Résultats trouvés dans le Tome 48

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-050 hits on 1792-060 hits on 1792-0712 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 12 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du samedi 11 août 1792

- search term matches: (34)

Séance du samedi 11 août 1792

page
Locuteur: Le Président
...té d'objets qui doivent appartenir a la nation. Il y a quantité d'objets qui sont de t... ...t reine, car c'est elle qui est la cause de tous nos maux, il y avait une infinité d'objets qui doivent appartenir a la nation. Il y a quantité d'objets qui sont de très grande importance dans le château qui sont emportés. II y a un pillage affre...

Séance du samedi 11 août 1792

page 2
Locuteur: Thuriot
...t employées d'une manière utile pour la nation. Les unes, en effet, peuvent servir aux... ...de à l'Assemblée cfe décréter que ces statues seront enlevées, et qu'elles seront employées d'une manière utile pour la nation. Les unes, en effet, peuvent servir aux arts, les autres seront transformées en monnaie ou en canons. Il faut que l'Ass...
Locuteur: Marant
..., considérant queje vœu manifeste de la nation est qu'il n'existe plus aucun monument ... « L'Assemblée, considérant queje vœu manifeste de la nation est qu'il n'existe plus aucun monument public qui rappelle le règne du despotisme, décrète qu'il y a urgence.

Séance du samedi 11 août 1792

page 4
Locuteur: Crestin
...petites rivières à la disposition de la nation. ...e fait dans le territoire d'une ou plusieurs communes, et sont les ruisseaux et petites rivières à la disposition de la nation.

Séance du samedi 11 août 1792

page 5
Locuteur: Crestin
...ci-devant provinces, appartiennent à la nation, à partir du point où ils ueviennent na... ...pre fonds, ou par des travaux faits aux dépens, soit du Trésor public, soit des ci-devant provinces, appartiennent à la nation, à partir du point où ils ueviennent navigables ou flottables.
Locuteur: Crestin
...tilité particulière, appartiennent à la nation ; les droits perçus, pour raison desdit... ...es particuliers, pour le service de la navigation, et sans aucun autre objet d'utilité particulière, appartiennent à la nation ; les droits perçus, pour raison desdits ouvrages, demeurent supprimés; néanmoins, dans le cas où il serait reconnu que...

Séance du samedi 11 août 1792

page 6
Locuteur: Crestin
...ation intérieure, sont une charge de la nation. ...nt ou devant servir à la navigation, aux communications générales et à la circulation intérieure, sont une charge de la nation.

Séance du samedi 11 août 1792

page 7
Locuteur: Crestin
... ne doivent être perçus qu'au nom de la nation et pour elle, et ne peuvent être autori... ...onnages, ceux de ports et autres, sous quelque détermination que ce puisse être, ne doivent être perçus qu'au nom de la nation et pour elle, et ne peuvent être autorisés que par le Corps législatif ; ceux conservés provisoirement, en conformité d...
Locuteur: Crestin
...s et portes marinières, au profit de la nation, par affiches et enchères, à la forme u... ...desdits bacs et droits sur le passage des bateaux, radeaux et autres, par les sas et portes marinières, au profit de la nation, par affiches et enchères, à la forme usitée pour l'amodiation des revenus nationaux. Les baux seront faits pour six an...
Locuteur: Crestin
...icataire sera tenu de céder le bac à la nation, suivant nouvelle estimation qui sera f... ...possesseur et le directoire du district; la seconde, qu'à la fin du bail l'adjudicataire sera tenu de céder le bac à la nation, suivant nouvelle estimation qui sera faite en la môme forme, et dont le prix lui sera remboursé par le Trésor public.

Séance du samedi 11 août 1792

page 9
Locuteur: Crestin
...ines en prendra possession au nom de la nation, et les régira comme les autres biens n... ...t partie du domaine national. En conséquence, l'administration générale des domaines en prendra possession au nom de la nation, et les régira comme les autres biens nationaux, à dater de la publication du présent décret.
Locuteur: Crestin
...r, et de s'en dessaisir au profit de la nation; et dans ce cas, le ci-devant seigneur ... ...t îlots, mentionnés au précédent article, seront également tenus de les déguerpir, et de s'en dessaisir au profit de la nation; et dans ce cas, le ci-devant seigneur qui les a échangés ou engagés, après s'en être emparé en sa seule qualité de pos...

Séance du samedi 11 août 1792

page 10
Locuteur: Crestin
...lige de le faire dans les trois ans, la nation en disposera ; elle disposera pareillem... ...nlevé pourra se mettre en possession du terrain abandonné par les eaux; s'il néglige de le faire dans les trois ans, la nation en disposera ; elle disposera pareillement de toutes les relaissées, mortes, marais et autres terrains vacants, qui ne ...
Locuteur: Crestin
« Art. 2. A la nation, appartient la disposition des eaux, le... « Art. 2. A la nation, appartient la disposition des eaux, le lit et la pêche des lacs.
Locuteur: Crestin
...s par qui que ce soit, autre que par la nation, pour permettre la construction des mou... « Art. 4. Toutes redevances imposées par qui que ce soit, autre que par la nation, pour permettre la construction des moulins et usines, soit à eau, soit à vent, sont pareillement supprimées sans indem...

Séance du samedi 11 août 1792

page 11
Locuteur: Crestin
...et canaux de navigation appartient à la nation. . La pêche dans les lacs et canaux de navigation appartient à la nation.
Locuteur: Crestin
... et rivièFes navigables appartient à la nation, à partir du point où elles deviennent ... h Art. 2. La pêche dans les fleuves et rivièFes navigables appartient à la nation, à partir du point où elles deviennent navigables ou flottables.
Locuteur: Crestin
...convenables, eu égard à l'intérêt de la nation et aux localités. ...oires diviseront la pêche de leur district en autant de parties qu'ils jugeront convenables, eu égard à l'intérêt de la nation et aux localités.

Séance du samedi 11 août 1792

page 12
Locuteur: Duvant
...-ville, et sur les rentes payées par la nation aux créanciers qu'il a délégués; ce pro... ...et (1) sur les échanges et traités faits entre le roi et le sieur Clément de Bar-ville, et sur les rentes payées par la nation aux créanciers qu'il a délégués; ce projèt de décret est ainsi conçu :
...ngagements contractés par le chef de la nation (1) Voy. Archives parlementaires, t" sé... ...s les créanciers de l'Etat sous la sauvegarde de la loyauté française, que les engagements contractés par le chef de la nation (1) Voy. Archives parlementaires, t" série, t. XLV, séance du 23 juin 1792, page 314, la première lecture de ce projet ...

Séance du samedi 11 août 1792

page 14
Locuteur: Guérin
...nt à prêter le serment de fidélité à la nation et à la loi. (Applaudissements.) Les Suisses présents à la barre demandent à prêter le serment de fidélité à la nation et à la loi. (Applaudissements.)
Locuteur: Maribon-Montaut
Les Suisses crient : « Vive la nation ! » On les fait entrer dans la salle. Les Suisses crient : « Vive la nation ! » On les fait entrer dans la salle.
Locuteur: Chabot
...nous de mettre sous la sauvegarde de la nation française les Suisses qui ont été égaré... ... avaient'demandé leur tête, qui criaient même à bas les orateurs, ont jure avec nous de mettre sous la sauvegarde de la nation française les Suisses qui ont été égarés par leurs officiers. Le peuple ne demande justice que des grands criminels, et...

Séance du samedi 11 août 1792

page 43
...ndue les droits imprescriptibles que la nation a sur les eaux, il cherchât des princip... Il a fallu que, pour vous montrer dans toute leur étendue les droits imprescriptibles que la nation a sur les eaux, il cherchât des principes évidents, mais perdus, dans les décombres de nos anciennes institutions polit...
...iberté analogue à celui de l'air que la nation respire; et dans une loi sur les eaux, ... ... est accessoire, mais encore il doit leur imprimer pour jamais ce caractère de liberté analogue à celui de l'air que la nation respire; et dans une loi sur les eaux, ce serait un vice de négliger le moindre débris des usurpations féodales, dans l...

Séance du samedi 11 août 1792

page 44
...ant qu'une institution qui condamna les nations à 1 esclavage, depuis les déserts de la... ... elle qui porta la première atteinte à la communion libre des eaux. Est-il étonnant qu'une institution qui condamna les nations à 1 esclavage, depuis les déserts de la Russie jusqu'aux montagnes de la Castille, ait consacré l'asservissement et l'u...
...itions des partages que les différentes nations germaines en avaient faits après leurs ... ...taines parties des Gaules, et plus rapide dans d'autres, selon les diverses conditions des partages que les différentes nations germaines en avaient faits après leurs conquêtes. Dans les pays de la France connus sous le nom de pays d'alleu, tels q...

Séance du samedi 11 août 1792

page 45
... main du représentant héréditaire de la nation; mais, la liberté publique ne gagnant r... Les grands fiefs furent successivement réunis dans la main du représentant héréditaire de la nation; mais, la liberté publique ne gagnant rien à cet échange, il était conséquent que celle des eaux restât dans l'état de ...
...acquérir des fleuves, des rivières, les nations pourraient usurper et posséder exclusivement des mers; et l'on sait que si une nation voisine a eu cette prétention, si même ... ...s la communion générale ; car, s'il en était autrement, si les hommes pouvaient acquérir des fleuves, des rivières, les nations pourraient usurper et posséder exclusivement des mers; et l'on sait que si une nation voisine a eu cette prétention, si même encore aujourd'hui une République renouvelle chaque, année sa prise de possessio...
...és civiles de l'espèce de celles qu'une nation ne peut détruire, ou occuper sans l'ind... ...s de l'humanité, soit encore obligée de reconnaître, dans ces abus, des propriétés civiles de l'espèce de celles qu'une nation ne peut détruire, ou occuper sans l'indemnité due à des maîtres légitimes ?

Séance du samedi 11 août 1792

page 46
...e ; or, cette puissance appartient à la nation, et il est bien temps qu'elle eii recou... ...ur les eaux un seul droit qui ne dérivât de l'usurpation de la puissance publique ; or, cette puissance appartient à la nation, et il est bien temps qu'elle eii recouvre la plénitude.
...ncipes, aux droits et aux besoins d'une nation libre, dans la législation romaine, sur... Il a trouvé plus de conformité aux principes, aux droits et aux besoins d'une nation libre, dans la législation romaine, sur la matière des eaux, et il n'a pas hésité d'en adopter les bases, en les concil...
...sines au premier degré d'utilité que la nation doit s'en promettre, et à l'état d'une ... ... partielles : il a pensé qu'une opération générale pourrait ramener toutes les usines au premier degré d'utilité que la nation doit s'en promettre, et à l'état d'une heureuse impuissance de nuire. Il a cherché néanmoins à concilier l'intérêt des ...
... et pour la police de la pêche, dont la nation peut, tirer un grand produit, de nouvel... ...ropriété des eaux, il a cru important de vous proposer, pour leur administration et pour la police de la pêche, dont la nation peut, tirer un grand produit, de nouvelles règles analogues à la simplicité et à la douceur de notre police actuelle.
...e la ^philosophie. C'est le seul que la nation française puisse désormais adopter. De même que la mer est faite pour toutes les nations, de même les fleuves, les rivières navi... ...puisé dans les règles mêmes de l'architecture du monde et dans le code éternel de la ^philosophie. C'est le seul que la nation française puisse désormais adopter. De même que la mer est faite pour toutes les nations, de même les fleuves, les rivières navigables et toutes les eaux, qui par leur étendue et leur site peuvent fournir aux...

Séance du samedi 11 août 1792

page 47
... le compas de l'équité les droits de la nation, ceux des communes, ceux des particulie... ...mité celui d'une grande et importante discussion ; il a fallu qu'il mesurât avec le compas de l'équité les droits de la nation, ceux des communes, ceux des particuliers sur ces surfaces circonscrites ; où le grand intérêt national, celui des comm...
... navigables sont à la disposition de la nation. Premièrement, parce que l'élément qui ...
... secondement, parce qu'en tout temps la nation, par le progrès de ses spéculations, pe...
Incontestablement les eaux des ruisseaux et des rivières non navigables sont à la disposition de la nation. Premièrement, parce que l'élément qui roule dans leur lit est commun à tous les hommes et que tous peuvent y puiser; secondement, parce qu'en tout temps la nation, par le progrès de ses spéculations, peut en avoir besoin pour augmenter les moyens de communications générales et opér...
...propriétaires et le bonheur solide à la nation. ...ais à la terre, l'aisance et les consolations aux cultivateurs, la richesse aux propriétaires et le bonheur solide à la nation.
...ure, est hors du domaine individuel? La nation doit-elle souffrir plus longtemps de ce... ...es communes et des individus ont pu s'approprier exclusivement ce qui, de sa nature, est hors du domaine individuel? La nation doit-elle souffrir plus longtemps de ce que les abus, accumulés les uns sur les autres, ont fait confondre si fréquemme...

Séance du samedi 11 août 1792

page 48
...uction ou d'entretien à la charge de la nation sur les fleuves d'avec celles qui tombe... ... caprice et l'arbitraire de ses décisions pour distinguer les dépenses de construction ou d'entretien à la charge de la nation sur les fleuves d'avec celles qui tombent naturellement à la charge des communes ou des particuliers, en sorte que plus...
...rovinces ou Etats entre les mains de la nation lui a fait une loi de réunir au domaine...
...qu'il vous proposât d'investir aussi la nation des canaux construits aux frais des par...
... l'homme et du citoyen. Le passage des propriétés et des charges des ci-devant provinces ou Etats entre les mains de la nation lui a fait une loi de réunir au domaine national les canaux de navigation construits par les soins et sur les fonds de ...
...s moyens de maintenir et de perfectionner les communications générales, a exigé qu'il vous proposât d'investir aussi la nation des canaux construits aux frais des particuliers, dans les seules vues d'utilité publique, sauf à parfaire à ces constr...
...vrages d'art qui sont à la charge de la nation, au delà du point de navigabilité, d'av...
...lic et surtout le grand principe que la nation doit tenir en ses mains et seconder par...
...s sortes de cours d'eau, enfin la distinction tranchée et sans équivoques des ouvrages d'art qui sont à la charge de la nation, au delà du point de navigabilité, d'avec ceux qui, soit au delà, soit en deçà, tombent à la charge des communes ou des...
...qu'il vous présente, tout ce que l'équité envers les particuliers, l'intérêt public et surtout le grand principe que la nation doit tenir en ses mains et seconder par elle-même tous les moyens de communications générales, ont pu lui inspirer de p...

Séance du samedi 11 août 1792

page 49
... dans l'ordre politique ? Comme si à la nation seule n'appartenait pas le droit d'impo... ...sser les fleuves et les rivières mt devenu tributaire d'une puissance quelconque dans l'ordre politique ? Comme si à la nation seule n'appartenait pas le droit d'imposer l'usage des eaux, comme si la taxe de cet usage avait jamais pu, dans un Eta...
..., de faire rentrer dans les mains de la nation tous les moyens de communication sur le... Il vous propose donc de révoquer cette exception provisoire, de faire rentrer dans les mains de la nation tous les moyens de communication sur les fleuves et les rivières navigables, de les déterminer d'une manière fixe égale...
...ement. Dans le cas de l'affirmative, la nation ne leur doit plus rien; dans le cas de ...
...établissement général, nul doute que la nation n'ait encore un grand profit, indépenda...
...e laquelle ces droits leur avaient été transmis ou concédés par l'ancien gouvernement. Dans le cas de l'affirmative, la nation ne leur doit plus rien; dans le cas de la négative, elle ne peut que leur redevoir très peu de chose : si l'on met dans...
... principe à côté du produit des bacs nationaux dont votre comité vous propose l'établissement général, nul doute que la nation n'ait encore un grand profit, indépendamment de la liberté inappréciable des eaux qu'elle aura recouvrée dans toute son...
...e l'Empire, et affermés au profit de la nation, la forme des autres Des bacs établis et déterminés par un plan général dans toute l'étendue de l'Empire, et affermés au profit de la nation, la forme des autres
...es citoyens de l'Empire, il suit que la nation a seule le droit d'en régler le service... En effet, de ce que les cours d'eau appartiennent en commun à tous les citoyens de l'Empire, il suit que la nation a seule le droit d'en régler le service et l'usage. Il suit qu'elle n'a n'a jamais pu cesser un instant d'exercer ce dr...

Séance du samedi 11 août 1792

page 50
De là la conséquence nécessaire que la nation ne doit aucune indemnité au ci-devant p...
...il pourrait s'adresser, et non pas à la nation.
De là la conséquence nécessaire que la nation ne doit aucune indemnité au ci-devant propriétaire féodal ni à son représentant, et que si celui-ci avait à en prétendre, ce ne serait qu'au concédant usurpateur originaire ou à ses héritiers qu'il pourrait s'adresser, et non pas à la nation.

Séance du samedi 11 août 1792

page 51
...t acquis à titre onéreux ,du chef de la nation, stipulant en son nom et pour elle? Vot... ...nt, en effet, dépouiller sans indemnité ces derniers concessionnaires, d'un droit acquis à titre onéreux ,du chef de la nation, stipulant en son nom et pour elle? Votre comité, Messieurs, n'a pas pensé que les règles de la justice distributive le...
...ette matière, ne peut être onéreux à la nation : 1° Parce qu'il ne se trouvera, peut ê... ... impenses réelles. Le résultat d'une telle liquidation, la seule admissible en cette matière, ne peut être onéreux à la nation : 1° Parce qu'il ne se trouvera, peut être pas quatre usines en France, dans le cas de la suppression ; 2° parce que qu...
...telle considération ne peut arrêter une nation comme la nation française, lorsqu'il est question d'ass... Puis, après tout, une telle considération ne peut arrêter une nation comme la nation française, lorsqu'il est question d'assurer aux générations présentes et futures tous les avantages de la liberté du co...

Séance du samedi 11 août 1792

page 52
...ncipale a été de savoir à qui, dans une nation libre, dans une législation vraiment ph... La principale a été de savoir à qui, dans une nation libre, dans une législation vraiment philosophique, chez un peuple qui ne veut plus confondre le mot de propriété avec ...

Séance du samedi 11 août 1792

page 53
...sent, est celui qui peut convenir à une nation libre, dans les principes de laquelle r... ...rissements, créments, alluvions, mortes et relaissées, qui a eu lieu jusqu'à présent, est celui qui peut convenir à une nation libre, dans les principes de laquelle rien ne peut être réputé propriété nationale, que ce qui de son essence doit serv...

Séance du samedi 11 août 1792

page 54
...ans toute leur intégrité. Ainsi donc la nation doit toujours tenir en ses mains tout c... ...rs et la libre disposition des eaux et de leur lit ; mais ils doivent y rester dans toute leur intégrité. Ainsi donc la nation doit toujours tenir en ses mains tout ce qui, comme les îles et îlots, appartient au lit des fleuves, et ne doit point ...
...rouvent en nature entre les mains de la nation, et sans contradiction avant les trente... 11 a considéré : 1° les îles, îlots, etc., qui se trouvent en nature entre les mains de la nation, et sans contradiction avant les trente années qui
...es doivent rentrer dans les mains de la nation, en ce qui concerne les fleuves et rivi... ...t aux taxes prescrites par les édits de 1668, 1696 et 1713 : pour celles-là, elles doivent rentrer dans les mains de la nation, en ce qui concerne les fleuves et rivières navigables : c'est la conséquence invincible des dispositions de la loi du ...
...ffit aux intérêts et à la justice de la nation, d'exclure l'usurpateur originaire de l... ...ait cruel de dépos -séder des familles innombrables. Votre comité a cru qu'il suffit aux intérêts et à la justice de la nation, d'exclure l'usurpateur originaire de la possession du cens, de la rente, ou du canon du bail emphytéotique, et d'en in...
... rentre simplement dans les mains de la nation. ..., est de toute justice ; au second cas, l'objet acquis par la concession annulée rentre simplement dans les mains de la nation.
...ans retour le froissement de ceux de la nation et de ceux des individus. ...ués, votre comité pense avoir poussé jusqu'au scrupule le soin de faire cesser sans retour le froissement de ceux de la nation et de ceux des individus.
...nsidération, parce que les droits de la nation sur elle n'ont jamais été tracés par au... ...reste, Messieurs, une sixième espèce d'eaux qui lui a paru mériter une grande considération, parce que les droits de la nation sur elle n'ont jamais été tracés par aucune loi d'une manière explicite.

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

- search term matches: (19)

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 329
Locuteur: Guillioud
...tre en doute si lès représentants d'une nation libre doivent honorer les belles actions, ce serait réduire en problème si une nation libre doit avoir de la vertu et de l'hu... Mettre en doute si lès représentants d'une nation libre doivent honorer les belles actions, ce serait réduire en problème si une nation libre doit avoir de la vertu et de l'humanité.

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 331
Locuteur: Français
...e jour a découvert la perspective à une nation grande, généreuse et eclairée. Notre bu... ...firmation du bonheur d'un gouvernement fondé sur la liberté et l'égalité, dont ce jour a découvert la perspective à une nation grande, généreuse et eclairée. Notre but est de fortifier et d'augmenter dans nos cœurs l'attachement inaltérable aux v...

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 332
Locuteur: Le Président
...ris de : Vive la liberté, l'égalité, la nation et l'Assemblée nationale ! nous ont sui... ...e citoyens remplissaient la salle. On y a fait lecture de nos pouvoirs, et les cris de : Vive la liberté, l'égalité, la nation et l'Assemblée nationale ! nous ont suivis jusqu'à notre logement. (Vifs applaudissements.) Nous devons vous parler mai...

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 333
Locuteur: Le Président
« Au nom de la nation, le conseil exécutif provisoire, persua... « Au nom de la nation, le conseil exécutif provisoire, persuadé que M. Dumouriez, lieutenant général, justifiera l'opinion que l'on a de son ...

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 336
Locuteur: Thuriot
...ersonne de sa famille ne trahiraient la nation française. Cependant je n'ai pas été du... M. Dillon s'est présenté à votre barre et vous a dit que jamais ni lui, ni personne de sa famille ne trahiraient la nation française. Cependant je n'ai pas été dupe de ses assurances; il ne~protestait de son attachement & la liberté que pour ...

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 337
Locuteur: Thuriot
...ue M. Dillon a perdu la confiance de la nation et que le conseil exécutif soit chargé ... Je demande que l'Assemblée décrète que M. Dillon a perdu la confiance de la nation et que le conseil exécutif soit chargé de pourvoir à son remplacement.
Locuteur: Thuriot
...rthur Dillon a perdu la confiance de la nation et que le pouvoir exécutif sera tenu de... ...ur la motion d'un de ses membres, l'Assemblée nationale décrète que le général Arthur Dillon a perdu la confiance de la nation et que le pouvoir exécutif sera tenu de le remplacer sur-le-champ. »
Locuteur: Merlin
...aux troupes serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. La ville de Sedan ... ... lettre d'un commissaire ordonnateur à Sedan, qui m'annonce qu'on a fait prêter aux troupes serment d'être fidèles à la nation, à la loi et au roi. La ville de Sedan est en contre-révolution ouverte. 11 m'envoie une copie de deux pièces émanées d...

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 341
Locuteur: Perrin
...e expose des besoins que le salut de la nation entière a fait naître pour elle? Paris ... ...it refuser à cette ville immense la justice qu'elle a droit d'attendre quand elle expose des besoins que le salut de la nation entière a fait naître pour elle? Paris n'a-t-il pas été, n'est-il pas encore, en ce moment décisif, le théâtre de la gu...
Locuteur: Perrin
...puisés dans l'intérêt et le salut de la nation? ne sommes-nous pas chargés d'une surve...
...ns nos murs? ne répondons-nous pas à la nation entière du pouvoir exécutif? et ne devo...
... est devenu la vedette principale de la nation, la première sentinelle de là liberté? ...
La défense de Paris n'est-elle donc pas nationale, quand tous ses motifs sont puisés dans l'intérêt et le salut de la nation? ne sommes-nous pas chargés d'une surveillance nationale sur toutes les autorités qui sont établies dans nos murs? ne répondons-nous pas à la nation entière du pouvoir exécutif? et ne devons-nous pas, sur nos têtes, représenter sa personne au peuple, qui par ses repré...
...emblée nationale? et ne peut-on pas dire avec vérité que, par sa position, Paris est devenu la vedette principale de la nation, la première sentinelle de là liberté? Aussi est-ce contre nous que s'arment tout à la fois la mauvaise foi du roi et c...

Séance du samedi 18 août 1792, au matin

page 342
Locuteur: Perrin
...ouleur de périr faute de secours que la nation entière doit réclamer pour le soutenir ...
...; la conservation de Paris importe à la nation, autant que la conservation ae la tête ...
...use proscription des riches scélérats qui dévoraient l'Empire. Paris aurait la douleur de périr faute de secours que la nation entière doit réclamer pour le soutenir ? Paris avait dans ses coffres 2,500,060 livres en espèces au moment de la Révol...
...c; Paris enfin fournit à lui seul près du dixième des contributions de la France; la conservation de Paris importe à la nation, autant que la conservation ae la tête importe au corps le plus robuste et le mieux constitué. C'est sous ces grands ra...
Locuteur: Perrin
...lles qui doivent être à la charge de la nation, vous ordonniez que toutes les sommes q... ...le payement dès dettes arriérées de la commune ae Paris, distraction faite de celles qui doivent être à la charge de la nation, vous ordonniez que toutes les sommes qui ont été versées comme produit des postes à la caisse publique, et qui sont le...

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

- search term matches: (46)

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 400
Locuteur: Le Président
...urvenue entre des particuliers des deux nations ; que les matelots vénitiens qui ont in...
...des griefs particuliers qui, entre deux nations amies, peuvent se réparer par une justi...
...e cette Republique ; elle prouve que cet événement n'est que l'enet d'une rixe survenue entre des particuliers des deux nations ; que les matelots vénitiens qui ont insulté votre pavillon sont de la marine marchande, et qu'ils n'ont pas été agress...
...et les sentiments de la République de Venise; ils ne sauraient être changés par des griefs particuliers qui, entre deux nations amies, peuvent se réparer par une justice réciproque et en ne s'écartant jamais du droit des gens. Je pourrais à mon to...

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 401
Locuteur: Crestin
...petites rivières à la disposition de la nation. ...e fait dans le territoire d'une ou plusieurs communes, et sont les ruisseaux et petites rivières à la disposition de la nation.

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 402
Locuteur: Crestin
...ci-devant provinces, appartiennent à la nation, à partir du point où iis deviennent na... ...pre fonds, ou par des travaux faits aux dépens, soit du Trésor public, soit des ci-devant provinces, appartiennent à la nation, à partir du point où iis deviennent navigables ou flottables.
Locuteur: Crestin
...tilité particulière, appartiennent à la nation ; les droits perçus, pour raison desdit... ...es particuliers, pour le service de la navigation, et sans aucun autre objet d'utilité particulière, appartiennent à la nation ; les droits perçus, pour raison desdits ouvrages, demeurent supprimés ; néanmoins, dans le cas où il serait reconnu qu...

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 403
Locuteur: Crestin
...ation intérieure, sont une charge de la nation. ...nt ou devant servir à la navigation, aux communications générales et à la circulation intérieure, sont une charge de la nation.

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 404
Locuteur: Crestin
... ne doivent être perçus qu'au nom de la nation et pour elle, et ne peuvent être autori... ...onnages, ceux de ports et autres, sous quelque détermination que ce puisse être, ne doivent être perçus qu'au nom de la nation et pour elle, et ne peuvent être autorisés que par le Corps législatif, ceux conservés provisoirement, en conformité de...
Locuteur: Crestin
...s et portes marinières, au profit ae la nation, par affiches et enchères, à la forme u... ...desdits bacs et droits sur le passage des bateaux, radeaux et autres, par les sas et portes marinières, au profit ae la nation, par affiches et enchères, à la forme usitée pour l'amodiation des revenus nationaux. Les baux seront faits pour six an...
Locuteur: Crestin
tenu de céder le bac à la nation, suivant nouvelle estimation qui sera f... tenu de céder le bac à la nation, suivant nouvelle estimation qui sera faite en la même forme, et dont le prix lui sera remboursé par le Trésor public.

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 406
Locuteur: Crestin
...ines en prendra possession au nom de la nation, et les régira comme les autres biens n... ...t partie du domaine national. En conséquence, l'administration générale des domaines en prendra possession au nom de la nation, et les régira comme les autres biens nationaux, à dater de la publication du présent décret.
Locuteur: Crestin
...ir, et de s'en désaisir au profit de la nation ; et dans ce cas, le ci-devant seigneur... ...et îlots, mentionnés au précèdent article, seront également tenus de les déguerpir, et de s'en désaisir au profit de la nation ; et dans ce cas, le ci-devant seigneur qui les a échangés ou engagés, après s'en être emparé en sa seule qualité de po...

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 407
Locuteur: Crestin
... néglige de le faire daqs les 3 ans, la nation en disposera; elle disposera pareilleme... ...ge enlevé pourra se mettre en possession du terrain abandonné par les eaux; s'il néglige de le faire daqs les 3 ans, la nation en disposera; elle disposera pareillement de toutes les relaisées, mortes, marais et autres terrains vacants, qui ne so...
Locuteur: Crestin
« Art. 2. A la nation, appartient la disposition des eaux, le... « Art. 2. A la nation, appartient la disposition des eaux, le lit et la pêche des lacs.
Locuteur: Crestin
...s par qui que ce soit, autre que par la nation, pour permettre la construction des mou... « Art. 4. Toutes redevances imposées par qui que ce soit, autre que par la nation, pour permettre la construction des moulins et usines, soit à eau, soit à vent, sont pareillement supprimées sans indem...

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 408
Locuteur: Crestin
...et canaux de navigation appartient à la nation. . La pêche dans les lacs et canaux de navigation appartient à la nation.
Locuteur: Crestin
... et rivières navigables appartient à la nation, à partir du point où elles deviennent ... « Art. 2. La pêche dans les fleuves et rivières navigables appartient à la nation, à partir du point où elles deviennent navigables ou flottables.
Locuteur: Crestin
...convenables, eu égard à l'intérêt ae la nation et aux localités. ...oires diviseront la pêche de leur district en autant de parties qu'ils jugeront convenables, eu égard à l'intérêt ae la nation et aux localités.

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 410
Locuteur: Crestin
..., décrète qu'elle accepte, au nom de la nation, le don patriotique du sieur Acier-Péri... ...écret suivant est rendu : « L'Assemblée nationale, après avoir décrété l'urgence, décrète qu'elle accepte, au nom de la nation, le don patriotique du sieur Acier-Périca, ingénieur, breveté pour ses instruments de physique, qui offre à la patrie l...
Locuteur: Jean Debry
...raineté résilie essentiellement dans la nation ; que nul corps, nul individu ne peut e... ... de la France, et après avoir le premier proclamé que le principe de toute souveraineté résilie essentiellement dans la nation ; que nul corps, nul individu ne peut exercer d?autorité qui n'en émane expressément, je me suis soumis à l'Acte consti...

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 412
Locuteur: Le Président
...e sous les yeux des représentants de la nation, dont j'ai toujours reconnu, dont je re... ...ndre, je vous supplie, Monsieur le Président, de vouloir bien mettre cette lettre sous les yeux des représentants de la nation, dont j'ai toujours reconnu, dont je reconnais encore la souveraineté, quoi qu'on en puisse dire.

Séance du lundi 20 août 1792, au matin

page 413
Locuteur: Le Président
...le s'est levé ; et dès que le vœu de la nation a été connu, dès qu'il a fait clair, sa... ...derniers à jurer la liberté et l'égalité ; que j'étais à mon poste quand le peuple s'est levé ; et dès que le vœu de la nation a été connu, dès qu'il a fait clair, sans changer de principes, j'en ai fait une application plus heureuse. Fidèle, ave...
Locuteur: Audrein
...ntinuez, législateurs, continuez, et la nation entière vous décernera les couronnes de... « Continuez, législateurs, continuez, et la nation entière vous décernera les couronnes de l'immortalité. Nous vous jurons sur ce fer, dont nos mains ne sont armées que p...

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

- search term matches: (8)

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

page 611
Locuteur: Romme
...iberté et l'égalité, d'être fidèle à la nation ou de mourir a son poste. (Vifs applaud... ... Vescadre de Brest, se présente à la barre et prête le serment de maintenir la liberté et l'égalité, d'être fidèle à la nation ou de mourir a son poste. (Vifs applaudissements.)

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

page 612
Locuteur: Charlier, Thuriot et Basire
... Lettre de M. Amelot, commissaire de la nation près de la caisse de l'extraordinaire, ... 6° Lettre de M. Amelot, commissaire de la nation près de la caisse de l'extraordinaire, qui prévient l'Assemblée que les commissaires du comité de surveillance de la mu...
Locuteur: Charlier, Thuriot et Basire
..., juge de paix de la section des Quatre-Nations et lui communiquent une lettre que ce d... ... Villeneuve-le-Roi, qui annoncent à l'Assemblée l'arrestation du sieur Duportail, juge de paix de la section des Quatre-Nations et lui communiquent une lettre que ce dernier adressait à La Fayette, et qui est ainsi conçue :
Locuteur: Charlier, Thuriot et Basire
... de prier Dieu pour la prospérité de la nation et la gloire du nom français. ...mps où je ne croyais plus pouvoir être utile à ma patrie. Je vais avoir le temps de prier Dieu pour la prospérité de la nation et la gloire du nom français.

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

page 614
Locuteur: Charlier
...despotisme, j'en suis peu jaloux. Si la nation crée des récompenses nationales, je fer... ...int-Louis, qu'on ne pouvait me refuser. Mais comme cette décoration me vient du despotisme, j'en suis peu jaloux. Si la nation crée des récompenses nationales, je ferai mes efforts pour en mériter. Aujourd'hui je dépose cette croix sur le bureau,...

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

page 615
Locuteur: Richard
...ille indulgence serait un crime de lèse-nation. Vous n'avez pas le droit de pardonner ... ...us arrêter un seul instant au prétendu repentir de ces administrateurs. Une pareille indulgence serait un crime de lèse-nation. Vous n'avez pas le droit de pardonner à ceux qui se sont rendus coupables envers le peuple d'un crime aussi capital (V...

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

page 616
Locuteur: Merlin
...econnaît M. Lally-Tol-Iendal anglais de nation, et l'autre, un passeport du même ambas... ...ont l'une, du 5 juin, est un acte légalisé par l'ambassadeur d'Angleterre, qui reconnaît M. Lally-Tol-Iendal anglais de nation, et l'autre, un passeport du même ambassadeur en qualité de gentilhomme anglais. Le ministre Lebrun observe, dans sa le...
Locuteur: Basire
...un homme qui, après avoir représenté la nation française, se prétend étranger. 11 dema... fait sentir le ridicule d'un homme qui, après avoir représenté la nation française, se prétend étranger. 11 demande le renvoi au comité de surveillance.

Séance du mercredi 22 août 1792, au matin

page 618
Locuteur: Le Président
...plaudissements et des cris de : Vive la nation ! Vive l'égalité ! , au nom de l'Assemblée, accorde cette permission. Ils défilent couverts des applaudissements et des cris de : Vive la nation ! Vive l'égalité !

Séance du dimanche 12 août 1792

- search term matches: (16)

Séance du dimanche 12 août 1792

page 66
Locuteur: Le Président
...tout « Vive le roi » et point « Vive la nation C'est du château qu'est venu l'ordre de...
...csin; c'est le château qui a assiégé la nation, et non la nation qui a assiégé le château. »
...ner l'ordre de battre la générale. Le roi a été porté en triomphe. On a crié partout « Vive le roi » et point « Vive la nation C'est du château qu'est venu l'ordre de sonner le tocsin; c'est le château qui a assiégé la nation, et non la nation qui a assiégé le château. »

Séance du dimanche 12 août 1792

page 67
Locuteur: Le Président
... l'autre à M. Gallois, place des Quatre-Nations. La première est timbrée de Bouillon, l... ...ont adressées, l'une à M. Bai-nan, garde-meuble du roi, au palais des Tuileries, l'autre à M. Gallois, place des Quatre-Nations. La première est timbrée de Bouillon, la seconde de Turin.

Séance du dimanche 12 août 1792

page 68
Locuteur: Cambon
...çois Boisgard, argenteur, fait don à la nation d'une monture d'épée en argent ; 3° François Boisgard, argenteur, fait don à la nation d'une monture d'épée en argent ;
Locuteur: Tenon
...ée a porté contre les criminels de lèse-nation en prononçant contre eux le décret d'ac... ...cour martiale, pour aller à Orléans mettre à exécution le jugement que l'Assemblée a porté contre les criminels de lèse-nation en prononçant contre eux le décret d'accusation.

Séance du dimanche 12 août 1792

page 69
Locuteur: Albitte
...ive la liberté! vive l'égalité! vive la nation! » Les fédérés défilent dans la salle en criant : « Vive la liberté! vive l'égalité! vive la nation! »

Séance du dimanche 12 août 1792

page 70
Locuteur: Charlier
...ue par civisme et pour le service de la nation se présenteront à l'Assemblée et obtien... ...atriotiques, les autres avec des intentions suspectes. Ceux qui n'y sont venus que par civisme et pour le service de la nation se présenteront à l'Assemblée et obtiendront d'elle ce qu'on vient d'accorder à M. Anthoine ; mais il faut que l'on con...
Locuteur: Thuriot
...l'Assemblée nationale. Législateurs, la nation vous contemple; en vous couvrant d'une ... ... venons vous apporter des preuves écrites de trahison de la part d'un membre de l'Assemblée nationale. Législateurs, la nation vous contemple; en vous couvrant d'une inviolabilité
Locuteur: Thuriot
...et les avoués à la haine que toutes les nations leur portent. Le jour des vengeances va... ...es puissances étrangères, a mis le comble aux coupables manœuvres des Jacobins, et les avoués à la haine que toutes les nations leur portent. Le jour des vengeances va arriver, les principaux meneurs, et surtout ces brigands payes qui ont provoqué...

Séance du dimanche 12 août 1792

page 72
Locuteur: Delacroix
...ssiperont les ténèbres qui dérobent aux nations la vue des impostures royales. Les péti... ...x oppresseurs et la vie aux opprimés : traducteurs de la loi universelle, ils dissiperont les ténèbres qui dérobent aux nations la vue des impostures royales. Les pétitionnaires qui fixent dans ce moment votre attention, ont juré la délivrance de ...

Séance du dimanche 12 août 1792

page 77
Locuteur: Lecointe-Puyraveau
...mêmes cris ; j'ai seul crié : « Vive la nation. » Nombre de gens qui suivaient le roi ... ...st descendu et a passé en revue toutes les troupes sous les armes, toujours aux mêmes cris ; j'ai seul crié : « Vive la nation. » Nombre de gens qui suivaient le roi m'ont regardé avec indignation. Un camarade, bon patriote, m'a dit : « Taisez-vo...

Séance du dimanche 12 août 1792

page 78
Locuteur: Lecointe-Puyraveau
...es canonniers, vive la liberté, vive la nation : « Mon camarade, nous n'avons pas beso... ...Saint-Etienne du Mont entrait dans la cour royale, m'a dit, en entendant crier les canonniers, vive la liberté, vive la nation : « Mon camarade, nous n'avons pas besoin de ces gens-là ici, nous,sommes assez pour nous défendre. » Au même instant d...
Locuteur: Thuriot
...it seul le met sous la sauvegarde de la nation. Le Temple peut servir de demeure au ro...
...e des 48 sections. Si vous confiez à la nation le roi, sa femme et leur sœur, ils y se...
...plice sera d'entendre crier : « Vive la nation, vive la liberté! »
...e plus à Louis XVI, que le droit de se justifier devant le souverain ; et ce droit seul le met sous la sauvegarde de la nation. Le Temple peut servir de demeure au roi et à sa famille. Il sera, gardé par 20 hommes que fourniront cnacune des 48 sections. Si vous confiez à la nation le roi, sa femme et leur sœur, ils y seront conduits demain avec tout le respect dû au malheur. On leur interceptera to...
...t parmi eux des esclaves prêts à soutenir le despotisme ; et leur plus grand supplice sera d'entendre crier : « Vive la nation, vive la liberté! »
Locuteur: Thuriot
...res que la commune de Paris répond à la nation du dépôt du roi et de sa famille, qui l... ...re: Je demande qu'il soit fait un manifeste pour annoncer aux puissances étrangères que la commune de Paris répond à la nation du dépôt du roi et de sa famille, qui lui a été confié par le Corps législatif.

Séance du dimanche 12 août 1792

page 82
A LA SEANCE DE L'ASSEMBLEE NATION ALE LEGISLATIVE DU . DIMANCHE 12 AOUT 1... A LA SEANCE DE L'ASSEMBLEE NATION ALE LEGISLATIVE DU . DIMANCHE 12 AOUT 1792
...: « V ive le roi I » et point « Vive la nation !» Il a passé dans la cour royale, cell...
...e temps-là, que c'était là la véritable nation et non les sans-culottes; ils nous ont ...
...ié : « Vive le roi ! » et non « Vive la nation ! » Nous nous trouvions entre les cheva...
...du; on l'a conduit en triomphe devant la force armée, en criant de toutes parts : « V ive le roi I » et point « Vive la nation !» Il a passé dans la cour royale, celle où étaient les Suisses et dans les Tuileries. Un des chevaliers du poignard nous disait pendant ce temps-là, que c'était là la véritable nation et non les sans-culottes; ils nous ont dit qu'ils étaient armés, et nous ont demandé de les admettre parmi nous. Le roi...
...t attaqué avant une demi-heure, parce que le peuple avait entendu qu'on avait crié : « Vive le roi ! » et non « Vive la nation ! » Nous nous trouvions entre les chevaliers du poignard et les Suisses.
...c'était le château qui avait assiégé la nation, et non la nation qui avait assiégé le château. Le déclar... ... avait oublié une phrase qu'il avait prononcée à la barre ; qu'il avait dit que c'était le château qui avait assiégé la nation, et non la nation qui avait assiégé le château. Le déclarant a reconnu qu'il l'avait dit, en effet, et que c'était vrai. En foi de quoi i...

Séance du dimanche 12 août 1792

page 83
...d'être commis ; les représentants de la nation ont été forcés d'entendre des menaces a... «. Un grand attentat vient d'être commis ; les représentants de la nation ont été forcés d'entendre des menaces atroces; les lois ont été violées, l'asile du roi a été forcé, et la personne de ...
...onctionnaires et de représentants de la nation. Ces preuves authentiques d'un projet i... ...marquables qui indiquent bien clairement le massacre d'un très grand nombre de fonctionnaires et de représentants de la nation. Ces preuves authentiques d'un projet infernal, sont consignés dans les journaux des départements. On y trouve encore, ...

Séance du dimanche 12 août 1792

page 84
... lui est dû, tiennent à l'honneur de la nation entière. Je fis alors cette proposition... ... décidait pas à environner la famille royale, dont l'existence et le respect qui lui est dû, tiennent à l'honneur de la nation entière. Je fis alors cette proposition à mon collègue, d'aller quelques-uns, le lendemain, au château avant la roule, ...

Séance du dimanche 12 août 1792

page 85
...is à votre santé et à celle de toute la nation française. Grands applaudissements, cri... ...roi verse sur les restes de ce bon citoyen. Peuple de Paris, s'écrie-t-il, je bois à votre santé et à celle de toute la nation française. Grands applaudissements, cris de joie. Demi-heure après, M. Pétion arrive; il crie au peuple, au nom de la l...

Séance du mercredi 22 août 1792, au soir

- search term matches: (4)

Séance du mercredi 22 août 1792, au soir

page 623
Locuteur: Merlin
...larant qu'il a perdu la confiance de la nation, et supplie 1 Assemblée de lui accorder... ...utenant général commandant l'armée de la Meuse, qui réclame contre le décret déclarant qu'il a perdu la confiance de la nation, et supplie 1 Assemblée de lui accorder une décision propre à lui conserver la confiance des troupes qu'il commande.
Locuteur: Merlin
...s, que j'avais perdu la confiance de la nation. Les mêmes papiers annoncent que ce déc...
...nçais ; nous jurons d'être fidèles à la nation et à la loi, de maintenir de tout notre...
...s, que l'Assemblée nationale trompée, sans doute, avait décrété, le 18 de ce mois, que j'avais perdu la confiance de la nation. Les mêmes papiers annoncent que ce décret a été suspendu ; je ne chercherai pas à connaître mes calomniateurs; j'ose d...
...-major et de nos aides de camp. Nous reconnaissons la souveraineté du peuple français ; nous jurons d'être fidèles à la nation et à la loi, de maintenir de tout notre pouvoir la

Séance du mercredi 22 août 1792, au soir

page 627
Locuteur: Crestin
...ût, une perte de 900,000 livres pour la nation. Il vous propose, en conséquence, le pr... ... de Paris, il peut résulter de l'adjudication définitive, indiquée pour le 24 août, une perte de 900,000 livres pour la nation. Il vous propose, en conséquence, le projet de décret suivant :

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

- search term matches: (34)

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

page 634
Locuteur: Thuriot
...divinité, qui ne veulent régner sur les nations que d'après les lois que leur esprit de... ... des hommes qui se regardent sur la terre comme les uniques représentants de la divinité, qui ne veulent régner sur les nations que d'après les lois que leur esprit de domination leur suggère ; qui se croient appelés à régir avec une verge de fer ...
Locuteur: Thuriot
...énédictions du Maître tout-puissant des nations et des Empires, sans le secours du seul... ...os veilles, nos efforts, nos résolutions, notre courage, ne sont rien sans les bénédictions du Maître tout-puissant des nations et des Empires, sans le secours du seul Auteur de tout succès. Rendons toujours notre cause digne de ses regards patern...
Locuteur: Thuriot
...ie, nous prierons tous ensemble pour la nation, pour le maintien et l'exécution de nos... Avec ces dispositions, nous ne ferons qu'une famille bien unie, nous prierons tous ensemble pour la nation, pour le maintien et l'exécution de nos lois, pour son représentant héréditaire, dont le bonheur est comparable de celu...
Locuteur: Thuriot
... citoyens entre eux, et avec les autres nations; que tous les peuples de la terre se ré... ...peuple soit pour lui une couronne de gloire ; qu'une paix inaltérable unisse les citoyens entre eux, et avec les autres nations; que tous les peuples de la terre se réjouissent de notre bonheur, sans le voir d'un œil jaloux, afin qu'ils vous honor...

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

page 635
Locuteur: Thuriot
...belli, et à la fin, les prières pour la nation, la loi et le roi, telles qu'elles sont... 3° Il sera ajouté à toutes les messes ordinaires les oraisons pro tempore belli, et à la fin, les prières pour la nation, la loi et le roi, telles qu'elles sont ci-dessus transcrites.

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

page 636
Locuteur: Thuriot
...ussitôt les soldats ont crié: « Vive la nation! » et ont tiré sur lui. ...ny a donné un prêt double à ses soldats, et les a engagés à déserter avec lui. Aussitôt les soldats ont crié: « Vive la nation! » et ont tiré sur lui.

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

page 637
Locuteur: Thuriot
...uissance des droits de l'homme ; que la nation entière attendait d'eux cette énergie, ... ...ublieraient jamais que c'était aux représentants du peuple qu'ils devaient la jouissance des droits de l'homme ; que la nation entière attendait d'eux cette énergie, ce courage de confiance dont nous avons besoin pour repousser nos ennemis, et qu...
Locuteur: Thuriot
...us à moi; voici notre réponse : Vive la nation, vive la liberté, vive Végalité!... A l... « M. le général Montesquiou leur a dit : Soldats et camarades, unissez-vous à moi; voici notre réponse : Vive la nation, vive la liberté, vive Végalité!... A l'instant, ce cri unanime, répété de toute l'armée, les chapeaux mis au bout des ...

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

page 638
Locuteur: Thuriot
...onné qu'un établissement pour lequel la nation ne consacrait qu'une somme annuelle de ...
...e vendre ces propriétés au profit de la nation et d'augmenter au besoin les sommes annuelles fournies par la nation pour cet établissement. Je demande que ...
... après, je fus choisi par la commune pour examiner ce local, et l'on dût être étonné qu'un établissement pour lequel la nation ne consacrait qu'une somme annuelle de 20,000 livres occupât un emplacement qui vaut 1,200,000 livres. J'observe qu'aup...
...Célestins sera laissé aux élèves de M. Sicard ou s'il ne se-trai pas plus sage de vendre ces propriétés au profit de la nation et d'augmenter au besoin les sommes annuelles fournies par la nation pour cet établissement. Je demande que le comité des domaines soit chargé d'examiner cette question et, puisqu'on a déc...

Séance du jeudi 23 août 1792, au matin

page 658
La nation française avait droit d'attendre qu'au ...
...ur ses sentiments. Les espérances de la nation ont été trompées. Le roi n'a fait aucun...
...cre ni les puissances étrangères, ni la nation de la sincérité (1) Bibliothèque nation...
La nation française avait droit d'attendre qu'au milieu de cette guerre extérieure, le roi, au nom duquel armaient les puissances...
...ormels, mais même des préparatifs militaires; tels qu'il ne restât auCuu doute sur ses sentiments. Les espérances de la nation ont été trompées. Le roi n'a fait aucun acte propre à convaincre ni les puissances étrangères, ni la nation de la sincérité (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative. Di- plomatie, n* 41.

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

- search term matches: (10)

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 664
Locuteur: Marant
... veut pas être connu, a fait offre à la nation d'une somme de 1,500 livres pour achete... ...t de Vlsère, qui font part à l'Assemblée qu'un citoyen de ce département, qui ne veut pas être connu, a fait offre à la nation d'une somme de 1,500 livres pour acheter des armes.

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 665
Locuteur: Thuriot
...s ennemis dans leurs cruautés et que la nation ne soit point déshonorée par des massac... ...s les punissions des crimes de leurs maris ou de leurs pères. N'imitons point nos ennemis dans leurs cruautés et que la nation ne soit point déshonorée par des massacres et des assassinats. (Applaudissements.)
Locuteur: Charlier
... mais je dis, avec le préopinant, u'une nation libre ne doit point se souiller par es ... ... je la combats encore. Je ne suis pas suspect, mon patriotisme est assez connu : mais je dis, avec le préopinant, u'une nation libre ne doit point se souiller par es actes de despotisme. U n'en serait point de plus cruel que de punir les parents ...

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 666
Locuteur: Cambon
...cle de la Constitution qui porte que la nation ne payera plus les dettes d aucun indiv... ...t l'Assemblée à rejeter la demande des citoyens de Versailles. Il invoque l'article de la Constitution qui porte que la nation ne payera plus les dettes d aucun individu, et recommande l'économie dans les finances.

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 667
Locuteur: Claye
...ur opinion, comme des criminels de lèse-nation. Laissez le choix aux municipalités de ... ...eur permettait de faire ; vous punissez eu outre des gens, pour la liberté de leur opinion, comme des criminels de lèse-nation. Laissez le choix aux municipalités de distinguer les perturbateurs d'avec ceux à qui elles n'ont rien à reprocher, et ...

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 668
Locuteur: Delacroix
...ce pas d'ailteurs blesser la morale des nations que d'empoisonner nos voisins de cette ... ... une intimation à ces mêmes puissances pour ne pas recevoir les émigrés ? N'est-ce pas d'ailteurs blesser la morale des nations que d'empoisonner nos voisins de cette peste publique? Au surplus, en les transportant à la Guyane, ils ne perdront pas...

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 669
Locuteur: Vergniaud
...rter quelques regrets et l'estime de la nation. Laissons dans cette enceinte le souven... ...renverse aujourd'hui leurs statues. Tâchons, en finissant notre carrière, d'emporter quelques regrets et l'estime de la nation. Laissons dans cette enceinte le souvenir que nous avons fait, pour sauver la patrie, tout ce qui était nécessaire, et ...
Locuteur: Le Président
... même Dillon a perdu la confiance de la nation ; ils adressent des pièces pour servir ... ...tie que commandait La Fayette. Ils réclament contre le décret qui déclare que ce même Dillon a perdu la confiance de la nation ; ils adressent des pièces pour servir à la justification de la conduite de ce général.

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 670
Locuteur: Le Président
...plaudissements et des cris de : Vive la nation, VAssemblée nationale, la liberté et Vé... ...ne de toutes les armées ont prêté le même serment sur la place, au milieu des applaudissements et des cris de : Vive la nation, VAssemblée nationale, la liberté et Végalité!

Séance du jeudi 23 août 1792, au soir

page 672
Locuteur: Le Président
...ligations qu'elle a à remplir envers la nation entière; jamais une section ne lui fera... ...nnaît les droits sacrés du peuple; mais elle connaît aussi ses devoirs et les obligations qu'elle a à remplir envers la nation entière; jamais une section ne lui fera oublier ce qu'elle doit à toutes.
Locuteur: Le Président
...ront jamais sur les représentants de la nation française d'autre effet que de les rési... ...pourront nous détourner des grands intérêts qui nous sont confiés; ils ne produiront jamais sur les représentants de la nation française d'autre effet que de les résigner à mourir à leur poste. »

Séance du samedi 25 août 1792, au soir

- search term matches: (3)

Séance du samedi 25 août 1792, au soir

page 710
Locuteur: Queslin
...revenant, servir à l'indemnité due à la nation. ...nt émigrés, seront saisis et vendus au profit du Trésor public, pour le prix en revenant, servir à l'indemnité due à la nation.

Séance du samedi 25 août 1792, au soir

page 713
Locuteur: Mailhe
...ésion. Partout le peuple crie : Vive la nation! vivent la liberté et Végalité ! Ce peu...
...t juré qu'ils endureraient tout pour la nation. Nous dénonçons la négligence coupable ...
...s du 10 août. Partout les citoyens et les corps constitués nous offrent leur adhésion. Partout le peuple crie : Vive la nation! vivent la liberté et Végalité ! Ce peuple de feu est dévoué à la patrie. Nous avons rencontré le bataillon des Landes:...
... nous l'avons calmé au nom seul de l'Assemblée nationale; et tous les soldats ont juré qu'ils endureraient tout pour la nation. Nous dénonçons la négligence coupable des commissaires des guerres. Les officiers et sous-officiers actuels répugnaien...

Séance du mercredi 15 août 1792, au matin

- search term matches: (15)

Séance du mercredi 15 août 1792, au matin

page 152
Locuteur: Le Président
...des secours publics, considérant qu'une nation libre doit une protection particulière ...
...r, a droit, par son offrande faite à la nation, à une prompte récompense, décrète qu'i...
« L'Assemblée nationale, après avoir entendu le rapport de son comité des secours publics, considérant qu'une nation libre doit une protection particulière aux arts et que le sieur Gui-chard, sculpteur, a droit, par son offrande faite à la nation, à une prompte récompense, décrète qu'il y a urgence.
Locuteur: Gossuin
...animent les tribunaux criminels, que la nation serait déjà vengée, si ceux des départe... ...t. Je m'assure, Messieurs, d'après le civisme, l'activité et l'intelligence qui animent les tribunaux criminels, que la nation serait déjà vengée, si ceux des départements où campent les armées avaient été chargés de ces procès. Une grande

Séance du mercredi 15 août 1792, au matin

page 155
Locuteur: Mengin
... qui intéresse plus particulièrement la nation, et par conséquent la sollicitude de l'... ... des sueurs du peuple, votre comité a estimé que cette branche d'administration, qui intéresse plus particulièrement la nation, et par conséquent la sollicitude de l'Assemblée nationale, devait fixer toute son attention et faire l'objet essentiel...

Séance du mercredi 15 août 1792, au matin

page 157
Locuteur: Mengin
...u, vu qu'il s'occupe des intérêts de la nation; et que, depuis la Révolution, les mini... ...e à votre comité que M. Cahier lui eût délivré un mandat pour ses frais de bureau, vu qu'il s'occupe des intérêts de la nation; et que, depuis la Révolution, les ministres précédents ont fait acquitter cette dépense sans aucune opposition.
Locuteur: Mengin
...rit des lois et à la satisfaction de la nation, et que dès lors il devait être libre d... ..., loin d'être répréhensible dans son administration, il l'avait remplie au prescrit des lois et à la satisfaction de la nation, et que dès lors il devait être libre de quitter Paris, s'il le jugeait à propos.

Séance du mercredi 15 août 1792, au matin

page 159
Locuteur: Lagrévol
... décret, le serment d'être fidèles à la nation et de maintenir de tous leurs pouvoirs ... ...cs soient tenus de prêter, dans la huitaine du jour de la publication du présent décret, le serment d'être fidèles à la nation et de maintenir de tous leurs pouvoirs la liberté et l'égalité ou de mourir à leur poste. Les conseils généraux du dépa...
Locuteur: Thuriot
... décret, le serment d'être fidèles à la nation et de maintenir de tout leur pouvoir la... ...lics sont tenus de prêter, dans la huitaine du jour de la publication du présent décret, le serment d'être fidèles à la nation et de maintenir de tout leur pouvoir la liberté et l'égalité, ou de mourir à leur poste. Les conseils généraux des dépa...

Séance du mercredi 15 août 1792, au matin

page 162
Locuteur: Pierret
La nation française est trop juste pour ne pas pa... La nation française est trop juste pour ne pas payer ceux qu'elle emploie à des travaux qui lui sont utiles et nécessaires; elle ...