Résultats groupés par volume (AP + Images)

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-093 hits on 1791-103 hits on 1791-114 hits on 1791-125 hits on 1792-017 hits on 1792-027 hits on 1792-033 hits on 1792-041 hits on 1792-055 hits on 1792-064 hits on 1792-073 hits on 1792-083 hits on 1792-092 hits on 1792-105 hits on 1792-117 hits on 1792-124 hits on 1793-014 hits on 1793-024 hits on 1793-037 hits on 1793-043 hits on 1793-051 hits on 1793-062 hits on 1793-074 hits on 1793-088 hits on 1793-094 hits on 1793-101 hits on 1793-115 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-031 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 44 volumes
  • Tome 34 : Du 1er octobre au 10 novembre 1791 3 résultats
    • Séance du mercredi 19 octobre 1791

      - search term matches: (1)

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 279
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 18 octobre. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du mardi 18 octobre.
      La séance est ouverte à 9 heures du matin. La séance est ouverte à 9 heures du matin.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 280
      Locuteur: Chabot
      Un membre : Il sera temps de faire cette observation lors de la reddition du compte du ministre. Un membre : Il sera temps de faire cette observation lors de la reddition du compte du ministre.
      Locuteur: Dumolard
      ... à une pétition faite à l'Assemblée par la Société des Amis de la Constitution de Nantes. Les citoyens formant les clubs,...
      ...mande que les mots : « Société des Amis de la Constitution » soient supprimés dans le...
      J’ai une observation à faire sur un article du procès-verbal, relatif à une pétition faite à l'Assemblée par la Société des Amis de la Constitution de Nantes. Les citoyens formant les clubs, quelqu’estimables qu’ils soient, ne forment pas un corps politique et ne peuvent adresser que des pétitions signées individuellement. Je demande que les mots : « Société des Amis de la Constitution » soient supprimés dans le procès-verbal {Oui! oui!)
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire La pétition était signée individuellement par des citoyens, amis de la Constitution. secrétaire La pétition était signée individuellement par des citoyens, amis de la Constitution.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...L’Assemblée passe à l’ordre du jour sur la motion de M. Dumolard.) (L’Assemblée passe à l’ordre du jour sur la motion de M. Dumolard.)
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...tent le serment individuel prescrit par la Constitution. Ce sont : Plusieurs membres prêtent le serment individuel prescrit par la Constitution. Ce sont :
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      Belot-la-Digne. id. Belot-la-Digne. id.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, donne lecture d’une lettre de il/, l’abbé Augier sur la législation ; elle est ainsi conçue : secrétaire, donne lecture d’une lettre de il/, l’abbé Augier sur la législation ; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      « J’ai l’honneur de vous envoyer une pétition sur un objet qui intéresse toute la France, peut-etre meme l’humanité tout entière. Je vous prie de la faire lire à l’Assemblée nationale. Cet...
      ... je pense, ainsi que j’ai cru i y voir, la solution d’un grand problème, inconnu a...
      « J’ai l’honneur de vous envoyer une pétition sur un objet qui intéresse toute la France, peut-etre meme l’humanité tout entière. Je vous prie de la faire lire à l’Assemblée nationale. Cette Assemblée y verra, je pense, ainsi que j’ai cru i y voir, la solution d’un grand problème, inconnu aux anciens peuples et aux nouveaux.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, donne lecture d une lettre de M. Dufaulx sur la. passion du jeu; elle est ainsi conçue ... secrétaire, donne lecture d une lettre de M. Dufaulx sur la. passion du jeu; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      « J’ai l’honneur de vous envoyer une pétitiondont le motif ...
      ...nutile, dans les conjectures présentes, de rappeler le souvenir Vousdeïf ; T et de, J>“lre’ monsieu^e Président, ce qui! vous plaira; mais, s’il m’était permis de comparaître à la barre, pour y lire moi-meme ma pétition...
      « J’ai l’honneur de vous envoyer une pétitiondont le motif est urgent. J’y joins un livre dont il ne serait peut-être pas inutile, dans les conjectures présentes, de rappeler le souvenir Vousdeïf ; T et de, J>“lre’ monsieu^e Président, ce qui! vous plaira; mais, s’il m’était permis de comparaître à la barre, pour y lire moi-meme ma pétition, et présenter mon ouvrage à rnmmïrn66 ?atJona‘e» Je regarderais cet honneur mSf...
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...ecrétaire, donne lecture d une pétition de deux cents citoyens de la ville de Libourne, qui demandent que, sur 1 emplacement de la Bastille, il soit élevé un secrétaire, donne lecture d une pétition de deux cents citoyens de la ville de Libourne, qui demandent que, sur 1 emplacement de la Bastille, il soit élevé un
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...ecrétaire, donne lecture d une pétition de trois mille citoyens de la ville de Lyon, qui demandent que les troupes de ligne ne soient plus en garnison dans c... secrétaire, donne lecture d une pétition de trois mille citoyens de la ville de Lyon, qui demandent que les troupes de ligne ne soient plus en garnison dans cette ville.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...ette pétition, attendu qu’elle renferme la réclamation d’un ancien privilège lorsq... Un membre : Je demande que l’on passe à l’ordre du jour sur cette pétition, attendu qu’elle renferme la réclamation d’un ancien privilège lorsque tous les privilèges sont anéantis. ° ’
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      Privés de notre état par les voies les plus odieu...
      ...our avoir marqué un grand attachement à la Constitution, nous n avons d autre ressource que de nous jeter aux pieds de 1 Assemblée nationale, et d’implorer sa...
      ...iquées contre nous dans le 12e régiment de cavalerie, pouvaient rester impunies, bientôt on en userait de même à i égard des soldats patriotes, et bientôt la majeure partie de l’armée se trouverait réduite ou à un juste désespoir, ou à la nécessité de plier sous le joug des ennemis de la Constitution. Nous désirons donc être entendus à la barre, et nous vous supplions de nous obtenir cette faveur dj l’Assemblé...
      Privés de notre état par les voies les plus odieuses et les plus illégales, pour avoir marqué un grand attachement à la Constitution, nous n avons d autre ressource que de nous jeter aux pieds de 1 Assemblée nationale, et d’implorer sa puissance et sa justice. Nous désirons donc lui exposer nos griefs; et comme il...
      ...a patrie entière, ils ne peuvent qu’attirer son attention. Si les manœuvres pratiquées contre nous dans le 12e régiment de cavalerie, pouvaient rester impunies, bientôt on en userait de même à i égard des soldats patriotes, et bientôt la majeure partie de l’armée se trouverait réduite ou à un juste désespoir, ou à la nécessité de plier sous le joug des ennemis de la Constitution. Nous désirons donc être entendus à la barre, et nous vous supplions de nous obtenir cette faveur dj l’Assemblée nationale.
      Locuteur: Chabot
      (Cette motion n’a pas de suite.) (Cette motion n’a pas de suite.)
      Locuteur: Le Président
      ...ition a pour objet des observations sur la législation. Je dois observer à l’Assemblée que cette pétition a pour objet des observations sur la législation.
      Locuteur: Le Président
      Plusieurs membres : Le renvoi au comité de législation. Plusieurs membres : Le renvoi au comité de législation.
      Locuteur: Le Président
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de législation.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de législation.)
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...e, donne fin .Unp ?dressede 1(1 commune de Cambroude, Sï iîïfiiïn Assemblée de ce que les deux côtés dffférentes. mari... secrétaire, donne fin .Unp ?dressede 1(1 commune de Cambroude, Sï iîïfiiïn Assemblée de ce que les deux côtés dffférentes. mariués par des opinions
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      instituante ^ gl°lre de 1Assomblée nationale instituante ^ gl°lre de 1Assomblée nationale
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, donne lecture dune lettre de MM. Leyssene, maréchal-des-logis en che... secrétaire, donne lecture dune lettre de MM. Leyssene, maréchal-des-logis en chef, Moreau, brigadier-fourrier, et Rouvreau, cavalier, tous trois appartenant au ...

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 281
      Locuteur: Dumolard
      Vous entendez tous les jours, à la barre, des députations de Paris; je demaude que vous receviez la députation de l’armée. Vous entendez tous les jours, à la barre, des députations de Paris; je demaude que vous receviez la députation de l’armée.
      Locuteur: Dumolard
      ...rs et soldats ne peuvent se présenter à la barre, qu’en justifiant d’un congé de leurs supérieurs. (Murmures.) Un membre : Je propose par amendement que les sous-ofticiers et soldats ne peuvent se présenter à la barre, qu’en justifiant d’un congé de leurs supérieurs. (Murmures.)
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, donne lecture d’une adresse de la société des Amis de la Constitution de Lisieux. Elle est ainsi conçne : secrétaire, donne lecture d’une adresse de la société des Amis de la Constitution de Lisieux. Elle est ainsi conçne :
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      « Sénateurs de la première législature, au commencement de la brillante carrière que vous allez parcourir, nous nous empressons de vous présenter notre hommage. L’Assembl...
      ...a rétabli l’homme dans tous ses droits, la Constitution,qui les consacre, est acceptée par la roi, et nous osons nous flatter qu’elle...
      ...arce que vous apprendrez aux Français à la respecter, en n’y portant aucune attein...
      ...es immortels travaux que nous attendons de vos lumières et de votre patriotisme.
      « Sénateurs de la première législature, au commencement de la brillante carrière que vous allez parcourir, nous nous empressons de vous présenter notre hommage. L’Assemblée constituante a rétabli l’homme dans tous ses droits, la Constitution,qui les consacre, est acceptée par la roi, et nous osons nous flatter qu’elle va acquérir un nouveau degré d’affermissement, parce que vous apprendrez aux Français à la respecter, en n’y portant aucune atteinte, dans les immortels travaux que nous attendons de vos lumières et de votre patriotisme.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      « La Société des Amis de la Constitution, séant a Lisieux, pénétrée de la sagesse de vos principes, se fait un devoir de vous assurer de toute l’étendue de sa confiance et de son respect pour l’exécution des lois qui émaneront de votre autorité. (Applaudissements.) « La Société des Amis de la Constitution, séant a Lisieux, pénétrée de la sagesse de vos principes, se fait un devoir de vous assurer de toute l’étendue de sa confiance et de son respect pour l’exécution des lois qui émaneront de votre autorité. (Applaudissements.)
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      Un membre : Nous sommes tous amis de la Constitution... Un membre : Nous sommes tous amis de la Constitution...
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ... oublié sitôt que les dernières paroles de l’Assemblée nationale constituante ont été la prononciation d’une loi infiniment sage qui défend aux sociétés délibérantes de faire des pétitions comme assemblées co...
      ...qu’aucune adresse des sociétés des Amis de la Constitution ne soit admise.
      Le même membre : Mais avons-nous oublié sitôt que les dernières paroles de l’Assemblée nationale constituante ont été la prononciation d’une loi infiniment sage qui défend aux sociétés délibérantes de faire des pétitions comme assemblées collectives. (Murmures.) Je demande qu’aucune adresse des sociétés des Amis de la Constitution ne soit admise.
      Locuteur: Audrein
      ...it bien désirable que tous les citoyens de l’Empire français, ou de grandes masses de ci-citoyens, convinssent de se rassembler en sociétés des Amis de la Constitution, et que chaque portion fit passer à l’Assemblée actuelle un hommage de son obéissance à la loi, de sa confiance dans le Corps législatif ; je demande si un pareil acte de la part de toutes les portions des citoyens de l’Empire française, ne serait pas le pl...
      ... ne s’agit pour toutes ces adresses que de l’affaire d’un iustant, qu’elles soient...
      ...oit décidé qu’on fera mention honorable de ces hommages. (Applaudissements.)
      ...qu’il faudrait une bonne fois prendre un parti à ce sujet. Je suppose qu’il serait bien désirable que tous les citoyens de l’Empire français, ou de grandes masses de ci-citoyens, convinssent de se rassembler en sociétés des Amis de la Constitution, et que chaque portion fit passer à l’Assemblée actuelle un hommage de son obéissance à la loi, de sa confiance dans le Corps législatif ; je demande si un pareil acte de la part de toutes les portions des citoyens de l’Empire française, ne serait pas le plus grand bonheur auquel vous puissiez atteindre. Je demande donc, attendu qu’il ne s’agit pour toutes ces adresses que de l’affaire d’un iustant, qu’elles soient lues sur-le-champ, et qu’il soit décidé qu’on fera mention honorable de ces hommages. (Applaudissements.)
      Locuteur: Audrein
      ...est aucune loi qui défende aux citoyens de se réunir pour attester leur soumission à la loi. Un membre : Il n’est aucune loi qui défende aux citoyens de se réunir pour attester leur soumission à la loi.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...ecture d'une adresse du conseil général de la commune de Vézelise, département de la Meurthe, qui envoie le procès-verbal de la proclamation de la loi constitutionnelle. secrétaire, donne lecture d'une adresse du conseil général de la commune de Vézelise, département de la Meurthe, qui envoie le procès-verbal de la proclamation de la loi constitutionnelle.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, commence la lecture d’une adresse du département de la Nièvre, contenant ses hommages et assurance de son zèle et de son patriotisme. secrétaire, commence la lecture d’une adresse du département de la Nièvre, contenant ses hommages et assurance de son zèle et de son patriotisme.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, donne lecture d’une adresse de la municipalité de Limoges, sur l’insuffisance des revenus de la commune ; elle supplie l’Assemblée nationale de venir à son secours, sans quoi elle se ... secrétaire, donne lecture d’une adresse de la municipalité de Limoges, sur l’insuffisance des revenus de la commune ; elle supplie l’Assemblée nationale de venir à son secours, sans quoi elle se trouvera forcée d’abandonner ses fonctions.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      « J’ai l’honneur de vous adresser un mémoire avec un précis concernant la monnaie. Nos premiers législateurs ayant annoncé, dans la Gtiarte, que l’on pourrait s’occuper de cette partie, per-suédé en outre que vo...
      ... 83 départements, et sur lequel j’offre de répondre aux objections que l’on pourra...
      « J’ai l’honneur de vous adresser un mémoire avec un précis concernant la monnaie. Nos premiers législateurs ayant annoncé, dans la Gtiarte, que l’on pourrait s’occuper de cette partie, per-suédé en outre que vous ne désapprouvez pas mon zèle, je crois devoir mettre sous vos yeux le projet que j’ai adressé aux 83 départements, et sur lequel j’offre de répondre aux objections que l’on pourrait y faire.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      (L’Assemblée renvoie la lettre avec l’ouvrage au comité des mon... (L’Assemblée renvoie la lettre avec l’ouvrage au comité des monnaies.)
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...s artistes non académicien est admise à la barre. Une députation des artistes non académicien est admise à la barre.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      L'orateur de la députation s’exprime ainsi : Messieurs,...
      ...ses grands travaux, n’a pas eu le temps de donner une explication suffisante; car en rendant un décret pour la fondation des Beaux-Arts, les fondateurs de la liberté n’ont sûrement pas voulu mettre des entraves aux mêmes arts, dont la loi et le vif amour de la liberté sont les seuls éléments.
      L'orateur de la députation s’exprime ainsi : Messieurs, les artistes qui ont exposé au salon du Louvre, et qui ne sont pas académiciens...
      ... sur l’exposition des tableaux, et dont l’Assemblée constituante, entraînée par ses grands travaux, n’a pas eu le temps de donner une explication suffisante; car en rendant un décret pour la fondation des Beaux-Arts, les fondateurs de la liberté n’ont sûrement pas voulu mettre des entraves aux mêmes arts, dont la loi et le vif amour de la liberté sont les seuls éléments.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...eut admettre un corps armé dans le sein de l’Assemblée. ces militaires. On ne peut admettre un corps armé dans le sein de l’Assemblée.
      Locuteur: Dumolard
      ...crète qu’ils seront admis aujourd’hui à la barre.) (Voir p. 285). (L’Assemblée décrète qu’ils seront admis aujourd’hui à la barre.) (Voir p. 285).
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      secrétaire, donne lecture d’une lettre de M. Poissault; elle est ainsi conçue : secrétaire, donne lecture d’une lettre de M. Poissault; elle est ainsi conçue :

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 282
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ... tous les artistes, au 14 juillet, jour de la naissance de la liberté; 4° Que tous les artistes expos... ...on du Louvre cette année; 3° Que le salon national soit ouvert indistinctement à tous les artistes, au 14 juillet, jour de la naissance de la liberté; 4° Que tous les artistes exposants soient autorisés a donner dans les assemblées qui seront publiques, leur av...
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...s s écrieront avec transport ; « Ce que la première législature a commencé pour le bonheur de la France, la deuxième l’achèvera. Elle fera passer d...
      ...e chaleur nécessaire pour transmettre à la postérité les grandes actions d’un peuple libre, avide de gloire, et fier d’une existence qu’il l...
      Alors, Messieurs, ceux qui pratiquent les Beaux-Arts s écrieront avec transport ; « Ce que la première législature a commencé pour le bonheur de la France, la deuxième l’achèvera. Elle fera passer dans le cœur des artistes, cette chaleur nécessaire pour transmettre à la postérité les grandes actions d’un peuple libre, avide de gloire, et fier d’une existence qu’il lui doit entièrement. (.Applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      La Grèce se rendit célèbre dans l’univers par son amour pour la liberté et pour les beaux-arts. Dans la suite, ces deux passions répandirent su...
      ...les accourent à Roue pour y pleurer sur la cendre des Gâtons, et admirer les chefs-d’œuvre du génie. Le peuple français, chargé de chaînes, mais créé par la nature pour être grand, a vu s’élever de son sein des hommes qui ont rivalisé avec les artistes de la Grèce et de l’Italie, et qui ont conquis a leur patrie plusieurs siècles de gloire. Enfin, il est devenu libre, ce ...
      ...tions nouvelles, commander les respects de la postérité. Sans doute que, brûlant de l’amour de la patrie, avide de la liberté et de la gloire, le cœur encore palpitant des mouvements qu’imprima la Révolution, l’artiste heureux avec un c...
      ..., que l’Assemblée nationale encouragera de toutes ses forces des arts qui, par un ...
      ... bonheur du genre humain. Elle sait que la barrière qui vous sépare de 1 Académie ne vous sépare point de l’immortalité. Elle sait que c’est étouffer le génie que de l’entraver par des règlements inutiles;...
      ... prendre pour le progrès des arts, avec la liberté qui, seule, peut les porter à leur plus haut degré de perfection. L’Assemblée nationale vous ...
      La Grèce se rendit célèbre dans l’univers par son amour pour la liberté et pour les beaux-arts. Dans la suite, ces deux passions répandirent sur 1 Italie un éclat immortel. Encore aujourd’hui, tous les hommes sensibles accourent à Roue pour y pleurer sur la cendre des Gâtons, et admirer les chefs-d’œuvre du génie. Le peuple français, chargé de chaînes, mais créé par la nature pour être grand, a vu s’élever de son sein des hommes qui ont rivalisé avec les artistes de la Grèce et de l’Italie, et qui ont conquis a leur patrie plusieurs siècles de gloire. Enfin, il est devenu libre, ce peuple généreux, et sans doute, que son génie, prenant un essort plus hardi, va désormais, par des conceptions nouvelles, commander les respects de la postérité. Sans doute que, brûlant de l’amour de la patrie, avide de la liberté et de la gloire, le cœur encore palpitant des mouvements qu’imprima la Révolution, l’artiste heureux avec un ciseau créateur, ou un pinceau magique, va reproduire, pour les générations futur...
      ..., par leur courage ou leur sagesse, l’ont préparé et consommé. Groyez, Messieurs, que l’Assemblée nationale encouragera de toutes ses forces des arts qui, par un si bel emploi, peuvent exciter aux grandes actions, et contribuer ainsi au bonheur du genre humain. Elle sait que la barrière qui vous sépare de 1 Académie ne vous sépare point de l’immortalité. Elle sait que c’est étouffer le génie que de l’entraver par des règlements inutiles; et'dans le décret que vous sollicitez, elle conciliera les mesures à prendre pour le progrès des arts, avec la liberté qui, seule, peut les porter à leur plus haut degré de perfection. L’Assemblée nationale vous invite à sa séance. (Applaudissements.)
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Je prie l’Assem-mee de ne faire aucun renvoi de la pétition des artistes réclamants; son objet est urgent à décider, car déjà le ministre de l’intérieur a fait la convocation des commissaires qui doiven... Je prie l’Assem-mee de ne faire aucun renvoi de la pétition des artistes réclamants; son objet est urgent à décider, car déjà le ministre de l’intérieur a fait la convocation des commissaires qui doivent distribuer les encouragements, et cette distribution doit se faire demain.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Parmi les articles de la pétition, j’en vois un sur lequel il es...
      ...e qui avait été réservée par une espèce de féodalité académique à quelques talents...
      Parmi les articles de la pétition, j’en vois un sur lequel il est instant que l’Assemblée statue, c’est celui par lequel les artistes non académ...
      ...artistes non académiciens à partager l’exposition publique des tableaux au Louvre qui avait été réservée par une espèce de féodalité académique à quelques talents privilégiés.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Sur la foi de ses travaux, l’Assemblée nationale cons...
      ...artistes qui avaient tant souffert dans la Révolution, accorda à ceux-ci une somme de 100,000 livres à prendre tous les ans sur celle de 2 millions, affectée aux gratifications...
      ..., le 17 septembre dernier, qu’une somme de 30,000 mille livres serait distribuée e...
      ... connaître cette année par l’exposition de leurs tableaux, et que cette distribution serait faite par l’Académie de peinture et de sculpture, par 2 commissaires de l’Académie des sciences, 2 commissaires de l’Académie des belles-letîres, et par 2...
      ...te année au salon du Louvre. Il est bon de savoir que sur 300 artistes qui ont con...
      ...te exposition, il ne s’en trouve que 60 de l’Académie.
      Sur la foi de ses travaux, l’Assemblée nationale constituante qui sentait combien il était nécessaire d’encourager les arts et qui savait en même temps quels dédommagements elle devait aux artistes qui avaient tant souffert dans la Révolution, accorda à ceux-ci une somme de 100,000 livres à prendre tous les ans sur celle de 2 millions, affectée aux gratifications ; elle décréta, le 17 septembre dernier, qu’une somme de 30,000 mille livres serait distribuée en prix d’émulation entre les artistes qui se sont fait connaître cette année par l’exposition de leurs tableaux, et que cette distribution serait faite par l’Académie de peinture et de sculpture, par 2 commissaires de l’Académie des sciences, 2 commissaires de l’Académie des belles-letîres, et par 20 artistes non académiciens, choisis par ceux qui ont exposé cette année au salon du Louvre. Il est bon de savoir que sur 300 artistes qui ont concouru à cette exposition, il ne s’en trouve que 60 de l’Académie.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      G’est l’interprétation de cet article que vous demandent les pétitionnaires qui forment la très grande majorité de ceux qui ont exposé au salon du Louvre. L’Académie de peinture, avec ses agréés, est composée de 140 ou 150 membres. Si donc le décret de l’Assemblée nationale constituante s’ex...
      ...ires à leur opposer. Or, il est naturel de penser que, quand il existe deux classe...
      ...et deux intérêts. Il est dans le calcul de toutes les probabilités morales que si ...
      ...miciens, qui sont en plus grand nombre, de prétendre à ces encouragements.
      G’est l’interprétation de cet article que vous demandent les pétitionnaires qui forment la très grande majorité de ceux qui ont exposé au salon du Louvre. L’Académie de peinture, avec ses agréés, est composée de 140 ou 150 membres. Si donc le décret de l’Assemblée nationale constituante s’exécutait d'une manière littérale et rigoureuse, il s’en suivrait que les 60 artis...
      ...andis que les 200 et tant d’artistes non académiciens n’auraient que 20 commissaires à leur opposer. Or, il est naturel de penser que, quand il existe deux classes d’artistes, il doit exister deux esprits et deux intérêts. Il est dans le calcul de toutes les probabilités morales que si cette distribution se fait suivant le mode indiqué par le décret, 140 ou 150 juges contre 20 formeront une majorité qui empêchera les artistes non académiciens, qui sont en plus grand nombre, de prétendre à ces encouragements.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      ...mande donc qu’en interprétant le décret de 1 Assemblée nationale constituante, l’A...
      ...s artistes non académiciens, pour faire la répartition des encouragements. Gomme i...
      ...torisiez le directoire du département à la surveiller.
      Je demande donc qu’en interprétant le décret de 1 Assemblée nationale constituante, l’Assemblée décide que les artistes académiciens nommeront 20 juges qui concourront avec les 20 juges nommés par les artistes non académiciens, pour faire la répartition des encouragements. Gomme il peut s’élever des difficultés dans cette répartition, je demande aussi que vous autorisiez le directoire du département à la surveiller.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Enfin, pour les autres objets de la pétition, le comité d'instruction publique serait chargé de présenter un plan sur le meilleur mode ... Enfin, pour les autres objets de la pétition, le comité d'instruction publique serait chargé de présenter un plan sur le meilleur mode d’encouragement pour les artistes.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...seront réparties, d’a-pres le règlement de l’Académie de peinture et de sculpture, concurremment avec deux membres de l Académie des Sciences, deux membres de 1 Académie des Belles-Lettres, et vingt... á I'encouragement des arts, seront réparties, d’a-pres le règlement de l’Académie de peinture et de sculpture, concurremment avec deux membres de l Académie des Sciences, deux membres de 1 Académie des Belles-Lettres, et vingt artistes choisis parmi ceux qui ne sont pas académiciens. G est contre cet arti...
      Locuteur: Le Président
      répondant à la députation : répondant à la députation :

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 283
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      entière, soit par une délégation de l’Académie, sans que l’esprit de la loi soit altéré. entière, soit par une délégation de l’Académie, sans que l’esprit de la loi soit altéré.
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Je prie l’Assemblée de rendre le décret d’urgence, attendu que c’est pour demain que la convocation est faite. Je prie l’Assemblée de rendre le décret d’urgence, attendu que c’est pour demain que la convocation est faite.
      Locuteur: Thuriot
      Les observations de M. Quatre-mère peuvent être infiniment ...
      ...e provisoire qui pourra s’accorder avec la mesure proposée par M. Quatremère, c’est de décréter la suspension de la distribution des récompenses et de renvoyer aux comités d’instruction publ...
      Les observations de M. Quatre-mère peuvent être infiniment sages, mais je crois que l’Assemblée n’est pas eneore assez instruite pour pouvoir les adopter sur-le-champ. Je propose une mesure provisoire qui pourra s’accorder avec la mesure proposée par M. Quatremère, c’est de décréter la suspension de la distribution des récompenses et de renvoyer aux comités d’instruction publique et des arts réunis.
      Locuteur: Quatremèrc-Quincy
      ...l’Assemblée d’observer que les artistes de la capitale sont, depuis 3 ans, dans l’att...
      ...t nécessairement se faire dans le lemps de l’exposition publique, car il faut que ...
      Je prie l’Assemblée d’observer que les artistes de la capitale sont, depuis 3 ans, dans l’attente. Cette répartition des encouragements doit nécessairement se faire dans le lemps de l’exposition publique, car il faut que les jugements se rendent sur les pièces exposées.
      Locuteur: Quatremèrc-Quincy
      ... membre : 11 est sans doute intéressant de donner des encouragements aux artistes ...
      ... a été rempli en partie par les décrets de l’Assemblée constituante ; mais quel a été au fond l’objet de ce décret ? Pour cette année seulement, de nommer des personnes connues par leurs talents pour veiller à la distribution des encouragements. Ici vous en distinguez de 2 classes. Je suis persuadé que l’Assem...
      ...e. Elle a jeté les yeux sur les membres de l’Académie de peinture et de sculpture, comme sur des artistes connus pour pouvoir porter un jugement sain sur la distribution qui devait se faire. Gomme...
      ...’est pas instruite suffisamment du fond de la question, je crois qu’elle doit renvoye...
      ... et quant à présent confirmer le décret de l’Assemblée nationale constituante. {Mu...
      Un membre : 11 est sans doute intéressant de donner des encouragements aux artistes qui se dévouent à faire fleurir les arts ; c’est l’objet qui a été rempli en partie par les décrets de l’Assemblée constituante ; mais quel a été au fond l’objet de ce décret ? Pour cette année seulement, de nommer des personnes connues par leurs talents pour veiller à la distribution des encouragements. Ici vous en distinguez de 2 classes. Je suis persuadé que l’Assemblée constituante n’a pas entendu faire une pareille distinction. Elle n’a pu pr...
      ...ées, non comme des gens d’une corporation, mais comme appartenant à tout l’Empire. Elle a jeté les yeux sur les membres de l’Académie de peinture et de sculpture, comme sur des artistes connus pour pouvoir porter un jugement sain sur la distribution qui devait se faire. Gomme l’Assemblée n’est pas instruite suffisamment du fond de la question, je crois qu’elle doit renvoyer au comité d’instruction publique, et quant à présent confirmer le décret de l’Assemblée nationale constituante. {Murmures.)
      Locuteur: Rataud
      ...ouvons pas décréter l'urgence. Le motif de M. Quatremère, c’est que demain on doit procéder à la répartition des encouragements. Eh bien, c’est la faute des artistes qui n’ont pas présen...
      ...pétition à l’Assemblée nationale. En ne la présentant que la veille, ils la rendent suspecte, et je ne crois pas qu...
      ...étation un décret rendu en connaissance de cause par l’Assemblée constituante. J’appuie la demande de renvoi au comité des arts.
      ...peut adopter le décret présenté, sans rendre un décret d’urgence ; or, nous ne pouvons pas décréter l'urgence. Le motif de M. Quatremère, c’est que demain on doit procéder à la répartition des encouragements. Eh bien, c’est la faute des artistes qui n’ont pas présenté plus tôt leur pétition à l’Assemblée nationale. En ne la présentant que la veille, ils la rendent suspecte, et je ne crois pas que l’Assemblée puisse, par aucune considération, renverser par une interprétation un décret rendu en connaissance de cause par l’Assemblée constituante. J’appuie la demande de renvoi au comité des arts.
      Locuteur: Delacroix
      ...mais une véritable dérogation au décret de l’Assemblée nationale, et je crois que ...
      ...t, si l’Assemblée le trouve nécessaire, la suspension de la distribution des prix d’encouragement j...
      Le décret qu’on vous proposeri’est point une interprétation,mais une véritable dérogation au décret de l’Assemblée nationale, et je crois que l’Assemblée ne peut pas s’y déterminer sans une discussion préalable. Je demande donc le renvoi au comité des arts, décrétant, si l’Assemblée le trouve nécessaire, la suspension de la distribution des prix d’encouragement jusqu’après le rapport du comité.
      Locuteur: Delacroix
      Un membre : La loi porte que la distribution des encouragements sera faite vers le milieu du temps de l’exposition des tableaux. Je demande d...
      ... que l’on puisse suspendre, sans violer la loi, la distribution des prix.
      Un membre : La loi porte que la distribution des encouragements sera faite vers le milieu du temps de l’exposition des tableaux. Je demande donc que l'exposition publique soit prolongée, afin que l’on puisse suspendre, sans violer la loi, la distribution des prix.
      Locuteur: Navier
      ...ent donnés par l’Académiede peinture et de sculpture, et par des artistes non académiciens, adjoints à cette Académie au nombre de 20. On vous propose, d’une part, non pas de déroger aux dispositions du décret, mai...
      ...i donner. D’autre part, on vous propose de suspendre le décret. Cette dernière proposition est certainement, Messieurs, la plus mauvaise ; car suspendre l’exécuti...
      ...ant, Messieurs, nous devons examiner si de l’antre côté la difficulté n’est pas égale. Or,je n’en ...
      L'Assemblée nationale constituante a décrété que les prix d’encouragement seraient donnés par l’Académiede peinture et de sculpture, et par des artistes non académiciens, adjoints à cette Académie au nombre de 20. On vous propose, d’une part, non pas de déroger aux dispositions du décret, mais d’interpréter ce décret dans le véritable sens que l’Assemblée constituante a voulu lui donner. D’autre part, on vous propose de suspendre le décret. Cette dernière proposition est certainement, Messieurs, la plus mauvaise ; car suspendre l’exécution d’une loi est toujours un très grand inconvénient, et cet inconvénient mérite au moins attention. Cependant, Messieurs, nous devons examiner si de l’antre côté la difficulté n’est pas égale. Or,je n’en vois aucune à interpréter ce décret, comme vous l’a proposé M. Quatremère.
      Locuteur: Navier
      La plus grande partie de l’Assemblée ignore qu’il y a entre les artistes académiciens, et ceux qui ne sont pas de l’Académie, une division qui peut porte...
      ...d préjudice à l’encouragement des arts. La plus grande partie de l’Assemblée ignore que les membres de l’Académie exercent la tyrannie la plus effroyable sur ceux qui ne sont pa...
      ...’est donc pas l'inexécution d'un décret de l’Assemblée constituante qu’on vous dem...
      ...ne interprétation qui est dans l’esprit de ce décret, qui est conforme aux princip...
      ... n’a aucun inconvénient. Je demande que la proposition de M. Quatremère soit mise aux voix.
      La plus grande partie de l’Assemblée ignore qu’il y a entre les artistes académiciens, et ceux qui ne sont pas de l’Académie, une division qui peut porter le plus grand préjudice à l’encouragement des arts. La plus grande partie de l’Assemblée ignore que les membres de l’Académie exercent la tyrannie la plus effroyable sur ceux qui ne sont pas académiciens, c’est ce qui a provoqué le décret qui a admis ces derniers à l’e...
      ...nationale constituante a voulu rétablir entre tous les artistes, l’égalité. Ce n’est donc pas l'inexécution d'un décret de l’Assemblée constituante qu’on vous demande, c’est une interprétation qui est dans l’esprit de ce décret, qui est conforme aux principes, et qui n’a aucun inconvénient. Je demande que la proposition de M. Quatremère soit mise aux voix.
      Locuteur: Dumolard
      ...pouvez pas regarder comme un amendement la proposition qui vous est faite de suspendre la distribution des encouragements, sans décréter l’urgence de cette suspension. Il en est de même de quelques autres sous-amendements. C’est pourquoi je demande, dans le but d’éclairer la question, que les différents amendement...
      ...ns principales, que l’on mette aux voix la première celle qui obtiendra la priorité, après toutefois avoir rendu l...
      Un membre : Vous ne pouvez pas regarder comme un amendement la proposition qui vous est faite de suspendre la distribution des encouragements, sans décréter l’urgence de cette suspension. Il en est de même de quelques autres sous-amendements. C’est pourquoi je demande, dans le but d’éclairer la question, que les différents amendements soient regardés comme des propositions principales, que l’on mette aux voix la première celle qui obtiendra la priorité, après toutefois avoir rendu le décret d'urgence.
      Locuteur: Audrein
      J’appuie la motion. J’appuie la motion.
      Locuteur: Albitte
      ... doivent être pris autant d’un côté que de l’autre. En conséquence, je demande l’adoption du projet de M. Quatremère. l’aîné. Il me semble que les juges doivent être pris autant d’un côté que de l’autre. En conséquence, je demande l’adoption du projet de M. Quatremère.
      Locuteur: Rataud
      ...e comme juste qu'en décrétant que celui de l’Assemblée nationale ne l’était pas. N... On sollicite un nouveau décret; nous ne pouvons le rendre comme juste qu'en décrétant que celui de l’Assemblée nationale ne l’était pas. Ne nous accoutumons pas à détruire trop facilement des lois déjà laites. Je concl...
      Locuteur: Navier
      Plusieurs membres : La discussion fermée! Plusieurs membres : La discussion fermée!
      Locuteur: Navier
      (L’Assemblée, consultée, ferme la discussion.) (L’Assemblée, consultée, ferme la discussion.)
      Locuteur: Quatremère-Quincy
      Je demande la priorité pour ma motion. Je demande la priorité pour ma motion.
      Locuteur: Dumolard
      ... renvoi au comité doit toujours obtenir la priorité. Le renvoi au comité doit toujours obtenir la priorité.
      Locuteur: Dumolard
      ...s un mois, on ne risque rien à renvoyer la pétition au comité qui, d’ici à cette é... Un membre : L’exposition des tableaux ne devant finir que dans un mois, on ne risque rien à renvoyer la pétition au comité qui, d’ici à cette époque, pourra faire son rapport.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 284
      Locuteur: Dufaulx
      ... raccourci, l’histoire des grands excès de la cupidité humaine, dont les rameaux s’ét...
      ...randes fortunes, mais encore les débris de la misère; enfin, pour corrompre les hommes, et ruiner à coup sûr les Empires les plus floriss...
      Cet ouvrage contient, en raccourci, l’histoire des grands excès de la cupidité humaine, dont les rameaux s’étendent à l’infini. On y voit encore fidèlement exposées et l’origine et l’influe...
      ...e moderne, gouffre toujours ouvert pour engloutir sans retour non seulement es grandes fortunes, mais encore les débris de la misère; enfin, pour corrompre les hommes, et ruiner à coup sûr les Empires les plus florissants.
      Locuteur: Quatremére-Quincy
      ...rüt?onrrfïne Çrolon8atioD Pour empêcher la dffimpr à f*A J la,rK[’.puisC{Ue j’ai eul’honneur a ainrme...
      ...iee que, pour opérer cette répartition, la convocation des artistes a lieu de-S'À1 mlon .^adopte pas la motion que j’ai faite, je me référé a la suspension de la distri-
      réDarüt?onrrfïne Çrolon8atioD Pour empêcher la dffimpr à f*A J la,rK[’.puisC{Ue j’ai eul’honneur a ainrmer a 1 Assembiee que, pour opérer cette répartition, la convocation des artistes a lieu de-S'À1 mlon .^adopte pas la motion que j’ai faite, je me référé a la suspension de la distri-
      Locuteur: Quatremére-Quincy
      tinn‘ho pS encofuragements, avec la prolongation de 1 exposition publique. tinn‘ho pS encofuragements, avec la prolongation de 1 exposition publique.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      prescrites par la Constitution. En effet, il devra etre s... prescrites par la Constitution. En effet, il devra etre sanctionné, et le roi ne pourra point le
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      Un membre. Si nous devons être sobres de décrets, c’est surtout de décrets d’urgence. Remarquez la, position dans laquelle on veut mettre ...
      ...le veut quelles conservent le caractère de lois. Pour 1 honneur des principes et p...
      ...fasse point délibérer sans connaissance de cause, je demande la question préalable sur le décret d’urge...
      Un membre. Si nous devons être sobres de décrets, c’est surtout de décrets d’urgence. Remarquez la, position dans laquelle on veut mettre 1 Assemblée, qui doit délibérer mûrement ses lois si elle veut quelles conservent le caractère de lois. Pour 1 honneur des principes et pour qu’une autre fois on ne nous fasse point délibérer sans connaissance de cause, je demande la question préalable sur le décret d’urgence.
      Locuteur: Goujon
      Il y a urgence, lorsque la loi n’a pas prévu tous les cas, ou lorsqu’il y a péril : or, ici, la loi a tout prévu; elle a dit formelleme...
      ...ent seraient distribués par les membres de l’Académie de peinture, et non par des comissaires de cette Académie.
      Il y a urgence, lorsque la loi n’a pas prévu tous les cas, ou lorsqu’il y a péril : or, ici, la loi a tout prévu; elle a dit formellement que pour cette année seulement, et sans préjuger ce qui sera déierminé pour l’avenir les prix d encouragement seraient distribués par les membres de l’Académie de peinture, et non par des comissaires de cette Académie.
      Locuteur: Goujon
      (L’Assemblée ferme la discussion sur la aues-tion de 1 urgence. (L’Assemblée ferme la discussion sur la aues-tion de 1 urgence.
      Locuteur: Broussonnet
      ...ité des arts, qui a été reuni au comité de commerce, ne doit s’occuper que de l’encouragement à donner aux arts mécaniques et aux entreprises commerciales. La pétition dont il s’agit ine paraît devoir être renvoyée de préférence au comité d’instruction publ... Le comité des arts, qui a été reuni au comité de commerce, ne doit s’occuper que de l’encouragement à donner aux arts mécaniques et aux entreprises commerciales. La pétition dont il s’agit ine paraît devoir être renvoyée de préférence au comité d’instruction publique. F
      Locuteur: Broussonnet
      ...ssemblée nationale, après avoir entendu la pétition de plusieurs articles, relativement à la distribution des prix d’encouragement a...
      ...voir décrété qu’il y a urgence, attendu la distribution instante des prix d’encouragement, décrète qu’il sera sursis à la répartition de ces prix, et que l’exposition publique ...
      « L Assemblée nationale, après avoir entendu la pétition de plusieurs articles, relativement à la distribution des prix d’encouragement accordes aux artistes par le décret du 17 septembre 1791, a renvoyé sur le fond cette pétition au comité d instruction publique, et néanmoins après avoir décrété qu’il y a urgence, attendu la distribution instante des prix d’encouragement, décrète qu’il sera sursis à la répartition de ces prix, et que l’exposition publique des tableaux au Louvre sera prolongée jusqu’à l’instant où le comité d instructi...
      Locuteur: Le Président
      Les commissaires chargés de porter ce décret à la sanction sont MM. Alard Amat, Amy et Cl... Les commissaires chargés de porter ce décret à la sanction sont MM. Alard Amat, Amy et Claude André.
      Locuteur: Dufaulx
      dont l’admission à la barre a été décrétée au début de la séance, est introduit. 11 s’exprime ainsi : Messieurs, je me hâte de profiter du décret que vient de rendre l’Assemblée nationale en taveur de quiconque s’est occupé sérieusement du bien public et de la régénération des mœurs. J’ai donc l’honneur d’offrir aux pères de lu Patrie l’ouvrage intitulé : De la 'passion du jeu, depuis les temps ancie... dont l’admission à la barre a été décrétée au début de la séance, est introduit. 11 s’exprime ainsi : Messieurs, je me hâte de profiter du décret que vient de rendre l’Assemblée nationale en taveur de quiconque s’est occupé sérieusement du bien public et de la régénération des mœurs. J’ai donc l’honneur d’offrir aux pères de lu Patrie l’ouvrage intitulé : De la 'passion du jeu, depuis les temps anciens jusqu’à nos jours.
      Locuteur: Dufaulx
      ...s considérations, j’ai joint des moyens de réforme puisés dans les principes eternels de la loi naturelle, et un projet relatif a la sûreté de la jeunesse, principalement dans les grand... A ces diverses considérations, j’ai joint des moyens de réforme puisés dans les principes eternels de la loi naturelle, et un projet relatif a la sûreté de la jeunesse, principalement dans les grandes villes, où tous les pièges lui sont tendus.
      Locuteur: Dufaulx
      ...l’attention des magistrats et des pères de famille. Mais que pouvaient-ils contre la force de l’exemple, contre un volcan dont le foyer était au centre de la cour? ...vre, lorsqu’il parut il y a 12 ans, attira chez nous, par l’importance du sujet l’attention des magistrats et des pères de famille. Mais que pouvaient-ils contre la force de l’exemple, contre un volcan dont le foyer était au centre de la cour?
      Locuteur: Dumolard
      deflahffttv o,H8Uffll de pror°eer Exposition des tableaux et de renvoyer au comité. deflahffttv o,H8Uffll de pror°eer Exposition des tableaux et de renvoyer au comité.
      Locuteur: Quatremére-Quincy
      laïSiï \mbm; La quesli0n préalaWe s" laïSiï \mbm; La quesli0n préalaWe s"
      Locuteur: Delacroix
      Il ne s’agit pas ici de suspen- Il ne s’agit pas ici de suspen-
      Locuteur: Delacroix
      fardeMeTm100 d’u?e ,oi’ mais seulement de re-taider le jour que le ministre a ind... fardeMeTm100 d’u?e ,oi’ mais seulement de re-taider le jour que le ministre a indiqué. Il n’v apas un grand inconvénient à suspendre l’exécu-uon d’un projet du m...
      Locuteur: Delacroix
      ...-qU'ilJ a lieu a ^libérerQuincy.) m lun de M- Quatremère- sur iSST,bJntA décidei-qU'ilJ a lieu a ^libérerQuincy.) m lun de M- Quatremère-
      Locuteur: Goujon
      Plusieurs membres : La question préalable sur le décret d urge... Plusieurs membres : La question préalable sur le décret d urgence !
      Locuteur: Quatremére-Quincy
      Voici comment ie propose de rédiger le projet de décret : Voici comment ie propose de rédiger le projet de décret :
      Locuteur: Quatremére-Quincy
      ...e nationale décrète qu’il sera sursis à la distribution des prix dVncourage-ment à...
      ...tion publique aura fait son rapport sur la pétition des artistes réclamants. »
      « L’Assemblée nationale décrète qu’il sera sursis à la distribution des prix dVncourage-ment à donner aux arts, et que l’Exposition .publique sera prolqngée jusqu’au moment où le comité d instruction publique aura fait son rapport sur la pétition des artistes réclamants. »
      Locuteur: Delacroix
      (L Assemblée,consultée,adopte le projet de - (L Assemblée,consultée,adopte le projet de -
      Locuteur: Delacroix
      ...m R i Quatremère-Quincy et l’amendement de M. Delacroix.) So m R i Quatremère-Quincy et l’amendement de M. Delacroix.)
      Locuteur: Cambon
      Je demande que le décret de M. (Juatremere soit soumis aux trois le... Je demande que le décret de M. (Juatremere soit soumis aux trois lectures.
      Locuteur: Broussonnet
      Plusieurs membres ; La priorité pour le comité d instruction p... Plusieurs membres ; La priorité pour le comité d instruction publique !
      Locuteur: Broussonnet
      (L’Assemblée renvoie la pétition au comité d’instruction publiq... (L’Assemblée renvoie la pétition au comité d’instruction publique.)
      Locuteur: Broussonnet
      ...ent décret sera présente dans le jour à la sanction du roi. ». « Décrète, en outre, que le présent décret sera présente dans le jour à la sanction du roi. ».
      Locuteur: Dufaulx
      ...duit en plusieurs langues, il produisit de bons effets en Europe. Cependant, traduit en plusieurs langues, il produisit de bons effets en Europe.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 285
      Locuteur: Dufaulx
      Nous en avons aujourd’hui la triste expérience. Aujourd’hui des mill...
      ...pellent les passants, où ils entraînent de nombreuses victimes séduites par l’appât du gain; et de ces antres infernaux sortent tous les jours la ruine, l’opprobre, le suicide; que dis-je, le...
      Nous en avons aujourd’hui la triste expérience. Aujourd’hui des milliers d’hommes, ou plutôt des brigands, se rassemblent dans les ténèbres, où ils appellent les passants, où ils entraînent de nombreuses victimes séduites par l’appât du gain; et de ces antres infernaux sortent tous les jours la ruine, l’opprobre, le suicide; que dis-je, le vol à main armée, le meurtre, et même le poison, n’en sortent-ils pas aussi?
      Locuteur: Dufaulx
      Depuis cette époque, Messieurs, la frénésie du jeu, au quel tant de choses servent d’aliment, et presqu’aucune de remède; cette ardente passion, que l’on...
      ...été contenue et réprimée, n’a pas cessé de s’accroître. Et qui sait, Messieurs, da...
      ...s journaliers? car c’est dans les temps de trouble et de détresse (je l’avais bien prévu) qu’elle ne connaît plus de bornes, et qu’elle enfante des crimes i...
      Depuis cette époque, Messieurs, la frénésie du jeu, au quel tant de choses servent d’aliment, et presqu’aucune de remède; cette ardente passion, que l’on peut regarder comme le satellite et le ministre des autres passions, faute d’avoir été contenue et réprimée, n’a pas cessé de s’accroître. Et qui sait, Messieurs, dans ces terribles conjonctures, jusqu’où pourraient s’étendre ses ravages journaliers? car c’est dans les temps de trouble et de détresse (je l’avais bien prévu) qu’elle ne connaît plus de bornes, et qu’elle enfante des crimes inouïs.
      Locuteur: Dufaulx
      ...essieurs, seront insuffisantes tant que la fureur du jeu se verra sans obstacles. ...
      ...détruire vos généreux travaux, à mettre la patrie en combustion, à nous débaucher, à nous ravir la plupart des soutieus de la liberté que nous avons conquise ; car un joueur, vous le savez, n’a plus de parents, plus d’amis, et encore moins de patrie. (Applaudissements.) On a vu, da...
      ... eux-mêmes, et verst r leur sang au gré de celui que le sort avait favorisé. Sous ...
      ...envisage, le joueur est un être capable de toutes sortes de bassesses, de toutes sortes de crimes, et dont l’égoïsme détestable n’...
      J’abrège; vos meilleures lois, Messieurs, seront insuffisantes tant que la fureur du jeu se verra sans obstacles. Hâtez-vous donc d’éteindre ou du moins d’amortir, autant qu’il est possible, cet incendie, qui ne tarderait point à détruire vos généreux travaux, à mettre la patrie en combustion, à nous débaucher, à nous ravir la plupart des soutieus de la liberté que nous avons conquise ; car un joueur, vous le savez, n’a plus de parents, plus d’amis, et encore moins de patrie. (Applaudissements.) On a vu, dans les temps anciens, des joueurs se vendre eux-mêmes, et verst r leur sang au gré de celui que le sort avait favorisé. Sous quelque face qu’on l’envisage, le joueur est un être capable de toutes sortes de bassesses, de toutes sortes de crimes, et dont l’égoïsme détestable n’a fait, ne saurait jamais faire qu’un monde anti-social.
      Locuteur: Dufaulx
      ...ntage. Au reste, j’ai rempli mon devoir de citoyen par cette dénonciation, et il m...
      ... prouvent peut-être que j’étais citoyen de cœur et d’esprit longtemps avant la Révolution.
      Ce n’est pas à vous, Messieurs, qu’il convient d’en dire davantage. Au reste, j’ai rempli mon devoir de citoyen par cette dénonciation, et il me suffit d’avoir offert avec respect, à cet auguste Sénat, l’un des titres qui prouvent peut-être que j’étais citoyen de cœur et d’esprit longtemps avant la Révolution.
      Locuteur: Dufaulx
      ...moyens d’arrêter au plus tôt le torrent de la fureur du jeu, prêt à tout renverser? ...’autre mérite que l’intention, mais qui, cependant, peut lui suggérer les vrais moyens d’arrêter au plus tôt le torrent de la fureur du jeu, prêt à tout renverser?
      Locuteur: Le Président
      Monsieur, la fureur du jeu est une des plaies les pl...
      ...r le remède, c’est mériter des titres à la reconnaissance publique et à la bienveillance de l’Assemblée. Elle reçoit avec satisfaction l’hommage de votre ouvrage, et vous invite à assiste...
      Monsieur, la fureur du jeu est une des plaies les plus cruelles nue les passions peuvent faire dans un esprit. En indiquer le remède, c’est mériter des titres à la reconnaissance publique et à la bienveillance de l’Assemblée. Elle reçoit avec satisfaction l’hommage de votre ouvrage, et vous invite à assister à sa séance. (Vifs applaudissements dans l Assemblée et dans les tribunes.)
      Locuteur: Dumolard
      ...s avez accueilli soit renvoyé au comité de législation pour vous présenterun projet de loi qui puisse arrêter la fureur du jeu. ...l’impression demandée; mais ce n’est pas assez. Je demande que l’ouvrage que vous avez accueilli soit renvoyé au comité de législation pour vous présenterun projet de loi qui puisse arrêter la fureur du jeu.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...es ; M. Dufaulx est un homme qui, avaut la Révolution, s’était déjà avantageusement montré et l’un de ceux qui ont le plus contribué à l’établissement de la liberté dans la ville de Paris. Pendant les événements du mois de juillet 1789, il n’a pas cessé d’être à l’Hôtel de Ville et d’y montrer, malgré un âge ava...
      ...des talents que l’on a reconnus en lui, la prise de la Bastille et la naissance de la liberté. Mais, auparavant, il avait préparé la réforme des jeux. Je ois préparé, car, ...
      ...mieux faire que d’ordonner l’impression de sa pétition, afin d’inviter tous les ci...
      J’appuie les deux propositions qui vous sont faites ; M. Dufaulx est un homme qui, avaut la Révolution, s’était déjà avantageusement montré et l’un de ceux qui ont le plus contribué à l’établissement de la liberté dans la ville de Paris. Pendant les événements du mois de juillet 1789, il n’a pas cessé d’être à l’Hôtel de Ville et d’y montrer, malgré un âge avancé, le zèle et l’ardeur des jeunes gens. Il a depuis célébré d’une manière digue des talents que l’on a reconnus en lui, la prise de la Bastille et la naissance de la liberté. Mais, auparavant, il avait préparé la réforme des jeux. Je ois préparé, car, sous le despotisme, aucune réforme utile n’était possible. Vous ne pouvez mieux faire que d’ordonner l’impression de sa pétition, afin d’inviter tous les citoyens à imiter son exemple et à vous communiquer-leurs lumières.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...n, cavalier, tous trois du 12e régiment de cavalerie, dont l’admission à la barre a été décrétée ce matin, sont int... maréchal des logis en chef, Louis lloreau, brigadier-fourrier et Daniel Rouvrean, cavalier, tous trois du 12e régiment de cavalerie, dont l’admission à la barre a été décrétée ce matin, sont introduits.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      L’orateur de la députation s’exprime ainsi : Messieurs,...
      ...e juste confiance déposer, dans le sein de l’Assemblée nationale, nos justes plaintes. Elles intéressent la liberté et la stabilité de l'état de tout citoyen.
      L’orateur de la députation s’exprime ainsi : Messieurs, nous venons avec une juste confiance déposer, dans le sein de l’Assemblée nationale, nos justes plaintes. Elles intéressent la liberté et la stabilité de l'état de tout citoyen.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      Par un conseil de discipline, tenu dans des formes illéga...
      ...our mieux dire, chassés du 12e régiment de cavalerie, sans avoir pu obtenir aucune...
      ...achever notre perte, tout cela en haine de la Constitution dont nous portons l’amour ...
      Par un conseil de discipline, tenu dans des formes illégales, nous avons été renvoyés, ou pour mieux dire, chassés du 12e régiment de cavalerie, sans avoir pu obtenir aucune connaissance des délits qu’on nous impute, et consé-quemment sans avoir été ent...
      ...notre disgrâce, des perfidies et des menées sourdes, adroitement conduites pour achever notre perte, tout cela en haine de la Constitution dont nous portons l’amour dans nos cœurs.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      Messieurs, ce que nous soumettons à la sagesse de l’Assemblée, encore que cela ne concern...
      ...rite pas moins toute votre sollicitude. La manière dont nous avons été chassés ser...
      ...s, comme les autres citoyens, jouissent de la protection des lois, et vous vous opposerez de toute votre puissance à ce qu’on n’en a...
      Messieurs, ce que nous soumettons à la sagesse de l’Assemblée, encore que cela ne concerne que quelques individus, n’en mérite pas moins toute votre sollicitude. La manière dont nous avons été chassés serait celle sans doute qu’on emploierait pour chasser tous les soldats patriotes q...
      ...ns l’armée, si vous hésitez à nous rendre justice. Vous voulez que les militaires, comme les autres citoyens, jouissent de la protection des lois, et vous vous opposerez de toute votre puissance à ce qu’on n’en abuse pas pour vexer et chasser les soldats patriotes.
      Locuteur: Le Président
      ...e : Je demande l’impression du discours de M. Dufaulx; on ne saurait rendre trop p... Un membre : Je demande l’impression du discours de M. Dufaulx; on ne saurait rendre trop publique l’impression des avis sages qu’il donne.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...t appelé au comité lorsqu’on y traitera de l’objet de M. Dufaulx et le renvoi de l’adresse dont il vient d’entretenir l’... Un membre : Je propose que M. Dufaulx soit appelé au comité lorsqu’on y traitera de l’objet de M. Dufaulx et le renvoi de l’adresse dont il vient d’entretenir l’Assemblée.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      (L’Assemblée ordonne l’impression de l’adresse de M. Dufaulx et le renvoi de l’adresse et de l’ouvrage au comité de législation.) (L’Assemblée ordonne l’impression de l’adresse de M. Dufaulx et le renvoi de l’adresse et de l’ouvrage au comité de législation.)

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 286
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...emain, 12 septembre, l’adjudant, malgré la loi qui proscrit les assemblées de sous-officiers pour délibérer, nous ordonna de nous réunir et nous dit : « Messieurs, ...
      ...e distinguer - il ne doit point y avoir de distinction entre vous; il faut que vou...
      ...ne le porte. — Ce serait, répondit l’un de nous, ainsi que tous mes camarades, gêner la liberté que nous avons, en faisant un ordre de ce qui n’est qu’une permission. Chacun a le droit de faire ce qui lui plaît -dessus. — Il faut aller aux voix, répon...
      ...le porter ou non. — Eh bien, que chacun de vous donne sa voix par écrit ! —¦ Non p...
      Le lendemain, 12 septembre, l’adjudant, malgré la loi qui proscrit les assemblées de sous-officiers pour délibérer, nous ordonna de nous réunir et nous dit : « Messieurs, il y a parmi vous 2 sous-officiers qui cherchent à se distinguer - il ne doit point y avoir de distinction entre vous; il faut que vous adoptiez tous le ruban, ou que personne ne le porte. — Ce serait, répondit l’un de nous, ainsi que tous mes camarades, gêner la liberté que nous avons, en faisant un ordre de ce qui n’est qu’une permission. Chacun a le droit de faire ce qui lui plaît -dessus. — Il faut aller aux voix, répondit un des intrigants, pour savoir si vous devez le porter ou non. — Eh bien, que chacun de vous donne sa voix par écrit ! —¦ Non pas, dit le même, vous enverriez nos signatures à l’Assemblée nationale. »
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...ce moment pour faire signer à plusieurs de nos camarades une plainte qui, sans dou...
      ...oduite qu’après notre jugement, puisque la plupart ont assuré n’avoir signé que dans l’intention de nous faire quitter le ruban.
      ...que d’avoir renvoyé au pouvoir exécutif. C’est ce qu’on cherchait; et on saisit ce moment pour faire signer à plusieurs de nos camarades une plainte qui, sans doute, n’a été produite qu’après notre jugement, puisque la plupart ont assuré n’avoir signé que dans l’intention de nous faire quitter le ruban.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...uver le conseil général assemblé! Après la lecture de l’article de ia loi concernant les sous-officiers et soldats renvoyés par le conseil de discipline, M. Vallère nous dit : « Vou...
      ...re capitaine, sans nous donner le temps de répondre, nous conduisit chez le quarti...
      ... — « Mon colonel, faites-nous 1a. grâce de nous dire pourquoi on nous renvoie : es...
      ...nous répondit : « Il n’est pas question de ruban et je ne vous dois pas d’expliea-tion. — Au moins, accordez-nous la copie de notre jugement, car il est sans exemple...
      ...ers n’ont signé que pour no is empêcher de porter le ruban et non pas pour nous re...
      ...mandant du régiment, nous rassembla chez lui. Quel fut notre étonnement, d’y trouver le conseil général assemblé! Après la lecture de l’article de ia loi concernant les sous-officiers et soldats renvoyés par le conseil de discipline, M. Vallère nous dit : « Vous êtes renvoyés du régiment. » Aussitôt M. Chassey, notre capitaine, sans nous donner le temps de répondre, nous conduisit chez le quartier-maître pour nous expédier nos congés. Une heure après nous nous présentâmes chez le colonel. — « Mon colonel, faites-nous 1a. grâce de nous dire pourquoi on nous renvoie : est-ce pour avoir mis le ruban? » Il nous répondit : « Il n’est pas question de ruban et je ne vous dois pas d’expliea-tion. — Au moins, accordez-nous la copie de notre jugement, car il est sans exemple qu’on ait condamné quelqu’un sans lui dire pourquoi, et sans l’entendre; ou au moins faites assembler les sous-officiers, et vous verrez que plusieurs sous-officiers n’ont signé que pour no is empêcher de porter le ruban et non pas pour nous renvoyer. — Je n’ai rien à vous accorder, répliqua le colonel; allez vous pourvoir...
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...ns prolonger sou départ jusqu’au moment de son rétablissement mais la gendarmerie nationale, par les ordres deM. de Toulongeon, le força de sortir delà ville et ne lui permit pas de s’arrêter dans un village aune lieue de , où il s’était trouvé ex-cede de fatigue et de faiblesse. Ce cavalier ne s était permi...
      ...tait depuis longtemps en butte, à cause de son patriotisme, à la haine d’une société, dite joyeuse, où i...
      ...sé d’entrer. Cette société est composée de sous-officiers et de cavaliers qui professent les sentiments les plus contraires à la nouvelle Constitution et ne cessent d’e...
      ...ois qu ayant été provoqué par plusieurs de ces spadassins, ledit Rouvreau reçut, par trahison, un coup de sabre dont il se sentira toute sa vie. ...
      ...à ce sujet ne furent point écoutées; et de persécutions en persécutions, on est venu à bout de le faire expulser par les membres de cette société. Ce cavalier, malgré cett...
      ...urs modiques, est parvenu avec beaucoup de difficultés jusqu’ici, dans l’espoir co...
      ...i annoncer son renvoi, et on lui donna sur-le-champ son congé. II voulut néanmoins prolonger sou départ jusqu’au moment de son rétablissement mais la gendarmerie nationale, par les ordres deM. de Toulongeon, le força de sortir delà ville et ne lui permit pas de s’arrêter dans un village aune lieue de , où il s’était trouvé ex-cede de fatigue et de faiblesse. Ce cavalier ne s était permis aucune plainte; il était depuis longtemps en butte, à cause de son patriotisme, à la haine d’une société, dite joyeuse, où il avait refusé d’entrer. Cette société est composée de sous-officiers et de cavaliers qui professent les sentiments les plus contraires à la nouvelle Constitution et ne cessent d’exercer desatrocités contre les cavaliers patriotes. Il y a environ 18 mois qu ayant été provoqué par plusieurs de ces spadassins, ledit Rouvreau reçut, par trahison, un coup de sabre dont il se sentira toute sa vie. Ses plaintes à ce sujet ne furent point écoutées; et de persécutions en persécutions, on est venu à bout de le faire expulser par les membres de cette société. Ce cavalier, malgré cette affaire, et avec des secours modiques, est parvenu avec beaucoup de difficultés jusqu’ici, dans l’espoir consolant que l’Assemblée nationale voudra bien rendre justice à un homme qui a se...
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...xposé simple et fidèle des taits; voila la manière dont on traite dans ce régiment ceux à qui la franchise et la loyauté n ont pas permis de voiler leur patriotisme, tandis que ceux qui se déclarent hautement ennemis de la Constitution, qui travaillent journelle...
      ...urs principes aristocratiques jouissent de toute la faveur des officiers. Sans doute vous serez indignés de l’abus que les conseils de discipline font du pouvoir provisoire q...
      ...n jugement aussi injuste qui nous prive de notre état, et, pour ainsi dire, de l’honneur, uniquement parce que nous avons montré beaucoup d’attachement à la Constitution, lorsque d’ailleurs ce zèl...
      - Voilà, Messieurs, l’exposé simple et fidèle des taits; voila la manière dont on traite dans ce régiment ceux à qui la franchise et la loyauté n ont pas permis de voiler leur patriotisme, tandis que ceux qui se déclarent hautement ennemis de la Constitution, qui travaillent journellement a gagner les cavaliers et à leur faire sucer leurs principes aristocratiques jouissent de toute la faveur des officiers. Sans doute vous serez indignés de l’abus que les conseils de discipline font du pouvoir provisoire qui leur a été accorde. Vous ne souffrirez pas que nous soyions victimes d’un jugement aussi injuste qui nous prive de notre état, et, pour ainsi dire, de l’honneur, uniquement parce que nous avons montré beaucoup d’attachement à la Constitution, lorsque d’ailleurs ce zèle pur ne nous a portés à aucune démarche répréhensible.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      Les conseils de discipline, est-il dit dans le décret, ...
      ...ommandant du régiment, pour avoir l’air de s’y conformer, lait ouvrir la porte de son appartement, et sans avoir prévenu personne, il croit ainsi avoir satisfait à la loi. C’est dans le mystère de ces conseils que l’on combine la perte des militaires dont la séduction, ni les menaces, ni la crainte des violences et des excès n ont pu ébranL r leur amour pour la Constitution. D’ailleurs, si notre jugement avait été légal, si nous avions mérité la rigueur de notre sort, nous aurait-on refusé les d...
      ...articulier des chefs est marqué au coin de l’injustice, et tout notre délit est d’...
      Les conseils de discipline, est-il dit dans le décret, seront tenus publiquement, les portes ouvertes. Le commandant du régiment, pour avoir l’air de s’y conformer, lait ouvrir la porte de son appartement, et sans avoir prévenu personne, il croit ainsi avoir satisfait à la loi. C’est dans le mystère de ces conseils que l’on combine la perte des militaires dont la séduction, ni les menaces, ni la crainte des violences et des excès n ont pu ébranL r leur amour pour la Constitution. D’ailleurs, si notre jugement avait été légal, si nous avions mérité la rigueur de notre sort, nous aurait-on refusé les diverses demandes raisonnables que nous avons faites? }âls tout cec*’ *e ressentiment particulier des chefs est marqué au coin de l’injustice, et tout notre délit est d’avoir osé, d’après une permission générale, porter le ruban national.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...mbre d’officiers le portaient alors. M. de Toulongeon nous envoya chercher. Il par...
      ... sa permission que nous lui objectâmes, de ce que nous avions mis ce ruban. Après ...
      ...us congédia, sans nous avoir donné ordr de l’ôter.
      ...ous en décorâmes, sans prétendre afficher aucune singularité, puisqu’un grand nombre d’officiers le portaient alors. M. de Toulongeon nous envoya chercher. Il parut outré, malgré sa permission que nous lui objectâmes, de ce que nous avions mis ce ruban. Après nous avoir tenu pendant quelque temps des propos que nous ne rapporterons pas pour son honneur, il nous congédia, sans nous avoir donné ordr de l’ôter.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...nous adressâmes ne nous rendit pas plus de justice. Le même adjudant vint nous rep...
      ...nt après; et, sans nous donner le temps de terminer nos affaires, il nous fit sort...
      ...rentrer. Il nous dit qu’il était chargé de nous assurer que nous ne serions rempla...
      Le général à qui nous nous adressâmes ne nous rendit pas plus de justice. Le même adjudant vint nous reprendre un instant après; et, sans nous donner le temps de terminer nos affaires, il nous fit sortir du quartier avec défense d’y rentrer. Il nous dit qu’il était chargé de nous assurer que nous ne serions remplacés que dans un mois, afin que nous eussions le temps ue nous pourvoir; et cepen...

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 287
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ... que, depuis nous, un très grand nombre de cavaliers patriotes, du même régiment, ...
      ...ou qu’ils témoignent leur attachement à la Cbnstituiion pour que, sur-le-champ, un conseil de discipline, composé d’antirévolu-tionna...
      ...mment encore, le directoire du district de Cray a été forcé de recevoir les plaintes douloureuses de deux de nos camarades patriotes et de les mettre sous la sauvegarde des lois contre la tyrannie exercée sur leurs personnes. Les procès-verbaux existent entre les mains de MM. les députés du département de la Haute-Saône, à qui le directoire de district les a adressés.
      Daignez observer, Messieurs, que, depuis nous, un très grand nombre de cavaliers patriotes, du même régiment, sont chaque jour expulsés par ces mêmes voies. Il suffit qu’ils y portent le ruban national ou qu’ils témoignent leur attachement à la Cbnstituiion pour que, sur-le-champ, un conseil de discipline, composé d’antirévolu-tionnaires, prononce leur expulsion. C’est ainsi que récemment encore, le directoire du district de Cray a été forcé de recevoir les plaintes douloureuses de deux de nos camarades patriotes et de les mettre sous la sauvegarde des lois contre la tyrannie exercée sur leurs personnes. Les procès-verbaux existent entre les mains de MM. les députés du département de la Haute-Saône, à qui le directoire de district les a adressés.
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ..., Messieurs, est celle des 90 centièmes de l’armée ; elle attend avec respect la justice éclatante que nous ne pouvons trouver que dans la puissance de l'Assemblée nationale, (App laudissemen... Notre cause, Messieurs, est celle des 90 centièmes de l’armée ; elle attend avec respect la justice éclatante que nous ne pouvons trouver que dans la puissance de l'Assemblée nationale, (App laudissemen ts. )
      Locuteur: Le Président
      ...’Assemblée nationale a entendu le récit de vos malheurs, avec l’intérêt que l’on doit aux soldats qui ont servi sous les drapeaux de la patrie, et qui manifestent la volonté de servir avec zèle sous ceux de la liberté. Elle prendra votre pétition en considération, et vous invite à assister à la séance. (Murmures.) L’Assemblée nationale a entendu le récit de vos malheurs, avec l’intérêt que l’on doit aux soldats qui ont servi sous les drapeaux de la patrie, et qui manifestent la volonté de servir avec zèle sous ceux de la liberté. Elle prendra votre pétition en considération, et vous invite à assister à la séance. (Murmures.)
      Locuteur: Le Président
      ...avoir si ces messieurs auront l’honneur de la séance. Ils ne peuvent l’avoir sans s ê... Un membre : Je demande qu’on consulte l’Assemblée pour savoir si ces messieurs auront l’honneur de la séance. Ils ne peuvent l’avoir sans s être justifiés. (Murmures prolongés.)
      Locuteur: Gossuin
      ...ns les vingt-quatre heures, le ministre de la guerre soit appelé dans votre sein pour... Je demande que, dans les vingt-quatre heures, le ministre de la guerre soit appelé dans votre sein pour rendre compte du jugement qui a été porté contre ces soldats, et je demande qu’...
      Locuteur: Delacroix
      ...a reproché d’avoir accordé les honneurs de la séance aux pétitionnaires soit rappelé ... Monsieur le président, je demande que celui qui vous a reproché d’avoir accordé les honneurs de la séance aux pétitionnaires soit rappelé à l’ordre. (Applaudissements.)
      Locuteur: Delacroix
      ...itionnaires sont conduits à l’extrémiié de la salle, au milieu des applaudissements des tribunes et d’une partie de l'Assemblée.) (L’Assemblée passe à l’ordre du jour, et les pétitionnaires sont conduits à l’extrémiié de la salle, au milieu des applaudissements des tribunes et d’une partie de l'Assemblée.)
      Locuteur: Delacroix
      ...nde que l’Assemblée prenne un parti sur la pétition qu’on vient de lui faire. Je propose le renvoi au comi...
      ...nvenable pour rendre aux pétitionnaires la justice qui leur est due.
      Je demande que l’Assemblée prenne un parti sur la pétition qu’on vient de lui faire. Je propose le renvoi au comité militaire ou toute autre mesure que vous croirez convenable pour rendre aux pétitionnaires la justice qui leur est due.
      Locuteur: Laborey
      ...’ai reçu avant-hier deux procès-verbaux de deux cavaliers du même régiment Dauphin...
      ... et Claude Roche, qui ont été congédiés de leur régiment malgré eux, qui allèguent...
      ... Comme on voulait les faire mettre hors de la ville de Cray, ils se pourvurent au directoire du district, de crainte que s’ils gardaient le silence,...
      ... beaucoup les réclamations qui viennent de vous être faites. Plusieurs membres: Li...
      J’ai reçu avant-hier deux procès-verbaux de deux cavaliers du même régiment Dauphin, Pierre Aubry et Claude Roche, qui ont été congédiés de leur régiment malgré eux, qui allèguent les memes raisons, les mêmes motifs que ceux qui vous ont été exposés par ces deux sous-officiers. Comme on voulait les faire mettre hors de la ville de Cray, ils se pourvurent au directoire du district, de crainte que s’ils gardaient le silence, ils ne fussent inculpés d’un acquiescement tacite. Ils allèrent au directoire d...
      ..., je vais lui en faire lecture. Ces procès-verbaux fortifient encore et appuient beaucoup les réclamations qui viennent de vous être faites. Plusieurs membres: Lisez! lisez!
      Locuteur: Dumolard
      ...ais au pouvoir exécutif. Je demande que la dénonciation qui est faite, soit renvoyée au ministre de la guerre pour qu’il en renie compte. Vous ne devez pas renvoyer au cornue, mais au pouvoir exécutif. Je demande que la dénonciation qui est faite, soit renvoyée au ministre de la guerre pour qu’il en renie compte.
      Locuteur: Delacroix
      Je demande que le ministre soit teuu de procurer la copie du jugement rendu, que ces partic... Je demande que le ministre soit teuu de procurer la copie du jugement rendu, que ces particuliers n’ont pas pu obtenir.
      Locuteur: Delacroix
      ...ont reçu partout des refus et des dénis de justice. Tout le monde connaît avec quelle coupable activité on a puni de peines atroces les moindres délits militaires. Vous avez remarqué que, par la pétition des sous-officiers et cavalier... ...ande que l’Assemblée prononce sur-le-champ, parce que ces malheureuses victimes ont reçu partout des refus et des dénis de justice. Tout le monde connaît avec quelle coupable activité on a puni de peines atroces les moindres délits militaires. Vous avez remarqué que, par la pétition des sous-officiers et cavalier, il est dit qu'ils se sont pourvus à tous les agents du pouvoir exécutif sans a...
      Locuteur: Delacroix
      ... ce que le renvoi soit fait au ministre de la guerre, parce que ces malheureuses victimes de leur patriotisme ne pourront jamais obt...
      ...a vu ces malheureux exposer avec autant de ménagement que de sensibilité leurs plaintes; et on voudr...
      ...ur malentendue les renvoyer au ministre de la guerre! Ce nom- seul épouvante mon patriotisme. (Applau...
      Je m’oppose à ce que le renvoi soit fait au ministre de la guerre, parce que ces malheureuses victimes de leur patriotisme ne pourront jamais obtenir justice. (Applaudissements.) On a vu ces malheureux exposer avec autant de ménagement que de sensibilité leurs plaintes; et on voudrait par une erreur malentendue les renvoyer au ministre de la guerre! Ce nom- seul épouvante mon patriotisme. (Applaudissements.) Je demande qu’ils soient renvoyés au comité militaire, où justice l...
      Locuteur: Charles Leyssenne
      ...par une lenteur qui caractérise le déni de justice le plus formel et le plus répré... ...reaux, ce n’a été que pour nous y faire éprouver des dédains ou nous décourager par une lenteur qui caractérise le déni de justice le plus formel et le plus répré hensible.
      Locuteur: Laborey
      ...ministrateurs du directoire du district de Gray, est comparu Pierre Aubrv, ci-deva...
      ... régiment en quartier a Gray, compagnie de l’Ambourcv, lequel nous a dit que depui...
      ...ait occasionné aucune plainte, il vient de lui être remis son congé absolu, daté du 2 de ce mois, dans lequel on a ait qu il éta...
      «L’an 1791, le 4 octobre, par devant nous, administrateurs du directoire du district de Gray, est comparu Pierre Aubrv, ci-devant cavalier au 12° régiment en quartier a Gray, compagnie de l’Ambourcv, lequel nous a dit que depuis le 1er mai 1787, ïl a servi audit regiment jusqu’à ce jour; que, quoique pendant son service, il se soit toujours comporté en bon militaire, et qu’il n’ait occasionné aucune plainte, il vient de lui être remis son congé absolu, daté du 2 de ce mois, dans lequel on a ait qu il était attaqué d’humeurs scrofuleuses ; que cette dénonciation n’a été insérée dans ...
      Locuteur: Delacroix
      Plusieurs membres : La discussion fermée! (L’Assemblée ferme la discussion.) Plusieurs membres : La discussion fermée! (L’Assemblée ferme la discussion.)

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 288
      Locuteur: Duhem
      Il n’y a pas de régiment qui n’ait a former des plaintes semblables à celles qui viennent de vous être faites. Je parle au nom de 400 soldats français, c’est-à-dire de tout le deuxième bataillon du ci-devant régiment de Beauce à qui on a constamment refusé ju...
      ...yées au comité militaire, et je demande la permission de lui remettre les pièces dont je suis po...
      Il n’y a pas de régiment qui n’ait a former des plaintes semblables à celles qui viennent de vous être faites. Je parle au nom de 400 soldats français, c’est-à-dire de tout le deuxième bataillon du ci-devant régiment de Beauce à qui on a constamment refusé justice, quoiqu’il se soit adressé à toutes les autorités constituées. Je demande qu’il soit décrété que toutes les réclamations du même genre seront renvoyées au comité militaire, et je demande la permission de lui remettre les pièces dont je suis porteur.
      Locuteur: Duhem
      (L’Assemblée décrète la motion de M. Duhem.) (L’Assemblée décrète la motion de M. Duhem.)
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      secrétaire, donne lecture d une lettre de M. Amelot, commissaire du roi près la caisse de Vextraordinaire relative au brûlement d... secrétaire, donne lecture d une lettre de M. Amelot, commissaire du roi près la caisse de Vextraordinaire relative au brûlement d'assignats ; cette lettre est ainsi conçue.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      « J’ai l’honneur de vous prévenir qu’il sera brûlé, après demain, à la caisse de l’extraordinaire pour 10,000,000 d’assi...
      ...’Assemblée. Cette somme, jointe à celle de 295 millions déjà brûlée, forme un total de 305 millions. (.Applaudissements.)
      « J’ai l’honneur de vous prévenir qu’il sera brûlé, après demain, à la caisse de l’extraordinaire pour 10,000,000 d’assignats. Je vous prie d’en donner connaissance à l’Assemblée. Cette somme, jointe à celle de 295 millions déjà brûlée, forme un total de 305 millions. (.Applaudissements.)
      Locuteur: Desaudrais
      orateur de la députation, s’exprime ainsi : Usant du bénéfice des décrets qui ont rendu la liberté au génie, une société d’artistes réunis sous la dénominaiion de Point central des Arls et Métiers, s’empresse de vous offrir leurs vœux, leurs hommages,...
      ...s votre sein leurs justes sollicitudes. La France est libre; mais au milieu de la crise terrible que l’a déchirée, au milieu de la longue convulsion qui l’a agitée, il ne faut pas oublier qu’elle a payé cette liberté de l’anéantissement presque total des arts et de l’industrie. (Murmures.)
      orateur de la députation, s’exprime ainsi : Usant du bénéfice des décrets qui ont rendu la liberté au génie, une société d’artistes réunis sous la dénominaiion de Point central des Arls et Métiers, s’empresse de vous offrir leurs vœux, leurs hommages, et viennent avec confiance déposer dans votre sein leurs justes sollicitudes. La France est libre; mais au milieu de la crise terrible que l’a déchirée, au milieu de la longue convulsion qui l’a agitée, il ne faut pas oublier qu’elle a payé cette liberté de l’anéantissement presque total des arts et de l’industrie. (Murmures.)
      Locuteur: Desaudrais
      La plus heureuse Constitution est donc celle qui lui assure la jouissance libre, tranquille et fructueuse de son travail. Un des premiers soins du législateur, le plus bel usage qu’il puisse faire de son pouvoir, c’est donc de protéger, aider et secourir l’industrie...
      ... fondent le commerce. C’est par eux que la France a vu l’Europe entière tributaire de ses modes et de son luxe, en multipliant les ressources et les moyens de richesses. C’est par l’accroissement du numéraire et de la population qu’ils fondent la puissance et la propriété des Empires. Ils font plus, i...
      ...les nations aux nations, et fi Poss*ble de réaliser le rêve heureux de 1 abbé de Saint-Pierre, c’est par eux seuls que, ...
      ...vant liés par l’intérêt, les besoins et la liberté, pourraient un jour ne composer qu’une même famille, ne faire qu’un peuple de frères.
      La plus heureuse Constitution est donc celle qui lui assure la jouissance libre, tranquille et fructueuse de son travail. Un des premiers soins du législateur, le plus bel usage qu’il puisse faire de son pouvoir, c’est donc de protéger, aider et secourir l’industrie. Les arts nourrissent, affranchissent l’homme; ils occupent l’oisiveté; ils épu...
      ...rvoyant au nécessaire; et mettant à profit les besoins factices du superflu, ils fondent le commerce. C’est par eux que la France a vu l’Europe entière tributaire de ses modes et de son luxe, en multipliant les ressources et les moyens de richesses. C’est par l’accroissement du numéraire et de la population qu’ils fondent la puissance et la propriété des Empires. Ils font plus, ils unissent, par leurs rapports, les nations aux nations, et fi Poss*ble de réaliser le rêve heureux de 1 abbé de Saint-Pierre, c’est par eux seuls que, d un bout du monde à l’autre, des hommes se trouvant liés par l’intérêt, les besoins et la liberté, pourraient un jour ne composer qu’une même famille, ne faire qu’un peuple de frères.
      Locuteur: Desaudrais
      ...rtout porter votre attention sur l’état de souffrance dans lequel se trouve le commerce. Suivant le rapport d’un député de Tours à la première législature, cette ville, située au milieu du jardin de la France, et l’une des plus florissantes ...
      ...nt 8,000 sont inscrits pour les secours de charité. Ce tableau est effrayant; mais...
      ...tre réparé : il vous suffit, Messieurs, de le vouloir. Il ne faut aux artistes qu etre surs de fixer vos regards pour animer leur émul...
      ...rieux qui ne savent pas mendier, et que la gloire conduit mieux que l’intérêt 11 ne s’agit pas de payer leurs efforts; il ne faut que leur tendre la main, les honorer, leur montrer des cou...
      ...s artistes, au milieu des décombres qui vous environnent. (Murmures.) Daignez surtout porter votre attention sur l’état de souffrance dans lequel se trouve le commerce. Suivant le rapport d’un député de Tours à la première législature, cette ville, située au milieu du jardin de la France, et l’une des plus florissantes pour le commerce, comptait, il y a 50 ans, 75,000 habitants; il y a 10 ans, ils étaient réduits à 25,000; aujourd’hui ils le sont à 17,000, dont 8,000 sont inscrits pour les secours de charité. Ce tableau est effrayant; mais si le mal est grand, il peut être réparé : il vous suffit, Messieurs, de le vouloir. Il ne faut aux artistes qu etre surs de fixer vos regards pour animer leur émulation, pour rendre le courage à des citoyens laborieux qui ne savent pas mendier, et que la gloire conduit mieux que l’intérêt 11 ne s’agit pas de payer leurs efforts; il ne faut que leur tendre la main, les honorer, leur montrer des couronnes civiques.
      Locuteur: Desaudrais
      ...artistes célèbres et d inventeurs, sous la bannière de la liberté et de l’égalité : des académiciens estimés s’...
      ... 1 avidité perfide des accapareurs dont la gloire et la fortune s’établissaient sur les besoins de I inventeur nécessiteux, sont venus se ...
      ...sant des corporations, a réuni au point central des arts un très grand nombre d’artistes célèbres et d inventeurs, sous la bannière de la liberté et de l’égalité : des académiciens estimés s’y sont joints fraternellement. Déjà, Messieurs, des inventions utiles, des secrets précieux, des plans avantageux pour les travaux publics, échappés a 1 avidité perfide des accapareurs dont la gloire et la fortune s’établissaient sur les besoins de I inventeur nécessiteux, sont venus se réfugier dans ce port assuré, sont venus déposer dans vos mains des perfectionne...
      Locuteur: Desaudrais
      ...ce active, c’est pour assurer le succès de l’une des plus importantes parties de votre mission, que nous venons vous demander des commissaires, a l’effet de vérifier l’exactitude des faits que nou...
      ...ntiels, sans lesquels aucun ordre, dans la partie des arts, ne pourra subsister, a...
      ...squels enfin tous les résultats heureux de la liberté qui nous a été rendue, seront p...
      C est à vous, Messieurs, c’est à votre vigilance active, c’est pour assurer le succès de l’une des plus importantes parties de votre mission, que nous venons vous demander des commissaires, a l’effet de vérifier l’exactitude des faits que nous vous présentons, et réclamer un règlement sur trois points essentiels, sans lesquels aucun ordre, dans la partie des arts, ne pourra subsister, aucun bien ne pourra se faire sans lesquels enfin tous les résultats heureux de la liberté qui nous a été rendue, seront perdus pour nous. Le premier point regarde les secours accordés aux artistes et a...
      Locuteur: Desaudrais
      ...ent, sans doute que l’oraieur a dessein de s'établir ici staiionnaire pendant le reste de la séance. Je prie l’Assemblée de vouloir bien ordonner que sa pétition s...
      ...ité quelconque ; mais enfin les moments de l’Assemblée sont trop précieux pour its...
      Un membre : Monsieur le Président, sans doute que l’oraieur a dessein de s'établir ici staiionnaire pendant le reste de la séance. Je prie l’Assemblée de vouloir bien ordonner que sa pétition sera deposee sur le bureau, ou renvoyée à un comité quelconque ; mais enfin les moments de l’Assemblée sont trop précieux pour its consommer ainsi.
      Locuteur: Delacroix
      (L’Assemblée décrète le renvoi de toutes les pièces au comité militaire.) (L’Assemblée décrète le renvoi de toutes les pièces au comité militaire.)
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...entral des Arts et Métiers est admise à la barre. Une députation du Point central des Arts et Métiers est admise à la barre.
      Locuteur: Desaudrais
      ...t ouverte, rappelez-vous ce mot profond de Mirabeau, que c’est le travail seul qui...
      ... nation. Le peuple ne peut se dispenser de travailler. Après lui avoir fait sentir ses droits, il est temps de l’avertir de ses besoins, de lui parler de ses devoirs; il est temps de lui faire comprendie que rien ne pouvant le dispenser de travailler, ce n’est pas dans le seul exercice de sa souveraineté que résident son bonheu...
      ...is bien dans l’exercice plein et entier de ses faculiés.
      Dans l’importante carrière qui vous est ouverte, rappelez-vous ce mot profond de Mirabeau, que c’est le travail seul qui constitue une nation. Le peuple ne peut se dispenser de travailler. Après lui avoir fait sentir ses droits, il est temps de l’avertir de ses besoins, de lui parler de ses devoirs; il est temps de lui faire comprendie que rien ne pouvant le dispenser de travailler, ce n’est pas dans le seul exercice de sa souveraineté que résident son bonheur et sa liberté, mais bien dans l’exercice plein et entier de ses faculiés.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 289
      Locuteur: Le Président
      Mesdames, lorsque la nation était dans les fers, vous avez s...
      ... faire entendre aux despotes le langage de la liberté. Pendant la Révolution, vous avez développé la plus grande énergie, soit dans votre dé...
      ...vous faire essuyer. Continuez à mériter la bienveillance de vos concitoyens par vos vertus civiques. Idolâtrez toujours la patrie et la liberté; confondez,par l’exemple de ces passionssublimes, qui jusqu’à ce jo...
      ...les ont élevés trop longtemps au-dessus de lui, la nature se venge eufin, et l'élève au-de...
      ...t plus susceptible, et qui, seuls, font la vraie noblesse et la solide gloire. Conservez avec soin la haine de la tyrannie; quand elle s’affaiblit chez un peuple, c’est qu’il est déjà tombé dans la honteuse apathie qui mène à l’esclavage. Soyez aussi soumises à la loi. C’est dans un respect in-violable^...
      ...que consiste le vrai patriotisme. C’est de ce respect que naissent dans un Empire,...
      ...erté, et le calme nécessaire au bonheur de tous. L’Assemblée nationale vous invite...
      Mesdames, lorsque la nation était dans les fers, vous avez su conserver une heureuse indépendance, et on vous vit souvent, dans leurs palais, faire entendre aux despotes le langage de la liberté. Pendant la Révolution, vous avez développé la plus grande énergie, soit dans votre dévouement pour en accélérer les progrès, soit dans votre haine contre ses ennemis, soit dans votre résignation à supporter les pertes individuelles qu’elle a pu vous faire essuyer. Continuez à mériter la bienveillance de vos concitoyens par vos vertus civiques. Idolâtrez toujours la patrie et la liberté; confondez,par l’exemple de ces passionssublimes, qui jusqu’à ce jour ont agité vos âmes, les insolents calomniateurs du peuple ; prouvez-leur que si des préjugés barbares les ont élevés trop longtemps au-dessus de lui, la nature se venge eufin, et l'élève au-dessus d’eux eh lui donnant des sentiments dont leur cœur corrompu n’est plus susceptible, et qui, seuls, font la vraie noblesse et la solide gloire. Conservez avec soin la haine de la tyrannie; quand elle s’affaiblit chez un peuple, c’est qu’il est déjà tombé dans la honteuse apathie qui mène à l’esclavage. Soyez aussi soumises à la loi. C’est dans un respect in-violable^ pour elle que consiste le vrai patriotisme. C’est de ce respect que naissent dans un Empire, et l’ordre qui assure à chacun sa liberté, et le calme nécessaire au bonheur de tous. L’Assemblée nationale vous invite à sa séance. (Applaudissements.)
      Locuteur: Desaudrais
      ...en leur nom que je réclame l’indulgence de l’Assemblée. Nous demandonds:!0 qu’il soit créé un ou plusieurs bureaux de consultation dont la composition serait la suivante : deux tiers des membres seraient choisis par les artistes et gens de métier, l’autre tiers par le roi ; 2° q... C’est en leur nom que je réclame l’indulgence de l’Assemblée. Nous demandonds:!0 qu’il soit créé un ou plusieurs bureaux de consultation dont la composition serait la suivante : deux tiers des membres seraient choisis par les artistes et gens de métier, l’autre tiers par le roi ; 2° que les patentes soient délivrées gratuitement aux inventions et perfections util...
      Locuteur: Desaudrais
      La France est constituée ; mais ce n’est p...
      ...u’elle soit heureuse. C'est au tribunal de son bien-être qu’un peuple libre juge b...
      ... qui Jui sont données. Il ne s’agit pas de lui promettre, iî faut lui assurer le b...
      ...st à vous qu’il est réservé, Messieurs, de le féconder. C’est vous qui recueillerez les premiers fruits de leurs travaux. Ils ont tout attaqué, to...
      ...x tous les dangers, ils se sont chargés de toutes les haines (Murmures) ; ils vous...
      La France est constituée ; mais ce n’est point assez, il faut qu’elle soit heureuse. C'est au tribunal de son bien-être qu’un peuple libre juge bientôt en dernier ressort les institutions qui Jui sont données. Il ne s’agit pas de lui promettre, iî faut lui assurer le bonheur. Vos prédécesseurs ont retourné, débarrassé, préparé le terrain : c est à vous qu’il est réservé, Messieurs, de le féconder. C’est vous qui recueillerez les premiers fruits de leurs travaux. Ils ont tout attaqué, tout détruit en renversant tous les obstacles; ils ont pris sur eux tous les dangers, ils se sont chargés de toutes les haines (Murmures) ; ils vous ont délégué nos cœurs et notre reconnaissance. (Murmures.)
      Locuteur: Mayerne
      ...ssemblée n’a consulté que les principes de la justice et de la bienfaisance, en consentant à recevoir tous les pétitionnaires ; mais chacun de nous, Messieurs, fidèle au serment qu’il a prêté avec tant de solennité, n’a pas sans doute consenti ...
      ...utres noms ; les unes prennent le titre de Société et ajoutent telle qualification...
      ...t central des arts et métiers, et ainsi de reste. Je demande donc, et en cela je me prononce pour le maintien de l’article de la Constitution, je demande, dis-je, qu’au...
      L’Assemblée n’a consulté que les principes de la justice et de la bienfaisance, en consentant à recevoir tous les pétitionnaires ; mais chacun de nous, Messieurs, fidèle au serment qu’il a prêté avec tant de solennité, n’a pas sans doute consenti au rétablissement des corporations. Le mot, sans doute, n’existe plus; mais les ...
      ...te, existent. En effet, Messieurs, les corporations se reproduisent ici sous d’autres noms ; les unes prennent le titre de Société et ajoutent telle qualification distinctive qu’elles adoptent ; d’autres viennent se dire le point central des arts et métiers, et ainsi de reste. Je demande donc, et en cela je me prononce pour le maintien de l’article de la Constitution, je demande, dis-je, qu’aucun pétitionnaire n’ose se présenter devant vous sous une dénomination qui décèl...
      Locuteur: Gérardin
      ...te une loi, il est parfaitement inutile de décréter que la loi sera exécutée. Lorsqu’une propositi...
      ...e est faite à l’Assemblée, c’est le cas de passer à l’ordre du jour, et je le dema...
      Lorsqu’il existe une loi, il est parfaitement inutile de décréter que la loi sera exécutée. Lorsqu’une proposition semblable est faite à l’Assemblée, c’est le cas de passer à l’ordre du jour, et je le demande.
      Locuteur: Gérardin
      Une députation des Dames de la halle et marchés réunis est introduite à la barre. (Applaudissements.) Une députation des Dames de la halle et marchés réunis est introduite à la barre. (Applaudissements.)
      Locuteur: Gérardin
      Uorateur de la députation s’exprime ainsi : Messieurs,...
      ...s ont été pénibles puisqu’il s’agissait de régénérer une nation dont la perte était évidente. Grâce aux députés patriotes, la France commence à jouir de la liberté, mais ce grand ouvrage n’est pa...
      Uorateur de la députation s’exprime ainsi : Messieurs, nos premiers représentants ont fini leurs travaux ; ils ont été pénibles puisqu’il s’agissait de régénérer une nation dont la perte était évidente. Grâce aux députés patriotes, la France commence à jouir de la liberté, mais ce grand ouvrage n’est pas terminé.
      Locuteur: Gérardin
      ...que les Français ont fait en vous, pour la seconde législature, nous donne lieu d’espérer que la Constitution de ce royaume sera le plus bel ouvrage des... ...nfié son sort;.sur vous seuls il fonde son espérance; le choix sage et réfléchi que les Français ont fait en vous, pour la seconde législature, nous donne lieu d’espérer que la Constitution de ce royaume sera le plus bel ouvrage des mortels.
      Locuteur: Gérardin
      L’amour de la patrie, notre respect pour les augustes...
      ...arfait attachement. Oui, nous préférons la mort plutôt que de ne pas obéir à vos sages décrets; de vous dépend le bonheur de la France: vos prédécesseurs l’ont ébauché; c’est à vous qu’en appartient la perfection. Quelle joie! Quelle douce satisfaction pour une tendre mère,'de dire à son enfant : Tiens, voilà celui qui a sauvé la patrie ; qui, par son âme pure et compatissante, a éloigné de nous la misère; il était dans l’aisance, et cep...
      L’amour de la patrie, notre respect pour les augustes représentants d’un peuple libre, dont nous formons partie, vos talents supérieurs ; tout nous engage à venir vous jurer le plus parfait attachement. Oui, nous préférons la mort plutôt que de ne pas obéir à vos sages décrets; de vous dépend le bonheur de la France: vos prédécesseurs l’ont ébauché; c’est à vous qu’en appartient la perfection. Quelle joie! Quelle douce satisfaction pour une tendre mère,'de dire à son enfant : Tiens, voilà celui qui a sauvé la patrie ; qui, par son âme pure et compatissante, a éloigné de nous la misère; il était dans l’aisance, et cependant il sacrifie sa vie, sa santé par ses veilles, afin d’améliorer le sort de...
      Locuteur: Gérardin
      Oui, Messieurs, vos bienfaits envers la patrie vous conduiront au Temple de l’immortalité, et cette patrie reconnaissante versera jusqu’à la dernière goutte de son sang pour la conservation de vos précieux jours et de la liberté. (Vifs applaudissements.) Oui, Messieurs, vos bienfaits envers la patrie vous conduiront au Temple de l’immortalité, et cette patrie reconnaissante versera jusqu’à la dernière goutte de son sang pour la conservation de vos précieux jours et de la liberté. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      ...eurs membres : L’impression du discours de ces dames, et de la réponse. Plusieurs membres : L’impression du discours de ces dames, et de la réponse.
      Locuteur: Le Président
      (L’Assemblée ordonne l’impression de l’adresse des Dames de la Halle et de la réponse de M. le Président.) (L’Assemblée ordonne l’impression de l’adresse des Dames de la Halle et de la réponse de M. le Président.)
      Locuteur: Mayerne
      ... pétitionnaires qui, s’intitulant Dames de la Halle, se donnent ainsi une dénomination de corporation. Je renouvelle ma motion et je demande que M. le Président rappelle à l’ordre les pétitionnaires qui, s’intitulant Dames de la Halle, se donnent ainsi une dénomination de corporation.
      Locuteur: Desaudrais
      Je supplie l’Assemblée de vouloir bien considérer que c’est au no... Je supplie l’Assemblée de vouloir bien considérer que c’est au nom des artistes, au nom d’une classe d’hommes...
      Locuteur: Le Président
      Renfermez-vous dans l’objet de votre pétition. Renfermez-vous dans l’objet de votre pétition.
      Locuteur: Le Président
      ...pétition: elle vous invite à assister à la séance. L’Assemblée nationale prendra en considération votre pétition: elle vous invite à assister à la séance.
      Locuteur: Gérardin
      Je demande la question préalable. Je demande la question préalable.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 290
      Locuteur: Saladin
      ... seront présentés ou devront être lus à la barre par les pétitionnaires, soient pr...
      ...euses, telles que celles que l’on vient de débiter sur l’espoir de l’amélioration de la Constitution actuelle.
      Je demande que désormais les mémoires ou pétitions qui vous seront présentés ou devront être lus à la barre par les pétitionnaires, soient préalablement communiqués au bureau. 11 en résultera, Messieurs, le très grand ava...
      ...és et que d’autre part nous ne serons plus exposés à entendre des maximes dangereuses, telles que celles que l’on vient de débiter sur l’espoir de l’amélioration de la Constitution actuelle.
      Locuteur: Guérin
      ...istrateurs du Directoire du département de la Sarthe, viennent de faire passer à leurs députés une adress...
      ...fractaires ; mes collègues m’ont chargé de vous en donner lecture.
      Les administrateurs du Directoire du département de la Sarthe, viennent de faire passer à leurs députés une adresse au Corps législatif sur les prêtres réfractaires ; mes collègues m’ont chargé de vous en donner lecture.
      Locuteur: Guérin
      ... par l’hommage le plus solennel rendu à la Constitution, vous avez annoncé aux Fra...
      ...’ils doivent attendre du patriotisme et de la sagesse de leurs nouveaux représentants. Vous avez...
      ... premiers regards sur le rétablissement de la paix publique mise en péril par une par...
      ...esque général des corps administratifs. La nécessité la plus urgente a forcé plusieurs d’entre eux de suppléer, par des arrêtés provisoires, au défaut de cette loi tant attendue. Nous avons suivi leur exemple, et nous vous prions. Messieurs, de prendre en prompte considération, les motifs pressants énoncés dans le préambule de notre arrêté provisoire du 17 septembre...
      ...tentions, nous avions excédé les bornes de l’autorité administrative dans quelques dispositions de cet arrêté que nous allons mettre sous vos yeux, la loi que vous allez méditer dans votre s...
      « Messieurs, en commençant votre carrière législative par l’hommage le plus solennel rendu à la Constitution, vous avez annoncé aux Français ce qu’ils doivent attendre du patriotisme et de la sagesse de leurs nouveaux représentants. Vous avez jetez vos premiers regards sur le rétablissement de la paix publique mise en péril par une partie des ministres des autels. L’Assemblée constituante avait projeté d’y remédier par une loi que sollicitait le vœu presque général des corps administratifs. La nécessité la plus urgente a forcé plusieurs d’entre eux de suppléer, par des arrêtés provisoires, au défaut de cette loi tant attendue. Nous avons suivi leur exemple, et nous vous prions. Messieurs, de prendre en prompte considération, les motifs pressants énoncés dans le préambule de notre arrêté provisoire du 17 septembre dernier, relatif aux ecclésiastiques perturbateurs. Si, contre nos intentions, nous avions excédé les bornes de l’autorité administrative dans quelques dispositions de cet arrêté que nous allons mettre sous vos yeux, la loi que vous allez méditer dans votre sagesse comblera nos vœux, en remplaçant par des moyens plus efficaces, les mesur...
      Locuteur: Guérin
      ... vous prouvera, essieurs, que bien loin de vouloir empiéter sur les fonctions légi...
      ...r le plus constant fut et sera toujours de donner à nos commettants l’exemple de la soumission aux lois et à l’autorité don...
      Sressement à les faire exécuter vous prouvera, essieurs, que bien loin de vouloir empiéter sur les fonctions législatives, notre désir le plus constant fut et sera toujours de donner à nos commettants l’exemple de la soumission aux lois et à l’autorité dont elles émanent.
      Locuteur: Guérin
      ...dis qu’en couronnant l’immortel ouvrage de vos prédécesseurs, vous partagerez avec eux la reconnaissance et les bénédictions du p...
      ...ié à nos soins, l’ordre si nécessaire à la perfection de vos importants travaux ; et nous ne ces...
      ...autour du Corps législatif, vrai centre de la force et de la prospérité nationale.
      « Tandis qu’en couronnant l’immortel ouvrage de vos prédécesseurs, vous partagerez avec eux la reconnaissance et les bénédictions du peuple, nous maintiendrons avec un zèle infatigable dans le département confié à nos soins, l’ordre si nécessaire à la perfection de vos importants travaux ; et nous ne cesserons d’inviter tous nos concitoyens à se rallier autour du Corps législatif, vrai centre de la force et de la prospérité nationale.
      Locuteur: Guérin
      ... composant le Directoire du département de la Sarthe. » « Signé : Les administrateurs composant le Directoire du département de la Sarthe. »
      Locuteur: Guérin
      (L’Assemblée renvoie la lecture de l’arrêté à vendredi, jour destiné au ra... (L’Assemblée renvoie la lecture de l’arrêté à vendredi, jour destiné au rapport sur les prêtres réfractaires.)
      Locuteur: Guérin
      « J’ai l’honneur de vous adresser la copie d’une pétition qui intéresse la mémoire de Mirabeau. Je désirerais qu’il me fût permis de présenter demain cet acte à l’Assemblée nationale. Le besoin de remplir ce devoir est le seul qui me re...
      ...us supplie donc, Monsieur le Président, de vouloir bien m’autoriser à paraître demain à la barre et me prescrire l’heure à laquell...
      « J’ai l’honneur de vous adresser la copie d’une pétition qui intéresse la mémoire de Mirabeau. Je désirerais qu’il me fût permis de présenter demain cet acte à l’Assemblée nationale. Le besoin de remplir ce devoir est le seul qui me retient aujourd’hui dans cette capitale. Je vous supplie donc, Monsieur le Président, de vouloir bien m’autoriser à paraître demain à la barre et me prescrire l’heure à laquelle je pourrai m’y présenter. »
      Locuteur: Le Président
      La parole est à M. le ministre de la justice qui l’a demandée. La parole est à M. le ministre de la justice qui l’a demandée.
      Locuteur: Duport-Dutertre
      ministre de la justice. L’objet dont je vais entreteni...
      ... premier coup d’œil ; cependant, il est de Ja plus haute importance parce qu’il s’agit de rectifier la minute d’une loi.
      ministre de la justice. L’objet dont je vais entretenir l’Assemblée, paraîtra peut-être minutieux au premier coup d’œil ; cependant, il est de Ja plus haute importance parce qu’il s’agit de rectifier la minute d’une loi.
      Locuteur: Duport-Dutertre
      Plusieurs membres discutent la question de savoir s’il y a lieu de rendre le décret d’urgence. Plusieurs membres discutent la question de savoir s’il y a lieu de rendre le décret d’urgence.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      Il n’est pas question de faire une loi ; il suffit de faire mention au procès-verbal de la demande de M. le garde des sceaux, et de l’autorisation qui lui serait donnée pa... Il n’est pas question de faire une loi ; il suffit de faire mention au procès-verbal de la demande de M. le garde des sceaux, et de l’autorisation qui lui serait donnée par l’Assemblée.
      Locuteur: Duport-Dutertre
      ...blée nationale prenant en considération la demande en remplacement nécessaire d’un...
      ...ablement rendu, décrète que le ministre de la justice est autorisé à rétablir, dans l...
      « L’Assemblée nationale prenant en considération la demande en remplacement nécessaire d’un mot qui manque, après le mot correctionnellement, dans le dernier article du. c...
      ...rété par l’Assemblée nationale constiiuante, le décret d’urgence ayant été préalablement rendu, décrète que le ministre de la justice est autorisé à rétablir, dans ledit article, le mot puni, immédiatement après le mot correctionnellement. »
      Locuteur: Guérin
      ?Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre de M. Frochot, exécutexir testamentaire de Mirabeau ; elle est ainsi conçue : ?Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre de M. Frochot, exécutexir testamentaire de Mirabeau ; elle est ainsi conçue :
      Locuteur: Duport-Dutertre
      ...l’omission d’un mot qu’il est très aisé de placer, mais que je ne peux pâs me permettre de substituer. En conséquence, je prie l’Assemblée de vouloir bien permettre que le mot qui m... L’impression du Gode pénal est arrêtée par l’omission d’un mot qu’il est très aisé de placer, mais que je ne peux pâs me permettre de substituer. En conséquence, je prie l’Assemblée de vouloir bien permettre que le mot qui manque, et que le sens indique facilement, soit inséré. Voici 1 article :
      Locuteur: Duport-Dutertre
      « Pour tout fait antérieur à la présentation du présent code, si le fai... « Pour tout fait antérieur à la présentation du présent code, si le fait est qualifié crime par les lois actuellement existantes, et qu’il ne le soit p...
      Locuteur: Duport-Dutertre
      ...nellement ; mais il ne m’appartient pas de le substituer. II est évident qu’il manque le mot puni après le mol correctionnellement ; mais il ne m’appartient pas de le substituer.
      Locuteur: Duport-Dutertre
      ...risé que par une loi à ajouter un mot à la minute originale d’une loi sanctionnée. Le décret d’urgence est absolument nécessaire, car je ne puis être autorisé que par une loi à ajouter un mot à la minute originale d’une loi sanctionnée.
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ...ne lecture d’une adresse du département de Maine-et-Loire; elle est ainsi conçue. secrétaire, donne lecture d’une adresse du département de Maine-et-Loire; elle est ainsi conçue.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 291
      Locuteur: Delaunay
      (d\in9ers). Je suis chargé par la députation de ce département d’appuyer la demande que forment les administrateurs et de vous ?ImPK°iS'0r U*-6 m®sure générale à...
      ...8 (ÏU1 se mariaraient, seraient privées de leur traitement; mais par une loi posté...
      ...er sur lamo- rni ni -f“eQîb^e du comité de Constitution, il ralief le a8 conserver...
      ...éïir mïo1?11 1“e JV0US étendiez non pas la laveur mais la justice de cette loi aux ecclétmn nw qUI aG ,mrient¦ L’intention de la nation n est pas de vouer au célibat une classe de de la condamner à un état ipffip nnr rePr,0l?...
      (d\in9ers). Je suis chargé par la députation de ce département d’appuyer la demande que forment les administrateurs et de vous ?ImPK°iS'0r U*-6 m®sure générale à cet égard. L’As-P?? ?Lnpatl0üaIe Ponstltuante avait décrété que ?8 (ÏU1 se mariaraient, seraient privées de leur traitement; mais par une loi postéf/nnH6’’ rendue,)e 10 septembre dernier sur lamo- rni ni -f“eQîb^e du comité de Constitution, il ralief le a8 conserveront leur pension en fa fn véïir mïo1?11 1“e JV0US étendiez non pas la laveur mais la justice de cette loi aux ecclétmn nw qUI aG ,mrient¦ L’intention de la nation n est pas de vouer au célibat une classe de de la condamner à un état ipffip nnr rePr,0l?ve auquel elle n’est assujettie par aucune loi. (Applaudissements.)
      Locuteur: Quesnay
      ...ires ecclésiastiques manffi remPlir vœu de la nature et de l’hu-tar^ crainte dêtre privés de leurs pen-nano » *ans —tre département ...
      ... qu’elleciïii îu'iis embras issait plus de vœux contraires à la nature, la
      Cependant plusieurs pensionnaires ecclésiastiques manffi remPlir vœu de la nature et de l’hu-tar^ crainte dêtre privés de leurs pen-nano » *ans —tre département et dans les départements voisins, les administrateurs eux- m>pnd?pS°Tn ulnC0rt^i...
      ...ufppptff0 Cfui dissipe les craintes des uns, lncertltudes des autres; je demande qu’elleciïii îu'iis embras issait plus de vœux contraires à la nature, la
      Locuteur: Taillefer
      ...omme ces citoyens jouissent du bienfait de la Constitution et ne contreviennent a aucune loi, il serait injuste de les priver provisoirement de leur traitement. ...que j’avais à S"- Je “e Cr°iS paS- que ,a loHoive tofaite dans ce moment; mais comme ces citoyens jouissent du bienfait de la Constitution et ne contreviennent a aucune loi, il serait injuste de les priver provisoirement de leur traitement.
      Locuteur: Lecoz
      évêque de Rennes. C’est pour relever une erreur g...
      ... à l’un des préoni-nants que je demande la parole. Jamais l’Assem-blee constituant...
      évêque de Rennes. C’est pour relever une erreur grande échappée à l’un des préoni-nants que je demande la parole. Jamais l’Assem-blee constituante n’a déclaré qu’elle empêchait
      Locuteur: Lecoz
      ...mte. Elle connaissait mieux les limites de son pouvoir, et n en a jamais abusé à ce point- Murmures.) Il est permis à tout citoyen de s’en-aI0c divinité au tribunal de sa conscience et ceux qui ont annoncé que le vœu de célibat etad contraire à la nature et avaTt été prohibe par 1 Assem... Sî/ÏBλ 6 ^ a 8eulemeDt Proscriffiolen-mte. Elle connaissait mieux les limites de son pouvoir, et n en a jamais abusé à ce point- Murmures.) Il est permis à tout citoyen de s’en-aI0c divinité au tribunal de sa conscience et ceux qui ont annoncé que le vœu de célibat etad contraire à la nature et avaTt été prohibe par 1 Assemblée constituante, ont annoncé également deux erreurs capitales.’ (MurZ^s ) Dail...
      Locuteur: Baert
      Ceux qui insistent pour que la oues-lon soit ou décidée à l’instant ou préjugée ne sentent pas la différence énorme qtfü y fw,tre un prin...
      ...emande m ’af tendu qu il n’existe point de lSi^conïair^à pétition qui a été faife, il soit passé...
      Ceux qui insistent pour que la oues-lon soit ou décidée à l’instant ou préjugée ne sentent pas la différence énorme qtfü y fw,tre un principe et son application. Je demande m ’af tendu qu il n’existe point de lSi^conïair^à pétition qui a été faife, il soit passé à l’ordre du
      Locuteur: Baert
      Un de MM. les secrétaires fait lecture H’nnp lettres Ministre de la guerre! eîKt liZi Un de MM. les secrétaires fait lecture H’nnp lettres Ministre de la guerre! eîKt liZi
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      et r *Je a f°.ot|ouer de jouir de son traite-mf*?i -rVdlre?01.r? du dépar...
      ...1 était usufruitier des biens dépendant de son bénéfice, considérant, en outre, qu’il n’en coûte pas un soi de plus à l’Etat pour transformer en bon pere de famille (.Applaudissements.) et rendre
      et r *Je a f°.ot|ouer de jouir de son traite-mf*?i -rVdlre?01.r? du département, considérant qu 1 était usufruitier des biens dépendant de son bénéfice, considérant, en outre, qu’il n’en coûte pas un soi de plus à l’Etat pour transformer en bon pere de famille (.Applaudissements.) et rendre
      Locuteur: Hérault de Séchelles
      ....S -prLons donc' M°nsieur le Président, de vouloir bien soumettre à l’Assemblée na...
      ...individus qui nen’nneïlaf S°Clété qU® ^ de faibleS mai S
      ripmNuiS V0U.S -prLons donc' M°nsieur le Président, de vouloir bien soumettre à l’Assemblée nationale cette pétition. Le décret à intervenir intéresse plusieurs milliers d’individus qui nen’nneïlaf S°Clété qU® ^ de faibleS mai S
      Locuteur: Lequinio
      ...!în6SL Cldée et i] n’est pas nécessaire de rendre un décret sur ppt nKîpf un _____ I ™w.uco 11 «si pas nécessaire de î? a »e sur cet objeL Eq conséquence, j... ?endîp !în6SL Cldée et i] n’est pas nécessaire de rendre un décret sur ppt nKîpf un _____ I ™w.uco 11 «si pas nécessaire de î? a »e sur cet objeL Eq conséquence, je demande^ qu on passe à l’ordre du jour.
      Locuteur: Lequinio
      ...11; ü enfin ramener les choses a 1 état de nature et de raison et c’est précisément parce qu’il... ...ion, a il est une matière importante, c’est celle oui sp Pifhme à7?.*.re déciS1011; ü enfin ramener les choses a 1 état de nature et de raison et c’est précisément parce qu’il n’existe qu’une loi vaque
      Locuteur: Lequinio
      IwfEL6’ 6hl qu’e11? ne nous ompêche pas de suivre les abus anciens, qu’il faut en ...
      ...islatfon e’ demande le renvoi au comité de
      IwfEL6’ 6hl qu’e11? ne nous ompêche pas de suivre les abus anciens, qu’il faut en faire une Fégislatfon e’ demande le renvoi au comité de
      Locuteur: Goupilleau
      ...cution du règlement. Comme 1 importance de cette matière exige qu elle soit discutée froidement, je demande le renvoi au Comité de législation. Jfîo outre puisque les adm... lpMmp®fWUrPÎIIeaui,Je récla",e Exécution du règlement. Comme 1 importance de cette matière exige qu elle soit discutée froidement, je demande le renvoi au Comité de législation. Jfîo outre puisque les administrateurs sont dans l’incertitude, je demande qu’on autorise provisoirement t...
      Locuteur: Goupilleau
      Un membre : 11 n’est point question de faire une loi; il est seulement question de déclarer qu’il n’y a pas de loi contraire. ar6r Un membre : 11 n’est point question de faire une loi; il est seulement question de déclarer qu’il n’y a pas de loi contraire. ar6r
      Locuteur: Goujon
      ...nt et an renvoi au comité; mais quant à la mesure provisoire, proposée par amendem... Il y a lieu à l’ajournement et an renvoi au comité; mais quant à la mesure provisoire, proposée par amendement, elle est abso-
      Locuteur: Lecoz
      ...lnTw 'm '1 016 raite’ vous l’aümeni nez de plus fort. (Quelques applaudissements ) nezdrnlnTw 'm '1 016 raite’ vous l’aümeni nez de plus fort. (Quelques applaudissements )
      Locuteur: Lecoz
      Un. membre ¦ Il n'existe point de loi qui'em-pêche les ecclésiastiques pensionnaires qui marieront, de toucher leurs pensions - donc Ips administrateurs n’auront pas le droit de en Un. membre ¦ Il n'existe point de loi qui'em-pêche les ecclésiastiques pensionnaires qui marieront, de toucher leurs pensions - donc Ips administrateurs n’auront pas le droit de en
      Locuteur: Lecoz
      ...emblée nationale s occupe par provision de cet nhipt m est inutiIa que l’Assemblée nationale s occupe par provision de cet nhipt m
      Locuteur: Baert
      « La loi d’amnistie décrétée le 14 septembre... « La loi d’amnistie décrétée le 14 septembre deJaier> ^ es^, parvenue officiellement le 25 du meme mois. J avais tout prépar...

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 292
      Locuteur: Baert
      « J’informe de ces dispositions les colonels de « la gendarmerie nationale et les commissaires « ordonnateurs des guerres, et je les charge de « faire jouir promptement du bienfait de la loi « tous les militaires qui sont dans...
      ... ont été jusqu’à pré-« sent le scandale de l’armée, touchés de cette « nouvelle marque de clémence, chercheront à « faire oublier...
      ...retour à l’ordre « et leur respect pour la loi, et qu’à l’avenir ils « n’auront po...
      ...ère distinctif du militaire français. « La plupart des décrets que l’Assemblée nat...
      ...er leur avancement et à les garanti tir de toute oppression. Que leur conduite an-« nonce qu’ils sont dignes de ces faveurs et qu'ils « méritaient qu’o...
      ...ordination ; si ceux qui se sont permis de rentt voyer leurs officiers, refusaient encore de les « recevoir, ou si après les avoir reçus ils s’écarta taient de la soumission qu'ils leur doivent ; « enfi...
      ...s, qu’ils sachent qu’il n’y aurait plus de « rémission pour ces nouveaux délits, que le « temps de l’indulgence est passé sans retour, « q...
      « J’informe de ces dispositions les colonels de « la gendarmerie nationale et les commissaires « ordonnateurs des guerres, et je les charge de « faire jouir promptement du bienfait de la loi « tous les militaires qui sont dans le cas d’y par-« ticiper. Le roi aime à croire que les corps dont « l’indiscipline et les excès ont été jusqu’à pré-« sent le scandale de l’armée, touchés de cette « nouvelle marque de clémence, chercheront à « faire oublier leurs torts par leur retour à l’ordre « et leur respect pour la loi, et qu’à l’avenir ils « n’auront pour règle et pour guide que les senti timents d’honneur qui, dans tous les temps, ont « été le caractère distinctif du militaire français. « La plupart des décrets que l’Assemblée natio-« nale a rendus concernant l’arméet ne tendent « qu’à améliorer le sort des sous-officiers et sol-« dats, à assurer leur avancement et à les garanti tir de toute oppression. Que leur conduite an-« nonce qu’ils sont dignes de ces faveurs et qu'ils « méritaient qu’on leur pardonnât leurs délits « passés. Mais s’ils persistaient dans leur insu-« bordination ; si ceux qui se sont permis de rentt voyer leurs officiers, refusaient encore de les « recevoir, ou si après les avoir reçus ils s’écarta taient de la soumission qu'ils leur doivent ; « enfin, s’ils enfreignaient les dispositions pres-« crites, tant pur les décrets que par les ordon-t nances, qu’ils sachent qu’il n’y aurait plus de « rémission pour ces nouveaux délits, que le « temps de l’indulgence est passé sans retour, « que le règne de3 lois commence et que les ré-« lractaires seront livrés à toute l...
      Locuteur: Baert
      ...rge expressément d’en-« voyer une copie de cette lettre à chaque comte mandant des régiments qui sont dans la divi- « Sa majesté vous charge expressément d’en-« voyer une copie de cette lettre à chaque comte mandant des régiments qui sont dans la divi-
      Locuteur: Baert
      * sion que vous commandez, et de leur ordonner v de la faire lire à la tête des corps, afin que tous « les ind... * sion que vous commandez, et de leur ordonner v de la faire lire à la tête des corps, afin que tous « les individus qui les composent apprennent « qu’ils n’auraient plus aucun pardon à espé...
      Locuteur: Baert
      ... je devais faire relativement au décret de l’amnistie. Quant à l’exécution des ordres que j’ai donnés, je n’ai aucun sujet de croire qu’elle n’a pas eu lieu aussi pr...
      ...vant Rouergue, détenus dans les prisons de Blois, pour cause d’indiscipline; mais je prie l’Assemblée de vouloir bien remarquer qu’il ne s’est pas encore écoulé beaucoup de temps depuis les 29 et 30 septembre, jo...
      ...e circulaire ont été adressés aux chefs de division et aux commissaires ordonnateurs, et peut-être la date de la dénonciation faite à l’Assemblée nationale a-t-elle procédé ou suivi de très près celle de l’envoi du décret : l’Assemblée est à même de s’en assurer. Au reste, la date des informations reçues fût-elle t...
      ...Vous voyez, Monsieur le président, que j’ai rempli ma tâche, et fait tout ce que je devais faire relativement au décret de l’amnistie. Quant à l’exécution des ordres que j’ai donnés, je n’ai aucun sujet de croire qu’elle n’a pas eu lieu aussi promptement qu’il se pouvait; il ne m’est venu aucune plainte, aucune réclamation ...
      ...le qui a été faite à l’Assemblée relativement à 4 soldats du 58e régiment, ci-devant Rouergue, détenus dans les prisons de Blois, pour cause d’indiscipline; mais je prie l’Assemblée de vouloir bien remarquer qu’il ne s’est pas encore écoulé beaucoup de temps depuis les 29 et 30 septembre, jours auxquels le décret et ma lettre circulaire ont été adressés aux chefs de division et aux commissaires ordonnateurs, et peut-être la date de la dénonciation faite à l’Assemblée nationale a-t-elle procédé ou suivi de très près celle de l’envoi du décret : l’Assemblée est à même de s’en assurer. Au reste, la date des informations reçues fût-elle très récente, il ne me paraît pas qu’on pût accuser personne, car le commandant m...
      Locuteur: Chabot
      J’ai eu le courage de dénoncer hier une infraction à la loi (Murmures.) ; malgré les imputations qui m’ont été faites, j’eus celui de signer ma dénonciation ; et on a eu tort d’en faire la demande, puisque j’avais prévenu le dés...
      ...eurs, quand j’ai dénoncé l’infraction à la loi par les ministres ou par leurs agen...
      J’ai eu le courage de dénoncer hier une infraction à la loi (Murmures.) ; malgré les imputations qui m’ont été faites, j’eus celui de signer ma dénonciation ; et on a eu tort d’en faire la demande, puisque j’avais prévenu le désir qu’on en a manifesté. Messieurs, quand j’ai dénoncé l’infraction à la loi par les ministres ou par leurs agents, c’était avec les preuves en main que je le faisais, et je les déposerai sur ...
      Locuteur: Baert
      ... a accordé, Monsieur, « par l’article 4 de son décret du 14 de ce mois, « une amnistie générale en faveur de tout homme « de guerre accusé ou convaincu de délits mili-« taires, à compter du 1er ...
      ...et tous jugements rendus « à l’occasion de semblables délits seront regar-« dés co...
      ..., sans « néanmoins qu’on puisse induire de cet article « que ces personnes conserv...
      « L’Assemblée nationale a accordé, Monsieur, « par l’article 4 de son décret du 14 de ce mois, « une amnistie générale en faveur de tout homme « de guerre accusé ou convaincu de délits mili-« taires, à compter du 1er juin 1789. Elle a en « conséquence décidé que toutes plaint s portées, « poursuites exercées, et tous jugements rendus « à l’occasion de semblables délits seront regar-« dés comme non-avenus, et que les personnes « qui en étaient l’objet seront immédiatement « remises en liberté, si elles sont détenues, sans « néanmoins qu’on puisse induire de cet article « que ces personnes conservent aucun droit sur « les places qu’elles auraient abandonnées.
      Locuteur: Baert
      ...sous vos yeux, Monsieur « le président, la lettre que j’écrivis, le 29 du « même m... « Je mets également sous vos yeux, Monsieur « le président, la lettre que j’écrivis, le 29 du « même mois, aux commissaires ordonnateurs.
      Locuteur: Baert
      ... a accordé, Monsieur, « par l’article 4 de son décret du 14 de ce mois, •i une amnistie générale en faveur de tout homme « de guerre prévenu, accusé ou convaincu de « délits militaires, à compter du 1er j...
      ...et tous jugements « rendus à l’occasion de semblables délits, seront « regardés co...
      ... sans néanmoins que l’on puisse induire de cet
      « L’Assemblée nationale a accordé, Monsieur, « par l’article 4 de son décret du 14 de ce mois, •i une amnistie générale en faveur de tout homme « de guerre prévenu, accusé ou convaincu de « délits militaires, à compter du 1er juin 1789. Elle a en conséquence décidé que toutes plaintes portées, poursuites exercées, et tous jugements « rendus à l’occasion de semblables délits, seront « regardés comme non-avenus, et que les per-« sonnes qui en étaient l’objet, seront immédia-« ment remises en liberté si elles sont détenues, « sans néanmoins que l’on puisse induire de cet
      Locuteur: Baert
      ...ir aucun retard, il est « indispensable de faire jouir, sans délai, du « bienfait de cette loi, tous les officiers, sous-of-« ficieraet soldats accusés de délits militaires de « quelque nature qu’ils soient. Vous voudrez « donc bien, au reçu de cette lettre, faire cesser « toutes pou...
      ...mmencées « contre tout militaire accusé de pareils délits, « ni donner aucune suit...
      ...lement déte-« nus en prison pour raison de ces délits, et « m’informer de ce qui aura été fait à ce suit jet. »
      ...aban-« données. Conformément à ces dispositions dont« l’exécution ne doit souffrir aucun retard, il est « indispensable de faire jouir, sans délai, du « bienfait de cette loi, tous les officiers, sous-of-« ficieraet soldats accusés de délits militaires de « quelque nature qu’ils soient. Vous voudrez « donc bien, au reçu de cette lettre, faire cesser « toutes poursuites et procédures commencées « contre tout militaire accusé de pareils délits, « ni donner aucune suite aux jugements qui « pourraient avoir déjà été rendus contre cer-» tains d’entre eux ; faire mettre sur-le-champ en « liberté tous ceux qui sont actuellement déte-« nus en prison pour raison de ces délits, et « m’informer de ce qui aura été fait à ce suit jet. »
      Locuteur: Baert
      ...’amnistie a souffert quelque retard par la faute d’aucun des officiers qu’elle con... « Au surplus, je vérifierai si l’exécution du décret d’amnistie a souffert quelque retard par la faute d’aucun des officiers qu’elle concerne.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 293
      Locuteur: Chabot
      ... crime qu’on eût à lui reprocher, était de s’être montré patriote. Le sieur Bellay lui répondit qu’il n’avait pas le temps de lui dire autre chose et qu’il était bie...
      ...son, après lui avoir déjà dit d’évacuer la ville.
      qu’il avait toujours faits avec honneur, et que le seul crime qu’on eût à lui reprocher, était de s’être montré patriote. Le sieur Bellay lui répondit qu’il n’avait pas le temps de lui dire autre chose et qu’il était bien singulier qu’il osât venir dans sa maison, après lui avoir déjà dit d’évacuer la ville.
      Locuteur: Chabot
      ...le ministre, car je crois qu’il a écrit la lettre qu’il vient de vous communiquer, mais son agent? Au lieu de mettre les 4 soldats en liberté immédiatement après avoir reçu la loi, il prolonge arbitrairement leur dé...
      ...e! dit M. Bellay, lui ordonne d’évacuer la ville dans les 24 heures. Je vous demande, à vous tous qui m’entendez, de consulter votre conscience, et de dire...
      ...militaires, quels qu’ils soient, doivent être mis en liberté. Que fait, non pas le ministre, car je crois qu’il a écrit la lettre qu’il vient de vous communiquer, mais son agent? Au lieu de mettre les 4 soldats en liberté immédiatement après avoir reçu la loi, il prolonge arbitrairement leur détention. Le 17 octobre, 3 d’entre eux étaient encore en prison, le quatrième avait été mis en liberté le 14. Mais comment? un ordre du ministre, un ordre du ministre! dit M. Bellay, lui ordonne d’évacuer la ville dans les 24 heures. Je vous demande, à vous tous qui m’entendez, de consulter votre conscience, et de dire...
      Locuteur: Chabot
      ...qu’à ce que vous les ayez avalé jusqu’à la dernière goutte de la lie, je men uémarerai pas. (Applaudisse...
      ..., citoyens actifs, citoyens éligibles à la législature dans l’ancien régime, et ils répondent de leur déclaration.
      Je déclare que je suis ici pour dénoncer les abus, et que jusqu’à ce que vous les ayez avalé jusqu’à la dernière goutte de la lie, je men uémarerai pas. (Applaudissements.) Les citoyens qui ont signé avoir entendu dire à M. Bellay, que le ministre lui avait transmis cet ordre sont des hommes excellents patriotes, citoyens actifs, citoyens éligibles à la législature dans l’ancien régime, et ils répondent de leur déclaration.
      Locuteur: Chabot
      ... mais puisqu’ils étaient 4 détenus pour la même affaire, pourquoi a-t-il suspendu au moins pendant 3 jours, la sortie de 3 soldats qui devaient être libres en m... ...ai seul nommé dans ma lettre, parce qu’il était le seul dont je connusse le nom; mais puisqu’ils étaient 4 détenus pour la même affaire, pourquoi a-t-il suspendu au moins pendant 3 jours, la sortie de 3 soldats qui devaient être libres en même temps qu’Orosman?
      Locuteur: Chabot
      Voix diverses : La preuve ! la preuve ! Il n’y a pas de procès-verbal ! Voix diverses : La preuve ! la preuve ! Il n’y a pas de procès-verbal !
      Locuteur: Chabot
      Vous voulez un procès-verbal de la municipalité. Eh ! Messieurs, vous savez qu’il est défendu aux municipalités de s’immiscer dans toutes les affaires mil...
      ...pour le plaisir d’inculper un ministre. La municipalité n’a point de preuves à donner dans cette affaire (.A...
      Vous voulez un procès-verbal de la municipalité. Eh ! Messieurs, vous savez qu’il est défendu aux municipalités de s’immiscer dans toutes les affaires militaires, et vous voudriez qu’on eût commis ce délit pour le plaisir d’inculper un ministre. La municipalité n’a point de preuves à donner dans cette affaire (.Applaudissements dans les tribunesQ; mais il y a des offi-
      Locuteur: Chabot
      ...pour délits militaires pendant le cours de la Révolution. Le décret a été sanctionné ...
      ... jour son exécution a été suspendue par la lenteur du ministre de la guerre, par sa négligence dans les dépêches qui ont pour objet de faire le bien. Sa précipitation dans tous les actes de rigueur forme un contraste dont les amis de la Constitution ont eu souvent sujet de se plaindre. (Murmures.) Dans les circo...
      ...engouffrés dans les cachots des prisons de cette ville. La rigueur de cette punition, sa disproportion avec ce délit, qui lui servait de prétexte, était si évidente, que toute la ville, prise collectivement et individu...
      ...te, à lui faire croire que le bataillon de ce régiment était en insurrection; et, sous ce prétexte, dont la futilité aurait été démontrée, s’il eût...
      ...eptembre présent mois, accorde une amnistie générale à tous les soldats détenus pour délits militaires pendant le cours de la Révolution. Le décret a été sanctionné et même envoyé officiellement, mais jusqu’à ce jour son exécution a été suspendue par la lenteur du ministre de la guerre, par sa négligence dans les dépêches qui ont pour objet de faire le bien. Sa précipitation dans tous les actes de rigueur forme un contraste dont les amis de la Constitution ont eu souvent sujet de se plaindre. (Murmures.) Dans les circonstances actuelles, ce contraste est encore plus répréhensible. Quatre soldats du 58® régiment, ci-devant Rouergue, pour des fautes légères, ont été engouffrés dans les cachots des prisons de cette ville. La rigueur de cette punition, sa disproportion avec ce délit, qui lui servait de prétexte, était si évidente, que toute la ville, prise collectivement et individuellement, s’est intéressée au sort des malheureux qui ont été les victimes. Cependant, à force d’intrigues, on est parvenu à tromper l’Assemblée nationale constituante, à lui faire croire que le bataillon de ce régiment était en insurrection; et, sous ce prétexte, dont la futilité aurait été démontrée, s’il eût été pris des informations sur les lieux, a fait suspendre un décret qui prescri...
      Locuteur: Chabot
      ...on dans le plus bref délai. Depuis plus de 15 jours le décret qui accorde l’amnistie est rendu revêtu de toutes les formalités nécessaires à son...
      ... et cependant les malheureuses victimes de la prévention, de la haine, de la vengeance, du despotisme, sont encore d...
      ...e toute différente, aussi commandée par la passion et les intérêts qui la dirigent, doitéclai-rer sur les sentiments du ministre de la guerre. Ils ont déjà donné lieu à plusi...
      ...ssairement son renvoi, désiré par toute la nation; mais en attendant cet acte de justice,qui a été très longtemps reculé, ces citoyens vraiment amis de la Constitution, croient qu’il est de leur devoir d’instruire l’Assemblée qu’...
      ...e, a été présenté comme un délit contre la discipline militaire, comme un acte d’i...
      ...-mistie. Ils croient devoir s’empresser de dénoncer la réclusion prolongée contre le vœu de la loi; et tous les individus signataires....
      “ Ce décret-ci a été envoyé et mis à exécution dans le plus bref délai. Depuis plus de 15 jours le décret qui accorde l’amnistie est rendu revêtu de toutes les formalités nécessaires à son exécu-ion, et cependant les malheureuses victimes de la prévention, de la haine, de la vengeance, du despotisme, sont encore dans les prisons. Une conduite toute différente, aussi commandée par la passion et les intérêts qui la dirigent, doitéclai-rer sur les sentiments du ministre de la guerre. Ils ont déjà donné lieu à plusieurs réclamations. Elles nécessitent nécessairement son renvoi, désiré par toute la nation; mais en attendant cet acte de justice,qui a été très longtemps reculé, ces citoyens vraiment amis de la Constitution, croient qu’il est de leur devoir d’instruire l’Assemblée qu’il existe dans les prisons quatre infortunés dont tout le crime, qui est une haine invétérée pour le despotisme, a été présenté comme un délit contre la discipline militaire, comme un acte d’insubordination, qui, d’ailleurs, ne peut plus être poursuivi, puisqu’ils sont compris dans ram-mistie. Ils croient devoir s’empresser de dénoncer la réclusion prolongée contre le vœu de la loi; et tous les individus signataires...
      Locuteur: Chabot
      Plusieurs membres : La preuve I la preuve ! Plusieurs membres : La preuve I la preuve !
      Locuteur: Chabot
      ...s été donné, le devoir du ministre sera de taire rendre compte à ce M. Bellay, et je crois qu’au moins le plus court serait de le faire casser de sa place. (Rires.) Si le ministre est c...
      ...enger son honneur attaqué par le propos de M. Bellay.
      ...l’ordre a été donné à M. Bellay, ou il ne lui a pas été donné. Si l’ordre n’a pas été donné, le devoir du ministre sera de taire rendre compte à ce M. Bellay, et je crois qu’au moins le plus court serait de le faire casser de sa place. (Rires.) Si le ministre est compromis, il doit absolument venger son honneur attaqué par le propos de M. Bellay.
      Locuteur: Chabot
      ...us, Messieurs, les citoyens signataires de cette pétition, envoyés dans le mois de septembre sont... (Murmures.) Je dis plus, Messieurs, les citoyens signataires de cette pétition, envoyés dans le mois de septembre sont... (Murmures.)
      Locuteur: Chabot
      Un membre : On n’y voit pas de fonctionnaires publics. Un membre : On n’y voit pas de fonctionnaires publics.

      Séance du mercredi 19 octobre 1791

      page 294
      Locuteur: Chabot
      ...tte dénonciation, j’écrivis au ministre de la guerre en ces termes : ministre ÎK „C,ette dénonciation, j’écrivis au ministre de la guerre en ces termes :
      Locuteur: Chabot
      47* JIf‘re^ndes.cit.°ye°s de B1ois, au nombre de de mi -aî-lon comre la non-exécution de la loi d amnistie, concernant les militair... 47* JIf‘re^ndes.cit.°ye°s de B1ois, au nombre de de mi -aî-lon comre la non-exécution de la loi d amnistie, concernant les militaires Dans un moment où la Constitution est acceptée
    • Séance du lundi 31 octobre 1791

      - search term matches: (38)

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 532
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...crétaire, donne lecturedu procès-verbal de la séance du dimanche 30 octobre. secrétaire, donne lecturedu procès-verbal de la séance du dimanche 30 octobre.
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...s ne serons pas 200. Il paraîtrait, par la manière dont le procès-verbal d’avant-hier a été rédigé, que le ministre de la guerre s’est justifié, tandis qu’il a c...
      ...ndu avec beaucoup d’impertinence et peu de solidité.
      ...n membre ; Je demanderais que les procès-verbaux ne fussent pas lus tant que nous ne serons pas 200. Il paraîtrait, par la manière dont le procès-verbal d’avant-hier a été rédigé, que le ministre de la guerre s’est justifié, tandis qu’il a continuellement divagué, et qu’il a répondu avec beaucoup d’impertinence et peu de solidité.
      Locuteur: Chabot
      Un membre vient de faire une observation sur le procès-verbal de la séance d’avant, hier, et ce procès-verb...
      ...r.-qu’il n’y avait pas 200 membres dans la salle. Je demande que l’observation soi...
      Un membre vient de faire une observation sur le procès-verbal de la séance d’avant, hier, et ce procès-verbal a été approuvé lor.-qu’il n’y avait pas 200 membres dans la salle. Je demande que l’observation soit écoutée et le procès-verbal rapporté. {Oui! oui!)
      Locuteur: Chabot
      ... autres s’éiaient trouvés à l’ouverture de la séance, ils auraient fait leurs observa... ..., nou verrions s’élever chaque jour des que elles interminables. Si M. Chabot et autres s’éiaient trouvés à l’ouverture de la séance, ils auraient fait leurs observations. G’esl leur faute s'ils n’étaient pas présents. Je demande que l’on passe ...
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...é par le ministre, et non par un membre de l’Assemblée. Ge qu’a dit le ministre a ... On dirait que le procès-verbal a été rédigé par le ministre, et non par un membre de l’Assemblée. Ge qu’a dit le ministre a pu paraître fort clair à M. le secrétaire, mais pas à l’Assemblée.
      Locuteur: Le Président
      accorde la parole à un membre qui est à la tribune pour faire un rapport. accorde la parole à un membre qui est à la tribune pour faire un rapport.
      Locuteur: Tarbé
      J’observe, sur la rédacti m du décret relatif à la réquisition qui doit être faite au frèr...
      ... « sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. » Ge droit est une chose purem...
      J’observe, sur la rédacti m du décret relatif à la réquisition qui doit être faite au frère du roi, qu’on a employé une expression impropre en disant : « sera censé avoir abdiqué son droit à la régence. » Ge droit est une chose purement éventuelle ; on n’abdique qu’une possession assurée, mais l’on renonce à un ...
      PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 533
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      au nom des commissaires inspecteurs de la salle, propose un projet de décret qui est adopté en ces termes : au nom des commissaires inspecteurs de la salle, propose un projet de décret qui est adopté en ces termes :
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...s à placer dans les bâtiments dépendant de la maison des ci-devant Feuillants, les di...
      ...posent, se trouvent trop resserrés dans la maison des ci-devant Lapu-cins. *>
      « L’Assemblce nationale autorise ses comrais-saires-inspecteurs à placer dans les bâtiments dépendant de la maison des ci-devant Feuillants, les divers comités qui, à cause du nombre des membres qui les composent, se trouvent trop resserrés dans la maison des ci-devant Lapu-cins. *>
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      ...e autorise les commissaires-inspecteurs de la salle a taire ouvrir le passage des Feuillants interdit par la municipalité. » « L’Assemblé nationale décrété qu’elle autorise les commissaires-inspecteurs de la salle a taire ouvrir le passage des Feuillants interdit par la municipalité. »
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...utés suppléants qui suivent les séances de l’Assemblée, et qui la prient d’ordonner qu’il leur soit distr... 2° Adresse des députés suppléants qui suivent les séances de l’Assemblée, et qui la prient d’ordonner qu’il leur soit distribué à chacun un exemplaire des procès-verbaux des séances.
      Locuteur: Thuriot
      appuie la motion de M. Gouvion. appuie la motion de M. Gouvion.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      secrétaire, continuant la lecture des pétitions : secrétaire, continuant la lecture des pétitions :
      Locuteur: Rrissot de Warville
      3° Adresse des officiers municipaux de Péronne qui présentent leurs hommages a...
      ...nationale, et renouvellent l’expression de leur dévouement au maintien de la Constitution. Ils observent que le dist...
      ...e que 2 ou 3 émigrés sur une population de 60,000 âmes.
      3° Adresse des officiers municipaux de Péronne qui présentent leurs hommages a l’Assemblée nationale, et renouvellent l’expression de leur dévouement au maintien de la Constitution. Ils observent que le district dont Péronne est le chef-lieu ne compte que 2 ou 3 émigrés sur une population de 60,000 âmes.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      4° Pétition de illme Guy on. qui expose que son mari étant commissaire de la marine, a péri dans un naufrage; que le gouvernement lui avait accordé une pension de 500 livres et un logement aux Célestins...
      ...quatre enfants; qu’elle est privée, par la vente de cette maison, de ce dernier avantage ; elle demande en c...
      4° Pétition de illme Guy on. qui expose que son mari étant commissaire de la marine, a péri dans un naufrage; que le gouvernement lui avait accordé une pension de 500 livres et un logement aux Célestins pour elle et ses quatre enfants; qu’elle est privée, par la vente de cette maison, de ce dernier avantage ; elle demande en conséquence un dédommagement.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      b° Pétition de M. Legrand, citoyen de Lyon, qui, avant perdu, dans l’incendie de sa maison, deux effets royaux montant à 1002 livres, en demande à la nation le remboursement ou le duplicata... b° Pétition de M. Legrand, citoyen de Lyon, qui, avant perdu, dans l’incendie de sa maison, deux effets royaux montant à 1002 livres, en demande à la nation le remboursement ou le duplicata, en offrant caution.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      6° Pétition des citoyens actifs de la ville ae Brest pour demander le remplacement des officiers de marine absents. 6° Pétition des citoyens actifs de la ville ae Brest pour demander le remplacement des officiers de marine absents.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      7° Pétition des citoyens de la commune d Ahun qui demandent la continuation d’une route de communication d’Ahun à Limoges. 7° Pétition des citoyens de la commune d Ahun qui demandent la continuation d’une route de communication d’Ahun à Limoges.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      8° Pétition de M. Jean-Michel Beysser, né bran-çais, employé au service de France depuis 23 ans, et breveté dans les troupes de Hollande. Il expose qu’il a été nommé p...
      ...strateurs du département du Morbihan, à la place de capitaine de gendarmerie nationale, et il demande qu...
      8° Pétition de M. Jean-Michel Beysser, né bran-çais, employé au service de France depuis 23 ans, et breveté dans les troupes de Hollande. Il expose qu’il a été nommé par les administrateurs du département du Morbihan, à la place de capitaine de gendarmerie nationale, et il demande que 1 As-semb'ée confirme sa nomination.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      10° Pétition de Jean Alerme, qui expose la profonde misère dans laquelle il est ré... 10° Pétition de Jean Alerme, qui expose la profonde misère dans laquelle il est réduit.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      12° Lettre de M. Guillaume Saver, qui demande d’être admis à la barre pour faire lecture d’une pétition relative à la fabrication des gros sols, décrétée par... 12° Lettre de M. Guillaume Saver, qui demande d’être admis à la barre pour faire lecture d’une pétition relative à la fabrication des gros sols, décrétée par l’Assemblée constituante.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      (L’Assemblée décide qu’il sera admis à la seance de demain matin, à onze heures.) (L’Assemblée décide qu’il sera admis à la seance de demain matin, à onze heures.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      Adresse d'un député extraordinaire de la ville de Bayonne, relative à la régie des traites. Adresse d'un député extraordinaire de la ville de Bayonne, relative à la régie des traites.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      16° Pétition des citoyens de Bayonne, qui demandent la translation du chef-lieu du district d’... 16° Pétition des citoyens de Bayonne, qui demandent la translation du chef-lieu du district d’üstaritz à Bayonne.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...tre revue; il serait peut-être à propos de charger le comité diplomatique de se retirer à l’instant dans un bureau, et de vous rapporter, dans une heure ou deux,... premier prince français demande à être revue; il serait peut-être à propos de charger le comité diplomatique de se retirer à l’instant dans un bureau, et de vous rapporter, dans une heure ou deux, une rédaction plus satisfaisante.
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...embre : Il faut charger aussi le comité de présenter un projet de proclamation. Un membre : Il faut charger aussi le comité de présenter un projet de proclamation.
      Locuteur: Dehaussy-Robecourt
      Un membre : Je demande que le comité de division fasse, dans trois jours, le rapport de 1 affaire relative à un administrateur d’un district du département de l’Ain, qui a été suspendu de ses fonctions par le pouvoir exécutif. Un membre : Je demande que le comité de division fasse, dans trois jours, le rapport de 1 affaire relative à un administrateur d’un district du département de l’Ain, qui a été suspendu de ses fonctions par le pouvoir exécutif.
      Locuteur: Brissot de Warville
      1° Adresse de M. Daudibert-Caille, qui fait hommage à l’Assemblée du plan d’un établissement de caisse de crédit et de secours. 1° Adresse de M. Daudibert-Caille, qui fait hommage à l’Assemblée du plan d’un établissement de caisse de crédit et de secours.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...e qu’il sera fait une mention honorable de cette adresse dans le procès-verbal et décrète le renvoi de l’ouvrage au comité des assignats et mo... (L’Assemblée ordonne qu’il sera fait une mention honorable de cette adresse dans le procès-verbal et décrète le renvoi de l’ouvrage au comité des assignats et monnaies.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...au procès-verbal, une mention honorable de cette adresse.) (L’Assemblée décrète qu’il sera fait, au procès-verbal, une mention honorable de cette adresse.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de marine.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de marine.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...rtement du Gers, qui prient l’Assemblée de mettre obstacle aux émigrations qui se multiplient de tous côtés» 9° Adresse des administrateurs du département du Gers, qui prient l’Assemblée de mettre obstacle aux émigrations qui se multiplient de tous côtés»
      Locuteur: Rrissot de Warville
      11° Pétition de M. Durival, ci-devant prisonnier pour projets de contre-révolution, qui demande une inde... 11° Pétition de M. Durival, ci-devant prisonnier pour projets de contre-révolution, qui demande une indemnité pour le faible traitement quila eu, comparativement à celui des autres pri...
      Locuteur: Rrissot de Warville
      13° Pétition des huissiers du district de Beau-is, qui réclament contre le privil... 13° Pétition des huissiers du district de Beau-is, qui réclament contre le privilège exclusif cordé par les nouvelles lois sur l’organisation
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...ssier désigné pnvative-ment aux autres, de faire des citations. judiciaire, à un seul huissier désigné pnvative-ment aux autres, de faire des citations.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      de législation.) . de législation.) .

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 534
      Locuteur: Rrissot de Warville
      17° Pétition des citoyens de la commune de Saint-Léonard, district de Mer, département de Loir-et-Cher, qui demandent la réunion à leur territoire de deux fermes qu’ils prétendent en avoir ... 17° Pétition des citoyens de la commune de Saint-Léonard, district de Mer, département de Loir-et-Cher, qui demandent la réunion à leur territoire de deux fermes qu’ils prétendent en avoir été mal à propos distraites.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...îtres et matelots pêcheurs et marchands de Saint-Valery-en-Caux, pour la fixation des époques où l’on doit commencer et finir la pêche du hareng et du maquereau. 18° Pétition des armateur s,maîtres et matelots pêcheurs et marchands de Saint-Valery-en-Caux, pour la fixation des époques où l’on doit commencer et finir la pêche du hareng et du maquereau.
      Locuteur: Beugnot et Hugot
      députés du département de l'Aube, prêtent le serment individuel prescrit par la Constitution. députés du département de l'Aube, prêtent le serment individuel prescrit par la Constitution.
      Locuteur: Lemontey
      ... vont enfin connaître s’ils sont dignes de leur Constitution, et le caractère nati...
      ...e nous ne voudrait hâter cet instant où la liberté civile va encore affermir la liberté politique?
      M. Lemontey. Les Français vont enfin connaître s’ils sont dignes de leur Constitution, et le caractère national va subir une grande épreuve. L’époque est fixée où l’institution des jurés sera mise en activité : qui d’entre nous ne voudrait hâter cet instant où la liberté civile va encore affermir la liberté politique?
      Locuteur: Lemontey
      Plein de cette pensée, j’ai porté mes regards su...
      ...ant semble avoir traGées pour accélérer la maturité d’un grand peuple, et faire se...
      ...trer, pour ainsi dire, dans l’intérieur de ce bel établissement, en essayer le méc...
      ...aissance du cœur humain. Ils ont rempli la tâche du génie : celle de l’observation nous appartient ; car on ne saurait exiger que l’homme que vient d’agiter de si hautes pensées, descende à des détails minutieux, et façonne aux lentes allures de la patience son esprit exercé au vol des g...
      ...oi les inventeurs jouissent si rarement de leurs travaux.
      Plein de cette pensée, j’ai porté mes regards sur ce code nouveau. Je l’avouerai, mon âme s’est émue en parcourant ces pages immortelles qu’un génie bienfaisant semble avoir traGées pour accélérer la maturité d’un grand peuple, et faire sentir à l’homme sa propre dignité. J’ai ensuite voulu pénétrer, pour ainsi dire, dans l’intérieur de ce bel établissement, en essayer le mécanisme, en suivre les oscillations; mais j’ai bientôt aperçu des mouvements inég...
      ...rage est vaste et sublime; il est conçu avec force, il indique une profonde connaissance du cœur humain. Ils ont rempli la tâche du génie : celle de l’observation nous appartient ; car on ne saurait exiger que l’homme que vient d’agiter de si hautes pensées, descende à des détails minutieux, et façonne aux lentes allures de la patience son esprit exercé au vol des grandes conceptions. Cependant, c’est par des causes imperceptibles qu’échouent le plus souvent lesgrand. s entreprises; c’est pourquoi les inventeurs jouissent si rarement de leurs travaux.
      Locuteur: Lemontey
      J’ai cru nécessaire de vous présenter ces réflexions avant d’user discuter l’un des plus beaux ouvrages de l’Assemblée constituante; je n’ai été conduit que par lardent désir de voir ma patrie conserver l’institution des jurés, conquête la plus hardie que l’esprit philosophique ait faite de nos jours. J’ai cru nécessaire de vous présenter ces réflexions avant d’user discuter l’un des plus beaux ouvrages de l’Assemblée constituante; je n’ai été conduit que par lardent désir de voir ma patrie conserver l’institution des jurés, conquête la plus hardie que l’esprit philosophique ait faite de nos jours.
      Locuteur: Lemontey
      Ainsi la loi ordonne que la procuration pour endre plainte sera annexée à la plainte. Mais comme la plainte doit être écrite sur un registre; mais comme on n’a point prescrit que la procuration serait paraphée et attachée...
      ...n, en substituer une autre au préjudice de l’accusé; ainsi la loi ordonne qu’il sera dressé procès-verbal des lieux et de la personne, mais elle ne parle ni du serment des experts, ni de la présence de la partie plaignante, ni de la maladie ou empêchement ne l’officier de police. Ainsi la loi ordonne que quand le délit est de nature à mériter peine infamante, le pr...
      ... liberté, en donnant caution suffisante de se représenter; mais cette disposition ...
      ...ce qu’elle n’explique point quelle sera la quotité de la caution, ni quelle sera son obligation, ni quels seront ses droits sur la personne du prévenu. Aini la loi vu ut que le dénonciateur affirme e...
      ...instituteurs, accoutumés à n’obéir qu’à la lettre de la loi, n’éprouvassent un trop grand embar...
      ...angereuse. C’est ce qui est arrivé dans la loi provisoire sur la procédure criminelle, qui, quoique doub...
      ... additionnels, a longtemps fait hésiter la marche de la justice. Ainsi l'instruction dont l’Ass...
      ...C’est une lacune qu’il faut s’empresser de remplir pour la sûreté de l’innocent. Ainsi la loi veut que le prévenu soit présent à la déclaration des témoins, reçue par l’officier de police, mais elle oublie la même disposition pour celles qui seraie...
      Ainsi la loi ordonne que la procuration pour endre plainte sera annexée à la plainte. Mais comme la plainte doit être écrite sur un registre; mais comme on n’a point prescrit que la procuration serait paraphée et attachée au registre, il en résulte qu’on pourrait, au besoin, en substituer une autre au préjudice de l’accusé; ainsi la loi ordonne qu’il sera dressé procès-verbal des lieux et de la personne, mais elle ne parle ni du serment des experts, ni de la présence de la partie plaignante, ni de la maladie ou empêchement ne l’officier de police. Ainsi la loi ordonne que quand le délit est de nature à mériter peine infamante, le prévenu conservera sa liberté, en donnant caution suffisante de se représenter; mais cette disposition bienfaisante devient en quelque sorte insuffisante, parce qu’elle n’explique point quelle sera la quotité de la caution, ni quelle sera son obligation, ni quels seront ses droits sur la personne du prévenu. Aini la loi vu ut que le dénonciateur affirme et signe sa dénonciation ; mais elle n’a pas prévu le cas où le dénonciateur ne saurait signer; et il serait possible que les instituteurs, accoutumés à n’obéir qu’à la lettre de la loi, n’éprouvassent un trop grand embarras. En général, une loi trop vague dans ces matières est souvent diversement interprétée, et il s’introduit dans l’instruction une bigarrure dangereuse. C’est ce qui est arrivé dans la loi provisoire sur la procédure criminelle, qui, quoique doublée d’articles additionnels, a longtemps fait hésiter la marche de la justice. Ainsi l'instruction dont l’Assemblée nationale a accompagné l’institution des jurés, parle d’une caution que d...
      ... cherché dans cette loi, je n’y ai rien trouvé qui eût rapport à cette caution. C’est une lacune qu’il faut s’empresser de remplir pour la sûreté de l’innocent. Ainsi la loi veut que le prévenu soit présent à la déclaration des témoins, reçue par l’officier de police, mais elle oublie la même disposition pour celles qui seraient reçues par le directeur du juré.
      Locuteur: Lemontey
      Ainsi la loi prescrit qu’en certains cas, les ac...
      ...dit, ni en quelle forme, ni en présence de qui; elle oublie le sort des accusés qu...
      ... les préjugés-et toutes les résistances de la vieille habitude. Les jurés doivent êtr...
      ...ndition cette faculté a été soumise par la Constitution, et combien la vérification en serait difficile, quand...
      Ainsi la loi prescrit qu’en certains cas, les accusés tireront au sort, mais elle ne dit, ni en quelle forme, ni en présence de qui; elle oublie le sort des accusés qui seraient arrêtés postérieurement. Enfin, c’est au 1er janvier que l’institution des jurés doit être mise en activité et qu’elle aura à lutter contre les préventions, les préjugés-et toutes les résistances de la vieille habitude. Les jurés doivent être choisis parmi les citoyens qui peuvent devenir électeurs; mais vous savez à quelle condition cette faculté a été soumise par la Constitution, et combien la vérification en serait difficile, quand les rôles des nouvelles contributions ne sont pas établis.
      Locuteur: Lemontey
      ... les observations qu’il m’a paru urgent de vous présenter. J’aurais pu en joindre ...
      ...antes. C’est au temps, c’est aux leçons de l’expérience à nous apprendre si la procédure particulière sur le faux n’es...
      ...le pouvoir limité du président, du juré de jugement, et si la trop grande indépendance des divers degrés d’insiruction qui forment autant de points isolés, n’en rendiontpas la surveillance générale-presqu’im possibl...
      ...doue qu’une mesure provisoire est absolument nécessaire. Telles sont, Messieurs, les observations qu’il m’a paru urgent de vous présenter. J’aurais pu en joindre un bien plus grand nombre ; mais elles ne sont pas si pressantes. C’est au temps, c’est aux leçons de l’expérience à nous apprendre si la procédure particulière sur le faux n’est pas d’une mollesse dangereuse; s’il n’y a pas des inconvénients dans le pouvoir limité du président, du juré de jugement, et si la trop grande indépendance des divers degrés d’insiruction qui forment autant de points isolés, n’en rendiontpas la surveillance générale-presqu’im possible.
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de division.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de division.)
      Locuteur: Rrissot de Warville
      ...emblée renvoie cette pétition au comité de commerce.) (L’Assemblée renvoie cette pétition au comité de commerce.)
      Locuteur: Lemontey
      la parole et présente des articles additio... la parole et présente des articles additionnels du décret sur Vapplicatisns des jurés. Il s’exprime ainsi :

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 535
      Locuteur: Lemontey
      Art. 1er. La procuration annexée a la Plal™e sera paraphée par l'officier de police et attachée à son registre, avec... Art. 1er. La procuration annexée a la Plal™e sera paraphée par l'officier de police et attachée à son registre, avec le sceau dudit officier.
      Locuteur: Lemontey
      ...s en l’article 6 du titre V, l’officier de police recevra le serment des experts. La partie plaignante pourra assister auxdi...
      ...ires. En cas d absence ou d’empêchement de l’officier de police, il sera suppléé par l’assesseur...
      Art. 2. Lors des procès-ver baux mentionnes en l’article 6 du titre V, l’officier de police recevra le serment des experts. La partie plaignante pourra assister auxdits procès-verbaux et laire les indications nécessaires. En cas d absence ou d’empêchement de l’officier de police, il sera suppléé par l’assesseur premier en ordre.
      Locuteur: Lemontey
      Art. 3. La caution dont il est parlé en 1 article ...
      ...fournir son cautionnement en consignant la somme fixée, et en faisant conduire le prévenu à la maison d’arrêt. Dans ce dernier cas, le...
      ...eurs cautions, elles seront solidaires. La caution sera poursuivie s’il y a lieu, à la diligence du commissaire du roi dans le tribunal de district, et elle sera contrainte comme...
      Art. 3. La caution dont il est parlé en 1 article lo sera un citoyen actif, domicilié on propriétaire dans le district et d’une solvabilité notoire. Il pourra en tout temps fournir son cautionnement en consignant la somme fixée, et en faisant conduire le prévenu à la maison d’arrêt. Dans ce dernier cas, le prévenu pourra sortir en donnant une nouvelle caution ; s’il y a plusieurs cautions, elles seront solidaires. La caution sera poursuivie s’il y a lieu, à la diligence du commissaire du roi dans le tribunal de district, et elle sera contrainte comme pour amende.
      Locuteur: Lemontey
      ...tionnes aux articles b et 7 du titre YI de la justice criminelle, les accusés qui ne ...
      ...résence du directeur du juré ou du juge de paix du lieu de l’arrestation, et dans la forme qui 1 ur sera prescrite par lesdits directeurs du juré ou juges de paix; les coaccusés .qui seront arrêtés...
      Art. 7. Dans les cas mentionnes aux articles b et 7 du titre YI de la justice criminelle, les accusés qui ne pourront s’accorder sur le choix du tribunal, tireront au sort en présence du directeur du juré ou du juge de paix du lieu de l’arrestation, et dans la forme qui 1 ur sera prescrite par lesdits directeurs du juré ou juges de paix; les coaccusés .qui seront arrêtés ensuite, suivront le choix ou le sort des premiers.
      Locuteur: Lemontey
      ... ou départements, il est impossible que la qualité des citoyens susceptibles d’êtr...
      ...prochain d’après les bases du titre Ier de la section II de l’acte constitutionnel, les procureurs ...
      ...reurs-syndics, ainsi que les directeurs de département ou de district, sont autorisés, chacun en ce qui les concerne, à y suppléer de la manière qui leur paraîtra la plus convenable, pour la première nomination seulement, à condit...
      Art. 8. Si dans quelques districts ou départements, il est impossible que la qualité des citoyens susceptibles d’être électeurs, soit vérifiée avant le 15 décembre prochain d’après les bases du titre Ier de la section II de l’acte constitutionnel, les procureurs généraux syndics et les pro-cureurs-syndics, ainsi que les directeurs de département ou de district, sont autorisés, chacun en ce qui les concerne, à y suppléer de la manière qui leur paraîtra la plus convenable, pour la première nomination seulement, à condition cependant que les jurés ne pourront être pris que dans le nombre des citoyen...
      Locuteur: Lejosne
      ...rès importantes que le préopinant vient de développer avec biaucoup d’intérêt, et ...
      ...ne autre, que je crois nécessaire a.ssi de renvoyer au comité. Les tribunaux crimi...
      ...ochain créiez l’ambulance. C’est le vœu de tous ceux nui désirent sérieusement que...
      ...ais gratuites, ne voudront jamais, pour la plupart, se déplacer,et que, par conséq...
      ...ance des tribunaux criminels; j’en fais la motion expresse. Je ne développerai pas...
      ...n demande seulement le renvoi au comité de législation..
      Aux considérations très importantes que le préopinant vient de développer avec biaucoup d’intérêt, et que j’appuie, j’en ajoute une autre, que je crois nécessaire a.ssi de renvoyer au comité. Les tribunaux criminels doivent être établis le premier janvier prochain créiez l’ambulance. C’est le vœu de tous ceux nui désirent sérieusement que cette institution salutaire soit mise en activité. Il e-t certain que les jurés qui auront à remplir des fonctions honorables sans doute, mais gratuites, ne voudront jamais, pour la plupart, se déplacer,et que, par conséquent, les tribunaux criminels resteront sans activité. Il faut donc décréter 1 ambulance des tribunaux criminels; j’en fais la motion expresse. Je ne développerai pas a présent les motifs sur lesquels ma motion est fondée; ] en demande seulement le renvoi au comité de législation..
      Locuteur: Gossuin
      Il me semble, Messieurs, que le comité de législation pourrait s’occuper de cet objet : j en appuie fortement la motion, parce que je la considère comme très avantageuse aux ci... Il me semble, Messieurs, que le comité de législation pourrait s’occuper de cet objet : j en appuie fortement la motion, parce que je la considère comme très avantageuse aux citoyens et au bien du service. . r
      Locuteur: Gossuin
      (L’Assemblée renvoie la motion de M. Lejosne ainsi que les articles additionnels présentes par M. Lemontey, au comité de législation pour en faire le rapport in... (L’Assemblée renvoie la motion de M. Lejosne ainsi que les articles additionnels présentes par M. Lemontey, au comité de législation pour en faire le rapport incessamment.)
      Locuteur: Albitte
      ... (1). Messieurs, par votre décret du 26 de ce mois, sur la lettre du ministre de la guerre, en date du 16 dudit mois, vous ...
      ...ts à faire dans l armee. Je suis chargé de vous taire le rapport de son travail, et je viens vous en offiir...
      au nom du comité militaire (1). Messieurs, par votre décret du 26 de ce mois, sur la lettre du ministre de la guerre, en date du 16 dudit mois, vous avez ordonné à votie comité militaire.de vous présenter le mode le plus juste et le plus convenable pour parvenir a compléter les nombreux remplacements à faire dans l armee. Je suis chargé de vous taire le rapport de son travail, et je viens vous en offiir le résultat.
      Locuteur: Lemontey
      ...ait signer, il en sera fait mention, et la dénonciation sera reçue ainsi que l’éno... Art. 4. Si le dénonciateur offre d’affirmer et déclare qn’il ne peut ou ne sait signer, il en sera fait mention, et la dénonciation sera reçue ainsi que l’énonciation. . .
      Locuteur: Lemontey
      Art. 5. Le dénonciateur à qui l’ofhcier de police aura refusé le mandat d'amener o...
      ...ursuivre l’accusé en son nom, sera tenu de fournir une caution domiciliée et propr...
      Art. 5. Le dénonciateur à qui l’ofhcier de police aura refusé le mandat d'amener ou d’arrêt et qui voudra poursuivre l’accusé en son nom, sera tenu de fournir une caution domiciliée et propriétaire dans l’étendue du départeme t, laquelle sera reçue en même temps que l’a...
      Locuteur: Lemontey
      ...les cas où il sera procédé a l’audition de quelques témoins par le directeur du ju...
      ...rit pour les actes reçus par l’officier de
      Art. 6. Dans tous les cas où il sera procédé a l’audition de quelques témoins par le directeur du juré, le prévenu sera présent, ainsi que cela a été prescrit pour les actes reçus par l’officier de
      Locuteur: Lemontey
      ...sieurs membres : L’impression du projet de décret et le renvoi au comité de législation. Plusieurs membres : L’impression du projet de décret et le renvoi au comité de législation.
      Locuteur: Gossuin
      ...’ajouterai succinctement a ce nue vient de vous dire le préopinant, qu en etret il est très convenable de rendre les tribunaux criminels ambulant... J’ajouterai succinctement a ce nue vient de vous dire le préopinant, qu en etret il est très convenable de rendre les tribunaux criminels ambulants. ,
      Locuteur: Gossuin
      Comment est-il possible de concevoir que des citoyens, domiciliés ...
      ...au chef-lieu pour y faire les fonctions de jurés? Nous avons pour exemple le mécontentement des électeurs, lorsque, parun : ret, il a été décidé qu’ils ne seraie...
      ...ambulantes les fonctions du .président, de l’accusateur public, du commissaire du ...
      ...lacements des jurés - 2° l’inconvénient de faire sortir alternativement les j ges de district de leurs tribunaux, chacun pour trois mois...
      Comment est-il possible de concevoir que des citoyens, domiciliés aux extrémités du dep irte-ment, viennent gratis au chef-lieu pour y faire les fonctions de jurés? Nous avons pour exemple le mécontentement des électeurs, lorsque, parun : ret, il a été décidé qu’ils ne seraient pas payés. En rendant ambulantes les fonctions du .président, de l’accusateur public, du commissaire du roi et du greffier du tribunal criminel, on éviterait ; 1° les longs et fâcheux déplacements des jurés - 2° l’inconvénient de faire sortir alternativement les j ges de district de leurs tribunaux, chacun pour trois mois;3° les du transport des prisonniers. Eh! tequel vaut mieux, Messieurs, ou que 4...
      Locuteur: Gossuin
      ...iminel devront être augmentes en raison de leurs frais d’ambulance; mais il suffirait de leur attribuer ce qui est accordé aux 3 juges de district pour le service a faire auprès... ^lfest vrai que les traitements des membres du tribunal criminel devront être augmentes en raison de leurs frais d’ambulance; mais il suffirait de leur attribuer ce qui est accordé aux 3 juges de district pour le service a faire auprès d eux dans l’état actuel des choses ; et certes, il y aurait
      ...xait depuis plusieurs jours l’attention de l’Àss mblée, et dont la décision apprendra quel châtiment il ta...
      ...ait aujourd hui une nreuve convaincante de l’urgente nécessite dans laquelle vous êtes de suspendre, au moins jus (1) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des a...
      Votre comité militaire a pensé que 1 importante question qui fixait depuis plusieurs jours l’attention de l’Àss mblée, et dont la décision apprendra quel châtiment il taut infliger a des hommes qui ont déserté leur poste et abandonné leurs drapeaux, deviendrait aujourd hui une nreuve convaincante de l’urgente nécessite dans laquelle vous êtes de suspendre, au moins jus (1) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des affaires du temps, tome CL Vil, n» 2.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 536
      Locuteur: Albitte
      u 1eraoût et de celui du 28 septembre derniers, en ce qui concerne le mode d’admission aux emplois de sous-lieutenant dans l'armée par la voie de l’examen, sur l’indication des colonels et la présentation des généraux; de modilier la fixation trop limitée de l’âge pour ladite admission, et d’exige... u 1eraoût et de celui du 28 septembre derniers, en ce qui concerne le mode d’admission aux emplois de sous-lieutenant dans l'armée par la voie de l’examen, sur l’indication des colonels et la présentation des généraux; de modilier la fixation trop limitée de l’âge pour ladite admission, et d’exiger des p euves plus sévères et plus certaines du patriotisme des aspirauts.
      Locuteur: Albitte
      Le licenciement général de l’armée a été proposé dans l’Assemblée ...
      ...uve véritablement effectué par le crime de ceux- mêmes qui faisaient regarder par Mirabe...
      Le licenciement général de l’armée a été proposé dans l’Assemblée nationale constituante. Ce qu’elle n’a pas fait se trouve véritablement effectué par le crime de ceux- mêmes qui faisaient regarder par Mirabeau cet acte comme absolument indispensable.
      Locuteur: Albitte
      Votre comité a cru qu’il était de votre sagesse de profiter de la folie de ces hommes qui, voulant déchirer le sein de la patrie, sont devenus en la désertant les régénérât urs de cette même armée qu’ils voudrait nt ané... Votre comité a cru qu’il était de votre sagesse de profiter de la folie de ces hommes qui, voulant déchirer le sein de la patrie, sont devenus en la désertant les régénérât urs de cette même armée qu’ils voudrait nt anéantir.
      Locuteur: Albitte
      ...able; elle sera peut-être unique ; vous la saisirez, Messieurs. Que des Français dignes de défendre la liberté qu’ils ont conquise, remplacent...
      ...e\ab!e délire entraîne en foule au delà de nos frontières ; que des soldats citoyens, de tous les pjints de l’Empire, munis des témoignages les plus convaincants de leur patriotisme, et doués des qualités nécessaires pour remplir les emplois auxquels la Constitution leur donne indistinctement le droit de prétendre, puissent s’offrir; et que le...
      ...e et proportionnelle, d’après les bases de la représentation nationale, entre tous le...
      L’occasion est favorable; elle sera peut-être unique ; vous la saisirez, Messieurs. Que des Français dignes de défendre la liberté qu’ils ont conquise, remplacent des traîtres qu’un incon-ce\ab!e délire entraîne en foule au delà de nos frontières ; que des soldats citoyens, de tous les pjints de l’Empire, munis des témoignages les plus convaincants de leur patriotisme, et doués des qualités nécessaires pour remplir les emplois auxquels la Constitution leur donne indistinctement le droit de prétendre, puissent s’offrir; et que le choix qui sera fait entre ces citoyens par le pouvoir exécutif, le partage d’une manière égale et proportionnelle, d’après les bases de la représentation nationale, entre tous les départements.
      Locuteur: Albitte
      ...spotisme, ceux qui sont vraiment dignes de reprendre les armes pour la nation, la loi et le roi. ... pour faire distinguer parmi les officiers retirés qui servaient autrefois le despotisme, ceux qui sont vraiment dignes de reprendre les armes pour la nation, la loi et le roi.
      Locuteur: Albitte
      ...ité n’aurait pas cru remplir exactement la tâche que vous lui avez confiée, s’il n...
      ... des soldats et des chefs, sur lesquels la nation puisse reposer sa confiance. En ...
      ...onnaîtreincessamment l’état des troupes de ligne et le véritable effet qu’ont prod...
      ...us vous occupez. Il vous proposera donc de décréter qu’une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes de ligne soit faite dans les lieux de leurs garnisons respectives; que cette ...
      ...coup d’œil embrassera le tableau fidèle de la force militaire et des dispositions des guerriers de la na-lion.
      Votre comité n’aurait pas cru remplir exactement la tâche que vous lui avez confiée, s’il n’avait considéré, sous tous les rapports; le parti que vous deviz prendre pour avoir réellement une armée, c’est à dire des soldats et des chefs, sur lesquels la nation puisse reposer sa confiance. En conséq ence, il a regardé d’une nécessité absolue, deconnaîtreincessamment l’état des troupes de ligne et le véritable effet qu’ont produit les désertions, et que produiront les intéressants remplacements dont vous vous occupez. Il vous proposera donc de décréter qu’une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes de ligne soit faite dans les lieux de leurs garnisons respectives; que cette revue s’étende depuis les soldats jusqu’aux officiers généraux inclusivement, et...
      ... soit indiquée au 1er décembre prochain. Ainsi, l’Assemblée nationale d’un seul coup d’œil embrassera le tableau fidèle de la force militaire et des dispositions des guerriers de la na-lion.
      Locuteur: Albitte
      ...es commissaires des guerres on présence de deux officiers municipaux des lieux. De...
      ...eront envoyé- dans les 8 premiers jours de décembre au ministre de a guerre, qui sera tenu de les représenter à l’As-em-blée national...
      ... dans un délai fixe, le serment civique de tous lus officiers sans activité ou non...
      ... pas rempli ce devoir sacré, et surtout de prendre les mesures Ses plus sévères pour vous assurer des congés de tant d’officiers, qui trop souvent ne connaissent que le nom de la ville de leur garnison.
      Cotte revue sera passée partiellement par les commissaires des guerres on présence de deux officiers municipaux des lieux. Des procès-verbaux, signés par lesdits commissaires, par les municipalités respectives et par tous les officiers présents au corps, en seront envoyé- dans les 8 premiers jours de décembre au ministre de a guerre, qui sera tenu de les représenter à l’As-em-blée nationale dans le courant dudit mois. Votre comité vous proposera enfin d’exiger, dans un délai fixe, le serment civique de tous lus officiers sans activité ou non employés, ainsi que des commissaires des guerres qui n’auraient pas rempli ce devoir sacré, et surtout de prendre les mesures Ses plus sévères pour vous assurer des congés de tant d’officiers, qui trop souvent ne connaissent que le nom de la ville de leur garnison.
      Locuteur: Albitte
      Je n’emploierai point de nombreux rai onne-ments pour vous développer la nécessité et les avantages de ce projet. Il vous suffira, pour l’adopter, de considérer la position actuelle de l’armée, et la situation de la France, pour reconnaître combien il est important de créer des officiers patriotes, et de prendre les précautions les plus sages pour en assurer le choix, et pour éteindre enfin la méfiance, étouffer les alarmes, déjouer la trahison, et arrêter les progrès de l’indiscipline qui échauffe encore les deruières convulsions de l’anarchie, compagne inséparable des ré... Je n’emploierai point de nombreux rai onne-ments pour vous développer la nécessité et les avantages de ce projet. Il vous suffira, pour l’adopter, de considérer la position actuelle de l’armée, et la situation de la France, pour reconnaître combien il est important de créer des officiers patriotes, et de prendre les précautions les plus sages pour en assurer le choix, et pour éteindre enfin la méfiance, étouffer les alarmes, déjouer la trahison, et arrêter les progrès de l’indiscipline qui échauffe encore les deruières convulsions de l’anarchie, compagne inséparable des révolutions.
      Locuteur: Albitte
      « L’Assemblée nationale, délibérant sur la proposition du roi, énoncée dans la lettre du minfslre de la guerre, en date du 16 de ce mois, concernant le remplacement des... « L’Assemblée nationale, délibérant sur la proposition du roi, énoncée dans la lettre du minfslre de la guerre, en date du 16 de ce mois, concernant le remplacement des vacants dans l’armée; considérant qu’il est indispensable d’effectuer prompteme...
      Locuteur: Albitte
      ...es remplacements et les admissions, par la voie de l’examen, aux emplois de sous-lieutenant dans l’armée, demeure s... ...cution des décrets du 1er août et du 28 septembre derniers, en ce qui concerne les remplacements et les admissions, par la voie de l’examen, aux emplois de sous-lieutenant dans l’armée, demeure suspendue jusqu’au 1er janvier prochain.
      Locuteur: Albitte
      « Sont exceptés de la présente disposition les remplacements à faire dans les corps de l’artillerie et du génie. « Sont exceptés de la présente disposition les remplacements à faire dans les corps de l’artillerie et du génie.
      Locuteur: Albitte
      « Le ministre de la guerre fera parvenir, sous 3 jours à l’... « Le ministre de la guerre fera parvenir, sous 3 jours à l’Assemblée nationale, l’état des remplacements dans tous les grades, faits antéri...
      Locuteur: Albitte
      ... pensé, d’après le plus attentif examen de l’article 11 du décret du 28 septembre dernier, que toutes les nominations aux emplois de sous-lieutenant qui auraient pu être fa...
      ...ant d’exiger du ministre un prompt état de tous les remplacements faits dans l’arm...
      Votre comité a pensé, d’après le plus attentif examen de l’article 11 du décret du 28 septembre dernier, que toutes les nominations aux emplois de sous-lieutenant qui auraient pu être faites depuis le 15 du présent mois inclusivement, devaient être regardées comme non-avenues, et qu’il était important d’exiger du ministre un prompt état de tous les remplacements faits dans l’armée antérieurement à cette époque.
      Locuteur: Albitte
      PREMIER PROJET DE DÉCRET. PREMIER PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Albitte
      DEUXIÈME PROJET DE DÉCRET. DEUXIÈME PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Albitte
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, décrète ce qui su... « L’Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité militaire, décrète ce qui suit :
      Locuteur: Albitte
      ...ns qui auront pu être faites aux places de sous-lieutenant, depuis le 15 du présen... « Les nominations qui auront pu être faites aux places de sous-lieutenant, depuis le 15 du présent mois, inclusivement, sont regardées comme non-avenues.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 537
      Locuteur: Albitte
      ...accordée aux sous-officiers des troupes de ligne, suivant ce qui est prescrit par ...
      ...oitié jera donnée à des citoyens actifs de chaque département, d’après les bases, pour cette fois seulement, de la représentation nationale au Corps légis...
      1er janvier 1792, d’être accordée aux sous-officiers des troupes de ligne, suivant ce qui est prescrit par l’article du décret du 1er août dernier. L’autre moitié jera donnée à des citoyens actifs de chaque département, d’après les bases, pour cette fois seulement, de la représentation nationale au Corps législatif, et d’après les conditions prescrites dans les articles suivants.
      Locuteur: Albitte
      « Tout citoyen actif ou fils de citoyen actif, depuis l’âge de 18 ans, jusqu’à celui de 30 ans, et indéfiniment, s’il a servi dans les troupes de ligne, pourra être admis à remplir un emploi de sous-lieutenant dans l’armée, pourvu qu’il puisse fournir un certificat de la majorité des officiers, sous-officiers et soldats de la compagnie de la garde nationale, dans laquelle il aura pris les armes dans les 3 premiers mois de sa formation. « Tout citoyen actif ou fils de citoyen actif, depuis l’âge de 18 ans, jusqu’à celui de 30 ans, et indéfiniment, s’il a servi dans les troupes de ligne, pourra être admis à remplir un emploi de sous-lieutenant dans l’armée, pourvu qu’il puisse fournir un certificat de la majorité des officiers, sous-officiers et soldats de la compagnie de la garde nationale, dans laquelle il aura pris les armes dans les 3 premiers mois de sa formation.
      Locuteur: Albitte
      ...t personnel, sera visé par l’état-major de la garde nationale, dans les endroits où i... Buis cette époque, un service actif et personnel, sera visé par l’état-major de la garde nationale, dans les endroits où il en existera.
      Locuteur: Albitte
      ...e promus aux sous-lieutenances les fils de citoyens actifs, qui, ayant été proposé...
      ...on, pourvu toutefois, qu’ils justifient de leurcivisme, et d’un service antérieur dans la garde nationale.
      « Seront susceptibles d’être promus aux sous-lieutenances les fils de citoyens actifs, qui, ayant été proposés par cesdits emplois, ont joint les régiments auxquels ils étaient destinés, et y ont fait le service en y attendant leur nomination, pourvu toutefois, qu’ils justifient de leurcivisme, et d’un service antérieur dans la garde nationale.
      Locuteur: Albitte
      ...us-officiers et soldats qui, à l’époque de la formation desdites gardes nationales, étaient dans les troupes de ligne, et qui, depuis, ayant obtenu leu...
      ...’obtention dudit congé, sur le registre de la garde nationale, et y ont fait un servi...
      « Seront également admissibles auxdits emplois, tous les sous-officiers et soldats qui, à l’époque de la formation desdites gardes nationales, étaient dans les troupes de ligne, et qui, depuis, ayant obtenu leur congé abso'u, se sont fait inscrire, dans le délai d’un mois après l’obtention dudit congé, sur le registre de la garde nationale, et y ont fait un service actif et continu, dont ils’ justifieront dans les formes prescrites ci-dessus...
      Locuteur: Albitte
      ...s le délai d’un mois, à compter du jour de la promulgation du présent décret, tout of...
      ...activité ou non employé depuis le grade de maréchal de France jusqu’à celui de sous-lieutenant inclusivement, ainsi que tout commissaire des guerres, seront tenus de se présenter par-devant la municipalité du lieu de leur résidence actuelle, pour y prêter ...
      ...s prescrits par l’article 5 du titre II de la Constitution.
      « Dans le délai d’un mois, à compter du jour de la promulgation du présent décret, tout officier sans activité ou non employé depuis le grade de maréchal de France jusqu’à celui de sous-lieutenant inclusivement, ainsi que tout commissaire des guerres, seront tenus de se présenter par-devant la municipalité du lieu de leur résidence actuelle, pour y prêter le serment ci-vique dans les termes prescrits par l’article 5 du titre II de la Constitution.
      Locuteur: Albitte
      « Au 1er janvier prochain, le ministre de la guerre enverra à l'Assemblée nationale un état nominatif définitivement arrêté, de tous les officiers de tout grade et des commissaires des guer... « Au 1er janvier prochain, le ministre de la guerre enverra à l'Assemblée nationale un état nominatif définitivement arrêté, de tous les officiers de tout grade et des commissaires des guerres qui auront rempli dans le délai prescrit les formalités exigées par l’articl...
      Locuteur: Albitte
      « Au 1er décembre de la présente année, il sera fait une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes composant l’armée française, dans les lieux de leurs garnisons respectives, depuis les... « Au 1er décembre de la présente année, il sera fait une revue générale et extraordinaire de toutes les troupes composant l’armée française, dans les lieux de leurs garnisons respectives, depuis les officiers généraux jusqu’aux soldats inclusivement.
      Locuteur: Albitte
      ...ocès-veibaux seront envoyés au ministre de la guerre, dans les huit premiers jours de décembre prochain, par les commissaires des guerres ; et ce, sous peine de destitution. Le ministre de la guerre les remettra à l’Assemblée natio... « Ces procès-veibaux seront envoyés au ministre de la guerre, dans les huit premiers jours de décembre prochain, par les commissaires des guerres ; et ce, sous peine de destitution. Le ministre de la guerre les remettra à l’Assemblée nationale dans le courant dudit mois pour tout délai.
      Locuteur: Crestin
      Avant d’ouvrir la discussion sur le projet de décret qui vous est présenté, je crois nécessaire de décréter l’ajournement à trois jours, et l’impression du projet de décret. Avant d’ouvrir la discussion sur le projet de décret qui vous est présenté, je crois nécessaire de décréter l’ajournement à trois jours, et l’impression du projet de décret.
      Locuteur: Crestin
      ...ssemblée ordonne l’impression du projet de décret de M. Albitte et son ajournement à trois jours après la distribution.) (L’Assemblée ordonne l’impression du projet de décret de M. Albitte et son ajournement à trois jours après la distribution.)
      Locuteur: Albitte
      ...rtificat devra attester qu’il y a fait, de- « Le certificat devra attester qu’il y a fait, de-
      Locuteur: Albitte
      « Il sera tenu de fournir, en outre, une attestation en forme, du conseil général de sa commune, qui certifiera de son civisme, de sa bonne conduite et des qualités qui le rendent capable de remplir l’emploi auquel il prétendra. « Il sera tenu de fournir, en outre, une attestation en forme, du conseil général de sa commune, qui certifiera de son civisme, de sa bonne conduite et des qualités qui le rendent capable de remplir l’emploi auquel il prétendra.
      Locuteur: Albitte
      ..., voudra rentrer en activité, sera tenu de représenter les mêmes certificats et at... « Tout officier réformé ou retiré, qui au terme du décret du 1er août dernier, voudra rentrer en activité, sera tenu de représenter les mêmes certificats et attestations.
      Locuteur: Albitte
      ... même décret du 1er août, les officiers de chaque régiment qui, par leur ancienneté, auront des droits au grade de lieutenant ou de capitaine, obtiendront de préférence lesdits emplois vacants dans... t Dans les cas prévus par les articles 2, 3, 5, 6,11 et 12 du même décret du 1er août, les officiers de chaque régiment qui, par leur ancienneté, auront des droits au grade de lieutenant ou de capitaine, obtiendront de préférence lesdits emplois vacants dans les régiments où ils servent.
      Locuteur: Albitte
      ...re à aucun remplacement, ni obtenir par la suite aucune récompense. ...évocablement rayés du tableau militaire, et, par conséquent, ne pourront prétendre à aucun remplacement, ni obtenir par la suite aucune récompense.
      Locuteur: Albitte
      ...es commissaires des guerres en présence de deux officiers municipaux, pour cette f... Cette revue sera faite par les commissaires des guerres en présence de deux officiers municipaux, pour cette fois seulement.
      Locuteur: Albitte
      « Tout officier absent de son corps, lors de ladite revue, qui ne justifiera pas d’un congé, sera destitué de son emploi par le fait même de son absence sans qu’il puisse prétendre...
      ...pension, quelle que soit son ancienneté de service.
      « Tout officier absent de son corps, lors de ladite revue, qui ne justifiera pas d’un congé, sera destitué de son emploi par le fait même de son absence sans qu’il puisse prétendre, dans ce cas, à aucune pension, quelle que soit son ancienneté de service.
      Locuteur: Albitte
      ...uerre sera tenu, jusqu’au 1er mai 1792, de donner chaque mois à l’Assemblée nation...
      ... tous les officiers généraux et autres, de quelque grade qu’ils puissent être.
      « Le ministre delà guerre sera tenu, jusqu’au 1er mai 1792, de donner chaque mois à l’Assemblée nationale l’etat des congés accordés à tous les officiers généraux et autres, de quelque grade qu’ils puissent être.
      Locuteur: Albitte
      ...sent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. » « Le présent décret sera porté, dans le jour, à la sanction. »

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 538
      Locuteur: Crestin
      soit chargé de faire un rapport sur le remplacement des officiersde la marine. soit chargé de faire un rapport sur le remplacement des officiersde la marine.
      Locuteur: Le Président
      Des oratoriens, professeurs du collège de Juilly, demandent à être admis à la barre. Un Génois et un Anglais font la même demande pour présenter des vues su... Des oratoriens, professeurs du collège de Juilly, demandent à être admis à la barre. Un Génois et un Anglais font la même demande pour présenter des vues sur les colonies. Quand l’Assemblée veut-elle les recevoir?
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...clamations aux commissaires-inspecteurs de la salle.) (L’Assemblée renvoie l’examende ces différentes réclamations aux commissaires-inspecteurs de la salle.)
      Locuteur: Le Président
      L’ordre du jour appelle la suite de la discussion sur les émigrants et sur les... L’ordre du jour appelle la suite de la discussion sur les émigrants et sur les prêtres non assermentés.
      Locuteur: Le Président
      La discussion doit s’ouvrir sur le second projet de décret présenté par M.Con-dorcet, adopté comme base de délibération. La discussion doit s’ouvrir sur le second projet de décret présenté par M.Con-dorcet, adopté comme base de délibération.
      Locuteur: Le Président
      ... nationale, considérant qu’il importe à la tranquillité publique et au salut de l’Empire d’enlever à ceux des Français qui ont trahi leur patrie le moyens de poursuivre leurs desseins, et convaincue de l’obligation de ne pas s’écarter, même à l’égard des ennemis les plus perfides, des lois de l’équité rigoureuse, a décrété ce qui s... « L’Assemblée nationale, considérant qu’il importe à la tranquillité publique et au salut de l’Empire d’enlever à ceux des Français qui ont trahi leur patrie le moyens de poursuivre leurs desseins, et convaincue de l’obligation de ne pas s’écarter, même à l’égard des ennemis les plus perfides, des lois de l’équité rigoureuse, a décrété ce qui suit :
      Locuteur: Le Président
      ...eront, malgré leur absent e du royaume, la plénitude de leurs droits de citoyens. Art. 2. Tous ceux qui auront prêté ce serment conserveront, malgré leur absent e du royaume, la plénitude de leurs droits de citoyens.
      Locuteur: Le Président
      « Art. 3. Il en sera de même de ceux qui, étant actuellement dans les pays étrangers, souscriront dans le délai de..., chez l’envoyé ou le consul de la nation française, rengagement de maintenir la Constitution de tout leur pouvoir, d’en exécuter toutes les dispositions, et déclareront qu’ils la regardent comme une loi émanée d’un pou...
      ... pour y avoir une connaissance certaine de la publication de la loi.)
      « Art. 3. Il en sera de même de ceux qui, étant actuellement dans les pays étrangers, souscriront dans le délai de..., chez l’envoyé ou le consul de la nation française, rengagement de maintenir la Constitution de tout leur pouvoir, d’en exécuter toutes les dispositions, et déclareront qu’ils la regardent comme une loi émanée d’un pouvoir lé ¦ gitime et obligatoire pour tous les Français. (Ces délais seront, pour...
      ...ranger, Fixés sur un rapport du comité diplomatique, d’après le temps nécessaire pour y avoir une connaissance certaine de la publication de la loi.)
      Locuteur: Le Président
      ...t. 4. Quiconque n’aura pas rempli l’une de ces deux obligations,et restera hors du royaume, sera réputé avoir renoncé à la qualité de citoyen, et en conséquence, il ne pourra en obtenir de nouveau le titre que comme tout autre étranger; il sera déchu de tout grade militaire, de tout droit à un remplacement dans l’armée, de tout traitement pécuniaire, à l’exception des pensions qui seraient une récompense de services passés, ou une indemnité. « Art. 4. Quiconque n’aura pas rempli l’une de ces deux obligations,et restera hors du royaume, sera réputé avoir renoncé à la qualité de citoyen, et en conséquence, il ne pourra en obtenir de nouveau le titre que comme tout autre étranger; il sera déchu de tout grade militaire, de tout droit à un remplacement dans l’armée, de tout traitement pécuniaire, à l’exception des pensions qui seraient une récompense de services passés, ou une indemnité.
      Locuteur: Le Président
      ... exception, ne pourront êire payés sans la présentation d’un certificat de résidence, et d’un acte, soit de prestation de serment civique, soit de déclaration faite en conformité de l’article précédent. ...Art. 5. En conséquence, aucun traitement, aucune pension non comprise dans cette exception, ne pourront êire payés sans la présentation d’un certificat de résidence, et d’un acte, soit de prestation de serment civique, soit de déclaration faite en conformité de l’article précédent.
      Locuteur: Le Président
      « Art. 6. A compter de la publication du présent décret, jusqu’au 1er janvier 1794, le ministre de la guerre ne pourra nommer aux plac sd off...
      ...aucun militaire, s’il n’a justifie soit de sa résidence dans le royaume depuis le 1er octobre 1791, soit du serment civique ou de la déclaration exigée par les articles 1 et 3. Le ministre sera tenu de former une liste des officiers de l’armée de tous grades, jusques et y compris celui de maréchal de France, dans laquelle il ne placera que...
      ...rouveront pas compris, ne pourront, par la suite, ni être employés dans ces grades...
      « Art. 6. A compter de la publication du présent décret, jusqu’au 1er janvier 1794, le ministre de la guerre ne pourra nommer aux plac sd officiers vacantes aucun militaire, s’il n’a justifie soit de sa résidence dans le royaume depuis le 1er octobre 1791, soit du serment civique ou de la déclaration exigée par les articles 1 et 3. Le ministre sera tenu de former une liste des officiers de l’armée de tous grades, jusques et y compris celui de maréchal de France, dans laquelle il ne placera que ceux qui auront rempli les conditions exigées, et ceux qui ne s’y trouveront pas compris, ne pourront, par la suite, ni être employés dans ces grades, ni promus à des grades supérieurs. . , ,
      Locuteur: Le Président
      « Art. 7. Tout citoyen français déchu de ce titre en vertu de l’article V, qui souscrira chez renvoyé ou le consul de la nation française, pour l’espace de deux ans, l’engagement de n’entrer au service d’aucune puissance, sans y etre autorisé par un décret de l’Assemblée natio nale, sanctionné par le roi ; de ne porter les armes ni contre la nation française, ni contre aucun des pouvoirs établis par l’acte constitutionnel; de ne solliciter ni contre la nation, ni contre aucun de ces pouvoirs, le secours d’aucune puiss...
      ... biens qui lui appartiennent en France, de la même manière que les étrangers qui y po...
      « Art. 7. Tout citoyen français déchu de ce titre en vertu de l’article V, qui souscrira chez renvoyé ou le consul de la nation française, pour l’espace de deux ans, l’engagement de n’entrer au service d’aucune puissance, sans y etre autorisé par un décret de l’Assemblée natio nale, sanctionné par le roi ; de ne porter les armes ni contre la nation française, ni contre aucun des pouvoirs établis par l’acte constitutionnel; de ne solliciter ni contre la nation, ni contre aucun de ces pouvoirs, le secours d’aucune puissance étrangère, jouira des biens qui lui appartiennent en France, de la même manière que les étrangers qui y possèdent des propriétés mobilières ou territoriales.
      Locuteur: Le Président
      ...s le terme fixé, n’aura souscrit aucune de ces déclarations, sera déclaré ennemi de la nation ; ses revenus et ses propriétés de toute nature seront mis en séquestre et... « Art. 9. Tout citoy n français absent qui, dans le terme fixé, n’aura souscrit aucune de ces déclarations, sera déclaré ennemi de la nation ; ses revenus et ses propriétés de toute nature seront mis en séquestre et gardés, pour lui être rendus, s’il y a lieu, à une amnistie, ou restitues après...
      Locuteur: Le Président
      ...era incessamment présente par le comité de législation, une loi pour régler le mode d’exécution de cet article, afin de conserver le droit des femmes ou des créanciers antérieurs, et de pourvoir à la subsistance, a l’éducation, à l’entreti... « Art. 10. Il ^era incessamment présente par le comité de législation, une loi pour régler le mode d’exécution de cet article, afin de conserver le droit des femmes ou des créanciers antérieurs, et de pourvoir à la subsistance, a l’éducation, à l’entretien des enfants.
      Locuteur: Tartanac
      ...ssemblée a décrété qu’il n’y aurait pas de séance le soir. Je demande que les pétitionnaires soient admis à l’oriire de trois heures. Je rappelle que l’Assemblée a décrété qu’il n’y aurait pas de séance le soir. Je demande que les pétitionnaires soient admis à l’oriire de trois heures.
      Locuteur: Ducas
      ...faut éviter le plus qu’il sera possible de tenir des séances du soir, à moins d’af... Il faut éviter le plus qu’il sera possible de tenir des séances du soir, à moins d’affaires très pressantes. Les séances du soir se tiennent à des heures où l’on dig...
      Locuteur: Ducas
      ... Appuyé ! appuyé ! (L’Assemblée décrète de nouveau qu’il n’y aura pas de séance le soir et que les pétitionnaire... Plusieurs membres : Appuyé ! appuyé ! (L’Assemblée décrète de nouveau qu’il n’y aura pas de séance le soir et que les pétitionnaires seront admis demain à trois heures).
      Locuteur: Ducas
      Un membre, au nom du comité de liquidation : Je demande que le local, ...
      ...aux trois comités que le nouveau comité de liquidation a remplacés, lui soit conse...
      ...é n'est pas convenable; celui du comité de législation, que nous aurions dû avoir,...
      Un membre, au nom du comité de liquidation : Je demande que le local, destiné par l'Assemblée nationale constituante, aux trois comités que le nouveau comité de liquidation a remplacés, lui soit conservé. Le local qu’on nous a donné n'est pas convenable; celui du comité de législation, que nous aurions dû avoir, nous conviendrait beaucoup mieux. Il est déjà préparé; tous les titres relatifs...
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      Je réclame pour le comité de législation de conserver le local qui lui a été donné par les commissairesdnspecteurs de Ici saîI0 Je réclame pour le comité de législation de conserver le local qui lui a été donné par les commissairesdnspecteurs de Ici saîI0
      Locuteur: Le Président
      (L’Assemblée accorde la priorité à la discussion sur le.-; émigrants.) (L’Assemblée accorde la priorité à la discussion sur le.-; émigrants.)
      Locuteur: Le Président
      Ce projet de décret est ainsi conçu: Ce projet de décret est ainsi conçu:
      Locuteur: Le Président
      ...oyen français sera admis à prêter, dans la municipalité, le serment civique instit... « Art. 1er. Tout citoyen français sera admis à prêter, dans la municipalité, le serment civique institué par l’acte constitutionnel.
      Locuteur: Le Président
      ... 8, Les envoyés et consuls seront tenus de faire parvenir, quinzaine par quinzaine...
      ...tre des affaires étrangères, le tableau de ceux qui ont souscrit en leur pré-ence ...
      « Art. 8, Les envoyés et consuls seront tenus de faire parvenir, quinzaine par quinzaine, jusqu’à l’expiration des délais fixés, au ministre des affaires étrangères, le tableau de ceux qui ont souscrit en leur pré-ence les déclarations prescrites parles articles 3 et 7.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 539
      Locuteur: Le Président
      « Art. 12. Aucune saisie de biens ne pourra avoir lieu sur le molif d’absence qu’à la réquisition du procureur-syndic du dépa...
      ...r domicile du citoyen tombé dans le cas de l’article 6, et il sera tenu de faire saisir ceux des citoyens notoirem...
      « Art. 12. Aucune saisie de biens ne pourra avoir lieu sur le molif d’absence qu’à la réquisition du procureur-syndic du département où était situé le dernier domicile du citoyen tombé dans le cas de l’article 6, et il sera tenu de faire saisir ceux des citoyens notoirement absents des terres françaises, qui n’auront point prêté le serment civique, ...
      Locuteur: Hérault-de-Séchelles
      ...J’ai à nommer les orateurs dans l’ordre de leur inscription, mais je dois avouer que la liste est dans un triste état. Chacun v...
      ...nscrit le premier s’est placé au-dessus de ceux qui étaient inscrits avant lui, ou bien a effacé ou rayé ses collègues, de sorte qu’il est impossible d’y reconnaî...
      secrétaire. J’ai à nommer les orateurs dans l’ordre de leur inscription, mais je dois avouer que la liste est dans un triste état. Chacun voulant être inscrit le premier s’est placé au-dessus de ceux qui étaient inscrits avant lui, ou bien a effacé ou rayé ses collègues, de sorte qu’il est impossible d’y reconnaître autre chose qu’un très grauddé-sordre.
      Locuteur: Gentil
      Il est plus aisé défaire de beaux discours que de bonnes lois ; c’est ce que vous avez se...
      ...s vues d’un grand nombre d’orateurs sur la question qui nous occupe. Les différents projets de décret qui vous ont été présentés sur l...
      ...ement d’accord dans les principes mêmes de leurs auteurs, ni avec les règles d’une...
      Il est plus aisé défaire de beaux discours que de bonnes lois ; c’est ce que vous avez senti en écartant les vues d’un grand nombre d’orateurs sur la question qui nous occupe. Les différents projets de décret qui vous ont été présentés sur l’émigration vous ont paru également inspirés par le plus pur patriotisme; mais vous avez pensé qu ils n’étaient pas tous également d’accord dans les principes mêmes de leurs auteurs, ni avec les règles d’une saine politique et d’ur.e sage modération.
      Locuteur: Gentil
      Le projet qui a obtenu la priorité est sans doute préférable aux autres par l’esprit de modération qui y règne, par la liaison des principes et des conséquenc...
      ...vaient point été aperçues dans le cours de la discussion.
      Le projet qui a obtenu la priorité est sans doute préférable aux autres par l’esprit de modération qui y règne, par la liaison des principes et des conséquences, et surtout par les distinctions essentielles qu’il établit, et par des nuances délicates qui n’avaient point été aperçues dans le cours de la discussion.
      Locuteur: Gentil
      ...n que l’auteur du projet n’a pas établi de distinction entre les chefs de ligue de Coblentz et la tourbe des ligueurs, si les fonctionnai...
      ...ent déserté leur poste, doivent exciter de notre part quelques regrets.
      ...ets et injustes dans leur application. J’examinerai ensuite, si c’est avec raison que l’auteur du projet n’a pas établi de distinction entre les chefs de ligue de Coblentz et la tourbe des ligueurs, si les fonctionnaires publics qui ont lâchement déserté leur poste, doivent exciter de notre part quelques regrets.
      Locuteur: Gentil
      ...oyens, des étrangers, des ennemis. Ceux- conserveront, même pendant leur absence, toute la plénitude des droits des citoyens qui p...
      ... civique, ou souscriront à l’engagement de maintenir la Constitution. Ceux des émigrés qui, san...
      ...rs. Enfin, les émigrants qui refuseront de faire cette déclaration seront regardés...
      ...ureuse mettrait le plus grand jour dans la question si nous pouvions lire au cœur de l’homme, et nous délivrerait de toute inquiétude, si nous n’avions à fa...
      ...ls sont les hommes dont ils sollicitent la déelaradon ? A-t-il donc sitôt oublié que la nlupart d’entre eux se font un jeu du p...
      ...sement cette nouvelle occasion d’abuser de notre crédulité. Et nous ne ferions que leur préparer un nouveau triomphe. La mesure que l’on vous propose, loin devo...
      L’auteur du décret voit, parmi les émigrés, trois espèces d’hommes : des citoyens, des étrangers, des ennemis. Ceux- conserveront, même pendant leur absence, toute la plénitude des droits des citoyens qui prêteront le serment civique, ou souscriront à l’engagement de maintenir la Constitution. Ceux des émigrés qui, sans vouloir prêter le serment, déclareront authentiquement qu’ils n’ont aucunes vues hostiles, seront réputés étrangers. Enfin, les émigrants qui refuseront de faire cette déclaration seront regardés comme ennemis, et leurs biens mis en séquestre. Cette distinction heureuse mettrait le plus grand jour dans la question si nous pouvions lire au cœur de l’homme, et nous délivrerait de toute inquiétude, si nous n’avions à faire qu’à des âmes grandes et généreuses ; mais l’auteur du projet ignore-t-il donc quels sont les hommes dont ils sollicitent la déelaradon ? A-t-il donc sitôt oublié que la nlupart d’entre eux se font un jeu du parjure ? Groit-il qu’ils éprouveront le moindre scrupule à faire une fausse déclaration. Certes, ils saisiront avec empressement cette nouvelle occasion d’abuser de notre crédulité. Et nous ne ferions que leur préparer un nouveau triomphe. La mesure que l’on vous propose, loin devons faire connabre vos ennemis, ne servirait qu’à les dérober à vos yeux ; loin d...
      Locuteur: Gentil
      ...res l’impunité, ne peut être fondée sur la justice. Or, nous ne pouvons pas ignorer qu’une grande partie de ceux qui commandent ou qui composent l’armée de Coblentz, n'ont pour toute pro priété que de vieux parchemins, et cette classe de coupables échapperait à la punition. La mesure e3t donc insuffisante et injuste... ... loi pénale qui ne peut atteindre qu’une partie des coupables, et assure aux autres l’impunité, ne peut être fondée sur la justice. Or, nous ne pouvons pas ignorer qu’une grande partie de ceux qui commandent ou qui composent l’armée de Coblentz, n'ont pour toute pro priété que de vieux parchemins, et cette classe de coupables échapperait à la punition. La mesure e3t donc insuffisante et injuste.
      Locuteur: Gentil
      ...cet, d’un œil égal, tous les traîtres à la patrie : le glaive de la loi doit frapper également toutes les têtes coupables, sans distinction de rang ni de fortune. Envisageons, avec M. Condorcet, d’un œil égal, tous les traîtres à la patrie : le glaive de la loi doit frapper également toutes les têtes coupables, sans distinction de rang ni de fortune.
      Locuteur: Gentil
      ...avance leurs sentiments et leur système de perfidie. L’Assemblée constituante aura...
      ...er à l’opinion publique en licenciant à la fois tous, les officiers de l’armée pour organiser tous les régiments français avec de nouveaux éléments. C’était l’avis de Mirabeau. Après avoir rétabli toutes les autorités sur de nouvelles bases, elle aurait dû suivre le même procédé à l’égard de la force armée; mais elle a mis trop de lenteur dans cette grande réformanon, e...
      ... être effrayer trop aisément par l’idée de voir en un instant tomber en dissolutio...
      ...ituante touchait à son déclin. Fatiguée de tant de mouvements, d’intrigues et de travaux, elle n’était plus animée de cette heureuse audace qui lui fit surmo...
      ..., ils n’ont pas trompé l’attente des citoyens clairvoyants, nous connaissions d’avance leurs sentiments et leur système de perfidie. L’Assemblée constituante aurait dû entendre les cris des vrais patriotes et céder à l’opinion publique en licenciant à la fois tous, les officiers de l’armée pour organiser tous les régiments français avec de nouveaux éléments. C’était l’avis de Mirabeau. Après avoir rétabli toutes les autorités sur de nouvelles bases, elle aurait dû suivre le même procédé à l’égard de la force armée; mais elle a mis trop de lenteur dans cette grande réformanon, et elle s’est laissé peut être effrayer trop aisément par l’idée de voir en un instant tomber en dissolution toutes les parties d’un corps aussi formidable. Disons-le avec franchise, lorsqu’on a discuté cette importante question, l'Assemblée constituante touchait à son déclin. Fatiguée de tant de mouvements, d’intrigues et de travaux, elle n’était plus animée de cette heureuse audace qui lui fit surmonter tant d’obstacl s Son génie alors semblait l’avoir abandonnée; elle n’a fait...
      Locuteur: Gentil
      ...bserve à l’Assemblée que dans le projet de décret de M. Condorcet, il s’agit de prendre des mesures contre les officier...
      ...né leur poste. Je ne m’éloigne donc pas de la question en parlant de ces officiers.
      J’observe à l’Assemblée que dans le projet de décret de M. Condorcet, il s’agit de prendre des mesures contre les officiers qui ont lâchement abandonné leur poste. Je ne m’éloigne donc pas de la question en parlant de ces officiers.
      Locuteur: Le Président
      ...Assemblée le désordre qui se trouve sur la liste. Je demande que l’on ne mette point dans l'Assemblée le désordre qui se trouve sur la liste.
      Locuteur: Le Président
      ... une nouvelle liste etM. Gentil obtient la parole.) (L’agitation se prolonge pendantquelquetemps ; puis le calme revient. On fait une nouvelle liste etM. Gentil obtient la parole.)
      Locuteur: Gentil
      ...jet, pour poursuivre ceux que le défaut de déclaration ferait connaître comme nos ... Je dis, en second lieu, que le moyen imaginé par l’auteur du projet, pour poursuivre ceux que le défaut de déclaration ferait connaître comme nos ennemis, serait injuste dans son application.
      Locuteur: Le Président
      J?ai l’honneur de vous observer qu’il ne s’agit point du rétablissement de l’armée. J?ai l’honneur de vous observer qu’il ne s’agit point du rétablissement de l’armée.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 540
      Locuteur: Isnard
      Quoique nous ayons détruit la noblesse et les dignités, ces vains fantômes épo...
      ...rai qu’il est temps que ce grand niveau de l’égalité que l’on a placé sur la France libre, prenne enfin son aplomb. ...
      ... à tous ceux qui veulent nous enchaîner de nouveau que nous prétendons continuer de vivre libres ; je vous dirai, à vous, législateurs, que la foule des citoyens français qui se voit...
      ...ipera. Car ne vous y trompez pas, c’est la longue impunité des grands criminels qu...
      ...uple bourreau. (Applaudissements.) Oui, la colère du peuple, comme celle de Dieu, n’est trop souvent que le supplém...
      ... nous voulons vivre libres, il faut que la loi, la loi seule nous gouverne ; que sa voix f...
      ...isse dans le palais du grand comme dans la chaumière du pauvre; et qu’aussi inexorable que la mort, lorsqu’elle tombe sur sa proie, e...
      Quoique nous ayons détruit la noblesse et les dignités, ces vains fantômes épouvantent encore les âmes pusillanimes. Je vous dirai qu’il est temps que ce grand niveau de l’égalité que l’on a placé sur la France libre, prenne enfin son aplomb. Je vous demanderai si c’est en laissant quelques têtes au-dessus des lois que vous persuaderez aux citoyens que vous les avez rendus égaux; si c’est en pardonnant à tous ceux qui veulent nous enchaîner de nouveau que nous prétendons continuer de vivre libres ; je vous dirai, à vous, législateurs, que la foule des citoyens français qui se voit, chaque jour, punie pour avoir commis les moindres fautes, demande enfin à voir...
      ...fait exécuter cette mesure que l’on croira à l’égalité et que l’anarchie se dissipera. Car ne vous y trompez pas, c’est la longue impunité des grands criminels qui a pu rendre le peuple bourreau. (Applaudissements.) Oui, la colère du peuple, comme celle de Dieu, n’est trop souvent que le supplément terrible du silence des lois. (Vifs applaudissements.) Je vous dirai : si nous voulons vivre libres, il faut que la loi, la loi seule nous gouverne ; que sa voix foudroyante retentisse dans le palais du grand comme dans la chaumière du pauvre; et qu’aussi inexorable que la mort, lorsqu’elle tombe sur sa proie, elle ne distingue, ni les rangs, ni les titres. (Applaudissements.)
      Locuteur: Gentil
      servir au delà de nos espérances. La ligue de Coblentz, en attirant à elle tous les p...
      ...andaient nos régiments, nous débarrasse de ce venin de discorde. {Murmuresprolongés.)
      servir au delà de nos espérances. La ligue de Coblentz, en attirant à elle tous les parjures qui commandaient nos régiments, nous débarrasse de ce venin de discorde. {Murmuresprolongés.)
      Locuteur: Le Président
      Je vous ai déjà prié de vous renfermer dans l’objet de la question. Je vous ai déjà prié de vous renfermer dans l’objet de la question.
      Locuteur: Gentil
      ...x, et que vous les rendrez responsables de tout le mal qu’ils feront, et de tout le bien qu’ils négligeront de faire. Voilà pour me servir des expressions d’un de nos orateurs les plus éloquents le vrai moyen de rendre le calme au peuple, et de débarrasser la nation de ces bourdonnements perpétuels d’insectes avides de sang qui l’inquiètent et qui la fatiguent. {Murmures.) ...les; mais en leur faisant bien comprendre que vous aurrz les yeux ouverts sur eux, et que vous les rendrez responsables de tout le mal qu’ils feront, et de tout le bien qu’ils négligeront de faire. Voilà pour me servir des expressions d’un de nos orateurs les plus éloquents le vrai moyen de rendre le calme au peuple, et de débarrasser la nation de ces bourdonnements perpétuels d’insectes avides de sang qui l’inquiètent et qui la fatiguent. {Murmures.)
      Locuteur: Gentil
      Messieurs, je cède à la défaveur que vous me marquez; je ne suis point sorti de la question et je défie à qui que ce soit de me le prouver. Je me connais en raisonn... Messieurs, je cède à la défaveur que vous me marquez; je ne suis point sorti de la question et je défie à qui que ce soit de me le prouver. Je me connais en raisonnement aussi bien que vous.
      Locuteur: Gentil
      Remarquez, Monsieur le Président, que la droite n’a pas eu dessein de m’interrompre. Remarquez, Monsieur le Président, que la droite n’a pas eu dessein de m’interrompre.
      Locuteur: Isnard
      Messieurs, le projet de décret de M. Condorcet peut satisfaire à ce que nous devons à la prudence ; mais il ne satisfait point à ce que demande la justice et à ce que réclament tous les Français. Il est souverainement juste de ne | lus envoyer l’or de la nation à ceux qui conspirei.t contre elle, et d’appeler au plus tôt sur la tète des coupables le glaive des lois. Pour vous prouver invinciblement la justice des deux mesures, je me permettrai de faire à cette Assemblée deux questions ...
      ...demande à cette Assemblée, je demande à la nation enlière, s’il est quelque citoye...
      Messieurs, le projet de décret de M. Condorcet peut satisfaire à ce que nous devons à la prudence ; mais il ne satisfait point à ce que demande la justice et à ce que réclament tous les Français. Il est souverainement juste de ne | lus envoyer l’or de la nation à ceux qui conspirei.t contre elle, et d’appeler au plus tôt sur la tète des coupables le glaive des lois. Pour vous prouver invinciblement la justice des deux mesures, je me permettrai de faire à cette Assemblée deux questions importantes auxquelles je désirerais que quelqu’un voulût bien répondre. Je demande à cette Assemblée, je demande à la nation enlière, s’il est quelque citoyen...
      Locuteur: Léopold
      ...ez-vous en face ; vous ne demandez qu’à la moité de l’Assemblée. Tournez-vous en face ; vous ne demandez qu’à la moité de l’Assemblée.
      Locuteur: Le Président
      J'observe à l’Assemblée que d’apr ès la remarque qui a été faite, tant par l’orateur qui vient de quitter la tribune, que par M. Léopold, il en résulterait que l’on ferait ici une distinction de droite et de gauche, et je rappelle à l’ordre quicon... J'observe à l’Assemblée que d’apr ès la remarque qui a été faite, tant par l’orateur qui vient de quitter la tribune, que par M. Léopold, il en résulterait que l’on ferait ici une distinction de droite et de gauche, et je rappelle à l’ordre quiconque veut faire croire qu’on établit cette distinction. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...demande à celte Assemblée, je demande à la nation entière, je demande à vous Monsi...
      ...laudissements), s’il est quelqu’un qui, de bonne foi et avec l’aveu secret de sa conscience, veuille soutenir que nos princes émigrés ne cons: pirent pas contre la patrie. Je demande en second lieu à tou...
      Je demande à celte Assemblée, je demande à la nation entière, je demande à vous Monsieur, (L'orateur désigne M. Léopold. — Rires et applaudissements), s’il est quelqu’un qui, de bonne foi et avec l’aveu secret de sa conscience, veuille soutenir que nos princes émigrés ne cons: pirent pas contre la patrie. Je demande en second lieu à tous ceux qui m’écoutent, s’il est quelque législateur qui veuille soutenir que tou...
      Locuteur: Le Président
      Je conjure au nom de la patrie, tous ceux qui l’aiment sincèrement, et qui sont jaloux de la gloire de l’Assemblée nationale, de se tenir dans les bornes de la décence, soit à l’égard du public, soit... Je conjure au nom de la patrie, tous ceux qui l’aiment sincèrement, et qui sont jaloux de la gloire de l’Assemblée nationale, de se tenir dans les bornes de la décence, soit à l’égard du public, soit à l’égard des différents membres. (Applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...ue nous voilà placés entre le devoir et la trahison, le courage et la lâcheté, l’estime publique et le mépris : c’est à nous de choisir. Si j’osais vous manifester tou... Tant qu’on n’aura pas répondu, je dirai que nous voilà placés entre le devoir et la trahison, le courage et la lâcheté, l’estime publique et le mépris : c’est à nous de choisir. Si j’osais vous manifester tout ce que je sens, je vous dirais que si nous ne pu nissons pas les chefs des reb...
      Locuteur: Gentil
      ...evons multiplier chaque jour nos moyens de défense, charger le pouvoir exécutif de demander sans délai aux puissances voisines de nos frontières qu’elles s’expliquent ne...
      ... d’opérer le remplacement des officiers de l’armée d’une manière sûre et durable, ...
      Quel paiti reste-t-il donc à prendre dans les conjonctures actuelles? Nous devons multiplier chaque jour nos moyens de défense, charger le pouvoir exécutif de demander sans délai aux puissances voisines de nos frontières qu’elles s’expliquent nettement et sans aucun détour sur les rassemblements d’un grand nombre d’hommes armés, qu’elles souffrent sur leur territoire, décréter les moyens d’opérer le remplacement des officiers de l’armée d’une manière sûre et durable, punir incessamment les ministres, et veiller non en leur faisant des questions m...
      Locuteur: Gentil
      {M. Gentil quitte la tribune.) {M. Gentil quitte la tribune.)
      Locuteur: Léopold
      (L’orateur était tourné vers la gauche.) (Rires prolongés.) (L’orateur était tourné vers la gauche.) (Rires prolongés.)
      Locuteur: Le Président
      ...e vous observe, Monsieur l’opioant, qne la discussion ne peut pas se faire par int... Je vous observe, Monsieur l’opioant, qne la discussion ne peut pas se faire par interrogatoires et par réponses. Continuez votre opinion.
      Locuteur: Isnard
      ...st une figure (Rires.), et je vous prie de rappeler à l’ordre Monsieur (montrant un membre du côté droit) qui parie à mes côtés de charlatanisme. (Rires.) Je vous demande pardon, Monsieur le Président, c’est une figure (Rires.), et je vous prie de rappeler à l’ordre Monsieur (montrant un membre du côté droit) qui parie à mes côtés de charlatanisme. (Rires.)
      Locuteur: Isnard
      Plusieurs membres: La proposition est injurieuse. Plusieurs membres: La proposition est injurieuse.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 541
      Locuteur: Isnard
      ...us a dit que l’indulgence est le devoir de la force, que la Russie et la Suède désarment, que la Prusse n’a pas intérêt de nous attaquer, que l’Angleterre pardonne à notre gloire, que Léopold a devant lui la postérité ; et moi, je crains, Messieurs, je crains qu’un volcan de conspirations ne soit près d'éclater ; ...
      ...ble des crimes est celui qui a pour but de ramener l’homme à l’esclavage, et que s...
      ...faudrait en frapper ceux ui attenient à la liberté des peuples. (Applau-issements....
      ...ques individus ; le conspirateur contre la liberté nuit à des millions de citoyens : que dis-je! à des milliards,...
      ...e pardonnaient aux conspirateurs contre la liberté publique. A tous les exemples a...
      ...emis, les combat, les précipite du haut de la roche Tarpeia, et la République est sauvée. Le même Manlius est accusé dans la suite de conspirer contre la liberté romaine; il comparaît devant le...
      ...ombats singuliers, sa poitrine criblées de blessures ; il rappelle qu’il a sauvé R...
      Un orateur vous a dit que l’indulgence est le devoir de la force, que la Russie et la Suède désarment, que la Prusse n’a pas intérêt de nous attaquer, que l’Angleterre pardonne à notre gloire, que Léopold a devant lui la postérité ; et moi, je crains, Messieurs, je crains qu’un volcan de conspirations ne soit près d'éclater ; et qu’on ne cherche à nous endormir dans une sécurité perfide. Et moi, je vous d...
      ...llent enchaînées (Applaudissements.) ; et moi, je soutiens que le moins pardonnable des crimes est celui qui a pour but de ramener l’homme à l’esclavage, et que si le feu du ciel était au pouvoir des hommes, il faudrait en frapper ceux ui attenient à la liberté des peuples. (Applau-issements.) Les assassins, les incendiaires ne nuisent qu’à quelques individus ; le conspirateur contre la liberté nuit à des millions de citoyens : que dis-je! à des milliards, puisqu’il influe sur le malheur des générations futures; aussi, Messieurs, jamais les peuples vraiment libres ne pardonnaient aux conspirateurs contre la liberté publique. A tous les exemples anciens et modernes qu’on vous a cités, permettez-moi d’en ajouter un seul. Lorsq...
      ...ers du capitole, Ma ilius qui s’éveille aux cris des oies sacrées, court aux ennemis, les combat, les précipite du haut de la roche Tarpeia, et la République est sauvée. Le même Manlius est accusé dans la suite de conspirer contre la liberté romaine; il comparaît devant les tribuns du peuple; il présente des bracelets, des javelots, douze couronnes civiques, deux couronnes d’or, trente dépouilles d’ennemis vaincus en combats singuliers, sa poitrine criblées de blessures ; il rappelle qu’il a sauvé Rome, n’importe, on le condamne; il est précipité du haut du même rocher d’où il ...
      Locuteur: Isnard
      ...e sommes-nous, nous qui le premier jour de la conquê ede notre liberté pardonnons à n...
      ...s d’or! NV&t-il pas honteux, Messieurs, de faire ainsi payer au peuple l’épée qui ...
      Voilà, Messieurs, un peuple digne d’être libre. Mais le sommes-nous, nous qui le premier jour de la conquê ede notre liberté pardonnons à nos patriciens conspirateurs leurs vils complots? Que dis-je, leur pardonner! nous qui depuis 3 années récompensons leurs forfaits avec des charriots d’or! NV&t-il pas honteux, Messieurs, de faire ainsi payer au peuple l’épée qui peut-être doit l’assassiner?
      Locuteur: Isnard
      ...eront d’une main, et aiguiseront l’épée de l’autre; et que c’est prostituer la sainteté du serment que de le placer dans des bouches affamées de notre sang, et qui ne reconnaissent d’a...
      ...que ae ce premier décret dépend le sort de tous nos travaux que si nous montrons de la lâcheté, tous nos ennemis se réveillent ; nous perdons la confiance publique, nous tombons dès lo...
      ...épris, nous sommes perdus, et peut-être la France avec nous. Mais si nous montrons du courage, aus-itôt la confiance renaît, nos ennemis se déconcertent. De deux choses l’une : ou ils réclameront de la nation un pardon généreux, ou bien, dan...
      ...et illusoire, que vos ennemis promettront tout, et ne tiendront rien; qu’ils jureront d’une main, et aiguiseront l’épée de l’autre; et que c’est prostituer la sainteté du serment que de le placer dans des bouches affamées de notre sang, et qui ne reconnaissent d’autre divinité que l’intérêt et l’orgueil ; enfin, Mes âeu s, je vous dirais que le peuple que noi s représentons, nou> regarde et va nous juger; que ae ce premier décret dépend le sort de tous nos travaux que si nous montrons de la lâcheté, tous nos ennemis se réveillent ; nous perdons la confiance publique, nous tombons dès lors dans le mépris, nous sommes perdus, et peut-être la France avec nous. Mais si nous montrons du courage, aus-itôt la confiance renaît, nos ennemis se déconcertent. De deux choses l’une : ou ils réclameront de la nation un pardon généreux, ou bien, dans leur folle rage, ils tenteront une attaque désespérée, et aussitôt le peuple l...
      Locuteur: Isnard
      ...nclus à ce que 4’Assemblée rejette ]iar la question préalable tous les articles du projet de décret de M. Gondorcet, parce que je pense que le...
      ...le faire prêter. C’est presque souiller la sainteté du serment que de le prostituer ainsi. Us jureront d’une main et ils aiguiseront leurs épées de l’autre. (Vifs applaudissements.) Ainsi...
      ...mande l’adoption des articles du projet de décret de M. Vergmaud; et en outre, Messieurs, qu...
      ...ait pas assez certaine, dans ce moment, de l’existence d’une conspiration contre la patrie de la part des émigrés, pour porter un décret...
      ... qu’elle charge son comité diplomatique de recueillir tous les renseignements rela...
      ...t en poursuivre les chefs. Voilà ce que la France demande de nous. (Vifs applaudissements.)
      Je conclus à ce que 4’Assemblée rejette ]iar la question préalable tous les articles du projet de décret de M. Gondorcet, parce que je pense que le serment n’est point une mesure convenable pour les gens à qui vous voulez le faire prêter. C’est presque souiller la sainteté du serment que de le prostituer ainsi. Us jureront d’une main et ils aiguiseront leurs épées de l’autre. (Vifs applaudissements.) Ainsi, Messieurs, je conclus à cette question préalable, et je demande l’adoption des articles du projet de décret de M. Vergmaud; et en outre, Messieurs, que l’Assemblée décrète surtout que désormais il ne sera fait aucun paiement, trai...
      ...tionnaires publics absents sans congé; et dans le c-s où l’Assemblée ne se croirait pas assez certaine, dans ce moment, de l’existence d’une conspiration contre la patrie de la part des émigrés, pour porter un décret d’accusation, je demande alors qu’elle charge son comité diplomatique de recueillir tous les renseignements relatifs à cette conspiration, afin que si elle existe, l’Assemblée nationale puisse au plus tôt en accuser et en poursuivre les chefs. Voilà ce que la France demande de nous. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Le Président
      J’avais reçu une lettre du ministre de la marine dont je n’avais pas encore pu vous donner communication. M. le ministre de la marine vient d’arriver lui-même et demande la parole pour présenter à l’Assemblée l’état de situation de l’armée navale. J’avais reçu une lettre du ministre de la marine dont je n’avais pas encore pu vous donner communication. M. le ministre de la marine vient d’arriver lui-même et demande la parole pour présenter à l’Assemblée l’état de situation de l’armée navale.
      Locuteur: De Bertrand
      ministre de la marine (1). Chargé de l’administration d’une partie importante de la force publique, je vais en présenter letableau général avec assez de détails pour en donner une idée juste e... ministre de la marine (1). Chargé de l’administration d’une partie importante de la force publique, je vais en présenter letableau général avec assez de détails pour en donner une idée juste et précise.
      Locuteur: De Bertrand
      A l’époque de la dernière paix, les travaux de la marine furent dirigés de manière que l’armée navale pût être portée, en temps de guerre, à 81 vaisseaux de ligne, avec autant de frégates ; et un nombre proportionné de bâtiments d’un rang inférieur. A l’époque de la dernière paix, les travaux de la marine furent dirigés de manière que l’armée navale pût être portée, en temps de guerre, à 81 vaisseaux de ligne, avec autant de frégates ; et un nombre proportionné de bâtiments d’un rang inférieur.
      Locuteur: Isnard
      Quant à moi, si je votais de pareils crimes, j’en mourrais de remords. (Vifs applaudissements.) Quant à moi, si je votais de pareils crimes, j’en mourrais de remords. (Vifs applaudissements.)
      Locuteur: Isnard
      ...alors abattu, découragé, indigné, lassé de courir sans cesse, au péril de sa foriune et de sa vie, après une liberté, une égalité ... ...si ce peuple se persuade que ses représentants n’ont pas le courage nécessaire, alors abattu, découragé, indigné, lassé de courir sans cesse, au péril de sa foriune et de sa vie, après une liberté, une égalité qu’il ne croira que chimérique, il se rendormira dans les bras du despotisme, et...
      Locuteur: De Bertrand
      ...e m illeur état possible, et que jamais la France n’a eu une flotte dont la force réelle fût aussi considérable. ...je me vois en état d’assurer l’Assemblée nationale que l’armée navale est dans le m illeur état possible, et que jamais la France n’a eu une flotte dont la force réelle fût aussi considérable.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ts porte son état actuel à 86 vaisseaux de ligne, 78 frégates, 47 corvettes ou avi... Le tableau (?.) que je remets porte son état actuel à 86 vaisseaux de ligne, 78 frégates, 47 corvettes ou avisos, 7 chaloupes canonnières, et 28 flûtes ou gabarres. Total, 246 bâtiments.
      On a compris, à la vérité, danscetétat, 10 vaisseaux et 8 ...
      ... sont encore sur les chantiers ; mais 6 de ces vaisseaux et 2 frégates, dont la construction devait être achevée dans le courant de cette année, seraient promptement ter (...
      On a compris, à la vérité, danscetétat, 10 vaisseaux et 8 frégates qui sont encore sur les chantiers ; mais 6 de ces vaisseaux et 2 frégates, dont la construction devait être achevée dans le courant de cette année, seraient promptement ter (1) Bibliothèque nationale. Assemblée nationale législative. Marine, n* 1.
      (2) Voir ce tableau aux Annexes de la séance. (2) Voir ce tableau aux Annexes de la séance.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 542
      Locuteur: De Bertrand
      ... les circonstances l’exigeaient : ainsi la flotte est réellement de 82 vaisseaux de ligne, et sera bientôt portée à 86. minés si les circonstances l’exigeaient : ainsi la flotte est réellement de 82 vaisseaux de ligne, et sera bientôt portée à 86.
      Locuteur: De Bertrand
      La force des bâtiments qui composent cette armée la rend encore plus redoutable que leur no...
      ...isseaux eu comprend 8 à 3 ponts, dont 3 de 118 canons et 5 de 110; 10 de 80 ; 67 de 74 et un seul de 64. Il n’y en a plus de rang inférieur. Parmi les frégates on en compte 20 de 36 canons, portant du calibre de 18, et 58 de 32 canons, portant du calibre de 12.
      La force des bâtiments qui composent cette armée la rend encore plus redoutable que leur nombre ; l’état d^s vaisseaux eu comprend 8 à 3 ponts, dont 3 de 118 canons et 5 de 110; 10 de 80 ; 67 de 74 et un seul de 64. Il n’y en a plus de rang inférieur. Parmi les frégates on en compte 20 de 36 canons, portant du calibre de 18, et 58 de 32 canons, portant du calibre de 12.
      Locuteur: De Bertrand
      ...t ; plusieurs ont été construits depuis la paix, et quelques-uns n’ont pas encore été à la mer. Leurs agrès, leur armement, leur artillerie sont complets au delà de ce qui serait nécessaire pour une première année de guerre ; les magasins des ports sont en... Tous ces bâtiments sont en très bon état ; plusieurs ont été construits depuis la paix, et quelques-uns n’ont pas encore été à la mer. Leurs agrès, leur armement, leur artillerie sont complets au delà de ce qui serait nécessaire pour une première année de guerre ; les magasins des ports sont en général bien approvisionnés des principales munitions navales, et les résultats...
      Locuteur: De Bertrand
      Quant aux'approvisionnements de vivres, ils ne peuvent être aussi consi...
      ...conservées sans inconvénient. L’étendue de ces approvisionnements doit toujours être à peu près determinee par la mesure des consommations présumées, et ...
      Quant aux'approvisionnements de vivres, ils ne peuvent être aussi considérables que ceux des munitions qui sont susceptibles d’être conservées sans inconvénient. L’étendue de ces approvisionnements doit toujours être à peu près determinee par la mesure des consommations présumées, et ils sont actuellement au moins aussi forts que les circonstances peuvent l’exige...
      Locuteur: De Bertrand
      3 vaisseaux de ligne, 19 frégates et 8 corvettes ou autres petits bâtiments, sont à la mer ou prêts à mettre à la voile; 27 vaisseaux de ligne et 5 frégates sont en commission ...
      ...st-à-dire prêts à être armés entrés peu de temps.
      3 vaisseaux de ligne, 19 frégates et 8 corvettes ou autres petits bâtiments, sont à la mer ou prêts à mettre à la voile; 27 vaisseaux de ligne et 5 frégates sont en commission dans les ports, c’est-à-dire prêts à être armés entrés peu de temps.
      Locuteur: De Bertrand
      Tel est l’état actuel de la partie matérielle de la marine; je vais maintenant rendre compte des moyens de mettre cette force en activité, si cette mesure devenait nécessaire. Les derniers états de situation des classes pré-. sentent un ...
      ...possible d’y faire servir en même temps la toi alité deces hommes, soit à raison de l’extrême difficulté d’un rassemblement...
      ...tièrement les mouvements du commerce et de la pêche. Mais en France, comme chez toute...
      ...compose pas les équipages des bâtiments de guerre entièrement de gens de mer; ainsi il faut ajouter au nombre de...
      ...lassés les troupes attachées au service de la marine, et même les détachements que les troupes de ligne fournissent, en temps de guerre pour les garnisons des vaisseaux; et si le développement de toutes nos forces devenait nécessaire, on aurait recours à la ressource auxiliaire des enrôlements. I...
      ...sent, d’obsnrver que le nombre des gens de mer qui existe actuellement en France, est suffisamment proportionné à la force de son 3rméG navale Mais je ne dois pas di...
      ...stère et cette exacte subordination que la nature et l’objet de ce service rendent si essentiellement n...
      Tel est l’état actuel de la partie matérielle de la marine; je vais maintenant rendre compte des moyens de mettre cette force en activité, si cette mesure devenait nécessaire. Les derniers états de situation des classes pré-. sentent un total d’environ 80,000 olficiers-mari-piers, matelots ou novices susceptibles d’être employés sur l’armée navale. On doit observer à cet étmrd qu’il ne serait pas possible d’y faire servir en même temps la toi alité deces hommes, soit à raison de l’extrême difficulté d’un rassemblement aussi complet, soit parce que ce serait arrêter entièrement les mouvements du commerce et de la pêche. Mais en France, comme chez toutes les puissances maritimes, on ne compose pas les équipages des bâtiments de guerre entièrement de gens de mer; ainsi il faut ajouter au nombre des marins classés les troupes attachées au service de la marine, et même les détachements que les troupes de ligne fournissent, en temps de guerre pour les garnisons des vaisseaux; et si le développement de toutes nos forces devenait nécessaire, on aurait recours à la ressource auxiliaire des enrôlements. Il suffit, quand à présent, d’obsnrver que le nombre des gens de mer qui existe actuellement en France, est suffisamment proportionné à la force de son 3rméG navale Mais je ne dois pas dissimuler que l’esprit d’insubordination qui s’est répandu parmi les marins, rend...
      ...amener l’ordre, et rétablir dans les équipages des vaisseaux cette discipline austère et cette exacte subordination que la nature et l’objet de ce service rendent si essentiellement nécessaires.
      Locuteur: De Bertrand
      La même insubordination existe dans les arsenaux, et opposerait de grands obstacles au succès de toutes les mesures qui demanderaient de... La même insubordination existe dans les arsenaux, et opposerait de grands obstacles au succès de toutes les mesures qui demanderaient des travaux actifs et des mouvements rapides, comme ceux qu’exigent toujours les g...
      Locuteur: De Bertrand
      ...dans l’inaction cette partie importante de la force publique, et au milieu duquel il ...
      ...aucun mouvement, et peut-être dangereux de l’entreprendre. Sa Majesté est bien convaincue que l’Assemblée nationale s’e n pressera de la seconder, et ce concours doit assurer l...
      ... pour remédier à un désordre aussi alarmant qui, s’il était prolongé, tiendrait dans l’inaction cette partie importante de la force publique, et au milieu duquel il serait bien difficile d’exécuter aucun mouvement, et peut-être dangereux de l’entreprendre. Sa Majesté est bien convaincue que l’Assemblée nationale s’e n pressera de la seconder, et ce concours doit assurer le succès le plus complet.
      Locuteur: De Bertrand
      Le corps des officiers de la marine a été détruit, et recréé sous un...
      ...e pour terminer entièrement les détails de tous les travaux qu’elle avait entrepris sur la marine, l’organisation de ce corps et celle de beaucoup d’autres parties de la marine, n’a pu être encore rendue complète. J’aurai l’honneur de vous présenter l’aperçu des travaux qui...
      Le corps des officiers de la marine a été détruit, et recréé sous une nouvelle forme par l’Assemblée constituante ; mais comme elle n’a pas eu le temps nécessaire pour terminer entièrement les détails de tous les travaux qu’elle avait entrepris sur la marine, l’organisation de ce corps et celle de beaucoup d’autres parties de la marine, n’a pu être encore rendue complète. J’aurai l’honneur de vous présenter l’aperçu des travaux qui sont encore nécessaires pour terminer ce grand ouvrage; je me réduirai maintena...
      Locuteur: De Bertrand
      ...rer ici dans un grand détail sur l’état de chacune de nos colonies; vous connaissez les troub...
      ...aissaient se calmer, on pouvait espérer de voir bientôt l’uniun et l’ordre se rétablir, et que les liaisons entre la métropole et les colonies pourraient êt...
      ...du subitement des bruits désastreux sur la situation de Saint-Domingue; aucune lettre officiell...
      ...e des mesures que Sa Majesté m’a chargé de prendre pour faire passer très promptem...
      ...tte colonie des forces suffisantes pour la défense des habitants, si leur situation était aussi déplorable qu’il y a lieu de le craindre.
      Je crois inutile d’entrer ici dans un grand détail sur l’état de chacune de nos colonies; vous connaissez les troubles et les divisions qui les ont agitées; il serait peu nécessaire d’en retracer le tableau. Ces troubles paraissaient se calmer, on pouvait espérer de voir bientôt l’uniun et l’ordre se rétablir, et que les liaisons entre la métropole et les colonies pourraient être déterminées d’u*;e manière régulière et convenable à tous les intérêts, lorsqu’il s’est répandu subitement des bruits désastreux sur la situation de Saint-Domingue; aucune lettre officielle n’a encore confirmé ces funestes nouvelles, mais les alarmes qu’elles produise...
      ...le roi s’en est occupé avee le plus vif intérêt, et j’ai déjà informé l’Assemblée des mesures que Sa Majesté m’a chargé de prendre pour faire passer très promptement dans cette colonie des forces suffisantes pour la défense des habitants, si leur situation était aussi déplorable qu’il y a lieu de le craindre.
      Locuteur: De Bertrand
      Sur le nombre total des bâtiments de guerre, Sur le nombre total des bâtiments de guerre,

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 543
      Locuteur: De Bertrand
      ... ses corsaires. Ce n’est que depuis peu de jours qu’un courrier a porté cette étra...
      ...ens convenables pour soutenir l’honneur de la nation, protéger le commerce, et défend...
      ...rès avoir encore essayé, pour conserver la paix, les moyens qui seront compatibles avec la uiguité nationale. Je mettrai incessamment sous vos yeux les détails de cette affaire, et Sa Majesté ne doute p...
      ...seconder des mesures qui ont pour objet la liberté deu mers, la sûreté du commerce et l’honneur de la nation.
      qu’elle croit devoir être avantageuse à ses corsaires. Ce n’est que depuis peu de jours qu’un courrier a porté cette étrange nouvelle. Le rois’est déterminé à prendre les moyens convenables pour soutenir l’honneur de la nation, protéger le commerce, et défendre le pavillon français des insultes auxquelles il pourrait se trouver exposé; j...
      ...mais ils ne seront mis en activité, et on ne prendra aucune mesure hostile qu’après avoir encore essayé, pour conserver la paix, les moyens qui seront compatibles avec la uiguité nationale. Je mettrai incessamment sous vos yeux les détails de cette affaire, et Sa Majesté ne doute pas que l’Assemblée nationale ne s’empresse à seconder des mesures qui ont pour objet la liberté deu mers, la sûreté du commerce et l’honneur de la nation.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ître l’état des finances du département de la marine, pour le service de l’année courante. L’aperçu (1) que je r...
      ...onds décrétés pour le service ordinaire de cette année, sont de 40,500,000 livres, savoir : de 30 millions pour la marine, et 10,500,000 livres pour les c...
      Il me reste à vous faire connaître l’état des finances du département de la marine, pour le service de l’année courante. L’aperçu (1) que je remets peut en donner une idée suifisante, et je crois inutile n’en développer ici les détails. Je dirai seulement que les fonds décrétés pour le service ordinaire de cette année, sont de 40,500,000 livres, savoir : de 30 millions pour la marine, et 10,500,000 livres pour les colonies. €eux décrétés cour divers services extraordinaires, particulièrement le...
      Locuteur: De Bertrand
      ...ver que, parla nature même des dépenses de la marine, elles ne peuvent pas toujours ê...
      ... peut suffire pour faire bien connaître la totalité des dépenses réelles dont une ...
      ...ore à payer, et qu’il serait impossible de donner, dans ce moment, le compte exact...
      ...és jusqu’à ce jour ne s’élèvent qu’à 25 millions; mais il est nécessaire d’observer que, parla nature même des dépenses de la marine, elles ne peuvent pas toujours être acquitté s au moment où elles sont faites, et que par conséquent cet aperçu ne peut suffire pour faire bien connaître la totalité des dépenses réelles dont une partie reste encore à payer, et qu’il serait impossible de donner, dans ce moment, le compte exact, même pour les mois déjà écoulés.
      Locuteur: De Bertrand
      La note que je remets rappelle aussi plusieurs demandes de fonds qui avaient été faites par m«js prédécesseurs, pour le service de cette année, sur lesquelles l’Assemblée...
      ...vait pas prononcé, et dont je vous prie de vouloir bien examiner les motifs.
      La note que je remets rappelle aussi plusieurs demandes de fonds qui avaient été faites par m«js prédécesseurs, pour le service de cette année, sur lesquelles l’Assemblée constituante n’avait pas prononcé, et dont je vous prie de vouloir bien examiner les motifs.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ète l’impression du rapport du ministre de la marine et le renvoi au comité de marine réuni aux comités diplomatique e... (L’Assemblée décrète l’impression du rapport du ministre de la marine et le renvoi au comité de marine réuni aux comités diplomatique et des colonies, pour y faire les observations nécessaires.)
      Locuteur: De Bertrand
      ministre de la marine (2). Je prie l’Assemb'ée de vouloir bien m’entendre encore sur des ...
      ... pour lesquels je sollicite des décrets de détails absolument nécessaires pour établir la nouvelle organisation de la marine.
      ministre de la marine (2). Je prie l’Assemb'ée de vouloir bien m’entendre encore sur des objets particuliers, pour lesquels je sollicite des décrets de détails absolument nécessaires pour établir la nouvelle organisation de la marine.
      Locuteur: De Bertrand
      ... ai réfléchi, plus je me suis convaincu de la nécessité de faire mareher à la fois toutes les parties qui doivent composer la nouvelle organisation de la marine. Elles sont liées entre elles pa...
      ...s ou moins intimes; et si quelques-unes de ces parties, constituées d’après les no...
      ...e entièrement complète, quelques traces de ces anciens principes qu’on ne peut entièrement déraciner qu’en les réformant tous à la fois. J’ai exposé ces considérations au...
      ...t qu’il sera possihle, le grand ouvrage de cette formation nouvelle, qu’il est nécessaire de ne pas différer trop longtemps. Un aperçu rapide du travail déjà fait, et de celui qui reste à faire, va vous mettre à portée d’apprécier l’importance de ces mesures.
      ... les dangers où pourrait m’entraîner une précipitation inconsidérée; et plus j’y ai réfléchi, plus je me suis convaincu de la nécessité de faire mareher à la fois toutes les parties qui doivent composer la nouvelle organisation de la marine. Elles sont liées entre elles par des ra ports plus ou moins intimes; et si quelques-unes de ces parties, constituées d’après les nouveaux principes, se trouvaient réunie», même momentanément, à d’autres qui sera...
      ...anisation générale, et n’y laissât subsister, lors même qu’elle aurait été rendue entièrement complète, quelques traces de ces anciens principes qu’on ne peut entièrement déraciner qu’en les réformant tous à la fois. J’ai exposé ces considérations au roi, et vous reconnaîtrez sa sagesse aux mesures que Sa Majesté a jugées les plus propres à accélérer, autant qu’il sera possihle, le grand ouvrage de cette formation nouvelle, qu’il est nécessaire de ne pas différer trop longtemps. Un aperçu rapide du travail déjà fait, et de celui qui reste à faire, va vous mettre à portée d’apprécier l’importance de ces mesures.
      Locuteur: De Bertrand
      ..., ayant jugé convenable d’organiser sur de nouveaux principes toutes les parties de la marine, a bien posé les bases essentielles de cette vaste entrepris1; mais elle n’a pas eu le temps de prendre connaissance des principaux objets de détail, quoique plusieurs rapports du comité chargé de lui en rendre compte, fussent déjà rédigés et imprimés. Ainsi, la formation du corps militaire, c’est-à-d...
      ... celle des troupes attachées au service de la marine ne l’est pas encore, et le servi...
      L’Assemblée constituante, ayant jugé convenable d’organiser sur de nouveaux principes toutes les parties de la marine, a bien posé les bases essentielles de cette vaste entrepris1; mais elle n’a pas eu le temps de prendre connaissance des principaux objets de détail, quoique plusieurs rapports du comité chargé de lui en rendre compte, fussent déjà rédigés et imprimés. Ainsi, la formation du corps militaire, c’est-à-dire celle des officiers des vaisseaux, est déterminée ; mais celle des troupes attachées au service de la marine ne l’est pas encore, et le service militaire des ports n’est pas réglé ; en sorte que si les officiers qui doive...
      Locuteur: De Bertrand
      Le plan général de l’administration des ports est arrêté; ...
      ...s les relations des différentes parties de ce dernier ne sont pus encore entièreme...
      ...tions actuelles, pour les remplacer par la nouvelle, on ne pourrait mettre celle-c...
      ...né, avec précision les rapports mutuels de tous les objets, et bien posé les limites des droits et des devoirs de tous ceux qui y seront employés. Les mê...
      ...ns deviendront, sous leur nouveau titre de chef de l’administration des travaux, bien plus...
      Le plan général de l’administration des ports est arrêté; des administrateurs civils doivent y remplir les fonctions dont une partie était ci-devant attribuée à des officiers militaires ; mais les relations des différentes parties de ce dernier ne sont pus encore entièrement fixées; et si l’on faisait cesser instantanément toutes les administrations actuelles, pour les remplacer par la nouvelle, on ne pourrait mettre celle-ci dans une activité réelle qu’après avoir réglé les détails, déterminé, avec précision les rapports mutuels de tous les objets, et bien posé les limites des droits et des devoirs de tous ceux qui y seront employés. Les mêmes considérations pourraient être appliquées au service des ingénieurs-constructeurs, dont les fonctions deviendront, sous leur nouveau titre de chef de l’administration des travaux, bien plus étendues qu’elles ne l’étaient précédemment.
      Locuteur: De Bertrand
      Si le tableau que je viens de présenter, ne remplit pas parfaitement les vues de l’Assemblée, elle n’aura qu’à me faire connaître les obj- ts sur lesquels elle désirera de plus amples éclaircissements, je m’empresserai de les lui offrir. (Vifs applaudissements.... Si le tableau que je viens de présenter, ne remplit pas parfaitement les vues de l’Assemblée, elle n’aura qu’à me faire connaître les obj- ts sur lesquels elle désirera de plus amples éclaircissements, je m’empresserai de les lui offrir. (Vifs applaudissements.)
      ...ier soin en entrant au ministère, a été de m’occuper des moyens de hâter l’exéiu (1) Voir ee document aux Annexes de la séance. Mon premier soin en entrant au ministère, a été de m’occuper des moyens de hâter l’exéiu (1) Voir ee document aux Annexes de la séance.
      (2) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des a... (2) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des affaires du temps, tome CXLVI, n° 22.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 544
      Locuteur: De Bertrand
      iots de décret, ainsi que pour les hôpitaux et le service des officiers de santé dans les ports et a la mer. iots de décret, ainsi que pour les hôpitaux et le service des officiers de santé dans les ports et a la mer.
      Locuteur: De Bertrand
      ...restent a ré"'er pût faire craindre que la nouvelle organisation de la marine n’exigeât encore un ions délai D...
      ...mplète, il me paraît cependant possible de la terminer promptement, si l'Assemblée nationale juge: a propos de s’occuper bientôt de quelques lois essentielles, pour lesquelles il sera facile de reprendre les travaux de l’ancien comité de marine. Je vais présenter un aperçu de ceux qui exigent encore des décrets déf...
      ... les observations que le roi m a chargé de vous présenter sur les objets les plus ...
      ...té avec laquelle je suivrai ces travaux de détai1, me mettra en état de les terminer promptement, malgré leur é...
      ...e dois me hâter d’observer que quoique le nombre et l’importance des objets qui restent a ré"'er pût faire craindre que la nouvelle organisation de la marine n’exigeât encore un ions délai Dour être rendue entièrement complète, il me paraît cependant possible de la terminer promptement, si l'Assemblée nationale juge: a propos de s’occuper bientôt de quelques lois essentielles, pour lesquelles il sera facile de reprendre les travaux de l’ancien comité de marine. Je vais présenter un aperçu de ceux qui exigent encore des décrets définitifs, et je Remettrai en même temps des mémoires particuliers contenant les observations que le roi m a chargé de vous présenter sur les objets les plus pressants. Je vous en offrirai successivement sur tous les autres; je m’occuperai, en même temps, à préparer les moyens d exécution, et j espere aue l’activité avec laquelle je suivrai ces travaux de détai1, me mettra en état de les terminer promptement, malgré leur étendue et leur nombre.
      Locuteur: De Bertrand
      ...s considérations, il me parait possible de fixer, dès à présent, une époque précisé et peu éloignée, pour compléter^ entièrement la nouvelle organisation de la marine et la mettre en activité réelle dans toutes s...
      ... disposition présente le grand avantage de ne pas embarrasser une comptabilité, dé...
      ... d’un exercice; et il sera très heureux de pouvoir les réunir tous au commencement...
      D’après ces considérations, il me parait possible de fixer, dès à présent, une époque précisé et peu éloignée, pour compléter^ entièrement la nouvelle organisation de la marine et la mettre en activité réelle dans toutes ses parties; et je oense qu’il serait très convenable que ce te époque fût fixée au 1er janvier procham. Cette disposition présente le grand avantage de ne pas embarrasser une comptabilité, déjà trop compliquée par des changements faits dans le cornant d’un exercice; et il sera très heureux de pouvoir les réunir tous au commencement dune
      Locuteur: De Bertrand
      ...fférer, même pendant un si court espace de temps, l’organisation d's parties qui p...
      ...s apparent que réel, qu’il n’y a aucune de ces parties qui puisse être complètemen...
      ...qui n'exige ncore quelques travaux dont la durée paraît devoir se prolonger nécessairement jusque vers l’époque indiquée. La formation du corps mil.taire est celle qui est la plus avancée, puisque la nomination de la plus grande partie des officiers est déjà faite. Mais, indépendamment de ce que leur service nest pas réglé, il ...
      ...plet. Les concours pour un grand nombre de places d enseignes et d’aspirants entre...
      Si l’on objectait qu’il peut y avoir quelques inconvénients à différer, même pendant un si court espace de temps, l’organisation d's parties qui pourraient être mises actuellement en activité, je répondrais que ce délai est plus apparent que réel, qu’il n’y a aucune de ces parties qui puisse être complètement organisée dans ce moment, ou qui n'exige ncore quelques travaux dont la durée paraît devoir se prolonger nécessairement jusque vers l’époque indiquée. La formation du corps mil.taire est celle qui est la plus avancée, puisque la nomination de la plus grande partie des officiers est déjà faite. Mais, indépendamment de ce que leur service nest pas réglé, il est certain aussi que ce corps ne serait pas entièrement complet. Les concours pour un grand nombre de places d enseignes et d’aspirants entretenus, vont être ouverts, et ne pourront être terminés que dans quelques mois ; ...
      Locuteur: De Bertrand
      ...èvera à 5 ou 6,000, il a ete nécessaire de faire former, dans les ports, des listes de tous ceux qui ont droit d obtenir ce grade suivant les dispositions de la loi. J ai reçu un grand nombre de ces listes, mais toutes ne me sont pas ...
      ... et leur examen, ainsi que l’expédition de ce grand nombre de brevets, exigera un temps assez considé...
      le nombre s’élèvera à 5 ou 6,000, il a ete nécessaire de faire former, dans les ports, des listes de tous ceux qui ont droit d obtenir ce grade suivant les dispositions de la loi. J ai reçu un grand nombre de ces listes, mais toutes ne me sont pas encore parvenues; et leur examen, ainsi que l’expédition de ce grand nombre de brevets, exigera un temps assez considérable.
      Locuteur: De Bertrand
      ... d’ailleurs ce que j ai deja expose sur la nécessité de réunir toutes les parues, et d’en compo...
      ...es lois, et sur l’impossibilité absolue de faire des organisations parti lies et successives, sans s’exposer à arrêter entièrement la marche du service.
      Je rappellerai d’ailleurs ce que j ai deja expose sur la nécessité de réunir toutes les parues, et d’en composer en même temps un ensemble bien formé d’après les principes généraux établis par les nouvelles lois, et sur l’impossibilité absolue de faire des organisations parti lies et successives, sans s’exposer à arrêter entièrement la marche du service.
      Locuteur: De Bertrand
      ...ncore à faire pour terminer entièrement la nouvelle organisation de la marine, il faut examiner quels sont ceu...
      ...ièrement terminés; et le roi m’a chargé de vous en présenter le tableau, en vous i...
      ...i promptement qu’il vous sera possible, de ceux de ces objets qui sont les plus pressants, et dont la décision doit influer sur l’exécution d...
      ...i, dans cet exposé, que ce qui concerne la marine, et je ne vous parlerai pas, quant à présent, de ce qui est relatif aux colonies.
      Pour connaître ce qui reste encore à faire pour terminer entièrement la nouvelle organisation de la marine, il faut examiner quels sont ceux des travaux entrepris par l’Àssemolée con stituante, qui n’ont pu être entièrement terminés; et le roi m’a chargé de vous en présenter le tableau, en vous invitant à vous occuper, aussi promptement qu’il vous sera possible, de ceux de ces objets qui sont les plus pressants, et dont la décision doit influer sur l’exécution des lois déjà décrétées. Je ne comprendrai, dans cet exposé, que ce qui concerne la marine, et je ne vous parlerai pas, quant à présent, de ce qui est relatif aux colonies.
      Locuteur: De Bertrand
      La composition des troupes de la marine, et le règlement de leur service, soit dans les ports, soit à la mer, est un objet digne de la plus grande attention, et dont la décision ne peut être différée sans inc... La composition des troupes de la marine, et le règlement de leur service, soit dans les ports, soit à la mer, est un objet digne de la plus grande attention, et dont la décision ne peut être différée sans inconvénients. L’état d incertitude où sont actuellement tous ceux qui composent ce...
      Locuteur: De Bertrand
      ...à 1 artillerie, on connaît l’importance de cet objet qui est intimement lié à la formation des troupes ; il exige des dé... Rien n’a été réglé relativement à 1 artillerie, on connaît l’importance de cet objet qui est intimement lié à la formation des troupes ; il exige des développements assez étendu-, et j ai cru devoir les réunir dans un mémoire partic...
      Locuteur: De Bertrand
      ...ur les 100,000 soldats auxiliaires dont la formation avait été précédemment décretee, il en serait attaché 75,000 au service de terre, et 25,000 à celui de la marine ; et ce décret ayant réglé, sur la proposition du ministre de la guerre, la répartition des 75,000 hommes de service de terre entre les départements qui doivent les fournir, ie propose un projet de répartition semblable pour les 25,000 destinés à la marine, et j y ioins quelques observations sur la formation de ces troupes, et sur la manière de les employer, s’il devenait nécessaire de les meitre en activité. Le décM du 12 juin dernier ayant détermine que, sur les 100,000 soldats auxiliaires dont la formation avait été précédemment décretee, il en serait attaché 75,000 au service de terre, et 25,000 à celui de la marine ; et ce décret ayant réglé, sur la proposition du ministre de la guerre, la répartition des 75,000 hommes de service de terre entre les départements qui doivent les fournir, ie propose un projet de répartition semblable pour les 25,000 destinés à la marine, et j y ioins quelques observations sur la formation de ces troupes, et sur la manière de les employer, s’il devenait nécessaire de les meitre en activité.
      Locuteur: De Bertrand
      ...u- ceux qui seront sous ses ordres pour la garde des ports et arsenaux, les armements des vaisseaux et le service de la rade. Cette loi doit déterminer aussi le nombre et les fonctions des officiers de marine de tout grade, qui seront employés dans le...
      ...des pouvoirs du commandant des armes et de l’ordonnateur civil ; elle doit régler enfin tous les rapports du service militaire et de l’administration civile. Je vous présen...
      ...vations sur cet objet, et sur le projet de décret que le comité de marine avait arrêté vers 1, fin de la dernière session. .
      ...e loi qui règle les fonctions et les devoirs des commandants des a^mes, et ae tou- ceux qui seront sous ses ordres pour la garde des ports et arsenaux, les armements des vaisseaux et le service de la rade. Cette loi doit déterminer aussi le nombre et les fonctions des officiers de marine de tout grade, qui seront employés dans les ports, et fixer avec une extrême précision les limites des pouvoirs du commandant des armes et de l’ordonnateur civil ; elle doit régler enfin tous les rapports du service militaire et de l’administration civile. Je vous présenterai incessamment un mémoire contenant mes observations sur cet objet, et sur le projet de décret que le comité de marine avait arrêté vers 1, fin de la dernière session. .
      Locuteur: De Bertrand
      ...s. G est ce quej ai développé avec plus de détail dans mes observations sur le projet de décret présente par 1 ancien comité ae ... des ports, avant uavuu anoïc ». .UnuU..vu ~ . troupes qui y seront employées. G est ce quej ai développé avec plus de détail dans mes observations sur le projet de décret présente par 1 ancien comité ae marine. .

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 545
      Locuteur: De Bertrand
      ment de quelques-unes de ces écoles dans des bâtiments nationaux...
      ...lques autres, et sur les premiers Irais de ces établissements, qui seront très modiques. On concerte actuellement les projets de tous ces détails avec les municipalités...
      ...s administratifs ; mais je serai obligé de vous présenter aussi des observations p...
      ...s écoles. Cet objet mérite certainement la plus sérieuse attention, puisqu'il est certain que l’exisience et l’utilité de la marine nationale dépendent essentiellem...
      ... à cet égard ; elle n’a pas eu le temps de terminer ce travail, et il vous est réservé de le compléter. Je soumettrai à votre exa...
      ment de quelques-unes de ces écoles dans des bâtiments nationaux, sur le payement des loyers pour quelques autres, et sur les premiers Irais de ces établissements, qui seront très modiques. On concerte actuellement les projets de tous ces détails avec les municipalités et les corps administratifs ; mais je serai obligé de vous présenter aussi des observations plus importantes relativement à ces écoles. Cet objet mérite certainement la plus sérieuse attention, puisqu'il est certain que l’exisience et l’utilité de la marine nationale dépendent essentiellement des mesures qui seront prises pour former et pour instruire ceux qui y seron...
      ...tème régulier d’instruction pratique. L’Assemblée constituante avait eu des vues à cet égard ; elle n’a pas eu le temps de terminer ce travail, et il vous est réservé de le compléter. Je soumettrai à votre examen un mémoire particulier sur cet objet.
      Locuteur: De Bertrand
      ...nt mises à exécution. J’aurai l’honneur de vous présenter, conformément aux articl...
      ...des 17 et 18 juillet dernier, un projet de règlement et un état général d’une nouv...
      ...lasses, sous-divisés en syndicats, avec la liste des paroisses que chacun de ces syndicats renferme : ce travail qui est assujetti à la nouvelle division géographique du royau...
      ...tions à y joindre sur plusieurs détails de cette partie importante du service de la marine.
      Les lois sur les classes sont mises à exécution. J’aurai l’honneur de vous présenter, conformément aux articles 35 et 36 des décrets des 17 et 18 juillet dernier, un projet de règlement et un état général d’une nouvelle division des quartiers des classes, sous-divisés en syndicats, avec la liste des paroisses que chacun de ces syndicats renferme : ce travail qui est assujetti à la nouvelle division géographique du royaume, est terminé; et on a préparé aussi une carte qui servira à lixer d’une manière très précise ces diverses démarcations. J’aurai quelques observations à y joindre sur plusieurs détails de cette partie importante du service de la marine.
      Locuteur: De Bertrand
      ...e out établi les bases et les principes de la nouvelle administration des ports et de...
      ...ien été statué sur un très grand nombre de détails sur la forme et les règles de ce service, pour les travaux, les approvisionnements, les armements et la comptabilité. Il est nécessaire de bien fixer les limites des pouvoirs, et...
      ...vice militaire. Tous ces objets exigent la détermination la plus précise. Je présenterai à cet égar...
      ...t je demanderai à l’Assemblée nationale de vouloir bien déterminer, d’après l’exposé qui lui sera fait de ces divers objets, quels sont ceux qui ...
      ...ages des vaisseaux, et autres bâtiments de guerre de tout rang soit pour l’armement de guerre, soit pour celui de paix. Les changements qui ont été faits...
      ...rai aussi des tarifs et des inventaires de tout ce qui doit êtreremis etemployé pour l’armement des vaisseaux et autres bâtiments de guerre, suivant la diverse durée des campagnes et en distinguant les armements de guerredeceux de paix. Cetou-vrage très élendu, et qui renferme une immense quantité de détails, a été longtemps préparé et dis...
      ...ans les armements, prévenir l’emploi et la consommation arbitraire des Approvision...
      Les décrets des 17, 18 juillet et 21 septembre out établi les bases et les principes de la nouvelle administration des ports et des arsenaux, mais il n’a rien été statué sur un très grand nombre de détails sur la forme et les règles de ce service, pour les travaux, les approvisionnements, les armements et la comptabilité. Il est nécessaire de bien fixer les limites des pouvoirs, et tous les rapports entre l’administration civile des ports et le service militaire. Tous ces objets exigent la détermination la plus précise. Je présenterai à cet égard des vues générales et je demanderai à l’Assemblée nationale de vouloir bien déterminer, d’après l’exposé qui lui sera fait de ces divers objets, quels sont ceux qui doivent être fixé3 par les lois, et quels sont les détails qui pourront être rég...
      ...roposer incessamment des projets d’états pour une nouvelle composition des équipages des vaisseaux, et autres bâtiments de guerre de tout rang soit pour l’armement de guerre, soit pour celui de paix. Les changements qui ont été faits relativement aux grades et aux soldes, exigent que les anciens états et rôles d'équipages soient réformés et changés. Je présenterai aussi des tarifs et des inventaires de tout ce qui doit êtreremis etemployé pour l’armement des vaisseaux et autres bâtiments de guerre, suivant la diverse durée des campagnes et en distinguant les armements de guerredeceux de paix. Cetou-vrage très élendu, et qui renferme une immense quantité de détails, a été longtemps préparé et discuté dans tous les ports ; il est entièrement complet, et sa publication est bien nécessaire pour établir l’uniformité dans les armements, prévenir l’emploi et la consommation arbitraire des Approvisionnements, et fixer à cet égard des principes et des règles invariables sans lesqu...
      Locuteur: De Bertrand
      ...bjet général qu’il est le plus pressant de régler relativement à l’administration ...
      ...ements et fournitures ; ce qui comprend la partie très importante des vivres, ainsi que celle des approvisionnements de bois, qui peut exiger quelques observat...
      L’objet général qu’il est le plus pressant de régler relativement à l’administration des ports, est celui des marchés pour les approvisionnements et fournitures ; ce qui comprend la partie très importante des vivres, ainsi que celle des approvisionnements de bois, qui peut exiger quelques observations, surtout relativement aux forêts qui font maintenant partie des biens natio...
      Locuteur: De Bertrand
      Le comité de marine de la précédente Assemblée avait présenté un projet de décret. Je remettrai un mémoire particulier sur cet objet qui mérite la plus sérieuse attention et qu’il me paraît nécessaire de régler le plus promptement possible. Le comité de marine de la précédente Assemblée avait présenté un projet de décret. Je remettrai un mémoire particulier sur cet objet qui mérite la plus sérieuse attention et qu’il me paraît nécessaire de régler le plus promptement possible.
      Locuteur: De Bertrand
      Le comité de salubrité s’était réuni à celui de la marine pour présenter un projet de décret sur le service des hôpitaux de la marine, des colonies et des armées nava... Le comité de salubrité s’était réuni à celui de la marine pour présenter un projet de décret sur le service des hôpitaux de la marine, des colonies et des armées navales, mais rien n’a encore été définitivement arrêté pour cet objet, sur lequel j...
      Locuteur: De Bertrand
      ...septembre dernier, un décret concernant la police des arsenaux et la formation d’une cour martiale maritime ; ie m’occupe de l’exécution de cette loi ; et de la formation des brigades de gendarmerie qui doivent être placées en... Il a été rendu, le 20 septembre dernier, un décret concernant la police des arsenaux et la formation d’une cour martiale maritime ; ie m’occupe de l’exécution de cette loi ; et de la formation des brigades de gendarmerie qui doivent être placées en conséquence dans les principaux ports, et dont le nombre n’est pas encore fixé.
      Locuteur: De Bertrand
      Mais, quoique les premières bases de la police des ports soient posées par ce d...
      ...e que le rétablissement du bon ordre et de la discipline dans les arsenaux. Le roi m’a chargé de recommander particulièrement ce grand o...
      ...re attention ; sans doute il est facile de se convaincre qu’une police exacte et vigilante est nécessaire pour assurer la conservation des dépôts précieux que les arsenaux de la marine renferment, et il n’est pas moins certain que l’ordre, la discipline et la subordination dans les ateliers sont également nécessaires pour la conduite des immenses travaux dont on s...
      Mais, quoique les premières bases de la police des ports soient posées par ce décret, il reste encore beaucoup a faire à cet égard ; rien n’est plus important et peut-être plus difficile que le rétablissement du bon ordre et de la discipline dans les arsenaux. Le roi m’a chargé de recommander particulièrement ce grand objet à votre attention ; sans doute il est facile de se convaincre qu’une police exacte et vigilante est nécessaire pour assurer la conservation des dépôts précieux que les arsenaux de la marine renferment, et il n’est pas moins certain que l’ordre, la discipline et la subordination dans les ateliers sont également nécessaires pour la conduite des immenses travaux dont on s’occupe dans les ports.
      Locuteur: De Bertrand
      11 n’existe pas d’autres moyens de mettre des bornes aux dépenses, d’éviter la perle ou le faux emploi des approvisionnements, de donner aux constructions et aux travaux... 11 n’existe pas d’autres moyens de mettre des bornes aux dépenses, d’éviter la perle ou le faux emploi des approvisionnements, de donner aux constructions et aux travaux nécessaires pour le mouvement des forces navales, toute l’activité que les circ...
      Locuteur: De Bertrand
      ...le s’occupera certainement avec intérêt de tout ce qui est relatif aux secours qui... L’Assemblée nationale s’occupera certainement avec intérêt de tout ce qui est relatif aux secours qui doivent être donnés aux malades et aux blessés dans les ports et sur les vaisse...

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 546
      Locuteur: De Bertrand
      ... approvisionnements et les déprédations de tout genre, que je dois eniin défendre sans cesse 1 intérêt de la nation contre tous les intérêts privés,...
      ...du sentiment auquel il est le plus doux de se livrer, celui de la bienfaisance (Applaudissements) ; il se...
      ...st même ce que je considérerai comme un de mes premiers devoirs. Tous les citoyens employés pour la chose publique ont droit aux soins de ceux qui administrent; lorsque je viend...
      ...d’une manière publique et convenable' à la dignité de leurs motifs. Il serait indécent, et il ne sera plus nécessaire de les masquer sous des abus, de présenter dans les comptes ces secours ...
      ...endre des ouvrages inutiles et ruineux, de tolérer des déprédations dangereuses. Je sens qu’il sera bien dilficiie de déraciner en un instant des abus invétérés par. un long usage. Je conçois la résistance qu’opposera à des réformes importantes, la réunion d’une foule d’intérêts particul...
      ...timement convaincu qu’il est nécessaire de profiter, pour ces réformes, de l’époque de 1’établissement d’un nouveau régime d’a...
      ...serait consacrer à jamais les abus, que de ne pas entreprendre de les détruire dans ce moment. Il est imp...
      ...ait les intérêts, essaieront sans doute de représenter sous les couleurs odieuses ...
      ... que je dois travailler sans relâche à prévenir Ips fausses dépenses, l’abus des approvisionnements et les déprédations de tout genre, que je dois eniin défendre sans cesse 1 intérêt de la nation contre tous les intérêts privés, et même contre les impressions du sentiment auquel il est le plus doux de se livrer, celui de la bienfaisance (Applaudissements) ; il sera cependant toujours possible d’en suivre les mouvements, en les réglant avec sagesse ; c’est même ce que je considérerai comme un de mes premiers devoirs. Tous les citoyens employés pour la chose publique ont droit aux soins de ceux qui administrent; lorsque je viendrai vous exposer les besoins et vous faire connaître les services des ouvriers d...
      ... d ¦ générosité, dignes des représentants d’une grande nation,doivent être fans d’une manière publique et convenable' à la dignité de leurs motifs. Il serait indécent, et il ne sera plus nécessaire de les masquer sous des abus, de présenter dans les comptes ces secours ou ces récompen-es comme les salaires d’un travail qui n’aurait pas été réellement fait (.Applaudissements), d’enti eprendre des ouvrages inutiles et ruineux, de tolérer des déprédations dangereuses. Je sens qu’il sera bien dilficiie de déraciner en un instant des abus invétérés par. un long usage. Je conçois la résistance qu’opposera à des réformes importantes, la réunion d’une foule d’intérêts particuliers, et je prévois les im-puiationsealomnieuses, les déclamations violentes aux...
      ...éprochable doit s’attendre, en remplissant ces devoirs austères; mais je suis intimement convaincu qu’il est nécessaire de profiter, pour ces réformes, de l’époque de 1’établissement d’un nouveau régime d’administration, et que ce serait consacrer à jamais les abus, que de ne pas entreprendre de les détruire dans ce moment. Il est impossible d’y réussir sans une police active et même sévère, que ceux dont elle arrêterait les malversations ou gênerait les intérêts, essaieront sans doute de représenter sous les couleurs odieuses d’une autorité arbitraire; mais il est évident qu’une police aussi importante se...
      Locuteur: De Bertrand
      On ne doit pas perdre de vue que c’est dans les ports que les éq...
      ...armement deviendrait nécessaire, et que la discipline ne peut être rétablie dans l...
      ...le approuvera toujours mes efforts pour la rétablissement et le maintien de l’ordre et accueillera favorablement les représntations que je serai dans le cas de lui faire pour parvenir à vaincre les o...
      ...onder les mesures qu’il sera nécessaire de prendre ; le patriotisme de ceux qui composent ces corps les porter...
      ...ourir à ce qu’exigera l’intérêt général de la nation, lorsqu'il ne paraîtrait même pa...
      On ne doit pas perdre de vue que c’est dans les ports que les équipages des vaisseaux peuyent prendre l’esprit d’insubordination, qui serait si funeste dans le cas où un grand armement deviendrait nécessaire, et que la discipline ne peut être rétablie dans l’armée navale qu’après qu’elle l’aura été dans les arsenaux. Je me conformerai a...
      ... je le suivrai avec fermeté et constance, bien convaincu que l’Assemblée nationale approuvera toujours mes efforts pour la rétablissement et le maintien de l’ordre et accueillera favorablement les représntations que je serai dans le cas de lui faire pour parvenir à vaincre les obstacles qui pourraient arrêter mon zèle. (Applaudissements.) J’espère, aussi que les corps administratifs et les municipalités des ports s’empresseront à seconder les mesures qu’il sera nécessaire de prendre ; le patriotisme de ceux qui composent ces corps les portera sans doute à concourir à ce qu’exigera l’intérêt général de la nation, lorsqu'il ne paraîtrait même pas entièrement d’accord avec l’intérêt local et privé.
      Locuteur: De Bertrand
      J’ai cru convenable de donner quelque développement à cet article important de la police-des ports, par e que cet objet e...
      ...es parties relatives au travail général de l’organisation de la marine, dont je n’ai présenté qu’un sim...
      ...les observations que le roi me chargera de vous transmettre sur ces divers détails, afin de compléter entièrement l’exposé que j’ai...
      ...ues objets qu’il serait très nécessaire de déterminer, quoiqu’ils ne tiennent pas ...
      J’ai cru convenable de donner quelque développement à cet article important de la police-des ports, par e que cet objet est d’une nécessité pressante. Quant aux autres parties relatives au travail général de l’organisation de la marine, dont je n’ai présenté qu’un simple aperçu, je pourrai vous offrir successivement les observations que le roi me chargera de vous transmettre sur ces divers détails, afin de compléter entièrement l’exposé que j’ai cru devoir faire des travaux entrepris par l’Assemblée précédente et sur lesquels vous avez encore à statuer. Je dois-aussi apne 1er votre attention sur quelques objets qu’il serait très nécessaire de déterminer, quoiqu’ils ne tiennent pas d’une manière aussi intime à l’organisation générale.
      Locuteur: De Bertrand
      ...cret du 29 août dernier a eu pour objet la police des ports de commerce, l’administration de la justice dans les ports, et l’expédiiion des navires; on s’occupe de l’exécution de cette loi, mais elle ne pourra avoir lieu qu'après que les tribunaux de commerce auront été formés et mis en ac...
      ...iné 1« s élëciions des divers officiers de police qui doivent y être établis. Il r...
      ...s à faire relativement à cet objet pour la fixation des droits qui seront établis, en remplacement de ceux d’amirauté ainsi que pou-’ les congés des bâtiments de commerce ou plutôt pour le passeport national qui établit leur- qualité de navires français, et les fait reconnaître d.ins les ports étrangers et à la mer. Ces congés ui ont é é délivrés jus...
      ...ationale l’approuve, il sera nécessaire de le communiquer à toutes les puissances ...
      Le décret du 29 août dernier a eu pour objet la police des ports de commerce, l’administration de la justice dans les ports, et l’expédiiion des navires; on s’occupe de l’exécution de cette loi, mais elle ne pourra avoir lieu qu'après que les tribunaux de commerce auront été formés et mis en activité dans les ports, qu’on aura terminé 1« s élëciions des divers officiers de police qui doivent y être établis. Il reste encore plusieurs dispositions à faire relativement à cet objet pour la fixation des droits qui seront établis, en remplacement de ceux d’amirauté ainsi que pou-’ les congés des bâtiments de commerce ou plutôt pour le passeport national qui établit leur- qualité de navires français, et les fait reconnaître d.ins les ports étrangers et à la mer. Ces congés ui ont é é délivrés jusqu’à présent par l’amiral e France, doivent à l’avenir être expédiés au nom du roi. Je vous en présenterai incessamment un modèle; mais si l’Assemblée nationale l’approuve, il sera nécessaire de le communiquer à toutes les puissances étrangères et ce ne sera qu’après qu’elles l’auront reconnu qu’il sera possible ...
      Locuteur: De Bertrand
      Il n’y a eu rien mcore de réglé relativement aux consuls de France établis dans les pays étrangers pour le maintien de nos relations commerciales extérieures; j’ai lieu de croire que Je comité de marine n’avait pas eu le temps de s’occuper de cet objet véritablement important,, et ...
      ...l’Assemblée nationale jugera convenable de s’en occuper. Je crois essentiel d’observer à cet égard, que la chambre de commerce de Marseille était chargée d’une partie d’...
      ...nts dans le Levant. Celte chambre avait la direction d’une caisse particulière pour cet objet; elle faisait la perception des droits imposés pour le c...
      ...mbre ayant supprimé toutes les chambres de commerce, celle de Marseille se trouve comprise dans cette...
      ..., et il est essentiellement néc essaire de pourvoir provisoirement aux moyens de ne pas laisser en souffrauce celte part...
      ...les, ce serait compromettre l’existence de plusieurs de ces établissements bien importants pour...
      Il n’y a eu rien mcore de réglé relativement aux consuls de France établis dans les pays étrangers pour le maintien de nos relations commerciales extérieures; j’ai lieu de croire que Je comité de marine n’avait pas eu le temps de s’occuper de cet objet véritablement important,, et sur lequel mon prédécesseur avait remis des mémoires et des états très détaillés. J’y joindrai m s observations dès que l’Assemblée nationale jugera convenable de s’en occuper. Je crois essentiel d’observer à cet égard, que la chambre de commerce de Marseille était chargée d’une partie d’administration relative à nos établissements dans le Levant. Celte chambre avait la direction d’une caisse particulière pour cet objet; elle faisait la perception des droits imposés pour le commerce, et payait les dépenses qu’exigent ces divers établissements. Le décret du 22 septembre ayant supprimé toutes les chambres de commerce, celle de Marseille se trouve comprise dans cette suppression générale, et il est essentiellement néc essaire de pourvoir provisoirement aux moyens de ne pas laisser en souffrauce celte partie d’administration. Il y aurait les plus grands inconvénients à suspendre lès paiements des dépenses des Echelles, ce serait compromettre l’existence de plusieurs de ces établissements bien importants pour le commerce et pour l’industrie nationale. Je joindrai à ce mémoire une note pa...

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 550
      ...rier : mais je n’ai reçu aucune réponse de ce comité, de sorte qu’il m*’a été impossible d’en faire une à l’ambassadeur d’Espagne, qui, de son côté, n’a pas renouvelé les réclama...
      ...’ai jugé devoir transmettre au ministre de i’in-téritur l’office de M. l’ambassadeur d’Espagne. Ce ministre...
      ...’administration pourra être dans le cas de faire. (1) Bibliothèque de la Chambre des députes. — Gol-, jection de...
      Gçt office a été communiqué au comité diplomatique le 19 février : mais je n’ai reçu aucune réponse de ce comité, de sorte qu’il m*’a été impossible d’en faire une à l’ambassadeur d’Espagne, qui, de son côté, n’a pas renouvelé les réclamations. Cependant, vu le silence absolu du comité diplomatique et sa prochaine dissolution, j’ai jugé devoir transmettre au ministre de i’in-téritur l’office de M. l’ambassadeur d’Espagne. Ce ministre a écrit en conséquence au directoire du dépanement des Pyrénées-Orientales. Ls éclaircissements qu’il fournira dirigeront les démarches que l’administration pourra être dans le cas de faire. (1) Bibliothèque de la Chambre des députes. — Gol-, jection des affaires du temps, tome CXLYIII, n* 30.

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 557
      Annexe au compte rendu par le ministre de la marine (1). Annexe au compte rendu par le ministre de la marine (1).
      La marine de l’Etat est composée, au lw octobre 1791, de 246 bâtiments, tant à flot qu’en constr... La marine de l’Etat est composée, au lw octobre 1791, de 246 bâtiments, tant à flot qu’en construction ;
      Sur les eûtes de la France et de 1 2 6 Sur les eûtes de la France et de 1 2 6
      A la recherche de M. de La Pé- 2 A la recherche de M. de La Pé- 2
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU 31... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU 31 OCTOBRE 1791
      de 1 118 canons. de i 110 canons. J de \ 80 canons. | de 74 canons. ! de 64 canons, t de 36 canons. | de ' 32 canons. f-, tn 63 > > * c£ o« o p.... de 1 118 canons. de i 110 canons. J de \ 80 canons. | de 74 canons. ! de 64 canons, t de 36 canons. | de ' 32 canons. f-, tn 63 > > * c£ o« o p.g J K X ¦ ü w W -U 53 fi* H H

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 558
      A LA SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VE... A LA SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE DU VENDREDI 31 OCTOBRE 1791
      Annexe au compte rendu par le ministre de la, marine (1). Annexe au compte rendu par le ministre de la, marine (1).
      Le département de la marine est compris dans l’état général des dépenses publiques de 1791 r adopté par décret de l’Assemblée nationale, du 18 février, pour lu somme de 40/500.000 livres en 1789, pour ses dépenses ordinaires de la présente année à.......................... Le département de la marine est compris dans l’état général des dépenses publiques de 1791 r adopté par décret de l’Assemblée nationale, du 18 février, pour lu somme de 40/500.000 livres en 1789, pour ses dépenses ordinaires de la présente année à.......................................................... ;............... 40.500.000 livres.
      Mais l’observation qui se trouve à la suite de cet article^ avertit que cette somme ne comprend ni les 32 deniers d’augmentation de solde, accordés aux troupes de la marine, par décret du 8 avril 1790, ni les augmentations de paye décrétées les 6 juin et 16 décembr... Mais l’observation qui se trouve à la suite de cet article^ avertit que cette somme ne comprend ni les 32 deniers d’augmentation de solde, accordés aux troupes de la marine, par décret du 8 avril 1790, ni les augmentations de paye décrétées les 6 juin et 16 décembre 1790,enfaveur des matelots et officiers-mariniers... Mémoire.
      ...es 40,500.000 livres, d’après le projet de 1789, qui parait avoir servi de base à cette fixation provisoire, il appartiendrait à la marine, En répartissaut ces 40,500.000 livres, d’après le projet de 1789, qui parait avoir servi de base à cette fixation provisoire, il appartiendrait à la marine,
      Expédition de 2 frégates sous les ordres de M. d'Entrecasteaux, pour aller à la recherche de M. de La Pérouse. Expédition de 2 frégates sous les ordres de M. d'Entrecasteaux, pour aller à la recherche de M. de La Pérouse.
      Iles de France et de Bourbon 4.538.368 10.500.000 Iles de France et de Bourbon 4.538.368 10.500.000
      ...l’expédition des îles du Vent, un fonds de........................................... Par un décret du 11 février 1791. l’Assemblée nationale a accordé, pour l’expédition des îles du Vent, un fonds de............................................. 8.991.248
      A la marine: A la marine:
      Pour armements de 5 vaisseaux, 11 frégates et autres bâti... Pour armements de 5 vaisseaux, 11 frégates et autres bâtiments................................................................ 4.914.312
      Pour transport et solde de troupes et appointements des. commissai... Pour transport et solde de troupes et appointements des. commissaires conciliateurs..................................... 4.076.936
      ...onsommés pendant les neuf premiers mois de 1791. Fonds consommés pendant les neuf premiers mois de 1791.
      Iles de France et de Bourbon.— 224 791 1 2 > 3.330.449. 1. 1... Iles de France et de Bourbon.— 224 791 1 2 > 3.330.449. 1. 10 )
      (Non compris 15.175 livres 1 sou de recette extraordinaire.) (Non compris 15.175 livres 1 sou de recette extraordinaire.)

      Séance du lundi 31 octobre 1791

      page 559
      ...0 livres fournies par le département cL la guerre, à compte de la solde des bataillons employés en Amériq... (Non compris 420.000 livres fournies par le département cL la guerre, à compte de la solde des bataillons employés en Amérique.)
      D’après un projet de dépenses, formé pour la présente année, et adressé à l’Assemblée nationale par M. de Fleurieu, le 27 février, il a élé deman... D’après un projet de dépenses, formé pour la présente année, et adressé à l’Assemblée nationale par M. de Fleurieu, le 27 février, il a élé demandé
      ...pour dépendes extraordinaires résultant de la prolonga- [ 51.334.631 livres. Et pour dépendes extraordinaires résultant de la prolonga- [ 51.334.631 livres.
      La lettre de M. Thévenard, du 16 septembre, renouvelle la demande qu’il avait faite le 16 juiu, d’une so nme de 1.653.332 livres pour le remplacement des impositions qui n’ont pu être perçues à la Martinique et à Tabago, en 1790 La lettre de M. Thévenard, du 16 septembre, renouvelle la demande qu’il avait faite le 16 juiu, d’une so nme de 1.653.332 livres pour le remplacement des impositions qui n’ont pu être perçues à la Martinique et à Tabago, en 1790
      À ces différentes de nandes et par la même lettre du 16 septembre, M. Thévenard en a ajouté une de 117.992 livres pour la dépense occasionnée par ce changement d... À ces différentes de nandes et par la même lettre du 16 septembre, M. Thévenard en a ajouté une de 117.992 livres pour la dépense occasionnée par ce changement des pavillons, flammes et guidons, ci 117.992 »
      Enfin, M. Thévenard s’est réservé de solliciter un fonds pour les dépenses qui sont résultées, tant de la répartition et de l’armement des batteries, des rades et des signaux de côies, que de l’expédition de divers petits bâtiments, et autres préc...
      ...ndues nécessaires depuis le 21 juin, et de demander le remboursement de la
      Enfin, M. Thévenard s’est réservé de solliciter un fonds pour les dépenses qui sont résultées, tant de la répartition et de l’armement des batteries, des rades et des signaux de côies, que de l’expédition de divers petits bâtiments, et autres précautions le surveillance que les armements des puissances voisines ont rendues nécessaires depuis le 21 juin, et de demander le remboursement de la
      {?erte qu’éprouve le département de la marine, sur l’achat des piastres qu’il ... {?erte qu’éprouve le département de la marine, sur l’achat des piastres qu’il a fallu faire passer dans es colonies.
      De cette pari —..../......................... De cette pari —..../............................................ 24.889.619
      Expédition de M. d'Entrecasteaux. Expédition de M. d'Entrecasteaux.
      Partant, restait au 1er octobre 1791, à la disposition du ministre, sur les fonds ... Partant, restait au 1er octobre 1791, à la disposition du ministre, sur les fonds décrétés.................................................................u.........
      Sur les fonds accordés pour celle de M. d’Entrecas-teaux, ci—.................. Sur les fonds accordés pour celle de M. d’Entrecas-teaux, ci—............................................... 345.000 » »
      ...t faits pendant les trois derniers mois de 1791, sur tous les services à 12.000.00...
      ...les fonds décrétés, au moins 13.000.000 de livres.
      Nota.— On peut évaluer, par aperçu, les payements qui seront faits pendant les trois derniers mois de 1791, sur tous les services à 12.000.00) livres tout au plus. Ainsi, il pourra rester en caisse au premier janvier 1792, sur les fonds décrétés, au moins 13.000.000 de livres.
      M. de Fleurieu avait encore demandé, en janvier 1791, une somme de 1.884.237 livres pour ia dépense des armements extraordinaires de 1790 pendant le mois de décembre; mais M. Thévenard a déclaré, ...
      ... sur cet objet, ni sur une augmentation de dépenses de 313.540 livres relative aux mêmes armements, attendu le restant en caisse de 1.949.863 livres sur les fonds qui y on...
      M. de Fleurieu avait encore demandé, en janvier 1791, une somme de 1.884.237 livres pour ia dépense des armements extraordinaires de 1790 pendant le mois de décembre; mais M. Thévenard a déclaré, par une lettre du 16 septembre dernier, qu’il n’insistait point, quant à présent, sur cet objet, ni sur une augmentation de dépenses de 313.540 livres relative aux mêmes armements, attendu le restant en caisse de 1.949.863 livres sur les fonds qui y ont été affectés en 1790. Mémoire.
      Et celle de 525.398 livres qu’il avait également faite le 23 du même mois de juin, pour l’armement de deux frégates destinées à transporter d...
      ...roupes à Saint-Domingue et à Gayenne et de deux autres frégates envoyées en Corse,...
      Et celle de 525.398 livres qu’il avait également faite le 23 du même mois de juin, pour l’armement de deux frégates destinées à transporter des commissaires et des troupes à Saint-Domingue et à Gayenne et de deux autres frégates envoyées en Corse, en exécution du décret du 18 dudit mois, l’une desquelles frégates a été depuis...
    • Séance du mardi 1er octobre 1791

      - search term matches: (272)

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 560
      Locuteur: Viénot-Vaublanc
      ...rétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 31 octobre. secrétaire, donne lecture du procès-verbal de la séance du lundi 31 octobre.
      Locuteur: Brival
      ...eurs, les musiciens, prêtres et enfants de chœur du ci-devant chapitre de Tulle et des collégiales de Privas et du... département de la Corrèze, réclament la fixation et le payement du traitement qui leur est assuré par les décrets de l’Assemblée constituante. Je demande le renvoi de leur demande au comité de3 pétitions po... Messieurs, les musiciens, prêtres et enfants de chœur du ci-devant chapitre de Tulle et des collégiales de Privas et du... département de la Corrèze, réclament la fixation et le payement du traitement qui leur est assuré par les décrets de l’Assemblée constituante. Je demande le renvoi de leur demande au comité de3 pétitions pour en faire incessamment le rapport.
      Locuteur: Brival
      Un de MM. les secrétaires donne lecture de la lettre suivante : Un de MM. les secrétaires donne lecture de la lettre suivante :
      Locuteur: Brival
      « Plusieurs pétitions des membres de la Société des « Victimes du pouvoir arbit...
      ...ls je suis, furent renvoyées par décret de l’Assemblée nationale du 23 décembre d rnier au comité des lettres de cachet pour s’en occuper et en faire le rapport (l).En vain, avec plusieurs de nos collègues, j’ai sollicité ce rapport, il ne nous a pas été possible de l’obtenir. Gomme je suis dans les souffrances, et qu’il m’importe de voir terminer ma peine, j’ose vous supplier de nommer, sans différer, les députés que vous voulez charger de l’exécution de tous les décrets qui regardent ces lettres de cachet. Je vous avouerai aussi que mes compagnous d’infortune attendent la même faveur avec une vive reconnaissanc...
      « Plusieurs pétitions des membres de la Société des « Victimes du pouvoir arbitraire, » du nombre desquels je suis, furent renvoyées par décret de l’Assemblée nationale du 23 décembre d rnier au comité des lettres de cachet pour s’en occuper et en faire le rapport (l).En vain, avec plusieurs de nos collègues, j’ai sollicité ce rapport, il ne nous a pas été possible de l’obtenir. Gomme je suis dans les souffrances, et qu’il m’importe de voir terminer ma peine, j’ose vous supplier de nommer, sans différer, les députés que vous voulez charger de l’exécution de tous les décrets qui regardent ces lettres de cachet. Je vous avouerai aussi que mes compagnous d’infortune attendent la même faveur avec une vive reconnaissance. . .
      Locuteur: Brival
      ...emblée décide qu elle nommera a l’issue de la séance les quatie commissaires qui, en ...
      ...apiers remis aux archives par le comité de lettres de cachet de l’Assemblée constituante.)
      (L’Assemblée décide qu elle nommera a l’issue de la séance les quatie commissaires qui, en vertu d’une décision du 13 octobre 1791, doivent prendre connaissance des papiers remis aux archives par le comité de lettres de cachet de l’Assemblée constituante.)
      Locuteur: Goupilleau
      ...tre humanité et votre justice en faveur de gens qui étaient dignes d’un meilleur soit. Il n’est personne de nous, il n’est personne dans le royaume...
      ...ort malheureux qu’éprouvent aux galères de Brest, 41 soldats suisses du régiment de Château vieux. C’est de ces malheureux que j’ai à vous parler e...
      ... qu’aux termes des traites passés entre la France et les cantons helvétiques, les ...
      ...rs corps militaires qui sont au service de la France. Aussi l’Assemblée nationale con...
      ...le pas compris positivement les Suisses de Ghâteauvieux dans l’amnistie. C'est en conséquence de ces traités que, lorsque cette question...
      Je viens réclamer votre humanité et votre justice en faveur de gens qui étaient dignes d’un meilleur soit. Il n’est personne de nous, il n’est personne dans le royaume qui n’ait été vivement affecté du sort malheureux qu’éprouvent aux galères de Brest, 41 soldats suisses du régiment de Château vieux. C’est de ces malheureux que j’ai à vous parler en ce moment. Nous savons qu’aux termes des traites passés entre la France et les cantons helvétiques, les suisses ont conservé toujours une police sur leurs corps militaires qui sont au service de la France. Aussi l’Assemblée nationale constituante n’a-t-elle pas compris positivement les Suisses de Ghâteauvieux dans l’amnistie. C'est en conséquence de ces traités que, lorsque cette question fut agitée devant le Corps constituant, l Assemblée rendit, le 15 septembre 179...
      Locuteur: Goupilleau
      ...oi, Messieurs, dictée par les principes de la plus stricte ju-tice, est demeurée sans...
      ...tmorin, qui, hier, a donné sa démission de ministre des affaires étrangères, qui en est la seule cause. M. Montmorin avait été chargé d’entamer des négociations a\ec le canton de Soleure, pour obtenir leur pardon. Ce m...
      Cette loi, Messieurs, dictée par les principes de la plus stricte ju-tice, est demeurée sans exécution, et même, j’ose le dire, c’est M. Montmorin, qui, hier, a donné sa démission de ministre des affaires étrangères, qui en est la seule cause. M. Montmorin avait été chargé d’entamer des négociations a\ec le canton de Soleure, pour obtenir leur pardon. Ce ministre vous a rendu
      Locuteur: Goupilleau
      ...es qui m’ont été remises par lis éputés de la municipalité de Brest, et que je compte déposer sur le bureau en descendant de la tribune, et dont je vais demander le re... Slusieurs pièces qui m’ont été remises par lis éputés de la municipalité de Brest, et que je compte déposer sur le bureau en descendant de la tribune, et dont je vais demander le renvoi au comité diplomatique, pour en faire son rapport.
      Locuteur: Goupilleau
      ...es, que M. Montmo rin a leurré l’espoir de ces malheureux ; que, sous prétexte de condescendre à la volonté des citoyens de Brest qui ont offert d’aller volontairement faire ie voyage de Soleure, pour obtenir la liberté de ces malheureux, il les a exposés à péri...
      ...ont, dans ce moment, aucun représentant de la nation française. Il est prouvé, par ces pièces, que M. de Vérac, ci- levant ambassadeur dans ces cantons, a envoyé, depuis plus de 4 mois, sa démission en France, et que ...
      ...t prouvé encore que M. Blache, qui, sur la démission de M. de Vérac, devait être chargé des affaires de France, n’a point eu de caractère pour se présenter; de façon que, non seulement nos affaires générales périclitent dans ce pays-, mais que les Suissts du régiment de Châteauvieux, n’ont pu trouver de protection pour faire écouter leur dema...
      Il est prouvé, par ces pièces, que M. Montmo rin a leurré l’espoir de ces malheureux ; que, sous prétexte de condescendre à la volonté des citoyens de Brest qui ont offert d’aller volontairement faire ie voyage de Soleure, pour obtenir la liberté de ces malheureux, il les a exposés à périr, ou du moins à perdre leur liberté. Les cantons helvétiques n’ont, dans ce moment, aucun représentant de la nation française. Il est prouvé, par ces pièces, que M. de Vérac, ci- levant ambassadeur dans ces cantons, a envoyé, depuis plus de 4 mois, sa démission en France, et que cette démission n’a pas été notifiée aux cantons helvétiques. Il est prouvé encore que M. Blache, qui, sur la démission de M. de Vérac, devait être chargé des affaires de France, n’a point eu de caractère pour se présenter; de façon que, non seulement nos affaires générales périclitent dans ce pays-, mais que les Suissts du régiment de Châteauvieux, n’ont pu trouver de protection pour faire écouter leur demande dans le pays. Ce silence coupable prive 41 malheureux d’un bienfait qui s'es...
      Locuteur: Jean Debry
      ... que le comité diplomatique soit chargé de faire rapport à l’Assemblée de la part que le ministre a eue dans l’affaire dont il s’agit, afin que la responsabilité du ministre ne soit plus... Je demande que le comité diplomatique soit chargé de faire rapport à l’Assemblée de la part que le ministre a eue dans l’affaire dont il s’agit, afin que la responsabilité du ministre ne soit plus un simple épouvantail dont il se moque. Si le ministre est coupable, quoiqu’il ...
      Locuteur: Goupilleau
      cipent aux bienfaits de l’amnistie accordée à tous les citoyens... cipent aux bienfaits de l’amnistie accordée à tous les citoyens français. »
      Locuteur: Goupilleau
      ..., nous lasse un rapport qui fixe l’état de ces malheureux dont le patriotisme est ... tique, dans le plus bref délai possible, nous lasse un rapport qui fixe l’état de ces malheureux dont le patriotisme est le seul crime. Je suis sûr que ces infortunés, pour lesquels j’invoque votre jus...
      Locuteur: Audrein
      Messieurs, il serait indigne (ie nous de laisser subsister plus longtemps iette ...
      ... que le comité diplomatique soit chargé de traiter cette alfaire avec le corps hel...
      Messieurs, il serait indigne (ie nous de laisser subsister plus longtemps iette exécrable vengeance d’un homme trop coupable. Je demande que le comité diplomatique soit chargé de traiter cette alfaire avec le corps helvétique. (Murmures.)
      Locuteur: Jean Debry
      ...que lui fera un rapport sur les Suisses de Cha-teauvieux détenus à Brest). (Applau... (L^Assemblée décrète que le comité diplomatique lui fera un rapport sur les Suisses de Cha-teauvieux détenus à Brest). (Applaudissements dans les tribunes.)
      PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD. PRÉSIDENCE DE M. VERGNIAUD.
      La séance est ouverte à neuf heures du mat... La séance est ouverte à neuf heures du matin.
      ...été condamnés pour des faits relatifs à la Révolution française, par les lois suis... ...crète que le roi sera prié d’interposer ses bons offices, afin que ceux qui ont été condamnés pour des faits relatifs à la Révolution française, par les lois suisses, parti (1) Voir Archives parlementaires, lr* série, t. XXI ç. 637.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 561
      Locuteur: Audoy
      ..., le département du Tarn faisait partie de la ci-devaut province de Languedoc. Les habitants étaient accabl...
      ...e arbitraire, oppressif et déprédateur. La répartition était tellement inégale que le terme moyen de nos charges égalait les deux tiers des revenus de nos biens. Or, d’après la nouvelle répartition ue l’Assemblée nat...
      ...mes : d’où il résulte une impossibilité de payer de la part des contribuables. Plusieurs lettr...
      ...ions sert merveilleusement dans ce pays la rage des méchants et des ennemis de la patrie. Des réclamations avaient été ad...
      ...ion. Je propose à l’Assemblée le projet de décret suivant :
      Messieurs, le département du Tarn faisait partie de la ci-devaut province de Languedoc. Les habitants étaient accablés par des impôts rapidement augmentés sous un régime arbitraire, oppressif et déprédateur. La répartition était tellement inégale que le terme moyen de nos charges égalait les deux tiers des revenus de nos biens. Or, d’après la nouvelle répartition ue l’Assemblée nationale a décrétée pour les 3 départements, il y a une telle erreur, au préjudice...
      ...op onéreuses souffrent dans plusieurs cantons une augmentation des trois cinquièmes : d’où il résulte une impossibilité de payer de la part des contribuables. Plusieurs lettres m’annoncent que l’énormité des impositions sert merveilleusement dans ce pays la rage des méchants et des ennemis de la patrie. Des réclamations avaient été adressées à l’Assemblée constituante, qui en avait ordonné le renvoi à son comité d'imposition. Je propose à l’Assemblée le projet de décret suivant :
      Locuteur: Audoy
      « L’Assemblée nationale renvoie la pétition du département du Tarn au comi...
      ...s publiques, pour en faire rapport lors de son rapport général sur la répartition des fonds de degrèvement pour 1791. »
      « L’Assemblée nationale renvoie la pétition du département du Tarn au comité des contributions publiques, pour en faire rapport lors de son rapport général sur la répartition des fonds de degrèvement pour 1791. »
      Locuteur: Audoy
      Un membre : La motion du préopinant ne peut pas être a...
      ...qu’on ne pouvait pas atteindre le degré de justice auquel paraît tendre M. Audoy. Le comité des contributions ne peut faire de travail sur cette partie, sans connaître auparavant la contribution proportionnelle de tous les départements, et dans ce moment la répartition n’est pas encore achevée.
      Un membre : La motion du préopinant ne peut pas être adoptée. Quand l’Assemblée nationale a décrété les impositions, elle savait qu’on ne pouvait pas atteindre le degré de justice auquel paraît tendre M. Audoy. Le comité des contributions ne peut faire de travail sur cette partie, sans connaître auparavant la contribution proportionnelle de tous les départements, et dans ce moment la répartition n’est pas encore achevée.
      Locuteur: Lagrévol
      ...ois qu’il serait impolitique et injuste de ne pas renvoyer au comité des contributions publiques, la pétition du département du Tarn. Il est...
      ...s, des départements très surchargés par la répartition précipitée que fit l’Assemb...
      ...t. D’ailleurs à quoi servirait le fonds de 12 millions qu’elle a mis à notre dispo...
      ...’il n’y en avait pas à faire. Au dessus de toutes les considérations, il est un pr...
      ...s ne pouvez vous départir : c’est celui de la justice. J’appuie le renvoi au comité.
      Et moi, je crois qu’il serait impolitique et injuste de ne pas renvoyer au comité des contributions publiques, la pétition du département du Tarn. Il est, n’en doutons pas, des départements très surchargés par la répartition précipitée que fit l’Assemblée constituante. Elle n’avait que des connaissances très imparfaites des bases sur lesquelles elle a établi l’impôt. D’ailleurs à quoi servirait le fonds de 12 millions qu’elle a mis à notre disposition pour le dégrèvement, s’il n’y en avait pas à faire. Au dessus de toutes les considérations, il est un principe dont vous ne pouvez vous départir : c’est celui de la justice. J’appuie le renvoi au comité.
      Locuteur: Delacroix
      ...dement, qu’on ajoute ces mots au décret de renvoi : « sans que le présent renvoi puisse retarder sous aucun prétexte la répartition et le recouvrement des cont... Je demaude, par amendement, qu’on ajoute ces mots au décret de renvoi : « sans que le présent renvoi puisse retarder sous aucun prétexte la répartition et le recouvrement des contributions dans le département du Tarn. » (Oui! oui!)
      Locuteur: Delacroix
      « L’Assemblée nationale renvoie la pétition du département du Tarn au comi...
      ...s publiques, pour en faire rapport lors de son rapport général sur la répartition des fonds de dégrèvement pour 1791, sans que le présent renvoi puisse retarder, sous aucun prétexte, la répartition et le recouvrement des cont...
      « L’Assemblée nationale renvoie la pétition du département du Tarn au comité des contributions publiques, pour en faire rapport lors de son rapport général sur la répartition des fonds de dégrèvement pour 1791, sans que le présent renvoi puisse retarder, sous aucun prétexte, la répartition et le recouvrement des contributions dans le département du Tarn. »
      Locuteur: Delacroix
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre du ministre de marine qui adresse à l’Assemblée nation... Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre du ministre de marine qui adresse à l’Assemblée nationale les serments envoyés depuis le 8 août dernier par les consuls, vice-consuls ...
      Locuteur: Delacroix
      ...ais dans les pays étrangers. Je mettrai la même exactitude à vous adresser ceux des agents de France en Amérique et dans le Levant, lorsqu’ils me seront parvenus. J’ai l’honneur de vous envoyer aussi un paquet que m’a fa... ...envoyés depuis le 8 août dernier par les consuls, vice-consuls et employés français dans les pays étrangers. Je mettrai la même exactitude à vous adresser ceux des agents de France en Amérique et dans le Levant, lorsqu’ils me seront parvenus. J’ai l’honneur de vous envoyer aussi un paquet que m’a fait passer, Monsieur le Président, M. Toscan, vice-consul à Portsmoutb, dans l’Am...
      Locuteur: Audoy
      ...t à se percevoir, et si vous accueillez la réclamation d’un département, vous alle... ... également très surchargé, mais je m’oppose au renvoi. Les impositions commencent à se percevoir, et si vous accueillez la réclamation d’un département, vous allez voir tous les autres suspendre et le répartement et le recouvrement des imposi...
      Locuteur: Lagrévol
      Plusieurs membres : La question préalable! Plusieurs membres : La question préalable!
      Locuteur: Delacroix
      (L’Assemblée adopte le projet de décret de M. Audoy et l’amendement de M. Delacroix.) (L’Assemblée adopte le projet de décret de M. Audoy et l’amendement de M. Delacroix.)
      Locuteur: Delacroix
      (Cette motion n’a pas de suite.) (Cette motion n’a pas de suite.)
      Locuteur: Delacroix
      Plasson, vice-consul à Sainte-Croix de Téné riffe. Plasson, vice-consul à Sainte-Croix de Téné riffe.
      Locuteur: Delacroix
      De Bourville, vice-consul à Latakieh. De Bourville, vice-consul à Latakieh.
      Locuteur: Delacroix
      Pellegrin, consul général à Tripoli de Barbarie. Pellegrin, consul général à Tripoli de Barbarie.
      Locuteur: Delacroix
      Romegas, chancelier du consulat de Tripoli de Barbarie. Romegas, chancelier du consulat de Tripoli de Barbarie.
      Locuteur: Delacroix
      De Crèvecœur, consul à New-York. De Crèvecœur, consul à New-York.
      Locuteur: Delacroix
      De Letombe, consul à Boston. De Letombe, consul à Boston.
      Locuteur: Delacroix
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre adressée au président de l'Assemblée nationale par M. Toscan f vice-consul de France près l’Etat de New-Hampshire, résidant à Portsmouth, d... Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre adressée au président de l'Assemblée nationale par M. Toscan f vice-consul de France près l’Etat de New-Hampshire, résidant à Portsmouth, dans l’Amérique septentionale; cette lettre est ainsi conçue:
      Locuteur: Delacroix
      ...ient le serment civique, j’ai l’honneur de vous remettre, ci-inclus, l’acte authentique qui contient le mien et celui de mon épouse. Oserai-je espérer que cette preuve de civisme de sa part ne sera point trouvée déplacée? ...ssemblée nationale ayant sagement décrété que les fonctionnaires publics prêteraient le serment civique, j’ai l’honneur de vous remettre, ci-inclus, l’acte authentique qui contient le mien et celui de mon épouse. Oserai-je espérer que cette preuve de civisme de sa part ne sera point trouvée déplacée?

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 562
      Locuteur: Delacroix
      pour le don patriotique de mon épouse, 105 livres qu’elle économis...
      ...onnellts. Elle ne possède aucune espèce de bijoux, pas même un simple anneau d’or, et c’est la première fois qu’eile regrette la privation de ces objets de parure, qu’elle aurait, à l’exemple de tint d’autres bonnes patriotes, fait déposer sur l'autel de la pairie. (Applaudissements.)
      pour le don patriotique de mon épouse, 105 livres qu’elle économisait pour cet effet, depuis quelque temp- et à mon insu, sur ses dépenses personnellts. Elle ne possède aucune espèce de bijoux, pas même un simple anneau d’or, et c’est la première fois qu’eile regrette la privation de ces objets de parure, qu’elle aurait, à l’exemple de tint d’autres bonnes patriotes, fait déposer sur l'autel de la pairie. (Applaudissements.)
      Locuteur: Guyton-Morveau
      Plusieurs membres demandent la question préalable sur la motion de tenir une séance le soir. Plusieurs membres demandent la question préalable sur la motion de tenir une séance le soir.
      Locuteur: Guyton-Morveau
      (L’A semblée rejette la question préalable et déc-èie qu’à l’issue de la séance, à t ois heures, elle -e retirer... (L’A semblée rejette la question préalable et déc-èie qu’à l’issue de la séance, à t ois heures, elle -e retirera dans les bureaux pour ces différences é eetions.)
      Locuteur: Jaucourt
      ... renvoie cette pétition aux Inspecteurs de la salle et des bureaux.) (L’Assemblée renvoie cette pétition aux Inspecteurs de la salle et des bureaux.)
      Locuteur: Brissot de Warville
      Plusieurs membres : La date ? Plusieurs membres : La date ?
      Locuteur: Brissot de Warville
      secrétaire. Vous allez la savoir. secrétaire. Vous allez la savoir.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...e les bruits alarmants qui se répandent de toute part sur l’état de la colonie de Saint-Domingue paraissaient s’accrédite... « J’ai vu avec peine, en arrivant dans cette ville, que les bruits alarmants qui se répandent de toute part sur l’état de la colonie de Saint-Domingue paraissaient s’accréditer dans l’opinion publique.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...parti du Cap, le 14 août, sur un navire de Bordeaux, capitaine Casteignier. J’arrivai à Bordeaux le 20 octobre, après 67 jours de traversée. Lors de mon dénart du Cap, tout était tranquille entre les hommes de couleur, les nègres et les blancs. S’il...
      ...ques troubles dans cette ville, c’était de blanc a blanc, c’est-à-dire entre les amis de la Constitution française qui ne sont malh...
      ...nombreux en cette ville, et les suppôts de l’ancien régime.
      « Je suis parti du Cap, le 14 août, sur un navire de Bordeaux, capitaine Casteignier. J’arrivai à Bordeaux le 20 octobre, après 67 jours de traversée. Lors de mon dénart du Cap, tout était tranquille entre les hommes de couleur, les nègres et les blancs. S’il y avait eu, à cette époque, quelques troubles dans cette ville, c’était de blanc a blanc, c’est-à-dire entre les amis de la Constitution française qui ne sont malheureusement pas nombreux en cette ville, et les suppôts de l’ancien régime.
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...Président, se pourrait-il qu’il existât de semblables malheurs sans que les agents...
      ... l’Assemblée? Ils manquent, disent-ils, de moyens. Je demanderais ce qu’auraf nt pu faire au Gap la frégate la Surveillante,etfo corvette la Favorite que j’ai vues, si ce n’est de se transporter en France de la part de M. Blanchi lande. Les noirs et gens de couleur sont entièrement désarmés; et d...
      ...ngtemps les localités ne permettent pas de rassemblements si publics à des hommes qui n’ont pas de défense.
      « D’ailleurs, Monsieur le Président, se pourrait-il qu’il existât de semblables malheurs sans que les agents du pouvoir exécutif en aient donné conn ihsanee à l’Assemblée? Ils manquent, disent-ils, de moyens. Je demanderais ce qu’auraf nt pu faire au Gap la frégate la Surveillante,etfo corvette la Favorite que j’ai vues, si ce n’est de se transporter en France de la part de M. Blanchi lande. Les noirs et gens de couleur sont entièrement désarmés; et déjà depuis longtemps les localités ne permettent pas de rassemblements si publics à des hommes qui n’ont pas de défense.
      Locuteur: Brissot de Warville
      « J’observemi en dernier lieu que lors de mon arrivée à Bordeaux, 45 navires étaient au bord de la rivière, et que celui sur lequel j étais embarqué, avait, en très peu de jours, fait la même traversée; plusieurs navires ayant...
      ...s parages d’où je suis parti pour venir de Saint-Domingue.
      « J’observemi en dernier lieu que lors de mon arrivée à Bordeaux, 45 navires étaient au bord de la rivière, et que celui sur lequel j étais embarqué, avait, en très peu de jours, fait la même traversée; plusieurs navires ayant en 9U et yd jours, les vents d’est cinglant dans les parages d’où je suis parti pour venir de Saint-Domingue.
      Locuteur: Brissot de Warville
      Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre de M. Bailly, maire de Paris, qui adresse à l’Assemblée l’état des adjudications définitives auxquelles la municipalité a procédé pendant ta semai... Un de MM. les secrétaires donne lecture d’une lettre de M. Bailly, maire de Paris, qui adresse à l’Assemblée l’état des adjudications définitives auxquelles la municipalité a procédé pendant ta semaine dernière. Les estimations se montent a 574, 368 livres et les adjudications a...
      Locuteur: Haussmann
      au nom des comités réunis de la Dette publique, de la caisse de Vextraordinaire et des assignats et mon...
      ... à l’Assemblée nationale un mémoire sur la situation de la caisse de l’extraordinaire. _
      au nom des comités réunis de la Dette publique, de la caisse de Vextraordinaire et des assignats et monnaies. Messieurs, le 21 octobre, M. Amelot, d’après les ordres du roi, a adressé à l’Assemblée nationale un mémoire sur la situation de la caisse de l’extraordinaire. _
      Locuteur: Haussmann
      ...émoire a été renvoyé aux comités réunis de la dette publique, et de la caisse de 1 extraordinaire, et à celui des assign... Ce mémoire a été renvoyé aux comités réunis de la dette publique, et de la caisse de 1 extraordinaire, et à celui des assignats et monnaies.
      Locuteur: Delacroix
      (L'Assemblée décrète l’insertion de cette lettre au pro ès-verbal avec ment... (L'Assemblée décrète l’insertion de cette lettre au pro ès-verbal avec mention honorable.)
      Locuteur: Delacroix
      A cet e lettre est joint l’acte de prestation de serment de M. Toscan et de lad-meElisa Toscan, son épouse qui, suivant les termes de l’acte de prestati on, n’ayant qu’un sentiment avec son mari et bien convaincue de l’importance de l’influence materm lie -ur les familles... A cet e lettre est joint l’acte de prestation de serment de M. Toscan et de lad-meElisa Toscan, son épouse qui, suivant les termes de l’acte de prestati on, n’ayant qu’un sentiment avec son mari et bien convaincue de l’importance de l’influence materm lie -ur les familles naissantes, ose espérer que l’As>emblée nationale ne désapprouvera pis qu’elle ...
      Locuteur: Faure
      ...es collègues, réclame contre l’omission de son nom dans le procès-verbal. ...tes-Alpes, ayant prêté le serment le 4 octobre sur l’acte constitutionnel avec ses collègues, réclame contre l’omission de son nom dans le procès-verbal.
      Locuteur: Turpetin
      député du Loiret, fait la même réclamation. député du Loiret, fait la même réclamation.
      Locuteur: Turpetin
      ... seront rétablies dans le procès-verbal de ce jour.) (L’Assemblée décrète que ces deux omissions seront rétablies dans le procès-verbal de ce jour.)
      Locuteur: Turpetin
      ... monnaies, expos - que ce comité, privé de trois de ses membri s, se trouve réduit à 21 ; i... Un membre du comité des assignats et monnaies, expos - que ce comité, privé de trois de ses membri s, se trouve réduit à 21 ; il demande que fA'Semblée veuille bien s’occuper du remplacement des trois membre...
      Locuteur: Guyton-Morvean
      ...mplément au j ur prochain, où l’on aura la liste des options dans tous les comités... préposé d’ajourner ce complément au j ur prochain, où l’on aura la liste des options dans tous les comités.
      Locuteur: Guyton-Morveau
      ...qu’on se retir ra dans les bureaux pour la nomination do vice-Président et des secrétaires, on procède en même temps à la nomination des deux com-missaires-archi... demande que lorsqu’on se retir ra dans les bureaux pour la nomination do vice-Président et des secrétaires, on procède en même temps à la nomination des deux com-missaires-archivistes, décrétée par l’Assemblée co titu me.
      Locuteur: Guyton-Morveau
      Voix diverses : D ¦ suite ! de suite ! — Ce soir ! ce soir ! Voix diverses : D ¦ suite ! de suite ! — Ce soir ! ce soir !
      Locuteur: Jaucourt
      député de Seine-et-Marne, nommé au comi é des con... député de Seine-et-Marne, nommé au comi é des contributions publiques et au comiié diplomatique, déclare opter pour ce dernier co...
      Locuteur: Jaucourt
      Un de MM. les secrétaires donne lect ure d’un...
      ...qui, ayant été privé, dès sa naissance, de l’usage de ses bras, est parvenu à écrire avec sa ...
      Un de MM. les secrétaires donne lect ure d’une lettre du sieur Fay qui, ayant été privé, dès sa naissance, de l’usage de ses bras, est parvenu à écrire avec sa bou> h et demande à être employé d ms les bureaux do l'Assemblée*
      Locuteur: Brissot de Warville
      ...à rassurer l'Assemblée sur les troubles de Saint-Domingue. ...ecture d’une lettre d'un ancien soldat au régiment du Cap-Français, qui cherche à rassurer l'Assemblée sur les troubles de Saint-Domingue.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 563
      Locuteur: Haussmann
      ...s du commissaire du roi, administrateur de la caisse de P* xtraordinaire, il y avait, au 30 sep... D’après les états signés du commissaire du roi, administrateur de la caisse de P* xtraordinaire, il y avait, au 30 sepiembre, 32,524,952 livres.
      Locuteur: Haussmann
      ...ssemblée constituante, complétait celle de 1,200 millions qui devait être mise en ...
      ...ent alors à échanger contre les billets de la cai-se d’escompte ou promesses d’assign...
      ...émission des assignats serait augmentée de 100 millions. Cette mesure était indispensable pour assurer le service de septembre et d’octobre; mais elle ne po...
      ...nt remplir le but annoncé par le décret de l’Assemblée constituante et qui devait tendre à préparer à la législature actuelle un fonds suffisant...
      ...es finances, des besoins et des revenus de l’Etat, pût lui être connu.
      CeLe somme, d-accord avec le compte présenté le 30 septembre à l’Assemblée constituante, complétait celle de 1,200 millions qui devait être mise en circulation; mais il faut observer qu’on aurait dû en déduire les 30,843,099 livres qui restaient alors à échanger contre les billets de la cai-se d’escompte ou promesses d’assignat% qui n’avaient pas encore été présentés à l’échange. Le 28 septembre, l’Assemblée constituante décréta que l’émission des assignats serait augmentée de 100 millions. Cette mesure était indispensable pour assurer le service de septembre et d’octobre; mais elle ne pouvait nullement remplir le but annoncé par le décret de l’Assemblée constituante et qui devait tendre à préparer à la législature actuelle un fonds suffisant pour atteindre l’époque à laquelle l’ensemble des finances, des besoins et des revenus de l’Etat, pût lui être connu.
      Locuteur: Haussmann
      ...ise en réserve pour échange des billets de la caisse d’escompte, de plus le remplacement des 28 millions d’assignats provenant de la vente des biens nationaux et brûlés dan... ...vres restant au 30, septembre, et dont nous déduisons 30,843,099 livres, somme mise en réserve pour échange des billets de la caisse d’escompte, de plus le remplacement des 28 millions d’assignats provenant de la vente des biens nationaux et brûlés dans le mois d’octobre, toutes ces ressources ensemble ne font qu’une somme
      Locuteur: Haussmann
      ...ut supposer devoir provenir en uovembre de la vente des biens nationaux, de ............................ 28,000,000 Et celle qu on peut supposer devoir provenir en uovembre de la vente des biens nationaux, de ............................ 28,000,000
      Locuteur: Haussmann
      ...des finances, il leur faut l’état exact de la dette publique exigible et non exigible...
      ...ux, vendus, à vendre et réservés; celui de toutes les dépenses et du produit de toutes les impositions; enfin il leur faut la connaissance de tout ce qui peut contribuer à assurer e...
      ...racer des mesures vastes et solides, pour présenter dans toute sa clarté l’état des finances, il leur faut l’état exact de la dette publique exigible et non exigible; le tableau bien calculé des biens nationaux, vendus, à vendre et réservés; celui de toutes les dépenses et du produit de toutes les impositions; enfin il leur faut la connaissance de tout ce qui peut contribuer à assurer et à consolider les bases d’une bonne administration des deniers publics.
      Locuteur: Haussmann
      En effet, Messieurs, il existe de fortes liquidations terminées, dont le ...
      ...nte aurait peut-être dû proportionner à la rentrée des ventes des biens nationaux....
      ...faire, les nombreux cadastres à former, la nouveauté du mode, retardent encore la rentrée des impositions de 1791 et la trésorerie nationale aura besoin du secours de la caisse de l’extraordinaire, jusqu’à ce que la rentrée des impositions puisse s’effect...
      En effet, Messieurs, il existe de fortes liquidations terminées, dont le payement est décrété, et que l’Assemblée constituante aurait peut-être dû proportionner à la rentrée des ventes des biens nationaux. Les répartements à faire, les nombreux cadastres à former, la nouveauté du mode, retardent encore la rentrée des impositions de 1791 et la trésorerie nationale aura besoin du secours de la caisse de l’extraordinaire, jusqu’à ce que la rentrée des impositions puisse s’effectuer.
      Locuteur: Haussmann
      de 129,681,853 liv. de 129,681,853 liv.
      Locuteur: Haussmann
      à opposer à celle de............. 126,265,314 liv. à opposer à celle de............. 126,265,314 liv.
      Locuteur: Haussmann
      ...mbre au 28 octobre en vertu des décrets de l’Assemblée constituante et d’après le ... qui a été acquitiée du 30 septembre au 28 octobre en vertu des décrets de l’Assemblée constituante et d’après le détail suivant :
      Locuteur: Haussmann
      Complément du mois de septembre............................ 2... Complément du mois de septembre............................ 21,500,000
      Locuteur: Haussmann
      Frais de culte du mois d’octobre................... Frais de culte du mois d’octobre............................. 5,000,000
      Locuteur: Haussmann
      Les billets de caisse et promesses d’assignats échangé... Les billets de caisse et promesses d’assignats échangés.. 3,241,096
      Locuteur: Haussmann
      ...il y avait encore à payer divers objets de dépenses, de manière qu’au 1er novembre il ne restera de disponible et pour solde des 1,300 mill... Depuis cette époque jusqu’au 1er novembre, il y avait encore à payer divers objets de dépenses, de manière qu’au 1er novembre il ne restera de disponible et pour solde des 1,300 millions qui pouvaient être en circulationque.. 2,759,000 liv.
      Locuteur: Haussmann
      ...par contre, l’état des dépenses du mois de novembre, établies par les décrets de l’Assemblée constituante : Voici, par contre, l’état des dépenses du mois de novembre, établies par les décrets de l’Assemblée constituante :
      Locuteur: Haussmann
      Versements à faire à la trésorerie nationale................. 4... Versements à faire à la trésorerie nationale................. 43,000,000 liv.
      Locuteur: Haussmann
      gages de 1789........................ 304,558 gages de 1789........................ 304,558
      Locuteur: Haussmann
      Fonds à faire pour gages de 1790.............................. 13,9... Fonds à faire pour gages de 1790.............................. 13,965,819
      Locuteur: Haussmann
      Remboursement d’effets aux porteurs et de reconnaissances Remboursement d’effets aux porteurs et de reconnaissances
      Locuteur: Haussmann
      de liquidations................... 50,000,... de liquidations................... 50,000,000
      Locuteur: Haussmann
      ...évaluent par aperçu, et par comparaison de ce à quoi se sont élevés ces remboursem... Nota. Ces deux objets s’évaluent par aperçu, et par comparaison de ce à quoi se sont élevés ces remboursements pendant les mois précédents.
      Locuteur: Haussmann
      ...t des fonds d’avances et cautionnements de finances....................... 10,000,... A quoi il faut ajouter, comme extraordinaire aux autres mois pour remboursement des fonds d’avances et cautionnements de finances....................... 10,000,010
      Locuteur: Haussmann
      En déduisant de cette somme celle restant au 1er novemb... En déduisant de cette somme celle restant au 1er novembre,
      Locuteur: Haussmann
      ...ur satisfaire à ces dépenses, une somme de................. 88,822,010 liv. Il manquera toujours, pour satisfaire à ces dépenses, une somme de................. 88,822,010 liv.
      Locuteur: Haussmann
      ...s, ne peuvent pas encore vous présenter de système de finaipés. Vos comités, nouvellement organisés, ne peuvent pas encore vous présenter de système de finaipés.
      Locuteur: Haussmann
      Vps comités mettront la plus grande activité à atteindre ce but... Vps comités mettront la plus grande activité à atteindre ce but : mais jusqu’alors et pour satisfaire aux besoins extraordinaires et pressants,...

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 564
      Locuteur: Haussmann
      Une nouvelle émission de 300 millions d assignats ne peut et ne doit donner aucune inquiétude aux créanciers de l’Etat, leur gage est certain. Les état...
      ...squ’au 28 octobre, présentent une somme de 974,944,907 livres de bruis nationaux vendus; mais, suivant l...
      ...our, il lui manquait encore 1,471 états de mois. Il y a tout lieu de croire que nos prédécesseurs n ont poin...
      ...res le montant des biens nationaux dont la vente a ete décrétée. Tout annonce même que leur produit surpassera de beaucoup cette somme.
      Une nouvelle émission de 300 millions d assignats ne peut et ne doit donner aucune inquiétude aux créanciers de l’Etat, leur gage est certain. Les états parvenus jusqu’au 28 octobre, présentent une somme de 974,944,907 livres de bruis nationaux vendus; mais, suivant le rapport lait au comité par M. Amelot le ineme jour, il lui manquait encore 1,471 états de mois. Il y a tout lieu de croire que nos prédécesseurs n ont point fait erreur en évaluant à 2,324,723,138 livres le montant des biens nationaux dont la vente a ete décrétée. Tout annonce même que leur produit surpassera de beaucoup cette somme.
      Locuteur: Haussmann
      Il ne faut pas non plus perdre de vue que ta trésorerie nationale fera, à l’époque de la rentree des contributions, le rembouise...
      ...ulation rentrera par les contributions. La nouvelle émission d’assignats que nous ...
      ...artie des intérêts que fait supporter a la nation la dette publique; elle sera satisfaisante pour les nombreux porteurs de titres liquides fusqu’à ce jour; elle fournira un nouvel aliment à la vente des biens nationaux; elle facilit...
      ...e augmentation des signes représentants de la richesse nationale; elle donnera une nouvelle vigueur aux travaux de l'agriculture et du commerce, qui ont t...
      ...elle émission. Entm nous vous proposons de décréter que celte somme de 300 millions ne sera fabriquée qu|en assignats de 5 livres afin d’anéantir d'une manière ...
      Il ne faut pas non plus perdre de vue que ta trésorerie nationale fera, à l’époque de la rentree des contributions, le rembouisement des sommes considérables qui lui ont été versées à titre d a-vances. Ainsi une partie des assignats nus en circulation rentrera par les contributions. La nouvelle émission d’assignats que nous vous proposons, épargnera au peuple le payement d une nouvelle partie des intérêts que fait supporter a la nation la dette publique; elle sera satisfaisante pour les nombreux porteurs de titres liquides fusqu’à ce jour; elle fournira un nouvel aliment à la vente des biens nationaux; elle facilitera le payement des impositions: elle portera une nouvelle consolation dans le cœur des malheureux, par le reflux que produit jusque sur eux une augmentation des signes représentants de la richesse nationale; elle donnera une nouvelle vigueur aux travaux de l'agriculture et du commerce, qui ont toujours éprouvé un grand accroissement à chaque nouvelle émission. Entm nous vous proposons de décréter que celte somme de 300 millions ne sera fabriquée qu|en assignats de 5 livres afin d’anéantir d'une manière certaine l’agiotage affreux qui s'est fait jusqu’a ce jour sur les différentes e...
      Locuteur: Haussmann
      Les comités doivent encore observer que la nouvelle émission que les besoins exige...
      ...urrait préiendre devoir être opposées à la circulation d’un papier-monnaie. Lorsqu...
      ...commerce avant l’émission des assignats de 50 a 100 livres et ensuite de 5 livres faisaient une masse très considérable. Mais aujourd hui que la circulation des espèces est nulle, que ...
      ...plus petites transactions, il est juste de dire que la somme totale à laquelle se porterait l’...
      ...tre demande, sera toujours inférieure à la somme réunie des espèces et des assignats qui existait alors, et sur la circulation de laquelle comptait le corps constituant ...
      Les comités doivent encore observer que la nouvelle émission que les besoins exigent, ne sort point des limites qu’on pourrait préiendre devoir être opposées à la circulation d’un papier-monnaie. Lorsque l’Assemblée nationale constituante a fixé par des décrets réglementaires a 1,2...
      ...e grande circulaticm d’espèces, et effectivement celles qui circulaient dans le commerce avant l’émission des assignats de 50 a 100 livres et ensuite de 5 livres faisaient une masse très considérable. Mais aujourd hui que la circulation des espèces est nulle, que le papier s’emploie même aux plus petites transactions, il est juste de dire que la somme totale à laquelle se porterait l’émission des assignats d après notre demande, sera toujours inférieure à la somme réunie des espèces et des assignats qui existait alors, et sur la circulation de laquelle comptait le corps constituant en fixant à 1,200 millions l’émission des assignats.
      Locuteur: Haussmann
      ...n, sans les efforts constants et réunis de la minorité et d’une partie craintive de i’Acsemblée dont les prédictions sinist... ...rs que l’Assemblee constituante aurait elle-même ordonné une plus grande émission, sans les efforts constants et réunis de la minorité et d’une partie craintive de i’Acsemblée dont les prédictions sinistres ne se sont heureusement jamais accomplies. _
      Locuteur: Haussmann
      ...xpérience a déjà fait sentir à ceux qui la consultent sans prévention, que cest a ...
      ...lation que doit être attribué le retour de l’activité dans les manufactures, dans ...
      Au reste, l’expérience a déjà fait sentir à ceux qui la consultent sans prévention, que cest a Paugmentation progressive des assignats mis en circulation que doit être attribué le retour de l’activité dans les manufactures, dans les ateliers et dans l’agriculture.
      Locuteur: Haussmann
      ... opérations du corps constituant et par la rénovation entière de l’Assemblée nationale : mais ils espe-rent qu’elle sera la seule, et que dorénavant vous n’aurez à...
      ...t qui tiendront à un système approfondi de toutes les parties de finances.
      ...os comités vous présentent une mesure provisoire, nécessitée par les différentes opérations du corps constituant et par la rénovation entière de l’Assemblée nationale : mais ils espe-rent qu’elle sera la seule, et que dorénavant vous n’aurez à prononcer que sur des mesures grandes,, et qui tiendront à un système approfondi de toutes les parties de finances.
      Locuteur: Haussmann
      ... L’Assemblée nationale, considérant que la caisse de l’extraordinaire ne peut subvenir aux d...
      ...re mis en circulation, ne sont plus que de 2,759,000 livres; que lecorpscon-stitua...
      ...nt, le 28 septembre dernier, l’émi-siou de 100 millions seulement, a eu pour
      « L’Assemblée nationale, considérant que la caisse de l’extraordinaire ne peut subvenir aux différents services dont elle est chargée, et notamment au payement des liquidati...
      ...que les fonds libres, dont elle peut disposer sur les assignais qui pouvaient être mis en circulation, ne sont plus que de 2,759,000 livres; que lecorpscon-stituant, en décrétant, le 28 septembre dernier, l’émi-siou de 100 millions seulement, a eu pour
      Locuteur: Haussmann
      ...enir le service des différentes caisses de l’Etat pendant l’interruption da la rénovation du Corps législatif; que, da...
      ...s délais des ajournements prescrits par la Constitution, de pourvoir à temps aux besoins du moment et de préparer la fabrication des assignats, décrète qu’i...
      donner, ei qu eue n eu u «unv, maintenir le service des différentes caisses de l’Etat pendant l’interruption da la rénovation du Corps législatif; que, dans cette position, il serait impossible d’obœrver les délais des ajournements prescrits par la Constitution, de pourvoir à temps aux besoins du moment et de préparer la fabrication des assignats, décrète qu’il y a urgence.
      Locuteur: Haussmann
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités de la dette publique et caisse de l’extraordinaire, et des assignats et monnaies, sur l’état actuel de la caisse de l’extraordinaire et sur les besoins urgents de ladite caisse et de la trésorerie nationale, considérant que la disparution du numéraire exige une plus forte émission de petits assignats, après avoir décrété q... « L’Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de la dette publique et caisse de l’extraordinaire, et des assignats et monnaies, sur l’état actuel de la caisse de l’extraordinaire et sur les besoins urgents de ladite caisse et de la trésorerie nationale, considérant que la disparution du numéraire exige une plus forte émission de petits assignats, après avoir décrété qu’il y avait urgence, décrète ce qui
      Locuteur: Haussmann
      « Art. 2. Il sera procédé de suite à la fabrication de 300 millions d’assignats de 5 livres, sous les ordres et la responsabilité du ministre des contributions publiques, et sous la surveillance des commissaires du comité... « Art. 2. Il sera procédé de suite à la fabrication de 300 millions d’assignats de 5 livres, sous les ordres et la responsabilité du ministre des contributions publiques, et sous la surveillance des commissaires du comité des assignats et
      Locuteur: Haussmann
      « Art. 3. Les 100 millions d’assignats de 5 livres, dont la fabrication a été ordonnée par les décr...
      ...ront employé' à l’échange des assignats de 2,000 livres, 1,000 livres et 500 livre...
      « Art. 3. Les 100 millions d’assignats de 5 livres, dont la fabrication a été ordonnée par les décrets des 6, 21 et22 mai, 19 juin et 24 juillet 1791' seront employé' à l’échange des assignats de 2,000 livres, 1,000 livres et 500 livres, qui sont
      Locuteur: Haussmann
      « Art. 4. Le comité de la dette publique se-concertera avec les a...
      ...présenter incessamment un plan' général de fiuances. »
      « Art. 4. Le comité de la dette publique se-concertera avec les autres comités relatifs aux. finances, pour présenter incessamment un plan' général de fiuances. »
      Locuteur: Haussmann
      ..., et par conséquent l’époque à laquelle la trésorerie nationale doit vous rembours... trée des contributions publiques, et par conséquent l’époque à laquelle la trésorerie nationale doit vous rembourser des avances considérables qui lui sont faites. —
      Locuteur: Haussmann
      Cette masse de biens ne forme pas toute t ny-pothèque des créanciers de l’Etat : il en est d’autres suffisammen... Cette masse de biens ne forme pas toute t ny-pothèque des créanciers de l’Etat : il en est d’autres suffisamment connus par les différents rapports faits à l’Assemblée constituante et notamme...
      Locuteur: Haussmann
      PROJET DE DÉCRET. PROJET DE DÉCRET.
      Locuteur: Haussmann
      SU1«t Art. 1er. La somme des assignats à mettre en circula... SU1«t Art. 1er. La somme des assignats à mettre en circulation, qui, d’après iesdécretsde l’Assemblée nationale constituante, ne s’élève q...
      Locuteur: Haussmann
      ...omité des assignats et monnaies chargés de celte surveillance. ...llement en circulation, lesquels seront brûles en présence des commissaires du comité des assignats et monnaies chargés de celte surveillance.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 565
      Locuteur: Ballet
      La disparution du numéraire, effet inévitable d’une révolution opérée au milieu de tant d’obstacles, nécessitait un rempla... La disparution du numéraire, effet inévitable d’une révolution opérée au milieu de tant d’obstacles, nécessitait un remplacement; l’Assemblée constituante y a opposé des palliatifs, mais le mal, parvenu...
      Locuteur: Ballet
      ...tuante a créé des assignats ; mais dans la formation numérique de ce panier, elle a eu pour objet, moins de remplacer le numéraire, que de remplir le vide du Trésor national : le...
      ...résentant des capitaux, ont contribué à la disette de la monnaie au lieu de la suppléer; c’est ce que vous reconnaîtrez, Messieurs, dans le cours de mes obser-vations. . .
      L’Assemblée constituante a créé des assignats ; mais dans la formation numérique de ce panier, elle a eu pour objet, moins de remplacer le numéraire, que de remplir le vide du Trésor national : les assignats, en représentant des capitaux, ont contribué à la disette de la monnaie au lieu de la suppléer; c’est ce que vous reconnaîtrez, Messieurs, dans le cours de mes obser-vations. . .
      Locuteur: Ballet
      ...éraire, qui comprend depuis cette pièce de cuivre qu’on appelle liard jusqu’au louis d’or de 24 livres ou de 48 livres, était gradué sur les besoins...
      ...e d’échanges qui se font journellement, la très grande partie n’excède pas la valeur de notre plus forte pièce de monnaie : dès lors, les signes représentatifs avaient un rapport de fraction analogue aux objets qui composent le commerce de détail.
      Notre numéraire, qui comprend depuis cette pièce de cuivre qu’on appelle liard jusqu’au louis d’or de 24 livres ou de 48 livres, était gradué sur les besoins du commerce, car dans cette multitude d’échanges qui se font journellement, la très grande partie n’excède pas la valeur de notre plus forte pièce de monnaie : dès lors, les signes représentatifs avaient un rapport de fraction analogue aux objets qui composent le commerce de détail.
      Locuteur: Ballet
      ...rsque l’Assemblée nationale eut décrété la formation d’assignats de 2,000 livres jusqu’à 200 livres seulement, il en résulta que, loin de suppléer au défaut du numéraire, elle e...
      ...ble; en effet, pour échanger et diviser la forte valeur de ces assignats, il fallait un plus grand nombre de pièces de monnaie, et leur accaparement s’accrut ...
      Mais lorsque l’Assemblée nationale eut décrété la formation d’assignats de 2,000 livres jusqu’à 200 livres seulement, il en résulta que, loin de suppléer au défaut du numéraire, elle en rendit le besoin plus sensible; en effet, pour échanger et diviser la forte valeur de ces assignats, il fallait un plus grand nombre de pièces de monnaie, et leur accaparement s’accrut du surcroît d’utilité que leur donnaient les assignats.
      Locuteur: Ballet
      Alors l’Assemblée sentit le besoin de créer des assignats de valeurs plus rapprochées des besoins us...
      ... depuis 100 livres avec une progression de 10 livres décroissante jusqu’à 50 livres, dernier terme de leur division ; mais ces assignats de 50 livres étaient d’une valeur encore trop forte pour faire l’office de monnaie; ils ne portèrent qu’un très faible soulagement à la disette du numéraire, et toutes ces mesures successives de l’Assemblée nationale, ne détruisant jamais la difficulté des échanges, ne servirent q...
      ...’Assemblée fut forcée d’aborder le nœud de la difficulté, en créant des assignats de 5 livres propres à diviser tous les autres, et en ordonnant la fabrication d- gros sols propres à diviser les assignats de 5 livres.
      Alors l’Assemblée sentit le besoin de créer des assignats de valeurs plus rapprochées des besoins usuels, elle en mit en circulation depuis 100 livres avec une progression de 10 livres décroissante jusqu’à 50 livres, dernier terme de leur division ; mais ces assignats de 50 livres étaient d’une valeur encore trop forte pour faire l’office de monnaie; ils ne portèrent qu’un très faible soulagement à la disette du numéraire, et toutes ces mesures successives de l’Assemblée nationale, ne détruisant jamais la difficulté des échanges, ne servirent qu’à rassurer les spéculations des accapareurs et à donner plus d’activité à l’agiotage; il en résulta une gêne alarmante dans les opérations du commerce, et l’Assemblée fut forcée d’aborder le nœud de la difficulté, en créant des assignats de 5 livres propres à diviser tous les autres, et en ordonnant la fabrication d- gros sols propres à diviser les assignats de 5 livres.
      Locuteur: Ballet
      ...léer au déficit du numéraire et ranimer la circulation; mais pour lui assurer le s...
      ...e trop négligées. Puisque les assignats de 5 livres et les gros sous devaient serv...
      ...n, d’abord par rapport au défaut absolu de numéraire, et en second lieu par rapport à la masse entière des gros assignats mis en circulation. Il paraît évident que la quantité de ces petits assignats, dont l’émission a...
      11 est certain que cette dernière mesure pouvait suppléer au déficit du numéraire et ranimer la circulation; mais pour lui assurer le succès dont elle était susceptible, il y avait des précautions à prendre que l’on a peut-être trop négligées. Puisque les assignats de 5 livres et les gros sous devaient servir à diviser les assignats d’une valeur plus considérable, il fallait en proportionner l’émission, d’abord par rapport au défaut absolu de numéraire, et en second lieu par rapport à la masse entière des gros assignats mis en circulation. Il paraît évident que la quantité de ces petits assignats, dont l’émission a été faite, était inférieure aux besoins réels du commerce, et trop peu considér...
      Locuteur: Ballet
      ...numéraire, et comme lui ils ont disparu de la circulation. Ils n’ont donc pas remplacé le numéraire, et comme lui ils ont disparu de la circulation.
      Locuteur: Ballet
      ...onstituante d’avoir remplacé les pièces de monnaie par des petits billets, des particuliers l’ont entrepris; diverses sections de Paris, diverses caisses ont jeté dans le commerce une foule de billets de toutes les formes, de toutes les couleurs, qui font véritablement la fonction de monnaie sans en avoir le caractère. Faute par l’Assemblée constituante d’avoir remplacé les pièces de monnaie par des petits billets, des particuliers l’ont entrepris; diverses sections de Paris, diverses caisses ont jeté dans le commerce une foule de billets de toutes les formes, de toutes les couleurs, qui font véritablement la fonction de monnaie sans en avoir le caractère.
      Locuteur: Ballet
      ...rs, ne nous y trompons pas, c’est moins la confiance que la nécessité d’un supplément du numéraire qui soutient le crédit de tous ces billets; ils ont donné une grande activité au commerce de détail, parce que chacun s’empresse de les transmettre en d’autres mains, pour... Mais, Messieurs, ne nous y trompons pas, c’est moins la confiance que la nécessité d’un supplément du numéraire qui soutient le crédit de tous ces billets; ils ont donné une grande activité au commerce de détail, parce que chacun s’empresse de les transmettre en d’autres mains, pour éviter que leur dépérissement n’arrive dans les siennes.
      Locuteur: Ballet
      Le gage de tous ces billets repose plus dans la probité des agents de toutes ces caisses que dans les dépôts que quelques-unes ont faites à la municipalité, parce que rien ne garantit que l’émission ne surpassera pas la valeur de ces nantissements. Le gage de tous ces billets repose plus dans la probité des agents de toutes ces caisses que dans les dépôts que quelques-unes ont faites à la municipalité, parce que rien ne garantit que l’émission ne surpassera pas la valeur de ces nantissements.
      Locuteur: Ballet
      ...urs, Messieurs, que ces billets devenus la seule monnaie en circulation, le peuple...
      ... taries ; si, au contraire, ces billets de confiance sont reçus dans le Trésor public, le sort de l’État dépend des directeurs de ces banques particulières, et de la fidélité de quelques individus dépendrait l’acquittement des dépenses publiques; car la banqueroute de quelques-unes de ces caisses particulières jetterait un ...
      ...uneste? et peut-on espérer qu’au milieu de l’avilissement de tous ces papiers en circulation le peuple séparerait la cause des assignats?
      Craignons d’ailleurs, Messieurs, que ces billets devenus la seule monnaie en circulation, le peuple ne puisse que par eux payer les impôts, et alors si les caisses publiques ne les reçoivent pas, les recettes nationales seront taries ; si, au contraire, ces billets de confiance sont reçus dans le Trésor public, le sort de l’État dépend des directeurs de ces banques particulières, et de la fidélité de quelques individus dépendrait l’acquittement des dépenses publiques; car la banqueroute de quelques-unes de ces caisses particulières jetterait un discrédit sur toutes, et alors n’est-il pas à craindre que les assignats n’en éprouvent un contre coup funeste? et peut-on espérer qu’au milieu de l’avilissement de tous ces papiers en circulation le peuple séparerait la cause des assignats?
      Locuteur: Ballet
      ...es dangers, Messieurs, peuvent résulter de la circulation d’une trop grande foule de ces billets dits de confiance, leur possibilité doit d’auta...
      ...ller notre sollicitude, que les ennemis de la Révolution peuvent fonder sur eux l’espoir de renverser la Constitution ; et dans un temps où leur...
      ...ssein hostile, on ne saurait avoir trop de prévoyance.
      Si tous ces dangers, Messieurs, peuvent résulter de la circulation d’une trop grande foule de ces billets dits de confiance, leur possibilité doit d’autant plus éveiller notre sollicitude, que les ennemis de la Révolution peuvent fonder sur eux l’espoir de renverser la Constitution ; et dans un temps où leur activité annonce quelque dessein hostile, on ne saurait avoir trop de prévoyance.
      Locuteur: Ballet
      ...rais ajouter, Messieurs, que l’émission de toute espèce de monnaie étant un attribut essentiel de la souveraineté, il est du devoir de la puissance publique de pourvoir elle-même à la disette du numéraire, et de ne pas laisser usurper, par des particu... Je pourrais ajouter, Messieurs, que l’émission de toute espèce de monnaie étant un attribut essentiel de la souveraineté, il est du devoir de la puissance publique de pourvoir elle-même à la disette du numéraire, et de ne pas laisser usurper, par des particuliers, un droit qui n’appartient qu’à elle.
      Locuteur: Ballet
      ...inaison, on peut opérer le triple effet de ruiner le peuple, de l’affamer, et de le forcer à reprendre ses fers pour rec... ...avec les assignats, on peut accaparer les subsistances, et par cette fatale combinaison, on peut opérer le triple effet de ruiner le peuple, de l’affamer, et de le forcer à reprendre ses fers pour recouvrer des aliments.
      Locuteur: Haussmann
      (L’Assemblée décide que la discussion est ouverte.) (L’Assemblée décide que la discussion est ouverte.)
      Locuteur: Ballet
      ...laise que je veuille atténuer le crédit de tous ces billets qui suppléent si efficacement au défaut de numéraire; mais, Messieurs, je pense qu’il est du devoir des législateurs de prévoir les abus qui pourraient résulter d’une émission sans bornes de ces billets qui ont plutôt le caractère... A Dieu ne plaise que je veuille atténuer le crédit de tous ces billets qui suppléent si efficacement au défaut de numéraire; mais, Messieurs, je pense qu’il est du devoir des législateurs de prévoir les abus qui pourraient résulter d’une émission sans bornes de ces billets qui ont plutôt le caractère d’un papier-monnaie que celui d’un signe représentatif.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 566
      Locuteur: Ballet
      2° Que les billets de caisses particulières ne doivent point ...
      ...e, et qu’il serait du plus grand danger de leur en laisser faire la fonction ; .
      2° Que les billets de caisses particulières ne doivent point remplacer le numéraire, et qu’il serait du plus grand danger de leur en laisser faire la fonction ; .
      Locuteur: Ballet
      3° Que les 300 millions d’assignats de 5 livres lont Je comité de la caisse de l’extraordinaire nous propose la formation, ne parviendraient pas à remp... 3° Que les 300 millions d’assignats de 5 livres lont Je comité de la caisse de l’extraordinaire nous propose la formation, ne parviendraient pas à remplacer le numéraire, et rendrai, nt encore plus nécessaires les billets des caiss...
      Locuteur: Ballet
      ...fet, il est évident que, pour 1 échangé de ces assignats de 5 livres, il faut ou de la petite monnaie ou des petits billets : or, il est constant qu’il n’existe pas assez de petite monnaie; à la vérité, il s’établira assez de caisses pour lourmr des petits billets en échange de ces assignats, mais c’est positivement qu’est le danger. En effet, il est évident que, pour 1 échangé de ces assignats de 5 livres, il faut ou de la petite monnaie ou des petits billets : or, il est constant qu’il n’existe pas assez de petite monnaie; à la vérité, il s’établira assez de caisses pour lourmr des petits billets en échange de ces assignats, mais c’est positivement qu’est le danger.
      Locuteur: Ballet
      ... ces caisses accapareront les assignats de 5 livres en substituant dans la circulation leurs billets de fraction, et au bout de quelque temps vous ne verrez que leurs ... Toutes ces caisses accapareront les assignats de 5 livres en substituant dans la circulation leurs billets de fraction, et au bout de quelque temps vous ne verrez que leurs billets et point d as-
      Locuteur: Ballet
      ...pas par les petites fractions. L’erreur de l’Assemblée constituante vient, ainsi q...
      ...é plus haut, d’avoir, par des assignats de forte valeur, rendu le numéraire plus nécessaire : en suivant la marche inverse et faisant fabriquer, dè...
      S1LeÜremplacement du numéraire ne s’effectuera jamais, tant qu’on ne commencera pas par les petites fractions. L’erreur de l’Assemblée constituante vient, ainsi que je l’ai démontré plus haut, d’avoir, par des assignats de forte valeur, rendu le numéraire plus nécessaire : en suivant la marche inverse et faisant fabriquer, dès le principe, des petits assignats, elle aurait prévenu l’accaparement des espè...
      Locuteur: Ballet
      ...ons qu’un secours faible et momentané à la disette du numéraire, si nous décrétions seulement la création de 300 millions d’assignats de 5 livres. Je pense donc, Messieurs, que nous ne porterions qu’un secours faible et momentané à la disette du numéraire, si nous décrétions seulement la création de 300 millions d’assignats de 5 livres.
      Locuteur: Ballet
      ...ments du numéraire ; ils détruiront par toute espèce d’agiotage, et l’on n’épouvera plus de perte pour convertir les assignats en p... Ges coupons formeront un véritable remplacements du numéraire ; ils détruiront par toute espèce d’agiotage, et l’on n’épouvera plus de perte pour convertir les assignats en petite monnaie.
      Locuteur: Ballet
      Si l’on m’oppose que ces coupons de 10 sols inonderont la circulation, je répondrai : Si l’on m’oppose que ces coupons de 10 sols inonderont la circulation, je répondrai :
      Locuteur: Ballet
      ...e le besoin seul forcera à les détacher de l’assignat ; que dès lors la quantité qui sera en circulation ne pou... 1° Que le besoin seul forcera à les détacher de l’assignat ; que dès lors la quantité qui sera en circulation ne pourra excéder les besoins du commerce ;
      Locuteur: Ballet
      3° Que la contrefaçon en sera moins facile que celle des billets de confiance. 3° Que la contrefaçon en sera moins facile que celle des billets de confiance.
      Locuteur: Ballet
      Ges coupons de 10 sols seraient peut-être encore insuffisants s’il n’existait pas assez de gros sols peur les échanger ; j’aurai l’honneur de vous proposer en conséquence, de pourvoir, par votre décret, à ce que la fabrication de ces sols soit toujours en activité, pour fournir aux besoinsde la circulation ; la matière des cloches peut suffire à alim... Ges coupons de 10 sols seraient peut-être encore insuffisants s’il n’existait pas assez de gros sols peur les échanger ; j’aurai l’honneur de vous proposer en conséquence, de pourvoir, par votre décret, à ce que la fabrication de ces sols soit toujours en activité, pour fournir aux besoinsde la circulation ; la matière des cloches peut suffire à alimenter pendant longtempsceite fabrication.
      Locuteur: Condorcet
      ...tre le rapport qui vous a été lu au nom de vos comités. Je me contenterai de faire quelques observations. On vous pr...
      ...rter ce décret d’urgence sur l’émission de 300 millions de nouveaux assignats. Ce décret d’urgence...
      ...t consiant que, pour le service du mois de novembre, 90 millions suffiront. En poriant à 100 millions la nouvelle émission d’assignats, vous aur...
      ...ce pour le mois, et yous aurez le temps de réfléchir sur les mesures qui sont à pr...
      ...pour ce qui excéderait le besoin absolu de l'Etat serait impolitique .
      Je ne parlerai pas sur le fond des grandes questions que peut faire naître le rapport qui vous a été lu au nom de vos comités. Je me contenterai de faire quelques observations. On vous propose un décret d’urgence, et on fait porter ce décret d’urgence sur l’émission de 300 millions de nouveaux assignats. Ce décret d’urgence ne peut être motivé que sur les besoins instants du Trésor pub.ic ; or, d’après le rapport même, il est consiant que, pour le service du mois de novembre, 90 millions suffiront. En poriant à 100 millions la nouvelle émission d’assignats, vous aurez assuré le service pour le mois, et yous aurez le temps de réfléchir sur les mesures qui sont à prendre. Un décret d’urgence pour ce qui excéderait le besoin absolu de l'Etat serait impolitique .
      Locuteur: Condorcet
      D’un autre côté, le décret porte que la totalité des 300 millions sera en assignats de 5 livres: il est sûr que nous avons besoin d’assignats de 5 livres ; mais on pourrait mettre en question s il convient de fabriquer à la fois pour 300 millions de ces assignats. Pour moi, je pense que v...
      ...’émission des 100 millions en assignats de 5 livres.
      D’un autre côté, le décret porte que la totalité des 300 millions sera en assignats de 5 livres: il est sûr que nous avons besoin d’assignats de 5 livres ; mais on pourrait mettre en question s il convient de fabriquer à la fois pour 300 millions de ces assignats. Pour moi, je pense que vous devez vous borner à décréter l’émission des 100 millions en assignats de 5 livres.
      Locuteur: Condorcet
      ...s ces considérations, je proposerai: 1° de prier M. le rapporteur de bien vouloir nous dire quelle est la somme absolument et rigoureusement nécessaire pour le service du mois de novembre, parce qu’il ne faut pas que le service manque ; 2° de décréter l’émission de cette somme d’assignats ; 3° d’ajourner...
      ...ur l’examiner et discuter avec maturité la distribution qu’il convient de faire des 300 millions qu’on vous demande. G’estainsi que nous arriverons à la proportion tant désirée entre les valeurs respectives des assignats qu’il conviendra de mettre en circulation, et que nous pour...
      ... les maux qui naissent, etde l’agiotage de billets contre billets, et de la mauvaise distribution des assignats de différentes valeurs. Yous savez que le ...
      D’après ces considérations, je proposerai: 1° de prier M. le rapporteur de bien vouloir nous dire quelle est la somme absolument et rigoureusement nécessaire pour le service du mois de novembre, parce qu’il ne faut pas que le service manque ; 2° de décréter l’émission de cette somme d’assignats ; 3° d’ajourner le reste en ordonnant l’impression du rapport et en indiquant en même temps un jour fixe pour l’examiner et discuter avec maturité la distribution qu’il convient de faire des 300 millions qu’on vous demande. G’estainsi que nous arriverons à la proportion tant désirée entre les valeurs respectives des assignats qu’il conviendra de mettre en circulation, et que nous pourrons réparer et prévenir les maux qui naissent, etde l’agiotage de billets contre billets, et de la mauvaise distribution des assignats de différentes valeurs. Yous savez que le trop grand nombre des gros assignats et le trop petit nombre des petits favorise...
      Locuteur: Condorcet
      Un membre : J’ajoute à la proposition du M. Condorcet, qu’il faut accélérer la fabrication des assignats de 5 livres; on n’en peut faire que pour u... Un membre : J’ajoute à la proposition du M. Condorcet, qu’il faut accélérer la fabrication des assignats de 5 livres; on n’en peut faire que pour un million par jour, et cela ne suffit pas pour les besoins du mois.
      Locuteur: Ballet
      ...qu’elle a mis en circulation manquaient de diviseurs* et qu’il n’y avait pas assez de pièces de monnaie pour en servir; tous les assignais qu’elle a mis en circulation manquaient de diviseurs* et qu’il n’y avait pas assez de pièces de monnaie pour en servir;
      Locuteur: Ballet
      Je propose de rendre 30 millions d’assignats de livres divisibles en dix portions de 10 sols cha- Je propose de rendre 30 millions d’assignats de livres divisibles en dix portions de 10 sols cha-
      Locuteur: Ballet
      tenu de vous présenter le projet du mode de cette division. . tenu de vous présenter le projet du mode de cette division. .
      Locuteur: Ballet
      Ces coupons de 10 sols empêcheront une plus grande émi... Ces coupons de 10 sols empêcheront une plus grande émission des billets des caisses particulières parce qu’on les préféreracommme offr...
      Locuteur: Ballet
      Le succès de ces coupons ne peut faire le moindre do...
      ...ue nous avons l'exemple que les coupons de 4 1. 10 s., de 3 I. 30 s., attachés aux premiers assig...
      ...ets des caisses particulières triompher de l’objection que l’on faisait à l’émissi...
      Le succès de ces coupons ne peut faire le moindre doute, lorsque nous avons l'exemple que les coupons de 4 1. 10 s., de 3 I. 30 s., attachés aux premiers assignats, ont circulé sans inconvénient, et lorsque nous voyons les billets des caisses particulières triompher de l’objection que l’on faisait à l’émission d’une petite monnaie en papier.
      Locuteur: Ballet
      ...il vaut mieux que ces coupons au timbre de l’état fassent l’office de monnaie que ces billets des caisses par... 2* Qu’il vaut mieux que ces coupons au timbre de l’état fassent l’office de monnaie que ces billets des caisses particulières qui n’ont aucun gage assuré; „
      Locuteur: Ballet
      ...uverait toujours à échanger les coupons de 10 sols contre des gros sols. ...aîtrait aussi convenable d’établir dans les départements des bureaux où l’on trouverait toujours à échanger les coupons de 10 sols contre des gros sols.
      Locuteur: Ballet
      Telles sont les bases de l’amendement que je propose au projet de décret du comité. Telles sont les bases de l’amendement que je propose au projet de décret du comité.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 567
      Locuteur: Haussmann
      ment de 86,800,000 livres environ; mais je vous...
      ...ur le reste, suivre le marche ordinaire de l’ajournement, vos comités seront obligés de venir de rechef, dans 8 jours, pour vous demander de nouveaux fonds. Il faut au moins 3 ou 4...
      ...corniiés pour connaître toute l’étendue de la situation des finances et de cette dette exigible.
      ment de 86,800,000 livres environ; mais je vous prie, Messieurs, d’observer que si vous ne décrétiez pas une plus forte somme, et que vous vouliez, pour le reste, suivre le marche ordinaire de l’ajournement, vos comités seront obligés de venir de rechef, dans 8 jours, pour vous demander de nouveaux fonds. Il faut au moins 3 ou 4 mois à vos corniiés pour connaître toute l’étendue de la situation des finances et de cette dette exigible.
      Locuteur: Lecointre
      ...dont il est question ? Vous avez besoin de remettre le commerce en activité, c’est pourquoi, en appuyant le décret de vos co-miiés réunis, je propose pour amendement de porter non pas à 300, mais à 600 millions la somme à décréter. {Murmures.) Aux bonnes et solides raisons de M. le rapporteur, j’ajouterai que les c...
      ...nt^, les banquiers et tous les vampires de l’Etat, les agioteurs surtout, ne verro...
      ...tte augmentation du signe représentatif de la richesse nationale, qu’un moyen de diminuer leurs profits usuraires. Ils s...
      ...n des assignats est forte, plus le taux de l’argent diminue ; mais, Messieurs, c’e...
      ...s aujourd’hui 300 millions par urgence ? Bornerez-vous à 100 millions le décret dont il est question ? Vous avez besoin de remettre le commerce en activité, c’est pourquoi, en appuyant le décret de vos co-miiés réunis, je propose pour amendement de porter non pas à 300, mais à 600 millions la somme à décréter. {Murmures.) Aux bonnes et solides raisons de M. le rapporteur, j’ajouterai que les circonstances où nous nous trouvons nécessitent d’adopter le décret d’urgence qu’...
      ...lions que je demande. Mon projet trouvera des contradicteurs, les riches négociant^, les banquiers et tous les vampires de l’Etat, les agioteurs surtout, ne verront, dans cette augmentation du signe représentatif de la richesse nationale, qu’un moyen de diminuer leurs profits usuraires. Ils sentent bien que plus l’émission des assignats est forte, plus le taux de l’argent diminue ; mais, Messieurs, c’est justement cette baisse d’intérêt que l’Assemblée nationale doit chercher. C’e...
      Locuteur: Lecointre
      Il faut remonter le commerce et donner la vie aux manufactures ; il faut rendre n...
      ...ulagé qu’autant qu’il lui sera possible de trouver des fonds à un taux modéré. L’é...
      ...cet agiotage dévorant, dont depuis plus de deux ans nous sommes la proie, et empêchera qu’on accapare notr...
      Il faut remonter le commerce et donner la vie aux manufactures ; il faut rendre nos relations commerciales avec l’étranger plus avantageuses pour nous. L’artisan ne se relèvera, le pauvre ne sera soulagé qu’autant qu’il lui sera possible de trouver des fonds à un taux modéré. L’émission que je propose remplira ce but. Elle préparera le payement des liquidations qui ne doivent pas souffrir. Elle détruira cet agiotage dévorant, dont depuis plus de deux ans nous sommes la proie, et empêchera qu’on accapare notre argent pour le porter à l’étranger.
      Locuteur: Lecointre
      ...dus billets patriotiques, qui font tant de mal à la circulation en la facilitant en apparence et en accaparan...
      ...e vendre publiquement. Voila ce qui met la gêne parmi les ouvriers. Si oneût adopté l’opinion de Mirabeau qui avait proposé une émission de 2 milliard-, on eût épargné à l’Etat les intérêts immenses de la dette exigible, accéléré la vente entière des biens nationaux et ré...
      ...ue des assignats, ce qui les eût sauvés de la diminution qui les décrie.
      Elle fera disparaître tous ces prétendus billets patriotiques, qui font tant de mal à la circulation en la facilitant en apparence et en accaparant, par un échange malheureux, les petits assignats que l’on ose vendre publiquement. Voila ce qui met la gêne parmi les ouvriers. Si oneût adopté l’opinion de Mirabeau qui avait proposé une émission de 2 milliard-, on eût épargné à l’Etat les intérêts immenses de la dette exigible, accéléré la vente entière des biens nationaux et réalisé l’hypothèque des assignats, ce qui les eût sauvés de la diminution qui les décrie.
      Locuteur: Viénot-Vaublane
      Le rapport qui vient de vous être lait des besoins du Trésor public doit vous convaincre, de plus en plus, que la vraie maladie du corps politique est le...
      ...l est ab-olument nécessaire, Messieurs, de vous occuper de ce retard, de chercher quelques mesures fortes, qui fassent rentrer avec plus de promptitude les contributions.
      Le rapport qui vient de vous être lait des besoins du Trésor public doit vous convaincre, de plus en plus, que la vraie maladie du corps politique est le retard des impositions. Il est ab-olument nécessaire, Messieurs, de vous occuper de ce retard, de chercher quelques mesures fortes, qui fassent rentrer avec plus de promptitude les contributions.
      Locuteur: Viénot-Vaublane
      ... qu’un moyen d’exciter le zèle l’espuir de la gloire, la crainte de la honte. Je demande que ce moyen, déjà em...
      ... tableaux des départements en retard et de ceux qui sont en règle, soit médité par...
      ...’il examine s’il ne serait pas possible de vous proposer des mesures telles que nous vissions enfin, et plus d’activité, et plus de zèle dans la rentrée des contributions publiques.
      Je ne connais qu’un moyen d’exciter le zèle l’espuir de la gloire, la crainte de la honte. Je demande que ce moyen, déjà employé dans l’Assamblée constituante et dans celle-ci par le mini-tre des contributions publiques, qui a présenté les tableaux des départements en retard et de ceux qui sont en règle, soit médité par votre comité des contributions publiques;qu’il examine s’il ne serait pas possible de vous proposer des mesures telles que nous vissions enfin, et plus d’activité, et plus de zèle dans la rentrée des contributions publiques.
      Locuteur: Cambon
      ...tionale, après avoir entendu le rapport de ses comités de la dette publique, de la caisse de l’extraordinaire et des as ignats et monnaies, sur l’état actuel de la caisse ne l’extraordinaire et sur les besoins urgents de ladite caisse et de la trésorerie nationale; considérant que la disparition du numéraire exige une nouvelle fabrication et émission de petits assignats de 5 livres; après avoir décrété l’urgence... « L’Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de ses comités de la dette publique, de la caisse de l’extraordinaire et des as ignats et monnaies, sur l’état actuel de la caisse ne l’extraordinaire et sur les besoins urgents de ladite caisse et de la trésorerie nationale; considérant que la disparition du numéraire exige une nouvelle fabrication et émission de petits assignats de 5 livres; après avoir décrété l’urgence,décrète ce qui suit :
      Locuteur: Cambon
      « Art. 1er. La somme d’assignats à mettre en circulation, qui, d’après des décrets de l’Assemblée nationale constituante, s’é... « Art. 1er. La somme d’assignats à mettre en circulation, qui, d’après des décrets de l’Assemblée nationale constituante, s’élèvent à 1,300 millions, sera portée à 1,400 millions.
      Locuteur: Haussmann
      Un membre : Je serais de l’avis deM. Gondorcet, i dans n mois ou...
      ...es finances. Mais ce travail exige plus de temps, et à cette époque nous ne pourri...
      ...décret proposé par le comité soit admis de confiance. {Murmures.)
      Un membre : Je serais de l’avis deM. Gondorcet, i dans n mois ou six semaines nous pouvions donner un état des finances. Mais ce travail exige plus de temps, et à cette époque nous ne pourrions vous donner que des états hypothétiques, comme a fait l'Assemblée constituante. Je demande donc que le décret proposé par le comité soit admis de confiance. {Murmures.)
      Locuteur: Lecointre
      Plusieurs membres : Ce n’est pas la question ! Plusieurs membres : Ce n’est pas la question !
      Locuteur: Lecointre
      Je propose donc, par amendement, de décréter une émission de 600 millions, d’en décréter Je propose donc, par amendement, de décréter une émission de 600 millions, d’en décréter
      Locuteur: Lecointre
      ...mettre 100 millions en petits assignats de 50 sols, et d’ajourner l’émission des a... 300 par urgence, sur ces 300 millions d’en émettre 100 millions en petits assignats de 50 sols, et d’ajourner l’émission des autres 300 millions.
      Locuteur: Couthon
      ...s qui sont nécessaires pour les besoins de l’Etat, et que, sur le surplus, l’Assem... Je demande que l’on décrète l’émission d s 100 millions qui sont nécessaires pour les besoins de l’Etat, et que, sur le surplus, l’Assemblée ajourne à huitaine. {Oui! oui!)
      Locuteur: Cambon
      ...u’il y a une caisse établie, où, contre de g os assignats de 2,000, 1,000 et 500 livres, on en donne de petits. Tous les départements ontrecour...
      ...rétiez que les 500 millions d’assignats de 5 livres, déjà décrétés par l’Assemblée...
      ...caisse, pour y être changés contre ceux de plus forte somme; et je vous observe qu...
      Vous savez, Messieurs, qu’il y a une caisse établie, où, contre de g os assignats de 2,000, 1,000 et 500 livres, on en donne de petits. Tous les départements ontrecour* à cette caisse; elle n’est alimentée, dans ce moment, que par 5à6 millions. Il est donc impoitant que vous décrétiez que les 500 millions d’assignats de 5 livres, déjà décrétés par l’Assemblée constituante, seront versés dans cet'e caisse, pour y être changés contre ceux de plus forte somme; et je vous observe que cette précaution n’augmente pas l’émission, puisque les gros assignats seront ...
      Locuteur: Cambon
      ... en même temp- une fabrication nouvelle de 300 millions d’assignats de 5 livres; mais il n’en faut ordonner l’...
      ... mesure des besoins, et après un deciet de l’Assemblée. Les 100 millions réclamés ...
      .... Gondorcet, je demande que l’on décrète l’impression du rapport des comités, et en même temp- une fabrication nouvelle de 300 millions d’assignats de 5 livres; mais il n’en faut ordonner l’émission que successivement, à mesure des besoins, et après un deciet de l’Assemblée. Les 100 millions réclamés par les besoins actuels seraient fabriqués et émis à l’instant.
      Locuteur: Cambon
      En conséquence, voici le projet de décret que je propose : En conséquence, voici le projet de décret que je propose :

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 568
      Locuteur: Cambon
      ... archives nationales au fur et à mesure de la fabrication, et ne pourra en sortir qu’... gnatsde 5 livre?, lequel sera déposé aux archives nationales au fur et à mesure de la fabrication, et ne pourra en sortir qu’en vertu des décrets du Corps législatif. .
      Locuteur: Cambon
      c Art. 3. Les 100 millions d’assigna's de 5 livres dont la fabrication et l’impression ont été ord...
      ...eront employés a rechange des assignats de 2,000 livres, de 1,000 livres et 500 livres actuellement...
      ...quels seront annulés au fur et à mesure de la rentrée, et brûlés en présence des comm...
      ...mité des assignats et monnaies, chargés de celte surveillance.
      c Art. 3. Les 100 millions d’assigna's de 5 livres dont la fabrication et l’impression ont été ordonnées par les décrets des 6,21 et 22 mai, 19 juin et 24 juillet 1791, seront employés a rechange des assignats de 2,000 livres, de 1,000 livres et 500 livres actuellement en circulation, lesquels seront annulés au fur et à mesure de la rentrée, et brûlés en présence des commissaires du comité des assignats et monnaies, chargés de celte surveillance.
      Locuteur: Cambon
      ...tionale décrété 1 impression du rapport de ses comités de la dette publique, caisse de l’extraordinaire et des assignats et monnaies, et ajourne à huitaine la seconde lecture du surplus de son projet de décret. » « Art. 4. L’Assemblée nationale décrété 1 impression du rapport de ses comités de la dette publique, caisse de l’extraordinaire et des assignats et monnaies, et ajourne à huitaine la seconde lecture du surplus de son projet de décret. »
      Locuteur: Guyton-Morveau
      ...ffrayé d’abord, comme plusieurs membres de l’Assemblée, de la mesure que vous propose votre comité; je l’ai fortement combattue; mai?, la plume à la main, j’ai vu que les besoins de ce mois sont de 119 millions, qu’il faudra rembourser les cautionnements de finance et de nombreuses liquidations. Les rôles des ...
      ...es impositions; et qu’on ne craigne pas de mettre simultanément une trop grande quantité de papier en circulatiou. Pour fabriquer pour 300 millions d’assignats de 5 livres, il faut 300 jours ; il rentre...
      ...z peine à remplacer ce que vous relirez de la circulation, et il n’y aura jamais en m...
      ...z pas craindre d’alarmer les créanciers de l’Etat, car l’émission que vous allez ordonner aura pour hyuothèque certaine la rentrée des contributions.
      J’ai été effrayé d’abord, comme plusieurs membres de l’Assemblée, de la mesure que vous propose votre comité; je l’ai fortement combattue; mai?, la plume à la main, j’ai vu que les besoins de ce mois sont de 119 millions, qu’il faudra rembourser les cautionnements de finance et de nombreuses liquidations. Les rôles des contributions ne sont pas encore faits dans plusieurs parties; il faudra donc suppléer au retard des impositions; et qu’on ne craigne pas de mettre simultanément une trop grande quantité de papier en circulatiou. Pour fabriquer pour 300 millions d’assignats de 5 livres, il faut 300 jours ; il rentre à peu près 28 millions par mois provenant des ventes : ainsi vous aurez peine à remplacer ce que vous relirez de la circulation, et il n’y aura jamais en même temps 1,400 millions en émission. Vous ne devez pas craindre d’alarmer les créanciers de l’Etat, car l’émission que vous allez ordonner aura pour hyuothèque certaine la rentrée des contributions.
      Locuteur: Chabot
      Je suis bien loin de croire qu’une forte émission d’assignats puisse nuire au crédit public, ni blesser la confiance des créanciers de l’Etat. Il s’en faut bien, Messieurs, c...
      ...itutionnel que vous avez détruit, celui de Malte. Je ne crois pas aussi qu’une forte émission puisse faire baisser le taux de l’argent; car il est en principe éviden...
      ...e qui lui sert d’échange diminue. Alors la denrée diminuante est celle qui est plu...
      ...onc faire rehausser l’argent, ce serait de multiplier les petits assignats. Il faut donc aller avec beaucoup de mesure dans l’émission de ces petits assignats. Je demande que vo...
      Je suis bien loin de croire qu’une forte émission d’assignats puisse nuire au crédit public, ni blesser la confiance des créanciers de l’Etat. Il s’en faut bien, Messieurs, car, outre les biens nationaux dont nous connaissons l’évaluation, vous ne tarderez pas sans doute à mettre en vente les biens d’un ordre inconstitutionnel que vous avez détruit, celui de Malte. Je ne crois pas aussi qu’une forte émission puisse faire baisser le taux de l’argent; car il est en principe évident que lorsque vous multipliez une denrée, celle qui lui sert d’échange diminue. Alors la denrée diminuante est celle qui est plus chère. Si vous vouliez donc faire rehausser l’argent, ce serait de multiplier les petits assignats. Il faut donc aller avec beaucoup de mesure dans l’émission de ces petits assignats. Je demande que vous ne décrétiez l’urgence que pour les besoins très urgents, et que, pour le res...
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      ...ux besoins du Trésor public et demander la question préalable sur l’urgence des de...
      ...s les autres motions, sauf l’amendement de M. Cambon relatif à l’échange des petit...
      ...urs, qne nous ne pouvons user avec trop de circonspection de l’opulente et très opulente ressource d...
      ...si nous voulons effectivement maintenir la confiance publique dans son intégrité. Nous ne sommes point tellement sûrs, de ne point avoir aucune espèce d’attaques...
      ..., Messieurs, si vous émettiez une somme de 300 millions, cela retarderait le recouvrement de l’impôt, au lieu que si vous ne décréte...
      ...moment, on sentira qu’il est nécessaire de presser l’impôt.
      Je ne voulais proposer l’urgence que sur les 100 millions nécessaires aux besoins du Trésor public et demander la question préalable sur l’urgence des deux cents autres millions. Quant à toutes les autres motions, sauf l’amendement de M. Cambon relatif à l’échange des petits assignats, mon avis est, Messieurs, qne nous ne pouvons user avec trop de circonspection de l’opulente et très opulente ressource des assignats, si nous voulons effectivement maintenir la confiance publique dans son intégrité. Nous ne sommes point tellement sûrs, de ne point avoir aucune espèce d’attaques exté rieures qu’il ne faille bien ménager nos ressources futures. D’ailleurs, Messieurs, si vous émettiez une somme de 300 millions, cela retarderait le recouvrement de l’impôt, au lieu que si vous ne décrétez que ce qui est nécessaire pour les besoins du moment, on sentira qu’il est nécessaire de presser l’impôt.
      Locuteur: Garran-de-Coulon
      Plusieurs membres : La discussion fermée ! (L’Assemblée ferme la discussion et accorde la priorité au projet de décret de M. Cambon ) (L’Assemblée adopte ensuite... Plusieurs membres : La discussion fermée ! (L’Assemblée ferme la discussion et accorde la priorité au projet de décret de M. Cambon ) (L’Assemblée adopte ensuite, sauf rédaction, le décret d’urgence présenté par les comités.)
      Locuteur: Cambon
      « La somme d’assignats à mettre en circulation, qui, d’après les décrets de l’Assemblée nationale constituante, s’é... « La somme d’assignats à mettre en circulation, qui, d’après les décrets de l’Assemblée nationale constituante, s’élèvent à 1,300 millions, sera portée à 1,400 millions. »
      Locuteur: Cambon
      « Il sera procédé de suite, sous les ordres et la responsabilité du ministre des contributions publiques, à la fabrication et à l’impression du papier...
      ... pour trois cents millions en assignats de cinq livres, lequel sera dépose aux archives nationales au fur et à mesure de la fabrication, et ne pourra en sortir qu’...
      « Il sera procédé de suite, sous les ordres et la responsabilité du ministre des contributions publiques, à la fabrication et à l’impression du papier nécessaire pour trois cents millions en assignats de cinq livres, lequel sera dépose aux archives nationales au fur et à mesure de la fabrication, et ne pourra en sortir qu’en vertu des décrets du Corps législatif. »
      Locuteur: Cambon
      ...e : Je propose qu’après les mots ; sous la responsabilité du ministre des contributions publiques, on ajoute ceux-ci : et sous la surveillance des commissaires de l'Assemblée nationale et du commissaire... Un membre : Je propose qu’après les mots ; sous la responsabilité du ministre des contributions publiques, on ajoute ceux-ci : et sous la surveillance des commissaires de l'Assemblée nationale et du commissaire du roi déjà nommé à cet effet.
      Locuteur: Cambon
      « Les cent millions d’assignats de cinq livres dont la fabrication et l’impression ont été ord...
      ...ront emptoyés à l’échangé des assignats de 2,000 livres, de 1,000 livres et 500 livres actuellement...
      ...quels seront annulés au fur et à mesure de la rentrée, et brûlés en présence des comm...
      ...omité des assignats et monnaies chargés de cette surveillance. »
      « Les cent millions d’assignats de cinq livres dont la fabrication et l’impression ont été ordonnées par les décrets des 6, 21 et 22 mai, 19 juin et 24 juillet 1791 seront emptoyés à l’échangé des assignats de 2,000 livres, de 1,000 livres et 500 livres actuellement en circulation, lesquels seront annulés au fur et à mesure de la rentrée, et brûlés en présence des commissaires du comité des assignats et monnaies chargés de cette surveillance. »
      Locuteur: Dorizy
      appuie les observations de M. Con-dorcet. Il propose cependant de décréter l’urgence pour 150 millions. appuie les observations de M. Con-dorcet. Il propose cependant de décréter l’urgence pour 150 millions.
      Locuteur: Cambon
      donne lecture de l’article premier de son projet de décret qui est ainsi conçu : donne lecture de l’article premier de son projet de décret qui est ainsi conçu :
      Locuteur: Cambon
      Plusieurs membres : La question préalable ! (L’Assemblée décrè... Plusieurs membres : La question préalable ! (L’Assemblée décrète qu’il n’y a pas lieu à délibérer sur cette motion et adopte 1 article premier...
      Locuteur: Cambon
      ...pas entrer dans l’échange les assignats de 500 livres. Un membre : Je demande que l’on ne fasse pas entrer dans l’échange les assignats de 500 livres.
      Locuteur: Cambon
      Plusieurs membres : La question préalable sur l’amendement. , ... Plusieurs membres : La question préalable sur l’amendement. , .
      Locuteur: Cambon
      (L’Assemblée adopte, quant a présent, la ques -tion préalable sur l’amendement e... (L’Assemblée adopte, quant a présent, la ques -tion préalable sur l’amendement et décrété 1 article 3.)

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 569
      Locuteur: Cambon. Voici l’article 4
      ...tionale décrète l’impression du rapport de ses comités de la dette publique, caisse de l’extraordinaire et des assignats et monnaies, et ajourne à huitaine la seconde lecture du surplus de son projet de décret. « L’Assemblée nationale décrète l’impression du rapport de ses comités de la dette publique, caisse de l’extraordinaire et des assignats et monnaies, et ajourne à huitaine la seconde lecture du surplus de son projet de décret.
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...lement droit à l’avantage qui résultera de la fabrication d’assignats de 5 livres au’oo vous a proposé de décréter. Cependant les Habitants éloignés de Paris n’en reçoivent que difficilement ...
      ...é ne se fait qu’à Paris. J’ai l’honneur de proposer à l’Assemblée que le nouvel échange de 100 millions ait lieu dans chaque chef-lieu de département, auquel on enverra un million d assignats de cinq livres, entre les mains du receveur de district, sous la surveillance du directoire de département, et avec toutes les précautions nécessaires, pour que les assignats de 2,000 livres, de 1,000 livres et de 500 livres ne soient pas perdus. {Oui! ...
      Toutes les parties du royaume ont également droit à l’avantage qui résultera de la fabrication d’assignats de 5 livres au’oo vous a proposé de décréter. Cependant les Habitants éloignés de Paris n’en reçoivent que difficilement et lentement, parce que l échangé ne se fait qu’à Paris. J’ai l’honneur de proposer à l’Assemblée que le nouvel échange de 100 millions ait lieu dans chaque chef-lieu de département, auquel on enverra un million d assignats de cinq livres, entre les mains du receveur de district, sous la surveillance du directoire de département, et avec toutes les précautions nécessaires, pour que les assignats de 2,000 livres, de 1,000 livres et de 500 livres ne soient pas perdus. {Oui! oui!)
      Locuteur: Le Breton
      ...able à un étranger, quand il a le droit de la réclamer. ...u peuple français; mais cette loi, aussi salutaire qu’elle est, doit être applicable à un étranger, quand il a le droit de la réclamer.
      Locuteur: Le Breton
      ...à l’étranger, en se soumettant aux lois de votre commerce et pour le bien de l’Empire français; eh bien,Messieurs, a...
      ...e 1790, pour aller vendre une cargaison de morue à la Martinique, n’ayant aucune connaissance...
      ...rt-Royal, et je suis resté à terre pour la vendre. Le bâtiment qui avait porté mes...
      L’Assemblée constituante avait décrété en 1789 que vos ports étaient libres à l’étranger, en se soumettant aux lois de votre commerce et pour le bien de l’Empire français; eh bien,Messieurs, assurez donc le bonheur d’un étranger, qui n’a suivi que votre loi et vos sages décrets. Je suis parti du Canada, le 26 décembre 1790, pour aller vendre une cargaison de morue à la Martinique, n’ayant aucune connaissance des troubles qui agitaient les îles. En arrivant, j’ai débarqué ma morue au Fort-Royal, et je suis resté à terre pour la vendre. Le bâtiment qui avait porté mes marchandises, partit pour une autre île, le 15 septembre 1790.
      Locuteur: Le Breton
      Dans le courant dudit mois, M. de Damas, gouverneur général de la Martinique, avait abandonné son régimen...
      ...tâcher d’anéantir le parti des citoyens de Saint-Pierre et du Forl-Roval qui étaient attachés de tout leur cœur à la constitution de France. Les patriotes étaient en très p...
      ... dangers par les nègres esclaves que M. de Damas et les planteurs avaient amenés pour repousser ce dernier. La municipalité du Fort-Royal crut devoir forcer les étrangers de prendre les armes pour défendre leurs p...
      ... armes et j’ai combattu sous l’étendard de votre liberté; car je ne suis point enn...
      Dans le courant dudit mois, M. de Damas, gouverneur général de la Martinique, avait abandonné son régiment et le gouvernement, pour aller avec les nobles planteurs du pays tâcher d’anéantir le parti des citoyens de Saint-Pierre et du Forl-Roval qui étaient attachés de tout leur cœur à la constitution de France. Les patriotes étaient en très petit nombre, et couraient mille dangers par les nègres esclaves que M. de Damas et les planteurs avaient amenés pour repousser ce dernier. La municipalité du Fort-Royal crut devoir forcer les étrangers de prendre les armes pour défendre leurs propriétés. J’ai pris les armes et j’ai combattu sous l’étendard de votre liberté; car je ne suis point ennemi d’un peuple libre.
      Locuteur: Le Breton
      ...l, j’ai été fait prisonnier par l’armée de M. de Damas. J’étais le seul Anglais; mais pl...
      ...fusillés sous mes yeux pour avoir porté la cocarde aux 3 couleurs, et avoir marché sous l’étendard de la liberté. Après avoir été gardé 5 mois en prison et maltraité de la manière la plus féroce, on m’a fait passer en Fran...
      ...is patriotes comme moi, pour y périr si la contre-révolution avait eu lieu, aiusi ...
      Le 25 septembre 1790, dans le combat le plus cruel, j’ai été fait prisonnier par l’armée de M. de Damas. J’étais le seul Anglais; mais plusieurs Français furent aussi faits prisonniers, et 15 furent fusillés sous mes yeux pour avoir porté la cocarde aux 3 couleurs, et avoir marché sous l’étendard de la liberté. Après avoir été gardé 5 mois en prison et maltraité de la manière la plus féroce, on m’a fait passer en France avec 120 Français patriotes comme moi, pour y périr si la contre-révolution avait eu lieu, aiusi qu’oti nous l’annonçait dans les colonies.
      Locuteur: Le Breton
      ... étions à Saiui-Malo; nous avons obtenu de venir à Pans pour nous faire rendre jus...
      ...e suis adressé à M. Thévenard, ministre de la marine. Après m’avoir fait attendre très longtemps, il m’a dit que j’accusais M. de Damas et que je n’aurais rien du tout. M. de Gretel, chef des bureaux des colonies, ...
      ... du 21 avril dernier, nous avait mis en état d’arrestation dans le royaume; nous étions à Saiui-Malo; nous avons obtenu de venir à Pans pour nous faire rendre justice. Je me suis adressé à M. Thévenard, ministre de la marine. Après m’avoir fait attendre très longtemps, il m’a dit que j’accusais M. de Damas et que je n’aurais rien du tout. M. de Gretel, chef des bureaux des colonies, m’en a dit autant.
      Locuteur: Le Breton
      ...voir été patriote, punissez-moi suivant la rigueur des lois. Quoiqu’étranger, tout homme doit se soumettre à la loi; ma:s daignez, Messieurs, peser mes...
      ... sa famille qui depuis long-temDS gémit de son absence. La perte que j’ai faite dans cette malheureuse circonstance est de 18,406 livres. Mes ressources sont perd...
      Si je suis fautif pour avoir été patriote, punissez-moi suivant la rigueur des lois. Quoiqu’étranger, tout homme doit se soumettre à la loi; ma:s daignez, Messieurs, peser mes maux dans votre sagesse. Rendez un citoyen à sa patrie, et un père à sa famille qui depuis long-temDS gémit de son absence. La perte que j’ai faite dans cette malheureuse circonstance est de 18,406 livres. Mes ressources sont perdues deuuis que je gémis dans cet état d’arrestation.
      Locuteur: Le Breton
      ...me suis adressé à M. Bertrand, ministre de la marine, pour obtenir les indemnités que...
      ...me fût rendue. Il m’a accordé une somme de 250 livres pour ma subsistance; mais c’est de vous seuls, Messieurs, que je dois attendre la réparation de ce qui m’est dû. M. l’ambassadeur d’Angleterre, après avoir considéré la perte que j’ai faite dans les colonies,...
      Je me suis adressé à M. Bertrand, ministre de la marine, pour obtenir les indemnités que je pouvais réclamer jusqu’à ce que justice me fût rendue. Il m’a accordé une somme de 250 livres pour ma subsistance; mais c’est de vous seuls, Messieurs, que je dois attendre la réparation de ce qui m’est dû. M. l’ambassadeur d’Angleterre, après avoir considéré la perte que j’ai faite dans les colonies, espère que vous voudrez bien me rendre justice en renvoyant ma réclamation à un...
      Locuteur: Le Breton
      ... François Léonard, que vous voy> z près de moi, natif de Gênes, âgé de 38 ans, demeurant en l’île de la Martinique depuis plusieurs années, y f...
      ...Fort-Royal, par les esclaves aux ordres de M. de Damas.
      Le sieur François Léonard, que vous voy> z près de moi, natif de Gênes, âgé de 38 ans, demeurant en l’île de la Martinique depuis plusieurs années, y faisait le cabotage sur une goélette du port, d’environ 80 tonneaux, dont il étai...
      ...tout son tempe au service des patriotes relégués, dans l’ils Saint-Pierre et au Fort-Royal, par les esclaves aux ordres de M. de Damas.
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      Un membre : J’appuie la motion du préopinant et j’en demande le... Un membre : J’appuie la motion du préopinant et j’en demande le renvoi au comité des assignats et monnaies pour présenter, sous trois jours, un...
      Locuteur: Vincens-Plauchut
      ...urs, à l’Assemblée nationale, un projet de décret pour régler le mode d’échange desdits assignats de cinq livres dans les départements et di... « Le comité des assignats et monnaies présentera, sous trois jours, à l’Assemblée nationale, un projet de décret pour régler le mode d’échange desdits assignats de cinq livres dans les départements et districts du royaume. »
      Locuteur: Couget
      ...rête le serment individuel prescrit par la Constitution. député des Hautes-Pyrénées, prête le serment individuel prescrit par la Constitution.
      Locuteur: Le Breton
      ...éonard, sujet génois, sont introduits à la barre pour exposer à l'Assemblée nation... sujet anglais, et M. François Léonard, sujet génois, sont introduits à la barre pour exposer à l'Assemblée nationale leurs plaintes sur les vexations, et les pertes qu’ils ont essuyées aux colo...

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 570
      Locuteur: Le Breton
      ...emblée coloniale; il a été enfin chargé de port' r des ordres aux citoyens que la famine allait réduire à la dernière extrémité au Fort-Royal; et il...
      ...téressante expédition par les chaloupes de M. Duvivier. Son t.âiiment a été déclaré de bonne prise par le tribunal d’amirauté,...
      ...près avoir vu tuer ou blesser plusieurs de ses matelots, il a éprouvé les plus ind...
      ... t’arrivée des forces commandées par M. de Béhague, mais pour être employé dans les travaux publics avec 3 matelots qui restaient de son équipage. Bi nlôt, sans respect pou...
      ...outes hostilités, il a été embarqué sur la gabarre la Normande, conduit en France comme priso...
      ... iégés avec les patriotes, sans avoir pu faire admettre leur proposition à l’assemblée coloniale; il a été enfin chargé de port' r des ordres aux citoyens que la famine allait réduire à la dernière extrémité au Fort-Royal; et il a eu le malheur d’être pris dans cette intéressante expédition par les chaloupes de M. Duvivier. Son t.âiiment a été déclaré de bonne prise par le tribunal d’amirauté, dirigé par l’assemblée coloniale; il a été constitué prisonnier. Après avoir vu tuer ou blesser plusieurs de ses matelots, il a éprouvé les plus indignes traitements auxquels o i a joint des promesses mensongères ou des menace ,...
      ...rcer dans ses réponses ; il est resté 3 mois dans les fers, d’où il a été tiré à t’arrivée des forces commandées par M. de Béhague, mais pour être employé dans les travaux publics avec 3 matelots qui restaient de son équipage. Bi nlôt, sans respect pour le décret du 29 octobre, qui devait arrêter toutes hostilités, il a été embarqué sur la gabarre la Normande, conduit en France comme prisonnier.
      Locuteur: Le Breton
      ...son arrivée à Lorient, il a fait auprès de l’amirauté, sa déclaration, et il s’est ensuite présenté au ministre de la marine, et il en a obtenu la modique somme de 250 livrer pour sa subsistance, mais il...
      ...es marchandises, et cela s’élève à plus de 20,000 livres. Il a été mis dans l’impossibilité de travailler. Il supplie l’Assemblée nationale de jeter les yeux sur sa pétition, et d’ordonner qu’il sera remboursé de toutes les pertes que son patriotisme l...
      ...ionnées. Il joint sept pièces à l’appui de sa réclamation.
      A son arrivée à Lorient, il a fait auprès de l’amirauté, sa déclaration, et il s’est ensuite présenté au ministre de la marine, et il en a obtenu la modique somme de 250 livrer pour sa subsistance, mais il a perdu sa gë lotte, son gré-ment, tous ses effets, ses marchandises, et cela s’élève à plus de 20,000 livres. Il a été mis dans l’impossibilité de travailler. Il supplie l’Assemblée nationale de jeter les yeux sur sa pétition, et d’ordonner qu’il sera remboursé de toutes les pertes que son patriotisme lui a occasionnées. Il joint sept pièces à l’appui de sa réclamation.
      Locuteur: Le Président
      Me.-sieurs, dans tous les pays où règne la liberté, ceux qui servent sa cause sont...
      ... vils et corrompus qui se piostiiuent à la défense de la tyrannie. Vos pétitions seront examinées avec la plus scrupuleuse attention ; si vous êt...
      ...s vosplamtes, attendez, avec confiance, de l’Assemblée, la justice à laque le ont droit tous les hommes, sans distinction de patrie, et l’intérêt qu’on doit aux mal...
      Me.-sieurs, dans tous les pays où règne la liberté, ceux qui servent sa cause sont frères ; il n’y a d’étrangers que les hommes vils et corrompus qui se piostiiuent à la défense de la tyrannie. Vos pétitions seront examinées avec la plus scrupuleuse attention ; si vous êtes fondés dans vosplamtes, attendez, avec confiance, de l’Assemblée, la justice à laque le ont droit tous les hommes, sans distinction de patrie, et l’intérêt qu’on doit aux malheureux, partout où l’on respecte l’humanité. (Applaudissements.)
      Locuteur: Ducos
      lusieurs dép ités du département de la Gironde sont personnellement instruits des actes de courage et de patriotisme dont ces généreux étrangers se sont rendus coupables aux yeux de M. Damas, et de la peine qu’ils ont encourue. Ils sont dignes d’obtenir une autre récompense auprès de l’Assemblée nationale. Je demande le renvoi de leurs réclamations au comité colonial. lusieurs dép ités du département de la Gironde sont personnellement instruits des actes de courage et de patriotisme dont ces généreux étrangers se sont rendus coupables aux yeux de M. Damas, et de la peine qu’ils ont encourue. Ils sont dignes d’obtenir une autre récompense auprès de l’Assemblée nationale. Je demande le renvoi de leurs réclamations au comité colonial.
      Locuteur: Le Président
      M. le ministre de la justice a la parole au sujet de la 'proclamation relative à Monsieur, frèr... M. le ministre de la justice a la parole au sujet de la 'proclamation relative à Monsieur, frère du roi.
      Locuteur: Duport
      ministre de la justice. La forme de la proclamation relative à Monsieur, frère...
      ...ai eu l’honneur, il y a quelques jours, de la cons Iter sur le mode d’exécution des décrets non susceptibles de sanction. Or, le décret relatif à la proclamation n’étant ni dans la classe des décrets susceptibles de sanction, ni dans la classe des décrets qui n’en sont pas su...
      ...sième classe, puisque, aux termes mêmes de l’acte constitutionnel, il paraît susceptible de l’exécu-tiun immédiate du Corps législa...
      ...latif lui-même qui requiert et qui fait la prociaraaiion, c’est lui qui, aux termes de la Constitution, est exécuteur. Je sens pa...
      ...lui-même; mais je demande à l’Assemblée de vouloir bien décider dans quel mode le ...
      ministre de la justice. La forme de la proclamation relative à Monsieur, frère du roi, me paraît devoir donner lieu à une discussion très instante. L’Assemblée se rappelle que j’ai eu l’honneur, il y a quelques jours, de la cons Iter sur le mode d’exécution des décrets non susceptibles de sanction. Or, le décret relatif à la proclamation n’étant ni dans la classe des décrets susceptibles de sanction, ni dans la classe des décrets qui n’en sont pas susceptibles, et qui cependant doivent être promulgués et exécutés par le pouvoir exécutif, se trouve dans une troisième classe, puisque, aux termes mêmes de l’acte constitutionnel, il paraît susceptible de l’exécu-tiun immédiate du Corps législatif. En ef et, c’est le Corps législatif lui-même qui requiert et qui fait la prociaraaiion, c’est lui qui, aux termes de la Constitution, est exécuteur. Je sens parfaitement que le Corps législatif ne peut pas exécuter par lui-même; mais je demande à l’Assemblée de vouloir bien décider dans quel mode le pouvoir1 exécutif doit exécuter un pareil décret.
      Locuteur: Duport
      ...lée, qui avait décidé au com nence-ment de la séance qu’elle se retirait à 3 heures d...
      ...’elle entendra sur-le-champ le ministre de l’interieur, pour lui rendre un compte ...
      (L’Assemblée, qui avait décidé au com nence-ment de la séance qu’elle se retirait à 3 heures dans les bureaux, décrète néanmoins à cette heure, qu’elle entendra sur-le-champ le ministre de l’interieur, pour lui rendre un compte général sur les ponts et chaussées, les mines et les subsistances.)
      Locuteur: Delessart
      ministre de l’intérieur. Messieurs (1), le jour où pour la première fois je suis venu prendre plac...
      ...erver que mon département étant comppsé de diverses parties qui, pour la plupart, n’avaient entre ellesaucune li...
      ...êire formé que des comptes particuliers de chacune de ces parties séparées, et n’était par conséquent pas susceptible de produire un résultat simple et unique. En effet, le département de l’intérieur embrasse le régime constitu...
      ...ôpitaux, les établissements et ateliers de charité, la mendicité, le commerce de terre et de mer, les pêches, les arts et inventions, et en général, ce qui intéresse la tranquillité et la sûreté intérieures de l’Eiat. Il m’eût été bien difficile, et il serait en même temps inutile de traiter tous ces objets en une seule séance; je demanderai donc à l’Assemblée nationale la permission de les lui présenter successivement, en co...
      ministre de l’intérieur. Messieurs (1), le jour où pour la première fois je suis venu prendre place dans cette Assemblée, j’ai eu l’honneur d’observer que mon département étant comppsé de diverses parties qui, pour la plupart, n’avaient entre ellesaucune liaison ni am un rapport, le compte général que j’avais à rendre ne pouvait êire formé que des comptes particuliers de chacune de ces parties séparées, et n’était par conséquent pas susceptible de produire un résultat simple et unique. En effet, le département de l’intérieur embrasse le régime constitutionnel, l’éducation publique, le culte, les ponts et chaussées, les mines, les bâtiments et édifices publics, les hôpitaux, les établissements et ateliers de charité, la mendicité, le commerce de terre et de mer, les pêches, les arts et inventions, et en général, ce qui intéresse la tranquillité et la sûreté intérieures de l’Eiat. Il m’eût été bien difficile, et il serait en même temps inutile de traiter tous ces objets en une seule séance; je demanderai donc à l’Assemblée nationale la permission de les lui présenter successivement, en commençant aujourd’hui par ce qui concerne les ponts et chaussées, les mines et le...
      Locuteur: Delessart
      Ce n’est point au milieu de l’Assemblée nationale qu’il est nécessa...
      ...certaines circonstances, par les moyens de subsistance qu’ils offrent à la classe indigente; et c’est cette impôt ...
      Ce n’est point au milieu de l’Assemblée nationale qu’il est nécessaire n’établir l’utilité des travaux publics : il n’existe pas un département où ...
      ... ces travaux si intéressants par eux-mêmes, le deviennent encore davantage dans certaines circonstances, par les moyens de subsistance qu’ils offrent à la classe indigente; et c’est cette impôt tante considération qui, dans ces derniers temps, les a rendus réellement indisp...
      Locuteur: Duport
      ...ssemblée renvoie cet objet à son comité de législation pour en faire le rapport de... (L’Assemblée renvoie cet objet à son comité de législation pour en faire le rapport demain.)
      Locuteur: Delessart
      ...ssemblée constituante, quoique pénétrée de cette vérité, n’a pu porter son attenti... L’Assemblée constituante, quoique pénétrée de cette vérité, n’a pu porter son attention sur cet objet aussitôt qu’elle l’eût sans doute désiré; et quoique qu’elle s’...
      ...lerai sur l’un et sur l’autre point, et de ce qui a été fait, et plus encore de ce qui reste à faire. Cette exposition,...
      ...ce premier instant, ce (1) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des a...
      ...istration des ponts et chaussées, et sur les agents qui en sont chargés ; je parlerai sur l’un et sur l’autre point, et de ce qui a été fait, et plus encore de ce qui reste à faire. Cette exposition, au surplus, sera très rapide; car je me persuade que, dans ce premier instant, ce (1) Bibliothèque de la Chambre des députés. — Collection des affaires du temps, tome CXXÎX, u° 34.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 571
      Locuteur: Delessart
      Les travaux dont la conduite est conûee aux ponts et chauss...
      ... des navigations et des ports maritimes de commerce.
      Les travaux dont la conduite est conûee aux ponts et chaussées sont ceux des rouies, des navigations et des ports maritimes de commerce.
      Locuteur: Delessart
      ... surveillance pouvait seule mettre dans la conception des projets, et dans leur exécution, cet ensemble et cette unité de principes si désirables dans toutes les circonstances, maisqui,pour des opérations de ce genre, est d’une absolue nécessité. ... ...strants, exigeaient cependant en même temps une surveillance générale; que cette surveillance pouvait seule mettre dans la conception des projets, et dans leur exécution, cet ensemble et cette unité de principes si désirables dans toutes les circonstances, maisqui,pour des opérations de ce genre, est d’une absolue nécessité. Une loi du 19 janvier dernier a établi, en conséquence, une administration centr...
      Locuteur: Delessart
      ...ir m’occuper des moyens d’assurer, pour la présente annee, la reprise de tous les travaux qui, dans le cours de la précédente, avaient été, pour la plupart, interrompus, ou du moins fort ...
      ...t circulairement, des le28 du même mois de janvier, à tous les départements pour connaître les ouvrages de différente nature dont ils jugeraient nécessaire de s’occuper en 1791. ,
      Au moment même où cette loi a été rendue, j’ai cru devoir m’occuper des moyens d’assurer, pour la présente annee, la reprise de tous les travaux qui, dans le cours de la précédente, avaient été, pour la plupart, interrompus, ou du moins fort ralentis. J’ai écrit circulairement, des le28 du même mois de janvier, à tous les départements pour connaître les ouvrages de différente nature dont ils jugeraient nécessaire de s’occuper en 1791. ,
      Locuteur: Delessart
      Il n’en est pas de même, à beaucoup près, des travaux des ...
      ...tionnels, et conséquemment se trouver à la charge des départements, souffrent tous du défaut de fonds, résultant de ce que les impositions commencent à pei...
      Il n’en est pas de même, à beaucoup près, des travaux des routes, qui devant être exécutés sur les sols additionnels, et conséquemment se trouver à la charge des départements, souffrent tous du défaut de fonds, résultant de ce que les impositions commencent à peine à être mises en recouvrement.
      Locuteur: Delessart
      ... destinât, pour cette avance, une somme de 3 millions, dont moitié pourrait être p...
      ...et du 25 février dernier aux dépenses a la charge du Trésor public; car cette somme, vu l’époque tardive à laquelle la plupart des travaux ont ete commencés, ...
      ...ment pas consommée en totalité, d’ici à la fin de l’année : pour le surplus, les départem...
      ...re autorisés à expédier des mandats sur la portion du produit des rôles d’acomptes...
      ...des contributions foncière et mobilière de 1791.
      Je pense qu’il suffirait qu’elle destinât, pour cette avance, une somme de 3 millions, dont moitié pourrait être prise sur les 8,031,200 livres que j’ai déjà dit avoir éié assignés par le décret du 25 février dernier aux dépenses a la charge du Trésor public; car cette somme, vu l’époque tardive à laquelle la plupart des travaux ont ete commencés, ne sera certainement pas consommée en totalité, d’ici à la fin de l’année : pour le surplus, les départements pourraient être autorisés à expédier des mandats sur la portion du produit des rôles d’acomptes qui représentent les sols additionnels des contributions foncière et mobilière de 1791.
      Locuteur: Delessart
      ...cette mesure, dont il semble convenable de s’occuper avant tout, aura été adoptée,...
      ...atives aux travaux publics qui seront à la charge du Trésor national, et quelles s...
      ...cé par son rapport du 6 février dernier la nécessité de poser des bases certaines a cet égard ; je l’ai invité à mettre de nouveau cet objet sous les yeux de l’Assemblée constituante; mais ses autres occupations ne lui ont pas permis de le faire. L’incertitude dans laquelle j...
      ...rté à concerter au moins avec ce comité la marche que j’ai tenue dans la distribution des fonds décrétés; je peu...
      ...’Assemblée nationale se hâtera sûrement de faire cesser. Si ce second objet n’est ...
      ...re qu’il soit déterminé dans le courant de l’hiver, et avant d arrêter les ouvrage...
      Quand cette mesure, dont il semble convenable de s’occuper avant tout, aura été adoptée, il sera nécessaire que l’Assemblée veuille bien déterminer, d’une manière précise, quelles sont les dépenses relatives aux travaux publics qui seront à la charge du Trésor national, et quelles sont celles que les départements devront supporter. Le comité des finances avait senti lui-même, et avait annoncé par son rapport du 6 février dernier la nécessité de poser des bases certaines a cet égard ; je l’ai invité à mettre de nouveau cet objet sous les yeux de l’Assemblée constituante; mais ses autres occupations ne lui ont pas permis de le faire. L’incertitude dans laquelle je suis resté sur ce point, m’a porté à concerter au moins avec ce comité la marche que j’ai tenue dans la distribution des fonds décrétés; je peux assurer que cette distribution a été faite d’une maniéré vraiment utile; mais elle l’a été arbiiratrement à certains égards ; et c’est un inconvénient que l’Assemblée nationale se hâtera sûrement de faire cesser. Si ce second objet n’est pas aussi urgent que celui des avances à faire aux départements, il est au moins bien nécessaire qu’il soit déterminé dans le courant de l’hiver, et avant d arrêter les ouvrages à exécuter en 1792.
      Locuteur: Delessart
      ...er, et le meilleur emploi des fonds, et la bonne exécution des ouvrages; elles ont lait la matière d’une instruction en date du 17...
      ... qui l’ont fait passer également à ceux de tous les districts. Par cette instructi...
      ... été invités à faire connaître, d’ici à la tin de l’année, leurs observations sur les changements dont ils auraient pu la juger susceptible. Une seule réclamation, et sur un seul point de cette instruction, m’est parvenue jusqu...
      ...ue rien n’indique encore, en ce moment, la nécessité de la revoir et de la retoucher.
      Je ne par erai point des précautions prises pour assurer, et le meilleur emploi des fonds, et la bonne exécution des ouvrages; elles ont lait la matière d’une instruction en date du 17 avril dernier, qui, après avoir été concertée avec le comité des finances, et a...
      ...nstituante, a été adressée par ordre du roi aux directoires des 83 départements, qui l’ont fait passer également à ceux de tous les districts. Par cette instruction même, les directoires des départements ont été invités à faire connaître, d’ici à la tin de l’année, leurs observations sur les changements dont ils auraient pu la juger susceptible. Une seule réclamation, et sur un seul point de cette instruction, m’est parvenue jusqu a présent : je peux donc dire qu’elle a ete généralement adoptée, et que rien n’indique encore, en ce moment, la nécessité de la revoir et de la retoucher.
      Locuteur: Delessart
      ...ent à ce qui regarde les agents chargés de la conduite des travaux. Je passe actuellement à ce qui regarde les agents chargés de la conduite des travaux.
      Locuteur: Delessart
      serait mal employer les moments de l’Assemblée nationale que de les remplir par des détruis. serait mal employer les moments de l’Assemblée nationale que de les remplir par des détruis.
      Locuteur: Delessart
      ...1, a proposé, en 3 articles différents, de destiner une somme de 8,031,200 livres pour les dépenses des ports maritimes, des canaux de navigation, et des turcies et levées, a... ...rt du 6 février suivant, sur l’état des dépenses publiques pour ladite année 1791, a proposé, en 3 articles différents, de destiner une somme de 8,031,200 livres pour les dépenses des ports maritimes, des canaux de navigation, et des turcies et levées, ainsi que pour les frais d administration. r
      Locuteur: Delessart
      Par ce même rapport, il a ete propose de comprendre par évaluations, pour une somme de 20 millions, les dépenses des chemins p... Par ce même rapport, il a ete propose de comprendre par évaluations, pour une somme de 20 millions, les dépenses des chemins parmi celles à supporter par les départements, au moyen des sols additionnels. r
      Locuteur: Delessart
      ...adoptées par une loi du 25 du même mois de février; et 2 autres des 6 avril et 17 ...
      ...s, jusqu’au 15 du mois d’octobre, celle de 3,827,722 livres ; et les grands travaux des ports de mer, des navigations, et des turcies et levées, ainsi que les constructions de ponts d’une certaineimportance, ont déj...
      Ces différentes dispositions ont été adoptées par une loi du 25 du même mois de février; et 2 autres des 6 avril et 17 juillet ont autorisé à employer 5 millions sur les fonds du Trésor public destinés aux travaux. Sur cette somme, j’ai fait verser dans divers départements, jusqu’au 15 du mois d’octobre, celle de 3,827,722 livres ; et les grands travaux des ports de mer, des navigations, et des turcies et levées, ainsi que les constructions de ponts d’une certaineimportance, ont déjà, depuis quelque temps, repris toute leur activi té.
      Locuteur: Delessart
      ...grands inconvénients. Un certain nombre de directoires, d’après cette espérance, e... ...ceux relatifs aux entretiens qui ne pouvaient plus être suspendus sans les plus grands inconvénients. Un certain nombre de directoires, d’après cette espérance, et pour ne pas perdre d’ailleurs les moments favorables aux travaux, a fait passe...
      Locuteur: Delessart
      Il est de toute justice de le leur accorder, et il y aurait d’aill... Il est de toute justice de le leur accorder, et il y aurait d’ailleurs le plus grand inconvénient à leur laisser congédier leurs ateliers. Il est ...
      Locuteur: Delessart
      ... qui restent encore en souffrance faute de jusiification suffisante, a été liquidé...
      ...urs payements. On s occupe en ce moment de l'arriéré de cette dernière année, qui ne tardera pa...
      ...n observant que tout l’arriéré des ponts et chaussées, à quelques articles près, qui restent encore en souffrance faute de jusiification suffisante, a été liquidé jusqu’au 1er janvier 1790 et que les entrepreneurs ont reçu leurs payements. On s occupe en ce moment de l'arriéré de cette dernière année, qui ne tardera pas à être liquidé.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 572
      Locuteur: Delessart
      ...onstituante s’est beaucoup plus occupée de cette partie que de la précédente, et elle a été presque entièrement l’objet de 2 lois, l’une du 19 janvier, que j’ai déjà eu lieu de citer, et l’autre du 18 août suivant. Ces lois, dont je crois superflu de retracer les dispositions, ne laissent ... L’Assemblée constituante s’est beaucoup plus occupée de cette partie que de la précédente, et elle a été presque entièrement l’objet de 2 lois, l’une du 19 janvier, que j’ai déjà eu lieu de citer, et l’autre du 18 août suivant. Ces lois, dont je crois superflu de retracer les dispositions, ne laissent actuellement presque plus rien à désirer à cet égard.
      Locuteur: Delessart
      Depuis l’époque de la dernière de ces 2 lois, l’administration centrale d...
      ...t en pleine activité et est entrée dans la correspondance la plus suivie avec les départements.
      Depuis l’époque de la dernière de ces 2 lois, l’administration centrale des ponts et chaussées est en pleine activité et est entrée dans la correspondance la plus suivie avec les départements.
      Locuteur: Delessart
      ...rgée sous cette administration centrale de l’examen et de la discussion des projets, a été formée su...
      ...dissements des inspecteurs généraux qui la composent, ont été déterminés; et ces i...
      ...le cours des tournées qu’il est d’usage de leur faire faire, tous les ans dans cet...
      L’Assemblée des ponts et chaussés qui est chargée sous cette administration centrale de l’examen et de la discussion des projets, a été formée suivant le nouveau mode adopté. Les arrondissements des inspecteurs généraux qui la composent, ont été déterminés; et ces inspecteurs généraux sont actuellement dans le cours des tournées qu’il est d’usage de leur faire faire, tous les ans dans cette saison, pour visiter les différents travaux.
      Locuteur: Delessart
      ...s et chaussées, qui a été confirmée par la loi du 19 janvier dernier, laquelle con...
      ...rent à tous les départements les moyens de concourir pour l’élection des sujets qu...
      ...este plus à pourvoir qu’à ce qui concerne l’école gratuite et nationale des ponts et chaussées, qui a été confirmée par la loi du 19 janvier dernier, laquelle contient en même temps des dispositions qui assurent à tous les départements les moyens de concourir pour l’élection des sujets qui doivent y être admis.
      Locuteur: Delessart
      Par la loi du 18 août dernier, il a été ordonn...
      ...stration centrale proposerait un projet de règlement pour l’école, après avoir con...
      ...mblée des ponts et chaussées. Un projet de règlement a été fait conformément à cet...
      ...is à l’Assemblée constituante, dans une de ses dernières séances; mais elle n’a pa...
      Par la loi du 18 août dernier, il a été ordonné que l’administration centrale proposerait un projet de règlement pour l’école, après avoir consulté l’Assemblée des ponts et chaussées. Un projet de règlement a été fait conformément à cette disposition. Il a été imprimé et soumis à l’Assemblée constituante, dans une de ses dernières séances; mais elle n’a pas eu le temps d’en prendre connaissance.
      Locuteur: Delessart
      ...us susceptible d’autres changements que de ceux dont l’expérience fera par la suite reconnaître la nécessité. ...publics se trouvera parfaitement organisée dans tout son ensemble, et ne sera plus susceptible d’autres changements que de ceux dont l’expérience fera par la suite reconnaître la nécessité.
      Locuteur: Delessart
      2° Les bases à poser pour la distinction des ouvrages qui doivent être à la charge du Trésor public, et de ceux dont la dépense doit être supportée par les dép... 2° Les bases à poser pour la distinction des ouvrages qui doivent être à la charge du Trésor public, et de ceux dont la dépense doit être supportée par les départements;
      Locuteur: Delessart
      ...resse aussi essentiellement le commerce de la France et qui influe aussi directement ... ...propriétés avec les encouragements et les facilités qu’exige une partie qui intéresse aussi essentiellement le commerce de la France et qui influe aussi directement sur les relations avec l’étranger.
      Locuteur: Delessart
      La loi du 28 juillet a été envoyée à tous les directoires de département; et comme jusqu’à présent, elle n’a excité de réclamations ni de la part des concessionnaires, ni de la part des propriétaires, ni enfin de celle des corps administratifs, on a li... La loi du 28 juillet a été envoyée à tous les directoires de département; et comme jusqu’à présent, elle n’a excité de réclamations ni de la part des concessionnaires, ni de la part des propriétaires, ni enfin de celle des corps administratifs, on a lieu d’espérer que cette loi produira les heureux effets que l’Assemblée constitua...
      Locuteur: Delessart
      Le comité d’agriculture et de commerce se proposait de soumettre également à cette Assemblée s...
      ...tions multipliées ne lui ont pas permis de s’en occuper avant la fin de la sessiou.
      Le comité d’agriculture et de commerce se proposait de soumettre également à cette Assemblée ses vues sur l’organisation des ingénieurs des mines ; mais ses occupations multipliées ne lui ont pas permis de s’en occuper avant la fin de la sessiou.
      Locuteur: Delessart
      La dépense du département des mines montai...
      ... avait indiqué en même temps les moyens de la diminuer de beaucoup.
      La dépense du département des mines montait, sous l’ancien régime, à 106,000 livres environ. Au mois d’août 1789, on avait fourni au comité des finances, des renseignements sur cette dépense, et on lui avait indiqué en même temps les moyens de la diminuer de beaucoup.
      Locuteur: Delessart
      ...hoix qui ont été faiis, l’ont été, pour la plupart, d'après les indications mêmes ... ...eurs, particuliers à chaque département, sont placés dans presque tous, et les choix qui ont été faiis, l’ont été, pour la plupart, d'après les indications mêmes des directoires. Quelques-uns cependant n’ont pas obtenu les sujets qu’ils désir...
      Locuteur: Delessart
      ...n, je le répète, ne semble pas éprouver la moindre difficulté dans son exécution. ... corps administratifs, sous les ordres desquels ils servent; et cette instruction, je le répète, ne semble pas éprouver la moindre difficulté dans son exécution.
      Locuteur: Delessart
      ...ole, tels que celui concernant le local de son établissement, et celui relatif aux représentations de quelques sujets qui prétendent avoir acquis des droits pour y être admis. Au nombre de ces sujets se trouvent notamment plusieurs de ceux qui composaient les écoles des ci-devant provinces de Bretagne et de Languedoc. Leurs réclamations seront so...
      ...mblée nationale, lorsqu’elle s’occupera de ce qui concerne l’école, et elle trouve...
      ...en même temps quelques autres articles qui restent encore à décider quant à l’école, tels que celui concernant le local de son établissement, et celui relatif aux représentations de quelques sujets qui prétendent avoir acquis des droits pour y être admis. Au nombre de ces sujets se trouvent notamment plusieurs de ceux qui composaient les écoles des ci-devant provinces de Bretagne et de Languedoc. Leurs réclamations seront soumises à l’Assemblée nationale, lorsqu’elle s’occupera de ce qui concerne l’école, et elle trouvera probablement juste d’y avoir égard.
      Locuteur: Delessart
      ... certains départements, pour subvenir à la dépense des travaux des routes; 1° Les avances à faire pour 1791 à certains départements, pour subvenir à la dépense des travaux des routes;
      Locuteur: Delessart
      3° Le règlement de l’école des ponts et chaussées, et autr... 3° Le règlement de l’école des ponts et chaussées, et autres objets relatifs à cette école.
      Locuteur: Delessart
      ...à indiquer seulement, sont susceptibles de développements que je leur donnerai par différents mémoires que je me propose de soumettre successivement et incessammen... ...t, que tous ces articles qu’ici je me suis borné, ainsi que je l’avais annoncé, à indiquer seulement, sont susceptibles de développements que je leur donnerai par différents mémoires que je me propose de soumettre successivement et incessamment à l’Assemblée nationale.
      Locuteur: Delessart
      La partie des mines doit être considérée s... La partie des mines doit être considérée sous deux rapports différents ; l’un relatif à sa législation, l’autre à son admi...
      Locuteur: Delessart
      Le comité d’agriculture et de commerce, qui était chargé du rapport de tout ce qui concernait les mines, a méd...
      ...il a proposé à l’Assemblée constituante de rendre une loi qu’elle a adoptée et qui...
      Le comité d’agriculture et de commerce, qui était chargé du rapport de tout ce qui concernait les mines, a médité longtemps cet objet, et ce n’est qu’après le plus mûr examen qu’il a proposé à l’Assemblée constituante de rendre une loi qu’elle a adoptée et qui est datée du 28 juillet demier.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 573
      Locuteur: Delessart
      egLaquestion de la conservation oudes la. sup-nression des ingénieurs des mines ...
      ...duit a plupart des employés des mines a la plus grande détresse, et pourrait les d...
      ...lée nationale trouvera sûrement qui est de sa justice comme de sa prudence de décréter que ces employés seront payés de ce qui leur est dû, et continueront à jouir de leur traitement jus-; qu'au moment où i...
      egLaquestion de la conservation oudes la. sup-nression des ingénieurs des mines étant im}™-Et intéressante, il est vraisemblable queilAssemblée nationale s’en o...
      ...ssible ; mais le retard qu a eprçuve et que peut éprouver encore sa décision, réduit a plupart des employés des mines a la plus grande détresse, et pourrait les déterminer a porter ail leurs leurs connaissances et leurs talents, 1 Assemblée nationale trouvera sûrement qui est de sa justice comme de sa prudence de décréter que ces employés seront payés de ce qui leur est dû, et continueront à jouir de leur traitement jus-; qu'au moment où il aura été définitivement statue sur leur sort.
      Locuteur: Delessart
      ...e rendre compte à l’Assemblée nationale de la situation du royaume sous e rapport des subsistances. Cet objet de la sollicitude continuelle du roi appelle aussi 1 attention particulière de l’Assemblée nationale. Je dois encore rendre compte à l’Assemblée nationale de la situation du royaume sous e rapport des subsistances. Cet objet de la sollicitude continuelle du roi appelle aussi 1 attention particulière de l’Assemblée nationale.
      Locuteur: Delessart
      ...plusieurs départements, fort au-dessous de leurs besoins. Ces premiers avis parure...
      ...ration chercha d’abord à s’éclairer sur la réalité de ces avis- et dès le mois d’août, j écri...
      ...andai des renseignements sur le produit de Jeurs récoltés.
      A l’approche du temps ordinaire des recolles, on annonça qu’elles seraient dans plusieurs départements, fort au-dessous de leurs besoins. Ces premiers avis parurent dune trop grande importance pour être négligés; l’administration chercha d’abord à s’éclairer sur la réalité de ces avis- et dès le mois d’août, j écrivis circulaire-men’t aux départements et je leur demandai des renseignements sur le produit de Jeurs récoltés.
      Locuteur: Delessart
      ...e successiyemen des demandes pressantes de secours de la part de plusieurs départements du centre et du midi, et j’ai été bientôt à portée de reconnaître, ayant d’avoir reçu aucun d...
      ...oltes avaient été abondantes dans toute la partie du nord de la France ; qu’elles étaient médiocres dan...
      ... à craindre qu ils ne fussent exposés à la plus grande detresse, si l’on ne prenait de promptes mesures pour venir à leur secours. La ressource des approvisionnements dans h...
      ...e à employer ; mais les difficultés que la circulation éprouvait de toutes parts, rendaient cette vie très incertaine. Les départements affligés de la disette étaient encore prives de moyens pécuniaires pour se procurer des...
      ... recours a 1 administration ; l’urgence de leurs besoins me détermina à les faire connaître à 1 Assemblée nationale, et je la priai en même temps de faire assurer efficacement la liberté de la circulation, en décrétant un mode graduel de responsabilité dans les lieux où il se ...
      Cependant il m’a été adresse successiyemen des demandes pressantes de secours de la part de plusieurs départements du centre et du midi, et j’ai été bientôt à portée de reconnaître, ayant d’avoir reçu aucun des renseignements positifs que j’avais demandés, que les récoltes avaient été abondantes dans toute la partie du nord de la France ; qu’elles étaient médiocres dans les départements qui approchaient du centre ; que graduellement, elles étaient...
      ...urs départements méridionaux avaient éprouvé une telle insuffisance, qu’il était à craindre qu ils ne fussent exposés à la plus grande detresse, si l’on ne prenait de promptes mesures pour venir à leur secours. La ressource des approvisionnements dans h s départements mieux favorises paraissait simple à employer ; mais les difficultés que la circulation éprouvait de toutes parts, rendaient cette vie très incertaine. Les départements affligés de la disette étaient encore prives de moyens pécuniaires pour se procurer des subsistances ; ils eurent donc recours a 1 administration ; l’urgence de leurs besoins me détermina à les faire connaître à 1 Assemblée nationale, et je la priai en même temps de faire assurer efficacement la liberté de la circulation, en décrétant un mode graduel de responsabilité dans les lieux où il se commettrait quelque atteinte à ta libre circulation des grains.
      Locuteur: Delessart
      ...it un décret le 26 septembre, qui mit à la disposition du ministre de l’intérieur, une somme de 12 millions, pour être employée, sous l’autorité du roi, et sur la responsabilité du ministre, à prêter pr...
      ...rs qui seraient reconnus nécessaires, à la charge par eux de rembourser dans 2 ans, avec les intérêts, les avances qui leur seraient faites, et à la charge, par le ministre, de justifier de l’emploi à la prochaine législature, toutes les fois ...
      ...rait requis. Le même décret ordonna que la liberté de la circulation serait partout protégée, et...
      ...ins seraient exposés à quelque pillage, la valeur en serait imposée successivement sur le département, sur le district et sur la municipalité, jusqu’à ce que la responsabilité vînt frapper les auteurs...
      ...it ma demande en considération; et sur le rapport qui lui en fut fait, elle rendit un décret le 26 septembre, qui mit à la disposition du ministre de l’intérieur, une somme de 12 millions, pour être employée, sous l’autorité du roi, et sur la responsabilité du ministre, à prêter progressivement aux départements les secours qui seraient reconnus nécessaires, à la charge par eux de rembourser dans 2 ans, avec les intérêts, les avances qui leur seraient faites, et à la charge, par le ministre, de justifier de l’emploi à la prochaine législature, toutes les fois qu’il en serait requis. Le même décret ordonna que la liberté de la circulation serait partout protégée, et que lorsque les grains seraient exposés à quelque pillage, la valeur en serait imposée successivement sur le département, sur le district et sur la municipalité, jusqu’à ce que la responsabilité vînt frapper les auteurs du délit. , . ,
      Locuteur: Delessart
      En conséquence de ce décret, le roi s est empressé de me donner l’ordre d’envoyer ses secours...
      ...es et provisoires aux départements dont la situation l’exigeait îndispendable-ment. Ces secours s’élèvent déjà a la somme de
      En conséquence de ce décret, le roi s est empressé de me donner l’ordre d’envoyer ses secours pécuniaires et provisoires aux départements dont la situation l’exigeait îndispendable-ment. Ces secours s’élèvent déjà a la somme de
      Locuteur: Delessart
      A celui de la Correze.................. înn'nnn A celui de la Correze.................. înn'nnn
      Locuteur: Delessart
      A celui de la Lozère................ A celui de la Lozère................
      Locuteur: Delessart
      A celui de la Haute-Vienne 200.000 A celui de la Haute-Vienne 200.000
      Locuteur: Delessart
      ...er à l’Assemblée nationale, qu’au moyen de toutes les précautions prises par la municipalité de Paris, et d après la connaissance qu’elle m’a donnée de ce qu elle possède en grains et en fari...
      ...aintenant certaine, l’approvisionnement de cette capitale paraît assurée pour cet ...
      ...c raison, que le moyen le plus efficace de calmer les inquiétudes du peuple était de porter les approvisionnements au-dessus plutôt qu’au-dessous des besoins. La municipalité a fait tout ce qu’il était possible d attendre de son zèle, et j’ose dire qu’elle a mérité la reconnaissance de tous les habitants de la capitale. Mais si elle a pu les mettre à l’abri de la disette, et les garantir de tous les malheurs qui en sont la suite, il n’était pas de même en son pouvoir d’empêcher l’augmen...
      ...augmentation était une suite inévitable de la rareté de la denrée dans une partie du rovaume, parc...
      ...lconque dans le prix des grains, et par la seule connaissance des besoins des autr...
      81 C’est ici le lieu d’observer à l’Assemblée nationale, qu’au moyen de toutes les précautions prises par la municipalité de Paris, et d après la connaissance qu’elle m’a donnée de ce qu elle possède en grains et en farines, et des ressources dont elle est maintenant certaine, l’approvisionnement de cette capitale paraît assurée pour cet hiver. On a pensé, avec raison, que le moyen le plus efficace de calmer les inquiétudes du peuple était de porter les approvisionnements au-dessus plutôt qu’au-dessous des besoins. La municipalité a fait tout ce qu’il était possible d attendre de son zèle, et j’ose dire qu’elle a mérité la reconnaissance de tous les habitants de la capitale. Mais si elle a pu les mettre à l’abri de la disette, et les garantir de tous les malheurs qui en sont la suite, il n’était pas de même en son pouvoir d’empêcher l’augmentation du prix du pain ; cette augmentation était une suite inévitable de la rareté de la denrée dans une partie du rovaume, parce que les départements les plus favorisés par l’abondance ont dû éprouver eux-mêmes une augmentation quelconque dans le prix des grains, et par la seule connaissance des besoins des autres départements, et par 1 et-fet des achats que plusieurs ont commandes.
      Locuteur: Delessart
      ...parties du royaume les plus souffrantes de la disette, les secours provisoires que le... Les premières mesures ordonnées par le roi ont donc assuré aux parties du royaume les plus souffrantes de la disette, les secours provisoires que les circonstances permettaient.
      Locuteur: Delessart
      comité d’agriculture et de commerce, de concert avec celui des finances, eût do... comité d’agriculture et de commerce, de concert avec celui des finances, eût donné «r,«» qui tendait à faire payer ces empjoyés jusquau mo ment où il serait pr...
      Locuteur: Delessart
      ...27 départements seulement, m’ont accusé la réception, en m’annonçant qu’ils avaien... ... n’ai reçu encore aucun des états dont j a-vais envoyé les modèles à remplir; et27 départements seulement, m’ont accusé la réception, en m’annonçant qu’ils avaient envoyé ces imprimes à leurs districts. , .
      Locuteur: Delessart
      A celui de Lot-et-Garonne 100.000 A celui de Lot-et-Garonne 100.000
      Locuteur: Delessart
      A celui du Puy-de-Dôme............ A celui du Puy-de-Dôme............
      Locuteur: Delessart
      A celui de Paris .................. ïïin’ana A celui de Paris .................. ïïin’ana
      Locuteur: Delessart
      ...ci 1,200,000 livres pour le département de Paris, je dois néanmoins dire que cette... Quoique je porte ici 1,200,000 livres pour le département de Paris, je dois néanmoins dire que cette somme ne lui a pas encore eteremise; mais elle lui est accordée et elle est a s...

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 574
      Locuteur: Delessart
      ...s pourraient faire isolément, le danger de la concurrence, qui pourrait s’établir e i...
      ...l était à craindre que l’exécution même de ces achats particuliers n’éprouvât des ...
      ...eurs qu’ils seraient dans l’impuissance de vaincre. Je leur ai fait envisager, au ...
      ...vorable dans une opération combinée sur la connaissance réciproque des besoins; et...
      ...t à conduire au juste succès que le roi -ire.
      ...tements. Le 6 octobre, je leur ai fait connaître l’inconvénient des achats qu’ils pourraient faire isolément, le danger de la concurrence, qui pourrait s’établir e itre leurs divers commissionnaires; je leur ai exposé encore qu’il était à craindre que l’exécution même de ces achats particuliers n’éprouvât des difficultés et des lenteurs qu’ils seraient dans l’impuissance de vaincre. Je leur ai fait envisager, au contraire, une chance plus favorable dans une opération combinée sur la connaissance réciproque des besoins; et je les ai engagés à adopter un moyen qui rn’a i aru le plus propre à leur inspirer une juste confiance et à conduire au juste succès que le roi -ire.
      Locuteur: Delessart
      ... les ai donc engagés à nommer un m mbre de leur députation à la législature, et de lui Je les ai donc engagés à nommer un m mbre de leur députation à la législature, et de lui
      Locuteur: Delessart
      les plus convenables de distribuer, dans une juste proportion, ce qui restait à employer sur le fonds de 12 millions entre les 21 départements q... les plus convenables de distribuer, dans une juste proportion, ce qui restait à employer sur le fonds de 12 millions entre les 21 départements qui ont demandé des secours.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 575
      ...s assignats et monnaies présen (1) Voir la suite de ce rapport aux Annexes de la séance, p. 57S. « Le comité des assignats et monnaies présen (1) Voir la suite de ce rapport aux Annexes de la séance, p. 57S.
      ...l est à cr ire que le travail du comité de mendicité de 1 Assemblée constituante sera inces-sam...
      ...le l’analyse succincie et l’état actuel de chacune des branches de cette partie de l’administration générale; quatre objets la composent, sav ir :
      Il est à cr ire que le travail du comité de mendicité de 1 Assemblée constituante sera inces-sammentrepris; néanmoi s je vais metiresous les y uxdel’Assemblée nationale l’analyse succincie et l’état actuel de chacune des branches de cette partie de l’administration générale; quatre objets la composent, sav ir :
      ...rt étant devenue insuffisante, à raison de l’accroissement progressif du nombre de...
      ...-tiois, et auires dons et secours; mais la sup (1) Bibliothèque de la Chambre des Députés, Collection des Aff...
      ...sus page 570.) Il n’existe aucune trace de la lecture de ce travail à une séance ultérieure ; ma...
      ...rs recueils parlementaires, il figure à la suite du rapport visé plus haut, nous a...
      ...es revenus qu’ils tiennent delabienfai-san eei delacharité;ladot lion delà plupart étant devenue insuffisante, à raison de l’accroissement progressif du nombre des pauvres, il y avait été pourvu successivement par des concessions d’oc-tiois, et auires dons et secours; mais la sup (1) Bibliothèque de la Chambre des Députés, Collection des Affaires du temps, tome CXXIX, n° 35.Ce document fait suite au rapport lu par M. Delessart à l’Assemblée le 1er novembre 1791 (Voir ci-dessus page 570.) Il n’existe aucune trace de la lecture de ce travail à une séance ultérieure ; mais comme dans les divers recueils parlementaires, il figure à la suite du rapport visé plus haut, nous ayons cru devoir l’insérer ici en annexe.
      A LA A LA
      séance de l’Assemblée nationale législative DU MA... séance de l’Assemblée nationale législative DU MARDI 1er
      Suite du Rapport de M. Delessart, ministre de l’intérieur, à VAssemblée nationale, sur les diverses parties de l’administration dans son département (... Suite du Rapport de M. Delessart, ministre de l’intérieur, à VAssemblée nationale, sur les diverses parties de l’administration dans son département (1).
      ...ants d’une nation généreuse et sensible de s’occuper de soulager l’ind'gence et de préserver l’Etat du fléau de ia mendicité. Lj comité que l’Assemblée nationale constituante avait chargé, de cet objet, s’est livré à no travail imm...
      ...urs lois, dont je vais être dans le cas de rapp 1er les dispositions e.-scn-tieile...
      ...a présenté un dernier rapport ou résumé de tout Sun travail, avec un projet de décret; mais comme cette assemblée touchait au t rme de sa session, elle sest vue forcée d’ajou...
      Il é'ait digne d s représentants d’une nation généreuse et sensible de s’occuper de soulager l’ind'gence et de préserver l’Etat du fléau de ia mendicité. Lj comité que l’Assemblée nationale constituante avait chargé, de cet objet, s’est livré à no travail immense, t a successivement soumis à l’Assemblée divers rapports sur lesquels sont intervenues plusieurs lois, dont je vais être dans le cas de rapp 1er les dispositions e.-scn-tieiles : enfin, il lui a présenté un dernier rapport ou résumé de tout Sun travail, avec un projet de décret; mais comme cette assemblée touchait au t rme de sa session, elle sest vue forcée d’ajourner à lap octiaine législature cet objet important.
      Les dépôts de mendicité, Les dépôts de mendicité,
      Les travaux de secours. Les travaux de secours.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 576
      ...iminution dans leurs revenus. Le comité de mendicité de l’Assemblée constituante a pris toutes ...
      ...nus dont les hôpitaux jouissaient avant la Révolution, et des pertes qu’ils ont ép...
      ...a-blir que les fonds des établissements de charité et des hôpitaux produisaient, avant 1789, un revenu annuel de plus de 29 millions, et que leurs pertes, depuis la Révolution, forment un objet de plus de 10 millions.
      ...ois, ainsi que des privilèges des hôpitaux a nécessairement apporté une grande diminution dans leurs revenus. Le comité de mendicité de l’Assemblée constituante a pris toutes les mesures praticables pour se procurer une connaissance exacte des revenus dont les hôpitaux jouissaient avant la Révolution, et des pertes qu’ils ont éprouvées depuis ; n ayant pu néanmoins obtenir qu’une partie des renseignements qui lui étaient nécessaires, il est parvenu, au moyen des rapprochements probables, à éta-blir que les fonds des établissements de charité et des hôpitaux produisaient, avant 1789, un revenu annuel de plus de 29 millions, et que leurs pertes, depuis la Révolution, forment un objet de plus de 10 millions.
      11 a donc paru de la plus urgente nécessité de venir au secours de ces établissements, au moins provisoire... 11 a donc paru de la plus urgente nécessité de venir au secours de ces établissements, au moins provisoirement et pour l’année 1791. .
      ...nce et, par une première loi du 3 avril de cette même année, il a été ordonné que ...
      ...ur les rôles des impositions ordinaires de 1790 et dans les villes tarifées par émargement sur les rôles de la contribution foncière et mobilière pour...
      En conséquence et, par une première loi du 3 avril de cette même année, il a été ordonné que les sommes nécessaires auservice des hôpitaux pendant le trimestre d’avril, seraient perçues par émargement sur les rôles des impositions ordinaires de 1790 et dans les villes tarifées par émargement sur les rôles de la contribution foncière et mobilière pour 1791; les villes ont, en outre, été autorisées à faire pour le même objet des e...
      Les moyens de venir au secours des hôpitaux n’ayant p...
      ...r laquelle il fut destiné sur les fonds de la caisse de l’extraordinaire une somme de 3 millions pour les secours provisoires...
      ...i serait avancée successivement à titre de prêt sur la demande des directoires de district et de dépariement et des municipalités. Cette...
      ...s pour assurer dans les 6 premiers mois de l’année 1792, la restitution à la caisse de l’extraordinaire des sommes ainsi par elle avancées, et elle ordonne que l’état de distribution de ces avances sera formé par le ministre de l’intérieur.
      Les moyens de venir au secours des hôpitaux n’ayant pas eu le succès qu’on pouvait en attendre, il fut rendu une autre loi, le 25 juillet, par laquelle il fut destiné sur les fonds de la caisse de l’extraordinaire une somme de 3 millions pour les secours provisoires que pourraient exiger les besoins pressants et momentanés des hôpitaux du royaume, somme qui serait avancée successivement à titre de prêt sur la demande des directoires de district et de dépariement et des municipalités. Cette loi prescrit toutes les conditions jugées nécessaires pour assurer dans les 6 premiers mois de l’année 1792, la restitution à la caisse de l’extraordinaire des sommes ainsi par elle avancées, et elle ordonne que l’état de distribution de ces avances sera formé par le ministre de l’intérieur.
      ... 4 septembre, il a été ordonné que pour la même destination et aux mêmes conditions, il serait délivré sur les fonds de la caisse de l’extraordinaire une somme de 1,500,000 livres. Depuis, et par un décret du 4 septembre, il a été ordonné que pour la même destination et aux mêmes conditions, il serait délivré sur les fonds de la caisse de l’extraordinaire une somme de 1,500,000 livres.
      ...grands besoins, ont réclamé l’exécution de ces lois et les secours qui leur ont été accordés sur la caisse de l’extraordinaire pour assurer leur service pendant la présimte année, s’élèvent à la somme totale de 3,298,581 livres.En sorte qu’il reste encore de libre sur les 4,500,000 livres décrétées, celle de 1,201,419 livres. ...piiauxles plusconsi ferables duroyaume et qui éprouvaientconséquemment les plus grands besoins, ont réclamé l’exécution de ces lois et les secours qui leur ont été accordés sur la caisse de l’extraordinaire pour assurer leur service pendant la présimte année, s’élèvent à la somme totale de 3,298,581 livres.En sorte qu’il reste encore de libre sur les 4,500,000 livres décrétées, celle de 1,201,419 livres.
      Il paraît nécessaire, pour l’execution, de dire un mot d’un décret particulier antérieur à la loi du 25 juillet 1791. Ce décret, en d...
      ...é à l’hôpital général et a l’Hôtel-Dieu de Rouen qui se trouvaient dans la plus grande détresse, un secours de 500,000 livres payable en 12 mois à titre de prêt par la caisse de l’extraordinaire et restituable à lauit...
      ...e produit des sols additionnels et sous la garantie du seizième revenant de la municipalité de Rouen dans le produit de la vente des biens nationaux dont elle est...
      Il paraît nécessaire, pour l’execution, de dire un mot d’un décret particulier antérieur à la loi du 25 juillet 1791. Ce décret, en date du 1“ mai précédent, a accordé à l’hôpital général et a l’Hôtel-Dieu de Rouen qui se trouvaient dans la plus grande détresse, un secours de 500,000 livres payable en 12 mois à titre de prêt par la caisse de l’extraordinaire et restituable à lauite caisse pour le produit des sols additionnels et sous la garantie du seizième revenant de la municipalité de Rouen dans le produit de la vente des biens nationaux dont elle est soumissionnaire.
      Il a paru juste de conserver à ces hôpiiaux pour l’année 1791, la totalité des secours particuliers qui leur étaient attribués, et le tiers seulement de leurs indemnités des droits d’entrée, a...
      ... ce n’était qu’à compter du 1er mai que la perception de ces droits devait ne plus avoir lieu : la somme de 1,497,047 livres s’est trouvée par réduite à 806,226 livres; et une loi du 3 avril 1791, dont je serai dans le cas de parler bientôt avec plus de détails en mettant ladite somme de 806,226 livres à la charge des départements conformément à l’article 3 de la loi du 25 février précédent, a voulu qu...
      ...à titre d’avance par le Trésor public à la charge du remplacement qui lui en serai...
      Il a paru juste de conserver à ces hôpiiaux pour l’année 1791, la totalité des secours particuliers qui leur étaient attribués, et le tiers seulement de leurs indemnités des droits d’entrée, attendu que ce n’était qu’à compter du 1er mai que la perception de ces droits devait ne plus avoir lieu : la somme de 1,497,047 livres s’est trouvée par réduite à 806,226 livres; et une loi du 3 avril 1791, dont je serai dans le cas de parler bientôt avec plus de détails en mettant ladite somme de 806,226 livres à la charge des départements conformément à l’article 3 de la loi du 25 février précédent, a voulu qu’elle fût fournie, au fur et mesure et à titre d’avance par le Trésor public à la charge du remplacement qui lui en serait fait sur le produit des impositions à supporter par les départements pour l’an...
      Il n’a été formé à cet égard que peu de demandes et la Trésorerie nationale n’a encore payé à titre d’avance sur ;ia somme de 806.226 Uv. Il n’a été formé à cet égard que peu de demandes et la Trésorerie nationale n’a encore payé à titre d’avance sur ;ia somme de 806.226 Uv.
      ...nfin, comme divers hôpitaux jouissaient de rentes sur les biens nationaux, possédaient des dîmes et des droits de halage, ménage, et autres de même nature qui se sont trouvés supprim...
      ...ts qui seront présentés par le ministre de l’intérieur à l’Assemblée nationale, à faire provisoirement l’avance pour les hôpitaux, de la moitié des sommes reconnues, d a-près l...
      Enfin, comme divers hôpitaux jouissaient de rentes sur les biens nationaux, possédaient des dîmes et des droits de halage, ménage, et autres de même nature qui se sont trouvés supprimés, il a été rendu le 10 avril 1791, une loi qui ordonne que les rentes continue...
      ... indemnités qui pourront leur être dues à cet égard, seront portées dans des états qui seront présentés par le ministre de l’intérieur à l’Assemblée nationale, à faire provisoirement l’avance pour les hôpitaux, de la moitié des sommes reconnues, d a-près les délibérations des municipalités, districts et départements dues en indemnités...
      ...rement, ainsi qu’ils le demandent, pour la moitié de leurs indemnités, la somme ae 7,627 liv, 3 s. 3 d. ...lissant les conditions prescrites par cette loi, et il leur a été donné provisoirement, ainsi qu’ils le demandent, pour la moitié de leurs indemnités, la somme ae 7,627 liv, 3 s. 3 d.
      Ces fonds s’élèvent à la somme de. 5,306,226 Uv. Ces fonds s’élèvent à la somme de. 5,306,226 Uv.
      Ainsi il reste encore à disposer de la somme de........................ 1,939,945 liv. Ainsi il reste encore à disposer de la somme de........................ 1,939,945 liv.
      Les hôpitaux de Paris et celui d’Orléans dont on avait ...
      ...droits d’entrée, jouissaient d’ailleurs de différentes indemnités qui montaient pa...
      Les hôpitaux de Paris et celui d’Orléans dont on avait supprimé les franchises, relativement aux droits d’entrée, jouissaient d’ailleurs de différentes indemnités qui montaient par année à................................ 1-036.231
      que celle de..................... . 67.700 liv. que celle de..................... . 67.700 liv.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 577
      ...des provinces. Pour faire cesser l’abus de ces transports, un arrêt du conseil du ...
      ...itaux les plus voisins; et qu’à l’égard de la dépense extraordinaire que cela leur oc...
      ...vement chargé d’une quantité énorme d’enfants, dont une grande partie provenait des provinces. Pour faire cesser l’abus de ces transports, un arrêt du conseil du 19 janvier 1779 ordonna que les enfants exposés seraient envoyés dans les hôpitaux les plus voisins; et qu’à l’égard de la dépense extraordinaire que cela leur occasionnerait, et à laquelle leurs revenus ne pourraient suffire, il y serait pou...
      ...ent chargés des enfants qu’on apportait de Paris, ne tardèrent pas à réclamer le remboursement de la dépense qu’ils leur occasionnaient. ...ansports diminuèrent infiniment : mais les hôpitaux des provinces qui se trouvèrent chargés des enfants qu’on apportait de Paris, ne tardèrent pas à réclamer le remboursement de la dépense qu’ils leur occasionnaient.
      Dès 1780, il y eut quelques demandes de ce genre; elles augmentèrent annuelleme...
      ...e pour le Trésor public. Indépendamment de cette première dépense, le domaine était tenu de celle des enfants exposés dans l’étendu...
      ...n des enfants exposés et abandonnés par la voie de l’imposition ou autrement.
      Dès 1780, il y eut quelques demandes de ce genre; elles augmentèrent annuellement, et bientôt les remboursements, qui en étaient l’objet, devinrent une charge considérable pour le Trésor public. Indépendamment de cette première dépense, le domaine était tenu de celle des enfants exposés dans l’étendue des justices royales, et dans quelques-unes des anciennes généralités, ainsi q...
      ...sieurs des ci-devant pays d’Etats. Il était pourvu particulièrement à l’entretien des enfants exposés et abandonnés par la voie de l’imposition ou autrement.
      Le comité de mendicité de l’Assemblée constituante embrassa, dans ces travaux, cette partie intéressante de l’administration; elle fut un des -objets de ses différents rapports, et l’Assemblée reconnut la nécessité de faire acquitter la dépense des enfants trouvés pendant l’année 1791, sur les fonds du Trésor public ; la loi du 25 février 1791, oui règle les fonds nécessaires aux dépenses de la même année, en contient la disposition. Mais comme cette loi n’aut...
      ...t aucun article des dépenses, le comité de mendicité s’occupa de faire rendre une loi particulière, tant pour les enfants trouvés, que pour la mendicité, et pour les dons et secours ...
      ...fit remettre, en conséquence, des états de la dépense de chacun de ces objets.
      Le comité de mendicité de l’Assemblée constituante embrassa, dans ces travaux, cette partie intéressante de l’administration; elle fut un des -objets de ses différents rapports, et l’Assemblée reconnut la nécessité de faire acquitter la dépense des enfants trouvés pendant l’année 1791, sur les fonds du Trésor public ; la loi du 25 février 1791, oui règle les fonds nécessaires aux dépenses de la même année, en contient la disposition. Mais comme cette loi n’autorisait spécialement aucun article des dépenses, le comité de mendicité s’occupa de faire rendre une loi particulière, tant pour les enfants trouvés, que pour la mendicité, et pour les dons et secours dont certains hôpitaux jouissaient sur le Trésor public; il se fit remettre, en conséquence, des états de la dépense de chacun de ces objets.
      ...s insuffisants, attendu l’impossibilité de constater la 'dépense de 1790, et de réunir l’ensemble des dépenses qui s’ac...
      ...erçu, les sommes nécessaires à ce genre de service pour l’année 1791.
      ...eux relatifs aux enfants trouvés ne purent être formés que sur des renseignements insuffisants, attendu l’impossibilité de constater la 'dépense de 1790, et de réunir l’ensemble des dépenses qui s’acquittaient sur les fonds des ci-devant provinces. Cependant ils servirent à fixer, au moins par aperçu, les sommes nécessaires à ce genre de service pour l’année 1791.
      ...sements faits par le Trésor public pour la dépense des enfants trouvés pendant la -dernière année, qui ne peut être compo...
      ...des 6 premiers mois 1789, s’élevaient à la somme de. 788,784 liv.
      Les remboursements faits par le Trésor public pour la dépense des enfants trouvés pendant la -dernière année, qui ne peut être composée que des 6 derniers mois 1788, et des 6 premiers mois 1789, s’élevaient à la somme de. 788,784 liv.
      Le comité de mendicité adopta ces résultats; et pour subvenir à la dépense des enfants trouvés qui était s...
      ... dont ceux-ci avaient été déchargés par la loi du 10 décembre, ainsi qu’aux demand...
      ...ent être formées, il y ajouta une somme de. 173,534 -»
      Le comité de mendicité adopta ces résultats; et pour subvenir à la dépense des enfants trouvés qui était supportée par les ci-devant seigneurs hauts-justi-ciers, et dont ceux-ci avaient été déchargés par la loi du 10 décembre, ainsi qu’aux demandes fondées qui pourraient être formées, il y ajouta une somme de. 173,534 -»
      Quant aux états concernant la mendicité et les dons et secours à cert...
      ...eurs bases furent à peu près positives; la dépense annuelle de la mendicité fut fixée à 1,291,977 liv.
      Quant aux états concernant la mendicité et les dons et secours à certains hôpitaux, leurs bases furent à peu près positives; la dépense annuelle de la mendicité fut fixée à 1,291,977 liv.
      Le comité de mendicité s’empressa de faire décréter le payement de cette somme totale par le Trésor public...
      ...ationale, le 29 mars dernier, fut suivi de la loi du 3 avril. Cette loi porte, à l’article 1er, que la somme de 4,058,204 livres destinée à l’entretien des enfants trouvés, des dépôts de mendicité, et aux secours à donner à certains hôpitaux, sera mise au rang des dépenses de l’Etat pour 1791.
      Le comité de mendicité s’empressa de faire décréter le payement de cette somme totale par le Trésor public; et le rapport qu’il fit, à cet égard, à l’Assemblée nationale, le 29 mars dernier, fut suivi de la loi du 3 avril. Cette loi porte, à l’article 1er, que la somme de 4,058,204 livres destinée à l’entretien des enfants trouvés, des dépôts de mendicité, et aux secours à donner à certains hôpitaux, sera mise au rang des dépenses de l’Etat pour 1791.
      En exécution de cette loi, les hôpitaux ont été remboursés, sur la Trésorerie nationale, de leurs dépenses pour les enfants trouvés pendant la présente année, à mesure des demandes q...
      ...u’au 15 octobre présent mois, s’élève à la somme de sept cent soixante-quatorze mille neuf ...
      En exécution de cette loi, les hôpitaux ont été remboursés, sur la Trésorerie nationale, de leurs dépenses pour les enfants trouvés pendant la présente année, à mesure des demandes qu’ils en ont formé jusqu’à présent. Le total des pavements jusqu’au 15 octobre présent mois, s’élève à la somme de sept cent soixante-quatorze mille neuf cent cinquante-six livres, ci. 774,926 liv.
      ...s il est bon d’observer qu’il s’en faut de beaucoup que les 6 premiers mois de la dépense des enfants trouvés pendant la présente année, soient soldés. Mais il est bon d’observer qu’il s’en faut de beaucoup que les 6 premiers mois de la dépense des enfants trouvés pendant la présente année, soient soldés.
      ...nts faits sur les fonds du domaine pour la -même œuvre pendant l’année Les remboursements faits sur les fonds du domaine pour la -même œuvre pendant l’année
      ...-devant pays -d'Etats, formait un objet de.... 410,775 Enfin, cette dépense, dans ^.quelques-uns des ci-devant pays -d'Etats, formait un objet de.... 410,775
      taie de........................... 1,960,001 li... taie de........................... 1,960,001 liv.
      de................................ 4 ,058,... de................................ 4 ,058,204 liv.
      Il est dit, par l’article 2, que de cette somme totale, celle de 3,261,977 livres destinée aux enfants trouvés et aux dépôts de mendicité, sera, conformément à l’artic...
      ...public, tant sur les revenus ordinaires de l’Etat, que sur les impositions général...
      Il est dit, par l’article 2, que de cette somme totale, celle de 3,261,977 livres destinée aux enfants trouvés et aux dépôts de mendicité, sera, conformément à l’article 1er du décret du 28 février dernier, payée par le Trésor public, tant sur les revenus ordinaires de l’Etat, que sur les impositions générales et communes.
      ...le 3 veut que le Trésor public continue de rembourser, tous les 3 mois, les dépens...
      ...ulement sur le certificat du directoire de district, visé par le directoire de département.
      Et l’article 3 veut que le Trésor public continue de rembourser, tous les 3 mois, les dépenses faites par les hôpitaux pour les enfants trouvés, mais seulement sur le certificat du directoire de district, visé par le directoire de département.
      ...rétés pour cet objet particulier, étant de 1,960,001 » Les fonds décrétés pour cet objet particulier, étant de 1,960,001 »
      pour une somme de................... 1,185,075 liv. pour une somme de................... 1,185,075 liv.
      Dépôts de mendicité. Dépôts de mendicité.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 578
      ...vant généralités du royaume, des dépôts de mendicité ; et l’on y renferma les vaga...
      ...68, on y reçut les femmes et les filles de mauvaise vie, arrêtées à la suite des troupes, pour libertinage.
      En vertu d’un arrêt du conseil du 21 octobre 1767, il fut établi dans le3 ci-devant généralités du royaume, des dépôts de mendicité ; et l’on y renferma les vagabonds, lés gens sans aveu et les mendiants. Depuis 1768, on y reçut les femmes et les filles de mauvaise vie, arrêtées à la suite des troupes, pour libertinage.
      La dépense de ces établissements était acquittée, par...
      ...ie des fonds fournis par le département de la guerre, pour les femmes et les filles de mauvaise vie; la totalité de ces fonds, qui faisait annuellement un objet de 1,291,977 livres, continua d’être payée de la même manière j usques et y compris 1790...
      ...ssurer également le payement pour 1791, la loi du 3 avril y pourvut, et la somme de 1,291,977 livres pour le service de la mendicité, se trouve comprise dans celle de 3,261,977 livres, qui, suivant l’article 2 de cette loi et conformément à l’article 1...
      ...public, tant sur les revenus ordinaires de l’Etat que sur les impositions générales et communes. De cette somme de 1,291,977 livres, décrétée pour la présente année, il a été payé par la Trésorerie nationale 107,500 livres, pour le service de la mendicité depuis le l9r janvier 1791, j...
      ...ciobre, novembre et décembre, une somme de 264>477 livres, laquelle suffira pour e...
      La dépense de ces établissements était acquittée, partie des fonds du Trésor public, partie des fonds fournis par les ci-devant pays d’Etats, et par quelques autres provinces, et partie des fonds fournis par le département de la guerre, pour les femmes et les filles de mauvaise vie; la totalité de ces fonds, qui faisait annuellement un objet de 1,291,977 livres, continua d’être payée de la même manière j usques et y compris 1790.11 fut question d’en assurer également le payement pour 1791, la loi du 3 avril y pourvut, et la somme de 1,291,977 livres pour le service de la mendicité, se trouve comprise dans celle de 3,261,977 livres, qui, suivant l’article 2 de cette loi et conformément à l’article 1er du décret du 18 février précédent, doit être payée par le Trésor public, tant sur les revenus ordinaires de l’Etat que sur les impositions générales et communes. De cette somme de 1,291,977 livres, décrétée pour la présente année, il a été payé par la Trésorerie nationale 107,500 livres, pour le service de la mendicité depuis le l9r janvier 1791, jusques et y compris le30septembre dernier; en sorte qu’il reste, pour les mois d’ociobre, novembre et décembre, une somme de 264>477 livres, laquelle suffira pour en acquitter les dépenses.
      Avant de terminer ce qui a rapport à la mendicité, je crois devoir observer qu’...
      ...dues à des fournisseurs pour le service de différents dépôts, et principalement pour celui de Saint-Denis ; mais, d’un autre côté, le département de la guerre et le Trésor public doivent à la Caisse delà mendicité le montant d’ordo...
      ...nt a été suspendu, comme faisant partie de l’arriéré; la liquidation ne pourra en souffrir de difficulté, et le montant de Ces ordonnances excédera les dettes; ai...
      ...ur 1792, qu’aux dépenses que le service de la Mendicité exige annuellement.
      Avant de terminer ce qui a rapport à la mendicité, je crois devoir observer qu’il reste, sur l’exercice 1788, à acquitter diverses sommes dues à des fournisseurs pour le service de différents dépôts, et principalement pour celui de Saint-Denis ; mais, d’un autre côté, le département de la guerre et le Trésor public doivent à la Caisse delà mendicité le montant d’ordonnances dont le payement a été suspendu, comme faisant partie de l’arriéré; la liquidation ne pourra en souffrir de difficulté, et le montant de Ces ordonnances excédera les dettes; ainsi l’on n’aura à pourvoir, pour 1792, qu’aux dépenses que le service de la Mendicité exige annuellement.
      Le moyen le plus efficace pour détruire la mendicité et ce qui est encore plus désirable, pour la prévenir, est de procurer du travail aux pauvres valides...
      ...; et l’Assemblée constituante, pénétrée de cette vérité, a consacré des fonds considérables à l’établissement de travaux de secours dans tous les départements du r...
      Le moyen le plus efficace pour détruire la mendicité et ce qui est encore plus désirable, pour la prévenir, est de procurer du travail aux pauvres valides qui en manquent; et l’Assemblée constituante, pénétrée de cette vérité, a consacré des fonds considérables à l’établissement de travaux de secours dans tous les départements du royaume.
      ...r les fonds du Trésor public, une somme de 15,000,000 de livres pour être distribuée de la manière prescrite par la même loi, dans tous les départements et pour subvenir aux dépenses des travaux de secours qui y seraient établis. Une seconde loi du 19 décembre 1790 a ordonne qu’il serait accordé, sur les fonds du Trésor public, une somme de 15,000,000 de livres pour être distribuée de la manière prescrite par la même loi, dans tous les départements et pour subvenir aux dépenses des travaux de secours qui y seraient établis.
      ...l’égard des 8,360,000 livres restantes, la loi porte que l’Assemblée constituante en arrêtera définitivement la répartition sur le résultat qui lui sera présenté par le ministre de l’Intérieur, des mémoires adressés par ... A l’égard des 8,360,000 livres restantes, la loi porte que l’Assemblée constituante en arrêtera définitivement la répartition sur le résultat qui lui sera présenté par le ministre de l’Intérieur, des mémoires adressés par les directoires des départements, auquel il* joindra ses observations et son avi...
      En exécution de ces lois, chaque département a eu à sa disposition les deux sommes de 30,00ff livres et de 80,000 livres qui lui sont accordées ; les directoires ont fait connaître la répartition de ces fondsentre les districts et les municipalités de leurs territoires, ainsi que la nature des travaux, auxquels ils étaien... En exécution de ces lois, chaque département a eu à sa disposition les deux sommes de 30,00ff livres et de 80,000 livres qui lui sont accordées ; les directoires ont fait connaître la répartition de ces fondsentre les districts et les municipalités de leurs territoires, ainsi que la nature des travaux, auxquels ils étaient destinés; mais aucun, pour ainsi dire, n’a encore rendu le compte détaillé etd...
      ... directoires n’en ont pas moins réclamé la distribution des 8,360,000 livres resta...
      ...ur les observations que j’eus l’honneur de lui soumettre, se détermina à ordonner une première répartition partielle de la somme de 2,600,000 livres entre douze départements seulement ; la loi du 19 juin, qui prononce cette répa...
      ...és, et veut que ces fonds soient versés de mois en mois par la Trésorerie nationale, dans les caisses ...
      Les directoires n’en ont pas moins réclamé la distribution des 8,360,000 livres restant à répartir. L’Assembléeoonstituante,sur les observations que j’eus l’honneur de lui soumettre, se détermina à ordonner une première répartition partielle de la somme de 2,600,000 livres entre douze départements seulement ; la loi du 19 juin, qui prononce cette répartition, indique les travaux auxquels les fonds seront appliqués, et veut que ces fonds soient versés de mois en mois par la Trésorerie nationale, dans les caisses des receveurs des districts dans l'enceinte desquels se feront eestra-vaux.
      Les paiements faits jusqu’à présent par la Trésorerie nationale, sur les 2,600,000...
      ...et d’après les demandes des directoires de départements montant en total à la somme de 873,000 liv.
      Les paiements faits jusqu’à présent par la Trésorerie nationale, sur les 2,600,000 livres dont il s’agit et d’après les demandes des directoires de départements montant en total à la somme de 873,000 liv.
      ...staient encore à distribuer en a arrêté la répartition définitive entre 71 départe...
      ... à celle des 2,600,000 livres, et trois de ceux qui y avaient participé, mais qui ...
      ...mmes suffisantes pour les travaux jugés de nature à être exécutés : le décret qui ...
      ...cembre 1790, il est dit par l’article 2 de ce décret, jusqu'à ce que ces comptes soient rendus,, le ministre de l’intérieur ne devra mettre aucune partie des nouveaux fonds à la disposition des départements.
      5,760,000 livres qui restaient encore à distribuer en a arrêté la répartition définitive entre 71 départements qui n’avaient point participé à celle des 2,600,000 livres, et trois de ceux qui y avaient participé, mais qui n’avaient pas obtenu des sommes suffisantes pour les travaux jugés de nature à être exécutés : le décret qui prononce sur cette répartition définitive est du 25 septembre dernier ; et pour ...
      ...del’emploides30,000livres accordées en mai, et des 80,000 livres accordées en décembre 1790, il est dit par l’article 2 de ce décret, jusqu'à ce que ces comptes soient rendus,, le ministre de l’intérieur ne devra mettre aucune partie des nouveaux fonds à la disposition des départements.
      Aucun directoire de département n’ayant, jusqu’à présent, formé de demande à cet égard, il n’a encore été ren payé par la Trésorerie nationale des 5,760,000 livres formant la répartition définitive de ce qui restait à distribuer des 15,000,000 de livres de fonds de secours accordés par la loi du 19 décembre 1790. Aucun directoire de département n’ayant, jusqu’à présent, formé de demande à cet égard, il n’a encore été ren payé par la Trésorerie nationale des 5,760,000 livres formant la répartition définitive de ce qui restait à distribuer des 15,000,000 de livres de fonds de secours accordés par la loi du 19 décembre 1790.
      ... mu bornerai à indiquer le dernier état de choses. parvenir à ce but. Je mu bornerai à indiquer le dernier état de choses.
      Ces dépôts sont au nombre de 34. Ces dépôts sont au nombre de 34.
      Fonds de secours. Fonds de secours.
      ... accordé à chaque département une somme de 30,000 livres pour être employée en travaux utiles, ce qui faisait un total de ...in 1790, concernant les mendiants dans Paris ou dans les départements voisins, a accordé à chaque département une somme de 30,000 livres pour être employée en travaux utiles, ce qui faisait un total de
      Sur cette somme de 15,000,000 de livres, il fut dit que celle de 6,640,000 livres serait prélevée' pour ...
      ...té, entre les 8& départements, à raison de 80,000 livres pour chacun; à l’effet par les directoires de ces départements, d’ouvrir dans l’étendue de leurs territoires respectifs, des trava...
      Sur cette somme de 15,000,000 de livres, il fut dit que celle de 6,640,000 livres serait prélevée' pour être répartie avec égalité, entre les 8& départements, à raison de 80,000 livres pour chacun; à l’effet par les directoires de ces départements, d’ouvrir dans l’étendue de leurs territoires respectifs, des travaux capables d’occuper 1& classe indigente et laborieuse, et qui présentassent un...
      ...te donc encore à leur disposition celle de.................... 1,727,000 liv. il reste donc encore à leur disposition celle de.................... 1,727,000 liv.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 579
      ...l’Assemblée uue connaissance suffisante de l’étatactael-où se: trouvent ces diverses parties de l’administration générale;: elles peuve...
      ...une nouvelle organisation, et le comité de mendicité; de l’Assemblée constituante avait, à cet é...
      ...législative aura à prononcer. Le comité de mendicité, qu’elle vient d’établir, s’empressera sûrement de lui présenter, et son opinion sur ce pl...
      ...s un grand travail qui exigera beaucoup de temps et de discussions : d'ailleurs* la marche des nouvelles institutions* est ...
      ...s aux. hôpitaux des enfants-trouvé»* et de la mendicité,, aurait les plus grands inco...
      ...ive; je les* réduits aux seuls points qui m’ont paru nécessaires pour donner à. l’Assemblée uue connaissance suffisante de l’étatactael-où se: trouvent ces diverses parties de l’administration générale;: elles peuvent, sans-doute, être susceptibles d|une nouvelle organisation, et le comité de mendicité; de l’Assemblée constituante avait, à cet égard; reçu un plan très va-te sur lequel l’Assemblée nationale législative aura à prononcer. Le comité de mendicité, qu’elle vient d’établir, s’empressera sûrement de lui présenter, et son opinion sur ce plan et ses* propres vues; mais il ne pourra cependant le faire, qu’après un grand travail qui exigera beaucoup de temps et de discussions : d'ailleurs* la marche des nouvelles institutions* est naturellement lente et difficile-;,et cer pendant le moindre retard dans les secours indispensables aux. hôpitaux des enfants-trouvé»* et de la mendicité,, aurait les plus grands inconvénients.
      ...dérations fixeront sûrement L'attention de rAssemblée nationale législative; elle reconnaîtra, combien il est urgent de pourvoir à ce: qu’un service aussi esse...
      ...ement aucune interruption; et je prends la liberté de la supplier de déterminer très incessamment; des mesur...
      ...e service pendant les six premiers mois de l’année, 1792, et peut-être même pendan...
      Ces considérations fixeront sûrement L'attention de rAssemblée nationale législative; elle reconnaîtra, combien il est urgent de pourvoir à ce: qu’un service aussi essentiel, et qui n’est assuré que pour l’année 1791, dont l’expiration approche, n’éprouve ultérieusement aucune interruption; et je prends la liberté de la supplier de déterminer très incessamment; des mesures;, au moins provisoires, pour maintenir ce service pendant les six premiers mois de l’année, 1792, et peut-être même pendant l’année entière.
      Lorsque j’ai mis sous les yeux de l’Assemblée nationale l’état des financ...
      ... les trois mémoires dont elle a entendu la lecture et ordonné l’impression, on dev...
      ...y trouver quelques idées sur les suites de l’opération des assignats;; leur place; semblait marquée dans la troisième partie de ces mémoires, celle où il s’agit des fi...
      ...tention sérieuse ; mais j’ai pensé qu’à la fin des séances, au moment où les affai...
      ...’accumuler en proportion inverse du peu de moments qu’il était possible de leur consacrer; j’ai pensé, dis-je, que celle- était trop importante pour la livrer à un examen précipité. La situation présente et à venir du royaum...
      ...iques qui puissent appeler les lumières de la nouvelle législature. Soit que la disparition du numéraire doive être con...
      ...s par divers orateurs qui ont parlé sur la question des assinats; c’est pour ce mo...
      Lorsque j’ai mis sous les yeux de l’Assemblée nationale l’état des finances du royaume, dans les trois mémoires dont elle a entendu la lecture et ordonné l’impression, on devait s’attendre A y trouver quelques idées sur les suites de l’opération des assignats;; leur place; semblait marquée dans la troisième partie de ces mémoires, celle où il s’agit des finances après l’Assemblée nationale : j’avais en effet le dessein d’y traiter cette question, qui me paraît depuis longtemps digne d’une attention sérieuse ; mais j’ai pensé qu’à la fin des séances, au moment où les affaires semblaient s’accumuler en proportion inverse du peu de moments qu’il était possible de leur consacrer; j’ai pensé, dis-je, que celle- était trop importante pour la livrer à un examen précipité. La situation présente et à venir du royaume, relativement aux assignats, est un des plus grauds problèmes politiques qui puissent appeler les lumières de la nouvelle législature. Soit que la disparition du numéraire doive être considérée comme le seul effet des terreurs qui environnent toute Révolution,, soit (1) Ce document a été cité à plusieurs reprises par divers orateurs qui ont parlé sur la question des assinats; c’est pour ce motif que nous avons cru devoir insérer ici.
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE, DU M... SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE, DU MARDI 1er

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 581
      ... assez naturellement conduit à l’examen de deux autres questions importantes qui tiennent de fort près l’une à l’autre. (1) La Caisse d’escompte de Paris réunit déjà, à quelques égards les avantages d’une banque de virement, et semble placée pour le serv...
      ...is à cet effet, il serait indispensable de proposer quelques changements au régime actuel de cet établissement :
      ...qué leurs causes et les remèdes dont ils paraissent susceptibles, l’on se trouve assez naturellement conduit à l’examen de deux autres questions importantes qui tiennent de fort près l’une à l’autre. (1) La Caisse d’escompte de Paris réunit déjà, à quelques égards les avantages d’une banque de virement, et semble placée pour le service dont il est question ; mais à cet effet, il serait indispensable de proposer quelques changements au régime actuel de cet établissement :
      1* La caisse d’escompte a des comptes courant...
      ...r ses fonds : mais ces comptes courants de la caisse d’escompte opèrent rarement des ...
      ...t leurs fonds par mandats ou par acquit de leurs anticipations. Il serait aisé d’a...
      1* La caisse d’escompte a des comptes courants, ou toute personne peut, avec sécurité et sans frais, déposer ses fonds : mais ces comptes courants de la caisse d’escompte opèrent rarement des payements par transport, et par simples inscriptions : ce sont pour l’ordinaire les dépositaires eux-mêmes qui retirent leurs fonds par mandats ou par acquit de leurs anticipations. Il serait aisé d’adopter l’une et l’autre manière ;
      2* Les livres de la caisse d’escompte et la signature de ceux qui les tiennent n’ont aucun caractère d’authenticité aux yeux de la loi : mais ici encore il ne serait pas difficile de placer cette gestion en mains d’officie... 2* Les livres de la caisse d’escompte et la signature de ceux qui les tiennent n’ont aucun caractère d’authenticité aux yeux de la loi : mais ici encore il ne serait pas difficile de placer cette gestion en mains d’officiers
      3° Rien n’assure la stabilité de l’établissement de la caisse d’escompte, tel que nous le voyo...
      ...stration, son existence même, dépendent de la convenance et de la volonté de la majorité de ses actionnaires. Il faudrait fixer sa permanence sous la volonté législative;
      3° Rien n’assure la stabilité de l’établissement de la caisse d’escompte, tel que nous le voyons aujourdhui , car des changements plus ou moins importants dans son organisation, dans son administration, son existence même, dépendent de la convenance et de la volonté de la majorité de ses actionnaires. Il faudrait fixer sa permanence sous la volonté législative;
      4° Enfin la caisse d’escompte n’est point surveille...
      ...faires : mais, devenant banque publique de virement et de dépôt, elle devrait être sous la garde et l’inspection immédiate des aut...
      ...s, qui répondent nécessairement à toute la France de la fidélité d'une gestion aussi importante...
      4° Enfin la caisse d’escompte n’est point surveillee par le gouvernement et ne peut être justement genee ou influencée dans ses affaires : mais, devenant banque publique de virement et de dépôt, elle devrait être sous la garde et l’inspection immédiate des autorités légitimes, qui répondent nécessairement à toute la France de la fidélité d'une gestion aussi importante.
      Il paraîtrait donc possible que la caisse d escompte, déjà postée si heure...
      ...le service dont j ai tracé l’idée (Note de M. de Montetqmou).
      Il paraîtrait donc possible que la caisse d escompte, déjà postée si heureusement, fût préférable à un éta-blisement tout nouveau, pour faire le service dont j ai tracé l’idée (Note de M. de Montetqmou).

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 584
      ... dans sa propre cause. C’est à ceux que la nation a chargés de mettre la dernière main à l’édifice que nous avons eu tant de peine à construire ; c’est aux nouveaux...
      ...on a prétendu que l’on faisait semblant de les brûler. Jamais fait n’a cependant été constaté par plus de formes publiques. Les procès-verbaux en...
      ...primés. L’opération se fait en présence de tout le monde, et des affiches l’ont to...
      ...eurs que les assignats qui reviennent à la caisse y parviennent annulés et hors d’état de servir?
      ...nieux tout ce qu’on nous a attribué. Cette fois, du moins, personne ne sera juge dans sa propre cause. C’est à ceux que la nation a chargés de mettre la dernière main à l’édifice que nous avons eu tant de peine à construire ; c’est aux nouveaux représentants du peuple français que nous osons dire que les finances du royaume (1) On a cherché aussi à élever des doutes sur les hrûlements des assignats, et l’on a prétendu que l’on faisait semblant de les brûler. Jamais fait n’a cependant été constaté par plus de formes publiques. Les procès-verbaux en sont tous imprimés. L’opération se fait en présence de tout le monde, et des affiches l’ont toujours annoncé plusieurs jours d’avance. Ne sait-on pas d’ailleurs que les assignats qui reviennent à la caisse y parviennent annulés et hors d’état de servir?
      ...émission d’assignats, les représentants de la nation voudraient adopter un plan général sur les finances, je me suis hâté de publier quelques observations qui me semblaient utiles pour la discussion ; mais le décret qui vient d’augmenter de 100 millions la circulation, éloigne un besoin dont l’u...
      ...ait pu pousser trop précipitamment vers la décision. Ainsi l’Assemblée aura le tem...
      ... tous-ceux qui croiraient pouvoir aider de leurs pensées une si grande déterminati...
      Persuadé qu’avant d’ordonner une nouvelle émission d’assignats, les représentants de la nation voudraient adopter un plan général sur les finances, je me suis hâté de publier quelques observations qui me semblaient utiles pour la discussion ; mais le décret qui vient d’augmenter de 100 millions la circulation, éloigne un besoin dont l’urgence aurait pu pousser trop précipitamment vers la décision. Ainsi l’Assemblée aura le temps nécessaire pour délibérer avec maturité, et elle en donne un suffisant à tous-ceux qui croiraient pouvoir aider de leurs pensées une si grande détermination.
      ...et je traiterai séparément des comités, de la dépense, de la recette et des assignats. ... réflexions que je n’ai pas assez étendues , j’en ajouterai que j’avais omises, et je traiterai séparément des comités, de la dépense, de la recette et des assignats.
      ...leurs fonctions aient été désignées. M. de Condorcet les avait indiquées dans son rapport, mais la loi ne les a pas rappelées. Cet oubli peut faire naître de l’embarras. Je remarque d’abord que l’existence des comités a été décrétée, sans que leurs fonctions aient été désignées. M. de Condorcet les avait indiquées dans son rapport, mais la loi ne les a pas rappelées. Cet oubli peut faire naître de l’embarras.
      (Note*de M. Montesquiou.) (Note*de M. Montesquiou.)
      A LA A LA
      SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE. SÉANCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE.
      ... finances* ET SUR LES ASSIGNATS, par M. DE MONTES-QUIOU, ci-devant député de Paris à l'Assemblée-nationale. Supplément aux observations sur les finances* ET SUR LES ASSIGNATS, par M. DE MONTES-QUIOU, ci-devant député de Paris à l'Assemblée-nationale.
      ... analogues, que l’on a posé des limites où il fallait établir des communication... Je crois qu’ils ont été trop divisés, que l’on a séparé des fonctions analogues, que l’on a posé des limites où il fallait établir des communications, et que si l’on persistait dans cette mesure, on introduirait au sein du Corps...
      ...teur, qui vraisemblablement a été celle de 1 Assemblée, le comité des assignats de...
      ...énoncé, ne peut-il pas se croire chargé de l’examen de toutes les questions relatives aux assi...
      Dans l’intention du rapporteur, qui vraisemblablement a été celle de 1 Assemblée, le comité des assignats devait être purement matériel; mais cela n’ayant pas été énoncé, ne peut-il pas se croire chargé de l’examen de toutes les questions relatives aux assignats? N’y serait-il pas-d’autant plus fondé, que toutes les fois que ce mot se ...
      ...s les défenses, il y en a aussi un pour la guerre et un pour la marine ; et c’est à ces derniers que le... Il y a un comité pour toutes les défenses, il y en a aussi un pour la guerre et un pour la marine ; et c’est à ces derniers que les demandes relatives aux besoins des deuxdépartements son t renvoyées, tandis qu...

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 585
      qu’au détriment de la chose publique qu’on pourrait les sépar... qu’au détriment de la chose publique qu’on pourrait les séparer.
      Il a été sage de former un comité pour la liquidation, un autre pour la comptabilité, un troisième pour la fabrication des assignats. L objet de chacun d’eux est différent; mais ceux d...
      ...publiques, des contributions publiques, de la trésorerie nationale, de la caisse de 1 extraordinaire, n’ont-ils pas une mêm...
      Il a été sage de former un comité pour la liquidation, un autre pour la comptabilité, un troisième pour la fabrication des assignats. L objet de chacun d’eux est différent; mais ceux des dépenses publiques, des contributions publiques, de la trésorerie nationale, de la caisse de 1 extraordinaire, n’ont-ils pas une même destination, ne rentrent-ils pas forcément les unsdans les autres, et chacun d...
      ...ement connue, si ce n’est par le comité de trésorerie et par celui de la caisse de l’extraordinaire ? ...mment d’ailleurs l’universalité des recettes et des dépenses serait-elle parfaitement connue, si ce n’est par le comité de trésorerie et par celui de la caisse de l’extraordinaire ?
      Le premier doit-il se borner à vérifier la tenue des registres et la situation des caisses? Alors il ne sera...
      ...yer les talents, le travail et le temps de 12 députés, à des opérations purement m...
      ... 2 ou 3 commissaires en tussent chargés de temps à autre; mais si ce comité doit perfectionner l’organisation de la trésorerie nationale, faire des rapports sur les créances importantes qui sont dues à la nation, prévoir le déficit des recettes...
      ...que les circonstances peuvent commander de faire faire par le Trésor public, être en état de remettre sans cesse sous les regards du corps législatif la balance des rentrées et des paiements :...
      ...omités des dépenses, des contributions, de la caisse de l’extraordinaire; celui-ci ne peut être...
      ...né des trois autres payements, car il a de si grands rapports pour fa fixation et l’acquittement de la dette publi-
      Le premier doit-il se borner à vérifier la tenue des registres et la situation des caisses? Alors il ne serait pas convenable d’employer les talents, le travail et le temps de 12 députés, à des opérations purement mécaniques, et ce serait assez que 2 ou 3 commissaires en tussent chargés de temps à autre; mais si ce comité doit perfectionner l’organisation de la trésorerie nationale, faire des rapports sur les créances importantes qui sont dues à la nation, prévoir le déficit des recettes ordinaires, présenter des ressources pour y parer, suivre les échanges d’assignats, l’achat des espèces, l’emploi du numéraire, diriger les opérations que les circonstances peuvent commander de faire faire par le Trésor public, être en état de remettre sans cesse sous les regards du corps législatif la balance des rentrées et des paiements : alors il s’unit intimement aux comités des dépenses, des contributions, de la caisse de l’extraordinaire; celui-ci ne peut être plus éloigné des trois autres payements, car il a de si grands rapports pour fa fixation et l’acquittement de la dette publi-
      qU0n ne peut, je crois, s’empêcher de conclure de ces observations, que ces comités se ra...
      ..., qu’ainsi que je l’ai dit, il y a dans la composition du ministère un défaut d en...
      qU0n ne peut, je crois, s’empêcher de conclure de ces observations, que ces comités se rapprochent si nécessairement, que s’ils peuvent être séparés pour les premiers tr...
      ...ultats, et qu’il se forme un comité central ; ce qui est d’autant plus important, qu’ainsi que je l’ai dit, il y a dans la composition du ministère un défaut d ensemble, qui, s’il se perpétuait, retarderait et affaiblirait sans cesse 1 action...
      Je ne parle point des départements de la guerre, de la marine, des affaires étrangères, qu’on ...
      ...re réunies ; mais l’objection tombe sur la suppression du ministère des finances, remplacé par ceux de l’intérieur et des contributions, sur la caisse de la trésorerie, et sur celle de 1 extraordinaire. Deux exemples peuvent éclairer sur le danger de cette division, surtout telle queJle a ...
      Je ne parle point des départements de la guerre, de la marine, des affaires étrangères, qu’on a laissés, avec raison, tels qu’ils étaient, et dont les fonctions sont trop distinctes pour pouvoir être réunies ; mais l’objection tombe sur la suppression du ministère des finances, remplacé par ceux de l’intérieur et des contributions, sur la caisse de la trésorerie, et sur celle de 1 extraordinaire. Deux exemples peuvent éclairer sur le danger de cette division, surtout telle queJle a été conçue et décrétée.
      A la tin de la session de la dernière Assemblée les commissaires de la trésorerie avaient besoin d’assignats pour le service : il leur suffisait de demander un décret qui, comme à 1 ordinaire, autorisât la caisse de l’extraordinaire a leur en fournir; mais y en avait-il de fabriqués? Ceux de 5 livres, qu’il fallait aux trésoriers,...
      ...s regardait pas, ni même le commissaire de la caisse de l’extraordinaire, encore moins le ministre des contributions, nullement celui de l’intérieur. Cependant tous se réunirent ils appelèrent les commissaires a la fabrication etles fabricants; ils prièrent plusieurs députes de vouloir bien assister à leurs conférences, et il résulta de ce concours d’éclaircissements, de volontés et d’efforts, qu’il intervînt un décret qui mit 100 millions de plus en circulation, que la fabrication fût accélérée, et qu’elle fût particulièrement appliquée aux assignats de 100 sous.
      A la tin de la session de la dernière Assemblée les commissaires de la trésorerie avaient besoin d’assignats pour le service : il leur suffisait de demander un décret qui, comme à 1 ordinaire, autorisât la caisse de l’extraordinaire a leur en fournir; mais y en avait-il de fabriqués? Ceux de 5 livres, qu’il fallait aux trésoriers, aux départements, au commerce, étaient-ils prêts?L’émission des 1,200 millions était-elle consommée? Tout cela ne les regardait pas, ni même le commissaire de la caisse de l’extraordinaire, encore moins le ministre des contributions, nullement celui de l’intérieur. Cependant tous se réunirent ils appelèrent les commissaires a la fabrication etles fabricants; ils prièrent plusieurs députes de vouloir bien assister à leurs conférences, et il résulta de ce concours d’éclaircissements, de volontés et d’efforts, qu’il intervînt un décret qui mit 100 millions de plus en circulation, que la fabrication fût accélérée, et qu’elle fût particulièrement appliquée aux assignats de 100 sous.
      ...il aurait dit qu il avait envoyé l’état de distribution aux commissaires de la Trésorerie; ceux-ci, interrogés, auraie...
      ...ire, appelé, se serait rejeté sur celui de la fabrication du papier, et ce dernier sur le comité de l’Assemblée constituante. Voyez que de temps perdu, que d’hommes interpellés, et que de mouvements déplaces, lorsque, si l’orga...
      ...ent; mais s’il se fût borné, comme il le pouvait, a ce qui lui était personnel, il aurait dit qu il avait envoyé l’état de distribution aux commissaires de la Trésorerie; ceux-ci, interrogés, auraient repondu qu’ils avaient demandé des assignats au commissaire ds l’extraordinaire, qui n’en avait point donné; ce commissaire, appelé, se serait rejeté sur celui de la fabrication du papier, et ce dernier sur le comité de l’Assemblée constituante. Voyez que de temps perdu, que d’hommes interpellés, et que de mouvements déplaces, lorsque, si l’organisation eût été bien faite, un seul mot et une seule personne eussent suffi pou...
      ...des comités ? Ne seront-ils pas obligés de s’adresser au ministre de 1 intérieur pour les dépenses à faire; ...
      ...es impôts à recouvrer; aux commissaires de la Trésorerie pour constater ce oui a été ...
      ...et payé; au commissaire et au trésorier de l’extraordinaire, pour connaître la situation de leurs caisses, sur les fonds qui y sont versés et sur ceux qui en sortent? Combien de recherches à faire, d éclaircissements à prendre, de renseignements a rapprocher, d’états à comparer, avant de parvenir a un ensemble qui eût été form...
      ...n ministre des finances, ou au moins si la division avait ete faite sur un plan mieux ordonné et avec plus de connaissance de l’administration? Je vais proposer quel...
      ... pas a chaque occasion, et ne contrarieront-ils pas perpétuellement les travaux des comités ? Ne seront-ils pas obligés de s’adresser au ministre de 1 intérieur pour les dépenses à faire; à celui des contributions pour les impôts à recouvrer; aux commissaires de la Trésorerie pour constater ce oui a été réellement reçu et payé; au commissaire et au trésorier de l’extraordinaire, pour connaître la situation de leurs caisses, sur les fonds qui y sont versés et sur ceux qui en sortent? Combien de recherches à faire, d éclaircissements à prendre, de renseignements a rapprocher, d’états à comparer, avant de parvenir a un ensemble qui eût été formé sans peine , sans erreur et sans délai, s’il y eût eu un ministre des finances, ou au moins si la division avait ete faite sur un plan mieux ordonné et avec plus de connaissance de l’administration? Je vais proposer quelques vues qui me paraissent plus 'conformes à un ordre régulier et aux moyens d ...
      Le département du ministre de 1 intérieur serait composé du régime constitutionnel, de 1 éducation publique, du commerce, des ...
      ...inventions, des établissements publics, de tout ce qui intéresse la sûreté et la tranquillité intérieures.
      Le département du ministre de 1 intérieur serait composé du régime constitutionnel, de 1 éducation publique, du commerce, des mines, des pêches, des arts et inventions, des établissements publics, de tout ce qui intéresse la sûreté et la tranquillité intérieures.
      ...eût fait que son devoir? L imperfection de ce régime se retrouve dans un lait enco... ...que les payements auraient été suspendus, si chacun eût fait son devoir, mais n’eût fait que son devoir? L imperfection de ce régime se retrouve dans un lait encore plus récent.

      Séance du mardi 1er octobre 1791

      page 586
      Les commissaires de la Trésorerie, indépendant ment des opérat...
      ...r plan d’organisation, seraient chargés de la correspondance directe avec les directo...
      ... impôts; car tant qu’ils seront obligés de la faire passer par le .ministre des contributions, de lui faire part des difficultés qui s’él...
      ...us, examinés et suivis, sera perdu pour la rentrée ; elle n’avancera pas, et ce se...
      ...ivité avec laquelle il est si essentiel de presser le recouvrement. Par la même raison, eux seuls doivent suivre l...
      ...es impôts indirects; il convient encore de leur confier la monnaie, puisqu’ils ont l’emploi du numéraire, ainsi que la fabrication des assignats, puisqu’ils les consomment, et que l’on nfest jamais plus sûr de la surveillance, qu’eu la plaçaut à côté du besoin.
      Les commissaires de la Trésorerie, indépendant ment des opérations que leur confie leur plan d’organisation, seraient chargés de la correspondance directe avec les directoires des départements et des districts, sur tout ce ^qui intéresse le payement des impôts; car tant qu’ils seront obligés de la faire passer par le .ministre des contributions, de lui faire part des difficultés qui s’élèvent et des retards que l’on éprouve, le temps qui s’écoulera avant que ces avis soient donnés, reçus, examinés et suivis, sera perdu pour la rentrée ; elle n’avancera pas, et ce sera un des plus grands obstacles à l’activité avec laquelle il est si essentiel de presser le recouvrement. Par la même raison, eux seuls doivent suivre les régies des impôts indirects; il convient encore de leur confier la monnaie, puisqu’ils ont l’emploi du numéraire, ainsi que la fabrication des assignats, puisqu’ils les consomment, et que l’on nfest jamais plus sûr de la surveillance, qu’eu la plaçaut à côté du besoin.
      ...viendrait qu’ils ne fussent pas obligés de faire acquitter les ordonnances, sans p...
      ...es ministres les époques des payements, la nature des marehés, le prix des fournitures, et toutes les dépenses dont la valeur n’aurait pu être déterminée avec...
      Pour le plus grand bien, il conviendrait qu’ils ne fussent pas obligés de faire acquitter les ordonnances, sans pouvoir discuter préalablement avec les ministres les époques des payements, la nature des marehés, le prix des fournitures, et toutes les dépenses dont la valeur n’aurait pu être déterminée avec une précision assez rigoureuse par les décrets.
      J’insisterai de nouveau sur la réunion des caisses de la Trésorerie et de l’extraordinaire, sur le faux emploi d’...
      ...ent qu’occasionne cette séparation, sur la confusion qui en résulte, puisque toute...
      ... des comptes à se rendre. J’observerai, de plus, que cette division surcharge d’une double correspondance les receveurs de districts, dont les occupations sont dé...
      ... partie double, tout ce que prescrivent la sûreté, l’ordre et la clarté, peut s’exécuter avec une seule ...
      ...eux, au moins faut-il restreindre:celle de l’extraordinaire à neiFece-voir et à me...
      J’insisterai de nouveau sur la réunion des caisses de la Trésorerie et de l’extraordinaire, sur le faux emploi d’hommes et d’argent qu’occasionne cette séparation, sur la confusion qui en résulte, puisque toutes deux acquittent des intérêts et perçoivent des revenus; qu’elles payent ou reç...
      ...autre; qu’elles ont des répétitions mutuelles à exercer, des renvois à se faire, des comptes à se rendre. J’observerai, de plus, que cette division surcharge d’une double correspondance les receveurs de districts, dont les occupations sont déjà si multipliées, et les émoluments si modiques; tandis que par les registres, journaux et livres en partie double, tout ce que prescrivent la sûreté, l’ordre et la clarté, peut s’exécuter avec une seule caisse. Si l’on persiste à en conserver deux, au moins faut-il restreindre:celle de l’extraordinaire à neiFece-voir et à me payer que des capitaux; et l’on aura ainsi une grande et importante caisse d’am...
      ...dant que l’on établit; que l’on attaque la propriété lorsque l’on prend sur elle au delà de ce qui est nécessaire pour la conserver, et qu’on fuit renaître alors... ... que l’on serait coupable d’oublier, en les fixant, que c’est un impôt correspondant que l’on établit; que l’on attaque la propriété lorsque l’on prend sur elle au delà de ce qui est nécessaire pour la conserver, et qu’on fuit renaître alors l’un des plus terribles inconvénients du despotisme.
      ...une scrupuleuse sévérité chaque article de dépense ; et l’on portera sa principale lattemion sur celles de la guerre et de la marine, non seuh ment parce que ces dép...
      ... été fixés d’une manière définitive par la dernière Assemblée. D’abord il faudra r...
      ... se faire remettre des états indicatifs de la destination, du montant et de l’époque de chaque nature de payement. lEnsuite il sera nécessaire d’étendre ses recherches sur l’arriéré, de l’approfondir dans tous ses détails, d’arrêter la somme à laquelle s’élève ce qui en est connu; et à l’égard de ce qui ne peut l’être encore, de défendre qu’il en soit rien acquitté sa...
      ...ent un ministre serait le .-maître, par de fausses imputations, de porter sur cet arriéré toutes les dépenses qu’il jugerait à propos de faire.
      On exami