Constitution rallie tous les Français, et félicitent la Convention de l'avoir donnée au peuple.
Locuteur: Dupuy
... êtes placés à la hauteur des destinées de 1a. France, en afer-missant les principes de la Révolution, heureusement commencée le 14 juillet, époque de la prise de la Bastille, qui nous a donné la liberté, heureusement continuée le 10 août époque de la chute du despotisme et du tyran plus...
...liberté, 1 égalité, en nous donnant une Constitution vraiment populaire.
... d'admirer les decrets que vous avez rendus dans ces temps difficiles. Tous vous êtes placés à la hauteur des destinées de 1a. France, en afer-missant les principes de la Révolution, heureusement commencée le 14 juillet, époque de la prise de la Bastille, qui nous a donné la liberté, heureusement continuée le 10 août époque de la chute du despotisme et du tyran plus heureusement consommée le 31 mai, époque à, jamais mémorable, qui a consacré'la liberté, 1 égalité, en nous donnant une Constitution vraiment populaire.
Locuteur: Dupuy
...tharolles (1), qui écrit * « Vous venez de donner une Constitution républicaine, elle conciliera tous les ...
...nt à tout»ce quelle prescrit; notre eri de ralliement sera toujours : Vive la Conv...
a tharolles (1), qui écrit * « Vous venez de donner une Constitution républicaine, elle conciliera tous les esprits, elle confondra la calomnie : nous l'acceptons avec reconnaissance ; nous obéirons avec empressement à tout»ce quelle prescrit; notre eri de ralliement sera toujours : Vive la Convention! vive la République une et indivisible1 »
Locuteur: Dupuy
...l est probable que l'accept ne fera pas de difficultés. » était général. Les assemblées primaires convoquées ; il est probable que l'accept ne fera pas de difficultés. »
Locuteur: Dupuy
...ion au Bulletin, et le renvoi au comité de correspondance et à la commission des S... (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin, et le renvoi au comité de correspondance et à la commission des Six, chacun en oe qui le concerne.)
Locuteur: Dupuy
...sse des membres du tribunal du district de Pontarlier, département du Doubs, par laquelle ils adhèrent à tous les décrets de la Convention ; elle est ainsi conçue (... 8° Adresse des membres du tribunal du district de Pontarlier, département du Doubs, par laquelle ils adhèrent à tous les décrets de la Convention ; elle est ainsi conçue (3) ;
Locuteur: Dupuy
...oyens composant le tribunal du district de Pontarlier département du Doubs. Adresse d'adhésion des citoyens composant le tribunal du district de Pontarlier département du Doubs.
Locuteur: Dupuy
« Sa les troubles de la Vendée étaient étouffés, on verrait ... « Sa les troubles de la Vendée étaient étouffés, on verrait alors tous les partis se rallier a la Convention, Nous resterons invariablement ...
Locuteur: Dupuy
v de la société républicaine séant v de la société républicaine séant
Locuteur: Dupuy
11° Adresse des membres de la société des Amis de la liberté et de l'égalité, et de la, République une et indivisible, séan...
...posée des troupes formant l'avant-garde de l'Armée dès Alpes (3), par laquelle ils protestent de leur inviolable attachement aux lois de la Convention nationale, ils s indignent contre cette poignée de tyrans subalternes qui voudraient donne...
...ance' ils apostrophent surtout la ville de Marseille et la comparent à elle-même d...
11° Adresse des membres de la société des Amis de la liberté et de l'égalité, et de la, République une et indivisible, séant à Ter-rmgnon, composée des troupes formant l'avant-garde de l'Armée dès Alpes (3), par laquelle ils protestent de leur inviolable attachement aux lois de la Convention nationale, ils s indignent contre cette poignée de tyrans subalternes qui voudraient donner un maître j Tvfrance' ils apostrophent surtout la ville de Marseille et la comparent à elle-même d une manière frappante.
Locuteur: Dupuy
...'écrient-ils, les conspirateurs dévorés de la soif de dominer ! notre glaive frappe indistinc...
...ceux qui refusent d'encenser les autels de la divinité que nous adorons. Le sceptr...
...est en cendres ; la féodalité a disparu de nos codes; les castes privilégiées sont...
« Qu'ils tremblent, s'écrient-ils, les conspirateurs dévorés de la soif de dominer ! notre glaive frappe indistinctement tous ceux qui refusent d'encenser les autels de la divinité que nous adorons. Le sceptre est fracassé : le trône est en cendres ; la féodalité a disparu de nos codes; les castes privilégiées sont pour toujours effacées du vocabulaire français, Nous avons juré l'égalité ; l'é...
Locuteur: Dupuy
...tion au Bulletm, et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, 1 insertion au Bulletm, et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Dupuy
... annoncent, à la date du 14, que hier 1 acte constitutionnel, qu'ils attendaient depuis longtemps, a... ...s membres composant le directoire du district des Andely.s (2), par laquelle ils annoncent, à la date du 14, que hier 1 acte constitutionnel, qu'ils attendaient depuis longtemps, a été reçu avec empressements et accepté avec transports. Il a été lu et publie s...
(2) Bulletin de la Convention du 1S juillet 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 162 — Merc... (2) Bulletin de la Convention du 1S juillet 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 162 — Mercure universel, tome 29, page 251, 2' colonne'
(3) Bulletin de la Convention, du 15 juillet 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 163 _ (3) Bulletin de la Convention, du 15 juillet 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 163 _
...individus peu éclairés sur la nécessité de I insurrection du 31, des génies malvei... « Des individus peu éclairés sur la nécessité de I insurrection du 31, des génies malveillants, se sont elevés ; mais leurs mouvements seront impuissants ; l'esprit pub...
o 1Z0}ïs-verïaux de la Convention, tome 16, p 162 o 1Z0}ïs-verïaux de la Convention, tome 16, p 162
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 d 162' (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 d 162'
...esse des administrateurs du département de la Meuse (4), par laquelle ils annon- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 162 12° Adresse des administrateurs du département de la Meuse (4), par laquelle ils annon- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 162
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 163 (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 163

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 4
Locuteur: Dupuy
« Vous voyez un des défenseurs de la liberté dans le département de la Vendée. Officier au 19e régiment de dragons, je viens au nom çie tous mes c...
...ie, obeissanoe a,ux lois, fidélité à la Constitution républicaine que vous venez de donner au peuple français.. Nous périrons tous, s'il le faut, plutôt que de souffrir qu'il lui soit porte la moindr...
« Vous voyez un des défenseurs de la liberté dans le département de la Vendée. Officier au 19e régiment de dragons, je viens au nom çie tous mes camarades jurer dans cette auguste enceinte, amour à la patrie, obeissanoe a,ux lois, fidélité à la Constitution républicaine que vous venez de donner au peuple français.. Nous périrons tous, s'il le faut, plutôt que de souffrir qu'il lui soit porte la moindre atteinte. , _ . ,
Locuteur: Dupuy
14° Adresse des citoyens de la commune de Fontainebleau (1), dans laquelle ils ad...
...ge d'une révolution qui lui procure une Constitution républicaine. » Ils lurent de la maintenir et de faire périr quiconque y porterait attei...
14° Adresse des citoyens de la commune de Fontainebleau (1), dans laquelle ils adhèrent aux décrets des 31 mai et jours suivants. « U est principalement depuis cette époque, disent-ils que la nation entière doit sentir tout 1 a-vantage d'une révolution qui lui procure une Constitution républicaine. » Ils lurent de la maintenir et de faire périr quiconque y porterait atteinte.
Locuteur: Dupuy
...ntaires du 1er bataillon du département de Lot-et-Garonne (11,, par laquelle ils i...
...ention a livrer au glaive des lois ceux de ses membres qui sèment le fédéralisme dans les départements, et à suspendre de leurs fonctions les autorités constitué...
...onne, dénoncees par 1© procureur syndic de la commune de tfar-baste. Ils jurent respect aux repr...
... aux factieux, guerre aux tyrans, enfin de vivre libres et de défendre, jusqu'à la mort, l'unité et 1 indivisibilité de la République.
13e Adresse des volontaires du 1er bataillon du département de Lot-et-Garonne (11,, par laquelle ils invitent la Convention a livrer au glaive des lois ceux de ses membres qui sèment le fédéralisme dans les départements, et à suspendre de leurs fonctions les autorités constituées du Lot-et-Garonne, dénoncees par 1© procureur syndic de la commune de tfar-baste. Ils jurent respect aux représentants du souverain, aveugle soumission à leurs décrète, horreur au fédéralisme, haine aux factieux, guerre aux tyrans, enfin de vivre libres et de défendre, jusqu'à la mort, l'unité et 1 indivisibilité de la République.
Locuteur: Dupuy
...tion au Bulletin et le renvoi au oomité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au oomité de Salut public.)
Locuteur: Dupuy
...en B. Bouquet, officier cm 19e régiment de dragons, député par ses camarades, est admis à. la barre et donne lecture de 1 a-dresse suivante (2) : Le citoyen B. Bouquet, officier cm 19e régiment de dragons, député par ses camarades, est admis à. la barre et donne lecture de 1 a-dresse suivante (2) :
Locuteur: Dupuy
...eprésentants, depuis les premiers jours de mars le 19e régiment de dragons n'a cessé de combattre les rebelles et plus d'une fo...
... instruits y ont succombe... Les champs de Cholet, Chemille, Yihiers, Coron et Saumur sont teints du sang de nos braves camarades. Cette dernière ville surtout en a vu périr plus de 100. Leur voix retentit au fond de nos cœurs, leur dernier soupir se fait ...
...vons le plus grand besoin ; nous jurons de ne les déposer qu après avoir anéanti t...
...yrans ; qu'après avoir atiermi le règne de la loi, de la liberte et de 1 égalité et fait reconnaître à tous les partis 1 unité, l'indivisibilité de la République.
« Citoyens représentants, depuis les premiers jours de mars le 19e régiment de dragons n'a cessé de combattre les rebelles et plus d'une fois avec quelque avantage. Mais dans les hasards des combats ses pertes ont ete g...
...autant plus funestes et sensibles pour un nouveau corps, que les hommes les plus instruits y ont succombe... Les champs de Cholet, Chemille, Yihiers, Coron et Saumur sont teints du sang de nos braves camarades. Cette dernière ville surtout en a vu périr plus de 100. Leur voix retentit au fond de nos cœurs, leur dernier soupir se fait entendre à notre oreille, ils nous demandent vengeance. C'est à vous, citoyens r...
...us adressons pour nous en procurer les moyens. Donnez-nous des armes dont nous avons le plus grand besoin ; nous jurons de ne les déposer qu après avoir anéanti tous les rebelles, tous les despotes, tous les tyrans ; qu'après avoir atiermi le règne de la loi, de la liberte et de 1 égalité et fait reconnaître à tous les partis 1 unité, l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Le Président
...titionnaire ei lui accorde les honneurs de la séance. répond au pétitionnaire ei lui accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
...procès-verbal et le renvoi au ministère de la guerre.) (La Convention décrète la mention honorable au procès-verbal et le renvoi au ministère de la guerre.)
Locuteur: Dupuy
...fficiers et volontaires du 2e bataillon de la Somme, en garnison à Arras (2) ; ils... 15° Adresse des officiers, sous-officiers et volontaires du 2e bataillon de la Somme, en garnison à Arras (2) ; ils s'expriment ainsi :
Locuteur: Dupuy
« Ils sont rompus, les fils de la trame odieuse ourdie par la scélérat...
...agne chérie ! tu as écrasé les 22 têtes de l'hydre infernale ; ta victoire fut
« Ils sont rompus, les fils de la trame odieuse ourdie par la scélératesse. Il est enfin déchiré le voile épais qui couvrait la. noir- „ ceur des comp...
...nels et sanguinaires tramés contre notre liberté. Grâces te soient rendues, Montagne chérie ! tu as écrasé les 22 têtes de l'hydre infernale ; ta victoire fut
Locuteur: Dupuy
(( Avec quelle joie nous l'avons reçue! De quel enthousiasme nos âmes ont été epri... (( Avec quelle joie nous l'avons reçue! De quel enthousiasme nos âmes ont été eprises en lisant cette charte divine ! Avec quel courage nous la défendrons ! Tremb...
Locuteur: Dupuy
...ans le poste d Orchies, le 2e bataillon de la Somme fit mordre la poussière à 600 de tes vils satellites. ...e autrichien, souviens-toi que, dans la nuit du 14 au 15 juillet dernier, seul dans le poste d Orchies, le 2e bataillon de la Somme fit mordre la poussière à 600 de tes vils satellites.
Locuteur: Dupuy
( Nous jurons de ne quitter les armes qu a-près avoir ex...
...forcés à nous demander la paix, présage de la chute prochaine de leurs trônes.
( Nous jurons de ne quitter les armes qu a-près avoir exterminé les rois, ou les avoir forcés à nous demander la paix, présage de la chute prochaine de leurs trônes.
Locuteur: Dupuy
« Nous jurons de ne reconnaître d autre point de ralliement que la Convention nationale, seul centre de la République française une et indivisible, et de ne reconnaître aucune loi que celles émanées de cet auguste « Nous jurons de ne reconnaître d autre point de ralliement que la Convention nationale, seul centre de la République française une et indivisible, et de ne reconnaître aucune loi que celles émanées de cet auguste
Locuteur: Dupuy
oent qu'ayant reconnu que 1''acte constitutionnelconsacre la liberté et l... oent qu'ayant reconnu que 1''acte constitutionnelconsacre la liberté et l'égalité et qu'il doit faire 1© bonheur du.genre humain, ils l'ont accepté avec ...
Locuteur: Dupuy
...bérations, et bien; tôt tu enfantas une Constitution sublime, qui fera le bonheur des França... « La sagesse au front calme, succédant a l'intrigue, présida tes délibérations, et bien; tôt tu enfantas une Constitution sublime, qui fera le bonheur des Français.
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 163. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 163.
...on C 262, dossier 579s — Procès-vtrbaux de la Convention, tome 16, p. 164. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 579s — Procès-vtrbaux de la Convention, tome 16, p. 164.
...commission des bix.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. [164. ...a mention honorable au procès-verbal, l'insertioD au Bulletin et le renvoi à la commission des bix.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. [164.
...page 251, 2- colonne, et Procès-verbaux de la Convention, lomc 16, p. lbi. 2 Mercure universel, tome 29, page 251, 2- colonne, et Procès-verbaux de la Convention, lomc 16, p. lbi.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 5
Locuteur: Dupuy
17° Adresse de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Porrentruy, pour applaudir à l'acte constitutionnel et aux décrets du 31 mai dernier et demander que la prévôté de Moutier-Grandval, enlevée injustement a... 17° Adresse de la société des Amis de la liberté et de l'égalité de Porrentruy, pour applaudir à l'acte constitutionnel et aux décrets du 31 mai dernier et demander que la prévôté de Moutier-Grandval, enlevée injustement au département du Mont-Terrible, lui soit rendue ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Ruhl
19° Adresse de la société populaire des Aims de la République une et indivisible séant à La Eoche-Chalais, département de la Dordogne. Elle regarde les mémorable...
..., 1er et 2 juin derniers comme le salut de la France. Elle remercie la Convention de la Constitution sublime qu elle a donnée au peuple (3).
19° Adresse de la société populaire des Aims de la République une et indivisible séant à La Eoche-Chalais, département de la Dordogne. Elle regarde les mémorables journées des 31 mai, 1er et 2 juin derniers comme le salut de la France. Elle remercie la Convention de la Constitution sublime qu elle a donnée au peuple (3).
Locuteur: Dupuy
...1), par laquelle il dénonce les ma ment de l'Aude, campé à Ouatés, près Gar-nœuvre...
...loyées par la commission départementale de l'Aude, fait passer copie de l'adresse qu'il a envoyée à cette commission, et prie la Convention de ne voir, dans cette démarche, que l'att...
16° Adresse du Ie* bataillon du départe rouge (1), par laquelle il dénonce les ma ment de l'Aude, campé à Ouatés, près Gar-nœuvres fédéralistes employées par la commission départementale de l'Aude, fait passer copie de l'adresse qu'il a envoyée à cette commission, et prie la Convention de ne voir, dans cette démarche, que l'attachement du bataillon à la République une et indivisible.
Locuteur: Dupuy
...tion au Bulletin, et renvoi au co-jnité de Salut public.) (La Convention décrète, la mention honorable, insertion au Bulletin, et renvoi au co-jnité de Salut public.)
Locuteur: Dupuy
... ils ne peuvent les altérer, et la cime de leurs rochers reparaît intacte; tels so...
...e leurs paroissiens qu'ils avaient juré de ne jamais •délaisser; c'est en vain que...
...olution ; c'est en vain que les ennemis de la chose publique ont tenté par des adr...
...es déteste ; il a jugé tous les ennemis de la République, et les abhorre ; il vous...
...tteindre les montagnes •du Mont-Terrible, les orages peuvent les assaillir, mais ils ne peuvent les altérer, et la cime de leurs rochers reparaît intacte; tels sont les habitants ; c'est en vain que le fanatisme allume au milieu d'eux ses tor...
...exte que le serment civique blessait leur conscience, ont abandonné sans scrupule leurs paroissiens qu'ils avaient juré de ne jamais •délaisser; c'est en vain que ces prêtres criminels ont espéré qu'une cessation générale des cérémonies relig...
...cessaires, porterait un peuple simple et eredule à la révolte et à la contre-révolution ; c'est en vain que les ennemis de la chose publique ont tenté par des adresses insidieuses a diffamer la Convention nationale et ses décrets. Le peuple d...
...vu passer ces orages sans s'émouvoir; il a jugé les prêtres dans -son cœur, et les déteste ; il a jugé tous les ennemis de la République, et les abhorre ; il vous a jugés, législateurs, et vous bénit.
Locuteur: Dupuy
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Dupuy
« La société des Amis de la liberté et de l'égalité, séant en la maison commune de la ville de Porrentruy. « La société des Amis de la liberté et de l'égalité, séant en la maison commune de la ville de Porrentruy.
Locuteur: Ruhl
(1), à l'occasion de cette pétition, observe que la prévôté de Moutiers-Grandval, ensemble l'abbaye de Bellelag, qui a fait ci-devant partie intérieure de l'évêché de Bâle, aujourd'hui réuni à la République sous le nom de département du Mont-Terrible, ne doit pas être séparée de ce département, d autant plus qu'elle l...
...hée pour toujours. Il demande le renvoi de cette partie de la pétition à la section du comité de Salut public chargée de la diplomatie, où il pourra développer ...
(1), à l'occasion de cette pétition, observe que la prévôté de Moutiers-Grandval, ensemble l'abbaye de Bellelag, qui a fait ci-devant partie intérieure de l'évêché de Bâle, aujourd'hui réuni à la République sous le nom de département du Mont-Terrible, ne doit pas être séparée de ce département, d autant plus qu'elle lui demeure attachée pour toujours. Il demande le renvoi de cette partie de la pétition à la section du comité de Salut public chargée de la diplomatie, où il pourra développer les raisons qui motivent sa proposition, après quoi le comité fera son rapport.
Locuteur: Ruhl
...onvention nationale renvoie la pétition de la société populaire de Porentruy à la section du cpmité de Salut public chargée de la diplomatie, décrète que ce membre y ... (La Convention nationale renvoie la pétition de la société populaire de Porentruy à la section du cpmité de Salut public chargée de la diplomatie, décrète que ce membre y sera entendu, après quoi le comité fera son rapport.)
Locuteur: Ruhl
18® Adresse des quatre sections de la ville de Cambrai (2), dans laquelle elles déclar...
...éré et sur le vœu d© tous les habitants de cette cité, elles ont fait brûler, au pied de l'arbre de la liberté, un paquet d'adresses contre-révolutionnaires venues de Marseille, et en ont envoyé les cendres...
18® Adresse des quatre sections de la ville de Cambrai (2), dans laquelle elles déclarent qu après en avoir délibéré et sur le vœu d© tous les habitants de cette cité, elles ont fait brûler, au pied de l'arbre de la liberté, un paquet d'adresses contre-révolutionnaires venues de Marseille, et en ont envoyé les cendres à leurs auteurs.
Locuteur: Ruhl
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Ruhl
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne la mention honorable, 1 insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Ruhl
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (4) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (4) :
Locuteur: Dupuy
...c ést avec ravissement qu'il voit votre Constitution, qui consolidera à jamais le bonheur 4e... ...avec joie qu'il applaudit à tous vos décrets, à ceux surtout du 31 mai dernier, c ést avec ravissement qu'il voit votre Constitution, qui consolidera à jamais le bonheur 4e la République, une et indivisible.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 p 166* (i) Bulletin de la Convention des 15 et 16 juillet 1793 (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16 p 166* (i) Bulletin de la Convention des 15 et 16 juillet 1793
« Vous avez bien mérité de la patrie ; nous, le voyons par la Constitution toute républicaine que vous venez de donner aux Français. Elle est le rocher de la liberté et de l'égalité, dont nous a parlé Danton, que la Montagne vient de rouler sur les ennemis de la France libre, et qui portera bientôt...
...page 2. — Voy' également Procès-verbaux de la Convention, tome 16 pBi65
« Vous avez bien mérité de la patrie ; nous, le voyons par la Constitution toute républicaine que vous venez de donner aux Français. Elle est le rocher de la liberté et de l'égalité, dont nous a parlé Danton, que la Montagne vient de rouler sur les ennemis de la France libre, et qui portera bientôt la (1) Journal des Débats et des Décrets, n° 303 p 220 et Auditeur national, n° 298, page 2. — Voy' également Procès-verbaux de la Convention, tome 16 pBi65
...issez-le croître, rendez-lui la prévôté de Moutier-Grandval qui lui a été enle-vee...
...laisance, nous osons le dire, peu digne de la République puissante à laquelle il a le bonheur d'appartenir : c'est de là et de Bellelag que le fanatisme envoie ses émissaires pour tâcher de nous corrompre, et pour nous débaucher nos volontaires. Permettez-lui de s'agrandir et ses montagnes et les cœurs de ses habitants seront des boulevards éternellement impénétrables pour les ennemis de la République. (1) Procès-verbaux de là Convention, tome 16 p 166
...e département du Mont-Terrible est le dernier en date et le plus petit ; mais laissez-le croître, rendez-lui la prévôté de Moutier-Grandval qui lui a été enle-vee injustement et par une complaisance, nous osons le dire, peu digne de la République puissante à laquelle il a le bonheur d'appartenir : c'est de là et de Bellelag que le fanatisme envoie ses émissaires pour tâcher de nous corrompre, et pour nous débaucher nos volontaires. Permettez-lui de s'agrandir et ses montagnes et les cœurs de ses habitants seront des boulevards éternellement impénétrables pour les ennemis de la République. (1) Procès-verbaux de là Convention, tome 16 p 166
...on C 262, dossier 579 — .Proeès-verbaux de la Convention, tome 16 p 165 (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 579 — .Proeès-verbaux de la Convention, tome 16 p 165
Porrentruy, le 9 juillet 1793 Porrentruy, le 9 juillet 1793
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 166* (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 166*

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 6
Locuteur: Ruhl
...t d'Autun, séance publique du 8 juillet 1793, l'an II de la République française une et indivisible, à 6 heures de relevée. Extrait du registre des délibérations du directoire du district d'Autun, séance publique du 8 juillet 1793, l'an II de la République française une et indivisible, à 6 heures de relevée.
Locuteur: Ruhl
...'Autun, par laquelle ils envoient copie de la circulaire qu'ils ont adressée à leu...
...eurs vœux sur la Déclaration des droits de l'homme et l'acte constitutionnel. Cette circulaire est ainsi conçue (1) ...
20° Lettre des administrateurs du district d'Autun, par laquelle ils envoient copie de la circulaire qu'ils ont adressée à leurs commettants pour les inviter à se réunir en assemblées primaires à l'effet d'émettre leurs vœux sur la Déclaration des droits de l'homme et l'acte constitutionnel. Cette circulaire est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Ruhl
(( Le moment si désiré de tous les bons •Français est enfin arrivé : la Constitution est faite ; le cri de victoire a retenti jusqu'aux extrémités de l'Europe; il a consterné la tyrannie et...
...x yeux des peuples opprimés l'espérance de la chute prochaine de leurs fers ; aux actes arbitraires de l'anarchie va succéder le règne de la loi.
(( Le moment si désiré de tous les bons •Français est enfin arrivé : la Constitution est faite ; le cri de victoire a retenti jusqu'aux extrémités de l'Europe; il a consterné la tyrannie et les vils satellites ; il a fait luire aux yeux des peuples opprimés l'espérance de la chute prochaine de leurs fers ; aux actes arbitraires de l'anarchie va succéder le règne de la loi.
Locuteur: Ruhl
...sur le bureau la Déclaration des droits de l'homme et l'acte constitutionnel présentés à l'acceptation du peuple fra...
...lées primaires, et le rapport du comité de Salut public, en date dudit jour 27 jui...
...extraordinaire, expédié par le ministre de l'intérieur, a demandé que l'administra...
« Le citoyen Lambert, procureur syndic, ayant déposé sur le bureau la Déclaration des droits de l'homme et l'acte constitutionnel présentés à l'acceptation du peuple français, par la Convention nationale, qui viennent d'arriver à l'instant, avec les décrets des 26 et 27 juin dernier sur la convocation des assemblées primaires, et le rapport du comité de Salut public, en date dudit jour 27 juin: le tout envoyé par un courrier extraordinaire, expédié par le ministre de l'intérieur, a demandé que l'administration prenne sur-le-champ les mesures les plus actives pour faire émettre le vœu ...
Locuteur: Ruhl
:« 2° Le dimanche, 21 de ce mois, à 7 heures du matin, les citoyens de chaque commune se réuniront en assemblées primaires en la forme accoutumée au chef-lieu de leurs cantons respectifs, pour y émettre leur vœu sur la Déclaration des droits et de l'acte constitutionnel, et ensuite choisir un citoyen chargé de porter une expédition du procès-verbal de l'assemblée à la Convention nationale, et de s s trouver à Paris le 10 août prochain, à la fête de l'unité indivisible de la République ; :« 2° Le dimanche, 21 de ce mois, à 7 heures du matin, les citoyens de chaque commune se réuniront en assemblées primaires en la forme accoutumée au chef-lieu de leurs cantons respectifs, pour y émettre leur vœu sur la Déclaration des droits et de l'acte constitutionnel, et ensuite choisir un citoyen chargé de porter une expédition du procès-verbal de l'assemblée à la Convention nationale, et de s s trouver à Paris le 10 août prochain, à la fête de l'unité indivisible de la République ;
Locuteur: Ruhl
c 3° Les municipalités du chef-lieu de canton seront tenues d'envoyer à chaque...
...missaires, la Déclaration des droits et l'acte constitutionnel, ainsi que les décrets des 26 et 27 jui...
c 3° Les municipalités du chef-lieu de canton seront tenues d'envoyer à chaque assemblée primaire, par un ou plusieurs commissaires, la Déclaration des droits et l'acte constitutionnel, ainsi que les décrets des 26 et 27 juin dernier, avec l'instruction et modèle du procès-verbal étant à la suite et le
Locuteur: Ruhl
encore quelques-uns ; mais la Constitution acceptée va les faire évanouir, comme le soleil du matin chasse les ombres de la nuit, elle servira de préliminaire à la paix que les tyrans confondus seront bientôt contraints de nous demander ; et ses ennemis de l'intérieur, glacés d'effroi à son aspect comme à celui d'une autre tête de Méduse, iront cacher leur rage et leur désespoir au fond de leurs repaires ténébreux; déjà les victoires de nos légions républicaines, sur nos fron...
...lites du despotisme ; déjà les rebelles de la Vendée fuient devant nos phalanges c...
...des hommes libres, conduits par l'amour de la patrie et éclairés par la raison.
encore quelques-uns ; mais la Constitution acceptée va les faire évanouir, comme le soleil du matin chasse les ombres de la nuit, elle servira de préliminaire à la paix que les tyrans confondus seront bientôt contraints de nous demander ; et ses ennemis de l'intérieur, glacés d'effroi à son aspect comme à celui d'une autre tête de Méduse, iront cacher leur rage et leur désespoir au fond de leurs repaires ténébreux; déjà les victoires de nos légions républicaines, sur nos frontières, ont semé l'épouvante et la mort au milieu des hordes mercenaires des satellites du despotisme ; déjà les rebelles de la Vendée fuient devant nos phalanges courageuses et éprouvent que l'aveugle fanatisme et les esclaves ne peuvent résister à des hommes libres, conduits par l'amour de la patrie et éclairés par la raison.
Locuteur: Ruhl
...strict, lecture faite 4e ces différents actes, empressé de transmettre à ses commettants le gage de leur bonheur, arrête ce qui suit : (c Le directoire du district, lecture faite 4e ces différents actes, empressé de transmettre à ses commettants le gage de leur bonheur, arrête ce qui suit :
Locuteur: Ruhl
« 1° Les dites municipalités de ce district sont invitées à proclamer a...
...olennité, dans les places publiques, la Constitution etla Déclaration des droits de l'homme, apTès en avoiT annonce à leurs...
...es illuminations, cette heureuse époque de la prospérité publique ;
« 1° Les dites municipalités de ce district sont invitées à proclamer avec pompe et solennité, dans les places publiques, la Constitution etla Déclaration des droits de l'homme, apTès en avoiT annonce à leurs concitoyens l'arrivée par le son des cloches ou le bruit du canon, enfin à célébrer, par une fête civique et des illuminations, cette heureuse époque de la prospérité publique ;
Locuteur: Ruhl
...a sagesse sur les bases indestructibles de la raison et de la justice, où tous les droits du peupl...
...onceptions humaines, fruit des lumières de vingt siècles, fait briller dans tout s...
...ité, unissant, par le nœud indissoluble de l'unité, toutes les parties de la République ; il fait de tous les Français un -peuple de frères; il établit un gouvernement Cont...
...er tous les efforts combinés des tyrans de l'univers ; il assure les propriétés, l...
...cultes, la sûreté, l'égalité des droits de chacun, et le bonheur de -tous ; il étouffe l'hydre vorace de la chicane et le monstre de l'anarchie ; il extirpe les dernières racines de l'arbre féodal, dont l'ombre mortifère ...
...our nous d'avoir à offrir à votre acceptation cet immortel monument, élevé par la sagesse sur les bases indestructibles de la raison et de la justice, où tous les droits du peuple sont consacres avec une simplicité majestueuse! ce chef-d'œuvre des conceptions humaines, fruit des lumières de vingt siècles, fait briller dans tout son éclat la sainte égalité, unissant, par le nœud indissoluble de l'unité, toutes les parties de la République ; il fait de tous les Français un -peuple de frères; il établit un gouvernement Contre lequel viendront se briser tous les efforts combinés des tyrans de l'univers ; il assure les propriétés, les jouissances du riche, des secours et du travail à l'indigent, le libre exercice des différents cultes, la sûreté, l'égalité des droits de chacun, et le bonheur de -tous ; il étouffe l'hydre vorace de la chicane et le monstre de l'anarchie ; il extirpe les dernières racines de l'arbre féodal, dont l'ombre mortifère a si longtemps avili la France.
Locuteur: Ruhl
...ouvrage aussi parfait, et ne-s'empresse de lui imprimer, par son acceptation solennelle, le caractère auguste qui en fera l'idole de tous les Français dignes de ce nom. « Il est impossible que le peuple souverain n'accueille avec transport un ouvrage aussi parfait, et ne-s'empresse de lui imprimer, par son acceptation solennelle, le caractère auguste qui en fera l'idole de tous les Français dignes de ce nom.
Locuteur: Ruhl
...a République et le bonheur impérissable de l'espèce humaine. Eteignons toutes les ...
...molons toutes les divisions sur l'autel de la patrie], et désormais soyons étroitement unis par les liens de la douce fraternité.
...r commence à embellir notre horizon. Empressons-nous d'en jouir, en consacrant la République et le bonheur impérissable de l'espèce humaine. Eteignons toutes les haines, immolons toutes les divisions sur l'autel de la patrie], et désormais soyons étroitement unis par les liens de la douce fraternité.
...dant un long trajet contre les vents et de violentes tempêtes, réjouissons-nous de...
...t arrachés notre constance, et le génie de la liberté qui veille aux destinées de cet empire. A la vérité, il en existe (1) Premier supplément au Bulletin de la Convention nationale des 14 et. 15 juillet 1193. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 166.
...époque, semblable au voyageur nouvellement arrivé au port, après avoir lutté pendant un long trajet contre les vents et de violentes tempêtes, réjouissons-nous des dangers innombrables auxquels nous ont arrachés notre constance, et le génie de la liberté qui veille aux destinées de cet empire. A la vérité, il en existe (1) Premier supplément au Bulletin de la Convention nationale des 14 et. 15 juillet 1193. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 166.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 7
Locuteur: Ruhl
6° Le procureur syndic demeure chargé de faire parvenir, dans le plus bref délai...
...pulaires et à toutes les municipalités' de l'arrondissement l'acte constitutionnel et autres énoncés dans l'article 3 ci-d...
6° Le procureur syndic demeure chargé de faire parvenir, dans le plus bref délai, par des exprès, aux différentes sociétés populaires et à toutes les municipalités' de l'arrondissement l'acte constitutionnel et autres énoncés dans l'article 3 ci-dessus, afin que la promulgation et l'affiche en soient faites sur-le-champ, le d...
Locuteur: Ruhl
« 7° in exécution de l'article 13 du décret du 27 juin derni...
...r, à Autun, une proclamation solennelle de la Constitution, et le commandant de ia garde nationale sera requis d'y faire assister un détachement. Dans le même délai, l'acte constitutionnel et les déerets envoyés par le ministre de l'intérieur seront affichés dans la mêm...
...iligence du procureur-syndic. L'arrivée de l'acte constitutionnel sera sur-le-champ annoncée aux citoyens par plusieurs coups de canon et par le son des cloches ;
« 7° in exécution de l'article 13 du décret du 27 juin dernier, le directoire fera ce soir, à Autun, une proclamation solennelle de la Constitution, et le commandant de ia garde nationale sera requis d'y faire assister un détachement. Dans le même délai, l'acte constitutionnel et les déerets envoyés par le ministre de l'intérieur seront affichés dans la même ville, à la diligence du procureur-syndic. L'arrivée de l'acte constitutionnel sera sur-le-champ annoncée aux citoyens par plusieurs coups de canon et par le son des cloches ;
Locuteur: Ruhl
...Adresse Ses administrateurs du district de la Tour-chi-Pin, département de llsère (1), par laquelle ils félicitent...
...tion nationale sur l'heureux achèvement de la.-Constitution, et adhèrent à tous les décrets, notamm...
...2 juin derniers ; mais ils se plaignent de l'oubli dans lequel sont restés 1ers ar...
...t pris contre tes autorités constituées de Grenoble, et envoyés à la Convention le...
21° Adresse Ses administrateurs du district de la Tour-chi-Pin, département de llsère (1), par laquelle ils félicitent la Convention nationale sur l'heureux achèvement de la.-Constitution, et adhèrent à tous les décrets, notamment à ceux des Sl mai, Ie? et 2 juin derniers ; mais ils se plaignent de l'oubli dans lequel sont restés 1ers arrêtés qu'ils ont pris contre tes autorités constituées de Grenoble, et envoyés à la Convention le 14 juin.
Locuteur: Ruhl
rapport du comité de Salut public dudit jour 27, avec le pré... rapport du comité de Salut public dudit jour 27, avec le présent arrêté ;
Locuteur: Ruhl
... qui seront désignés pour porter le vœu de leur canton à la Convention nationale, ...
...ecensement général qui sera fait du vœu de la France entière sur l'autel de la p atrie ;
«. 4° Le directoire recommande aux citoyens qui seront désignés pour porter le vœu de leur canton à la Convention nationale, d'avoir soin d'être arrivés à Paris au plus tard le 8 août prochain, afin qu'ils se trouvent prêts pour paraître le 10 au recensement général qui sera fait du vœu de la France entière sur l'autel de la p atrie ;
Locuteur: Ruhl
...utun, Le 10 du mois prochain, le nombre de citoyens qu'elles jugeront à propos pour y célébrer la destruction de la tyrannie et la fête de l'unité et l'indivisibilité de la République française ...décret du 27 juin dernier, toutes les communes sont invitées à faire trouver à Autun, Le 10 du mois prochain, le nombre de citoyens qu'elles jugeront à propos pour y célébrer la destruction de la tyrannie et la fête de l'unité et l'indivisibilité de la République française
Locuteur: Ruhl
... forme ordinaire, précédé d'une adresse de l'administration à ses commettants. » « 8° Le présent arrête sera imprimé, affiché et publié en la forme ordinaire, précédé d'une adresse de l'administration à ses commettants. »
Locuteur: Ruhl
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale .et à la commission des... f(La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale .et à la commission des Six.)
Locuteur: Ruhl
...ettre du conseil général du département de la Haute-Loire, réuni au directoire de district et autres autorités constituées de la ville du Puy., chef-lieu du départem... '22° Lettre du conseil général du département de la Haute-Loire, réuni au directoire de district et autres autorités constituées de la ville du Puy., chef-lieu du département,
Locuteur: Ruhl
...uelle il transmet à la Convention copie de l'adresse envoyée à tous les départements de la République par ces «corps constitués... par laquelle il transmet à la Convention copie de l'adresse envoyée à tous les départements de la République par ces «corps constitués, pour :les inviter à l'union et à la fraternité. L'adresse est ainsi conçue (1)...
Locuteur: Ruhl
Adresse des corps constitués de la ville du Adresse des corps constitués de la ville du
Locuteur: Ruhl
Puy,, chef-lieu du département de la Haute- Puy,, chef-lieu du département de la Haute-
Locuteur: Ruhl
aux départements de la République. aux départements de la République.
Locuteur: Ruhl
« Maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République, jurer une haine implacable aux rois, aux dictateurs, aux protecteurs de quelque genre qu'ils puissent être, rés...
...ressions, c'est le devoir le plus sacré de tout Français qu'embrase le saint amour de la liberté. Mais armer des bataillons, ...
...eurtrier des combats contre une portion de nos frères non encore jugés coupables, ...
...nner dans toute la République le signal de la guerre cavile ?
« Maintenir l'unité et l'indivisibilité de la République, jurer une haine implacable aux rois, aux dictateurs, aux protecteurs de quelque genre qu'ils puissent être, résister ^toutes les tyrannies et .à toutes les oppressions, c'est le devoir le plus sacré de tout Français qu'embrase le saint amour de la liberté. Mais armer des bataillons, diriger le feu meurtrier des combats contre une portion de nos frères non encore jugés coupables, n'est-ce pas corrompre l'unité? N'est-ce pas donner dans toute la République le signal de la guerre cavile ?
Locuteur: Ruhl
...ns, si votre département est .du nombre de ceux qui marchent sur Paris, nous osons...
...on d'alarme, l'arrestation d'une partie de vos députés? Quelques autres de vos mandataires ont-ils conçu des proje...
...ez-nous .: qu est-il besoin d'armées et de batailles pour retirer des mains de nos délégués les pouvoirs que nous leur...
...e rentrer dans le néant ? Et les moyens de réduire à l^état le pi us desespérant u...
...ls jamais lorsque, après avoir triomphé de nos ennemis extérieurs et dissipé les r...
« Citoyens, si votre département est .du nombre de ceux qui marchent sur Paris, nous osons vous faire ce reproche.: mais dites-nous quelles causes ont enflammé votre cour...
...nt qu'on vînt lui dicter des lois, et lui demander, au bruit du tocsin et du canon d'alarme, l'arrestation d'une partie de vos députés? Quelques autres de vos mandataires ont-ils conçu des projets funestes à la liberté ? Est-il des factieux qui veuillent vous asservir et de...
...r la souveraine puissance ? Si ce sont là les raisons qui vous font agir, .écoutez-nous .: qu est-il besoin d'armées et de batailles pour retirer des mains de nos délégués les pouvoirs que nous leur avons donnés ? Un mot ne suffit-il pas pour les faire rentrer dans le néant ? Et les moyens de réduire à l^état le pi us desespérant une cité trop .ambitieuse, nous manqueraient-ils jamais lorsque, après avoir triomphé de nos ennemis extérieurs et dissipé les rebelles qui désolent nos campagnes, lorsque, toujours unis, nous présenterions u...
Locuteur: Ruhl
...atie, .comme elle .sourit à vos projets de .guerre civile ! comme elle nous compte... « Ah! vous ne voyez donc pas l'insolente, 1 hypocrite aristocratie, .comme elle .sourit à vos projets de .guerre civile ! comme elle nous compte déjà parmi les victimes;!
...a main ! vous favoriseriez les complots de nos modernes Catilinas, dont l'audace, dont la toroe s accroît au milieu de l'anarchie et de ru 5,rfU-rrs ! 70us auriez donc renoncé à la iiberte ! La douce égalité n'aurait plus de charmes pour vous ! Quatre ans de peines, de travaux, de privations et de sacrifices!... Le sang de nos frères aurait donc coulé en vain ! ...
...tes les furies semblent-s'agiter autour de nous; et de nous-mêmes nous allons achever de nous entre-dévorer ! (1) Procèsiverbaux de la 'Convention, tome 16,$. '167.
« Et vous aussi, vous lui donneriez donc la main ! vous favoriseriez les complots de nos modernes Catilinas, dont l'audace, dont la toroe s accroît au milieu de l'anarchie et de ru 5,rfU-rrs ! 70us auriez donc renoncé à la iiberte ! La douce égalité n'aurait plus de charmes pour vous ! Quatre ans de peines, de travaux, de privations et de sacrifices!... Le sang de nos frères aurait donc coulé en vain ! Les torches du fanatisme ne sont pas encore eteintes ! Toutes les furies semblent-s'agiter autour de nous; et de nous-mêmes nous allons achever de nous entre-dévorer ! (1) Procèsiverbaux de la 'Convention, tome 16,$. '167.
..., carton C dossier 568 — frrmès-verbaux de la Convention, tome 16, page 167. (1) Archives nationales,, carton C dossier 568 — frrmès-verbaux de la Convention, tome 16, page 167.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 8
Locuteur: Ruhl
..., dans l'assemblée des corps constitués de ladite ville, réunis en surveillance permanente, le 29 juin 1793, l'an II de la République. « Fait et arrêté au Puy, dans l'assemblée des corps constitués de ladite ville, réunis en surveillance permanente, le 29 juin 1793, l'an II de la République.
Locuteur: Ruhl
... à Metz, par laquelle ils annoncent que l'acte constitutionnel a mérité leur assentiment unanime, qu'e...
...nt, la Convention nationale a rempli un de ses plus importante devoirs ; mais que,...
...r les machinations perfides des ennemis de l'égalité, les vrais sans-culottes de Metz se disposent à partir et vont, dan...
23° Adresse des membres composant la société populaire séant à Metz, par laquelle ils annoncent que l'acte constitutionnel a mérité leur assentiment unanime, qu'en le formant, la Convention nationale a rempli un de ses plus importante devoirs ; mais que, pour prévenir les machinations perfides des ennemis de l'égalité, les vrais sans-culottes de Metz se disposent à partir et vont, dans les contrées
Locuteur: Ruhl
« La société populaire de Metz, les citoyens des tribunes, tous unis comme des frères, viennent de discuter la Constitution que vous venez de présenter à la sanction du peuple souve...
...t qu'en la formant, vous avez rempli un de vos plus grands devoirs ; mais, pour pr...
...ouvelle machination perfide des ennemis de l'égalité, tous les vrais sans-culottes de Metz vont être les apôtres de cet acte sublime et se disposent à partir pour a...
« La société populaire de Metz, les citoyens des tribunes, tous unis comme des frères, viennent de discuter la Constitution que vous venez de présenter à la sanction du peuple souverain. Nous vous déclarons qu'elle a mérité notre assentiment unanime, et qu'en la formant, vous avez rempli un de vos plus grands devoirs ; mais, pour prévenir une nouvelle machination perfide des ennemis de l'égalité, tous les vrais sans-culottes de Metz vont être les apôtres de cet acte sublime et se disposent à partir pour aller dans toutes les contrées en propager les grands principes et la bonté. »
Locuteur: Ruhl
...ultitude d'innocents. Arrêtez la marche de vos bataillons, détournez leur course de Paris ; qu'ils aillent plutôt dans les départements maritimes de l'ouest ; que l'airain y vomisse la fou...
...erminent ces brigands, ennemis déclarés de notre liberté : et pendant qu'ils se ba...
...toyens, jetons les yeux sur . le projet de Constitution qui nous est présenté, examinons-le san...
...aussitôt les pouvoirs tombent des mains de nos représentants. Nous convenons qu'il leur serait difficile de faire le bien ; qu'ils soient donc remp...
...ement nous mettent, désormais, à l'abri de l'ambition et de l'intrigue.
...njurons, suspendez votre vengeance, elle envelopperait parmi les coupables une multitude d'innocents. Arrêtez la marche de vos bataillons, détournez leur course de Paris ; qu'ils aillent plutôt dans les départements maritimes de l'ouest ; que l'airain y vomisse la foudre ; que- leurs glaives exterminent ces brigands, ennemis déclarés de notre liberté : et pendant qu'ils se battront pour une cause aussi belle,, nous, citoyens, jetons les yeux sur . le projet de Constitution qui nous est présenté, examinons-le sans passion, sans prévention ; quelle que soit la main qui nous le donne, s'il peu...
...nce politique, s'il assure nos droits et notre souveraineté, adoptons-le, et qu'aussitôt les pouvoirs tombent des mains de nos représentants. Nous convenons qu'il leur serait difficile de faire le bien ; qu'ils soient donc remplacés, et que des choix faits avec discernement nous mettent, désormais, à l'abri de l'ambition et de l'intrigue.
Locuteur: Ruhl
^ « Une Constitution, la fin de la Convention, la formation d'un nouvea...
...atif, tel doit être notre cri d'un bout de la République à l'autre ; et bientôt to...
^ « Une Constitution, la fin de la Convention, la formation d'un nouveau Corps législatif, tel doit être notre cri d'un bout de la République à l'autre ; et bientôt tous nos maux finissent : unis et partout victorieux, nous voilà libres, indépenda...
Locuteur: Ruhl
...s occuper, aussitôt après l'acceptation de la Constitution, de la formatio-n des arrondissements, pour...
...ntion qu'elle en fixe l'époque, à cause de la nécessité d'établir un mode uniforme...
« P.-S. Nous vous invitons à vous occuper, aussitôt après l'acceptation de la Constitution, de la formatio-n des arrondissements, pour que les nouvelles assemblées primaires puissent avoir lieu incessamment. Demandons et parlons en souverain, demandons à la Convention qu'elle en fixe l'époque, à cause de la nécessité d'établir un mode uniforme dans toute la République.
Locuteur: Ruhl
...dministrateur du directoire du district de Lesparre, département de la Gironde (3), député par les autorités constituées de cette ville à la commission populaire de salut public établie à Bordeaux, et rap...
...e les démarches qu'il a faites en vertu de sa mission, et prie la Convention de recevoir le serment qu il fait de maintenir de tout son pouvoir l'unité et l'indivisibilité de la République, ainsi que la nouvelle Constitution.
24° Lettre du citoyen Constant, administrateur du directoire du district de Lesparre, département de la Gironde (3), député par les autorités constituées de cette ville à la commission populaire de salut public établie à Bordeaux, et rappelé ensuite par les mêmes autorités, par laquelle il proteste contre les démarches qu'il a faites en vertu de sa mission, et prie la Convention de recevoir le serment qu il fait de maintenir de tout son pouvoir l'unité et l'indivisibilité de la République, ainsi que la nouvelle Constitution.
Locuteur: Ruhl
...ministratifs et judiciaires du district de Louvèze, réunis aux autorités constituées et cmx chefs de la garde nationale cle Carpentras (4), ...
... ils remercient la Convention nationale de leur avoir donné une Constitution simple et sublime, qui offre aux França...
... n'a pas fait l'homme pour être esclave de l'homme et la proie d'une poignée de tyrans.
25° Adresse des corps administratifs et judiciaires du district de Louvèze, réunis aux autorités constituées et cmx chefs de la garde nationale cle Carpentras (4), par laquelle ils remercient la Convention nationale de leur avoir donné une Constitution simple et sublime, qui offre aux Français le point central autour duquel ils n'ont qu'à se rallier pour être invincibles, et à l'univers un monument impérissable élevé à son auteur, qui n'a pas fait l'homme pour être esclave de l'homme et la proie d'une poignée de tyrans.
Locuteur: Ruhl
... ces scènes d'horreur, qui prendra soin de nos frères combattant sur les frontière...
...ira à leurs besoins? où sera leur point de ralliement?
...eur, la soif du sang... nous noue égorgerons jusque dans nos foyers : et pendant ces scènes d'horreur, qui prendra soin de nos frères combattant sur les frontières? qui pourvoira à leurs besoins? où sera leur point de ralliement?
Locuteur: Ruhl
...rter partout l'emblème du despotisme et de l'esclavage, un joug et des fers ; qui ... ...ritoire envahi, nos propriétés dévastées, les farouches satellites des tyrans porter partout l'emblème du despotisme et de l'esclavage, un joug et des fers ; qui s'opposera à leur rage sanguinaire ?
Locuteur: Ruhl
...Convention décrète la mention honorable de cette adresse, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable de cette adresse, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Ruhl
Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) : Suit un extrait de cette adresse inséré au Bulletin (2) :
Locuteur: Ruhl
« On a fait lecture de la lettre suivante de la société populaire de Metz, du 10 juillet. « On a fait lecture de la lettre suivante de la société populaire de Metz, du 10 juillet.
Locuteur: Ruhl
... Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Salut public.)
(2) Bulletin de la Convention des 15 et 16 juillet 1793. (Second supplément). (2) Bulletin de la Convention des 15 et 16 juillet 1793. (Second supplément).
(3) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 851, 3* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 167. (3) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 851, 3* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 167.
...ue l'on ne nous parle plus, disent-ils, de vos longs débats ; ils ont dû sans dout...
...ire connaître les vrais amis du peuple, de ce peuple si souvent et si indignement trompé. Ce trait de lumière, porté dans nos âmes, vous assu...
...ffrirons jamais le spectacle affligeant de magistrats révoltés contre ses oracles. » (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 168,
« Que l'on ne nous parle plus, disent-ils, de vos longs débats ; ils ont dû sans doute nous attrister, mais ils ont enfin servi à nous faire connaître les vrais amis du peuple, de ce peuple si souvent et si indignement trompé. Ce trait de lumière, porté dans nos âmes, vous assure à jamais notre reconnaissance et notre amour. Poursuivez, législateurs, vos immortels travaux ; pour nous, inébranlable au poste où la loi nous a placés, nous n'offrirons jamais le spectacle affligeant de magistrats révoltés contre ses oracles. » (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 168,
...page 252, lr* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 168. (4) Mercure universel, tome 29, page 252, lr* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 168.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 9
Locuteur: Ruhl
...ttre des administrateurs du département de la Somme (1), par laquelle ils envoient copie du procès-verbal de la proclamation qu'ils ont faite de l'acte constitutionnel, qui a été accepté à l'unanimité. Toutes les autorités constituées de la ville d'Amiens, le commandant de la place, le chef de la garde nationale, la société populaire et une foule immense de citoyens ont assisté à cette cérémonie. 26° Lettre des administrateurs du département de la Somme (1), par laquelle ils envoient copie du procès-verbal de la proclamation qu'ils ont faite de l'acte constitutionnel, qui a été accepté à l'unanimité. Toutes les autorités constituées de la ville d'Amiens, le commandant de la place, le chef de la garde nationale, la société populaire et une foule immense de citoyens ont assisté à cette cérémonie.
Locuteur: Ruhl
...laquelle ils annoncent .qu'ils viennent de recevoir l'acte constitutionnel ; ils le regardent comme une source inépuisable de bonheur pour la nation française, comme le berceau de l'union fraternelle, comme le point de ralliement des vrais amis de la liberté et de l'égalité, comme l'écueil contre lequel...
...Autrichiens, disent-ils, c'est à la vue de leur camp, c'est sous les coups de leurs carabines, même à la veille d'avo...
...ous avez tenu à votre poste avec autant de courage que de confiance; nous suivons votre exemple, ...
... •esse des administrateurs du district du Quesnoy, département du Nord (2), par laquelle ils annoncent .qu'ils viennent de recevoir l'acte constitutionnel ; ils le regardent comme une source inépuisable de bonheur pour la nation française, comme le berceau de l'union fraternelle, comme le point de ralliement des vrais amis de la liberté et de l'égalité, comme l'écueil contre lequel viendront se briser les projets insensés des despotes; mais l'éducation publiqu...
...demandent une, telle qu'elle puisse former des Brutus. s. « C'est au milieu des Autrichiens, disent-ils, c'est à la vue de leur camp, c'est sous les coups de leurs carabines, même à la veille d'avoir toutes nos communications coupées, que nous vous écrivons. Vous avez tenu à votre poste avec autant de courage que de confiance; nous suivons votre exemple, et nous sommes prêts à prouver à la ligue des tyrans ce qu'ils doivent attendre ...
Locuteur: Ruhl
27° Adresse des membres de la société populaire séant au Montcenis... 27° Adresse des membres de la société populaire séant au Montcenis, par laquelle ils écrivent (2) :
Locuteur: Ruhl
« Grâce aux rochers imperturbables de la Montagne et à l'énergie parisienne, ...
...et 2 juin feront epoque dans les fastes de la République française ; elles diront ...
« Grâce aux rochers imperturbables de la Montagne et à l'énergie parisienne, la France sera sauvée; les journées des 31 mai et 2 juin feront epoque dans les fastes de la République française ; elles diront aux races futures, ces journées immortelles, que, dans ces jours memes, le peupl...
Locuteur: Ruhl
... est ^ que vont être gravées les tables de la loi, qui doit à jamais rendre heureu... ...re nos vrais amis. Rallions-nous tous sur ce mont sacré, c'est là + Uui j0nt ' c est ^ que vont être gravées les tables de la loi, qui doit à jamais rendre heureuse l'humanité. »
Locuteur: Ruhl
...ion au Bulletin, et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable au procès-verbal, l'insertion au Bulletin, et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Ruhl
...teur clu district d'Evreux, département de l hure (3), par laquelle il expose qu'étant dans sa commune à la suite de ses affaires, il a eu connaissance de l'arrêté pris le 6 juin par le département de l'Eure; qu'avant de retourner a son poste, il a cru devoir s'informer de l'opinion de ses collègues sur cet arrêté; qu'il a a... 28° Lettre du citoyen Levaigneur, administrateur clu district d'Evreux, département de l hure (3), par laquelle il expose qu'étant dans sa commune à la suite de ses affaires, il a eu connaissance de l'arrêté pris le 6 juin par le département de l'Eure; qu'avant de retourner a son poste, il a cru devoir s'informer de l'opinion de ses collègues sur cet arrêté; qu'il a appris avec douleur que tous y avaient donné leur adhésion. Cette circonstance lu...
Locuteur: Ruhl
... Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Ruhl
...amer le même jour à Clermont, chef-lieu de département, avec toute la solennité po...
...té tous les corps constitués, les juges de paix, la société populaire et la garde ...
tionnel; qu'ils l'ont fait proclamer le même jour à Clermont, chef-lieu de département, avec toute la solennité possible; que le citoyen Méaulle, représentant du peuple, a été présent à cette cérémonie, à laquelle ont assisté tous les corps constitués, les juges de paix, la société populaire et la garde nationale.
Locuteur: Ruhl
...° Lettre des membres du conseil général de la commune de Montreuil-sur-Mer (1), pour faire conna...
...ant sur un arrêté du département du Pas-de-Calais, relatif aux événements des 31 m...
30° Lettre des membres du conseil général de la commune de Montreuil-sur-Mer (1), pour faire connaître à la Convention que, délibérant sur un arrêté du département du Pas-de-Calais, relatif aux événements des 31 mai dernier et jours suivants, ils reconnaissent dans cet arrêté les principes du...
Locuteur: Ruhl
...sertion au Bulletin et renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable au procès-verbal, insertion au Bulletin et renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Ruhl
32° Lettre des représentants Merlin (de Douai) et Gillet (3), commissaires à Varmée des^ côtes de Brest, par laquelle ils font connaître à la Convention que les communications de Nantes à Rennes et à Vannes sont rétabl...
...rès avoir provoqué l'entière évacuation de la ville de Nort, paraît avoir mis l'armée des rebe...
32° Lettre des représentants Merlin (de Douai) et Gillet (3), commissaires à Varmée des^ côtes de Brest, par laquelle ils font connaître à la Convention que les communications de Nantes à Rennes et à Vannes sont rétablies et que la journée du 29 juin, après avoir provoqué l'entière évacuation de la ville de Nort, paraît avoir mis l'armée des rebelles en déroute complète.
...s administrateurs du département du Puy-de-Dôme (4), par laquelle ils écrivent qu'ils ont reçu le 7 l'acte constitu- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16. p. 169. 29° Adresse des administrateurs du département du Puy-de-Dôme (4), par laquelle ils écrivent qu'ils ont reçu le 7 l'acte constitu- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16. p. 169.
(2) Procès-verbaux de la Convention,toma 16, p. 169, (2) Procès-verbaux de la Convention,toma 16, p. 169,
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 169. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 169.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 170. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 170.
Suit la teneur de cette lettre (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 170. Suit la teneur de cette lettre (4) : (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 170.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 170, (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 170,
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 171. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 171.
(4) Ministère de la guerre, Armées des Côtes de Brest, carton C 5/12, liasse 1, pièce n... (4) Ministère de la guerre, Armées des Côtes de Brest, carton C 5/12, liasse 1, pièce na 4.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 10
Locuteur: Gossuin
...ès avoir assuré la Convention nationale de l'adhésion de la commune d'Eïbeuf à l'acte constitutionnel qui jure de maintenir l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République, ils réitèrent la demande que cette commune a déjà faite de secours en nature ou d'être autorisée à...
...hes, par forme d'emprunt forcé la somme de 30,000 livres, pour acheter des subsist...
Après avoir assuré la Convention nationale de l'adhésion de la commune d'Eïbeuf à l'acte constitutionnel qui jure de maintenir l'égalité, l'unité et l'indivisibilité de la République, ils réitèrent la demande que cette commune a déjà faite de secours en nature ou d'être autorisée à lever sur les riches, par forme d'emprunt forcé la somme de 30,000 livres, pour acheter des subsistances (2).
Locuteur: Ruhl
...tte 2249, pièce n° 61. — Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 172. — On li...
...bal : a Les mêmes représentants (Merlin de Douai et Gillet), auxquels s'est.joint ...
...ur. La lettre ne porte pas la signature de Gillet. Elle n'est pas mentionnée dans le Recueil des actes et Correspondance du comité de Salut public de M. Aulard.
(1) Archives nationales, carton AFii n° 267, plaquette 2249, pièce n° 61. — Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 172. — On lit dans le Procès-verbal : a Les mêmes représentants (Merlin de Douai et Gillet), auxquels s'est.joint le citoyen Cavaignac observent, etc » C'est une erreur. La lettre ne porte pas la signature de Gillet. Elle n'est pas mentionnée dans le Recueil des actes et Correspondance du comité de Salut public de M. Aulard.
Locuteur: Ruhl
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Ruhl
« Nous nous empressons de vous annoncer que les communications de Nantes à Rennes et à Vannes sont entièrement rétablies. La partie de l'armée des rebelles qui s'était repliée par la route de Rennes a évacué entièrement la ville de Nort. Celle qui se disposait à nous att...
... en avons vu hier des pelotons à portée de fusil, s'est aussi retirée cette nuit. ...
...selon les rapports qui nous parviennent de toutes parts, ils font eux-mêmes monter...
...s d'hommes. Nous faisons part au comité de Salut public dés dispositions ultérieur...
...pouvons vous assurer que, si les armées de Tours, de Niort et des Sables agissent en même temps de leurs côtés, les rebelles seront totale...
« Nous nous empressons de vous annoncer que les communications de Nantes à Rennes et à Vannes sont entièrement rétablies. La partie de l'armée des rebelles qui s'était repliée par la route de Rennes a évacué entièrement la ville de Nort. Celle qui se disposait à nous attaquer encore du côté' des ponts, où nous en avons vu hier des pelotons à portée de fusil, s'est aussi retirée cette nuit. La journée du 29 juin paraît les avoir mis dans une déroute complète et, selon les rapports qui nous parviennent de toutes parts, ils font eux-mêmes monter leurs pertes à plusieurs milliers d'hommes. Nous faisons part au comité de Salut public dés dispositions ultérieures du général Canclaux et nous pouvons vous assurer que, si les armées de Tours, de Niort et des Sables agissent en même temps de leurs côtés, les rebelles seront totalement dissipés dans huit jours.
Locuteur: Ruhl
...u peuple, envoyés j à l'armée des côtes de Brest. « Les représentants du peuple, envoyés j à l'armée des côtes de Brest.
Locuteur: Ruhl
... au Bul- \ letin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète l'insertion au Bul- \ letin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Ruhl
.33° Lettre des représentants Merlin (de Douai) et Gavaignac, commissaires à l'armée \ des côtes de Brest, par laquelle ils prient la Convention d'accepter leur démission de eom- ; missaires et de leur permettre de rentrer dans .son sein : elle est ainsi... .33° Lettre des représentants Merlin (de Douai) et Gavaignac, commissaires à l'armée \ des côtes de Brest, par laquelle ils prient la Convention d'accepter leur démission de eom- ; missaires et de leur permettre de rentrer dans .son sein : elle est ainsi conçue (1) x
Locuteur: Ruhl
...u peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest, à la Convention nationale. Les représentants du peuple envoyés près l'armée des côtes de Brest, à la Convention nationale.
Locuteur: Ruhl
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Ruhl
« Depuis plus de deux mois, nous remplissons, avec tout ...
... pensé à nous en faire décharger ; loin de là, nous avons volé de Lorient à Nantes au moment où cette der...
... nous nous y sommes enfermés pour aider de tout notre pouvoir à .repousser les reb...
« Depuis plus de deux mois, nous remplissons, avec tout le zèle possible, la pénible et importante mission dont vous nous avez chargés p...
...>30 avril. Tant qu'elle nous a présenté des dangers personnels, nous n'avons pas pensé à nous en faire décharger ; loin de là, nous avons volé de Lorient à Nantes au moment où cette dernière ville s'est vue menacée d'une attaque formidable., et nous nous y sommes enfermés pour aider de tout notre pouvoir à .repousser les rebelles. Mais aujourd'hui que les périls sont passés et que les préparatifs concer...
Locuteur: Ruhl
... qui n'occupent plus que la rive gauche de la Loire, il nous est permis, sans doute! de vous représenter que nous avons rempli ...
...it fixé à notre mission, et que excédés de veilles, de courses et de travaux de tout genre, nous ne pouvons plus vous p...
gands qui n'occupent plus que la rive gauche de la Loire, il nous est permis, sans doute! de vous représenter que nous avons rempli au delà du maximum du terme que le décret du 30 avril avait fixé à notre mission, et que excédés de veilles, de courses et de travaux de tout genre, nous ne pouvons plus vous promettre cette grande activité qui est nécessaire dans nos opérations et dont se...
Locuteur: Ruhl
...ous prions jd'accepter notre démission, de nous autoriser à rentrer dans le sein de la Convention nationale, et de nous envoyer promptement des successeur... « Nous vous prions jd'accepter notre démission, de nous autoriser à rentrer dans le sein de la Convention nationale, et de nous envoyer promptement des successeurs.
Locuteur: Gossuin
...la demande des commissaires ; le comité de législation est occupé du Code civil, M... (1). J'appuie la demande des commissaires ; le comité de législation est occupé du Code civil, Merlin lui sera d'un grand secours dans ce travail.
Locuteur: Gossuin
... Convention renvoie la lettre au comité de Salut public pour en faire son rapport ... (La Convention renvoie la lettre au comité de Salut public pour en faire son rapport séance tenante.)
Locuteur: Gossuin
Les citoyens Désiré Murison, procureur de la commune d'Eïbeuf et Jean Lambert, no... Les citoyens Désiré Murison, procureur de la commune d'Eïbeuf et Jean Lambert, notable, sont admis à la barre.
Locuteur: Gossuin
...n extrait du registre des délibérations de la commune d'Eïbeuf (3). Suit un extrait du registre des délibérations de la commune d'Eïbeuf (3).
Locuteur: Gossuin
...t cent quatre-vingt-treize, l'an second de la République française, en l'assemblée du conseil général de la commune convoquée par billets en la ...
...x, le citoyen Désiré Murison, procureur de la commune, les citoyens J.-L. Fosse, g...
« Aujourd'hui mercredi trois juillet mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an second de la République française, en l'assemblée du conseil général de la commune convoquée par billets en la manière accoutumée, en permanence et séance publique, présidée par le citoyen Saillant, maire, où étaient les citoyens Beranger, Morin, Toly, Duval, officiers municipaux, le citoyen Désiré Murison, procureur de la commune, les citoyens J.-L. Fosse, greffier, Mouton, Miège-Dubuc, Chérel, Bailly, Duchemin, Osmont, Lambert, Jamay, ...
Locuteur: Gossuin
...la commune à percevoir un emprunt forcé de 30,000 livres sur la classe des citoyens aisés. Après avoir rendu compte de leur mission^ le procureur a pris la pa... ...onale, tant pour obtenir des subsistances provisoires, que pour faire autoriser la commune à percevoir un emprunt forcé de 30,000 livres sur la classe des citoyens aisés. Après avoir rendu compte de leur mission^ le procureur a pris la parole et a dit :
...toyens, nous devons applaudir au zèle « de nos collègues, quoique le résultat ne s...
... lutaire que nous puissions prendre est de (1) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 850, 3® colonne.
( Citoyens, nous devons applaudir au zèle « de nos collègues, quoique le résultat ne soit « point aussi avantageux que nous pouvions « l'espérer et je crois que le parti le plus sa-c lutaire que nous puissions prendre est de (1) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, page 850, 3® colonne.
« Nantes, 2 juillet 1793 « Nantes, 2 juillet 1793
« Ancenis, 10 juillet 1793 « Ancenis, 10 juillet 1793
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p, 172. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p, 172.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 11
Locuteur: Gossuin
...énéral, mémoratif du choix qu'il a fait de deux de ses membres pour aller à la Convention ...
...e adopté pour s'en procurer, a délibéré de donner pareillement pouvoirs auxdits députés d'exprimer à la Convention de la manière la plus énergique les sentim...
... attachement inébranlable aux principes de la liberté et de l'égalité, à l'unité et à l'indivisibilité de la République, comme aussi leur reconnaissance et adhésion à l'acte constitutionnel qui vient de paraître comme l'aurore d'un beau jour ...
« En l'assemblée du lundi huit juillet, le conseil général, mémoratif du choix qu'il a fait de deux de ses membres pour aller à la Convention nationale y solliciter des subsistances, ou plutôt son autorisation sur le mode adopté pour s'en procurer, a délibéré de donner pareillement pouvoirs auxdits députés d'exprimer à la Convention de la manière la plus énergique les sentiments qui animent toute la commune et leur attachement inébranlable aux principes de la liberté et de l'égalité, à l'unité et à l'indivisibilité de la République, comme aussi leur reconnaissance et adhésion à l'acte constitutionnel qui vient de paraître comme l'aurore d'un beau jour qui luit sur tous les1 Français.
Locuteur: Desgrouas
...ture à la Convention d'une lettre datée de Mortagne, le 18 juillet, et à lui adres...
...t, dans laquelle ce dernier annonce que l'acte constitutionnel a été proclamé dans cette ville jeudi d...
donne lecture à la Convention d'une lettre datée de Mortagne, le 18 juillet, et à lui adressée par le citoyen Pizet, dans laquelle ce dernier annonce que l'acte constitutionnel a été proclamé dans cette ville jeudi dernier, que les assemblées primaires sont convoquées pour demain, que peut-être ...
Locuteur: Dupin
...essée par le citoyen Péchars, procureur de la commune de Château-Thierry, pour lui annoncer qu'un même esprit a réuni les citoyens de cette ville dans leurs assemblées primaires et que l'acte constitutionnel a été accepté à l'unanimité ; elle est ... le jeune, donne également lecture d'une lettre à lui adressée par le citoyen Péchars, procureur de la commune de Château-Thierry, pour lui annoncer qu'un même esprit a réuni les citoyens de cette ville dans leurs assemblées primaires et que l'acte constitutionnel a été accepté à l'unanimité ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Desgrouas
« Les trois autres sont, l'une de Soissons, l'autre de Bernay et l'autre de la Côte-d'Or ; celles-là nous les avons...
...i nous nous sommes fait un vrai plaisir de les communiquer à la société. Elles ten...
...jours un vrai plaisir d'aller au-devant de tout ce qui leur sera agréable. Nous ai...
...leurs traces; non, jamais les habitants de Mortagne ne méconnaîtront la Convention ; ils se soumettront toujours à la Constitution, ils ne reconnaîtront jamais d'autre au...
« Les trois autres sont, l'une de Soissons, l'autre de Bernay et l'autre de la Côte-d'Or ; celles-là nous les avons reçues avec plaisir.; aussi nous nous sommes fait un vrai plaisir de les communiquer à la société. Elles tendent à nous rallier aux Parisiens, et nous nous ferons toujours un vrai plaisir d'aller au-devant de tout ce qui leur sera agréable. Nous aimons les Parisiens, c'est avec satisfaction que nous marcherons sur leurs traces; non, jamais les habitants de Mortagne ne méconnaîtront la Convention ; ils se soumettront toujours à la Constitution, ils ne reconnaîtront jamais d'autre autorité que la loi. »
Locuteur: Dupin
(( Vous savez sans doute qu'ici la Constitution est acceptée unanimement. Pas un seul n...
... à voix haute, toute l'assemblée à fait de même, nous avons ouvert un registre à l...
(( Vous savez sans doute qu'ici la Constitution est acceptée unanimement. Pas un seul non ne s'est manifesté. Un même esprit nous a réunis. J'ai, le quatrième, prononcé mon acceptation à voix haute, toute l'assemblée à fait de même, nous avons ouvert un registre à la maison commune où chacun s'empresse d'aller exprimer et signer son vœu.
Locuteur: Gossuin
« puiser le contingent de secours qui nous est « accordé par l'in...
...onde députa-« tion pour obtenir l'effet de notre pétition « sur l'emprunt forcé ; ...
« puiser le contingent de secours qui nous est « accordé par l'intermède du district et qu'il « soit envoyé derechef une seconde députa-« tion pour obtenir l'effet de notre pétition « sur l'emprunt forcé ; nous l'obtiendrons •« d'autant plus aisément que les voies sont « déjà préparées...
Locuteur: Gossuin
... les citoyens Désiré Murison, procureur de la commune et Jean Lambert, notable, po...
... la Convention à l'effet d'y solliciter de nouveau l'autorisation dudit emprunt forcé sur la classe des citoyens les plus aisés de cette commune.
« Sur quoi, délibérantj le conseil général a nommé les citoyens Désiré Murison, procureur de la commune et Jean Lambert, notable, pour commissaires et députés vers la Convention à l'effet d'y solliciter de nouveau l'autorisation dudit emprunt forcé sur la classe des citoyens les plus aisés de cette commune.
Locuteur: Gossuin
... municipal ; Désiré Mtjrison, procureur de la commune ; Jamay ; Cherel ; Le Bailly... « Signé : Saillant, maire ; Joly, officier municipal ; Désiré Mtjrison, procureur de la commune ; Jamay ; Cherel ; Le Bailly ; J. Lambert, l'ainé ; Nicolas Osmont, Dujbuc, Mouton, P. Hayet, notables. »
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Le Président
« Sur la pétition de la commune d'Elbeuf-sur-Seine, qui réclame des secours en nature ©u l'autorisation de faire un emprunt, sur la caisse des contributions de 1791 et 1792, d'une somme de 30,000 livres, la Convention décrète le renvoi de la pétition aux comités d'agriculture et de commerce pour en faire un prompt rappor... « Sur la pétition de la commune d'Elbeuf-sur-Seine, qui réclame des secours en nature ©u l'autorisation de faire un emprunt, sur la caisse des contributions de 1791 et 1792, d'une somme de 30,000 livres, la Convention décrète le renvoi de la pétition aux comités d'agriculture et de commerce pour en faire un prompt rapport. »
Locuteur: Desgrouas
l'une était de la commune d'Avallon et deux autres de la société populaire et des sections de Saint-Quentin. Après nous avoir présenté la non-liberté de la Convention, ils nous engagent à marc...
...le réponse que nous leur faisons, c'est de leur renvoyer leur lettre et de leur mander que tout le regret que nous...
l'une était de la commune d'Avallon et deux autres de la société populaire et des sections de Saint-Quentin. Après nous avoir présenté la non-liberté de la Convention, ils nous engagent à marcher sur Paris. La seule réponse que nous leur faisons, c'est de leur renvoyer leur lettre et de leur mander que tout le regret que nous avons, c'est le port qui nous en a coûté.
Locuteur: Desgrouas
...ion au Bulletin, et le renvoi au comité de 'Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin, et le renvoi au comité de 'Salut public.)
Locuteur: Dupin
« Tout mon pays vous comble de bénédiction, la suspension de l'effet de la réquisition comble ici les vœux. J'ai rendu compte de ce que vous avez fait en assemblée prim... « Tout mon pays vous comble de bénédiction, la suspension de l'effet de la réquisition comble ici les vœux. J'ai rendu compte de ce que vous avez fait en assemblée primaire et tout le monde vous a voté des remerciements.
Locuteur: Dupin
« Notre intérêt est de rester dans l'état où nous sommes, ainsi il est inutile de presser le rapport. Il est même avantag... « Notre intérêt est de rester dans l'état où nous sommes, ainsi il est inutile de presser le rapport. Il est même avantageux qu'il n'en soit pas fait.
Locuteur: Dupin
« Agréez l'hommage de votre ami et corépublicain, « Agréez l'hommage de votre ami et corépublicain,
Locuteur: Dupin
« Le procureur de la commune de Château-Thierry. « Le procureur de la commune de Château-Thierry.
(3) Premier supplément au Bulletin de la Convention des 14 et 15 juillet 1793. (3) Premier supplément au Bulletin de la Convention des 14 et 15 juillet 1793.
...n, tome 31, page 102, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 172. « Nous avons reçu six lettres, dit-il (3) ; (1) Collection Baudouin, tome 31, page 102, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 172.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 175. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 175.
(( Château-Thierry, 12 juillet 1793 (( Château-Thierry, 12 juillet 1793
...on G 262, dossier 579. — Procès-verbaux de la Convention, lome 16, page 175. ...à la Convention, rue Sainte-Anne, n° 105, Paris. » (1) Archives nationales, carton G 262, dossier 579. — Procès-verbaux de la Convention, lome 16, page 175.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 12
Locuteur: Dupuy
« Avesnes, le 11 juillet 1793, l'an II de la Republique. « Avesnes, le 11 juillet 1793, l'an II de la Republique.
Locuteur: Prost
(2) annonce que la ville de Dôle, département du Jura, la seule vil...
... partagé les crimes des administrateurs de ce département, a sanctionné, le 11, à l'unanimité, l'acte constitutionnel.
(2) annonce que la ville de Dôle, département du Jura, la seule ville qui n'a point partagé les crimes des administrateurs de ce département, a sanctionné, le 11, à l'unanimité, l'acte constitutionnel.
Locuteur: Dupuy
...s officiers et volontaires du bataillon de la Meurthe, par laquelle ils félicitent la Convention de l'achèvement de la Constitution et jurent de défendre la République une et indivisib... 34° Adresse des officiers et volontaires du bataillon de la Meurthe, par laquelle ils félicitent la Convention de l'achèvement de la Constitution et jurent de défendre la République une et indivisible ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Dupuy
« Nous avons entendu hier la lecture de cette Constitution tant désirée et qui doit faire à jamais notre bonheur, nos cris spontanés de : Vive la République! périssent les roy...
...e, nos chapeaux étaient levés au-dessus de nos épées et de nos baïonnettes, les bras qui portaient ces armes semblaient vouloir se rapprocher de l'Etre Suprême pour le remercier ue ce grand ouvrage, chef-d'œuvre de la raison et de la philosophie, des larmes d'attendrissement coulaient de nos yeux ; « il est donc vrai, disions-...
...i que nos représentants se sont occupés de notre sort; ce n'est point en vain qu'ils ont banni de leur sein ceux qui, en entravant leurs ...
« Nous avons entendu hier la lecture de cette Constitution tant désirée et qui doit faire à jamais notre bonheur, nos cris spontanés de : Vive la République! périssent les royalistes, les tyrans et les fédéralistes! se sont fait entendre, nos chapeaux étaient levés au-dessus de nos épées et de nos baïonnettes, les bras qui portaient ces armes semblaient vouloir se rapprocher de l'Etre Suprême pour le remercier ue ce grand ouvrage, chef-d'œuvre de la raison et de la philosophie, des larmes d'attendrissement coulaient de nos yeux ; « il est donc vrai, disions-nous, il est donc vrai que nos représentants se sont occupés de notre sort; ce n'est point en vain qu'ils ont banni de leur sein ceux qui, en entravant leurs opérations pour en retarder ou pour en prédétruire les heureux effets, déchiraie...
Locuteur: Dupuy
« La Constitution par vous proposée, la République une et...
...ntaires du 1er bataillon du département de la Meurthe.
« La Constitution par vous proposée, la République une et indivisible, ou la mort, tel est le vœu, tel est le serment des officiers, sous-officiers et volontaires du 1er bataillon du département de la Meurthe.
Locuteur: Dupuy
...s avez donné, citoyens, la table sacrée de la loi ; eh bien ! nous la porterons au milieu des combats, nous la ferons respecter de nos ennemis, elle appuiera puissamment ...
...intérieur pour achever l'anéantissement de la horde des rebelles ; mais si le dépa...
..., nous ne reconnaissons d'amis que ceux de la loi, et de fédéralistes que ceux qui s'unissent à vous, les drapeaux de la République et l'arbre de la liberté seront notre ralliement constant; les trahisons de Lafayette et de Dumouriez nous ont frappés, mais elles ...
« Vous nous avez donné, citoyens, la table sacrée de la loi ; eh bien ! nous la porterons au milieu des combats, nous la ferons respecter de nos ennemis, elle appuiera puissamment nos armes, elle nous conduira par des victoires à la paix ; les phalanges étrangères détruites, nous rentrerons dans l'intérieur pour achever l'anéantissement de la horde des rebelles ; mais si le département dans lequel nous avons pris naissance n'a point encore reconnu sôn erreu...
...quitter un instant notre poste, ordonnez... à votre voix nous irons le combattre, nous ne reconnaissons d'amis que ceux de la loi, et de fédéralistes que ceux qui s'unissent à vous, les drapeaux de la République et l'arbre de la liberté seront notre ralliement constant; les trahisons de Lafayette et de Dumouriez nous ont frappés, mais elles n'ont fait qu'accroître notre courage, et n'ont servi qu'à nous mettre en garde,...
Locuteur: Dupuy
leurs satellites l'arbre de la liberté, il est dans le cœur des Fra...
...la discipline règne, la victoire suivra de près, il répondra par ses actions aux c...
...gage d'un républicain jaloux du bonheur de sa patrie, il ne balancera point entre ...
leurs satellites l'arbre de la liberté, il est dans le cœur des Français décidés à le défendre jusqu'à la mort. Custine est à notre tête, la discipline règne, la victoire suivra de près, il répondra par ses actions aux calomnies lancées contre lui par des désorganisa-teurs; à son passage dans notre cantonnement, il nous a tenu le langage d'un républicain jaloux du bonheur de sa patrie, il ne balancera point entre l'honneur et l'opprobre, il a notre confiance ; mais qu'il n'oublie jamais qu'el...
Locuteur: Dupuy
^ Des députés dil canton de Taverny, district de Pontoise, sont admis dans l'intérieur de la salle (1). ^ Des députés dil canton de Taverny, district de Pontoise, sont admis dans l'intérieur de la salle (1).
Locuteur: Dupuy
L'orateur de la députation donne lecture du procès-verbal de l'assemblée primaire de ce canton, en date du 7 juillet. L'orateur de la députation donne lecture du procès-verbal de l'assemblée primaire de ce canton, en date du 7 juillet.
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.
Locuteur: Dupuy
...a composaient ont accepté à l'unanimité l'acte constitutionnel. Vive la République une et indivisible ! vive la Constitution ! puisse cette Constitution vraiment digne d'un peuple libre, anéan... « Les citoyens qui la composaient ont accepté à l'unanimité l'acte constitutionnel. Vive la République une et indivisible ! vive la Constitution ! puisse cette Constitution vraiment digne d'un peuple libre, anéantir toutes les dissensions, rallier tous les Français ; tels ont été leurs cris,...
(-) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 174, et Moniteur universel, 2» semestre de 1793, page 851, 2° colonne. — Le nom de Prost nous a éié fourni par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na... (-) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 174, et Moniteur universel, 2» semestre de 1793, page 851, 2° colonne. — Le nom de Prost nous a éié fourni par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales.
..., l'ennemi marchera sur nos corps avant de pénétrer dans l'intérieur, nous servirons de bouclier à nos parents et amis, la mort...
...on C 262, dossier 578. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 173.
« Oui, citoyens représentants, l'ennemi marchera sur nos corps avant de pénétrer dans l'intérieur, nous servirons de bouclier à nos parents et amis, la mort ne nous effraie point et avant qu'elle nous frappe nous dirons comme Guillaume ...
...on, les despotes coalisés n'arracheront point avec (1) Archives nationales, carton C 262, dossier 578. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 173.
... page 850, 3* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 174. (1) Moniteur universel, 2" semestre, page 850, 3* colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 174.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 13
Locuteur: Dupuy
-« Présentée le 15 juillet 1793, l'an II de la Republique une et indivisible. -« Présentée le 15 juillet 1793, l'an II de la Republique une et indivisible.
Locuteur: Dupuy
36° Adresse^ des habitants du district de Laigle, département de l'Orne, par laquelle ils félicitent la Convention de l'achèvement de l'acte constitutionnel et sollicitent une avance de 80,000 livres pour remédier aux maux do... 36° Adresse^ des habitants du district de Laigle, département de l'Orne, par laquelle ils félicitent la Convention de l'achèvement de l'acte constitutionnel et sollicitent une avance de 80,000 livres pour remédier aux maux dont ils sont accablés depuis quelques années. Elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Dupuy
quees, et, nous en répondons, l'acte constitutionnel a été sanctionné par acclamation universelle. Mais des sentiments de tristesse viennent, malgré nous, troubl...
... nous jouisses. La malheureuse position de nos concitoyens nous cause la plus vive douleur. Oui, législateurs, il n'est point de fléau funeste que le district de Laigle n'ait ressenti depuis quelques années ; la guerre des brigands autour de ses foyers, des inondations affreuses o...
...ait dans les maisons jusqu'à la hauteur de trois pieds ; le renchérissement excessif dans les matières premières du commerce de notre ville. Le fil de laiton qui coûtait 130 livres il y a tr...
...00 livres, et il est presque impossible de s'en procurer. La disette la plus cruel...
...is près d'un mois réduits a cinq livres de pain par semaine délivrées à chaque ind...
...s demander à titre d'emprunt une avance de 80,000 livres, dont le remboursement se...
...ous ferez renaître Pespoir dans le cœur de nos concitoyens.
quees, et, nous en répondons, l'acte constitutionnel a été sanctionné par acclamation universelle. Mais des sentiments de tristesse viennent, malgré nous, troubler le plaisir dont nous jouisses. La malheureuse position de nos concitoyens nous cause la plus vive douleur. Oui, législateurs, il n'est point de fléau funeste que le district de Laigle n'ait ressenti depuis quelques années ; la guerre des brigands autour de ses foyers, des inondations affreuses où l'eau renversait tout et pénétrait dans les maisons jusqu'à la hauteur de trois pieds ; le renchérissement excessif dans les matières premières du commerce de notre ville. Le fil de laiton qui coûtait 130 livres il y a trois ans, se paye aujourd'hui 500 livres, et il est presque impossible de s'en procurer. La disette la plus cruelle, puisque nous sommes depuis près d'un mois réduits a cinq livres de pain par semaine délivrées à chaque individu. Les frais excessifs qu'il nous a fallu faire çour nous procurer cette méd...
... convaincus que vous nous tendrez une main secourable. Nous nous bornerons à vous demander à titre d'emprunt une avance de 80,000 livres, dont le remboursement sera imputé sur les sols additionnels des contributions et divisé en plusieurs années. Alors vous ferez renaître Pespoir dans le cœur de nos concitoyens.
Locuteur: Dupuy
« Vous venez d'assurer le bonheur de la République entière. Une Constitution dictée par la philosophie la plus subli...
...la liberté et l'égalité qui lui servent de base, va pour jamais anéantir les ennemis intérieurs et extérieurs de la France, et bientôt nous verrons les ...
...ue ce soit, recouvrer les droits sacrés de l'homme. Il est des vérités éternelles ...
... disparaître un instant sous les nuages de l'erreur, mais ces nuages se brisent, quelquefois avec l'explosion de la foudre. Un jour plus pur, plus serei...
« Vous venez d'assurer le bonheur de la République entière. Une Constitution dictée par la philosophie la plus sublime, impérissable comme la liberté et l'égalité qui lui servent de base, va pour jamais anéantir les ennemis intérieurs et extérieurs de la France, et bientôt nous verrons les nations étrangères mieux éclairées sur la véritable félicité nous envier celle dont nous jouirons et finir par vouloir, à quelque prix que ce soit, recouvrer les droits sacrés de l'homme. Il est des vérités éternelles qui peuvent bien disparaître un instant sous les nuages de l'erreur, mais ces nuages se brisent, quelquefois avec l'explosion de la foudre. Un jour plus pur, plus serein que jamais brille à nos yeux reconnaissants envers ceux à qui nous devons ce b...
Locuteur: Dupuy
35° Lettre de la citoyenne Clémentine Carpentier, par...
...smet à la Convention un don patriotique de 10 livres ; elle est ainsi conçue (1) :
35° Lettre de la citoyenne Clémentine Carpentier, par laquelle elle transmet à la Convention un don patriotique de 10 livres ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Dupuy
...émentine Carpentier, écrit au Président de la Convention : Je ne suis qu'une simpl...
...c'est avec sa permission que je dispose de deux corsets, faisant la somme de 10 livres pour contribuer aux frais de la guerre.
( La citoyenne Clémentine Carpentier, écrit au Président de la Convention : Je ne suis qu'une simple fileuse, c'est un état qui nous fait vivre avec ma mère ; c'est avec sa permission que je dispose de deux corsets, faisant la somme de 10 livres pour contribuer aux frais de la guerre.
Locuteur: Dupuy
...don à la nation : elle reçoit le denier de la veuve comme l'or du riche. « Veuillez, citoyen Président, en faire en mon nom don à la nation : elle reçoit le denier de la veuve comme l'or du riche.
Locuteur: Dupuy
Lzs habitants du district de Laigle, peur l'organe des procureur syndic et procureur de la commune nommes commissaires par déli... Lzs habitants du district de Laigle, peur l'organe des procureur syndic et procureur de la commune nommes commissaires par délibération des corps administratifs réunis, à la Convention nationale.
Locuteur: Dupuy
« Signé : Mali-tourné, procureur de la commune de Laigle ; Aury, procureur èyndic du district de Laigle. » « Signé : Mali-tourné, procureur de la commune de Laigle ; Aury, procureur èyndic du district de Laigle. »
Locuteur: Dupuy
...ttre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à ...
...nnes détenues dans les diverses prisons de la capitale, à la date du 13 juillet ; ...
37° Lettre des administrateurs du département de police de Paris, par laquelle ils transmettent à la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les diverses prisons de la capitale, à la date du 13 juillet ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Dupuy
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
« Commune de Paris, le 10 juillet 1793 « Commune de Paris, le 10 juillet 1793
( Citoyens législateurs, le district de Laigle n'a pas été le dernier à sentir le prix de la Constitution que vous avez présentée au souverain. S...
...carton C, dossier 561 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 175.
( Citoyens législateurs, le district de Laigle n'a pas été le dernier à sentir le prix de la Constitution que vous avez présentée au souverain. Si elle lui eût été offerte le premier^ il l'eût acceptée le premier ; oe n'est q...
...ns reçue; hier les assemblées primaires ont été convo- (1) Archives nationales, carton C, dossier 561 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 175.
...on C 261, dossier 568. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 175, (2) Archivées nationales, carton C 261, dossier 568. — Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 175,
« Les administrateurs du département de police nous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 13 juillet. Parmi ... « Les administrateurs du département de police nous font passer le total journalier des détenus dans les maisons de justice, d'arrêt et de détention, du département de Paris, à l'époque du 13 juillet. Parmi les individus (1) Archives nationales carton G 261, dossier 568._
Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 176. Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 176.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 14
Locuteur: Dupuy
... renfermés, il y en a qui sont prévenu® de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution,,, délits de police municipale, correctionnelle, mil... qui y sont renfermés, il y en a qui sont prévenu® de fabrication ou distribution de faux assignats, assassinats, contre-révolution,,, délits de police municipale, correctionnelle, militaire, et d'autres pour délits légers.
Locuteur: Dupuy
... remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris. « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les concierges des maisons de justice et d'arrêt du département de Paris.
Locuteur: Dupuy
crétariat du district de Neuf château, département des Vosges, a...
...il n'a pas été au pouvoir du secrétaire de prévenir ce vol, sollicitent auprès de lui le rétablissement de cette somme ; mais, n'ayant point de fonds affectés aux événements de cette nature, il demande que la Convent...
crétariat du district de Neuf château, département des Vosges, a été forcé; que l'o® y à volé 5,300 livres, dont 4,600 f aisaient partie des fon...
...ances des troupes ; que les administrateurs du district, après avoir attesté qu'il n'a pas été au pouvoir du secrétaire de prévenir ce vol, sollicitent auprès de lui le rétablissement de cette somme ; mais, n'ayant point de fonds affectés aux événements de cette nature, il demande que la Convention autorise la Trésorerie nationale à la verser dans la caisse spoliée.
Locuteur: Dupuy
40° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (1), par laquelle il prévie...
..., les administra-' teurs du département de la Meurthe ont traité avec plusieurs négociants de Saint-Etienne, pour une fourniture de 10,000 piques ; qu'une des dispositions de leur traité porte que les fournisseurs seront payés au fur et à mesure de chaque livraison ; qu'un envoi leur est annoncé, mais qu'ils manquent de fonds pour satisfaire à leur engagement. Il prévoit que beaucoup de départements ne tarderont pas à lui écr...
...orme quelconque applicable à ces sortes de fabrications.
40° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (1), par laquelle il prévient la Convention que, conformément à la loi du 27 mars dernier, qui ordonne que chaque citoyen sera armé au moins d'une pique, les administra-' teurs du département de la Meurthe ont traité avec plusieurs négociants de Saint-Etienne, pour une fourniture de 10,000 piques ; qu'une des dispositions de leur traité porte que les fournisseurs seront payés au fur et à mesure de chaque livraison ; qu'un envoi leur est annoncé, mais qu'ils manquent de fonds pour satisfaire à leur engagement. Il prévoit que beaucoup de départements ne tarderont pas à lui écrire sur le même objet. En conséquence, il demande que la Convention veuille bien mettre à sa disposition une forme quelconque applicable à ces sortes de fabrications.
Locuteur: Dupuy
...e la lettre aux comités des finances et de la guerre.) (La Convention renvoie la lettre aux comités des finances et de la guerre.)
Locuteur: Dupuy
41° Lettre de Garat„ ministre de l'intérieur (2), par laquelle il rappel...
... juin dernier, un arrêté du département de l'Aisne, relatif à l'autorisation demandée par la commune de Saint-Quentin, de transférer hors de cette ville les 9 cimetières qu'elle renferme; il ajoute que le receveur du district de Saint-Quentin vient de lui faire passer l'expédition certifiée...
...rtant autorisation du conseil permanent de oe district, de faire avancer par son receveur la somme de 27,000 livres nécessaires à cet objet, ...
...eil exécutif à ordonner le remplacement de cette somme dans la caisse du district, par qui de droit. Il prie la Convention nationale de vouloir bien prendre à cet égard une dé...
41° Lettre de Garat„ ministre de l'intérieur (2), par laquelle il rappelle à la Convention qu'il lui a adressé,, le 11 juin dernier, un arrêté du département de l'Aisne, relatif à l'autorisation demandée par la commune de Saint-Quentin, de transférer hors de cette ville les 9 cimetières qu'elle renferme; il ajoute que le receveur du district de Saint-Quentin vient de lui faire passer l'expédition certifiée des représentants du peuple, envoyés près l'armée du Nord, portant autorisation du conseil permanent de oe district, de faire avancer par son receveur la somme de 27,000 livres nécessaires à cet objet, sauf au Conseil exécutif à ordonner le remplacement de cette somme dans la caisse du district, par qui de droit. Il prie la Convention nationale de vouloir bien prendre à cet égard une détermination prompte.
Locuteur: Dupuy
...s assemblées primaires pour accepter la Constitution ; que le meilleur esprit règne dans l'a... ...nt, dans le département du Haut-Rhin ; que l'on n'y attend que la convocation des assemblées primaires pour accepter la Constitution ; que le meilleur esprit règne dans l'armée, que l'instruction y est suivie avec zèle et assiduité ; que les revues tou...
39° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (2), par laquelle il expose que le se- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 176, — M. Aulard, dans son Recueil des actes du comité de Salut public, tome 5 page 232, indique ...
...cote indiquée ci-dessus, qu'une analyse de cette lettre. Cependant on trouve dans ...
39° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (2), par laquelle il expose que le se- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 176, — M. Aulard, dans son Recueil des actes du comité de Salut public, tome 5 page 232, indique que cette lettre se trouve aux Archives nationales dans la cote AFn, n° 247, plaquette 2109. Il n'existe aux Archives nationales, à la cote indiquée ci-dessus, qu'une analyse de cette lettre. Cependant on trouve dans le même carton et la même plaquette une seconde lettre du même représentant, dat...
...1° Qu'il est presqu'à la fin des revues de cette armée : 2° Que la plupart des recrues sujettes à la réforme sont de la dernière levée; 3° Que plusieurs mun...
...u scrutin, il serait peut-être à propos de les forcer à les rappeler et à en fourn...
...volontaires réclament contre la retenue de 3 sols par jour pour leur habillement, ...
« Il annonce : 1° Qu'il est presqu'à la fin des revues de cette armée : 2° Que la plupart des recrues sujettes à la réforme sont de la dernière levée; 3° Que plusieurs municipalités les ayant élues au scrutin, il serait peut-être à propos de les forcer à les rappeler et à en fournir d'autres ; 4° D'autres difficultés sur des réclamations des capitaines devenus adjudants-majors ; 54 Que plusieurs volontaires réclament contre la retenue de 3 sols par jour pour leur habillement, attendu, disent-ils, qu'ils se sont équipées eux-mêmes.
... savoir, en outre : 6° Que le magistrat de Bàle réclame l'exportation des denrées,...
... en France : 7° Qu'ils ont fait l'achat de 200 fusils à raison de 27 livres pièce. »
» Il fait savoir, en outre : 6° Que le magistrat de Bàle réclame l'exportation des denrées, crues sur les propriétés des citoyens, saisies en France : 7° Qu'ils ont fait l'achat de 200 fusils à raison de 27 livres pièce. »
...ucun journal ni dans les Procès-verbaux de la Convention, nous nous bornons à l'an... Nous ne donnons pas cettte lettre, puisqu'elle n'est mentionnée par aucun journal ni dans les Procès-verbaux de la Convention, nous nous bornons à l'analyser ci-dessus.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 176. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 176.
42° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (3), par laquelle il prie le Président de mettre sous les yeux de la Convention un arrêté du département de l'Yonne, qui ordonne que le citoyen Maigret ne pourra disposer en aueune manière de 1,417 pieds d'ormes, plantés par ses ancêtres, sur la route nationale de Paris à Lyon,, sous les peines portées au Code (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 177. 42° Lettre de Garat, ministre de l'intérieur (3), par laquelle il prie le Président de mettre sous les yeux de la Convention un arrêté du département de l'Yonne, qui ordonne que le citoyen Maigret ne pourra disposer en aueune manière de 1,417 pieds d'ormes, plantés par ses ancêtres, sur la route nationale de Paris à Lyon,, sous les peines portées au Code (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 177.
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 177. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 177.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 177. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 177.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 15
Locuteur: Dupuy
de la police rurale, et ce, jusqu'à^ ce qu...
...cé,, par une loi formelle, sur ce genre de plantation.
de la police rurale, et ce, jusqu'à^ ce que la Convention nationale ait prononcé,, par une loi formelle, sur ce genre de plantation.
Locuteur: Manuel
...u comité des décrets, propose un projet de décret, pour appeler sans délai à siége... , au no m du comité des décrets, propose un projet de décret, pour appeler sans délai à siéger les suppléants des députés déclarés démis, que la Convention adopte ainsi qu'i...
Locuteur: Manuel
...ing aîné, Lesage (Eure-et-Loir), Duval (de la Seine-Inférieure), Delahaye (de la Seine-Inférieure), Louvet (du Loiret... « Gorsas, Guadet, Bergoeing aîné, Lesage (Eure-et-Loir), Duval (de la Seine-Inférieure), Delahaye (de la Seine-Inférieure), Louvet (du Loiret), Giroust, Cussy, Pétion, Barbaroux, Birotteau, Kervelegan, Chambon, Lanjuinais...
Locuteur: Dupuy
...ecture d'une lettre du citoyen Bertrand de La Hos-dinière, membre de là Convention (2), par laquelle il dema... , fils-, s-ecrétaire, donne lecture d'une lettre du citoyen Bertrand de La Hos-dinière, membre de là Convention (2), par laquelle il demande un congé.
Locuteur: Dupuy
...é demandé par le citoyen Bertrand, l'un de ses membres, lui sera accordé, pour qui... (La Convention, après quelques débats, décrète que le congé demandé par le citoyen Bertrand, l'un de ses membres, lui sera accordé, pour quinze jours seulement, après lesquels il se rendra à son poste à la Convention.)
Locuteur: Chabot
(3). La liberté est menacée de toutes parts, ses défenseurs ne sauraie...
..." sans un rapport préalable des comités de Sûreté générale.
(3). La liberté est menacée de toutes parts, ses défenseurs ne sauraient être trop vigilants ; je demande qu'aucun congé ne soit accordé" sans un rapport préalable des comités de Sûreté générale.
Locuteur: Chabot
(La Convention décrète que lorsqu'un de ses membres demandera un congé, sa proposition sera renvoyée au comité de Sûreté générale.) (La Convention décrète que lorsqu'un de ses membres demandera un congé, sa proposition sera renvoyée au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Le Carpentier
, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner au ministre de la guerre de faire payer à la citoyenne Duval, à com...
...ril dernier, le tiers des appointements de son mari, le citoyen Sam-son, quartier-...
...osges, enfermé dans Mayence ; le projet de décret est ainsi conçu (4) :
, au nom du comité de la guerre, fait un rapport et présente un projet de décret pour ordonner au ministre de la guerre de faire payer à la citoyenne Duval, à compter du 1er avril dernier, le tiers des appointements de son mari, le citoyen Sam-son, quartier-maître dans le bataillon des Vosges, enfermé dans Mayence ; le projet de décret est ainsi conçu (4) :
Locuteur: Le Carpentier
...btenir un acompte sur les appointements de son mari, décrète que le ministre de la guerre fera payer à la citoyenne Duval le tiers des appointements de son mari-, à compter du ïe? avril derni...
...on avec Mayence soit rétablie, à charge de retenue sur lesdits appointements, ou s...
...on que le pétitionnaire aurait le droit de prétendre. »
Mayence, tendant à obtenir un acompte sur les appointements de son mari, décrète que le ministre de la guerre fera payer à la citoyenne Duval le tiers des appointements de son mari-, à compter du ïe? avril dernier, jusqu'à ce que la communication avec Mayence soit rétablie, à charge de retenue sur lesdits appointements, ou sur la pension que le pétitionnaire aurait le droit de prétendre. »
Locuteur: Le Carpentier
(La Convention adopte ce projet de décret.) (La Convention adopte ce projet de décret.)
Locuteur: Dupuy
...Lindet, commissaire dans le département de l'Eure, par laquelle il rend compte, au Président de la Convention, que les rebelles de l'Eure se sont retirés sur Evreux, que les révoltés ont tiré quatre ou cinq coups de canon et que le chef de brigade Imbert, qui avait le commandeme... 1° Lettre du représentant Robert Lindet, commissaire dans le département de l'Eure, par laquelle il rend compte, au Président de la Convention, que les rebelles de l'Eure se sont retirés sur Evreux, que les révoltés ont tiré quatre ou cinq coups de canon et que le chef de brigade Imbert, qui avait le commandement en l'absence du général, a fait les plus sages dispositions ; cette lettre es...
Locuteur: Dupuy
de l'Eure, au Président de la Convention de l'Eure, au Président de la Convention
Locuteur: Dupuy
, Fan II de la République. , Fan II de la République.
Locuteur: Dupuy
« Les rebelles, qui s'étaient approché^ de Yernon le 12 et qui avaient été repouss...
...L'armée* a été au-devant d'eux. Le chef de brigade Imbert, qui avait le commandement de l'armée en l'absence du général, a fait...
... révoltés ont tiré quatre ou cinq coups de canon ; l'armée de la^ République, qui n'avait jusqu'alors...
« Les rebelles, qui s'étaient approché^ de Yernon le 12 et qui avaient été repoussés, ont reparu le 13. L'armée* a été au-devant d'eux. Le chef de brigade Imbert, qui avait le commandement de l'armée en l'absence du général, a fait les plus sages dispositions : il a déployé les forces qu'il commandait, avec un avantage qui en a imposé. Les révoltés ont tiré quatre ou cinq coups de canon ; l'armée de la^ République, qui n'avait jusqu'alors opposé que des évolutions, des marches et des mouvements, attendait Pordre du g...
Locuteur: Dupuy
Le général a ordonné aux canonniers de tirer. 30 à 40 coups, tirés avec une extrême vivacité avec 2 pièces de 4, ont forcé les révoltés à quitter le champ de bataille et faire une retraite assez prompte du côté de la ville d'Evreux. Pacy se trouve évacu... Le général a ordonné aux canonniers de tirer. 30 à 40 coups, tirés avec une extrême vivacité avec 2 pièces de 4, ont forcé les révoltés à quitter le champ de bataille et faire une retraite assez prompte du côté de la ville d'Evreux. Pacy se trouve évacué.
Locuteur: Dupuy
« Quelques citoyens de l'armée de la République ont été légèrement blessé...
...e, une grande confiance dans la justice de la cause qu'ils défendent et dans le ch...
« Quelques citoyens de l'armée de la République ont été légèrement blessés, tous ont montré le plus grand courage, une grande confiance dans la justice de la cause qu'ils défendent et dans le choix des officiers qui les commandent.
(3) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 850, lrr colonne. (3) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 850, lrr colonne.
...ult, Regnault et Buffar-din,_ officiers de I'état-major, ont reçu ce matin, en vis...
... n° 15. — Second supplément au Bulletin de laConvention des 15 et 16 juillet 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 180.
« Les citoyens Enault, Regnault et Buffar-din,_ officiers de I'état-major, ont reçu ce matin, en visitant les postes, en reconnais- (1) Archives nationales, carton AFii, 168, plaquette 1378, pièce n° 15. — Second supplément au Bulletin de laConvention des 15 et 16 juillet 1793 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 180.
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre,, sur la demande de la citoyenne Duval, épouse du citoyen S...
..., tome 31,, page 102, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 118. — Le ...
...rteur nous a été fourni par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na...
« La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de la guerre,, sur la demande de la citoyenne Duval, épouse du citoyen Samson, quartier-maître dans le 1er bataillon des Vosges, en garnison à (1) Collection Baudouin, tome 31,, page 102, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 118. — Le nom du rapporteur nous a été fourni par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 178. — Ces procès-verbaux ne disent pas s'il s'agit de Bertrand, député du Cantal, ou de Bertrand de la Hosdi-niére député de l'Orne. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 178. — Ces procès-verbaux ne disent pas s'il s'agit de Bertrand, député du Cantal, ou de Bertrand de la Hosdi-niére député de l'Orne.
...in, tome 31, page 102 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 178. ~ Le ...
...rteur nous a été fourni par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na...
(4) Collection Baudouin, tome 31, page 102 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 178. ~ Le nom du rapporteur nous a été fourni par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales.
« "Vérhon, le 14 juillet 1793 « "Vérhon, le 14 juillet 1793

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 16
Locuteur: Dupuy
...milieu des applaudissements et des cris de : « Vive la République » ; ils ont prép...
... prennent le plus vif intérêt au succès de ces mouvements, ils veulent tous combattre pour la Constitution et pour l'affermissement de vos lois. (Applaudis s emen t s. )
« Le général Sepher et l'adjudant général Boullanger ont été reçus au milieu des applaudissements et des cris de : « Vive la République » ; ils ont préparé à Mantes les dispositions nécessaires à l'exécution du plan. Les habitants des campagnes prennent le plus vif intérêt au succès de ces mouvements, ils veulent tous combattre pour la Constitution et pour l'affermissement de vos lois. (Applaudis s emen t s. )
Locuteur: Dupuy
aant le terrain, des témoignages de cette confiance. aant le terrain, des témoignages de cette confiance.
Locuteur: Dupuy
« Le département de Seine-et-Oise a envoyé ce matin des car...
...vent être remplacées par le département de la guerre.
« Le département de Seine-et-Oise a envoyé ce matin des cartouches et des gargousses que nous lui avions demandées et qui doivent être remplacées par le département de la guerre.
Locuteur: Dupuy
« Le service se fait avec autant de zèle que d'exactitude, il est essentiel de profiter de la disposition des esprits. On veut étouffer promptement un germe de guerre civile apporté dans ce départeme...
...nt séduit et égaré quelques jeunes gens de div&rs départements. Puisaye comman...
« Le service se fait avec autant de zèle que d'exactitude, il est essentiel de profiter de la disposition des esprits. On veut étouffer promptement un germe de guerre civile apporté dans ce département par quelques rebelles réfugiés dans le Calvados qui ont séduit et égaré quelques jeunes gens de div&rs départements. Puisaye commandait le 13, le corps des révoltés.
Locuteur: Dupuy
« Si le contingent de Paris, si le bataillon et l'escadron de Seine-et-Oise s'empressent de voler à la défense de leurs frères d'armes, ou si la seule compagnie des canonniers de la Halle au blé veut se rendreaû camp, le département de l'Eure sera bientôt délivré de l'oppression et du joug qu'il n'a suppo... « Si le contingent de Paris, si le bataillon et l'escadron de Seine-et-Oise s'empressent de voler à la défense de leurs frères d'armes, ou si la seule compagnie des canonniers de la Halle au blé veut se rendreaû camp, le département de l'Eure sera bientôt délivré de l'oppression et du joug qu'il n'a supporté quelques jours, que parce qu'il n'avait plus d'armes et qu'il avait confié t...
Locuteur: Dupuy
« Nous prions la Convention nationale de continuer de donner son attention à la répression en... « Nous prions la Convention nationale de continuer de donner son attention à la répression entière des troubles excités par les rebelles réfugiés dans le Calvados et d'augme...
Locuteur: Dupuy
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin et son renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin et son renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Dupuy
...Lindet, commissaire dans le département de l'Eure, par laquelle il rend compte que les rebelles de ce département se sont retirés sur Evreux et demande qu'on lui envoie la compagnie de canonniers de la section de la Halle ; elle est ainsi conçue (1) : 2° Lettre du représentant Robert Lindet, commissaire dans le département de l'Eure, par laquelle il rend compte que les rebelles de ce département se sont retirés sur Evreux et demande qu'on lui envoie la compagnie de canonniers de la section de la Halle ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Dupuy
...onvention nationale dans le département de l'Eure, aux représentants du peuple composant le comité de Salut public. Les représentants du peuple députés par la Convention nationale dans le département de l'Eure, aux représentants du peuple composant le comité de Salut public.
Locuteur: Dupuy
de la République. de la République.
Locuteur: Dupuy
au-devant d'eux, a essuyé 5 coups de canon dont quelques citoyens ont été lé... au-devant d'eux, a essuyé 5 coups de canon dont quelques citoyens ont été légèrement blesses et a attendu avec constance et avec courage l'ordre du général.
Locuteur: Dupuy
« Les canonniers ont enfin reçu l'ordre de tirer. 30 ou 40 coups de canon tirés avec 2 pièces faisant un fe...
...eux en laissant un caisson sur le champ de bataille.
« Les canonniers ont enfin reçu l'ordre de tirer. 30 ou 40 coups de canon tirés avec 2 pièces faisant un feu très vif ont obligé les rebelles a faire leur retraite vers la ville d'E-vreux en laissant un caisson sur le champ de bataille.
Locuteur: Dupuy
« Le département de Seine-et-Oise nous a envoyé 3,000 cartouches et 100 gargousses que nous vous prions de faire remplacer par le département de la guerre. « Le département de Seine-et-Oise nous a envoyé 3,000 cartouches et 100 gargousses que nous vous prions de faire remplacer par le département de la guerre.
Locuteur: Dupuy
...tés pris pour la défense du département de 1 Eure et vous faire rendre compte de leur execution. Ordonnez le plus prompt...
...s à nous envoyer, au lieu du contingent de Paris, la compagnie des canonniers de la section de la Halle.
« Veuillez bien faire exécuter les arrêtés pris pour la défense du département de 1 Eure et vous faire rendre compte de leur execution. Ordonnez le plus prompt départ des forces promises à ce département, ou plutôt bornez-vous à nous envoyer, au lieu du contingent de Paris, la compagnie des canonniers de la section de la Halle.
Locuteur: Dupuy
...upart des citoyens égares par le Donjon de Caen n'attendent que 1 occasion de pouvoir avec sûreté se détacher de la conspiration ou du sysîeme de révolte. Les habitants des campagnes s'arment avec enthousiasme et brûlent de se signaler dans une occasion où ils pé... « Comptez que la plupart des citoyens égares par le Donjon de Caen n'attendent que 1 occasion de pouvoir avec sûreté se détacher de la conspiration ou du sysîeme de révolte. Les habitants des campagnes s'arment avec enthousiasme et brûlent de se signaler dans une occasion où ils pénètrent bien que la force des armes est l'appareil et que la raison est le moyen...
Locuteur: Dupuy
...qu'au lieu d'insister sur le contingent de Paris, vous chargeassiez le ministre de la guerre d'adresser une réquisition aux canonniers de la section de la Halle. Cette compagnie, très instrui... « Pour assurer le succès des opérations il serait nécessaire qu'au lieu d'insister sur le contingent de Paris, vous chargeassiez le ministre de la guerre d'adresser une réquisition aux canonniers de la section de la Halle. Cette compagnie, très instruite, ne partira pas sans une réquisition, mais elle partira si elle est requise.
Locuteur: Dupuy
...seul et nous appellera pour le délivrer de l'oppression. Nous remplirons vos engagements : nous vous remercions de nous avoir mis à portée de les remplir par la nature des instructi... « Evreux restera bientôt seul et nous appellera pour le délivrer de l'oppression. Nous remplirons vos engagements : nous vous remercions de nous avoir mis à portée de les remplir par la nature des instructions données aux généraux. Nous ferons en sorte que cette guerre ne coûte ni larm...
« Vernon, le 14 juillet 1793 « Vernon, le 14 juillet 1793
...rebelles se sont présentés le 13 auprès de Yernon. L'armée de la République a été (1) Archives nation... « Les rebelles se sont présentés le 13 auprès de Yernon. L'armée de la République a été (1) Archives nationales,carton AFn 46, plaquette 361, pièce 42. — Cette pièce n'est pas mentionnée ...
3° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (1), par laquelle il fait pas...
...'une lettre du même représentant, datée de Mantes, le 15; cette lettre renferme le...
...énéraux Sepher et Boullanger sont allés de Mantes à Yernon, d'où ils doivent, dans...
...out ils ont reçu des marques éclatantes de la satisfaction générale. (1) Auditeur national, n» 298, page 6 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 180.
3° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre (1), par laquelle il fait passer à la Convention copie d'une lettre du même représentant, datée de Mantes, le 15; cette lettre renferme les mêmes détails, les mêmes observations et^ les mêmes demandes que celle du 14. Le représentant du peuple ajoute seulement que les généraux Sepher et Boullanger sont allés de Mantes à Yernon, d'où ils doivent, dans la soirée, revenir à Mantes ; que les citoyens Enaut, Bussardin et Regnault ont visité tous les postes, reconnu toute® les places, et que partout ils ont reçu des marques éclatantes de la satisfaction générale. (1) Auditeur national, n» 298, page 6 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 180.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 17
Locuteur: Dupuy
Il termine en disant que les bois de Pacy ne sont plus au pouvoir des rebell... Il termine en disant que les bois de Pacy ne sont plus au pouvoir des rebelles et qu'au moment où il écrit sa lettre on y danse la Carmagnole.
Locuteur: Dupuy
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin et son renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin et son renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Dupuy
...une lettre du général Biron au ministre de la guerre, datée d'Angers, le 10 juillet. Le général prie le ministre de présenter à la Convention nationale sa démission du commandement en chef de l'armée des côtes de la Rochelle, que l'épuisement de ses forces ne lui permet plus de conserver utilement ; cette lettre est ... Le mêmet secrétaire donne lecture d'une lettre du général Biron au ministre de la guerre, datée d'Angers, le 10 juillet. Le général prie le ministre de présenter à la Convention nationale sa démission du commandement en chef de l'armée des côtes de la Rochelle, que l'épuisement de ses forces ne lui permet plus de conserver utilement ; cette lettre est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Dupuy
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Dupuy
^ « J'ai l'honneur de vous prier de présenter a la Convention nationale ma démission du commandement en chef de l'armée des côtes de La Rochelle, que l'épuisement absolu de mes forces et l'état affreux de ma santé ne me permet plus de conserver utilement pour le service de la République. Je n'ai pas eu un instant de repos depuis le commencement de la guerre et je n'en désirerais pas s'i...
...convaincu que trois semaines ou un mois de tranquillité me rendraient assez de forces pour donner de nouvelles preuves d# mon zèle et de mon dévouement au service de la République. Je vous prie donc instam...
...ovisoire me destinerait un autre poste, de vouloir bien me désigner sur le chemin un endroit quelconque ou il me fût permis de m'arrêter un mms ou trois semaines, moi...
...parfaitement indifférent. Permettez-moi de vous demander avec les plus vives instances de me repondre promptement, car je suis si...
...é à remettre à un autre le commandement de l'armée, ce que je ferai dans huit jour...
^ « J'ai l'honneur de vous prier de présenter a la Convention nationale ma démission du commandement en chef de l'armée des côtes de La Rochelle, que l'épuisement absolu de mes forces et l'état affreux de ma santé ne me permet plus de conserver utilement pour le service de la République. Je n'ai pas eu un instant de repos depuis le commencement de la guerre et je n'en désirerais pas s'il ne m'était indispensable. Je suis convaincu que trois semaines ou un mois de tranquillité me rendraient assez de forces pour donner de nouvelles preuves d# mon zèle et de mon dévouement au service de la République. Je vous prie donc instamment, citoyen ministre dans le cas où le Conseil exécutif provisoire me destinerait un autre poste, de vouloir bien me désigner sur le chemin un endroit quelconque ou il me fût permis de m'arrêter un mms ou trois semaines, moins peut-être, pour soigner un peu ma santé. Le lieu m'est parfaitement indifférent. Permettez-moi de vous demander avec les plus vives instances de me repondre promptement, car je suis si souf-irant et si malade que, d'un moment à l'autre je puis me voir forcé à remettre à un autre le commandement de l'armée, ce que je ferai dans huit jours, si vous ne me répondez pas.
Locuteur: Dupuy
de mœ forces et de mes jours au service de la xtepublique. de mœ forces et de mes jours au service de la xtepublique.
Locuteur: Dupuy
, l'an II de la Kepublique française. , l'an II de la Kepublique française.
Locuteur: Dupuy
« Le citoyen général en chef de l'armée des côtes de La Rochelle. « Le citoyen général en chef de l'armée des côtes de La Rochelle.
Locuteur: Dupuy
...Convention renvoie ces pièces au comité de Salut public.) (La Convention renvoie ces pièces au comité de Salut public.)
Locuteur: Le Carpentier
(1), au nom du comité de la guerre, fait un rapport sur les demandes du ministre de la guerre, relatives aux trouves, tant a pied qu'à cheval, levées dans le département de Jemmapes, et demande à la Convention d ...
...u titre III et l'article 4 du titre Ier de la loi du 21 tévner dernier, sur l'organisation de l'ar-mee.
(1), au nom du comité de la guerre, fait un rapport sur les demandes du ministre de la guerre, relatives aux trouves, tant a pied qu'à cheval, levées dans le département de Jemmapes, et demande à la Convention d autoriser ce ministre à appliquer sur-le-champ, à ces corps, l'article du titre III et l'article 4 du titre Ier de la loi du 21 tévner dernier, sur l'organisation de l'ar-mee.
Locuteur: Roger Ducos
..., fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre à la disposition du ministre de l'intérieur une somme de 10,195,137 livres pour compléter aux communes des départements de la Marne de La Meuse, de la Moselle et des Ardennes les deux tiers de l'indemnité des pertes qu'elles ont éprouvées par l'invasion et les ravages de l ennemi, le projet de décret est ainsi conçu (2) : , au nom du comité des secours publics, fait un rapport et présente un projet de décret tendant à mettre à la disposition du ministre de l'intérieur une somme de 10,195,137 livres pour compléter aux communes des départements de la Marne de La Meuse, de la Moselle et des Ardennes les deux tiers de l'indemnité des pertes qu'elles ont éprouvées par l'invasion et les ravages de l ennemi, le projet de décret est ainsi conçu (2) :
Locuteur: Roger Ducos
...ionale, après avoir entendu le rajpport de son comité des secours, décrété ce qui ... « La Convention nationale, après avoir entendu le rajpport de son comité des secours, décrété ce qui suit :
Locuteur: Roger Ducos
...l sera mis à la disposition du ministre de 1 intérieur une somme de 10,195,137 livres pour etre distribuée,...
... dernier, aux communes des départements de la Marne, de la Meuse, de la Moselle et des Ardennes, pour leur compléter les deux tiers de l'indemnité des pertes qu'elles ont éprouvées par l'invar-sion et les ravages de l'ennemi.
« Il sera mis à la disposition du ministre de 1 intérieur une somme de 10,195,137 livres pour etre distribuée, d'après le mode prescrit par le decret du 27 février dernier, aux communes des départements de la Marne, de la Meuse, de la Moselle et des Ardennes, pour leur compléter les deux tiers de l'indemnité des pertes qu'elles ont éprouvées par l'invar-sion et les ravages de l'ennemi.
Locuteur: Roger Ducos
...r le produit des contributions directes de l'année 1791 et subséquentes de ces quatre départements. « Cette somme sera prise sur le produit des contributions directes de l'année 1791 et subséquentes de ces quatre départements.
Locuteur: Roger Ducos
...r comptant, les mandats que le ministre de l'intérieur aura tirés sur les receveurs de district desdits départements, et que ceux-ci auront acquittes jusqu'à la concurrence de ladite somme de 10,195,137 livres. » « La Trésorerie nationale recevra, pour comptant, les mandats que le ministre de l'intérieur aura tirés sur les receveurs de district desdits départements, et que ceux-ci auront acquittes jusqu'à la concurrence de ladite somme de 10,195,137 livres. »
« Angers, le 10 juillet 1793 « Angers, le 10 juillet 1793
...aise santé ne pouvant plus me permettre de conserver utilement pour le service de la République le commandement en chef de son armée des côtes de La Rochelle, je remets entre les mains du citoyen ministre de la guerre ma démission dudit commandeme...
...ux et dans tous les grades je dévouerai de bon cœur le reste (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 180 et Ministère de la guerre, Armée des côtes de la Rochelle, carton 5/3, liasse 3, pièc...
« Mes forces épuisées et ma mauvaise santé ne pouvant plus me permettre de conserver utilement pour le service de la République le commandement en chef de son armée des côtes de La Rochelle, je remets entre les mains du citoyen ministre de la guerre ma démission dudit commandement en chef, avec ma déclaration que dans tous les lieux et dans tous les grades je dévouerai de bon cœur le reste (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 180 et Ministère de la guerre, Armée des côtes de la Rochelle, carton 5/3, liasse 3, pièces n° 20 et 21 ?
« A Angers, le 10 juillet 1793 « A Angers, le 10 juillet 1793
(La Convention décrète les propositions de Le Carpentier.) (La Convention décrète les propositions de Le Carpentier.)
(La Convention adopte ce projet de décret.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 180 — Le nom ... (La Convention adopte ce projet de décret.) (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p 180 — Le nom du rapporteur nous est donné par Je som-
...n, tome 31, page 103 et Pro cès-verbaux de la Convention, tome 16, page 180 — Le nom du rapporteur nous est donné par Je sommaire de Ja seance qui se trouve aux Archives na... (2) Collection Baudouin, tome 31, page 103 et Pro cès-verbaux de la Convention, tome 16, page 180 — Le nom du rapporteur nous est donné par Je sommaire de Ja seance qui se trouve aux Archives nationales

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 18
Locuteur: Couthon
...2) annonce que les assemblées primaires de la ville de Clermont-Ferrand, chef-lieu dit département de Puy-de-Dôme, et celle de la ville d'Aigueperse, du même départem...
...à l'unanimité la Déclaration des droits de l'homme et l'acte con® titutionnel; il demande la mention de cette annonce au procès-verbal, et l'in...
(2) annonce que les assemblées primaires de la ville de Clermont-Ferrand, chef-lieu dit département de Puy-de-Dôme, et celle de la ville d'Aigueperse, du même département, ont accepté à l'unanimité la Déclaration des droits de l'homme et l'acte con® titutionnel; il demande la mention de cette annonce au procès-verbal, et l'insertion au IBulletin.
Locuteur: Couthon
Je demande que lè comité chargé de présenter la rédaction de l'acte d'accusation contre Brissot, soit enten...
...es conspirateurs, il faut que le glaive de la justice le frappe. (Applaudissements...
Je demande que lè comité chargé de présenter la rédaction de l'acte d'accusation contre Brissot, soit entendu aujourd'hui; La conspiration n'est plus douteuse; et puisque nous tenons le chef des conspirateurs, il faut que le glaive de la justice le frappe. (Applaudissements.)
Locuteur: Couthon
... n'y avait à la Montagne que des hommes de sang, des athées, des hommes sans moral...
... qui voulaient la loi agraire, le règne de l'anarchie et le rétablissement de la tyrannie? Eh bien, ces mêmes hommes ...
... à ces calomnies atroces en faisant une Constitution républicaine, qui garantit la sûreté de...
...tre lequel se briseront les entreprises de ceux qui voudraient rétablir la tyranni...
...N'avez-vous pas entendu Guadet proposer de transférer le siège de la Convention d'abord à Bourges et ensuite à Tours, afin de pouvoir corres-
...qui ne soient qu'égarés, qu'ils me répondent. N'avez-vous pas entendu dire qu'il n'y avait à la Montagne que des hommes de sang, des athées, des hommes sans morale, des. hommes qui voulaient la loi agraire, le règne de l'anarchie et le rétablissement de la tyrannie? Eh bien, ces mêmes hommes ont répondu à ces calomnies atroces en faisant une Constitution républicaine, qui garantit la sûreté des propriétés, qui est un roc contre lequel se briseront les entreprises de ceux qui voudraient rétablir la tyrannie. Répondez-moi, dis-je, vous qui êtes dans l'erreur, je ne mésestime que ceux qui commettent le crime avec connaissance. N'avez-vous pas entendu Guadet proposer de transférer le siège de la Convention d'abord à Bourges et ensuite à Tours, afin de pouvoir corres-
Locuteur: Roger Ducos
L'orateur de la dèputation, après avoir exposé les f...
...uffrir par suite des ordres arbitraires de Béhague, se plaint qu'ils n'ont pu obte...
L'orateur de la dèputation, après avoir exposé les faits dont ses camarades et lui ont eu à souffrir par suite des ordres arbitraires de Béhague, se plaint qu'ils n'ont pu obtenir encore l'indemnité des pertes qu'ils ont essuyées dans les colonies et deman...
Locuteur: Le Président
...tionnaires et leur accorde les honneurs de la séance.. répond aux pétitionnaires et leur accorde les honneurs de la séance..
Locuteur: Le Président
fait connaître qu'un grand nombre de pétitionnaires sollicitent encore leur ... fait connaître qu'un grand nombre de pétitionnaires sollicitent encore leur admission à la barre (1).
Locuteur: Couthon
Un membre (3) présente un projet' de décret sur le mode de jugement des prêtres déportés et rentré... Un membre (3) présente un projet' de décret sur le mode de jugement des prêtres déportés et rentrés en France.
Locuteur: Couthon
...nvention en ordonne le renvoi au comité de législation.) (La Convention en ordonne le renvoi au comité de législation.)
Locuteur: Taillefer
...girondisme ; je demande que les comités de Sûreté générale et de législation soient chargés d'examiner la question de savoir si ces agents de l'aristocratie ne doivent pas être rega... ...t ces- commissaires fédéralistes qui parcourent les départements en prêchant Je girondisme ; je demande que les comités de Sûreté générale et de législation soient chargés d'examiner la question de savoir si ces agents de l'aristocratie ne doivent pas être regardés et punis comme des contre-révolutionnaires.
Locuteur: Taillefer
(La Convention décrète le renvoi de la proposition de Taillefer au comité de législation. ) (La Convention décrète le renvoi de la proposition de Taillefer au comité de législation. )
Locuteur: Couthon
...incrédules, que Deperret était complice de la femme qui a enfoncé le poignard dans le sein de l'ami du peuple; rappelez-vous cette séance où Deperret sortit furieux de sa place, et courût le sabre à la main ...
...t lâchement assassiné, si les patriotes de là Montagne ne l'avaient défendu. Ainsi, Deperret voulait faire, de sa propre main, ce que Buzot et Barbaro...
...on dit: qu'il fallait mettre un tonneau de sang au milieu de la Montagne, pour noue désaltérer. Le croirez-vous ; ils ont: dit de moi, moi qui ai horreur du sang, moi qu...
... tuer un pigeon : eh bien ! ils ont dit de moi, un jour que j'avais parlé avec que...
...u peuple, que j'avais besoin d'un verre de sang pour me rafraîchir. Eh quoi l ceux...
...ssins, nous accusent d'être des buveurs de sang! Si j'étais juré du tribunal révol...
... c\j déclarer que Deperret est complice de l'assassinat commis sur le citoyen Mara...
...sements.) Remarquez ce qui m'est échappé hier; et qui doit convaincre les âmesi incrédules, que Deperret était complice de la femme qui a enfoncé le poignard dans le sein de l'ami du peuple; rappelez-vous cette séance où Deperret sortit furieux de sa place, et courût le sabre à la main sur Marat, qu'il aurait lâchement assassiné, si les patriotes de là Montagne ne l'avaient défendu. Ainsi, Deperret voulait faire, de sa propre main, ce que Buzot et Barbaroux ont confié à. une femme. Yoyez, citoyens, jusqu'à quel point ces hommes ont porté l'atrocité. Je sais que quelques-uns ; d'entre eux on dit: qu'il fallait mettre un tonneau de sang au milieu de la Montagne, pour noue désaltérer. Le croirez-vous ; ils ont: dit de moi, moi qui ai horreur du sang, moi qui reculerais à la vue d'un cadavre, si j'avais des jambes, moi qui ne pourrais tuer un pigeon : eh bien ! ils ont dit de moi, un jour que j'avais parlé avec quelque énergie pour les intérêts du peuple, que j'avais besoin d'un verre de sang pour me rafraîchir. Eh quoi l ceux-là qui sont les assassins, nous accusent d'être des buveurs de sang! Si j'étais juré du tribunal révolutionnaire, je n'hésiterais pâs c\j déclarer que Deperret est complice de l'assassinat commis sur le citoyen Marat.
(5). Il devient de jour en jour plus urgent de discuter le rapport sur les députés mis...
.... - (1) Moniteur universel, 2° semestre de 1793; p. 850,
(5). Il devient de jour en jour plus urgent de discuter le rapport sur les députés mis en état d'arrestation. - (1) Moniteur universel, 2° semestre de 1793; p. 850,
(5) Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 850, 2? colonne etProoès^verbaux de la Convention, tome 16, page 182. (5) Moniteur universel, 2* semestre de 1793, page 850, 2? colonne etProoès^verbaux de la Convention, tome 16, page 182.
... 190 et Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 850, (6) Journal des Débats et des Décret*, nf 301, p. 190 et Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 850,
...nvention renvoie la demande aux comités de la guerre et la marine réunis.) (La Convention renvoie la demande aux comités de la guerre et la marine réunis.)
lre colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 181. lre colonne et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 181.
(2) Journal de Perlet, n° 299,- page 364. (2) Journal de Perlet, n° 299,- page 364.
...page 251, 2e colonne eti Procès-verbaux de la Convention^ tome 16 page 181. (3) Mercure universel, tome 29, page 251, 2e colonne eti Procès-verbaux de la Convention^ tome 16 page 181.
...écrets, ne 301 p. 189 et Procès verbaux de la Convention, tome 16, p. 182. (4) Journal des Débats et des Décrets, ne 301 p. 189 et Procès verbaux de la Convention, tome 16, p. 182.
...colonne. — Voyi également Procès-verbmx de la Convention, tome 16, page 182. 2e colonne. — Voyi également Procès-verbmx de la Convention, tome 16, page 182.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 19
Locuteur: Couthon
pondre plus aisément avec les révoltés de la Tendée? N'avez- vous pas entendu dir...
...étions tous indistinctement des hommes: de sangj qu'il nous fallait du sang pour n...
pondre plus aisément avec les révoltés de la Tendée? N'avez- vous pas entendu dire- à Yèrgniaûd^à Barbaroux, à Buzot, à Louvet, que nous- étions tous indistinctement des hommes: de sangj qu'il nous fallait du sang pour nous désaltérer. (Murmures prolongés à droite.)
Locuteur: Levasseur
...ssiez condamnés à ramasser sur le champ de bataille, tous les membres épars et encore palpitants des défenseurs de la patrie. Jfe voudrais que vous fussie...
...s larmes? Pour remplii- ce devoir saint de l'humanité, il faut avoir les sentiment...
... vous n avez que ceux d'un tigre altéré de sane (Applaudissements.)
...ous souriez à la guerre civile! ah! je voudrais pour toute punition, que vous fussiez condamnés à ramasser sur le champ de bataille, tous les membres épars et encore palpitants des défenseurs de la patrie. Jfe voudrais que vous fussiez condamnés à les suivre-dans lés hôpitaux, à; être témoins des cruelles opérati...
...t perdu un'mari, un enfant : es^ce vous qui les consoleriez, qui essuyeriez leurs larmes? Pour remplii- ce devoir saint de l'humanité, il faut avoir les sentiments d'un homme, et vous n avez que ceux d'un tigre altéré de sane (Applaudissements.)
Locuteur: Couthon
... avez mis en état d'arrestation, est un de ceux qui ont le plus contribue à soulever les départements de 1 Eure et du, Calvados. L'Assemblée lég...
...ir prêché la loi agraire dans la chaire de vérité parce quelle crut que c'était un...
...r sauver son plus cruel ennemi, est une de ces eapucinades qui sont ordinaires aux hommes de sa sorte Vous avez cru devoir le mettre...
Ce Fàuchet, que vous avez mis en état d'arrestation, est un de ceux qui ont le plus contribue à soulever les départements de 1 Eure et du, Calvados. L'Assemblée législative neut pas égard au mandat d'arrêt lance contre ce prêtre, pour avoir prêché la loi agraire dans la chaire de vérité parce quelle crut que c'était un patriote- qu'elle devait proteger, et elle acquit un homme af-ireux, un^ ennemi...
...sauver le tyran; Cè qu'il dit hier a la barre, qu'il donnerait tout son sang pour sauver son plus cruel ennemi, est une de ces eapucinades qui sont ordinaires aux hommes de sa sorte Vous avez cru devoir le mettre en état d'arrestation; bientôt vous le décréterez d'accusation, et^iLira figure...
Locuteur: Chabot
.../1 la conduisit jeudi dans- la. tribune de JLAssemblee, n? 4, et nous, savons qu'il a otterfc a cette femme l'accompagner avec Beperret, chez- le ministre: de l'intérieur. ...et vous dit hier qu'if n'avait pas vu la femme qjii. a. assassiné Marat, eh f1} /1 la conduisit jeudi dans- la. tribune de JLAssemblee, n? 4, et nous, savons qu'il a otterfc a cette femme l'accompagner avec Beperret, chez- le ministre: de l'intérieur.
Locuteur: Bréard
Nous devons tous désirer de connaître les faits, et de-les faire connaître à la Nous devons tous désirer de connaître les faits, et de-les faire connaître à la
Locuteur: Bréard
Lors de la discussion, je dirai, comme dans I'affaire de CApet, ce que ma conscience me dictera,...
...ande, pare que Billaud nous a dit avour de nouveaux faits a nous faire connaitre.
Lors de la discussion, je dirai, comme dans I'affaire de CApet, ce que ma conscience me dictera, sans craindre ni les assassins, ni la posterite. On a demande que Billaud-Varenne fut entendu dans la seance d'aujour d'hui, k'appuie cette demande, pare que Billaud nous a dit avour de nouveaux faits a nous faire connaitre.
monte a la tribune et dit:(1) L'arbre de la feodalite n'a ete qu'elague, il faut...
...res au vent. J'ai porte I'honorable nom de roturier.Je me souviens du temps ou les...
...eurs. J'ai deja propose a la Convention de decreter le brulement des titres feodau...
monte a la tribune et dit:(1) L'arbre de la feodalite n'a ete qu'elague, il faut I'a battre avec ses racines, le bruler et jeter ses cendres au vent. J'ai porte I'honorable nom de roturier.Je me souviens du temps ou les servitudes opprimaient les cultivateurs. J'ai deja propose a la Convention de decreter le brulement des titres feodaux. Cette motion d'isore, que nous empruntions au journal
Journal de la Montagne, n° 45, page 258, 2? colonn... Journal de la Montagne, n° 45, page 258, 2? colonne.
...ionale, après avoir entendu le' rapport de, son comité de législation, décrète7 a Lat Convention nationale, après avoir entendu le' rapport de, son comité de législation, décrète7
...s,, seront , condamnés, à: deux, années-de tràiArt' « Geux(ïui seront convaincus.- d'en avoir soustrait, aux, flammes,, seront , condamnés, à: deux, années-de
...tes devant- lestri-SailX iP°T recwrc™nt de ces droits- SÇnt-annulées, et les dépen... , a Art' ïf* procédures pendantes devant- lestri-SailX iP°T recwrc™nt de ces droits- SÇnt-annulées, et les dépens seront compensés antre les partie®'. »
Un-membre du comité de féodalité proposait des-articles suppressifs du droit de servitude qui était encore e» vigueur dans plusieurs parties de la France Un-membre du comité de féodalité proposait des-articles suppressifs du droit de servitude qui était encore e» vigueur dans plusieurs parties de la France
...-^ ces et actions intentés à l'occasion de ces droits etredè-vances. Chaque partie... « Art. 3! La Convention.nationale éteint tous les pro-^ ces et actions intentés à l'occasion de ces droits etredè-vances. Chaque partie paiera, ses dépens.
« Arti 5j A Teffèt de quoi; tous les feudistes, terriers^ notaires et autres dépositaires de ces titres, seront te-nus de les-déposer aux municipalités avant* le... « Arti 5j A Teffèt de quoi; tous les feudistes, terriers^ notaires et autres dépositaires de ces titres, seront te-nus de les-déposer aux municipalités avant* le 10 août

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 20
Locuteur: Isoré
Il présent© un projet de décret et, après quelques amendements f... Il présent© un projet de décret et, après quelques amendements faits par Charlier et Delacroix, la Convention nationale décrète le brûlement des...
Locuteur: Isoré
Propositions relatives aux funérailles de Marat. Propositions relatives aux funérailles de Marat.
Locuteur: Drouet
que j'avais prononcé sur la mort de Marat, votre décret n'a pas été exécuté...
...epuis quarante-deux heures, les cendres de notre collègue restent sans sépulture.
que j'avais prononcé sur la mort de Marat, votre décret n'a pas été exécuté. Je demande le renvoi du rédacteur infidele qui a commis cette omission. Je saisis cette occasion, pour annoncer à la Convention nationale, que depuis quarante-deux heures, les cendres de notre collègue restent sans sépulture.
Locuteur: Bentabole
... d'après lequel on fera les funérailles de cet ami du peuple. ... mémoire ; je demande que le comité d'instruction publique nous présente le mode d'après lequel on fera les funérailles de cet ami du peuple.
Locuteur: Bentabole
...discours prononcé hier par Drouët, l'un de ses membres, sur la mort de Marat, sera inséré au Bulletin. Elle or...
...in le procès-verbal rédigé à l'occasion de son assassinat, et les déclarations faites à la Convention nationale par Deperret, l'un de ses membres) (1).
(La Convention nationale décrète que le discours prononcé hier par Drouët, l'un de ses membres, sur la mort de Marat, sera inséré au Bulletin. Elle ordonne également qu'on inscrira au Bulletin le procès-verbal rédigé à l'occasion de son assassinat, et les déclarations faites à la Convention nationale par Deperret, l'un de ses membres) (1).
Locuteur: David
(2). La veille de la mort de Marat, la société des Jacobins nous env... (2). La veille de la mort de Marat, la société des Jacobins nous envoya Maure et moi nous informer
« Art. 4. Les acquéreurs de domaines nationaux, auxquels seraient a...
...à se désister, s'ils le jugent à propos de leurs acquisitions. » (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 851,
« Art. 4. Les acquéreurs de domaines nationaux, auxquels seraient attachés les droits qui viennent d'être supprimés, en seront privés sans indemnités, sauf aux dits acquéreurs à se désister, s'ils le jugent à propos de leurs acquisitions. » (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 851,
...1) Voy. ci-dessus, séance du 14 juillet 1793, page 719. le précédent décret rendu à cet égard, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pages 154 et 15... (1) Voy. ci-dessus, séance du 14 juillet 1793, page 719. le précédent décret rendu à cet égard, et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, pages 154 et 155.
...rentes propositions sur les funérailles de Marat, le paiement de ses dettes et la levée des scellés appo...
...ment au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, p. 851, 2® et 3e colonne, et Journal d...
(2) Ces différentes propositions sur les funérailles de Marat, le paiement de ses dettes et la levée des scellés apposés sur ses papiers sont empruntées plus particulièrement au Moniteur universel, 2* semestre de 1793, p. 851, 2® et 3e colonne, et Journal des Débats et des Decrets,
Les Révolutions de Paris par Prud'homme, n° 210. page 26. Les Révolutions de Paris par Prud'homme, n° 210. page 26.
...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, décrété : La Convention rend ensuite le décret suivant. « La Convention nationale, après avoir entendu le rapport de son comité de législation, décrété :
...flammes, seront condamnés à deux années de fers. a Art. 3. Ceux qui seront convaincus d'en avoir soustrait aux flammes, seront condamnés à deux années de fers.
...vant les tribunaux pour le recouvrement de ces droits, sont annulés, et les dépens... « Art. 4. Enfin les procédures pendantes devant les tribunaux pour le recouvrement de ces droits, sont annulés, et les dépens seront compensés entre les parties. »
Le Journal de Perlet, n" 298, page 364. « Après une l...
...s indemnité; et le brûlement des titres de ces droits, le 10 août prochain, dans c...
Le Journal de Perlet, n" 298, page 364. « Après une longue discussion, la Convention nationale décrète la suppression des droits casuels, censuels et féodaux indistinctement, sans indemnité; et le brûlement des titres de ces droits, le 10 août prochain, dans chaque commune.
« Elle prononce la peine de deux années de fers contre ceux qui en garderont; annu...
...t criminelles relatives à la perception de ces droits, et ordonne que les dépens s...
« Elle prononce la peine de deux années de fers contre ceux qui en garderont; annule toutes procédures civiles et criminelles relatives à la perception de ces droits, et ordonne que les dépens seront compensés. »
Un rapporteur du comité de législation a proposé un décret tendant...
...ont pas émigré, à porter au secrétariat de leurs districts respectifs, tous les titres de leur ancienne féodalité pour les faire ...
Un rapporteur du comité de législation a proposé un décret tendant à obliger les ci-devant seigneurs qui n'ont pas émigré, à porter au secrétariat de leurs districts respectifs, tous les titres de leur ancienne féodalité pour les faire brûler.
...et Charlier ont représenté la nécessité de faire disparaître toutes les traces de féodalité conservées par les précédentes Assemblées nationales. De leurs diverses propositions est résulté... ...l s'est élevé sur ce rapport quelques débats au milieu desquels,Lacroix, Mailhe et Charlier ont représenté la nécessité de faire disparaître toutes les traces de féodalité conservées par les précédentes Assemblées nationales. De leurs diverses propositions est résulté un décret, non encore rédigé, dont voici les principales dispositions.
...positaires desdits titres, seront tenus de les déposer au secrétariat de leur district. Ils représenteront aussi... Les feudistes, les notaires, et en général tous les dépositaires desdits titres, seront tenus de les déposer au secrétariat de leur district. Ils représenteront aussi les minutes ou expéditions qui porteraient reconnaissance des dit» droits, ou l...
1" colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 182. 1" colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 16, page 182.
... 195. —Voy. également Procès-ver-I baux de la Convention , tome 16, pages 182 et 1... j n* 301, pages 194 et 195. —Voy. également Procès-ver-I baux de la Convention , tome 16, pages 182 et 183.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 21
Uni membre, au nom du comité de surveillance des subsistances militaires, charrois et marchés de l'armée, fait un rapport et pré- (1) Co...
...in, tome 16, page 104 et Procès verbaux de la Convention, tome 16, page 183.
Uni membre, au nom du comité de surveillance des subsistances militaires, charrois et marchés de l'armée, fait un rapport et pré- (1) Collection Baudouin, tome 16, page 104 et Procès verbaux de la Convention, tome 16, page 183.
...n grand jour sur la véritable situation de la Convention nationale, mais encore parce que je vois beaucoup de personnes paraître vouloir se la dissimuler : c'est que, dans une assemblée de législateurs, quand la contrariété des ...
...in, tome 16, page 104 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 183.
...vérité essentielle qu'il faut rappeler ici ; non seulement parce qu'elle jette un grand jour sur la véritable situation de la Convention nationale, mais encore parce que je vois beaucoup de personnes paraître vouloir se la dissimuler : c'est que, dans une assemblée de législateurs, quand la contrariété des opinions ne se réduit pas, ou à quel- (1) Collection Baudouin, tome 16, page 104 et Procès-verbaux de la Convention, tome 16, page 183.
...ationale Lft3*, n° 337 : — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez [de l'Oise) ,tome 202, n° 3. (2) Bibliothèque nationale Lft3*, n° 337 : — Bibliothèque de la Chambre des députés : Collection Portiez [de l'Oise) ,tome 202, n° 3.

Séance du lundi 15 juillet 1793, au matin

page 31
...es. (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 851, 2' colonne. ...entants du peuple ne pourront déléguer aucune des fonctions qui leur sont confiées. (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 851, 2' colonne.
(23 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 184 et- Coll... (23 Procès-verbaux de la Convention, tome 16, p. 184 et- Collection Baudouin, tome 31 ; page-104 .

Séance du mardi 23 juillet 1793

- search term matches: (4)

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 345
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...l, Bastide, administrateurs du district de Redon ; Ledault, Pellan, Picot, Pierre ...
... Boullot et Mirey, officiers municipaux de la même commune, rétractent l'adhésion ...
...épartementales, et adhèrent aux décrets de la Convention. Us témoignent leur douleur de s'être laissé égarer par des hommes per...
...e haine éternelle. Us ee sont empressés de transmettre à leurs administrés l'Acte constitutionnel et ont rappelé, au nom de la loi, la force armée de leur district. « Le « zèle et la fidélité des citoyens de Paris suf-« lisent, disent-ils, pour garantir la Conven-« tion des efforts de la malveillance. »
« Les citoyens Bollenard, procureur-syndic ; Labatteux, Lodin, Lallemand, Binel, Bastide, administrateurs du district de Redon ; Ledault, Pellan, Picot, Pierre Normand, Tessier, Boullot et Mirey, officiers municipaux de la même commune, rétractent l'adhésion qu'ils ont donnée aux arrêtés des 8, 9, 10 et 21 juin dernier, concernant les forces départementales, et adhèrent aux décrets de la Convention. Us témoignent leur douleur de s'être laissé égarer par des hommes perfides qui se couvraient à leurs yeux du masque du patriotisme, et ils jurent à ces monstres une haine éternelle. Us ee sont empressés de transmettre à leurs administrés l'Acte constitutionnel et ont rappelé, au nom de la loi, la force armée de leur district. « Le « zèle et la fidélité des citoyens de Paris suf-« lisent, disent-ils, pour garantir la Conven-« tion des efforts de la malveillance. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
cent que dans toutes les communes de ce district la Constitution a été reçue avec allégresse et acceptée... cent que dans toutes les communes de ce district la Constitution a été reçue avec allégresse et acceptée à l'unanimité.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Lettre des administrateurs du district de Corbigny (1), par laquelle ils exposent...
...isme des administrateurs du département de la Nièvre ; ils félicitent la Convention de l'achèvement deConstitution.
4° Lettre des administrateurs du district de Corbigny (1), par laquelle ils exposent leur opinion sur le civisme des administrateurs du département de la Nièvre ; ils félicitent la Convention de l'achèvement deConstitution.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Lettre du citoyen Gourdelles, habitant de Longwy (1), par laquelle il demande à r... 1° Lettre du citoyen Gourdelles, habitant de Longwy (1), par laquelle il demande à rester en état d'arrestation chez lui.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.) (La Convention renvoie la lettre au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...en Brochard, administrateur du district de Pont-l'Evêque (2), par laquelle il rétr...
...ée à l'arrêté des autorités constituées de cette ville, du 14 juin dernier.
2° Lettre du citoyen Brochard, administrateur du district de Pont-l'Evêque (2), par laquelle il rétracte l'adhésion que, séduit par les bruits répandus par les malveillants, il avait donnée à l'arrêté des autorités constituées de cette ville, du 14 juin dernier.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.) (La Convention décrète l'insertion de cette lettre au Bulletin.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Convention décrète le renvoi au comité de Sûreté générale.) (La Convention décrète le renvoi au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
5° Adresse des membres de la société des Amis de la République, séant à Ghâteau-dun (2),... 5° Adresse des membres de la société des Amis de la République, séant à Ghâteau-dun (2), par laquelle ils déclarent avoir béni la révolution du 31 mai, et adhèrent à to...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rateurs et procureur-syndic du district de Redon, par laquelle ils envoient à la Convention leur rétractation de la part qu'ils ont prise aux arrêtés te... 6° Lettre des administrateurs et procureur-syndic du district de Redon, par laquelle ils envoient à la Convention leur rétractation de la part qu'ils ont prise aux arrêtés tendant à organiser une force départementale (3). ( Applaudissements.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention ordonne l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (4). Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (4).
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
7° Adresses de la commune de La Réole et de la société populaire de cette ville pour rétracter leur adhésion à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux (5). 7° Adresses de la commune de La Réole et de la société populaire de cette ville pour rétracter leur adhésion à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux (5).
(2) Bulletin de la Convention du 2-3 juillet 1793 et Procès-verbaux de lu Convention, tome 17, p;ige it5. (2) Bulletin de la Convention du 2-3 juillet 1793 et Procès-verbaux de lu Convention, tome 17, p;ige it5.
(4). Bulletin de la Convention, du mardi 23 juillet 1793. (4). Bulletin de la Convention, du mardi 23 juillet 1793.
presidence de jean-bon-saint-andré, presidence de jean-bon-saint-andré,
Président, et de Chabot, secrétaire. Président, et de Chabot, secrétaire.
présidence de jean-bon-saint-andré, Président. présidence de jean-bon-saint-andré, Président.
... laquelle ils annon- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, j». 115. 3° Lettre des membres composant le directoire d'Amboise (3), par laquelle ils annon- (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, j». 115.
(3) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115. (3) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115.
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115. (La Convention ordonne l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 115.
(2) Procès-verbaux de la Contention, t. 17, p. 115. (2) Procès-verbaux de la Contention, t. 17, p. 115.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 115. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 115.
(5) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 116. (5) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 116.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 346
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
8° Lettre des citoyens de la ville de Condom, département du Gers (2), par la...
...onvention que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, ainsi que l'Acte constitutionnel, ont été présentés le 14 juillet à l'ac...
...oix pour l'accepter, au milieu des cris de joie et de : Vive la République une et indivisible...
8° Lettre des citoyens de la ville de Condom, département du Gers (2), par laquelle ils annoncent à la Convention que la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, ainsi que l'Acte constitutionnel, ont été présentés le 14 juillet à l'acceptation des citoyens, réunis en assemblées primaires et qu'il n'y eut qu'une voix pour l'accepter, au milieu des cris de joie et de : Vive la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Adresse des autorités constituées de la,société populaire séant à Chaumont, chef-lieu du département de la JHaute-Marne, et des citoyens choisi...
...à la Convention nationale l'acceptation de l'Acte constitutionnel, aux citoyens des départements qui se d...
...pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution,
Adresse des autorités constituées de la,société populaire séant à Chaumont, chef-lieu du département de la JHaute-Marne, et des citoyens choisis pour porter à la Convention nationale l'acceptation de l'Acte constitutionnel, aux citoyens des départements qui se disposent à faire marcher une force armée contre Paris, pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
( Législateurs, en vous couvrant de gloire, vous jouirez de notre reconnaissance et de celle de la postérité. Yotre courage à braver la...
...e a justifié par l'événement la sagesse de vos mesures, qui n'ont paru incertaines...
...s ot; égarés; car vous préparez par une Constitution républicaine et par de bonnes lois, le bonheur de la République et de toutes les nations. »
( Législateurs, en vous couvrant de gloire, vous jouirez de notre reconnaissance et de celle de la postérité. Yotre courage à braver la tempête pour sauver la République du naufrage a justifié par l'événement la sagesse de vos mesures, qui n'ont paru incertaines qu'aux esprits faibles ot; égarés; car vous préparez par une Constitution républicaine et par de bonnes lois, le bonheur de la République et de toutes les nations. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...2° Adresse des autorités constituées et de la société populaire de Chaumont, chef-lieu du département de la Haute-Marne, aux citoyens des départ...
...pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) :
12° Adresse des autorités constituées et de la société populaire de Chaumont, chef-lieu du département de la Haute-Marne, aux citoyens des départements qui se disposent à faire marcher une force armée contre Paris, pour les déterminer à se rallier autour de la Constitution ; elle est ainsi conçue (2) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Suit un extrait de ces adresses inséré au Bulletin (1) : Suit un extrait de ces adresses inséré au Bulletin (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les citoyens composant la commune de La Réole, département de la Gironde, délibérant sur les circonst...
...qu'ils avaient donnée à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux ; ne voul...
« Les citoyens composant la commune de La Réole, département de la Gironde, délibérant sur les circonstances alarmantes où se trouve la République, causées par les menées sourdes des malveillants, rétractent formellement l'adhésion qu'ils avaient donnée à l'établissement de la commission populaire de salut public séant à Bordeaux ; ne voulant reconnaître d'autre autorité que celle dont les pouvoirs émanent du peuple.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Une adresse de la société populaire de la même ville contient la même rétracta... « Une adresse de la société populaire de la même ville contient la même rétractation et les mêmes principes. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...t terrassés, l'anarchie cesse, le règpe de la loi commence et la Republique va pac... ...otes, disent-ils, coalisés contre nous pâlissent d'effroi ; les malveillants sont terrassés, l'anarchie cesse, le règpe de la loi commence et la Republique va pacifier l'Europe.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
9° Adresse du commandant de Belle-lsle-en-Mer et des officiers du 2e bataillon de l'Indre (3), par laquelle ils se plaignent des entreprises de la municipalité et des fonctionnaires publics de cette ville qui sont en insurrection ou...
... lettres, protestent contre les décrets de la Convention et en empêchent la procla...
9° Adresse du commandant de Belle-lsle-en-Mer et des officiers du 2e bataillon de l'Indre (3), par laquelle ils se plaignent des entreprises de la municipalité et des fonctionnaires publics de cette ville qui sont en insurrection ouverte, violent le secret des lettres, protestent contre les décrets de la Convention et en empêchent la proclamation.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention renvoie l'adresse au ministre de l'intérieur.) (La Convention renvoie l'adresse au ministre de l'intérieur.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
citoyen Michel, officier de santé du même bataillon. citoyen Michel, officier de santé du même bataillon.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Un soldat républicain doit se contenter de sa solde, disent-ils, l'intérêt ne doit... « Un soldat républicain doit se contenter de sa solde, disent-ils, l'intérêt ne doit pas le guider. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Pétition des membres du conseil général de la commune de Longuyon (1), par laquelle ils sollicitent des secours en blé, en faveur de cette municipalité dévastée l'année der... 11° Pétition des membres du conseil général de la commune de Longuyon (1), par laquelle ils sollicitent des secours en blé, en faveur de cette municipalité dévastée l'année dernière par les Prussiens. Ils ajoutent que toute la jeunesse est sous les armes, ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention décrète le renvoi au ministre de l'intérieur pour prendre la demande en ... (La Convention décrète le renvoi au ministre de l'intérieur pour prendre la demande en prompte considération.)
10° Adresse des volontaires du canton de Saint-Loup-sur-Semouse, district de Luxeuil, département de la Haute-Saône (4), par la-quelle_ ils félicitent la Convention sur la Constitution qu'elle vient de donner ; ils offrent à la patrie une créance de 10,QQ0 livres sur l'Etat, qui leur avait été donnée par le (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. 10° Adresse des volontaires du canton de Saint-Loup-sur-Semouse, district de Luxeuil, département de la Haute-Saône (4), par la-quelle_ ils félicitent la Convention sur la Constitution qu'elle vient de donner ; ils offrent à la patrie une créance de 10,QQ0 livres sur l'Etat, qui leur avait été donnée par le (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
(4) Fulletin de la Convention du 23 juillet 1793 et (4) Fulletin de la Convention du 23 juillet 1793 et
...Bulletin delà Convention, du 23 juillet 1793... Cette lettre n'est pas mentionnée au... (2) Supplément au Bulletin delà Convention, du 23 juillet 1793... Cette lettre n'est pas mentionnée au procès-verbal.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 116. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 116.
...fflé parmi vous l'esprit d'égarement et de discorde ? Quel démon préside à vos assemblées, y secoue les torches de la guerre civile? Que! est l'objet de ces menaces, de ces imprécations, de ces anathèmes contre les fondateurs de la République? Pourquoi ces arrêtés, ce...
...t ces assemblées illégales, ces comités de salut public qui surgissent dans vos dé...
...e? Croyez-vous donc être les seuls amis de la liberté ? Yous vous déclarez nos lib...
...os yeux sont-ils fermés sur les dangers de la liberté? Yous voulez la République une et indivisible; et, de toutes les parties de la France, une voix unanime répond : la...
...indivisible. « Paris, dites-vous, vient de faire une troi- (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 116.
« Quel génie malfaisant a soufflé parmi vous l'esprit d'égarement et de discorde ? Quel démon préside à vos assemblées, y secoue les torches de la guerre civile? Que! est l'objet de ces menaces, de ces imprécations, de ces anathèmes contre les fondateurs de la République? Pourquoi ces arrêtés, ces adresses, ces écrits inspirés par un zèle aveugle, , accueillis par la défiance, accrédités par le génie des conspirations ? Que signifient ces assemblées illégales, ces comités de salut public qui surgissent dans vos départements et menacent la représentation nationale? Croyez-vous donc être les seuls amis de la liberté ? Yous vous déclarez nos libérateurs ; avons-nous donc demandé des secours? sommes-nous dans les fers ? Ne c...
...ux ; n'avons-nous pas atissi du sang à verser pour les défendre ? Depuis quand nos yeux sont-ils fermés sur les dangers de la liberté? Yous voulez la République une et indivisible; et, de toutes les parties de la France, une voix unanime répond : la liberté, l'égalité, la République ou la mort, mais une République une, indivisible. « Paris, dites-vous, vient de faire une troi- (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 116.
...rton C 262, dossier 583. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page in. (2) Archives nationales, carton C 262, dossier 583. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page in.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 347
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...lie dans, ses représentants ; les bases de la félicité publique ont été posées par les mains de la sagesse ; la Constitution a paru, la. statue de la liberté en a tressailli de joie ; la France en a poussé des cris d'allégresse ; les révoltés de la ^Vendée en ont tremblé ; la victoire... ... orages qui l'environnent encore ; la majesté d'un grand peuple n'a plus été avilie dans, ses représentants ; les bases de la félicité publique ont été posées par les mains de la sagesse ; la Constitution a paru, la. statue de la liberté en a tressailli de joie ; la France en a poussé des cris d'allégresse ; les révoltés de la ^Vendée en ont tremblé ; la victoire a marché devant nos drapeaux ; l'orgueil des des-
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ection ; Paris a violé l'intégra-( lité de la représentation nationale ; il a « in...
...s le Sénat ; il a attenté à la liberté^ de « la Convention; Paris annonce des projets « ambitieux de suprématie. »
« sième insurrection ; Paris a violé l'intégra-( lité de la représentation nationale ; il a « introduit l'appareil menaçant des armes « dans le Sénat ; il a attenté à la liberté^ de « la Convention; Paris annonce des projets « ambitieux de suprématie. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...èvres ni corrompu la pensée. Assez près de Ge centre d'agitations, nous pouvons en...
...français brûlent également du feu sacré de la liberté. Enfants d'une mère commune,...
...res et amis, écoutez des hommes libres dont le mensonge n'a jamais souillé les lèvres ni corrompu la pensée. Assez près de Ge centre d'agitations, nous pouvons en suivre les mouvements. Nous ne sommes point vendus à la tyrannie. Sous tous les climats, les cœurs français brûlent également du feu sacré de la liberté. Enfants d'une mère commune, nos intérêts sont les mêmes ; et notre franchise nous donne des droits à votre ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...en avez vu les suites heureuses ; jugez de celle-ci par les fruits qu'elle a déjà ... ...troisième insurrection ; vous avez applaudi aux deux premières, parce que volts en avez vu les suites heureuses ; jugez de celle-ci par les fruits qu'elle a déjà produits.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...se traînaient tour à tour dans la fange de la calomnie, s'accusaient l'un et l'autre des malheurs de l'Etat. « Sans « doute, avons-nous dit, il existe dans le sein « de l'Assemblée^ Une faction scélérate et «... ...tout ses représentants et ne les trouvait plus; deux partis fortement prononcés se traînaient tour à tour dans la fange de la calomnie, s'accusaient l'un et l'autre des malheurs de l'Etat. « Sans « doute, avons-nous dit, il existe dans le sein « de l'Assemblée^ Une faction scélérate et « conspiratrice qui veut tuer la liberté, qui « veut léthargiser le peuple, et, p...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...vaisseau, voyait les orages s'amonceler de toutes parts ; il observait en frémissa... « Paris, posté sur le tillac du vaisseau, voyait les orages s'amonceler de toutes parts ; il observait en frémissant les manœuvres perfides des pilotes conspirateurs qui, déployant toutes les vo...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...immense responsabilité pège sur la tête de ses citoyens. Un plus long silence trahit la cause publique et va l'accuser au tribunal de la France, de l'univers, de la postérité ; déjà deux fois> il a sauvé l'Etat. Le tonnerre de la révolution gronde ; à l'instant les ...
...ent. Les coupables pâlissent, le glaive de la loi menace leur tête, une fuite hont...
...paraissent en laissant debout la statue de la liberté, dont ils minaient sourdemen...
...res, associant leurs complots aux armes de nos* ennemis, dégradent le caractère auguste de représentant, et ne sont plus que de vils conspirateurs.
danger. Une immense responsabilité pège sur la tête de ses citoyens. Un plus long silence trahit la cause publique et va l'accuser au tribunal de la France, de l'univers, de la postérité ; déjà deux fois> il a sauvé l'Etat. Le tonnerre de la révolution gronde ; à l'instant les hommes du 14 juillet et du 10 août se lèvent. Les coupables pâlissent, le glaive de la loi menace leur tête, une fuite honteuse déeèle leurs projets populicides ; ils disparaissent en laissant debout la statue de la liberté, dont ils minaient sourdement le piédestal. Les uns vont porter au loin leurs poisons, et l'inoculer dans plusieurs départements ; les autres, associant leurs complots aux armes de nos* ennemis, dégradent le caractère auguste de représentant, et ne sont plus que de vils conspirateurs.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Pourquoi faut-il qu'un sentiment de douleur vienne se mêler à ceux que nous...
...Un funeste égarement sépare votre cause de la nôtre ; vous n'avez point partagé no...
...z donc enfin les yeux. Voyez les fruits de cette insurrection si sainte dans son principe, si paisible au moment même de son explosion, si heureuse dans ses sui...
...sont sur le point d'abandonner la terre de la liberté, si l'arbre de la fraternité la couvre de son ombre.
« Pourquoi faut-il qu'un sentiment de douleur vienne se mêler à ceux que nous éprouvons? Un funeste égarement sépare votre cause de la nôtre ; vous n'avez point partagé nos sentiments. Ouvrez donc enfin les yeux. Voyez les fruits de cette insurrection si sainte dans son principe, si paisible au moment même de son explosion, si heureuse dans ses suites. Les tyrans sont sur le point d'abandonner la terre de la liberté, si l'arbre de la fraternité la couvre de son ombre.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les voyez-vous, sur tous les points de nos frontières, rôder autour de nous, ces monstres sacrés et politiques, nous observer, prêts à profiter de nos fautes les plus légères? "Voulez-vo...
...é confiée ; élevez une puissance rivale de la représentation nationale, dirigez co...
...mi les peuples ; donnez enfin le signal de la guerre civile... Que leur importe de quel côté se range la victoire ! le fru...
...grale ; comme si quelques conspirateurs de plus constituaient essentiellement l'intégralité de ce grand corps • comme si l'assentiment...
...décrets postérieurs, ne couvraient pas, de la manière la plus glorieuse, le bienfait de leur absence.
« Les voyez-vous, sur tous les points de nos frontières, rôder autour de nous, ces monstres sacrés et politiques, nous observer, prêts à profiter de nos fautes les plus légères? "Voulez-vous les réjouir? Continuez à affaiblir l'autorité, en usurpant celle qui ne vous a point été confiée ; élevez une puissance rivale de la représentation nationale, dirigez contre elle le fer destiné à percer d'autres ennemis ; arrêtez les convois militai...
...ndez les secours envoyés contre les rebelles ; semez la défiance, la révolte parmi les peuples ; donnez enfin le signal de la guerre civile... Que leur importe de quel côté se range la victoire ! le fruit en sera pour eux seuls. Spectateurs avides, frémissant d'impatience, ils atte...
... parmi nous, ce seraient eux qui nous diraient que la Convention n'est plus intégrale ; comme si quelques conspirateurs de plus constituaient essentiellement l'intégralité de ce grand corps • comme si l'assentiment donné, par toute la France, aux événements du 31 mai, à tous les décrets postérieurs, ne couvraient pas, de la manière la plus glorieuse, le bienfait de leur absence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...la corruption ; ce ne sont pas les amis de Dumouriez ; ce ne sont pas ceux qui ont...
...âches intrigants qui font l'intégralité de la Convention. L'inviolabilité ne doit ...
...ou bientôt, et nous n'en ayons que trop de preuves, elle deviendra l'égide du crim...
...eux et fécond ; ce ne sont pas des hommes dont toutes les démarches respiraient la corruption ; ce ne sont pas les amis de Dumouriez ; ce ne sont pas ceux qui ont fait tous leurs efforts pour arracher le Néron français à la hache des licteurs ; ce ne sont pas ces lâches intrigants qui font l'intégralité de la Convention. L'inviolabilité ne doit exister que pour la vertu, ou bientôt, et nous n'en ayons que trop de preuves, elle deviendra l'égide du crime.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...son dénonciateur, resté seul, est forcé de confondre sa honte dans le cortège du vainqueur de Carthage. ...Citoyens, Scipion, accusé par les tribuns, entraîne tout le peuple au Capitole, son dénonciateur, resté seul, est forcé de confondre sa honte dans le cortège du vainqueur de Carthage.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...nts... Ah! ce jour eût été le plus beau de leur vie, ce jour eût été le triomphe de la vertu... « S'ils eussent été innocents... Ah! ce jour eût été le plus beau de leur vie, ce jour eût été le triomphe de la vertu...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onc pas eux qui entravaient les travaux de la Convention. Auriez-vous oublié ces s...
...iers, ont prostitué la nation au mépris de tous nos ennemis! Dénonciations vagues,...
« N'étaient-ce donc pas eux qui entravaient les travaux de la Convention. Auriez-vous oublié ces scènes affligeantes qui, huit mois entiers, ont prostitué la nation au mépris de tous nos ennemis! Dénonciations vagues, ca-

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 348
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Chaumont, le 16 juillet 1793, l'an II de la République française. « Chaumont, le 16 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... s'agissait d'écarter la discussion sur l'Acte constitutionnel. Ce n'est que depuis le 31 mai que le c...
...s sa force et sa vigueur ; ce n'est que de oe moment que vos députés ont été libre...
... forcenées, cris tumultueux ; que dirons-nous encore? Rien n'était omis quand il s'agissait d'écarter la discussion sur l'Acte constitutionnel. Ce n'est que depuis le 31 mai que le corps politique a repris sa force et sa vigueur ; ce n'est que de oe moment que vos députés ont été libres.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Nous attestons, pour preuve de leur liberté, cette sagesse qui, dans s...
...its, tous les devoirs, tous les besoins de l'humanité, a produit cette Constitution faite pour honorer le peuple qui l'enfa...
...ainte ; et la République entière, libre de les accepter, en les couvrant de ses applaudissements, de ses bénédictions, vous fait un devoir de vous y soumettre : car vous n'êtes qu'u...
« Nous attestons, pour preuve de leur liberté, cette sagesse qui, dans ses vues vastes et bienfaisantes, embrassant tous les droits, tous les devoirs, tous les besoins de l'humanité, a produit cette Constitution faite pour honorer le peuple qui l'enfanta. Ces sablimes conceptions n'entrent point dans des cœurs serrés par la crainte ; et la République entière, libre de les accepter, en les couvrant de ses applaudissements, de ses bénédictions, vous fait un devoir de vous y soumettre : car vous n'êtes qu'une portion du peuple souverain.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... vils suppôts calomnier le gouvernement de la nature. Que tous les hommes libres q...
...ctions du peuple, qui lui donneront une Constitution ré-
« Laissons les tyrans et leurs vils suppôts calomnier le gouvernement de la nature. Que tous les hommes libres qui respirent sur le globe se tendent une main fraternelle : l'union, voilà leur ...
... pour le bénir. Yous l'avez dit souvent : Ceux-là seuls recueilleront les bénédictions du peuple, qui lui donneront une Constitution ré-
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
13° Lettre de la société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, par laquelle elle annonce que la Constitution a été sanctionnée dans l'assemblée primaire de cette ville, malgré les manœuvres de quelques fédéralistes qui ont cherché à... 13° Lettre de la société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, par laquelle elle annonce que la Constitution a été sanctionnée dans l'assemblée primaire de cette ville, malgré les manœuvres de quelques fédéralistes qui ont cherché à séduire la partie indigente du peuple, en distribuant des secours en pain et en...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
La société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, annonce à la Convention que les républicains de cette ville, réunis en assemblée primaire le 14 de ce mois, ont sanctionné à l'envi une Constitution qui leur prescrit le bonheur et la paix...
...rémonie a été altérée par les manœuvres de quelques fédéralistes, qui ont cherché ...
...en pain et en argent, pour les détacher de la bonne cause. Ils assurent que les ar...
La société républicaine de Tonnerre, département de l'Yonne, annonce à la Convention que les républicains de cette ville, réunis en assemblée primaire le 14 de ce mois, ont sanctionné à l'envi une Constitution qui leur prescrit le bonheur et la paix ; que la joie qui a accompagné cette cérémonie a été altérée par les manœuvres de quelques fédéralistes, qui ont cherché à séduire la partie indigente du peuple, en lui distribuant des secours en pain et en argent, pour les détacher de la bonne cause. Ils assurent que les aristocrates ont succombé dans leurs projets liberticides et que leurs offres ont ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...-vous, en effet, songer à vous se-parer de la République? Citoyens, non, non, vous...
... regardez les tigres qui vous observent de toutes parts. Le^ fédéralisme serait le tombeau de la liberté.
(( Pourriez-vous, en effet, songer à vous se-parer de la République? Citoyens, non, non, vous le savez trop bien; regardez les tigres qui vous observent de toutes parts. Le^ fédéralisme serait le tombeau de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... est liée à l'unité, à l'indivisibilité de la République : quel autre intérêt peut...
...Seul contre tous, ce fut la devise d'un de nos tyrans ; ce ne sera pas celle d'un ...
...départements auraient tant d'intérêt et de facilité à lui ravir ; et s'il voulait établir une ligne de démarcation, élever au-dessus de nous une tête orgueilleuse, citoyens, v...
m Paris, lui-même, le sait trop bien ; son existence est liée à l'unité, à l'indivisibilité de la République : quel autre intérêt peut-il avoir? Seul contre tous, ce fut la devise d'un de nos tyrans ; ce ne sera pas celle d'un peuple libre qui a consacré l'égalité. Tout nous répond que Paris ne cherchera point à s'arroger, sur les départements, une suprématie que les départements auraient tant d'intérêt et de facilité à lui ravir ; et s'il voulait établir une ligne de démarcation, élever au-dessus de nous une tête orgueilleuse, citoyens, vous seriez là ; nous y serions aussi.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rons, vous nous trouverez serrés autour de la Convention. C'est vous qui donnerez le signal de la guerre civile ; c'est de vos rangs que partiront les premiers co...
...vers, aux générations futures, du dépôt de la liberté que nous devions leur transmettre ; vous répondrez de tout le sang qui coulera, de tous les malheurs du genre humain.
...vos yeux s'y refusent, si vos glaives se lèvent contre cette cité c^ue nous admirons, vous nous trouverez serrés autour de la Convention. C'est vous qui donnerez le signal de la guerre civile ; c'est de vos rangs que partiront les premiers coups. Vous répondrez à l'univers, aux générations futures, du dépôt de la liberté que nous devions leur transmettre ; vous répondrez de tout le sang qui coulera, de tous les malheurs du genre humain.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...émarches enhardissent les calomniateurs de la liberté?... « Le voilà, vous disent-ils avec « le sourire amer de la dérision ; le voilà, ce « gouvernement tant vanté, seul digne de « l'homme ; voilà les suites heureuses de ce « système de liberté et d'égalité qui vous « transpo...
...i les fait oublier tous : l'impuissance de « réprimer le mal. »
« Citoyens, ne voyez-vous pas que vos démarches enhardissent les calomniateurs de la liberté?... « Le voilà, vous disent-ils avec « le sourire amer de la dérision ; le voilà, ce « gouvernement tant vanté, seul digne de « l'homme ; voilà les suites heureuses de ce « système de liberté et d'égalité qui vous « transportait d'enthousiasme. Où est ce bon-« heur tant promis ? Aux vices que vous re-« prochez au despotisme, vous en ajoutez un « qui les fait oublier tous : l'impuissance de « réprimer le mal. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...se2 vout démentir ; osez percer le sein de ceux qui vous l'ont donnée. publicaine. La voilà. Ose2 vout démentir ; osez percer le sein de ceux qui vous l'ont donnée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Frères et amis, il est temps de nous réunir pour nous aimer ; au lieu de nous séparer pour nous combattre, march...
... élevons tous ensemble le grand trophée de la liberté. Que l'on puisse y lire au 10 août : La France est libre, elle vient de se vaincre elle-même. Les peuples y ajouteront : Ce triomphe a fait la liberté. de l'univers.
« Frères et amis, il est temps de nous réunir pour nous aimer ; au lieu de nous séparer pour nous combattre, marchons tous d'un pas égal vers le même but -, élevons tous ensemble le grand trophée de la liberté. Que l'on puisse y lire au 10 août : La France est libre, elle vient de se vaincre elle-même. Les peuples y ajouteront : Ce triomphe a fait la liberté. de l'univers.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...aint d'avoir été assaillie dans le mois de mai dernier : elle demande que la procé... Cette société se plaint d'avoir été assaillie dans le mois de mai dernier : elle demande que la procédure, qui a été interrompue par la malveillance, soit poursuivie (1).
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.) (La Convention ordonne la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Sûreté générale.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (2) : Suit un extrait de cette lettre inséré au Bulletin (2) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...été fut assaillie dans son club au mois de mai dernier, ce qui donna lieu à une pr...
...e et en attribuer l'instruction au juge de paix de Tonnerre ou d'Epineuil. »
« Cette même société fut assaillie dans son club au mois de mai dernier, ce qui donna lieu à une procédure dont la malignité et la malveillance ont suspendu la poursuite. Elle demande que la Convention en ordonne le rapport pour en prendre connaissance et en attribuer l'instruction au juge de paix de Tonnerre ou d'Epineuil. »
(2) bulletin de la Convention du 23 juillet 1793. (2) bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
...iers municipaux du Croisic, département de la Loire-In- (1) Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 116. 14° Lettre du maire et des officiers municipaux du Croisic, département de la Loire-In- (1) Procès-verbaux de la Convention, 1.17, page 116.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 349
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
15° Adresse de la société populaire de Nan-tua, département de l'Ain (2), par laquelle elle annonce qu'elle a reçu avec allégresse la Constitution, qu'elle a été solennellement publiée d...
... acclamations des citoyens qui ont juré de la maintenir jusqu'à la mort.
15° Adresse de la société populaire de Nan-tua, département de l'Ain (2), par laquelle elle annonce qu'elle a reçu avec allégresse la Constitution, qu'elle a été solennellement publiée dans cette ville au bruit des canons et des acclamations des citoyens qui ont juré de la maintenir jusqu'à la mort.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... ils envoient à la Convention uç arrêté de leur commune, pris à l'occasion de celui du département de la Loire-Inférieure qui ordonnait la levée d'une force départementale. Ils protestent de leur attachement à la Convention, de leur haine pour les tyrans, les traître... férieure (1), par laquelle ils envoient à la Convention uç arrêté de leur commune, pris à l'occasion de celui du département de la Loire-Inférieure qui ordonnait la levée d'une force départementale. Ils protestent de leur attachement à la Convention, de leur haine pour les tyrans, les traîtres et les anarchiste® ; ils n'oublieront jamais le serment qu'ils ont prêté à la ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention décrète la mention honorable, l'insertion au Bulletin et le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(« En conformité de votre décret du 6 de ce mois, mon collègue Malhes étant mala...
...du à Rodez pour recevoir la déclaration de Charrier, et je me suis réuni avec les citoyens pris au nombre de deux dans l'administration du départeme...
(« En conformité de votre décret du 6 de ce mois, mon collègue Malhes étant malade, je^ me suis rendu à Rodez pour recevoir la déclaration de Charrier, et je me suis réuni avec les citoyens pris au nombre de deux dans l'administration du département, dans la municipalité et dans la société populaire, en conformité du décret e...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
appartient, l'amour sacré de la patrie et de la République. Vous y verrez, dis-je, c...
...objets que vous croirez peut-être utile de ne pas lire publiquement et de renvoyer au comité de Salut public et que j'ai cru devoir mar...
appartient, l'amour sacré de la patrie et de la République. Vous y verrez, dis-je, ce que Charrier a déclaré; il est des objets que vous croirez peut-être utile de ne pas lire publiquement et de renvoyer au comité de Salut public et que j'ai cru devoir marquer en conséquence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...t prononcé hier ; dans ce moment, heure de midi, il vient d'être exécuté, et la tê... « La procédure a été néanmoins suivie conformément au décret, et le jugement prononcé hier ; dans ce moment, heure de midi, il vient d'être exécuté, et la tête du grand coupable est tombée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...es par les grands principes d'humanité, de raison, de prudence et de fermeté qui dirigent tous ses décrets (...
...us les aviez chargés et toute l'énergie de leurs discours pour faire parler Charrier serait au-dessous de l'expression.
.... Elle a conduit à quelques détails (sic), et au surplus elles n'ont été inspirées par les grands principes d'humanité, de raison, de prudence et de fermeté qui dirigent tous ses décrets (sic). En cela j'ai consulté tous les citoyens mes collègues dans cette commission. I « Vous peindre tout le zèle qu'ils ont mis a remplir la mission dont vous les aviez chargés et toute l'énergie de leurs discours pour faire parler Charrier serait au-dessous de l'expression.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... enfant que laisse ce grand criminel et de sa femme enceinte de sept mois à qui le tribunal a rendu la ... « Nous réclamons toute votre indulgence et votre bienfaisance en faveur d'un enfant que laisse ce grand criminel et de sa femme enceinte de sept mois à qui le tribunal a rendu la liberté comme innocente ; nous l'avons promis tous et nous remplissons avec empr...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... officier municipal; Garrigue, notable, de la municipalité ; Bessière, commissaire de la société populaire; Mazars, commissaire de la société populaire. » ...nistrateur du département; Cons-tans, commissaire du département ; Al-bène fils, officier municipal; Garrigue, notable, de la municipalité ; Bessière, commissaire de la société populaire; Mazars, commissaire de la société populaire. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... les procès-verbaux y annexés au comité de Salut public.) (La Convention renvoie cette lettre et les procès-verbaux y annexés au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
17° Adi 'esse des membres de la société républicaine de Tonnerre, par laquelle ils expriment le... 17° Adi 'esse des membres de la société républicaine de Tonnerre, par laquelle ils expriment leur indignation sur l'assassinat du citoyen Marat et demandent : 1° qu'on lui déc...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Les membres de la société républicaine séant Les membres de la société républicaine séant
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
... vous y verrez, qu'attendri sur le sort de ses enfants et de sa femme, après avoir reçu une lettre d...
... les âmes des grands coupables mêmes et de ce qui leur (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793 Procès-verbaux de la Convention, 1.17, p. 117.
« Par un second et un troisième vous y verrez, qu'attendri sur le sort de ses enfants et de sa femme, après avoir reçu une lettre d'elle dont la lecture vous fera connaître la grandeur des sentiments dont elle est pénétrée et ce que peut développer dans les âmes des grands coupables mêmes et de ce qui leur (1) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793 Procès-verbaux de la Convention, 1.17, p. 117.
« A Rodez, le 17 juillet 1793 « A Rodez, le 17 juillet 1793
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 117. (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 117.
...quette 1378, pièce 24. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. .117. (3) Archives nationales, carton AFii 168, plaquette 1378, pièce 24. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. .117.
(4) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page....les procès-verbaux d... (4) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page....les procès-verbaux dont il est question.
« Tonnerre, ce 17 juillet 1793 « Tonnerre, ce 17 juillet 1793
...Carton F" 10051 n* 703. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 118. ... commis, la représentation nationale vient d'être vio- (1) Archives nationales, Carton F" 10051 n* 703. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 118.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 350
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ous avons accueilli avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution populaire que vous venez de présenter aux Français ; nous avons unanimement applaudi cet acte si précieux, parce que partout nous en ... « Nous avons accueilli avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution populaire que vous venez de présenter aux Français ; nous avons unanimement applaudi cet acte si précieux, parce que partout nous en avons reconnu les différents articles basés sur l'égalité et la liberté, et parc...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les époques mémorables de la Révolution seront-elles donc toujour...
...( La tête du tyran tombe sous le glaive de « la loi, et Lepeletier est assassiné ;...
...des traîtres qui (( le souillaient, une Constitution populaire, ( objet des vœux d'un peuple entier et l'ou-(( vrage de cette Montagne tutélaire tant de « fois calomniée, est proposée à l'acce...
« Les époques mémorables de la Révolution seront-elles donc toujours marquées (( par des événements funestes et désastreux? ( La tête du tyran tombe sous le glaive de « la loi, et Lepeletier est assassiné ; depuis, la ( République essuie différentes crises, le (( Sénat français est purgé des traîtres qui (( le souillaient, une Constitution populaire, ( objet des vœux d'un peuple entier et l'ou-(( vrage de cette Montagne tutélaire tant de « fois calomniée, est proposée à l'acceptation (( des départements, elle doitjaffermir la Ré-« publique, Marat est un d...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ent qu'ils ont reçu avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) : ...officiers et volontaires du 1er bataillon d'Eure-et-Loir par laquelle ils annoncent qu'ils ont reçu avec des transports de joie et d'allégresse la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
lée dans la personne de Marat, l'ami du j peuple, l'intrépide défenseur de ses droits. lée dans la personne de Marat, l'ami du j peuple, l'intrépide défenseur de ses droits.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ment à la vengeance des fédéralistes et de tous les ennemis de la liberté. servi d'instrument à la vengeance des fédéralistes et de tous les ennemis de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( Aux épanchements de la douleur la plus vive a succédé la pl...
...d'une ville, le berceau et le ( rempart de la Révolution, dans toutes les « parties de la République.
(( Aux épanchements de la douleur la plus vive a succédé la plus profonde indignation, nous nous sommes dit : « Marat, lâchement (( égorgé, n'...
...e, des conspirateurs ( siègent encore à la Convention nationale, « dans le sein d'une ville, le berceau et le ( rempart de la Révolution, dans toutes les « parties de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...aient hautement qu'elle n'avait que peu de jours d'existence ; les prêtres; ci-dev...
...ervers commençaient à jeter leur masque de patriotisme, menaçaient d'égorger les p...
...re l'opinion publique par des promesses de blé, d'argent, par des distributions de pain au moment d'une assemblée primaire, mais nos sans-culottes, qui manquent souvent de pain, sont à la hauteur de la Révolution, ils savent que le désint...
...us civiques, ils ont fait un vil mépris de ces offres.
...e altière, ici surtout les malveillants s'agitaient, décriaient la Montagne, disaient hautement qu'elle n'avait que peu de jours d'existence ; les prêtres; ci-devant nobles et privilégiés, fonctionnaires publics suspendus et tous leurs vils a...
... improuver la majestueuse et salutaire insurrection du 31 mai, tous ces hommes pervers commençaient à jeter leur masque de patriotisme, menaçaient d'égorger les patriotes, cherchaient à corrompre l'opinion publique par des promesses de blé, d'argent, par des distributions de pain au moment d'une assemblée primaire, mais nos sans-culottes, qui manquent souvent de pain, sont à la hauteur de la Révolution, ils savent que le désintéressement est une des premières vertus civiques, ils ont fait un vil mépris de ces offres.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( A la nouvelle de l'assassinat de Marat, vous eussiez vu, citoyens représ... (( A la nouvelle de l'assassinat de Marat, vous eussiez vu, citoyens représentants, tous nos fédéralistes s'agiter, applaudir, insulter à notre douleur par...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...eurons^ cet homme vertueux qui fit tant de sacrifices pour la liberté et la gloire de son pays, nous le pleurons, c'est à vous de le venger, citoyens représentants^ c'est à vous que ce soin est réservé, que le glaive de la loi tombe, que ses assassins, leurs ... ...licain, tout sert à nous convaincre combien notre douleur est légitime ; nous pleurons^ cet homme vertueux qui fit tant de sacrifices pour la liberté et la gloire de son pays, nous le pleurons, c'est à vous de le venger, citoyens représentants^ c'est à vous que ce soin est réservé, que le glaive de la loi tombe, que ses assassins, leurs complices, enfin tous les
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...rsé pour satisfaire aux mânes du martyr de la liberté ; nous le demandons au nom de la dignité nationale outragée. Il est p... conspirateurs périssent, que leur sang soit versé pour satisfaire aux mânes du martyr de la liberté ; nous le demandons au nom de la dignité nationale outragée. Il est plus que temps que la Convention déploie des^ mesures énergiques et vigoureuses p...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...tricts et sociétés populaires : l'image de cet homme vertueùx sera pour nous un objet de vénération ; (( Que son buste soit envoyé à tous les départements, districts et sociétés populaires : l'image de cet homme vertueùx sera pour nous un objet de vénération ;
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
( Enfin que la loi fasse justice de tous les conspirateurs et nous dirons que vous avez bien mérité de la patrie. » ( Enfin que la loi fasse justice de tous les conspirateurs et nous dirons que vous avez bien mérité de la patrie. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...llègues et celui où vous avez achevé la Constitution, sont des époques à jamais mémorables q... ...et autre où vous avez mis en arrestation quelques pervers indignes d'être vos collègues et celui où vous avez achevé la Constitution, sont des époques à jamais mémorables que nous considérons comme ayant le plus contribué à votre gloire en sauvant la R...
...'avons eu, représentants, d'autre point de ralliement que la représentation nationale, et de confiance que dans la saine majorité de...
...ont restés fidèles aux principes sacrés de notre Révolution; jamais nous n'aurons d'autre point de réunion que celui que vous nous présentez : la Constitution. Abhorrant le fédéralisme et tout ce qu...
...re à rompre l'unité et l'indivisibilité de la République, nous ne reconnaîtrons d'...
...ton C 262, dossier 583. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page t!8.
« Jamais nous n'avons eu, représentants, d'autre point de ralliement que la représentation nationale, et de confiance que dans la saine majorité des mandataires du peuple qui toujours sont restés fidèles aux principes sacrés de notre Révolution; jamais nous n'aurons d'autre point de réunion que celui que vous nous présentez : la Constitution. Abhorrant le fédéralisme et tout ce qui peut tendre à rompre l'unité et l'indivisibilité de la République, nous ne reconnaîtrons d'autorité autre que celle des représentants légitimement élus. (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page t!8.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 351
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Aux postes avancés de Deuslemont et Warneton-sur-la-Lvs, le 11 juillet 1793, l'an second de la République française, une et indivis... « Aux postes avancés de Deuslemont et Warneton-sur-la-Lvs, le 11 juillet 1793, l'an second de la République française, une et indivisible. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...i sans-culottisme, nous sommes contents de vous, vous avez bien mérité de la patrie, vous avez fait votre devoir ...
...us ferons le nôtre à notre tour ; ou la Constitution que vous nous ayez donnée, que nous aim...
...ourrons tous. L'égalité, la liberté, la Constitution, la République, voilà les seules divini...
...sons pour avoir des droits au sacrifice de notre existence.
...ésentants, avec cette franchise qui caractérise la vive reconnaissance et le vrai sans-culottisme, nous sommes contents de vous, vous avez bien mérité de la patrie, vous avez fait votre devoir ; et nous aussi nous ferons le nôtre à notre tour ; ou la Constitution que vous nous ayez donnée, que nous aimons, que nous chérissons sincerement, sera respectée, ou nous mourrons tous. L'égalité, la liberté, la Constitution, la République, voilà les seules divinités qui fanatisent nos cœurs et que nous reconnaissons pour avoir des droits au sacrifice de notre existence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
20° Adresse des chasseurs de VEure, en garnison à Versailles (2) ; ils déclarent qu'ils acceptent avec transport la Constitution et jurent de la défendre jusqu'à la dernière goutte de leur sang. 20° Adresse des chasseurs de VEure, en garnison à Versailles (2) ; ils déclarent qu'ils acceptent avec transport la Constitution et jurent de la défendre jusqu'à la dernière goutte de leur sang.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Voyez les grands ouvriers de la Révolution du 14 juillet, terminer l...
...r des fers à la nation, dans la perfide Constitution de 1791, et après eux le traître La Fayette et complices, sfefforcer de les river pour jamais.
« Voyez les grands ouvriers de la Révolution du 14 juillet, terminer leur carrière par vouloir redonner des fers à la nation, dans la perfide Constitution de 1791, et après eux le traître La Fayette et complices, sfefforcer de les river pour jamais.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...taires, nous ne connaissons point l'art de pérorer, mais nous nous battons avec co...
...nt ce genre, n'ont jamais eu à se louer de nous à cet égard. La bravoure, l'obéiss...
...e pour mériter l'estime des généraux et de nos frères, parce qu'elles s'allient avec l'intérêt de la République.
« Militaires, nous ne connaissons point l'art de pérorer, mais nous nous battons avec courage ; l'adulation n'a jamais pu sympathiser avec nos principes. Dumouriez et Lafayette surtout, qui aimaient ce genre, n'ont jamais eu à se louer de nous à cet égard. La bravoure, l'obéissance, la discipline et la subordination, voilà les seules choses dont nous avons fait et ferons usage pour mériter l'estime des généraux et de nos frères, parce qu'elles s'allient avec l'intérêt de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...i fait passer la pétition des gendarmes de remplacement servant dans la division, ... 19° Lettre du général Boulard (1), qui fait passer la pétition des gendarmes de remplacement servant dans la division, tendant à obtenir leurs concours à l'avancement comme les gendarmes qui sont en ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Convention renvoie ces pièces au comité de la guerre.) (La Convention renvoie ces pièces au comité de la guerre.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
J,2}9 Adresse de la société populaire cL Auxerre, par la...
...ndignation contre le sacrilège assassin de Marat ; elle est ainsi conçue (3) :
J,2}9 Adresse de la société populaire cL Auxerre, par laquelle elle exprime son indignation contre le sacrilège assassin de Marat ; elle est ainsi conçue (3) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...une conspiration contre la partie saine de la Convention. 11 existe encore parmi vous des chefs de ces complots ; purgez-en le Sénat ; purgez-en la terre de la liberté. « Ce coup affreux annonce une conspiration contre la partie saine de la Convention. 11 existe encore parmi vous des chefs de ces complots ; purgez-en le Sénat ; purgez-en la terre de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...peuple et vous aurez encore bien mérité de la patrie. » « Par là vous aurez affermi le bonheur du peuple et vous aurez encore bien mérité de la patrie. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
22° Adresse des membres de la société républicaine de Monpazier, district de Belvès, département^ de^ la Dordogne, par laquelle ils adherent... 22° Adresse des membres de la société républicaine de Monpazier, district de Belvès, département^ de^ la Dordogne, par laquelle ils adherent a l'insurrection des 31 mai 1er et 2 juin derniers) et félicitent la Montagne c...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Société républicaine de M onpazier, district de Belves, département de la Dordogne. Société républicaine de M onpazier, district de Belves, département de la Dordogne.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s qui pouvaient l'élever sur les débris de la tyrannie. ... têtes, l'ambition veillait; et, calculant les événements, elle Conçut les crimes qui pouvaient l'élever sur les débris de la tyrannie.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
. « Parcourez toutes les époques de la Révolution, vous les verrez marquées... . « Parcourez toutes les époques de la Révolution, vous les verrez marquées par quelque grand attentat contre la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... qu'elle les atteignait pour les bannir de la République où ils ne doivent plus tr... ...se lever, s'irriter, se coaliser, s armer pour la faire rétrograder à proportion qu'elle les atteignait pour les bannir de la République où ils ne doivent plus trouver d'asile.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s le grand objet du salut et du bonheur de tous. ... cè patriotisme pur qui, guidé par la vertu, a marché d'un pas égal et ferme vers le grand objet du salut et du bonheur de tous.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...étestables, et c'est pour cela que tant de sages, tant de héros dun jour ont fini par devenir l'objet de 1 execration des Français et du mépris de 1 univers. « Le crime a souvent pris leur masque pour accomplir ses projets détestables, et c'est pour cela que tant de sages, tant de héros dun jour ont fini par devenir l'objet de 1 execration des Français et du mépris de 1 univers.
(3) Bulletin de la Convention du 28 juillet 1793 et Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 118 (3) Bulletin de la Convention du 28 juillet 1793 et Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 118
...at n'est plus; une main parricide vient de trancher le fil de ses jours. Que tous les tourments se ré...
...ilege horrible : mais son sang et celui de tous les ennemis du peuple n'expieraien...
... lui a enlevé son ami. 1 Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118
« Marat n'est plus; une main parricide vient de trancher le fil de ses jours. Que tous les tourments se réunissent pour punir ce sa-crilege horrible : mais son sang et celui de tous les ennemis du peuple n'expieraient pas le crime qui lui a enlevé son ami. 1 Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118
(2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118 (2) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 118
...i, Montagne sacrée qui nous a préservés de cette lutte dangereuse, pour laquelle l...
...it prêt à seconder les efforts combinés de ceux qui l'avaient réduite en système. ...
...rton C262, dossier 883. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119,
« C'est toi, Montagne sacrée qui nous a préservés de cette lutte dangereuse, pour laquelle l'infâme Dumouriez était prêt à seconder les efforts combinés de ceux qui l'avaient réduite en système. C'est sur toi, rocher inaccessible à la corruption, que s'est réfugiée la (1)' Archives nationales, Carton C262, dossier 883. —Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119,

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 352
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
23° Adresse des membres de l'assemblée primaire du canton de Gezy, district de Joigny, département de l'Yonne (3), par laquelle ils annoncent qu'ils ont accepté l'Acte constitutionnel à l'unanimité, aux cris répétés de : « Yive la République ». 23° Adresse des membres de l'assemblée primaire du canton de Gezy, district de Joigny, département de l'Yonne (3), par laquelle ils annoncent qu'ils ont accepté l'Acte constitutionnel à l'unanimité, aux cris répétés de : « Yive la République ».
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Orbec. Il annonce que tous les citoyens de cette commune attendent impatiemment la Constitution et se plaignent de l'infâme administration du Calvados. Il adhère à tous les décrets et jure de les soutenir jusqu'à extinction par son... 22° Adresse du citoyen Rivière, curé d'A-benon, canton d'Orbec. Il annonce que tous les citoyens de cette commune attendent impatiemment la Constitution et se plaignent de l'infâme administration du Calvados. Il adhère à tous les décrets et jure de les soutenir jusqu'à extinction par son exemple et ses instructions pastorales ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... accompli. Procurez-nous au plus tôt la Constitution que vous venez de décréter, la petite portion que la Prov...
...ublicanisme le plus pur. brûle du désir de la sanctionner. Yeillez, citoyens, à ce...
« Législateurs, continuez votre ouvrage, notre bonheur est accompli. Procurez-nous au plus tôt la Constitution que vous venez de décréter, la petite portion que la Providence a confiée à mes soins et que je gouverne dans les principes du républicanisme le plus pur. brûle du désir de la sanctionner. Yeillez, citoyens, à ce qu'elle nous arrive au plus tôt, puisque l'infâme administration départementale...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ublique attaquée par toutes les espèces de tyrannies, par tous les vices conjurés contre elle • c'est de ton sommet qu'est parti l'éclair qui no...
...ent notre perte dar.s l'obscurité, cest de ton sommet que doit partir la foudre qu...
République attaquée par toutes les espèces de tyrannies, par tous les vices conjurés contre elle • c'est de ton sommet qu'est parti l'éclair qui nous a fait apercevoir les ennemis cpii tramaient notre perte dar.s l'obscurité, cest de ton sommet que doit partir la foudre qui doit les écraser. ~ a
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s crimes sont déjà traces en caractères de sang sur toute la surface de la République. Frappe ! Un jour plus ta... ...coalition des départements contre Paris et contre la Convention nationale ; leurs crimes sont déjà traces en caractères de sang sur toute la surface de la République. Frappe ! Un jour plus tard peut
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
amener de plus grands malheurs......frappe ! amener de plus grands malheurs......frappe !
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e qu'ils ne trouvaient pas dans l'unité de la République de quoi satisfaire leur cupidité, avaient ... la nation a déjà jugé ces ambitieux qui, devenus parjures, parce qu'ils ne trouvaient pas dans l'unité de la République de quoi satisfaire leur cupidité, avaient imagine le fédéralisme après l'appel au peuple, et qui aujourd'hui prêchent la g...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...omment pourrait-il ne pas voir le crime de ceux qui agitent, soulèvent, arment les...
...à la représentation nationale, le crime de ceux qui fuient, s'échappent a la lumiè...
...éclairer leurs forfaits et qui, au lieu de montrer leur innocence, s'efforcent de faire triompher leurs crimes par des cr...
...s législateurs, le peuple ne se méprend point sur ces hommes détestables. Eh ! comment pourrait-il ne pas voir le crime de ceux qui agitent, soulèvent, arment les départements les uns contre les autres; le crime de'ceux qui, pour réussir dans...
...illent sans cesse a arracher les départements au centre d'unité qui les attache à la représentation nationale, le crime de ceux qui fuient, s'échappent a la lumière qui doit éclairer leurs forfaits et qui, au lieu de montrer leur innocence, s'efforcent de faire triompher leurs crimes par des crimes nouveaux.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...s ne nous importent pas ; que le glaive de la loi les frappe s'ils sont traîtres o... « Capet, Pétion, Guadet, Brissot, Yer-gniaud ou autres, leurs noms ni leurs pays ne nous importent pas ; que le glaive de la loi les frappe s'ils sont traîtres ou parjures, c'est la République qu'il faut sauver.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Nous adhérons d'esprit et de cœur à la sainte insurrection des 31 ma...
... aux décrets salutaires qui sont émanés de votre sagesse depuis ces heureux jours, et le dernier de nous, resté seul contre tous, maintiendrait encore au prix de sa vie l'unité et l'indivisibilité de la République.
Nous adhérons d'esprit et de cœur à la sainte insurrection des 31 mai, 1er, 2 et 3 juin qui a, une troisième fois, sauvé la République ; nous adhérons aux décrets salutaires qui sont émanés de votre sagesse depuis ces heureux jours, et le dernier de nous, resté seul contre tous, maintiendrait encore au prix de sa vie l'unité et l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Signé : P. Mousson, greffier du juge de paix; G. Langert, greffier du tribunal,...
...neste ^commis au greffe; Gascou , maire de Saint-Gassien, J.-B. Deschamps, membre du bureau de conciliation; Dufau, juge de paix; Selvès, officier municipal; Clare...
...nal et sans culotte; Malhert, président de la société; Bouis; Rignat; Lacombe , ch...
...este, cadet ; Vialène; membre du bureau de conciliation ; Falguey-rac ; Massénault...
...; Fri-ceville; Grimal, curé républicain de Capdrot ; David ; Tracou ; Pierre Buard...
« Signé : P. Mousson, greffier du juge de paix; G. Langert, greffier du tribunal, sans-culotte ; Parreu , avoué au tribunal judiciaire; B. Geneste ^commis au greffe; Gascou , maire de Saint-Gassien, J.-B. Deschamps, membre du bureau de conciliation; Dufau, juge de paix; Selvès, officier municipal; Claretie, juge du tribunal et sans culotte; Malhert, président de la société; Bouis; Rignat; Lacombe , chirurgien et juré ; VaysSIÈre ; Delpech ; Béraud; Geneste, cadet ; Vialène; membre du bureau de conciliation ; Falguey-rac ; Massénault, notable; Belof ; Fri-ceville; Grimal, curé républicain de Capdrot ; David ; Tracou ; Pierre Buard; Sapry. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
l'an II de la République une et indivisible. l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...faut connaître que la leur, ils parlent de liberté et ils ne pratiquent que la lic... ...lus haut que jamais. Yotre autorité leur est méconnue et pour leur plaire il ne faut connaître que la leur, ils parlent de liberté et ils ne pratiquent que la licence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...puis cinquante ans bientôt que je jouis de ma raison, ie ne connais que Dieu et la loi de l'Etat dans lequel je vis. J'obéissais ...
... sommes donné pour poser les fondements de notre précieuse liberté.
« Pour moi, citoyens représentants, je suis toujours le même. Depuis cinquante ans bientôt que je jouis de ma raison, ie ne connais que Dieu et la loi de l'Etat dans lequel je vis. J'obéissais à mon roi quand j'avais un roi pour souverain ; devenus plus éclairés les hommes...
...é était dans la nation. Hommage en soit rendu mille fois aux sages que nous nous sommes donné pour poser les fondements de notre précieuse liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...r moi, augustes représentants, j'adhère de tout mon cœur à tous vos décrets, et vous jure de les soutenir jusqu'à extinction, par mo... « Pour moi, augustes représentants, j'adhère de tout mon cœur à tous vos décrets, et vous jure de les soutenir jusqu'à extinction, par mon exemple et mes instructions pastorales.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... d'Abenon (2), canton d'Orbec, district de Lisieux, département du Calvados. » « Signé : Rivière, curé d'Abenon (2), canton d'Orbec, district de Lisieux, département du Calvados. »
« Orbec, le 16 juillet 1793 « Orbec, le 16 juillet 1793
...n, C 262, dossier 583. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119. ...au Bulletin et le renvoi à la commission des Six.) (1) Archives nationales Carton, C 262, dossier 583. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 119.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 118. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 118.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 353
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Puissent toutes les communes de la République eprouver sur l'Acte constitutionnel les sentiments dont nous sommes pénétré...
... fédéralistes, recevoir le juste tribut de leur respectueux hommage et le vif témoignage de leur reconnaissance.
« Puissent toutes les communes de la République eprouver sur l'Acte constitutionnel les sentiments dont nous sommes pénétrés ' puisse la Convention nationale, en dépit des fédéralistes, recevoir le juste tribut de leur respectueux hommage et le vif témoignage de leur reconnaissance.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
24° Adresse de la municipalité et conseil général de la commune de Gondè-sur-Iton, département de l'Eure, par laquelle ils rendent compte de la fête qui a eu lieu à l'occasion de la publication de la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) : 24° Adresse de la municipalité et conseil général de la commune de Gondè-sur-Iton, département de l'Eure, par laquelle ils rendent compte de la fête qui a eu lieu à l'occasion de la publication de la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« La commune du bourg et paroisse de Condé-sur-Itpn a reçu avec enthousiasme, le 11 du présent mois de juillet, la Déclaration des droits de l'homme et la Constitution républicaine. « La commune du bourg et paroisse de Condé-sur-Itpn a reçu avec enthousiasme, le 11 du présent mois de juillet, la Déclaration des droits de l'homme et la Constitution républicaine.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Contents d'avoir vu de nos yeux l'auguste berceau de la République, joyeux de la certitude où nous sommes que nous mo...
...ui lui ont donné la sublime Déclaration de ses droits et les principes lumineux et sages de sa Constitution républicaine. Périsse à jamais la mémoi...
« Contents d'avoir vu de nos yeux l'auguste berceau de la République, joyeux de la certitude où nous sommes que nous mourrons libres, nous nous écrions tous à perdre haleine : Gloire, gloire à la Convention nationale, salut et longues années aux dignes représentants du peuple qui lui ont donné la sublime Déclaration de ses droits et les principes lumineux et sages de sa Constitution républicaine. Périsse à jamais la mémoire des tyrans !
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Adresse de la municipalité et conseil génépi de la commune du bourg et paroisse de Gondé-sur-Iton, canton de Breteuil, district de Verneuil, département de l'Eure, a la Convention nationale. Adresse de la municipalité et conseil génépi de la commune du bourg et paroisse de Gondé-sur-Iton, canton de Breteuil, district de Verneuil, département de l'Eure, a la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...re a haute et intelligible voix au pied de 1 arbre de la liberté. ...eaux, faisant savoir que le lendemain 5 heures du matin il en serait donné lecture a haute et intelligible voix au pied de 1 arbre de la liberté.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...u voir arriver à la fraîche des groupes de citoyens des deux sexes et de tout âge des hameaux éloignés de trois quarts de lieue pour entendre la lecture de la précieuse chafte républicaine. ...te journée que l'allégresse et la joie commune se manifestèrent : il faisait beau voir arriver à la fraîche des groupes de citoyens des deux sexes et de tout âge des hameaux éloignés de trois quarts de lieue pour entendre la lecture de la précieuse chafte républicaine.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
; « Après cet élan de patriotisme, tous les citoyens voulant ... ; « Après cet élan de patriotisme, tous les citoyens voulant voir et entendre le lecteur, il lui fut élevé un siège en forme d'amphi-theatre ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Les membres de la municipalité et conseil général de la commune de tonde-sur-Iton, « Les membres de la municipalité et conseil général de la commune de tonde-sur-Iton,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ard ; Roussel, maire; Hubert, procureur de la commune ; Laurent, secrétaire greffi...
...notable ; P. N. Moyaux ; Besserve, curé de tonde; JeanBaptiste Gosse; Pierre-Nicol...
« Signé : Brancard, Gens, Laurent, Val-lee, officiers municipaux ; Pierre Mouchard ; Roussel, maire; Hubert, procureur de la commune ; Laurent, secrétaire greffier; Sulpice Chevalier; Delhorme, notable ; P. N. Moyaux ; Besserve, curé de tonde; JeanBaptiste Gosse; Pierre-Nicolas Aubry ; Pierre Aubry; Loui Marchand; Venon; Pierre Laurent-Charles Gautier; P...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...du citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la bomme, par laquelle il demande à être au-Ta se faire Pa^r une somme de 38,587 livres, montant des rôles rendus... 25° Lettre du citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la bomme, par laquelle il demande à être au-Ta se faire Pa^r une somme de 38,587 livres, montant des rôles rendus exécutoires sur les contribuables d'Auxi-le-Châ-teau ; elle est ainsi conçue (1...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le receveur du district de Doullens, département de la Somme, à la Convention nationale. . « Le receveur du district de Doullens, département de la Somme, à la Convention nationale. .
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Le citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la Somme, a 1 honneur de vous dénoncer une contravention a l'ord...
...iement des contributions, j,®. la. Part de la nouvelle municipalité d Auxi-Chateau (Pas-de-Calais), contravention reprehensible et...
«Le citoyen Gorjon, receveur du district de Doullens, département de la Somme, a 1 honneur de vous dénoncer une contravention a l'ordre établi en vertu des lois et decrets pour le paiement des contributions, j,®. la. Part de la nouvelle municipalité d Auxi-Chateau (Pas-de-Calais), contravention reprehensible et nuisible à la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...bourg d'Auxi-Château a toujours dependu de deux généralités, de celle de Picardie et de celle de l'Artois. Lors de la division de la France, en 1790, par départements, d...
...onstituante a placé dans le département de la homme, district de Doullens, canton de irohen, Auxi-Château, ci-devant de l'élection d Abbeville ; en conséquence, Auxi-Chateau, département de la Somme, a été compris dans le département de la contribution foncière 1791 du district de Doullens P°»f.............................
« Le bourg d'Auxi-Château a toujours dependu de deux généralités, de celle de Picardie et de celle de l'Artois. Lors de la division de la France, en 1790, par départements, districts et cantons, l'Assemblée constituante a placé dans le département de la homme, district de Doullens, canton de irohen, Auxi-Château, ci-devant de l'élection d Abbeville ; en conséquence, Auxi-Chateau, département de la Somme, a été compris dans le département de la contribution foncière 1791 du district de Doullens P°»f................................ 15,2531. 2 s. 5 d.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Dans celui de la contribution mobilière de Dans celui de la contribution mobilière de
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
lit par deux rôles de droits de patentes à...... 360 6 » lit par deux rôles de droits de patentes à...... 360 6 »
...ut-elle achevée que des cris universels de : Vive le peuple, vive la Convention, v...
...à la mam duquel nous devons le bienfait de la Révolution ; d autres faisaient rete...
...r dont la flamme embrasa tous les cœurs de la joie la plus naïve et de la plus douce fraternité. On dansa, on ...
...'on ne se sépara qu'après avoir couvert de fleurs le pied de l'arbre de la Iiberte. (1) Archives nationales, Carton C261, dossier, 569. —Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 119.
« A peine la lecture fut-elle achevée que des cris universels de : Vive le peuple, vive la Convention, vive la République, se firent entendre. Une partie des citoyens courut à 1 eghse pour remercier l'Etre suprême, à la mam duquel nous devons le bienfait de la Révolution ; d autres faisaient retentir l'air du bruit des cloches, tandis que le plus grand nombre se hâtaient d'élever sur la place un bûcher dont la flamme embrasa tous les cœurs de la joie la plus naïve et de la plus douce fraternité. On dansa, on chanta, on s embrassa, et l'on ne se sépara qu'après avoir couvert de fleurs le pied de l'arbre de la Iiberte. (1) Archives nationales, Carton C261, dossier, 569. —Proces-verbaux de la Convention, tome 17, page 119.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 354
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
a Ayant eu connaissance de. ces nouvelles dispositions, il a été décerné le 16 mars 1793, sur la demande du soussigné, par les administrateurs du directoire de- Doullens, une contrainte à l'effet de faire acquitter par la municipalité d'Auxy-Château en Somme, la contribution mobilière de 1791 suivant la loi qui la rend respons...
...nicipalité, étant par le nouveau décret de réunion déchue 'de- son autorité, a adressé le porteur de contraintes • à la municipalité • d'Auxy-Château du Pas-de-Calais, exerçant seule l'autorité munic...
...iez-vous lcitoyens,.ceux qui ont obtenu de la Convention nationale la faveur de venir, à,bout de leurs desseins, qui sont chargés aujourd'hui de toute l'autorité pour l'exécution des lois, n'ont pas craint de lui dire. que. désormais, n'ayant aucun rapport avec, le-district de Doullens, avec le département là Somme, ils ne s'occuperaient pas des...
...relatifs aux contributions, prescrivent de donner tout secours, toute assistance a...
...ans les. paiements .qu'ils sont obligés de surveiller, de vérifier. A qui donc, citoyens, i pour ...
...des contributions foncière et mobilière de 1791 et 1792? Ces deux années doivent ê...
... caisse puisque cette somme fait partie de celle dont je.suis comptable.. L'imposi...
...épartement delà Somme, par le .district de Doullens, elle est comprise dans la totalité ordonnée être à la charge du département de. la ^Somme, dont la surcharge relativem...
a Ayant eu connaissance de. ces nouvelles dispositions, il a été décerné le 16 mars 1793, sur la demande du soussigné, par les administrateurs du directoire de- Doullens, une contrainte à l'effet de faire acquitter par la municipalité d'Auxy-Château en Somme, la contribution mobilière de 1791 suivant la loi qui la rend responsable du retard. Cette municipalité, étant par le nouveau décret de réunion déchue 'de- son autorité, a adressé le porteur de contraintes • à la municipalité • d'Auxy-Château du Pas-de-Calais, exerçant seule l'autorité municipale ;dans le bourg. Mais, le croiriez-vous lcitoyens,.ceux qui ont obtenu de la Convention nationale la faveur de venir, à,bout de leurs desseins, qui sont chargés aujourd'hui de toute l'autorité pour l'exécution des lois, n'ont pas craint de lui dire. que. désormais, n'ayant aucun rapport avec, le-district de Doullens, avec le département là Somme, ils ne s'occuperaient pas des. contributions qui; peuvent être dues, £qui sont exigibles ; est-ce là le langa...
...ipalité, sont établis, pour y faire respecter des lois, à qui. tous les décrets relatifs aux contributions, prescrivent de donner tout secours, toute assistance aux recouvrements, qui sont responsables personnellement des retards soit dans la confection des matrices des rôles, soit dans les. paiements .qu'ils sont obligés de surveiller, de vérifier. A qui donc, citoyens, i pour rai- je m'adresser pour obtenir le paiement des 38,587 liv. 1 s. qui restent à payer sur les rôles des contributions foncière et mobilière de 1791 et 1792? Ces deux années doivent être acquittées dans ma. caisse puisque cette somme fait partie de celle dont je.suis comptable.. L'imposition en a été faite légalement par le département delà Somme, par le .district de Doullens, elle est comprise dans la totalité ordonnée être à la charge du département de. la ^Somme, dont la surcharge relativement, à ce ,qui est imposé, est notoire.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« La municipalité d'Auxi-Château, de la Somme, '-a nommé le citoyen {Pierre-...
...ercepteur des- contributions. ; Le rôle de; là contribution foncière^ pour 1791 a ...
...écutoire par le directoire" du district de Doullens ; faute- de paiement et de rôle de la contribution mobilière, il a été déc...
...i, dont le montant des1 frais faits est de 28 liv. 2 s. 6 d. Ces contraintes ont produit le paiement de la somme de 3,560 livres.
« La municipalité d'Auxi-Château, de la Somme, '-a nommé le citoyen {Pierre-Carton pour percepteur des- contributions. ; Le rôle de; là contribution foncière^ pour 1791 a été rendu exécutoire par le directoire" du district de Doullens ; faute- de paiement et de rôle de la contribution mobilière, il a été décerné des con-tràintes contre' cette municipalité Les. 26» avril,', lé^mai,, /21 juillet, 28 septembre, 17. novembre 1792, en tout six jours et demi, dont le montant des1 frais faits est de 28 liv. 2 s. 6 d. Ces contraintes ont produit le paiement de la somme de 3,560 livres.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Auxi-Château, département de la Somme, a encore été compris dans le répartement de la contribution foncière de 1792, du district de1 Doullens pour....... « Auxi-Château, département de la Somme, a encore été compris dans le répartement de la contribution foncière de 1792, du district de1 Doullens pour........... 13,447 1. » s. ; 3 d.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Dans'efelui de la eontri-bution-mobilière de1792 à. 2,... Dans'efelui de la eontri-bution-mobilière de1792 à. 2,254 18 "7
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
s Et par deux rôles de droits 'de- patentes à....... 1,033 » » s Et par deux rôles de droits 'de- patentes à....... 1,033 » »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...il est dû par Auxi-Château, département de la Somme, pour le remplace-ment des droits de gabelle, marque des fers et cuirs, huil...
...suivant le répartement arrêté, la somme de...............................f...........
« Plus il est dû par Auxi-Château, département de la Somme, pour le remplace-ment des droits de gabelle, marque des fers et cuirs, huiles, savons et fabrication d'amidon suivant le répartement arrêté, la somme de...............................f........ 4,100 1.4 s. 9 d.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
rLe montant de ce qui reste dû par la municipalité dAuxi-Château, district de Doullens, tant sur 1791 que sur 1792 est donc de........................................... rLe montant de ce qui reste dû par la municipalité dAuxi-Château, district de Doullens, tant sur 1791 que sur 1792 est donc de........................................... 38,5871. 1 s. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Il n'y a quë le rôle de la contribution foncière de 1791 qui soit fait et mis en recouvrement, la municipalité d'Auxi-Château, district »de Doullens, avait-été forcée de- retarder le travail des matrices des rôles do contributions mobilières de 1791 à cause des entraves qu'apportaien...
...à troubler les habitants d'Auxi-Château de la Somme ; elle voulait, par un intérêt particulier et non pour l'intérêt de la République, que les deux municipalit...
...Plus peuplée dans le département du Pas-de-Calais que dans celui de la Somme, les habitants .prétendaient; ...
...ens communaux situés sur le département de la Somme. La loi sagement: rendue le. 1...
...91 a été méprisée, puisque l'article 2 -de cette loi prononce que les limites des ...
... déterminées dans les pror cès-vefcbaux de la division s du royaume et qu'elles on...
« Il n'y a quë le rôle de la contribution foncière de 1791 qui soit fait et mis en recouvrement, la municipalité d'Auxi-Château, district »de Doullens, avait-été forcée de- retarder le travail des matrices des rôles do contributions mobilières de 1791 à cause des entraves qu'apportaient continuellement à son .travail les .habitants d'Auxy-le-Château du PasTde-Calais, soutenus par leur municipalité, .a cherché à troubler les habitants d'Auxi-Château de la Somme ; elle voulait, par un intérêt particulier et non pour l'intérêt de la République, que les deux municipalités fussent réunies ; pour n'en faire qu'une. Plus peuplée dans le département du Pas-de-Calais que dans celui de la Somme, les habitants .prétendaient; au gouvernement des. biens communaux situés sur le département de la Somme. La loi sagement: rendue le. 14; juin 1791 a été méprisée, puisque l'article 2 -de cette loi prononce que les limites des départements et districts telles qu'elles sont déterminées dans les pror cès-vefcbaux de la division s du royaume et qu'elles ont "été décrétées i par I l'Assemblée nationale subsisteront.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...er, «mais la municipalité d'Auxi du Pas-de-Calais a obtenu de la _ Convention un décret qui ordonne l...
...s, les place dans l'étendue du district de Montreuil, distant de 9 lieues, tandis qu'Auxy n'est éloigné de Doullens que de
...umise ; à cette loi, la municipalité d'Auxy, en Somme, avait travaillé à les rôler, «mais la municipalité d'Auxi du Pas-de-Calais a obtenu de la _ Convention un décret qui ordonne la réunion des deux municipalités, les place dans l'étendue du district de Montreuil, distant de 9 lieues, tandis qu'Auxy n'est éloigné de Doullens que de
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...elui des administrateurs du département de: la-Somme et du district de Doullens,. contre celui des administrés... ...s habitants d'Auxy en Somme ; changement opéré contre le voeu des lois, contre celui des administrateurs du département de: la-Somme et du district de Doullens,. contre celui des administrés, changement qui leur devient onéreux et préjudiciable puisqu'il les éloigne
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
«ILe district de-Doullens/le département de la Somme sont des autorités constituées...
...econnaissait et dont elle s'empres-sait de suivra les arrêtés, mais que la» muni-c...
«ILe district de-Doullens/le département de la Somme sont des autorités constituées que la municipalité d'Auxi-Château, en Somme, reconnaissait et dont elle s'empres-sait de suivra les arrêtés, mais que la» muni-cipàlité existante, depuis la réunion, méprise. ,.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Pourquoi le receveur du district de Doullens croit devoir. s'adresser à vous, citoyens législateurs, Président et membres de la Convention nationale,. représentants de la République, à l'effet de vous demander les ordres nécessaires pour que la somme de 38,587 liv. 1 s. dont le.détail est por...
...uittée par les contribuables et. fautes de rôles,, par la nouvelle municipalité, d'AuxiderChâteau réunie au département du. Pas-de-Calais, et par elle versée dans la caisse du -receveur..du district de Doullens soussigné, à peine d'être décl...
Pourquoi le receveur du district de Doullens croit devoir. s'adresser à vous, citoyens législateurs, Président et membres de la Convention nationale,. représentants de la République, à l'effet de vous demander les ordres nécessaires pour que la somme de 38,587 liv. 1 s. dont le.détail est porté des autres; parts soit-, incessamment acquittée par les contribuables et. fautes de rôles,, par la nouvelle municipalité, d'AuxiderChâteau réunie au département du. Pas-de-Calais, et par elle versée dans la caisse du -receveur..du district de Doullens soussigné, à peine d'être déclaree rébelle à la loi.
Sur lamotion de Dumont (Somme), la Convention décrète e...
...'Baadouii, t( m3 31. rage r 6. — Le nom de Dumont nous a été fourni par le s >n ma...
Sur lamotion de Dumont (Somme), la Convention décrète ee qui suit (1) : (1) Collection'Baadouii, t( m3 31. rage r 6. — Le nom de Dumont nous a été fourni par le s >n maire ie la séance oui se trouve aux Archives- rat onaks.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 355
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Ce 23 juillet 1793, l'an II de la Répu-blique. Ce 23 juillet 1793, l'an II de la Répu-blique.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
tion de la Constitution á l'unanimité et font connaítre que la société populaire de la méme ville applaudit á l'insurrectio... tion de la Constitution á l'unanimité et font connaítre que la société populaire de la méme ville applaudit á l'insurrection du 31 mai, et exprime l'impatience avec elle at-tend la mémorable journée du 1...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...eur du district à Doul-lens département de la Somme, de faire opérer le versement en sa caisse ...
...rôles rendus exécutoires par le teS11®* de la Sommes sur les contribuables d Auxi-...
... ci devant Pi cardie et Artois, ordonne provisoirement au citoyen C^orjon, receveur du district à Doul-lens département de la Somme, de faire opérer le versement en sa caisse des 38,587 1 1 s montant des rôles rendus exécutoires par le teS11®* de la Sommes sur les contribuables d Auxi-le-Château ; et, en conséquence, i autorise a faire faire toutes les poursuites ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e adresse d un capitaine au m bataillon de la Nièvre par laquelle il fait hommage, à la Convention d un plan de la bataille de Jemmapes : elle est ainsi conçue (1) ; ... Un membre donne lecture d'une adresse d un capitaine au m bataillon de la Nièvre par laquelle il fait hommage, à la Convention d un plan de la bataille de Jemmapes : elle est ainsi conçue (1) ; '
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
bataillon de la Niévre. bataillon de la Niévre.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Rendre la bataille de Jemmapes avec net-teté, précisin et ent...
... étre le but que s'est propose l'auteur de cet ouvrage Afin tf-p'JeVl ^i-même, et°...
Rendre la bataille de Jemmapes avec net-teté, précisin et entrant dans d'im-menses détails, semble étre le but que s'est propose l'auteur de cet ouvrage Afin tf-p'JeVl ^i-même, et°très exactement, toute l'etendue du terrain que les ar-mees ont parcouru dans la...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Al'aide de cette nouvelle méthode de ren- dre une bataille, l'historien peut facilement en écrire l'histore, l'orner de tous les faits les plus intéressnts et ... Al'aide de cette nouvelle méthode de ren- dre une bataille, l'historien peut facilement en écrire l'histore, l'orner de tous les faits les plus intéressnts et savoir au juste la force des armées.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ilitaire qui était présent á l'af-faire de Jemmapes s'y reconnaitra aisément, et c...
...épublicains francais ont été exposés et de la bravoure qu'il a fallu déployer pour...
... armées et des batteries sont exécutées de maniére á ne rien laisser á dési-rer.
Tout militaire qui était présent á l'af-faire de Jemmapes s'y reconnaitra aisément, et chaque comlpagnie méme retrouvera sa po- sition, soit en bataille, en marche ou á l'ac-tion, et l'on se fera facilement une idée des dangers auxquels les républicains francais ont été exposés et de la bravoure qu'il a fallu déployer pour forcer l'ennemi dans d'aussi forts retranchements; toutes les manoeuvres, les positons des armées et des batteries sont exécutées de maniére á ne rien laisser á dési-rer.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...oyen Viergean, capitaine au 4 bataillon de l'Yonne, pére de 5 en-fants (1), qui est tombé malade ai... 27 Pétition du citoyen Viergean, capitaine au 4 bataillon de l'Yonne, pére de 5 en-fants (1), qui est tombé malade ainsi que sa femme, et sollicite des secours pour retourner femme, et sollicite de...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...procureur général syndic du département de la Dróme (2), par laquelle il annonce q... 28 Letter du procureur général syndic du département de la Dróme (2), par laquelle il annonce que le district d'Uzés par le dépar-tement du Gard, et fait passer le procés-ver-...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ttre des administateurs du départe-ment de police de la ville de Paris, par la-quelle ils transmettent á...
...nes détenues dans les disverses prisons de la capitale á la date du 21 juillet; el...
29 Lettre des administateurs du départe-ment de police de la ville de Paris, par la-quelle ils transmettent á la Convention l'état numérique des personnes détenues dans les disverses prisons de la capitale á la date du 21 juillet; elle est ainsi concue(3)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
,l'an II de la République, une et in-divisible. ,l'an II de la République, une et in-divisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...l journSier dS detenus dans les maisons de justice dWf et de détention du département de 'ptSs t 1 époque du 21 juillet. Parmi l...
...renfermés, il y en a qui sont prive nus de fabrication ou distribitLn de faux HMf]?atS'l^SSaSsi?^ts',«ontre-révofution de^ lits de police municipale, correctionnelle mï l...
«Les administrateurs du département dp police vous font passer le total journSier dS detenus dans les maisons de justice dWf et de détention du département de 'ptSs t 1 époque du 21 juillet. Parmi les individu! qui y sont renfermés, il y en a qui sont prive nus de fabrication ou distribitLn de faux HMf]?atS'l^SSaSsi?^ts',«ontre-révofution de^ lits de police municipale, correctionnelle mï litaire, et d'autres pour délits légers. « Conciergerie.............309
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...emises par les con-ejerr/es des maisons de justice et d arrêt du département de Paris. « Signé : B. Michel ; N". Froidu... « Certifié conforme aux feuilles journalières à nous remises par les con-ejerr/es des maisons de justice et d arrêt du département de Paris. « Signé : B. Michel ; N". Froidure. *
Commune de Paris, le 22 juillet 1793 Commune de Paris, le 22 juillet 1793
L'auteur du plan de la bataille de Jem-mapes a l'honneur de prier le citoyen Prési-dent de la Convention nationale de faire in-sérer que ce plan est fait par... L'auteur du plan de la bataille de Jem-mapes a l'honneur de prier le citoyen Prési-dent de la Convention nationale de faire in-sérer que ce plan est fait par un capitaine du 1er
26 Adresse des membres de l'assemblée pri-maire de Semur, département de la Cóte-d'Or (2), par laquelle ils anno...
...on C 262, dossier H83 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, pai 119 1" colo...
26 Adresse des membres de l'assemblée pri-maire de Semur, département de la Cóte-d'Or (2), par laquelle ils annoncent l'accepta- (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier H83 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, pai 119 1" colonne leMercufè universel, tome29 p. 376,'
(1) Proces-verbaux de la Conveniion, tome 17. p 120 (1) Proces-verbaux de la Conveniion, tome 17. p 120
...on C 261, dossier Sfiq »Procès-verbaux* de U Convention, tome 1?! page 12? (3) Archives nationales, Carton C 261, dossier Sfiq »Procès-verbaux* de U Convention, tome 1?! page 12?

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 356
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« La ville de Bailleul, l'une des sentinelles avancées de la République, vient d'accepter unanimement la Déclaration des droits et l'Acte constitutionnel de la République ; jar mais les assemblées...
...tous se disputaient à l'envie l'honneur de sanctionner les premiers l'acte qui doit régénérer la France ; tous manifestaient le désir de voir enfin des lois immuables et populaires prendre la place de la convul-sive et dévorante anarchie ; les cris de -. Vive la République une et indivisibl...
« La ville de Bailleul, l'une des sentinelles avancées de la République, vient d'accepter unanimement la Déclaration des droits et l'Acte constitutionnel de la République ; jar mais les assemblées primaires ne furent si nombreuses, ni l'empressement des citoyens si grand ; tous se disputaient à l'envie l'honneur de sanctionner les premiers l'acte qui doit régénérer la France ; tous manifestaient le désir de voir enfin des lois immuables et populaires prendre la place de la convul-sive et dévorante anarchie ; les cris de -. Vive la République une et indivisible! répétés par toutes les bouches, et parvenus jusqu'aux oreilles des Autrichien...
Locuteur: Mallarmé
Nous avons reçu, le 10 de cb mois, la Constitution par vous présentée à l'acceptation de vos concitoyens dont la masse formera d...
...isible et fera le tombeau des tyrans et de leurs esclaves. , ».
Nous avons reçu, le 10 de cb mois, la Constitution par vous présentée à l'acceptation de vos concitoyens dont la masse formera désormais une République une et indivisible et fera le tombeau des tyrans et de leurs esclaves. , ».
Locuteur: Mallarmé
...uels sont les sentiments des citoyennes de Nancy, relativement aux bienfaits dont la Constitution que vous venez de présenter aux Français va les faire jou... Voici quels sont les sentiments des citoyennes de Nancy, relativement aux bienfaits dont la Constitution que vous venez de présenter aux Français va les faire jouir.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
30° Adresse du conseil général de la ville de Bailleul, département du Nord, par laqu...
... cfe cette ville viennent d'accepter la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
30° Adresse du conseil général de la ville de Bailleul, département du Nord, par laquelle il annonce que les citoyens cfe cette ville viennent d'accepter la Constitution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Mallarmé
...) fort courte du directoire du district de Nancy. Les membres composant le directoire du district de Nancy, à la Convention nationale. Je prie la Convention d'entendre la lecture d'une adresse (1) fort courte du directoire du district de Nancy. Les membres composant le directoire du district de Nancy, à la Convention nationale.
Locuteur: Mallarmé
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Mallarmé
...oi à l'instant dans toutes les communes de l'arrondissement de ce district, et de convoquer, pour le 14 suivant, toutes l... « Nous nous sommes empresses den taire proclamer l'envoi à l'instant dans toutes les communes de l'arrondissement de ce district, et de convoquer, pour le 14 suivant, toutes les assemblées primaires.
Locuteur: Mallarmé
...ne voix libre et unanime, l'acceptation de cette charte sacrée, au pied de laquelle viendront s'anéantir tous les esprits de partis, de désunion, de haine, de tyrannisme et surtout les satellites hé... « Toutes se sont formées et ont prononce, d'une voix libre et unanime, l'acceptation de cette charte sacrée, au pied de laquelle viendront s'anéantir tous les esprits de partis, de désunion, de haine, de tyrannisme et surtout les satellites hébétés des despotes. -
Locuteur: Mallarmé
« Quant à nous, forts de nos principes, nous ne varierons jamais... « Quant à nous, forts de nos principes, nous ne varierons jamais, la République une et indivisible ou la mort, tel est notre dernier mot. (Appla...
Locuteur: Mallarmé
Les citoyennes de Nancy, à la Convention nationale (2). Les citoyennes de Nancy, à la Convention nationale (2).
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...trict d'Ha-zebrouck, le conseil général de la ville de Bailleul, à la Convention nationale. Département du Nord, district d'Ha-zebrouck, le conseil général de la ville de Bailleul, à la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...C'est ainsi, législateurs, que la ville de Bailleul, tant de fois calomniée et tant de fois mal connue répond aux dénonciations insidieuses de ses ennemis ; qu'ils doivent rougir mai...
...tromper la religion des administrateurs de notre district pour leur faire dire, dans un de leurs arrêtés, que cette ville était presque remplie de contre-révolutionnaires ; oui, nous sommes contre-révolutionnaires si c'est l'être que de mépriser l'ancien régime avec ses rois et ses intendants, et de professer la souveraineté du peuple ; n...
...e-révolutionnaires, si c'est l'être que de haïr le fanatisme, le fédéralisme. l'anarchie et de vouloir la liberté, l'égalité et l'indivisibilité de la République et le règne des lois ; no...
...-révo-lutionnaires, si c'est l'être que de désirer la punition des dénonciateurs s...
« C'est ainsi, législateurs, que la ville de Bailleul, tant de fois calomniée et tant de fois mal connue répond aux dénonciations insidieuses de ses ennemis ; qu'ils doivent rougir maintenant, ces vils détracteurs qui ont su assez tromper la religion des administrateurs de notre district pour leur faire dire, dans un de leurs arrêtés, que cette ville était presque remplie de contre-révolutionnaires ; oui, nous sommes contre-révolutionnaires si c'est l'être que de mépriser l'ancien régime avec ses rois et ses intendants, et de professer la souveraineté du peuple ; nous sommes contre-révolutionnaires, si c'est l'être que de haïr le fanatisme, le fédéralisme. l'anarchie et de vouloir la liberté, l'égalité et l'indivisibilité de la République et le règne des lois ; nous sommes contre-révo-lutionnaires, si c'est l'être que de désirer la punition des dénonciateurs sans preuves qui, nouveaux protées, prennent tous les masques pour agiter leur pa...
Les citoyennes de Nancy, vivement pénétrées des principes éternels qui viennent d'être consacrés par la Constitution que vous avez offerte à l'acceptation des ^Français, jalouses de concourir, avec leurs époux, à consolider votre ouvrage, vous prient de recevoir le serment qu'elles font de se réunir à eux en toutes occasions pour la défendre, de les encourager s'ils en avaient besoin et de consentir avec plaisir à tous les sacri...
...es jurent encore d'élever leurs enfants de manière à les rendre dignes du nom glorieux de républicains français et de ne plus prendre pour mesure de leur tendresse pour eux que les pro- (1...
...n C 261, dossier 569, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121.
Les citoyennes de Nancy, vivement pénétrées des principes éternels qui viennent d'être consacrés par la Constitution que vous avez offerte à l'acceptation des ^Français, jalouses de concourir, avec leurs époux, à consolider votre ouvrage, vous prient de recevoir le serment qu'elles font de se réunir à eux en toutes occasions pour la défendre, de les encourager s'ils en avaient besoin et de consentir avec plaisir à tous les sacrifices qui pourraient devenir nécessaires ; elles jurent encore d'élever leurs enfants de manière à les rendre dignes du nom glorieux de républicains français et de ne plus prendre pour mesure de leur tendresse pour eux que les pro- (1) Archives nationales, Carton C 261, dossier 569, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121.
« Nancy, le 18 juillet 1793 « Nancy, le 18 juillet 1793
...n C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121. (2) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121.
... point la première fois que les peuples de ce pays ont combattu pour leur li- (1) ...
...on C 262, dossier 582, — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121,
...égislateurs, nos sentiments ; comptez sur notre courage à les défendre, ce n'est point la première fois que les peuples de ce pays ont combattu pour leur li- (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 582, — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 121,

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 357
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...A notre séance permanente du 18 du mois de juillet 1793, l'an II de la République française, une et indivis... « A notre séance permanente du 18 du mois de juillet 1793, l'an II de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ses des, assemblées primaires du canton de Beaumont, district de Nemours, et dû canton de Prisches, district d'Aves-nes (1), par ...
...elles déclarent qu'elles ont accepté la Constitution à l'unanimité.
31° Adresses des, assemblées primaires du canton de Beaumont, district de Nemours, et dû canton de Prisches, district d'Aves-nes (1), par lesquelles elles déclarent qu'elles ont accepté la Constitution à l'unanimité.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...k (2), par laquelle ils écrivent que la Constitution a été unanimement acceptée dans ce district ; l'acceptation a été suivie de chants, de danses et de décharges d'artillerie. 32° Adresse des administrateurs du district d'Hazebrouck (2), par laquelle ils écrivent que la Constitution a été unanimement acceptée dans ce district ; l'acceptation a été suivie de chants, de danses et de décharges d'artillerie.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...que les sociétés populaires des cantons de Beaulieu, de Meymac et de Gollonges, département de la Gorrèze, félicitent la Convention su...
...es citoyens sont disposés à accepter la Constitution et jurent haine aux fédéralistes. Elles adhèrent à tous les décrets de la Convention et celle de Meymac ajoute que malgré que son départ...
Un membre annonce que les sociétés populaires des cantons de Beaulieu, de Meymac et de Gollonges, département de la Gorrèze, félicitent la Convention sur les journées des 31 mai, 1er et 2 juin, et informent cette Assemblée que tous les citoyens sont disposés à accepter la Constitution et jurent haine aux fédéralistes. Elles adhèrent à tous les décrets de la Convention et celle de Meymac ajoute que malgré que son département ait des députés en arrestation, l'opinion publique n y a pas dévié ; que, ...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le conseil général de la ville de Bailleul. « Le conseil général de la ville de Bailleul.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...é l'a mis dans l'impossibilité physique de rentrer en France au temps prescrit par... ...ui se plaint d'avoir été déclaré émigré, lorsque la maladie dont il a été attaqué l'a mis dans l'impossibilité physique de rentrer en France au temps prescrit par la loi.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention renvoie la pétition au comité de législation.) (La Convention renvoie la pétition au comité de législation.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
34° Pétition des citoyens des communes de Fouqueville et de Bec-Thomas, département de l'Eure (4), par laquelle ils se plaigne...
...par un orage et demandent la permission de ramasser les herbes du parc de Bec-Thomas pour suppléer aux fourrages ...
34° Pétition des citoyens des communes de Fouqueville et de Bec-Thomas, département de l'Eure (4), par laquelle ils se plaignent des dommages occasionnés par un orage et demandent la permission de ramasser les herbes du parc de Bec-Thomas pour suppléer aux fourrages qui leur manquent pour leurs bestiaux.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...entants du peuple près les départements de l'Eure et du Calvados la pétition du ci...
...l'un des administrateurs du département de l'Eure qui ont obéi au décret qui les t...
La Convention nationale renvoie aux représentants du peuple près les départements de l'Eure et du Calvados la pétition du citoyep. Gabriel-Charles Hauvel, l'un des administrateurs du département de l'Eure qui ont obéi au décret qui les traduit à sa barre, pour y avoir tel égard qu'ils jugeront convenable. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...mée du Rhin leur enjoignant, sous peine de trahison envers la patrie et d'être mis hors la loi, de fournir une quantité considérable de grains pour la subsistance de l'armée. Ces administrateurs se plaigne...
...aires et recensement fait, en exécution de la loi du 4 mai, il est constaté que le...
...ne renferme pas une quantité suffisante de. grains pour faire attendre la récolte'...
...t du Bas-Rhin (3), qui dénoncent un arrêté des représentants du peuple près l'armée du Rhin leur enjoignant, sous peine de trahison envers la patrie et d'être mis hors la loi, de fournir une quantité considérable de grains pour la subsistance de l'armée. Ces administrateurs se plaignent d'une pareille injonction, à laquelle ils sont dans l'impossibilité d'obéir, puisque, d'après les visites domiciliaires et recensement fait, en exécution de la loi du 4 mai, il est constaté que le département ne renferme pas une quantité suffisante de. grains pour faire attendre la récolte'.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ndent que la Convention annule l'arrêté de ses commissaires. Les administrateurs demandent que la Convention annule l'arrêté de ses commissaires.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...onvention renvoie la pétition au comité de Salut public.) (La Convention renvoie la pétition au comité de Salut public.)
(2) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122. (2) Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122.
...ée du Rhin, par laquelle il rend compte de l'acceptation de la Constitution par cette armée et envoie : 1° les procès-verbaux de ce qui s'est passé dans les différentes divisions lors de cette acceptation ; 2° la lettre du général Beauharnais ; 3° l'adresse des soldats de l'armée du Rhin (1) En l'absence de tout renseignement, nous avons dû nous ...
...on, tel qu'il ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122, et da...
37° Lettre du représentant Dentzel, commissaire près l'armée du Rhin, par laquelle il rend compte de l'acceptation de la Constitution par cette armée et envoie : 1° les procès-verbaux de ce qui s'est passé dans les différentes divisions lors de cette acceptation ; 2° la lettre du général Beauharnais ; 3° l'adresse des soldats de l'armée du Rhin (1) En l'absence de tout renseignement, nous avons dû nous borner à insérer tout simplement le décret, tans autre explication, tel qu'il ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 122, et dans la Collection Baudouin, tome 31, page 196.
...resse des citoyens officiers municipaux de Pont-Saint-Pierre (5), qui se plaignent de ce que le tribunal du district de Louviers contrarie par ses jugements le zèle avec lequel ils ont maintenu l'exécution de j la loi du 4 mai dernier. (1) Convention décrète le renvoi au co- l mité de législation.) ' 35° Adresse des citoyens officiers municipaux de Pont-Saint-Pierre (5), qui se plaignent de ce que le tribunal du district de Louviers contrarie par ses jugements le zèle avec lequel ils ont maintenu l'exécution de j la loi du 4 mai dernier. (1) Convention décrète le renvoi au co- l mité de législation.) '
(1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121. (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121.
(2) Journal de la Montagne de Lc.veaux, n° 53, p. 324. colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 17.page 121. (2) Journal de la Montagne de Lc.veaux, n° 53, p. 324. colonne et Procès-verbaux de la Convention, t. 17.page 121.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121.
(4) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121. (4) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 121.
(3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 122. (3) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 122.
...ional, u° 306, page 1 et Procès-verbaux de la Convention tom» .7, page 122. (3) Auditeur national, u° 306, page 1 et Procès-verbaux de la Convention tom» .7, page 122.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 358
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Tableau de ce qui s'est passé au camp, d'Io-crim, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française. Tableau de ce qui s'est passé au camp, d'Io-crim, le 14 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...vec son état-major et les deux généraux de brigade au centre du carré que formait ...
...it à très haute voix lecture des droits de l'homme et du citoyen ainsi que de l'acte constitutionnel décrétés par la Convention nationale le...
...t la gendarmerie nationale occupaient la gauche. Le général Ferrier est arrivé avec son état-major et les deux généraux de brigade au centre du carré que formait l'armée, et après avoir appelé, par un ban, la troupe à l'attention et au silence, le commissaire des guerres a fait à très haute voix lecture des droits de l'homme et du citoyen ainsi que de l'acte constitutionnel décrétés par la Convention nationale le 25 juin.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...r un discours énergique, je fis lecture de la Constitution ; soudain un cri unanime s'éleva au son d'une salve générale de l'artillerie pour jurer de la défendre jusqu'à la mort. ... peut donner un peuple libre à ses représentants ; et, après l'avoir disposée par un discours énergique, je fis lecture de la Constitution ; soudain un cri unanime s'éleva au son d'une salve générale de l'artillerie pour jurer de la défendre jusqu'à la mort.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...lus vive et la plus éclatante, les cris de : Vive la République, furent mille fois répétés avec cet enthousiasme pur et vrai de nos frères les sans-cu-la Constitution et la C onvention nationale! lottes, ma... ((Je parcourus les rangs et y remarquai partout l'allégresse la plus vive et la plus éclatante, les cris de : Vive la République, furent mille fois répétés avec cet enthousiasme pur et vrai de nos frères les sans-cu-la Constitution et la C onvention nationale! lottes, mais ils furent presque effacés par ceux : A Mayence! à Mayence! Allons délivrer n...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... finie- que des cris mille fois répétés de : Vive la Constitution! Vive la République une et indivisible!...
...r général républicain Ferrier qui jouit de tout leur amour et de toute leur confiance.
...ec l'attention que commandent. Fintérêt et le dévouement. A peine a-t-el-lte été finie- que des cris mille fois répétés de : Vive la Constitution! Vive la République une et indivisible! Vive la Convention nationale, ont fait retentir les, forêts qui nous avoisinent...
...les soldats républicains ont pu tempérer un instant leur ardeur pour écouter leur général républicain Ferrier qui jouit de tout leur amour et de toute leur confiance.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( Défenseurs de la. liberté », nous a dit ce général, « votre enthousiasme prouve as-(( sez que la Constitution que vient de nous (( donner l'auguste Convention nat... (( Défenseurs de la. liberté », nous a dit ce général, « votre enthousiasme prouve as-(( sez que la Constitution que vient de nous (( donner l'auguste Convention nationale est « reçue par vous comme une divinité tuté-(( laire qui va enfin établi...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e satisfaction que je vous rends compte de la fête à jamais mémorable qui eut lieu le 14 de ce mois à l'armée du Rhin. (( C'est avec la plus douce satisfaction que je vous rends compte de la fête à jamais mémorable qui eut lieu le 14 de ce mois à l'armée du Rhin.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...lus haut point l'estime et la confiance de son armée et qu'il mérite d'autant plus...
...ationale peut être rassurée sur le sort de nos braves frères enfermés à Mayence; l...
... vous donner les plus beaux témoignages du général Beauharnais, qui possède au plus haut point l'estime et la confiance de son armée et qu'il mérite d'autant plus par ses talents militaires et son patriotisme éprouvé. La Convention nationale peut être rassurée sur le sort de nos braves frères enfermés à Mayence; la journée d'hier, dont le général nous rend compte dans sa lettre, est un heureu...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le^ général Clarek, chef de l'état-major, nommé a cette place provi...
...oire pour assurer le service et le sort de cette armée.
« Le^ général Clarek, chef de l'état-major, nommé a cette place provisoirement par mes collègues, s'est distingué dans cette journée par son activité; il est instant que la Convention nationale confirme cette nomination provisoire pour assurer le service et le sort de cette armée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...e joins à celle-ci l'extrait du journal de l'armée du Rhin du 10 juillet. Dans peu de jours je vous ferai un rapport détaillé de I 'organisation du district de Landau. Mon collègue Ruamps et moi parcourons les bataillons et enflammons le courage de nos braves frères d'armes ; j'ose espérer de leur ardeur que bientôt nous pourrons vous donner la nouvelle de la délivrance de Mayence. « Je joins à celle-ci l'extrait du journal de l'armée du Rhin du 10 juillet. Dans peu de jours je vous ferai un rapport détaillé de I 'organisation du district de Landau. Mon collègue Ruamps et moi parcourons les bataillons et enflammons le courage de nos braves frères d'armes ; j'ose espérer de leur ardeur que bientôt nous pourrons vous donner la nouvelle de la délivrance de Mayence.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...Rhin et pour l'organisation du district de Landau. « Le représentant du peuple près Varmée du Rhin et pour l'organisation du district de Landau.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( de la défendre partout, contre tous et de ( tous nos moyens, de- lui donner jusqu'à la (( dernière goutte de notre sang, de la faire (( triompher et de mourir plutôt que de souf-« frir qu'il lui soit porté la moindre atteinte; « jurons-le au pied de l'arbre de la liberté « auquel nos dignes représentants viennent (( de donner les racines les plus profondes. » (( L'ardeur de prêter un serment gravé dans tous les c... (( de la défendre partout, contre tous et de ( tous nos moyens, de- lui donner jusqu'à la (( dernière goutte de notre sang, de la faire (( triompher et de mourir plutôt que de souf-« frir qu'il lui soit porté la moindre atteinte; « jurons-le au pied de l'arbre de la liberté « auquel nos dignes représentants viennent (( de donner les racines les plus profondes. » (( L'ardeur de prêter un serment gravé dans tous les cœurs ne fait,, des 10,000 voix, qu'un seul son... le même cri s'élance : Nous le...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
(( Ces défenseurs inébranlables de la liberté ont défilé devant le général...
... se mêlait parmi eux à ceux'de liberté, de République : Vive Fermer, disaient-ils,...
(( Ces défenseurs inébranlables de la liberté ont défilé devant le général, le républicain Ferrier, son nom se mêlait parmi eux à ceux'de liberté, de République : Vive Fermer, disaient-ils, général, comptez sur nous,, comme nous comptons sur vous, et ça ira. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... à l'armée pour y proclamer la nouvelle Constitution. J'avais averti le citoyen général Beauhar-nais que je me rendrais à l'armée pour y proclamer la nouvelle Constitution.
Extrait du journal de Varmée du Rhin en date du 14 juillet 1793 Extrait du journal de Varmée du Rhin en date du 14 juillet 1793
...on C 260, dossier §59. — Proaèsrverbaux de la Convention, tome 17, p. 122. A>)!nrd : actes et correspondance du Comité de Salut publie, tome page 316. « Signé : Dentzel. » (l) Archives nationales, Carton C 260, dossier §59. — Proaèsrverbaux de la Convention, tome 17, p. 122. A>)!nrd : actes et correspondance du Comité de Salut publie, tome page 316.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 359
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
14 juillet, pour célébrer l'achèvement de la Constitution. Le citoyen représentant du peuple, Dentzel, a lu l'Acte constitutionnel en présence* -de l'armées A«la- fin de la lecture, une salve générale de l'artiilerie du camp et de tous les corps détachés- a servi de signal pour l'expression de toutes les volontés, qui toutes ont été...
...universelle et par les cris multipliés; de : Vive la Républiquel ViveJa.Constituti...
...i unissaient leurs acclamations à celle de toute latroupe, et il a prononcé un dis...
14 juillet, pour célébrer l'achèvement de la Constitution. Le citoyen représentant du peuple, Dentzel, a lu l'Acte constitutionnel en présence* -de l'armées A«la- fin de la lecture, une salve générale de l'artiilerie du camp et de tous les corps détachés- a servi de signal pour l'expression de toutes les volontés, qui toutes ont été manifestées par une joie universelle et par les cris multipliés; de : Vive la Républiquel ViveJa.Constitution! Lé citoyen-, Dentzel s'est t adressé aux, généraux, aux offièiers civils et militaires qui l'entouraient, et qui unissaient leurs acclamations à celle de toute latroupe, et il a prononcé un discours conçu,en-ces termes .:
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...armée du « Rhinia^vu sortir des -orages de la JRévolur « tion une Constitution! libre et ; républi-« caine, fondée: sur les bases de* la Déclara-« tion des droits. Elle sai...
...ent dans les assemblées pri-« maires, , de sanctionner cet immortel ou-« vrage ; m...
...r la « rive du Rhin pour l'indépendance de leur « pg-ys, armés pour protéger l'établissement « leur gouvernement, expriment avec con-(...
...prendre bientôt. l'acceptation légale « deConstitution, c'est celui de pouvoir « alors mettre à. leur tour leurs noms, au bas « de cet acte, conservateur de leurs, droits, « et de l'y mettre au piéd des remparts de « Mayence, associé par eux; à l'indivisibilité « de la République. »
« C'est avec ^enthousiasme que l'armée du « Rhinia^vu sortir des -orages de la JRévolur « tion une Constitution! libre et ; républi-« caine, fondée: sur les bases de* la Déclara-« tion des droits. Elle sait:qu'il. niappartient « qu'au peuple souverain, exprimant son « -vœu légalement dans les assemblées pri-« maires, , de sanctionner cet immortel ou-« vrage ; mais' les républibains, armés sur la « rive du Rhin pour l'indépendance de leur « pg-ys, armés pour protéger l'établissement « leur gouvernement, expriment avec con-( fiance un* sentiment qui" s'accorde avec le « vœu qu'ils s émettraient. s'ils n'étaient pas « classés dans, la force, publique : c'est celui « d'apprendre bientôt. l'acceptation légale « deConstitution, c'est celui de pouvoir « alors mettre à. leur tour leurs noms, au bas « de cet acte, conservateur de leurs, droits, « et de l'y mettre au piéd des remparts de « Mayence, associé par eux; à l'indivisibilité « de la République. »
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Nous l'avons enfin reçue cette Constitution que nos cœurs désiraient depuis si long...
... à vos travaux.1 Vous eûtes, le courage de les frapper de l'anathème du peuple le 31 mai. Depuis^ ce jour nous- avons été'certains -du salut de là'patrie. Le crimey l'anarchie- ont ft...
...parmi vous, elles vous1-ont dicté cette Constitution, simple comme la nature dont elle dériv...
« Nous l'avons enfin reçue cette Constitution que nos cœurs désiraient depuis si longtemps. Des scélérats qui siégeaient parmi vous -avaient retardé'ce sublime présent par lés^ entraves journalières" qu'ils mettaient ' à vos travaux.1 Vous eûtes, le courage de les frapper de l'anathème du peuple le 31 mai. Depuis^ ce jour nous- avons été'certains -du salut de là'patrie. Le crimey l'anarchie- ont fttravec *ces mandataires.- Là philosophie, la sagesse sont venues siéger parmi vous, elles vous1-ont dicté cette Constitution, simple comme la nature dont elle dérive.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
à ; la portée de l'intelligence la plus ordi>-nak'e. .. ...
...olonté d'être'libres nous ont tenu lieu de Constitution, et de lois, convaincus que vous- vous occupiez dù~ bonheur de . la République nous ne pensions qu'à l...
à ; la portée de l'intelligence la plus ordi>-nak'e. .. Représentants, depuis deux ans nous combattons les despotes ^coalisés contre la 'liberté ; le besoin, la volonté d'être'libres nous ont tenu lieu de Constitution, et de lois, convaincus que vous- vous occupiez dù~ bonheur de . la République nous ne pensions qu'à la défendre : nous avons presque toujours" écrasé les esclaves : que sera-ce déso...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...entôt vous offrir ; nous ne. jurons pas de vaincre ou de mourir, nous vaincrons ! le génie de la liberté le jure avec nous et notre amour .pour la Constitution nous est unrsûr garant des plus brillan...
...secouent, dans l'intérieur, le flambeau la^guerre civile. Quels que soient leurs cris . de ralliement, ' dites-leur qqe. nous ne reconnaissons d'anarchistes, de .contre-ré-voliitionnaires que. ceux qui pprtent .atteinte à' l'indivisibilité, de la République,-.qu'iné-r branlablë dans...
... q ui, dans l'espérance vaine et atroce de- nous donner des fera, cherchent à nous replonger dans l'anarchie dont vous venez de : nous tirer.
...ts, une victoire éclatante est là .couronne civique que nous.espérons pouvoir bientôt vous offrir ; nous ne. jurons pas de vaincre ou de mourir, nous vaincrons ! le génie de la liberté le jure avec nous et notre amour .pour la Constitution nous est unrsûr garant des plus brillants, succès ] Frappez les scélérats qui .secouent, dans l'intérieur, le flambeau la^guerre civile. Quels que soient leurs cris . de ralliement, ' dites-leur qqe. nous ne reconnaissons d'anarchistes, de .contre-ré-voliitionnaires que. ceux qui pprtent .atteinte à' l'indivisibilité, de la République,-.qu'iné-r branlablë dans ses principes, l'armée se^réu-, nira toujours à la . Convention pour, écraser les. despotes et . lés traîtres,:, leurs complices q ui, dans l'espérance vaine et atroce de- nous donner des fera, cherchent à nous replonger dans l'anarchie dont vous venez de : nous tirer.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Là division de " l'armée du Bas-Rhin commandée par le ... Là division de " l'armée du Bas-Rhin commandée par le citoyen général Ferrier, à la Convention nationale.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'anill de la^République, , l'anill de la^République,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...compense, tout y est buriné par le Dieu de la liberté, tout est « Nos droits, nos devoirs, la vertu, le crime, ,1e châtiment, la récompense, tout y est buriné par le Dieu de la liberté, tout est
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
..., terrasser : les ennemisvqueteoni ques de là République-une et indivisible, voilà... « Vaincra, terrasser : les ennemisvqueteoni ques de là République-une et indivisible, voilà notre serment >: nous ne serons pas parjures.:» (Applaudissements.) ,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ers et sous-officiers dés 5e' bataillon de l'Ain,- ,67e' régiment, 4e bataillon du...
..., bataillon du J^O? régiment, bataillon de Rhône-et-Loire, 3e bà-taillon de la Haute-Saône, lTe compagnie franche de la Dordogne, 2e bataillon de la Charente-Inférieure, 11e bataillon d'infanterie légère, 2e de chasseurs à cheval, 4e régi--ment de dragons..
Suivent lés signatures des officiers et sous-officiers dés 5e' bataillon de l'Ain,- ,67e' régiment, 4e bataillon du Bàs Rhin, lsF 'et bataillons du 75e' régiment^ 1er bataillon des-Pyrénées-Orientales, 2e', bataillon du J^O? régiment, bataillon de Rhône-et-Loire, 3e bà-taillon de la Haute-Saône, lTe compagnie franche de la Dordogne, 2e bataillon de la Charente-Inférieure, 11e bataillon d'infanterie légère, 2e de chasseurs à cheval, 4e régi--ment de dragons..
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... honorable et l'insertion,;par extrait, de ces pièces au Bulletin, rend, sur la proposition d'un de ses membres, le décret suivant (1) : mention honorable et l'insertion,;par extrait, de ces pièces au Bulletin, rend, sur la proposition d'un de ses membres, le décret suivant (1) :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...on, d'un membre, décrète que le .comité de Salut public fera, .dans la journée de demain, un: rapport sur les nominations... ...d'une lettre au citoyen Dentzel, commissaire à l'armée du Rhim; sur la proposition, d'un membre, décrète que le .comité de Salut public fera, .dans la journée de demain, un: rapport sur les nominations d'officiers généraux-faites le 19 mai dernier par les> représentants du peuple ...
(2) Procès-verbaux de la Convention-, t. 17, p, 123.— Supplément au Bulletin de la Convention, du 23 juil-let 1793.. (2) Procès-verbaux de la Convention-, t. 17, p, 123.— Supplément au Bulletin de la Convention, du 23 juil-let 1793..
« Au camp : d'locrim,. lé 15 juillet 1793 « Au camp : d'locrim,. lé 15 juillet 1793
... d'un avantage remporté par les troupes de la République sur les ennemis postés près de Landau 5 elle est ainsi conçue (2) : (1...
...n, lome 31, page 196 et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 17, page-123. '
... Lettre du général Alexandre Beauharnais, par laquelle, il informe la Convention d'un avantage remporté par les troupes de la République sur les ennemis postés près de Landau 5 elle est ainsi conçue (2) : (1) Collection Baudouin, lome 31, page 196 et Pro-cès-verbaux de la Convention, tome 17, page-123. '

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 360
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
général de Landau, le 20 juillet 1793, à la général de Landau, le 20 juillet 1793, à la
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Je vous prie d'agréer de nouveau l'hommage de la fidélité de tous les républicains de l'armée du Rhin à la République une et indivisible, de leur attachement à la Constitution, et de leur reconnaissance pour les estimables... « Je vous prie d'agréer de nouveau l'hommage de la fidélité de tous les républicains de l'armée du Rhin à la République une et indivisible, de leur attachement à la Constitution, et de leur reconnaissance pour les estimables législateurs auxquels ils la doivent. (Applaudissements.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
chef de l'armée du Rhin, datée du quartier chef de l'armée du Rhin, datée du quartier
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... dans la nuit, la position des hauteurs de Menfeld, pour aller prendre une position près de Landau, et attaquer en même temps l'ennemi établi dans les environs de cette place. J'ai dirigé l'armée sur 6 colonnes, dont 3 étaient destinées à de fausses attaques ; l'objet principal que je m'étais proposé était de m'emparer des gorges d'Auweiler et des hauteurs de Franck-Weiler, qui sont en avant de ces gorges, et où l'ennemi était fortem... «Je vous préviens, citoyens représentants, que j'ai quitté hier 19, dans la nuit, la position des hauteurs de Menfeld, pour aller prendre une position près de Landau, et attaquer en même temps l'ennemi établi dans les environs de cette place. J'ai dirigé l'armée sur 6 colonnes, dont 3 étaient destinées à de fausses attaques ; l'objet principal que je m'étais proposé était de m'emparer des gorges d'Auweiler et des hauteurs de Franck-Weiler, qui sont en avant de ces gorges, et où l'ennemi était fortement retranché.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...13e régiment d'infanterie, s'est emparé de la gorge d'Auweiler ; le général Meynie...
...ssé avec perte les ennemis des hauteurs de Franckweiler, qui étaient gardées par des émigrés et le corps franc de Wurmser ; le général Gilot, sorti avec 3,000 hommes de la brave garnison de Landau, destiné à occuper les ennemis v...
...uillet, sur plusieurs points des lignes de la Queich, ont fait une diversion très ...
...s, en leur faisant évacuer les villages de Belheim, Kintelsheim et Otters-heim ; partout lès ennemis de la République ont été repoussés avec pe...
... contre leur coutume, la terre couverte de leurs morts et de leurs blessés. Nous leur avons fait des...
« Tout a réussi suivant mes vœux ; le général Arlandes, avec la brigade du 13e régiment d'infanterie, s'est emparé de la gorge d'Auweiler ; le général Meynier, avec la brigade du 67e, a occupé dans le même temps Alber-viller et les ramif...
...; l'avant-garde, conduite par les généraux Landremont, Loubat et Delmas, a repoussé avec perte les ennemis des hauteurs de Franckweiler, qui étaient gardées par des émigrés et le corps franc de Wurmser ; le général Gilot, sorti avec 3,000 hommes de la brave garnison de Landau, destiné à occuper les ennemis vers le bois, a obtenu aussi des succès dans cette partie ; les fausses attaques du corps d'armée du général Ferrière, et des brigades des généraux Lafayette et Mequillet, sur plusieurs points des lignes de la Queich, ont fait une diversion très utile à mes attaques véritables, en leur faisant évacuer les villages de Belheim, Kintelsheim et Otters-heim ; partout lès ennemis de la République ont été repoussés avec perte ; ils ont laissé, contre leur coutume, la terre couverte de leurs morts et de leurs blessés. Nous leur avons fait des prisonniers, et emporté plusieurs redoutes, sans canons il est vrai, mais où no...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...è journée heureuse, puisque les troupes de la République ont rempli avec succès ce que je m étais, proposé, promet de plus grands avantages. Mes relations avec l'armée de la Moselle sont maintenant établies par...
...ée du Rhin est garant qu'elle se rendra de plus en plus digne de la confiance publique, en remplissant l...
« Cettè journée heureuse, puisque les troupes de la République ont rempli avec succès ce que je m étais, proposé, promet de plus grands avantages. Mes relations avec l'armée de la Moselle sont maintenant établies par le pays des Deux-Ponts, et le courage des républicains qui composent l'armée du Rhin est garant qu'elle se rendra de plus en plus digne de la confiance publique, en remplissant les engagements que sa position, sa force et l'intérêt d'une grande ville assiégé...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Le général en chef de l'armée du Rhin, « Le général en chef de l'armée du Rhin,
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Convention renvoie la lettre au Comité de Salut public.) (La Convention renvoie la lettre au Comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
39° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il fait passer à la Convention l'extrait de la lettre suivante (1), qui lui a été a... 39° Lettre de Bouchotte, ministre de la guerre, par laquelle il fait passer à la Convention l'extrait de la lettre suivante (1), qui lui a été adressée par le général Sépher.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...medi dernier, environ midi, 4 officiers de volontaires nationaux du Calvados, dont...
...er général, conduits par un détachement de mes avant-postes ; ils étaient précédés d'un trompette et escortés par trois dragons de la Manche. Ces individus étaient porteurs d'une massé d'exemplaires de certaine proclamation faite par les chefs de cet attroupement qualifié d'armée. Un d'eux me remit une lettre de Wimpfen, qui ne fait qu'ajouter à ses c...
(( Samedi dernier, environ midi, 4 officiers de volontaires nationaux du Calvados, dont 2 se disaient hérauts-d'armes, arrivèrent au quartier général, conduits par un détachement de mes avant-postes ; ils étaient précédés d'un trompette et escortés par trois dragons de la Manche. Ces individus étaient porteurs d'une massé d'exemplaires de certaine proclamation faite par les chefs de cet attroupement qualifié d'armée. Un d'eux me remit une lettre de Wimpfen, qui ne fait qu'ajouter à ses crimes. En voici copie :
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...la proclamation ; « j'ai voulu prévenir de grands malheurs, les « voudriez-vous fa... ... ter-« ritoire du Calvados. Sous peu l'on s'expli-« quera ; en attendant, lisez la proclamation ; « j'ai voulu prévenir de grands malheurs, les « voudriez-vous faire naître?
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« J'assemblai de suite mon conseil, auquel présidèrent les représentants du peuple, assistés de deux de leurs collègues (les citoyens Lecointre...
...onses, l'excès d'égarement où les chefs de la coalition les avaient plongés, et re...
...n nationale, et le désir le plus ardent de venger la République, de se venger eux-mêmes contre les auteurs de leur égarement.
« J'assemblai de suite mon conseil, auquel présidèrent les représentants du peuple, assistés de deux de leurs collègues (les citoyens Lecointre et Lavallée) nouvellement arrivés. Les prétendus députés furent interrogés par le citoyen Lindet et par différents membres du conseil ; ils développèrent, par leurs réponses, l'excès d'égarement où les chefs de la coalition les avaient plongés, et reconnaissant leur erreur, au moins en apparence, ils finirent par exprimer la soumission la plus parfaite à la Convention nationale, et le désir le plus ardent de venger la République, de se venger eux-mêmes contre les auteurs de leur égarement.
...e lettre du général Sépher au ministrei de la guerre, datée d'Evreux, le 22 juillet 1793 Extrait d'une lettre du général Sépher au ministrei de la guerre, datée d'Evreux, le 22 juillet 1793
...s du peuple et le conseil furent d'avis de renvoyer avec fraternité les prétendus ...
...le lendemain par un détachement au delà de mes premiers avant-postes. Si leur reto...
...u'opérer le meilleur effet sur le reste de leurs compagnons d'armes. Quant à l'impudent auteur de la lettre, je me suis réservé de lui répondre en bon républicain, si j'ai l'avantage de le rencontrer. A l'égard de sa (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 123 er Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
« D'après ces démonstrations, les représentants du peuple et le conseil furent d'avis de renvoyer avec fraternité les prétendus députés, et je les fis conduire le lendemain par un détachement au delà de mes premiers avant-postes. Si leur retour est sincère, nous pensons tous que cette conduite à leur égard ne peut qu'opérer le meilleur effet sur le reste de leurs compagnons d'armes. Quant à l'impudent auteur de la lettre, je me suis réservé de lui répondre en bon républicain, si j'ai l'avantage de le rencontrer. A l'égard de sa (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 123 er Bulletin de la Convention du 23 juillet 1793.
« Lisieux, le 19 juillet 1793 « Lisieux, le 19 juillet 1793

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 361
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
... Après avoir proclamé solennellement la Constitution dans Valence et vu les autorités consti...
... d'être fait au gré des véritables amis de la patrie, puisque ce palladium de la liberté a été unanimement adopté, je...
...rejoindre notre armée campée au village de la Palud, à une petite lieue du Saint-E...
...qui s'avançaient comptant sur une suite de victoires et de succès. Doppet, chef, de la légion des Allo-broges, avec 300 hommes, a été envoyé, pour s'a,ssurer de quelques postes voisins, des forces lui...
...du aux Orangeais leur liberté ; le chef de la légion d'Aix, émigré, selon toutes les apparences, et quatre de ses officiers de fraîche date ont été faits prisonniers ...
« Après avoir proclamé solennellement la Constitution dans Valence et vu les autorités constituées décider qu'elle serait mise en délibération 1© 14 juillet dans toute l'étendue du département, ce qui vient d'être fait au gré des véritables amis de la patrie, puisque ce palladium de la liberté a été unanimement adopté, je suis parti avec le général pour rejoindre notre armée campée au village de la Palud, à une petite lieue du Saint-Esprit, sur la rive gauche du Rhône, pour couper tout passage aux Marseillais qui s'avançaient comptant sur une suite de victoires et de succès. Doppet, chef, de la légion des Allo-broges, avec 300 hommes, a été envoyé, pour s'a,ssurer de quelques postes voisins, des forces lui ont été successivement envoyées par le général, enfin il a rendu aux Orangeais leur liberté ; le chef de la légion d'Aix, émigré, selon toutes les apparences, et quatre de ses officiers de fraîche date ont été faits prisonniers et sont en route sous sûre garde pour Grenoble.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
Un membre (1), indigné de ce que le général français a traité avec un chef de brigands tel que Wimpfen, demande que s... Un membre (1), indigné de ce que le général français a traité avec un chef de brigands tel que Wimpfen, demande que sa conduite soit improuvée.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ition, elle décrète ensuite l'insertion de cette lettre au Bulletin et en ordonne le renvoi au comité de Salut public.) (La Convention passe à l'ordre du jour sur cette proposition, elle décrète ensuite l'insertion de cette lettre au Bulletin et en ordonne le renvoi au comité de Salut public.)
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...eillais et des Nîmois avec les révoltés de Lyon, de la prise du Pont-Saint-Esprit et de l'évacuation d'Avignon et d'Orange par ...
... fait passer, en outre, un grand nombre de pièces qui serviront à faire connaître ...
...r laquelle il rend compte des moyens employés pour empêcher la jonction des Marseillais et des Nîmois avec les révoltés de Lyon, de la prise du Pont-Saint-Esprit et de l'évacuation d'Avignon et d'Orange par les rebelles marseillais. Il fait passer, en outre, un grand nombre de pièces qui serviront à faire connaître les coupables auteurs des troubles et invite l'Assemblée à décréter que les admi...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
, l'an II de la République. , l'an II de la République.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...les contre-révolutionnaires. Les suites de la journée du 31 mai ont dû vous convaincre de la vérité de mes observations ; cette journée à servi de prétexte à tous les ennemis de la liberté et de l'égalité, pour lever l'étendard de la révolte ; on dit que les soldats nor... ...i, nous menant à la féodalité par la route du fédéralisme, comblait d'espérance les contre-révolutionnaires. Les suites de la journée du 31 mai ont dû vous convaincre de la vérité de mes observations ; cette journée à servi de prétexte à tous les ennemis de la liberté et de l'égalité, pour lever l'étendard de la révolte ; on dit que les soldats normands du traitre Wimpfen et des amphitryons Buzot, Gua-det, etc, marchent sur vo...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...vant lieutenant-colonel d' un bataillon de ce département nommé Marignac et un Cardo ci-devant sous-officier du régiment de Bourgogne. commandée par un ci-devant lieutenant-colonel d' un bataillon de ce département nommé Marignac et un Cardo ci-devant sous-officier du régiment de Bourgogne.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...hassé les bons administrateurs et forcé de fuir les Jacobins dont le club avait ét...
...temps et protéger la course des ennemis de Paris. Déjà Avignon et Orange etaient a...
...nt cle commettre, et mis en prison plus de deux cents patriotes.
« On avait désarmé tous les patriotes, chassé les bons administrateurs et forcé de fuir les Jacobins dont le club avait été muré ; toutes les mesures étaient prises pour y résister longtemps et protéger la course des ennemis de Paris. Déjà Avignon et Orange etaient au pouvoir des Marseillais qui y ont tout bouleversé, donné l'échantillon des crimes qu'ils se proposaient cle commettre, et mis en prison plus de deux cents patriotes.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...qui menaçaient la patrie et les dangers de laisser s'opérer la jonction des Marseillais et des "Nimois avec les révoltés de Lyon, nous avons pris sur-le-champ une ... Mes collègues et moi calculant tous les maux qui menaçaient la patrie et les dangers de laisser s'opérer la jonction des Marseillais et des "Nimois avec les révoltés de Lyon, nous avons pris sur-le-champ une résolution dont les suites ne devront jamais vous être désagréables, quand elles...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Plusieurs bataillons de l'armée ont été envoyés pour exécuter notre dessein sous les ordres du patriote chef de brigadelDarteaux, un des officiers que ...
...rade qu'il saura bien remplir. Le point de réunion était à Valence ; j'ai laissé à...
...suis rendu d'après leur décision auprès de notre petite armée anti-fédéraliste. Le...
...populaires a mis le général dans le cas de compter sur les secours du département de la Drôme qui possède dans Montélimart, le bourg de l'Unité, Romans et beaucoup d'autres villes, bon nombre de patriotes.
« Plusieurs bataillons de l'armée ont été envoyés pour exécuter notre dessein sous les ordres du patriote chef de brigadelDarteaux, un des officiers que nous avons promu provisoirement à un grade qu'il saura bien remplir. Le point de réunion était à Valence ; j'ai laissé à Grenoble mes collègues Dubois-Crancé et Gauthier pour contenir les Lyonnais et je me suis rendu d'après leur décision auprès de notre petite armée anti-fédéraliste. Le patriotisme déjà relevé à Valence par la réunion des assemblées populaires a mis le général dans le cas de compter sur les secours du département de la Drôme qui possède dans Montélimart, le bourg de l'Unité, Romans et beaucoup d'autres villes, bon nombre de patriotes.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...int-Esprit, par le secours et les soins de plusieurs députés des départements de l'Isère, de l'Ar-dèche, de la Drôme et des gardes nationales ...par le Rhône ; et nous, après avoir su jeter quelques rayons dans la ville du Saint-Esprit, par le secours et les soins de plusieurs députés des départements de l'Isère, de l'Ar-dèche, de la Drôme et des gardes nationales
« Pont-Saint-Esprit, 17 juillet 1793 « Pont-Saint-Esprit, 17 juillet 1793
... allait se joindre à eux et se recruter de tous les aristocrates qui l'attendaient... « Une phalange marseillaise allait se joindre à eux et se recruter de tous les aristocrates qui l'attendaient à son passage, les Nîmois s'étaient emparés du Pont-Saint-Esprit, leur autorité...
...aquette 1513, pièce 9 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123. (2) Archives nationales,carton AFn 183, plaquette 1513, pièce 9 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 362
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
...ntages, j'ai suspendu une grande-partie de l'administration- du district,; renouve...
...ans- leurs sections ainsi que les juges de paix.- J'ai fait ouvrir la porte de la société populaire qui a été solennel...
...limart. Jfai .répandu avec profusion la Constitution qui était inconnue, et la lumière, et f...
...t copie (1) ; enfin j'ai présenté-cette Constitution-tant désiree à nos .braves soldats, j a...
...par eux.avec trans-pprts^ il ont juré - de la défendre jusqu'à» la mort et m'ont pressé vivement .de faire parvenir à la. Convention nationale, qu'ils chérissent, l'expression, de leurs sentiments dont vous - lirez le, ...
...bal., énergique-écrit sur le champ même de la liberté, et sur :ie ppmmeau de la selle de .mon cheval.
...is iue le brave Carteaux taisait ses dispositions pour pousser plus loin nos avantages, j'ai suspendu une grande-partie de l'administration- du district,; renouvelee aujourd'hui en presque totalité par des patriotes ; j'ai également suspendu la.municipalité que les-citoyens rassemblés ont remplaces hier dans- leurs sections ainsi que les juges de paix.- J'ai fait ouvrir la porte de la société populaire qui a été solennellement remte-grée. Nous prendrons des mesures pour nous assurer des principaux conjurés, ainsi que des hommes les plus suspects qui seront conduits à Montélimart. Jfai .répandu avec profusion la Constitution qui était inconnue, et la lumière, et fait les arrêtés et proclamations dont je vous envoie ci-joint copie (1) ; enfin j'ai présenté-cette Constitution-tant désiree à nos .braves soldats, j au lieu même où _ les aristocrates comptaient sous peu crier : Vive le roi ; elle a été accueillie par eux.avec trans-pprts^ il ont juré - de la défendre jusqu'à» la mort et m'ont pressé vivement .de faire parvenir à la. Convention nationale, qu'ils chérissent, l'expression, de leurs sentiments dont vous - lirez le, procès-,verbal., énergique-écrit sur le champ même de la liberté, et sur :ie ppmmeau de la selle de .mon cheval.
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
de ce dernier, et épouvanté les traîtres jpar de sages- dispositions politiques et militaires, nous vous écrivons de la citadelle de cette ville, que le scélérat Marignac a... de ce dernier, et épouvanté les traîtres jpar de sages- dispositions politiques et militaires, nous vous écrivons de la citadelle de cette ville, que le scélérat Marignac a evacuesans bruit ainsi que 6 à 700 hommes soldes par le département du Gard. To...
Locuteur: Robert-Thomas Lindet
« Jé venais de faire verser le vin de-la.liberté et j'avais à peine bu à la r...
...aves soldats,, qu'un allo-broge couvert sueur est venu nous annoncer qu'Avignon.était en.notre pouvoir, aussitôt une portion, de notre petite armée s'est mise en marche...
...lir Tordre, à consolider l'organisation de la nouvelle- municipalité et faire désa...
...t, des bataillons des gardes nationales de la Drôme, requis par nous,^ nous suivrons près dans notre course qui sera dirigée...
« Jé venais de faire verser le vin de-la.liberté et j'avais à peine bu à la ronde avec le général et nos braves soldats,, qu'un allo-broge couvert sueur est venu nous annoncer qu'Avignon.était en.notre pouvoir, aussitôt une portion, de notre petite armée s'est mise en marche pour s'y rendre, le reste partira demain avec le général et moi. J'emploie ce-jQur-ci à rétablir Tordre, à consolider l'organisation de la nouvelle- municipalité et faire désarmer les mauvais citoyens ; jious laisserons garnison dans là cidateÛe du Pont-Saint-Esprit, des bataillons des gardes nationales de la Drôme, requis par nous,^ nous suivrons près dans notre course qui sera dirigée Hé manière à faire rentrer Marseille dans le devoir et à se réunir après l'avoi...
On dit que les rebelles de Lyon ^préparent à faire juger les patri...
...ants pour (1) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page 380, lov Une proclamatian d'Albitte aux soldats de l'armée dtf général Carteaux; 2® une pr...
On dit que les rebelles de Lyon ^préparent à faire juger les patriotes prisonniers qu'ils* ont ' proscrits; - et * que les Marseillais emploient t...
...is qui peuvent se présenter et j'espère qu'ils me serviront d'otages assez puissants pour (1) Voy. ci-après aux annexes de la séance, page 380, lov Une proclamatian d'Albitte aux soldats de l'armée dtf général Carteaux; 2® une proclamation des commissaires à l'armée des Alpe^v aux Marseillais.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 363
« De ma retraite, le 20 juin 1793 « De ma retraite, le 20 juin 1793
« C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer, que j,...
...ale, la proscription des députés pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et de l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze. J'avais employ...
...tenir les propriétés contre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé :...
« C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer, que j,'écris à mes concitoyens : ils ont appris l'attentat commis contre la représentation nationale, la proscription des députés pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et de l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze. J'avais employé avec elle dix jours d'existence à dévoiler les manœuvres des conspirateurs, à les déconcerter, à ranimer l'esprit public, à protéger la Convention, à maintenir les propriétés contre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé : les Conspirateurs n'ont pas permis qu'elle fût (1) Archives nationales, Carton ...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 364
(2) La motion de Billaud-Varenne et la discussion qui 1 ...
...ées au Moniteur universel, (28 semestre de 1793) page 881, 3" colonne, au Journal des D...
...ne. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 124.
(2) La motion de Billaud-Varenne et la discussion qui 1 accompagne sont empruntées au Moniteur universel, (28 semestre de 1793) page 881, 3" colonne, au Journal des Débals et des Décrets, n° 309, page 293 et au Mercure universel, tome 29, page 380, 2e colonne. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 124.
...t découvert, dans Câtte ville, un dépôt de 800 fusils, 6 pièces de canon, et beaucoup de munitions que les contre-révolutionnaires (1 )Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page879, 3a colonne et Journal des Déb...
...ge 292. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 12. — Le nom d'Escudier nou* a été fourni par le sommaire de la séanca qui se trouve aux Archives na...
(3). J'ai une nouvelle plus heureuse à annoncer. Les patriotes t7e Toulouse ont découvert, dans Câtte ville, un dépôt de 800 fusils, 6 pièces de canon, et beaucoup de munitions que les contre-révolutionnaires (1 )Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page879, 3a colonne et Journal des Débats et des Décrets, n° 309, page 292. — Voy. également Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 12. — Le nom d'Escudier nou* a été fourni par le sommaire de la séanca qui se trouve aux Archives nationales.
(3) Moniteur un'versel, 2® semestre de 1793, page 881, 3e colonne et Journal des Dé...
...92. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, tonie 17, page 124.
(3) Moniteur un'versel, 2® semestre de 1793, page 881, 3e colonne et Journal des Débats et des Décrets, n° 309, page 292. — Voy. également les Procès-verbaux de la Convention, tonie 17, page 124.
... les derniers événements, doivent payer de leurs fortunes et de leurs corps ; mais il faut renvoyer au (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page382, la lettre de Rabaut-Saint-Etienne que nous publions ...
... nièces énumérées dans le posi-scriptum de la lettre d''Albitte, citée ci-dessus, ...
...sur le principe avancé par Billaud, que ceux quf ont joué le principal rôle dans les derniers événements, doivent payer de leurs fortunes et de leurs corps ; mais il faut renvoyer au (1) Voy. ci-après, aux annexes de la séance, page382, la lettre de Rabaut-Saint-Etienne que nous publions in extenso, ainsi que les douze autres nièces énumérées dans le posi-scriptum de la lettre d''Albitte, citée ci-dessus, pagî 361.
...n, tome 31, page 197, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123. (2) Collection Baudouin, tome 31, page 197, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 123.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 365
(2) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 879, 1"> colonne et Mercure unive...
...e 376, 2e colonne. — Les procès-verbaux de la Convention ne font pas mention de ce fait.
(2) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, page 879, 1"> colonne et Mercure universel, lome 29, page 376, 2e colonne. — Les procès-verbaux de la Convention ne font pas mention de ce fait.
Copie de la lettre écrite le 13 juillet 1793 Copie de la lettre écrite le 13 juillet 1793
« Paris, le 22 juillet 1793 « Paris, le 22 juillet 1793
..., ne m'autorisent à payer les officiers de la gendarmerie _ nationale que sur le p...
...nnés et pour- lequel (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 124.
...cer sur cette réclamation. La loi du 16 février 1791, et celle du 8 janvier 1792, ne m'autorisent à payer les officiers de la gendarmerie _ nationale que sur le pied du grade dont ils sont commissionnés et pour- lequel (1) Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 124.
...et ressort clairement par l'étude seule de la séance. Deux journaux d'ailleurs le ...
...me 29, page 378, lre colonne et Journal de la Montagne de Laveaux, n° 53, page 324, 2" colonne.
...ean-Bon-Sainl-André ait cédé le fauteuil, mais la fait n'en est pas moins exact et ressort clairement par l'étude seule de la séance. Deux journaux d'ailleurs le mentionnent en indiquant le moment précis où Chabot a présidé la séance. — Voy. Mercure universel, tome 29, page 378, lre colonne et Journal de la Montagne de Laveaux, n° 53, page 324, 2" colonne.
...on C 260, dossier 559 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 125. (4) Archives nationales, Carton C 260, dossier 559 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 125.
...ard, d'autre mesure à vous indiquer que de vous adresser directement à elle, et de lui soumettre les moyens de considération qui vous paraîtront milit...
...s récla^ mants. Il aurait pris le parti de solliciter lui-même de l'Assemblée un décret favorable, s'il n...
...'Assemblée prît une détermination, conforme à vos observations. Il n'a, à cet égard, d'autre mesure à vous indiquer que de vous adresser directement à elle, et de lui soumettre les moyens de considération qui vous paraîtront militer le plus puissamment en faveur des individus récla^ mants. Il aurait pris le parti de solliciter lui-même de l'Assemblée un décret favorable, s'il n'avait pensé que, chargé spécialement (1) Archives nationales, Carton C 260, dos...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 366
...écrets, n 306, p. 295 et Procés-verbaux de la Convention, tome 17, page 125. Le nom de Ramel -Noogaret nous a été donné par le som-maire de la séance qui se trouve aux Arvhives natio-nales. -Voy. ci-dessus, séance du 22 juillet 1793, page 321, le décret rendu sur le rapport de jean-Bon Saint-André. (2) Journal des Débils et des Décrets, n 306, p. 295 et Procés-verbaux de la Convention, tome 17, page 125. Le nom de Ramel -Noogaret nous a été donné par le som-maire de la séance qui se trouve aux Arvhives natio-nales. -Voy. ci-dessus, séance du 22 juillet 1793, page 321, le décret rendu sur le rapport de jean-Bon Saint-André.
(4)Moniteur universel, 2 semestre de 1793, page 879, 1re (4)Moniteur universel, 2 semestre de 1793, page 879, 1re
, au nom du comité de Salut public. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sébastien Laporte, commissaires de la Convention dans les départements de Saône-etrLoire et de Rhône-et-Loire. L'une d'elles datée Mâcon, le 21 juillet 1793, est ainsi conçue (2) : ' ' : -4 (1)Voy ci-après, ces pièces, aux annexes de ia séance page 394. , au nom du comité de Salut public. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sébastien Laporte, commissaires de la Convention dans les départements de Saône-etrLoire et de Rhône-et-Loire. L'une d'elles datée Mâcon, le 21 juillet 1793, est ainsi conçue (2) : ' ' : -4 (1)Voy ci-après, ces pièces, aux annexes de ia séance page 394.
...hives nationales. Nous donnons au cours de la séance, la version qui nous a paru la meilleure, celle de XAuditeur national, n 30b, page 2, et n...
...nne,*t du Moniteur universel,. semestre de 1793, twe 879 lre colonne. > r a
n avons pu la retrouver aux Archives nationales. Nous donnons au cours de la séance, la version qui nous a paru la meilleure, celle de XAuditeur national, n 30b, page 2, et nous insérons en note les versions du Mercure universel, t. 29, page 376, 2« colonne,*t du Moniteur universel,. semestre de 1793, twe 879 lre colonne. > r a
..., plus spécialement, donnent le contenu de cotte lettre des représentants Revercho...
... Elle ne figure pas dans le Becueil des actes du comité de Salut public de M. Au lard et nous
(2) Trois journaux, plus spécialement, donnent le contenu de cotte lettre des représentants Reverchon et Lapone. Elle ne figure pas dans le Becueil des actes du comité de Salut public de M. Au lard et nous
l autre moitié contre la petite armée de Carteaux, -où sont Albitte et Dubois Cr...
...es autres villages, ainsi que le peuple de Lvon ne partagent pas l'opinion de cette commission despotique de Lyon. Ces villages ne tarderont pas à s...
... le croire, c est que n'envoyant pas la Constitution, le peuple en a murmuré et la demande. La Commission , «îu? Çette Constitution n'était pas bonne, qu'elle émanait de la Montagne, etc... Mais le peuple voul...
...nt à Lyon, ils ont été admis à la barre de la commission inquisitoriale, et leur l...
...enteront des accommodements Un courrier de cette commission est parti pour Paris a l effet de porter des propositions de paix. Elle né négligera aucun moyen Réc...
.... Si les propositions qu'elle fait sont de nature à être adoptées, nous céderons a...
l autre moitié contre la petite armée de Carteaux, -où sont Albitte et Dubois Crancé. Nous les verrons venir, nous les attendons, mais ils ne viendront pas. Villefranche et les autres villages, ainsi que le peuple de Lvon ne partagent pas l'opinion de cette commission despotique de Lyon. Ces villages ne tarderont pas à se réunir aux départements voisins, et laisseront là messieurs les citadins. La c...
...inquisitoriale ne tiendra nas ongtemps sans Être supprimée ; ce qui nous porte à le croire, c est que n'envoyant pas la Constitution, le peuple en a murmuré et la demande. La Commission , «îu? Çette Constitution n'était pas bonne, qu'elle émanait de la Montagne, etc... Mais le peuple voulut I examiner, et elie fut enfin envoyée. Rouyer et Brunei, nos collègues, sont à Lyon, ils ont été admis à la barre de la commission inquisitoriale, et leur lan»a°-e les a fait recevoir aussi bien que Birotteau et Roland Nous pensons qu ils présenteront des accommodements Un courrier de cette commission est parti pour Paris a l effet de porter des propositions de paix. Elle né négligera aucun moyen Réchapper à la loi. Si les propositions qu'elle fait sont de nature à être adoptées, nous céderons a notre amour pour la paix, et nous écouterons les propositions; mais pour cela n...
...autant que cette lettre est accompagnée de plusieurs pièces qui félicitent dJ la, ...
... ne rien lire et ie fais ln proposation de renvoyer le toufiu comi é de Salut public, pour faire un rapport seanee tenante, sur la ville de Lyon. (1) Collection Baudouin, tome 31,-para 197 et PrnrM verbaux de la Convention, tome 17 ptfe li
Elle,vous fera frémir d'indignation. D'autant que cette lettre est accompagnée de plusieurs pièces qui félicitent dJ la, ^adulte qu'ils ont tenue.Is SSPgîf 4e J1»"*** inculpations E V7 eîe faites et demandent le rapport des décréta rendus contre eux. Je crois qu il vaut mieux ne rien lire et ie fais ln proposation de renvoyer le toufiu comi é de Salut public, pour faire un rapport seanee tenante, sur la ville de Lyon. (1) Collection Baudouin, tome 31,-para 197 et PrnrM verbaux de la Convention, tome 17 ptfe li
(3)Procés-verbaux de la Convention, tome 17, p.125. (3)Procés-verbaux de la Convention, tome 17, p.125.
...olonne. -Voyez également Procés-verbaux de la Convention, t. 17, page 126 . colonne. -Voyez également Procés-verbaux de la Convention, t. 17, page 126 .
...eprésentants du peuple aux départements de llhone-et-Loire, Saône-ei-Loire et du R... Lettre des représentants du peuple aux départements de llhone-et-Loire, Saône-ei-Loire et du Rhin.
« Macôn, le 21 juillet 1793. « Macôn, le 21 juillet 1793.
... nos collègues, « Arrivés à Mâcon le 17 de ce mois, nous y avons convoque les sections. La nécessité de vivres pour le rassemblement qui se for...
...qu'ils eussent des succès, nous a lorcé de créer un comité de subsistances.
« Citoyens nos collègues, « Arrivés à Mâcon le 17 de ce mois, nous y avons convoque les sections. La nécessité de vivres pour le rassemblement qui se forme ici, tant pour empêcher es Lyonnais.de marcher sur Paris, que pour arrêter les Marseillais, en cas qu'ils eussent des succès, nous a lorcé de créer un comité de subsistances.
« Informés que les dominateurs de l'autorité de Lyon envoyaient contre _ nous 2,000 hommes avec de 1 artillerie, nous requîmes les canonniers de Màcon ceux de cette ville et la garde nationale, la gendarmerie, un bataillon de l'Aride, un corps de cavalerie de reserve, dont nous avons pressé la marc... « Informés que les dominateurs de l'autorité de Lyon envoyaient contre _ nous 2,000 hommes avec de 1 artillerie, nous requîmes les canonniers de Màcon ceux de cette ville et la garde nationale, la gendarmerie, un bataillon de l'Aride, un corps de cavalerie de reserve, dont nous avons pressé la marche Mais nous apprîmes peu après, par nos émissaires, que l*s Lyonnais avaient re...
...^rouvrons notre dépêche. Une députation de « Nous^rouvrons notre dépêche. Une députation de
la ville de Lyon vient de se rendre auprès de nous la ville de Lyon vient de se rendre auprès de nous

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 367
a De noires calomnies interceptent tout d'en...
...s; venez voir la vérité. On nous accuse de vouloir un roi; quelle atrocité î Le 14 de ce mois, nous avons tous juré la Républ...
...d'exterminer tout tyran. On nous accuse de vouloir le fédéralisme, autre imposture H Nous venons de convoquer' les assemblées pour examiner la Constitution. Citoyen Reverchon, vous qui êtes né dans les. murs de cette cité, vous connaissez! e territoi...
a De noires calomnies interceptent tout d'entre vous et nous; venez voir la vérité. On nous accuse de vouloir un roi; quelle atrocité î Le 14 de ce mois, nous avons tous juré la République, une et indivisible,!d'exterminer tout tyran. On nous accuse de vouloir le fédéralisme, autre imposture H Nous venons de convoquer' les assemblées pour examiner la Constitution. Citoyen Reverchon, vous qui êtes né dans les. murs de cette cité, vous connaissez! e territoire, venez reconnaître la vérité ».
Tliuriot. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sebastien De Laporte, dans le département de Saône-et-Loire ; ils ont écrit qu'instr...
... leur impose la commission dictatoriale Lyon. V Plusieurs communes veulent se séparer, et Villefranche vient d'accepter la Constitution; les sections même de Lyon l'ont. demandée.'Nous vous transme...
... commissaires en finissant, des lettres de Brunei et de Rouyer'détenus à Lyon ; sans doute que ...
...ndons vos instructions. La municipalité de Lyon vient de nous envoyer deux commissaires pour nou...
...ne cherchent que da vérité, et que loin de vouloir le royalisme, ils se disposent à accepter la Constitution. Traçez-nous la conduite que; nous devo...
Tliuriot. Le comité de Salut public a reçu plusieurs lettres de vos commissaires Reverchon et Sebastien De Laporte, dans le département de Saône-et-Loire ; ils ont écrit qu'instruits que 2,000 Lyonnais devaient mai'cher sur Màcon, ils avaient requis les gard...
...mpagnes du département le Rhône-et-Loire s'indignent*déjà.du joug tyrannique que leur impose la commission dictatoriale Lyon. V Plusieurs communes veulent se séparer, et Villefranche vient d'accepter la Constitution; les sections même de Lyon l'ont. demandée.'Nous vous transmettons, disent ces commissaires en finissant, des lettres de Brunei et de Rouyer'détenus à Lyon ; sans doute que des députés assez lâches pour paraître à la barrede la commission dictatoriale, ...
... des propositions d'accommodement. C'est à la Convention à prononcer ; nous attendons vos instructions. La municipalité de Lyon vient de nous envoyer deux commissaires pour nous inviter à nous rendre dans cetle ville: ils nous assurent que les citoyens ne cherchent que da vérité, et que loin de vouloir le royalisme, ils se disposent à accepter la Constitution. Traçez-nous la conduite que; nous devons tenir.
...contre cette- ville 2',500- hommes avec de l'artillerie ; nous avons requis les ca...
...isins,: -la gendarmerie et un bataillon de l'Ardèche qui était dans le département de l'Ain, de venir renforcer la garde nationale-de Mâcon. Lorsque1 -toutes nos-mesures ont...
7, Nous • avons été informés qu'ils voulaient faire 'marcher contre cette- ville 2',500- hommes avec de l'artillerie ; nous avons requis les canonniers- des"' départements» voisins,: -la gendarmerie et un bataillon de l'Ardèche qui était dans le département de l'Ain, de venir renforcer la garde nationale-de Mâcon. Lorsque1 -toutes nos-mesures ont été---prises, nous avons été informés, par- nos émissaires,- que Lyon avait ren...
« Au nom de la liberté et de l)égalité{ de la République une et indivisible, les citoyens de Lyon, aux représentants, du peuple, Rev... « Au nom de la liberté et de l)égalité{ de la République une et indivisible, les citoyens de Lyon, aux représentants, du peuple, Reverchon et Lapante- ».
Texte du « Moniteur » de tous points identique à celui du «Journ... Texte du « Moniteur » de tous points identique à celui du «Journal des Débats et des Décrets. »

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 368
...t la (1) Moniteur universel, 2° semestr de 1793, pa°-e 879 l" colonne : Journal de la Montagne de Laveaux, n/§4, .page.330, 2° colonne; J...
...t des Décrets n» 309, page 290; Journal de Perlet, n- 306. pag» 426 ; Mercure univ...
... page 3. — Vov également Procès-verbaux de la Convention tome, 17, page 126. '
...belles ; ne craignez pas ces petits tyrans dun jour qui doivent s'humilier devant la (1) Moniteur universel, 2° semestr de 1793, pa°-e 879 l" colonne : Journal de la Montagne de Laveaux, n/§4, .page.330, 2° colonne; Journal des Débats et des Décrets n» 309, page 290; Journal de Perlet, n- 306. pag» 426 ; Mercure universel, t. 29, page 378, 1" colonne et Auditeur national, n» 306, page 3. — Vov également Procès-verbaux de la Convention tome, 17, page 126. '
(2) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 879, 3e colonne et Procès-verbaux de la Convention t. 17, page 126. (2) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 879, 3e colonne et Procès-verbaux de la Convention t. 17, page 126.
J'avais voté la première proposition de Baudot, mais je m'oppose à la seconde. ...
...in, tome 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 126.
J'avais voté la première proposition de Baudot, mais je m'oppose à la seconde. J'observe que ce serait entièrement ruiner Paris, que d'en éloigner les citoyens (1) Collection Baudouin, tome 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 126.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 369
... la (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 879, 3" colonne. « Le général Sepher a la confiance et la (1) Moniteur universel, 2e semestre de 1793, p. 879, 3" colonne.
(3) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 882, 1" colonne. — Cette lettre n'e...
...rets, n° 309, page 296, dans le Journal de Perlet, n° 306, page 428 ; dans le Merc...
..., page 380, 2° colonne, dans le Journal de la Montagne de Laveaux, n° 54, page 331, 1™ colonne.
(3) Moniteur universel, 2° semestre de 1793, p. 882, 1" colonne. — Cette lettre n'est pas mentionnée par le Procès-verbal, mais on la trouve dans tous les journaux, notamment dans le Journal des Débats et des Décrets, n° 309, page 296, dans le Journal de Perlet, n° 306, page 428 ; dans le Mercure universel, tome 29, page 380, 2° colonne, dans le Journal de la Montagne de Laveaux, n° 54, page 331, 1™ colonne.
, au nom; du comité de Salut public (1). Albitte s'est plaint ...
...tre (1) Moniteur universel, 2» semestre de 1793, page 882,1™ colonne. — Cc fait n'est p...
, au nom; du comité de Salut public (1). Albitte s'est plaint dans sa lettre (1) Moniteur universel, 2» semestre de 1793, page 882,1™ colonne. — Cc fait n'est pas mentionné au Procès-verbal.
...ouin, t. 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 127. (2) Collection Baudouin, t. 31, page 197 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 127.
(4) Archives du ministère de la guerre, armée dés côtes de Cherbourg, Carton — > liasse n° 1, et Procès- verbaux de la Convention tome 17, page 123. (4) Archives du ministère de la guerre, armée dés côtes de Cherbourg, Carton — > liasse n° 1, et Procès- verbaux de la Convention tome 17, page 123.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 370
1° Que le comité de Sûreté générale est chargé de retirer de la commission des Douze, chargée du dépouillement des papiers de l'armoire de fer, les numéros 428 et 429, com- (1) Procès-verbaux de la •Convention, t. 1T, p. 127. 1° Que le comité de Sûreté générale est chargé de retirer de la commission des Douze, chargée du dépouillement des papiers de l'armoire de fer, les numéros 428 et 429, com- (1) Procès-verbaux de la •Convention, t. 1T, p. 127.
...t la dénonciation faite contre la ville de Périgueux.par un membre ne sont pas men... ...r national, u» 306, page 1. — Le decret rendu f,ur la proposition do Taillefor et la dénonciation faite contre la ville de Périgueux.par un membre ne sont pas mentionnés au Procès-ver bal.
(3) procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 127. (3) procès-verbaux de la Convention, t. 17, p. 127.
...ur nous a été c&anu par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na... ...age 198 et Procès-verbwx delà Conveiuion, t. 17, page 128. -- Le nom du rapporteur nous a été c&anu par le sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales
...ne ordonnance défend à tout particulier de bâtir (1) Mercure universel, 1.17, page...
...teur nous a ete donne par lc so n-maire de la séance qui se trouve aux Archives na...
expose qu'une ancienne ordonnance défend à tout particulier de bâtir (1) Mercure universel, 1.17, page 379 1" colonne. -Le nom du rapporteur nous a ete donne par lc so n-maire de la séance qui se trouve aux Archives nationales.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 371
...autre part, dans la séance du 2 juillet 1793, Le-breton avait présenté un projet de décret complémentaire, au nom des comités réunis des Finances de Commerce et d'Agriculture. Après une co...
... l'examen des articles déjà décrétés et de ceux pro-« posés à l'Assemblée pour les réunir en un seul corps « de loi et rallier aux bases décrétées les ...
D'autre part, dans la séance du 2 juillet 1793, Le-breton avait présenté un projet de décret complémentaire, au nom des comités réunis des Finances de Commerce et d'Agriculture. Après une courte discussion, la Convention avait renvoyé aux trois comités : « l'examen des articles déjà décrétés et de ceux pro-« posés à l'Assemblée pour les réunir en un seul corps « de loi et rallier aux bases décrétées les articles proposés « et restant à décrétés. » Elle chargeait, en outre, ses
...ouin, t. 31, page 199 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 129. ...endements le décret suivant est mis aux voix et adopté (3) : (1) Collection Baudouin, t. 31, page 199 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 129.
(2) En l'absence de tout renseignement sur cette discussion...
...a mention qui ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 130. — Le ...
...orteur nous a été fourni parle sommaire de la séance qui se trouve aux Archives na...
(2) En l'absence de tout renseignement sur cette discussion, nous avons dû nous borner à la mention qui ligure aux Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 130. — Le nom du rapporteur nous a été fourni parle sommaire de la séance qui se trouve aux Archives nationales.
...in, tome 31, page 199 et Procès verbaux de la Convention page 130. (3) Collection Baudouin, tome 31, page 199 et Procès verbaux de la Convention page 130.
...ercure universel du mercredi 24 juillet 1793, t. 29, page 378, 2° colonne. Le rappor...
...dramatiques est adopté le 1er septembre 1793.
...retirés ; plusieurs articles additionnels sont proposés et adoptés (2). Il (1) Mercure universel du mercredi 24 juillet 1793, t. 29, page 378, 2° colonne. Le rapporteur, qui n'est pas désigné dans le Mercure, doit être ou Baudin, ou Lakanal ; l'un et l'autre s'étant occupés delà question. Le décret sur la propriété des auteurs dramatiques est adopté le 1er septembre 1793.
...s-verbal; mais nous donnons aux annexes de la séance un projet de décret, sans nom d'auteur ni de rapporteur, qui semble avoir servi de base à la discussion (Voy. ci-après, pa... ...nous fournissent auéun détail. Nous insérons donc simplement la version du procès-verbal; mais nous donnons aux annexes de la séance un projet de décret, sans nom d'auteur ni de rapporteur, qui semble avoir servi de base à la discussion (Voy. ci-après, page399)
...que, dans les séances des 28 et 29 juin 1793, Drouët avait fait adopter plusieurs ar...
..., lre série, tome 67, séance du 28 juin 1793, page 619 et du 29 juin 1793, page 651.)
Nous rappellerons que, dans les séances des 28 et 29 juin 1793, Drouët avait fait adopter plusieurs articles qui se trouvent fondus dans le décret général adopté les 23 et 24 juillet (V3y. Archives parlementaires., lre série, tome 67, séance du 28 juin 1793, page 619 et du 29 juin 1793, page 651.)

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 372
...ependant être réélus (3). trois comités de présenter incessamment à la discussion ...
...ires, 1" serie t 68 séance du 2 juiilet 1793, page 95 et suivantes.)
...t les directeurs des postes seront renouvelés tous les trois ans. Ils pourront cependant être réélus (3). trois comités de présenter incessamment à la discussion tous ces articles après les avoir classés dans un ordre convenable. (Voy. Archives parlementaires, 1" serie t 68 séance du 2 juiilet 1793, page 95 et suivantes.)
(2) Voy. ci-après, séance du 24 juillet 1793, page 400, l'adoption des titres III et IV de ce projet de décret. (2) Voy. ci-après, séance du 24 juillet 1793, page 400, l'adoption des titres III et IV de ce projet de décret.
...n dans les seances des 23 et 24 juillet 1793. ...t sans aucun doute ce travail des trois comités que Drouët soumet à la discussion dans les seances des 23 et 24 juillet 1793.
(1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 131 et Colle... (1) Procès-verbaux de la Convention, t. 17, page 131 et Collection Baudouin, tome 31, page 200.
...er paragraphe est dû à une intervention de Le Carpentier, dont l'amendement était ... ...Archives nationales, dans le Carton C. 260, dossier 549, il résulte que ce dernier paragraphe est dû à une intervention de Le Carpentier, dont l'amendement était ainsi conçu :
« Les voitures seront de différentes formes et dimensions : cell...
...routes seront à 4 roues, et construites de manière a transporter à la fois les dép...
« Les voitures seront de différentes formes et dimensions : celles des principales routes seront à 4 roues, et construites de manière a transporter à la fois les dépêches, le courrier vient d'être prescrit ; les mêmes administrateurs et directeu...
...rmer Varticle 13; les articles 18 et 19 de la 1" rédaction sont devenus dans le pr... ...s 11 et 12 qui étaient distincts ont été, dans le nouveau projet, réunis pour former Varticle 13; les articles 18 et 19 de la 1" rédaction sont devenus dans le projet définitif l'article 19; les articles, 41, 42, 43, 44 et 45 ont dû être révi...
(1) La 1" rédaction de l'article 5 était ainsi conçue : « Il s...
...des postes et messageries. Il sera tenu de fournir un cautionnement de cent mille livres en immeubles; il fera la recette de tous les produits de la régie. Il en comptera d'abord avec l...
...u'elle aura ordonnées, et, les 1" et 15 de chaque mois, il versera le montant net de sa recette à la trésorerie nationale (c...
... que par le conseil exécutif sur l'avis de l'administration).
(1) La 1" rédaction de l'article 5 était ainsi conçue : « Il sera nommé, par l'administration, un caissier général des postes et messageries. Il sera tenu de fournir un cautionnement de cent mille livres en immeubles; il fera la recette de tous les produits de la régie. Il en comptera d'abord avec l'administration, qui pourra faire une retenue sur l'aperçu des dépenses qu'elle aura ordonnées, et, les 1" et 15 de chaque mois, il versera le montant net de sa recette à la trésorerie nationale (cet agent ne pourra être destitué que par le conseil exécutif sur l'avis de l'administration).
... rendront tous les six moisT sous peine de destitution de leur place, au conseil exécutif, un compte en mise et recette de la situation de la régie et un compte moral des moyens de perfection ou d'amélioration qu'ils aur... « Les administrateurs rendront tous les six moisT sous peine de destitution de leur place, au conseil exécutif, un compte en mise et recette de la situation de la régie et un compte moral des moyens de perfection ou d'amélioration qu'ils auront employés ou projetés. Ces comptes seront communiqués par le conseil exécutif...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 375
(2) Moniteur universel, 2« semestre de 1793, p. 882, 2e colonne, et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, | page 142. (2) Moniteur universel, 2« semestre de 1793, p. 882, 2e colonne, et Procès-verbaux de la Convention, t. 17, | page 142.
...vœu du peuple n'est pas douteux pour la Constitution ; malgré les intrigues des malveillants...
...le sera acceptée par plusieurs millions de votants : alors on fera voir aux puissa...
...e d'une faction, quelle est le résultat de la volonté nationale. Je demande qu'une commission de 5 membres, qui vous seront désignés par le comité de balut public, soit chargée de dresser le code des lois politiques et réglementaires, nécessaires pour mettre la Constitution en activité. ^ Il est nécessaire, en ef...
...crets n» 309r p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 142.
Dans ce moment, , il est une mesure qui me paraît essentielle à prendre. Le vœu du peuple n'est pas douteux pour la Constitution ; malgré les intrigues des malveillants, il est certain qu'elle sera acceptée par plusieurs millions de votants : alors on fera voir aux puissances étrangères, que la République n'est pas l'ouvrage d'une faction, quelle est le résultat de la volonté nationale. Je demande qu'une commission de 5 membres, qui vous seront désignés par le comité de balut public, soit chargée de dresser le code des lois politiques et réglementaires, nécessaires pour mettre la Constitution en activité. ^ Il est nécessaire, en effet, que c®s lois soient (l) Journal des Débats et des Décrets n» 309r p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, p. 142.
Une députation des citoyens de la section des Quinze-Vingts est admise...
...page 381, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 142.
Une députation des citoyens de la section des Quinze-Vingts est admise à la barre (1). (1) Mercure universel, tome 29, page 381, 1" colonne, et Procès-verbaux de la Convention, tome 11, p. 142.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 376
A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU MARDI 23 JUILLET 1793. A LA SÉANCE DE LA CONVENTION NATIONALE DU MARDI 23 JUILLET 1793.
... du peuple français dans le département de V Aveyron, relatif à Char- Extrait du procès-verbal tenu par les représentants du peuple français dans le département de V Aveyron, relatif à Char-
...rets, n° 309, p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. (1) Journal des Débats et des Décrets, n° 309, p. 297, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
rier, chef des rébelles du département de la Lozère (1). rier, chef des rébelles du département de la Lozère (1).
...e et le quatorzième juillet l'an second de la République française, dans la prison établie à la tour du ci-devant évêché de Rodez, à dix heures du matin, il a été procédé à l'interrogatoire de Charrier, relativement aux déclarations...
...procès-verbal par les membres du comité de sûreté générale du département de l'Aveyron. Le lendemain huit du même mo...
...yer et uonstans, membres du département de l'Aveyron, Garrigues et Albène, membres de la municipalité de Rodez, Bessière et Ma-zars, membres de la société populaire de Rodez, écrivant le citoyen Combe, secrétaire général du département de l'Aveyron, comme suit :
L'an mil sept cent quatre-vingt-treize et le quatorzième juillet l'an second de la République française, dans la prison établie à la tour du ci-devant évêché de Rodez, à dix heures du matin, il a été procédé à l'interrogatoire de Charrier, relativement aux déclarations qu'il a annoncées dans la promesse par lui signée le sept juin dernier et dont il a été dressé procès-verbal par les membres du comité de sûreté générale du département de l'Aveyron. Le lendemain huit du même mois, auquel il a été procédé par le citoyen Chateauneuf-Randon, représentant du peuple, en présence des citoyens Boyer et uonstans, membres du département de l'Aveyron, Garrigues et Albène, membres de la municipalité de Rodez, Bessière et Ma-zars, membres de la société populaire de Rodez, écrivant le citoyen Combe, secrétaire général du département de l'Aveyron, comme suit :
...etc. La Convention nationale, instruite de votre promesse du 7 juin dernier, a décrété qu'il serait procédé à la réception de votre déclaration par le citoyen Mailhe, mon collègue et moi, deux commissaires de ce département, deux commissaires de la municipalité et deux commissaires de la municipalité de cette ville. Mon collègue Mailhe n'a pu...
...us invitons au nom du salut et du repos de la République, au nom de votre conscience et de la religion, au nom des intérêts de votre famille, au nom de Dieu et du peuple français, de déclarer ce dont vous êtes instruit, re...
...ous avpz faite le 7 juin dernier signée de votre main.
...ndon a dit : Charrier, vous avez commis un grand attentat contre la République, etc. La Convention nationale, instruite de votre promesse du 7 juin dernier, a décrété qu'il serait procédé à la réception de votre déclaration par le citoyen Mailhe, mon collègue et moi, deux commissaires de ce département, deux commissaires de la municipalité et deux commissaires de la municipalité de cette ville. Mon collègue Mailhe n'a pu se rendre à cause d'une indisposition dont il est attaqué dans ce moment, nous vous invitons au nom du salut et du repos de la République, au nom de votre conscience et de la religion, au nom des intérêts de votre famille, au nom de Dieu et du peuple français, de déclarer ce dont vous êtes instruit, relativement à la promesse que vous avpz faite le 7 juin dernier signée de votre main.
Tout ce qui a pu lui être observé de plus touchant par ce citoyen et par cha...
...t, il a en même temps témoigné beaucoup de sollicitude sur le sort de sa femme qu'il a déclaré être innocente et de ses enfants.
Tout ce qui a pu lui être observé de plus touchant par ce citoyen et par chacun des autres membres qui ont successivement pris la parole a été inutile, Char...
...jours persisté dans son refus, la religion, a-t-il dit, en est le principal objet, il a en même temps témoigné beaucoup de sollicitude sur le sort de sa femme qu'il a déclaré être innocente et de ses enfants.
Encore à plusieurs reprises au nom de la religion, de sa femme et de ses enfants qu'il Encore à plusieurs reprises au nom de la religion, de sa femme et de ses enfants qu'il

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 377
Fait le susdit jour 14 juillet 1793, l'an II de la République. Chateauneuf-Randon, Char... Fait le susdit jour 14 juillet 1793, l'an II de la République. Chateauneuf-Randon, Charrier, Constans, Boyer, Albène fils, Garrigues, Bessière, Mazars, Combes, secréta...
chérit, il a été de nouveau pressé de faire sa déclaration. chérit, il a été de nouveau pressé de faire sa déclaration.
...és ont été inutiles. Ne pouvant obtenir de lui les aveux de son secret après y avoir employé un tem...
...té à réfléchir avec promesse que si par de nouvelles considérations il se détermin...
... déclaration dans le jour, on se rendra de nouveau auprès de lui pour les recevoir.
Tous les moyens employés ont été inutiles. Ne pouvant obtenir de lui les aveux de son secret après y avoir employé un temps considérable, la séance a été levée; Charrier a été, au surplus, invité à réfléchir avec promesse que si par de nouvelles considérations il se détermine à faire quelque déclaration dans le jour, on se rendra de nouveau auprès de lui pour les recevoir.
...ire du département ; Garrigues, notable de la municipalité; Bessière, commissaire de la société populaire ; Albène filsj officier municipal; Mazars, commissaire de la société populaire. ...: Chateauneuf-Randon ; Boyer, administrateur du département ; Constans, commissaire du département ; Garrigues, notable de la municipalité; Bessière, commissaire de la société populaire ; Albène filsj officier municipal; Mazars, commissaire de la société populaire.
... cent quatre-vingt-treize, l'an' second de la République française. L'an mil sept cent quatre-vingt-treize et le quinze juillet mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an' second de la République française.
...le citoyen Chateauneuf-Randon se rendît de nouveau auprès de lui pour lui faire part de quelques observations, Charrier ayant témoigné qu'il désirait que le citoyen Chateauneuf-Randon se rendît de nouveau auprès de lui pour lui faire part de quelques observations,
...évenir les commissaires du département, de la municipalité de Rodez et de la société populaire, désignés dans le ... Le citoyen Chateauneuf-Randon a, en conséquence, fait prévenir les commissaires du département, de la municipalité de Rodez et de la société populaire, désignés dans le procès-verbal du jour d'hier.
...uns et les autres se sont rendus auprès de Charrier qui a été interpellé de la manière la plus pressante de déclarer son secret et de faire part des motifs qui l'ont détermi... Les uns et les autres se sont rendus auprès de Charrier qui a été interpellé de la manière la plus pressante de déclarer son secret et de faire part des motifs qui l'ont déterminé à demander une nouvelle conférence.
...er a observé qu'il avait reçu ce matin, de la part de sa femme, une lettre qui avait excité t...
...ettre que sa femme prononçait son arrêt de mort. Ce n'est pas, a-t-il dit son ouvr...
...icitée par des personnes qui ne cessent de m'accabler de leur ingratitude.
Charrier a observé qu'il avait reçu ce matin, de la part de sa femme, une lettre qui avait excité toute sa surprise et renouvelé sa douleur lorsqu'il a lu dans cette lettre que sa femme prononçait son arrêt de mort. Ce n'est pas, a-t-il dit son ouvrage, son cœur et son attachement me sont connus, mais elle y a été sollicitée par des personnes qui ne cessent de m'accabler de leur ingratitude.
Il a été de nouveau sollicité de faire les aveux de son secret. Il a persisté dans son refu...
...emandé en grâce qu'on s'occupât du sort de sa femme et qu'il soit incessamment pro...
...cerne afin que, convaincu et protestant de son innocence, elle soit libre de se retirer de Rodez et d'aller porter sa douleur loin...
...même temps demandé qu'il lui fût permis de choisir un directeur.
Il a été de nouveau sollicité de faire les aveux de son secret. Il a persisté dans son refus et il a demandé en grâce qu'on s'occupât du sort de sa femme et qu'il soit incessamment prononcé pour ce qui la concerne afin que, convaincu et protestant de son innocence, elle soit libre de se retirer de Rodez et d'aller porter sa douleur loin des lieux où son époux aura subi son supplice ; il a en même temps demandé qu'il lui fût permis de choisir un directeur.
Quant au contenu de la lettre qu'il a reçue de sa femme, on lui avait observé qu'on en...
...connaissance parce que les commissaires de la municipalité chargés de sa garde l'avaient remise, et que, bien loin que sa femme soit digne de blâme à raison du style qu'elle a emplo...
..., on y voit au contraire les sentiments de sa douleur, de son innocence, de sa sincérité et de son attachement à la République pour le bonheur et la conservation de laquelle elle l'engage à déclarer tout ...
Quant au contenu de la lettre qu'il a reçue de sa femme, on lui avait observé qu'on en avait déjà connaissance parce que les commissaires de la municipalité chargés de sa garde l'avaient remise, et que, bien loin que sa femme soit digne de blâme à raison du style qu'elle a employé dans ladite lettre, on y voit au contraire les sentiments de sa douleur, de son innocence, de sa sincérité et de son attachement à la République pour le bonheur et la conservation de laquelle elle l'engage à déclarer tout ce qu'il saura des complots formés contre elle.
...andé qu'il lui fût permis avant sa mort de mettre par écrit, en présence d'un commissaire, un état de ses dettes actives et passives. Il a ensuite demandé qu'il lui fût permis avant sa mort de mettre par écrit, en présence d'un commissaire, un état de ses dettes actives et passives.
... plumes et une écritoire pour s'occuper de cet objet en présence des commissaires. ... demande serait accueillie, et qu'à cet effet il lui serait donné du papier, des plumes et une écritoire pour s'occuper de cet objet en présence des commissaires.
...ncore une fois invité par toutes sortes de considérations à faire part de son secret et de tout ce qui peut être parvenu à sa conn...
... la République, on a fait valoir auprès de lui tous les moyens et principalement les intérêts de sa femme et de ses enfants sur le sort présent et à ve...
Il a été encore une fois invité par toutes sortes de considérations à faire part de son secret et de tout ce qui peut être parvenu à sa connaissance contre la République, on a fait valoir auprès de lui tous les moyens et principalement les intérêts de sa femme et de ses enfants sur le sort présent et à venir desquels il s'est généralement attendri.
...second chiffre il ne m'est pas possible de m'en rappeler, attendu que je ne m'en s...
...e j'ai déposé sous le pied d'un chevron de ma granche (sic) appelée la Borie gronde tout près de la petite porte, il n'y a qu'à ôter une petite pierre qui sert de fermeture, l'alphabet est contenu sur un petit lambeau de papier. Le premier chiffre m'avait été envoyé par le baron de Pha-che-lindas.
« Pour le second chiffre il ne m'est pas possible de m'en rappeler, attendu que je ne m'en suis presque pas servi et qu'on peut trouver l'alphabet que j'ai déposé sous le pied d'un chevron de ma granche (sic) appelée la Borie gronde tout près de la petite porte, il n'y a qu'à ôter une petite pierre qui sert de fermeture, l'alphabet est contenu sur un petit lambeau de papier. Le premier chiffre m'avait été envoyé par le baron de Pha-che-lindas.
Le duc de Bourbon devait venir commander en chef ...
...ers géné^ raux pour se mettre à la tête de chaque parti qui se présenterait. J'ignore si aucun de ces principaux agents sont en France, m...
...rplus, il m'avait été dit qu'à l'époque de mon soulèvement, le principal chef ou un de ses principaux agents devait arriver da...
Le duc de Bourbon devait venir commander en chef dans les provinces méridionales et emmener avec lui assez d'officiers géné^ raux pour se mettre à la tête de chaque parti qui se présenterait. J'ignore si aucun de ces principaux agents sont en France, mais je pense qu'il doit y en avoir quelqu'un. Au surplus, il m'avait été dit qu'à l'époque de mon soulèvement, le principal chef ou un de ses principaux agents devait arriver dans une ville française. »
...ait actuellement par l'Auvergne du côté de Riom. ... avant son arrestation, parce qu'elle avait été découverte, ajoutant qu'elle venait actuellement par l'Auvergne du côté de Riom.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 378
... Fait et clos le susdit jour 15 juillet 1793, l'an II de la République, signé : Château-neuf-Ran... « Fait et clos le susdit jour 15 juillet 1793, l'an II de la République, signé : Château-neuf-Randon, etc., etc., etc.
...rre, et que ledit secrétaire était lors de cette déclaration de guerre, à Paris, d'où il partit satisfa... ...ledit prince avait essayé en vain tous les autres moyens, pour engager cette guerre, et que ledit secrétaire était lors de cette déclaration de guerre, à Paris, d'où il partit satisfait en apprenant le décret.
...ucoup sur des secours en argent du côté de Bordeaux. En troisième lieu, que les ennemis armes contre la République comptaient beaucoup sur des secours en argent du côté de Bordeaux.
...teraient pas longtemps à faire le siege de Perpignan, mais que leur but était de se porter sur les montagnes et qu'au su...
...omme plus intéressant pour eux le siège de Bellegarde.
En quatrième lieu, que les Espagnols ne s'arrêteraient pas longtemps à faire le siege de Perpignan, mais que leur but était de se porter sur les montagnes et qu'au surplus il regardait comme plus intéressant pour eux le siège de Bellegarde.
En cinquième lieu, que le but de la bavoie était de laisser pénétrer les soldats de la Republique française sur son territo... En cinquième lieu, que le but de la bavoie était de laisser pénétrer les soldats de la Republique française sur son territoire pour les engager dans des défilés, d'où il leur serait impossible d'en sorti...
...idi, en observant qu il a paru résulter de la manière dont Charrier avait fait les...
...dessus, à différentes reprises et après de fréquentes stimulations qu'il avait quelque connaissance de certains complots mais qu'il n'est pas ...
...r plus/ rien à déclarer, le présent procès-verbal a été. clos à 2 heures après-midi, en observant qu il a paru résulter de la manière dont Charrier avait fait les aveux ci-dessus, à différentes reprises et après de fréquentes stimulations qu'il avait quelque connaissance de certains complots mais qu'il n'est pas parfaitement instruit. n , -i i
Il a été arrêté, de plus, que la lettre de la femme de Charrier serait transcrite ci-apres. Il a été arrêté, de plus, que la lettre de la femme de Charrier serait transcrite ci-apres.
« A Rodez, le 14 juillet 1793 « A Rodez, le 14 juillet 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
... mal aux reins et à la tête m'a obligée de garder le lit presque pendant tout ce t... ...nt devenus si insupportables, que je ne trouve plus aucune consolation; un grand mal aux reins et à la tête m'a obligée de garder le lit presque pendant tout ce temps.
...eux la chose publique; on dit que tu as de grands complots à dévoiler, et dévoile-...
...tu ne me les avais pas cachés avec tant de soin, tu ne serais pas dans l'état dépl...
...heureusement égaré par les instigations de ceux que tu croyais tes amis et qui éta...
« Tu es perdu, sans doute, tu n'en doutes pas, mais en mourant sauve si tu peux la chose publique; on dit que tu as de grands complots à dévoiler, et dévoile-les, déclare tes complices ; si tu ne me les avais pas cachés avec tant de soin, tu ne serais pas dans l'état déplorable où tu te trouves, quoique tu aies porté les armes contre ta patrie, tu do...
... je sais bien que tu as au fond un cœur bon et généreux, mais que tu as_ été malheureusement égaré par les instigations de ceux que tu croyais tes amis et qui étaient tes plus grands ennemis ; les monstres, ils avaient juré ta perte, dès lors...
tendard de la révolte, déclare ces scélérats et ne...
...ateauneuf-Randon a pro; mis à mon frère de solliciter un décret qui accorderait to...
tendard de la révolte, déclare ces scélérats et ne doute pas que la patrie ne soit reconnaissante envers moi et tes malheureux enfants. Le citoyen Chateauneuf-Randon a pro; mis à mon frère de solliciter un décret qui accorderait ton bien à tes enfants si tu faisais les aveux que tu as promis et qu'ils pussent ...
...ai fidèle : je suis la plus malheureuse de toutes les femmes, fallait-il que je fu...
...te. Ce papier est arrosé par un torrent de larmes qui coulent de mon cœur. Adieu encore une fois, je t'e...
« Adieu pour la dernière fois, tant que je survivrai à ton malheur je te serai fidèle : je suis la plus malheureuse de toutes les femmes, fallait-il que je fusse née pour que tous les plus grands malheurs s'accumulassent sur ma tête. Ce papier est arrosé par un torrent de larmes qui coulent de mon cœur. Adieu encore une fois, je t'embrasse tendrement, ton image sera toujours devant mes yeux. Le chagrin m'absorb...
... du département ; Bessière, commissaire de la société populaire; Garrigues, notable de la municipalité ; Albène fils, officier municipal ; Mazars, commissaire de la société populaire. ...on ; Constats, administrateur-commissaire du département ; Boyer, administrateur du département ; Bessière, commissaire de la société populaire; Garrigues, notable de la municipalité ; Albène fils, officier municipal ; Mazars, commissaire de la société populaire.
... sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française, Nous, commissaires du département de l'A-veyron, de la municipalité de Rodez et de la société populaire de ladite ville, désignés dans le procès-v...
...4 courant, nous sommes rendus à l'heure de dix du matin avec le citoyen Combes cad...
...i nous en a ete par lui faite à l'effet de terminer les opérations relatives aux déclarations de Charrier, et clôturer le procès-verbal ...
Le seize juillet mil sept cent quatre-vingt-treize, l'an II de la République française, Nous, commissaires du département de l'A-veyron, de la municipalité de Rodez et de la société populaire de ladite ville, désignés dans le procès-verbal du 14 courant, nous sommes rendus à l'heure de dix du matin avec le citoyen Combes cadet, secrétaire, chez le citoyen Chateauneuf-Randon, représentant du peuple, sur l'invitation qui nous en a ete par lui faite à l'effet de terminer les opérations relatives aux déclarations de Charrier, et clôturer le procès-verbal du jour d'hier.
...ée par ledit Charrier. La lecture faite de cette lettre, il a été arrêté que le ci...
... à lui répondre pour le presser, au nom de la patrie et de l'humanité, à donner de nouveaux renseignements qui seraient en son pouvoir sur les complots Guyil avait promis de dévoiler. * Il a été en outre arrêté qu...
...se des représentants du peuple seraient de suite transcrites au présent procès-ver...
Le citoyen Chateauneuf-Randon nous a communiqué une lettre à lui adressée par ledit Charrier. La lecture faite de cette lettre, il a été arrêté que le citoyen Chateauneuf-Randon serait invité à lui répondre pour le presser, au nom de la patrie et de l'humanité, à donner de nouveaux renseignements qui seraient en son pouvoir sur les complots Guyil avait promis de dévoiler. * Il a été en outre arrêté que la lettre dudit Charrier et la réponse des représentants du peuple seraient de suite transcrites au présent procès-verbal.
Lettre de- Charrier au citoyen Chateauneuf-Eandon... Lettre de- Charrier au citoyen Chateauneuf-Eandon, représentant du peuple.
...lic me fit rappeler hier soir la lettre de ma malheureuse épouse, elle disait que vous aviez promis a son frère d'agir auprès de la Convention pour obtenir en faveur de mes enfants le bien que je laisse, ou du moins une partie. Je prends donc la liberté de vous prier de vouloir bien vous en ra/ppeler. Je suis... « Le citoyen accusateur public me fit rappeler hier soir la lettre de ma malheureuse épouse, elle disait que vous aviez promis a son frère d'agir auprès de la Convention pour obtenir en faveur de mes enfants le bien que je laisse, ou du moins une partie. Je prends donc la liberté de vous prier de vouloir bien vous en ra/ppeler. Je suis le seul

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 379
...ur des paimw infortunés qui sont prives de la raison , vous êtes père, je ne. vous...
...vous en prie, pour ne vous rappeler que de vos enfants ; dites à votre retour a la...
...e que le coupable a péri sous le glaive de la loi avec.un sincère repentir de ses fautes, et que les intortu-
coupable : je suis assez malheureux sans que fe Sheur rejaillisse encore sur des paimw infortunés qui sont prives de la raison , vous êtes père, je ne. vous en dis 'pas davantege daignez en servir aux miens, si j ai eu ctaos le temps quelques torts à votre égard, je youb en demande pardon, et oubliez-moi, je vous en prie, pour ne vous rappeler que de vos enfants ; dites à votre retour a la Convention, ou daignez lui écrire que le coupable a péri sous le glaive de la loi avec.un sincère repentir de ses fautes, et que les intortu-
« Rodez, le 16 juillet 1793 « Rodez, le 16 juillet 1793
, l'an II de la République. » , l'an II de la République. »
« Si la loi prononce sur de grands coupables, elle protège tous ceu...
...séduits ; soyez tranquille^ sur le sort de vos enfants, vous ne vous êtes pas trom...
...j ai été le vôtre, 'plus je serai l'ami de vos enfants et leur appui.
« Si la loi prononce sur de grands coupables, elle protège tous ceux qui n'ont ete qu e-garés ou séduits ; soyez tranquille^ sur le sort de vos enfants, vous ne vous êtes pas trompé, je réclamerai pour eux l'indulgence des représentants du peuple, que l'human...
...ndus. Quant à mon particulier, plus vous avez été mon ennemi d'opinion, et plus j ai été le vôtre, 'plus je serai l'ami de vos enfants et leur appui.
...suprême et où votre âme se déploie avec de grands sentiments de repentir que vous devez chercher encore à vous rappeler de tout ce qui peut devenir utile à la Rép... « C'est dans ce moment où vous êtes devant l'Etre suprême et où votre âme se déploie avec de grands sentiments de repentir que vous devez chercher encore à vous rappeler de tout ce qui peut devenir utile à la République ; ajoutez à tout ce que vous avez dit hier, tout ce que vous savez :
... devenues les lettres que voub receviez de l'étranger, avec le chiffre et où les a... « 1° Que sont devenues les lettres que voub receviez de l'étranger, avec le chiffre et où les avcz-vous cachées ;
...se notamment les membres du département de la Lozère ; ils sont en état d'arrestat...
...avec les coupables, il serait important de connaître les vrais fauteurs.
...méridionaux qui ont pu servir vos principes contre-révolutionnaires^ : l'on accuse notamment les membres du département de la Lozère ; ils sont en état d'arrestation pour d'autres faits, mais tous sans doute ne peuvent pas être coupables des ...
...e que vous n'y a^eg eu des iûteliîgcliôra j pour ne pas confondre les innocents avec les coupables, il serait important de connaître les vrais fauteurs.
Seconde lettre de Charrier, au citoyen Ghateauneuf-Randon... Seconde lettre de Charrier, au citoyen Ghateauneuf-Randon.
« Rodez, 16 juillet 1793 « Rodez, 16 juillet 1793
, l'an EL de la République. , l'an EL de la République.
...D'après la 'promesse que vous me faites de réclamer l'indulgence de la Convention pour mes enfants, je ne doute nullement de son efficacité. Yous me demandez par la...
... chiffre et les lettres que je recevais de l'étranger ; quant au chiffre, je vous ...
...pport aux lettres que j'ai reçues avant de me cacher, elles étaient restées en dépôt entre les mains de Borel (1) qui, à notre dernière entrevu...
...si le courrier qu'il attendait, le soir de mon départ, lui annonçait le décret d'a...
... domicile fixe, il aurait été imprudent de porter sur moi de pareilles lettres, et dès que j'avais r...
...irais ; j'avais même fait quelques-unes de ces réponses en rase campagne, portant ...
...surplus il m'était expressément défendu de les garder, et sur-cela je vous dis la ...
« D'après la 'promesse que vous me faites de réclamer l'indulgence de la Convention pour mes enfants, je ne doute nullement de son efficacité. Yous me demandez par la même lettre que je vous déclare où est caché le chiffre et les lettres que je recevais de l'étranger ; quant au chiffre, je vous l'ai. dit ; par rapport aux lettres que j'ai reçues avant de me cacher, elles étaient restées en dépôt entre les mains de Borel (1) qui, à notre dernière entrevue, me dit vouloir les brûler si le courrier qu'il attendait, le soir de mon départ, lui annonçait le décret d'accusation, j'ignore, s'il l'a fait ; jusque-là, je n'ai eu que momentanément les...
...pas reçues beaucoup, et comme alors je ne faisais qu'errer, que je n'avais-aucun domicile fixe, il aurait été imprudent de porter sur moi de pareilles lettres, et dès que j'avais répondu, je les déchirais ; j'avais même fait quelques-unes de ces réponses en rase campagne, portant toujours avec moi ce qui m'était nécessaire ; au surplus il m'était expressément défendu de les garder, et sur-cela je vous dis la pure vérité.
« Pour le département de l'Ardèehey le Gard et même l'Hérault, c...
...nommé Firbal qui étaient dans la troupe de Saillans. Ce même Firbal "qui, je crois...
...ifférentes reprises pour, rendre compte de ses opérations, qu'il avait établi dans...
...Piémont, craignez surtout que le séjour de certains personnages à Marseille devien...
...t faites garder soigneusement les côtes de la Méditerranée, car il est dans ce pla...
... commandant d'un petit port, ne cessent de le répéter de faire un débarquement de ce côté-là ; je ne sais pas précisément...
...e pense que cela doit être aux environs de Cette ou de Marseille.
« Pour le département de l'Ardèehey le Gard et même l'Hérault, c'était Taillé (2) et un nommé Firbal qui étaient dans la troupe de Saillans. Ce même Firbal "qui, je crois,, était natif d'Alais, était venu dans mon pays à différentes reprises pour, rendre compte de ses opérations, qu'il avait établi dans beaucoup d'endroits des correspondances, et que dès que je dois développer ( si...
...us dis hier verbalement : craignez que l'exemple du Brabant ne se renouvelle en Piémont, craignez surtout que le séjour de certains personnages à Marseille devienne nuisible à la République et faites garder soigneusement les côtes de la Méditerranée, car il est dans ce plan, et. Calonne avec d'autres personnages et notamment un ancien commandant d'un petit port, ne cessent de le répéter de faire un débarquement de ce côté-là ; je ne sais pas précisément tout, mais d'après ce qui m'en a été rapporté, je pense que cela doit être aux environs de Cette ou de Marseille.
... propos que les membres du gouvernement de la Lozère sont compromis, je puis assur...
...urs noms ; il ne faut pass être surpris de mon entrée à Mende et a Marvejols. Pour...
...toute sa force était réduite à fort peu de chose, et cette ville était dans I l'impossibilité de résister ; quant à Mende*. i la- terreu...
« C'est certainement bien mal à propos que les membres du gouvernement de la Lozère sont compromis, je puis assurer que je n'ai jamais eu aucune relation directe ni in: directe avec eux, je n'en connais aucun ni ne sais même pas leurs noms ; il ne faut pass être surpris de mon entrée à Mende et a Marvejols. Pour Marvejols, d'après les prisonniers que j'avais, toute sa force était réduite à fort peu de chose, et cette ville était dans I l'impossibilité de résister ; quant à Mende*. i la- terreur les avait épouvantés, ils crai-[ gnaient d'être entourés, et j'avais cherché a
(1) Sur le document de la Bibliothèque nationale on lit : Doba... (1) Sur le document de la Bibliothèque nationale on lit : Dobasset.
(2) Sur le document de la Bibliothèque nationale oit lit : All... (2) Sur le document de la Bibliothèque nationale oit lit : Allier et Féribal.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 380
a la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793 a la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793
...conquérir la liberté et l'égalité. Tant de sacrifices seraient-ils destinés à prép...
...des accapareurs, des lâches égoïstes et de cette tourbe d'aristocrates de toutes les couleurs qui déchirent aujourd'hui la patrie qui leur a trop de fois pardonné, et qui se servent, pour y parvenir, des bras de nos frères égarés? Des prétendus Marsei...
...es insensés? Ils hurlent la destruction de Paris, et leurs cris liberticides répondent à ceux des rebelles de la Vendée; ils répètent à l'envi les blasphèmes de l'infâme Bouillé, du traître Laïayette, du scélérat Dumouriez, de Pitt, de Cobourg, de Brunswick et des tyrans de la Prusse, de l'Autriche et de la Sardaigne ; mais leurs folles clameu...
...ines, ils ne détacheront pas une pierre de la cité qui concourut si bien, en détru...
...rnée du 10 août avec les braves fédérés de tous les départements, "aujourd'hui pou...
...ns les cachots ou expirés sous la hache de la contre-révolution au lieu même où ils chantèrent pour la première fois l'hymne sacré de la patrie. Que veulent-ils donc, ces ho...
...eurs ; l'égalité? ils sont les esclaves de ses plus cruels ennemis ; des lois? ils...
...ament la guerre civile ; la destruction de l'anarchie? ils ne reconnaissent plus n...
... .indivisible? ils- lia déchirent ; une Constitution libre enfin? ils l'effacent avec du san...
versez votre sang pour conquérir la liberté et l'égalité. Tant de sacrifices seraient-ils destinés à préparer le triomphe des émigrés, des prêtres réfractaires, des agioteurs, des accapareurs, des lâches égoïstes et de cette tourbe d'aristocrates de toutes les couleurs qui déchirent aujourd'hui la patrie qui leur a trop de fois pardonné, et qui se servent, pour y parvenir, des bras de nos frères égarés? Des prétendus Marseillais arrivent ; que veulent ces insensés? Ils hurlent la destruction de Paris, et leurs cris liberticides répondent à ceux des rebelles de la Vendée; ils répètent à l'envi les blasphèmes de l'infâme Bouillé, du traître Laïayette, du scélérat Dumouriez, de Pitt, de Cobourg, de Brunswick et des tyrans de la Prusse, de l'Autriche et de la Sardaigne ; mais leurs folles clameurs seront vaines, ils ne détacheront pas une pierre de la cité qui concourut si bien, en détruisant la Bastille, à nous donner la liberté le 14 juillet, et qui la sauva dans la mémorable journée du 10 août avec les braves fédérés de tous les départements, "aujourd'hui pour la plupart plongés dans les cachots ou expirés sous la hache de la contre-révolution au lieu même où ils chantèrent pour la première fois l'hymne sacré de la patrie. Que veulent-ils donc, ces hommes qui déshonorent un nom dont se seraient honorés tous les Français ? Que veu...
...tellites des conspirateurs et des traîtres ; la liberté? ils égorgent ses défenseurs ; l'égalité? ils sont les esclaves de ses plus cruels ennemis ; des lois? ils les violent toutes : la paix? ils proclament la guerre civile ; la destruction de l'anarchie? ils ne reconnaissent plus ni patrie ni Convention ; la République une et .indivisible? ils- lia déchirent ; une Constitution libre enfin? ils l'effacent avec du sang.
répandre le bruit que j'avais de 10 à 12,000 hommes ; que, même à mon arrivée à Mende, j'en avais près de 20,000 ; je le disais aux paysans qui é...
...avais en réalité qu'environ le neuvième de ce dernier nom; bre ; c'est sans doute ...
...uit qui engagea le département à sortir de Mende, ainsi que beaucoup d'autres pers...
... n'y a qu'un Dieu, que depuis le départ de Deborail (1) je n'ai écrit ni envoyé pe...
répandre le bruit que j'avais de 10 à 12,000 hommes ; que, même à mon arrivée à Mende, j'en avais près de 20,000 ; je le disais aux paysans qui étaient dans ma troupe afin qu'ils le répandissent, et, certainement, je crois que je n'en avais en réalité qu'environ le neuvième de ce dernier nom; bre ; c'est sans doute ce dernier bruit qui engagea le département à sortir de Mende, ainsi que beaucoup d'autres personnes, puis-qu'à mon arrivée la Aille était presque déserte. Je vous dirai, au surplus, comme il n'y a qu'un Dieu, que depuis le départ de Deborail (1) je n'ai écrit ni envoyé personne à Mende.
...chagrin, je n'ai pas encore eu le temps de penser à ma conscience ; j'ose espérer ... ...ilà, citoyen commissaire, ce que la mémoire me fournit ; je suis absorbé par le chagrin, je n'ai pas encore eu le temps de penser à ma conscience ; j'ose espérer qu'on voudra bien m'accorder le délai nécessaire ; pour cela j'implore votre pro...
... lieu d'espérer d'autres renseignements de Charrier, attendu que dans l'intervalle...
...'a condamné à perdre la tête aux termes de la loi et a même fait exécuter le jugement ce jour-d'hui à 2 heures de relevée ; nous avons clos ce présent pr...
N'y ayant plus lieu d'espérer d'autres renseignements de Charrier, attendu que dans l'intervalle des déclarations qu'il nous a faites et des lettres qu'il nous a écrites, le tribunal a terminé sa procédure, l'a condamné à perdre la tête aux termes de la loi et a même fait exécuter le jugement ce jour-d'hui à 2 heures de relevée ; nous avons clos ce présent procès-verbal et l'avons signé.
A Rodez, le 17 juillet 1793 A Rodez, le 17 juillet 1793
, l'an II de la ^République française une et indivis... , l'an II de la ^République française une et indivisible.
... officier municipal; Garrigues, notable la municipalité ; Bessière, commissaire de la société popidaire ; Ma-zars, commissaire de la société populaire. ...ministrateur du département; Constans, commissaire du département ; Albène fils, officier municipal; Garrigues, notable la municipalité ; Bessière, commissaire de la société popidaire ; Ma-zars, commissaire de la société populaire.
...atée du Pont-Saint-Esprit le 17 juillet 1793 (3). ... annexées à la lettre du représentant Albitte, commissaire à Varmée des Alpes, datée du Pont-Saint-Esprit le 17 juillet 1793 (3).
...is quatre ans vous endurea les fatigues de la guerre, depuis quatre ans vous Depuis quatre ans vous endurea les fatigues de la guerre, depuis quatre ans vous
(1) Sur le document de la Ribliothèque nationale on iîit : Déb... (1) Sur le document de la Ribliothèque nationale on iîit : Débore].
...sont enfin tous les abus, tous les maux de l'ancien régime qu'ils veulent reprodui...
...sas, et Bar-baroux y secouant la torche de la guerre civile. Qu'ils aillent à Nîme...
...nous saurons bientôt trouver les moyens de les leur envoyer. Mais qu'ils hâtent le...
...r ruine les massacres par eux projetés, de tous les vrais patriotes, c'est-à-dire de nos pères, de nos frères, de nos amis, dont ils ont proclamé la pros...
...but, c'est un roi qu'il leur faut ; ce sont des nobles, co sont des maîtres, ce sont enfin tous les abus, tous les maux de l'ancien régime qu'ils veulent reproduire. Eh bien ! qu'ils rebroussent chemin, ils ont mal pris leur route, qu'ils aillent à Coblentz, qu'ils aillent chercher dans le Calvados, et Buzot, et Gorsas, et Bar-baroux y secouant la torche de la guerre civile. Qu'ils aillent à Nîmes, y trouver le contre-révolutionnaire Rabaut et ses dignes amis ; qu'ils aillen...
... Birotteau actuellement occupés à perdre Lyon sont nécessaires à leurs projets, nous saurons bientôt trouver les moyens de les leur envoyer. Mais qu'ils hâtent leur retraite, et qu'ils n'attendent pas que nous prévenions, par leur ruine les massacres par eux projetés, de tous les vrais patriotes, c'est-à-dire de nos pères, de nos frères, de nos amis, dont ils ont proclamé la proscription.
...es hommes séduits par l'or, et victimes de l'erreur ne sont-ils qu'égarés ; s'il e...
...es 32 députés trop justement soupçonnés de trahison, s'ils les veulent trouver dan...
...e ces lâches conspirateurs ont tous fui de ses murs, et qu'ils sont occupés actuel...
Mais peut-être ces hommes séduits par l'or, et victimes de l'erreur ne sont-ils qu'égarés ; s'il en est ainsi, qu'ils s'arrêtent, qu'ils écoutent des frères ; s'ils demandent les 32 députés trop justement soupçonnés de trahison, s'ils les veulent trouver dans Paris, qu'ils apprennent que ces lâches conspirateurs ont tous fui de ses murs, et qu'ils sont occupés actuellement dans quelques départements à i fomenter la guerre civile ; qu'ils lisent ...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 381
Constitution qui vient de nous être donnée, et que nous leur présentons couronnée de l'olivier de la paix ; qu'au lieu d'être les sbires de tous les émigrés qu'ils ont laissés lâchement rentrer dans leur ville, et de tous les conspirateurs qui les payent honteusement, qu'au lieu de combattre pour quelques négociants avar...
...es et ambitieux, ils soient les soldats de la République ; qu'ils forment des bata...
...elonnette, et que là, sous les drapeaux de la liberté, à la voix de Kellermann ou de Brunet, ils combattent les satellites d...
Constitution qui vient de nous être donnée, et que nous leur présentons couronnée de l'olivier de la paix ; qu'au lieu d'être les sbires de tous les émigrés qu'ils ont laissés lâchement rentrer dans leur ville, et de tous les conspirateurs qui les payent honteusement, qu'au lieu de combattre pour quelques négociants avares, pour des administrateurs perfides et ambitieux, ils soient les soldats de la République ; qu'ils forment des bataillons patriotiques, qu'ils marchent vers Nice et Barcelonnette, et que là, sous les drapeaux de la liberté, à la voix de Kellermann ou de Brunet, ils combattent les satellites des tyrans, ou bien que, s'embarquant sur les vaisseaux qui ont apporté l'or qui ...
...nt-ils été assez aveugles pour recevoir de toi leur mission ? Non, les vainqueurs ...
...t ses adhérents furent toujours ennemis de la liberté et amis des tyrans, ils save...
...tes ! eux qui ont soutenu tout le poids de la Révolution, eux qui ont démasqué tous les traîtres, eux qui viennent de présenter une Constitution qui, dût-elle périr à sa naissance, restera gravée dans le cœur de tous les bons Français et renaîtra un j...
...i prostituent en ce moment le saint nom de liberté. Tu les accuses de royalisme ! Où est donc dans cette Constitution le chapitre roi, l'article dictateur? Où est lp texte qui _permet de violer les droits de l'homme et sa propriété? Réponds, vil calomniateur, qui ne rougis pas de parler comme les Brunswick, les Cobourg...
composent ta phalange ? auraient-ils été assez aveugles pour recevoir de toi leur mission ? Non, les vainqueurs du 10 août savent-bien que Castellamet et ses adhérents furent toujours ennemis de la liberté et amis des tyrans, ils savent bien que ceux qui ont partagé leurs dangers et leurs exploits le 10 août, son...
...i d'anarchistes, et qu'on veut leur faire égorger. Ces Montagnards, des anarchistes ! eux qui ont soutenu tout le poids de la Révolution, eux qui ont démasqué tous les traîtres, eux qui viennent de présenter une Constitution qui, dût-elle périr à sa naissance, restera gravée dans le cœur de tous les bons Français et renaîtra un jour sur les cadavres des vils hypocrites qui prostituent en ce moment le saint nom de liberté. Tu les accuses de royalisme ! Où est donc dans cette Constitution le chapitre roi, l'article dictateur? Où est lp texte qui _permet de violer les droits de l'homme et sa propriété? Réponds, vil calomniateur, qui ne rougis pas de parler comme les Brunswick, les Cobourg et les Dumouriez.
...stocratique que tu as formé se grossira de tous les mécontents, de tous les ennemis de la Constitution ; et c'est l'étendard tricolore à la ma...
... te servir, l'échafaud t'attend au bout de ton abomi-
...r ? Vil intrigant ! tu mendies partout des secours ; tu espères que le noyau aristocratique que tu as formé se grossira de tous les mécontents, de tous les ennemis de la Constitution ; et c'est l'étendard tricolore à la main, que tu déclares la guerre au peuple au nom des riches. Ah ! jette le masque imposteur qui ne peut plus te servir, l'échafaud t'attend au bout de ton abomi-
...leur faisons, s'ils acceptent le rameau de paix que nous leur présentons, donnons-... ... brigands. S'ils ouvrent les yeux, s'ils reconnaissent le beau présent que nous leur faisons, s'ils acceptent le rameau de paix que nous leur présentons, donnons-leur le baiser fraternel. S'ils persistent dans leur rage liberticide, chargez v...
... Pierre Aurel, imprimeur du département de la Drôme). (A Valence, chez Pierre Aurel, imprimeur du département de la Drôme).
...olutionnaire ; Marseille a fait en 1792 de grands efforts pour la Révolution, Mars...
...ers, va être pour la postérité un objet de pitié ou d'exécra-tion.
...soutenir le pain à 5 sols chez les boulangers, et soudoyer leur armée contre-révolutionnaire ; Marseille a fait en 1792 de grands efforts pour la Révolution, Marseille s'est immortalisée le 10 août, et Marseille, flétrissant aujourd'hui ses lauriers, va être pour la postérité un objet de pitié ou d'exécra-tion.
Il t'appartient bien de parler de liberté, à toi Castellamet ! qui ne pus obtenir ni estime, ni confiance, ni même de carte civique, tout le temps que Marseille fut patriote ! Il t'appartient bien de parler de rendre à la Convention son lustre, toi ...
...te est proscrite par un décret solennel de la Convention nationale !
Il t'appartient bien de parler de liberté, à toi Castellamet ! qui ne pus obtenir ni estime, ni confiance, ni même de carte civique, tout le temps que Marseille fut patriote ! Il t'appartient bien de parler de rendre à la Convention son lustre, toi dont la tête est proscrite par un décret solennel de la Convention nationale !
Il t'appartient bien de parler des lois ! toi qui es le chef d'un tribunal sanguinaire, violateur de toutes les lois ! Il t'appartient bien de parler des lois ! toi qui es le chef d'un tribunal sanguinaire, violateur de toutes les lois !
Tu dis que, ralliés autour de leurs premiers trophées, les vainqueurs...
...anarchie dans ces mêmes champs, témoins de leurs exploits. Les vainqueurs du 10 ao...
Tu dis que, ralliés autour de leurs premiers trophées, les vainqueurs du 10 août vont combattre et renverser l'anarchie dans ces mêmes champs, témoins de leurs exploits. Les vainqueurs du 10 août sont-ils ceux qui
Tu parles d'unité de la République et tu. veux la déchirer ;...
...s propriétés, et tes prisons regorgent, de victimes! Tu parles de respect à la Convention, et tu la mécon...
...n ton exécrable manifeste, il n'y avait de véritables représentants du peuple français que lès amis de Pitt et de Dumouriez. Eh ! qu'ont-ils fait ces hom...
Tu parles d'unité de la République et tu. veux la déchirer ; du respect des personnes; et des propriétés, et tes prisons regorgent, de victimes! Tu parles de respect à la Convention, et tu la méconnais, tu n'en veux, plus ! Tu ne veux voir dans la Convention que les traîtres que va juger la loi, et tu en proscris le reste ! Ainsi, selon ton exécrable manifeste, il n'y avait de véritables représentants du peuple français que lès amis de Pitt et de Dumouriez. Eh ! qu'ont-ils fait ces hommes que tu idolâtres aujourd'hui, et que Marseille elle-même proscrivait au 15 m...
...ans ce cratère qui fut toujours empesté de miasmes aristocrates j Brissot, faussai... ...ements ; Buzot: est à Evreux, Barbaroux à Caen, Birotteau, Roland sont à Lyon, dans ce cratère qui fut toujours empesté de miasmes aristocrates j Brissot, faussaire pour la centième fois, fuyait en Suisse, d'autres sont dans la Yendée.
...ur procurer au peuple français l'espèce de liberté contenue dans, ton manifeste, que ces monstres comblent enfin la mesure de leurs forfaits. Et c'est aussi pour procurer au peuple français l'espèce de liberté contenue dans, ton manifeste, que ces monstres comblent enfin la mesure de leurs forfaits.
...'accord avec elles et tous les révoltés de la Vendée, que tu veux concourir-à la destruction de ta patrie. ...ards sur les puissances coalisées qui bordent les frontières, ou plutôt, c'est d'accord avec elles et tous les révoltés de la Vendée, que tu veux concourir-à la destruction de ta patrie.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 382
Fait à Grenoble, le 7 juillet 1793, 1 an II -de-la République française. Fait à Grenoble, le 7 juillet 1793, 1 an II -de-la République française.
la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793 la séance de la convention nationale du mardi 23 juillet 1793
De ma retraite, le 20 juin 1793 De ma retraite, le 20 juin 1793
...ière ; viens plutôt te mettre à la tête de ton aveugle phalange, nous t attendons sur cette rive, que tu espferes en vain souiller de tes impostures ; viens y mourir en héros de Coblentz ; et ensuite nous embrasserons... nable carrière ; viens plutôt te mettre à la tête de ton aveugle phalange, nous t attendons sur cette rive, que tu espferes en vain souiller de tes impostures ; viens y mourir en héros de Coblentz ; et ensuite nous embrasserons nos frères que tu as égares..
(A Grenoble, de Vimprimerie d'Allier.) (A Grenoble, de Vimprimerie d'Allier.)
...tée du Pont-Saint-Esprit, le 17 juillet 1793. ...nnexées à la lettre du représentant Albitte, commissaire à l'armée des Alpes, datée du Pont-Saint-Esprit, le 17 juillet 1793.
lettre de Eabaut-Saint-Etienne, membre de la Convention nationale, aux citoyens d... lettre de Eabaut-Saint-Etienne, membre de la Convention nationale, aux citoyens du département du Gard (2)t
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer que j'é...
...ale, la proscription des députes pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze, j'avais employ...
...tenir les propriétés cçntre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé ;...
...ils ont obtenu qu'elle serait supprimée de peur qu'elle ne révélât le complot qui ...
C'est du sein de l'asile que j'ai pu me procurer que j'écris à mes concitoyens, ils ont -appris l'attentat commis contre la représentation nationale, la proscription des députes pleins de vigueur et de courage qui s'opposaient à la tyrannie des usurpateurs de l'autorité de la nation, et l'outrage fait à la nation entière dans la personne de ses représentants, membres de la commission des Douze, j'avais employé avec elle dix jours d'existence à dévoiler les manœuvres des conspirateurs, à les déconcerter, à ranimer l'esprit public, à protéger la Convention, à maintenir les propriétés cçntre les fureurs de l'anarchie ; la commission a succombé ; les conspirateurs n'ont pas permis qu'elle fût entendue ; ils ont obtenu qu'elle serait supprimée de peur qu'elle ne révélât le complot qui était à la veille d'être exécuté,, ils l'ont fait proscrire, et mettre ses membr...
...arrestation. Qui peut ignorer en France de quelle manière il a été obtenu? J'ai se...
...ant heureux où je pourrais voler auprès de mes
Je n'ai point obéi au décret d'arrestation. Qui peut ignorer en France de quelle manière il a été obtenu? J'ai secoué lé joug des tyrans qui tenaient la Convention asservie, je me suis soustrai...
...i résister, et je me suis enfoncé dans une retraite obscure, en attendant l'instant heureux où je pourrais voler auprès de mes
( concitoyens et leur offrir le tribut de mon expérience. ( concitoyens et leur offrir le tribut de mon expérience.
...point que la calomnie m'a noirci auprès de quelques-uns d'eux ; mais Je n'ignore point que la calomnie m'a noirci auprès de quelques-uns d'eux ; mais
i l'homme public qui n'a pas le courage de sacrifier jusqu'à sa réputation pour servir ses concitoyens, n'est pas digne de ses fonctions. La calomnie est l'arme p...
...e les représentants les plus purs, afin de leur ôter la confiance du peuple français, et de la livrer ensuite à des hommes pervers ...
...ensevelir la liberté sous les décombres de l'anarchie. Ce malheur n'arrivera point...
...nçais ne permettront pas qu'une poignée de tyrans s'empare dans la ville centrale, de tout le pouvoir national, et laisse dis...
..., qui retient dans ses murs les députés de France prisonniers, qui les abreuve d'outrages et les accable de calomnie, et qui, fière de commander à la ville populeuse qu'elle ...
... point. Les Français secoueront le joug de ces sociétés extravagantes où le fanatisme aveugle est aux gages de l'anarchie, où l'hypocrisie sectaire tr...
...n arrive au despotisme par les sentiers de la popularité, où l'on prépare la guerr...
i l'homme public qui n'a pas le courage de sacrifier jusqu'à sa réputation pour servir ses concitoyens, n'est pas digne de ses fonctions. La calomnie est l'arme perfide dont on s'est servi, pendant deux ans, contre les représentants les plus purs, afin de leur ôter la confiance du peuple français, et de la livrer ensuite à des hommes pervers qui voulaient ensevelir la liberté sous les décombres de l'anarchie. Ce malheur n'arrivera point, grâce à l'énergie des départements. La liberté triomphera. Les Français ne permettront pas qu'une poignée de tyrans s'empare dans la ville centrale, de tout le pouvoir national, et laisse dissiper dans une effroyable prodigalité toute la fortune publique. Ils ressentiron...
...égislatures asservies, qui gouverne par des tribunes et commande par des^ piques, qui retient dans ses murs les députés de France prisonniers, qui les abreuve d'outrages et les accable de calomnie, et qui, fière de commander à la ville populeuse qu'elle asservit, aspire à donner des lois à toute la France. La liberté ne périra point. Les Français secoueront le joug de ces sociétés extravagantes où le fanatisme aveugle est aux gages de l'anarchie, où l'hypocrisie sectaire trompe le peuple pour l'asservir, où l'on arrive au despotisme par les sentiers de la popularité, où l'on prépare la guerre civile en excitant les citoyens contre les citoyens, et où les étrangers soudo...
...noncent pas avec énergie, c'en est fait de la liberté. Les bons citoyens de Paris les attendent et béni; ront leurs...
...me où on l'a conduit. On l'échauffé par de fausses terreurs, on la soulève pour du...
...la flattant, on la trompe en l'enivrant de sa prétendue souveraineté, on l'égaré par l'orgueil du nom de Paris,, et telle est la faiblesse morale de cette masse confuse, que des troupes de femmes y font la loi et font fléchir la...
Si les départements ne se prononcent pas avec énergie, c'en est fait de la liberté. Les bons citoyens de Paris les attendent et béni; ront leurs libérateurs. C'est la France qui doit sauver la France. Marseille et Lyon se so...
..., égarée, agitée, portée à tous les mouvements qu'on lui inspire, sans savoir même où on l'a conduit. On l'échauffé par de fausses terreurs, on la soulève pour du pain, on l'abuse en la flattant, on la trompe en l'enivrant de sa prétendue souveraineté, on l'égaré par l'orgueil du nom de Paris,, et telle est la faiblesse morale de cette masse confuse, que des troupes de femmes y font la loi et font fléchir la force armée, les magistrats et les autorités.
...laume, d'Artois et Dumouriez triomphent de nos extravagances et sourient à nos mal...
...es hommes qui accourront délivrer Paris de ses tyrans et dissiper les anarchistes, sauront ensuite écraser les rebelles de l'intérieur ; et ce sera délivrer Paris...
...eurs secours pour accabler les rebelles de l'Ardèche et de la Lozère, ces re-
Déjà Pitt, Guillaume, d'Artois et Dumouriez triomphent de nos extravagances et sourient à nos malheurs ; ils croient aussi, sans doute, que toute la France est dans Paris ; ils se sont trompés : les mêmes hommes qui accourront délivrer Paris de ses tyrans et dissiper les anarchistes, sauront ensuite écraser les rebelles de l'intérieur ; et ce sera délivrer Paris deux fois. Ne nous fions plus à des ministres, ou corrompus, ou tremblants sous la férule des anarchistes. Si vous eussiez attendu leurs secours pour accabler les rebelles de l'Ardèche et de la Lozère, ces re-

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 383
Fait au .comité de Salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II de la République- française. Fait au .comité de Salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II de la République- française.
Fait à Nîmes au comité de salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II. de la République française. Fait à Nîmes au comité de salut public du département du Gard, le 3 juillet 1793, l'an II. de la République française.
séances, a décrété d'arrestation 32 de ses membres, malgré les réclamations d'une grande partie d'entre eux; les uns, membres de la commission des Douze, sans l'entendr...
...it faites. Nous déposons la déclaration de ces faits dans les mains sures de ceux que la commune de Nîmes avait déjà choisis pour porter à ...
...t par quels moyens on empêche la vérité de passer jusqu'à vous : ils■ vous diront combien il nous-est impossible de lutter avec succès contre tous les gen-...
...et combien il leur aurait été difficile de faire entendre vos justes demandes, s'i...
...ous nous en êtes garants, généreux amis de la liberté ; elle sortira victorieuse de cette lutte nouvelle. Au milieu de l'indignation qu'a excitée l'attentat c...
...onale, vous vous rallierez autour d'une constitution républicaine ; vous emploierez l'énergie que les dangers de la patrie inspirent aux Français, à rep...
séances, a décrété d'arrestation 32 de ses membres, malgré les réclamations d'une grande partie d'entre eux; les uns, membres de la commission des Douze, sans l'entendre, quoique trois décrets successifs eussent donné la parole à son rapporteur ; l...
...s eurent été entendus, avait déclaré calomnieuses les imputations qu'on leur avait faites. Nous déposons la déclaration de ces faits dans les mains sures de ceux que la commune de Nîmes avait déjà choisis pour porter à la Convention ses justes plaintes sur les Vexations auxquelles une partie des re...
...eur, ont fait connaître, ceux dont eux-mêmes ont été les témoins. Ils vous diront par quels moyens on empêche la vérité de passer jusqu'à vous : ils■ vous diront combien il nous-est impossible de lutter avec succès contre tous les gen-! res d'oppression qui nous entourent et combien il leur aurait été difficile de faire entendre vos justes demandes, s'ils avaient cru le devoir. Cependant, vous nous en êtes garants, généreux amis de la liberté ; elle sortira victorieuse de cette lutte nouvelle. Au milieu de l'indignation qu'a excitée l'attentat commis contre la représentation nationale, vous vous rallierez autour d'une constitution républicaine ; vous emploierez l'énergie que les dangers de la patrie inspirent aux Français, à repousser ses ennemis ; et la République-française, une et indivisible, établie sur...
belles seraient victorieux comme ceux de ^ la Yendée. Ne-vous fiez qu'à vous de la délivrance commune. Yivé'la Républiq...
...ivre que par l'insurrection universelle de tous les départements républicains.
belles seraient victorieux comme ceux de ^ la Yendée. Ne-vous fiez qu'à vous de la délivrance commune. Yivé'la République une et indivisible : mais elle ne peut vivre que par l'insurrection universelle de tous les départements républicains.
...es est violé. Je n'ai pu partir à cause de la loi des passeports. Je servirai la chose publique, de tout mon pouvoir par ma plume, quelle que soit encore la tyrannie que les despotes de la France veuillent exercer sur moi. Je n'ai pu écrire plus tôt parce que le secret des lettres est violé. Je n'ai pu partir à cause de la loi des passeports. Je servirai la chose publique, de tout mon pouvoir par ma plume, quelle que soit encore la tyrannie que les despotes de la France veuillent exercer sur moi.
Le comité de salut public du département du Gard ordonne l'impression, la pubhca: tion et l'affiche de cette lettre et son envoi aux districts...
... du ressort, aux départements et armees de la République.
Le comité de salut public du département du Gard ordonne l'impression, la pubhca: tion et l'affiche de cette lettre et son envoi aux districts, municipalités et gardes nationales du ressort, aux départements et armees de la République.
...rimé à Nîmes, à l'imprimerie nationale, de J. Gaude, imprimeur du département du G... (Imprimé à Nîmes, à l'imprimerie nationale, de J. Gaude, imprimeur du département du Gard.)
...arraché des décrets. Notre devoir était de vous en écrire les premiers, nous l'avo...
...é ; il l'est encore, et nous avons lieu de croire que les nôtres ne sont pas parve...
...e la Convention nationale a été dernièrement opprimée, et que la violence lui a arraché des décrets. Notre devoir était de vous en écrire les premiers, nous l'avons fait. Mais le secret des lettres a été violé ; il l'est encore, et nous avons lieu de croire que les nôtres ne sont pas parvenues à leur destination. o
...si, ont-ils employé les moyens nombreux de s'y opposer, qu'ils ont en leur pouvoir...
...nacée et cernée dans toutes les avenues de la salle de ses
...rte barrière à leurs usurpations, c'était déconcerter toutes leurs mesures : aussi, ont-ils employé les moyens nombreux de s'y opposer, qu'ils ont en leur pouvoir. Us ont environné la Convention sur elle. La Convention, menacée et cernée dans toutes les avenues de la salle de ses
A Paris, ce 20 juin 1793 A Paris, ce 20 juin 1793
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Le comité de salut public du département du Gard ord...
...ressort, aux départements et aux armées de la République ; _
Le comité de salut public du département du Gard ordonne que la déclaration ci-dessus sera imprimée, publiée et affichée, envoyée aux districts, municipalités et gardes nationales du ressort, aux départements et aux armées de la République ; _
Arrête, en outre, que l'original de cette déclaration remis aujourd'hui au comité de salut public par les quatre députés des sections de Nîmes auprès de la Convention nationale, sera déposé au... Arrête, en outre, que l'original de cette déclaration remis aujourd'hui au comité de salut public par les quatre députés des sections de Nîmes auprès de la Convention nationale, sera déposé aux archives du département.
...ement du Gard, place du Château, n° 32, 1793.) (Imprimé à Nîmes, chez C. Belle, imprimeur national du département du Gard, place du Château, n° 32, 1793.)

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 384
...tement du Mont-Blanc, des 27 et 28 juin 1793, l'an II de la République française (1). Extrait des procès-verbaux des séances du conseil général du département du Mont-Blanc, des 27 et 28 juin 1793, l'an II de la République française (1).
Espérez-vous, au moment ou un projet de constitution va nous être présenté, influencer notre opinion par l'appareil de la force ? et nous ravir l'expression de notre pensée, la plus chère propriété de l'homme? Espérez-vous, au moment ou un projet de constitution va nous être présenté, influencer notre opinion par l'appareil de la force ? et nous ravir l'expression de notre pensée, la plus chère propriété de l'homme?
thier, représentants du peuple auprès de thier, représentants du peuple auprès de
...yrénées ; tandis que vous vous efforcez de diriger contre des citoyens paisibles l... ...irs, vous retenez sur les bords du Rhône les forces destinées pour l'armée des Pyrénées ; tandis que vous vous efforcez de diriger contre des citoyens paisibles les troupes qui devaient faire leur^ sûreté, les Espagnols envahissent notre terr...
... établir dans ces contrées la dictature de la terreur, et nous accabler sous des c...
...lus pesantes que celles que nous venons de bri-ser?
Prétendez-vous régner sur les départements du Midi par la violence, établir dans ces contrées la dictature de la terreur, et nous accabler sous des chaînes mille fois plus pesantes que celles que nous venons de bri-ser?
...eront toutes leurs forces pour éloigner de leurs foyers le flambeau de la guerre civile. Ils vous déclarent qu'ils emploieront toutes leurs forces pour éloigner de leurs foyers le flambeau de la guerre civile.
...a liberté, et que c'est pour la défense de ces droits sacrés qu'ils se sont levés ... Ils déclarent qu'ils veulent la République une et indivisible, l'égalité, la liberté, et que c'est pour la défense de ces droits sacrés qu'ils se sont levés lorsqu'ils les ont cru bles-scs *
...utes les mesures prises par leur comité de salut public, qui n'a été que l'organe fidèle de leur volonté souveraine ; Ils déclarent qu'ils approuvent toutes les mesures prises par leur comité de salut public, qui n'a été que l'organe fidèle de leur volonté souveraine ;
...dans vos projets funestes, vous tentiez de nouveaux efforts pour les asservir, le tocsin de la liberté sonnera dans toutes, les com...
...r sur les limites du département, avant de le voir'subiugué. v
Ils vous déclarent, enfin, que si, persistant dans vos projets funestes, vous tentiez de nouveaux efforts pour les asservir, le tocsin de la liberté sonnera dans toutes, les communes du département ; que leurs habitants viendront en masse se présenter à vot...
... l'on continue à les vouloir opprimer,' opposer la force à la force, et mou-. rir sur les limites du département, avant de le voir'subiugué. v
A Nîmes, ce 12 juillet 1793 A Nîmes, ce 12 juillet 1793
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
...lée que les commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'ar... Un membre informe l'assemblée que les commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'arrestation sans qu'il ait pu savoir pourquoi, ni par quel ordre.
Un mouvement de surprise et de douleur s'empare à l'instant de l'assemblée entière. Un mouvement de surprise et de douleur s'empare à l'instant de l'assemblée entière.
Un membre interpelle ses collègues de déclarer s'il n'est aucun d'eux qui soit instruit des motifs de cette arrestation et des ordres qui l'o... Un membre interpelle ses collègues de déclarer s'il n'est aucun d'eux qui soit instruit des motifs de cette arrestation et des ordres qui l'ont fait exécuter. Tous répondent qu'ils sont à cet égard dans la plus parfaite i...
...le et dit : « J'ai quelque connaissance de cette affaire, je vais vous en faire part. Le citoyen Noël, adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, s'est présenté hier ...
...au ; il m'a annoncé qu'il était porteur de réquisitions des représentants du peuple français au commandant de la place pour faire arrêter les commissaires du département de Rhône-et-Loire ; c'est sans doute en vertu de cet ordre que leur arrestation a été ex...
...illeurs du procès-verbal auquel le juge de paix doit avoir procédé. C'est là tout ...
Le procureur général syndic prend la parole et dit : « J'ai quelque connaissance de cette affaire, je vais vous en faire part. Le citoyen Noël, adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, s'est présenté hier sur le tard à mon bureau ; il m'a annoncé qu'il était porteur de réquisitions des représentants du peuple français au commandant de la place pour faire arrêter les commissaires du département de Rhône-et-Loire ; c'est sans doute en vertu de cet ordre que leur arrestation a été exécutée ; il en résultera d'ailleurs du procès-verbal auquel le juge de paix doit avoir procédé. C'est là tout ce que je sais à cet égard. »
... courrier extraordinaire au département de Rhône-et-Loire pour l'informer de cet événement et lui marquer le vif int... Un membre demande qu'il soit dépêché un courrier extraordinaire au département de Rhône-et-Loire pour l'informer de cet événement et lui marquer le vif intérêt qu'y prend l'administration. Cette motion est unanimement adoptée.
...ensuite qu'il sera nommé une commission de "deux membres, pour prendre tous renseignements au sujet de cette arrestation, se transporter auprès du juge de paix pour vérifier s'il en a été dressé...
...n demander une copie-L'assemblée charge de cette mission les citoyens Lyonnaz et D...
Le conseil arrête ensuite qu'il sera nommé une commission de "deux membres, pour prendre tous renseignements au sujet de cette arrestation, se transporter auprès du juge de paix pour vérifier s'il en a été dressé procès-verbal, et lui en demander une copie-L'assemblée charge de cette mission les citoyens Lyonnaz et Degeorge.
...on est pénible, j'ai à vous communiquer de tristes et désolantes vérités j je ne puis prévoir quelles seront pour moi les suites de mon courage et de ma franchise ; n'importe, j'ai juré de maintenir la liberté et l'égalité et de mourir, s'il le faut, à mon poste, en f... ...d'eux, le citoyen Lyonnaz, ayant obtenu la parole, a dit : « Citoyens, ma position est pénible, j'ai à vous communiquer de tristes et désolantes vérités j je ne puis prévoir quelles seront pour moi les suites de mon courage et de ma franchise ; n'importe, j'ai juré de maintenir la liberté et l'égalité et de mourir, s'il le faut, à mon poste, en faisant mon devoir, je saurai garder mes serments.

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 385
...sportés, mon collègue et moi, à l'hôtel de la Poste, nous avons appris du citoyen Rivaud, maître de l'auberge, et de ses gens que nous avons interroges, que...
...s avaient pris la route d'Aix, que, peu de temps après, le citoyen Noël , adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, accompagné de la force armée, est venu les réclamer, ...
... citoyen Chabert, a conseillé et dirigé de concert avec celui-ci une exacte et scr...
...n dans toute l'auberge, que l'inutilité de cette recherche les ayant tous convaincus de la réalité du départ des commissaires, ...
...versé dans le même lieu avec les agents de la perquisition.
Nous nous sommes transportés, mon collègue et moi, à l'hôtel de la Poste, nous avons appris du citoyen Rivaud, maître de l'auberge, et de ses gens que nous avons interroges, que les commissaires étaient partis hier à sept heures du soir, et qu'ils avaient pris la route d'Aix, que, peu de temps après, le citoyen Noël , adjoint à l'état-major de l'armée des Alpes, accompagné de la force armée, est venu les réclamer, que sur la réponse qu'on lui a faite relativement à leur départ et à la route qu'ils avaient prise, le citoyen Favre-Buisson, procureur général syndic, suivi du citoyen Chabert, a conseillé et dirigé de concert avec celui-ci une exacte et scrupuleuse perquisition dans toute l'auberge, que l'inutilité de cette recherche les ayant tous convaincus de la réalité du départ des commissaires, le citoyen Noël s'est alors déterminé à les suivre sur la route qui lui avait ét...
... fût disposé pour cela, et que dans l'intervalle ils ont écrit, lu, mangé et conversé dans le même lieu avec les agents de la perquisition.
...es, qu'une* heure environ après le juge de paix, conduit par le procureur général ...
...st présenté à l'auberge où, en presence de ce dernier, il a interrogé les détenus, et a dressé procès-verbal de leurs réponses, et qu'enfin il n'y avai...
...conduire à Grenoble : nous sommes allés de la chez le juge de paix, il nous a présenté un procès-verb...
...ue les deux commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'ar...
...x prétendus commissaires du département de Rhône-et-Loire se sont introduits dans ...
...e citoyen Noël, adjoint a l'état-major, de requérir le commandant de la force armée à Chambéry, de les faire mettre en état d'arrestation, et de suite les faire traduire à Grenoble.» La lecture de ce procès-verbal que le juge de paix ne tardera pas de vous transmettre, vous instruira d autr...
...e je suis allé hier au soir a l'auberge de la poste ; mon intention était d y voir le citoyen Noël, et de le prévenir que la municipalité, à qui j'avais écrit de lui procurer une voiture, avait rempli ...
...'on y a îaite, que j ai conduit le juge de paix auprès lre série. t. lxix.
...a ramenés chez le citoyen Rivaud où ils sont arrivés ce matin vers les six helures, qu'une* heure environ après le juge de paix, conduit par le procureur général syndic, s'est présenté à l'auberge où, en presence de ce dernier, il a interrogé les détenus, et a dressé procès-verbal de leurs réponses, et qu'enfin il n'y avait qu'un quart d heure quand nous nous sommes présentés, qu on les avait fait monter en voiture pour les conduire à Grenoble : nous sommes allés de la chez le juge de paix, il nous a présenté un procès-verbal dont nous avons pris lecture, nous y avons vu que les deux commissaires du département de Rhône-et-Loire ont été mis en état d'arrestation par le citoyen Noël, en suite d'un ordre des représentants du peuple près 1 armée des Alpes, conçu en ces termes : « Ayant appris que deux prétendus commissaires du département de Rhône-et-Loire se sont introduits dans le département du Mont-Blanc, nous chargeons le citoyen Noël, adjoint a l'état-major, de requérir le commandant de la force armée à Chambéry, de les faire mettre en état d'arrestation, et de suite les faire traduire à Grenoble.» La lecture de ce procès-verbal que le juge de paix ne tardera pas de vous transmettre, vous instruira d autres faits qui ne sont pas d'une moins grande importance. Le procureur général syndic a dit : « Il est vrai que je suis allé hier au soir a l'auberge de la poste ; mon intention était d y voir le citoyen Noël, et de le prévenir que la municipalité, à qui j'avais écrit de lui procurer une voiture, avait rempli cet objet, il m'en avait fait la réquisition par écrit. Je la déposé sur le bure...
... bu et mangé dans cette auberge, que j'ai conseille et dirigé la perquisition qu'on y a îaite, que j ai conduit le juge de paix auprès lre série. t. lxix.
...la déposition du citoyen Rivaud, maître de poste, et celle de ses gens ; mais qu'indépendamment de cette preuve, il résulte des aveux même...
...ps qu'elle a dure, qu'il s'est empressé de procurer une voiture au citoyen Noël, et qu'enfin il n'est sorti de 1 auberge que lorsque celui-ci l'a quit...
...e, et dit que la venté des faits qu'il vient d'exposer peut etre constatée, par la déposition du citoyen Rivaud, maître de poste, et celle de ses gens ; mais qu'indépendamment de cette preuve, il résulte des aveux mêmes du procureur général syndic, qu'il a coopéré à l'arrestation des commissaires,...
...rendu dans l'endroit où la perquisition a été faite, qu'il est resté tout le temps qu'elle a dure, qu'il s'est empressé de procurer une voiture au citoyen Noël, et qu'enfin il n'est sorti de 1 auberge que lorsque celui-ci l'a quittée pour courir à leur poursuite.
...es, a-t-il ajoute, que l'administration de ce département se trouve évidemment compromise auprès de celle du département de Rhône-et-Loire : comment en effet ce dé...
...u dans une circonstance qui vous touche de si près ; et que devez-vous penser vous-mêmes de ces réticences de 1 activité et de l'empressement qu'il a mis à faire arrêter vos frères de Lyon, lui qui, dans le repas amical que...
...iasme, ne s'empressa pas moins que vous de leur prodiguer les témoignages d'une cordialité et d'une joie qu'ils avaient le droit de croire sincères. »
« Tel est, citoyens, l'état des choses, a-t-il ajoute, que l'administration de ce département se trouve évidemment compromise auprès de celle du département de Rhône-et-Loire : comment en effet ce département pourra-t-il croire que le procureur général syndic ait agi à votre insu dans une circonstance qui vous touche de si près ; et que devez-vous penser vous-mêmes de ces réticences de 1 activité et de l'empressement qu'il a mis à faire arrêter vos frères de Lyon, lui qui, dans le repas amical que vous leur donnâtes hier ou le serment d'attachement à la République une et indivisible fut répété par eux avec tant d enthousiasme, ne s'empressa pas moins que vous de leur prodiguer les témoignages d'une cordialité et d'une joie qu'ils avaient le droit de croire sincères. »
...embre, le conseil arrête que le rapport de ses commissaires et la reponse du procu... Sur la motion d'un membre, le conseil arrête que le rapport de ses commissaires et la reponse du procureur général syndic, seront insérés tout au long dans le procès-verbal.
...re observe que la décence et la dignité de son poste, ne permettaient pas au procureur général syndic de s'employer lui-meme personnellement à f...
...gé son zèle officieux ; il l'interpelle de déclarer si le citoyen Noël, au moment de son arrivée, ne lui a pas remis une let...
... lue aussitôt à voix basse, en présence de quelques personnes ; le procureur génér...
Un membre observe que la décence et la dignité de son poste, ne permettaient pas au procureur général syndic de s'employer lui-meme personnellement à fournir une voiture au citoyen Noël, qu'aucun ordre connu, aucune réquisition app...
... néanmoins vraisemblable que des instructions particulières ont enflamme et dirigé son zèle officieux ; il l'interpelle de déclarer si le citoyen Noël, au moment de son arrivée, ne lui a pas remis une lettre qu il a lue aussitôt à voix basse, en présence de quelques personnes ; le procureur général syndic a répondu qu'il avait effectivement reçu une lettre des mains du citoy...
Un membre annonce que le juge de paix-a transmis le procès-verbal de l'arrestation des commissaires ; le sec... Un membre annonce que le juge de paix-a transmis le procès-verbal de l'arrestation des commissaires ; le secrétaire en fait lecture.
...plus grande surprise en voyant que deux de ses membres se trouvent compromis dans ...
...s dit, se sont présentés au département de Rhône-et-Loire^ comme en-
L'assemblée témoigne la plus grande surprise en voyant que deux de ses membres se trouvent compromis dans les réponses personnelles des commissaires : « Les citoyens Villat et Degeorge, ont-ils dit, se sont présentés au département de Rhône-et-Loire^ comme en-
mandaient au moins de vouloir s'unir à eux en ne faisant plus... mandaient au moins de vouloir s'unir à eux en ne faisant plus qu'une seule et même famille, qu un seul et indivisible département, et que pou...

Séance du mardi 23 juillet 1793

page 386
Du lundi 15 juillet 1793, l'an II de la République française, à 8 heures du ... Du lundi 15 juillet 1793, l'an II de la République française, à 8 heures du matin.
...nt du Gard prend connaissance du,projet de l'Acte constitutionnel : elle y reconnaît un gouvernement prop... L'assemblée représentative des communes du département du Gard prend connaissance du,projet de l'Acte constitutionnel : elle y reconnaît un gouvernement propre à maintenir les droits du peuple, la propriété, la liberté et l'égalité, la R...
...s du Gard, qu'il y a lieu à accepter la Constitution : ordonne au département et aux districts de la faire parvenir de suite aux municipalités ; et invite les... Elle déclare aux citoyens du Gard, qu'il y a lieu à accepter la Constitution : ordonne au département et aux districts de la faire parvenir de suite aux municipalités ; et invite les citoyens à se réunir promptement en assemblées primaires, pour émettre leur voe...
de leur administration pour venir en assur... de leur administration pour venir en assurer nos frères. »
...urelle me conduisit au lieu des séances de l'administration du département de Rhône-©t-Loire ; mais je n'y suis allé qu'une seule fois, et loin de rien dire de semblable à ce qui vient de vous être lu dans le procès-verbal du juge de paix je n'y ai pas même pris la parole;...
...itoyen Villat s'y présenta comme député de ce département, et qu'il dit quelque ch...
...t, et dit que ce n'était pas là l'objet de la mission que lui avait donnée le dépa...
...yon pour des affaires qui me regardaient personnellement, une curiosité bien naturelle me conduisit au lieu des séances de l'administration du département de Rhône-©t-Loire ; mais je n'y suis allé qu'une seule fois, et loin de rien dire de semblable à ce qui vient de vous être lu dans le procès-verbal du juge de paix je n'y ai pas même pris la parole; il est vrai que le citoyen Villat s'y présenta comme député de ce département, et qu'il dit quelque chose d'approchant aux dépositions des commissaires ; mais sur la représentation q...
... s'engageait lui-même dans une responsabilité dangereuse, il se rétracta aussitôt, et dit que ce n'était pas là l'objet de la mission que lui avait donnée le département du Mont-Blanc, mais qu'il interprétait ses sentiments.))- .
...il importe au département du Mont-Blanc de prouver à celui de Rhône-et-Loire que sa conduite a toujou...
...s ; considérant qu'il a surtout intérêt de le convaincre, que non seulement il n'a pas participé à l'arrestation de ses commissaires, mais qu'elle a même é...
...nsu, arrête qu'extrait du procès-verbal de cette séance sera transmis à l'administration du département de Rhône-et-Loire.
Sur la proposition d'un membre, le conseil, considérant qu'il importe au département du Mont-Blanc de prouver à celui de Rhône-et-Loire que sa conduite a toujours été pure et qu'elle a toujours eu,pour base une franchise et une loyauté républicaines ; considérant qu'il a surtout intérêt de le convaincre, que non seulement il n'a pas participé à l'arrestation de ses commissaires, mais qu'elle a même été faite à son insu, arrête qu'extrait du procès-verbal de cette séance sera transmis à l'administration du département de Rhône-et-Loire.
Sur la pétition individuelle de la société des républicains de cette ville, réduite en motion par un membre, le conseil arrête que son arrêté du 27 de ce mois, relatif à l'arrestation faite à son insu des commissaires du département de Rhône-et-Loire, sera rendu publie par la voie de l'impression et qu'il en sera tiré mill... Sur la pétition individuelle de la société des républicains de cette ville, réduite en motion par un membre, le conseil arrête que son arrêté du 27 de ce mois, relatif à l'arrestation faite à son insu des commissaires du département de Rhône-et-Loire, sera rendu publie par la voie de l'impression et qu'il en sera tiré mille exemplaires.
(Chambéry, de l'imprimerie de Gorrin père et fils.) (Chambéry, de l'imprimerie de Gorrin père et fils.)
...ntion nationale, et à tous les citoyens de la République française une et indivisi... L'Assemblée représentative du département du Gard, à la Convention nationale, et à tous les citoyens de la République française une et indivisible (1).
Séance du 15 juillet 1793 Séance du 15 juillet 1793
... du Gard, réunie dans le lieu ordinaire de ses séances : L'Assemblée des députés des comjnunes du Gard, réunie dans le lieu ordinaire de ses séances :
...et obtient la parole ; il lit un projet de déclaration à faire dans les circonstan... Un membre demande et obtient la parole ; il lit un projet de déclaration à faire dans les circonstances actuelles.
...pendant icelle, il e&t fait lecture de la rétractation faite le jour d'hier pa...
...du département et les membres du comité de Salut public, auxquels était réuni le citoyen Vigier, président de cette assemblée.
La discussion est ouverte sur ce projet, et, pendant icelle, il e&t fait lecture de la rétractation faite le jour d'hier par l'administration du département et les membres du comité de Salut public, auxquels était réuni le citoyen Vigier, président de cette assemblée.
...ment des principes qui ne sont pas ceux de la majorité des citoyens de la République ; considérant qu'elle doi... ...érations qu'elle a prises dans sa session actuelle et dans la précédente, renferment des principes qui ne sont pas ceux de la majorité des citoyens de la République ; considérant qu'elle doit faire cause commune avec la majorité des Français, se rallier à la Convention ...

Séance du mercredi 24 juillet 1793

- search term matches: (4)

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 406
Locuteur: Billaud-Varenne
...des lettres, adresses et procès-verbaux de 19 sociétés populaires, qui adhèrent au...
...i, 1er et 2 juin, et qui ont accepté la Constitution avec au- : tant d'enthousiasme que de reconnaissance.
, secrétaire, donne lecture des lettres, adresses et procès-verbaux de 19 sociétés populaires, qui adhèrent aux mémorables journées des 31 mai, 1er et 2 juin, et qui ont accepté la Constitution avec au- : tant d'enthousiasme que de reconnaissance.
Locuteur: Billaud-Varenne
vc Bientôt les passions se taisent, la Constitution, ce superbe édifice, sort de ses fondements et reçoit, en peu de jours, sa perfection. vc Bientôt les passions se taisent, la Constitution, ce superbe édifice, sort de ses fondements et reçoit, en peu de jours, sa perfection.
Locuteur: Billaud-Varenne
...age, il nous a pénétrés d'admiration et de reconnaissance pour ses auteurs. Paris,...
...le moment qui l'a mis au jour, a mérité de nouveau notre estime, et notre joie ser...
...qui nous est préparé : mais le flambeau de la vérité dissipera bientôt cette nouvelle erreur, et, comme nous, en attendant de la justice de la Convention qu'elle prononce entre l'innocent et le coupable (que des mesures de prudence ont pu envelopper, mais qu'il serait injuste de condamner sans entendre) ; elles se réuniront à leurs frères pour accepter la Constitution républicaine qui nous est présentée.
« Nous l'avons lu, républicains, ce sublime ouvrage, il nous a pénétrés d'admiration et de reconnaissance pour ses auteurs. Paris, pour avoir hâté le moment qui l'a mis au jour, a mérité de nouveau notre estime, et notre joie serait complète si quelques sections du peuple français, séduites par les sourdes menées et la malveillance, ne mettaient des entraves au bonheur qui nous est préparé : mais le flambeau de la vérité dissipera bientôt cette nouvelle erreur, et, comme nous, en attendant de la justice de la Convention qu'elle prononce entre l'innocent et le coupable (que des mesures de prudence ont pu envelopper, mais qu'il serait injuste de condamner sans entendre) ; elles se réuniront à leurs frères pour accepter la Constitution républicaine qui nous est présentée.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ec impatience, le jour où cette sublime Constitution leur sera présentée, pour l'accepter au milieu des cris mille fois répétés de : Vive la République une et indivisible... « Tels sont les vœux des républicains du Châ'teau, qui attendent, avec impatience, le jour où cette sublime Constitution leur sera présentée, pour l'accepter au milieu des cris mille fois répétés de : Vive la République une et indivisible! vivent les braves Parisiens! bénie soit la, C onvention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
2° Adresse de la société populaire de Jus-sey, département de là Haute-Sccône, par laquelle elle transmet un extrait de ses délibérations où se trouve consignée son acceptation de la Constitution ; ces pièces sont ainsi conçues (1) : 2° Adresse de la société populaire de Jus-sey, département de là Haute-Sccône, par laquelle elle transmet un extrait de ses délibérations où se trouve consignée son acceptation de la Constitution ; ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
1° Adressé de la société républicaine du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, pour adhérer au...
... 2 juin et pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Cons- ; titution ; elle est ainsi co...
1° Adressé de la société républicaine du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, pour adhérer aux jour- I nées des 31 mai, 1er et 2 juin et pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Cons- ; titution ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...e du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, et les citoyens... La société républicaine du Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure, et les citoyens assistant à la séance, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
... vous avez senti que c'est le seul mode de gouvernement qui convienne à des hommes...
...laré solennellement les droits éternel» de l'homme que nul mortel n«5 peut effacer du livre sacré de la nature.
... et indivisible. Vous avez rempli par ià le premier voeu des Français, parce que vous avez senti que c'est le seul mode de gouvernement qui convienne à des hommes qui veulent la liberté et l'égalité. Vous vouliez la constituer, cette République, d'après ces principes, et déjà vous aviez déclaré solennellement les droits éternel» de l'homme que nul mortel n«5 peut effacer du livre sacré de la nature.
Locuteur: Billaud-Varenne
...rouler le trône en 1792 : elle renversa de nouveau les factieux. ...et fait entendre. cette voix puissante qui, en 1789, fit tomber la Bastille et crouler le trône en 1792 : elle renversa de nouveau les factieux.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société républicaine des Amis de la liberté et de l'égalité séant au Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure. La société républicaine des Amis de la liberté et de l'égalité séant au Château, île d'Oléron, département de la Charente-Inférieure.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
presidence de jean-bon-saint-andré, presidence de jean-bon-saint-andré,
« Le Château, île d'Oléron, 10 juillet 1793 « Le Château, île d'Oléron, 10 juillet 1793
Jussey, ce 15 juillet 1793 Jussey, ce 15 juillet 1793
...iété vraiment républicaine et populaire de Jussey, département de la Haute-Saône, vous fait hommage d'un extrait du procès-verbal de sa séance du 14 juillet courant. Elle me charge d'assurer la Convention nationale de sa plus parfaite adhésion à tous ses décrets et de la haine implacable U) Archives nationa... « La société vraiment républicaine et populaire de Jussey, département de la Haute-Saône, vous fait hommage d'un extrait du procès-verbal de sa séance du 14 juillet courant. Elle me charge d'assurer la Convention nationale de sa plus parfaite adhésion à tous ses décrets et de la haine implacable U) Archives nationales. Carton C 262, dossier 583.
— Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. — Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 407
Locuteur: Billaud-Varenne
« La société des Amis de la liberté et de l'é-igajlité du canton de Chantilly, assemblée ex-traordinairement à l'effet d'entendre la lecture de l'Acte constitutionnel précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, ayant invité à l...
...cepté à l'unanimité et ont fait serment de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la "République, de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang plutôt que de souffrir qu'aucune atteinte y soit port...
...our le sublime bienfait qu'ils viennent de procurer aux'Français, libres et les prient de recevoir le juste tribut de reconnaissance pour les grands et utile...
« La société des Amis de la liberté et de l'é-igajlité du canton de Chantilly, assemblée ex-traordinairement à l'effet d'entendre la lecture de l'Acte constitutionnel précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, ayant invité à leur séance tous les ;plus zélés patriotes à s'y rassembler; la lecture achevée, ...
...s s'étant levés par un mouvement spontané se sont étroitement serrés et l'ont accepté à l'unanimité et ont fait serment de maintenir l'unité et l'indivisibilité de la "République, de verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang plutôt que de souffrir qu'aucune atteinte y soit portée et jurent haine aux agitateurs, aux intrigants et aux fédéralistes, et ont arrêté des remerciements aux représentants delà nation pour le sublime bienfait qu'ils viennent de procurer aux'Français, libres et les prient de recevoir le juste tribut de reconnaissance pour les grands et utiles travaux auxquels ils se sont voués.
Locuteur: Billaud-Varenne
...t complètement démasqués par la sublime Constitution que la Montagne sacrée vient de mettre au jour et qui doit faire le bonheur de tous les Français dignes de la liberté, et l'opprobre de tous les autres. qu'elle voue à ses vils calomniateurs qui se trouvent complètement démasqués par la sublime Constitution que la Montagne sacrée vient de mettre au jour et qui doit faire le bonheur de tous les Français dignes de la liberté, et l'opprobre de tous les autres.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Il a été fait lecture de l'Acte constitu-tionnél du 24 juin dernier, pr... « Il a été fait lecture de l'Acte constitu-tionnél du 24 juin dernier, présenté à la sanction du peuple français par la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
... à l'unanimité qu'ils acceptaient cette Constitution vraiment populaire et républicaine, qu'...
...gide contre les entreprises criminelles de nos ennemis du dedans et du dehors, et qu'ils étaient 'tous prêts à la sceller de leur sang.
...ès cette lecture, tous les membres se sont levés spontanément et se soilt écriés à l'unanimité qu'ils acceptaient cette Constitution vraiment populaire et républicaine, qu'elle serait leur égide contre les entreprises criminelles de nos ennemis du dedans et du dehors, et qu'ils étaient 'tous prêts à la sceller de leur sang.
Locuteur: Billaud-Varenne
"3° Adresse de la société populaire de Givet et Charlemont, pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Constitution.; elle .est ainsi conçue (1) : "3° Adresse de la société populaire de Givet et Charlemont, pour féliciter la Convention de l'achèvement de la Constitution.; elle .est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Vous avez enfin satisfait aux vœux de vos commettants en remplissant la tâche...
...juré en l'acceptant d'opérer le bonheur de la France ; vous l'avez fait en lui donnant une Constitution fondée sur la liberté, l'égalité, en un mot sur les droits imprescriptibles de l'homme.
« Vous avez enfin satisfait aux vœux de vos commettants en remplissant la tâche honorable dont vous étiez chargés : vous aviez juré en l'acceptant d'opérer le bonheur de la France ; vous l'avez fait en lui donnant une Constitution fondée sur la liberté, l'égalité, en un mot sur les droits imprescriptibles de l'homme.
Locuteur: Billaud-Varenne
... toujours actifs à défendre ses droits. De notre côté, nous redoublerons de zèle et de vigilance pour découvrir les agitateurs...
...sez aveuglés pour ne pas voir, à l'aide de cette auguste Constitution, le peuple capable de soutenir ses droits et d'écraser les ty...
... législateurs, à maintenir la dignité du .souverain que vous représentez ; soyez toujours actifs à défendre ses droits. De notre côté, nous redoublerons de zèle et de vigilance pour découvrir les agitateurs, écarter les malveillants et frapper les traîtres qui seraient assez téméraires et assez aveuglés pour ne pas voir, à l'aide de cette auguste Constitution, le peuple capable de soutenir ses droits et d'écraser les tyrans qui oseraient former des trames odieuses contre lui.
Locuteur: Billaud-Varenne
4° Adresse de la société des. Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité : elle est ainsi conçue (... 4° Adresse de la société des. Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité : elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le président de la société populaire et républicaine sé... « Le président de la société populaire et républicaine séant à Jussey.
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait du registre des délibérations de la Extrait du registre des délibérations de la
Locuteur: Billaud-Varenne
Jussey, département de la Haute-Saône. Jussey, département de la Haute-Saône.
Locuteur: Billaud-Varenne
« L'an second de la République française, le quatorze juillet, ^ la séance de la société populaire et républicaine sé... « L'an second de la République française, le quatorze juillet, ^ la séance de la société populaire et républicaine séant à Xussey, présidée par Charles-François Josse.
Locuteur: Billaud-Varenne
...tte scène, qui doit faire le désespoir "de "irous les malveillants, a été terminée...
...on nationale l'extrait du procès-verbal de cette séance.
« Cette scène, qui doit faire le désespoir "de "irous les malveillants, a été terminée par la résolution qu'a prise la société d'envoyer à la Convention nationale l'extrait du procès-verbal de cette séance.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société républicaine de Givet et Charlemont, à la Gonvention .n... La société républicaine de Givet et Charlemont, à la Gonvention .nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
de paraître au grand jour, comme un arbre ... de paraître au grand jour, comme un arbre dont la cîme s'élèvera jusqu'aux cieux, dont les racines s'étendront sur les roc...
Locuteur: Billaud-Varenne
« La récompense de vos travaux, vous la trouverez dans vos... « La récompense de vos travaux, vous la trouverez dans vos cœurs ; la seule que vous puissiez attendre est la reconnaissance d'un peuple l...
Locuteur: Billaud-Varenne
Société des Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil aux citoyens représentants de la Convention nationale. Société des Amis de la République du canton de Chantilly, séant à Vineuil aux citoyens représentants de la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ux fidèles représentants, fidélité à la Constitution, victoire à ses défenseurs, salut à'tou... (( Honneur aux fidèles représentants, fidélité à la Constitution, victoire à ses défenseurs, salut à'tout républicain et mort à tout tyran. »
« Givet, ce 15 juillet 1793 « Givet, ce 15 juillet 1793
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
... présents à ladite assemblée, au nombre de plus de cent, ont partagé avec le même zèle et ... « Tous les citoyens et citoyennes présents à ladite assemblée, au nombre de plus de cent, ont partagé avec le même zèle et le même (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 585.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 408
Locuteur: Billaud-Varenne
« A Yineuil, canton de Chantilly, ce 16 juillet 1793, l'an II de la République française. « A Yineuil, canton de Chantilly, ce 16 juillet 1793, l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
5° Adresse de la société des Amis de la République de Tonnerre pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) : 5° Adresse de la société des Amis de la République de Tonnerre pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
c Après avoir applaudi avec transport à l'Acte constitutionnel et en avoir unanimement arrêté l'accept...
...iculière et extraordinaire, les membres de la société ont été hier émettre individuellement le même vœu dans l'assemblée primaire de cette commune..
c Après avoir applaudi avec transport à l'Acte constitutionnel et en avoir unanimement arrêté l'acceptation dans une séance particulière et extraordinaire, les membres de la société ont été hier émettre individuellement le même vœu dans l'assemblée primaire de cette commune..
Locuteur: Billaud-Varenne
...ment et à plusieurs reprises la lecture de l'Acte constitutionnel, précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, que vous avez su...
...l'autre quoique au milieu du trouble et de l'agitation ; c'est avec empressement et transport de joie, qu'unanimement nous l'avons accepté, en jurant indi-viduellemnt de mourir plutôt que d'y laisser porter la...
« Après avoir entendu tranquillement et à plusieurs reprises la lecture de l'Acte constitutionnel, précédé de la déclaration des Droits de l'homme et du citoyen, que vous avez su achever l'un et l'autre quoique au milieu du trouble et de l'agitation ; c'est avec empressement et transport de joie, qu'unanimement nous l'avons accepté, en jurant indi-viduellemnt de mourir plutôt que d'y laisser porter la moindre atteinte.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Enfin le jour de gloire et de salut est arrivé ! Une Constitution populaire nous est donnée, embellie de tous les attributs de la sagesse dont elle est l'ouvrage ; une Constitution puisée dans les chartes de la nature et dans les annales du monde ; une Constitution qui repose sur les droits éternels de l'homme et consacre à jamais l'égalité et la liberté ; une constitution, en un mot, qui prépare et assure le bo... « Enfin le jour de gloire et de salut est arrivé ! Une Constitution populaire nous est donnée, embellie de tous les attributs de la sagesse dont elle est l'ouvrage ; une Constitution puisée dans les chartes de la nature et dans les annales du monde ; une Constitution qui repose sur les droits éternels de l'homme et consacre à jamais l'égalité et la liberté ; une constitution, en un mot, qui prépare et assure le bonheur des Français.
Locuteur: Billaud-Varenne
( Placée dans le temple de la Concorde, la Constitution que vous nous donnez sera la têtp de Méduse pour les impies, les méchants et les traîtres, tandis qu'elle sera pour les amis de l'ordre, des lois et de l'humanité, cet olivier fleuri, autre don de Minerve qui, présage le bonheur et la p... ( Placée dans le temple de la Concorde, la Constitution que vous nous donnez sera la têtp de Méduse pour les impies, les méchants et les traîtres, tandis qu'elle sera pour les amis de l'ordre, des lois et de l'humanité, cet olivier fleuri, autre don de Minerve qui, présage le bonheur et la paix.
Locuteur: Billaud-Varenne
(( Que d'actions de grâces la France ne doit-elle pas à ses...
...e bienfait, cet immortel bienfait d'une Constitution républicaine, préparée, méditée et heur...
(( Que d'actions de grâces la France ne doit-elle pas à ses représentants pour ce bienfait, cet immortel bienfait d'une Constitution républicaine, préparée, méditée et heureusement au milieu des orages et des tempêtes !
Locuteur: Billaud-Varenne
6° Adresse de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Morteau, district de Pontarlier, département du Doubs, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité ; elle est ainsi conçue (... 6° Adresse de la société des Amis de la liberté et de Végalité de Morteau, district de Pontarlier, département du Doubs, pour déclarer que ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Par cette Constitution vraiment républicaine, qui sera la base...
...e à des hommes libres, vous venez enfin de nous amener au point tant désiré de tous; Nous ne vous louerons pas, citoyens représentants, de vrais républicains ne connaissent pas ce langage, encore moins les fleurs de rhétorique que l'on emploie pour le ten...
...essons nos remerciements et l'assurance de notre gratitude, nos cœurs vous sont ou...
« Par cette Constitution vraiment républicaine, qui sera la base du gouvernement que nous avons choisi, comme le seul convenable à des hommes libres, vous venez enfin de nous amener au point tant désiré de tous; Nous ne vous louerons pas, citoyens représentants, de vrais républicains ne connaissent pas ce langage, encore moins les fleurs de rhétorique que l'on emploie pour le tenir, mais nous vous adressons nos remerciements et l'assurance de notre gratitude, nos cœurs vous sont ouverts : voyez si nous sommes sincères.
Locuteur: Billaud-Varenne
...e registre, l'unité et l'indivisibilité de la République française. Saisir et ont signé sur le registre, l'unité et l'indivisibilité de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
La société des Amis de la République une et indivisible, séant à Tonnerre, en l'église ci-devant de l'Hôpital, à la Convention nationale. La société des Amis de la République une et indivisible, séant à Tonnerre, en l'église ci-devant de l'Hôpital, à la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Ce don de Minerve, ce véritable palla-jdium a été...
...spect religieux par la société des Amis de la République une et indivisible, de cette ville : tous les membres de cette société ont juré de garder plus soigneusement que ne le fir...
...sont attachés les destins non seulement de toutes les sociétés populaires et de toutes les autorités constituées, mais de la République entière.
« Ce don de Minerve, ce véritable palla-jdium a été reçu avec un respect religieux par la société des Amis de la République une et indivisible, de cette ville : tous les membres de cette société ont juré de garder plus soigneusement que ne le firent autrefois les Troyens, ce dépôt sacré auquel sont attachés les destins non seulement de toutes les sociétés populaires et de toutes les autorités constituées, mais de la République entière.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Pères de la Patrie, il reste à la société des Amis de la République une et indivisible, un grand devoir à remplir ; c'est de vous présenter l'hommage de son acceptation et de vous payer le tribut de sa reconnaissance. « Pères de la Patrie, il reste à la société des Amis de la République une et indivisible, un grand devoir à remplir ; c'est de vous présenter l'hommage de son acceptation et de vous payer le tribut de sa reconnaissance.
Locuteur: Billaud-Varenne
Société des Amis de la liberté et de l'égalité Société des Amis de la liberté et de l'égalité
Locuteur: Billaud-Varenne
séant à Morteau, district de Pontarlier, séant à Morteau, district de Pontarlier,
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française. , l'an II de la République française.
Locuteur: Billaud-Varenne
...ort : nos représentants ont bien mérité de la patrie. « Nous finissons en disant tous avec transport : nos représentants ont bien mérité de la patrie.
Locuteur: Billaud-Varenne
...blicains composant la société populaire de Morteau. « Les républicains composant la société populaire de Morteau.
...bal où est consignée l'acceptation delà Constitution par la société populaire de Lassay, département de la Mayenne, ces pièces sont ainsi conçu... ...houmin, juré au tribunal révolutionnaire, par laquelle il transmet le procès-verbal où est consignée l'acceptation delà Constitution par la société populaire de Lassay, département de la Mayenne, ces pièces sont ainsi conçues (2) : (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583.
Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
« Morteau, 12 juillet 1793 « Morteau, 12 juillet 1793
- Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. - Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 409
Locuteur: Billaud-Varenne
« Châtillon-sur-Chalaronne, 14 juillet 1793, an II de la République française, une et indivis... « Châtillon-sur-Chalaronne, 14 juillet 1793, an II de la République française, une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Chargé par la société populaire de Las-say, département de la Mayenne, de présenter à la Convention, l'adhésion de cette société à l'Acte constitutionnel, je me vois privé de remplir cette mission honorable par les fonctions de juré au tribunal révolutionnaire que je...
...aires exigent la plus prompte célérité, de quitter mon poste. Je supplée à cette i...
...erbal d'acceptation : il exprime le vœu de mes concitoyens et leur attachement inv...
« Chargé par la société populaire de Las-say, département de la Mayenne, de présenter à la Convention, l'adhésion de cette société à l'Acte constitutionnel, je me vois privé de remplir cette mission honorable par les fonctions de juré au tribunal révolutionnaire que je remplis ; je croirais manquer à mes devoirs si dans un moment où les affaires exigent la plus prompte célérité, de quitter mon poste. Je supplée à cette impossibilité et vous adresse le procès-verbal d'acceptation : il exprime le vœu de mes concitoyens et leur attachement inviolable à la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
...r connaissance, au peuple et aux frères de toutes les paroisses voisines, de l'Acte constitutionnel, signé Hérault, D.-V. Ramel, Saint-Just, Mathieu, G. Couthon, adjoints du comité de Salut public et Barère, Danton, Delacro...
...ivement et souvent interrompus des cris de : Vivent nos braves montagnards ! Viven...
...ifs, par la même atteints et convaincus de trahison, d'imitateurs de Dumouriez, La Fayette, protecteurs des ...
... scélérats qui composent le département de la Mayenne. Le président rappelant à l'...
..., lesdits chapitres, articles et Droits de l'homme lus séparément à haute et intel...
...d'un membre, il a été arrêté que le vœu de la société et un discours de remerciement aux braves députés de la Montagne, seraient sur-le-champ adressés au frère Thoumin, membre de la société, actuellement au tribunal cr...
...ve la République une et indivisible, et de mille individus de tous sexes qui ont juré autant au milie...
... d'une invitation aux citoyens pour, conformément à l'arrêté du 7 juillet, donner connaissance, au peuple et aux frères de toutes les paroisses voisines, de l'Acte constitutionnel, signé Hérault, D.-V. Ramel, Saint-Just, Mathieu, G. Couthon, adjoints du comité de Salut public et Barère, Danton, Delacroix, Berlier, Treillard, J.-F.-B. Del-mas, Cambon (fils aîné), et L.-B. Guyton, les chapitres et articles par articles furent lus successivement et souvent interrompus des cris de : Vivent nos braves montagnards ! Vivent les républicains! haine aux tyrans, à Brissot, Barbaroux, Pétion, etc., etc. » fugitifs, par la même atteints et convaincus de trahison, d'imitateurs de Dumouriez, La Fayette, protecteurs des Capet, suborneurs des scélérats, et après avoir juré vengeance éternelle contre les administrateurs des districts d'Ernée, Mayenne etc. et les scélérats qui composent le département de la Mayenne. Le président rappelant à l'ordre dans l'enthousiasme d'un peuple vrai, lesdits chapitres, articles et Droits de l'homme lus séparément à haute et intelligible voix, ont été admis à l'unanimité. Et à l'instant, sur la motion d'un membre, il a été arrêté que le vœu de la société et un discours de remerciement aux braves députés de la Montagne, seraient sur-le-champ adressés au frère Thoumin, membre de la société, actuellement au tribunal criminel révolutionnaire, jour le présenter, ainsi que nos serments. Vive la République une et indivisible, et de mille individus de tous sexes qui ont juré autant au milieu des transports d'allégresse à la Convention nationale, qui pour expression des...
Locuteur: Billaud-Varenne
8° Adresse de la société républicaine de Châtillon-sur-Chalaronne, pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) : 8° Adresse de la société républicaine de Châtillon-sur-Chalaronne, pour féliciter la Convention de l'achèvement de l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Oui, braves de la Montagne, c'est au milieu des foudre...
...vous avez donné au peuple le plus grand de l'univers une Constitution digne de lui, que chaque de ses pas soit calqué sur vos traces ! il...
« Oui, braves de la Montagne, c'est au milieu des foudres et des éclairs que, comme un autre Moïse, vous avez donné au peuple le plus grand de l'univers une Constitution digne de lui, que chaque de ses pas soit calqué sur vos traces ! il saura déjouer ses perfides agitateurs, terrasser les rebelles et apprendre à mé...
Locuteur: Billaud-Varenne
... tous les Français ; mais le plus sacré de tous leurs devoirs envers ceux qui vien...
...ntière, c'est lui qui a électrisé l'âme de chacun de ses membres après la lecture faite de votre pénible mais glorieux travail de la Constitution.
...r nos représentants lorsqu'ils travaillent à notre bonheur est une dette chère à tous les Français ; mais le plus sacré de tous leurs devoirs envers ceux qui viennent d'assurer invariablement leur félicité c'est la reconnaissance, c'est le sentiment qui anime notre société entière, c'est lui qui a électrisé l'âme de chacun de ses membres après la lecture faite de votre pénible mais glorieux travail de la Constitution.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
Adresse de la société de Lassay, à la G onvention nationale. Adresse de la société de Lassay, à la G onvention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Présidence de Bourdais. « Présidence de Bourdais.
Locuteur: Billaud-Varenne
Vous sert de couronne civique. Vous sert de couronne civique.
Locuteur: Billaud-Varenne
...! qu'ils sont coupables, ces téméraires de département, engraissés des veilles et des sueurs du malheureux qu'ils trahissent et de l'homme aveuglé qu'ils conduisent au supplice... Législateurs, écoutez... tout le vœu de vos amis de Lassay : vengeance éclatante contre ces...
...trent en le devoir, sauf à nous ensuite de les vouer pour toujours au mépris qu'il...
...salut et prospérité jusque dans le sein de vos foyers.
« Ah ! qu'ils sont coupables, ces téméraires de département, engraissés des veilles et des sueurs du malheureux qu'ils trahissent et de l'homme aveuglé qu'ils conduisent au supplice... Législateurs, écoutez... tout le vœu de vos amis de Lassay : vengeance éclatante contre ces traîtres infatués, un décret sévère qui en approprie les revenus à la nation, s'ils ne rentrent en le devoir, sauf à nous ensuite de les vouer pour toujours au mépris qu'ils n'avaient que trop mérité. Et à vous, législateurs infatigables, salut et prospérité jusque dans le sein de vos foyers.
Locuteur: Billaud-Varenne
Reçoit la Constitution Reçoit la Constitution
« Paris, ce 20 juillet 1793 « Paris, ce 20 juillet 1793
...Séance du dimanche au matin, 14 juillet 1793 « Séance du dimanche au matin, 14 juillet 1793
...ce doit naturellement en découler comme de sa source ; c'est ce chef-d'œuvre qui v... ...t ce qui rend l'homme à sa dignité, tout ce qui peut lui faire aimer son existence doit naturellement en découler comme de sa source ; c'est ce chef-d'œuvre qui va. amor- (J) Archives nationales, Carton G 262, dossier 583,
et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 410
Locuteur: Billaud-Varenne
« A Cherbourg, le 18. juillet 1793, an II de la République une et indivisible. « A Cherbourg, le 18. juillet 1793, an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Citoyens, recevez les remerciements_ de notre société, elle a reconnu ses principes dans l'Acte constitutionnel, en y restant attachée elle vous assure...
...ne adhésion unanime, bénira les auteurs de son bonheur et leur assurera une place dans le cœur de tous ses enfants.
« Citoyens, recevez les remerciements_ de notre société, elle a reconnu ses principes dans l'Acte constitutionnel, en y restant attachée elle vous assure que bientôt la France, en y donnant une adhésion unanime, bénira les auteurs de son bonheur et leur assurera une place dans le cœur de tous ses enfants.
Locuteur: Billaud-Varenne
...tion nationale que la société populaire de Cherbourg vient de donner une nouvelle preuve dei son atta...
...milieu des applaudissements universels, l'Acte constitutionnel.
« Annoncez h la Convention nationale que la société populaire de Cherbourg vient de donner une nouvelle preuve dei son attachement au républicanisme : elle a accepté à l'unanimité et au milieu des applaudissements universels, l'Acte constitutionnel.
Locuteur: Billaud-Varenne
9° Adresse de la société des Amis de la Constitution de Cherbourg, pour déclarer que -ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité, et pour transmettre le p... 9° Adresse de la société des Amis de la Constitution de Cherbourg, pour déclarer que -ses membres ont accepté la Constitution à l'unanimité, et pour transmettre le procès: verbal d'acceptation : ces pièces sont ainsi conçues (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
La'société des Amis de la Constitution séant a Cherbourg, du Président de la Con/venr tion nationale. La'société des Amis de la Constitution séant a Cherbourg, du Président de la Con/venr tion nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Nul n'a voulu profiter de la mise en discussion, tous Se sont lev...
...e sentie, une conviction intime que cet acte va enfin apporter aux Français ce bonheur tant désiré et tant de fois reculé /pour terrasser les opposants de tout genre et conduire notre Révolution...
« Nul n'a voulu profiter de la mise en discussion, tous Se sont levés, tous y ont adhéré avec une certitude sentie, une conviction intime que cet acte va enfin apporter aux Français ce bonheur tant désiré et tant de fois reculé /pour terrasser les opposants de tout genre et conduire notre Révolution à son but.
Locuteur: Billaud-Varenne
T2titrait du registre des délibérations de la société des Amis de la Constitution, séant à Cherbourg. T2titrait du registre des délibérations de la société des Amis de la Constitution, séant à Cherbourg.
Locuteur: Billaud-Varenne
l'homme ainsi que la Constitution ayant été lues à la société par un des ...
...et sur la motion d'un très grand nombre de ses membres, la société a arrêté à l'un...
...elle recevait et acceptait avec joie la Constitution vraiment républicaine qui vient d'être ...
l'homme ainsi que la Constitution ayant été lues à la société par un des secrétaires, cette lecture a été couverte d'applaudissements universels, et sur la motion d'un très grand nombre de ses membres, la société a arrêté à l'unanimité qu'elle recevait et acceptait avec joie la Constitution vraiment républicaine qui vient d'être donnée au peuple français par la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
11° Adresse de la société populaire de Lunéville, pour transmettre le procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par tous ses membres ; ces pièces sont ... 11° Adresse de la société populaire de Lunéville, pour transmettre le procès-verbal où est consignée l'acceptation de la Constitution par tous ses membres ; ces pièces sont ainsi conçues (2) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...esprits ; c'est lui qui sera le tombeau de l'aristocratie, la terreur des malveill... 'tir toutes les haines, réunir tous les esprits ; c'est lui qui sera le tombeau de l'aristocratie, la terreur des malveillants et le plus sûr égide du républicanisme.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les amis de la société républicaine de Ghâtillon-sur-Chalaronne. « Les amis de la société républicaine de Ghâtillon-sur-Chalaronne.
Locuteur: Billaud-Varenne
, an II de la République une et indivisible. , an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Il a été arrêté de plus que l'extrait du présent procès-ve... « Il a été arrêté de plus que l'extrait du présent procès-verbal sera envoyé, dans le plus court délai à'la Convention nationale.
Locuteur: Billaud-Varenne
... conforme au registre des délibérations de la société. « Pour copie conforme au registre des délibérations de la société.
Locuteur: Billaud-Varenne
, an II de la République une et indivisible , an II de la République une et indivisible
Locuteur: Billaud-Varenne
10° Adresse de lu société républicaine de Richelieu, pour adhérer aux décrets de la Convention ; elle est ainsi conçue (... 10° Adresse de lu société républicaine de Richelieu, pour adhérer aux décrets de la Convention ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République française une et indivisi... , l'an II de la République française une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Yous venez de nous donner des lois, nous les accepton...
...tinuez à sauver la patrie, et le bu-Tin de l'immortalité gravera vos noms en trait...
...s les républicains composant la société de Richelieu.
« Yous venez de nous donner des lois, nous les acceptons : nous adhérons à vos sages décrets. Continuez à sauver la patrie, et le bu-Tin de l'immortalité gravera vos noms en traits ineffaçables. Croyez, législateurs, au zèle et à l'obéissance qu'ont voués à vos lois les républicains composant la société de Richelieu.
Locuteur: Billaud-Varenne
, Fan II de la République une et indivisible. , Fan II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Le cri général appelait une Constitution, elle nous est présentée, le cri généra... « Le cri général appelait une Constitution, elle nous est présentée, le cri général la recevra. C'est alors que le fédéralisme, qui en imposait sous les dehors ré...
« La société populaire de Lunéville a entendu avec transport la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel. Les principes vraiment républicains qu...
...és vont réunir tous les Français autour de cette arche sainte; et tous les adminis...
...n C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
« La société populaire de Lunéville a entendu avec transport la lecture de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel. Les principes vraiment républicains que vous avez consacrés vont réunir tous les Français autour de cette arche sainte; et tous les administrés des départements éclairés par ce flambeau, vouant au mépris (1) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583, et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
Séance du 17 juillet 1793 Séance du 17 juillet 1793
« La Déclaration des droits immortels de (J) Archives nationales, Carton G 262, ... « La Déclaration des droits immortels de (J) Archives nationales, Carton G 262, dossier 583,
et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.
« Cherbourg, le 18 juillet 1793 « Cherbourg, le 18 juillet 1793
(( Richelieu, 15 juillet 1793 (( Richelieu, 15 juillet 1793
« Lunéville, le 16 juillet 1793 « Lunéville, le 16 juillet 1793
...on C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143. (2) Archives nationales, Carton C 262, dossier 583 et Procès-verbaux de la Convention, tome 17, page 143.

Séance du mercredi 24 juillet 1793

page 411
Locuteur: Billaud-Varenne
« Lecture a été donnée de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel ; les plus vifs applaudissements, les cris multipliés de Vive la Convention! Vive la République!...
...ominal a été fait et chacun des membres de la société a répondu : « Je l'accepte et jure de la défendre jusqu'à la mort. » Le prési...
... grand nombre à la séance ladite charte constitutionnelle, et tous, d'un mouvement spontané, se sont unis aux membres de la société, et les- cris de : Vive la Constitution! nous l'acceptons avec transport, se so...
« Lecture a été donnée de la Déclaration des droits de l'homme et de l'Acte constitutionnel ; les plus vifs applaudissements, les cris multipliés de Vive la Convention! Vive la République! l'ont suivie. Un membre a demandé que cette charte sacrée du -bonheur des Français fût soumise à l'acceptation individuelle par tous les sociétaires. L'appel nominal a été fait et chacun des membres de la société a répondu : « Je l'accepte et jure de la défendre jusqu'à la mort. » Le président a ensuite présenté à tous les citoyens présents en très grand nombre à la séance ladite charte constitutionnelle, et tous, d'un mouvement spontané, se sont unis aux membres de la société, et les- cris de : Vive la Constitution! nous l'acceptons avec transport, se sont fait entendre.
Locuteur: Billaud-Varenne
12° Adresse de la société populaire de Pê-rigueux, pour annoncer que tous les citoyens de cette ville viennent d'accepter l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) : 12° Adresse de la société populaire de Pê-rigueux, pour annoncer que tous les citoyens de cette ville viennent d'accepter l'Acte constitutionnel ; elle est ainsi conçue (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
...ppel nominal nous a prouvé combien: cet acte sublime si longtemps attendu flattait tous les citoyens; pas une voix contre-la Constitution. Le procès-verbal clos, trois: salves d...
... ont fait retentir les échos d'alentour de l'assentiment unanime. La. Constitution a ouvert la marche, l'hymne su. été entonné de nouveau, et chaque strophe répétée par ...
...euple immense ont élevé jusqu'aux pieds de l'Etre suprême le juste tribut de reconnaissance de ses enfants.
« L'appel nominal nous a prouvé combien: cet acte sublime si longtemps attendu flattait tous les citoyens; pas une voix contre-la Constitution. Le procès-verbal clos, trois: salves d'artillerie ont fait retentir les échos d'alentour de l'assentiment unanime. La. Constitution a ouvert la marche, l'hymne su. été entonné de nouveau, et chaque strophe répétée par une musique dont les sons mélodieux mêlés aux acclamations d'un peuple immense ont élevé jusqu'aux pieds de l'Etre suprême le juste tribut de reconnaissance de ses enfants.
Locuteur: Billaud-Varenne
« La ville de Périgueux vient de voir tous ses habitants accepter ayee enthousiasme une Constitution qui assure et garantit le bonheur de la France. Us n'auront point émis un vœ...
...ourant pour l'unité et l'indivisibilité de la République.
« La ville de Périgueux vient de voir tous ses habitants accepter ayee enthousiasme une Constitution qui assure et garantit le bonheur de la France. Us n'auront point émis un vœu stérile, et s'il était possible que le vil fédéralisme triomphât, il trouverait jusqu'au dernier d'entre eux combattant et mourant pour l'unité et l'indivisibilité de la République.
Locuteur: Billaud-Varenne
-13° Extrait du procès-verbal de la délibération de la société républicaine de la viller de Ruffec, où est consignée l'acceptation de' lai Constitution par tous les membres des autorités constituées réunies dans le sein de la> société ; il est ainsi conçu (1) : -13° Extrait du procès-verbal de la délibération de la société républicaine de la viller de Ruffec, où est consignée l'acceptation de' lai Constitution par tous les membres des autorités constituées réunies dans le sein de la> société ; il est ainsi conçu (1) :
Locuteur: Billaud-Varenne
« Un hymne à la Constitution composé par-un frère de la société a été entonné ; son refrain ...
... enthousiasme par les nombreux citoyens de la campagne que l'auguste^ cérémonie du...
...e. La marche s'est dirigée vers l'arbre de la liberté, dont il a fait le-tour, et à la strophe : Amour sacré de la, patrie, etc., tous les citoyens se ...
...x armes, etc., tous se sont relevés. La Constitution était collée sur un cadre surmonté d'une touffe de rubans tricolores, elle était attachée* à une pique sur la pointe de laquelle était le^ bonnet de la liberté ; de cette touffe descendaient quatre rubans...
...re, le président du tribunal et le juge de paix tenaient chacun un bout. Cette piq...
...tée par le capitaine des vétérans, vêtu de blanc, avea un chapeau à la Henri IV, s...
... les corps constitués, sans aucun ordre de corporation*, entouraient la Constitution et fermaient la. marche entre les extré...
« Un hymne à la Constitution composé par-un frère de la société a été entonné ; son refrain répété avec enthousiasme par les nombreux citoyens de la campagne que l'auguste^ cérémonie du jour avait rassemblés, et qui; ont grossi le cortège. La marche s'est dirigée vers l'arbre de la liberté, dont il a fait le-tour, et à la strophe : Amour sacré de la, patrie, etc., tous les citoyens se sont mis à genoux et se sont découverts. Au refrain : Aux armes, etc., tous se sont relevés. La Constitution était collée sur un cadre surmonté d'une touffe de rubans tricolores, elle était attachée* à une pique sur la pointe de laquelle était le^ bonnet de la liberté ; de cette touffe descendaient quatre rubans aux trois couleurs, dont le président du district, le maire, le président du tribunal et le juge de paix tenaient chacun un bout. Cette pique était portée par le capitaine des vétérans, vêtu de blanc, avea un chapeau à la Henri IV, surmonté d'un volumineux panache tricolore. Tous les corps constitués, sans aucun ordre de corporation*, entouraient la Constitution et fermaient la. marche entre les extrémités des deux files.^
Locuteur: Billaud-Varenne
« Arrivés au lieu de l'assemblée primaire,., l'oriflamme et la pique portant la Constitution ont été déposés sur le grand autel de l'église Saint-André, lieu du rassemble... « Arrivés au lieu de l'assemblée primaire,., l'oriflamme et la pique portant la Constitution ont été déposés sur le grand autel de l'église Saint-André, lieu du rassemblement, et tous les citoyens se sont divisés dans leurs, bureaux respectifs.
Locuteur: Billaud-Varenne
...u au bruit des acclamations et des cris de joie, cette charte du bonheur de la France républicaine, et il a été arrêté unanimement qu'extrait du procès-verbal de notre acceptation serait envoyé avec témoignage de notre reconnaissance à nos courageux re... ... fraternel aux braves Parisiens. Dans notre séance du 14 juillet, nous avons reçu au bruit des acclamations et des cris de joie, cette charte du bonheur de la France républicaine, et il a été arrêté unanimement qu'extrait du procès-verbal de notre acceptation serait envoyé avec témoignage de notre reconnaissance à nos courageux représentants.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres du comité de correspondance et de littérature. « Les membres du comité de correspondance et de littérature.
Locuteur: Billaud-Varenne
, l'an II de la République une et indivisible. , l'an II de la République une et indivisible.
Locuteur: Billaud-Varenne
« Les membres de la société populaire de Périgueux. « Les membres de la société populaire de Périgueux.
Locuteur: Billaud-Varenne
Extrait du procès-verbal de la séance die. Extrait du procès-verbal de la séance die.
Locuteur: Billaud-Varenne
, de la société républicaine delà ville de Ruffec. , de la société républicaine delà ville de Ruffec.
Locuteur: Billaud-Varenne
...torités constituées-réunis dans le sein de la société, le départ pour se rendre au lieu de l'assemblée primaire a été ajnnoncé par...
...oué l'air des Marseillais ; l'oriflamme de-la société porté par un invalide vétéran est sorti de la salle suivi des membres deux à. deux...