Résultats trouvés dans le Tome 46

0 hits on 1782-010 hits on 1782-020 hits on 1782-030 hits on 1782-040 hits on 1782-050 hits on 1782-060 hits on 1782-070 hits on 1782-080 hits on 1782-090 hits on 1782-100 hits on 1782-110 hits on 1782-120 hits on 1783-010 hits on 1783-020 hits on 1783-030 hits on 1783-040 hits on 1783-050 hits on 1783-060 hits on 1783-070 hits on 1783-080 hits on 1783-090 hits on 1783-100 hits on 1783-110 hits on 1783-120 hits on 1784-010 hits on 1784-020 hits on 1784-030 hits on 1784-040 hits on 1784-050 hits on 1784-060 hits on 1784-070 hits on 1784-080 hits on 1784-090 hits on 1784-100 hits on 1784-110 hits on 1784-120 hits on 1785-010 hits on 1785-020 hits on 1785-030 hits on 1785-040 hits on 1785-050 hits on 1785-060 hits on 1785-070 hits on 1785-080 hits on 1785-090 hits on 1785-100 hits on 1785-110 hits on 1785-120 hits on 1786-010 hits on 1786-020 hits on 1786-030 hits on 1786-040 hits on 1786-050 hits on 1786-060 hits on 1786-070 hits on 1786-080 hits on 1786-090 hits on 1786-100 hits on 1786-110 hits on 1786-120 hits on 1787-010 hits on 1787-020 hits on 1787-030 hits on 1787-040 hits on 1787-050 hits on 1787-060 hits on 1787-070 hits on 1787-080 hits on 1787-090 hits on 1787-100 hits on 1787-110 hits on 1787-120 hits on 1788-010 hits on 1788-020 hits on 1788-030 hits on 1788-040 hits on 1788-050 hits on 1788-060 hits on 1788-070 hits on 1788-080 hits on 1788-090 hits on 1788-100 hits on 1788-110 hits on 1788-120 hits on 1789-010 hits on 1789-020 hits on 1789-030 hits on 1789-040 hits on 1789-050 hits on 1789-060 hits on 1789-070 hits on 1789-080 hits on 1789-090 hits on 1789-100 hits on 1789-110 hits on 1789-120 hits on 1790-010 hits on 1790-020 hits on 1790-030 hits on 1790-040 hits on 1790-050 hits on 1790-060 hits on 1790-070 hits on 1790-080 hits on 1790-090 hits on 1790-100 hits on 1790-110 hits on 1790-120 hits on 1791-010 hits on 1791-020 hits on 1791-030 hits on 1791-040 hits on 1791-050 hits on 1791-060 hits on 1791-070 hits on 1791-080 hits on 1791-090 hits on 1791-100 hits on 1791-110 hits on 1791-120 hits on 1792-010 hits on 1792-020 hits on 1792-030 hits on 1792-040 hits on 1792-051 hits on 1792-0611 hits on 1792-070 hits on 1792-080 hits on 1792-090 hits on 1792-100 hits on 1792-110 hits on 1792-120 hits on 1793-010 hits on 1793-020 hits on 1793-030 hits on 1793-040 hits on 1793-050 hits on 1793-060 hits on 1793-070 hits on 1793-080 hits on 1793-090 hits on 1793-100 hits on 1793-110 hits on 1793-120 hits on 1794-010 hits on 1794-020 hits on 1794-030 hits on 1794-040 hits on 1794-050 hits on 1794-060 hits on 1794-070 hits on 1794-080 hits on 1794-090 hits on 1794-100 hits on 1794-110 hits on 1794-120 hits on 1795-010 hits on 1795-020 hits on 1795-030 hits on 1795-040 hits on 1795-050 hits on 1795-060 hits on 1795-070 hits on 1795-080 hits on 1795-090 hits on 1795-100 hits on 1795-110 hits on 1795-120 hits on 1796-010 hits on 1796-020 hits on 1796-030 hits on 1796-040 hits on 1796-050 hits on 1796-060 hits on 1796-070 hits on 1796-080 hits on 1796-090 hits on 1796-100 hits on 1796-110 hits on 1796-120 hits on 1797-010 hits on 1797-020 hits on 1797-030 hits on 1797-040 hits on 1797-050 hits on 1797-060 hits on 1797-070 hits on 1797-080 hits on 1797-090 hits on 1797-100 hits on 1797-110 hits on 1797-120 hits on 1798-010 hits on 1798-020 hits on 1798-030 hits on 1798-040 hits on 1798-050 hits on 1798-060 hits on 1798-070 hits on 1798-080 hits on 1798-090 hits on 1798-100 hits on 1798-110 hits on 1798-120 hits on 1799-010 hits on 1799-020 hits on 1799-030 hits on 1799-040 hits on 1799-050 hits on 1799-060 hits on 1799-070 hits on 1799-080 hits on 1799-090 hits on 1799-100 hits on 1799-110 hits on 1799-120 hits on 1800-010 hits on 1800-020 hits on 1800-030 hits on 1800-040 hits on 1800-050 hits on 1800-060 hits on 1800-070 hits on 1800-080 hits on 1800-090 hits on 1800-100 hits on 1800-110 hits on 1800-120 hits on 1801-010 hits on 1801-020 hits on 1801-030 hits on 1801-040 hits on 1801-050 hits on 1801-060 hits on 1801-070 hits on 1801-080 hits on 1801-090 hits on 1801-100 hits on 1801-110 hits on 1801-120 hits on 1802-010 hits on 1802-020 hits on 1802-030 hits on 1802-040 hits on 1802-050 hits on 1802-060 hits on 1802-070 hits on 1802-080 hits on 1802-090 hits on 1802-100 hits on 1802-110 hits on 1802-120 hits on 1803-010 hits on 1803-020 hits on 1803-030 hits on 1803-040 hits on 1803-050 hits on 1803-060 hits on 1803-070 hits on 1803-080 hits on 1803-090 hits on 1803-100 hits on 1803-110 hits on 1803-120 hits on 1804-010 hits on 1804-020 hits on 1804-030 hits on 1804-040 hits on 1804-050 hits on 1804-060 hits on 1804-070 hits on 1804-080 hits on 1804-090 hits on 1804-100 hits on 1804-110 hits on 1804-1217821783178417851786178717881789179017911792179317941795179617971798179918001801180218031804JanFebMarAprMayJunJulAugSep OctNovDec
Less
More
to
1 - 10 sur 12 résultats
Tri par date d'édition croissante

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

- search term matches: (10)

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 2
Locuteur: Lameth
...nir de nouvelles erreurs, apprenez à la nation que le droit de résister à l'oppression... ...tôt, il n'aurait pas à se reprocher d'avoir enfreint la loi. Hâtez-vous de prévenir de nouvelles erreurs, apprenez à la nation que le droit de résister à l'oppression n'est pas une chimère, et que ses représentants sauront l'en faire jouir. Craig...

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 4
Locuteur: Lambert
...e différence en plus, à la charge de la nation, d'une somme de 34,620 livres pour 1,15... ...rtificats, parvenu au mois de février 1791, présente, sur 700 postes environ, une différence en plus, à la charge de la nation, d'une somme de 34,620 livres pour 1,154 chevaux.

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 6
Locuteur: Lambert
...rraient refuser les représentants de la nation aux citoyens qui se sont si généreuseme... ...nationale pour accorder à ceux dont la fortune périclite, les secours que ne pourraient refuser les représentants de la nation aux citoyens qui se sont si généreusement dévoués pour elle.

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 8
Locuteur: Brémontier
...certains et les plus avantageux pour la nation; soit pour la fabrication du papier act... ...pport du comité des assignats ou monnaies, aura présenté les résultats les plus certains et les plus avantageux pour la nation; soit pour la fabrication du papier actuellement employé, soit pour un nouveau papier, soit enfin pojir toute autre par...

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 11
Locuteur: Gensonné
...nistère était un dédommagement, pour )a nation, de l'infernale trahison qui nous menac... ...ndre pour l'envoyer à Orléans... (Murmures à droite.) Si la responsabilité du ministère était un dédommagement, pour )a nation, de l'infernale trahison qui nous menace, j'aurais attendu deux jours pour vous dénoncer ce qui passe; mais je crois qu...

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 13
Locuteur: Mathieu Dumas
...t, il ne faut pas moins s'en servir; la nation a fait cette arme pour le salut de tous... ... fusil quand il faut faire feu. Si l'arme a paru défectueuse à quelque combattant, il ne faut pas moins s'en servir; la nation a fait cette arme pour le salut de tous. (Murmures.)
Locuteur: Gensonné
...tion consiste uniquement à assurer à la nation une responsabilité quelconque sur un fa... ...ngagement envers l'Assemblée, de ne pas parler une minute. Messieurs, ma proposition consiste uniquement à assurer à la nation une responsabilité quelconque sur un fait notoire, et que M. Mathieu Dumas n'a pas contestée ! Or, cette responsabilité...

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 14
Locuteur: Gensonné
...ngagement à la tribune, à la face de la nation entière, de poursuivre le comité autric... ...mandais qu'ils m'écoutassent, que j étais prêt à parler, que j'avais pris ici rengagement à la tribune, à la face de la nation entière, de poursuivre le comité autrichien. J'ai déjà dévoilé une partie de ce complot, et le fait que ie viens de vou...

Séance du samedi 30 juin 1792, au soir

page 15
Locuteur: Gensonné
...it une tête quelconque qui réponde à là nation ae cet événement. Je me réduirai donc à... ...anœuvre eludent la peiné qui leur est due, et que, de manière ou d'autre, il y ait une tête quelconque qui réponde à là nation ae cet événement. Je me réduirai donc à une ihesUre préalable, et puisque vous avez déjà cru devoir renvoyer à là commi...

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

- search term matches: (15)

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

page 146
Locuteur: Le Président
...an-de-Coulon, grands procurateurs de la nation, qui se plaignent de la lenteur à leur ...
...es aux procédures pour cause de la lèse-nation. Cette lettre est ainsi conçue :
2° Lettre de MM Pellicot et Garran-de-Coulon, grands procurateurs de la nation, qui se plaignent de la lenteur à leur égard et à celui de la Haute-Cour nationale de l'envoi des décrets et des pièces relatives aux procédures pour cause de la lèse-nation. Cette lettre est ainsi conçue :
Locuteur: Le Président
...dre à la confiance et à l'attente de la nation. L'affaire de Louis-Stanislas-Xavier et... ...aux comités diplomatique et des décrets. Nous nous efforçons, pourtant, de répondre à la confiance et à l'attente de la nation. L'affaire de Louis-Stanislas-Xavier et de ses coaccusés est d'une date très ancienne, et nous avons fait tout ce qu'on...
Locuteur: Le Président
... examen, coûtera plus d'un million à la nation, dérangera pendant plusieurs mois, et d...
... caractère de grands procurateurs de la nation ne nous dépouille pas de celui de déput...
...s l'affaire de Perpignan et de Mende, le décret de passer à l'ordre du jour sans examen, coûtera plus d'un million à la nation, dérangera pendant plusieurs mois, et désorganisera plus d'une Administration. Ces objets que nous avions demandés dans...
...t lues quand vous aurez quelque compte à nous demander sur nos opérations. Notre caractère de grands procurateurs de la nation ne nous dépouille pas de celui de député, il doit nous être permis d'user personnellement de ce droit dans ce qui nous ...
Locuteur: Le Président
...on, Pellicot, grands procurateurs de la nation. » « Signé : Garan-de-Cç>ulon, Pellicot, grands procurateurs de la nation. »

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

page 147
Locuteur: Le Président
... marchés qu'il fait pour le compte delà nation. Dans ces conditions je demande l'ordre... ...oir exécutif est chargé, sous sa responsabilité, de chercher l'économie dans les marchés qu'il fait pour le compte delà nation. Dans ces conditions je demande l'ordre du jour. (L'Assemblée passe à l'ordre du jour ) 5° Lettre de M. Dejoly, ministr...

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

page 148
Locuteur: Treilh-Pardailhan
...ont la paie des gardes nationales et la nation leur tiendra compte de la valeur de leu... Ils auront la paie des gardes nationales et la nation leur tiendra compte de la valeur de leurs fusils.

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

page 150
Locuteur: Mathieu Dumas
...oses militaires, et je dois compte à la nation des fruits de mon expérience), je me su... ...ais, (Rires ironiques à gauche.) (il m'appartient d'avoir une opinion sur les choses militaires, et je dois compte à la nation des fruits de mon expérience), je me suis tu. Je me 6erais reproché d'empêcher quelques-uns de ces événements, de ces h...

Séance du jeudi 5 juillet 1792, au soir

page 153
Locuteur: Charlier
... des émigrés étaient sous la main de la nation, tout à la fois pour s'assurer que ces ...
...sous la sauvegarde, mis sous main de la nation, répondront à la nation, à titre d'indemnité.
...manderais dans £e cas que l'Assemblée nationale qui déjà a décrété que les biens des émigrés étaient sous la main de la nation, tout à la fois pour s'assurer que ces biens ne deviendraient pas la proie des malveillants, et en même temps pour s'as...
...e décrète, conséquemment à la loi du 8 avril 1792 que les biens des émigrés mis sous la sauvegarde, mis sous main de la nation, répondront à la nation, à titre d'indemnité.
Locuteur: Charlier
...sont effectivement dans les mains de la nation, mais vous avez seulement décrété que l... J'ai entendu, Messieurs, qu'on dit que ces biens sont effectivement dans les mains de la nation, mais vous avez seulement décrété que les émigrés qui rentreront dans le royaume, seraient assujettis à une double cont...
Locuteur: Charlier
...a juste et préalable indemnité due à la nation. ... les biens des émigrés, à l'instant du décret qui va être porté, répondront de la juste et préalable indemnité due à la nation.
Locuteur: Guadet
...sans doute de mettre sous la main de la nation, à titre d'indemnité des frais de la gu... ...per très incessamment de cette mesure, au moyen de laquelle elle vous proposera sans doute de mettre sous la main de la nation, à titre d'indemnité des frais de la guerre, les biens des émigrés.

Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

- search term matches: (9)

Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

page 229
Locuteur: Leboucher du Longchamp
...s haute importance pour l'intérêt de la nation. ...nom de votre comité des domaines, appeler votre attention sur un objet de la plus haute importance pour l'intérêt de la nation.
Locuteur: Leboucher du Longchamp
... actuels de ces biens, dans lesquels la nation doit rentrer notamment des forêts, d'ab... ...omplet, il est un préalable essentiel à remplir, c'est d'empêcher les détenteurs actuels de ces biens, dans lesquels la nation doit rentrer notamment des forêts, d'abuser des derniers moments de leur jouissance, pour ruiner la propriété du peuple...

Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

page 234
Locuteur: Vayron
portés par la nation entière. portés par la nation entière.
« La nation veut être libre : elle approuvera, (1) ... « La nation veut être libre : elle approuvera, (1) Bibliothèque nationale : Assemblée législative, n° 101.

Séance du samedi 7 juillet 1792, au soir

page 235
Locuteur: Vayron
...nnées. Le prémier pacte fédératif de la nation française dut être oigne de sa grandeur... ... que pour ses vertus, et l'heureuse harmonie des lois qu'elle s'est librement données. Le prémier pacte fédératif de la nation française dut être oigne de sa grandeur; il fut nécessaire alors de le consacrer par une solennité mémorable, mais aujo...
Locuteur: Vayron
... convient de les faire supporter par la nation entière. ...isser à la charge de la commune ae Paris les frais de cette fédération, et qu'il convient de les faire supporter par la nation entière.
Locuteur: Vayron
... dans les circonstances où se trouve la nation française, tout lui fait une loi de la ... « Considérant que, dans les circonstances où se trouve la nation française, tout lui fait une loi de la plus sévère économie ; et que la simplicité convient surtout à une réunion franc...
Locuteur: Vayron
...illet prochain seront à la charge de la nation. « Les frais qui auront lieu pour la fédération du 14 juillet prochain seront à la charge de la nation.
Locuteur: Le Président
... et de la Constitution, savaient que la nation française serait invincible aussi longt... Messieurs, les ennemis de l'égalité, de la liberté et de la Constitution, savaient que la nation française serait invincible aussi longtemps qu'elle resterait unie, aussi longtemps qu'elle n'aurait qu'une même volont...
Locuteur: Le Président
...on digne des représentants d'une grande nation, a prouvé aux uns et aux autres combien... Une explication franche, une explication digne des représentants d'une grande nation, a prouvé aux uns et aux autres combien ces soupçons étaient peu fondés ; et reconnaissant alors qu'ils étaient tous ég...

Séance du dimanche 8 juillet 1792

- search term matches: (9)

Séance du dimanche 8 juillet 1792

page 241
Locuteur: Dochier
Si la nation cède l'église du ci-devant chapitre de ... Si la nation cède l'église du ci-devant chapitre de Léré et la maison Le Roux, pour former l'église paroissiale et le presbytère, el...
Locuteur: Dochier
...e l'église et de la maison cédée par la nation est plus considérable que celui de l'ég... 11 est vrai que le prix de l'église et de la maison cédée par la nation est plus considérable que celui de l'église abandonnée, mais il faut considérer que plusieurs circonstances d'intérêt p...
Locuteur: Dochier
...se de Léré sera vendue, au profit de la nation, par le directoire du district de Sance... ...translation énoncée aux articles précédents, l'ancienne église de la-dite paroisse de Léré sera vendue, au profit de la nation, par le directoire du district de Sancerre. »

Séance du dimanche 8 juillet 1792

page 243
Locuteur: Monestier
... et à calomnier les représentants de la nation. Plus loii^ parlant d'un autre décret, ... ...ro dans lequel l'auteur du Mercure s'attache à avilir les autorités constituées, et à calomnier les représentants de la nation. Plus loii^ parlant d'un autre décret, il dit qu'il est le résultat de ce fanatisme d'égalité qui dirige toutes les opé...

Séance du dimanche 8 juillet 1792

page 244
Locuteur: Lecoz
...nées, établi en France. Il doit à cette nation généreuse les avantages dont il jouit. ... Né à Genève, Mallet du Pan s'est, depuis plusieurs années, établi en France. Il doit à cette nation généreuse les avantages dont il jouit. Je demande qu'il soit tenu d'opter entre les lois françaises et les lois génevoi...

Séance du dimanche 8 juillet 1792

page 251
Locuteur: Le Président
... savons tous qu'il n'appartient qu'à la nation de nous en délier. ...titution ni vos serments ne seront changés. Les nôtres sont inviolables, et nous savons tous qu'il n'appartient qu'à la nation de nous en délier.
Locuteur: Le Président
... la fidélité, que nous avons jurée à la nation, à la loi et au roi. Aujourd'hui nous o... ...s, législateurs, nous ne pouvons trouver notre sûreté et notre bonheur, que dans la fidélité, que nous avons jurée à la nation, à la loi et au roi. Aujourd'hui nous offrons nos bras à la patrie en danger; sous peu nous déposerons sur son autel le...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

- search term matches: (48)

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 256
Locuteur: Vincens-Plauchut
...n des citoyens de la section des Quatre-Nations, relative à la suspension du maire et d... 2° Pétition des citoyens de la section des Quatre-Nations, relative à la suspension du maire et du procureur de la commune de Paris.

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 258
Locuteur: Gossuin
... fait perdre l'espoir de faire jouir la nation française, aqx termes de la loi du 3 no...
...ements ecclésiastiques français dont la nation est privée depuis plusieurs années, et ...
...enus arréragés pourraient procurer à la nation une somme de 8 à 10 millions en numérai...
...lheureuse position* Il est regrettable que l'évacuation du territoire ennemi ait fait perdre l'espoir de faire jouir la nation française, aqx termes de la loi du 3 novembre 1790î des biens qui s'y trouvent dépendant des établissements ecclésiastiques français dont la nation est privée depuis plusieurs années, et dont le mobilier et les revenus arréragés pourraient procurer à la nation une somme de 8 à 10 millions en numéraire. »

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 261
...nons plus qu'à un parti, le parti de la nation. (Applaudissements unanimes.)Songeons a... ... frères. — C'est dans cet esprit que je vous conjure de m'entendre.....N'appartenons plus qu'à un parti, le parti de la nation. (Applaudissements unanimes.)Songeons aux grands intérêts qui sont dans nos mains; songeons que nous allons décider de ...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 262
Locuteur: Brissot de Warville
.... Soydfis sans cessé en présence dé là, nation que nous défendons, de ces rois due ïïo... vivre sagement, il fallait sans cëssë sè mettre en présence d'un grand homme. Soydfis sans cessé en présence dé là, nation que nous défendons, de ces rois due ïïoUs avdns & combattre; dé l'Eui-opè entière (jui ftous contemple; et alors rtouâ ...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 263
Locuteur: Brissot de Warville
Âh! Si jamais Une nation s'èst trouvée én danger, c'est bien lor... Âh! Si jamais Une nation s'èst trouvée én danger, c'est bien lorsque cinq à six puissànces ont iM sa perte, et rassemblent lès plUs grandes foré...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 264
Locuteur: Brissot de Warville
...on état à un malade désespéré : mais la nation régénérée déploiera une jeunesse, une ....
.... . Dites, dites tous les dangers. — La nation se reste toujours. — Il y aurait du dan...
...plus à la chose publique que la vérité tout entière. — On peut, on doit cacher son état à un malade désespéré : mais la nation régénérée déploiera une jeunesse, une .vigueur bien supérieure à tous les événements.. . Dites, dites tous les dangers. — La nation se reste toujours. — Il y aurait du danger, que le secret pour en cacher l'étendue serait de le dire. Déclarez ensuite,...
Locuteur: Brissot de Warville
...commande à l'âme de grandes idées, à la nation de grands développements ; à ses représ... ...ntier, mais il le prépare; mais sans ce décret, votre salut ne peut exister. 11 commande à l'âme de grandes idées, à la nation de grands développements ; à ses représentants, les plus grands efforts pour sauver la patrie. Ce décret et le premier ...
Locuteur: Brissot de Warville
...ement, mais non dans ce qui concerne la nation. J'ai pensé que cette réunion n'avait c... ...ue notre réunion avait effacé le passé dans tout ce qui nous concerne personnellement, mais non dans ce qui concerne la nation. J'ai pensé que cette réunion n'avait changé ni le mal ni les causes, et ne devait point changer le remède. J'ai pensé ...
Locuteur: Brissot de Warville
...cheté ; car ma conscience me dit que la nation est perdue, si les hommes qui connaisse... ... j'allais garder ce funeste silence, j'aurais à me reprocher éternellement ma lâcheté ; car ma conscience me dit que la nation est perdue, si les hommes qui connaissent le mal n'élèvent pas la voix, s'ils trompent ou se laissent tromper par une s...
Locuteur: Brissot de Warville
...onjuration contre la liberté, contre la nation, qui devrait maudire une pareille réuni... ...s une pareille coalition existait entre les deux pouvoirs, ce serait une vraie conjuration contre la liberté, contre la nation, qui devrait maudire une pareille réunion. — Je dirai donc la vérité, je la dirai sans fiel, et uniquement pour faire s...
Locuteur: Brissot de Warville
...e miracle d'un jour, osez répondre à la nation, sur votre tête ; osez lui répondre que...
...; que la cour ai trompé le roi comme la nation, je le veux ; que le roi soit de bonne ...
..., de discordes, de conjurations ? Vous qui vantez son changement, qui croyez à ce miracle d'un jour, osez répondre à la nation, sur votre tête ; osez lui répondre que dans cette cour on veut sincèrement la Révolution ; qu'on aime le peuple ; qu'o...
...ait maintenant 4 ans de bonne foi et de patriotisme, et nous pourrons la croire ; que la cour ai trompé le roi comme la nation, je le veux ; que le roi soit de bonne foi, je le veux encore; mais je me regarderais comme un traître, comme le bourre...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 265
Locuteur: Brissot de Warville
La nation est le jouet de ce cabinet, c'est-à-dir... La nation est le jouet de ce cabinet, c'est-à-dire de quelques intrigants qui le dominent. Voilà le secret de notre position; voi...
Locuteur: Brissot de Warville
...e notre Constitution ; la majesté de la nation française et son salut exigeaient une m...
...N'a-t-il pas prostitué la dignité de la nation, en caressant l'Autriche, malgré cette ...
Des puissances redoutables s'étaient coalisées contre notre Constitution ; la majesté de la nation française et son salut exigeaient une marche vigoureuse. Rompre avec des princes qui nous outrageaient, porter la guerr...
...-il pas constamment caché l'existence et les projets de la coalition couronnée? N'a-t-il pas prostitué la dignité de la nation, en caressant l'Autriche, malgré cette coalition et les outrages qu'elle nous prodiguait? N'a-t-il pas dédaigné et même...
Locuteur: Brissot de Warville
ments? N'a-t-il pas joué la nation dans cette foule de marchés qui promett...
...fausses et perfides promesses, amené la nation à se précipiter dans une guerre offensi...
ments? N'a-t-il pas joué la nation dans cette foule de marchés qui promettent éternellement des fusils, et n'en donnent aucun ? N'a-t-il pas, par l'organe...
...s qu'au 1er juin, à peine avait-il o0,000 hommes en état! N'a-t-il pas, par ses fausses et perfides promesses, amené la nation à se précipiter dans une guerre offensive, tandis qu'ensuite il a déployé tous ses efforts pour la traverser, pour la r...
Locuteur: Brissot de Warville
...s ruses par lesquelles on se joue de la nation ; et cependant il garde le silence; silence qui prouve qu il jouait lui-même la nation, quand, avec tant d appareil, il leur d... ...omédie pour gagner du temps. Les lettres de ses agents lui annoncent les diverses ruses par lesquelles on se joue de la nation ; et cependant il garde le silence; silence qui prouve qu il jouait lui-même la nation, quand, avec tant d appareil, il leur déclarait, à un terme fixe, une guerre qu'il eut soin de prévenir lui-même, en se...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 266
Locuteur: Brissot de Warville
La nation se lasse enfin de cette coalition du mi... La nation se lasse enfin de cette coalition du ministère avec les prêtres réfactàires, les rebelles, les Autrichiens. Elle demand...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 267
Locuteur: Brissot de Warville
...^ fortunés Belges, n'ëtt accusez pas la nation française, qiil veut votre liberté, mai...
...et l'ignominie et là rUlnë d'une grande nation dorit lés destinées étaient dans leurs ...
...hàtaud; ou de s'expulser dé leur patrie. Ëh ! qui aura préparé ces echâfauds? ln^ fortunés Belges, n'ëtt accusez pas la nation française, qiil veut votre liberté, mais une con-jurâtlôn a'homnqiëS dévoués à l'AUtriche, dont lë règne va finir. (App...
...Jui ont préparé nos humiliations, nos révéré; ne payeraient pâs dë leùrs têtes, et l'ignominie et là rUlnë d'une grande nation dorit lés destinées étaient dans leurs mains 1
Locuteur: Brissot de Warville
...e. Il a fait imprimer, àUx dépens de là nation même, uft arrêté dirigé contréséS Repré... ...de la Sommé; comédie où la perfidie de l'acte le disputé avec là lâcheté du doute. Il a fait imprimer, àUx dépens de là nation même, uft arrêté dirigé contréséS Représentants; arrêté inconstitutionnel qu'il aurait dù déndncer et caisër. Quel étai...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 268
Locuteur: Brissot de Warville
...olennel répété avec enthousiasme par la nation, s'est relevé, s'est montré depuis avec... ...e sublime décret du 14 janvier; de ce parti qui, d'abord abattu par le serment solennel répété avec enthousiasme par la nation, s'est relevé, s'est montré depuis avec audace, qui prêche ouvertement que la Constitution ne donne pas assez de pouvoi...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 292
...omique et politique, qui procurera à la nation, et les sujets nécessaires pour remplir... ... réduction nécessaire du plus grand nombre d'entre eux, opération également économique et politique, qui procurera à la nation, et les sujets nécessaires pour remplir les places les plus importantes des justices de paix, et les moyens de leur ass...

Séance du lundi 9 juillet 1792, au matin

page 295
...ui s'instruisent sur les crimes de lèse-nation, la nécessité de faire venir des témoin... ...cesseur, sur les lenteurs et les frais énormes qu'entraîne dans les procédures qui s'instruisent sur les crimes de lèse-nation, la nécessité de faire venir des témoins de l'extrémité de l'Empire, de les garder à Orléans, aux frais de l'Etat, pend...

Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

- search term matches: (3)

Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

page 319
Locuteur: Destrem
...ut en sa faveur et très onéreux pour la nation. ...r reçu de M. Worms 12,000 livres pour avoir fait signer au ministre un marché tout en sa faveur et très onéreux pour la nation.
Locuteur: Destrem
...rmée que de la séduire. La sûreté de la nation, la dignité de l'Etat outragée en vous,... ...une pétition. (Applaudissements.) Il est plus aisé à La Fayette de calomnier l'armée que de la séduire. La sûreté de la nation, la dignité de l'Etat outragée en vous, tout vous sollicite de ne pas laisser La Fayette impuni. L'impuni viendrait att...

Séance du mardi 10 juillet 1792, au soir

page 323
Locuteur: Rougier-La-Bergerie
...sion de 1790; j'en donne quittance à la nation (1), et j'espère que ce n'est pas le de... .... Jaloux de servir ma patrie de mon sang et de ma bourse, je renonce a cette pension de 1790; j'en donne quittance à la nation (1), et j'espère que ce n'est pas le dernier sacrifice que je lui ferai. Soldat de l'armée de Luckner, j'espère qué ce ...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

- search term matches: (16)

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 326
Locuteur: Rogniat
... et ses dépendances appartiendront à la nation, sans qu'elle ait rien à lui rembourser... ...vement du canal, du droit de péage qui sera décrété ; et après ce temps le canal et ses dépendances appartiendront à la nation, sans qu'elle ait rien à lui rembourser ; et il lui sera remis en bon état.
Locuteur: Rogniat
... décret, sans pouvoir répéter envers la nation. ...i est prescrit dans les-dits termes, il se trouvera déchu du bénéfice du présent décret, sans pouvoir répéter envers la nation.

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 327
Locuteur: Rogniat
...objets transportés pour le compte de la nation ne seront sujets qu'à la moitié seuleme... « Art. 5. Tous les objets transportés pour le compte de la nation ne seront sujets qu'à la moitié seulement des droits fixés par les articles précédents.

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 329
Locuteur: Jacob Dupont
... telles sont les hautes destinées de la nation française, qu'en s'ocçupant de son bonh... ...de propriété et à l'égalité proportionnelle des contributions, et puisqu'encore, telles sont les hautes destinées de la nation française, qu'en s'ocçupant de son bonheur, elle s'occupe en même temps du bonheur de tous les peuples.

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 331
Locuteur: Jacob Dupont
...de déficit seront en pure perte pour la nation, non seulement en 1791, mais encore en ...
...tez donc, Messieurs, les intérêts de la nation, vous êtes forcés de ne pas laisser le ...
...taux du maximum reste au sixième, il arrivera que les 40 millions, par exemple, de déficit seront en pure perte pour la nation, non seulement en 1791, mais encore en 1792 ; car l'Assemblée constituante a décrété le 27 septembre la distribution de...
...sans qu'on ait pu le faire répartir sur les autres contribuables. Si vous consultez donc, Messieurs, les intérêts de la nation, vous êtes forcés de ne pas laisser le taux du maximum au sixième ; il faut de toute nécessité le porter à un autre tau...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 332
Locuteur: Jacob Dupont
...iculier, et voter contre le sixième. La nation a le droit d'attendre ce sacrifice de v... intérêt particulier, et voter contre le sixième. La nation a le droit d'attendre ce sacrifice de votre part dans les circonstances ôù nous nôus trouvons ; mais faudrait-il passer...
Locuteur: Jacob Dupont
...araient encore plus mal l'intérêt de la nation : car, en définitif, il faudra qu'ils s... ...rs intérêts, s'ils ne le faisaient pas de bonne grâce, indépendammentqu'ilsentenaraient encore plus mal l'intérêt de la nation : car, en définitif, il faudra qu'ils supportent de façon ou d'autre, dans un temps comme dans un autre, le déficit dés...
Locuteur: Jacob Dupont
...is serions-nous des représentants de la nation? Et ne devons-nous pas, nous propriétai... ...t.à notrè égard sur ce point, sans doute nous pourrions décréter le sixième ; mais serions-nous des représentants de la nation? Et ne devons-nous pas, nous propriétaires fonciers, prendre cette devise d'un ancien, «jepréfère ma patrie à ma famill...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 336
Locuteur: Hérault de Séchelles
...ient à s'accroître. Oh ! sans doute, la nation, inépuisable en courage, offrirait enco...
...r, quand on a toujours derrière soi une nation tout entière, et le génie de la liberté...
...s; que ce ne serait point épuiser nos ressources ultérieures, si nos périls venaient à s'accroître. Oh ! sans doute, la nation, inépuisable en courage, offrirait encore de nouveaux secours, ou bien il ne resterait plus d'asile que le désespoir. Mais comment désespérer, quand on a toujours derrière soi une nation tout entière, et le génie de la liberté ! Enfin, Messieurs, il faut se pénétrer d'une réflexion décisive : C'est que la...
Locuteur: Hérault de Séchelles
... exciter en France, en empêchant qu'une nation debout, et sans plan fixe, ne courre au... ...onnant un régulateur à ce grand mouvement que la déclaration qui le précède peut exciter en France, en empêchant qu'une nation debout, et sans plan fixe, ne courre aux armes avec une précipitation funeste, entre le découragement ou la confection ...
Locuteur: Hérault de Séchelles
...es représentants d'une des plus grandes nations de l'univers. Oserions-nous garantir su... Arrêtons-nous, Messieurs, en finissant, à une réflexion. Nous sommes les représentants d'une des plus grandes nations de l'univers. Oserions-nous garantir sur notre responsabilité morale, qu'en négligeant la ressource qui nous est offert...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 347
..., au nom de votre propre gloire, que la nation généreuse dont nous avons l'honneur d'ê... ...marche qui vous est proposée? Je vous en conjure, Messieurs, au nom de la patrie, au nom de votre propre gloire, que la nation généreuse dont nous avons l'honneur d'être les représentants, que ces 25 millions d'hommes qui vous ont confié le soin ...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 348
...entement, s'il convient de réveiller la nation outragée; les princes émigrés, l'Autric... ...piers publics, avec les ministres, que dans cet instant même où nous discutons lentement, s'il convient de réveiller la nation outragée; les princes émigrés, l'Autriche, la Prusse, la Sardaigne, Naples, la Russie, l'Espagne peut-être arment contr...
...cessaire d'en déclarer l'existence à la nation entière. ...patrie ; aussi s'agit-il moins d'en retracer l'image que de prouver qu'il est nécessaire d'en déclarer l'existence à la nation entière.
...iplinés? Non, non, Messieurs, jamais la nation ne vous reprochera l'excès ou la céléri... ...ément achevés, que vos nouveaux corps soient régulièrement formés, exercés, disciplinés? Non, non, Messieurs, jamais la nation ne vous reprochera l'excès ou la célérité de vos précautionspour la défendre ; craignez plutôt qu'elle n'accuse laAtimi...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 349
... d'indignation générale : apprenez à la nation le secret de sa force, et vous la verre... ...'hui ; la France y répondra, non par un cri de terreur, mais par un frémissement d'indignation générale : apprenez à la nation le secret de sa force, et vous la verrez tout entière dressée sur pieds, reprenant sa confiance, assurant ses succès pa...
...rrogent le droit de parler au nom de la nation entière, et de présenter ici des pétiti... ...les à leur serment; lorsque quelques faibles parties des sections d'une cité s'arrogent le droit de parler au nom de la nation entière, et de présenter ici des pétitions qui insultent à la Constitution et aux lois; elle est en danger, lorsqu'on v...

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 350
...ls se seraient couverts pour tromper la nation et i'enchaîner ensuite avec plus de sûr... ...ojets, leur faible minorité achèverait de déchirer le voile de popularité dont ils se seraient couverts pour tromper la nation et i'enchaîner ensuite avec plus de sûreté.

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 354
...a dissimulation sont des crimes de lèse-nation; aussi parlerai-je avec franchise sur l... ...onc la vérité, je la veux également : dans cette occasion la flatterie et même la dissimulation sont des crimes de lèse-nation; aussi parlerai-je avec franchise sur l'Assemblée, sur

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 355
...t se reprocher d'avoir balancé entre la nation et les perfides qui la trahissent, ne n...
...oyons si tous les siècles et toutes les nations ont toujours produit des Brutus. Enfin,...
... ceux du domicile du représentant de la nation, puisque les portes ont été brisées et ...
...tragé le représentant héréditaire de la nation sont encore impunis!
...ns perfides qu'on emploie pour le perdre dans tous les esprits. Si Louis XVI doit se reprocher d'avoir balancé entre la nation et les perfides qui la trahissent, ne nous faisons pas un titre ae ses fautes pour livrer son âme aux tourments du dése...
...sensibles aux cris au sang et de la nature; interrogeons encore l'histoire, et voyons si tous les siècles et toutes les nations ont toujours produit des Brutus. Enfin, interrogez-vous vous-mêmes, l'amour de la patrie vous enflamme, vous lui auriez...
...uer que, sous le règne de la liberté, les droits les plus sacrés ont été violés, ceux du domicile du représentant de la nation, puisque les portes ont été brisées et enfoncées à coups de hache : rappelez-vous ce que vous avez fait pour deux de vo...
...méprisée ; le coupable fut aussitôt arrêté qu'il fut dénoncé, et ceux qui ont outragé le représentant héréditaire de la nation sont encore impunis!
...ns que nous avons contractées envers la nation et lui ; mais pour qu'il connaisse cett... ... il faut dire la vérité au roi ; nous ne pouvons autrement remplir les obligations que nous avons contractées envers la nation et lui ; mais pour qu'il connaisse cette vérité, il ne faut pas nous laisser remplacer par ces orateurs in-

Séance du mercredi 11 juillet 1792, au matin

page 356
...i la confiance qu'il doit avoir dans la nation, par celle qu'elle lui a déjà donnée, e...
...ils se sont hautement déclarés : que la nation seule doit lui tenir lieu de famille ; ...
...ire de la France un vaste désert couvert de ruines et de décombres ; rappelez-lui la confiance qu'il doit avoir dans la nation, par celle qu'elle lui a déjà donnée, en jurant de maintenir de tout son pouvoir la Constitution qui lui défère le droi...
...emps d'espérer sur les événements ; que nos ennemis ne peuvent plus changer; qu'ils se sont hautement déclarés : que la nation seule doit lui tenir lieu de famille ; et si son cœur se soulève encore, raffermissez son âme par le spectacle touchant...
...r ; ce serait plutôt un reproche que la nation nous adresserait, puisque la Constituti... ...dre entièrement. Une telle objection ne peut sortir de la bouche d'un législateur ; ce serait plutôt un reproche que la nation nous adresserait, puisque la Constitution nous a donné tous les moyens d'empêcher que ces hommes ne puissent être dange...
...reddition de leurs comptes, donner à la nation l'assurance de leurs personnes? Mainten... ... ministres dont le sort de 24 millions d'hommes dépend, ne doivent pas après la reddition de leurs comptes, donner à la nation l'assurance de leurs personnes? Maintenant leur& opérations sont si sérieuses, et si multipliées ; elles influent telle...

Séance du dimanche 1 juillet 1792

- search term matches: (11)

Séance du dimanche 1 juillet 1792

page 17
...nt que le corps des représentants de la nation. ...comme dans tout l'Empire, les patriotes ne connaissent d'autre point de ralliement que le corps des représentants de la nation.

Séance du dimanche 1 juillet 1792

page 19
Locuteur: Masuyer
... déclaré avoir perdu la confiance de la nation. (Applaudissements des tribunes.) ...t des agents, soit auprès du Corps législatif, soit auprès du roi, ou qu'il soit déclaré avoir perdu la confiance de la nation. (Applaudissements des tribunes.)

Séance du dimanche 1 juillet 1792

page 23
Locuteur: Charlier
...meure du représentant héréditaire de la nation, et qu'ils auraient voulu prévenir au p... ...votre douleur sur les événements qui se sont passés mercredi 20 juin, dans la demeure du représentant héréditaire de la nation, et qu'ils auraient voulu prévenir au prix de leur sang.
Locuteur: Le Président
... défilades le temps que vous aevex à la nation entière. ... de pétitions ou de fêtes, y interrompre vos délibérations, y consumer en vaines défilades le temps que vous aevex à la nation entière.
Locuteur: Le Président
...it cependant que le palais donné par la nation à son représentant héréditaire a été forcé, que la majesté de la nation a été offensée dans la personne de ce r... ...son, et y soit garanti de toute attaque par toute la force publique, et qu'on voit cependant que le palais donné par la nation à son représentant héréditaire a été forcé, que la majesté de la nation a été offensée dans la personne de ce représentant, qui a été insulté, dont les jours ont été en péril... (Murmures à à...
Locuteur: Le Président
...e l'énergie de votre zèle pour laver la nation de la honte qui lui serait imprimée par... « Nous vous demandons de déployer toute l'énergie de votre zèle pour laver la nation de la honte qui lui serait imprimée par les attentats de plusieurs citoyens, dont quelques-uns sont

Séance du dimanche 1 juillet 1792

page 24
Locuteur: Le Président
...oits, au nom de l'intérêt général de la nation, au nom, de l'intérêt spécial des citoy...
...élus du représén-tant héréditaire de la nation.
...tions. Lps citoyens soussignés vous le demandent au nom de la Déclaration des droits, au nom de l'intérêt général de la nation, au nom, de l'intérêt spécial des citoyens de Paris, responsables sur leur honneur, de la liberté et de la sûreté des représentants élus du représén-tant héréditaire de la nation.
Locuteur: Le Président
...igent la qualité de représentants de la nation, et le devoir de législateurs, à la fid... ...roi a donné ce jour-là aux 83 départements et à l'Europe ; voyez à quoi vous obligent la qualité de représentants de la nation, et le devoir de législateurs, à la fidélité desquels le dépôt de la Constitution a été confié. » (Les pétitionnaires d...
Locuteur: Le Président
...mposer des lois aux représentants de la nation? Comment a-t-il pu croire qu'un peuple ... ...ne réservée à l'homme assez téméraire pour oser faire présager le dictateur et imposer des lois aux représentants de la nation? Comment a-t-il pu croire qu'un peuple assez fort pour résister au despotisme courbera sa tête sous le protectorat! Lég...

Séance du dimanche 1 juillet 1792

page 26
Locuteur: Le Président
...aite, seront déposés aux archives de la nation, ou à tel autre endroit que l'Assemblée... ... et proviennent des ruines de la Bastille, lesquels outils, après la cérémonie faite, seront déposés aux archives de la nation, ou à tel autre endroit que l'Assemblée nationale jugera convenable.

Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

- search term matches: (11)

Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

page 666
Locuteur: Sers
...on peut être regardée à l'avenir par la nation comme une marque d'honneur, car je vous... ...miner si l'Assemblée a le droit d'accorder cette décoration et si cette décoration peut être regardée à l'avenir par la nation comme une marque d'honneur, car je vous prie, Messieurs, d'observer que par l'usage que 1 on fait depuis quelque temps ...

Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

page 668
Locuteur: Tarbé
...est à MM. les grands procurateurs de la nation à s'occuper de tout ce qui peut assurer la nation, que les prisonniers envoyés à la cour ... ...s ae vue. D'abord, pour la sûreté générale des prisons. Sous ce point de vue, c'est à MM. les grands procurateurs de la nation à s'occuper de tout ce qui peut assurer la nation, que les prisonniers envoyés à la cour d'Orléans n échapperont pas à la sévérité de ce tribunal. Sous l'autre point de ...
Locuteur: Tarbé
...s, et le silence des procurateurs de la nation, dont le civisme n'est pas suspect, est... Lesileucedes corps administratifs, et le silence des procurateurs de la nation, dont le civisme n'est pas suspect, est une forte présomption contre les faits qui viennent de vous être soumis. Je dis...

Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

page 669
Locuteur: Cailhasson
...ne lettre des grands procurateurs de la nation à laquelle était joint un devis relatif... ...as six semaines que vous renvoyâtes au comité de l'extraordinaire des finances une lettre des grands procurateurs de la nation à laquelle était joint un devis relatif aux prisons d'Orléans. 11 y était question de plusieurs autres mesures de sûret...

Séance du jeudi 19 juillet 1792, au soir

page 671
Locuteur: Le Président
« La nation entière, législateurs, vous-mêmes venez... « La nation entière, législateurs, vous-mêmes venez d'être outragés par un audacieux et perfide général de nos armées ; la patrie v...
Locuteur: Le Président
...d'indignation sur les criminels de lèse-nation, dont regorgent les prisons d'Orléans, ...
...nt l'honnêteté publique, insultent à la nation ; donnez des ordres afin qu'ils soient ...
« Jetez, législateurs, un regard d'indignation sur les criminels de lèse-nation, dont regorgent les prisons d'Orléans, qui, par leur vie sensuelle et leur conduite licencieuse, bravent l'honnêteté publique, insultent à la nation ; donnez des ordres afin qu'ils soient incessamment jugés ; prévenez l'effet de leurs criminelles espérances; ils disen...
Locuteur: Le Président
...ré le pressant besoin que se fait cette nation généreuse d'aimer son chef, elle ne lui... ...u'il ne peut être heureux que du bonheur des Français, et le convaincre que malgré le pressant besoin que se fait cette nation généreuse d'aimer son chef, elle ne lui accordera son amour qu'autant qu'il sera vertueux.
Locuteur: Le Président
...que des ministres chéris, précieux à la nation, qui ne nous ont été ravis que parce qu... « Rappelez, législateurs, que des ministres chéris, précieux à la nation, qui ne nous ont été ravis que parce qu'ils aimaient leur patrie, et qu'ils étaient vertueux incorruptibles.
Locuteur: Le Président
... besoin personnel du roi, et chargez la nation de l'entretien de la splendeur du trône... « Réduisez la liste civile, source féconde de tous nos maux, au besoin personnel du roi, et chargez la nation de l'entretien de la splendeur du trône. Avisez à des moyens sûrs et efficaces de sauver la patrie que vous venez de dé...

Séance du lundi 2 juillet 1792, au soir

- search term matches: (3)

Séance du lundi 2 juillet 1792, au soir

page 71
Locuteur: Quatremre-Quincy
...rand çror-jet de conspiration contre la nation.. Je ne viens point, ici. pour réfuter ... M. Thuriot, Messieurs, vient de vous développer un grand çror-jet de conspiration contre la nation.. Je ne viens point, ici. pour réfuter ses idées. L'Assemblée a dû se. convaincre qu'en matière de conspiration, chacun...
Locuteur: Arena
...r les attribuer aux représentants de la nation. Il est nécessaire que le masque tombe,... ...ieu de faire observer les machinations où- elles, se trouvent, il semble' vouloir les attribuer aux représentants de la nation. Il est nécessaire que le masque tombe, que les hommes lihres parlent avec franchise à cette tribune.

Séance du lundi 2 juillet 1792, au soir

page 72
Locuteur: Arena
...ge aigne des représentants d'une grande nation qui peut d'un coup braver l'opinion, qu... ...je, c'est que nous ne nous réunissions pas et que nous ne montrions pas le courage aigne des représentants d'une grande nation qui peut d'un coup braver l'opinion, qui, peut d'un coup frapper ses ennemis. Je crois donc que vous ne devez pas perdr...

Séance du lundi 2 juillet 1792, au soir

page 75
...à, abusant auda-cieusement du nom de la nation, elle a tenté d?obtenir, par la force, ... ...lle des gardes, a enfoncé les. portes de son appartement à coups de hache ; et là, abusant auda-cieusement du nom de la nation, elle a tenté d?obtenir, par la force, la sanction que Sa Majesté a constitutionnellement refusée à 2 décrets.
...arrêter ; mais il a besoin de dire à la nation française, que la violence, à quelque e...
...is comme représentant héréditaire de la nation française, il a des devoirs sévères à r...
« Le roi ignore quel sera le terme où ils voudront s'arrêter ; mais il a besoin de dire à la nation française, que la violence, à quelque excès qu'on veuille ]a porter, ne lui arrachera jamais un consentement à tout ce ...
...et que la loi devrait faire respecter chez lui comme chez tous les citoyens ; mais comme représentant héréditaire de la nation française, il a des devoirs sévères à remplir; et; s'il peut faire le sacrifice de son repos, il ne fera pas le sacrifi...